close

Enter

Log in using OpenID

31 quintaux de kif saisis et 10 individus arrêtés à Oran

embedDownload
Après la belle prestation
de son joueur à Bamako
31 quintaux de kif saisis
et 10 individus arrêtés à Oran
Page 24
www.voix-oranie.com
L’Olympique Lyonnais
encense Zeffane
La Voix de l’Oranie
MARDI 25 NOVEMBRE 2014
QUOTIDIEN D’INFORMATIONS NATIONALES
N°4568 - PRIX : 15 DA
Page 21
ORAN
Un climat automnal perturbé
qui crée plusieurs malaises Une centaine d’admissions
aux services des maladies
respiratoires
Page 2
DROITS TV DE LA CAN 2015
Vers un accord entre
beIN Sports et l’ENTV
Suite à lʼarticle publié, «Construction
dʼun hôtel dans une zone sécurisée
près du port dʼArzew»
Les engins disparaissent
du chantier et beaucoup
d’interrogations!
Page 3
ORANIE
Saïda
Un homme de 37 ans découvert
pendu à un arbre à Tircine
Page 5
Mostaganem
Les habitants de la cité Diar
El Hanna bloquent la route
Page 6
Chlef Les habitants des 500 logements
réclament la désinfection
des lieux
Page 7
NATIONALE
Education
Le CNAPESTE annonce une grève
pour les 8 et 9 décembre
Page 9
CULTURE
8e Festival du film amazigh
dʼAgadir
Plusieurs Algériens primés
au Maroc
Page 13
SPORT
RC Relizane - Hichem
Mokhtar
«La prudence est de mise et
l’efficacité est recommandée»
Page 20
Le président du réseau qatari de chaînes de télévision sportives «beIN Sports», n’écarte pas la conclusion d’un accord
avec la Télévision algérienne concernant la retransmission des événements sportifs dont il détient les droits.
Page 8
LE DIRECTEUR DU LOGEMENT DE LA WILAYA DE SIDI BEL-ABBÈS
REVIENT SUR LES DIFFÉRENTS PROGRAMMES
Logements: le «reste à réaliser»
sera lancé avant la fin décembre
Photo M. Mir/ La Voix Tous les projets de logements en instance de réalisation à Sidi Bel-Abbès
et inscrits au titre des différents programmes d’habitat, seront lancés avant
la fin de l’année 2014, a annoncé le directeur du logement, Sehailia Khaled,
lors du forum hebdomadaire tenu, hier mardi, au centre de presse de la
wilaya en présence du directeur général de l’OPGI...
Hormis les 5.000 logements (dont 1.500 sont en construction) relevant de
la gestion centralisée de la direction générale de l’AADL, le reste à réaliser
se chiffre à quelque 12.141 logements répartis entre ceux du social locatifLSL (4.722 unités), le promotionnel aidé – LPA (890), le promotionnel
participatif - LPP (1.000) et l’habitat rural (5.529) a tenu à préciser le responsable local du secteur de l’habitat...
Page 7
ORAN
PAGE 2
La Voix de l’Oranie
Un climat automnal perturbé qui crée plusieurs malaises
Une centaine d’admissions
aux services des maladies
respiratoires
CHERIF M.
e climat plutôt chaud inhabituel pour le mois de
novembre qui touche la
wilaya d’Oran, depuis la semaine
dernière, les premiers malaises
dus aux maladies de l’asthme et
d’allergologie commencent déjà à
apparaître avec plus de 100 admissions enregistrées aux services
des urgences près du CHUO.
L
Ces troubles, en effet, ont pris
dangereusement de l’ampleur, ces
derniers jours, à cause d’une
montée de chaleur atteignant les
40°. D’après des sources médicales, les proportions sont d’autant plus importantes que 5 à 6%
de la population locale est asthmatique, soit 80.000 patients.
Pour les maladies d’allergologie, la
situation est plus grave, apprend-
on de mêmes sources. «15 à 20%
de la population locale souffre
d’allergies de différentes formes et
origines», affirme-t-on du côté du
service de pneumologie du CHU
d’Oran.
Les patients admis pour la
plupart sont originaires des régions périphériques de la ville
d’Oran où la concentration de la
poussière est plus importante, notamment à cause des chantiers.
Selon les spécialistes et médecins,
cela est tout à fait normal, sachant
que cet état de fait relève de la
hausse du taux d’humidité que
connaît la majorité des wilayas de
la région Ouest du pays à l’image
d’Oran qui a vécu des conditions
climatiques très instables ces
derniers mois, ainsi que des perturbations climatiques et taux
d’humidité très élevés, estimés à
62% sans oublier les températures
constamment instables, tantôt à la
hausse et tantôt à la baisse.
Il est à noter par ailleurs que
par manque de moyens, la couverture sanitaire au service de
pneumologie du CHUO n’est pas
en mesure de contenir le flux des
patients arrivant de l’ensemble des
régions Ouest du pays. Le service
en question regroupe dans une
même salle tous les patients, alors
que le facteur de la contagion
menace en permanence les différents patients et leurs accompagnateurs, surtout lorsqu’on sait
que le service réceptionne des tuberculeux, des cancéreux et des
asthmatiques. Les patients, admis
aux urgences pour des maladies
thoraciques, se sont plaints devant le regroupement des patients, dans les chambres et sans
que le facteur contagion ne soit
pris en considération.
Cinq affaires ont été traitées par la gendarmerie nationale
Dix personnes arrêtées pour vol de
véhicules en 15 jours
S. BEKADDAR
Durant les deux premières semaines de ce mois de novembre,
pas moins de cinq véhicules ont été
volés à travers le périmètre d’action
du groupement régional de la gendarmerie d’Oran. Cinq affaires ont
été enregistrées, donnant ainsi lieu
à l’arrestation de dix individus
pour vol de véhicules. Les gendarmes ont récupéré seulement
trois véhicules sur les cinq volés.
En effet, le dispositif de sécurité
mis en place par les unités du 2ème
Commandement a permis de
revoir légèrement à la baisse le
nombre des véhicules volés. C’est
sur la base de plaintes que les services de sécurité ont pu récupérer
ces voitures volées.
Une fois l’alerte donnée, l’information est automatiquement
transmise ce qui permet de redoubler de vigilance sur les grands
axes routiers. Les trafiquants
écoulent à l’Ouest les véhicules
volés à l’Est et vice versa.
Le réseau fait appel à d’autres
complicités pour maquiller les
véhicules, poser des fausses
plaques d’immatriculation et trouver de faux papiers. Les investigations diligentées dans le cadre de
ces affaires ont permis aux enquêteurs de mettre à nu le mode
opératoire de ces réseaux installés
principalement dans les wilayas de
Tlemcen, Mostaganem et Mascara.
Dans ces villes, les véhicules volés
sont acheminés vers Oran pour
être revendus et où on falsifie les
documents administratifs grâce à
des complicités.
Au niveau d’Oran, six barrages
fixes renforcés par cinq autres semi
fixes, en plus d’une quarantaine de
tournées et postes de contrôle, ont
donné leurs fruits. Durant la saison estivale, quelque 26 personnes
impliquées dans des vols de
véhicules ont été arrêtées par les
agents du groupement de la gendarmerie d’Oran.
En effet, sur les 33 véhicules
volés, les gendarmes ont récupéré
cinq voitures de différentes marques que les auteurs avaient l’intention d’écouler dans la région
Ouest. La Voix de l’Oranie Siège social:
Directeur Fondateur
GHALEM ABDOU
Directeur de la publication
Hocine Delmi
Sarl au capital de 1.000 000,00 DA
Compte bancaire BNA
RIB N°00 100 952 0300 101 800 30
3, rue Rouis Rayah, Haï Oussama
(ex-Boulanger) - Oran 31000
Tél : 041.24.10.59
Fax : 041.24.34.12
041.24.18.01
[email protected]
Emails
SPORT : [email protected]
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
Journée internationale pour l’élimination
de la violence à l’égard des femmes
Plusieurs associations
s’unissent pour une
action de
sensibilisation à Oran
Une vaste campagne de
sensibilisation contre la violence à l’égard des femmes
est menée jusqu’à la fin du
mois de novembre dans la
région Ouest du pays, à l’initiative d’un collectif d’associations à caractère social.
Cette action entrant dans le
cadre de la célébration de la
journée internationale pour
l’élimination de la violence à
l’égard des femmes qui coïncide avec la date du 25 novembre, a pour objectif de
mettre en relief «le rôle actif
de la femme dans la société».
La campagne vise notamment à «prévenir toute
forme de violence à l’égard
de la femme, qu’elle soit
physique ou verbale», tout
en mettant l’accent sur «la
nécessité de son autonomisation», ont expliqué les initiateurs de cette action. Ces
journées de sensibilisation
mobilisent une dizaine d’associations à travers les espaces publics, les centres de
formation professionnelle,
les campus universitaires et
les réseaux sociaux, a-t-on
indiqué. L’initiative est
également mise à profit pour
le lancement de concours
photos sur le thème «Non à
la violence», de ciné-clubs et
la collecte de témoignages
de femmes victimes de vio
lence. Les associations
partenaires de cette opération sont «AIDS Algérie»,
«El-Hayat», «Femmes en
Communication», «Santé
Sidi El-Houari» (SDH), «Jeunesse Plus», «Smile», «BelHorizon», «Chougrani»,
«Souk», «Graine de Paix» et
l’association de promotion et
insertion de la jeune fille
(APIJF). Cette campagne, at-on signalé, est la première
Bureau d’Alger
BP n°11053
Service Pub
Maison de la Presse Kouba
2, rue Farid Zouiouèche
Tél.: 021.46.29.58
Fax: 021.46.29.59
BUREAU SIDI BEL-ABBÈS
0555 102 355
[email protected]
Impression : S.I.O.
Tél /Fax : 041.24.53.76
Email : [email protected]
Impression Ouest : SIO
Pour vos courriers
Oran Oussama 31012
[email protected]
ORAN : [email protected]
ORANIE : [email protected]
EVENEMENT : [email protected]
CULTURE : [email protected]
d’une série d’interventions
lancée par l’ACT2015, initiative mondiale appuyée par le
Fonds des Nations unies
pour
la
population
(FNUAP) et le ministère de
la Santé, de la Population et
de la Réforme hospitalière. Il
a relevé qu’à Oran, plus de
1.500 femmes ont été victimes de violences durant
cette année.
Cependant, des milliers
d’autres femmes souffrent en
silence, mais gardent en secret la violence qu’elles
subissent et n’osent pas le
dire, même pas à leurs
proches ou à leurs amies.
Dans la plupart des cas, ce
silence s’explique par une
certaine mentalité et les coutumes qui sont des obstacles
majeurs les empêchent de se
plaindre. Nombreuses sont
les femmes qui se rapprochent de la police pour
déposer plainte et ne reviennent pas pour déposer le
certificat médical exigé dans
ce genre de cas. Les violences faites aux femmes de
par le monde, non seulement ne reculent pas, mais
gagnent en ampleur et en
gravité. Ce triste phénomène
a même atteint une dimension tragique. Dans un tel
contexte, la Journée internationale pour l’élimination
des violences faites aux
femmes, journée célébrée
chaque 25 novembre, acquiert une résonance particulière.
La campagne internationale prévoit que «du 25
novembre au 10 décembre
2014, le monde s’investit
dans 16 jours d’activisme
contre la violence». R.L.
Diffusion (Ouest)
Eurl MPS El Bahia - El Djadida
Tél. : (041) 53.81.19
: (0550) 17.26.03
Les manuscrits, photographies
et illustrations ou tout autre
document adressés ou remis à
la rédaction ne seront pas
rendus et ne peuvent faire
l’objet d’aucune réclamation.
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
Suite à l’article publié, «Construction d’un hôtel dans une zone sécurisée
près du port d’Arzew»
Les engins disparaissent du chantier
et beaucoup d’interrogations!!
Photo A. Mokhtar/ La Voix
ARIBI MOKHTAR
’entreprise chargée des travaux de réalisation d’un hôtel de luxe sur un foncier
classé hautement sécuritaire, a plié
bagage suite à la parution de l’article de presse
dans notre édition d’hier, faisant état d’un grave
dépassement aux dépens du décret exécutif en
vigueur n°09-368 du 15 novembre 2009, portant
institution et délimitation du périmètre de protection des ports d’Arzew et de Béthioua El-Djadid, interdisant toutes nouvelles réalisations,
L
constructions ou extensions qui peuvent constituer une menace ou un danger pour la sûreté et
la sécurité des ports, des installations pétrolifères
et des navires tankers et ce, à l’intérieur même du
périmètre de protection des ports d’Arzew et de
Béthioua El-Djadid.
En effet, après la publication de la dite
chronique sur nos colonnes d’hier, les engins
lourds de travaux publics et les camions de carrière délégués sur place, ont subitement disparu
de la scène et ce, après avoir entamé la veille, le ter-
rassement du site en question, dominant le débarcadère d’Arzew et nature non immobilière, ne
pouvant faire l’objet d’aucune construction force
de loi. Selon les informations que nous avons pu
recueillir auprès de sources crédibles, il s’avère que
les autorités civiles et militaires, ont réagi et ordonné l’arrêt des travaux, jugés contraires à la législation en vigueur. Selon nos sources, les hauts
cadres de la wilaya d’Oran ont été tenus au courant
de ce dossier qui a ébranlé la chronique au niveau
de la capitale pétrolière Arzew et par conséquent,
à faire réagir les décideurs locaux et riposter de
façon spontanée, la société civile suivant de près
les intérêts publics en préservant les biens de la
collectivité et veillant à la sécurité des zones sensibles de l’état. Notons que c’est cette même société
civile qui joue un rôle déterminant et qui a su
alerter à temps l’opinion nationale sur ce dépassement par le biais de la presse. Au moment où nous
mettons sous presse, la calme est revenu sur le site
dénommé, borne n°4, déclarée zone hautement
sécuritaire et ce, conformément à la loi n°09-368
du 15 novembre 2009. Selon nos renseignements,
les autorités concernées auraient même pris les
mesures pour l’entame d’une enquête administrative, destinée à arrêter les responsables de cette
bévue qui entache sans doute la crédibilité de
notre administration. Soulignons qu’aucune information n’a été dévoilée sur l’identité du prétendu heureux bénéficiaire, ni dans quel cadre
s’inscrit le dit projet immobilier à caractère touristique.
Ils se disent «exclus injustement» des opérations de relogement à Oued Tlélat
Les habitants du quartier Houari Boumedienne
s’en remettent au wali d’Oran
ZITOUNI M.
Les habitants du vieux bâti, se trouvant dans le
quartier Houari Boumedienne, un site totalement
oublié à Oued Tlélat, ne cachent pas leur mécontentement face à leur marginalisation des dernières
opérations de relogement, notamment celle effectuée lors de la visite du premier ministre, Abdelamalek Sellal. En effet, ce jour-là a eu lieu la
distribution des clés de 500 logements, une opération sur laquelle ces habitants natifs de Oued Tlélat,
avaient fondé de grands espoirs. Hélas, ils s’étaient
retrouvés ballotés entre les services de l’APC et ceux
de la Daïra qui se renvoient ainsi la balle sans pour
autant trouver une solution à ces citoyens dont les
récépissés de dossiers de demandes exhibés remontent, pour certains, à plus de 20 ans. Ils s’en
remettent au wali d’Oran, M. Abdelghani Zaâlane,
lui demandant de se pencher sur leur réel besoin
d’un toit plus digne. Femmes avec enfants handicapés et pères de familles qui ne demandent qu’un
brin de considération. Ce collectif d’habitants du
quartier dit Houari Boumedienne et d’autres concitoyens du centre-ville de Oued Tlélat qui nous ont
entretenus de l’état précaire dans lequel ils vivent,
sous des toits de fortune en tôle pour certains et vivant le calvaire les jours de pluies. Une fonctionnaire dira à ce propos: «J’ai présenté tous les
documents et je réponds à tous les critères d’éligibilité pour prétendre à un logement décent et mes
enfants et moi-même avions fondé de grands espoirs pour espérer être relogés, lors de la dernière
opération des 500 logements. Hélas, nous avons
tout simplement été exclus sans raison transparente.» Puis elle rajoutera: «Je n’arrive plus à assumer
le paiement de la location auprès du particulier.»
Un autre chef de famille fera part du fait d’être balloté entre le chef de la daïra et le P/APC de Oued
Tlélat et ce, sans que nous sachions vraiment à qui
nous adresser.» D’autres propos seront tenus par ces
habitants qui diront alors: «Nous sommes d’accord
que des nécessiteux d’autres wilayas soient logés à
Oued Tlélat, mais on devrait nécessairement laisser
un quota de logements aux natifs de cette localité
et qui vivent dans des conditions inhumaines. On
nous parle d’un projet détenu par une société indienne et qui, depuis une année, n’a encore pas vu le
jour. Jusqu’à quand allons-nous attendre?» Les
habitants du quartier Houari Boumedienne, dans
le besoin d’un logement, s’en remettent donc au wali
d’Oran, M. Abdelghani Zaâlane et ce, afin qu’il se
penche sur leur cas. Ces habitants se disent prêts à
accepter une commission d’enquête qui viendra
constater leur situation précaire.
Après une longue attente et des tergiversations
Relogement de 60 familles du centre des enfants
assistés de Haï Es-Salem
S. DJEBBAR
Une opération de relogement, très attendue
depuis plusieurs années, a enfin eu lieu hier
matin au profit d’une soixantaine de familles qui
occupaient, jusqu’à maintenant, le centre des enfants assistés pour garçons qui se trouve à Haï EsSalem. Ces familles ont bénéficié de logements
sociaux neufs au niveau de la commune de Bir El
Djir et Chehaïria.
L’opération a été supervisée par les autorités
locales. L’opération de relogement a commencé
dès les premières heures de la matinée en
présence du chef de la daïra d’Oran et du directeur de l’action sociale. Toutes les conditions
ORAN
ont été réunies afin de permettre un bon déroulement du relogement et ce, en mettant à disposition des camions de gros tonnage afin de
permettre aux nouveaux bénéficiaires d’emporter
leurs biens. Il est clair que la joie et la satisfaction, après tant d’années d’attente et surtout de
tergiversations faites autour de cette opération.
Finalement, les heureux bénéficiaires dont
certains sont depuis plus de 40 ans installés au
niveau du centre des enfants assistés pour
garçons de Haï Es-Salem. La Voix de l’Oranie et
Sawt El Gharb ont, depuis le début, accompagné
ces familles en détresse, notamment dans leurs
démarches pour que leurs voix soient portées aux
autorités locales et afin que ces familles puissent
Photo A. Tahar/ La Voix
bénéficier d’un logement décent après tant d’années de souffrance et de précarité.
PAGE 3
Hôpital Tami Medjbeur
à Aïn El-Türck
Ablation
d’une tumeur
d’un kilo chez
un patient
de 75 ans
ZITOUNI M.
Une équipe médicale de l’établissement hospitalier Tami Medjebeur à Aïn El-Türck a réussi l’ablation d’une tumeur, pesant 1 kilo du visage d’un
patient âgé de 75 ans. Selon des sources médicales,
cette importante opération fait suite à d’autres qui
avaient été menées avec succès par l’équipe médicale de ladite structure sanitaire. Une première intervention chirurgicale avait été pratiquée, il y a
quelques temps, sur une femme de 72 ans et à laquelle on avait procédé à l’ablation d’une tumeur de 1,3
kg à l’oreille. L’intervention chirurgicale délicate a
été menée par un staff médical algérien du service
ORL de l’établissement hospitalier. L’hôpital Tami
Medjebeur s’est également doté d’un service d’ophtalmologie équipé en matériels sophistiqués et s’est
dernièrement lancé dans les interventions chirurgicales de la cataracte, épargnant ainsi aux malades
locaux le déplacement vers l’établissement spécialisé
du «Front de mer» au centre-ville d’Oran. En outre,
l’hôpital a ouvert un service de cardiologie, pouvant
accueillir quotidiennement entre 80 et 100 malades
et un autre de rééducation fonctionnelle. L’infrastructure sanitaire dotée d’une capacité de 240 lits
compte 12 spécialités et dispose de services de biologie et de radiologie en vue d’une prise en charge
de la population de la daïra d’Aïn El-Türck.
Université Ahmed
Benahmed 2 à Belgaïd
Des postes de
vice-directeurs
de facultés
nouvellement
créés
ZITOUNI M.
Sur décision du nouveau directeur de l’université d’Oran et dans le cadre de la réorganisation des
universités, des postes de vice-directeurs vont être
bientôt créés au niveau des six facultés de l’université Ahmed Benahmed 2 à Belgaïd. Une décision
bien accueillie par les étudiants ainsi que le personnel enseignant et administratif. Ainsi et dans ce
cadre, chaque faculté aura son vice-directeur et ce,
dans le but de faciliter l’application des différentes
procédures ainsi que la gestion de ces facultés. Notons que le directeur de l’université Ahmed Benahmed 2 a été installé au mois d’octobre dernier.
Son installation a suivi la décision du partage de l’université d’Oran en deux universités, à savoir
Ahmed Ben Bella et Ahmed Benahmed. Chacune
d’elle dispose de sa propre direction et de son propre
directeur. Celui de la seconde a décidé de désigner
six vice-directeurs à la tête de chacune des facultés
qu’il gère, entre autres, la faculté de droit, de géologie, de sécurité industrielle et celle de la littérature et
les langues étrangères. Ces vice-directeurs auront la
tâche de coordonner entre les recteurs des facultés
et la direction de l’université. Les étudiants se disent
optimistes quant à cette décision qui facilitera, selon
eux, la mission aux agents d’administration qui devront de leur côté aussi fournir plus d’efforts.
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 5
Aujourd'hui dans la région
i
AÏN TÉMOUCHENT
MOSTAGANEM
SIDI BEL-ABBÈS
La Sonelgaz rénove des lignes
électriques dans 4 communes
Une secousse tellurique
de 2,6° sur l’échelle de Richter
ressentie
Saisie de 65 comprimés
d’ecstasy et trois arrestations
Subissant des pannes récurrentes particulièrement durant la saison estivale les
communes de Hamamm Bouhadjar, Aïn
Arbaa, El Malah et Oued Sabah ont été
retenues par la direction de la Sonelgaz
pour la rénovation de leurs lignes électriques.
Une importante étude -qui a recensé les
points noirs sur les lignes- a été faite avant
de lancer l’opération. Le choix du câble est
judicieux puisque ce sera du torsadé tirés
sur des poteaux en acier. Ce qui assure un
maximum de sécurité.
Berrahil Saïd
BECHAR Ouverture d’une école de
musique traditionnelle
Une école d’initiation des femmes aux
techniques de jeu des instruments de
musique traditionnels a été ouverte à
Bechar, selon l’association féminine culturelle de renaissance du style patrimonial
initiatrice du projet.
Une artiste de renommée internationale,
en l’occurrence Hasna El-Becharia, encadrera l’atelier dédié à l’initiation au jeu
du Guembri, un instrument à cordes à la
base de la musique et danse Diwane. Première du genre dans la région, cette école
vise aussi à préserver un pan important de
notre patrimoine musical et culturel.
R.R.
EL BAYADH
983 bouteilles de boissons
alcoolisées saisie sur la RN06
Les éléments de la gendarmerie nationale ont, lors d’une opération de contrôle sur la Route nationale N°06, procédé
à la saisie de 983 bouteilles de boisson alcoolisée, entre liqueurs et bière. Cela s’est
passé en fin de semaine dernière dans les
environs du chef-lieu de wilaya d’El
Bayadh.
Le conducteur du véhicule immatriculé
dans la wilaya de Tiaret, qui transportait la
marchandise prohibée, et son compagnon
ont été appréhendés par les darkis et
présentés à la justice.
M. Hergal
Une brève mais forte secousse tellurique a
secoué Mostaganem et ses environs dans
l’après-midi du 23 novembre 2014, précisément à 15h25. D’une magnitude de 2,6, on ne
déplore pas de dégâts matériels. L’épicentre se
situe à quelque trois kilomètres au large des
côtes de Mostaganem. Elle a été ressentie par
la majorité des citoyens et dans d’autres
wilayas limitrophes comme Relizane. Le
dernier tremblement de terre ayant secoué
Mostaganem est celui qui a touché Bouguirat
au mois d’aout passé. La secousse d’une magnitude de 3.9 a provoqué quelques dégâts.
Tchouaka M.
RELIZANE
Un quinquagénaire retrouvé
mort au stade d’El Hamadena
La paisible localité Hemadena, située
quelque 30 Km à l’est du chef-lieu de la wilaya,
a été secouée hier lundi par l’horrible découverte du corps sans vie du dénommé G.A., un
quinquagénaire (53ans), un habitué de l’activité sportive. Le malheureux aurait été victime,
selon la rumeur, d’un arrêt cardiaque. Le corps
sans vie de l’infortuné été évacué par les éléments de la Protection civile sur les services de
la morgue de l’Etablissement public de la santé
de proximité (EPSP) de Djidiouia et les gendarmes de la brigade compétente ont ouvert
une enquête pour déterminer les circonstances
réelles de la mort.
B. Aboubakr
SAÏDA
Trois personnes impliquées dans une affaire
de détention et commercialisation de psychotropes ont été repérés par les services de la
brigade de lutte contre les stupéfiants de la
Sûreté de Sidi Bel-Abbès, et placés sous mandat de dépôt. C’est suite à des informations que
les 03 mis en cause (M.M., 20ans; L.S., 40 ans
et N.Y., 24 ans) ont été arrêtés aux alentours du
boulevard du 1er Novembre, à bord d’une
voiture de marque Accent Hyundai. La fouille du
véhicule a permis la saisie de 65 comprimés de
marque Ecstasy triangulaires bien dissimulés.
D. Amel
TIARET
Saisie de 10 quintaux de viande
dans un abattoir clandestin
Les vétérinaires de l’Inspection de la wilaya
de Tiaret continuent leur action de lutte contre
l’abattage clandestin, la protection de l’environnement et du consommateur. L’exploitation
d’un renseignement en collaboration avec les
éléments de la gendarmerie nationale relevant
du commandement du groupement de la
wilaya de Tiaret, a permis la découverte d’un
abattoir clandestin et la saisie de 10 quintaux
de viande blanche dont plus de 500 kilogrammes de poulets de chair sur pieds. La
marchandise saisie, destinée à la vente a fait
l’objet d’un procès-verbal de constatation et les
mis en cause, seront présentés devant le procureur de la république de Tiaret.
M. Boughalim
TLEMCEN
87 femmes victimes d’actes
Un homme de 37 ans découvert de violence depuis janvier
pendu à un arbre à Tircine
Les habitants de la commune Tircine dans
la daïra de Ouled Brahim ont été secoués par
la dramatique nouvelle de la découverte
d’un homme (B.M., 37 ans) pendu par une
corde en plastique à un arbre dans la forêt
de Ouled Ahmed, dimanche dernier. La
dépouille du malheureux a été évacuée par
les éléments de la Protection civile vers la
morgue de l’hôpital de Ouled Brahim. Une
enquête a été ouverte par la gendarmerie
nationale pour élucider les circonstances de
ce drame.
B. Soudjoud
Dans un bilan relatif à la violence contre les
femmes, la police judiciaire de la Sureté de
wilaya de Tlemcen fait état de 70 femmes ayant
victimes d’actes de violence en 2013 dont 34
femmes ont fait l’objet de coups et blessures
volontaires, 17 autres victimes de crimes sexuels, 19 autres pour mauvais comportement,
alors qu’une autre a fait l’objet d’un crime. Par
ailleurs, selon toujours le bilan de la police
depuis le début de l’année en cours, 87
femmes ont été victimes pour les même causes
fera remarquer l’officier chargé de la cellule de
communication.
F.H.
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 6
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
Mostaganem
Aïn Témouchent
Les habitants de la cité Diar
El Hanna bloquent la route
Photo.M.Tchouaka/ LaVoix
M. TCHOUAKA
imanche dernier, tôt
le matin, des habitants de la cité Diar
El Hanna de Tigditt à Mostaganem,
mécontents
des
D
promesses de relogements non
honorées par les responsables
de la wilaya, ont bloqué la
route du périphérique menant
au port et à la cité Kharrouba
avec des pierres et divers objets
hétéroclites.
« Notre mouvement est motivé par le désintérêt des responsables concernés quant aux
conditions de vie plus que misérables des locataires de ces immeubles vieux, vétustes et
délabrés» dira un des protestataires. Programmée à la démolition en 2005, cette cité
existe toujours et donne une
image hideuse à la ville de
Mostaganem.
Les appartements que La
voix de l’Oranie a pu visiter
présentent de visu un réel danger pour la santé des occupants,
notamment au niveau du rezde-chaussée où les buses d’évacuation des eaux usées laissent
passer les eaux insalubres et les
mauvaises odeurs. «Cette situation cause des maladies respira-
toires et cutanées aux occupants» a tonné un autre. En
plus, les travaux de goudronnage de la route mitoyenne a
provoqué la colère et l’indignation des riverains car les gros
engins utilisés. Parce que engins
provoquent des secousses qui
endommage encore plus rapidement les immeubles. Le risque
effondrement est de plus en plus
apparent comme le prouve les
grosses fissures sur les murs et
sur certains piliers. «Les responsables devraient intervenir
incessamment avant que ne se
produise la catastrophe», nous
dira une vieille septuagénaire,
qui rappelle le drame qui a
coûté la vie à un enfant suite à
effondrement
d’un
mur
de clôture.
Logements
Lancement des travaux de réalisation de 150 LSP à Tiaret
Les travaux de réalisation de
150 logements socio-participatifs
ont été lancés courant novembre
dans la wilaya de Tiaret, a-t-on
appris dimanche du directeur de
l’Agence de gestion et de régulation foncière urbaine.
Inscrits dans le cadre d’anciens programmes, ces logements
seront réalisés à Medroussa (16),
Ksar Chellala (12), Dahmouni
(30), Tiaret (32), Hamadia (36) et
Sidi Abderrahmane (17), a indiqué
à
l’APS
Abdellah
Boussekine.
Ces logements font partie
d’un programme de 1.000 unités,
hérité depuis 2005 d’agences foncières locales dissoutes par l’agence de gestion et de régulation
foncière urbaine et dont les
travaux de réalisation ont été entamés pour la plupart, a-t-il
ajouté.
De ce programme, 150 logements ont été livrés fin 2013 et le
taux d’avancement d’autres en
construction varie entre 17 et
95%, selon le même responsable.
Pour ce qui est des actes de
propriété, l’agence précitée a
régularisé plus de 3.007 actes de
terrains à bâtir au cours des
dernières années dont 547 en
2014.
Elle a procédé également,
début novembre, à la remise de
plus de 5.402 actes fonciers à
leurs bénéficiaires, a-t-on encore
signale.
Tiaret
La CNMA ouvre ses portes pour sensibiliser
les agriculteurs
M. BOUGHALIM
La Caisse nationale de mutualité agricole
(CNMA) organise ses portes ouvertes à Tiaret
pour une durée de 05 jours du 23 au 27 novembre courant pour la sensibilisation des
agriculteurs sur les avantages et l’importance
des assurances agricoles, assurances animales,
végétales et de transport. Les assurances animales concernent la garantie multirisque
bovine, ovine, avicole, dinde, apicole, équine,
caprine, cunicole, et dromadaire. Les agriculteurs peuvent aussi souscrire à des assurances
végétales contre la grêle, l’incendie des récoltes
sur pieds et les moyens de production tel les
réseaux d’irrigation et les matériels agricoles.
Les assurances de transport couvrent le transport de marchandises par voie maritime, terrestre ou aérienne. Organisée au siège de la
CRMA de Tiaret, un faible engouement a été
enregistré pour la première journée, dimanche dernier. Dans le même sillage, des
explications concernant les modalités de
souscription et les procédures à suivre pour le
dédommagement des différents sinistres subis
sont faites par le personnel de la caisse aux visiteurs. En outre des initiations sur les mesures
préventives à observer afin d’éviter la destruc-
tion de la récolte.
Pour la wilaya de Tiaret, selon le directeur
de la CNMA, la récolte des exploitations agricoles collectives (EAC), les céréales et les
légumes secs est exposée aux risques d’incendies particulièrement pendant les mois de
mai et juin. Dans le souci de faire rapprocher
les services de la caisse régionale de la mutualité agricole des fellahs, une délégation
présidée par le directeur la caisse visitera la
ferme pilote «Boukhteche» à Rahouia mercredi prochain pour la sensibilisation des
agriculteurs de cette ferme sur l’importance et
la nécessité des assurances agricoles.
Peu d’engouement
pour les assurances
agricoles
Les agriculteurs d’Ain Temouchent affichent peu d’engouement pour une assurance
auprès de la Caisse régionale de mutualité
agricole (CRMA), a fait savoir dimanche son
directeur à Ain Témouchent.
Sur 14.000 dont 9.000 détenteurs de la
carte agricole dans la wilaya, seulement 850
ont contracté une police d’assurances CRMA
depuis le début d’année en cours dans le cadre
du crédit RFIG, a indiqué Benguettat Abdelkader en marge de journées portes ouvertes sur les assurances agricoles.
«Néanmoins, ce chiffre est en augmentation, puisqu’il est passé de 300 fellahs en 2012
à 800 en 2013 et 850 en 2014», a-t-il souligné
ajoutant que le même constat est relevé chez
les éleveurs bovins où seulement neuf contrats
ont été signés et les viticulteurs (10 contrats).
Pour la viticulture, sept fermes pilotes
d’Ain Témouchent, Tlemcen et Sidi Bel-Abbes
se sont assurées, en 2013, pour un montant de
2,8 millions DA, en dépit des multiples avantages et facilités accordés par l’Etat à ce genre
d’assurances, notamment une réduction de 40
pour cent pour ceux qui s’acquittent en cash
de leur contrat et de 50 pc à terme pour les
éleveurs.
Par ailleurs, une assurance agricole dite
«multirisques agricoles» couvre les produits
agricoles, les bâtiments, le matériel et les travailleurs, a-t-il encore indiqué.
Afin de mettre un terme à cette réticence,
la CRMA organise ces journées portes ouvertes du 23 au 27 novembre, pour promouvoir les assurances agricoles qui sont ignorées
par les fellahs et sensibiliser autour de l’opportunité de contracter les polices d’assurances disponibles, a ajouté le même
responsable tout en rappelant la mésaventure
des maraichers de la daïra de Oulhaça en
2013, qui n’avaient pas assuré leur production
entièrement dévastée par les intempéries et les
inondations.
«Pourtant, il existe chez nous des assurances susceptibles de couvrir ce genre de
désagrément, à l’instar des garanties grêle et
incendie», a-t-il déclaré.
Pour les éleveurs, une vétérinaire de la
CRMA d’Ain Temouchent assure conseils et
suivi pour les cheptels, à travers des visites
régulières au niveau des étables.
Celle-ci a effectué plus de 100 visites dans
le cadre de la sensibilisation. Par ailleurs, le
travail de proximité de la CRAM a été renforcé avec l’ouverture de trois bureaux locaux
à El Malah, El Amria et Ain Kihal qui travaillent en étroite collaboration avec les services
agricoles et les organisations professionnelles.
Ouverture d’un nouveau salon
de coiffure et esthétique
«LE CRYSTAL»
Effectue tous soins de
beauté ainsi que la pose
d’ongles à l’américaine
(gel UV). Utilise
les produits français.
Soyez les bienvenues,
Bir El Djir
appelez le 05.49.57.62.57
RECRUTEMENT
IMMOBILIER
Vends ou échange F2 sis à la
Glacière-Oran, RDC, conviendrait pour avocat ou
médecin.
Tél : 0559.23.53.00 RDC
La Voix de l’Oranie
25/11/2014
Société de promotion immobilière recrute une secrétaire maîtrisant l’outil informatique (Word,
Excel), ayant connaissance parfaite de la langue
française.
Envoyer CV boîte email : recrute [email protected]
Ou Tél : 0560 91 16 01 //0771 80 16 89 //041 74 24 51
La Voix de l’Oranie
25/11/2014
La Voix de l’Oranie
25/11/2014
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
Clôture de la semaine de l’entrepreneuriat à Sidi Bel-Abbès et désolation des
organisateurs
«Une participation de pure forme
des agences bancaires locales»
O
MIR MOHAMED
rganisée pour la seconde année
consécutive à Sidi Bel-Abbès, la semaine de l‘entrepreneuriat s’est
clôturée, lundi après-midi, sur un sentiment de
satisfaction mitigé.
C’est du moins l’impression que nous ont
laissés les principaux initiateurs de cette semaine qui n’a pas manqué cependant d’enregistrer la participation d’un grand nombre
d’opérateurs publics et privés ainsi que les différentes structures d’appui, en amont et en aval
du secteur économique, impliquées localement
dans les dispositifs de soutien à l’emploi et de
création des micro-entreprises.
Même si les entreprises leaders de la région
ont répondu favorablement à leurs sollicitations
pour l’accueil au sein de leurs unités de groupes
d’étudiants et de promoteurs de projets, les organisateurs ne se désolent pas moins des ter-
giversations de certains sponsors et organismes
concernés en première ligne qui aient fait faux
bond à la dernière minute ou manifesté qu’un
intérêt de pure forme à la prise en charge active
du programme prévu à cet effet. Le problème
semble s’être posé avec acuité avec les agences
bancaires locales (Badr et CPA cités nommément) qui ne se seraient pas engagés à fond durant tout le déroulement de la semaine se
contentant d’une présence a minima sans pour
autant expliquer aux jeunes porteurs de projets
les modalités d’accès aux crédits et la nature des
programmes de facilitation mis en place par l’état pour en bénéficier.
A part ce désolant lâchage des organismes
bancaires, supposés partenaires actifs dans le
bon déroulement de la semaine, les responsables de l’incubateur et de la maison de l’entrepreneuriat ont tenu à annoncer l’acquisition
nouvelle d’une imprimante 3D qui permettra
aux jeunes étudiants sous leur coatching de parfaire leur travaux de recherche et concevoir un
projet professionnel digne de ce nom.
Actuellement, une quinzaine de jeunes universitaires est suivie par les deux entités en
question, lesquelles leur apportent -en collaboration avec certaines directions de l’exécutif, des
centres de Recherche, des agences de soutien à
l’emploi et l’investissement (Ansej, Angem,
Andi…)– un accompagnement multiforme
pour mener à terme un certain nombre de projets innovants.
Des résultats probants ont été ainsi obtenus
puisque, tient-on à souligner avec fierté, six des
jeunes promoteurs coachés sont déjà parvenus
«à finaliser leur projet de création d’entreprises
dans différents domaines de spécialités», élaborer leur business plan et entreprendre même
les démarches auprès de l’Ansej et de l’office registre de commerce tandis que neuf autres porteurs de projets hébergés par la maison de
l’entrepreneuriat sont au stade de la pré-incubation dans divers segments de spécialités de
pointe.
Le directeur du logement de la wilaya de Sidi Bel-Abbès revient sur les différents
programmes
Logements: le «reste à réaliser» sera lancé
avant la fin décembre
MIR MOHAMED
Tous les projets de logements en instance de réalisation à Sidi Bel-Abbès et inscrits au titre des différents programmes
d’habitat, seront lancés avant la fin de l’année 2014, a annoncé le directeur du loge-
ment, Sehailia Khaled, lors du forum hebdomadaire tenu, hier mardi, au centre de
presse de la wilaya en présence du directeur
général de l’OPGI...Hormis les 5.000 logements (dont 1.500 sont en construction)
relevant de la gestion centralisée de la direction générale de l’AADL, le reste à
réaliser se chiffre à quelque 12.141 logements répartis entre ceux du social locatifLSL (4.722 unités), le promotionnel aidé –
LPA (890), le promotionnel participatif LPP (1.000) et l’habitat rural (5.529) a tenu
à préciser le responsable local du secteur de
l’habitat en ne manquant pas de commenter
un certain de données relatives à ces différentes atteignant en 2014 un total de
34.744 logements inscrits dont 2.735 ont été
achevés et 15.500 en cours de réalisation à
travers la wilaya.Les deux responsables
n’ont pas manqué tour à tour de répondre à
une batterie de questions posées par les correspondants présents et concernant le délicat dossier du LSP «impliquant» une
dizaine d’entrepreneurs défaillants qui n’auraient pas respecté leurs engagements visà-vis
des
souscripteurs
et
de
l’administration et des services techniques
d’une manière générale. directeur général
de l’OPGI a longuement abordé la question
des créances que son organisme détient sur
ses locataires et qui atteignent le montant
de plus de 40 milliards. Des brigades de recouvrement ont été constituées à l’effet de
traquer les mauvais payeurs, parmi lesquels
près de 800 récalcitrants sont poursuivis
par voie de justice.
Ghazaouet (Tlemcen)
Lancement des travaux d’aménagement des
voies de communications de Sidi Amar
SADOUKI A.
Prévue dans le cadre du plan de développement communal (P.C.D.) exercice année 2014,
l’opération portant aménagement et le bitumage
de l’ensemble des voies de communications du
quartier de Sidi Amar relevant de la commune
de Ghazaouet a été lancée début du mois
courant. Les travaux relatifs à la réalisation de ce
projet auquel une enveloppe budgétaire de l’ordre de 03 milliards de centimes a été réservées,
vont bon train, ou plus de 02 kilomètres linéaire
de chaussée ont été déjà revêtus de bitume.
Ainsi les travaux sur les rues desservant les
secteurs de Haout, cité Serrijette et centre du
quartier ont été achevés et s’étendent aux autres
secteurs.
Notons qu’en ce qui concerne le revêtement
goudronné de la route principale reliant la
ville au quartier dite Route d’El Mizab, seule la
moitié de ce tronçon routier sera
bitumée, quant à l’autre moitié d’une distance
de 600 mètres linéaires environ soit de l’école
primaire Moulay El Hadj à la fontaine El Mizab
est reportée à une date ultérieure en raison des
prochains travaux portant novation de la canalisation principale du réseau d’assainissement. Il
convient de signaler que le projet portant sur la
réalisation de cette nouvelle canalisation dont
le lancement des travaux tarde à venir, a été
confié à une entreprise de travaux publics. Pour
ce faire une enveloppe financière de l’ordre de
5oo millions de centimes a été débloquée. Les
travaux ont été ralentis par la réfection des
canalisations d’eau potable au niveau divers
secteurs du quartier. L’ORANIE
PAGE 7
Chlef
Les habitants des 500
logements réclament la
désinfection des lieux
M. MOKHTARI
La situation en matière d’hygiène a toujours eu
des conséquences fâcheuses au niveau des 500 logements situés à hai Bensouna. La dernière lettre
transmise aux différents responsables (APC, Daïra,
Environnement et Wilaya), signalant les mauvaises
conditions de vie auxquelles font face plus de 6.000
âmes, n’a été prise en considération comme il se doit
selon les représentants du hai rencontrés au niveau
de la daïra de Chlef. Cette partie de la commune de
Chlef ne se trouve qu’à quelques 500 mètres du bureau du maire et la situation environnante ne fait que
porter préjudice aux nombreuses familles. En premier lieu, la stagnation des eaux de l’Oued Cheliff
dégagent des odeurs nauséabondes et favorisent la
propagation des moustiques. Les citoyens habitants
les 500 logements utilisent tous les moyens nécessaires pour protéger leurs enfants des moustiques,
rien n’y fit. Dans le contenu de leur dernière correspondance, les citoyens invitent le chef de l’exécutif
de la Wilaya, les élus communaux à se pencher
sérieusement sur un problème quotidien qui dure
plusieurs années.
Sidi Lahcèn (Sidi Bel-Abbès)
167 patriotes
contractuels à
l’entreprise
SPAS protestent
D. AMEL
Suite à une décision de fin de contrat de travail prononcée par la direction régional de la Société de Prévention et d’Action en sécurité
(SPAS), 167 patriotes contestataires se sont regroupés devant la base de vie de cette entreprise
sise à Sidi Lahcèn, refusant de quitter leurs
postes de travail.
Les concernés se disent étonnés de cette décision qui les a mis dans un état de rage et de
mécontentement, précisent qu’ils sont «en exercice dans cette filiale de la Sonelgaz depuis déjà
7 bonnes années, chargés d’assurer le déplacement des travailleurs étrangers dans les régions
lointaines et dangereuses de la wilaya de Sidi
Bel-Abbès, pour achever des travaux liés au
branchement au réseau du gaz et électricité».
Selon certains travailleurs, les chantiers des
grands travaux n’ont toujours pas été réceptionnés et ils se demandent pourquoi cette société a
décidé de leur départ.
«Pourtant, nos contrats de travail sont indéterminés», précise l’un des patriotes. Les
protestataires, qui s’inquiètent pour leur sort, interpellent les autorités concernées pour sauver
leur avenir professionnel.
NATIONALE
La Voix de l’Oranie
PAGE 8
N° 4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
Droits TV de la CAN 2015
Vers un accord entre
beIN Sports et l’ENTV
ABED TILIOUA
e président du réseau qatari de
chaînes de télévision sportives
«beIN Sports», n’écarte pas la
conclusion d’un accord avec la Télévision
algérienne concernant la retransmission
des évènements sportifs dont il détient les
droits.
L
«Il y a des événements qui intéressent
la Télévision algérienne et nous trouverons avec eux (les responsables de la
Télévision) un accord pour engager des
négociations», a déclaré Nasser Al-Khelaïfi à l'issue de l'audience que lui a accordée le Premier ministre, Abdelmalek
Sellal, en visite depuis samedi au Qatar où
il a coprésidé à Doha, les travaux de la
5ème session de la Haute commission
mixte algéro-qatarie.
«La porte des négociations reste ouverte et un accord sera trouvé», a-t-il
ajouté avant de faire savoir qu'une importante coopération existait entre «beIN
Sports» et la Télévision algérienne, notamment lors des «deux dernières éditions
de la coupe du monde et de la coupe d'Europe des nations». Nasser Al-Khelaïfi a,
par ailleurs, souligné que sa rencontre
avec le Premier ministre avait été «très
fructueuse». Filiale du groupe Al Jazeera,
beIN Sports est détentrice exclusive des
droits de plusieurs compétitions sportives
dont la CAN 2015 en Guinée équatoriale
pour laquelle l’Equipe nationale de football s'est qualifiée après cinq victoires consécutives et une défaite lors des
éliminatoires. Par ailleurs, la commission
mixte algéro-qatarie a signé 13 conven-
tions et mémorandums d’entente. Outre le
secteur du sport, les deux parties ont signé
des documents dans les domaines de la
Communication, du Tourisme, de la Jeunesse, de l'Education, de l'Enseignement
supérieur et de la Pêche.
Au volet administratif et douanier, l'Algérie et le Qatar ont signé également « une
convention bilatérale sur l'assistance administrative mutuelle pour une application idoine du code des douanes et la lutte
contre les infractions douanières».
Par ailleurs, les travaux de la 5e commission ont été couronnés par la signature
d'un mémorandum d'entente sur la protection du consommateur, le contrôle
économique et la lutte contre la fraude
commerciale et par la signature d’une convention de coopération et d'échange
d'informations.
Insertion socioprofessionnelle
Plusieurs dispositifs mis en place en faveur des jeunes
Plusieurs programmes et dispositifs ont
été mis en place par le gouvernement en vue
de répondre aux multiples attentes des populations, particulièrement en ce qui concerne l'insertion socioprofessionnelle des
jeunes, selon le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la condition de la
Femme.
Outre les programmes confiés aux autres
secteurs concernés, celui de la solidarité nationale, par le biais de l'Agence de
développement social (ADS) a été chargé de
la mise en oeuvre des programmes favorisant l'insertion socioprofessionnelle des
jeunes et leur intégration dans la vie active,
a souligné le ministère dans une contribution rendue publique lundi à l'occasion de la
conférence nationale économique et sociale
de la jeunesse.
Il s'agit notamment de l'ADS qui gère
sept programmes répartis sur deux catégories, à savoir le programme d'aide et de
soutien aux populations démunies, et les
programmes des cellules de proximité et de
solidarité.
Le document note, également, le programme de développement communautaire
participatif qui consiste en la réalisation de
petits projets de proximité et d'infrastructures de base en faveur des régions pauvres
et déshéritées du pays.
Le dispositif d'insertion sociale des jeunes diplômés (PID), figure aussi parmi les
dispositifs sur lesquels mise le gouvernement pour permettre une meilleure insertion au profit de cette frange de la société.
Ce dispositif porte sur plusieurs objectifs
visant notamment à favoriser l'insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés et
leur intégration dans la vie active, faire acquérir au bénéficiaire un savoir-faire et une
qualification susceptibles de maintenir
éventuellement ces jeunes à leurs postes de
travail ou leur faciliter l'accès au marché de
travail.
Agriculture
Un cadre législatif adapté pour l'intégration des jeunes
Plusieurs textes législatifs et réglementaires ont été promulgués depuis 2008,
particulièrement, pour orienter et prendre
en charge durablement les jeunes intéressés d'intégrer l'activité agricole, a affirmé lundi le ministère de l'Agriculture et
du développement rural.
A partir de la loi d'août 2008 portant
orientation agricole, plusieurs dispositions
ont été prises par les pouvoirs publics
donnant des précisions claires en matière
de mise en oeuvre de la stratégie nationale
de développement agricole tout en donnant aux jeunes une place primordiale, a
indiqué ce ministère dans une contribution rendue publique à l'occasion de la
conférence économique et sociale de la jeunesse,
Les mesures prises par l'Etat au profit
du secteur de l'agriculture et du
développement rural depuis 2008 ont permis de réaliser une croissance annuelle de
près de 13% dépassant les objectifs assignés, et de créer plus de 2,5 millions
d'emplois.
Cette croissance a concerné les différentes filières confondues notamment
celles identifiées comme étant stratégiques
telles que les céréales (20,5%), les légumes
frais (15,8%), la pomme de terre (16,5%)
et la production locale de lait cru (8,8%).
La valeur de la production agricole a
connu une hausse significative s'élevant à
69% en 2013 par rapport à 2009, soit un
taux moyen de 14% par an. Le secteur
agricole, auquel l'Etat a alloué une enveloppe annuelle de 200 milliards DA, a
créé plus de 2,5 millions d'emplois en 2013
contre 2,3 millions en 2009. Bénéficiant
d'un encadrement législatif et réglementaire incitatif à la création d'exploitations
agricole et d'élevage notamment au profit
des jeunes, le renouveau agricole a lancé
une dizaine de programmes d'intensification des productions agricoles avec pour
objectif le renforcement conséquent de la
sécurité alimentaire du pays.
L'un des facteurs de l'intensification
agricole est l'irrigation des cultures qui a
connu une progression significative durant ces quatre dernières années passant
de 900.000 hectares (ha) à 1,05 million
d'ha.
Pour encourager l'investissement dans
le secteur, l'Etat a mis en place une
panoplie de dispositifs de soutien et de financement dont des crédits à taux bonifiés
comme le R'fig, Ettahadi et le crédit
fédératif et le Leasing.
Cet ensemble de mesures a créé une
nouvelle dynamique et une amélioration
des niveaux de crédits dans l'agriculture
durant la période 2011-2014 et a permis
aussi, à travers la mobilisation des soutiens, de produire un effet levier sur les investissements agricoles. S'appuyant sur les
directives du Président de la République
concernant la nécessité de relever le défi
de la sécurité alimentaire et de promouvoir un développement durable et harmonieux des territoires ruraux, le secteur
s'est engagé, à travers la politique du renouveau rural, à améliorer les conditions
de vie et de revenu des ménages ruraux
tout en assurant la protection durable des
ressources naturelles. Dans ce cadre, sur
les 12.140 projets de proximité de
développement rural intégrés (PPDRI)
prévus, près de 8.300 projets ont été lancés
à ce jour notamment dans la diversification des activités économiques et la protection des ressources naturelles.
Près de six millions d'habitants, dont la
majorité est constituée de jeunes, ont
bénéficié de ces PPDRI qui ont permis la
création de 269.000 équivalents-emplois
permanents.
Prévention routière et
écologie
Périple de 2.800
km à vélo pour
la sensibilisation
Passionné de la nature et de l'aventure,
Norine Chouarfia a accompli avec brio un
périple à vélo de 2.800 km, Oran-Tunis-Oran,
une manière à lui d'apporter sa touche personnelle aux actions de sensibilisation sur la prévention routière et sur la protection de
l'environnement.
Parti d'Oran le 9 octobre dernier, ce mordu
du deux-roues, 39 ans, a effectué sa randonnée,
en solitaire le long du littoral algérien, traversant
onze wilayas d'Algérie avant de pénétrer en territoire tunisien. Il effectue ensuite le chemin inverse, passant successivement par Tabarka, El
Kala, Annaba, Skikda, El-Harrouch, Jijel, Béjaïa,
Alger puis Oran.
Là où il est passé, il a suscité l’admiration et la
curiosité des gens, en raison de sa performance
mais également en raison de son accoutrement.
«Je suis fier de mon exploit, car au-delà du
défi sportif que j'ai relevé, il m'a été possible à
chacune de mes escales, de véhiculer mon message, celui de la nécessité de respecter le code de
la route et de prendre soin de notre environnement», a affirmé Norine à l'APS, lors de sa
halte à Alger, avant de rallier la ville d'Oran, son
point d'arrivée.
Ce jeune passionné de voyages a pris, un jour,
la décision de renoncer aux moyens de transport
à moteurs et de n'utiliser que le vélo pour ses déplacements, pour «protéger l'environnement, se
libérer l'esprit, protéger sa santé et réduire les
risques d'accidents de voitures», confie-t-il encore.
Pour lui, le vélo protège la santé de l'homme
du fait qu'il lui permet de faire de l'exercice
physique, qu'il ne pollue pas l'environnement et
qu'il réduit le risque d'accidents, d'où sa décision
de ne plus utiliser de voitures et autres moyens
de transport à moteurs.
Equipé d’un VTT (vélo tout-terrain) haut de
gamme, doté d’accessoires et vêtements professionnels (casque de protection, pantalon imperméable, veste, chaussure à clip, lunette, sac de
couchage, tente Quechua et boîte à pharmacie),
Norine n’a rien laissé au hasard afin de bien accomplir sa mission. Avec deux caméras embarquées (une à l’arrière et l’autre sur le guidon) et
son appareil photo, il a pu «immortaliser» des
moments et scènes «inoubliables» vécus lors de
son aventure.
Amateur de cinéma où il travaille en freelance, en tant qu’assistant-décorateur ou assistant-réalisateur, Norine compte réaliser
prochainement un reportage filmé sur son
périple. Il ambitionne d’y montrer la diversité et
la beauté des paysages de l’Algérie, ainsi que la
générosité et l’hospitalité de ses citoyens.
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
NATIONALE
La tension monte dans le secteur des finances
Les travailleurs menacent
de passer à l’action
ALI KARIMOU
e secteur des finances n’a
pas bénéficié des actions de
réforme, ni de modernisation », a estimé hier la fédération nationale des finances, qui menace par la
même occasion de recourir à la protestation si le département de la tutelle ne
procède pas à l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des travailleurs.
«L
Suite à la réunion de son bureau national qui a eu lieu le 22 du mois courant,
ladite organisation syndicale, affiliée au
syndicat national du personnel de l’ad-
ministration publique (SNAPAP), a mis
en exergue, lors de cette rencontre, la situation « lamentable » du secteur des finances et des travailleurs. « Cependant
que tous les secteurs se sont mobilisés
pour défendre les droits des travailleurs,
le secteur des finances reste plongé dans la
récession », a martelé la même source.
Face à cet état de fait, la fédération nationale des finances n’écarte pas le recours
aux actions de protestation pour se faire
entendre et pousser le ministère des Finances à prendre en charge les revendications des travailleurs. «Si la situation ne
connaît pas des améliorations, on convoquera, en mois de janvier prochain, le conseil national pour se concerter de la
manière de l’action de protestation », ont
assuré les travailleurs du secteur des finances. La même organisation syndicale a
mis en place une série de revendications,
dont la nécessité de réviser les salaires des
travailleurs et l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des corps
communs. Le syndicat réclame, également, des logements pour tous les travailleurs du secteur, la réduction de l’IRG
et l’intégration des contractuels. La fédération nationale des finances met en avant,
aussi, la nécessité d’ouvrir une enquête sur
la gestion de la mutuelle générale des travailleurs du secteur et la révision de son
programme à travers la participation de
tous les abonnés.
Education
Le CNAPESTE annonce une grève pour
les 8 et 9 décembre
Le Conseil national des professeurs du
secondaire et du technique (Cnapest-élargi)
a annoncé, avant-hier, une grève pour les 8 et
9 décembre prochains.
La décision du CNAPESTE de renouer
avec la protestation a été prise à l’issue de la
réunion de son conseil national tenu à l’effet
d’évaluer les conclusions des conseils régionaux qui s’étaient réunis, samedi, à travers le territoire national, rapporte Algérie1.
La raison de cette colère du corps de l’é-
ducation est imputée par le même syndicat
au non-respect des engagements pris par la
tutelle et le fait que la ministre de l’Éducation continue de faire cavalier seul.
Pour le CNAPESTE, des PV et des
promesses d’application datent déjà de la
période Benbouzid, et aujourd’hui il est
temps de réaliser ces promesses sur le terrain.
Il est à noter que dans le procès-verbal de
la dernière réunion de négociations entre le
CNAPESTE et la ministre de l’éducation
tenue le 18 novembre dernier, figurent pas
moins de 12 revendications dont la promotion des enseignants, le logement, les primes
zonales, les atteintes au libre exercice syndical par certains directeurs de l’éducation de
wilayas et bien d’autres.
Les réponses apportées par les représentants de la tutelle dont Mme Benghebrit,
présente à la réunion, ne semblent pas avoir
satisfait les syndicalistes du CNAPESTE.
Le 12e congrès de l’UGTA se tiendra la première semaine de janvier
Sidi Saïd candidat à sa propre succession
AMINE TILAMINE
Le 12e congrès de l’UGTA qui se tiendra
la première semaine de janvier s’inscrit sur
fond de manœuvres et de luttes intestines.
L’actuel secrétaire général de la centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd, est candidat à
sa propre succession pour un quatrième
mandat à la tête de la plus grande représentation des travailleurs en Algérie.
Les travaux du prochain congrès ne
seront pas tout repos. Plusieurs des syndicalistes ayant été exclus de l’organisation par
la direction nationale pour de multiples
raisons, et qui se sont constitués dès 2005 en
Comité national de réappropriation et de
sauvegarde de l’UGTA (CNRS) veulent en
découdre avec l’actuel patron de l’Ugta. Ces
détracteurs se préparent à organiser un
rassemblement devant la Centrale syndicale
pour exiger le départ de la direction nationale, mais aussi à tenir un congrès parallèle. Ils dénoncent notamment « La
violation de tous les textes par l’actuelle direction, à commencer par la dissolution de
la Commission exécutive nationale qui était
la plus haute instance entre deux congrès.
Dirigée par l’ex-secrétaire général des
douanes algériennes, Ahmed Badaoui, la
CNRS n’a pas dévoilé les voies et moyens
qu’elle compte utiliser pour la tenue du congrès parallèle. Ce dernier accuse Abdelmadjid Sidi Saïd et les membres du secrétariat
national, d’être des affairistes.
A la Maison du peuple, siège central de
l’UGTA, les préparatifs des prochaines assises vont bon train. Les organisateurs affichent une certaine sérénité. Même s’ils
redoutent quelques perturbations.
Développement social et humain en Algérie
Le satisfecit de l’Union européenne
SALIM AIT ALI
L’Union européenne (UE) s’est félicitée
des résultats «remarquables» enregistrés
par l’Algérie en matière de développement
social et humain, selon un communiqué
rendu public par le Conseil national
économique et social (CNES). La délégation européenne, qui a pris part à la 5ème
session du groupe de travail Algérie-UE,
dédiée aux politiques sociales, a manifesté
«son intérêt pour davantage d’échanges, en
matière de bonnes pratiques, (...) avec l’Algérie qui compte mettre incessamment en
place les méthodologies et outils de suivi
et d’évaluation de ces politique», précise la
même source. Le suivi et l’évaluation de
ces politiques a pour objectif de les «sophistiquer à l’aune des standards et des
normes les plus avancées», a-t-on expliqué. Le président du CNES, MohamedSeghir Babes, qui a assisté aux débats de
cette 5ème session, a apporté pour sa part,
«des éclairages utiles quant aux efforts de
l’Algérie dédiés au développement
économique et social et visant à l’émergence durable de la société dans la perspective de l’implémentation de l’agenda
post 2015 de la communauté internationale». Cette session, entrant dans le
cadre du suivi de la mise en oeuvre de l’accord d’association Algérie-UE, a permis
également de «faire un tour d’horizon exhaustif sur ces politiques sociales», note la
même source. Ont pris part à cette session,
le directeur de la coopération avec l’UE, et
les institutions européennes au ministère
des Affaires étrangères, Ali Mokrani, ainsi
que son homologue, chef de la délégation
européenne, et l’ensemble des représentants des ministères en charge de la conduite des politiques liées au champ social.
PAGE 9
Commentaire
De chaque côté,
il y a la religion
PAR BACHIR MEDJAHED
Que de fois avons-nous raté de débattre d’évènements qui ont pourtant
lieu chez nous. Que de fois avons-fait
fait l’économie pour échapper à notre
autocritique. Et pourtant, nous savons
bien que, comme le disait feu Belkaid,
les luttes perdues sont celles que nous
n’avons pas livrées.
Quel intérêt avions-nous à déclarer
que le terrorisme est un phénomène
étranger à notre société? Ceux qui
étaient montés dans les maquis à partir du début de l’année 1992 sont bien
de chez nous, c’est-à-dire Algériens de
souche. Ce n’est qu’après que nous
l’ayons admis, reconnu, que nous
pourrions enfin construire une
thérapie, encore faudrait-il réhabiliter
les sciences sociales pour pouvoir
cerner notre société et enfin la comprendre.
Quel intérêt avions-nous à déclarer
que la consommation de la drogue et
le trafic de drogue sont des
phénomènes étrangers à notre société
et que, par conséquent, il nous faudrait
faire l’économie d’un débat? Ignorer
une maladie pour n’avoir pas à
dépenser pour la guérir? Devronsnous dire la même chose des attentats
suicide qui posent un certain nombre
de questions à savoir pourquoi et comment les jeunes en veulent-ils à leur
vie et à celle des autres? On parle beaucoup de démocratie
mais on occulte ses implications sur la
solidarité. Mêmes implications de la
démocratie autant dans l’espace occidental que dans l’espace arabe par exemple?
On utilise bien le concept de solidarité, mais ce sont pratiquement seuls
les islamistes qui pratiquent le monopole sur son intégration dans les discours tout en l’intégrant sur le terrain
de l’action dans les activités de leurs
associations caritatives. Dans ces conditions, les islamistes inversent le sens
de la question. C’est surtout la solidarité qui produit des implications politiques.
On parle beaucoup de démocratie,
mais uniquement au sein de la classe
politique. Et pourtant, dans tous les
discours de meeting, les orateurs l’utilisent sans qu’ils ne soient certains
que les populations en saisissent le
sens. Les démocrates, ou plutôt les non
islamistes, parlent de relance de l’économie, mais les islamistes ne subordonnent rien à rien. Ils subordonnent
tout à leur élection, et cela suffit
comme programme économique. Les islamistes sont plus à l’aise dans
les campagnes électorales. Ils lient la
solidarité à la religion, mais pas à la
laïcité. Ils lient la solidarité sociale à la
justice, et ils lient la justice à la religion.
De chaque côté qu’ils abordent le
social, on aboutit à la religion sans que
l’intention soit démontrée qu’il s’agisse
de mettre la religion à la disposition
SANTE
PAGE 10
La Voix de l’Oranie
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
Chirurgie esthétique
La liposuccion est
à la mode en Algérie
a liposuccion vient
en tête des interventions chirurgicales
les plus prisées des Algériens,
hommes et femmes, a affirmé
jeudi à Alger le président de
la Société algérienne de
médecine esthétique (SAME),
Mohamed Oughanem.
L
En marge du 13ème congrès national de médecine et
de chirurgie esthétique, Dr.
Oughanem a précisé que "la
prise de poids en Algérie est
devenue un problème de
santé publique", imputant ce
phénomène aux changements
des habitudes alimentaires et
environnementales ayant survenu dans la société.
Outre la chirurgie, il a rappelé les techniques modernes
utilisées dans ce domaine et
qui ont donné des résultats
satisfaisants
auprès
des
malades.
Parmi les opérations les
plus demandées par les Algériens, le spécialiste a cité la
liposuccion, la rhinoplastie et
la greffe de cheveux.
Les causes peuvent s'expliquer par la volonté de réparer
une anomalie génétique ou
des dégâts occasionnés à la
suite d'un accident, a-t-il précisé.
De son côté, Dr. Daniel
Egasse, spécialiste en maladies orphelines et du cancer
de la peau en France a
souligné l'importance de la
prise en charge de la chirurgie
esthétique et des soins y afférents, notamment pour ce
qui est des personnes qui ont
subi des opérations chirurgicales à la suite de maladies
graves.
Pour sa part, Dr. Abdelaziz
Agrane,
spécialiste
en
chirurgie plastique et réparatrice à l'Etablissement hospi-
talier de Douera (EHS), spécialisé dans les brûlures et les
maladies des os, a salué la
prise en charge par l'Etat de ce
genre d'interventions chirurgicales, à titre gracieux, notamment pour les personnes
ayant subi une ablation de
tumeurs cancéreuses ou souffrant de brûlures.
Concernant le cancer du
sein, le spécialiste a fait savoir
que le service Sénologie au
Centre Pierre et Marie Curie
(CHU Mustapha PachaAlger) propose, une greffe de
sein après l'ablation du sein
atteint.
Cela représente plus du double de la liste de l’OMS
1.374 médicaments sont remboursables en Algérie
La liste des médicaments remboursables en Algérie dépasse celle de
l'Organisation mondiale de la santé
(OMS), a affirmé dimanche à Alger le
ministre du Travail, de l'Emploi et de la
sécurité sociale, Mohamed El Ghazi.
La nomenclature des médicaments
remboursables en Algérie comporte
1.374 appellations internationales communes de médicaments soit plus du double des médicaments de base inscrits sur
la liste de l'OMS, a précisé le ministre qui
répondait aux interrogations des députés
de l'Assemblée populaire nationale
(APN) lors d'une séance plénière après
avoir présenté le projet de loi sur les assurances sociales.
La liste des médicaments remboursables, a-t-il ajouté, est régulièrement mise à jour sur la base
d'informations et preuves scientifique et
avis d'experts rappelant que la dernière
actualisation remontait à juin 2014.
Revenant sur les réformes du système
de la sécurité sociale notamment le volet
relatif à la modernisation, le représentant
du gouvernement a fait savoir que plus
de 10.200.000 assurés ont reçu leurs
cartes Chifa soit plus de 34 millions de
bénéficiaires entre assurés et ayants droit.
Pour ce qui est de la rationalisation
des dépenses du système de la sécurité
sociale, le ministre a précisé qu'une politique nationale de remboursement des
médicaments a été mise en place dans
l'objectif de promouvoir le générique et
l'industrie pharmaceutique locale soulignant, par ailleurs, que les réformes engagées en matière de sécurité sociale en
Algérie visent principalement la préservation des équilibres financiers des
caisses.
Il a, dans ce contexte, rappelé la réforme des outils de recouvrement des cotisations de la sécurité sociale, du
contrôle ainsi que le système de financement de la sécurité sociale à travers la
création du fonds national de réserves
des retraités (FNRR) financé en partie
par la fiscalité pétrolière sur décision du
président de la République.
Troubles mentaux chez le nouveau-né
Des spécialistes appellent au dépistage précoce
Des pédiatres et pédopsychiatres ont appelé, dimanche à
Alger, au dépistage précoce des troubles mentaux du nouveauné pour réduire les cas d’handicaps irréversibles chez l’enfant.
"Les troubles du nouveau-né sont un véritable problème de
santé publique en Algérie et leur dépistage précoce, est plus que
recommandé pour la réduction des cas de handicaps mentaux
irréversibles chez l’enfant", a déclaré le Pr Mahmoud Ould
Taleb, chef de service pédopsychiatrie au CHU Drid Hocine.
Il a ajouté dans ce sens qu’il est nécessaire de développer une
culture de soins pluridisciplinaire (pédopsychiatre, pédiatre,
psychologue et personnel paramédical) et d’assurer une continuité dans le parcours de soins de la mère et de l’enfant.
Pour appuyer ses propos, le même spécialiste a indiqué que
10.000 naissances d'enfants/an sont porteurs d’un handicap
mental, soulignant que la pathologie mentale peut être évitée
dans le cas d’un diagnostic précoce.
L’handicap mental est la conséquence sociale d’une déficience intellectuelle, avec une atteinte du développement et de
l’apprentissage.
Ce trouble mental constitue une limitation d’activité ou de
restriction de participation à la vie en société subie dans son
environnement par une personne en raison d’une altération
substantielle d’une ou plusieurs fonctions mentales.
D’après ce spécialiste, les origines de l’handicap peuvent être
diverses et sont souvent liées à la maladie génétique, aux radiations ionisantes durant la grossesse, à la souffrance cérébrale
du nouveau-né durant l’accouchement et aux maladies infectieuses contractées après la naissance.
Afin d’améliorer la prise en charge des malades, il a suggéré
la formation des professionnels de la petite enfance au
dépistage des troubles dès la naissance et la création de nouveaux centres de soins.
Pour sa part, Karima Yacef, vice-présidente de la Fédération
algérienne des personnes handicapées (FAPH), a insisté sur la
mise en réseau du personnel médical et paramédical et des
établissements hospitaliers pour l’orientation rapide de l’enfant
vers une prise en charge adaptée.
S’agissant du contexte familial, elle a proposé de guider et
d’informer les parents sur les signes d’alerte des troubles dans
le développement de l’enfant en vue de poser un diagnostic
dans les délais requis. Elle a aussi suggéré l’ouverture d’établissements scolaires et professionnels adaptés afin de favoriser
l’autonomie, l’intégration scolaire et l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées.
Gestion des établissements
hospitaliers
Des rencontres
régionales
d'évaluation
dès décembre
Des rencontres régionales d'évaluation,
premières du genre, seront enclenchées dès
décembre prochain avec l'ensemble des responsables d'établissements hospitaliers du
pays, a annoncé samedi à Alger, le ministre de
la Santé, de la Population et de la Réforme
hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.
"Nous allons enclencher une série de rencontres régionales, les premières du genre
depuis 1962, dès décembre prochain avec
l'ensemble des chefs d'établissements hospitaliers du territoire national, qui seront accompagnés de tous leurs staffs en charge de la
gestion des différentes activités. Le but est de
faire une évaluation globale de la situation
dans ces structures afin de déterminer ce qui
doit être redressé et rectifié", a-t-il précisé.
Le ministre intervenait à l'issue de l'inauguration du Salon de "l'Hygiène en milieu de
soins et dans l'industrie pharmaceutique" et
celui dédié à la "Propreté et l'hygiène
publique" qui se tiennent simultanément et
auxquels prennent part de nombreux exposants nationaux et étrangers évoluant dans
ce secteur d'activités.
Précisant qu'il s'agira, à travers cette initiative, d'effecteur un état des lieux "direct" de la
question à partir de "l'écoute" des concernés,
M. Boudiaf a ajouté que ces rencontres permettront, par la même occasion, d'établir un
classement national des établissements hospitaliers.
"Il y a des wilayas qui souffrent non pas du
manque de moyens matériels mais d'un dysfonctionnement en terme de gestion", a-t-il,
en outre relevé, précisant que ces établissements ont été destinataires de "compétences"
dépêchées par le ministère de tutelle en vue
d'"appuyer" les gestionnaires locaux.
Abordant la thématique des Salons, le ministre a plaidé, à nouveau, pour que soient externalisés les services liés, entre autres, à
l'hygiène hospitalière et ce, afin que les structures de santé se consacrent "exclusivement à
leur vocation initiale, à savoir offrir l'équité en
soins pour tous", a-t-il explicité.
Il existe 662 établissements hospitaliers à
travers le territoire national qui sont prêts à
avoir des services externalisés, a fait savoir le
ministre qui a observé que la finalité était que
"le malade ne soit pas confronté à des scènes
d'insalubrité "désagréables" et mettant en danger sa santé au moment où il est sensé se
soigner.
"Il existe assez de travail" pour tous les
prestataires privés activant dans le domaine de
l'hygiène et de la propreté hospitalières, a insisté M. Boudiaf, assurant que la situation prévalant au niveau des centres hospitaliers n'est
pas "catastrophique".
"Les affections nosocomiales ne sont pas
propres à l'Algérie, nous sommes conscients
de la question et des réformes radicales ont été
entreprises dans le secteur grâce aux efforts
importants consentis par ses gestionnaires.
Les mois à venir seront porteurs d'autres
changements positifs dans l'intérêt du
citoyen", a conclu le ministre.
VOTRE VOIX
La Voix de l’Oranie
PAGE 11
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
Accord d’Association Algérie-Europe
Monsieur le Ministre du commerce, ne vous
contredisez pas et ne vous trompez pas de cibles
PAR LE DR ABDERRAHMANE MEBTOUL
mara Benyounes, ministre du Commerce, au moment
où la diplomatie algérienne fait des progrès, vient
d’aiguiser encore des tensions avec l’Union Européenne en affirmant violemment dans un entretien accordé à
la The Parliament Magazine et relayé par l’APS que l’accord d’association signé par l’Algérie en toute souveraineté le 1er septembre
2005 n’a pas eu le résultat attendu qui est de promouvoir les exportations hors-hydrocarbures et d’attirer des Investissements directs
de l’étranger (IDE) en Algérie et que dans le même temps, l’Union
a profité de cet accord en consolidant sa part de marché représentant plus de la moitié des importations algériennes. L’actuel ministre du commerce n’est pas à une contradiction près: un jour, il
affirme que l’Accord d’Association et l’adhésion à l’organisation
mondiale du commerce est une bonne action et quelques jours après
il affirme le contraire, discréditant par des discours contradictoires
devant les étrangers l’image de l’Algérie au niveau international.
A
1. Monsieur le Ministre, les réformes donnant des avantages
comparatifs à l’Algérie, relèvent de la volonté politique des Algériens
et non de l’Extérieur. Je vous rappelle les principaux axes de l’Accord
d’Association ainsi que ceux régissant l’organisation mondiale du
commerce qui reprend à70% ceux des Accords avec l’Europe devant
profiter des Accords de Doha qui stipulent une période de transition pour les pays en voie de développent devant également profiter
également des expériences de l’Arabie Saoudite et la Russie
admis récemment à l’OMC et qui représentent 85% de la population
et 97% des échanges mondiaux. Nous avons l'interdiction du recours
à la «dualité des prix» pour les ressources naturelles, en particulier le
pétrole (prix internes plus bas que ceux à l'exportation pour les unités
qui exportent); l'élimination générale des restrictions quantitatives au
commerce (à l'import et à l'export); obligation de mettre en place les
normes de qualité pour protéger la santé tant des hommes que des
animaux (règles sanitaires et phytosanitaires). Il y a lieu de résoudre
le problème des subventions, les règles de protection de l'environnement; la liberté d’investir, l’encouragement de l’investissement
privé en favorisant le milieu des affaires dont la lutte contre la bureaucratie paralysante, la refonte du système financier, l’épineux
problème du foncier avec toutes les utilités, une formation de qualité par la libre circulation des capitaux; la protection de la propriété
intellectuelle, les pays membres s'engageant à combattre le piratage
donc la sphère informelle; et enfin les relations de partenariat entre
les deux parties seront basées sur l'initiative privée. Pour le volet commercial, les importations en provenance de l’Union Européenne sont passées de 8,2 milliards $ US en moyenne annuelle avant la mise en œuvre de l’Accord d’Association (2002 à 2004)
à 24,21 milliards $ US en 2011, à 26,33 milliards de dollars en 2012
(52,27%) et à 28,582 milliards de dollars en 2013 (52,11%) selon les
statistiques des douanes. Les exportations vers l’Union européenne
sont passées, en moyenne annuelle, de 15 milliards de $ US, entre
2002 et 2004, à 36,3 milliards de $ US en 2011 –essentiellement, pétrole/gaz ont été de 39,797 milliards de dollars en 2012 (55,38%) et
42,773 milliards de dollars en 2013 (64,89+%) du fait de la baisse
des importations provenant des USA (révolution du gaz de schiste)
qui risque de s’accélérer entre 2015/2020. Les exportations hors hydrocarbures ont été en moyenne 2012/2013 de 2 milliards de dollars. Mais plus de 70% des recettes réalisées par 400 exportateurs
proviennent de la commercialisation de dérivés du pétrole, du gaz,
ainsi que de produits miniers comme le phosphate. Les exportations
algériennes hors hydrocarbures vers l’Union Européenne (UE) sont
prédominées par des dérivés d’hydrocarbures avec un taux de 93%,
selon l’Agence algérienne de promotion du commerce extérieur
(Algex), n’ayant rien à exporter en dehors des hydrocarbures, expliquant que la balance commerciale hors hydrocarbures reste
déséquilibrée. En principe, exemple le cas chinois, et c’est une loi
économique universelle, toute dévaluation devrait dynamiser les exportations pour sa monnaie le yuan non convertible intégralement
comme le dinar algérien, et freiner les importations. C’est l’effet inverse en Algérie. Selon les données de la Banque mondiale correspondant à celles de la Banque d’Algérie pour la période 2000-2013,
l’Algérie a exporté 707,250 milliards de dollars et a importé pour
491,200 milliards. La différence est de 216 milliards et si on enlève le
remboursement anticipé de la dette, on retombe sur le chiffre des
réserves actuelles fin 2013. Uniquement pour l’année 2013, les importations de biens avoisinent 55 milliards de dollars, plus 12 milliards de dollars d’importations de services, soit 67 milliards de
dollars, ce à quoi il faut ajouter entre 5 et 7 milliards de dollars de
transferts légaux de capitaux des compagnies étrangères, nous donnant entre 72 et 74 milliards de dollars de sorties de devises. 2. Monsieur le Ministre du commerce, le dérapage du dinar qui
constitue un dumping n’a pas permis de dynamiser les exportations
hors hydrocarbures, montrant que le blocage est d’ordre systémique.
Evitez donc des déclarations hâtives n’ayant aucun sens, ni
économique ni politique. Créé en 1964, le dinar algérien était coté,
jusqu’en 1973, 1 dinar pour 1 franc français, et par rapport au dollar,
1 dinar pour 5. Depuis 1974, la valeur du dinar a été fixée suivant
l’évolution d’un panier de 14 monnaies, avec une dépréciation entre
1986/1990 de 4,82 à 12,191 (cours USD/DZD=150%) suivi d’une
seconde dépréciation de l’ordre de 22%, en 1991. Avec la cessation de
paiement, en 1994, et suite au rééchelonnement et aux conditionnalités imposées par le FMI, il y a eu une nouvelle dévaluation de
plus de 40% par rapport au dollar américain, suivie, dès 1995/1996,
d’une convertibilité commerciale du dinar. Pourquoi la valeur du
dinar est-elle si insignifiante, pour un dollar, selon le cours du Forex1,
en date du 23 novembre 2014, 85,70 dinars pour un dollar et 106,06
dinars pour un euro? Sur le marché parallèle, contrairement aux pays
voisins où l’écart est faible, en Algérie, sur les réseaux parallèles, on
note un écart qui est passé de 140 DA un euro, fin 2013, à 160 DA
un euro, entre juin et novembre 2014, les devises se vendant et s’achetant sur la place publique sans aucune intervention bancaire.
La valeur des importations en provenance de l’Europe sont taxées
par les douanes algériennes en fonction de la cotation du taux de
change dinar-euro auquel s’applique le calcul fiscal des taxes
douanières qui s’accroissent avec la dévaluation du dinar. Le dérapage du dinar entre 2005/2014, outre qu’il augmente artificiellement
la fiscalité pétrolière et le fonds de régulation des recettes calculé en
dinars algériens en référence aux exportations d’hydrocarbures
dont la valeur dollars est reconvertie en dinars au niveau de la
Banque d’Algérie, gonfle également les taxes douanières où le calcul s’applique aux importations de marchandises en provenance de
l’Europe dont la valeur en euros est reconvertie en dinars au port où
s’appliquent les taxes douanières.
Le taux de change entre 2005/2014 a subi un glissement fluctuant entre un dérapage de 20/22%. Redressé, car cette dévaluation
permet de gonfler les recettes fiscales, les pertes fiscales -en calcul
statique- dues à l’Accord appliqués aux produis concernées seraient
d’environ 2,5 à 3 milliards de dollars entre 2005/2013. Ces pertes sont
faibles par rapport aux gains importants si l’Algérie avait accéléré les
réformes structurelles devant raisonner jamais en statique mais toujours en dynamique. Si on avait réalisé les reformes structurelles,
micro-économiques et institutionnelles, le gain net de l’Accord pour
l’Algérie se chiffrerait à plusieurs dizaines de milliards de dollars avec
des entreprises compétitives et des emplois durables
productifs. Donc appliquer un taux uniforme pour évaluer les
pertes sur tous les produits importés d’Europe est un non-sens, devant tenir compte du montant des importations provenant de l’Europe entre 2006/2014, de la progressivité du démantèlement tarifaire
qui ne touche que certains produits et du montant qui n’est pas le
même. En finalité et contredisant toutes les lois économiques pour qui
une dévaluation a un impact positif sur les exportations hors hydrocarbures (voyez le cas de la Chine et ses conflits avec l’Europe et
les USA pour la cotation de sa monnaie), en Algérie c’est l’effet inverse
par le gonflement des importations montrant que le blocage est d’ordre systémique.
3. Monsieur le Ministre, après plus de 50 années d’indépendance
politique, l’Algérie est toujours une économie rentière. Il y a urgence
d’engager de profondes réformes structurelles afin de réaliser la transition d’une économie de rente à une économie hors hydrocarbures
dans le cadre des nouvelles mutations mondiales en réhabilitant l’entreprise créatrice de richesses publiques, privées locales et internationales et l’économie de la connaissance. Qu’avons-nous à exporter
en dehors des hydrocarbures en termes de cout et de qualité actuelle-
ment? Car malheureusement, le tissu industriel représente en 2014
moins de 5% du produit intérieur brut, et sur ces 5% plus de 95%
sont des PMI-PME peu initiées au management stratégique qui
poussent au protectionnisme avec des transferts de rente, la surface
économique 83% de petits commerce-services et la sphère informelle
à dominance marchande 50% de la superficie économique, autant la
masse monétaire en circulation et autant d’emplois (tertiarisation de
l’économie) traduisant la faiblesse des réformes. L’Algérie est le seul
pays maghrébin et méditerranéen à avoir demandé une révision du
calendrier du démantèlement tarifaire avec l’UE. C’est en 2010 que
l’Algérie avait demandé de décaler de trois années le calendrier de
démantèlement tarifaire des produits importés de la communauté,
motivant sa requête par le besoin d’accorder une période supplémentaire aux entreprises algériennes afin de se préparer à la concurrence accrue qui sera imposée avec la création de la zone de
libre-échange algéro-européenne. L’accord d’association accorde en
parallèle aux deux parties la possibilité de geler de trois années l’application de ce démantèlement si les échanges commerciaux sont
déséquilibrés et profitent seulement à une seule partie. Les deux parties sont parvenues après plusieurs rounds à aplanir les différends
sur les volets agricole et industriel avec en toile de fond la protection
des produits de sidérurgie, de textile, de l’électronique, ainsi que ceux
relatifs à l’industrie de l’automobile. Ainsi, le démantèlement tarifaire, prévu en 2017 entre l'Algérie et l'UE dans le cadre de l'Accord
d'Association, a été reporté à 2020.
Dans son volet agricole, l'accord stipule également «un réaménagement de certains contingents préférentiels de l'UE pour les produits agricoles, et produits agricoles transformés», selon la même
source. Il s'agit de 36 contingents agricoles à l'importation en Algérie
qui bénéficient de franchise de Douanes, qui seront désormais supprimés ou réaménagés. D'autre part, ce décalage de la date butoir
devrait permettre à l'Algérie d'éviter une perte de 8,5 milliards de
dollars de recettes de Trésor d'ici à 2017, si elle avait maintenu en
vigueur le démantèlement tarifaire des produits importés de l'UE,
selon des estimations officielles basées sur une simulation avec une
facture constante des importations en provenance de l'UE sur la période allant de 2010, date du gel par l'Algérie du processus de démantèlement, à 2017. Cela est d’autant plus important que des tensions
budgétaires entre 2015/2020 à prévoir sont dues à la chute des recettes d’hydrocarbures, à la forte dépense publique, l’Algérie (budget
d’équipement et de fonctionnement), selon les projections des
dépenses (les réalisations étant en deçà) sur la base d’un cours de
baril de 115/120 dollars.
Il s’agit de mettre fin aux versements de traitements sans contreparties productives, des subventions et transferts sociaux généralisées (60 milliards de dollars soit 27/28%) sans ciblage qui ne
s’adressent pas aux plus démunis, la mise en chantier de projets sans
les murir avec des surcoûts exorbitants (souvent de 20 à 30%) et
mesurer les impacts. Cette situation est intenable dans le temps avec
le risque de l’épuisement du fonds de régulation des recettes et des
réserves de change. Mais évitons la sinistrose: pour peu qu’une gouvernance rénovée soit mise en place, le redressement est possible. Les
réformes structurelles permettant de dynamiser la production et les
exportations hors hydrocarbures relèvent de décisions internes conditionnées par de profondes réformes structurelles tant microéconomiques qu’institutionnelles. Il n’appartient pas à l’extérieur de
faire des réformes à notre place devant aller vers une économie de
marché concurrentielle maîtrisée à l’instar de la Chine et dans le
cadre des valeurs internationales.
Les bulles immobilières origines de la crise mondiale et la faillite
récente du Venezuela pourtant grand pays pétroliers doivent être
longuement méditée.
Monsieur le Ministre, la crédibilité de toute personne, surtout
d’un homme politique dont le discours engage l’avenir d’un pays, est
d’être objectif, mesuré et, tout en défendant les intérêts supérieurs
d’un grand pays qui est l’Algérie, d’éviter les discours contradictoires.
En langage militaire, vous devez inscrire vos tactiques dans le cadre
d'objectifs stratégiques précis et datés.
Avec ma très haute considération
Le Dr Abderrahmane Mebtoul est professeur des universités
et expert international en management stratégique.
[email protected]
CETTE PAGE, EST LA VÔTRE. VOS TEXTES SONT LES BIENVENUS COMME VOS RÉACTIONS PAR RAPPORT À CE QUI Y PARAÎT.
FEMME
La Voix de l’Oranie
PAGE 12
La fine
gourmande
BEAUTÉ
Soupe de carottes
Ingrédients
Un kilo de carottes, 2
oignons, 5 c. à soupe de crème
fraîche allégée à 5% de MG, 4 c. à
soupe d’huile d’olive, sel, poivre.
Préparation
Pelez et hachez les
oignons. Epluchez les carottes
et râpez-les. Dans une cocotte, faites chauffer l’huile et
faites-y revenir l’oignon.
Ajoutez les carottes râpées et
laissez cuire 5 min en
mélangeant. Versez 1,5 l d’eau
dans la cocotte, couvrez et
faites cuire 15 min. Au bout
des 15 min, retirez la cocotte
du feu et laissez tiédir. Ensuite, mixez jusqu’à obtention d’une soupe veloutée. Salez, poivrez.
Incorporez la crème fraîche en mélangeant puis remettez sur feu
doux quelques min. Retirez du feu. Servez.
PEOPLE
Flavie Flament a une passion
pour… les animaux empaillés
Flavie Flament confesse
une passion peu commune
pour… la taxidermie. « J’aime
tout ce qui est un peu étrange,
confie-t-elle. La taxidermie
continue de faire vivre un animal en le sublimant grâce à
un artiste. C’est mon côté
bizarre?! Un jour, j’ai visité un
château qui abritait une galerie de trophées. Je suis alors
tombée sur un paon naturalisé et il y avait quelque chose
de féerique, de merveilleux. »
L’animatrice possède ainsi
chez elle un ibis sacré et
une louve arctique naturalisés. Deux objets d’art
qu’elle n’estime pas du
tout morbides. « A la maison, c’est très joyeux, affirme-t-elle. Mais je suis
fascinée par l’idée de renaissance et la résilience,
cette pensée qu’à un moment on peut se relever et
marcher droit. Il y a peutêtre une résonance chez
moi. Je préfère voir les animaux vivants mais ceux qui
sont naturalisés sont beaux, la
matière est sublime et tout ce
travail artistique m’impressionne. »
Sa lubie peu commune fait
en tous les cas beaucoup rire
ses deux fils, Antoine et Enzo.
« Mes enfants s’en amusent,
explique-t-elle, cela fait partie
de la fantaisie qu’ils veulent
bien m’accorder. » Elle pourrait peut-être faire quelque
chose pour Saucisse, dont
nous venons d’apprendre la
disparition…
Comment choisir son
fond de teint
Deuxième partie et fin
Choisir son fond de teint, cela devrait se faire en fonction
de la peau, selon qu’elle soit sèche, mixte, grasse ou sensible.
Le point
Si on a la peau grasse
Votre type de peau : votre épiderme à tendance à briller,
particulièrement sur la zone T. Votre teint tire au gris et vos
pores sont dilatés.
Vous fondez pour : un fond de teint qui matifie l’ensemble
du visage et qui permette à la peau de respirer tout en régulant
le sébum… La poudre minérale est idéale car elle neutralise
l’effet huileux en absorbant les excès de sébum. Le teint quant
à lui est uniforme, sans effet de matière. Pour un maquillage
plus couvrant, optez pour une application à l’éponge plutôt
qu’au pinceau.
A éviter : Les textures crème (en fluide ou en compact) trop
riches pour votre épiderme car elles contiennent des agents
hydratants.
Si on a la peau sensible
Votre type de peau : Votre peau sensible réagit aux moindres agressions extérieures. Vous avez également des rougeurs
et des marques de sècheresse cutanée.
Taureau : S'il est susceptible de créer une certaine effervescence dans vos amours, le duo Soleil-Mercure ne devrait
pas pour autant bouleverser votre vie. Le climat de séduction
qu'il vous réservera ne devrait guère dépasser le stade des
aventures.
Gémeaux : Avec Vénus dans votre camp, vous vous
arrangerez pour faire régner une ambiance chaleureuse et
sensuelle dans votre vie de couple. Mais votre conjoint ou
partenaire devra réagir avec enthousiasme à vos ardeurs,
sinon vous pourriez être tenté d'aller chercher votre plaisir ailleurs !
Cancer : Cet aspect de Vénus est un facteur de stabilité
conjugale. Il se traduira principalement par des sentiments
profonds et durables, et aussi par de l'attachement et de la fidélité.
Vous fondez pour : un fond de teint chargé d’actifs hydratants qui renforcent votre barrière cutanée affaiblie. Une
protection solaire (SPF 15 minimum) est aussi indispensable
car les UVA pénètrent votre derme entrainant l’apparition de
rougeurs et, dans les cas extrêmes, de couperose. Un fond de
teint crème compact répond parfaitement à vos problématiques. Très hydratant, il permet également de réaliser un
maquillage sur-mesure pour camoufler selon vos besoins vos
rougeurs. A éviter : Les poudres minérales qui assèchent les
peaux fragilisées et marquent les défauts sur les peaux déshydratées.
NUTRITION
Six idées reçues sur l’huile d’olive
L’huile d’olive est à la
base du fameux régime
méditerranéen et tout le
monde sait qu’elle est l’une
des huiles les plus saines.
Mais elle est encore entourée de mystère et d’un
certain nombre d’idées
reçues à combattre.
Vous avez peur de faire
cuire l’huile vierge extra ?
L’huile d’olive vierge
extra possède un point de
fumée plus bas que les autre
types d’huiles d’olive et bien
VOTRE HOROSCOPE AUJOURD’HUI
Bélier : L'ambiance astrale de la journée sera à l'origine
d'un certain sentiment de frustration. Bien des natifs et natives du signe éprouveront un besoin impérieux de s'établir
plus fermement dans la stabilité conjugale.
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
Lion : Une journée bien calme en perspective ; les astres
vont vous laisser quelques jours de répit côté vie de couple.
Vous aurez malgré tout l'impression de faire du surplace avec
votre conjoint ou partenaire, vous qui rêvez d'amours enflammées et de passions débordantes.
Vierge : Natif marié, le Soleil en cet aspect va décupler
votre magnétisme et votre envie d'être admiré en amour. Il
n'est pas impossible que vous croisiez cette fois quelqu'un
qui vous fera battre le coeur très vite.
d’autres huiles végétales.
Qu’est-ce que le point de
fumée ? C’est la température
à partir de laquelle l’huile
commence à… fumer, tout
simplement. En plus de cette
fumée noire, l’huile prend
alors un goût déplaisant et
empeste dans toute la cuisine.
Malgré cela, son point de
fumée est de 210°, ce qui la
rend parfaitement adaptée
aux cuissons sautées sur feu
moyen. De plus, l’huile d’olive vierge extra est, comme
son nom l’indique, la forme
la plus pure d’huile d’olive, et
elle contient de l’acide
oléique, aux effets très béné-
Première partie
fiques sur la santé. Inutile de
ne s’en servir que pour les
sauces de salade, donc !
Vous la jetez dès qu’elle
est légèrement amère ?
Attendez avant de jeter
prématurément votre huile
d’olive : la légère amertume
est la preuve de la présence
d’antioxydants, selon des
chercheurs de l’université de
Californie. L’huile d’olive
vierge extra, quand elle est
fraîche, a le goût d’olive, bien
sûr, mais aussi des notes
herbeuses et fruitées caractéristiques.
A suivre
Sagittaire : Le magnétisme des célibataires sera tellement renforcé par Mars qu'ils attireront nombre de
coeurs aujourd'hui. Personne ne pourra résister à votre
charme et à votre sens de l'humour. Mais vous ne saurez
peut-être pas faire un tri judicieux entre ceux qui vous apporteront
le bonheur et ceux qui ne vous créeront que des problèmes.
Capricorne : Tous ceux d'entre vous qui sortent
d'une période en demi-teinte sur le plan conjugal vont
retrouver leur optimisme. Leur relation avec leur conjoint ou partenaire sera beaucoup plus épanouissante que
dernièrement.
Balance : Jupiter en aspect harmonique va favoriser
votre vie conjugale. Vous vivrez des moments chaleureux,
qui pourraient vous donner l'envie d'agrandir la famille ou
de vous investir avec votre conjoint dans un projet.
Verseau : Le Soleil et Mercure joueront en votre faveur.
Comme ces astres influenceront votre secteur d'amour, ce
sera donc une bonne journée pour votre vie conjugale. Vous
serez passionné à souhait, et vous parviendrez à une harmonie véritable dans vos relations avec votre conjoint ou partenaire.
Scorpion :Pour tous les natifs du signe, Vénus influencera
fortement le secteur du thème lié à l'amour et aux rencontres.
Voilà qui vous promet une vie amoureuse très réussie, que vous
soyez célibataire ou déjà lié. Mercure, quant à lui, vous permettra d'établir un dialogue confiant et fécond avec l'être aimé.
Poissons : Une visiteuse de poids, dans votre Ciel : il
s'agit de Vénus, la déesse de l'amour. Vous pouvez vous
attendre à ce que votre vie conjugale vous donne entière
satisfaction. Mais attention au risque d'infidélité, car vous
serez très inflammable !
CULTURE
La Voix de l’Oranie
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
8e Festival du film amazigh d'Agadir
THÉÂTRE AEK ALLOULA
Plusieurs Algériens
primés au Maroc
Plusieurs prix ont été
décernés à des artistes
algériens lors de la
huitième édition du Festival
international du film Issni
n’Ourgh du film amazigh
(FINIFA) qui s'est déroulé du
18 au 21 novembre à Agadir
(Sud du Maroc), ont annoncé
les organisateurs.
Le festival a récompensé
notamment le cinéaste algérien
Tahar Houchi, commissaire du
Festival international du film
oriental à Genève (FIFOG), lui
attribuant le "Prix spécial du
jury" pour son film "Koceila"
dans la catégorie courts métrages.
Court métrage de 15 min-
utes, le film raconte l’histoire
de trois destins qui se croisent
dans un village: Koceila, 11 ans
qui perd sa grand-mère, Lola
ayant perdu son enfant et
Faouzi, artiste algérien qui a vu
partir beaucoup de ses amis,
victimes de la décennie noire.
Les trois personnes sont
dans un processus de deuil et
où chacun apprend, à sa
manière, à apprivoiser la mort.
Dans la catégorie "compétitions vidéos", le festival a
décerné deux récompenses au
film Isseflan (Sacrifices)
d'Ahmed Mebani, oeuvre produite par l’Agence d’audiovisuel
Gofilm de Tizi Ouzou.
Le film a obtenu le "Prix du
meilleur film" et le "Prix de la
meilleure interprétation féminine" attribué à Lamia Mahiout
en ex aequo avec la Marocaine
Nadia Saaidi dans le film "Stop"
de Mohamed Bouzagou et
Khalid Maadour.
Dans la même catégorie, le
festival a remis le "Prix de la
meilleure interprétation masculine" à Arezki Oulhadj dans
le film "La toile d'araignée" de
Idir Saoudi.
Par ailleurs, le festival a
rendu hommage au regretté
réalisateur algérien Abderrahmane
Bouguermouh
en
présence de sa veuve, de son
fils Zahir et de l'actrice Djamila
Amzal, héroïne de son film "La
colline oubliée", projeté à cette
occasion.
Quelque 60 films dans les
catégories longs métrages,
courts métrages, documentaires et films vidéos ont été
projetés lors l'édition de cette
année, placée sous le thème
central des droits de l'homme.
Le jury de la catégorie longmétrage a attribué le Grand
prix du festival au film marocain "Adios Carmen" de Mohamed Amine Ben Amraoui.
Dubaï
Le plasticien Driss Ouadahi expose
ses dernières oeuvres
Le plasticien algérien, Driss Ouadahi
expose jusqu'au 6 janvier prochain ses
dernières oeuvres autour de l'urbanisme
moderne aux galeries "Lawries habibi" à
Dubaï (Emirats arabes unis), selon les
organisateurs.
Sous le titre "Inside Zenith", le peintre abstrait présentera, lors d'une exposition individuelle, ses oeuvres réalisées
selon les techniques de peinture à l'huile
sur toile ou papier mêlant réalisme et
surréalisme à sa formation en architecture. Parmi les titres proposés à cette exposition figurent "South" (sud), "Point
of View" (Point de vue), "West", (ouest),
"Circus Day" (Jour de cirque) et "Face à
face". Le plasticien algérien Driss
Ouadahi, avait remporté en mai dernier
le grand prix "Léopold Sédar Senghor"
décerné par la Biennale de l'Art africain
contemporain à Dakar (Sénégal)
"Dak'Art 2014". Ouadahi qui réside
actuellement à Düsseldorf (Allemagne)
est né 1959 à Casablanca (Maroc) de
parents algériens. Il a étudié les beauxarts à Alger avant de se rendre dans les
années 1980 en Allemagne où il poursuivit ses études d'art. Outre des expositions individuelles, il a participé à
plusieurs expositions collectives en Allemagne, en France, au Maroc, au Portugal et en Algérie.
Livres
L'OPU propose son réseau de distribution
aux éditeurs
L'Office des publications universitaires
(OPU) propose de mettre son réseau de
distribution et ses points de vente à la disposition des différents éditeurs pour une
meilleure distribution du livre, a indiqué
la directrice commerciale de L'OPU.
Rencontré en marge des journées d'études sur la diffusion et l'édition organisées
par le Centre national du livre (CNL),
Samia Zeriade a proposé "la création d'une
centrale de distribution soutenue par ce
réseau", une idée favorablement accueillie
par les participants et les organisateurs des
rencontres. L'Opu, initialement spécialisé
dans l'édition et la distribution du livre
universitaire, dispose actuellement de 50
points de ventes à l'intérieur des campus
universitaires algériens en plus de trois librairies dans les grandes villes que l'office
souhaite "ouvrir à tous les éditeurs", propose Samia Ziriade. Affirmant que dans
certaines régions L'OPU reste la seule librairie existante, la directrice précise que
L'OPU dispose en outre de trois imprimeries et d'un parc roulant, certes "insuffisant", et qui pourraient être mis à la
disposition des éditeurs. Pour elle, la création d'une "entreprise économique regroupant les éditeurs algériens" chargée de
distribuer et de promouvoir le livre, con-
PAGE 13
stitue la "formule idéale" pour concrétiser
ce partenariat.
L'office a également formulé une demande au Centre national du livre pour
que "les libraires de L'OPU puissent bénéficier de programmes de formation et de
mise à niveau" pour vendre d'autres ouvrages que le livre universitaire. Créé en
1975, L'OPU fournit des prestations "dans
le respect du principe de service public en
vue d'améliorer la qualité de l'acte pédagogique.." sur la base d'une politique de
prix permettant l' "accès à l'ensemble de la
communauté universitaire", selon les missions que l'office s'est assignées.
Mardi à 15h00
Théâtre pour enfants
«En-Nahla»
Auteur : Abdelkhalek Houari
Mise en scène : Abdelkhalek Houari
(T.R.O.)
Mercredi et jeudi à 17h00
Théâtre pour adultes
«Nouar Essabar»
Auteur : Mourad Senouci
Mise en scène : Hachmaoui Fadéla, Moulay Meliani,
Mohamed Mourad
L’histoire se résume aux intrigues de palais autour d’un sultan
impuissant en quête d’un traitement qui lui sera proposé un jour
par un pauvre paysan. Derrière cette solution présentée comme
miraculeuse, se cache en fait le projet d’un grand complot à l’encontre du sultan, de sa famille et de son entourage.
(T.R.O.)
Cinémathèque Algérienne
Salle de répertoire d’Oran
Aujourd’hui à 14h30
«Hors-la-loi»
(Alg., 2010)
De Rachid Bouchareb
Chassés de leur terre algérienne, trois frères et leur mère
sont séparés. Messaoud s’engage
en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du mouvement
pour l’Indépendance de l’Algérie et Saïd fait fortune dans
les bouges et les clubs de boxe de Pigalle. Leur destin, scellé
autour de l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à
celui d’une nation en lutte pour sa liberté...
Aujourd’hui à 17h00
«Fadhma N’Soumer»
(Alg., 2014)
De Belkacem Hadjaj
La décennie 1840 touche à sa fin. Mais la Kabylie reste
largement insoumise. C’est dans ce contexte que grandit
Fadhma N’soumer au sein d’une famille de notables lettrés
liée à une puissante confrérie religieuse. Elle révèle très vite
une personnalité exceptionnelle…
Mercredi à 14h30
«La bataille d’Alger»
(Alg., 1966)
par Gilo ponte Corvo
Le récit se déroule pour l’essentiel entre 1954 et 1957 et
prend pour cadre, comme son titre l’indique, la bataille
d’Alger ayant opposé, durant la guerre d’Algérie, l’armée
française aux indépendantistes du Front de libération nationale. Le film est classé 120e sur la liste du magazine Empire des 500 meilleurs films de tous les temps.
Mercredi à 17h30
«L’Opium et le
bâton»
de Ahmed Rachedi
(Algérie 1969)
Grâce à des hommes courageux
et le peuple algérien, la Révolution
s’est faite jusqu’à la victoire malgré la devise de l’ennemi
«Séduire ou Réduire», «Réduire ou Séduire».
Une vision sanglante et pessimiste des exactions commises par l’armée française, en Algérie, durant le dramatique conflit opposant les forces du FLN aux colonisateurs.
La Voix
Du
CRUCIVERBISTE
La Voix de l’Oranie
PAGE 16
Mots fléchés
Foir’fouille
Formez, avec les 04 lettres restantes, le mot remplacé par
schtroumpfé dans ce proverbe: «A l’impossible, nul n’est
schtroumpfé». (On ne peut exiger de quiconque, ce qu’il lui
est impossible de faire )
APPARTENIR – ARQUER – BAVARDER –
CEDER – CONSACRER – DEMOLISSAGE
- EXEMPLAIRE – FOURMILIERE – FRUIT
– GOULOT – GRANGE – HAUTESSE –
LIBERER – MINUTERIE –
PROPRIETAIRE – QUOI – RELEVER –
TAXE – TEXTE – TIMBRE – TRIO – ZOO.
E
E
A
R
B
R
A
T
A
X
E
T
E
R
G
P
E
A
E
R
I
U
N
E
E
R
I
A
P
R
V
R
Q
U
O
I
E
X
E
A
S
A
C
A
E
U
R
C
H
I
E
I
T
S
R
A
R
E
E
F
R
A
R
M
L
E
I
T
S
D
I
R
G
E
U
E
P
I
I
L
E
N
E
L
R
O
L
T
T
L
M
R
O
N
O
R
A
O
U
E
E
U
A
R
P
M
I
C
N
Z
X
L
V
S
N
I
U
O
E
R
G
T
R
I
O
E
S
I
R
O
R
D
E
R
B
M
I
T
R
E
M
E
F
P
INADMISSIBLE
SPECIALISTES
DECEDE
INFLAMMATIONS
MALADROITES
SURVEILLA
VAS
EPROUVERAS
COMPRIMAS
VEHICULES
LIQUIDE
MOI ALORS!
SUIT
III
IV
V
VI
VII VIII
IX
NUIRE
LIEU
PRECIS
REGLE
COUP DE POUCE
CITE ENFOUIE
ET LA SUITE
TABLE
GREFFERA
MONARQUES
DU VENT!
EST COUCHE
TERBIUM
POSSESSIF
NECTAR
RISQUERAS
TEL UN
VERRE
CONTRACTE
Mots croisés
II
RITES
NOURRIT
LES BETES
MACHINE
HOMMES
DE FER
Solution de la foir’fouille n° 4567
«DESERT»
I
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
X
LA COUSINE A LA
COCHONNE
PARVIENS
SULFATE
DOUBLE
1
CUIVRE
2
3
Solution des mots croisés N°4567
4
P
5
6
7
8
I
R
O
U
S
R
E
U
S
O
N
D
E
C
A
I
S
L
M
S
E
T
T
I
R
A
I
T
E
N
D
U
E
S
E
P
I
R
E
S
U
O
A
L
E
S
E
E
S
10
M
O
N
T
U
R
E
A
R
T
E
R
E
T
S
A
R
S
I
E
O
G
R
E
N
U
E
S
12
I
HORIZONTALEMENT
S
S
R
9
11
E
S
R
A
C
O
R
A
N
U
T
I
S
E
E
R
R
L
E
E
T
E
S
1. Passés à la lime. 2. Ligne de bois. Voie de départ. 3. Coucou pour Solution des mots fléchés N°4567
celle des bois. 4. Passons la pommade. Message au verso. 5.
S
P
P
E
U
Epreuve en question. Cafard. 6. Exprimés. Cours de France. 7.
A
P
A
I
S
A
N
T
E
S
Coupes court. Temps compté. 8. Va t’en guerre US. Tisse donc.
O
S
E
R
E
I
N
E
Tour. 9. Chlorure d’hydrogène. Possessif.10. Battues. 11. Baie du
I
N
S
T
I
T
U
E
R
Japon. Retour à l’activité. 12. Mot en question. Les blanches ont
du caractère.
T
E
N
I
V
R
E
S
VERTICALEMENT
I. Lieu de réception. II. Sierait. Lent, mou et paresseux. Bête et désordonné. III. Cachées. Chouette façon de parler. IV. Refait. V.
Dans le vent. Mettre de côté. VI. Filets à prises. Point humide. VII.
Possessif. Jetés sur le tapis. Se rend. VIII. Epuisa (S’). Leurs contours sont vagues. IX. Agent de liaison. Ferme les fosses au fond
du palais. Sortie à la sortie. X. Répétés, répétés, répétés…
V
R
M
A
L
U
N
E
R
E
G
M
A
E
L
N
E
T
U
C
E
V
I
E
P
A
R
R
E
R
A
S
M
A
I
A
G
A
A
I
L
R
S
E
E
R
E
T
R
B
R
E
R
P
E
G
R
E
Les 7 Erreurs
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
T ÉLÉVISION
La Voix de l’Oranie
PAGE 17
NOTRE SELECTION
20:50
Résumé
L'univers est dominé par les redoutables chefs de l'Empire galactique. La princesse Leia Organa, qui les combat avec l'aide de
quelques rares rebelles, s'empare des plans d'un vaisseau spatial,
«L'Etoile de la mort», la nouvelle arme suprême de l'Empire. Las !
Elle est faite prisonnière par Dark Vador et ses soldats.
20:55
Résumé
Un homme est tué par des voleurs d'oeuvres d'art lors du braquage de sa galerie. Jane,
qui s'intéresse de près à cette affaire, pense qu'il faudrait que Lisbon et lui collaborent
avec les spécialistes chargés de l'enquête sur le gang de receleurs. Il réussit à convaincre Abbott d'aider l'unité de lutte contre le trafic de biens culturels. Marcus Pike, l'un
des agents de ce service, épaule l'équipe du FBI pour tenter d'arrêter le chef du gang.
Pour se faire, ils doivent d'abord appâter un certain Aaron Pulaski, qui a participé à
un précédent casse. Pulaski devrait pouvoir les mener a
10h25 Une histoire, une
urgence
11h55 Petits plats en
équilibre
12h00 Les douze coups de
midi
12h50 L'affiche du jour
13h00 Journal
13h40 Petits plats en
équilibre
13h45 Histoire d'un rêve
13h55 Les feux de l'amour
15h15 Le visage d'un pré
dateur
17h00 Quatre mariages
pour une lune de
miel
18h00 Bienvenue chez
nous
19h00 Money Drop
20h00 Journal
20h30 My Million
20h40 Nos chers voisins
20h45 C'est Canteloup
20h55 Mentalist
23h25 Tirage de l'Euro
Millions
23h30 Baby boom
03h35 ClipsMusiques
08h30 Rock the Casbah
10h05 Rencontres de
cinéma
10h30 Surprises
10h50 Espoir mortel
12h20 La nouvelle édition
14h00 Those Who Kill
16h05 La semaine de Gas
pard Proust
16h15 Casse-tête chinois
18h10 Pendant ce temps...
18h15 Le Before du grand
journal
19h05 Le grand journal
20h10 Canal Champions
Club
20h40 Avant-match
20h45 Paris-SG (Fra) /
Ajax Amsterdam
(P-B)
22h50 Snowpiercer : le
Transperceneige
00h50 Plateaux cinéma in
dépendant
00h55 Henri
02h40 GravelinesDunkerque / Nan
terre
04h10 La Data Room de
Canal+
12h00 12/13 : Journal ré
gional
12h25 12/13 : Journal na
tional
13h50 Un cas pour deux
14h55 Questions au gou
vernement
16h10 Des chiffres et des
lettres
16h50 Harry
17h25 Un livre, un jour
17h30 Slam
18h10 Questions pour un
champion
20h00 Tout le sport
20h15 Météo régionale
20h20 Plus belle la vie
20h42 Beau travail
20h45 Un village français
22h32 Parlons passion
22h35 Grand Soir 3
23h25 Du côté de chez
Dave, l'intégrale
08h57
09h00
09h45
11h30
13h25
13h30
13h35
13h40
17h15
20h45
20h50
23h20
01h50
02h00
03h40
12h35
12h45
13h30
18h15
19h50
20h35
20h50
23h10
01h05
TMC agenda
Alerte Cobra
Sur la route de Noël
Alerte Cobra
Music in the City
TMC info
TMC Météo
New York police ju
diciaire
Las Vegas
TMC Météo
90' Enquêtes
New York, section
criminelle
TMC Météo
Dangereux désirs :
plaisirs anonymes
Les filles d'à côté
Talent tout neuf
Glee
Charmed
Les princes de
l'amour
Les Simpson
Soda
Star Wars : la
guerre des étoiles
Star Wars, l'empire
des rêves
Programmes de la
nuit
10h00 Modern Family
10h50 Desperate House
wives
12h45 Le 12.45
13h05 Scènes de ménages
13h35 Météo
13h40 Sous l'emprise du
mal
15h35 Le bonheur d'être
aimé
17h20 Les reines du shop
ping
18h25 Objectif Top chef
19h40 Météo
19h45 Le 19.45
20h10 Scènes de ménages
20h50 Maison à vendre
02h10 Météo
02h15 ClipsM6 Music
09h07 Des jours et des
vies
09h30 Amour, gloire et
beauté
10h00 C'est au pro
gramme
10h55 Motus
11h30 Les Z'amours
12h00 Tout le monde veut
prendre sa place
13h00 Journal
13h48 Vestiaires
13h55 Consomag
13h57 Expression directe
14h05 Toute une histoire
15h10 L'histoire continue
15h40 Comment ça va
bien !
16h55 Dans la peau d'un
chef
17h50 Face à la bande
18h45 N'oubliez pas les
paroles
20h40 Parents mode d'em
ploi
20h42 Beau travail
20h43 Alcaline l'instant
20h45 Secrets d'histoire
22h40 Immigration et
délinquance
01h15 Dans quelle étagère
01h20 Un jour, un destin
03h00 Un oeil sur la
planète
04h40 Le trafic des tortues
TURF
La Voix de l’Oranie
PAGE 18
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
MÉMO TURF du mois de juin 2014
ZEGGAÏ ABDELKADER
Hippodrome de Tiaret
10/06/2014 – Prix : Hadi - Pur-sang arabe – Distance : 1.000 mètres
CHEVAUX
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
SORAKH
SAFINET ENNADJET
ROSFIA
QUASSANTINIA
ROSTANE
SHADYDA
ERG MEHARECHE
ZAKHIR
QUEVAC
SOUFFLE DE GAZELLE
FAN KASS
JOCKEYS
S. BENYETTOU
AP/ K. BOUBEKEUR
M. DJELLOULI
AP/ EH. BOUBEKEUR
K. HAOUA
L. BOUBEKEUR
T. ALI OUAR
JJ/ WF. DJELLAOUI
K. DJILLALI
A. MOUSSA
AP/ S. DOUDARI
PDS
54.5
44.5
54.5
50
55
52
56
55
56
53
52
Retiré : SOKRAT
Tombé : SABILKOUM
Hippodrome de Zemmouri
12/06/2014 – Prix : Menzah - Pur-sang arabe – Distance : 1.400 mètres
CHEVAUX
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
SOUHOUB
SABIL EL KHEIR
ANAKA
JAWEL II
MAHABA
EL MADAR
RYMA DE CHEBLI
ARKHABYL
TANHILAL
FLORIDA
RIH ZERGA
HABIBO
JOCKEYS
A. FEKROUNE
AM. BENDJEKIDEL
JJ/ W. BENDJEKIDEL
K. BAGHDAD
S. BENDJEKIDEL
MED. GHENNAM
A. BOUKHECHBA
B. BENDJEKIDEL
M. SENOUCI
JJ/ H. RAACHE
AP/ AL. TIAR
M. GHENNAM
PDS
54
54
49
56
54
53
54.5
55
53
56
51.5
54
Retiré : NORI
Hippodrome de M’Sila
13/06/2014 – Prix : Bengzoul - Pur-sang arabe – Distance : 1.200 mètres
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
CHEVAUX
QUAMAR SAHRA
ADILANE
ARDOUGAN
ABOU DHABI
CHOUCHANE
KADHEM
MALIK DE CHEBLI
LEFLEFE
TIHAOUECHET
KATEBANE
TIKOUK
KHATIR
JOCKEYS
A. AIDA
AP/ A. CHEBBAH
T. LAZREG
L. RAHMOUNE
F. CHAABI
AP/ S. DOUDARI
D. BOUBAKRI
O. CHEBBAH
K. RAHMOUNE
B. GACEM
B. KORIBA
M. GUEHIOUCHE
PDS
54
54.5
54
55
56
55.5
58
58
57
56
57
57
IMPORTANT
Les courses hippiques
reprondront officiellement
à partir de ce samedi
29 novembre 2014.
Voici le programme
de la semaine,
selon des sources
bien informées:
Samedi
Hippodrome
«Colonel Abdelmadjid
Aouchiche»
du Caroubier wilaya d'Alger
Dimanche
Hippodrome
«Guirri Aïssa Ben Saker»
de Barika wilaya de Batna
Lundi
Hippodrome «Ghellab Attia»
wilaya de M'Sila
Hippodrome «Sidi Naïl»
wilaya de Djelfa
Mardi
Hippodrome
«Kaïd Ahmed» wilaya de Tiaret
Mercredi
Hippodrome «Bazer Sakhra»
d'El-Eulma wilaya de Sétif
Jeudi
Hippodrome
«Emir Abdelkader»
de Zemmouri
wilaya de Boumerdès
Hippodrome
«Antar Ibn Cheddad»
d'Es-Sénia wilaya d'Oran
Vendredi
Hippodrome «Parc des Loisirs»
wilaya de Laghouat
Hippodrome d’El-Eulma
11/06/2014 – Prix : Josr - Pur-sang arabe – Distance : 1.500 mètres
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
CHEVAUX
MESK ELLIL
SENDOU
YOUKOUS
SEGALA DE BIO
LAMINE
NACHWA
JAFFAR
MENAS
SHERA
RIGHAZIA
SABIL EL KHEIR
BADR ELLIL
LOUJAYNA
JOCKEYS
M. BOUCHAMA
AZ. ATHMANA
B. BERRAH
JJ/ CH. ATALLAH
M. HARECHE
A. HEBRI
AP/ H. BOUAZZA
A. SALHI
O. CHEBBAH
AP/ A. DJEBBAR
AB. ATALLAH
JJ/ AB. CHENAFI
T. LAZREG
PDS
55.5
54.5
57
52.5
55
53
54.5
54
55
49.5
56.5
52
54
Hippodrome de Zemmouri
12/06/2014 – Prix : Las Vegas Dancer – Trot Attelé – Distance : 2.500 mètres
CLAS.
CHEVAUX
1ère
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
PAUL
TAIGA DE CIVRAC
TAMALOU VERT
ROI DE JADE
UNE DE LA POTEL
PEGASE D’ARGENT
PERFECT TEJY
QUART DE SOUPIR
UPPERCUT DJIMY
UNO DE TERNAY
TOMMY DU S TUD
VOLCAN ROYAL
DRIVERS
A. BENAYAD
N. MEZIANI
MI. BENHABRIA
A. SAHRAOUI
T. BELHABCHIA
A. BENHABRIA
N. HADDOUCHE
AEK MERIMI
SA. FEKHARDJI
S. FOUZER
N. TIAR
R. FEKHARDJI
DIST.
2.550
2.575
2.525
2.525
2.500
2.525
2.525
2.525
2.500
2.500
2.500
2.525
Distancés : VERONE QUEEN
THETIS DU RELAIS
TANIA DE CACENI
UMA
TOSCANE DE BULIERE
TEMPLADOR
Hippodrome du Caroubier
14/06/2014 – Grand Prix de la Wilaya d’Alger - Pur-sang anglais – Distance : 2.400 mètres
CLAS.
1ère
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
14ème
15ème
CHEVAUX
LOVE SONG
BRIYANAK
DESERT CHAMP
BANDIDAZO
LATAREVA
GREEN HILL
TEA PARTY
PASSEI
AVENUE TRUDAINE
BONNE VILLE
VENIZETTE
SIMPLE STYLE
BABY CROSS
BLEU IMMENSE
MUSICA GLAZ
JOCKEYS
A. AIDA
K. BAGHDAD
M. SENOUCI
D. BOUBAKRI
A. LACHI
A. NOUGHA
B. BENDJEKIDEL
B. BERRAH
S. BENDJEKIDEL
JJ/ W. BENDJEKIDEL
L. RAHMOUNE
AP/ H. RAACHE
A. SALHI
A. KOUAOUCI
H. BELMORSELI
PDS
57
57
57
59
57
55
57
57
57
55
57
57
59
59
57
Retirée : NECHEWA
Photo A. Tahar / La Voix
Hippodrome du Caroubier
14/06/2014 – Grand Prix du Président de la Répubique - Pur-sang arabe – Distance : 1.600 mètres
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
14ème
15ème
16ème
17ème
18ème
CHEVAUX
BADR ESSAHRA
KITAR M’HARECHE
MALIKSHAM
QUODS
RIMEL EL BAHR
ARRIS DE BIO
ACHILLE
DRAA ERIH MANSOUR
MALINOURA
TADJ RASSI
NIHED
NOUR EL MELS
GEZ M’HARECHE
RADHWENE
ZINA
OUALFASSA
RAMZ EL OUIFAK
RAISS
JOCKEYS
S. BENYETTOU
T. ALI OUAR
M. SENOUCI
YS. BADAOUI
K. BAGHDAD
JJ/ CH. ATALLAH
A. LACHI
M. DJELLOULI
A. AIDA
B. BERRAH
JJ/ WF. DJELLAOUI
S. BOUMEDIENE
K. DJILLALI
R. BELMORSELI
AP/ Y. BENDJEKIDEL
A. KOUAOUCI
A. SALHI
H. BELMORSELI
Arrêté : INNER PATH
Hippodrome du Caroubier
14/06/2014 – Prix : Abdelmadjid Aouchiche - Pur-arabe – Distance : 2.000 mètres
PDS
CLAS.
CHEVAUX
54
56
56
57.5
54.5
56
54
54
55.5
56
54
59.5
58
54
54
56
54
54
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
VOLCAN DU CROATE
JINTAN
AZUERO
AKKAR
MAROUANE DE MONLAU
ALI BABA MONLAU
TAJ MHAHAL
VIJAY
ADAHESS DU CROATE
NOWANN
JOCKEYS
M. DJELLOULI
T. LAZREG
K. DJILLALI
S. BOUMEDIENE
K. BAGHDAD
A. BOUKHECHBA
S. SAHRAOUI
AP/ M. HABBES
K. HAOUA
O. CHEBBAH
PDS
56
58
59
59.5
58
58
58
58.5
56
58
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
SPORT
Mondiaux-2015 de natation (Petit bassin)
Oussama Sahnoune
peaufine sa préparation
e nageur algérien Oussama Sahnoune
est entré en phase finale de sa préparation aux Mondiaux-2014 en petit
bassin (3-7 décembre à Doha) en prenant part
au championnat de France dans la ville de Montpellier qui a pris fin dimanche.
L
Le rendez-vous de Montpellier a été une occasion pour le sociétaire du Cercle des nageurs de
Talence (Bordeaux, France) de revoir sa copie à
quelques jours des championnats du Monde, lui
qui ambitionne de se racheter après avoir raté les
Mondiaux-2012 à Istanbul à cause d’une angine.
Il a réussi ainsi à battre le record d’Algérie sur
200m nage libre en petit bain, détenu par Nabil
Kebbab depuis 2008, en réalisant 1min 47sec
86/100 contre 1min 48sec 03/100 pour l’exnageur, bien que cette distance ne soit pas l’une de
ses spécialités.
«Ce championnat de France a été une étape
préparatoire en vue des Mondiaux qui sont, pour
moi, plus importants. Et malgré la fatigue et le fait
de ne pas être encore en forme, j’ai réussi à battre
le record d’Algérie en 200m nage libre», a déclaré
le jeune nageur de 22 ans, joint par l’APS depuis
Alger.
Outre ce nouveau record d’Algérie, le natif de
Constantine s’est classé 4e dans les épreuves
phares du 50m (22.08) et 100m (48.40) nage libre,
derrière notamment des monstres de la natation
française comme Florent Manaudou et Agnel
Yannick, tous les deux champions olympiques,
champions du Monde et multiples champions
d’Europe.
Pour l’actuel numéro un de la natation algérienne, vainqueur de 2 médailles d’or, 4 en argent et
1 en bronze lors des championnats arabes de septembre-2014 au Maroc, le fait de reculer de la
place de vice-champion de France en 50m nage
libre à la 4e position, n’est pas alarmant.
«J’étais vice-champion de France lors du
dernier exercice car c’était mon objectif de fin de
saison. Mais actuellement, ce sont les championnats du Monde au Qatar que je vise», a-t-il justifié.
«Le championnat de France est une compétition de niveau mondial, a expliqué Dris Arslane,
entraîneur de Sahnoune. On attend que l’athlète
monte encore en puissance car son objectif est
d’être parmi les 16 meilleurs nageurs mondiaux».
L’entraineur national de volley-ball parle de son team
«C’est une étape importante
dans notre cycle de préparation»
Le sélectionneur de l’équipe algérienne masculine seniors de volley-ball, Lyes Tizi Oualou,
a estimé que le 19e championnat arabe des nations, prévu au Koweït (26 novembre-10
décembre) était une étape «importante» dans la
préparation des Verts en prévision des
prochaines échéances.
«C’est un tournoi officiel certes et nous allons jouer nos chances à fond pour le gagner,
mais il n’y a ni qualification ni titre majeur au
bout. Nous allons mettre à profit ce championnat pour jeter les bases d’une équipe hautement compétitive à moyen terme», a déclaré
l’ancien international lors d’un point de presse,
dimanche soir à Zéralda (Alger).
«On est en train de monter un groupe pour
l’avenir selon une politique tracée par la fédération qui espère professionnaliser la discipline.
C’est en grande partie ce paramètre qui m’a motivé à accepter de prendre en charge l’équipe et
adopter le projet proposé», a avoué Tizi
Oualou, installé en juillet dernier à la tête du
staff technique.
En prévision de ce rendez-vous arabe, les
coéquipiers de Toufik Mahdjoubi ont effectué
un stage précompétitif en Pologne (8-22 novembre), durant lequel ils ont disputé cinq
matchs amicaux face à des clubs locaux de première division. «Le stage a été bénéfique pour
l’équipe sur tous les plans. Les joueurs ont ad-
héré à ma méthode et ont réagi de manière positive à la charge de travail. Les équipes que nous
avons affrontées possèdent des éléments de
qualité avec un gabarit impressionnant. Nous
avons bien bossé et cela dans d’excellentes conditions. Pour cela, il n’y a rien à dire», s’est réjoui
le coach qui a succédé à Mourad Senoun dont
le contrat n’a pas été renouvelé.
Le sélectionneur algérien a, d’autre part, assuré que les «places seront chères» dans son
équipe. «Moi, je ne travaille pas seulement avec
12 ou 14 joueurs. Le groupe sera élargi. D’autres
éléments vont sûrement arriver. Il y aura de la
concurrence», a-t-il averti.
«Tizi Oualou a un contrat jusqu’à la fin de
l’année 2016. Il s’occupera de l’équipe seniors et
chapeautera aussi toutes les catégories. Nous
comptons sur lui pour changer un peu les mentalités qui régnaient par le passé», a-t-il
souligné.
Volley-ball / Championnat arabe des nations (Messieurs)
Les Verts évolueront dans le groupe B
L’Algérie évoluera lors du 19e
championnat arabe des nations2014 de volleyball (seniors) prévu au
Koweït (26 novembre-10 décembre), dans le groupe B en compagnie
de l’Egypte, de l’Irak, de la Palestine
et du Bahreïn.
La sélection algérienne drivée
par l’ancien international Lyes Tizi
Oualou,entamera la compétition le
jeudi 27 novembre face aux Egyp-
tiens, avant d’affronter l’Irak le
lendemain (28 nov), la Palestine (30
nov) puis le Bahreïn le 1er décembre.
Le groupe A est composé du
Koweït (pays hôte), de l’Arabie Saoudite, du Qatar, de la Libye et du
Yémen.
Les deux premiers de chaque
groupe animeront les demi-finales.
L’équipe algérienne s’envole ce
lundi (12h30) à destination du
Koweït via la capitale égyptienne le
Caire.
En prévision de ce rendez-vous
arabe les coéquipiers de Yacine
Hakemi ont effectué un stage précompétitif en Pologne (8-22 novembre), durant lequel ils ont disputé
cinq matchs amicaux face à des clubs
locaux de première division.
Programme des matchs de l’Algérie (heure algérienne)
* Jeudi 27 novembre : Algérie û Egypte (10h00)
* Vendredi 28 novembre : Algérie û Irak (12h00)
* Dimanche 30 novembre : Algérie û Palestine (14h00)
* Lundi 1er décembre : Algérie û Bahreïn (10h00)
PAGE 19
Volley-ball
Le sélectionneur national
a fait son choix
Kessaï et Abi
Ayad ne seront
pas du voyage
au Koweït
Le sélectionneur de l’équipe algérienne masculine de volley-ball, Lyes Tizi Oualou, a retiré
les noms de Khaled Kessai (MB Béjaïa) et Walid
Abi Ayad (OMK Milia) du groupe de joueurs qui
prendra part au 19e championnat arabe des nations, prévu au Koweït (26 novembre-10 décembre).
Les deux éléments ont participé au stage précompétitif des Verts en Pologne (8-22 novembre), durant lequel les coéquipiers de Yacine
Hakemi ont disputé cinq matchs amicaux face à
des clubs locaux de première division, mais n’ont
pas été retenus pour le rendez-vous arabe.
Dans la liste des 12 joueurs figurent quatre
volleyeurs évoluant au NR Bordj Bou Arrèridj et
seulement deux professionnels qui jouent aux
Emirats arabes unis et au Qatar.
L’Algérie évoluera lors de cette compétition
dans le groupe B en compagnie de l’Egypte, de
l’Irak, de la Palestine et du Bahreïn.
L’équipe algérienne s’envole lundi (12h30) à
destination du Koweït via la capitale égyptienne
Le Caire, avec 11 joueurs. Le réceptionneur
chevronné Mohamed Chikhi (El Wasl el Emirati) rejoindra le groupe directement au Koweït.
Liste des 12 joueurs : Yacine Hakemi,
Amine Oum Saad, Billel Soualem, Mohamed Mehdi Hachemi (NR Bordj Bou Arrèridj), Islem Ould Chechali (MB Béjaïa),
Abderahmane Messaoud Debih (GS
Pétroliers), Abdelatif Ben Kahoul, Ilyes
Achouri, Ayoub Dekkiche (Etoile de Sétif),
Sofiane Bouyoucef (NC Béjaïa), Toufik
Mehdjoub (Qatar Club) et Mohamed
Chikhi (El Wasl el Emirati).
Tour international cycliste
de Sharjah
Six Algériens
au rendez-vous
La troisième édition du Tour de Sharjah
verra la présence des meilleures équipes nationales venues notamment d’Egypte, d’Arabie
Saoudite, du Koweït, du Bahreïn, de la
Géorgie, de Malte, d’Afghanistan, des Seychelles, de la République centrafricaine, des
Emirats arabes unis, d’Ouganda, d’Azerbaïdjan et du Maroc.
Huit équipes professionnelles seront également attendues à cette 3e édition, entre autres,
Lozère (France), Seven Eleven (Philippines),
Koweït Cycling Project (Koweït), Vélo Club
Sovac (Algérie), Ahli Dubaï, Frankies (UAE),
Adventure Ashka (UAE). Inscrit au calendrier
de l’Asia-Tour, le tour de Sharjah qui verra la
participation de plusieurs pays arabes et asiatiques, sera couru en quatre étapes.
Composition de la délégation
algérienne:
Azzedine Laagab, Hichem Chaabane,
Abdelkader Belmokhtar, Abdennour
Yahmi, Abdelbaset Hannachi, Abdellah
Benyoucef.
SPORT
La Voix de l’Oranie
PAGE 20
RC Relizane - Hichem Mokhtar
«La prudence est
de mise et l’efficacité
est recommandée»
PROPOS RÉALISÉ PAR
B.YACINE
oueur
polyvalent,
Hichem Mokhtar a réussi
à s’imposer dans le dispositif tactique de l’entraîneur
du Rapid de Relizane, de par
son expérience et son talent.
Dans cet entretien qu’il nous a
accordé, notre interlocuteur fait
le point et parle du prochain
rendez-vous de l’ESM Koléa.
J
- Vous êtes qualifié au
prochain tour des 32es de finale de la coupe d’Algérie aux
dépens de l’USM Remchi. Un
commentaire ?
- Après ce match de coupe de
l’US Remchi, nous nous préparerons à celui du championnat face à l’ESM Koléa. Ce sera
une autre paire de manche et l’enjeu sera différent. Actuellement,
nous sommes concentrés sur cette
empoignade devant les Koléens.
- Comment voyez-vous ce
match ?
- C’est une rencontre vraiment
difficile que nous aurons à aborder car nous serons en face d’un
adversaire coriace et qui ne pardonne pas. C’est pour cela que la
prudence est de mise et l’efficacité est recommandée.
- Que voulez-vous dire par
là ?
- Qu’il ne faut pas tomber
dans le jeu de l’adversaire. Nous
devons gérer le match dès le
début marqué, si possible, dès
l’entrée. C’est la meilleure
manière d’étouffer notre adversaire du jour.
- Que pensez-vous de l’ES
Koléa ?
- L’équipe de l’ESM Koléa n’est
plus à présenter. C’est l’une des
meilleures équipes de la ligue
deux. Aussi, nous devons faire
preuve de vigilance et d’opportunité lors de cette rencontre.
- Comment se présente cette
rencontre ?
- C’est un match très difficile
pour nous, du moment que nous
allons affronter une équipe de
l’ESM Koléa qui a repris confiance. Donc, notre mission ne sera
pas du tout facile face aux gars de
Koléa qui voudront éviter à tout
prix un faux pas at. home. C’est
une équipe qui joue très bien, on
fera notre possible pour con-
firmer nos deux derniers résultats
de la Dame coupe et le plus important est de se battre à fond.
- Avez-vous les moyens de
revenir de ce déplacement avec
un bon résultat ?
- Même si sur le papier c’est
l’ESM Koléa qui est favori, nous
allons aborder ce match sans le
moindre calcul, on va entrer sur
le terrain avec un seul objectif,
arracher un bon résultat. Nous
allons faire en sorte de réduire
tous les espaces afin de ne pas
laisser à notre adversaire la
maîtrise de la situation et si on
arrive à tenir les vingt premières
minutes, je pense qu’on pourra
retourner à Relizane avec un bon
résultat.
- Je vous laisse conclure…
- Nous sommes dans une position peu confortable, mais nous
sommes qu’à la première phase de
l’Allée et avec deux bons résultats.
Notre équipe est capable de se
sortir de cette mauvaise situation, notre groupe est conscient
de la tâche qui l’attend malgré la
difficulté de la mission. Nous allons nous battre jusqu’à la fin.
On aura besoin de notre public
dans ces moments difficiles.
CRB Ben Badis
Le maintien est-il jouable?
D. MORCELY
Au-delà de l’élimination somme toute
logique concédée face à
l’ES Araba lors du
dernier tour régional de
la coupe d’Algérie, c’est
surtout, la médiocre
prestation fournie par
les Badissis qui mérite
d’être disséquée et qui
continue d’alimenter les
discussions, au point de
douter des capacités de
l’équipe à réaliser l’objectif du maintien.
Quand on se fait éliminer par le dernier du
classement du groupe
de la DNA, et qu’on rate
l’occasion de participer
aux 32es de finales alors
que toutes les conditions étaient réunies
pour qu’il en soit ainsi,
il y a lieu de tirer la sonnette d’alarme surtout
que le jeu déployé par
les Badissis alterna par
moments l’insipide où,
l’absence de coordination entre les trois compartiments, de même
que le manque d’agressivité chez les joueurs,
en plus de l’individualisme constaté ont fait
que l’équipe n’a pu se
mettre au même niveau
que son adversaire du
jour. A présent que
l’élimination est consommée, le mieux
serait de tout axer sur le
championnat pour essayer de sauver les
meubles et cela passe
par le recrutement d’un
entraîneur qui puisse
apporter ses compétences et son expérience afin de remettre
sur
rails
l’équipe
actuellement, en pleine
dérive.
AS Aïn El-Türck 0 – JS Bendaoud 1
Mentfakh assomme les «Tûrckois»
Aïn El-Türck. Stade Zabana. Terrain en bon état. Temps nuageux. Public moyen. Bonne organisation. Arbitrage de Bensalem, Daoudi et Cherfaoui. Avertissements: Guerouane (45’) JSB. Belmeddah
(53’) ASAET. But: Mentfakh (43’) JSB.
BOURAS OMAR
Les protégés de Bendémia ont
raté leur sortie face à la jeunesse
de Bendaoud et ont énormément
déçu leurs fidèles supporters. En
première mi-temps, tout le
monde a pensé que les locaux
vont écraser les visiteurs, mais ni
Benfliou (8’ et 10’), ni Zidane
(25’) et d’autres joueurs «tûrckois»
manquant de ˝Jus˝ n’ont pu trouver le chemin des filets, et c’est finalement l’excellent Mentfakh,
qui a réussi à ouvrir le score, à la
43’, et a donné l’avantage à Bendaoud.
La seconde période a été très
disputée et les camarades de
Sâadoun ont raté un nombre incalculable d’occasions du côté des
visiteurs. Mentfakh (46’) et Boulenouar dont le tir s’est écrasé sur la
barre, à la 88’, ont failli aggraver la
marque.
L’arbitrage a été correct et le
fair-play a été le grand vainqueur.
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
LWF TlemcenDivision
Pré- Honneur (4e journée)
Bousculade en tête du tableau
M. DEGUI
L’affaire de cette 4e journée est à
mettre à l’actif du CSN Fhoul qui est
allé infliger une correction au WA
Zelboune dans son fief et afficher
pleinement ces intentions pour jouer
les premiers rôles. Le CSNF s’empare
ainsi du fauteuil qu’il partage avec
deux autres équipes, l’IRB Bab El
Assa qui s’est offert le CS Ain Fetah
et le CSJ Souahlia qui a battu l’IRB
Beni Mester sur un petit score de un
but à zéro. Le CSA Bou Tachfine s’est
imposé hors de ses bases face au J
Ouled Salah et se rapproche du trio
de tête.
A noter la première victoire de la
saison pour le FC Baraka devant son
public face à l’IRB Beni Boussaid. Ce
premier succès serait-t-il le déclic de
cette jeune équipe ?
Résultats et classement
WA Zelboune – CN Fhoul ....................................................................2-3
J O/Salah – CSA Abou Tachfine ..........................................................2-3
CSJS Souahlia – IRB Beni Mester ........................................................1-0
FC Baraka Tlemcen – IR Beni Boussaid ............................................2-0
IR Bab El Assa – CS Ain Fetah ............................................................2-0
CRB Ain Tellout.............................................................................. exempt
R
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
C
CSNF
CSJSS
IRBBA
WAZ
CSAAB
CSAF
JOS
IRBBS
FCBT
IRBBM
CRBAT
PTS
09
09
09
07
06
05
04
03
03
03
00
J
04
04
04
04
04
04
04
03
03
03
03
G
03
03
03
02
02
01
01
01
01
01
00
N
00
00
00
01
00
02
01
00
00
00
00
P
01
01
01
01
02
01
02
02
02
02
03
BP
09
06
09
08
05
04
05
04
05
03
00
BC DIFF
03
+06
02
+04
05
+04
05
+03
09
-04
03
+01
06
-01
04
00
05
00
05
-02
09
-09
LWF Tlemcen
Division Honneur (5e journée)
Ouled Mimoun et Remchi
prennent les rênes
M. DEGUI
Vainqueur en déplacement à
Sebaa Chioukh face à la formation
locale, le CSA Remchi a confirmé de
la plus belle des manières son statut
de leader et les rouges et blanc occupent la première place grâce à leur
bon goal-average devant l’autre coleader le WB Ouled Mimoun qui a
réalisé l’essentiel dans sa joute face à
l’ESMBM. Le FC Bensekrane, après
son faux-pas lors de la dernière
journée, s’est ressaisi en s’imposant
hors de ses bases face au NB Sidi
Djillali alors que l’IRB Chetouane, lui
aussi victorieux face à Dermam sur
un score sans appel, garde toujours le
lien avec le groupe de tête. Les deux
autres rencontres ne sont pas allées
au terme du temps réglementaire. La
première qui a opposé l’EH
Boughrara au CR Ain Youcef a été
arrêtée à la 81’ (score 2-0 en faveur
du CRAY) et l’autre rencontre CRB
Souani – CSA Bouhlou s’est arrêtée à
la 75’ alors que le score état d’un but
partout.
Résultats et classement
IRB Chetouane – NCR Dermam ..........................................................4-0
WB O/Mimoune – ESMA Benmhidi ..................................................2-0
IRB Sebaa Chioukh – CSA Remchi ......................................................1-2
EH Bougharar – CR Ain Youcef ................................0-2 (M.A. à la 81’)
CRB Souani – CSA Bouhlou ......................................1-1 (M.A. à la 75’)
NB Sid Jilali – FR Bensekrane ..............................................................0-1
R
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
C
CSAR
WBOM
ESMBM
FRB
FSA
CRBS
IRBC
NBSD
CSABB
EHB
NCRD
CRAY
IRBSC
PTS
12
12
09
08
07
07
07
05
04
04
04
03
00
J
04
05
05
05
04
03
05
05
03
04
04
04
04
G
04
04
03
02
02
02
02
02
01
01
01
01
00
N
00
00
00
02
01
01
01
00
01
01
01
00
00
P
00
01
02
01
01
00
02
03
01
02
02
03
04
BP
09
09
04
07
07
05
08
05
06
03
04
02
04
BC DIFF
02
+07
04
+05
04
00
06
+01
05
+02
01
+04
07
+01
04
+01
06
00
06
-03
07
-03
08
-06
08
-04
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
SPORT
La Voix de l’Oranie
PAGE 21
Après la belle prestation de son joueur à Bamako
L’Olympique Lyonnais
encense Zeffane
F. KARIM
l’Olympique de Lyon,
l’on est fier de leur
latéral droit algérien,
Mehdi Zeffane, après avoir réussi
son baptême de feu avec les Verts
à l’occasion du match en déplacement face au Mali, mercredi
dernier dans le cadre de la six-
A
ième et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique
des nations.
Le site officiel du club rhodanien n’a d’ailleurs pas tari
d’éloges sur le jeune défenseur de
22 ans, estimant que ce dernier a
fait preuve de beaucoup de qualités techniques et physiques pour
sa première apparition sous le
maillot national.
Il faut dire que les Lyonnais
sont très impressionnés par leur
joueur surtout que ce dernier
faisant son baptême de feu avec les
Fennecs s’est fait dans des conditions très difficiles, notamment
sur le plan météorologique. Cela
n’a toutefois pas empêché Zeffane,
qui n’est pourtant pas habitué aux
stades africains, de s’illustrer de
fort belle manière.
Mieux, aux yeux du site officiel
de Lyon, «Zefanne était tout simplement le meilleur joueur algérien dans cette rencontre»,
poursuivant qu’il est désormais
bien parti pour disputer une place
de titulaire à l’habituel arrière
droit des Verts, Aissa Mandi.
La même source estime, en
outre, que l’entraîneur national, le
Français Christian Gourcuff, a
bien vu en faisant appel à Zeffane,
prédisant à ce dernier une grande
carrière sur le plan international.
Cela se passe au moment où le
joueur en question ne bénéficie
guère de la confiance de son entraîneur à l’OL depuis le début de
cet exercice. Dans les meilleur des
cas, le néo-international est retenu
remplaçant lors des rencontres de
son équipe, mais sans qu’il ne soit
utilisé en cours de jeu.
Pis, samedi dernier pour le déplacement de Lyon à Bastia, Zeffane n’a même pas été retenu dans
la liste des 18.
Sans doute, le coach lyonnais
voulait lui laisser souffler après le
long voyage qu’il a effectué avec la
sélection nationale à Bamako et les
efforts consentis pendant tout le
temps de la partie contre les Aigles
maliens, de surcroît sous une
chaleur de plomb.
Au vu de la bonne impression
laissée par Zeffane contre le Mali,
tout le monde est unanime à lui
conseiller de partir de Lyon dès le
prochain mercato d’hiver, s’il veut
bien sûr progresser et gagner en
compétition. L’on devine même
que le sélectionneur national était
le premier à lui proposer cette
option.
ASM Oran
Une semaine décisive pour Benchadli
GHARBI M.
Les Vert et Blanc devaient reprendre le chemin
des entraînements, dans l’après-midi d’hier, au
stade Ahmed Zabana, après une journée de repos.
Il faut dire que le dernier semi-échec à domicile
face au CRB a fait du mal à l’équipe et aux supporters également. Dans ce sens, nous avons appris que la direction du club ne compte pas se taire
et veut prendre les décisions nécessaires pour
remettre de l’ordre au sein du groupe. Les premiers responsables du club devraient même rencontrer le coach Benchadli Djamel et les joueurs
pour mettre les points sur les i. Très déçus par la
lourde défaite face à l’USMH et la prestation décevante de son équipe, le président de l’ASMO mettra chacun devant ses responsabilités en prévision
des prochains rendez-vous.
Cela dit et aux derrière nouvelles, il semblerait
que dans l’entourage du club, certaines personnes
sont en train de faire le pressing sur la direction
afin de pousser l’entraîneur Benchadli vers la porte
de sortie. Pour eux, le technicien oranais n’arrivent
plus à bien gérer son groupe, ni même de trouver
les solutions qui s’imposent pour permettre à
l’équipe de renouer avec la victoire. Selon des indiscrétions, ces mêmes personnes ont d’ailleurs
contacté l’ex-coach du MCA, Boualem Charef,
limogé pour insuffisance de résultats, afin qu’il
puisse prendre les destinées du club Oranais. A
l’heure actuelle aucune décision concrète n’a été
prise dans ce sens, et Benchadli, qui a entamé le
travail avec l’équipe depuis l’été dernier, poursuit
sa mission à la tête de la barre technique le plus
normalement du monde.
Il estime par ailleurs, être disposé à quitter le
club si les dirigeants considèrent que c’est lui le
problème. Quoi qu’il en soit, Benchadli fera de
son mieux pour que son équipe renoue avec les
succès et évite le pire lors des prochaines journées.
Le coach est sous pression après cette série de
mauvais résultats. Le coach Oranais doit trouver
les solutions très vite et dépasser cette situation
que traverse son club. Le prochain match face au
CSC à Constantine sera d’une extrême importance pour lui. En d’autres termes, la semaine en
cours sera décisive pour le coach de l’ASMO.
Ce dernier pourrait même jouer sa tête si son
équipe ne parviendra pas à réagir face au Chabab,
le week-end prochain. Benchadli tentera donc de
remobiliser sa troupe en axant son travail sur
l’aspect psychologique. Il tentera de mettre les
joueurs devant leurs responsabilités, tout en espérant une belle réaction de leur part. Il est vrai
que le dernier semi-échec a eu ses effets sur le
groupe. Les joueurs sont, en effet, affectés moralement et le staff technique aura du pain sur la
planche au cours de cette semaine. Toujours est-il,
les joueurs comptent faire de leur mieux pour redresser la barre. «Honnêtement, le nul concédé
face au CRB nous a fait très mal. Cependant, on
doit tout faire pour réagir à partir du prochain
match face au CSC, prévu pour le week-end
prochain. On demande pardon à nos supporters
et on leur promet de tout faire pour se racheter»,
nous a déclarés le milieu de terrain, Bentiba. Reste
à savoir maintenant si Benchadli parviendrait à
améliorer les choses dès la prochaine journée
du championnat.
ASM Oran
Les Asémistes au creux de la vague
B.H. RAYAN
Les Asémistes ont joué avec la peur au ventre devant les Belouizdadis et sont-ils simplement passés ce jour-là à côté de la plaque? Les
joueurs oranais et le staff technique avançaient
les deux thèses pour répondre aux questions des
journalistes, après le match de samedi, match
comptant pour la onzième journée de la Ligue
1 professionnelle qui, pour rappel, s’est soldé
par un nul vierge. Force est de constater que
l’ASM Oran cumule, depuis quelques journées,
les mauvaises prestations qui ont freiné son ascension, ce qui explique cette peu enviable dix-
ième place. Le staff technique se doit donc de
trouver les solutions adéquates afin d’éviter que
le doute n’envahisse de manière définitive les esprits des joueurs qui ont montré leurs limites
par manque d’expérience.
Crispés et moins fougueux que lors des
précédents rencontres, lors desquelles d’aucuns
étaient charmés par la formation qui avait la
maîtrise de soi et assez de lucidité pour s’assurer
une victoire devant ses supporters, les Oranais
de Medina Djedida, très calculateurs, ont fait
montre d’un laxisme incompréhensible, notamment en attaque où ils ne sont pas arrivés à enchaîner des phase offensives qui leur auraient
permis de faire douter l’adversaire. Devant une
équipe belouizdadie qui n’avait pas les atouts
non négligeables des locaux (jouer à domicile
et devant son public) l’ASMO n’a pas réussi son
match et le CRB, en net regain de forme après
l’arrivée à la tête de la barre technique du
Français Alain Michel, a sur profiter de l’occasion pour se procurer plusieurs situations de
scorer.
Heureusement, pour les gars de Benchadli,
les rouge et blanc n’étaient pas assez audacieux
et ont parfois joué de malchance. La prestation
de samedi, les Asémiste devront vite l’oublier
pour se focaliser sur le prochain match…
Mondial des
clubs
L'ES Sétif
reçoit le
ballon
officiel
de la
compétition
Le président de l'ES
Sétif, Hacene Hamar, a
reçu dimanche des
mains du représentant
de la FIFA, Oliver Vogt,
le ballon officiel de la
coupe du monde des
clubs à laquelle l'équipe
sétifienne participera du
10 au 20 décembre
prochain au Maroc.
Vogt a souligné au
cours d’un point de
presse organisé au siège
de la wilaya à l'occasion
de la présentation, plus
tôt dans la journée, du
trophée de cette compétition, que "l'Algérie
fait aujourd'hui partie
des grandes nations du
football comme l'a démontré sa remarquable
prestation, lors du
dernier
mondial
brésilien, face au futur
vainqueur de l'épreuve."
Le responsable délégué
par la FIFA, se prêtant
aux questions des journalistes, a écarté toute
éventualité, pour le moment, d'élargir à un plus
grand nombre de clubs
la participation à la
coupe du monde. Il a
également souligné que
"toutes les dispositions
ont été prises pour assurer le succès de cette
manifestation internationale qui se déroulera
dans les villes marocaines de Rabat et de
Marrakech." L'ES Sétif
disputera la coupe du
monde des clubs aux
côtés du Moghreb de Tétouan (Maroc), de Cruz
Azul (Mexique), de San
Lorenzo (Argentine), de
Western Sydney Wanderers
(Australie),
d’Auckland City (Nouvelle-Zélande) et du Real
Madrid
(Espagne).
L'équipe sétifienne entamera la compétition le
13 décembre à 16 heures
à Rabat face au vainqueur du match barrage
entre les Marocains du
Moghreb de Tétouan et
les
néo-zélandais
d'Auckland City, pour le
compte des quarts de finale. En cas de succès, ils
rencontreraient
en
demi-finale les Argentins de San Lorenzo.
La Voix de l’Oranie
PAGE 24
N°4568 - MARDI 25 NOVEMBRE 2014
EN ÉTROITE COLLABORATION ENTRE LES SERVICES
SÉCURITAIRES ET LA POLICE JUDICIAIRE
31 quintaux de kif
saisis et 10 individus
arrêtés à Oran
ZITOUNI M.
ne quantité extraordinaire de kif
traité, 31 quintaux, a été saisie très tôt
avant-hier matin près de la
pêcherie d’Oran par les éléments de la police judiciaire
relevant de la sureté de
wilaya, qui ont agi en étroite
collaboration avec les services sécuritaires de la 2ème
région militaire qui ont mené
leurs investigations à travers
plusieurs wilaya, à commencer par celles de la région ouest. Un réseau de
trafic de drogue international, constitué de 10 éléments, a été ainsi démantelé.
U
Le coup de filet a été
donné, dimanche, avec l’interception d’un camion de
type semi-remorque dans
lequel étaient dissimulés les
31 quintaux de résine de
cannabis. C’est une opération
qui a permis l’arrestation de
Un autre accident
à Bouguirat fait 3
morts et 4 blessés!
TCHOUAKA M.
Mostaganem a vécu deux accidents sanglants en deux
jours. En effet, après le grave accident qui s’est produit sur
le chemin reliant Mesra à Bled Touahria, le samedi 22 novembre 2014, aux environs de 7h30 du matin, un autre accident a provoqué la mort de 03 personnes et 4 blessées
graves, sur le chemin n°6 reliant Bouguirat à Souaflia, à la
suite d’une collision entre deux véhicules légers. 09 morts
en 48 heures, ce chiffre correspondait au bilan d’une année
pour une wilaya dans les années 70 et 80. Les raisons de ces
tragédies restent l’excès de vitesse et les dépassements dangereux, comme ce fut le cas pour l’accident de Mesra. Il faut
aussi reconnaitre que l’état de certaines routes ne répond
nullement aux exigences en matière de sécurité routière.
Malgré les décisions prises dans ce sens, la route continue
à faire des morts et les chiffres font vraiment peur.
KHADRA (MOSTAGANEM)
Chute mortelle
d’un ouvrier du haut
d’un échafaudage
LAKHDAR HAGANI
Photo A. Tahar/ La Voix
dix individus, dont deux
étaient recherchés par les
services d’Interpol. Une importante somme d’argent en
monnaie nationale a été
également saisie ainsi que 5
véhicules touristiques qui
servaient dans la logistique
du convoi de la marchandise
prohibée.
La quantité de kif saisie
était dissimulée dans une par-
tie qui sert à la remontée hydraulique de la benne du
camion semi-remorque qui
pouvait ainsi passer tous les
barrages de contrôle sans
éveiller aucun soupçon.
TLEMCEN
Saisie de 8.160 litres de carburant et 1.660
kilos de tabac
F.H.
Les douaniers installés au niveau de la
bande frontalière chargés de la lutte contre la contrebande sont parvenus en fin
de semaine écoulée à la saisie de 8160
litres de carburant répartis dans 258 jerricans chargés sur des baudets et un
véhicule léger de marque Peugeot 505.
L’opération a été effectuée lors de randonnées et barrages tendus au niveau des
régions proches de la frontière algéromarocaine. Par ailleurs, les éléments de la
brigade mobile de la douane de Tlemcen,
ont réussi dans la journée de samedi
dernier à saisir 660 chardonnerets à bord
d’une Dacia alors que ceux de la brigade
régionale chargés de la lutte contre le
trafic de drogue ont mis les mains sur
1660 Kg de tabac dissimulés à l’intérieur
de deux véhicules utilitaires. La valeur de
la marchandise et celle des moyens de
transport utilisés est évaluée à 1.968.570
dinars et l’amende est de 21.201.810 dinars.
Par ailleurs, cinq quintaux de déchets
de cuivre destinés à la contrebande vers
le Maroc ont été saisis dimanche, selon la
cellule de communication de la direction
régionale des Douanes de Tlemcen.
Lors d’une patrouille de contrôle sur
le chemin menant au village «Bordj
Arima» relevant de la commune de Beni
Ouarsous (daira de Remchi), les
douaniers ont intercepté un véhicule
transportant cette quantité de marchandise prohibée.
La valeur vénale de la marchandise
saisie et du moyen de transport a été estimée à 350.000 DA, tandis que l’amende
douanière a été évaluée à plus de 4,7 millions DA, selon la même source.
BECHAR
Quatre personnes sauvées
des crues d’un oued
Quatre personnes circulant dans un véhicule ont été
sauvées, dans la nuit de dimanche à hier, des crues de
l’oued Sfaa, provoquées par
les fortes pluies enregistrées
sur une partie de la wilaya de
Bechar, a-t-on appris lundi
du directeur de wilaya de la
protection civile.
APRÈS LES 6 MORTS
À MESRA (MOSTAGANEM)
Deux bus transportant
une trentaine de voyageurs
ont été également dégagés de
la crue de l’oued Ksi-Ksou,
dont le lit est situé en proximité du tronçon sud de la
RN06 reliant les villes de
Bechar et Abadla, a précisé le
colonel Noureddine Feddi.
Les crues de plusieurs
oueds de la wilaya, suite aux
importantes chutes de pluies
enregistrées la nuit du dimanche à hier, n’ont pas causé
des pertes humaines ou
dégâts matériels, selon le
même responsable.
La protection civile, en
collaboration avec les services techniques de la wilaya, a
mobilisé l’ensemble de son
personnel opérationnel pour
faire face à la situation et intervenir à tout moment, a-t-il
souligné. 52 millimètres de
pluies ont été relevés à travers
la commune de Bechar, 17
mm à Béni-Abbès et 11 mm à
Béni-Ounif, selon les services
météorologiques de la wilaya.
Un ouvrier âgé de 30 ans a trouvé la mort après une chute
qu’il a faite dans l’après-midi de dimanche dernier sur un
chantier de construction à Khadra, localité située quelque 22
kilomètres à l’est du chef-lieu de la wilaya de Mostaganem. Occupé à exécuter des travaux, la victime a chuté subitement et
a été polytraumatisé ce qui ne lui a laissé aucune chance.
Transporté aux urgences du centre de santé de la ville, la victime rendra l’âme lors de son transfert vers l’hôpital de Sidi
Ali. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité compétente pour élucider cet accident de travail.
MOSTAGANEM
Deux automobilistes
agressés et délestés
de leur portable
LAKHDAR HAGANI
Les éléments de la 1e Sureté urbaine à Mostaganem, ont
mis fin aux agissements criminels de deux individus (M.M., 23
ans et A.A., 25 ans) qui ont agressé deux automobilistes et les
ont dépossédé de leur téléphone portable. L’opération d’arrestation a été menée suite à la réception d’un dépôt de plainte
par les victimes qui ont été agressées par les deux suspects au
centre-ville alors qu’ils étaient à bord de leur véhicule. Les mis
en cause ont profité de la dense circulation pour accomplir
leur forfait, avant de prendre la fuite v. Après des investigations, les deux malfrats ont été arrêtés, et présentés au parquet
puis écroués pour le délit de vol.
RELIZANE
Saisie de 500 grammes
de kif à Oued Rhiou
B. ABOUBAKR
Mettant à profit une information parvenue à leurs services
et dénonçant le deal des dénommés B.A. (42 ans) et C.B. (45
ans), les éléments de la police judiciaire de la Sûreté de Oued
Rhiou se sont mobilisés et ont réussi l’arrestation des mis en
cause. La fouille de leurs domiciles respectifs et la ferme agricole où ils travaillaient a permis aux policiers de mettre la main
sur une quantité de 500 grammes de kif traité soigneusement
dissimulés dans botte de paille et un lot d’armes blanches dont
des sabres. Présentés au parquet, les deux acolytes qui sont des
récidivistes ont été écroués pour constitution d’association de
malfaiteurs et détention et commercialisation de drogue.
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
1 478 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content