close

Enter

Log in using OpenID

22 janvier 1930 - Presse régionale

embedDownload
MIDI
Organe Régional de Reclreasenient National, de Défense Religieuse et de Progrès Social
AH ON NBMBNI S
39
ANNÉE
-
N'
. b
Cahmm
23f> 43b 82 îr
<*„__, J «Unu-Urii «mu S5Ù ÏOil 140t»
entrow j
tjrfpojtal 60'- 100 fr 200fr
France «t
13 .445
DIRECTION: 25, Rue Roquelaine, TOULOUSE - Téléphone 2-12, Chèque Postal 4.936
centimes
Bureaux de Publicité & PARIS, 13, Boulevard des Italiens
j
MERCREDI 22 JANVIER 1980
A LA CHAMRRr
L Hom 901 NE D0RT PAS
Les Idées | '
et les Faits
Un Débat confus
Cest xme attitude admise pour lesjdapter correctement à la vraie me dignité » indéniable. — Les médemédecins par un ministre temporaire | sure de la dignité humaine. A me- cins de France ne l'ont jamais
du Travail, do l'Hygiène, de la pré- sure qu'elle est plus complètement ignoré ; ils savent même les droits
i^s vWtes échangées entre groupements
voyance et des assurances sociales. centralisée, une administration pro- imprescriptibles du père de famille
.tÛwand»'rt français tendent à se multi
exclusivement de toute et les devoirs de chacun des memCelui-ci proteste qu'il n'est pas l'au- cède plus
plier. Voici qu'on annonce que l associateur de la loi folle ; mais, par une considération d'autre sorte : elle bres de la famille. — Voilà pourquoi
Bannière
d'Empire
tion « républicaine
Paris, 21 janvier
aberration tenace, il s'obstine à la traite un homme comme une chose. ils repoussent tout système étatiste,
organise pour l'été prochain un voyage en
texte car, en vertu du vieil adage, te
soutenir follement ; 11 s'emploie à — La dignité est un « sens » qui lui qui tendrait à la fonctionnarisation
mauvaise foi ne se présume pas. Ce
France dont le programme comporte la
SÉANCE DU MATIN
de
la
médecine
ou
des
professions
échappe,
tout
comme
le
fonctionnaisera donc au propriétaire qui formule
visite des champs de bataille français et
des replâtrages par des procédés ar1 accusation à prouver ladite mauvai»
une rencontre avec une délégation des
tificieux ; il ne s'aperçoit pas que re « ignore » la liberté, de même connexes.
La séance est ouverte à 9 h. 30 sous se foi. , (Très bien ! Très bien 1)
La
dignité
du
médecin
est
tradiqu'il
ne
«
connaît
pas
»
l'intelligence
anciens combattants républicains.
1«
présidence
de
M.
Léo
BouyssoU,
vil'édifice légal a été bâclé à la diable
M. Femand Brun défend le texte du
Une soixantaine de dépu- Sénat dont il expose l'économie et criCe projet n'est pas approuvé également
par des politiciens en mal de réélec- de la victime passible de son Admi- tionnelle en France ; elle règle et ce-président.
tés
présents
permettront
de
dire
que
par tous les organes germaniques
tique
les propositions de la commiitempère les libertés professionnelles.
tion. L'entreprise est ruinée de tous nistration.
le Parlement a repris ses travaux, par sion du commerce.
Ainsi, la populiste Gazette Générale de
—
Elle
a
pour
base
la
dignité
du
maprocuration sans doute.
les côtés, à commencer par la base.
Le motif du contraste est plus proM. Fernand Brun, défenseur irréducrAïlemacne écrit :
M. Lucien Hubert est au banc du tible, non des propriétaires, mais du
La valeur fondamentale est à re- fond que celui qui oppose une er- lade quelle que puisse être sa condi« Us gens de la « Bannière d Empire »
Gouvernement.
La
Chambre
aborde
la
faire pour tout le système : les mé- reur allemande et le bon sens fran- tion sociale. Le médecin de France discussion de la proposition de loi mo- droit de propriété. — J'insiste pour que
ne sont en aucune façon qualifiés pour se
la Chambre adopte sans modifications
présenter à l'étranger pour les uniques re
çais. Il a sa source dans l'appât tient à honneur de ^raiter ses mala- difiée par le Sénat, ayant pour objet le texte du Sénat. (Applaudissements.)
decins le font entendre.
présentants de la génération du front, et
M. Evain. — La loi, au début, ne dem.
C'est, en effet, du système de Karl du lucre, fléau contemporain. Là est des, tous ses malades comme des d'accorder des délais de grâce aux locommerçants ou industriels, vait ' constituer qu'une sorte de trêve
«s s'illusionnent grossièrement en pensant
Marx, qu'est venue la prétention in- une menace pour les jeunes généra- hommes... non comme des « objets cataires,
menacés
d'expulsion.
destinée à permettre aux commerçants
qu'un peuple aussi brave et aussi militaire
jurieuse d'envisager les ouvriers tions médicales par la tentation d'administration ».
M. Pueeh, rapporteur de la Commisd'exptusion d'attendre le vote
que le peuple français pourra avoir quelLes mutualités se sont honorées sion du Commerce. — Au lieu d'accor- menacés
comme
un
«
matériel
humain
».
Les
des
«
fixes
»
corrupteurs
qui
ont
conde la nouvelle loi sur la propriété
que considération pour une association
der
impérativement
un
délai
de
6
parce
qu'elles
ont
tenu
compte
de
la
commerciale
et, en attendant* celle-ci*
païens de l'antiquité étaient moins duit à exploiter les situations de
dans laquelle le refus de marcher dans
dignité des membres de leur groupe mois aux commerçants menacés d'ex- couper court à tous les procès évendurs
pour
leurs
esclaves.
Lee
modermédecins
d'assurances
jusqu'aux
pulsion, le Sénat a seulement autorisé tuels (Très bien I Très bien 1)
une prochaine guerre est célébré comme
nes socialistes font la surenchère sur procédés vicieux des médecins mar- dans la pratique de l'entr'aide. — le juge des référés à leur accorder un
une action glorieuse. Le nœud de la quesA l'heure actuelle 11 n'en est plus
Elles
sont
en
mesure
de
faire
un
pas
délai qui no devra pas dépasser 6 ainsi.
M':
tion est là : l'our être véritable et durale Luthérianisme ; ils inventent cette rons.
A l'obligation votée par la Cham.
mois.
La
Commission
a
consenti
à
de
plus...
Qu'elles
se
fassent
les
pible, la réconciliation avec l'adversaire
bre le Sénat a substitué la faculté. Or,
« indignité », qui assimila l'être huDans son beau livre, encore tout réétablir
un
texte
'
ransactionnel.
Elle
d'hier ne peut reposer que sur un sentimain à des pierres inertes, ou à des cent, le professeur' Vialleton, de ™ ts harmonisés de l'épargne indivi- accepte que le principe de la faculté Cette faculté existe déjà dans le code,
ment d'estime réciproque et une parfaite Un homme qui n'a pas dormi depuis forces brutales et incoercibles, com- Montpellier, ne s'est pas borné à une duelle et familiale : ce sera la ma- soit s; bstituê à celui de l'obligation, à quoi bon alors une .loi nouvelle ?
(Très bien ! Très bien 1)
égalité de droits. Toute tentative qui, par quinze ans. M. Paul KOrn, Hongrois,
nière la plus digne d'échapper à mais elle maintient l'obligation pour
M. Puech. — La loi vise le cas spéméconnaissance de la psychologie d'un reçut pendant la guerre une balle dans me sont l'eau et le feu, sous le pré- savante et puissante argumentation; l'emprise néfaste du socialisme d'E- les locataires en instance d'indemnité cial de locataires qui ont épuisé tous
texte
qu'il
s'agit
de
salariés.
il
a
exprimé
en
très
bons
termes
ce
d'éviction.
La
loi
ne
prévoit
pas
le
autre peuple, ne tiendrait pas compte de la tempe. Malgré les soins des plus
tat. Les médecins de France sont droit de rétention pour les commer- leurs recours.
ces conditions fondamentales, ne pourrait grands spécialistes, sa blessure lui fit
M. Evain. — L'art. 1S44 du code civil
Les médecins de France n'ont ja- que pensent les médecins de France. prêts à y collaborer loyalement dans çants qui, ayant droit à une indemnité,
est suffisant. Depuis la guerre on a
qu'être nuisible à l'idée d'une réelle en- perdre complètement la faculté du mais été de cet avis. Toujours ils — Les êtres vivants ont, dit-il, pour
ne l'ont pas touchée. Est-il excessif déjà
la
probité
et
la
liberté.
donné tant de sérieuses entorses
tente. Contre ce fait ne prévaudront pas
d'accorder au moins un délai de 6 au code
ont traité leurs malades comme des attributs : unité, individualité, ausommeil
civil qu'il ne faut nas se monFr.
GUERMONPREZ.
les phrases les plus ronflantes qui ne manmois
?
Impossible
de
transiger
sur
ce
(Pfiofo wide-world.)
trer trop sévère pour les innovations.
hommes, c'est-à-dire des êtres « In- tonomie, spontanéité et finalité. Leur
point.
Quant
aux
exceptions
admises
queront pas, en l'occurrence, d être prosi l'on veut vraiment fàire œutelligents et libres ». Alors même persistance propre se transmet à
p.-S. — Je ne savais pas, en re- par le Sénat, la Commission rte les Aussi,
noncées des deux côtés. »
vre utile, est-ce un délai de droit qu'il
qu'un délire temporaire (pathologi- leurs descendants. Ce sont de véri- mettant cet article, que, le jour accepte pas. »
L'organe populiste a pleinement raison.
faut- accorder aux commerçants. (ApM. Puech termine en se répandant plaudissements.)
que), ou une incompétence foncière tables personnalités bien différentes même, un télégramme de Moscou
Toutes les palabres sur le rapprochement
m
des
forces
diffuses
et
des
corps
bruts
en
doléances
sur
l'incompréhension
du
franco-allemand et sur le culte de la paix
(c'est le cas des enfants), entrave
M. Albert Sérol appuie la thèse de
annonçait : « Depuis quelque temps, Sénat à l'égard des commerçants.
M. Evain et estime inutile le texte du
ne peuvent aboutir qu'à des mafentendus.
son effort vers la guérison, le méde- répandus dans la nature qui ne sont dans les condamnations à mort que
M.
Oautru,
rapporteur
de
la
Comla
commission du commerce ; il conLa paix c'est l'affaire des gouvernechoses. (Louis Vialleton. prononcent les tribunaux soviéti- mission de législation civile, -r La
cin persévère à traiter son malade que des
vient seulement, ajoute-t-il, d'empêcher
ments. Pour les peuples, elle ne peut
L'origine
des
êtres
vivants
;
l'illusion
Commission
de
législation
civile
apavec respect, avec dignité. C'est ainques, on trouve cette expression : prouve le texte de la Commission du toute expulsion. .
constituer qu'un état d'esprit qfti doit —
Pion ; 5. d.
M. Julien Durand, président de la
si que la dignité attribuée au malade transformiste. Paris,
« Fusillé comme inutile ». Il est donc Commerce. Elle présente seulement commission
Je le veux tien — influer sur l'action du
du commerce. — Je deest la source, incessamment renou- 1929 ; p'. 323.) Ils ne peuvent avoir vrai que le Socialisme d'Etat réalisé deux
observations -'d'ordre général, mande à l'assemblée de faire œuhre
pouvoir, mais c'est seulement ' un état
apparu que par une formation iml'une
sur
la
nécessité
d'en
finir
au
velée,
de
la
dignité
médicale.
L'apositive
;
certes,
je préfère le texte pride
nos
jours
pousse
à
l'extrême
l'ud'esprit.
tôt avec les lois d'exception nées mitif voté par la Chambre.
Entretenir de bonnes relations entre voidage res sacra miser conduit la mé- médiate, suffisante d'emblée (p. 331). tilisation du « matériel humain... ». plus
de la guerre (Applaudissements à droiM. Emile Faure. — Il n'y a qu'à Is
sins, c'est évidemment le signe de la paix,
Personne n'en doute, les assujet- Quand il n'est plus utilisable, il le te); l'autre, sur l'esprit d'impartialité
decine au-delà de la commisération.
De nos jours, un chef de gouverne- Des égards envers le malade, elle le tis de la loi du 5 avril 1928 sont des traite comme tout autre matériel, et de prudence dans lequel le juge de- reprèndre.
mais à la condition que ces relations ne
M. J. Durand, — Le Sénat ne le va
prennent pas une allure de provocation. ment doit être maître Jacques ou, conduit à la sollicitude : elle l'élève êtres vivants ; ils ne sont pas des dont on se débarrasse dans « la pou- vra user de la faculté qui lui est lais- tera pas. Une transaction est nécessée d'accorder des délais.
Chaque jour des relations individuelles comme disait Vautre, spécialiste en
saire. Ce que la Chambre a voulu simchoses inertes, -— Ils sont intelli- belle ».
Qu'au nom de l'humanité on fasse plement, c'est qu'en attendant le vote
«e nouent entre commerçants et indus- tout. Hier, à La Haye, M. André à la joie de guérir.
F.
0.
cesser
certains
abus,
c'est
bien,
mais
gents
et
libres
:
ce
leur
est
«
une
Aucune
administration
ne
peut
s'adéfinitif de la loit sur là propriété comtriels français et allemands ; ces\ relations
il ne faut pas pour cela ouvrir la porte mercial il ne pût être procédé à des
ne demandent qu'à se multiplier/ et même Tardieu était comptable. A Londres,
à des spéculations qui ne seraient pas expulsions. Si les deux assemblées per^
à s'étendre h d'autres branches i de l'acti- demain, il sera amiral. La scène
moins regrettables. »
(Applaudisse- sisterït dans leur intransigeance resvité humaine, même dans le doKialne In- change et le programme aussi. Il ne
ments à droite).
pective ce sont les commerçants qui en
va
plus
falloir
aligner
des
annuités
tellectuel.
I
M. Brandon, député Jovial, simule pâtiront. L'unique concession faite par
une grande irritation cpntre les capi- fa commission consiste à donner au
ni combiner des emprunts jumeaux,
juge -des'- référés.- la possibilité d'exatulations des deux Commissions.
mais calculer des tonnages et des
M, Lucien Hubert, garde des sceaux. miner les cas d'espèce. Certes, cette
calibres par rapport à la longueur
— La Commission du Commerce ap- concession a son importance, mais,
Mais quand elles empiètent sùV un ter- des lignes de communication.
porte aujourd'hui, un texte nouveau. par contre ,1a commission a fait disréférence à l'article 1.144
Je reconnais l'esprit 1 de conciliation paraître la
rain où les nationaux sont diviiés, comDemandons tout de suite à quoi
dont elle a fait preuve et je ferai état du code vivll, ce qui permet au juge
me la politique, elles ne peuveiit qu'ac- Von pourra reconnaître que la Conde ces concessions pour obtenir du Sé- d'accorder le délai même en cas de décentuer ces divisions et nuire à ! la cause férence de Londres a réussi. Eh
nat un vote conforme à celui de la cision devenue définitive. D'autre part
de la paix. Le rapprochement pour être
Chambre (Très bien 1 Très bien !). La la - commissions supprime la restriction
solide doit se développer avec , une cer- bien ! c'est assez simple. On aura le
Commission a fait œuvre utile et gé- relative à l'indemnité provisionnelle et
droit de dire que la Conférence pour
taine discrétion.
néreuse. La haute assemblée se join- décide que le délai devra être accordé
Ceux qui prétendent y travaille^ en font, la limitation des armements navals
dra certainement à la Chambre pour à ceux des locataires qui n'étant pas
donner au Gouvernement une loi de formellement exclus du droit à 1 inau contraire, une arme de comblât. Sont- a été un succès si elle n'aboutit pas
bienveillance indispensable
(Applau- demnité né l'ont pas encore touchée.ils eux-mêmes tellement amis cïe la paix à une augmentation des armements
En troisième lieu elle a supprimé les
dissements).
qu'ils cherchent à l'établir à l'inférieur des navals. Et ce n'est pas un paradoxe.
trois restrictions introduites par le SéM.
Luquet.
—
Qu'apporte-t-on
aux
frontières ?... Assurément non. Et notre Le risque que Von court ici est très
commerçants î Au lieu de la reconnais- nat qui ' visent tes immeubles menaami Cuvilliez soulignait fort judicieuseraines ou insalubres et ceux resance de leur droit à un délai de six çant par
le propriétaire en vue de rement hier le cas de ce Victor pasch qui sérieux, c -r on va confronter les bemois quand/ ils sont de bonne foi, on pris
soins
des
uns
et
les
désirs
des
auconstruction.
elle a fixé à un
vient, entouré d'étudiants /"allemands,
leur impose la charge de démontrer minimum de Enfin,
trois mois la durée du
d'abord devant le juge qu'ils sont, de délai. La commission
chanter un hymne à la paix \au milieu tres. Cest ce qu'on appelle la parité.
est arrivée au.
bonne foi.
d'étudiants français et qui, comme pré- Et pour être d la parité de l'Anglemaximum de conciliation possible. »
M. Pueoh. — C'est inexact ! Le loca- (Applaudissements.)
sident de la Ligue des Droits ije l'Hom- terre, les Etats-Unis devront accroîtaire est toujours présumé de bonne
me, refuse de travailler à la p*ix entre tre leur flotte de guerre, comme l'IAprès la clôture de la discussion géLondres, 21 janvier
foi. c'est à celui qui affirme la mau nérale, la Chambre décide de poursuiFrançais, en reconnaissant à toîis, même talie devrait augmenter la sienne
vaise
foi
de
faire
la
preuve
de
son
di
Huit ans après la conférence de Wasvre la discussion de l'article unique
aux religieux, des droits égaux à 'la liberté.
re. (Applaudissements.)
hington, qui établit une trêve navale
demain matin
A ce point de vue, l'initiatîye de la pour être à la parité de la France.
de
dix
ans,
la
nouvelle
conférence
Séance levée à midi. Prochaine séanM. Cautru. — Il ne peut y avoir auD'ailleurs, si l'on allait par là, il
< Bannière d'Empire » est particulièrepour la limitation et la réduction des
cune difficulté sur l'interprétation du ce cet après-midi, 15 heures.
ment regrettable, car il est des gestes n'y aurait pas de raison pour que la armements navals se réunit aujourdont on doit s'abstenir.
France et le Japon ne fussent pas à d'hui à Londres. Elle comprend les
Comment 1 voilà d'anciens combattants la parité de VAngleterre et des Etats- représentants des grandes puissances
allemands qui vont venir parader sur le Unis, après quoi l'Italie suivrait. A navales, l'Angleterre, les Etats-Unis, la
théâtre de leurs exploits, parcourir le la limite de la parité il y aurait l'é- France, l'Italie et le Japon.
C'est dans la Chambre des lords que
Chemin-des-Dames, visiter Verdun et
se tient la conférence.
« déposer des couronnes à l'ossuaire de galité, qui est parfaitement absurde.
A onze heures, le roi fait son entrée.
Il s'agit donc de savoir ce que l'on
Douaumont » !...
Autour de lui prennent place les déIl se peut que les anciens combattants veut et il ne parait pas tellement légués derrière une table en fer à cheval. Le roi, en redingote, lit d'une voix
quête sur la crise que traverse notre
républicains trouvent cela très bien ; il se sûr qu'on le sache.
SEANCE DE L'APRES-MIDI
construction
. .
peut qu'ils oublient que leurs visiteurs
Il faudrait commencer par recher- ferme le discours suivant que l'assisM. Rollin. — Une commission a ensont ceux-là même devant lesquels ils se cher s'il existe un danger de guerre, tance écoute debout.
La séance est ouverte à 15 h. 15, sous quête
a été constituée co matin. (Trèi
sont trouvés au Chemin-des-Dames et qui maritime. Car enfi . pourquoi limila présidence de M. Léo-Bouyssou, vice! Très bien !). »
président, devant trente députés. M. bien
ont détruit Verdun.
Le
rapport
termine en sollicitant le
Louis Rollin est au banc du gouverne- relèvement des
Mais d'autres combattants peuvent ter lés armements navals, sinon pour
pensions des inscrits
créer
un
certain
équilibre
entre
les
ment
« Je suis venu ici pour souhaiter la
n'être pas de cet avis.
maritimeg, et la réduction de la durée
Poursuivant la discussion du buget, de leur service militaire.
Les morts de Champagne et ceux de forces de mer r Si les forces de mer bienvenue aux délégués des principala Chambre aborde le budget d© la
M. Ceistdoerfer, — Notre pêche moruVerdun sont encore trop près' de nous, et doivent être équilibrées, c'est pour les puissances navales qui se sont réu- 1
nies
en
vue
de
mettre
fin
aux
armetière traverse une crise. Dans la seule
marine
marchande.
les Allemands devraient bien attendre qu'une puissance n'ait pas sur une
ments
maritimes
qui
constituent
une
région
malouine, la flotte de TerreM. de Chappedelaine, rapporteur gé- Neuve est
pour visiter Douaumont que cette visite autre une supériorité dont elle pour- lourde charge pour les peuples. On ne
tombée de quatre-vingt uninéral,
demande
de
réserver
le
chapitre
n'ait plus qu'un intérêt archéologique.
tés en 1925 à cinquante-cinq aujourrait avoir la tentation d'abuser. A saurait accuser, ni nos traditions, ni
38
comportant
la
subvention
de
la
Jusques là, croit-on que la cause de la
nos flottes, dies sentiments d'insécud'hui. Quelle est la cause de cette
caisse des invalides de la marine
paix gagnera beaucoup à réveiller ainsi de l'arrière-plan de la Conférence de rité éprouvés par les nations et même
organisme dont le nouveau statut sera situation î Ce n'est pas que le poisson
Londres,
il
y
a
l'hypothèse
d'une
du
risque
de
guerre
qu'a
pu
engendrer
manque. C'est que l'armement ne fait
cruels souvenirs ?
fixé par la loi d9 finances.
plus ses frais. Certains impôts le frapEt le gouvernement français acceptera- guerre entre les Etats-Unis et l'An- la concurrence en matière de construcM.
Tasso.
—
Les
subventions
accornavales dues aux exigences suppent durement. Il faut au plus tôt le
t-il la responsabilité des incidents qu'un gleterre, entre le Japon et les Etats- tions
dées
aux
compagnies
contractuelles
posées de la politique depuis la grande
débarrasser de la charge du chiffre
tel pèlerinage pourra provoquer ?
Unis, entre l'Ha* j et la France. guerre.
ont beaucoup augmenté. Elles attei- d'affaires et organiser la régularisation
Non 1 non ! Laissez donc nos morts Voilà toutes ces puissances civilisées
gnent 155 millions eur les 207 millions de« courriers. La Sainte-] eanne-A'Arc
« Tous les peuples ont reconnu que
dormir en ^.ix, laissez aux mères, laissez et civilisatrices, qui ont été du même les hommes d'Etat ne négligèrent audiu budget du ministère. Que reste-t-il, apporte bien aux marins des secours
toutes déductions faties, pour les be- précieux, mais pour qu'elle leur apaux .".!s le soin de fleurir leurs tombes. côté dans la « guerre de la civilisa- cun effort pour éviter le retour de
Voici les principaux membres de la délégation
française.
soins de nos marins î 14 millions ! porte des lettres, elle exige une cotisacette 'sombre et immense tuerie.
Ecartez-en les fleurs de l'assassin.
De
gauche
à
droite,
en
haut
:
MM.
TARDIEU
et
BRI
AND
chiffrs dérisoire. Les marins ne doivent tion. Ne peut-on organiser pour eux
« Dans l'édifice- de paix que nous estion », rendues suspectes par ellesEn
bas
:
MM.
DE
FLEURI
AU,
LEYGUES
et
PIETRI
plue être les parents pauvres dans la un service postal régulier ?
sayons
de
construire,
une
des
colonmêmes de projeter les unes contre
grande famille de la nation ! (Applaunes les plus importantes est celle d'un
M. Cuy La Chambre, — Les aviso*
(Cliché Cellon-ParU.)
les autres des agressions et qui vont accord entre nations maritimes pour
d'Etat pourraient être employés à le
dissements) »
M. Tassj se plaint des entorses fré- distribution du courrier.
Parc* que le préfet de la Loire a révo- se concerter pour déterminer les la limitation des forces navales.
quentes à la loi do 8 heures.
« L'application pratique du principe
qué, malgré l 'avis du conseil départemen- proportions de leurs dents et de leurs
M. Rollin. — Nous allons prendre de*
rémonial
cu'à
l'arrivée,
le
roi
quitte
nous
;
il
s'attend
à
nous
voir
délibérer
M. Louis •Rollin, ministre de la ma- mesures immédiates. La société Jeann*
tal, l'instituteur communiste en congé griffes. Cest tout de même curieux. de la réduction des armements navals la galerie' royale précédé du lord et négocier.
a
soulevé
dans
le
passé
de
très
grosDcnon, condamné à vingt jours de priAu fond, cette Conférence impli- ses difficultés. On a obtenu un grand chambellan
* Le pacte de paix signé à Paris en rine marchande. — La loi de 8 heures d'Arc, œuvre privée, s'acquitte admirason par le tribunal correctionnel de Lyon que un manque de confiance dans succès lors de la conclusion du traité
,-£___
i ,,Ar,« 1928, bien qu'il ne prévoie pas de sanc- continuera é. être appliquée sans ré- i blement de la tâche qu'elle assum«
Le
huissiers
'
enlèvent
alors
Je
trône
particulières, constitue cependant serve*, et le gouvernement fera tout I bénévolement d'assurer la distribution
pour insulte aux agents au cours d'une les pactes et dans la paix. Sinon, le de Washington de 1922, qui imposait rovals qu'ils remplacent par un fau- u
son possible pour obtenir, et prochai- i du"côuVriêr."une' seule chose importacertaines limitations â la construction teùil 'où prend place M Mac Donald. une défense morale contre la guerre nement il l'espère, l'internationalisa- 'c 'est que les marins reçoivent "leurt
manifestation communiste, les syndicats
Mettre fin à la concurrence des conspays
qui
consacrerait
des
sommes
des.
vaisseaux
de
ligne
et
des
navires
communistes de l'enseignement déclarent
ott.o réffirmB (Très bien ! Très lettres
I„H»«. le
I« .^I„,
plus +A»
tôt possible. La Chambre
Le chef de la délégation américains, tructions navales, réduire les dépenses, tion de cette réforme.
folles à construire des navires de porte-avions
que l'école laïque n'est plus défendue.
peut être assurée que le gouvernemenl
')
M. Stimson, demande alors la parole. ce qui permettrait de déposeT sur le bien
«Jusqu'ici,
en
dépit
de
tous
les
efforts
guerre
se
livrerait
à
des
dépenses
M.
Tasso
conclut
en
reclamant
un
Et ils convient à la lutte « contre les
s'emploiera de tout son pouvoir à fouront é«é faits, il a été impossibl ? Il propose de signer le premier, com- bureau de la commission préparatoire relèvement des oer.eions do base des nir à nos marins toutes les satisfacéternels adversaires » la fédération, con- inutiles et ridicules. Il limiterait, qui
du désarmement un accord susceptide réaliser de nouveaux progrès. Je me président de la Conférence.
tions matérielles et morales qu'ils rémarins.
fédérée de l'enseignement, la fédération chacun limiterait de soi-même ses crois qu'il incombe aux gouverneplus vaste le cadre des
mots. M. Tardieu s'asso. ble de rendre
M. Bellanger, rapporteur. — La situa- clament justement.
de cette commission, cela a
des fonctionnaires, la C. G. T. et aussi armements navals au lieu d'être in- ments de continuer la tâche entreprise cieEn' àquelques
la proposition de son collègue' travaux
été l'unique but de nos conversations tion de notre marine marchande est
M. Geistdoerfer. — L'inscrit était an»
la Ligue de l'enseignement, la Ligue des
eméricain Puif M Ramsay Mac Do- et de nos voyages.
vité à les limiter. Et surtout, ce qui à Washington.
indigne de notre pays. Nous payons trefois un citoyen privilégié. ; il ne l'esl
« Chacun de nous est également résolu nald donne lecture de son "discours.
Droits de l'Homme et le groupe parleprouverait
que
l'humanité
est
arrideux
milliards
de
fret
à
l'étranger.
plus
aujourd'hui, l es lois qui le proa sacrifier une partie de ses besoins
mentaire de défense laïque.
{Lire la suite en deuxième page).
Notre flotte est vieille. Nous devrions tègent doivent au plus tôt être revisées,
M. Tardieu a pu confier le portefeuille vée à un plus haut degré de raison, spéciaux à titre de contribution au
construire, pour un entretien normal, notamment celles qui concernent les
de l'Instruction publique à M. Marraud on rêve d'une Conférence où les cinq bien commun et je suis sûr que vos
deux cent milie tonnes par an : nous pensions, le vote des marins et la du
constitueront un bienfait
et prendre à son compte les projets scolai- grandes puissances maritimes et pa- délibérations
n'en construisons que cinquante mille. rée du service militaire.
important et durable, non seulement
res de M. Herriot ; M. Chéron a pu ac- cifiques, jurant de respecter toutes aux nations (pis vous représentez,
Notre flotte est tombée du 3e rang en
M. Rollin. — J'ai appelé 1'attentron
> A l'heure actuelle, dit-il, chaque
cepter la gratuité de l'enseignement se- leurs possessions, ayant renoncé à mais encore h l'humanité tout entière.
1922 au 6« aujourd'hui Elle devrait du ministre rte la marine militaire sur
pavs,
riche
ou
paUvre,
plie
sous
le
atteindre cinq millions de tonnes, elle cette importante question »
condaire, acheminement vers l'Ecole uni«
Cette
Conférence,
i'en
ai
la
ferme
atteint à peine 3.-J00.000 tonnes.
ATJ SI AIVl
obtiendra
des résultats fardeau des armements et craint leur
que : le ministère Tardieu est, paraît-il, rivaliser les unes avec les autres, <-onfianeo,
Après 'me intervention de M. Desone se préoccuperaient que de définir aboutissant a un abaissement immé- développement par suite de la concurun ennemi de l'école.
M. Morinatid. — Nos chantiers mari blin, le suite de la discussion est renrence.
L'expérience
de
plusieurs
généFaut-il, pour défendre l'école laïque, la les forces navales nécessaires pour diat de la lourde charge des arme- rations, dont se sert la crainte pour
times ont vu diminuer de dix mille voyée à la prochaine séance.
qui pèse actuellement sur les
vou 'nir cormiuniste ?
Londres, 21 janvier.
sauvegarder l'ordre, la tranquillité ments
le nombre de leurs ouvriers. Ils étalent,
nous enfermer dans la forteresse tragipeuples du monde. »
Après Io renvoi à la suite de l'InterLe Tymes dit qu'on a trouvé, à Lnovo' Irenti mille, ne sont vingt mille. (Très pellation Hvmnn sur la nomination du
Et les pires ennemis de l'école publi- et la justice dans le monde. Malheuque du militarisme, devrait, par se
Sa Majesté s'assied durant la tra- échecs même, nous éclairer de façon (Siuro), divers objets en vieil argent, bien ! Très bien I)
que ne sont-ils pas les maîtres qui iden- reusement ce n'est pas ce que supgénéral YVnysrand, la Chambre s'ajouren français par l'interprète, h nous permettre de rompre l'envoû notamment deux chandeliers, un calice
tifient la cause de l'école avec celle de pose la Conférence de .Londres. Elle duction
M. Bellanger. — Tous les services de ne à demain matin pour la continuaM Mathieu. A nouveau le roi se lève, temrnt et de rechercher la paix et la et un encensoir datant de l'époque de
tion de la discussion de la marine
la révolution î
suppose même le contraire de cela. et après lui toute l'assistance.
sécurilé par d'autres moyens. On peut Louis XIV, période où l influence ca- la marine marchande doivent être enDe bonne grâce Sa Majesté se lais** dire presque à là lettré que le monde tholique française ee manifesta dans fin grouoés ÊOUS l'autorité du ministre marchande.
Jacques BAiNVILLE
photographier, puis, avec le même cé- entier a, aujourd'hui, les yeux sur' cette rêïioD du Siam
at. /i'iuilra na.r*. il -Caait aranmjizm&v l'nrt-
sens allemand
sur la Propriété Commerciale
LE SEfiS
LÛMES
La défiance
entre anciens alliés
LE PROBLÈME DES ARMEMENTS NAVALS
Gestes àj éviter
Le
la
Roi
George V
Conférence de
inaugure
Londres
Les Chefs de Délégation affirment Sa volonté des peuples
de réduire les armements
Budget de la Marine Marchande
01S0Q0ES DU ROI
L'Ecole communiste
DISCOURS DE 1 MAC OOIHD
Vieux Souvenirs de France
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
MERCREDI 22 JANVIER 1930
La Crise yiticole
Nouvellesjilitalres
CONVOCATION
DES RÉSERVISTES
EN 1830
vi ^? ril «""'"qués en 1930 • lee reser1,..^ . ,ta classe l9a* c'esua-dire né-,
VuJ? Jf
i anvi «r et le 31 i éceinbre
IWM) et un rp.rtain nombre d'officiers
nient ^ P 1*0 *****316» P ouf lavance-
Une nouvelle Lettre
à M. Tardieu
Une Séance Historiqt
.e
L'INAUGURATION
iUDiïep
ÉCRASÉ PAR UN TRAIN
Vic-Bigorre, 21 janvier.
(d). à M. Ed. Heriiquet
Ted Fifty
Un terrible accident, qui a cause la
(6"J\ a M P Laine : i.a Fortune 11
(09). a M. E Ma-eliatid
Hetn.nn 67),
mort d'un brave employé, est ai rivé
dans notre gare, pendant' la manœuvre
à M Mo'uillefai ine ; Green Fly (.64). à
Paris, 21 janvier.
d'un tram de marchandises.
M. G. F. Bertiin.
Lee présidents des groupe» iiicoies
teM. Lafforgut, hou me déquipe, se
de la Chambre et du Sénat ont adressé (Sme de notre information de 1» page) t Accord qui permettra de consacrer à
Date dos convocations
[.ait a l'aiguille qui donnait accès a
PRIX BFRNADOTTE
a M. André Tardieu une lettre où on
dai œuvres de paix une giandp partie nait
pour la 17* région
relève les passages suivants :
des sommes énormes que l'on dépense une voie le sar..ge, .o*sque a ' ri suite
Haies,
hanJ.
- 8.000 fr - 2.S00 mètres
actuellement pour les armements na- d'un mouvi 'meir, mallieu'eiix il tomba
« Nous -vous remercions de toutes les
VlJoeq 173 kilos), a M J. Ln-rouis :
Infanterie. — Centre de mobilisation mesures
déjà prises et dont l'intérêt
vals. Cette conférence doit fournir des en travers des rails et lf riwjiier waîppôcourt tttl), a M. M Gugetfï.eiin ;
a infanterie n° 171 (Toulouse) et Cen- n'a pas échappé à l'attention des po- Après la traduction en français de épreuves complètes et décis:ves. non gon de la ram» lui passa sur le corps,
Paris, 21 janvier.
Bigarrés W»;. à M. M.-V. Olhvjer ;
tre de mobilisation d'infanterie n» 173 pulations viticoles ; mais l'application son discours, M Mac Donald' donne =tulement de limner. mais encore de lui sectionnant les membres inférieur
i Clavecii: (67 1. à M E. Cassact
Aqui(Famn-.rs). — trois séries : 28 mars au de la loi du 29 décembre, si impor- la parole, à 1J h. 50, à M. Stimson, pré- réduire nos armements. »
au-dessus des genoux. Iran-porté a la
lon 111 67, a
M. M. liiigeuheiin M
13 avril : 8 au 28 septembre ; 6 an 26 tante, est. en fan, subordonnée à la sident de la délégation américaine :
salle d'attente, le malheureux nndit le
PRIX DE LECTOURE
Après
la
traduction
en
français
du
octobre.
Démocrate (67). & M. R. S< rive • Koléa
(monté) 10 0O0 trancs, i.&M) mètres. I1 (651.
publication de règlements d'adminisde M Grandi la parole est : dernier soupir en arrivant, M laf.irc Les forces humaines doivent mar- discours
à M R de SeliA-I.ar.
Paris
Centre de mobilisation
d'infanterie
donnée ? 13 heures, à M Makat«uki 1 ?ue était âgé de 53 ans tt tait en i»s 1 Déesse III (Butî*ion)
publique dont l'élaboration ra- cher vers le progrès.
M I Suort 11 (65j. à Miss A. H ut ton Biscle
G
*>'
n° W2 ;Age4ij. — Trois séries : 24 mars tration
qui t 'exprime en japonais M. Wilford I tance pour obtenir la liquidation de sa
pide
a,
dans
la
situation
critique
préa -Mme Veuve Edouard P 30 0< I (65). à M A. -G. ZaflropuJo . Rosa
« Dans le programme que nous adop- pui M Tewater parlent enfin au nom pension de retraite. lVJt< ^<*™î„]**£
au lï ai ri; ; 21 juillet au 10 août • " sente, autant d'importance que la loi
G 12 »» Bonheur '64). a M R Le Gouic ;
tons, aujourd'nut, nous prévoyons que de sla Nouvelle-Zélande et de l'Afrique me et deux enfants : une jeune fille de 1 Divus E. Chrétien;
ou 2<i octobre.
elle-même.
a
M.
F»
Le
Prieur P 10 »» .Aunge (63). n M. G. Eymnrd
Kemls
le
développement
dela
sécurité
doit
'
17
ans
et
un
garçon
de
\i
ans.
Centre ce mobilisation d'infanterie
du Sud.
«
L'attente
de
ces
règlements
d'ad3
D;amv
(Postic)
a
M
nette <63). a R. de Seines l.ar : Nadard
avec
le
temps
entraîner
un
désarmecoloniale n° 179 (Montauban,. — 16" ti- ministration publique rend la loi praEn
raison
de
1
heure
tardive,
les
deux
m
A Viel
P 13 »» H '631 a M
G. Deias
Enoch (02). à
En
AUTO CONTRE VÉLO
railleurs sénéiralais (Montauban). — tiquement inexistante quant aux bien- ment sans cesse plus prononcé.
derniers discours ne sont pas traduits
Dead Heat pour la première place.
M. M. ùuaenheirn : Erinnve H (62),
Deux séries : 16 juin au 6 juillet ; 6 faits que nous en attendons et elle conséquence nous devons maintenant, en français
Lalbenque, 21 janvier. .
au 26 octobre — 32" régiment de ti- constitue, d'autre part un élément de et la solution devient la seule bonne,
Non placés Dragon IV; De la Revue: n M. J Berge c Marsnus '62) à M \.
Un de "nos compatriotes, Célestin DelM. Mac Donald lève alors la séance,
railleurs, uidochinois) (Agen). — Deux perturbation qui pèse très lourdement rechercher à conclure des accords qui a 13 h. 15. après avoir annoncé que rieu, âgé de 25 ans, demeurant a Saint- Draga; Dihoubiban : Ruminante ; De Fould - Arbalète (62!. à M M La bronche • Dernier Nuase (61), à M L,
puissent,
le
moment
venu,
être
revisés
fériés ; 2 nu 22 juin ; 6 au 26 octobre
la conférence tiendrait une nouvelle Geniès, commune de Lalbenque. rêve- Pompignan. Double néeime. Deco Good Ciianfrnu • Lux (61), à M Mouilleta- le marché vini^ole.
et modifiés ; mais nous devons des séance
Artillerie — Centre de mobilisation sur
nant
à
bicyclette
de
la
foire
de
Mont,
Dompierre.
rjaida.
Dellys
Boyi
priv.**
jeudi
à
dix
heures,
au
Dans l'incertitude où il se trouve, maintenant aborder le problème du dérine : Plaise à la Cour (60V à M F.
a artillerie n° 17, a Toulouse (spécialis- la « commerce
pezat en compagnie de plusieurs i aDéesse III
(Libre F.change-Magali), Chipanlt • Cartouche VII I '60, à M.
est trop souvent porté,
naval d'une façon pratique Palais de Saint-James.
tes 105-155: et Centre de mobilisation
marades. a été tamponné, au lieu dit entraîné par BUlhion.
Qment à ralentir ses achats sarmement
non
seul
R. D-'hoscq ; Ecaladeur (60), a M. R.
d'artillerie n° 38 (La Rochelle) — Trois à la propriété sinon à les cesser com- et avec tout notre bon sens et ainsi
« La Baraque », à l'embranchement de
L)S DÉLÉGUÉS DES PUISSANCES
Divus 'Harpon-Courlande). entraîne Duboecq.
nous aurons contribué d'une façon
Séries : 24 mars au 13 avril • 7 au 27
la
route
n"
20
et
de
la
route
de
LalREÇUS PAR LE ROI
plètement, mais encore à ne pas pren- tangible au problème du désarmement
PRIX SULLY
juillet • 6 au 26 octobre.
benque à Montpezat par une camion- par Delamare.
Centre de mobilisation d'artillerie dre livraison de ses achats antérieu- tout entier.
nette. Relevé grièvement blessé à la
Steeple, hand - 12 000 fr. — 3 S00 m.
Londres. 21 janvier.
rement
conclus
avant
le
vote
de
la
loi
PRIX DE SAINTE-GAUBURGE
« Il y a un lien entre les forces tern' 17 à Toulouse (spécialistes 75 et
Dans l'après-midi de lundi, un peu tête et à un bra-s par ies témoins de
Ligth Shi'p (70 k. h , à M V OUtvier;
I55-C',. — Quatre sér!es . 31 mars au En outre, le désarroi profond d'un restres, navales et aériennes et la di- avant 1!> heures, MM. Tardieu, Briand, l'accident, le malheureux cycliste a été
(Attelé), 10.000 francs, 2.600 mètres.
Rayon de Miel (70), à M J. Van Stalle:
marché,
déjà
troublé
par
les
effets
minution de l'une des trois apportera Levgues. Pietri de Fleuriau
S) avril 9 juin au 29 juin • 4 au 24
transporté sans connaissance a son doet
les
Œuf
de Pâques '68). au C" de PéiignyG 8 »»
d'une crise redoutable est encore la diminution des deux autres.
août : 6 au 26 octobre.
autres
membres de la déiigation micile et de là dirige sur 1 hôpital de 1. Epitre (Viel)
5 50 La Faldetta '68). à M Gugetmeini $
P
a
M.
P.
Gamare
< Dans les questions navales, nous française
Centre de mobilisation colonial d'ar- aggravé par l'ignorance où se trouvent
se réunirent au Palais Cahors.
Mon Camarade (66), à M J Gairal j
à M.
2. Esdorée Masson)
tilieriH n» 37 (Agen). — Trois séries • les commerçants, autant d'ailleurs que ne devons pas oublier que notre but de Buckingham, où plus d'un millier
Fatale
P ? >» V.insly (65). à M. H Viguier
M Vidal
84 mars au 13 avril • 2 au 22 juin • 6 les viticulteurs, je la décision oui sera final est de rechercher la solution gé- de curieux s'étaient rassemblés et où
LE CAMBRIOLAGE
Erreur (64). à M. A Fould r Hetman
prise, d'une part, par le gouvernement nérale du problème du désarmement et les délégués furent présentés au roi DE L'HOTEL DES CHEQUES POSTAUX S Esclarmonde (Sourroubilie)
au 26 octobre.
à M. A.
Sourroubilie P 7 »» (62) à M. J. Monillefarine • Felibre
Centre de mobilisation d'artillerie au sujet de la précarité de l'abaisse- de diminuer les risques de guerre. Nos George V, dans la salle du Trône.
A RENNES
m), i, M. M Dulau; Djinn '62). au
n» 317 (Toulouse). - Quatre séries ; ment des tarifs de transport que les peuples veulent le succès. Si la conféLa cérémonie fut entièrement dénuée
Eliette , M'» de Ponteves • Palatium (61) n M.
Non
placés
:
Eyrydice
IV
Rennes. 21 janvier.
10 au 30 mars ; 16 jui.i au 6 juillet • grands réseaux déclarent devoir sup- rence échouait ce serait l'effondre- de formalités, le souverain souhaita
Etoile d'Azur ; Ergote : Emance : Ecre- R. de Vallan.de • Green Flv (60). à M.
La police a arrêté lé cambrioleur visse 11 , Etoile Filante VI : Ebonite II; G.
1er au 21 septembre ; 3 au 22 novem- primer dès le 1er mai trochain, d'an- ment de leurs espoirs les plus chers et un bienveillant accueil à tous les déléF Bnrtrin ' Albitros (60). à M. J.
tre part par le législation én ce oui par conséquent il faut réussir ! >
bre.
gués des cinq puissances et leur expri- qui pendant la nuit du 30 novembre Eucjiarys.'
Gairal • Babbler '60), è M S. Platt.
M* Ç. A. O. A. — 117» R. A. L. (non concerne la réforme de la taxe sur le
M. Felton parle ensuite au nom de ma ses meilleurs vœux pour le succès au 1èr décembre, s'introduisit dans
Epître (Salam-Thèse), entraîné par
spécialistes). — Trois séries : 24 mars chiffre d'affaires et la révision des l'Australie ; puis, M. Ralton pour le de leurs prochaines délibérations.
l'Hôtel des chèques postaux de Rennes,
pn\K DE LA BIGORRE
rue Saint-Georges, et y déroba 80.000 fr. P. Viel.
an 13 avril . 3 au 27 juillet ; 6 au 26 droits de douane
Canada.
(Steeple-Ghase-Cross-Country)
c Toutes ces circonstances paralyUN DINER OFFICIEL
octobre.
de mandats.
„
_
PRIX DE CROiSSANVILLE
7.5Û0 francs — 3 900 mètres
Il s'agit d'un nommé rhomes, 29 ans,
17» C. A. O. A. — Parc d'artillerie sent dans la réalité, les transactions
Le gouvernement antgais a offert,
(spécialistes). — Deux séries . 7 au sur les vins. On conçoit, en effet, que
demeurant à Rennes, 6. rue du PolyCanet
et Euphrate (tous deux 81 k.),
montè).
12.000
francs,
2.250
mètres
lundi,
en
l'honneur
des
délégués
à
la
(
87 avril ; 1er au 21 septembre
le commerce est fatalement arrêté dans
à Miss A. Hutton.
conférence navale, un diner officiel de gone.
G 34 »
Cavalerie — Centre de mobilisation ses opérations par l'incertitude moA 12 h. 15 La parole est donnée a quatre cents couverts qu'a présidé M.
Son vol accompli, le malfaiteur lava 1 Digitale Dezieray),
à M M. Gavrel
P 8 50
de cavalerie n° 17 (Montauban). — mentanée où il est sur la mise en vi- M. Tardieu. Un vif mouvement de cu- Mac Donald, premier ministre.
PRIX HENRI IV
les mandats et les rédigea au nom de
Chrétien),
Quatre séries : 31 mars au 20 avril • gueur des dispositions votées par le riosité se dessine dans l'assistance.
Les membres du Cabinet, MM. Bal- Duval puis, muni d'une fausse carte 2 Darleydale
7
50
Haies.
—
12.000
francs. - 3-000 mètres
baronne
J
Issaverdens.
.
P
Parlement
et
que
le
décret
d'adminis5 au 25 mai : 30 juin au 20 juillet ;
D'une voix claire et qui porte loin, le chvin. Lloyd George, anciens ministre ; d'identité, il en présenta un certain
Baibesèche (71 kilos), à M E. Duf1er au 21 septembre.
tration devra naturellement respecter président du conseil donne lecture de Lord Balfour, le marquis de Salisbury, nombre aux guichets des postes de 3. Drôle-de-Cosse H iMorelî,
6
50
fourc : Bigarrée (69), à M. V. OUivier ;
à M. H Ballière
P
son discours dont l'élévation de pen- .e marquis de Crewe, l'amiral Beatty Saint-Brieuc, Morlaix et Brest, parveGénie — Centre de mobilisation du d'une façon complète.
III (6'J . P. Lainé . Eiinnye II
c II n'y a rien de pire, dans lo do- sée et la forme brillante, sont unani- étaient au nombre des convives, ainsi nant ainsi à toucher une vingtaine de
génie n» 48. Toulouse. — Trois séries :
Non placés : Diable-Boîteux (dls- Hernani
(67). à M. J Berge . Anrigë (67). à M.
ï9 mai usa 8 juin : 30 juin au 20 juillet: maine des problèmes économiques, que mement appréciées.
tancé, deuxième place pour ahure irré. G.
que les experts des cinq puissances milU francs.
Eymàrd • Koléa à M. R de Seynes« Faire avancer^ la solution d'un représentées à la conférence.
au 24 août.
les demi-mesures ou le retard apporté
Thomas a été appréhendé à son fUlière) " Don-Juan 11. Rives II, DameLar- . Kerilinette (67), à M. R. de SeyTrain des équipages. — 17e compagnie à mettre en application des décisions double et grand problème, la limitaLe premier ministre d'Angleterre a domicile, n opposa aux charges rele- il 'Atout, Camélia VII. Capucine II. Dra- nes-L&r
; Paris Sport 11 (67). a Miss
tion et la réduction des armements
<tu train (conducteurs). — Six séries : d'ordre législatif
la bienvenue aux représen- vées contre lui les plus formelles déné- gonne II.
A. Hutton
Aquilon 111 (64). à M. M.
$1 mars au 20 avril ; 28 avril au 18
1 Ce n'est pas votre méthode, nous navals, tel est l'objet immédiat de souhaité
tants des Etats-Unis, de la France, de gations.
Digitale,
par
Kentucky
et
Nymphe
;
Gugenheim
; Dernier Nuage <62). à M.
cette
conférence
;
nous
le
savons
et
mai : 16 juin au 6 juillet ; 21 juillet au le savons.
Sa femme, employés des postes et
l'Italie et du Japon.
entraîneur,
Guéroult
L.
Chanfrau
: Plaise à la Cour (62),
10 août : » au 28 septembre ; 6 au 26
< Nous vous demandons dès lors avec pour résoudre ce problème, nos cinq
M. Stimson, secrétaire d'Etat des attachée précisément au service des
à M F. Chipa ult ; Marsous (62). à M.
(Octobre
la plus srrande insistance de vouloir pays sont aujourd'hui réunis. Mais Etats-Unis, a répondu au nom des puis- chèques postaux, à Rennes, fut habiPRIX DE NALLIERS
A. Fould : Fine Mouche (62). a M. O.
14» R. I. — Secrétaires d'état-major. bien envisager la nécessité de réaliser, nous savons aussi que sur ce terrain sances invitées.
lement interrogée par M. Mallet. comTirlot • Céphise (62), à M. J. Mouille— Trois séries : 24 mars au 13 avril ; dans le plus court délai possible, l'en- limité nous allons procéder à l'expé(attelé), 10.000 francs, 2.800 mètres
« J 'ai confiance, a-t-il dit notam- missaire de police, et l'inspecteur de
rience
décisive
de
l'organisation
de
la
6 au 28 septembre ; 6 au 26 octobre.
• E'scaladeur (62). à M R Dusemble des m°sure= dont vous avez
ment, que chacune de nos nations ap- la sûreté Le Poulennec. Elle avoua
21 50 farine
bosea : Nil (62). à M. R Rnbosca ;
Aérostat;on. — Centre de mobilisation déjà reconnu l'opportunité pour empê- paix et cette pensée met dans nos es- précie l'importance de la tâche qui qu'elle avait donné à son mari tous 1 Drapeau (Sourroubilie).
9
•
M. A. Sourroubilie
P
Hallate (62). à M J. Mouillefarine.
4'aérostation n° 102 'Toulouse). — cher unp aggravation du malaise qui prits une gravité singulière. Expé- nous réunit ici
les renseignements devant lui per- 2 Dammarie-les-Lys Capovib
Cinq séries : 11 juin au 1er juillet • 15 a caractérisé les derniers marchés vi- rience décisive, car, au mois d'avril
1
Le peuple des Etats-Unis reconnaît mettre de réaliser le cambriolage.
dernier,
la
commission
préparatoire
des
la),
à
M.
Cl.
Dupuis.
P
13
»
juillet au 4 août ; 1er au 21 août ; 19 ticoles.
Nos favoris :
que c'est là une des rares occasions
Le couple a été écroué.
3. Dora-Poinsetta (Janssens),
au 8 septembre : 8 au 28 septembre :
1 Les groupes viticoles du Parlement armements, à Genève, a reconnu l'im- de l'histoire grâce à laquelle toutes les
Ecurie Gairal et Hetman — Démocraà
Mme
J.
Vasseur
P
7
50
6 au 26 oclobre
estiment que vous pouvez utilement possibilité de pousser plus avant ses nations du monde pourront faire un
UNE AMEHDE
te et Clavecin — Lîatht Ship et Mon
17» section de C. O. A. (Toulouse). — aider le monde viticole en saisissant travaux tant que ne serait pas inter- effort honnête en vue de comprendre
Non
placés : Dernière-Cartouche. Camarade — Hernani III et Ecurie
DE 200 MILLIONS DE DOLLARS
Trois séries : 24 mars au 13 avril : 21 immédiatement à la fois le Conseil venu un préalable accord des puis les situations et les difficultés qui enDorki. Dragonne-d'Or, Dragon-Wilkes. Mouillefarine.
juillet au 10 août : 8 au 28 septembre. d'Etat et le Parlement des disposition* sanees navales. C'est cet accord préala- tourent chaque pays représenté.
Chicago, 21 janvier.
Diolof, Dédè III, Daphnine. Dagorno,
17* section d'infirmiers militaires qui restent à prendre pour compléter ble que le gouvernement britannique
La Cour d'aopel des Etats-Unis a ton- Diomède, Djinn-Mab.
Notre but véritable est de supprinous invite à réaliser. Notre conféToulouse). — Trois séries r 24 mars au le statut commercial et fiscal du vin,
damné à 200 millions de dollars de
Drapeau, par Hoche et Plaisance ;
rence de Londres de janvier 1930 est mer le secret, la rivalité, l'irritation dommages-intérêts envers les compaiJ3 avril : 27 juillet au 10 août ; 8 au
« Veuillez agréer, ete ., »
ainsi, dans la logique Impérieuse des réciproques, qui accompagnent inévi- gnies pétrolifères indépendantes, pour entraîneur, A. Sourroubilie.
\ ts septembre.
tablement ïa lutte des armements, et
événements;
l'œuvre
n'est
point
de
celAU GROUPE VITICOLE
de la loi Shermann contre
tes auxquelles on puisse se dérober ; de laisser chaque nation libre d'avoir violation
PRIX D'EPINUL
trusts. 52 sociétés congénères qui
DE LA CHAMBRE
la seule question, comme disait Roo- une défense nationale adéquate, qui ne les
s'étaient
constituées
en
cart$,
entre
monté.
20.000
francs, 2.250 mètres
soit
pas
une
source
d'inquiétude
et
Paris, 21 janvier.
ssvelt, est de savoir si nous l'accomUN RAID LONDRES-LE CAIRE
autres la Standard Oil C" of indiana, L- Etrepagny fRiaud)
G 8 50
mal. Et voici posé de soupçons pour ses voisins.
Le groupe viticole s'est réuni, sous plirons bien ou
la
Texas
Oil
C"
la
Standard
OU
of
Evidemment, si l'un de nous quitte
à
M.
L.
O.-Rœderer
P
7
»»
la présidence de M. Harthe. Le prési- dans toute sa rigueur le problème qui la« conférence
Londres, 21 janvier,
avec le sentiment que son New-Jersey, la General Line Pro- 2. Eros-IV iSimonard)
dent souhaite la bienvenue au colonel s'offre à nous réussir dans notre enL'avisteur égyptien --sir Hassaman
pays
a
été
contraint
d'accepter
un
ducts
Cy.
à M. V: Cavey
«... P «2 »» Bey,
Mireooix. président d'honneur de la treprise limitée c'est rendre possible le
premier chambellan du
roi
Vu l'énorrnité de l'amende. II est
Confédération Général? des Vignerons, succès de l'effort intégral de désar- accord 1 défavorable, notre principal certain que les firmes condamnées se 3. Erratum (Dufour)
d'Egypte, pilotant son avion personnel,
' n'aura pas été réalisé; un senà M. L. Deiannô,y..v ...t.- P B » a quitté} l'aérodrome côtier de fcympne,
sui vient entretenir le groupe de l'ur- mement. Echouer, ce serait faire peser objectif
en cassation. C'est en 1925
gence qu'il y aurait à ce que soient sur cet effort une hypothèque illimi- timent d'injustice subsistera, qui sera pourvoieront
Non placés : Ega, Evelyne-H. Etoile- 12 h. 5ï, à destination de Paris, Rome
le gouvernement des Etats-Unis
pris rapidement les décrets d'admi- tée. Ainsi se précise devant le monde, comme une plaie vive qui empoison- que
ouvrit des poursuites contre les com- Filante-II, Eouréui!-VI, Excelsior, Eu- et Le Caire.
nistration publique prévus par la ré- qui nous regarde et qui nous jugera, nera nos relations mutuelles dans les pasmies affiliées au trust pétrolifère.
Calais, 21 janvier.clide-C, Ecolière. Evincée.
années à venir.
cente loi, ainsi que de la nécessité de notre responsabilité.
L'avi#teur égyptien Sir Hassamiam
Une sentence contre ceis firmes fut
•
Je
crois
pouvoir
vous
assurer
que
Etrepagny,
par
Kœnigsberg
et
Kadid<
La
tâche
est
malaisée.
Dans
l'interrendre définitif l'abaissement des taParte, 21 janvier.
Bey a .fait escale à l'aérodrome àt
dépendance de droits, d'obligations et la délégation américaine, s'efforçant rendue le 12 juin 1929. C'est de ce jah. entraîné par Déjean.
fca première chambre de la Cour rifs de transports
Saint-InjgWert, à 14 heures.
M. Rarthf; rend compte des graves d'intérêts dont est fait le monde mo- de réaliser les intentions de son chef, jugement que celles-ci firent appel.
(l'appel vient de rendre, en matière
PRIX DE MARLY
ce sont les puissances mariti- le président des Etats-Unis, se présen.^'application a'~x étrangers de la loi difficultés qui ont surgi a l'occasion derne,
FAUX ET USAGE DE FAUX
mes qui représentent évidemment le tera à la conférence dans un tel esprit
attelé. 10.000 francs, 2.250 mètres
'iur la propriété commerciale, un arrêt de la promulgation de la loi et au su- maximum
Laon, 21 Janvier.
de complexité. Pour résou- de franchise et de bonne volonté.
jet de la loi elle-même : il souligne
Ses plus intéressants.
1. Caméiia-Xlll (PentecÉte)
G 22 50
€
Nous
sommes
très
honorés
du
fait
dre
un
tel
problème,
il
n'est
point
de
La
Crlambre
des
mises
en
accusale
sens
et
le
résultat
des
démarches
Une circulaire du ministère des Alà M. Ch Lecalon
P 8 50
d'Amiens vient de
mathématique qui puisse suf- que Sa Majesté le roi, qui a bien voulu tion de la Cour
lai res étrangères du 22 juillet 1929 qu'il a dû effectuer auprès du prési- formule
car l'étreinte de la vie brise les nous recevoir aujourd'hui et dont tous renvoyer devant la Cour d'assises de 2 C'est-l'Efpoir ;Biel)
concluait que les étrangers, pour béné- dent du conseil, des ministres, de fire,
P 8 ».
à M P. Gamare
et c'est pourquoi j'ai éprouvé les sujets sont représentés à la confé- l'Aisne Lucien Roussy, ancien notaire
ficie r de cette loi, n'ont pas besoin de I «.prient a "s et du commerce ; il si- formules
tout à l'heure une si grande satisfac- rence, inaugurera nos délibérations. à Jaulgonne (Aisne), sous l'inculpation [ 3. Connétable 'Pesson)
justifier ju'il existe dans leur pays gnale que tout retard apporté à l'ap tion
Nous
sommes
également
très
heureux
à
M
Ed.
Beauvois
.™
P
U 50
entendre l'éminent premier mide faux et usage de faux, abus de
(DEMANDE DE MATCH
'me législation analogue ou qu'un ac- plication de la volonté du Parlement nistreà de
que Monsieur Mac-Donald préside la confiance et escroqueries.
Grande-Bretagne
affirmer
que
Non
placés
Cadi.
Carrey-C,
Calinene
peut
qu'aggraver
l'insécurité
du
enrd spécial est intervenu entre leur
délégation
britannique.
Nous
avons
Union!
Sportive Cognaçaise. équipe
notre
premier
devoir,
pour
nous
conEn
1928,
Roussv
disparut,
laissant
un
paye ei le nôtre à la condition toute- marché et i! donne iecture de la lettre naître et nous comprendre, est de fixer l'impression que nos relations amicales déficit que l'expertise a évalué à un III, Clrus-lU César, Cu7.iel, Cœur-de- premièrje. libre le 26 janvier recevrait
ibis que les traités passés entre leur que. en accord avec M. Maurice Sar- en pleine lumière les beso;ns de cha- avec les trois autres nations représen- demi-million, et abandonnant sa fem- Watts, Corbon, Cyrano-VI, Conscrit-II, bonne 'équipe. Télégraphier au secréClio-C, Choupette.
avs et la Franee comportent la clause raut il a adressée au président du cun de nous, les besoins des puissan- tées ici sont de bonne augure.
taire, jwas&erie du Coq d'Or, à Cosnac.
me et son enfant. Il gagna la Belgi£e la nation le plus favorisée et récem- conseil.
Caméiia-Xlll, par Salam et QuenneLes sentiments de l'Américain moyen que et fut arrêté à ïa frontière et
Puis, à l'unanimité, le groupe dé- ces navales que nous sommes.
ment, la commission supérieure des
vières, entraîné par Pentecôteï
pour
la
France,
sont
imprégnés
d
'une
«
C'est
une
notion
positive.
La
noeeroué
à
la
maison
d'arrêt
de
Laon.
loyers s'était ralliée à cette interpréta- cide de demander la publication rapide tion chiffrable et comparable, qui, affection qui date de la fondation de
Lucien Roussy comparaîtra devant
lion.
, .
. des décréta d'administr ition publique
PRIX DE SOULAC
sp»rts
dans l'esprit d'entente dont notre nation qui a été renforcée en- le jury de l'Aisne dans la seconde
1 Mais voici que sur conclusions de et de s'opposer à toutes modifications interprétée
core par notre admiration devant sa quinzaine de février.
nous
sommes
animés,
peut
devenir
la
(Attelé)
de
la
loi
du
29
décembre
1929.
l'avocat général Lagarde. la première
lutte
héroïque
pour
la
liberté
de
l'hucomposante de l'équilibre de demain.
12.000 francs; 2.800 mètres
'•jhambre de la Cour de Paris vient de
m/a
< Contractuellement fixés pour une manité dans la gTande guerre. Nos
CAMBRIOLAGE D'UN COFFRET
L'EXPORTATION DES VINS
ifuger que la circulaire des Affaires
1 Djinn (Postic)
G 18 »
liens avec ".'Italie tiennent à des milpériode
dont
notre
conférence
détermiParis, 21 janvier.
i
étrangères, étant en contradiction avec
EN ALLEMAGNE
à
M.
Viel
P
7
»
nera la durée, ces besoins résul- liers de foyers dans les deux pays, et
Des malfaiteurs ont pénétré cette
ratticle 11 du Code Civil, ne peut lier
ETAT D 'ENNEIGEMENT
tent, comme le marquait r! bien l'Amérique a suivi avec un vif inté- nuit par escalade dans les bureaux de 2. Don-Càster (Dessauze)
L'ordre
du
jour
suivant
est
adopté
:
les tribunaux et elle a jugé que seuls
à M. A. Schellinck
P 6 50
M. Ramsay Mac Donald, de nos posi- rêt et une égale admiration les pro- la maison Dubonnet et, après avoir
<
Le
greupe
viticole
appelle
l'attentournée du 31 Janvier
peuvent bénéficier de la loi sur la proNon placés : Daphne-III, Danaïde-C;
tions géographiques, de nos conditions grès rapides de l'unité nationale itapriété commerciale que les ressortie- tion du gouvernement sur les réper- historiques, de nos situations économi- lienne. Pour le Japon, une haute opi- éventré le coffre-fort, en ont emporté Danella, Druy.
FONT-ttOMM ajm m.: - remi.ératnre *
lants des Etnte ayant avec la France cussions qui ne manqueraient pas de ques, maritimes, commerciales, politi- nion des services vitaux qu'il a ren- le contenu qui, semble-t-il, ne se commaxima : + 2* ; mlntma : — i' ; épaisDjinn, par Salam et Quassia, ent. seur de la neige : 0 m. 35 ; état de l'aten accord spécial où une législation se produire dans le cas où l'Allema- ques et défensives. Ils sont l'expres- dus au monde comme une grande for- posait que de l'argent versé hier par
gne
rétablirait
des
taxes
sur
les
vins.
les livreurs.
par Ai Viel.
analogue comme l'Angleterre et la
mosphère : couvert.
Le vote de taxes municipales sur les sion de ce qu'on nomme une nation. ce de stabilisation en Extrême-Orient.
Suisse.
MONTI.OUIS 1,610 m.) — Tempêrstnre
boissons porterait un réel préjudice C'est d'eux qu'il nous faudra partir Connaissant comme je les connais, ces
EXPLOSION DANS UNE USINE
maxima : +7* ; minirua : — 5° ; épais-'
A MCE
à notre commerce d'exportation : il pour dégager, entre les nécessités sa- faits et ces sentiments, je n'hésite pas
seur de la neige : 0 m. 60 ; état de l'atStockholm, 21 janvier.
ferait perdre son caractère de cordiale crées de notre sécurité et les disposi- à vous assurer du succès de la conmosphère : beau.
Nice, 21 janvier.
Une explosion s'est [produite dans les
collaboration au dernier accord com- tions propres à la garantir, la moyenne férence.
A
WASHINGTON
mercial franco-allemand Au moment honnête et sincère dont résultera la
ateliers métallurgiques à Stockholm,
LnCHON-SUPERnAdNBRES (l,**! m' -(
limitation
d'abord,
ensuite
la
réducPRIX
DES
JASMINS
au cours d'une opération d'essai d'un
où la crise viticole frappe durement
température : maxima : + i* ; mtnima î
Washington, 21 janvier.
tion
des
charges
dont
demeure
alourla production française, une mesure
M. Hoover s'est levé à 5 heures pour moteur. Deux ingénieurs et quatre ou- (Haies, à réclamer); 12.500. fr.; 3.000 m. — 4' ; épaisseur de la neige : 0 m. 55 3
d'aggravation prise par l'Allemagne die l'humanité moderne.
état de l ritmosphère : beau ; état de la pala radiodiffusion du discours vrers ont été blessés, dont deux grave€ Il s'agit de gagner sur tes forces écouter
19
provoquerait une grande désillusion
(Kolley), à M.
parts, 21 janvier,
tinoire : bonne:
du
roi
George
V à l'ouverture de la ment. Cent personnes environ se trou- 1. Phalarig
paecé la plus belle des victoires,
vaient,
dans
l'atelier
au
moment
de
9
Alcert
Josselme
featlî V BSseesion de l'inauguration dans le monde agricole français qui du
conférence navale.
CAIJTERETS
<932 m.) — Température
celle
des
peuples
de
bonne
volonté.
l'explosion. Toutes les vitres et les 2. Galvaudeur Lescalle), a M,
Ru Cycle 'à'fea Confréences destinées .a appelle de tous ses voeux des relations Pour gagner cette victoire, nous avons
Pierre Nauton
P 8 50 maxima : + 4* ; minlma : — 2° ; épais(fermer de troisième degré de iensei- économiques suivies entre les deux la foi qui seule nous fera découvrir CONVERSATION ANGLO-JAPONAISE meubles ont été brisés.
seur de la neige : néant.
nement de l'Ecole Technique de Pu- pays.
Non plicés : Ma-Princesse, Finor,
les arrangements teehnwiues approLondres, 21 janvier.
BAREGES (1.233 m , - Température s
c Le groupe viticole, interprète d: la
IBcité. une manifestation a eu lieu a
Frisco.
Mayf-Lower-11,
Harry.
priés. Nous faisons confiance aux géLa délégation japonaise s'est entremaxima : + 2* ; mlntma : — 1' - épaisla Chambre de Commerce de Pans, production française, demande au nérations qui viennent, certains qu'el- tenue
cet après-midi à Downins Street,
Phalaris fJacobi-Mlle de Port Villez.), seur de la neige néant ; état de l'atmosgouvernement de faire, après les heuans la salle du Cinéma
les répondront a notre appel si nous
la délégation anglaise à laquelle
entr, par A Josselme.
phère : couvert.
Cette séance, présidée par M. wi- reux résultats de pacification obtenus savons ies lier par des engagements avec
s'étaient
joints
les
représentants
des
»ond Labbé, directeur général de à La Haye, toutes les démarches ami- clairs et loyaux dont la durable valeur
GR1PP ARTKîflES 'i.wo m.)
TempéraPRIX
D'EZE
Dominions.
cales
nécessaires
auprès
du
gouverneEnseignement Technique au Ministèture : maxima : + 4* ; minima : — 9* i
«e fondera sur les réalités vivantes de
L'entrevue
a
duré
une
heure.
ment
allemand.
»
(Steeple-chase)
;
15.500
fr.
3.500
m.
re de ^Instruction Publique, a servi de
:
épaisseur de la neige : néant ; état de l'atnos existences nationales.
«dre à la distribution annuelle des rêmosphère : nuageux.
« En cette c.pitale de la GrandeEN AUTRICHE
F»au, 21 anvierj.
1, Belle-Bleue-ll (Warren), à
60
•omuenses pour l'année scolaire écouBAUX BONNES (inurette m m.) - TeBK
Bretagne, témoin de tant de grandeur
Un taureau qui revenait du pûturage,
21
M. Julien Poisson
Vienne,
21
janvier.
lée M Paul Rebcux a fait une causepêrature
n.axima : + 6" ; mtnima :
historique, sachons trouver dans la
à
Esquile,
pris
de
frayeur,
s'est
jeté,
2.
Van-der-Meer
(Thérv),
au
A son arrivée à Vienne, le chanceilier tête baissée, sur sa conductrice, la daMi,^ intéressante sur la publicité, 1 hu+ 1° ; épaisseur de la neige : néant 8
fierté Je nos passés respectifs l'orgueil Schober
P
8
50
baron
E.
Rothschild
—
a
déclaré
aux
représentants
Sour et la littérature. Avaient les; plaétat de l'atmosphère : beau
de vouloir faire mieux en mettant DIUS
Mapèche, et après l'avoir renverces au bureau M Gaillard, délégué
de la presse que le résultat de îa con- me
Non placés
Prince-Gascon Thaïes,
sée lui a enfoncé une corne dans le
de paix dans le monde.
férence
de
La
Haye
était
un
grand
4e la Chambre de Commerce, M. O.J.
Victor'n.
Le-Balansar.
• Plusieurs d'entre nous arrivent de succè^ pour TAut^
L'intervention du mari délivra
•érin, président-fondateur de la CorLa Haye où, 6ur d'autres terrains, dix- questions qui gênaient considérable- la victime dont l'état fait craindre une
Belle-Bleue-ll
(Gros-Papa-BluebelD,
poration des Techniciens de la Publineuf puissances ont tenté et réussi une ment le développement de l'Autriche issue fatale. Dans la lutte contre le ' entr. par P Wallon.
TRANSPORTS AÉRIENS
Eté, M. Etienne Damour, président de
entreprise
analogue.
La
France
vous
îaureau, Mapêohe a été également gra- '
;
L'IMPORTATION OU FROMENT
fe Corporation des Techniciens de la
apporte pour le succès de l'œuvfe com- ont été enfin réglées. A savo r. les ré- veinent blessé.
PRIX
DES
ROSES
Publicité, M. René Raschet, directeur
Bruxelles. 21 janvier.
mune la double affirmation de sa parations, le droit général et la liquidaMOUVEMENT DU PORT AERIEN
(Haies,
Me l'« Illustration •, M. Louis Oumat,
tion du passé.
Un arrêté royal décrète que l'impor- bonne volonté et de sa volonté.
15.500 francs; 2.801 mètres
DE TOULOUSE-MONT AUDRAN
îéputé de Paris, M. Charles Maillard, tation et le transit du froment et des
• Sachons, messiet rs. être disnee du
président de la Chambre Syndicale de farines de froment sont subordonnés à noble devoir que n« peuples nous
Compagnie Générale Aéropostale
1
Mistenflûte
Bedeloup)
....
G
7
50
publicité. M Argence, directeur la production d'une autorisation spé- ont chargé de remplir et dont nous
à M. Pierre VVertheimer
P 6 »
Départs du 21 janvier - r 5 11. 50, TouCommercial do l'Agencé Havas et d au. ciale, à délivrer par le ministre de nous acquitterons, si nous savons vou2. Assuan (Hauser)
louse-CasatuanCa ; poste, 38 kilos ; messaIres personnalités
loir, pour le bien die l'Humanité. »
l'Agriculture
et
par
le
ministre
de
geries,
;5 kilos : 2" 7 heures
ToulouseNon • 'acés : Clovis, Scarabée-d'Or-H.
Un pullic nombreux a "ait le succès
Sir Atul Chatterjee.
délégué de
et du Travail."
Barcelone.
mérité aux lauréats de l'Ecole et un l'Industrie
Mistenflûte,
par
Oreste
-ll
et
MistakeCet arrêté entre immédiatement en l'Inde, prend ensuite la parole : pute
Arrivées du 21 janvier : 1' 15 h. 05, Parisvéritable triomphe à M. Paul Reboux,
M- Middy. au nom de l'Irlande. M.
II, eht. par Ch. Bartholomew, fils.
Toulouse ; parti dû Bourget le 21 à 11 h. 15;
que M. Edmond Labbé a remercié en vigueur.
Grandi lui succède ' le ministre des
passagers. 1 ; ménageries. 263 kilos ; 2"
Quelques paroles fort bien dites.
Los Angelès, 21 janvier.
Brest, 21 janvier.
PRIX GEORGES BALTAZZI
affaires étrangères italien 6 'exprime en
15 h. 10, Casablanca-Toulouse ; parti de
Le soir, un banquet réunissait 80 coaL'enquête préliminaire sur l'accident
Le parquet de Brest vient d'être
anglais.
Casablanca le 21 janvier à 4 h 40 ; pas(Steeple-Chase-Handicap)
Wves dans les salons de l'hôtel Lutetia.
d'aviation où seize personnes ont avisé qu'un riverain de l'Eloin avait
gers, 1 '; poste. 1C3 kilos ; messageries, 263
25.000 francs, 3.-JO0 mètres.
Après quelques paroles de M. Etientrouvé la mort a révélé que le pilote, trouvé, sur la berge, le 27 décembre
kilos.
»v. Damour, qui a tenu à faire le bilan
en quittant le Mexique, rencontra de 1 la casquette de M. Franck, le sous-diBlg Boy •Smith)
50
Prochains
départs : Toulou-e-Es.pagnede l'activité manifestée par la CorporaI recteur des usines Dior, dont le cala pluie et ''u mauvais temps
à M. Jacques VVittouck
Jtaroc ! quotidien à 5 h 30. Toulouse- Amétion des Techniciens de la Publicité
« La délégation italienne, dit-il. ne
Il
semble
qu'il
commença
un
virage
davre
a
été
repêché
il
y
a
quelques
Rome, 21 janvier.
Sans rique du Sud : le 28 lanvler, à 5 heures.
Non placés : Peyronnelle
su cours de l'année précédente, M.
cédera le pas à aucune autre délégala gauche afin de retourner à :jours
Arrivée probable du courrier d'Amérique et
Le Père Augustin RaiTère. consulteur tion pour atteindra les buts que nous sur
Peur VII.
Gaston-Gérard prit la parole pour inSan
Diego,
et
que
l'aile
gauche
de
I
Interrogé,
ce
riverain
a
expliqué
diquer -m'elle était, à son avis. 1 im- général des missionnaires de l'imma- nous proposons. Le gouvernement fas- l'appareil heurta les Bancs d'une col- 'que, s'il n'avait pas fait connaître cette 1 Big Boy (Magellan Belle de N-York) d'A. O. F., le 26 Janvier
portance de la publicité dans les rela- culée-Conception de Lourdes, a été ciste dé- ire obtenir des résultats réels
| trouvaille plus tôt, c'était pour ne pas entraîné par F. Bullock.
tons commerciales de notre pays avec nommé évêque de Tucuman, en Répu- et tangible^ dans le domaine du désar- line
s'attirer d'ennuis
L'aéroplane
s'écrasa
et
l'essence
que
l-étrancer. Insistant tout particulière- blique Argentine.
mement et de la sécurité pour deux contenaient des réservoirs placés près
Reste à savoir si la casquette a sément sur la nécessité «Ri'il y avait à
raisons : l'une que je pourrais appeler de l'aile, en se répandant sur le mo- journé ou non dans l'eau pendant
Sun -ser à la. publicité fort bien faite à
A PAU
nationale et l'autre que je pourrais teur, provoqua une explosion.
vingt-cinq jours, comme le corps de
l'étranger, une propagande corresponappeler euroépenne et mondiale.
son propriétaire, ou si elle a été dédante en faveur de nos produits et
« Le gouvernement fasciste a touMercredi 22 iamicr
posée sur la rive par un problématiBordeaux, 21 Janvier.
de nos richesses touristiques en généjours été prêt à accepter toute propoque assassin en un endroit où il la
à )4 heures
Le . « Belle-Tsle • venant de Bordeaux a
sition qui ouvrait des perspectives consâvait
facilement
découvrable.
touché lei .lanilouco ie 19 janvier, Via BueLuc. a défini avec un rare bonheur
crètes d'accord pour le désarmement.
Nouvelles Exprès*
Bien de gens retiennent cette derRestent engagés
nos- Xyrçs.
1» tâche qui s'imposait aux éducateurs
L a toujours montré sa bonne vo.onté
niére hypothèse, se rappelant cette déLe « lirazza venant de Matadi, a toilché
d 'aujourd'hui, en face du devoir près»-> W. Jean Hennessv, ministre ie claration de Mme FrancH deux ou trois
PRIX GASSION
OiUonoii : i< lanHêi, en rouie
sant d'éd tiquer un état-major capable
VdQrinttiH/e a inaugure, ce ntutni. le jours après la disparition constatée : Steeple — 8.000 francs
3 ton mMr« doai et escales.
appliquer avec science et conscience
neuvième sa 'eji de la Machine aaricnie.
dlV méthodes de pulhicité qui om fait
. Si l'on ne retrouve pas la casquette
Albatros (71 k . a M N'om f ; l e
Le » Cnp Vai'din ^ venant de H .ifph^ng
de
mon
mari,
cest
qu'il
a
été
assasGmhusf.,'
(71).
0
M
E
Marchand
- N.v via Marseille a été -iynaié p- Gtl ra t.r
m->
le
ministre
espoonol
dè<s
finanleur" preuves ailleurs et qui très cer'!« 20 iapvier en route pour Nam es c» Bor;
tainement les feront encore chez nous,
*
est '7a'/ attira "à un accord qui opérera une ces M Cnli)o sotcllo a donné sa démisdeaux 1
u rèffort 9\ heu reuse ment entrepris ritvs 'n ni nui » ™*M M Llovd réduction Importante dans les gros sion .'/. tU remplacé Par M Pçloi
Le'* r.elctin . vciuin ty^ n (-,r
criminel,
s
il
existe,
a
meure
le
couvremnrn.io
(70
J).
ti
M
.
1
Galfnl
Fleve
ir
inics.
ministre
de
l'économie
natioq.£»VK
nnr In Corporation des Techniciens de &owdw
Crédits navals nul pèsent si lourdechef à l'endroit où U fut ramassé ?
ressources nationales, nale, à qui succède M. Caspcdo.
L (60), à M. J. Uiatrotte ; Bouton d'Or arrivé à BuenovA yces le 19 jàntrl
la Publicité se poursuit avec persévé- oeorge daseist-r à la contêrence na
DE LA CONFÉRENCE DE LONDRES
ÎÎPPiSME
DISCOURS DE Ë. STIION
DISCOURS DE B. TABDIEQ
é
AERONAUTIQUEj
iapropriétécommerdale
et Ses étrangers
l
Une Manifestation
liTcole Technique de Publicité
Un Taureau blesse grièvement
personnes
A l'Etranger
El BEL6IQ5E
k.
L'accident d'avion
de Los Angeles
Un Nouvel Evêque
L'assassinat
de M. Franck
DISCOURS DE SI. GRANDI
Le Brouillard à Londres
rance.
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
MERCREDI 22 JANVIER 1930
\
PRODUITS RÉSINEUX
AUTOMOBILLSME
21 3/4, Francalsi . F G . 1» :\v in
90 "
SALON DE L'AUTOMOBILE
VaS nah 21 i<uWî<
DE NEW-YORK
térébenthine 49i '
*
L'exposition universelle automobile
R
F 7É
WG
a ouvert ses portes le 4 janvier. Elle W ,1Î60!- - ' '
' " *>™
durera six jours. Sa décoration est totalement renouvelée. Chacun des quaMARCHE DES COTONS
tre étages de l'immense « Grand Palais » américain sera nuancé d'une toNew-Orléans. 21 janvier.
Ouverture {T avis) : Mars, 17,1s à 17 1» s
nalité différente.
Suivant la coutume, le meilleur em- 5£
™
^ U*. W» t octobre.
placement est attribué chaque année
fléiruit une Fabrique à celle d"s marques nationales ayant Clôture. — Disponible, 17,04 • janvier
ies Tpaitenoviétipes
fait le plus gros chiffre d'affaires. Au 18,98 ; mars, 17,19 : mal ,17,44 ; juUlet 17 58^
Salon de 1930 Chevrolet, qui occupe la octobre, 17,56 ; décembre 17 66
UN MILLION DE DEGATS
APERÇU GENERAL
place d'honneur, présente une merveilPREMIERE AUDIENCE
leuse gamme de voitures de tourisme
DEUX POMPIERS SONT TUÉS
La
séance
est
ouverte
à
15
h.
et de véhicules utilitaires dont les usaParis, 22 janvier.
De
notre
correspondant
particulier
:
M. Paul Doumer reprend possession
gers répandront encore sa réputation
Hier après-midi, devant la cour d as- du fauteuil présidentiel.
déjà universelle.
Bordeaux, 22 janvier.
.
ÀS la seine comparaissent SaMM. Lucien Hubprt, Marraud, Gallet,
Il était environ 3 heures, mardi marife Utv -ton Marc Jolie et. WiUy Germain Martin sont au banc du Goutin,
lorsque
le
feu
se
déclara
à
la
fabriIl a dit qu'il était catholique, mais
Paris, 22 janvier,
l^forius mctlipes dans l 'affaire Ces vernement. La président prononce l'alque jamais il n'avait fait acte de pro- que de chaussures Soubie, avenue de
locution d'usage.
sélytisme
Un homme comme lui ne ia République, à Caudéran, à mie cinSuite
de
la
séante
du
21
janvier
:
'T'alcu
^Tleur reproche d'avoir
parle pas contre sa conscience. Cela ne quantaine de mètres du boulevard
,h des traites antidatées et fausseLA TEMPÉRATURE
QUESTION ORALE
suffit et je pense que cel suffira aussi Wilson.
S sflnéés au nom de la Represen- « Les nations pacifiques doivent être
Alertés aussitôt par un voisin, les
*t ^héron
'-h/.r-.n
rotn ir rie
st Have
ne "pense-t-on pas
qu'il
M.
retour
de i^a
Haye, fait
laii à^la Chambre;
i
4
BULLETIN
MÉTÉOROLOGIQUE
^fwî. de Russie a Berlin.
pompiers se trouvaient sur les lieux du
{e ds ]ajgger croire
ta r2? effets, au nombre de sept, redes nations fortes » proclame une entrée triomphale , le centre et>Jà ue
a l / sinistre moins de cinq minutes après.
DE LA TOUR EIFFEL
tous les ffr anda «hefa
iSntem une somme de 200000 livres
droite applaudissement chaleureuse- Id
i UB J-"-"»
Alimenté par des matières premières
pour le 22 janvier
M. Doumer dans son discours ment le ministre des finances qui. tout
f,Œe que Joffe. Leborius et Arçr,iz
™ eux
/ Paor
_ b
_ r
CD inflammables et un important stock
dea.*'
^r, fuite) cherchaient à négocier. Ils
Bulletin financier
souriant
serre
les
mains
de
ses
amis.
'
,
.
y.T
fc?S
généraux
se
Massif Central. — Temps médiocre d'ouverture.
de
marchandises,
la
vaste
usine
était,
(?V P «er*nS. pour les escompter a
ciel couvert, avec pluies, devenant e-nen moins de vingt minutes, totalement
Paris, 21 janvier.
^^r^TbAnques.
Une d'elles, étasuite nuageux, avec éclaircies ; queldiflèrentes u- i
embrasée.
A
3
h.
45,
il
n'en
restait
que
Après
un
début
assez
soutenu,
le
flt présenle r une
En prenant place au fauteuil présides décombres fumants et les carcas- marché supporte encore quelques réali- ques averses ; vent de sud-ouest 3 à
dentiel, M. Doumer prononce une al- --.queites .
; même température • minides nombreuses machi- sations, mais dans la dernière partie 6 mètres
locution consacrée, en grande partie, au département de la -reuse du dé- qui a essayé de faire servir sa gloire ses métalliques
en baisse de 2 degrés ; quelques
que les pompiers noyaient sous de la séance des achats d'intervention mum
gelées.
aux assurances sociales K à la confé- cret du i mars 1924 relatif à la con- contre régime ? Ce serait une faute nes
des torrents d'eau.
edressent les cours.
Sud-Ouest. — Mêmes observations •
rence navaie.
cession par l'Etat d'une distribution impardonnable que de n'avoir pas
M. Soubie, le propriétaire de la faNos rentes continuent, très fermes :
lemaT^aiufà Berlin : elle ne 'fut
M Paul Doumer fait tout d'abord d'énergie électrique aux services pu- confiance en eux; l'armée n'est pas une brique,
minima stationnaire
qui des premiers était accouru le 4 % 1918 progresse à 99,25. le 5 % 1920 température
menace pour le pays, mais sa sauvepas payée non plus, sous prétexte remarquer que cette session promet
Région Sud. — Mêmes observations •
sur les lieux, nous a déclaré qu'il ne à 136, le 6 % 1920 à 103,90 ; le 3 % reste minimum
stationnaire.
d'être exceptionnellement laborieuse
m
s'expliquait pas comment le feu avait à 88,60.
de
pour ie S»nat. a Affaires importantes,
la io!Tn%iFuelTa qrelle " La^Rép
Ht:
pfefiuv
* *
r compliquées
prendre et toute supposition à cet
Rentes turques calmes, sans grands
oJiSfements
déposée
le 3 novembre
contestées, dit-il. et af- édictéP que. les seules a5torités concé- n'avoir, rien à craindre de Certaines pu
serait vaine. Chaque soir, à la changements.
Un Congrès
HerTar la Réprésentation de«.Ber- faires extérieures graves, délicates, riantesS sont les communes et l'Etat.
entreprises; elle doit au contraire re égard
fermeture
de
l'usine,
qui
n'a
pas
de
Les banques sont très résistantes :
Rett e la quesuon ^ la modification chercher les valeurs et les compétences. concierge, le courant électrique est
linT La nlainte exposait que Litvinoti appellent le travail des commissions
Banque de France, 25.900 ; Banque de des Officiers de Réserve
avait été employé à l 'agence de a Re- et bientôt, les discussions publiques.
» la toi de 1906. Une proposition d'iniA la diféronce de certaines cités anti- nmi rwS M.
TV/I Soubie
CmiViiû ajoute
oinnto qu'il
nm'il occupait
i~vr>pimui t
Paris, 3.195 ; Union Parisienne. 2.290 :
tîative parlementaire a été déposée, en f es. elle ne doit point pratiquer l'os- coupé.
présentation Commerciale . de Moscou
Les 1, -2 et 3 mars 1930 se tiendront
cent
cinquante
ouvriers
environ
et
effet sur le bureau du Sénat ; mais I ti açisme, à l'égard de ceux qui a qu'il va s'efforcer de les occuper dans B. N. C, 1.660 : Comptoir. 2.090 ; Fon- les assises du V e congrès fédôtral des
ef qu'il avait été congédie fin 1926.
LES
ASSURANCES
SOCIALES
cier. 5.785 ; Lyonnais, 3.290 ; GénéUn iu-^e d 'instruction interrogea a
la commission d'administration géné- certaines heures ont sauvé la patrie. »
Officiers de réserve de la 17" Région.
« L'une des questions, ajoute-t-il, rale a fait certaines réserves sur ce
rale, 1.823.
Le renvoi de l'interpellation est voté ses deux autres fabriques.
Paris l 'inculpé Marc :offe.
Selon lui, les pertes, couvertes par
Aux valeurs internationales, le Suez A cette occasion et pour créer une tra»
à mains levées.
D'anrès l'enquête de la police, ni qui nous a longuement occupés, que
dition,
le comité a décidé d'organiser j
des assurances, atteignent à peu près se tient à 21.460 ; Santa Fé, 2.930 ; Rio.
Séance levée à 19 heures 10.
loffe" ni I eborius n'eurent à aucun nous n'avons jamais perdue de vue
J'espère bientôt proposer un texte
un million de francs.
5.735 ; Mining, 2.285 : Wagons-Lits, 692 ; parmi les congressistes un concours de
Prochaine séance ce matin.
moment à leur disposition, comme ils et qui nous revient à l'heure actuelle qui donnera satisfaction à l'orateur. »
Il y a malheureusement à déplorer Banque ottomane. 1.407 ; Banque du tir qui s ouvrirait concurremment avec |
l" prétendait, 600 000 marks pour l'a- est celle des assurances sociales. Le
la mort de deux pompiers, les nommés Mexijue. 696 ; fermeté du Foncier la finale du concours de tir militaire'
chat des effets. D'autre part, Litvinon public avait probablement suivi d'un
annuel des Officiers de réserve.
Marsan, 25 ans, originaire de la Dor- Egyptien à 4.180, de l'Azote à 2.275.
L'Indemnité parlementaire
LA NOMINATION
et Joffe, qui juraient ne pas se connaî- œil distrait les débats sur le projet
dogne, et Gourgues, 26 ans, originaire
Mines calmes : de Beers 1.210 ; Chartre, auraient été en relations d'affai- de loi dans l'une et l'autre Chambre.
DÉMENTIS
DU
GENERAL
WEYGAND
des
Landes,
tous
deux
célibataires,
tered, 253.50 ; Goldflelds, 282 ; Géduld,
Son attention s'est éveillée quand, le
res
Sociétés
dans les circonstances suivantes
RECTIFICATIONS, CACHOTERIES
432.
Parmi les avocats de la partie ci- projet voté, on est arrivé à l'exécution
L'ordre du jour appelle la fixation
Au
moment
où
ils
longalent
un
des
ET PRÉCISIONS
Cuprifères fermes : Tharsis, 633 :
vile on remarque M» Telslenoff, mem- de la loi L'écho des critiques qui se de la date de l'interpellation de M.
de
Secours
Mutuels
murs de séparation de l'atelier, un pan Tanganyika, 343 : Boléo, 400.
bre 'du conseil de l'Ordre du barreau produisirent dans ie Parlement même Hvmans sur la nomination du générai
Paris, 21 janvier.
de mur s'écroula sur une longueur de
Ont
été
approuvés
les statuts des
Pétrolifères
calmes
:
Royal
4.075
:
sur
les
mesures
administratives
prises
de Moscou, et, parmi les témoins,
Weygand au poste de sous-chef d'état
L'histoire de l'indemnité parlemen- trois mètres et écrasa les deux infor588 ; Eagle, 167,50 ; Vyoming, 517 ; sociétés de secours mutuels ci-après :
M. Bessedowski, cet ancien fonction- ou annoncées, les manifestations de major général de l'armée.
taire commence à faire un certain tunés. Le commandant Quenet, qui se Shell.
Gers. — Mutuelle des Travailleurs
Général. 1.051: Pétroflna. 688.
naire de l 'ambassade soviétique de Pa- groupements professionnels, les disM. Maginot prend place au banc du bruit. Le président de la Chambre s'est trouvait à quelq%es mètres d'eux, Crédit
Caoutchoutières plus calmes : Indo- du Gers, à Aueh, n* 139.
ris qui dut. dans des conditions qu'on cussions de la presse émurent l'opi- gouvernement
ému ; il a fait distribuer ce soir, a la voyant que la partie supérieure du chine
Gironde. — Union des Sociétés de
882 ; Cambodge, 205 : Financière,
n'a pas oubliées, s'évader certain jour, nion, d'où la présentation d'un projet
un communiqué proclamant mur inclinait vers eux, leur cria
Secours Mutuels du septième canton
Le président. — Quel jour le gouver- presse,
213 : Padang. 835 : Terres, 354.
avec sa femme, de ladite ambassade rectificatif, comme tant d'autres lois
que
ies
bruits
répandus
au
sujet
de
Sauvez-vous ! » Hélas ! il était trop
Aux valeurs diverses, fermeté du de Bordeaux et de sa banlieue, à Boret qui depuis a été condamné à mort d ailleurs en ont suscité pour des ob- nement propose-t-il î
M. Maijinot. — Je demande le renvoi l'augmentation ne reposent sur aucun tard.
Métropolitain à 1.335 ; Thomson, 1.255 ; deaux, n" 1.236.
jets de moindre importance.
à" Moscou, mais par contumace.
fende m sut.
Dans
un
fracas
formidable,
le
mur
Landes. — L'Entr'aide. Hinxoise. à
« Le gouvernement, en déposant son à la suite.
A 14 h. VJ, la lecture de l'acte d 'acCependant, ce miatin même de nou- s'effondrait et de grosses pierres écra- Distribution, 3.190 • Etablissements Lio- Hinx. il' 359 ; La Gaujacquoise, 'à Gaucusation étant achevée le président projet au Sénat, a montré qu'il comp
M. Hymans. — Nous avons été sur- velles précisions avaient été recueillies saient ces victimes du devoir, les tuant tard en nouvelle hausse à 388 : Hotch- jacq, n" 360.
kiss s'avance à 2.320; Lens reste à
Bamaud procède à l 'interrogatoire de tait sur nous pour tirer des diverses pris de voir le général Weygand à la par un (j e no,s contrères sur les au«- sur le coup.
Basses-Pyrénées. — Caisse locale de
1.481 ; Kuhlmann, 1.188 ; Péchiney, 3.770,
proposées place du général Maurin qui devait mentations récemment octroyées pa:
Litvinoff qui est d 'origine polonaise. dispositions actuellement
Les
cadavres,
aussitôt
retirés
des
secours mutuels agricole, a LasseuIl n'a pas d 'antécédents judiciaires. celles qui rendront plus facile et plus occuper le poste de sous-chef d'Etat- la Chambre, avec une admirable dis- décombres, furent transportés par une
SoeiSt* d'Ktuaet et tntormatlon, betat, n* 447 r Caisse locale de secours
Son pèrê était un modeste employé qui efficace, dans son action bienfaisante, Major général de l'Armée ; mais il y crétion, au président et aux trois ques- ambulance automobile à l'ancien hôpi
Financière*.
mutuels agricole, à Lacq. n" 448 ;
lui fit suivre les cours d 'une école le fonctionnement de la nouvelle ins- a une question plus grave : nous nous teurs, MM. Cazals, Tranchant et Bar- tai Bel-Air, à Caudéran, où M. Thomé,
«. ru* de Londres. Paris {8»), Caisse locale de secours mutuels agricommerciale. Après avoir occupé di- titution ; c'est une confiance justifiée devandons si le ministre de la guerre the.
préfet
de
la
Gironde,
qui
était
accouru
cole, à Aurion-Siderne, n' 449 ; Caisse
vers emplois chez des négociants, son par le rôle éminent de la Haute As- n'a pas l'intention de joindre les deux
Le traitement du président, qui était dès qu'il fut prévenu de l'importance
de retraite mutuelle des Anciens Compère s'occupa plus spécialement .le semblée dans ia réalisation de l'œu- postes les plus importants de l'Armée de 180.000 francs, a été majore, d'une du sinistra, alla les saluer.
BOURSE
DE
TOULOUSE
battants et Victimes de la Guerre de*
lui et le flt attacher, en ''926, à la re vre d'humanité et de prévoyance cons- celui de chef d'Etat-Major de l'Armée indemnité de fonctions de 84.000 francs
Nous
avons
remarqué
sur
les
lieux
Basses-Pyrénées, à Pau. n* 450.
Du 21 Janvier.
présentation commerciale soviétique à tituée par les assurances sociales ; et d'Inspecteur général de l'Armée.
le traitement de chaque questeur a été M. le préfet Thomé, déjà nommé ; MM,
VALEURS LOCALES. — Actions : Société
Pyrénées-Orientales. — La Fraternité,
Berlin. Il ne serait resté là que trois mais il faut maintenant aboutir sans
Gautier, adjoint au maire de Caudéran l'Epargne, droit de souscription, 295 ; So- à Prats-de-Mollo. n" 402.
<Si
cela
était,
on
mettrait
entre
les
porté
de
78
à
96.000
francs,
mois environ. Il aurait été rappelé a précipitation, mais sans retard.
mains d'un seul homme la direction
Tous ces votes ont été émis au début Vignolles, commissaire central à Bor- ciété la Ruche Méridionale, ex-coupoa 23
Moscou pour y devenir le chef du Bugénérale de l'Armée et le ministre de d'une séance du matin, en décembre, deaux ; le commandant et le capitaine 513 ; Société la Ruche du Midi, actions an
reau central 'de cette Représentation
LE BUDCET DE 1930
la guerre lui-même ne viendrait plus sans aucun débat, sans aucune expli- de gendarmerie, le commissaire de po- ciennes, ex-coupon 30, 633 ; actions nouvel Ecole de Perfectionnement
commerciale de Berlin.
qu'en seconde ligne.
catoin, sans aucun rapport verbal et lice de Caudéran et diverses autres les cp. 32 att, 595 ; Société Méridionale
0
D'autant
que
le
budget
de
1930
va
L'interrogatoire de Litvinoff se pourdes Officiers ae réserve j
« Le général Weygand est considéré i e rapport écrit avait été soigneuse personnalités.
Trasport de Force, ex-coupon 48, série A,
nous
réclamer.
Le
changement
du
suit sans qu'il soit possible d'éclaircir
par la presse de droite comme un ment retiré du lot ie documents ois1890 ; série B, ex-coupon 3, 975 • 1/10 de
point
de
départ
de
l'année
financière
cette affaire, dont le principal témoin
A partir e janvier 1930 et jusqu'ea
parts cp 21 att, 1.330 ; Distributions Eleca pour but unique de donner aux officier capable de faire, demain, un tribué à la pressa.
un nommé Tourow fait défaut.
avril inclus des séances de doublement'
coup d'état. (Vives protestations à
Celle-ci dut s'en tenir à cette fortriques du Midi, ex-coupon 8 de 10O, 130
Le président déclare, en effet, aux deux Chambres d'une façon perma- droite ; applaudissements à gauche.)
seront
organisées pour les offlcieirs;
mule : • La comaniîeion de comptal'eironneries du Midi, ex-coupon 44,' 355
jurés, que Tourow fut assassiné par nente, mais spécialement dans la dis
M. Riliart de Verneuil. — Le général bilité fait voter les dépenses adminisds réserve désireux de suivre le di-j
Etablissements Manuel, ex-coupon 24, 160
cussion
du
prochain
budget,
plus
de
"erreur à Moscou en 1928.
Weygand est un héros comme le géné- tratives de la Chambre, ce qui est une
Etablissements Duffour et Igon, ex-coupon il manche, les cours des écoles de perfec-'
— Par erreur, s'étonne Litvinoff, en temps pour prendre les décisions et ral Mangin.
j
formalité annuelle
750 ; Omnium Industriel, lmmocllier et tionnement.
exercer
le
contrôle
parlementaire.
Russie quand on veut se débarrasser
Ces séances auront lieu, à 8 h, 30,!
Au Sénat, le projet a été voté sans
Commercial. 310.
« Le Sénat doit avoir sa part de laM: Hymans. — La presse de droite
de quelqu'un il meurt toujours à noint
débat également, le rapporteur, M. R,
Obligations : Socéité Méridnonale Tracs dans les écoles suivantes :
nommé et c'est toujours par erreur ou titude que les règles nouvelles appor- soutient, on le sait, M .Maginot ; nous Péret, l'avait justifié par cette simple
Toulouse. — Deuxième et quatrième;
port de Force, 4 1 /2 %, 415 : bons 6 1/2 %
tent. En prévenant comme il a été fait, voulons que tous les généraux soient
par accident. » (Sensation.)
Paris,
22
janvier.
fhrase
:
«
La
plupart
des
dépenses
qui
1921, 510 ; bons 7 %. 1 /2 net 1927, 508 ; Mou- dimanches ': Infanterie, à la caserne, i
déjà
de
la
nécessité
de
porter
les
budrépublicains, »
On interroge ensuite le second acCe matin les représentants des Unions lin du Bazacle, 4 %', 200Amouroux, 6 1/2 net, Niel ; Artillerie, au quartier Compans ;|
ont été engagées à la' suite
Après une intervention de M. Cachin. précèdent
cusé, Marc Joffe, d'origine russe, qui gets au Luxembourg dans le délai exAisne, Ire série, de 1 à 3.000, 525 ; Tramways Pons Génie (S. M. et S. T.), au parc régiode décisions prises par le bureau de du Sud-Est, Plateau-Central,
trême
du
1er
mars,
on
ne
se
montre
M.
Painlevé
monte
à
la
tribune,
a vécu en Allemagne. Il se dit courtier
«
«i,
•
A - Jai
roi JrZ.7Zl« A&. la Chambre ou par MM. les questeurs; Nièvre, Nord, Syndicats de la Manche, nouvelle teinte bleue, 4 %, 350 ; Chaux et nal du génie ; Aéronautique, à la capas
d'une
grande
exigence.
>
M.
Painlevé,
préparé
des
dé^
.
en diamants, mais il s'occupait aussi
te Calvados. Deux-Sèvres, Sarthe, Vau- Ciments du Languedoc, 7 %, c. 5, 505 ; Mal serne Pérignon ; Train, au quartier;
coaségll6ncâ
t
t
x
crets concernant le haut commande- 1 soins constatée ».
de la négociation et de l'escompte des
cluse, etc., prirent la parole.
son B. Sirven, 6 1/2 %,512 ; Tricotage de Cafarelli ; Intendance, à l'école d'artilment, le maréchal Pétain était mainLA CONFÉRENCE NAVALE
traites soviétiques.
Aux chiffres qu'on a lus plus haut, Cette séance fut particulièrement l'Ariège, obltg. de 350 fr., 7 1 /2, 1 /2 net, 335 lerie ; Santé, à l'école d'artillerie ;
généralissime et le général Mau il importe d ajouter ceux-ci • les im- instructive au point de vue de la dé- Maison Thiéry Aîné, 7 1/2 %, 510 ; Société Service vétérinaire, au quartier ComOn entendra demain le troisième
Après avoir parlé des dettes de guer- tenu nommé
cbef d'Etat-Major général. pressions ont été si abondantes, l'an centralisation des efforts et de la mise Immobilière de Toulouse et de Barbazan pans.
içcusë l'hôtelier Leborius.
re et de la Conférence de La Haye, rin,
« Ces décrets prévoyaient aussi la dernier, qu'elles ont exigé un crédit en œuvra des caisses de secours mutuels cblig. 6 1 /2, 1 /2 net, 460.
Agen. — Premier et troisième dimanL'audience est levée à 18 heures 30.
M Doumer conclut en ces termes :
création
d'un
général adjoint au suDplémentaire de 24.000 francs ; les agricoles
ches : infanterie, à la caserne Lacuée ;
destinées à procurer aux
« Une seconde conférence, plus res- généralissime, major
ce
major
devait
être
le
Artillerie,
au quartier Toussaint ; In- j
fournitures pour le chauffage ont conté agriculteurs les indemnités pour malatreinte, d'un tout autre caractère que
tendance, à la caserne Lacuée ; Santé, !
Weygand.
80.000 francs de plus qu'il n'était pré- die, invalidité, vieillesse et décès, vicelle de La Haye, se tient à Londres. général
MARCHÉ
DES
SUCRES
a Je pensais ainsi avoir le mieux sui- vu ; le service médical ,a dépassé les sées par la loi sur les assurances soà la caserne Lacuée ; Service vétéri- !
Elle a pour objet le désarmement naParis. 21 Janvier.
naire, au quartier Toussaint.
crédits prévus de 40 0C0 francs ; enfin, ciales. L'éducation du cultivateur pa
val. C'est un but louable, mais il faut vi les leçons de la guerre.
Ouverture.
—
Marché
à
terme.
Couran,
«
Je
ne
critique
pas
le
ministre
de
Montauban. — Deuxième et quatriè-j
la majoration votée pour le président raîî au premier plan des préoccupa 235 à 235 50 ; proclialn, 236 50 à 237 ; bars,
bien voir où l'on va, quelle route on
la
guerre
d'avoir
eu
une
conception
et pour les questeurs est applicable tions des dirigeants du mouvement 238 à 238 50 ; 3 de lévrier, 238 3 de mars, me dimanches : Infanterie, au cercle;
peut prendre, quels sont les périls
;
différente,
c'est
son
droit
absolu
de
militaire
; Cavalerie,' au cercle raili-'
syndicat agricole; partout où l'enseigneavec effet rétroactif à l'exercice 1929.
éviter. Sans nul doute les gouverneà 239 50 ; 3 d'avril, 240 à '240 50, tous taire.
PRISONNIERS LIBÉRÉS
Les députés ont voté tout cela sans ment par correspondance se développe 239
ments amis dont les délégués confè- préférer une solution à une autre, et
payés.
Tendance
lourde.
rent à Londres s'en soucieront et ne je n'opposerai pas le ministre des broncher et dans le plus profond mys- il exerce une heureuse influence s'ur
Londres, 22 janvier.
Clôture. — Marché à terme. Courant,
les masses rurales. La question de 235 payé ; prochain, 236 à 236 50 • mais, Œuvre des Missionnaires
décideront rien à la légère. Ils n'ou- colonies au ministre de la guerre tère.
On mande de Pékin au Times ;
d'aujourd'hui.
l'enseignement
ménager
est
également
A
ce
sujet
aussi,
le
con'mumiqué
de
blieront
pas
que
pour
assurer
la
paix
D'après les rapports de consuls
M. Maginot- — Et cela m'obligerait la présidence de la Chambre s'exprime de celles su;- lesquelles on porte une 237 à 237 50 ; 3 de février, 237 50 ; payés .
itrangers, 18.000 soldats chinois, cap- du monde en l'époque de transition où
dire qu'au conseil des ministres ainsi • « Les chiffres cités, les consé- attention particulière. On peut dire 3 de mars, 238 50 payés; 3 d'avril, 540 payés.
a'Afrique
Tendance lourde.
fure,s à Manchouli au cours des récen- nous sommes, les nations pacifiques
avais
fait quelques réserves.
quences qu'on, en tire sont totalement que de toutes les Unions de syndicats
Cote Officielle : 234 à 234 50.
tes agressions des troupes soviétiques, doivent être des nations fortes. »
affiliés à l'Union Centrale, partent des
M. Painlevé. — Je me bornerai à erronés ».
PÈRES BLANCS
viennent d'être remis en liberté par
Evidemment, l'affaire a été si bien initiatives fécondés en résultats, aux
parler de ia question de la fusion.
MARCHÉ
DES
MÉTAUX
Comme
nous
l'avons déjà annoncé,
les autorités militaires russes.
LES AFFAIRE" COURANTES
économique
Dans les derniers temps de mon mi- camouflée que l'on a beau jeu à ergo- heures où la situation
la vente de charité en faveur de l'œuLes troupes chinoises occupent mainLondres, 21 janvier.
nistère, une campagne se développait ter sur des chiffres indiscernables. Mais permet les améliorations sociales que
Le
Sénat
adopte
ensuite
sans
débat
vre des Missionnaires d'Afrique (Pères tement Halar et Manchouli.
la présidence dit que les chif- commande une politique de restauraAntimoine. — Qualité spéciale, 5o à 50 10.
On estime à 15 millions de dollars 1° La proposition du général Bour- pour revenir au système d'avant-guer- puisque
Cuivre. — Comptant, 71 18/9 ; à trois Blancs) aura lieu dans la grande salle
de notre confrère ne sont pas tion agricole et de redressement natiode l'Institut catholique, 31, rue de la
les dégâts causés à Halar par les geois, tendant à la nomination d'une re. Or, c'est cela qui m'inquiète, est-il fres
mois, 68 13/9 ; Best Selected, 76 10 à T7 J5 ;
Commission de 18 membres chargée exact "que si les hostilités éclatent on exacts, pourquoi ne cite-t-elle pas les nal.
Fonderie, les samedi 8 et dimanche
ivions de bombardement soviétiques.
Paris, 22 janvier.
électrolytique, 83 6 à 83 15.
réunira dans tes mêmes mains les vrais 1
d'examiner les affaires d'Algérie.
Etain. — Comptant, 172 6/3 ; à trois mois, 9 février prochain, à Touoluse.
La session de l'Union centrale des
Qu'a-t-on donc à cacher ?
2° La proposition de M. de'Lubersac de ..\ grands postes en question ? PourL'œuvre de l'évangélisation du Sou5 7/6.
agriculteurs de France s'est poursuivie
tendant à la nomination d'une Com quoi aujourd'hui- les confondrait-on à
français, du Sénégal et Haut-Niger
cet après-midi par la discussion d'un Plomb anglais. — Courant, 23 ; étranger, dan
mission de 27 membres chargée d'exa- nouveau ? C'est sur ce point que je
de
la Haute-Volta, pour ne parler que
Interpellation
sur
les
Parcs
comptant,
21
10
;
étranger,
livraison
éloirapport
de
M.
Brame,
président
de
sollicite
une
réponse
dù
ministre.
•
miner les projets relatifs aux régions
des missions de l'Afrique Occidentale ;
l'Union des Syndicats de l'Ile-de-France gnée, 21 11/3.
M. Maginot monte à ia tribune.
libérées.
automobiles
Zinc. — Comptant, 19 12/6 ; livraison élol française, exige, chaque année, un
sur
la
législation
du
blé.
3° La proposition de MM. de Luber
M. Maginot. — Le texte de la denombre plus considérable de "Pères
M. Brame a demandé l'abrogation de gnée, 20 5.
sac et le général Bourgeois, tendant à mande d'interpellation démontre que
Narbonne, 22 janvier.
Paris, 22 janvier.
Argent. — Comptant, 21 - à deux mois, missionnaires, de catéchistes, de reli- j1
la loi sur la taxation des farines ainsi
L'amour régnait. Mlle A.... 27 ans, la nomination d'une commission spé- M. Hymans a compris lui-même ce
gieuses
doù la nécessité de construire
M. Paul Poncet, député de la Seine,
3/4.
aabitant Saint-Laurent de la Cabre- ciale chargée d'examiner les problè- qu'il pouvait y avoir d'insolite à ins- a déposé une demande d'interpellation que la suppression de l'établissement 20 Or,
chaque année de nouveaux postes, de
84/11.
par
les
préfets
des
prix
de
la
farine
et
mes
de
l'Air.
risse, petite commune de l'Aude, était
tituer ici un débat- de personnes à
nouvelles églises, de nouveaux disministère de l'Intérieur sur la créa- du pain.
Mercure, 23 2/6 à 23 5.
L'élection de M. Henry Béranger à l'occasion d'une nomination, nomina- au
depuis quelque temps éprise d'un jeune
pensaires.
tion des parcs automobiles à Paris et
La question de la fermeture des bouhomme de la même localité, M. Geor- la Guadeloupe est validée sur le rap- tion qui rentre précisément dans les leur concession à une société inexisPense-t-on assez, en France, à la vie
MÉTAUX PRÉCIEUX
langeries fut également examinée et
port de M. Martin Binachon. On exa attributions du pouvoir exécutif (Vifs
es T.... propriétaire, 30 ans.
da nos enfants, partis pour ces régions,
Paris, 21 Jan?ier.
Le mariage devait terminer les épan- j m ine_ ensuite les demandes d'interpel applaudissements à droite et au cen- tante servant de façade à un groupe l'assemblée demanda la fermeture de
où
il fait bon quand le thermomètre
étranger.
celles-ci durant deux après-midi au
Or On, le gramme, 12 fr. 50 ; platine, marque 37° centigrades, et qui manchements d'amour lorsque le jeune lation ; celle de M. Philip, sur le mo tre ; exclamations à gauche).
lieu
d'une
journée
entière
chaque
senopole
concédé
à
une
firme
améri17 fr. ; argent fln, 0 fr. 375.
En ce qui concerne la réorganisation
homme signifia à la jeune fille qu'une
quent souvent de l'indispensable ?
maine.
caine pour l'organisation des télépho du haut commandement, il ne s'agit
M. Varenne est battu
rupture était prochaine.
Les aider c'est faire plus qu'un acte
D'autre part, l'assemblée a réclamé
nés français, sera discutée le 25 lé- que d'intentions de ma part et je ne
Mlle A... s'en montra très affectée.
MARCHÉ DES CÉRÉALES
ordinaire, c'est un acte de véritable
la suppression des entrepôts fictifs de
Paris, 21 janvier.
Hier lundi, vers 3 heures de l'après- vrier; celles de M. Lemoignic, sur la peux répondre que des actes de ma
charité augmenté du service rendu à
Paris, 21 janvier.
midi, munie d'un revolver d'ordon- perte du croiseur Edgard-Quinet, et de fonction.
U?*> pareille interpallatioa
Le groupe des indépendants de gau- blé ; elle a exprimé en outre le vœu
Blés. — Disponible. Cote officielle : 132,50 notre Patrie.
nance, elle s'en fut vers une vigne M. Belahaye, sur le concours que la s;- justifierait d'autant moins qu e le che s'est réuni pour désigner son re-- que le bon d'importation soit utilisé à à 133,50 , février. 132,75; mars-avril, 133,25;
Au Soudan, la France est inséparajustice comité apporter aux associa- gouvernement a pris bien soin d'indi- présentant à la commission des buan titre d'essai et sous la réserve que les
où T... travaillait et tira sur lui.
ble de l'action de nos Pères Mission4 de mars, 133,75;.
T... ne fut pas atteint. Retournant tions de porteurs français, sont ren- quer que le maréchal Pétain demeu- ces ; le commissaire sortant était M. coopératives des associations agricoles
Farine. — Courant, 175, nominal; février, naires, et c'est en définitive pour cellel'arme sur elle, elle se logea une balle voyées à une date qui sera fixée ul- rait une nouvelle année vice-président Alex. Varenne, qui votait toujours con- seraient seules admises à l'utiliser.
que nous travaillons en aidant ceux
térieurement.
M. A. Rendu, président du Syndicat 175, nominal; mars-avril, 171, nominal ; 4 ci
au-dessus du sein gauche.
du Conseil supérieur de la guerre et tre le gouvernement.
qui vont porter la civilisation chrémars, 178, nominal.
La nomination des grandes Commis- que le général Weygand remplaçait
du Sud-Ouest, à exposé ensuite qu'elle deMaïs.
Cette balle traversa le corps de part
Il
a
été
battu
aujourd'hui
par
M.
Matienne
à ces peuples noirs et leur faire
—
Cour,
94,
vendeurs
;
février,
95,
sions est fixée au jeudi 30 janvier.
en part.
le général Debeney comme chef d'état- lingre, député de Paris, soutien fidèle devait être la politique suivie en ma- nominal; mars-avril, 98, nominal; 4 de connaître ainsi la splendeur de notre
Le
Sénat
s'ajourne
ensuite
à
jeudi
tière
d'engrais
chimique
pour
abaisser
Des constatations faites par le chimajor général.
du cabinet Tardieu.
.
.
mars, 102, nominal; 4 de mai, 95,50.
pays.
rurgien, aucun organe essentiel ne 15 X
Ainsi donc, rien n'a été modifié dans
M Varenne a eu 3 voix seulement le prix de revient du blé.
Venez nombreux les 8 et 9 février
Seigles. — Courant 73, nominal; février,
Sur le règlement de l'ordre du jour. l'organisation
Le
rapporteur
a
demandé
à
l'Union
Serait atteint.
du
haut
commandement
contre S à M. Malingre.
nominal-, mars-avril, 82, nominal; 4 de contribuer à cette belle œuvre. —
des producteurs et des consommateurs 81,
De l'enquête faite aujourd'hui par M. Soulié demande la parole et rappel- et aucune fusion n'a eu lieu. Ceci dit,
Avec
l'échec
de
Bellanger,
deux
voix
mars,
82.
nominal.
Félix
D.
une proposition d'amnistie qu'il a ;e ne suis responsable que de ce que sont ainsi perdues à la cemmyssion .des d'engrais pour lutter contre la propoM. le capitaine de gendarmerie Caba- le
Avoines diverses. — Courant, 71,50 à 71,75;
déposée.
sition
de
la
loi
tendant
à
instituer
le
je fais et non des intentions qu'on me
nié et des gendarmes de la brigade de
février. 72,50; mars-avril, 72,75; 4 de mars,
L'amnistie partielle proposée par le suppose. Je déclare d'ailleurs que je finances par les adversaires du minis- monopole des engrais.
Thézan il résulterait que, la semaine
ne satisfait pas
les suis pour la dualité des fonctions. (Très tère.Enfin, M. Lebreton a parlé des résul- 73,75.
dernière, le jeune homme aurait noti- gouvernement
MARCHÉ DU HAVRE
républicaines.
L'amnistie bien ! Très bien !)
tats médiocres de la loi sur les warfié à la jeune fille sa rupture défini- consciences
est dans le patrimoine républicain.
Du 21 janvier.
rants agricoles : « Le warrantage des
tive.
Quant au général Weygand, il a été
POUP bien digérerai i
M. Penancier répond au nom de la mis en cause par M. Marcel Cachin,
Clôture. — Tendance calme. Ventes, 2.500
blés, ne doit pas être établi sur le
Mlle A... a déclaré n'avoir pas voulu
jji
i
combattra Sa [
balles
;
janvier,
577
;
février,
576
.
mars,
commission
de
législation
:
>
Dans
une
plan
individuel
mais,
au
contraire,
sur
qui
présente
sa
nomination
comme
une
tuer le jeune homme, mais se tuer
matière aussi grave, la commission de nomination politique ; or, il a la conle plan rationnel de l'organisation en avril, mai, 575 • juin, 577 ; juillet, 576 ; £/SXOJHâ.C constipation. pour!
devant lui.
a estimé qu'elle devait avant fiance de l'armée et a droit, pour les
août, 578 ; septembre. 577 ; octobre. 576 ;
commun ».
.
régulariser' les
. Le Parquet de Carcassonne a été législation
novembre. 577 ; décembre. 577 ; janvier, 578. T
tout s'informer auprès du gouverne- services rendus, à la reconnaissance
Aujourd'hui suite dés travaux.
avisé.
Cafés. — Tendance à peine soutenue. Ven- lAteStlIlS fonctions du foie j
ment des idées directrices du projet de la France entière.
et purifiée le sanq, prenex la !
tes, 3.500 sacs ; janvier, 267 25 ; février,
annoncé par lui. Elle priera donc M. le
Si j'ai proposé cet officier, c'est que
garde des Sceaux de venir devant elle j'aj considéré qu'il était le plus apte.
267 25 ; mars. 259 75 : avril, 259 75 ; mai,
{TISANE
AMÉRICAINEotsSHAKEl
s'expliquer sur ce point. Elle prendra (Applaudissements.)
249 50 ; juin, 248 75 -, juillet, 243 ; -tout, 243;
ensuite ses décisions et présentera son
septembre, 242 50 ; octobre, 239 , novembre
J'ai la charge de la sécurité de ce
rapport au Sénat. »
239 50 ; décembre, 240 : janvier, 237.
pays. Pour remplir ce rôle difficile,
M, Lucien Hubert, garde des Sceaux, j'ai pensé que je ne pouvais écarte de
Laines. — Tendance facile ; janvier i
annonce que le président du conseil ce poste un hoinme qui, j'en suis sûr,
juillet, 940 ; août à décembre, inco ^Êj
s'est engagé à déposer sur le bureau rendra les plus grands servicas à la
H1NDEMBOURG FÉLICITE
de la Chambre
un nouveau projet France.
MARCHES AUX BESTIAUX
LA DÉLÉGATION ALLEMANDE
d'amnistie.
Le général Weygand a réussi partout,
La Villette, 21 janver.
MME MEURISSE
Sur ces bonnes paroles la séance est aux côtés dp Foch, en Pologne, dans
Berlin, 21 janvier.
De Jolis Meubies
Lisbonne, 22 janvier.
Veaux. — Invendus de la veille, 32 ; £ïnelevée à 15 h. 40.
Cet après-midi, le docteur Curtius,
RETIRERAIT LA PLAINTE
le Levant, comme directeur du centre
Le nouveau cabinet a été constitué nés, 23 ; Invendus ce jour, 10 ; ITO <I'
des hautes études. Partout il a travaillé ministre des affaires étrangères, a fait comme suit :
EN DISPARITION DE COLLIER
lité, 1,780 ; 2*. 1.500 ; 3', 1.010. Tendance
solides
bien faits
avec conscience, intelligence et compé- au président Hindenbourg un rapport
Président du Conseil : Général Do- lourde' ; arrivages par départements li.dreParis, 22 janvier.
tence à former les chefs futurs de détaillé sur la conférence de La Haye. minées Oliveira.
et-Loire , 22 ; Marne, 5 ; Haute-Vienne, 5.
On avait annoncé que Mme Meurisse,
Le président d'Empire, a exprimé au
SAUBESTRE
l'armée.
Intérieur :
Colonel Antonio Lopes
la femme du banquier poursuivi devant,
Sa.'t-on
qui
l'a
désigné
à
ce
dernier
docteur
Curtius,
ainsi
qu'à
la
délégaMat
eus.
MARCHÉ DES VINS
la correctionnelle devait se rendre cet
39, rue des Faradoux, 39
poste î Le général Nollet, sous le mi- tion allemande, ses remerciements et
Finances : Docteur Oliveira Salazar.
après-midi, chez M. Ordonneau. juge
Montpellier, 21 janvier.
nistère Herriot, et personne, a ce mo- sa reconnaissance pour leur travail' et
Justice
;
Docteur
f.opes
Fonseca.
TOULOUSE
a instruction, afin de confirmer la
Vins rouges, 8°5, 10 fr. ; 9"5, 11 fr.
ment, n'a osé protester. (Vifs applau- ieur attitufle à La Haye.
Guerre : Colonel Namorado Aguiar.
Plainte déposée par elle contre le
supérieur, 9'5, 115 fr. l'hectolitre ; rosé,
dissements au centre et àdroite.)
Agriculture : Lieutenant-colonel Li- 9 fr. 50 à 10 fr. 15 degré ; blanc de blanc,
Depuis un demi-siècle
nuancier luxembourgeois Francis LoM. SCHURMAN A QUITTÉ BERLIN
Aujourd'hui on veut le faire passer
nhares Lima.
rang. Ce dernier est l'objet, on s'en
pas d'affaires ; esprit 3/6 80°, vin 720 k
Fabrication sérieuse
Le Havre, 21 janvier.
pour un factieux, pour un général de
Affaires
étrangères
:
Commandant
Berlin, 21 janvier.
«toavlenL d'une demande d'extradition
750 fr. ; marc, 680 a 700 fr. ; eaux-de-vle
Ce soir, aucune nouvelle n'était en- coup d'Etat. Je relève l'offense en son
et vrtx imbattable* '
Torm "lée par le gouvernement anglais core
M. Jacob Schurman, jusqu'ici ambas- Fernando Branco.
52' marc 675 à 690 fr. le tout les 100 degrés.
parvenue au Havre de l'avion-taxi nom 'Vifs applaudissements.)
Instruction
'publique
:
Docteur
Corsadeur
de<
Etats
Unis
en
Allemagne,
a
Mme Meurisse, actuellement souffran- disparu depuis dimanche.
BVTRÏS
Pas affaires tartre. lies de von.
Lorsqu'il a été nommé, il remplissait
iro Ra nos.
Olonzac, 19 janvier.
SAUBESTRE
«e» n'est pas venue au palais de
Le capitaine de vaisseau Nivet com- en Tunisie une mission d'inspection ; quitté définitivement Berlin aujour- deCommerce
:
Docteur
Antunes
Guijustice pour remplir cette formalité On mandant d'armes du Havre, a avisé le appelé à Paris, il m'a déclaré qu'il d'hui ii midi, se rendant à Hambourg.
Vins rouges. - De 10 50 à 12 fr. le degré
LIBRE
ruxcui
ainrme, d'ailleurs, que l'affaire, pour commandant en chef dé la marine à n'avait jamais t'ait de politique, qu'il U s'embarquera demain pour l'Améri- muraes.
avec, appellation d'origine minervois.
Colonies : Docteur Oliveira Salazar Ces prix s'entendent
à Cazôres-sur-Garonne
laquelle elle a porté plainte (la di<mari- Cherbourg de la disparition afin que était un soldat attaché à son devoir. Il que De nombreuses personnalités allel'hectolitre nu, pris
'lon d'un collier lui appartenant) est des recherches soient faites par les a ajouté qu'il était républicain et qu'il mandes et étrangères se trouvaient à (par intérim).
cbeî le récoltant, tous frais en sus et seion
Marine : Commandant Magalhaes degré, qualité et conditions.
en voie d'arrangement et n'aura pas de forces navales dans l'éventualité d'une ne concevait pas' qu'il pût exister pour la sare pour saluer le départ de l'amCorreia.
suites judiciaires.
bassadeur.
chute on mer.
la France- un autre régime.
LE
Aux Assisss de la Seine
Âu Séna\
L'Affaire
L'Allocution
A
LA
CHAMBRE
On Palabre sur la Nomination
du Président Doumër
Les Catastrophes.,.
Un Incendie
du Général Weygand
L'AUGMENTATION PARLEMENTAIRE
Informations
Commerciales
AÏ&
LA SESSION
des Agriculteurs
conflit sino-rasse
Un Drame au Village
Foie*
Après ia Conférence
de La Haye
Après l'arrestation
du Banquier Lorang
LE NOUVEAU CABINET
PORTUGAIS
x
La disparition de lavion-tax1
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
MERCREDI 22 JANVIER 1930
nmMkM ^lirilPPCC f °''tlre lia jour très Important. Les socié- Amint (l'avocat Réitérai), René |)i, n
ÎJrJfiV^ .>A " AM fl tr.N jtalrvs qui ne pomioalent -sstster à la réu- çnr.l. le dîvcué Ijmniy, Hwv Vmcè3
nioii peuvent envoyer la réi>on-e aux doux, l'étrange avocat Wets. els L ei.setnBB
TOULOUSE
questions itosoes par lettre ou voter par est. d'ailleurs, des mieux régies ai-'tt*'
procuration.
\ que la mise en scène vous «oirunei
Anciens combattants M» quartiers des heureusement bien loin «les, aiu-i-,,,,^
' Carmes, Esquirai et Trinité. - Une cause- ! néf "*-:i( t'S fl« lad!», et la r>rnvj., c .,
'rie sur ia tarte, l'Office et la Retraite du v0,t «"tn lui arrive! d -s niê-es av »n
Combattant sera faite le Jeudi 23 courant, à! '0 même présentation nu 'A Paris
il heures, au caffc Monteciiuieu. 10. place | ne saurait assez s en féliciter
Armand PRAVIEL
-.le la Trinité, par un administrateur de
canard musqué ; Dr Thomas : Le plexus . l'Union Nationale de^ Omhnitants
i.es Anciens combattante du quartier sont]
brachial chez les vertébrés.
cordialement invités a y assister
A«is au» Artisans. - La Fédération des' , Ce tolr - à:tsf ? Mfj "O"u"'c™ représenta.
Artisans de Toulouse et de la Béglon In- "f" du ,r("
"«
""'
"""" » o*»b3
vite tous les artisans a a-sister a ia con- : "'f c(> . Interprétée r«i -les artistes de Bre.
mler ordre Location ouferte,
férence
nui
aura
lieu
le
jeudi
23
janvier,
à
:
Pour les Petits
21 heures, dans la grande salle du calé BoDemain JEUDI 23 Janvier
rios (1er étage), place du Capitole
MUSIC-HALLS £T CIKËMJ
M. Cazeilles, directeur .1 la Fiduciaire de j
France traitera la question suivante :
AUX
NOUVEAUTES.
Ce
sojr
« Le régime fiscal des artisans : comment
AUX
NUUVtAUiE». —
ce
doivent être établies et présentées les dé- 'a grande revue féeiiuue • Lt *><»<nr t de
clarations fiscales «
faris avec la fantaisiste MIP naidlm . 55
A l'issue de cette conférence, il sera re-i artistes
500 costumes. 2b tanieaux KMe^
mis aux adhérents une formule spéciale le 20 b. 50.
pour leur faciliter les déclarations qu'ils
DISTRIBUTION D'UN
LE ROYAL - A i n. et 6 9 heu res
doivent produire avant ïe 1er mats.
f.çs Trnls Mufiue».
«
SOCIÉTÉ D'HISTOIRE NATURELLE
Séance du marcredi 22 janvier 1930,
à 20 h. 30, annexe de la Faculté de Mé
decine, allées St-Miche).
Communications. — M. A. i.écaillon
Sur un hybride d'oie d'Egypte et de
malgré l'âpre défense de Zoccola. n'aura pas apporté dé6 éclaircissements
sensibles.
LA JOURNÉE
Seule, l'attitude de Zoccola vient de
changer. L'inculpé attaque avec vivaOU 22 JANVIER 1930
A la suite de l'article que nous avons
cité, pour ne dire plus, la comptabilité
publié hier sur le comte de St-Aulaire,
Saint du jour • Saint Vincent.
LA FINANCE LOUCHE... saisie à. la Banque et confiée aux expréfet de Toulouse, au moment des cent
perts. Elle n'est pas sincère. Elle n'est
Fête à souhaiter
Saint Raymond.
jours, plusieurs personnes nous ont depas la véritable comptabilité du Crédit
-> 5 heures, Institut Catholique, mandé l'adresse de la « Revue HistoFranco-Italien.
rique » où ont été puisés les éléments
conférence par M. le chanoine Salle'.
Et dès lors, pour se justifier, Zoccola
de cet article. La voici : Librarie Félix
« L E.nplre romain germanique ».
veut que soit produite la comptabilité
Alcan, 108, boulevard Saint-Germain.
exacte. Il demande des recherches, de?
> 5 h. 30, taculié des Lettres, con- Paris (6»).
vérifications. Il incrimine la comptabiférence var M Gaussens
o La GaNotons que cette revue se recomlité, base du rapport des experts. D'acAssociation amicale des Lot-et Oaronnais.
ronne pyrénéenne et le Val d'Aran ». mande parmi tous les périodiques par
cusé il devient accusateur.
— Les originaires du Lot-et-Garonne sont i PARAMOUNT. — A trois Meure» et
L'INTERROGATOIRE ZOOCOLA
Demain l'interrogatoire sera repris.
•»—> 8 h 30. Théâtre du Capitole. le souci de la documentation et l'intéinformé* qu'une réunion constitutive de ;
neuf heure*. TeiHpHe un I dsie Acti ^ni
rêt de ses diverses publications.
Au cours de cet interrogatoire une
POUR TOUi ACHAT
l'Association amicale aura lieu le samedi les parlantes Attractions
conférence gratuite
« L'Hygiène ».
SE POURSUIT
plainte
sera-t-elle
déposée
par
l'inculpé.
25
janvier,
à
8
h.
30
du
soir,
salle
café
de
j
«•>->• t h. 30. Théâtre des Variétés .de 2P francs
au-dessus
Mardi matin, l'interrogatoire de l'an- C'est ce qui nous paraît très vraisemlà Paix
| Q(\ Il M ONT-PAL ACE. - A M heures
Le procès de Mary Dugan.
On;re du jour : rédaction et approha- 1 t A 9 no ,„T ,
. .,„„ e „ taihle . «on
cien londaieur et président du conseil blable. Nous ne tarderons pas à être
Soutenance de Thèses
d'administration du Crédit Franco-Ita- fixés. — G. B.
tion aes statuts : nomination du bureau ;|,„. M , ™ Hiveê
attractions
organisation d'un banquet, et sont ins- ,
lien a repris.
Vendredi 24 janvier, è 14 heures et
Dès 9 haures. d'un pas rapide, Zoctainment priés d'assister à cette réunion , APOLLO-THE A T RE. - A 3 h et A
demie, dans l'ancien amphithéâtre de cola, petit, sec, le masque empreint
Çeu
de nos compatriotes qui ne pour- 10 nelJrPS
u „„„ ,. nt , e)llme J £ 4
A L'INSTRUCTION
chimie de la Faculté des Sciences (al- d un air de ténacité et de décision qui
ÊÏ
raient pas se rendre â la réunion et qui „,., ÏOn
«traction.
*
lée Saint-Michel), M. Stevan Nikolitch, De va pas sans grandeur, traverse ies
désireraient faire partie de l'A-sociation j
Journée du 21 Janvier
amicale, sont priés de faire parvenir leur 1I H
iranco-aHemand professeur de chimie agricole à l'école couloirs et se rend chez M. Mary, juge
AMEr'lCAN-C^SMDGîlAPH.— Ce soi*
M Couronne, doyen des Juges d 'Inssecondaire d'agriculture de Valjevo d instruction. L'aspect est c*>lui au
aohesion a 1 un des signataires de la pré- k n^uf n(, ure ,. Qw, ran „ ,„„,r e un
i.- in-*
En commentaire de la houleuse reu- i Yougo-Slavie), soutiendra ses thèses combattant, et c'est, en effet, au coin truction, s'est occupé d'un abus de
BOXE
sente convocation. — Pour le. comité d'or- 1 'om<
,„„, lMI«.,IIUU,
,.70
a r( aeuf ,2S
nion de vendredi dernier, tenue sous pour l'obtention du diplôme de docteur bat que se prépare l'ancien comman- confiance reproché par la Société des
twfifMffon : MM. BACQU1É. ancien conseil- 1 "
"" ' ' ""
Lé championnat départemental boxe ama- 1er d'arrondissement
la présidence de M. Victor Bascli, nous de l'Université
mention agronomie) deur, inaitre indiscuté, jadis, du Cré- Produits Bio Septyl a son représentant
de
Satnte-Livrade,
OLYMPIA. - En smree â 8 h. 45
aious reçu la lettre suioantj, que nous sur les sujets suivants : •
dit Franco-italien. L'homme, il ne faut William E..., 49 ans. Chargé de placer teurs 1S130, dont la Fédération i-i uiivaise de j inspecteur du travail, villa Mira-Sol, ave- te Mensonge de Nina Pilrowrta
Uoxe
a
confié
l'organisation
au
Woiiderj
croyons denoir intéresser nos lecnue centrale de Courrège ; BAKLANGliK,
l re thèse : « Rechercb c sur les sols lias l'oublier, quand la firme sombra, un lot d'obligations de cette société et
teurs :
podzolisés. Leur amélioration ».
revint d'Amérique du Sud pour d:iui- d'encaisser le montant des comman- làr-d Toulousain, est fixé au samedi 1er fé- industriel, rue de BoUrrassol, 51 ; HUC,
tailleur, S, rue Saint-Rome.
Ze thèse : [Propositions données par dre son honorabilité et se constituei des, le mandataire infidèle donna ces vrier.
Monsieur le Réd'ieteur en chef,
obligations en gage a ces propres Ouvert aux boxeurs français en résidence
,'humus. Sa formation et prisonnier de sa propre initiative.
Je suis allô vendredi à la réunion l-i Faculté) «T/"
depuis
tro's
mois
dans
la
Haute
Garonne,
créanciers
et
utilisa
le
montant
des
e
Quelques
minutes
après,
voici
M
des Etudiai) ts républicains et socialis- son rôle ».
Milhau, à qui Zoccola confia sa dé- factures pour son usage personnel. il réunira les meilleur- amateurs de Toutes, où devait se luire entendre un déInterrogé par le magistrat instructeur louse et du département Uevet, Saint Gaufense, et, certes, il la plaçait en bon- sur
puté allemand. J étuis curieux de saJEUDI
les nombreux chefs d'inculpation dtns. Muret, Vilieiranche, ont déjà fait
nes
mains.
voir comment réagirait le public touIBureau, 20 h.
Rideau, 20 h. 30
Lundi,
Zoccola s'était longuement qui lui sont reprochés. L'inculpé a fait parvenir nu Wonderland la liste de leurs
lousain et surtout la jeunesse univerengagés.
aveux
Faits Divers
expliqué sur la fondation de la Ban- des
sitaire toulousaine devant ies dires de
Le même magistrat a entendu pluAucun engagement ne sera reçu après
que,
sur
le
premier
capital
d'un
milrapprochement amical aue venaient
LA TRAVIATA
témoins, dans une affaire de ic samedi 25 janvier ; nous engageons viPLAINTE RETIREE
lion, qui lut entièrement versé, assu- sieurs
nous faire nos ennemie d'hier et de
coups et blessures et il a confronté vement les amateurs indépendant non posMmes Martha Mayo
MM. Heuitin
ra-t-il,
et
sur
l'augmentation
de
ce
caTHEATRE
DU
CAPITOLE
toujours.
Broqua
sesseurs de leur licence ' se hâter et à
M. Jean Darroux, âgé de 23 ans, mé pital, porté peu après à cinq millions. entre eux le plaignant et l'inculpé.
Valmoral
Les affl'jhes avaient annoncé huit canicien, demeurant 18, avenue de ia
Golllandeau
Il s'agit d'une scène tumultueuse venir demander tous les renseignements utiJeudi, à 20 h 30, La Traviata, avec Mines
Mouchez
orateurs : c'était une terrible menace Patte-d'Oie, a retiré la plainte quïl Son altitude avait été nette : aucune survenue dans le cabinet du directeur les, 44, rue Saint-Jérôme, où le Wonder- Marina Mayo, Broqua, Goillaadeair MM
Parayre
d'ennui. Heureusement, quatre ou cinq avait portée le 8 courant, au 7e arron- de ses opérations de début ne furent de l'un des théâtres touloudains. L.... land leur réserve le meilleur accueil.
lteurtier, Valmoral, Moucnez, Alnony, la
Albony
ont été portés manquants, y compris dissement de police, pour vol d'un pa entachées de la moindre irrégularité. dit Pogel, qui se livra à des voies de
rayre. Le ballet La tagliùnu étiez Muselé.
La question Raynaud '? Un projet de fait sur la personne d'un costumier de
LA TAGLIONI chez MUSETTE
le député du Reichstag : ce fut un letot en cuir.
dansé par Mlles 0avin, Técheney, Oeishon
vente d'un apport bancair*. apport en
grand soupir de soulagement. Alors ce
dansé par Mlles navin, Técheney,
Ce vêtement a été retrouvé.
théâtre.
Basket-bal 1. — Journée du dimanche 19 et les daines du ballet.
nature, transformé tn une association.
ne serait pas long, ce serait quelconDelson ct ies dames du ballet.
- M de Mousabert s'est transporté janvier. — Terrain de Saint-Michel. — LaVendredi, concert classique de la Société
Pas de délit Le capital ? Un quart,
que, et l'on pourrait aller se. coucher
DES QIFLES
Ghef d'orchestre : M. LEMPERS.
grâce à la coopération Raynaud et aux à Saint-Rustice pour y reconstituer un lande A bat Saint-Michel A par 14 à s : des Concerts du Conservatoire.
de bonne heure sans trop d'émotion,
accident survenu, le 9 novembre der- Partie agréable à suivre, jouée par deux
Samedi, à 20 h. a>, Higoletto, avec Mmes
puisque seuls des Français parieraient.
Sur plainte de Mme Massot, née versements du groupe Baibi, avait été nier. Au cours de cet accident, deux jeunes équipes qui sont en progrès.
Martlia
Mayo,
Gelard,
MM.
Valmoral,
ComQu'importait que leurs discours fus- Pierrette Labouysse, âgée de 24 ans, réellement libéré.
Saint-Michel B hat le Caousou 0 par 9 à bes Triby, Parayre. Le ballet La ragllom
La défense était habile terrée. Dissi- automobiles sont entrées en collision :
sent gonflés d'erreurs et d'utopies I On tallleuse, demeurant rue Faiguière, 22, pait-elle
Mat«h coirect qui vit la victoire du chel Musette, dansé par Mlles fJavin, lochei>arî'?nrr:si5:i
l'équivoque '! . les occupants de l'une des voitures ont
était entre Français, et c'était l'essen- une enquête est ouverte au 4 e arrondis- Fallait-il complàtement
meilleur.
ney. 0elshon et les dames du ballet.
croire que Haynaud, venu | été assez jrravement blessés
sement
relative
à
une
scène
de
violentiel.
M. Bruguière a interrogé Pierre
Dimanche, en matinée, à 14 heures, CarTerrain de Caraman. — Caraman A bat la
avec
le
ferme
espoir
d'une
vente
au
,
H
Lorsque "eus entendu Basch et un ces qui se serait déroulée le 9 courant,
S..., inculpé de détournement de 272
Oencle A ; la paurade cercle B men avec Mmes Jeanne Schneider. Marsane,
étudiant républicain, j'en eus assez. vers 6 heures du soir, au cour s de la- comptant qui se solderait par lé paie- litres d'alcool pur saisi à là requête Daurade
bat Caraman B : les deux matches furent de Gilmore, Broqua, MM Laffltte, Pauhe, j Jj
ment
immédiat
de
750.000
francs,
s'était
Je baillais à me décrocher la mâchoire, quelle Mme Sirgan, née Marie Cabaup,
très intéressants et joués avec la plus gran- Albony, Mestre, Parayre.
de recevoir en prix de son de la Régie.
tellement c'était vide et absurde. Je âgée de 34 ans, épiclôre, rue Faiguière, contenté
Ce magistrat a entendu des témoins de correction.
— En soirée. * 20 h. 3 J, Faust, avec Mmes
apport un liasse d'actions î N'était-il
me levais donc pour sortir, lorsque 22 bis, l'aurait giflée à deux reprises.
Les visiteurs toulousains reçurent un ai- Marsane, Gelard. Hormières, MM. lleurtier,
pas plus vraisemblable de penser que dans l'information suivie contre GerBaech donne la parole à un étudiant
maine
M.
..
inculpée
d'escroquerie
au
Kométte, Pauke, Parayre.
mable accueil.
ces actions lui avaient été rapidement
allemand. Quel réveil t et quel vacarVÉLO ET AUTO
Location ouverte pour jeudi.
Terrain de la Côte Pavée. — Saint-Etienet réellement rachetées par la Société préjudice d'une Compagnie d'Assume !... Mais je n insiste pas sur ce qui
rances
contre
les
accidents
du
travail.
Pour samedi, jeudi matin à dix ùenres
ne
A
bat
SaintSernin
A
par
17
à
6
:
Partie
naissante, et cela avec le consenteLundi
matin,
vers
11
h
30,
l'automos 'est passé : vous l'avez raconté, et les
Enfin M. Bruguière s'est occupé du très disputée, au jeu un peu sévère, avec
Pour dimanche, vendredi.
ment
du
commandeur
Zoccola
et
en
bile
conduite
par
son
propriétaire,
M.
autres journaux aussi, chacun comme
accident survenu à M. Fructuo- des réussites au panier
magnifkrues. Il
Jean Maraval, âgé de 45 ans, employé dépit des plus formelles prescriptions grave
il l'a vu et senti.
sa Molinero, îe 19 courant, à Toulouse, faut signalen chez ies vainqueurs : Gilis,
SOCIETE DES CONCERTS
la loi de 67 sur les Sociétés ?
Mais je voudrais. Monsieur le Ré- de commerce, demeurant â Aucamville, deC'était
en
face
la
cité
des
Jardins.
M
MoliMangieu, Kaymond ; chez leurs adversaisur ce gros point d'interrogaDU CONSERVATOIRE
dacteur en chef, vous faire part de a renversé sur le boulevard de Stras- tion que s'était terminé le premier in- nero circulant à bicyclette a été heurté res : Naudinat, i'réchou.
quelques discussions amicales que j'ai bourg, en face le café Albrighi, un terrogatoire.
par
une
automobile
et.
grièvement
Programme
du quatrième concert classiUne
partie
du
public
marqtia
Un
moment
cycliste., M. Yves Proudhom, âgé de
1
eues avec plusieurs de mes voisins.
Mardi, M. Mary reprend l'informa- blessé. Transporté à l'Hôtel-Dieu, il sa mauvaise humeur de la manière la plus {[Ue ^o ^ société des Concerts du Conser
REMPORTE PARTOUT UN
— Pourquoi ne le laiese-t-on pas par- 16 ans, demeurant impasse Brassac.
pu être interrogé hier, éiant encore incorrecte Arbitrage compétent et sévère do vatoire, «iiii sera donné au Uiéûtre du CaLe jeune Proudhom s'est relevé, tion en attaquant le chef d'inculpa- n'a
ler ? disait le premier.
H
dans le coma, des suite d'une grave M. Servat.
pitole vendredi 24 janvier, avec le concours
tion
:
émission
de
chè.yue
sans
providéclarant
n'avoir
aucun
mal.
La
roue
succès :ans précédent H
— C'est que, lui répondis-]e. il y en a avant de eou vélo a seulement été en- sion.
blessure à la tête. On craint une issue
Saint-Sernln B et Saint-Etienne B font du réputé pianiste, M. ïves Nat.
«icore oui se souviennent de la sinis- dommagée.
Première partie. — L Symphonie pathétimatch nul par 7 à 7 : Le match fut joué
Zoccola est à ce sujet de la plus fatale.
tre comédie que nous joua le député
H
par deux équipes de classe et de valeur que, première audition à Toulouse (Tschaïgrande
netteté.
Jamais,
dans
la
périosocialiste allemand Miuller. qui vint à
sensiblement égale. ExceUent arbitrage de kowsky) ; 2 Variations symphonlques pour y Poignant comme le meilleur y
MALADE DANS LA RUE
de pendant laquelle il fut à la tête du
Piaï-is, à fin juillet 19U, persuader
piano et orchestre (C. Franck), M. ïves Nat.
M Legrand.
Crédit, il ne toléra semblables agissedes drames.
ïj
Jaurès et fies amis que les députés
Dans l'après-midi de lundi, vers quaSalnt-Sylve B bat la Dalbade B par 10
Deuxième partie. — 3. Fantaisie sur deux
« Et non seulement je ne ferR
Spirituel comme la plus fan- |
socialistes allemands ne voteraient pas tre heures, Mme Louise Catillon, âgée ments.
à
5
:
les
joueurs
fournirent
an
jeu
de
A
aeis
populaires
wallons,
première
audition
les yeux sur de telles méles crédit» de guerre et que la France de 65 ans, qui passait rue des Moutonss mais pasfrauduleuses,
passes. Lftroque, de la Dalbade, SB lit re- à Toulouse (J. Jangen) , 4. tsapsodie Espataisiste des comédies,
S
dit-il, mais enJerart bien de manifester sa volonté de s'est affaissée sur la chaussée, par suite thodes
gnole, pour piano et orchestre, première aumarquer par son adresse.
core,
à
plusieurs
reprises, j'ai signé
oaix en abandonnant la frontière et en d'un malaise subit.
Saint-Srlve D bat Salnt-Etlenne E par dition à Toulouse (Albenlz), M. Yves Nat ;
des circulaires adressées à des chefs
IL EST INTERPRETE PAR
reculant de 10 Kilomètres Ce qui fut
Elle a été transportée à son domicile
5. L'AMésienne, suite d'orchestre (G. Bizet).
forfait,
service les interdisant formelletait • et au même moment, les socia- rue Peyrolière, 28, à l'aide de l'ambu de
NOS
SOUS-MARINS
Orchestre
de
80
exécutants
sons
la
direcLa
DaTbade
C
bat
Saint-Sernin
E
par
11
ment. Peut-on me rendre responsable
listes allemands votaient unanimement lance municipale.
à 3 : les vainqueurs, parmi lesquels astié, tion de M- Aymé Kunc, directeur du Condè fautes commises par mes subordonL'Association Générale des Etudiants montrèrent plus de volonté et de science servatoire.
les crédite de guerre. Avouez. Monnés, malgré moi et en désobéissance organise,
le jeudi 23 janvier, à 17 h., que leurs adversaires dont les arrières se Location sans augmentation de prix mer
sieur, qu'il y a lieu de se souvenir et LES ACCIDENTS DE LA CIRCULATION formelle avec mes propres ordres î
à la saile du Sénéchal, rue de Rémusat, défendirent remarquablement.
•Se se méfier.
credi 22, jeudi 23 et vendredi 24 janvier, de L,
Un peu plus tard, le magistrat ins- une conférence hors-série de M. BerLundi matin, vers 10 heures, M. Ju— Monsieur, me dit alors un homme
'lerrain des Minimes. — Saint-Pierre A dix heures à midi et de U à 17 heures, maile fameux baryton
«ncor« jeune et décore de la Croix de lien Capelle. âgé de 24 ans, chauffeur, tructeur argue de contradictions entre nard Frank, sur : « NOS sous-marins ». bat les Minimes A par i 4 3 : match, joué sens Martin-Gaulié et ïtouget réunies, 19,
guerre, i'ai fait la guerre, vous le demeurant rue du Conservatoire, 17, les conclusions des experts et les affir- Tout Toulouse se. rappelle le succès ,
rue Alsace-Lorraine.
de l'Opéra-Comique qui au "{
oyez à mon ruban. Eh I bien, je vous qui conduisait un camion automobile, mations de l'inculpé On discute lon- obtenu par le célèbre auteur de « En i ^i/^^^V^f;
Les Minimes B battent Saint-Pierre B
cours du film chante la
:\
dans sa conférence sur la par 5 à 2 : Partie oor»ecte ; Martles, Leassure que, tout en ayant fait mon de- venant de la gare Matabiau, s'est ar- guement. Zoccola conteste la sincérité Plongée
THEATRE DES VARIÉTÉS
\i sérénade de « DON JUAN
Wiir i'ai toujours souffert de blesser rêté devant les magasins de son patron, de la comptabilité sur laquelle les ex- bataille de Falkland, et voudra applau gall, Bedenne, d'une part, Décamps, Galliarperts ont basé leur rapport. Cette dir le causeur merveilleux qu'est Ber- dl, d'autre part, furent les plus remarqués.
ou de tuer les braves gens qui étaient M. Louis Garaud, 11, rue Gayard.
« Le Procès de Mary Dugan »
de Mozart.
Au moment où il effectuait marche comptabilité est plus qu'erronée ; edle nard Frank. Aussi il est prudent de
Les Minimes C battent Saint-Sernin F par
en face de moi.
Pièce en trois actes, de M. Bayard
louer ses places à la Maison Martln- forfait.
Cela prouve. Monsieur, que vous arrière pour rentrer son véhicule dans a été faussée, surchargée.
Veiner, adaptation française de MM.
La Banque a été, dès sa fondation, Gautié, rue d'Alsace.
avez un cœuir sensible et humain, mais la cour, l'automobile conduite par le
Terrain de l'Orphelinat de
la Grandepeut-être peu clairvoyant
Ignorez- chauffeur Alphonse Raynal. âgé de munie d'une comptabilité rêaulière,
Malgré les frais occasionnés par Allée. —- La Dalbade A bat les B'euets A Henry Torrès et H. de Carbuccia.
Grande Première
Cette pièce américaine appartient à
vous donc la violation de la Belgique, 26 ans, au service de M Louis de Car avec les registres ordinaires imposés cette conférence et afin de permettre h par 23 ô 5 : Nette victoire de la Dalbade
H
maUré la parole jurée ? Et l'incendie men Marsein, habitant château de la par la loi. livre journal, etc Or, les tous les amis et les défenseurs de notre où émergea Cazaneuve et partie très cour- un genre tout à fait nouveau.
Vendredi prochain an
Certes, la comédie ou le drame judi- |i
H
de Lonvain ? Et les assassinats de Souque, h Couffoulens, l'a heurté par experts ne' mentionnent qu'une comp- marine d'y assister, le prix des places toise.
tabilité sur pièces volantes, la seule numérotées a été fixé à 5 francs (locaLiè=r-e et de Dînant, et de toutes nos l'arrière.
Les Bleuets B battent Satnt-Sylve C par ciaire a été souvent transporté sur les
H
planches, depuis tes Plaideurs. Parfois, H
L'automobile seule a subi quelques retrouvée au cours des perquisitions. tion comprise). Afin de remplacer la S à 7.
provinces du Nord ? Et les gaz asphyAu cours de l'après-midi, à la re- conférence du 13 janvier, MM. les abonTerrain du Caousou. — La Daurade A bat un acte entier était- consacré à un épixiants t Et mille autres sortes d'hor- dégâts.
prise de l'interrogatoire. Zoccola re- nés auront leurs places réservées Mcntgiscard A ; la Daurade B bat Montgis- sode de tribunal ou de Cour d'assises.
reurs ?
,
. . .
LES GENS VIOLENTS
viendra sur cette fameuse question de sans supplément de prix, à condition card B, par forfait ; Saint-Jérôme A contre Il en est ainsi dans le Aianage de
Et puis, l'à n'est pas la principale
comptabilité faussée. Mis pour la pre- qu'elles soient occupées dix minutes Tibrac A ; Saint-Jérôme B contre Pibrac Fiyaron les Misérables, le Courrier de
question La vraie question est celleM.
Louis
Marchand,
âgé
de
26
ans,
Lyon. Roger la Houle, la Femme A",
ci
Pensez-vous assurer la paix par mécanicien aux Tricotages de l'Ariège, mière fois en présence de certaines avant l'heure de la conférence, après B . Compte rendus non parvenus.
Terrain de Saint-Sernin. — Saint-Sernin C etc. ou dans les farces immortelles de
des embrassades qui ne sont sincères demeurant rue des 36-Ponts, a porté pièces, l'Inculpé en nie formellement quoi, elles seront considérées commo
n zn rrs TT. .-r;
* rr: TT. a: rr: n: rsr.
bat Saint-Etienne D, par 27 k 4 ; La Dau- Courteline : Un Client sérieux, l'Arti(lisnonible.
que d'un côté ? Et ne croyez-vous pas, plainte, mardi soir, vers 8 heures, con- l'authenticité.
.Remarquant
certaines
signatures
apcle
30,
ou
encore
dans
le
CrainqueNOTA.
—M.
Bernard
Frank
dédicarade
C
et
Saint-Sernin
D
font
match
nul
au eontrai'-e, que le meilleur moyen, tre Henri Domeny qui, sans provocaBAOtKMT-PAUC
Terrain de Lalande. — Lalande B bat la bille. d'Anatole France : mais jusqu'à H
1» seul qui soit sûr pour assurer cette tion, l'aurait frappé à coups de poing posées, au bas de certaines pièces, il cera les livres qui. lui seront présentés à
H
les dénie être, de lui. Ce sont des faux. la fin de la conférence.
aucun auteur dramatique |î 3 Pians Buscn (tti. 3 33)
urcciian: «Mi^fllS y
Dalbade D par 24 à 5 : grande vitesse de présent,
Saix en attendant une complète reforau
vidage
au
moment
où
ce
dernier
Egalement il relève des grattages,
n'avait osé découper purement et sim- |i Matinée à 3 h. — soirée à 9 n. ti
jeu cheî les vainqueurs.
me 'de la nature de 1 homme, c est
1 d'ailleurs très mal déguisés ». consLalande C bat la nalhade F, par s i 5 : plemen tles trois audiences d'un grand
LA MEDITERRANEE
d'être fort, irè-s fort, afin que le voism sortait de l'usine où il travaille.
tate-t-ii.
Les Jeunes de la Dalbade firent mieux «rue procès, et les porter directement à la j] MIEUX QU'UN SIMPLE FILM n
envieux et rancuneirx y regarde a dix
ET LE MONDE MÉDITERRANÉEN
Cette
thèse,
Zoccola
se
réserve
d'en
LA CHAIR EST FAIBLE
--j
de
se défendre.
SC 6116
fois a/ant de se lancer dans lavenJean Brunhes, membre de l'InstiM. Bayard Veiller a nu le faire, parTerrain de Saint-Etienne. — Saint-Etienne
LE CHARBON EST CHER... oui, mais faire l'objet d'une très prochaine note tutM. professeur
"s émouvante tragédie humaine J
de
géographie
humaine
— Mais alors. Monsieur, vous voulez la livraison en sacs plombés est écono- au cours de laquelle il s'efforcera de au'oollège de France, fera, le vendredi C centre le Caousou C ; Saint-Etienne mix- ce que la justice américaine, moins
avec
te contre Bazi&ge B : Compte-rendus non solennelle et rituelle que la justice
mique, propre, elle garantit 50 kilos prouver î» peu ue sincérité de la
Agnfes -Pétersen-Mosicukina
J,
]a guerre ?
,
janvier, à 20 heures 80, au Théâtre parvenus.
française, offre des débats plus sou— Queue blague ! Personne ne la net de charbon par sac Chantiers comptabilité confiée aux experts et il
SUK
SI
fcNE
:
•>
du
Capitole,
sous
les
auspices
du
Cenples,
plus
mouvementés,
qui
déconcerTerrain
de
Ba*i-è?e.
—
Le
compte-rendu
base
de
leur
rapport.
H
«eut ia guerre, c'est vraiment trop Ronnefov, 27 bis, avenue de Lyon, TéLe questionnaire posé l'après-midi S tre de Documentation Sociale et Pou- du match Joué par Bazière A n'a pas été tent un peu notre public de juristes,
horrible. Mais il faut bien la prévoir léphone 20-96.
Le Populaire chanteur
uque
de
l'Université
de
Toulouse,
une
Zoccola roule sur le personnel remais permettent au dramaturge les ::
reçu.
it v nairer, car ce fléau existe et sévit
Fred COUIN
J
sur ;
libertés nécessaires à la sçène.
depuis le commencement du monde.
LA POUPÉE MODERNE, 40, rue de cruté par les dirigeants dit Crédit conférence
r
La
Méditerrannée
et
le
Monde
mêFranco-Italien
Certaines
questions
reDès lors, nous ne sommes plus au |\ ta vedette exclusive des disques odéon |
Pens°z-vous qu'en supprimant les gen- la Pomme, commence à recevoir en
-wwthéâtre .On ne baisse pas le rideau.
darmes, vous supprimeriez en même robes ses modèles de printemps. Très çurent cTé'à des réponses de Villa la diterrannéen »•
EN PREMIERE PARTIE
"j
Cette conférence sera accompagnée
Nous sommes au Palais. Les suspentemns les VO'CUTS et les nssafisms c. O-.i bel assortiment en robes (le soirée et semaine dernière.
Jach TREVOR
« Vous me rcnrocfiez Monsieur le de projections en couleurs, comme le
sions d audience forment les entractes. p.
bien n'est-ce pas le contraire qui se de cérémonie. On accepte les bons du
dans
il
l'année dernière, la conférence que
Les spectateurs deviennent les jurés, h
Crédit Moderne. Facilités de paiement iurre. les fautes des collaborateurs pla- fut,
M-OI luirait f
...
.
-.«t,
« MON CŒUR EN LIVRÉE » y
P
cés sotis mes ordres ! se récrie l'an- fit M. Jean Brunhes à l'Institut Elecet ce seront eux qui rendront le ver- 2;
Crovez-moi, cher Monsieur, le me tdict final.
teur, 'le seul moyen d'avoir la WUX
DÉCHETS de scierie à vendre. Ets cien président du conseil d' administra, trotechnlque sur a La Syrie èt PalVoilà sous quelle forme extrêmement
myre ».
ïJ-ê; les Allemands, c'est d'être très Suberville et Fils, 36. chemin du Bus- tion
Amicale dés Anciens combattants non pen- originale nous avons examiné le Procès
« MafS le recrutement, de mon perforts chez nous. Et si à Versailles, oit, ca Téléphone 149
sionnés.
—
Tous
les
A.
C.
N.
P.
des
Anii^n^rnmrnrr:
A L'INSTITUT CATHOLIQUE
sonnel fu+ fait, avec tout le soin et
de Mary Vwjiin.
MYIS notre défaite de 1870. s' éta t faite
donniers, Ponts-Jumeaux, Saint-Pierre, CiLes faits de la cause sont les sui- S? avait été proclamée l'unité allemanON DEMANDE chez PRAT, Statuai- Véc1ectt=m° désirables Non seulement
%S Ouvrièré, Lancefoc, Lascrosses sont priés
« La Rhénanie n
vants :
de soi s la tm\t ce la Prusse, nous re, rm: Bayar l. 21, ouvriers et appren- Je ne pris que ries chefs de service et
.
< d'assister à ta réunion qui sera tenue le
des acer.ts portmrs de réf^reneps émaM Edgar Rice, président de la Naivlr-ns en 1919. défait cette .mité et tis staffeurs, répareurs.
^S^AJSr^lJ
g»*
*>
«M**.
"Ile
Libertys,
café,
,,
nant dl maisnns de crédit honorables, salle
tionale
Association, homme dont la
trn tô séparément avec la Prusse la
du Cardinal Desprez, conférence boulevard d Artillerie.
fortune, la situation, le rang social
gXxe la Bavière, le Wu-rt «rtherp etc. .
FÊTES et SOIRÉES. — T0T18 articles mais encore je les ai en.îrarrés sur re- par M. le chanoine Saltet, professeur :
A cette réunion seront exposé toutes tes étaient considérables, a été trouvé mort
maintenant nous serions trannmR^ f pour cotillon, tombola, décui atiuii. tra- commandations de personnalités très La Rhénanie ; L'empire Romain Ger revendications des A. C. N. P. par les caau matin du lundi 19 avril, dans i'apnm « pourrions entretenir d'excellents vestis, comédies, saynètes, etc . Mai- connues et très honorablement con- manique ; Le Saint-Denys des Emptr marades
_
Delga président de l'Association
de l'accusée Mary Dugan,
Snônorts avec nos Inquiétants voisins. son DELAPARD. 11 rue Bavard
nues »
leurs Teutomques : la Cathecmale de , dè , a HautcH i arolmei et Baqué , du bu reau parteinent
comme au théâtre, professionnelleEt voici évoquée telle personnalité
VouC le voyez. M-onsie rr. no 11 VWSptre.
central.
ment sous le nom de Mona Tliree. Il
I BÏT&S la paix 1* «vejWDM WtM
UNE AFFAIRE PRÉSENTÉE et à toulousaine nui Ue (tardé Pint-étre pâs
Conférence avec projections.
Apporter livret fascicule. Adhésions.
avait salis doute été poignarde dans
la prudence désirable vis-à-vis de
nous consiste uniqu ernent dans In cou- l'avance scrupuleusement étudiée par ItiHté
Chorale Ces Minimes. — Aujourd'hui mer- le dos par cette actrice, caj' M. Edi-'-ar
««.«•mmee et le choix du nwaiewf A M. I.-A. B. S. O. firme mondiale im- la Bancme. On parle de certains tracts
FRANCIS JAMMES A TOULOUSE
Uice, pourtant uon père et bon époux,
aVfc
clichés
photographiques
do
cercredi,
à
20
h.
15,
répétition
des
solistes
^oven du seul moyen même de con- mobilière, 34, rue de Metz Tél. : 6-431
sera pour vous une occasion de profit tain banquet ..
server et. d'imposer cette raix
Dimanche prochain 26 janvier, à ! chefc M Chaynes. A 21 heures, au eiège, i, menait secrètement auprès de sa
« Dans de t&lea cinditions. continue 17 heures, dans la saile du Jardin- avenue dr- Minimes, répétition générale
femme une vie irrégulière, qu'il a
*En attendant, nous rtevoM.Mrs WJ certain si vous savez la saisir immé-.©s cardes et « nous souvenir do nous diatement. N'oubllpï surtout pas que à ce sitirt Zoccola. peut-on me repro- Royal, Francis Jammes donnera une
Ecole
Philharmonique.
— Ce soir mer- expié dans une mort conteuse
L'accusée, MaiV Dugan, populaire
cette firme est actuellement en pleine cher d'avoir pris un personnel appuyé seule conférence avec înuoduction credi, répétition générale indispensable. UeT
pour son charme et sa beauté, était,
*Sur fifi entrefaites, la KtUe «att Pg* p'riode d'activité et en plein rende- de telles recommandations et peut-on musicale et audition par la Schola ncuvellement de la commission.
me
rendre
responsable
de
dits
Commis
depuis
plusieurs années, vedette aux
A peu évacuée Pav là police et te me ment.
(a 'i -ilta.
Société des Anciens Enfants de troupe. — « Folies • On l'avait trouvée à côté du
Il faut convenir qu'elle le mérite et surtout â une époque où je hé présiOn sait combien il a toujours été dif- Réunion
trouvai rtar*? la rue.
de la section toulousaine, <i; man- corps de Rice, en proie â une violente
que sa cltenttM" Intéressante, qui s'ac- dais plus aux destinées de la firme ? ficile de faire consentir le cher poèté à
Veuillez agrée-, etc....
« fYunnt aux délits commis par mes quitter son '.ogis : quand donc voudra- che prochain 26 courant, à 0 h 30 précises, agitation .tenant à la main le couteau
croît chanite jour dans des proportions
café
Anrirau
du Capitole). Présence meurtrier et ses vêtements de nuit
considérables! sait reconnaître la va- chefs de service, lorsque j'étais encore 1 -il êt:e de l'Académie Française ? Heu- indispensable (pîâce
en raison de l'importance ûc tachés de
sang
Personne d'autre
leur de ses conseils, la rapidité avec là, je vous le répète, ils agissaient à reusement des attaches de famille et l'ordre du jour.
Office National d'Hy^ène lamelle s'opèrent ses transactions, mon insu et contre ma volonté. »
qu'elle n'avait pénétré dans l'hôtel en H LES ACTUALITÉS PARLANTES H
d'amitié l'entraînent vers Toulouse.
Longuement l'Interrogatoire se pour- Bénissons notre destin. Car ce séducainsi nue la loyauté employée pour
cours culinaire féminin. — Séance du compagnie de lllce.
Malgré
ces charges accablantes, f« PARAMOUNT et FOX MOVIETONE «j
et d'Hygiène Soci^e
leur réalisation. Faites donc comme suit bendanf tonte l'après-midi Toutes teur de la phrase simple et fluide com- jeudi 23 Janvier, k U h 15, k l'Ecole Hôteles
questions
ne
sont,
d'ailleurs,
pas
maigre
un
réquisitoire implacable de Ù
tous
les
acheteurs
et
vendeurs
et
conlière,
te,
rue
SI
Etienne.
Menu
exécuté
:
me
un
gave
—et
elle
en
a
les
rires
—O
-|
CAMPAGNE DE PROPAGANDE
sultez A. M. I.-A. R. S. O., 34, rue de d'égale importance
Fonds de cuisine.
potage Parmentier l'avocat général : maigre les déposimoqueurs — est aussi un enchanteur
SUR SCENE :
jj
POURSUIVIE
— A votre avis, en agissant ainsi, de la parole. Ce sera une belle îCte de ( e:
^ ses détivis. paupiettes de ^ole en titn tions huineuises de celles qui se pré- j;
Metz (Té* : 6-43.)
Villa a-t-il été le complice de certains l'oreille et de la pensée que la matinée 1 ba , G piUe brisee et différents gâteaux en tendaient ses amies, Mary Dugan
DANS LA HAUTE-GARONNE
inculpés qui seront interrogés ulté- de dimanche.
U Troups flSOgPJ
Sera-t-elle acquittée t
Vcn Dock
H
,
.
pâte brisée.
R est rappelé â la population toulouCaricaturiste
.SÇ
rieurement ? » demande à un certain
On nie demande de ne. pas vous don
Jongleurs
Aussi bien, il parlera des jeur>es fillaine que M. Dauriat, conférencier apISS. Leg leu'nes 'filles n'ont pas à se I M Prévoyance Toulousaine - Cette so- ner la réponse - afin de laisser aux > {*»>•««•moment le maaristrat instructeur.
c
lete
0
J
partenant au Comité de propagande
plnindre cette
renouvelle sou bureau pour 11130. soirées qui VOnt suivie ton* l<v.r mté- \
— Je ne sais s'il a commis tels ac- plaindre,
- -*~ '•*
cette année,
année, de
de Toulouse.
Toulouse. On
On 0nt
s
éte fia«m»ês
de l'Office National d'Hygiène et d Hy.t_fî?._
? ram ? i ;: président.
M cazai»
tes, répono simplement Zoccola : mais, ne sait Hpas ce nue
mw Francis Jammes peut ' 0n
prta
rèt et tout leur inédit. Sachez donc 1
eièné Sociale, fera ce soir mercredi, a
—
,,
;„.
.
i
'
resse
n'est
*pas'
dou1
voyageur
de
commerce
;
s'il les a commis en complicité avec
seulement que Marv sera admirable- jn
ir
a t eI1(J
16 h. 30, au Théâtre du Capitole, sous
industriel ; sécréta
X.... nul doute qu'il est rôpréhensible. wuse dans'"so\V 'œuv!re,"^^
nient déténoUie par son fière. Jimmy, I»
ELECTRICITE
les auspices des pouvoirs publics, une
comptable,
— Vous me répondez par une lapa- non plus. De toute façon, 011 ne «en- Joseph Sicve.
accouru de San- Francisco n »on se- 1 !ï
importante conférence sur l'hygiène
ntpeia p ai (lin ^nche
1 rt ^anlsS"30ma
^ 16 assuTe a '« membres partl- cours . qu'une bonne, Marie Ducrot. f;
lissade, dit le juge.
PROPRETE
- HYCIENE
adês > >*» sccolIr5 au Médecin
D'autant
que
Schola
Cœeilla,
chœur
i
»
'
sociale
—
Comment
voulez-vous
que
je
réjoue
le rôle de deus ou de dea ex 'j |~
u le populaire comique dons un film J
ECONOMIE - COfv' .1 OO f TE
dos medior.mems. ; elle donne une in
L'entrée sera libre et gratuite.
ponde sur des faits que j'ignore, re- et orchcsirp au complet, s'est chargée , ei
machina, et que jusipi à la fin le spec- I'
humoristique de Saint-Granier •»
demnité iieinlant la durée dp la maladie.
ÉCLAIRAGE - FORCE MOTRICE
prend Zociola »
latc.ir est tenu en haleine comrut» par
de créer l'atmosphère. Cette sox-iéié
Sociclc accorde, en mure, le médecin
CHAUFFAGE
A plusieurs reprises, semblant sortir musicale, dont les interprétations d'art k La
! i ir.-Uv. Conau Dovle
la
Te
me
du
membre
participant
et
à
ï
J'AI LE NOIR i
de son calme et rie son sang-froid, religieux saven' élpver dans l'église une se> enfants jusqu'il lé ans
L 'interprétation
est curieuse, très
S'adresser o ia
Le Timbre Antituberculeux
l'ancien commandeur se défend avec pure prière Chantée, vient de s'imnoser
curieuse
même-,
avec,
au
premier
plan
la vie ;
Une page vécue de
T .c droit d'admission est de 8 Ir.
vivacité de toute manœuvre délic- également par des présentai ions d'oeuMme* Jane Pterly (Mary Dug .inl SiMM. les Maires n'ayant pas encore i SOCIETE TOULOUSAINE
Cotisation mensuelle est de s fr.
tourmentée d'une femme
OU bAÏACLE
tueuse.
vres Classiques Elle 0 comj osé 1 oar le
adressé â la Préfecture les délibéraAdhésions ro:ue= chp? M Honoré Rou- mtme tnusin, rénlstnatbme veuve de
UNE PEMM8 SE PENCHE
» Mais la m'-illeure preuve dp ma ttittlAltenC 26 janvier Un programme! (inot. trésorier.
victime, et Laurence Musset, la bon- H
10, Quai Satnt-Pierre TOULOUSE
tions
de
leur conseil
municipal
RÉ ipart- iut- la
SUP SON PASSÉ
bonne foi dans lout ceci, c'est nue i'ai délicieux d A-propos e1 de fantaisie.
ne. Ma'ie Ducrot le n'aini- lias ben iconcernant les subventions allouées au
qui envoie un agent sur demande.
On trouva de? cartes nu prix- de '-tienne
laissé deux millions dans l'entreprise
rnilp tel t-x;iiré !Titions de ieti et de voix
line attraction sensationnelle
profit du timbre antituberculeux, sont
:>K Télé! ion»?
e* :>:;
s écrio-t-il. Comment neuf-on me con- 10, 6 et t francs à la Papeterie des : A«iic."e Dsuphinc-Sîvoie. - Réunion di- des a vrais et ma->!r.it9. qui rnnne!invités a faire connaître sans retard a
MYSSON and partner
41 * *• matin, lent, parfois un peu trop M» de Vorn.
fondre avec les pille irs de l'épar- Six-Sœur*. place Sain' Rttenrti et fh":'
»
R C Toulouse n» 19€. B
nn déti aux lois de l 'éqiilltni»
la Préfecture (Comité du Timbre Antigne ? ,
taferl Mais c -la d 'pll n> ttiÙtWl ainsi
^t M. l.nffniuie, pa.piets peints, rue an café Pobtoniuef 17, rue de la Con
tuhei mieux) les sommes votées n cet
jcoiue.
i on Auiéiique. Félicitons donc MM. Paul
'[ En résumé, la journée d'aujourd'hui, i l'Alsace, lô,
effet par. leurs assemblées municipales.
Le Comte de Saint-Aulaire,
préfet de ioulouse
zette Judiciaire
AU CAPITOLE
Le Krach
du Crédit fra&co-aaien
MAGNIFIQUE MILH
Le rappochement
sports Réparation Militaire
urrier ArîisîiQU!
LA
îi ROUTE
EST
ELLE
rars et Ct
H
H
j|
», H
H
n.
H
l¥!S ET COMFOCIÎiOfK
DRANEM jj
H
H
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
MERCREDI 22 JAXVIER 1930
ETAT CIVIL de T0UL0USF
puDlicationi de mariages du 20 Janvier
Charles Lematte, traceur, rue LafaUle, 7,
et Aune Dargatles. tailleuse, rue Lafaille 1.
Gaston Vimilal. coupeur en 'chaussures,
route de Balma, 29, et Marie Rouquet.
comptable, rue du 18-Mar*. 1.
Albert Caubêrs, empl de mag., lmp. Ho
auelalae, et Laure Gleyzes, s. p., à Grau«i «t rue Vtllehois-Marc.
Martin Quatre- Vieux, soldat au tirailleurs
.Aériens A Miliana, et Marguerite Casîira lingère rue Sainte-Lucie. 6.
Antoine Respaud. ouvrle.- d'usine. A Crolxpaurade. et Paule Vares, s. p.. à Labarthe1
me
^imo*' Melnik. ajusteu>mêcanlclen.
Erembert, 0 bis, et Matha Nlchitlna mast
nagêre, m*jne adresse.
Naissances du 20 Janvier
CAUSERIE PHILATÊLIQUE
Jeter
vos
timbres . .
ET ACTUALITÉS
.
C'est jeter de l'argent!
O,
6, Rue
DARTOIS
Henri-Martin, TOURS
(indre-et-Loire)
achète tous les timbres que vous pouvez posséder.
En pleine Mode
Collections, lots, doubles archives, vieilles corresContre ce dessin et
un timbre pour la pondances» Grand comptant.
réponse, vous recevrez une magnifique On ne peut juger de l'importance des timbres
prime
en
timbres
sans les voir. Prière de les soumettre.
variés.
1 CAUSERIE
PALETOT SIMPLE POUR DAME s»
MATERIAUX (Taille 43-44). — Laine point 4, travailler lu maille* de l'épaule
Mérinos (peut te faire aussi en Silver- sur une largeur de 13 cm., pendant une
laine, Indolaine s fils ou Grèsilaine), li auteur de 2 cm., et rabattre les mailles,
teinte claire: 400 o 450 gr. — Laine fon- ligne 5-6. Rabattre une largeur de mailles
cée ou Sasilaine: 50 gr. — 3 aiguilles de 19 cm. pour la largeur de l'encolure,
de 5 mm. de diamètre. — 4 boutons de puis travailler les mailles qui restent
fantaisie. — 1 aiguille à tapisserie. — pendant une hauteur de 2 cm. et rabattre.
POIGNET (Pig. III). — Commencer par
Aiguille et soie à coudre. — Patron en
la ligne i-2, en montant une largeur de
papier.
m. de 8 cm, avec la laine claire. TricoPOINTS EMPLOYES. — T RICOT JAR- ter au point jarretière pékiné pendant
*ETI4RE PÉKINÉ; T RICOT JERSEY FORMANT une hauteur de 21 cm. et rabattre les m.
ligne 3-4.
DAMIERS A CÔTES.
EXPLICATION DES POINTS. — MANCHE (Fig. IV). — Avec l'aiguille à
T RICOT JARRETIÈRE PÉKINÉ (échant. A) tricoter et la laine claire, relever une m.
Tricoter toujours à l 'endroit, en chan- dans chacune des cotes en creux de la
geant de laine toutes les deux aiguilles. ligne 2-4 du poignet. Tricoter ces mailles
T RICOT JERSEY FORMANT DAMIERS A CÔTES pendant une hauteur de 44 cm, point a,
(êchant. B). — 1" tour; à l 'endroit. en augmentant progressivement de deux -.
s.' tour: à l 'envers. 3* tour: * 2 m. à mailles par tour, tous les 5 tours environ
l'endroit; 3 m. à l 'envers; *. 4* tour: * (suivre le patron) ; à partir du point o,
2 m. à l 'envers; 3 m. à l 'endroit; *. cesser les augmentations et tricoter les
5* tour: Comme le troisième. 6' tour: mailles que vous possédez, pendant une
comme de quatrième. 7* tour: reprendre hauteur de 2 cm, niveau b. Rabatre les
mailles.
à partir du premier tour.
Ce n'est pas suffisant de préparer ses
salons, d'y réunir des invités, il faut
encore nourrir et abreuver ceux-ci, —
La philatélie bien comprise, envi-» j'envisage surtout l'ensemble de eouet aussi marquer la réunion d'un joli
€ clou » qui en fixe le souvenir.
sagée sous un point de vue qui, mal venus que comporte la collection
A toute réuni in, si modeste qu'elle
heureusement, ne compte pas suffi- bien faite.
soit, il faut un buffet.
samment d'adeptes, doit avant tout
Pour celles qui, peu nombreuses, resIl est arrivé à chacun de nous de
tent ' vraiment sans cérémonie, la tasatisfaire les véritables amateurs du recevoir quelques cadeaux philatélible de thé, servie de 4 h. 30 à 6 heutimbre. Nous assistons, en. effet, à ques. Soit à l'approche de fêtes, soit
res pour les matinées, de 10 h 30 à
Dôcès du 20 janvier
différentes interprétations, car si en récompense d'un effort fourni ou
minuit pour les soirées, peut sufiire
Françoise Terroir, 49 ans, épouse Kabus- d'aucuns considèrent la collection de en
On mettra le couvert sur la table de
paiement d'un service rendu,
la salle à manger, parée d'un e jolie
seau, r St-Jean, 4.
Claude Bézingê, B-2 ans. chemin des Bru- timbres-poste, comme un agrément, nous avons obtenu quelques exemnappe brodée ou, encore, d'une nappe
d'autres l'envisagent comme une plaires qui ont fait toute notre joie
à thé posée sur une nappe ordinaire.
'^ean Jordy, 58 ans, rue Clauzel, 5.
source de connaissances ; il s'en pendant un certain temps. Nous
Chaque couvert comportera une tasse
Elisabeth Crrtan, 78 ans, veuve Bézard, trouve enfin qui n'y voient qu'un
à the avec une petite cuillère, une peavons
encore
présent
à
la
mémoire
I
route de Fenouillet.
tite assiette à gâteaux, un petit coule plaisir goûté en déballant cerVlctorine Terrisse, 71 ans,
veuve Fêdou, profit matériel.
vert de dessert ou une de ces fourchetboulevard de Strasbourg.
tes
qui
sont
couteaux
en
même
temps,
tains
petits
envois
qui
nous
avaient
J'espère passer en revue ces difSylvie Delmas, 95 ans, veuve
Seysset,
et une petite serviette à thé. Au cenférentes réflexions en analysant les ainsi été offerts. Et cette satisfaction
avenue de Paris. 21.
tre de la table, on disposera le samoest
d'autant
plus
grande
que
nous
Blanche Retli. 84 ans, pl. Victor-Hugo. 24. cas si différents qui empruntent cewar ou la bouilloire anglaise a eau
paule Fourmatgeat, 49 ans, épouse Gour- pendant le même objet comme syn- partageons tout l'imprévu
chaude, la théiëre, le pôt-au-lait, le
qu'elle
kl rue Gramont, 3.
sucrier la boite à thé, les assiettes de
comporte. A côté de cet apport notre
Jace
«drëtu sdrétu sdrétu sdrétu sdrétu thèse. H n'est plus à prouver que le
gâteaux et de petits fours et la pièce
timbre est un diver ''sei_.ent dans collection s'est vue augmenter par
de résistance, brioche pralinée, mousseline, savarin, etc...
quelques échanges effectués, soit à
toute la force du tertre.
Pour dix, quinze, vingt personnes,
Noua nous souviendrons facile- l'étranger, soit avec quelques amis.
COURONNES MORTUAIRES COSTEJ
cela peut, suffire Dès que la réunion
Il existe, en effet, des sociétés qui
ment du temps où, c
courant en
25, rue de Remusat ?f>
devient plus importante, il faut installer un vrai buffet. — et ce n'est pas
classe, nous avions parmi notre ba- éditent un recueil d'adresses de perbien difficile. Choisissons soit dans la
gage d'écolier tantôt un carnet mi- sonnes collectionnant les timbressalle à manger, soit dans une chamnuscule, tantôt une boîte ou une po- poste. Dans cette liste nous recherbre démeublée, un panneau suffisamchette renfermant quelques vignettes chons les correspondants avec qui
ment long, auquel on puisse accéder
*.
V//. ,
nous
serions
heureux
d'entrer
en
re1« Robe du son en moire et satin. Le par une ou deux portes assez larges,
bcUU.de/1x6e. femai
plus ou moins abiméci qui, cepenpour
qu'on
circule
facilement,
et
ayant
corsage
est
terminé
par
une
petite
basque
dant, étaient pour nous une source lations pour l'échange et, quand
BANDE B'ENTOURAGE (Ptg. IV). — Monpar derrière une petite porte pouvant
EXECUTION. — Commencer par exé10 m. Les travailler au point jarrenous obtenons satisfaction et que ouverte devant et dans le dos.
assurer le service. Posons une table
cuter un échantillon de 12 m. de largeur, ter
Madame MARI Y-LADURANTY. pro u'agrément. Par la suite, en arranpékiné, pendant une hauteur dé
pour vous familiariser avec le point et tière
La moire a tous les succès et nous étroite, en général la table de salle à
fesseur au Conservatoire ; Monsieur geant un album durant las '. ngues l'envoi nous parvient, c'est avec un
:
om.
1/2, point 1.
pouvoir vous rendre compte, en vérifiant
Première
— Tncoter 3 m*
Emile MARl'Y ; Mademoiselle Marie 60irées d'hiver, nous avons apprécié réel plaisir que nous parcourons les avons pu voir quelle place elle a tenu manger est trop large et il vaut mieux
sur votre patron, du nombre de mailles en rabattre boutonnière.
louer
une
table
posée
sur
des
tréteaux
4 et tricoter les 3 dernières.
Antoinette MARl'Y ; Madame Robert c.u,vantage encore cette véritable joie feuilles de timbres qui nous sont dans les féeriques toilettes du mariage et ayant 80 centimètres à 1 mètre de
à monter et de tours à exécuter,, pour Tourner. Tricoter
3 m.; ajouter 4 m.
royal italo-belge. La princesse MariePIO.N née MARTY ; Monsieur Robert
obtenir les dimensions voulues. Ceci vous nouvelles sur l'aiguille
On dispose cette table soit toute
et tricoter les
PION ; les familles BERTRAND, LA- de juxtaposer ces minuscules carrés soumises et que nous cherchons dans José a aimé à en revêtir la longue iarge.
permettra d'utiliser la laine et les aiguil- 3 dernières mailles. Reprendre
droite
d'un
bout
de
la
pièce
à
l'autre,
la régunos
réserveo
à
satisfaire
à
ce
qui
de
papier
multicolor
et
i
les
monsveltesse
de
sa
silhouette.
Mais,
grâce
CAZE, TREIL, MARTY, MALLEPEYRE,
les que vous possédez et de vous en ser- larité du travail, pendant une hauteur
soit
en
fer
à
cheval
;
mais
il
faut
que
de
PION, ont la douleur de vous faire part trer à notre entourage en accompa- nous est demandé. N'est-ce pas là à Dieu, il n'eet pas besoin d être prin- l'on ne puisse pas pénétrer par le eôté
vir, même «i elles ne correspondent pas n cm. environ, et exécuter une 2* bouce pour
ùour être Jolie et désirer le
de la perte cruelle qu'ils viennent gnant chacun d'eux de quelques dé- un des plus beaux côtés de la col- cesse
au degré de grosseur indiqué.
i
service
».
La
table
nappée
toute
tonnière.
Après
avoir
tricoté
la
4*
bouparaître le plus possible, et toutes droite, au besoin décorée de guirlanDEVANT (Pig. I). — Commencer par le
'd'éprouver en la personne de
tricoter sans incident jusqu*
tails typiques. Sans qu'il nous en lection de timbres-poste ?
bas, ligne 1-2, en montant une largeur tonnière,
celles qui ont le souci de leur élégance des, on y prépare des assiettes et des
que l'on ait obtenu une longueui sufde
mailles de 24 cm. Travailler pendant ce
ont
fait
bon
accueil
à
ce
retour
de
Madame veuve LADURANTY
paraisse, la collection de timbresfisante
pour
les devants du vêJe dirai plus, par ces transactions
une hauteur dé 12 cm. et demi, point 3. tement et la entourer
moire souple et somptueuse, aux fjurchettes à dessert, puis une file
largeur de l'encolure.
poste est un ensemble de documen- lointaines nous sommes quelquefois la
née Marie BERTRAND
F
ENTE DE POCHE. — Travailler pendant
chemins de lumière. On l'emploie de serrée d'assiettes contenant les frianFOND DE POCHE (Pig. VI). — Avec «ne
une largeur de 6 em. 1/2, point 4. Lais- aiguille
leur mère, belle-mère, grand'mère, cou- tation, c'est à vrai dire un trait d'u- obligés de déchiffrer un langage qui bien des façons : on en fait de petites dises préparées : sandwichs, pains au
à tricoter et la laine elaire, reser ees mailles au repos. Prendre une lever une
sine et alliée pieusement décédée a nion entre l'histoire et la géogra- ne nous est pas courant, nous de- jaquettes, dégagéee d'allure, qui sont foie gras et au jambon, croustades, gâmaille dans chaque point du
petits fours, fruits glacés, bonautre aiguille. Rabattre les 10 cm. de m. bord supérieur
l'âge de 84 ans, munie des sacrements phie et nous goûtions un bien grand
charmantes. On l'unit à d'autres tissus. teaux,
de la fente de poche. Tribons,
etc..
vons
nous
mettre
à
la
page
pour
qui
suivent
point
sTricoter
les
7
cm.
de l'église, et vous prient de vouloir
Voici, par exemple, une robe de soir
au point jarretière uni, pendant une
et demi qui restent, point 6. Tourner. coter
Derrière les grosses pièces de pâtisbien assister à ses obsèques, qui au- plaisir en donnant un ordre géogra- connaître les différentes taxes «t les dont la jupe, plongeante, pose largede 16 cm, et rabattre les mailles.
Tricoter jusqu'au point 5. Ajouter sur hauteur
ront lieu demain jeudi 23 janvier 1930, phique d'abord à l'ensemble de nos différents modes d'envoi que néces- ment à terre, par derrière, sans autre serie et, si on le veut, les galantines,
ATTE DÏ POCHE (Pig. VII). — Montes
l'giguille un . nombre de mailles corres- 8 Pmailles.
Les travailler au point jarreà 10 heures, sur la paroisse St-Sernin. timbres, puis un arrangement histoornement que ses godets très amples, jambons, filets froids, salades russes.
pondant à celui des mailles rabattues tière pékiné
pendant une hauteur de
On se réunira à la maison mortuaire rique pour chaque pays représenté. sité cette correspondance. Il nous ar- massée en arrière. Cette jupe est en Enfin, dissimulés derrière les corbeilentre
les
points
4
et
s.
Finir
le
tour,
ce
cm. Rabattre les mailles.
rive de réunir ainsi quelques vues satin Le corsage est en moire et forme les de fleurs, d'étroits plateaux munis
rue Roquelaine, 26.
qui nous ramènera au point 3. Travaille! 10ASSEMBLAGE.
— Placer les deux deC'était
donc
un
passe-temps
à
la
des
ustensiles
nécessaires
pour
donner
Il ne sera pas fait d'autre invitation.
régulièrement sur toute la largeur, _ pen- vants sur le dos, endroit
originales qui forment un cadre à comme un petit vêtement, terminé par
contre endroit*
L'inhumation aura lieu dans le ca- fois agréable et instructif. La phi- nos chers timbras tout en complé- une basque, ouverte devant et derrière tous les rafraîchissements demandés :
dant une hauteur de 31 cm. «/2, point 7 et faire les coutures d'épaule.
Ecarter les
à Champagne
et
marquise,
yeau de famille au cimetière Râpas.
A partir du point 7, commencer les dimi- devants du dos. Incruster le haut
latélie, en effet, a existé depuie la tant la documentation que nous pou- à partir de la taille. Comme le décol- coupes
chaleté descend jusqu'à la taille égale- verres à punch, à vin, à sirop, à orannutions du décolleté, en tricotant ensem- que manchê dans les échancruresded'emPompes Funênrcs Municipales
création même du timbre-poste. Elle vons déjà y trouver.
geade
et
citronnade,
tasses
à
thé
pour
ble,
tous
les
deux
ou
trois
tours,
lé?
deux
ment,
on
dirait
deux
moitiés
de
34, rue Pargaml mères. - Téléphone Jt-*<
m. du bord. Ceci ne doit pas changer 1 or- manchures et coudre. Plier Je vêtement
étend le nombre de ses adeptes dans
corsage, se rapprochant à Peine, sur le consommé, le thé et le chocolat, tas
Efforçons-nous donc à rassembler deux ou trois centimètres. C'est nou- ses à café pour le café glacé, soucou
dre des points, pour le reste du travail. en deux, dans le sens de la hauteur, sur,
tous les coins de la civilisation et
du travail et faire les couture», |
Tricoter pendant une hauteur de 3 cm, l'envers
veau et amusant. Le corsage se découpe pes pour les glaces moulées.
le
plus
d'exemplaires
possibles
et
tâde dessous de • manche et de dessous d*
présente un domaine de recherches
point
3.
Tourner.
Rabattre
2
cm.
de
m,
Les
serveurs
auront
sur
ces
plateaux
Coudre la bande d'entourage, le coté! :
chons d'agrémenter cet effort par les en étroites énaulettes et lé dessous des les bouteilles, les carafes, les théières,
point 9. Tricoter les mailles qui restent bras.
AVIS D'ANNIVERSAIRE comme il n'en existe sans doute
boutonnières bordant le devant droit.!
bras est très ajusté
,'«"»'„».
pendant une hauteur de 18 cm. et ra- des
Mais je ne conseillerai jamais a per- les pôts et les brocs contenant ces diVis-à-vis,
les boutons. Fermer les
point d'autres pour un agrément si- détails les plus intéressants. Il nous
battre, ligne d'épaule 10-11, en continuant fonds de coudre
est également donné par ce moyen sonne d'adopter ce modèle sans, le vers rafraîchissements ; chacun posé
poche par deux coutures dai
les
diminutions
du
décolleté.
milaire.
près
des
objets
qu'il
doit
remplir.
Le
Monsieur
François
LACHAMBRE,
d'obtenir des timbres émis récem- compléter par une plaque à l'intérieur
Dos (Fig. II). — Le dos se fait d'une eôté et une troisième couture suivant le
Ingénieur des Arts et Manufactures,
Mais le champ d'action est bien ment dans divers pays. Nous som- du décolleté, devant et dans le dos. café glacé et les glaces resteront dans
seule pièce. Monter une largeur de m. bord inférieur de la fente. Poser le»
des
sceaux
remplis
de
glace
pilée,
Cela
permettra
de
laisser
au
corsage
Madame née GROC et leur nts Max ; plus grand encore si nous nous arcorrespondant à la ligne du bas, t-s. Tra- pattes de poche.
mes fiers de montrer quelques enve- sa ligne hardie, tout en conservant le dans les sorbetières dont on les tirera
Monsieur Hippolyte LACHAMBBE, anvSSt» s*r tenta la largeur, pendant une
Achetés: directement vos hunes & tricien élève de l'Ecole Polytechnique, rêtons à l'étude spécialisée de quel- loppes recouvertes de séries nouvel- respect des convenances. Une plaque au fur et à mesure. Derrière eux, les
hauteur de 45 cm, point d'emmanchure 3.
-Hix Filatures de la Redoute, seiM
capitaine du génie, et Madame née ques-unes de ces vignettes. Nous de- les. C'est encore un moyen de com- haute de deux bonnes largeurs de serveurs auront une étroite table de
Rabattre successivement 2 cm. de mailles coter
vice
à Roubaix. Demandez la collecdesserte
sur
laquelle
ils
poseront,
sur
main assurera aussi le maintien du
pferjfcjes encoches d'ebitoanchure ct tra- tion 252
LARMIER : les familles LACHAMBBE, vons alors sentir toute une force
complète
(450 coloris)
pléter
sa
collection
sans
devoir
condes
plateaux
les
objets
salis
que,
par
corsage et le rendra pratique. Cette
vttlïir i les m. <#£ resîest, tPeudant.- npe qui vour, sera d'êchantilibr.s
SERET, CARCY, CLAMENS, GAUDI- morale attendu que nous devons pasadressée franco.
Irimteur de 18 C!U., point 4. A D*»''
sidérer les si nombreux désagréments plaque pourra être en tuile ou mous- la porte de service, on ira nettoyer à
NOT, TATOUAT, FRANCOU. BORDEREAU, GROC et LARMIER prient leurs ser en revue et la finesse de certai- que nous réservent les timbres spé- seline, de soie, voire en dentelle du ton. la cuisine ou dans une pièce toute
Elle ferait très bien aussi en dentelle proche transformée en office. (Un caamis et connaissances de bien vouloir nes gravures et les différences à peiPROBLEME H» S
binet de toilette remplit ce rôle à merassister au service d'anniversaire qui ne sensibles de certaines nuances culatifs au sujet desquels je revien- ancienne, ou métallique.
drai bientôt.
Cette robe, comme les traînes de cour veille.)
sera célébré pour le repos de l'âme
3 4 Ji , 6 7 8 9 10
enfin, sans parler des signée et caJe voulais en finir aujourd'hui avec
de
qu'on nous a décrites, a le grand
notre
réetption.
Mesdames,
mais
il
me
avantage
de
ramener
dans
le
dos
1
amractères étrangers, nous devons comMAULAIRE.
pleur des godete, ce qui affine la taille faudra vous donner encore la semaine
Madame veuve Martial LACHAMBRE prendre une foule de dessins conprochaine bien des indications utiles.
et la rend plus élancée.
Née Marie CLAMENS
ventionnels.
Mais ce serait trop gênant de vivre
Que tout ce que nous venons de dire
en
robe
de
traîne
et
nous
aimons
à
rene vous effraie pas. Tout cela peut se
Je réserve pour plus tard d'exale vendredi 24 janvier 1930, à 9 h. 30,
trouver bien vite les gentilles robes faire gentiment et économiquement. Je
ea l'église métropolitaine Saint-Etienne miner ce second point de vue qui
courtes, — mais bien moins qu'il v a sais des maisons of) la table du buffet
On se réunira à l'église.
m'amènera fatalement à dire que la
six mois, — qui nous facilitent telle- se fait avec les portes qu'on enlève,
Pompes Funèbres Général.
Les sensations pénibles après les repas
ment le mouvement de la marche.
philatélie devrait être considérée
posées sur des tréteaux qu'on trouve
1. rue Tafayette - Tél. : 10-36
telles que brûlures, aigreurs, lourdeurs
En voici une très heureuse en crêpe partout.
PROGRAMMES DD MERCREDI 22 JANVIER
comme une véritable science»
de Chine bleu de roy. La jupe à goLes pièces de viande ne sont pas né- et digestions difficiles doivent souvent
dets tout autour et ronde, rentre sous cessaires, nous parlerons de la confec- leur origine à la sécrétion d'un sue gasRADIO-TOULOUSE
Mais restons-en à son côté agrétrique trop acide. Cette acidité provoque
De 13 heures 13 h. 30. — Concert. Orches- un corsage qui simule une petite veste tion des sandwiohs et des croustades la fermentation des aliments et faute de
ment. Les timbres qui viennent s'aet qui se ferme en croisant de droito la semaine prochaine et nous demanAVIS D'ANNIVERSAIRE
jouter périodiquement à nos collec- tre argentin : Illusion (Melfi et lancol ; El à gauche par un boutonnage de trois derons quelqùes recettes à la grossr précautions le mal empire après charrue
cunetero iNavasj ; Amtyaeo (Phiiioerto)
tions ont été sinon le sujet de re- Stnor comtsarto iCanaro) ; E. Visio Canaro); boutons de nacre. 11 se découpe pour Joséphine. Evidemment, une matinée, repas. Pour neutraliser l'acidité et réguMadame Edouard LACOMBE et sa cherches particulières tout au moins bioresclta iBianco); Madone brune (Bianco); laisser voir un petit gilet de crêpe de une soirée ou un bal ne se donne pas lariser les fonctions de I Hppareil digestif
prenez de la Magnésie Bisœurée Une
lamille prient leurs amis et connaisEl ultimo goipi iCanaro) ; La suelvita de Chine rose pâle, travaillé à petits pus, sans frais, mais on peut les rédum
gances de vouloir bien assister au ser- ont-ils suscité notre satisfaction. Voi- la ûgua Canaro).
avec, au milieu un pli plat dissimu- au minimum et avoir, pourtant une demi cuillerée à café dans un peu d 'eau
vice d anniversaire qui sera célébré ci que l'on annonce des nouveautés
C'est une question après les repas fera disparaître presque
De 13 h. 30 a 13 h. 45. — Foires et rnar lant la fermeture et sur lequel sont po- fête charmante.
tes malaises digestifs et
pour le repos de l'âme du
venant de paraître dans certains cnés; com-mnlqué météorologique; Infor sés de tout petits boutons de nacre. d'organisation, de tact et d'amabilité immédiatement
assurera une digestion régulière et sans
Un
col
rond,
entourant
exactement
et
cela
ne
manque
jamais
chez
nous...
mations
pays. On nous fait savoir également
HORIZONTALEMENT
douleur. La Magnésie Bismurëë se trouve
Colonel LACOMBE
Do 18 heures à 18 n t5. — Musique de l'encolure et de toutes petites man- — Tante ANNE.
en vente dans toutes les pharmacies.
que quelques nouveaux timbres vont
chettes 6ont également en crêpe rose
danse :
Officier de la légion, d'honneur
i.
—
Epouse
de Minos.
bientôt être mis en usage dans telle
Paradlse (Corr) : Lucky boy (Gilber) ; pâle Au bas des manches collantes,
3. — Romance. — Chef-lieu de canton.
demain jeudi. 23 janvier a 9 heures ou telle nation ; n'est-ce pas une vé- Mahin .- wlwopce I 'Donaldson) ; / brlnging — d'eux petits boutons pareils à ceux
3, — Gladiateurs combattant à l'aveudu gilet.
Rp T™"*' en l'Oratoire' SainUean- ritable gloire pour le jeune collec- a red red rose Kahn).
Il est inutile de faire remarquer que
Baptiste, rue du Musée.
gle.
De 18 h. 15 à 1S h. 25. — JSmlsston photo
tionneur
surtout
de
montrer
ce
qu'il
ce
gentil
modèle,
en
lainage
quelconi. — Objet isoléî — Pronom possessif.
Il ne sera pas fait d'autre invitation.
graphique.
MERVEILLES DE MODES
que,
avec
un
gilet
de
crêpe
de
Chine,
De 18 h. 25 à 18 h. S5. — On peu d'hisvient d'obtenir ainsi ?
CRÈME DE BEAUTE 5. — Tirer le lait. — Rivière d'Asie.
dans le ton ou de ton opposé, en uni
On nous annonce l'émission très toire.
5 _ Du verbe avoir (à l'envers), —
Rend U PEAU DOUCE. FRAICHE. PARFUMÉE
De 18 h. 35 à 18 h. 50. — Musique de ou en imprimé, ferait un costume de
prochaine du timbre à 1 fr. 50 rouge danse :
Consolide des assemblages
courses, ou de travail, à la fois çoquet
DONNE TOUT CE OUI SE FAIT EN MODE
7. indésirable dans un hôtel. — Ror wanna beloved bp yOu (Rubi! ; Soul- et. commode, — mais, au fond, le crêà l'usage de ia poste aérienne. Tout
de Chine est tout cela, — et peutmancier français mort en 1625.
fait présager que ce sera un exem- trance d'Amour, tango (Milcotf) . Siempre. pe
MODÈLES DES GRANDS COUTURIERS
être plus économique que la lame.
tango (Bianco, ; Copa cabana iDe Caro).
8. — Prénom féminin. — Saint qui a
plaire de belle présentation. Il est
La collection
de
printemps
des
ne 18 h 50 â 10 heures. — Bourse du cor»
donné son nom à plusieurs villes
MODÈLES SIMPLES ET PRATIQUES
grands couturiers est prête à sortir et,
exécuté en taille-douce et représente- merce.
jtrànçaises.
De 19 heures à 19 b- 15. — Vive Beidenh déjà, nous en avons vu un avantMANIÈRE D'EXECUTER UNE R.OBB ACTUELLE
ra la ville de ÎVIarseHe surmontée
9. _ inventeur de la flûte t>a.storale. —
buerg (Hertzer ; Ça gaie (Marceau) ; Cafo go'ût. Les robes seront, sauf celles de
SOLUTION DU PROBLÈME N° 4
par un avion. Bientôt aussi verrons- Unie
Patrie d'une reine célèbre.
CONSOMME POUR BUFFET
PRIX TttÈS SPÉCIAUX POUR USS PATRONS
(Vacher) ; C'est une femme qw aime sport, résolument plus longues, avec
10. — Préposition, —- Etoffe fil et
De )9 h. 15 â 19 h 30. — Informations ,
Se fait connue un pot-au-feu ordi- nous le timbre grand format repré1 2 3 4 5 6 7 « 9 10
coton.
De 19 h. 3 A 20 heures. — Orchestre vlen
naire, le matin pour le soir, ou la sentant le Mont 'aint-^ichel et un
vonle pour le lendemain On pasèe le peu plus tard peut-être un autre du liras : Quand la fqtm s'endort rxaviUa)
LE » EST Bit veirre PABTeirr
B
E
L
1 N Q, O T S
R
VERTICALEMENT
bouillon tree soigneusement. Lorsqu'il 1 même
cenrp avec « I e Souri™ d* vemse. adieu Ackermann) ; Paris soleil dv
sa pris de 4 tre I
cri A T 0
est complètement refroidi on enlève mttme genre avec " Le sourire de monde ,- Les nerfs sont des bulles à> savonR A B V A
Si
i
Reims
»,
ce
dernier
devant
être
venQuand refleurira le lllas blanc -Dceelle) :
1. — Copieux.
jusqu'à la dernière parcelle de la cou
Monnaie étran2. — Département,
ehe de graisse qui s est formée dessus I du avec surtaxe au profit de la Cais- Jcannine (Chlcret) ; Btpn 'Strauss) ; Sur
L E T T R I 5 E H C
le
Danube
au
clair
de
lune
iGay).
gère.
On fait réchauffer le consommé
l'.sè d'amortissement. Ces timbres,
3 _ chaise à porteurs. — Volontiers.
De 20 heures a 20 h 15. — Bourse, chan
moment de le servir
T R 1 R E M E 1 T E
4.' — Ancienne ville consacrée a Vénus.
avec les deux numéros déjà parus, ge?
KK
— Cinquième fils de Jacob
De 20 h. 15 à 21 heures. — Concert !
PUNCH AU RHUM
représentant respectivement le pont
S
I
A
R
I
E
S
N H
— Auteur d'ouvrages pour la jeUH
Menuet en sol mineur (Beethoven! ; Van
PERLES. PIERRES DE COULEUR
du
et
Pour un litre de bon rhum, mettre
Gard
le port de La Rochelle ses norvégiennes Grieg)
<r.
Rfenzf. ouverture
et ORFÈVRER'E ANCIENNE
d ' lr»f lls 'on de thé assez devraient être mis en relief par tous iWagner! ; Fugue en sol: mineur (Bach) :
Q U I T O SB G E R A
— Moitié de heaume. — Rivière de
Surit
Estimation
Raedlé
"
GiaM
Exj>ertise
rFrance.
.
Le Songe d'une nuit d'été Mendslssohn) :
]es
^^^SS^j^nS^^
collectionneurs ou plus ou moins Symphonie :Mozart>, nosamonde (Schubert);
U E B E L z E V JL R
73. r. de la Pomme (Capitole) Toulouse
— Pratiqués par les artistes. — Fin
minoet,
- ™
en évidence dans leur album En L Oiseau de feu Stravenski)
bref — Champion (à l'envers).
E r' E;
E R
A U
— Se distingua dans la guerre de
,cnauft,6r le tout ensemble. Si effet, ce sont des curiosités essentiel
n.» 21 heures â 23 heures. — Retransmis
Troie. — A lieu tous les jours aux
on veut taire flamber le pun^h, il faut k du patrimoine de la. France en- slon de l'orchestre du grand café « Ston ».
MALADIE OU JEUNE CHIEN. — Gue
E
S> s ï «99
u
T
WPS
mêmes heures.
mettre dans un grand bol ou „ne. basfi
23
heures.
—
Le
Journal
sans
papier
de
rison rapide par les Pilules Canines g
sine de métal. 1 su. -,re d'abord, puis tière, c'est encore une fois la docu- l'Afrique du Nord.
9 — Libre élan. — Ceinture japonaise.
E
N
N
A
1 10. — Chemin. — Poisson de la famille
le thé bouillant et. enfin. l e rhum, i mentation mise à la portée de tous,
f» A U
Henri PRIVAT. En vente dans touf°s
des Gadidés.
TOULOUSEd PYRÉNÉES
être
les
pharmacies.
r par notre chère manie
'
12 h. 45. —ir$
Concert symphonique
par' Var
dans laquelle on met un rond de ci- ' P al'tagee
clicstre de la station, sous la direction de
tron On plonge la cuillère dans du
M Gabriel Dutrey. avec le concours de MM.
Uia bouillant, on y met du sucre, puis
Gril violoniste, ter prix du Conservatoire ;
ou rhum qu'on allume et qu'on ver**
violoncelliste, professeur supdoucement sur le punch o.. il fait! J'ajouterai que le collectionneur n'a l'.alaresque,
pléant, et Mlle Despélou, professeur de
seule
n
piano.
.
ve
'sur" ifourcrf
™ t
satisfaction de
17 heures. — Revue de la presse pari
13.1 1 -.amber le rhum resté en nappe
feuilleter son album et d'y puiser
Pourquoi souffrir? Voici un remède qui calme la douleur.
Lorsque les flammes s'ét/nirnerit on une grande joie en parcourant les sienne, rflginnal» et locale, «"ours des va
leurs de la Bourse de Toulouse.
remue fortement et on sert .
tonique pour les muscles endoloris et
différentes émissions qui lui rappelLe soulagement ne tarde pas à se
n h. 30. — Diffusion du cours donné à la
les articulations raidies. Gardez-en
Faculté
des
lettres
de
Toulouse
:
«
Géogralent tant d'événements mémorables,
manifester si vous employez du LiniLANGUE DE VEAU ROTIE
un flacon à portée de la main. Le
phie des Pyrénées •.
mais
aussi
que
dans
bien
des
cas
ment
Sloan.
Appliqué
légèrement,
le
Une fois nettoyée et 6épaiés du cor18 h
- Diffusion du nadic-jour
Liniment Sloan s'emploie dans le
net, blanchissez la langue de veau à certaines séries, quelquefois même nat de France
Uniment pénètre de lui-même, soumondé entier dans les cas de
l'eau bouillante- Dépouillez-la de sa certains exemplaires isolés, lui rap20 heures — Revue de la presse parisienne,
lage les muscles endoloris et fait
peau. enve|or»pez-lâ d'une barde de
Rhumatismes, Lumbagro, Sciarégionale et locale.
pellent
les
modalités
par
lesquelles
larde. Faites -rMir une d^ui' heure au
disparaître aussitôt toute douleur.
9) h. 20. — Dernières nouvelles; cours des
tique, Entorses, Courbature et
il
les
a
obtenus.
En
quelque
sorte
four en arrosant «souvent avee un peu
changes : bulletin météorologique
Lorsqu'on a travaillé toute la journée
toutes Douleurs Musculaires.
de bouillon Servez avec une sauce c'est une documentation, personnelle
20 h. 30. — auserie agricole, par « Le Pro
tomate piquante ou madère,. — La peut-être, mais qui nous fait revivre grès agricole », 51, rue Alsace-Lorraine,
ou
qu'on aété exposé aux intempéries
En vente dans toutes les Pharmacies.
S"
Rôbe
en
crêpe de Chine bleu roy. Petit
Prix : FTS. 8.95 lo flacon <lmpôt compris.)
Grosse Joséphine.
Toulouse.
gilet et manchottes en crêpe de Chine rose
le Liniment Sloan est un véritable
certaines transactions ou certaines
20 h 45. — Relais d'une des stations paie Boulons de nacre,
circonstances. Je n'envisage pa s la d Ktat du réseau français de radiodiffusion
encore de ces savnntes inégalités, que
collection qui se résume à l'achat l'aris-Iîcole Supérieure des P. T T, Bor nous aimons. — mais plus étudiées
c L'EXPRESS OU MIDI 1
déuux-Lafayeite ou Marseille.
faisant mieux corps avec l'ensembl
périodique- de lots ou de timbres diest en venu
de la toilette. On usera enrore du més et
vir
ne reflète rien de l'esprit
lange du blanc et du noir, — on aimeà BARCELONE
de rec^rches c ârf jl n'y aurait rieni SOUIETE OU P«EI URAÎUII
ra la dentelle blanche sur une soirie
Ohei M (.oui» BERCE
l'allongement
"A ?>iiis commode que d'aligner bé- lée a Toulouse en IS2H Bureaux situés noire. On recherchera
lournaux. Rambla Estudlor
avec ries moyens nouveaux
lifrne ave<
-lévolement les timbres nue l 'on peut ^ Sain:-.'4.n 1 (près la place rte? |I de la ligne
La
consigne
restera
[très
heureux,
farines), ouverts lundi, mercredi, ven
, Js<
se procurer un peu partout, mais | dTedï, ^de ? b, à raidi.
(d'être jolie. — May MOBOSC,
Georges .et Georgette Barrau. Jumeaux,
rue Idrac-Ader, 6.
Victor Andrés, chemin Maurice.
Simonne et Marguerite Fourtané, Jumelle ruo Blanche-de Castille, 17.
René Vtalette, rue Bernard-Mule, 22.
Ginette Laffont, ruo Plantler, 34.
paul Born. quai St-Plerre. •6.
Pierrette Gaillard, rue Tourn.-de-Luppé
AVIS DE DÉCÈS
SENSATIONS
PÉNIBLES
APRÈS LES REPAS
<es Aaditions nar T.S.f
Les Bonnes Recettes
ACHAT DE DIAMANTS
m
as?
^^cSV
chr
W V..
ne manqui
Une Courbature ?
*
CALME LA
DOULEUR
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
wmcTœm ss JANVIER le»
Petite eause
Qui doit prendre de fa
grave effet !
B M
MAZELLINE???
an ffît htm cm»
TQU *
ment pas de respirer le
microbe de la grippe
pour l'attraper, encore
£ant-il être dans on état
jde réceptivité. Celui-ci
; se déclare souvent à la
: suite d'un refroidissement général, causé fréquemment par le froid aux pieds bien difficile
j à éviter rhiver, quand on patauge chaque jour
I sur un sol humide et glacé.
*uxqui ont besoin d'être REMONTÉS, FORTIFIÉS,
qui accomplissent des TRAVAUX PÉNIBLES
ou MALSAINS.
INTEMPÉRIES.
AGITÉ.
RUEIL
(S
E
IN E -*- O IS E)
Du 21
<?arqut'
aomp If'
i Jroirpitut .3%...
.Amortissable 3%
[«** %%
U— à%
i— 19i / 4%....
' — 191t 4%....
lbil6%..„
L_ 19k(J 6%....
_ J9^t4%....
_f li>27 ti%....
i— 192b 5%
P.T.T. 6% 1928
— « 1/3 19»
B. Très. 1924 5%
— 1921 1 %.... >
; — (1927 7%...X1927 8%....
C&ls. Autonome
Crédit Nst 1V1'.
I— 1920
— 1921
— 1922C icvrici
— 1922 f Juillet;.
— 192E0 8i)Vie<
— 192S(;viJ)..
— 1924 (Jervici
Ouest-Eta14% •
— 5% 1919....
Atïi qoc-Occ.3%.
Tonton 2 %%•••„
Indochine
— 1913
MadattfC*i2%.
?
3%.
Maroc 1914
— Olf.
A pci «3% 1902
TUE :*3% 1902-1'
VlU e PBri;1871— quart •••••••
— 1875
;— 1876
~ 1892
'
janvier.
V. Paris 1894-SG
—
—
—
—
—
—
—
—
—
quart
1898
quart
1899
quart
1904
cinquième...
1905
quart .......
— 2 3/4 % 1910
— demi
— 3 % 1910....
— quart.......
— 1912........
— 1919
— cinquième. ••
— 1922
— 1923
— 6 % 1924.. . .
— 6 % % 1924.
— 7 % 1925
Foncières 1879. .
— 1883
— 1885
— cinquième . . .
— 1895
— 1903
— 1909
— 1913 3 % %.
— 3 % 1913....
— 1917
Bons 1887
— 1888
Communalesl879
— cinquième . . •
— 1880
— 1891
— 1892
— 1899
— 1906
— 1912
— 1920
— 1921
— 1922
— 1923
ss 6;
91 50
96 85
106 10
100 25
99 20
136
103 75
128 55
109 75
104 25
513
509 "
721 "
560 '"
578 '•'
5" 50
1017
606 "
551 "
565 "
543 '
550 en
58 ) '
572 "
580 "
445 56
473
448 '
•70 «0
437
458 '
69 75
85 40
489
522 '
372 '
444 "
435
382 '
97 50
489
491 ..
301
'6 . 1
300
72
365
88
360
85
378
..
'5
25
.
..
..
r,
401 .
96 50
337 ..
168
334 ..
84 ..
267 ..
498 .
99 ..
526 ..
520 ..
520 ..
519 .
530 ..
508 ..
360 .
170 ..
75 ..
Î90 .
415 50
212 ..
423 .
467 ..
309 •
'0 »
71 '5
499
110
506 •
331 .
390
37 5
403 •
212
503
527
519
512 •
des DOU-
TÊTE, un
SOMMEIL
Les
CONVALESCENTS,
Tous
ceux
qui
n'ont
Loups
11
PARMI LES RUINES DE LAVARDIN
— Mon Dieu ! répondit Baptiste d'un
!ton approbatif.
_ Parfait Autre condition : je ne paraîtrai pas dans ces affaires. Voue me
comprenez bien : mon nom ne devra jamais être prononcé. C'est vous qui servirez d'intermédiaire entre le file cadet du
Comte et moi. Est-ce entendu ainsi ?
Baptiste, tout heureux du succès de sa
négociation, donna sa parole d'honneur
qu'il s'arracherait plutôt la langue que
de dévoiler son secret.
D'ailleurs, par la suite — car, on s'en
pas
l'absolue
PARFAITE
personnes
Les
ANÉ-
vieillards qui
MILNE
En
NOTICE
It est répondu sous celte rubrique à
toute demande de renseignements accompagnée d'une somme de 5 francs.
Il est. en outre, répondu directement
par lettre, moyennant la somme 4e
20 francs.
do
recensement ot fils
d 'étrangers. — Il a été demandé si les
fils d'étrangers, ayant contracté un engagement volontaire après avoir souscrit une déclaration d'intention de conservier ou de réclamer la nationalité
française, devaient être Inscrits sur les
tableaux de recensement de leur classe
d'âge.
i
Le ministre fait connaître CFU'en souscrivant leur déclaration, les intéressés
ont perdu le droit de revendiquer une
nationalité étrangère, et qu'en contractant leur engagement ils ont « parti-
Communalesl926
21350 ,
'36 . Suez
593 .. — 5%
2430 ..
— 1927
134 50 Métropolitain... 133o ..
Panama (bons). .
449 .
Banque deFrance 26000 .. — 3y,%
449 ..
— d Algérie .... 17003 .. — 4%
— Nat. de Créd. 1670 . — 6%
518 ..
3200 .. Distribution ....
— de Paris
31 70
Union Parisienne 2280 ..
3 3/4%
390 ..
C u Algérienne . . 2430 ..
4%
483 ..
509 ..
Lyon- Allemand . 1180 .. — 5%
Compt. National 2100 .. Générale électrlq. 371 Q
1250 ..
Crédit Commerc. 1660 .. Thomson
5775 .. Elect. Métallurg. 275o ..'
— Foncier
Lyonnais.... 3285 .. Tréfileries Hâvre 232j ..
930 .. Courrières
1759 ..
— Mobilier
149j ..
Société Générale. 1809 .. Lens
1010
..
Foncier Algérie..
Boléo
393 ..
H30 ..
Rente Foncière . 1305 .. Penarroya
2000 ..
Soc Marseillaise. 1189 .. Platine
1 l9o ..
1179 .. Kuhlmann
Est
400 .. Gafsa
W40
— 3%
405 ..
parts
1645 ..
— 3 % nouvelle.
360 .. Prod. Chim. Aies 3795 ..
— 2y,%
1565 .. Chargeurs Réunis
77o ..
Lyon
399 .. Messageries
231 ,.
— 3%
546 .. — priorité
240 ..
Méditerranée 5%
—
3y,%
413
..
395 .
— 3%
485 .
395 ., — 5%
— 3 % fusion. . .
Transatlantique.
H40
..
395
— 3% nouvelle.
— priorité
317 .
360
— 2%%
365 ..
1300 ., — 3%
Midi
— 4%
«o ..
393
— 3%
Voitures
2950 ..
401
— 3 % nouvelle.
Liquide
2155 ..
363 .. Air
— 2 }i%
Pathé jouissance.
307 . .
Nord
2560
—
capital
345 ..
414 •
3 % 2» série . . .
2 t»0 ..
Say
— 3% nouvelle. 416
Londres-Mex.
2*2 ..
391 • B.
— 2%%
Mexique
'C0 ,.
1455 '
Orléans
Ottomane
1480 . .
— 3%
415 '
Foncier Egyptien 4185 . .
— 3% nouvelle.
395 •
Wagons-Lits ord.
686 . .
— 2%%
361
Central Mining. . 2360 . .
$80
Ouest. .........
Rio-Tinto
5715 . .
410 . Azote
— 3%
2255 ..
395
— 3% nouvelle.
Lautaro........
403 ..
364 .
— 2%%
Naphte
39 . .
355 . Carpet
Chemins Algérie.
•
554 . .
612
Est Algérien. . . .
Pétrofina
686 ..
, 3%..
358
Raffiner. Egypte 1040 .
550 '
Ouest Algérien. .
— parts
1705 .
370
— 3%
Tabacs Ottomans
120 50
250 '
Ch. fer Provence,
Bque Indochine. 12300 ..
357
— 3%
— Privée ......
425 .
Tunisiens
900 '
— B.-Guel. 3%.
360
DE J. JACQUIN
ET Â. F&BRE
doute, Baptiste ne s'en tint pas à cette
première visite, — Macre prit ses précautions. Il se connaissait en hommes ; il découvrait avec une habileté extrême le
point vulnérable de chacun. Et c'est ainsi
qu'il connut vite le péché mignon, si l'on
peut dire, de Baptiste : les courses !
Une fois donc, Macre lui annonça :
« Baptiste, j'ai mis 50 francs gagnant
sur Jazz qui court demain à Paris. »
Et comme l'autre, les yeux luisants,
l'interrogeait du regard.
« Je connais à Tours un bookmaker
avec qui je suis en relation d'affaires. De
temps à autre je lui passe un télégramme
conventionnel, et le tour est joué... c'est
le cas de le dire ! »
Il ajouta :
« Je n'ai pas pensé qu'à moi et j'ai mis
10 francs pour vous... »
Crédit Algérien.,
Havraise Pénins.
Nord-Sud
— 4% 1909 ....
— 4%1913 ....
— 6 H % 1924 . .
Omnibus
— 4%
tfëre
en
SANTÉ.
PARCE QUE LA
est le reconstituant le plus énergique qui soit, à bas* d'ozone, gaz que r Abbé M.AZEHU apte» inamtsécbess
de la «eknee. «t enfin parvenu à fixer tow la tonus <Tn EExir u goût agréable Qw dk " H/iAZELrLINE
dit guérisoa assurés. sa«g
purifié-, bon appétit, bonne, digestion», car U " JHAZELLINE ~ prend le ma! à ss source, détruit tous les microbes, d&wtoxique tous
le» organe*. Vous n'ayez plut à «douter les suita» lamentable» dus état général mauvaa oui peut mener aux pires maux et a la tuberculose»
De» milbets ds lettre» de wmetcieinent ont été adressée à l'Abbé MAZEL par les personne» guéries.
Renseignements
Militaires
Tableaux
certitude
LLIN
/
FABRICATION FRANÇAIS!
LE CHEMIN DES HIRONDELLES
Les
les
D'une façon générale :
Feuilleton du 21 janvier 1930.
PREMIERE PARTIE
de
sentent leurs forces les abandonner. /
..Etudes de M" ROZÈS, avoué à Toulouse, COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER
9, rue Lapeyrouse ; M* LAURENS,
DU SUD-OUEST
avoué à Toulouse, rue Alsace-Lorraine, 43 ; M» MIRASSOU-NOUQUE,
30* Tirage des Obligations 4 %
notaire à Toulouse, rue du Poidsde-l'Huile, 3.
Les porteurs d'obligations de la
Compagnie sont Informés que le trentième tirage des obligations & rembourA VENDRE SUR DOTATION
ser au pair en 1930 aura lieu publiquele mardi 11 février 1930, à 14 heures ment le lundi 10 février prochain, à
par devant M* Mirassou-Nouqué, no- 14 heures, au siège social de la Compataire à Toulouse, en la Chambre des gnie, gare Çoguet à Toulouse.
Le nombre d'obligations à tirer au
notaires, rue Temponières, n» 2.
Les droits de reproduction des œuvres sort est détaillé cl-après :
de feu M. Victor-Joseph-Jean-Ambroise 1» émission (n<> 0.001 à 5.588). 137 obi.
2«e émission (n° 5.583 à 9.565). 80 obi.
Segoffin,
3 émission (n» ,9.566 à 11.565). 55 obi.
r
«3 sa qualité d'artiste statuaire, mais 4« émission (n» 11.566 à 12.407).
23 obi.
sous la réserve des droits des tiers.
Mise à prix, deux mille francs,
896 obi.
ci
2.000 francs.
Le remboursement au pair (impôts
Pour extrait :
déduits ) des obligations sorties aura
lieu, coupon n» 61 attaché, à partir du
ROZES, avoué signé.
1er Juillet 1930, par les soins de la
Caisse Commerciale et Industrielle de
Paris, 41, rue Washington, à Paris, qui
tiendra compte aux banques des remGHa.iiffa.gr© Contr-al boursements qu'elles auront effectués.
FOURNEAUX DE CUISINE
tmortmene tviciale
fnttal. Sanit. RAMADIER. r. Regans
» l>rdiit
*Mfor» BKSSHN
BOURSE DE PARIS
accablés
PRÉOCCUPATIONS,
MIÉES, ENRHUMÉES ou GRIPPÉES-
WOODA
de
sont
qui ont un APPÉTIT DOUTEUX,
POURQUOI?
USINE
qui
LEURS, des MAUX de
Spécifiez bien les sèment Wood-Milne à votre
fournisseur, il en aura très certainement car il
\sait à qael point la réputation de cet article est
; bonne et qu'il Jouit de la faveur sans cesse crois' mante du public, due à sa qualité incomparable.
103, AVENUE PAKME.NTIER, 103 _ PARIS
qui sont exposés aux
Ceux
CONTRARIÉTÉS,
| Pour s'en préserver, rien n'est plus efficace que
[ des chaussures munies de semelles en caoutchouc
PDCcod-Milne. Pas plus épaisses que les semelles
de cuir, aussi élégantes et trois fois plus durables,
f ies semelles Wood-Milne sont rigoureusement
i imperméables et dressent une barrière infranchissable à l'humidité.
SOCIÉTÉ DES TALONS WOOD - MILNE
SEMELLES ET TALONS FIXES EN CAOUTCHOUC
Ceux
3500
498
482 ..
450 ..
430 ..
515 ..
948 ..
425 ..
670 ..
301 ..
«09 .
420 ..
479 ..
240 ..
'26 ..
716 ..
2325 ..
4930
5!l ..
1780 ..
453 ..
1437 ,.
495 .
434 .,
'545 .,
518 .,
1490 .,
639 .,
475 .
670 .
445 .
2260 .
2380 .
1980 .
265 .
155 .
655
1205 .
Parisienne Ind.. Tram. Bordeaux.
— Français ...»
— 4%
— Nice
— Seine
— Var
Docks Marseille .
Magas. Généraux
Air Comprimé. . .
Câbles Télégraph.
Electricité Paris.
— 4%
Energie Méditerr.
— 5%
— 4%
— Sud-Ouest...
— Industrielle . .
Havraise Energie
Téléphones
Gaz de Paris. . . .
Firminy
Aciéries France .
Longwy
Micheville
Paris-Outreau. . .
Chant. Bretagne.
— France
— Loire
At. Nord-France.
Chant. Gironde..
70» .
— St-Nazalre. . .
Chât.-CbmmentTy 5500 .
98 .
Constr. Locombt.
342 .
Decauville. .....
Dj'le-Bacal. ord.
i63o ;
Fives-Lille
2745 .
Pontgibaud
351 .
Alès
Forges Marine . . 1695 .
630
Jeumont
— parts ....... 2725
860
Méditerranée ...
1200
Montataire
Denain-Anzln . . . 3300
485
Ariège
130
Normandie . . . .
2455
Métaux
sur simple
demande
adressée aux
1 6 tr. 80 'impôt compris)
LABORATOIRES MAZEL,
&
TOULOWB
MALADES DÉSESPÉRÉS : Qœl que soit votre cas, ayez confiance dans les découvertes de l'Abbé MAZEL Adressez m
dessaiès de renseignements : LABORATOIRES MAZEL, 40, boni de Strasbourg, TOULOUSE, H voas sera répondu gratuitement
cipê aux opérations du recrutement » ! mettre aux formalités du recrutement
au même titre que s'ils étaient soumis [ et de la révision. (Extrait de la circuaux formalités prévues pour les appe- laire du 11 décembre 1929/.
F. M. S. — Après trois ajournements
lée. De ce fait, ils sont devenus français à titre définitif et doivent être consécutifs (1927, 1928, 1929), si le leune
traités comme tels, en ce qui concerne homme né le 18 janvier 1908 est reconleur recensement (Inscription dans la nu apte au service à son quatrième
39 partie de la liste de recrutement de examen. 11 sera obligé de faire six mole
leur clesse d'âge).
de service selon que le veut la loi du
w
€ La participation volontaire aux l avril 1923 (recrutement) par laquelle
©st régi en raison de la date de sa
opérations du recrutement » consiste il
donc pour un fils d'étranger mineur, naissance.
J. SOUVILLE,
soit a contracteir, avant même dêtre
recensé, un engagement volontaire
Chef de bataillon d'inlanteilè
dans l'armée française, soit à se souen retraité
520 ..
Montbard
,2090 ..
Crcusot
Senelle-Maubeuge 4110 ..
30 50
Basse-Loire
13150 ..
Béthune
Bouch.-du-Rhône 1190 ..
9995 .
Tonkin
Comm.-Fourch. .. 22C0 ..
4185 ..
Aniche
1355 ..
Blanzy
1650 ..
Carmaux
Grand'Combe ... 1235 ..
725 ..
Mines Loire
Maries.......... 1347 ..
1627 ..
Vicoigne
330 ..
Aguilas
Algérie-Tunisie.. 6250 ..
265 ..
Assoc. Minière...
515 ..
Cuivre Pyrites...
4810 ..
Guergour
90 ..
Krivol Rog.
Mokta cap. ..... IC400 ..
773
.,
Nickel
Ouenza. ........ 3175 .,
985
,
Tekkah
— parts........ 3350 .,
Lille-Bonnlêres . . 842 .
1050 .
Pétroles
Dynamite (cent.) 2910 .,
Saint-Gobain. . . . 6725 .
135 5i
Stéar. Fournier. .
Usines Rhône. .. 3C65 .
2845
.
Cusenier
Sucreries Brésil. . 660 ,
2040
.
Cim. Indochine..
Poliet-Chaussbn . 3030
— parts. ....... 28075
180 .
Galer. Lafayette.
Nouvell. Galeries 825
Paris-France .... 2280 .
Agence Havas... 1545 .
1078 .
Bergougnan
Compteurs S gaz. 1751 .
330 .
Gaumont
1595 .
Auer
795 .
Peugeot
820
— parts...
Angleterre 2 % % 265 80
411 50
Argentin 1896...
135
— 1900
2165
— 1907
2280
— 1909
375
— 1911
Autricho3%l"H.
390
406
— série A
Et comme l'autre protestait, pour la
forme.
• Voulez-vous bjen vous taire, monsieur
Baptiste. Vous me rembourserez sur vos
gains. »
Baptiste, repris par son ancienne passion, s'enlisa d'autant plus que, lorsqu'il
perdait, Macre ne lui réclamait rien. Il
dut bientôt une assez forte somme à l'u.
surier qui, désormais, n'eut plus aucune
crainte : il tenait son homme.
Pendant ce temps, Henry, rassuré sur
l'avenir, poursuivait le cours de ses exploits.
Quand il avait perdu, ce qnii lui arrivait souvent, il rédigeait un billet, l'envoyait à Baptiste et, par courrier, il recevait l'argent, intérêts déduits, expédié
soi de Montoire, soit de Châteaurenault,
soit de Vendôme, jamais de Lavardiri 1
C'était Macre qui déposait la lettre écrite
par le valet de chambre.
Le malheureux cadet devant ces facilités i«'eut plus aucune retenue. La souspréfecture où il tenait garnison n'était
pas très loin d'une ville d'eaux célèbre,
pourvue d'un casino qui a vu et qui verra encore de véritables fortunes ee volatiliser gur son tapis vert. Henry y courut tout droit : inquiet malgré tout de se
savoir le débiteur d'un mystérieux prêteur, il s'était convaincu, avec des arguments de joueur, qu'il pourrait, s'il avait
M ON 1>I A L^QFFIC £
VENTE dans toutes les Pharmacies • Le flacon
gratuite
Autriche 4 %...
322 .
Belge 3 %1 873-09
51 95
Brésil 4% 1889..
249
425 .
— 5% 1898
1640 ..
— 5% 1909
Chine 1895
470 .
575 ..
— 1902
190 ..
— 1903
— 1908
1245 .
655 ..
— 1911
— 1913 réorg... 1440 .
388 50
Egypte unifiée..
337 50
— 3%%
280 .,
Espagne Estér..
Hellén. 4% 1887. 1350 ..
362 .
— 5% 1914
88 50
Italie 3y2 %
485 ..
Japon 1905
485 ..
— 1907
445 .
— 1910
352 ..
Maroc 1904
1365 ..
— 1910
70 ..
Mexique 4%1904
73 .
— 4% 1910
208 ..
Portug. 3 % 1" s.
Ï05 ..
Roumain 4%...
5 25
Russe 1880
5 25
— 1889
9 10
— consolidé . . • •
5 30
— 1901........
3 93
— 1891
4 .
— 1896
....
4 15
— 3%% 1894...
8 90
— 1906
4 95
— 1909
4 9:>
— 1914.
162 ..
Serbe 1895
740
.
— 1902
6G0 ..
— 1906........
6:0
..
— 1909
144 .
— 1913
426 .
Suisse 3 y2 %1910
95 ..
Turc unifié
E6 35
— 1914
223 ..
Bque Athènes. . .
1905 ..
Land Bank
345 ..
Orient...
Franc. Rio-Plata 1125 ..
Danube Savo obi. 335 .
Nord Espagne.. . 2050 ..
1150 ..
— 1"
480 .
Portugais
321 .
— 3% 1"
82 ..
— 3%2«
465
—
4%
1»
1 — 4%2«.......
122 50
saragosse ...... 1745 ..
— 1"....
1109 ..
Héraclée ....... 1660 ..
Sosnowlco
2010 ..
Silésie Zinc ord.
390 ..
Prowodnik
16 ..
Tabacs Portugal. 640 ..
Royal Dutcn.... 40700 ..
— 10*
4105 ..
Shell
.„
583 ..
Cours
complément*
Groupement CaO. 511 ..
Wagons-Lits 4% 508 ..
C" Gén. Tabacs..
33 ..
Paris-Maroc ....
132 ..
Soc. Tubize ord..
933 ..
Elect. Gaz Nord. 1213 ..
Ch.f;B.AyresobI. 3730 . .
Héllén.4%1910. 275 ..
Mines Albi parts. 745 ..
Home et Buire. .
46 50
C'« Gén. Industr.
699 ..
Et. Roquefort... 1700 ..
Suer. Coloniale. .
245 ..
Gaz Lcbon • • • • . 1025 ..
Suez Soc. civile.. 29800 ..
Sexenn. fév. 1931
103 ..
— août 1931 ...
103 .
Malfidano ......
552 ..
Air comprimé. . . 4950 ..
Bulgare 1902 ...
723 .
— 1904
715 ..
— 1907
650 ..
Andalous. ...... 1450 .
— oblig. 1» série i960 ..
Central Pacifique i960 ..
Pampelune ..... 1200 ..
Barcelone ...... 1265 ..
fi s' v.ries obl.l" B, 1150 ..
Electr. Gai Pyr..
696 .
oncier Indoch..
6?0 ..
Indoch. Transp..
2C0 ..
,;>• Gén. des Eaux 403 50
ïtoumano-Belge .
39 50
Graissessac .....
450 ..
Dabro wa Pétrol. . 228 ..
Nav. Ext.-Orient 750 .
Etabl. Leroy. . . .
118 ..
Radio-Electrique
169 ..
Cr. Fonc. Colon..
790 ..
Azote Français..
269 .
Soud. Autog. A.
700 ..
Soud. Autoa. B. 605 ..
Banque Uuadel
Vérr. Carmaux.
Pyr. En. Electr..
Bozel Maletra. . .
Kong
Explosifs Mlnél..
Est 6% 1921 A.
Paris Foncier a..
Paris Foncier p..
Mines de Bor. . . ,
Anderry-CheviU. .
Printemps
Bon Marché
Aciér.Nord et Est
Union Electricité
Asturienne Mines
Talcs de Lnzenac
Toul. Baz. privil.
Toul. Baz. ordin.
Montecatlnt
>nD Depuis 11.5a a 40 fr.
Un
le gramme.
ADPrUT Depuis 600 a
AHoËNI 1000 fr. le kilo
FEUX
DENTIERS suivant quai.
BIJOUX Meuble»
ano.
et
ANTIQUAIRE
13, rue St'Etienns
Maison de
TflOIO tapisseries Confiance absolus
LA
Vieux lArib d'Aubussen
ANCIENNE
AU PLUS HAUT PRIX PLU8
DE TOULOUSE
4495
660
2930
840
199
97
486
245
127
4905
1359
735
590
1780
1390
470
3110
1190
10100
382
.
.
.
.
.
.
.
.
,
Vieille -Montagne
Algérienne
An Loc
Suberbie
Hutchinson
Pointe-à-Pitre. . .
Siboga cap
Sumatra
Tapanoéiie
Casino Nice
Monaco..
— cinquième . . .
— obligations...
Est Asiat. Danois
B. Esp. Rio-Plata
3150
243
530
39
3425
3230
115
2550
1450
575
7150
1400
281
7050
684
,
.
,
,
.
Phos.Constantlne
— Tunisiens....
Randfontein ....
Randmlnes • • • • .
Russian Oil
Shansi
Silva
Spassky
Steaua France..
895
464
39
399
14
55
86
20
358
33 30
25 50
706 .
45 50
94 50
507 ..
205 .
213 .
253 50
190 ..
160 .
410 ..
;2io ..
1542 ..
399 ..
14.4 .
76 75
170 ..
517 .
432 ..
282 .
173 50
2320 .
186 .
254 ..
236 ..
125 .
237 .
222 ..
360 .
70 .
167 50
89 .
4? 50
79 25
318
835 .
Tabac» Orient.. .
Taganrog. . . . . . .
Tanganyika
Terres Rouges..
Tharsis
Transvaal
Tubes Sosnowlco
Tubize privilégié
— 10"
M.
31
343
354
633
197
250
572
,
,
,
,
,
COURS DES CHANGES
Valeur
en Franc»
au pair
PLACES
UNITÉ
ÉTRANGÈRES 0E CHAN r _
A TERME
Mexicain 5 %...
3 %.. ...
EN BANQUE compt. — 6 %'(bons).; !
Alsacienne
451 .
Argentin 6 %...
Balia
310 .
Brésil 1895
Brakpan
, ..
370 .
— 1903
Cambodge
223 .
— rescision.....
Caoutchoucs
....
258
.
Espagne Intér...
Chartered
38 .
Chargeurs Franc
Colombia
718 .
Bi-Métal
Concordia
100 .
Dnleprovlenne . .
Crown-Mines. . . .
1260 .
Gnome
De Beers ordin..
595 .
Périgord.. . .....
— préférence , . .
Saut-duTarn... 1340 .
Diétrich. .......
Toula
Eastern
Albl
729 '.
East-Rand
Bruay
7800 .
Franco-Polonaise
2115
Czeladz
Fco Wyom. ord..
511 .
Ekaterinowska. .
Geduld
Liévtn 30
25550 .
Goldfields
295 ,
Astra Romana. .
Gula
Bakou
620 .
Hotchkiss.. .....
520
Wyomlng privil
Kuanchaca
13J
Grosnyl privil...
Jagersfontein....
920
— ordinaire. ...
Kuala
Mex. Eagie préL
154
Lianosof f
Omnium Pétroles 254
Malacca
Spies
6 25 — préférence . . .
Steaua Romana.
176
Malopolska
Victoria Pétroles 212
Maitzof
Butte
145
Mexican Eagle. .
Kinta jouissance 950
Mexico
— parts..
870
Mount-EIliot
Laurium . ;
13
Mozambique ....
Ouasta
4355
Navigation
Utah
H..
Padang
..
.
50
.
25
75
25
50
..
Londres...
Hew-Vcrk .
Allemagne .
Argentins .
Belgique ..
Brésil ....
Canaas
Danemark ..
Espagne ...
Finlande ...
Grèce
Hollande...
Italie
,
Japon .. . .
Noreêge . .
Pétrograd .
Portugal . .
Prague . . .
Roumanie .
Serbie
Suède ....
Suisse
Uruguay ..
Vienne....
I IfTt sterling
i deilar
UUtiR.
25.22
S. 18
sacoi
220.—
5" 100 mllrels
' 100 levas
I dollar
ICO couronnes
I0Q pesetas
ICO rr.arkkas
100 drachmes
!00 florins
160 lires
100 yens
100 couronnes
100 roubles
100 milreis
100 marcks
100 lei
100 dinars
100 couronnes
100 >, suisses
ICO pesos
ICO ccuronnesi
—
283.—
100.—
5.1g
138.30
100.—
100.—
100.—
208.—
100.—
258.—
138.80
266.80
654.45
128.—
100.—
!00.—
138.30
100.—
400.—
105.—
du
JOU-
COURS
ta
1 ILLj
du
123 90
25 45
608 25
123 90
25 45
603 50
354 50
354 30
..
....
3Ï& 25
1023 25
333
. *î
.m
133 35
• •
.*
S •'»
. . »»
. . »»
683 25
492 ..
• •
683 75
491 75
. ..
•*
•
TOUS LES AUTOMt -OILlSTES doiveut lire ia Revue iutornobit» du Midi,
Parce qu eite les renseigne sur tout
ce qu'ils ont intérêt a savoir Lhajue
numéro contient un extrait illustré du
Code de la route expliqué et commenté
par un spécialiste de ces questions.
à sa disposition une somme importante, demain Henry était à Lavardin, auprès de
que jamais dans l'orgueilleux donjon qui
forcer la chance, gagner, rembourser sa son père.
semblait défier toute la plaine. Pierre
dette I
avait juré de ne plus jamais descendre au
Ce qui se passa là-haut, entre les murs village. L'ère des économies à outrance
II avait demandé et obtenu — par l'intermédiaire ue Baptiste — trente mille épais du donjon, nul ne le sut. Mais ce qui allait commencer, car tout n'était pas
francs contre un billet de cinquante mille. éveilla bien des curiosités, ce fut un matin d'emprunter, i] fallait payer et les resUne permission de la nuit, sous le pré- de voir, chose inouïe, le comte Oscar des- sources du Comte étaient limitées.
texte d'aller entendre sur la scène du Ca- cendre dans le pays et entrer chez le noQuant à Henry, il avait reçu l'ordre de
sino une œuvre musicale, Manon ou Ma- taire.
quitter Lavardin le jour même de son arQuand il en sortit, après deux longues rivée, avec défense absolue d'y revenir jadame Butterfly, un costume civil — Henry
en avait emporté une collection — et en heures, son front était barré d'une grosse mais.
moins d'une heure de chemin de fer l'af- ride.
Son sort avait été rapidement réglé ;
faire était enlevée.
Cependant l'honneur du nom était sauf. son père ferait les démarches nécessaires
A minuit, il ne lui restait pas un sou Les dettes de jeu contractées par le fils pour qu'il terminât 60n congé dans l'extrêcadet étaient payées, y compris les billets me sud-oranais, aux compagnies sahariende ses trente mille francs.
Il se fit connaître, et la caisse du Ca- souscrits à Macre que celui-ci, pour ne nes. Ensuite, il partirait pour quelque copas 6e démasquer, avait fait présenter par lonie, à moins qu'il n'aimât mieux se résino lui consentit une avance sans diffi- un
comparse.
engager et racheter sa faute par une concultés. Pris par sa passion, il n'eut même
Les Lavardin pourraient donc passer duite exemplaire. L'oubli, mais non le parpas le bon sens de s'en étonner.
A trois heures du matin, il perdait cent partout la tête haute, mais à quel prix 1 don, était à ce prix.
Le château, les terres, tout était hypomille francs sur parole.
Le Comte, à cet instant, était loin dô
théqué,
ou du moins allait l'être, le temps penser que des événements, graves et très
On lui fit alors poliment comprendre
prochains allaient bouleverser tous les
que son crédit était épuisé et qu'il fallait de remplir les formalités requises, au
passer la main à un autre, tout en son- profit d'une personne que le comte ne con- projets, toutes les prévisions, et permettre
naissait pas, et qui habitait Troô.
à chacun de donner la vraie mesure de sa
geant à rembourser les avances reçues
Baptiste et le garde, congédiés sans ex- valeur morale, dans une tourmente efdans le plus bref délai possible, sans quoi
plications,
partirent
immédiatement.
La
froyable. On était à .la mi-juiller 1914,
l'affaire serait portée devant son colonel.
vieille cuisinière resta juste le temps de quinze jours plus tard, la guerre serait
Affolé, Henri envoya à. Baptiste une
prendre des dispositions pour qu'une fem- déclarée !
lettre pressante.
me du pays montât quotidiennement au
Cette fois la réponse, par un télégramme château les provisions nécessaires. Les
déiposé à Tours, fut « Impossible ».
« loups » se terraient.
(A suivre.)
H n'y avait plus à tergiverser : le lenDès lors, le châtelain se claustra plus
ifiEHCE
ET
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
2,
Rue Bayard
TOULOUSE.
Télèoft-
1215
Principales agences, ittites grand* domaines
''ttmniet' es Industries
VISITES RAPIDES avec AUTO de la MAISON
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
15 850 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content