close

Enter

Log in using OpenID

2016-02-27_12D

embedDownload
Rugby/Pro D2
PHOTO ARCHIVES ÉMILIE DROUINAUD
L’exploit du BO
à Béziers P. 32
PAYS BASQUE
SAMEDI
27 FÉVRIER 2016
1,40$
WWW.SUDOUEST.FR
Les Bleus se fracassent
sur le mur gallois
❚ Première défaite
du XV de France
dans ce tournoi
2016 (19-10)
❚ Les Gallois,
efficaces en
défense, ont
étouffé les Bleus
❚ La bande
à Novès a montré
ses premières
limites à Cardiff
$:HIMKNB=^UVYU]:[email protected]@[email protected]@A
R 20319 22160 1.40$
Alexandre Flanquart bloqué par la défense galloise sous les yeux du Bordelais Jefferson Poirot. PHOTO LAURENT THEILLET/« SUD OUEST »
Pages 38-39
SOCIÉTÉ
MIGRANTS
« LE MAG »/AGRICULTURE
L’école face
au conspirationnisme
La Grèce seule
Selon que vous serez
en première ligne président ou bazadaise
Massivement relayées sur Internet,
les théories du complot envahissent
les salles de classe. Comment les profs
peuvent-ils lutter et convaincre ? P. 2-3
L’Autriche et ses voisins
s’entendent pour fermer
les portes, laissant la Grèce
subir le flux migratoire. P. 3
Inauguré aujourd’hui, le salon se prépare à accueillir Cerise, vache de Bazas,
avec ferveur, et François Hollande avec
réserves. Dans « Le Mag » et en pages 8 et 10-11
2
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Le dessinateur Riss croque Marine Le Pen
Actualité
L’école face au
défi des théories
du complot
Riss, le directeur de « Charlie Hebdo », prépare pour début 2017
une BD sur Marine Le Pen, avec l’avocat et scénariste Richard
Malka, a indiqué hier un porte-parole du journal. PHOTO BERTRAND GUAY/AFP
LYCÉES Les thèses complotistes ont un certain succès dans
les cours de récré. Le ministère vient de créer plusieurs outils
pour aider les profs, souvent désarmés face à ce phénomène
JULIEN ROUSSET
[email protected]
«L
es attentats de “Charlie”
ont été commandités par
Israël. » «Le sida est une invention des laboratoires pharmaceutiques. » « Les élites sont gouvernées par la société secrète des
Illuminati »…
Longtemps, il fallait ne pas en parler. Le mot, « théorie du complot »,
n’était pas prononcé officiellement.
Les responsables politiques craignaient, en l’évoquant, de donner
du crédit à ces thèses jugées délirantes. Puis il y a eu, en janvier 2015, les
attentats à “Charlie Hebdo” et à l’Hyper Cacher. Aussitôt, la machine
complotiste s’est déchaînée sur le
Net, attribuant ces actes au gouvernement ou, comme souvent, à une
« entité sioniste »…
Comment réagir ?
Face à la gravité de ces divagations,
l’expression, « théorie du complot »
a fait son apparition au sommet de
l’État. Le 27 janvier 2015, le président
de la République affirmait que « les
théories du complot ont, dans le
passé, conduit au pire ». Le 15 janvier,
la ministre Najat Vallaud-Belkacem,
déplorait : « Un jeune sur cinq
adhère aux théories du complot,
cela mine une partie de notre jeunesse. »
Mais au quotidien, les professeurs
se sentent encore désarmés quand,
en classe, principalement en cours
de philo ou d’histoire-géo, des élèves leur opposent ces thèses glanées
sur les réseaux sociaux. Comment
réagir ? Faut-il entrer dans le débat ?
Réfuter point par point ? Traiter la
chose par le mépris ?
« Dans ma classe de
troisième, les élèves
me montraient des
vidéos complotistes,
je ne savais pas du tout
comment répondre ! »
Des réponses pédagogiques commencent à apparaître. Début février,
un site très détaillé a été créé par le
gouvernement, ontemanipule.fr.
Ce portail détricote la mécanique
du complot : le fait de voir partout
des « signes » de conspiration, d’imaginer un « organisateur caché » derrière chaque événement d’actualité, de submerger celui qu’on veut
convaincre d’une avalanche d’« arguments », pour donner l’illusion
d’un vernis scientifique…
Des initiatives fleurissent aussi depuis peu sur le terrain, dans les académies. À Orléans, Karen PrévostSorbe, jeune professeur d’histoire
en collège (1), propose, il y a un an,
au rectorat de concevoir des modules de formation, pour ses collègues,
sur ce thème. « Dans ma classe de
troisième, les élèves me montraient
des vidéos complotistes sur leur portable. Je ne savais pas du tout comment répondre ! »
« Submergés de demandes »
Le rectorat approuve l’idée, et travaille, avec Karen Prévost-Sorbe, au
contenu de cette formation qui
vient, en janvier, d’être mise en œuvre. Il s’agit d’une journée de six heures, pour, à chaque fois, une vingtaine de professeurs. Deux sessions
ont eu lieu à ce jour, à Blois. « Nous
avons été submergés de demandes
d’inscriptions. On en a reçu plus de
180 uniquement dans l’académie ! »
précise Karen Prévost-Sorbe.
Qu’apprend-on pendant cette formation ? « Nous travaillons d’abord
sur la façon dont les élèves ont accès
à ces théories sur Internet. Tous les
professeurs ne connaissent pas Twitter, Facebook… Ensuite, nous montrons comment fonctionne la complosphère : quels sont les sites les
plus fréquentés, quel est leur arrièreplan idéologique, qui sont Alain Soral, Thierry Meyssan… Nous étudions aussi la façon dont les récits
complotistes sont construits. Il y a
un pseudo-dévoilement, une accusation, une débauche d’« arguments » pour que la personne se
dise : tout ne peut pas être faux… »
La formation livre quelques conseils à usage immédiat en classe.
« Par exemple, il ne faut jamais entrer dans une réfutation argument
par argument. Je l’ai moi-même fait,
c’est voué à l’échec. Mieux vaut inviter les élèves à connaître les racines
idéologiques de ces sites, à avoir du
recul sur leurs sources. »
Dans l’académie de Bordeaux, un
groupe de travail, animé par Michel
Roques, inspecteur d’histoire-géographie, va être mis en place sur ce
thème du complot et de la séduction qu’il exerce chez une partie des
ados. « Ces théories attirent à la fois
parce qu’elles sont simples et parce
qu’elles prétendent tout expliquer.
Elles flattent aussi ceux qui y adhèrent : ils ont l’impression de ne plus
se laisser manipuler… » estime Flo-
« L’illusion que, si c’est sur YouTube, c’est vrai »
RUDY REICHSTADT
Pourquoi le complot
séduit-il des ados ?
L’avis d’un spécialiste
du conspirationnisme
Rudy Reichstadt, diplômé de géopolitique, a créé en 2007 le site Conspiracy Watch, observatoire très actif des théories du complot.
Rudy Reichstadt. PHOTO DR
« Sud Ouest ». Les adolescents
sont-ils réellement plus
perméables aux théories
complotistes que d’autres
catégories de la population ?
Rudy Reichstadt. Oui, c’est ce qui
semble apparaître dans plusieurs
enquêtes d’opinion, notamment
sur l’adhésion à la théorie des Illuminati, cette secte qui gouvernerait
le monde. Les ordres de grandeur
sont, d’enquête en enquête, assez
semblables : environ 20 % des jeunes de 15 à 24 ans croient à ce genre
de thèses.
Aujourd’hui, dans les cours de récré, tout le monde sait ce que sont
les Illuminati ! Mais, au-delà de ces
chiffres, ce qui est frappant, ce sont
les témoignages de profs sur ce phénomène, de plus en plus nombreux
depuis 2009 ou 2010. Auparavant,
on n’en parlait jamais. Il est
d’ailleurs assez logique que les adolescents soient réceptifs à ces thèses…
Pour quelle raison ?
D’abord parce qu’ils passent beaucoup de temps sur Internet, qui est
l’espace principal du complotisme.
Ce sont prioritairement des lycéens
ou de jeunes étudiants qui se répandent sur les réseaux sociaux, qui
font tourner les vidéos…
Et puis, l’adolescence, c’est l’âge
de la transgression, de la remise en
cause de la parole dite « officielle ».
Quand on adhère à ces thèses, on a
l’impression d’être un initié, de faire
partie d’un petit groupe de gens
plus malins. Ça aussi, c’est très adolescent, ce besoin d’appartenir à
une microcommunauté.
Enfin, c’est un âge où l’on se pose
plein de questions, mais où l’ on n’a
pas encore les connaissances pour
exercer un esprit critique. On fait
son apprentissage derrière son
écran, sans savoir distinguer une
source fiable d’une source non fiable. La source, c’est YouTube. Et on
croit trop souvent que, parce que
c’est sur YouTube, c’est vrai.
Vous avez récemment participé
à la fabrique d’une vraie-fausse
vidéo complotiste qui a circulé
dans les lycées…
Nous avons créé cette vidéo avec des
journalistes de Spicee, un site d’information 100 % vidéo. On a monté
de toutes pièces une vidéo conspirationniste, en reprenant tous les
codes du genre. On a pris un grand
méchant, la CIA, parce que ça marche toujours, quelques sujets sensibles, le sida, Cuba… On a imaginé
que la CIA avait créé le virus du sida,
qu’ils l’avaient inoculé à Cuba dans
les années 1960 pour combattre la
révolution castriste et maintenir le
blocus de l’île. C’est énorme. Eh
bien, plusieurs sites conspirationnistes sont tombés dans le panneau
et ont diffusé la vidéo telle quelle…
Recueilli par J. R.
3
Le Actualité
Fait du Jour
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Royal plaide pour la COP21 à Abidjan
L’ONU tance l’Europe sur les migrants
La ministre de l’Environnement et de l’Énergie, Ségolène Royal, a sollicité
hier à Abidjan le soutien du président ivoirien, Alassane Ouattara,
pour la réalisation du projet de transition de l’Afrique vers les énergies
renouvelables, à deux mois de la signature de l’accord de Paris à New York.
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a dénoncé hier les
restrictions imposées aux migrants aux frontières dans les Balkans,
et souligné que ces mesures n’étaient pas « en conformité » avec
la convention de l’ONU de 1951 sur les réfugiés. PHOTO A. G. FARRAN/AFP
Les barrières se multiplient
sur la route des Balkans
MIGRANTS Le torchon
brûle entre Vienne et
Athènes, les réfugiés
s’entassent en Grèce et
l’Union est déstabilisée
Jour après jour, la crise migratoire se
développe et s’aggrave en l’absence
d’une politique européenne claire.
Face à un afflux de réfugiés qui ne tarit pas (110 000 arrivées depuis le début de janvier), les barrières se referment les unes après les autres, avec
pour conséquence un engorgement en Grèce qui fait craindre une
crisehumanitairesurleterritoireeuropéen lui-même.
1
La colère d’Athènes
contre l’Autriche
« L’Autriche nous traite comme des
ennemis. » Le choix des Autrichiens
de convier leurs voisins balkaniques
(Croatie, Serbie, Slovénie, Macédoine) mercredi pour une réunion
sur la crise migratoire sans inviter
les Grecs soulève la colère de ces derniers. Le ministre hellène a protesté
lors de la réunion des ministres de
l’Intérieur jeudi. Et, hier, Athènes,
après avoir rappelé son ambassadeur à Vienne, a refusé de recevoir la
ministre autrichienne, qui voulait
venir expliquer la position de son
pays.
« La Commission
européenne souligne
le caractère “illégal”
des quotas »
Les attentats des tours jumelles à New York, le sida, l’affaire
Roswell, les Illuminati, la mort d’Elvis, Armstrong sur la Lune,
autant de thèmes qui font le terreau des complotistes. PH. AFP/AP/DR
rence Robine, directrice générale de
l’enseignement scolaire au ministère. Elle a enseigné la physique pendant vingt ans : « Je suis convaincue
que nos élèves peuvent être sensibles à la solidité du raisonnement et
de la démonstration scientifique, ca-
pables de dynamiter sans peine un
grand nombre de ces théories… »
(1) Karen Prévost-Sorbe est coordinatrice
régionale du Clemi, centre de liaison qui a
pour objectif d’apprendre aux élèves une
pratique citoyenne des médias.
« Moonwalkers », l’autre alunissage
■ Et si les Américains n’avaient jamais posé le pied sur la Lune ? Et si
cette histoire avait été montée de
toutes pièces et filmée dans des
studios d’Hollywood sous la direction de Stanley Kubrick, pour tenir la
dragée haute à l’URSS ? Voici une
théorie qui prospère chez les amateurs de complotisme, et qu’exploite
– très librement – « Moonwalkers »,
le premier film du Français Antoine
Bardou-Jacquet.
À l’heure de lancer la mission
Apollo 11, la CIA fait appel à Tom
Kidman (Ron Perlman), pour mettre
en scène un faux alunissage au cas
où Neil Armstrong et son équipe devaient échouer. Il doit retrouver Kubrick (qui vient de sortir « 2001 :
Odyssée de l’espace ») dans le swinging London de 1969 pour mener à
bien le projet. Manque de bol, il
tombe sur Jonny (Rupert Grint, le
Ron Perlman. PHOTO DR
personnage de Ron dans « Harry
Potter »), le manager raté d’un
groupe de rock. Dès lors, les catastrophes s’enchaînent pour ce duo
qui doit achever le film coûte que
coûte. Quitte à se frotter à la mafia
locale ou à faire appel à un réalisateur déjanté et son équipe sous LSD.
Hilarant et psychédélique, le film
sort le 2 mars sur les écrans français.
Car la Grèce, en première ligne, voit
s’entasser les migrants sur son sol et
ne veut pas devenir le « Liban de l’Europe ». Il a fallu ouvrir deux nouveaux camps d’accueil, et les réfugiés, dûment enregistrés dans les
« hot spots » qui ont fini par être installés sur les îles grecques, errent du
Pirée à Salonique en cherchant à
franchir une frontière macédoniennesquineleslaissepluspasserqu’au
compte-gouttes.
2
Des réfugiés manifestent dans le port du Pirée, à Athènes. PH. AFP
de relocalisation de 160 000 migrants (600 seulement ont été relocalisés à ce jour). De son côté, le Conseil de l’Europe pointe le risque « de
s’enfermer dans un cercle vicieux »
et dénonce l’aspect « contre-productif » des politiques restrictives prises
par certains États (barrières, réductions d’aides, confiscation de biens,
tarifs pour l’hébergement, frein au
regroupement familial). Quant à la
Commission de Bruxelles, elle souligne le caractère « illégal » (vis-à-vis
de la législation européenne) des
quotas de demandeurs d’asile et de
la politique visant à laisser passer les
migrants sans les enregistrer.
sous tension
avec la Turquie
3 Sommet
Le 7 mars, les Européens ont rendez-
Des quotas sur la route vousaveclesTurcspourfairelebilan
des Balkans
de l’accord passé en novembre pour
Mais l’Autriche persiste et signe : elle
a limité à 80 le nombre quotidien de
demandeurs d’asile et à 3 200 le
nombre de personnes autorisées à
transiter par chez elle. Et ses voisins
lui emboîtent le pas. Hier, la Croatie
et la Slovénie ont annoncé qu’elles
limitaient à 580 par jour le nombre
de migrants autorisés à transiter par
leurs territoires. La Serbie les a aussitôtimitéesenretenantlemêmechiffre de 580.
Vu de Grèce, où 2000migrants arriventtouslesjours,cedurcissement
signifie un surcroît de pression. Hier,
le « Med Group », qui rassemble les
ministres des Affaires étrangères des
pays méditerranéens de l’Union, a
mis en garde contre des « décisions
unilatérales », poussant les Européens à « mettre en œuvre ce qui a
été décidé », en l’occurrence le plan
limiter l’afflux de migrants en
échange d’une aide de 3 milliards
d’euros. Hier, le commissaire grec
aux Migrations a prévenu que l’Europe allait « au désastre » si un consensus n’était pas trouvé entre Européens et Turcs. Or chacun sait que,
pour l’heure, Ankara, par calcul ou
parce que le pays a d’autres soucis
(Syrie, Kurdes, conflit avec Moscou),
ne se démène pas pour freiner l’activité des passeurs sur ses côtes.
LeprésidentduConseileuropéen,
lui, a pris son bâton de pèlerin : du 1er
au 3 mars, Donald Tusk part pour
Vienne, Ljubljana, Zagreb, Skopje,
puis Athènes, afin de rapprocher les
points de vue. À son retour à Bruxelles, il a rendez-vous avec deux autres
acteurs clés pour la surveillance effective des frontières extérieures de
l’Union : le secrétaire général de
l’Otan et le patron de l’agence européenne Frontex.
Christophe Lucet
ALLEMAGNE
130 000 migrants ont disparu
Où sont-ils passés ? Après l’affaire
des 10 000 mineurs dont on reste
sans nouvelles, le gouvernement
allemand a fait savoir hier que
130 000 migrants manquaient à
l’appel dans les foyers où ils sont
censés être hébergés. Ce qui représente 13 % du million de personnes
accueillies dans le pays depuis début 2015. Interrogé par des députés
de gauche au Bundestag, le gouvernement a avancé trois explications :
« Un retour dans le pays d’origine,
la poursuite du voyage vers un autre
pays ou une plongée dans l’illégali-
té ». Le retour ? Ce n’est pas qu’une
hypothèse, car les témoignages se
multiplient au sujet de migrants
déçus des conditions d’accueil et qui
préfèrent rentrer chez eux. Autre
possibilité : l’existence de doublons
dans l’enregistrement des arrivées.
Conscientes du problème,
les autorités allemandes viennent
de créer le premier fichier qui centralise l’identité de tous les migrants
enregistrés, avec à la clé la délivrance d’une « preuve d’arrivée ».
Berlin précise qu’il est exclu de limiter la libre circulation des migrants.
4
Actualité
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ÉDITORIAL
Derrière le
salon, la crise
L
e retour sur terre, sur la terre de France, s’annonce
rude ce matin pour François Hollande. Loin de la
pampa et des haciendas argentines, qu’il n’aura
d’ailleurs pas eu le temps de voir, ce sont des agriculteurs souvent au bout du rouleau qu’il va rencontrer, quasiment à sa descente d’avion, pour une visite qui s’annonce
tendue. Rarement Salon de l’agriculture se sera déroulé
dans un contexte aussi explosif. De l’effondrement des prix
de la viande et du lait à la surproduction mondiale de céréales qui fait chuter les exportations françaises, en passant
par les conséquences de l’embargo russe et la concurrence
d’agricultures mieux organisées dans les pays voisins, les
mauvaises nouvelles s’accumulent. Les conséquences en
sont connues, et parfois dramatiques : les exploitations
agricoles tombent comme à Gravelotte (Moselle), dans celles qui restent les exploitants peinent souvent à joindre les
deux bouts, et la profession agricole est l’une de celles qui
connaissent le plus fort taux de
suicides.
BRUNO
À quoi s’ajoutent les malDIVE
adresses d’un ministre qui [email protected]
naît ses dossiers, mais dont le
sens de l’écoute et la capacité de
négociation ne sont pas les
points forts, et qui agace ses collègues européens par son manque d’assiduité lors des négociations de Bruxelles. À tel point
Et si cette crise
que son départ était annoncé
n’était que le
avant le remaniement. Son
maintien au même poste ne va
symptôme d’une
certainement pas contribuer à
transition
la sérénité de ce Salon de l’agrivers une nouvelle
culture.
Et si ce salon était le dernier,
agriculture ?
ou l’un des derniers, d’une époque finissante ? Et si cette crise n’était que le symptôme
d’une transition vers une nouvelle agriculture ? Vers un
nouveau mode de vie aussi, et de consommation, plus écologique et plus sain ? Dans tout Français, c’est bien connu,
il y a un paysan qui sommeille. Pas étonnant, dès lors, que
ceux-ci soient disposés, dans des proportions impressionnantes (95 %) à favoriser les circuits courts pour aider les
agriculteurs, ou à payer un peu plus cher (75 %) le lait et la
viande. Sans doute les mêmes iront-ils aussi faire leurs
courses dans les grandes surfaces…
Mais le modèle ancien, fondé sur des aides européennes
et la toute-puissance de la FNSEA, est en train d’étouffer
sous le coup de la concurrence extérieure et de la grande
distribution. Nombre de petits agriculteurs, qui cultivent
bio et pratiquent les circuits courts, s’en sortent plutôt
bien. C’est peut-être vers eux qu’il faut regarder pour penser l’agriculture de demain.
ÇA VA FAIRE
DU BRUIT
Greffe d’utérus. La Cleve-
land Clinic, aux États-Unis,
a annoncé avoir effectué la
première greffe d’utérus,
sur une femme de 26 ans.
Celle-ci devra maintenant
attendre un an avant d’essayer de tomber enceinte.
L’utérus sera enlevé après
une ou deux grossesses,
ce qui permettra à la jeune
femme de ne plus suivre
de traitement.
LE CHIFFRE
DU JOUR
4 000. C’est le nombre de
vinyles mis aux enchères le
19 juin par Radio France à la
Maison de la radio. La vente
lui permettra d’enrichir son
fonds et d’aider à financer la
poursuite de la numérisation des disques.
@
●
On est sur
le point de
laisser les
codes nucléaires
des États-Unis
à une personne
complètement
erratique »
Marco Rubio, sénateur
de Floride et candidat à la
primaire républicaine aux
États-Unis, est remonté
contre Donald Trump,
qui fait la course en tête.
www.sudouest.fr
Santé et consommation : que faut-il penser
de la multiplication des études alarmantes ?
LA CHRONIQUE DU SAMEDI
Le rouge est mis
CHANTAL THOMAS
ROMANCIÈRE
P
ar le hasard d’un voyage décidé en fonction du
Salon du livre de Taïwan (TIBE), je me trouve débarquer à Taïpei le lendemain du Nouvel An chinois – année du Singe, ainsi que je l’avais déjà appris
au Japon. Mais, à Taïwan, dans la République de Chine
(anciennement Formose) comme dans la République populaire de Chine, la date du Nouvel An est fixée
non selon le calendrier grégorien, mais selon le calendrier lunaire (un mois commence le jour de la nouvelle lune et s’achève la veille de la prochaine), la Chine
ayant adopté en 1949 le calendrier grégorien pour les
affaires courantes, du gouvernement, de l’administration, etc. mais non pour les fêtes.
Celles-ci suivent le calendrier lunaire et sont
« À Taïwan,
donc encore liées au
la fête
rythme des saisons, aux
travaux des champs. Le
est bruyante,
Nouvel An chinois, fêté
on a parfois
cette année le 8 février,
s’appelle aussi la Fête du
l’impression
printemps. Je suis arrivée
d’être réveillé très tôt le matin, le ciel est
bleu limpide, il fait presen pleine
que chaud, et c’est bien
insurrection » dans une atmosphère
printanière que débutent
ce premier jour de l’année chinoise et ma découverte de Taïpei.
Dans les maisons, dans les petits jardins que les
gens improvisent à leur porte, devant les échoppes
sont posés des pots de narcisses. Je pose ma valise et
sors dans les rues. À nouveau, on me souhaite la
bonne année et, à nouveau, j’assiste à tout un rituel
de gestes, comportements et cérémonies pour saluer l’événement. Ai-je le sentiment d’une répétition
par rapport au Nouvel An japonais ? En partie, oui.
Les Chinois comme les Japonais accordent une immense importance à cette fête du commencement,
mais les manières de la célébrer diffèrent.
L’année du Singe, d’un pays à l’autre, s’annonce autrement. C’est d’abord une question de bruit. La fête,
ici, est bruyante. Elle s’accompagne de feux d’artifice,
de pétards (même si c’est interdit). La nuit, on a parfois l’impression d’être réveillé en pleine insurrection. À ces explosions sonores correspond, au niveau
des couleurs, la dominante éclatante du rouge. On
porte des vêtements neufs et rouges, les grandes personnes comme les enfants. La ville aussi s’habille en
rouge. Dans les temples, à l’entrée des maisons, des
hôtels, des universités, sur les monuments publics,
les murs, les fenêtres, le rouge triomphe. Le rouge et
l’or.
Partout sont collées des bandes de papier rouge
sur lesquelles sont inscrits, dans la plus belle des calligraphies dorées, des vœux de bonheur, longévité,
et richesse. Vœux de Nouvel An, vœux de printemps,
souvent écrits sous forme de poèmes, et où la référence à la réussite est omniprésente. Bonheur et prospérité ! Rouges, évidemment, sont les petites enveloppes dans lesquelles il est d’usage d’offrir aux
enfants de l’argent, dit « argent de chance ».
À travers la multitude de dieux honorés à Taïwan
(pays qui, ayant échappé à la Révolution culturelle,
a conservé sans rupture ses traditions religieuses),
c’est la déesse Fortune au double sens de chance et
de richesse que l’on ne cesse de prier, couvrir d’offrandes, régaler de spectacles et de parades. Les vivants
veulent jouir des bienfaits de la vie.
Et les morts ? En ces jours festifs, il n’est pas question de les oublier. Il faut qu’eux aussi aient la possibilité de satisfaire leurs désirs. D’où, sous la forme de
faux billets, une énorme production de monnaie votive, une intense industrie falsificatrice, afin de permettre aux esprits de s’acheter du plaisir et aux vivants de s’attirer leurs bonnes grâces. Mêlées aux
parfums de l’encens montent vers le ciel de noires
volutes de fumée qui s’échappent de cheminées attenantes aux temples : c’est l’argent destiné aux
morts. Il flambe sans discontinuer. Le rouge est la
couleur de la passion, la couleur du feu.
Et c’est ce que j’éprouve, à Tainan, sur une petite
place, devant le temple du Singe, au spectacle d’un
homme, très maigre, le
torse nu, habillé d’un pan- « Torse nu, vêtu
talon rouge, parcourant
pieds nus et à grandes en- d’un pantalon
jambées le sol jonché de rouge,
billets en train de brûler.
Un coup de vent fait s’en- il parcourt
voler les cendres. Entre à grands pas
mes yeux brouillés de larmes, je l’aperçois qui, sou- le sol jonché
dain possédé, bondit, prode billets en
fère des sons gutturaux, se
métamorphose en dieu train de brûler »
singe, tandis que résonnent en moi ces mots magnifiques d’Antonin Artaud : « Et s’il est encore quelque chose d’infernal et
de véritablement maudit dans ce temps, c’est de s’attarder artistiquement sur des formes, au lieu d’être
comme des suppliciés que l’on brûle et qui font des
signes sur leurs bûchers. »
Je les ai souvent lus et relus mais aujourd’hui ils
prennent pleinement sens, ou feu.
Samedi prochain, la chronique
de Philippe Dessertine
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les plus de
Actualité
« Sud Ouest »
5
6
Les fonctionnaires
catalans plus obligés
de parler catalan
ESPAGNE Les fonctionnaires du
gouvernement régional de Catalogne, dominé par les indépendantistes, ne seront plus obligés
de parler le catalan pendant leur
travail, comme les y obligeait depuis 2012 le gouvernement régional. Les fonctionnaires catalans
devaient utiliser l’espagnol seulement quand « l’usager présentait
des difficultés pour comprendre
le catalan ou quand il demandait
expressément » qu’on lui parle en
espagnol.
Le Tribunal supérieur de justice
de la région a donné raison à un
médecin d’un hôpital public qui
avait dénoncé cette obligation.
Enquête sur le
rachat d’Arianespace
COMMISSION EUROPÉENNE
L’Europe a ouvert une enquête
approfondie sur l’acquisition
d’Arianespace par Airbus Safran
Launchers. L’exécutif européen
« craint que l’opération envisagée
n’entraîne un recul de l’innovation et une hausse des prix sur les
marchés des satellites et des services de lancement ». Le 16 juin 2015,
la coentreprise Airbus Safran
Launchers était parvenue à un accord avec l’État français et le Centre national d’études spatiales
(Cnes) à propos du transfert des
parts détenues par le Cnes dans le
capital d’Arianespace.
L’ouverture des
bureaux de vote
prolongée en Iran
LÉGISLATIVES Le vote d’hier en
Iran a été prolongé de quatre heures, les électeurs affluant pour ce
scrutin test pour la politique
d’ouverture du président modéré
Hassan Rohani. Quelque 55 millions d’Iraniens étaient appelés à
élire les 290 membres du Parlement et les 88 sièges de l’Assemblée des experts, deux instances
dominées par les conservateurs.
EN BREF
■ RUSSIE
Les secouristes russes n’avaient
aucun contact hier avec les
26 mineurs toujours portés
disparus plus de vingt-quatre
heures après un coup de grisou
qui a déjà fait quatre morts
dans une mine de charbon
au nord du cercle polaire.
■ BIODIVERSITÉ
Le déclin des abeilles, des papillons
ou des oiseaux, essentiels à la
pollinisation des cultures, menace
une partie de la production agricole
mondiale, ont prévenu hier
en Malaisie des scientifiques
chargés par l’ONU d’évaluer
le recul de la biodiversité.
■ LIBYE
Les autorités libyennes
internationalement reconnues ont
démenti toute présence étrangère
dans les combats à Benghazi, alors
que le gouvernement de Tripoli,
non reconnu, affirmait la veille
que des forces spéciales françaises
« dirigeaient les combats »
à Benghazi, dans l’est du pays.
Actualité
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
A Shanghai pour assainir
la finance mondiale
G20 Les ministres
des Finances des
20 pays les plus
riches du monde sont
réunis depuis hier
H
ier matin s’est ouvert à
Shanghai, pour 48 heures,
le sommet des leaders financiers des 20 grands pays. La
veille encore, la tension était palpable à la Bourse locale, qui perdait
6 % : les investisseurs s’inquiétaient
de la fermeture proche de milliers
d’usines en quasi-faillite, et du soutien massif par l’État du cours du
yuan (800 milliards de dollars déversés depuis l’été dans ce tonneau
sans fond).
Néanmoins, auprès des négociateurs, l’atmosphère est différente.
Jim Yong-kim, président de la Banque mondiale, s’attend à voir ce
G20 « donner un fort signal de confiance au marché ». Il en veut pour
preuve le fait que la Chine, face au
ralentissement de son économie,
refuse de dévaluer sa monnaie
pour soutenir ses exportations, et
s’interdit aussi un vaste plan de « stimulus » à ses entreprises, qui ne ferait que retarder l’échéance.
Le yuan bientôt convertible ?
Un autre message positif a été fourni la semaine passée par Zhou Xiaochuan, patron de la banque centrale chinoise : il confirmait
l’objectif du pays, de rendre « sous
quelques années » sa monnaie convertible.
Petit cocorico avant le G20 :
l’équipe de jeunes financiers chinois (souvent formés à l’étranger)
a préparé ce sommet en s’inspirant
des méthodes… du gouvernement
Hollande ! La Chine en effet, est restée admirative du succès en décembre de la COP21, et de l’accord mondial climatique obtenu à l’arraché.
Les représentants français et européens, hier à Shanghai. PHOTO ROLEX DELA PENA/AFP
« L’“obligation verte’’
vise à faire travailler
l’épargne dormante
pour financer des
chantiers et usines
à faible pollution »
Aussi cette équipe de travail multiplie-t-elle depuis six mois les voyages pour rencontrer tous les acteurs, et a concentré l’agenda sur
des initiatives acceptables par tous,
évitant les questions qui fâchent.
Plutôt que de chercher à obtenir un
stimulus mondial comme le réclame le FMI (mais ce que refuse l’Allemagne), ou un taux d’intérêt unique (ce que rejette la FED, la banque
centrale américaine), il se concentre sur des « réformes structurelles ».
Par exemple, un nouvel outil
naît : l’« obligation verte » qui vise à
faire travailler l’épargne dormante
pour financer des chantiers et usines à faible pollution. Dans ce domaine, la Chine a avancé très vite.
En décembre, elle votait sa législation et ses normes « vertes ». Dès janvier, elle émettait pour 40 milliards
de dollars de ces titres, grâce auxquels elle veut créer, d’ici à 2020,
69 millions d’emplois. Or, face à cet
effort chinois, la planète entière, en
2015, n’émettait que pour 70 milliards d’« obligations vertes ». Ce succès permet aujourd’hui à Pékin de
proposer au G20 de populariser
cette nouvelle technique financière.
Nouvelles normes
Autre initiative, Pékin offre aux partenaires de lancer un nouvel outil
de soutien à la croissance globale :
un « indicateur de réforme structurelle », permettant de comparer les
progrès en tous les pays, selon leurs
niveaux de productivité, d’inégalités entre pays riches et pauvres,
d’émissions de CO2 et de dette publique.
Une dernière raison pour les négociateurs de se montrer optimistes sur l’issue du G20 à Shanghai
tient… à son existence. Depuis 2005
et l’élargissement du G7 à 20 nations, le groupe a permis de doubler à 670 milliards de dollars les
fonds propres du FMI, qui s’est aussi démocratisé, donnant davantage
de droits de vote à des pays émergents. De même, il a créé des normes nouvelles qui protègent les
banques du risque d’effondrement
par effet de dominos, comme elles
l’avaient risqué aux États-Unis et en
Europe en 2008… Aujourd’hui, le
G20 de Shanghai va s’attaquer à un
nouveau risque : celui de la banque
« grise » et des prêts sur Internet, qui
sont en croissance foudroyante et
pourtant en dehors de tout règlement de protection du consommateur.
Éric Meyer, à Pékin
Intenses bombardements avant la trêve
SYRIE Le régime de Bachar al-Assad et son allié russe ont pilonné hier les bastions rebelles
à de nombreuses factions rebelles
en Syrie, a d’ailleurs appelé les insurgés à le rejeter.
Le régime, une centaine de factions rebelles et les forces kurdes
ont dit qu’ils respecteraient le cessez-le-feu dans le conflit qui a fait
plus de 270 000 morts, déplacé
plus de la moitié de la population
et déstabilisé le Moyen-Orient.
Le Conseil de sécurité de l’ONU a
adopté adopté hier soir une résolution qui entérine l’accord américano-russe de cessation des hostilités en Syrie et exige son
application par toutes les parties
prenantes. La résolution, proposée par Washington et Moscou, a
été adoptée à l’unanimité moins
d’une heure avant l’entrée en vigueur prévue de cette trêve, dont
beaucoup redoute qu’elle soit de
courte durée.
Un accord fragile
Signe de la fragilité de l’accord, le
régime et l’aviation russe ont violemment bombardé les bastions
rebelles pendant la journée d’hier.
« Les frappes sont intenses sur la
Ghouta orientale, à l’est de Damas,
et dans les provinces de Homs et
d’Alep », selon l’Observatoire syrien
des droits de l’homme (OSDH), qui
estime que la trêve sera très difficile à appliquer.
Un rebelle syrien à Arbin, près de Damas. PHOTO AMER ALMOHIBANY/AFP
La cessation des hostilités, qui serait la première du genre en près
de cinq ans de guerre, concerne le
régime de Bachar al-Assad et les rebelles syriens, et son application
sera très complexe vu les alliances
sur le terrain entre insurgés et djihadistes exclus de l’accord.
Le chef du Front al-Nosra, la
branche syrienne d’al-Qaida alliée
Les rebelles marginalisés
Les djihadistes occupent désormais plus de la moitié du territoire
syrien. Ils ont marginalisé les rebelles qui ne contrôlent à eux seuls
qu’une partie minime du territoire, notamment près de Damas,
à Alep (Nord) et à Homs (Centre) et
dans une partie du sud du pays.
Côté coalition, des militaires des
forces spéciales américaines ont
aidé des combattants locaux à obtenir une victoire importante contre Daesh cette semaine à Chaddadé, dans le nord-est du pays.
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Publicité
7
8
Actualité
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Hollande va entrer en mêlée
INAUGURATION Le chef de l’État donne
le coup d’envoi de la manifestation
aujourd’hui à Paris. C’est l’une des plus
périlleuses visites présidentielles sur le site
JEAN-DENIS RENARD
ENVOYÉ SPÉCIAL
[email protected]
D
e retour d’une tournée
d’une semaine dans le Pacifique et en Amérique latine,
François Hollande a écourté hier
son séjour en Uruguay pour prendre un peu de repos avant de débarquer porte de Versailles. Voilà une
sage décision. Car l’arrivée sur la
scène agricole du président de la République tiendra sûrement plus
cette année de l’entrée en mêlée que
du « five o’clock tea », avec un nuage
de lait s’il vous plaît.
Ce n’est pas Cerise, l’égérie bazadaise du salon (lire en pages 10-11),
que François Hollande va affronter,
mais un pack autrement furieux :
une profession désorientée par l’effondrement des cours mondiaux,
épuisée par des mois de production
à perte dans les secteurs laitier et
porcin, abasourdie par l’indifférence de l’Europe. L’an dernier, le
chef de l’État était resté sept heures
dans les allées du salon. Il lui faudrait
bien plus de temps pour aller cette
fois-ci au bout des cahiers de doléances qu’on lui récitera.
« On veut des solutions »
Hier soir, le site Internet de l’Élysée
était encore vierge de toute information sur l’horaire du déplacement
présidentiel porte de Versailles. Histoire, peut-être, de ne pas renseigner
par avance les mécontents. Ceux-ci
devront se lever dès potron-minet
pour espérer croiser l’aréopage élyséen. François Hollande est attendu
sur place avant 7 heures du matin.
Président de la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime,
Luc Servant ne craint pas les débordements mais se montre très clair
sur la règle du jeu. « C’est valable
pour le président comme pour les
autres personnalités politiques qui
ont annoncé leur venue. On ne veut
pas qu’on vienne nous écouter, on
veut des solutions. Si les politiques
ne comprennent pas la détresse du
monde agricole avant même de
mettre les pieds au salon, ils ne devront pas s’étonner d’être mal reçus », avertit le céréalier.
« Le concours de beauté »
La FNSEA (Fédération nationale des
syndicats d’exploitants agricoles) a
renchéri dans la semaine sur ce
thème. « Halte au concours de beauté des politiques », a indiqué en substance le syndicat majoritaire. Il n’y
aura cette fois-ci ni sourires joviaux,
ni câlins avec les agneaux, ni joyeuses dégustations de tricandilles
pour le défilé des costumes cravate.
Pour le chef de l’État comme pour
les autres, la FNSEA et les JA (Jeunes
Agriculteurs) préparent le supplice
de la question. Des 13 questions,
pour être plus précis, un ensemble
que les deux organisations ont élaboré de conserve. Des réponses sont
escomptées sur des thèmes aussi variés que le compte pénibilité dans
les exploitations agricoles, les distorsions du salaire horaire à l’échelle
européenne, les prédations du loup
ou encore l’étiquetage des produits
agroalimentaires. Des réponses précises, de préférence.
Même si le président satisfait aux
exigences de l’épreuve, il y a de fortes chances qu’il soit interpellé sans
ménagement lors de son parcours
dans les allées, où l’ambiance n’était
pas à la fête hier lors de l’installation.
Président de la déclinaison Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
de la FNSEA, Henri Bies-Péré prévient
que les quelque 1 000 exposants du
salon ne sont pas mieux lotis que la
moyenne.
« Mais c’est surtout le ministre de
l’Agriculture qui a du souci à se faire
s’il arrive les mains vides. Les cris de
misère, ça s’entend ! » philosophe le
Béarnais. Stéphane Le Foll est atten-
L’an dernier, le chef de l’État était resté sept heures dans les allées du salon. Il lui faudrait bien plus
longtemps cette année pour aller au bout des cahiers de doléances qu’on lui récitera. ARCH. AFP
du lundi aux aurores au salon, en
compagnie de Manuel Valls.
Phil Hogan brave le danger
Les membres du gouvernement devront ce jour-là s’accommoder du
voisinage de Bruno Le Maire, qui a
prévu de planter sa tente sur le salon pas moins de trois jours. L’ancien ministre (LR) de l’Agriculture
ne se pressera peut-être pas de rappeler à ses interlocuteurs que la loi
de modernisation agricole, votée en
2010 sous son magistère, était censée « stabiliser le revenu des agriculteurs »…
Ses concurrents, déclarés ou non
à la primaire des Républicains, viendront eux aussi humer l’odeur du
foin. Nicolas Sarkozy et François
Fillon mercredi, Alain Juppé et Hervé Mariton jeudi a priori. Quant à
Marine Le Pen, elle dira sur place
tout le mal qu’elle pense de la PAC
(politique agricole commune) dans
la journée de mardi.
L’éminent personnage le plus cerné par le courroux porte de Ver-
Les VTC indemniseront les taxis
TRANSPORT C’est la
proposition phare faite
hier par le médiateur
Laurent Grandguillaume
Nommé médiateur pour tenter
d’apaiser le conflit entre les taxis et
les plates-formes de véhicules de
tourisme avec chauffeur (VTC), le député PS Laurent Grandguillaume a
rendu hier sa copie devant les organisations professionnelles. L’une des
mesures les plus attendues figure
bien parmi ses propositions : la création d’un fonds de garantie pour cessation d’activité financé par des contributions prélevées sur le chiffre
d’affaires des plates-formes. De quoi
permettre l’indemnisation progressive des taxis, qui se sont lourdement endettés pour acheter leur licence. À terme, ces dernières ne
seraient plus cessibles.
Harmonisation des règles, créa-
Laurent Grandguillaume. PH. AFP
tiond’iciàlafindel’annéed’untronc
commun de formation… le rapport
Grandguillaume plaide en creux
pour un rapprochement des deux
professions. Mais, en attendant, les
VTC et leurs applications doivent se
plier aux lois en vigueur pour éviter
de fausser la concurrence. Ce qui signifie concrètement : respecter l’in-
terdiction de prendre des clients à la
volée, ne pas stationner sur la voie
publique et ne pas se déplacer sans
réservation préalable.
Aujourd’hui, la difficulté vient surtout des « Loti ». Ces chauffeurs habilités à faire du transport collectif se
connectent en masse sur les applications sans avoir l’agrément VTC,
qui nécessite 250 heures de formation. Le médiateur prône le recours
à des outils numériques susceptibles de traquer et d’éliminer les intrus des plates-formes.
En attendant, il suggère de créer
une signalétique pour chaque type
de véhicules de façon à faciliter les
contrôles, dont il demande le renforcement, à l’image de ce qui se passe
à Bordeaux. Cependant, ils ne pourront guère s’éterniser, compte tenu
de la ponction déjà opérée sur les effectifs des forces de l’ordre par l’état
d’urgence.
Dominique Richard
sailles ne devrait toutefois pas être
français. Phil Hogan, le sémillant
commissaire européen à l’Agriculture, est lui aussi annoncé. L’Irlandais est à Paris depuis jeudi. Il y a rencontré Manuel Valls et Stéphane
Le Foll, qui ont réclamé avec insistance des mesures de régulation des
marchés de la viande bovine, de la
viande porcine et du lait. Il a déclaré
au sortir de Matignon qu’il soutenait « l’agriculture familiale à la française ». Nul besoin d’avoir passé sa
vie devant un robot de traite pour
comprendre que l’encouragement
est un peu maigre…
Le grand troupeau parisien
■ Première région agricole de
France, Aquitaine-Limousin-PoitouCharentes sera au cœur de cette
première journée du 53e Salon
de l’agriculture. Les bovins de race
limousine seront présentés à partir
de midi sur le grand « ring » du hall 1.
Des dégustations de produits du
Lot-et-Garonne seront également
organisées dans le hall 3.
Le salon ouvrira ses portes à
9 heures ce matin. Il déclinera le
thème « agriculture et alimentation
citoyennes » jusqu’au dimanche
6 mars sur l’immense site de Paris
Expo, porte de Versailles. La mani-
festation est articulée autour de
quatre univers : l’élevage et ses filières, les métiers et les services agricoles, les cultures et les filières végétales, et les produits gastronomiques.
Les vedettes de la semaine seront
bien évidemment les animaux,
au nombre de 3 850 : vaches et
taureaux, chevaux de trait, poneys
et ânes, chèvres, boucs, moutons,
béliers et brebis, lapins et animaux
de la basse-cour, cochons, chiens…
Au total, 330 espèces sont présentées. 1 050 exposants sont réunis
cette année. Le 52e salon avait attiré
près de 700 000 visiteurs l’an passé.
EN BREF
■ NOTRE-DAME-DES-LANDES
Sept semaines après un blocage du
périphérique nantais, les
opposants au projet d’aéroport à
Notre-Dame-des-Landes (44)
espèrent une nouvelle
démonstration de force
aujourd’hui, cette fois sur la zone
même où devrait être construite
l’infrastructure.
■ CINÉMA
Après un César d’honneur remis à un
Michael Douglas très ému, la
41e cérémonie des Césars, hier au
théâtre du Châtelet, a attribué à
Alejandro Gonzalez Inarritu le César
du meilleur film étranger pour
« Birdman », celui de la meilleure
actrice à Catherine Frot pour
« Marguerite », celui du meilleur
acteur à Vincent Lindon pour « La
Loi du marché ». Arnaud Desplechin
a obtenu le premier César de sa
carrière, celui de la réalisation pour «
Trois souvenirs de ma jeunesse ».
■ EMPLOI
Bruno Le Maire, député LR de l’Eure
et candidat à la primaire de la
droite, propose qu’on puisse faire
des « contrats de mission » à la
place des CDD et des « e-contrats »
pouvant être conclus sur Internet.
■ RSA
La prise en charge du RSA par
l’État, proposée jeudi par Manuel
Valls, répond sur le principe à une
demande pressante des
Départements, étranglés
financièrement par l’explosion du
nombre de bénéficiaires, mais ses
modalités restent à négocier.
■ JEUX À GRATTER
Le soir, seule dans le tabac-presse,
la femme de ménage volait des
jeux à gratter. Ils lui ont rapporté
plus de 100 000 euros, mais,
confondue par un ticket piégé,
elle a été interpellée et
condamnée.
9
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Débats
LA CHRONIQUE DU MÉDIATEUR
@
●
●
●
Courriel : [email protected]
Courrier : 23, quai des Queyries,
33094 Bordeaux Cedex.
A
●
@
●
Web : www.sudouest.fr/journal-deslecteurs/
Adresse électronique du médiateur :
[email protected]
LE COURRIER DES LECTEURS
Politique : y a-t-il
des privilégiés ?
D
imanche dernier, « Sud Ouest » proposait un dossier
sur le tabac, avec en pied de page sur cinq colonnes
une interview de la députée et ex-ministre socialiste
Michèle Delaunay. Le lendemain, en page 37 du quotidien, elle répondait à une autre interview sur le même sujet,
proposée cette fois sur quatre colonnes pleine page. Et pour le
lecteur bordelais s’y ajoutait un gros article faisant état des velléités de candidature à la mairie de Bordeaux de la même Michèle Delaunay…
Cela n’a pas échappé à nos lecteurs. Et certains n’ont pas manqué de réagir, comme Micheline Duprat, qui écrit : « Voilà plusieurs années que je m’interroge sur les liens privilégiés de
Mme Delaunay avec votre journal. […] Sa sollicitude à lui ouvrir
ses pages régulièrement pour tout et pour rien est incompréhensible. »
Citons aussi Éliette Delpeu : « Toutes les semaines, nous avons
droit à, au moins, deux articles sur Mme Delaunay. D’accord, elle
est de gauche ! Est-ce suffisant pour que votre journal nous impose les états d’âme d’une femme qui
affiche régulièrement ses ambitions
THIERRY
personnelles ? »
MAGNOL
La question est donc simple : « Sud
Ouest » en fait-il trop sur Mme Delaunay ? Chargé de suivre l’actualité politique régionale pour le journal, Benoît Lasserre – qui a aussi été
directeur départemental des éditions de Gironde (terre d’élection de
Mme Delaunay) – répond : « Disons que
L’impression
cela fait beaucoup en deux jours, il
que le journal
faut bien le reconnaître. Mais c’est
aussi un concours de circonstances.
est du côté
Sur un sujet comme le tabac, sa poside celui qui
tion est à prendre en compte car elle
détient les clés
est un des fers de lance de cette lutte,
et c’est une des rares à rendre des avis
aussi tranchés. Elle a aussi une légitimité politique, professionnelle et, pour nous, géographique. Il se trouve que cela tombe le
jour où elle dévoile ses ambitions municipales. Pour l’anecdote,
lorsqu’elle était ministre, elle considérait que “Sud Ouest” ne relayait pas suffisamment son action gouvernementale. »
Rendre compte de l’action des décideurs
Au-delà du cas ponctuel de Michèle Delaunay, les lecteurs s’interrogent régulièrement sur la place que nous accordons aux
personnalités politiques de la région. Cela vaut pour toutes les
catégories (maires, présidents de Conseils départementaux ou
régionaux, députés, ministres…), même si les noms les plus régulièrement cités sont ceux d’Alain Juppé et d’Alain Rousset.
« C’est vrai, concède Benoît Lasserre, nous parlons beaucoup de
ces deux-là, mais c’est un peu inévitable. En plus de sa fonction
de maire et de son statut d’homme d’État, Alain Juppé est un
des candidats phares à la primaire de l’élection présidentielle.
Quant à Alain Rousset, c’est le président de la région dans laquelle “Sud Ouest” est diffusé. C’est quand même assez compliqué de les passer sous silence, même si nous essayons d’éviter la
surdose. Mais ce n’est pas toujours facile, car nous sommes
dans un pays où la délégation de la parole médiatique n’existe
pas ou existe très peu. Si, par exemple, nous appelons un élu de
la majorité de Juppé ou de Rousset, très souvent il nous répond :
“Ce serait quand même mieux que ce soit le patron qui vous en
parle.” Cela devient dès lors difficile de renouveler les interlocuteurs. »
Ajoutons que « Sud Ouest », comme tout quotidien régional
d’information, a pour mission de rendre compte des actions et
engagements des décideurs politiques régionaux et locaux.
De là l’impression souvent renvoyée à nos lecteurs que le journal est plutôt du côté de celui qui tient les clés de l’exécutif : de
droite à Bordeaux, de gauche à La Rochelle et du centre à Pau…
À NOS LECTEURS
MÉDIATEUR. Vous avez
COURRIER DES LECTEURS.
une remarque, une suggestion
ou une critique à propos
de « Sud Ouest », écrivez à
[email protected]
Le médiateur est également là
pour répondre à toutes vos
questions concernant le journal.
Réagissez à l’actualité
et envoyez vos lettres à
[email protected]
Pour être publiée, votre lettre
doit être accompagnée de vos
nom, prénom et commune
de résidence (et département).
Selon Charles Piron, « dans cette société néopuritaine », nous sommes (entre autres)
« sommés de n’être ni trop gros ni trop maigres, de manger équilibré, de faire du sport ». G. B./« SO »
L’étonnement du fumeur
Bien évidemment, fumer n’est pas la santé, arrêter
c’est mieux, et la lutte contre le tabac n’a rien de déraisonnable ! Bon, cela dit et bien dit, la banalité de
La Palice n’a pas besoin d’ajouter une voix à ce qui
voudrait devenir la pensée unique bien conforme
des bien-pensants.
À l’heure où il est question de légaliser les prétendues drogues douces qu’on trouve partout sauf au
bureau de tabac, les « tabagistes », qui donnent rarement dans autre chose que la cigarette ou le cigarillo, et qui ne sont pas plus voyous ou mal élevés
que la moyenne, s’étonnent de ce harcèlement particulier.
Eh oui, les riches fumeurs ne sont guère brimés
par l’augmentation continuelle du prix du paquet.
Ne seront poussés à aller au marché noir, quand ce
n’est pas déjà fait, que ceux pour qui la « sèche » et
le coup entre copains au bistrot restent pratiquement les seuls luxes. D’autres peuvent fumer tout
en connaissant la croisière, les voyages, la thalasso,
l’esthéticienne, la belle bagnole de l’année, la piscine privée, etc.
Mais passons sur l’ânerie du prétexte économique : tout un chacun dépense, pas forcément sainement, mais pour ses plaisirs (chasse ou pêche ou
jardin ou ski ou beaux vêtements ou bijoux ou autres) choisis par lui dans une société de liberté,
Entropie
Il est, de nos jours, communément admis que l’évolution des
systèmes complexes isolés est régie par les lois découlant du concept d’entropie.
Pour faire simple, ces lois prédisent que ces systèmes, en l’absence d’intervention extérieure,
évoluent inexorablement vers
un état de désordre maximal.
Cela peut paraître abstrait, et
pourtant nous en avons l’exemple et la preuve quotidiennement devant les yeux.
Système complexe que
l’Union européenne à 28 membres ; système complexe que notre gouvernement à 34 (ou plus)
ministres et assimilés ; système
complexe que le Parti socialiste
et ces innombrables « courants » ; système complexe que
Les Républicains et ses non
moins innombrables ego.
Alors les lois sont formelles,
et non pas par les bons apôtres auréolés de la morale portative, comme disait Philippe Muray.
Aucune loi n’oblige en outre à rêver de finir gâteux
en fauteuil roulant à 104 ans.
Et peut-être qu’un petit peu soixante-huitard attardé, comme la liberté de penser comme on veut
en donne le droit, je sens qu’on peut en venir à un
certain ras-le-bol de cette société néopuritaine
« con-sommatrice », sommés que nous sommes de
n’être ni trop gros ni trop maigres, de manger
équilibré, de faire du sport, de bien trier nos déchets, de ne pas rouler vite, de courir voir le navet
« incontournable », d’acheter le « best-seller » dont
on cause, de tenir son chien en laisse, de ne pas fumer, pas picoler, pas voter mal (mais aller voter),
pas faire du bruit après l’heure.
Les non-candidats à la canonisation ou à la médaille d’honneur du citoyen le plus conformiste se
lassent, en effet. Il me semble que si j’étais jeune aujourd’hui j’étoufferais. Quant à la morale qui sert
de prétexte à faire du fumeur une vache à lait,
elle est plus capitaliste que socialiste, mais là rien
d’étonnant.
Il finit que même l’être bien élevé conscient et
raisonnable peut s’en griller une avec plus de plaisir de la transgression libertaire (type bras d’honneur) que de culpabilité civique menant à bonne
résolution !
Charles Piron, Pau (64)
et cela se vérifie chaque jour :
toutes ces constructions évoluent vers le désordre, certains
(pessimistes) diront vers le
chaos, d’autres (naïfs) vers la démocratie.
Pire encore, ces lois précisent
que cette évolution est totalement irréversible. Sauf, et c’est là
que réside l’espoir, sauf intervention extérieure, intervention qui
bousculerait le ronronnement
des fonctionnaires européens,
les gesticulations de nos ministres, les états d’âme de nos penseurs socialistes, les pugilats entre ego républicains.
Tout n’est pas perdu… et réciproquement.
Francis Gomez Gimeno,
Andernos (33)
Mule
Tout le monde connaît ce conte
de Daudet où l’on voit une mule
papale attendre sept ans pour se
venger du garnement qui lui
avait fait des misères.
Martine n’a patienté que cinq
ans avant de faire payer à François l’humiliation de sa défaite à
la primaire socialiste de 2011. Retranchée dans son beffroi, cernée par les vagues bleu marine,
elle rongeait son frein.
De temps en temps, François
croisait son chemin. Il lui chuchotait quelques mots, flattait
son ego et la caressait dans le
sens du poil. Martine remuait les
oreilles et ruminait sa vengeance.
Elle a attendu que François ait
le dos tourné pour lui décocher
un énorme coup de sabot dans
le fessier. Un choc terrible, lesté
de cinq années de rancœur et de
haine. Un véritable coup de canon, selon certains. Une déclaration de guerre, selon d’autres.
François sait maintenant où se
trouve l’ennemi.
Carlos Chenia, Anglet (64)
10
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
La région
Le nouveau nom de la région voté le 20 juin
Le groupe de travail chargé de nommer la nouvelle région, que préside
l’historienne Anne-Marie Cocula (photo), vient de réunir ses 22 membres
(dont 10 élus). Les élus régionaux voteront l’appellation le 20 juin. S. L./« SO »
L’HISTOIRE DE LA SEMAINE
Le temps de Cerise au
Salon de l’agriculture
PERQUIE (40) Égérie de la 53e édition, inaugurée aujourd’hui, cette vache
de race bazadaise s’affiche partout dans les journaux et les stations de métro
SYLVAIN COTTIN
[email protected]
D
ans le monde impitoyable
des vaches de concours, si
l’aboutissement d’une carrière passe immanquablement
par le Salon de l’agriculture, la consécration vient de la main du président de la République en personne. Ainsi Cerise – 800 kilos et
des brouettes pour 1,50 m au garrot – se fera-t-elle probablement tâter ce matin le cul en guise d’hommage républicain.
Après neuf heures de route
Heureuse élue parmi quelque
12 millions de vaches broutant les
plus ou moins verts pâturages de
l’Hexagone (1), voilà donc que cette
bazadaise de 8 ans s’affiche partout
à travers les médias et les couloirs
du métro parisien. Nuitamment
débarquée hier de Perquie (Landes) après neuf heures de route en
business class, l’égérie du salon fait
déjà tourner les têtes et l’étable parisiennes.
« À peine une demi-heure de
sieste et elle était debout, s’enorgueillit Joël Sillac, son impresario
de propriétaire. Rien à voir avec les
bétaillères d’antan, celles qui vous
rendaient les bêtes complètement
abruties. Tant mieux, car Cerise est
le premier animal que les visiteurs
verront en entrant. La robe grise et
les cornes à pointe noire de l’espèce ont beaucoup fait pour son
succès, mais c’est le port de tête qui
lui donne cette allure si élégante. »
Parmi ces canons de la beauté bovine, il est aussi question de « muqueuses claires » et de poitrine
large et profonde, de cuisses arrondies et de large bassin, légèrement
incliné.
Déjà championne de France des
femelles l’an dernier, Cerise s’est
alors naturellement imposée lorsque les organisateurs du salon ont
enfin élevé cette race gasconne au
rang de porte-drapeau de la 53e édition.
« Hélas pour Cerise,
le sentier de la gloire
sera aussi, un jour,
celui de l’abattoir… »
Tandis qu’un vent de colère à décorner les bœufs pourrait souffler
dès aujourd’hui sur la porte de Versailles, Joël Sillac ne boude donc
pas son plaisir. « Dans la vie d’un
éleveur, c’est un moment exceptionnel, surtout si l’on considère
que la bazadaise est la plus petite
VOUS AVIEZ RATÉ ÇA ?
des grandes races. » Raison, notamment, pour laquelle le Landais
n’aura pas une seule seconde envisagé le boycott du salon. « Je comprends l’abattement de la profession, mais ce serait une bêtise. Si
nous n’allons pas vers les gens, les
gens ne viendront pas à nous. »
En ces temps de vaches maigres,
accordons au moins à cet éleveur
de 45 ans le privilège d’être heureux. « Car Cerise est justement
l’emblème d’une qualité qui nous
permet encore de vendre la viande
à un prix raisonnable, soit de l’ordre de 5,60 à 5,80 € du kilo. »
Bientôt en steak tartare ?
Quasiment menacé d’extinction
lorsque à peine 700 têtes de bétail
ruminaient dans les années 1970,
le cheptel bazadais flirte désormais avec les 5 000 paires de cornes. Grâce soit rendue à sa chair si
grassement persillée, et succombons à cette vilaine pensée de voir
bientôt Cerise finir sous nos crocs
et celui du boucher. « Le plus tard
possible », promet Joël Sillac, sans
toutefois nier que le sentier de la
gloire la mènera un jour aussi à
l’abattoir.
À charge pour elle de faire durer
le sursis en jouant aussi longtemps
que possible les mères porteuses
Et il n’est pas de girofle.
Suzanne s’était vu retirer son sésame pour un feu rouge
« glissé » parce qu’elle voulait éviter un traumatisme à sa
jument de travail, dans le van derrière sa voiture. Les forces
de l’ordre avaient été intransigeantes : un retrait. L’habitante
de Lalande-de-Pomerol (33) est donc allée à cheval
jusqu’à Libourne pour récupérer son papier rose.
« Je la laisse dans son jus »
Las, avec 700 000 visiteurs attendus et Pierre Arditi comme parrain, Cerise est pour l’heure davantage destinée à la douche qu’à la
casserole.
Pas forcément adepte du maquillage anthropomorphique, Joël
Sillac devrait pourtant se contenter d’un petit rinçage quotidien au
liquide vaisselle, quand d’autres
passent exagérément la brosse à
reluire. « Pas moi, une bête comme
celle-ci doit rester dans… son jus. »
(1) Le troupeau français se compose
d’environ 5,3 millions de vaches à lait
et 6,7 millions de bêtes à viande.
Cerise sur la faïence
de la station de métro
Denfert-Rochereau, à Paris.
PHOTO LAURENT THEILLET/« SUD OUEST »
VITE VU, VITE DIT
Un clou dans
la choucroute !
Elle récupère son permis
à dos de cheval
de chiffre d’affaires. « Elle a déjà eu
six veaux et, à court terme, une vache de cette trempe n’est évidemment pas dévolue à la boucherie. »
On repassera pour le tartare minute, à moins que l’on ne se cale
d’ici là l’estomac avec l’une de ses
160 congénères engraissées dans
la verte prairie armagnacaise de
Perquie.
La fourchette d’une
Talençaise a fait la découverte
d’un vrai clou, en ferraille,
dans le plat cuisiné acheté
dans un hypermarché
de Bègles (33). C’est toujours
mieux qu’un poil, comme
le chante Thomas Fersen.
Après enquête, ledit clou
provenait d’un
ustensile utilisé
par les cuisiniers.
Une bouteille à la mer
Trouvaille improbable pour deux
Saintais sur une plage de La
Tremblade (17) : une bouteille à la
mer avec un message, un dessin
d’oiseau. L’expéditeur est un peintre américain
qui a lancé la bouteille à la mer à New York pour
attirer l’attention sur la protection des oiseaux.
35 000€
C’est le prix du flacon
Hennessy.8, lancé par
le numéro un du cognac pour
marquer la transition à venir
entre Yann Fillioux et son neveu
au poste de maître assembleur.
11
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
C’est carnaval à Bordeaux
La parade du carnaval des Deux-Rives s’élancera
demain à partir de 14 heures. Elle partira des allées
Serr, rive droite, et se terminera sur la place Pey-Berland
à 16 heures. Avis aux amateurs de déguisement !
INVITEZ-MOI
Les petites routes du
CHRISTIAN SEGUIN
bonheur
Dans le pays
sans frontières
SAINT-AULAYE (24) C’est un voyage pour
redécouvrir les terres et les bonnes raisons
de vivre ici. Entre Périgord et Charente, SaintAulaye prépare la Félibrée, une fête identitaire
occitane qui intègre les voisins de langue d’oïl
Les frontières, un jour ou
l’autre, doivent trancher.
Soit elles hérissent des barbelés de
propriétaires, soit elles s’effacent au
profit de la souveraineté d’un bassin
de vie. Considérons donc que le
pays de Saint-Aulaye, usant de son
droit à l’autodétermination, reste
indifférent à la raideur administrative.C’estici,à2km,àSaint-VincentJalmoutiers, que l’Institut national
de l’information géographique et
forestière a posé l’épicentre de la
nouvelle région. Dordogne ou
Charente ? La Dronne, qui serpente tout près pour les délimiter,
ne les sépare pas plus que les Pyrénées ne dispersent les Basques. À
56 km d’Angoulême, 55 de Périgueux, 50 de Libourne, la bastide
compte d’abord sur elle-même, sa
créativité, ses outils maison, ses riverains amis et une arme absolue :
la fierté qu’elle a de vivre dans ce
fief adossé à la forêt de la Double.
Tous les chefs-lieux de canton ne
possèdent pas un château médiéval, deux musées – du Pastel et du
Cognac –, une foire agricole de la
Latière qui nous vient du Moyen
Âge,unSaloninternationaldupastel, un Festival des musiques épicéesetmêmeunfuturécoquartier,
commeonenvoitdanslesvillesde
bobos pédalants.
Reste qu’il faut avoir un peu de moelle
pour imaginer tout ça à la campagne,
ÇA FAIT LE BUZZ
Des souris tueuses de tigres
Vous n’y croyez pas ? Pourtant, ce sont de vraies
(chauves-)souris que la ville de Marmande
(47) veut utiliser pour se débarrasser de vrais
(moustiques-)tigres. La municipalité va
investir 1 000 euros dans la construction de
100 nichoirs pour ces chiroptères, pourtant menacés
d’extinction en Lot-et-Garonne. Le but est de les aider
à recoloniser les quartiers de la ville pour ainsi
stopper la prolifération des moustiques-tigres
(accessoirement vecteurs de la dengue et du
chikungunya), véritable fléau dans le
département. Depuis qu’il a imaginé
cette solution, le maire de Marmande
croule sous les sollicitations des
médias nationaux,
interloqués par
la démarche.
Il se dit
même
que ceux-ci prévoient
de faire le déplacement quand Batman arrivera…
alorsquel’onvousprendpourune
réserve à corbeaux et que les dotations d’État vont à vau-l’eau.
8 000 euros perdus en 2014,
16 000 en 2015 et 32 000 annoncés en 2016. Un mariage avec la petite commune mitoyenne de Puymangou va toutefois la préserver
de ce nouveau coup de bambou.
Dans l’adversité, le maire, YannickLagrenaudie,anciendirecteur
d’écolequialespiedsdanslavigne,
s’accrocheàunevaleurindémodable, la défense de l’identité. « Il faut
travaillerlesliensau-dessusdesclochers. Nous sommes complémentaires avec les Charentais. Il n’y a
qu’une question : comment vivre
bien ensemble ? » Dans l’identité,
il met d’ailleurs le cognac, la mine
d’or de la Charente d’à côté. Voici la
seulecommunedeFrancequipossède une AOC d’eau-de-vie fine et
n’en fait presque rien. Alors l’élu se
concentre sur les deux parcelles
communales de colombard, qui
donneront bientôt 15 hectolitres.
Il y met surtout la Félibrée, la fête
occitane qui change de lieu chaque année en Dordogne depuis
1903, l’un des rares événements, sinon le seul, capables de fédérer
toutes les classes sociales de tous
âges. La manifestation qui an-
Le maire, Yannick Lagrenaudie, compte sur l’engagement
fondamental de l’atelier de fleurs. PHOTO CH. S./« SUD OUEST »
nonce 20 000 spectateurs en trois
jours (1) ne promeut pas seulement la langue occitane.
Elle soude les communes du pays de
Saint-Aulaye, dont trois charentai-
sesenlangued’oïl,LesEssards,Bonnes et Aubeterre, qui partagent le
même patrimoine, la même économie agroalimentaire, artisanale
et industrielle, les mêmes rassemblements festifs et les mêmes Anglais. Au fil du temps, l’abolition
des frontières a fait naître un citoyen hermaphrodite chatoyant,
le Périgourdin-Charentais.
« La ville
au-dessus de
Saint-Aulaye,
c’est Paris »
Jean-Paul Bourrut-Lacouture, retraité éclairé, tient lui de l’espèce
quasi identique du Charentais-Périgourdin. Puisque le croisement
consiste à prendre le meilleur du
voisin,ilachoisilachaleurdesgens
du Périgord, avec une certitude :
« La ville au-dessus de Saint-Aulaye,
c’est Paris. »
« Le pire pour nous, poursuit-il, serait
que nous perdions les emplois et le
médecin, et que la dictature administrative nous interdise de nous
baigner dans la Dronne. Pour résister, il faut habiter et créer. » Julien, 28 ans, un Périgourdin-Charentais qui a toujours entendu les
vieux parler occitan dans le bistrot
de ses parents, a choisi, lui, de ne
jamais perdre cette résonance de
la terre commune. Ainsi, depuis le
16 janvier, le pays vit, mange et boit
Félibrée de l’aube au crépuscule.
Chaque village possède une
équipe missionnée pour recou-
vrir de fleurs le bourg du défilé.
Celle de Saint-Aulaye, emmenée
par Mado, Danièle et Michèle, ferait ressembler un atelier chinois
de confection textile à une salle de
méditation. Chaque jour, de
14 heures à 23 heures, une trentaine de femmes entreprennent
de fabriquer 50 km de guirlandes,
un fil de joie que l’on pourrait étirer jusqu’à Libourne. Inlassablement, elles récupèrent la matière
plastique à Nontron, pèsent, soupèsent et calculent le nombre de
pièces à confectionner, selon le
budget, jusqu’au 30 juin.
Peuvent-elles craquer et abandonner cette opération de pur bénévolat qui relève du livre des records ? Non, car la félibrée,
comme la comète de Halley, tient
du rendez-vous historique. La dernière au village a eu lieu en 1996 et
celle d’avant en 1956. D’un point
de vue familial, rater 2016 reviendrait à louper la transmission de
l’héritage. Jean-Paul, le CharentaisPérigourdin, le sait bien. « On sent
ici un caractère particulier. Si chacun à sa place fait le mieux possible, un peu mieux que le minimum, tout va bien pour son
pays. »
C’est pour cela que Saint-Aulaye
ne transige pas. Il faut beaucoup
defleurspourvivreensembleetne
pas subir ensemble.
(1) La 97e Félibrée du Périgord
aura lieu les 1er, 2 et 3 juillet.
ENTRE NOUS
Vous voulez parler de votre
identité, de vos modes de vie,
de vos fiertés, de vos envies,
de vos entreprises ? Envoyez-moi
vos propositions, je viens vous
rencontrer : [email protected]
ou Christian Seguin, Journal
« Sud Ouest », 23, quai des
Queyries, 33094 Bordeaux.
12
Publicité
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
13
Pays
Basque
INDISCRÉTION
Daniel Picouly à Boucau
le jeudi 3 mars
L’écrivain vient présenter
son dernier roman,
« Le Cri muet de l’iguane »,
lors d’une rencontre avec
séance de dédicaces à la
bibliothèque municipale
(19 heures). Entrée gratuite.
PHOTO DR
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
BROUILLARTA
Une petite devinette
en passant…
« Il est important de savoir parfois
reculer pour mieux sauter. » Cette
phrase est signée Colette Capdevielle, toujours aussi active sur les
réseaux sociaux. Celle-ci fait allusion à la démission de Jean-René
Etchegaray (UDI) de la présidence
de l’Agglomération Côte basque
Adour (Acba), après sa mise en mi-
norité par les quatre autres maires
sur le dossier de l’EPCI unique Pays
basque.
La députée socialiste de Bayonne
sous-entendrait-elle que le patron
de l’Acba vise la tête d’une autre agglomération, pas encore créée ?
Oui ? Alors à vous de deviner laquelle…
Une blonde
Debatus
interruptus
Le départ du sous-préfet a donné à
ce dernier l’occasion de raconter
une anecdote presque coquine. À
l’heure des remerciements, Patrick
Dallennes a cité son chauffeur. Celui-ci a parcouru 138 000 km en un
peu plus de trois ans, « soit 21 Tours
de France », d’après le haut fonctionnaire.
Et Patrick Dallennes de le féliciter : « Il n’a eu qu’un seul accrochage. Je n’étais pas présent, mais
je crois savoir qu’une jolie blonde
était impliquée. » Chauffeur, si t’es
champion, regarde plutôt droit devant.
L’estomac
d’un préfet
C’est ce qu’on appelle un compliment vache. Il était adressé par le
préfet Pierre-André Durand au
sous-préfet Patrick Dallennes, qui
a fêté son départ cette semaine.
« Votre passage au Pays basque a occasionné chez vous un léger embonpoint. Mais c’est normal : pour
être préfet (le nouveau grade de Patrick Dallennes, NDLR), il faut de
l’estomac, et vous n’en manquez
pas. »
Vingt minutes : les élus réunis lors
de la Commission départementale
de coopération intercommunale
(CDCI), hier, à Pau, n’auront pas fait
durer les débats. Il s’agissait de discuter du projet de fusion des intercommunalités du Pays basque en
une seule entité. D’en arrêter le périmètre, avant de le soumettre prochainement au vote des conseils
municipaux basques. Aucun
amendement des opposants au
projet. « C’est la CDCI la plus courte
de l’histoire », s’est amusé PierreAndré Durand, le préfet. Debatus
interruptus.
Bayrou et les CDI
Et Lassalle « vaut modulables
mieux que ça »
On le sait, le député de la 4e circonscription, Jean Lassalle, n’est jamais
où on l’attend. Hier, sur le réseau
social Twitter, il a repris le slogan
« On vaut mieux que ça » qui fait florès contre la loi El Khomri. « Flexibilité absolue, insécurité pour les
salariés, ça n’a jamais marché »,
proclame-t-il. Il va prendre sa carte
au Front de gauche ?
En tout cas, le seul député Modem va
peut-être devoir se mettre au diapason de son « patron ». Interrogé par
« La Croix », François Bayrou prône
de son côté un « CDI à droits progressifs. Plusvousrestezlongtempsdans
l’emploi, plus vous avez de droits. »
Et le maire de Pau de préciser que la
formule a été lancée par Matteo Renzi. « Une idée que je défends depuis
dix ans. » À défaut d’inspirer Lassalle,
Bayrou inspirerait donc le Premier
ministre italien. Fortiche !
Cette drogue
pas si douce
Le Blue Cargo,
couvert pour l’été
À la barre du tribunal de Bayonne
jeudi, un jeune homme de 21 ans,
poursuivi pour avoir fumé un joint
de cannabis en place publique, et
s’être rebellé contre les policiers
l’ayant arrêté dans sa fuite. Persuadé
d’avoir été molesté, le Bayonnais a
expliqué être devenu schizophrène
en raison de sa forte consommation
de stupéfiants, démarré à l’âge de
8 ans… « Qu’on ne vienne plus me
parler de drogue douce », a soupiré
le juge Laurent Tignol.
Tout le monde n’a pas la chance
d’être logé par la collectivité. Le Siazim (Syndicat intercommunal
d’aménagement de la zone d’Ilbarritz Mourisco) a voté, mardi soir, une
délibération pour la réfection de la
couverture du Blue Cargo. Le fameux bar de plage d’Ibarritz peut se
féliciter de ne jamais risquer de
prendre l’eau, grâce aux villes de Bidart et Biarritz, propriétaires des
lieux, qui ont investi pour cela la modique somme de 18 500 euros.
14
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Pays Basque
La filière a perdu autour de 8,5 M€
GRIPPE AVIAIRE Les exploitants d’élevage
et de gavage ont fait leurs comptes.
Ils espèrent une aide de l’État au plus vite
PATRICE SANCHEZ
[email protected]
L
e virus de l’influenza aviaire a
causé un préjudice de l’ordre
de 8,5 millions d’euros dans les
exploitations d’élevage et de gavage
depalmipèdesdansledépartement.
Le chiffre a fait l’objet de discussions,
hier, à la session de la Chambre
d’agriculture.
Dans les 515 exploitations des Pyrénées-Atlantiques, près de 5 millions de canards gras sont produits
chaque année. Constaté le 11 décembre dernier, le premier cas de grippe
aviaire allait bouleverser l’organisation de la filière à l’échelle de la région. Depuis lors, douze autres cas
ont été confirmés (72 dans le SudOuest). Dont le dernier remonte au
9 février à Mazerolles. Au total,
4 400 poules et 900 canards ont été
abattus.
Pour tenter d’éradiquer l’épizootie, les autorités ont décidé de mettre en œuvre un vide sanitaire. Une
durée pendant laquelle plus aucun
animal ne montrera ses plumes. Depuis le 18 janvier, les agriculteurs
n’ont plus le droit de mettre en place
des canetons. Ceux-ci pourront être
réintroduits dans les bâtiments à
partir du 16 mai. Ou par dérogation,
à partir du 9 mai. Relancer la machine sera long après seize semaines
passées à attendre. Beaucoup d’éleveurs craignent de perdre des parts
de marché. D’autres doutent encore
de l’efficacité de la mesure…
Nouveau cahier des charges
« On est certain d’une seule chose : si
rien n’avait été fait, on ne se débarrassait pas du virus. En revanche, c’est
vrai, rien ne dit que le vide sanitaire
donnera le résultat attendu », commente le président de la Chambre
d’agriculture, Jean-Michel Anxolabehere.
Celui-ci rappelle, par ailleurs, que
la profession a pris le sujet au sérieux
enagissantsansdélai.Ilespèredésormais que les services de l’État agiront
avec autant de célérité. Les professionnelsontbesoind’avancessurtrésorerie pour faire face aux charges
dans cette période d’inactivité. L’État
aprévuentre100et120millionsd’eurosd’acomptesàl’échelledel’ensemble des départements concernés.
MaisleprésidentAnxolabehereinsiste sur « la nécessaire simplicité et
rapidité de l’indemnisation des pertes et sur les besoins d’accompagnement, au même titre que la production, de l’ensemble des intervenants
delafilière,desaccouveursjusqu’aux
transformateurs ». Les exploitants
doivent déjà anticiper la reprise. « Il
faut un accompagnement global
parcequetoutleprincipedeproduction sera à revoir. Dès la reprise de
l’activité, les palmipèdes d’âges différents ne devront plus avoir de con-
Pour s’engager dans la reprise de leur activité, en mai, les exploitants devront adapter
les conditions d’élevage. Ils devront séparer les canards d’âges différents. PHOTO ARCHIVES « SUD OUEST »
tacts entre eux. Les réunions sont en
cours pour discuter du contenu des
cahiers des charges qui s’appliqueront », explique Évelyne Revel en
charge du dossier à la Chambre
d’agriculture.
La crise en cours
Des aides à l’investissement sont notamment espérées via le plan de
compétitivité piloté par la Région.
« C’est aussi peut-être l’occasion
d’améliorernossystèmesdeproductions qui sont très divers, ajoute Évelyne Revel. On est, en tout cas, en ordre de marche. On est sorti du flou. »
La session de la Chambre d’agricul-
ture a également permis de revenir
sur la crise de l’élevage et les mouvements de grogne qui se multiplient.
La vice-présidente Maryvonne Lagaronne parle d’un « état d’urgence ».
La répartition des marges reste au
cœur du sujet. Plusieurs réunions de
travail ont été organisées avec le représentant de l’État. Une enquête a
été lancée auprès des agriculteurs.
Au total, 1 624 dossiers prétendent
bénéficierdufondsd’allégementdes
charges. « Un agriculteur sur quatre
est en difficulté », estime Maryvonne
Lagaronne (1). « Au départ, le ministère de l’Agriculture avait tablé sur
une enveloppe de 900 000 euros.
Le besoin réel est de 3,5 millions d’euros. Notre demande est appuyée par
le préfet. »
Autre source d’inquiétudes chez
les agriculteurs : un retard de plus de
six mois dans le versement des aides
issues de la PAC, la Politique agricole
commune. « Une situation inacceptable, dans un contexte complexifié
et d’aberrations», dit le président Anxolabehere. Heureusement que le
Salon de l’agriculture, où seront représentés les Pyrénées-Atlantiques,
ouvre ses portes. Les participants
pourront prendre un peu de temps
pour penser à autre chose. Quoique…
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
15
Pays Basque
Leur mise en garde contre
l’intercommunalité unique
TERRITOIRE Ils sont minoritaires mais comptent faire entendre leur voix. Jeudi,
à Saint-Palais, une quinzaine de maires a expliqué les raisons de son opposition au projet
EPCI PAYS BASQUE. D’ici
à fin mai, les 158 communes
du territoire auront dit si elles
veulent d’une intercommunalité
unique à l’échelle du Pays
basque. Que recouvrirait cette
évolution ? « Sud Ouest » a
ouvert ce dossier aussi complexe
qu’essentiel et s’intéresse ce jour
aux opposants de « l’intérieur »
THOMAS VILLEPREUX
[email protected]
U
ne quinzaine de maires vient
de dire « non » à l’Établissement public de coopération
intercommunale(EPCI),proposépar
le préfet Pierre-André Durand. Fondre les dix intercommunalités du
Pays basque en un modèle unique –
intégré –, leur apparaît notamment
dangereux sur le plan financier. Jeudi, à Saint-Palais, ces édiles ont loué
un modèle fédératif, le pôle métropolitain, aussi prôné par quatre des
cinqmairesdel’AgglomérationCôte
basqueAdour(Acba).Rappelonsque
celui de Bayonne, Jean-René Etchegaray, avait démissionné de sa présidence après une mise en minorité.
En cas de refus du projet intégré
au printemps, à l’issue du vote des
communes, le plan B de Pierre-André Durand consisterait à découper
le territoire en trois. « C’est déjà
mieux»,estimeBarthélemyAguerre,
maire de Luxe-Sumberraute et conseiller régional. Après avoir émis le
souhait d’associer des communes
basques et béarnaises dans une
même intercommunalité, pour tenter d’enrayer le processus enclenché,
l’élu d’Amikuze continue à militer
contre la proposition du préfet en rejoignant le rang des « fédératifs ».
Ardoises superposées
À ses côtés, les maires de Méharin,
Lantabat, Guiche, Bidache ou encore
Beyrie-sur-Joyeuse redoutent de voir
les budgets communaux fondre
commeneigeausoleil.PourÉricNarbais-Jauréguy, président de la communauté de communes (CdC)
d’Amikuze, la fiscalité des ménages
RAPPORT DE FORCES
Large avance
pour les pro EPCI
La consultation menée l’hiver dernier auprès des communes a occasionné un rapport de forces déséquilibré : 112 communes sont pour,
45 sont contre et une s’abstient. De
plus, 193 518 habitants sont représentés par les communes favorables au projet, contre 101 730 habitants représentés par les
communes l’ayant rejeté. « Si le projet est accepté, nous en prendrons
acte. Mais on ne pourra pas nous reprocher de ne pas avoir tiré la sonnette d’alarme. Nous aurons la conscience tranquille », souligne Lucien
Delgue, le maire d’Armendarits.
Une élue appelle
à débrancher la
vidéo polémique
BAYONNE « Horrifiée »
par les images diffusées
dans la cathédrale,
Brigitte Pradier s’insurge
La conseillère municipale de Biarritz, déléguée au handicap, Brigitte
Pradier, s’est dite « horrifiée » par les
images diffusées en boucle dans la
cathédrale de Bayonne. Pour le vicaire de la cathédrale, cette œuvre
d’un artiste polonais symbolise
« uniquement » la miséricorde.
Pour l’élue, de confession catholique, il est « évident que cette vidéo
relève moins de l’art que de la propagande contre l’avortement ».
Celle-ci n’a pas supporté de voir
une vidéo dans un lieu public, qui,
selon elle, « ne vise qu’à accroître la
douleur des femmes ». L’élue s’est
alors mise en quête de la prise électrique du projecteur qu’elle a débranchée. Elle appelle les citoyens à
faire de même : « Marcher jusqu’au
bout de la nef, trouver les fonts baptismaux et débrancher l’appareil s’il
a été depuis rebranché. »
O. D.
À Saint-Palais, des maires se sont réunis pour « mettre en garde contre les conséquences »
du projet d’intercommunalité unique Pays basque. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN
pose problème, malgré le statu quo
annoncé par les défenseurs du projet. « L’attribution de compensation
aux communes n’évoluerait pas
après la fusion, pointe-t-il. Les communes pourraient donc être contraintes d’actionner le levier fiscal
pour générer les ressources nécessaires à l’exercice de leurs compétences. »
Quant aux entreprises, elles seraient encore moins épargnées, en
raison de « taux et de bases minimums revalorisés en secteur rural ».
« De plus, nos entreprises de plus de
10 salariés seront bientôt soumises à
une nouvelle taxe, servant à financer
des transports en commun urbains,
reprend Éric Narbais-Jauréguy. Dans
un EPCI unique, on va taxer les entreprises du secteur rural, pas concernées par ces transports ? »
Les détracteurs du projet ont simulé le montant de cette taxe dans
les intercommunalités rurales existantes. Leur ardoise hypothétique va
de 220 000 euros (Pays de Bidache)
à 1,22 million d’euros (Pays d’Hasparren). Une douloureuse de plus pour
nosmaires,égalementrétifsàlanouvelle échelle de classement des Zones de revitalisation rurale (ZRR).
« Dans 113 des 158 communes du Pays
basque, ces ZRR permettent des dotations pour les collectivités, des exonérationsfiscalesetdesexonérations
patronales de cotisations sociales. La
densité de population et les ressources financières du territoire déterminent l’existence de cette ZRR. Dans
l’EPCI, nous pensons qu’elle ne survivra pas. » Si cela se confirmait, la maison de retraite de Saint-Palais serait
ainsi privée de 370 000 euros.
« Poudre aux yeux »
Des communes perdraient également la Dotation de solidarité rurale
(DSR), versée par l’État aux petites
communes. « Mais cela ne serait pas
immédiatement visible, déplore le
patron de la CdC d’Amikuze. L’année
de la fusion, les dotations versées auront été calculées d’après les critères
de l’année précédente. C’est un
trompe-l’œil. »
Les élus ajoutent qu’un numéro
d’équilibriste attend le monde rural
en cas d’EPCI unique. « Qui va gérer
les piscines, les crèches et le reste ? »,
demande l’un d’eux. Faute de
moyens, des villages avaient mutualisé la gestion de ces installations au
sein de leur propre EPCI. Un changement d’échelle leur fait craindre un
flou artistique en la matière.
Reste la gouvernance. Un conseil
communautaire de 232 membres,
une commission permanente de 69
délégués et un comité exécutif de 20
membres constituent, d’après nos
maires, « une véritable usine à gaz »
au sein de laquelle le Pays basque intérieur serait « très mal représenté ».
«OnvadevoirreconstituerdixSivom
(1), ce qui ne va pas simplifier le millefeuille, annonce Barthélemy
Aguerre. Et s’ils veulent agir, ces Sivom devront faire appel à des communes aux ressources en baisse. »
« On profite de la loi NOTRe (2)
pour répondre à la demande ancienne de collectivité territoriale
ajoute, assure Lucien Delgue, le
maire d’Armendarits. Mais c’est de la
poudre aux yeux. Cette loi est faite
pour réaliser des économies sur le
dos des collectivités rurales. » Entre
les opposants de la ruralité et ceux de
l’Acba, l’argumentaire diffère. Mais
le contre-projet est le même. « C’est
un pôle métropolitain, admet Barthélemy Aguerre. Seulement, nous
le prônons pour défendre le rural. »
(1) Syndicat intercommunal à vocation
multiple.
(2) Nouvelle organisation territoriale de la
république.
Aux communes de décider
PÉRIMÈTRE Hier a été validé le principe de l’intercommunalité unique
Ce fut finalement une formalité. La
Commission départementale de
coopération intercommunale
(CDCI) s’est réunie hier, à l’université
de Pau, pour arrêter le périmètre de
la future intercommunalité unique
au Pays basque. Elle n’a eu besoin
que de vingt minutes pour valider la
proposition du préfet d’un Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) englobant les 158
communes du Pays basque.
Le préfet Pierre-André Durand va
désormais acter ce périmètre par arrêté. La balle est dans le camp des
communes. À compter du 14 mars,
leurs conseils municipaux auront
75 jours pour valider ou non cet EPCI
unique.
En campagne
LorsdelaCDCI,aucundesopposants
au projet ne s’est manifesté pour déposer quelque amendement que ce
soit. L’un d’entre eux, le maire d’Anglet Claude Olive, expliquait cette attitude à la sortie de la séance. Le collectif des maires opposés à l’EPCI,
dont il fait partie, a été reçu la semainedernièreparlepréfet:«Ilnous
a dit que nos propositions d’un pôle
métropolitain seraient rejetées.
Nous n’avons donc pas déposé
d’amendement. Ne perdons pas de
temps, nous allons plutôt tenter d’aller convaincre les communes, désormais. » Une véritable campagne entre les pro EPCI et les opposants au
projet est déjà en cours. Elle devient
officielle avec la décision de la CDCI.
Si à l’issue du vote des communes,
l’EPCI unique était rejeté, le préfet
soumettraitàlaCDCIunealternative
à trois EPCI pour le Pays basque.
Les communes devraient à nouveauseprononcersurceprojet,cette
fois dans le délai d’un mois. En cas de
nouvelleimpasse, le représentant de
l’État pourrait « passer outre » et imposer des fusions.
P. P.
Brigitte Pradier, conseillère
municipale biarrote. PHOTO DR
FAITS DIVERS
LA BASTIDE-CLAIRENCE
Les obsèques
des victimes
mercredi à Biarritz
Les obsèques de Pascal et Ewa
Rouxel seront célébrées mercredi
après-midi en l’église Sainte-Eugénie à Biarritz. Le couple a été
tué par balles lors d’un huis
clos familial pour lequel
leurs deux fils, âgés de 27 et
23 ans, sont mis en examen
pour assassinats et placés
en détention provisoire
(lire nos précédentes éditions).
ON EN PARLE
Grande Plage fait
l’expérience joyeuse
de la modestie
Demain, le festival Grande Plage,
ouvert au public, réunit des pointures artistiques, françaises et internationales, à la Cité des arts de
Bayonne. L’objectif est de faire
« l’expérience de la modestie. »
Georges Didi-Huberman, Hervé di
Rosa, Federico Nicolao, André Minvielle et la troupe de Bernard Lubat, pour ne citer qu’eux, vont débattre, jouer, s’amuser sur le thème
« Modeste ». La journée se terminera par un concert à 23 heures.
16
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Bayonne
LE PIÉTON
A été sollicité par un de ses congé-
nères, plus âgé, dans un bureau de
Poste. Le Bayonnais devait avoir
70 ans, mais n’osait pas tenter seul
l’aventure de l’affranchissement
par un automate dirigé par des
commandes tactiles. « Comme
vous êtes plus jeune, vous devez
savoir comment ça marche ! » Le
Piéton, qui a bonne âme et parfois
un peu de temps, a aidé son concitoyen à obtenir un timbre pour une
lettre ordinaire. Tout en se disant
que l’heure de la totale dématérialisation n’a pas encore sonné et
qu’il faudra toujours des humains, à
un moment ou un autre, pour aider
à remplir une déclaration, obtenir
un formulaire ou un simple timbre !
AGENDA
AUJOURD’HUI
Baionan kantuz. Au Musée basque
(le 27.02.2016) devant l’entrée
à 11 h, salle Argialde à 11 h 45.
Marchés. Sur le carreau des halles
et place des Gascons.
Côte Basque échec. Cours de 14 h
à 18 à l’école Jules-Ferry.
Tél. 06 86 91 39 43.
Alcool assistance la Croix d’or. Per-
manence de 15 h à 17 h.
Tél. 07 60 83 73 98.
Lieu rencontre accompagnement
(LRA). Pour les bénéficiaires du
RMI. Permanence MVC Polo-Beyris, avenue de l’Ursuya, de 9 h
à 12 h 30, et sur rendez-vous
de 13 h 30 à 17 h.
Questions pour un champion. À la
MVC 13, rue Georges-Bergès
de 15 h à 18 h. Tél. 05 59 25 57 94.
Cyber échec bayonnais. MVC centre
ville, 13 rue Georges-Bergès de 15 h
à 19 h. Cours initiations et perfectionnements.
Croisés de Saint-André.Tennis
de table. Tél. 05 59 44 07 02.
Collecte de sang exceptionnelle à Jean-Dauger
L’Aviron Bayonnais Rugby Pro accueille l’Établissement français du sang (EFS)
au stade Jean-Dauger les 1er, 2, 3 et 4 mars pour un don de sang exceptionnel,
parrainé par Vincent Etcheto, l’entraîneur en chef de l’équipe professionnelle.
De nombreuses animations sont au programme. PHOTO ARCHIVES BERTRAND LAPÈGUE
Le Pays basque
de Patrick Dallennes
ÉTAT Le sous-préfet de Bayonne quitte ses fonctions ce week-end, après trois années
bien remplies. Promu en Bretagne, il devrait garder sa tenue de festayre
THOMAS VILLEPREUX
[email protected]
I
l se rappelle son arrivée en voiture, dans sa sous-préfecture.
« Mousserolles, le Petit Bayonne,
la mairie, les allées Marines… » Mercredi soir, il a failli lâcher une larme
à l’occasion de son départ, fêté sous
les ors de la République, mais dans
une salle trop petite. Le sous-préfet
de Bayonne, Patrick Dallennes,
quitte officiellement ses fonctions
ce week-end (1). Il a été nommé préfet délégué pour la défense et la sécurité auprès du préfet de la région
Bretagne, préfet de la zone de défense et de sécurité Ouest, préfet
d’Ille-et-Vilaine.
Ce titre à rallonge le conduit à
Rennes, où réside sa belle-famille.
« Mais c’est un hasard », assure-t-il.
Triste de partir, mais heureux d’être
promu, l’homme a dressé le bilan
de son action sur ce territoire « attachant ». De loin, il suivra le projet
d’intercommunalité unique Pays
basque, construit aux côtés du préfet Pierre-André Durand. En un peu
plus de trois ans passés ici, il aura découpé un jambon de Bayonne dans
la rue d’Espagne, récupéré un cargo
(le « Luno ») échoué sur une plage
angloye, mais aussi essuyé plusieurs
tempêtes, dont celle du 4 juillet 2014
qui plaça plus de 100 communes en
état de catastrophe naturelle.
« J’ai parcouru 138 000 kilomètres, soit 21 Tours de France », note-til. L’image est bien choisie. D’autant
que Patrick Dallennes a dû gravir
quelques cols inhérents à sa fonction. Le tout premier fut celui de
l’ikastola d’Hendaye. Ce dossier, celui d’une école immersive en langue basque désireuse d’investir des
locaux publics, lui avait valu quelques manifestations. Le sous-préfet
s’était opposé au projet, de même
qu’il empêcha la co-officialité de la
Ici au côté de son épouse (à droite), Patrick Dallennes aura notamment initié le projet d’EPCI
unique au Pays basque, au côté du préfet Pierre-André Durand (à gauche). PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN
langue basque à Ustaritz, à la suite
d’une décision municipale pas franchement entourée d’optimisme
par les élus.
Magasinier
Cependant, Patrick Dallennes fut
ensuite épargné par les reproches
relatifs à l’euskara. Et l’homme de
rappeler l’action de l’État en faveur
de la langue basque. Il évoqua également les Fêtes de Bayonne ou encore ces moments de « profonde
émotion », après les attentats sanglants de janvier et novembre.
« J’avais pris part à la manifestation,
dans une foule fière et déterminée,
raconte-t-il. Généralement, la place
d’un sous-préfet n’est pas ici. » Évidemment, le haut fonctionnaire coordonnait tout à la fois le dispositif
de maintien de l’ordre. « Le rassemblement s’est bien déroulé, dans le
respect et le recueillement », note-til.
À Rennes, Patrick Dallennes sera
exclusivement concentré sur ces
missions sécuritaires. Il s’y sent préparé, lui, l’ancien ouvrier. « J’ai commencé à travailler à 16 ans, dans une
entreprise de métallurgie spécialisée dans le pompage, confie-t-il. J’y
tenais le rôle de magasinier. » À l’époque, il travaillait en binôme : un ouvrier occupait des fonctions administratives, l’autre était chargé de la
manutention. « Mon patron m’avait
confié la tâche la plus physique »,
s’amuse Patrick Dallennes.
N’est pas DRH qui veut. Mais
qu’importe. La suite de son parcours trancherait avec ce début de
(1) Pour l’heure, son successeur
n’est pas connu.
ment 64 proposent cet aprèsmidi, à partir de 15 h 30 et jusqu’à 16 h 30, une séance photo et
dédicace en présence de Mickey
Mouse, la célèbre mascotte de
Disney.
Pour les petits et les grands
fans.
À L’ÉCHO
DES REMPARTS
Cherche
voix de basse
pour chœur mixte
Dirigé par Élodie Wachowski, le
chœur mixte bayonnais IzarHitza cherche un chanteur amateur en voix de basse pour partager les dizaines de concerts
annuels sur le secteur du grand
Sud-Ouest. Déchiffrage et expérience chorale seront appréciés
mais non indispensables. Le répertoire de la formation se compose de chants polyphoniques
basques et de chants du monde.
Les répétitions ont lieu les lundis
carrière atypique, entamé dans sa
Marne natale. Les concours, les promotions, les déménagements… Il
allait connaître la vie de haut fonctionnaire, la République, le mérite.
Et voilà qu’il passe désormais de
l’euskara au brezhoneg. Exit le
rouge et blanc des Fêtes (« gardez votre tenue de festayre, cela peut toujours servir », conseilla Pierre-André
Durand). Place au rouge vif des bonnets bretons. « Mais je n’en porterai
pas », sourit le nouveau préfet délégué à la défense. En Bretagne,
Patrick Dallennes emportera un
makila sur lequel a été gravé : « Je
suis né simple soldat ». « Et je le resterai », ajoute-t-il.
Le chœur Izar-Hitza cherche des voix d’hommes. PHOTO DR
de 19 h 30 à 21 h 30, à la Maison
des associations, 11 allée de Glain.
Plus de renseignement auprès
de la chef de chœur au
06 59 79 77 17 ou du président
Henri Lanusse au 06 76 46 94 09
ou via [email protected]
Mickey Mouse
au CGR Bayonne
Pour clore en beauté les vacances
scolaires, le cinéma Méga CGR de
Glain et la société Magic événe-
Besoin de chauffeurs
à la Banque
Alimentaire
La Banque alimentaire recherche
trois chauffeurs bénévoles
pour participer à la collecte
des denrées alimentaires,
de préférence les mercredis
et jeudis matins. Renseignements en appelant
au 06 86 44 53 22.
17
Grand Bayonne
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ONDRES
BOUCAU
Au ski en familles
Le pôle éducation de la commune
d’Ondres organise, le dimanche
20 mars prochain, une journée
« Montagne en famille » à la station
de Gourette. Les participants feront le déplacement en autocar, au
départ du parking de l’école maternelle d’Ondres, à 7 h 30. Le retour est lui prévu à 19 h 30.
Comme son nom l’indique,
cette sortie est placée sous le signe
de la famille. Fruit d’une réflexion
autour de la coéducation des plus
jeunes, elle a pour vocation de regrouper les générations et les familles dans le cadre enchanteur
de la montagne : parents et enfants, grands-parents et petits-enfants.
posées par le pôle éducation autour des maîtres mots de rencontre, partage, découverte et détente.
Ainsi, cette sortie a pour objectif
d’être à la fois un temps de rencontre et de partage entre les membres d’une famille, la possibilité de
pratiquer une activité sportive
(ski, raquettes, luge, etc.), un moment de détente dans un cadre
agréable et reposant, mais aussi
une opportunité d’échanges entre
différentes familles de la commune.
Suivant ces dynamiques, un pique-nique participatif et convivial
se tiendra le midi. Un grand repas
partagé pour lequel chacun est invité à amener ce qu’il souhaite.
Jean François Lafitte
Pique-nique participatif
Nouveauté de cette année 2016,
cette sortie est la première d’une
série d’escapades dorénavant pro-
Informations complémentaires
en mairie ou sur le site www.ondres.fr
et inscriptions à l’accueil de la mairie.
Les familles ondraises se retrouveront dans la station
de Gourette le 20 mars. PHOTO DAVID LE DEODIC
TARNOS
Le repas maison de l’Acca
L’équipe du Cercle des amis de l’art, avec des adjoints à la culture de Boucau et Tarnos. PHOTO J.-Y. I.
Patrice Bueno invité
d’honneur du Salon
Le Cercle des amis de l’art de BoucauTarnos prépare son Salon de printemps, qui se déroulera à l’hôtel de
ville de Tarnos, du 3 au 17 avril prochain. Le 22 février dernier, l’assemblée générale de l’association a permis de faire un point sur cette
manifestation culturelle qui attire
chaque année plusieurs centaines
de visiteurs.
Les inscriptions seront bientôt ouvertes pour les peintres et sculpteurs
qui souhaitent exposer une de leurs
œuvres, voire décrocher un des quatre prix du palmarès (renseignements via caabt.asso-web.com).
Cette année l’invité d’honneur est le
sculpteur béarnais Patrice Bueno, lequel travaille l’inox et a obtenu le
1er prix de sculpture au dernier
Brouillarta de Biarritz. Les dates du
Salon d’automne de Boucau de-
À URCUIT
Le carnaval
se prépare
Une soixantaine de personnes se sont attablées, samedi
dernier, pour le repas concocté par l’association de chasse. PH. DR
Samedi dernier, les chasseurs de
l’Association communale de
chasse agrée (Acca) de Tarnos et les
propriétaires terriens se sont réunis à la salle Nelson-Mandela.
Sanglier à la plancha
Une soixantaine de personnes ont
apprécié un repas fait maison par
les chasseurs, avec garbure, chevreuil en sauce et sanglier à la plancha.
Les prochains rendez-vous culinaires de l’Acca Tarnos (ouverts à
tous) auront lieu en mai pour les
casetas des fêtes et en juillet pour
la sardinade.
Les associations d’Urcuit organisent la fête du carnaval le samedi
12 mars. Les réjouissances pour
les petits et les grands atteindront leur point culminant après
le magnifique défilé de chars, à
15 heures, pour le jugement de
San Pantzar, à 17 heures. Un goûter sera servi sur la place de la
mairie et le soir un repas costumé sera spécialement préparé
par les associations Junior uketado et Ardanavy FC. Inscriptions et
renseignements auprès de
Pantxo Merle au 06 11 86 36 09.
Jean-Yves Ihuel
COMMUNES EXPRESS
■ TARNOS
Concours de pêche. L’Association
agréée de pêche et de protection du
milieu aquatique (AAPPMA) Les
Pescadous des lacs Tarnos-Ondres
organise un concours de pêche à la
truite, samedi 5 mars, au lac
de la Tuilerie (à l’arrière de Carrefour)
à Tarnos. Début du concours adultes
à 8 h, enfants à 10 h.
■ SAINT-PIERRE-D’IRUBE
Conseil municipal. La prochaine
séance aura lieu mercredi, à 19 h, à
la mairie. À l’ordre du jour : demandes
de subvention pour la mise en œuvre
de l’Agenda d’accessibilité programmée (Adap) dans les bâtiments
communaux ou pour la construction
d’une mairie au quartier La Place, débat d’orientation budgétaire 2016.
Le jugement de San Pantzar
l’année dernière. PHOTO ARCHIVES J. E.
vraient quant à elle être prochainement connues (traditionnellement
début octobre).
Les records de 2015
Parailleurs,lesparticipantsàl’assemblée générale, à laquelle ont assisté
les adjoints à la culture des villes de
BoucauetdeTarnos,respectivement
Marie-José Roques et Lucien Hervelin, ont unanimement adopté les bilans de l’année 2015.
Leprésidentdel’association,Christian Daudou, a rappelé le succès du
Salon de printemps 2015, avec la qualité des œuvres exposées, et les records du nombre de participants
(88), de nouveaux exposants (22), de
sculptures exposées (15), de fréquentation (350 visiteurs hors la centaine
et plus du vernissage). Le 68e Salon
d’automne de Boucau a de son côté
proposé aux visiteurs 91 créations
d’artistes régionaux et du Pays basqueespagnolvoisinet13toilesdel’artiste bayonnaise Nane.
Au bilan 2015 des Amis de l’art figurent aussi les contributions
d’adhérents à des expositions à
Bayonne, Saint-Jean-de-Luz, Anglet et
dans le Seignanx, également la participation à la 10e édition de Jazz en
mars. Les Amis de l’art ont aussi du
cœur : l’association a fait un don au
TéléthonàBoucauetpourlajournée
delasolidaritéàTarnos.L’orientation
principale de l’association en 2016
estdeparticiperàlavieculturelledes
villes de Boucau et Tarnos en organisant les Salons de printemps et d’automne afin d’attirer et faire découvrir de nouveau talents, et servir de
tremplin pour les artistes amateurs.
Marie-Claude Ihuel
18
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Visite commentée de « Pierre Ciseau »
Anglet
Aujourd’hui, à 11 heures, 15 heures et 16 h 30, le public pourra bénéficier
d’une visite commentée gratuite de l’exposition « Pierre Ciseau » à la villa
Beatrix- Enea et découvrir grâce à une médiatrice culturelle les univers
de Serge Comte, Fabrice Croux et Séverine Gorlier. PHOTO FABRICE CROUX
LE PIÉTON
Salue la fibre « anti-gaspillage »
de ce restaurateur angloy qui cuisine des pizzas plus grosses que les
assiettes. Le Bipède et son hôte,
qui n’avaient pas un appétit d’ogre
ce jour-là, se sont vu proposer, par
le restaurateur, de repartir avec les
deux demi-pizzas restantes pour le
soir. Un geste futé que le Marcheur
espère voir se généraliser dans
d’autres commerces.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Secours Populaire. Grande braderie,
3 allée Louis-de-Foix, de 9 h à 17 h.
Association pour la danse. Zumba
9 h 30 au centre Haitz Pean. Éveil
à la danse à 9 h et 9 h 45, classique
à 10 h 30 au centre El Hogar.
Tél. 06 81 48 63 98.
Loisirs Découvertes Passions. Randonnée tous les dimanches rendez-vous à 8 h 15.
Tél. 06 78 06 97 80.
Association Vivre son deuil Aquitaine. Écoute téléphonique - entre-
tiens individuels ou familiaux.
Tél. 06 89 36 18 65.
Baby golf. Golf miniature, 13 rue de
Bouney (près des 5 cantons) ouvert tous les jours. Tél.
05 59 03 09 21.
Armelle Bidart, Benoît Mandagaran, Stéphane Lachau et Marie Lasserre. PHOTO F. D.
La Maison pour tous fait
plus de place aux jeunes
SOCIÉTÉ Dans le but de créer un véritable parcours de vie pour les jeunes angloys,
ce lieu de la rue Le Barillier, où se croisent trois générations, fait l’objet de restructuration
FÉLIX DUFOUR
Association yoga et santé. Cours col-
lectifs et particuliers tous les jours.
Marie-Hélène Bernard.
Tél. 06 62 34 29 21.
DEMAIN
Concours de tarot. Organisé par An-
glet Accueille, à la villa El Hogar
(à côté de la piscine) à 14 h.
Inscription au 05 59 74 77 62 ou
06 80 55 19 28.
UTILE
AGENCE « SUD OUEST »
Résidence Aitzina (3e étage), 69,
avenue de Bayonne, 64600 Anglet
Rédaction. Tél. 05 59 44 72 00.
Télécopie : 05 59 44 72 02.
Mail : [email protected]
Ouvert du lundi au vendredi,
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Publicité. Tél. 05 59 44 72 26.
Télécopie : 05 59 44 72 28.
Ouvert du lundi au vendredi,
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Abonnements. Tél. 05 57 29 09 33.
Distribution du journal à domicile
(portage). Pour recevoir « Sud
Ouest » à votre domicile tôt le
matin, sans supplément de prix,
vous pouvez appeler au numéro
suivant : 05 57 29 09 33.
[email protected]
C
ette nouvelle année s’accompagne aussi de nouveautés à
la Maison pour tous, de la rue
Le Barillier, à Anglet. L’intergénérationnel ne concerne pas que les seniors, et en ce lieu, on a décidé de
mettre plus d’ordre, de lisibilité et
d’efficacité sur le secteur jeunesse.
« Lors de la campagne des municipales, le maire, Claude Olive, s’était
engagé à mieux répondre aux attentes des jeunes Angloys et c’est
ainsi qu’il a d’abord mis en place le
service civique en lien avec Unis
Cité. Ainsi au service jeunesse, situé
au sein de la Maison pour tous, il y
a deux missions importantes, dont
Stéphane Lachau, jusque-là animateur, est le tuteur, explique Marie
Lasserre, élue déléguée à la jeunesse.
Le maire a souhaité aller plus loin et
restructurer le service afin de le
redynamiser. »
Plus de passerelles
Ainsi, Stéphane Lachau a-t-il pris la
responsabilité du service jeunesse,
succédant à Jérôme Casamayou,
qui était à la fois responsable de la
Maison pour tous et du service jeunesse et aujourd’hui affecté au service animations.
Un nouvel animateur, Benoît
Mandagaran, qui était jusqu’alors
animateur péri et extrascolaire
dans les écoles et au centre de loisirs
Baroja, a rejoint l’équipe. Cette re-
structuration s’est accompagnée
aussi du retour d’Armelle Bidart,
qui était à l’accueil de la Maison
pour tous et désormais informatrice et secrétaire du service.
« Cela va permettre de rebooster
le lien et l’offre en faveur des étudiants. On renforce aussi les passerelles entre les collégiens et lycéens
(12-17 ans) et les étudiants (1825 ans) », décrypte encore Marie Lasserre. « Armelle va renforcer l’offre
aux jeunes de 18-25 ans, ajoute Stéphane Lachau par la création d’ou-
tils d’informations tels que des guides sur les formations, ainsi que l’information métier et les stages dans
une réalité géographique angloye
d’abord, voire au niveau de l’agglo »,
poursuit-elle.
Plus de propositions
« Après avoir créé le Point d’information jeunesse d’Hasparren en 1997,
je suis arrivée à Anglet pour animer
le Bureau informations jeunesse
(BIJ) en 2000 où j’ai officié pendant
une dizaine d’années, rappelle Ar-
MUSIQUE
L’electro après la rock school
Ces changements intéressent aussi
la rock school de la Maison pour
tous qui s’est fait une jolie réputation. « Nous nous sommes rendu
compte qu’il y avait sur ce sujet un
“triplon” entre Bayonne, plutôt hiphop et Biarritz, plutôt rock. »
« En fait, ce sont les jeunes euxmêmes en remplissant tous nos
ateliers de DJ mix encadrés par Digital 64 et les ateliers de musique
assistée par ordinateurs (MAO) qui
nous ont donc incités à développer
un projet autour des musiques actuelles, en particulier l’electro. Dans
une agglomération, il est stupide et
improductif de se marcher sur les
pieds. Nous allons donc faire une
forme de mutualisation et nous
spécialiser plutôt dans l’electro. Ça
correspond bien à l’image d’Anglet. » Des rencontres avec des professionnels de l’electro pour proposer un projet professionnel plus
abouti sont envisagées.
À terme, l’objectif serait aussi
d’apporter une animation musicale
sur les plages avec DJ. Les jeunes
s’inscriraient dans ce projet surf
pour deux ans avec, à chaque période de vacances, des sorties de
résidence. Le projet est tellement
abouti avec le matériel de JP Musique que Stéphane Lachau en est à
réfléchir avec des jeunes au nom de
baptême de cette nouvelle structure qui se met en place avec l’arrivée de Benoît Mandagaran.
melle. Avec l’agrandissement de la
Maison pour tous Michel-Bonnet,
je me suis retrouvée agent d’accueil
en 2012 en raison de cet agrandissement. À ce moment-là, j’ai passé le
relais de mon activité BIJ à Stéphane
qui était déjà multicarte. »
« Dans les mois à venir, nous allons donc intensifier nos propositions, ajoute Marie Lasserre, c’est-àdire rappeler les offres de logement,
la préoccupation des parents des futurs étudiants quand ils débarquent à Anglet, ville de plus de
40 000 habitants, mais aussi le
baby-sitting pour leur permettre de
se faire un peu d’argent de poche
mais aussi le soutien scolaire. »
Les étudiants peuvent se rendre
au domicile de jeunes élèves du primaire ou du secondaire pour les aider dans une matière précise et à la
préparation d’examen, de la révision du bac à l’entrée aux grandes
écoles.
« Mais il existera un accompagnement au projet individuel ou collectif, insiste Stéphane Lachau. Qu’il
s’agisse d’actes citoyens, de créations d’associations. C’est aussi encourager la vie en société, ce que
l’on appelle le mieux vivre ensemble. »
Cette restructuration doit permettre de baliser, de 12 ans à 25 ans,
un véritable parcours « qui permettra aux jeunes de s’insérer, de se divertir et de s’engager », selon l’élue.
Vaste et ambitieux programme.
19
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Biarritz
Derniers jours pour l’exposition de la Crypte
2 300 visiteurs sont déjà venus voir l’exposition « Grande Mer » du peintre
Didier Lapène et la céramiste Christine Viennet, à la crypte Sainte-Eugénie. Il ne
reste plus que quelques jours. Demain soir, l’exposition sera remisée. Entrée
gratuite à la crypte Sainte-Eugénie, ouverte de 14 heures à 18 heures. PHOTO E. DROUINAUD
La chasse aux jobs d’été
a démarré en trombe
EMPLOI Le forum
organisé par l’Espace
jeunesse de la Ville
a accueilli, jeudi,
750 postulants
S’étonne de voir fleurir des parcmètres autour de la synagogue, dans
le bas de Saint-Charles. Un mobilier urbain d’autant plus étrange
qu’il pousse derrière les barrières de
sécurité du lieu de culte juif. Vontelles donc être retirées, cet été,
pour laisser place aux voitures ? Le
Bipède en doute, mais les riverains
de Saint-Charles s’interrogent. Eux
qui ont déjà vu les places gratuites
réglementées par une zone bleue,
se demandent maintenant si la
Mairie ne serait pas en train de
s’occuper de faire payer toutes les
places de parking du quartier.
CAROLE SUHAS
[email protected]
L
’Atabal s’est retrouvée assiégée
dès son ouverture. La salle de
concert qui accueillait, jeudi,
le traditionnel forum pour l’emploi
saisonnier des jeunes, a accueilli
750 personnes, attendant tant bien
que mal leur tour, sous les gouttes,
engoncées dans des manteaux et
blotties sous des parapluies.
« Attendre trois heures pour sortir avec un emploi, ça vaut le coup »,
commente Brice Morin, animateur
jeunesse de l’Atabal, réquisitionné
ainsi que ses collègues aux côtés de
l’équipe de l’Espace jeunesse pour
aiguiller les postulants.
À l’intérieur, étudiants et jeunes
sans emploi ont pu rencontrer et
remettre le résumé de leur parcours à divers employeurs, privés
comme publics.
Sur les tables, les CV s’empilent.
« Ce qu’on propose ici, ce sont des
postes à temps partiel pour juillet
et août qui peuvent correspondre
à des étudiants », souligne Stéphane
Clochard, directeur de l’hôtel Ibis
Courtepaille situé à quelques pas
de l’aéroport. Si la plupart repartent
sans réponse, quatre d’entre eux seront recrutés en moyenne par l’établissement.
Même topo du côté de Leroy Merlin qui cherche des saisonniers
pour des postes de vente de logistique ou de caisse. « On va recevoir au
moins 100 demandes et comme les
LE PIÉTON
Les jeunes présents ont essayé de décrocher les 530 emplois saisonniers proposés. PHOTO J.-D. CHOPIN
entretiens sont très courts, on essaie d’aller à l’essentiel, en se concentrant sur les aptitudes des jeunes rencontrés. » Baby-sitting, aide
ménagère, animation ou test des
eaux de baignade sont autant de
jobs estivaux proposés.
Éviter le castrage de maïs
« L’an dernier, j’ai fait du castrage de
maïs parce que j’étais mineur alors
c’est bien pour éviter ça que je suis
venu déposer des CV », lance Florian, 19 ans, venu d’Hasparren pour
mettre à profit ses deux mois d’été.
« Au moins ici, on est tous dans le
même bateau », surenchérit Chloé,
20 ans, plutôt attirée par « l’accueil
et la relation avec le client ».
Dans la partie « bar » de la salle, un
peu plus de 2 000 offres sont placardées tous azimuts. Celles qui
sont ornées des intitulés « Angleterre », « Bahamas », « Australie »,
« Croatie » ou « Mexique », attirent
davantage l’attention. « Je ne préfère pas regarder, ça va trop me donner envie de partir », répond une
jeune fille à sa copine qui essaie de
l’attirer vers l’exotisme. Sur un autre panneau, les offres dites agricoles sont les rares auxquelles les mineurs pourront prétendre.
Assises au comptoir du bar, des
mères attendent le rapport de leur
progéniture, priée de trouver du
travail cet été. Les derniers sont ressortis à 18 h 30.
LE CHIFFRE
1 029
C’est le nombre de curriculum vitae (CV) récoltés en un
après-midi par les 23 employeurs présents lors du forum. En moyenne, les aspirants travailleurs saisonniers
ont déposé leur CV à trois
employeurs différents.
Parmi les 531 postes proposés, 180 l’étaient par la Ville
et 30 autres par le Centre
communal d’action sociale
de Biarritz.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Rencontre. Frédéric Aribit présente son dernier ouvrage, à 16 h,
à l’auditorium de la médiathèque, 2 rue Ambroise Paré.
Tél. 05 59 22 28 86.
UTILE
Le bâtiment le plus utilisé fait peau neuve
AGENCE « SUD OUEST »
GARE DU MIDI Près
d’un million d’euros de
travaux cette semaine.
500 000 euros à prévoir
Rédaction-publicité. Tél. 05 59 01
Les travaux de désenfumage et de
traitement de l’air de la Gare du
Midi ont débuté le 10 février, après
« La Colère du tigre » de Claude Brasseur. Ils s’achèveront le 1er mars pour,
le lendemain, accueillir le spectacle
« On ne mentira jamais » d’Éric Assous.
Ce chantier d’un coût très important, près d’un million d’euros, est
pour le moins banal. Il s’agit de mettre aux normes de sécurité de 2016
le système de chauffage et de climatisation du bâtiment le plus utilisé
de la ville. Depuis vingt-six ans, ces
installations n’avaient pas été remplacées. « Le matériel de recyclage
et du traitement de l’air avait vieilli.
il fallait tout remplacer », explique
l’adjoint aux travaux, Patrick Destizon.
Accessibilité et fauteuils
Dans un deuxième temps, la Ville
de Biarritz va mettre le bâtiment
aux normes sur l’accessibilité pour
une enveloppe de 230 000 euros.
Dans le courant de l’année, l’entrée
et le cheminement intérieur seront
revus à la lumière des nouvelles
obligations. Les portes et les pentes
seront redimensionnées.
Ainsi, les personnes qui ont des
problèmes de locomotion pourront circuler plus facilement dans
la Gare du Midi. « On a pensé aux
fauteuils roulants, mais aussi aux
sourds et aux malvoyants », ajoute
Patrick Destizon. En effet, le renforcement des contrastes lumineux
permettra d’accéder plus facilement aux sièges.
4, bis avenue de Verdun,
64200 Biarritz
30 30. Télécopie : 05 59 01 30 39.
Mail : [email protected]
Ouvert du lundi au jeudi, de 9 h
à 12 h30.
Abonnements. Tél. 05 57 29 09 33.
Distribution du journal à domicile
(portage). Pour recevoir « Sud
Ouest » à votre domicile tôt le
matin, sans supplément de prix,
vous pouvez appeler au numéro
suivant : 05 57 29 09 33.
BIBLIOTHÈQUES
Les travaux à la Gare du Midi se terminent le 1er mars.
Pour renouveler durablement ce
bâtiment, l’adjoint aux travaux prévoit également le remplacement de
tous les fauteuils.
ARCHIVES M. B.
Une dernière opération, évaluée
à 250 000 euros, qui devrait se faire
dans deux ou trois ans.
Olivier Darrioumerle
Biarritz Médiathèque, 2, rue Ambroise-Paré, renseignements au
05 59 22 28 86. Ouverte samedi,
de 10 h à 18 h.
Bibliothèque pour tous, 1, rue Mous-
sempes. De 15 h à 18 h.
20
Labourd
CAMBO-LES-BAINS
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
HASPARREN
Le chœur Ur Begi
prépare son album
Les enfants se sont initiés à la programmation. PHOTO J. M.
Les sciences vues
par Karaban’Art
La salle d’atelier de l’association Karaban’Art a été transformée, pendant toute la première semaine des
vacances de février, en petit laboratoire de chimie le matin et atelier
de robotique l’après-midi. Une
trentaine d’enfants y ont participé.
Les enfants ont réalisé des expériences de chimie surprenantes
qu’ils pourront refaire à la maison
avec en point d’orgue de l’atelier
« l’éruption du volcan ». L’aprèsmidi, les participants ont décou-
DE VILLE
EN VILLAGE
Lehengo Hazparne
se prépare déjà
vert des robots pédagogiques et se
sont initiés à leur fonctionnement
et pour certains à leur programmation. Ils ont pu ainsi donner libre
cours à leur créativité.
Pour les prochaines vacances, les
ateliers scientifiques et robotiques
seront organisés sur une journée.
Plus d’informations sur le site de
l’association Karaban’Art (1).
Joseph Maya
(1) www.karabanart.org
ren, commerçants, artisans, associations ou bénévoles qui ont le
désir de prendre part à un événement dédié au territoire, à sa culture et ses traditions. La nouvelle
équipe s’est déjà entourée de
nombreuses bonnes volontés et
demande à s’étoffer davantage
pour préparer l’été 2017.
L’Écosse en musique
avec les Labourdins
USTARITZ L’harmonie des La-
Lehengo Hazparne aura lieu
en 2017. PHOTO ARCHIVES JEAN AROTÇARENA
HASPARREN La prochaine édition du Lehengo Hazparne n’est
prévue que pour l’été 2017, mais
son organisation est déjà en marche. La constitution d’un nouveau bureau se dessine autour de
l’équipe en place et sera soumise
à la validation lors de la prochaine assemblée générale qui
aura lieu au centre Elgar, salle
Emile-Lavigne (1er étage) le jeudi
10 mars à 20 heures.
L’ambition de ce nouveau projet qui doit voir le jour est d’associer le plus largement possible
tous les acteurs du Pays d’Haspar-
bourdins d’Ustaritz a programmé un concert demain, à 16 h 30,
en compagnie des Écossais du Piperade South West Pipers Band.
La météo étant incertaine, le
concert sera peut-être organisé à
la salle Bilgune en cas de pluie. À
l’accès toujours gratuit, le rendezvous musical ainsi proposé permettra de découvrir des morceaux musicaux typiquement
écossais. L’harmonie des Labourdins jouera notamment « La Marche de Robert Bruce », « The Water
is wide », « Colonel Bogey », « Amazing grace », « Flowers of Scotland » et « Higland cathédrale ».
Une question se pose dans la
cité : les musiciens des Labourdins seront-ils vêtus de jupes type
tartans ? À découvrir demain assurément.
C’est devant Beñat Inchauspé,
maire d’Hasparren, et la conseillère départementale du canton Baïgura-Mondarrain, Isabelle
Pargade, invités à la table du bureau, que s’est déroulée l’assemblée générale de l’association Ur
Begi, du quartier Urcuray samedi
dernier.
Le président de ce chœur
d’hommes, Jean-Michel Poydessus, a décliné la liste des multiples
activités qui ont ponctué l’année
2015.
Il a noté une participation active
lors du programme festif de la
commune et celles environnantes, et d’autres plus ponctuelles
pour accompagner des mariages
ou différents repas associatifs.
De nombreux rendez-vous
Après le satisfecit sur les différentes sorties de la formation, il a continué par l’énoncé du bilan financier de 2015 qui est en équilibre
avec un solde de trésorerie positif.
« Le public se montre de plus en
plus enthousiaste à l’écoute du
chœur, cela s’est démontré lors
des 10 ans d’Ur Begi avec un concert qui a rempli l’église d’Urcuray
et un repas qui a rassemblé
Beñat Inchauspé, Isabelle Pargade, et les membres entourant
Jean-Michel Poydessus. PHOTO J. E.
200 personnes au patronage du
quartier », a poursuivi le président.
Des projets
Concernant les activités à venir,
d’ores et déjà le programme s’annonce fourni avec diverses animations de mariages, le nouveau festival de chorales d’Hasparren, le
concours d’irrintzina d’Urcuray,
les fêtes d’Hasparren, d’Ainhoa et
de Souraïde. De plus, un projet qui
lui tient particulièrement à cœur
est celui de l’enregistrement d’un
album dont la sortie pourrait se
concrétiser en 2016.
Enfin, pour savourer cette ambiance optimiste, tout le monde a
trinqué et les chants ont résonné,
lors du repas qui a suivi.
Joseph Etchebarne
USTARITZ
Un commerce de proximité
La nouvelle poissonnerie en plein
cœur de la ville d’Ustaritz porte le
nom d’un fameux merlu entré au
rang des incontournables de la
cuisine basque traditionnelle. L’enseigne Koskera, puisque c’est son
nom, a ainsi été baptisée par ses
créateurs qui ont aussi pris le parti de faire traiteur.
Un pari réussi puisque, depuis
trois mois désormais, Paulo et Noémie Miranda proposent du poisson frais et des plats cuisinés aux
gourmets désireux de retrouver
qualité et proximité.
Une opportunité
Les deux protagonistes d’une quarantaine d’années installés sur la
zone artisanale et commerciale
Bide Alde signent là un nouveau
départ professionnel dans un parcours déjà bien rempli. Originaire
de Paris, Noémie suit son mari de-
Noémie et Paulo Miranda sont les nouveaux poissonniers de la
cité. PHOTO BELXA
puis vingt ans dans son parcours
de vie qui les aura aussi conduits
en Soule à Mauléon.
L’opportunité de créer une formule identique ne leur aura pas
échappé et les époux Miranda ont
décidé de s’installer sur Ustaritz.
Belxa
La poissonnerie est ouverte tous
les matins du mercredi au dimanche
de 7 h 30 à 13 heures.
CORRESPONDANTS
Cambo-les-Bains
Joseph Maya
Tél. 05 59 93 06 62
Mail : [email protected]
Adresse : Ospital Beherea
64 480 Larressore
Espelette
Mathilde Bauthier
Tél. 05 59 93 91 55
Mail : [email protected]
Adresse : maison Zubi Burua,
64250 Espelette
La Bastide-Clairence,
Briscous, Hasparren
Joseph Etchebarne
Tél. 06 08 47 08 79
Mail : [email protected]
Adresse : Maison Ticoue de Bas,
quartier Pessarou,
64 240 La Bastide-Clairence
21
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
St-Jean-de-Luz/Ciboure
Denen Etxea se réunit
L’assemblée générale de l’association
caritative Denen Etxea aura lieu le
jeudi 24 mars à la salle du fronton
municipal. Tél. 05 59 26 47 28.
Le loup et sa horde
UN CAFÉ AVEC… Jean-Marc Toto. La cheville ouvrière du Théâtre Scaramuccia sera
à la médiathèque mercredi. Rencontre avec un comédien d’ici. Ou du reste du monde
U
n quart de siècle. Le théâtre
Scaramuccia n’est pas aussi
âgé que La Rhune, mais il est
solidement ancré dans le paysage
culturel municipal. Et ce, grâce au
local de l’étape Jean-Marc Toto
(51 ans), pilier d’une structure qui
forme chaque année des dizaines
de comédiens amateurs. Le mercredi 9 mars, Scaramuccia co-réalise
une pièce de la compagnie des Lézards qui bougent à l’auditorium (1).
Un bon prétexte pour aller à la rencontre de celui que tout le monde
appelle « Gianmarco ».
« Sud Ouest ». Vous formez des
futurs talents, vous jouez, vous
mettez en scène. Et maintenant
vous faites venir d’autres troupes ?
Jean-Marc Toto. C’est une volonté
qui fait suite aux Assises de la culture
organisées à Saint-Jean-de-Luz. Scaramuccia souhaite faire découvrir
d’autres compagnies. C’est pour
cette raison que nous accueillons
Les Lézards qui bougent pour une
belle pièce présentée à l’auditorium
le 9 mars (1). En 2017, nous ferons venir une troupe de Narbonne. Mais
l’actualité la plus proche, c’est la lecture jeunesse à la médiathèque le
mercredi 2 mars. Je viens présenter
« En vers lents » (15 heures, gratuit),
une lecture en rap et slam.
À Saint-Jean-de-Luz, tout
le monde sait que vous êtes
comédien, professeur de théâtre
et musicien. Mais peu connaissent
votre parcours.
Je suis un gosse d’Ascain. J’ai découvert la scène à 14 ans, grâce au théâtre de l’Œuf et de supers profs
comme Bernard Guinier, Philippe
Chanard et Laurence Labrouche
(biographe de Mnouchkine). À cette
époque, j’adorais imiter mes profs
à l’école, j’avais un humour un peu
désespéré. Quand je suis allé assister à ma première répétition, le choc
a été fort. C’était « Louise la pétroleuse », un texte de Cavanna. Quelle
claque ! On venait très souvent travailler les textes au Vauban. Je passais des journées entières ici jusqu’à
mon départ au conservatoire de
LE PIÉTON
A de plus en plus de mal à croire que
Jean-Marc Toto assis au Vauban : « Quand on est jeune, on veut brûler les planches. » PHOTO A. D.
TAC AU TAC 100 % CULTURE
VOTRE PROJET LE PLUS FOU ? J’aime-
Je suis basco-italo-sicilo-marocain.
rais réunir plusieurs forces vives luziennes comme Dominique Le Cazoulat, Maiana, Fabiana, Patrick
Murillo, René Zugarramurdi, pour une
performance artistique.
UN LIVRE ? « Quand j’avais cinq ans,
UN LIEU DE DIFFUSION DE RÊVE ?
Le port et Sainte-Barbe.
POURQUOI GIANMARCO ? Je suis né
avec ce prénom, un officier l’a francisé. Mon père était italien, ma mère sicilienne (sic) bien que née au Maroc.
Toulouse. C’est là qu’un professeur
a détecté mon potentiel pour l’enseignement. Il me disait : « Tu es un
loup dans ta horde. » J’ai mis du
temps à comprendre ce qu’il voulait
dire. Mais il avait raison.
Enseigner, c’est aussi mettre
sa propre carrière de comédien
entre parenthèses ?
Les artistes ont un ego surdimensionné. Quand on est jeune, on veut
brûler les planches. Mais j’ai senti
que j’avais besoin de transmettre
mon énergie aux jeunes générations. Le théâtre m’a ouvert la conscience. Il m’a sauvé d’une certaine
je m’ai tué » de Howard Buten.
UN FILM ? « Le cercle des poètes disparus ».
UNE PIÈCE ? (Il hésite longtemps).
Récemment, j’ai beaucoup aimé une
pièce sur Federico García Lorca d’une
troupe de Madrid.
UN GENRE DE MUSIQUE ? J’adore le
hard-rock et la musique classique.
Je dirais le métal-symphonique !
façon. Je voulais faire la même
chose : être un « sorgin » (sorcière)
inavoué, un guérisseur. Avec le recul,
je pense avoir fait le bon choix. Et
puis cela ne m’a pas empêché d’être
comédien. Même si je ne suis pas
connu à Paris (il rit).
Comment s’est passé le retour
au pays, il y a vingt-cinq ans ?
C’est l’adjoint à la culture de Paul Badiola, Andde Obac-Etchegaray, qui
m’a soutenu à l’époque. Un grand
merci à lui. Depuis, j’ai formé des
centaines, voire des milliers de jeunes au Théâtre des Planchettes et à
Scaramuccia. Je suis un ardent dé-
fenseur de la culture pour les jeunes.
Je le constate tous les jours, ceux qui
font du théâtre, de la danse ou de la
peinture, ne grandissent pas
comme les autres. Ils ont davantage
conscience de leurs émotions. Ils
parlent vrai car ils communiquent
avec leur cœur.
le boulevard Victor-Hugo va repasser un jour à double sens. La mairie
va-t-elle au moins organiser une
consultation à ce sujet, comme cela
a été annoncé au départ ? Rien
n’est moins sûr. En attendant, le Bipède commence à apprivoiser ce
nouveau plan de circulation. À tel
point qu’il ne regarde plus si des
voitures remontent la voie depuis le
port quand il traverse la route. Un
relâchement risqué ! Car il y a quelques jours, il a failli se faire renverser par un chauffard qui roulait en
contre-sens. Malgré les grands gestes du Piéton et les appels de phares des autres automobilistes, la
tête en l’air a poursuivi sa route jusqu’à la Poste. Votre serviteur ne dévoilera pas la plaque d’immatriculation de l’individu (pour ne pas
stigmatiser les conducteurs d’un
département riverain), mais il aurait tellement aimé qu’une voiture
de police soit présente à cet instant.
Comment Scaramuccia a évolué
ces dernières années ?
Le conseil d’administration s’est
musclé il y a trois ans avec l’arrivée
d’une dizaine de membres. Ils ont
tous l’ADN Scaramuccia car ils sont
passés par cette école de théâtre tout
jeune. Je me sens beaucoup moins
seul. Ça fait du bien de voir que la
jeunesse prend en main ce bel outil.
Scaramuccia a-t-il besoin du futur
pôle culturel à Harriet Baita ?
Oui. Il manque un lieu de rencontre
entre les associations actives de la
baie. Un lieu où on pourrait mutualiser nos moyens et nos énergies. Notre local du théâtre de la nature est
devenu trop petit.
Recueilli par Arnaud Dejeans
(1) « La vraie vie de Gennaro Costagliola »
le mercredi 9 mars à l’auditorium. 7 à 10 €.
Réservations au 05 59 51 24 17.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Club Léo-Lagrange. Assemblée gé-
nérale à 18 h 30, au foyer du club,
avenue Jean-Poulou à Ciboure.
Lagun Artean. Thé dansant du
club senior, à 15 h, à l’auditorium.
22
Saint-Jean-de-Luz-Ciboure
Sud Pays basque
– Sud Pays basque
L’autobus de Batera
pour comprendre l’EPCI
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
URRUGNE
INSTITUTIONS La plateforme citoyenne organise
une réunion publique lundi à Bordagain à 19 heures
La révolution institutionnelle du
Pays basque est en marche et c’est
demain (avant fin mai) que les élus
vont décider de valider ou non la
création d’une Agglomération unique sur l’ensemble du territoire Pays
basque. C’est dans un souci pédagogique que la plateforme citoyenne
Batera a décidé de faire le tour du
Paysbasquepourexpliquerauxélus,
mais aussi aux citoyens, les rouages
de ce changement institutionnel.
L’engagement de Batera sur cette
question n’est pas nouveau puisqu’elle défendait déjà l’idée de création d’un département basque ou
d’une collectivité à statuts particuliers. Dans cette logique, elle appuie
la proposition du préfet qui souhaite réunir les 10 intercommunalités Pays basque au sein d’une Agglomération unique.
Les 5 et 6 mars sur le secteur
En attendant que les conseillers municipaux se positionnent définitivement, et alors que la voix des antiEPCI unique (comme Anglet, Bidart,
Biarritz ou Ciboure) résonne de plus
en plus fort, Batera a pris son bâton
de pèlerin pour expliquer et convaincre. Son autobus, baptisé Communauté Pays basque, s’est arrêté
dans 142 communes pour le mo-
ment. Il fera escale le samedi 5 mars
à Guéthary et Saint-Jean-de-Luz et le
dimanche 6 mars à Ciboure (1).
Le sujet ne fait pas l’unanimité sur
ces trois communes. La grosse majorité des Luziens sont pour (sauf le
conseiller général Philippe Juzan),
les Cibouriens sont contre. À Guéthary, les avis sont plus partagés. « La
discussion est ouverte avec tout le
monde. Aussi bien avec les partisans
du contre qu’avec ceux du pour. Le
butestd’éviterlescraintesliéesàune
méconnaissance du dossier », expliquent les forces vives de Batera qui
mettent des outils didactiques à la
disposition de tous (films, dépliants).
En prévision de l’arrivée du car sur
le secteur, une réunion débat ouverte à tous sera animée par le directeur du Conseil des élus, Battitta Boloquy, ce lundi, à la tour de
Bordagain, à Ciboure. Gouvernance,
fiscalité, compétences : toutes les
questions seront abordées.
Arnaud Dejeans
(1) Fronton de Guéthary le 5 mars
(9 à 10 heures), puis direction Saint-Jeande-Luz avec Ichaca (10 heures), Urdazuri
(11 heures) et place Foch (14 heures).
Puis dimanche 6 mars au marché
de Ciboure (9 à 13 heures).
L’autobus de Batera s’est arrêté dans 142 communes jusqu’à
présent, comme à Saint-Palais. PHOTO ARCHIVES GABRIEL MOUIX
Bastian, magicien
et mentaliste
Le prochain rendez-vous fixé par
Adixkideak, le samedi 19 mars, à
20 h 30, à Itsas Mendi, risque fort
d’afficher complet. Les réservations
sont d’ailleurs déjà ouvertes (1)
pour cette « soirée de l’étrange et
du mystère », un spectacle de mentalisme animé par Bastian, « le magicien d’Urrugne », qui vogue de
succès en succès partout où il passe.
« J’ai commencé à monter sur
scène à Adixkideak en 1979. J’avais
25 ans. Quand le président Alex Zubieta m’a vu, il était horrifié ! Et, ô
surprise, nous avons eu un succès
énorme, d’où la décision de persévérer l’année suivante, avec des
sketches, des chants, et moi de la
magie : nouveau succès et voilà
comment j’ai démarré ! »
Bastian a travaillé avec le clown
Caramel, puis a eu la chance de rencontrer Monsieur Carzola, magicien professionnel descendu de Paris. Il a été son professeur durant
plus de trente ans. Des enseignements perfectionnés régulièrement par le biais d’une formation
continue, reçue de la part de maîtres de la spécialité. Bastian participe aussi chaque année aux congrès nationaux « où nous vivons la
messe de la magie » durant trois
jours , et tous les trois ans, au congrès international.
« Pas de trucage »
Lors du dernier à Rimini en Italie,
ils étaient 3 600, regroupés durant
une semaine pour conférences,
concours, et championnat du
monde bien sûr. Au final, dix ans de
travail sur la mémoire pour cheminer vers le mentalisme, assurer des
spectacles un peu partout, mais
pas à Urrugne. « Il faut emmener les
gens à se prêter au jeu, à la complicité entre le public et moi. On rentre dans la salle en bon cartésien,
on en sort en se posant des ques-
tions. » Il devine ce qui a été dessiné, en toute discrétion, par un spectateur, se joue des chiffres avec le
carré magique, une curiosité
mathématique pratiquée depuis
4 000 ans par les Chinois : on part
d’un simple nombre et le carré de
16 cases est complété afin que toutes les sommes de droite à gauche,
vers le haut, le bas, en diagonale,
soient égales au nombre initial, et
cela réalisé en une trentaine de secondes, sauf erreur, « ce qui prouve
bien qu’il n’y a pas de trucage ».
Car tout n’est pas totalement garanti, comme deviner sur scène les
pensées de trois personnes en
même temps. De la magie ? Non,
du grand art, mais rappelle-t-il, « on
travaille avec le cerveau humain et
ce n’est pas simple ! »
Jean-Louis Chaulet
(1) Tél. 05 59 54 62 08 ou par courriel
à [email protected]
COMMUNE EXPRESS
EN BREF
■ PRIMAIRES DES RÉPUBLICAINS
Le maire Peyuco Duhart, membre
du comité de soutien de Bruno Le
Maire, retrouvera quelques
militants, aujourd’hui, à 11 heures
aux halles de Saint-Jean-de-Luz
pour un tractage dans le cadre de la
campagne des primaires des
Républicains.
« La mémoire fait appel à des mécanismes, le mentalisme à la psychologie comportementale »,
indique Bastian. PHOTO J.-L. C.
■ PLU DE CIBOURE
Plus de 200 personnes ont assisté à
la première réunion publique sur la
création du Plan local d’urbanisme
jeudi soir à Bordagain. La synthèse
du diagnostic est disponible sur le
site Internet de la mairie. Un
registre d’observations est
disponible au service urbanisme.
■ URRUGNE
Adixkideak en mars. Quatre mani-
festations sont au programme de
l’association : une sortie à Aralar le
4, le spectacle de Bastian le 19 (lire
ci-dessus), un week-end raquettes
à Gavarnie les 19 et 20, et enfin une
croisière sur le Rhin du 30 mars au
5 avril. Renseignements au
05 59 54 62 08 et sur le site
www.adixkideak.com
Nivelle Bidassoa. L’assemblée générale de l’association se tiendra le
vendredi 4 mars, à 19 h, salle Posta
à Urrugne, avec l’ordre du jour suivant : « fiasco » de la LGV ToursBordeaux ; après l’avis défavorable
de l’enquête d’utilité publique, où
en sommes-nous ? ; quelles perspectives d’avenir ? ; recours en Conseil d’État ; reprise de la mobilisation ? Sera également détaillé le
projet d’exploration et d’exploitation de l’or, sans omettre le 6e Forum international des grands projets inutiles imposés, à Bayonne les
8, 9 et 10 juillet.
23
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Hendaye/Txingudi
De nouveaux horaires
Asporotsttipi, la maison de la Corniche
basque, change ses horaires. Jusqu’au 31 mars,
l’accueil du public se fait du mardi au samedi,
de 10 à 12 heures et de 14 h 30 à 17 h 30. PHOTO PX. D.
Attention,
les matous
reviennent
LE PIÉTON
S’est couché un peu plus érudit, hier
soir. Lors d’une conférence qui se déroulait à Irún, il a appris que cette
ville n’était, jadis, qu’un « quartier »
de Fontarabie. Les Irundar n’ont acquis leur indépendance qu’en 1766.
Héritage de cette époque de conflit
de voisinage, la mairie, dont la construction remonte à 1773, trois ans
avant la proclamation d’indépendance. Un certain nombre d’activités
sont d’ailleurs organisées toute l’année pour célébrer ce moment historique. Désormais, le Bipède comprend
mieux l’origine des rivalités entre habitants d’Irún et de Fontarabie.
ENFANCE L’illustratrice Julie Eugène vient
animer des ateliers, rencontrer ses lecteurs
et exposer ses dessins à la médiathèque
U
n comble quand on passe
ses journées à dessiner les
chats et les chiens : « Je n’ai
qu’un poisson rouge à la maison »,
rigole Julie Eugène, illustratrice
pour enfants qui a répondu à l’invitation de l’Agglomération Sud
Pays basque pour animer des ateliers dans les écoles et à la médiathèque d’Hendaye. Rencontre avec
une femme qui aime dessiner les
animaux pour mieux comprendre
les humains.
« Sud Ouest ». Plusieurs
interventions ont été
programmées à la médiathèque
la semaine prochaine.
Quelles sont-elles ?
Julie Eugène. Je viens présenter
mon album « Matous Partout »
(éditions L’Edune) au grand public
mardi (17 heures à 19 heures). C’est
l’occasion pour moi de parler de
mon métier d’illustratrice jeunesse en expliquant l’évolution
d’une planche originale de dessins.
Le lendemain, je viens animer un
atelier pour enfants (14 h 30 à
17 heures) sur le thème des chats.
Je vais leur apprendre à dessiner
des décors puis des animaux (1).
Quel est votre parcours ?
Je suis originaire de Toulouse et j’ai
suivi une formation d’illustratrice
à l’École Émile-Cohl de Lyon. J’ai pu-
blié six albums depuis. Dont plusieurs albums jeunesse comme
« L’ABC des chiens » (2) et « Matous
Partout ».
Pourquoi dessiner des animaux ?
Ils ont un superbe potentiel expressif. Ils ont une diversité très intéressante pour mon travail. Je les
humanise volontiers. Dessiner des
animaux, c’est une façon de parler
des êtres humains.
Comment passe-t-on
de la tranquillité de son atelier
à la rencontre avec son public ?
J’aime travailler dans une ambiance solitaire. Mais transmettre
est essentiel pour moi. Je donne
des cours de dessin à Toulouse en
parallèle de mon métier. C’est
pour cette raison que j’aime animer des ateliers de dessin. Les enfants peuvent se réapproprier le livre. Mais aussi les outils qu’ils
utilisent tous les jours. Je travaille
de façon plutôt classique. Certains
illustrateurs n’utilisent plus que
l’ordinateur. Moi, je suis resté aux
crayons de couleurs, à la gouache
et aux feutres. Quand les enfants
se rendent compte que je dessine
comme eux, ils sont très surpris.
Comment se porte le monde
de l’édition pour enfants ?
Il y a énormément de livres jeu-
AGENDA
AUJOURD’HUI
Bureau information jeunesse.
De 9 h 30 à 12 h 30, 15, rue
du Port. Tél 05 59 20 41 41.
Tournoi de bridge. À 14 h 30,
à la Villa Appolonie, 16 rue
Pierre-Loti. Tél. 05 59 20 07 37.
Yatch Club Sokoburu Itsasoa.
De 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Tél. 05 59 48 06 70.
Mendi Zolan. Espace culturel,
Julie Eugène a déjà publié six albums. Elle vient présenter
« Matous partout » mardi soir et mercredi après-midi. PHOTOS DR
nesse qui sont publiés chaque année. Mais les petites maisons d’édition ont du mal à survivre.
Mais pour publier un livre, le chemin est long. La meilleure façon de
s’armer, c’est de suivre une formation dans une école spécialisée.
Quels conseils donneriez-vous
aux jeunes qui veulent se lancer
dans le métier d’illustrateur ?
La motivation ne suffit pas. Beaucoup de gens aiment dessiner.
Recueilli par Arnaud Dejeans
(1) Dès 6 ans au 05 59 48 00 77.
(2) Julie Eugène reviendra le 27 avril pour
un atelier sur « L’ABC des chiens ».
de 10 h à 13 h et de 15 h à 19 h, du
mardi au samedi, boulevard de la
Mer (Sokoburu).
Tél. 05 59 48 30 49.
Centre social Denentzat. De 9 h
à 12 h et de 14 h à 18 h, aux
Joncaux. Tél. 05 59 20 37 63.
Médiathèque. De 10 h à 12 h 30 et
de 14 h à 18 h. 4, rue Jaizkibel.
Tél. 05 59 48 00 77 et via Internet
sur www.mediatheque.hendaye.com
24
Soule et Basse Navarre
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
SAINT-PALAIS
GARAZI ET BAIGORRI
Les pêcheurs
moins nombreux
Les restaurateurs
ont leur guide
Olivier Gauyacq, le nouveau président de l’Association agréée de pêche et de protection du milieu
aquatique (AAPPMA) du pays de
Mixe, a mené, dimanche dernier,
sa première assemblée générale.
Étaient notamment présents
André Darteau, président de la
fédération départementale de pêche 64, Michel Diharce, adjoint
délégué aux sports de la municipalité de Saint-Palais, Barthélémy
Aguerre, nouveau conseiller régional, et Guy Eneco, représentant
de l’office de tourisme.
Olivier Gauyacq a tout d’abord
remercié Michel Seychal pour l’immense travail accompli pendant
ses trente-et-un ans à la tête de l’association avant de présenter le
nouveau conseil d’administration.
L’association compte 615 adhérents, un nombre en légère baisse
par rapport à 2014, après plusieurs
années d’augmentation.
Le président a ensuite présenté
le travail effectué par l’association
Amikuzeko Erreken Lagunak dans
l’entretien des ruisseaux et l’aménagement des frayères. En effet, il
y a bientôt vingt ans que l’association privilégie l’entretien des ruisseaux et des frayères puisqu’il est
prouvé maintenant que le fait d’introduire des œufs de truites ou
de déverser des truitelles, pour
un coût extrêmement élevé, ne
donne pratiquement aucun résultat.
Finances saines
Olivier Gauyacq a également fait
un succinct compte rendu du travail effectué dans le cadre des Brigades vertes sur la première catégorie piscicole, sachant qu’il reste
actuellement l’étude de la seconde
catégorie à effectuer. Le prix des
cartes reste inchangé cette année.
Elles sont en vente sur Internet,
mais directement également chez
les trois dépositaires de l’AAPPMA
qui sont le magasin Bricomarché
à Aïcirits, le tabac presse Sallaberry à Bidache et le magasin Pêche
Passion à Salies-de-Béarn.
Pour finir, le trésorier a fait état
de finances saines et en légère augmentation, le rapport financier
ayant été validé par les deux vérificateurs aux comptes présents. Un
débat passionné s’est ensuite instauré entre les participants, le président de la fédération départementale et Barthélémy Aguerre,
notamment sur les rapports existants et à améliorer entre le
monde de la pêche et le monde
agricole.
Gabriel Mouix
Le bureau de l’AAPPMA de Mixe s’est réuni dimanche. PHOTO G. M.
À son initiative, l’office de tourisme
Garazi-Baigorri vient de publier un
guide des restaurateurs, à l’approche du printemps et donc de l’ouverture de la nouvelle saison touristique. Une première pour la
structure, qui intégrait jusqu’ici l’offre de restauration locale dans le
guide des hébergements.
« Mais l’information concernant
les restaurateurs était un peu
noyée », constate Sylvie, conseillère
en séjour. Cette dernière a donc parcouru tout le territoire de GaraziBaigorri à la rencontre des professionnels de la restauration, à la
suite d’une décision prise par Laurent Inchauspé et Jérôme Cangrand, respectivement président
et directeur de l’office de tourisme,
de publier un guide spécial restaurateurs.
« Ces échanges avec les restaurateurs ont été une très bonne expérience », poursuit Sylvie. « Certains
m’ont raconté aussi leur parcours,
leurs petits soucis. Unanimement,
ils ont apprécié de voir l’office de
tourisme prendre cette initiative. »
Tiré à 3 000 exemplaires
Quarante-et-un restaurateurs du
territoire de la communauté de
communes de Garazi-Baigorri sont
recensés, avec des noms bien connus – souvent le signe du travail de
plusieurs générations – dont on se
gardera bien de publier la liste pour
ne froisser personne tant chaque
enseigne possède sa singularité.
D’ailleurs, on retrouve dans ce
guide les spécialités de chaque restaurateur. Parmi quelques-unes,
qui font déjà saliver les papilles : le
pavé de truite de Banca au jambon
des Aldudes sur une piperade revisitée, le sulkaki de veau aux trois piments, la poêlée de ris d’agneau
aux cèpes ou encore le foie gras poê-
Jérôme Cangrand et Sylvie, conseillère en séjour, présentent
le guide des restaurateurs disponible à Garazi et Baigorri. PHOTO P. C.
lé au caramel d’épices. « L’offre est
variée, allant du restaurant gastronomique à la cuisine traditionnelle
en passant par les fermes auberges,
les brasseries, les crêperies et cuisines du monde », indique Jérôme
Cangrand.
Le guide des restaurateurs a été
tiré à 3 000 exemplaires, pour répondre à une demande des touristes que le directeur de l’office de
tourisme qualifie de « demande du
moment ». Mais pas seulement. Il a
aussi été conçu pour les locaux qui
fréquentent les restaurants du coin
toute l’année pour des repas de
neuvaine, de famille, de classe ou
associatifs.
Objectif, selon Jérôme Cangrand,
« le guide est l’occasion pour les locaux de redécouvrir la gastronomie
locale particulièrement riche ». Au
final, le petit guide des restaurateurs apparaît comme un plus localement et permettra de faire la
promotion de la gastronomie de
tout le territoire.
Patrice Crusson
MAULÉON-LICHARRE
Xiberoko Botza invite L’Arcusgi
Les membres de la radio sont déjà à pied d’œuvre pour l’organisation du concert. PHOTO P.-A. B.
La radio bascophone locale Xiberoko Botza organise un concert le vendredi18mars,surlescoupsde21heures, au jai alai de Mauléon. Le groupe
corse L’Arcusgi est invité pour l’occasion, avec en première partie Buha-
me Andereak, de Chéraute, et
Altzükütarrak.
Places en prévente
Il est possible de se procurer les
billets en prévente dans les offices de
tourisme de Tardets et Saint-Palais, à
XiberokoBotzaetàlaradioIrulegiko
Irratia, de Saint-Jean-Pied-de-Port. La
place est à 15 euros à partir de 12 ans
et gratuite pour les plus jeunes.
Pierre-Alex Barcoïsbide
25
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Danses basques à Bayonne mardi
Sortir
Mardi 1er mars, le théâtre de Bayonne accueille, à 20 h 30, le
spectacle « Oskara » de la compagnie Kukai Dantza. Les danseurs
revisitent les danses basques. Tarifs : 18, 16 et 12 euros. PHOTO G. BRAVO
AUJOURD’HUI
Animations
ANGLET
Contes & familles. Éveil au conte et à la
lecture, « Je t’aime, moi non plus ! », pour les
enfants de 18 mois à 5 ans. À partir de 10 h.
À la Maison pour tous, 6, rue Albert-le-Barillier.
BAYONNE
Confection de nichoirs en osier.
Découverte de la vannerie avec Cathy
Chrisodoulous. À partir de 10 h. À la maison
des Barthes, plaine d’Ansot. Entrée libre.
Bric-à-brac / Brocante
SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE
Vide-greniers-vide-paniers. Quelques
jours avant l’ouverture de la pêche pour vendre
ou acheter du matériel qui n’est plus utilisé.
Casse-croûte et carte de pêche en vente
sur place. De 9 h à 16 h. Au fronton.
Tél. 05 59 54 58 24.
Concerts
BAYONNE
Chant et musique slaves. Avec Stanislava
quartet, ce groupe s’inspire de folklores aux
influences slave, tzigane et yiddish. Histoires
vécues, anecdotes… Voyage plein d’humour et
d’émotions. À partir de 20 h 30. À la Luna
Negra.
Concert. De Bernard Lubat, Louis Lubat,
Georges Didi-Huberman, Jules rousseau, André
Mincielle, Fabrice Vieira. À 23 h. Cité des arts, 1,
avenue Jean-Darrigrand. Entrée libre. Internet :
www.artistesetassocies.org
Guitares croisées. De Fabrice Vieira et
Georges Didi-Huberman. À 22 h 30. Cité des
arts, 1, avenue Jean-Darrigrand. Entrée libre.
Internet : www.artistesetassocies.org
Conférences
BAYONNE
Conférence. De Didier Didi-Huberman.
À 16 h. Cité des arts, 1, avenue Jean-Darrigrand.
Entrée libre. www.artistesetassocies.org
Conférence musicale. De Bernard Lubat.
À 21 h 15. Cité des arts, 1, avenue JeanDarrigrand. Entrée libre. Internet :
www.artistesetassocies.org
Conférence-performance. De Julien
Gourbeix et André Minvielle. À 15 h 30. Cité des
arts, 1, avenue Jean-Darrigrand. Entrée libre.
Internet : www.artistesetassocies.org
Débat
BAYONNE
« Il y a de la forêt entre nous ». Animée
par Fabien Béziat et Delphine Etchepare, avec
Ruth Cornelisse, Xavier Delme, Mathilde GarciaSanz, Julien Gloaguen. À 13 h 30. Cité des arts, 1,
avenue Jean-Darrigrand. Entrée libre. Internet :
http://www.artistesetassocies.org
Performance
BAYONNE
Vidéo-performance. De Grout / Mazéas.
À 21 h. Cité des arts, 1, avenue Jean-Darrigrand.
Entrée libre. www.artistesetassocies.org
Rencontres
BAYONNE
Avec Didier Di Rosa, Pascal Convert,
Sara Millot. Suivie d’une table ronde avec
Georges Didi-Huberman, Mathilde Garcia-Sanz,
Bernard Lubat, André Minvielle. À 18 h. Cité des
arts, 1, avenue Jean-Darrigrand. Entrée libre.
Internet : www.artistesetassocies.org
Rencontre. Avec Jérôme Schlomoff et Didier
Arnaudet. À 14 h 30. Cité des arts, 1, avenue
Jean-Darrigrand. Entrée libre. Internet :
www.artistesetassocies.org
Spectacle
ANGLET
Les Improttoks. Matchs d’improvisations
théâtrales avec les Improttoks de la Tram
(troupe des ateliers de Marc). À partir de
Tous les derniers dimanches du mois, Tangoxoki investit le salon Diane du Casino. PHOTO DR
Tango pour tous
BIARRITZ Hasard du calendrier, aujourd’hui et demain,
deux associations de danse argentine se partagent la cité
e tango peut paraître compliqué. A priori, il semble réservé à une élite de la gymnastique acrobatico- sensuelle. Détrompez-vous. La danse des faubourgs de Buenos-Aires, d’essence
populaire, fait appel à des réflexes
naturels, prévisibles et accessibles
à tous, de 10 à 90 ans. Preuve en est
que ce mouvement argentin s’ouvre à toutes les catégories sociales
depuis la chute de la dictature péroniste.
Biarritz a tous les atouts pour accueillir les danseurs de tango.
Deux associations différentes proposent ce week-end des cours de
tango. Quel que soit le niveau, l’âge
ou les opinions politiques, la piste
de danse appartient à tous.
20 h 30. Au chapiteau-spectacle de Baroja, 19,
rue des Quatre-Cantons. Tél. 05 59 58 73 00.
dimanches de chaque mois. À 11 h 30. Sur la
place de L’Église.
Visites
Concert
BAYONNE
Découvrir Bayonne. Balade au cœur du
centre ancien, depuis les quais jusqu’aux
fortifications en passant par le cloître gothique,
Bayonne contée dans ses grandes lignes A partir
de 14 h 30. Rendez-vous et billetterie
à l’office de tourisme, 25, place des basques.
Tarifs : 6 €, gratuit pour les - de 12 ans.
Tél. 08 20 42 64 64.
La cathédrale et ses merveilles. Classée
au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des
Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, la
cathédrale Sainte-Marie recèle de nombreuses
merveilles. Cette visite permet d’accéder à deux
espaces habituellement fermés au public : la
crypte et le portail sud et son décor sculpté.
À partir de 16 h 15. Rendez-vous place Pasteur
(à la fontaine). Tarifs : 6 €, gratuit pour
les - de 12 ans. Tél. 08 20 42 64 64.
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Mandolines et guitares. Par l’orchestre
à Plectres du Sud Ouest (OAPSO). À 17 h 30.
À l’auditorium Ravel. Internet :
www.academie-ravel.com
L
DEMAIN
Animations
ANGLET
« Izadia sur orbite ». Observation du ciel,
présentation et utilisation des instruments
d’astronomie. À partir de 14 h. Au parc Izadia,
297, avenue de l’Adour.
HENDAYE
Mutxikoak. Danses populaires basques.
À 11 h 30. Au fronton Gaztelu-Zahar.
SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE
Mutxikos. Pour danser, comme tous les 4es
Tous les niveaux
Aujourd’hui, pour commencer,
avec Biarritz Harmonia Tango, parc
des sports d’Aguilera, rue Cino del
Ducal, les débutants ont le temps
d’apprivoiser les rythmes de la milonga de 15 heures à 16 h 15. Puis de
16 h 30 à 17 h 45, la connexion au
sein de l’abrazo pour tous. Enfin,
Randonnée
ANGLET
Loisirs Découvertes Passions. Pic de
Antsestegi… sur les crêtes du Maya del Baztan,
(distance, 12,5 km ; dénivellation, 680 m ;
temps de marche, 5 h 15). Parcours de crêtes, de
sous-bois, vues sur les monts du Baztan, les pics
de Gorramakil, Gorramendi, Alkurruntz… Départ
de Urriztiko Lepoa. Départ de Aharzako. Tarifs :
10 € ; enfants 5 €. Tél. 06 78 06 97 80.
Spectacle
ANGLET
Théâtre. « Rue de la bascule » présenté par la
compagnie Les Becs verseurs. Spectacle à partir
de 7 ans. Spectacle sur table pour une
comédienne, Marina Le Guennec et quelques
objets. Avec elle, le public suit une enquête
toute d’humour et de poésie. À 15 h et 17 h. Au
théâtre Quintaou, petite salle. Tarifs : 14 €,
enfants 8 €. Placement libre.
EXPOSITIONS
ANGLET
« Architectures de papier ». Créée par la
Cité de l’architecture et du patrimoine. Jusqu’au
mercredi 30 mars. Du mardi au samedi. Entrée
de 18 heures à 19 h 15, les plus expérimentés pourront entrer dans la
ronde. Le tout suivi d’un dîner-buffet pour se préparer à la milonga.
Tarif : 20 euros.
Demain, à 16 heures, pas moins
populaire, mais dans le fabuleux
décor du salon Diane du Casino,
comme tous les derniers dimanches de chaque mois, le collectif
Tangoxoki organise, lui, une aprèsmidi tango dans un registre « puro
milonguero » (gratuit, mais carte
d’identité obligatoire).
O. D.
libre. À la galerie Georges-Pompidou, 12, rue
Albert-le-Barillier.
Pierre Ciseau. L’art du papier, art du Kitsch ?
Un panorama de la création contemporaine
(salle 1) ; une installation jouant sur les effets
colorés psychédéliques des gifs animés d’une
part, une série de sculptures en papier plié peint
selon la technique du swirling d’autre part
(salle 2) ; une série de pliages en carton perforé
ouvragé au point de croix ainsi qu’une pièce de
grande taille qui joue sur la mise en espace dans
l’architecture du lieu (salle 3). Jusqu’au mercredi
30 mars. Du mardi au samedi, de 10 h à 12 h et
de 14 h à 18 h. Entrée libre. À la villa BeatrixEnea, 2, rue Albert-le-Barillier.
« Izadia sur orbite ». Tout sur notre
système solaire… Expositions, maquettes,
expériences, projections et animations, pour une
découverte éclairée des planètes et du
fonctionnement du système solaire. Pourquoi il
y a des saisons sur terre, pourquoi il y a des
marées sur nos côtes, vous connaîtrez votre
poids sur Mars ou Vénus, vous comprendrez la
densité des planètes, c’est quoi la Lune…
découverte de la mission Rosetta et la sonde
Philae… un voyage unique pour petits et
grands ! Jusqu’au dimanche 6 mars. Du
mercredi au dimanche de 10 h à 12 h 30 et de
13 h 30 à 17 h 30 Au parc Izadia, 297, avenue de
l’Adour.
BAYONNE
Vincent Tessier XXC. Peintures et dessins.
Jusqu’au samedi 5 mars. Du lundi au samedi, de
15 h à 19 h. Entrée libre. À la galerie des
Corsaires, 16, rue Pontrique.
« España Años 50 ». Photos de Carlos
Saura. Jusqu’au dimanche 24 avril. Du mardi au
dimanche de 13 h à 19 h, jours fériés inclus.
Entrée libre. Au Didam, 6, quai de Lesseps.
Musée basque. Expo permanente,
2 000 objets ethnographiques présentés selon
une mise en espace contemporaine et
thématique : agro-pastoralisme, architecture de
la maison et mobilier, jeux, sport, danse, religion,
activité maritime et fluviale. Jusqu’au samedi
31 décembre. Ouvert de 10 h 30 et à 18 h, du
mardi au dimanche, sauf jours fériés. 37, quai des
Corsaires. Tarif : 6,50 €.
26
LES
SALLES
Cinéma
BAYONNE
AMIS PUBLICS
SAM, DIM 11h15 / 13h45 / 16h /
18h / 20h / 22h15
AVE, CÉSAR!
SAM, DIM 13h45 / 22h15
CHAIR DE POULE LE FILM - 3D
SAM, DIM 11h15
CHOCOLAT
SAM, DIM 16h30 / 19h45
DEADPOOL (Int. -12 ans)
SAM, DIM 13h40 / 15h50 /
18h / 20h10 / 22h20
HEIDI
SAM, DIM 11h15 / 13h40 /
15h50
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
SAM, DIM 18h / 20h
LA 5ÈME VAGUE (Avert.)
SAM, DIM 22h15
LA FABULEUSE GILLY
HOPKINS
SAM, DIM 11h15 / 13h45 / 16h /
18h
LA TOUR 2 CONTRÔLE
INFERNALE
SAM, DIM 22h15
LA VACHE
SAM, DIM 11h15 / 14h / 16h /
18h / 20h / 22h15
LES NAUFRAGÉS
SAM, DIM 11h15 / 20h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
SAM, DIM 11h15 / 13h45 / 16h /
18h / 20h / 22h15
PATTAYA
SAM, DIM 11h15 / 13h45 / 16h /
18h / 20h / 22h15
POINT BREAK - 3D
SAM, DIM 20h / 22h15
THE FINEST HOURS - 3D
SAM, DIM 11h15 / 13h40 /
15h50 / 18h / 20h10 / 22h20
THE REVENANT (Int. -12 ans)
SAM, DIM 11h / 14h / 18h / 21h
ZOOTOPIE - 3D
SAM, DIM 11h15 / 13h40 /
15h50 / 18h / 20h10 / 22h20
L'ATALANTE
CGR TARNOS
7, rue Denis-Etcheverry.
Tél. 05 59 55 67 70.
ANGLET
MONCINÉ
Rue des Barthes.
Tél. 0 892 686 606.
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
SAM, DIM 11h / 16h30
AMIS PUBLICS
SAM, DIM 14h / 16h / 20h
AVE, CÉSAR!
SAM, DIM 18h / 22h
CHAIR DE POULE - LE FILM
SAM, DIM 18h
CHOCOLAT
SAM, DIM 19h30
DEADPOOL (Int. -12 ans)
SAM, DIM 14h / 16h / 20h /
22h
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
SAM, DIM 11h / 18h
LES SAISONS
SAM, DIM 11h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
SAM, DIM 14h / 16h / 18h /
20h / 22h
PATTAYA
SAM, DIM 11h / 14h / 16h /
20h / 22h
POINT BREAK
SAM, DIM 22h
THE FINEST HOURS
SAM, DIM 11h / 14h
THE FINEST HOURS - 3D
SAM, DIM 22h
THE REVENANT (Int. -12 ans)
SAM, DIM 11h / 14h / 18h / 21h
ZOOTOPIE
SAM, DIM 11h / 14h / 16h /
18h / 20h
RN 10. Tarnos.
Tél. 0 892 68 85 88.
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
SAM, DIM 11h15 / 14h / 16h /
18h
AVE, CÉSAR!
SAM 16h / 20h45
DIM 14h / 18h30
LES INNOCENTES
SAM 14h
DIM 20h30
SPOTLIGHT
DIM 16h
L'AUTRE CINÉMA
PATTAYA
SAM, DIM 11h15 / 14h / 16h /
18h / 20h10 / 22h15
THE REVENANT (Int. -12 ans)
SAM, DIM 10h45 / 13h45 /
16h45 / 20h
ZOOTOPIE - 3D
SAM, DIM 11h15 / 13h45 / 16h /
18h / 20h10
3, quai Amiral-Sala.
Tél. 05 59 55 52 98.
EL CLAN - VO (Int. -12 ans)
SAM 19h15
DIM 20h45
LA COURSE DU SIÈCLE
SAM 16h
DIM 15h45
LE CARAVAGE
DIM 16h30
LES SAISONS
DIM 14h
MERCI PATRON !
SAM 16h30
DIM 17h15
TEMPÊTE
SAM 17h30 / 21h15
DIM 19h
THE REVENANT - VO
BIARRITZ
ROYAL
8, av. Foch.
Tél. 05 59 24 45 62.
(Int. -12 ans)
SAM 13h45 / 18h15 / 21h
DIM 13h45 / 17h45 / 20h30
TOUT EN HAUT DU MONDE
SAM 14h
MÉGA CGR
Allée de Glain.
Tél. 05 59 59 90 90.
ALVIN ET LES CHIPMUNKS À FOND LA CAISSE
SAM, DIM 11h15 / 14h
AMIS PUBLICS
SAM, DIM 14h / 16h / 20h10 /
22h15
AVE, CÉSAR!
SAM, DIM 11h15 / 18h
CHOCOLAT
SAM, DIM 20h
DEADPOOL (Int. -12 ans)
SAM, DIM 11h15 / 13h45 / 16h /
18h / 20h / 22h15
HEIDI
SAM, DIM 11h15 / 16h
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
SAM, DIM 18h
LA 5e VAGUE (Avert.)
SAM, DIM 22h15
LA TOUR 2 CONTRÔLE
INFERNALE
SAM, DIM 22h15
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
SAM, DIM 14h / 16h / 18h /
20h10 / 22h15
45 ANS - VO
DIM 14h
AVE, CÉSAR! - VO
SAM 16h / 20h05
DIM 15h45 / 19h40
CE SENTIMENT DE L'ÉTÉ
SAM 14h
DIM 21h40
DEMAIN
SAM 17h55
FREE LOVE - VO
SAM 21h40
LA TERRE ET L'OMBRE - VO
SAM, DIM 17h50
LES ESPIÈGLES
SAM, DIM 14h
LES INNOCENTES
SAM 14h
DIM 17h40
MUCH LOVED - VO (Int. -12 ans)
DIM 21h35
MUSTANG - VO
SAM 22h
DIM 14h
NAHID - VO
SAM 15h55 / 19h40
DIM 15h50 / 19h40
THE REVENANT - VO
(Int. -12 ans)
SAM, DIM 15h / 17h50 / 20h40
CAMBO-LES-BAINS
PAYS BASQUE INTÉRIEUR
Ustaritz
Mme Herbez, tél. 06 81 83 26 04 ; Mmes Zaldua,
Barreau - Mme Carricaburu, tél. 05 59 93 21 06 ;
Mmes Garate, Hirigoyen, Dabbadie,
tél. 06 03 39 13 91 ; Mmes Cambien, Brasseur,
tél. 06 98 50 16 16.
Saint-Palais
Ustaritz
Service des urgences, tél. 05 59 65 45 25.
Mme Landaboure, tél. 06 58 85 54 00 ;
Mme Nguyen, tél. 06 66 65 34 06.
SOS MÉDECINS CÔTE BASQUE
Bayonne, Biarritz, Anglet, Boucau, Tarnos,
Ondres, Mouguerre, Lahonce, Bassussarry,
Saint-Pierre-d’Irube, Arcangues, Bidart
24h/24h, tél. 05 59 03 30 00.
DENTISTES
BAYONNE, HENDAYE, LUZ, BIARRITZ
Chirurgien-dentiste, tél. 05 59 80 12 11.
INFIRMIERS
VAL D’ADOUR
Urt
Cabinet infirmier, place de L’Église,
tél. 05 59 56 22 08.
VAL DE NIVE
Larressore
Cabinet infirmier Inchauspé, Domingo, Pétion,
tél. 05 59 70 31 85 ; Mme Herbez,
tél. 06 81 83 26 04 ; Mme Cambien, Mme Brasseur,
tél. 06 98 50 16 16.
Cambo-les-Bains
Mme Flagello, tél. 06 82 86 13 68 ;
Mme Sarabando, tél. 05 59 29 21 61. Permanence,
tél. 05 59 29 76 12 ; Mme Herbez,
tél. 06 81 83 26 04 ; Christelle Masson,
tél. 05 59 01 71 75.
Espelette
Mme Flagello, tél. 06 82 86 13 68 ;
Mme Sarabando, tél. 05 59 29 21 61. Permanence,
tél. 05 59 29 76 12 ; Mme Herbez,
tél. 06 81 83 26 04.
Souraide
M. Pochelu, tél. 05 59 93 93 30.
VALLÉE DE LA NIVELLE
Ainhoa, Saint-Pée-sur-Nivelle, Sare
M Rat, Canongia, tél. 05 59 54 58 08 ;
Mme Amorena, tél. 05 59 54 13 04 ; Mlle Landa,
tél. 05 59 47 50 05.
mes
PAYS BASQUE INTÉRIEUR
Guiche
Cabinet, tél. 05 59 52 08 33, 06 73 40 33 86,
06 12 21 98 50.
Saint-Étienne-de-Baïgorry
Mmes Arangoits, Sagardia, tél. 05 59 37 47 47 ;
Mme Inda-Breda, tél. 05 59 37 43 08 ;
Mmes Noblia, Çuburu, tél. 05 59 37 47 58.
Saint-Palais
Mmes Araspin, Chourrout, Deporcq, Etchegorry,
tél. 06 31 59 41 60 ; Mmes Etcheberts, Jauréguy,
tél. 06 75 31 81 90 ; Mmes Thempé, Guillemin,
Urruty, tél. 06 30 04 93 22.
BIARRITZ
Arcangues
Mme Cambien, Mme Brasseur, tél. 06 98 50 16 16.
Bassussarry
M Tessier, tél. 06 14 54 62 06.
me
SOULE
Mauléon
Permanences, tél. 05 59 28 16 27 ;
05 59 28 40 08 ; 05 59 28 24 27 ;
05 59 28 10 21 ; 05 59 28 18 93 ; 05 59 28 15 21.
Rue du Docteur-Chatard.
Tél. 05 59 29 95 07.
AMIS PUBLICS
SAM 16h / 21h
LA 5E VAGUE (Avert.)
DIM 15h30
LA TERRE ET L'OMBRE - VO
DIM 18h
LE GARÇON ET LA BÊTE
SAM 18h
VAL D’ADOUR
Boucau, Ondres, Tarnos, St-Martin-de-Seignanx
Pharmacie du Progrès (place du ColonelFabien), tél. 05 59 64 65 28.
HARITZ BARNE
7, rue Yats.
Tél. 05 59 29 18 63.
ARGENTINA - VO
DIM 21h
DEADPOOL (Int. -12 ans)
SAM 17h / 21h
LA 5E VAGUE (Avert.)
DIM 18h
TOUT EN HAUT DU MONDE
DIM 16h
HENDAYE
LES VARIÉTÉS
10, rue du Théâtre.
Tél. 05 59 20 61 18.
DEADPOOL (Int. -12 ans)
DIM 17h
LES DÉLICES DE TOKYO - VO
SAM 17h
MACBETH - VO (Avert.)
SAM 21h
TOUT EN HAUT DU MONDE
SAM, DIM 15h
MAULÉON-SOULE
MAULE-BAÏTHA
Rue Arnaud-de-Maytie.
Tél. 05 59 28 15 45.
ARGENTINA - VO
DIM 21h
ARRÊTEZ-MOI LÀ
DIM 21h
DOFUS - LIVRE 1 : JULITH
(Avert.)
SAM, DIM 17h
ENCORE HEUREUX
SAM 21h
LA 5E VAGUE (Avert.)
SAM 21h
DIM 17h
TOUT SCHUSS
SAM 17h
SAINT-JEAN-DE-LUZ
LE SÉLECT
29, boulevard Victor-Hugo.
Tél. 05 59 85 80 82.
AMAMA - VO
DIM 18h45
AMIS PUBLICS
SAM 19h
DIM 11h / 16h30
AVE, CÉSAR!
SAM 21h15
AVE, CÉSAR! - VO
DIM 16h30
CHOCOLAT
SAM 18h45
DIM 11h
FERDA LA FOURMI
DIM 11h
HEIDI
SAM 14h15
JOSÉPHINE S'ARRONDIT
DIM 14h15
LES DÉLICES DE TOKYO - VO
DIM 21h
LES INNOCENTES
SAM 18h45
DIM 21h
LES NAUFRAGÉS
SAM 16h30
DIM 18h45
PATTAYA
SAM 14h15 / 21h15
DIM 14h15
SPOTLIGHT - VO
DIM 21h
TEMPÊTE
SAM 16h30
DIM 18h45
THE FINEST HOURS
SAM 21h15
THE FINEST HOURS - 3D
DIM 21h
THE REVENANT (Int. -12 ans)
SAM, DIM 14h30
THE REVENANT - VO
(Int. -12 ans)
SAM 17h45 / 21h15
DIM 17h45
ZOOTOPIE
SAM 14h15 / 16h30
DIM 11h / 14h15 / 16h30
ST-JEAN-PIED-DE-PORT
LE VAUBAN
4, rue Renaud.
Tél. 05 59 37 06 04.
DEMAIN
SAM 18h
LA TERRE ET L'OMBRE - VO
DIM 21h
LES ESPIÈGLES
DIM 17h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
SAM 21h
SAINT-PALAIS
45 ANS - VO
SAM 21h
DIM 18h
AMAMA - VO
SAM 18h
CAROL - VO
DIM 15h
LA 5E VAGUE (Avert.)
SAM 15h
LES TUCHE 2 LE RÊVE AMÉRICAIN
SAM 18h
MINI ET LES VOLEURS
DE MIEL
SAM 15h
TOUT SCHUSS
SAM 21h
ZOOTOPIE
DIM 15h / 18h
ZOOTOPIE - 3D
DIM 11h
URRUGNE
ITSAS-MENDI
29, rue Bernard-de-Coral.
Tél. 05 59 24 37 45.
http://cinemalacorderie.wordpress.com/
45 ANS - VO
SAM 17h30
AMAMA - VO
SAM 14h45
AU-DELÀ DES MONTAGNES VO
DIM 14h15
CAROL - VO
DIM 20h15
LES DÉLICES DE TOKYO - VO
SAM 21h
DIM 18h15
LES ESPIÈGLES
SAM 16h30
LES PREMIERS,
LES DERNIERS
SAM 19h20
DIM 16h30
TOUT EN HAUT DU MONDE
DIM 11h
AP : avant-première.
VO : version originale.
SAINT-LOUIS
AVERT. : des scènes, des propos
ou des images peuvent heurter
la sensibilité des spectateurs.
Rue du Fronton.
Tél. 05 59 65 74 20.
Si votre commune n’apparaît pas dans la liste ci-dessous, appelez le 15 qui vous mettra
en relation si besoin, après régulation, avec le médecin de garde de votre secteur.
BAYONNE
Pharmacie Centrale (angle rue Port-Neuf,
rue Lormand), tél. 05 59 59 02 03.
ANGLET
Pharmacie des Cinq-Cantons (22, avenue
de la Chambre-d’Amour), tél. 05 59 03 70 15.
VAL DE NIVE
CamboBIARRITZ
Pharmacie Darrieussecq (rue Pringle),
tél. 05 59 22 07 65.
SAINT-JEAN-DE-LUZ
Pharmacie d’Elbée (21, rue François-Turnaco,
centre commercial Marinella, Ciboure),
tél. 05 59 47 21 56.
HENDAYE
Pharmacie Osasuna (Urrugne),
tél. 05 59 54 30 60.
PAYS BASQUE INTÉRIEUR
Bidache
Pharmacie Dumercq, tél. 05 58 73 03 53.
Hasparren
Pharmacie Dubayle, tél. 05 59 29 60 63.
Saint-Etienne-de-Baigorry
Pharmacie Pagola (Irissarry),
tél. 05 59 37 60 25.
Saint-Jean-Pied-de-Port
Pharmacie Monlong-Camblats,
tél. 5 59 37 10 14.
Saint-Palais
Pharmacie Goux, tél. 05 59 65 73 08.
RÉSEAU PHARMACIES DE GARDE
Tél. 3237.
CLINIQUES
BAYONNE
PHARMACIES
HASPARREN
L'AIGLON
Urgences 15
MÉDECINS
DE GARDE
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Delay, tél. 05 59 58 44 00 ; Capio Belharra,
tél. 0826 96 64 64 ; urgences,
tél. 05 40 07 83 83.
PAYS BASQUE INTÉRIEUR
Saint-Palais
Centre hospitalier, tél. 08 26 39 87 88.
KINÉ
RÉSEAU BRONCHIOLITE
0820 825 600
URGENCES
SAMU
15
Urgence main BAB
05 59 59 00 00
Urgence main Sud Aquitaine
05 59 44 31 31
Numéro d’urgence européen
112
Sapeurs-pompiers
18
Police/gendarmerie
17
SOS Vétérinaires
18
Fédération SOS amitié France
05 59 02 02 52.
Observatoire des violences envers les femmes
7 jours/7, 24 h/24,
tél. 05 59 46 40 86
HÔTELS
DE POLICE
Bayonne
6, rue de Marhum, 05 59 46 22 22
Biarritz
avenue Joseph-Petit, 05 59 01 22 22
Saint-Jean-de-Luz
commissariat Donibane, avenue AndréIthurralde, 05 59 51 22 22
OFFICES
DE TOURISME
Les Aldudes, 05 59 37 55 52
Anglet, 05 59 03 77 01
Arcangues, 05 59 43 08 55
Ascain, 05 59 54 00 84
Bayonne, 05 59 46 09 00
Biarritz, 05 59 22 37 10
Bidache, 05 59 56 03 49
Bidarray, 05 59 37 74 60
Bidart, 05 59 54 93 85
Boucau, 05 59 64 83 73
Cambo-les-Bains, 05 59 29 70 25
Ciboure, 05 59 47 64 56
Guéthary, 05 59 26 56 60
Hasparren, 05 59 29 62 02
Hendaye, 05 59 20 00 34
La Bastide-Clairence, 05 59 29 65 05
Mauléon, 05 59 28 02 37
Saint-Étienne-de-Baigorry, 05 59 37 47 28
Saint-Jean-de-Luz, 05 59 26 03 16
Saint-Jean-Pied-de-Port, 05 59 37 03 57
Saint-Palais, 05 59 65 71 78
Saint-Pée-sur-Nivelle, 05 59 54 11 69
Sare, 05 59 54 20 14
Tardets, 05 59 28 51 28
Urrugne, 05 59 54 60 80
TÉLÉPHONES
UTILES
FOURRIÈRE ANIMAUX
Fourrière, refuge, pension : Bayonne, 62, chemin
de Loustaounaou,
tél. 05 59 55 25 90.RANSPORTS
PHARMACIES DE NUIT
S’adresser au commissariat ou à la
gendarmerie la plus proche
Bayonne
05 59 46 22 22
Biarritz
05 59 01 22 22
Mauléon
05 59 19 22 00
Saint-Jean-de-Luz
05 59 51 22 22
DÉPANNAGES
EDF 0 810 333 064
GDF 0 810 433 064
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
27
Annonces
Samedi
votre rendez-vous
Emploi • Formation emploi
formation
sudouest-emploi.com
05 35 31 27 46
Collectivités territoriales/Avis de concours
Dans votre journal
sudouest-emploi.com
Marketing Commercial/Vente/Distribution
GALES et
ANNONCES LÉ
OFFICIELLES
ventes
Le meilleur dses
aux enchère
anche et lundi
Chaque dim
nces Officielles
dans les anno n et 24 h / 24 sur
ie
de votre quotid
gales.com
et réactif
100 % spécialisé
05 35 31 27 71
ouest.com
[email protected]
t-le
www.sudoues
*Habilitation préfectorale
sur 7 départements
et 5 arrondissements.
.
28
Annonces
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
LA BIBLE
DE LA PLANCHA
Autres qualifications
Liliane Otal Photographies Pierre Bordet
Plus de 200
recettes
pour tout
cuisiner
à la plancha.
19,90 €
E
SANTÉ ET SOCIAL
Emploi Offres
ENSEIGNEMENT
AUTRES QUALIFICATIONS
Services
Offres
64 - Artisan Peintre ferait tous travaux peintures et papiers peints
Pau et alentours. Téléphone
05 59 06 25 49 / 06 82 18 94 09. Particulier
TRAVAUX À DOMICILE
HÔTELLERIE RESTAURATION
40-Retraité Artisan Paysages Environnement pr travaux de paysage
VRD clôtures, maçonnerie extérieure, conduite d’engins, CESU,
Région Mugron, Montfort en Chalosse, Pomarez, Hagetmau Tél
05.47.80.01.92 Particulier
PAU La Brasserie Restaurant
L’Aragon recherche : Serveurs
(ses) et 1 Cuisinier avec références.
Tél 05.59.27.12.43
LEÇONS DE PARTICULIER
COMMERCE DISTRIBUTION
BAYONNE Cours particuliers Enseignante 20 ans exp. Maths ts niveaux. Français, Anglais, CP à 1 e r e.
Prépa. concours. 5h 75 à 100 € ou
1h 16 à 22 € Poss. CESU.
06.23.71.16.55 ;05.59.63.56.85 Particulier
DIVERS SERVICES
CADRES ET MAÎTRISE
Besoin de transporter la marchandise de Pologne ou en France, besoin d’un fabricant, organisation de
transport et traduction.Tél
06 10 72 11 60. Particulier
E
Emploi
Demandes
HÔTELLERIE
INGÉNIEURS/TECHNICIENS
COMMERCIAUX
VEOLIA recrute (h/f) TECHNICIEN
DE MAINTENANCE - INSTRUMENTISTE sur Cenon (33). Au sein de
RDE, 38 salariés, rattaché(e) au
Responsable Maintenance, vous
assurez : maintenance curative et
préventive des équipements, contrôle/entretien des différents capteurs, métrologie, documentation
technique, magasin instrumentation / automatisme... Profil requis :
BTS CIRA (Contrôle industriel et
régulation) + 3 ans d’expérience
minimum. Envoyer CV à
[email protected]
BÂTIMENTS
ET TRAVAUX PUBLICS
Pour compléter secteur ch. VRP régional(e). Salaire supérieur à 2 500
euros suivant CA. Stage à notre
usine. Primes + poss. voit. Tél. 04
70 28 94 49.
H 54 ans,sérieux,effectue travaux
de jardinage à Pau et ses environs.Chéque emploi service. T
06 30 14 25 87. Particulier
S
Services
Artisans
EMPLOIS À DOMICILE
La Chambre de Métiers et de l’Artisant des Pyrénées Atlantiques
rech. (h/f) un ENSEIGNANT BOUCHERIE à temps partiel. Tél.
05.59.14.85.90
Structure hôtelière à Dax recherche RECEPTIONNISTE polyvalent(e) avec formation hôtelière +
2/3 ans d’expérience similaire
réussie, maîtrisant l’anglais et si
possible le logiciel VEGA. Vous interviendrez également au restaurant et aux chambres. CDD 9 mois
à pourvoir de suite. Envoyer candidature à
[email protected]
S
CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
ET CHEZ VOTRE LIBRAIRE
EURELEC Pau recrute un (h/f)
CHARGE D’AFFAIRES travaux électriques de chantiers tertiaires & industriels, 15 ans d’expérience minimum obligatoire dont 5 en tant
que Chargé d’Affaires. Envoyer CV
à:
[email protected]
Retrouvez toutes les Annonces
Auto de votre quotidien sur ww.sudouest-auto.com.
Le site Auto de votre région.
CHEF DE CUISINE 30ans d’expérience rech CDD ou CDI,
Remplacement Landes Tél :
06.60.18.06.09 Particulier
URGENT, SERVEUSE EXPERIMENTEE cherche place à l’année avec
connaissances oenologiques. Tel
05 59 21 74 48/ 06.72.64.81.80 Particulier
CHEF DE CUISINE, rech emploi
CDI, 28 ans d’expérience, très sérieux. Tél. 06.25.99.00.33 Particulier
MÉTIERS DE BOUCHE
BOUCHER VENDEUR, + de 10 ans
d’expérience recherche poste sur
la région. Tél. 06.32.71.81.08 Particulier
EMPLOIS SPÉCIALISÉS
J ACCORDEONISTE CONFIRME
rech emploi repas dansant, mariages , thés dansants ou autres - Tél
: 05.53.01.38.05 Particulier
TRANSPORTS LOGISTIQUE
F. sérieuse dynamique avec expér.
ch. une place CHAUFFEUR/LIVREUSE. Permis B, voiture perso.
Tél. 06.33.57.50.86 Particulier
BÂTIMENTS
ET TRAVAUX PUBLICS
BAB/Pau JH diplomé experimenté
et appliqué Peintre façadier. Plus.
corps métiers BTP ch. qq heures/
chantier Annonce sérieuse Tel. 06
38 23 84 74 Particulier
S
Services
Demandes
EMPLOIS À DOMICILE
ASSISTANTE DE VIE avec expérience et références cherche emploi auprès de personnes âgées.
Tél. 06.18.20.28.02 Particulier
Secteur COTE BASQUE Auxiliaire
de Vie: Rech. à garder personne
âgée toilette, repas, ménage, promenade, et nuit. Accepte CESU. T
06 61 43 08 86 Particulier
FAMILLE D’ACCUEIL
(16) ACCUEILLERAIS PERSONNE
AGEE ALZHEIMER, ne pouvant plus
rester seule à son domicile. D.
BAYLET. Tél. 05.45.94.68.93 ou accueil-familial-charente.fr Particulier
TRAVAUX À DOMICILE
H. minutieux ferait, bricolage, jardinage, ménage,etc. Pau et env.
Cheques CESU. T 06 77 12 01 44.
Particulier
H. 25 a d’exp., effectue carrelage,
chape, peinture int., façade, parquet flot., lino, placo, OSB, agencement, porte coulissante, cuis. placard.
Tél. 06.42.57.30.64 - 05.59.71.22.88
Particulier
Homme sérieux effectue travaux de
PEINTURE, travail sérieux, prix intéressant. CESU accépté. Tél
06.65.27.39.27 Particulier
Service élagage entretien parcs et
jardins, abbatage d’arbres et taille
de haies, rénovation toiture, travaux de peinture. Tél.
06.33.48.27.13 Particulier
Homme sérieux fait TRAVAUX BRICOLAGE, PEINTURE, AUTRES. Secteur BAB. Paiement CESU. Tél.
06.82.37.41.40 Particulier
Ex artisan retraité ELECTRICITE
toutes interventions, mise en conformité. CESU Tel 06 11 81 50 93
Particulier
JARDINIER exp. avec réf. propose
entretien, taille de haies, élagage,
sur BAB et Sud-Landes. CESU. Tél.
06.37.83.47.25 Particulier
PEINTRE ferait TRAVAUX intérieurs/ extérieurs, ravalement + divers travaux. Prix forfaitaire, CESU.
Tél. 06.56.82.00.92 Particulier
GARDIENNAGE ENTRETIEN
Retraité électricien bon bricoleur
ch. une PROPRIETE A ENTRETENIR avec logement de fonction. Tél.
06.65.08.22.15 Particulier
Couple retraité, bonne condition
phys. sérieux, discret, exp. et réf.,
cherche GARDIENNAGE PROPRIETE, ENTRETIEN, SERVICES
tel : 06.72.48.28.25 Particulier
DIVERS SERVICES
Multi services : Peinture intérieur
extérieur, espaces verts, élagages,
abattages et taillage de haies
Tél 05.59.47.60.69/06.72.23.27.47
Particulier
BÂTIMENT RÉNOVATION
Autoentrepreneur PEINTRE ferait
tout travaux de peinture intérieurs,
extérieurs, ravalements. Travail
sérieux, prix compétitif.
Tél 07.70.56.43.96
Artisan électricien depuis 1997.
Nouvelle installation ds la région.
Dépannage Climatisation RGE Automatisme. Jérôme SAMSON
06.89.98.27.75
256 pages couleur,
relié, 19,5 x 25 cm
www.editions-sudouest.com
Artisan fait tous travaux du bâtiment sur Pau et env. SERVICES AU
BATI 67 av Rauski 64110 JURANCON 06.20.33.74.99
■ Professionnels de l’Automobile ou
de l’Immobilier, vous souhaitez faire
paraître une annonce ?
Choisissez la puissance des offres internet et journal de votre quotidien et
la réactivité d’une équipe spécialisée.
Contactez le 05 35 31 27 27.
F
Formation
Annonces
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
29
annonces légales et oicielles
sudouest-legales.fr - sudouest-marchespublics.com - Ailié à francemarches.com
Annonces administratives et judiciaires
Nos communes investissent
MARCHÉS PUBLICS À PROCÉDURE ADAPTÉE < À 90 000 €
.
30
Pyrénées-Atlantiques
Carnets
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Une équipe à votre service du lundi au vendredi de 8 h à 17 h
Particuliers : 05 35 31 27 27 • Professionnels : 05 35 31 29 37
En cas d’urgence uniquement, week-ends et jours fériés de 14 h 30 à 19 h :
05 35 31 37 97 ou fax : 0 820 024 000 (N° Indigo)
Déposez vos hommages et messages chaque jour à partir de 14 h : carnet.sudouest.fr
AVIS D’OBSÈQUES
REMERCIEMENTS
LA PAGE
CARNET
DE VOTRE
QUOTIDIEN
Une équipe au service
des particuliers
Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h
• Particuliers :
05 35 31 27 27
• Professionnels : 05 35 31 29 35
En cas d’urgence uniquement :
Après 18 h, week-end et jours fériés
05 35 31 37 97 ou par fax :
31
Pyrénées-Atlantiques
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
Passer une
annonce
dans votre
quotidien
c’est
simple
et
efficace !
www.
sudouest-annonces
.com
8 h - 17 h (semaine)
05 35 31 27 27
Toutes nos annonces
Auto
Immo
et Emploi
sont sur
www.sudouest-annonces.com
L'ÉCONOMIE dans SUD OUEST,
c’est...
• Chaque lundi et jeudi :
les pages économiques du journal
• Chaque jour :
toute l'info économique locale et régionale
sur sudouest.fr (rubrique SUD OUEST Eco)
• Chaque lundi, mercredi et vendredi :
la newsletter économique
(chiffres clés, agenda, nominations, portraits
de dirigeants, conseils d'experts)
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT À LA NEWSLETTER
Rendez-vous sur sudouest.fr/economie
32
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports 64
Pro D2 : les horaires de la 24e journée
Vendredi 1er avril, Montauban recevra Bayonne à
19 heures. Biarritz accueillera Bourgoin à 19 h 30
RUGBY Pro D2 (20e journée)
Une performance majuscule
BÉZIERS - BIARRITZ Les rouge et blanc ont signé leur deuxième succès de rang à l’extérieur, hier soir,
chez le troisième du championnat. Même si la concurrence du bas à gagner, un nouvel élan se confirme
Béziers
Biarritz
25
26
VESTIAIRES
Maxime Lucu
Demi de mêlée de Biarritz
LIEU Béziers (stade de la Méditerranée).
SPECTATEURS 5 220. ARBITRE M. Rosich
(Armagnac-Bigorre). MI-TEMPS 15-23.
«
On a réalisé quelque chose
d’assez grand ici c’est génial.
On s’est reserré cette semaine,
personne ne nous attendait. J’espère qu’on a rendu les gens fiers.
BÉZIERS 3 essais de Ramoneda (13e), Brison
e
e
e
(29 ) et Barrere (59 ) ; 2 transformations (29 ,
59e) et 2 pénalités (23e, 50e) de Munro.
L'équipe : Pulutea - Gmir, Gerber, Chevtchenko
(Max 60e), Peyras Loustalet - (o) Munro, (m)
Bisman (Valentine 57e) – Ramoneda (Massot
66e), Meïté (Bourdeau 74e), Barrère - Battye
(cap), Lambey (Lokotui 68e) – Brison (Stragiotti 60 e-73 e), Fualau (Pinto Ferrer 45 e),
Lafon (Fernandez 60e).
Carton jaune : Gmir (73e antijeu).
PROLONGATION
Hewitt, deux
ans de plus
BIARRITZ 2 essais de Ngwenya (1re) et Davies
(40e) ; 2 transformations et 4 pénalités (9e, 27e,
34e, 73e) de Lucu.
L’équipe : Hamdaoui - Ngwenya, Dachary (Gimenez 76e), De Luca, Davies - (o) Le Bourhis,
(m) Lucu (cap) – Placines (Usarraga 75e), Roumat, Guiry (Lourdelet 46e-50e) – Hewitt (I. Fono 75e), Lund - Van Staden (Lourdelet 60e), Lévi (Ruffenach 55e), Clément (Van Staden 77e).
Cartons jaunes : Clément (37e), Placines (49e).
Le deuxième ligne Edwin Hewitt, en
fin de contrat en juin prochain, s’est
réengagé pour deux saisons supplémentaires avec le Biarritz Olympique. Le deuxième ligne sud-africain,
qui fêtera ses 27 ans en mars, évolue
au club depuis 2014.
MAXIME KLEIN
ENVOYÉ SPÉCIAL
[email protected]
O
n leur promettait l’enfer
chez la deuxième attaque
du championnat. Et pourtant. Les Biarrots ont réalisé une
performance majuscule en s’imposant à Béziers hier, où seul Lyon
avait imposé sa loi. Un deuxième
succès de rang qui permet aux
rouge et blanc de remonter au 12e
rang (à égalité avec Bourgoin, 11e),
mais toujours à cinq points de la
zone de relégation avec le succès de
Dax à Aix-en-Provence (23-29).
Perturbés par le forfait de Marais
(dos bloqué à l’échauffement) et le
chamboulement des lignes arrières (Peyras Loustalet passait à l’aile,
Puletua à l’arrière et Gerber au cen-
L’ailier Takudzwa Ngwenya a marqué un essai après… 16 secondes de jeu. ARCHIVE PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
tre), les Biterrois manquaient totalement leur début de match. Si
bien que Ngwenya marquait l’essai le plus rapide la saison pour le
BO après 16 secondes de jeu. L’ailier
récupérait son propre coup de pied
pour filer le long de la ligne (0-7). Le
départ idéal pour se mettre en confiance. D’autant que Lucu profitait
du vent pour creuser l’écart de 40
mètres (0-10, 7e).
Placines suspendu
Mais Béziers n’est pas troisième
pour rien. En confiance, les Héraultais préféraient taper une pénaltouche sur la deuxième faute biarrote.
Bien leur en a pris puisque Ramoneda enfonçait la défense du BO
pour réduire l’écart (5-10, 11e). Les buteurs se répondaient ensuite (8-13,
26e), avant que l’ASBH ne récidive.
Sur une nouvelle pénaltouche, Brison transperçait ce coup-ci la défense du BO. Munro permettait
alors aux locaux de mener pour la
première fois du match (15-13, 29e).
Quatre minutes seulement
avant que Maxime Lucu ne valide
le gros travail de sa mêlée avant la
pause hier (13-16, 34e). Mieux encore,
à 14 après le carton jaune en mêlée
de Clément, les rouge et blanc marquaient un deuxième essai. Ham-
daoui profitait d’un coup de pied
hasardeux de Munro pour éliminer trois adversaires et servir Davies
le long de la ligne (15-23, 40e). Son
huitième essai de la saison.
Revigorés par la soufflante de
leur coach, les Biterrois revenaient
avec de belles intentions mais tombaient sur une énorme défense du
BO. Placines se mettait toutefois à
la faute dans un ruck et l’arbitre lui
montrait le carton jaune, synonyme de suspension face à Tarbes
après ceux reçus contre Albi et
Bayonne. Dommageable pour son
équipe qui voyait l’ASBH passait devant après un troisième essai, suite
à une pénaltouche, signé Barrere
et transformé par Munro (25-23,
59e).
Vexé par son carton, le 3e ligne obtenait une pénalité peu après son
retour. Mais Maxime Lucu trouvait
le poteau pour la deuxième fois
(64e) d’une soirée qui lui a peu réussi (5/8). En bon capitaine, il ne manquait pas l’occasion suivante, de 30
mètres à gauche, après la faute
d’antijeu de Gmir qui voyait jaune
(25-26, 73e). Comme la semaine dernière, le BO gérait parfaitement la
fin de match pour enchaîner un
deuxième succès de rang et s’offrir
un succès de prestige.
L’Aviron en attente de validation Saubusse arrive
TRANSFERT
AVANT BAYONNE - COLOMIERS Pour les ciel et blanc, les deux
prochains matchs à domicile doivent entériner la qualification
Fuster, dont le nez cassé a été
redressé, est apte. PHOTO J.-D. CHOPIN
Ce n’est pas mathématique, mais
c’est tout comme. Il faudrait un
déversement de guigne sur l’Aviron Bayonnais pour qu’il manque
les demi-finales, prévues les 28 et
29 mai. Le coup de tampon sur
cette qualification dépend des
deux prochains matchs à domicile, dont le premier demain face
à Colomiers. C’est Vincent Etcheto qui le dit. « Les quatre prochaines rencontres à la maison seront
décisives, nuance le manager. Les
deux premières (Colomiers et Aix,
le 11 mars), pour être dans les
cinq ; les deux suivantes, notamment Lyon (NDLR : le 24 mars,
l’autre est Tarbes, le 14-15 ou
17 avril), pour intégrer les trois
premières places. »
Pluie et rafales de vent
Évidemment, le succès face à Colomiers n’est pas acquis. L’équipe de
Bernard Goutta se bat aussi pour la
qualification, et une surprise à
Bayonne conforterait son statut
d’outsider. Les exploits existent, en
témoigne celui du Biarritz Olympique à Béziers, troisième de Pro D2,
hier soir. « On n’est jamais à l’abri
d’une déroute, prévient Guillaume
Rouet, qui devrait effectuer son retour à la mêlée. Il ne faut pas sousestimer Colomiers. C’est une
équipe très bien organisée en dé-
fense et dangereuse offensivement. » Pluie et rafales pouvant aller jusqu’à 45 km/h devraient ternir les offensives. Pas au point
d’inquiéter Vincent Etcheto : « On
n’a une bonne mêlée, une bonne
touche, une bonne défense et des
ballons portés qui fonctionnent ».
On l’aura compris, l’Aviron est paré
pour préserver son invincibilité à
Jean-Dauger, l’un des autres objectifs de l’année. « Ce serait la cerise
sur le gâteau, souligne Bastien Fuster, les idées claires et le nez tout
juste redressé. Mais peu importe le
flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse
des phases finales. »
Laurent Zègre
L’Aviron enregistre l’arrivée du demi
de mêlée Emmanuel Saubusse
(26 ans) pour la saison prochaine. Le
Montois a bien signé pour deux ans,
comme l’ont annoncé nos confrères
de Midi Olympique. Il est la troisième
recrue du club après le deuxième ou
troisième ligne de Carcassonne Dion
Evrad Oulaï et le pilier de Biarritz Ben
Broster. Bayonne, qui s’était un
temps positionné sur deux autres piliers du BO, Stéphane Clément (qui a
signé à Lyon) et Laurent Cabarry, a
refermé ces dossiers. Tout comme
celui du prometteur centre montois,
Lucas Tauzin (17 ans). L’international moins de 18 devrait rallier Toulouse. En revanche, Bastien Duhalde,
actuellement en prêt à Brive, reviendra à l’Aviron à la rentrée.
L. Z.
33
Sports Pays basque
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
RUGBY
RUGBY Fédérale 1 (poule 3, 14 e journée)
Fédérale 2 (poule 8
14e journée)
« On a la tête à l’envers » La jauge de
OLORON - MAULÉON Le SAM se déplace chez le voisin du Béarn avec un début
d’année cauchemardesque dans les valises. L’entraîneur Jacques Vergez se livre
Oloron
Mauléon
5e/35 pts
10e/13 pts
LIEU Oloron (stade Saint-Pée). HORAIRE
Demain, 15 h 15. ARBITRE M. Brayelle (Îlede-France). MATCH ALLER Mauléon - Oloron : 16-14.
OLORON
Le groupe (sous réserve) : Claverie Ros-
pide, Fourtine, Chantereau, Dies, Massip, Picabéa, Etchegoyen, Pailhassar, Bugat, Paillot,
Tauzin, Chabat, Quintana, Lacave, Casassus,
Sestiaa, Mazières, Tomuli, Cazalet, Porte Laborde, Amans, Berhabe, Jambaque.
MAULÉON
Le groupe : Ascery, Descazeaux, Rosier, Gue-
rin, Orabe, Garicoix, Barberarena, Suhit, Claverie, Coupau, Heguiaphal, Sallaberemborde,
Montois, Heguiaphal, Dunate, Recalt, M. Cazobon, V. Cazobon, Aboitiz, Chabannes, Pocorena, Lasa, Goyhenetche, Arla, Dartigues.
« Sud Ouest ». La sévère défaite
encaissée face à Auch est-elle
encore en tête ?
Jacques Vergez. On espérait une
réaction des joueurs, mais c’est difficile dans les conditions actuelles.
On avait travaillé toute la semaine,
surtout la défense, mais au final,
on a pris la marée. Auch est bien
au-dessus de nous. Eux sont sûrs
de leur rugby, alors qu’on continue
à douter et on a la tête à l’envers.
Pour l’entraîneur arrivé ce mois-ci, le SAM « ne pourra pas
gagner à Oloron en jouant petit bras.» PHOTO BERTRAND LAPÉGUE
Le SAM est mal engagé, mais il
reste encore cinq matchs pour
espérer. Quel est votre avis ?
La saison n’est pas finie et notre objectif de trois victoires d’ici la fin est
encore possible. On est dans le dur
mais on doit faire abstraction de ce
début d’année cauchemardesque
si on veut se maintenir. Pour ne
rien arranger, on a l’infirmerie
REPÈRES
Aujourd’hui
Blagnac - Lombez-Samatan . . . . . . . . . . 17 h
Demain
Agde - Bagnères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 h
Auch - Nevers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 h
Oloron - Mauléon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 15
Rodez - Castanet Tolosan . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
Nevers
57
Auch
52
Castanet Tolosan 35
Bagnères
35
Oloron
34
Rodez
21
Blagnac
20
Lombez-Samatan 18
Agde
14
Mauléon
13
J G N P Pp
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
12
11
8
8
8
4
3
4
3
3
0
0
1
0
0
0
1
0
0
0
1
2
4
5
5
9
9
9
10
10
578
451
251
273
242
223
218
185
179
129
Pc Dif Bonus
161 417
162 289
239 12
232 41
234 8
296 -73
313 -95
322 -137
354 -175
416 -287
9
8
1
3
2
5
6
2
2
1
remplie. On devra encore se passer
de Goyheneteche, Guiresse et Haristoy, en plus des blessés habituels. J’espère que l’on pourra récupérer au moins Claverie.
Avec quelle ambition allez-vous à
Oloron ?
Contre le FCO, ce sera un derby
donc ce sera vraisemblablement
différent. Malgré tout, ce sera très
compliqué car on ne s’est pas du
tout rassuré dimanche dernier. On
a pris un gros coup sur la tête vu
l’ampleur du score. Prendre
60 points à la maison ça fait jamais
plaisir (NDLR, 56 en fait). Je veux
bien aller faire un coup à Saint-Pée
mais on doit d’abord se remettre la
tête à l’endroit et travailler d’arrache-pied. On ne pourra pas gagner
à Oloron en jouant petit bras.
Recueilli par Philippe Udoy
RUGBY Fédérale 1 (poule 1, 14e journée)
LAVAUR - ANGLET Les joueurs de l’AORC
ont du mal à tenir le rythme 80 minutes
4e/27 pts
9e/ 15 pts
LIEU Lavaur (complexe des Clauzade). HORAIRE Dimanche à 15 h 30. ARBITRE M.
Bouzac (Alpes). MATCH ALLER Anglet - La-
vaur : 13-16.
ANGLET
L’équipe : Flamand, Dupuy, Argagnon – Ba-
sulto, Aline – Becamel, Tafernaberry, Biscay –
(m) Alcalde, (o) Durand (cap) – Saubade, Fauqué (cap), Achigar, Larrart, Chouzenoux. Remplaçants : Tapie, Rodriguez, Telleria, Cabanne,
Gaston, Aguirre, Aphesberro, Noriega.
Certes, le score fut lourd il y a une semaine lors de la défaite face à Massy, mais les Angloys ont retrouvé à
cette occasion quelques certitudes
dans leur jeu. « On fait jeu égal pendant une heure. Maintenant qu’on
a résolu nos problèmes de conquête, on s’aperçoit qu’on n’a rien à
envier à personne. Mais il nous man-
que 20 minutes », soupire François
Meyranx. Pour accrocher le nombre
de points nécessaire et se maintenir,
les Angloys vont devoir se faire violence pour tenir quatre-vingts minutes. L’entraîneur ne pense pas
qu’il s’agisse uniquement d’un souci physique. Trop simple. « Il y a des
moments où on fait des fautes bêtes
qui coûtent cher. Contre Massy, au
moment où on n’est pas loin d’avoir
le match, on loupe le renvoi, on fait
un mauvais choix sur la relance. Ensuite, on craque vite mentalement. »
« On va y arriver »
Gérer au plus juste les temps forts et
les temps faibles pendant tout un
match sera la base d’un bon résultat ce week-end à Lavaur. « Les
joueurs doivent se prendre en main,
prendre conscience qu’on a un
LORMONT NAFARROA
L’entente reste
sur cinq succès de
rang avant ce voyage
chez un mal classé
Lormont
Nafarroa
8e/19 pts
4e/37 pts
LIEU Lormont (stade Ladoumègue). HORAIRE Dimanche à 15 h 30. ARBITRE M. Leroy (Poitou Charentes). MATCH ALLER Na-
farroa - Lormont : 32-7.
US NAFARROA
L’équipe : Cadot, Lucu, Sanglar, Erguy, Idiart,
Guecaimburu, Mateo, Lassalle, L. Gastambide, I. Iphar, F. Perez, Cachenaut, Ospital,
D. Perez, Diriart, Alchouroun, Carricart, Anxo,
Laby, Brust, Esponda, Seychal.
L’US Nafarroa est en forme en ce
début d’année. L’équipe n’a plus
connu la défaite depuis début décembre. Une série en cours de
cinq victoires qui a propulsé le
club à la 4e place, à seulement
deux points du troisième, le RC
Bassin Arcachon.
Pour ce déplacement à Lormont, mal classé, l’US Nafarroa a
l’occasion de poursuivre la série.
Penser ainsi serait sans doute la
meilleure manière de renouer
avec la défaite doit penser Philippe Feuillade, qui prévient : « Ils
ont un gros paquet d’avants et on
ne fixe pas notre attention sur
leur classement. Ils jouent le
maintien, ce qui les rend dangereux ».
Record en vue
Ces cinq dernières victoires ont
quand même donné confiance au
groupe. « On n’est pas serein mais
on est tranquille, sourit le technicien. On fait notre bonhomme de
chemin. C’est un groupe intelligent et réceptif. L’appétit vient en
mangeant et ils commencent à
avoir des ambitions. Ce sont les
joueurs qui maintenant se fixent
les objectifs ».
En cas de victoire ce week-end à
Lormont, l’US Nafarroa enchaînerait un sixième succès consécutif
et ferait mieux que la saison dernière. L’équipe avait alors réalisé
une série de cinq rencontres victorieuses avant de tomber à Morlaàs au sixième match.
Anglet doit
se faire violence
Lavaur
Anglet
la confiance
est au max
L’opération maintien continue pour les Angloys. PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
match à gagner pour se sauver et il
va bien falloir tenir 80 minutes. On
va y arriver », insiste le technicien. Lavaur n’est pas une équipe qui réussit à Anglet. Les Tarnais avaient remporté la demi-finale de Fédérale l’an
dernier, avant de s’imposer en début de saison au Pays basque. François Meyranx refuse pour autant de
partir vaincu d’avance : « C’est une
belle équipe, une grosse opposition.
Malgré tout, ils ne sont pas bien
meilleurs que nous. Ce n’est ni Massy, ni Angoulême. C’est une équipe
de milieu de tableau qui a de la réussite en ce moment ».
Marc Dufreche
M. D.
REPÈRES
REPÈRES
Aujourd’hui
Demain
Massy - Bobigny . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 h 15
Demain
Cognac - Chalon/Saône . . . . . . . . . . . . . . 15 h
Valence d'Agen - Graulhet . . . . . . . . . . . . . 15 h
Lavaur - Anglet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 h 30
Tyrosse - Soyaux Angoulême . . . . . . . . . . 15 h 30
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
Soyaux Angoulême57
Massy
56
Tyrosse
46
Lavaur
36
Valence d'Agen 31
Cognac
23
Bobigny
21
Anglet
19
Graulhet
18
Chalon/Saône -26
J G N P Pp
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
11
12
10
7
6
3
4
3
3
5
0
0
0
0
1
0
1
0
0
0
2
1
3
6
5
10
8
10
10
4
402
392
382
254
242
214
231
213
207
143
Pc Dif Bonus
142 260
198 194
231 151
259 -5
274 -32
317 -103
345 -114
353 -140
296 -89
265 -122
9
5
5
3
1
6
2
3
5
1
Aire-sur-l'Adour - Bassin d'Arcachon . . 15 h 30
Lormont - Nafarroa . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Peyrehorade - Morlaas . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
St Jean d'Angély - Niort . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
St Paul - Hagetmau . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
Niort
46
St Jean d'Angély 43
Bassin d'Arcachon39
Nafarroa
37
Hagetmau
33
Morlaas
31
Peyrehorade 26
Lormont
19
Aire-sur-l'Adour 16
St Paul
12
J G N P Pp
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
10
9
8
8
7
7
5
4
3
2
0
1
1
0
1
0
0
1
0
0
3
3
4
5
5
6
8
7
10
11
367
293
308
279
269
271
234
237
237
184
Pc Dif Bonus
231
188
204
215
248
297
265
334
335
362
136
105
104
64
21
-26
-31
-97
-98
-178
6
5
5
5
3
3
5
3
4
4
34
Sports Pays basque
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
RUGBY Fédérale 2 (poule 6, 14 e journée)
« Nous ne
lâcherons
rien »
De Santiago à Kechiloa
SAINT-JEAN-DE-LUZ - HENDAYE Après un long parcours professionnel en
CASTELSARRASIN France, le Chilien Sergio Valdez (37 ans) s’éclate au SJLO. Et c’est réciproque
BOUCAU-TARNOS
La partie s’annonce
déséquilibrée,
demain, mais le BTS
n’entend pas céder
si facilement
Castelsarrasin
Boucau-Tarnos
1er/43 pts
10e/17 pts
LIEU Castelsarrasin (stade Alary). HORAIRE
Demain à 15 h 30. ARBITRE M. Bouvier (Languedoc) . MATCH ALLER Boucau-Tarnos Castelsarrasin : 30-27.
BOUCAU-TARNOS
Le groupe : Gaye, Duplé, Boutaty, Haurieu,
Fernandes, Mundubeltz, Pourteau, Adel Saaf,
Mocho, Ospital, Dylbaïtys, Simon, Courtade,
Betbeder A., Larrondo, Mays, Thomazo, Iputcha, Ruiz, Trellu, Etcheverry.
Boucau-Tarnos, dernier de poule,
s’en va affronter le leader Castelsarrasin sur ses terres. La dernière victoire face à Lourdes permet d’espérer un maintien hypothétique avec
des matchs couperets à venir face
à des adversaires directs : Casteljaloux, Lannemezan et Montauban.
Castelsarrasin, battu à l’aller et
qui caracole en tête, ne figure pas
sur les matchs cochés par le staff
des forgerons, même si cette saison, le BTS n’a jamais baissé les bras
chez les gros comme le montrent
les prestations à Orthez, Hendaye
et Saint-Jean-de-Luz.
Blessures et nouvelles têtes
Vincent Lesca, entraîneur des troisquarts, confirme : « Nous n’avons
aucune pression sur ce match mais
l’ambition de contrecarrer au
maximum l’adversaire. Nous voulons continuer de montrer, à
l’image de nos deux derniers
matchs, que malgré notre classement et nos soucis d’effectifs, nous
ne lâcherons rien jusqu’au bout. »
Il est vrai que les Noirs n’ont pas
été épargnés par les blessures cette
saison mais l’hécatombe observée
face à Lourdes a permis aux supporters de voir de nouvelles têtes
mais aussi une équipe soudée et
déterminée à se sauver. Demain,
quelques retours sont prévus derrière mais beaucoup d’incertitudes
planent sur les avants… qui avaient
renversé des montagnes à l’aller.
Pierrick Mantion
A l’aller, les avants avaient
renversé des montagnes. PH. JDC
Saint-Jean-de-Luz
Hendaye
3e/40 pts
2e/41 pts
LIEU Saint-Jean-de-Luz (Pavillon bleu). HORAIRE samedi, 16 h 30. ARBITRE Laurent
Lsanaveres (Armagnac-Bigorre). MATCH ALLER Hendaye - Saint-Jean-de-Luz : 26-10.
SAINT-JEAN-DE-LUZ
L’équipe : J. Iturriria – Bordagaray, Daubas,
Irazoqui, Etcheverrigaray – (o) X. Iturriria, (m)
Alliot – Juanicotena, Soucaze, Elissalde – Valdes, Elgoyhen (cap) – Tescher, Hiriart-Urruty, Etcheverry. Remplaçants : Dupont,
J.-B. Castet, Hirigiyen, Paillard, Lopez-Herrero, Ducoté
HENDAYE
L’équipe : Bainçonau – Sallaber, Gaillardet,
L. Mondela, Danjou – (o) Jimenez, (m) Laurent – Le Calvez, Zubizarreta (cap) Labarthe
– Vial, F. Ibarburu – Hiriart, Berho, S. Ibarburu. Remplaçants : Dudicourt, Imaz, Labéguerie, Sallenave, Mahé, Jaubert, Azpeitia.
A
vec son casque, sa barbe et ses
presque 2 mètres de haut, on
ne pas peut pas rater Sergio
Valdes, deuxième ligne international chilien débarqué à Saint-Jean-deLuz après une longue carrière pro.
Periko Arrieta, l’un des présidents luziens, explique son arrivée : « Contrairement aux autres, on ne l’a pas
recruté, c’est lui qui est venu, et nous
sommes enchantés. C’est un
homme responsable, sain de corps
et d’esprit, ce qui explique qu’à 37 ans
il soit toujours compétitif. C’est un
homme qui sait bien gérer son physique ».
Sergio Valdes, de retour d’un
voyage d’un mois au Chili, sera de la
partie pour le derby d’aujourd’hui :
« Je suis allé aux antipodes en tant
qu’entraîneur adjoint pour aider la
sélection nationale. Aujourd’hui, je
lui suis plus utile avec ma tête
qu’avec mes jambes, et les jeunes ont
besoin des conseils d’un joueur d’expérience », dit-il avec modestie (ses
jambes vont très bien, merci).
Chili et mur à gauche
Une expérience acquise au cours
d’un long parcours professionnel en
France : Aurillac, le Racing-Métro,
Auch, la Section paloise, le SU Agen,
avant de tenter l’aventure en Fédérale 2 au SJLO. « Je suis de Santiago du
Chili où il y a beaucoup de Basques,
Le deuxième ligne chilien du SJLO est passé par le Racing Métro, Pau, Auch et Agen. PH. J.-DANIEL CHOPIN
REPÈRES
Aujourd’hui
Saint-Jean-de-Luz - Hendaye . . . . . . . . .16 h 30
Demain
Castelsarrasin - Boucau-Tarnos . . . . . . .15 h 30
Lourdes - Casteljaloux . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Marmande - Montauban . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Orthez - Lannemezan . . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Classement
Pts
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
43
41
40
30
28
28
25
24
18
17
Castelsarrasin
Hendaye
St-Jean-de-Luz
Orthez
Lourdes
Marmande
Montauban
Lannemezan
Casteljaloux
Boucau-Tarnos
J G N P Pp
13
13
12
13
13
13
13
13
12
13
10
9
9
6
5
6
5
4
3
3
0
0
0
1
2
0
1
1
2
1
3
4
3
6
6
7
7
8
7
9
304
307
376
212
223
235
212
242
199
220
Pc Dif Bonus
233
246
203
222
256
265
281
259
268
297
71
61
173
-10
-33
-30
-69
-17
-69
-77
3
5
4
4
4
4
3
6
2
3
un mur à gauche, des rugbymen.
Alors même si je ne connais pas parfaitement la culture basque, je suis
bien ici à Saint-Jean », relève dans un
français parfait ce père de deux jeunesenfants,quin’acertainementpas
atterri sur les bords de la Nivelle dans
un but mercantile.
« Je découvre la Fédérale 2, et j’ai
compris ses arcanes lors du derby aller, lorsque nous avons été sèchement battus à Hendaye. Paradoxalement, cette défaite nous a ouvert les
yeux. Nous avons pris conscience de
la grande valeur des équipes amateur, comme Castelsarrasin ou Hendaye. Nous avons réalisé qu’il faudrait hausser notre exigence. Ici, c’est
comme au Chili, on s’entraîne trois
foisparsemaineetonboitdesbières.
Mais le dimanche, il faut être grand.»
Le SJLO veut le prolonger
Spécialiste de la touche, où son allonge fait merveille, Sergio Valdes ne
manquejamaisuneoccasiond’aider
lesentraîneurspouraméliorercedo-
maine, comme il le fait avec l’équipe
nationale chilienne. « Il va avoir
38 ans cette année, ça va être dur de
le convaincre de faire une année de
plus mais on va essayer », lance PerikoArrieta,persuadéquesonjoueur
pourra encore apporter beaucoup
dans l’avenir : « Il est intelligent, il
passe ses diplômes d’entraîneur, ça
peut lui servir au Chili mais aussi au
Pays basque ».
En attendant d’écouter les sirènes
du port de Saint-Jean-de-Luz, Sergio
prépare calmement le derby :
« Même quand on n’est pas d’ici, on
comprend que c’est un match pas
comme les autres, et qu’il faut absolument gagner pour des tas de raisons. Moi je me dis qu’il faut rester invaincu à domicile et qu’avant d’aller
boire des bières avec les copains, il va
falloir batailler ferme ».
François Trasbot
Le « Parisien » revient au Pavillon
Colosse de seconde ligne, trentenaire père de famille attentif, Stéphane Vial présente la particularité
d’avoir joué au SJLO et à Hendaye où
il officie aujourd’hui. Il a aussi été
l’un des costauds de la sélection
Côte-Basques/Landes, championne
de France en 2014. Volontiers batailleur, ce rude combattant est devenu plus matois avec les années qui
passent, et canalise mieux aujourd’hui son énorme énergie. Ce
qui ne l’empêche pas de conserver
un caractère bien trempé de guerrier, tout en maintenant des relations très amicales avec les joueurs
luziens. Coups de fil et cafés pris ensemble, les « gros » de la côte cultivent l’amitié.
« Sud Ouest ». Qu’est-ce que ça
fait de revenir au Pavillon bleu ?
Stéphane Vial. Il ne faudra pas que
je me trompe de vestiaire. Ce qui est
sûr, c’est que je serai ému, j’ai passé
tellement de bons moments sous
les couleurs luziennes ! Dimanche
dernier, on jouait contre Marmande
mais je pensais déjà au derby. J’ai eu
Damien Elgoyhen au téléphone, il y
pense aussi…
Justement, les Luziens ont mal
digéré le match aller…
Ils n’y étaient pas et nous, on était en
pleine bourre. Je sais pertinemment
qu’ils ont les boules depuis, et tant
mieux si ça leur a permis de rebondir. Nous, on a réussi un supermatch, on est contents, pas rassasiés.
On a beau dire ce qu’on veut, un derby ça doit se gagner et la défaite
laisse forcément des traces.
On loue le beau jeu des deux
équipes...
Peut-être, mais moi je m’en fous, si
on peut gagner 3-0 ou 9-6, ce sera
parfait. Je suis évidemment partisan
du beau jeu, mais encore plus fan de
la victoire. Quand on joue devant, on
n’oublie jamais le combat, loyal
mais sérieux. On dit qu’ils sont forts
devant, mais je n’ai pas l’intention
de baisser les armes. On résistera jusqu’au bout, croyez-moi.
Que craignez-vous chez les
Luziens ?
D’abord soyons clairs, je respecte
tous les joueurs luziens. Chez eux,
comme chez nous, le danger peut
venir de partout, et c’est ça qui fait le
charme de ce genre de rencontre.
Mais tout à fait entre nous, celui que
je crains le plus, c’est Jon Iturriria. Il
a les capacités de gagner un match
à lui tout seul. C’est un buteur redoutable. Si nous tombons dans l’indis-
Stéphane Vial. PH. JEAN-DANIEL CHOPIN
cipline, il va nous faire très mal. À
nous de ne pas lui donner d’occasions de se distinguer.
Recueilli par F. T.
35
Sports Pays basque
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
FOOTBALL CFA (18e journée, retard)
RUGBY Fédérale 3 (poule 9, 14 e journée)
Un derby au sommet
entre équipes en forme
HASPARREN LARRESSORE
Leader, le HAC
séduit. Deuxième,
Inthalatz ne perd
plus. L’opposition
de demain promet
Hasparren
Larressore
« Il y a de la pression », reconnaît le Bayonnais. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN
« Dernier joker »
BAYONNE-MARSEILLE B Le milieu Mathieu
Hirigoyen revient sur la saison difficile
de l’Aviron et sur les espoirs de maintien
1er/42 pts
2e/41 pts
LIEU Hasparren (stade Xapitalia). HORAIRE
Demain à 15 h 30. ARBITRE M. Richard (Périgord-Agenais). MATCH ALLER Larressore Hasparren : 12-6.
Bayonne
Marseille B
HASPARREN
Le groupe : C. Minjou, Carrau, Rodriguez, Juzan, W. Larrondo, Barbace, P. Mendiboure, X.
Mendiboure, PJ Berhondo, Darritchon, Ristat,
M. Bilbao, P. Bilbao, Etchart, M. Larrondo, Iribarne, Alfaro, Dauguen, J. Artayet, P. Artayet,
Lucas, Salagoity.
LIEU Bayonne (stade Didier Deschamps). HORAIRE Aujourd’hui à 17 h. ARBITRE M. Zamo.
MATCH ALLER Marseille B - Bayonne : 0-0.
BAYONNE
Le groupe : Lesca, Caboche – Maura, Hiri-
LARRESSORE
Le groupe : Aguerre, Andueza, Bergé, Beta-
goyen, Mendy, Perou – Degoul, Baptista, Claverie, Lestable - N’Zif, Elissalt, Dos Santos,
Goikoetxea, Elissalde, Duventru.
chet, Canning, Eizmendi, Franzonne, Irosbehere, Michelena, Montolieu, Oxandaburu, Pinaquy, Platero, Pocorena, B. Ribeton, M. Ribeton,
Saffore, Santesteban, Siougos, Soussens, Trolliet, Verdun.
out va bien à Hasparren.
L’équipe est toujours première
du classement et les prestations sont saluées par l’assistance.
Comme dimanche dernier après le
succès bonifié à Saint-Palais, pourtant troisième du groupe. C’est dans
cette ambiance de réussite que Larressorre arrive à Xapitalia. « La première place de la poule va se jouer dimanche. Celui qui gagnera aura de
grandes chances de finir premier »,
prédit Serge Errecart.
En cas de succès, Hasparren ferait
effectivement le trou. Mais le respect
du jeu et d’un adversaire qui reste
sur cinq matchs sans défaite pousse
à la prudence. « Ça ne me surprend
pas de les voir dans les quatre premiers. Ce sera un match très serré,
juge l’entraîneur. Les conditions seront difficiles et on ne pourra pas
jouer le jeu de mouvement qui nous
réussi depuis quelques rencontres.
On va s’adapter. Même si physique-
T
Arudy
Mouguerre
10e/4 pts
3e/36 pts
LIEU Arudy (stade Jean-Latapy). HORAIRE
Demain à 15 h 30. ARBITRE M. Thouron (Périgord Agenais). MATCH ALLER Mouguerre Arudy : 36-0
MOUGUERRE
Le groupe : Guillemin, Monge, Brosse, Cardonne, Raveanne, Comte, Etcheto, Darnauthandy, V. Pinon, Mendy, C. Pinon, Casedebat,
Fisher, Larreguy, Biscay, Larrenduche, Larrue,
Mittoux, Vierge, Picard, Bourdeau.
L’OBJECTIF « On n’est pas très bien en ce moment. On est en reconstruction et dans le match
après match. Mais il vaut mieux être dans cet
état d’esprit que trop sûr de soi, comme on l’a
sans doute été un peu plus tôt dans la saison.
À Arudy où tout le monde à gagner, il vaut mieux
que l’on gagne si on envisage de se qualifier. »
(Hervé Durquety, entraîneur de Mouguerre)
Pont-Long
Saint-Palais
e
7 /31 pts
4e/34 pts
LIEU Serres-Castet (stade municipal). HORAIRE Demain à 15 h 30. ARBITRE M. Laverre (Midi-Pyrénées). MATCH ALLER SaintPalais - Pont-Long : 23-15.
Que va-t-il ressortir de ce choc des leaders ? PHOTO BERTRAND LAPÉGUE
REPÈRES
Aujourd’hui
Aramits - Barcus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Demain
AS Bayonne - Bizanos . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 h
Arudy - Mouguerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Hasparren - Larressore . . . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Pont Long - Saint-Palais . . . . . . . . . . . . . .15 h 30
Classement
Pts
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
42
41
36
34
32
31
31
27
26
4
Hasparren
Larressore
Mouguerre
Saint-Palais
Bizanos
Aramits
Pont Long
AS Bayonne
Barcus
Arudy
J G N P Pp
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
9
9
8
7
6
5
6
5
4
0
0
1
1
1
2
3
1
2
1
0
4
3
4
5
5
5
6
6
8
13
278
274
260
271
222
244
247
213
234
141
Pc Dif Bonus
200 78
184 90
220 40
265 6
199 23
182 62
233 14
258 -45
249 -15
394 -253
6
3
2
4
4
5
5
3
8
4
ment on est au dessus devant, Larressore est très solide et guerrier.
Cette équipe ne lâche rien. »
SAINT-PALAIS
L’équipe : Franchistéguy - Thicoïpé, Oillarbu-
LES AUTRES MATCHS
15e/28 pts
13e/37 pts
ru, Escondeur, Lordon- (o) Jaca, (m) Lamaison
- Bordagaray, G. Narbaïts (cap.), Sainte-Marie
- M. Narbaïts, Prévost - Lacroix, Etchepare, Diharce. Rem plaçants : Larroque, Elgart, Urruty, Ainciburu, Etchegaray, Aguer, F. Bonnat.
L’OBJECTIF « Nous restons sur une prestation ratée contre Hasparren qui nous a fait
mal à la tête et physiquement, avec quatre
joueurs out ! Nous allons tenter de revenir à notre niveau. Si on peut ramener quelque chose,
ce sera pas mal car on sait que Pont-Long est
solide, rugueuse à la maison. Une victoire les
remettrait à notre hauteu r. » (Jean-François
Lucu, entraîneur de Saint-Palais)
AS Bayonne
Bizanos
8e/27 pts
5e/32 pts
LIEU Bayonne (stade Christian-Belascain).
HORAIRE Demain à 15 heures. ARBITRE
M. Fontan (Armagnac Bigorre). MATCH ALLER Bizanos - AS Bayonne : 16-16.
AS BAYONNE
Le groupe : Lechat, Mengue, Arosteguy, Lespade, Landes, Iraboure, Galonier, Jaureguiberry, Alliot, Perrier, Mondiegue, Laraburu, Courtiau, Couzanet, Diger, Maille, Greciet, Larrondo,
Pecastaing, Baratchar, Mespoulet, Chanu.
L’OBJECTIF « On est dans le dur, c’est une évi-
L’Aviron Bayonnais abat l’un de ses
dernières cartes en vue du maintien
en fin d’après-midi avec la réception
de Marseille B, concurrent direct au
maintien, en match en retard.
Une équipe en forme
Large vainqueurs contre Arudy (360) en début de saison, Larressore a
fait tomber le record de Mouguerre,
la semaine dernière, en s’imposant
au retour... 71-7. Jamais une équipe
dans cette poule 9 n’avait atteint la
barre des soixante-dix points. Avec
onze essais inscrits, les Larresoars
n’ont pas fait de détails face à une
triste lanterne rouge.
Inthalatz s’est donc bien mis en
jambes avant d’affronter Hasparren,
à Xapitalia, qu’il avait battu lors du
match aller 12-6 au terme d’une rencontre âpre et tendue. Ce cas de figure pourrait bien se répéter demain puisqu’une des deux
formations pourrait faire le break en
tête du classement.
« Sud Ouest ». Quelles sont les différences entre la saison dernière et
cette année ?
Mathieu Hirigoyen. Le nombre de
recrues est déjà le point commun
entre les deux saisons. Mais autant
l’an passé, la mayonnaise a pris de
suite avec des joueurs revanchards
ou du cru, autant cette année, on a
euunproblèmedecommunication
entre anciens et nouveaux. Et puis,
le niveau n’est plus le même. Ce qui
nous a réussi pendant les sept premiers mois l’an dernier ne nous
réussit pas cette année. La moindre
erreur se paye cash en CFA. Pourtant,
on est loin d’être largué dans le contenu, mais on est moins bon dans
les deux zones de vérité.
Marc Dufreche et Nicolas Gréno
Le match à Sète est-il à l’image de
votre saison ?
C’est exactement ça. Durant la rencontre, on a fait jeu égal avec Sète.
Leur coach l’a confirmé à la fin et a
même ajouté qu’on était un peu
trop joueur. L’entame des matchs
aura été un de nos points faibles.
Quand tu joues ta survie et que tu
dence. Mais à Mouguerre, on reste sur une
deuxième mi-temps positive après avoir été
mené 20-0. On a bien fini le match. Il faudra
être sur la même dynamique contre Bizanos.
Ce sera très compliqué, mais on n’a pas le droit
de se manquer. » (Olivier Destrem, entraîneur
Bayonne)
Aramits
Barcus
6e/31 pts
9e/26 pts
LIEU Aramits (stade Intercommunal). HORAIRE Aujourd’hui à 15 h 30. ARBITRE M. Laporte (Côte d’Argent). MATCH ALLER Barcus - Aramits : 6-6.
BARCUS
Le groupe : Lasserre, Desperben, Bordachar,
Claverie C., Pinque X., Chuburu, Barnèche, Bénédit, Baranthol, Héguiphal, Biscay A., Koma,
Castège P, Jauréguiberry, Chicher, Castège D.,
Castège O., Berrieix, Etchemaïte, Arçanuthurry M. et Coyos.
L’OBJECTIF « On manque de réussite dans les
zones de marque. À part à Bizanos, on a perdu
huit matchs avec une différence de moins de
sept points. Mais on ne va pas lâcher. Il reste
cinq matchs et 25 points à prendre. Ce weekend, ça va être dur car Aramits s’est requinqué.
Mais c’est notre derby, ça se joue aussi à l’orgueil. » (Joseph Ilharreguy, entraîneur de Barcus)
prends un but d’entrée, ce n’est pas
l’idéal. Dans les têtes, on cogite encore plus.
L’Aviron est-il déjà condamné ?
Cen’estpasfaitmathématiquement
mais on ne va pas cacher que si nous
ne gagnons pas ce soir, ça sera quasiment acté. On joue notre dernier
joker.Après,onpeutaussisedireque
pas mal d’équipes se sauvent financièrement avec une 14e place. Donc
on se battra jusqu’au bout.
Dans quel état d’esprit abordezvous ce match contre l’OM B ?
Je ne vais pas vous dire que tout va
bien. Le président et le coach nous
ont rappelé que c’était le match de
la dernière chance. Donc il y a quand
même un peu de pression. Et des
gars comme moi, depuis tout petit
auclub,ondoitmontrerencoreplus
d’envie, que l’Aviron Bayonnais n’est
pas encore mort.
Recueilli par Jakes Debounco
REPÈRES
Aujourd’hui
Bayonne - Marseille (B) . . . . . . . . . . . . . . . . . .17 h
Colomiers - Mont-de-Marsan . . . . . . . . . . . . 18 h
Tarbes - Martigues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 h
Rodez - Hyères . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 h
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Pau
51 17 10 4 3 23 10 13
2 Nice (B)
46 17 9 2 6 25 23 2
3 Monaco (B)
46 18 8 4 6 31 21 10
4 Hyères
43 16 7 6 3 20 10 10
5 Sète
43 18 6 7 5 17 14 3
6 Le Pontet
42 18 6 6 6 24 24 0
7 Colomiers
41 16 7 4 5 14 12 2
8 Marignane
41 18 6 5 7 19 26 -7
9 Toulon
40 18 4 10 4 17 19 -2
10 Martigues
39 17 5 7 5 12 15 -3
11 Mont-de-Marsan 39 17 6 4 7 16 19 -3
12 Marseille (B)
37 17 4 8 5 14 15 -1
13 Rodez
37 17 5 5 7 14 15 -1
14 Tarbes
33 17 4 4 9 16 25 -9
15 Bayonne
28 17 3 2 12 12 26 -14
FOOTBALL - INCIDENTS À BILBAO
Le maire « n’en peut plus »
Après les incidents qui ont émaillé
l’avant-match de Ligue Europa entre
l’Athletic et Marseille, jeudi à Bilbao,
le maire Juan Maria Aburtole a réagi
au micro de Radio Euskadi. « Bilbao
n’en peut plus de ces individus […]
Nous ne voulons plus qu’ils viennent,
comme les locaux qui ont participé
et disent représenter notre équipe ».
Chaises qui volent, poubelles incendiées, vitrines brisées… Les Ultras des
deux clubs, qui s’étaient déjà affrontés à l’aller, se sont retrouvés pour en
découdre près du parc Doña Casilda.
Certains étaient armés de barres de
fer. Une dizaine de supporters bordelais ont prêté main-forte aux Basques. Après cinq interpellations
(quatre Français et un Italien de 22 à
31 ans) et trois personnes transportées aux urgences, la police de la
Communauté autonome a escorté
les Marseillais jusqu’à San Mamès. À
la fin du match, elle a pris soin de les
raccompagner jusqu’à la frontière.
Px. D.
36
Sports Pays basque
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
FOOTBALL CFA 2 (15e journée, retard) HOCKEY SUR GLACE Division 1 (26e et dernière journée)
« Il faut gommer
ces erreurs »
ANGLET - PAULHAN Après la défaite subie
contre Villenave samedi dernier (1-2), Julien
Laporte et les Genêts doivent réagir, ce soir
Anglet
Paulhan-Pézenas
5e/40 pts
2e/43 pts
LIEU Anglet (stade Saint-Jean). HORAIRE
Ce soir à 18 heures. ARBITRE M. Pla. MATCH
ALLER Paulhan - Anglet : 2-1.
ANGLET
Le groupe : Gruel, Carrère – Laporte, Chort,
Laudebat, Yao, Dulom, Mendiburu, De Body,
Dos Santos, Chaintreuil, N’Gadi, Dogo, Sauvestre, Giron, Bourhis, Berhondo.
LesGenêtsd’Angletontsubiuncoup
d’arrêt la semaine passée contre
Villenave. Le point avec le capitaine
Julien Laporte avant le choc contre
Paulhan.
« Sud Ouest ». La défaite contre
Villenave a stoppé votre dynamique de 2016. Un simple accident ?
Julien Laporte. On n’a pas mis tout
ce qu’il fallait pour prendre des
points. On a fait un mauvais match,
on est passé au travers dans tous les
domaines mais même avec ça, on
aurait dû prendre au moins deux
points. On peut considérer ça
comme un accident mais il va falloir
faire attention à ne pas commettre
denouveauceserreursdutempsadditionnel par exemple. On doit les
gommer.
Dans quel état d’esprit abordezvous ce choc contre Paulhan, un rival direct ?
J’espère qu’on aura l’esprit revanchard avec une énorme envie de
faire beaucoup mieux que samedi
dernier, notamment pour les gens
qui viennent au stade. On se souvient aussi de notre match aller. Je
crois que ça a été notre meilleur
match de la saison et on ne méritait
pas la défaite. On prépare ce match
comme d’habitude, comme tous les
autres matchs de championnat.
C’est un match qu’il faut gagner
pour rester en haut de classement.
C’est un match crucial avant d’aborder une période qui ne vous réussit
pas trop ces dernières années.
On n’a pas bien réussi les mois de février par le passé mais il nous faut
prendre le maximum de points
dans ce championnat très serré où
on voit que des séries peuvent vous
faire monter comme descendre très
rapidement. On verra bien d’ici quatre matchs si on est toujours dans le
coup ou pas. Mais c’est encore un
peu tôt pour parler de match décisif
même si le vainqueur va frapper un
grand coup.
Les Genêts ont-ils le groupe pour aller jusqu’au bout ?
On a l’effectif pour remonter en CFA,
c’est clair. On a des joueurs de qualité sur toutes les lignes. Mais il ne faudra pas faire beaucoup d’erreurs. On
doit se concentrer sur ce qu’on sait
faire, être rigoureux défensivement
etefficacesdanslesdeuxzonesdevérité. On se crée beaucoup d’occasions, il ne faudra pas lâcher cette période de février et mars pour rester
dans le coup.
Recueilli par Jakes Debounco
REPÈRES
Aujourd’hui
Anglet - Pézenas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 h
Aurillac - Angoulême . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 h
Lège Cap-Ferret - Castanet . . . . . . . . . . . . . . .19 h
Marmande - Blagnac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 h
Villenave-d'Ornon - Balma . . . . . . . . . . . . . . .19 h
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Montpellier (B)
46 16 9 3 4 26 16 10
2 Pézenas
43 15 8 4 3 29 15 14
3 Toulouse (B)
42 16 8 2 6 26 22 4
4 Marmande
41 14 8 3 3 25 15 10
5 Anglet
40 15 8 1 6 19 15 4
6 Balma
36 15 6 3 6 16 14 2
7 Lège Cap-Ferret
35 15 5 5 5 27 31 -4
8 Limoges
34 16 5 3 8 13 18 -5
9 Angoulême
33 15 5 3 7 13 19 -6
10 Aurillac
33 15 4 6 5 12 15 -3
11 Niort (B)
32 15 3 8 4 15 15 0
12 Blagnac
32 15 4 5 6 19 26 -7
13 Castanet
31 15 4 4 7 12 20 -8
14 Villenave-d'Ornon 26 15 3 2 10 14 25 -11
Sébastien (à gauche) encaissera-t-il un but de son frère, Elie ? PHOTOS JEAN-DANIEL CHOPIN ET MAXIME JEGAT
Un dernier match
en famille pour finir
ANGLET - NEUILLY/MARNE L’un est gardien de l’Hormadi,
l’autre attaquant des visiteurs. Les jumeaux Sébastien et Elie
Raibon sont opposés, ce soir, pour la der avant les playoffs
Anglet
Neuilly-sur-Marne
3e/56 pts
5e/48 pts
LIEU Anglet (patinoire de La Barre). HORAIRE Ce soir à 20 h 30. ARBITRES MM. .
MATCH ALLER --.
ANGLET
Le groupe : Raibon, Richard (g) ; Wanacki,
Suzzarini, Baubriau, Pons, Grenier, Maso,
Ozanne-Breda, Thos (défenseurs) ; Daramy,
Olsson, Brenton, Rubes, Zeliska, Ladonne, Lagarde, Vission, Neyens, Hokkanen, André, Dutruel (attaquants). Blessés : Orset, Vehmanen (intoxication alimentaire).
NEUILLY-SUR-MARNE Husson, Sopko (g) ;
Dubuc, Tanesie, Colotti, Cerny, Mika, Roy,
Fritsch (défenseurs) ; Jacquier, Raibon, Sinkovic, Guimbard, Rod, Turlure, Grand-Maison,
Pelletier, Tremblay, Cuzin, Slupski, Rioux (attaquants).
L
’affrontement entre l’Hormardi et Neuilly-sur-Marne, dernier
match avant les playoffs, sera
aussi celui des jumeaux Raibon. Sébastien est le gardien d’Anglet, Elie
l’attaquant des Dionysiens.
« Sud Ouest ». Qu’est-ce que cela
a de spécial de jouer l’un contre
l’autre ?
Sébastien Raibon. C’est un sentiment particulier… On a déjà joué
une fois l’un contre l’autre, quand
Élie était à Épinal et moi à Grenoble.
Moi, ça me donne encore plus envie
de gagner.
Élie Raibon. Oui, il y a de l’excitation, ça rajoute un peu de
piment. Ça fait bizarre. D’un côté,
j’ai envie de gagner, mais de
l’autre, ça me ferait chier pour
lui…
Et si Élie marque un but, qu’est-ce
qui se passe ?
S. R. Je sais très bien que je vais en
entendre parler pendant toute l’année après !
E. R. Ah oui, ça, c’est sûr ! Moi, forcément j’y pense, mais ce ne sera pas
mon objectif premier non plus. Si
je marque, je n’aurai pas de geste
particulier sur la glace. Après, on s’en
parlera, quand on va se retrouver
avec nos amis, il y aura toujours une
petite pique.
S. R. Oui, s’il marque, on en parlera
autour d’une bière à la fin du match,
et puis voilà.
er
Les playoffs débutent le 1 mars
Au meilleur des 3 matches : aller le
1er mars chez le moins bien classé ; retour le 5 mars (et éventuellement
belle le 6 mars) chez le mieux classé.
DEMI-FINALES
Au meilleur des 3 matches : aller le
9 mars chez le moins bien classé ; retour le 12 mars (et éventuellement
belle le 13 mars) chez le mieux classé.
Match important pour Julien Laporte et les Genêts d’Anglet,
ce soir, dans l’optique de la montée en CFA. PHOTO ÉMILIE DROUINAUD
FINALE
Au meilleur des 5 matches : première
Vous ressemblez-vous aussi du
point de vue du caractère ?
S. R. Les gens qui nous connaissent
bien vous diront que je suis plus impulsif que lui…
E. R. Oui, moi je suis quand même
plus calme, je sais me contrôler.
Un pronostic pour ce soir ?
S. R. Si on gagne 3-1 avec un but
d’Élie pour eux, ça pourrait être un
juste milieu, je serai même content
pour lui.
E. R. Non, non. Moi je dis victoire
pour nous 1-0, avec un but pour moi,
comme ça Séb ne sera pas trop déçu.
Recueillis par
Patxi Vrignon-Etxezaharreta
REPÈRES
A SUIVRE
QUARTS DE FINALE
Avez-vous discuté de la rencontre
de ce soir entre vous ?
E. R. On ne s’est pas trop eu au téléphone. D’habitude, on s’appelle
plus. Mais j’irai sûrement le voir
avant le match.
S. R. Deux frères qui se rencontrent,
des jumeaux en plus, c’est quelque
chose de spécial, ça ne doit pas arriver souvent dans le hockey.
et deuxième manche, les 18 et
19 mars, chez le mieux classé ; quatrième manche le 22 mars (et éventuellement la cinquième le 23 mars)
chez le moins bien classé ; belle si nécessaire le 26 mars chez le mieux
classé.
BARRAGES
Au meilleur des 3 matches : aller le
29 mars chez le champion de Division 1 ; retour le 2 avril (et éventuellement belle le 3 avril) chez le 12e de la
Ligue Magnus.
Ce soir
Anglet - Neuilly-sur-Marne . . . . . . . . . . .20 h 30
Caen - Tours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20 h 30
Courbevoie - Cholet . . . . . . . . . . . . . . . . . .20 h 30
Mulhouse - Dunkerque . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 h
Nantes - Mont-Blanc . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .18 h
Nice - La Roche-sur-Yon . . . . . . . . . . . . . . . .19 h 15
Toulouse-Blagnac - Val Vanoise . . . . . . .19 h 30
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Nice
58 25 19 0 6 124 67 57
2 Cholet
57 25 20 0 5 102 68 34
3 Anglet
56 25 19 0 6 137 70 67
4 Mulhouse
56 25 19 0 6 116 63 53
5 Neuilly-sur-Marne 48 25 17 0 8 100 69 31
6 Dunkerque
45 25 13 0 12 96 83 13
7 Caen
36 25 12 0 13 90 90 0
8 Nantes
34 25 11 0 14 88 107 -19
9 Val Vanoise
29 25 10 0 15 88 119 -31
10 Tours
28 25 10 0 15 78 99 -21
11 Courbevoie
27 25 8 0 17 88 106 -18
12 La Roche-sur-Yon 25 25 9 0 16 71 84 -13
13 Mont-Blanc
23 25 7 0 18 71 111 -40
14 Toulouse-Blagnac 3 25 1 0 24 42 155 -113
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Publicité
37
38
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
Serge Aurier réintégré le 20 mars
Après ses insultes, le défenseur du PSG a été
mis à la disposition de l’équipe réserve
RUGBY Tournoi des Six-Nations (3e journée)
C’est une bonne leçon
PAYS DE GALLES - FRANCE Privé de la possession du ballon par une équipe de Galles réaliste,
le Quinze de France s’est logiquement incliné à Cardiff subissant la première défaite de l’ère Novès
ARNAUD DAVID
ENVOYÉ SPÉCIAL
[email protected]
D
ans le processus d’apprentissage d’une jeune équipe,
il y a forcément des défaites
mais aussi des camouflets. Hier à
Cardiff, le Quinze de France a subi
son premier revers de l’ère Novès.
Il se situe dans cet entre-deux. Après
deux succès encourageants où la
chance l’avait accompagné, il s’est
logiquement incliné face à une
équipe de Galles qui n’a rien fait de
génial mais qui s’est montrée réaliste.
Sam Warburton et ses équipiers
ont rappelé aux Français dans la
conservation du ballon d’abord
puis en défense ce qu’étaient les impératifs du haut niveau. La leçon aurait pu être plus sévère pour les
Bleus qui trébuchent sur la troisième marche du tournoi comme
toutes les équipes de France depuis
2010. Dans deux semaines, ils se
rendront en Écosse pour tenter de
reprendre leur élan et faire basculer cette édition dans une dynamique à nouveau positive.
« On va essayer de jouer comme
de bons petits Français », avait répondu mercredi Guy Novès aux
journalistes britanniques qui lui
demandaient si son équipe allait
dépoussiérer le vieux concept de
« french flair ». Que signifiait cette
formule sibylline ? Certainement
pas de se lancer aveuglément à l’assaut d’une équipe galloise réputée
pour son agressivité défensive. Mais
probablement pas non plus
d’abandonner aux hommes de
Warren Gatland le monopole du
ballon.
Exercice de défense
Comme en 2014, les Bleus ont subi
d’entrée la pression d’une équipe
galloise privilégiant le défi physique et les maintenant dans leurs
quarante mètres grâce au jeu au
pied de Dan Biggar.
Et si l’on doit chercher d’autres
analogies, on soulignera que
comme lors de sa première visite à
Cardiff, Jules Plisson a réalisé hier
un début de match particulièrement fébrile avec à son débit une
passe en avant, un coup de pied direct en touche, des dégagements
trop courts pour offrir un vrai répit
à son pack.
Pendant quasiment l’intégralité
de la première mi-temps, la rencontre s’est résumée à un exercice de
défense pour les Bleus. Qu’il n’ait
été sanctionné que par deux pénalités de Dan Biggar est assez miraculeux. Le châtiment aurait pu être
plus sévère si la troisième ligne française et notamment Wenceslas Lau-
À l’image de Damien Chouly pris à la gorge par la 3e ligne galloise, les Français se sont heurtés à un mur rouge. PHOTO LAURENT THEILLET
Galles
19 France
10
Vakatawa
North
Lydiate
Roberts G. Davies
Li. Williams
J. Davies
Evans
B. Davies
Faletau
Biggar
Burban
Flanquart
Plisson Mermoz
Baldwin Guirado (c) Chouly
A.W. Jones
Warburton (c)
Slimani
Lee
Médard
Jedrasiak Machenaud Danty
Poirot
Lauret
Cuthbert
D. Camara
LIEU Cardiff (Principality Stadium). SPECTATEURS 74 160.
ARBITRE Wayne Barnes (Angleterre). MI-TEMPS 6-3.
PAYS DE GALLES
LES POINTS 1 essai de North (46e) ; 4 pénalités (22e, 31e,, 44e, 66e) et une transformation
(47e) de Biggar.
REMPLACEMENTS Evans par G. Jenkins (56e), Baldwin par Owens (67e), Lee par Francis
(67e), Biggar par Priestland (71e), Li. Williams par Anscombe (74e), A. Jones par Ball (78e),
G. Davies par Ll. Williams (78e).
FRANCE
LES POINTS 1 essai de Guirado (79e) ; 1 transformation de Trinh-Duc (80e), 1 pénalité de
Plisson (34e).
REMPLACEMENTS Jedrasiak par Maestri (44e), Burban par Goujon (53e), Chouly par
Chat (63e), Slimani par Atonio (63e), Poirot par Pelo (63e), Plisson par Trinh-Duc (63e),
Mermoz par Fickou (67e), Médard par Bézy (71e).
ret et Antoine Burban ne s’étaient
pas multipliés pour arrêter les vagues rouges.
Y avait-il des raisons d’espérer
pour les Bleus en rentrant au vestiaire ? Oui mais elles tenaient à
bien peu de choses, à ce rare enchaînement qui les avait amenés jusque devant la ligne galloise. Il aurait
pu être mieux négocié par Virimi
Vakatawa alors que l’arrière-garde
galloise était aux abois. Mais cette
unique incursion dans les 22 mètres adverses avait offert à Plisson
l’opportunité de ramener les Bleus
à trois points.
Dans le sillage de Guirado
Le problème, c’est que le deuxième
acte s’est engagé comme le premier
s’était achevé avec une domination
galloise récompensée par une troisième pénalité de Biggar puis un essai assassin de George North profitant d’un ballon perdu par Poirot,
immédiatement exploité au pied
par Jonathan Davies. Cinquante
mètres plus loin, Plisson cafouillait
la balle, permettant au jeune ailier
de Northampton d’inscrire son 25e
essai.
Il restait alors plus de trente minutes à jouer et elles auraient pu
être très longues si dans le sillage
de Guirado, les Bleus n’avaient pas
trouvé la force de se rebeller. Ils allaient faire le siège de la ligne galloise. Médard puis le capitaine des
Bleus furent retournés à l’instant
d’aplatir. Pendant un quart d’heure,
tous les efforts français se sont brisés sur cette défense galloise parti-
L’AVIS DE
★★★★★ Guirado.
★★★★★ Chouly, Machenaud,
Burban, Lauret, Mermoz.
★★★★★ Poirot, Slimani, Vakatawa, Danty, Camara, Jedrasiak, Flanquart.
★★★★★ Plisson, Médard.
REPÈRES
Le Tournoi 2016
Classement
1
2
3
4
5
6
Galles
Angleterre
France
Irlande
Ecosse
Italie
Pts
5
4
4
1
0
0
J G N P Pp
Pc Dif Bonus
3
2
3
2
2
2
49
18
49
26
42
63
2
2
2
0
0
0
1
0
0
1
0
0
0
0
1
1
2
2
62
55
43
25
32
30
13
37
-6
-1
-10
-33
0
0
0
0
0
0
3E JOURNÉE
Hier : Pays de Galles - France ..................... 19-10
Aujourd’hui : Italie - Écosse (15 h 25) ;
Angleterre - Irlande (17 h 50).
culièrement dense. Et Biggar a ajouté une pénalité après un nouveau
contre.
Que pour finir Guirado, porté par
son pack, soit parvenu à ramener le
score à des proportions moins humiliantes est plutôt encourageant.
Mais le chemin promet d’être long.
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
39
Sports
RUGBY Tournoi des Six-Nations (3e journée)
Bis repetita pour Plisson
La chasse
aux fantômes
PAYS DE GALLES - FRANCE Deux ans après être passé à côté de son premier
match à Cardiff, l’ouvreur parisien a connu une nouvelle soirée difficile hier soir
Angleterre
Irlande
ANGLETERRE Brown - Watson, Joseph, Farrell, Nowell - (o) Ford, (m) B. Youngs - Haskell,
B. Vunipola, Robshaw - Kruis, Itoje - Cole, Hartley (cap), Marler.
Remplaçants : George, M. Vunipola, Hill, Lawes, Clifford, Care, Daly, Goode.
BENJAMIN DEUDON
ENVOYÉ SPÉCIAL
[email protected]
A
vec trois lignes qui n’avaient
jamais été associées avant ce
match, on craignait un manque d’automatismes face au paquet gallois. Notamment la troisième ligne Lydiate, Warburton et
Faletau, alignée pour la 29e fois
d’entrée hier. Mais, contrairement
à la possession, les débats sont restés équilibrés.
Chouly – omniprésent jusqu’à
son remplacement par Chat –, Burban et Lauret ont fait mieux que tenir la comparaison, rendant ainsi
invisible Faletau. Burban, examiné
pour un protocole commotion en
première période, était le premier
à sortir pour Goujon, à son avantage dans la conservation du ballon.
Jedrasiak et Flanquart, eux, n’ont
pas chômé, mais n’ont pas non
plus permis aux Bleus d’avancer.
Maestri, entré en lieu et place du
Clermontois, est resté au diapason.
En première ligne, avec deux ballons récupérés, dont un, précieux,
sous ses poteaux, Poirot confirme
son aisance en titulaire, mais il
perd une munition importante
qui amène l’essai de North.
Machenaud accélère le jeu
Du côté du capitaine, si l’on craignait une usure de Guirado, le talonneur toulonnais, incroyable
leader, n’en a rien montré, gagnant
encore un ruck à la 75e, juste avant
d’inscrire le seul essai français
(19-10) et de finir la partie comme
il l’avait commencée… Plus discret, Slimani, lui, a usé Evans en mêlée. Un secteur de jeu où les Bleus
sont restés globalement propres,
même si Pelo était sanctionné sur
sa toute première poussée en tant
qu’international. Mais le Rochelais,
pas intimidé, s’est ensuite signalé
sur quelques charges, tout comme
son compère Atonio.
À la charnière, derrière un pack
qui parvenait à contenir son vis-à-
LIEU Londres (stade de Twickenham). COUP
D’ENVOI Aujourd’hui à 17 h 50. ARBITRE
M. Poite (France). TÉLÉ France 2.
IRLANDE R. Kearney - Trimble, Henshaw,
McCloskey, Earls - (o) Sexton, (m) Murray Van der Flier, Heaslip, Stander - Toner, Ryan McGrath, Best (cap), Ross.
Remplaçants : Strauss, Healy, White, Dillane,
Ruddock, Reddan, Madigan, Zebo.
Deux ballons tapés directement en touche, des passes mal assurées, Jules Plisson a souffert
de la comparaison avec l’ouvreur gallois Dan Biggar. PHOTO LAURENT THEILLET
vis, Machenaud a accéléré les quelques ballons à sa disposition jusqu’à la 35e, et son premier coup de
pied tapé depuis ses 22 mètres.
Courageux, le Racingman a pesé
en défense, poison pour Davies et
les sorties de balles galloises pendant tout le match.
Ce fut beaucoup plus compliqué
pour Plisson, apparu livide avant
le coup d’envoi. L’ouvreur parisien,
deux ans après, a vécu un nouveau
cauchemar à Cardiff, avec un jeu
au pied d’occupation aléatoire
(deux ballons tapés directement
en touche) et des passes mal assurées. Et c’est lui qui remet involontairement le ballon dans la course
de North, pour le break gallois
(16-3). Un calvaire d’une heure, jusqu’à l’entrée de Trinh-Duc, qui a
amené plus de justesse, même s’il
n’a pas non plus trouvé la faille
dans le très épais rideau rouge.
Camara n’était pas timide
Danty et Mermoz, qui ne vivaient
que leur deuxième association
conjointe, loin des 40 titularisations communes de Roberts et Davies, sont restés discrets dans le premier acte, notamment en défense.
Le Parisien, de retour des vestiaires,
était d’ailleurs sévèrement sanctionné pour un plaquage qui semblait régulier (9-3, 43e).
Le Toulonnais, lui, s’est montré
plutôt à son avantage offensive-
ment, en transperçant le rideau
gallois après la demi-heure de jeu,
avant de transmettre à Vakatawa.
Le Fidjien bleu était un peu partout, véritable troisième ligne supplémentaire, sans pour autant être
réellement menaçant.
Camara, lui, n’a pas fait preuve
de timidité, solide à l’impact,
même s’il n’a pas non plus fait de
différences. Maxime Médard, pour
sa part, a effectué un gros sauvetage dans son en-but, mais il est resté fragile sous les ballons hauts et
offensivement. Blessé sur sa dernière réception manquée, il a été
remplacé par un autre Toulousain,
Sébastien Bézy, qui a couvert l’arrière.
Après deux victoires pour commencer le Tournoi des Six-Nations,
l’Angleterre cherchera d’abord à
entretenir sa dynamique contre
des Irlandais qui courent toujours
après leur premier succès après
leur nul face aux Gallois et leur
court revers en France.
Mais il s’agira aussi de se réconcilier avec le public, qui n’a pas oublié l’énorme déception de la
Coupe du monde quittée dès la
phase des poules. La dernière fois
que le XV de la Rose s’est produit à
Twickenham, le 3 octobre dernier,
il a quitté le temple la tête basse et
irrémédiablement éliminé, battu
sans discussion (33-13) par l’Australie. En comptant sa défaite (28-25)
face au pays de Galles une semaine
plus tôt, l’Angleterre reste même
sur deux revers de suite dans son
antre. « On a des choses à se faire
pardonner », concède l’arrière
Mike Brown.
Sexton dans le viseur
Depuis cet automne, le sélectionneur Stuart Lancaster a été remplacé par l’intransigeant Eddie Jones.
Mais pour le reste, on ne peut pas
vraiment parler de grand ménage.
La seule vraie nouveauté consiste
en la première titularisation du
jeune deuxième ligne Maro Itoje,
21 ans, dont on attend monts et
merveilles.
Guy Novès : « L’avenir est devant cette équipe »
« Sud Ouest ». Pensez-vous que
le début de seconde période
est le tournant de ce match ?
Guy Novès. Oui. Je pense que la
grosse différence s’est faite sur le
contre. Sur l’essai que l’on prend,
c’est un ballon que l’on relâche. Cet
essai permet aux Gallois de prendre confiance. Compte tenu de
l’état d’esprit du groupe, de sa capacité à résister dans les moments
compliqués, du caractère et de la
volonté qui nous a permis de basculer à 6-3 à la mi-temps alors que
l’on a été dominé toute la première mi-temps, prendre un essai
de ce style, c’est embêtant pour
nous.
Mais ça reflète peut-être aussi à ce
moment-là la domination de
l’équipe du pays de Galles. L’essai
pèse dans notre tête même si on a
eu ensuite une très belle réaction de
notre équipe.
d’ailleurs sur les chandelles qu’on
n’a pas été à la hauteur. Ça a permis
aux Gallois de nous maintenir sous
pression et de rester dans notre
camp en première période. Ce
n’était pas facile d’arrêter les troisquarts gallois, surtout quand on
voit leur tonnage. Je crois qu’on a
été brave de ce point de vue-là.
L’équipe galloise a joué simplement
mais efficacement.
Guy Novès. PHOTO L. THEILLET
Avez-vous été surpris par ce qu’a
proposé le pays de Galles
Non, je n’ai pas été surpris. On savait
que l’équipe galloise s’appuyait sur
la puissance de ses trois-quarts et
un excellent jeu au pied. C’est
Dans quelle mesure avez-vous vu
la synthèse espérée, dans le
contenu, des deux premiers
matches remportés face à l’Italie
et l’Irlande ?
Je crois qu’on est encore loin de ce
qu’on voudrait voir. Sur le plan de
la volonté défensive, du cœur, l’avenir est devant cette équipe. Le comportement qu’on a eu, cette volonté qu’on a eue de jouer en seconde
période me fait plaisir. Mais ce plai-
sir est atténué par le résultat final.
Je crois qu’on s’est mis en situation
de marquer, mais on n’y est pas arrivé. On va travailler là-dessus. Mais
j’ai vu des choses intéressantes. Les
gars se sont accrochés jusqu’au
bout. Ils sont entrés deux ou trois
fois dans l’en-but. Ça s’est joué parfois à très peu. On pensait que le
pays de Galles allait nous dominer
en cette fin de partie mais j’ai aussi
vu des Gallois avec des crampes…
Quels sont vos motifs
de satisfaction ?
Les joueurs savent ce que je pense.
Je suis le manager qui a perdu le
match donc à l’heure actuelle je suis
déçu. Mais bien sûr qu’il y a des motifs de satisfaction. C’est l’apprentissage de la jeunesse ce soir. Je ressens
de la force collective et pour ça je
suis satisfait et fier. Mais on a perdu…
Chris Robshaw est titulaire
mais plus capitaine. ARCHIVES AFP
Mais il est incontestable qu’un
vent nouveau souffle avec Eddie
Jones et il est plutôt brûlant. Car,
contrairement au poli Stuart Lancaster, l’Australien n’hésite jamais
à allumer l’adversaire.
Jeudi, il a ainsi promis un traitement de faveur à Jonathan Sexton,
déjà victime de plusieurs commotions cérébrales, tout en déclarant
qu’à la place des parents de l’ouvreur irlandais il serait « inquiet » !
Dans la semaine, il avait déjà attaqué l’Irlande qui « joue 60 % de ses
ballons au pied ».
40
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
RUGBY Top 14 (16e journée)
FOOTBALL International
Pau pour se donner de l’air,
La Rochelle veut s’exporter
Gianni Infantino
entre dans la lumière
TOP 14
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Pts
Racing
48
Toulon
46
Toulouse
43
Clermont
43
Bordeaux-Bègles 41
Montpellier
37
Brive
36
Castres
33
La Rochelle
30
Grenoble
29
Stade Français 26
Pau
24
Oyonnax
14
Agen
11
J G N P Pp
14
15
14
14
15
14
14
14
14
14
14
14
14
14
11
9
9
8
9
8
8
7
6
6
6
5
3
2
1
0
0
1
1
0
0
0
0
0
0
1
0
0
2
6
5
5
5
6
6
7
8
8
8
8
11
12
309
460
371
368
314
348
269
311
292
358
277
226
233
278
Pc Dif Bonus
260 49
285 175
204 167
251 117
284 30
337 11
243 26
301 10
309 -17
382 -24
302 -25
386 -160
455 -222
415 -137
2
10
7
9
3
5
4
5
6
5
2
2
2
3
16e journée
Aujourd’hui : Toulon - Brive (14 h 30 sur Ca-
L’Agenais Filipo Nakosi.
PHOTO THIERRY SUIRE
Pau - Bordeaux-Bègles
L’enjeu. Pour la Section, il est évident. Vainqueur surprise à Montpellier (16-19), elle se doit de faire
fructifier cette bonne opération
lors des deux prochaines journées
au cours desquelles elle recevra
successivement l’UBB et le Stade
Français. Déjà pourvue de 10 points
d’avance sur la zone de relégation,
elle pourrait profiter des deux déplacements que va devoir effectuer
Oyonnax, son premier poursuivant, à Clermont puis à Bordeaux.
Un impératif de résultat que les
Palois partagent avec les Bordelais.
Pour d’autres raisons… Cinquièmes avec un match d’avance, ils
ont déjà affronté le SUA samedi
dernier (24-19) et recevront Oyonnax le week-end prochain. Avec
leur escapade en Béarn, ils auront
donc affronté les trois derniers du
championnat. Ils doivent en profiter pour conforter leur place parmi les qualifiables.
Les joueurs à suivre. L’association
Votu - Smith sera scrutée au centre
de l’attaque paloise. La puissance
du Fidjien, auteur d’un début de
saison convaincant à ce poste, associée à la science du jeu du NéoZélandais, pourrait donner de l’envergure à la ligne de trois-quarts.
On portera un œil attentif sur
Baptiste Serin côté bordelais. Inspiré lors du match face à Toulon
(15-12, le 14 février), il n’a plus joué
depuis. Animateur vif, il devra
prouver qu’il sait gérer les matchs
sous la pluie face à Daubagna qui
était sa doublure chez les - 20 ans.
nal+), Pau - Bordeaux-Bègles, Agen - La Rochelle, Stade Français - Grenoble, Clermont Oyonnax (18 h 30 sur Rugby+), Racing 92 Castres (20 h 45 sur Canal + sport).
Demain : Toulouse - Montpellier (16 h 15
sur Canal+).
Agen - La Rochelle
L’enjeu. Dans leur situation, les
Agenais n’ont plus de question à se
poser, chaque match ressemblant
désormais à une finale pour le
maintien, même si, de l’aveu du
manager Mathieu Blin, ils ont déjà
« un pied en Pro D2 ».
Les Rochelais, de leur côté, visent
enfin une première victoire à l’extérieur cette saison, après avoir
déjà échoué sept fois loin de Deflandre. Les hommes de Patrice
Collazo veulent aussi tester leur capacité à enchaîner des matches de
qualité, après avoir impressionné
contre Toulouse (28-8), dans un
contexte certes très différent.
Les joueurs à suivre. Côté agenais,
la performance de Filipo Nakosi
sera particulièrement observée, le
trois-quarts fidjien étant titularisé
à l’arrière pour la première fois de
la saison, en l’absence de Mathieu
Lamoulie (blessé au pied). Alexi Balès, le demi de mêlée qui évoluera
la saison prochaine à La Rochelle,
débutera, lui, sur le banc, pour la
troisième fois consécutive.
Chez les Maritimes, Zack Holmes sera scruté car si depuis le début de l’exercice 2015-2016 l’alchimie avec ses coéquipiers n’a pas
toujours sauté aux yeux, l’ouvreur
australien a guidé les siens vers la
victoire face à Toulouse. Levani Botia, lui, est l’arme fatale du Stade Rochelais, capable de débloquer la situation sur un exploit personnel,
comme il l’a souvent fait cette saison.
PRO D2
La perf
pour Biarritz
Le BO a réalisé hier la grosse performance de la soirée lors de la 20e
journée de Pro D2. Grâce notamment aux deux essais de Ngwenya
(2e) et Davies (40e), les Biarrots se
sont imposés sur la pelouse de Béziers (25-26), 3e au classement. Ce
qui devrait ravir… les Bayonnais (2e)
qui recevront Colomiers demain
après-midi en match décalé.
En bas du classement, Dax s’est
offert un immense bol d’air en remportant le duel des mal classés à
Aix (23-29). Les Landais ont inscrit
4 essais, le dernier en toute fin de
match grâce à Bau (80e+1).
Lyon - Aurillac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 - 3
Albi - Tarbes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .37 - 36
Béziers - Biarritz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .25 - 26
Mont-de-Marsan - Bourgoin . . . . . . . . . .26 - 15
Narbonne - Montauban . . . . . . . . . . . . . . .26 - 24
Perpignan - Carcassonne . . . . . . . . . . . . .40 - 14
Provence Rugby - Dax . . . . . . . . . . . . . . . . .23 - 29
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
Pts
Lyon
82
Bayonne
60
Béziers
56
Aurillac
51
Colomiers
49
Albi
49
Perpignan
49
Narbonne
46
Mont-de-Marsan 41
Montauban
38
Bourgoin
37
Biarritz
37
Carcassonne
36
Tarbes
32
Dax
32
Provence Rugby 26
J G N P Pp
20
19
20
20
19
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
18
13
12
11
10
11
10
10
9
8
7
8
8
8
7
6
0
1
1
0
2
1
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
2
5
7
9
7
8
9
10
11
12
13
12
12
12
13
14
658
447
516
481
392
397
450
411
379
375
350
411
317
394
375
348
Pc Dif Bonus
307 351
370 77
402 114
423 58
382 10
385 12
418 32
440 -29
441 -62
435 -60
403 -53
400 11
480 -163
426 -32
473 -98
516 -168
Demain : Bayonne - Colomiers (14 h 25
sur Eurosport 2).
10
6
6
7
5
3
7
6
5
6
9
5
4
8
4
2
FIFA L’Italo-Suisse a profité de la suspension de Michel
Platini pour être élu président de la FIFA hier à Zurich
CV
Gianni Infantino
Né le 23 mars 1970 à Brigue (Suisse), 45 ans.
Nationalité Suisse et italienne.
Etat-civil Marié, quatre enfants.
Parcours professionnel Conseiller d’organisations dans le football puis juriste au Centre international pour les études sur le sport
(CIES), à l’Université de Neuchâtel, il entre à
l’UEFA en août 2000 au département juridique et commercial, détaché au football professionnel.
Il devient ensuite directeur de la division des
affaires juridiques et des licences de clubs
(2004-2007), puis directeur général par intérim (février-mai 2007), secrétaire général provisoire et directeur de la gouvernance de la division des affaires juridiques (2007-2009) et
enfin secrétaire général à partir d’octobre
2009.
FRÉDÉRIC LAHARIE
(AVEC AFP)
[email protected]
E
mu aux larmes, la main sur
le cœur - sur le portefeuille
diront les mauvaises langues lassées par l’affairisme de la
FIFA. Quoi qu’il en soit, c’est
comme si, en un instant, Gianni
Infantino mesurait tout le chemin
parcouru depuis son entrée à
l’UEFA (la Fédération européenne)
en 2000 en charge des questions
juridiques et commerciales jusqu’au sommet du football mondial.
Hier à Zurich, l’Italo-Suisse a raflé la mise et les votes (115 voix sur
207) dès le deuxième tour pour
succéder à Sepp Blatter à la présidence de la FIFA. Un Haut-Valaisan
succède à un Haut-Valaisan : Infantino est né à Brigue, à seulement
quelques kilomètres de Viège, le
village de son prédécesseur.
Fin politique
Facile de dire aujourd’hui que son
destin était tout tracé. Car qui aurait pu dire il y a seulement quelques mois que ce père de quatre
enfants prendrait le pouvoir de la
si convoitée fédération internationale de football ? Jusqu’alors,
Gianni Infantino était surtout connu du grand public pour être le
maître de cérémonie polyglotte
des tirages au sort de la Ligue des
champions.
« Infantino, c’est le
super-remplaçant qui
rentre à la dernière
minute et marque
le but vainqueur »
Cet « homme chaleureux, à
l’écoute et réactif », tel qu’il est décrit, a su profiter de la crise, sur
fond de soupçons de corruption,
qui secoue la FIFA depuis neuf
mois avec un grand sens politique. Gianni Infantino, c’est le « super sub », le remplaçant qui rentre en jeu à la dernière minute et
L’émotion d’Infantino hier à Zurich après son élection. PHOTO AFP
REPÈRES
115
le nombre de votes pour
Gianni Infantino dès le
deuxième tour hier à Zurich.
Soit la majorité des 207 votants. Il devance le Cheikh
Salman (88 voix), le Prince
Ali (5) et le Français Jérôme
Champagne (0). Le cinquième candidat annoncé, le
Sud-Africain Tokyo Sexwale,
s’était retiré de l’élection
avant le vote du premier tour.
marque le but vainqueur. Grand
favori à l’élection, Michel Platini,
mis hors course par l’affaire du
paiement controversé de 1,8 million d’euros versé par Blatter pour
un travail de conseiller, Infantino
a su saisir l’occasion. Au contraire
du Français qui n’a pas vu venir le
coup de poignard de Blatter qui
ne lui a jamais pardonné de l’avoir
lâché dès les premiers ennuis judiciaires.
Platini n’avait pas non plus pressenti que son bras droit à l’UEFA
cachait un fin politique. En déclarant sa candidature le 26 octobre,
Infantino a fait preuve d’un grand
sens du timing. Il a compris que
c’était le moment de combler le
vide laissé par son patron à l’UEFA.
Fort du soutien de la fédération
européenne, c’était son moment.
Sa chance.
En quatre mois, Infantino a
mené à Zurich une campagne à
marche forcée, visitant 70 pays et
rencontrant 150 représentants de
fédérations. De quoi s’assurer le
soutien de l’Amérique latine et de
l’Amérique centrale et d’aller chercher des voix du côté de l’Afrique
qui semblait promise à son principal rival, le Cheikh Salman.
Vaste chantier
Pragmatique, il avait su parler le
langage qui touche dans cette
élection : celui de l’argent, promettant une meilleure redistribution
encore des ressources du football
mondial aux fédérations, la marque de fabrique de Sepp Blatter.
À peine élu, Infantino a tout de
suite insisté sur l’« image de la
FIFA à restaurer ». Ce sera le chantier, immense, de son mandat de
quatre ans. « Tout le monde respectera la FIFA, tout le monde
nous applaudira », a-t-il promis
hier. Vaste programme pour un
football mondial cerné par les enquêtes, en Suisse et aux États-Unis.
En attendant l’Afrique et l’Asie ?
Limiter le cumul des mandats à
12 ans, instaurer un contrôle d’intégrité de chaque nouveau membre, publier les rémunérations du
président : tels sont les chantiers
à venir pour Infantino. Avec, il ne
faut pas être dupe, pour principal
objectif de redorer la confiance
des grands sponsors pour une
FIFA en retard de 500 millions
d’euros sur ses objectifs financiers
d’ici à 2018…
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
41
Sports
FOOTBALL Ligue 1 (28e journée)
Un soir en zone de combat
REIMS - BORDEAUX Avec des jeunes obligés de mûrir vite, et moins de cadres autour d’eux, Bordeaux
passe un nouveau test de maturité et de maîtrise dans un match qui s’annonce engagé et serré
Reims
Bordeaux
LIGUE 1
e
28 journée
LIEU Reims (stade Auguste-Delaune). COUP
D’ENVOI Ce soir à 20 heures. ARBITRE
M. Letexier. MATCH ALLER 1-2 pour Reims.
TÉLÉ En direct sur BeIN Sports 1 et Max 7.
Hier : Nice - Bastia ........................................... 0-2
Classement
1 Paris SG
2 Monaco
3 Nice
4 Saint-Etienne
5 Lyon
6 Nantes
7 Caen
8 Rennes
9 Angers
10 Bastia
11 Bordeaux
12 Marseille
13 Lille
14 Lorient
15 Montpellier
16 Guingamp
17 Reims
18 GFC Ajaccio
19 Toulouse
20 Troyes
REIMS
L’équipe probable : Carrasso - El Kaoutari,
Mandi (c), Conte - H. Traoré, Kankava, Charbonnier, Devaux, Signorino - Bifouma, De Préville.
Remplaçants : Agassa, Fofana, Fortes,
MFlulu, N’Dom, Rigonato, Bangoura, NGog.
BORDEAUX
L’équipe probable : Bernardoni, Poko, Guilbert, Yambéré, Contento - Traoré, Vada, Chantôme, Ounas ou Malcom - Rolan (c), Crivelli.
Remplaçants : Bobe, Poundjé, Pablo, Sané,
Arambarri, Jussiê, Ounas ou Malcom.
Blessés : Carrasso, Pallois, Plasil, Maurice-
Belay. En reprise : Maulun, Sertic. Choix : Prior.
PATRICK FAVIER
Pts
73
49
41
41
39
39
39
38
37
37
37
36
34
34
32
31
29
28
22
14
J
27
27
28
27
27
26
27
27
27
27
27
27
27
27
27
27
27
27
27
27
G
23
13
11
12
11
10
12
9
10
11
9
8
7
8
9
8
7
6
4
2
N
4
10
8
5
6
9
3
11
7
4
10
12
13
10
5
7
8
10
10
8
P
0
4
9
10
10
7
12
7
10
12
8
7
7
9
13
12
12
11
13
17
BP
67
40
39
32
38
26
28
34
27
27
36
37
21
39
33
31
28
28
26
20
BC
13
30
32
30
29
24
35
32
27
29
39
28
20
41
33
38
38
38
45
56
Dif
54
10
7
2
9
2
-7
2
0
-2
-3
9
1
-2
0
-7
-10
-10
-19
-36
[email protected]
A
quoi bon rappeler que Bordeaux n’a pas battu Reims en
Ligue 1 depuis 1962 ? Les Rémois n’y ont joué que 15 saisons depuis leur belle époque, et les Girondins ont gagné là-bas en 2007 un
quart de finale de Coupe de la Ligue.
Alors, le chat noir est un peu maigre…
À quoi bon se souvenir qu’à l’aller,
en ouverture de la saison, Bordeaux,
qui menait tranquillement 1-0, avait
cédé 2-1 au final sous les coups de
boutoir de Kyei, Siebatcheu (absents
ce soir) et De Préville ? Peut-être pour
rappeler que ce 9 août, les Girondins, perturbés par la sortie sur blessure de Sertic (entorse du genou, il
accompagne le groupe ce soir), la
non sortie de Carrasso (malgré une
entorse de la cheville), avaient péché
par « un manque de maîtrise », se
souvenait Willy Sagnol.
Prendre de la bouteille
Voici le souvenir le plus utile : malgré les absents, les blessés, il faudra
de la maîtrise à Bordeaux pour ramener les trois points espérés. Et
quoi de mieux que Reims - Bordeaux pour prendre de la bouteille,
face à un adversaire « qui a un besoin urgent de points », « qui proposera un jeu direct, avec une grosse
puissance physique, imposera des
duels. Il faudra avoir du répondant », selon l’esquisse du match tracé par Willy Sagnol.
Aujourd’hui : Montpellier - Lille (17 heures
sur Canal+), Reims - Bordeaux, Toulouse Rennes, Guingamp - Angers, Troyes - Lorient
(20 heures sur beIN Sports 1 et Max).
Demain : Nantes - Monaco (14 heures
sur beIN Sports 1), Gazélec Ajaccio - Marseille
(17 heures sur beIN Sports 1), Saint-Etienne Caen (17 heures sur beIN Sports 2), Lyon - Paris SG (21 heures sur Canal+).
Diego Rolan, capitaine, symbole de la maturation de la jeune génération. PHOTO LAURENT THEILLET
Laissons les batailles anciennes,
Bordeaux entre dans une nouvelle
zone de combat. Ce sera différent de
Nice, « une équipe plus joueuse »,
de Guingamp peut-être. « Oui, ce serait bien de jouer comme à Guingamp. Mais ramener les 3 points en
jouant différemment, je suis preneur », dit Sagnol.
Un corps-à-corps est annoncé.
« Cela va être un match de guerriers,
à fond, avec beaucoup d’engagement. À nous d’être prêts pour aller
chercher la victoire », résumait jeudi Paul Bernardoni.
Pour Diego Rolan, « ce sera physique, à nous de garder la balle, de
trouver des espaces et de la profondeur, d’être patient aussi. Il faudra
avoir des occasions et les mettre au
fond. » À Reims, l’entraîneur Olivier
Guégan parle d’un « match ouvert mais invoque lui aussi solidité,
patience car le match peut se décanter sur la fin. »
Les nerfs comptent double
Le sprint final est lancé, pour le
maintien à Reims, l’Europe, au-dessus du ventre mou du championnat pour Bordeaux. Et pour ces matches qui restent à trois points, mais
où les nerfs comptent double, les Girondins ont de moins en moins de
cadres, entre les blessures et les
transferts, de plus en plus de jeunes
doivent monter au feu.
Ces « bleus » ont de la trempe. Rolan, en proie à des problèmes de discipline il y a deux ans, a été un
homme de base l’an dernier, le voici capitaine chaperon de plus novices, et heureux de l’être. « En dehors
du terrain, j’ai aidé Arambarri à s’intégrer, il arrive jeune, seul, je suis passé par là. Malcom, il a sa famille, c’est
plus facile. Sur le terrain, je les aide à
s’habituer à un championnat où il
y a moins d’espaces, où il faut prendre les décisions plus vite. » Rolan et
« ses » jeunes, c’est aussi l’éclosion
LE TABLEAU DE BORD
L’ÉQUIPE
Sans Diabaté, pour s’accrocher
L’entraînement d’hier a tranché :
Cheick Diabaté, souffrant des adducteurs, est absent du groupe qui
s’est envolé pour Reims. Enzo Crivelli, de retour de suspension, devrait
logiquement le remplacer à côté de
Diego Rolan en attaque. Poko, Contento et Guilbert aptes, la défense
devrait être classique, avec ces trois
hommes et Yambéré. Sauf si Sagnol
décide de relancer Lamine Sané et
de garder Maxime Poundjé à gauche, convaincant sur ses derniers
matches.
C’est au milieu qu’il y a le plus de
suspense, dans le 4-4-2 adopté par
d’Ounas, les promesses de Malcom,
tête froide, jambes de feu, celle de Valentin Vada, « Sud Américain, qui
aime bien jouer, aime le toque-toque, c’est bien de jouer avec lui », dit
l’Uruguayen, pour qui le match aller est loin.
Il est loin aussi pour Bernardoni,
comme cette idée du chat noir. À 18
ans, celui qui a surmonté des débuts
difficiles, montre des nerfs d’acier. À
Troyes, il a été « formé à ne pas perdre contre Reims. C’était le derby de
Champagne, dès les jeunes. Battre
Reims suffisait à sauver une saison. »
Le Troyen pourrait être sifflé à son
entrée, il est plus que prêt : « entrer
sur le terrain à l’extérieur et me faire
huer. J’adore ça ! Je suis impatient,
j’aime jouer des matches comme
ça. »
On les a souvent attendus au tournant, les jeunes bordelais. Les voici
prêts à attaquer un virage important, et ils paraissent armés.
Bordeaux depuis deux rencontres.
Vada et Chantôme sont attendus.
Willy Sagnol ayant beaucoup insisté
sur les duels, l’engagement physique attendu à Reims, on peut imaginer un milieu musclé par Abdou Traoré et complété par un homme
frais : Touré, Ounas ou Malcom. Le
Brésilien, qui a fêté hier ses 19 ans, et
se montre efficace aux entraînements, est une possibilité dès le départ. Une promesse en tout cas s’il
entre en jeu. À Reims, Conte devrait
remplacer Tacalfred dans une défense à trois et une équipe, par
ailleurs, classique.
Bordeaux
La saison dernière : 6e/63 pts.
Trois derniers matchs : Bordeaux - SaintÉtienne 1-4, Guingamp - Bordeaux 2-4,
Bordeaux - Nice 0-0.
Meilleur buteur : Diabaté (6).
Meilleur passeur : Khazri (7).
À l’extérieur : 13 matchs ; 2 victoires (Montpellier 0-1, Guingamp 2-4) ; 6 nuls (SaintEtienne 1-1, Lille 0-0, Paris SG 2-2, Rennes 2-2,
Angers 1-1, Nantes 2-2) ; 5 défaites (Nice 6-1,
Lorient 3-2, Gazélec Ajaccio 2-0, Bastia 1-0,
Lyon 3-0).
Reims
La saison dernière : 15e/44 pts.
Trois derniers matchs : Caen - Reims 0-2,
Reims - Bastia 0-1, Paris SG - Reims 4-1.
Meilleur buteur : De Préville (6).
Meilleur passeur : De Préville (6).
À domicile : 14 matchs ; 4 victoires (Marseille
1-0, Lorient 4-1, Lille 1-0, Angers 2-1) ; 5 nuls
(Paris SG 1-1, Rennes 2-2, Troyes 1-1, Nice 1-1,
Saint-Etienne 1-1) ; 5 défaites (Caen 0-1, Monaco 0-1, Gazélec Ajaccio 1-2, Toulouse 1-3, 0-1
Bastia).
Confrontations
26 matchs : 6 victoires bordelaises, 4 nuls,
16 victoires rémoises.
Les cinq derniers en Ligue 1 : 1977-1978 :
1-0 ; 1978-1979 : 0-0 ; 2012-2013 : 0-0 ;
2013-2014 : 1-0 ; 2014-2015 : 1-0.
En Coupe de la Ligue : 2-1 pour Bordeaux
en 2006-2007 (quart de finale).
L’arbitre
François Letexier : 2 matchs de Ligue 1,
5 cartons jaunes.
A arbitré : Montpellier - Caen (1-2, 22e journée), Nice - Toulouse (1-0, 24e journée).
INFOS LIGUE 1
Valbuena forfait
Mathieu Valbuena. PHOTO AFP
Le milieu international de Lyon a
déclaré forfait pour le match de la
28e journée OL - PSG, demain soir
(21 heures). Mathieu Valbuena
souffre d’une blessure derrière
une cuisse qu’il s’est faite jeudi matin à l’entraînement. Lyon déplore
également les absences du milieu
Corentin Tolisso, blessé derrière
une cuisse mais en voie de guérison mais aussi celles des défenseurs Christophe Jallet, Samuel
Umtiti et du milieu Clément Grenier, suspendus.
Le bon coup de Bastia
à Nice
Rien n’arrête plus Bastia depuis le
changement d’entraîneur (Ciccolini pour Printant). Les Corses ont
remporté hier soir à Nice (0-2) leur
troisième succès consécutif, le
deuxième en déplacement après
celui ramené de Reims. Ils ont profité de leur supériorité numérique,
après l’expulsion de Baysse pour
une faute sur un autre ancien pensionnaire du centre de formation
bordelais, Ayité. Après un début de
bagarre entre joueurs et des projectiles lancés depuis la tribune,
un doublé en quatre minutes de
Diallo (61e) et Ayité (64e) permet à
Bastia de remonter à la 10e place.
42
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sports
LES RÉSULTATS
FOOTBALL
Ligue 2
Pinturault sur son nuage
Le Français Alexis Pinturault, 24 ans, a survolé hier le slalom géant de Hinterstoder,signantsatroisièmevictoireendeuxsemainesenCoupedumonde
de ski alpin après un début de saison raté. Sur la très exigeante piste HannesTrinkel, le skieur de Courchevel a surclassé l’Autrichien Marcel Hirscher, leader du classement général de la Coupe du monde et de la spécialité, le devançant de 79/100e. Le succès tricolore a été complété par Fanara qui a
décroché, à 34 ans, son dixième podium en Coupe du monde, après sa
deuxième place à Sölden dans le géant d’ouverture de saison. Le Norvégien
Henrik Kristoffersen, dernier concurrent potentiel de Hirscher pour le gros
Globe de cristal, n’a pu faire mieux que quatrième, laissant filer de précieux
points au classement général.
Déjà vainqueur du géant à Yuzawa Naeba (Japon) le 14 février, ainsi que du
super-combiné de Chamonix il y a une semaine, Pinturault remporte sa quatrième victoire depuis le début de l’année. Il a déjà en poche le petit Globe de
la spécialité, le premier trophée de sa carrière en Coupe du monde. PHOTO AFP
OMNISPORTS
TENNIS
Forget directeur
de Roland-Garros
Cinq mois après avoir rappelé le capitaine Yannick Noah, la Fédération française de tennis a confié les
clés de Roland-Garros à un autre de
ses héros de la Coupe Davis : Guy
Forget, désigné hier comme le directeur du tournoi. Âgé de 51 ans, le
triple lauréat du saladier d’argent deux fois en tant que joueur (1991,
1996), une fois en tant que capitaine (2001) - apportera son « expérience et son expertise » à la
deuxième levée du Grand Chelem
de la saison, dépourvue de patron
depuis l’éviction de Gilbert Ysern,
qui avait aussi la casquette de directeur général de la FFT. En 2012, Forget était devenu directeur du Masters-1000 de Paris-Bercy. La FFT n’a
pas précisé s’il conserverait en parallèle ces fonctions.
FOOTBALL/LIGUE EUROPA
Liverpool Manchester, le choc
Liverpool rencontrera Manchester
United lors des huitièmes de finale
de Ligue Europa programmés les
10 et 17 mars, selon le tirage au sort
effectué hier au siège de l’UEFA à
Nyon, en Suisse. Les deux clubs anglais, en difficulté en Premier League dont ils occupent la 5e place
pour ManU, et la 8e pour les Reds,
ont souffert pour se qualifier jeudi,
respectivement face aux Danois de
Midtylland et aux Allemands
d’Augsbourg.
Outre ce derby du nord de l’Angleterre, le troisième club anglais
encore présent, Tottenham, défiera
le Borussia Dortmund, et le double
tenant du titre, le FC Séville, affrontera le club suisse de Bâle, qui a éliminé Saint-Etienne.
L’Athletic Bilbao, tombeur au
tour précédent de Marseille (1-0, 1-1),
rencontrera pour sa part un autre
club espagnol, Valence, qui a marqué 10 buts en 16e de finale contre le
Rapid Vienne. Enfin la Lazio Rome,
dernier représentant italien encore
en lice, affrontera le Sparta Prague.
AC Ajaccio - Nancy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Bourg-en-Bresse - Clermont . . . . . . . . . . . . . .1 - 2
Créteil - Laval . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Dijon - Tours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Metz - Brest . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
Niort - Le Havre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Paris FC - Auxerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
Valenciennes - Sochaux . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Dijon
56 28 16 8 4 50 23 27
2 Nancy
52 28 14 10 4 46 26 20
3 Red Star
46 27 12 10 5 28 21 7
4 Le Havre
45 28 13 6 9 32 28 4
5 Metz
44 28 12 8 8 35 28 7
6 Clermont
44 28 12 8 8 43 41 2
7 Lens
41 27 10 11 6 26 25 1
8 Auxerre
41 28 11 8 9 33 34 -1
9 Brest
37 28 10 7 11 29 32 -3
10 AC Ajaccio
36 28 8 12 8 26 25 1
11 Tours
36 28 8 12 8 26 26 0
12 Laval
33 28 7 12 9 25 29 -4
13 Bourg-en-Bresse 33 28 9 6 13 37 45 -8
14 Valenciennes
30 28 6 12 10 23 30 -7
15 Evian TG
29 27 7 8 12 32 32 0
16 Nîmes
28 27 9 9 9 36 36 0
17 Niort
27 28 4 15 9 24 32 -8
18 Sochaux
25 28 4 13 11 23 29 -6
19 Créteil
25 28 6 7 15 29 47 -18
20 Paris FC
19 28 1 16 11 19 33 -14
National
Epinal - Châteauroux, 1-1 ; Colmar - Boulogne
et Belfort - Les Herbiers reportés.
1. Marseille Consolat, 39 (22 m., 13); 2. Strasbourg,
37 (22 m., 8); 3. Luçon, 34 (22 m., 5); 4. Châteauroux,33 (22 m.,4); 5.CA Bastia,31 (22 m.,-2); 6.Belfort, 30 (21 m., 4); 7. Dunkerque, 30 (22 m., -3);
8. Orléans, 29 (21 m., 4); 9. Amiens, 29 (21 m., 0);
10. Boulogne, 27 (21 m., 2); 11. Chambly, 27 (22 m.,
2); 12. Sedan, 27 (22 m., 0); 13. Avranches, 26
(22 m., 1); 14. Les Herbiers, 26 (21 m., -2); 15. Béziers,
25 (22 m., -8); 16. Epinal, 21 (22 m., -9); 17. Fréjus
St-Raphaël, 20 (22 m., -11); 18. Colmar, 19 (21 m.,
-8).
Allemagne
Cologne - Hertha Berlin, 0-1
Espagne
Eibar - Las Palmas, 0-1
ATHLÉTISME
Lavillenie et Lemaitre
sans rivaux
Renaud Lavillenie à la perche et
Christophe Lemaitre sur le sprint
ne devraient connaître aucun souci pour s’adjuger un nouveau titre
national à l’occasion des championnats de France en salle qui se
déroulent ce week-end à Aubière.
Après avoir repris la MPM de l’année, dimanche dernier à Clermont
en franchissant 6,02 m, le perchiste
charentais aura pour objectif de se
maintenir au-dessus des 6 mètres.
Lemaitre, pour sa part, aura toute
latitude de manœuvre sur 60 m et
200 m en l’absence de Jimmy Vicaut. A noter le retour à la compétition de Teddy Tamgho au triple
saut neuf mois après une rupture
du tendon d’Achille.
FOOTBALL
Derby madrilène
en vedette
La 26e journée du championnat
d’Espagne sera marquée cet aprèsmidi (16 heures) par un derby madrilène au sommet entre le Real
(3e/54 pts) et l’Atletico (2e/55 pts). Ce
sera le choc du week-end entre la
meilleure attaque de Liga (71 buts
inscrits) et la meilleure défense (11
buts encaissés). Un match décisif
pour le podium derrière le FC Barcelone, qui semble avoir fait le trou
en tête. Ronaldo sera associé en attaque à Karim Benzema, remis
d’un problème à une hanche. Gareth Bale, lui, est toujours forfait
(mollet).
De son côté, l’Atletico a un problème en attaque depuis que le
Français Antoine Griezmann, qui
flambait cet hiver, a commencé à
s’éteindre avec un seul but sur ses
huit derniers matches.
1. FC Barcelone, 63 (25 m., 47); 2. Atlético Madrid,
55 (25 m., 24); 3. Real Madrid, 54 (25 m., 47);
4. Villarreal, 49 (25 m., 12); 5. FC Séville, 41 (25 m.,
10); 6. Celta Vigo, 38 (25 m., -6); 7. Eibar, 36 (26 m.,
5); 8. Athletic Bilbao, 35 (25 m., 0); 9. Real Sociedad, 33 (25 m., 1); 10. La Corogne, 32 (25 m., 2);
11. Valence, 31 (25 m., 4); 12. Malaga, 31 (25 m., 0);
13. Betis Séville, 27 (25 m., -15); 14. Getafe, 26
(25 m., -13); 15. Rayo Vallecano, 25 (25 m., -17);
16. Espanyol Barcelone, 25 (25 m., -26); 17. Gijón,
24 (25 m., -14); 18. Las Palmas, 24 (26 m., -15);
19. Levante, 20 (25 m., -21); 20. Grenade, 20 (25 m.,
-25).
BASKET-BALL
Pro A
Le Mans - Monaco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .96 - 99
Paris-Levallois - Châlons-Reims . . . . . .99 - 101
Rouen - Villeurbanne . . . . . . . . . . . . . . . . .65 - 99
Classement
% J G P PP PC Dif
1 Monaco
71,43 21 15 6 1695 1614 81
2 Strasbourg
70 20 14 6 1569 1448 121
3 Gravelines
70 20 14 6 1532 1391 141
4 Le Mans
66,67 21 14 7 1602 1544 58
5 Nanterre
65 20 13 7 1523 1443 80
6 Chalon/Saône
65 20 13 7 1736 1658 78
7 Villeurbanne
8 Pau
9 Antibes
10 Limoges
11 Dijon
12 Orléans
13 Cholet
14 Châlons-Reims
15 Nancy
16 Paris-Levallois
17 Rouen
18 Le Havre
61,9
60
50
50
50
40
40
38,1
35
33,33
23,81
5
21
20
20
20
20
20
20
21
20
21
21
20
13
12
10
10
10
8
8
8
7
7
5
1
8
8
10
10
10
12
12
13
13
14
16
19
1573 1454
1567 1539
1543 1560
1441 1365
1457 1400
1414 1512
1464 1561
1613 1720
1584 1615
1524 1612
1544 1733
1453 1665
119
28
-17
76
57
-98
-97
-107
-31
-88
-189
-212
Pro B
Charleville-Mézières - Hyères-Toulon . .80 - 76
Roanne - Denain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .85 - 77
Saint-Chamond - Poitiers . . . . . . . . . . . . .86 - 94
Classement
% J G P PP PC Dif
1 Hyères-Toulon
73,68 19 14 5 1566 1389 177
2 Boulogne
66,67 18 12 6 1582 1525 57
3 Evreux
66,67 18 12 6 1566 1464 102
4 Bourg
61,11 18 11 7 1388 1403 -15
5 Poitiers
57,89 19 11 8 1507 1496 11
6 Fos
55,56 18 10 8 1352 1333 19
7 Le Portel
55,56 18 10 8 1360 1311 49
8 Boulazac
50 18 9 9 1445 1443 2
9 Nantes
50 18 9 9 1384 1347 37
10 Denain
47,37 19 9 10 1419 1461 -42
11 Charleville-Mézières 47,37 19 9 10 1508 1518 -10
12 Saint-Quentin
44,44 18 8 10 1266 1287 -21
13 Souffelweyersheim 44,44 18 8 10 1269 1302 -33
14 Vichy/Clermont 44,44 18 8 10 1304 1351 -47
15 Saint-Chamond
42,11 19 8 11 1445 1485 -40
16 Roanne
42,11 19 8 11 1509 1568 -59
17 Lille
33,33 18 6 12 1242 1300 -58
18 Orchies
16,67 18 3 15 1331 1460 -129
Nationale 1
Aix-Maurienne - Berck . . . . . . . . . . . . . . . .79 - 88
Get Vosges - Saint-Vallier . . . . . . . . . . . . .80 - 65
Classement
Pts J G P PP PC Dif
1 Blois
42 23 19 4 1871 1515 356
2 Aix-Maurienne
40 24 16 8 1835 1702 133
3 Saint-Vallier
39 24 15 9 1993 1930 63
4 Tarbes Lourdes
39 23 16 7 1893 1734 159
5 Rueil
38 23 15 8 1831 1773 58
6 Get Vosges
38 24 14 10 1783 1655 128
7 Caen
37 23 14 9 1884 1773 111
8 Chartres
35 24 11 13 1809 1733 76
9 Angers
35 23 12 11 1711 1710 1
10 Quimper
34 23 11 12 1720 1734 -14
11 La Rochelle Rupella 34 23 11 12 1714 1763 -49
12 Avignon Sorgues
33 23 10 13 1734 1762 -28
13 Mulhouse
33 23 10 13 1695 1723 -28
14 Challans
33 23 10 13 1765 1753 12
15 Berck
33 24 9 15 1790 1874 -84
16 JSA Bordeaux
32 23 9 14 1778 1869 -91
17 Vitré
31 23 8 15 1717 1788 -71
18 Centre Fédéral
24 24 0 24 1421 2153 -732
NBA
Utah - San Antonio, 78-96 ; Portland - Houston, 105-119 ; Boston - Milwaukee, 112-107 ;
La Nouvelle-Orleans - Oklahoma City, 123-119 ;
Orlando - Golden State, 114-130.
9
10
11
12
13
14
Besançon
Pontault-Combault
Massy
Limoges
Angers
Valence
32
31
29
25
22
17
15
16
15
16
16
16
7
7
6
4
2
0
3 5 404 416
1 8 431 443
2 7 413 404
1 11 444 455
2 12 392 460
1 15 422 486
-12
-12
9
-11
-68
-64
Ligue féminine
Dijon - Toulon/Saint-Cyr, 25-27
1. Metz, 38 (14 m., 71); 2. Fleury, 34 (14 m., 43); 3. Issy
Paris, 31 (14 m., 1); 4. Nîmes, 31 (15 m., -4); 5. Nice,
29 (15 m., -5); 6. Besançon, 28 (14 m., 1); 7. Nantes,
27 (14 m., -11); 8. Toulon/Saint-Cyr, 24 (15 m.
-25); 9. Dijon, 18 (15 m., -71).
HOCKEY/GLACE
Ligue Magnus
Play Down
Chamonix - Lyon
Classement
1 Bordeaux
2 Chamonix
3 Lyon
4 Briançon
5 Morzine
6 Dijon
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 4
Pts J G N P BP BC Dif
25 11 9 0 2 37 26 11
25 13 8 0 5 46 35 11
18 12 6 0 6 41 44 -3
14 12 5 0 7 40 41 -1
14 12 4 0 8 35 46 -11
12 12 4 0 8 36 43 -7
TENNIS
Tournoi de Dubaï
SIMPLE MESSIEURS (DEMI-FINALES)
Wawrinka (Sui/n° 2) bat Kyrgios (Aus) 6-4
3-0, abandon (blessures au dos) ; Baghdatis
(Chy) bat Lopez (Esp/n° 6) 3-6, 7-6 (7/1), 6-1.
Stan Wawrinka. PHOTO AFP
Tournoi de Doha
SIMPLE DAMES (DEMI-FINALES)
Suarez Navarro (Esp/n° 8) bat A. Radwanska
(Pol/n° 3) 6-2, 6-0 ; Ostapenko (Let) bat
Petkovic (All) 7-5, 1-0 abandon.
HANDBALL
Tournoi d’Acapulco
Pro D2
SIMPLE MESSIEURS (QUARTS DE FINALE)
Angers - Billère . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .21 - 23
Limoges - Istres . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29 - 20
Nancy - Saran . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26 - 28
Sélestat - Mulhouse . . . . . . . . . . . . . . . . . . .26 - 25
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Billère
42 16 13 0 3 469 421 48
2 Saran
38 16 10 2 4 474 429 45
3 Sélestat
36 16 10 0 6 406 379 27
4 Dijon
36 16 9 2 5 459 457 2
5 Mulhouse
35 16 9 1 6 475 454 21
6 Cherbourg
35 16 9 1 6 455 435 20
7 Nancy
34 16 9 0 7 439 427 12
8 Istres
32 16 8 0 8 429 446 -17
Dolgopolov (Ukr) bat Haase (P-B) 6-3, 6-3 ;
Tomic (Aus/n° 5) bat Marchenko (Ukr) 7-5,
7-5 ; Thiem (Aut/n° 4) bat Dimitrov (Bul/n° 7)
7-5, 6-2 ; Querrey (E-U) bat Fritz (E-U) 2-6,
6-4, 6-4.
RUGBY
14 h 30 : Top 14, 16e journée,
Toulon - Brive.
Canal+, direct.
20 h 45 : Racing 92 - Castres.
Canal + sport, direct.
15 h 25 : Tournoi des Six-Nations,
3e journée, Italie - Écosse.
France 2, direct.
17 h 50 : Angleterre - Irlande.
France 2, direct.
20 h 45 : Tournoi des Six-Nations
- de 20 ans, 3e journée, Galles - France.
France 4, direct.
BASKET-BALL
18 h : Pro A, 21e journée,
Limoges - Chalon/Saône.
Ma Chaîne Sport, direct.
9 h 30 : NBA, Sacramento - L.A. Clippers.
BeIN Sports 3, différé.
11 h : NBA, Atlanta - C hicago.
BeIN Sports 1, rediffusion.
23 h : NBA, Boston - Miami.
BeIN Sports 2, direct.
2 h 30 : NBA, Oklahoma - Golden State.
BeIN Sports 1, direct.
CYCLISME
14 h 15 : Circuit Het Nieuwsblad.
L’Equipe 21, direct.
16 h 45 : Les Boucles Drôme Ardèche.
L’Equipe 21, direct.
BIATHLON
11 h puis 13 h 45 : Championnats d’Europe
L’Equipe 21, direct.
HANDBALL
15 h 15 : Ligue féminine, 17e journée,
Besançon - Nice.
BeIN Sports Max 4, direct.
17 h 30 : Ligue des champions, 13e journée
Groupe A, Wisla Plock - Paris SG.
BeIN Sports Max 7, direct.
20 h 30 : Coupe EHF, 3e journée Groupe C.
Saint-Raphaël - Winterthur.
Ma Chaîne Sport, direct.
20 h 45 : Coupe des coupes féminine,
quart de finale retour, Issy Paris - Erd.
L’Equipe 21, direct.
RUGBY À XIII
18 h : Super League, 3e journée,
Dragons Catalans - Leeds.
BeIN Sports Max 8, direct.
SKI ALPIN
10 h 30 : Coupe du monde, Super G
dames à Soldeu-El Tarter.
Eurosport, direct.
12 h : Super G messieurs à Hinterstoder.
Eurosport et Ma Chaîne Sport, direct.
TENNIS
16 h : Tournoi ATP de Dubaï, finale.
BeIN Sports 3, direct.
3 h 55 : Tournoi ATP d’Acapulco, finale.
BeIN Sports 3, direct.
SIMPLE DAMES (QUARTS DE FINALE)
Cibulkova (Svq) bat Larsson (Suè/n° 6) 3-6,
6-2, 6-3 ; McHale (E-U) bat Lucic-Baroni (Cro)
6-4, 6-7 (7/9), 6-2 ; Wickmayer (Bel/n° 8) bat
Pavlyuchenkova (Rus/n° 3) 6-3, 7-6 (7/3) ;
Stephens (E-U/n° 2) bat Osaka (Jap) 6-3, 7-5.
À LA TÉLÉ
FOOTBALL
13 h 45 : Championnat d’Angleterre,
27e journée, West Ham - Sunderland.
Canal + sport, direct.
16 h : Leicester - Norwich.
Canal + sport, direct.
18 h 30 : West Bromwich - Crystal Palace.
Canal + sport, direct.
14 h : Ligue 2, 28e journée,
Red Star - Nîmes.
BeIN Sports 1, direct.
15 h 30 : Championnat d’Allemagne,
23e journée, Wolfsburg - Bayern Munich.
BeIN Sports 2, direct.
15 h 30 : Stuttgart - Hanovre.
BeIN Sports Max 5, direct.
16 h : Championnat d’Espagne, 26e journée, Real Madrid - Atlético Madrid.
BeIN Sports 1, direct.
18 h 15 : Getafe - Celta Vigo.
BeIN Sports Max 9, direct.
17 h : Ligue 1, 28e journée,
Montpellier - Lille.
Canal+, direct.
20 h : Reims - Bordeaux, Toulouse - Rennes, Troyes - Lorient, Guingamp - Angers.
BeIN Sports 1 et Max, direct.
18 h : Championnat d’Italie, 26e journée,
Empoli - AS Rome.
BeIN Sports 2, direct.
20 h 45 : AC Milan - Torino.
BeIN Sports 2, direct.
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
43
Courses
Réunion 1 (13h30) AUJOURD'HUI
AUJOURD'HUI À CAGNES-SUR-MER
Quinté+ 15h08
À TOULOUSE
Taratchi peut doubler la mise
Le prono de Steve Ouazan
3
7
18
16
12
13
11
2
9
Taratchi
Rakhsh
Malandrino
Littérature
Mamourg
Heavensong
Anantapur
Walec
(En cas de N.P.)
Le prono de Gérard Liska
13
16
3
1
2
5
9
11
12
Heavensong
Littérature
Taratchi
Kayenne
Walec
Shanawest
Crystal Gazing
Anantapur
(En cas de N.P.)
Le prono de Joël Lacoste
13
1
15
5
18
16
2
9
12
Heavensong
Kayenne
Into The Rock
Shanawest
Malandrino
Littérature
Walec
Crystal Gazing
(En cas de N.P.)
Hier à Enghien
TIERCÉ (1€) : 13-4-10
Ordre.......................................................219,50€
Désordre..................................................41,50€
QUARTÉ+ (1,30€) : 13-4-10-14
Ordre.....................................................806,39€
Désordre.................................................59,80€
Bonus.........................................................10,14€
QUINTÉ+ (2€) : 13-4-10-14-12
Ordre et N°+ 2600..............Pas de gagnant
Ordre.................................................2.080,00€
Désordre..................................................41,60€
Bonus 4.....................................................9,00€
Bonus 4sur5.............................................4,50€
Bonus 3......................................................3,00€
MULTI (3€) : 13-4-10-14
Multi en 4 chevaux.............................315,00€
Multi en 5 chevaux..............................63,00€
Multi en 6 chevaux...............................21,00€
Multi en 7 chevaux.................................9,00€
2SUR4 (3€) : 13,80€
1° COURSE (NP: 6)
QUINTÉ+
1. 13 Banquière............................................. (O. Bizoux)
2. 4 Bilfie de Guez................................................... (J.-M. Bazire)
3. 10 Betsy du Quenne........................................... (D. Thomain)
4. 14 Brise du Buisson.................................................... (Y. Dreux)
5. 12 Beauté Verte......................................................... (F. Nivard)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (13) : 9,80€- Pl : (13) :
2,90€- Pl : (4) : 2,10€- Pl : (10) : 3,10€.
Couplé : Gt : (13-4) : 23,40€- Pl : (13-4) : 9,60€- Pl : (13-10) :
13,80€- Pl : (4-10) : 9,80€.
Couplé Ordre : Gt : (13-4) : 45,30€.
Trio : Gt : (13-4-10) : 71,00€- Rapp.Spé.Gag. (6 non
partante) (13-4) : 23,40€.
3° COURSE (Tous couru)
1. 4 Alpha Jet du Caïeu............................ (P. Levesque)
2. 12 Athos Williams................................................. (P.-Y. Verva)
3. 10 Azur Dairpet........................................................... (E. Raffin)
4. 5 Anicet Le Fol.......................................................... (F. Nivard)
5. 11 Alpha Jet Jego............................................... (Rik Depuydt)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 2,40€- Pl : (4) : 1,60€Pl : (12) : 2,10€- Pl : (10) : 3,70€.
Couplé : Gt : (4-12) : 14,80€- Pl : (4-12) : 6,00€- Pl : (4-10) :
9,90€- Pl : (12-10) : 16,50€.
Couplé Ordre : Gt : (4-12) : 19,00€.
Trio : Gt : (4-12-10) : 85,00€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (4-12-10-5) : 15,60€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(4-12-10-5) : 432,00€- En
5: 86,40€- En 6: 28,80€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (4-12-10-5-11) : 478,70€ - 191
mises gagnantes.
Hier à Chantilly
3° COURSE (NP: 13)
1. 2 Pinot Grigio........................................ (A. Hamelin)
2. 5 Zanhill................................................................... (S. Martino)
3. 6 Madiva.............................................................. (Alexis Badel)
4. 10 Rêve de Vati........................................................ (E. Etienne)
5. 15 Easy Go................................................................. (A. Crastus)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (2) : 7,30€- Pl : (2) : 2,90€Pl : (5) : 5,50€- Pl : (6) : 5,00€.
Couplé : Gt : (2-5) : 64,00€- Pl : (2-5) : 17,00€- Pl : (2-6) :
22,90€- Pl : (5-6) : 50,20€.
Couplé Ordre : Gt : (2-5) : 105,40€.
Trio : Gt : (2-5-6) : 230,80€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (2-5-6-10) : 23,10€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(2-5-6-10) : 724,50€- En 5:
144,90€- En 6: 48,30€- En 7: 20,70€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (2-5-6-10-15) : 705,00€ - 66
mises gagnantes- Rapp.Spé.Gag. (13 non
partante) 141,00€ - 14 mises gagnantes.
8° COURSE (Tous couru)
1. 13 Leisure Time Bowl............................. (S. Pasquier)
2. 4 Justice Always....................................................... (P. Bazire)
3. 14 The Mirage............................................................ (S. Maillot)
4. 5 Family Album.................................................. (T. Bachelot)
5. 16 Kenza des Aigles........................................... (Alexis Badel)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (13) : 8,20€- Pl : (13) :
2,80€- Pl : (4) : 5,90€- Pl : (14) : 4,10€.
Couplé : Gt : (13-4) : 79,90€- Pl : (13-4) : 25,70€- Pl : (13-14)
: 24,30€- Pl : (4-14) : 40,10€. Couplé Ordre : Gt : (13-4) :
162,40€. Trio : Gt : (13-4-14) : 400,00€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (13-4-14-5) : 67,20€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(13-4-14-5) : 5.544,00€- En 5:
1.108,80€- En 6: 369,60€- En 7: 158,40€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (13-4-14-5-16) : 2.995,30€ - 20
mises gagnantes.
Réunion 5 (17h50)
3. PRIX JACQUES BOUCHARA
Plat - Handicap divisé (+20.5) - Première épreuve - 52.000€ - 1.600m - PSF - Cde à gauche
Pour poulains entiers, hongres et pouliches de 4 ans, ayant couru depuis le 1er août 2015 inclus.
TIRELIRE : 3.150.000€
Propriétaires
A. Ren
Ec. Normandie Pur Sang
A. Philippot
Pat. Dreux
Mme C. Wingtans
A. Bardini
A. Adilgaliyev
B. Chalmel
P. Patanchon
L.H.
Mlle R. Bouckhuyt
Mme M. Bryant
Ec. Serval
Ec. du Levant SARL
R. Meder
Mme F. Moncorgé
P. Blazy
Mme C. Dufaut
N° Chevaux
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
N° de corde
KAYENNE
WALEC
TARATCHI
LA HOUSSAY
SHANAWEST
THUMPER
RAKHSH
BEYOND THE CLOUDS
CRYSTAL GAZING POSTER
ANANTAPUR
MAMOURG
HEAVENSONG
BLUE KANTO
INTO THE ROCK
LITTÉRATURE
LISNAVAGH
MALANDRINO 7
12
11
16
15
6
2
17
9
8
1
18
4
5
3
14
13
10
Jockeys
Poids
S.A.
N. Perret
R.-C. Montenegro
A. Hamelin
G. Benoist
M. Guyon
E. Hardouin
Alexis Badel
F.-X. Bertras
T. Bachelot
T. Piccone
M. Forest
I. Mendizabal
P.-C. Boudot
U. Rispoli
F. Forési
S. Pasquier
A. Crastus
Ronan Thomas
60,5
60,5
59,5
59,5
59,5
59
59
59
58
57,5
57,5
57
57
56
55,5
55,5
55,5
54
F4
H4
M4
F4
F4
M4
M4
M4
F4
H4
H4
M4
M4
H4
F4
F4
F4
M4
Entraîneurs
Performances
Gains
P. Khozian
4p(15)1p2p3p5p
P. Sogorb
1p6p(15)9p1p4p
J. Parize
1p2p(15)10p8p3p
C. Escuder
10p(15)2p1p3p2p
C. Scandella
5p(15)8p8p6p1p
C. Escuder
2p17p(15)2p1p2p
X. Thomas-Demeaulte (15)6p1p7p4p1p
Rod. Collet
14p7p(15)7p11p4p
W. Walton
1p16p(15)3p9p1p
K. Borgel
4p(15)4p1p1p2p
F. Vermeulen
3p1p(15)1p3p10p
D. Guillemin
1p1p(15)4p2p3p
J-Pier. Gauvin 3p(15)14p1p1p3p
P. Chatelain
4p2p(15)6p1p6p
F. Forési
4p3p3p(15)1p3p
C. Ferland
3p(15)2p2p1p2p
W. Walton
11p4p(15)13p5p14p
J. Phelippon
4p3p6p3p(15)8p
Cotes
110.030
51.250
70.470
78.150
70.460
63.004
40.400
38.240
51.000
44.500
47.450
45.800
31.880
29.450
55.730
24.950
56.750
89.620
7/1
24/1
9/1
28/1
11/1
25/1
21/1
30/1
13/1
33/1
15/1
20/1
6/1
36/1
12/1
16/1
40/1
18/1
: portent des oeillères : oeillères australiennes
1. Kayenne : 4e sur la piste en sable fibrée (PSF)
de Cagnes pour son seul essai. En 40 de valeur,
elle est compétitive pour les places. Elle l'a
prouvé. Aime attendre pour placer sa pointe. Avec
un rythme élevé, elle doit confirmer.
8. Beyond The Clouds : Deux échecs sur cette
surface à Cagnes, dont 1 sur ce parcours. Ses
échecs répétés dans cette catégorie lui
permettent une baisse sur sa valeur. Désormais en
38,5. Mais il doit rassurer.
15. Into The Rock : 100 % de réussite sur la PSF
de Cagnes (2 sur 2), dont 1 place sur ce tracé. Elle a
réussi son meeting de Cagnes avec des places à ce
niveau. Toujours au mieux, elle aborde cet
engagement avec des ambitions. À l'arrivée.
2. Walec : 2 sur 3 sur ce parcours. Il apprécie cette
surface. Débute dans les gros handicaps en 40 de
valeur. Castré en octobre, il avait besoin de courir.
Sur la montante, il faut voir s'il a la pointure à ce
poids. Possible.
9. Crystal Gazing : 100 % de réussite sur ce
tracé (2 sur 2). Elle gagne bien sa vie dans ce
registre. Mais sa dernière victoire lui vaut 2,5 kilos
de surcharge. Elle avait les oeillères, c'est encore le
cas ici. Toujours aussi bien. On garde.
16. Littérature : Jamais vue sur cet hippodrome.
5 sur 5 sur la PSF. Régulière, elle va encore fournir
sa valeur. Elle retrouve des éléments qu'elle a déjà
affrontés. Au mieux en ce moment et à ce poids,
elle nous plaît.
3. Taratchi : 100 % de réussite sur la PSF de
Cagnes (2 sur 2), à chaque fois sur 2000 mètres à
ce niveau. Justement relevé de 3 kilos sur cette
victoire. Risque d'être contrarié par la distance
plus courte. Une place.
10. Poster : Jamais vu à Cagnes. 8 sur 9 sur la
PSF. Il réalise de belles valeurs sur cette surface. Il
a gagné son handicap en 35 de valeur. Ses 2 kilos
de pénalité ne le gêneront pas. Dans ce lot,
méfiance.
4. La Houssay : Jamais vue sur cette surface à
Cagnes. A fait ses preuves sur celle de MarseilleVivaux. Sa marge au poids est limite dans cette
catégorie, d'où son récent échec. Abaissée d'1 kilo,
on demande à voir.
11. Anantapur : 3e pour son seul essai sur cette
surface. Il se montre à son avantage dans cette
catégorie. L'opposition est un peu plus relevée
que d'habitude pour lui, mais il peut profiter de sa
forme. Un bon pari.
17. Lisnavagh : 1 échec sur ce parcours. 7 sur 11 sur
la PSF, cette surface lui plaît. Complètement
délaissée à la cote le dernier coup (50/1), elle a
échoué. Sa valeur ne bouge pas. Dans ces
conditions, ce n'est pas une priorité.
5. Shanawest : 100 % de réussite sur ce
parcours (2 sur 2). Sa rentrée est excellente dans
le quinté du 20 janvier où elle terminait 5e. Quand
elle patiente, sa pointe de vitesse peut s'avérer
redoutable. À suivre.
12. Mamourg : Découvre la piste de Cagnes.
Reste sur deux succès sur la PSF de Pau. Est passé
d'une valeur 30 à 36,5. Sa marge est plus réduite,
mais a-t-il atteint ses limites ? Ce n'est pas sûr.
C'est un test.
6. Thumper : 2 sur 2 sur ce parcours et surtout 8
sur 8 sur la PSF. C'est sa surface. Son échec à ce
niveau sur le gazon a des excuses. Il s'est réhabilité
depuis. Détendu, il est en mesure de finir fort. Pour
une cote.
13. Heavensong : À l'arrivée à ce niveau à
Cagnes mais sur le gazon. A déjà gagné 2 fois sur le
sable. Il retrouve Kayenne et Shanawest qu'il
vient de devancer dans les mêmes conditions.
Toujours bien, sa place est dans les 5.
7. Rakhsh : Jamais vu à Cagnes. 2 sur 4 sur la PSF.
A gagné son handicap cet hiver en 36 de valeur,
relevé de 2,5 kilos depuis. Son entraîneur a choisi
de faire le déplacement pour lui donner sa rentrée.
Attention.
14. Blue Kanto : 4e sur ce parcours
dernièrement. Depuis son succès dans un
handicap, il a un peu plus de mal en 35,5. Il est
plus à son affaire dans les courses à conditions.
Mieux s'il peut attendre. en bout de piste.
18. Malandrino : 3e sur ce tracé au cours de ce
meeting. Il se montre à la hauteur dans les
handicaps en 33,5 de valeur. Encore une fois muni
d'oeillères australiennes, il est extra ainsi. Bon
trouble-fête.
La presse et le quinté+
GENY.COM
LE TÉLÉGRAMME
LE RÉPUBLICAIN L.
LE PARISIEN
TROPIQUES FM
SUD OUEST
QUINTÉNET
ECHO FM
ALTITUDE FM
13
16
3
13
13
13
15
13
11
3
3
1
1
1
9
11
6
13
9 18 1 7 15 12
7 18 9 13 12 11
13 9 18 15 7 5
18 11 3 9 12 5
12 9 2 3 18 5
12 7 15 16 3 18
13 12 1 18 9 3
15 1 18 9 11 16
1 2 15 3 16 4
LES AUTRES COURSES À CAGNES-SUR-MER
PRIX POLICEMAN
Plat - Crse A - 50.000 - 2.000m - PSF
COUPLÉ/TRIO ORDRE
1 Heart Angel (Alexis Badel) ........... 56,5
2 Belgian Gentleman (T. Piccone).... 56,5
3 Black Sea (A. Crastus) ................... 56,5
4 Academic (I. Mendizabal) .............. 56,5
5 Gallic Chieftain (F.-X. Bertras) ..... 56,5
Pronostic : 3-5-4
4
3
5
2
1
PRIX DES ALPILLES
Plat - Crse F - 22.000 - 1.600m - PSF
Handicap (+22.5)
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
1 Eternal Army (L. Delozier) ............... 58
2 Hatem (N. Perret).......................... 58,5
3 Alex Choice (S. Pasquier) .............. 58,5
4 Yubris (U. Rispoli) ........................... 57,5
5 Diaspora (Mlle I. Magnin) ............... 55,5
6 Simano (F. Forési) ............................ 56
7 Arenox (T. Bachelot) ........................ 56
8 Soupçon (R.-C. Montenegro) .......... 55,5
9 Issauroma (T. Piccone) ..................... 55
10 Civèles (Ronan Thomas) ................ 54,5
11 Julo de Laiz (V. Seguy)..................... 54
12 Allsingingndancing (M. Guyon)..... 53,5
13 Texas Ranger (A. Crastus) ................ 53
14 Signs of Peace (M. Forest) ............ 52,5
15 Chanche The Life (E. Hardouin)........ 52
16 Muffin Man (Alexis Badel) ............. 51,5
Pronostic : 1-10-5-16-15-2-4-6
Sélection : 1 Eternal Army
16
1
12
4
8
2
10
7
6
5
9
15
3
13
14
11
GRAND PRIX DU DÉPARTEMENT 06 -
DÉFI DU GALOP 2016
4 La Raceuse (T. Piccone) ................ 58,5
5 Bucentaure (A. Coutier) ................ 58,5
6 The Only One (A. Crastus) ............... 58
7 Dream Eyes (S. Pasquier)............... 57,5
8 Terra Fina (F. Blondel) ................... 57,5
9 Alcaucin (P.-C. Boudot) .................. 57,5
10 Coach Me (I. Mendizabal) ............... 57,5
11 Magic Mac (T. Bachelot) ................... 57
12 Cracco Boy (L. Delozier) ................... 56
13 Grey Sensation (M. Forest) .......... 55,5
14 Shendini (A. Hamelin) ................... 55,5
15 Thuit (N. Perret) ................................ 55
16 Ave Eria (P. Bazire) ......................... 53,5
17 Océan Pacifique (E. Hardouin) ..... 54,5
18 Rouge de Boitron (L.-P. Beuzelin)..... 51,5
Pronostic : 9-11-10-4-1-2-8-12
3
1
5
2
13
14
15
18
11
12
8
10
16
4
7
PRIX UN ENFANT PAR LA MAIN
Plat - Crse G - A réclamer
15.000 - 2.400m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Bibactic (P. Bazire) ........................... 60 11
2 Destiny Highway (L. Delozier)...... 59,5 5
3 Just New (K. Clijmans) ...................... 61 12
4 Aussi Célèbre (F. Forési) ............... 60,5 4
5 Blue Panis (M. Guyon) .................. 60,5 9
6 Funky Mary (Ronan Thomas) ........... 60 8
7 Grand Akbar (P.-C. Boudot) .......... 59,5 2
8 Majestic Club (I. Mendizabal) ....... 59,5 10
9 Whisky Galore (F. Blondel)........... 59,5 3
10 Movimento Spéciale (U. Rispoli)..... 57,5 1
11 Vazarina (Stéph.M Laurent) .............. 56 6
12 Quaintrelle (A. Crastus) ................... 56 7
Pronostic : 5-7-11-2-1-6
PRIX "LE BOUTCHIN"
Plat - Crse E - 20.000 - 1.300m - GP
Handicap divisé (+24) - Première épreuve
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Hatari (A. Hamelin) .......................... 62 5
2 Son Bou (S. Pasquier).................... 55,5 9
3 Zémiro (T. Bachelot)...................... 54,5 10
4 Color Code (Mlle S. Chuette) .......... 52,5 2
5 Inner Beauty (Stéph.M Laurent)....... 54 7
6 Molesne Chop (A. Crastus) ............... 52 6
7 Prince Gris (E. Hardouin) ................... 52 8
8 Jack Sparrow (A. Coutier) ................. 52 11
9 Timizmiz (Alexis Badel) ..................... 51 1
10 Kolokol (G. Congiu)............................ 51 4
11 Red Sérénade (V. Seguy) ................. 51 3
Pronostic : 9-1-3-5-4-2
PRIX DU LAUTARET
Plat - Crse E - 17.000 - 1.300m - GP
Handicap divisé (+34) - Deuxième épreuve
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Best Love Royal (Alexis Badel) ....... 60
2 Aratika (R.-C. Montenegro) ........ E1 .... 59
3 Benjale (I. Mendizabal) ...................... 57
4 Seradora (E. Hardouin)...................... 57
5 Uma Mia (A. Crastus) .................... 56,5
6 Dorlion (U. Rispoli) .................... E2 ... 56
7 Be On The Bell (F. Forési) ............ 55,5
8 Kaskarau (Ronan Thomas) ........ E2 ... 55
9 Fly Grazer (M. Forest).................... 54,5
10 Passior (M. Guyon) .................... E1 .... 54
11 Sèvres Ship (A. Coutier) ................... 54
12 Safzebos (S. Maillot) ....................... 54
13 Le Castellanais (G. Congiu) ............. 54
14 Waringham (Mlle S. Callac).............. 54
Pronostic : 10-1-7-6-2-3-11
12
5
8
13
3
11
2
4
10
6
9
14
1
7
Plat - Listed - 75.000 - 2.500m - GP
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI - CLASSIC TIERCÉ
1 Vif Monsieur (K. Clijmans) ............ 59,5 4
2 Garlingari (F. Spanu)..................... 56,5 6
3 Zack Hope (A. Crastus) ................. 56,5 5
4 Da Paolino (Mlle P. Prod'homme).... 56,5 1
5 Storm River (P.-C. Boudot) ........... 56,5 10
6 Narrow Hill (R.-C. Montenegro) ..... 56,5 3
7 Prince Nomad (S. Pasquier) ......... 56,5 9
8 Qawaareb (I. Mendizabal) ................. 55 8
9 Keen Glance (S. Maillot) ................... 55 2
10 Daffodil Fields (G. Millet)................. 55 7
Pronostic : 2-8-6-3-9-1
Coup placé : 2 Garlingari
PRIX JACQUES GÉLIOT
Plat - Crse D - 26.000 - 1.600m - PSF
Handicap divisé (+27.5) - Deuxième épreuve
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
1 Well Fleeced (Alexis Badel) ............. 60 6
2 Areion (F. Spanu) .......................... 58,5 9
3 First Company (F. Lefebvre)......... 58,5 17
PRIX D'ESPINAT
Attelé - Crse D - Apprentis et lads-jockeys Autostart - 21.000 - 2.150m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
Auj. à Bordeaux - Le Bouscat (13h30)
1. Prix de Bacalan. Haies - 18.000 - 3.300m - Cde à droite - 9 pts: 2 Nurmi, 6 Elnath.
1 Cesare Borgia, 3 Turoni, 9 Birdparker.
2. Prix du Pian. Steeple-chase - A réclamer - 11.000 - 3.800m - Cde à droite - 6 pts:
6 Lagonda Red, 5 Eauberry.1 Cottin Madrik.
3. Prix Romantisme. Haies - Femelles - 18.000 - 3.700m - Cde à droite - 8 ptes:
4 Louegarde, 7 Chanelle d'Arc.1 Ourville's Star, 2 Last Parcelle.
4. Prix Henry Bassie. Steeple-chase - Femelles - 18.000 - 3.800m - Cde à droite - 7 ptes:
5 Persepolia, 7 Carina Tu Sei.1 Lamya, 6 Kitty de Juilley.
5. Prix Déesse des Mers. Haies - Handicap de catégorie (+14, +16) - 18.000 - 3.900m Cde à droite - 6 pts: 1 Devil Inside, 4 Bushido.6 Valke Fixe, 3 Bibox.
6. Prix Jacques Delaye. Steeple-chase - Handicap (+11, +13) - 18.000 - 3.800m - Cde à
droite - 7 pts: 1 Chop Shoot, 5 Auteuil Doré.4 Baby Madrik, 3 Klassical Risk.
7. Prix Bernard Bayrounat. Haies - A réclamer - 11.000 - 3.900m - Cde à droite - 8 pts:
1 Indianeyev, 8 Shooting Post.5 Happy March, 2 Saint Ber Song.
1 Avenir d'Or (L. Abrivard) ..................... 2150
2 Al Capone (M. Auvray) ........................ 2150
3 Angie Cash (C. Mignot) ....................... 2150
4 Virgule Censerie (A. Marion) .............. 2150
5 Vent d'Ouest (J. Cordeau) .................. 2150
6 Vulpin d'Oc (A. Wargnier) ................... 2150
7 Vaillant du Vivier (P. Le Moel) ........... 2150
8 Verdi de Carrelis (Y. Faux) ................. 2150
9 As d'Occagnes (K. Devienne) ............. 2150
10 Ambre Bocain (J. Pasquier) ................ 2150
11 Azaro Roc (R. Sarda) .......................... 2150
12 Vasco de Vandel (Mlle S. Treich) ........ 2150
13 Vrédith (Mlle L. Darlay) ........................ 2150
14 Apéro Chenevière (Mlle C. Saout) ...... 2150
15 Vrai Ricain (Mme L. Asselie) ................ 2150
16 Adriano Roannais (C. Desrues) .......... 2150
Pronostic : 1-3-4-10-8-7-5
PRIX DE GROSBOIS
Attelé - Crse D - Course Européenne - Autostart
28.000 - 2.750m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - MULTI - CL. TIERCÉ - QUARTÉ+ RÉGIONAL
1 Uttingeois (R. Métayer) ...................... 2750
2 Sire de Janzé (D. Laisis) ...................... 2750
3 Uciole Joy (F. Rodes) .......................... 2750
4 Aristocat Boko (D. Locqueneux) ......... 2750
5 Vulcania de Godrel (D. Marsault) ...... 2750
6 Voluntary Dream (F. Jeanneau) ......... 2750
7 Tilt Pellois (M.-X. Charlot).............. E1 . 2750
8 Valéa Mip (R. Lacroix) ......................... 2750
9 Tossari (F. Clozier) .......................... E1 . 2750
10 Vainqueur Oriental (P.-M. Manceau)..... 2750
11 Vas Y Pébé (N. Langlois) ..................... 2750
12 Vermeil du Loisir (J. Chavatte)........... 2750
13 Listas Rafiki (F. Jamard) .................... 2750
14 Brissac (J.-A. Eliphe) ............................ 2750
15 Saphir du Gîte (J. Rivière)................... 2750
16 Unrefundable (B. Goetz).................... 2750
Pronostic : 14-4-5-3-10-6-16
PRIX DU COMITÉ RÉGIONAL DE TROT
Monté - Crse F - 21.000 - 2.950m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Vivace d'Enfer (D. Laisis) .................. 2950
2 Victoria Williams (R. Le Creps) ......... 2950
3 Actrice de Cerisy (Mlle C. Théault)..... 2950
4 Vélite du Goutier (A. Marais) ............ 2950
5 Vraiment Majyc (Mlle S. Treich) ........ 2950
6 Vivaldi d'Oliverie (Mlle M. Bacsich).... 2950
7 Aridelle de Renier (L. Abrivard) ........ 2950
8 Unala (Mlle L. Darlay) ......................... 2950
9 Uit du Patural (Mlle C. Saout) ............ 2975
10 Tamara Desbois (Mlle E. Lepage) .. E1 . 2975
11 Vingtième Lune (L. Maligne) ............. 2975
12 Tarot du Vivier (Mlle P. Gapteau) ....... 2975
13 Tombeur du Noyer (Mlle C. Louas)E1 . 2975
14 Uxter Mix (M. Cantin) .......................... 2975
15 Ultimo de Luna (T. Couvrechel) ......... 2975
16 Voice of The Angel (M. Daougabel)..... 2975
17 Spirit of Orgères (F. Desmigneux) ...... 2975
18 Tolbiac (J. Matignon) ........................... 2975
19 Tsar de L'Esque (Mlle L. Drapier) ........ 2975
20 Taleva Rush (J.-B. Lelièvre)................. 2975
Pronostic : 7-16-6-8-2-17-4
PRIX DE MURET
Attelé - Crse F - 22.000 - 2.950m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Utian Joy (F. Rodes) .......................... 2950
2 Volos de Bassiere (A. Wissocq)......... 2950
3 Viva Montrami (D. Locqueneux) ........ 2950
4 Uxon d'Hague (G. Noyon) ................. 2950
5 Verdi des Charmes (D. Brossard) ...... 2950
6 Ulster du Bleutour (J.-H. Treich)....... 2950
7 Ujosh de Mahey (D. Laisis) ............... 2950
8 Vibrato d'Isop (R. Goncet) ................ 2950
9 Une d'Occagnes (N. Mathias) ........... 2950
10 Ulf du Reverdy (D. Cordeau) .............. 2975
11 Urbain du Châtelet (F. Clozier).......... 2975
12 Thé au Lait (Y. Henry) ........................ 2975
13 Visconti (B. Goetz) .............................. 2975
14 Tidumée (M. Criado) ........................... 2975
15 Un Cher Ami (Ch. Bouillon) ................. 2975
16 Umanga (P. Le Moel) .......................... 2975
17 Un Rêve d'Haufor (M.-X. Charlot) ...... 2975
18 Une Zarkava (N. Langlois) .................. 2975
Pronostic : 13-17-15-11-16-18-6
Sélection : 13 Visconti
PRIX DE POLMINHAC
Attelé - Crse C - Course Nationale - LeTROT Open
des Régions - Sud-Ouest - 3 ans
Course qualificative - 21.000 - 2.325m
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Dame du Beauvoisin (J. Chavatte)..... 2325
2 Diana des Pins (V. Jarry) .................... 2325
3 Danube Bleu (R. Westerink) .......... E1 . 2325
4 Do It For Me (R.-W. Denéchère) ........... 2325
5 Demolition Girl (R. Lacroix) .......... E1 . 2325
6 Daiquiri (F. Lecanu) ............................. 2325
7 Datcha de Cabert (M.-X. Charlot) ...... 2325
8 Dashe du Grippon (B. Marie) ............. 2325
9 Don Juan du Canter (C. Guillon) ........ 2325
10 Dimanche d'Avril (B. Goetz) .............. 2325
Pronostic : 9-8-6-10-4-5
Coup placé : 9 Don Juan du Canter
PRIX DE VINCENNES
Attelé - Crse F - 21.000 - 2.325m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Aleana (F. Clozier) ............................... 2325
2 Atinski (F. Jeanneau) ........................... 2325
3 Alto de Sucé (J. Mazou)...................... 2325
4 Antingo (M. Criado)............................. 2325
5 Atome de l'Ormeau (F. Lecanu)... E1 . 2325
6 Art du Bos (J.-A. Eliphe) ...................... 2325
7 Avantage Censerie (T. Issautier) ....... 2325
8 Artigny d'Hague (G. Noyon) .............. 2325
9 Atina d'Huon (N. Mathias) ................. 2325
10 Angélica Danover (C. Gazengel) ... E1 . 2325
11 Angie du Vallon (Y. Hurel) ................. 2325
12 American Slogan (T. Troussard) ........ 2325
13 Aurore d'Asnois (J. Asselie) .............. 2350
14 Azur du Padoueng (B. Goetz) ...... E2 2350
15 Apollon Moraira (P. Le Moel) ........ E2 2350
16 Amadeus Quick (L. Guinoiseau) ........ 2350
17 Amiral Magic (Y. Henry) .................... 2350
18 Au Temps Dubonheur (A. Marais).... 2350
Pronostic : 16-2-5-4-10-12-17
PRIX DE NAUCELLES
Attelé - Crse D - Course Nationale - LeTROT Open
des Régions - Sud-Ouest - 4 ans
Course qualificative - Autostart - 21.000 - 2.750m
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Comète de la Lys (B. Marie)............... 2750
2 Céphée de Kacy (J. Chavatte) ............ 2750
3 Chérie Folle (F. Jamard) ..................... 2750
4 Caïus (C. Lebissonnais) ......................... 2750
5 Cashinga de Lou (F. Clozier) .............. 2750
6 Crazy Horse (J. Asselie)....................... 2750
7 Campéone Vas (D. De Jésus Reis) ....... 2750
8 Cousin Hub
Non Partant
9 Carla d'Erpe (B. Goetz) ....................... 2750
10 César d'Encouget (Y. Henry) ............. 2750
11 Calista du Plantis (J.-A. Eliphe) ......... 2750
12 Cabale d'Enfer (M. Criado)................. 2750
Pronostic : 7-5-1-10-9
PRIX FÉDÉRATION DU SUD-OUEST
Attelé - Crse E - Course Nationale - LeTROT Open
des Régions - Sud-Ouest - 5 ans
Course qualificative - 21.000 - 2.950m
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 By Haufor (M.-X. Charlot)................... 2950
2 Berlioz du Fer (J. Rivière) ................... 2950
3 Bigoudine (F. Colmont)...................... 2950
4 Booster Danover (F. Lecanu) ............ 2950
5 Banderillero Piya (Y. Henry) ............. 2950
6 Boyardo (V. Jarry) .............................. 2950
7 Beauté d'Enfer (M. Criado) ............... 2950
8 Bremus Desbois (D. De Jésus Reis) .... 2950
9 Bolide de Lulu (E. Gout).................... 2950
10 Biwi d'Ecroville (B. Marie).................. 2975
11 Banca (B. Goetz) ................................. 2975
12 Boréale (F. Jamard)............................. 2975
13 Bandit du Coudou (F. Clozier) ........... 2975
14 Bémol de Bertrange (J. Chavatte)..... 2975
15 Boss de Houelle (L. Guinoiseau) ......... 2975
Pronostic : 15-10-13-14-8-11-12
44
Éco/Bourse
Bourse
La nouvelle vie
des anciens de Fralib
« On n’est pas des charlots, on est
des pros », martèle Gérard Cazorla,
figure emblématique de ces ouvriers qui ont fondé une coopérative, Scop-Ti, et repris leur usine.
L’ancien leader CGT, 58 ans, tient à
faire visiter le site de Gémenos, près
de Marseille (13), depuis les stocks
où le thé en vrac est entreposé en
sacs de 500 kg, jusqu’au laboratoire
où l’on goûte le produit fini.
La marque 1336, allusion aux
1 336 jours « de lutte », « a bien démarré », ajoute le responsable,
agréablement surpris de l’accueil
qui lui est réservé depuis son lancement fin septembre. On trouve les
boîtes de Scop-Ti chez Intermarché,
dans plusieurs dizaines d’Auchan,
dans les Carrefour du sud-est de la
France, ou en ligne…
30 réembauches en CDI
L’usine devrait produire 100 à
120 tonnes de thé en sachets cette
année : « On est dans les clous, ça se
passe plutôt bien », souligne Gérard
Cazorla. Sur les trois derniers mois
de 2015, Scop-Ti a dégagé un chiffre
d’affaires de 460 000 euros et la
coopérative a pu réembaucher
30 salariés en CDI.
Scop-Ti a remporté deux contrats
avec des marques de distributeur
et en mars, la production d’une
nouvelle marque de tisanes destinée aux magasins bio va débuter.
Avec ça, « une dizaine de copains qui
sont à Pôle emploi vont pouvoir
être réintégrés d’ici mi-juin », se réjouit Gérard Cazorla. L’objectif reste
La confiance
économique recule
ZONE EURO La confiance écono-
mique dans la zone euro a continué de reculer en février, avec des
baisses particulièrement marquées d’un mois sur l’autre aux
Pays-Bas et en Italie, selon des chiffres publiés par la Commission européenne.
Cet indice de confiance dit ESI
(Economic Sentiment Indicator)
s’est replié à 103,8 points, contre
105,1 points en janvier.
Il s’agit du troisième mois consécutif de baisse depuis le pic de 106,1
points atteint en novembre, le plus
haut niveau de l’indice en quatre ans.
EN BREF
■ BOURSE/BREXIT
Les opérateurs boursiers Deutsche
Börse et London Stock Exchange, en
discussion pour fusionner, ont
dévoilé les contours de leur mariage,
un projet qui pourrait être
compliqué par une sortie du
Royaume-Uni de l’UE.
■ PSA/SALAIRES
PSA Peugeot-Citroën a signé un
accord majoritaire avec quatre
syndicats prévoyant pour 2016 une
augmentation de salaire de 0,6 %
pour les ouvriers et des enveloppes
individuelles pour les autres salariés.
BOURSE
Cours du vendredi 26 février 2016
ou derniers cours connus
MARCHÉ DE L’OR
Lingot
Napoléon
Piece 20 Dollars
Piece 10 Dollars
Piece 50 Pesos
Souverain
Piece Latine 20F
Piece 10 Florins
Piece Suisse 20F
COOPÉRATIVE
Six mois après l’arrivée
de leur thé en rayon, les
ex-Fralib redécouvrent
la vie d’entreprise
Dernier cours
Variation
36026
209,1
1220
630
1361,25
264
207
219
208
- 1,27
- 1,78
0,00
- 0,79
+ 1,21
- 1,49
- 0,91
0,00
- 3,70
Var. 31/12
+ 14,84
+ 13,52
+ 11,93
+ 10,53
+ 14,87
+ 11,44
+ 11,29
+ 12,89
+ 10,23
BILLETS GUICHET
Achat
Etats-Unis USD
Royaume-Uni GBP
Suisse CHF
Canada CAD
Japon (100) JPY
Danemark DKK
Norvege NOK
Vente
0,8651
1,2121
0,8576
0,6266
0,767
0,1241
0,0981
0,9862
1,3699
0,9671
0,7364
0,8649
0,1457
0,1152
INDICES EURONEXT
Fralib produisait des infusions
Éléphant. ARCHIVES AFP
de réembaucher l’ensemble des
57 ex-Fralib qui ont investi leurs indemnités dans la coopérative.
Pendant quatre ans, après la décision du groupe anglo-néerlandais
Unilever de délocaliser la production de Gémenos en Pologne, ces
ouvriers, qui produisaient des thés
Lipton et des infusions Éléphant,
sont devenus le symbole du combat contre les délocalisations, multipliant les actions d’éclat. En mai
2014, après avoir fait annuler en justice plusieurs plans sociaux, ils
ont réussi à arracher à Unilever
19,26 millions d’euros pour pouvoir
monter leur projet, y investissant
toutes leurs indemnités de licenciement.
Dans cette coopérative où les
grandes décisions sont mises aux
voix des salariés réunis en assemblée générale, M. Cazorla est « président » de la coopérative, parce qu’il
en fallait bien un. « Il n’y aura jamais
de dividendes, jamais de rémunération du capital. On a déjà donné ! »
Areva encore dans
le rouge en 2015
NUCLÉAIRE Areva a accusé une
perte nette de 2 milliards d’euros
en 2015, signant son cinquième
exercice consécutif dans le rouge
en raison de provisions supplémentaires liées au chantier de l’EPR
en Finlande (OL3) et de dépréciations dans un contexte de marché
dégradé.
Le groupe nucléaire a indiqué
que des « progrès significatifs »
avaient été réalisés dans les discussions destinées à régler son contentieux avec le finlandais TVO concernant la construction de l’EPR. Si cet
accord se concrétise, cela permettrait à Areva de sortir des difficultés.
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Dernier cours
Cac 40
CacNext20
SBF 120
CacAllTradable
Cac Large 60
CacMid&Small
Cac Mid 60
4314,57
9111,77
3403,77
3340,09
4764,48
10196,46
10341,4
Variation
Var. 31/12
+ 1,56
+1,21
+ 1,49
+1,48
+ 1,52
+1,16
+ 1,21
- 6,95
-7,99
- 7,10
-7,14
- 7,06
-7,75
- 7,45
VALEURS FRANCAISES
Dernier cours
ABScience
ABC Arbitrage
Abivax
Accor
ADP
Air France-KLM
AirLiquide
Akka Technologies
Albioma
Alcatel-Lucent
Alstom
Altamir
Altarea
Alten
AltranTechno.
Amplitude
Amundi
Anf Immobilier
Archos
Areva
Argan
Arkema
Artprice.com
Assystem
AtosSE
Axa
AxwaySoftware
Bains C.Monaco
Beneteau
Bic
bioMerieux
BNP Paribas
Boiron
Bollore
Bonduelle
Bourbon
Bouygues
Bureau Veritas
Burelle
Cap Gemini
Capelli
Carrefour
CasinoGuichard
CeGeREAL
CerenisTherapeu.
CFAO
CGG
Christian Dior
Cic
CNP Assurances
Coface
Colas
CRCAMBriePic.CC
Credit Agricole
Danone
Dassault-Aviation
DassaultSystemes
Derichebourg
Edenred
EDF
Eiffage
Elect.Strasbourg
Elior
Elis
Engie
Eramet
EssilorIntl
Esso
EulerHermesGp
Eurazeo
EuroDisney
Euro Ressources
Europcar
Eurosic
EutelsatCommunic.
Exel Industries
Faurecia
10,01
5,14
13,62
37,9
108,15
8,376
95,93
27,88
11,99
3,16
20,175
9,79
171
52,17
10,99
3,63
38,08
20,1
1,38
3,797
21,82
55,88
9,4
21,57
67,05
20,31
19,42
31
11,045
127,3
118,7
42,45
71,22
3,47
24,48
13,62
35,74
18,23
787,49
76,19
15,61
24,23
41,17
32,8
10,8
33,45
0,48
161,35
173,05
13,48
6,6
134
23,15
9,428
63,54
1075
69,47
2,672
15,955
9,432
64,45
99
18,36
15,94
14,305
16,81
109
40,82
77,5
53,68
1,25
3,29
9,676
37,79
27,955
68,15
30,53
Variation
Var. 31/12
-0,20
+0,15
+ 3,48
+0,98
- 0,84
+2,08
+ 2,13
+0,93
+0,07
+ 0,62
-0,12
+ 2,35
+1,67
+ 0,55
+0,48
- 0,40
+17,95
+ 3,15
+0,05
+ 2,89
+2,51
+ 0,14
+1,59
+ 2,91
-0,92
- 3,13
+2,46
+ 0,16
+0,59
+ 2,28
+0,44
- 0,86
-0,69
+ 19,47
+0,34
+ 0,17
+1,61
+ 1,13
+1,36
+ 3,57
+2,93
+ 2,50
+1,89
+ 0,91
+ 1,48
+0,15
+ 3,30
+2,23
+ 0,41
+0,35
+ 3,74
-0,83
+ 2,77
+0,71
- 0,41
+3,40
+ 1,79
+0,39
- 0,55
+3,55
+ 0,73
+1,67
+ 4,15
+1,25
- 0,49
+0,65
+ 2,52
- 1,20
+10,33
- 1,33
+1,90
- 0,56
+3,49
-18,15
+ 0,19
-3,40
- 5,26
+0,89
+ 19,32
-7,45
- 6,29
-19,80
- 13,42
-28,37
- 12,43
-7,07
- 2,32
-10,94
- 24,38
-11,99
- 3,37
-23,33
- 30,00
+2,54
- 13,49
-29,48
- 10,24
-13,43
- 19,50
-20,41
- 8,37
-14,45
- 16,06
+8,01
- 18,72
-4,40
- 19,25
+6,25
- 8,90
-2,20
- 0,87
+3,47
- 10,99
-8,18
- 9,08
-2,94
- 7,92
-15,09
- 4,43
-60,89
+ 2,93
-4,13
+ 8,36
-29,31
- 4,83
-0,26
- 13,35
+2,02
- 6,24
-5,83
- 19,42
-8,57
- 30,52
+8,26
- 2,30
-4,87
+ 4,59
-12,37
- 43,02
-5,26
- 17,00
-12,52
- 15,46
-3,10
+ 21,40
-20,36
- 1,33
+1,29
+ 9,39
-17,51
Fdl
FFP
Fimalac
Flo(Groupe)
Fonciere Paris
FoncieredesMurs
Fonciere Inea
Fonc.Lyon.
Gascogne
Gaumont
Gecina
GeneraledeSante
Genfit
GroupeEurotunnel
Gpe FNAC
GroupePartouche
GTT
Havas
Hermes intl
Icade
IDI
Iliad
Imerys
IngenicoGroup
Inside Secure
Ipsen
Jacques Bogart
JacquetMetalSce
JC Decaux
KaufmanetBroad
Kering
Klepierre
Korian
LafargeHolcimLtd
Lagardere
Lanson-Bcc
Laurent-Perrier
LDC
Legrand
L'Oreal
LVMH
M6-MetropoleTV
Manitou
ManutanInter.
Mauna Kea Tech
MaureletProm
Mercialys
Mersen
Michelin
Natixis
Naturex
Neopost
Neurones
Nexans
Nexity
Nicox
Norbert Dentres.
NRJGroup
Numericable-SFR
Odet(Financ.)
Orange
Orege
Orpea
Parrot
Pernod Ricard
Peugeot
Pierre Vacances
PlasticOmn.
Publicis Groupe
RemyCointreau
Renault
Rexel
Robertet
Rothschild&Co
Rubis
Safran
SAFT
Saint-Gobain
Samse
Sanofi
Sartorius Sted Bio
Savencia
Schneider Electric
ScorSe
Seb
Sequana
Showroomprive
SIPH
Societe Generale
Sodexo
Solocal Gpe
Somfy
Sopra Steria Group
Spie
S.T. Dupont
Stef
Suez Env.
Supersonics
Technicolor
Technip
Teleperformance
Terreis
Tessi
TF1
TFF Group
Thales
Thermador Gp
7,76
56,7
79,75
1,57
112,6
26
36,35
43,75
2,8
51,7
112,7
14,96
27,225
9,29
60,41
31,26
27,6
6,687
316,3
63,54
24,9
223,1
54,95
92,11
0,75
52,13
9,8
11,6
36,215
31,12
161,9
38,22
24,745
36,16
26,9
28,7
76,7
165,75
45,19
156,65
153,2
15,44
15,7
47,45
2,25
2,49
20,375
11,69
82,89
4,869
72
19,14
17,86
36,57
42,16
6,6
203,2
9,3
33,72
761,15
15,81
2,91
75,54
22,13
98,34
13,775
28,99
28,125
56,39
64,51
82,77
10,99
236,01
21,8
66,75
56,04
26,14
35,305
112,1
73,7
378,3
57,7
53,59
32,04
86,6
3,12
18,15
25
32,02
91,99
3,692
297
93,02
15,52
0,13
57,24
15,9
1,53
5,59
44,815
70,2
27,25
147,3
10,245
97,5
72,14
82
+2,14
+ 0,31
+2,61
+ 0,08
-1,48
+ 0,97
+0,11
- 1,41
+0,58
+ 0,13
+1,08
+ 0,61
+1,42
+ 0,05
+1,79
+ 5,75
-4,02
+ 1,15
+0,46
+0,14
+ 1,61
+1,37
+0,39
+ 2,62
+3,30
+ 2,20
+0,75
+ 1,82
-0,05
- 0,22
+5,19
+ 1,11
+ 0,52
+ 0,68
-0,13
+ 1,90
+2,73
+ 2,41
-2,10
+8,26
+ 0,30
+1,48
+ 0,24
+4,71
+ 0,42
+0,84
+ 1,19
+1,32
- 0,10
-0,45
- 1,12
+1,09
+ 1,17
-0,31
- 0,63
+ 1,93
+6,14
+ 0,06
+2,23
- 0,92
-0,95
+ 0,80
+1,56
+ 5,16
+4,07
+0,93
- 0,79
+3,53
+ 2,79
-0,65
+2,23
+ 0,11
-0,09
+ 3,64
+1,36
+ 0,16
-0,64
- 1,36
-0,40
+ 3,56
+1,26
+ 1,23
-0,97
+ 3,60
+0,16
- 7,14
+1,04
- 1,43
-1,29
- 0,89
+4,73
- 2,43
+0,44
- 1,14
-0,10
+ 2,09
+0,07
+ 3,67
- 0,26
-16,62
+ 2,24
-30,84
+ 1,64
-1,89
- 1,76
-0,14
- 6,67
-2,45
+ 0,54
-1,58
- 16,36
-18,94
+ 11,25
+34,68
- 29,17
-13,79
+ 1,46
+2,65
+ 0,52
+1,41
- 14,70
-20,94
- 27,88
-14,54
- 14,34
-18,88
+ 2,59
+11,94
+ 2,50
-6,76
- 26,53
-22,70
- 2,22
-6,94
- 7,59
-6,89
- 13,43
+0,87
+ 5,73
-2,53
+ 11,35
-3,16
- 26,71
-16,16
+ 9,34
-31,24
- 5,70
-6,67
+ 0,84
-14,82
+ 2,58
+8,52
+ 3,32
-27,55
- 1,74
-5,78
+ 0,66
-20,29
+ 2,10
+3,19
+ 2,39
-18,01
- 6,52
-15,00
- 1,56
-4,11
- 8,13
-2,27
- 10,64
-10,50
+ 5,83
-7,23
- 4,55
-11,57
- 6,94
-11,41
+ 0,09
-6,23
+ 7,05
-3,40
+ 1,96
-7,16
- 8,46
-23,34
- 9,20
-3,88
- 24,78
+2,05
- 46,10
-14,90
- 14,11
-8,38
- 18,75
-9,94
- 7,88
-33,48
- 25,27
-2,01
- 9,42
+2,56
+ 15,79
-0,05
+ 2,31
+4,40
- 5,75
Total
Tour Eiffel
Transgene
Trigano
UbisoftEntertain
Unibail-Rodamco
UnionFin.France
Valeo
Vallourec
Veolia Environ.
Vetoquinol
Viadeo
Vicat
Vilmorin & Cie
Vinci
Vivendi
Voltalia
Vranken - Pommery
Wendel
Worldline
ZodiacAerospace
40,835
51,44
2,7
52,77
27,15
227,55
24,34
123,75
4,573
20,685
34,3
1,63
51,25
64,81
63,41
18,895
8,69
23,49
87,69
20,75
14,48
+2,42
-1,04
+ 0,21
- 4,74
+0,37
+6,72
- 2,28 - 6,27
+3,82
+1,80
- 0,44
- 2,92
+1,04
-0,04
+ 1,98 - 13,19
+8,62 -46,83
- 3,43
- 5,40
+0,68
-12,94
- 2,40 - 25,23
+1,75
-7,39
+ 1,27
- 2,10
-0,36
+7,22
+ 1,07
- 4,86
-0,46
-14,22
+ 1,56 - 16,11
+2,10
-19,99
+ 1,02 - 13,07
-0,14
-34,11
VALEURS ZONE EURO
AirbusGrp
57,51
+0,24
-7,24
Aperam
30,865
+ 4,75
- 6,16
ArcelorMittal
3,286
+5,32
-15,68
Beni Stabili
0,59
+ 1,72
- 13,24
CnovaNV
2,11
+0,48
-7,46
Dalenys
5,995
- 0,08
- 11,84
Dexia
0,035
Euronext
34,52
+6,06
-23,91
- 0,12
- 27,00
Fedon
16,1
-
-15,71
Gemalto
57
+ 3,51
+ 3,13
MonteaC.V.A.
39,1
+0,26
-0,26
- 0,82
- 14,36
Nokia
5,584
OrcoProp.Grp
0,15
-
-34,78
Robeco
30,63
+ 1,19
- 9,65
Rolinco
28,18
+1,15
-9,56
SES
24,085
- 0,06
- 5,83
SolvaySA
84,5
STMicroelectr.
5,244
+2,67
-14,15
+ 2,62
- 15,16
VALEURS INTERNATIONALES
AGTARecord
48
+1,05
+3,23
Brasserie Cameroun
122,5
+ 0,82
- 1,21
Bras.OuestAfrica.
708,4
-
-
-
+ 0,39
C.F.O.A
Forest.Equatoriale
HSBC Holdings
2,57
1069
5,92
-
+6,90
+ 4,59
- 19,57
-
Infosys
27,6
-
Latonia Inv
35,5
-
-
Schlumberger
66,86
+4,45
+2,86
Stallergenes Greer
24,75
- 1,00 - 22,54
Televerbier
41,41
-
+9,00
124,01
+ 1,18
- 3,79
0,2
-
-
Total Gabon
ZciLimited
SÉLECTION RÉGIONALE
Acces Industrie
Bricodeal
1,87
100
Catana Group
0,52
Cheops Technology
11,5
Concoursmania
3,95
Corep Lighting
Cortix
+ 6,86
-
-
-
- 25,71
-
- 14,50
+ 9,42
- 12,22
9
-
- 0,11
0,17
-
-
+ 2,94
+ 2,94
Dock.Petr.Ambes
245
Eaux de Royan
102
Europlasma
-
0,71
- 1,92
- 3,23
+ 2,90
- 17,44
Europlasma Pref.
-
-
-
Fmb Aquapole
0,39
-
-
Fountaine Pajot
Gascogne
Guyenne Gas.
Happydoo
Hotel Maj.Cannes
I2S
35
2,8
74
0,05
3450
2,53
-
- 7,41
- 1,41
- 6,67
-
-
-
-
-
- 1,99
-
+ 22,82
Immersion
12
-
- 7,69
Le Belier
31,35
+ 3,02
- 0,95
Meubles Delias
1,25
-
- 40,48
Oxymetal
2,13
-
-
64,51
+ 1,56
- 2,27
0,9
-
-
-
+ 22,30
Remy Cointreau
Rodriguez Group
Serma Techno.
170
SILC
0,81
-
-
Technoflex
12
-
-
2,11
-
-
-
-
Telecom Design
Thermes Saujon
275
SYMBOLES
F FCP
S Sicav
O offert
o offre réduite
D demande
d demande réduite
# contrat d’animation
+ opération sur titre
Marché de l’or : référence CPROR DEVISES
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
45
Jeux
C’est le moment de…
Le truc du jour
Jardiner. Profitez des rayons de soleil pour planter les variétés précoces
de pommes de terre, d’ail rose, d’oignon blanc, d’échalotes, d’asperges,
de petits pois et de fraisiers en godets. Les semis sous abri peuvent aussi
commencer (salades de printemps, fèves, épinards, carottes, radis…).
Recharger son smartphone plus vite. C’est toujours pareil : votre
mobile est déchargé alors que vous n’avez que cinq minutes pour le
recharger. Passez en mode avion, l’opération sera plus rapide (et vous
gagnez cinq minutes de vie sans mobile ; elle est pas belle, la vie ?). « SO »
MOTS FLÉCHÉS
MALHEUR
b
PROPRE
ET SOIGNÉ
ÉLÈVE DE
PRIMAIRE
b
PLANTE
URTICANTE
MYRIAPODE
d
d
a
HOROSCOPE
Mathieu Rhuys
UNITÉ
TEXTILE
b
EXCÉDENT
DE
DÉPENSES
b
RYTHME
D’ÉLOCUTION
ÉLARGI À
LA SORTIE
b
OUVRAGES
SCOLAIRES
b
NE
SUPPORTE
PAS
DÉFAUT
CONDIMENT
d
d
c
BÉLIER (21/03 -
b
POURTANT
VIDE
c
IL RETIENT
L’EAU
INDISPENSABLE
VÉSICULE
DE
L’OREILLE
c d
TAUREAU (21/04 - 20/05)
c
AIDE POUR
LE DÉPART
D’UN
GOLFEUR
ÊTRE
IMAGINAIRE
a
c
AUXILIAIRE
d
c
PARLER
BALTE
Travail : Inutile de retrousser vos
manches aujourd’hui, vous ne
serez pas submergé par le travail.
Amour : Loin des yeux, loin du cœur… Il ne
tient qu’à vous de faire mentir ce vieil adage.
Solo, du nouveau dans l’air ? Santé : Nervosité.
a
RIGIDITÉ
a
GÉMEAUX (21/05 - 20/06)
d
ON PEUT CHAMPION
LE TRANSFORMER EN PIQUÉ DE
POP-CORN
GOUSSE
a
d
PANNEAU
DE SIGNALISATION
c
MIT
LE DOIGT
DESSUS
BIEN
CHARGÉE
d
d
a
c
CADEAU
b
DISPENDIEUX
FEMELLE
AU GÎTE
d
b
MARCHAI
ÇÀ ET LÀ
b
d
d
MASSE
DE PIERRE
CANCER (21/06 - 22/07)
c
ENGRAIS
NATUREL
STATION
BALNÉAIRE
DE LA
GIRONDE
d
c
a
CAPRICORNE (22/12 - 20/01)
Travail : Vous voilà bien armé
pour partir à l’assaut d’un projet
qui vous semblait jusque-là trop
ambitieux. Amour : Un tournant dans votre
vie affective. Une lettre, une rencontre, un
appel téléphonique… c’est selon. Santé :
Bonne.
AUTEUR
DE RAGOTS
DEUX
SUR CENT
c
Travail : Vous avez fait de mauvais calculs. Heureusement, cela
ne prête pas à conséquence…
Amour : Votre vie affective bénéficie de
toute la bienveillance de Jupiter. Les célibataires ne seront plus seuls bien longtemps.
Santé : La forme.
PIÈCES DE
CHARRUES
LETTRE
GRECQUE
a
SAGITTAIRE (23/11 - 21/12)
Travail : Votre énergie est productive. Vous allez obtenir des
résultats, et cela va asseoir votre
autorité de façon très positive. Amour :
Votre amour est beaucoup trop sage. On
attend de vous davantage d’exubérance.
Santé : Tout va bien.
c
LANGAGE
DU NORD
ÉBOURIFFÉ c
D’ALLURE
GRACIEUSE
PARCOURUES
SCORPION (24/10 - 22/11)
Travail : Vous refusez toute
forme de corruption et c’est tout à
votre honneur. Votre honnêteté
sera louée. Amour : Le beau fixe… et même
plus. Vénus vous donne tout ce que vous
espériez et vous allez en profiter. Santé :
Aucun problème !
DE PEU DE
LARGEUR
COUP BAS
PORTEUR
DE
NOUVELLES
d
ÉTAT
AMÉRICAIN
Travail : Mettez les bouchées
doubles si vous ne voulez pas
faire d’heures supplémentaires.
Amour : L’amour reste le plus fort. Vous
doutiez à tort, et vous allez vous apercevoir à
quel point l’être cher tient à vous. Santé :
Frais et dispos.
DO L’A
SUPPLANTÉ
a
REPAS
SIMULÉ
d
c
BALANCE (23/09 - 23/10)
20/04)
Travail : Vos idées ne sont peutêtre pas nouvelles, mais elles ont
déjà fait leurs preuves. Poursuivez dans cette
voie. Amour : Tout va pour le mieux si vous
vivez en couple. Les célibataires pourraient
faire une rencontre. Santé : Bougez !
d
c
Travail : Tenez absolument vos
engagements. Il importe d’être
fidèle à ce que vous avez promis
de réaliser. Amour : Courez les magasins et
faites le plein de cadeaux. Cela fait du bien
de gâter ceux qu’on aime. Santé : Dos douloureux.
LION (23/07 - 22/08)
INFUSION
VERSEAU (21/01 - 18/02)
Travail : Certains arrangements
ne vous satisfont qu’à moitié. Il va
pourtant falloir trouver un accord
à l’amiable. Amour : Vous êtes un véritable
spectacle son et lumière à vous seul. Votre
assistance est sous le charme. Santé : Vitalité.
KAÏKOU CHIEN DE BERGER de Patrice Rouleau
Travail : Quelle énergie ! Non
seulement vous achevez vos travaux en cours, mais en plus, vous
offrez votre aide à vos collègues !… Amour :
Vous faites preuve de générosité et vous
avez des attentions tendres pour l’être cher.
Santé : Bonne.
© Fotolia.
VIERGE (23/08 - 22/09)
POISSONS (19/02 - 20/03)
Travail : La patience est votre
alliée. Ce n’est pas en précipitant
les choses que vous réussirez.
Amour : Vous cherchez à mener votre petit
monde par le bout du nez. Attendez-vous à
quelques actes de rébellion. Santé : Dents à
soigner.
MOTS CROISÉS
Travail : Osez demander de
l’aide. Bien qu’il vous en coûte,
cette démarche vous soulagera.
Amour : Tempérez votre fougue. Votre
richesse affective doit être plus modérée
pour être bien reçue par votre partenaire.
Santé : Excellente.
FORCE 3
Aude Mont-Rachet
1
HORIZONTALEMENT
– A – Gardien d’espèces protégées. – B – Morceau de jambon. Fauve
A
agressif. – C – Visite de nombreux pavillons. Attire. – D – C’est dans
B
les mains qu’elle a le compas ! Semelle de sabot. – E – Se meurt à la
C
scène. Variété de mange-tout. – F – Un instant. Ne perd pas pied ou
coule à pic. – G – Repère. Morceau de corde. – H – Exercice musical.
2 3 4 5 6 7 8 9 10
D
Bonne disposition. – I – Restent à l’écart. Cavité nasale. – J –
E
Prometteuse sans doute ! Personnel au genre divers.
F
G
EUROMILLION
VERTICALEMENT
H
– 1 – C’est une distraction comme une autre. – 2 – Endroits où para-
I
der. – 3 – Comme peut l’être la serpentine. Dans l’œuvre de Bach.
J
– 4 – Art japonais. Laisse partir. – 5 – Peuplaient certaines eaux. En
service et en sûreté. – 6 – Facteur de soulèvement. Deux de trop. – 7
– S’attaqua à la couronne anglaise. Sans défense. – 8 – Difficile à
rassasier. – 9 – Valait de l’argent. Appris à conduire. – 10 – A la
bonne adresse. Nous comptons sur sa clémence.
SOLUTIONS
DES JEUX
T
E
R
E
U
L
L
I
A
M
T
E
E
D
F
E
S
R
E
A
S
A
H
U
A
N
T
O
T
R
H
D
C
E
I
A
R
I
C
R
E
I
T
I
R
C
O
S
C
O
S
E
A
H
U
T
E
A
E
L
C
E
N
I
T
I
O
E
L
P
R
E
S
L
N
N
O
C
O
S
M
E
A
A
S
I
D
C
E
A
N
V
R
G
E
T
L
U
I
T
U
X
E
T
E
T
R
R
E
P
T
R
O
I
B
E
D
E
C
I
V
T
E
E
U
N
A
M
E
T
S
L
E
S
E
T
E
D
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
1
E
T
O
U
R
D
E
R
I
E
2
C
A
R
R
O
U
S
E
L
S
3 4 5
O N O
L O N
L
D
A N I
I
N
R E E
E
S
I
O T S
P E R
6 7
M I
R
R A
E
A I
N
T E
O R
M
E E
8
S
O
I
F
F
A
R
D
E
G
E
R
A
S
9
T
U
N
E
E
T
E
10
E
X
E
R
C
E
Les jeux de l’écrit
et du web
KENO
SUDOKU
FORCE 1
46
Télévision
TF1
FRANCE 2
EN JOURNÉE
6h30 TFou 8h05 Téléshopping samedi 10h15
Nos chers voisins. Série 11h50 L’affiche de la
semaine 12h00 Les douze coups de midi
13h00 Journal 13h30 Reportages
découvertes 14h45 Grands reportages.
Rencontres à tout prix - Drôles de jeux !
16h05 Trafic de bébés. Téléfilm dramatique
américain de Nick Willing (2013). Avec
Jennifer Finnigan, Kirstie Alley, Arjun
Gupta 17h55 50mn Inside. L’actu.
Magazine du show-biz. Présenté par
Sandrine Quétier, Nikos Aliagas
À L’AFFICHE
Nikos Aliagas
20h55
FRANCE 3
6h20 Courant d’art. Isabelle Mangini 6h25
Les Z’amours 6h55 Journal 7h00 Télématin
10h00 Thé ou café. Invité : Rokia Traoré
10h50 Un mot peut en cacher un autre
11h20 Les Z’amours 11h55 Tout le monde
veut prendre sa place 13h00 Journal 13h20
13h15, le samedi 14h00 Tout compte fait
14h50 XV/15 15h25 Rugby. Tournoi des VI
Nations 2016. 3e journée. Italie-Ecosse.
En direct 17h20 XV/15 17h50 Rugby. Tournoi
des VI Nations 2016. 3e journée.
Angleterre-Irlande. En direct
Patrick Bruel.
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
20h55
19.00
19h05 50mn Inside Le mag
CANAL +
8h44 Les lapins crétins : invasion 10h03
Scooby-Doo, Mystères Associés. Saison 2
(12/26) 10h28 Boule et Bill. Saison 1 (25/52)
10h40 Boule et Bill. Saison 1 (26/52) 10h56
Titeuf. Saison 4 (10/30) 11h03 Titeuf. Série.
Saison 4 (9/30) 11h10 Titeuf. Série. Saison 4
(11/30) 11h18 Peanuts 11h30 La voix est libre
12h00 Le 12/13 12h55 Météo à la carte 13h25
Les grands du rire 15h15 Les carnets de Julie
16h10 Les carnets de Julie 17h05 Expression
directe 17h15 Personne n’y avait pensé !
17h55 Questions pour un super champion
Farouk Bermouga
20h55
FRANCE 5
6h40 Le JT du Grand Journal © 7h00 Le
grand journal © 7h50 Refroidis. Thriller 9h45
Baron Noir. Saison 1 (5/8) 10h40 Baron Noir.
Saison 1 (6/8) 11h35 La météo © 11h37 Filles
d’aujourd’hui © 11h45 Le meilleur des César
2016 © 12h15 Le meilleur des César 2016 ©
12h41 Casting(s) : spécial César & Cannes
2015. © Série 12h45 Le tube © 13h50 Zapping
de la semaine © 14h15 Avant-match. En
direct 14h30 Rugby. Toulon-Brive. En direct
16h30 Avant-match. En direct 17h00
Football. Montpellier-Lille. En direct
Jason Statham
8h19 Manimo. Série 9h10 Flapacha, où es-tu
? 9h22 Le Dino train. Saison 1 (19) 9h34 Les
Pyjamasques 9h46 Les Pyjamasques 9h57
Minuscule 10h08 Consomag 10h10 Silence,
ça pousse ! 11h15 La maison France 5 12h20
Les escapades de Petitrenaud 12h50 Une
carotte presque parfaite 13h45 Au royaume
des guépards 14h15 Vu sur Terre. Rajasthan.
(3/6) 15h10 Superstructures SOS 16h05 Les
miracles de la mousson 17h00 Champions
de France 17h05 Dans le sillage du Gulf
Stream 18h05 La France du bout du monde
20h55
Paysage d’Irlande
20h40
19h00 19/20 : Journal régional
19h30 19/20 : Journal national
19h00 Le JT ©
19h10 Salut les Terriens ! © Présenté
par Thierry Ardisson
19h00 On n’est pas que des cobayes !
20h00 Entrée libre
20.00
22.30
20h00 Journal
20h45 Nos chers voisins
20h55 The Voice, la plus belle voix
Présenté par Nikos Aliagas.
Episode 5. La semaine passée, les
auditions à l’aveugle ont une
nouvelle fois révélé des pépites
vocales aux quatre coaches.
A l’image de la jeune Tamara,
Québécoise de 24 ans qui a fait se
retourner les quatre fauteuils.
20h00 Journal
20h55 La fête de la chanson française
Présenté par Daniela Lumbroso.
Invités : JJohnny Hallyday, Patrick
Bruel, Thomas Dutronc, Eddy
Mitchell, Vianney, Pascal Obispo,
Frero Delavega, Marina Kaye,
Brigitte, Lambert Wilson, Soprano,
Joyce Jonathan, Kids United,
Claire Keim, Nicole Croisille,
Chico et les Gypsies, Jul.
20h05 Tout le sport
20h25 Zorro Saison 1 (16/39)
20h55 Meurtres à Avignon Téléfilm
policier de Stéphane Kappes
(2015). 16/9. Avec Catherine Jacob,
Laetitia Milot, Farouk Bermouga.
Une femme, commandant à la PJ
d’Avignon, enquête avec sa nièce,
qu’elle ne connaît pas, sur le
meurtre d’une personne dont le
squelette vient d’être découvert.
20h25 Made in Groland ©
20h55 Joker Film d’action américain
de Simon West (2015).
Avec Jason Statham, Milo
Ventimiglia, Dominik GarcíaLorido, Stanley Tucci, Sofía
Vergara. A Las Vegas, un ancien
marine accro au jeu est chargé par
son ancienne compagne de la
venger d’un redoutable mafieux
qui l’a battue à mort.
20h40 Echappées belles Magazine de
découvertes. Ballades irlandaises.
Présenté par Sophie Jovillard.
Au sommaire : La Wild Atlantic
Way, la route du grand frisson. Le festival des célibataires. 24 heures au pub. - Roux et fiers
de l’être. - Les trésors sous-marins
de Dingle...
22h10 Echappées belles Magazine.
Islande, voyage au pays des elfes
23h15 The Voice Divertissement.
La suite
0h25 Stalker Série. «Fou d’elle».
Saison 1 (9/20)
1h15 Stalker Série. «Un appel au
secours». Saison 1 (10/20)
2h05 New York police judiciaire Série.
Saison 15 (23/24)
0h00 On n’est pas couché Talk show.
Présenté par Laurent Ruquier.
Avec la participation de Léa
Salamé, Yann Moix. «Best of»
2h35 Alcaline le mag Louise Attaque
22h30 Soir 3
22h50 A tort ou à raison Série.
«L’affaire Hippocrate».
Saison 2 (1 et 2/6)
0h40 Le Trouvère Opéra en 4 actes.
Musique de Giuseppe Verdi. Mise
en scène de Dmitri Tcherniakov
22h25 Survivor Film d’action de James
McTeigue (2015)
0h00 Porno masculin féminin : Xgirl
vs Supermacho Court métrage
pornographique
0h30 Porno masculin féminin :
Supermacho vs Xgirl Court
métrage pornographique
23h40 L’œil et la main Roller derby girls
0h10 Verdict Un crime dans les Vosges.
(6/6) Documentaire
1h35 Paul Gauguin - Vincent Van
Gogh Huis-clos sous le soleil du
Midi. Documentaire
2h30 Les îles de Bonaire et de
Curaçao Documentaire
ARTE
M6
EN JOURNÉE
7h15 X:enius 7h40 X:enius 8h10 360°-GEO
9h00 360°-GEO 9h55 360°-GEO 10h50
La huppe, le vigneron et le charpentier
11h35 Curiosités animales 11h55 Curiosités
animales 12h20 Curiosités animales
12h40 Curiosités animales 13h05 Curiosités
animales 13h30 Futuremag 14h00 Yourope
14h25 Voyage aux Amériques 15h10 Sur la
route de la soie 15h55 Sur la route de la
soie 16h40 Le retour des camélidés 17h20
Le retour des camélidés 18h05 Cuisines
des terroirs 18h35 Arte reportage
CÂBLE & SAT
6h00 M6 Music 8h30 M6 boutique 10h40
Cinésix. L’actualité du cinéma tout en
images 10h50 Drop Dead Diva. Série. «A la
vie, à la mort». Saison 6 (4/13) 11h45 Drop
Dead Diva. Série. «Desperate Housewife». Saison 6 (6/13) 12h45 Le 12.45 13h10
Patron incognito. Guillaume Richard (O2)
14h40 Patron incognito. Rodolphe
Wallgren (PDG fondateur de Memphis
Coffee) 16h15 Patron incognito. Christian
Amiard (Cash Converters) 17h55 Cousu
main
À L’AFFICHE
La Grande Muraille
20h50
O’Donnell, LL Cool J
20h55
19.00
20.00
22.30
19h30 Le dessous des cartes
Le patrimoine mondial est bien
mal protégé
19h45 Arte journal
19h45 Le 19.45
20h00 360°-GEO
20h45 Tu mourras moins bête Saison 1
20h50 L’histoire cachée de la Grande
Muraille de Chine
Documentaire. Système de
défense titanesque, le plus long
monument jamais construit par
l’homme a résisté jusqu’à
aujourd’hui...
21h40 Chine : trésors perdus de la
dynastie des Han Documentaire
20h10 Scènes de ménages
20h55 NCIS: Los Angeles Série policière.
Saison 7 (10/24). «Affaires
internes». 16/9. Avec Chris
O’Donnell, LL Cool J, Daniela Ruah.
Deeks est arrêté par les Affaires
internes de la police de Los Angeles
et interrogé sur le meurtre de son
ancien partenaire : ses amis tentent
de l’innocenter.
21h45 NCIS : Los Angeles Saison 5 (17/24)
22h35 Paul Simon, «Graceland»
Documentaire. Un quart de siècle
après la sortie du mythique - et, à
l’époque, controversé - album
«Graceland», le chanteur Paul
Simon retourne en Afrique du Sud
0h00 Tracks
0h50 Paul Simon, Graceland
22h35 NCIS : Los Angeles Série.
«Jour zéro». Saison 5 (18/24)
23h20 NCIS : Los Angeles Série. «Le
rasoir d’Ockham». Saison 2 (19/24)
0h10 NCIS : Los Angeles Série.
Saison 2 (20/24)
1h00 Sons of Anarchy Saison 6 (9/13)
2h15 M6 Music
« Les faits sont sacrés,
les commentaires
sont libres »
Président-directeur général :
Olivier Gerolami.
Directeur général délégué,
directeur de la publication :
Patrick Venries.
Direction de l’information :
Yves Harté, Laurent Cramaregeas,
Francis Dupuy.
Numéro de commission paritaire :
0420 C 86477.
Samedi 27 février 2016. No 22 216.
Tirage du vendredi 26 février 2016 :
267 949 exemplaires. Imprimé par SAPESO.
Ciné+ Famiz : 20.45
Kangourou Jack. Film
d'aventures de David McNally
(2003). Avec Jerry O'Connell,
Anthony Anderson et Estella
Warren. 22.10 Joue-la comme
Beckham. Comédie de
Gurinder Chadha (2002).
Avec Parminder Nagra, Keira
Knightley et Jonathan Rhys
Meyers.
Ciné+ Premier : 20.45
Alexandre. Film historique
d'Oliver Stone (2004). Avec
Colin Farrell, Angelina Jolie et
Anthony Hopkins. 23.35
Veronica Mars. Film policier
de Rob Thomas (2014). Avec
Kristen Bell, Tina Majorino et
Percy Daggs III.
Disney Channel : 16.25 Jonas
L.A. Saison 2. 5/13. 20.35
Hannah Montana Forever.
Saison 4. 9/15.
Eurosport : 19.15 Snooker.
Tour européen 2015/2016. 6e
manche Open de Gdynia 2e
jour. En direct. 23.15 Ski. Coupe
du monde 2015/2016. Super G
messieurs.
Formule abonnement 1 an, 7 jours/7 :
426,40 € TTC dont TVA à 2,1 %
6ter : 20.55 Le convoi de
l'extrême : la tempête du
siècle. Doc. Nouvelle donne.
Planète+ : 20.45 American
Pickers, la brocante made
in USA. Documentaire. 23.05
Sur la terre des géants.
Documentaire.
Chérie 25 : 20.55 Tragique
obsession. Téléfilm. 22.35 D'une
vie à l'autre. Téléfilm.
RTL 9 : 20.40 Machete. Film
d'action de Robert Rodriguez,
Ethan Maniquis (2010). Avec
Danny Trejo, Robert De Niro
et Jessica Alba. 22.30 Ultimate
Game. Film de science-fiction
de Mark Neveldine, Brian
Taylor (2009). Avec Gerard
Butler, Michael C. Hall.
Téva : 20.40 Les dossiers de
Téva Couples mixtes : leur
mariage est un défi. 22.35 Les
dossiers de Téva Guyane : les
bébés du bout du monde.
TV5MONDE : 21.00 Envoyé
spécial. Au sommaire : Permis
de conduire : la grande galère.
- Génération salafiste. Le business de la misère. «Sens caché» : l’humour sur
YouTube. 23.35 La maison
Tellier. Téléfilm.
FR. 3 AQUITAINE
GIRONDINS TV
19.00 Ci Né Ma
19.15 Le mag de l'info
19.30 Point de vue
20.00 Première séance /
Esprit des lois
20.30 L'édition de la semaine
21.00 Terres de France
22.10 Bonjour bonsoir
22.30 L'édition de la semaine
23.00 Open / Toque chef /
Ça repart en live
23.15 Suivez le guide / Vie de
château / Born
Diffusion totale payée 2014 :
261 587 exemplaires.
Service clients abonnés :
tél. 05 57 29 09 33.
TNT
MCM : 20.40 Being Human.
Saison 3. 3/8. 22.45 Cabin
Fever : Patient Zero. Téléfilm.
6.00 Programme national
11.30 La voix est libre.
Magazine de société.
Présenté par Franck
Omer. Invité : Noël
Mamère (députémaire de Bègles).
12.00 12/13 Aquitaine
12.25 Programme national
19.00 19/20 Aquitaine
19.20 Le magazine du Pays
Basque
19.30 Programme national
SUD-OUEST PUBLICITÉ
23, quai des Queyries, CS 20001,
33094 Bordeaux Cedex. Tél. 05 35 31 31 31
E-mail: [email protected]
Régies extra-locales. COMQUOTIDIENS.
Publicité : tél. 01 55 38 21 00.
Annonces classées : tél. 01 55 38 21 70.
La guerre des graines. Doc.
D17 : 20.50 Le zap 23.35
Enquête très spéciale
L'Equipe 21 : 20.40 Handball.
Coupe des coupes féminine.
Quart de finale retour Issy Paris
(Fra) / Erd (Hon). En direct.
22.30 Motocross. Championnat
du monde 2016. 1re manche
Grand Prix du Qatar MXGP.
D8 : 21.00 Les caméras
planquées de François
Damiens en Suisse 23.00 Les
vacances au ski de François
Damiens
NRJ 12 : 20.55 Attack Force.
Téléfilm. 22.50 The Package.
Téléfilm.
France 4 : 20.35 Rugby.
Tournoi des VI Nations des
moins de 20 ans 2016. 3e
journée Pays de Galles /
France. En direct. 22.35 Les
animaux du zoo. Doc.
Numéro 23 : 20.50 Ces crimes
qui ont choqué le monde. Doc.
L'éventreur du Yorkshire. 22.50
J'ai filmé des fantômes. Doc.
La punition corporelle.
France Ô : 20.55 Le trésor de
Barbe-Noire. Téléfilm.
RMC Découverte : 20.50 Les
rois des aquariums. Doc.
Méduses en or
NT 1 : 20.55 Chroniques
criminelles
Gulli : 20.50 Chica Vampiro.
Saison 1. 53/120.
TMC : 20.55 New York, section
criminelle. Saison 8. 4/16. 21.50
Londres police judiciaire.
Saison 3. 3/7.
HD1 : 20.50 Les toqués.
Téléfilm. Le cheval de Troie.
La Chaîne parlementaire :
21.00 Bibliothèque Médicis 22.10
MIDI PYRENEES
POITOU-CHARENTES
11.30 La voix est libre
12.00 12/13 Midi-Pyrénées
12.05 Rugby magazine.
Magazine sportif.
Présenté par Karine
Deroche. «Montpellier
et Toulouse avant le
derby régional»
12.25 Programme national
19.00 19/20 Midi-Pyrénées
19.15 19/20 Journal occitan
et catalan
19.30 Programme national
SA DE PRESSE ET D’ÉDITION
DU SUD-OUEST. Société anonyme
à conseil d’administration
au capital de 268 400 euros.
Siège social : 23, quai des Queyries,
CS 20001, 33094 Bordeaux Cedex.
Tél. 05 35 31 31 31.
www.sudouest.fr
W9 : 20.55 Les Simpson.
Saison 8. 23/25.
6.00 Programme national
11.30 La voix est libre.
Magazine de société.
Invité : Philippe
Mouiller (sénateur des
Deux-Sèvres et maire
Les Républicains de
Moncoutant).
12.00 12/13 Poitou-Charentes
12.25 Programme national
19.00 19/20 Poitou-Charentes
19.21 Météo
19.30 Programme national
Principaux associés : GSO.SA, SIRP,
Société civile des journalistes,
Société des cadres.
1944-1968 : Jacques Lemoîne, fondateur.
1968-2001 : Jean-François Lemoîne.
2001-2013 : Mme É.-J. Lemoîne,
présidente d’honneur.
Le numéro de « Sud Ouest » du samedi 27 février 2016 comporte 5 mises sous film ou encarts avec « Sud Ouest Le Mag » dans les zones Pyrénées Atlantiques : supplément 100% Habitat, Foir Fouille ;
Lot-et-Garonne, lycée Saint-Caprais ; Charente-Maritime, ABC Menuiseries ; Landes, Remazeilles.
23h31
LEVER
COUCHER 09h54
Pleine lune le 23 mars
Nouvelle lune le 09 mars
METEO FRANCE
1°
2°
JOUR DE L’ANNÉE
MAUSSADE ET PLUVIEUX, TOUJOURS FRAIS
-1°
Mer agitée
Houle d'ouest 2 m
Honorine
1°
40
30
La tradition rapporte qu’elle fut
martyrisée en l’an 303 lors de la
dernière persécution romaine.
Les Honorine sont bienveillantes
et accueillantes.
Couleur : l’orangé. Chiffres : 3 et 8.
4°
10°
4°
3°
10°
10°
14°
11°
11°
3°
Mer agitée
Houle d'ouest 2.5 m
Les nuages sont épais et très abondants;
ils s'accompagnent de pluies qui remontent
vers le nord de la région. Les températures
sont plus douces le matin mais ne montent
guère en journée. Le vent souffle nord-est
assez fort au nord, nord-ouest fort sur côte
basque avec des rafales jusqu'à 90 km/h.
10°
10°
4°
9°
Le saint du jour
10°
10 °
4°
11°
3°
D’autres
27 février
40
30
1932 : naissance de l’actrice
Élisabeth Taylor. 1933 : incendie
du Reichstag par les nazis,
qui accusent les communistes.
1940 : découverte du carbone 14.
1958 : l’assurance automobile
devient obligatoire en France.
1997 : l’Irlande légalise le divorce.
5°
6°
Mer agitée
Houle d'ouest 3 m
5°
10°
11°
5°
11°
5°
80
20
12 °
6°
Mer forte
Houle de nord-ouest 3.5 m
INSOLITE
7°
11°
6°
11 °
5°
5° 9°
5° 10°
7° 10°
11°
5°
3° 8°
8° 11°
12°
4°
10°
11°
4° 8°
LUNDI
4°
14°
DIMANCHE
58e
2° 9°
2° 7°
4° 10°
12°
10°
6°
5°
9°
10°
5°
7° 10°
13°
4° 8°
6° 10°
10°
7°
11°
13°
MARDI
07h44
LEVER
COUCHER 18h45
2° 12°
0° 8°
2° 12°
5°
6°
10°
5°
10°
9°
4°
4°
7°
9°
7° 13°
ASTRONAUTE Scott Kelly est
1°
l’Américain ayant passé la plus
longue période en continu dans
l’espace : 340 jours à bord de la
Station spatiale internationale. De
retour sur terre mardi, il rêve de
sauter dans sa piscine. Prendre une
douche en apesanteur étant compliqué, les astronautes doivent
faire leur toilette avec des éponges
humides. Ce contact avec l’eau
courante est l’une des choses dont
ils disent manquer le plus. Scott
Kelly développe aussi sa fibre écologique, à force de voir d’en haut
les zones de pollution.
2°
6°
2° 11°
4° 14°
6°
PRESSIONS
MERCREDI
Dans l’espace,
on manque d’eau
47
Météo
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
7°
9°
8°
8°
9°
9°
9° 12°
5° 9°
8° 13°
10°
10°
9° 15°
11°
6° 14°
9° 14°
11°
-3
22
24
24
-11
10°
13°
16°
15°
10°
12°
9°
78 - 73
27 février il y a ...
3
0
0
2
1
2
-2
1
7
7
7
7
6
7
8
8
2 10
-2 10
0 9
1 10
6 13
1
5
7
7
7
7
6
6
9
9
9
10
12
13
12
14
9
7
9
5
7
8
8
7
15
15
17
16
16
17
14
17
0 10
0 13
0 11
5 14
6 16
10:00
22:13
05:25
17:42
10:40
22:54
07:01
19:19
09:22
21:36
04:25
16:42
08:46
21:04
03:26
15:44
08:26
20:44
03:06
15:24
07:26
19:37
01:24
13:38
07:14
19:31
01:02
13:22
07:57
20:13
01:43
14:01
07:36
19:51
01:40
14:00
06:47
19:03
01:15
13:34
07:07
19:23
02:35
14:54
07:11
19:27
01:00
13:21
07:05
19:23
00:55
13:19
11 19
8 12
2 12
-2 5
-2 6
-2 4
2 6
14
18
27
18
-14
-3
11
24
24
33
30
2
6
21
6 10
0 7
2 8
-1 2
8 16
-5 3
-2 8
13
-1
3
25
22
14
8
27
7
12
31
25
29
19
3
30
29
30
-7
26
25
24
22
28
28
30
32
25
28
48
Publicité
SAMEDI 27 FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
13 954 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content