close

Enter

Log in using OpenID

#1 Antiparasitic (Ivermectin), Ivermectin Stromectol Tablets Animals

embedDownload
La lettre mensuelle de
Lizher ar c’hannad
N°13
Mars 2014
Édito - Rak-ger
Brèves – Titouroù
Retour sur le Salon de l’agriculture
Le Salon de l'agriculture vient de fermer
ses portes. Comme chaque année, il est
l’occasion de mettre en valeur une
profession en proie à ses doutes.
La réalité de la mondialisation et des évolutions technologiques sur tous
les plans induisent un monde nouveau, un environnement différent de celui
des trente dernières années. Survivre économiquement, dans cet
environnement considéré comme hostile parce que non appréhendé, se
traduit souvent par un découragement et une envie de baisser les bras
parce qu‘on ne comprend plus.
Mais riposter en prolongeant des réflexions périmées mènera à l'échec.
Chacun doit trouver dans son environnement les clés du succès. Le niveau
de réflexion nécessaire pour s'adapter nécessitera la création de nouveaux
regroupements dans lesquels le rapport entre l'individu et l'organisation
collective sera crucial. C’est dans cet esprit que la récente loi portant sur
l’agriculture a créé les groupements d’intérêt économique et
environnemental.
L'agriculture bretonne est secouée par les fermetures d'entreprises et les
recompositions permanentes des outils périphériques de la production.
Dans ce paysage, la représentation syndicale agricole devra aussi s'ouvrir
davantage à des méthodes plus transparentes pour susciter la confiance et
l'adhésion de tous. La force de la profession viendra de sa capacité à
travailler utilement et collectivement.
A galon ganeoc’h
Jean-Luc Bleunven
Vie locale – Buhez ar vro
• Adoption de la proposition de loi
permettant d’encadrer les stages et
d’améliorer le statut des stagiaires. 3
objectifs : intégration des stages dans les
cursus de formation, encadrement pour
prévenir les abus, amélioration de la qualité
des stages grâce à la désignation d’un
référent.
• Autorisation du Parlement pour une
prolongation de l’opération Sangaris en
Centrafrique.
• Lancement du fonds sectoriel de la Silver
économie : 42 millions d’euros vont ainsi être
déployés pour soutenir les entreprises
innovantes de ce secteur.
• La loi ALUR a été définitivement adoptée.
Ce texte va apporter des améliorations
concrètes à la vie des Français : réduction
des frais d’agence pour les locataires,
encadrement des loyers dans les zones à
fortes tensions, garantie universelle des
loyers, simplification des dossiers de
logements sociaux, création d’un véritable
statut juridique pour l’habitat participatif,
transfert des PLU aux intercommunalités.
• Réunion publique sur le numérique, « une
révolution à maîtriser » à LocmariaPlouzané, le 17 février dernier.
• Je me suis rendu à la 1re édition de Brest
Startups, le 20 février dernier.
• J’ai participé aux Rendez-vous de
l’agriculture, organisés à Plabennec par la
Chambre d’Agriculture, le 20 février.
Kenavo dit Alphonse
D'ar meurzh 25 a viz C'hwevrer eo deuet maread a
dud betek Gwitalmeze, da interamant Alphonse
Arzel. Merc'hed ha paotred a bep lec'h, pennoù-bras
eus an tu diou kement hag eus an tu kleiz,
stourmerien anavezet pe dianavezet eus ar vro,
c'hoant ganto lavaret kenavo d'an hini en deus
difennet interestoù e gumun hag an tevennoù
saotret gant lano du an Amoco.
• Je me suis rendu à l’AG de l’ADESS, le
27 février dernier – l’occasion pour moi de
faire le point avec les acteurs locaux sur le
projet de loi portant sur l’économie sociale et
solidaire (ESS)
• J’ai adressé une lettre au monde
économique dans le cadre du processus de
simplification administrative.
Derc’hel a rimp soñj eus e stourm bras evit ma vefe miret an aodoù ha kaset
dirak al justiz a re o deus graet droug ouzh an endro.
Alphonse en deus kaset a bep seurt stourmoù da benn e pad e vuhez bolitikel.
Klasket en deus skoazella an dud ampechet ha broudañ an eskemmoù etre ar
c'humunioù. Diskouezet en deus deomp gant peseurt hent e ranker mont evit ma
servijfe ar bolitikerezh interest ar vro hag ar bobl.
Mersi bras dit evit pep tra.
Kenavo Alphonse.
Le chiffre du mois :
Sifr ar miz : 20 Md€
20 Md€ sur 10 ans, c’est la somme que le
Gouvernement a décidé de déployer dans
le cadre du plan France très haut débit.
L’objectif : couvrir 100 % de la population
en très haut débit en 2022.
Travail parlementaire
La commission des affaires étrangères, à laquelle j’appartiens, est amenée à jouer son rôle de contrôle du
Gouvernement sur les questions de politique étrangère. À ce titre, nous rencontrons très régulièrement le ministre
des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Mardi dernier 25 février, l’Assemblée nationale a autorisé, à une très
large majorité (428 voix pour, 14 contre et 21 abstentions), le Gouvernement à poursuivre l’opération militaire
française en Centrafrique. Vous êtes nombreux à m’interroger : Pourquoi la France a-t-elle décidé d’intervenir le
5 décembre 2013 en Centrafrique ? N’avons-nous pas trop tardé à envoyer des soldats de la paix ? Pourquoi la
France intervient-elle dans un conflit qui semble bien éloigné des préoccupations de notre pays ? Sommes-nous
les seuls à intervenir ?
La situation en
Centrafrique et
le rôle de la
France dans
l’opération
Sangaris
Face au chaos généralisé en Centrafrique et aux massacres intolérables perpétrés dans ce pays ami, à l’encontre
notamment de la population la plus fragilisée (femmes et enfants), le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une
résolution donnant mandat à une force africaine pour apporter la sécurité et rétablir la stabilité dans le pays. La
France a considéré qu’il était de son devoir de soutenir cette opération. C’est fort d’un mandat de la communauté
internationale que notre pays est venu au secours d’une population déchirée, en proie à une immense instabilité,
où la notion d’État n’existait plus. Certes, la France est en première ligne dans cette opération, mais elle n’est pas
isolée : l’ONU lui a donné mandat pour intervenir, et l’Union africaine l’a sollicitée et a envoyé sur place près de
5 400 soldats. Par ailleurs, l’Union européenne a décidé, le 10 janvier dernier, d’envoyer plusieurs centaines de
soldats sur place.
Seule une action militaire telle que celle qui a été déployée sur le territoire centrafricain pouvait endiguer les
massacres entre civils et enrayer cette situation, qualifiée de « prégénocidaire ».
Aujourd’hui, la paix est à reconstruire dans ce pays : des élections doivent pouvoir être organisées dans les
meilleures conditions qui soient, et la question humanitaire doit être traitée prioritairement.
Nos forces présentes sur place vont poursuivre leur rôle de maintien de la sécurité de la population, avant de
passer, progressivement, le relais aux Nations unies, seules légitimes pour assurer dans la durée la stabilité du
pays.
Questions écrites : Goulennoù
Le gouvernement a répondu à ma question relative aux inquiétudes des associations
concernées par le volet handicap du projet de loi relatif à la décentralisation (Affaires
sociales et Santé).
Il a également répondu à ma question sur le syndrome de l’anti-convulsiant qui se développe
principalement pendant la grossesse lorsque la mère prend des anti-convulsiants pour
contrôler son épilepsie (Affaires sociales et Santé)
À
venir – Dizale
• J’accueillerai des représentants de
l’économie sociale et solidaire le
7 mars prochain, afin d’identifier les
amendements que je pourrai
soutenir dans le cadre de la
discussion sur ce texte.
Ainsi qu’à ma question relative à l’indemnisation des victimes des essais nucléaires français
(Défense).
• Les élections municipales et
intercommunales les 23 et 30
mars.
Le texte complet des questions ainsi que les réponses du gouvernement sont à
retrouver sur le site internet www.jeanlucbleunven.fr, dans la rubrique « Travail
parlementaire ».
• Le débat, à l’Assemblée nationale,
sur la réforme territoriale, le 10
avril prochain.
Pour me contacter
36 rue des Trois Frères Le Roy
29860 Plabennec
Secrétariat : 02 98 03 15 58
Mail : [email protected]
Site : www.jeanlucbleunven.fr
Twitter : @JeanLucBleunven
Les permanences
•
Les vendredis de 9h à 12h,
à la permanence parlementaire
de Plabennec.
•
Prochaine permanence décentralisée
le 7 mars à la mairie de
Saint-Pierre à Brest
Il est préférable de prendre rendez-vous.
• Le dépôt, en Conseil des ministres,
début avril, par Marylise Lebranchu,
ministre de la Réforme de l'État, de
la Décentralisation et de la Fonction
publique, du 2e texte portant sur la
décentralisation
et
plus
précisément sur le rôle des
régions.
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
4
File Size
1 459 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content