close

Enter

Log in using OpenID

central (Page 1) - La Nation Arabe

embedDownload
Oran
Iftar 20:26
Imsek 03:48
Alger
Iftar 20:14
Imsek 03:27
Costantine
Iftar 19:59
Imsek 03:16
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information / Dimanche 26 Juin 2016
Sans détours
Par Amir Amar
Des chiffres qui
disent tout
et rien
Il faut adapter l'enseignement et la formation professionnels aux nouvelles exigences économiques du pays, en particulier orienter les cursus en fonction de la
demande du marché, estime le ministre de
l'Enseignement et la Formation professionnels. Selon Mohamed Mebarki, la politique du gouvernement s'inscrit en fonction de la nouvelle donne économique.
En tout cas, la fin du tout-hydrocarbures
l'exige. Aussi, la mise en place de nouvelles spécialités de formation doit être
«adaptée aux besoins économiques du
pays». Si bien que le ministère travaille
avec tous les acteurs du secteur économique, dont les grandes entreprises au niveau national, pour développer et mettre
en place ces nouvelles spécialités de formation. De façon générale, le travail se
fait avec les ministères par des conventions qui permettent de connaître les besoins pour situer les bassins de l'emploi en
fonction de chaque spécialité. Cette mission est développée à travers des conventions de partenariat. Selon le ministre, 15
conventions de partenariat avaient été signées en septembre 2014 avec différentes
filières économiques. « Notre préoccupation est de développer chaque fois des formations utiles pour l'économie nationale
et les porteurs de diplômes », a-t-il déclaré, précisant par ailleurs qu'il y a une
adaptation en fonction de la nouvelle politique économique du pays. Il a été décidé
que des domaines auront plus d'importance, comme l'agriculture, le tourisme et
l'industrie qui ont besoin de cadres qualifiés. En matière d'obtention d'emploi par
les diplômés du secteur, le ministre indique que sur les 240.000 diplômés, sortis l'année dernière, 100.000 se sont inscrits à l'ANEM et 30.000 d'entre eux ont
trouvé du travail au bout de six mois.
«C'est dire que les diplômés de la formation professionnelle trouvent facilement
de l'emploi», affirme-t-il, avant de souligner que «nous avons une liste de spécialités où les demandeurs d'emploi restent
six mois pour trouver du travail, les autres
filières en trouvent facilement». Quant
aux centres de formation professionnelle
d'excellence, M. Mebarki a indiqué qu'ils
répondent à des critères stricts. «Ils forment à tous les niveaux de formation, et
sont montés avec des entreprises leaders
dans leur domaine.» Pour ce type d'établissements spécialisés, le ministre a fait
état de convention avec notamment Algérie Télécom pour la formation dans les
TIC, ou avec le ministère de l'Agriculture
pour le montage d'établissements spécialisés, comme les anciens centres techniques d'agriculture. «Il s'agit de centres de
formation et de conseil au monde agricole», a-t-il précisé. Des chiffres éloquents
mais qui, cependant, ne disent pas grandchose eu égard au nombre de chômeurs
qui sont à la recherche de poste d'emploi.
En vain...
Gaïd Salah valorise les efforts des
unités de la 4e RM dans la
sécurisation des frontières nationales
Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de
la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale
populaire (ANP), a valorisé samedi à Ouargla "les grands et
laborieux" efforts consentis par les éléments et les unités de la
4e Région militaire dans la sécurisation des frontières
nationales, indique un communiqué du ministère de la Défense
nationale (MDN).
Au 4ème et dernier jour de
sa visite à cette Région militaire, Gaïd Salah a présidé une réunion en présence du commandement
et de l'état-major de la Région, ainsi que des commandements et des directeurs régionaux, a-t-on
précisé de même source. A
l'entame de la réunion, le
général de corps d'armée a
suivi un exposé global sur
la situation sécuritaire
dans le territoire de compétence, présenté par le
général-major Cherif Abderrezak, commandant de
la Région, qui a réitéré "la
disponibilité permanente
des Unités et l'ensemble
des personnels de la Région à accomplir les missions assignées en toute
détermination". Dans une
intervention, Gaïd Salah a
rappelé à l'audience "l'importance de cette rencontre qui intervient à l'issue
de l'année de préparation
au combat, qui s'est achevée par l'exécution d'exercices tactiques aux tirs
réels, et qui coïncide avec
le mois sacré de Ramadhan, ce mois de culte qui
va de pair avec le travail
sérieux et fructueux". Le
général de corps d'armée a
valorisé à cette occasion
"les grands et laborieux efforts consentis par les éléments et les Unités de
cette Région en termes de
sécurisation des frontières
nationales, et de lutte
contre le terrorisme et ses
acolytes parmi les réseaux
de contrebande et de criminalité organisée". Au niveau de la base aérienne de
Ouargla, le général de
corps d'armée s'est réuni
avec les cadres et les pilotes, puis a suivi des exposés sur la base, avant de
visiter ses composantes et
ses structures. La visite de
quatre jours, effectuée par
le général de corps d'armée à la 4e RM, lui a permis de "s'enquérir de près
du dispositif sécuritaire à
travers la Région, d'inspecter plusieurs unités opérationnelles, notamment
celles déployées tout au
long des frontières, et de
superviser l'exécution d'un
exercice tactique aux tirs à
balles réelles, où un esprit
de combativité de haut niveau a été constaté chez les
personnels durant l'exécution de leurs missions, ce
qui reflète la rigueur dans
l'application individuelle
et collective du plan de
l'exercice", ajoute le communiqué. Cette visite a
permis également au général de corps d'armée de tenir de multiples réunions
et rencontres avec les cadres et les personnels de la
Région, "tout en veillant
lors des différentes étapes
de la visite à donner des
recommandations et des
instructions ayant trait à
la nécessité de continuer
cette démarche pratique
en matière de formation,
d'instruction et de préparation des Forces". Ces recommandations et instructions ont également
porté sur la nécessité de
"fournir davantage d'efforts afin d'acquérir les
compétences
requises
pour une parfaite maîtrise
des moyens et équipements, pour atteindre un
haut degré de disponibilité
opérationnelle des personnels et Unités, et pour la
sauvegarde de la sécurité,
la souveraineté et la stabilité de l'Algérie avec un dévouement absolu aux valeurs nobles de notre
guerre de Libération nationale et aux sacrifices de
nos valeureux Chouhada".
Plan an-incendie
à Alger
Un dispositif
efficace pour
réduire les
superficies
ravagées
L'activation du plan de lutte contre les incendies par les services de la Conservation
des forêts de la wilaya d'Alger constitue un
dispositif qui a fait ses preuves en matière
de réduction des superficies forestières ravagées, a-t-on appris auprès du chef de service de la protection de la faune et de la
flore à la Conservation des forêts. Dans une
déclaration, M. Laaras a précisé que le plan
de lutte contre les incendies, activé du 1
juin en cours au 31 octobre, constitue un
"mécanisme efficace" en matière de lutte
contre les feux de forêt et de réduction des
superficies ravagées à Alger durant les trois
dernières années.
Trois équipes d'intervention sont mobilisées dans le cadre de ce plan au niveau des
forêts de Bouchaoui, Baïnem et Ben Aknoun, a indiqué le responsable qui a ajouté
que ces brigades ont été dotées des équipements nécessaires pour une intervention
rapide en attendant l'arrivée de la Protection civile. Trois camions citernes ont été
réquisitionnés au niveau des sièges de ces
brigades outre l'aménagement de 24 points
d'eau au niveau des grandes forêts de la wilaya d'Alger, a-t-il indiqué.
Le plan en question permettra la réduction
des superficies ravagées par les feux à travers la mobilisation de près de 60 agents
d'intervention rapide outre la mise en place
de 5 tours de vigie réparties à travers les forêts de Magtâa Khira, Baïnem, Ben Aknoun
et El Afia. Différentes mesures ont été
prises par les services de la Conservation
des forêts dont l'ouverture de routes et de
sentiers sur un linéaire de 161 km pour faciliter l'accès des équipes d'intervention aux
foyers d'incendie. A cela s'ajoutent l'aménagement de lignes de feux sur 75 km pour
empêcher la propagation des feux dans la
forêt et la mobilisation de deux équipes de
la Protection civile au niveau des forêts de
Baïnem et Bouchaoui composées de 40
agents.
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information - Dimanche 26 Juin 2016 - N°973 Prix 10 DA - Site : www.lanation-arabe.dz - Tél-Fax : 041 46-53-25
Emprunt obligataire de l'Etat
251 milliards
de DA drainés
depuis avril
Chute de plus d'un milliard de
dollars des importaons sur
les 5 premiers mois
Les dépouilles de deux (2) terroristes, abattus lors de l'opération de ratissage lancée le 17 mai dernier par les forces de l'Armée nationale populaire (ANP), ont été découvertes samedi, suite à une
opération de recherche dans la forêt d'Errich, à Bouira, indique un communiqué du ministère de
la Défense nationale. "Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l'ANP a découvert, ce matin du 25 juin 2016, suite à une opération de recherche et de fouille dans la forêt d'Errich, commune d'Aïn Turk, wilaya de Bouira (1eRM), les dépouilles de deux (2) terroristes, deux
(2) pistolets automatiques de type Kalachnikov, une grenade, une quantité de munitions, des documents, des téléphones portables et d'autres objets. Ces terroristes ont été abattus lors de l'opération lancée par nos forces armées le 17 mai 2016, et dont le bilan s'élève ainsi à la mise hors
d'état de nuire de quatorze (14) criminels et la récupération d'un lot d'armements et de munitions", précise le MDN.
P.03
P.03
La capacité de producon aeindra les 1500 voitures par an
La Dacia Sandero commercialisée
à parr de juillet
P.05
L’usine Renault Production Algérie (RAP) lancera officiellement la nouvelle voiture algérienne « Dacia
Sandero » qui sera la deuxième après la fameuse
«Symbol» qui a été la première voiture à sortir de l’usine de Oued Tlélat.
Bouira
Les dépouilles de deux terroristes
découvertes par les forces de l'ANP
Véhicules
Direcon régionale du commerce
Des commerçants
verbalisés pour non-respect
de la chaîne de froid
Les produits frais, réfrigérés et surgelés
doivent être - de leur fabrication à leur consommation - maintenus à
bonne température car le non-respect de la chaîne de froid engendre des
intoxications alimentaires.
P.04
Saison esvale
1.700 bacs à ordures
supplémentaires pour les
communes côères
Les quatorze communes côtières de la wilaya d’Oran
ont bénéficié de quelque 1.700 bacs à ordures supplémentaires, fournis par la direction de
l’Environnement d’Oran, a-t-on appris auprès du
directeur de cette administration.
P.05
La Nation Arabe
A la loupe
2
Dimanche 26 Juin 2016
La Nation Arabe
L’Algérie peut donner l’exemple de
la coexistence et de la tolérance
Le penseur algérien Mustapha Cherif a estimé vendredi soir à Oran que l’Algérie
peut donner l’exemple de la coexistence et la tolérance pour relever les défis de la
nation musulmane. "S’inspirant de la sunna authentique et les vrais sens et valeurs du
message du prophète Mohamed (QSSSL), l’Algérie, terre des saints et communauté médiane et du
juste milieu, peut donner l’exemple de la coexistence et la tolérance afin de relever les défis de notre
temps et ceux de la nation musulmane", a souligné l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, lors
d'une conférence animée dans le cadre des rencontres "Dourous Mohammadia". "Aujourd’hui, la
nation musulmane, en tant qu’ensemble spirituel, est divisée, perturbée par des fitnas et des problèmes
multiples", a-t-il observé, notant que "par un dialogue sincère, une foi réfléchie et un savoir bénéfique
et sur les traces de la voie du Prophète de la miséricorde, notre nation peut retrouver sa place dans le
monde", a estimé le conférencier. Mustapha Chérif a rappelé que le Prophète recommandait au
croyant de se tenir loin des divisions et du désespoir, et d’être utile à sa patrie, à sa communauté et à l’humanité", estimant que la réconciliation de la nation avec elle-même est recommandée par la Sunna afin d’être un rempart contre l’oubli du créateur, la perte du sens de la vie et contre l’injustice. Cette conférence a été donnée dans le cadre de la 11ème édition des rencontres "Dourous Mohammadia", qui se tient au siège de
la Zaouïa Belkaïdia el Hebria, situé dans la localité de Sidi Maarouf, à l’Est d’Oran. Cette édition voit la participation d’ulémas et chercheurs venus de Tunisie, de Syrie, du Liban, de Jordanie, du Soudan, d’Egypte et du Maroc.
A 13 ans, Ya
coub
o f f ic ie la p r
iè r e d e s
T a r a w ih à B a
tna
A peine âgé de 13
an
Mehdaoui officie de s, le collégien Yacoub
de Ramadhan les pr puis le début du mois
Tarawih à la zaouïa ières surérogatoires des
dans la commune de son village Mezata,
de
(Batna). Contraire Theniet El Abed
ment à ses pairs qu
tent immédiatemen
i parjeûne en quête de t après la rupture du
moments récréatif
s et de
distraction, Yacoub
doura blanche, pren, vêtu de sa belle gand
le
chemin de la zaou
où les plus âgés l’a
ïa
tte
les prières suréroga ndent pour accomplir
to
ire
s.
"En fait, ce n’est
pas la première m
ais
consécutive que j’o bien la troisième année
ffi
Yacoub qui récite cie cette prière", assure
le Coran par cœur
l’âge de 10 ans. So
depuis
n
est de devenir un imgrand vœu, confie-t-il,
am
érudit dans les
sciences de la char
ia.
cette faculté de mém Yacoub affirme devoir
Coran à l’enseigna orisation du Saint
nt du kouteb (école
nique) Mohamed
coraM
la famille, ainsi qu ehdaoui, un proche de
’aux encouragemen
ses parents.
ts de
22:20
09:00
12:00
12:45
14:25
15:45
16:25
17:00
17:25
19:00
19:25
19:40
19:45
20:30
20:40
21:00
21:30
22:00
Bonjour d'algérie
Journal
foussoul el hayet
kawni
ridjel el forqane
familetna
journal
7 F EDDAR
Journal
kolchi adi 2
le ramadhan
et le rire 5
coran
lharba tsalek
boudhou 4
bibiche et bibicha
zhor el mazhoura
el kahoua wa
ellataye
Le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Mohamed Boualleg,
a insisté, hier à Oran, sur le rôle du mouvement associatif dans l’accompagnement des
pouvoirs publics dans leurs efforts de développement. "L’Algérie a besoin, en cette
période, d’un comportement civique de haut degré pour préserver ses acquis", a-t-il
déclaré dans une allocution lors du 3ème colloque national sur le volontariat. A titre
d'exemple, M. Boualleg a estimé que le nombre d'accidents de la circulation peut être
réduit si le code de la route est bien respecté par les automobilistes. Ce colloque, auquel
ont pris part 150 participants représentant les SMA de plusieurs wilayas du pays, a été
marqué notamment par la présentation du réseau vert d’Oran, une initiative du commissariat du bureau de wilaya d’Oran des SMA en partenariat avec l’Assemblée populaire de wilaya et la Conservation des forêts. Ce réseau regroupe une soixantaine d’associations locales et une quinzaine de groupes de bénévoles qui œuvrent à la revitalisation de la cité. L’objectif de ce réseau est de sensibiliser les associations à préserver
les espaces naturels et l'environnement, a souligné le Conservateur des forêts de la
wilaya d’Oran, Bouziane Abdelkrim.
Iftar collectif au
niveau des barrages de
sécurité au profit des
usagers de la route
Les services de la Sûreté nationale organisent depuis le
début du mois sacré de Ramadhan des Iftars collectifs
pour les usagers de la route au niveau des barrages
sécuritaires à l'entrée et à la sortie des villes, en vue de
"renforcer les liens de cohésion et de solidarité avec les
citoyens", a indiqué Rabah Zouaoui, responsable de la
communication et des relations publiques à la
Direction de l'ordre public. M. Zouaoui a déclaré vendredi, en marge d'un Iftar collectif organisé au niveau
du barrage sécuritaire des Bananiers (Alger), que cette
initiative s'inscrit dans le cadre des campagnes de sensibilisation "pour réduire les accidents de la route et
freiner le phénomène de l'excès de vitesse à quelques
minutes de l'Iftar pour un Ramadhan sans accidents".
Il a précisé que cette initiative organisée chaque vendredi durant ce mois sacré à l'entrée et à la sortie des
villes tend également à "moraliser les comportements
des usagers de la route à quelques instants de l'Iftar".
Quotidien national d’information
Publié par la SARL LC M mehiaoui
Capital social : 34.652.000.00 DA
Siège social
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
Email : [email protected]
CCP :007 99999 0000370845 67
Compte: 021 00102 1130000992 13
Le projet de loi relatif au régime électoral
loin de la réalité politique, selon le mouvement
El-Islah
Le projet de loi relatif au régime électoral vise à "limiter la participation aux prochaines
échéances électorales à
un nombre restreint
de partis pro- gouvernement", ce qui
donnera lieu à une
carte politique
"loin de la réalité", a
estimé, hier à Alger,
le secrétaire général du
mouvement El-Islah,
Filali Ghouini. Intervenant à
l'ouverture de la session ordinaire
du bureau de la wilaya d'Alger, M. Ghouini
a affirmé que les dispositions du projet de loi sur le
régime électoral prévoit des dispositions qui
"conduiraient incontestablement à l'exclusion arbitraire des partis de l'opposition", dont le taux de 4%
Bureaux régionnaux
Gérant
Kellal Abdelhamid
Directeur de Publication
Ourabah Salem
Oran : 041-74-11-11
Aïn Témouchent :0771788137
Mostaganem : 0791018953
Sidi belabbes: 0776940608
Tlemcen : 0775771429
Tissemsilt: 0552450010
Relizane: 0778335429
Tiaret: 0775540914
Setif : 0667343230
Chlef : 0557784106
Blida : 0771257583
exigé lors du dernier scrutin. Ce qui
mettra, selon lui, les partis
agréés et les listes indépendantes sur le
même pied d'égalité. Il a estimé
que la validation
de ce projet de
loi par les partis
de la majorité
"augure une
fraude annoncée
lors des prochaines
échéances" faisant du
texte, selon lui, une loi
"inique" qui aura pour conséquence
"la hausse du taux d'abstention". Il en est de même
pour le projet de loi relatif à la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) jugé
par le mouvement El-Islah de "coquille vide".
Publicité
ANEP Alger
1 Avenue Pasteur
Tel : 021-71-16-64
Fax : 021-73-95-59
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
251 B BD Freha Benyoucef
angle lycée Mustapha Hadam
(Les Castors)-Oran
Tel/Fax : 041-74-11-11
E mail : [email protected]
Impression
Centre : Sia / Ouest : Sio
Diffusion
Centre : LCM communications
Ouest : S.D.P.O
Observations
Tous les documents et les
photos qui parviennent au
journal ne peuvent être restitués à leurs propriétaires
10:00 Téléfoot
10:55 L'affiche du jour
11:00 Les douze coups
de midi
12:00 Journal
12:30 Grands reportages
13:50 France / Irlande
15:55 UEFA Euro 2016
16:50 Allemagne /
Slovaquie
18:50 Saga hippique
19:00 Journal
19:30 Là où je
t'emmènerai
19:35 Saga hippique
19:55 Hongrie /
Belgique
21:50 UEFA Euro 2016
22:20 Les experts
09:00 Présence
protestante
09:35 Le jour du
Seigneur
11:05 Tout le monde
veut prendre sa
place
12:00 Journal
12:20 13h15, le
dimanche...
13:15 Vivement
dimanche
15:30 Grandeurs nature
16:22 Etoiles du sport
16:30 Stade 2
19:00 Journal
19:47 D'art d'art
20:00 Renoir
21:50 Vous n'avez
encore rien vu
06:00
09:10
11:30
11:45
12:10
Grissom reçoit par courrier la
maquette d'une scène de crime.
En analysant les pièces, l'expert
parvient à identifier l'affaire en
question et découvre que le
meurtrier en cause est mort. En
réalité la maquette reproduit un
lieu réel mais que le meurtre
représenté ne s'est pas encore
produit.
13:40
15:30
16:20
17:40
20:00
Sur la Côte d'Azur en 1915, Andrée
Heuschling, mandatée par la défunte
femme d'Auguste Renoir, propose au
célèbre peintre d'être son modèle.
Alors que l'homme, vieillissant et perclus de douleurs, se remet difficilement
de la mort de son épouse, Andrée
apporte un peu de vie et d'insolence
dans sa vie. La routine de leur séances
est bouleversée par l'arrivée de Jean, un
des fils d'Auguste, revenu blessé de la
guerre.
Rôle du mouvement associatif dans l'accompagnement
des pouvoirs publics dans l'effort de développement
Dimanche 26 juin 2016
19:57
Les Avengers interviennent en Sokovie, en
Europe de l'Est, pour contrer le dangereux
baron Strucker et les hommes d'Hydra. alors
que Pietro et Wanda Maximoff, conditionnés
par Strucker, veillent dans l'ombre, les superhéros récupèrent le sceptre de Loki. Revenus à
leur QG, Tony Stark et Bruce Banner utilisent
le sceptre pour créer Ultron, un puissant programme informatique destiné à assurer la paix
dans le monde. Malheureusement, Ultron se
révèle extrêmement dangereux et prêt à tout
pour détruire les Avengers.
20:00
« Kebab : plus fort que le burger ? ».
Composé de viande grillée découpée
en tranches, de crudités, de pain, le
kebab, généralement peu onéreux,
séduit particulièrement les jeunes.
Des entrepreneurs tentent de redorer
le blason de ce sandwich qui a mauvaise réputation • « Snacking sain : peut-on vraiment craquer ? ». Au milieu des chips
et des friandises, de nouveaux produits présentés comme peu caloriques ont fait leur
apparition • « Michel et Augustin à la conquête des Etats-Unis ». Dégustation sauvage
dans la rue, porte-à-porte... pour s'implanter outre-Atlantique, le duo d'entrepreneurs
français compte bien faire parler de la marque par tous les moyens. Comment tententils de faire la différence avec les produits traditionnels américains ?
18:40
18:45
19:10
19:15
20:00
22:00
23
Absolument stars
Turbo
Sport 6
Le 12.45
Recherche
appartement
ou maison
Maison à vendre
66 minutes :
le doc
66 minutes
66 minutes :
grand format
Météo
Le 19.45
Sport 6
E=M6
Capital
Enquête exclusive
07:15 Le garçon
invisible
08:55 Les nouveaux
explorateurs
09:50 Les Minions
11:45 Le JT
13:30 La semaine
des Guignols
14:05 Athlétisme
17:25 Intérieur sport
18:45 Canal Rugby
Club
19:57 Avengers :
l'ère d'Ultron
22:10 Le journal des
jeux vidéo
22:40 Le sang des
Templiers 2 :
la rivière de sang
06:20 Le hit W9
07:30 W9 Boutique
09:35 Génération Hit
machine
11:25 Météo
11:30 Cauchemar
en cuisine
15:30 Cauchemar
en cuisine
16:20 Soda
19:00 Talent tout neuf
19:55 Le pacte des sept
grossesses
22:50 Kids United,
la nouvelle
génération
chante d'une
seule voix
22
Dimanche 26 Juin 2016
JEUX
La Nation Arabe
N°973
mots croiseés
Solut ions
mots croisés
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Emprunt obligataire de l'Etat
Chute de plus d'un milliard de dollars
des importations sur les 5 premiers mois
251 milliards de DA
drainés depuis avril
La facture d'importation des véhicules a reculé à près de 555 millions de dollars (usd) durant
les 5 premiers mois de 2016 contre 1,720 milliard usd durant la même période de 2015, soit
une baisse de 1,165 milliard usd (-68%), selon les statistiques des Douanes.
7 erreurs
Quant aux quantités importées, elles ont chuté de 75%
avec 35.925 véhicules importés
entre début janvier et fin mai
2016, contre 144.060 unités sur
les cinq premiers mois de
2015, soit une réduction de
108.135 véhicules, selon les
données provisoires du Centre national des statistiques des
Douanes (CNIS). Par concessionnaire, les baisses ont oscillé entre 2% et 98% et elles
ont été plus sensibles chez ceux
des marques asiatiques. Pour
rappel, les licences d'importation des véhicules ont été attribuées, en mai dernier, à 40
concessionnaires sur 80 postulants. Fixé initialement à
152.000 unités pour l'année
2016, le contingent quantitatif
-
SU DOKU
Règle du jeu
La règle de ce jeu est très simple.
Une grille est composée de plusieurs
carrés.Chaque carré contient tous les
chiffres de 1 à 9. Chaque ligne
comme chaque colonne contient aussi
tous les chiffres de 1 à 9. On ne vous
donne que certains chiffres, à vous de
trouver les autres. Pour cela, procédez
par déduction et élimination.
Solution su-duku
Aéroport d’Oran :
Tel : 041 59 10 31/40
Air Algérie :
Tel : 041 42 72 05/06/07
Gare ferroviaire :
Tel : 041 30 18 37
Renseignements : 19
SAMU
Tel : 041 40 31 31
Hôpital d’Oran
Tel : 041 41 39 26/28/38
I.ALGERIE
Tel : 041 53 07 27
MOBILIS
Tel : 505
DJEZZY
Tel: 777
ELWATANIA TELECOM
Tel: 0554 50 08 18
DJAWEB
Tel: 100
3
Véhicules
Les
Utile
Dimanche 26 Juin 2016
d'importation des véhicules a
été réduit à 83.000 unités. Le
contingent des véhicules
concerne ceux destinés au
transport de dix personnes ou
plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres
véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris
les voitures de type "break" et
les voitures de course) et les
véhicules dédiés au transport
de marchandises. Les engins
tels que les camions et tracteurs que certains professionnels importent pour le fonctionnement de leur entreprise
ne sont pas concernés par le
dispositif des licences. Selon
les prévisions du ministère du
Commerce, la facture d'impor-
tation des véhicules ne dépassera pas un (1) milliard usd en
2016, contre 3,14 milliards usd
(265.523 véhicules) en 2015 et
5,7 milliards de dollars en 2014
(417.913 unités). "Nous avons
fait l'effort de réduction car il
fallait rationaliser nos importations et ne plus importer de
véhicules pour les stocker.
Nous importerons essentiellement les véhicules dont les
acheteurs sont déjà connus (à
travers les commandes faites
par ces derniers)", avait déclaré
récemment le ministre du
Commerce, Bakhti Belaïb. Parallèlement à l'octroi des licences, le gouvernement a
exigé des concessionnaires
d'engager des investissements
dans le secteur des véhicules et
dont un cahier des charges a
été élaboré par le ministère de
l'Industrie et des mines. Lors
de sa visite jeudi dernier à Tiaret, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait rappelé
l'obligation de tous les concessionnaires automobiles d'investir localement, en avisant
que, sans quoi, la licence d'importation leur sera retirée en
2017. Dans le sillage de la
chute des prix de pétrole, le
gouvernement a décidé de plafonner certaines importations
à travers la mise en œuvre du
régime des licences d'importation. Jusqu'à présent, les produits concernés sont les véhicules, le ciment portland gris,
le rond à béton et certains produits agricoles.
L'emprunt obligataire de l'Etat a permis de drainer un montant de près de 251 milliards de dinars
depuis son lancement en avril dernier, a-t-on appris
auprès d'une source financière. La quasi-majorité
de ces souscriptions ont été enregistrées au niveau
des agences bancaires et des compagnies d'assurances, alors que les trésoreries des wilayas ont collecté une part infime de l'ordre de 1%, ajoute la
même source. Interrogée sur la cadence des souscriptions, la même source estime que ce niveau de
fonds collectés constitue un "bon départ" et que
dans le cas d'un maintien du même rythme durant
les prochains mois, le bilan final devrait être appréciable. Lancé le 17 avril dernier, ce dispositif, baptisé "Emprunt national pour la croissance économique" (ENCE), a une durée de souscription de 6
mois (avril-octobre 2016). Les obligations sont assorties de deux taux d'intérêts fixés en fonction du
délai de remboursement : les obligations de 3 ans
avec un taux d'intérêt de 5% et celles de 5 ans avec
un taux d'intérêt de 5,75%. Au lancement de cette
opération, un seul type d'obligations avait été émis
d'une valeur de 50.000 DA chacune. Mais, en début
mai, deux autres catégories d'obligations ont été introduites : celles de 10.000 DA destinées notamment aux particuliers et celles d'un (1) million DA
pour les gros épargnants. La souscription qui est
ouverte aux particuliers, aux entreprises, aux établissements financiers comme aux différents organismes publics (caisses de retraite, de sécurité
sociale...) se fait à travers les guichets de banques
commerciales et de la Banque d'Algérie, bureaux de
poste, compagnies d'assurances et trésoreries publiques. Près de 7.000 sites et centres de souscription ont été mobilisés à travers le territoire national
pour accueillir les souscripteurs. La souscription à
ce emprunt est proposée sous deux formes : titre
nominatif ou titre au porteur (anonyme), alors que
le mode de paiement se fait par chèque, par cash ou
par virement. Quant au mode de transmission des
titres, ces derniers sont librement négociables et
pourront être achetés et/ou cédés à des personnes
physiques ou morales par voie de transaction directe ou par endossement par le biais d'intermédiaires légalement habilités. Le remboursement par
anticipation des titres souscrits est possible, mais un
souscripteur ne peut demander ce remboursement
qu'après écoulement de la moitié de la durée globale du titre et après avis du Directeur général du
Trésor.
Les stomisés algériens dans la tourmente
Les malades algériens qui vivent avec une
entérostomie (abouchement de l’intestin à la
peau) ou une urétérostomie (abouchement
de l’urètre à la peau) ne savent plus à quel
Saint se vouer depuis que la CNAS a décidé
de ne rembourser qu’une poche par jour. La
décision est tombée comme un couperet. La
majorité des malades est constituée de personnes atteintes du cancer, de la maladie de
Chrohn ou de handicapés lourds. Pour diverses raisons, ces malades se retrouvent
avec un grand handicap : ils recueillent leurs
selles ou leur urine dans des poches en plastique. Leur vie n’est pas de tout repos. Ils
sont doublement victimes des décisions administratives qui les empêchent de mener
une vie paisible. Les poches vendues en Algérie sont d’une qualité si médiocre que parfois, au bout de 2 heures de temps, elles se
décollent. Les laboratoires européens fabriquent des poches de mauvaise qualité pour
les pays du Sud. Ces mauvaises poches coûtent presque le même prix que celles de dernière génération réservées aux patients des
pays riches. Dans les pays européens, les ma-
Une poche par jour
lades n’ont pas les mêmes contraintes. Ils
vivent dans des pays froids et leurs caisses
d’assurances ne limitent pas le nombre de
poches pour chaque malade. «Je ne comprends pas ce zèle qu’ont certains responsables à nous compliquer la vie. Nous vivons
dans un pays chaud et humide » dira un malade. Des patients exhortent les responsables de la CNAS à revenir sur leur décision.
« Les malades souffrent tous les jours. Ils ne
savent pas quoi faire. Ils restent chez eux ou
vont mendier de quoi acheter de nouvelles
poches », dira un chirurgien à l’hôpital Mustapha d’Alger. « Peut-on reprocher à un
homme de répudier sa femme car elle sent
mauvais à cause d’une décision absurde prise
par des personnes qui ne savent rien de ces
malades qui rasent les murs », ajoute notre
interlocuteur. « Demandez à ces messieurs
les responsables s’ils ont pensé aux hommes
et aux femmes malades qui vivent dans le
sud algérien et qui n’ont pas de climatisation
chez eux. Sont-ils sûrs qu’une poche de mauvaise qualité puisse tenir 24h dans les conditions climatiques extrêmes », expliquera un
jeune malade qui utilise des poches européennes que lui envoie son frère installé en
Italie. Les malades se demandent même
pourquoi les nombreuses associations d’aide
aux cancéreux ne réagissent pas contre ces
décisions illogiques. Par ailleurs, les personnes atteintes du cancer réclament le droit
au transport gratuit quand ils se rendent
vers les hôpitaux où ils se soignent.
Saïd Ibrahim
4
Dimanche 26 Juin 2016
ORAN
La Nation Arabe
Direcon régionale du commerce
Des commerçants verbalisés pour
non-respect de la chaîne de froid
Les produits frais, réfrigérés et surgelés doivent être - de leur fabrication à leur
consommation - maintenus à bonne température car le non-respect de la chaîne
de froid engendre des intoxications alimentaires.
Grâce au maillage sécuritaire
Spécial Ramadhan
Plus de 50 individus,
recherchés, arrêtés par la police
Pour ce mois sacré, les services de Sûreté de wilaya, à
l’instar de ceux de la Gendarmerie nationale, ont mis en
place un dispositif sécuritaire spécial Ramadhan. Ce dispositif, largement perceptible par les citoyens, a donné
lieu à un déploiement des policiers à travers la quasi-totalité du territoire de la wilaya. Il a surtout permis de resserrer les mâchoires de l’étau autour des foyers de la délinquance et du banditisme. C’est ainsi que, depuis le
début de ce mois béni, pas moins de 50 individus qui faisaient l’objet de mandat d’arrêt ont été neutralisés, indique un communiqué de la wilaya. Les mis en cause qui
étaient impliqués dans des affaires criminelles étaient recherchés par les services de police depuis plusieurs mois,
a-t-on fait savoir de même source. Ces opérations inscrites à l’actif des services de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya d’Oran ont été rendues possibles grâce à un
travail minutieux des fins limiers de ces mêmes services,
a-t-on expliqué de même source.
Belhouari Salim
Les dangers de l’ulisaon d’Internet,
par les enfants, sans surveillance
Une rencontre-débat
organisée avec des
représentants de l’UNICEF
Malgré le durcissement
des lois à l’encontre des
contrevenants, les équipes
de contrôle relevant de la direction régionale du Commerce de la wilaya
d’Oran ont enregistré durant
la première quinzaine du
mois de Ramadhan près
de 70 infractions liées au
non-respect de la chaîne de
froid. Les produits concernés sont les viandes,
blanche et rouge, et les produits laitiers. Dans ce cadre,
près de 70 procès-verbaux
d’infraction ont été dressés
contre les commerçants auteurs d’infractions. Aussi,
2.000 litres de lait pasteurisé
ont été saisis à cause du nonrespect de la chaîne de froid.
L'arrêté interministériel du
21 novembre 1999 relatif
aux températures et procédés de conservation par réfrigération, congélation ou
surgélation des denrées alimentaires détermine les
températures et les procédés
de conservation par réfrigération ou surgélation de ces
produits. Les températures
des denrées alimentaires réfrigérées doivent être, quel
que soit le type de denrée alimentaire (produits de la mer
frais, viandes découpées de
boucherie, ovo produits - à
base d'œuf -, lait cru ou pasteurisé) constamment situées entre +2°C et +15°C.
Quant aux températures de
congélation et de surgélation
des denrées alimentaires
(viandes, glaces, produits
cuisinés), elles doivent être
maintenues entre - 12°C et 20°C. Sans oublier la viande
bovine hachée à l’avance et
écoulée sans état d'âme à des
clients dociles qui ignorent
les dangers encourus. En dépit de la vaste campagne de
sensibilisation pilotée par la
DCP et la DSP, ce produit
sensible très demandé, no-
tamment pendant le mois de
Ramadhan, devient impropre à la consommation et
cause des intoxications alimentaires graves. La chaîne
de froid n'est pas appliquée
scrupuleusement par certains commerçants inconscients et près de leurs sous
qui débranchent leurs appareils de réfrigération chaque
soir, et ce, par mesure d'économie ! Sans se rendre
compte du danger que cause
ce genre de comportement
sur la santé ou même la vie
des consommateurs.
B. Jad
Sidi El Bachir
Installation prochaine d’une nouvelle
Sûreté urbaine
Dans le cadre du renforcement sécuritaire dans la
2ème ville du pays, la localité
de Sidi El Bachir, l’un des
points noirs en matière d’insécurité, bénéficiera bientôt
d’une nouvelle Sûreté urbaine en plus d’une Brigade
mobile de police judiciaire
(BMPJ), a-t-on appris auprès du chef de Sûreté de la
wilaya, le contrôleur de police Nouasri Salah.
«Ces structures seront
mises en service en septembre ou octobre prochains» at-il affirmé récemment. En
effet, les habitants de Sidi El
Bachir ont, à maintes reprises, sollicité l’ouverture
d’une structure de police
pour faire face à la criminalité qui sévit sur place. En effet, cette localité est le théâtre périodiquement d’une
guerre des gangs acharnée.
M. Nouasri a qualifié la mise
en service de ces structures
comme un «objectif» pour
la Sûreté de wilaya, dans le
cadre de la finalisation d’une
chaîne sécuritaire qui va
quadriller la ville pour faire
face efficacement à la criminalité. Une autre Sûreté urbaine sera également ouverte durant la même
période à Haï Bouamama
«ex-Hassi». Notons que la
sécurité à Oran a été renforcée ces derniers mois de 07
nouvelles structures de po-
lice, dont des Sûretés urbaines et une Brigade de Recherche et d’Investigation
(BRI), ainsi qu’une Unité
d’Intervention
Rapide
(UIR). Par ailleurs M.
Nouasri a indiqué récemment que « ces dix premiers
jours du Ramadhan ont été
les plus calmes, en matière
sécuritaire, par rapport aux
années précédentes ». Le
plan d’action Spécial mois
de Ramadhan, renforcé par
les Unités républicaines de
sécurité et des policiers civils, s’est soldé durant cette
période par la mise hors
d’état de nuire de nombreux
délinquants appréhendés en
flagrant délit de vol, ce qui a
permis ainsi de réduire la
délinquance de 60%. «Nous
avons adopté une nouvelle
stratégie avec la réception de
plusieurs nouvelles structures de police, et la situation sécuritaire à Oran est
maîtrisé grâce au quadrillage
de la ville et une étude approfondie des points noirs. Il
y a bien quelques rixes surtout au niveau des marchés
mais aucun crime de sang
n’a été enregistré à Oran depuis le début du mois béni et
nous avons également arrêté
plusieurs individus recherchés» précisera-t-il lors
d’une sortie sur le terrain en
présence de la presse.
B. Saïd
Sous le thème : « Les dangers de l’utilisation d’Internet
sans surveillance par les enfants et les jeunes », la représentation de l’UNICEF en Algérie et l’Association Santé
Sidi El Houari (SDH) organisent une rencontre-débat
avec les jeunes au siège de l’Association Santé Sidi El
Houari Oran, demain à partir de 22h. Dans le cadre de la
campagne internationale et nationale (#ENDVIOLENCE) et des efforts déployés par l’Algérie et l’UNICEF
dans la lutte contre les violences envers les enfants, il a été
décidé d’accentuer les efforts de lutte contre une autre
forme de violence qui pourrait émaner de l’utilisation
d’Internet. L’utilisation d’Internet par les enfants et les
jeunes reste quelque chose de très positif, permettant
d’avoir l’accès à l’information, d’échanger et de voir son
réseau social s’agrandir permettant de lier des contacts
avec des enfants de différentes régions et cultures, chose
qui contribue certainement à forger les adultes de demain.
Cependant, il faut aussi savoir qu’Internet peut aussi être
une source de dangers, exposant les enfants à différentes
formes de violence. Partant de ce constat et sachant que
la communication peut diffuser des informations importantes de prévention, une campagne de communication autour des violences liées à l’utilisation d’Internet par
les enfants a été élaborée par l’UNICEF en coopération
avec le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille
et de la Condition de la femme. Cette campagne vise, à
travers plusieurs supports et canaux de communication,
à mettre à la disposition des familles algériennes des informations utiles pour une meilleure protection des enfants et à sensibiliser les enfants eux-mêmes sur les risques
d’Internet sans contrôle parental. Cette campagne est
une première étape d’un plan d’action, qui propose d’engager les jeunes eux-mêmes dans la lutte contre la violence mais surtout contre les violences auxquelles ils peuvent être exposés sur Internet, sans surveillance. Les
jeunes sont la frange la plus importante dans le pays et
probablement la catégorie de la population qui utilise le
plus et le mieux les nouvelles technologies. Il est important de les impliquer et de connaître leurs points de vue
et les meilleures façons de se protéger et de protéger leurs
pairs et les enfants les plus jeunes. Cette campagne nationale est conçue, en outre, en association avec des institutions comme le ministère de la Solidarité nationale, de la
Famille et de la Condition de la femme, le ministère de la
Justice, le ministère de la Communication, le ministère
des Postes et des Télécommunications, le ministère des
Affaires religieuses et des Wakfs, la Gendarmerie nationale et la DGSN.
Saïd S
SPORT
La Nation Arabe
Un match entre les vainqueurs
de la Copa America et de l’Euro
L’idée ne semble pas si farfelue que cela
mais elle semble compliquée à mettre en
place avec les calendriers déjà surchargés
des différents championnats. Alors que la
Copa America se termine lundi avec un
remake de la finale de 2015 entre l’Argentine et le Chili, la Conmebol (Confédération sud-américaine de football) a proposé lors d’une conférence de presse
d’organiser un match entre les vainqueurs de l’Euro et de la Copa America.
« Nous avons contacté l’UEFA pour un
duel entre le vainqueur de la Copa America et le vainqueur de l’Euro » a déclaré
Alejandro Dominguez, le président de la
Confédération sud-américaine. Dans ce
duel de géants, cette rencontre décernerait un titre officieux de meilleure équipe
du monde un peu comme lors du coup
du monde des clubs. L’UEFA va étudier
cette proposition. Reste aussi à organiser
simultanément les deux compétitions,
chose qui n’était plus arrivée depuis 2004.
Dimanche 26 juin 2016
21
Journal du Mercato
Guardiola fait
le ménage à City,
la Juventus cherche
son buteur
La Juventus passe à l’attaque !
Les Bianconeri veulent se renforcer en attaque
pour compenser le départ d’Alvaro Morata et
peut-être celui de Simone Zaza, dans le viseur
La Juventus mise tout sur Michy Batshuayi
Alvaro Morata parti, la Juventus Turin doit à tout prix se renforcer
aux avant-postes. Et pour le club piémontais, tout apparaît clair, c'est
bien Michy Batshuayi qui fait maintenant office de priorité absolue.
Michy Batshuayi semblait promis à la Premier League. En effet,
Chelsea, Tottenham, et West Ham se voyaient bien enrôler l’attaquant
de l’Olympique de Marseille, auteur de 17 buts et 6 passes décisives
en Ligue 1. Le club phocéen espérant une vente autour des 40 M€, les
trois formations londoniennes pouvaient donc se tirer la bourre et se
livrer une bataille à trois. Seulement, tant que rien n’est signé, tout
peut encore se produire, et la Juventus Turin de se mêler à la bataille.
En effet, le Corriere dello Sport est formel ce jour dans ses colonnes,
les Bianconeri ont fait du Diable Rouge - qui n’a toujours pas disputé
la moindre minute à l’Euro - leur priorité absolue sur le front de l’attaque. Des discussions ont d’ailleurs été lancées avec la direction
phocéenne, la Vieille Dame proposant 30 M€ quand l’OM en demande très précisément 38. Le journal transalpin précise que la Juve
pourrait rapidement revenir à la charge, avec une offre estimée cette
fois-ci à 35 M€ avec bonus. Désireuse de mettre la main sur l’ancienne
pépite du Standard de Liège, la Juve entretient de bonnes relations
avec l’encadrement phocéen, comme le prouve le transfert de Mario
Barça
Lemina. Un atout de taille dans le dossier Batshuayi (22 ans), que les
champions d’Italie voient comme le complément parfait au joyau argentin Paulo Dybala suite au départ d’Alvaro Morata, racheté cette
semaine par le Real Madrid. Aux Piémontais de conclure la partie
dans les plus brefs délais, sous peine de voir les prétendants anglais
sauter rapidement sur l’occasion.
Le montant exact réclamé
par l’OL pour Umtiti enfin connu
L'Olympique Lyonnais n'est pas dans
l'obligation de vendre avant le 30 juin.
Alors, le club septuple champion de
France ne bradera pas ses très courtisés
Gones. D'ailleurs, au moment de négocier avec le FC Barcelone pour le transfert
de Samuel Umtiti, l'OL réclame le jackpot.
C’est le transfert qui fait parler de l’autre
côté des Pyrénées, et en Catalogne plus
particulièrement. Pas un jour ne passe
ou presque sans que Samuel Umtiti ne
fasse la Une des médias locaux, annonçant sans doute un peu trop hâtivement
son arrivée au Camp Nou. Car pour
l’heure, en dépit de ces informations
nombreuses, l’Olympique Lyonnais reste
ferme et confirme ne pas avoir conclu le
moindre accord avec le FC Barcelone, se
rangeant derrière sa bonne santé financière pour expliquer qu’aucune vente
n’est indispensable.
Pour autant, au fil des interviews, le clan
rhodanien lâche peu à peu du lest, et
prépare le terrain à un départ, puisque
Bruno Genesio comme Jean-Michel
Aulas ont laissé entendre qu’ils ne pouvaient retenir un élément contre sa volonté si celui-ci disposait d’une proposition impossible à refuser. Difficile
donc d’imaginer les dirigeants lyonnais
de West Ham et Wolfsbourg. La presse italienne
annonce que les Turinois insistent pour Alexis
Sanchez et Michy Batshuayi. Ce dernier fait aussi
l’objet d’une offre de 34,6 M€ de la part des Hammers. Le nom de Romelu Lukaku est également
cité ces derniers temps.
Des victimes à City ?
L’arrivée de Pep Guardiola ne fera pas que des
heureux. Plusieurs éléments pourraient s’en aller
cet été. C’est le cas de Jesus Navas qui aurait des
touches du côté de la Serie A. Eliaquim Mangala
pourrait bien faire son retour à Porto annonce O
Jogo. Zabaleta a la cote auprès de l’Inter Milan. Samir Nasri lui aussi pourrait plier bagages. Mais le
Frenchy compte bien convaincre Guardiola
comme l’a annoncé le Sun. C’est aussi l’objectif de
Wilfried Bony. Toutefois, Swansea espère un
come-back de l’attaquant cet été. Côté arrivées,
City est bien parti pour enrôler le jeune Ante Coric (19 ans), qui fait partie des 23 Croates présents à l’Euro.
En bref :
refuser au natif de Yaoundé un départ
pour un club de l’envergure du Barça,
mais encore faut-il pour cela trouver un
terrain d’entente sur les modalités du
transfert. Et à ce petit jeu, l’OL ne fait
rien pour faciliter la vie de la formation
blaugrana.
En effet, dans son édition du
jour, Sport annonce que Lyon réclame
pas moins de 32 M€ pour se séparer de
son défenseur central, véritable pilier
de l’arrière-garde rhodanienne. Un
montant assez important, puisque les
premières indiscrétions faisaient état
d’une vente comprise entre 25 et 30 M€
au maximum. Le deuxième du dernier
championnat de France de Ligue 1, qui
a repris depuis jeudi les chemins de l’entraînement, veut donc obtenir un peu
plus, et céder au prix fort le gaucher de
22 ans, qui dispute actuellement l’Euro
avec l’équipe de France.
La presse espagnole assure ce vendredi que Kevin
Gameiro plaît au Barça et que cet intérêt est réciproque.
Les Catalans ont manifesté leur intérêt auprès du
FC Séville qui demande entre 20 et 25 M€.
Kicker assure que le Borussia Dortmund est disposé à laisser partir Henrikh Mkhitaryan pour 40
M€. Pour rappel, Manchester United semble en
pole position pour recruter l’Arménien. Liverpool
est très intéressé par Neven Subotic annonce
le Daily Express.
De son côté, leTelegraph rapporte que les Reds seraient prêts à proposer 37 M€ pour recruter Sadio
Mané. La presse anglaise annonce que Fenerbahçe
a fixé le prix de Nani à 8,5M€. Everton, Valence et
l’Inter Milan sont intéressés.
Watford a offert un nouveau contrat à son attaquant Troy Deeney, courtisé avec insistance par
Leicester. Southampton souhaite s’attacher les services de l’une des sensations de l’Euro : le gardien
nord-irlandais Michael McGovern (31 ans), en
fin de contrat à Hamilton.
C’est officiel :
En attendant le départ probable de Grzegorz Krychowiak, Séville se renforce avec l’arrivée de Hiroshi Kiyotake, milieu offensif japonais de Hanovre.
20
Dimanche 26 juin 2016
SPORT
La Nation Arabe
ORAN
La Nation Arabe
5
Dimanche 26 Juin 2016
La capacité de producon aeindra les 1500 voitures par an
La Dacia Sandero commercialisée à partir de juillet
L’usine Renault Production Algérie (RAP) lancera officiellement la nouvelle voiture algérienne « Dacia Sandero » qui sera la deuxième
après la fameuse «Symbol» qui a été la première voiture à sortir de l’usine de Oued Tlélat.
Les révélations de l’Euro 2016
Ils évoluent dans des clubs confidentiels, sont
encore jeunes ou n'ont pas tapé dans l'oeil des
meilleures formations, et pourtant ils brillent
durant l'Euro 2016. Voici une sélection des révélations de la compétition.
Des supporters formidables à l’exception de
quelques hooligans stupides, des stades colorés,
des groupes au classement serré, l’Euro 2016 a
offert quelques joies simples depuis son ouverture le 10 juin dernier. Côté jeu, c’est un peu
moins réussi puisqu’on trouve beaucoup
d’équipes très défensives, où le manque de
technique est compensé par une grosse abnégation. Si la plupart des sélections présentent
des joueurs confirmés, évoluant dans des clubs
d’envergure, quelques belles révélations se sont
fait jour. Des hommes au CV modeste, des
joueurs pas encore repérés par des formations
plus huppées se montrent à un niveau surprenant, transcendés sûrement par la fierté de représenter leur pays. Nous en avons dénombré
quelques-uns.
Commençons par le gardien nord-irlandais
Michael McGovern, auteur de parades prodigieuses contre l’Allemagne lors du troisième
match de poule. S’il a cédé face à Gomez, il a
écoeuré Thomas Müller. Pas mal pour un portier de 31 ans qui évolue à Hamilton en Écosse
(il a fait toute sa carrière dans le championnat
écossais). En fin de contrat cet été, il est en
train de susciter l’intérêt de plusieurs clubs européens grâce à ses performances à l’Euro.
Dans le même genre, on trouve le défenseur
central polonais Michal Pazdan. À 28 ans, il est
resté dans le championnat polonais toute sa
carrière. Dur sur l’homme, il était souvent
considéré comme le point faible de l’équipe
nationale. Mais depuis le début de l’Euro, il est
intraitable et forme une paire très complémentaire avec Kamil Glik (aucun but encaissé). Il
ne panique jamais et ne fait pas de chichis avec
le ballon. Il est sous contrat jusqu’en 2019 avec
le Legia Varsovie, où il a débarqué l’été dernier.
Toujours en défense centrale, mettons en avant
Arlind Ajeti, le défenseur central de 22 ans de
l’Albanie. Contre la France, il était partout
Belgique
pour couper les trajectoires. Et aussi facilement repérable avec son crâne chauve et sa
barbe. Encore bon face à la Roumanie, il ne devrait pas rester longtemps à Frosinone, relégué
en Serie B italienne. Pas besoin de faire partie
des sélections moins cotées pour entrer dans la
catégorie des révélations. Thomas Meunier,
pour la Belgique, en est bien une. Devenu titulaire côté droit de la défense après le match
moyen de Laurent Ciman lors d’Italie-Belgique, ce grand (1m90) garçon a séduit les observateurs, et surtout la presse de son pays. Il a
même déjà été annoncé dans le viseur du PSG
pour cet été. Il évolue à Bruges, où il est sous
contrat jusqu’en 2020. Autre latéral remarqué
durant le premier tour, le Suédois Martin Olsson (28 ans, Norwich). Certes, la Suède a globalement déçu, mais dans les trois matches
disputés, on a pu remarquer les déboulés de ce
joueur habitué aux joutes anglaises et surtout
la qualité de ses centres, qui atterrissaient toujours à un endroit dangereux. Cela pourrait
lui permettre de rebondir dans un club plus
ambitieux que Norwich, relégué en Cham-
pionship, où il est sous contrat jusqu’en 2017.
De belles surprises en Hongrie
Allons désormais faire un tour du côté de la
Hongrie, équipe-surprise du premier tour, qui
a terminé à la première place de son groupe. En
défense, Tamas Kadar s’est montré à son avantage. Très rugueux, avide de duels, il a été remarquable sur son côté gauche, avec une discipline et une détermination remarquables. À
26 ans, il évolue en Pologne, du côté de Lech
Poznan. Un peu plus haut, au milieu, Adam
Nagy (21 ans) a impressionné par son calme et
sa qualité de passe. Joueur de Ferencvaros (club
champion de Hongrie cette saison), il a tapé
dans l’œil de plusieurs recruteurs. Ce qui sera
aussi sûrement le cas de la pile Lazslo Kleinheisler, 22 ans, et véritable dynamiteur du jeu
hongrois. Auteur d’une prestation énorme
contre l’Autriche (avec une passe décisive pour
Szalai), il se révèle à l’occasion de cet Euro, lui
qui n’a pas réussi à le faire en Bundesliga cette
saison. Recruté par le Werder Brême en janvier, en provenance du club hongrois de Videoton, il n’a que très peu joué, pas aidé par le
contexte et la bataille pour le maintien. Nul
doute qu’une chance lui sera redonnée la saison prochaine. Terminons enfin par deux autres éléments offensifs. Marko Pjaca a suppléé
Brozovic, titulaire lors des deux premiers
matches, avec brio lors de la « finale » du
groupe D face à l’Espagne. Percutant, bon techniquement, il a su saisir sa chance. Et aurait pu
récolter un penalty. Âgé de 21 ans, il évolue au
Dinamo Zagreb. Pour combien de temps ? Enfin, évoquons une révélation que vous avez pu
découvrir avant le début de l’Euro sur Foot
Mercato, le jeune Emre Mor, fraîchement débarqué au Borussia Dortmund. Courtisé par la
Turquie quelques mois avant le début de l’Euro
et naturalisé juste à temps, natif du Danemark,
ce feu-follet de 18 ans a réveillé une Turquie
moribonde, en obtenant une titularisation
pour le 3e match. Sur son aile, sa technique en
mouvement et sa vivacité le rendent inarrêtable. On ne le reverra plus sur les pelouses françaises cet été (la Turquie est éliminée) mais
gageons qu’on entendra parler de lui en Bundesliga dans les prochains mois !
La révélation de l’ex-adjoint
de Bielsa sur Payet
Selon nos sources, la « Dacia
Sandero » sera commercialisée à
partie du mois de juillet, donnant
ainsi une autre alternative aux
clients notamment ceux du crédit à
la consommation qui n’avaient pas
d’autre choix que d’opter pour la
Symbol, la seule voiture accessible
via cette formule de vente par facilité mise en place par l’Etat. Les
mêmes sources affirment que la cadence de la production variera selon la demande des clients, mais la
capacité pourra atteindre les 1500
véhicules.
Les responsables de l’usine RAP
ont commencé il y a plusieurs mois
à préparer une nouvelle phase et
une nouvelle dynamique de travail,
pour passer le cap du «rodage».
Pour en arriver là, un grand recrutement a été effectué pour renforcer l’équipe de l’usine, et parvenir
à absorber la demande accentuée
sur la voiture algérienne, qualifiée
par les responsables du secteur
comme étant un succès historique
qui a ouvert le bal à d’autres
marques qui se sont installées à travers les wilayas du pays, créant une
concurrence entre les investisseurs
et une opportunité pour les jeunes
chômeurs, ce qui est une aubaine
pour l’économie nationale.
En fin de semaine dernière, le
wali d’Oran, Abdelghani Zaâlane,
avait évoqué lors d’une déclaration
à la presse que plusieurs projets
d’investissement seront lancés incessamment, y compris l’usine
Peugeot Algérie dont la signature
entre le ministre de l'Industrie, Abdeslam Bouchouareb, et son homologue français avait été annulée à la dernière minute, suite à des
divergences sur les clauses du
contrat. Le partenariat gagnant-gagnant entre la France et l’Algérie
est symbolisé désormais par l’usine
Renault Algérie Production (RAP),
qui fêtera le 10 novembre prochain
sa deuxième année depuis son
inauguration grandiose en présence du premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le ministre français
des Affaires étrangères, Laurent
Fabius. L’usine RAP de Oued Tlélat s’étend sur une superficie de
151 hectares, le site a coûté près de
50 millions d’euros et prévoit une
augmentation des investissements
jusqu'à 800 millions d’euros à
moyen terme. Alors que l'objectif
fixé est d’atteindre un taux d’intégration nationale de 42% à l’horizon 2019, la fabrication de la première voiture de l’usine, qui
comporte quelques pièces en plastique fabriquées localement, a permis de réaliser un taux d’intégration de 17% qui devra passer
progressivement à 25% au début
rent, c’est vous-même. Le
plus difficile, c’est de s’occuper des autres. Si je m’occupe des autres,
j’ou-
blierais de m’occuper de
moi-même. Donc, je me focalise sur moi-même », a déclaré l’ancien avant-centre
de Chelsea.
L’ancien adjoint de Marcelo Bielsa à l’Olympique de Marseille Jan van Winckel s’est
confié dans le quotidien L’Equipe sur les
brillantes prestations de l’international français Dimitri Payet (29 ans) que ce soit avec
les Bleus et en Premier League sous les couleurs de West Ham.
Le second de Bielsa, s’est d’ailleurs montré
assez catégorique au sujet de la possible progression de l’ancien joueur du club phocéen
JOUEUR
Álvaro Morata
Gareth Bale
D. Payet
Romelu Lukaku
Nani
(2013-2015). Si on peut se poser la question de savoir, si le Réunionnais peut encore
progresser, Jan van Winckel s’est montré
assez ferme à ce propos :
« Non c’est fini. Il est dans une période où
il doit penser plutôt à garder le même niveau
de performance. C’est dommage qu’il n’ait
pas rencontré quelqu’un comme Bielsa
quand il avait 20 ans », a confié l’ancien adjoint du club de la Canebière.
TOP BUTEURS
ÉQUIPE
ESPAGNE
PAYS DE GALLES
FRANCE
BELGIQUE
PORTUGAL
BUTS
3
3
2
2
2
tissage, la tôlerie et la peinture, à
même de permettre d’élever le niveau d’intégration du véhicule.
D’ici deux ou trois ans, l’investissement dans l'emboutissage permettra de fabriquer en totalité la coque
nue du véhicule. Le rôle des pouvoirs publics qui ont accordé à la
société mixte Renault Algérie Production (RAP) toutes les facilitations nécessaires a été primordial,
Challenge "Ramadhan-Foot"
Le tournoi de proximité "Ramadhan foot", a pris fin vendredi soir en nocturne au minicomplexe sportif de proximité
"Reguieg-Abdelkader" à Haï "El
Othmania" d'Oran, dans une
ambiance festive. Une soirée
footballistique "marquée" aux
couleurs nationales, avec des
troupes folkloriques venues
agrémenter l'ambiance festive
et bon enfant et trois belles rencontres de football où la volonté s'est alliée au talent et à
l'art. Avant le début de ce gala
footballistique, les invités
d'honneur de l'AS Radieuse et
de la ville d'Oran tels que les
joueurs internationaux Islam
Slimani, Riyad Mahrez, Karim
Ziani et Antar Yahia se sont
donnés à cœur joie en prenant
des photos avec leurs jeunes
admirateurs et en distribuant
des autographes. Cette initiative de l'AS Radieuse relève
désormais d’une véritable tradition qui permet aux joueurs
de l’équipe nationale le contact
direct avec leurs supporteurs et
fans qui viennent, en ce mois
sacré, de toutes les régions du
pays. Durant plus d’un mois de
spectacle, d'ambiance et d'ani-
afin qu'elle puisse créer l'usine et
fabriquer cette voiture dans les délais impartis. La société mixte RAP
est détenue à hauteur de 51% par la
partie algérienne (34% par la Société nationale des véhicules industriels -SNVI- et de 17% par le
Fonds national d'investissement FNI-), et de 49% par le constructeur français Renault.
Jalil M.
Saison esvale
Une clôture dans une ambiance
festive
Lukaku revient
sur la concurrence à son poste
Alors qu’il vient de se qualifier avec les Diables Rouges
pour les huitièmes de finale
de l’Euro, Romelu Lukaku
(23 ans) s’est entretenu avec
le quotidien DH.be sur la
concurrence sur le front
de l’attaque belge.
L’attaquant d’Everton se sent d’ailleurs
très
confiant sur
son statut à la
pointe des Diables Rouges
suite à son doublé contre l’Irlande.
« Pourquoi est-ce
que j’offrirais mon statut de numéro 1 à un autre ?
Souvent, votre seul concur-
de cette année. C’est dire que la
contribution des PME algériennes
au développement de ce projet
pour augmenter le taux d’intégration nationale demeure encore faible au point où le développement
du tissu de la sous-traitance constitue une des préoccupations majeures de cet investissement. D’importants investissements seront
alors réalisés concernant l'embou-
mation, ces joutes ont permis
aux mordus de foot de découvrir les jeunes talents des quartiers, mais aussi de retrouver
des noms du football national
présents aux côtés d'une jeunesse enthousiaste. La finale inter-quartier a été remportée par
l'équipe de Haï Othmania avec
Youcef Belaili comme chef
d'orchestre devant celle de Haï
Yasmine dans un stade plein à
craquer et des spectateurs dehors en quête d’une petite place
pour suivre les évolutions des
trois finales. Le prix du meilleur
joueur et buteur a été remporté
par le jeune Tahar Fathallah de
l’ASM Oran, âgé de 21ans, de
l’équipe de Haï El Yasmine.
Grâce à sa vivacité et son aisance technique, il a été "le maître à jouer du tournoi". "Les
tournois du Ramadhan ont
une saveur spéciale et nous en
gardons de très beaux souvenirs. Il s’agit toujours d’une
compétition acharnée. Personne ne se soucie du prix du
tournoi, mais chaque quartier
souhaite triompher à travers
l’équipe qui le représente", a
précisé Tahar. Ce tournoi, or-
ganisé dans le cadre de l’animation footballistique de
proximité par l'association
sportive "La Radieuse", a vu la
participation de plus de 80
équipes de plusieurs wilayas du
pays et une partie des quartiers
d’Oran avec un programme de
6 matchs par jour. Les dirigeants de la Radieuse, qui ne
manquent aucune occasion
pour venir en aide à leurs prochains, et comme de coutume,
ont offert des vêtements de
l’Aïd aux enfants issus de familles démunies, sous les applaudissements du public. Une
cérémonie de remise de prix et
de cadeaux aux vainqueurs du
tournoi ainsi qu'aux joueurs internationaux a sanctionné cette
manifestation footballistique
qui s’est déroulée en présence
des autorités locales et de personnalités sportives. L'association sportive "la Radieuse", devenue une référence dans le
domaine de l'organisation et
l'animation, contribue au développement du sport de
proximité avec l'organisation
de plusieurs tournois interquartiers chaque saison.
1.700 bacs à ordures
supplémentaires
pour les communes
côtières
Les quatorze communes côtières de la wilaya
d’Oran ont bénéficié de quelque 1.700 bacs à ordures supplémentaires, fournis par la direction
de l’Environnement d’Oran, a-t-on appris auprès du directeur de cette administration. Ce lot
supplémentaire de bacs à ordures a été déjà été
distribué, a indiqué Mohamed Mekakia, ajoutant
qu’ils seront placés aux abords des plages et de
leurs zones avoisinantes. Le volume des bacs est
défini selon la densité de la population, ceux de
240 litres, facilement maniables, seront placés
dans des zones peu peuplées, alors que ceux de
660 litres seront placés dans les endroits les plus
fréquentés, a-t-il précisé. Par ailleurs, un projet
de système de tri sélectif des déchets issus des
plages, les bouteilles en plastique essentiellement, est en cours de mise en place par la direction de gestion des centres d’enfouissement technique (CET) de la wilaya d’Oran. Ce projet
coordonné avec la direction de l’Environnement
touchera dans un premier temps trois plages. Il
sera élargi à d’autres sites balnéaires dans un second temps. Quelque 21 équipes, composées
chacune d’un tâcheron et de sept ouvriers, ont,
par ailleurs, été créées dans le cadre du programme "Blanche Algérie". Elles seront chargées
exclusivement de l’entretien des plages dans les
quatorze communes de la wilaya d’Oran.
B. Jad
06
Dimanche 26 juin 2016
REGION OUEST
La Nation Arabe
Bechar
Le projet de
cimenterie de
Ben-Zireg, facteur
de création d’un
tissu industriel
Le projet d’une cimenterie dans la zone
de Ben-Zireg (40 km au nord de Bechar),
qui vient d’être lancé en réalisation, constitue un facteur important dans la création
d’un véritable tissu industriel dans cette
wilaya du sud-ouest du pays, selon des responsables locaux. L’existence de gisements
de calcaire et de schiste dans cette région,
ainsi que de ressources hydriques, en plus
de sa proximité de la RN-6 reliant Bechar
aux wilayas du Nord-ouest et du Sud-ouest
du pays, ainsi que de la voie ferrée BecharOran via Sidi Bel-Abbès, ont été aussi des
facteurs "très déterminants" dans le choix
d’implantation de cette cimenterie, selon
des indications fournies à l’APS par des
responsables du groupe public industriel
des ciments d’Algérie (GICA). Sa réalisation a été confiée à une entreprise chinoise,
l’équipementier CMBI (filiale de Sanomi),
avec un financement de 34 milliards de DA
assuré par la Banque extérieure d’Algérie
(BEA), ont-ils ajouté.
Le groupe GICA a procédé, depuis plus
d’une année, à la création d’une filiale locale, à savoir Saoura-Ciment, pour la
conduite du projet dont le suivi technique
des différentes phases de réalisation sera
assuré par un organisme d’études spécialisé
suisse, a-t-on signalé. La mise en service de
cette cimenterie prévue au début de 2019,
avec une production annuelle d’un (1) million de tonnes en plus de la création de
500 emplois directs et quelque 800 autres
indirects, va permettre d’augmenter l’offre en ciment et porter la production annuelle globale du groupe GICA à 23 millions de tonnes, a-t-on expliqué. Sa
production permettra la satisfaction des
besoins en ciment de la wilaya de Bechar et
celle des autres wilayas du Sud-ouest du
pays, notamment Adrar et Tindouf, et sera
d’un apport "très important" aux efforts de
développement et de concrétisation des différents projets et programmes de développement des secteurs de l’Habitat et des Travaux publics dans le Sud-ouest.
La région bute parfois au manque ou à
l’insuffisance de ce matériau de construction dont l’approvisionnement au sudouest est assuré à ce jour par des cimenteries du nord du pays, a-t-on souligné à la
direction du secteur de l’industrie et des
mines de la wilaya.
La cimenterie de Ben-Zireg sera dotée
d’équipements répondant aux normes nationales de protection de l’environnement
et d’une station de traitement des eaux
usées. Sa réalisation s’inscrit au titre de la
nouvelle stratégie industrielle nationale visant l’exploitation des différents gisements
miniers à travers le pays, notamment dans
les régions du sud, dans le but de développer le potentiel économique de ces régions,
comme c’est le cas de celle de Bechar pour
en faire un pole minier. La cimenterie a
été lancée en réalisation mardi dernier par
le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, qui a effectué une
visite de travail d’une journée dans la wilaya ou cours de laquelle il a visité et inspecté d’autres projets dans le domaine minier et industriel.
SPORT
La Nation Arabe
Mondial-2018 (qualificaons)
Mostaganem
Plus de 300 millions de DA
supplémentaires pour la mise à niveau du
complexe sportif “Commandant Ferradj”
Réactions algériennes
après le tirage au sort
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, El
Hadi Ould Ali, a indiqué à Mostaganem que
son département est prêt à consacrer une
enveloppe supplémentaire de 300 millions de
DA pour l’achèvement des travaux de mise à
niveau du complexe sportif “Commandant
Ferradj”, au chef-lieu de wilaya, appelé à
devenir un pôle sportif d'excellence.
E
n marge de sa visite d’inspection
dans la wilaya de Mostaganem, M.
Ould Ali a indiqué à la presse que
cette rallonge permettra la réhabilitation
de plusieurs annexes de cette infrastructure dont les tribunes du stade, les courts
de tennis, la piscine semi-olympique entre
autres, pour constituer un espace pour
toutes les ligues de wilaya des sports. Lançant la première phase des travaux de réhabilitation du stade de football du complexe dotés de 350 millions DA et
concernant notamment les gradins, les
vestiaires et le revêtement en gazon artificiel, le ministre a insisté sur l'application
des normes internationales. Il a également
mis l'accent sur l'accélération des travaux
pour livrer, avant la fin de l'année en
cours, ce stade d’une capacité de 20.000
spectateurs et permettre aux clubs du
WAM et ES Mostaganem évoluant en
championnat national amateur (division
ouest) d’accueillir leurs adversaires sur sa
pelouse à partir de la phase retour du
championnat 2016/2017. Concernant les
Jeux méditerranéens 2021 d'Oran, Hadi
Ould Ali a souligné que les wilayas limitrophes, à l’instar de Mostaganem, Mascara, Sidi Bel-Abbès, Ain Témouchent et
Tlemcen pourront abriter certaines compétitions. En visitant le camp de jeunes à
Ain Brahim, sur le littoral-est de Mostaganem, relevant de l’agence nationale de divertissement de jeunes, le ministre a appelé à la réhabilitation de cette structure et
son extension. Ce camp occupe une superficie de quatre (4) hectares et peut être exploité à longueur d’année. Le camp abrite
actuellement plus de 300 enfants de la wilaya de Béchar et devra accueillir après
l’Aid El Fitr 1.200 enfants du Sud du pays
en quatre sessions de 15 jours chacune.
Dans la même partie de la wilaya, le ministre a inspecté le chantier de réalisation
d’un camp de jeunes de 400 lits (28 millions DA) dans le cadre de l’investissement de l’agence foncière, qui sera opérationnel au début du mois de juillet
prochain. Dans la zone côtière de Ouréah,
M. Ould Ali a visité un autre camp de
jeunes qui accueille 120 enfants de la wilaya d’El Bayadh et devra accueillir jusqu’à
fin août prochain 480 autres enfants du
sud du pays. Le ministre a exhorté les encadreurs des camps de jeunes à se mobiliser pour améliorer le niveau des services
destinés aux enfants et jeunes, tout en affirmant l’intérêt accordé par le gouvernement à la prise en charge de tous les besoins des enfants.
El-Bayadh
Ouverture de deux marchés
de proximité de fruits et légumes
Deux (2) nouveaux marchés de proximité de fruits et
légumes ont été ouverts, durant le mois du ramadhan,
dans la commune d’ElBayadh, a-t-on constaté. Les
commerçants informels qui
s’étaient établis autour du
marché du centre-ville d’ElBayadh ont été transférés vers
ces deux nouveaux marchés
localisés dans les quartiers
"Sidi Hadj Bahous" et "1.300
logements", et dont quelque
150 jeunes ont bénéficié de locaux, a précisé le président de
l’Assemblée populaire communale (P/APC), Mohamed
Amine Salhi. Dotés de l’ensemble des commodités requises à la pratique commerciale, surtout les conditions
d’hygiène, ces nouveaux espaces commerciaux ont
contribué à mettre fin au
commerce informel qui dénaturait la ville de El-Bayadh,
notamment au niveau quar-
tiers El-fidayine (ex : Graba) et
En-Nasr, a-t-il ajouté. Les habitants des quartiers "Sidi Bahous" et "1.300 logements" ont
accueilli avec satisfaction l’ouverture de ces deux marchés
de proximité de fruits et légumes, qui les ont soulagés de
la contrainte des déplacements vers l’unique marché
que constituait celui du centre
ville. Selon M. Salhi, une opération d’assainissement des
listes des bénéficiaires des lo-
caux commerciaux non-exploités dans ces deux marchés
de proximité a été lancée, en
parallèle, par les services
concernés de la commune
d’El-Bayadh. Des mises en demeure ont été transmises aux
bénéficiaires concernés, avant
d'entamer les procédures de
récupération de ces locaux
pour les réaffecter à d’autres
bénéficiaires souhaitant vraiment les exploiter, a-t-il souligné.
Naâma
Des classes d’enseignement précoce destinées
aux enfants inadaptés mentaux
Des classes d’enseignement précoce
destinées aux enfants inadaptés mentaux
seront ouvertes au niveau du centre médico-pédagogique de Naâma à la prochaine
saison scolaire, a-t-on appris auprès de la
direction de l’Action sociale (DAS). L’initiative devra permettre une meilleure scolarisation de ces enfants au niveau des
structures médico-pédagogiques, à travers
l’ouverture de ce type de classes visant à faciliter leur intégration socio-éducative et
satisfaire un plus grand nombre de demande de scolarisation d’enfants inadaptés
mentaux, ont expliqué des encadreurs de
centres spécialisés dans le domaine. L’ou-
verture de ce type de classes revêt une
grande importance en facilitant à cette catégorie d’enfants âgés entre 3 et 6 ans, l’accès aux structures éducatives et leur prise
en charge médico-pédagogique au niveau
des établissements spécialisés, en permettant d’évaluer leurs aptitudes mentales, de
définir leur degré d’handicap et d’arrêter
un programme pédagogique adapté, a-t-on
ajouté. Les centres médico-pédagogiques
pour enfants aux besoins spécifiques implantés à travers la commune de Mécheria
(2 centres) et d’Ain-Sefra (1), d’une capacité de 300 places chacun, disposent d’ateliers de formation équipés pour assurer
une prise en charge psychopédagogique et
orthophonique des enfants. Ils permettent
de développer leurs aptitudes cognitives,
d’assimilation, d’expression, d’éducation
psychomotrice, d’activités sportives et récréatives et de rééducation orthophonique,
selon la même source. Ces centres, relevant
du secteur de l’Action sociale et de la Solidarité, s’emploient également à l’orientation des parents concernant le suivi de
leurs enfants aux besoins spécifiques, et
assurent à leurs pensionnaires une prise
en charge sanitaire en matière de médecine
générale et de chirurgie dentaire.
Djahid Zefzaf (vice-président de la Fédération
algérienne de football) :
"C'est un groupe équilibré. A ce stade des qualifications,
choisir entre nos adversaires dans le groupe n'est pas une
chose raisonnable, car toutes les équipes se valent. Peut-être
qu'on va surtout parler du Cameroun et du Nigeria, mais à
mon sens il ne faut pas oublier la Zambie qui est une équipe
coriace. Le plus important est de préparer notre équipe avec
rigueur pour qu'elle soit prête".
Rabah Madjer (ex-attaquant international) :
"C'est un tirage difficile pour les quatre équipes. Il nous faut
beaucoup de sacrifices pour prendre le seul billet du groupe.
Le staff doit gérer minutieusement chaque confrontation.
Pour être franc, l'Algérie bat facilement ces dernières années
ses adversaires à domicile, mais elle trouve par contre
d'énormes difficultés quand il s'agit de jouer hors de ses
bases notamment avec les conditions climatiques souvent défavorables. Cette fois-ci, la mission sera encore plus compli-
quée car nous allons affronter la Zambie, le Cameroun et le
Nigeria et non pas des équipes comme le Lesotho, la Tanzanie ou l'Ethiopie. Je souhaite toute la réussite à notre équipe".
Abdelhak Bencheika
(ex-sélectionneur national) :
"Il s'agit d'un groupe difficile pour l'Algérie mais aussi pour
les autres équipes du groupe B qui ne vont certainement pas
dormir cette nuit. L'équipe algérienne fait peur à son adversaire vu son organisation et la qualité de l'effectif. Nous
avons quelques soucis en défense, si nous arrivons à les régler, notre équipe sera difficile à battre".
Chaabane Merzkane
(ancien défenseur international) :
"L'Algérie est l'équipe la mieux classée en Afrique, elle doit
donc confirmer son statut de meilleure sélection du continent qui s'est qualifiée aux deux dernières éditions du Mondial en 2010 et 2014. Le premier match face au Cameroun
sera important pour la suite".
Dimanche 26 juin 2016
19
Faouzi Ghoulam nommé
"Citoyen d'honneur" de la
commune d'Alger-Centre
Le défenseur de Naples, l'international algérien Faouzi Ghoulam a été
nommé vendredi soir "Citoyen d'honneur" de la commune d'AlgerCentre pour ses engagements et actions citoyennes hors domaine
footballistique. "C'est un immense honneur pour moi de recevoir cette
distinction", s'est félicité le latéral gauche des "Verts" dans une déclaration à la presse en marge de la soirée de remise du trophée, organisée à l'Office de la Promotion Culturelle et Artistique. "Mes précédentes visites en Algérie se limitaient à venir jouer un match avant de
repartir aussitôt en Italie, dans mon club employeur. Aujourd’hui,
l'APC d'Alger-Centre m'a donné la possibilité de passer une journée
entière avec mes compatriotes et cela m'a fait énormément plaisir",
a indiqué Ghoulam, en remerciant, à cet effet, le P/APC Abdelhakim
Bettache qui lui a offert cette opportunité. Plus tôt dans la soirée, le
défenseur napolitain avait
honoré de sa présence un
iftar géant organisé par
l'APC d'Alger-Centre le
long de l'avenue Didouche-Mourad, près
de la Grande-Poste,
au profit de plus d'un
millier de personnes,
avant de se rendre
dans une mosquée mitoyenne, pour y effectuer la prière des Tarawih. "Je n'ai jamais été
aussi près du peuple algérien", a affirmé Ghoulam, ajoutant que ce contact direct avec ses
compatriotes lui a fait "énormément plaisir". Toujours dans le cadre
des bonnes initiatives, Ghoulam participera ce samedi à une campagne de sensibilisation à la protection de l'environnement. Il contribuera au nettoyage des grandes artères au niveau du quartier de
Debbih-Chérif, à Soustara. Dimanche, par le biais de son association
caritative, la Fondation Faouzi-Ghoulam, il viendra en aide aux familles ayant le plus souffert lors des derniers séismes dans la Wilaya
de Médéa. Interrogé à propos du tirage au sort des éliminatoires de
la coupe du monde de 2018 en Russie, ayant versé l’Algérie dans un
groupe très difficile qui comprend la Zambie, le Cameroun et le Nigeria, Ghoulam a reconnue que "la tâche sera sûrement ardue dans
un groupe aussi relevé" mais il a assuré que "l'Algérie fera le maximum
pour se qualifier". Ghoulam a souligné qu'il fallait "d'abord penser à
la CAN-2017" car elle intervient avant le mondial de Russie.
Réaction des adversaires de l’Algérie
Afrique du Sud, a échoué à se qualifier pour la
dernière Coupe d'Afrique des nations CAN2015 disputée en Guinée équatoriale, alors qu'il
est déjà éliminé de la course pour la CAN2017 au Gabon, à une journée de la fin des
qualifications.
Zambie : "Difficile mais jouable"
(président de la FAZ)
Le président de la fédération zambienne de
football (FAZ) Kalusha Bwalya a estimé samedi que la Zambie gardait toutes ses chances
aux qualifications de la Coupe du monde 2018,
où elle figure dans le groupe B en compagnie
de l'Algérie, du Cameroun, et du Nigeria. "C'est
un tirage difficile certes, mais nous sommes
capables de créer la surprise, il faudra y
croire. Nous devons avoir confiance en nos
joueurs, et je suis sûr qu'ils ont les moyens
pour réaliser les plus bels exploits", a affirmé
l'ancien capitaine des Chipolopolo au quotidien Lusaka Times. La Zambie, qui ne s'est jamais qualifiée à une phase finale d'un Mondial, entamera le 3e et dernier tour qualificatif
le 3 octobre prochain à domicile face au Nigeria, alors que le Cameroun ira défier l'Algérie à Alger. "La Zambie avait toujours eu de
bons résultats face au Nigeria et au Cameroun, ce qui est rassurant, mais face à l'Algérie ça été difficile, nous avons pas mal de
nuits blanches", a-t-il ajouté. La sélection
zambienne est une vieille connaissance de
l'Algérie en s'étant affronter lors des qualifications jumelées pour la CAN-2010 et le
Mondial 2010, sous la conduite de l'ancien sélectionneur des Verts Rabah Saâdane. Les
Verts sont allés imposer leur loi en terre zambienne (2-0), avant de récidiver quelques
mois plus tard à Blida (1-0). "Nous devons
entamer les préparatifs rapidement en élabo-
Cameroun : "Nous sommes dans le
groupe de la mort" (sélectionneur
Cameroun)
rant une feuille de route, en vue notamment
des deux premiers matchs des qualifications
prévus en octobre et novembre", a-t-il conclu.
Nigeria : "Nous allons nous battre
pour aller en Russie" (président de
la NFF)
Le président de la fédération nigériane de football (NFF) Amaju Pinnick a affirmé que le Nigeria allait se battre pour décrocher son billet
pour la Coupe du monde 2018 en Russie, au
lendemain du tirage au sort du dernier tour
qualificatif qui a mis les "Super Eagles" dans le
groupe B avec l'Algérie, le Cameroun, et la
Zambie. "Il s'agit d'un tirage difficile, mais je l'ai
toujours dit que nous devons battre les
meilleurs pour aller en Russie, et nous allons
nous battre pour le faire. La préparation doit
commencer dès maintenant", a affirmé le premier responsable de la NFF, cité par la presse
locale. Les coéquipiers du capitaine John Obi
Mikel entameront la campagne qualificative
le 3 octobre prochain en déplacement face à la
Zambie. "L'urgence maintenant est de régler le
problème relatif au sélectionneur et ses assistants et de mettre toute autre chose en place en
temps utile", a-t-il ajouté. Le Nigeria est dirigé, à titre intérimaire par Salisu Yusuf, après
le départ en avril dernier de Samson Siasia qui
avait remplacé à son tour Sunday Oliseh. Le
Nigeria, champion d'Afrique en 2013 en
Le sélectionneur de l'équipe camerounaise de
football le Belge Hugo Broos a estimé que les
"Lions Indomptables" avaient hérité du
"groupe de la mort", au 3e et dernier tour qualificatif de la Coupe du monde 2018 en présence de l'Algérie, du Nigeria et de la Zambie.
"C'est le groupe de la mort et c’est un groupe
très difficile, surtout avec une équipe comme
l’Algérie, vous avez aussi la Zambie et le Nigeria, trois très bonnes équipes", a affirmé le
coach du Cameroun au site de la Confédération africaine (CAF). Le Cameroun entamera
la campagne qualificative le 3 octobre prochain
en déplacement face à l'Algérie. "Ça va être
très difficile pour chacune des équipes du
groupe. On verra déjà ce qui se passera pour les
premières journées en octobre et novembre
prochains", a-t-il ajouté. Broos (64 ans) avait
rejoint la barre technique du Cameroun en février dernier en remplacement de l'Allemand
Volker Finke. L'ancien international des
"Diables rouges" connaît bien le football algérien pour avoir déjà dirigé la JS Kabylie et le
NA Hussein Dey entre 2014 et 2015.
18
Dimanche 26 Juin 2016
SPORT
La Nation Arabe
Athlésme
Trois nouveaux minima pour
les mondiaux 2016 juniors
Boxe/ JO-2016
Fahem Hammachi (56 kg)
valide son billet pour Rio
Le boxeur algérien Fahem Hammachi (56 kg) a validé son billet samedi
pour les Jeux Olympiques 2016 de Rio de Janeiro (Brésil) lors du tournoi qualificatif mondial aux JO-2016 qui se déroule à Bakou en Azerbaïdjan, a appris l'APS auprés de la fédération algérienne de boxe (FAB).
"Hammachi s'est qualifié pour les JO-2016 grâce à la 5e place décrochée
dans sa catégorie au tournoi de Bakou. Nous sommes contents de cette
performance qui porte à huit le nombre des boxeurs qui seront à Rio",
a indiqué le président de la FAB Nabil Sadi. Hammachi (24 ans) devient
du coup le huitième pugiliste algérien a se qualifier pour le rendez-vous
olympique après Zoheir Keddache (69 kg), Mohamed Flissi (52kg),
Réda Benbaâziz (60 kg), Chouaib Bouloudinats (91 kg) et Hafid Benchabla (81 kg) qui avaient décroché leur qualification lors du tournoi préolympique disputé en mars dernier à Yaoundé (Cameroun). Les deux
autres pugilistes algériens : Abdelkader Chadi (64 kg) et Lyes Abbadi (75
kg), sont directement qualifiés grâce à leur classement à l'AIBA pro
boxing (APB) pour le premier et la World series of boxing (WSB) pour
le second. Lors des JO-2008 de Pékin et JO-2012 de Londres, la boxe algérienne était également représentée par 8 pugilistes.
Volley/Coupe d'Algérie (finale)
Trois (3) jeunes athlètes du NK
Aïn Defla se sont qualifiés vendredi pour les Championnats du
monde "juniors", prévus du 19 au
24 juillet en Pologne, en réussissant leurs minimas respectifs lors
de la 2e Journée Ramadhan d'athlétisme, disputée au SATO du
complexe olympique MohamedBoudiaf (Alger) . Il s'agit de Toufik Bouziane et Ali Djoudar sur
10.000 m, ainsi que Abdallah
Khellidj sur 1500 m. Bouziane
avait remporté le 10.000 m de cette
2e Journée Ramadan en 30.09.77,
devant son coéquipier Ali Djoudar, 2e en 30.17.26, alors que les
minima ont été fixés à 30.40.00
par la Direction des jeunes talents
de la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA). Pour sa part, Abdallah Khellidj a réussi un chrono
de 3 :47.45, contre les 3 :48.00 exigés, une semaine après la 1re Journée Ramadhan pendant laquelle il
avait raté de très peu ses minima.
Toufik Bouziane et Ali Djoudar
sont entraînés par Noureddine
Nadjem, qui est également le
coach de Nawel Yahi et qui avait
réussi à qualifier Salim Keddar au
1500 m des Championnats du
monde de 2015, à Pékin (Chine).
Six autres internationaux algériens
sont qualifiés pour ces Championnats du monde "juniors", prévus
du 19 au 24 juillet à Bydgoszcz, en
Pologne. Il s'agit de Kenzi Saïdia
(3000 m steeple), Abderazak Khelili (1500m), Mohamed Yasser
Triki (triple saut), Amine Bouanani (110 m haies), Djaber Bouras
et Billal Djaâfri (10.000 m
marche).
JO-2016
L'Agence mondiale antidopage
suspend le laboratoire de Rio
L'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé de
suspendre l'accréditation du laboratoire de Rio en raison de
problèmes
de
"conformité", à
cinquante
jours des
jeux
Olympiques 2016
(5-21 août). La
suspension a pris effet le 22 juin et empêche
ainsi le laboratoire brésilien de réaliser tout contrôle antidopage sur des échantillons urinaires et sanguins. "L'AMA va travailler en collaboration étroite avec le laboratoire de Rio pour résoudre
le problème identifié", a expliqué le directeur général
de l'AMA, Olivier Niggli, cité dans un communiqué
de l'AMA. A un peu plus d'un mois du coup d'envoi
des JO-2016, cette décision est un camouflet
pour le laboratoire de Rio et les autorités brésiliennes qui ne sont
pas épargnées par les problèmes pour organiser ce rendez-vous
olympique. "Les
athlètes peuvent avoir
t o u t e
confiance
dans le
fait que
la suspension
ne sera
levée que
si le laboratoire
fonctionne de
manière optimale", a insisté
Niggli. "La meilleure
solution sera en place
pour assurer que le processus
de contrôles lors des jeux Olympiques et des jeux Paralympiques sera solide",
a ajouté Niggli. Dans l'intervalle, les échantillons destinés à ce laboratoire vont être envoyés dans d'autres
laboratoires dans le monde, accrédités par l'AMA,
afin qu'il "n'y ait pas de vide dans les procédures des
contrôles antidopage".
GSP-NRBBA programmé le
2 juillet à Birkhadem
La finale de la Coupe d'Algérie de volley-ball (messieurs), devant mettre
aux prises le NR Bordj Bou Arréridj (tenant du trophée) au GS Pétroliers, aura lieu le 2 juillet prochain à la salle omnisports de Birkhadem
(Alger, 23h00), a indiqué la Fédération algérienne de volley-ball (FAVB)
sur son site officiel. Cette finale initialement programmée pour ce weekend, a été décalée d'une semaine, en raison du déroulement du 4e et dernier tournoi national comptant pour la 3e phase du championnat national Une A qu'abrite la salle de Douéra (Alger) du 23 au 25 juin et à l'issue
duquel sera connu le champion d'Algérie de la saison 2015-2016. Par
ailleurs, la finale de la Coupe d'Algérie des minimes-garçons, entre le
CRB Chlef et la JS Messelmoune, se déroulera le mercredi 29 juin
(22h00) à la salle Beaulieu (Alger), ajoute la même source.
JO-2016 (athlésme - 400 m haies)
Lahoulou rate
encore de peu les minima
pour Rio
CENTRE-EST
La Nation Arabe
Alger
Plus de 50 artisans animent
les quartiers pendant le Ramadhan
Plus de 50 artisans animent les quartiers d’Alger pendant le mois de Ramadhan pour faire
la promotion de leurs produits à l’occasion des expositions tenues dans divers endroits de la
capitale, a-t-on constaté.
L
es 53 artisans qui font la promotion de leurs produits ambitionnent de montrer leur savoirfaire aux visiteurs et participer à
l’animation des soirées des Algérois et
des visiteurs de la capitale, a indiqué à
l’APS, Réda Yaici, président de la fédération nationale des artisans. Parmi les
17 000 artisans établis dans la wilaya
d’Alger, certains ont organisé deux expositions successivement à la rue Didouche-Mourad aux abords de la faculté centrale et à la place Kennedy à El
Biar, ont précisé des artisans qui ont
fait savoir qu'ils ont reçu la visite de
nombreux citoyens et de touristes
étrangers ainsi que des membres de la
communauté algérienne installée à
l’étranger. Certains clients ont souligné
à l'APS qu’ils appréciaient les produits
de l’artisanat comme les bijoux, la vannerie ou encore les habits traditionnels. Les 25 artisans installés à Didouche-Mourad et les 28 qui sont
installés à El Biar "contribuent à encourager la production nationale et à
promouvoir le tourisme", a estimé M.
Yaici, ajoutant que l’objectif de ces expositions qui se tiennent nuit et jour,
"est d’encourager la production nationale et de promouvoir le tourisme tout
en assurant une source de subsistance
à l’artisan". M. Yaici a égalent insisté
sur la nécessité de "la formation, la
mise à niveau de l’artisan et la commercialisation". Selon lui, la situation
professionnelle des artisans "ne peut
pas s’améliorer sans l’insertion des
jeunes chômeurs dans les cycles de formation aux métiers de l’artisanat qui
peuvent durer plus d’une année, et ce
dans plus de nombreuses spécialités et
métiers". Ces formations contribuent,
d'après lui, à contribue, un tant soit
peu, à lutter contre le chômage. Le représentant de la Fédération nationale
des artisans, activant sous l’égide de
l’Union générale des commerçants et
des artisans algériens (UGCAA) a souligné que ces formations destinées aux
jeunes qui n’ont pas atteint un niveau
élevé d’études sont une opportunité
non négligeable pour promouvoir les
métiers de l’artisanat telles que la maroquinerie, la dinanderie et la vannerie. Il a proposé, à cet égard, à l’installation d’expositions permanentes dans
les wilayas afin que les artisans puissent disposer d’ateliers et d’espaces de
vente afin d’encourager le tourisme
comme la maison de l’Artisanat à Bab
el Oued. D’un autre côté, le président
de la Fédération a soulevé la question
de l’approvisionnement en matières
premières "qui ne sont pas toujours
disponibles ce qui contraint l’artisan à
recourir au marché informel ou à les
acheter à prix fort" en citant l’exemple
des peux et cuirs. Les exposants sont
venus de Béjaïa, Tlemcen, Biskra, Annaba et de Blida et Chlef et d’autres
villes pour montrer la diversité de l’offre de l’artisanat. "Sans la formation, en
l’absence de matières premières et vu le
manque d’un plan de charge, il est inutile de préciser que l'artisanat algérien
serait délaissé", a-t-il fait remarquer
ajoutant que "dans ce cas les jeunes ne
seraient plus intéressés par ce métier
d'où l'absence de relève". Il a par ailleurs relevé qu'"en l’absence de ventes,
et suite à l’accumulation de nombreux
problèmes, certains artisans ont remis
leurs cartes d’artisans" avant d'appeler
à l'organisation d'ateliers de formation
pour les écoliers eu autres catégories
scolarisées pendant les vacances pour
"susciter des vocations". Selon M. Yaici
de nombreux P/APC n’ont pas accepté
l’installation de telles expositions sur le
territoire de leurs communes. Les
communes de Ben Aknoun et El Harrach ont déjà accueilli d’autres expositions alors que certaines communes
comme Dar El Beida et Bab Ezzouar et
Réghaïa ou encore Rouiba sont programmées pour accueillir ces manifestations. L’Algérie compte actuellement
quelque 420 000 artisans qui exercent
à l’échelle nationale.
07
Souk-Ahras
La mise en œuvre
du programme
d’électricité
a permis d’éliminer
les perturbations en
approvisionnement
La mise en œuvre du programme d’urgence
d’électricité dans la wilaya de Souk Ahras a permis de
développer les performances du réseau local et éliminer les points noirs évitant ainsi les perturbations
dans les approvisionnements en cette énergie, a indiqué jeudi le chargé de communication de la société de
distribution d’électricité et du gaz (SDE). Durant
2015, au moins 45 transformateurs électriques supplémentaires ont été ainsi réalisés pour 250 millions
DA permettant une meilleure alimentation de l’ensemble des communes y compris des zones frontalières, a précisé Mohamed-Lamine Tiah. Un autre
montant de 120 millions DA a été mobilisé en 2016
pour parachever le programme spécial de renforcement du réseau par l’installation de 20 transformateurs, a ajouté le même responsable qui a souligné que
ces investissements avoisinent le montant des
créances non recouvrées de l’entreprise.
Mila
Collecte de plus de
284 000 quintaux de
céréales en huit jours
Skikda
50% des communes ne disposent
pas d’espaces verts
Cinquante pour cent
(50%) des communes de la
wilaya de Skikda ne disposent pas d’espaces verts, selon un rapport établi par la
commission de wilaya chargée de l’environnement et de
l’hygiène de l’Assemblée populaire de wilaya (APW),
présenté.
Sur les trente-huit (38)
communes que compte la
wilaya, dix neuf (19) collectivités à l’instar de Béni Béchir, Tamalous et Ben
Azouz, qui figurent parmi
les grandes agglomérations
en matière densité démographique, ne possèdent pas
d’espaces verts, ont déploré
les membres de cette commission qui présentaient un
état des lieux sur les espaces
verts à Skikda, lors des travaux de la deuxième session
ordinaire de l’APW. Qualifiant cette situation "d’inacceptable", la même source a
rappelé les dispositions de
l’instruction ministérielle
n°644 du mois d’octobre
2007 portant réservation de
dix (10) m2 d’espaces verts
pour chaque habitant.
La réalisation d’espaces
verts et de jardins publics au
moins à l’intérieur des
grandes agglomérations,
conformément au plan d’occupation de sol (POS) et la
multiplication des actions de
reboisement dans les cités
urbaines et les villes ont été
les principales recommandations émises par la com-
mission de wilaya chargée de
l’environnement et de l’hygiène.
L’application des mesures de répression à l’encontre des contrevenants qui
ne respectent pas la réglementation en vigueur en
matière de réalisation, et de
préservation des espaces
verts a été également préconisée par les membres de
cette commission.
M. Mourad
Batna
Le hurdler algérien Abdelmalek Lahoulou a raté les minima des
jeux Olympiques (JO) de Rio en signant un chrono de 49.48 sur le
400 m haies, jeudi au meeting de Madrid comptant pour le challenge de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).
Lahoulou a occupé la 7e place, loin derrière le vainqueur américain
Jeshua Anderson (48.96, contre 48.88 lors d'un précédent meeting), le Philippin Eric Cray (48.98) et l'Espagnol Sergio Fernandez
(49.02).
L'Algérien avait raté de justesse à deux reprises cette saison les minima du 400 m haies des JO-2016, fixés à 49.40.
La première fois au meeting international de Lucerne (Suisse) avec
un temps de 49.80, et la deuxième fois au meeting de Bellinzona
Gala dei Castelli (Suisse également), le 6 juin dernier, où Lahoulou
a échoué de 8/100 des minima olympiques (49.48).
Dimanche 26 juin 2016
Réception en septembre prochain
de 2 nouveaux INSFP
Deux instituts nationaux spécialisés
de formation professionnelle (INSFP)
seront réceptionnés fin septembre prochain dans la ville de Barika et au nouveau pôle urbain Hamla-3 (Batna), a indiqué le directeur du secteur Mohamed
Helassi. L’INSFP de Barika sera spécialisé en mécanique et celui de Hmala-3
en environnement, a précisé le même
cadre qui a souligné que chacun de ces
établissements aura une capacité de 300
places pédagogiques et un internat de
120 lits. Deux (2) INSFP existent actuellement dans la ville de Batna. Le premier
de 800 places est spécialisé en formation professionnelle et le seconde d’une
capacité de 300 places pédagogiques en
enseignement professionnel, selon la
même source. Des travaux d’extension
ont été réalisés dans les deux annexes
des communes d’Ichemoul et Bouzina
pour en porter la capacité à 200 places
pour chacun des instituts, a encore détaillé M. Helassi. 19.000 stagiaires fréquentent les 27 établissements de formation professionnelle ouverts dans la
wilaya dont 11 privés, est-il indiqué.
Les entrepôts de la coopérative des céréales et des
légumes secs (CCLS) de la wilaya de Mila ont reçu
plus de 284 000 quintaux de céréales au cours des huit
premiers jours de l’actuelle campagne moissons-battage, a indiqué le directeur locale des services agricoles (DSA), Rabeh Ferddas. Le volume de la quantité de céréales en cours de collecte au niveau des
treize (13) points ouvertes à cet effet par la CCLS, reflète, a-t-il soutenu, "les efforts consenties par les céréaliculteurs en ce mois de ramadhan" a précisé le responsable. Selon les prévisions de la direction des
services agricoles, la production céréalière de cette
saison dépassera le niveau record de 2,3 million de
quintaux (toutes variétés confondues), dont 1,3 million seront stockés au niveau de la CCLS. Un total de
606 batteuses-moissonneuses ainsi des points de livraison et d’emmagasinage de la récolte d’un volume
de 1.35 million de quintaux ont été mobilisés a fait savoir le DSA, soulignant que la CCLS de Mila à loué
d’autres points de stockage dans certaines wilayas,
dont notamment Bordj Bou-Arreridj qui a reçu 20
000 quintaux de céréales et Relizane, où 1.200 quintaux de céréales ont été emmagasinés, à ce jour dans
la daïra d’Oued Rhiou. La DSA prévoit un rendement
satisfaisant de la production de céréales, avec en
moyenne 25 quintaux/ha, avec des pics atteignant
50 quintaux/ha notamment dans le blé tendre. Les
précipitations enregistrées durant les mois d'avril et
mai, ont été d’un grand apport dans la réalisation
d’une saison "exceptionnelle", qui a dissipé toutes les
craintes des agriculteurs affichées au début de la saison agricole. Malgré un arrêt temporaire de deux
jours en raison d’une baisse de température qui a
marqué la fin de la semaine dernière, la campagne
moissons-battage se déroule ces jours-ci dans de "très
bonnes conditions", a conclu le DSA de Mila.
08
Dimanche 26 Juin 2016
PUBLICITÉ
La Nation Arabe
République Algérienne Démocraque et Populaire
DIRECTION DE LA FORMATION ET DE L’ENSEIGNEMENT PROFESSIONNELS
WILAYA DE TLEMCEN
NIF : 099913019026323
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS
DE LA WILAYA DE SIDI BEL ABBES
SUBDIVISION FONCTIONNELLE DU
PARC A MATERIEL
N°
/S.F.P.M/DTP-SBA/2015
Conformément aux dispositions de l’article 49 du décret présidentiel n° 10-236 du
07/10/2010 modifié et complété par le décret présidentiel n° 12/23 du 18/01/2012 portant réglementation des marchés publics, le Directeur des travaux publics de la wilaya
de Sidi Bel Abbes informe l’ensemble des soumissionnaires concernés par l’avis d’appel d’offres national restreint lancé le 20/07/2015 par voie de publication relatif à l’appel d’offres national suivant :
Acquisition de matériel pour le compte spécial N° 301-005 du parc à matériel de la
Direction des travaux publics de la wilaya de Sidi Bel Abbes
Lot n° 02 : Acquisition de dix (10) camions à benne transporteur
A l’issue de la procédure d’évaluation et d’analyse des offres, le lot n° 02 du marché est
attribué provisoirement comme suit :
N°
Fournisseur
Montant en TTC
Délai
Observation
01
SARL Image Motors
23.500.001,00 Da
03 jours
Moins disant
N.B. : Tous les soumissionnaires ayant participé à cet avis d’appel d’offres sont invités
à se rapprocher du parc à matériel de la DTP de la wilaya de Sidi Bel Abbes pour
consulter le procès-verbal de choix de l’entreprise durant les trois (03) jours, à compter de la date de la première parution de l’avis d’attribution provisoire de marché. Et
conformément à l’article 49 du décret présidentiel N° 10-236 du 07-10-2011 modifié et
complété.
Les recours éventuels à l’encontre de la présente décision peuvent être introduits
auprès de monsieur le Directeur des travaux publics de la wilaya de Sidi Bel Abbes,
durant 10 jours, à compter de la 1ère publication du présent avis d’appel d’offres dans
les quotidiens nationaux.
LE DIRECTEUR
26-06-2016
Dimanche 26 juin 2016
ANEP N° 31005715
- Vu le décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 modifié et
complété portant réglementation des marchés publics.
- Vu l’arrêté du 28 mars 2011, fixant les mentions à porter dans la
mise en demeure et les délais de sa publication
- Vu le marché des travaux N°05/2014 portant la réalisation des
blocs pédagogique, hébergement et logements à l’INSFP Sebdou,
visé en date du 17/05/2015, conclu entre le directeur de la
Formation et de l’Enseignement professionnels sise cité administrative Bouhanak, représenté par monsieur Ramache Ramdane et
SARL Rahoui et Fils, siégeant à zone industrielle n° 04 route de
Chetouane – Tlemcen
- Vu le délai de réalisation de 13 mois
- Vu l’ODS de commencement des travaux notifié en date du
10/06/2015
- Vu le taux d’avancement des travaux par rapport au planning de
réalisation
- Vu le retard dans la réalisation des travaux
SARL Rahoui et fils est mise en demeure d’accélérer le rythme des
travaux en renforçant au maximum les moyens humains, matériels et matériaux de construction à l’effet de rattraper le retard
flagrant, faute de quoi nous sommes contraints d’appliquer à votre
encontre la réglementation en vigueur.
La Nation Arabe
26-06-2016
ANEP N° 31005681
17
FIFA 17,
les nouveautés dévoilées
Mise en demeure N°01 de la SARL Rahoui et fils
concernant le projet de réalisaon des blocs pédagogique, hébergement et logements à l’INSFP Sebdou
AVIS D’ATTRIBUTION
PROVISOIRE
La Nation Arabe
République Algérienne Démocraque et Populaire
La Nation Arabe
Les fans de jeux de foot peuvent découvrir en vidéo les nouveautés de la version
FIFA 17, dévoilées par EA Sports.
En marge du salon E3, l'éditeur EA
Sports a présenté les principales innovations prévues pour la sortie de FIFA
17, et révélé les premières images du jeu
de foot virtuel. Avant de se laisser tenter
par la précommande du prochain FIFA
déjà disponible en ligne, voici ce qu'il
faut savoir de la version 2017 du jeu, qui
sera sans doute une fois encore un bestseller de l'industrie du jeu vidéo.
Les équipes d'EA Sports ont voulu pro-
poser un nouveau
jeu, et pas simplement une mise à niveau
graphique. Les fans du jeu
vont donc réapprendre plusieurs aspects fondamentaux,
notamment sur les coups de
pied arrêtés. Le gameplay des
pénalties, corners et coups
francs a été revu de fonds en
combles, pour un réalisme
poussé encore plus loin. En la
matière, FIFA 17 promet beaucoup. Le but est de faire taire
les critiques récurrentes sur
l'irréalisme de certaines séquences de jeu, en améliorant
la gestion des duels, des chocs
ou des courses de joueurs
contrôlés par intelligence artificielle du jeu. La version 2017
de FIFA apporte un nouveau mode de
jeu prometteur - « The Journey » - dans
lequel le joueur incarne Alex Turner, un
jeune joueur professionnel qu'il faut faire
progresser. Toutes ces nouveautés de
FIFA 17 sont à découvrir dans le trailer vidéo officiel du jeu.
90% des Android menacés par Godless
Un nouveau malware – Godless – se propage
rapidement sur les smartphones et tablettes
Android. Cette nouvelle alerte concerne les
propriétaires d'appareils mobiles Android équipés des versions Lollipop ou antérieures du système d'exploitation. Les experts en sécurité informatique de Trend
Micro viennent d'annoncer sur le blog officiel que 850 000 terminaux mobiles seraient
déjà infectés apr ce nouveau malware baptisé
Godless. Potentiellement, Godless est une
menace pour 90% des smartphones et tablettes Android, puisqu'il exploite une vulnérabilité d’Android Lollipop et des versions
antérieures de l'OS développé par Google. Le
volume de terminaux concernés est énorme,
et le géant californien a d'ores et déjà mis ses
équipes en alerte pour travailler sur ce nouveau malware. Selon les premières informations publiées sur ce logiciel malveillant,
Godless exploiterait des failles de sécurité Android identifiées sous les codes « CVE-2015-3636 » et «
CVE-2014-3153 », pour s'infiltrer en tant qu'administrateur sur
le smartphone infecté et en prendre le contrôle. La vitesse actuelle de la propagation de Godless s'expliquerait par le fait que
certaines applications disponibles sur le Google Play Store se-
Facebook Live
intègre les filtres
MSQRD
A peine rachetée par Facebook, l'appli MSQRD arrive avec
ses masques virtuels et filtres vidéo sur Facebook Live. Lors
de la conférence VidCon, Facebook a présenté plusieurs
innovations sur ses services de vidéo. Parmi ces nouveautés,
les fans de MSQRD ont noté qu'ils peuvent désormais ajouter les filtres et masques virtuels lors de leurs sessions sur Facebook Live. A la manière de ce que les utilisateurs Snapchat connaissent déjà depuis pas mal de temps... Si les
équipes de Facebook ont été aussi rapides dans l'intégration
de MSQRD à Facebook Live, c'est parce que les maquillages
virtuels qui s'ajoutent en temps réel aux visages ont pour effet immédiat de booster le partage des diffusions en direct.
L'effet de viralité des sessions est garanti. Dans la même optique, Facebook a également annoncé lors de la VidCon
2016 que les amis peuvent désormais s'inviter dans des sessions vidéo, pour des débats ou des questions-réponses en
direct. Il est également possible de programmer à l'avance
des séances de direct, pour échanger avant et après, entre
amis ou en groupe privé. Une fois encore, Facebook met
tout en œuvre pour rester le numéro 1 de la vidéo mobile.
Sandisk booste le
stockage de l'iPhone
raient contaminées. Des informations officielles de Google
concernant Godless devraient être diffusées prochainement,
pour permettre aux utilisateurs d'Android de s'en protéger
correctement. Les smartphones équipés d'Android 6.0 Marshmallow ne sont pas concernés par le malware Godless.
Google remplacera les médecins ?
Le quotidien La Nation Arabe informe ses fidèles lecteurs ainsi que toutes les entreprises à travers le pays,
qu’un espace publicitaire avec des tarifications concurrentielles est désormais disponible.
Pour toutes vos annonces, veuillez contacter le service
publicité :
Adresse : 251 BD Freha Ben Youcef, angle lycée
Mustapha Hadam
(Les Castors)- Oran
Tel/ Fax : 041-74-11-11
Email : [email protected]
Site web : www.lanationarabe.com
Facebook : facbook/lanation.ar.fr
Le moteur de recherche de Google va répondre directement aux questions médicales des internautes. Et si Google arrivait
un jour à complètement remplacer les médecins ? La question se pose plus que jamais, après la mise en place d'une nouvelle
fonctionnalité sur le moteur de recherche
américain. Désormais, Google affiche directement dans ses pages de résultats de
recherche les réponses aux requêtes
concernant les symptômes de certaines
maladies. Ce genre de recherches médicales sur Google concerne des millions
d'internautes chaque jour. Son blog officiel les estime à 1% du trafic total du moteur. L'enjeu est donc de taille, y compris
sur le plan éthique. Pour justifier l'extension de son « Knowledge Graph » au domaine médical, Google explique qe jusqu'à
présent, les utilisateurs du moteur de recherche pouvaient se sentir dépassés par la
quantité de sources disponibles dans les
résultats de recherche. Entre sites de mauvaise qualité et forums peu crédibles, Google a voulu faire le ménage, pour désormais mettre en avant des sources de
qualité professionnelle. Pour sélectionner
ses informations, le moteur s'est appuyé
sur des médecins d'Oxford et de la célèbre
Clinique Mayo. En saisissant un symptôme sur Google, il est ainsi possible de
consulter une liste de maladies liées, ainsi
que de savoir s'il faut consulter un méde-
cin. Pour l'instant disponible sur mobile et
aux Etats-Unis, la fonctionnalité sera déployée progressivement dans le monde
entier. La route est sans doute encore
longue avant que Googlene remplace les
médecins, mais les premiers pas sont désormais franchis.
Les nouvelles coques Sandisk iXpand rajoutent de l'espace
de stockage et de l'autonomie aux iPhone d'Apple. Voici un
accessoire qui pourrait se révéler utile pour tous les propriétaires d'iPhone à la recherche de plus d'espace de
stockage pour sauvegarder sur leur smartphone leurs photos, vidéos et fichiers en tous genres. La nouvelle coque Sansdisk iXpand permet en effet de dépasser les 16 Go de mémoire prévus par Apple, pour atteindre jusqu'à 128 Go. La
solution proposée par Sandisk est astucieuse, puisqu'elle
prend la forme d'une coque adaptée à l'iPhone et connectée
sur son port Lightning standard. L'usage de l'iXpand se révèle facile, même s'il est nécessaire d'utiliser l'application dédiée pour se connecter aux données stockées. L'appli conçue
par Sandisk sert alors à l'échange de fichiers, ainsi qu'à leur
protection par mot de passe. Un module batterie de 1 900
mAh est également disponible. Il se fixe sur le dos de la
coque iXpand et permet théoriquement de doubler l'autonomie de l'iPhone.
16
Dimanche 26 Juin 2016
CULTURE
La Nation Arabe
"Evasion andalouse"
Un concert où l'authenticité se mêle
à la musique universelle
La jeune chanteuse Lamia Ait Amara et le maestro Khalil Baba Ahmed et son Ensemble ont
présenté vendredi soir à Alger "Evasion andalouse", un concert de musique marqué par un
contenu authentique aux formes classiques universelles.
Le public nombreux présent
au Palais de la Culture
Moufdi-Zakaria a pu apprécier, près de 80 minutes durant, le rendu d’une fusion
prolifique qui a allié la musique andalouse et le "mouwachah" oriental à la rigueur
de l’harmonisation de la musique classique. Un répertoire
d’une douzaine de titres a
réuni des pièces du patrimoine andalou algérien et
d’autres du terroir proche
oriental, dans une distribution
musicale judicieusement soumise à la richesse de la polyphonie et la créativité de Khalil Baba Ahmed. Dans son
"Karakou", Lamia Ait Amara,
cantatrice souriante à la voix
suave, a séduit l’assistance
avec son timbre vocal à la tessiture large, son interprétation
juste et sa grande musicalité.
"Ya Men Saken Sadri", "Mani
Aâref man’Dir", "Lel’Lah Ya
bn'El Werchane", "Selli Houmoumek", "Mehboub El Qalb
Zarni"(genre marocain), "Taht
El Yasmina Fellil" et "Wa Mili
Bi Djismi" figurent parmi les
pièces interprétées. Quelques
titres bien applaudis dont
"Lamma Bada Yatathanna",
"Hamasset"
(mouwachah
composée par le maestro) et
"Bent Echalabiya" de la diva
de la chanson arabe, Faïrouz,
ainsi que "Escudara-Katip"
(patrimoine turc), ont mis en
valeur le travail de création et
celui des arrangements du
maestro. Les sonorités relevées de la contrebasse, du violoncelle, et du luth, mêlées à
celles cristallines du qanün,
des trois violons et du piano,
ont orné le silence dans des
interprétations aux atmosphères aérées, soutenues par
des cadences rythmiques aux
mesures composées. Dans une
orchestration marquée par le
quart de ton oriental et les variations modales de la musique andalouse à l’instar des
modes "Mezmoum", "Sika" et
"Djarka", les instrumentistes,
issus d’Annaba, Bejaïa, Alger,
Mostaganem, Oran et Tlemcen ont brillé de maîtrise et de
dextérité. Le maestro Khalil
Baba Ahmed au violon, Belkacem Benalioua au qanün et
Mokhtar Choumane au nay,
ont particulièrement fait
montre de toute l’étendue de
leurs talents de virtuoses dans
des passages en solo, interprétant des "istikhbars" (préludes
musicaux). Le public, donnant du bon répondant aux
artistes par des applaudissements nourris et des youyous,
a savouré chaque instant de la
soirée dans l’allégresse et la
délectation. Khalil Baba Ahmed, passionné de musique
andalouse et classique universelle, entend ouvrir le patrimoine algérien sur les musiques du monde. A la tête de
l’Ensemble éponyme, il s’est
livré à une série d’expériences
Le spectacle de marionnettes
"Le mécanicien de l'ombre"
présenté au public
"Le mécanicien de l'ombre", un spectacle d'arts de la
marionnette, mêlant théâtre
d'ombres aux théâtres de papier et d'objets, a été présenté
vendredi soir à Alger par le
collectif d'artistes marionnettistes "Tu veux que je te
dise quelque chose!". Présenté à la villa Dar Abdeltif,
ce spéctacle est le fruit de la
première étape d'une résidence de création organisée
par l'Agence algérienne pour
le rayonnement culturel
(Aarc) et encadrée par le marionnettiste Boualem BenGueddache du 4 au 23 Juin.
"Le mécanicien de l'ombre",
présenté devant un public
très restreint, relate l'histoire
d'un jeune garçon voyageant
souvent dans son imaginaire
grâce à sa fascination pour
les cartes routières et qui va
reconduire son père dans son
village natal dans un voyage
à travers le temps et l'histoire.
Cette résidence a permis le
développement d'un travail
d'écriture dramaturgique
avec Yacine Tounsi et Waheed Nebab en plus des techniques de manipulation et de
fabrication de marionnettes
suivies par Salima Laîb, Sarah Mahfoudi, Chaïma
Ouerrane et Halim Chanane,
tous accompagnés sur scène
par le guitariste Yazid Bekkari.
Boualem Ben-Gueddache
a indiqué que ce spectacle
était encore "au stade
d'ébauche" et que trois autres
résidences de création étaient
encore au programme de
cette année avant de présenter le rendu définitif. Avant
la fin de l'année en cours, ce
collectif sera "mieux familiarisé" avec toutes les variantes
des arts de la marionnette,
l’écriture dramaturgique et la
création musicale nécessaire
à ce type de spectacle, a-t-il
expliqué. Formateur professionnel dans le domaine du
théâtre d'ombres et la manipulation de marionnettes,
Boualem Ben-Gueddache,
travaille depuis plus de 20
ans sur différentes variantes
des arts de la marionnette
dans plusieurs pays d'Europe, en Chine et aux EtatsUnis. Ses spectacles ont été
distingués en 2009 du Molière du meilleur spectacle
jeune public en plus du Prix
de l'expérimentation et de la
recherche du festival mondial de la marionnette à
Charleville (France) en 2013.
basées sur la fusion des genres
à l’instar de celle réalisée en
2013 avec l’Association "Arcangelo" de la ville de Lille
(France). De son côté, Lamia
Ait Amara, enfant déjà, a débuté le chant avec l’Association "El Anadiles" d'Alger dirigée alors par Youcef
Ouznadji, avant de rejoindre,
depuis une dizaine d’années,
"El Inchirah", une autre association de musique andalouse
dirigée par Smaïl Henni. Lamia Ait Amara se produira
avec son orchestre, le 1er juillet prochain à la salle IbnKheldoun à Alger et est en
phase de finalisation de son
premier album, dont la sortie
est prévue pour l’automne
2016.
Constanne
Le film "Tales Of
Africa" capte le public
Le film d’animation "Tales Of Africa" (Des histoires de l’Afrique), Synergie de six cinéastes africains, orchestrée par l’algérien Djilali Beskri, a
capté le public nombreux de la maison de la culture
Malek-Haddad. Présenté dans le cadre du programme d’animation du mois de ramadhan, "Tales
of America", ficelé dans les ateliers de Dynamic Art
Vision, producteur du projet en collaboration avec
l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel
(Aarc) est une collection de six courts métrages
mettant en valeur les contes traditionnels de six
pays africains, la République Démocratique du
Congo, le Cameroun, le Bénin, le Burkina Faso, le
Mali et le Sénégal. Chaque culture est représentée
dans ce film à travers une histoire. Le vieux Papa
Nzenu, dans son habit blanc, voyage de ville en
ville, pour raconter aux passants ses histoires. Au
son de son instrument de musique il leur dévoile
des vérités pour les éloigner de leurs préoccupations contemporaines et leur rappeler les valeurs
ancestrales de l’Afrique, telles que la confiance en
soi dans "Shamazulu", les méfaits de l’avidité et le
respect de la parole donnée dans "Le chasseur et
l’antilope", l’honnêteté dans "Les trois vérités"….etc. Après "Certifiée Halal" de Mahmoud
Zamouri et" Mista" de Kamel Laiche, "tales of
africa" est le troisième film projeté, à la maison de
la culture Malek-Haddad, par le ciné club "les zinzins du cinéma" de l’association Numidi Arts, initiatrice de l’événement, dans le cadre du programme ciné-ramadhan. Pour le président de cette
association, Lounis Yaou l’objectif du ciné club
est de "créer un espace d’échange et de partage où
les férus de cinéma peuvent venir débattre de leur
passion". M. Yaou, évoquant le 7ème art a regretté
qu’une ville comme Constantine, aux traditions
culturelles bien ancrées notamment dans le cinéma, ne dispose toujours pas de salles de cinéma.
Le programme ciné-ramadhan du ciné club de
Numidi Arts se poursuit avec à l’affiche le film "le
menteur" d’ Ali Mouzaoui, programmé pour le 30
juin courant, suivi du film "Hna Berra" (Nous dehors) de Meriem Achour Bouakkaz et Bahïa Bencheikh-El-Fegoun dont la projection est programmée pour le 1er juillet.
M. M
L'exposition de photographies
"Près d'ici" inaugurée à Alger
L'exposition "Près d’ici", regroupant des œuvres issues d’ateliers de photographie
organisés par les instituts culturels allemands de dix pays arabes, a été inaugurée
vendredi soir à Alger. Visible à " Sylabs", une ancienne usine du centre d’Alger récemment transformée en lieu de "Coworking" (espace de travail partagé pour les entrepreneurs), cette exposition propose de découvrir le regard de dix-huit jeunes photographes amateurs du Maghreb, d'Egypte, de Palestine ou encore du Liban qui ont
été encadrés par des professionnels. Accrochés sur les murs de cet espace en forme
de voûtes de plus d’une centaine de mètres carrés, ces séries de photos évoquent en
grande majorité des thèmes comme l’urbanisation et l’écologie ou des réalités socio-politiques comme la question des réfugiés. Pris au Caire, à Beyrouth ou à Amman, ces clichés montrent des bâtisses en ruine ou en chantier, des paysages désertiques ou des espaces verts menacés par des constructions. Les photos de Mejdi
El Bekri (Tunisie) et de Gilan Haji Omar (Irak) sont, quant à elles, davantage centrées sur l’humain et abordent le quotidien des éboueurs de la médina de Tunis pour
le premier et celui des réfugiés syriens de la ville d’Erbil pour le second. Plus
conceptuel que les autres exposants, l’Egyptien Karim Aboukelila propose des
photos de personnes aux allures soignées dans des environnements comme des décombres ou un marché aux poissons. Ces mises en scène se veulent un "renversement" d’une "image familière dans le quotidien égyptien" où "des pauvres et des
sans-abris" évoluent dans un "environnement de luxe", écrit ce photographe de 28
ans dans le catalogue de l’exposition. Très éloignée des thématiques sociales, la photographe algérienne Awel Haouati a préféré exposer des clichés "intimistes" sur le
thème de l’absence. Cette thématique est présentée par deux manières: soit par des
clichés de femmes en postures d’attente ou de réflexion, suggérant l’absence d’un
être cher, ou par des photos de jardin ou de terrasses où les objets (lits, vêtements,
tasses) témoignent du passage récent d’un sujet absent sur la photo. Visible jusqu’au
23 juillet, "Près d’ici" est la deuxième exposition organisée à l’espace "Sylabs" depuis
son ouverture en mars dernier.
24 H
Commission sectorielle
de prévention contre les
fléaux sociaux
Les jeunes en proie
à la toxicomanie
Le coordonnateur de la commission sectorielle de
prévention contre les fléaux sociaux, Delimi Mohamed
Tahar, a affirmé à Alger que le dialogue d'envergure engagé avec les jeunes par la commission, durant le dernier
semestre, a révélé que beaucoup étaient en addiction aux
drogues. Lors d'une conférence consacrée à évaluation
de l'action de la commission sectorielle de prévention
contre les fléaux sociaux qui affectent les jeunes, à l'instar de la drogue, la violence et l'impact négatif de l'Internet, M. Delimi a tiré la sonnette d'alarme sur "la hausse
du nombre de jeunes toxicomanes", affirmant que "beaucoup ont reconnu au niveau des établissements scolaires
et centres de formation professionnelle qu'ils s'adonnaient à la drogue". Il a estimé, dans ce sens, que l'absence
de dialogue a engendré la délinquance juvénile, ajoutant
que "les jeunes toxicomanes ont besoin de l'accompagnement et de l'intérêt de la part des adultes". M. Delimi a
appelé le ministre de la Santé, de la population et de la
réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, présent à la
conférence, à la création de nouveaux centres de désintoxication, les centres actuels étant insuffisants face au
nombre croissant de jeunes toxicomanes. Le chef de la
sûreté de la wilaya d'Alger, Nouredine Berachedi a salué
l'action coordonnée et intensive de la commission sectorielle, composée de tous les secteurs dans le but de
prémunir les jeunes contre tous les fléaux sociaux, soulignant que 65 campagnes de sensibilisation ont été menées auprès des jeunes au niveau des établissements scolaires et centres de formation professionnelle. Il a ajouté
que l'action de la commission est principalement axée sur
la prévention, en vue de mettre les jeunes à l'abri des
fléaux sociaux, notamment la drogue. Pour sa part, le wali
de la wilaya d'Alger, Abdelkader Zoukh a loué le rôle important de la commission dans la protection des jeunes
contre ces fléaux sociaux, une démarche qui s'inscrit, selon lui, dans le cadre du plan général de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). La commission a
procédé depuis son installation à l'élaboration d'études
de terrain sur la manière de traiter avec les jeunes et les
enfants outre la mise en place d'un plan en prévision de
la saison estivale et de la prochaine rentrée sociale, a fait
savoir le responsable Le président de l'Assemblée populaire de la wilaya d'Alger (APW), Karim Bennour a salué pour sa part l'action de coordination entre les services
de sûreté et l'APW d'Alger en matière de protection des
jeunes des fléaux sociaux dans le cadre de la commission
sectorielle, ajoutant que ces initiatives ont trouvé un
écho favorable auprès des citoyens. De son côté, le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA)
Mohamed Bouallag a mis en exergue le rôle important
de la commission sectorielle en matière de protection des
jeunes des fléaux sociaux à travers l'ouverture d'un dialogue sincère avec cette frange de la société, ajoutant
que la protection des jeunes relève de la responsabilité
de tous. Il a estimé nécessaire d'accorder la priorité à l'action préventive et d'organiser de larges campagnes de
sensibilisation au profit des jeunes et des scolarisés. La
commission sectorielle sur la prévention des fléaux sociaux a été créée en février dernier en coordination avec
la sûreté de la wilaya d'Alger et l'APW d'Alger. Composée de différents secteurs, notamment l'éducation, la
santé, les affaires religieuses, la jeunesse et les sports,
Elle a pour mission la protection des jeunes et des scolarisés des fléaux sociaux, notamment la drogue, la violence en milieu scolaire et le mauvais usage de l'Internet.
Le général major Abdelghani Hamel a été honoré à cette
occasion pour ses efforts en faveur de la promotion du
corps de la sûreté, de l'humanisation du comportement
sécuritaire ainsi que la lutte contre le crime sous toutes
ses formes et l'établissement d'une communication entre les jeunes et les services de sûreté. Etaient présents à
cette conférence les ministres de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf,
de l'Energie, Noureddine Bouterfa et de l'Agriculture,
Chelghoum Abdesselam.
La Nation Arabe
Dimanche 26 juin 2016
09
Accidents de la circulation
18 morts et 580 blessé s sur les routes
du pays depuis le dé but de Ramadhan...
L
es accidents de la route
ont fait 18 morts et 580
blessés à l'échelle nationale depuis le début du mois
de Ramadan, a-t-on appris
vendredi soir auprès de la Direction générale de la Sûreté
nationale (DGSN). "Les services de la Sûreté nationale
ont enregistré durant la première moitié du mois sacré
du Ramadan 516 accidents de
la circulation sur l'ensemble
du territoire national faisant
18 morts et 580 blessés", a indiqué à l'APS le chargé de la
communication à la direction
de la sécurité publique relevant de la DGSN, le commissaire
principal
Rabah
Zouaoui. Par rapport à la
même période de l'année
2015, le nombre d'accidents a
baissé de 13 accidents et celui
des blessés de 56 cas, a-t-il relevé en marge d'un iftar au
point de contrôle au niveau
de la Cité des bananiers (Bab
Ezzouar) au profit des automobilistes, soulignant que le
nombre des décès a enregistré
une baisse de 8%.
…et 12 morts
et 51 blessés
en 48 heures
Douze (12) personnes ont
trouvé la mort et 51 autres
ont été blessées dans des accidents de la route survenus
au niveau national durant la
période allant du 23 au 24
juin en cours, selon un bilan
établi hier par la Protection
civile. Le bilan le plus lourd a
été enregistré dans la wilaya
de Djelfa avec le décès de 3
personnes et la blessure d'une
autre suite à deux accidents,
dont l'un a causé la mort de
deux personnes suite à une
collision entre deux camions
semi-remorque survenu sur
la RN 1, commune de Bouira
Lahdeb. Par ailleurs, deux
personnes sont décédées
noyées, la première dans une
mare d'eau à Aïn Defla, la seconde dans une retenue collinaire dans la wilaya de Tiaret. En outre, les agents de la
Protection civile sont intervenu, durant la même période, pour l'extinction de 5
incendies de divers type à Alger, Blida, Tlemcen, Khenchela et Sétif
11 blessé s dans un incendie au centre
commercial "Top shop" à Blida
Le bilan final de l'incendie qui s'est
déclaré vendredi au centre commercial
"Top shop" de Blida fait état de onze
(11) blessés, ont indiqué les services de
la Protection civile. L'incendie a fait
onze (11) blessés, dont sept (7) travailleurs du centre commercial, trois (3)
agents de la Protection civile et un (1)
client, a précisé le chargé de l'information à la Direction de la Protection civile,
le sous-lieutenant Yacine Chaabane,
dans une déclaration. Quatre personnes
asphyxiées par la fumée ont été évacuées
vers le CHU "Frantz Fanon" où elles ont
reçu les premiers soins avant de quitter
l'hôpital et sept (7) autres en état de choc
ont été prises en charge sur place, a-t-il
ajouté. Un premier bilan faisait état de
huit (8) blessés. 2.000 m² sur les 6.000
m² que compte le centre commercial ont
été ravagés par le feu et les 4.000m² restants sauvés avec toutes leurs marchandises, a fait savoir le sous-lieutenant,
soulignant que l'intervention rapide et
efficace des éléments de la Protection
civile avait permis de maîtriser l'incendie et de sauver les habitations adjacentes.
Pour venir à bout du sinistre, la Protection civile a fait intervenir son unité
principale, cinq (5) unités secondaires,
18 camions-citernes, 70 agents et trois
(3) ambulances, a-t-il dit, soulignant que
les unités étaient toujours sur place. Il a
précisé que les services spécialisés des
différents corps de sécurité enquêtaient
sur place pour déterminer les causes de
l'incendie.
Destruction de 2 casemates
à Batna et de 10 mines à Tizi Ouzou
Des détachements de l’Armée Nationale Populaire ont détruit 2 casemates qui
servaient de refuges pour terroristes à
Batna/5°RM et 10 mines à Tizi Ouzou/1°RM, indique un communiqué du
ministère de la Défense. "Dans le cadre de
la lutte antiterroriste, des détachements de
l’Armée Nationale Populaire ont détruit,
le 22 juin 2016, deux (02) casemates qui
servaient de refuges pour terroristes à
Batna/5°RM et dix (10) mines à Tizi Ouzou/1°RM", précise la même source. Par
ailleurs et dans le cadre de la lutte contre
le crime organisé, "des éléments des
Gardes-frontières ont saisi 760 kilo-
grammes de kif traité à Tlemcen/2°RM",
ajoute le communiqué. A Tindouf/3°RM,
un détachement de l’ANP a saisi trois (03)
véhicules tout-terrain et 1.780 litres de carburant, tandis qu’à Tamanrasset/6°RM,
des éléments de la Gendarmerie Nationale
ont saisi deux (02) autres véhicules et quatre (04) détecteurs de métaux. Par ailleurs
et dans le cadre de la lutte contre l'émigration clandestine, des unités des Gardescôtes d'Annaba/5°RM ont déjoué une tentative d'émigration clandestine de (75)
personnes à bord de trois (03) embarcations de construction artisanale au Nordouest de Ras El-Hamra.
10
Dimanchei 26 juin 2016
MONDE
La Nation Arabe
Iran
Une Iranobritannique
accusée pour les
troubles de 2009
Une Irano-britannique, Nazanin ZaghariRatcliffe, emprisonnée en Iran depuis le 3
avril, est accusée d'avoir participé au "mouvement de sédition" de 2009 après l'élection
controversée de l'ex-président conservateur
Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré hier un
responsable judiciaire. "En 2014-2015, les ervices des des Gardiens de la révolution (armée
d'élite) de la province de Kerman (sud-est)
ont identifié un des groupes qui avait créé
des sites internet et menaient des activités de
propagande contre la sécurité du pays", a affirmé le chef de l'autorité judiciaire locale,
Yadollah Movahedi, cité par le site Mizanonline, lié au pouvoir judiciaire. "Certains membres du groupe étaient à l'étranger, notamment Nazanin Zaghari, qui a été arrêtée à
l'aéroport de Téhéran et transférée à Kerman", a-t-il ajouté, précisant que d'autres
membres de ces groupes ont également été
condamnés à de la prison. Mme Zaghari-Ratcliffe est employée depuis quatre ans par la
Fondation Thomson Reuters comme coordinatrice de projets, chargée des bourses et de
formations, notamment de journalisme. La
Fondation a affirmé qu'elle n'avait aucune activité en Iran. Détentrice de la double nationalité iranienne et britannique -- non reconnue par Téhéran -, Mme Zaghari-Ratcliffe,
37 ans, avait été arrêtée à l'aéroport de Téhéran alors qu'elle s'apprêtait à rentrer au
Royaume-Uni avec sa fille après une visite à
sa famille en Iran. Les Gardiens de la révolution l'ont accusée d'avoir cherché à "renverser en douceur le régime" et mené "ses activités criminelles sous la direction de médias
et de services de renseignement de gouvernements étrangers". Son mari, Richard Ratcliffe,
a rejeté ces accusations. Un porte-parole du
Foreign Office avait déclaré que Londres
cherchait à obtenir "d'urgence" des informations sur ces accusations. En 2013, onze "internautes" membres du site Narenji (orange)
avaient été arrêtés à Kerman pour des activités illégales après le mouvement de protestation qui a suivi la réélection controversée de
Mahmoud Ahmadinejad en 2009. Selon les
médias iraniens, plusieurs ont ensuite été
condamnés à des peines allant de un à 11 ans
de prison pour activités contre la sécurité du
régime et des liens avec la chaîne de télévision
BBC en persan, interdite en Iran. Par ailleurs,
le procureur général de Téhéran, Abbas Jafari
Dolatabadi, cité par Mizanonline, a confirmé
l'arrestation début juin de l'Irano-canadienne
Homa Hoodfar, anthropologue de 65 ans accusée par la justice iranienne d'"activités féministes" et de "délits sécuritaires", selon la
même source. Le site de la télévision d'Etat
avait affirmé la semaine dernière que Mme
Hoodfar était fondatrice et membre de la
Fondation WLUML dont le siège se trouve à
Londres.
Brexit
Naal
Les six membres fondateurs de l'UE ne
se "laisseront pas prendre leur Europe"
"J
e suis sûr que ces Etats vont envoyer
comme message qu'on ne laissera
personne nous prendre notre Europe, ce projet de paix et de stabilité", a déclaré M. Steinmeier, avant une rencontre
avec ses homologues français, italien,
belge, néerlandais et luxembourgeois. Son
homologue français, Jean-Marc Ayrault, a
jugé de son côté que la sortie de l'UE de la
Grande-Bretagne devait être actée au plus
vite. "Il faut très vite que la négociation
s'engage (...) dans l'intérêt commun. La
pression va être très forte sur" le Premier
ministre britannique David Cameron lors
du sommet européen de mardi et mercredi, a-t-il dit. M. Cameron avait annoncé
vendredi, après la victoire du Brexit au référendum, qu'il quitterait ses fonctions en
octobre et qu'il laisserait à son successeur
le soin de négocier la sortie de l'UE. Plus
tôt, le président de la Commission euro-
péenne, Jean-Claude Juncker a déclaré "ne
pas comprendre pourquoi le gouvernement britannique avait besoin d'attendre
jusqu'au mois d'octobre". Le président du
Parlement européen, Martin Schulz, a jugé
que M. Cameron prenait ainsi "tout le
continent (européen) en otage". "Je pense
qu'il est tout à fait clair que nous sommes
dans une situation où ni l'hystérie ni l'état
de choc n'est admissible. Nous ne devons
pas mener des actions hâtives et faire semblant qu'on a toutes les réponses. Mais
nous ne devons pas non plus, après la décision britannique, tomber dans la dépression et l'inaction", a encore ajouté M.
Steinmeier. La rencontre à six à Berlin
lance un grand ballet diplomatique pour
tirer des conclusions du vote de sortie de
l'UE de la Grande-Bretagne. Lundi, la
chancelière Angela Merkel reçoit le président français François Hollande et le Pre-
mier ministre italien Matteo Renzi, à la
veille de deux jours de sommet européen.
"Je suis sûr que les 27 pays veulent défendre cette Europe, qu'il y a une grande volonté de renforcer l'Europe", a dit le ministre allemand, soulignant que des réponses
urgentes devaient être apportées sur des
thèmes précis : "les réfugiés et les migrations, la crise de l'emploi (...) la sécurité".
Une sortie de l'Union européenne a été
rendue possible par l'article 50 figurant
dans le traité de Lisbonne adopté en 2009.
L'Etat membre qui souhaite se retirer doit
notifier son intention au Conseil européen, qui présente ensuite des orientations
pour la conclusion d'un accord fixant les
modalités du retrait. Cet accord sera
conclu au nom de l'Union par le Conseil
européen, statuant à la majorité qualifiée,
après approbation du Parlement européen.
Union Européenne
Les pays fondateurs veulent acter
la sortie de Londres au plus vite
(Italie), Didier Reynders (Belgique) et Jean Asselborn
(Luxembourg), selon l'AFP.
"Nous devons avoir la possibilité de nous occuper de l'avenir de l'Europe", a-t-il ajouté
réclamant la mise en oeuvre
de l'article 50 du traité de Lisbonne, soit la clause de retrait
volontaire et unilatérale de
l'UE. Jean-Marc Ayrault a
même appelé à la désignation
rapide d'un nouveau Premier
ministre en remplacement de
David Cameron alors que ce
dernier a prévu de se maintenir jusqu'en octobre et de laisser à son successeur le soin de
négocier la sortie de son pays
de l'UE. "Bien sûr il faut désigner un nouveau Premier ministre, cela prendra sans doute
quelques jours mais il y a une
certaine urgence", a-t-il dit.
"Nous demandons que l'article
50 soit respecté et mis en oeuvre, il y a une certaine urgence, il en va de l'intérêt du
Britannique comme des Européens nous demandons à ce
que l'Europe et les 27 autres
soient respectés", a-t-il souligné. Son homologue néerlandais a aussi appelé "à tourner
la page au plus vite". Les six
ministres ont aussi relevé la
nécessité pour l'Europe de se
rapprocher de ses citoyens et
de répondre à leurs attentes,
notamment en luttant contre
la crise économique, le chômage, en travaillant à résoudre la crise migratoire ou encore les questions de sécurité
après les récentes attaques terroristes à Paris ou Bruxelles.
"Nous devons préparer ces réponses ensemble, et montrer
que l'Europe est non seulement nécessaire mais aussi
compétente", a relevé M.
Steinmeier, "nous espérons
pouvoir nous concentrer
bientôt sur ces réponses et
c'est notre message à Londres".
Tirs de missiles nord-coréens
Pyongyang rejette la condamnation
du Conseil de sécurité
La Corée du Nord a rejeté vendredi la condamnation par le Conseil de sécurité
des Nations unies de ses nouveaux essais de missiles.
Jeudi, le Conseil de sécurité a
dans une déclaration unanime estimé que les deux essais d'un nouveau missile ef-
La Nation Arabe
7e édition des journées
portes ouvertes
La septième édition des journées portes ouvertes de la Société nationale de
transport et de commercialisation des produits pétroliers (Naftal) a débuté
vendredi soir à Alger.
Le chef de la diplomatie
allemande, Frank-Walter
Steinmeier, a déclaré hier
que les six membres
fondateurs de l'UE qui se
retrouvent à Berlin pour des
pourparlers post-Brexit ne
se laisseront pas "prendre
(leur) Europe".
Les six Etats fondateurs de
l'Union européenne ont réclamé hier que le RoyaumeUni engage "le plus vite possible" la procédure de sortie de
l'Union européenne, la France
soulignant "l'urgence" à désigner un nouveau Premier ministre britannique, selon des
médias. "Nous disons ici, ensemble, que ce processus doit
commencer aussi vite que
possible pour qu'on ne se retrouve pas embourbé", a dit à
Berlin Frank-Walter Steinmeier, encadré de ses homologues Jean-Marc Ayrault
(France), Bert Koenders
(Pays-Bas), Paolo Gentiloni
ECONOMIE- ENTREPRISES
fectués mercredi par la Corée du Nord constituaient
"une grave violation" des résolutions de l'ONU, qui interdisent à Pyongyang toute
activité balistique ou nucléaire. Les quinze pays
membres du Conseil de sécurité ont appelé les Etats de
l'ONU à "redoubler d'efforts
pour appliquer pleinement"
les sanctions déjà imposées à
Pyongyang.
Dans un communiqué
rendu public par l'agence officielle KCNA, Pyongyang a
rejeté cette condamnation, y
voyant "un produit de l'arbi-
traire violant la souveraineté
d'un Etat indépendant".
Dans ce communiqué, un
porte-parole du ministère
nord-coréen des Affaires
étrangères a accusé le Conseil
de sécurité de présenter "le
noir comme étant du blanc".
Cet évènement consacré à l'information
et à la sensibilisation du public au bon
usage des produits et autres équipements de Naftal, se tiendra pendant cinq
jours à l'Office Ryadh El-Feth. La manifestation "est destinée à informer le
grand public sur les activités et réalisations de Naftal et aussi de le sensibiliser
aux précautions à prendre pour une utilisation sécurisée des produits et équipements de la société", a expliqué le PDG
de Naftal, Hocine Rizou, à des journalistes lors de l'inauguration. Il s'agit, selon M. Rizou, de sensibiliser le public au
bon usage des bonbonnes de gaz butane et des huiles et lubrifiants pour véhicules, notamment, ainsi qu'aux avan-
tages et bienfaits de l'utilisation des carburants propres comme le gaz de pétrole liquéfié (GPL) et le gaz naturel
comprimé (GNC). Des explications ont
été fournies par des agents de Naftal
aux visiteurs qui commençaient à affluer à l'esplanade de Ryadh El-Feth
après la prière des Tarawih, sur les précautions à prendre lors de l'utilisation, le
transport et le changement des bonbonnes de gaz, outres les consignes de
sécurité en cas de détection de fuite de
gaz à domicile. Les familles présentes
ont aussi eu droit à des présentations interactives leur permettant de distinguer
les produits pétroliers (liquides de refroidissement et lubrifiants) fabriqués
par Naftal de ceux contrefaits. Des dépliants, prospectus et DVD contenant
toutes ces explications et démonstrations sont également distribués. D'autre
part, un petit quiz interactif sur l'utilisation domestique des bonbonnes de gaz
et de leurs accessoires comme les joints
en caoutchouc et les tuyaux de raccordement, a été organisé. Par ailleurs, le
PDG de Naftal a assuré de la disponibilité du carburant à l'occasion de la fête
de l'Aid El-Fitr, affirmant que toutes les
stations services exploitées par la société "seront ouvertes 24 heures sur 24",
alors que celles gérées par des opérateurs privés seront suffisamment approvisionnées.
Dimanche 26 juin 2016
15
Alger - NETCOM
Les déchets ménagers
augmentent jusqu'à 40%
durant le Ramadhan
Les déchets ménagers collectés par l'entreprise NETCOM au niveau
de 26 communes depuis le début du Ramadhan ont atteint 21.500
tonnes soit une hausse de 30 à 40% par rapport aux autres périodes
de l'année, a indiqué la responsable de la communication et du développement à NETCOM, Nassima Yakoubi. "2.000 tonnes de déchets ménagers sont collectés au quotidien durant le Ramadhan soit
une hausse de 500 tonnes par rapport aux autres jours de l'année",
a précisé la responsable. En vue de pallier cette situation, Mme Yakoubi a rappelé les mesures prises pour améliorer la gestion de la
collecte des déchets et le nettoiement des chaussées et voix publiques surtout qu'il s'agit, selon elle, de résidus organique dont la
dégradation rapide est à l'origine d'odeurs nauséabondes".
Pour une gestion optimale et un transport aisé des déchets vers les
CET de Hamici (Zéralda) et Corso (Boumerdes), NETCOM a réuni tous les moyens humains et matériels en mobilisant durant le
Ramadhan "5.400 agents et 368 camions dont 170 camions à benne".
Elle a, par ailleurs, fait remarquer que 500.000 tonnes de déchets
étaient collectés chaque année par NETCOM soit une moyenne de
40.000 tonnes/mois. Ces agents, a-t-elle poursuivi, se déplacent
cinq fois par jour dans divers quartiers et cités de la capitale pour
"nettoyer les espaces mais aussi collecter et transporter les déchets
vers les deux centres à partir de 22:00h jusqu'à 13:00h. Mme Yakoubi a, en outre, rappelé les "efforts déployés ces dernières années
par NETCOM en vue d'inculquer la culture du tri des déchets auprès des citoyens notamment dans les quartiers et cités à forte densité populaire. Les déchets recyclables sont le carton, le pain et le
plastique. Elle a insisté, à cet effet, sur l'importance de la "généralisation du tri sélectif des déchets en vue de leur recyclage, une
source vitale et indispensable pour le développement économique
et la création d'emplois. Pour encourager et faciliter tri sélectif des
déchets et la préservation de l'environnement, NETCOM a doté les
communes de bennes conçues à cet effet.
Evoquant le gaspillage du pain durant le mois de Ramadhan, elle a
indiqué que plus de 2.000 kg de pain sont collectés par jour. NETCOM, a-t-elle poursuivi, a coordonné ses actions avec la Direction
du commerce de la wilaya d'Alger en traçant un programme de sensibilisation au profit des citoyens sur ce phénomène.
Gaspillage de pain pendant le Ramadhan
Le phénomène s'accentue malgré les campagnes de sensibilisation
En dépit des campagnes de sensibilisation
contre les comportements nocifs qui sévissent
de plus en plus au sein de la société du fait
d'un mode de consommation frénétique, notamment durant le ramadhan, ce mois de jeun
se caractérise par différents excès. Le gaspillage,
de pain par excellence, est la principale manifestation de ces comportements excessifs.
Quelque trois millions de baguettes de pain
sont jetées au quotidien à la poubelle à l'échelle
nationale durant le mois de ramadhan, selon
de l'union des commerçants et artisans algériens (UGCAA), des estimations qui renseignent, si besoin est, sur les proportions alarmantes du fléau de gaspillage. Il semble en
effet que les appels à rationaliser la consommation de cet aliment de base n'ont pas trouvé
d'écho. Au niveau de la capitale seule, plus de
6200 baguettes ont été triées des ordures ménagères durant la première semaine du mois de
piété et de ferveur spirituelle.Une quantité qui
correspondrait au double de celle collectée
pendant le reste de l'année, selon Souhila Lardjem, directrice de l'entreprise de gestion du
centre d'enfouissement technique (CET Hamici) de Zeralda. La sonnette d'alarme est tirée
face à phénomène, qui outre le préjudice économique qu'il cause, donne lieu à des spectacles désolants d'amas de pain jonchant les entrées d'immeubles ou entassés dans des sacs en
plastique sur la chaussée à même les poubelles
et les bennes de Netcom.
Ramadhan de tous les pains,
Ramadhan de toutes les envies,
l'Algérien fait son mea culpa...
Chaque membre de la famille achète quotidiennement une à deux baguettes de pain de
différentes sortes et au moment de l'Iftar, la
table est garnie de différentes variétés de pain
qui au final ne sont pas consommées, reconnaît
Mohamed, père de famille du quartier populaire de Bab El Oued.
A quelques heures de la rupture du jeun, on ne
peut pas résister aux senteurs appétissantes de
pain chaud tout juste sorti du four qui nous assiègent de toute part ou encore à ses différentes
formes, aussi tentantes les unes que les autres
et généreusement étalées dans les vitrines de
boulangerie ou dans des étals de fortune sur la
voie publique, reconnaît-il. Mourad, d'El Madania, dit qu'il s'était habitué à consommer le
Mtaloue que son épouse confectionnait à la
maison. Mais mes cinq fils ramènent chaque
jour des variétés différentes de pain industriel,
laisse-t-il entendre. A El Mouradia, Khadidja,
se plaint de l'attitude de ces enfants qui rentrent chaque jour avec différentes sortes de
pain qu'ils ne mangent pas, ce qui la contraint
souvent, avoue-t-elle, à le jeter.
Le pain jeté, un gâchis mais
pas pour tous
Rencontrée à la rue Belouizdad, Hadja Kheira
s'affairait à ramasser le pain devant l'entrée
d'un bâtiment. Cette sexagénaire a révélé se livrer à cette activité depuis plus de quatre années: elle gagne son pain par la récupération
des pains jetés qu'elle revend aux éleveurs de
bétail. Ce n'est pas par nécessité que le je le fais
bien sur, tient à assurer Hadja Kheira qui précise agir d'abord conformément aux préceptes
de l'islam qui bannit le gaspillage et tous les excès. Il fut un temps, le pain n'était pas à la portée de tous les Algériens, rappelle cette dame en
allusion à la période coloniale pas très lointaine. Réduire la production de pain pour juguler le gaspillage de cet denrée alimentaire Face
aux effets néfastes, sur le plan socio-écono-
mique, du gaspillage alimentaire en général, du
pain plus particulièrement, le ministère du
commerce a lancé une campagne nationale
sous le thème "Lutter contre le gaspillage est la
responsabilité de tous". Cette campagne qui
s'étale du 1er juin au 10 juillet et organisée en
collaboration avec la société civile et les représentants de corps de sécurité, sera axée sur la
rationalisation de la consommation des produits alimentaires et le respect des conditions
de conservation. Il s'agira surtout de sensibiliser les citoyens à la nécessité de corriger leurs
habitudes de consommation et à adopter de
bons réflexes en la matière. Des instructions
ont été données aux boulangeries à l'effet de réduire la production de pain durant le ramadan,
les maîtresses de maison ayant pour habitude
en ce mois de confectionner le pain artisanal,
a fait savoir le président de l'association nationale des boulangers, Youcef Kalfat. Il a préconisé la révision de la politique de subvention du
pain estimant que le prix de la baguette accessible à toutes les bourses encourageait sa surconsommation. Le citoyen a tendance à acheter le pain en quantités dépassent de loin ses
besoins quotidiens, a-t-il argué. Le président de
l'association de protection et d'orientation du
consommateur et son environnement (Apoce)
de la wilaya d'Alger fait état de son coté d'un léger recul du phénomène qu'il impute à la prise
de conscience et la réduction du pouvoir
d'achat. L'Imam de la mosquée Errahmania,
Abderrahmane Bisker a exhorté les citoyens à
se plier aux consignes de la religion et à bannir
le gaspillage sous toutes ses forme. Il les a incités à se rapprocher des nécessiteux et à leur
faire des dons car il est inacceptable dans notre
religion, de jeter les aliments quand d'autres en
ont besoin.
14
Dimanche 26 Juin 2016
PUBLICITÉ
La Nation Arabe
République Algérienne Démocraque et Populaire
MONDE
Syrie
MINISTERE DE LA COMMUNICATION
PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL
DEUXIEME EDITION, 22 OCTOBRE 2016
La Nation Arabe
Nouvelle avancée
de l'alliance arabo-kurde
dans le sud de Minbej
«LA FEMME ALGERIENNE, ACTEUR MAJEUR DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL»
Le ministère de la Communication annonce le lancement du «prix du Président de la République, du journaliste professionnel », dans sa
deuxième édition, comptant pour l’année 2016, qui sera décerné à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la presse le 22 octobre 2016.
Ce prix annoncé par son excellence monsieur le président de la République, à l’occasion de la journée mondiale de la presse le 03 mai 2015, a
été institué par décret présidentiel N° 15-133 du 02 Chaabane 1436 correspondant au 21 mai 2015, en signe de reconnaissance au valeureux
parcours des journalistes algériens durant la guerre de libération nationale et d’appui aux efforts des professionnels de la presse nationale qui
contribuent à la promotion du droit du citoyen à une information objective et crédible à travers la presse écrite, audiovisuelle et électronique.
Objectifs :
- Encourager et promouvoir la production journalistique nationale sous toutes ses formes
- Stimuler l’excellence, la création et la professionnalisation au sein de la presse nationale en instaurant la culture du mérite
- Récompenser les meilleures œuvres individuelles ou collectives ayant trait à la thématique retenue
Catégorie du prix :
- L’information écrite : article de fond, critique, éditorial, reportage ou enquête
- L’information télévisuelle : reportages, enquêtes d’investigation, documentaires, bandes d’actualités filmées
- L’information radiophonique : émission d’information, reportages, et enquêtes
- La presse électronique : meilleure œuvre d’information diffusée sur le net
- L’illustration : photographies, dessins et caricatures de presse publiés par un organe de presse nationale
Conditions de participation :
- Etre de nationalité algérienne
- Etre titulaire de la carte nationale de journaliste professionnel
- Ne pas être membre du jury
- Le candidat peut présenter sa candidature à titre individuel ou collectif
- Le candidat n’est autorisé à participer que dans une seule catégorie et par une seule œuvre, à l’exception du prix d’illustration dont le nombre peut atteindre dix (10) exemplaires de photographies, dessins ou caricatures de presse.
- Les œuvres présentées doivent faire l’objet de diffusion ou de publication par un organe de presse national durant la période 2015 – 2016
Thème du concours : «La femme algérienne, acteur majeur du développement économique et social»
Modalités d’attribution du prix :
Le jury procèdera à la sélection des trois lauréats dans chacune des 05 catégories. Le prix sera décerné à la meilleure œuvre des trois lauréats.
En plus du certificat de mérite, les lauréats des quatre premières catégories bénéficieront d’une récompense financière dont le montant est fixé
comme suit :
- Un million de dinars (1.000.000 Da) pour le 1er lauréat
- Cinq cent mille dinars (500.000 Da) pour le 2ème lauréat
- Trois cent mille dinars (300.000 Da) pour le 3ème lauréat
Pour la cinquième catégorie, l’auteur de la meilleure illustration bénéficiera d’une récompense financière de l’ordre de cent mille dinars
(100.000 Da).
Dossier de candidature :
Les dossiers de candidatures doivent contenir les documents et pièces qui suivent :
a) Pièces administratives :
- Copie de la carte nationale du journaliste professionnel
- Copie de la carte nationale d’identité
- Certificat de nationalité
- Attestation de travail datée de moins de trois mois
b) Œuvre objet de participation :
- L’œuvre faisant objet de participation doit être remise dans les conditions et les normes techniques requises
c) Formulaire de candidature portant ce qui suit :
- Données personnelles sur le candidat
- Données relatives à l’œuvre objet de participation
- Justificatif de diffusion ou de publication de l’œuvre, signé conjointement par le candidat et la direction du media employeur
Dépôt des dossiers :
Les dossiers de participation seront adressés au président du jury du Prix du Président de la République du journaliste professionnel, ministère de la Communication, avenue des 3 Frères Boudouaou, Bir Mourad Raïs, Alger.
- Par voie postale, le cachet de la poste faisant foi
- Par dépôt au bureau d’ordre général (B.O.G) du ministère de la Communication
La date limite du dépôt des dossiers est fixée au 1er septembre 2016
Formulaire de candidature :
Voir le lien de téléchargement sur le site web du ministère de la Communication : http://www.ministerecommunication.gov.dz/fr
La Nation Arabe
26-06-2016
ANEP ALGER
L'alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) a poursuivi son avancée durant la nuit de vendredi à samedi dans le sud de la ville de
Minbej après de violents combats
contre le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (Daech/EI), a
rapporté une ONG syrienne.
Les FDS, avec l'appui de la coalition
internationale menée par les EtatsUnis, ont pris le contrôle du "rondpoint des moulins", une importante intersection dans le sud de Minbej, ce
qui les rapproche du centre-ville, a indiqué l'Observatoire syrien des droits
de l'Homme (OSDH) Vendredi, l'alliance arabo-kurde s'était emparée
d'importants silos dans les faubourgs
sud de la ville.
"Ces silos surplombent la moitié de la
ville et en montant dessus les FDS peuvent surveiller la ville", a expliqué
l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau
militants et sources médicales dans le
pays. Selon l'Observatoire, des combats
ont également lieu dans les faubourgs
nord, sans que les combattants kurdoarabes ne réussissent pour le moment à
entrer dans la ville par ce côté. L'offensive pour la reprise de Minbej, une ville
de la province d'Alep aux mains des
terroristes de Daech/EI depuis 2014,
avait débuté le 31 mai. L'assaut terrestre
est accompagné par d'intenses bombardements aériens de la coalition
conduite par les Etats-Unis. Selon
l'OSDH, au moins 89 membres des
FDS et 463 éléments de l'EI ont été tués
depuis le début de l'offensive.
Dimanche 26 juin 2016
11
Yémen
22 Houthis et 11 membres
des forces gouvernementales
tués dans de
nouveaux combats
Vingt-deux Houthis et 11 membres des forces gouvernementales ont été tués dans des affrontements survenus dans
plusieurs régions du Yémen, ont indiqué des responsables
militaires. Des combats féroces ont éclaté dans la province
septentrionale de Jawf, lorsque les rebelles Houthis ont attaqué les loyalistes déclenchant une contre-attaque des forces
gouvernementales soutenues par la coalition sous commandement saoudien, selon un responsable militaire. Les combats ont fait 13 morts côté rebelle tandis que huit loyalistes
ont été tués par erreur dans une frappe aérienne qui a raté
sa cible, a ajouté le responsable. Plus au sud, trois rebelles ont
été tués dans des affrontements à Bayhan, dans la province
de Shabwa, a annoncé un autre responsable. Et dans la ville
de Taëz (sud-ouest), six rebelles et trois loyalistes ont été tués
lorsque des insurgés ont attaqué les troupes gouvernementales, a indiqué une source militaire.
Cisjordanie
Une Palestinienne tuée
par l'armée d'occupation
israélienne
Libye
L’ONU s'alarme des conséquences
"à long terme" des attaques contre
des installations médicales à Benghazi
L'ONU a condamné les attaques des trois derniers jours
contre des installations médicales à Benghazi, dans l'est de
la Libye, s'alarmant des "conséquences à long terme" de ces
attaques sur la population civile et le système de soins de
santé dans le pays. "Je suis consterné par ces attaques qui
mettent en danger les patients et le personnel médical", a déclaré vendredi le coordonnateur humanitaire de l'ONU par
intérim, Dr. Syed Jaffar Hussain, dans un communiqué.
S'alarmant des conséquences à long terme de ces attaques sur
la population civile et le système de soins de santé en Libye,
Dr. Hussain, qui représente également l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans le pays, a appelé "à respecter
pleinement les obligations en vertu du droit international, y
compris le droit international des droits de l'Homme". Le coordonnateur humanitaire a condamné fermement les actes
de violence, les attaques et les menaces contre le personnel
médical et le personnel humanitaire exclusivement affectés
à des tâches médicales, contre leurs moyens de transport et
leurs équipements, ainsi que contre les hôpitaux et autres
établissements médicaux. "Il est essentiel de respecter les
principes et les règles du droit international humanitaire
conformément à la résolution 2286 du Conseil de sécurité
des Nations Unies", conclu le communiqué. Le dernière attaque remonte à vendredi soir, lorsque quatre civils ont été
tués et 14 autres blessés par l'explosion d'une voiture piégée
devant un hôpital de Benghazi. Deuxième ville de Libye,
Benghazi est depuis près de deux ans le théâtre de combats
sanglants entre les forces loyalistes et des groupes armés,
dont les éléments du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (Daech/EI) et d'Ansar Asharia, affilié à Al-Qaïda.
Turquie
Une Palestinienne a été tuée par des tirs de l'armée d'occupation israélienne près d'El Khalil, dans le sud de la
Cisjordanie occupée, selon le ministère palestinien de la
Santé. La Palestinienne a été identifiée par le ministère
palestinien de la Santé comme étant Majd al-Khoudour,
de la localité de Bani Naïm.
Rejet d'une demande de remise en liberté du correspondant de RSF
Une demande de remise en liberté du représentant en Turquie
de Reporters sans Frontières et
deux autres militants inculpés et
écroués à Istanbul pour propagande terroriste a été rejetée, a
annoncé hier RSF. Erol Onderoglu, ainsi que Ahmet Nesin, journaliste-écrivain, et Mme Sebnem
Korur Fincanci, présidente de la
Fondation des Droits de
l'Homme (TIHV), encourent jusqu'à 14 ans et demi de prison
pour avoir participé à une campagne de solidarité avec un quotidien pro-kurde ayant maille à
partir avec les autorités, Ozgür
Gündem. "La demande de remise
en liberté déposée jeudi a été rejetée", a déclaré le directeur géné-
ral de RSF Christophe Deloire depuis Paris, où est basée l'organisation de défense des droits de la
presse. "C'est une mesure punitive de les avoir placés en détention, et c'est une autre mesure punitive de les y maintenir alors
qu'il y a eu un renvoi devant le
tribunal et que l'enquête est
close", a dit M. Deloire. "Cela aura
été l'enquête la plus rapide de
l'histoire: c'est normal puisque le
dossier est vide", a-t-il ajouté. M.
Deloire avait manifesté vendredi
avec une trentaine d'autres personnes devant la prison de Metris
à Istanbul où les trois militants
ont été écroués lundi, pour demander leur "libération immédiate et inconditionnelle". Dans
son acte d'inculpation, le procureur a accusé les trois militants
"d'incitation au crime" et "propagande de l'organisation", en l'occurrence les rebelles kurdes du
Parti des travailleurs du Kurdistan
(PKK). Il a requis de deux à 14
ans et demi d'emprisonnement
pour chacun d'eux. Ces arrestations ont entraîné une avalanche
de protestations en Turquie et à
l'étranger. La Commission européenne a estimé qu'elles "allaient à
l'encontre de l'engagement de la
Turquie de respecter les droits
fondamentaux, y compris la liberté de la presse". La Turquie occupe la 151è place sur 180 dans le
Classement 2016 de la liberté de la
presse, publié par RSF.
12
Dimanche 26 juin 2016
La Nation Arabe
La Nation Arabe
50 quesons-réponses sur la religion
musulmane (voie sunnite)
Pare 3 et fin
Question 40 : Qu’est-ce que l’apostasie ? En combien de sortes se diviset-elle ?
Réponse : L’apostasie, c’est le fait de rompre son Islam. Elle se divise en
trois sortes :
L’apostasie par la parole comme le fait d’insulter Allâh, même en étant en
colère.
L’apostasie par les actes comme le fait de jeter le MouS-Haf dans les ordures ou le piétiner.
L’apostasie par le cœur comme croire que Allâh est un corps ou une âme
ou qu’Il est assis au-dessus du Trône, qu’Il habite le ciel ou qu’Il est dans
tous les endroits par Lui-même.
Allâh ta`âlâ dit :
(wa laqad qâlôu kalimata l-koufri wa kafarôu ba`da ‘islâmihim)
ce qui signifie : « Ils ont dit la parole de mécréance et sont devenus
mécréants après avoir été sur l’Islam » [sôurat At-Tawbah / 74]. Allâh
ta`âlâ dit :
(la tasjoudôu li ch-chamsi wa la li l-qamar)
ce qui signifie : « Ne vous prosternez pas pour le soleil ou la lune » [sôurat Foussilât / 37].
Il y a le Hadîth selon lequel le Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam
a dit :
(‘inna l-`abda layatakallamou bi l-kalimati la youlqi lahâ bâlan yahwî bihâ
fi n-nâri ‘ab`ada mimmâ bayna l-machriqi wa l-maghrib)
ce qui signifie : « Certes, il arrive à l’esclave de Allâh de prononcer un
mot auquel il ne prête aucune attention mais à cause duquel il chutera
en enfer plus loin que ce qui sépare le levant du couchant » [rapporté
par Al-Boukhâriyy et Mouslim].
Question 41 : Quelle est la preuve du caractère permis de la commémoration de la naissance honorée du Prophète ?
Réponse : Allâh ta`âlâ dit :
(waf`alou l-khayra la`allakoum touflihoun)
ce qui signifie : « Faites les actes de bien, puissiez-vous réussir » [sôurat Al-Hajj / 77]. Il y a aussi le Hadîth selon lequel le Prophète `alayhi SSalâtou wa s-salâm a dit :
(man sanna fi l-‘islâmi sounnatan Haçanah falahou ‘ajrouhâ)
ce qui signifie : « Celui qui instaure dans l’Islam une bonne tradition
en aura la récompense » [rapporté par Mouslim].
Question 42 : Qu’est-ce qui est visé par la parole du Messager :
(‘idhâ sa’alta fas’ali l-Lâh wa ‘idha-sta`anta fasta`in bi l-Lâh)
Réponse : Elle veut dire qu’on demande en priorité à Allâh et on demande
l’aide en priorité à Allâh. Elle ne veut pas dire qu’on ne demande à personne d’autre qu’à Allâh ou qu’on ne demande l’aide à personne d’autre
qu’à Allâh. Cette parole est similaire au Hadîth de Ibnou Hibbân :
(lâ tousahib ‘il-la mou’minâ wa lâ ya’koul Ta`âmaka ‘il-lâ taqiyy)
c’est-à-dire qu’on offre à manger au pieux en priorité et qu’on cherche la
compagnie du croyant en priorité. Cela ne signifie pas qu’il est interdit
d’offrir à manger à quelqu’un qui n’est pas croyant ou qu’il est interdit de
lui tenir compagnie. En effet, Allâh ta`âlâ a fait l’éloge des musulmans
dans le Qour’ân par Sa parole :
(wa youT`imôuna T-Ta`âma `alâ Houbbihi miskînan wa yatîman wa
‘açîrâ)
ce qui signifie : « Ils offrent à manger la nourriture qu’ils aiment au pauvre, à l’orphelin et au captif » [sôurat Al-‘Insân / 8]. Le captif ici désigne
le non musulman.
Par ailleurs, il a été rapporté dans les SaHîH de Mouslim et de AlBoukhâriyy :
(thalâthatou nafarin sa’alou l-Lâha biSâliHi ‘a`mâlihim)
ce qui signifie : « Trois personnes ont demandé à Allâh par le mérite de
leurs bons actes ».
Question 43 : Quelle est la preuve du caractère permis de la visite à la
tombe du Prophète `alayhi S-Salâtou wa s-salâm ?
Réponse : La visite à la tombe du Prophète Salla l-Lâhou `alayhi wa sallam est recommandée selon l’Unanimité. Le Qâdî `Iyad ainsi que AnNawawiyy ont rapporté l’Unanimité à ce sujet.
Allâh ta`âlâ dit :
(wa law ‘annahoum ‘idh DHalamôu ‘anfousahoum jâ’ôuka fastaghfarôu
l-Lâha wa-staghfara lahoumou r-raçôulou lawajadôu l-Lâha tawwâban
raHîmâ)
ce qui signifie : « Si, ayant été injustes envers eux-mêmes, ils venaient
auprès de toi pour demander le pardon à Allâh, et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils verraient que Allâh est Celui Qui accepte le repentir et Qui fait miséricorde » [sôurat An-Niçâ’ / 64].
Il y a aussi le Hadîth :
(man zâra qabrî wajabat lahou chafâ`atî )
ce qui signifie : « Celui qui visite ma tombe bénéficiera de mon intercession » [rapporté par Ad-DâraqouTniyy et jugé qawiyy par le HâfiDH
As-Soubkiyy].
Quant au Hadîth :
(lâ touchaddou r-riHâlou ‘il-lâ ‘ilâ thalâthati maçâjid)
Il signifie que si quelqu’un veut effectuer un voyage pour accomplir la
prière dans une mosquée, qu’il fasse le voyage pour ces trois mosquéeslà car la récompense de la prière y est multipliée. Ceci a le sens de la
recommandation et non de l’obligation.
Le Hadîth est donc spécifique au voyage pour aller accomplir la prière.
Il ne comporte donc rien qui interdise la visite de la tombe du Prophète
`alayhi s-salâm.
Question 44 : Quelle est la preuve du caractère permis du tabarrouk – la
recherche des bénédictions – ?
Réponse : Le tabarrouk – la recherche des bénédictions – par le Prophète
et par ses traces est permis.
Allâh ta`âlâ dit en attribuant le discours à Yôuçouf :
(‘idh-habou biqamisi hâdhâ fa’alqôuhou `ala wajhi ‘abî ya’ti baSîrâ)
ce qui signifie : « Prenez ma chemise et passez-la sur le visage de mon
père, il recouvrera la vue » [sôurat Yôuçouf / 93].Il y a aussi le Hadîth :
(ar-raçôulou qassama cha`arahou wa wazza`ahou bayna n-nâci liyatabarrakôu bihi)
ce qui signifie : « Le Messager a partagé ses cheveux et les a fait distribuer aux gens afin qu’ils en recherchent les bénédictions » [rapporté
par Ach-Chaykhân » Al-Boukhâriyy et Mouslim « ].
Question 45 : Quelle est la preuve du caractère permis de porter un Hirz
« ou Hijâb » comportant du Qour’ân et ce qui est de cet ordre, contrairement aux talismans interdits ?
Réponse : Allâh ta`âlâ dit :
(wa nounazzilou mina l-qour’âni mâ houwa chifâ’oun wa raHmâtoun li
l-mou’minîn)
ce qui signifie : « Nous révélons du Qour’ân ce qui comporte une guérison et une miséricorde pour les croyants » [sôurat Al-‘Isrâ’ / 82].
Il y a le Hadîth :
(qâla `Abdou l-Lâh Ibnou `Amr : kounna nou`allimou Sibyânanâ l‘âyâti mina l-qour’âni wa man lam yablough naktoubouhâ `alâ waraqatin
wa nou`alliqouhâ `alâ Sadrih)
ce qui signifie : « `Abdou l-Lâh Ibnou `Amr a dit : Nous enseignions à
nos enfants les ‘âyah du Qour’ân. Pour ceux qui n’avaient pas encore
atteint la puberté, nous les écrivions sur une feuille que nous accrochions à leur cou » [rapporté par At-Tirmîdhiyy].
Le prophète a interdit le port des amulettes et les talismans des mécréants
qui comportent une adoration et une invocations des jinns et d’autres
créatures. Mais les Hirz qui comportent des ‘âyah du Qour’ân sont permis tout en croyant que c’est Dieu Qui est le créateur des causes et des
conséquence et du profit et de la nuisance. Voir : La Croyance, Foi en
Dieu, Unicité, TawHid
Question 46 : Parle de l’évocation de Allâh (adh-dhikr) dans les convois
funéraires.
Réponse : C’est permis sans divergence. Allâh ta`âlâ dit :
(yâ ‘ayyouhâ l-ladhîna ‘âmanôu dhkourôu l-Lâha dhikran kathîrâ)
ce qui signifie : « Ô vous qui avez cru, évoquez beaucoup Allâh » [sôurat Al-‘AHzâb / 41].
Allâh ta`âlâ dit :
(‘alladhîna yadhkourôuna l-Lâha qiyâman wa qou`ôudan wa `alâ jounôubihim)
ce qui signifie : « Ceux qui évoquent Allâh en étant debout, assis ou allongés sur leurs côtés » [sôurat ‘Ali `Imrân / 191].
Il y a aussi le Hadîth :
(kâna raçôulou l-Lâhi yadhkourou l-Lâha `alâ jamî`i ‘aHwâihi)
ce qui signifie : « Le Messager de Allâh évoquait Allâh en toutes situations » [rapporté par Mouslim].
Question 47 : Parle du ta’wîl l’interprétation du Qour’ân et Hadîth.
Réponse : Le ta’wîl consiste à interpréter un texte par un autre sens que
son sens apparent. Cette interprétation est permise pour les ‘âyah et les
Hadîth dont le sens apparent laisse penser que Allâh aurait une main, un
visage ou qu’Il serait assis au-dessus du Trône (`arch) ou qu’Il habiterait
dans une direction ou qu’Il aurait une des caractéristiques des créatures.
Allâh ta`âlâ dit :
(wa mâ ya`lamou ta’wîlahou ‘il-lâ l-Lâhou wa r-râcikhôuna fi l-`ilm)
ce qui signifie : « N’en sait l’interprétation que Allâh et ceux qui sont
versés dans la science » [sôurat ‘Ali `Imrân / 7].
Il y a aussi le Hadîth de l’invocation en faveur de Ibnou `Abbâs :
(Allâhoumma `allimhou l-Hikmata wa ta’wîla l-kitâb)
qui signifie : « Ô Allâh, enseigne-lui la sagesse et l’interprétation du
Livre » [rapporté par Al-Boukhâriyy, Ibnou Mâjah et le HâfiDH Ibnou
l-Jawziyy].
Question 48 : Quelle est la preuve que la foi est une condition pour l’acceptation des bons actes ?
Réponse : Allâh ta`âlâ dit :
(wa man ya`mal mina S-SâliHâti min dhakarin ‘aw ‘ounthâ wahouwa
mou’minoun fa’oulâ’ika yadkhoulôuna l-jannata wa lâ youDHlamôuna
naqîrâ) ce qui signifie : « Ceux qui accomplissent des bons actes, homme
ou femme, tout en étant croyant, ceux-là entreront au paradis et ne
seront lésés en rien (pas même d’un hile de noyau de datte) » [sôurat
An-Niçâ’ / 124]. Il y a aussi le Hadîth :
(‘afDalou l-‘a`mâli ‘Imânoun bi l-Lâhi wa raçôulih)
qui signifie : « La meilleure des œuvres est la croyance en Allâh et en Son
Messager » [rapporté par Al-Boukhâriyy].
Question 49 : Quelle est la signification de Sa parole ta`âlâ, [sourat AlQaSaS / 88] :
(koullou chay’in hâlikoun ‘il-lâ wajhah)
Réponse : L’Imam Al-Boukhâriyy a dit : « La signification de (‘il-lâ wajhah) est (‘il-lâ moulkah) », c’est-à-dire tout sera anéanti sauf Sa souveraineté. L’Imam Soufyân Ath-Thawriyy a dit : « (‘il-lâ wajhah) c’est-àdire sauf ce par quoi l’on a recherché l’agrément de Allâh », c’est-à-dire
les bons actes, tout comme cela figure dans le SaHîH de Al-Boukhâriyy.
Question 50 : Que signifie Sa parole ta`âlâ, [sôurat Al-Moulk / 16] :
(‘amintoum man fi s-samâ’i ‘an yakhsifa bikoumou l-‘arD)
Réponse : Le Moufassir – l’Exégète – Al-Fakhr Ar-Razi dans son Tafsîr
– son exégèse -, ainsi que Abôu Hayyân Al-‘Andalouciyy dans son livre
Al-BaHrou l-MouHîT ont dit : « Ce qui est visé par (man fi s-samâ’) « qui
est au ciel », ce sont les anges. Il n’est pas visé par-là que Allâh habite le
ciel ».
Question 51 : Que signifie Sa parole ta`âlâ, [sôurat Adh-Dhâriyât / 47] :
(wa s-samâ’a banaynâhâ bi’aydin wa ‘innâ lamôuci`ôun)
Réponse : Ibnou `Abbâs a dit : « (bi ‘aydin) c’est-à-dire par une puissance
(bi qoudrah). Ce n’est pas la main qui est visée ici car Allâh est exempt
d’une telle chose », fin de citation.
Dimanche 26 juin 2016
13
La science de la religion est la vie de l’Islam.
L’Importance de
connaître l’Islam
La louange est à Allâh, nous Le louons, nous
recherchons Son aide, nous recherchons Sa bonne
guidée, nous Le remercions, nous recherchons Son
Pardon et nous faisons le repentir à Lui. Nous demandons à ce que Allâh nous préserve du mal de
nos âmes et de nos mauvaises œuvres. Celui que Allâh guide, nul ne l’égare et celui que Allâh égare, nul
ne le guide.
La louange est à Allâh qui a fait apprendre à l’être
humain ce qu’il ne savait pas et qui a élevé le degré
des savants par rapport à tout autre qu’eux. Ils ne
sont donc pas équivalents aux autres.
Et je témoigne qu’il n’est de dieu que Allâh, Lui
Seul, Il est l’Unique, Il n’a pas d’associé, Il n’a pas
besoin, Il n’a pas de compagne ni d’enfant, mon
Seigneur est exempt de toute imperfection, Il n’a
pas de ressemblance avec Ses créatures et aucune de
Ses créatures n’a de ressemblance avec Lui. Il ne
s’incarne pas dans quelque chose et Il n’engendre
rien. Mon Seigneur est exempt du où, du comment,
de l’aspect, de l’image, de la limite, de la direction
et de l’endroit.
Rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et
Qui voit. Je témoigne que notre maître, notre bienaimé, notre éminent et notre guide, celui qui est
comme la prunelle de nos yeux est Son esclave et
Son Messager, Son élu et Son bien-aimé. Celui qui
nous a guidés vers la voie du bien et de la bonne
guidée.
Que Allâh honore et élève davantage notre maître
MouHammad le prophète, celui qui ne lit pas, qui
n’écrit pas et qui a enseigné le bien aux gens, qui les
a guidés à ce qui est un bien pour eux, et une droiture et une réussite dans le bas-monde et dans l’audelà ainsi que sa famille et ses compagnons bons et
purs. Esclave de Allâh, je vous recommande ainsi
qu’à moi-même de faire preuve de piété à l’égard de
Allâh Al-`Aliyy, Al-Qadîr. Mes frères de foi, Allâh
tabâraka wa ta`âlâ a fait l’éloge des savants dans
Son Livre honoré, Il a dit :
Ce qui signifie : « Allâh élève en degré ceux d’entre vous qui ont été croyants et ceux qui ont eu de
la Science spécialement. Et Allâh sait tout ce que
vous faites. » [sôurat al-Moujâdalah ‘âyah 11]
Et Allâh ta`âlâ dit :
Ce qui signifie : « Allâh crée les preuves qu’il n’est
de dieu que Lui ; les anges témoignent qu’il n’est
de dieu que Allâh et ceux qui ont la science témoignent qu’il n’est de dieu que Allâh, qui est
juste en ce qu’il prédestine ; il n’est de dieu que
Lui Al-`Azîz Al-Hakîm. » [Sôurat‘Âli-`Imrân /
18]
Mon frère croyant, observe bien ce qui est parvenu
dans cet ‘âyah : l’évocation de Allâh, ensuite l’évocation des anges puis l’évocation des gens de science. Et ceci est un honneur et un mérite clair pour
les gens de science. Allâh `azza wa jall n’a pas fait
que les savants soient comme ceux qui ne le sont
pas. Il a annoncé qu’ils ne sont pas équivalents. Al-
lâh `azza min qâ’il dit dans sôurat Az-Zoumar :
ce qui signifie : « Dis sont-ils équivalents ceux
qui savent et ceux qui ne savent pas. » [Sôurat
Az-Zoumar/ 9]
Non par Allâh ! Ils ne sont pas équivalents !
Comment le savant et l’ignorant seraient-ils équivalents ? Les savants qui œuvrent pour la religion
craignent Allâh plus que les autres. Et l’honneur
selon le jugement de Allâh est fonction de la piété
tout comme notre Seigneur tabâraka wa ta`âlâ nous
l’a annoncé dans le Qour’ân honoré :
ce qui signifie : « Les plus honorables d’entre vous,
ce sont ceux qui font le plus preuve de piété à l’égard de Dieu, certes Allâh sait toute chose. » [Sôurat az-Zoumar ‘âyah 13]
Et la personne ne deviendra pieuse qu’en apprenant
ce que Allâh a ordonné d’apprendre, puis d’accomplir les obligations et en apprenant ce que Allâh a interdit de faire et en l’évitant. Comment le savant et l’ignorant auraient-ils un même degré alors
que le messager de Allâh dit :
Ce qui signifie : « Les savants sont les héritiers des
Prophètes. »
Et quelles choses les savants ont-ils hérité des
Prophètes ? Ils ont hérité la Science tout comme le
Prophète l’a dit :
Ce qui signifie : « Les Prophètes n’ont pas laissé
en héritage des dinars ni des dirhams mais ils
ont laissé en héritage la science. Celui qui obtient de la science, il aura obtenu quelque chose
qui est très valeureuse. »
Chers frères de foi, le savant a un mérite et une
faveur particulière car ceux qui sont dans les cieux
et ceux qui sont sur terre demandent le pardon en
faveur du savant. Même les poissons dans l’eau demandent le pardon en faveur des savants. Pour indiquer encore plus le mérite du savant qui œuvre
pour diffuser la Science de la religion, son mérite
par rapport à celui qui se consacre à l’adoration de
Allâh, c’est-à-dire celui qui a obtenu ce qui lui suffit comme minimum obligatoire de la science de la
religion, mais sans parvenir pour autant au niveau
du savant. A ce sujet, le Messager de Allâh a dit :
ce qui signifie : « Le mérite du savant par rapport
à l’adorateur est semblable à mon mérite par rapport à celui d’entre vous qui a le plus bas degré. »
Et le Prophète a dit :
Ce qui signifie : « Et le mérite du savant par rapport à l’adorateur est semblable au mérite de la
lune par rapport au reste des planètes. »
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
7 813 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content