close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
Un pêcheur est porté
disparu samedi à Oued
Lamarag à El Bettah dans la
wilaya d'El Tarf, a-t-on appris
auprès de la protection civile
(PC). Le disparu (B.
Abdelkrim), âgé de 32 ans et
originaire de la commune de Zerizer, était à bord de son
embarcation artisanale lorsqu'il a été emporté par les eaux de
l'oued, a ajouté la même source, soulignant que les recherches
ont été aussitôt entamées par les éléments de la protection
civile pour retrouver le corps du pêcheur disparu. La wilaya
d'El Tarf connaît depuis vendredi soir un temps pluvieux et
sombre, accompagné de vents violents.
EL-TARF
UN PÊCHEUR
PORTÉ DISPARU
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
OOREDOO ET LE CRA LANCENT
LA PREMIÈRE CLINIQUE
MOBILE À TAM
Ooredoo et le
Croissant Rouge
Algérien ont procédé
au lancement officiel
d'une clinique
mobile dédiée
à la population
de la wilaya de
Tamanrasset.
L
Joseph Ged, a déclaré : "
Nous sommes extrêmement fiers de contribuer à
travers ces cliniques mobiles à assurer des services
de soins gratuits à la population de cette vaste et
belle région du Sud algérien. Nous tenons nos
engagements en lançant
Inchallah prochainement,
en partenariat avec le CRA,
les deux autres cliniques
mobiles dans les wilayas
d'Adrar et Illizi. Ooredoo
demeure
une
société
citoyenne
pleinement
engagée aux côtés des
Algériens. "
De son côté, la Présidente
du
Croissant
Rouge
Algérien,
Mme
Saïda
Benhabyles, a ajouté: "
Nous sommes très heureux
de voir notre projet se
concrétiser dans la Wilaya
de Tamanrasset. Nous ne
saurons jamais assez
remercier Ooredoo pour
tout ce qu'il apporte tant au
CRA qu'aux populations
des régions enclavées, et
sans qui ce projet ne se
serait jamais matérialisé
sur le terrain. Nous espérons que cette clinique
mobile puisse assurer une
meilleure santé possible
pour la population de la
wilaya de Tamanrasset."
Il y a lieu de noter que le
Croissant Rouge Algérien,
en coordination avec les
autorités locales, assurera
la prise en charge médicale
et se chargera de la gestion, de la programmation
et de la maintenance de
cette clinique pour accomplir sa mission au niveau de
la wilaya dans les meilleures conditions. Le programme de cliniques médicales mobiles, lancé par le
Groupe Ooredoo en partenariat avec la Fondation
Leo Messi en 2013, projette
d'assurer une prise en
charge médicale à deux
millions d'enfants à l'horizon 2016, à travers son
élargissement dans les
marchés de Ooredoo au
Moyen-Orient, en Afrique
du Nord et en Asie du SudEst. Pour rappel, le partenariat entre le CRA et
Ooredoo, lancé en 2008, se
concrétise chaque année à
travers plusieurs projets de
solidarité nationale en
faveur des couches vulnérables de la société.
Ainsi, les deux parties ont
signé en mai 2014, une
convention-cadre portant
sur la mise en place d'un
programme d'actions communes dans le domaine
humanitaire et social. A la
faveur de ce partenariat
stratégique, Ooredoo est
devenu
le
Partenaire
Officiel du CRA. A travers
ces actions, Ooredoo
confirme son statut d'entreprise citoyenne par excellence, amplement engagée
au sein de société, dans le
cadre d'initiatives sociales
et humanitaires visant à
améliorer et à enrichir le
quotidien des Algériens.
CRÉDIT À LA CONSOMMATION
LES BANQUES NE SONT PAS PRÊTES
Page 5
8ÈME ANNÉE - N° 2094 - LUNDI 18 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
EN ATTENDANT LE LANCEMENT PROCHAIN
DANS LES WILAYAS D'ADRAR ET ILLIZI
a cérémonie officielle de lancement
de la clinique médicale mobile s'est déroulée
ce samedi 16 janvier 2016
au niveau de la Maison de
la Culture de la Wilaya de
Tamanrasset et ce, en présence
du
Wali
de
Tamanrasset, M. Belkacem
Silmi, de la Présidente du
Croissant Rouge Algérien,
Mme Saïda Benhabyles,
des cadres et des bénévoles de CRA de la wilaya de
Tamanrasset, des représentants de la société civile
locale ainsi que des cadres
de Ooredoo. Dotée des
équipements nécessaires,
cette clinique médicale
mobile, qui sillonnera les
différentes localités de la
wilaya, contribuera à une
meilleure prise en charge
des problèmes de santé de
la population. Elle assurera
également le service d'apprentissage des premiers
soins dans la région, et
mettra à disposition les
informations relatives à la
santé des enfants. A cette
occasion, le Directeur
Général de Ooredoo, M.
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
ADE Tizi Ouzou
Les travailleurs
menacent d'entrer
en grève ce mardi
Par Roza Drik
Le préavis de grève expire aujourd'hui lundi
conformément à la loi.
Des travailleurs de l'Algérienne des eaux
(ADE), affiliés à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA, unité de Tizi-Ouzou,
menacent d'entrer dans un mouvement de
grève, ce mardi, pour faire aboutir leurs revendications socioprofessionnelles. Cette action a
été décidée le 7 janvier dernier, suite à une
réunion ayant regroupé les travailleurs protestataires de la section syndicale de l'unité de
Tizi-Ouzou de l'ADE, affiliée à l'Union générale
des travailleurs algériens (UGTA) et dont le
préavis prendra fin ce lundi.
En effet, une plate forme de revendications a
été transmise à la direction administrative le 03
janvier dernier, dans laquelle est soulevée au
moins dix points: Ils réclament notamment, les
décisions de promotion et les mises à niveau
dans les délais réglementaires conformément
au travail des commissions, la régularisation
des doléances soumises par l'ensemble des
travailleurs, ainsi que la régularisation des travailleurs qui occupent des postes de responsabilités sans décision, et ce avec effet rétroactif.
Ils exigent aussi de la direction l'établissement de l'organigramme des centres et la définition des tâches de chaque travailleur ainsi
que les prérogatives des responsables des
structures et établissement des fiches de
poste, la dotation des structures en documents
réglementaires et affichage du règlement intérieur ainsi que de la convention collective en
vigueur. Autres points mis en avant, celui relatif
à l'étude des cumuls des congés, où les travailleurs exigent de traiter et d'assainir toutes les
situations. La prise en charge des travailleurs
victimes d'accidents de travail, du respect de
toutes les décisions prises par les différentes
commissions, ainsi que de l'accessibilité de la
formation pour tout le personnel équitablement
et en toute transparence. La section syndicale,
qui relève tous les manques au sein de l'institution, et elle réclame "la diffusion et la vulgarisation de l'information au sein de l'entreprise,
tout en informant la section syndicale par écrit
de la gestion des conflits, afin d'éviter les abus
et les sanctions arbitraires". "La prise en
charge et la gestion de l'évolution des carrières
des travailleurs, et assurer la protection des
dossiers des travailleurs au sein de la structure
ressources humaine", la réhabilitation des travailleurs sanctionnés arbitrairement ou licenciés par abus.
R.D.
Mieux vaut en rire
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
NUCLÉAIRE IRANIEN
L'ACCORD EST ENTRÉ
EN VIGUEUR
Page 12
8ÈME ANNÉE - N° 2094 - LUNDI 18 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
ADE TIZI OUZOU
MSP
LES TRAVAILLEURS
MENACENT D'ENTRER
EN GRÈVE CE MARDI
PAR-DELÀ LA DÉMISSION
DE DJAÂBOUB
Page 24
Page 3
LE RETOUR EN FORCE DE L'IRAN ET LA POSITION ATTENTISTE
DE L'OPEP EN SONT LES FACTEURS AGGRAVANTS
LE CHOC PÉTROLIER SE PRÉCISE
Ceux qui continuent de se montrer optimistes, en rappelant que
l'Algérie aurait connu une situation bien pire durant les années
80 et 90, ne se souviennent pas qu'un pétrole à 9 dollars de
l'époque n'en équivaut même pas à un baril à 50
d'aujourd'hui, depuis que la monnaie nationale n'est plus
que l'ombre d'elle-même. A cela il faut ajouter les
menaces terroristes qui pèsent aux frontières, les
tensions sociales qui vont crescendo, les "
printemps arabes " jamais bien loin de nos
portes, l'incapacité du gouvernement à être
visionnaire, les incertitudes politiques… ce
qui en fait un cocktail particulièrement
explosif pour le pays.
Lire en page 4
Lutte contre le grand banditisme et le terrorisme
SAISIE D'UN PISTOLET MITRAILLEUR
n pistolet mitrailleur de type kalachnikov et une quantité de munitions
ont été saisis hier près de Debdeb par un
détachement de l'ANP relevant du secteur
opérationnel d'In Amenas, indique un
communiqué du ministère de la Défense
nationale. "Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la
criminalité organisée, un détachement
relevant du secteur opérationnel d'In
Amenas (4e Région militaire) a récupéré,
ce 17 janvier à 10h20, suite à une
patrouille de reconnaissance près de
Debdeb, un pistolet mitrailleur de type
kalachnikov et une quantité de munitions
129 balles", relève le communiqué.
U
"Aussi, un autre détachement relevant du
secteur opérationnel de Djanet a intercepté 19 personnes et saisi 3 véhicules
tout-terrain et une somme d'argent s'élevant à 760.000 dinars algériens". Par ailleurs, "un détachement relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset (6e
Région militaire) a arrêté la veille samedi
3 contrebandiers et 8 immigrants clandestins et saisi un véhicule tout-terrain et
3 détecteur de métaux". "Au niveau de la
2e Région militaire, "des éléments de la
Gendarmerie nationale ont appréhendé, à
Mascara, un narcotrafiquant et saisi 73 kg
de kif traité et un véhicule utilitaire",
ajoute la même source.
www.tribunelecteurs.com
PAYS DU GOLFE
LES BOURSES
CHUTENT
Page 4
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Attaque terroriste de Ouagadougou
M I E U X V A U T E N R I R E…
29 morts et une trentaine de blessés
Le carnage, revendiqué
par l'AQMI, en train
d'imiter l'EI dans ses
agissements criminels, a
ciblé en premier lieu les
Occidentaux, très
nombreux à fréquenter
ces lieux hautement
symboliques.
Par Kamel Zaïdi
e bilan définitif des attaques
terroristes
de
Ouagadougou à fini par
dépasser les premières estimations, pourtant pessimistes. En
effet, pas moins de 29 personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans l'attaque terroriste contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou fréquentés par les étrangers. Tel est
L
le bilan (définitif ?) annoncé par
le ministre de la Sécurité intérieure. En outre les corps de trois
terroristes ont été identifiés, tous
des hommes, selon le ministre
Simon Compaoré, qui a précisé
que les assaillants étaient "très
jeunes" d'après les témoignages
recueillis. Par ailleurs, aucun ressortissant algérien ne figure pour
le moment parmi les victimes
des attaques terroristes perpétrées vendredi et samedi à
Ouagadougou, a indiqué le
ministère des Affaires étrangères
dans un communiqué. "Suite aux
attaques terroristes qui ont ciblé
plusieurs endroits des la capitale
Burkinabé, Ouagadougou, le
ministère des Affaires étrangères
informe qu'aucun ressortissant
algérien ne figure pour le
moment parmi les victimes", a
précisé la même source. Le
Centre de veille et de gestion
des crises "est en contact permanent
avec
l'ambassade
d'Algérie à Ouagadougou pour
suivre de près l'évolution de la
situation sur place", a ajouté le
communiqué. Dans un autre
communiqué,
l'Algérie
a
condamné avec "la plus grande
vigueur" ces attaques terroristes,
en exprimant sa solidarité avec
les familles des victimes, ainsi
qu'avec le gouvernement et le
peuple burkinabés.
Ces
attentats ont fait au moins 23
morts de 18 nationalités, selon
un bilan des autorités burkinabées. Condamnant "avec la plus
grande vigueur les attaques terroristes qui ont ciblé hier et
aujourd'hui certains lieux dans la
capitale
burkinabé,
Ouagadougou", l'Algérie a réitéré "sa conviction que le terrorisme représente une menace
globale et réelle pour la paix et
la sécurité internationales et que
seule une mobilisation collective
de la communauté internationale
et une fédération de l'ensemble
de ses efforts est à même de lui
faire face". Dans un communiqué du ministère des Affaires
étrangères, l'Algérie a exprimé
"sa solidarité avec les familles
des victimes, ainsi qu'avec le
gouvernement et le peuple burkinabés".
K.Z.
Deux ressortissants
autrichiens enlevés
eux ressortissants autrichiens ont été enlevés ce
vendredi dans la région de
Baraboulé dans le nord du
Burkina Faso, a annoncé le
ministère burkinabè de la
Sécurité intérieure. "Les deux
Autrichiens, un couple - dont
on ignore s'ils étaient résidents
au Burkina ou touristes de passage - ont été enlevés à
Baraboulé, dans la région du
Sahel", située dans le nord du
Burkina, affirme la source.
"Nous essayons de confirmer
D
cette information", a seulement
déclaré Thomas Schnll, porteparole du ministère autrichien
des Affaires étrangères, cité par
l'AFP. Cependant, aucune information n'a filtrée sur un possible lien avec l'attentat terroriste
perpétré samedi soir à
Ougadougou, ont rapporté des
médias. L'attaque menée de
vendredi soir à samedi matin
par un groupe armé contre un
hôtel et un restaurant de
Ouagadougou a fait au moins
23 morts.
K.Z.
L'attaquant à chaque occasion
L'Algérie empêche Sarkozy de dormir
Par Amirouche El Hadi
ssurément, l'ancien président français Nicolas Sarkozy ne porte pas
l'Algérie dans son cœur. Aussi, ne rate-t-il
aucune occasion de déverser son fiel sur
notre pays. Après sa sortie tunisienne
controversée, il a remis une couche lors
de sa conférence- royalement rétribuéedonnée à Abou Dhabi. Le thème choisi
devait traiter des conflits en cours au
Moyen-Orient, avec tout ce qu'ils comportent comme défis tant pour les nations
impliquées que pour la communauté internationale. Sarkozy ne s'en est pourtant
pas tenu à cette seule problématique.
Outre le fait qu'il a souligné, contre la position de l'ONU, la marocanité du Sahara
Occidental, il n'a pas manqué, comme lors
de sa visite à Tunis, de taper sur l'Algérie,
présentée comme un Etat " trublion ".
A
É ditorial
tes les confrontations au Moyen-Orient. Il
s'est étalé sur toutes les questions qui font
du Moyen-Orient une poudrière menaçant
d'embraser le monde, sans citer une seule
fois la question palestinienne. Il a, donc,
mis en avant tous les arguments qui plaident pour des interventions internationales
ou régionales, à même d'empêcher la
déflagration redoutée, mais n'a pas pipé
mot sur le conflit palestino-israélien.
Son mutisme sur ce conflit sous-entend
qu'il considère que ce n' n'est pas un dossier urgent pour la communauté internationale. Entendre par-là, qu'il ne trouve rien
de condamnable dans l'occupation de la
Palestine par Israël et des exactions qui
ont lieu dans les territoires occupés.
L'auditoire auquel il a délivré ses " vérités
" et ses solutions sur les conflits de la
région ne s'est apparemment pas offusqué
qu'il évacue ce conflit de sa communica-
Sarkophage reproche à notre pays de fermer ses frontières avec le Maroc et, donc,
" de jouer contre l'intégration régionale au
Maghreb ". Ceci le conduira également à
regretter l'avortement de son initiative de
l'Union pour la Méditerranée, fumeux projet dont il a été le concepteur. Aigri par son
échec, il a accablé l'Algérie de tous les
torts. Et de tous les maux de la région.
Cela n'est, cependant, pas surprenant de
la part de cet ancien chef d'Etat, lequel,
sur sa lancée, n'a pas omis d'encenser le
Maroc et son monarque. Sachant de quel
côté vont les sympathies maghrébines de
l'ancien chef d'État français, il ne fallait pas
s'attendre à autre chose de sa part. Mais
ce qui nous parait révoltant dans sa conférence, consacrée pourtant aux conflits en
cours au Moyen-Orient, c'est qu'il n'a pas
fait allusionnau problème palestinien.
Pourtant, cette cause est au centre de tou-
tion, largement rétribuée par la partie invitante. Il ne s'est pas trouvé un seul intervenant- on pense que les invités étaient
triés sur le volet- pour rappeler au conférencier qu'il a une part de responsabilité
dans ce qu'endurent le Moyen-Orient et le
Maghreb. C'est, en effet, ce pyromane,
d'origine juive, qui se prépare à retourner
aux affaires de la France, qui est à l'origine
de l'éclatement de la Libye. De là à se présenter en pompier pour éteindre les incendies dont il est à l'origine, il n'y a qu'un pas
que Sarkozy a franchi allègrement, et
toute honte bue. C'est que cet Hongrois,
qui se veut plus gaulois que les Gaulois de
souche, est d'un cynisme inqualifiable.
Heureusement, il y a cette justice immanente qui fait que plus de 60% de
Français ne veulent pas de son retour à
l'Elysée.
A.E.H.
été saigné à blanc par deux de ses plus importants
cadres, Amar Ghoul et Abdelmadjid Menasra, qui, en
démissionnant, ont traîné sur leur sillage militants amis et
e MSP est-il réellement en crise, comme tenopportunistes attirés par les promesses des uns et des
tent de le faire accroire certains, allant même
autres. Dès lors, j'imagine mal le pouvoir se démener pour
jusqu'à tenter d'accréditer la thèse qu'il ferait
tenter de déstabiliser un " parti " qui ne peut en aucune
l'objet d'un mouvement de redressement fomenté
manière peser sur le cours des évènements. Que reste-tpar certaines officines du pouvoir ? Rien n'est plus
faux ni plus éloigné de la réalité. Ce serait, en effet, faire montre de grande can- il au MSP aujourd'hui pour survivre à son " printemps " ? Rien. Absolument rien.
deur politique que de croire qu'un parti comme le MSP, qui n'est plus que l'ombre Son opposition de pacotille ne devrait tromper personne. Pas ceux qui suivent de
de lui-même, même s'il continue d'être la " locomotive " d'une poussive coalition de près les affaires politiques du pays, en tout cas. Comme je le prévoyais, et l'écripartis d'opposition qui ne doit sa survie qu'à la présence en son sein de Djaballah vais depuis quelques années déjà, il était évident que ce parti allait finir par s'eset de Benflis. Comme je l'ai maintes fois affirmé dans ces mêmes colonnes, mais souffler avec des discours creux qui ne lui rapportent rien. Il était condamné à subir
cet irrésistible appel de sa première nature, celle de l'enaussi dans le journal où je scribouillais avant, le
trisme, car l'opportunisme y est déjà. Le premier pas vers
MSP est un parti qui a toujours vécu (et surtout
" Mokri, sans moquerie aucune, ne peut assurer ce retournement est venu à travers la démission de l'anprospéré, avec tout ce que cela sous-entend…) à
un retour aux sources décent, ayant toujours été cien ministre et actuel vice-président du parti, Djaâboub.
l'ombre du pouvoir. Son islamisme, très spécial,
se base sur l'entrisme et l'opportunisme. S'il avait
" l'enfant terrible " de ce parti. La voie est toute Mokri, sans moquerie aucune, ne peut assurer un retour
aux sources décent, ayant toujours été " l'enfant terrible "
brusquement changé de fusil d'épaule au lendetracée pour un retour en force de cet autre
du parti. La voie est toute tracée pour un retour en force de
main des émeutes de l'huile et du sucre.
ministre qui ne s'est jamais avoué vaincu,
cet autre ministre qui ne s'est jamais avoué vaincu,
Naïvement, il avait pensé qu'un vent de révolte
Bouguerra Soltani ".
Bouguerra Soltani. A ce rythme, je ne donne pas cher de
inextinguible allait souffler sur l'Algérie, et que les
la peau de l'alliance que traîne ce parti. Ses ténors auront
islamistes allaient prendre le pouvoir, comme
(notamment) en Tunisie et en Egypte. Or, non seulement l'Algérie est supposée à se positionner et afficher leurs propres ambitions politiques à mesure que les proêtre vaccinée contre la " fièvre islamiste " après sa " grippe fissiée " et ses terribles chaines échéances électorales continueront de se rapprocher. Reste juste à
années de larmes et de sang, mais, en plus, même si le peuple (maso ?) était tenté conclure, pour dire que le retour au bercail de " l'enfant prodige " risque d'être très
par une autre aventure du genre, il aurait forcément choisi des islamistes plus cré- mal pris par des ascendants furieux d'avoir été lâchés au moment où ils avaient le
dibles, n'ayant jamais retourné leur gandoura, comme Ali Benhadj, ou Saâd plus besoin de lui, et une fratrie sans repaire précis ni la moindre perspective pour
A.O.
Abdellah Djaballah. Ce n'est pas tout. Il ne faut pas oublier non plus que le MSP a une nouvelle alliance…
L
Le gaz tueur
a encore frappé
- " Bettache Abdelhakim, président de
l'Assemblée populaire communale d'AlgerCentre, invite l'ensemble des musiciens, et ce
dans le cadre du respect des lois de la
République, que des autorisations leur seront
délivrées sur demande afin de pouvoir exercer
leur métier d'artiste dans les rues d'Alger ".
J'ai trouvé ce texte sur la page Facebook de
l'édile de la capitale.
- C'est bien, non ? ça met enfin un terme à la
fausse polémique.
- Je ne le pense pas, non.
- Explique.
- Comment est-ce qu'un artiste a-t-il besoin
d'une autorisation pour se produire dans la
rue, amuser les foules, les aider à sourire, à
décompresser ?
- Dans un pays où les libertés publiques et
individuelles n'existent que sur papier, c'est
normal.
- Et comment est-ce que Bettache saura distinguer les vrais artistes des faux. Car, je suppose
qu'il y en aura aussi qui vont s'engouffrer
dans la brèche et nous casser les oreilles. Dans
la demeure paternelle, y a une vieille guitare
abandonnée par mon grand frère. Je passe la
chercher et me faire délivrer une autorisation
d'emm… les foules. On sait jamais. Ça peut
servir, vu la précarité qui caractérise le métier
que je fais.
- Victor Jara est mort.
- Je ne vois pas le rapport.
- Tant mieux. Khelli el bir beghetahe.
- Ayhouh !
M.A.
le ?
ur, coup de gueu
Coup de cœ
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Tempête
dans un verre d'eau
2
as moins de 4 personnes sont mortes
asphyxiées en inhalant du monoxyde de
carbone, émanant de chauffages et de chauffebains, à Oran et Oum El Bouaghi durant,
durant les dernières 24 heures, a indiqué la
Direction générale de la Protection civile. Entre
le 15 et 16 janvier en cours, 3 personnes ont été
tuées par inhalation de monoxyde de carbone à
la cité " Grand' Terre ", située dans la commune
d'Oran, a précisé la même source dans un bilan.
La quatrième victime est morte, quant à elle, à la
Cité 17 Juin, dans la commune de " Bir
Chouhada ", dans la wilaya d'Oum El Bouaghi.
Par ailleurs, l'intervention des secours de la
Protection civile a permis de prodiguer des soins
de première urgence à 10 autres personnes
asphyxiées par monoxyde de carbone, suite à
l'utilisation d'appareils de chauffage, dans la
wilaya d'Alger, a ajouté le communiqué.
" La constitutionnalisation du Conseil
supérieur de la jeunesse (CSJ)
constitue un acquis important ",
El Hadi Ould Ali, ministre
de la Jeunesse et des Sports.
Même si je fais partie des
journalistes qui suivaient de très
près le dossier du CSJ, je ne
pensais quand même pas que ce
machin existait encore. C'est dire
que ses membres, sans doute triés
sur le volet, confirment l'adage
selon lequel " pour vivre heureux,
vivons cachés ".
P
" La prise en compte de nombreuses
propositions émanant de la classe
politique, dans le projet de révision
constitutionnelle dénote la volonté
du président de la République,
Abdelaziz Bouteflika, d'élaborer
une Constitution consensuelle ",
Belkacem Sahli,
Secrétaire général de l'ANR.
A ceci près qu'il est matériellement
et humainement parlant impossible
de satisfaire tout le monde.
L'ONDA " tacle " les chaînes privées
es chaînes de télévision privées ont
été sommées de " payer leurs redevances " sur les œuvres artistiques
audiovisuelles exploitées par l'Office
national des droits d'auteurs et droits
voisins (ONDA) a déclaré son directeur
général, Sami Bencheikh Hussein. Faute
de quoi l'Organisation mondiale de la
propriété intellectuelle (OMPI) sera saisie du dossier. Le conférencier s'est indigné lors d'une conférence de presse de
" l'exploitation abusive " par ces chaînes, depuis leur création il y a plusieurs
années, d'œuvres artistiques, notam-
L
Par Ali Oussi
Lundi 18 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
ment musicales et cinématographiques,
citant l'exemple des chansons d'artistes
disparus comme Dahmane El Harrachi,
Chab Hasni et Hadj M'hamed El Anqa,
ainsi que des sketchs et des pièces théâtrales. Estimant à 50 milliards de centimes les pertes de l'Office dues à cette
exploitation illicite, le directeur général
de l'ONDA a précisé que son institution
envoyait chaque semaine à ces chaînes
des correspondances concernant les
œuvres exploitées mais, a-t-il dit, ces
dernières ne " reconnaissent ni l'Office
ni les droits d'auteurs ".
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute
éducatrice, femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue,
prof de français.
Tel :
0561 64.77.00
0561 64.77.47
Société française en assurance recrute
des téléconseillères parfaitement francophones pour des postes à mi-temps
et temps plein salaire très intéressant
entre 30 000 et 50 000DA à temps partiel dans un cadre agréable avec une
équipe jeune et motivée.
Si vous correspondez au profil,
envoyez vos CV à l'adresse suivante :
[email protected]
JH 52 ans. LEADER en son domaine,
célibataire, Bonne Présentation, avec
Diplôme + 18 années d'expérience
Professionnelle en Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage
Quincaillerie, Démarches prospection, Préconisation, Gérance
Distribution Magasins Catering
DOCUMENTATION
Offre ses services
Tél : 0553 80 50 48 Béjaia
É-mail: [email protected]
H 40 ans marié sérieux cherche emploi
comme agent de sécurité, tourneur ou
équivalent et accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
Cherche aide-patissière
(francophone)
Tel : 021 90.94.75 - 0556 05.80.03
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock,
gestion person.chargé moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aide-cuisinier, barman, plongeur,
femme de ménage,
hébergement
assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
JH 30 ans chef de rang, diplôme en
restauration en 2007, 7 ans d'exp.en
gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
Cherche commerciaux H/F pour ste
imp-exp. située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
JH possède véhicule cherche poste de
travail en qualité d'agent de sécurité ou
chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14-0770 48.65.38
Entreprise de travaux de bâtiment à
Tizi Ouzou recrute pour la gestion de
ses projets un ingénieur ou un DEUA
en génie civil expérimenté 5 ans au
minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Cherche femme de ménage tous les
jours de dimanche à jeudi à
Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
Société privée cherche secrétaire de
direction 2 ans d'expérience langue
arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset Kord (Roland+Gestenter)
et Sormz- 1 platiniste, 1 massicotier,
infographe (femme).
Tel :
0550 48.20.01
0560 91.76.87
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes
(H/F) polyvalent, ménage et vaisselle
et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et
35 ans habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur
30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia
Alger cherche aide-comptable, expérience professionnelle 1 année minimu
libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
J.H.54 ans, célibataire, Bonne
présentation, TS.Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage Quincaillerie
Démarches prospection, Préconisation,
Gérance, Distribution, Magasins,
Catering
Offre ses services
Tel : 0669 06 43 68
Email : [email protected]
JH 26 ans cherche emploi comme
chauffeur ou agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens
généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH
cherche
empoi
chauffeur.
Tel : 0551 27.00.37
comme
JH 37 ans cherche emploi comme
chauffeur coursier chez ste étatique ou
privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation
représentation travaux d'opportunités
d'appoint consulting. Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
J 38 ans cherche emploi dans une
entreprise privée ou étatique en qualité
chauffeur léger ou peintre en bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
JH 30 ans DES (bac+4) en science
biologiques option microbiologie 2
ans d'exp. comme chimiste cherche
emploi
Tel : 0557 26.02.78
JH 30 ans cherche emploi comme
chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
Retraité ancien comptable prend en
charge la gestion de stocks titulaire
CAP aide-comptable et libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue
comptabilité décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
TS en bâtiment conducteur de travaux
coordinateur 19 ans d'exp. cherche
emploi dans le domaine.
Tel : 0550 53.01.82
PENSION
Pour vos vacances, à BEJAIA il
vous est proposé. Hébergement, pension, location, à la journée ou à la
semaine, un magnifique appartement
quartier résidentiel, bien équipé toutes
commodités, dont, 2 paraboles, TV,
eau courante, salle de bain, sanitaires,
cuisine, sanitaires, climatisation.,
machine à laver, parking si véhicules,
Téléfax
TEL : 0669 06 43 68 sms
É-mail : [email protected]
CADRE octagenaire offre Pension à
Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à
Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
ELTC English School lance cours en
anglais de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
boulevard Bougara, à proximité de
l'embassade de Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans
les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D, électronique,
maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel :
021 27.59.36/73
0551 95.90.00
SBL
English
School
votre
partenaire
pour
améliorer
votre anglais lance nouv. promo
26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca
Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
Quotidien national d’information
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face
pâtisserie Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances
donne cours de langues étrangères
(général et technique) français,
anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement
pour cadres, universitaires et enfant,
en groupe ou en cours particuliers,
méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM.
Inscription Pro-Advances 136, bd
Krim Belkacem, Télémly (près de
l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires,
cadres et hommes d'affaires, écrit et
parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans la fabrication des produits
détergents.
Pour informations :
0558 58.28.71
GEOMETRIE
ET ARITHMETIQUE
- Classe de 5ème de G.COGNAC
et L. TIBERGGE ed Masson 1950
- LETTRES PERSANES
de MONTESQUIEU éd Bordas
- GERMINAL de Emile ZOLA
- Classique Larousse
- CONTES et LEGENDES
d'ESPAGNE de M..Soupex éd
Fernand Nathan 1910
- VITA é CIVILTA ITALIA
de A.Fiorato et R.Sapien
- LE VIEUX QUARTIER de Avery
Cormen l'auteur de Kramer contre
Kramer éd J'AI LU 1980
- LE CID de Corneille, Tragicomique
1937
- LE LOUP-GAROU de Boris
Vian 1970
- L' IMPURE de Guy des Cars 1974
éd j'ai lu
- Edgar ALLAN œuvres Histoires
Extraordinaires traduit par Charles
Beaudelaire
- Édito service Geneve
- LE BRONZE de Maxime Helene
- Bibliothèque des merveilles 1890
Hachette
- POEMES de SI MOHAND ou
MHAND 1960 éd minuit
SERVICES
Réparation et installation de climatisation, frigo (chaud, froid, électricité).
Tel : 0661 75 39 31
Demander Mohamed
Réparation TV + Plasma à domicile
Lyes tech. Sonacat.
Tel : 0561 27.11.30
Traiteur El Quona : vous propose (ste
ou part) une gamme de plats repas cité
Douzi 03, n° 365 BEZ. email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
É-mail : [email protected]
Tél :
0553/ 80 50 48
TERRAIN :
Vends lots de terrain à partir de 200m²
à kara Mustapha, wilaya de
Boumerdes, avec acte, livret foncier
8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya
140m² et 175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs
Tamda entièrement aménagé et cloturé
superficie totale 1 hectare accès sur la
route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain
Naadja à la cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
Béni Ksila : vend un terrain plat,
sup.2840m², vue sur mer à 30m de la
22
route avec une route carrossable pour
toutes gamme de véhicule, avec toutes
commodité, possibilité de vendre en
lots, idéal pour habitation ou investissement, avec certificat non conserné
par la ZET et acte notarié, Prix :
28000DA/m².
Tel : 026 20.07.77 - 0550 32.82.53
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie 2100m², composé d'une
usine, salle de sport, bloc administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans
la zone industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U, Prix :
100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour
hôtel, avec cahier de charge, avec acte
et livret foncier au niveau de complexe
touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
Haouche El Mekhfi vend des
terrain, Prix : 04U/m².
Tel : 0771 20.91.77 / 0551 08.36.38
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un
F4, 11e étage, avec csdb, véranda,
dans un état normal, immeuble propre,
deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore
opérationnel.
Tel :
0791 54 15 93
0550 80 78 55
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage
sup.69m², avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée, avec acte et
certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2,
1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec
acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel :
0561 45 90 94
0771 22 69 61
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et
meublé top, 2eme étage, sup.78m²,
deux façades, très bien situés, avec
parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix :
65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Blida, Soumaa : vend un F3, 2eme
étage, sup.68m², état propre, bien aménage, toutes commodités, immeuble
de 4 étage, avec acte et livret foncier,
accepte promesse de vente avec
apport, libre fin d'année, Prix :
750U/ferme
Visite uniquement les samedi.
Tel : 0668 01.29.44 -0561 13.04.45
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme
étage, neuf sup.108m², toutes commodités, chauffage central, interphone,
caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec acte et livret foncier, Prix :
2000U/Nég.
Tel :
0796 93.23.04
0550 22.59.57
VILLAS :
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
H'mer El Ain centre, à 600m de l'axe
Blida - Hadjout : vend un niveau de
villa, rdc, sup.96m², composé d'un
salon spacieux, grand hall, une chambre, cuisine, salle à manger, sdb,
débarras, jardin de 86m², avec gaz,
électricité, eau, quartier calme, bo,
voisinage, prix : 800U
Tel : 024 32.13.23 / 0550 54.74.63
Lundi 18 janvier 2016
Chinois Plage : loue une maison en F6,
160/280m², composée de 05 grandes
chambres, salon, cuisine, sdb et wc
séparés, avec garage pour un véhicule,
grande cour, jardin avec arbre fruitier,
sur la montagne, vue sur mer, prix :
03U/ois.
Tel : 0550 58.44.69
0778 65.77.60
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230
m² acte commodités nécessaires prix
négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
LOCAUX :
Vends local commercial à Tizi Ouzou
lotissement Bouzar Krim Belkacem
superficie de 60 m² très bien aménagé
en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Femmes parlementaires
MSP
Par-delà la démission
de Djaâboub
La demande de démission d'un des cadres du MSP ne s'aurait être insipide. Réuni sous deux jours, le
conseil consultatif national du Mouvement de la société pour la paix, a opté piur le report de sa
décision concernant la démission présentée par le vice-président, en l'occurrence Hachemi Djaaboube.
Une décision qui d'ailleurs a fait la joie du premier responsable du parti, Abderrezak Mokri.
Vend des locaux commerciaux,
en rdc, sup.1000m², fini et libre de
suite, toutes commodités, situé sur
l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de
grande marque, show room ou autre,
prix : 30U/m²
Tel :
034 22.31.72
034 12.46.29
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un
local, sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de
suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
PROSPECTION :
Cherche
achat
d'appartements,
à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
Cherche partenariat pour exploit, un
terrain industriel de 9000m², en plein
centre de la zone industrielle d'El
Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
Cherche pour client sérieux, achat
d'une ferme agricole ou terrain de 02 à
05 hectares, dans la wilaya de Tipasa,
Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Cherche pour client sérieux en attente,
achat d'un terrain agricole, sup. de 02
à 04 hectars, sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
AVIS DIVERS
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
SALUT pour des considérations
purement personnelles, je désire céder
les ouvrages suivants à Quiconque
m'écrira par émail
Par Nabila. A
e dernier, qui a
précisé que le
parti était ouvert à
toutes les idées et points
de vues, n'a pas, d'ailleurs,
manqué de saluer " une
position ferme " suite à "
l'attachement du Conseil
consultatif au vice-prési-
C
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60
Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
n'ont pas jugé nécessaire
d'y aborder les vraies raisons ayant motivé la décision de démission, notamment, par souci de discipline partisane, disent-ils,
qui s'inscrit dans les discussions internes et organiques du MSP.
L'est remarqué depuis
quelques temps des dissi-
dences au sein de plusieurs partis, dont le MSP.
Mokri mène-t-il le parti trop
dans l'opposition pour l'opposition ? certains observateurs de la scène politique y appuient en quelque
sorte cette lecture. Depuis
son arrivé aux commandes du parti, Abderrazak
Mokri, a adopté une
constance mettant à terme
avec les pratiques d'allégeance au pouvoir.
Une démarche qui pourrait
être le point de discorde,
ayant poussé le n°2 du
parti, Hachemi Djaaboube,
à ne plus vouloir suivre les
nouvelles orientations du
parti qui n'exprime plus le
désir de renouer le dialogue avec le pouvoir, après
avoir toujours marché
dans son ombre.
Il est
sans rappeler également,
les altercations qui ont
opposé dans un passé
récent, Abderrezak Mokri à
Bouguerra Soltani, ce dernier qui n'avait pas manqué de remettre en cause
la ligne politique imposée
par son successeur.
La fin de la partie ne sera
pas sifflée d'aussitôt.
La demande de démission
de Hachemi Djaaboube
sera examinée profondément par le conseil consultatif et les raisons derrière
son désir de retrait en
seront dévoilées ultérieurement, à en croire les
membres
medjless
echoura.
N.A.
Progrès notables
pour l'Algérie
Avec un taux de représentation des femmes au
parlement algérien estimé à 31,6%, l'Algérie a
occupé la 29 ème place mondiale en termes de
femmes parlementaires, selon un rapport du Think
Tank américain Brooking Institution publié à
Washington. " Cette place confirme la participation
grandissante des femmes algériennes à la vie politique de leur pays ", a précisé ce rapport intitulé
Forsight Africa, établi par Brooking Institution, l'un
des plus influents Think Tank américains, spécialisé dans les questions de politique internationale,
d'économie, et de gouvernance. Pour argument, la
législation en Algérie a vu, ces dernières années,
des modifications portant sur l'accès des femmes
aux instances élues au niveau local, à savoir les
Assemblées populaires Communales, APC ,c'est à -dire les Assemblées Populaire de Wilaya, APW,
et au niveau national ,c'est -à -dire l'Assemblée
Nationale ,Populaire ,ANP. D'où l'ouverture du
champ politique à la contribution des compétences
féminines dans la mesure où plusieurs femmes
issues de divers secteurs de la vie nationale exercent, depuis de nombreuses années, des fonctions
administratives, et de gestion, et même à la tête de
départements ministériels, tels de l'éducation nationale, de la solidarité nationale, et de la famille et la
condition de la femme. A l'Assemblée Nationale
Populaire, ANP, soit le parlement algérien, figurent
des femmes enseignantes, médecins, juristes, et
journalistes entre autres fonctions libérales, et
publiques, qui représentent la population à travers
48 wilayas à l'échelle nationale. Certaines d'elles
occupent la présidence de comités relatifs aux
affaires sociales, de formation, et de communication.
Selon ce classement, établi sur la base des données de l'organisation internationale des parlements (Union interparlementaire), basée à
Washington, l'Algérie est au premier rang parmi
les pays du Maghreb arabe, devançant, ainsi, la
Tunisie à la 32 ème place, avec 31,3%, de taux de
représentation, alors que le Maroc a figuré dans le
bas de ce classement en occupant la 87 ème
place, contre la 91ème place qu'occupe la Libye
avec (17%) de participation de femmes au parlement. Sur le plan africain, plusieurs pays devraient
réduire les inégalités entre femmes, et hommes en
matière de participation à la vie politique, selon ce
rapport qui cite, entre autres, les Comores, le
Nigeria, le Swaziland, le Benin, et le Mali.
Globalement, quatre pays africains, dont l'Afrique
du Sud, se sont pointés au top dix de ce classement mondial devançant même plusieurs grands
pays développés, y compris les Etats-Unis, où les
femmes élues représentent 19,4% du nombre global des représentants, et le Japon où la représentation des femmes est plus élevée, selon ce classement réalisé dans le cadre de l'évaluation des
gains de la gouvernance en Afrique.
Synthése de : A.Meg
Paix au Mali
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail :
[email protected]
[email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale qu'étrangère, dispose de
nombreux périodiques, quotidiens,
hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce
jour.
Soit une colossale collection,
une montagne de papiers, d'infos
générales, scientifiques, culturelles, à
qui saura s'en servir étudie toute proposition.
dent du parti, celui-ci qui a
beaucoup donné au MSP
". Cependant, n'ont pas
été détaillées les raisons
qui ont poussé l'ancien
ministre du Commerce
ministre du MSP à se retirer des rangs du parti.
Quitte à l'intéressé quitte
aux appartenant à cette
formation politique qui
Lundi 18 janvier 2016
Une réunion prévue aujourd'hui à Alger
Par D.A et APS
ne réunion consultative de
haut niveau des membres
du Comité de suivi de l'Accord
pour la paix et la réconciliation
au Mali, issu du Processus
d'Alger se tiendra aujourd'hui à
Alger, dans le contexte de l'évaluation du processus de mise
en œuvre de cet Accord, à l'initiative de l'Algérie qui assure la
présidence de cette instance et
chef de file de la médiation
internationale. Le ministre
d'Etat, ministre des Affaires
étrangères et de la Coopération
internationale,
Ramtane
Lamamra, a convié à cette rencontre, les représentants des
trois
parties
signataires
(Gouvernement,Coordination
des mouvements de l'Azawad
(CMA) et la Plateforme d'Alger)
et tous les membres de la
Médiation (Niger, Mauritanie,
Burkina Faso, Tchad, Nigeria,
France, Etats-Unis d'Amérique,
U
ONU-MINUSMA,
UA-MISAHEL, CEDEAO, UE, OCI), a ton appris, selon un communiqué du ministère des Affaires
étrangères. Les représentants
des trois autres membres permanents du Conseil de sécurité
(Chine, Russie, Royaume Uni)
ainsi que du Canada, actuellement chef de file des
Partenaires techniques et financiers du Mali (PTF), ont également été conviés à participer en
tant qu'invités, comme le prévoit l'Accord, selon la même
source. Une réunion formelle
de l'équipe de médiation doit
avoir lieu dans la matinée de la
journée d'aujourd'hui pour "procéder à un examen rigoureux
des avancées ainsi que des difficultés rencontrées dans la
mise en œuvre de l'Accord".
Dans la tradition de dialogue et
de concertation sur les questions d'intérêt commun qui marque les relations entre l'Algérie
et le Mali, la dixième session du
Comité bilatéral stratégique
algéro-malien sur le Nord du
Mali se tiendra, dimanche prochain à Alger, sous la co-présidence des chefs de la diplomatie des deux pays, a-t-on ajouté
de
même
source.
Complémentairement à l'apport
qui "en est attendu dans le
contexte de l'évaluation du processus de mise en œuvre de
l'Accord, issu du Processus
d'Alger, la tenue de cette
dixième réunion du Comité stratégique bilatéral répond à la
décision de dynamiser les
mécanismes de coopération
bilatérale prise par le Président
de la République, Abdelaziz
Bouteflika, et son homologue
malien, le Président Ibrahim
Boubacar Keita, en septembre
2015".Il est à rappeler que sept
mois se sont écoulés, depuis la
signature de l'Accord, soit une
période "suffisante" pour faire le
point sur le chemin que les parties signataires ont parcouru
3
ensemble, avec l'accompagnement de la communauté internationale, sur la voie du retour
de la paix et de la consolidation
de la réconciliation au Mali, a-ton ajouté. Compte tenu des
développements "globalement
positifs" observés ces derniers
temps sur le terrain ainsi que
des "défis rencontrés", quatre
principaux objectifs sont assignés à ces consultations, à
savoir, procéder à une évaluation "objective" de l'état et des
perspectives du processus de
paix, accélérer le processus de
mise en œuvre de l'Accord et
assurer aux instances de suivi
toute l'efficacité recherchée,
dans l'esprit et la lettre des dispositions
pertinentes
de
l'Accord. Il s'agit également de
"renforcer l'action de mobilisation et stimuler l'effort collectif
de la communauté internationale en soutien au Mali". Il est à
relever que cette série de réunions d'Alger sur le Mali inter-
vient dans le prolongement de
l'examen périodique de la situation par le Conseil de sécurité
des Nations unies et au
moment où un nouveau représentant spécial du secrétaire
général,
Mahamat
Salah
Annadif, prend la direction de la
MINUSMA en remplacement de
Mongi Hamdi. Cette nouvelle
séquence dans la dynamisation
de l'œuvre de paix au Mali intervient également avant la tenue
du sommet de l'Union africaine,
qui sera saisi de cette situation
au titre des questions de paix et
de sécurité à travers le continent. A noter que l'accord de
paix et de réconciliation au Mali
signé en deux étapes, en mai et
juin 2015, par le gouvernement
et les groupes politico-militaires
du Nord Mali, avait été obtenu
après cinq rounds de dialogue,
engagé en juillet 2014 sous la
conduite de la médiation internationale, dont l'Algérie est le
chef de file.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
Le retour en force de l'Iran et la position attentiste de l'OPEP
en sont les facteurs aggravants
Par Wassim Benrabah
e panier du pétrole brut de l'organisation des pays exportateurs du
pétrole (OPEP), constitué de
treize références, a atteint son niveau le
plus bas depuis 12 ans. Il a clôturé la
semaine à 25 dollars. L'impact de ce
repli a été ressenti fortement sur le marché mondial qui a fini la semaine sous le
plancher des 30 dollars. Le choc pétrolier n'est pas loin. Cela est d'autant plus
grave et prévisible que le retour en force
de l'Iran promet de précipiter encore plus
cette descente aux enfers alors que,
dans le même temps, l'OPEP continue
de trainer les pieds avant de réagir pour
redresser la barre, si tant est qu'il en est
encore temps. Bref, avec une chute de
plus de 30% en 2015 et plus de 15%
depuis le début de 2016, les experts ne
parlent plus de constat alarmant mais
L
d'un choc pétrolier irréversible qui s'annoncee à brève échéance. Le pétrole
plonge depuis plusieurs séances,
plombé par le retour officiel de l'Iran
depuis hier, après la levée des sanctions, le mini krach boursier qui a secoué
le secteur financier européen et chinois,
jeudi dernier, ainsi que la hausse de la
demande mondiale face à la monté du
gaz de schiste américain. Les Bourses
du Golfe n'en mènent pas plus large,
d'ailleurs. Toute tentative de redressement des prix est improbable face à l'afflux d'or noir iranien et les inquiétudes
sur les économies américaine et chinoise en repli depuis quelques semaines. Entre jeudi et vendredi, plusieurs
banques d'investissement, à l'instar de
Citigroupe, Wellfargo, Stanly Morgan et
Saxo banque, ont dépeint un tableau
noir du marché financier mondial affecté
par la chute du prix du baril et s'atten-
dent même à ce que ce dernier atteigne
10 dollars, prochainement. Ce qui provoquera la faillite de plusieurs institutions
financières et entreprises énergétiques.
La sonnette d'alarme a été déjà tirée par
le FMI, dans son dernier rapport où il a
appelé à trouver des solutions dans l'urgence pour amortir le choc pétrolier et
une crise financière sans précédent.
L'institution financière essaie ainsi de
convaincre les pays de l'Opep de réagir
et réviser leur décision de maintien du
quota de production du cartel. Cette
décision pourrait faire l'objet d'une révision, selon le président de l'Opep, qui a
annoncé, mardi, la tenue d'une réunion
d'urgence entre les membres de l'organisation pour trouver une solution à cette
baisse de prix. Conscients de l'impact de
la crise sur leur économie, certains pays,
comme la Russie, ont décidé de baisser
leur budget de 10% afin d'apporter un
certain équilibre aux dépenses. Même le
secteur de l'investissement pétrolier est
touché par cette décision. Contrairement
à la Russie, l'Algérie, dont toute l'économie en pâtit, gaz et pétrole constituant
96% des exportations, a décidé de maintenir " globalement " le plan quinquennal
de Sonatrach.
Le groupe consacre plus de 80 millions
de dollars au développement de son
activité sur le marché. La décision de
Sonatrach intervient au moment où les
experts appellent à la révision de la
finance publique et à la diversification de
l'économie afin d'amortir le choc pétrolier. L'Algérie risque donc d'être touchée
de plein fouet par ce choc inégalé dans
les annales, au moment où le gouvernement continue de se montrer rassurant,
sans même se rendre compte qu'on se
dirige tout droit dans le mur !
W.B.
Pays du Golfe
Les Bourses chutent
a perspective du retour de
l'Iran sur le marché du
pétrole plombe les Bourses
des monarchies pétrolières du
Golfe. Cette baisse, enregistrée au début de la semaine
boursière dans le Golfe, fait
suite aussi au recul des places
financières internationales vendredi. La levée des sanctions
internationales imposées à
Téhéran, à la suite de l'entrée
en vigueur samedi de l'accord
nucléaire avec les grandes
puissances, va permettre le
retour de la République islamique sur le marché pétrolier,
déjà saturé par une abondance
L
de l'offre.
Le prix du pétrole, qui contribue à plus de 80 % aux revenus des pays arabes du Golfe,
a reculé de 20 % sous la barre
des 30 dollars depuis le début
de l'année après une baisse de
65 % ces deux dernières
années.
Les sept places du Golfe ont
connu un petit vent de panique
avec des mouvements de
vente qui ont provoqué une
plongée des indices.
La Bourse saoudienne, la plus
importante des pays arabes, a
chuté de 6,5 % après avoir
ouvert à - 5,5 %. L'indice
Par Ammar Zitouni
idèle à son esprit démoniaque,
l'ex-président de France Nicolas
Sarkozy continue à s'assigner la
tâche de circonscrire le problème du
Sahara occidental et d'apporter de l'eau
au moulin de son ami, le roi Mohamed
VI. Il n'y a pas de secret absolu dans les
relations entre les deux hommes quant
au maintien de l'ordre colonial au
Sahara et poursuivre à prétexter que ce
conflit est le fait et l'œuvre de l'Algérie.
En réalité, et cela est la suite d'une
répartition des tâches de défense et
maintien de la colonisation dans ce territoire, ce président a toujours, au nom
de la droite française et des liens avec
Israël, pris la tête du cortège impérialiste pour jouer au plan international le
courtier du Makhzen au détriment de la
cause sahraouie. Tout cela va dans le
sens d'une stratégie bien orchestrée
visant à changer la nature du problème
d'autodétermination et sa transformation : de problème de décolonisation, on
tient à en faire un cadre parmi d'autres
dans le cadre d'un remodelage de la
région visant particulièrement l'Algérie
et intégrer cette carte dans le jeu des
foyers de tension. Sarkozy, c'est la
pathologie du terrorisme psychologique. Il est malade de son esprit colonial. Sourd aux cris de la paix dans le
monde. Aveugle et hypocrite lorsqu'il
évoque l'Algérie. Ductile à ce sujet, animateur-vedette au Qatar d'une confé-
F
Tadawul All-Shares a perdu
plus de 300 points quelques
minutes après l'ouverture du
marché, sous la barre de 5 500
points, tous les secteurs passant au rouge.
Les valeurs pétrochimiques ont
dégringolé de 8 % et les bancaires de 5,3 %.
Depuis début 2016, cette place
a cédé 21,1 %, plus que toutes
ses pertes de 2015. Les places
de Dubaï et du Qatar ont cédé
jusqu'à 6 % chacune, avant de
remonter légèrement.
Le Dubai Financial Market était
en baisse de 5 % à la mi-journée, sous la barre des 2 700
points. Les valeurs vedettes
Emaar, géant de l'immobilier
de Dubaï, et Arabtec, leader du
BTP, cédaient respectivement
5,3 % et 7 %. Depuis le début
de l'année, Dubaï a reculé de
15 % et le Qatar de 17 %. Le
Qatar Exchange, deuxième
marché du Golfe après celui de
l'Arabie saoudite, a connu de
fortes fluctuations à l'ouverture
dimanche. Il était à - 5,6 % à la
mi-journée, sous les 8 700
points. L'Abu Dhabi Securities
Exchange a cédé 4,3 %, mais
est resté au-dessus de la barre
des 3 700 points, tous les secteurs étant dans le rouge. Le
Eclairage
Pathologie du terrorisme
psychologique
développement économique et le développement durable de nos populations
et, surtout, des jeunesses de nos deux
pays ". Détermination qui n'a pas plu à
son prédécesseur à l'Elysée, particulièrement en cette pré-campagne pour la
présidentielle de 2017. En effet, les indices de sondage rapportent que plus de
80 % de Français sont contre la candidature du président des " Républicains
". Beaucoup de choses ont été déjà
dites sur le comportement de Sarkozy à
l'égard de l'Algérie, il est vrai que celuici à l'esprit colonial de ses ainés, les
nostalgiques de " l'Algérie française ",
n'en est pas à son premier essai. En
juillet 2015, et à partir de Tunis, autre
capitale arabe, il avait déclaré aux
Tunisiens qu'" ils n'avaient pas choisi
leur emplacement géographique entre
l'Algérie, qui a souffert de l'intégrisme
dans les années 90, et la Libye, actuellement en proie au chaos ". L'ex-président, lorsqu'il parle de chaos en Libye,
oublie vite qu'il en est le premier responsable
et
commanditaire.
Maintenant, l'opinion publique nationale
tient à ce que ministre des Affaires
rence intitulée : " Le monde d'aujourd'hui : débat avec Nicolas Sarkozy
", l'ami d'Israël et de Bernard Henri
Levy, le commanditaire de l'assassinat
du président Maâmmar Guedhafi et la
dislocation du peuple libyen, s'est permis une énième fois de vomir sa haine
contre l'Algérie. Un pays qu'il supporte
mal dans son cœur et qu'il tient à chaque fois à dramatiser et à diaboliser. "
Je ne dirais rien sur l'Algérie que j'aime
beaucoup. Dès qu'on dit un mot, ça
devient une polémique et, pourtant, ce
pays, si riche de ses potentialités et
d'une population extraordinaire, la
question de son développement et de
sa modernisation est posée ", a-t-il claironné. Vicieux et rusé comme il l'est,
visant l'Algérie, il pointe en parallèle
une flèche indirecte en direction de
François Hollande après le message
qu'il a adressé, il y a quelques jours, à
Bouteftika, dans lequel il a renouvelé sa
détermination à coopérer pour assurer
un développement durable, soulignant
particulièrement : " La France continuera, avec l'aide de l'Algérie, de mener
tous les combats pour la sécurité, le
4
Kuwait Stock Exchange a
reculé de 3,2 % sous les 5 000
points, son niveau le plus bas
depuis 2004. Le petit marché
d'Oman a perdu 1,5 % et celui
de Bahreïn 0,3 %. Depuis le
début de l'année, les sept marchés du Golfe ont perdu plus
de 150 milliards de dollars de
leur capitalisation totale qui est
estimée actuellement à 800
milliards de dollars. Tous les
marchés du Golfe ont fini l'année 2015 sur de fortes baisses, emmenés par la Bourse
saoudienne, sur fond de
dégringolade du prix du
pétrole.
étrangères,
Ramtane
Lamamra,
change de qualificatif. Pour rappel, il
avait jugé les déclarations de Sarkozy à
Tunis de " malvenues ". Non, à présent,
il faut un ton dur pour remettre ce pantin à sa place. Décidément, la paire
Mohamed VI-Sarkozy a bien des choses à cacher. Mais l'ex-président français, conscient ou inconscient, vient
d'en donner l'explication : " La fermeture des frontières entre le Maroc et
l'Algérie, en dépit d'un besoin énorme
d'un marché commun entre les deux
pays et la Tunisie, dans une première
phase, est l'une des conséquences
directes du conflit autour du Sahara ".
La manière subreptice avec laquelle il
voit les relations entre Alger et Rabat
illustre bien la politique de la droite française à l'égard de l'Algérie, qu'elle tient
à impliquer dans le conflit saharien.
Pour preuve, son aveu de Doha: " La
France a toujours soutenu la marocanité du Sahara ". Les déclarations de ce
dernier sur l'Algérie et le Sahara sont
dangereuses. Elles méritent d'être
dénoncées, car elles montrent le long
parcours de cet ennemi des Arabes qui
a toujours cherché les motifs de l'infamie pour dresser une image grossière
diabolisant notre pays au profit du
Maroc. Prise globalement, l'aventure de
Sarkozy fait de lui le légitime et plus
fécond colonialiste de la France
contemporaine.
A.Z.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Le choc pétrolier se précise
Ceux qui continuent de se montrer optimistes, en rappelant que l'Algérie aurait connu une situation bien pire durant les années 80 et 90, ne se souviennent pas
qu'un pétrole à 9 dollars de l'époque n'en équivaut même pas à un baril à 50 d'aujourd'hui, depuis que la monnaie nationale n'est plus que l'ombre d'elle-même.
A cela il faut ajouter les menaces terroristes qui pèsent aux frontières, les tensions sociales qui vont crescendo, les " printemps arabes " jamais bien loin de
nos portes, l'incapacité du gouvernement à être visionnaire, les incertitudes politiques… ce qui en fait un cocktail particulièrement explosif pour le pays.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat Min
Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Camping
Paradis
22:45 : New York Unité
Spéciale
23:30 : New York Unité
Spéciale
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au pro-
gramme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck à
la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Castle
21:35 : Castle
22:20 : Castle
23:05 : Alcaline le mag
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de Babel
12:25 : La nouvelle
édition
Lundi 18 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Camping Paradis
Une célèbre troupe de danseuses débarque au camping
avec, à sa tête, l'intraitable et légendaire chorégraphe
Anna Lavezzi, qui n'est autre que la sœur cadette d'André.
Alors que Tom s'occupe de l'installation des artistes en
suivant les instructions presque militaires d'Anna, il
rencontre une jeune fille qui se dit fan inconditionnelle de
la compagnie et qui rêve de l'intégrer. Mais derrière son
envie de danser, se cache un lourd secret.
Sur France 2 - 22h35
Castle
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :L'amour est dans
le pré
22:45 :L'amour est dans
le pré : que sont-ils devenus ?
21
Depuis une semaine, Castle est en proie à un
cauchemar récurrent en lien avec sa disparition.
Kate lui suggère d'aller consulter un psychiatre ;
ce qu'il finit par faire à contrecœur. Mais la
première séance se révèle particulièrement
fructueuse et incite l'équipe à reprendre les
recherches sous l’impulsion de Castle qui semble
obsédé par les souvenirs qui refont surface. La
situation inquiète Beckett.
Sur M6 - 20h55
L'amour est dans le pré
Karine Le Marchand continue ce soir de présenter
quatorze nouveaux agriculteurs célibataires. De la
Bretagne à l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, de la
Provence-Alpes-Côte-d'Azur à la Normandie, en passant
par la Bourgogne-Franche-Comté ou encore le
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l'animatrice a
sillonné la France pour découvrir onze hommes et trois
femmes dans leur environnement rural. A cette occasion,
ces derniers dévoilent leur personnalité et se confient sans
fard sur leurs attentes amoureuses. Après la diffusion de
ces portraits, les téléspectateurs et téléspectatrices séduits
ont la possibilité de leur écrire. Les agriculteurs choisiront
ensuite parmi les courriers reçus les personnes qu'ils
souhaitent rencontrer.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Quotidien national d’information
Crédit à la consommation
Sudoku N ° 395
Mots fléchés N° 395
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Les banques
ne sont pas prêtes
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Les banques Algérienne n'ont reçues aucune note ou instructions qui autorisent, l'octroi du crédit à la
consommation. Rendue officiel par les officiels, ces derniers, n'ont pas tout préparés à l'avance. "
Gouverner, c'est prévoir ", dit-on.
Par Amar CHEKAR
ituation
d'urgence.
Invité à s'exprimer sur
le crédit à la consommation sur ondes de la radio
chaine III, Boualem Djebbar,
P-DG de la Badr, a souligné
que dans les textes, toutes
est près. Mais, sur le terrain,
rien n'est encore fait pour joindre l'acte à la parole à présent. " Tout les textes sont
près au niveau de la tutelle.
Mais, aucun document n'est
parvenu a présent, afin de
répondre à al demande des
consommateurs ", a indiqué
hier, le PDG de la banque
Badr, lors de l'émission, invité
de la rédaction, sur les ondes
de la radio chaine III.
Situation d'urgence. Tenant
compte de la conjoncture
économique qui n'est du tout
à l'aise, les banquiers
Algériens, ne savent plus à
quels sains se vouer. D'une
part, les agences bancaires,
commencent à recevoir des
demandeurs de crédit à la
consommation, d'autres part,
aucun document ne leurs est
parvenus, afin de satisfaire la
demande dans le cadre du
dispositif légale qui a été mis
en place par les pouvoirs
S
Mots croisés N° 395
Horizontalement
1 - Particulière au pays
2 - S'adapta exactement - Titres légaux
3 - Eau des cairotes - Zigouillas
4 - Ravissent - Sans grand volume
5 - Bref roulement - Cause de crise sur scène - Monté dans
le chaton
6 - Eprouvai de l'affection - Conduisit
7 - Porteur de balle - Vénérable - Mot de liaison
8 - Montres - Service de guerre
9 - Extirpe - Petit engin volant - Cuir
10- Sculpteur parisien - Histoire
Verticalement
A - Respect religieux
B - Faisaient la peau lisse
C - Registre - Magicienne légendaire
D - Sans effets - Passant par
E - Signe de renvoi
F - Barbaque - Ail en paquet
G - Do de clé - A moi
H - Grande flaque - Signification
I - Pâture - Erbium du chimiste
J - Donnera une senteur marine - Peu charnu
K - Agréable - Etrésillon
L - Papier en rouleau
SOLUTIONS
Mots croisés N° 394
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 394
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 394
publics concernés, à savoir,
les ministères du commerce,
les finances et l'industrie qui
ont signés le protocole d'accord, la veille du 1é janvier de
l'année en cours.
Par ailleurs, des rumeurs
commencent d'or est déjà à
circuler sur le crédit à la
consommation qui répond
aux besoins des consommateurs du véhicule Renault
Symbole qui va soulevé un
véritable tôlée dans le secteur
bancaire et financier si le cas
vient se confirmer.
" Nous avons entendu dire
que la caisse de garantie va
garantir
les crédits à la
consommation destinés aux
véhicules Renault Symbole
qui va signer une convention
avec une banque privée. Si
c'est le cas, c'est une aberration vis-à-vis des banques du
secteur public qui vont supporter les autres produits
sans une réelle garantie et
sécurités
financières
",
déplore une source crédible
du secteur public.
Citer le nom de la banque
privé qui va assurer le crédit à
la consommation aux véhicules " Renault Symbole " serait
une publicité en plus, s'indigne notre source qui a jouté
que si la rumeur devient réalité, cela sera fera au dépend
des autres établissements du
secteur publique. " Le véhicule Symbole, constitue pour
nous un grand marché qui va
générer des recette assez
importantes via les taux d'intérêts qui seront générés.
Donc, je ne vois pourquoi
avantager une banque au
dépend
d'une
autre.
Maintenant, s'il ne s'agit d'une
rumeur qui circule dans l'environnement des banques, on
demande la clarification de
cette questions avant d'entamer les procédures de crédits
à la consommation ", a ajouté
notre source qui a exigé l'anonymat.
Dans le même ordre d'idées,
encourager le crédit à la
consommation pour les véhicules automobiles, alors que
l'Algérie n'assure que le montage avec un taux d'intégration très faible, serait une
erreur fatale pour l'économie
nationale.
Le secteur du textile qui a fait
les beaux jours de l'industrie
Algérienne à l'étranger, devra
bénéficier d'une importance
particulière, afin de remettre
les usines du pays sur de
bonne railles pour faire face
aux agressions économique
du marché internationale qui
ne fait pas de cadeaux aux
produits locale.
Au lieu de booster les crédits
à la consommation pour l'automobile qui nécessite d'autres investissements en parallèles, le consommateur se
sente plus soulagé par le
développement de la production agricole et la transformation des produits du terroir.
Considéré comme un des facteurs puissants qui devra
assurer sans doute, la souveraineté alimentaire qui répond
aux besoins de la consommation locale et à l'exportation
des produits qui relèvent de
l'agroalimentaire, le crédit à la
consommation,
profite
d'avantage à ceux qui ont des
salaires plus aux moins élevés, qu'aux employés qui
tournent dans la fourchette du
SNMG à 18000Da/mois.
Toute la problématique du
crédit à la consommation,
réside dans les recouvrements bancaires et autres
capacités salariales de simples citoyens pour honorer les
engagements vis-à-vis des
établissements concernés,
s'inquiète t-on.
A.C
Bilan des douanes sur la contrebande
Plus de 2 milliards DA de saisies en 2015
PAR AMEL.SENOUSSI
urant 2015, les douanes ont saisi
des marchandises de contrebande
pour une valeur de 2,44 milliards DA,
selon un bilan faisant ressortir une
hausse de 1,8 milliard DA par rapport à
en 2014 (+16 %).
Sur l'ensemble des saisies effectuées en
2015, les stupéfiants et psychotropes
(drogues) viennent en tête avec un montant de 1,108 milliard DA, soit 45% de la
totalité des saisies, et impliquant 110
contrevenants.
Les quantités saisies de drogues, à l'issue de 96 opérations, sont composées
de 19,6 tonnes de kif traité, de 31.941
comprimés psychotropes et de 175
grammes de cocaïne.
Ce bilan global des saisies opérées
durant l'année 2015 porte uniquement
sur les saisies de marchandises par les
Douanes dans le cadre de la lutte contre
la contrebande au niveau des barrages
ou des zones de frontières (appelées
saisies d'infractions de contrebande),
tandis que les " saisies d'infractions de
bureau ", qui sont enregistrées dans les
bureaux des Douanes lors du contrôle
douanier au niveau des ports et aéroports, elles ne sont pas incluses dans ce
bilan.
Les wilayas qui ont enregistré les plus
importantes saisies de drogues sont
Tlemcen avec 834,01 millions DA (53
saisies), Ouargla pour 206,04 millions
DA (3), Oran pour 60,01 millions DA (3),
Béchar avec 3,01 millions DA (5 affaires)
et Laghouat avec 2,7 millions DA (2).
Les saisies de véhicules, impliquant 263
personnes, sont arrivées en deuxième
D
position pour un montant de 486,1 millions DA, concernant 421 véhicules touristiques et utilitaires, 126 camions, 10
tracteurs routiers, 80 motocycles, motos
et vélos, 3 engins et 1 bus, auxquels
s'ajoutent un (1) bateau et 151 baudets
utilisés pour le transport de marchandises destinées à la contrebande.
Ces chiffres concernent aussi bien les
véhicules saisis comme moyens de
transport des marchandises destinées à
la contrebande que ceux destinés euxmêmes à la contrebande. Pour les véhicules saisis, c'est également la wilaya de
Tlemcen qui est à la tête du peloton
avec une valeur de 157,04 millions DA,
suivie de Tébessa (55,8 millions DA) et
de Tamanrasset (52,9 millions DA).
Concernant les monnaies en devises
étrangères saisies en 2015, leur montant s'est établi à un équivalent de 52,3
millions DA, soit 964.810 euros, 2.000
dollars, 240 livre sterling et 3.800 dinars
tunisiens. Près de 80% de ce montant
global ont été interceptés près de la
bande frontalière de Tébessa (41,5 millions DA).
Les métaux ferreux et non
ferreux ont fait l'objet de saisies par les
services douaniers pour une valeur de
38,03 millions DA, dont essentiellement
des câbles téléphoniques, des déchets
de cuivre et d'aluminium, de l'or, des
barreaux et des lingots de plomb.
Carburants:
l'un des produits les plus prisés
de la contrebande
Par ailleurs, le carburant reste l'un des
produits les plus touchés par le phénomène du commerce illicite aux frontières
5
algériennes. Sur l'année 2015, les services douaniers ont récupéré près de
565.900 litres, à travers 520 opérations
de saisies, pour un montant total de 8,1
millions DA à travers les trois bandes
frontalières: Est, Ouest et Sud.
L'ampleur de ce phénomène s'explique
par la cherté des prix de ce produit dans
les pays limitrophes qui profitent énormément du prix algérien subventionné,
explique-t-on.
Selon des estimations faites par les
Douanes, le prix officiel d'un litre de
gasoil est estimé pour l'équivalent de
132,45 DA au Maroc (selon le taux de
change parallèle) et entre 86,4 DA et
100,8 DA (normal et super) en Tunisie,
contre seulement 18,76 DA en Algérie
(prix de 2015).
Pour l'essence, le prix officiel est l'équivalent de 158,08 DA/litre au Maroc et de
84,09 DA/litre en Tunisie, contre 28,45
DA pour le normal et de 31,42 DA pour
le super en Algérie (prix de 2015) .
Selon la DGD, malgré les hausses introduites dès janvier 2016, en vertu de la
Loi de finances, " le prix du carburant en
Algérie reste des plus bas au monde ".
Par ailleurs, les services douaniers ont
saisi des biens vestimentaires (36,3 millions DA), des produits alimentaires (26,4
millions DA), des produits pyrotechniques (19,2 million DA), des téléphones
portables et détecteurs de métaux aurifères (18,7 millions DA), tabac et cigarettes (15,7 millions DA), pièces détachées
(15,13 millions DA) et boissons alcoolisées (12,5 millions DA).
A.S
Lundi 18 janvier 2016
La justice s'empare
du dossier
Les importateurs
frauduleux
traqués
Des dossiers d'importateurs
auteurs de fuite de devises vers
l'étranger ont été transférés dernièrement à la justice. Selon des sources
bien informées, ces dossiers touchent aux marchandises prohibées et
abandonnées longtemps sur les
quais des ports.
La direction générale des douanes
compte assainir cette situation où
des importateurs laissent pourrir
volontairement leurs produits au
niveau des ports.
Cela peur prendre des mois après
que ces importateurs disparaissent
tout bonnement où ne procèdent pas
à la levée de leurs produits selon les
procédures en vigueur. Mais ce qui
cloche, note la DG de la douane, ce
sont " des dossiers d'importation de
marchandises non importantes et
prohibées, abandonnées ensuite au
port après avoir transféré leur valeur
en devises vers l'étranger ".
Pas de chiffre sur le nombre de ces
fraudes constatées mais la source
assure " qu'ils ont été déférés devant
la justice qui statuera, alors que d'autres affaires similaires font l'objet
d'enquête et de constitution de dossiers en collaboration avec les différents services de sécurité ".
Il faut savoir dans ce cas précis que "
les containers importés de l'étranger
et abandonnés au port seront ouverts
en présence d'un huissier de justice
après expiration du délai juridique
fixé à 2 mois et 21 jours et les marchandises seront saisies et vendues
aux enchères s'il s'avère qu'elles sont
propres à la consommation ou traitées juridiquement si elles sont prohibées ".
La même source indique que la plupart des containers abandonnés
concernent des produits alimentaires
et l'habillement.
Après vérification, il s'est avéré que
ces produits n'ont pas d'origine et ne
comportent pas les codes barres
nécessaires à leur identification.
Actuellement, les services de douane
lancent une campagne de nettoyage
de tout produit " suspect " entrant en
Algérie.
Dans ce cadre, la DG de la douane
est dans son droit d'ester en justice
tous les fraudeurs et de transmettre
leurs dossiers à la justice. La protection de l'économie reste le cheval de
bataille des services douaniers qui
livrent une campagne contre tous
genres de trafic. Les enquêtes se
poursuivent notamment sur les produits qui arrivent à leur date d'expiration que certains importateurs tentent
d'y introduire par le biais des frontières. Les services douaniers sont arrivés à mettre sur 70% des cas où les
marchandises présentaient des
défaillances.
Il s'agit notamment de produits alimentaires qui sont sur-facturés, d'absence de documents phytosanitaires,
de produits frais avariés.
Dans le même registre, certains multiplient les comptes en banque alors
que le législation en vigueur exige
que la domiciliation ne doit figurer
que dans une seule banque afin
d'identifier la traçabilité des transactions.
La guerre est ouverte contre ceux qui
louent les registres de commerces
pour de tierces personnes en abusant des crédits bancaires octroyés.
Mais cette année, les tâches de
contrôle et de vérification vont se
poursuivre dans toutes les enceintes
portuaires surtout après l'octroi des
licences d'importations.
Farid Larbaoui
Régions
Quotidien national d’information
Sécurité routière à Sidi Bel Abbès
Médéa :
Un jeune
électrocuté à
Ouled Torki
Le nombre d’accidents du travail,
ainsi que les accidents graves dus à
l’électricité s’augment régulièrement.
Toutefois, ces derniers restent particulièrement graves. Chaque année,
une dizaine de travailleurs meurent
électrocutés dans la wilaya de
Médéa. Les premières minutes qui
suivent un accident sont très importantes pour les chances de survie : il
faut agir très vite, d’une part en coupant le courant sans toucher au corps
de la victime, d’autre part en prévenant immédiatement les secours.
De plus, les accidents liés à l’électricité peuvent être à l’origine d’incendies ou d’explosions. Cette fois, Un
jeune homme (A.I âgé de 29 ans) a
été électrocuté, vendredi soir, dans
un atelier au lieudit Ouled Torki dans
la commue de Drae Smar, a indiqué,
récemment, un communiqué de la
protection civile. La victime a été touchée par une décharge électrique, a
expliqué la même source. Le corps
sans vie a été transporté par les éléments de la protection civile vers l’hôpital de la ville de Médéa. Tandis
qu’une enquête a été ouverte par la
gendarmerie nationale, afin de déterminer les circonstances de cet accident.
Z.M.
Bir Ben Abed à Médéa
Les habitants
contestent
la gestion de
l’APC
La gestion de la collectivité locale,
notamment des assemblées populaires communales, semble, pour de
nombreux élus locaux, une question
de pouvoir de décision. Cette vision
« réductrice de la chose publique »
est souvent source de tensions et de
mécontentements « citoyens » qui,
malheureusement, débouchent sur
une rupture entre l’administration et
ses administrés. C’est apparemment
le cas à Bir Ben Abed, une commune
sise à 90 km à l’est de Médéa, où le
maire a décidé de distribuer les logements ruraux selon l’ordre alphabétique des noms des citoyens, et ce,
sans tenir compte des prioritaires qui
vivent le martyre. Selon les échos qui
nous sont parvenus hier de Bir Ben
Abed, le conflit qui perdure au sein de
l’Assemblée populaire communale
vient de la mauvaise gestion des 15
que compte l’organe élu, dont des
opposants du maire qui revendiquent
leur droit à l’occupation de postes
dirigeants dans l’exécutif et les différentes commissions de l’APC. La
tension est montée d’un cran au
cours des réunions ordinaires, avec à
son ordre du jour l’adoption de projets
de développement local, l’installation
du conseil d’administration et diverses questions. De leur côté, les
citoyens de la localité de cette commune ont dénoncé l’inertie et la mauvaise gestion dont ont fait preuve les
responsables locaux en exigeant des
solutions immédiates aux problèmes
prévalant au niveau de leur commune. Les habitants notent que plusieurs citoyens ont bénéficié des
aides à l’habitat rural, qui ne les méritent pas sans qu’aucun responsable
ne lève le petit doigt. Dans le même
cadre, ils interpellent le wali de
Médéa, M. Mostafa Layadi, afin de
mettre un terme à ces actes irresponsables.
Z.M.
Lundi 18 janvier 2016
1300 contraventions
et 436 retraits de permis
de conduire
Selon le dernier bulletin de
communication de la sureté
de wilaya, il est aisé de
percevoir, que malgré la
sensibilisation verbale
employé par les agents de
la circulation, l’obligation
est alors de passer au cran
des sanctions dissuasives
et nous enregistrerons qu’à
cet effet 1300
contraventions et 436
retraits de permis de
conduire, ont été
enregistrés, en guise de
mesures entreprises pour
une éventuelle prise de
conscience des
automobilistes, en
prévention des accidents
de routes.
Par K.Benkhelouf
ous signalerons, que
les routes sont très
souvent le théâtre de
dramatique situation, très
souvent endeuillante, par
allongement de la liste des
morts et des blessés. Au
cours de ce mois de décembre, la police de la voie publique a enregistré 06 accidents
qui ont causés le décès 01
personne et 10 blessés.
N
Magazine
circulation routière. Pour
cela, il serait nécessaire à se
que l’on fasse toucher du
doigt, le non respect de la
conduite en ville dont certain
chauffard aux permis douteux, ne cessent d’agresser
les automobilistes respectueux.
Toujours en prévision de
cette sensibilisation, la police
a mis en fourrière 72 véhicules et 25 motocycles.
L’environnement constitue
aussi un volet permanent des
services de la police, en complémentarité du développe-
ment urbain. À cet effet, 12
contraventions en relation
avec la santé et les espaces
verts ont été rédigées.
Par ailleurs, et dans le cadre
de la lutte contre l’informel
qui persiste en raison du chômage, ces mêmes services
ont saisi 348 KG de viande
blanche et poissons dont 205
impropre à la consommation,
en raison de son exposition
pour sa commercialisation
sur la voie publique sans
autorisation, ni respect de
conditions de stockage.
K.B.
CUISINE
Insomnie
4 conseils qui vous
permettront de mieux dormir
aviez-vous qu'un
remède très efficace pour trouver
le sommeil est de faire
dépasser les pieds des
draps ? Ce geste nous
aide à réguler notre température corporelle et à
nous détendre. Voici 4
conseils simples, qui,
selon des données scientifiques, vont vous permettre de mieux dormir.
1. La température
adéquate pour un bon
sommeil
De nombreuses études
révèlent cette donnée
étonnante, que nous ne
prenons pas forcément en
compte au moment d'aller
nous coucher. La température idéale pour bien
dormir se situe entre 15 et
20º C. Si le thermomètre
dépasse ce dernier chiffre,
il devient alors difficile de
pouvoir trouver le sommeil
dans de bonnes conditions. Essayez de baisser
un peu la température de
votre chambre, et vous
verrez rapidement le
résultat.
2. Dormir avec un pied
en dehors des draps
Lorsque nous dormons
tranquillement, notre température corporelle baisse
d'environ deux degrés. Si
vous souffrez d'insomnie,
cette baisse n'intervient
pas. Le fait d'être réveillé
maintient votre température stable, et vous devenez plus nerveux, voire
inquiet. Les pieds comptent parmi les meilleurs
régulateurs de la température corporelle, ils sont
donc un moyen infaillible
pour nous permettre de
nous relaxer, en les glissant
simplement
en
dehors des draps pour
qu'ils se refroidissent. De
cette manière, la température du corps baisse, et le
sommeil intervient plus
facilement. C'est quasiment imparable !
3. Dormir
du côté gauche
De nombreux organes de
notre corps effectuent
leurs tâches de manière
optimale durant la nuit,
comme le système lymphatique par exemple.
C'est durant ce laps de
temps que nous nous purifions, nous nous drainons
et que nous nous oxygénons. Si nous dormons du
côté droit, la tâche sera
plus difficile, et le sommeil
sera moins profond et
moins bénéfique. La
digestion est également
facilitée si nous dormons
de ce côté de notre corps.
Dormir du côté gauche du
corps permet de se plonger dans un état de
relaxation plus profond et
plus optimal pour notre
corps.
4. Éteignez vos
appareils électroniques
deux heures avant
d'aller vous coucher
Selon la Fondation pour la
Santé
Géo-environnementale, étant donné que
nos organes vitaux fonctionnent à travers des pulsations électriques, si
nous les perturbons avec
d'autres impulsions électriques, d'origine artificielle, nous pouvons souffrir de quelques conséquences désagréables :
Vous devez prendre en
compte cette recommandation toute simple à partir
de maintenant. Pour
mieux dormir durant la
nuit, éteignez votre ordinateur, votre téléphone
portable et votre télévision
deux heures avant d'aller
vous coucher. Deux heures avant d'aller vous coucher, éteignez tout, prenez
une douche bien chaude
et allez au lit, puis prenez
un bon livre, et feuilletezle tranquillement. Le sommeil va venir très rapidement, d'une manière très
relaxante. Sans le voir
venir, vous allez fermer
rapidement les yeux et
tomber dans les bras de
Morphée.
Aménagement du territoire à Ain-Temouchent
Une maison qui sent bon
500 milliards de dinars pour des opérations
au niveau de 08 plages
Un désodorisant naturel,
facile à fabriquer
Par B.Abdelhak
a
wilaya
d’Ain
T’émouchent
une
a
alloué aux communes du littoral une enveloppe de 50 milliards de dinars, consacrée
aux actions de réaménagement de huit 08 plages pour
développer, d’ores et déjà, le
domaine du tourisme, avec
ses potentialités balnéaires,
thermales, culturelles, cultuelles, voire agricoles et naturelles.
Avec l’arrivée de monsieur
Hamou Ahmed Touhami,
désignée à la tête de la wilaya
d’Ain-Temouchent, qui est à
vocation
essentiellement
agricole, et touristique, voire
même halieutique , minière et
industrielle , et suite aux
directives du Gouvernement
prescrivant la relance des
nouveaux investissements
liés à l’ensemble des secteurs
et des domaines .
Il s’agit, notamment, de l’assainissement, l’entretien, la
création de nouveaux espaces verts, culturels, sportifs,
les loisirs pour les enfants, et
les familles estivantes avec
L
l’ouverture des pistes et des
allées facilitant l’accès aux
plages du littoral.
Ces actions favorisent le
cadre de vie et de séjour estival et touristique des estivants
sans épargner les conditions
de sécurité, de secours, de
santé, et de prestations de
services liées au domaine
postal, internet, etc…
Selon
les
informations
recueillies localement, deux
(02 nouvelles plages vont renforcer celles existante actuellement au de 18 pour aboutir
à 20 plages sur le littoral de la
wilaya qui abrite une distance
de 80 km ,où sont implantées
07 communes avec 05 dairates .Dans ce cadre , la vocation touristique de la wilaya a
connu la création avec délimitation terrienne de six (06)
zones d’extension touristique
(Z.E.T), occupant globalement occupent une superficie
totale de 1037 ha pour être à
la disposition des rais investisseurs du tourisme.
Ces zones se répartissent
comme suit : La zone littorale,
et
balnéaire
de
Rachgoun implantée dans la
6
commune
et
la
daira
d’Oulhaça avec 50 hectares.
Celle de Sidi Djelloul située
dans le littoral de la commune de Sidi Ben Adda –
daira d’Ain-Temouchent): 250
ha.
La 3ème qui est également
balnéaire se trouve dans le littoral de la commune Terga,
daïra d’El-Malah avec 120
ha. La 4ème zone d’extension touristique (ZET) de
Sassel implantée dans le littoral de la commune d’Ouled
Boujemâa- daïra d’El-Malah
avec 36 ha.
Celle de Sbiaat implantée
dans le littoral de la commune
de M’Said, daïra d’El-Amria
avec 180 ha. La Z.E.T de
Bouzedjar, qui se taille la par
du lion avec une superficie de
400 ha, se trouve dan le littoral de la commune de
Bouzedjar, daïra d’El-Amria.
La Z.E.T thermale avec une
superficie de 72 hectares,
implantée dans la commune
et la daïra de Hammam-BouHajdar , qui attend les résultats des experts pour s’abriter
contre tout risque de forage,
et de puisage qui pourraient
être à l’origine des investisseurs.
Rappelons que ces projets
pourraient être dans la
mesure de créer des structures d’hôtellerie, et d’hébergement touristiques avec 6570
lits et 4130 postes d’emploi au
profit des jeunes chômeurs .
Soulignons dans ce contexte
que le chef de l’exécutif
insiste toujours sur le respect
des cahiers de charges entre
l’ensemble de parties contractantes, notamment administrations des secteurs et les
investisseurs, aussi bien
public que privé , et tous
contrevenants aux dispositions du contrat sera sanctionné en vertu des lois de la
République régissant l’investissement avec des mesures
coercitives, ou autres que
prévoient les lois , tout en
invitant des investisseurs
incapables de s’abstenir, et
laisser les places aux vrais
investisseurs, qui veulent être
impliqués dans le processus
du développement socio-économique, industriel , touristique, et autres de la wilaya .
B.A.
ous aimez que votre
maison sente bon.
C'est tellement plus
agréable ! Mais pour
chasser les mauvaises,
pas question de dépenser des fortunes dans des
désodorisants chimiques.
Heureusement, il existe
un désodorisant facile à
fabriquer, naturel et efficace pour votre maison :
Le charbon de bois !
C'est ce que nous
conseille notre grandmère. Pour faire un désodorisant maison naturel
et économique, utilisez
du charbon.
Comment faire ?
Récupérez un morceau
de charbon dans votre
cheminée ou poêle.
Enroulez-le dans un
tissu. Placez-le dans la
pièce ou le lieu que vous
souhaitez désodoriser :
cuisine,
réfrigérateur,
meuble à chaussures,
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Page animée par Cylia Tassadit
S
Les mesures de prévention
employée sur le terrain,
quoiqu’omniprésente, s’avèrent jusque- là impuissante,
et cela en raison de l’insouciance de certains chauffards, et des états d’humeurs
dans lesquels, ils se trouvent
au moment de la conduite.
La solution est jusque là
réduite à un niveau de sensibilisation pas très perceptible
pour certains, se qui impose
une fermeté, sinon la majorité
des autonomistes observe
dans la mesure des possibilités le respect des règles de la
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
POULET AU
CARAMEL
Ingrédients
1 poulet coupé en morceaux
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de caramel liquide
2 cuillères à soupe de moutarde
1/2 verre à thé d'huile d'olive
1 cuillère à café de smen
2 oignons coupés en tranches
Sel, poivre
Préparation :
Dans un saladier, mettre la sauce soja,
caramel, moutarde, sel et poivre,
ajouter les morceaux de poulet, bien
mélanger et laisser mariner pendant 30
minutes. Mettre une couche d'oignons
dans un plat allant au four, ajouter au
dessus les morceaux de poulet avec la
marinade, arroser d'huile d'olive,
répartir le smen, mouiller avec 2 verres
à thé d'eau, couvrir le plat avec papier
aluminium. Faire cuire dans un four
préchauffé à 160°c jusqu'à ce que les
morceaux de poulet et les oignons
soient bien cuits et dorés.
CRÈME
RENVERSÉE
V
Ingrédients
½ litre de lait
100g de sucre
4 œufs
1 gousse de vanille
Pour le caramel
50g de sucre
Un peu d'eau
Préparation :
vestiaire de sport, ou
même dans votre voiture.
Résultat Et voilà, les
mauvaises odeurs sont
neutralisées et votre maison sent bon.
Pourquoi ça marche
Le charbon de bois, et
plus spécialement le
charbon de bois de bambou possèdent des vertus
désodorisantes remarquables.
Constitué de très nombreuses cavités microscopiques, il est capable
19
d'absorber
l'humidité
ainsi que les gaz à l'origine des mauvaises
odeurs.
Ce désodorisant est particulièrement économique
car sa durée de vie est
d'environ 4 mois.
Préparer le caramel. Faire fondre le
sucre et un peu d'eau jusqu'à qu'il
devienne caramel. Retirer du feu et
décuire avec une cuillerée à soupe
d'eau froide. Verser le caramel dans les
moules et laisser durcir. Mettre à bouillir
le lait et la gousse de vanille coupée en
deux. Faire blanchir les œufs et le
sucre. Verser le lait sur l'appareil
œufs/sucre. Passer le mélange au
chinois .écumer. Remplir le moule et
cuire au bain marie à 180°c pendant 40
minutes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Mostaganem
Selon Mihoubi
Le musée des arts
modernes d’Oran
est un grand acquis
culturel
Le Musée des arts modernes d’Oran
(MAMO), à réceptionner fin mars prochain, est
un “grand acquis” pour la vie culturelle dans la
capitale de l’Ouest algérien, qui insufflera une
nouvelle dynamique aux arts plastiques, a estimé samedi à Oran le ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi. En marge de sa visite d’inspection au musée, implanté au centre-ville
d’Oran, le ministre a souligné qu’une telle infrastructure constitue un espace d’excellence
pour les arts plastiques, et arts visuels dans
l’Ouest algérien.
Cet édifice, aménagé en musée et auquel de
grandes enveloppes ont été accordées, prouve l’intérêt de l’Etat à soutenir l’action culturelle,
a ajouté M. Mihoubi, tout en déclarant que ce
sera un cadeau de 2016 pour Oran qui abritera
un grand évènement sportif en 2021, à savoir
les Jeux méditerranéens, surtout que l’aspect
culturel joue un rôle important dans la réussite
de telles manifestations. Le réaménagement du
siège des ex-Galeries algériennes, construit en
1930, en un musée des arts a été lancé en
2012 sous l’égide de l’agence de gestion et
réalisation de grands projets culturels. Une
enveloppe financière de 70 millions DA a été
allouée à ce projet, selon les explications fournies lors de la visite du ministre. Le musée des
arts modernes d’Oran (MAMO) est aménagé
selon les normes internationales, a-t-on souligné. Le sous-sol du MAMO est réservé à la
conservation et la maintenance des objets et à
différents services d’information. Le premier
étage sera ouvert quotidiennement aux visiteurs. Il regroupe un guichet pour la billetterie,
un espace pour enfants, pour personnes
âgées et aux besoins spécifiques, ainsi que
des locaux de vente d’objets, et souvenirs. Il
sera également utilisé pour l’organisation d’expositions artistiques.Trois autres étages seront
réservés aux expositions programmées par la
direction du musée.
“Algerian tenors”, un groupe de musique nouvellement créé, a donné samedi soir à Alger son
premier concert en interprétant de grands noms de la musique classique devant un public enchanté.
L
classique, “Sérénades”,
“Love story”, “Polyuchka,
“The impossible dream”,
“Ave Maria” ou encore
“Kalinka” et “Ardh ajdadi”
(La
terre
des
mes
ancêtres. Pour sa part, le
pianiste Nabil Belghanem
a gratifié le public en interprétant en solo de grands
noms de la musique classique dont le pianiste français Richard Clayderman,
ressuscité à travers son
tube “Mariage d’amour”.
Le concert était une
occasion pour “Algerian
tenors” pour faire découvrir au public ce groupe et
ses œuvres musicales.
Fondé en 2015, le groupe
se produit pour la première fois à Alger. Choristes,
Zinedine et Adel ont fait
partie de plusieurs chorales dont notamment
“Ebène”, chorale polyphonique
de
la
Radio
Algérienne. Le pianiste
Nabil Belghanem, lui, a
fait
ses
cours
au
Conservatoire d’Alger.Une
collection de compositions
et de chansons, dont des
reprises de grands noms
de l’opéra, est en cours
d’enregistrement.
Exposition à Alger
“Le bruit de la couleur”
d’Abdellah Belhaimer
naugurée samedi, l’exposition vente, qui se poursuivra jusqu’au 4 février
prochain. C’est une nouvelle exposition de l’artiste
peintre Abdellah Belhaimer,
traduisant par une explosion de couleurs le stress et
les angoisses du quotidien,
a été inaugurée samedi à la
galerie Aïcha Haddad
d’Alger.
Intitulée “Le bruit de la couleur” cette nouvelle collection présentée par le jeune
artiste est axée sur une
représentation enrichie par
I
une palette de couleurs
décalée par rapport à la
réalité, remplaçant les
bruits, les mouvements, et
le stress des lieux les plus
populaires de sa ville de
Sidi Bel Abbes. Avec des
techniques mixtes généralement dominées par le
couteau, l’huile sur toile, et
l’aquarelle,
Abdellah
Belhaimer présente une
cinquantaine d’oeuvres à la
caractéristique commune,
celle de remplacer par la
couleur le bruit qui distingue les quartiers, et les
marchés
populaires.
Comme pour faire abstraction des sources de stress,
l’artiste peintre
ponce
s’évertue à estomper les
visages, et d’autres détails
pour ne garder que l’aspect
attrayant des lieux qui l’inspirent pour amplifier, par la
couleur, la vie et l’animation
qui y règnent.”Le bruit de la
couleur” se rapproche d’une
tendance semi figurative
inspirée de scènes, et
décors de la vie réelle tout
en laissant une très grande
liberté à l’artiste. Par ce
style atypique Abdellah
Belhaimer restitue le vécu
dans sa banalité en allant
“recueillir la tension dans la
rue”, ainsi qui l’exprime,
pour ensuite faire en sorte
qu’elle devienne évanescente sur la toile. Diplômé
de l’Ecole régionale des
Beaux arts de Sidi Bel
Abbes, Abdallah Belhaimer
a commencé a exposé ses
œuvres en 2008, avant de
participer à plusieurs expositions collectives dans plusieurs
autres
villes
d’Algérie.
Droits d’auteur
L’ONDA réclame ses redevances”
sur les œuvres artistiques
e directeur général de
l’Office national des
droits d’auteurs et droits
voisins (ONDA), Sami
Bencheikh Hussein a
sommé samedi à Alger
les chaînes de télévision
privées à “payer leurs
redevances” sur les
œuvres artistiques audiovisuelles exploitées, faute
de quoi il saisira l’organisation mondiale de la
propriété intellectuelle
(OMPI). M. Bencheikh
s’est indigné lors d’une
conférence de presse de
“l’exploitation abusive”
par ces chaînes, depuis
leur création il y a plusieurs années, d’œuvres
artistiques, notamment
musicales et cinématographiques, citant l’exemple
L
des chansons d’artistes
disparus comme
Dahmane El Harrachi,
Chab Hasni et Hadj
Mohamed El Anqa, ainsi
que des sketchs et des
pièces théâtrales.
Estimant à 50 milliards de
centimes les pertes de
l’Office dues à cette
exploitation illicite, le
directeur général de
l’ONDA a précisé que son
institution envoyait
chaque semaine à ces
chaînes des correspondances concernant les
œuvres exploitées mais,
a-t-il dit, ces dernières ne
“reconnaissent ni l’Office
ni les droits d’Auteurs”.
Le directeur de l’ONDA a
souligné dans ce sens :
Si “d’ici un mois” ces
18
chaînes ne répondent pas
aux revendications de
l’Office, ce dernier saisira
l’OMPI, a affirmé l’interlocuteur excluant le recours
à la justice algérienne en
raison du cadre juridique
“ambigu” de l’activité de
ces chaînes »,et d’ajouter
que cette problématique
sera inscrite parmi les
plus importants dossiers
de l’agenda de l’office
pour 2016, saluant par
ailleurs le paiement des
redevances par la radio
algérienne, et les différents opérateurs de la
téléphonie mobile, le site
Youtube, et le moteur de
recherche Google.
L’ONDA avait signé des
conventions avec de nombreuses institutions algé-
Quotidien national d’information
riennes et internationales
dont la radio algérienne,
et les trois opérateurs de
téléphonie mobile, ainsi
que le site Youtube et le
moteur de recherche
Google dans le cadre du
renforcement de la lutte
contre le piratage, et
toutes formes d’atteinte à
la propriété intellectuelle.
Dans le même sillage,M.
Sami Bencheikh a annoncé l’organisation au courant de l’année 2016 d’un
atelier à Constantine sur
le projet du traité de
l’OMPI relatif à la protection du Folklore, et d’un
séminaire international à
Alger sur la protection des
œuvres audiovisuelles.
Plusieurs routes coupées
Par Assia Mekhennef
lors que les algériens ont accueille la
chute des pluies et
de la neige avec un grand
soulagement de peur d'un
épisode sec. 33 routes
nationales sont restées coupées, durant les 24 dernières heures à la circulation, notamment dans les
wilayas de : Sétif, Tizi
Ouzou, Bejaia, Bouira, Mila,
Bordj Bou Arreridj et
Constantine.
Les services de la Protection
civile ont annoncé dans un
communiqué le décès, hier
matin, de quatre personnes
d'une même famille après
avoir intoxiqué par le
monoxyde de Carbone à El
Bayadh. Il s'agit, selon la
même source, d'une femme
âgée de 38 ans et trois
enfants âgés entre 6 et 13
ans. La cause de cet incident est une fuite de
monoxyde de carbone issue
d'un chauffe-eau
" Leurs corps ont été déposés à la morgue de l'hôpital
A
Mohamed Boudiaf à El
Bayadh et une enquête est
diligentée par les services
de la Sûreté nationale territorialement compétents pour
déterminer les circonstances
exactes de cet accident ",
précise le communiqué qui a
ajouté qu'une personne
incommodée secourue par
les services de la protection
civile, suite à l'inhalation des
gaz brûlés émanant du
chauffe bain de leur domicile
". Suite à ces perturbations,
les unités de la protection
civile ont enregistré, jusqu'à
huit heure du matin (hier),
2371 interventions, dans les
différents types d'interventions pour répondre aux
appels de secours, suite à
des accidents de la circulation, accidents domestique,
évacuations sanitaire extinction d'incendies, dispositifs
de sécurité … etc.
" A signaler que l'intervention
des secours de la protection
civile pour prodiguer des
soins de première urgence à
15 personnes incommodées
par le monoxyde de carbone
Co suite à l'utilisation des
appareils de chauffage et
chauffe bain au niveau des
wilayas de : Tiaret avec 07
personnes,
Bordj
Bou
Arreridj avec 04 personnes,
Tizi Ouzou avec 02 personnes et la wilaya de Oum
El Bouaghi avec 02 personnes ". Ainsi, plusieurs
accidents de la circulation
ont été enregistrés durant
cette période dont 04 accidents ayant causé des blessures à 24 personnes traitées sur place puis évacuées vers les structures
hospitalières. Concernant
les interventions liées aux
chutes de pluies et de neige
durant la même période, les
secours de la protection civile sont intervenus, pour le
sauvetage des personnes
cernés et bloqué par la
neige à bord de leur véhicule ainsi que leurs prodiguées
les premières soins d'urgence, ou 60 élèves en excursion ont été sauvés et dégagé à bord de 02 bus coincés
par la neige au niveau de la
commune de Tafarnit, wilaya
de Khenchela, ainsi que nos
secours ont procédé au
dégagement de 29 véhicules, 05 camion et 01 véhicules cernés par la neige au
niveau de la wilaya de
Tébessa. " Par contre l'état
des routes reste coupé et/ou
difficile à la circulation
notamment à travers les
wilayas de Mila, Bordj Bou
Arreridj, Jijel, Bouira Tizi
Ouzou, Guelma, Khenchela
et Tébessa ", lit-on.
Dans
la wilaya de Bejaia, les
pluies n'ont pas générées de
dégâts importants, hormis,
la chute d'un arbre qui a eu
pour effet de causer des
blessures superficielles à un
passant. En revanche, la
quantité de neige tombée a
perturbé sensiblement le
trafic routier sur les axes
secondaires, les chemins
communaux et de wilaya en
l'occurrence, selon la direction des travaux publics, qui
fait état d' "une difficulté particulière" dans les zones
limitrophes avec la wilaya de
Sétif.
A.M
POLITIQUE, économie, lutte anti terroriste…
L'Algérie un partenaire "important"
Algérie est un partenaire "important" pour Union européenne
(UE) sur les plans politique, sécuritaire,
culturel et surtout économique, a souligné la revue "The Parliament magazine" qui a consacré un supplément dans
sa dernière édition aux relations stratégiques entre Alger et Bruxelles.
De nombreux articles portant, essentiellement sur les relations "anciennes
et étroites" de l'Algérie avec l'Europe
sont publiés dans ce numéro spécial
de 64 pages où l'accent a été mis sur la
coopération globale entre les deux
parties incluant les dimensions politiques, sécuritaires et culturelles, mais
surtout sur "le potentiel économique
énorme" du pays, considéré comme
"un partenaire
important pour
l'Europe".Dans
une
contribution
publiée dans ce supplément, le président de la commission des Affaires
étrangères au Parlement européen,
Elmar Brok, a estimé que l'Algérie et
l'UE "devraient élargir l'horizon de leur
partenariat actuel", préconisant le renforcement de la coopération notamment dans les "secteurs prioritaires"
avec des ambitions plus grandes.
Evoquant le statut de l'Algérie de "puissance militaire", l'eurodéputé allemand
du groupe PPE a affirmé que cette
position la prédisposait à "devenir un
allié important" de l'UE, non seulement
en Afrique du Nord, mais aussi dans la
région du Sahel. L'eurodéputé, Charles
Tannock, a appelé, ainsi l'UE à mettre
davantage l'accent sur la sécurité et la
migration et à plus de souplesse dans
ses relations avec l'Algérie qu'elle doit
soutenir dans le cadre la Politique
européenne de voisinage (PEV) révisée eu égard à son rôle dans la stabilisation de la région. "L'Algérie est un
partenaire commercial vaste et important, géographiquement proche, doté
d'une politique stable dans la région qui
doit être soutenu et
appréhendé
comme un partenaire dans la lutte
contre le terrorisme, l'immigration illégale et le crime organisé, y compris la
traite des personnes", a-t-il plaidé
dans une contribution publiée dans ce
supplément. L'eurodéputé Tokia Saïfi a
L'
affirmé l'urgence pour l'UE de renforcer
son partenariat avec l'Algérie, "acteur
clé de la région", pour faire face aux
défis communs de la migration et de la
menace terroriste. Dans une contribution
intitulée
"l'UE-Algérie:
le
Renforcement des relations
peut
apporter la stabilité et la sécurité", l'eurodéputé française a souligné que
"l'Algérie est l'un des acteurs clés de la
région", appelant au "renforcement du
partenariat UE- Algérie de manière
urgente" dans la mesure où les deux
parties font face aux "mêmes défis,
dont la question de la migration ou de
la gestion des risques terroristes".Un
partenaire d'une importance "vitale"
pour l'Europe. Le Commissaire européen à l'énergie et au climat, Miguel
Arias Canete, a réaffirmé son engagement à renforcer la coopération entre
l'UE et l'Algérie dans le domaine de
l'énergie, qualifiant cette coopération
de "priorité" de la stratégie de l'Union
de l'énergie adoptée au début de l'année 2015. Le commissaire européen à
l'énergie a souligné que la coopération
énergétique au plan bilatéral demeure
"cruciale" en particulier avec l'Algérie,
plus grand pays d'Afrique et partenaire
d'"une importance vitale" pour l'UE. Le
président de la Délégation pour les
relations avec les pays du Maghreb et
l'Union du Maghreb arabe (DMAG),
l'eurodéputé Pier Antonio Panzeri a
estimé, quant à lui que l'Algérie et l'UE
devraient "viser un partenariat solide
pour un développement commun".
Pour cet eurodéputé italien du groupe
des Socialistes et Démocrates (S&D),
l'Algérie dispose d'un énorme potentiel
économique et de possibilités d'investissement, et la mise en oeuvre du
nouveau programme de soutien (P3A
II) doit permettre de développer les
exportations algériennes. De nombreux
autres entretiens avec des membres
du gouvernement, des opérateurs économiques, et des cadres du secteur
des finances, du transport, de la santé,
de l'industrie pharmaceutique et des
télécommunications sont publiés dans
ce supplément spécial Algérie. Le
ministre des Finances, Abderahmane
Benkhalfa est revenu, dans un entretien à cette revue, sur le processus de
diversification de l'économie lancé par
l'Algérie, soulignant que cette stratégie
a commencé à donner des résultats
"tangibles" qui ont eu un impact "positif" sur la structure du PIB du pays et
sur la réduction des importations et la
croissance progressive de la fiscalité
ordinaire. "Actuellement, le gouvernement est engagé dans un certain
nombre de nouvelles mesures pour
encourager l'investissement privé dans
la production en vue de développer
une économie diversifiée", a-t-il indiqué. Selon le ministre, l'Algérie oeuvre
pour l'amélioration du climat des
affaires, la simplification des procédures fiscales, l'introduction d'un système de fiscalité attractif et la modernisation de son secteur des finances, en
adoptant "une législation claire menant
à un partenariat rentable".Le ministre
de l'Industrie et des mines, Abdeslam
Bouchouareb a également mis l'accent
sur la question de la diversification de
l'économie algérienne qui "continuera
à être un aspect prioritaire du partenariat avec l'UE en vue d'obtenir un soutien pour le renforcement des capacités
en termes de transfert
de compétences, de savoir-faire technique et de
gestion". M. Bouchouareb a fait, à ce
titre, un plaidoyer pour un partenariat
entre l'Algérie et l'UE "complémentaire
et mutuellement bénéfique", basé sur
l'exploitation des avantages comparatifs des deux parties. Il a estimé que
l'UE aura beaucoup à gagner en élargissant son horizon pour saisir les
opportunités qu'offre l'Algérie, relevant
la possibilité de "construire un espace
de croissance et de prospérité partagé". Le ministre du Transport,
Boudjemaâ Talai, s'est félicité, quant à
lui, du "bon niveau de coopération"
entre l'Algérie et l'UE dans ce secteur,
faisant remarquer que la législation
algérienne a été simplifiée avec le nouveau code de l'investissement pour
encourager les IDE, mais surtout le
transfert de savoir-faire et de la technologie dans le cadre du partenariat.
7
Lundi 18 janvier 2016
En attendant le réquisitoire du
procureur
A cause des chutes de neige
À son premier
concert à Alger
e concert, animé à
la
salle
Ibn
Zeydoun, a drainé
un nombreux public venu
découvrir, et apprécier ce
jeune groupe qui les a
gratifiés
de
célèbres
pièces de l’opéra classique interprétées en solo
et en duo.
Composé
de
Khiati
Zinedine, Adel Brahim
(vocalistes)
et
Nabil
Belghanem (pianiste), les
membres du groupe ont
brillé sur scène en donnant un cachet particulier
à la musique classique.
Se succédant tour à tour
sur le pupitre, Khiati
Zinedine et Adel Brahim
ont
interprété,
entre
autres titres de l’opéra
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Le groupe “Algerian tenors”
Hommage au doyen
de la chanson chaâbie,
Maazouz Bouadjadj
Le doyen de la chanson chaâbie, Maazouz
Bouadjadj, a été honoré samedi par la wilaya
de Mostaganem qui célèbre le 81ème anniversaire de sa naissance en reconnaissance de
son parcours artistique.
Cette cérémonie, à laquelle ont assisté les
autorités locales, le président du conseil national des arts et des lettres, Abdelkader
Bendaamache, d’artistes, et hommes de culture, a été mise à profit pour rendre un hommage
appuyé au maître de la chanson chaâbie en
signe de reconnaissance à son riche répertoire.
L’artiste Rachid Guettafa, et son orchestre ont
animé une soirée musicale offrant à l’auditoire
un bouquet de chansons de Maazouz
Bouadjadj dont “Sidi Belkacem”, et “En-Nabi
Mustapha”.
Le président du conseil national des arts et des
lettres, Abdelkader Bendaamache a estimé,
dans une déclaration à la presse, que cheikh
Bouadjadj le doyen de la chanson chaâbi est le
successeur de Hadj M’hamed El Anka, et un
des leaders du genre chaâbi du 20ème siècle.
“Cet hommage est à l’honneur et à la hauteur
de cheikh Bouadjadj, une mémoire de la poésie Melhoun qui souffle sa 81ème bougie et
continue à donner,” a-t-on souligné, ajoutant
que cheikh Bouadjadj est un “élément incontournable du patrimoine immatériel en chant
chaabi.” Né le 16 janvier 1935 à hai Tijditt à
Mostaganem, Cheikh Maazouz Bouadjadj a
chanté des qacidate de grands poètes dont Sidi
Lakhdar Benkhlouf, Ben M’saib
et El
Maghraoui. Cet artiste a interprété, dès l’âge de
17 ans, une chanson intitulée “El Achika” de
cheikh El Mekki El Fassi. Il a, à son actif aujourd’hui, plus de 250 chansons dont “Khelkhal
Aouicha”, “El Waciya”, et “Youm El Djemaa
khardjou leriam”.
Lundi 18 janvier 2016
L'audience se poursuit
avec le cerveau de
Sonatrach
Par Imen.Hamadache
Les séances d'écoute des témoins est
toujours en cours au niveau du tribunal
criminel d'Alger. Le juge Mouhamed Regad
qui a mit une méthode pour assurer le
bon déroulement des audiences a cet effet
le tribunal a devisé les témoins en quatre
groupe telle que les accusées qui étaient
devisés à leurs tours. Hier c'était au tour
du marché de GK3 qui a été signée avec
Saipem, en les comparant avec ceux
appliqués dans les projets de l'amont, le
responsable de l'offre technique du projet
Chékéred Houssine qui était en place
avant Znassni Mouhmed qui était le responsable de l'offre commerciale , ce dernier précise d'emblée qu'il n'était pas en
fonction lors de la signature du contrat, et
qu'il n'a intégré Sonatrach qu'en 2009. Le
concepteur de la directive R15 (révision) a
précisé que cette directive est une procédure réglementaire interne qui est signée
par le PDG " Mohamed Meziane c'est lui
qui a la possibilité de déroger, la dérogation dans l'urgence ". Une directive muette,
selon le témoignage du nommé " le cerveau de Sonatrach" la R15 exige la publication des marchés dans le BAOSEM.
Mais ce n'était pas le cas du contrat de la
télésurveillance qui n'a pas était afficher
dans le journal interne d Sonatrach. Le
juge revient sur ce point en s'interrogeant
si l'affichage du marché dansle BOASEM
permettra de savoir si les deux fils de
l'ancien PDG de Sonatrach Mohamed
Meziane son actionnaires dans le marché.
Le témoin répond : " non ". Les contrats de
Sonatrach n'étaient pas soumis au code
des marchés publics M. Benali explique
que le mode de passation des marchés au
niveau de Sonatrach entre 2003 et 2007,
n'étaient pas tous soumis à la directive
A408 (R14) jusqu'à son amendement en
2004 à travers la promulgation par
Sonatrach de la directive (R15) (soit un an
après la nomination de Mouhamed
Meziane à la tête du groupe). Cette nouvelle directive stipule que le pouvoir décisionnel qui est du ressort exclusif du directeur de l'activité, en l'occurrence le Pdg de
Sonatrach, pourrait être exercé par une
personne déléguée par ce même Pdg. Elle
prévoit également que des projets pourraient être conclus de gré à gré dans des
cas exceptionnels. M. Chékéred qui affirme que M. Zenasni (Vice président chargé
de la Direction des transports par canalisation), avait la possibilité d'arrêter le projet
durant les 4 mois de dérogation.
L'avocate de Zenasni a demandé une
confrontation entre son client et le témoin
pour que chacun d'entre eux puisse nous
décrire son rôle. Zenasni " j'avais une
tache à accomplir, et ce n'était pas parmi
mes prérogative d'annuler le marché, c'est
à a lui d'annuler le contrat ", le responsable technique se défend " il était présent
lors de la clarification des compte dévaluation des ouvre technique le 26
octobre2009 ".
La partie civile interroge le témoin sur la
base de la création de la directive R15 " le
fondement s'inspire du code du marché,
mais il y a des particularités à l'égard de
Sonatrach " a-t-il souligné. Dans le procès
Sonatrach tous les contrats ont été signée
avec des entreprise étrangère, ce qui a
poussé les avocats a demandé au cerveau
de Sonatrach de leurs donnée une explication et qu'elles sont les causes ? M.
Chékéred :
" Le problème des entreprises algériennes
est lié à la période d'exécution di projet
car les marché proposer par Sonatrach
était dans le cadre de l'urgence ".
Dans la majorité des transactions qui font
aujourd'hui l'objet de soupçons, le nom de
l'ancien ministre revient chaque jour, mai
ce qui est étrange c'est que ce dernier
n'est pas convoquer au moins comme
témoins.
I.H
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Lundi 18 janvier 2016
Sports
Par Mourad Belkaïd
enfance, dont les
conditions de prise en
charge sur le plan
social, sont déjà précaires,
n’est plus à l’abri du phénomène qui continue à sévir. C’est
du moins ce que révèlent les
bilans arrêtés par la direction de
la santé et de la réforme hospitalière d’Oran, faisant état de 45
enfants qui font partie du lot,
porteurs du VIH qu’ils ont
contracté par le biais de leurs
mères biologiques, elles aussi
contaminées.
Ce n’est pas tout. Les bilans
arrêtés par la direction de la
santé et de la réforme hospitalière d’Oran signalent que 45
enfants font partie du lot, porteurs du VIH. 90 cas de plus
ont été enregistrés en 2015 par
rapport à l’année 2014. La gent
masculine constitue la cible privilégiée faisant l’objet de l’offensive opérée par le sida. En
2015, les services spécialisés
ont enregistré 213 cas touchant
les femmes contre 263 nouveaux porteurs constitués de
sexe masculin.
Cette approche repose sur une
série d’interventions fondamentales à mettre en application
dans le cadre des services de
santé essentiels offerts aux
mères, aux nouveau-nés et aux
enfants. Elle vise la réduction
de 90% du nombre des nouvelles infections à VIH parmi les
enfants nés de mères séropositives et à réduire de 50% le
nombre de décès maternels liés
au sida. Chez nous, la lutte
contre le sida constitue l’une
des premières priorités nationales prises en compte, vu sa propagation un peu partout dans
toutes les régions du pays. Les
taux les plus surélevés de notification sont déclarés dans les
régions Centre et Ouest.
L’
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Lundi 18 janvier 2016
CAN-2016 de handball (préparation)
Direction de la santé d’Oran
La Tunisie bat
le Maroc 30-18
45 enfants
sont porteurs
du sida
SUPER-DIVISION " A " DE
BASKET :
Résultats de la
15e journée
Vendredi :
NA Hussein-Dey - PS El Eulma
88-74
Samedi :
RC Constantine - US Sétif
67-84
COBB Oran - WA Boufarik
54-58
IRB Bordj Bou Arréridj - GS
Pétroliers
62-70
CRB Dar Beida - OMS Miliana
81-67
NB Staouéli - AB Skikda
88-60
USM Blida - O. Batna
68-82
A l’instar du reste du pays, la partie
Ouest n’est pas épargnée par la
pathologie tuant lentement, mais
sûrement tout en prenant des
proportions phénoménales. Pas moins
de 622 nouveaux cas de sida ont été
découverts l’an dernier.
Les spécialistes, tirant la sonnette d’alarme, indiquent que
de «le temps urge pour développer les aspects cliniques de
l’infection VIH, cette tâche doit
impérativement être précédée
d’un travail titanesque reposant
essentiellement sur le dépistage sans discontinuité. Le sida
poursuit son chemin sans qu’il
ne soit stoppé dans la
deuxième capitale du pays,
Oran. Cette wilaya, dont les
infrastructures sanitaires sont
dotées de tous les moyens et
Une mauvaise image
de marque
Tramway d’Oran
Interruption du trafic
pour travaux
(Le trafic du tramway d’Oran sera interrompu,
à partir de vendredi prochain, sur une partie du
tracé reliant la station “Frères Moulay” à hai El
Makkari (ex Saint Eugene) à celle de hai
“Chouhada” (ex Castors), selon un communiqué de la Société du tramway d’Oran “Setram”.
Cet arrêt d’activité sur cette partie s’étalant sur
environ 1,2 kilomètre est programmé pour
effectuer des travaux de maintenance du
réseau du tramway d’Oran sur deux semaines,
a-t-on précisé de même source.
En attendant la fin des travaux, des navettes
seront assurées sur le reste du réseau long de
18,7 km reliant plusieurs quartiers du groupement urbain d’Oran, a-t-on ajouté.
séropositifs asymptomatiques
ont été enregistrés un peu partout en Algérie. Telle qu’elle a
été évaluée par les spécialistes,
l’augmentation régulière du
nombre de cas oscille entre 700
à 800 nouveaux cas chaque
année, et ce, durant les dernières cinq années. Les modes de
transmission du virus sont toutes connues, à commencer par
la voie sexuelle, suivie par l’injection de drogue intraveineuse,
et quelques petits cas dont les
raisons restent toujours indéter-
minées. Les professionnels,
traitant la maladie au niveau
des services infectieux du CHU
d’Oran, y font également face,
en faisant appel aux services
des psychologues dans le but
d’apaiser le malade dès que le
diagnostic lui est confirmé.
Dans ce service, qui regroupe
régulièrement les malades des
parties ouest et sud du pays
comprenant 15 wilayas, ce sont
près de 2000 sidéens qui y sont
traités.
M.B.
Y a-t-il pénurie
de médicaments à El Bahia ?
Les levés tard
Tous les étrangers de passage à Oran ou
même les touristes l’ont remarqué : Les habitants de cette ville ne sont pas ces lève-tôt.
En effet, la plupart des commerces n’ouvrent
leurs échoppes ou ne montent leurs rideaux
qu’à partir de 9h du matin, et parfois même plus
tard. Même les marchands de légumes dans les
marchés couverts des quartiers et de la périphérie n’émargent de leur sommeil qu’à partir
de 8h30 voir bien après.
En fait, la cité ne commence à prendre ses
marques et à ‘‘fonctionner’’ qu’à la mi-journée.
Ce n’est bon, ni pour les affaires ni pour son
image de marque depuis longtemps déjà
défigurée.
M.B.
équipements médicamenteux,
a enregistré, à elle seule, 90
nouveaux cas en 2015.
Les services, en charge de ce
fléau, tirent la sonnette
d’alarme. Ils indiquent que «le
VIH n’est plus un simple point
de vue à négliger vu sa propagation à la fois rapide et inquiétante». Le sida, cette maladie
tuant à petit feu, constitue un
grave problème de santé publique en Algérie. Jusqu’à la fin du
mois de septembre de l’année
écoulée, pas moins de 7 974
Par M. Belkaïd
u lieu d’une baisse, la
facture du médicament ne cesse d’augmenter année après année.
Elle a atteint 1.54 milliard
de dollars pour les 8 premiers mois de l’année en
cours, soit une augmentation de 27% pour la même
période durant l’exercice
écoulé. Cette situation
n’est pas faite pour rassurer les pouvoirs publics qui
font tout pour diminuer la
factures des importations
mais apparemment en
vain.
Le département de la
santé, de la population et
de la réforme hospitalière,
les factures du médicament ne prennent pas en
considération pourtant les
importations des matières
premières indispensables
pour l’industrie pharmaceutique. Devant cette
situation catastrophique, le
chef du Gouvernement à
décider de réagir.
Il a donné des instructions
au Ministre de la santé
pour mettre un terme à
l’opacité qui caractérise ce
secteur.
La
première
mesure qui sera arrêtée
concernera l’interdiction
d’importation des médica-
A
ments fabriqués en Algérie.
La gestion du médicament
continue à donner des
sueurs froides aux responsables du secteur de la
santé, car ils sont à interpellé à chaque fois qu’il y a
une pénurie.
Les importateurs sont pointés du doigt et accusés
d’être la cause des crises
qui secouent du secteur.
L’image de l’importateur
est si ternie que la majorité
des laboratoires ont opté
pour ouvrir des usines en
Algérie. La protection de la
production nationale doit
se faire avec des producteurs nationalistes ce qui
n’est pas toujours le cas.
Des fabricants surfacturent
en effet les matières premières qu’ils importent.
Cette situation décriée à
plusieurs reprises par des
médecins, et des malades
continue pourtant à perdurer. Cette fois, le chef du
gouvernement veut remédier à toutes les anomalies
constatées sur le terrain.
En plus des médicaments,
il s’attaque au dossier des
dispositifs médicaux (tous
les produits, qui servent à
soigner). Cette fois il
s’agira en plus de la maîtrise des prix, de veiller au
respect de la qualité.
8
Classement
a sélection marocaine
de handball, un des
adversaires de
l'Algérie en Coupe d'Afrique
des nations CAN-2016, prévue du 20 au 31 janvier au
Caire (Egypte) a perdu
contre son homologue tunisienne 30-18 (mi-temps : 169) en match amical de préparation disputé samedi à
L
Nabeul (Tunisie).
Le sept tunisien enregistre,
de son côté, une 2e victoire
consécutive après le succès
remporté contre le Gabon 3017 (mi-temps : 14-11) en
match amical disputé mercredi dernier, à Hammamet.
La sélection tunisienne a renforcé ses rangs par
Mohamed Essoussi, socié-
taire d'Al Gharafa (Qatar),
appelé en renfort pour prendre part à la Coupe d'Afrique.
Le départ de la sélection tunisienne au Caire est prévu le
mardi, 19 janvier. La Tunisie,
vice-championne d'Afrique,
évoluera lors de la CAN-2016
dans le groupe B aux côtés
de l'Angola, du Congo, du
Kenya, de la Libye et de la
RD Congo. Le groupe A
regroupe les sélections du
Cameroun, du Maroc, du
Gabon, du Nigeria, de
l'Egypte et de l'Algérie,
tenante du titre. Seul le vainqueur sera qualifié au tournoi
des Jeux Olympiques de Rio2016, alors que les trois premiers se qualifieront au
championnat du Monde
lisme :
12e Grand Prix " Didouche Mourad " de cyc
Victoire de Benchiba Djilali (ASSN)
ONSTANTINE, 16 jan 2016 (APS) La deuxième étape du 12e Grand
Prix cycliste Chahid Didouche Mourad,
organisé samedi dans la commune de
Didouche Mourad (Constantine), a été
remportée par le coureur cycliste de la
AS Sûreté Nationale, Benchiba Djilali.
Le coup d'envoi de cette deuxième
étape, longue de 105 km, a été donné à
partir de la ville de Didouche Mourad,
avant de traverser les communes de
Constantine, Aïn Smara, et Hamma
Bouziane, puis retour à Didouche
Mourad.
Au contraire de la première étape, la
deuxième s'est déroulée dans des conditions climatiques assez difficiles dues
C
De nombreux laboratoires
européens n’hésitent pas
en effet à exporter vers les
pays du sud des produits
de piètre qualité à des prix
gonflés. Les malades
attendent ce genre de
décisions avec impatience
car ils souffrent vraiment
de la qualité de certains
dispositifs
médicaux.
D’autres vont jusqu’à
inventer des brevets qui
n’existent pas pour payer
des royalties à des sociétés écrans.
La liste des techniques
pour détourner l’argent est
longue. Pour mettre de l’ordre dans ce secteur, le
gouvernement
semble
décidé de frapper un grand
coup. Il n’est pas à exclure
que le secteur public redevienne un acteur dans l’in-
dustrie pharmaceutique, et
même dans l’importation.
Sur un autre plan, la détermination du prix des médicaments ne sera plus du
ressort du Ministère du travail et de la sécurité
sociale. Les prix seront
désormais décidés par
l’Agence du médicament
qui existe depuis plus de
deux ans. Les fabricants
se plaignent souvent des
prix de références arrêtés
par l’organisme de la sécurité sociale.
Pourtant, la politique des
prix n’est pas toujours désavantageuse. Il n’est pas
rare en effet de constater
que les médicaments fabriqués en Algérie sont plus
chers que les molécules
mères importées.
M. B.
aux fortes chutes de pluies et la neige
dans certains endroits.
L'équipe de la Sûreté nationale a dominé
la course grâce à son sociétaire
Benchiba Djilali qui s'imposé avec un
temps de 2h46mn, tandis que chez les
juniors la victoire est revenue au coureur
Bengaiou Raouf de la formation de Blida.
100 coureurs représentant 17 équipes
venues de différentes wilaya du pays ont
pris part cette compétition destinée aux
catégories seniors et juniors.
Ce Grand prix est organisé par le club
amateur de la commune de Didouche
Mourad sous l'égide de la Fédération
algérienne de cyclisme (FAC) en collaboration avec la ligue Constantinoise de
cyclisme en partenariat avec la DJS de la
wilaya de Constantine et l'APC de
Didouche Mourad.
Résultats
Seniors
1- Benchiba Djilali (AS Sûreté nationale)
2- Segouini Mohamed (AS Sûreté nationale)
3- Bouricha Smail (AS Sûreté nationale)
Juniors
1- Bengaiou Raouf (Blida)
2- Okbi Wail (IRBA Kentra-Biskra)
3- Bendia Aine (IRBA Kentra-Biskra).
Sport féminin :
Le Forum " Femme et sport en Afrique " à Alger
e 1er Forum " Femme et
sport " en Afrique aura
lieu les 18 et 19 janvier 2016
à l'Ecole supérieure de l'hôtellerie et du tourisme à Ain
Benian (Alger), avec la présence de plusieurs "grandes
figures" du sport
africain et mondial, a-t-on
appris auprès du Comité
olympique et sportif algérien
L
(COA).
" Les 54 présidents des comités nationaux olympiques
africains (CNOA) seront présents à Alger, à leur tête le
parton de l'ACNOA, Lassana
Palenfo, en plus de personnalités occupant des postes
importants au niveau des instances internationales ", a
indiqué à l'APS le président
du COA, Mustapha Berraf.
Outre les pays du continent
qui seront en force à Alger, il
y aura aussi la présence de
la présidente de la commission des athlètes au CIO,
Claudia Bockel, la présidente
de la commission femme et
sport du CIO, Lydia Nsekera,
ainsi que l'ancienne championne du monde marocaine
17
d'athlétisme Nezha
Bidouane. Plusieurs thèmes
en relation avec la promotion
de la pratique sportive dans
le continent seront traités par
les participants qui seront
invités à proposer des mesures à même de permettre
l'évolution et l'épanouissement de la femme sportive
africaine.
1. NA HusseinDey
--. CRB Dar Beida
3. GS Pétroliers
4. IRBB Arréridj
5. NB Staouéli
--. US Sétif
--. O Batna
8. OMS Miliana
--. WA Boufarik
10. PS El-Eulma
--. RC Constantine
--. USM Blida
13. AB Skikda
14. COBB Oran
Pts
28
28
27
25
4
24
24
21
21
18
18
18
17
16
J
15
15
14
5
15
14
15
15
15
15
15
14
14
15.
FÉDÉRATION
ALGÉRIENNE
DE TAEKWONDO :
L'AG extraordinaire
adopte les
nouveaux statuts
Les membres de l'Assemblée
générale de la Fédération algérienne
de taekwondo, réunis samedi en
session extraordinaire à Alger, ont
adopté à l'unanimité la mise en
conformité de leur instance avec les
nouveaux statuts. rganisée sous la
conduite du président Abdelhak
Tiabi, cette AGEx s'est tenue conformément au décret exécutif N°14-330
du 4 Safar 1436, correspondant au
27 novembre 2014, fixant les modalités d'organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales. Vingt-cinq (25) des 42 membres que compte l'assemblée générale de la Fédération algérienne de
taekwondo étaient présents au siège
du Comité Olympique et sportif
Algérien (COA) où se sont déroulés
les travaux de cette AGEx, et ont
approuvé à l'unanimité les nouveaux
statuts, dont le scrutin à bulletin
secret.
Parmi les changements intervenus
dans le nouveau règlement intérieur,
l'obligation pour les Ligues de wilaya
pour adhérer à l'assemblée générale
de la Fédération, d'appliquer son
programme à la lettre, en sus de
veiller au bon déroulement des
championnats et coupe de wilaya, en
réservant 300 licences, dont 50 à la
gent féminine.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
16e journée de la Ligue 1 Mobilis
RALLYE AUTOS-MOTOS
DE OUARGLA :
Le pilote Dakiche Ahmed de
la wilaya de Ouargla a remporté
le premier trophée au rallye
autos-motos " challenge de
Ouargla ", organisé samedi au
niveau de la commune de Hassi
Benabdallah.
Dakiche a pris la tête au classement général, devant
Bencheneb Aissa (Ouargla), tandis que la troisième place est
revenue à Belhorma Bouamama
(Ouargla).
Dans la catégorie motos (450
cm3) , Zemouri Djamel (Alger)
s'est imposé au bout du parcours, devant respectivement
Mohamed Sirat (Médéa) et Sid
Ali Alloula (Ouargla).
Pour la catégorie motos (500
cm3) la première place est revenue à Djaaafar Sarray
(Ouargla), devant Yacine
Benahmed (Djelfa). Ali Hammani
(Laghouat) complète le podium,
lors de cette compétition sportive, à laquelle 15 véhicules
tout-terrains (4x4) et 25 motocycles se sont engagées sur un
parcours saharien de 130km.
Cette compétition, qui s'est
déroulée sous une violente tempête de sable, a drainé un large
public, notamment des amateurs
et des jeunes désireux introduire
dans l'univers des sports mécaniques.
Initié par le club Chabab de
Ouargla, en coordination avec la
Direction de la jeunesse et des
sports (DJS), ce rendez-vous
sportif, a été une occasion de
rencontre et d'échange d'expériences aux concurrences venus
de quatre coins du pays.
La 2ème édition du rallye autosmotos " challenge de Ouargla",
est appelée, à encourager la
pratique de cette discipline sportive et promouvoir le tourisme
dans cette destination riche de
l'ensemble de ses potentialités
naturelles, selon les organisateurs.
Trois dangereuses bandes
neutralisées en 2015
Sanafir avaient dominé l'entame de cette
rencontre, en se procurant quelques belles
occasions au passage, mais contre le
cours de jeu, les Kabyles ont réussi à inscrire le but de la victoire, grâce à leur nouvelle recrue, Ferhani (ex-RC Arbaâ) d'un tir
bien placé à la 59e minute.
Une précieuse victoire qui permet aux
hommes de Bijotat de remonter à la huitième place au classement.
En revanche, les affaires se compliquent
un peu plus pour le CS Constantine qui
s'enfonce dans les profondeurs du classement, désormais 13e avec un seul point
d'avance sur le RC Relizane, premier relégable.
Résultats
Jeudi
USM Alger - NA Hussein Dey
e CR Belouizdad, malgré une victoire sur le fil contre le MC Alger (10) samedi en clôture de la 16e journée de Ligue 1 Mobilis de football, est
revenu à huit points du leader, l'USM Alger,
tenue en échec par le NA Hussein Dey (11) en match derby disputé jeudi au stade 5Juillet.
Au stade 20-Août presque entièrement
acquis à la cause du Chabab, les Vert et
Rouge ont tenu bon pendant 87 minutes
avant de s'incliner sur un but de Mohamed
Derrag, incorporé en cours de jeu.
Une courte défaite mais aux lourdes
conséquences pour le MCA, qui cède la 3e
place du podium au profit du MO Béjaïa,
qui a battu de son côté le RC Arbaâ (2-1)
au stade de l'Unité maghrébine.
La lanterne rouge RC Arbaâ a été rapidement menée au score, par N'Doy (12') puis
Zerdab sur penalty à la 29', avant que
Mahsas ne lui permette de sauver l'honneur à la 33e minute.
De son côté, l'USM Blida s'est contentée
d'un penalty transformé par Amiri à la 33e
minute pour l'emporter (1-0) devant l'ASM
Oran, se hissant au passage au milieu du
tableau, avec désormais 20 points.
L
Vendredi
RC Relizane - DRB Tadjenanet
MC Oran - ES Sétif
Outre le CRB, qui maintient une certaine JS Saoura - USM Harrach
pression sur l'USMA grâce à sa victoire sur
le MCA, les plus grands bénéficiaires de Samedi
cette 16e journée ont probablement été le USM Blida - ASM Oran
DRB Tadjenanet et l'ES Sétif, vainqueurs CR Belouizdad - MC Alger
l'un comme l'autre club en déplacement, MO Béjaïa - RC Arbaâ
respectivement (3-0) chez le RC Relizane CS Constantine - JS Kabylie
et (2-1) chez le MC Oran.
Les choses avaient pourtant bien comClassement
mencé pour les gars d'El Hamri, ayant
ouvert le score par Zaâbia sur penalty à la
Pts
25e minute, avant de subir un incroyable 1). USM Alger
37
retournement de situation, dont le défen- 2). CR Belouizdad
29
seur sétifien Aroussi a été le principal arti- 3). MO Béjaïa
26
san, avec notamment un doublé aux (44' et 4). DRB Tadjenanet
25
66').
5). MC Alger
24
De son côté, le DRB Tadjenanet n'a pas --). USM El-Harrach
24
fait dans le détail contre le RC Relizane, 7). ES Sétif
22
contre lequel il a réussi une véritable 8). MC Oran
21
démonstration de force (3-0) grâce à --). JS Kabylie
21
Nezouani (49'), Sayoud (75') et Chibane 10). NA Hussein Dey
20
(90').
--). JS Saoura
20
Pour leur part, la JS Saoura et l'USM El --). USM Blida
20
Harrach se sont neutralisés (0-0) à Béchar, 13). CS Constantine
16
au moment où le choc des " Titans de l'Est 14). RC Relizane
15
", entre le CS Constantine et la JS Kabylie 15). ASM Oran
13
a tourné à l'avantage des Canaris (1-0).
16). RC Arbaâ
8
Avantagés par le terrain et le public, les
1-1
0-3
1-2
0-0
1-0
1-0
2-1
0-1
e
édition à Fréha
32
Les Algérois dominent la
es athlètes de la wilaya
d'Alger ont dominé,
samedi, la 32e édition du challenge international Cherdioui
Saïd de Cross-country, qui
s'est déroulé à Fréha, à une
trentaine de km à l'est de Tizi
Ouzou dans des conditions climatiques difficiles en raison du
froid et de la pluie.
Les athlètes algérois ont brillé
dans cette compétition en
raflant presque tous les prix
des deux catégories juniors
garçons individuels en remportant trois prix ( le 2e, le 3e et le
6e), et chez les seniors dames
en individuel, en décrochant
cinq prix sur les six en compétition .
Le cinquième prix est revenu à
un athlète de la wilaya de
Bordj Bou Arréridj réputée pour
ses coureurs de haut niveau,
lesquels avaient dominé la 31e
édition de ce cross, l'année
dernière. Dans la catégorie
senior dames, les quatre premières places sont revenues
aux athlètes d'Alger, respectivement à Yahi Nawal, Ben
Derbal Malika, Senani Riham
et Ben Mediouni Kheira. En
cinquième position on retrouve
Ait Athmane Siham de l'OBordj Bou Arréridj, puis en
sixième position, Sabor
Nassima d'Alger.
Les athlètes de la capitale ont
ainsi raflé près d'un tiers des
prix en jeu dans le cadre de
cette compétition puisqu'ils ont
remporté 10 sur un total de 32
prix. La wilaya de Bordj Bou
Arréridj arrive en seconde position avec 5 prix.
Les athlètes d'Aïn Defla et de
Tizi Ouzou ont remporté 4 prix
par wilaya.
La participation étrangère a
brillé dans la catégorie senior
hommes en individuel où la
première place est revenue à
Zelalem Bacha Rgassa du
Bahreïn, la deuxième à Tafese
Soboka Jimma d'Ethiopie, la
troisième à Aymanot Alew
Engdayehu du Kenya, la quatrième à son compatriote
Andrew Lorot. Dali Ahmed
d'Alger a decrcohé la sixième
place suivi par Annou
Abderrahmane également de
la capitale et M'hammedi
Brahim du RC Arbaâ à la 8e
place.
Par catégories, chez les cadettes Kheroubi Wiam du CRBTZ
de Aïn Defla est arrivée première. La première place chez
les garçons a été décrochée
par Cherrad Oussama de l'OBordj Bou Arréridj.
Pour les juniors, l'athlète
Reffas Abir d'Alger est arrivée
première chez les filles devant
l'Espagnole Perez Bugarine
Uxia. Gonzales Garbalada
16
Miguel d'Espagne s'est classé
premier chez les garçons dans
cette même catégorie.
En seniors, les premières places chez les dames et les
messieurs sont revenues respectivement à Yahia Nawal
d'Alger et à Zelalem Bacha
Rgassa du Bahreïn.
Les conditions climatiques difficile ont poussé les organisateurs à annuler les courses des
petites catégories: benjamins
et minimes filles et garçons, et
ce " dans le seul souci de préserver la santé de nos athlètes,
qui sont trop jeunes pour faire
face à ces conditions, une
décision jugée sage de la part
de tous les présents à cet événement " soulignent les organisateurs. Cette compétition
organisée par la Ligue d'athlétisme de Tizi Ouzou (LAT) en
collaboration avec la direction
locale de la jeunesse et des
La salle des réunions du commandement de la gendarmerie nationale a abrité une conférence de presse
dont le but de présenté le bilan de la gendarmerie nationale en 2015.En effet,la gendarmerie nationale
dans sa lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.
Par A.Lotfi
ne lutte commune,
sans merci, continue
et soutenue pour la
protection de notre société,
notre pays et son avenir».
C’est l’objectif essentiel que
s’est toujours tracé et avec
encore plus de conviction et
de détermination durant ces
dernières années, par le lieutenant-colonel
Boukhelda
Abdelkader en l’occurrence
du commandement de la gendarmerie nationale à travers
son groupement de la wilaya
de Relizane. C’est là, le sens
à donner à cette conférence
de presse déroulée au grou-
U
sports a enregistré une forte
participation de plus de 1570
athlètes, issus de 22 wilayas
dont 110 associations.
Quant aux délégations étrangères elles sont au nombre de
36 dont 29 athlètes venant du
Kenya, Tanzanie, Ethiopie,
Libye, Maroc, Bahreïn, et enfin
la délégation espagnole, forte
de 9 athlètes juniors, dont 4 filles et 5 garçons.
" La forte participation vient
confirmer la dimension internationale de ce challenge qui
d'année en année attitre un
plus grand nombre de pays "
selon les organisateurs.
Cette compétition est dédiée à
la mémoire du premier viceprésident de la LAT, Bachir
Belkacem décédé à l'âge de
55 ans le 17 janvier 2014 en
pleins préparatifs de la 30e
édition de ce challenge international.
pement de la gendarmerie
nationale de la wilaya de
Relizane sous le thème «
Eduquer avant de primer
».Cette conférence de presse
, organisé par le commandement de groupement de la
gendarmerie nationale qui
coiffe to, était l’occasion pour
expliciter à la presse locale
,les différents bilans d’activités notamment en matière de
lutte contre la criminalité, la
sécurité routière, la protection
de l’enfance, la dilapidation de
deniers publics, entre autres.
La gendarmerie est présente
sur toutes les trente-huit
communes de Relizane. Le
lieutenant-colonel du com-
mandement de groupement
Boukhelda Abdelkader
a
aussi ajouté que trois bandes
de malfaiteurs ont été neutralisés.
L’une a concerné la découverte d’un réseau de trafic de
drogue avec l’arrestation d’un
dangereux criminel qui détenait plus de 35 kilos de kif et
49 grammes d’héroïne. La
seconde affaire n’est autre
que cette célèbre affaire de
vol de véhicules et qui avait
des retombées dans plusieurs
régions du pays, l’opération a
permis de récupérer trois voitures, et la mise hors d’état de
nuire de cinq dangereux personnages. La dernière asso-
ciation de malfaiteurs neutralisée durant l’an 2015 a touché
une bande de voleurs de
bétail, et dont les investigations des hommes à la tenue
verte ont aidé à récupérer,
ajoute notre interlocuteur.
Signalons qu’en 2015, plus
de 916 affaires réparties entre
55 crimes, 784 délits et 77
contraventions, ce qui a permis d’arrêter 1488 personnes
dont 745 furent placées sous
mandat de dépôt.
Enfin, le pic des accidents a
été enregistré durant la saison
estivale, où le flux est nombreux, les mois de juillet et
août.
A.L.
Relizane
Rencontre élus et chef de daïra
Par A.Lotfi
J
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16.
ss-country :
Challenge international Cherdioui Saïd de Cro
L
Quotidien national d’information
Relizane
Le Chabab maintient
la pression sur le leader
Dakiche Ahmed
remporte la
course
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
n marge d’un assemblée
populaire communale version , qui s’est tenue la
semaine passée au siège de la
municipalité de Belacel, les
élus, à leur tête le chef de daïra
d’El Matmar, ont animé une
concertation avec des acteurs
de la société civile belacienne
sur les objectifs du développement local. Cette nouvelle
méthodologie de travail devrait
permettre, selon le chef de
daïra , de confronter l’efficacité
des outils d’intervention publique en matière de développement local, avec les attentes de
la population locale et la réalité
des faits. La séance a été
exclusivement consacrée aux
représentants des citoyens et
notables de la région, du mouvement associatif et de la
société civile locale. Les services techniques de la commune, y ont aussi pris part à
cette rencontre, exceptionnelle
E
dans son genre. «Notre principal objectif, a déclaré un élu,
est d’écouter les préoccupations, propositions et attentes
de la population de Belacel ». Il
sera relayé par un de ses pairs,
«c’est aussi se mettre sur la
même longueur d’onde avec
les citoyens, sur les voies et
moyens d’améliorer leurs
conditions socioéconomiques
et de développer la région, en
règle générale, la gestion de la
ville «. Et après avoir débattu
en public des dossiers PCD de
l’ordre du jour, le maire a
ensuite donné la parole aux
invités du jour. Plusieurs intervenants ont pris la parole en
axant globalement leurs idées
sur les problèmes de développement notamment les actions
les plus urgentes ciblant particulièrement le bien-être du
citoyen (hygiène de l’environnement, éclairage public), et
surtout la nécessité d’impliquer
les jeunes dans tous les domaines et à toutes les étapes.
Dans ce même élan, il est à
noter les diverses opérations
de volontariat qui ont été décidées, et déjà commencées à
travers les quartiers, visant
notamment l’enlèvement des
détritus et permettant aux
agents communaux de faire
aisément le reste. Les mosquées et les comités de quartiers ont dorénavant un rôle
important à jouer, dans la sensibilisation et l’information du
citoyen, a ajouté le maire.
L’expérience ou plutôt ce fonctionnement, devra être souvent
renouvelé jusqu’à rendre l’APC
de Belacel , cette «maison de
Taoura Ezzeraia » et à la ville
de Belacel , son visage d’antan.S’agissant d’une première,
d’emblée et en ouverture de
séance, consacrée essentiellement à la prise en charge réelle
des problèmes des citoyens,
Mr
le chef de daïra d’El
Matmar ,n’a pas pris de gants,
et n’est pas allé avec le dos de
la cuillère, pour rappeler aux
élus leurs réelles responsabilités, en annonçant avec force la
couleur du jeu ; et s’agissant de
ce cas-là précisément, il n’a
pas pris de gants pour remettre
les compteurs à zéro. Chaque
élu devait-il dire en substance,
est sommé de faire le premier
plongeon et il ne s’agit nullement là, devait-il souligner,
d’une simple et brève trempette
pour tromper la galerie, ceci
tout en mettant l’accent avec
insistance sur le véritable sens
de la notion de relation
humaine, qui doit prévaloir
dans l’exercice de la fonction
de l’élu, car devait-il ajouter,
l’administré ne sera plus ce
figurant dont on peut se passer
à tout moment. L’ère de l’élu
des beaux jours et des fiestas
est révolue et une conception
nouvelle de la responsabilité de
l’élu, dans la gestion financière
des deniers de l’état est délimitée, devait-il marteler et pour
être plus clair et précis.
A.L.
Chlef
Vaccination contre la brucellose
et la fièvre aphteuse
Par Amel Korchi
a campagne de vaccination contre la brucellose
des caprins et ovins a été
lancé à travers la wilaya de
Chlef,a-t-on appris auprès du
responsable sanitaire à l’inspection vétérinaire.
C’est une vaccination qui doit
se faire seulement une fois
durant la vie des animaux,
ceux des petits élevages
d’ovins, de caprins, et de
bovins pour éloigner tout risque de transmission de la
L
maladie à l’homme via le lait
que produisent ces animaux.
La campagne obligatoire
financée par le fons du ministère de l’Agriculture, est gratuite. Une aubaine pour les
agriculteurs et éleveurs de la
région.
Pour le moment, les responsables de la campagne estiment
qu’elle est assez bien réussie.
Cette campagne
durera
jusqu’au mois de Mars 2016 et
l’autre vaccination aussi gratuite contre la fièvre aphteuse
chez les bovins qui durera
jusqu’au mois d’Avril 2016. «
Nous avons vacciné pour l’instant 74000 têtes d’ovins toutes
races confondues, entre moutons et caprins, contre la brucellose auprès de 4200 éleveurs et 8400 têtes de bovins
chez 2000 éleveurs » a
déclaré Monsieur Bedriat, chef
service vétérinaire de la DSA.
A dire, la brucellose est une
maladie dite zoonose qui est
transmissible à l’homme par le
lait, ou le fromage des bêtes
touchées par la maladie, c’est
une maladie prédominant chez
9
les moutons, et les caprins et
rarement chez les bovins.
La fièvre aphteuse quant à elle
est une maladie virale qui est
rarement transmissible à
l’homme à un degré très faible,
même si elle est possible elle
est généralement bénigne, elle
se caractérise chez les bovins
par une baisse de la production laitière, par la formation
d’aphtes au niveau du
museau, des muqueuses, de
la langue, des onglons, et par
une salivation abondante.
A.K.
Lundi 18 janvier 2016
La casbah du vieux
Ténès.
Le plan
de sauvegarde
globale
approuvé
Agrandir la taille du texteA
près avoir été classée en secteur sauvegardé, la Casbah du
Vieux Ténès fera l’objet d’un
plan de restauration et de protection globale, dont le plan
d’action s’étale sur les court,
moyen et long termes.L’étude
finale a été approuvée, par les
élus de l’APW, lors de la session hivernale de l’APW.
Le dossier technique est à présent finalisé et il ne reste plus
aux autorités et services
concernés qu’à entamer les
travaux de sauvegarde nécessaires. Ceux-ci doivent se faire,
selon lui, selon les orientations
et recommandations des spécialistes de la préservation des
sites archéologiques, tout en
tenant compte des différents
types d’extension urbaine qu’a
connus le Vieux Ténès, ainsi
que des agressions multiples
dont souffrent les monuments
historiques. C’est pourquoi l’action la plus urgente du plan
d’intervention consiste à lancer
des travaux de restauration des
anciennes mosquées de Sid
Maïza, et Lala Aziza, du bain
maure de Bab El Bahr et des
autres constructions historiques. Un spécialiste, qui
connaît parfaitement le dossier,
affirme que chaque monument
a été diagnostiqué afin de
déterminer la nature et l’importance des travaux à entreprendre.
A.K.
1250
Intempéries-neige
Sétif
sous la neige
La ville de Sétif était recouverte, samedi matin, de ce joli
manteau blanc que les habitants de la capitale des Hauts
plateaux commençaient à désespérer de voir apparaître, cet
hiver. Plusieurs centimètres de
neige (4 à 7 selon les endroits)
“habillent” les toits des maisons, les arbres, les rues et les
véhicules en stationnement,
au grand bonheur des petits qui
ont profité de leur jour de
congé pour sortir bottés, bonnetés et gantés, et organiser
les traditionnelles “batailles” de
boules de neige. Si les toutpetits sont heureux de retrouver leurs jeux d’hiver favoris,
les agriculteurs de la région
céréalière des hautes plaines
sétifiennes sont
soulagés,
comme l’explique Khoutir Bella,
fellah du côté de Bazer-Sakra
(El Eulma), de voir enfin s’éloigner le spectre de la sécheresse. Peu de véhicules se
déplaçaient en ville aux premières heures de la matinée,
a-t-on relevé, même si la circulation automobile ne s’est pas
interrompue.Tout le dispositif
anti-neige (engins de travaux
public, chasse-neigeà)
est
mobilisé dans la wilaya de Sétif
et dans celle de Bordj Bou
Arreridj où la situation est à
peu près analogue.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
WILAYA D'ORAN
DAIRA D'OUED TLELAT
COMMUNE DE BOUFATIS
Avis d'attribution provisoire d'un marché
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE
Conformément à l'article 49 des dispositions du décret présidentiel 10/236
de la 07/10/2010 portant organisation des marchés publics. La direction
des transports de la wilaya de Tiaret informe l'ensemble des
soumissionnaires du résultat de l'avis d'appel d'offre national ouvert
publié le 12/12/2015 relatif à l'étude d'un centre d'examen de permis de
conduire à la ville de Tiaret.
Montant
de l'offre
Les délais
d'exécution
La note
technique attribuée
SARL société de
planification et
De réalisations (SPR)
Zerrouki Abdellatif
1.050.000.00
40 jours
53.5 points
Archi solution
(Senouci Nessereddine)
1.060.000.00
06 jours
56 points
Hadj Henni Anouar
1.149.193.70
25 jours
52.4 points
/
12 jours
41 points
Bekhchi Nassib
" Aménagement urbain à lotissement 120 lots, localité El Gotni "
Mejdhoub amar
/
03 jours
58 points
ACA
(Atelier conception
architecture)
(Boussaid Mohamed)
/
/
/
A l'issu de la réunion de la commission d'évaluation du 13/01/2016,
l'opération est attribuée provisoirement à l'entreprise suivante :
Entreprise
retenue
Offre éliminée pour
présence de rature
Offres éliminée pour
absence de lettre de
soumission
Offre éliminée pour
absence d'offre financière
ANEP 000 695/31
Tribune des Lecteurs - Lundi 18 janvier 2016
Externe
Licence
d'enseignement
supérieur
-Sciences juridiques et
Administratives
-Sciences
économiques
-Sciences financières
Sciences D'information
et de Communication
-Sciences sociologie
option communication
psychologie
Commune
//
L'office de Promotion et de gestion Immobilière de Ain Témouchent sis au Boulevard Mohamed Boudiaf à
Ain Témouchent, Wilaya de Ain Témouchent, lance un avis d'appel d'offres national ouvert pour la
réalisation de reste à réalise en TCE sauf VRD de 26 logements LPA à OUED BERKECHE.
Les entreprises possédant un certificat de qualification et de classification professionnelle de catégorie Une
(I) et plus, comme activité principale Bâtiment peuvent retirer la cahier des charges auprès de la
Direction de l'Office de Promotion et de gestion Immobilière de Ain Témouchent, complexe Boulevard,
contre paiement des frais de reproduction fixés à 2 000.00 DA non remboursables.
Les offres, accompagnées des pièces et documents en cours de validité, tels qu'exigé par le cahier des
charges, doivent être présentées dans deux (02) enveloppes distinctes :
- Une enveloppe contenant " l'offre technique " avec l'ensemble des documents exigés dans le cahier des
charges.
- Une enveloppe contenant " l'offre financière " comprenant les pièces requises par le cahier des charges.
Les documents et les pièces requises sont ceux exigés à l'article 10 pages 05 et 06 des instructions aux
soumissionnaires du cahier des charges
Les deux enveloppes doivent parvenir sous pli anonyme et fermé à l'adresse suivante :
Le dossier demandé :
01) Demande manuscrite.
02) Une copie du titre ou diplôme certifié.
03) Extrait de naissance.
04) Certificat de nationalité.
05) Extrait du casier judiciaire N°3 de moins de 3 mois.
06) demande des obligations du service national.
07) Fiche d'information remplie par le candidat.
08) Extrait de naissance.
09) Une copie légalisée de la carte identité national.
10) Fiche de résidence délivrée par la commune de si-abdelghani.
11) attestation justifiant l'expérience du candidat visé par la CNAS dans le secteur privé.
12) Relevé DE NOTES.
13) Attestation de travail (DAIP ou DAIS).
14) Tous documents justifiant que le candidat à sui une formation supérieur que le diplôme
demandé.
15) Tous documents justifiant les travaux et les études réalisés par le candidat.
Le dossier doit être transmis à l'adresse suivante :
Mr le président de l'APC de Si-Abdelghani (Bureau du personnel) dans un délai de quinze(15)
jours ouvrable à compter de la première publication.
Note :les dossiers incomplets ou transmis après les délais réglementaires ne seront pas pris en
considération.
MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL DE L'OFFICE DE PROMOTION
ET DE GESTION IMMOBILIERE DE AIN TEMOUCHENT
" SOUMISSION A NE PAS OUVRIR "
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N° 02/DPIF/OPGI/2016
Portant réalisation de reste à réalise en TCE sauf VRD de 26 logements LPA
Sis à OUED BERKECHE
Wilaya de Ain Témouchent
La date de dépôt des offres est fixée au 15ème jour avant 12 heures, à compter de la date de la première
parution de l'avis d'appel d'offres dans les quotidiens nationaux.
L'ouverture des plis est prévue le même jour de dépôt des offres à 14 heures. Les soumissionnaires sont
invités à y assister.
Si la date de dépôt et d'ouverture des offres coïncide avec un jour férié ou un jour de Week-end celle-ci est
reportée au jour ouvrable suivant aux mêmes horaires.
LE PRESIDENT DE L'APC
Tribune des Lecteurs - Lundi 18 janvier 2016
ANEP 000 724/31
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL
OUVERT N°02/DPIF/OPGI/2016
Nombre de
Lieu de
Autres
poste ouvert recrutement conditions
01
Moins
Disant
MINISTERE DE L'HABITAT,
DE L'URBANISME ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE
WILAYA DE AIN TEMOUCHENT
NIF : 097648019044907-01
Le président de l'assemblée populaire communale de Si Abdelghani lance un concours sur titre grade suivant :
Administrateur
OBS
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
AVIS DE RECRUTEMENT
PAR VOIE DE CONCOURS SUR TITRES
Spécialité demandé
Offre
Délai technique
Le Président de l'Assemblée Populaire Communale
WILAYA DE TIARET
DAIRA DE : SOUGUEUR
COMMUNE : DE :SI-ABDELGHANI
Le code de Conditions de
recrutement recrutement
N° C.Fiscal
Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant
peut introduire un recours dans les dix jours qui suivent la date de
publication de l'avis d'attribution auprès de l'autorité compétente (l'article
114-115 du décret présidentiel n°236/10, du 07/10/2010, modifié et
complété portant réglementation des marchés publics)
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
Le grade
Montant
corrigé en
TTC
KHETTOU 9.275.760,00 9.275.760,00 181451000002134 04 51 points
AISSA
Mois
DA
DA
Les missionnaires contestant le choix opérant par la direction des
transports peuvent introduire leurs recours aux près la commission
de marché public compétentes dans les dix 10 jours à compter de la
première publication de l'avis d'attribution provisoire du marche
conformément à l'article 114 du décret présidentiel cité ci-dessus.
Le directeur des transports
Tribune des Lecteurs - Lundi 18 janvier 2016
Montant
Proposé en
TTC
ANEP 000 726/31
Tribune des Lecteurs - Lundi 18 janvier 2016
14
ANEP 000 657/31
Quotidien national d’information
Lundi 18 janvier 2016
Contrôle de l'eau
ENJEU GÉOSTRATÉGIQUE ET FACTEUR
DE TENSIONS PLANÉTAIRES 2020/2040
Cette modeste contribution est une synthèse de nombreux rapports internationaux qui pose la problématique de la
gestion de l'eau qui peut être un facteur de tensions planétaires entre 2020/2040. Une sécheresse sans précédent
selon les données de l'ONU devrait toucher toute l'Afrique dont l'Afrique du Nord entre 2020/2030, dont l'Algérie.
Devant éviter le gaspillage des ressources financières en ciblant des projets réellement porteurs , l'Algérie entre
2016/2020 doit d'ores et déjà préparer une stratégie d'adaptation. Il y va de la sécurité nationale.
Conformément aux dispositions de l'article 49, alinéa 02 et 03 du décret
présidentiel n°236/10, du 07/10/2010, modifié et complété portant
réglementation des marchés publics, il est porté à la connaissance de
l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offre
restreint n°07/2015 de l'opération suivante :
Observation
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Contribution
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DES TRANSPORTS
Direction des Transports
Wilaya de Tiaret
Ref : 289/16
NIF : 415012000014038
Classement des
soumissionnaires
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Par Abderrahmane Mebtoul,
Professeur des Universités
Dr Abderrahmane MEBTOUL Expert International
1.-Selon les études du Groupe
intergouvernemental d’experts
des Nations unies sur l’évolution
du climat, de l’Institut international pour la gestion de l’eau, de
l’Organisation des Nations unies
pour l’alimentation et l’agriculture et de l’Unesco, soixante-dix
pour cent de la surface de la
Terre est recouverte d’eau et à
l’échelle mondiale, les hommes
prélèvent environ 4000 kilomètres cubes d’eau douce chaque
année pour leurs différents usages. A l’échelle de la planète, on
estime qu’environ 40000 km3 d’eau
douce s’écoulent chaque année sur
les terres émergées, lesquels, partagés entre les 7 milliards d’individus, devraient fournir 5700 m3
d’eau douce à chacun soit près de
16000 litres d’eau par jour. Nous
sommes largement en-dessous de
ce quota et les réserves d’eau
douce sont théoriquement globalement suffisantes pour répondre à
l’ensemble des besoins s’il y avait
une répartition égalitaire et une utilisation rationnelle de cette ressource, renvoyant à l’économique
et à la pression démographique. En
effet, la surface totale des terres irriguées a été multipliée par cinq
depuis le début du XXeme siècle.
Elle a quasiment doublé depuis
1960, principalement en Asie
(Chine, Inde, Pakistan) et aux
États-Unis. Comment ne pas rappeler qu’environ 1.500 litres d’eau
douce sont aujourd’hui nécessaires
pour la récolte d’un seul kilogramme de blé alors que 80% des
nouveaux besoins alimentaires planétaires, induits par la croissance
démographique d’ici à l’an 2030,
devront être satisfaits par l’agriculture irriguée qui monopolise déjà
70% des potentialités hydriques
mondiales du tourisme, de l’industrie et de l’irrigation. Avec le
réchauffement climatique, l’atmosphère présente une modification
importante dans la distribution géographique de sa température globale, pouvant entraîner une nouvelle répartition des climats de la
planète. La température risque de
diminuer dans une région et augmenter dans une autre avec résultat
une hausse ou une baisse des chutes de pluies. Ainsi les zones humides peuvent connaître des inondations catastrophiques par suite de
l’intensification des pluies et les
zones arides et semi-arides risquent de subir le phénomène de
désertification à cause de la raréfaction des pluies. L’Algérie, pays
méditerranéen, glisse vers la semiaridité et les risques de désertification restent très élevés. Cela présage des conditions naturelles singulièrement plus difficiles qu’aujourd’hui, dont les conséquences
commencent à se faire sentir dans
beaucoup de régions d’Algérie.
2.-D’où l’importance de la gouvernance et la politique dans le
domaine de l’eau intiment liée à
la politique socio-économique
globale. Le défi majeur du XXIe
siècle en matière d’eau sera donc
vraiment d’assurer la rentabilité de
la gestion de l’eau, tout en garantissant aux plus pauvres le droit d’accéder à cette ressource vitale.
D’énormes investissements seront
donc nécessaires pour moderniser
l’existant et créer de nouveaux
équipements (usines de production,
réseaux de distribution, stations
d’assainissement), mais aussi pour
développer de nouveaux systèmes
d’irrigation.
Ces investissements ont été évalués par le Conseil mondial de l’eau
à 180 milliards de dollars par an
pour les 25 prochaines années,
contre 75 milliards de dollars actuellement investis chaque année. D’où
l’importance d’institutions internationales de régulation et d’un marché
mondial de l’eau régulé, évitant un
calcul monétaire de rentabilité
immédiate. Ce seront donc les décisions politiques, au niveau national
et international et des agences de
financement, qui joueront un rôle
déterminant dans la gestion future
du risque de pénurie d’eau douce.
Pour l’Afrique du Nord dont le
Maghreb des actions coordonnées
doivent être mises en œuvre pour
également éviter des tensions futures. Quelles sont les mesures à
prendre ? J’en vois quatre.
Premièrement la réduction de l’envasement des barrages qui pour de
ombreux pays comme l’Algérie
devient préoccupant.
Deuxièmement,
le
traitement
approprié des eaux usées qui
nécessitent la maitrise technologique. Troisièmement, une lutte
contre le gaspillage. Globalement,
seuls 55 % des prélèvements en
eau sont réellement consommés.
Les 45 % restants sont soit perdus,
par drainage, fuite et évaporation
lors de l’irrigation et par fuite dans
les réseaux de distribution d’eau
potable, soit restitués au milieu
après usage ce qui est le cas par
exemple de l’eau utilisée pour le
refroidissement des centrales électriques. Dans certaines grandes villes d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique
latine comme Le Caire ou Mexico,
jusqu’à 70 % de l’eau distribuée est
perdue par fuite dans les réseaux.
Autre exemple : plus de la moitié de
l’eau requise par les modes traditionnels d’irrigation encore les plus
couramment utilisés est perdue par
évaporation. Par ailleurs, à la différence des cours d’eau, les nappes
souterraines sont des réservoirs qui
se renouvellent très lentement et ne
peuvent donc rapidement combler
les emprunts. Or, certaines nappes,
qui pourtant ne se renouvellent plus
ou quasiment plus à l’échelle
humaine, sont fortement exploitées,
notamment à des fins d’irrigation.
Les experts estiment que les seuils
correspondant à ce qu’il est possible de prélever au milieu naturel
sont déjà dépassés en de nombreux lieux. Ils prévoient même
l’épuisement, dans les 30 ans à
venir, de plusieurs nappes importantes, dont l’exploitation s’est
intensifiée. En Algérie et selon les
calculs de la Banque mondiale, le
taux de pertes moyen est de 32%
réparties sur un réseau de distribution de 40,000 km. En d’autres termes il faut produire 625,000 m³
pour vendre un volume de 425,000
m³. De toutes les capitales méditerranéennes, Alger passe pour posséder les réseaux de distribution les
plus vétustes, enfin des projets de
dessalement d’eau. Quatrième
mesure, le dessalement de l’eau de
mer pour la production d’eau mais
en combinat le gaz et le solaire.
Cette opération possible, est financièrement coûteuse en 2012 mais
tout dépendra d’une part de l’évolution des prix des différentes sources
d’énergie, d’autre part, d’une production à grande échelle afin de
diminuer à moyen terme les coûts.
3.-Les problèmes d’énergie sont
prépondérants, ce qui place le
prix du mètre cube d’eau à un
prix actuellement excessivement
cher. D’ une manière générale, les
mesures évoquées précédemment
demanderont d’énormes investissements. Pour le gouvernement algérien l’Algérie a augmenté en dix ans
les dotations en eau des grands
périmètres irrigués tout en multipliant par deux leur superficie globale. La superficie irriguée en petite
et moyenne hydraulique a également progressé de 180%, passant
de 350.000 hectares en 2000 à
980.000 ha en 2011, grâce notamment au parc des retenues collinaires qui compte aujourd’hui 444
ouvrages à travers le territoire
national. Enfin, le plan quinquennal
2010-2014 qui réserve au secteur
des ressources en eau une enveloppe budgétaire de 870 milliards
de dinars, prévoit la réalisation et
l’équipement de plusieurs grands
périmètres irrigués ainsi que la réalisation de 137 nouvelles retenues
collinaires. L’Algérie a accompli, il
faut le reconnaître, d’importants
progrès dans ce domaine, le ratio
national par habitant étant de 600
mètres cubes, pour une dotation
quotidienne par habitant de 170
litres et ayant prévu la construction
de 15 nouveaux barrages. Ainsi la
capacité de mobilisation en 2012 et
de 7,4 milliards de mètres cubes,
devant passer à 9,1 en 2014, les
potentialités hydriques avoisinant
17 milliards. Pourtant, les ratios
évoqués sont globaux, se pose la
question de la répartition. Par ailleurs, au moment où l’on parle de
développement de gaz schistes,
sous réserve de la maitrise technologique du forage horizontal, la
consommation eau est de un million
de mètres cubes pour un milliard de
mètres cubes gazeux sans compter
les effets négatifs sur l’environnement. Si la stratégie future devrait
être axée sur le dessalement,
l’Algérie étant un pays semi aride
d’où l’important de dénoncer le
mythe de l’autosuffisance alimentaire, il y aurait lieu de revoir la politique de l’eau notamment par une
politique des prix appropriée afin
d‘éviter le gaspillage et de penser à
une réorganisation gouvernementale couplant l’énergie et l’eau.
4.-Au plan mondial, la question
de l’approvisionnement en eau
devient chaque jour plus préoccupante. Déjà précaire dans certaines régions du globe, la situation ne
pourra qu’empirer dans les années
à venir. Le formidable essor démographique que va en effet connaître
notre planète dans les vingt-cinq
prochaines années va nécessairement s’accompagner d’une explosion de la consommation en eau et
d’une dégradation de sa qualité.
Cela risque de mettre gravement en
péril le ravitaillement en eau douce
d’une grande partie de l’humanité.
Au cours du XXe siècle par exemple la population mondiale est passée de 1,7 milliard d’individus en
11
1900 à plus de 6 milliards en l’an
2000, atteignant en 2012 plus de 7
milliards, et 8 milliards horizon
2025, alors que la population a été
multipliée par 4,11 la consommation
en eau de l’humanité était multipliée
entre 6/7. Mais fait important, il
existe une répartition inégalitaire de
la population humaine sur Terre et
celles des ressources en eau. L’eau
est ainsi mal répartie et est inégalement exploitée. Ainsi, selon les études de l’ONU, l’Asie concentre 60%
de la population humaine, mais ne
dispose que de 30% des réserves
en eau disponibles. Les régions arides qui reçoivent moins de 250 mm
d’eau par an couvrent près de 20%
des terres émergées et 1/5e des
continents ne dispose d’aucune
ressource propre en eaux fluviales.
La consommation d’eau croit avec
le niveau de vie des populations,
les nombreux équipements qui
apparaissent dans les foyers facilitant l’usage de l’eau.
Ainsi, les Européens consomment
aujourd’hui 8 fois plus d’eau douce
que leurs grands-parents pour leur
usage quotidien. un habitant de
Sydney par exemple consomme en
moyenne plus de 1 000 litres d’eau
potable par jour, un Américain de
300 à 400 litres, et un Européen de
100 à 200 litres alors que dans certains pays en développement, la
consommation moyenne par habitant ne dépasse pas quelques litres.
En moyenne, si un Tunisien se
contente de 100 m3 d’eau par an,
un Français en consomme cinq fois
plus, soit 1.400 litres par jour.
Comme existe des modalités opératoires différentes ans l’usage de
l’eau. Ainsi toujours selon l’ONU, la
Grande-Bretagne consacre 27% de
son eau aux besoins domestiques,
71% à ses industries et seulement
2% à son agriculture, et l’Inde 2%
pour ses besoins domestiques, 2%
pour son industrie et 96% pour son
agriculture.
Si parallèlement la tendance
actuelle à l’augmentation des prélèvements en eau se poursuit, entre
la moitié et les deux tiers de l’humanité devraient être en situation dite
de stress hydrique en 2025, seuil
d’alerte retenu par l’Organisation
des nations unies (ONU) et correspondant à moins de 1700 mètres
cubes d’eau douce disponible par
habitant et par an. Aujourd’hui, déjà
un habitant sur cinq n’y a pas
accès. Or, selon l’ONU, sur les 33
mégapoles de plus de 8 millions
d’habitants qui existeront dans 15
ans, 27 seront situées dans les
pays les moins développés et donc
les moins à même de pouvoir
répondre aux besoins. L’un des problèmes majeurs en matière d’eau
douce et d’alimentation humaine
est posé par l’irrigation, car pour
nourrir toute la population de notre
planète, la productivité agricole
devra fortement augmenter. Alors
que l’irrigation absorbe déjà
aujourd’hui 70% des prélèvements
mondiaux, une consommation
jugée très excessive, celle-ci
devrait encore augmenter de 17 %
au cours des 20 prochaines
années.
D’où l’importance d’utiliser d’autres
techniques
d’irrigation
plus
appropriée comme le goutte à
goutte car le facteur déterminant de
l’approvisionnement futur en eau
douce sera le taux d’expansion
de l’irrigation. Autrement dit, seule
une nette amélioration de la gestion
globale de l’irrigation permettra
de
réellement
maîtriser
la
croissance de la consommation.
5.-Le risque d’une pénurie d’eau
douce existe donc bel et bien,
avec des risques de conflits
mondiaux pour le contrôle de l’or
bleu. Selon une étude des Nations
unies, l’eau pourrait même devenir,
d’ici à 50 ans, un bien plus précieux
que le pétrole. C’est dire toute l’importance de cette ressource que
d’aucuns appellent “l’or bleu”. Avec
l’essor démographique et l’accroissement des besoins en eau, ces
tensions pourraient se multiplier à
l’avenir. D’où l’importance d’une
gestion commune comme facteur
de pacification. Avoir accès à l’eau
est donc devenu un enjeu économique puissant à l’échelle planétaire
qui pourrait devenir, dans le siècle à
venir, l’une des premières causes
des tensions internationales. Plus
de 40 % de la population mondiale
est établie dans les 250 bassins fluviaux transfrontaliers du globe où
ces populations doivent partager
leurs ressources en eau avec les
habitants d’un pays voisin. Or, une
telle situation peut être à l’origine de
conflits récurrents, notamment
lorsqu’un cours d’eau traverse une
frontière, car l’eau devient alors un
véritable instrument de pouvoir aux
mains du pays situé en amont.
Aujourd’hui, les contentieux à propos de l’eau sont nombreux à travers le monde, notamment au Nord
et au Sud de l’Afrique, au ProcheOrient, en Amérique centrale, au
Canada et dans l’Ouest des ÉtatsUnis. Au Moyen-Orient des tensions
peuvent s’accélérer. Au ProcheOrient, selon l’ONU, une dizaine de
foyers de tensions existent. Ainsi
l’Égypte, entièrement tributaire du
Nil pour ses ressources en eau, doit
néanmoins partager celles-ci avec
dix autres États du bassin du Nil :
notamment avec l’Éthiopie où le Nil
bleu prend sa source, et avec le
Soudan où le fleuve serpente avant
de déboucher sur le territoire égyptien. Quant à l’Irak et à la Syrie, ils
sont tous deux à la merci de la
Turquie, où les deux fleuves qui les
alimentent, le Tigre et l’Euphrate,
prennent leur source. Grâce aux
nombreux barrages qu’elle a érigés
sur le cours supérieur du fleuve, la
Turquie régule le débit en aval.
En conclusion, de nos jours, plus
d’un tiers de l’humanité soit plus de
2 milliards d’habitants survivent
avec moins de 5 litres d’eau par
jour, moins de 1700 litres par an,
assistant donc au « stress hydrique » concentré en Asie, au
Moyen-Orient et en Afrique. Selon
l’ONU, au taux actuel de croissance
de la population et de ses besoins
en eau douce, en 2025 la quantité
moyenne d’eau douce disponible
devrait chuter de 6600 à 4800 m3
par habitant et par an, soit une
réduction de près d’un tiers. A cette
date, les experts estiment que 5 fois
plus d’habitants qu’aujourd’hui
seront touchés par la pénurie d’eau,
ce qui représentera 2.8 milliards
d’habitants soit 35% de la population estimée de la Terre à cette époque. Une sécheresse sans précédent selon les données de l’ONU
devrait toucher toute l’Afrique du
Nord dont l’Algérie qui doit d’ores
et déjà préparer une stratégie
d’adaptation. D’une manière générale, la pénurie d’eau guette l’humanité pouvant entraîner des guerres pour la survie.
A.M.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
VIOLENTS COMBATS
ENTRE TROUPES
GOUVERNEMENTA
LES ET TERRORISTES
EN SYRIE
PLUSIEURS
CENTAINES
DE MORTS
ne attaque du groupe
Etat islamique
(Daech/EI) a tué samedi
dans la ville syrienne de
Deir Ezzor au moins 85
civils et 50 combattants
prorégime, selon
l'Observatoire syrien des
droits de l'homme, le gouvernement dénonçant un "
massacre ".
L'agence de presse officielle
syrienne Sana, citant des
résidents de cette ville
dans l'est du pays, a affirmé
qu' " environ 300 civils "
sont morts dans l'attaque.
Si ce bilan était confirmé, il
serait l'un des plus élevé
pour une seule journée
dans la guerre qui ravage la
Syrie depuis près de cinq
ans. " Au moins 135 personnes ont péri dans l'attaque
de l'EI à Deir Ezzor, dont au
moins 85 civils et 50 soldats
syriens et combattants de
milices prorégime", selon le
directeur de l'OSDH, Rami
Abdel Rahmane. Il avait
précédemment fait état de
la mort de 75 combattants
progouver-nementaux. Le
groupe autoproclamé " Etat
islamique " EI) a revendiqué
une " vaste attaque " sur
plusieurs fronts dans la ville
de Deir Ezzor et ses environs, affirmant dans un
communiqué avoir pris le
contrôle de la banlieue AlBaghaliyeh. Selon l'OSDH,
l'offensive déclenchée par
un attentat suicide à la voiture piégée a permis à l'organisation djihadiste d'avancer dans le nord de la capitale divisée de la province
pétrolière du même nom et
de contrôler désormais
environ 60% de l'agglomération.
La télévision d'Etat a également rapporté que les forces du régime avaient
repoussé une offensive
dans la région. Selon
l'OSDH qui dispose d'un
large réseau d'informateurs
en Syrie, des avions russes
effectuaient des frappes
dans la région entre l'aéroport militaire de Koueiris,
contrôlé par le régime, et AlBab, dans le nord-est de la
province. Au cours des derniers jours, les forces prorégime ont progressé vers AlBab, un bastion de Daech,
en reprenant plusieurs villages aux alentours. Elles se
trouvent désormais à moins
de dix kilomètres de cette
ville, une distance qu'elles
n'avaient plus atteinte
depuis 2012. Située à 30
km au sud de la frontière
turque, Al-Bab est tombée
aux mains des rebelles en
juillet 2012 puis de Daech
en novembre 2013. Les
combattants prorégime tentent notamment de couper
l'accès des rebelles à Alep,
la deuxième ville de Syrie,
U
Monde
Lundi 18 janvier 2016
qui est divisée entre quartiers ouest contrôlés par le
gouvernement et quartiers
est sous contrôle rebelle. "
A travers cette opération,
l'armée tente d'élargir sa
zone de sécurité autour de
la ville " d'Alep, et d'empêcher les rebelles de se
réapprovisionner depuis les
environs, a expliqué une
source de sécurité cité par
l'agence AFP. Selon un
commandant des forces
progouvernementales, le
régime se bat actuellement
sur sept fronts différents
dans la province d'Alep. "
Les forces du régime ont un
plan précis pour couper le
territoire que contrôle
Daech dans (la province
d'Alep de celui qu'il contrôle
à Raqa ", a souligné Rami
Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH. Dans la
ville de Raqa justement, "
au moins 16 personnes ont
été tuées, dont des civils,
et 30 ont été blessées dans
huit raids qui ont visé des
quartiers de la ville et ses
alentours ", a-t-il ajouté,
sans préciser si les frappes
ont été menées par l'aviation russe ou la coalition
internationale menée par
Washington. Les forces de
Bachar al-Assad ont repris
l'offensive depuis le début le
30 septembre de l'intervention de la Russie, fidèle allié
de Damas, qui a depuis
mené des milliers de frappes aériennes. Certaines
opérations ont rencontré un
réel succès, à l'image de la
prise de Salma, quartier
général des rebelles islamistes et du Front Al-Nosra,
branche syrienne d'AlQaïda, dans les montagnes
de Lattaquié (nord-ouest).
Daech a tué samedi 75 soldats et combattants de milices progouver-nementales
dans une offensive sur plusieurs fronts dans la ville de
Deir Ezzor (est), selon
l'OSDH. L'ONG affirme que
Daech a avancé dans le
nord de la capitale divisée
de la province pétrolière du
même nom et s'est emparée d'une banlieue de la
ville, al-Baghaliyeh, lui permettant ainsi de contrôler
désormais environ 60% de
l'agglomération. L'agence
officielle syrienne Sana a de
son côté affirmé que les
troupes du régime avaient
repoussé une attaque de
Daech dans la zone autour
d'Al-Baghaliyeh et imposé "
de lourdes pertes " au
groupe. Le régime contrôle
toujours des portions de la
capitale provinciale ainsi
qu'un aéroport militaire à
proximité, malgré les attaques répétées de Daech.
Le Conseil de sécurité de
l'ONU a réclamé vendredi la
levée des sièges des villes
qu'il a qualifiés de " tactique
barbare " et de " violation
grave du droit international
". Après des mois d'attente
désespérée, les habitants
de Madaya, ville assiégée
près de Damas, ont reçu
cette semaine une aide
humanitaire d'urgence fournie par les agences de
l'ONU, le Comité international de la Croix-Rouge (Cicr)
et le Croissant-Rouge
syrien (Sarc).
Lundi 18 janvier 2016
L'ACCORD EST
ENTRÉ EN VIGUEUR
PREMIER CAS AUX USA
es Etats-Unis ont
signalé le premier cas
d'un nouveau-né souffrant
d'une anomalie congénitale cérébrale liée à une
infection de la mère
enceinte par le virus Zika.
Le Département de la
santé d'Hawaï a indiqué
dans un communiqué
publié vendredi soir que
ce bébé est né dans un
hôpital d'Oahu avec une
microcéphalie, une anomalie rare du développement de la boîte crânienne dont le diamètre
est inférieur à la normale.
La mère a probablement
été infectée par le virus
Zika quand elle résidait
au Brésil en mai 2015 au
tout début de sa grossesse, indiquent les autorités sanitaires
hawaïennes, précisant que celle-ci comme
son enfant ne sont plus actuellement infectés.
Ce virus a affecté le développement cérébral
de plusieurs milliers de nouveaux-nés au
Brésil au cours des derniers mois. Ce cas d'infection passée de la mère et de son enfant à
Hawaï, suspectée par un médecin, a été
confirmé par des analyses des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). " Nous sommes attristés par ce
cas qui montre l'importance de suivre les dernières recommandations des CDC d'éviter
pour les femmes attendant un enfant de voyager dans certains pays ", a déclaré dans un
communiqué la Dr Sarah Park, une épidémiologiste de l'Etat d'Hawaï. Les CDC ont
annoncé cette mise en garde vendredi déconseillant aux femmes enceintes de se rendre
dans les régions et pays où des infections par
le virus Zika ont été constatées et dont la plupart se trouvent en Amérique latine et dans
les Caraïbes. Le virus Zika est transmis par
des piqûres du moustique tigre. L'infection,
qui n'est pas contagieuse, se manifeste souvent par des symptômes grippaux (fièvre,
maux de tête, courbatures) avec des éruptions
cutanées. Ils apparaissent dans les trois à
L
L'Union européenne a levé les sanctions
économiques contre l'Iran, ainsi que les
Etats-Unis, avant une annonce similaire
attendue de l'ONU...
C'
sources pétrolières et gazières, sera
progressive et contrôlée.
Rapprochement
entre les Etats-Unis et l'Iran
Ce tournant diplomatique marque
aussi l'amorce d'un rapprochement
entre les Etats-Unis et l'Iran qui s'est
précisé samedi par l'annonce d'un
échange de prisonniers sans précédent entre les deux pays, qui ont
rompu leurs relations diplomatiques
en 1980.
Les chefs de la diplomatie iranienne,
Mohammad Javad Zarif et américaine, John Kerry, ont mené samedi
d'intenses discussions à Vienne,
dans le palais Cobourg où avait été
conclu l'accord sur le nucléaire du
14 juillet 2015. Avant son homologue
américain, Mohammad Javad Zarif a
vu la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini "pour
finaliser le travail" sur l'entrée en
vigueur de ce texte destiné à empêcher l'Iran de se doter de la bombe
atomique, un contentieux de plus de
treize ans.
Levée progressive des sanctions
L'AIEA a attesté samedi que
Téhéran a réduit comme convenu le
nombre de ses centrifugeuses permettant d'enrichir de l'uranium, et
envoyé à l'étranger la quasi totalité
de son stock d'uranium faiblement
enrichi. En outre, l'agence a établi
que l'Iran a bien, comme il s'y est
engagé, retiré le coeur de son réacteur à eau lourde d'Arak et bétonné
une partie de l'installation, de façon
à ne plus pouvoir y fabriquer de plutonium de qualité militaire.
La levée de l'intégralité des sanctions sera échelonnée sur dix ans, et
durant 15 ans les mesures pourront
être automatiquement rétablies en
cas de manquements de Téhéran.
L'Iran a accepté de se soumettre à
des inspections renforcées de
l'AIEA.
Les embargos de l'ONU sur les
armes conventionnelles et sur
les missiles balistiques sont
maintenus jusqu'en 2020 et 2023
respectivement.
UN BILAN QUI FAIT FROID DANS LE DOS
nviron 600 citoyens britanniques ont
tenté de rejoindre le groupe terroriste
autoproclamé Etat islamique (EI/Daech)
en Syrie depuis 2012, selon le secrétaire
d'Etat aux Affaires étrangères et du
Commonwealth, Philip Hammond, cité
samedi par les médias. Depuis 2012,
environ 600 citoyens britanniques ont été
appréhendés en train de tenter d'entrer
en Syrie pour rejoindre " l'Etat islamique et
d'autres groupes islamistes ", a indiqué
Hammond, lors d'une visite vendredi en
Turquie. Il a également déclaré que 800
autres Britanniques, " soupçonnés d'être
E
RELATIONS ENTRE
WASHINGTON
ET TÉHÉRAN
es Etats-Unis et l'Iran ont procédé samedi à un échange de
prisonniers sans précédent, Téhéran
libérant quatre Américano-Iraniens et
Washington accordant sa clémence à
sept Iraniens, dont six ont la double
nationalité, a annoncé un responsable américain. Selon les termes de ce
compromis, 14 autres Iraniens ont vu
les poursuites engagées contre eux
par la justice américaine être abandonnées, a précisé ce responsable,
au moment où les Etats-Unis et les
autres grandes puissances et l'Iran
étaient réunies à Vienne pour la mise
en œuvre attendue de l'accord historique sur le nucléaire iranien. " Grâce
au canal diplomatique mis en place
dans le but de ramener nos ressortissants américains, nous pouvons
confirmer que l'Iran a libéré de prison
12
quatre Américains détenus
en Iran : Amir Hekmati, Saïd
Abedini, Jason Rezaian et
Nosratollah Khosravi ", a
indiqué ce responsable
américain, confirmant une
annonce des médias officiels iraniens. Téhéran " s'est également
engagé à continuer de coopérer avec
les Etats-Unis pour déterminer ce
qu'est devenu Robert Levinson ", un
ancien agent du FBI disparu en Iran
il y a plusieurs années.
En échange, " nous avons accordé
notre clémence à sept Iraniens, dont
six sont des bi-nationaux américanoiraniens, qui avaient été condamnés
ou qui attendaient leurs procès aux
Etats-Unis ", a encore détaillé ce
cadre de l'administration américaine.
Et " les Etats-Unis ont également
douze jours après la piqûre par le moustique.
Dans 80% des cas, cette infection passe inaperçue et est très rarement mortelle. Selon les
CDC, 26 cas d'infection par le virus Zika ont
été diagnostiqués aux Etats-Unis depuis 2007
chez des personnes qui l'avaient contractée
hors du pays. Le virus zika, qui se transmet
par des moustiques, a affecté des milliers de
personnes dans plusieurs pays de l'Amérique
latine, ont rapporté samedi des médias. Alors
que la situation est préoccupante au Brésil, où
des centaines de milliers de personnes ont
été affectées depuis mai 2015, la Colombie a
répertorié plus de 11 000 cas confirmés du
virus Zika, transmis par le moustique Aedes
aegypti, et près de 2 000 cas suspects, la
majorité dans les Caraïbes, selon les médias.
Un début d'épidémie de Zika a fait son apparition en Martinique et en Guyane. En
Martinique, 47 cas autochtones confirmés d'infection au virus Zika sont signalés en Guyane,
15 cas sont confirmés depuis que les premiers
cas ont été détectés fin décembre. Le virus
Zika, qui provoque de la fièvre, des éruptions
cutanées et des douleurs à la tête ainsi que
des articulations, est transmis par le moustique Aedes aegypti, également porteur de la
dengue et du chikungunya.
600 CITOYENS BRITANNIQUES ONT TENTÉ DE REJOINDRE LES TERRORISTES EN SYRIE
ECHANGE DE PRISONNIERS
SANS PRÉCÉDENT
L
Quotidien national d’information
EPIDÉMIE DE VIRUS ZIKA
NUCLÉAIRE
IRANIEN
est fait. L'accord
nucléaire historique
entre l'Iran et les grandes puissances est
entré en vigueur samedi après le feu
vert de l'Agence internationale de
l'énergie atomique (AIEA), entraînant
une levée des sanctions économiques qui frappent le pays. "L'Iran a
achevé les étapes préparatoires
nécessaires au démarrage de la
mise en oeuvre" de l'accord conclu
le 14 juillet 2015, a déclaré le secrétaire général de l'agence onusienne,
Yukiya Amano, dans un communiqué publié à Vienne, où les chefs de
la diplomatie iranienne, européenne
et américaine étaient réunis pour
d'ultimes discussions.
Dans la foulée, l'Union européenne
a levé les sanctions économiques
contre l'Iran, selon une source europénne, ainsi que les Etats-Unis,
avant une annonce similaire attendue de l'ONU. La levée des sanctions internationales qui brident
l'économie de l'Iran, un pays de 77
millions d'habitants aux riches res-
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
ENTRE
supprimé toutes les notices rouges
d'Interpol et ont abandonné leurs
poursuites contre 14 Iraniens pour
lesquels il a été établi que les
demandes d'extradition auraient probablement été vouées à l'échec", a-til poursuivi. Jason Rezaian, correspondant local du Washington Post,
avait été arrêté en juillet 2014.
Accusé d' "espion-nage ", il a été
condamné fin 2015 à une peine de
prison dont la durée n'a jamais été
annoncée publiquement. Il travaillait
pour le Washington Post depuis deux
ans au moment de son arrestation. Il
a été accusé d' " espionnage " et de "
collaboration avec des gouvernements hostiles ". Le Washington Post
a salué la libération de son journaliste
par Téhéran.
Le pasteur Saïd Abedini avait été
arrêté en 2012, l'ex-Marine Amir
Hekmati était détenu depuis 2011, et
le quatrième irano-américain libéré
est Nosratollah Khosravi, dont le
nom apparaît pour la première fois.
Selon les médias iraniens, les sept
prisonniers iraniens libérés par les
Etats-Unis sont: Nadar Modanlou,
Bahram Mekanik, Khosro Afghahi,
Arash Ghahreman, Touraj Faridi,
Nima Golestaneh et Ali Sabounchi.
LES
principalement des combattants et des
membres de leurs familles, ont réussi à
entrer en Syrie au cours des quatre dernières années, et que la moitié d'entre
eux est censée être encore à l'intérieur du
pays ". Les services de renseignement britanniques et turcs " ont travaillé ensemble
" pour appréhender des centaines de
Britanniques afin de les empêcher de participer au conflit syrien, précisant que "
certains avaient été arrêtés avant même
de franchir les frontières Turques, d'autres
à leur arrivée à Istanbul ", a-t-il souligné. "
Sur un total de 1 400 Britanniques qui ont
LIGNES
SPÉCULATION
- C'est donc ainsi...
- quoi?
- la question est de savoir ce
que serait devenu la petit
Aylan s'il ne s'était pas noyé
- toutes les spéculations sont
permises
- nous pourrions aussi nous
demander ce qu'il serait
devenu sans la guerre en
Syrie
- sûrement qu'il serait allé à
l'école, car elle est gratuite
et obligatoire... il aurait
appris à lire et à écrire...
- t'as raison... et qui sait,
peut-être même à dessiner
- ...!?
NB : Une caricature de "
Charlie-Hebdo " signée Riss
représente un pervers à la
poursuite d'une femme sous
le titre " Que serait devenu
le petit Aylan s'il avait
grandi ? ".
13
essayé de se rendre en Syrie depuis
2012, 40 pour cent ont été arrêtés ", rapporte la presse, précisant que certains
avaient été extradés au Royaume-Uni,
mais d'autres ont été retenus en Turquie
pour avoir enfreint la loi qui pénalise la
tentative ou l'intention de traverser la
frontière vers sans autorisation. La
Turquie est la principale route vers la
Syrie pour les "djihadistes" britanniques,
dont 50 ont été tués aux côtés des éléments du groupe terroriste Daech ou de
la branche syrienne d'Al-Qaïda, Jabhat alNusra, selon le journal The Guardian.
Publicité
Lundi 18 janvier 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
*************************
WILAYA DE MOSTAGANEM
*************************
DIRECTION DE L'URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION
Cité administrative Salamandre Mostaganem
Wilaya de Bechar -Daira de Bechar-Commune de Bechar
Direction des finances et des affaires économiques
Service des marches publics et des équipements
NIF N° 096008019039232
AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL
RESTREINT N° 01/2016
Avis d'appel d'offres national restreint
N° 01/2016
NIF : 099827019002032
Le président de l'assemblée populaire communale de Béchar lance un avis d'appel
d'offres national restreint pour la réalisation
La Direction de l'Urbanisme et de la Construction de la wilaya de Mostaganem,
lance un avis d'appel d'offre national restreint pour la viabilisation primaire et
secondaire :
COMMUNE DE HASSI MAMECHE
- POS HASSI MAMECHE
LOT : VOIRIE ZONE 01
REVETEMENT EN BETON BITUMINEUX
(SITE 2+ SECTEUR 20) BECHAR
Les entreprises intéressées par le présent avis titulaires d'un certificat de qualification
et de classification professionnelles classées de la catégorie trois (III) et plus activité
principale travaux publics peuvent retirer le cahier des charges auprès du service des
marchés publics et des équipements de la commune de Béchar (bâtiment A-1er étagebureau n° 37) tous les jours ouvrables contre paiement de la somme de 2.500.00 DA
Les offres doivent être accompagnées des copies certifiées conformes à l'original
des pièces réglementaires en cours de validité à la date d'ouverture des plis
Les soumissions doivent comporter une offre technique et une offre financière
Pour que leur offre soit recevable, les soumissionnaires doivent apporter la preuve
qu'ils disposent des capacités et ressources nécessaires pour mener à bien
l'exécution du marché.
A cet effet, les partenaires cocontractants doivent répondre aux conditions suivantes
:
a. le certificat de qualification et de classification professionnelle Activité principale
: Travaux public, catégorie 03 ou plus valide.
b. Le soumissionnaire devra avoir réalisé au moins un (01) projet similaire justifié
par des attestations de bonne exécution délivrées par les maitres d'ouvrages.
1-Offre technique dans un pli fermé, anonyme et ne porte que la mention
" OFFRE TECHNIQUE " qui se compose de :
* La déclaration à souscrire datée et signée
* La déclaration de probité datée et signée
* La note au soumissionnaire paraphée et signée
* Le cahier des prescriptions spéciales
* Le devis descriptif
* La copie du casier judiciaire du soumissionnaire en cours de validité
* La copie des statuts de l'entreprise
* L'état des références professionnelles dans des projet de même nature
* L'état des moyens humains de l'entreprise en cours de validité visé par la C.N.A.S
* L'état des moyens matériels de l'entreprise (copies du P.V d'un huissier de justice et
daté de moins de 12 mois à la date de dépôt des offres +carte grise)
* La copie légalisée du certificat de qualification professionnelle en cours de validité
(Catégorie III et plus activité principale travaux publics)
* La copie du registre de commerce en cours de validité visé par le C.N.RC.
* La copie la carte d'identification fiscale
* La copie de l'extrait de rôle apuré ou avec échéancier en cours de validité
* Copie de l'attestation d'activité
* Copie des bilans des trois (03) dernières années certifiés par le commissaire aux
comptes
* Copie des attestations d'affiliation et de mise à jour en cours de validité (CASNOS,
CNASAT, CACOBATPH)
* Attestation de solvabilité bancaire
* Le planning des travaux
* Copie d'une attestation de dépôt légal des comptes sociaux délivré par les antennes
locales du centre national du registre de commerce pour les sociétés commerciales
datées de la personnalité morale de droit algérien (en cours de validité)
Les soumissionnaires peuvent retirer les cahiers des charges auprès de la direction
de l'urbanisme de l'architecture et de la construction. Adresse : Cité administrative,
salamandre, Mostaganem
Téléphone : 045-33-91-34
Il est recommandé aux soumissionnaires d'effectuer des visites du site.
1) OFFRE TECHNIQUE :
( se référer au cahier des charges pour plus de détail)
1- La déclaration à souscrire renseignée et signée.
2- Certificat de qualification et de classification professionnelle Activité principale :
Travaux publics, catégorie 03 ou plus valide.
3- Le statut de l'entreprise
4- Le registre de commerce
5- Références bancaire ou attestation de solvabilité bancaire
6- Les attestations de mise à jour CNAS, CASNOS, CACOBATPH dûment valides
à la date d'ouverture
7- Un extrait du casier judiciaire de moins de 03 mois
8- Extrait de rôle de moins de 03 mois apuré
9- L'attestation de dépôt légal des comptes sociaux pour les sociétés
10- La déclaration de probité renseignée et signée
11- Le numéro d'identification fiscale (NIF)
12- Le cahier des prescriptions spéciales (CPS)
13- L'instruction aux soumissionnaires renseignée et signée
14- Liste des moyens humains dûment justifiés par l'état de mouvement des salaires,
déclaration de salariés
15- Liste des moyens matériels dûment justifiés par des cartes grises et assurances
valides
16- Les références professionnelles en travaux similaires
17- Le planning des travaux
18- Le plan de charges
NB :
Les pièces fiscales et parafiscales doivent être valides et apurées
N.B :
1) Tous les documents demandés à l'offre technique devront être validés à la date
d'ouverture des plis
2) L'entreprise retenue doit présenter au service contractant l'originale du casier
judiciaire en cours de validité et l'originale de l'extrait de rôle apurés ou avec
échéancier en cours de validité
2- Offre financière dans un pli fermé anonyme et ne porte que la mention
" OFFRE FINANCIERE " qui se compose de
1) La lettre de soumission datée et signé
2) Le bordereau des prix unitaires daté et signé
3) Le devis quantitatif et estimatif datée et signé
L'offre financière doit comprendre :
1)- la lettre de soumission datée et signée
2)- Le bordereau des prix unitaires ( B.P.U) rempli et dûment signé ( en lettres et en
chiffres)
3)- Le détail quantitatif et estimatif rempli et dûment signé
Les offres doivent être déposées au niveau de la commune de Béchar place du 1er
novembre BECHAR sous doubles plis cachetés et contiendront séparément les offres
techniques et les offres financières, l'enveloppe extérieure doit être anonyme et ne
portera que la mention suivante
Chaque offre est insérée dans une enveloppe fermée et cachetée, indiquant la
référence et l'objet de l'appel d'offres ainsi que la mention " technique " ou "
financière ", selon le cas. Les deux enveloppes sont mises dans une autre enveloppe
anonyme, comportant la mention " à ne pas ouvrir appel d'offres n°…..- l'objet de
l'appel d'offres ".
Le dépôt des offres doit s'effectuer dans un délai de 21 jours à compter de la
première parution de l'avis d'appel d'offres dans le BOMOP ou les quotidiens
nationaux. Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée
de préparation des offres est prorogée jusqu'au jour ouvrable suivant.
Les offres seront déposées au siège de la direction de l'Urbanisme et de la
construction sise cité administrative Salamandre Mostaganem au plus tard à 13h30
min le dernier jour de préparation des offres.
L'ouverture des plis s'effectuera le même jour de la date de dépôt des offres à 14
heures 00 minutes, en séance publique, au siège de la Direction de l'Urbanisme et de
la Construction
Les offres resteront valides durant la durée de préparation des offres augmentée
de trois (03) mois à compter de l'expiration de durée de préparation des offres.
Les entreprises désireuses d'assister à la séance d'ouverture des plis sont
cordialement invitées à le faire.
Le Directeur
Tribune des Lecteurs - Lundi 18 janvier 2016
" SOUMISSION A NE PAS OUVRIR "
Avis D'appel D'offres National Restreint
N°01/2016
" REVETEMENT EN BETON BITUMINEUX
(SITE 2+ SECTEUR 20) BECHAR
Le délai de dépôt des offres est fixé à vingt et un (21) jours à midi (12h00) à
compter de la date de la première parution du présent avis dans le BOMOP ou la
presse
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres durant cent cinquante (150)
jours à compter de la date limite de dépôt des offres
Les soumissionnaires sont invitées à assister à la réunion d'ouverture des plis qui se
tiendra au siége de la commune de Béchar, le dernier jour de la date limite de dépôt des
offres à quatorze (14h00) heures. Dans le cas ou cette date coïncide avec un jour férié
ou un jour de repos légal la date limite de dépôt des offres et la réunion d'ouverture
seront reportées au premier jour ouvrable qui suit cette date à la même heure
LE PRESIDENT DE L'A.P.C
ANEP 000 705/31
Tribune des Lecteurs - Lundi 18 janvier 2016
10
ANEP 000 672/31
Économie
Lundi 18 janvier 2016
Formation par apprentissage en entreprises
300.000 postes vacants
responsables
Quelques 300.000
postes sont actuellement
vacants et en attente
d'être pourvus, dans le
cadre de la formation par
apprentissage en
entreprises, a révélé
samedi à Alger, le
consultant et
universitaire, Ali Belkhiri,
appelant celles-ci à
investir dans ce type de
formation des jeunes.
ntervenant en qualité de
Commissaire du 3ème Salon
national de la Formation continue, de la Formation par apprentissage et du recrutement en alternance, M. Belkhiri a indiqué à la presse, que quelque 300.000 postes
d'apprentissage sont actuellement
vacants, et en attente d'être pourvus,
sur un total de plus de 500.000
dégagés pour l'exercice 2015-2016
par le ministère de la Formation , et
de l'Enseignement professionnels.
Il a convié par conséquent, les entreprises à investir dans la formation
des jeunes, dans le cadre de l'apprentissage, d'autant que celle-ci est
"entièrement prise en charge par
l'Etat".
Il a déploré à ce propos
le manque d'informations et de communication à ce sujet, si bien que
"beaucoup d'entreprises ne savent
pas l'intérêt de ce cette formation
pouvant pourtant être adaptée à
leurs besoins, et à leurs méthode
de travail".
Evoquant l'intérêt de ce salon, son
commissaire a fait savoir qu'il s'articule essentiellement autour de "l'apport" de la formation continue, de la
formation par apprentissage ainsi
I
que de la reconversion. De son côté,
le directeur des Etudes au Fonds
national de développement de l'apprentissage et de la formation continue (FNAC), Réda Amine Bendali
est revenu sur l'évolution de la formation en entreprise, passée d'un
stade "très timide", il y a quinze ans,
à une "implication de plus en plus"
d'entreprises économiques.
Rappelant qu'un plan quinquennal
(2015-2019) du fonds a été adopté
l'an dernier par le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal, il a précisé, en
marge de la conférence, que l'année
en cours verra l'entrée en vigueur de
nouvelles mesures incitatives en
faveur des jeunes formés.
Il s'agit du financement des "outils
de base" utilisés par l'apprenti, pour
que celui-ci ne "soit plus à la merci
de l'entreprise qui va l'encadrer", at-il expliqué, précisant que les outils
en question deviendront un bien personnel de l'intéressé, y compris audelà du cycle de formation et que la
priorité sera accordée, dans un premier temps, à certaines spécialités
comme le bâtiment, de l'agriculture,
etc.
Il s'agira, en outre, de la mise en
place d'un prix "conséquent" du
meilleur apprenti, d'autres récompensant le meilleur formateur ainsi
que la meilleure entreprise formatri-
ce, pour "booster" ces derniers, a
ajouté M.Bendali, citant également
le financement par le FNAC de "la
reproduction de tous les documents
pédagogiques de l'apprentissage
(manuels, livres, contrats, etc).
Par ailleurs, le fonds prévoit, dans
un futur proche, "l'enrichissement"
des thèmes du contenu dans le programme de formation.
Organisée par l'agence Culture
Communication, la 3ème édition de
ce salon, qui a pour thème la formation professionnelle par apprentissage et par alternance, s'étale jusqu'au 18 janvier.
La manifestation, qu'abrite le palais
de la culture, est ponctuée de
conférences et d'ateliers thématiques, destinés notamment aux
demandeurs d'emploi, et de formation, chefs d'entreprises, directeurs
des ressources humaines (DRH), et
aux responsables de formation.
Les stands animant le salon présenteront, trois jours durant, leurs offres
et propositions de formation continue, et de recrutement en alternance, et par apprentissage, sachant
qu'entre autres participants, figurent
des écoles, des instituts, et des
centres de formation, ainsi que des
agences de consulting, des médias
spécialisés et diverses entreprises.
Crise de pétrole
La Russie compte cèder 20%
de sa société pétrolière Rosneft
e gouvernement russe envisage
de vendre 19,5% de ses parts
dans la société étatique de pétrole
Rosneft pour compenser la baisse
des recettes budgétaires due à la
crise, a annoncé samedi le ministre
des Finances Anton Silouanov.
Celui-ci a déclaré à la chaîne de
télévision publique Rossiya 1 :"Nous
devons prendre une décision maintenant pour trouver de l'argent.
Dans un premier temps, nous parlons d'un paquet qui doit être vendu
depuis quelques années déjà, c'est
19,5% de Rosneft".
La Russie possède actuellement
près de 70% de Rosneft, qui représente 40% de la production russe
d'or noir, mais avait mis en vente
dès 2013 ces 19,5% avant que le
gouvernement russe ne revienne sur
sa décision.
Cette semaine, Anton Silouanov
L
avait affirmé que le gouvernement
était à la recherche de nouvelles
entrées budgétaires, notamment
avec des privatisations qui pourraient rapporter 1.000 milliards de
roubles en deux ans (12 milliards
d'euros).
Le budget 2016 a été bâti sur un
baril à 50 dollars avec un déficit de
3% du PIB, limite que le président
Vladimir Poutine a ordonné de ne
pas franchir.
Selon M. Silouanov, il faudrait un
baril à 82 dollars pour l'équilibrer et
si le déficit est resté contenu à 2,6%
l'an dernier, cette année s'annonce
plus difficile.
"Le prix du pétrole a atteint 25% de
ce qu'il était avant. Nous devons
construire le budget de l'Etat avec
cette nouvelle réalité", a répété M.
Silouanov dans son interview, ajoutant que les banques publiques
Sberbank et VTB Bank pourraient
aussi être concernées par une privatisation.
Bien que la russie possède encore
un "matelas de sécurité", grâce à
ses réserves, estimées à la fin de
l'année à 8.300 milliards de roubles
(97 milliards d'euros au taux actuel),
Anton Silouanov a mis en garde
samedi contre un aggravement de
la situation.
"Nous pourrions manger nos
réserves si nous ne prenons pas
d'autres mesures", a-t-il déclaré.
La chute des cours du pétrole a
entraîné le rouble à ses plus bas
niveaux en plus d'un an et pose des
"risques sérieux" pour le budget
selon le Premier ministre, Dmitri
Medvedev, alors que le pétrole
représente avec le gaz plus
de la moitié des revenus budgétaires
du pays.
15
La Chine
Un soutien aux
investissements
dans les
infrastructures
en Asie
Le président chinois, Xi Jinping, a assuré samedi que son pays soutiendra la
Banque asiatique d'investissement dans
les infrastructures (BAII) pour "doper"
les financements dans la région, tout en
contribuant à "rendre plus juste" la
gouvernance économique mondiale.
"La BAII va doper efficacement les
investissements pour développer des
infrastructures en Asie, et contribuera à
orienter des ressources, en particulier
des capitaux privés, dans ces projets",
a déclaré M. Jinping lors de la cérémonie de lancement à Pékin de cette nouvelle banque de développement et dont
la Chine est l'un des principaux pays
fondateurs. Cette nouvelle institution
financière, dont les statuts fondateurs
ont été paraphés en juin, vise à financer des projets d'infrastructures en
Asie, où les investissements font
défaut. Sur ses 57 membres fondateurs,
une vingtaine est des pays occidentaux,
dont la France, l'Allemagne et le
Royaume-Uni.
"Nous avons déjà commencé à identifier des projets de cofinancement possibles, dans des domaines comme les
transports, les énergies renouvelables,
l'urbanisme et les réseaux d'eau", a,
pour sa part, indiqué samedi la Banque
asiatique de développement (BAD).
"En raison d'idées différentes (sur la
manière de mener des opérations),
nous pouvons nous compléter l'un
l'autre", avait récemment assuré son
président, le Japonais Takehiko Nakao.
En revanche, les Etats-Unis, et le Japon
ont refusé ostensiblement de s'associer à la BAII, s'inquiétant de possibles
critères de gouvernance au rabais, tandis qu'était évoqué de surcroît le risque
que la Chine utilise cette nouvelle
structure pour favoriser ses entreprises,
et servir ses propres intérêts géopolitiques. La Chine cherche déjà activement à renforcer son influence diplomatique à travers l'Asie, et jusqu'en
Europe, à coups d'investissements massifs dans le cadre de ce qu'elle appelle
"de nouvelles routes de la Soie".
Alors que les pays émergents, Chine en
tête, réclament un rôle accru dans les
organisations financières multilatérales,
la BAII "représente beaucoup pour la
réforme du système de gouvernance
économique mondiale, et contribuera
à le rendre plus juste, équitable, efficace", a lancé M. Xi. La Chine avait déjà
participé à la création d'une banque de
développement propre aux Brics
(Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du
Sud) tout en lançant son propre "Fonds
d'investissement des routes de la Soie"
pour financer des projets en Asie centrale. La BAII accordera entre 10 et 15
milliards de dollars de prêts par an
durant ses premières années d'existence, avait annoncé en décembre son président élu Jin Liqun, un Chinois ayant
travaillé auparavant pour la BAD et la
Banque mondiale. Il avait estimé
qu'une fois composé son conseil d'administration, la BAII pourrait approuver
"une première salve de projets au
deuxième trimestre 2016".
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
16e journée de la Ligue 1 Mobilis
RALLYE AUTOS-MOTOS
DE OUARGLA :
Le pilote Dakiche Ahmed de
la wilaya de Ouargla a remporté
le premier trophée au rallye
autos-motos " challenge de
Ouargla ", organisé samedi au
niveau de la commune de Hassi
Benabdallah.
Dakiche a pris la tête au classement général, devant
Bencheneb Aissa (Ouargla), tandis que la troisième place est
revenue à Belhorma Bouamama
(Ouargla).
Dans la catégorie motos (450
cm3) , Zemouri Djamel (Alger)
s'est imposé au bout du parcours, devant respectivement
Mohamed Sirat (Médéa) et Sid
Ali Alloula (Ouargla).
Pour la catégorie motos (500
cm3) la première place est revenue à Djaaafar Sarray
(Ouargla), devant Yacine
Benahmed (Djelfa). Ali Hammani
(Laghouat) complète le podium,
lors de cette compétition sportive, à laquelle 15 véhicules
tout-terrains (4x4) et 25 motocycles se sont engagées sur un
parcours saharien de 130km.
Cette compétition, qui s'est
déroulée sous une violente tempête de sable, a drainé un large
public, notamment des amateurs
et des jeunes désireux introduire
dans l'univers des sports mécaniques.
Initié par le club Chabab de
Ouargla, en coordination avec la
Direction de la jeunesse et des
sports (DJS), ce rendez-vous
sportif, a été une occasion de
rencontre et d'échange d'expériences aux concurrences venus
de quatre coins du pays.
La 2ème édition du rallye autosmotos " challenge de Ouargla",
est appelée, à encourager la
pratique de cette discipline sportive et promouvoir le tourisme
dans cette destination riche de
l'ensemble de ses potentialités
naturelles, selon les organisateurs.
Trois dangereuses bandes
neutralisées en 2015
Sanafir avaient dominé l'entame de cette
rencontre, en se procurant quelques belles
occasions au passage, mais contre le
cours de jeu, les Kabyles ont réussi à inscrire le but de la victoire, grâce à leur nouvelle recrue, Ferhani (ex-RC Arbaâ) d'un tir
bien placé à la 59e minute.
Une précieuse victoire qui permet aux
hommes de Bijotat de remonter à la huitième place au classement.
En revanche, les affaires se compliquent
un peu plus pour le CS Constantine qui
s'enfonce dans les profondeurs du classement, désormais 13e avec un seul point
d'avance sur le RC Relizane, premier relégable.
Résultats
Jeudi
USM Alger - NA Hussein Dey
e CR Belouizdad, malgré une victoire sur le fil contre le MC Alger (10) samedi en clôture de la 16e journée de Ligue 1 Mobilis de football, est
revenu à huit points du leader, l'USM Alger,
tenue en échec par le NA Hussein Dey (11) en match derby disputé jeudi au stade 5Juillet.
Au stade 20-Août presque entièrement
acquis à la cause du Chabab, les Vert et
Rouge ont tenu bon pendant 87 minutes
avant de s'incliner sur un but de Mohamed
Derrag, incorporé en cours de jeu.
Une courte défaite mais aux lourdes
conséquences pour le MCA, qui cède la 3e
place du podium au profit du MO Béjaïa,
qui a battu de son côté le RC Arbaâ (2-1)
au stade de l'Unité maghrébine.
La lanterne rouge RC Arbaâ a été rapidement menée au score, par N'Doy (12') puis
Zerdab sur penalty à la 29', avant que
Mahsas ne lui permette de sauver l'honneur à la 33e minute.
De son côté, l'USM Blida s'est contentée
d'un penalty transformé par Amiri à la 33e
minute pour l'emporter (1-0) devant l'ASM
Oran, se hissant au passage au milieu du
tableau, avec désormais 20 points.
L
Vendredi
RC Relizane - DRB Tadjenanet
MC Oran - ES Sétif
Outre le CRB, qui maintient une certaine JS Saoura - USM Harrach
pression sur l'USMA grâce à sa victoire sur
le MCA, les plus grands bénéficiaires de Samedi
cette 16e journée ont probablement été le USM Blida - ASM Oran
DRB Tadjenanet et l'ES Sétif, vainqueurs CR Belouizdad - MC Alger
l'un comme l'autre club en déplacement, MO Béjaïa - RC Arbaâ
respectivement (3-0) chez le RC Relizane CS Constantine - JS Kabylie
et (2-1) chez le MC Oran.
Les choses avaient pourtant bien comClassement
mencé pour les gars d'El Hamri, ayant
ouvert le score par Zaâbia sur penalty à la
Pts
25e minute, avant de subir un incroyable 1). USM Alger
37
retournement de situation, dont le défen- 2). CR Belouizdad
29
seur sétifien Aroussi a été le principal arti- 3). MO Béjaïa
26
san, avec notamment un doublé aux (44' et 4). DRB Tadjenanet
25
66').
5). MC Alger
24
De son côté, le DRB Tadjenanet n'a pas --). USM El-Harrach
24
fait dans le détail contre le RC Relizane, 7). ES Sétif
22
contre lequel il a réussi une véritable 8). MC Oran
21
démonstration de force (3-0) grâce à --). JS Kabylie
21
Nezouani (49'), Sayoud (75') et Chibane 10). NA Hussein Dey
20
(90').
--). JS Saoura
20
Pour leur part, la JS Saoura et l'USM El --). USM Blida
20
Harrach se sont neutralisés (0-0) à Béchar, 13). CS Constantine
16
au moment où le choc des " Titans de l'Est 14). RC Relizane
15
", entre le CS Constantine et la JS Kabylie 15). ASM Oran
13
a tourné à l'avantage des Canaris (1-0).
16). RC Arbaâ
8
Avantagés par le terrain et le public, les
1-1
0-3
1-2
0-0
1-0
1-0
2-1
0-1
e
édition à Fréha
32
Les Algérois dominent la
es athlètes de la wilaya
d'Alger ont dominé,
samedi, la 32e édition du challenge international Cherdioui
Saïd de Cross-country, qui
s'est déroulé à Fréha, à une
trentaine de km à l'est de Tizi
Ouzou dans des conditions climatiques difficiles en raison du
froid et de la pluie.
Les athlètes algérois ont brillé
dans cette compétition en
raflant presque tous les prix
des deux catégories juniors
garçons individuels en remportant trois prix ( le 2e, le 3e et le
6e), et chez les seniors dames
en individuel, en décrochant
cinq prix sur les six en compétition .
Le cinquième prix est revenu à
un athlète de la wilaya de
Bordj Bou Arréridj réputée pour
ses coureurs de haut niveau,
lesquels avaient dominé la 31e
édition de ce cross, l'année
dernière. Dans la catégorie
senior dames, les quatre premières places sont revenues
aux athlètes d'Alger, respectivement à Yahi Nawal, Ben
Derbal Malika, Senani Riham
et Ben Mediouni Kheira. En
cinquième position on retrouve
Ait Athmane Siham de l'OBordj Bou Arréridj, puis en
sixième position, Sabor
Nassima d'Alger.
Les athlètes de la capitale ont
ainsi raflé près d'un tiers des
prix en jeu dans le cadre de
cette compétition puisqu'ils ont
remporté 10 sur un total de 32
prix. La wilaya de Bordj Bou
Arréridj arrive en seconde position avec 5 prix.
Les athlètes d'Aïn Defla et de
Tizi Ouzou ont remporté 4 prix
par wilaya.
La participation étrangère a
brillé dans la catégorie senior
hommes en individuel où la
première place est revenue à
Zelalem Bacha Rgassa du
Bahreïn, la deuxième à Tafese
Soboka Jimma d'Ethiopie, la
troisième à Aymanot Alew
Engdayehu du Kenya, la quatrième à son compatriote
Andrew Lorot. Dali Ahmed
d'Alger a decrcohé la sixième
place suivi par Annou
Abderrahmane également de
la capitale et M'hammedi
Brahim du RC Arbaâ à la 8e
place.
Par catégories, chez les cadettes Kheroubi Wiam du CRBTZ
de Aïn Defla est arrivée première. La première place chez
les garçons a été décrochée
par Cherrad Oussama de l'OBordj Bou Arréridj.
Pour les juniors, l'athlète
Reffas Abir d'Alger est arrivée
première chez les filles devant
l'Espagnole Perez Bugarine
Uxia. Gonzales Garbalada
16
Miguel d'Espagne s'est classé
premier chez les garçons dans
cette même catégorie.
En seniors, les premières places chez les dames et les
messieurs sont revenues respectivement à Yahia Nawal
d'Alger et à Zelalem Bacha
Rgassa du Bahreïn.
Les conditions climatiques difficile ont poussé les organisateurs à annuler les courses des
petites catégories: benjamins
et minimes filles et garçons, et
ce " dans le seul souci de préserver la santé de nos athlètes,
qui sont trop jeunes pour faire
face à ces conditions, une
décision jugée sage de la part
de tous les présents à cet événement " soulignent les organisateurs. Cette compétition
organisée par la Ligue d'athlétisme de Tizi Ouzou (LAT) en
collaboration avec la direction
locale de la jeunesse et des
La salle des réunions du commandement de la gendarmerie nationale a abrité une conférence de presse
dont le but de présenté le bilan de la gendarmerie nationale en 2015.En effet,la gendarmerie nationale
dans sa lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.
Par A.Lotfi
ne lutte commune,
sans merci, continue
et soutenue pour la
protection de notre société,
notre pays et son avenir».
C’est l’objectif essentiel que
s’est toujours tracé et avec
encore plus de conviction et
de détermination durant ces
dernières années, par le lieutenant-colonel
Boukhelda
Abdelkader en l’occurrence
du commandement de la gendarmerie nationale à travers
son groupement de la wilaya
de Relizane. C’est là, le sens
à donner à cette conférence
de presse déroulée au grou-
U
sports a enregistré une forte
participation de plus de 1570
athlètes, issus de 22 wilayas
dont 110 associations.
Quant aux délégations étrangères elles sont au nombre de
36 dont 29 athlètes venant du
Kenya, Tanzanie, Ethiopie,
Libye, Maroc, Bahreïn, et enfin
la délégation espagnole, forte
de 9 athlètes juniors, dont 4 filles et 5 garçons.
" La forte participation vient
confirmer la dimension internationale de ce challenge qui
d'année en année attitre un
plus grand nombre de pays "
selon les organisateurs.
Cette compétition est dédiée à
la mémoire du premier viceprésident de la LAT, Bachir
Belkacem décédé à l'âge de
55 ans le 17 janvier 2014 en
pleins préparatifs de la 30e
édition de ce challenge international.
pement de la gendarmerie
nationale de la wilaya de
Relizane sous le thème «
Eduquer avant de primer
».Cette conférence de presse
, organisé par le commandement de groupement de la
gendarmerie nationale qui
coiffe to, était l’occasion pour
expliciter à la presse locale
,les différents bilans d’activités notamment en matière de
lutte contre la criminalité, la
sécurité routière, la protection
de l’enfance, la dilapidation de
deniers publics, entre autres.
La gendarmerie est présente
sur toutes les trente-huit
communes de Relizane. Le
lieutenant-colonel du com-
mandement de groupement
Boukhelda Abdelkader
a
aussi ajouté que trois bandes
de malfaiteurs ont été neutralisés.
L’une a concerné la découverte d’un réseau de trafic de
drogue avec l’arrestation d’un
dangereux criminel qui détenait plus de 35 kilos de kif et
49 grammes d’héroïne. La
seconde affaire n’est autre
que cette célèbre affaire de
vol de véhicules et qui avait
des retombées dans plusieurs
régions du pays, l’opération a
permis de récupérer trois voitures, et la mise hors d’état de
nuire de cinq dangereux personnages. La dernière asso-
ciation de malfaiteurs neutralisée durant l’an 2015 a touché
une bande de voleurs de
bétail, et dont les investigations des hommes à la tenue
verte ont aidé à récupérer,
ajoute notre interlocuteur.
Signalons qu’en 2015, plus
de 916 affaires réparties entre
55 crimes, 784 délits et 77
contraventions, ce qui a permis d’arrêter 1488 personnes
dont 745 furent placées sous
mandat de dépôt.
Enfin, le pic des accidents a
été enregistré durant la saison
estivale, où le flux est nombreux, les mois de juillet et
août.
A.L.
Relizane
Rencontre élus et chef de daïra
Par A.Lotfi
J
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16.
ss-country :
Challenge international Cherdioui Saïd de Cro
L
Quotidien national d’information
Relizane
Le Chabab maintient
la pression sur le leader
Dakiche Ahmed
remporte la
course
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
n marge d’un assemblée
populaire communale version , qui s’est tenue la
semaine passée au siège de la
municipalité de Belacel, les
élus, à leur tête le chef de daïra
d’El Matmar, ont animé une
concertation avec des acteurs
de la société civile belacienne
sur les objectifs du développement local. Cette nouvelle
méthodologie de travail devrait
permettre, selon le chef de
daïra , de confronter l’efficacité
des outils d’intervention publique en matière de développement local, avec les attentes de
la population locale et la réalité
des faits. La séance a été
exclusivement consacrée aux
représentants des citoyens et
notables de la région, du mouvement associatif et de la
société civile locale. Les services techniques de la commune, y ont aussi pris part à
cette rencontre, exceptionnelle
E
dans son genre. «Notre principal objectif, a déclaré un élu,
est d’écouter les préoccupations, propositions et attentes
de la population de Belacel ». Il
sera relayé par un de ses pairs,
«c’est aussi se mettre sur la
même longueur d’onde avec
les citoyens, sur les voies et
moyens d’améliorer leurs
conditions socioéconomiques
et de développer la région, en
règle générale, la gestion de la
ville «. Et après avoir débattu
en public des dossiers PCD de
l’ordre du jour, le maire a
ensuite donné la parole aux
invités du jour. Plusieurs intervenants ont pris la parole en
axant globalement leurs idées
sur les problèmes de développement notamment les actions
les plus urgentes ciblant particulièrement le bien-être du
citoyen (hygiène de l’environnement, éclairage public), et
surtout la nécessité d’impliquer
les jeunes dans tous les domaines et à toutes les étapes.
Dans ce même élan, il est à
noter les diverses opérations
de volontariat qui ont été décidées, et déjà commencées à
travers les quartiers, visant
notamment l’enlèvement des
détritus et permettant aux
agents communaux de faire
aisément le reste. Les mosquées et les comités de quartiers ont dorénavant un rôle
important à jouer, dans la sensibilisation et l’information du
citoyen, a ajouté le maire.
L’expérience ou plutôt ce fonctionnement, devra être souvent
renouvelé jusqu’à rendre l’APC
de Belacel , cette «maison de
Taoura Ezzeraia » et à la ville
de Belacel , son visage d’antan.S’agissant d’une première,
d’emblée et en ouverture de
séance, consacrée essentiellement à la prise en charge réelle
des problèmes des citoyens,
Mr
le chef de daïra d’El
Matmar ,n’a pas pris de gants,
et n’est pas allé avec le dos de
la cuillère, pour rappeler aux
élus leurs réelles responsabilités, en annonçant avec force la
couleur du jeu ; et s’agissant de
ce cas-là précisément, il n’a
pas pris de gants pour remettre
les compteurs à zéro. Chaque
élu devait-il dire en substance,
est sommé de faire le premier
plongeon et il ne s’agit nullement là, devait-il souligner,
d’une simple et brève trempette
pour tromper la galerie, ceci
tout en mettant l’accent avec
insistance sur le véritable sens
de la notion de relation
humaine, qui doit prévaloir
dans l’exercice de la fonction
de l’élu, car devait-il ajouter,
l’administré ne sera plus ce
figurant dont on peut se passer
à tout moment. L’ère de l’élu
des beaux jours et des fiestas
est révolue et une conception
nouvelle de la responsabilité de
l’élu, dans la gestion financière
des deniers de l’état est délimitée, devait-il marteler et pour
être plus clair et précis.
A.L.
Chlef
Vaccination contre la brucellose
et la fièvre aphteuse
Par Amel Korchi
a campagne de vaccination contre la brucellose
des caprins et ovins a été
lancé à travers la wilaya de
Chlef,a-t-on appris auprès du
responsable sanitaire à l’inspection vétérinaire.
C’est une vaccination qui doit
se faire seulement une fois
durant la vie des animaux,
ceux des petits élevages
d’ovins, de caprins, et de
bovins pour éloigner tout risque de transmission de la
L
maladie à l’homme via le lait
que produisent ces animaux.
La campagne obligatoire
financée par le fons du ministère de l’Agriculture, est gratuite. Une aubaine pour les
agriculteurs et éleveurs de la
région.
Pour le moment, les responsables de la campagne estiment
qu’elle est assez bien réussie.
Cette campagne
durera
jusqu’au mois de Mars 2016 et
l’autre vaccination aussi gratuite contre la fièvre aphteuse
chez les bovins qui durera
jusqu’au mois d’Avril 2016. «
Nous avons vacciné pour l’instant 74000 têtes d’ovins toutes
races confondues, entre moutons et caprins, contre la brucellose auprès de 4200 éleveurs et 8400 têtes de bovins
chez 2000 éleveurs » a
déclaré Monsieur Bedriat, chef
service vétérinaire de la DSA.
A dire, la brucellose est une
maladie dite zoonose qui est
transmissible à l’homme par le
lait, ou le fromage des bêtes
touchées par la maladie, c’est
une maladie prédominant chez
9
les moutons, et les caprins et
rarement chez les bovins.
La fièvre aphteuse quant à elle
est une maladie virale qui est
rarement transmissible à
l’homme à un degré très faible,
même si elle est possible elle
est généralement bénigne, elle
se caractérise chez les bovins
par une baisse de la production laitière, par la formation
d’aphtes au niveau du
museau, des muqueuses, de
la langue, des onglons, et par
une salivation abondante.
A.K.
Lundi 18 janvier 2016
La casbah du vieux
Ténès.
Le plan
de sauvegarde
globale
approuvé
Agrandir la taille du texteA
près avoir été classée en secteur sauvegardé, la Casbah du
Vieux Ténès fera l’objet d’un
plan de restauration et de protection globale, dont le plan
d’action s’étale sur les court,
moyen et long termes.L’étude
finale a été approuvée, par les
élus de l’APW, lors de la session hivernale de l’APW.
Le dossier technique est à présent finalisé et il ne reste plus
aux autorités et services
concernés qu’à entamer les
travaux de sauvegarde nécessaires. Ceux-ci doivent se faire,
selon lui, selon les orientations
et recommandations des spécialistes de la préservation des
sites archéologiques, tout en
tenant compte des différents
types d’extension urbaine qu’a
connus le Vieux Ténès, ainsi
que des agressions multiples
dont souffrent les monuments
historiques. C’est pourquoi l’action la plus urgente du plan
d’intervention consiste à lancer
des travaux de restauration des
anciennes mosquées de Sid
Maïza, et Lala Aziza, du bain
maure de Bab El Bahr et des
autres constructions historiques. Un spécialiste, qui
connaît parfaitement le dossier,
affirme que chaque monument
a été diagnostiqué afin de
déterminer la nature et l’importance des travaux à entreprendre.
A.K.
1250
Intempéries-neige
Sétif
sous la neige
La ville de Sétif était recouverte, samedi matin, de ce joli
manteau blanc que les habitants de la capitale des Hauts
plateaux commençaient à désespérer de voir apparaître, cet
hiver. Plusieurs centimètres de
neige (4 à 7 selon les endroits)
“habillent” les toits des maisons, les arbres, les rues et les
véhicules en stationnement,
au grand bonheur des petits qui
ont profité de leur jour de
congé pour sortir bottés, bonnetés et gantés, et organiser
les traditionnelles “batailles” de
boules de neige. Si les toutpetits sont heureux de retrouver leurs jeux d’hiver favoris,
les agriculteurs de la région
céréalière des hautes plaines
sétifiennes sont
soulagés,
comme l’explique Khoutir Bella,
fellah du côté de Bazer-Sakra
(El Eulma), de voir enfin s’éloigner le spectre de la sécheresse. Peu de véhicules se
déplaçaient en ville aux premières heures de la matinée,
a-t-on relevé, même si la circulation automobile ne s’est pas
interrompue.Tout le dispositif
anti-neige (engins de travaux
public, chasse-neigeà)
est
mobilisé dans la wilaya de Sétif
et dans celle de Bordj Bou
Arreridj où la situation est à
peu près analogue.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Lundi 18 janvier 2016
Sports
Par Mourad Belkaïd
enfance, dont les
conditions de prise en
charge sur le plan
social, sont déjà précaires,
n’est plus à l’abri du phénomène qui continue à sévir. C’est
du moins ce que révèlent les
bilans arrêtés par la direction de
la santé et de la réforme hospitalière d’Oran, faisant état de 45
enfants qui font partie du lot,
porteurs du VIH qu’ils ont
contracté par le biais de leurs
mères biologiques, elles aussi
contaminées.
Ce n’est pas tout. Les bilans
arrêtés par la direction de la
santé et de la réforme hospitalière d’Oran signalent que 45
enfants font partie du lot, porteurs du VIH. 90 cas de plus
ont été enregistrés en 2015 par
rapport à l’année 2014. La gent
masculine constitue la cible privilégiée faisant l’objet de l’offensive opérée par le sida. En
2015, les services spécialisés
ont enregistré 213 cas touchant
les femmes contre 263 nouveaux porteurs constitués de
sexe masculin.
Cette approche repose sur une
série d’interventions fondamentales à mettre en application
dans le cadre des services de
santé essentiels offerts aux
mères, aux nouveau-nés et aux
enfants. Elle vise la réduction
de 90% du nombre des nouvelles infections à VIH parmi les
enfants nés de mères séropositives et à réduire de 50% le
nombre de décès maternels liés
au sida. Chez nous, la lutte
contre le sida constitue l’une
des premières priorités nationales prises en compte, vu sa propagation un peu partout dans
toutes les régions du pays. Les
taux les plus surélevés de notification sont déclarés dans les
régions Centre et Ouest.
L’
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Lundi 18 janvier 2016
CAN-2016 de handball (préparation)
Direction de la santé d’Oran
La Tunisie bat
le Maroc 30-18
45 enfants
sont porteurs
du sida
SUPER-DIVISION " A " DE
BASKET :
Résultats de la
15e journée
Vendredi :
NA Hussein-Dey - PS El Eulma
88-74
Samedi :
RC Constantine - US Sétif
67-84
COBB Oran - WA Boufarik
54-58
IRB Bordj Bou Arréridj - GS
Pétroliers
62-70
CRB Dar Beida - OMS Miliana
81-67
NB Staouéli - AB Skikda
88-60
USM Blida - O. Batna
68-82
A l’instar du reste du pays, la partie
Ouest n’est pas épargnée par la
pathologie tuant lentement, mais
sûrement tout en prenant des
proportions phénoménales. Pas moins
de 622 nouveaux cas de sida ont été
découverts l’an dernier.
Les spécialistes, tirant la sonnette d’alarme, indiquent que
de «le temps urge pour développer les aspects cliniques de
l’infection VIH, cette tâche doit
impérativement être précédée
d’un travail titanesque reposant
essentiellement sur le dépistage sans discontinuité. Le sida
poursuit son chemin sans qu’il
ne soit stoppé dans la
deuxième capitale du pays,
Oran. Cette wilaya, dont les
infrastructures sanitaires sont
dotées de tous les moyens et
Une mauvaise image
de marque
Tramway d’Oran
Interruption du trafic
pour travaux
(Le trafic du tramway d’Oran sera interrompu,
à partir de vendredi prochain, sur une partie du
tracé reliant la station “Frères Moulay” à hai El
Makkari (ex Saint Eugene) à celle de hai
“Chouhada” (ex Castors), selon un communiqué de la Société du tramway d’Oran “Setram”.
Cet arrêt d’activité sur cette partie s’étalant sur
environ 1,2 kilomètre est programmé pour
effectuer des travaux de maintenance du
réseau du tramway d’Oran sur deux semaines,
a-t-on précisé de même source.
En attendant la fin des travaux, des navettes
seront assurées sur le reste du réseau long de
18,7 km reliant plusieurs quartiers du groupement urbain d’Oran, a-t-on ajouté.
séropositifs asymptomatiques
ont été enregistrés un peu partout en Algérie. Telle qu’elle a
été évaluée par les spécialistes,
l’augmentation régulière du
nombre de cas oscille entre 700
à 800 nouveaux cas chaque
année, et ce, durant les dernières cinq années. Les modes de
transmission du virus sont toutes connues, à commencer par
la voie sexuelle, suivie par l’injection de drogue intraveineuse,
et quelques petits cas dont les
raisons restent toujours indéter-
minées. Les professionnels,
traitant la maladie au niveau
des services infectieux du CHU
d’Oran, y font également face,
en faisant appel aux services
des psychologues dans le but
d’apaiser le malade dès que le
diagnostic lui est confirmé.
Dans ce service, qui regroupe
régulièrement les malades des
parties ouest et sud du pays
comprenant 15 wilayas, ce sont
près de 2000 sidéens qui y sont
traités.
M.B.
Y a-t-il pénurie
de médicaments à El Bahia ?
Les levés tard
Tous les étrangers de passage à Oran ou
même les touristes l’ont remarqué : Les habitants de cette ville ne sont pas ces lève-tôt.
En effet, la plupart des commerces n’ouvrent
leurs échoppes ou ne montent leurs rideaux
qu’à partir de 9h du matin, et parfois même plus
tard. Même les marchands de légumes dans les
marchés couverts des quartiers et de la périphérie n’émargent de leur sommeil qu’à partir
de 8h30 voir bien après.
En fait, la cité ne commence à prendre ses
marques et à ‘‘fonctionner’’ qu’à la mi-journée.
Ce n’est bon, ni pour les affaires ni pour son
image de marque depuis longtemps déjà
défigurée.
M.B.
équipements médicamenteux,
a enregistré, à elle seule, 90
nouveaux cas en 2015.
Les services, en charge de ce
fléau, tirent la sonnette
d’alarme. Ils indiquent que «le
VIH n’est plus un simple point
de vue à négliger vu sa propagation à la fois rapide et inquiétante». Le sida, cette maladie
tuant à petit feu, constitue un
grave problème de santé publique en Algérie. Jusqu’à la fin du
mois de septembre de l’année
écoulée, pas moins de 7 974
Par M. Belkaïd
u lieu d’une baisse, la
facture du médicament ne cesse d’augmenter année après année.
Elle a atteint 1.54 milliard
de dollars pour les 8 premiers mois de l’année en
cours, soit une augmentation de 27% pour la même
période durant l’exercice
écoulé. Cette situation
n’est pas faite pour rassurer les pouvoirs publics qui
font tout pour diminuer la
factures des importations
mais apparemment en
vain.
Le département de la
santé, de la population et
de la réforme hospitalière,
les factures du médicament ne prennent pas en
considération pourtant les
importations des matières
premières indispensables
pour l’industrie pharmaceutique. Devant cette
situation catastrophique, le
chef du Gouvernement à
décider de réagir.
Il a donné des instructions
au Ministre de la santé
pour mettre un terme à
l’opacité qui caractérise ce
secteur.
La
première
mesure qui sera arrêtée
concernera l’interdiction
d’importation des médica-
A
ments fabriqués en Algérie.
La gestion du médicament
continue à donner des
sueurs froides aux responsables du secteur de la
santé, car ils sont à interpellé à chaque fois qu’il y a
une pénurie.
Les importateurs sont pointés du doigt et accusés
d’être la cause des crises
qui secouent du secteur.
L’image de l’importateur
est si ternie que la majorité
des laboratoires ont opté
pour ouvrir des usines en
Algérie. La protection de la
production nationale doit
se faire avec des producteurs nationalistes ce qui
n’est pas toujours le cas.
Des fabricants surfacturent
en effet les matières premières qu’ils importent.
Cette situation décriée à
plusieurs reprises par des
médecins, et des malades
continue pourtant à perdurer. Cette fois, le chef du
gouvernement veut remédier à toutes les anomalies
constatées sur le terrain.
En plus des médicaments,
il s’attaque au dossier des
dispositifs médicaux (tous
les produits, qui servent à
soigner). Cette fois il
s’agira en plus de la maîtrise des prix, de veiller au
respect de la qualité.
8
Classement
a sélection marocaine
de handball, un des
adversaires de
l'Algérie en Coupe d'Afrique
des nations CAN-2016, prévue du 20 au 31 janvier au
Caire (Egypte) a perdu
contre son homologue tunisienne 30-18 (mi-temps : 169) en match amical de préparation disputé samedi à
L
Nabeul (Tunisie).
Le sept tunisien enregistre,
de son côté, une 2e victoire
consécutive après le succès
remporté contre le Gabon 3017 (mi-temps : 14-11) en
match amical disputé mercredi dernier, à Hammamet.
La sélection tunisienne a renforcé ses rangs par
Mohamed Essoussi, socié-
taire d'Al Gharafa (Qatar),
appelé en renfort pour prendre part à la Coupe d'Afrique.
Le départ de la sélection tunisienne au Caire est prévu le
mardi, 19 janvier. La Tunisie,
vice-championne d'Afrique,
évoluera lors de la CAN-2016
dans le groupe B aux côtés
de l'Angola, du Congo, du
Kenya, de la Libye et de la
RD Congo. Le groupe A
regroupe les sélections du
Cameroun, du Maroc, du
Gabon, du Nigeria, de
l'Egypte et de l'Algérie,
tenante du titre. Seul le vainqueur sera qualifié au tournoi
des Jeux Olympiques de Rio2016, alors que les trois premiers se qualifieront au
championnat du Monde
lisme :
12e Grand Prix " Didouche Mourad " de cyc
Victoire de Benchiba Djilali (ASSN)
ONSTANTINE, 16 jan 2016 (APS) La deuxième étape du 12e Grand
Prix cycliste Chahid Didouche Mourad,
organisé samedi dans la commune de
Didouche Mourad (Constantine), a été
remportée par le coureur cycliste de la
AS Sûreté Nationale, Benchiba Djilali.
Le coup d'envoi de cette deuxième
étape, longue de 105 km, a été donné à
partir de la ville de Didouche Mourad,
avant de traverser les communes de
Constantine, Aïn Smara, et Hamma
Bouziane, puis retour à Didouche
Mourad.
Au contraire de la première étape, la
deuxième s'est déroulée dans des conditions climatiques assez difficiles dues
C
De nombreux laboratoires
européens n’hésitent pas
en effet à exporter vers les
pays du sud des produits
de piètre qualité à des prix
gonflés. Les malades
attendent ce genre de
décisions avec impatience
car ils souffrent vraiment
de la qualité de certains
dispositifs
médicaux.
D’autres vont jusqu’à
inventer des brevets qui
n’existent pas pour payer
des royalties à des sociétés écrans.
La liste des techniques
pour détourner l’argent est
longue. Pour mettre de l’ordre dans ce secteur, le
gouvernement
semble
décidé de frapper un grand
coup. Il n’est pas à exclure
que le secteur public redevienne un acteur dans l’in-
dustrie pharmaceutique, et
même dans l’importation.
Sur un autre plan, la détermination du prix des médicaments ne sera plus du
ressort du Ministère du travail et de la sécurité
sociale. Les prix seront
désormais décidés par
l’Agence du médicament
qui existe depuis plus de
deux ans. Les fabricants
se plaignent souvent des
prix de références arrêtés
par l’organisme de la sécurité sociale.
Pourtant, la politique des
prix n’est pas toujours désavantageuse. Il n’est pas
rare en effet de constater
que les médicaments fabriqués en Algérie sont plus
chers que les molécules
mères importées.
M. B.
aux fortes chutes de pluies et la neige
dans certains endroits.
L'équipe de la Sûreté nationale a dominé
la course grâce à son sociétaire
Benchiba Djilali qui s'imposé avec un
temps de 2h46mn, tandis que chez les
juniors la victoire est revenue au coureur
Bengaiou Raouf de la formation de Blida.
100 coureurs représentant 17 équipes
venues de différentes wilaya du pays ont
pris part cette compétition destinée aux
catégories seniors et juniors.
Ce Grand prix est organisé par le club
amateur de la commune de Didouche
Mourad sous l'égide de la Fédération
algérienne de cyclisme (FAC) en collaboration avec la ligue Constantinoise de
cyclisme en partenariat avec la DJS de la
wilaya de Constantine et l'APC de
Didouche Mourad.
Résultats
Seniors
1- Benchiba Djilali (AS Sûreté nationale)
2- Segouini Mohamed (AS Sûreté nationale)
3- Bouricha Smail (AS Sûreté nationale)
Juniors
1- Bengaiou Raouf (Blida)
2- Okbi Wail (IRBA Kentra-Biskra)
3- Bendia Aine (IRBA Kentra-Biskra).
Sport féminin :
Le Forum " Femme et sport en Afrique " à Alger
e 1er Forum " Femme et
sport " en Afrique aura
lieu les 18 et 19 janvier 2016
à l'Ecole supérieure de l'hôtellerie et du tourisme à Ain
Benian (Alger), avec la présence de plusieurs "grandes
figures" du sport
africain et mondial, a-t-on
appris auprès du Comité
olympique et sportif algérien
L
(COA).
" Les 54 présidents des comités nationaux olympiques
africains (CNOA) seront présents à Alger, à leur tête le
parton de l'ACNOA, Lassana
Palenfo, en plus de personnalités occupant des postes
importants au niveau des instances internationales ", a
indiqué à l'APS le président
du COA, Mustapha Berraf.
Outre les pays du continent
qui seront en force à Alger, il
y aura aussi la présence de
la présidente de la commission des athlètes au CIO,
Claudia Bockel, la présidente
de la commission femme et
sport du CIO, Lydia Nsekera,
ainsi que l'ancienne championne du monde marocaine
17
d'athlétisme Nezha
Bidouane. Plusieurs thèmes
en relation avec la promotion
de la pratique sportive dans
le continent seront traités par
les participants qui seront
invités à proposer des mesures à même de permettre
l'évolution et l'épanouissement de la femme sportive
africaine.
1. NA HusseinDey
--. CRB Dar Beida
3. GS Pétroliers
4. IRBB Arréridj
5. NB Staouéli
--. US Sétif
--. O Batna
8. OMS Miliana
--. WA Boufarik
10. PS El-Eulma
--. RC Constantine
--. USM Blida
13. AB Skikda
14. COBB Oran
Pts
28
28
27
25
4
24
24
21
21
18
18
18
17
16
J
15
15
14
5
15
14
15
15
15
15
15
14
14
15.
FÉDÉRATION
ALGÉRIENNE
DE TAEKWONDO :
L'AG extraordinaire
adopte les
nouveaux statuts
Les membres de l'Assemblée
générale de la Fédération algérienne
de taekwondo, réunis samedi en
session extraordinaire à Alger, ont
adopté à l'unanimité la mise en
conformité de leur instance avec les
nouveaux statuts. rganisée sous la
conduite du président Abdelhak
Tiabi, cette AGEx s'est tenue conformément au décret exécutif N°14-330
du 4 Safar 1436, correspondant au
27 novembre 2014, fixant les modalités d'organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales. Vingt-cinq (25) des 42 membres que compte l'assemblée générale de la Fédération algérienne de
taekwondo étaient présents au siège
du Comité Olympique et sportif
Algérien (COA) où se sont déroulés
les travaux de cette AGEx, et ont
approuvé à l'unanimité les nouveaux
statuts, dont le scrutin à bulletin
secret.
Parmi les changements intervenus
dans le nouveau règlement intérieur,
l'obligation pour les Ligues de wilaya
pour adhérer à l'assemblée générale
de la Fédération, d'appliquer son
programme à la lettre, en sus de
veiller au bon déroulement des
championnats et coupe de wilaya, en
réservant 300 licences, dont 50 à la
gent féminine.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Mostaganem
Selon Mihoubi
Le musée des arts
modernes d’Oran
est un grand acquis
culturel
Le Musée des arts modernes d’Oran
(MAMO), à réceptionner fin mars prochain, est
un “grand acquis” pour la vie culturelle dans la
capitale de l’Ouest algérien, qui insufflera une
nouvelle dynamique aux arts plastiques, a estimé samedi à Oran le ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi. En marge de sa visite d’inspection au musée, implanté au centre-ville
d’Oran, le ministre a souligné qu’une telle infrastructure constitue un espace d’excellence
pour les arts plastiques, et arts visuels dans
l’Ouest algérien.
Cet édifice, aménagé en musée et auquel de
grandes enveloppes ont été accordées, prouve l’intérêt de l’Etat à soutenir l’action culturelle,
a ajouté M. Mihoubi, tout en déclarant que ce
sera un cadeau de 2016 pour Oran qui abritera
un grand évènement sportif en 2021, à savoir
les Jeux méditerranéens, surtout que l’aspect
culturel joue un rôle important dans la réussite
de telles manifestations. Le réaménagement du
siège des ex-Galeries algériennes, construit en
1930, en un musée des arts a été lancé en
2012 sous l’égide de l’agence de gestion et
réalisation de grands projets culturels. Une
enveloppe financière de 70 millions DA a été
allouée à ce projet, selon les explications fournies lors de la visite du ministre. Le musée des
arts modernes d’Oran (MAMO) est aménagé
selon les normes internationales, a-t-on souligné. Le sous-sol du MAMO est réservé à la
conservation et la maintenance des objets et à
différents services d’information. Le premier
étage sera ouvert quotidiennement aux visiteurs. Il regroupe un guichet pour la billetterie,
un espace pour enfants, pour personnes
âgées et aux besoins spécifiques, ainsi que
des locaux de vente d’objets, et souvenirs. Il
sera également utilisé pour l’organisation d’expositions artistiques.Trois autres étages seront
réservés aux expositions programmées par la
direction du musée.
“Algerian tenors”, un groupe de musique nouvellement créé, a donné samedi soir à Alger son
premier concert en interprétant de grands noms de la musique classique devant un public enchanté.
L
classique, “Sérénades”,
“Love story”, “Polyuchka,
“The impossible dream”,
“Ave Maria” ou encore
“Kalinka” et “Ardh ajdadi”
(La
terre
des
mes
ancêtres. Pour sa part, le
pianiste Nabil Belghanem
a gratifié le public en interprétant en solo de grands
noms de la musique classique dont le pianiste français Richard Clayderman,
ressuscité à travers son
tube “Mariage d’amour”.
Le concert était une
occasion pour “Algerian
tenors” pour faire découvrir au public ce groupe et
ses œuvres musicales.
Fondé en 2015, le groupe
se produit pour la première fois à Alger. Choristes,
Zinedine et Adel ont fait
partie de plusieurs chorales dont notamment
“Ebène”, chorale polyphonique
de
la
Radio
Algérienne. Le pianiste
Nabil Belghanem, lui, a
fait
ses
cours
au
Conservatoire d’Alger.Une
collection de compositions
et de chansons, dont des
reprises de grands noms
de l’opéra, est en cours
d’enregistrement.
Exposition à Alger
“Le bruit de la couleur”
d’Abdellah Belhaimer
naugurée samedi, l’exposition vente, qui se poursuivra jusqu’au 4 février
prochain. C’est une nouvelle exposition de l’artiste
peintre Abdellah Belhaimer,
traduisant par une explosion de couleurs le stress et
les angoisses du quotidien,
a été inaugurée samedi à la
galerie Aïcha Haddad
d’Alger.
Intitulée “Le bruit de la couleur” cette nouvelle collection présentée par le jeune
artiste est axée sur une
représentation enrichie par
I
une palette de couleurs
décalée par rapport à la
réalité, remplaçant les
bruits, les mouvements, et
le stress des lieux les plus
populaires de sa ville de
Sidi Bel Abbes. Avec des
techniques mixtes généralement dominées par le
couteau, l’huile sur toile, et
l’aquarelle,
Abdellah
Belhaimer présente une
cinquantaine d’oeuvres à la
caractéristique commune,
celle de remplacer par la
couleur le bruit qui distingue les quartiers, et les
marchés
populaires.
Comme pour faire abstraction des sources de stress,
l’artiste peintre
ponce
s’évertue à estomper les
visages, et d’autres détails
pour ne garder que l’aspect
attrayant des lieux qui l’inspirent pour amplifier, par la
couleur, la vie et l’animation
qui y règnent.”Le bruit de la
couleur” se rapproche d’une
tendance semi figurative
inspirée de scènes, et
décors de la vie réelle tout
en laissant une très grande
liberté à l’artiste. Par ce
style atypique Abdellah
Belhaimer restitue le vécu
dans sa banalité en allant
“recueillir la tension dans la
rue”, ainsi qui l’exprime,
pour ensuite faire en sorte
qu’elle devienne évanescente sur la toile. Diplômé
de l’Ecole régionale des
Beaux arts de Sidi Bel
Abbes, Abdallah Belhaimer
a commencé a exposé ses
œuvres en 2008, avant de
participer à plusieurs expositions collectives dans plusieurs
autres
villes
d’Algérie.
Droits d’auteur
L’ONDA réclame ses redevances”
sur les œuvres artistiques
e directeur général de
l’Office national des
droits d’auteurs et droits
voisins (ONDA), Sami
Bencheikh Hussein a
sommé samedi à Alger
les chaînes de télévision
privées à “payer leurs
redevances” sur les
œuvres artistiques audiovisuelles exploitées, faute
de quoi il saisira l’organisation mondiale de la
propriété intellectuelle
(OMPI). M. Bencheikh
s’est indigné lors d’une
conférence de presse de
“l’exploitation abusive”
par ces chaînes, depuis
leur création il y a plusieurs années, d’œuvres
artistiques, notamment
musicales et cinématographiques, citant l’exemple
L
des chansons d’artistes
disparus comme
Dahmane El Harrachi,
Chab Hasni et Hadj
Mohamed El Anqa, ainsi
que des sketchs et des
pièces théâtrales.
Estimant à 50 milliards de
centimes les pertes de
l’Office dues à cette
exploitation illicite, le
directeur général de
l’ONDA a précisé que son
institution envoyait
chaque semaine à ces
chaînes des correspondances concernant les
œuvres exploitées mais,
a-t-il dit, ces dernières ne
“reconnaissent ni l’Office
ni les droits d’Auteurs”.
Le directeur de l’ONDA a
souligné dans ce sens :
Si “d’ici un mois” ces
18
chaînes ne répondent pas
aux revendications de
l’Office, ce dernier saisira
l’OMPI, a affirmé l’interlocuteur excluant le recours
à la justice algérienne en
raison du cadre juridique
“ambigu” de l’activité de
ces chaînes »,et d’ajouter
que cette problématique
sera inscrite parmi les
plus importants dossiers
de l’agenda de l’office
pour 2016, saluant par
ailleurs le paiement des
redevances par la radio
algérienne, et les différents opérateurs de la
téléphonie mobile, le site
Youtube, et le moteur de
recherche Google.
L’ONDA avait signé des
conventions avec de nombreuses institutions algé-
Quotidien national d’information
riennes et internationales
dont la radio algérienne,
et les trois opérateurs de
téléphonie mobile, ainsi
que le site Youtube et le
moteur de recherche
Google dans le cadre du
renforcement de la lutte
contre le piratage, et
toutes formes d’atteinte à
la propriété intellectuelle.
Dans le même sillage,M.
Sami Bencheikh a annoncé l’organisation au courant de l’année 2016 d’un
atelier à Constantine sur
le projet du traité de
l’OMPI relatif à la protection du Folklore, et d’un
séminaire international à
Alger sur la protection des
œuvres audiovisuelles.
Plusieurs routes coupées
Par Assia Mekhennef
lors que les algériens ont accueille la
chute des pluies et
de la neige avec un grand
soulagement de peur d'un
épisode sec. 33 routes
nationales sont restées coupées, durant les 24 dernières heures à la circulation, notamment dans les
wilayas de : Sétif, Tizi
Ouzou, Bejaia, Bouira, Mila,
Bordj Bou Arreridj et
Constantine.
Les services de la Protection
civile ont annoncé dans un
communiqué le décès, hier
matin, de quatre personnes
d'une même famille après
avoir intoxiqué par le
monoxyde de Carbone à El
Bayadh. Il s'agit, selon la
même source, d'une femme
âgée de 38 ans et trois
enfants âgés entre 6 et 13
ans. La cause de cet incident est une fuite de
monoxyde de carbone issue
d'un chauffe-eau
" Leurs corps ont été déposés à la morgue de l'hôpital
A
Mohamed Boudiaf à El
Bayadh et une enquête est
diligentée par les services
de la Sûreté nationale territorialement compétents pour
déterminer les circonstances
exactes de cet accident ",
précise le communiqué qui a
ajouté qu'une personne
incommodée secourue par
les services de la protection
civile, suite à l'inhalation des
gaz brûlés émanant du
chauffe bain de leur domicile
". Suite à ces perturbations,
les unités de la protection
civile ont enregistré, jusqu'à
huit heure du matin (hier),
2371 interventions, dans les
différents types d'interventions pour répondre aux
appels de secours, suite à
des accidents de la circulation, accidents domestique,
évacuations sanitaire extinction d'incendies, dispositifs
de sécurité … etc.
" A signaler que l'intervention
des secours de la protection
civile pour prodiguer des
soins de première urgence à
15 personnes incommodées
par le monoxyde de carbone
Co suite à l'utilisation des
appareils de chauffage et
chauffe bain au niveau des
wilayas de : Tiaret avec 07
personnes,
Bordj
Bou
Arreridj avec 04 personnes,
Tizi Ouzou avec 02 personnes et la wilaya de Oum
El Bouaghi avec 02 personnes ". Ainsi, plusieurs
accidents de la circulation
ont été enregistrés durant
cette période dont 04 accidents ayant causé des blessures à 24 personnes traitées sur place puis évacuées vers les structures
hospitalières. Concernant
les interventions liées aux
chutes de pluies et de neige
durant la même période, les
secours de la protection civile sont intervenus, pour le
sauvetage des personnes
cernés et bloqué par la
neige à bord de leur véhicule ainsi que leurs prodiguées
les premières soins d'urgence, ou 60 élèves en excursion ont été sauvés et dégagé à bord de 02 bus coincés
par la neige au niveau de la
commune de Tafarnit, wilaya
de Khenchela, ainsi que nos
secours ont procédé au
dégagement de 29 véhicules, 05 camion et 01 véhicules cernés par la neige au
niveau de la wilaya de
Tébessa. " Par contre l'état
des routes reste coupé et/ou
difficile à la circulation
notamment à travers les
wilayas de Mila, Bordj Bou
Arreridj, Jijel, Bouira Tizi
Ouzou, Guelma, Khenchela
et Tébessa ", lit-on.
Dans
la wilaya de Bejaia, les
pluies n'ont pas générées de
dégâts importants, hormis,
la chute d'un arbre qui a eu
pour effet de causer des
blessures superficielles à un
passant. En revanche, la
quantité de neige tombée a
perturbé sensiblement le
trafic routier sur les axes
secondaires, les chemins
communaux et de wilaya en
l'occurrence, selon la direction des travaux publics, qui
fait état d' "une difficulté particulière" dans les zones
limitrophes avec la wilaya de
Sétif.
A.M
POLITIQUE, économie, lutte anti terroriste…
L'Algérie un partenaire "important"
Algérie est un partenaire "important" pour Union européenne
(UE) sur les plans politique, sécuritaire,
culturel et surtout économique, a souligné la revue "The Parliament magazine" qui a consacré un supplément dans
sa dernière édition aux relations stratégiques entre Alger et Bruxelles.
De nombreux articles portant, essentiellement sur les relations "anciennes
et étroites" de l'Algérie avec l'Europe
sont publiés dans ce numéro spécial
de 64 pages où l'accent a été mis sur la
coopération globale entre les deux
parties incluant les dimensions politiques, sécuritaires et culturelles, mais
surtout sur "le potentiel économique
énorme" du pays, considéré comme
"un partenaire
important pour
l'Europe".Dans
une
contribution
publiée dans ce supplément, le président de la commission des Affaires
étrangères au Parlement européen,
Elmar Brok, a estimé que l'Algérie et
l'UE "devraient élargir l'horizon de leur
partenariat actuel", préconisant le renforcement de la coopération notamment dans les "secteurs prioritaires"
avec des ambitions plus grandes.
Evoquant le statut de l'Algérie de "puissance militaire", l'eurodéputé allemand
du groupe PPE a affirmé que cette
position la prédisposait à "devenir un
allié important" de l'UE, non seulement
en Afrique du Nord, mais aussi dans la
région du Sahel. L'eurodéputé, Charles
Tannock, a appelé, ainsi l'UE à mettre
davantage l'accent sur la sécurité et la
migration et à plus de souplesse dans
ses relations avec l'Algérie qu'elle doit
soutenir dans le cadre la Politique
européenne de voisinage (PEV) révisée eu égard à son rôle dans la stabilisation de la région. "L'Algérie est un
partenaire commercial vaste et important, géographiquement proche, doté
d'une politique stable dans la région qui
doit être soutenu et
appréhendé
comme un partenaire dans la lutte
contre le terrorisme, l'immigration illégale et le crime organisé, y compris la
traite des personnes", a-t-il plaidé
dans une contribution publiée dans ce
supplément. L'eurodéputé Tokia Saïfi a
L'
affirmé l'urgence pour l'UE de renforcer
son partenariat avec l'Algérie, "acteur
clé de la région", pour faire face aux
défis communs de la migration et de la
menace terroriste. Dans une contribution
intitulée
"l'UE-Algérie:
le
Renforcement des relations
peut
apporter la stabilité et la sécurité", l'eurodéputé française a souligné que
"l'Algérie est l'un des acteurs clés de la
région", appelant au "renforcement du
partenariat UE- Algérie de manière
urgente" dans la mesure où les deux
parties font face aux "mêmes défis,
dont la question de la migration ou de
la gestion des risques terroristes".Un
partenaire d'une importance "vitale"
pour l'Europe. Le Commissaire européen à l'énergie et au climat, Miguel
Arias Canete, a réaffirmé son engagement à renforcer la coopération entre
l'UE et l'Algérie dans le domaine de
l'énergie, qualifiant cette coopération
de "priorité" de la stratégie de l'Union
de l'énergie adoptée au début de l'année 2015. Le commissaire européen à
l'énergie a souligné que la coopération
énergétique au plan bilatéral demeure
"cruciale" en particulier avec l'Algérie,
plus grand pays d'Afrique et partenaire
d'"une importance vitale" pour l'UE. Le
président de la Délégation pour les
relations avec les pays du Maghreb et
l'Union du Maghreb arabe (DMAG),
l'eurodéputé Pier Antonio Panzeri a
estimé, quant à lui que l'Algérie et l'UE
devraient "viser un partenariat solide
pour un développement commun".
Pour cet eurodéputé italien du groupe
des Socialistes et Démocrates (S&D),
l'Algérie dispose d'un énorme potentiel
économique et de possibilités d'investissement, et la mise en oeuvre du
nouveau programme de soutien (P3A
II) doit permettre de développer les
exportations algériennes. De nombreux
autres entretiens avec des membres
du gouvernement, des opérateurs économiques, et des cadres du secteur
des finances, du transport, de la santé,
de l'industrie pharmaceutique et des
télécommunications sont publiés dans
ce supplément spécial Algérie. Le
ministre des Finances, Abderahmane
Benkhalfa est revenu, dans un entretien à cette revue, sur le processus de
diversification de l'économie lancé par
l'Algérie, soulignant que cette stratégie
a commencé à donner des résultats
"tangibles" qui ont eu un impact "positif" sur la structure du PIB du pays et
sur la réduction des importations et la
croissance progressive de la fiscalité
ordinaire. "Actuellement, le gouvernement est engagé dans un certain
nombre de nouvelles mesures pour
encourager l'investissement privé dans
la production en vue de développer
une économie diversifiée", a-t-il indiqué. Selon le ministre, l'Algérie oeuvre
pour l'amélioration du climat des
affaires, la simplification des procédures fiscales, l'introduction d'un système de fiscalité attractif et la modernisation de son secteur des finances, en
adoptant "une législation claire menant
à un partenariat rentable".Le ministre
de l'Industrie et des mines, Abdeslam
Bouchouareb a également mis l'accent
sur la question de la diversification de
l'économie algérienne qui "continuera
à être un aspect prioritaire du partenariat avec l'UE en vue d'obtenir un soutien pour le renforcement des capacités
en termes de transfert
de compétences, de savoir-faire technique et de
gestion". M. Bouchouareb a fait, à ce
titre, un plaidoyer pour un partenariat
entre l'Algérie et l'UE "complémentaire
et mutuellement bénéfique", basé sur
l'exploitation des avantages comparatifs des deux parties. Il a estimé que
l'UE aura beaucoup à gagner en élargissant son horizon pour saisir les
opportunités qu'offre l'Algérie, relevant
la possibilité de "construire un espace
de croissance et de prospérité partagé". Le ministre du Transport,
Boudjemaâ Talai, s'est félicité, quant à
lui, du "bon niveau de coopération"
entre l'Algérie et l'UE dans ce secteur,
faisant remarquer que la législation
algérienne a été simplifiée avec le nouveau code de l'investissement pour
encourager les IDE, mais surtout le
transfert de savoir-faire et de la technologie dans le cadre du partenariat.
7
Lundi 18 janvier 2016
En attendant le réquisitoire du
procureur
A cause des chutes de neige
À son premier
concert à Alger
e concert, animé à
la
salle
Ibn
Zeydoun, a drainé
un nombreux public venu
découvrir, et apprécier ce
jeune groupe qui les a
gratifiés
de
célèbres
pièces de l’opéra classique interprétées en solo
et en duo.
Composé
de
Khiati
Zinedine, Adel Brahim
(vocalistes)
et
Nabil
Belghanem (pianiste), les
membres du groupe ont
brillé sur scène en donnant un cachet particulier
à la musique classique.
Se succédant tour à tour
sur le pupitre, Khiati
Zinedine et Adel Brahim
ont
interprété,
entre
autres titres de l’opéra
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Le groupe “Algerian tenors”
Hommage au doyen
de la chanson chaâbie,
Maazouz Bouadjadj
Le doyen de la chanson chaâbie, Maazouz
Bouadjadj, a été honoré samedi par la wilaya
de Mostaganem qui célèbre le 81ème anniversaire de sa naissance en reconnaissance de
son parcours artistique.
Cette cérémonie, à laquelle ont assisté les
autorités locales, le président du conseil national des arts et des lettres, Abdelkader
Bendaamache, d’artistes, et hommes de culture, a été mise à profit pour rendre un hommage
appuyé au maître de la chanson chaâbie en
signe de reconnaissance à son riche répertoire.
L’artiste Rachid Guettafa, et son orchestre ont
animé une soirée musicale offrant à l’auditoire
un bouquet de chansons de Maazouz
Bouadjadj dont “Sidi Belkacem”, et “En-Nabi
Mustapha”.
Le président du conseil national des arts et des
lettres, Abdelkader Bendaamache a estimé,
dans une déclaration à la presse, que cheikh
Bouadjadj le doyen de la chanson chaâbi est le
successeur de Hadj M’hamed El Anka, et un
des leaders du genre chaâbi du 20ème siècle.
“Cet hommage est à l’honneur et à la hauteur
de cheikh Bouadjadj, une mémoire de la poésie Melhoun qui souffle sa 81ème bougie et
continue à donner,” a-t-on souligné, ajoutant
que cheikh Bouadjadj est un “élément incontournable du patrimoine immatériel en chant
chaabi.” Né le 16 janvier 1935 à hai Tijditt à
Mostaganem, Cheikh Maazouz Bouadjadj a
chanté des qacidate de grands poètes dont Sidi
Lakhdar Benkhlouf, Ben M’saib
et El
Maghraoui. Cet artiste a interprété, dès l’âge de
17 ans, une chanson intitulée “El Achika” de
cheikh El Mekki El Fassi. Il a, à son actif aujourd’hui, plus de 250 chansons dont “Khelkhal
Aouicha”, “El Waciya”, et “Youm El Djemaa
khardjou leriam”.
Lundi 18 janvier 2016
L'audience se poursuit
avec le cerveau de
Sonatrach
Par Imen.Hamadache
Les séances d'écoute des témoins est
toujours en cours au niveau du tribunal
criminel d'Alger. Le juge Mouhamed Regad
qui a mit une méthode pour assurer le
bon déroulement des audiences a cet effet
le tribunal a devisé les témoins en quatre
groupe telle que les accusées qui étaient
devisés à leurs tours. Hier c'était au tour
du marché de GK3 qui a été signée avec
Saipem, en les comparant avec ceux
appliqués dans les projets de l'amont, le
responsable de l'offre technique du projet
Chékéred Houssine qui était en place
avant Znassni Mouhmed qui était le responsable de l'offre commerciale , ce dernier précise d'emblée qu'il n'était pas en
fonction lors de la signature du contrat, et
qu'il n'a intégré Sonatrach qu'en 2009. Le
concepteur de la directive R15 (révision) a
précisé que cette directive est une procédure réglementaire interne qui est signée
par le PDG " Mohamed Meziane c'est lui
qui a la possibilité de déroger, la dérogation dans l'urgence ". Une directive muette,
selon le témoignage du nommé " le cerveau de Sonatrach" la R15 exige la publication des marchés dans le BAOSEM.
Mais ce n'était pas le cas du contrat de la
télésurveillance qui n'a pas était afficher
dans le journal interne d Sonatrach. Le
juge revient sur ce point en s'interrogeant
si l'affichage du marché dansle BOASEM
permettra de savoir si les deux fils de
l'ancien PDG de Sonatrach Mohamed
Meziane son actionnaires dans le marché.
Le témoin répond : " non ". Les contrats de
Sonatrach n'étaient pas soumis au code
des marchés publics M. Benali explique
que le mode de passation des marchés au
niveau de Sonatrach entre 2003 et 2007,
n'étaient pas tous soumis à la directive
A408 (R14) jusqu'à son amendement en
2004 à travers la promulgation par
Sonatrach de la directive (R15) (soit un an
après la nomination de Mouhamed
Meziane à la tête du groupe). Cette nouvelle directive stipule que le pouvoir décisionnel qui est du ressort exclusif du directeur de l'activité, en l'occurrence le Pdg de
Sonatrach, pourrait être exercé par une
personne déléguée par ce même Pdg. Elle
prévoit également que des projets pourraient être conclus de gré à gré dans des
cas exceptionnels. M. Chékéred qui affirme que M. Zenasni (Vice président chargé
de la Direction des transports par canalisation), avait la possibilité d'arrêter le projet
durant les 4 mois de dérogation.
L'avocate de Zenasni a demandé une
confrontation entre son client et le témoin
pour que chacun d'entre eux puisse nous
décrire son rôle. Zenasni " j'avais une
tache à accomplir, et ce n'était pas parmi
mes prérogative d'annuler le marché, c'est
à a lui d'annuler le contrat ", le responsable technique se défend " il était présent
lors de la clarification des compte dévaluation des ouvre technique le 26
octobre2009 ".
La partie civile interroge le témoin sur la
base de la création de la directive R15 " le
fondement s'inspire du code du marché,
mais il y a des particularités à l'égard de
Sonatrach " a-t-il souligné. Dans le procès
Sonatrach tous les contrats ont été signée
avec des entreprise étrangère, ce qui a
poussé les avocats a demandé au cerveau
de Sonatrach de leurs donnée une explication et qu'elles sont les causes ? M.
Chékéred :
" Le problème des entreprises algériennes
est lié à la période d'exécution di projet
car les marché proposer par Sonatrach
était dans le cadre de l'urgence ".
Dans la majorité des transactions qui font
aujourd'hui l'objet de soupçons, le nom de
l'ancien ministre revient chaque jour, mai
ce qui est étrange c'est que ce dernier
n'est pas convoquer au moins comme
témoins.
I.H
Régions
Quotidien national d’information
Sécurité routière à Sidi Bel Abbès
Médéa :
Un jeune
électrocuté à
Ouled Torki
Le nombre d’accidents du travail,
ainsi que les accidents graves dus à
l’électricité s’augment régulièrement.
Toutefois, ces derniers restent particulièrement graves. Chaque année,
une dizaine de travailleurs meurent
électrocutés dans la wilaya de
Médéa. Les premières minutes qui
suivent un accident sont très importantes pour les chances de survie : il
faut agir très vite, d’une part en coupant le courant sans toucher au corps
de la victime, d’autre part en prévenant immédiatement les secours.
De plus, les accidents liés à l’électricité peuvent être à l’origine d’incendies ou d’explosions. Cette fois, Un
jeune homme (A.I âgé de 29 ans) a
été électrocuté, vendredi soir, dans
un atelier au lieudit Ouled Torki dans
la commue de Drae Smar, a indiqué,
récemment, un communiqué de la
protection civile. La victime a été touchée par une décharge électrique, a
expliqué la même source. Le corps
sans vie a été transporté par les éléments de la protection civile vers l’hôpital de la ville de Médéa. Tandis
qu’une enquête a été ouverte par la
gendarmerie nationale, afin de déterminer les circonstances de cet accident.
Z.M.
Bir Ben Abed à Médéa
Les habitants
contestent
la gestion de
l’APC
La gestion de la collectivité locale,
notamment des assemblées populaires communales, semble, pour de
nombreux élus locaux, une question
de pouvoir de décision. Cette vision
« réductrice de la chose publique »
est souvent source de tensions et de
mécontentements « citoyens » qui,
malheureusement, débouchent sur
une rupture entre l’administration et
ses administrés. C’est apparemment
le cas à Bir Ben Abed, une commune
sise à 90 km à l’est de Médéa, où le
maire a décidé de distribuer les logements ruraux selon l’ordre alphabétique des noms des citoyens, et ce,
sans tenir compte des prioritaires qui
vivent le martyre. Selon les échos qui
nous sont parvenus hier de Bir Ben
Abed, le conflit qui perdure au sein de
l’Assemblée populaire communale
vient de la mauvaise gestion des 15
que compte l’organe élu, dont des
opposants du maire qui revendiquent
leur droit à l’occupation de postes
dirigeants dans l’exécutif et les différentes commissions de l’APC. La
tension est montée d’un cran au
cours des réunions ordinaires, avec à
son ordre du jour l’adoption de projets
de développement local, l’installation
du conseil d’administration et diverses questions. De leur côté, les
citoyens de la localité de cette commune ont dénoncé l’inertie et la mauvaise gestion dont ont fait preuve les
responsables locaux en exigeant des
solutions immédiates aux problèmes
prévalant au niveau de leur commune. Les habitants notent que plusieurs citoyens ont bénéficié des
aides à l’habitat rural, qui ne les méritent pas sans qu’aucun responsable
ne lève le petit doigt. Dans le même
cadre, ils interpellent le wali de
Médéa, M. Mostafa Layadi, afin de
mettre un terme à ces actes irresponsables.
Z.M.
Lundi 18 janvier 2016
1300 contraventions
et 436 retraits de permis
de conduire
Selon le dernier bulletin de
communication de la sureté
de wilaya, il est aisé de
percevoir, que malgré la
sensibilisation verbale
employé par les agents de
la circulation, l’obligation
est alors de passer au cran
des sanctions dissuasives
et nous enregistrerons qu’à
cet effet 1300
contraventions et 436
retraits de permis de
conduire, ont été
enregistrés, en guise de
mesures entreprises pour
une éventuelle prise de
conscience des
automobilistes, en
prévention des accidents
de routes.
Par K.Benkhelouf
ous signalerons, que
les routes sont très
souvent le théâtre de
dramatique situation, très
souvent endeuillante, par
allongement de la liste des
morts et des blessés. Au
cours de ce mois de décembre, la police de la voie publique a enregistré 06 accidents
qui ont causés le décès 01
personne et 10 blessés.
N
Magazine
circulation routière. Pour
cela, il serait nécessaire à se
que l’on fasse toucher du
doigt, le non respect de la
conduite en ville dont certain
chauffard aux permis douteux, ne cessent d’agresser
les automobilistes respectueux.
Toujours en prévision de
cette sensibilisation, la police
a mis en fourrière 72 véhicules et 25 motocycles.
L’environnement constitue
aussi un volet permanent des
services de la police, en complémentarité du développe-
ment urbain. À cet effet, 12
contraventions en relation
avec la santé et les espaces
verts ont été rédigées.
Par ailleurs, et dans le cadre
de la lutte contre l’informel
qui persiste en raison du chômage, ces mêmes services
ont saisi 348 KG de viande
blanche et poissons dont 205
impropre à la consommation,
en raison de son exposition
pour sa commercialisation
sur la voie publique sans
autorisation, ni respect de
conditions de stockage.
K.B.
CUISINE
Insomnie
4 conseils qui vous
permettront de mieux dormir
aviez-vous qu'un
remède très efficace pour trouver
le sommeil est de faire
dépasser les pieds des
draps ? Ce geste nous
aide à réguler notre température corporelle et à
nous détendre. Voici 4
conseils simples, qui,
selon des données scientifiques, vont vous permettre de mieux dormir.
1. La température
adéquate pour un bon
sommeil
De nombreuses études
révèlent cette donnée
étonnante, que nous ne
prenons pas forcément en
compte au moment d'aller
nous coucher. La température idéale pour bien
dormir se situe entre 15 et
20º C. Si le thermomètre
dépasse ce dernier chiffre,
il devient alors difficile de
pouvoir trouver le sommeil
dans de bonnes conditions. Essayez de baisser
un peu la température de
votre chambre, et vous
verrez rapidement le
résultat.
2. Dormir avec un pied
en dehors des draps
Lorsque nous dormons
tranquillement, notre température corporelle baisse
d'environ deux degrés. Si
vous souffrez d'insomnie,
cette baisse n'intervient
pas. Le fait d'être réveillé
maintient votre température stable, et vous devenez plus nerveux, voire
inquiet. Les pieds comptent parmi les meilleurs
régulateurs de la température corporelle, ils sont
donc un moyen infaillible
pour nous permettre de
nous relaxer, en les glissant
simplement
en
dehors des draps pour
qu'ils se refroidissent. De
cette manière, la température du corps baisse, et le
sommeil intervient plus
facilement. C'est quasiment imparable !
3. Dormir
du côté gauche
De nombreux organes de
notre corps effectuent
leurs tâches de manière
optimale durant la nuit,
comme le système lymphatique par exemple.
C'est durant ce laps de
temps que nous nous purifions, nous nous drainons
et que nous nous oxygénons. Si nous dormons du
côté droit, la tâche sera
plus difficile, et le sommeil
sera moins profond et
moins bénéfique. La
digestion est également
facilitée si nous dormons
de ce côté de notre corps.
Dormir du côté gauche du
corps permet de se plonger dans un état de
relaxation plus profond et
plus optimal pour notre
corps.
4. Éteignez vos
appareils électroniques
deux heures avant
d'aller vous coucher
Selon la Fondation pour la
Santé
Géo-environnementale, étant donné que
nos organes vitaux fonctionnent à travers des pulsations électriques, si
nous les perturbons avec
d'autres impulsions électriques, d'origine artificielle, nous pouvons souffrir de quelques conséquences désagréables :
Vous devez prendre en
compte cette recommandation toute simple à partir
de maintenant. Pour
mieux dormir durant la
nuit, éteignez votre ordinateur, votre téléphone
portable et votre télévision
deux heures avant d'aller
vous coucher. Deux heures avant d'aller vous coucher, éteignez tout, prenez
une douche bien chaude
et allez au lit, puis prenez
un bon livre, et feuilletezle tranquillement. Le sommeil va venir très rapidement, d'une manière très
relaxante. Sans le voir
venir, vous allez fermer
rapidement les yeux et
tomber dans les bras de
Morphée.
Aménagement du territoire à Ain-Temouchent
Une maison qui sent bon
500 milliards de dinars pour des opérations
au niveau de 08 plages
Un désodorisant naturel,
facile à fabriquer
Par B.Abdelhak
a
wilaya
d’Ain
T’émouchent
une
a
alloué aux communes du littoral une enveloppe de 50 milliards de dinars, consacrée
aux actions de réaménagement de huit 08 plages pour
développer, d’ores et déjà, le
domaine du tourisme, avec
ses potentialités balnéaires,
thermales, culturelles, cultuelles, voire agricoles et naturelles.
Avec l’arrivée de monsieur
Hamou Ahmed Touhami,
désignée à la tête de la wilaya
d’Ain-Temouchent, qui est à
vocation
essentiellement
agricole, et touristique, voire
même halieutique , minière et
industrielle , et suite aux
directives du Gouvernement
prescrivant la relance des
nouveaux investissements
liés à l’ensemble des secteurs
et des domaines .
Il s’agit, notamment, de l’assainissement, l’entretien, la
création de nouveaux espaces verts, culturels, sportifs,
les loisirs pour les enfants, et
les familles estivantes avec
L
l’ouverture des pistes et des
allées facilitant l’accès aux
plages du littoral.
Ces actions favorisent le
cadre de vie et de séjour estival et touristique des estivants
sans épargner les conditions
de sécurité, de secours, de
santé, et de prestations de
services liées au domaine
postal, internet, etc…
Selon
les
informations
recueillies localement, deux
(02 nouvelles plages vont renforcer celles existante actuellement au de 18 pour aboutir
à 20 plages sur le littoral de la
wilaya qui abrite une distance
de 80 km ,où sont implantées
07 communes avec 05 dairates .Dans ce cadre , la vocation touristique de la wilaya a
connu la création avec délimitation terrienne de six (06)
zones d’extension touristique
(Z.E.T), occupant globalement occupent une superficie
totale de 1037 ha pour être à
la disposition des rais investisseurs du tourisme.
Ces zones se répartissent
comme suit : La zone littorale,
et
balnéaire
de
Rachgoun implantée dans la
6
commune
et
la
daira
d’Oulhaça avec 50 hectares.
Celle de Sidi Djelloul située
dans le littoral de la commune de Sidi Ben Adda –
daira d’Ain-Temouchent): 250
ha.
La 3ème qui est également
balnéaire se trouve dans le littoral de la commune Terga,
daïra d’El-Malah avec 120
ha. La 4ème zone d’extension touristique (ZET) de
Sassel implantée dans le littoral de la commune d’Ouled
Boujemâa- daïra d’El-Malah
avec 36 ha.
Celle de Sbiaat implantée
dans le littoral de la commune
de M’Said, daïra d’El-Amria
avec 180 ha. La Z.E.T de
Bouzedjar, qui se taille la par
du lion avec une superficie de
400 ha, se trouve dan le littoral de la commune de
Bouzedjar, daïra d’El-Amria.
La Z.E.T thermale avec une
superficie de 72 hectares,
implantée dans la commune
et la daïra de Hammam-BouHajdar , qui attend les résultats des experts pour s’abriter
contre tout risque de forage,
et de puisage qui pourraient
être à l’origine des investisseurs.
Rappelons que ces projets
pourraient être dans la
mesure de créer des structures d’hôtellerie, et d’hébergement touristiques avec 6570
lits et 4130 postes d’emploi au
profit des jeunes chômeurs .
Soulignons dans ce contexte
que le chef de l’exécutif
insiste toujours sur le respect
des cahiers de charges entre
l’ensemble de parties contractantes, notamment administrations des secteurs et les
investisseurs, aussi bien
public que privé , et tous
contrevenants aux dispositions du contrat sera sanctionné en vertu des lois de la
République régissant l’investissement avec des mesures
coercitives, ou autres que
prévoient les lois , tout en
invitant des investisseurs
incapables de s’abstenir, et
laisser les places aux vrais
investisseurs, qui veulent être
impliqués dans le processus
du développement socio-économique, industriel , touristique, et autres de la wilaya .
B.A.
ous aimez que votre
maison sente bon.
C'est tellement plus
agréable ! Mais pour
chasser les mauvaises,
pas question de dépenser des fortunes dans des
désodorisants chimiques.
Heureusement, il existe
un désodorisant facile à
fabriquer, naturel et efficace pour votre maison :
Le charbon de bois !
C'est ce que nous
conseille notre grandmère. Pour faire un désodorisant maison naturel
et économique, utilisez
du charbon.
Comment faire ?
Récupérez un morceau
de charbon dans votre
cheminée ou poêle.
Enroulez-le dans un
tissu. Placez-le dans la
pièce ou le lieu que vous
souhaitez désodoriser :
cuisine,
réfrigérateur,
meuble à chaussures,
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Page animée par Cylia Tassadit
S
Les mesures de prévention
employée sur le terrain,
quoiqu’omniprésente, s’avèrent jusque- là impuissante,
et cela en raison de l’insouciance de certains chauffards, et des états d’humeurs
dans lesquels, ils se trouvent
au moment de la conduite.
La solution est jusque là
réduite à un niveau de sensibilisation pas très perceptible
pour certains, se qui impose
une fermeté, sinon la majorité
des autonomistes observe
dans la mesure des possibilités le respect des règles de la
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
POULET AU
CARAMEL
Ingrédients
1 poulet coupé en morceaux
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de caramel liquide
2 cuillères à soupe de moutarde
1/2 verre à thé d'huile d'olive
1 cuillère à café de smen
2 oignons coupés en tranches
Sel, poivre
Préparation :
Dans un saladier, mettre la sauce soja,
caramel, moutarde, sel et poivre,
ajouter les morceaux de poulet, bien
mélanger et laisser mariner pendant 30
minutes. Mettre une couche d'oignons
dans un plat allant au four, ajouter au
dessus les morceaux de poulet avec la
marinade, arroser d'huile d'olive,
répartir le smen, mouiller avec 2 verres
à thé d'eau, couvrir le plat avec papier
aluminium. Faire cuire dans un four
préchauffé à 160°c jusqu'à ce que les
morceaux de poulet et les oignons
soient bien cuits et dorés.
CRÈME
RENVERSÉE
V
Ingrédients
½ litre de lait
100g de sucre
4 œufs
1 gousse de vanille
Pour le caramel
50g de sucre
Un peu d'eau
Préparation :
vestiaire de sport, ou
même dans votre voiture.
Résultat Et voilà, les
mauvaises odeurs sont
neutralisées et votre maison sent bon.
Pourquoi ça marche
Le charbon de bois, et
plus spécialement le
charbon de bois de bambou possèdent des vertus
désodorisantes remarquables.
Constitué de très nombreuses cavités microscopiques, il est capable
19
d'absorber
l'humidité
ainsi que les gaz à l'origine des mauvaises
odeurs.
Ce désodorisant est particulièrement économique
car sa durée de vie est
d'environ 4 mois.
Préparer le caramel. Faire fondre le
sucre et un peu d'eau jusqu'à qu'il
devienne caramel. Retirer du feu et
décuire avec une cuillerée à soupe
d'eau froide. Verser le caramel dans les
moules et laisser durcir. Mettre à bouillir
le lait et la gousse de vanille coupée en
deux. Faire blanchir les œufs et le
sucre. Verser le lait sur l'appareil
œufs/sucre. Passer le mélange au
chinois .écumer. Remplir le moule et
cuire au bain marie à 180°c pendant 40
minutes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Quotidien national d’information
Crédit à la consommation
Sudoku N ° 395
Mots fléchés N° 395
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Les banques
ne sont pas prêtes
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Les banques Algérienne n'ont reçues aucune note ou instructions qui autorisent, l'octroi du crédit à la
consommation. Rendue officiel par les officiels, ces derniers, n'ont pas tout préparés à l'avance. "
Gouverner, c'est prévoir ", dit-on.
Par Amar CHEKAR
ituation
d'urgence.
Invité à s'exprimer sur
le crédit à la consommation sur ondes de la radio
chaine III, Boualem Djebbar,
P-DG de la Badr, a souligné
que dans les textes, toutes
est près. Mais, sur le terrain,
rien n'est encore fait pour joindre l'acte à la parole à présent. " Tout les textes sont
près au niveau de la tutelle.
Mais, aucun document n'est
parvenu a présent, afin de
répondre à al demande des
consommateurs ", a indiqué
hier, le PDG de la banque
Badr, lors de l'émission, invité
de la rédaction, sur les ondes
de la radio chaine III.
Situation d'urgence. Tenant
compte de la conjoncture
économique qui n'est du tout
à l'aise, les banquiers
Algériens, ne savent plus à
quels sains se vouer. D'une
part, les agences bancaires,
commencent à recevoir des
demandeurs de crédit à la
consommation, d'autres part,
aucun document ne leurs est
parvenus, afin de satisfaire la
demande dans le cadre du
dispositif légale qui a été mis
en place par les pouvoirs
S
Mots croisés N° 395
Horizontalement
1 - Particulière au pays
2 - S'adapta exactement - Titres légaux
3 - Eau des cairotes - Zigouillas
4 - Ravissent - Sans grand volume
5 - Bref roulement - Cause de crise sur scène - Monté dans
le chaton
6 - Eprouvai de l'affection - Conduisit
7 - Porteur de balle - Vénérable - Mot de liaison
8 - Montres - Service de guerre
9 - Extirpe - Petit engin volant - Cuir
10- Sculpteur parisien - Histoire
Verticalement
A - Respect religieux
B - Faisaient la peau lisse
C - Registre - Magicienne légendaire
D - Sans effets - Passant par
E - Signe de renvoi
F - Barbaque - Ail en paquet
G - Do de clé - A moi
H - Grande flaque - Signification
I - Pâture - Erbium du chimiste
J - Donnera une senteur marine - Peu charnu
K - Agréable - Etrésillon
L - Papier en rouleau
SOLUTIONS
Mots croisés N° 394
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 394
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 394
publics concernés, à savoir,
les ministères du commerce,
les finances et l'industrie qui
ont signés le protocole d'accord, la veille du 1é janvier de
l'année en cours.
Par ailleurs, des rumeurs
commencent d'or est déjà à
circuler sur le crédit à la
consommation qui répond
aux besoins des consommateurs du véhicule Renault
Symbole qui va soulevé un
véritable tôlée dans le secteur
bancaire et financier si le cas
vient se confirmer.
" Nous avons entendu dire
que la caisse de garantie va
garantir
les crédits à la
consommation destinés aux
véhicules Renault Symbole
qui va signer une convention
avec une banque privée. Si
c'est le cas, c'est une aberration vis-à-vis des banques du
secteur public qui vont supporter les autres produits
sans une réelle garantie et
sécurités
financières
",
déplore une source crédible
du secteur public.
Citer le nom de la banque
privé qui va assurer le crédit à
la consommation aux véhicules " Renault Symbole " serait
une publicité en plus, s'indigne notre source qui a jouté
que si la rumeur devient réalité, cela sera fera au dépend
des autres établissements du
secteur publique. " Le véhicule Symbole, constitue pour
nous un grand marché qui va
générer des recette assez
importantes via les taux d'intérêts qui seront générés.
Donc, je ne vois pourquoi
avantager une banque au
dépend
d'une
autre.
Maintenant, s'il ne s'agit d'une
rumeur qui circule dans l'environnement des banques, on
demande la clarification de
cette questions avant d'entamer les procédures de crédits
à la consommation ", a ajouté
notre source qui a exigé l'anonymat.
Dans le même ordre d'idées,
encourager le crédit à la
consommation pour les véhicules automobiles, alors que
l'Algérie n'assure que le montage avec un taux d'intégration très faible, serait une
erreur fatale pour l'économie
nationale.
Le secteur du textile qui a fait
les beaux jours de l'industrie
Algérienne à l'étranger, devra
bénéficier d'une importance
particulière, afin de remettre
les usines du pays sur de
bonne railles pour faire face
aux agressions économique
du marché internationale qui
ne fait pas de cadeaux aux
produits locale.
Au lieu de booster les crédits
à la consommation pour l'automobile qui nécessite d'autres investissements en parallèles, le consommateur se
sente plus soulagé par le
développement de la production agricole et la transformation des produits du terroir.
Considéré comme un des facteurs puissants qui devra
assurer sans doute, la souveraineté alimentaire qui répond
aux besoins de la consommation locale et à l'exportation
des produits qui relèvent de
l'agroalimentaire, le crédit à la
consommation,
profite
d'avantage à ceux qui ont des
salaires plus aux moins élevés, qu'aux employés qui
tournent dans la fourchette du
SNMG à 18000Da/mois.
Toute la problématique du
crédit à la consommation,
réside dans les recouvrements bancaires et autres
capacités salariales de simples citoyens pour honorer les
engagements vis-à-vis des
établissements concernés,
s'inquiète t-on.
A.C
Bilan des douanes sur la contrebande
Plus de 2 milliards DA de saisies en 2015
PAR AMEL.SENOUSSI
urant 2015, les douanes ont saisi
des marchandises de contrebande
pour une valeur de 2,44 milliards DA,
selon un bilan faisant ressortir une
hausse de 1,8 milliard DA par rapport à
en 2014 (+16 %).
Sur l'ensemble des saisies effectuées en
2015, les stupéfiants et psychotropes
(drogues) viennent en tête avec un montant de 1,108 milliard DA, soit 45% de la
totalité des saisies, et impliquant 110
contrevenants.
Les quantités saisies de drogues, à l'issue de 96 opérations, sont composées
de 19,6 tonnes de kif traité, de 31.941
comprimés psychotropes et de 175
grammes de cocaïne.
Ce bilan global des saisies opérées
durant l'année 2015 porte uniquement
sur les saisies de marchandises par les
Douanes dans le cadre de la lutte contre
la contrebande au niveau des barrages
ou des zones de frontières (appelées
saisies d'infractions de contrebande),
tandis que les " saisies d'infractions de
bureau ", qui sont enregistrées dans les
bureaux des Douanes lors du contrôle
douanier au niveau des ports et aéroports, elles ne sont pas incluses dans ce
bilan.
Les wilayas qui ont enregistré les plus
importantes saisies de drogues sont
Tlemcen avec 834,01 millions DA (53
saisies), Ouargla pour 206,04 millions
DA (3), Oran pour 60,01 millions DA (3),
Béchar avec 3,01 millions DA (5 affaires)
et Laghouat avec 2,7 millions DA (2).
Les saisies de véhicules, impliquant 263
personnes, sont arrivées en deuxième
D
position pour un montant de 486,1 millions DA, concernant 421 véhicules touristiques et utilitaires, 126 camions, 10
tracteurs routiers, 80 motocycles, motos
et vélos, 3 engins et 1 bus, auxquels
s'ajoutent un (1) bateau et 151 baudets
utilisés pour le transport de marchandises destinées à la contrebande.
Ces chiffres concernent aussi bien les
véhicules saisis comme moyens de
transport des marchandises destinées à
la contrebande que ceux destinés euxmêmes à la contrebande. Pour les véhicules saisis, c'est également la wilaya de
Tlemcen qui est à la tête du peloton
avec une valeur de 157,04 millions DA,
suivie de Tébessa (55,8 millions DA) et
de Tamanrasset (52,9 millions DA).
Concernant les monnaies en devises
étrangères saisies en 2015, leur montant s'est établi à un équivalent de 52,3
millions DA, soit 964.810 euros, 2.000
dollars, 240 livre sterling et 3.800 dinars
tunisiens. Près de 80% de ce montant
global ont été interceptés près de la
bande frontalière de Tébessa (41,5 millions DA).
Les métaux ferreux et non
ferreux ont fait l'objet de saisies par les
services douaniers pour une valeur de
38,03 millions DA, dont essentiellement
des câbles téléphoniques, des déchets
de cuivre et d'aluminium, de l'or, des
barreaux et des lingots de plomb.
Carburants:
l'un des produits les plus prisés
de la contrebande
Par ailleurs, le carburant reste l'un des
produits les plus touchés par le phénomène du commerce illicite aux frontières
5
algériennes. Sur l'année 2015, les services douaniers ont récupéré près de
565.900 litres, à travers 520 opérations
de saisies, pour un montant total de 8,1
millions DA à travers les trois bandes
frontalières: Est, Ouest et Sud.
L'ampleur de ce phénomène s'explique
par la cherté des prix de ce produit dans
les pays limitrophes qui profitent énormément du prix algérien subventionné,
explique-t-on.
Selon des estimations faites par les
Douanes, le prix officiel d'un litre de
gasoil est estimé pour l'équivalent de
132,45 DA au Maroc (selon le taux de
change parallèle) et entre 86,4 DA et
100,8 DA (normal et super) en Tunisie,
contre seulement 18,76 DA en Algérie
(prix de 2015).
Pour l'essence, le prix officiel est l'équivalent de 158,08 DA/litre au Maroc et de
84,09 DA/litre en Tunisie, contre 28,45
DA pour le normal et de 31,42 DA pour
le super en Algérie (prix de 2015) .
Selon la DGD, malgré les hausses introduites dès janvier 2016, en vertu de la
Loi de finances, " le prix du carburant en
Algérie reste des plus bas au monde ".
Par ailleurs, les services douaniers ont
saisi des biens vestimentaires (36,3 millions DA), des produits alimentaires (26,4
millions DA), des produits pyrotechniques (19,2 million DA), des téléphones
portables et détecteurs de métaux aurifères (18,7 millions DA), tabac et cigarettes (15,7 millions DA), pièces détachées
(15,13 millions DA) et boissons alcoolisées (12,5 millions DA).
A.S
Lundi 18 janvier 2016
La justice s'empare
du dossier
Les importateurs
frauduleux
traqués
Des dossiers d'importateurs
auteurs de fuite de devises vers
l'étranger ont été transférés dernièrement à la justice. Selon des sources
bien informées, ces dossiers touchent aux marchandises prohibées et
abandonnées longtemps sur les
quais des ports.
La direction générale des douanes
compte assainir cette situation où
des importateurs laissent pourrir
volontairement leurs produits au
niveau des ports.
Cela peur prendre des mois après
que ces importateurs disparaissent
tout bonnement où ne procèdent pas
à la levée de leurs produits selon les
procédures en vigueur. Mais ce qui
cloche, note la DG de la douane, ce
sont " des dossiers d'importation de
marchandises non importantes et
prohibées, abandonnées ensuite au
port après avoir transféré leur valeur
en devises vers l'étranger ".
Pas de chiffre sur le nombre de ces
fraudes constatées mais la source
assure " qu'ils ont été déférés devant
la justice qui statuera, alors que d'autres affaires similaires font l'objet
d'enquête et de constitution de dossiers en collaboration avec les différents services de sécurité ".
Il faut savoir dans ce cas précis que "
les containers importés de l'étranger
et abandonnés au port seront ouverts
en présence d'un huissier de justice
après expiration du délai juridique
fixé à 2 mois et 21 jours et les marchandises seront saisies et vendues
aux enchères s'il s'avère qu'elles sont
propres à la consommation ou traitées juridiquement si elles sont prohibées ".
La même source indique que la plupart des containers abandonnés
concernent des produits alimentaires
et l'habillement.
Après vérification, il s'est avéré que
ces produits n'ont pas d'origine et ne
comportent pas les codes barres
nécessaires à leur identification.
Actuellement, les services de douane
lancent une campagne de nettoyage
de tout produit " suspect " entrant en
Algérie.
Dans ce cadre, la DG de la douane
est dans son droit d'ester en justice
tous les fraudeurs et de transmettre
leurs dossiers à la justice. La protection de l'économie reste le cheval de
bataille des services douaniers qui
livrent une campagne contre tous
genres de trafic. Les enquêtes se
poursuivent notamment sur les produits qui arrivent à leur date d'expiration que certains importateurs tentent
d'y introduire par le biais des frontières. Les services douaniers sont arrivés à mettre sur 70% des cas où les
marchandises présentaient des
défaillances.
Il s'agit notamment de produits alimentaires qui sont sur-facturés, d'absence de documents phytosanitaires,
de produits frais avariés.
Dans le même registre, certains multiplient les comptes en banque alors
que le législation en vigueur exige
que la domiciliation ne doit figurer
que dans une seule banque afin
d'identifier la traçabilité des transactions.
La guerre est ouverte contre ceux qui
louent les registres de commerces
pour de tierces personnes en abusant des crédits bancaires octroyés.
Mais cette année, les tâches de
contrôle et de vérification vont se
poursuivre dans toutes les enceintes
portuaires surtout après l'octroi des
licences d'importations.
Farid Larbaoui
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
Le retour en force de l'Iran et la position attentiste de l'OPEP
en sont les facteurs aggravants
Par Wassim Benrabah
e panier du pétrole brut de l'organisation des pays exportateurs du
pétrole (OPEP), constitué de
treize références, a atteint son niveau le
plus bas depuis 12 ans. Il a clôturé la
semaine à 25 dollars. L'impact de ce
repli a été ressenti fortement sur le marché mondial qui a fini la semaine sous le
plancher des 30 dollars. Le choc pétrolier n'est pas loin. Cela est d'autant plus
grave et prévisible que le retour en force
de l'Iran promet de précipiter encore plus
cette descente aux enfers alors que,
dans le même temps, l'OPEP continue
de trainer les pieds avant de réagir pour
redresser la barre, si tant est qu'il en est
encore temps. Bref, avec une chute de
plus de 30% en 2015 et plus de 15%
depuis le début de 2016, les experts ne
parlent plus de constat alarmant mais
L
d'un choc pétrolier irréversible qui s'annoncee à brève échéance. Le pétrole
plonge depuis plusieurs séances,
plombé par le retour officiel de l'Iran
depuis hier, après la levée des sanctions, le mini krach boursier qui a secoué
le secteur financier européen et chinois,
jeudi dernier, ainsi que la hausse de la
demande mondiale face à la monté du
gaz de schiste américain. Les Bourses
du Golfe n'en mènent pas plus large,
d'ailleurs. Toute tentative de redressement des prix est improbable face à l'afflux d'or noir iranien et les inquiétudes
sur les économies américaine et chinoise en repli depuis quelques semaines. Entre jeudi et vendredi, plusieurs
banques d'investissement, à l'instar de
Citigroupe, Wellfargo, Stanly Morgan et
Saxo banque, ont dépeint un tableau
noir du marché financier mondial affecté
par la chute du prix du baril et s'atten-
dent même à ce que ce dernier atteigne
10 dollars, prochainement. Ce qui provoquera la faillite de plusieurs institutions
financières et entreprises énergétiques.
La sonnette d'alarme a été déjà tirée par
le FMI, dans son dernier rapport où il a
appelé à trouver des solutions dans l'urgence pour amortir le choc pétrolier et
une crise financière sans précédent.
L'institution financière essaie ainsi de
convaincre les pays de l'Opep de réagir
et réviser leur décision de maintien du
quota de production du cartel. Cette
décision pourrait faire l'objet d'une révision, selon le président de l'Opep, qui a
annoncé, mardi, la tenue d'une réunion
d'urgence entre les membres de l'organisation pour trouver une solution à cette
baisse de prix. Conscients de l'impact de
la crise sur leur économie, certains pays,
comme la Russie, ont décidé de baisser
leur budget de 10% afin d'apporter un
certain équilibre aux dépenses. Même le
secteur de l'investissement pétrolier est
touché par cette décision. Contrairement
à la Russie, l'Algérie, dont toute l'économie en pâtit, gaz et pétrole constituant
96% des exportations, a décidé de maintenir " globalement " le plan quinquennal
de Sonatrach.
Le groupe consacre plus de 80 millions
de dollars au développement de son
activité sur le marché. La décision de
Sonatrach intervient au moment où les
experts appellent à la révision de la
finance publique et à la diversification de
l'économie afin d'amortir le choc pétrolier. L'Algérie risque donc d'être touchée
de plein fouet par ce choc inégalé dans
les annales, au moment où le gouvernement continue de se montrer rassurant,
sans même se rendre compte qu'on se
dirige tout droit dans le mur !
W.B.
Pays du Golfe
Les Bourses chutent
a perspective du retour de
l'Iran sur le marché du
pétrole plombe les Bourses
des monarchies pétrolières du
Golfe. Cette baisse, enregistrée au début de la semaine
boursière dans le Golfe, fait
suite aussi au recul des places
financières internationales vendredi. La levée des sanctions
internationales imposées à
Téhéran, à la suite de l'entrée
en vigueur samedi de l'accord
nucléaire avec les grandes
puissances, va permettre le
retour de la République islamique sur le marché pétrolier,
déjà saturé par une abondance
L
de l'offre.
Le prix du pétrole, qui contribue à plus de 80 % aux revenus des pays arabes du Golfe,
a reculé de 20 % sous la barre
des 30 dollars depuis le début
de l'année après une baisse de
65 % ces deux dernières
années.
Les sept places du Golfe ont
connu un petit vent de panique
avec des mouvements de
vente qui ont provoqué une
plongée des indices.
La Bourse saoudienne, la plus
importante des pays arabes, a
chuté de 6,5 % après avoir
ouvert à - 5,5 %. L'indice
Par Ammar Zitouni
idèle à son esprit démoniaque,
l'ex-président de France Nicolas
Sarkozy continue à s'assigner la
tâche de circonscrire le problème du
Sahara occidental et d'apporter de l'eau
au moulin de son ami, le roi Mohamed
VI. Il n'y a pas de secret absolu dans les
relations entre les deux hommes quant
au maintien de l'ordre colonial au
Sahara et poursuivre à prétexter que ce
conflit est le fait et l'œuvre de l'Algérie.
En réalité, et cela est la suite d'une
répartition des tâches de défense et
maintien de la colonisation dans ce territoire, ce président a toujours, au nom
de la droite française et des liens avec
Israël, pris la tête du cortège impérialiste pour jouer au plan international le
courtier du Makhzen au détriment de la
cause sahraouie. Tout cela va dans le
sens d'une stratégie bien orchestrée
visant à changer la nature du problème
d'autodétermination et sa transformation : de problème de décolonisation, on
tient à en faire un cadre parmi d'autres
dans le cadre d'un remodelage de la
région visant particulièrement l'Algérie
et intégrer cette carte dans le jeu des
foyers de tension. Sarkozy, c'est la
pathologie du terrorisme psychologique. Il est malade de son esprit colonial. Sourd aux cris de la paix dans le
monde. Aveugle et hypocrite lorsqu'il
évoque l'Algérie. Ductile à ce sujet, animateur-vedette au Qatar d'une confé-
F
Tadawul All-Shares a perdu
plus de 300 points quelques
minutes après l'ouverture du
marché, sous la barre de 5 500
points, tous les secteurs passant au rouge.
Les valeurs pétrochimiques ont
dégringolé de 8 % et les bancaires de 5,3 %.
Depuis début 2016, cette place
a cédé 21,1 %, plus que toutes
ses pertes de 2015. Les places
de Dubaï et du Qatar ont cédé
jusqu'à 6 % chacune, avant de
remonter légèrement.
Le Dubai Financial Market était
en baisse de 5 % à la mi-journée, sous la barre des 2 700
points. Les valeurs vedettes
Emaar, géant de l'immobilier
de Dubaï, et Arabtec, leader du
BTP, cédaient respectivement
5,3 % et 7 %. Depuis le début
de l'année, Dubaï a reculé de
15 % et le Qatar de 17 %. Le
Qatar Exchange, deuxième
marché du Golfe après celui de
l'Arabie saoudite, a connu de
fortes fluctuations à l'ouverture
dimanche. Il était à - 5,6 % à la
mi-journée, sous les 8 700
points. L'Abu Dhabi Securities
Exchange a cédé 4,3 %, mais
est resté au-dessus de la barre
des 3 700 points, tous les secteurs étant dans le rouge. Le
Eclairage
Pathologie du terrorisme
psychologique
développement économique et le développement durable de nos populations
et, surtout, des jeunesses de nos deux
pays ". Détermination qui n'a pas plu à
son prédécesseur à l'Elysée, particulièrement en cette pré-campagne pour la
présidentielle de 2017. En effet, les indices de sondage rapportent que plus de
80 % de Français sont contre la candidature du président des " Républicains
". Beaucoup de choses ont été déjà
dites sur le comportement de Sarkozy à
l'égard de l'Algérie, il est vrai que celuici à l'esprit colonial de ses ainés, les
nostalgiques de " l'Algérie française ",
n'en est pas à son premier essai. En
juillet 2015, et à partir de Tunis, autre
capitale arabe, il avait déclaré aux
Tunisiens qu'" ils n'avaient pas choisi
leur emplacement géographique entre
l'Algérie, qui a souffert de l'intégrisme
dans les années 90, et la Libye, actuellement en proie au chaos ". L'ex-président, lorsqu'il parle de chaos en Libye,
oublie vite qu'il en est le premier responsable
et
commanditaire.
Maintenant, l'opinion publique nationale
tient à ce que ministre des Affaires
rence intitulée : " Le monde d'aujourd'hui : débat avec Nicolas Sarkozy
", l'ami d'Israël et de Bernard Henri
Levy, le commanditaire de l'assassinat
du président Maâmmar Guedhafi et la
dislocation du peuple libyen, s'est permis une énième fois de vomir sa haine
contre l'Algérie. Un pays qu'il supporte
mal dans son cœur et qu'il tient à chaque fois à dramatiser et à diaboliser. "
Je ne dirais rien sur l'Algérie que j'aime
beaucoup. Dès qu'on dit un mot, ça
devient une polémique et, pourtant, ce
pays, si riche de ses potentialités et
d'une population extraordinaire, la
question de son développement et de
sa modernisation est posée ", a-t-il claironné. Vicieux et rusé comme il l'est,
visant l'Algérie, il pointe en parallèle
une flèche indirecte en direction de
François Hollande après le message
qu'il a adressé, il y a quelques jours, à
Bouteftika, dans lequel il a renouvelé sa
détermination à coopérer pour assurer
un développement durable, soulignant
particulièrement : " La France continuera, avec l'aide de l'Algérie, de mener
tous les combats pour la sécurité, le
4
Kuwait Stock Exchange a
reculé de 3,2 % sous les 5 000
points, son niveau le plus bas
depuis 2004. Le petit marché
d'Oman a perdu 1,5 % et celui
de Bahreïn 0,3 %. Depuis le
début de l'année, les sept marchés du Golfe ont perdu plus
de 150 milliards de dollars de
leur capitalisation totale qui est
estimée actuellement à 800
milliards de dollars. Tous les
marchés du Golfe ont fini l'année 2015 sur de fortes baisses, emmenés par la Bourse
saoudienne, sur fond de
dégringolade du prix du
pétrole.
étrangères,
Ramtane
Lamamra,
change de qualificatif. Pour rappel, il
avait jugé les déclarations de Sarkozy à
Tunis de " malvenues ". Non, à présent,
il faut un ton dur pour remettre ce pantin à sa place. Décidément, la paire
Mohamed VI-Sarkozy a bien des choses à cacher. Mais l'ex-président français, conscient ou inconscient, vient
d'en donner l'explication : " La fermeture des frontières entre le Maroc et
l'Algérie, en dépit d'un besoin énorme
d'un marché commun entre les deux
pays et la Tunisie, dans une première
phase, est l'une des conséquences
directes du conflit autour du Sahara ".
La manière subreptice avec laquelle il
voit les relations entre Alger et Rabat
illustre bien la politique de la droite française à l'égard de l'Algérie, qu'elle tient
à impliquer dans le conflit saharien.
Pour preuve, son aveu de Doha: " La
France a toujours soutenu la marocanité du Sahara ". Les déclarations de ce
dernier sur l'Algérie et le Sahara sont
dangereuses. Elles méritent d'être
dénoncées, car elles montrent le long
parcours de cet ennemi des Arabes qui
a toujours cherché les motifs de l'infamie pour dresser une image grossière
diabolisant notre pays au profit du
Maroc. Prise globalement, l'aventure de
Sarkozy fait de lui le légitime et plus
fécond colonialiste de la France
contemporaine.
A.Z.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Le choc pétrolier se précise
Ceux qui continuent de se montrer optimistes, en rappelant que l'Algérie aurait connu une situation bien pire durant les années 80 et 90, ne se souviennent pas
qu'un pétrole à 9 dollars de l'époque n'en équivaut même pas à un baril à 50 d'aujourd'hui, depuis que la monnaie nationale n'est plus que l'ombre d'elle-même.
A cela il faut ajouter les menaces terroristes qui pèsent aux frontières, les tensions sociales qui vont crescendo, les " printemps arabes " jamais bien loin de
nos portes, l'incapacité du gouvernement à être visionnaire, les incertitudes politiques… ce qui en fait un cocktail particulièrement explosif pour le pays.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat Min
Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Camping
Paradis
22:45 : New York Unité
Spéciale
23:30 : New York Unité
Spéciale
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au pro-
gramme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck à
la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Castle
21:35 : Castle
22:20 : Castle
23:05 : Alcaline le mag
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de Babel
12:25 : La nouvelle
édition
Lundi 18 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Camping Paradis
Une célèbre troupe de danseuses débarque au camping
avec, à sa tête, l'intraitable et légendaire chorégraphe
Anna Lavezzi, qui n'est autre que la sœur cadette d'André.
Alors que Tom s'occupe de l'installation des artistes en
suivant les instructions presque militaires d'Anna, il
rencontre une jeune fille qui se dit fan inconditionnelle de
la compagnie et qui rêve de l'intégrer. Mais derrière son
envie de danser, se cache un lourd secret.
Sur France 2 - 22h35
Castle
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :L'amour est dans
le pré
22:45 :L'amour est dans
le pré : que sont-ils devenus ?
21
Depuis une semaine, Castle est en proie à un
cauchemar récurrent en lien avec sa disparition.
Kate lui suggère d'aller consulter un psychiatre ;
ce qu'il finit par faire à contrecœur. Mais la
première séance se révèle particulièrement
fructueuse et incite l'équipe à reprendre les
recherches sous l’impulsion de Castle qui semble
obsédé par les souvenirs qui refont surface. La
situation inquiète Beckett.
Sur M6 - 20h55
L'amour est dans le pré
Karine Le Marchand continue ce soir de présenter
quatorze nouveaux agriculteurs célibataires. De la
Bretagne à l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, de la
Provence-Alpes-Côte-d'Azur à la Normandie, en passant
par la Bourgogne-Franche-Comté ou encore le
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l'animatrice a
sillonné la France pour découvrir onze hommes et trois
femmes dans leur environnement rural. A cette occasion,
ces derniers dévoilent leur personnalité et se confient sans
fard sur leurs attentes amoureuses. Après la diffusion de
ces portraits, les téléspectateurs et téléspectatrices séduits
ont la possibilité de leur écrire. Les agriculteurs choisiront
ensuite parmi les courriers reçus les personnes qu'ils
souhaitent rencontrer.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Lundi 18 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Attaque terroriste de Ouagadougou
M I E U X V A U T E N R I R E…
29 morts et une trentaine de blessés
Le carnage, revendiqué
par l'AQMI, en train
d'imiter l'EI dans ses
agissements criminels, a
ciblé en premier lieu les
Occidentaux, très
nombreux à fréquenter
ces lieux hautement
symboliques.
Par Kamel Zaïdi
e bilan définitif des attaques
terroristes
de
Ouagadougou à fini par
dépasser les premières estimations, pourtant pessimistes. En
effet, pas moins de 29 personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans l'attaque terroriste contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou fréquentés par les étrangers. Tel est
L
le bilan (définitif ?) annoncé par
le ministre de la Sécurité intérieure. En outre les corps de trois
terroristes ont été identifiés, tous
des hommes, selon le ministre
Simon Compaoré, qui a précisé
que les assaillants étaient "très
jeunes" d'après les témoignages
recueillis. Par ailleurs, aucun ressortissant algérien ne figure pour
le moment parmi les victimes
des attaques terroristes perpétrées vendredi et samedi à
Ouagadougou, a indiqué le
ministère des Affaires étrangères
dans un communiqué. "Suite aux
attaques terroristes qui ont ciblé
plusieurs endroits des la capitale
Burkinabé, Ouagadougou, le
ministère des Affaires étrangères
informe qu'aucun ressortissant
algérien ne figure pour le
moment parmi les victimes", a
précisé la même source. Le
Centre de veille et de gestion
des crises "est en contact permanent
avec
l'ambassade
d'Algérie à Ouagadougou pour
suivre de près l'évolution de la
situation sur place", a ajouté le
communiqué. Dans un autre
communiqué,
l'Algérie
a
condamné avec "la plus grande
vigueur" ces attaques terroristes,
en exprimant sa solidarité avec
les familles des victimes, ainsi
qu'avec le gouvernement et le
peuple burkinabés.
Ces
attentats ont fait au moins 23
morts de 18 nationalités, selon
un bilan des autorités burkinabées. Condamnant "avec la plus
grande vigueur les attaques terroristes qui ont ciblé hier et
aujourd'hui certains lieux dans la
capitale
burkinabé,
Ouagadougou", l'Algérie a réitéré "sa conviction que le terrorisme représente une menace
globale et réelle pour la paix et
la sécurité internationales et que
seule une mobilisation collective
de la communauté internationale
et une fédération de l'ensemble
de ses efforts est à même de lui
faire face". Dans un communiqué du ministère des Affaires
étrangères, l'Algérie a exprimé
"sa solidarité avec les familles
des victimes, ainsi qu'avec le
gouvernement et le peuple burkinabés".
K.Z.
Deux ressortissants
autrichiens enlevés
eux ressortissants autrichiens ont été enlevés ce
vendredi dans la région de
Baraboulé dans le nord du
Burkina Faso, a annoncé le
ministère burkinabè de la
Sécurité intérieure. "Les deux
Autrichiens, un couple - dont
on ignore s'ils étaient résidents
au Burkina ou touristes de passage - ont été enlevés à
Baraboulé, dans la région du
Sahel", située dans le nord du
Burkina, affirme la source.
"Nous essayons de confirmer
D
cette information", a seulement
déclaré Thomas Schnll, porteparole du ministère autrichien
des Affaires étrangères, cité par
l'AFP. Cependant, aucune information n'a filtrée sur un possible lien avec l'attentat terroriste
perpétré samedi soir à
Ougadougou, ont rapporté des
médias. L'attaque menée de
vendredi soir à samedi matin
par un groupe armé contre un
hôtel et un restaurant de
Ouagadougou a fait au moins
23 morts.
K.Z.
L'attaquant à chaque occasion
L'Algérie empêche Sarkozy de dormir
Par Amirouche El Hadi
ssurément, l'ancien président français Nicolas Sarkozy ne porte pas
l'Algérie dans son cœur. Aussi, ne rate-t-il
aucune occasion de déverser son fiel sur
notre pays. Après sa sortie tunisienne
controversée, il a remis une couche lors
de sa conférence- royalement rétribuéedonnée à Abou Dhabi. Le thème choisi
devait traiter des conflits en cours au
Moyen-Orient, avec tout ce qu'ils comportent comme défis tant pour les nations
impliquées que pour la communauté internationale. Sarkozy ne s'en est pourtant
pas tenu à cette seule problématique.
Outre le fait qu'il a souligné, contre la position de l'ONU, la marocanité du Sahara
Occidental, il n'a pas manqué, comme lors
de sa visite à Tunis, de taper sur l'Algérie,
présentée comme un Etat " trublion ".
A
É ditorial
tes les confrontations au Moyen-Orient. Il
s'est étalé sur toutes les questions qui font
du Moyen-Orient une poudrière menaçant
d'embraser le monde, sans citer une seule
fois la question palestinienne. Il a, donc,
mis en avant tous les arguments qui plaident pour des interventions internationales
ou régionales, à même d'empêcher la
déflagration redoutée, mais n'a pas pipé
mot sur le conflit palestino-israélien.
Son mutisme sur ce conflit sous-entend
qu'il considère que ce n' n'est pas un dossier urgent pour la communauté internationale. Entendre par-là, qu'il ne trouve rien
de condamnable dans l'occupation de la
Palestine par Israël et des exactions qui
ont lieu dans les territoires occupés.
L'auditoire auquel il a délivré ses " vérités
" et ses solutions sur les conflits de la
région ne s'est apparemment pas offusqué
qu'il évacue ce conflit de sa communica-
Sarkophage reproche à notre pays de fermer ses frontières avec le Maroc et, donc,
" de jouer contre l'intégration régionale au
Maghreb ". Ceci le conduira également à
regretter l'avortement de son initiative de
l'Union pour la Méditerranée, fumeux projet dont il a été le concepteur. Aigri par son
échec, il a accablé l'Algérie de tous les
torts. Et de tous les maux de la région.
Cela n'est, cependant, pas surprenant de
la part de cet ancien chef d'Etat, lequel,
sur sa lancée, n'a pas omis d'encenser le
Maroc et son monarque. Sachant de quel
côté vont les sympathies maghrébines de
l'ancien chef d'État français, il ne fallait pas
s'attendre à autre chose de sa part. Mais
ce qui nous parait révoltant dans sa conférence, consacrée pourtant aux conflits en
cours au Moyen-Orient, c'est qu'il n'a pas
fait allusionnau problème palestinien.
Pourtant, cette cause est au centre de tou-
tion, largement rétribuée par la partie invitante. Il ne s'est pas trouvé un seul intervenant- on pense que les invités étaient
triés sur le volet- pour rappeler au conférencier qu'il a une part de responsabilité
dans ce qu'endurent le Moyen-Orient et le
Maghreb. C'est, en effet, ce pyromane,
d'origine juive, qui se prépare à retourner
aux affaires de la France, qui est à l'origine
de l'éclatement de la Libye. De là à se présenter en pompier pour éteindre les incendies dont il est à l'origine, il n'y a qu'un pas
que Sarkozy a franchi allègrement, et
toute honte bue. C'est que cet Hongrois,
qui se veut plus gaulois que les Gaulois de
souche, est d'un cynisme inqualifiable.
Heureusement, il y a cette justice immanente qui fait que plus de 60% de
Français ne veulent pas de son retour à
l'Elysée.
A.E.H.
été saigné à blanc par deux de ses plus importants
cadres, Amar Ghoul et Abdelmadjid Menasra, qui, en
démissionnant, ont traîné sur leur sillage militants amis et
e MSP est-il réellement en crise, comme tenopportunistes attirés par les promesses des uns et des
tent de le faire accroire certains, allant même
autres. Dès lors, j'imagine mal le pouvoir se démener pour
jusqu'à tenter d'accréditer la thèse qu'il ferait
tenter de déstabiliser un " parti " qui ne peut en aucune
l'objet d'un mouvement de redressement fomenté
manière peser sur le cours des évènements. Que reste-tpar certaines officines du pouvoir ? Rien n'est plus
faux ni plus éloigné de la réalité. Ce serait, en effet, faire montre de grande can- il au MSP aujourd'hui pour survivre à son " printemps " ? Rien. Absolument rien.
deur politique que de croire qu'un parti comme le MSP, qui n'est plus que l'ombre Son opposition de pacotille ne devrait tromper personne. Pas ceux qui suivent de
de lui-même, même s'il continue d'être la " locomotive " d'une poussive coalition de près les affaires politiques du pays, en tout cas. Comme je le prévoyais, et l'écripartis d'opposition qui ne doit sa survie qu'à la présence en son sein de Djaballah vais depuis quelques années déjà, il était évident que ce parti allait finir par s'eset de Benflis. Comme je l'ai maintes fois affirmé dans ces mêmes colonnes, mais souffler avec des discours creux qui ne lui rapportent rien. Il était condamné à subir
cet irrésistible appel de sa première nature, celle de l'enaussi dans le journal où je scribouillais avant, le
trisme, car l'opportunisme y est déjà. Le premier pas vers
MSP est un parti qui a toujours vécu (et surtout
" Mokri, sans moquerie aucune, ne peut assurer ce retournement est venu à travers la démission de l'anprospéré, avec tout ce que cela sous-entend…) à
un retour aux sources décent, ayant toujours été cien ministre et actuel vice-président du parti, Djaâboub.
l'ombre du pouvoir. Son islamisme, très spécial,
se base sur l'entrisme et l'opportunisme. S'il avait
" l'enfant terrible " de ce parti. La voie est toute Mokri, sans moquerie aucune, ne peut assurer un retour
aux sources décent, ayant toujours été " l'enfant terrible "
brusquement changé de fusil d'épaule au lendetracée pour un retour en force de cet autre
du parti. La voie est toute tracée pour un retour en force de
main des émeutes de l'huile et du sucre.
ministre qui ne s'est jamais avoué vaincu,
cet autre ministre qui ne s'est jamais avoué vaincu,
Naïvement, il avait pensé qu'un vent de révolte
Bouguerra Soltani ".
Bouguerra Soltani. A ce rythme, je ne donne pas cher de
inextinguible allait souffler sur l'Algérie, et que les
la peau de l'alliance que traîne ce parti. Ses ténors auront
islamistes allaient prendre le pouvoir, comme
(notamment) en Tunisie et en Egypte. Or, non seulement l'Algérie est supposée à se positionner et afficher leurs propres ambitions politiques à mesure que les proêtre vaccinée contre la " fièvre islamiste " après sa " grippe fissiée " et ses terribles chaines échéances électorales continueront de se rapprocher. Reste juste à
années de larmes et de sang, mais, en plus, même si le peuple (maso ?) était tenté conclure, pour dire que le retour au bercail de " l'enfant prodige " risque d'être très
par une autre aventure du genre, il aurait forcément choisi des islamistes plus cré- mal pris par des ascendants furieux d'avoir été lâchés au moment où ils avaient le
dibles, n'ayant jamais retourné leur gandoura, comme Ali Benhadj, ou Saâd plus besoin de lui, et une fratrie sans repaire précis ni la moindre perspective pour
A.O.
Abdellah Djaballah. Ce n'est pas tout. Il ne faut pas oublier non plus que le MSP a une nouvelle alliance…
L
Le gaz tueur
a encore frappé
- " Bettache Abdelhakim, président de
l'Assemblée populaire communale d'AlgerCentre, invite l'ensemble des musiciens, et ce
dans le cadre du respect des lois de la
République, que des autorisations leur seront
délivrées sur demande afin de pouvoir exercer
leur métier d'artiste dans les rues d'Alger ".
J'ai trouvé ce texte sur la page Facebook de
l'édile de la capitale.
- C'est bien, non ? ça met enfin un terme à la
fausse polémique.
- Je ne le pense pas, non.
- Explique.
- Comment est-ce qu'un artiste a-t-il besoin
d'une autorisation pour se produire dans la
rue, amuser les foules, les aider à sourire, à
décompresser ?
- Dans un pays où les libertés publiques et
individuelles n'existent que sur papier, c'est
normal.
- Et comment est-ce que Bettache saura distinguer les vrais artistes des faux. Car, je suppose
qu'il y en aura aussi qui vont s'engouffrer
dans la brèche et nous casser les oreilles. Dans
la demeure paternelle, y a une vieille guitare
abandonnée par mon grand frère. Je passe la
chercher et me faire délivrer une autorisation
d'emm… les foules. On sait jamais. Ça peut
servir, vu la précarité qui caractérise le métier
que je fais.
- Victor Jara est mort.
- Je ne vois pas le rapport.
- Tant mieux. Khelli el bir beghetahe.
- Ayhouh !
M.A.
le ?
ur, coup de gueu
Coup de cœ
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Tempête
dans un verre d'eau
2
as moins de 4 personnes sont mortes
asphyxiées en inhalant du monoxyde de
carbone, émanant de chauffages et de chauffebains, à Oran et Oum El Bouaghi durant,
durant les dernières 24 heures, a indiqué la
Direction générale de la Protection civile. Entre
le 15 et 16 janvier en cours, 3 personnes ont été
tuées par inhalation de monoxyde de carbone à
la cité " Grand' Terre ", située dans la commune
d'Oran, a précisé la même source dans un bilan.
La quatrième victime est morte, quant à elle, à la
Cité 17 Juin, dans la commune de " Bir
Chouhada ", dans la wilaya d'Oum El Bouaghi.
Par ailleurs, l'intervention des secours de la
Protection civile a permis de prodiguer des soins
de première urgence à 10 autres personnes
asphyxiées par monoxyde de carbone, suite à
l'utilisation d'appareils de chauffage, dans la
wilaya d'Alger, a ajouté le communiqué.
" La constitutionnalisation du Conseil
supérieur de la jeunesse (CSJ)
constitue un acquis important ",
El Hadi Ould Ali, ministre
de la Jeunesse et des Sports.
Même si je fais partie des
journalistes qui suivaient de très
près le dossier du CSJ, je ne
pensais quand même pas que ce
machin existait encore. C'est dire
que ses membres, sans doute triés
sur le volet, confirment l'adage
selon lequel " pour vivre heureux,
vivons cachés ".
P
" La prise en compte de nombreuses
propositions émanant de la classe
politique, dans le projet de révision
constitutionnelle dénote la volonté
du président de la République,
Abdelaziz Bouteflika, d'élaborer
une Constitution consensuelle ",
Belkacem Sahli,
Secrétaire général de l'ANR.
A ceci près qu'il est matériellement
et humainement parlant impossible
de satisfaire tout le monde.
L'ONDA " tacle " les chaînes privées
es chaînes de télévision privées ont
été sommées de " payer leurs redevances " sur les œuvres artistiques
audiovisuelles exploitées par l'Office
national des droits d'auteurs et droits
voisins (ONDA) a déclaré son directeur
général, Sami Bencheikh Hussein. Faute
de quoi l'Organisation mondiale de la
propriété intellectuelle (OMPI) sera saisie du dossier. Le conférencier s'est indigné lors d'une conférence de presse de
" l'exploitation abusive " par ces chaînes, depuis leur création il y a plusieurs
années, d'œuvres artistiques, notam-
L
Par Ali Oussi
Lundi 18 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
ment musicales et cinématographiques,
citant l'exemple des chansons d'artistes
disparus comme Dahmane El Harrachi,
Chab Hasni et Hadj M'hamed El Anqa,
ainsi que des sketchs et des pièces théâtrales. Estimant à 50 milliards de centimes les pertes de l'Office dues à cette
exploitation illicite, le directeur général
de l'ONDA a précisé que son institution
envoyait chaque semaine à ces chaînes
des correspondances concernant les
œuvres exploitées mais, a-t-il dit, ces
dernières ne " reconnaissent ni l'Office
ni les droits d'auteurs ".
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
Un pêcheur est porté
disparu samedi à Oued
Lamarag à El Bettah dans la
wilaya d'El Tarf, a-t-on appris
auprès de la protection civile
(PC). Le disparu (B.
Abdelkrim), âgé de 32 ans et
originaire de la commune de Zerizer, était à bord de son
embarcation artisanale lorsqu'il a été emporté par les eaux de
l'oued, a ajouté la même source, soulignant que les recherches
ont été aussitôt entamées par les éléments de la protection
civile pour retrouver le corps du pêcheur disparu. La wilaya
d'El Tarf connaît depuis vendredi soir un temps pluvieux et
sombre, accompagné de vents violents.
EL-TARF
UN PÊCHEUR
PORTÉ DISPARU
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
OOREDOO ET LE CRA LANCENT
LA PREMIÈRE CLINIQUE
MOBILE À TAM
Ooredoo et le
Croissant Rouge
Algérien ont procédé
au lancement officiel
d'une clinique
mobile dédiée
à la population
de la wilaya de
Tamanrasset.
L
Joseph Ged, a déclaré : "
Nous sommes extrêmement fiers de contribuer à
travers ces cliniques mobiles à assurer des services
de soins gratuits à la population de cette vaste et
belle région du Sud algérien. Nous tenons nos
engagements en lançant
Inchallah prochainement,
en partenariat avec le CRA,
les deux autres cliniques
mobiles dans les wilayas
d'Adrar et Illizi. Ooredoo
demeure
une
société
citoyenne
pleinement
engagée aux côtés des
Algériens. "
De son côté, la Présidente
du
Croissant
Rouge
Algérien,
Mme
Saïda
Benhabyles, a ajouté: "
Nous sommes très heureux
de voir notre projet se
concrétiser dans la Wilaya
de Tamanrasset. Nous ne
saurons jamais assez
remercier Ooredoo pour
tout ce qu'il apporte tant au
CRA qu'aux populations
des régions enclavées, et
sans qui ce projet ne se
serait jamais matérialisé
sur le terrain. Nous espérons que cette clinique
mobile puisse assurer une
meilleure santé possible
pour la population de la
wilaya de Tamanrasset."
Il y a lieu de noter que le
Croissant Rouge Algérien,
en coordination avec les
autorités locales, assurera
la prise en charge médicale
et se chargera de la gestion, de la programmation
et de la maintenance de
cette clinique pour accomplir sa mission au niveau de
la wilaya dans les meilleures conditions. Le programme de cliniques médicales mobiles, lancé par le
Groupe Ooredoo en partenariat avec la Fondation
Leo Messi en 2013, projette
d'assurer une prise en
charge médicale à deux
millions d'enfants à l'horizon 2016, à travers son
élargissement dans les
marchés de Ooredoo au
Moyen-Orient, en Afrique
du Nord et en Asie du SudEst. Pour rappel, le partenariat entre le CRA et
Ooredoo, lancé en 2008, se
concrétise chaque année à
travers plusieurs projets de
solidarité nationale en
faveur des couches vulnérables de la société.
Ainsi, les deux parties ont
signé en mai 2014, une
convention-cadre portant
sur la mise en place d'un
programme d'actions communes dans le domaine
humanitaire et social. A la
faveur de ce partenariat
stratégique, Ooredoo est
devenu
le
Partenaire
Officiel du CRA. A travers
ces actions, Ooredoo
confirme son statut d'entreprise citoyenne par excellence, amplement engagée
au sein de société, dans le
cadre d'initiatives sociales
et humanitaires visant à
améliorer et à enrichir le
quotidien des Algériens.
CRÉDIT À LA CONSOMMATION
LES BANQUES NE SONT PAS PRÊTES
Page 5
8ÈME ANNÉE - N° 2094 - LUNDI 18 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
EN ATTENDANT LE LANCEMENT PROCHAIN
DANS LES WILAYAS D'ADRAR ET ILLIZI
a cérémonie officielle de lancement
de la clinique médicale mobile s'est déroulée
ce samedi 16 janvier 2016
au niveau de la Maison de
la Culture de la Wilaya de
Tamanrasset et ce, en présence
du
Wali
de
Tamanrasset, M. Belkacem
Silmi, de la Présidente du
Croissant Rouge Algérien,
Mme Saïda Benhabyles,
des cadres et des bénévoles de CRA de la wilaya de
Tamanrasset, des représentants de la société civile
locale ainsi que des cadres
de Ooredoo. Dotée des
équipements nécessaires,
cette clinique médicale
mobile, qui sillonnera les
différentes localités de la
wilaya, contribuera à une
meilleure prise en charge
des problèmes de santé de
la population. Elle assurera
également le service d'apprentissage des premiers
soins dans la région, et
mettra à disposition les
informations relatives à la
santé des enfants. A cette
occasion, le Directeur
Général de Ooredoo, M.
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
ADE Tizi Ouzou
Les travailleurs
menacent d'entrer
en grève ce mardi
Par Roza Drik
Le préavis de grève expire aujourd'hui lundi
conformément à la loi.
Des travailleurs de l'Algérienne des eaux
(ADE), affiliés à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA, unité de Tizi-Ouzou,
menacent d'entrer dans un mouvement de
grève, ce mardi, pour faire aboutir leurs revendications socioprofessionnelles. Cette action a
été décidée le 7 janvier dernier, suite à une
réunion ayant regroupé les travailleurs protestataires de la section syndicale de l'unité de
Tizi-Ouzou de l'ADE, affiliée à l'Union générale
des travailleurs algériens (UGTA) et dont le
préavis prendra fin ce lundi.
En effet, une plate forme de revendications a
été transmise à la direction administrative le 03
janvier dernier, dans laquelle est soulevée au
moins dix points: Ils réclament notamment, les
décisions de promotion et les mises à niveau
dans les délais réglementaires conformément
au travail des commissions, la régularisation
des doléances soumises par l'ensemble des
travailleurs, ainsi que la régularisation des travailleurs qui occupent des postes de responsabilités sans décision, et ce avec effet rétroactif.
Ils exigent aussi de la direction l'établissement de l'organigramme des centres et la définition des tâches de chaque travailleur ainsi
que les prérogatives des responsables des
structures et établissement des fiches de
poste, la dotation des structures en documents
réglementaires et affichage du règlement intérieur ainsi que de la convention collective en
vigueur. Autres points mis en avant, celui relatif
à l'étude des cumuls des congés, où les travailleurs exigent de traiter et d'assainir toutes les
situations. La prise en charge des travailleurs
victimes d'accidents de travail, du respect de
toutes les décisions prises par les différentes
commissions, ainsi que de l'accessibilité de la
formation pour tout le personnel équitablement
et en toute transparence. La section syndicale,
qui relève tous les manques au sein de l'institution, et elle réclame "la diffusion et la vulgarisation de l'information au sein de l'entreprise,
tout en informant la section syndicale par écrit
de la gestion des conflits, afin d'éviter les abus
et les sanctions arbitraires". "La prise en
charge et la gestion de l'évolution des carrières
des travailleurs, et assurer la protection des
dossiers des travailleurs au sein de la structure
ressources humaine", la réhabilitation des travailleurs sanctionnés arbitrairement ou licenciés par abus.
R.D.
Mieux vaut en rire
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
NUCLÉAIRE IRANIEN
L'ACCORD EST ENTRÉ
EN VIGUEUR
Page 12
8ÈME ANNÉE - N° 2094 - LUNDI 18 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
ADE TIZI OUZOU
MSP
LES TRAVAILLEURS
MENACENT D'ENTRER
EN GRÈVE CE MARDI
PAR-DELÀ LA DÉMISSION
DE DJAÂBOUB
Page 24
Page 3
LE RETOUR EN FORCE DE L'IRAN ET LA POSITION ATTENTISTE
DE L'OPEP EN SONT LES FACTEURS AGGRAVANTS
LE CHOC PÉTROLIER SE PRÉCISE
Ceux qui continuent de se montrer optimistes, en rappelant que
l'Algérie aurait connu une situation bien pire durant les années
80 et 90, ne se souviennent pas qu'un pétrole à 9 dollars de
l'époque n'en équivaut même pas à un baril à 50
d'aujourd'hui, depuis que la monnaie nationale n'est plus
que l'ombre d'elle-même. A cela il faut ajouter les
menaces terroristes qui pèsent aux frontières, les
tensions sociales qui vont crescendo, les "
printemps arabes " jamais bien loin de nos
portes, l'incapacité du gouvernement à être
visionnaire, les incertitudes politiques… ce
qui en fait un cocktail particulièrement
explosif pour le pays.
Lire en page 4
Lutte contre le grand banditisme et le terrorisme
SAISIE D'UN PISTOLET MITRAILLEUR
n pistolet mitrailleur de type kalachnikov et une quantité de munitions
ont été saisis hier près de Debdeb par un
détachement de l'ANP relevant du secteur
opérationnel d'In Amenas, indique un
communiqué du ministère de la Défense
nationale. "Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la
criminalité organisée, un détachement
relevant du secteur opérationnel d'In
Amenas (4e Région militaire) a récupéré,
ce 17 janvier à 10h20, suite à une
patrouille de reconnaissance près de
Debdeb, un pistolet mitrailleur de type
kalachnikov et une quantité de munitions
129 balles", relève le communiqué.
U
"Aussi, un autre détachement relevant du
secteur opérationnel de Djanet a intercepté 19 personnes et saisi 3 véhicules
tout-terrain et une somme d'argent s'élevant à 760.000 dinars algériens". Par ailleurs, "un détachement relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset (6e
Région militaire) a arrêté la veille samedi
3 contrebandiers et 8 immigrants clandestins et saisi un véhicule tout-terrain et
3 détecteur de métaux". "Au niveau de la
2e Région militaire, "des éléments de la
Gendarmerie nationale ont appréhendé, à
Mascara, un narcotrafiquant et saisi 73 kg
de kif traité et un véhicule utilitaire",
ajoute la même source.
www.tribunelecteurs.com
PAYS DU GOLFE
LES BOURSES
CHUTENT
Page 4
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
1 951 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content