close

Enter

Log in using OpenID

Des vacances en plein air

embedDownload
Fév. 2016
Notre Ville
Des vacances
en plein air !
Le magazine de votre quotidien
www.ville-avion.fr
édito
« En 2016, nous allons exagérer ! »
>
>
Les vacances de Février viennent de
se terminer et les prochaines vacances
de printemps s’annoncent déjà. Ces
moments de repos, chacun en a besoin, adultes
comme enfants, pour se retrouver en famille et
sortir de la routine quotidienne. Malheureusement
l’argent restant le nerf de la guerre, ils sont nombreux
ceux qui ne peuvent profiter de ces loisirs et de ces
moments d’évasion.
C’est pour cela que nous sommes mobilisés toute l’année
pour les enfants et les jeunes, lors de l’été bien sûr, mais
aussi au moment des « petites » vacances. Centres de
loisirs, séjours à la neige à BELLEVAUX et en Pologne,
stages sportifs gratuits connaissent un succès qui ne se
dément pas, preuve s’il en est, qu’il y a là un véritable
besoin.
Nous sommes bien conscients que nous ne pouvons
répondre aux nombreux projets que nous aimerions voir
se réaliser faute de moyens suffisants.
Il reste néanmoins qu’AVION est souvent citée en exemple
dans d’autres villes plus « riches » que nous.
Cela nous donne envie d’améliorer encore et toujours
ce que nous proposons aux enfants et aux jeunes. Nous
sommes bien conscients que nous travaillons au présent
à bâtir un avenir meilleur.
Je vous donne d’ores et déjà rendez-vous pour le forum
qui se tiendra le samedi 21 mai au matin salle Mouloudji.
Jean Marc TELLIER
Maire d’AVION
Vice-Président du Conseil Départemental
2
Vœux de la Municipalité :
Flashez
et retrouvez toute l’actu’
de votre ville
Comme chaque année
je tiens à vous remercier
chaleureusement pour
votre présence à cette cérémonie des vœux, le signe de toute
l’attention que vous portez à la vie
municipale, au-delà du moment
de convivialité qui nous réunit. Au
moment où certains politiques
veulent transformer les communes comme les départements
en simples entités administratives,
cette vitalité est réconfortante. «
Près de chez vous, proche de tous
» c’est le message pour 2016 que
vous avez choisi M. le Président
du Conseil Départemental. Je
tiens à vous remercier M. Dagbert
chaleureusement pour votre présence ainsi que l’ensemble des
élus municipaux de gauche des
villes voisines. Je remercie aussi
Dominique Watrin qui malgré un
emploi du temps que je sais très
chargé, ne manque jamais d’être
présent à nos côtés.
Dans une salle Mouloudji comme de coutume comble,
cette cérémonie des vœux de la municipalité à
la population était relevée par la présence de M.
Michel Dagbert, président du Conseil départemental
et de Dominique Watrin, sénateur du Pas-de-Calais.
Après la diffusion d’un film placé sous le thème de la
Mémoire locale, Jean-Marc Tellier a fait le point sur
l’année écoulée. Des vœux offensifs, annonciateurs de
résistance face au démantèlement des services publics.
Dans la continuité des actions menées en 2015, en 2016
nos élus ne lâcheront rien. Voici de larges extraits de
l’intervention du maire d’Avion.
Sachez qu’ici, « Près de chez vous,
proche de tous », M. le Président
cela nous va très bien, même s’il va
falloir regarder de plus près certains détails pour que les mots ne
restent pas lettre morte. A Avion,
sur les affiches collées régulièrement par les militants il est écrit «
ma commune je l’aime, j’y tiens ».
Il y a je pense certaines similitudes
dans le souci de proximité et dans
la volonté de ne pas voir les choses
se décider tout là-haut par des
gens qui ne connaissent pas grand
chose au terrain.
Avion Notre Ville
Mensuel d’information de la ville d’Avion
Rédaction et administration
Mairie - Place Duclos
62210 AVION
Directeur de Publication : Jean-Marc Tellier
Rédacteur en chef : Pascal Demarez
Rédaction et photos : Olivier Averlant, Jean-Christophe Garibian,
Laurence Decroix
Conception Graphique : Sébastien Robitail, Julie Petipa
Impression : Imprimerie Artésienne
3
« Avion reste solidaire et rebelle »
Commençons donc par le commencement : je
vous souhaite à toutes et à tous une bonne année
2016 pour vous et vos proches, la santé bien sûr et
j’ai une pensée amicale pour ceux qui, souffrants,
ne peuvent être avec nous ce soir. Et puis en
2016, il va falloir avoir aussi la force et le courage
de bousculer l’ordre établi, d’ouvrir à nouveau la
porte de l’espoir aujourd’hui bouclée, fermée à
double tour. Et ça ce n’est ni un souhait ni un vœu
mais bien une urgence, le vrai état d’urgence, celui
d’oser parler d’une société capitaliste mortifère
pour notre planète et ses habitants, complètement
et définitivement à bout de souffle, celui d’oser
parler de changement de société, et pourquoi
pas soyons fou et rêvons un peu de communisme
et de socialisme, du bonheur qui comme le disait
Saint Just « est toujours une idée neuve ». C’est
comme cela que l’on aime Avion. Malgré toutes
les difficultés et elles sont nombreuses et bien
compliquées pour bien des gens, Avion reste
solidaire et rebelle. Nous l’aimons parce qu’avec
ses écrins de verdure, elle est une cité dans un
4
jardin, belle par ses paysages, dont certains sont
inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité.
Ce n’est pas rien ! Nous l’aimons surtout pour
le cœur et la générosité de ses habitants venus
au gré de l’histoire, d’un peu partout, d’ici ou
d’ailleurs.
Et puis bien sûr nous aimons la ville chaleureuse
mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Ici
on ne nous fait pas prendre des vessies pour des
lanternes. Certains en ont encore fait l’expérience
douloureusement cette année et nous avons dû
leur faire une piqûre de rappel. Belle, Rebelle et
il faut le dire… rouge depuis plus 80 ans ! Ca non
plus ce n’est pas rien ! C’est ma fierté d’être le
Maire d’Avion après des femmes et des hommes
qui ont au-delà de la ville marqués l’histoire de
notre département. Oui 80 ans ce n’est pas rien
et les exemples d’une telle fidélité sont plutôt
rares.
Ce n’est certainement pas 80 ans figés dans le
marbre, mais au contraire 80 ans de mouvement,
de mutation, 80 ans d’histoire d’Avion, la petite
COP21 :
« Rien ne bougera si les peuples ne s’en mêlent pas »
histoire comme la grande, 80 ans de la vie de vos
grand parents et de vos parents, mais aussi de
votre vie et de celle de vos enfants aujourd’hui.
Certains de mes collègues ont aussi pris le parti
dans leur discours des vœux de jouer un peu
la méthode Coué et d’essayer de tirer un peu
de positif de tout le marasme dans lequel nous
baignons depuis maintenant trop longtemps. Il y
a eu bien sûr les attentats qui ont ensanglantés
notre pays mais aussi des pays comme la Tunisie,
la Turquie, ou le Burkina Faso. Ils nous rappellent
avec la pire des cruautés que la guerre que l’on
exporte ailleurs peut aussi revenir chez nous
à la manière d’un boomerang. Beaucoup de
choses ont été dites à ce sujet. Le pire serait de
se replier sur nous même, avec cette peur au
ventre. C’est ce que cherchent avant tout ces
fous sanguinaires.
L’erreur est aussi pour le gouvernement, de
développer des mesures politiciennes, inefficaces
et même dangereuses qui instaurent deux
catégories de français pour mieux les opposer.
Interrogeons-nous par contre pourquoi ce
sont des jeunes français qui sont à l’origine de
ce carnage. Pour ma part je reste comme la
majorité d’entre vous, farouchement attaché aux
fondements de notre République et à ce terreau
de la démocratie qu’est la liberté, la liberté de
penser, d’écrire ou de dessiner, la liberté de
voyager, d’aller découvrir d’autres cultures, la
liberté de s’épanouir individuellement, la liberté
d’aimer ou de croire.
2015, c’est aussi hélas le constat alarmiste de la
quasi-totalité des scientifiques qui tirent le signal
d’alarme pour l’avenir de la planète et donc de
l’humanité. On commence à en percevoir les
transformations notamment climatiques. On
verra bien quelles conséquences aura la COP 21,
mais j’ai quand même le sentiment que rien ne
bougera vraiment si les peuples ne s’en mêlent
pas. Là encore c’est une transformation totale
du système économique qui est à revoir pour
remettre l’homme et la défense de l’environnement
au centre des politiques menées.
J’aimerais tant vous dire qu’heureusement nous
avons en France un gouvernement de gauche
qui tient le cap pour lequel il a été élu. Hélas,
hélas, hélas, la société française est cadenassée
par le monde de la finance, des banques et du
grand patronat qui dirige tout et les politiques
au pouvoir ne sont plus que des marionnettes
désarticulées au service des médias et de leurs
conseillers en com’. L’humoriste Christophe
Alévèque qui sera en mai sur la scène de la salle
Aragon disait « Je n’attendais rien de bon de
François Hollande, et pourtant je suis déçu quand
même ». Triste paradoxe où est réduit Le pouvoir.
Je sais qu’il y a des syndicalistes dans la salle.
Avez-vous déjà entendu Marine le Pen dire un
mot de soutien à des travailleurs en lutte, un
mot pour ceux de Goodyear et le scandale de
leur condamnation, ou d’Air France, un mot pour
protester contre les milliers de suppression
d’emploi à EDF ? La famille Le Pen a toujours été
à droite et bien à droite, et donc pas du même
côté de la barricade que vous.
5
Services publics :
« Nous allons continuer à exagérer »
Le démantèlement des services publics est au
cœur de la politique du gouvernement qui a
décidé de suivre docilement les directives de
Bruxelles, vous savez ceux qui ne sont élus par
personne et pensent n’avoir aucun compte à
rendre.
Il y a parfois des grains de sable qui s’insinuent dans
leur beau rouage. Nous avons gardé quelquesuns de ces grains de sable précieusement pour
les mettre dans leur belle machine à détruire les
services publics. Et quand les gens se mêlent de
ce qui les regarde ce n’est plus la même chanson.
Certains nous ont dit vous exagérez quand même,
vous ne pouvez pas tout obtenir.
Ben oui c’est vrai que nous exagérons. Occuper
les locaux de l’Education Nationale avec nos
bambins et leurs parents, soutenir les lycéens de
Picasso pour plus de moyens, transférer la Mairie
dans des Algecos devant la perception, occuper le
centre des Impôt de Lens, faire des conférences
de presse dans les bus Tadao, réussir à être reçu
par les services du Premier ministre et recevoir
6
les encouragements du ministre du Budget, c’est
vraiment je vous l’accorde exagérer !
Mais je peux déjà vous l’annoncer en 2016 nous
allons continuer à exagérer et comme vous avez
pu le lire sur notre carte de vœux : « si vous nous
empêchez de rêver, nous vous empêcherons
de dormir ». Parce que pour nous les services
publics ne sont pas un coût qu’il faut réduire pour
payer leur dette mais bien des outils dont nous
avons besoin au quotidien.
Nous comptons bien avec mes collègues maires de
Méricourt, de Rouvroy et de Drocourt intervenir
vigoureusement avec la population de nos villes
contre ce qui se trame au commissariat d’Avion.
Après l’annonce officielle de la disparition de la
BAC, le nouveau commissariat deviendrait une
simple annexe de celui de Lens et n’aurait plus
de commissaire. De qui se moque-t-on ? C’est
scandaleux. La nuit nos villes deviennent des
zones sans police. J’ai interpellé madame la souspréfète à ce sujet en lui rappelant les événements
du quartier de la République il y a 2 ans.
Une zone de 41 000 habitants sans commissariat
de plein exercice, c’est aller droit dans le mur.
Il est plus que temps de tenir compte de la réalité
du terrain et de sortir des discours démagogique
sur la sécurité qui font le jeu de l’extrême droite.
Je peux vous l’annoncer, si c’est confirmé, nous
allons vraiment exagérer, et nous ne lâcherons
rien.
Les services publics c’est aussi plus d’enseignants
pour nos enfants, plus de personnel médical,
d’hôpitaux, de centres de santé.
Les services publics c’est plus de policiers non
pour jouer les Rambo mais pour assurer la sécurité
de chacun par la présence humaine.
Les services publics c’est donner les moyens
aux pompiers d’assurer correctement leurs
différentes missions, c’est une vrai mission locale
capable d’aider les jeunes dans leur parcours
professionnel.
Les services publics, dans une ville comme la
nôtre de 18 000 habitants c’est une gare, des
transports, une poste et une perception, c’est de
vous accompagner dans vos projets, ce sont des
bailleurs sociaux qui jouent vraiment leur rôle de
trouver un logement pour tous, d’accompagner
les locataires en difficulté.
Les services publics c’est donner aux mairies les
moyens d’agir localement pour les écoles, pour
les crèches, pour la propreté, pour le sport, pour
la culture, pour les loisirs.
7
La tour des Hêtres sera détruite
Joliot-Curie :
après la
maternelle,
l’école primaire
Les services publics Ce sont
aussi des outils pour réduire les
inégalités qui se développent,
permettre aux gens de vivre un
peu mieux au quotidien.
Alors oui en 2016 nous allons
encore beaucoup exagérer
pour l’école, le commissariat,
la nouvelle Maison de Retraite,
pour pérenniser la perception et développer le
pôle des services publics.
En 2016 nous allons vraiment exagérer, et nous
retournerons à Matignon ou à l’Elysée s’il le faut
pour être entendu. Oui en 2016 il est plus que
temps d’exagérer sans attendre 2017 pour savoir
si la cravate sera rose, verte ou rouge, pour virer
la finance et remettre l’humain au cœur des
projets.
Il faut changer de société ensemble et ça c’est
urgent.
L’événement aura été de pouvoir inaugurer
enfin la nouvelle école maternelle Frédéric et
Irène Joliot-Curie. Ce fut un véritable parcours
du combattant pour convaincre les banques de
nous suivre. Nous avons à plusieurs reprises dû
reporter le projet. Cela illustre bien ce que je
disais il y a un instant de tourner l’argent vers
les besoins. Enfin cette école est là et bien là, et
de l’avis de tous parents et enseignants elle est
magnifique.
Les travaux de la future école primaire JoliotCurie ont déjà commencé. Elle verra le jour dans
l’ancienne école maternelle et l’ouverture d’un
centre social est aussi programmée. Nous aurons
l’occasion d’y revenir via le bulletin municipal
et avec les réunions publiques organisées avec
les habitants. Si ces projets ont été actés par
le Conseil Municipal, il reste toute la mise en
musique et l’articulation entre les différents
8
Arrêtons de croire n’importe quoi, comme ceux
qui disent que le Maire d’Avion va faire installer
dans la tour vide du quartier de la République des
migrants. Les pompiers sont même intervenus
parait il pour nettoyer.
équipements afin de donner un nouveau souffle
au quartier des cheminots mais aussi à celui de
Montgré.
Nous avons mis en place un chantier-école qui
est déjà à pied d’œuvre. Il est pour l’essentiel
constitué d’Avionnais en insertion, en recherche
d’emploi. Nous avons pu mesurer leur implication
et leur savoir faire lors des travaux effectués à la
plage de la Glissoire. Il y a vraiment des gens qui
ont de l’or dans les mains.
En 2015 nous avons également poursuivi notre
politique en direction des équipements sportifs
avec la remise à neuf de la salle Gagarine à
proximité des écoles.
Au quartier de la République l’ANRU 1 se termine
et nous sommes d’ores et déjà au travail pour
l’ANRU 2, avec l’Etat et la Région
Là encore on marche sur la tête. Manuel Valls
à décidé sans concertation comme c’est son
habitude, que les reconstructions ne pourront
se faire que dans les communes ayant moins de
50 % de logements sociaux au nom de la soidisant mixité sociale. Or l’habitat minier est pris
en compte dans ce calcul.
Le Ministre Kanner reste pour le moment aux
abonnés absents suite à nos demandes. Va-t-il
falloir à nouveau se fâcher pour se faire entendre
? Le Président de la CALL est intervenu en ce
début d’année pour que l’on nous entende.
Et pour pousser l’absurdité encore plus loin, j’ai
vu avec le nouveau commissaire pour que la
police vienne la semaine prochaine remettre en
peinture et retapisser pourquoi pas ?
Aller un peu de sérieux vous pouvez être de
la sensibilité politique que vous voulez. C’est
légitime en démocratie. Vous pouvez être de
droite comme de gauche. Vous pouvez être rose
pâle ou vert clair et même carrément rouge vif.
Mais par pitié arrêtons d’accorder une quelconque
confiance à ceux qui disent n’importe quoi.
Arrêtons de croire ceux qui n’ont rien à dire et à
faire sinon de répandre la haine
de l’autre.
2 0 1 6 v e r ra d é b u t e r d e u x
chantiers importants pour notre
commune.
D’abord, la nouvelle maison de
retraite médicalisée doit voir le
jour. Là encore nous avons trop
attendu. Tout est près depuis un
moment et nous devrions obtenir
le feu vert dans les prochaines
semaines.
Ensuite, la mise à 2 fois 2 voies
de la RN 17 financée par l’Etat
va entraîner des travaux lourds,
p endant de longs mois et
perturber notre quotidien. C’est
le prix à payer pour plus de confort et surtout
plus de sécurité. Pas à pas malgré les difficultés
que rencontrent toutes les collectivités locales
pour maintenir le niveau des services publics,
malgré les difficultés quotidiennes que rencontre
la population d’Avion, la précarité, le chômage, le
manque de logements, le pouvoir d’achat en berne,
malgré les conséquences graves de la politique
menée par le gouvernement qui n’a pas renoncé
(pour les mauvais coups il ne renonce jamais)
à liquider les communes et les départements,
nous poursuivons la transformation de notre
commune avec comme priorité le cadre de vie,
la politique mené au service de l’enfance, de la
jeunesse et de l’éducation, pour bâtir ensemble
une ville où l’on se sent bien. Alors pour 2016,
je sais pouvoir compter sur l’ensemble des
associations avionnaises pour faire bouger notre
ville, avec leurs présidents qui débordent d’idées
et d’imaginations.
Alors pour 2016, je sais pouvoir compter,
sur l’ensemble du Conseil Municipal pour
m ’a c c o m p a g n e r a u q u o t i d i e n p o u r l a
transformation d’Avion. Alors pour 2016 Messieurs
les technocrates de Bruxelles, messieurs les
banquiers, je sais pouvoir compter sur toute une
population, Pour vous empêcher de dormir si
vous nous empêchez de rêver.
9
Commémorations du 2 février 1965 :
aux pieds du monument et de l’écran
>
Avant l’intervention de Jean-Marc Tellier, c’est Perrine Cioffi,
benjamine du conseil municipal, qui a lancé la cérémonie des vœux.
« Pour ceux qui ne me connaissent pas je m’appelle Perrine
CIOFFI, j’ai 27 ans et suis la mère d’une petite fille de 2 ans. Je suis
responsable régional d’une association d’éducation populaire accé
sur l’enfance et la jeunesse. Elue depuis 2014, Je suis aussi avec
Pierre Rogez, la benjamine du Conseil Municipal d’Avion. Nous avons
parlé des difficultés rencontrées par la jeunesse, de la précarité et
du chômage, de tous ces jeunes qu’on laisse sur le côté de la route,
qui n’ont plus les moyens de se projeter dans l’avenir. Les problèmes
que nous rencontrons ne sont pourtant pas bien différents, et nous
subissons aussi les conséquences de la politique menée là haut
par le gouvernement. Des ateliers ont conduit en fin d’année à
l’organisation d’un forum de la jeunesse, où l’on a abordé les
problèmes de l’emploi mais aussi l’ensemble de ce qui concerne
les jeunes pour leur vie quotidienne. Cela a été un succès, avec
la présence de plus de 40 partenaires à l’écoute des jeunes et de
plusieurs centaines de jeunes qui ont montré beaucoup de curiosité
et d’envie. Nous avons été surpris par le fait que beaucoup ne
connaissent pas les dispositifs existants. Nous avons aussi pu
constater, que leurs rêves, leurs envies ou simplement leurs souhaits
ne sont pas respectés. Aujourd’hui nous ne sommes plus sur le « j’ai
envie de… » mais plutôt sur le « quel métier va pouvoir me donner
un boulot ». En 2016 nous voulons poursuivre le travail engagé par la
mise en place d’assises de la jeunesse.
10
La commémoration de la
catastrophe du 2 février
1965 de la Fosse 7 fut,
un an après son 50e anniversaire,
forte en émotion et prégnante en
souvenirs. «Souvent, lors de telles
cérémonies, il est de bon ton
de dire qu’il s’agit de répondre à
un devoir de mémoire» notera
Raymond Frackowiak, Secrétaire
général du syndicat de mineurs
CGT du Nord/Pas-de-Calais.
«Cette démarche nous permet
d’aller au fond des choses, tout
au moins nous nous y efforçons.
C’est ce comportement de tous
les instants qui nous permet
d’éviter toute récupération partisane ou politicienne.» Et de
rappeler que les 21 victimes de
cette catastrophe n’étaient que
l’avant-garde d’autres victimes du
travail, contemporaines celles-là, à
l’image des syndicalistes de chez
Goodyear, condamnés dernièrement à de la prison ferme pour
simples faits de syndicalisme.
Devant le monument inauguré
l’an dernier, Jean-Marc Tellier
rappela le traumatisme mais aussi
l’incroyable mobilisation -plus
que- nationale provoquée par la
catastrophe de la Fosse 7 : «En ces
jours glacés de février, l’émotion
dépasse même les frontières. Des
centaines de télégrammes affluent
à la Mairie d’Avion, envoyés parfois
de très loin.... Aujourd’hui comme
hier, nous sommes face aux victimes d’un système capitaliste où la
rentabilité prime sur l’homme. On
n’a jamais rien donné aux mineurs.
Ce qu’ils avaient, ils l’ont gagné à
la sueur de leur front et parfois
du sang qui coule. Ils l’ont gagné
en luttant. Aujourd’hui comme
hier, quelle différence y a-t-il entre
ces mineurs silicosés étouffés par
la poussière de charbon et ceux
empoisonnés par l’amiante ?»
Après les dépôts de gerbes et les
discours, le public était invité à
visionner la projection d’un document audiovisuel très rare - grâce à
l’entremise de M. Frackowiak- évoquant la catastrophe avionnaise
traitée par la télévision nationale
quasiment en direct.
Un véritable document de Mémoire
locale toujours visible sur le site de
la ville, http://www.ville-avion.fr.
11
Vif succès pour la Kermesse de la bière
Sensibiliser les seniors aux vols par ruse
Voilà un rendez-vous
annuel qui ne décline
pas, au contraire. Cette
édition 2016 de la kermesse de
la bière a connu une envolée au
niveau de la participation. Estimés
à environ 300 participants l’an
dernier, ce sont 350 convives qui
se sont pressés à la salle Mouloudji
ce dimanche après-midi. Outre
la bière, ce sont les assiettes de
choucroute qui donnaient l’eau à la
bouche sachant que ce plat plutôt
roboratif allait vite s’éliminer sur la
piste de danse. Sous les notes de
l’orchestre de musique bavaroise
Tiroler Tanz Orchester, fidèle
Dernièrement, la
municipalité a proposé
une session intitulée
«vols par ruse et agression,
ne soyez pas les prochaines
victimes, ayez les bons réflexes»
dans la salle du sous-sol de
l’Hôtel de ville. Des conseils pour
éviter entre autres les arnaques
des démarcheurs. Ouverte à
tous et plus particulièrement
au public senior, ils sont venus
nombreux pour l’occasion. Sous
forme de diaporama et vidéos,
les animateurs ont diffusé les
différents scénarios, démarches
et modes opératoires utilisés par
de faux agents (ErDF, GrDF, etc.)
>
>
Dernièrement, c’était
l’heure de la remise
des récompenses pour
le concours des jardins fleuris
au sous-sol de l’Hôtel de ville.
Une cérémonie reportée à
cause des attentats meurtriers
de Paris en novembre dernier.
Pour cette année, le concours
a enregistré 41 participants.
L’o ccasion p our Jean-Marc
depuis cinq ans à l’événement, on
a dansé -longtemps et beaucoupjusque cette fin d’après-midi. A
la fin, il y avait comme un goût
de revenez-y. Il faudra désormais
patienter un an pour renouer avec
cette manifestation populaire
dans le vrai sens du terme.
Jardins fleuris : les lauréats
de l’édition 2015 distingués
Tellier de soulever la question de
l’avenir de ce concours. Beaucoup
de remarques et suggestions
fusèrent de l’assistance (élargir
la communication, réduire (?) le
nombre de catégories, informer
les nouveaux habitants...) et tout
cela sera analysé par un groupe
de travail constitué des vainqueurs
de cette édition, d’élus et des
services municipaux concernés.
En attendant, pour la plupart des
mains vertes fidèles à ce concours,
on prépare déjà 2016.
Pour rappel, les catégories en lice
étaient les suivantes :
 Maison avec jardin visible de la
rue - Petite surface (- de 50 m2)
 Maison avec jardin visible de la
rue - Grande surface (-de 100 m2)
 maison avec jardin visible de la
rue - Grande surface (+ de 100 m2)
 Maison avec possibilités de
fleurissement très limitées
 Maison avec jardin peu visible de
la rue
 Décoration sur voie publique.
12
>
>
C’était la première réunion
publique de l’anné e
2016. Et les riverains de
la rue Emile-Michel se sont vus
proposer des solutions répondant
notamment aux problèmes de
vitesse excessive des véhicules
dans leur rue et du manque de
stationnements. Un trottoir en
schiste, à droite où à gauche,
menant au parc de la Glissoire,
pourrait être effectif dans le
et la conduite à tenir dans de tels
cas de figures. Furent également
abordés la protection du domicile
(porte d’entrée), ou encore
que faire durant une absence
prolongée et loin de son domicile.
De telles actions de sensibilisation
seront renouvelées à l’avenir.
On circulera différemment
rue Emile-Michel
courant de l’année, avec une
zone 20 (zone de partage entre
piétons, cyclistes et véhicules). La
priorité sera donnée aux piétons
qui n’auront pas obligation de
circuler sur les trottoirs (des
passages protégés seront prévus),
la vitesse des véhicules sera limitée
à 20 km/h, le double sens cyclable
deviendra la norme et non plus
l’exception. Le but ultime est que
le piéton et le cycliste soient en
totale sécurité. Dans la rue EmileMichel, l’installation d’une bande
axiale obligeant les voitures à
respecter l’axe médian en passant
par l’installation d’un système
d’écluse provisoire, simple avec
rétrécissement latéral (places de
stationnement) a été proposée.
Sur cette section, la chaussée
serait réduite et un panneau pourra
optionnellement donner la priorité
à un des sens de circulation. Cela
cassera et évitera les vitesses
excessives. Au niveau du portique,
un rétrécissement est également
prévu. Les aménagements en
peinture et provisoires devraient
être finis avant le mois de juin.
13
>
Mise à l’honneur des sportifs :
entre exploits et performances
Le millésime 2015 fut
une fois encore un
excellent cru pour nos
sportifs avionnais. La liste de
leurs exploit est non exhaustive
mais on retiendra tout de
même : l’accession historique
en Nationale 2 des pongistes ;
la nouvelle razzia de titres de
14
champion de France en sport
a d a p t é d e n o s k aya k i st e s ,
Ludovic Steux en tête (7 titres
!) ; le titre de championne
d e Fra n c e d e S a m b o d e
Marie Lautrous ; les multiples
médailles de nos nageurs et
gymnastes, le Club Avionnais
de Gymnastique étant reconnu
par la Fédération Française de
Gymnastique comme seul club
formateur masculin sur le Pasde-Calais. Et n’oublions pas nos
collèges et lycée qui n’ont pas
fait de la figuration dans leurs
championnats scolaires. On
compte sur eux pour faire aussi
bien en 2016.
15
Avion en Images
L’association De fil en aiguille a
désormais une nouvelle présidente,
Anne-Marie Quintin (à droite sur la
photo). Elle succède à Pierrette Badier
qui quitte ce poste après 15 années de
dévouement mais reste membre active
de l’association. Monique DewitteDelobelle est quant à elle, secrétaire,
et Christiane Pierrot, trésorière. De fil
en aiguille compte 31 adhérentes, et
a pour but l’apprentissage, l’aide à la
réalisation entre autre de vêtements.
L’école Lurçat est désormais bien calfeutrée
>
Dans le cadre de
l a p o u rs u i t e d e l a
rénovation des bâtiments
scolaires, le changement
total des menuiseries
extérieures de l’école Lurçat
figurait au programme des
travaux de 2015. Ces travaux ont eu
lieu durant les dernières vacances
scolaires. Ces équipements
(double vitrage isolant)
permettront à court terme
des économies d’énergie. La
municipalité a pu bénéficier de
subventions DETR (Dotation
d’Equipement des Territoires
Ruraux) pour la réalisation de ces
travaux.
Autre succession, à
l’association Détente et Amitié cette
fois, qui organisait son assemblée
générale. En effet, Jean-Claude
Pringarbe, à la tête de l’association
depuis 10 ans, passe la main. Il
fut donc procédé à l’élection d’un
nouveau président et de son bureau.
A l’unanimité, Joël Ruffin (notre
photo) fut élu nouveau président de
l’association qui compte 34 adhérents.
De nouveaux
candélabres
place des Droits
de l’Enfant
C’était le spectacle d’ouverture du 4e Festival de l’humour. Le Baron de
Münchhausen, aidé par une troupe de comédiens ambulants, a décidé
de raconter et de mettre en scène lui même ses célèbres aventures.
Ce spectacle, présenté par la Compagnie Joker, à l’humour déjanté, a
émerveillé autant les enfants lors de la représentation scolaire,
l’après midi, que les parents, le soir, tant par l’ingéniosité des décors, que
par le talent et l’énergie de ses interprètes.
16
Mardi Gras oblige, l’association «Les Bourgs du Rail» a fêté Monsieur
Carnaval, comme il se doit, en plein cœur de la cité des Cheminots.
Après avoir arpenté et animé les rues du quartier, 35 enfants
accompagnés de leurs parents et de bénévoles de l’association se sont
retrouvés dans le local pour continuer la fête. De la danse et un goûter
gargantuesque ont accompagné ce moment d’amusement
et de bonne humeur.
>
Finis les éclairages à
boules, ils ont laissé
place en début d’année
à de nouveaux candélabres
bien plus «design» mais surtout
bien moins énergivores. En
effet, ce sont des ampoules
LED qui équipent ce nouvel
éclairage. C’est d’ailleurs dans
le cadre du renouvellement
de l’éclairage public visant à
ré a l i s e r d e s é co n o m i e s
d’énergie que s’est réalisée
cette opération. La municipalité
a planifié le remplacement
progressif des éclairages
sur plusieurs exercices. Très
prochainement, ce sera au
tour du quartier du Moulin
à bénéficier de cet éclairage
performant.
17
Elsa ne fait jamais « amie-amie »
Ne vous fiez pas à sa
petite voix d’adolescente,
cette jeune avionnaise
se transforme en volcan
lorsqu’elle enfile le
kimono. Déjà lauréate de
deux coupes de France
individuelles, Elsa Gosselin
fait partie du cercle restreint des espoirs du judo
régional.
>
Le judo école de la vie,
Elsa l’a fréquenté très
tôt, dès l’âge de 4 ans. Et
depuis elle n’a jamais fait l’école
buissonnière. C’est sur les
tatamis de l’USCA qu’elle fait ses
premiers pas dans la discipline.
Preuve d’une nature patiente, la
nécessaire période d’initiation à
la discipline a plutôt tendance à la
« gonfler » mais elle s’accroche.
L’épanouissement viendra avec
les premières compétitions où elle
18
sur les tatamis !
Elsa Gosselin sur la plus haute marche du podium lors de sa 2e victoire en Coupe de France.
révèle des qualités de battantes
bien au dessus de la moyenne.
« Je n’aime pas perdre » ditelle sans arrogance, « elle a un
instinct de gagneuse » confirme
Franck Penalba son entraineur de
toujours. Ce dernier l’emmène
dans ses bagages lorsqu’il
quitte le club des Cheminots
p our celui de l’Ipp on club
rouvroysien. Consciente qu’elle
doit progresser techniquement,
Elsa en vient même à accepter
le défi de son entraineur :
combattre en gauchère, une
gageure pour cette droitière
naturelle. Mais les résultats sont
là : 5e aux championnats de
France par équipes avec l’OJA 62
(groupement de plusieurs clubs
locaux dont Rouvroy) en 2013, ce
qui constitue déjà un petit exploit.
Notre Avionnaise transforme
e n s u i t e u n e d é ce p t i o n e n
succès. Un arrêt de trois mois
pour cause de blessure la prive
des championnats de France
cadettes. Elle s’engage alors
dans l’autre épreuve individuelle
qu’est la Coupe de France qu’elle
gagne à Seyrat en Auvergne.
Elsa vient à peine d’obtenir son
grade de ceinture noire qu’elle
la célèbre de la plus belle des
façons : en remportant la Coupe
de France juniors à Montigny-leBretonneux... en étant surclassée.
A raison de trois entrainements
hebdomadaires dont un au Pôle
espoirs de Tourcoing, cette élève
de terminale au lycée Picasso a
désormais les championnats de
France juniors en ligne de mire.
Vice-championne du Critérium
national puis vice-championne
de France UGSDEL en 2014, Elsa
porte ses ambitions au delà du «
vice » pour 2016. S’agissant de son
élève « qui sait rendre ce qu’on
lui donne », Franck Penalba est
formel : « quand elle est libérée
elle est inarrêtable. Cette année
j’y crois. » C’est sûr que le bac
plus un titre de championne de
France cela rendrait l’année de
ses 18 ans inoubliable. Croisons
les doigts pour Elsa qui « aime
bien l’ambiance du judo. Et c’est
beau à voir ». Sauf pour celles
qui croisent son chemin...
Pièces d’ô (plomberie, sanitaire, chauffagiste)
>
David Leroy, 38 ans, a créé sa société de
plomberie il y a quelques semaines. Après
avoir entamé une reconversion, David a
suivi une formation intensive pour exercer les
métiers de la plomberie. Avec plusieurs cordes
à son arc, David Leroy est à la fois plombier,
chauffagiste, il monte des salles de bains clé
en main et réalise des plafonds tendus (Un
plafond tendu permet de dissimuler les défauts
d’un plafond ancien ou abîmé. Agissant comme
un double vitrage, il offre une bonne isolation
thermique et acoustique tout en permettant
d’accéder facilement aux gaines techniques).
Il réalise également des petits travaux comme
remplacer un radiateur, installer un sanibroyeur à
l’étage…) et fait du dépannage.
Pour faire appel à ses services vous pouvez contacter David Leroy soit par téléphone au 06-83-74-8473 ou par mail [email protected] Il a également créé un site internet : www.piecesdo.com.
Au CAJ, on peut désormais s’initier au Hip-Hop
>
C’était une demande
de nos jeunes : la
création d’un atelier
de danse Hip-Hop. Leur vœu
est désormais exaucé, en effet
le Centre Animation Jeunesse
(CAJ) propose, chaque vendredi
à 18h, un atelier Hip-Hop. Encadré
par un professionnel de la danse,
Mustapha Idrissi (à gauche sur
notre photo), cette animation
s’adresse aux jeunes de plus
de 12 ans (jusque 17 ans). Cette
activité se tient en la salle de
conférences du Centre culturel
Fernand-Léger et connaît déjà
un fort engouement. Et c’est
préférable puisque nos jeunes
se sont engagés à réaliser un
spectacle en fin d’année, c’est
dire qu’ils devront combiner
l’initiation à la répétition.
Pour toutes inscriptions,
s’adresser au Service Jeunesse
– Place des Droits de l’enfant
(03.21.79.44.90).
Pour tous renseignements
: Local de la République
(03.21.70.93.58) ; Local des
Cheminots (03.21.43.53.12)
; Local de la Centrale
(03.21.49.72.51).
19
>
ÀParis, 150 000 chiens
environ produisent seize
tonnes de déjections
par jour ; à Toulouse quelques
53 000 chiens pro duisent
quotidiennement 5 tonnes de
déjections; à Niort 250 tonnes de
déjections canines sont produites
par an... Certes, Avion ne peut se
positionner face à des communes
de cette taille. Et ses employés ont
À quand votre tour... ?
d’autres chats à fouetter que de
peser un tel « butin ». Et pourtant
le résultat à l’échelle de notre
commune risquerait fort de valoir
son pesant de... inutile de vous
faire un dessin. Dernièrement
une recrudescence de ce type
d’incivilité a été constatée
dans notre cité. L’occasion de
rappeler que : Les déjections
canines sont autorisées dans
les seuls caniveaux à l’exception
des parties de ces caniveaux
qui se trouvent à l’intérieur des
passages pour piétons. En dehors
des cas précités, les déjections
canines sont interdites sur les
voies publiques, les trottoirs, les
espaces verts publics, les espaces
des jeux publics pour enfants et
ce par mesure d’hygiène publique.
Et enfin c’est une fois de plus
l’occasion de rappeler que la
municipalité tient à disposition
des sachets spécifiques (gratuits)
pour le ramassage.
Parce qu’après tout, qui du chien
ou du maître est le plus incivilisé
? La réponse est dans la question.
* Disponibles en mairie, à la médiathèque
et à la Maison des Habitants
Au Familia, le programme de mars
LES TUCHE 2 : Le rêve
américain (durée 1H34)
Film Tout Public
Mercredi 2 mars (14H30 et
17h30) Samedi 5 mars (14h30 et
17h30) Dimanche 6 mars (15h)
L’HERMINE (durée 1H38)
Film d’Auteur
Samedi 5 mars (20h30 suivie
d’un débat en présence du
réalisateur, Christian Vincent)
Lundi 7 mars (20h30)
Le 20 mars : un concert au profit des orphelins
des Sapeurs-Pompiers
Et vous y êtes invités
>
nombreux, au Centre
culturel Mouloudji (16h).
Sous la direction de Eric Loquet
et Lionel Renard pour l’Harmonie
d’Avion, et du capitaine Richard
Regel, directeur de l’Harmonie
des Sap eurs-Pompiers des
Yvelines, ce concert est organisé
au profit de l’ODP (Œuvre des
Pupilles des Sapeurs-Pompiers)
qui célèbre cette année ses
90 années d’existence. L’ODP
s’o ccup e des orphelins de
Sapeurs-pompiers décédés tant
en service commandé que hors
service. En 2015, ils étaient au
nombre de 1368 en France dont
69 dans la région Nord/Pas-deCalais.
20
ALVIN ET LES CHIPMUNK
- A FOND LA CAISSE
(durée 2H05)
Film Jeune Public
:
Mercredi 9 mars (14h30 et
17h30)
Samedi 12 mars (14h30 et 17h30)
Dimanche 13 mars (15h)
État Civil
Naissances
Lefebvre Mahaë, Vanwaelscappel Maëlynn,
Cuvillier Devon, Ait Bourhim Asma, Sarazin
Jade, Stopyra Vales Célia, Ait Blal Lina, Mendes
Lyana, Glunz Ounays, Mastin Meyline, Ganouni
Mohamed, Imih Lina, Jerôme Lyannah, Tailliez
Lise, Durand Scott, Duquenne Miley, Karkoub
Aaliyah, Szymanek Kylian
Mariage
Alaghyane Haïat et Harfaoui Lhoucine
Décès
DEMAIN (durée 1H58)
Réservation des places :
M. Uracz au 06 80 36 67 20
ou sur place le jour du concert (prix de l’entrée : 5€)
Film d’Auteur
Mercredi 16 mars (14h30 et
17h30) Samedi 19 mars (14h30 et
17h30) Lundi 21 mars (20h30)
ZOOTOPIE (durée 1H48)
Film Jeune Public
Mercredi 23 mars (14h30 et
17h30) Samedi 26 mars (14h30 et
17h30) Dimanche 27 mars (15h)
Derischebourg Romana, Helle Marie-France,
Peset Roselyne, Marquant Joseph, Blin Marcel,
Braun Mimosette, Luranc Lucienne, Payen
Marie, Brasseur Suzanne, Tharel Paul, Lefaire
Liliane, Mahieux Berthe, Lambert-Coucot Laure,
Hardy Brigitte, Gabrigs Christophe, Petit Jules,
Duhaut Jules, Mahieu David
21
À noter dans vos agendas :
Vendredi 4 Mars :
• Collecte de sang de 14h à 19h salle
du sous-sol de la Mairie organisée par
l’amicale des donneurs de sang
• Théâtre : « Work in regress » par
le collectif Plateforme salle Aragon à
20h30
Du 5 au 7 Mars :
• Fête foraine place de la République
organisée par le comité d’animations
et loisirs de la République
Samedi 5 Mars :
• Concours de boules lyonnaises 12
Q loisir au Boulodrome Vaast organisé
par l’association « ABC5 »
• Concours de belote salle du
centre culturel Fernand Léger
organisé par le comité d’animations et
loisirs de la République
• Loto salle Mouloudji organisé par
les Amis du 7
Dimanche 6 Mars :
• Concours de belote salle du
Moulin à 14 heures organisé par
l’association « Détente et Loisirs du
moulin »
• Loto salle du centre culturel
Fernand Léger organisé par le
comité d’animations et loisirs de la
République
• Concours de belote salle
Mouloudji organisé par les Amis du 7
portes), 19h30 (début des jeux)
organisé par l’association « Pourquoi
Pas Nous » 07 70 15 73 01
Samedi 12 Mars :
• Concours de belote école
élémentaire Marcel-Cachin à 13h30
organisé par l’ASSO Cachin
• Concours de belote salle
conviviale à 19h30 organisé par les «
copin » de la Résidence bourgogne
Dimanche 13 Mars :
• Loto salle Pinchonvalles organisé
par l’association « les Résidents de
Pinchonvalles »
• Bal guinguette à l’abri des
pêcheurs à 15 heures organisé par
l’amicale des pêcheurs avionnais –
Amis de la Glissoire
• Repas dansant avec l’orchestre
Trio musette à 12 heures salle
Mouloudji organisé par l’association «
Pourquoi Pas Nous » 07 89 79 37 74
Vendredi 18 Mars :
• Théâtre : « Vilar, Vitez, les 2 V
» par les Tréteaux de France salle
Aragon à 20h30
Mercredi 9 Mars :
• Loto salle Guche (1er étage du
cinéma le Familia) organisé par le club
Détente et Amitié
Vendredi 11 Mars :
• Théâtre : « Et moi pourquoi
j’ai pas une banane » par la Cie
Détournoyement (France) et Mobile
Home (Québec) salle Aragon à 20h30
• Super loto nocturne salle
Mouloudji à 17h30 (ouverture des
22
Samedi 19 Mars :
• Cérémonie Commémorative du 19
Mars 1962 à 11 heures à la stèle du 19
Mars
Dimanche 20 Mars :
• Concert Solidarité Orphelins des
Sapeurs-Pompiers Par l’Harmonie
Municipale Ouvrière d’Avion et
la participation de l’Orchestre
GROUPE COMMUNISTE RÉPUBLICAIN ET CITOYEN
L’ERADICATION DU DROIT DU TRAVAIL
Départemental des sapeurs-pompiers
des Yvelines à 16h00, salle Mouloudji
• Loto salle du Moulin à 14h30
organisé par l’association « Détente
et Loisirs du moulin »
• Vente au déballage place Duclos
de 9h à 16h organisée par le club
Cheminots pétanque SFCI
Mercredi 23 Mars :
• Jeune public « Par-delà les
collines, un nuage amoureux » par le
Fabrique Théâtre salle Aragon à 14h30
• Atelier pâques au local à 14h30
organisé par l’association « les Bourgs
du Rail »
Vendredi 25 Mars :
• Loto salle Mouloudji organisé par
le club de Tennis de Table
Samedi 26 Mars :
• Chasse à l’œuf à 14h00 au parc
de la Fontaine, cité des Cheminots,
organisée par l’association « les
Bourgs du Rail » 06 38 05 21 77
Dimanche 27 Mars :
• Concours de belote salle
du Moulin à 14h30 organisé par
l’association « Détente et Loisirs du
moulin »
• Vente au déballage cité des
cheminots de 9h à 16h organisée par
l’association « les Bourgs du Rail » 06
38 05 21 77
• Chasse à l’œuf au parc urbain à 9
heures organisé par les associations
du quartier de la république, Pas-deCalais Habitat, la ludothèque et la ville
d’Avion
• Spectacle « Les Elles » (Quatuor
féminin français, culte dans les 90’s)
dans le cadre du 17e Festival Les
Enchanteurs. Espace Culturel JeanFerrat. 18h.
Alors que le gouvernement amuse la galerie avec un nouveau remaniement qui
ne changera rien sur le fonds à la politique menée, on assiste à une offensive
patronale visant à creuser la tombe du
droit du travail.
Les acquis de nos parents et grands-parents vont tous être balayés si la Résistance ne s’organise pas.
Jamais un gouvernement qui se prétend
de gauche ne s’est à ce point soumis au
désir du grand patronat et du monde de
la finance.
Depuis plus d’un siècle le droit du travail
s’est construit pour protéger les salariés. Aujourd’hui ils veulent le balayer.
C’est une véritable bombe placée au
cœur du monde du travail, pulvérisant
le droit au repos et le droit syndical, détruisant les protections contre les licenciements, le tout avec une dilapidation
sans précédent des fonds publics.
Le projet de loi de la Ministre du Travail
rend possible les heures supplémen-
taires jusqu’à 60 heures hebdomadaires
sans contrainte réelle pour l’employeur.
La modulation des salaires pourra durer
5 ans sans justification.
Le contournement des syndicats est
facilité, et donne les pleins pouvoirs au
patron. Les indemnités en cas de recours aux prudhommes seront plafonnées au plus bas sans tenir compte de
l’ancienneté du salarié. Le patron pourra
donc programmer à l’avance des licenciements même injustifiés. D’autre part
le droit de licencier sans contrainte sera
inscrit dans le marbre de la loi.
Les apprentis de moins de 18 ans pourront eux travailler jusqu’à 40 heures par
semaine.
De telles réformes vont contribuer immanquablement à augmenter à nouveau
massivement le chômage.
Quant au pacte dit de responsabilité
c’est 40 milliards qui chaque année sont
jetés au patronat pour engraisser les
dividendes et les placements financiers.
Avec une telle somme c’est 400 000
emplois qui auraient pu être créé pour
développer les services publics, au lieu
de servir au démentellement du modèle
français avec ses protections sociales et
ses droits.
Alors on peut disserter sur les primaires
à Gauche ou à Droite pour une élection
présidentielle qui n’aura lieu que dans 14
mois !!
Les socialistes se félicitent de la mise en
place de la prime d’activité, qui ne fait
que montrer la modestie des salaires
aujourd’hui et le risque de les voir continuer à baisser par effet d’aubaine.
Ce n’est on le voit bien qu’une toute petite cuillère de sirop qui ne fera jamais
passer la grande louche amère de potion qu’ils essayent de nous faire avaler.
David GOSSELIN
Président du Groupe
Communiste Républicain et Citoyen
GROUPE SOCIALISTE
GROUPE EELV
PRIME D’ACTIVITE : UNE AVANCEE SOCIALE
STOP AUX PESTICIDES
Depuis ce début de mois la prime d’activité devient réalité.
Issue de la fusion de la prime pour l’emploi et le RSA, elle
est destinée aux travailleurs qui gagnent moins de 1500€
par mois pour un célibataire. Son montant est variable et
calculé en fonction de la composition et des ressources
du foyer. Pour un célibataire au SMIC c’est un complément
de 100€ par mois et de 243€ pour un couple au SMIC avec
deux enfants.
Cette avancée sociale est devenue réalité en cette année
2016 en même temps que la complémentaire santé ouvert
à tous les salariés du privé et la protection maladie universelle qui évitera la rupture des droits en cas de divorce,
changement de situation ou déménagement.
Avant 2017 où la généralisation du tiers payant sera appliquée, d’autres innovations concrètes et positives interviendront dans notre vie quotidienne.
Après la baisse des impôts, la revalorisation des allocations de rentrée scolaire, le refonte du congé parental et
la réduction du déficit de la sécurité sociale sans franchise
supplémentaire, cette prime d’activité est bien dans la traduction des choix du Président de la République et de son
Gouvernement en faveur des plus défavorisés.
Les chiffres relevés par le magazine d’information «Cash
investigation» diffusé mardi 2 février sont édifiants :
l’hexagone est aujourd’hui le premier consommateur de
produits phytosanitaires en Europe et 97% des aliments
contiennent des pesticides.
François Patyk
Président du Groupe socialiste
Ces produits toxiques aux conséquences désastreuses
pour la santé des consommateurs, notamment en priorité les enfants, touchent également celle des utilisateurs
comme le montrent la baisse de la fertilité ou le nombre
de cancers effrayant chez les agriculteurs ou viticulteurs.
EELV rappelle par exemple que le Sénat est revenu sur l’interdiction des pesticides néonicotinoides, danger mortel
pour les abeilles, lors de l’examen du projet de loi Biodiversité. Les écologistes réclament leur interdiction et celle
de tous les pesticides dangereux, cancérigènes ou nocifs
pour la reproduction : les écoles et lieux sensibles doivent
être protégés en priorité.
EELV continuera de se battre pour le développement et la
promotion d’une agriculture respectueuse de la terre et
des hommes, au service d’une alimentation de qualité, et
au service de toutes et tous.
Alex GEST
Adjoint au développement durable
Président du groupe EELV
23
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
4 203 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content