close

Enter

Log in using OpenID

Chants Populaires du Pays Basque

embedDownload
CHANTS
POPULAIRES
DU
PAYS
BASQUE
ASSEMBLÉS
NATIONALE
•UÉtÊC
PU
"*f
—
—
—
Don
dt
la
Direction
Bibliothèque
cto
ft
Cet
ouvrage
étant
la
propriété
de
l'auteur,
tout
exemplaire
qui
ne
revêtu
de
sa
signature
serait
réputé
contrefait.
,..
serait
pas
///o
POPULAIRES
CHANTS
DU
PAYS
BASQUE
PAROLES
ET
RECUEILLIES
Par
ORIGINALES
MUSIQUE
ET
PUBLIÉESAVEC
TRADUCTION
(de Maulëon)
SALLABERRY,
J.-D.-J.
FRANÇAISE
AVOCAT
*
BIBLIOTHÈQUES
0
BAYON
IMPRIMERIE
DE
VEUVE
UBRARIES
%
NE
LAMAIGNÈRE,
1870
RUE
CHEGARAY,
39
p^
ÙSKAL
HERRI
tfrrr
Ijaur
MAITIARI,
Eibnutar
Sallaberry
1870k"i
Baranthallaren
20»"
batrk
(Mauletarra).
QUELQUES
INDISPENSABLES
OBSERVATIONS
AU
J'ai
adopté
L'ORTHOGRAPHE
pour
l'orthographe
semblé
m'a
qui
les
par
Je
la
pour
le
le
et
clairement
et
la
de
les
qui
personnes
de
ce
préconisés
Casque.
de
peu
composé
systèmes
Langue
aussi
en
des
lecture
de
éclectique,
dans
plus simple
RECUEIL
CE
DANS
système
un
occupés
sont
se
facilité
plus grande
feuilleter
de
qui
aussi
résumer
le
Masque
rationnel
plus
linguistes
divers
vais
EMPLOYÉE
DE
SUJET
mots
possible,
que
l'honneur
feront
me
compilation.
cette
VOYELLES.
BASQUE,
EN
a,
qui
se
e,
qui
a
i
le
toujours
en
français;
en
français
comme
de
son
VOYELLES:
SIX
toujours
prononce
comme
COMPTE
OIS
français;
en
français;
l'é
,
O
comme
;
,
qui
u,
et
se
qui
u
ou,
prononce
Cette
français.
en
comme
prononce
se
l'espagnole,
à
dernière
voyelle
,
n'est
usitée
Mauléon
Je
me
croient
suis
dialecte
—
u
et
ou;
il
u,
Souletin
C'est
Souletin.
que
les
là
anciens
partie
et
aperçu
tous
que
le
dans
Tardets
et.
les
dans
que
la
du
de
de
canton
généralité
des
;
en
d'autres
là
où
erreur.
le
Mixe
(cantons
Bas-Navarrais
Basques
à
ou,
termes
,
grande
de
et
actuels
de
Saint-Palais).
qu'ils prononcent
une
distingue,
pays
Soûle
Le
Bas-Navarrais
l'espagnole,
que
le
le
se
Souletin
Labourdins
prononcent
n'existe
ou
Souletin
dialecte
et
son
et
a
les
deux
prononcent
u
pas
en
sons
:
ou
VIII
-3
d'une
uniforme.
manière
les nombreuses
la difficulté
français par
u
qui
ten,
Je
se
On
connaît
réunie
a-i
:
ei'
eu»
—
jamais
eia»
é-ou,
deusere,
rien,
é-u,
deusere,
rien,
°-i»
noiz,
01
conserve,
ainsi
isolément;
dans
comme
:
maison;
dans
comme
:
fausseté;
:
,
é_i!"
eu,
voyelle
chaque
l'enfant jamais
»
»
'
(Voyez cependant
i.
par
qu'elle possède
nuit, jamais
,
ikhousten.
etzutut
Basque;
en
son
haurra
a_ou
au
la
gaia
,
ikhus-
etzûtùt
j.)
le
autre,
nik
toujours
remplace
diphthongues
une
son
,
zira,
la consonne
sur
à
le
le
et
ordinaire,
nik
zira
crois
Je
Recueil.
ce
u
un
par
nun
noun
je
y,
de
pas
prononcez
,
de
jamais
lorsqu'elle est
ai
Maitia,
:
prononce
les observations
ne
Maitia
:
ou
son
dans
distinction
cette
dans
,
n'emploie
ci-après
le
rendant
en
Exemple
ù.
saisir
faire
de
m'importait
Souletinesquej'ai insérées
chansons
résolu
avoir
Il
—
B«
voyons,
:
peine;
\
dans:F?"-
IJ'amais comme
jamais
quand,
dans
comme
dans
comme
:
oiseau;
'
baduzue,
ou_e
uf
"
'
ui,
ou-i,
—
ûi
vous
la
thiiia
,
,
,
comme
jamais
avez,
le
munduia,
u-i
-
allons, jamais
guazen,
ou-a,
ua'
dans
monde,
:
quand;
dans
comme
breloque;
:
\
\jamais
salive,
dans
comme
:
9uise-
CONSONNES.
b
,
le
avec
autres
cas
remplace
prend
en
doux
d,
f
,
g;
que
l
doux,
son
où
k
par
français,
de
toujours
toujours
à cette
soit
homme;
la
le
avec
son
gero
,
le
k,
par
les
h,
voyelles
a,
o,
:
que
exemple:
u;
le
zelia
en
ou
dur
son
Vécuellej
kaikua,
i; exemple
le
rendre
et
ciel;
,
V oiseau
choria
chanter.
français
en
pour
dans
comme
français:
mot
consonne,
par
zu,
Pour
les
tous
je la
espagnol
cette
consonne
pareka
z,
pour
par
rendre
le
vous.
français.
je donne
dont
après
:
français.
son
consonne
voyelle
:
et
e
le
dans
boire;
pour
avec
d'une
cette
devant
devant
c
z
par
ou
suivie
comme
emploie
on
j'EMPLOIE
QUE
français.
son
lorsqu'elleest
edateko,
pâtreson
le
avec
seulement
c,
et
toujours
CONSONNES
LES
VOICI
,
elle
que
toujours
est
l'on
le
son
dur
du
gamma
grec,
suivie; ainsi, j'écris toujours:
prononce
:
guizona
,
guero.
quelle
gizona
IX
-?S
h
Labourdin)
et
dans
aspirée
est
et
Biscayen
coan,
Celte
j.
l'est
ne
dans
basques-français(Soûle tin,
dans
pas
les
dialectes
Bas-Navarrais
basques-espagnols (Guipuz-
Haut-Navarrais).
et
consonne
Suuletin;
dialectes
les
B«-
se
ne
comme
prononce
les dialectes
basques-espagnols,
la
on
le dialecte
dans
français que
en
la
comme
prononce
jota
espagnole.
Il est
trouve
à
Labourdin
dans
l'y,
i,
un
par
et
le mot
le
français
de
il la rencontrera.
il faudra
cette
un
par
Ce
—
un
son
son
a
manières
comme
en
à
prononcer
dans
consonne
été
de
toujours
français. Si
près
peu
Souletine,
basque-espagnol,
dans
un
vront
de-
j
Bas-
ou
Si enfin
y.
la prononcera
on
teur
lec-
lequel
les
toutes
Labourdin
s'il y avait
comme
rend
j. Le
consonne
est
les uns,
par
le dialecte
le texte
celui
de
voyelles ne
ces
la
cée,
rempla-
elle est
représenté
aucune
se
consonne
rapproche
se
différentes, suivant
mot
un
qui
chanson
cette
Biscayen,
et
Comme
y.
d'une
Ainsi, s'agira-t-il
,
la
trois
prononcées
Navarrais
Haut-Navarrais
'moyeu.
:
où
basques
réel, j'ai préféré employer
son
la prononcera
être
les ,mots
tous
Bas-Navarrais, par
en
d'autres,
et par
exactement
trouve
dans
que,
Souletin, Guipuzcoan,
en
en
de
remarquer
on
comme
jota.
k.
dur
J'emploie
de
c
cette
devant
a,
o,
Vécuellej
kaikua,
et celui
u
les fois
toutes
consonne
laket,
de
qui
q;
se
ainsi
qu'ils'agitde représenter
lieu
de:
son
les hommes
j'écris: gizonak,
plaît, au
le
j
caicua,
gizonac,
laquet.
Il existe
le dialecte
dans
basque -français
fait entendre
kh;
le
exemple
:
k
avec
dans
le
akherra,
poule,
,
jamais
qui
bouc,
avec
rendre
le
espagnole;
aller ;
U
à
,
deux
se
rendre
:
l'espagnole,
dans
consonnes,
suit; je représente
le
le mot
ce
son
on
par
cette
sonne
con-
ainsi.
faire
les
:
français de
son
hola,
sans
lequel
ak-herra.
:
prononce
exemple
dans
précéder
d'un
i, le
billon; ainsi, j'écris: ollua
,
oillua.
le
avec
toujours
Pour
deux
par
ces
toujours
m
n,
et
français
mot
représente
français de
son
la
le
le
aspiration qui
une
1, je l'emploie toujours simple, pour
Je
complexe
son
un
,
,
le
son
exemple:
son
son
de
français.
français.
gn,^
dans
le mot
le
chorinua,
français
petit oiseau
:
qui
,
j'emploie
agneau,
se
prononce
:
la
n
cho-
rignua.
p
toujours
avec
le
français.
son
basques-français exclusivement),
je
le
Ici aussi
—
rencontre
se
(dans
les dialectes
,
représente
par
ph
;
exemple
le
:
son
complexe
aiphatzia
de
,
p
suivi
d'une
,
mentionner;
aspiration ;
apheza
le
,
X
-*3I
prêtre, qui
français:
eder,
:
douce,
Celle
beau;
premier
exemple
r;
des
ple
exem-
tantôt
est.
seule
qu'une
l'aigle;
arranua,
:
elle
mots,
je n'emploie
cas
mois;
racine;
la
errua,
et
r,
tombé.
erori,
En
s.
basque,
le
exemple
au
consonne
et
de
français
la
je
l's
même
représente
le fouet
le
dans
consonne
de
son
:
pitié.
son
mouillé
dans
t,
z;
un
par
doute.
sans
arauez,
;
sbndoux,
toujours
j'exprime
lerai
j'appel-
que
l'autre, le
et
s;
que
l'un,
distincts;
par
c»
azotia,
;
rendre
pour
bien
sons
française
regarder
simple
deux
a
que
de
son
so'gitia,
:
toujours
t,
cette
sifflant
son
correspondant
son
deux
cas
le
des
la fin
à
milieu
Au
paresseux.
dans
rade
toujours
est
auher,
rude;
le second
en
comme
pas,
non
k).
consonne
—
tantôt
dans
ci -dessus
(Voir
toujours.
r,
et
ap-heza,
aip-hatzia,
:
afeza.
aifatzia,
jamais
q,
prononcent
se
n'a
Elle
le
jamais
motion
:
.
En
le
basque,
cette
1;
représenter
petit
pour
les
dialectes
aux
deux
j'emploie
son,
basques-français
kh
sons
d'une
et
ce
un
exemple
t;
la
comme
:
sonne
con-
chorittua,
oiseau.
Dans
t
quelquefois
prend
consonne
ph,
et
d'homme:
dans
et
lequel
ainsi
je l'exprime
aspiration;
seulement,
fait
on
de
a
cuiisoune
entendre
à la
exemple:
th;
:
la chemise
mantharra,
celte
le
fois
prononcent
se
logue
ana-
du
son
la chemise
athorra,
qui
femme,
son
un
horra,
at-
:
mant-harra.
Le
jamais.
v,
français
son
—
l'emploient
auteurs
cette
elle
n'existe
consonne
quelquefois,
cependant
basques-espagnols;
dialectes
de
alors
toujours
a
mais
à
basque.
en
pas
exclusivement
le
près
peu
ques
Quel-
dans
de
son
les
la
sonne
con-
b.
basques
linguistes
ils
ainsi
son;
ne
deux
jamais
z,
basque,
:
le
son
bazkaria,
:
ts;
x
et
rendre
de
le dîner;
cette
pas
sifflant
son
en
basque.
Cependant
pour
représenter
mais
consonne,
se
ne
de
prononce
l's.
rendre
ùtsù,
le
consonne
apheza,
son
le
son
qu'il
itsu,
n'existant
de
ç
et
pas
quelques
comme
un
autre
en
çais,
fran-
j'ai préféré
part,
ma
censé
est
aveugle;
français
le prêtre.
pas
Pour
—
exemple:
pour
français
cette
le
avec
de
n'existe
x
vieille, qui
axo,
employer
mais
de
employé
ont
at-so,
consonnes
toujours;
français
son
écrivent
bien
mais
les
Le
jamais.—
x,
représenter,
hatsa,
le
en
son
par
l'haleine.
doux
basque,
de
ple
exem-
l's
C'est
à
la
fuis
devoir
qui
aidé
m'ont
moi
plaisir
et
un
un
recueillir
les
élève
j'ai
M.
à
Conservatoire
de
Paris,
plusieurs
de
hants
ces
i
les
musicien
jeune
bien
qui
volume.
ce
Dotterer,
Alphonse
a
de
dans
réunies
que
également
du
ici
remercier
personnes
chansons
a
Merci
de
pour
voulu
faire
d'avenir,
les
accompagnements
ancien
MAITIA,
NUN
ZIRA?
(Ziberutarrez).
lilrtittft,
3u*a
?
min
cflvec
Piano
accompagnement
de
NUN
MAITIA,
ZIRA?
«WVVWVWVii
Metr
J/=so
CHANT.
Mai
ti
-
zi
a,nnn
-
ra?
Nik
-
i
zû-tiit
et
-
^
m^mi
"^8^
E^
m
PIANO.
/"
FEE
H
-«^
S:
^fej*Ez==f-1^
im=mmm^m
*=f==*
r"zïzzzài
khus
ten
-
Ez
1er
ri-rik
ja
-
ki
-
-
ten,
Nu
-rat
Kal-dû
zi
-
^
?
g^g
ï
^J"
ra
5T*/
—y-
9:
i
-•
•
_î
Zl—l
»
—S-
v-—
^
6
MAITIA,
•[
ZIRA?
NUN
(Ziberutarrez]
Maitia,
Nik
berririk
Nurat
Ala
Ez
jakiten,
galdù
khambiatù
Hitz
da
bai
behin,
Enûzu
zù
jeloskor
Zure
?
berritan,
nùzii;
khambiatù,
Bihotzian
Eta
deseifia
zure
zinela.
Ohikua
—
zira ?
zenereitan,
eman
Enia
Aita
ikhusten,
etzùtùt
Ez
zira?
nun
beinin
hartù,
maithatù.
batek
dizù
kausatù
ikhustetik,
Gehiago mintzatzetik
Har'k
nizù
pribatù.
:
7
-*§s
®*-
ZIRÀ?
NUN
MAITIA,
Souletin).
(Texte
TRADUCTION
Je
Je
n'apprends
Où
Pas
donné
Je
Car
Et
vous
ibis,
qu'autrefois;
pris à
l'avais
a
causé
vous
cœur
aimé.
avais
vous
père jaloux
De
deux
changé,
pas
De
?
étiez à moi.
la même
n'ai
je
?
parole,
votre
vous
suis
Je
Un
perdue
fois, (mais) oui
une
Que
—
(vos) nouvelles;
projet est-il changé
votre
m'aviez
Vous
de
pas
pas,
(vous) êtes-vous
bien
Ou
vois
vous
ne
êtes-vous?
où
Bien-aimée,
(mon silence);
voir,
parler davantage
(C'est)lui (qui) m'a
défendu.
8
-•s
Aita
jeloskorra!
—
Zùk
alhaba
Arauz
®t-
igorri,
ihesi
eue
,
Komentù
Ar'eta
ahal
ez
da
sarthùren
bedera
Fede
!
hartara
Alkharri
:
diigù,
tùgù,
eman
Gaiza
serora
da.
segùrra
iganik
Zamariz
—
,
Jin
ikhustera,
zazkit
Ene
konsolalzera,
ichilik.
Aitaren
Hogei
laur
eta
baten
Urthe
bazitit
urthe
betherik
bùrian
,
Nik
eztiket
ordian
Aitaren
acholik.
Alhaba
diener
Erranen
dit
So'gidaziet
Beha
Gaztetto
orori
eni,
en'erraner;
direlarik
Handitû
:
diziplina
untsa
direnian
,
Berant
Nik
date
badakit
ordian,
untsa.
:
:
9
-•8
(qui)
vous
doute
Sans
Et
elle
cependant
(Car)
Nous
la
nous
Me
voir,
me
consoler,
de
l'insu
bout
Je
n'aurai
Je
(leur)
alors
père.
mon
ont
:
année,
pas
de
qui
acccomplis
ans
d'une
Au
ceux
père.
mon
vingt-quatre
Souci
A
coursier,
un
sur
Venez
J'ai
donnée,
certaine.
chose
Monté
A
foi;
notre
réciproquement
—
religieuse
pas
chacun
sommes
(une)
C'est
probablement
avons
nous
moi,
de
!
couvent
fera
se
fille,
votre
l'éloigner
ce
ne
envoyé
avez
pour
Dans
!
jaloux
Père
—
(C'est)
B»-
filles
des
,
dirai
à
tous
:
Regardez-moi,
Ecoutez
Tant
qu'elles
(Car)
seront
paroles
mes
jeunettes,
lorsqu'elles
Il
sera
Moi,
(trop)
je
le
auront
:
retenez-les
grandi
,
tard
sais
alors,
bien.
bien;
ARGIA
DELA
(Basa
DIOZU
-Nabartarrez).
14
•su
(Basa
Nabartarrez).
-
delà
Argia
diozu,
orain'
Gauherdi
Amodiorik
Othea
juaiten
Zur'eta
nintzan
ezagutu.
?
dute
gutizia;
oi ! hau
haren
gainean
berak
phenaren
plazer
nintzan
duenian
:
munduian.
herritik,
alegerarik;
herrian
nigarra
nuen
begian
,
Har
nezazu
tristia !
;
dabila
hala
ner'amodioa
Bihotza
;
denean,
airean
Phartitu
Arribatu
:
lili
Ghoria
Hura
hala
ère
bertzea
bat'et'orai
Lehen
guzia
sinheste
amak
zaitut
zauzu
deia
Ofizialetan
Zure
iduritzen
orai
duzu,
ez
duzu;
ez
luze
dembora
Enekilako
eta
DIOZU
DELA
ARGIA
Aitak
©•-
sahetsian,
bizi
naizeno
munduian.
45
-•3
©«-
DIOZU
DELA
ARGIA
Bas
(Texte
Navarrais).
-
TRADUCTION.
*v"*»^w
Vous
Le
Vous
temps
n'avez
que
Qu'est
placée
le
L'oiseau
Votre
amour
et
en
Prenez
revenant
moi
à votre
au
présent.
foi ?
!
genêt
est
désir
même
ce
(c'est)l'autre
en
;
:
oh
!
fleur,
(s'y pose) dessus;
l'air quand
J'étais
En
aussi
amère
le mien
Le
à
connais
vous
votre
maintenant
et
paraît long;
vous
artisans
toute
ont
l'un
Quand
Il s'envole
les
parmi
mère
et
(vous aimiez)
Autrefois
moi
avec
(pour moi), je
Est-ce
(Vos) père
minuit;
encore
pas
(vous passez)
d'amour
pas
qu'il fait jour,
dites
Il n'est
^wv"/
vont
parti
du
cela
ainsi
lui
de
plaît:
par
village,
joyeux;
cœur
village,j'avaisles larmes
côté,
le monde.
tant
que
je vivrai
dans
aux
yeux
:
(ce) monde.
peine
CHORI
ERRESINULA
UDAN
DA
( Ziberutarrez
KHANTARI.
)
,
2
CI)ori
(Êrresiuula
UDAN
DA
KHANTARI.
J/lvec
Piano,
accompagnement
de
20
-•g
CHORI
ERRESINULA
J J
Mctr.
_i
CH
ANT.
®t
UDAN
)
60
=
v
*
l'olce.
w
fj^llIlippÈï
saClio
-
ri
er
KHANTARI...
DA
-
rc
:»~^—
~^
r~
-
si
-
iïu
-
la
u
-
f
Ml
da
khan
(a
fr'lIÏÏi'iMI
S^=*^i
S
3^
f
(tan
3^
r^-^
PIANO.
tT
*
f
+
P
Çpfi
0=P1
"=e
^L
H-"
.
^l
*Z=E
5?
^PP^^^É^
kam-pu-.m
jan
-
ha
-
ri;
-
22
*i
CHORI
b*
ERRESINULA
KHANTARI
DA
UDAN
(Ziberutarrez).
Chori
erresinula
Zeren
ordian
beitù
khantari
da
ùdan
erresinula
beno
Harek
du
:
ni.
nainte
Konsola
Bestek
eri
ezta
jin baledi,
Udan
Chori
janhari;
kampuan
Negian ezt'ageri, balimban
:
gehien,
o-roren
har'k
hobeki
inganatzen
mùndia
Bera
ikhusten
eztùt
khantalzen;
beitù
bai
trompatzen;
,
Bai
Botz
Ni
haren
hari
Jarraiki
botza
entzùn
huilant
ninkirio
nahiz
herratùrik
hura
hùiTÙnasro;
eta
bizia
Aspaldi
Désir
entzùten.
gai artino;
handian
hori
nian.
naço;
23
?:
•
ERRESINULA
CHORI
UDAN
KHANTARI
DA
Souletin).
(Texte
TRADUCTION.
L'oiseau
qu'alors il
Parce
L'hiver
il
parait
ne
l'été est
rossignol pendant
plaise à
pas,
de
la campagne
dans
a
chanteur,
la nourriture;
soit pas
qu'ilne
Dieu
malade!
Si, pendant l'été,il revenait,
Je
L'oiseau
consolerais, moi.
me
rossignol de
Mieux
C'est
que
les antres
qui
séduit
lui
Je
ne
Plus
le désir
et
(le)vois
m'en
Je
la suivrais
approche
Depuis
J'avais
lui-même,
voix.
celte
et
plus
voix, je
elle
jusqu'à perdre
bien
ce
longtemps
désir.
:
le monde;
enchante
pas
d'entendre
je
qu'il chante
parce
(Mais) j'entends sa
Dans
c'est) le premier,
(lesoiseaux
tous
suis
errant;
s'éloigne;
la
vie;
24
-*m
Choria
ehtzûn
Eia
!
dizût
:
zùtù.
Charmatiiren
ûtzi
ikhustera
bibiak
badùzù,
Entziiten
Amak
gaiian.
igaran
maitia,
guazen,
!
oihenian
eijer khantùz
zufien
Nihaurek
m*~
azkenian;
bedats
nûncliziïn
—
hegalez airian.
nabilazù
Geroztik
Han
Choria,
—
Choria,
Eztùzû
chedera,
zùzùn
!
Oi
ichilik,
zaude
ichilik,
zaude
ni
profeitùrik
ez
egin khantùrik,
egin khantùrik;
ez
hola
phenatùrik,
plazerik
Ez
eta
Ni
thumban
Bortiak
!
malùrra
ene
batetara,
sasino
nùndizûn
urthuki
Gaiak
churi
sarthûrik.
dienian,
dira
elhûr
osto
dienian.
—
Sasiak
Ala
ère
ni
ûlhùn
malerusa!
Jun
banintz
Ezkapatzen
zaude
Choria,
—
Zer
profeitû
Nie
eramanen
han
zeren
nintzan.
hola
zùtût
nintzan?
aitzina
ichilik,
dùkezù
sarthù
ez
egin nigarrik;
aflijitùrik?
chedera
lachatùrik
,
Ohiko
Ororen
bortùtik,
ganetik.
25
-*a
Combien
(est)joli
Moi-même
je l'ai
!
Allons
l'oiseau
la
nuit
!
passée.
(le) voir;
deux
tous
bois
le
dans
chantant
entendu
bien-aimée,
Si
b-
(1')entendez
vous
,
Il
Ma
m'avait
mère
enchantera.
vous
abandonné
la
à
fin
du
printemps;
—
lors
Depuis
La
je
vais
m'avait
nuit
jetée
(Cause)
—
Oiseau,
Oiseau,
restez
restez
silence,
en
n'avez
Vous
de
pas
A
Les
—
Et
Ah!
les
haies
—
Quel
Moi,
je
profit
vous
chants
chants;
de
(entendre)
pas
peiner ainsi,
me
lorsqu'elles
j'étais allée
Je
m'échappais.
de
vous
ne
Par
la
Par
dessus
même
y
étais-je entrée?
pas.
affliger ainsi
détaché
montagne,
tout
neige;
feuilles.
pleurez
(après avoir)
emmènerai
la
avant,
en
silence,
de
ont
des
ont
pourquoi
Si
aurez-vous
tombe.
elles
quand
je suis, moi!
faites
la
dans
blanches
que
Oiseau,
à
mettre
sombres,
malheureuse
faites
ne
de
(entendre)
pas
plaisir
me
sont
montagnes
faites
ne
!
malheur
mon
profit
de
Ni
lacet,
de
silence,
en
petite haie;
une
sur
le
était
Là
(à travers) l'espace.
ailes
mes
sur
le monde.
?
le
lacet,
JEIKI,
JEIKI,
ETCHENKUAK
(Ziberutarrez).
•g
30
ETCHENKUAK
JEIKI,
JEIKI,
( Ziberutarrez
Jeiki,
Itcîiasoli
Bai
jeiki etchenkuak,
mintzatzen
eta're
ikharatzen
m*
da
'
argia
da
zabala;
zilharrezko
trumpeta;
Olandresen
ibarra.
31
•a
JEIKI,
®*
ETCHENKUAK
JEIKI,
Souletin).
(Texte
TRADUCTION.
Debout,
Sur
Et
debout
la
aussi
mer
de
gens
la
résonne
tremble
la
rive
la
maison,
trompette
hollandaise.
il
fait
d'argent
grand
jour
ENE
IZAR
MAITIA
(Basa
Nabartarrez).
-
(Dne
3|itv
JRiûtin
cflvec
accompagnement
de
riano.
30
ENE
IZAR
MAITIA
J
J72.
Metr.
gEjî). Jr;p|^JZ^M^=^
±
CHANT.
E
i
ne
-
zar
mai
-
ti
-
E
a
-
char
ne
•
,
ma-gar-ri
Dolce
.
m
JlJ'SJ.
PIANO.
V
ggg
-
£^=g
I-chi
a,
-
lik
zur
'ikhus-
te
-
ra
Ji-ten
ni-tzau
-
zu
lei-ho
-ra.
/Cs
paEri^ËSSïîirrr
3^f
ar
^
"y~j."
#.
"
^=^
es
^gE
zz:
52=
-
38
B~
MAITIA
IZAR
ENE
(Basa-Nabartarrez).
maitia,
Eue
izar
Ene
charmagarria,
Ichilik zur'ikhustera
nitzauzu
Jiten
leihora;
dudalarik
Koblatzen
lo'kharturik
Zaude
:
Gauazk'ametsa
bezala
Ene
khantua
zauzula!
Zuk
ez
Hori
Ez
duzu
Ez
eta
ene
beharrik
acholarik.
bizi nadin
edo
berdin
Zuretako
Zu
gaitzitzen;
zaut
ère
Hil
ezagutzen,
nuzu
maite
aldiz
!
Maria
,
Zu
zare
,
bizia
ene
Amodiozko
Oraino
Orai
Baizik
Norat
Hara
Orobat
Jiten
!
phena
nakien
ez
zu
den
zen
!
biziko
nuzu
ez
zer
maithatzeko.
ichurkia
juaiten da
hura
:
ni, maitenena,
niz
zure
gana
!
Vicomte
de
Belzunce.
39
-»sî
ENE
g§*-
MÀITIA
IZAR
(Texte
Bas
Navarrais).
-
TRADUCTION.
Mon
étoile
aimée
,
Ma
charmante,
En
silence
Je
viens
Vous
endormie;
êtes
Vous
connaissez
me
ne
aussi
Cela
pas
,
moi
de
besoin
souci.
Ni
je
Que
Pour
meure
ou
Vous
que
êtes
Marie
vous
que
je
De
même
Je
viens
d'amour
pas;
vivrai
ne
plus
aimer;
vous
(Du côté) où
s'en
aimée
,
le savais
ne
Maintenant
pour
chose;
vie !
ma
je
Là
vive
,
qu'étaitchagrin
Encore
je
(c'estla) même
vous
Tandis
Que
!
vous
peine;
me
n'avez
Vous
soit pour
chant
mon
la nuit
de
rêve
un
Que
chante
je
que
Comme
Ce
(votre)fenêtre;
à
Pendant
voir
vous
pour
la pente
va
l'eau;
va
moi,
vers
la
plus aimée,
vous.
Vicomte
de
Belzunce.
AHÙZKI
BORTIAN
(Ziberutarrez).
43
-•g
AHÙZKI
BORTIÀN
é
( Metr.
80
=
)
^^^^d^^m
Bor
%
-
A
an
-
hiiz
-
fcfc
Ë=Pf
ka
ti
-
-
ki
hur
hu
•
nak
o
-N-
£
Nés
i
ti
-
"-
la
-
^F
-T57
ei
jer
-
rak
-
han
-
ra
a
-
so
ki,
-
m*
3£
di
-
ge
-
ri
—
A
P
P^
7=ï
Hi
ba
rur
»
É
Ba
Ô-
PPP
£
di
ra
-
de,
01
be
!
-
i
-
sa
-
Na
-
bair'
o
na
char-man
-
m
m
-
ro
-
tan
ez
du
-
te
tik,
pa
-
re
-
rik.
44
-*s
"-
AHÛZKI
BORTIAN
(Ziberutarrez).
Bortian
ageri;
charmantik
oi ! bena
badirade
Hirur
dira
eijerrakhan
Neskatila
osoki;
hunak
hur
ahùzki,
,
.
Basa-Nabarr'orotan
Neskatila
Nuntik
eijerra,oi begi nabarra,
aldetik
Ahùzkik'ùthùrrila
Goizetan
eder
gain huntara
zira bortù
jin izan
Garaziko
parerik.
dùte
ez
désir
nian
hur
bezala,
fresken
Mùndi'argitzendizù ùngùrù
Ni
Eia
ère
zur'unduan
maite
hala
hartzera
leinhùrù,
dizii ekhiak
ùngùrù;
nabilazù
naizùnez, othoi,
?
:
erradazù
!
?
40
-*m
b+-
badizù
zùntùdala
Maithalù
aspaldi,
—
Ezpenereizûn
erraitera
Zùhauri
!
oi
:
handireki,
phena
ediiki
Bihotzian
zùhauri
orano
erran
ezin
!
atrebi
*
Disimùla
lùzazki,
ahalaz
ezazù
—
Maite
ùkhenen
zùtùt
Maite
ùkhenen
zùtùt
izanen
Gero
Ahùzki
Dolù
egiten
Goraintzi
Mil'esker
deiziet
derogùla
har
gatik
har
gatik
bethi;
bethi,
alkharreki.
Nabolegi,
eta
erran
nik
biak
gira
Adio
nik
Lakhasorhoreki
izozie
haren
Ziprian
;
Phinori,
karesari.
je
Que
il
aimé
avais
vous
a
y
bien
longtemps
,
—
que)
(Bien
que
le
N'osant
encore
pas
je
gardais
à
vous-même
(ce
secret)
Je
(encore
longtemps
aussi
secret)
ce
serons
nous
Ahuzki
Adieu
ensemble.
deux
les
puis
cela,
malgré
toujours
aimerai
vous
cela;
malgré
toujours
aimerai
vous
Et
Nabolegui
et
,
,
Je
Faites
Avec
regrette
vous
mes
mille
dans
mon
!
—
Je
vous-même;
vous
pas
Cachez
dire
à
dit
l'aie
vous
ne
grand'peine
à
C'est
je
ainsi
compliments
remerciements
que
Lakharsorho,
àCyprien
de
son
Phino,
bon
accueil.
que
possible,
cœur,
PRIMA
EIJERRA
(Ziberutarrez)
])rima
(Dijcrro
»^«^w\/^y
"=fî.vec
Piano
de
accompagnement
52
EIJERRA
PRIMA
J
Metr.
88.
ï
CHANT.
l'ii
-
i
rJ
b-k
PIANO.
ci
ma
P
trt,
"TET"!
-
t*
jer
-
Zii-tnn
r;i,
W
¥=?
fi
-
da
*É
S
'"TTYJl
É
ééêé^ésêe
-nilrh
b;i
-
ai
^^m=^^
-
m.
0
-
ro
trom-pa
-
lii
-
rik.
m
jg
\i^=7ç|:
mftll
-
^^?
m
H*
ti'i
-
IMFH
/T\
rik
54
-*@
PRIMA
®t
EIJERRA
(Ziberutarrez).
Prima
eijerra,
Zùlan
fidatûrik
Hanitch
Irompatûrik.
Oro
Enia
bagira,
zirenez
erradazù
bai
al'ez,
Bcstela
Banua
nigarrez hurtzera.
Desertiala
Desertiala
—
nahi
Juan
Arren
zuaza,
Oi ! bena
Etzitiala
jin
bazira,
berhala
harzara
!
nigana,
Bestela
Gogua
Dolùtùren
zaizù,
amoros
gachua
-ȣS
S«-
00
EIJERRA
PRIMA
Souletin).
(Texte
TIUIH'CTION.
héritière,
Jolie
(Qui
Nous
êtes
vous
à
moi,
en
vous
beaueoup,
sommes
Tous
Si
eonfiés
sommes)
nous
trompés.
moi
dites-(le)
oui
non,
ou
Autrement
m'en
Je
Dans
m'
le désert
Si
Eh
épuiser de
Au
—
vais
désert
voulez
vous
larmes.
aller,
allez-(y)
! bien
,
Oh
Ne
venez
! mais
plus
de
vite !
nouveau
vers
moi
,
Autrement
(Votre) pensée
S'attristera, pauvre
amoureux
(transi)!
56
-»s
©t-
Nitan
etsemplù
—
Nahi
dianak
hartù,
malùrrak
Ene
Parerik
ezpeitù.
nik
bat
Charmagarri
nian
niailhatù,
Fidatù,
Trorapalû;
Sekûla
ikhusi
jagoili
ezpanû
!
zirade
Mintzo
—
Arrazu
gabetarik
nik
Ezlùdala
Zur'amodiorik;
Zii
bcno
banian
lehenik
besteiik
Maiterik,
Fidelik;
Horrez
eztereiziit
T®^
egiten
ogcnik.
57
-»a
b*-
Exemple
moi
sur
—
(le)
qui
Celui
que)
(Parce
N'a
J'avais
aimé
Dieu
charmante,
étais)
m'y
(J'ai
à
pareil,
de
(personne)
une
(Je
Plût
malheur
mon
pas
je
que
été)
fié,
trompé,
l'eusse
ne
prendre;
(peut)
veut
!
jamais
connue
parlez
Vous
—
raison
Sans
(En
plaignant)
vous
que
D'amour
(Car)
avant
vous
n'ai
pas
vous;
pour
j'en
je
avais
d'autres
j'aimais,
Que
Fidèles,
(Ainsi,
ne
vous
aimant
pas)
je
ne
vous
fais
en
cela
aucun
tort.
CHORINUAK
KALOIAN
(ZiLer
utarrez;
02
-®
b«-
KALOIAN
CH0R1NUAK
(Ziberutarrez).
Choriîïuak
Tristerik
kaloian
khantatzen;
du
Dialarik
han
Zer
zer
jan,
desiratzen
Kampua
,
Zeren,
zeren
zuinen
Libertatia
So'giok
eder
den
!
den
!
choria
Kampoko
Ahal
edan,
kaloiari
balin
Hartarik
;
bahedi
begir'adi
,
Zeren,
Libertatia
zeren
zuinen
eder
Barda
amets
Maitia
ikhusirik
Ikhus
Ezta
egin
ezin
eta
Desiratzen
ezin
:
mintza
handia
phena
Eta
dit
bestia?
nùke
hiltzia !
63
-*®
®*
KALOIAN
CHORINUAK
Souletin).
(Texte
TRADUCTION.
L'oiselet
Chante
tristement;
qu'il
Bien
De
quoi
Parce
liberté
d'être
qui
cela
La
liberté
(La)
voir
Je
approcher,
soir
j'avais
qui
t'en
parce
(chose)
est
Que
Et
possible
que,
Hier
N'est-ce
cage;
t'est
de
Parce
et
pas
n'a
!
dehors,
es
la
Regarde
que
si belle
(chose)
est
Garde-toi
dehors,
parce
que,
Oiseau
Si
ait là
(et) de quoi boire,
manger
Il désire
La
(sa) cage
dans
ne
désirerais
!
bien-aimée;
pouvoir (lui)parler
grande
une
pas
si belle
j'ai rêvé
ma
vu
que
sa
de
peine
pareille?
mourir
î
GAZTETASUNAK
BAINERABILA
(Basa
Nabartarrez),
•
"8"a\\
h
ctitsu
n
a
rabt
0
atiu
Piano
cflvec
accompagnement
de
la
08
BAINERABILA
GAZTETASUNAK
( Metr.
E*~
}L
jjt
69.
=
) Dolce.
^É
h
CHANT.
Gaz
piano.
:
-
te
-
ta
-
su
-
nak
bai-ne-ra
-
bi
-
la
ai-rean
nin
-
70
^
m*-
BAINERABILA
GAZTETASUNAK
(Basa-Nabartarrez).
Gaztesasunak
Gauak
bainerabila
phasatzen ditut
airean
ainhara
balire
egunak
ardura
bezala,
bezala,
Oi!
Ardura
Maite
—
Baizikan
nauzula
ère
erraiteaz
zuk
bihotza
nere
maitia
nabila
ni
eznaiz
duzu
arras
!
gana
alegeratzen
tristetzen,
Oi!
Zeren
Amodiorik
ez
niro
phasa
kitatzen
nauzun
baduclala
—
Itsasoa
ez
zerauzuia
zure
!
iduri
bada
?
gatik igeri,
Oi!
Zeren
—
Charmagarria
Nitaz
agrada
hain
zaren
banaiz
direnik
ère
bertzerik
charmagarri
ez
nainteke
munduan
!
izan
zure
:
baitire
,
Oi!
Ni
ganik
urrun
zaite.
;
71
-»@
B*-
BÀINERABILA
GÀZTETASUNAK
Bas
(Texte
Navarrais).
-
TRADUCTION.
La
jeunesse
Je
passe
transporte
me
les
souvent
nuits
l'air
en
hirondelle;
une
comme
si c'étaient
comme
jours;
des
Oh!
Je
Quand
—
Tout
souvent
dites que
me
vous
vais
contraire,
au
s'attriste
cœur
mon
je n'en
m'aimez,
vous
!
bien-aimée
ma
vers
deviens
à
tout
pas
plus gaie;
fait,
Oh!
De
j'aide
Que
—
l'amour
passerais
Je
ce
même
que
vous
ne
quittez pas
me
(pour vous)
(par amour)
le semble-t-il
vous
ne
pour
!
la
vous
à
mer
donc
pas?
la nage,
Oh!
Tant
—
Car
Quand
il
y
a
je
d'autres
serais
vous
êtes
je
charmante,
(hommes)
dans
enchanteresse
ne
le monde
saurais
qui
Oh!
Eloignez-vous (donc)
de
moi.
sont
!
l'être
pour
amoureux
vous;
de
moi;
EGÙNTTOBATEZ
NINDAGUELARIK
(
Ziberutarrez
)
.
75
•sa
EGÙNTTOBATEZ
( Metr.
0
NINDAGUELARIK
96.
=
@«-
)
feTTT^rHt
S
E
V
~~V
Simplice. V
gûn
-
àEÉ
, i
tto
-
ba
-
nin
tez
-
-
da
ëÉH^
la
gue
-
n
r
i
-
rik
mai
A
A
^^
rnf
-te
na
-
u
-
'
-
kin
lei
-
-
hu
\ i c
\
o
-
re
-
hu
zùn
ni
a
-
-
E
-
ne
phe-na
-
do
lo
-
la
=*"
i«
"v
re
zan
go
khen
-
gu
-
ni
-
ri
an-
-
'
—
pi
tzaz
-
-
e
-
ta
-
\^
har
te
A
gB^EÉ^
-
ù
ran
-
à=M
m=i
ra
-
Êr
an.
f
le
~n\
^1
—
—
pi
-
e
-
ta
-
te
har
-
le
-
-
zan.
,
76
•^
B*
NINDAGUELARIK
EGUNTTOBATEZ
(Ziberutarrez;
Egùnttobalez nindaguelarik
ûkhen
Eiran
Zure
Zelin
Oro
—
Eta
ni nùkezù
Eniz,
Hari
ez,
ni bain
huntako
Àspaldian
Hura
désir
gogatù
niana
eztùdano
ene
maitia;
ogia,
zerbûtcharia.
eijerra,nulaz
eijerrena
zuifien
lehenik.
bizi nizano
berthùtia
ogenik egin gabe, othoi,
Baratzian
plazerik;
eman
Jinkoari
nago
zure
nik ;
pietate badit
eztirot
nikezû
nahi
,
lezan.
pollit,zù zira,
eijer,oro
gero
Mùndû
—
emanik
eskùtik
Zure
—
tristiareki
promes
goguan
pietate liar
doloretzaz
phena
khorpitz
Ene
niala
hura
doloretzaz
phena
Ene
—
niriozûn
leihuan,
maitenareki
maitha
erraiten
lùkezù;
nezazù.
loratu
eijerjirofleia
orai
dizùt
gaiik
gogatù
eztizùt
!
;
mankatù.
deitazù?
78
-*g
Baratzian
jirotleia
cleia
eijer
@»-
loratù
?
—
désir
Aspaldian
Zerbùtchatù
zirenian
maite
Ene
zùniana
berria
bihotz
gogor,
—
Orai
orai
diziit
ùtzi
Amodiua
Jaon
gaztia,
Zuri
arrapostû
Errandekiko
orai
ikhusten
eta
emaitez
indartto
gogatù
khunta
ezpiritù
diigùn
pharka,
haur
debeiatùrik
hura
bestetan
?
ezazù.
zorrotza;
etzitzakedala
indarrez
othoi,
dùzia
goga;
boroga.
gazte
bat
ni
niizù
nùzù;
empleg'ezaziï.
79
-*g
La
giroflée
en
"*-
est-elle
(donc)
obtenu
(l'amour
fleur
le
dans
jolie
?
jardin
—
maintenant
Avez-vous
avoir
Après
Ma
bonheur,
ce
eu
bien-aimée
au
dur,
la
(partout)
racontez-en
cœur
que
désiriez
vous
longtemps?
si
depuis
celle
de)
esprit,
piquant
au
nouvelle.
—
A
présent
Laissant
Jeune
je
à
vois,
l'amour
de
présent,
côté,
que
je
puis
ne
vous
pas
de
prie,
je
suis
La
vous
vigueur
répondre
dont
je
vous
suis
moi,
ennuyée;
parlez,
employez-la
forces.
nos
—
De
charmer.
vous
.
l'épreuve
faisons
pardon,
monsieur,
je
ailleurs.
une
jeune
enfant;
.
IKHAZKETAKO
(Nafartar
MANDOA
eta
Basa
-
Nabartarrez)
6
hl)n;lictnlu"
iilani"oa
Piano
^flvec
accompagnement
de
•m
84
e*
MANDOA
IKHAZKETAKO
}J
JJ
( Metr.
d801
CHANT.
Hau-che
d;i
i
kh.iz
-
ke
-
-
ta
ko
-
man
m
3E
-H:
+
/"
*
PIANO
K.
^"^—
v
H-
y-
-.y
—
ifcfc
?y
y-
—
Bfc±^=^q^j^^^^^^
^
-
m
£
SE
don
-
rcii
Ira
-
za,
==*-
^r-^J:
t
?
Le-pho
me
-
he
du
m
*—
K.
e
-
i
ta
m
r
tv
:£
-?-*—
86
•®
®*
MANDOA
IKHAZKETAKO
B?sa-Nabartarrez)
cta
(Nafartar
FFauche
(la ikhazketako
Lephoa
mebe
du
gaitza;
Bastapc guzilikan
Malhel
salsa!
daiteke
du
mehe
Lephoa
hezurra
balsa,
zauriak
da
Hanche
ez
traza
latza,
ilia
eta
[tchura
Kristaurik
mandoaren
eta
aldetik
phasa.
buruia
handi,
beharri,
seko, dena
Begiak cri;
Bi
sudur
larri
Ezpainak
Hortzik
Bi
hitzez
Belhauna
izan
badu
handi
eskatzen
Gero
Haurren
:
duk
ez
ère
laur
a'izatzue
hatzen
inakhur
cta
Lurrera
Kortesia
dari,
ziluelarik mukuia
ageri.
failak
:
sidailak,
zailak;
belhaunez
ezin
mantenatzeko
ari
ari da,
da;
zer
abantaila
!
87
•S
MANDOA
IKHAZKETAKO
(Textes
Haut
Mélangés)
Navarraia
Bas
et
TRADUCTION.
Ceci
Il
a
le
maigre
cou
0
(Pas)
Il
a
le
Mâchoire
!
décharnée,
(ses)deux
(son)
grande
côté.
:
oreilles,
tout
(sont)
la
naseaux
à
passer
la tète
et
(Ses) yeux
De
!
n'oserait
maigre
cou
poil rude,
quelle sauce
chrétien
un
charbonnier;
du
(une) large plaie :
le bât
tout
le
et
farouche
Mine
Sous
mulet
portraitdu
le
est
malades
:
coule
morve
;
(Ses) lèvres (sont) épaisses;
S'il
En
a
eu
deux
(Avec)
des
dents, il n'y parait (rien).
mots
oyez
grands
ses
manière
de
Puis
Pour
élever
des
de
et
son
genoux
(Il est)
Par
l'histoire
enclin
co
(ses) quatre
arrière-train
enfants
tordu
,
à
toucher
irtoisie,il fait
il n'en
aplombs
la terre.
des
génuflexions,
peut plus;
quel avantage
(de l'avoir)!
88
-•g
Laur
badu
asko
Fantasiak
makhurra;
Ànka
bizkar
chorrotch
bezain
duk
Ez
Noiz
ni naiz
zautan
didak
bola
Galtzera
osagarria,
!
Okhasarria
ostalerriak,
nahi
nlzi
czfio
Sartzera
sartziak
Haren
euzia.
zaiotela ctche
Urrintzen
"'
krapestuak grandeza badu;
Buruko
saria
arnoren
luke
Aitzineko
ezliro galdu.
erdia
duien
espartuz,
trapuz,
phuska guziak lurretik hartuz:
niz
Àse
Errekari
balu,
petralaz dago espartuz,
Bertz'erdia
Enfadaturik
ahal
salbu,
hainitzik
dako'ta
Hatzernan
:
'iten
Charrantchak
hortan
saldu,
zalhu
bezain
Ahal
Chikibat
nahi
balu
Erostunikan
Sokak
beldurra.
itsusi, zikhin, lotsagaria,
Mando
Zeren
hezurra,
!
gezurra
larruturen
Tratu
Iapurrak;
mando
trepol eta juntetan hurak,
zangoak
Ezpata
®*-
nago
palupan
behera
eta
(ratuz,
botigan
sarthuz
lazoa
trostan,
juan
zazkit
Ezpainak oskan;
postan
!
:
89
-•a
II
allure
une
a
n'est
point
sa
Tu
à faire
laid, sale,
Mulet
feras
me
perdre
veut
ne
Le
licol
S'il avait
S'il
pouvait (en) faire
Dans
traité, il
ce
sa
Parce
moitié
(Réunis)
suis
Je
Les
Le
suis
dégoûté
cordes
long
du
torrent
Il
en
et
sont
petitverre
de
vin
,
,
pas
grand'chose.
orgueilleux,
tout
chanvre,
de
de
rassasié
galop
au
caveçon
chiffons
les
tous
d'entrer
majesté;
le vendre,
d'un
il est
moitié
ramassant
en
prix
du
qu'elleest
L'autre
Je
le
devant
la
de
possible;
perdrait
ne
a
il voudrait
de
bretelle
tête,
sa
la réserve
A
De
de
vite que
Aussi
entrée
la maison.
acheteur,
un
(chez lui),
entrer
son
que
toute
(ornement)
!
nausées
le laisser
pas
empesterait
précipite,laissant
peur,
de
(Prétendant)
Lui
se
ne
la santé,
Provocateur
L'hôtelier
!
rochers.
aux
peau
échine,
son
il
instant
qu'à chaque
Je tremble
est
mensonge
un
:
travers;
qu'une épée
tranchante
Ce
de
mulet
jointures engorgées,
les
et
la hanche
(Il a)
Aussi
fripon de
très-fantasque ce
quatre jambes
des
Boiteux
b«-
trouvés
morceaux
les
boutiques (pour acheter)!
la traversière
parties en
grinçaitdes
dents.
terre;
traité,
(d'entrer)en
dans
par
au
poste;
trot
Ehun
*
00
-g
berrehun
goropillo cta
phuntan
Bakhotcharen
baino
Hek
Galtzera
likek
hobe
didak
bota
Atchunaren
buztan
batere
demboran
ukhan.
ez
mantabat
:
fina,
Kadiztik
jina
,
Oi ! mailla
Oro
fina !
zilo
goropillo ela
Petatchuz
Sekulan
Beldurra
egina;
juanen
etzaut
Sakerdibat
et'ezkina,
berna
badu
bereki
dago ladronek
Dabil'ederki
Kapusail
Ene
dariola
manduak
Juan
zazpi
don
edeki.
larrubateki,
belhi,
anketan
duen
:
nombeit
bat
Kumpuntuz
Zirdina
!
:
phuska
tzar
mina
manlaren
baili.
zingilar khorda
urtbian
botigan
zor
da
,
Dembora
Merkatariarekin
sobra
erreitut
Testigu
Nik
ère
obrak
hartzekoak
Ikhatz
zaku
Alioak
non
zortzi
Heien
bethazaileak
kobra.
dabilla
eztaite
bilha,
petachu
Ziloekilan
!
jabe
Phorroska
Zazpi
bordak,
etzaizket
ederren
dituen
!
:
inilla;
elgarrekilan
:
badik
aski
lan.
01
:
On
comptait
y
A
•Plutôt
m'as
Du
temps
chaque
fait
de
de
n'en
avoir
aucune.
vieux
d'un
corde
des
pièces :
de
quelque part;
la lui enlèvent
ne
sans
sangles
burnous
de
lambeau
le
long
années
a
à la
due
est
boutique,
!
vaisseaux
mes
;
témoin
de
,
non
Il est
On
ne
plus je
le maître
saurait
ne
de
puis
beaux
recouvrer
découvrir
où
à
Et
Celui
qui
doit
huit
est
des
les
reprises
trous
créances.
mes
à
sacs
(Parce qu'ilssont)
(Avec) sept
peau
hanches.
des
mulet
mon
que
j'aibrûlé
le marchand
une
avec
cesse,
Depuis trop longtemps
Foi
!
mante
ma
lui;
sept dernières
les
jour,
à
trous
avec
a
lui traînant
pelures
!
majestueusement
avance
Rajustée
Moi
queue
Cadix
de
venue
de
les voleurs
que
(Couvert)
Avec
(bouts de)
mante,
mante
toutes
il
neuve
Il
Depuis
valu
quittera le regret
me
ne
II craint
La
eût
bisaïeul
criblée
et
frange
Les
cents
,
Faite
Une
deux
belle
une
! la belle
nœuds
Jamais
mieux
perdre
mon
Oh
Toute
et
nœud;
celles-là
que
Tu
nœuds
cent
B*
en
charbon
leur
mille
:
entrée,
morceaux
,
ensemble
:
remplir
a
assez
de
travail.
92
-•?
Eskuaraz
Ilorren
:
badut
ère
egin'ta;
Kargak
Mandoa
zahartu
'in
Erostean
nabi
lan
larrerat
eta
banintz
Ikhazkinik
ezkontzaz
ikhazkin
hauta
,
planta,
eztirola elchetik
saldu
trata,
!
baikha
Lastiraagarri baita
falta,
niro
ez
Jainkoak
Ikhatza
ui/.i.
majoa
eta
Dabilan
nausi
dut
zona
naski
dut
Neskatcha
Bethiri
aski;
nadin
juan
athera
bizi,
oraino
zorra
hautsi,
krastuak
zaut,
Hobe
Ferrak
lephoa phika.
bada
Badut
Norat
ondoko
eta
!
athera
traza
,
nigar
haurrek
eta
balaka
Et'ezin
Talo
baten
Abarkatik
gaiik
has
falta,
juan da;
Etchera
Andriak
saria
arthorcn
Gaitzurubat
eztaik
marraka,
!
harrapa.
emeki
nadin
emeki
,
Haragi
ustel
:
tinka,
ezlirot
beldurrez
dakidan
gezurrik
inintza
zer
eisa
Biluaren
Hortan
chincha,
erdaraz:
zingila eta
gainian
Trenka
"*-
urrin
bat
Haler'ederki
badu
bereki;
:
94
-•g
Àztal'eta
behatza
petik
Botoinak
berriak
ttiki
Barneko
badut
hutsez
duenian
Sukhaldian
Hara
lo
erhi
estakit
zerra,
gerla,
dago
!
jaiki
duten
chuchen
eta
berla.
girua;
zilua,
bildua;
trebesetan
Enemigua
Nik
ederra;
hariaz
kaskoan
laur
anliiiz
!
Phuntuz
Hirur
sarri.
alferra
ikhazketariek
Bonetaren
ezduke
ezdirot
fardala
Apho
ageri,
il ri
pikorrik
!
André
Orralza
larri,
larri'
motchbat
Urratuiaren
:
ezari;
Bragctak
pharte
garbi
chiluak
eta
lekhutarik
Jainkoa
eztik.
erranentut
Ghotchak
Berrehun
:
perilik
errelzeko
Galzazpicn
bethi,
kampoan
Ziloa
Zangoak
b*-
zer'iten
chuti
bilua,
!
duten
dirua
l
95
-•g
talon
Le
l'orteil
et
De
boutons
Les
deux
Par
m'est
la
culotte
sa
:
larges,
boutonnières
chevilles
des
:
paraît,
peau
sourit
braguette
témoin
de
les
et
danger.
de
pas
nouvelles
endroits
cents
:
court
ne
petits
met
y
La
Dieu
pied
des
sont
Il
trouée
est
clairement
dirai
Je
le
feu
prendre
dehors,
toujours
sont
semelle
La
®+-
il n'aura
bientôt
que
pins
morceau
un
(de culotte).
J'ai
gilet de
un
dessous
très-beau
,
A
vides
des
cause
laissent
que
le
Femme
elle
Quand
a
La
Elle
s'endort
les
ne
puis
boutonner,
!
paresseuse
l'aiguille, elle cherche
à
chicane
du
propos
fainéante,
pécore
du
coin
au
je
déchirures,
aussitôt
feu
(qu'elle est)
levée.
,
des
Voilà
la
Sur
crête
du
berret
à
Repris
A
trois
ou
les
charbonniers
il
de
se
Indisciplinés
Moi,
je
ne
sais
ce
:
toujours
un
a
trou,
points perdus;
travers
quatre
y
splendeurs
les
doigt (de hauteur)
dressent
!
qu'ils
font
de
leur
argent
!
cheveux
fil;
KAIKU
(Laphurtarrez)
Ci
i
a
h
«
"$vec
Piano.
de
accompagnement
100
-•ai
KAIKU
JJ
( Metr.
66.
a
)
CHANT.
Ne
an-dre-a
re
-
an
dre
-
o
na-da,
-
i
^
Sa
i=t
l^Q
m
ïï
-ïï
"0
PIANO.
r^=^^
ta
-??— h
•?^r
f
go-ber-nu
ii
i
j^
—
—
o
-
du....
na
au
-
-
zu
Har
!
an
-
-
due
tzen
-
la
—
rik
-
be
O
i^^==î
?0
NN
0
?f.— :j:
m
O
-y-
^=fr
^—
y-
—
fc=f!
^
V-
i
re
a
-
la
*-
^^
s
-
s
ba
Ma
-
ri
-
kat
-
ta
-
lin
al
tzu
ii;
fe=ss
*
ski*-
r=f
rr
*
-K
izzt
y
f=?
±±L
7
m^
F
A'i
an
5^=3:
3Ë
£
—
£"
™"
£
-
"-#
F
:*=£
*
SH^H
w
5^3S
za
-
zu
Zer
!
*
4^
~7
—
?
-
nah'u
-
zu.
h
i
S
-y-
Y
^
-
102
»a
b*-
feS^yyEÉ
A
A
A
JL^-IÈ-
Ê
?
so
tôt
•
chu
-
de
an
-
-
rau
kat
-
ar
-
do
=£#
\
go
a.
zu
-
N
h
"
y
A
F
•*—
J=J
3=£
?»"
"
"y"
hGY:
ÇC
Ê
Piû
lento,
oon
gran
f
expr.
te=*
#-^—
*
ai!
zcr
te
iÉ
a)
Ai!
-4i
kon
zer
ten
-
tu!
-
P'Wirn
-h
-
le
grc!
m
m
'9=
a
F#
o"-
5)i
t=±
¥
éM^éé
kaint-zcn
es
$-r
_j_j
}®WEaaK—
—
dau
zut,
-
ne
-
mai
re
ti
-
a,
-
flwwaEi
—
mr
?#*-
vi
?"?
SH
ÎSfc
(
p^
Ê
J-
Metr.
126.)
X.
f
—
a
—
*
—
*
—
Ai-raultzetcliu
m
m-
é:=^ê-
-
ak
e
ta
-
?p—
kai
^f=£-e=f
ku
-
es
-
ni
-
a,
K
*=?
Pf
m
*
-ri»-
' ÂJtnt==g=i»
*=¥=£
m
Ê^P
mm
f
:±dfc
103
--•g
»t-
^
^^^^^^^
ar-raultz
chu
et
-
ak
e
«^
•
...
kai
kai-ku.
....
Kai-ku,
i
•
ku,
...
-
kai:
i—
fc==ta=
^3^m
i
TT
i...
-
ku,
\-
ku
-
i.„:
kai
-
es
£=?=£=:
±
WS$
F
f
-f^W
r/^^^^^y^^^^^i
1 !T5rar—
-raultz
k_.7
et
chu
-
ak
e
-
ta
-
s
fc
=fc
Êfe^yyyy
ar
ps
-
=fc=2
Y.
ni
es-ni-a,
L-.;
lrn
-ku
kni
L,,
ku,
E
^m
ni
-
ir
r—
"W
w
p
kai
ta
-
I
kai
-
ku
es
-
ni
S
104
-*m
KAIKU
)
( Laphurtarrez
Neure
andrea
Hartzen
andre
A'i
Zer
horrela
munduan
Baldin
bethi
Nik
Sototchuan
Ai!
zer
ai !
kontentu!
zer
Blas'alderat
Arhantze
beltz
sarthu
?
biziko
biak
bazara
d(3raukat
alegre
au
tabernakua
arno
gozua.
! ezkaintzen
eta
kaiku
makhiltcho
REFRAIN.
dautzut,
maitia:
neure
esnia.
baten
zilzautan, uspela
AU
çerare
kontentu.
freskotchorik
ninduelarik,
bat
!
zazu
ère
Arraultzetchuak
San
.
:
nah'uzu
—
Gero're
.
train
m:
—
hauzuan;
du.
ona
alaba, Mari-Kattalin, altzuan,
bêle
duelarik
da, gobernu
ona
nuien
gainean,
oinean
!
105
»®
®*-
KAIKU
(Texte
Labourdin)
TRADUCTION.
Ma
femme
est
bonne
une
du
Tout
prenant
en
dans
elle
femme,
:
!
Ecoutez
Que
—
Après
aussi
Si
Moi
!
quel
fait
vous
et
!
(tous) les deux,
plaisir.
vin
dans
agréable
! ah
contentement
un
ainsi
vivrons
nous
j'ai toujours
Frais
Ah
cela
?
voulez-vous
(ce) monde
dans
-Catherine;
fille Marie
sa
REFRAIN
—
(la maison)..
voisin;
bras
ses
bien
gouverne
de
cabaret
cave.
ma
quelle allégresse ! je
vous
offre,
ma
bien-aimée
,
Des
Tandis
Une
que
épine
œufs
du
j'allais
noire
me
côté
et
de
écuelle
une
AU
eus
REFRAIN.
lait.
(à cheval)
St-Blaise
piqua, j'en
de
le
pied
sur
blessé.
un
petit bâton,
.
ALAGERAZ
(Ziberutarrez).
110
-?sa
e«
ALAGERAZ
(Ziberutarrez).
nik
Alageraz
Bena
Bai
bai
eta
Etsaia
eztiït
khantatzen,
sofritzen,
komùnikatzen
;
espantatzen
Nulaz
dùdan
khantatzen
Alagera gabe.
Gai
ainhera,
Utz
nezak
Gaiaren
Hire
Lùkek
Lo
habilu'etcherat
lotarat
igaraitera !
plazer
handia
iratzartzia
daguen
"
ihizia.
tJf^yhff^Cr-
"
111
-•a
s*-
ALAGERAZ
(Texte
Souletin).
TRADUCTION.
Gaîment
Mais
Et
je
Mon
fais
le
voir;
s'étonne
ennemi
Comme
Sans
je
être
chanter
peux
gai.
Chauve-souris,
Laisse-moi
Passer
Ton
Le
va-t-en
(en)
la
grand
Serait
pas,
souffre
je
je
chante
ne
de
dormant
nuit.
plaisir
réveiller
gibier qui
dort.
chez
toi
ZÛ
ZIRA,
ZÙ
(Ziberutarrez).
8
115
*"
ZU
*
accompagnement
88.
s
)
*~~~
*„.
Zù
«s£é
li
-
ZÙ
ZIRA,
Sans
( Met*
@-
zi
-
ra,
zu,
e
—
klii
-
a
-
rcn
-
pn
ri
-
flo
ren
-
E
ri
ta
-
-
mi
1
ra
-
e
-
zi
-
na
-£o
gar
a-V
p^^^J=N^^F^^l
a=
bi
I
a!
-khu-si
-
rik
zu
be
re
-
-
ci-tliar
'm^m=m=êm
Y
E
-
li
-
za
-
te
ko
-
po
-
si
-ble,
mai-ti
-
Épp^
bal
A
a,
ti
-
pi
-
z.mi
-IV
î^^m^m^-
a,
Hani
-
bat
zi
^H
"-
-
ra
-
de
-
sl^E^à
P^^^^ii^P
a
Li
a,
glo
-
ri
-
ii
-
ka
-
gar
-
ri
al
-tzi
-
HO
-»®
ZÙ
,
paria,
ekhiaren
Liliaren
mirail
)
tariez
zira, zù,
Eta
ZÙ
ZIRA,
( Ziberu
Zù
fè*
floria,
ezinago garbia
Ikhusirik
zure
Elizateke
posible, maitia,
Dùdan
Oi !
begithartia
pazentzia,
zirade
Hambat
!
!
glorifikagarria
erierazi
krûdela,
naizù,
tltsùerazi naizù,
Argitùren
Dembora
naizù
eradùkiten
Ulhùmpian
delà
da
Sekûl'ez
deitadazù
erraiten
aitzina
!
;
juaiten,
argitzen
,
Ûdùritzen
zait naizùla
abundenalzen.
118
-»s
Sarthùz
Charmagarri
badùt
Oi
maitia
!
:
kontsidera
ogena,
nitzaz
dùzii
?
ogena
kausak
bcraz
Eginen
zirena
dùdala
nik
Nik
phena,
ezinago
diozù
barna
,
dereizù
Detzagùn
bihotzian
behin
geroz
Zerk
Zùk
©«-
dùzûna.
plazer
naski
zira
triïfatzen
,
Ûdùritzen
Amodiorik
zait
eztùzùla
klarki
eneki.
ùkheitia
Amodio
ezta
aski;
—
Bchar
Bai
Amodio
bestiak
tùzù
eni
oro
ùtzi
jarraiki,
perfeit
bat
nik
diket
zmeki.
110
•a
avoir
Après
pénétré
fois
une
qui
Qu'est-ce
le
dans
de
fond
mon
cœur,
peine
vous
,
Vous
qui
Vous
dites
êtes
on
0
si
ferez
j'ai
de
Il
Que
Il
suffit
ne
—
Vous
devez
Et
(Alors)
froideur)
votre
plaira.
vous
doute
sans
moquez
(de
clairement
d'amour
pas
pour
l'amour
de
d'avoir
moi.
pas
quitter
toutes
pour
les
(seule)
moi
suivre
j'aurai
qu'il
vous
semble
n'avez
vous
ce
vous
me
tort,
tort,
moi
bien-aimée!
ai
(de
causes
!
charmante
plus
qui
moi
les
donc
Et
Vous
c'est
que
Considérons
peut
ne
vous
un
autres
jeunes
:
grand
amour.
filles,
moi),
IRUTEN
ARI
(Basa
NUZU
Nabartar
eta
-
Laphurtarrez)
123
-•?
IRUTEN
[ Metr.
*
108
=
®*
ARI
NUZU
)
^IS^IÉ^Él
mf
I
-
ru
ten
-
a
ri
-
nu
lilj
zu,
lu
-
a
-
c
v
-
n
^-r^^^FPP^Fp^pppp^^
-an,
Ar
—
fe^E
-
ilu
-Ha
-
la-
rik,
fc
m
ni
gar
-
-
ra
he
-
gi
1
v=P-
la
du
r,i
-
rik
ni
-
d
i
-
ra
n-i
-
Ar
an,
-
iiu
-
i,i
un
-
P^p
-
sur
rii
-
la
-
rik.
^m^m
-G
-
ar
-
da
±=z
ra
be
g'
un
—
124
»a
et
NUZU
ÀRI
IRUTEN
(Basa
-
Nabartar
Laphurtarrez)
eta
S*u*S^fS*^SV*J+s
Iruten
ari nuzu,
Ardura
dudalarik
Jendek
erraiten
Nik
ezdut
khilua
gerrian,
nigarra begian.
ezkondu
dute
ezkon-minik
,
Ezkon-minak
Mathel
hezurrak
Jendek
—
Ene
dutenak
maite
seko
erraiten
Ezkontzen
balin
Chardina
janen
bazira
duzu
:
diote.
seinale
dirade
koloria
pherde.
dute
pollita,zur'
gezurra
ezkondu
hal'eztena
et' enetako.
marinelarekin
makalluarekin.
:
franko,
126
©-
-a
balin
Ezkontzen
Arraina
Anaia,
oliuarekin.
duzu
janen
nahi
mandazainarekin
bazira
erosi
emazterik
duzuia
:
—
sosian
kantoinetan
Baratze
Arreba,
nahi
duzuia
hemezortzi.
gizonik
—
Eliza
bazterretan
bi
sosetan
zortzi.
erosi
:
127
-•a
Si
Vous
mariez
vous
vous
du
mangerez
(Mon)
avec
de
avec
l'huile.
acheter
voulez-vous
frère,
muletier,
un
poisson
u-
femme
une
:
—
(Vous
en
(Ma)
—
(Vous
en
trouverez)
sœur,
aux
coins
voulez-vous
trouverez)
près
des
acheter
des
églises
jardins
un
(à
à
homme
raison
sol
un
les
dix-huit.
:
de)
huit
pour
deux
sols.
CHARMAGARRIBAT
BADIT
(Ziberutarrez).
9
1 31
•a
©.-
BADIT
CHARMAGARRIBAT
accompagnement
e"a/w
! h
( Motr,
*
*
66
=
"
4^n-#-^^^^^^^
Char
-
ma
-
gar
bal
ii
-
ha
mai-
dit
-
bi
te
lio
-
^
-
nio-di
-
o
gi
tan
-
te
~2-
/?s
C|J ^rT^?q^EgÉ^
r,
A
tze
-
-
lii
ra
khai-re
al-
ak
-
1
ki;
Lty^^mx^,
V^-^
mf
Ha
-
ai
i'on
char
re
nian
-
-
taz
a
-
da
-i,i
r..
n\
Ê
-4.'
*7
,
.,
tbi,
Pa-
îe
-
lik
La
-
di
-
a
-
la
est
-
poi
-
tzut
ù
-
dti
-
ri.
132
*
BADIT
CHARMAGARRIBAT
( Ziberutarrez
Charmagarribat
.
bihotzeti,
maite
badit
Amodiotan
gira biak alkharreki;
Haren
charmantaz
aire
errailen
Nulaz
—
egiten
Khorte
Enezazùla
Chori
Gaiazko
Ni
Maitiak
cherkhatzen;
nintzan
Zure
entzùten
botza
edireiten,
nùzù
idekiten.
borlha
jiten,gaiherdi
Iratzarririk
Ohetik
eijerkikhantatzen
alojiakampuan
zireia
orori.
nihuri.
eman
ez
ni?
naizùla
zite klarki,
mintza
papogorriak
ezpadereit
Orai
—
beste
zù
falsùrik
gisa berian
ère
maite
dùzù
zaude
trompa,
Esparantcha
—
ezpeitzeitùdùri.
badiala
Parerik
niz bethi,
agrada
eta
zù
dûdanin
jeiki eta jarten
onduan
?
goguan;
khampuan,
niz leihuan.
,
134
-»a
Oi
!
haitatia,
lili
bihotzeko
eue
b«-
—
Barnerat
Bortûrik
eskia.
indazùt
nadin
sar
1
begia;
ikhusi
enereizûn
Aspaldin
zaudia
leihuan
entzûnik
botza
Ene
elhùrra
erorten
gorenetan
:
—
naizùla
Trompatûren
badùt
Eginen
Gaiaz
Ni
enainte
Ai
!
Bi
maite
ei
!
ai
ei
!
!
ùkhen
dizù
Ghapeldùntto
;
aspaldin;
enekin,
maitia,
ai
eta
chapela,
hura
!
eia
ez
!
zurekin.
hau
da
oi!
doloria
zuifi
jakin
bestiak
da,
!
buztanin
bazùntùt
debeia,
ardûra,
maliirra
ene
ikhusi
egùnaz
eta
!
pabuak
etzùntùdan
Màitia,
Batak
oi
ère,
ederrena
Lùmarik
ikhusi
zùntùket
nahi
Hargatik
beldùrra;
badizùt
haita;
boneta
ene
bihotza.
:
!
I 'X)
-*3
0
de
mon
—
avoir
Après
Depuis
entendu
Sur
les
C'est
cela
pour
Dussé-je
faire
Le
porte
Si
je
Je
Ah
!
ah
deux
L'une
porte
le
voudrais
ne
(est
chapeau
porte-chapeau
j'entre
chez
hautes
tombe
vous.
la
neige;
voir
nuit
belles
plus
pas
douleur
et
l'autre
qui
est
queue;
sa
depuis
avec
longtemps:
vous.
!
savoir
ne
vue
à
jour,
et
bien-aimée,
ma)
souvent,
!
avais
moi,
et
;
vous
les
vous
personnes
?
œil
malheur
mon
pas,
quelle
Aimer
C'est
avec
m'ennuierais
ne
!
je
fenêtre
votre
trompiez;
plumes
ses
avais
vous
plus
me
je
que
(ainsi)
bien-aimée,
Ma
ne
à
votre
que
les
!
êtes-vous
vu
pour
vous
que
paon
main
montagnes
—
peur
voix
n'avais
je
la
choisie
fleur
ma
longtemps
Donnez-moi
J'ai
la
cœur
B*-
laquelle
choisir;
béret,
mon
cœur
!
ARGIZARIAK
ZELÛTIK
(Ziberu'tarrez).
139
-ta
e*
ZELUTIK
ARGIZARIAK
( Metr.
é
126.
-
)
é
ifeÈ
£
P
PPÊ
llnlcc
Ar
gi
-
-
za
ri
-
ak
-
lu
ze
tik
ti
-
Ar
gi
-
-
tzen
S#
1ÉË S^feEÊ#^ÉE£
m
ki.
-
E
JÉs^
P
ta
ez
*t
frft
-tù
É
âEES
nen
po-
m
-
zû
a
n,
dut
mk,
É
F^pf^
ko
-
K
—
te
-
—
w
ai
Ze
mai
ne
-
î
ili
-
jer
Cl
/Il
N^^
Jiu
-
-
-
zor
na,
É
P^
Zer
Jao
ko
wm
Ê
te
e
nen
dut
nik !
e
g»
140
-*®
m*-
ZELUTIK
ARGIZARIAK
utarrezj.
(Zibor
zelùtik
Argizariak
diziï
Argitzen
Ene
eginen
Fiatik
—
Mùndia
Bathiï
Bat
—
batere
ari
zaizù;
zira zù
agrada
segùr
dût
eztùzù,
,
ezazii, hura
Horrez
eginen
zer
nik.
dut
erriz
orotzaz
har
!
Jaona
Jinko
Zer
ageri
pollitaeztuzù
maite
Zelùko
eijerki;
aski
dûkezù,
nùzù.
Urzo-aphalaren malùrra
Galdûz
geroztik laguna
Triste da bethi
bere
!
bihotzetik
,
Zeren
ezpeitù maithatù
Maithatù
bat
bat
baizik.
baizik
riik
442
Amodio
berriak
Zure
Zeren
begiak
beitira
Zuriak
eriak
tizù
Sendotzen
haifi
eniak
eniak.
;
dira
eztiak
zuriak,
143
-»a
"-
L'amour
nouveau
Guérit
(Si)
vos
(C'est)
les
yeux
parce
Les
vôtres
malades
si
sont
les
que
à
moi.
;
doux
miens
sont
à
vous
MENDIAN
ZOINEN
(Basa
-
EDER
Nabartarrez).
10
ftUnMan
۔rer
Battwn
ojï
3
voix
égales
148
-»Œ
MENDIAN
b*-
ZOINEN
oj5
3
voix
EDER
égales
J.
( Metr.
120.).
14-JJ^^L
Men-di-an
zoi
-
nen
e
der
-
e-pherchan
-
fe
gËÈÉ
gor-ri'
go
~^=*r-
Rail.
^~r
XL
Mcn
di
-
an
zoi
-
nen
e
-
dcr
e-phcrcban
-
go
Rail.
W
È@=ï
p^^"^ppP
Mcn-di
-
an
zo
i
-
non
S
e
der
e
-
plier chan
-
-.o
gor
-
ri !
130
•g
(Basa
-
Ene
maitiak
Eni
hitzeman
Ene
bihotza
zuria
Nabartarrez).
eder
zoinen
Mendian
Ene
EDER
ZOINEN
MENDIAN
Eta
b*
epher chango gorri !
bertziak
ère
eta
duzu
gibelazitzuli.
ganat
zu
harria
aldiz
iduri;
iduri
erori
,
:
begi gaichuak nigarrez ithurri.
(Ziberntarrez)
Oherat
lozale
ziradia
pollita?
,
Oherat
Hitznobat
ezpazirajin zazkit leihora
erran
eta
banua
,
berhala.
151
-•g
MENDIAN
e*
ZOINEN
(Texte
Bas
EDER
Navarrais)
-
TRADUCTION.
Sur
Ma
la montagne
bien-aimée
combien
aussi
Après m'avoir
donné
Mon
tombé
Le
est
cœur
vôtre
ressemble
vers
pauvres
sont
Si
Après
le dos.
tourne
à la
pierre:
de
larmes
Souletine)
(encore) couchée, joliedormeuse?
vous
vous
:
fontaine
une
(Variante
Êtes
n'êtes
vous
pas
au
avoir dit
lit,venez
un
pattes rouges
:
ressemble
yeux
perdrix aux
me
,
,
(Et) mes
vous
la
autres
aux
parole, elle
sa
contraire
au
(est)belle
à
(votre)fenêtre,
petitmot, je pars
de
suite.
!
!
152
-•g
leizarra
dùzù
Gora
b«-
izarra
gorago
—
;
,
'oren
'eztiz
Oran
jeikitzera
Ohetik
Bortû
bat
:
diidala.
herabe
gorri;
zankho
epher
eder
goretan
nizala
oherat
—
Ene
Eta
dùzù
bihotza
aldiz
zuria
laster
Oreina
injogi,
zùganat
ùdùri.
botchia
dua
horen
aitzinian,
—
Hurian
Ez
Zù
dùzù
sartzen
bena
amorioz
ère
hala
hala
bai
ahal
bere
zabiltza
dianian;
beharrez
arauez.
:
153
-*a
frêne
Le
l'étoile
(mais)
élevé,
est
E«-
plus
est
haute;
—
Il
n'y
Et
a
j'ai
de
paresse
me
hautes
les
Dans
heure
une
encore
pas
lever
je
que
couchée
la
perdrix
:
lit.
du
belle
est
montagnes
suis
aux
—
Mon
Et
le
un
a
cœur
vôtre,
Le
cerf
au
penchant
contraire,
est
pareil
à
rocher.
un
chiens
les
devant
rapide
court
vous,
pour
—
Il
plonge
Non
C'est
par
ainsi
dans
plaisir,
que
l'eau
mais
vous
fois)
(chaque
par
qu'il
nécessité
agissez
vous
»—
le
peut,
:
aussi,
"^vfczç"^_"
sans
doute.
pattes
rouges,
CHORITTUA,
NURAT
(Texte
Souletin)
HUA?
458
ig
B*-
NURÀT
CHORITTUA,
Souletin).
(Texte
Chorittua,
nurat
bi
hua
hegalez airian?
Espanalat juaiteko elhùrra
gûtûk alkharreki
Juanen
Espanalat juaitianhan
Guibelilat
so
Habil,
Bihotzian
eta
erran
sar
bortian
hurtù
hura
da
gora
maitenaren
izok
hakio
nik
hura
:
denian.
da;
phausada
ene
'gin eta hasperena
habilua
Hasperena,
duk
desertian
ermita
San-Josefen
HUA?
ardùra
borthala
:
!
:
igorten haidala;
eni
bezala.
459
-•s
s*
HUA?
NURÀT
CHORITTUÀ,
(Ziberutarrez),
TRADUCTION
Petit
oiseau,
Pour
aller
Nous
(y) irons
L'ermitage
Pour
aller
Après
Entre
et
vas-tu
de
regardé
à
dis-lui
son
que
cœur
neige
Joseph
est
la
sur
dans
(c'est)là (qu)
la porte
c'est
moi
comme
de
est
le
désert;
mon
lieu
de
halte;
(que le) soupir (est)fréquent
arrière
en
montagne;
fondue.
sera
haut
est
ailes?
(tes) deux
sur
elle
quand
Espagne
en
va-t-en
dans
la
ensemble
Saint-
l'air
en
Espagne
en
avoir
Soupir,
Va,
où
ma
bien-aimée;
qui t'envoie;
elle
dans
le mien.
PLANU
NIZ
BIHOTZETIK
(Ziberutarrez)
11
163
-*a
J
é
BIHOTZETIK
NIZ
PLANU
( Metr.
s*-
69.
==
)
^É
^^§^=JfeÉÉ
Pla
du
dant
ez
i
A
ont
-
£
l„
la
«™
-
K!«
kit,
-
.
Tris
A
A
•
m
te
-
ke
a
cho
-
-
la
Ba
rik
-
A
f~
£=±zb
-
tu
er
rik
A
re
di
me
-
A
m
"
-
zer
-
A
A
fc
Hz
-
har
tek
-
tza
-
o
-
-
^Ê^Mm
-G
E
rik
bi
a
-
(i,ii
tik,
-
_A
'=±=3*
m
-
zi
.-É
nu
-
-
tze
-
A_
M=^^^=
E
ho
bi
niz
nii
-
3?5^
Sai
ne
sen-do
^a
"
a
bal
-
li
-
,o
Ez
nik;
-
ï^^^^mmÊ^m
mûn
ta
gai
tza
-
zer
-
rik
be
bar
an
-
ta
rik
-
bal
bai
den
e
-
za
-
gû
E
zik
-
ÏÊP^
BS^S
?d-r-*+
0
*—
di
-
ne
-
mm
-
tzen
di
-
a
-
nik
E
;
-
ta
^^p!#^i^^i^^^^
bu
.
n
be
-
rant-e
-
tsi
-
rik
Ba
-
m-
a
-
go
zû, ga
-
chu
-
a, tris
-
le
-
rik
-
164
t®
PLANÙ
Planû
Gaitza
)
Ziberutarrez
niz
bihotzetik,
zer
dùdant
eztakit,
hartùrik
batek
Tristezia
Enùke
acholarik
Baliz
erremediorik
Ezta
barberik,
mùndian
gaitza zertarik
den
Berantetsi
Segùr
Bena
Zùk
tristerik
banizùn
khointak
behar
;
tùzii
entzùn
:
oliart nùndùzùn;
eneki
Zure
mina
Zure
ganat jiteko heraberik
pharte
manerarik
Aspaldian
Khasù
!
gabetarik
uste
Zùtzaz
beste
,
nùndùzùn
beldûrra
ene
dianik
ezagùtzen
gachna,
Baniagozù,
—
baizik
bat
berantetsirik
hura
Eta
;
lironik;
ahal
gaitza sendo
Ene
Bena
BIHOTZETIK
NIZ
(
Ene
©•-
horrez
arte
gure
asarra
zùzùn
hortan
;
enizùn;
bazùzùn
etchian
gùntùzùn.
;
zira
jin
bazira,
Jin
—
,
Segùr
Erraiten
Nun
jin
deizùt
berantetsi
zira
ego-n
gabetarik
Orai
artino
Jin
Phenaerazi
ene
acholik
Eztiïziila
etzirenian
zite
!
ziintùdala;
hola
dembora,
Horrembeste
Jin
zirela
hunki
ikhustera
balikezù
jin
ardùra
gabe
ene
ardùra
ni
hola.
?
zumbait
kontsolatzera
marka
!
467
-*3l
Vous
"*-
donc
êtes
(erriin)
venu,
—
Bien
Je
dis
vous
êtes-vous
Un
si
que
jusqu'à
Venez
Sans
î
de
désespéré
vous
voir
arriver;
ainsi
resté
long
venir
semblerait
Puisque
j'avais
que
bienvenu
le
soyez
Où
Sans
11
sûr
temps
voir
me
?
(plus)
n'avez
vous
présent
n'êtes
vous
(donc)
souvent,
(davantage)
m'affliger
«
"3r=^tfS«"
grand
pas
souvent,
ainsi.
venu
souci
me
de
consoler
moi,
!
AGOTA
(
Ziberutarrez
;
471
-?a
"+-
AGOTA
r~
Con
*
~£
(loi.
Ar
gi
-
az
-
kor
-
ri
-
ji
an
-
nik
e
-
ne
ar
re
-
se
-
ki
-
/"
a.
I
Î3
f
P
s
?=5zm=Â
M
zmm-
V
la,
Be
-
thi
be
-
ha
en-tzùn
na
hiz
-
num-bai
-
tik
bo
zu-re
l«a.
-
£
5EË"
fe
^r
=
Ar
-
di
-
ak
nun
ùt
-
zi
lu
-
Ze
zù?
-
la
ren
y—
ko
-
er
y-"
-
^É
m
±=t
1
J" /
-
da
fti-gar
-
rez
^—
'
î-khus-ten
/
V
dei-zùt
zu-re
be
-
gi
''
lier
-
-
ra
?
ra
-
I T2
"@
9*-
ÂGOTA
(Ziberutarrez)
Argi
azkorrian
Bethi
beha
cntzùn
nun
ùtzi
Ardiak
Eue
Bihotza
deitadala
Sekiilakoz
Gor
deizùt
jin
nùzù
defendatù
ala
niza
errada
ederra
V
gana,
zure
erraitera,
ardien
alhagia,
zureki
mintzatzia
dut
entzûn
botza;
zure
begi
zure
erdiratûrik, zihauri
Khambiatù
—
numbailik
? zerentako
tùzù
ichilik
aitaren
arresekila,
une
riahiz
ikhusten
Nigarrez
—
jinik
?
?
deitadazia
erran
,
Sekiilakoz
Etziradia
Lùrrian
Atzo
jin
orhitzen
bizi
nurbait
liilz
gùk
gireno
erraitera?
adio
zaiztala
izan
dùzù
alkhar
Hùrùntaaztez
Eta
eztitian
maite
dùgùla
alkhar
ene
jùnta
haien
ganik
kasta
dùgùla
maithatzia.
alkharren
—
Gùk
enian
ait
'
ametara,
abertitzera;
fite ditin
lehia
iVgotarekila.
V
1 74
-m
entziïtia
badizùt
badiadila
Agotak
"?-
;
—
ni
deitadazùt
erraiten
Zùk
Eniïndûzùn
ederrena
den
leinhùria
'
begila
ausartùren
Jentetan
:
demendren
banù
ùkhen
Egùndano
banizala
ère
gitera
so
dùzù
ùmen
Agota
:
—
churi
larrù
holli
Bilho
nabarra.
begi
eta
,
artzainetan
ikhusi
Nik
izateko
Eder
'
So
nuntik
ederrena
?
da
zuin
dien
ezagùtzen
:
behar
izan
Agot
aments
izù
zira
zù
den
—
Lehen
dizù
handiago
Bâta
'
Biribil
et
hala
Hori
zaio
egiten
sua
orotarik
beharriala;
hari
eta
bilhoz
bestia
aldiz
ùngûratia.
haietarik
balimbada
etzira
—
,
Ezi
Agot
Aitari
alkar
beharriak
zure
denak
erranen
chipiago
diot
badù
biak
ùduri
beharri
bardin
dira.
bâta,
tùzùla.
Agota
1 75
-•8
Qu'il
Vous
dites
me
Si
jamais
Je
n'aurai
j'en
les
tous
—
blond,
Cheveu
Des
bergers
beau
être
Pour
d'où
Voici
j'ai
que
est-il
l'on
nécessaire
au
celui
reconnaît
plus
le
est
vous.
beau;
bleus;
yeux
le
êtes
vous
vus
jusqu'à
yeux
dit-on,
les
et
les
lever
Câgot,
blanche
peau
suis.
de
le
:
l'ombre,
hardiesse
gens,
dire
ouï
seulement
eu
la
eu
pas
Parmi
avais
ai
j'en
aussi
moi
que
(1')
je
Cagots,
des
a
y
—
B*-
beau
plus
:
Gagot
d'être
moins
qui
Cagot
est
?
:
—
lui
On
Il
l'une
a
plus
ronde
est)
(Elle
Si
cela
—
Car
le
jette
vos
est
oreilles
Si
celui
qui
Je
dirai
à
est
mon
regard
premier
grande
et
et
de
ainsi,
se
père
à
quant
côtés
tous
point
que
de
de
ces
poils.
gens-là,
parfaitement.
ressemblent
a
l'autre,
couverte
n'êtes
vous
Cagot
l'oreille;
sur
l'une
vous
des
les
plus
oreilles
avez
toutes
petite,
deux
pareilles.
01!
LABORARI
GACHUA
!
(Ziberutarrez)
12
179
•9
01!
LABORARI
l"-
i
J^y
( L'eir
)
Ff^i^^
*
~Z3
Simplice.
0i,
,9
ra
_
ri
Î!i
_cl)u
ga
fouir-
-
lek
pp^pJ^Ë^^^il^^
-^
ja
66.
-
-G—
^
GACHUA!
ten
-
ar
thu
-
a
-
0
;
gi
-
t;i
ar
-
du
gen
r"
-
ha
zjbk
tzen
-
au
-
her
ï=é=M
hain
hai
-
e
mai
-
Ppf^E^j^
y=i
v=-yrcn
se
Ize
-
-
ku
-
a;
lia
-T^ee^^^e^H
-
te
nu
-
la
art
-
zai
-
fi :k
ol
-
su
-
n:
-
ie
180
-#g
B«-
LABORARI
01!
GACHUA!
(Ziberutarrez)
Oi ! laborari
Hihaurek
Ogi
eta
Halere
arthua:
jatcn
haie
maile
Artzaina
Josliak
Zaragollen alderdi
Halere
!
asetzekua
genhatzen auherren
ardu
bain
gachua
higatùren
otsua.
beztitzen
bada
goiuendatzeu
tu
oihal
hobez
aitzinia
beno
bâta
dizu
artzainek
nula
:
dezeu
ezar
:
leheu.
Dendaria
berant
Arratsan
goizik ùtzùltzen
jiten,
,
Eta
mùndiareu
Ezpeitù jaten
hùllantzeko
diana
Orai
ùrùliak
Idorrian
Hanitch
lan
agertù
Hallikatzen
Ùkhenik
Undar
harien
ebatsi
zehian
hari
irabazten.
;
hari
beharrez
Ehùlia
:
oro
nahiago
balimbada
abùsatzen
hartan
jorratzen arte
ère
han
nahiz
oropilo.
laur
galtho
chori-lepho :
ore
,
franko
oihala
;
ùzten
zerratzeko
,
Fornizaliri
errai teko
hariak
zùtila
gaisto.
I X°2
-ta
'
Harri
Mùrria
gaizki egin
Etchia
lurtatù
!
giliren adrcta
badaki
Harek
""-
phentsa
zer
erdiruak
eta
lohiz
thapa
gaistuak
harrien
denian,
;
;
falta.
maiastùriak
Menûser,
,
gùti egiliak !
Oi ! lan
Dena
gaizki eein
zela
Phasta
Zazpira
Ostatin
adar-ondozù
jan
bere
Aihen
Ebasten
materiak;
lien
tu
saltzen
dina
saria
kopadûra
liobe
denak
:
familia.
gosez
bestiari
batek
eman
nahi
hamabia
beitù
etchen
eta
Estakùrû
gabe
beta-bûhûrria.
edo
egiliak
balio
sos
estakùria:
du
Eskalampu
Bigner
Zufii
zurak
eta
nahi
:
ùdûri;
beitzaio
luira
Oi ! taharnari
beza
berri.
ùsù
fidela !
Jùje ezpalizigela !
Arrainak
Haien
jakilehar
etche
hek
eta
lejitimaguri
litzakie
saltzen
Errejentbat bada
Har'k
Huntarzunak
Zûntzùrrin
eztii
beitùtù
kuntrolatù
kundena,
deikiela.
hiltzen,
prosesik ùzten
harek
eta
hein
sabelin
hun
:
batetan
ezarten
ipotekatzen.
183
-•g
Adresse
du
avoir
Après
fait le
mal
qu'ilsen
font
est
vaut
(Puis) il
sur
à
ou
sols
sept
le
mange
(à
il le vend
à
de
produit
vigneron
Est
mécontent
qui
sa
veut
0
on
(En
bois,
au
contre-iil.
se
jugé
nous
de
son
confrère:
vigne
la
meilleure
de
souvent
vigneron
la
par
Il
Parce
qu'ilmet
Il la contrôle
un
ne
sa
dans
instituteur
laisse
pas
témoins,
ils le condamneraient
vin,
de
l'eau)
leur
propriété
,
fortune
son
meurt
de
procès (après lui) :
dans
gosier
!
grenouille!
légitime.
Si
que
!
(comme
vend
sa
autre;
prenait les poissons pour
disant)qu'il
que
la maison.
vigne change
sans
œuvre);
l'auberge, tandis
tailler
de
fidèle
cabaretier
en
à
à
travail
du
voir
mettre
la faim
manière
S'il n'était
Si
est
en
vente
sa
souffre
Un
trouvant
celui
qualité des pierres.
douze,
toute
Que
de la boue;
travail !
de
peu
la matière
famille
Chacun
de
fait et la faute
mal
avec
crevasses
sabotier
Vole
qui
les
à la mauvaise
est
en
plein de nœuds
trouvait
Le
Ce
bouche
(et)charpentiers,
les faiseurs
0
se
il en
mur
menuisiers
Les
Qui
penser;
s'effondre, la faute
Si la maison
Ce
!
maçon
Il sait que
®t-
un
et
bon
état
de
l'hypothèque
situation;
dans
son
ventre.
184
-•g
aphezek
Jaun
aldiz
Herriko
etsortatzen
egin
Karitate
Berek
"-
Ilhaginak
cztie
ùrhik
haien
eta
gosez
bat
hilz
phakatii gabe
praubiak
dezen.
erraiten,
ardollatzen.
aberasten
,
haifl untsa
Arimak
khuntietan
Phezian
eta
Haiekila
behar
borthaz
Borthaz
Astin
prenda
cbatsiak
emazter
eta
Kontzenziazko
bazaitze
Gerak
Lagùner
farzitzen
hareraziren
ùklien.
dabiltza;
igantia
Oihenzainak
!
hûtsak
'
jçhkilimb
ordinaria
ebasten
hck
aizina
suin
Kinkillarien
Haien
cztie
zer
Jinkoak
dûke
galtzen;
eta
jokha.
gero
guardak
!
gizonak
ihesiren
bardin
ligota;
tie
poslak;
sinheskorrak.
gaizo
Sarjanten goldenabarrak
Dirade
Haien
Aisa
gizon
egitekuetarik egiten
pergût
izanen
dira
Sarjant
Oi !
Haien
Ezta
elhe
ùlhùn
eta
arnes
;
tie Indiak
haier
behntzen
:
direnak.
notariak,
nesesariak
gezùrrek
lagùn hobiagorik
okberrak
!
nahasten
bertan
hûsteko
gaiza tchipiak;
etchiak.
185
-•«
Messieurs
A
Quant
à
la
faire
ils
eux
les
prêtres exhortent
charité;
disent
ne
de
village(meurent)
du
pauvres
parole qu'ilsne
une
pas
,
Les
b*-
faim
se
leurs
et
fassent
payer;
pièces d'or
se
rouillent.
Et
le
Sur
poids
Il faudra
et
sur
Dieu
que
Vont
Puis
comptes
ait du
loisir
de
qu'ils ont
ce
leurs
porte
combien
avec
âmes;
volent-ils
ne
les
(pour
eux
porte
en
s'exerce
ordinaire
vente
perdent leurs
pas
?
juger).
(petits)quincailliers-merciers
Les
Leur
bien
aussi
tout
s'enrichissent
laine
de
marchands
Les
volé
des
sur
femmes
aux
:
épingles
pendant
la
et
sur
des
lies
:
semaine, ils le jouent
le dimanche.
Les
gardes-forestiers
Sont
Si
on
Mais
leur
ils
farcit
feront
de
gens
le
de
même
instruments
Ce
Avec
les affaires
Ils seront
de
leurs
compagnons
les
des
travail
huissiers
entêtés;
réduits
facilement
postes:
crédules.
ils font
ceux-ci
leurs
prendre par
de
les gens
sont
:
désertent
pauvres
Les
les douaniers
conscience
gésier, ils
tout
et
à
leur
fortune
la misère
ceux
:
qui écoutent
leurs
conseils.
Huissiers
0
Leurs
outils
et
notaires,
nécessaires
paroles obscures
leurs
et
!
mensonges
embrouillent
les
(plus)
petites choses;
Il n'est pas
de
meilleur
aide
pour
vider
promptement
(vos) maisons.
GOIZIAN
GOIZIK
NUNDÛZÙN
(Ziberutarrez)
JEIKI
1 90
»m
GOIZIK
GOIZIAN
c®*-
NUNDUZUN
JEIKI
Ziborutarrez)
goizik jeiki nùndùzùn
Goizian
Bai
zetaz
eta
'
Etchek
Bai
eta
Ez
Ez,
eta
Lili
eginik
arraroz
Zazpi
Egùnaz
Zitru
Astian
nizano
bat
mùndù
eta
Jinko
urthez
lùr
hurez
egùn
eta
etcheki
hotzian
eta
batian
erdia
eta
lùrrian.
ichilik,
ororen
jaonari ageririk;
eginik,
phozuatùrik.
hila
dizùt
gizon
gaiaz
bi besuen
nizùn
ùkhùzten
bùria;
espusatzia,
lili arraroz
igorri ditadazùt
bat
zureki
bizi
ichilik
ororen
Buket
zenian.
espusatzia ?
dolùtù
maitetto
izadazùt
altcha
eneki
zaizù
dolùtùren
ère
Mùndù
jaona,
ene
etzitadazù
ez,
banizùn
Nik
—
otlie
dolùtù
Ala
sarthù
ekhia
çazte
"'
Ingarai,
Musde
—
alhamùntsa
ère
;
egùerdi erditan,
nùndùzùn
zabal
andere
jelkhi zenian
ekhia
beztitii
ère
goizian
nintzan
espusa
artian
,
astian
ostirale
khamberan
egùn
goizian.
batian,
;
191
-*s
GOIZIK
GOIZIAN
s#-
JEIKI
( Texte
NUNDUZUN
Souletin)
TRADUCTION
Je
me
Et
je
vêtis
me
J'étais
Et
Monsieur
Et
avez-
je
J'avais
En
le
ne
Elle
bien-aimée,
de
m'a
Fait
de
fleurs
Pendant
jour je
Avec
Un
de
jour
de
un
par
de
dont
et
ans
le mettais
l'eau
de
avoir
vous
je
que
?
vivrai
fait de
fleurs
terre.
sur
le monde;
tout
de
épousée
Dieu
seul ;
rares
,
rares
sept
bouquet
midi,
tête;
votre
épousée
connue
et
de
coup
relevez
m' avoir
secret
en
parut;
au
regret de
tant
le monde
tout
envoyé
—
Le
pas
mariage,
mon
soleil.
regret de
regretteraipas
une
secret
du
de
jour
cossue
seigneur,
n'ai
je
le
le soleil
maison
mon
du
vous
non,
lorsque
coucher
au
heure
bonne
de
Irigarai,
Non,
—
soie
de
veuve
bien
de
maîtresse
une
jeune
Ou
le matin
levai
j'aigardé
citron
semaine
et
je
mari
mon
la terre
dans
était
le milieu
le lavais
le
(c'était)
froide
un
empoisonné.
mort
et
jour
vendredi
dans
la nuit
par
ma
entre
semaine,
(au)
matin.
chambre;
mes
bras;
ADIOS,
IZAR
EDERRA!
(Basa-Nabartarrez).
13
HMos,
fyav
(Berra
!
Jflvec
Piano
accompagnement
de
1 90
•i
CHANT.
EDERRÂ!
IZAR
ADIOS,
Mctr.
s*-
»
=
72.
)
r
m
\4^=^=f===f—f-M-JL-
i:
_i
dios
i
-zar
e
der-
-
a
ra,
di
-
*Mt
PIANO.
i.
-J—
0
—
ji»
Ha
i
r
h
ht
-fit
A.
?-
tf
—
ai
i
—1—0-
_*î.
-
os
i
-
zar
198
-*®
(Basa
izar
naiz
Araguan
eta
Nola
marinel
Jende
onak
Etzieztela
Amodiua
badu
famaturik.
izar
bere
Maitia,
ni
banu
huni
!
pare
arhantze;
ondoan
egon
cre
hari
arrazoin
ene
arrosaren
enainte
eder
orratzari.
amodioari
eta
;
,
atentzione
Usaina
guzian
bezalakorik
zaude
ona
duzu
behar
Kastilloan
(bis)-zu
fida
,
amodiua.
Espana
ninduzun
Jarrikitzen
banua
,
erraiteko
guzian
Nafarroa
Hil
gorphutzez
ela
zur
ikhusi
dut
!
arrarua
zautazut
bâtez
Hitz
phensalzen
duzu
khariua,
'
Jarrikiren
Izan
komparatzen
ez
eta
lili
zurekin
Bihotzez
Ez
ederra,
begietako
!
,
zaitudan
maite
Zembat
zaitut
(bis)
Aingeruekin
Neure
!
bakharra
munduan
Aingerua
zare
Adios,
izarra
adios
,
,
Zu
Nabartarrez)
-
ederra
izar
EDERRA!
1ZAR
ÀDIOS,
Adios
®*~
zu
hirur
gana
egun
jin gabe
gabe
!
:
!
1 00
»g
s»
IZAR
ADIOS,
EDERRA!
Bas
(Texte
-
Navarrais)
TRADUCTION
Vous
êtes
Avec
les
le seul
je
Adieu,
Je
Je
suis
n'ai
Je
Vous
êtes
(Mais)
Ne
L'amour
a
le
sur
Castille,
dans
mot,
et
je
ne
à
vous;
étoile
attention
à J'amour
pas
à
la Navarre.
l'aiguille(de
sur
l'Espagne;
toute
pareille
toute
belle
celte
marin
parfum
Bien-aimée
,
en
dans
pareil
est
et
un
gens,
fiez
vous
avec
cœur
(bis) de (femme)
bon
bonnes
vous
en
renommée
le
Comme
Il
dire
guidais
me
!
Aragon
vu
pas
!
pas
suivra.
en
(tout)
le pensez
ne
(restant) de
me
allé
!
monde
ce
compare;
vous
rare
corps
amour
Pour
Je
de
pars
dans
chérie
et
fleur
yeux
Votre
aime,
vous
!
existe
qui
Ange
étoile belle
mes
étoile
adieu
(bis) je vous
Anges
Combien
De
étoile,
belle
Adieu,
à
ce
sa
boussole);
conseil
que
je
vous
!
la rose;
aussi
les
épines;
pourrais
rester
sans
venir
vers
vous
,
,
Quand
même
je
donne
devrais
mourir
avant
trois
jours
!
URZO
LUMA
GRIS
(Ziberutarrez)
GACHUA
203
»g
URZO
( Metr
LUMA
J
L
b*
GRIS
GACHUA
66.)
.
^r-î—ï-^—zï^
m
m
3?
-.—
Si*
/
Dolce
Ur
-
lu
zo
mu
-
gris
ga
chu
?"
^^fc^^ïlp
0
bi
re
-
A
"fe^^^
v
da
É
jin
-
ba
lin
a
-
Ba
;
-
ra
tzen
-
ba
a^F^
fc
^=3=2
Sar
ri, jaon
-
a
-
-
teu
ba
-
lin
mus
-
mm
pe
-
ti
hun
tu
bu
-
"iz
T
ba
-
liai,I'hc
-
ti
-
ri
-
fia
-
lat
ba
hu
de
t
Be
ra,
F
khus
zaik
-
a.
i
-
2""i
-«a
ÙRZO
"
GACHUA
GRIS
LUMA
(Ziberutarrez)
Ûi'zo
bidajin bahua;
Ore
Baratzen
bazaik
ikhuslen
Begiz
gris gachua,
hima
Sarriri
musde
Egùndano
ezlereiola
Utzi
igaraitera ùsalù
dezan
Àuher
J (ira lu
:
dian
dùk,
diat
bahua.
egin jaon hari,
ogenik
—
hura
ùmilki
gachuak
Diozù
Phetirinalat
bahai
balin
Urzo
hun
Sarri, jaon apelitù
musde
bideti.
auher,
fedia
ùrzua,
!
i
Aurthen
Han
nik
aurthen
jin
einanen
dereial
—
asia
Arthoz
Libertatia
Orhiko
Anglesa
bago
dùk
arth
eneki
'
zahiz
ela
hun
Phetiiinala;
asia.
dùzii
bagùnù;
ezkûrtto
Frantzian
behar
hurak
sartzen
guri
bada
hobeche
zizkùtzù,
Espanalat bagualzù.
200
-•0
Ûrzua,
Phetirifialat
eztùk
niz
zure
—
Fidago
Goraintzi
Nik
behar
gisan
ber
erc
erraner,
jiten
derezù
diet
çrranen
erraile
Goraintzi
—
naika
Ni
Orai
diat
orai
;
hegaler;
ene
erran
tik
lùzetarik.
zaragolla
jinen
Fida
hilen
Agaramuntek
badira
jiten
Anglesik;
eztûk
Frantzian
Baiunara
ichilik,
ago
—
0i-
Espanol
Angleser,
papo
gorrier.
Angleser
mezûler?
ezarten
ikhusten
badira
nitzaz
hizala
trùfatzen
,
Ar
'
eta
enaik
beste
Jaona,
—
Mauletik
Ghori
Ùrzo
eta
hegal
bilhagarro
azkartto
nrthe
zuaza
bâtez
bortian
freskeraziren.
etcherat,
Phetirinalal;
gizen
hoiek
zumbaiten
ezkira
jatera,
zure
bianda.
207
-*9
Colombe,
—
Il
S'ils viennent
Il
a
viendra
ne
a
Présentez
à
ferai de
plus
même
Pour
—
Maintenant,
ne
feras
je
pas
**
DeMauléon
oiseaux
Manger quelques
Ces
*
fortes
Voir
à la fin
Maule,
capitale
ailes de
de
du
volume
Mauléon-Souk-,
la Vicomte
ou
et
colombe
des
Pays
de
Soûle
pour
tu
te
?
messager
moi;
de
moques
rafraîchir
année
sur
la montagne.
vous,
grives
sont
succincte
chef-lieu
rouges.
gorges
Beirie,
à
ne
notice
use
arrivent,
Anglais
que
autre
une
aux
choisis
vois
allez chez
Monsieur,
—
les
tu
que
s'ils
Anglais,
Espagnols,
moi
chausses.
longues
aux
ailes;
mes
aux
complimenter
les tuera;
paroles
vos
dans
encore
maintenant
me
*
hommes
ces
dans
aux
Est-ce
tu
Beirje de
compliments
mes
France;
d'Anglais en
pas
Bayonne, Grammont
pas
Et
Mais
tais-Loi,
J'ai confiance
—
J'en
n'y
EK7
du
3e
grasses;
pas
sur
cette
arrondissement
(Ziberu
(de
viande
Herria).
noble
et
des
voire
antique
estomac).
famille.
Basses-Pyrénées,
ancienne
BERTERRETCHEN
KHANTORIA
(Ziberutarraz)
U
211
-^
âh-
BERTERRETCHEN
( Metr
è
63.
=
KHANTORIA
)
\
mmmimm
j:
t
Simpiice
Hal
tzak
-
ez
bi
tu
-
ho
-
tzik,
-
Ez
gaz-tam
-
ÈÊÈâr*
-
dt-i
be
rak
-
e
-
zQr
rik ;
-
E
k
K—
ÉËËÉÊ^ggËÊ
ni
-
an
-
us
-
te
er
-
rai-ten
zi
-
1
e
-
la
^^^
3=
Ïr—Ç P^^H^
33
—
/
Ai
(u
-
-
nen
se
mek
-
ge
-
aùr
rik
-
E
-
ni
-
an
us
-
A
A
*ËÈ£^m0Ê=MÈiÊ^m
er
-
rai
-
ten
zi
-
e
-
la
Ai
-
tu
-
nen
se
-
mek
ge
-
tût
-
rik.
te
212
-*a
g»
KHANTORIA
BERTERRETCHEN
| Ziberutarrez
Haltzak
gaztamberak ezùrrik
Ez
Enian
erraiten
uste
ziela Aitunen
Andozeko
Ala
Hiruretan
ibar
ebaki
lùzia
zaitan
'
eta
,
so
Ikhusi
dozena
gezùrrik.
gabe bihotza.
oheti
estiki
:
ginezan ageri denez
Neskatuak
Hirur
semek
!
armarik
Neskatuari
Abil
:
ibarra
Berterretchek
«
bihotzik,
eztù
zian
bazabilzala
gizonik.
»
berhala,
bezala
leiho
:
batetik
bestera.
244
.?:
leihoti
Berterretchek
kuntiari
Jaon
kuntiak
Jaon
Berterretch
aigu
berhala
bezala
borthala
«
Bizi
"
"
—
*
t
hunik
Hitzaz
Ene
behera
t
«
«
Hire
sarthù
Bùztanobi
anaie
Ai!
bi belhainak
herresta.
maitia,
ene
ago
balimbada,
semia
juan
da
!
»
ichilik
«
—
Hik
dùn
borthala
nun
bahiena
Berterretchez
Ezpeldoi altian
Mauliala
mentùraz
da.
lasterra
ei ! eta, Jaona,
«
!
gaztia,
kuntiaren
Jaon
«
»
Ez, othoi, egin nigarrik;
bizi
semia
Arreba,
Mari-Santzen
—
da
ezpalimbada,
—
biharamena.
Bazko
dû
Bost-Mendielan
Bùztanobian
athorra,
lasterra
Mari-Santzen
Lakharri
»
sekûlakua;
ùkhenen
ohit
denak
liiz berhala.
ùtzùliren
indazùt
Ama,
Mentùraz
"
:
,
,
—
oncloti.
zezena
batek
Traidore
«
goraintzi;
bere
bazereitzola
behi
Ehiïn
fc-
dùzie
!
ene
semé
galanta
1
semerik
besterik
?
hilik; abil, eraikan
biziiik.
»
»
•
215
+a
Berterretch
Fait
Il lui offre
M.
fenêtre
sa
de
suivies
le comte
leur
dit
:
Berterretch
viens
à
,
Qui vivra
«
(Oh !) la
Elle est
de
Pâques.
»
Mari-Santz
de
course
!
Bost-Mendieta
de
Buztanobi
chez
entrée
"
(ma) chemise,
lendemain
descendant
En
suite.
de
reviendras
la porte, tu
du
souviendra
se
traître,
un
(sera-ce)la dernière;
Peut-être
«
taureau.
donnez-moi
Mère,
«
—
le comte;
M.
aussitôt,
(Agissant) comme
Lui
à
compliments
ses
vaches
cent
de
s-
Laccarry,
en
se
traînant
ses
sur
genoux.
«
Si
toi
n'ai de
je
«
«
Ne
iils,s'il vit
Ton
(Ma)
«
Jusqu'à
«
Ah
! ah
!
"
Il est
aux
course
«
environs
où
Avais-tu
Autre
t'en
je
être
que
»
arrivé
M.
à Mauléon.
le comte
mon
avez-vous
de
prie, des larmes;
»
Mari-Santz
de
la porte de
Seigneur,
—
«
doit
encore,
(Oh !) la
—
pas,
perdu!
tais-toi,
sœur,
verse
fils est
mon
secours,
aucun
—
bien-aimé,
frère
Mon
«
Buztanobi,
Jeune
«
—
:
brave
fils ?
»
fils
Berterretch
d'Espeldoy, mort,
?
va!
relève-le
vivant.
"
216
-^
Ezpeldoiko
Ala
Hila
hain
hùllan
ùkhen
Margarita
odoletik
Ezpeldoiko
Ala
Berterretchen
jentiak
sendimentû
Ezpeldoiko
Berterretchen
»#-
bùkhata
athorretarik
gabiak
etzakienak
deùsere
eta
!
!
alhaba
deitzen
da;
ahùrkaz
biltzen
ari
da.
bùkhata
ederra
hirur
!
dozena
ùirien
da.
217
-?a
Les
Oh
Il
y
avait
un
dénués
gens
si
cadavre
La
d'Espeldoy
gens
!
fille
Il
ramasse
s'y trouve,
le
La
lessive
Oh
!
dit-on,
la
(bons)
ils
et
!
sentiments
n'en
savaient
rien
!
Espeldoy
de
sang
de
d'eux
près
Marguerite;
S'appelle
Elle
s«-
Berterretch
des
belle
trois
pleines
mains.
Espeldoy
lessive
douzaines
«
à
-CSr^SO
!
de
chemises
de
Berterretch.
AMODIOAREN
PHENA
(Basa-
Nabartarrez)
PHENA
AMODIOÀREN
(Basa-Nabartarrez)
Orai
dut
ezagutzen
Amodioa
Ez
oi
phena,
Amodioaren
nezakezu
krudela,
zaitudala.
maite
!
egiten
! dudan
oi
urhats
zembat
Munduan
!
phena;
haren
bezain
den
erran
handia
phena
den
zer
balitz
ez
î
,
Ez
dira
ahal
errana
Maitia,
trufa
Zeruan
zembat
nainte
Zure
parerik
Neke
da
phartitzia,
Nik
adio
badut
Nik
Ez
da
thumban
maiterïo
ttipi
ez
bat,
handi
hastio,
amodio
izan
kitaturen
Etzaitut
,
othoi,
zuk,
bihotzetik
bai
Bainan
batentzat.
,
ukhan
nezazula
enetzat;
dembora
,
Ez
da?
da;
ez
maitia
gatik
neure.
ahal
maitia,
dautzut
errana
elhe,
maitia,
begietan
ene
;
bazintut
zu
izar,
erraiten
izanen
guretako
gatik
Jendek
Adio
alferrak
oro
bai
artio.
sar
oi
! hura
bien
:
arteko
;
,
Begia
Bihotzian
du
ederra
sarthu
oro
zaut
amodio,
ezbaitzaut
!
nolako
jelgiko.
•
223
-s
s-
PHENA
AMODIOAREN
(Texte
Bas-Navarrais)
TRADUCTION.
Si
l'amour
Je
ne
le
Quelques
je
Il n'en
est
est
Ne
J'ai
pas
je
que
m'ayez
au
une
tienne
égale
vous
je
toujours
pas
oh!
Son
œil
est
Elle
est
entrée
(ni) petite
beau,
dans
ni
tout
mon
étiez
vous
le
dans
à
mes
de
moi.
bien-aimée?
firmament,
de
partir;
(seulement).
temps
adieu,
en
horreur;
de
l'amour
jusqu'à
comment
grande,
à
yeux;
pénible
prie,
vous
!
nous,
dise, bien-aimée,
bien-aimée,
n'est
si
peu
un
abandonnerai
Elle
sur
avoir
y
fais
je
pas
inutiles;
moquerais
contraire,
vous
ne
l'on
pour
vous
pas,
pas
bien-aimée,
adieu
dis
vous
qui
qu'il l'est,
de
seront
peut-il
moi,
pour
Ayez,
Je
m'en
d'étoiles
Combien
Bien
que
propos
Bien-aimée,
Je
ne
l'amertume;
est
en
aime.
vous
! combien
oh
tous
que
je
que
pas
quelle
cruel
aussi
pas
monde,
J'espère
sais
!
peine
grande
(que) je
n'était
dirais
Dans
quelle
maintenant
(C'est)
il
oh!
d'amour,
Peine
mais
ce
pour
que
dans
j'entre
est-elle
!
bien
entre
le
dans
moi
les
cœur:
le tombeau.
deux;
amour,
cœur
(tellement) qu'elle
n'en
sortira
plus.
ZELÛKO
IZARREN
BIDIA
(Ziberutarrez)
15
3Hùccr
cfl-vec
2fycm*n
accompagnement
Ô'tà'xa
de
'Piano
±2N
.a
s-
BIDIA
IZARREN
ZELUKO
Metr.
J J
=54.)
E^^
CHANT.
h
y—
Y
tpZZ^f-ÇZfr
«-r^—
2
—
vif
PIANO,
h-f-^
"t
È^feS
r
-01
££
230
-^
ZELÙKO
"-
BIDIÂ
IZARREN
(Ziberutarrez)
baneki,
Nik
niro
Han
bidia
izarren
Zelùko
khausi;
Chùchen
Bena
gaztia
maite
ene
jagoitinik
gaur
hura
ikliusi !
Ez
gazte bat
Haritch
nik
aihotzaz
Trenkatûrik
zait
Udùri
bihotza
ene
Kolpatùrik :
zaitzola
eroriko
Erruak
Eihartùrik
baliz
Ahal
!
begia
ene
Zerratïirik,
maite
Ene
gaztiarena
Argitùrik,
niro
Ezar
Ichuririk
Zeren
odola
ene
!
lili ororen
beitzen
Eijerrena
,
Bai
eta
ene
bihotzeko
Maitenena,
Haren
izanen
Hasperena
da
!
ene
azken
231
-a
ZELÙKO
th-
BIDIA
IZARREN
Souletin)
(Texte
TRADUCTION
chemin
Le
Si
je
des
étoiles
du
ciel
savais
,
Là
droit
(Tout)
Mais
à
partir
Plus
A
la trouverais;
je
de
ce
soir
la verrai
ne
chêne
jeune
un
bien-aimée
jeune
ma
!
par
la
cognée
Abattu
Est
pareil
Blessé
Ses
mon
cœur
:
racines
périront
Desséchées.
S'il
pouvait
se
Se
Pour
ferme
Brille
Je
de
Et
La
jeune
ma
mon
sang
qu'elle
était
de
toutes
plus jolie,
mon
plus
cœur
aimée
,
Pour
bien-aimée
! !
Versé
La
de
(de nouveau)
mettrais
Parce
œil
(à jamais)
celui
que
mon
que
elle
Soupir
sera
! !
mon
dernier
les fleurs
EZPELETA
HERRIAN
(Laphurtarrez)
235
-m
"-
HERRIAN
EZPELETA
J
( Metr.
)
126.
=
J
—
—
m
0
/*
Wf
«m
Ez
•
pe
-
le
-
-
her
ta
ri
-
^jE^EféEèzèEè^àEd
ta
-
ba
tu
-
ti
-
Ger
an
-
-
tha
-
i
tu
^=È=£
naiz
zan
-
baz
ka
-
Us
;m.
te
-
fc
ga
bi
-
-
an
la
laur
m
ri
-
ha
-
gu
-
ne
-
-
lan
;
Ppp^s
\t
V
/
chek'
Et
f .9
\
an
de
-
be
ri
-
la
re
•
-
ne
-t=Ê^=çm=mm=
pan
-
tui
-
fran
a
be
ko
-
Es-
tan.
-
^
-"*-
—
-
sal
re
-
se
-
zi.
À
-
ge
-
ri
-
ko
-
da
ge
-
ti
m
^^n^rifepi
35
Os
an
-
ro
o
-
bre
tan.
tan,
236
-*§j
EZPELETA
HERRIAN
( Laphurtarr
ez
Ezpeleta herrian
batian
ostatu
,
,
Gerthaiu
Uste
izan
bazkari
naiz
lagunetan ;
laur
gabian
,
'
Etchck
anderia
batian,
bere
lanetan
,
Espantuia
'
Zortzi
bere
salsetan
,
da
Ageriko
Etchek
franko
obrelan.
gero
anderia
goizik jeiki zen;
suia
orenetan
hila
zen
,
Haragi
Hamek
'
bucherian
ère
'
zen
;
garburen
orenetan
sartzen
,
bazkaria
Eguerdilan
Manera
onaz
Zopa jan
Ekharri
prest
haragi
eta
dauku
bat
on
zopa
zen;
zen.
hori
egosi
berri
,
Be'iratu
Pochi
egin
eta
pochi
bat
neron
eman
irri;
zautan
niri
,
Zer
jenero
Mamia
zen
etzen
guti, hezurra
ageri,
handi.
238
-^
Anioa
®-
Borclalekotik
zuten
,
Edo
bertzela
zokhotik,
taula
Agollatuia ongi uretik;
Edan
gogotik,
beraz
dezagun
Horditziaren
gatik
beldurra
,
Horrek
zerbitzaria
dabila
Zalhu
burutik.
gaitikjoko
ez
,
bat
Nahi
dugunez
hasia.
mintzen
Bezperakua,
Ekhar
guardia,
beraz
egin berria,
ezLela
Galdetzen
erdia;
haren
Egin dezagun
Salsa
egin berria,
badila
Salsa
derogu
zerbitzaria
erraki
dezagun
hori
Ongi errerik, gizenian guri,
Be'iratu
ela
Kafe
on
Hasi
Ura
batek
etzen
oro
doidoia
zen
doidoia
Ttikera
ahazten
pegarrian
beraz
:
presl
zen
noizbeit
hasia
erdibat
erna"..
berehala
orduko
Galdetu
Ura
bainan
zen
irri,
neron
tzarravi;
fama
Zikhiruaren
Mehe
egin
zen
;
ekhartzen
beisten
phurruska
:
bazen.
,
239
1
vin
Le
Ou
donc
Buvons-en
Ce
vin-là
La
serveuse
Mais
Qu'elle
Cuit
la
Elle
triste
était
bon
Un
l'eau
Car
Enfin
la
L'eau
avait
y
avait
serveuse
une
à
mis
mais
la
moisir.
l'instant
ce
rôti
était
un
:
prêt,
encore
dans
quelquefois
à
même
à
commencé
demi-tasse
(dont
pleine.
commence
peine
brebis
oublier
tout
rire
à
non
il était
à
se
rôti
de
demandé
était
à
commence
gras;
maigre,
fait
moitié;
servante
apparence
café
peine
et
je, me
regardant,
la
fraîche,
le
bien
point,
voulons
en
nous
faite
d'être
qui vient
sauce
une
la
à
porte
nous
à
le
a
veille
demandons
Nous
cerveau.
garde,
point
la
au
prestement,
si
bien
de
(Elle est)
Il
vient
demandant)
n'est
taper
nous
et
va
sauce
En
enivrer;
nous
prenons-y
De
gogo,
saurait
ne
nous
La
;
disant) qu'elle
(Nous
(Et
à
de
craindre
Sans
A
d'eau
additionné
Bien
l'étagère,
de
coin
du
bien
Bordeaux,
de
était
f*.
de
marc.
se
noircir
la
le
:
cruche;
porter,
morceau),
OLLANDA
GAZTE
(Basa-Nabartarrez)
16
GDUanfra
#qtc
^Lvec
Piano
de
accompagnement
•s
244
e*
GAZTE
OLLANDA
CHANT.
PIANO.
r"
—
—
Ï=F
=f=*=fc=|
m
*-y
-
ri
-
an
ba
-
wTJ
du
-
He
gu.
-
gai
-
pe
-
tik
"o
^
#
a
W/
^
/7\
*=£
3S
lu
-
ma
-
246
•m
©•
GAZTE
OLLANDA
(Basa-Nabartarrez)
Ollanda
Hegal
Munduian
gazte
petik
pollitno
lumano
aski
bat
elizateke
bat
gure
falta
ollanda
herrian
badugu;
ezpalimbalu
hartaz
espantu.
247
•a
b*
GAZTE
OLLANDA
Bas-Navarrais)
(Texte
TRADUCTION
Nous
S'il
On
avons
ne
ne
lui
saurait
dans
village
notre
manquait
assez
pas
la
une
vanter
une
petite
dans
jeune
plume
tout
jolie
et
de
l'univers.
poulette;
dessous
l'aile;
GOIZETAN
JELKHITZEN
DA
(Ziberutarrez)
251
•a
GOIZETAN
J
(Metr
JELKHITZEN
DA
11 2)
s
.
®t-
?*-
tv
3.
I
7
Goi
*
k
jel
ze-tan
-
sSE
-i*-.—
-
de
ra
Ife
%
ri
-
an
-
la
di
o
da
Izen
-
te
-
ze
-
li
an
-
e
-
ten
e
dût
bat
e
der
-
der
-
-
ra
•
po
-p
e
-
tan
'
er
ez
-
pei
der
-
rik, Hu
-
tu
ha
-
rek
be
re
-
-
nik
Liir
;
~d~"~^
**-.-
khus
-
zarb.it
-
fc=£
i
i
"=MÈmm
fL
F^
-
khi
r=
L
-
re
pa
—
-
rik,
Ze
-
li
É=J=1
j»
re
rik,
252
-t$
b»-
DA
JELKHITZEN
GOIZETAN
(Ziberutarrez)
I
jelkhitzenda
Goizetan
delà
Huia
diote
Lùrrian
ikhusten
Zelietan
ère
zelian
ederrenik
dit bat
nabilazù
Azkenekoz
Lùmarik
Chori
khantazale,
izanen
Eijerkimintzo
Trumpatù
Zû
ziradila
Enezazùla
nahi
kausa
parerik.
bethi,
eta
eijerbâti;
tristeki !
oi ! bena
beitzaio
erori !
eijer, charmagarria,
eztit entzùn
kuntsola
Etzirade
bere
gaiaz
dit,
eijerrena
Arren
—
chori
atzaman
Aspaldian
ederragorik,
ezpeitù harek
Aspaldiko demboretan,
Ihizen
ederrik,
bat
izar
botz
zure
eztia;
zite, tristeziaz bethia,
gaïzki tratatia.
bezala,
zira, ùsatù
naizùla
badizùt
galdù
kita, fidela
dit
beldûrra;
libertatia,
bazira.
254
»a
jaon galant
eztakizia
Zùk
—
trumpatzia phentsatù
Sekùla
Ezpazira
fidatzen
Etzitiala
fida
nizala,
bat
eztiana
gizon galant
;
bâti
,
jagoiti besteri.
II
Arrosa
—
sorthùrik
bat, ùztarilan
buketto
,
Igorri
niriozùn
Lantharia
Untsa
niala
nûkian
Uste
ùkhen
Bere
lantharetik
nitzaz
orhitûrik.
plazer
zùkiala
ùkheitez
Igorri ditadazùt
Ene
goraintzi;
baratzeti,
haren
lezan
begira
Lantharerik
hari
jaon
nahi
buketa;
eztiala,
eztela.
orhitzen
emanik
lili eijerra hunki
jin
hizala
eginen jaon
harek
!
,
Eztat,
ez,
Freskorik
Deithoratzen
Ene
Eta
Jaon
Hura
nik
hait
etchekiren
haidalarik
gazte lagùnak libertitzen
ni, malerusa,
tristerik
gazte eijerbâti
eni
baliatù
eman
traidore
bulharrian,
ene
jaon
bezala;
izenian.
haren
plazan
,
khamberan!
neron
bezala.
konfidantza
:
255
•a
Ne
—
n'a
Qui
Si
Ne
pas
savez-vous
à
jamais pensé
à
galant homme,
un
d'honneur,
homme
un
d'autres.
à
désormais
fiez pas
vous
suis
tromper;
fiez pas
vous
ne
vous
je
que
et
II
J'avais
envoyé
faisant
(Lui
de
bouquet
Un
—
à
conservât
J'aurais
cru
En
Il m'a
Qu'il
Ma
Je
envoyé
ne
se
Mes
Et
souvient
n'en
agirai pas
te
t'appelant du
jeunes
toi
sur
de
nom
moi, malheureuse,
mis
Il m'a
récompensée
en
me
donné
de
plant.
monsieur;
sein,
mon
monsieur.
ce
en
pas,
ce
comme
(je reste
confiance
J'avais
moi.
de
!
s'amusent
compagnes
ma
le veut
la bienvenue
tiendrai
jardin;
son
bouquet;
un
d'avoir
pas
avec
de
plant
pris plaisir
qu'il ne
dire
le
souvenir
en
plant
jolie fleur, sois
Fraîche, je
En
bien,
son
présent;
en
j'(en) avais
qu'il aurait
de
recevant
juillet,
en
monsieur,
ce
dire) que
Qu'il le
éelos
roses,
sur
la
place (publique)
toute) triste
un
jeune
trahissant!
dans
monsieur
(ma) chambre!
:
MILA
ZORTZI
EHUN
HEMERETZIAN
(Laphurtarrez)
17
IWUtt
Boitai
€l)nn
ijcmerftyttn
cflvec
Piano
accompagnement
de
260
-•a
{ Mctr.
HEMERETZIAN
EHUN
ZORTZI
MILÀ
b*-
)
120.
=
c
P
V
"/
Mi
l.i
-
.
N
_.
Ë?
lie
liiin
zor-lzi
-
£
P
CHANT.
ï
-
Ur
an,
mm
l-l_-
,
..
tzi
me-re
-
~ir+
PIANÛ.
mm
m
m=
±=L
*
-*-"-
V-
y 1
i
f=i-p=f=p=^
0
ri
a
-
-
f
V^-v—t
-\j
—
il
ren
be
ren
="±
pl|
-
île
ra
-
*-
an;
U
""
S
f—
V
^
"-
0
1^*
k:
^
tzi
-
"*!
"j
—
*=
—
0-
v-
7
mo
-
-
re
o
-
na
nui
fc
-
en
J
W==È
hoi
-
khan
khan
en
-tzi
-ta
-ta
-^mm
3
h
-
an.
an,
Gaz
^
:**=rJ
t
j^^F^
m"
ÊËËÉÊË2
f
%
f
-
262
?a
MILA
®~
HEMERETZIAN
EHUN
ZORTZI
( Laphurtarrez
Mila
ehun
hemeretzian,
hillaren
bederatzian
zortzi
Urriaren
,
Umore
nuien
ona
Gazte
hoien
trankil
alegera,
eta
Ontasuna
Orai
bezain
Nork
nahi
bihotzian;
intresian,
badut
franko
Deusik
khantalzian,
etchian,
ez
nintzan
aberats
erranikan
nahi
zer
sortzian.
ère
,
Bidarraitarra
Etcheko
semé
Nahiz
baden
Baditut
bai
nuzu
bortz
nahi
ère;
segurki halere,
ona
herrian
hobechagorik
haurhide
eneki
ère;
sei dire
,
Oro
Dotiaren
Aita
gainetik samurturen
zen
aitarekin,
Orduian
Eta
adizkide,
ezkondu
Ama
orai
Ontasuna
,
gazte ziren
zahartu
,
elgarrekin;
bertze
zerbaitekin
,
miseriarekin
;
haurhidekin
igorribertze
Phartebat
gire.
amarekin
gure
biak
ez
,
enekin
,
Enekin
baino
haboro
bertze
bortzekin.
263
•g
HEMERETZIAN
EHUN
ZORTZI
M1LA
b*
Labourdin)
(Texte
TRADUCTION
En
mil
huit
cent
Le
neuf
du
mois
Quoi
Je
dans
(ma) maison,
aussi
riche
qu'à présent
Bidarrai
de
suis
Excellent
cadet
Bien
que
dans
J'ai
cinq
(Notre) père
Mère
Alors
Et
ils étaient
peu
meilleurs;
six,
ils sont
moi
les deux
jeunes
leur
pas
de
dispute.
mère,
notre
ensemble,
avec
quelque bien,
vieux
devenus
fortune,
partie avec
(Mais) beaucoup
n'avons
nous
avec
ils sont
dépensé
Une
d'un
ait
en
y
avec
dots
maria
se
maintenant
Ils ont
certainement,
bien
sœurs,
(nos)
père,
avec
soit,
l'être;
veux
maison
et
naissant.
en
ce
que
village il
le
cœur;
(bons) amis,
de
propos
qui
et
de
frères
Tous
A
dire
puisse
du
:
l'intérêt,
à
Rien
que
ceci
chantant
en
placée
fortune
de
assez
J'étais
humeur
gai, tranquille(du côté)
et
J'ai
d'octobre,
bonne
J'étais de
Jeune
dix-neuf,
avec
mes
la
(et ils sont) dans
autres
frères
et
sœurs,
moi,
plus qu'avec
moi
avec
les autres
misère;
cinq.
264
Aita
etcheko,
zen
egin
Jainkoak
kampoko,
ama
elgarrekilako.
tu
muthiko
Hirur
B"-
neskatoko
hirur
eta
,
etzaie
bertzerik
Balimba
sorlhuko,
fidatzeko
da
Ez
bizitzeko
aisa
badute
aski
Haurrik
,
Landatuz
dure
ontasun
Izaiten
bizikichko,
bada
bore
badugu
ulziko
dugu
ez
dako;
bakhotcharen
den
zembat
daki
Jainkoak
phartitzeko;
ororen
idorra
Diru
phizteko.
gaude, egia erraiteko,
bcha
Adincu
du
hirriskatzen
geroz
Auzokuendako,
Bainan
eztaikugu
Heinen
bagirade
Botoila
bana
Lelienik
Tringa dezagun
Bilha
'
Etchek
badugu
Diru
utziren
'
Etchek
Har
Noizbait
izanen
zailzu
har
lagun
anderia,
Iduritzen
,
dezagun,
edan
plazer
;
dezagun
,
zembait
dianak
Diru
dezagun
jasta dezagun
bira
balimbada
Ona
Zor
edan
denez
lagun,
zembait
orai
arno
ona
erreko.
sakelarik
dik
:
ezagun.
tristia,
zure
girela diru
gabiak,
ditugu larriak;
bainan
dautzugu
anderia,
,
gaurko
afariak;
guardia,
emazu
pazientzia,
izanen
duzu
zure
pagamenduia.
265
-•§!
les
Dieu
Trois
avait
d'enfants
faut
ne
semé
attendons
Pour
partager
S'il
il
Nous
de
une
de
Nous
avons
Nous
resterons
Prenez
Vous
recevrez
(de nous);
chacun
si le vin
pas
camarades
des
chacun,
:
(amis et) connaissances.
paraissez triste,
devoir
argent;
sans
sommes
l'argent,mais
vous
bon,
est
plaisir,
du
nous
;
bouteilles
deux
l'argent aura
que
vin
de
bouteille
faites-ybien
Madame,
quantité,
quelques camarades,
d'autres
semble
vous
belle
une
a
poches.
vous
(l'hôtelière),
Madame
en
le laisserons
ne
nos
pas
Réunissons
a
vrai,
dire
pour
pour
donnons-nous
Trinquons,
Il
a
nous
buvons-en
bon,
qui
en
lieu, goûtons
premier
Celui
il y
ici maintenant
chacun
S'il est
y
germer.
voisins;
brûlera
ne
sommes
Buvons
En
il
les
de
biens;
nos
revient,
en
Pour
Mais
majorité,
l'argent monnayé
nous
d'autre;
pas
(cependant) s'y fier,
notre
tous
l'aisance,
dans
(grand) risque
sait combien
Dieu
naîtra
en
pas
court
Nous
à
ensemble.
vivre
pour
leur
J'espère qu'il ne
Quant
dehors,
,
(Voilà) assez
(Grain)
vivre
du
venue
filles
trois
et
mère
(ma)
maison,
faits pour
garçons
Il
la
était de
(Mon) père
e*-
ce
sont
pièces (pas
des
le souper
de
ce
soir;
attention,
patience,
un
jour
ou
l'autre
votre
paiement.
de
monnaie
i;
GAIAZ
EDER
DA
(
Ziberutarrez)
ARGIZARIA
270
-kb
EDER
GAIAZ
m*
ARGIZARIA
DA
(Ziberutarrez)
Gaiaz
eder
Egùnaz
Haien
Arren
bai
ère
pare
da
hain
da
ekhia;
maitia
ene
,
charmagarria
!
gaian, ametsetarik,
Igaran
Botz
argizaria,
da
bat
dit
entzùn
charmantik,
betherik
Eztitarzûnez
beitzen
,
parerik ezpeitzen.
Haren
Charmagarria,
Eztitarzûnez
bazirade,
Ez
othoi
trumpa
Gaiak
lo
herabe.
liuna
!
gabe, egïinaz
Errepausùrik
ganik
Mentùraz
zite,
gaiza erhua,
Jentia
Indazùt
?
iratzar
ûkhen
Amodiua,
Udùritzen
ziradia,
bethia
Lo
Zure
lo
batere.
orai
zait
phartitzia
hiltzia
pot bat,
date
ère
ene
azkena.
!
maitia,
271
-*a
ARGIZARIA
DA
EDER
GAIAZ
b*-
Souletin)
(Texte
TRADUCTION
\
la nuit
Pendant
Et
aussi
est
elle
Tant
jour
le soleil ;
ressemble,
!
enchanteresse
est
dernière
nuit
La
la lune
leur
bien-aimée
Ma
le
pendant
belle
rêve
en
,
,
J'ai entendu
Et
pleine
était
Qui
qui
n'avait
de
Si
N'en
L'amour
Qui
est
folle
sans
sommeil
et
repos.
de
vous
la mort
semble
Donnez-moi
Peut-être
prie.
!
les nuits
aucun
M'éloigner
Me
vous
,
chose
le monde
trompe
je
paresse
une
Il fait passer
Sans
réveillez-vous,
point
ayez
vous,
?
dormez,
vous
pareille.
dormez-
douceur
de
douceur
sa
pas
(Ma) charmante,
Pleine
charmante,
voix
une
un
ce
sera
maintenant
!
baiser,
ma
le dernier.
bien-aimée,
les
jours
AITARIK
EZ
DUT
(Basa-Nabartarrez)
18
SUtarik
Ont
t\
"fivec
Piano
accompagnement
de
276
AITARIK
s*
EZ
DUT
CHANT.
PIANO.
*»
1
V
...
.,:
Un
liar
\\a
_
-
218
*-
AITARIK
EZ
(Basa
Aitarik
dut
ez
hala
Ene
desirra
Etcheko
Zure
alaba
Jarrikiten
—
Zertako
Zer
egiten
Gorthiaren
—
Etcheko
bertze
erraile
eta
zombeit
ère.
uda
horrembeste
haizu
delà
egitia prima
bethi
gaztiari.
anderia, jiten
niz
zu
gana
baduzula
lilibat
charmanta;
Entzunik
baduzula
lilibat
charmanta,
charmanta
eta
:
duda
Entzunik
Lilibat
zu;
ahalge,
jiten duzu
duzu
ala
duzu
uste
bai
ondotik
Neguaren
zinduzket
gald'egiteko ene;
adizkide
zaiola
;
badakizu.
niz
zure
prima
dut
badugu
nahi
orai
den
zer
anderia,
Ukhan
etchian
ère
plazer bazindu
Zuk
zahartu,
ère
ama
beharra
Norbeiten
Nabartarrez)
-
eta
DUT
bihotzbat
net
ona.
;
279
-a
©-
AITÀRIK
EZ
DUT
Bas-Navarrais)
(Texte
TRADUCTION
Je
n'ai
Et
nous
Si
cela
Quel
(plus) de père
c'est
des
Que
amis
Pourquoi
De
—
la
cour
Madame,
je
ou
à
une
viens
Ayant
appris
que
vous
Ayant
appris
que
vous
Fleur
charmante
aussi
l'été
et
la recherchent
dit
(en mariage).
?
toujours permis
vous
avez
avez
du
m'ont
héritière.
jeune
vers
moi;
:
qu'il est
?
pour
(personnes) qui
si hésitant
êtes-vous
maintenant.
fille aînée
gens
vient
(que) je voudrais;
j'ai honte,
que
votre
jeunes
croyez-vous
faire
vous
(notre) maison;
dans
(le)savez
d'autres
l'hiver
Après
Que
de
et
d'autres
—
femme
(c'est)vous
vous
demander
vous
J'ai
d'une
désir,
mon
(est devenue) vieille,
mère
ma
plaisaitainsi
vous
Madame,
Pour
besoin
avons
est
et
une
une
meilleur
fleur
fleur
cœur
charmante;
charmante
(possible).
ATHARRATZE
JAUREGIAN
(Ziberutarrez)
283
-•g
e*
ATHARRATZE
JAUREGIAN
thar
ratz
-
jiiu
-
re
t7~r~hiE£^^m
truin
do
ra
-
?
On
tu
-
a
-
mm^MËÉm
tto
dû
gai
-
tha
tu;
-
*
r—r—.
ko
-
er
-VAr
ra
-
pos
re
la
-
ba
u
khen
-
dû
ez
k
hun
tû
Hum
h
û
-
khe
nen
dû
di
tzeu
JjKj
m
tto
srek
S=^=É}il'P^
If
-
-
*-'-!
Lii
-
r
ti
re
-
o"
^^mm
-
bi
an
-
tto
re
-
ni
-
-
ba
^
Variante.
û
an
khe
-
nen
du.
-
284
»s
®*
JAUREGIAN
ATHARRATZE
(Ziberutarrez)
Atharratz
jauregian
hiria
Atharratzeko
Hur
handi
bat
Aita,
Ama
naizù
bizi ùkhen
Enûndùzùn
bai
Bena
ez
zite
Ingoitihorra
dùzù
Zazpi
urthe
aita,
bezala;
zù
juanen Ongrian
ezkuntùren
erran
idi bat
banû,
Ahizpa, juan
Hari
;
aldeti.
beste
saldù
bateti
aide
erditi,
Maria-Maidalena
—
du.
hiri ordoki,
badiziï
erdi
bidia
Errege
hiintù,
ùkhenen
batlo
direnian
Huntù
eztirela
du
ùkhen
doratù;
galthatù;
du
batto
Ongriako Erregek
Àrrapostù
bi zitroin
izozù
huntan
bezala,
bebera,
Atharratze
Salala.
portaliala,
Ongriako Erregia;
ni eri
nizala,
ohian
nizala.
286
-g
enùkezù
Ahizpa,
—
b-
sinhetsia,
ez
Zazpi
urthe
huntan
ohian
zirela;
Zazpi
urthe
huntan
ohian
zirela;
nahi
Bera
Ahizpa
Nik
dùkezù
jauntsiren
ère
Ingoiti horra
kita
Botzik
—
Aita,
ezazù
dit
zure
zira
izan
Anaie
artekua
zamariz
Anaie
chipiena
jinen
alhaba
zure
zuza
orai
Ipharra
ala
hegua
Ipharra
balimbada
khorpitzaren
Atharratzeko
Hanko
Andere
Haren
alkharreki;
oro
changri handireki,
ehortzirik.
thumban
Ahizpa,
Ene
igaraile,
kargatùrik, begiak bustirik,
Bihotza
Eta
harzale,
lagùntzale.
ene
zira
saltzale,
ene
dihariren
gira
etchia.
sor
gehiena
Etrherat
churia;
ene
Anaie
Aita, juanen
berdia,
Ongriako Erregia;
dùzù
zù
lekhila.
arrauba
ezazù
jaunts
zien
jin zù
zeniak
Salako
leihora,
denez
jakitera;
goraintzi Salari
cherkha
berak
jin
peko
zamaria
hantik
ùrhez
sarri.
arrapikatzen ;
beztitzen
jente gazteriak beltzez
Santa-Klara
dadila
,
phartitzen;
da
zelatzen.
287
-•S
(Ma)
—
je
sœur,
serais
ne
b»-
crue
pas
(Si je dis)
que
vous
êtes
alitée
depuis sept
ans;
(Si je dis)
que
vous
êtes
alitée
depuis sept
ans;
(Ma)
de
Sans
doute
Roi
le
de
c'est
frère
aîné
(Mon)
frère
puîné
Père,
Le
cœur
Et
votre
(Ma)
Et
Les
La
fille
le vent
c'est
qu'il
vienne
le
Tardets
jeunesse
de
cette
cheval
Sainte
qui
la
Nord
ou
faites
mes
fenêtre
du
Claire
porte
a
Sud
toutes
de
noir
part;
une
selle
chez
d'or.
Sala,
qui souffle,
corps.
mon
s'habille
de
compliments
carillonnent
ville
douleur,
larmes,
de
la
à
chercher
tantôt
grande
avec
tombeau.
au
Nord,
de
cheval,
accompagnée.
mouillés
du
vent
du
vente)
à
monter
la maison
yeux
cloches
que)
à
maintenant
allez
la
prix (de
m'a
à
mise
sera
si c'est
(Parce
Le
les
gros,
naître.
vu
ensemble;
tous
reviendrez
vous
sœur,
Savoir
Si
irons
nous
(Puis)
frère
plus petit
(Et mon)
aidée
m'a
a
vendue,
le
touché
a
verte,
déjà;
vous
m'avez
qui
vous
(Mon)
arrive
qui
êtes.
vous
(robe) blanche;
ma
Hongrie
la maison
Quittez, joyeuse,
Père,
mettrai
où
robe
(votre)
de
je
côté,
mon
l'endroit
à
revêtez-vous
sœur,
Moi,
—
venir
il voudra
Lui-même
seules;
à
Sala
LURRAREN
PIAN!
(Basa-Nabartarrez)
19
291
-•s
s*
LURRAREN
Mctr.
é
72.
=
)
1
^
PIAN!
tl
I^-ï^
Dolce
Lur
ra
-
pi
ron
-
an
-
/
F=I=J=
—
nin
sar
dai
-
te
-
#*U
:
mai-li
ke.
-
-
^^y=
=/Mi_J==J:
-X—r
±É
sa
-
zu
rc
-
a
hal
-
gez
-
!
Bost
phen-tsa
ke
-
ta
-
—
y
^
—
"ri
e
-
nik
M^^^^g^^gl^p^^F^
na
go
-
zu
re
-
kin
-
ei
-
kon
du
-
be
-
haïrez;
Bor
^^^ppp^gd^ÉÊ^
-
tha
bai
r=f=sri
F
nu
tik
-
zer
ra
-
-
K
=rW
-
Sen
rez,
-
di
-
nien
be
tn
thi
kham
•
be
-
-
du
-
ak
ai
-
ri
-
gar-
bi
ta
au
ho
-
tze
-
*-ji-
^£^^m
•
-it
ti
kan
-
do
-
lo
E
rez
-
mà=££=imm
ne
clian
-
gri
-
liil
nez
r"
Wi
\-
ê
te
ni
ran
W^MmÉM^M^â
P
V
iiÊ3ar
v3t"
ti
rJ
?
ko
sor
thu
zi
-
neu
a
-
rju
tï,
-ttr:
m
-
e
-
raz-
"292
LURRAREN
PIAN!
Nabartarrez)
Basa-
pian
Lurraren
nindaiteke,
sar
phensaketa eginik
Bost
barnetik
Bortha
airian
Sendimenduiak
nigarrez,
dolorez.
bihotzetikan
ela
beharrez;
khamberan
bctlii
eta
.
Oren
hunian
sorthuia
Zure
parerik
etzaut
zuri
Bainan
Ni
baino
Marinelak
Zure
zinen
iduritu
ez
nahiz
Charmagarria,
Behin
inaile
Bihotzian
Àmodiuak
Deusetan
izan
zaitut
etzaitut
Changri
huntarik
Malerusik
aski
nahi
hiltzen
izanen
zitzala
!
:
utziko.
ezdut
naiz
hastiatuko
etzaitut
choria
zure
banaiz
nihaur
khantuz
onduan
bortchatu
:
guziko.
eternitate
maitia,
ibili nu,
ère
ela
ederden
zoinen
;
giren elgarrekilan biziko,
ez
zitzautzat
sarthu
Primaberan
sekulan
amodioa
nintzala
untziko
bezala
nerauzun
gertha
itsasorat
!
bistara.
erran
aski
Jainkoak
dira
juaiten
zintudan
.
.
!
arauez
izarra
ororen
begien
zuretzat
hobebatekila
ganako
izar
jiten neure
laguntzat gald'egin
Espos
zinen
sorthuia
hilerazteko
changrinez
Ene
!
ahalgez
zure
ezkondu
zurekin
nago
zerratu
maitia,
phaguan
!
;
amodiuan
satifazaite
bakharrik
:
goguan,
munduan
!
ORAI
BANUAZU
HERRITI
(Ziberutarrez)
297
-*a
BANUAZÙ
ORAI
Metr,
J
72.
=
^
3=N
?-
rai
-
\
ba
nu
b
h—
I
—
1
-
ni
-
a
-
zû
-
lier
f
gar
be
ra
-
ri
-
ti,
-
Ar
-
du
ra
=
U
0
-
i\\i
f
2=?
bolce
U
di
HERRITI
ï
f*=3
«-'
b+-
"
rnf
gi
-
t
-
Bat
mai
-
tha
PP
tu
ni
"
a"
go
go
-
ti,
-
(i
-
tza
ren
-
er
-
di
er
P
£=fc
-
tu
be
har
di
-
aiit
tris
P^^^p^^zfaz^^e
*-
bi,
Ai!
ei!
nu
di
-
7^
ta
-
ho
-
«_:
P^
ti.
Bi
la
bi
-
si
-
ko
niz
ni?
-
te
298
•g
s-
HERRITI
BÂNUAZU
ORAI
(Ziberutarrez)
Orai
nian
maithalù
erdi
Bihotzaren
Kitatu
Behin
untsa
Zertzaz
Eta
Enc
!
egidazù :
su
ingajatiï
ùkhen
maitia
ni
banaizù
balin
ziradian
nur
niz
eskicrki.
zira zû
nahi
tristeki,
llabûrski,
ezazii
Kitatu
erditi;
biziko
Ai ! ei ! nula
Lùze
gogoti,
dizùt
behar
Erresoli
:
nigarra begiti!
dizût
A ni tira
Bat
herriti
banuaziï
maithalù.
dùzûn
nik
orai
,
Jakin
Zer
nahi
zadùkan
nùke
zù
horren
ganik
tristerik
,
Zure
Ala
so
eztiak
badùzùn
Mailhatzen
oro
galdùrik;
beldùrkùnterik
dùdan
zùlaz
besterik.
299
•y.
:«.
BANUAZÙ
ORAI
HERRITI
Souletin)
(Texte
TRADUCTION
Maintenant
j'aila
Souvent
J'avais
fin
Du
Il faut
aimé
fond
que
Prenez
Car
tendrement
de
je
pourrai-je
voulez
(Songez)
bien
motif
Et
vous
enlève
Auriez-vous
Que
en
savoir
vous
j'en aime
!
,
décider.
fois
une
:
vous
que
avez
pris
aimé.
avez
vous
Je voudrais
Quel
(désormais)
décision
une
engagements
aux
bien-aimée,
Ma
vivre
quitter
me
Regardez-moi
,
quitte tristement,
paraissez long (à) vous
vous
qui
(femme)
une
cœur;
mon
la
:
pays
l'œil !
à
promptement
vous
Et
(loin)du
vais
larme
! comment
Ah
Si
m'en
je
de
vous
si
rend
triste,
de
la douceur
quelque
moi,
moment,
ce
vos
regards
crainte
d'autres
que
vous
?
;
300
-3
Tristerik
banago
Eniagozù
Zerk
Izar
dùzia
Batere
;
phenarik
elkhirik.
dùdanaren
izana
sorthù
dizù
parerik ;
gati
gaineti;
ororen
pollitizaiiareki
Hain
Ez
ùlhiinik
odoi
argirik
izarrik
maite
Argitzen
?
jelkhiren dùzù
zelùtik
zelian
Lùrrian
!
bat
etzian
eztezazùn
czazù
Eue
maitiak
Khorpitzez
nadin
Gaiherdi
delà
eneki;
llabùrski,
alageraki.
erdi
Nmdiagozùn
Niiiitik
gati
izana
belhi
jinen
Ikhustera
goraintzi;
hùrrùn
delà
Bihotzez
Bizi
igorri
batekila
Chorino
nik.
badùt
maite
estona
erditan
jarririkleihuan
zùntùdan
ikhusiren
handilan;
Esparantcha
handi
Hoztùrik
berantetsirik
Juan
eta
nùndûzùn
,
bat,
izar
ezpada
Ukhcn
Nik
erdiraturik
arratsan
Enkas
Ezta
ezpeitzinparerik
parerik
Bihar
bistatik
geroz
dizùt
Galdù
plazerik
dereit
zunek
Bihotza
Har
gabe;
dùdanaz
bat
ère
arrazu
cginen
Galdù
B-
oherat
tristerik.
302
e-
-^
Bena
Bûriala
Arauz
Kitatù
Ezin
zitit,
kitatzen
orai
zentzûrik
jitekoz
ordii
behar
beitùi
dit
ùkhen
hanitch
Amodio
orai
zûtùt
egiten
dit
ahal
orai
besterik.
:
nik
303
-*s
J'ai
à
Mais
présent
Car
qu'il
pense
Il faut
je
je
(jamais)
S'il doit
Je
d'amourettes,
beaucoup
eu
que
je
les
peux
quitte;
est
en
vous
bon
du
entrer
faire
ne
s§«-
maintenant;
temps
quitte
autrement.
dans
sens
à
présent,
ma
tête,
MENDEKOSTE
PHESTETAN
(Basa-Nabartarrez)
20
30"
•a
MENDEKOSTE
(
Metr.
120.
^
*
PHESTETAN
Men-de
kos
-
)
Les
-te
te
Aiir-ihen
tari.
-
Ar
-
neik'
er
-
re
-
-TaS ^
-
kun,
Is
£
-
to
-
/=/—
n
o
-
bat
ger-tha
:
Bost
-
Mk
ez
e
maz
tek
-
e
-
dan
di
tu z
-
te
-
Rail
-
^=
K
mmm^ms
pei
-
ti
-
-
ot
A
i
lin
Aid
.f
-
nia
-
hilitum.
A
A
=*É
/
pint
ar
-
no
be
er
^P^=fe|p2^=p=^|
J
—
ran
ka
da
tu
-
-
tan,
Jo
-
kha
-
tu
-
rik
Kar
-
te
tan.
laur
-
308
-a
b-
MENDEKOSTE
PHESTETAN
(Basa
-
Mendekoste
phestetan,
Arnegiko errekan,
Aurthen
Istorio
Bost
bat
Jokhaturik
Atso
gachuek
Saindu
eta
«
Ene
;
zirela zeluko
botoilak
bere
bertziari
hire
Haurra,
lorian
luken
plazerra hola
Arno
aldian,
:
graziari;
alegeratzen ditan
hunek
c
eta
niri
bihotznua
,
zembait
banu
ezti huneki.
K
ogi pochi
»
Kattalin
,
Auzo
biak
elgarrekin
,
Arno
edaten
Géré
ondoan
betan,
plazer handian.
zion
Batak
Arnono
Madrilenian
erdian,
Bai
«
arno
,
ororen
c
pinta
florian
zuten
uste
:
kartetan.
zuten
Arnegiko
ezpeitioterran
hamalaur
dituzte
edan
Jokua
kasik
da
gcrthatu
emaztek
Nabartarrez)
ari ziren
Bere
bazuten
koraje handi
gibel aldian
fanfarreriekin.
batekin
zer
;
egin,
310
-a
ederki
Hirurgarrenak
Tanteatzen
ziLuen
harck
Hamarrekuak
nahasi
Ondarrekotz
hori
esplikatzen
aisa
ère
handian
haren
letra.
da
hori
Phensatzeko
«
Ahuntzez
Hasi
Hak
jokhatu
ziren
deitzen
izan
pharlitu
Zuk
ezin
Bost
hortan
emaztek
ez
kampotik
bezain
aisa,
othe
egia;
zinen
baitzen
buruzagia?
horien
egiteko horiche
Hurren
uste
bat,
phasa.
beharzu
zu
gazte
Etchek'anderia,
ère,
Erran
Solas
kolpeka;
zituen,
Arrazoinik
"
eta
guarda
zen
ailiena
duena!
ekhaitzen
Arno
?
phena;
mahatsari
dakiola, dio,
Benedika
da
ezpaituke leliena;
nola
gaizo horrek
Kaston
da
ez
esa;
othe
zoin
frantsesa,
eta
egiten bide
Bostgarren
«
heskuara
zituen
Horiche
Z
pheza,
zer
zapatainesa;
M
eta
erori;
lurrerat
egarri.
etzen
Laurgarren
Bai
orori,
markatzen
omen
eta
zen
Orduan
Untsa
daki;
omen
da
zahagia
komedia
!
!
jinik lasterka,
311
-®
troisième
La
très-bien
les
Sait, dit-on, compter
Elle
à
marquait,
la fin
Vers
ce
La
quatrième,
moment
Et
faisait
C'est
lettre
sa
«
Que
Qui
Après
Elles
Les
jeune
garde,
sépara,
le vin
fait
mirent
se
du
mais
il
Quant
à
la
pas
n'y
des
coups
arrivé
;
dehors
de
courant,
en
qu'il le croyait:
leur
de
moyen
de
maîtresse
vous
vigne
revanche,
et
Gaston,
pas
arrive;
»
facilement
aussi
la
de
cela lui
fois que
première
donner
se
de
avait
!
partie
à
nom
pas
(Car)
?
difficile ;
pas
n'est
ce
produit
avoir
français,
en
grand'route;
dit-elle, le cep
(Dieu) bénisse,
«
Un
Z...,et
pauvre
et
cinquième
n'est
deviner
Le
pièce!
(préférée).
cette
est
monde;
cordonnier;
la
sur
le
tout
soif.
pas
basque
en
S
des
Quelle
C'est cette
du
très-bien
aisément
n'avait
à
terre;
par
quelle (bonne)
la femme
s'exprimait
tomba
et
elle
En
M
Elle
points;
qu'il paraît, les hamarreko
ce
s'embrouilla
elle
®-
faire
la maison
(où
entendre
ceci
se
raison.
passait,
,
Il faut
Dans
que
divertissement
ce
disiez
vous
et
ces
la
vérité;
est-ce
propos
vous
qui étiez le boute-
en-train?
Est-ce
là
une
(On
comédie
voit
bien
à
jouer par
que)
l'outre
cinq
était
femmes
!
(bien) proche!
JUNDANE
ESTEBE
(
Ziberutarrez)
MARTIRA
315
?€!
JUNDANE
Oi-her-gi-ko
«
s*
ESTEBE
pa-tru
-
A
a,
MARTIRA
gor-ri
-
ger-tlia-tz.-n
jun
rak
-
ri
nan
-
din
-
Jla
-
nilcli
Ez
es
-
kan
-
ra
cher-kha-tze
dal
-
-
bar
la
mai
-
ta
qtr-f
ra,
Be
-
na
Lai
li
-
-
ra
^^a
ETB
bcr
-
ti
-
-
ra
rt
te
-
-fr—y—k-
khar
-
-mm
£=à
^=?
•
Ain-lir-bi
P^
bcs
=p=«==*^Ef=jE
a
"la
Ï^P
ir- V
ar
lan
^
^P
-
.
tze
-
ra.
Ez
310
•s
as*-
MARTIRA
ESTEBE
JUNDANE
(Ziberutarrez)
martira
Estebe
Jundane
,
Oihergiko patrua,
Agorrilan geiihatzen da;
Àinharbiarrak
jun ginandin
Hanitch
hartara,
besta
Ez
eskandal
Ez
aharra
emaitera,
cherkliatzera
,
libertitzera.
bai
Bena
Arrastiritan
Plazer
dantzatù,
bai
ère
hartù,
oro
akort
heltii;
Ulhiïna
zenin
abanlzù
Eta
abiatù
Etcherat
Bi
adichkide
Abùsione
Eta
baratù,
gerthatù,
hùllan
bizia
Etchegoihen
Uste
dût
:
galdù.
Benta,
eta
deitzen
direla,
!
Desfortùna
zen
haiena
Koki
bat
gibeleti
saldo
Makhila
khaldùka
lùrrerat
nahiz
Guri
biziak
idoki
Nahi
beitzien
Gù
hasi
egotchi
segùrki.
,
318
-?g
Koki
saldo
Makhila
bat
idoki
han
tchichtaka
berhala
igorri
hirila
Donaphaleù
Gimon
barbera
zen
gure
Alo,
jaun
«
Hanich
«
«
nùzù
»
armadetan,
ospitaletan,
blasatietan;
horien
parerik
nik
Alo,
jaunak,
Jinkuatan
Sendotùren
eztizùt
haietan.
Ikhusi
«
i
hanitchak,
eçia.
Soldado
Min
«
handi
Izan
hartûrik
lagùn
herstera.
Erraeùzie
"
«
cherkhara;
Lojieren
Musde
—
:
igeri jarri.
Mezii
«
hasi
iaurri,
sabelak
Odolez
«
ùtzi
hùrrerat
Ganibetak
Guri
hasi
idoki.
biziak
Makhilak
Jin
gibeleti
khaldùka
Ustez
Eta
m*~
koraje,
sinhetse,
zideie.
»
319
-*g
Une
de
bande
Commença
Ils
Et
la
ôter
leurs
à
vie.
nous
ouvrirent
le
Et
nous
baignions
dans
de
ville
la
A
aussitôt
M.
Chercher
Prenant
Il
«
«
Je
suis
sang.
messager
:
grands
aux
talents,
»
les
dans
armées
,
—
Auprès
«
«
«
d'hôpitaux,
beaucoup
Dans
«
De
blessures
Je
n'en
«
Allons,
«
Ayez
soldats
des
ai
blessés;
pareilles
pas
celle-ci
à
là.
rencontré
messieurs,
confiance
en
(bon)
courage,
Dieu
,
«
Vous
guérirez.
santé
»
Guimon
,
vérité.
allé
de
l'officier
compagnon
la
Dites-nous
notre
Laugier;
messieurs
Allons,
«
ventre,
un
panser
nous
pointe;
Saint-Palais,
pour
vint
la
de
jouer
Ils
envoya
bâton,
de
coups
couteaux
commencèrent
On
à
bâtons,
leurs
tirèrent
derrière
par
attaquer
nous
nous
lâchant
Puis
coquins
à
Pensant
m*-
ANDERENO
BAT
IKHUSI
NUEN
(Basa-Nabartarrez)
21
C-UîHucno
6at
3kl)usi
tltun
Jflvec
'Piano
accompagnement
de
324
-a
( Metr
?»
J
NUEN
IKHUSI
BAT
ANDERENO
400.)
a
.
"
CHANT.
s«
ip^^
=m^
Dolce
An
3L
-
de
r"
-
re
no
-
y-
bat
-
i -khu-si
nu
WFH
-="-
-a
PIANO.
P
È-
WrH
mM^mÊm^m^m^
-
de
ffoiz-no
h-
-
ba
-
tez:
Bis
-
ta
iit
y-
be
ri
-
-
an
a
-
gra
-
da
-^—
^T
1
v4:
*
Pi
tf
?-^
tunin
-
-
izan
326
NUEN
IKHUSI
BAT
ANDERENO
(Basa-Nabartarrez)
Andereno
bat
Bista
berian
Ezdut
uste
baduela
beharrez.
izati
zauzu;
—
Egun
guziez
Horiek
hola
Khambiatu
balin
behar
Baduzuia
—
Nahi
Kontent
bizi
Mihian
Menturaz
Bainan
Othoitzen
zu
zaitut
henien
eman
berian
?
zauzu
banuzu.
maiterik?
gizonik
geroztik.
bihoLzian
erresoli
desplazerrik
;
geroztik,
kitatuz
ederrak
maiiliatzia
zure
gero
elhe
balin
huntan
mundu
laitekeenik
dutzun
—
nahi
bertze
zutaz
duzu
onien
fidaturen
enetuz
zu
balaitekela
egiten
nor
ni
duzu
dudarik
uzte
bat
badira,
banukeela
ère
Ezdut
berri
maite
;
:
hedatu
fama
bâtez
begiez;
eztitasunez
harekin
dago
baduzula
maite
haren
nintzan
parerik
tristerik
Anhitz
igande goizno
nuen
agradatu
bihotza
Ene
ikhusi
bazintu
niokezu
gogo
baduzu
lurrez
estai
;
,
nezazu
!
327
-»a
s*
BAT
ANDERENO
Bas
Texte
NUEN
IKHUSI
-
Navarraisl
TRADUCTION
Je
vis
A
celte
Je
Mon
seule
crois
ne
dit que
chaque
cela
est
ainsi
devez
Pensez—
J'aie
ne
Si
changer,
l'idée
crois
si
les' belles
—
qui
paroles
à
vous
voulez
vous
dans
autre
une
monde
ce
vivrait
Mais
Je
vous
si
me
déciderais-je à
vous
avez
en
prie,
l'intention
ici même,
nouveau
amour
;
(devenue) mienne,
bien-aimée
un
avez
que
vous
?
homme
après
à
la
vous
langue
avoir
vous
délaissée.
les
aviez
le cœur,
aimer.
vous
de
le renom;
m'avoir.
heureux
vous
que
elle.
avec
?
serez
vous
que
dans
Peut-être
un
prenez
fiera
se
d'avoir
que
pas
rencontrer
se
vous
yeux;
la douceur,
avez
vous
;
ses
pour
d'être
amourettes
qu'après
vous
même
Puisse
qui
pareille
besoin
le
jour
de
amoureux
ait de
par
plusieurs
Vous
Je
triste
D'avoir
—
Si
qu'elle
pas
matin
dimanche
un
devins
je
vue,
est
cœur
On
demoiselle
jeune
une
me
causer
recouvrez-moi
plus
de
tard
terre.
du
chagrin,
BELHAUDIKO
BORTIAN
(Ziberutarrez)
331
-a
BORTIAN
BELHAUDIKO
( Wetr,
)
11b.
è
g
-
^^FH^^^^^^m
Bel
hau
-
di
-
-
-£
ko
bor
-
ti
des
re
-
kan
m
-
ban
la
a
-
«z=
-.i£=t==?={
ar
di
-
i
gor
-
ti
Ar
-
tzan
hor
-
ol
e
ha
-
si
be
pe
-
-
-r
lie
Y
gai
e
zu
-
gi
ma-nik
da,
-
,».:
i
ts;in
û
-
Izùl
-
tzi
-
a
go
-
J-
É=*ïtt
Wï
nien
-
da
-
tû
—
-
rik
un
Ar-
|—
—
-
ra,
-
ÉiÉÈÉipipp
t="
fcrt
ra
Goi
—
f
:
^
Bc-
ha,
-
r
[7—
—
-
lia ;
-
=F
ten
k'ol
bi-des
"=^=f=f'
£=?=
#
-
al
ak
-
^=\:=fzan
gam
-
^êf^J-JlZfe
^
-
Or
an
-
tsa.
•
U?
—
""-
^
-
332
-•s
s*
BELHAUDIKO
BORTIAN
(Ziberutarrez)
bortian
Belliaudiko
deskantsiala
Bcre
Goizan
igorten
Artzan-hor
Goiz
bâtez
Eta
zien
hurak
hunik
sarthù.
ez
abiatù,
akordatù.
Gaztambid
Bide
bathùrik
ziren
trumpatù;
ardiek, lasterka,
baikoz
Han
untsa.
ingajatu
Besarkagiala
handin
ardiek
arratsan
behar
behera
igaran
gida,
gomendatùrik
eta
jarraikilébat
Otsogorrin
Zalhe
emanik
ziradin
zùtiela
alha:
oîhape behera,
zûtien
juan
Merkhatzale
Ilhiak
tie
gaizua
hurak
ardiak
han
ùlzûltzia
Arratsan
Artzain
Orgambidesk'olha,
artzaineki
baracbtù
Arhaneko
'
ùhaitza
;
ûrhatsa,
tropa,
jarrimintzatzera.
334
-•g
Artzaifiek
b+-
mehatchùreki
ziren
Nurat
juaiten
Haiek
arrapostia
ardier
«althatu
ihesi
nausier;'
hambat
ezta
eijer :
,
imitera
Berrien
«
a
Ahatzerik
Artzain
«
girela
horiek
etzienez
Eia
Tirro,
baguatza
ihur
ardier
Elgoihen
igaraitian erriz
«
Ustez
otsuck
behar
horiek
ardier:
Izanen
zidie
Ardiek
«
Entzùnik
ziek
Artzainek
zeren
etzienez
«
Biek
igaraitera
baitzen
Ez
bortian,
Batno
bat
Bestereniala
Kuntentik
Petti
eztizù
arras
gabez
hura
:
Uharteki;
busti.
»
beldùrrik
gai
dezan
ardirik;
naphûrtûrik
biziatùrik,
diagozù
»
ùtzi,
nahi
etchen,
beitzian
Arainti
beikùtie
eùria,
ez
gira,
gira,
ziradiela.
dùgù
egiliak
»
juaitiareki
ùkhen
bathù
Khantoren
kuntent
Felipe
bathù
Bai,
Ari
Zietzaz
erran
«
«
bezala.
hala
ère
Arhanera,
guriak
ûsatûrik
auherreki
Artzain
Eia
«
aihallù.
gùtzaz
Ilots
«
untsa,
tùgù
borogatù,
zien
arrapostia:
:
Odoronda
eta
Gure
«
jauner.
galtliatû
bathù
bidin
«
Artzain
aitzain
gure
zien
Pettarrer;
kitatùrik.
335
-*m
Ces
Où
leur
allons
Nous
Ces
elles
n'avaient
Tirro
C'est
«
nouvelles
;
:
Bas-Souletins,
aux
oubliées.
ont
nous
»
brebis
aux
rencontré
route
en
personne
Elgoihen
maîtres
bergers
seigneurs
nos
que
brebis
trop jolie
pas
nos
demandèrent
bergers
Si
de
porter
dire)
(Leur
«
qui n'est
réponse,
leurs
fuyant
en
aux
menace
avec
ainsi
allaient
elles
Voici
«
demandèrent
bergers
©«-
:
Doronde
et
,
«
Que
«
Pensant
Ces
«
Nous
«
(Et)
Les
Si
«
«
«
bergers
Oui,
(Et)
les
deux
L'auteur
Il
à
de
la
(n')en
Encline
(Aussi)
rencontré
ont
nous
qu'il pleuvait
Parce
Soit
l'avons
nous
cette
montagne,
avait
à
content
qu'ils
chanson
soit
(qu')une,
pâturer
est-il
et
laissées
passer
,
peur,
la
maison,
de
elle
est
devenue
d'autrui
l'avoir
d'elles,
Uhart
voulaient
point
à
vous,
:
Pierre
ne
de
»
séparant
n'a
l'herbage
de
l'êtes.
Arainti
avec
»
paresseux
vous
se
en
Philippe
rencontré
nôtres.
contentes
que
souper.
Arhané,
à
bergers
demandèrent,
leur
avaient
des
leur
nous
sommes
dire
entendu
avons
nous
de
les
comme
à
habituées
passage,
Venez
«
Nous
«
notre
faire
:
traitées,
répondirent:
à
devaient
brebis
aux
bien
sommes
elles
loups
dirent
brebis
Les
les
serez
y
riant
aperçus,
que
bergers
Vous
«
avons
nous
;
abandonnée.
se
pas
perdre
toute
de
mouiller.
brebis;
vagabonde,
»
LILI
EDER
(Basa
-
Nabartarrez)
BAT
339
LILI
J
(Meti
é
EDER
66.)
=
Dolrv.
..
Li
BAT
I
V
bat
ba
?
m
y=\f
•
..
H
-
e
-
der
dut
-
nik
As
pal
-
di
-
be
k
-E3
gich
ha
m^
-
-
ta
-
"kj
tu
ren
ku
es
"0
1
—
den
*-
V
lan
-
jer
-
ra
Bai
-
nan
-
har
ra
ez
tze
V
V
*
I
-
min
-
te
Ba
ra:
-
men
tu
-
na
-
-
ra
-
ki
zer
*FÉ^=H^^=pip=^=
Juan
nin
-
dai
-
te
-
ke
aJ
-
de
ra.
340
-»«
s*-
BAT
EDER
LILI
(Basa
nik
badut
bal
Lili eder
Nabartarrez)
-
Aspaldi begichtaturik;
Bainan
nainte
ez
Banaki
'
Lili ederra,
Maite
Zure
begiak
aidera.
nindaiteke
Juan
Kolpe
errazu.
barnarik
Balin
dut
uste
ene
Ez
ni
bazindu
begiek
beraz
duzu
kolpatu;
herrichku.
nahi
nuke
Ez
—
deraut
badizu
huntarik
Granganatzeko
Ez
idazu
so
nauzunez
bihotza
hartzera,
lanjerra,
den
zer
eskura
haren
mentura
malurrik
gatik;
dautzuten
eman
kolperik;
lanjerrik
,
Etzira
hortarik.
hilen
Mintzo
zirade
—
Polliki
Bisitanobat
nahi
Desirra
eta
tendreki.
nuke
badut
Bazinezadat
polliki
egin
nik
zure
segurki
permeti.
ganat
laburski;
maitia,
niro,
Permeli
—
Ez
Bainan
nahi
lehcnik
Zu
jakiu
dut
alial
Ez
desirra
guzia
bat
handia;
mundia.
laite
Estona
zure
jitiaz
ganat
ene
dorphia;
bihotz
hain
dut
dukia,
nuzu
—
Ez
Ilola
sêmia
Aitorren
eta
estonatzeko
nehoren
ez
zirade
Zuhaur
!
da
suj(-L
simplia,
bethia.
Opinionez
Badakit
nizela;
simple
—
Ilori
Iduritzeu
zaut
Orai
Bainan
hala
segurki
atsolutoki
ezagutzetan
badut
nik
ez
da;
dut
fortuna;
zuk
émana.
zirela;
:
343
-*s
le
Je
permettrais,
tt+-
ami,
mon
—
n'ai
Je
Mais
je
auparavant
De
votre
S
étonnerait
Je
connaître
veux
tout
le
désir
votre
:
moi
vers
venue
monde.
suis,
ne
intraitable;
si
cœur
un
pas
ni
doute,
sans
duc,
un
—
Ni
Ma
visite
être
saurait
ne
C'est
!
d'Aitor
fils
un
grand
un
qui
vous-même
d'étonnement
sujet
êtes
pour
(d'esprit)
simple
(trop)
personne;
,
de
Pleine
préjugés.
sais
Je
Cela
Il
me
je
que
—
Pour
Mais
moi,
ce
que
j'ai
n'est
ma
pas
(d'esprit),
simple
vrai;
parfaitement
est
beaucoup
semble
suis
vous
vous
connaissez
(faite)
fortune
vous
y
qui
me
;
:
l'avez
donnée.
ICHKERRAREN
ZAMARIA
(
Ziberutarrez)
347
•si
m*
ICHKERRAREN
J J'=
(Metr
ZAMARIA
100.)
Ég^feJ^=£=fe
«
Ech
kor
-
m
-
ren
1
za
—
p
-
din
-
tzen
ma
-
ri
-
Bi
a
-
:^P
-*-
»
—
Ppi£--
3i_
si
Zan
a;
-
-
be
go
lo
-
ur
T-
W/
lia
j
su
-
ak
-
go
-
gor
i"^=$m=
fc
-1
ta
e
biz
-
^N
kar
n
-
-
an
j/-
zau
-
p
ri
Bai
a
-
ta
e
-
K_.
J
p^œ^^èP^
is
-
tant
gu
-
zi
-
es
lur
-
r«
-
rat
e
-
ror
-
li
-
a.
-
348
*§s
"•
ZAMARIA
1CHKERRAREN
(Ziberutarrez)
zamaria
Ichkerraren
urdintzen
Bilho
Zankho-besuak
Bai
gùziez
oihanilat
Honekiu
Belek
eta
juaitia,oi!
arranuek
zaldi
Establian
aserik
Zaldariz
ère
ardûra
batere
Ichkerrak
hartzia
Eni
Belek
eta
Jinkuak
Harentako
Ichkerrak
arranuek
daki
nula
die
huilez
ebili
:
igi.
pherestatù
,
dolùtù;
bidian
nizan
naie
atakatù
jaon hetarik
Etziok
cheha
Ahuan
ezpeitù armarik;
:
libratù.
arthorik
eztajiten Espanatik
hartùz
lehia.
;
eztaileke
zaldia
zùhùrtzia;
ez
hori
charmagarri
nikek
ja nahiago
eztiik
horrenganat
Ichkerraren
Nik
zaldia,
eroslia;
badiik
Balin
eiorlia.
lùrrilat
sal'zak
Ichkerra
zauria,
bizkarrian
eLa
gogor
istant
eta
hasia;
geroztik eztaki
olhorik;
asiaren
berririk.
350
-^
Ichkerra,
enaintek
Zamariak
balù
Nurat
nahi
Aitzin
gibelez
juanik
—
Ez
Ene
ez
bichta;
sal'zak
kuka,
trùkatù;
dik
Ichkerra,
Eztùk
zaldiak
eztik
Arte
huntan
eginen
hait
ago
eginen
Hire
janen
diek
Kauter
batek
Eihera
bortan
bortian
ùda
nahi
jin datekinian
—
saldù,
eta
behar
trùka.
fite edo
nahi
ez,
ère
ùtzùlarrika
eta
eror
ère
mintza,
Eztiat,
zamariak
Hantik
m*-
phasatû
triïfatii.
untsa
ichilik,
trùfarik
:
bortian
ùdan
arranuek
ase
belharrik;
ederrik.
Ichkerrari
berari
:
.
Zamariaren
Emaztiari
haitatzen
so'gin zerola,
Ichkerra,
Etzaizù
Alhabaizûna
Etchenko
eztiala
delà
berriak
ikhasi,
hartù
zinian,
hobeki.
othoi, pharkatïi,
behar
gaitzitù;
kaûsa
koblatto
kampuan
oro
hoik
ùkhen
salhatzen
tùzù;
dereitzù.
351
Ichkerra,
Si
N'importe
Il
qu'il
ni du
Je
Ni
Mon
Lorsqu'il
fait
ne
ni
du
le
non,
et
se
rouler,
vite
vends-le
derrière;
pas,
veux
tomber
que
échange-le.
ou
vendre,
l'échanger;
l'été
passer
de
sera
en
il
devant
même
doit
cheval
voyait;
y
aille
ne
—
rien
dirais
ne
(ton) ^cheval
où
cabre
se
ne
je
s-
je
retour
haute
la
à
montagne;
bien
veux
moquer
me
de
toi.
sur
la
,
Tu
Ton
tais-toi,
Ichkerra,
—
cheval
te
ne
ne
;
l'été
d'herbe
pas
mangera
(de moi)
pas
moqueras
prochain
haute
montagne;
En
les
attendant,
A
vautours
Ichkerra
(Disait)
Qu'il
n'avait
Qu'il
avait
pas
(C'est)
votre
ne
de
porte
je
faut
belle-fille
pas
vous
que
(qui)
elle
divulgue
au
dehors
avait
:
chevaux;
pris
femme.
prie, pardon,
en
ceci
fâche;
vous
de
cause
ainsi
Car
les
choisir
à
est
moulin
son
lorsqu'il
regardé
Ichkerra,
Il
la
(bien) appris
mieux
(ventrées).
chaudronnier
un
sur
belles
de
feront
en
toutes
ce
qu'on
a
vous
chansonné
;
les
nouvelles
de
chez
vous.
ADIOS,
ENE
MAITIA
(Ziberutarrez)
23
vlùios,
(Ênc
fttaitia
"#vec
Piano
accompagnement
de
350
-»S
MAITIA
ENE
ADIOS,
(Metr
a*-
J
=
132.)
H
:cr
o
CIIAN'i
-j-H
—
1
—
Pp5B^^
0
'"\" 4
3
i
?
1p
•
-1
Dolce.
A
di
-
e
os,
-
-
ne
mai
-
ti
-
di
a
a,
os
-
J
m
3
3:
P
m
m
M
PIANO.
PP
s»
fi^
-
©âEfe
=»
e
H2:
izs
n
rT^
—
se
-
liii
-
la
ko!
£:=£
H
T
-6*-
£ii=C:
Z.QZ.
"—
?
Nik
:Ë
ez
-
Ijos
lit
-
z*z=réL
IjE
^L
t"
plie
-
na
rik,
-
W\
3^
;358
^
»«-
MAITIA
ENE
ADIOS,
"Ziberutarrezi
Àdios,
Nik
Zeren
inaitia,
eue
ezlit
besle
ûzten
Zertako
àdios
sekûlâko!
phèiîsarik, niaitia,
hain
zùtûdan
enailen
dùzù
libro
adio
zurelako,
bestentako
sekulako
!
?
—
Uste
dùzia
Zùk
nahi
nik
balin
eztùdala
baiiaizù
?Or-^i^Q
ainodio
enûkezû
zuretako
bestentako.
?
3i)y
âî
+"
£•
MA1TIA
ENE
ADIOS,
Souletin)
(Texte
TRADUCTION
Adieu,
-Je
n'ai
pas
Que
de
adieu
bien-aimée,
ma
vous
Pourquoi
d'autre
amie,
regret,
aussi
laisser
dites-vous
libre
adieu
Si
vous
que
me
voulez
je
n'ai
(pour
pas
vous,
pour
les
pour
d'amour
femme)
autres!
toujours
pour
—
Croyez-vous
toujours!
pour
pour
je
ne
serai
?
vous?
pas
à
d'autres.
AHAIRE
ZAHAR
(Ziberutarrez)
HUNTAN
363
•
AHAIRE
(Mclr.
ZAHAR
92.
s
0
*-
)
HUNTAN
^
k
s
m
SG*
A
hai
-
re
-
za
=e
har
-
liun
-
bi
tan
ber
-
set
fesàpfeiE
A
la
-
-
gran
tzi
-
a
-
re
-
Ki
-
0mm
khan
ta
-
-
lu
na
-
hi
Ui
tit;
-
ho
-
li
iza
=£=±
£
-Wé
brj
l
P
tù
=£
rik
•
plie
-
na
i*o
o
-
ta
De
nk,
-
-
sir
^=l^f p-^^^-^EJ^^^^^P^^
S=i
T)
an
mai
-
ti
iiu
-
.ut
o
-
ra
-
tu
-
b=è=i
jC±.
^fg^^ip
-
rik.
ni
364
•^
AHAIRE
zahar
Bihotza
i b
Enûkian
t a
u
berririk
lit;
nahi
beitiit
gogatùrik.
sinhetsi, ezpeitzin ùdùiï,
maitia
niala
Ene
gatik hura
errana
urthe
baclizû,
ezarri
nila
nabilazii
Gerozli
Beldùrrez
Zazpi
jagoiti
,
nintzirozùn
—
z
berset
bi
Mintzatzen
Zûtan
e
phena orotarik,
maitia
Gogatûren
Zazpi
r
r
khantatû
libratùrik
nian
r
e
huntan
Alagrantziareki
Désir
HUNTAN
ZAHAR
Z
Ahaire
m*-
ezin
eijerki,
kumberti.
khariua,
eue
amodiua;
ene
tristerik
etzizadan
urthez
ahalaz
zù
gogua,
goga
zitzaitzat
,
gachua.
ebili ondoti
,
Ene
Orai
trumpatû
nahiz
egina gatik
Begïraizù
Jinkuak
aisa
zù
malezian
eni
belhi.
erri,
etzitzan
puni.
'
Jinko
Zelûko
300
i
£•
pietate,
badû
Jaonak
—
dizù
dembora
Bere
zitc, maitia,
orhit
horrez
Feit
arrain
ihizlari
Uhaiïia
ûmilierazle;
bortchaz
Urgùllûtsiaren
egile;
errota
zû
hurin
ère.
deno,
—
gaztiak
Gizon
ordian
Neskatiler
Desirra
tendre
kumplit
mintzo
doloruski
eta
mintzo
Pikantki
direno;
amoros
haientzat
zira
:
adio.
gizoner,
maitia,
—
Ez,
Ez
palimbanù
Zaldi
maite
fidelitatia,
hola
kumbeni
Elitzeikezù
eslatia;
dùziin
surrja bazeneza
badit
churibat
mintzatzia.
zerbùtchûko,
zure
—
Zùk
plazer
Etchekuer
dùzùnian
errezû
biak
dolorez
juaiteko.
adio
,
Ùtzuliren
et zira
mentùraz
habo.ro.
367
-Ȥa
Le
Son
s'écoule
temps
du
Dieu
Seigneur
—
Ciel
pitié (des humains),
a
fabriquer
à
"
*
des
roues
,
Il
(sait)
l'orgueilleux
humilier
de
Souvenez-vous
loutre
La
ceci,
force
bien-aimée,
chasseresse
est
la
par
jeunes
Ils
parlent
Vous
(Vous
si
Il
je
J'ai
Pour,
il
à
(Car)
vous
Allusion
parents
vos
ne
aux
pour
un
adieu
reviendrez
roues
de
la
de
parler
!
mordant,
à
votre
nous
Fortune.
aller
en
(plein)
peut-être
ainsi.
servir,
vous
de
plus
l'eau,
amoureux;
fidélité,
plaira,
vous
bien
songiez
vous
dans
suppliant;
elles
ton
poissons
sont
air
pour
un
si
non,
pas
blanc
d'un
filles
sur
la
pas
cheval
quand
Dites
pas),
conviendrait
un
—
feriez
n'aimais
vous
ne
hommes
aux
qu'ils
tant
adieu
(est-il) comblé,
le
ne
jeunes
aux
parlez
—
Car
alors
désir
(Leur)
tendres
(sont)
gens
des
a
y
—
Les
aussi.
vous
qu'il
tant
:
deux.
tous
douleur;
(chez
vous).
bien-aimée,
position.
MUTHIL
GAZTIA
(Basa
-
Nabartarrez)
.'»7I
»@
MUTHIL
4
(Metr.
GAZTIA
12:). )
=
±=L
A
g
S
1 1 1 1 ! 1 11
P
^
/
1 :(•
.
X'u
Uni
-
k
li
z
bi
lo
-
ho
ri
-
O
y
Un
ri
-
an
-
du
-
ka
ba
-
duk
te
bai
nas
ki,
-
liai
-
-
#1É#*«*
thia
-
ren
e
-
gi
-
t:i
-
ti
r"_iLj^
zu
de
la
be
J:
_a
-
a
-
ï
thi
Cor
^
I^JZ
ti
•
a
an
-
dre
o
-
^
—
"—
ni
-
*b^
Us
f-_
l
—
-y
-
ro
ri.
-
372
-»a
s*-
GAZTIA
MUTHIL
Basa-Nabartarrez
Mulhil
Bilo
gaztia,
horia,
banitatia
duka
Burian
bethi
delà
Haizu
naski
bai
duk
Uste
?
egitiaandre
Gorthiaren
Eni
haizu
orori.
da
—
Galdegitia,
Zuri
kombeni
begiralzia,
Hirur
Zu
mulhil
nahiz
artian
Beren
emazte,
disputa
Ukhan
—
gazte,
badute.
bezate
,
Nahi
Eue
badute;
perilikhaiek
Ez
nahiz
Ez
disputan
Komcntu
Andre
Gomazu
Zure
gogua
Komentu
Beitira
Jin
zaite
eskondu
sarthu
orai
batetarat
—
du te;
ez
baniazu.
gaztia,
trompa;
khambiakor
da.
guziak
bethiak
ni ganat,
untsa
izanen
gira.
ERRESINULA,
CHORI
EMAK
HOTS,
(
Ziberutarrez)
ENEKI
377
-*®
CHORI
e«-
ERRESINULA,
(Mctr.
S
J
HOTS,
V
*=|S_:
ri
-
er
re
-
a—
y
k
si
-
m
ï35F=E
T»
-1=^—
bukv.
Cho
ENEKI
54.
a
3EÈ":
^
EMAK
-
nu
la.
-
hots
e
mak
-
c
ne
-
N=ÎV!-—
Mai
—$-$—
\
—
,—
-te
bor-tha-la
ren
n~
i
n—
Botz
na
-
—
-,
ez
-
li
ba
-
bi
r"g
lez
î
n—
i-w—
zok
-
mm
al-
ak
-
k—
de-kla-ra
khar-i
ki;
^'-
k—
se
?"-»-?»-
y--i
V
a-diz-ki-de
bat
ba
-
de
-
la
bi-re
-Nr— !
gret
-
Rail.
ha-riMi
ki,
-
ki
-
ki
i—
,
378
»"":
"*-
ENEKI
EMAK
HOTS,
ERRESINULA,
CHORI
(Ziberutarrez)
\AA/U!/VAA/
borlhala
Maitenaren
ezti
Botz
adichkide
Ilaren
Helliï
hasi
zeizkûn
boithala,
Nur
—
edo
da
Adichkidiak
gira,
ahal
Mintza
Nur
da
edo
Etehe
ondorik
Uthûrri
Zure
handi
hun
batek
bat
egarriaz
Nunko
hartûrik
nun
zirade
niagozù
:
erradazù.
mirakùllù,
ezla
egùnian
bero
Ulliùni
hun
hortche
giilthatzendûzùna
zù?
izadazù;
othoi,
den,
Egùnko
bat
segretki.
eztit, pharka
—
Ëgaryi
bcheili;
emeki
da?
zer
—
ziaude
ahalaz
zitzadan
leihoti.
maitenak
emeki
ideki
borlha
gordatzera;
batetara.
da?
zer
—
berhala,
champhaz
igaiiïzùhain
Erresinula
Ziik
hireki.
badela
bat
egin giini;iiibertan
Laster
—
segretki
deklara
ginenian maitenaren
Horak
Eta
alkharreki;
biak
izok
bâtez
eneki,
emak
erresinula, liol^,
Cliori
egiten
du.
bathûren
gure
behar
beitùzii,
diïgù.
370
?s
CHORI
ERRES1NULA,
HOTS,
TltAU
rossignol, allons,
(Allons)
à
D'une
voix
Qu'un
de
Quand
Le
courûmes
rossignol
Qui
—
Nous
—
Je
la porte
je puisse
que
Qui
est
n'ai
Je
suis
là
pas
de
d'une
Il n'est
—
je
vous
pas
nous,
hâte,
(ma)
bien
-aimée
de
(sa) fenêtre.
descendez
doucement
aussi
parler
D'où
a-t-il?
secrètement
que
possible.
ôtes-vous?
pardonnez-(le) moi;
soif:
grande
prie, où
étonnant
bien-aimée,
(ma)
après
demanda
doucement,
famille,
ensemble,
arbre.
amis,
vous
de
toute
en
un
qu'y
ou
accablé
Dites-moi,
Car
des
sommes
ouvrez
Afin
sur
les deux
porte
aboyer
à
làouqu'ya-t-il?
est
—
Et
monta
N
moi,
avec
la
à
cacher
nous
l 0
toi.
avec
commencèrent
ENEKI
secrètement
arrivés
fûmes
C. ï
bien-aimée
(ma)
est
U
viens
annonce-lui
amis
ses
nous
Nous
de
douce
chiens
Les
—
la porte
EMAK
Souletin)
(Texte
Oiseau
®*
que
trouve
se
vous
ayez
bonne
une
fontaine.
soif,
il fait chaud
aujourd'hui
,
Vous
trouverez
Nous
avons
là (tout
besoin
pour
près)
nous
une
bonne
(mômes)
fontaine
de
celle
:
que
vous
demandez.
383
•«
BENAT
(
b*
MARDOREN
J
Mcfr.
72.
=
KHANTORIA
)
f
^ê
rM
dei
m'ik
tzm
-
De
îï.it
-
Mn:
-
fipppie^ipiÉîÈàÉi^^r
I*
ivo-eiic
•
—
11
"
1
bi
-
la
-
-
Ko
-
0-
;
Ihui
-
Bar
t
luit,
tzcn
do.
-
ti
ez
-
"a
-
da
-
A__
é^
-J=i^=J
la
m
klian
m
-
to
-
re
za
rik
-
•
la
hiint
bo
la
b.'i
-
::*i
-
za
-
Ez
ro;
-
gi
bar
-
la
-
ta
-
ki
ko.
-
ka
P.84
-»s
s*-
KHANTORIA
MARDOREN
BENAT
ez)
(Ziberutarr
nùk
deitzen
Ni
Bachabilako
Barkoche
Mardo
Benat
:
—
,
etzaik
Aprendizik
Kobla
emailia,
horren
—
markis
Zumbait
Ar
'
eta
zintzarri
cherkhara
jinik hire
Zerentako
Ar
'
eta
Kunte,
Hobe
Hi
hartzen
nik
ère
markis,
diagù
:
bai
taliùr hizan
Gainetarren
dian
eztiat
hiretako
kardinale
egonik
bezala
magasiala.
ezin
hartù
ni
kuntia,
Musenako
Hitzazgùtùk estunatzen,
—
dùda
ez
interrumpitù izigarriardura
ehait
Bùrdùnaren
egilia.
ehadila
egilenizala
Zintzarri
!
,
dianian
—
kardinalia
edo
kunte
edo
ahalke.
laboraria;
ezta
,
Bùrdùnarik
batere;
enùk
nihaur
laurentako
Bachabilako
banitate
hartzen
dûka
jinen Gaiîïetarik
ez
althia
:
antsia.
izan
gabe
zintzarri
;
?
hartako
hizalakoz
hunlzale
Kantore
—
biirùzagi
ni nizala
Eztakika
haboro
hunt
khantorerik
hait eztizadala
Olhoitzen
gintake;
banitate
,
egile.
?
385
.-.:
m,
MARDOREN
BENAT
KHANTORIA
(Texte
Souletin)
TRADUCTION
m'appelleBernard
Je
—
Je t'en
Ne
prie,
sais-tu
Parce
—
le
ne
pas
mêle
suis
Barcus, quartierde
de
le maître
viendra
te
ne
improviser des chansons
,
d'en
Tout
seul,
je
L'auteur
—
n'en
de
(Non
! c'est
N'aies
—
—
De
Et
—
fabricant
doute
aucun
cependant je
Mais
En
un)
chercher
venant
Nous
ce
que
tu
que
du
prends parti pour
Il vaut
Moi, fabricant
que
de
nous
cardinal
ou
fabricant
un
(on
quartier
clochettes, comme
fer.
clochettes,
interrompu
de
Mousseisne
du
les gens
restions, sans
de
!
magasin
comte
marquis, cardinal, nous
mieux
du
paysan,
très-souvent
toi,
prends
la Basse-Ville.
comte,
cependant je n'ai pas grand peur
Comte,
les gens
du
a
clochettes, lorsqu'il
fer dans
de
un
pas
ou
je suis
t'ai pas
ne
étonnons
nous
de
tu en
Haut,
couplet-làn'est
(Ce doit) être quelque marquis,
que
?
pas quatre de
craindrais
ce
est-ce
d'apprentis,parmi
non
pas,
Basse-Ville;
cela ?
en
vanité
Il
la
plus d'improviserdes chansons;
je suis
que
lu
que
Mardo,
quartier d'en
de
toi.
ne
saurions
en
Haut;
l'être;
prendre vanité,
toi, tailleur.
25
SORTHERAKO
ALHABA
DENDARIA
(Zi
ber
utarrez)
390
•^
SORTHERAKO
m*
ALHABA
*[/
( Metr.
80.
=
DENDARIA
)
CHANT.
I^p=É
Sor
-
ihc
-
r.i
-kn
llil
-
I
"!i'||
;i
j»
-
il
;
-
v
il
ÉÉÏllËPG
hr
B"
m
^
—
Goi
m
:^#- *£
«=*-*
PIANO.
—
»-"
—
K
te
-•r-V-
:jzzz±
*-
»?
«
goi
fe
-
zik
jos
M
-
le
-
ra
juai
-
li
-
a,
rrfe:
-%
4=
»•—
k_
—
P
zian
r
ITl-»-V
-i
^
v.
391
-?a
b*-
?mfl
r"
£
PP^P
vyar
ha
tan
re
-
-
ilii
tziîn
sa
-
l"i
di
-
^§SSl
-^
.«t
;//
—
£
?+
ii
*
a
ïr*
ri~f~t?£
*
—
'/
r"
§g^
*•
*
—
—
0
fc—
?--
-*•
SZLv
i».
—
^,_v
—
F^Ê
y
im
^
_v-
—
V
V
r\
m
~-(L-
P
H
pion
di
-
f
T
r
-
K
za
u
^o
-
i
-za
i
-
a.
^s
S^
Swi
/
PFI^É
M
"
ez.
£^fee
S"
"^"--
_?
SORTHERAKO
DENDARIA
ALHABA
(Ziberu
tarrez)
dendaria
alhaba
Sorlherako
,
goizik joslera juailia,
Goizian
Nigarretan phasatzen
konsolazalia.
Aperendiza
Zelian
Jin
izarrik
don
ederrena
argi egilera,
balekit
Juan
nainte
Ene
phenen
Mùndù
ikhustera,
maitiren
hari
erraitera.
phenarik gabetarik
huntan
perillik;
Bizitzeko
nik
eztût
Mailhatu
dût
ùkhenen
phfcna.
ùkhenen
dùzia
Maitliatii
eztùdana,
bihotzian
beitereit
Horrek
bidia,
du
eztùzùna,
—
'
Maith
Eta
juanen
diokezûna
ùkhen
ezazù
da
phena?
bihotzian
dereizia
Horrek
bihotz
zure
floriaren
Merchikaren
mina.
ederra
!
—
dizii echùrra
Barnian
Gaztia
niz, bai
Àdios
beraz,
Àdios
dereizùt
Ezkunt
zite
Eta
—
Zer
begira
ahal
Zerbait
Sujet
maitia,
adios
!
sekûlakoz;
orai
plazer dùzùnareki,
ene
da
arrakuntriiti
da
zure
khasù
berri
esparantcha.
zure
ene
izanen
Zer
loriusa,
eta
galtzen
Eztizût
gogorra;
bat
egin
zùtan
?
arrakuntria
zure
nitan
?
ahala
?
gerthalzen
izanen
da.
bada
393
SORTHERAKO
Souletin)
K
T
chemin
son
la
m'éclairer,
J'irais
voir
Lui
dire
De
vivre
ne
qui
Aimez
celle que
la
Je
suis
Je
ne
perds
Adieu
Je
dis
vous
Mariez-vous
Mais
—
Que
sont
votre
vos
S'il m'arrive
C'est
sur
vous
avoir,
celle
et
(bien dur);
(tout) fier,
de
qui
adieu
vous
pouvoirs
!
pour
l'ait
(sur
rencontrer
rencontre
(obtenir).
vous
adieu
moment
me
!
pêcher
du
noyau
celui
de
avoir,
pourrez
?
cœur
bien-aimée,
avec
sera
le
l'espérance
ce
craignez
Quels
oui
ne
vous
disparaîtra.
un
ma
en
cœur.
pourrez
(que)
a
pas
donc,
brise
cœur
fleur
jeune,
le
celle que
vous
pèche
(pourrai) obtenir,
ne
brise
vous
de
mal
belle
(Mais)
je
me
qui
monde
ce
en
aimé
cela
votre
ciel
du
danger;
celle que
Est-ce
La
le
pas
Avez-vous
—
la consoler.
peines.
peine
sans
là ce'
C'est
pleurs,
bien-aimée,
ma
cours
heure,
bonne
de
(toutes) mes
J'ai aimé
Et
couturière,
étoile
belle
plus
N
1 0
(toute) en
Venait
—
U C T
apprentie (essaie)de
Sun
Je
D
le matin
coudre
va
Passe
Si
A
fille (le Sorthéra,
Qui
DENDARIA
ALHABA
(Texte
La
»-
toujours;
plaisir,
votre
chemin).
V
?
quelque chose,
qu'en
retombera
la
responsabilité.
OSTIRALETAN
DUZU
(Basa-
Nabartarrez)
H98
?s
e-
DUZU
OSTIRALETAN
(Basa
Osliralelan
Ene
maite
Potbat
duzu
Nabartarrez)
-
Garruzen
pollita han
gald'egin
mcrkhalu
khausitu
nuen
;
eskian
chapela
neron
:
,
Biga
eman
Gero
gald'egin
«
Hola
Ene
neron.
«
changrinatzeko
Arrapostu
«
nigarra begian.
zautadan,
nigar
sujetik
zautan
eman
Nigarrez
:
«
U
R
II E
n
t
z
duzu.
zu.
i a
.
duzu
?
»
badakizu;
Zuhaurrek
sujeta zira
ororen
ez
zer
»
399
-•s
"
DUZU
OSTIRALETAN
Bas
(Texte
-
Navarrais)
TKADUCTION
Les
vendredis,
J'y
Je
rencontrai
m'en
Puis
je
Vous
Elle
«
me
Vous
baiser,
un
lui demandai
répondit
êtes
:
de
pas
la
cause
:
«
le
Garris
chapeau
les larmes
deux,
donna
n'avez
de
le marché
:
jolie bien-aimée;
ma
lui demandai
Elle
«
c'est
«
le
Vous
toutes
Fin.
vous
pour
savez
mes
la
main,
yeux.
à
Qu'avez-vous
motif
de
aux
à
pleurer
chagriner
vous-même
larmes.
;
»
?
ainsi,
i
NOTES
Page
6.
Maitia
—
Je
heureux
suis
faite
inédite,
de
mâle
de
cette
Cette
V Union
de
fut
!
(hélas
cette
faite
tard
plus
désuni),
à
Saint-Palais.
!
Et
de
De
ce
jour
0
qui
la
Sauguis
de
et
autres
Roi
croissant
liasque,
au
Pays
par
-
ami
y
a
de
;
l'année,
couplets,
nos
le
eu
siècle.
xip
(bis)
Ses
chefs
(titre espagnol
parmi
des
eux
les
portaient
concédé
de
chevaliers
1735),
en
de
titres
barons
seigneurs
des
Saint-Louis,
de
nants
lieute-
Soûle.
de
sont
d'argent.
mon
Il
cercle
journée,
d'Uhart
marquis
-
du
fortunée,
dès
connue
lieux.
d'Uhart
armes
est
Sorhapuru,
et
du
Les
d'Uhart
maison
la restauration
banquets
nos
Inspirez
La
de
chéri
douce
Inaugurez
d'Uhart
représentant
béni
rajeuni
Aurore
dernier
la dois
Je
d'Uhart.
recommence
cercle
Parmi
le baron
chanson
renaissance
Désormais
Coulez,
d'une
primeur
*
l'occasion
l'an
la
d'Uhart,
à
De
M.
Victor
famille.
Salut
"
feu
par
1854,
en
zira.
lecteurs
mes
baron
le
noble
et
à
romance,
fils, M.
son
antique
chanson
offrir
pouvoir
l'air
sur
l'obligeance
a
de
nun
:
d'argent
(Extrait
J.-B.
à
passim
Jaurgmn,
trois
des
tourteaux
Notes
ouvrage
de
historiques
encore
2
gueules,
inédit,
et
mais
et
1
chargés
généalogiques
qui
va
d'un
chacun
sur
paraître
20
le
Pays
chainement.)
très-pro-
i""2
tg
toujours glorieux
Et
Du
de
renom
Choquons
Au
Et
premiers
verres
généreux
Vascons,
du
que
Porte,
aïeux.
nos
vieil
Ibère
les
airs,
cri, par
Le
pères,
tels
nos
renom
Des
émissaire,
heureux
toit héréditaire
Au
Souvent
Nous
de
chapons
gibier de
saucisson
El
gigol
Et
maintenant,
Qui,
si
Sautez,
Pitié
braves,
mes
cruchons
ces
esclaves,
Longtemps
dormi
Ont
ambré.
d'ail
à
cage,
passage
poivré
Et
Guerre
dans
pour
:
bouchons!
(bis)
!
tonneaux
nos
de
caves
nos
vienK
les
Dieu
{bis)
chers,
savouré
avons
Fin
bien
vœux
nos
Dodus
1)
b*
patrie
ma
,
De
Beïrie,
de
Luxe,
D'Uhart
de
Larceveau
,
Bénissez
les
faites-nous
VA
!
coteaux
la
grâce
,
Tous
ici contents,
Tous
à la même
Bravant
De
Depuis
plus original
et
A
comme
43, je
la page
à
trouve
j'avaisfait
que
pour
la
leur
donner
le verra,
on
(Metr.
ne
J j'a
diffère
(bis)
delà
de
chanter
version.
preuve
publication,j'ai fait
cette
,
ans.
diozu.
cette
telle
romance
de
Dans
de
graver
l'autre
sur
le but
plus
rythme, peut-être
plaisirà
consciencieux
cette
seconde
qui
amme
à
a
version
sidé
préqui,
rythme.
80.)
0
rente
teurs
lec-
mes
,
le
par
faire
de
soin
du
ci-après
que
autre
un
PPP^^
(Le
qu'elle se
,
l'ai entendu
une
vingt
musique
la
,
qui passe
Argia
—
graver
première
que
place
temps
trinquer dans
14.
Page
le
lu poge
13.
-
zu,
G..u
P
-
lier-di
rain'ex
du
-
r?
403
-*®
30.
Page
QueLest
le
très-ancien,
peuple,
monopole
ce
par
1
Lamazou,
de
air
saute
basque
yeux
le
:
ses
sérénade
cette
aux
dans
vrai
Les
-
?
à
rythme
qui
celui
est
44.
des
Elles
qui viennent
le
seul
à la morue
se
paraître,
là
qui
erreur
une
air par
cet
noté
a
un
paysan
J.
Ahùzki.
dans
aujourd'hui
à
le
tout
Basque
pays
Ces
s'étendre.
digestives et
à 5 lieues
sont
de
chanter
jouissent
voies
Basques,
et
c'est
temps;
quatre
Bortian
commence
les
où
chant
maitia.
j'aiadopté,
—
vestige d'un
baleine
la
entendu
ont
que
d'Ahuzki
très-fraîches.
izar
Ene
le
les embarras
et
les Hollandais
—
ceux
eaux
grande réputation, qui
légères
à
Pyrénéens
Pa";e
pour
l'époque reculée
Chants
tous
pour
rythme
Ahuzki.
à
le dernier
pas
pêche
38.
sur
etchenkuak.
N'est-ce
probablement
Page
M
jeiki,
l'origine,s'occupât de
à
qui,
fragment?
ce
remontant
disputer
virent
de
sens
Jeiki,
-
©*-
urinaires.
sont
eaux
Elles
d'une
lentes
excel-
très-
sont
Mauléon.
de
*
Page
Cet
air
a
modifier
en
du
je
moins
:
Chants
la bonne
eu
je
comme
par
Cet
P.
le
150.
été
recueilli
a
on
n'ont
par
M.
publié
et
le tort,
eu
par
M.
Pascal
d'après moi,
existé
jamais
dans
le chant
de
le
mitif;
pri-
chanter.
entendu
Francisque Michel,
de
dans
la Clé
Capelle;
ez
on
trouver
du
le trouvera
populaire, grâce
dut, p. 400.)
zoinen
Mendian
—
fortune
donne,
air devint
l'air Aitarik
part
kaloian.
à
la fin de
son
Pays Basque.)
Le
Page
J'ai
qui
air, recueilli
le même
a
mais
mesures,
les ai nulle
ne
Il
Pyrénéens;
deux
ajoutant
y
(Voir aussi
ouvrage
ses
Choriiiuak
—
étrange.
caractère
un
dans
Lamazou
62.
ce
au
joliair basque
Caveau,
au
n°
eder.
2,021
chanteur
d'airs
recueil
de
Garât.
,
ce
arrangé
de
à
,
tous
recueil, ¥
trois voix
genres,
blié
pu-
édition.
(Voyez infrà,
la note
sur
404
-*®
498.
Page
J'ai
sur
que
la bonne
eu
Maitia
M.
feu
l'air de
ntm
:
zira,
izar
composa
la transcris
Je
ederra.
nombre
persuasion qu'elle plaira à
LA
père,
son
de
FÊTE
ici,
Voici,
depuis
Tinter
le carillon
l'aurore,
,
tambour
le
Ébranle
Nous
sonore
vallon
ce
Nos
;
mis
tous
avons
babils,
plus beaux
fêler
Pour
amis.
ses
la troupe
régaler
miens
Des
la
Avec
Et
soupe
poule
le
Qui
;
pas
veau
gras
valait,
croire,
peut
on
à la
Helette
A
,
pot
au
n'avons-nous
Tué
tantôt
j'aurai
succulente
La
foire
,
Dix
écus
La
,
ménage
nous
ragoût
,
rôti ;
,
dessert
Des
chalets
Les
fruits
bas.
plus
au
dame
Pâté
Pour
:
foyer s'apprête
Chaque
A
fête
la
c'est
hameau
Du
le
fromage
d'Irati
,
breuil
Le
du
chère
A
D'oser
Ont
Et
reste,
arrive
nous
cadets
nos
soir, dans
rempli
ma
lièvres
Nive,
matin
ce
,
pressé
la
filets;
leurs
,
basset
Sous
du
engager.
:
au
puis
Mon
Et
vous
foison
Hier
berger;
si modeste
truite
La
A
verger,
messieurs,
Pardon,
A
du
grand
dans
sa
vieille
et
sans
D'ESPELETTE
LOCALE
Et
il y
lecteurs.
mes
train
quête,
cscopelte,
lapins.
V.
le baron
M.
de
permission de publier
la
401),
d'Uhart,
le baron
Adios,
p.
ederra.
izar
Adios,
—
d'obtenir
fortune
®«-
une
a
d'Uhart
chanson
quelques
commentaire,
(voir note
française
années
dans
sur
la
400
-•g
de
François
Sames
Came
le
Charles
Philibert,
la
avoir
Après
de
cause
VII,
Uu
Mémoires
du
Mauléon,
Gramont
de
comte
généalogiques
La
la maison
de
d'assigner
date
une
précise
Pages
Quelle
Le
214.
et
de
château
du
considérables
(Extrait passim
Bayonne
siècle.
xvc
Urzo
:
liima
le héros
des
ou
comme
dessus
Ce
de
qu'il
y
de
a
kunte,
belle
bien
opinion
une
franc-alleu
Jaon
la
été
héréditaire
Il
est
donc
?
condamné
A
à
victime
arrêtée
représentant
exorbitantes
autres
basée
et
Villes
?
roi
du
lieutenant
Berterretch
nombre
Il
de
la
maison
de
Larrau,
France,
Soûle,
libres
dans
ce
en
abus
existant
du
ce
crime
pour
,
seigneur,
reux
amou-
difficile d'avoir
Là-
irrécusables.
étant
Ziberua,
de
pays,
s'étaient
seigneurs
par
est
preuves
étaient
de
de
jalousie
des
de
Roi, n'avait,
du
que
impossible
remonte-t-elle
date
quelle
mort
la
sur
le pays
que
provinces
Berterretch
de
les habitants
tous
dans
gris gachua.
Marguerite d'Espeldoy?
positif,c'est
dont
et
toriques
his-
,
était-il l'innocente
lui de
des
Notes
a
,
Berterretch
à
khantoria.
Trois-
de
comte
un
avait-il
Mauléon
la
à
surnommée
Gramont,
de
comte
légende
cette
probablement
kunte,
rallia
se
Lescun,
services
Berterretchen
—
de
de
des
de
maire
la chanson
à
l'originevraie
est
Jaon
son
212
rendit
le milieu
depuis
Gramont,
Il vivait
Jaurgain.)
capitaine-généralet
de
charge
J.-B.
par
,
il
Anglais,
à Diane
Hamilton.
par
.
et
Bayonne.
être
chambellan.
et
famille, c'est le
cette
paraît
religion.
de
les guerres
de
parti des
qui
de
général
était marié
Gramont,
de
membre
autre
le
Bidache
,
gouverneur
suivi
de
Gramont,
de
,
il fut conseiller
dont
de
comte
IV, pendant
Henri
et
longtemps
Corisandre
Belle
maire
la famille
baron
et
souverain
Blaye
et
,
1434.
en
seigneur
nom,
,
de
premier
du
Mucidan
Blaignac
,
,
premier
Gramont,
s«-
pouvoir
un
pays
ancienneté,
toute
de
aucune
attribuées
ces
dans
le
rogatives
présieurs
plu-
féodal.
aujourd'hui.
encore
,
c'est
Andoze,
arrondissement
de
onic
Aitunen
les enfants
des
le
compris
pays
Reine
romance
Marie-
et
Larrau,
Tardets,
de
canton
Mauléon.
Aitorren
anciennes
est
une
Antoinette.
les fils d'Aitor.
semck,
de
278.
à
Aitarik
—
celles
(V.
On
ainsi
désigne
en
Basque
nobles.
familles
Page
Celte
Licq
entre
que
propos
ez
le célèbre
de
ce
dut.
Garât
chanteur*
chantait
le
à
la
cour
de
chapitre intitulé
la
:
407
-?©
Un
Chanteur,
intitulé
Biarritz
:
245
.pages
On
m'a
dans
Augustin
Pyrénées
l'Océan
et
air
cet
que
284
sujet de
au
trouvait
se
286.
et
Le
de
:
Le
Santa-Klara.
Dans
mieux
n'ai pas
Mozart; je
de
intitulé
41C
etc.
poésie
plus
est
publiée
version
:
par
Sauta-Clara
Tardets,
,
125
partie, pages
,
cette
la
jauregian.
à
conforme
M.
suivantes).
et
l'hypothèse
Michel,
Francisque
parle
d'un
version,
notre
de
le luxe
avec
il
où
mariage
ce
roi
s'agiraitd'un
l'époux
Hongrie,
de
montait
fiancée
la
été
aurait
Ongriagaray qui
certain
qui
ce
cheval
un
,
d'or.
D'ailleurs
pays
il n'existe
de
Basque
Sala,
famille
du
basque
nom
ancienne
maison
de
de
Page
L'air
il est
Mais
même
de
de
nom
celte
le
Ongriagaray.
Tardets.
Tardets.
292.
Lurraren
—
est-il réellement
romance
qu'il ait existé, dans
vraisemblable
il n'est
pas
et
pas
,
Atharratze,
et
tie,
par-
Pays Basque.
professeur
concorde
de
linguiste, que
savant
sellé
le Titus
dans
chapitre
Biarritz
:
donne
je
que
volume
son
ouvrage
pittoresque, 2e
itinéraire
Atharratze
—
le
légende
cette
Chaho
de
parce
dans
son
,
,
version
admise
dans
consacré
a
le fait.
l'ouvrage
La
lui
Chaho
suivantes.)
et
Pages
(Voir
les
entre
affirmé
vérifier
pu
le Souletin
que
»»-
pian.
basque
'? Je
n'hésite
pas
le croire
à
,
très-populaire.
dois
cependant je
le Recueil
dans
manière
reconnaître
je l'ai
que
des
Chants
noté
trouvé
à
,
et
Chansons
peu
près
populaires
de
de
la
la
,
France,
publié
(V.
par
de
la chanson
308.
Page
Mendekoste,
Arnegi,
nom
Arneguy,
de
Florian,
Delloye, éditeur,
H.-L.
M.
dans
Manon
—
de
du
paroles, musique
et
trations.
illus-
recueil.)
Mendekoste
Bas-Navarrais
commune
ce
avec
phestetan.
la fête
de
de
canton
Pentecôte.
Saint-Jean-Pied-de-Port,arrondissement
Mauléon.
Tantealzen,
Hamarrekuak.
—
Le
Flor
est
un
jeu
de
cartes
bas-
408
-*s
dans
que,
un
leqnel chaque
deux
ou
en
ordinairement
dizaine)
de
les
Oihergi, Oyhercq,
Mauléon
,
déterminé
six, composés
chacun
la
t'aitun
partie se
de
hamarreko
de
trois
contre
à mot
(mot
tanto
:
points.
ou
—
tanto.
316.
Page
nombre
un
,
Tanleatzia, compter
trois caries;
joueur prend
deux,
contre
s*-
Jundane
—
du
commune
Estebe
Saint-Palais,
de
canton
martira.
arrondissement
de
Basses-Pyrénées.
Ainharbiarrak
les
habitants
d'Ainharp,
du
commune
de
canton
Mauléon.
,
Saint-Palais.
Donaphaleû
,
Elchegoyhen
Etchegoyhen
à
Mauléon,
Cette
chanson
servi
180,
et
l'œuvre
334.
et
Belhaudiko
—
la
comme
qui jouissait,
d'un
dans
horribles
patrieavec
sa
chanson
blessures.
il
honneur;
est
mort
certain
Topet-Etchehun,
la
toute
bortian.
satirique
,
page,
leurs
à
pas
1847.
332
est
avoir
après
vers
Pages
succombèrent
ne
fit prêtre,
se
archiprêtre
Benta
et
Soûle
d'une
Oi
il y
mort
a
gachua
de
,
années
quelques
méritée
réputation
,
laborari
f
barde
ou
improvisateur basque.
Le
dernier
couplet
Belhaudi,
est
fine allusion
une
Olsogorri,
Besarkagia,
certains
à
malheurs
Gaztambide,
conjugaux.
Arhane
Orgambideska,
3
de
noms
de
quartiers, montagnes,
Larrau,
Tirro,
de
canton
Elgoihen,
Tardets,
ruisseaux
arrondissement
Odoronda
Arainti
,
de
Larrau
Ollia.
le
pas
nature
J'ai traduit
sens
cayolar
le
consiste
bêtes
des
du
et
sur
propriétés
de
la
dans
fabriquer
étendue
indivises
parcours,
basque.
la Coutume
de
:
1° dans
des
;
pour
Le
de
cuyalaà,
le
territoire
certaines
familles
Mauléon.
de
noms
la
en
que
dernier
ce
olha
est
Soûle,
; 2°
d'une
chaque part
de
très -considérable.
souvent
ou
cabane
est
désignée
sous
le
pour
cayolars
nom
de
ter
abri-
d'un
;
la
on
droit
parcours
Ces
d'une
pour
portion s'appelle tchotcha
chaque cayolar,
Le
renommés,
le droit
rende
ne
1520,
en
français cayolar.
propriété
dans
mot
propriété
une
écrite
fromages justement
les agneaux
pour
une
Cltâlet,bien
:
locution
béarnais
nom
clôtures
ovines,
droit
Uharl,
dans
,
par
principalement
les pasteurs
entouré
de
particulière:
sous
de
mot
ce
complexe
toute
désigne
de
situés
Barcus.
et
—
chalets,
et
parc
les
sont
l'étendue
de
bullla.
409
-a
Il y
a
Soûle
en
de
plus
80
cayolars
:
:"§«-
leurs
bullta
sont
de
Petlar
les habitants
fixées
un
par
usage
immémorial.
Petlarrer.
Soule
et
On
—
de
ceux
Basse-Soule
La
le canton
désigne
la Haute-Soule
comprend
de
Tardets.
Tous
les
celle
donnée
340
342.
et
Ma
Lili
reste
version
dans
Lamazou,
de
eder
Haute-Soule,
bat.
celles
Chants
ses
la Basse-
Basa-Bûrùtar.
la
et
de
quelques
en
de
la Haute-Soule.
dans
toutes
est
de
nom
Mauléon
situés
sont
—
du
comme
chanter.
M.
par
cayolars
le
sous
le canton
près
peu
romance,
l'ai entendu
je
que
cette
nom
(Basa-Biiria),
à
Pages
J'ai noté
le
sous
recueil,
ce
telle
de
différente
points
Pyrénéens.
Le
semia.
(Voyez
la note
de
air.
texte
est
en
plus complet.
Aitorren
semia,
Berterrelchen
le chant
khanloria,
Page
Je
Souletine
version
La
dièze,
mi,
384.
dont
(Voyez
à
les
parce
406.)
p.
Muthil
—
Souletine
gaztia.
Bas-Navarraise
et
cet
,
celle
qui
Benat
est
le
notée
poétiques
œuvres
qu'elles n'avaient
plus
bas
:
do,
ré, mi,
392.
Basse-Navarre
et
était
Barcus,
sont
se
intitulé
:
Les
Sortherako
—
en
Labourd
qu'à
Bardes,
155
alhaba
on
dit
improvisateur
un
malheureusement
confiées
été
,
perdues
la mémoire
dans
et
naire,
extraordi-
de
ses
l'ouvrage
Sorthera,
canton
de
c'est
une
maison
auditeurs.
de
M.
dendaria.
alhaba
la fille d'In,
d'Ordiarp (en basque,
FiiN
des
Notes.
gustin
Au-
suivantes.)
Inchmispeko
Mauléon.
la
pour
chauspé.
du
ré
khantoria.
etc., 2e partie, pages
Biarritz,
Page
Mardoren
de
Mardo,
sujet le chapitre
son
Chaho,
En
—
Bernard
Mardo,
plupart,
est
sur
etc.
Page
Bcnat
371.
versions,
les deux
donne
Aitunen
significationque
même
Urdinarbe),
commune
--•a
411
ERRATA
s»-
414
-•a
b*-
PAGES
'1rs
PAROLES
Chori
erresimila
hols,
,
Chori
ùdan
Chorinuak
kaloian,
Choriltua,
mirât
Egùntto
bâtez
izar
romance
22
20
Souletine
62
(31
da,
.
.
Souletine,
romance
Souletine
romance
158
chansonnette
sérénade
maitia,
eder
piano
khantari,
nindaguelarik,
Souletine
Bas-Navarraise,
avec
157
76
75
38
36
gnement
accompa-
'.
piano
Ezpeleta herrian,
Gaiaz
Souletine
377
de
hua,
de
sérénade
378
da
accompagnement
avec
eneki,
.
erresimila
Ene
emak
Je la
MUSIQUE
.
satirique Labourdine
chanson
Souletin
nocturne
230
235
270
269
.
Gaztetasunak
bainerabila,
de
accompagnement
Goizetan
jelkhitzen
Goizian
da
70
Souletine
romance
légende
chanson
mandoa
Souletine
satirique Souletine
chanson
zamaria,
ari
Iruten
252
251
190
189
348
347
Bas
et
,
mélangés,
nuzu
dialecte
satirique
,
Haut-Navarrais
68
,
,
Ikhasketako
avec
piano
goizik jeiki nundûzûn
Jchkerraren
Bas-Navarraise,
romance
de
accompagnement
avec
piano.
Labourdine
romance
86
124
84
123
,
complainte
martira,
Jundane
Estebe
Kaiku,
chansonnette
Souletin
chant
uak,
Jeiki, jeiki, etchenk
Labourdine
30
Souletine
avec
,
bat
eder
pian,
Lurraren
Maitia,
Bas-Navarraise
romance
Labourdine.
romance
zira,
nun
Souletine, avec
romance
Mendian
zoinen
,
Mendekoste
eder,
arrangée
Bas-Navarraise
romance
à
3 voix
340
339
292
291
gaztia,
! laborari
308
307
piano
262
260
Bas-Navarraise
372
371
Souletine
180
179
246
244
298
297
398
397
satirique Bas-Navarraise.
,
.
Ollanda
gazte
de
chansonnette
de
satire
romance
Bas-Navarraise,
,
herrilik,
duzu
romance
,
.
.
Labourdine,
,
piano
banuazû
Ostiraletan
romance
gachua
variante
égales
hemeretzian
ehun
avec
148
accompagnement
avec
4
150
chanson
phestetan
zortzi
Orai
100
accompagnement
,
Oi
104
6
Souletine
Muthil
315
piano
de
Mila
nik,
badut
316
de
accompagnement
piano
Lili
29
romance
Souletine
Bas-Navarraise
avec
ment
accompagne-
41 5
-*s
3*-
PAGES
des
PAROLES
Planilniz
Prima
biholzetik,
eijerra,
Souletine
romance
Souletine,
romance
164
P^no
54
Sortherako
alhaba
dendaria,
de
accompagnement
Urzo
liima
Zelùko
izarren
bidia
Ziïzira,
zû,
Souletine
Souletine,
romance
avec
Souletine
Fin
de
Bayonne, imprimerie
la
de
52
392
390
204
203
230
228
116-
115
gnement
accompa-
piano
romance
163
.
,
de
MUSIQUE
avec
piano
chansonnette
gris gachua,
Souletine,
romance
la
de
accompagnement
avec
de
Table
veuve
des
Matières.
Lamaignère,
nie
Chegaray,
39.
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
7
File Size
5 051 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content