close

Enter

Log in using OpenID

A louer - El Acil

embedDownload
04:44
12:31
16:05
18:53
20:12
Culture / partenariat
algéro-chinois
Nadia Labidi invite
les Chinois à apporter
leur contribution
P24
CommerCe extérieur / importation de véhiCules
10 apC, à Constantine, mises en
demeure par la sde
Nouveau tour de vis dans
l'activité du "concessionnariat "
Cette situation a contraint la direction
de distribution à procéder à la
suspension de l’alimentation
de ces deux communes...
P02
proChaine attribution
de logements à KhenChela
Le chef de daïra a affirmé que les
enquêtes avancent et six brigades sont
à pied d'œuvre pour finaliser leurs
travaux...
P03
visite surprise du ministre
de la santé à sedrata
La conséquence a été la suspension
sur le champ du directeur de la structure
et la promesse de sanctions
à l’encontre d'autres...
P05
l'algérie s'interdit toute intervention
militaire en libye, déClare lamamra
En dépit des nombreuses propositions
de règlements de la crise "c'est la
nécessité d'un dialogue qui fait
l'unanimité...
P07
etats-unis / projet de frappes
Contre l'e.i en syrie
Obama dévoile
sa stratégie et reçoit
des soutiens
Ces nouvelles dispositions risquent de mettre à mal la vente de certains véhicules,
notamment de marque chinoise, qui proposent des options minimales dans leurs
véhicules en matière de sécurité. Mais après la flambée des importations d’automobiles
ces dernières années, le ministère vise à éradiquer le phénomène...
P24
P07
14 nouveaux professeurs nommés au le Chu de Constantine
Au delà du "conflit de génération,
est-ce la mue ?
On savait depuis longtemps que le CHU pâtissait d’un conflit de générations
entre, d’une part, de l'avis de cadres exerçant à l'hôpital, plusieurs
« potentats » inamovibles, à la tête des services, à tel point que l’imaginaire
collectif a fini par les baptiser de leurs noms et, d’autre part, de« jeunes
loups », sentant que leur heure a sonné...
Lire P02
jeudi 11 sePtembre 2014 - corresPondant au 16 dhou aL qi`da 1435 h - n° 6403 nouveLLe serie - Prix 10 da
02 -
EL ACIL jeudi 11 septembre 2014
Constantine
14 nouveaux Prs nommés au le CHU: est-ce la mue ?
Q
uatorze professeurs en
médecine, chef de service, ont été nommés au CHU
Ben Badis, afin d’assurer la
gestion thérapeutique, logistique, pharmaceutique ainsi
que celle des ressources
humaines. Cette nomination
est intervenue suite à la réussite de onze d’entre-eux à un
concours organisé par le
ministère de la santé et de la
population après qu’ils aient
exercé comme professeurs
adjoints au sein du même
établissement sanitaire. Les
trois autres postes, du même
grade, ont été pourvus d’office par des médecins qui en
ont été déjà détenteurs. Ce
sang nouveau insufflé dans
les rouages de la plus importante institution sanitaire de
l’est du pays a, effectivement, de quoi donner nourrir
l'optimisme, après que la
plus part des services aient,
longtemps, fonctionné sans
« boss » avec tout ce que le
terme comporte de savoirfaire et d’autorité. On savait
depuis longtemps que le
CHU pâtissait d’un conflit de
générations entre, d’une part,
de l'avis de cadres exerçant à
l'hôpital, plusieurs « potentats » inamovibles, à la tête
des services, à tel point que
l’imaginaire collectif a fini
par les baptiser de leurs noms
et, d’autre part, de« jeunes
loups », sentant que leur
heure a sonné, voilà quelques
années déjà, sans qu’ils aient
eu l’insigne honneur et
"devoir" d’être aux commandes.
Un sentiment, somme toute,
humain et légitime. « La
baronnie à l’intérieur du
CHU n’a que trop longtemps
duré. Il faut savoir laisser sa
place », commente un
maître-assistant ayant trop
longtemps souffert d’une
chaîne de commandement
sclérosée et « qui n’est plus
dans le coup, scientifiquement parlant».
C’est dans l’ordre logique
des choses, compte tenu des
avancées vertigineuses des
sciences médicales, tant sur
le plan pratique que dans le
domaine de" la recherche
fondamentale", plus est, avec
les nouvelles techniques thérapeutiques. L’antagonisme
entre vieille et nouvelle école
qui, autrefois était sourd
mais latent, parfois contenu,
est devenu manifeste et franchouillard depuis que le
CHU essuie des critiques,
voire des dénigrements, tous
azimuts, après les évasions
de prisonniers, venus pour
des soins à l’hôpital, des vols
de bébés et autres scandales
qui ont terni,quelque peu, la
crédibilité de l’institution.
Cependant, l’offensive des
« jeunes loups » ne devrait
pas être une fin en soi, un
objectif
pour
asseoir
une «nouvelle république »,
consacrant, coûte que coûte,
le « jeunisme » au détriment
de la vieille génération.
Le savoir-faire, auxiliaire du
Savoir, tout court, la disponibilité et le dévouement,
désintéressé pour le noble
sacerdoce, demeurent les
seuls critères à l’aune desquels un médecin est apprécié, sinon, formuler l’idée
des chaises musicales, changer pour changer, relèverait
d’un discours frelaté, pas
davantage…
Ahmed Boudraa
10 APC mises en demeure par la SDE
L
a direction de distribution
d'électricité (SDE) de Ali
Mendjeli, lasse d'attendre que
certaines institutions réagissent pour payer leurs dus, a
adressé une mise en demeure
à 11 communes de la wilaya,
leur intimant l'ordre de régler
leurs factures de consommation de l’électricité et du gaz,
pour l’année en cours, pour
certaines, pendant que pour
d'autres ce sont des arriérés,
datant de l'année 2013, qui
seraient réclamés.
Selon
Mr
Bouchama
Abdelaziz, responsable de la
direction de distribution, qui a
déclaré, lors d’un point de
presse organisé hier au siège
de la SDE, «l’ensemble des
créances que la DD Ali
Mendjeli détient sur ses
clients atteignaient, jusqu’à
juillet passé, plus de 51 milliards de centimes. Ce qui met
à mal les équilibres financiers
de l’entreprise, se trouvant
dans l’obligation de contracter des prêts bancaires avec
des taux d’intérêt élevé pour
verser les salaires de ses travailleurs mais aussi pour
investir au lieu de puiser sur
ses fonds propres" affectés à
d'autres activités.
Le volume des créances a
atteint, selon ce même responsable, un seuil pour certaines communes, à l'image
de celles d'Ain Smara et
Hamma-Bouziane, plus de 11
milliards centimes pour la
première et 7 milliards pour
la seconde. Cette situation a
contraint la direction de distribution à procéder à la suspension de ’alimentation en
électricité de ces deux communes. Une "sommation",
devant expirer à la fin du
mois en cours, a été adressée
à ces 10 communes afin
qu'elles honorent leurs factures, faute de quoi la direction de la distribution se verra
dans l'obligation de suspendre
son service, exception faite
pour la commune d’Ain
Smara qui ne devrait pas tou-
chée par la mesure au vu de
l'effort qu'elle a consenti pour
s'acquitter de plus de 82% de
ses dettes..
sur un autre registre, le directeur de la distribution a également évoqué le nombre élevé
des cas d’atteinte au réseau
d’électricité et du gaz, (212
cas recensés en 2013 et 145
autres pour les 7 premiers
mois de 2014), du fait de la
non-coordination entre les
différents intervenants sur
divers réseaux souterrains,
lors des travaux de réfection
ou autres effectués sur le
tracé des câbles électriques
ou conduite de gaz naturel.
engagés avec
La DD Ali Mendjelli, dira le
conférencier, a retenu les
leçons des perturbations enregistrée dans l’alimentation en
électricité durant les années
précédentes, en réussissant le
pari de satisfaire la demande
grandissante, à travers une
programme d’investissement
conséquent qui a accompagné
les nombreuses extensions
urbaines.
Notons enfin que la DD Ali
Mendjelli a entrepris, avant la
rentrée scolaire, le raccordement en électricité et gaz de
23 nouveaux établissements
scolaires, sans attendre le
dégagement des financements
nécessaires, tout comme elle
a pris en charge l’alimentation des caméras de surveillance installées à travers
la ville de Constantine, au
profit de la DLEP, pour un
montant d’environ 5 milliards
de centimes.
Salah Souhib
260 futurs hadjis ont rallié Médine, hier,
à partir de Constantine
L
e premier vol de pèlerins,
à partir de "ConstantineMed Boudiaf", vers les Lieux
Saint de l'Islam a eu lieu, hier,
mercredi, avec à bord de
l'avion d'Air Algérie 250
futurs Hadjis ainsi que des
membres de la mission d'accompagnement.
Ce premier vol a concerné les
pèlerins de Jijel et d'Oum El
Bouaghi, leurs wilayas ayant
été les premières à fournir les
passeports biométriques à
leurs citoyens.
Les préalables au départ, pour
rallier l'Arabie Saoudite, se
sont déroulés sans trop d'encombres et l'avion a décollé
aux environs de 22 heures 15.
Pas moins de 18 vols devant
assurer le transport des
Fidèles vers Djeddah sont programmés par la compagnie
nationale en collaboration
avec celle de l'Arabie
Saoudite.
Quatre d'entre eux atterriront
Médine. Pour le retour, c'est le
processus inverse qui sera
appliqué. La nouveauté pour
ces départs vers les Lieux
Saints de l'Islam c'est que 15
vols seront pris en charge par
des agences de voyage, privées, agréées par l'office
national du Hadj et de la
Omra, a-t-on indiqué auprès
de la compagnie nationale.
Azziz.K
Les marchés
à bestiaux rouverts
dés demain
L
es marchés de bétails rouvriront
leurs portes à compter de demain
vendredi, selon une source crédible,
après plus d'un mois d'une fermeture
"conservatrice" et protectrice, dictée
par le principe de précaution. Le
spectre de la fièvre aphteuse, à l'origi-
ne de la mesure portant mise en quarantaine des bovins, voire des ovins
dans certaines zones, dans les fermes
et coopératives s’adonnant à ce type
d’activité, semble désormais s'être
éloigné. A moins d’un un mois de la
célébration de l’Aid El Adha, les souks
hebdomadaires seront désormais
accessibles et les animaux voués au
sacrifice disponibles. Des médecins
vétérinaires seront présents dans les
lieux de vente pour qui veut les consulter et ce à l’effet de parer à l’éventualité d’une maladie non déclarée. Reste à
savoir si la vente dans des fermes privées et dans des marchés improvisés
serait conseillée. La direction des services agricoles n’a pas encore rendu
public des communiqués allant dans ce
sens au moment où déjà beaucoup de
personnes ont négocié et même acquis,
pour certains, leurs "toisons".
Ah.B
Un jet d'eau
et de... caillasses
à "SMK Inférieur"
S
ur l'un des quartiers de
Constantine, situé, relativement,
en hauteur, SMK "'inférieur", pour ne
pas le citer, plus exactement, en
contre-bas de la "remonte", juste en
face de l'ex-siège de la direction
régionale du CRDDP, établissement
en charge du livre et manuel scolaires,
un énigmatique écoulement d'eaux,
suintant à travers la chaussée, depuis
quelques mois, au moins, ne semble
pas attirer l'attention des responsables
concernés. Bien sûr, des travaux y ont
été menés, plusieurs fois même, pour
mettre un terme à cette fuite, mais, a
priori, sans résultat tangible, puisque
le précieux liquide continue de se
déverser et, comme pour "narguer"
les riverains et autres usagers de ce
tronçon de chaussée, emprunte, la
pente sur des Dizaines de mètres.
D'ailleurs, les citoyens qui empruntent ce tronçon se sont accommodés
du phénomène de "l'eau coulante" et
l'assimilent à... un jet d'eaux, sauf qu'il
y a un trou, occasionné par les travaux
qui y ont été effectués et que les
conducteurs de véhicules sont tenus
d'éviter, faute de quoi ils y laisseraient
soit leurs amortisseurs, soit qu'ils rentrent en collision avec le véhicule leur
faisant face. Messieurs de la SEACO,
faites que l'eau continue de couler
dans les robinets pas sur... la chaussée. La remarque coule de source
E.A
JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014 - EL ACIL 03
REGION
MILA / AGRESSION D’UN COMMERÇANT
la scè ne fIlMée par vIdéo surveIllance
C
'est un fait divers absolument
incroyable qui s'est déroulé dans la
paisible commune d'Amira Arras,
au nord de la wilaya de Mila. Une caméra
de vidéo surveillance a filmé une tentative d'assassinat sur un commerçant à
l'intérieur de son magasin. Selon le
confrère, Ennahar, qui dit avoir visionné
la vidéo de l'agression, sur les images,
on voit l'agresseur, à visage découvert et
armé d’un couteau, se précipiter à l'intérieur du magasin et fondre sur le commerçant, penché sur un clavier d'ordinateur, en lui plaçant le couteau sous la
gorge. Ce dernier, dans un ultime geste
de survie, arrive miraculeusement à se
dégager, mais reste sous la menace de
l'agresseur qui lui porte de violents coups
de couteau aux mains. Toute la scène a été
filmée par la caméra de vidéosurveillance
du magasin, qui témoigne du courage de la
victime et de la sauvagerie de l'agresseur.
Alerté par le bruit et les cris du gérant, des
clients, qui se trouvaient dans la cour de la
zone commerciale, ont accouru pour prêter
main forte à leur fournisseur. Il s'avère
alors que l'agresseur n'était pas seul mais
avait un acolyte, resté à l'extérieur pour
faire le guet. Les deux braqueurs ont été
maîtrisés par les amis du commerçant
venus à son secours jusqu’à l’arrivée des
policiers. Le commerçant, gravement blessé, a été transporté vers l'hôpital. Ses blessures ont rendu nécessaires des interventions chirurgicales lourdes.
Kemoukh. M
JIJEL / BILAN DE LA SÛRETÉ DE WILAYA
303 InfractIons au code de la route
L
es activités des services de la
police judiciaire de la sûreté de la
wilaya de Jijel ont enregistré,
durant la semaine écoulée, 303 infractions ayant trait au code de la
route. L’immobilisation avec l’aide d’un
sabot a concerné 47 véhicules pour cause
de stationnement interdit. Il a été également recensé le retrait de 32 permis de
conduire pour une période de 3 mois, 04
pour une période de 6 mois et 11 verbalisations pour stationnement dans des
lieux non autorisés, défauts de présentations ou invalidité de document à
savoir : l’attestation d’assurance du véhicule, l’inexistence ou l’invalidité de la
fiche de contrôle, la montée et descente
des voyageurs dans les lieux non régle-
mentés. Pour ce qui est des accidents, il a
été enregistré pour la même période, on
déplore, 09 accidents qui ont causé des
dégâts corporels où on signale 18 blessés. Par ailleurs, la brigade de la police
urbaine et de la protection de l’environnement a enregistré 02 violations relatives à la construction sans autorisation. Nina Lys Affane
KHENCHELA / LOGEMENTS SOCIAUX
dIstrIbutIon aprè s l’aï d
B
eaucoup de spéculations sont apparues à propos de la distribution des
logements à caractère social par les
sept daïras. A l’exception du chef lieu de
la wilaya de Khenchela qui a annoncé les
couleurs en faisant part, au mois de juin
dernier, de la distribution de plus de 5800
logements. Le wali de Khenchela, au cours
de l'ouverture des journées d'information
sur la formation professionnelle a mis fin à
toutes les supputations qui, ces derniers
mois, ont entouré ce dossier en déclarant
que les logements en question connaîtront
leurs distribution à partir du mois d'octobre
prochain, soit juste après la fête de l'Aïd El
Adha. Au sujet de l’examen des recours
déposés après l'affichage des listes de bénéficiaires par la commission de daïra de
Khenchela, le chef de l'Exécutif a tenu a
affirmé que les enquêtes vont dans le bon
sens où six brigades sont à pied d'œuvre en
attendant l'enquête administrative (fichier
national) pour barrer la route aux tricheurs
et autres faux demandeurs. Le wali a indiqué que les logements doivent être entièrement achevés. Il n’a pas omis de parler des
autres programmes (LSP, LPP, LSL)
comptabilisant plus de 5 000 unités qui
seront prêts à la fin de l'année 2015 à propos desquels, il a signalé au passage que les
projets ont été confiés à une entreprise chinoise et l'entreprise publique COSIDER.
Hakkar Samir
AÏN BEIDA / BUREAU DE POSTE «EL AZABI»
personnel InsuffIsant, MIssIon InaccoMplIe
L
e bureau de poste ?El Azabi?, qui
jusqu’à maintenant porterait le nom
d'un ressortissant tunisien ayant
vécu dans les années 60, est situé à la limite de la cité Murienne. Ce bureau de poste
joue un rôle très important dans les prestations qu’il propose aux habitants des cités
limitrophes (dont les ?150 logements?, les
?350 logements?, etc.) recensant plus de
60.000 âmes bien qu’il soit confronté à de
multiples dysfonctionnements, anomalies,
insuffisances ou incommodités (manque
criard de personnel ,visionneuse toujours en
panne et exiguïté des lieux). Une retraitée
affirmant avec force que "le bureau date des
années 60?, remarque aussi, à propos de sa
fonction sociale que, malgré toutes ses déficiences, ? il nous réglait nos problèmes
certes. Mais, en 2014 la population a quintuplé !". Un enseignant renchérit en apportant un point de vue qui met en évidence
que les moyens humains ne sont pas la hauteur de la mission assignée par la hiérarchie
et des attentes du public. Il s’interroge :
"pourquoi la direction des PTT ne ferme
pas ce bureau. Il est géré par une seule personne alors qu'il faudrait recruter quatre
agents au moins ". En effet, et selon des
informations concordantes, le bureau est
géré par un chef de bureau assisté par une
dame en congé de maternité et un jeune
dont le contrat expirera dans quelques jours,
le 15 de ce mois de septembre.
Soheib Chaffaï
BÉNI OURTILANE / INSERTION DES DÉFICIENTS MENTAUX
«IbtIssaMa» les forMera à la productIon anIMale
U
ne ferme pédagogique destinée à
l’insertion professionnelle des
déficients mentaux âgés de plus
de 18 ans sera réceptionnée "avant de la
fin de l’année en cours" dans la commune
de Beni Ourtilane (Nord de Sétif), a indiqué lundi Mouhoub Bousseksou, président de l’association "Ibtissama", initiatrice de l’opération. Toutes les démarches
relatives à l’aménagement de l’ancien
centre psychopédagogique pour déficients
mentaux, d’une superficie 2.500 m2, destiné à abriter ce projet, premier du genre
en Algérie, ont été "finalisées", a précisé
M. Bousseksou lors d’une conférence portant sur " le devenir de la personne handicapée après 18 ans". Quinze (15) spécialistes ont bénéficié d’un stage de formation en vue de la prise en charge de cette
catégorie d’handicapés, a-t-il indiqué lors
de cette rencontre tenue au centre psychopédagogique pour déficients mentaux de
la localité de Beni Ourtilane. Les futurs
pensionnaires de la ferme pédagogique
seront formés à la production animale,
grâce à la création d'unités d’élevage ovin,
à l’aviculture et à la cuniculture, a précisé
le président de l’association Ibtissama. Le
projet de ferme pédagogique, qui contribuera également au développement local,
donnera davantage de chances d’insertion
socioprofessionnelle aux personnes
concernées, a-t-on souligné lors de cette
conférence organisée en présence de plusieurs responsables locaux et de représentants d’associations versées dans la prise
en charge de personnes aux besoins spécifiques.
Agence
M’Sila / Caravane
d’information sur
l’emploi
Médiatisation du
programme de
lutte contre le
chômage
L
es animateurs de la
2ème caravane
d’information sur l'emploi et la sécurité sociale ont
appelé, mardi au cours d’une
escale de deux jours à M’sila,
à l’encouragement de l’entrepreneuriat et à la création de
micro-entreprises
productives. Au cours d’une exposition organisée pour l’occasion
à la salle omnisports SalemMayouf, avec la participation
de tous les organismes de
à
l’emploi
et
soutien
l’ensemble des caisses de
sécurité sociale, que l’esprit
d’entrepreneuriat allié à la
création de ‘‘micro-entreprises de production et non
pas de services, ce dernier
créneau étant saturé’’ est ‘‘de
nature à favoriser la création
d’emploi pour les jeunes de
cette wilaya’’. Les participants à cette caravane organisée par le ministère du
Travail, de l'emploi et de la
sécurité sociale sous le slogan
"Emploi et sécurité sociale,
garants d'un travail décent",
ont souligné qu’en matière
d’emploi, ‘‘le Gouvernement
s’emploie à adapter le code
des marchés publics aux exigences liées à la lutte contre
le chômage (à) à l’effet permettre aux micro-entreprises
créées par des jeunes d’obtenir des marchés de gré à gré et
de participer, ainsi, au développement local. Les différentes facilitations accordées
par l’Etat, et les exonérations
fiscales consenties au profit
des jeunes porteurs de projets
et en faveur des investisseurs
agissant dans le cadre du dispositif de la caisse nationale
d’assurance
chômage
(CNAC), pour les 30-50 ans,
ont également été évoquées
au cours de cette manifestation de deux jours. Cette caravane d’information à laquelle
prennent part des cadres et
animateurs relevant du secteur, notamment de l'ANSEJ,
la CNAC, la CNAS, la CASNOS et la CNR, l'INPRP, la
CACOBATPH ainsi que l'inspection générale du travail,
vise à faire connaître au grand
public le programme de lutte
contre le chômage arrêté par
le ministère de tutelle, et les
mesures prises pour faciliter
la création de micro-entreprises productives de biens
Agence
4
EL ACIL -JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014
PUBLICITE
POUR T OUTE VOTRE
PUBLICITE
CONTACTEZ
SERVICE
PUB
ADRESSE
5,RUE AMEUR HAMOU,
ST JEAN -CONSTANTINE
TELE FAX :
031 91 23 02
EL ACIL 11 09 2014 5131
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère des Transports
Etablissement de Gestion des Services Aéroportuaires de Constantine
EGSA/C
DIRECTION GENERALE
SISE PRES DE L’AEROPORT CONSTANTINE MOHAMED BOUDIAF
NIF : 098725010022344
AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE
Conformément au décret présidentiel N°10-236 du 07 octobre 2010 modifié et complété, portant
réglementation des marchés publics, la Direction Générale de l’Etablissement de Gestion des Services
Aéroportuaires de Constantine sise près de l’Aéroport de Constantine Mohamed Boudiaf, informe
l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’Avis d’Appel d’Offre National Restreint
n°08/EGSA/DG/2014 portant
“TRAITEMENT, REVÊTEMENT ET CONFORTEMENT DU CHEMIN DE
RONDE DE L’AÉROPORT DE BISKRA MOHAMED KHEIDER”
paru dans la presse nationale et le BOMOP, qu’après évaluation des offres, le projet a été attribué
provisoirement à :
SARL BATER pour un montant de 54.234.180,00 DA/TTC
soit : Cinquante quatre millions deux cents trente quatre mille cent quatrevingt Dinars Algériens en Tout Taxes Comprises
avec un délai de réalisation de Dix (10) mois.
Les résultats de la commission d’évaluation des offres sont consignés dans le tableau cité ci-dessous :
N° Soumissionnaires
01
02
03
04
Evaluation des offres
Evaluation
Montant des
Observation
offres financières
en DA/TTC
Retenu
54.234.180,00
Offre moins
SARL BATER
techniquement
disante
Retenu
61.598.160,00
/
NABIL ET TAYEB 62/78 Points
techniquement
Retenu
88.056.540,00
/
BOUSSYOUDA ALI 54/78 points
techniquement
Offre éliminée
Ne remplit pas les conditions de participation (absence de
BELA SALEH
qualification dans les travaux publics comme activité principale) tel
que stipulé dans le CDC (Article n°04 : condition de participation)
Note
technique
attribuée
61/78 points
Note technique minimale = 40 points
Tout soumissionnaire contestant ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des
marchés de l’EGSA/ Constantine dans un délai de dix (10) jours, à compter de la première parution du
présent avis dans la presse nationale.
L’EGSA/C LA DIRECTION GENERALE
EL ACIL 11 09 2014 ANEP N° 25/10523/C
JEUDI11 SEPTEMBRE 2014 EL ACIL
- 05
REGION
SEDRATA / VISITE MINISTERIELLE SURPRISE
LE dirEctEUr dE L’ EPH sUsPEndU dE sEs fonctions
A
nticipant sa visite d’inspection
et de travail dans la wilaya de
Souk Ahras prévue pour
dimanche dernier, le ministre de la
santé, au cours du trajet par route entre
Constantine et le chef
lieu de la wilaya hôte,
a fait une escale
inopinée, la veille de
la date programmée, à
Sedrata où il s’est
rendu à l’établissement public hospitalier de la ville. Il eut,
semble-t-il, l’opportunité de malheureusement constater le
laisser-aller qui peut
régner dans un hôpital lors d’une journée
de repos légal où le
personnel (y compris médical) n’était
pas apparemment en poste et les conditions d’hygiène peu respectées. La
conséquence de cette situation a été la
suspension immédiate du directeur de la
structure sanitaire et la promesse de
sanctions à l’encontre du personnel
défaillant qui sera identifié par une
commission ministérielle d’enquête. Il
est à noter que le lendemain, lors de la
visite officielle, le ministre a paru satisfait du niveau de l’organisation et de la
qualité de service dans les structures
inspectées au point qu’il a émis le souhait de faire prendre exemple, par 14
CHU en cours de réhabilitation au
niveau national, le modèle de l’hôpital
de Souk Ahras. A chaque étape de sa
visite, le ministre de la santé a décliné
la stratégie d’amélioration qualitative
du secteur de la santé et a fixé les objectifs fondamentaux du projet basés sur la
lutte contre la résignation qui influence
négativement l’état d’esprit des personnels du monde de la santé.
Adem B
BISKRA / RÉALISATION DE STRUCTURES UNIVERSITAIRES
UnE coMMission intErMinistériELLE EnqUêtE sUr LEs rEtards
U
ne commission interministérielle composée de
cadres de haut niveau des
premier ministère, ministère de
l’intérieur, enseignement supérieur
et habitat, a visité les sites de
construction de plusieurs structures
universitaires dont le chantier des
50 logements qui devaient, après
leur réalisation, être livrés équipés
aux cadres du secteur universitaire
de Biskra qui aurait vu la réalisation de seulement une dizaine de
ces logements et dont le reste à réaliser
aurait besoin d’une enveloppe plus
consistante. Le chantier des 150 logements prévus pour l’encadrement
pédagogique est dans la même situa-
tion. Il souffrirait d’un retard dû, selon
les responsables de l’université, à «un
litige encore non résolu sur l’assiette d
implantation». D’autres projets (projet de 2000 places pédagogiques, achèvement des travaux de blocs pédago-
giques des pôles universitaires
de Chetma et El Hadjeb), inscrits dans le programme présidentiel remontant à sa dernière
visite (presque 6 ans) attendent
eux aussi de voir le jour. Ce
sont ces retards qui intéressent
la commission déléguée par
les services de la Présidence.
Celle-ci a entendu les parties
responsables de l’étude et de la
réalisation, les responsables
locaux chargés du suivi des
travaux ainsi que les responsables de
l’université Mohamed Khider de
Biskra afin de rendre compte au premier ministre.
Maya Nour B
SOUK AHRAS / FIGUES DE BARBARIE
Un PrograMME d’ intEnsification dE La cULtUrE
U
n
programme
d’intensification de
la culture de l’opuntia (cactus donnant la figue
de barbarie) sera mené dans
plusieurs communes de la
wilaya de Souk Ahras, a-t-on
appris, mardi, auprès de la
direction des services agricoles (DSA). Ce programme, inscrit dans le cadre du
développement des régions
steppiques de cette wilaya,
vise à augmenter les revenus
des agriculteurs en les
encourageant à commercialiser ce fruit rustique apprécié,
nourrissant et riche en potassium. Limitée par le passé à
un millier d’hectares, la culture de l’opuntia couvre
actuellement dans la wilaya
de Souk Ahras les 12.000
hectares. La commune de
Sidi-Fradj (45 km au nord de
Souk Ahras) abrite 60 pour
cent des superficies vouées à
la figue de barbarie, le reste
des opuntias étant cultivés
dans les communes d’Ouled
Mimoune, Taoura, Dréa,
Ouilène, ainsi que près de la
localité d’Ouled Abbas, sur
les limites de la wilaya de
Tébessa où un marché de
gros de ce fruit a été ouvert à
Ouenza. Une coopérative
d’exploitation et de transformation des figues de barbarie, s’étendant sur 5.000 m2,
sera bientôt opérationnelle à
Mechta Chekaka, dans la
commune de Sidi-Fradj, a-ton indiqué. Le président de
la chambre de l’agriculture,
Mohamed-Lyazid Hambli, a
indiqué à l’APS que le
renouveau agricole et rural
nécessite la valorisation de
toutes les ressources de la
région, non seulement la
figue de Barbarie, mais également les gibiers, notamment le lièvre et la perdrix. Il
a souligné que les huiles
essentielles extraites de
l’opuntia sont cotées entre
350 et 500 euros le litre sur
le marché européen. La figue
de Barbarie a fait apparition
remarquée dans les foyers à
Souk Ahras. Elle concurren-
ce, à table, le raisin, la figue
et la pomme et autres fruits
de saison. De nombreux
jeunes vendent ce fruit sur
des mobiles, à l’exemple de
Ouassim qui soutient couvrir
toutes ses dépenses, y compris les frais scolaires, grâce
à la vente de la figue de barbarie. Le ministre de
l’Agriculture et du développement rural, Abdelouahab
Nouri, avait souligné lors
d’une visite de travail à Souk
Ahras, la nécessité de promouvoir la culture de
l’opuntia afin de pouvoir
exporter son fruit qui peut
représenter, a-t-il dit, une
valeur ajoutée pour l’économie de cette région de
l’extrême-est du pays. Un
colloque international consacré à la culture de l’opuntia
et des figues de barbarie
avait été organisé l’année
dernière à Souk Ahras. Une
rencontre à l’issue de laquelle les participants avaient
recommandé la valorisation
de cette culture dans les
régions arides et semi arides.
Agence
Guelma / Détention illicite
de boissons alcoolisées
Le Partner transportait
de l’ alcool
J
eudi dernier, lors d’un point de contrôle
dressé sur la RN 16, reliant Annaba à
Souk-Ahras, à hauteur du village Aïn
Tahmimine, commune de Medjez-Sfa, les gendarmes de la brigade locale ont interpellé
deux personnes. Elles transportaient, sans factures, à bord d’un fourgon de marque Peugeot
Partner, 1 176 bouteilles de bière et 12 boîtes de
vin.
Batna / Commerce informel
Les gendarmes interceptent deux Master
L
e même jour et pour le même motif, 2
autres individus ont été arrêté dans la
wilaya de Batna. Ils ont été interpellés à
l’occasion d’un contrôle routier sur le CW 09,
reliant El-Guesbat à Aïn-Azel (Sétif), à hauteur
du village Djerriat dans commune d’ElGuesbat par les gendarmes de la brigade locale.
Ces deux personnes transportaient à bord de
deux fourgons de marque Renault Master,
6.000 bouteilles de bière, 240 autres de vin et
72 de liqueurs, destinées à la vente clandestine.
Bordj Bou Arreridj / 4ème
rocade autoroutière
Elle soulagera l’ autoroute Est-ouest
L
a réalisation de la 4ème rocade autoroutière reliant Khémis Miliana à Bordj Bou
Arréridj améliorera le trafic routier et
permettra de soulager l’autoroute Est-ouest, a
affirmé lundi à Aïn Defla, le ministre des
Travaux publics, Abdelkader Kadi. Cette rocade, rentrant dans le cadre des projets structurants du schéma national d’aménagement du
territoire, permettra, une fois achevée, aux automobilistes de l’emprunter pour gagner "sans
difficultés" l’est du pays, a indiqué M. Kadi,
qui animait un point de presse à la fin de sa visite dans la wilaya. Notant que ce projet s’inscrit
dans la continuité des rocades réalisées au
niveau de la capitale, le ministre a signalé que
cette infrastructure soulagera, par la même
occasion, la région de Médéa traversée par la
RN 1. L’amélioration des conditions de transport, l’épanouissement économique et social
des wilayas traversées par le projet et l’augmentation du gain de temps pour les usagers,
constituent notamment les autres impacts positifs de ce projet, a ajouté le ministre. Evoquant
la qualité des projets et les délais de leur livraison, M. Kadi a signalé que ces aspects ont de
tout temps constitué son "cheval de bataille",
relevant que certains paramètres (creusement
pour l’installation de la fibre optique, branchement du gaz) peuvent influer sur la qualité de
l’ouvrage réceptionné. "Il faut absolument que
des dispositions soient prises pour éviter des
désagréments aux citoyens, notamment les usagers de la route", a souligné le ministre, qui rappelle que l’entretien des routes devient nécessaire à partir de la 5ème année de leur mise en
service afin d’éviter d’éventuelles "complications". Au sujet des points noirs recensés sur le
territoire de la wilaya, le ministre s’en est félicité vu que ceux-ci n’"ont plus droit de cité",
relevant dans ce cadre le travail effectué par la
direction locale des travaux publics (DTP). "Un
seul point noir persiste et qui est à l’origine
d’accidents mortels", a toutefois signalé M.
Kadi, citant le point noir relatif à l’itinéraire Aïn
Defla-Rouina.
Agence
6
EL ACIL -JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014
PUBLICITE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
UNIVERSITƒ DE CONSTANTINE 1
UNIVERSITƒ DE CONSTANTINE 1
1 WMODM¼® WF±U¤
1 WMODM¼® WF±U¤
Vice Rectorat du développement de la prospective de l’Orientation
NIF: 414020000250120
Vice Rectorat du développement de la prospective de l’Orientation
NIF: 414020000250120
AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE
AVIS DÕATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE
Projet : REALISATION DÕUNE PLATE-FORME TECHNOLOGIQUE
-ESSAIS MECANIQUES INDUSTRIELS-VILLE UNIVERSITAIRE
Projet : REALISATION DÕUNE CENTRALE -CARACTERISATION DES
MATERIAUX - VILLE UNIVERSITAIRE
APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT
N°03/UC1/2014
APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT
N°05/UC1/2014
Conformément aux dispositions des articles 49 et 114 du décret présidentiel N°10-236 du 07
octobre 2010 modifié et complété, portant réglementation des marchés publics, l’université de
Constantine informe l’ensemble des entreprises ayant participé à l’avis d’appel d’offres
N°03/UC1/2014 relatif au projet :
Conformément aux dispositions des articles 49 et 114 du décret présidentiel N°10-236 du 07
octobre 2010 modifié et complété, portant réglementation des marchés publics, l’université de
Constantine informe l’ensemble des entreprises ayant participé à l’avis d’appel d’offres
N°05/UC1/2014 relatif au projet :
RÉALISATION D’UNE PLATE-FORME TECHNOLOGIQUE ESSAIS
MÉCANIQUES INDUSTRIELS-SISE À LA VILLE UNIVERSITAIRE,
UNIVERSITÉ DE CONSTANTINE1
RÉALISATION D’UNE CENTRALE - CARACTÉRISATION DES
MATÉRIAUX -SISE À LA VILLE UNIVERSITAIRE
UNIVERSITÉ DE CONSTANTINE1
publié dans les quotidiens EL ACIL (le 27-28 et 29 avril 2014) et Annasr (le 20 -21 et 22 avril
2014), qu’à l’issue des résultats de l’analyse de l’évaluation des offres techniques et
financières, la commission d’évaluation et de jugement des offres, a déclaré que l’attribution
provisoire de ce projet, soit en faveur de l’entreprise qualifiée techniquement et ayant proposé
l’offre financière la moins disante.
publié dans les quotidiens EL ACIL (le 27-28 et 29 avril 2014) et Annasr (le 22-23 et 24 Avril
2014), qu’à l’issue des résultats de l’analyse de l’évaluation et des offres techniques et
financières, la commission d’évaluation et de jugement des offres a déclaré, que l’attribution
provisoire de ce projet, soit en faveur de l’entreprise qualifiée techniquement et ayant proposé
l’offre financière la moins disante.
Entreprise retenue
E.T.B Boulechfar
NIF : 197125010179137
Montant offre
Note Délai de OBSERVATION
financière technique Réalisation
MODE
après vérification
proposé ATTRIBUTION
163.136.620,82 DA 45.45/50 11 mois Moins disant
Les entreprises non retenues et désirant prendre connaissance des résultats détaillés de
l’évaluation de leurs offres techniques et financières, sont invitées à se reprocher de nos
services, au plus tard trois ( 03) jours, à compter de la première parution du présent avis
d’attribution provisoire dans les quotidiens nationaux ou BOMOP.
Toute entreprise contestant ce choix, peut introduire un recours auprès de la commission des
marchés de la wilaya de Constantine, dans un délai de dix (10) jours, à compter de la première
publication du présent avis.
Entreprise retenue
Montant offre
Note Délai de OBSERVATION
financière technique Réalisation
MODE
après vérification
proposé ATTRIBUTION
E.T.B YAKHLEF Slimane 119.016.941,94 DA 45.46/50 18 mois Moins disant
NIF : 194843070008732
Les soumissionnaires non retenus et désirant prendre connaissance des résultats détaillés de
l’évaluation de leurs offres techniques et financières, sont invités à se reprocher de nos
services, au plus tard trois ( 03) jours, à compter de la première parution du présent avis
d’attribution provisoire dans les quotidiens nationaux ou BOMOP.
Toute entreprise contestant ce choix, peut introduire un recours auprès de la commission des
marchés de la wilaya de Constantine, dans un délai de dix (10) jours, à compter de la première
publication du présent avis.
EL ACIL 11 09 2014 ANEP N°25/83 346
EL ACIL 11 09 2014 ANEP N°25/83 347
Recrute dans l’immédiat
COMPAGNIE ALGERIENNE DÕASSURANCE ET DE REASSURANCE
CAAR
EPE/SPA au Capital de 12.000.000.000 DA
Succursale 500 Constantine
Zone Industrielle le Rhumel Bp 399 Constantine
UN(E) PHARMACIEN(NE) TECHNICO RƒGLEMENTAIRE
AVIS DÕINFRUCTUOSITE
PROFIL RECHERCHÉ :
Disponible immédiatement et
libre de tout engagement.
Expèrience dans le domaine
Méthodique
/
persévérant/ Lieu de résidence Constantine ou
environs.
organisé/ structuré.
Sens de l’analyse / sens du AVANTAGES
Rémunération motivante
relationnel et du travail en équipe. Cadre de travail selon standards
Maitrise des langues
internationaux.
Adresser rapidement lettre de motivation, CV, copie du diplôme et prétentions à l’adresse
électronique suivante:
[email protected]
EL ACIL 11 09 2014
5095
RECRUTE
N° 031 66 84 08
EL ACIL 11 09 2014
5078
LÕINFRUCTUOSITE
de l’avis d’appel d’offres N°01/CAAR/2014 ouvert relatif à
L’ACQUISITION D’UN LOCAL À USAGE DE BUREAU À SÉTIF
Publié dans les quotidiens El chourouk, El Moudjahid et le Bomop du 19/05/2014
MOTIF : Aucune offre n’est parvenue au bureau du service des
marchés de l’entreprise.
EL ACIL 11 09 2014
ANEP N°25/10520/c
POUR TOUTE VOTRE
PUBLICITE
02 PERSONNES
(CHARGƒES DE MISSIONS)
+ UN COMPTABLE
CONDITIONS EXIGÉES
Emploi missionnaire
(Déplacement territoire national)
Age minimum 40 ans
Permis de conduire (B)
De plus cinq années
Maîtrise l’outil informatique
Niveau 3ème AS et plus
Envoyer CV par Fax au
La Compagnie Algérienne d’Assurance et de Réassurance Unité de Constantine informe de :
CONTACTEZ
SER VICE P UB
ADRESSE
5,RUE AMEUR HAMOU
ST JEAN -CONSTANTINE
TELEFAX :031 91 23 02
jeudi 11 septembre 2014
-
EL ACIL 07
NatioN
w COMMERCE EXTÉRIEUR / IMPORTATION DE VÉHICULES
Algérie / SituAtion en
libye
L'Algérie s'interdit
toute intervention
militaire, déclare
Lamamra
Nouveau tour de vis dans l'activité
du "concessionnariat "
L
e gouvernement veut
durcir les conditions
d’importation
des
véhicules neufs. Le projet
de nouveau cahier des
charges pour les concessionnaires, dont TSA détient une
copie, interdit la vente de
véhicules sans airbags, fixe
les délais de livraisons aux
clients…
Dans ce texte de 20 pages,
le ministère de l’Industrie
détaille les obligations pour
le concessionnaire, le distributeur agréé ainsi que le
revendeur agréé.
Sur l’importation des véhicules neufs d’abord, l’article
19 impose qu’elle soit
conforme aux « normes de
sécurité reconnues à l’échelle mondiale ». Ce qui
implique, notamment en ce
qui concerne les véhicules
pour les particuliers : un dispositif limiteur de vitesse,
quatre airbags (deux frontaux et deux latéraux), un
système ABS et ESC. Idem
pour les véhicules camionnettes qui devront désormais
proposer un système ABS et
deux airbags frontaux,
conducteur et passage
Ces nouvelles dispositions
risquent de mettre à mal la
vente de certains véhicules,
notamment de marque chi-
noise, qui proposent des
options minimales dans
leurs véhicules en matière
de sécurité. Mais après la
flambée des importations
d’automobiles ces dernières
années, le ministère cherche
à enrayer le phénomène et à
mettre fin à l’anarchie que
l’on a pu observer en matière de sécurité dans les véhicules.
Sur le prix de vente des
véhicules, l’article 14 rappelle la triste actualité de
Nissan. « Au cas où un
acompte est exigé par le
concessionnaire lors de la
passation de la commande,
son montant ne doit en
aucun cas excéder 10% du
prix de vente. » Les clients
lésés de l’agent agréé SARL
Motors ont en effet payé la
totalité du prix de leur voitures en avance… sans
jamais être livrés.
Sur les délais de livraison
justement, le texte se veut
également très explicite. «
Le délai de livraison (…) ne
peut dépasser une durée de
21 jours. En cas de paiement
de la totalité du montant du
véhicule, le concessionnaire
est tenu de livrer le véhicule
dans les 3 jours qui suivent
», précise l’article 15.
Sur la garantie, l’article 24
du projet de loi explique
qu’elle doit porter sur une
durée égale ou supérieure à
36 mois ou sur une distance
égale ou supérieure à 100
000 km pour les automobiles de tourisme.
Au chapitre des sanctions
enfin, l’article 26 précise
que « des visites de contrôle
des concessionnaires, des
distributeurs agréés et
revendeurs agréés peuvent
être effectuées par les services du ministère ». Toute
infraction qui y serait relevée donnerait lieu à un
Procès-verbal, « ordonnant
au contrevenant d’y remédier dans un délai de 30
jours ».
En cas de manquement, le
ministère peut décider la
mise en place d’une « suspension de l’agrément du
contrevenant pour une durée
de 90 jours ». En cas de nonrégularisation après les 90
jours, le ministère peut décider « un retrait définitif de
l’agrément » pour le professionnel, et une « radiation
de son registre du commerce
». Le document exige des
concessionnaires de réaliser
un investissement « dans
l’activité industrielle et/ou
semi-industrielle portant
notamment sur la fabrication d’ensemble et/ou de
sous-ensembles de pièces
destinées à l’industrie automobile »
Tsa
w LA COORDINATION NATIONALE POUR LA DÉMOCRATIE / MISE EN PLACE
D'UNE INSTANCE DE CONCERTATION
Le FFS prend ses distances avec la CNLTD
L
e Front des forces socialistes (FFS) a refusé
d’intégrer l’instance de suivi et
de concertation qui devait être
mise en place mercredi par la
Coordination nationale pour
les libertés et la transition
démocratique
CNLTD,
indique un communiqué du
parti, rendu public hier, dans
l'après-midi.
Le FFS justifie sa décision par
son choix de « privilégier les
contacts bilatéraux » avec les
forces politiques et sociales en
perspective de la conférence
de consensus qu’il envisage de
réunir avant la fin de l’année
en cours. « En application des
résolutions de notre 5e
Congrès qui visent la reconstruction d’un consensus national, nous avons adopté une
feuille de route en conséquence. Dans ce cadre, nous privilégions actuellement des
contacts bilatéraux avec les
forces politiques et sociales, en
vue de réunir une Conférence
de consensus avant la fin de
l’année. Nous ne souhaitons
donc pas intégrer cette instance de suivi et de concertation
», note le texte. « Veuillez
croire que nous continuons de
suivre avec attention, respect
et intérêt vos initiatives »,
ajoute, cependant, le texte. Le
FFS a reçu l’invitation mardi
soir pour participer à la
réunion de concertation pour
la mise en place de l’instance
de suivi décidée par la
CNLTD, le 10 juin dernier à
Mazafran. Outre les membres
de la CNLTD, de nombreuses
personnalités et de représentants de partis devraient, selon
des sources proches de la coordination, intégrer cette instance.
E.A
L
e ministre des Affaires
étrangères,
Ramtane
Lamamra, a affirmé mercredi à
Alger qu'aucune intervention
militaire n'était prévue pour
l'heure en Libye, mais qu'il était
question actuellement de "réunir
les Libyens, à travers un dialogue national".
"Aucune intervention militaire
n'est prévue en Libye pour l'heure mais il est question actuellement de réunir les Libyens, à
travers un dialogue national, une
réconciliation nationale et la
consolidation des institutions
démocratiques", a indiqué M.
Lamamra qui s'exprimait en
marge de la conférence sur "le
rôle des femmes dans la cohésion familiale et la stabilité
sociale".
En dépit des nombreuses propositions de règlements de la crise
libyenne au niveau national,
"c'est la nécessité d'un dialogue
entre les antagonistes libyens
devant aboutir à la réconciliation nationale qui fait l'unanimité pour consolider les acquis
démocratiques, à travers des institutions élues et un parlement
dont sera issu le gouvernement
qui garantira la stabilité en
Libye", a indiqué le chef de la
diplomatie algérienne.
Il a, à cet effet, rappelé les initiatives algériennes en faveur
d'un dialogue national en Libye,
mettant en avant l'écho favorable de ces initiatives au niveau
international.
Il a cité l'approbation par le
conseil de sécurité, dans sa dernière résolution, de la proposition de durcir les mesures visant
à empêcher l'acheminement
d'armes vers la Libye", à l'initiative de pays "voisins de la
Libye", a-t-il dit, rappelant que
les positions algériennes émanaient de ses principes reposant
sur le refus de l'ingérence dans
les affaires internes des pays.
w ENTREPRISES ÉTRANGÈRES EN ALGÉRIE
La part du lion aux services et à l'import expert
S
elon les statistiques du
conseil national de registre
de commerce les personnes
morales étrangères inscrites au
niveau de cet organisme atteignaient 8459 entreprises en
2013, ce qui traduit une évolution de 10%, par rapport à 2011
où l'on a enregistré 7649 inscriptions.
Le fait notable concerne la prépondérance des secteurs d'activité des services qui représentent
31,3%, soit les 2/3 de l'ensemble
des activités entrepreneuriales,
et de l'import-expert. Par conséquent, les secteurs de l'industrie
et du bâtiment, travaux publics
et habitat ne font qu'un modeste
score, se situant à hauteur de
30,1% pendant que les entreprises étrangères accordent,
elles, leur préférence aux activi-
té à rotation rapide des capitaux
investis plutôt qu'à celles de l'industrie, par exemple, a rotation
lente mais créatrice de richesse
et d'emplois. Il convient de préciser aussi que la lenteur bureaucratique décourage le plus souvent les étrangers détenteurs de
capitaux qui préfèrent s'installer
ailleurs où on leur offre de
meilleures conditions, notamment pour ce qui concerne le
foncier, avec le système de la
concession à long terme.
Les décideurs ont beau alléger
les conditions mais les rouages
restent grippés et attachés aux
survivances de l'économie dirigée pour persister dans une lenteur bureaucratique honnie par
les investisseurs soucieux de
rentabiliser leurs capitaux.
Avec 1831 entreprises présentes
en Algérie, sous différentes
formes et statut juridiques, la
France occupe la pôle position,
la Suède, avec 8,65% et 732
autres entreprises et, enfin, la
Chine avec 625 entreprises
Azziz. K
08
- EL ACIL JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014 4
Kiosque
Liban / Rencontre de Chef religieux et d'un Général
Nasrallah-Aoun : « S’ unir contre le fondamentalisme... »
consolidation de l'unité et de
la stabilité intérieures, ainsi
que l'édification de l'État sur
les bases saines d'un pacte
national ».
U
ne rencontre a eu lieu
entre le secrétaire général
du Hezbollah, Hassan
Nasrallah, et le chef du bloc du
Changement et de la Réforme, le
général Michel Aoun, en présence du ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, du responsable du comité de coordination
du parti, Wafic Safa, et du
conseiller politique du chef du
parti chiite, Hussein el-Khalil.
Un communiqué publié par le
Hezbollah a d'abord mis en relief
le contexte de la réunion, c'est-àdire « la situation dangereuse que
traversent le Liban et la région »,
en mettant l'accent d'une part sur
« le terrorisme pratiqué par Israël,
ses menaces constantes et ses
crimes qualifiés », d'autre part sur
« le danger de la vague jihadiste
terroriste qui prépare le terrain
pour un chaos global qu'il est
obligatoire d'affronter ».
Pour un élargissement de l'entente
Face à ces deux dangers, les deux
parties ont réaffirmé leur entente,
scellée huit ans plus tôt par le
document CPL-Hezbollah. Le
communiqué a ainsi affirmé que
« les protagonistes se sont assurés
de la justesse de leur vision précédente des dangers et de l'exactitude de leur vision de ce qui
attend le pays, ainsi que de la pertinence de leurs mises en garde
contre les divisions confessionnelles au Liban et les divisions
destructrices dans la région ». «
Le bien-fondé de l'entente que les
deux parties ont construite a ainsi
été prouvé », a ajouté le texte,
précisant qu'elle « encourage la
généralisation de ce document
aux autres forces afin d'immuniser la situation intérieure face à la
discorde que nous refusons ».
Ainsi, la réunion aura confirmé «
l'identité des points de vue respectifs des deux parties en ce qui
concerne le terrorisme et l'éventualité d'y faire face par tous les
moyens, à commencer par la
Le gouvernement et le dossier des otages
Trois éléments sont à retenir
de ce communiqué : la réaffirmation du partenariat
Hezbollah-CPL face à deux
ennemis strictement identifiés ; l'occultation des dossiers intérieurs, à savoir la
présidentielle ; l'omission de
mentionner l'institution militaire pourtant aux prises
directes avec cet ennemi.
Interrogés d'abord sur le partenariat et les moyens convenus pour
sa mise en œuvre, les milieux
aounistes reprennent la teneur du
communiqué, avec la même formulation générale. « Nous avons
une vision commune et un diagnostic identique des dangers »,
affirme à L'Orient-Le Jour le
député du bloc du Changement et
de la Réforme, Hikmat Dib. Il fait
état, sur cette base, d'une « série
de démarches qui se préciseront
progressivement sur le terrain
pour contrer ces dangers et prévenir de nouveaux dérapages sécuritaires ».
Ce partenariat se traduira notamment par « des positions communes au sein du gouvernement
», affirment les milieux du CPL.
Mais ils ne donnent pas de réponse concrète sur la position commune envisagée pour libérer les
militaires pris en otage par les
fondamentalistes. Rappelons que
les milieux du courant du Futur
reprochent au Hezbollah de «
s'opposer à l'idée que le gouvernement réuni négocie directement la libération des otages,
sachant que le Hezbollah l'avait
concédé pour la libération des
otages de Aazaz ». Ils laissent
entendre par ailleurs que ce refus
n'est pas un refus de principe,
mais vise à prolonger la crise, «
en vue de légitimer une ingérence
syro-iranienne contre le takfirisme ».
Priée de préciser la position
défendue par le CPL et son allié
sur la gestion du dossier des
otages, une source aouniste s'abstient « d'évoquer ce point délicat
dans les médias », et se contente
d'affirmer que « nos positions ne
sont pas rigides et sont susceptibles d'évoluer en fonction des
données ».
Mais la source renvoie en même
temps au 14 Mars ses accusations, en évoquant « l'absence de
stratégie claire du gouvernement.
Sans vouloir parler de cafouillage, il existe toutefois un état d'attentisme, au sein de l'exécutif, à
cause des divergences de points
de vue ». La position du CPL par
rapport au dossier des otages se
fonderait en somme sur trois
points : « Donner une chance à
des tierces parties dans les médiations ; maintenir l'équilibre entre
le bâton et la carotte ; faire preuve de flexibilité en cas de nécessité. »
Présidentielle
Par ailleurs, les milieux aounistes
démentent toute forme de parte-
nariat militaire avec le Hezbollah.
Ils continuent de démentir l'armement du CPL, mais reconnaissent
que « de nombreux citoyens s'arment actuellement à titre individuel, surtout dans les villages
frontaliers ».
Sur la présidentielle, c'est le «
même appui du Hezbollah au
chef du CPL qui a été réaffirmé »,
précisent ces milieux, qui réitèrent leur « droit de maintenir cette
candidature pour sauver le pays
de la dérive ».
Le député du bloc du Futur
Ahmad Fatfat s'étonne du «
mutisme sur l'initiative du 14
Mars, pourtant très flexible, sur la
présidentielle ». Les milieux du
CPL disent avoir déjà répondu à
cette initiative, à l'heure où le 14
Mars « n'a pas pris la peine d'examiner l'initiative du général Aoun
».
Interrogé enfin sur la non-mention de l'armée dans le communiqué de la réunion, le député Nagi
Gharios rappelle « notre entière
solidarité avec l'institution militaire, qui a d'ailleurs été au cœur
de la réunion du bloc aujourd'hui
(hier) ».
Si le CPL et le Hezbollah déclarent leur volonté « d'éviter la discorde », le 14 Mars, lui, reste
sceptique. « La volonté de maintenir la vacance présidentielle trahit une volonté de prolonger la
crise jusqu'à ce que la seule issue
de secours pour le pays passe par
une entente avec l'armée régulière syrienne », conclut Ahmad
Fatfat.
In lorientlejour.com
Des "a priori" et de la suspicion autour de l'homme
Dans une tribune que publie The New York Times, l'économiste met en garde
les Ecossais contre les risques de l'indépendance
E
mmanuel Macron est un bel
homme dynamique et cultivé. Il a
dit de lui-même qu'il était "allé
vers la philosophie afin de mieux comprendre le monde" après avoir achevé sa
formation d'économiste dans les universités françaises. Ses amis ajoutent qu'il a
été "à un moment l'assistant" du philosophe français Paul Ricœur. Un rapide
calcul suffit pour savoir que cela a dû
être au début de sa vingtaine. En effet, le
grand philosophe est mort il y a une
dizaine d'années, alors que le jeune
homme a aujourd'hui 36 ans. C'est le fait
de mettre en avant ce rôle d'assistant qui
m'exaspère le plus. Car j'aime beaucoup
Ricœur, dont la spécificité était d'accorder de l'importance aux valeurs. Par
conséquent, il est tout à fait évident de
savoir pourquoi le jeune homme a intérêt
de se dire proche du philosophe. Quant à
savoir s'il est beau, c'est une question de
goût personnel. Reste que le dynamisme
est sans conteste une des qualités du
jeune homme, qui travaille sans relâche,
toujours en costume cravate à l'instar de
n'importe quel cadre soucieux de son
apparence. Finalement, on lui sait une
curiosité de vie personnelle, à savoir qu'il
est marié à une femme professeure de
vingt ans son aînée (le contraire ne suscite pas de commentaires). Il vient du
monde de la banque, des experts et des
conseillers. C'est ainsi que se présente le
nouveau ministre de l'Economie français
Emmanuel Macron. Il arrive avec une
autre jeune ministre [promue], Najat
Vallaud-Belkacem, elle aussi âgée de 36
ans, chargée de l'Education. D'origine
marocaine, elle a obtenu la nationalité
française à dix-huit ans. On précise – à
voix basse, puisqu'en France on considère encore qu'il est quelque peu raciste de
parler des origines de quelqu'un – qu'elle
est kabyle. Cela permet de dire sans en
avoir l'air qu'elle n'est pas arabe. En plus,
elle est mariée à un Français... Mais
revenons à Macron. Il dit que la situation
économique de la France est catastrophique, mais se montre allusif quant aux
solutions qu'il imagine
pouvoir y apporter.
Soudainement, il passe
à un discours quasi
métaphysique, comme
dans cette phrase bourrée de termes en apparence neutres : "Il faut
libérer les énergies pour
créer de l'activité."
Remarquez qu'il est
question d'activité et
non pas de production,
ce qui prouve que les
termes ont vraiment
besoin d'être redéfinis.
Il affectionne également
d'obscures "lois de la croissance". Il dit
tantôt qu'il ne voit pas d'inconvénient à
se débarrasser des trente-cinq heures –
un acquis social qui part du principe que
les gens ont le droit au repos et au loisir
(les fainéants !) –, tantôt qu'il n'y a pas de
mal à travailler le dimanche et qu'on
pourrait redéfinir la part des salaires… le
tout pour "rétablir la compétitivité". Là,
vraiment, on se dit qu'il faut revoir la
définition des mots. Macron conclut que
tout cela se fera sans passer par le législateur, qu'on peut s'affranchir des lois "à
la demande" et qu'il faut faire confiance
"à l'intelligence des gens". Mais qu'est-ce
que tout cela veut dire !
In alhayat.gb
JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014 EL ACIL
- 09
MONDE
Irak / Les Américains derrière une coalition
Kerry lance à Bagdad une tournée anti-état islamique
L
e secrétaire d'Etat américain
John Kerry a entamé mercredi à Bagdad une tournée destinée à bâtir une large coalition
contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI), dont le plan d'action
doit être présenté en soirée par le
président Barack Obama. Les
efforts internationaux se sont accélérés pour contrer la menace grandissante posée par l'EI, qui multiplie les exactions dans les régions
conquises en Irak et en Syrie et a
décapité deux journalistes améri-
cains, le président français François
Hollande se rendant vendredi en
Irak avant d'organiser lundi à Paris
une conférence sur la sécurité dans
ce pays. Sur le terrain, les EtatsUnis poursuivent leur campagne de
frappes entamée le 8 août sur des
positions de l'EI dans le nord irakien, une aide cruciale pour les
forces fédérales et kurdes qui ont
pu reprendre certains secteurs après
leur initiale déroute au début de
l'offensive jihadiste le 9 juin. Deux
mois et demi après sa première visi-
te à Bagdad pour pousser les
Irakiens à mettre en place un gouvernement rassemblant toutes les
communautés et susceptible de
faire face à l?assaut de l'EI, M.
Kerry est arrivé dans la matinée à
Bagdad. Il devait discuter avec le
Premier ministre Haïdar Al-Abadi
des moyens d'accroître le soutien
américain au gouvernement formé
lundi, selon le département d'Etat.
Il devait évoquer aussi le "rôle crucial" que doit jouer l'Irak dans la
construction d'une coalition mondiale afin "au bout du compte de
vaincre l'EI", a dit un responsable
américain. Après Bagdad, M. Kerry
se rendra jeudi à Jeddah, dans
l'ouest de l'Arabie saoudite, pour
rencontrer les chefs de la diplomatie des six monarchies arabes du
Golfe qui avaient réclamé plus de
détails en vue de leur participation
à la coalition. Des représentants
d'Irak, de Jordanie, d'Egypte et de
Turquie seront également présents à
cette réunion qui survient après
l'annonce par les Etats membres de
la Ligue arabe de leur détermination à "affronter les groupes terroristes" dont l'EI.
Syrie / L'ONU pour al fin de la guerre civile
Bachar Al-Assad recevra le nouvel émissaire
L
e président syrien
Bachar
al-Assad,
dont le pays est ravagé par plus de trois ans de
guerre, recevra jeudi à
Damas le nouvel émissaire
de l'ONU pour la Syrie
Staffan de Mistura, a indiqué mercredi un quotidien
proche du pouvoir. M. de
Mistura, ancien viceministre italien des Affaires
étrangères qui effectue
depuis mardi sa première
visite en Syrie depuis sa
nomination en juillet, rencontre mercredi le ministre
syrien des Affaires étrangères
Walid Mouallem. Les entretiens du
diplomate italo-suédois avec les
dirigeants syriens portent sur les
possibilités d'une action politique
pour mettre fin au conflit, selon le
quotidien al-Watan. M. de Mistura,
accompagné de son adjoint, le
diplomate
égyptien
Ramzi
Ezzedine Ramzi, rencontrera également lors de son séjour, qui s'achève jeudi, des opposants de l'intérieur, tolérés par le régime, qui
devraient lui demander d'organiser
de nouvelles négociations à
Genève. M. de Mistura, nommé le
10 juillet en remplacement
du diplomate algérien
Lakhdar Brahimi, représente uniquement l'ONU alors
que M. Brahimi était
envoyé spécial conjoint de
l'ONU et de la Ligue arabe.
Lakhdar Brahimi a démissionné en mai, après deux
ans d'efforts infructueux
pour mettre un terme à un
conflit qui a fait depuis
mars 2011 plus de 191.000
morts. Il avait organisé en
janvier et février derniers à
Genève les premières négociations directes entre le
gouvernement syrien et l'opposition, qui avaient échoué. Le conflit
en Syrie a été déclenché par une
contestation pacifique qui a dégénéré en rébellion après la répression
menée par le régime, avant de devenir plus complexe avec l'implication de jihadistes.
Ukraine / Cessez-le-feu
Les troupes russes ont quitté
le territoire
L
e président ukrainien a estimé que 70% des soldats envoyés par Moscou étaient retournées en
Russie. Le président ukrainien Petro
Porochenko a affirmé mercredi que la majeure partie
des troupes russes présentes en Ukraine avaient quitté
le territoire, cinq jours après l’entrée en vigueur d’un
cessez-le-feu pour mettre fin au conflit dans l’Est.
«Selon la dernière information que j’ai reçue de nos
services de renseignement, 70% des forces russes ont
été retirées», a déclaré le président en conseil des
ministres, selon le site internet de la présidence. «Ceci
nous fait espérer en l’avenir des initiatives de paix.»
Brésil A la veille des présidentielles
Perpectives économiques peu
optimistes pour Rousseff
L
'économie reste le point noir du bilan de la présidente brésilienne Dilma Rousseff et pourrait
lui barrer la voie à un deuxième mandat alors
que mardi, l'agence Moody's a abaissé à négative la
perspective de la note du pays, désormais en récession.
A moins d'un mois du premier tour, le 5 octobre,
l'agence américaine de notation émet des doutes sur la
septième économie mondiale: le "risque croissant
d'une longue période de faible croissance et d'une détérioration des paramètres de la dette tendent vers une
réduction de la solvabilité du Brésil". Elle maintient sa
note à long terme à Baa2, soit un émetteur de qualité
moyenne, en mesure de faire face à ses obligations.
Mais la perspective associée à cette note n'est plus
stable mais négative, ouvrant la voie à une éventuelle
dégradation. Pour Dilma Rousseff, héritière politique
de Lula et candidate du Parti des travailleurs (PT), l'annonce complique encore les choses, dix jours après la
confirmation que le pays est entré en récession au premier semestre. La présidente de 66 ans est en effet sous
la menace claire de son opposante surprise, l'écologiste Marina Silva, 56 ans: un sondage de l'institut MDA
publié mardi les donne à égalité lors d'un probable
second tour, avec 45,5% pour Silva et 42,7% pour
Rousseff. Elle souffre aussi de la révélation, samedi,
d'un énorme scandale de corruption impliquant des
élus de la majorité, qui auraient reçu des pots de vins
de la compagnie pétrolière d'Etat Petrobras. Alors que
ses détracteurs critiquent son bilan économique,
Moody's, même si elle se garde de prendre position
pour un candidat, semble abonder en leur sens, soulignant "le sentiment négatif des investisseurs, dû à une
perception plus large, de la part des marchés, face à
l'interventionnisme de l'administration actuelle". Selon
elle, leur confiance est au plus bas, ce qui rend "improbable" "une reprise durable de l'activité".
Côte d’ Ivoire / Présidentielles d'octobre prochain
12 partis "quittent" la commission électorale
L
es principaux partis
de l’opposition ivoirienne ont annoncé
mardi la suspension de leur
participation et de leurs
représentants aux travaux
de la Commission électorale indépendante. Ils dénoncent la réélection à sa tête
de Youssouf Bakayoko.
L’Alliance des forces démocratiques
(AFD), regroupement de douze partis
d’opposition, dont le Front populaire
ivoirien (FPI, pro-Gbagbo), a annoncé
mardi 9 septembre qu’elle suspendait sa
participation à la nouvelle commission
électorale ivoirienne. Elle dénonce la
reconduction à sa tête de l’ex-ministre
Youssouf Bakayoko. "Nous ne pouvons
pas accepter que le président de la CEI
soit à nouveau Youssouf Bakayoko", a
affirmé Danièle Boni Claverie, la porteparole de l’AFD. "C’est un symbole qui
doit changer car il ramène à des souvenirs douloureux pour le pays", a justifié
Mme Boni-Claverie, annonçant la "suspension" de la "participation" et des
"représentants" de l’AFD aux travaux de
la Commission électorale indépendante".
jeudi 11 septembre 2014
- EL ACIL 10
acTu-Techno
«Visions» du monde de demain / des objets connectés
à l'intelligence artificielle
C
omment l'Internet des
objets et les algorithmes vont être de
plus en présents dans notre
vie...
Anticiper, innover, et surtout partager. La seconde édition de la conférence Visions,
organisée ce mardi par 20
Minutes, en partenariat avec
Soon Soon Soon, proposait,
aux professionnels de la communication et du marketing,
un aperçu des nouveaux
enjeux en matière de consommation et de style de vie.
Bref, anticiper demain à partir
des d’innovations d’aujourd’hui. Un futur ou l’internet des objets et les algorithmes sont de plus en plus
présents.
Des objets connectés de
plus en plus intelligents
Les objets connectés sont là
et vont devenir de plus en plus
présents et de plus en plus
invisibles. «En 2018, les
objets connectés seront plus
nombreux que les tablettes et
autres smartphones», affirme
Bernard Asselin, président de
l’agence
de
publicité
BleuBlancRouge.
«Les gens veulent des
objets connectés pour la
santé, l’amélioration de la vie
ou qui les rapprochent des
êtres aimés», poursuit-il.
Ainsi, les vêtements intelligents OMSignal captent les
signaux vitaux et peuvent
alerter quelqu’un en cas de
malaise. «Certains vêtements
connectés permettent même
de faire des câlins à distance»,
souligne Bernard Asselin.
«L’interface des objets
connectés tend à disparaître»,
note Ganaël Bascoul, cofondateur de Soon Soon Soon. Le
système
de
projection
AquatopDisplay utilise l’eau
comme support d’affichage et
interagit avec l’utilisateur via
w
une caméra.
Le dispositif Mogees de
l’Ircam, quant à lui, transforme, une fois connecté à un
Smartphone, n’importe quelle
surface ou objet en instrument
de musique à reconnaissance
gestuelle.
Les Electronics Tattoos sont
presque invisibles et sont
pourtant capables de surveiller notre santé.
«Les objets connectés ont la
possibilité de communiquer
entre eux», souligne aussi
Alexis Botaya, cofondateur
de Soon Soon Soon. Le boitier Clickdrive échange des
données avec des serveurs et
rend votre voiture «intelligente et sociale».
«Le tee-shirt ThinkGeek
détecte les réseaux WiFi»,
note Bernard Asselin. Le bracelet connecté Lightwave permet de faire savoir au DJ ou
au musicien si on aime ou pas
sa performance.
«C’est un moyen d’adapter
son offre en temps réel»,
considère Ganaël Bascoul.
«La clé du stade Saputo, qui
intègre une puce et un système de bornes, enregistre des
données sur les supporters.
Ces dernières permettent de
proposer des offres personnalisées», explique Bernard
Asselin.
L’Internet des objets s’ac-
compagne du développement
de l’intelligence artificielle.
Les algorithmes permettent
de synthétiser la masse d’informations glanées par les
objets connectés.
Ainsi, Tranquilien indique,
grâce aux informations des
voyageurs, quels trains auront
le plus de places disponibles.
GoFurther propose de «sortir
de sa zone confort» pour tester de nouveaux lieux en fonction de ses goûts.
EPFL et PSA travaillent sur
un système de détection des
émotions du conducteur, car
l’état émotionnel du chauffeur
peut constituer un facteur de
risque au volant.
Les données laissées sur le
Web peuvent être réutilisées
par les algorithmes. Le célèbre programme Watson
d’IBM se lance dans la cuisine et peut concocter un
menu spécialement adapté à
vos goûts. Wibbittz est capable de faire une note de synthèse vidéo d’un article.
Ces programmes sont également capables de communiquer entre eux. Des chercheurs de l’université de
Washington ont créé une
méthode qui permet à un ordinateur de transmettre ses
compétences à un autre.
Récemment, un algorithme,
mis au point à l’université de
Rutgers, après avoir analysé
les 1.700 tableaux qu’on lui
avait soumis, a non seulement
retrouvé des influences que
les historiens de l’art connaissaient déjà, mais en a révélé
de nouvelles. Cet algorithme
dispose d’une autre forme
d’intelligence que l’homme,
complémentaire.
L’intelligence artificielle a
même le sens de l’humour,
comme Sid, le robot trader
superstitieux.
Et pour la première fois en
juin 2014, Eugene, un ordinateur a passé le test de Turing,
qui détermine la faculté d’un
ordinateur à imiter la conversation humaine.
Bien loin encore de Hal
dans 2001, odyssée de l’espace, «cette technologie des
objets connectés, couplés aux
algorithmes, aura un impact
sur la relation hommemachine», notent Ganaël
Bascoul et Alexis Botaya, les
cofondateurs de Soon Soon
Soon.
«La meilleure, ou la pire
chose qui puisse arriver à
l’humanité», selon Stephen
Hawking dans une tribune de
The Independent. «Tout
dépend des intentions de ceux
qui sont derrière tout cela et
des usages de ces technologies»,
conclut
Bernard
Asselin.
Apple / Six choses à savoir sur l'iPhone 6 et 6 Plus
Californie. Mais le géant américain a également lancé sa nouvelle génération d'iPhone, la
sixième du nom.
La nouvelle génération des
smartphones d'Apple offre
encore et toujours plus de services à ses utilisateurs. «20
Minutes» vous en dit plus...
Les regards du Flint Center de
Cupertino étaient braqués sur
l'Apple Watch mardi soir, en
Toujours plus fin et un nouveau coup de pouce
L'iPhone 6, et sa version haut
de gamme l'iPhone 6 Plus, sortiront le 19 septembre.
Parmi les améliorations
apportées par Apple, l'épaisseur
est réduite à 6,9 mm pour
l'iPhone 6 et 7,1 pour l'iPhone 6
Plus, contre 7,6 mm pour la version 5S.
L'écran en revanche s'élargit
avec 4,7 pouces et 5,5 pouces,
contre 4 auparavant.
Le nouveau processeur A8
promet également d'améliorer et
d'accélérer l'ensemble des performances.
Apple a également dévoilé une
application axée sur la santé et
le fitness, en regroupant diverses
informations (durée du sommeil,
pouls, efforts physiques…).
Surtout, la grande nouveauté qui devrait être lancée en octobre aux États-Unis - permettra
de payer directement avec son
smartphone en l'approchant de
terminaux de paiement dans les
magasins et points de vente équipés.
Vous allez continuer à Vous plaindre de la batterie
de Votre iphone
Pour l’instant, rien n'assure que l’iPhone 6 ou le
6S feront mieux que le 5S.
L'autonomie d’une batterie est un aspect vraiment,
vraiment important de la
performance d’un smartphone. Vraiment. Plus la
batterie est fiable, moins
votre vie est frustrante.
Mais les iPhones tendent
à avoir une autonomie très
moyenne, le 5S, en particulier, n’ayant pas vraiment
apporté de changement par
rapport au 5 –il avait une
batterie légèrement plus
grande mais besoin de plus
d’énergie pour alimenter
son processeur amélioré.
Mais maintenant que les
iPhones 6 et 6 Plus
contiennent des batteries
encore plus grandes, vous
vous dites que vous aurez
moins souvent à recharger
votre téléphone en plein
milieu de la journée, n’estce pas?
Quand il a présenté les
nouveaux iPhones, mardi 9
septembre, le vice-président
d’Apple chargé du marketing, Phil Schiller, a
déclaré:
«Un grand écran, un
modèle plus large, des performances incroyables: évidemment, tout ceci a un
impact sur l’autonomie. Eh
bien, je suis vraiment heureux car notre équipe a travaillé dur pour que
l’iPhone 6 et le 6 Plus
aient une autonomie au
moins égale, voire meilleure, à l’iPhone 5S sur
tous les critères.»
Au moins reconnaît-il
qu’un écran gourmand en
énergie, un processeur plus
rapide et un processeur
secondaire peuvent facilement déboucher sur une
autonomie horrible. Mais
ce «au moins égal, voire
meilleur» n’est pas très
encourageant. Quasiment à
chaque fois, Apple présente
un graphique de comparaison pour montrer l’autonomie dont il estime que ses
appareils bénéficient.
Malheureusement, l’entreprise est soit démesurément optimiste soit… déterminée à nous vendre
quelque chose, parce que
ses chiffres sont quasiment
toujours trop élevés. Par
exemple, le graphique cidessus dit que l’on pourra
regarder 11 heures de vidéo
d’affilée sur l’iPhone 6,
contre 10 pour le 5S.
jeudi 11 septembre 2014
EL ACIL -11
D’ICI
Le Tadjikistan, en forme longue la République du Tadjikistan ou la République de Tadjikistan, en tadjik Tojikiston, Тоҷикистон et Jumhurii Tojikiston,
Ҷумҳурии Тоҷикистон, est un pays montagneux d'Asie centrale, sans accès à la mer. Sa capitale est Douchanbé. Il est limitrophe de l'Afghanistan au
sud, de la Chine à l'est, du Kirghizistan au nord et de l'Ouzbékistan à l'ouest. C'est le seul État issu de l'ancienne Asie centrale soviétique où la langue
dominante n'est pas une langue turque mais iranienne, le tadjik. Les Tadjiks, qui forment le groupe ethnique majoritaire (80 % de la population[1]),
appartiennent à la famille des peuples iraniens. Les frontières actuelles du Tadjikistan remontent à la création de la République socialiste soviétique du
Tadjikistan en 1929 au sein de l'Union soviétique, par séparation de la République autonome du Tadjikistan initialement créée au sein de la RSS
d'Ouzbékistan. L'éclatement de l'URSS en 1991 entraîna la naissance d'un État tadjik indépendant, à l'instar de toutes les autres RSS. La guerre civile qui
s'ensuivit dura de 1992 jusqu'en 1997. Aujourd'hui encore, les conséquences en sont sensibles, et le Tadjikistan reste l'État le plus pauvre de l'ex-URSS,
malgré une croissance soutenue et des richesses naturelles importantes mais encore insuffisamment exploitées (potentiels hydroélectrique, agricole, touristique).
Tadjikistan: Le Pays des empires
D
ans l'Antiquité, le
territoire de l'actuel
Tadjikistan appartint
aux principaux empires qui se
succédèrent entre le MoyenOrient, l'Asie centrale et
tels
la
Perse
l'Inde,
Achéménides,
l'Empire
d'Alexandre le Grand, ses
successeurs séleucides, puis le
royaume gréco-bactrien.
Comme dans toute l'Asie
centrale, les influences
culturelles et religieuses
furent multiples, entre le
zoroastrisme persan, les cultes
hellénistiques,
ou
le
bouddhisme venu d'Inde ou de
Chine.
Au Ier siècle de notre ère, il
fut absorbé dans l'Empire
kouchan, au Ve siècle, il était
sous la domination des
Hephtalites, ou Shvetahûna.
Ces nomades furent euxmêmes remplacés par des
groupes turcs, avant que les
invasions arabes, au VIIIe
siècle,
n'entraînent
la
conversion de la majeure
partie de la population à
l'Islam.
Les Samanides
L'Empire des Samanides fut
le premier État persan
indépendant à se reformer
après la conquête de la région
par les Arabes.
Fondé par Ismoïl Somoni,
d'où son nom, il avait pour
capitale la ville de Boukhara,
dans l'actuel Ouzbékistan, et
l'annexion des principautés du
Pamir. La vallée du Pandj, à la
limite du Tadjikistan et de
l'Afghanistan, marqua dès lors
la limite sud de l'influence
russe.
Les Révolutions russes de
1917 entraînèrent en Asie
centrale comme dans le reste
de la Russie une féroce guerre
civile. La résistance aux
Bolcheviks fut surtout le fait
des populations turcophones,
derrière le dernier émir de
Boukhara,
libéré
du
protectorat tsariste, puis au
sein de la révolte Basmatchi,
qui persista tout au long des
années 1920 malgré une
violente répression soviétique.
s'étendait du Khorasan, en
Iran, aux limites orientales du
Tadjikistan
et
de
l'Afghanistan. Les Tadjiks
considèrent cet empire comme
leur première structure
étatique, d'où ils tirent le nom
de leur monnaie, le somoni.
La culture tadjike, ou persane
d'Asie centrale, se développa
dans les florissantes cités de
Boukhara et Samarcande : en
témoignent les poètes Rudaki
et Ferdowsî ou le philosophe
et savant Avicenne.
L'État samanide succomba
en 999 aux assauts des tribus
turques d'Asie centrale,
notamment les Qarakhanides.
Les siècles suivants, la région
subit les conquêtes de Gengis
Khan et Tamerlan, puis se
stabilisa sous la domination
du Khanat de Boukhara,
gouverné par des dynastie
turco-ouzbèkes.
Les montagnes tadjiks,
notamment le Pamir, étaient
fréquemment traversées par
les caravanes de la Route de la
Soie, dont l'expédition de
Marco Polo. La langue et la
culture persanes continuaient
de dominer les cités d'Asie
centrale malgré la domination
politique turque, contribuant à
préserver l'identité ethnique
tadjike, comme on appelait
désormais les Persans de cette
région.
Colonisation russe
La deuxième moitié du
XIXe siècle vit le Tadjikistan,
avec le reste de l'Asie
Centrale, entrer dans le cadre
du Grand Jeu, la rivalité
coloniale entre les Empires
russes et britanniques. Dès
1868, les troupes russes
occupaient Khodjent, la
principale ville du nord, porte
de la fertile vallée de
Ferghana. La chute des
khanats de Kokand et
Boukhara entre 1873 et 1876
entraîna la colonisation d'un
vaste territoire, placé sous
protectorat. La conquête fut
parachevée en 1895 par
Tadjikistan soviétique
La
République
du
Tadjikistan fut créée en 1924
avec le statut de république
socialiste soviétique autonome
incluse dans l'Ouzbékistan,
elle devient République
socialiste soviétique à part
entière en 1929. Sa création
s'inscrivait dans le découpage
de l'Asie centrale par Staline
en républiques ethniques aux
frontières tortueuses, alors
même que les différentes
nationalités,
notamment
Ouzbeks et Tadjiks, vivaient
côte à côte depuis des siècles
dans les villes ou la vallée de
Ferghana.
D’AILLEURS
THĀBIT IBN QURRA AL-HARRĀNĪ AL-SĀBI' (836-901)
Mathématicien, astronome,
médecin et philosophe arabe,
né en 836 en Syrie, mort en
901 à Bagdad.
Al-Ṣābi’ Thābit ibn Qurra alḤarrānī descend d'une riche
famille d'Harrān, ville réputée
être le siège d'un culte
astronomique
sémitique
hellénisé dont Thābit serait
membre. En prenant le nom de
Sabéens, mentionné dans le
Coran, ces adorateurs du dieu
Lune se présentent comme
appartenant au « peuple du
Livre » et sont donc affranchis
de l'obligation de se convertir à
l'islam. Certaines sources
décrivent Thābit comme un
changeur d'Harrān et, bien que
les sources donnent deux récits
différents de sa vie, toutes
s'accordent à dire qu'il se rend à
Bagdad pour traduire des
traités mathématiques grecs
pour le compte des trois frères
Banū Mūsā, mathématiciens
très fortunés. Thābit traduit
ainsi ou révise les traductions
d'ouvrages
d'Euclide,
d'Archimède, d'Apollonios de
Perga et de Ptolémée. Il résume
également les œuvres des
médecins Galien et Hippocrate
ainsi que la philosophie
d'Aristote. Il se met bientôt à
rédiger ses propres traités sur la
géométrie, la statique, les
carrés magiques, la théorie des
nombres,
la
musique,
l'astronomie, la médecine et la
philosophie.
Grâce
à
l'appui
du
mathématicien Muḥammad ibn
Mūsā ibn Shākir, le père des
frères Banū Mūsā, Thābit
devient vers la fin de sa vie
astronome à la cour du calife
‘abbāside al-Mu’taḍid (règne
892-902).
Plusieurs ouvrages de Thābit,
traduits en latin et en hébreu,
influenceront l'Occident latin.
Son fils, Abū Sa’īd Sinān ibn
Thābit ibn Qurra (880 env.943), célèbre médecin, dirigera
un hôpital de Bagdad tandis
que son petit-fils, Ibrāhīm ibn
Sinān ibn Thābit ibn Qurra
(908-946), deviendra en son
temps un grand mathématicien.
12 - EL ACIL
jeudi 11 septembre 2014
CULTURE
Cérémonie de clôture du festival national du théâtre professionnel
Le grand prix annulé
L
a déception des participants a été grande et
l’ensemble des lauréats
ont exprimé leur mécontentement.
La cérémonie de clôture de la
9e édition du festival national
du
théâtre
professionnel
(FNTP) a eu lieu lundi dernier
au soir au TNA. Elle avait
accusé un retard de deux
heures. Elle a été surtout marquée par l’annulation du grand
prix, en raison de la « médio-
crité » des spectacles programmés. La déception des participants a été grande et l’ensemble des lauréats ont exprimé
leur
mécontentement.
La
déception du public a été également vive car cette haute distinction était attendue avec
impatience. Cette soirée s’est
tenue en présence du représentant du ministère de la Culture,
M. Rabah Hamdi, et des
hommes de théâtre. Une animation poétique a été assurée par
plusieurs poètes dont Affaf
Fennouh, autour de la cause
palestinienne. Véritable hymne
à la paix. Ils ont interprété,
d’une manière remarquable, un
morceau intitulé « Tahia ila
Ghaza », (Une pensée pour
Ghaza). Plaisir, échange, générosité sont la raison d’être de
ces artistes qui se veulent libres
de tout carcan. Avec le dynamisme et la fraîcheur de leurs
déclamations, ils ont offert,
dans une bonne ambiance, au
public fidèle et nombreux, un
sourire. M. Rabah Hamdi : « Ce
festival vise à contribuer à
l’épanouissement de la culture,
la promotion des arts du théâtre, l’encouragement des expériences d’avant-garde, les
recherches dans le domaine du
théâtre, l’émulation créatrice et
les rencontres pour les gens de
la profession pour échanger
leurs expériences. Cette manifestation a développé l’émulation créatrice. » Cette édition a
été encore une fois l’expression
de notre riche patrimoine dans
le domaine du théâtre. La 10e
édition sera certainement
encore plus riche et plus diversifiée faisant intervenir, probablement, d’autres formations
venues de différents horizons
comme l’a déclaré le commissaire de ce festival, Mohamed
Yahiaoui. Des comédiens
comme Ahmed Benaïssa,
Fatiha Soltane et Farida
Saboundji, n’ont pas manqué
d’afficher leur agréable surprise de voir le public algérien
apprécier autant leurs différentes prestations. Ils se sont
montrés particulièrement fiers
de participer à ce festival, en
constante évolution qualitative,
et de partager la joie des grati-
fications. Le jury, présidé par
M. Saïd Bensalma, avant d’annoncer l’annulation du grand
prix. Le travail présenté est
jugé « inacceptable » de la part
de théâtres régionaux « jouissant de tous les moyens financier et humain nécessaires »,
estimant que ces derniers ont
abusé des « chorégraphies et
d’artifices techniques » au
détriment du « corps du travail
théâtral », à savoir le jeu des
comédiens et la mise en scène.
Il a enfin rappelé les conditions
de déroulement des délibérations, les qualifiant de « hautement favorables ». Il a devoilé
ensuite des recommandations
appelant, notamment, à une «
présélection à l’échelle locale
des spectacles avant d’entrer en
lice dans la compétition officielle du FNTP ». Ouvert le 28
août dernier, le 9e Festival
national du théâtre professionnel (Fntp) a pris fin, hier soir,
après douze jours de compétition qui auront vu défiler 17
troupes sur les planches du
théâtre national MahieddineBachtarzi.
Ouverture des 12es rencontres cinématographiques de béjaïa
D’ eau trouble…
A la place d’El Wahrani de Lyes
Salem, c’est El Oued, El Oued de
Abdenour Zahzah qui est projeté
pour cause de défaillance technique…
Les 12es rencontres cinématographiques de Béjaïa ont enfin lieu dans
la grande salle de la Cinémathèque.
Nous y sommes enfin. Seul bémol et
de taille, sur le plan technique cela ne
se passe pas comme prévu. La charge
électrique ne pouvant soutenir la
cabine de projection, la climatisation
est interrompue sans parler du film
d’ouverture qui est décalé au lendemain faute d’appareillage adéquat.
C’est la déception parmi les cinéphiles qui sont venus voir le nouveau
film El Wahrani de Lyes Salem et qui
sont repartis bredouilles. Lyes Salem
est accompagné à Béjaïa par
quelques-uns de ses comédiens, dont
Khaled Benaïssa et Hicham Mesbah
sans oublier son producteur algérien
Yacine Laloui de Laith Media qui
regrettera cet incident, déplorant qu’il
n’y ait pas de directeur technique à
ces rencontres, concluant sa pensée
par «hélas c’est amateur». L’ouverture
se fera tout de même par ce film
comme annoncé lors de la conférence
de presse tenue il y a quelques jours
par le président de l’association
Project’heurts, Abdenour Houchiche.
Au public venu nombreux dimanche
dernier, il est servi ainsi en première
partie de projection, des films d’ateliers, plus précisément des films
pocket, destinés à de jeunes collégiens
de la wilaya de Béjaïa, de 10 mn,
ayant eu lieu en mars dernier.
Cette nouvelle activité est née suite
à une première collaboration avec le
Festival Premier Plan d’Angers en
janvier 2014. C’est donc Le fantôme
du musée qui est projeté avant de
céder la place au documentaire
(98mn) de Abdenour Zahzah, El
Oued, El Oued. Dans ce film qui suit
un cours d’eau depuis les cimes de
l’Atlas blidéen jusqu’à l’embouchure
dans la Méditerranée à quelques kilomètres d’Alger, le réalisateur au gré
de ses villégiatures diurnes nous fait
visiter des endroits tantôt magnifiques
et insolites, tantôt des plus insalubres
tout en prenant le soin d’enregistrer le
témoignage des personnes qu’il va
croiser sur son chemin.
Il l’avouera lui-même d’ailleurs lors
du débat; chaque séquence aurait pu
constituer un film à part tant les propos et les sujets changent et divergent,
mais l’auteur choisit surtout de continuer son chemin, poursuivre son
errance comme un pèlerin à la découverte d’une autre Algérie peut-être,
une autre pulsation qui a tout de
même des choses à dire. Entre de
sublimes plans de cette nature des
plus luxuriantes et signés Nacer
Medjkane, viennent contraster cette
saleté et cet amas d’ordures qui trônent comme une montagne ici et là
dénaturant cet environnement comme
l’ont été des âmes souillées durant des
décennies par des terroristes, puis
d’autres marginaux et délinquants ou
tout simplement oisifs au chômage
abandonnés par un système qui ne les
regarde pas, ne les calcule sans doute
pas.
Car comme le dit si bien le réalisateur, nos fleuves existent souvent dans
la périphérie des grandes villes, ils
sont de fait comme des îlots qui dorment dans la marge et auprès desquels
certains ont trouvé refuge ou sont
contraints d’y vivre, sans d’autre
choix vital que celui de rester. Comme
cet homme revenu pour reconstruire
la maison de son frère, premier civil
assassiné par la horde terroriste dit-
on, ces jeunes qui sans toit ni travail,
n’ont que l’after shave pour noyer leur
chagrin à la place d’alcool ou encore
de ces jeunes grandis trop vite ici et
qui cohabitent avec les rats, cette
vieille femme rongée par la solitude
ou encore ce vieux monsieur par les
rhumatismes.
Chacun brosse un tableau peu reluisant de sa situation sociale. Beaucoup
se plaignent d’ailleurs comme cette
dame de l’explosion de la cellule
familiale et la cohésion du couple,
d’autres évoquent le passé avec nostalgie ou cruauté quand il s’agira des
retombées de l’indépendance.
La scène des plus surréalistes filmée
dans une mosquée des plus surréalistes est criante de vérité et se présente presque comme le mot secret du
film de Zahzah. Elle nous montre un
imam en train de conspuer les
hommes qui ne se purifient pas après
avoir uriné alors, qu’il insiste Dieu
aime la beauté. Il y a là un message à
peine déguisé en filigrane, comme
subliminal que sous-tend ce film et
qui se plaît à juxtaposer l’idée de la
défaillance politique de tout un pays
par la défloration de l’environnement,
à la fois structurel humain et architectural d’un pays. Mais le réalisateur
d’El Oued, El Oued tient à préciser
tout de même:
«Ce n’est pas toute l’Algérie qui est
montrée dans ce film mais juste une
photo d’une Algérie… en vérité je
voulais filmer des anonymes comme
font les frères Lumière. Mon but est
de faire un film qui, en le revoyant
dans quelques années, on aurait une
certaine idée sur comment vivaient
des gens à un certain endroit, à une
époque donnée» et de citer quelques
références cinématographiques pour
lier son film. Il évoquera notamment
la fiction Au fil du temps de Win
Venders.
A propos du temps, le film peut être
éprouvant tant la durée est longue et
ne veut pas trop avancer. Il est un
choix de rythme qui peut en effet lasser le spectateur et l’emmener à couper avec le film. Ce qui serait bien à
saluer en tout cas, c’est le son dont un
travail remarquable a été fait pour restituer le pouls de cette nature à l’état
brut qui serait un véritable paradis
finalement si l’on savait mieux s’occuper d’elle. Mais faut-il d’abord
savoir s’occuper de nous, pour faire
régner le beau autour de soi.
Aussi, la laideur qui s’est installée
dans ces paysages devient par ricochet
la conséquence de cette aggravation
des conditions sociales des Algériens,
qui vient se diluer dans une nonchalance parfois désarmante et passive au
lieu de prendre à bras-le-corps ses responsabilités.
jeudi 11 septembre 2014
EL ACIL-13
SOCIÉTÉ
Elles sont rares à alger
La capitale manque de toilettes publiques
D
es coins de rue, escaliers
et cages d’escalier font
office d’urinoirs.
Il est inadmissible, voire révoltant, le comportement de certaines personnes qui, pour se soulager, n’ont pas trouvé mieux que
les murs et les coins d’escalier.
Qu’attendent les assemblées
populaires communales pour installer des vespasiennes ? La situation est plus qu’urgente car les
principales artères d’Alger,
notamment certains lieux publics,
sont devenues, depuis quelque
temps, de véritables urinoirs à
ciel ouvert. Le constat à AlgerCentre est éloquent. Les ruelles et
les soubassement des immeubles,
notamment de certains restaurants et même d’institutions
publiques, manquent d’hygiène.
Les raisons ? La capitale souffre
d’un manque flagrant de toilettes
publiques au grand dam des habitants et des personnes de passage.
La gent féminine en souffre le
plus car si les toilettes pour
hommes sont rares, celles destinées aux femmes sont quasiment
inexistantes. Elles doivent se suffire de celles installées à proximité de la place Maurice-Audin.
Aménagées il y a quelques
années près de la faculté d’Alger,
l’accès est fixé à 20 DA. Les «
anciens » habitants d’Alger se
demandent ce que sont devenues
les anciennes vespasiennes de la
rue Richelieu et celles de l’avenue Pasteur. Attirés par le gain
facile, certains particuliers ont
transformé celles-ci en kiosques
et en taxiphone. Un des équipe-
ments urbains les plus nécessaires à l’être humain a disparu de
nos villes et de la capitale qui
reçoit des milliers de passagers
chaque jour. Alger, un pôle de
transit journalier de milliers de
visiteurs, n’est dotée que de rares
urinoirs. Ils se comptent sur les
doigts d’une seule main. Outre
celui du tunnel des facultés, on
trouve un autre urinoir à la rue
Asselah-Hocine (en face de la
salle El Mouggar ) et, enfin, un
autre au niveau de la Rue
Hassiba-Ben-Bouali. Quel gâchis
de voir qu’en centre urbain ou en
périphérie, pas un seul coin à
l’abri des regards n’est épargné
par les mauvaises odeurs des
urines qui s’en dégagent. Même
les arbres implantés sur les
abords des autoroutes font office
de pissotières à l’air libre. Et
pourtant leur vocation est purement esthétique. Même les cages
d’escalier et les halls des anciens
immeubles ne sont pas épargnés.
Pire encore, certains ont trouvé
une autre astuce. Ils urinent dans
des bouteilles en plastique abandonnées par la suite sur les trottoirs. Au niveau de la gare
d’Alger, notamment à la
Pêcherie, elles amochent les
lieux.
Une nouvelle toilette publique
à la Rue Ben-M’hidi larbi
Pour répondre aux besoins des
citoyens, l’APC d’Alger-Centre
veut prendre le problème à brasle-corps. Selon son premier responsable, M. Bettache, « la
wilaya d’Alger vient de lancer un
projet d’aménagement de quatre
vespasiennes ». « Le choix des
lieux d’implantation fait l’objet,
actuellement, d’une étude technique relative au branchement
des canalisations, à l’évacuation
des eaux, au raccordement électrique et à l’évacuation sanitaire »
nous a-t-il confié. « Quatre toilettes publiques construites en
dur, dont la première est déjà
achevée au niveau de la rue
Larbi-Ben- M’hidi, sont en voie
de réalisation », dira le même responsable. Pour ce qui est de
l’APC d’Alger- Centre, M.
Bettache a annoncé l’importation
prochaine de 10 vespasiennes en
préfabriquées identiques à celles
qui se trouvent dans la capitale
française. « Elles seront placées
au niveau des grandes artères de
la capitale, près des jardins, des
stations de taxi, des gares et
autres espaces publics », a-t-il
précisé. « Tout sera fin prêt le
mois d’octobre prochain conformément à la démarche administrative », a-t-il assuré. Notre
interlocuteur reconnaît que « les
toilettes publiques sont une
nécessité pour une ville qui tend à
devenir un pôle national de tourisme ». Quelques scènes désolantes vont-elles disparaître du
paysage urbain ? Ne serions-nous
plus témoins de la vue d’un
homme se soulageant dans la
nature ou dans un coin de rue ?
L’installation d’un tel équipement
urbain s’avère aujourd’hui une
nécessité urgente.
Algérie
Menaces, agressions, recrudescence des violences
dans les hôpitaux
Un drame a été évité de justesse, samedi 6 septembre, à
l’hopital Salim Zemirli d’El
Harrache (Alger). Suite à une
altercation verbale, un jeune
patient a tenté d’agresser le
médecin qui devait l’ausculter
et son compagnon a failli
étrangler un autre médecin,
venu secourir sa collègue.
« Suite à une altercation verbale, le jeune patient a fermé la
porte de la salle de consultations et tenté d’agresser son
médecin…Un autre médecin,
venu au secours de sa collègue,
s’est fait, lui aussi, agressé par
le compagnon du patient. Ce
dernier s’est jeté sur sa victime
et a failli l’étrangler », peut-on
lire sur le site internet du quotidien arabophone El Khabar. Le
pire a été évité grâce à l’intervention des agents de sécurité
et du personnel de l’établissement, avant l’arrivée des éléments de la police compétents.
Le directeur de cet établissement, Djemaï Mohamed, cité
par El Khabar, affirme que les
deux médecins s’en sont, fort
heureusement, sortis indemnes
et que les deux présumés agresseurs « ont quitté les lieux
avant l’arrivée de la police ».
Si le premier responsable de
cet hôpital reconnaît qu’il y a
des « insuffisances » et « une
grande pression sur le service
des urgences », il n’explique
tout de même pas comment les
présumés agresseurs ont réussi
à s’en aller avant l’arrivée des
policiers et si leur identité avait
été prise.
Il estime, à juste titre, que ce
grave incident n’est pas un cas
isolé, mais plutôt un fléau qui
sévit dans beaucoup de structures de santé du pays.
En effet, plusieurs incidents
similaires, plus ou moins
graves, ont été enregistrés dans
différents établissements à travers les wilayas du pays. Les
agresseurs sont souvent les
patients ou leurs proches.
Mécontents des conditions et
de la qualité de leur prise en
charge, ils déversent leur colère
en s’en prenant aux médecins et
infirmiers.
En mars dernier, un médecin
et une infirmière ont été agressés par un patient à l’hôpital de
Rouiba (Alger). Une autre
agression sur un médecin avait
été enregistrée dans le même
établissement trois mois plutôt.
En juillet 2012, six membres
d’une même famille ont vio-
lemment tabassé un médecin
réanimateur au CHU Mustapha
d’Alger. Présent sur les lieux le
soir de l’agression, le responsable de garde, avait déclaré à la
presse qu’il s’agissait d’une
«séquestration» car «le jeune
médecin a été pris à part dans
une chambre et a été violemment frappé».
En septembre de la même
année, un médecin de garde a
sauvagement été agressé par
trois frères au service des
urgences médicales spécialisées en cardiologie de l’hôpital
Ibn Sina d’Annaba (est du
pays).
Les agressions contre le personnel médical et paramédical
au sein des structures de santé
sont courantes et la liste ne saurait être exhaustive. Les praticiens de la santé ont organisé, à
maintes reprises, des manifestations pour dénoncer ces
graves incidents et interpeller
les pouvoirs publics quant à
l’urgence de mettre un terme à
ce fléau qui prend des proportions alarmantes. La réponse
des autorités concernées est
restée au stade d’annonce de
mesures à même de juguler ce
phénomène d’insécurité dans
les établissements de santé. En
attendant de voir des résultats
concrets sur le terrain, le personnel médical et paramédical,
devra prendre son mal en
patience.
Sécurité
sociale
plus de 4,7 millions de salariés
algériens ne sont
pas déclarés
Ce qui n’était qu’une supposition est désormais vérifié : une bonne partie de la
main d’œuvre algérienne,
travaillant notamment dans
le secteur privé, n’est pas
déclarée aux organismes de
la sécurité sociale.
L’information provient de
l’Office national des statistiques (ONS) -un organisme
étatique-, qui affirme que
plus de 4,7 millions de salariés ne sont pas affiliés à la
sécurité sociale.
L’enquête, menée sur un
échantillon de 21 502
ménages, fait ressortir que
42,4% des occupés ont
déclaré ne pas être affiliés au
régime de sécurité sociale,
soit un effectif total de 4 755
000 personnes. Un chiffre en
augmentation aussi bien en
volume qu’en structure par
rapport à septembre 2012
(respectivement 4 249 000 et
41,8%).
L’enquête révèle des disparités énormes selon les
secteurs étudiés. Certaines
branches sont touchées plus
que d’autres, notamment
l’agriculture (85,3%), le secteur du BTP (75,6%), le
commerce (63,7%), le transport (42,9%) et les industries
manufacturières (41,6%).
Quant au profil des nonaffiliés, il s’agit d’une population essentiellement jeune
et sans qualification. L‘ONS
indique que 88,2% des
jeunes âgés de 15 à 24 ans
travaillant dans le secteur
privé ne sont pas affiliés à la
Sécurité sociale.
Cette part régresse à
mesure que s’élève l’âge
pour atteindre 60,9% auprès
des travailleurs âgés de 55
ans et plus. En revanche,
trois occupés sur quatre travaillant dans le privé et qui
n’ont aucun diplôme ne sont
pas affiliés. Cette part baisse
à 64,2% auprès des diplômés
de la formation professionnelle, et chute davantage
auprès des diplômés de l’enseignement
supérieur
(31,2%). Par sexe, l’enquête
de l’office national des statistiques indique que l’emploi non affilié est moins
présent chez les femmes : il
ne représente que 27,7% de
l’emploi total, contre 45,6%
pour les hommes.
Ces chiffres de l’ONS sont
en hausse par rapport à la
même période de l’année
dernière, révèle encore l’enquête.
14-EL ACIL
jeudi 11 septembre 2014
SANTÉ
La réforme, pomme de discorde ?
L
’avant projet de loi
sur la réforme de la
santé publique est
en passe d’être finalisé
avant sa promulgation
prévue pour le début de
l’année prochaine. Une
bonne nouvelle ? Si le
ministère de la santé
indique que cette loi permettra «de basculer le
système de santé dans la
modernité», les professionnels de la santé
publique sont plutôt critiques. Ces derniers estiment que la mouture proposée par la tutelle ne
répond nullement aux
attentes des différentes
corporations et ignore les
recommandations des
dernières assises de la
santé.
Les représentants des
professionnels de la santé
en sont mécontents. Pour
Mohamed Yousfi, président du syndicat des pra-
ticiens de la santé
publique, cette loi ne
réglera en rien les problèmes posés et les
malades seront toujours
détournés cers les cliniques privées.
Autres reproches, le
président de l’ordre des
médecins, Mohamed
Bekat Berkani déclare
que cette nouvelle mouture n’accorde pas de
place à la prévention.
C’est la plupart des critiques qui était adressées
concernent le contenu de
la réforme, d’autres voix
se lèvent pour contester
également la forme. C’est
le cas de Lyes Merabet
qui conteste l’absence de
discussions et de concertations sur cette réforme.
Cette réforme «n’a pas
fait l’objet de discussion
lors des assises de la
santé», a-t-il reproché sur
les ondes de la radio
Chaine 3.
De son coté, le ministère de la santé récuse ces
accusation et assure que
cette loi permettra d’engager les hôpitaux algériens sur la voix de la
modernité.
L'épidémie d'Ebola a fait 2 288 morts, dont près de la moitié
pendant les trois dernières semaines
Le bilan précédent faisait
état de 2 097 morts sur 3
944 cas confirmés dans les
trois pays les plus touchés,
la Guinée, la Sierra Leone
et le Liberia, le 5 septembre.
L'épidémie d'Ebola a fait 2
288 morts sur 4 269 cas
confirmés, indique l'Organisation mondiale de la santé
(OMS), mardi 9 septembre.
Près de la moitié des personnes tuées par la fièvre
hémorragique ont péri lors
des trois dernières semaines.
Ce bilan concerne les trois
principaux pays africains
touchés la Guinée, la Sierra
Leone et le Liberia. Le précédent décompte, datant du
5 septembre, faisait état de 2
097 morts sur 3 944 cas
confirmés.
Face à la "propagation
exponentielle" d'Ebola, les
pays africains en proie à
l'épidémie tentent de s'organiser pour "freiner la transmission" de la maladie, première étape prioritaire dans
la "guerre contre le virus",
selon l'OMS. Et "plusieurs
milliers de nouveaux cas
d'Ebola sont attendus au
Liberia dans les trois prochaines semaines", avertit
l'organisation.
Les Etats-Unis débloquent près de 8 millions
d'euros
Dans ce que l'OMS qualifie de "guerre contre le
virus", les Etats-Unis ont
débloqué 10 millions de dollars (7,73 millions d'euros)
supplémentaires pour aider
l'Union africaine.
Une injection d'un vaccin
expérimental, renforcée par
une piqûre de rappel, permet
une protection "rapide et
durable" contre le virus
Ebola chez des singes, selon
une étude américaine.
Le
virus
Ebola,
observé ici au microscope
électronique, est un virus
géant qui ressemble
à un ver.Le virus
Ebola, observé ici au microscope électronique, est un
virus géant qui ressemble à
un ver. (REUTERS)
Une injection d'un vaccin
expérimental, renforcée par
une piqûre de rappel, permet
une protection "rapide et
durable" contre le virus
Ebola chez des singes, selon
une étude publiée dimanche
7 septembre qui vient
conforter l'annonce de tests
sur les humains. Une injec-
tion du vaccin, basé sur un
virus du rhume des chimpanzés et administrée à des
macaques, leur a procuré
"une protection complète à
court terme et partielle à
long terme" contre Ebola,
notent les auteurs de cette
étude dans la revue Nature
Medicine.
De plus, les animaux qui
ont eu la piqûre de rappel
dans le cadre d'un nouveau
schéma vaccinal en cours
d'étude ont développé une
immunité "durable". Pour les
auteurs de cette étude, il
s'agit de la première
démonstration d'une protection durable conférée par un
vaccin contre le virus Ebola
Zaïre, l'espèce virale à l'origine de l'épidémie qui a déjà
fait plus de 2 000 morts en
Afrique de l'ouest, selon
l'Organisation mondiale de
la santé.
S'il est approuvé, "ce vaccin sera bénéfique pour les
populations" pendant les épidémies et en cas d'exposition
professionnelle a l'hôpital ou
en laboratoire, d'après les
chercheurs. L'Institut américain des allergies et des
maladies
infectieuses
(NIAID/NIH, recherche
publique) a annoncé le 28
août que les essais humains
de vaccins contre Ebola
commençaient début septembre. L'équipe de Nancy
Sullivan du centre de
recherche du NIAID a développé un vaccin basé sur un
adénovirus (virus de rhume)
de chimpanzé baptisé
"ChAd3", qui sert de transporteur, ou vecteur, pour
délivrer des fragments de
matériel génétique du virus
Ebola dans les cellules du
sujet vacciné.
Un processus de validation en trois étapes
Ces fragments de matériel
génétique ne sont pas infectieux mais aident l'organisme à apprendre à reconnaître le virus Ebola pour
s'en défendre. Les chercheurs ont opté pour un adénovirus de chimpanzé parce
que beaucoup de gens sont
immunisés contre la version
humaine de ce virus de
rhume, ce qui pourrait empêcher le vaccin expérimental
d'agir. Différentes doses du
vaccin ChAd3 ont été testées. Puis, une dose de virus
Ebola qui aurait été mortelle
s'ils n'avaient pas été immunisés, a été injectée aux
singes.
Quatre singes, avec une
seule injection du vaccin
expérimental, étaient toujours immunisés cinq
semaines plus tard. L'effet
protecteur s'amenuisant au
fil du temps, seuls deux d'entre eux restaient protégés dix
mois après.
Les quatre singes qui ont
eu la piqûre de rappel, huit
semaines après l'injection
initiale, restaient complètement protégés contre l'infection dix mois après, selon les
chercheurs. Le rappel
contient un composant différent (virus de la vaccine atténué).
Les tests humains qui ont
été annoncés fin août constituent la première étape
("phase 1") du processus de
validation qui en comporte
trois.
Bons plans nutrition
Le magnésium, contre les maux de
tête
L’état migraineux favorise la dilatation des vaisseaux cérébraux.
A faire tout de suite : limitez-vous à
deux tasses de café par jour à cause de
ses effets secondaires (irritabilité, sommeil agité). Buvez plus de 2 litres d’eau
par jour pendant une semaine pour faciliter
l’élimination
des
toxines.
Privilégiez le thé (théine et antioxydants
ont un effet bénéfique sur les artères) et
préparez-vous des potages. Augmentez
vos doses de magnésium (légumes verts,
céréales complètes, soja). En relâchant
les tensions, il agit favorablement sur
les systèmes nerveux et vasculaire.
Les féculents contre les effets de
ballonnements
L’alimentation trop grasse des fêtes
provoque des fermentations et détériore
votre flore intestinale. A faire tout de
suite : oubliez pendant 4 ou 5 jours les
crudités et les aliments fibreux (poireau,
artichaut, pain et céréales complètes) :
ils accélèrent trop le transit.
Arrêtez les sucres rapides qui aggravent les flatulences. Prévoyez pendant
quatre ou cinq jours des repas peu gras :
viandes et poissons maigres, légumes
cuits et consommez à chaque fois des
féculents (riz, pâtes) qui réduisent la
vitesse du transit et un yaourt pour rétablir la flore intestinale.
Les eaux bicarbonatées, contre les
brûlures d’estomac
Le stress agresse les muqueuses digestives. A faire tout de suite : ne consommez pas de mets épicés aux effets
inflammatoires.
Surveillez
votre
consommation de sel (le chlorure de
sodium détériore la flore intestinale) et
de café (il augmente la sécrétion acide).
Buvez pendant une semaine 0,5l/jour
d’eaux riches en bicarbonate et consommez des aliments riches en oméga-3 (1
poisson gras + 3 cuil. à s. d’huiles végétales/jour) et en magnésium (légumes
verts), aux vertus antiinflammatoires.
18 - EL ACIL
JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014
EspacE
Qui a créé la Bulle locale, où se trouve le
Soleil ? Des supernovae...
L'équipe ayant travaillé sur la mission Diffuse
X-Ray emission from the Local galaxy
M
ise en évidence au
cours des années
1970, la Bulle locale
au sein de laquelle notre Soleil
et ses planètes se déplacent
actuellement aurait été créée
par l’explosion successive de
multiples supernovae, un feu
d'artifice cosmique survenu il y
a environ 10 millions d’années.
Toutefois, une autre interprétation est possible : des échanges
de charge du vent solaire avec
des gaz neutres du milieu interstellaire. Pour les départager,
une équipe de chercheurs a mis
au point un instrument spécifique. Résultat : l'hypothèse des
supernovae se renforce.
Comme nous l’avons évoqué
récemment, selon une étude qui
a fait la Une de Nature, notre
galaxie la Voie lactée, au sein
de laquelle nous vivons, appartient à un supercontinent galactique nommé par ses découvreurs Laniakea (« Horizons
célestes immenses » en langue
hawaïenne). Voilà pour le
tableau à très grande échelle. À
des dimensions plus modestes,
notre Soleil évolue actuellement à l’intérieur de l’un des
lobes de ce que les astrophysiciens appellent depuis sa mise
en évidence dans les années
1970 et 1980, la « Bulle locale
».
D’une longueur estimée à 300
années-lumière, sa forme ressemble à celle d’une cacahuète
ou d’un sablier. Sa densité est
très faible (0,001 atome par
centimètre cube) et la température des gaz est particulièrement élevée dans toutes les
directions, comme l’ont montré
les premières observations dans
le rayonnement X.
Pléthore de supernovae Pour
expliquer ces cavités dans le
milieu interstellaire, le principal
scénario proposé est celui d’une
série de supernovae. Rappelons
que ces explosions d’étoiles
d’une puissance inouïe (l’énergie déployée peut surpasser
celle développée par le Soleil
durant quelques millions
d’années) ne sont pas rares dans
la Voie lactée. Les astronomes
estiment que dans notre galaxie,
il s’en produit une tous les cinquante ans en moyenne. Si
beaucoup nous échappent
(datant de 1604, la supernova
de Kepler fut la dernière de
notre galaxie à avoir été observée), c’est principalement parce
qu’elles sont occultées par les
nuées d’étoiles et de poussières
du disque galactique.
Toutefois, cela fut très différent
dans notre voisinage voici 10
millions d’années. En effet, il
semble que plusieurs membres
d’un amas d’étoiles massives
aient littéralement sauté comme
du popcorn, laissant derrière
elles d’immenses bulles rési-
qui
continuent
duelles
aujourd’hui encore de s’étendre
! Cela a dû se produire à une
distance raisonnable de la
Terre, car notre biosphère ne
semble pas avoir souffert
d’éventuelles ondes de choc, ne
montrant aucun stigmate pour
cette période.
Les supernovae semblent bien
avoir créé la Bulle
L’hypothèse d’une Bulle locale
creusée
par
l’explosion
d’étoiles ne fait pas l’unanimité
dans la communauté scientifique. Comme le rappelle F.
Scott Porter, l’un des auteurs de
l’article publié cet été dans
Nature (numéro du 27 juillet
2014), « au cours de la dernière
décennie, des chercheurs ont
défié l’interprétation des supernovae, en suggérant que la plupart voire la totalité de ces
rayonnements X mous sont le
résultat d’un échange de charge
». Un échange de charge ? Pour
eux, il s’agit de déferlantes de
particules électriquement chargées émises par notre étoile (le
vent solaire) sur des plages de
gaz neutres, car les lueurs
observées dans le domaine du
rayonnement X produisent le
même effet que des restes
anciens de supernovae. Aussi,
pour départager les deux propo-
sitions et faire toute la lumière
sur ce sujet, le chercheur s’est
associé
à
Massimiliano
Galeazzi (université de Miami)
et son équipe afin de développer un détecteur sensible à cette
longueur d’onde, capable de
distinguer les deux signatures.
Lancé à environ 275 km d’altitude le 12 décembre 2012, leur
bébé nommé DXL (Diffuse Xray emission from the Local
Galaxy) a ainsi séjourné
quelque cinq minutes seulement dans l’espace avant de
redescendre sur Terre, chargé
des précieuses données sur les
échanges de charge dans le
Système solaire. Enfin, après
plusieurs mois de recherches, il
apparaît qu’environ 40 % sont
d’origine solaire. Les anciennes
supernovae seraient donc responsables de tout le reste.
« C’est une découverte importante » conclut le professeur
Galeazzi, car elle touche à «
notre compréhension de la
région proche du Soleil et peut
donc être utilisée comme fondation pour de futurs modèles
de la structure de notre galaxie
». En compagnie de nouveaux
instruments de mesure, DXL
devrait effectuer son prochain
saut dans l’espace en décembre
2015.
La météorite du Nicaragua vient-elle de l’ astéroï
de RC 2014 ?
Ce week-end, un astéroïde, RC 2014, est passé très près de la Terre, à 40.000 km seulement. Dans la nuit de samedi à
dimanche, une météorite s’est écrasée tout près d’un hôtel de Managua, la capitale du Nicaragua. Les deux événements sont-ils liés ? Oui, affirment des spécialistes du pays.
S
amedi dernier, en soirée,
à 22 h 55 en heure locale, les habitants de
Managua ont été surpris par
une explosion. Les sismomètres du réseau nicaraguayen
ont eux aussi enregistré l’événement, qui a eu lieu tout près
de l’aéroport international. Les
investigations, rapides dans
cette zone urbaine et surveillée
par les militaires, ont conduit à
la découverte d’un cratère de
12 m de diamètre pour 3 m de
profondeur. Un site nicaragayen, El19, a publié des
images du cratère.
Apparemment aucun doute ne
subsiste : c’est une météorite
qui est tombée là, sans faire de
dégâts ni de victimes. Le coup
de chance est extraordinaire
dans cette ville dense qui
compte 1,2 million d’habitants. L’objet est tombé dans
l’une des rares zones boisées
des environs, à 300 m seule-
ment de l’hôtel Camino Real.
Un groupe de spécialistes a été
constitué et a déjà commencé
l’enquête, composé notamment de chercheurs de l’Ineter
(Institut nicaraguayen d’études
du territoire, chargé de la surveillance sismique et de l'activité volcanique). Pour l’instant, la taille de l’objet est
inconnue, tout comme sa nature. On ne sait pas non plus ce
qu’il en reste et ce qu’il sera
possible de récupérer dans le
cratère, fermement gardé par
l’armée. Peut-être subsiste-t-il
des matériaux enfouis en profondeur mais ils peuvent aussi
avoir été très dispersés. Des
scientifiques d’autres pays
viendront sûrement prêter
main forte aux géologues de
l’Ineter.
Une parenté non confirmée
avec l'astéroïde RC 2014
Toutefois, les autorités du pays
ont par la suite affirmé que
cette météorite provenait de
l’astéroïde RC 2014, repéré le
31 août par le programme
Catalina Survey et qui est
effectivement passé très près
de la Terre dimanche 7 septembre. Le télescope Pan-Starr
1 a lui aussi permis d’observer
ce petit corps, qui mesurerait
une vingtaine de mètres et
s’est approché à 40.000 km de
la surface terrestre, c’est-à-dire
juste un peu plus loin que
l’orbite géostationnaire. Les
horaires correspondent à peu
près puisque RC 2014 est
passé au plus près de la Terre
le dimanche à 18 h TU (temps
universel) et que l’objet de
Managua a touché le sol ce
même jour à environ 5 h TU
(donc samedi soir vers 23 h 00
en heure locale).
Cependant, aucune donnée
astronomique ne permet
d’avancer cette hypothèse avec
certitude, et elle doit être
confirmée. On se souvient que
la météorite tombée à
Tcheliabinsk en Russie, le 13
février 2013, avait frappé la
Terre quelques heures avant le
passage très rapproché de
l’astéroïde DA 2012. Pourtant,
les deux objets, dont les trajectoires étaient très différentes,
ne venaient pas de directions
voisines et n’ont donc fait que
se croiser par hasard près de
notre planète.
Quoi qu’il en soit, l’événement
de Managua est rarissime pour
la proximité de la chute avec
une agglomération importante.
Il restera comme tel dans les
annales, sauf à considérer que
la progression de la densité des
populations humaines augmente la probabilité qu’un
corps tombé du ciel s’échoue
sur une région peuplée.
In futurasciences.fr
JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014 EL ACIL
- 19
ENVIRONNEMENT
eoLien offshore / BataiLLe juridique de Wpd
Elle poursuit son recours contre le second
appel d'offres
WPD a déposé un recours gracieux auprès de Ségolène Royal concernant l'attribution à GDF du futur parc éolien des
deux îles. WPD estime que cette décision devrait être révisée, ses concurrents ayant déposé
une offre irrecevable et irréaliste.
W
PD France n'a pas totalement renoncé au parc
éolien des deux îles au
large de la Vendée auquel il réfléchit
depuis 2007. Après que la justice
administrative ait rejeté en juin son
référé précontractuel, le producteur
d'énergies renouvelables a annoncé,
ce mardi 9 septembre, avoir déposé
début août un recours gracieux
auprès de la ministre de l'Ecologie,
Ségolène Royal, qui dispose de deux
mois pour trancher. "Nous n'avons
pas encore refermé ce dossier", a
expliqué Vincent Balès, directeur
général de WPD France. Pour l'instant, la direction de WPD se montre
très réservée quant à un éventuel
recours juridique si le recours gra-
cieux n'aboutissait pas. "Nous
n'avons pas pris de décision",
explique le directeur général. Pour
rappel, en mai dernier, Ségolène
Royal, ministre de l'Ecologie, a attribué au consortium mené par GDF les
deux sites proposés dans le second
appel d'offres éolien offshore, dont le
site des deux îles, situé entre les îles
d'Yeu et de Noirmoutier. Le consortium mené par EDF Energie nouvelles, auquel participait WPD, n'a
obtenu aucun lot.
Offre irrecevable
Concrètement, WPD n'attaque pas la
décision de la ministre, mais l'avis de
la Commission de régulation de
l'énergie (CRE) sur lequel s'est
appuyé l'Etat pour "éviter tout
contentieux". WPD considère que le
dossier déposé par GDF Suez aurait
dû être jugé irrecevable par la CRE
lors de son instruction. WPD souhaite donc que la ministre demande à
cette dernière de réviser son jugement en réexaminant les offres, voire
que Ségolène Royal déclare infructueux l'appel d'offres pour ce site. En
effet, l'irrecevabilité de l'offre est "un
point fondamental et décisif", estime
Vincent Balès qui s'appuie sur deux
éléments pour étayer sa demande. En
premier lieu, le dossier de GDF ne
respecterait pas les conditions de
câblage imposées par le cahier des
charges de l'appel d'offres. Celui-ci
stipule que les offres ne permettant
pas de "minimiser les traversées de
câbles entre les lignes d'éoliennes"
sont éliminées d'office. Or, le câblage
proposé par GDF viserait une optimisation des coûts en reliant les
éoliennes sans tenir compte de leur
alignement, explique WPD. Au final,
GDF ne devrait installer que 82,5 km
de câbles, contre 112 km pour le
câblage respectant l'alignement des
éoliennes proposé par le projet
auquel participait WPD. Second
reproche : le projet de GDF ne serait
pas réalisable en temps et en heure.
En cause ? Le choix de fondations
d'éoliennes ancrées alors que le sol en
granit ne le permettrait pas. Il s'agit
d'un choix "irréaliste d'un point de
vue technico-économique", explique
WPD. Pour appuyer son propos, l'en-
treprise se base sur les forages géotechniques qu'elle a fait réaliser sur le
site. Alors que ce type de fondation
exige d'implanter des pieux à une
profondeur allant de 15 à 20 mètres
dans le sol, les tentatives de carottage
réalisées à la demande de WPD n'ont
pu atteindre qu'une profondeur de 2 à
12 mètres. Cet échec à forer en profondeur a poussé WPD à revoir de
fond en comble son projet : réduction
du nombre d'éoliennes à 83, révision
à la hausse de leur puissance nominale et recours à des fondations posées
alors que les études portaient sur des
fondations ancrées. Toujours selon
WPD, la pose des fondations envisagées par GDF prendrait quatre à cinq
ans, contre une année et demie planifiée dans le dossier remis à la CRE.
Un entretien avec la ministre ?
Pour WPD, ces deux points sont d'autant moins anodins que la ministre
avait expliqué que l'arbitrage entre les
deux dossiers avait été "très serré".
Or, les deux choix techniques critiqués par WPD permettraient de réaliser de substantielles économies qui
ont pu faire basculer le choix en
faveur de GDF. C'est le cas pour le
câblage, mais aussi, et surtout, pour
les fondations qui constituent un
choix structurant pour le projet qui
impacte environ 30% du coût total.
Ainsi, le consortium gagnant économiserait environ 40 millions d'euros
grâce au choix de câblage et "autour
de 100 millions" avec le choix des
fondations. Autant d'arguments que
WPD aimerait présenter de vive voix
à Ségolène Royal. "Nous souhaiterions avoir un entretien avec la
ministre pour comprendre ce choix",
explique le directeur général de l'entreprise, précisant que cette demande
formulée à l'occasion du dépôt du
recours gracieux est pour l'instant restée lettre morte. Enfin, l'entreprise
aimerait aussi voir évoluer les appels
d'offres éolien offshore. Elle propose
tout d'abord de planifier le développement de l'éolien offshore à l'horizon 2030 et suggère une enveloppe
d'une quinzaine de gigawatts (GW).
Cette approche permettrait une planification de l'espace maritime, anticiperait la problématique de raccordement et offrirait une visibilité sur les
volumes et le séquencement des
appels d'offres. WPD propose aussi
d'adapter la procédure d'appel
d'offres aux pratiques européennes.
Cela passerait par une contractualisation entre l'Etat et les lauréats, par un
dialogue compétitif, intégrant la définition des jalons techniques et industriels et une simplification de la notation à partir de critères objectifs associée à une publication des résultats.
Enfin, le troisième point concerne
l'accélération de la mise en œuvre des
projets via notamment un permis
unique pour les autorisations administratives et la limitation des recours
au seul Conseil d'Etat, plutôt que les
trois étapes (première instance, appel
et cassation) habituelles.
Les divers poLLuants de L'air et Leur action
Q
Quels sont-ils, d'où viennent-ils, que ont-ils?
u’on soit dans un embouteillage, obligé
de respirer les gaz d’échappement de
centaines de véhicules, qu’on observe la
fumée noire crachée par des cheminées d’usines
ou que l’horizon disparaisse caché par le smog
d’une chaude journée d’été, la pollution de l’air
nous saute aux yeux... et aux poumons. Mais
elle peut être beaucoup plus insidieuse. La pollution de l’air ne connaît pas de frontières. Elle
voyage allègrement au-delà des pays, des continents et des mers. Les polluants comme les particules fines peuvent voyager sur des milliers de
kilomètres1. Ainsi, jusqu’à 50 % du mercure
issu de l’activité humaine qui se dépose chaque
année en Amérique du Nord proviendrait des
autres continents, en particulier des centrales au
charbon de la Chine et de l’Inde2. Le dépôt provenant de la voie des airs est maintenant la principale source de mercure dans les lacs, le sol et
la végétation du Canada3. Bien sûr, la pollution
peut nous atteindre par l’air qu’on respire, mais
aussi par le contact sur notre peau. L’air pollué
peut contaminer tout ce avec quoi il entre en
contact : les fruits et les légumes aussi bien que
l’eau et les sols et, indirectement, les produits
alimentaires (plantes, animaux, poissons) qui
s’en seront nourris. Enfin, il faut savoir que des
polluants présents dans l’air en infimes quantités peuvent se concentrer à mesure qu’ils montent dans la chaîne alimentaire. Par exemple, s’il
y a du mercure dans l’air, il peut se déposer sur
l’eau et être absorbé par de petits poissons. À
mesure que de plus gros poissons mangent les
plus petits, la concentration du mercure aug-
mente puisque ce polluant, dit persistant,
s’accumule dans les organismes vivants.
Finalement, lorsque l’on mange un poisson
contaminé au mercure, il se peut que nous
soyons en réalité victimes de la pollution de
l’air!
ABC des polluants de l’air
Les polluants atmosphériques néfastes pour la
santé se présentent sous forme de gaz et de particules respirables.
Quatre gaz sont les principaux responsables
de la pollution4,5 :
* l’ozone (O3)
* le dioxyde d’azote (NO2)
* le dioxyde de soufre (SO2)
* le monoxyde de carbone (CO)
À eux s’ajoutent d’autres polluants chimiques
comme les métaux lourds et les composés organiques volatils (COV) qui comprennent des produits nocifs tels le benzène et les hydrocarbures
aromatiques polycycliques (HAP).
Les particules respirables (aussi appelées particules fines ou ultrafines) désignent un mélange
hétérogène de particules solides et liquides en
suspension dans l’air. Elles sont classées en
deux catégories selon leur grosseur plutôt que
leur composition. Plus elles sont petites, plus
elles peuvent être toxiques parce qu’elles pénètrent alors plus profondément dans le système
respiratoire et peuvent même atteindre le système cardiovasculaire. On les nomme communément PM, l’abréviation du terme anglais parti-
culate matter.
* PM10 (d’un diamètre inférieur à 10 micromètres).
À noter qu’un cheveu humain a de 50 à 150
micromètres de diamètre.
* PM2,5 (moins de 2,5 micromètres) les plus
toxiques.
D’après les experts, il est relativement difficile
de savoir quel polluant en particulier peut être
responsable d’un problème spécifique de
santé6. En effet, la plupart du temps, les polluants, peu importe leur provenance, se présentent sous la forme d’un cocktail composé de
nombreux éléments qui agiraient en synergie.
Ainsi, les études épidémiologiques portent souvent sur les différents effets néfastes d’une pollution « combinée ». On estime généralement
l’intensité de cette pollution en évaluant la
concentration d’un ou deux des polluants principaux, qui servent alors de marqueurs, plutôt que
de mesurer systématiquement chacun des éléments.
Les polluants : où sont-ils?
haut
Ozone de surface ou couche d’ozone?
L’ozone de surface est un polluant toxique. Il ne
doit pas être confondu avec la fameuse couche
d’ozone qui nous protège des rayons du soleil.
L’ozone au sol se forme lorsque les oxydes
d’azote et les composés organiques volatils, qui
proviennent des véhicules et des industries, se
transforment sous l’action des rayons solaires et
de la chaleur. L’ozone, avec les particules respi-
rables, est l’une des principales composantes du
smog qui ont un effet nocif sur la santé. La grande majorité des polluants, gaz ou particules proviennent de l’utilisation des combustibles fossiles (pétrole, gaz naturel et charbon) qui, à eux
seuls, comblent environ 80 % des besoins énergétiques mondiaux. Ces combustibles sont surtout utilisés pour le transport, l’industrie, le
chauffage et dans les centrales thermiques de
production d’électricité. Ils se concentrent, en
majorité, en milieu urbain7,8. Il faut aussi noter
que dans plusieurs grandes villes, le chauffage
au bois est une source très importante de pollution atmosphérique19. La provenance et la
concentration des polluants varient d’un endroit
à l’autre en fonction de la densité de la population, du type d’industries, des normes environnementales en vigueur, etc. Dans un même
quartier et selon l’heure ou la saison, on peut
aussi observer des différences importantes.
Ainsi, les taux de pollution sont souvent plus
élevés aux abords des grandes artères routières
ou des industries, et les taux élevés d’ozone
s’observent presque seulement en été. Il faut
aussi se rappeler que l’ozone peut se retrouver
jusqu’à 800 km plus loin que son point d’origine9. En Occident, de toutes les sources de pollution de l’air, le transport (auto, camion, poids
lourds, avion, etc.) demeure le grand champion.
Dans une ville comme Montréal, par exemple,
on estime qu’il est responsable d’environ 75 %
de la pollution atmosphérique10, dont 85 % des
émissions d’oxydes d’azote et 43 % des composés organiques volatils (COV)11.
teLevisioN
20 EL ACIL - jEUDI 11 SEPTEmbRE 2014
JEUDI
VENDREDI
Sélection
Fr2
18:05Questions pour un
champion
18:45Météo
19:0019/20 : Journal
régional
19:1519/20 : Edition
locale
19:3019/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00Tout le sport
20:15Plus belle la vie
20:42Beau travail
20:45Pièce montée
22:15Météo
22:20Grand Soir 3
23:15Le pitch
23:20Happy Few
18:05Questions pour un
champion
18:45Météo
19:0019/20 : Journal
régional
19:1519/20 : Edition
locale
19:3019/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00Tout le sport
20:15Plus belle la vie
20:42Beau travail
20:45Thalassa
22:35Frères d'armes
22:40Météo
22:45Soir 3
23:15Quand nous étions
écoliers
12:20Mon oncle Charlie
12:40La météo
12:45Le JT
13:00Zapping
13:10Les nouveaux
explorateurs
14:05De Groodt une
fois
15:50La caméra
planquée de François
Damiens
15:55Sorties prévues
cet été
18:15Mon oncle Charlie
18:40La météo
18:45Le JT
20:00Le grand journal,
la suite
20:25Le petit journal
20:55Banshee
21:40Banshee
22:40Mad Men
23:25Mad Men
12:00Les douze coups
de midi
12:50L'affiche du jour
13:00Journal
13:40Petits plats en
équilibre été
13:50Météo des plages
15:05Traquée sur la Toile
16:35Quatre mariages
pour une lune de miel
18:10Secret Story
19:00Au pied du mur
19:55Météo
20:00Journal
20:301001 questions
santé
20:40Météo
20:50France / Espagne
23:05New York, section
criminelle
23:55New York, section
criminelle
12:00Les douze coups
de midi
12:50L'affiche du jour
13:00Journal
13:40Petits plats en
équilibre été
13:50Météo des plages
15:05Traquée sur la
Toile
16:35Quatre mariages
pour une lune de miel
18:10Secret Story
19:55Météo
20:00Journal
20:30My Million
20:35Trafic info
20:37Météo
20:40Nos chers voisins
20:45Pep's
20:55Patrick Bruel :
«On s'était dit rendezvous dans 25 ans»
23:20Tirage de l'Euro
Millions
23:25Secret Story
12:40Arte reportage
12:55360°-GEO
13:45Secrets et
mensonges
16:05La civilisation
engloutie
17:00X:enius
18:15Bateaux à
vapeur de légende
18:55La valse des
continents
20:0528 minutes
20:45La minute
vieille
20:50Fleming :
l'homme qui voulait
être James Bond
21:35Fleming :
l'homme qui voulait
être James Bond
22:20Ainsi soient-ils
23:10Ainsi soient-ils
12:00Tout le monde veut
prendre sa place
13:00Journal
13:50Météo 2
13:52Météo des plages
13:55Consomag
18:55N'oubliez pas les
paroles
19:25N'oubliez pas les
paroles
19:55Météo 2
20:00Journal
20:40Parents mode d'emploi
20:41Beau travail
20:42Jeux Equestres
Mondiaux
20:43Alcaline l'instant
20:44Météo 2
20:45Envoyé spécial
22:20Complément d'enquête
23:25Alcaline, le concert
12:00Tout le monde veut
prendre sa place
13:00Journal
13:50Météo 2
13:52Météo des plages
13:55Consomag
18:50N'oubliez pas les
paroles
19:20N'oubliez pas les
paroles
19:55Météo 2
20:00Journal
20:40Parents mode d'emploi
20:42Jeux Equestres
Mondiaux
20:43Alcaline l'instant
20:44Météo 2
20:45Boulevard du palais
22:25Ce soir (ou jamais !)
12:40Météo
12:45Le 12.45
13:00Scènes
de ménages
13:40Météo
13:45A la
conquête d'un coeur
15:45A la
conquête d'un coeur 2
18:45100 % mag
19:40Météo
19:45Le 19.45
20:10Scènes
de ménages
20:5036 quai
des Orfèvres
23:00Des enquêteurs
d'élite
12:20Mon oncle
Charlie
12:40La météo
12:45Le JT
13:00Zapping
13:10Les nouveaux
explorateurs
14:05De Groodt une
fois
18:15Pendant ce
temps...
18:17Pendant ce
temps...
18:20Mon oncle
Charlie
18:45Le JT
19:05Le grand journal
20:00Le grand journal,
la suite
20:25Le petit journal
20:55Percy Jackson
22:40Eyjafjallajökull
12:40Arte reportage
12:55360°-GEO
13:45Secrets et
mensonges
16:05La civilisation
engloutie
17:00X:enius
18:15Le triomphe de
la tomate
19:00La valse des
continents
19:45Arte journal
20:0528 minutes
20:45La minute
vieille
20:50L'enfance volée
22:35Yéti, y es-tu ?
23:25Quelques rides
de plus et autres
broutilles
12:40Météo
12:45Le 12.45
13:00Scènes
de ménages
13:40Météo
13:45A la
conquête d'un coeur
15:45A la
conquête d'un coeur 2
18:45100 % mag
19:40Météo
19:45Le 19.45
20:10Scènes de ménages
20:50NCIS
21:45NCIS
22:40NCIS
23:25NCIS
20:45
Envoyé spécial
Un rêve de longévité.
ralentir le cours du temps,
rester en bonne santé le plus
longtemps possible... ce
rêve d'éternelle jeunesse
n'est plus inaccessible. Ces
dernières années, sur le
front de la lutte anti-âge, la
piste la plus prometteuse est
celle de l'ADN. En France,
chacun peut désormais connaître l'âge biologique de
son organisme grâce à une
prise de sang qui mesure les
télomères, protecteurs des
chromosomes.
Des
chercheurs ont découvert
des moyens de les préserver
• Parents au bord de la crise
de nerfs. A Nantes, l'association Les Pâtes au beurre,
créée par la psychologue
clinicienne
Sophie
Marinopoulos, aide les parents dépassés par leurs
enfants, comme Julien et
Stéphanie, qui ont quatre
bambins turbulents.
Fr3
20:45
Thalassa
Désigné parc naturel marin en
juin 2014, le bassin
d'Arcachon recèle encore nombre de secrets. Du haut de ses
110 mètres, la dune du Pyla, la
plus grande d’Europe, est
l'icône du bassin. Des archéologues ont découvert des poteries vieilles de 3 000 ans dans
ses entrailles. Juste au pied du
Pyla, les bunkers du IIIe reich
sont devenus un objet d'étude.
Dans son laboratoire, Marie,
ornithologue, déploie des trésors d'attention pour sauver les
animaux malmenés par la tempête. Ali, charpentier, construit
des maisons en bois et en parle
avec poésie.
* NDLR: soustraire une heure pour les chaines etrangères
EL ACIL
Le journal de l’est algérien
Edité par l’EURL Inter med-infos
au capital de 2.000.000DA
■
■
Siège social : 24, Boulevard Belouizdad, Constantine
Directeur Général responsable de la publication : Naceur-Dine Khenfar
Rédaction : 01, Rue K. Bendjellit Constantine Téléfax: (031) 92-46-13 B.P 70 D ■ EL ACIL Publicité 5. Avenue Ameur Hamou St jean Tél-Fax : (031) 91-23-02
■ AGENCE CPA. Av. Aouati. M. Constantine No de Cpte: 352-4000-704611/25 ■ ANEP 1,Avenue Pasteur Alger
& (021) 73-76-78 / 71-28 Fax : (021) 73-95-59 n P.A.O El Acil ■ Impression Inter Med-Infos Zone Industrielle Palma ■ Diffusion El ACIl Constantine
■
Tout manuscrit, photographie ou autres documents et illustration adressés ou remis à la rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l'objet d'une réclamation.
Site web : http://www.elacil.com
E-mail: [email protected]
de ten te
jeudi 11 septembre 2014
EL ACIL 21
mots croisés N°362
mots fléchés N°362
HORIZONTALEMENT
VERTICALEMENT
1 - Verger d'Orient
2 - Copieurs de canards
3 - Germandrée - Cours temporaire
4 - Gondolé - Mot de liaison - Petit drame
5 - Danse - Réunion d'étoiles
6 - Sort de balle - Changea de bief
7 - Lacune
8 - Administré - Exclamation de minette
9 - Sans réaction - Rapé
10 - Périodes de chaleur - Placées chez le notaire
A - Etude de chimères
B - Formation de sillons
C - Enzyme - Distendue
D - Négation - Préposition - Mets en jeu
E - Orifices du larynx
F - Désigné - Taillés
G - Nouvel usage
H - Département - Petits paresseux
I - Symbole - Prés de - Cru
J - Suffoqués
s
so
ol
lu
ut
ti
io
on
ns
s
mots croisés N°361
Horizontalement
Verticalement
1 : Orangeraie - 2
: Nasilleurs - 3 :
Ive - Oued
4 : Ri - Et - Mélo 5 : Onestep - EM 6 : Let - Eclusa
7 : Omission - 8 :
Géré - Miaou
9 : Inerte - Usé 10 : Etés - Sises
A : Onirologie - B
: Ravinement - C :
Ase - Etirée
D : Ni - Es - Sers E : Glottes - F :
Elu - Ecimés
G : Réemploi - H :
Aude - Unaus
I : IR - Lès - Ose J : Estomaqués
mots fléchés N°361
22
EL ACIL - JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014
ANNONCES CLASSƒES
DIVERS
■
LÕINDEPENDANCE
AGENCE Ç EL DJAMEL È
A louer
-1 dépôt, surface
100 m2
"Mansourah"
TEL: 05-60-93-30-94
0555-38-36-90 0771-16-94-55
Tél : 031 87 15 01/ 05 58 56 73 63
MET EN VENTE (ACTES)
VENTE APPARTEMENTS
CENTRE VILLE : F7
N.VILLE UV02: F4
/Individuel avec terrasse
220 m2 / Habitation ou activité
/ 2° étage / 111 m2
5028
O.EL HAD
CITƒ TLEMCEN: F5
■
A VENDRE
Villa, 180m2, 02 niveaux, 03
façades très bien située,
quartier de Saint Jean
Tel: 0673 46 30 99
Curieux et intermédiaires
s’abstenir
5051
/ 3° étage / 147 m2
COOPƒRANTS: F4
SMK SUP: F5
/ 1° étage / 78 m2
/ 3° étage / 100 m2
RUE DE FRANCE: F3
LALOUM: F4
/ 1° étage / 78 m2
/ 2° étage / 80 m2
RUE THIERS: F4
CILOC: F4
/ 2° étage / 81 m2
/ 2° étage / 130 m2
FILALI: F4
MASSINISSA: F4
/ 5° étage / 90 m2
/ 3° étage / 85 m2
5130
■
AGENCE Ç EL DJAMEL È
A VENDRE
OU À LOUER
üU¹´Å
-F4 RDC Saint
Jean, avec acte.
TEL: 0777-06-51-15
q±UJ°U¡ ÉeN¹± åU¼®Ã
Óèüb° WBB»±
qJ° WO•uB»°Ç
,ÒU·L± l®u± ÜU´u·¼L°Ç
Éb´b¤ o´d© :æÇuMF°Ç
:n¢UN°Ç
0553 45 33 13
5031
■
A LOUER
Dépôt 350 m2 SPR
clôturée 2100 m2
Zone d’activité Chihani
Bachir (El Khroub)
05-52-14-40-04 4007
■
A VENDRE
-Local commercial RDC
+ sous-sol, sup 108 m2
au centre ville Aouati
Moustafa Constantine
Tél = 05-56-26-78-89
5127
5122
■
Öüà WFD® lO¡
2å 280 UN·¥U¼±
ÉüUL¼°Ç sOF¡
:n¢UN°Ç
51208 552 08 14 36
qL« VK©■
vK« WKBº·± ,qL« s« Yº¶¢ W¼²Â
w°ŸÇ åš«•Ç w- w±U§ wMI¢" ÉÏUN¨
jzU§u°Ç ÏbF·±
(TS Informatique en D .
web et Multimedia)
ÉbL° Éd¶” êb° ,wF±U¤ éu·¼± +
sO±U«
077 62 88 16 :n¢UN°Ç r®ü
5115/5
qL« VK© ■
■
Appartement pour
location
F3 propre, Daksi 2,
2ème étage, devant
les villas de la wilaya
Tél : 0554 82 67 54
5074
■
ACHETE
07-75-18-66-08 5063
Achat de villas: Zouaghi Combattants
Achat dÕappartements:
Coudiat, Belle vue, Av.
Aouati
Location appartements:
MeublŽs ou vides
5129
■
■
A LOUER
LOUE A
SOCIÉTÉ
-Villa 02 étages
-F4 meublé + F4 non meublé +
garage RDC
-Endroit calme, sur boulevard
cité Belhadj Zouaghi
Tél : 05-59-73-75-99 5109
Appt F5 2ème
étage+garage
superficie 50m2 cité
Talbi N.Ville
Tel: 0561 54 51 69 5117
■
VENDS
F5 CNEP acté 112m2
4ème ét. A Hricha
(Aïn Smara), LDS
Bien aménagé, prix
négociable
Tél : 05 51 07 22 66 5039
■
PARTICULIER VEND
LOT DE TERRAIN
sup 323 m2 avec acte, toutes
commodités, sis les
Amandiers, viabilisé, très
bien situé, toutes
commodités.
Mobile 06 64 71 03 54 5040
-Appartement 450 m2 à la
zone industrielle Palma.
Convient (crèche, bureau
d’étude, labo, atelier,
administration)
Tél: 0661 30 13 89 5112
■AG
A LOUER
Appt F4-2ème étage (acte)
Cité Merabet Khoutir
Ex CNS Sidi Mabrouk Inf
Libre de suite
Visite 17h-18h sauf vendredi
Intermédiaire s’abstenir
Tel: 0560 51 16 42 4033
■
■
AGENCE CHERCHE
VENDS
PART. VEND
Lot de terrain coopérative
1er novembre El Meridj
(Khroub)
S : 270 m2, 2 façades,
n°285
TEL: 05-60-90-27-33 5003
Tél : 031 87 15 01/ 05 58 56 73 63
■
■
ÉÏUN¨ vK« qBº·± ÈU¨
Yº¶´ ,W´üU¹¢ åuK« f²U¼O°
Meubles
ÌüU” èà q”ÇÏ ÁÇu§ qL« s«
ÕUB·”•Ç äU¹±
d’occasion électro:n¢UN°Ç r®ü
ménager etc...
0555 44 88 48
5115/11
-Villa AEB plateau Belhadj (Laâmouri)
R+2+T+ petit jardin + grand garage
( Lot de 365 m2)
-Villa non achevée (habitable) Sarkina
I, R+2 (1er habitable F4)
lot de 240 m2
-Lot de terrain El Barda (2F ) 300 m2
-Lot de terrain Sarkina I (2F) 242 m2
-Lot de terrain 1er novembre 54
Khroub 270 m2
-Lot de terrain Kaïdi Abdallah 300 m2
-Local Massinissa Gipest 34 m2
-F4 Ciloc 11ème étage * F3 Bum
2ème étage
-F3 Khroub 450 logts 2èm étage + F3
Belle Vue
-F2 Casbah 2ème étage *F2 les
Terrasses RDC (Semi S-Sol)
-F2 aménagé en F3 20 août 55 (BA)
3ème étage
MET EN LOCATION
-Villa + hangar + parc (T.Com) (BA)
Ledjdour
Route El Khroub (bien situés)
-Local NV Gipest (université) 34 m2
(BA)
-Local cité Gaillard (près hôpital) + de
80 m2
Et uniquement pour notre clientèle
-F3 Bum 1er étage (2 ans d’avance)
-F3 Picasso 4ème étage (2 ans
d’avance)
-F3 N.V Dambri UV17 4ème étage
-F4 Pyramide (meublé) 8ème étage
(avec Asc.) BA
5120
A VENDRE
Appartement AADL, F4
3ème étage cité chinoise
jamais hésité à proximité
des structures
administratives
N° Tél: 0551 09 70 225126
■
PRIMA
031-91-19-24
05-50-37-25-67
VENTE
F2 La Boum
F2 Bosquet 1er étage de villa Bellevue
F3+2 locaux
F3 Boussouf F3 Bkira CNEP
F3 Bosquet F3 Ben Abdelmelek 2ème
F3 N.V Dembri 3ème
F4 NVL promoteur Talbi 4ème LBS BAM
F4 Ciloc 2ème LBS
LOCATION
F5 Bosquet
F3 Nouvelle ville
F4 La Boum
Etage de villa F3 Benchicou 1er
F3 20 août
F3 Boussouf meublé 4ème sur le
boulevard
F3 St Jean RDC pour Bureau 4008
■DEMANDE D’EMPLOI
A LOUER
Local commercial à
Ali Mendjeli, UV5,
surface 120 m2
Tél: 05-50-99-51-24
5123
J.F Domaine: Sciences
Humaines et sociales
Filière: Sciences
Islamiques
Spécialité: Charia et droit
Cherche emploi
Numéro: 0792 58 685115/12
88
JEUDI 11 SEPTEMBRE 2014 - EL ACIL
23
ANNONCES CLASSƒES
CARNET DU JOUR
PENSEE
A la mémoire de mon père
EL HADEF EL OKKI SAÂDOUNE
Décédé le 12 Septembre 2011
Tu as été un père loyal, génial Tu as été souvent jovial
Malheureusement, la vie t’a arraché à moi Mais sache que j’ai gardé de très bons souvenirs de toi.
Tu es toujours dans mon coeur Quel que soit le jour ou l’heure Tu as laissé un grand vide, Mais j’essaye d’avancer et rester solide.
Toi, papa, tu es ma fierté Je détiens de toi ma volonté. Ne t’inquiète pas, je vais m’en sortir. Avec ma force, je vais tenir. La vie est certes, cruelle.
Mais elle est quand même belle. Merci pour ton sacrifice et ta tendresse, Merci surtout pour ta gentillesse. Personne n’est éternel.
Mais au moins, il y a des gens comme toi qui sont fidèles. Ma vie sans toi est mélancolique.
Mais j’ai la chance d’avoir une maman angélique. Chaque instant de ma vie, je prie pour toi. Car je suis une personne qui a la foi. Pour ton entourage, tu avais beaucoup de charisme
Et ta disparition a été pour tes proches comme un séisme. Tout le long de ta vie, j’ai été ta princesse.
Tu as été à mes côtés En tenant toujours tes promesses. Tu as été une icône pour tes proches, collègues et amis.
Papa, repose en paix, ton œuvre sera poursuivie.
S’il existe réellement un Paradis dans les cieux J’espère que mon papa à sa place auprès de Dieu.
Oh, Papa, si tu savais combien tu nous manques. Nous, ta famille qui t’ont aimé et chéri,
Nous resterons toujours unis. Papa; je t’aime jusqu’à l’infini.
De la part de: El Hadef El Okki Asma
Avec le soutien de son frère Amine, son neveu Mohamed Saâdoune et sa Maman Ghania
5119
PENSEE
PENSEE
Déjà 40 jours que notre lustre s’est éteint.
Ni les pleurs ni les remords ne pourront te faire
revenir, Maman.
Nos cœurs sont brisés et nos vies assombries.
La maison est déserte et nous somme perdus,
sans toi.
Tes filles te pleurent, te cherchant dans chaque
coin familier.
Nous croyons entendre le son de ta voix si
douce, mais nous nous heurtons au silence
funèbre.
Mohamed désespère de ne pas t’avoir dit :
« Adieu » grand-mère chérie.
Tendre mère, douce et affectueuse grand-mère,
incomparable belle-mère, tu étais tout à la fois.
Nous implorons Le-Tout Puissant de nous aider dans notre peine et te bénir dans
ton repos. Tu fus nommée «L’ange Houriya » et tu as effectué sur terre, ton rôle
d’ange ». Sois bénite et que Dieu t’accorde une place dans Son Vaste Paradis.
Ton fils Rezak
Une pensée pour
FELLAH ABDELOUAHAB
Le 11/09/2013 Le 11/09/2014
Déjà une année depuis que tu es parti et pour
toujours. Je ne peux te décrire l’immense vide que
tu as laissé pour toute ta famille.
Repose en paix cher Abdelouahab, tu resteras
toujours dans nos pensées.
“A Dieu nous appartenons et à Lui nous
retournons.”
Ta femme, tes enfants et tes petits-enfants qui
t’aiment
HELIA ALDJIA DITE HOURIA
ÉPOUSE ZID SAÏD DIT BOUZID.5132
5121
AVIS DE REMERCIEMENTS
Les FAMILLES MISSI, BENMISSI, parents et alliés, remercient vivement
sOF¡ü_Ç éd¯Ð
toutes les personnes de près ou de loin qui ont compati à leur douleur,
"
Ü
u
L
°
Ç
W
I
z
Ç
Ð
f
H
²
q
¯
"
UNO°UO° è UN±U´Q¡ WK±U¯ U±u´ sOF¡üà üèdL¡
suite à la perte de leur très chère mère, grand-mère et arrière grand-mère
È_Ç ÉU-è s« WM´eº°Ç
BENMISSI FATIMA ZOHRA
, ÉPOUSE MISSI
décédée le 04-09-2014 et enterrée le 05-09-2014.
“A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.”
■
■
Part vend
A VENDRE
Appart F3 Standing Aménagé chauff.
central, cuisine
encastrée et aménagée
117 m2, grand balcon,
terrasse avec patio avec
acte - 1er étage,
immeuble promotionnel
situé UV05 Nouvelle ville
Ali Mendjeli (LBS) .
Intermédiaire s’abstenir.
Contact heures de
bureau au
05-42-14-02-58 5000
5116
■
Villa AADL R+2, 4
chemins
état brut, 221 m2.
contacter le
0555 07 72 56 5100
■
CHERCHE À
LOUER
Famille sérieuse de 2
enfants cherche
F4 ou F5 à louer à Didouche
Mourad et Oued Lahdjar
Tél : 05 55 22 29 00 5043
LOCAL A LOUER
A louer local comprenant :
1 rez-de-chaussée
de 82 m2
1 sous-sol de 82 m2
très bien aménagé, eau,
électricité + force motrice,
situé cité CNEP (Boussouf)
Constantine.
Conviendrait pour:
-Médecine de groupe,
-Imagerie médicale,
-Grossisterie cosmétique.
Pour tout renseignement,
s'adresser au n°tél suivant:
05-55-13-35-75 5032
êuM°Ç ÈuNO±
,sOF°Ç Éd® U´ p®Çd- vK« WM§ æuF¡üà UN²Q¯
äU¸± XM¯ s± U´ ,ÉUOº°Ç Éc° pF± XK¥ü è XK¥ü
âÏUB°Ç dNB°Ç è æuMº°Ç È_Ç è hK»L°Ç Ìèe°Ç
p¶K® æU¯ s± U´ ,d¶¯_Ç Î_Ç rF² XM¯ q¡ w-u°Ç
XM¯ è pI¥ pO-Çu² nO¯ æUMº°Ç è Vº°U¡ ÁwK±
çcN¡ è ,tK°Ç ÁUC® vK« Öd·F² ™ sJ° ,UM° ÇbM§
è t¢b°Çè è çÏ™èà è t·¤èÒ åbI·¢ W¶§UML°Ç
r³U§Çè s± q¯ v°Å q´e¹°Ç dJA°U¡ æU¶O¨ è w¶´dFK¡ WKzU« s± q¯ è t¢UM¡
è WL¥d°U¡ t° ÁU«b°Ç r³bOI- ád« s± qJ° æu«b´ UL¯ ,qK¹°Ç rN¡UB± w.WM¹°Ç ÖU´ü s± W{èü çd¶® tK°Ç qF¹´ æà è ÉdHGL°Ç
5118
■
■
A VENDRE
A LOUER
Hangar 440 m2 en Zone El
Haria sur la grande route vers
Ben Badis, Hangar compris
terrain de 3000 m2. Libre dès
le 1er septembre 2014
Prix à discuter
Pour contact : 0553 24 18 34
3954
Lot de terrain
Lotissement El Qods
Sup= 333m2
Nouvelle ville Ali Mendjeli
Contacter : 07 70 24 54 10
Intermédiaire s’abstenir
Merci
5015
■DEMANDE D’EMPLOI
■DEMANDE D’EMPLOI
JF 29 ans sciences
commerciales 7
ans d’expérience
cherche emploi
0781 90 12 83
Jeune dame
Assistante chef du
personnel, secrétaire TPI
en informatique expérience
15 ans de travail, libre de
tout engagement, étudie
toutes propositions.
Contacter le: 0790 38 83 47
5115/2
5115/1
EL ACIL
le
journal de l’eSt algerien
- jeudi 11 septembre 2014
6403
Site Web :
WWW.elacil.com
w cUltUrE / PartEnariat algéro-chinois
Nadia Labidi invite les Chinois à apporter
leur contribution
L
a ministre de la Culture,
Nadia Labidi a invité,
mercredi à Pékin, les Chinois
à "une plus vaste coopération
en matière de formation
artistique", notamment dans
les domaines du cinéma, de
la chorégraphie, des beauxarts et du patrimoine culturel
Intervenant à l'ouverture du
forum des ministres arabes et
de la culture avec leur homologue chinois, Mme Labidi a
précisé que l'Algérie disposait d'instituts de formation
qui "pourraient être appuyés
par des experts et professeurs
dans divers domaines",
saluant "les compétences
chinoises avérées en matière
de formation professionnelle
Par ailleurs, la ministre a
exprimé la disponibilité de
l'Algérie à mettre en œuvre le
programme exécutif du
Forum arabo-chinois signé à
Pékin en juillet 2014, rappelant la décision des deux
pays (rendue publique en
mai) concernant le partenariat stratégique global qui
comprend un volet sur la culture
Mme Labidi a également
salué le "bond gigantesque"
franchi par la Chine dans le
domaines du développement
économique et culturel, rappelant l'élan économique et
socioculturel que connait
l'Algérie depuis une quinzaine d'années.
Elle s'est félicitée des
"échanges culturels entre
l'Algérie et la Chine", quali-
fiant le projet de réalisation
d'une salle d'opéra en Algérie
qui sera réceptionnée en
juillet 2015 de "meilleur
exemple de la coopération
entre les deux pays".
Pour sa part, le ministre chinois de la Culture s'est dit
très optimiste quant à l'avenir
des relations culturelles entre
la Chine et les pays arabes,
estimant que "la prochaine
décennie sera prometteuse
pour le partenariat entre les
Arabes et la Chine".
Les ministres arabes et leurs
représentants ont été unanimes à affirmer le caractère
séculaire des relations arabochinoises, caractérisées par
la dimension culturelle et
civilisationnelle, saluant chacun de son côté la profondeur
des relations de leurs pays
avec la Chine
/ email :
[email protected]
soUk-ahras / carambolagE
52 blessés dont
33 écoliers près
d’Ouled Idriss
C
inquante-deux (52) personnes, dont
33 écoliers du cycle primaire, ont été
blessées, mercredi, à la suite d’un carambolage impliquant un bus scolaire, dans
la commune frontalière d’Ouled Idriss
(Souk Ahras), apprend-on auprès de la
Gendarmerie nationale.
L’accident s’est produit sur la route
nationale (RN) n° 20 (Souk Ahras-El
Tarf) lorsqu’un bus de ramassage scolaire a perdu ses freins avant de percuter
deux (2) véhicules et une motocyclette à
l’arrêt, puis cinq autres voitures en mouvement.
Quatre blessés âgés entre 5 et 75 ans,
gravement atteints, ont dû être évacués
au Centre hospitalo-universitaire
d’Annaba, selon la même source qui a
précisé que tous les écoliers blessés se
trouvaient à bord du bus, tandis que 19
autres personnes étaient à bord des véhicules percutés.
Une enquête a été ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances exactes de cet accident
w Etats-Unis / ProjEt dE fraPPEs contrE l'E.i En syriE
Obama dévoile sa stratégie et reçoit des soutiens
L
e président Barack Obama
semblait prêt mardi à autoriser des frappes en Syrie et à renforcer l'armée irakienne pour lutter contre l'Etat islamique à
quelques heures d'un discours
visant à préparer l'Amérique à
un long combat contre les jihadistes
M. Obama, qui s'exprimera dans
la soirée depuis la Maison
Blanche, réunissait en milieu de
journée son Conseil de sécurité
nationale en présence des plus
hauts responsables de l'armée et
du renseignement.
Peu avant, il avait appelé le roi
Abdallah d'Arabie saoudite
depuis le Bureau ovale au
moment où Washington tente de
mobiliser ses alliés contre les
jihadistes sunnites qui veulent
établir un "califat" à cheval entre
l'Irak et la Syrie et ont revendiqué la décapitation de deux journalistes américains.
"Ce soir, le président expliquera
comment les Etats-Unis mettront en place une stratégie globale pour affaiblir et, à terme,
détruire l'EI", a indiqué un responsable américain sous couvert
d'anonymat, évoquant, au-delà
du rôle de l'armée américaine, le
soutien aux forces combattant
l'EI sur le terrain, "à la fois l'opposition en Syrie et le nouveau
gouvernement irakien".
Selon le New York Times, le
président américain s'apprêterait
à autoriser des frappes aériennes
contre les combattants de l'EI en
Syrie, comme les Etats-Unis le
font déjà dans le nord de l'Irak
depuis le début du mois d'août.
A Bagdad, le secrétaire d'Etat
avEc sa montrE connEctéE,
aPPlE EsPè rE, dE noUvEaU,
"trônEr"
«The watch » ne sera
disponible que l’an
prochain
F
américain John Kerry, qui entame une tournée destinée à mettre
en place une coalition internationale contre les jihadistes, a affirmé que l'armée irakienne, mise
en déroute par l'EI au cours de
ces derniers mois, serait "reconstituée et entraînée" avec l'aide
des Etats-Unis et d'autres pays.
"Notre coalition internationale
réussira à éliminer la menace en
Irak, dans la région et dans le
monde", a lancé M. Kerry à
quelques heures de l'allocution
de M. Obama prévue à 21H00
(01H00 GMT jeudi).
aites vos jeux. Apple réussira-t-il là où
les autres ont pour l’instant échoué ? La
montre connectée façon Cook, attendue
depuis deux ans, va devoir faire ses
preuves en l’emportant sur ses concurrents
mais surtout en faisant naître un véritable
nouveau marché. Pour l’heure, il s’agit
juste d’une nouvelle salve de bracelets
high-tech qui débarquent au milieu d’une
concurrence plutôt dense, Samsung, Sony
ou Motorola étant déjà présents sur le cré-
w gUinnEss dEs rEcords / la "singUlarité dEs fan dE jamEs bond
Fétichisme jusqu'à l'absurde "vénération"
L
angue de plus de 10 cm,
fan de James Bond ou chat
sauteur figurent dans l'édition
2015 du livre Guinness des
records, qui fête ses 60 ans
d'existence et sort en librairie
mercredi.
Ce livre anniversaire réunit les
tous derniers records ainsi
qu'une rétrospective des performances les plus notables de
ces 60 dernières années.
Cette année, le Californien
Nick Stoeberl entre dans
l'Histoire avec sa langue de
10,1 cm, la plus longue du
monde.
Au Japon, l'excentrique Akiko
Obata a rempli son appartement de plus de 8.000 fruits et
aliments en plastique.
Le Royaume-Uni compte
quant à lui deux grands
gagnants: le Londonien
Yannick Read qui a conçu la
plus petite caravane jamais
construite, mesurant moins de
2,4 mètres mais comprenant
néanmoins lit simple, bar et
bouilloire pour le thé, of course! Nick Bennett, un autre
Britannique, cinéphile passionné cette fois, devient le
propriétaire du plus grand
nombre d'objets souvenir liés
au film James Bond avec
12.463 articles collector.
Quant à Alley, un chat américain, il passe à la postérité
pour avoir réalisé un saut de
1m83, le plus long de l'histoire.
Figurent également Karsten
Maas, un Allemand qui a créé
un club de golf de 4m39, le
plus
long
enregistré.
L'ouvrage revient également
sur les records marquants des
six dernières décennies avec
notamment celui de Michael
Jackson, monument de l'industrie musicale.
"Nous avons dû traiter environ
50.000 revendications de
record cette année, ce qui nous
a donné bon nombre de nouvelles performances parmi lesquelles nous avons pu choisir", a déclaré Craig Glenday,
l'éditeur du livre
neau. Sans grand succès, à vrai dire.
Concrètement, les montres de Cupertino
ne sont pas encore la panacée. Côté pile,
elles sont équipées d’écrans Retina surmontés de verres « sapphire », ce qui garantit en principe la qualité de l’image et la
robustesse de l’ensemble. Le boîtier, disponible en différentes versions, comme le
bracelet, est assorti sur le côté d’un joli
bouton en forme de couronne, qui permet
de « naviguer » dans la montre. Siri, le logiciel de contrôle vocal d’Apple, est aussi de
la partie. Comme ses petites camarades, la
« Watch » disposera de capteurs de rythme
cardiaque et de mouvement, mais elle
véhiculera, en plus, le nouveau système de
paiement sans contact Apple Pay. Enfin, le
prix paraît correct - à partir de 349 dollars.
­Siège­social­:­24,­Boulevard­Belouizdad,­Constantine­­­­Rédaction­­:­01,­Rue­K.­Bendjellit­­Constantine­Téléfax:­(031)­92-46-13­B.P 70 D­­­­EL­ACIL­Publicité­­5.­Avenue­Ameur­Hamou­St­jean­­Tél-Fax­:­(031)­91-23-02
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
4 101 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content