close

Enter

Log in using OpenID

7 - 1-2-3-4-5

embedDownload
Info Media Basket
Saison 2014-2015
7 octobre 2014
Page 15
PIERRE ALBOUY
Les premiers paniers
de Genève Basket Relève
Les basketteuses de Lancy PLO dominent le fantôme de Hope Genève
Basketball
A peine sorti des
turbulences, Genève Basket
Relève tente de redresser
la tête en LNB féminine
On le sait, l’été a été (très) chaud
pour ce qui était alors Hope Genève. «On revient de loin!» soupire Denis Grobet, président du
tout neuf Genève Basket Relève.
Entre le non-renouvellement du
contrat de l’entraîneur Billy Karageorgakis, le départ de Sophie
Charlier (coach de la 2e équipe,
entre autres fonctions) et de nombreuses joueuses, ainsi que le renoncement de la fondation Hope,
pourvoyeuse de fonds de l’académie, la formation de LNA n’a eu
d’autre choix que de se retirer du
Lancy PLO
GE Relève
70 (29)
52 (31)
Ecole du Petit-Lancy.
Arbitres: Yanguez/Faganello.
Lancy PLO: Kiswamu 10,
Vidal-Genève 14, Villat 9,
Imsand 6, Ezzakraoui 4; Teame
11, Reinhart 5, Basset 6, Berrut
2, Rosset 3.
Genève Relève: Thürler 8,
Meyrin s’impose
succès sur la route ce week-end, à
Berthet 5, Font 11, Perrenoud
Football Huit jours après une
Lugano (5-0) puis à Lucerne (6-2).
22, Cutunic 6; Miranda
défaite un brin inquiétante face à
L’équipe de Pierre-Emmanuel
Malgré ses 22 points, Laura Perrenoud n’est pas parvenue à mener
Monteiro, Ozelley.
Terre-Sainte, Meyrin a démontré
Coppin se hisse au deuxième
Genève Basket Relève à la victoire. PIERRE ALBOUY
une intéressante capacité de
rang, à six longueurs de Rotweiss
réaction: l’équipe de Carlos Alves
Wettingen. Si les Genevois ont dû
championnat. Inscrit en cham- la salle de Lancy PLO. L’équipe est sées à Martigny… «Les derniers
est allée obtenir sa deuxième
attendre la seconde période au
pionnat de LNB, Genève Basket désormais confiée au Bourgui- mois ont été difficiles et doulouvictoire de la saison en 1re ligue en
Tessin pour ouvrir la marque, la
Relève a entamé la saison par le gnon Laurent Plassard, devenu in- reux, mais le centre de formation
battant Echallens (5e) aux 3-Sapins. partie était en revanche déjà jouée
derby genevois, perdu 70-52 dans désirable après neuf années pas- est un projet rare, qui justifiait
Les deux buts inscrits après la
à la pause (5-1) à l’Utenberg! Avec
pause (67e/86e) par Benjamin
trois buts en deux matches, Gaël
Besnard, pour un probant succès,
Wyss-Chodat a été le meilleur
permettent aux Jaune et Noir de se réalisateur grenat. PH.R.
hisser pour la première fois
au-dessus de la barre. Lancy a en
Meyrin bredouille
revanche été freiné à Marignac par
Basketball Meyrin attend toujours
Guin, vainqueur 0-1. PH.R.
sa première victoire en championnat de LNB ouest: la troupe de
Servette en démonstration Patrice Gress a subi une amère
Rugby Après son péremptoire
défaite à Champs-Fréchets face à
succès à la Praille en ouverture de
Alte Kanti Aarau, un adversaire
championnat du Comité du
redoutable certes, vainqueur
Lyonnais (4e div.), Servette RC a
d’une toute petite longueur
confirmé sa suprématie en
(77-78). Surtout, les Genevois
remportant de façon plus
menaient 46-33 à la pause, avant
éclatante encore son premier
de flancher dans le 3e quart,
match disputé en France: avec
perdu 10-26! A l’opposé, un
une équipe remaniée sur six
excellent passage dans la 3e
postes au coup d’envoi, les
période a permis à Chêne de
hommes de Didier Cavoret se sont prendre l’avantage (44-38) pour
imposés 85-9, au stade de la
s’imposer 51-48 à Martigny. PH.R.
Pérollière de Sain-Bel (Rhône),
face au RC Arbreslois! PH.R.
Ge/Servette II bat le leader
Hockey sur glace GSHC II a signé
Servette est lancé
une superbe performance en
Hockey sur gazon Après un
s’imposant 1-3 sur la patinoire de
début de saison cahin-caha,
Guin, leader du groupe 3 de
Servette semble avoir trouvé la
première ligue. Ce soir, les Aigles
bonne carburation: le champion
jouent encore à l’extérieur, face à
de Suisse en titre a cueilli deux
Star Lausanne (20 h 30). C.MA.
Carnet de ligues
mon déplacement à Genève», confie l’entraîneur, qui a eu à peine
quinze jours pour préparer la saison!
En effectif encore (très) limité –
certains éléments du cinq de base
n’ont pas quitté le parquet! – Genève a mené la danse avant la
pause, grâce notamment à une
Laura Perrenoud énorme sous le
panier, mais a logiquement perdu
pied au fil des minutes. «Le manque de rotations a entraîné de la
fatigue et une perte de lucidité,
analysait Laurent Plassard. On n’a
pas su gérer les fautes.» Avec trois
joueuses sorties prématurément,
son équipe a terminé la rencontre
à quatre!
«C’est dur de se retrouver en
LNB, on ne s’y attendait pas, soufflait la capitaine Buby Cutunic.
Mais c’était la meilleure solution.
Avec tous les changements intervenus, il nous faut nous adapter,
repartir de zéro.»
«Le score final ne reflète pas la
rencontre… Notre profondeur de
banc a fait la différence», lâchait
pour sa part le coach lancéen Michel Perrin, entraîneur des Lions
de Genève de mai 2010 à novembre 2011 et qui s’occupait depuis
deux ans des garçons d’Annecy.
En contact régulier avec les dirigeants de Lancy, le Français a accepté de prendre pour la première
fois la tête d’une équipe féminine.
«Le club a envie de se développer,
ma présence le confirme», ajoutait-il. Traduction: Lancy PLO entend jouer les premiers rôles cette
saison et briguer, pourquoi pas, la
promotion… Philippe Roch
17
Sylvain Renevey
18
18
19
21
23
24
FOOTBALL Le déclic pour Stade Payerne?
FOOTBALL La Tour bat logiquement Gumefens
FOOTBALL Estavayer-le-Lac à court d’effectif
BASKETBALL Villars se paie Swiss Central
MORAT-FRIBOURG Classements par catégories
MORAT-FRIBOURG Deux photographes dans la course
BASKETBALL
Villars se paie Swiss Central
LIGUE B • Après avoir débloqué son compteur face à Martigny, Villars enchaîne contre
Swiss Central (84-62). Dans le coup durant trois quarts, l’Académie craque sur la fin.
Villars - Swiss Central
Le Villars Basket version 2014-2015
a des ambitions. Et il a remporté samedi une victoire à la hauteur de
celles-ci face au finaliste de la saison
dernière. Face à cet adversaire, qui a
certes perdu un peu de sa superbe,
les pensionnaires du Platy ont joué
une belle partition que le chef d’orchestre Vincent Lauterburg résume
en quelques points: «On a contrôlé
leur Américain (Jeremy Robinson,
33 points de moyenne avant samedi), mais la victoire vient surtout
de notre défense. On provoque
beaucoup de balles perdues chez
notre adversaire et de notre côté, on
perd peu de ballons.» Cette défense
agressive, les Villarois l’ont mise en
place dans le premier quart-temps
alors qu’ils étaient menés 2-9. Premier quart qu’ils remporteront au
final de 10 points (27-17), grâce à
de nombreuses interceptions et au
festival offensif de Daniel Cornelius
(15 points, tous inscrits dans la
période!) Par la suite, Villars restera
solidaire pour briser une défense
de zone qui lui a causé tant de tourment ces dernières semaines et
fêter un succès de 22 points. Selon
Vincent Lauterburg, il s’agit d’une
victoire d’équipe: «Pour moi le
collectif est très important. Ce soir
tous les joueurs ont bien travaillé et
je suis heureux qu’ils aient tous
marqué.»
Le joueur: Florian Rey
Si Villars renaît à l’ambition cette
saison, c’est en partie grâce à un recrutement estival réussi. On peut citer entre autres l’arrivée de Florian
Rey (20 ans). «Après trois saisons à
Collombey (1re ligue), plus une aux
Etats-Unis, je souhaitais vraiment
franchir un palier», explique le Valaisan. Il profite donc de son déménagement à Fribourg, dans le cadre
de ses études, pour proposer ses
services au Villars Basket. L’étudiant
en 1re année d’économie politique
ne voit que des avantages à propos
de sa nouvelle équipe: «Ici, je retrouve des copains dans un groupe
jeune et ambitieux, qui plus est dans
un championnat compétitif. C’est
parfait pour moi.» Florian Rey reste
sur un bon début de championnat
grâce notamment à ses qualités de
Florian Rey: «Le coach me demande d’apporter mes qualités de shooteur, mais je sais qu’il est exigeant et qu’il m’en
demandera toujours plus.» ALAIN WICHT
shooteur, qui lui permettent d’étirer
les défenses et d’offrir plus d’espace
à ses coéquipiers. La gâchette valaisanne se repose donc sur ses certitudes et garde la tête sur les épaules
au moment d’évoquer ses ambitions: «Je dois continuer dans la lignée de mes premiers matches et
m’imposer en ligue B. Pour mon
avenir dans le basket, je verrai à la
fin des études, car actuellement
elles sont vraiment ma priorité.» CC
Winterthour - Académie
L’Académie n’arrive pas à décoller.
En déplacement à Winterthour,
les jeunes Fribourgeois ont subi
leur quatrième défaite en quatre
matches. «Encore une fois, on n’est
pas passé loin de la victoire», estime
Simona Soda, coach de l’Académie
dimanche en l’absence de Martin
Mihajlovic en voyage à l’étranger.
«On a tenu 32 minutes avant de craquer. On a souffert à l’intérieur et on
a manqué de malice et d’expérience.» Si l’Académie progresse,
cela ne suffit pas (encore) pour faire
la différence. «On a trop subi le
rythme, regrette Simona Soda. Il est
difficile pour notre jeune équipe de
jouer à 5 contre 5 sur demi-terrain.
Si on ne court pas, on se fait manger!
Malgré les défaites, il ne faut surtout
pas baisser la tête. Avec l’aide d’un
ou deux joueurs d’Olympic, on a
une équipe intéressante.» FR
VILLARS - SWISS CENTRAL 84-62
(27-17 12-15 24-20 21-6) • Platy: 150 spectateurs, Arbitres: Pillet et Antopkine
Villars: Bugnon 5, Rey 10, Jurkovitz 13, Sabo 4,
Mechti 5, Baechler 6, Thomas 6, Currat 5, Cornelius 15, Leemans 12, Reghif 3.
WINTERTHOUR - ACADÉMIE 73-61
(28-22 12-16 13-11 20-12) • Mattenbach. Arbitres: Sani et Codella.
Académie: Desponds 0, Moke 6, Kostic 15,
Monteiro 9, Mbala 10, Damjanovic 11, Ebenda 8,
Hoch 2, Gilliéron 0.
1. Vevey Riviera
2. Lausanne
3. BCKE Wallaby
4. Nyon
5. Alte Kanti Aarau
6. Villars
7. Pully
8. Chêne
9. Winterthour
10. Swiss Central
11. Martigny
12. CPE Genève Meyrin
13. ST Berne-Giants
14. Académie Fribourg
4 4 0 325-243 8
4 4 0 300-230 8
4 4 0 314-268 8
4 3 1 297-257 6
4 3 1 291-257 6
4 2 2 288-277 4
4 2 2 239-259 4
4 2 2 237-233 4
3 1 2 188-201 2
4 1 3 272-297 2
4 1 3 224-269 2
3 0 3 217-249 0
4 0 4 226-296 0
4 0 4 229-311 0
1 r e LIGUE MASCULINE
Sarine - Morges 81-59 (40-35) • Sarine: Damiani 14, Wölpert 8, Wildi 15, Spaetig 6, Galley 3,
Mili 8, De Gottrau 2, Briner 15, Vorlet 10, Fasel 0.
> Prochain match:
Collombey-Muraz - Sarine
ve 20 h 30
LIGUE B FÉMININE
DEL Basket - Elfic FR Génération 46-63
(26-27) • Elfic Fribourg Génération: Ndarugendamwo 5, Guillod 0, Lottaz 6, Tissot 0, Manz
0, Naudi 7, Mathez 10, Franchina 17, Dihigo
Bravo 8, Chavaillaz 6, Delaquis 4, Perriard 0.
HOCKEY SUR GLACE
Un sur deux pour Fribourg-Gottéron
ÉLITES A • Battus par Ambri, les Fribourgeois ont gagné à La Chaux-de-Fonds.
Face à Ambri, les juniors élites A de
Gottéron ont disputé un tiers initial au
cours duquel ils ont patiné vite mais
sans jouer. Partant systématiquement
en profondeur la tête dans un sac et
faisant feu de toute part sans se soucier de cadrer leurs lancers, ils sont
restés logiquement bredouilles. Pire,
ils se sont retrouvés avec un déficit de
deux unités car encaissant lors de leur
première séance en box-play et sur un
engagement. Mieux intentionnés dès
le tiers médian, ils ont trouvé en Marchon celui qui leur a permis de gommer leur retard. Ratant le coche au début de l’ultime période (44e et 47e), ils
ont alors perdu patience, leurs nerfs…
et dans ce cas, bien sûr, le match.
Allaient-ils en tirer les leçons à La
Chaux-de-Fonds? Abordant mal la
les punitions, les Fribourgeois ont
réduit l’écart à la fin du tiers médian
avant de renverser de façon méritoire
la vapeur au début de l’ultime période
et de fêter finalement une victoire
aussi importante qu’inespérée eu
égard au scénario initial. JAN
AUTRES LIGUES
Juniors élites B. Groupe ouest: SenSee Thoune 2-1 apr. prol., Thoune - SenSee 1-2.
Classement: 1. Forward Morges 6/11. 2. Thoune
6/11. 3. Ajoie 6/11. 4. SenSee 6/10. 5. Red Ice
Martigny 6/6. 6. Viège 6/5.
> Prochains matches: SenSee - Ajoie (vendredi
20 h 45), Viège - SenSee (dimanche 17 h).
Novices élites: Thurgovie - Fribourg 0-4. Classement: 1. Zurich 8/24. 2. Berne 7/21. 3. Zoug
Morges ne renonce pas
BASKETBALL
Anniviers-Basket, six semaines seulement après sa constitution,
a pris part au tournoi romand de Lonay. Les jeunes Anniviardes ont
obtenu des résultats très satisfaisants, malgré trois défaites et un nul,
contre Aigle, Vevey, DEL et Grand-Saconnex compte tenu du peu
d’entraînement - six séances seulement. Onze écolières composent
cette équipe: Lucie Arend, Aurélie Bonnard, Estelle Popoff, Alea Carrel,
Léonie Carrel, Cindy Gariglio, Lucie Savioz, Lynn Vergères, Noémie
Constantin, Sydney Théodoloz, Lynn Witschard. C
BASKETBALL Morges s’est incliné contre Sarine (81-59) en 1re ligue.
En phase de reconstruction
«Ce n’est qu’un premier match,
nous ne sommes pas encore au
point.» Sacha Milicevic ne se cache derrière aucune excuse. Ce
week-end, Morges n’a pas résisté
à Sarine (81-59), pour l’ouverture
de cette saison 2014-2015 de
1re ligue. L’entraîneur morgien,
humble, ne rejette la faute sur
personne. «Les joueurs se cherchent encore; moi-même je ne
connais pas encore toutes leurs
qualités ni leurs défauts.»
se connaître parfaitement, ainsi
que ses adversaires. Ce qui n’est
pas encore le cas du côté de
Beausobre. A Morges, on se concentre en premier lieu sur son
propre groupe. «Notre grand effectif nous permet d’amener de la
concurrence dans l’équipe et aussi
d’augmenter l’intensité aux entraînements», se réjouit Sacha Milicevic.
Le milieu de tableau
«Il y a pas mal à faire»
L’effectif du club de Beausobre
a passablement changé. Il s’est
rajeuni, s’est étoffé. Une bonne
chose, la volonté des dirigeants.
Deux joueurs de 19 ans, un autre
de 17 ans, une moyenne d’âge de
21 ans. «Oui, c’est bas. Dans mon
groupe, peu ont l’expérience du niveau adulte.» Reconstruire demande temps et patience. «Il y a
Sacha Milicevic a du travail à la tête
de Morges Basket. ARCH. C.SANDOZ
pas mal à faire», confirme Sacha
Milicevic. Trouver la bonne osmose, faire prendre la mayonnaise.«J’espèrequecelaprendraun
petit mois, sans trop de dégâts.»
Parler d’ambitions s’avère alors
scabreux. Car cela sous-entend
Cela suffira-t-il? Contre Sarine,
contradicteur en réussite à trois
points, les Morgiens ont souffert. Maladroits derrière la ligne,
trop de balles perdues (23, dont
18 pour les meneurs), les Vaudois l’ont payé au prix fort. «La
défense n’a pas fonctionné, il y a du
travail.» Dans un groupe de huit,
Morges aura trois tours pour
performer. «On peut essayer de
viser la 4e place.» FLOS
n BASKETBALL 1re LIGUE
Superbe envol
des jeunes Boncourtois
V Boncourt - Baden
82-48 (46-16)
Boncourt: Campedel (12 points/2 fautes), Jérôme Bieri (10/0), Engondo (2/4),
Guillaume Grédy (16/1), Hani (0/4),
M’Putu (0/2), Petignat (4/0), Bastien Grédy (22/2), Joan Bieri (10/3), Brugnerotto
(6/4).
L
a première de Nicolas Pérot a été une réussite quasi
totale. Samedi, pour leur retour en première ligue nationale, les jeunes Boncourtois
ont offert à leur nouvel entraîneur français une victoire fleuve contre Baden: 82-48. Ils
n’ont encaissé que 16 points
dans les deux premiers quarts.
«On était sur un nuage à la mitemps, grâce à une excellente
défense», applaudit le coach.
«Cela nous a donné du rythme
pour être bon en attaque.»
L’adresse des Jurassiens a été
insolente. «On marque 7 paniers à 3 points et on doit tirer
10 fois.»
La suite? «Même s’il y a eu
une petite baisse d’intensité,
on remporte quand même la
seconde mi-temps. On a toujours su remettre un coup de
collier.» La jeunesse doit amener de l’intensité et les frères
Grédy et leurs coéquipiers ont
parfaitement compris le message. Il faudra maintenant
également répondre présent
lorsque les débats seront plus
serrés et «qu’on apprenne aussi à gagner tout type de
match».
FD
n HANDICAP
Au Club fauteuil roulant, ils s’éclatent
toutes les semaines sur leurs roues
V Au Club fauteuil roulant
technologies ont contribué à
cette évolution, à vélo notamment, avec des engins sur
trois roues qu’on actionne
avec les bras. «Ces sports attirent, ils permettent de faire
des résultats individuels», explique Parvesh Courtet, qui a
pratiqué l’athlétisme au niveau européen en tant que junior et dans l’élite.
Jura, on ne s’ennuie pas: ils
sont gais, ils s’amusent et
font du sport sur leurs chaises roulantes, toutes les semaines.
V L’idée est «que les personnes en situation de handicap sortent, se retrouvent,
prennent du plaisir ensemble, pratiquent un sport»,
explique Parvesh Courtet,
jeune président en chaise
roulante.
V Le club, section cantonale
de l’Association suisse des
paraplégiques, fête ces jours
son 25e anniversaire. Rencontre.
Voilà un comité bien gai, où
l’on rit et sourit: celui du Club
fauteuil roulant Jura. Ils sont
six à nous recevoir, juste avant
l’entraînement de basket, un
jeudi soir. Autour de la table:
Gérard Hulmann, 71 ans, 25
ans de club, accompagné de
son épouse Annemarie, Bertrand Koller, 59 ans, lui aussi
membre fondateur du club,
Hervé Brohn, 39 ans, Parvesh
Courtet, 25 ans, et Richard
Staub, 44 ans. Richard est le
seul à ne pas se déplacer en
chaise roulante: il est handicapé à un pied.
Le Club fauteuil roulant
Jura ne rassemble donc pas
que des handicapés en chaises
roulantes: des personnes souffrant d’autres handicaps qui
cherchent de la compagnie et
la pratique d’un sport de groupe peuvent participer à ses activités. «L’idée est que les personnes en situation de handicap sortent, se retrouvent,
Un malade,
des accidentés
Ils pratiquent le basket sur des chaises roulantes adaptées pour le sport.
prennent du plaisir ensemble
et pratiquent un sport», explique le tout jeune président, en
fonction depuis mars dernier
et déjà un pilier du club avec
plusieurs années de sport
d’élite en chaise roulante.
Le basket, une aventure
Il y a 25 ans, le premier souci est de trouver une salle de
sport accessible, à Delémont
si possible, par rapport aux
membres. On s’essaie au tennis de table, au basket, au tir à
l’arc, à la plongée en piscine,
au karting. «On a essayé de
trouver ce qui convenait aux
paraplégiques les plus nombreux. Quand on a eu une balle en main, on a vu que le basket attirait le plus grand nombre de membres», raconte
Bertrand Koller, toujours
membre du comité dont il a
été le premier secrétaire.
Le basket représente toute
une aventure. Après une première année d’entraînements
et de matches amicaux, en automne 1990, le club participe à
son premier championnat
suisse. Huit clubs sont de la
partie. «On était en ligue B»,
relate Bertrand Koller. Il se remémore le premier match, qui
avait lieu en Valais. «On a
mangé une fondue avant le
match, avec l’apéro et le coup
du milieu. On a fait ce qu’on
pouvait! On a pris une saignée
du diable, 80 à 4 si je me rappelle.»
Le club développe ses activités, organise des pique-niques, des sorties de fin d’année, des virées en car à la découverte du pays. Chaque an-
PHOTO ROGER MEIER
née, on met sur pied un weekend de ski alpin.
Mais les envies ont changé.
Aujourd’hui, les sports individuels tendent à prendre le dessus: tennis, vélo – on parle de
«handibike». Les nouvelles
Parvesh Courtet a maintenant repris une formation
d’employé de commerce. Il est
en chaise roulante suite à la poliomyélite. «Je n’ai jamais marché, depuis mon plus jeune
âge, cela fait donc 25 ans. J’ai
été adopté en Inde à l’âge de 5
ans. On a essayé plusieurs
techniques pour retrouver les
connexions entre le cerveau et
les muscles, mais cela n’a pas
fonctionné. Je ne me plains
pas.»
Les autres membres du comité ont été, eux, victimes d’accidents graves. Gérard a été enseveli par une masse de 5 m3 de
gravier tombée sur lui dans
une carrière. C’est un miracle
qu’il soit vivant. Hervé a eu un
accident de moto à 26 ans, Ri-
chard un accident de voiture à
20 ans. Un des membres a
voulu commettre une «bêtise»
à 22 ans, une tentative de suicide en pleine dépression. Résultat: 32 ans de chaise roulante.
Et tous ces drames ne les
empêchent pas de vivre, de
s’amuser, de pratiquer des
sports. Parvesh: «Cela fait 20
ans que l’on s’entraîne tous les
jeudis. Le basket, c’est le noyau
du club. Et après, on se retrouve pour boire une bonne bière.» Bertrand: «Cela fait du
bien d’évacuer le physique et le
mental chaque semaine.» Hervé: «Pour les jeunes handicapés récents, cela fait du bien de
retrouver des handicapés de
plusieurs années qui parlent
de leurs expériences.»
Tous conduisent leur voiture, adaptée avec les commandes au volant et des boîtes automatiques. Les barrières architecturales, ils les connaissent
bien. La situation tarde à
s’améliorer, regrettent-ils. Malgré la loi fédérale de 2003 sur
l’intégration. Prendre le train
est compliqué: il faut s’annoncer à l’avance aux CFF et le service n’est pas toujours terrible.
Le club a encore de l’avenir.
GEORGES MAILLARD
La 19e section de l’Association suisse des paraplégiques
V Pour situer les choses, le Club fauteuil roulant
Jura est la section jurassienne de l’Association
suisse des paraplégiques (ASP). L’ASP a été
créée en 1977. Douze ans plus tard, le 29 septembre 1989, la section jurassienne, la 19e de
l’ASP, démarre avec 32 membres dont 9 sportifs
actifs. Le lien avec l’ASP, qui prend en charge les
paraplégiques, tétraplégiques et maladies médullaires (anomalies congénitales ou acquises),
est important. L’ASP soutient financièrement le
club et propose des services. L’ASP a un département sport, un social culturel, un juridique et
d’autres services: soutien aux handicaps plus
graves, aide aux familles pour les soulager, aide
aux voyages. Parvesh Courtet: «Le club est là
pour aider les personnes à trouver des soutiens,
les aider dans certaines situations de leurs vies.
C’est pourquoi on est affilié à l’ASP.»
V Le premier président du club est André Montavon. Gérard Hulmann, toujours au comité, est
alors vice-président. Aujourd’hui, le club compte 74 membres actifs et 580 membres passifs.
Actifs et passifs sont automatiquement membres de l’ASP. Il y a aussi des membres actifs valides, généralement les conjoints et les enfants
dans les familles. GM
S
basket
Il Riva/Muraltese si è presentato prima del via
Tanta voglia, entusiasmo
e... grandi ambizioni
di marco galli
Anche se il massimo campionato
femminile, che debutterà sabato con
il concentramento di Sion, annovera
solo cinque squadre (l’ultimo ritiro,
a settembre, dell’Hope di Ginevra),
la qualità tecnica in generale non
mancherà. Il Fizzy/Riva, che ieri si
è ufficialmente presentato presso la
sala del consiglio comunale di Muralto (a fare gli onori di casa il sindaco Stefano Gilardi), parte con grandi
ambizioni. Ci sono state alcune partenze (Broggini, Franscella, Bianda,
Juon, Sassi, Beretta, Annibale e Lucente), compensate con gli arrivi di
alcune giovani dal vivaio (Cavadini
e Equati dal Riva; Polite, Kerkho,
Joppini, Gainnoni dalla Muraltese).
Ma, soprattutto, c’è una nuova straniera, Kaili McLaren, giocatrice dal
curriculum impressionante (ha vinto
due titoli universitari ed è reduce dal
campionato israeliano con l’Apoel
Petah Tikva). Ben 192 cm di muscoli,
marcarla sarà difficile per tutti «specialmente quando lei comincerà ad
allargare le braccia», ha dichiarato
l’allenatore Aldo Corno. Una giocatrice di classe «che servirà sicuramente
per rendere maggiormente competitivo il nostro team». Confermatissima l’altra americana, Jori Davis,
migliore marcatrice dell’ultimo campionato, un elemento prezioso «che
a diversi tornei nazionali, un’ottima
palestra per quelle giovani che un domani potranno vestire la maglia della
prima squadra». Allenamenti e partite si disputeranno ancora in modo alternato a Riva San Vitale e a Muralto,
«un plauso a queste giocatrici che si
spostano con non pochi sacrifici da
una parte all’altra». L’allenatore comasco parla della condizione attuale del team: «Fisicamente abbiamo
svolto una buona preparazione, tatticamente dobbiamo ancora lavorare
molto perché abbiamo avuto pochissime volte l’occasione di lavorare assieme. Sfrutteremo la prima parte del
torneo per affinare gli schemi».
Il Fizzy Riva Muraltese al gran completo, pronto per la nuova stagione di LNA.
ha sempre dimostrato grande duttilità tattica e una carica umana come
poche giocatrici hanno».
Francesco Markesch, presidente
del Riva, ha ribadito la «volontà di
un club che è presente in LNA per il
dodicesimo anno consecutivo e che
vuole riuscire a contendere il titolo
a Friborgo e Hélios Sion». Massimo
Binsacca, presidente della Muraltese,
ciclismo Il
è soddisfatto anche «per la fruttuosa collaborazione con il club momò;
abbiamo unità di intese, lavoriamo
tantissimo e i risultati si sono già visti. Ci sono buoni presupposti per far
sì che anche quest’anno ci possiamo
togliere tante soddisfazioni, lavorando sodo anche nel settore giovanile».
Al posto di una squadra di LNB, ci
sarà infatti una U16 che parteciperà
programma della 98ª edizione
Il Giro d’Italia
torna in Ticino
Ufficializzato ieri pomeriggio il
programma del Giro 2015, che si lancerà dalla Liguria il 9 maggio prossimo. Ridotti i tratti di alta montagna
per lasciare spazio a una corsa maggiormente nervosa, sino all’arrivo a
Milano, il 31 maggio. Il percorso della 98esima edizione, svelato proprio
a Milano, alla presenza di diversi
nomi di primo piano del ciclismo
attuale (Contador, Kwiatkowski,
Evans, Bouhanni), sarà moderno
nella ripartizione delle difficoltà e,
al contempo, legato alle tradizioni. Tornerà infatti all’Abetone, la
montagna del campionissimo Gino
Bartali, e a Madonna di Campiglio.
Decisiva sarà comunque la terza settimana, che si giocherà essenzialmente tra le montagne del Piemonte
e della Valle d’Aosta. La cronometro individuale è programmata nel
Veneto. Se l’anno scorso il Giro era
partito oltre Manica, in questo caso
si concederà una passeggiata all’estero soltanto per venirci a trovare:
la 17esima tappa giungerà infatti a
Lugano, mercoledì 27 maggio (Tirano-Lugano, 136 km). Il giorno successivo, la carovana rosa ripartirà
da Melide per raggiungere Verbania,
una tappa da 172 km.
LA ROSA DEL FIZZY RIVA / MURALTESE
Cristina Zonta
CH, 1989, 165 cm
CH, 1990, 170 cm
Daria Voumard
Elhome Himaj CH, 1986, 175 cm
Jori Davis
USA, 1989, 177 cm
Lidia Travaini
CH, 1985, 178 cm
CH, 1990, 180 cm
Alice Polite
Lisa Mazzocchi CH, 1991, 172 cm
CH, 1994, 175 cm
Licia Joppini
Judith Jakab
CH, 1989, 178 cm
Nicla Grandi
CH, 1996, 165 cm
Lea Giannoni
CH, 1999, 173 cm
CH/OL, 1998, 162 cm
Zoe Kerkhof
Sara Equati
CH, 1998, 162 cm
Maddalena Cavadini CH, 1999, 174 cm
Kaili McLaren
USA, 1988, 192 cm
ciclomercato I
movimenti
Il via-vai
globalizzato
della pedivella
Quale occasione migliore, se non il Lombardia, per fare il punto sul ciclomercato. Girando
fra i pullman delle squadre, posteggiati davanti
al fatiscente stadio di Como, si possono fare interessanti incontri e “captare” notizie. La nostra
IAM Cycling innanzitutto è in attesa di un passaporto per passare fra le squadre WorldTour:
sarebbe un premio ben più che meritato. Per
quanto riguarda la francese AG2R invece vanno segnalati due importanti arrivi, quelli di
Jan Bakelants e Johan Vansummeren. Campagna acquisti notevole anche per la Astana,
caratterizzata dagli arrivi di Lars Boom, Dario
Cataldo, Luis Leon Sanchez e Rein Taaramae.
Forze nuove anche in casa BMC, a iniziare dal
nostro Stefan Küng, Rohan Dennis, Alessandro
De Marchi, Damiano Caruso; mentre finiscono la loro attività Cadel Evans e Thor Hushovd.
In attesa di qualche rinforzo, la Lampre di Rui
Costa, lascia partire Damiano Cunego, Winner
Anacona e Elia Favilli. La Sky si priva di Edvald
Boasson Hagen, ma ingaggia Nicolas Roche. La
campagna sicuramente più importante la sta
però facendo la Tinkoff di Alberto Contador,
che ha confermato Oliver Zaugg, ma soprattutto si è riservata i servigi di Ivan Basso, Macjel
Bodnar, Wouter Poels e Leopold Konig, oltre a
quelli, ancora non confermati, di Peter Sagan.
La Trek di Cancellara ha rinnovato, sino al 2016,
con Frank Schleck, mentre potrebbe liberare il
fratello Andy, ingaggiando Mollema.
TI
i
qualificativa per la finale del volteggio) con 51 millesimi di punto
di vantaggio sulla romena Larisa Iordache.
La duplice campionessa europea della specialità farà parte
delle outsider nella lotta per le
piazzata così vicina, ma è la britannica Claudia Fragapane quella che ha sorpreso tutti e superato la Steingruber, che ha dovuto
attendere la fine di tutte le qualificazioni per tirare un gran sospiro.
l’allenatore Zoltan Jordanov potrebbe decidere di domandare
alla svizzera di non presentare il
doppio Yurchenko e di accontentarsi di un semplice avvitamento.
Giulia Steingruber si è inoltre
federazione e peggior risultato
dai Mondiali di Anaheim 2003.
Fortunatamente, la Svizzera si è
ugualmente qualificata per i
Mondiali di Glasgow 2015, tappa
importantissima in vista dei
Giochi olimpici.
Un progetto vincente
Presentata la Fizzy
Riva-Muraltese che
si appresta a iniziare
la nuova stagione
a sole cinque squadre
e Sud non è sempre facile ma
questo progetto ha dimostrato
che si può fare».
Massimo Binsacca, neopresidente della Muraltese, ha poi
chiarito che «l’esperienza iniziata lo scorso anno si è rivelata
positiva: multiplo
non era così scontato
Tra le migliori al volteggio e nel concorso
KEYSTONE
che la cosa potesse funzionare
di Dario ‘Mec’ Bernasconi
ma, non essendo cambiati né la
Alla presentazione della Fizzy volontà né gli intenti di fondo, il
Riva-Muraltese nel municipio di lavoro proseguirà bene. QueMuralto,
a fare
gli onori
di casa è st’anno la fusione si è imprezioBASKET
| LNA
FEMMINILE
stato il sindaco Stefano Gilardi. sita dall’U16 Nazionale, con
«Sono felice, come rappresen- componenti delle due società,
tante del Comune, di ospitare squadra che si aggiunge a tutte
questa conferenza d’inizio sta- le altre del settore giovanile delgione che vede ancora Muralto, le due società, in tutto oltre 200
unitamente al Riva, in serie A. fra ragazze e ragazzi».
La Muraltese e il Comune vanno
a braccetto da una vita ormai e
‘L’esperienza iniziata
siamo contenti che questo conlo scorso anno si
tinui, perché investire per i gioè rivelata positiva e
vani è molto importante per un
proseguirà bene’
Comune».
I saluti del Comune di Riva sono Riva-Muraltese, una società
invece arrivati con un messag- sana... «Continuiamo col passo
gio del sindaco Fausto Medici, il secondo la gamba: budget di cirquale «augura che la società ca 120’000 per la A e qui ringracontinui a essere un traino per zio gli sponsor e tutti nostri sotutto il movimento giovanile stenitori. Senza questi aiuti,
delle due regioni».
grandi e piccoli, saremmo inesiDal canto suo il presidente di Ti- stenti in A».
cinobasket Franscella ha evi- Ognuna ha un settore giovanile
denziato che «l’unione si è di- efficiente: il Riva con la U14 e la
mostrata pagante e la scorsa U16, la Sav Vacallo e le sezioni
stagione ci sono stati risultati minibasket (U8, U10 e U12), la
positivi che mi auguro possano Muraltese la sezione minibaripetersi quest’anno: unire Nord sket e le U8, U10 e U12.
L’allenatore tra le sue due straniere e i due presidenti
Francesco Markesh ha poi evidenziato la situazione della serie A. «In agosto il Ginevra si è
ritirato dalla A e siamo rimasti
tutti spiazzati, sia a livello di
Lega che di presidenti.
Abbiamo cercato varie soluzioni: innanzitutto cercando fra le
squadre di B se ce ne fosse almeno una disposta a salire in A,
ma senza fortuna. Con la Lega
abbiamo discusso della possibile modifica dei campionati, ma
c’è stata una certa opposizione
interna a unire squadre di A e di
B. Alla fine siamo rimasti con il
TI-PRESS/GOLAY
campionato a 5». Una vera miseria... «Lo sappiamo e nessuno
è felice, ma in questa stagione
non può essere diverso: faremo
4 turni. Poi, per le prime quattro, playoff con semifinali e finali al meglio delle cinque partite».
IL TECNICO
Corno: ‘L’occasione per dar spazio alle nostre’
Al lavoro
TI-PRESS/D.AGOSTA
Il classico appuntamento del
mese d’ottobre con il Gianetti
Day, nel weekend, ha segnato la
fine del Kids Tour 2014, composto da diciassette prove di ciclismo (su strada ma anche su pista), di mountain bike e Bmx,
che hanno reso anche quest’anno la stagione davvero avvincente.
Dominatori del ‘campionato’, in
tutte e tre le categorie, sono stati
Della scomparsa della compagine di Lega Nazionale B, ce ne
parla Aldo Corno, responsabile
tecnico e coach della formazione di serie A.
«Per quanto ci riguarda, siamo
confrontati con la solita realtà
legata ai fattori di studio: Juon,
Sassi, Beretta e Annibale frequenteranno l’università – spiega Corno –. Sara Lucente ha
smesso, Bianda e Franscella
sono a Bellinzona (sempre per
i ragazzi del Velo club Monte Tamaro, che portano a casa i successi grazie ad Aron Cattaneo
(Under 15), Vito Fiorini (Under
13) e Joshua Lepori (Under 11), a
cui vanno aggiunte sette medaglie di disciplina: due per Aron
Cattaneo (strada Under 15 e Mtb
Under 15) e Joshua Lepori (Mtb
Under 11 e pista Under 11) e una
a testa per Michele Chiesa (pista
Under 15), Vito Fiorini (Mtb Un-
motivi di studio) e Marta Broggini è al Gavirate. Ecco perché
non ci sarà più la serie B».
Un campionato a cinque: un delirio... «Certamente non è il massimo dover incontrare solo
quattro squadre. Volendo ricavarne un aspetto positivo, direi
che è l’occasione buona per dare
maggiore spazio alle giovani.
Quest’anno saranno ben sei le
giocatrici che provengono dai
settori giovanili: Cavadini ed
der 13) e Gabriel Lepori (Bmx
Under 13).
Il podio del Kids Tour 2014 degli
Under 15 è completato da Mattia
Ferrari (Velo club Arbedo-Castione), giunto secondo davanti
a Michele Chiesa. A occupare le
due piazze restanti negli Under
13 sono, nell’ordine, Gabriel Lepori e Alessandro Guldimann
(Velo club Tre Valli Biasca),
mentre tra gli Under 11 i due gra-
Equati da Riva, Giannoni, Joppini, Kerkhof e Polite dalla Muraltese. Dovremo essere bravi noi
allenatori ad approfittare di
questa situazione e costruire
positivamente per il futuro, magari mettendo da parte il risultato ad ogni costo».
Sulla nuova straniera, la statunitense Kaili Mclaren, cosa puoi
dirci? «Kaili è una giocatrice
molto forte fisicamente che non
dovrebbe avere avversarie sotto
dini più bassi del podio vengono
occupati da Leo Vadon (Velo
club Lugano) e Zenith Pradella
(Vc Arbedo-Castione). La prima
ragazza negli Under 15 è Dana
Scolari, del Velo club Locarno,
mentre vincitrice delle Under 13
è l’arbedina Lidia David, compagna di squadra della campionessa Under 11, ovvero Giorgia Barelli.
Negli Under 15 l’unica medaglia
le plance, vista la stazza e la
buona mobilità: l’importante
sarà servirla bene, cosa non evidente nel basket. Jori Davis dal
canto suo dovrebbe darci ancor
maggiore dinamismo e, all’occorrenza, può fare da play.
Ma mi aspetto molto anche dalle “nostre”, augurandomi che
non dovremo più far fronte ai
troppi problemi fisici dello
scorso anno che ci hanno limitato molto».
di specialità, quella di Bmx, se
l’aggiudica Alessandro Danese,
del Bmx club Ticino. Negli Under 13, invece, le due medaglie di
strada e pista le conquista Enea
Cavadini-Garrido, del Velo club
Arbedo-Castione.
Tra gli Under 11, infine, Zenith
Pradella s’impone nella generale su strada, mentre a Thilo Gianinazzi (Bmx club Ticino) va
quella della Bmx.
E.P.
BASKET
La rosa
Cristina Zonta (Ch), 1989, 165 cm
Daria Voumard (Ch), 1990, 170 cm
Elhome Himaj (Ch), 1986, 175 cm
Jori Davis (Usa), 1989, 177 cm
Lidia Travaini (Ch), 1985, 178 cm
Alice Polite (Ch), 1999, 180 cm
Lisa Mazzocchi (Ch), 1991, 172 cm
Licia Joppini (Ch), 1994, 175 cm
Judith Jakab (Ch/Ung), 1989, 178 cm
Nicla Grandi (Ch), 1996, 165 cm
Lea Giannoni (Ch), 1999, 173 cm
Zoe Kerkhof (Ch), 1998, 162 cm
Sara Equati (Ch), 1998, 162 cm
Maddalena Cavadini (Ch), 1999, 174 cm
Kaili Mc Laren (Usa), 1988, 192 cm
Allenatore: Aldo Corno
| Dienstag, 7. Oktober 2014 | Seite 33
Nachrichten
Basketball
NBA mit TV-Milliarden
New York. Die National Basketball
Association NBA hat einen neuen Fernsehdeal abgeschlossen. Der Vertrag
läuft über neun Jahre. Dabei sollen die
TV-Sender ESPN und TNT für die
Übertragungen insgesamt 24 Milliarden US-Dollar zahlen. Die jährlichen
Einnahmen stiegen so von 930 Millionen auf 2,66 Milliarden Dollar. SI
Eishockey
Müller top, Bärtschi flop
San Jose. Der 19-jährige Mirco Müller,
der 2013 als Nummer 18 von den San
Jose Sharks gedraftet worden war,
überstand den letzten Cut im Team der
Kalifornier und könnte in der Nacht auf
Donnerstag in der NHL debütieren.
Weniger gut lief es Sven Bärtschi. Der
Flügel wurde von den Calgary Flames
ins Farmteam geschickt. SI
Rad
Giro kommt nach Lugano
Mailand. Der Giro d’Italia 2015 kommt
in die Schweiz: Lugano ist Ziel der
17. Etappe, tags darauf erfolgt in Melide
der Start zum nächsten Teilstück. SI
Valverde profitiert
Peking. Alejandro Valverde ist bereits
Sieger der World Tour, bevor mit der
Peking-Rundfahrt das letzte Rennen
gefahren ist: Er profitiert von einem
verletzungsbedingten Verzicht seines
spanischen Landsmanns und Rivalen
Alberto Contador. SI
Turnen
Steingruber qualifiziert
Nanning. Giulia Steingruber schaffte
an der WM in Nanning (China) den Einzug in zwei Finals. Die 20-jährige Ostschweizerin rutschte als Achte in den
Sprung-Final am Samstag. Im Mehrkampf beendete sie die Qualifikation
als 18. und zog damit in den Final der
besten 24 ein. Das Schweizer Team
beendete die Qualifikation auf Rang 19,
verpasste damit das Ziel von Rang 16
deutlich, schaffte aber die Qualifikation
für die WM 2015 in Glasgow. SI
Resultate
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
2
File Size
3 834 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content