close

Enter

Log in using OpenID

COMPETITION du 07.10.2014

embedDownload
24
Mardi 7 octobre 2014
JSK
www.competition.dz
Hannachi : «On attendra
8 joueurs
encore 4 jours»
Proposé par
MORT
SUBITE
EN-NEMS
Plus vite que la musique…
Même si je ne suis pas juriste , permettez-moi de
penser que la commission de discipline de la LFP
est allée plus vite que la musique en infligeant une
radiation à vie à l'arbitre assistant Mounir Bitam à
la suite du pavé dans la mare qu'il a jeté il y a
quelques jours en quittant le terrain en plein match
et en accusant certains responsables de la Ligue et
de la Fédération de manipulations. J'avoue que le
pavé avait plutôt l'air d'une météorite qui tombait
du ciel et qu'il causait de gros dégâts à la crédibilité
et à la probité des instances du football national et
que cela méritait, à tout le moins, que toute la
Ligue régionale
Centre
1 tour de la
coupe d'Algérie
le 10 octobre
er
KHOUALED
«Je n'ai pas vu des joueurs
de l'USMA se disputer dans
le vestiaire»
«Des joueurs de l'USMA en viennent aux mains dans le vestiaire», indiquait
Rolland Courbis dans notre dernière édition. Nasreddine Khoualed n'est
pas de cet avis, il apporte le témoignage du capitaine d'équipe.
La Ligue régionale Centre a
fixé les 10 et 11 octobre pour la
tenue des rencontres du premier
tour de la coupe d'Algérie. Ce
premier tour est réservé aux
équipes évoluant en divisions
d'honneur et régionale.
Un match à huis
clos pour le RCA
La CD de la LFP a infligé une
sanction d'un match à huis clos à
l'encontre du RCA pour mauvais
comportement de sa galerie lors
du dernier match de championnat disputé contre le MCEE sur
le terrain du stade Ismaïl
Makhlouf.
Une
cérémonie
officielle
sans l'ASMO
à la wilaya !
Une cérémonie en l'honneur
de toutes les associations sportives a été organisée par la
wilaya d'Oran, à l'occasion des
fêtes de l'Aïd El-Adha, hier.
Une cérémonie à laquelle manquait l'ASM Oran qui, d'après
une source fiable, n'a pas fait
l'objet d'une invitation officielle des responsables de la wilaya
d'Oran. S'agit-il d'une omission
ou… ?
Rolland Courbis, votre ancien entraîneur,
croit savoir que des joueurs de l'USMA en
viennent aux mains dans le vestiaire, estce vrai ?
Non, au contraire, les joueurs de l'USMA
sont comme des frères. En tout cas, moi, je
n'ai pas vu des joueurs usmistes se disputer
dans le vestiaire. Et même si c'était le cas, ce
sont des choses qui arrivent. Seulement, je
peux vous assurer qu'il y a une bonne
entente entre les joueurs. Peut-être qu'il y en
quelques-uns qui jalousent les autres parce
qu'ils ne jouent pas, mais ils ne le manifestent pas. Le but de tout joueur est d'être sur
le terrain le jour du match, on peut comprendre la frustration qui en découle, mais
cela ne va pas plus loin.
Quel sentiment vous anime lorsque vous
entendez les fans usmistes scander :
«Vous avez pris assez d'argent...» ?
Dans le public, il y a une partie qui comprend le foot et une autre qui n'y connaît
rien. Il s'agit de notre gagne-pain, nous
jouons aussi pour être rémunérés et faire
vivre nos familles, de la même manière
d'ailleurs que le supporter qui perçoit un
salaire au sein de l'entreprise qui l'emploie.
Cela émane de quelques jeunes fans auxquels on n'en veut pas. L'an passé, quand on
raflait les titres, pourquoi ça ne les gênait
pas qu'on gagne de l'argent ? Maintenant
qu'on a aligné 3 défaites, tout a changé ? Le
vrai supporter soutient l'équipe dans les
bons et les mauvais moments.
Courbis est donc mal informé…
Je vous l'ai dit, je n'y crois pas. Certes, il
peut arriver que des joueurs ne s'entendent
pas sur le terrain et s'engueulent ensuite.
Mais jamais on est arrivés aux mains dans le
vestiaire.
Vous restez optimiste, malgré tout, quant
aux chances de garder votre titre ?
Oui, car on a un bon groupe et le championnat est encore long. On va jouer deux
matches à la maison, on devra les gagner
pour relancer la machine. On souffre un
peu des blessures qui nous privent chaque
fois de trois à quatre joueurs, mais j'espère
que tout rentrera dans l'ordre.
Comment expliquez-vous la mauvaise
passe de l'équipe qui, après 25 matches
d'invincibilité, enchaîne 3 défaites de
suite ?
C'est difficile à admettre, je le reconnais.
L'USMA n'est pas habituée à de tels résultats, j'espère qu'on surpassera cette mauvaise période rapidement. On a des joueurs
d'expérience pour remonter la pente, on
profitera aussi du stage qu'on va effectuer
pour corriger nos erreurs et ne pas les
reproduire. On doit s'unir tous pour
remettre l'équipe sur les bons rails. On n'est
pas très loin classés par rapport au leader
ou son dauphin, on va se remettre au labeur
pour repartir de plus belle.
Les histoires de penaltys vont ont sans
doute affectés aussi…
C'est sûr. On a été maintes fois pénalisés,
on nous a privés d'un penalty contre
l'USMH et le CSC, d'un but limpide à
l'Arba, maintenant même si la faute est évidente au profit de l'USMA on hésite à la siffler. Mais ce n'est pas la seule raison de
notre mauvaise passe. On n'est pas efficaces
devant le but. On ne doit pas attendre qu'un
arbitre nous siffle un penalty pour transformer en buts nos occasions.
H. D.
Velud : «Peut-être au temps de Courbis
ça arrivait, mais jamais avec moi»
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'interview dans nos colonnes hier
de l'actuel entraîneur de Montpellier et l'ancien coach usmiste Roland Courbis
n'a pas laissé la maison usmiste indifférente. Courbis affirma qu'il a eu vent
que des altercations ont eu lieu dans le vestiaire des Rouge et Noir : "Ce que
je peux vous affirmer c'est que jamais au grand jamais il n'y a eu d'altercation
au niveau des vestiaires entre mes joueurs. C'est archi-faux. Peut-être que
quand Courbis était à la tête du staff technique ça arrivait, mais jamais
depuis que j'ai pris l'équipe. Donc, je tiens absolument à démentir tout ce qui
a été dit à ce propos", a tenu à nous préciser le coach usmiste Hubert
Velud, hier.
lumière soit faite sur cette histoire effarante.
D'ailleurs le président de la Ligue Mahfoud
Kerbadj a clairement fait savoir que l'arbitre assistant Bitam allait être poursuivi en justice pour diffamation, calomnie etc. A partir de là, le présumé
coupable de ces délits est forcément présumé innocent jusqu'à démonstration de sa culpabilité. C'est
assurément tout ce que j'ai appris de la série télévisée " Accusé levez-vous ! ", mais c'est déjà pas mal.
Et puis… Soyons sérieux, la Ligue ne peut tout de
même pas être juge et partie dans cette histoire,
aussi invraisemblable puisse-t-elle paraître…

L'ancien
arbitre
Djaâfar
Selmi
hospitalisé
en urgence
à Blida
Djaâfar Selmi,
ancien arbitre
fédéral âgé de 62
ans, est mal en
point. Il a été
évacué en urgence
à l'hôpital de
Blida, au sein du
service de
neurochirurgie
pour subir deux
lourdes
interventions
chirurgicales au
niveau de la tête.
L'Association des
arbitres du Centre
lance un appel
pour que ses
anciens collègues
lui rendent visite
dès qu'il se
portera mieux,
incha Allah.

CAB-USMB
sur le
petit
écran
samedi
L'ENTV a
programmé pour
ce week-end un
match de Ligue 2
entre le CAB et
l'USMB qui sera
télévisé en direct
samedi à partir
de 16h. Pour
rappel, le
championnat de
Ligue 1 observera
une trêve jusqu'au
17 octobre
prochain.
Menad reporte son retour
NECIB
grand favori
pour le grade
d’international
seulement à
l'entraînement
ANDRIA
A-T-IL
VRAIMENT
ÉGORGÉ LE
MOUTON ?
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014 20 DA France 2 € N° 4057 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
BOUGHERRA
PARLE DE
«Il faut être
patient
avec lui»
«Il finira par choisir l'Algérie»
«Il faut l'écouter de vive voix»
«C'est un joueur talentueux»
Fekir : «Je vis le moment présent,
on verra par la suite»
Soudani :
Gourcuff à «Opération
ses joueurs 6 points»
«Objectif :
Brahimi :
se qualifier «Décrocher
dès ce mois notre billet
d'octobre»
pour la CAN»
Andria, l'international malgache, a posé en
photo devant un mouton sacrifié durant la
fête de l'Aïd El-Adha. L'image a fait le buzz
sur les réseaux sociaux. Mais la question que
tout le monde se pose est de savoir si vraiment le pensionnaire de l'USMA a lui-même
égorgé le mouton ou si, plutôt, il serait venu
quand tout a été accompli. Dans un cas
comme dans l'autre, gageons que ce sacrifice
permettra d'exorciser le mal qui frappe l'attaque des Rouge et Noir et la machine repartira de plus belle...
Boudebouz a passé une IRM hier
Medjani et Mbolhi arriveront aujourd'hui
Compétition/pub
Les Kabyles
ce week-end
en Egypte
DELHOUM : «JE REPRENDRAI MERCREDI»
FEKIR
L'arbitre directeur Redouane Necib
est le grand favori pour être promu
international cette saison. Il remplacera
dans la liste finale qui sera envoyée
par la FAF à la FIFA avant la fin du
mois Djamel Haïmoudi qui a décidé
de raccrocher au terme de sa brillante
participation au dernier Mondial brésilien. Selon nos sources, Necib, qui a
réalisé une excellente saison 2013-2014,
a reçu une note appréciable qui lui a
ouvert la voie d'être promu international. Le bureau fédéral, dans sa prochaine réunion, entérinera la proposition
de la CFA.
Sur invitation du Zamalek
MCA
Il met les points sur les i
Hadj Taleb :
«Charef a
toute notre
confiance»
«Son contrat
ne sera pas
touché»
«Il est là
pour bâtir une
grande équipe»
USMA
Ils répondent à Courbis
Velud : «Faux,
il n'y a pas de
bagarre au
vestiaire»
Khoualed : «Je n'ai pas vu de
joueurs en venir aux mains»
CRB
Zvunka : «Je
ne cède pas à
la pression»
USMH
Iaïche veut
un stage au
Chenoua
Anep 149 429 du 7/10/2014
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
www.competition.dz
À LA UNE
2
LIGUE 2
L'EN en stage au CTN de Sidi Moussa depuis hier
Des retards mais pas de défections
Les Verts sont arrivés. Les 22 des
24 joueurs convoqués par Gourcuff
ont rejoint depuis hier leur nid sis au
centre technique de la FAF à Sidi
Moussa pour commencer les
préparatifs des matches importants
des 11 et 15 du mois courant contre
l'équipe du Malawi.
Pour arriver à temps à Alger, certains
éléments ont dû se lever très tôt hier,
puisque la déferlante des internationaux sur
les différents halls d'arrivée de l'aéroport
d'Alger a commencé à 10h50 avec l'arrivée
des premiers joueurs, à savoir Guedioura et
Mandi de Paris, suivis une demi-heure plus
tard par Soudani en provenance de
Francfort, Bentaleb n'a pas tardé à les
rejoindre à bord d'un appareil de la British
Airways.
Medjani et Mbolhi n'arriveront
qu'aujourd'hui
Pour assister à l'arrivée du reste de l'équipe,
il a fallu attendre encore longtemps, les suivants ayant débarqué deux heures plus tard,
il s'agit du duo Belfodil-Lacen qui sont arrivés ensemble de Paris, avant que
Boudebouz ne rallie Alger en provenance de
Lyon, Bougy qui jouait et qui a marqué la
veille dans le championnat des Emirats, et
après une courte nuit, et un long voyage, est
apparu parmi les voyageurs qui venaient
d'arriver de Dubaï, il était 13h30, soit
quelques minutes seulement avant que l'appareil retardataire d'Air Algérie, à son bord
Slimani, n'atterrisse. Ghoulam, Taïder et
Brahimi se sont ensuite succédé pour compléter petit à petit la liste, celle-ci était encore
dans l'attente de l'arrivée du duo du
Trabzonspor Belkalem-Medjani, prévu à 23h
ainsi que Mbolhi, qui était attendu d'un
moment à l'autre au CTN, mais finalement
ni Medjani ni Mbolhi ne sont arrivés, ils sont
attendus aujourd'hui avec le reste de leurs
coéquipiers à Sidi Moussa. De leur coté
Abdelmoumene Djabou qui était le premier
à rentrer au pays ainsi que Halliche, ont rallié le CTN au même moment que les joueurs
locaux hier tôt dans la matinée, portant la
Lors d'une réunion hier
GOURCUFF À SES JOUEURS :
«Objectif, se qualifier
dès ce mois d'octobre»
Contrairement à l'ancien sélectionneur national Vahid Halilhodzic qui
multipliait les réunions avec ses joueurs
de façon quotidienne, parfois même de
façon biquotidienne, Christian Gourcuff
lui est du genre à ne pas programmer
beaucoup de réunions. Il ne le fait que
lorsqu'il considère que c'est important.
Et bien, a priori ce fut le cas hier,
puisque l'ancien coach des Merlus a
réuni ses poulains pour ce premier stage.
Dans son discours, Gourcuff a surtout
évoqué le principal objectif de ce stage
de 11 jours qui consiste à engranger les
six points face au Malawi et assurer une
qualification dès ce mois d'octobre. En
effet, leader avec six points après avoir

Mahrez :
«Je me sens
en forme»
Mahrez a joué et
marqué son premier but
le week-end passé
contre Burnley, ce fut sa
première réalisation en
Premier League, le
joueur qui est arrivé
hier au pays pour
commencer le stage des
Verts préparatif pour la
double confrontation
avec le Malawi se dit en
forme. "Je sens que je
suis en forme, El-hamd
li Allah, je me sens bien,
ce premier but en est la
preuve, j'espère que ça
va continuer ", s'est-il
contenté de lancer hier.
Concernant le
déplacement au Malawi,
Mahrez enchaîne : "On
sait que le voyage sera
long, mais l'essentiel
c'est de bien s y
préparer, après une fois
sur place on saura
quoi faire."
S. M. A.
gagné les deux matchs
respectivement face à
l'Ethiopie et au Mali, les
Verts pourront dès le 15 octobre
avoir les deux pieds au Maroc s'ils
venaient à battre le Malawi lors de cette
double confrontation. Certes, les conditions à Blantyre ne seront pas simples
avec un match qui aura lieu en plein
chaleur, 13h30, heure algérienne, et sur
du synthétique, mais les joueurs de l'EN
ont prouvé à maintes reprises que se soit
au Rwanda, au Bénin ou même récemment en Ethiopie qu'ils savaient gagner
dans des conditions difficiles, d'où cet
objectif dont s'est fixé Christian
Gourcuff.
S. M. A.
Entraînement aujourd'hui
à Beni-Messous
Après la première séance
d'entraînement d'hier au cours
de laquelle les joueurs ont
effectué un footing, Christian
Gourcuff a prévu pour l'entraînement d'aujourd'hui une
séance au centre militaire de
Beni-Messous sur un terrain
gazonné. Beaucoup diront que
ce n'est pas normal de s'entraîner sur du gazon naturel alors
que les Verts disputeront une
rencontre samedi prochain à
Blantyre au Malawi sur du
synthétique. Et bien la raison
pour laquelle le sélectionneur
national a prévu cet entraînement à Beni-Messous c'est tout
simplement parce que la séance d'aujourd'hui sera elle aussi
axée sur la récupération. Les
séances tactiques sont prévues
demain mercredi et après
demain jeudi à Sidi Moussa.
Aussi, habituellement et même
quand il y a entraînement sur
du gazon, cela se passe à Sidi
Moussa, donc l'autre raison du
déplacement de Feghouli et ses
coéquipiers pour Beni-Messous
aujourd'hui c'est parce que la
pelouse de Centre technique
nationale a été traitée récemment et il est déconseillé de
l'utiliser tant qu'elle n'est pas
complètement prête. Il est à
rappeler que cette même
pelouse de Sidi Moussa, qui
était dans un excellent état
avant le Mondial, était presque
impraticable le mois dernier.
L'ingénieur agronome s'était
trompé de semence. Du coup
la fédération a fait appel à l'entreprise portugaise qui s'est
chargée de le remettre en état.
S. M. A.
Boudebouz
a passé une
IRM hier
Ryad Boudebouz a
ressenti une douleur
au niveau de la
cuisse avant-hier
dimanche face au FC
Lorient, une
rencontre que Bastia
a perdue à domicile
sur le score de deux
buts à zéro. Ainsi
donc, à son arrivée
hier à Sidi Moussa,
Boudebbouz a été
immédiatement pris
en charge par le
staff technique de
l'EN et a passé une
IRM sur place.
Heureusement cet
examen s'est
avéré rassurant
puisqu'il ne
s'agissait que
d'un point au
niveau du
muscle de la
cuisse sans
grande
conséquences.
D'ailleurs le milieu de
terrain de Bastia a
pris part à la séance
de décrassage
prévue hier en fin
d'après-midi.
Problème de
passeport
pour Mbolhi
et Medjani
Les derniers arrivés
qui devront rallier le
Centre technique
national de Sidi
Moussa ce matin
sont Raïs Mbolhi et
Carl Medjani. La
raison de ce retard
c'est que les deux
joueurs avaient un
petit souci de
paperasse avec leurs
passeports français
qui allaient expirer
ces jours-ci. Du coup
Medjani et Mbolhi
ont été contraints de
faire un tour par
Paris pour tout
régler. Ils rejoindront
le reste de l'équipe
aujourd'hui.
liste à 22 joueurs, en attendant les deux
retardataires, mais malgré ce contretemps, le
stage a officiellement débuté hier avec le
déroulement de la première séance d'entraînement (sans Belkalem et Medjani) en attendant l'entraînement de ce soir qui sera tactique, et qui devrait être précédé par une
séance de visionnage, l'EN n'aura pas assez
de temps pour préparer le premier match, ce
qui pousse Gourcuff à profiter pleinement
de son temps pour parfaire da cohésion et
apporter les réglages, mais surtout donner
un maximum de temps pour ses joueurs qui
devront s'habituer aux rebonds des pelouses
synthétiques, raison pour laquelle la plupart
des séances auront lieu sur le terrain en tartan du CTN de Sidi Moussa.
S. M. A.
SOUDANI :
«Un max de points
pour se qualifier
ce mois-ci à la CAN»
Yahi : «On est la cible de pseudosupporters qui me haïssent»
Madjid Yahi voulait que son équipe enchaîne une
autre victoire après celle obtenue face à un
adversaire de taille, le CABBA.
De notre correspondant
AMMAR SEGHIRI
Donc votre équipe est la cible de pseudo-supporters…
Un mot sur le dernier derby contre le
voisin, le CRBAF ?
Dès le début, nous avons senti le
danger qui guette notre équipe
devant une pléiade de bons et chevronnés joueurs du CRBAF, mais
parfois la volonté prime sur tout
autre calcul. Et la volonté, le courage, la ténacité de tous mes joueurs,
en plus du schéma tactique prôné
par le coach ont donné leurs fruits.
Votre joie était plus grande que celle
des joueurs.
Et comment ! N'oubliez pas que
beaucoup d'ennemis nous attendent
au tournant, surtout lors de cette
rencontre qu'ils voulaient que nous
perdions. Des énergumènes qui
veulent anéantir tous nos efforts et
mettre plus de pression sur les
joueurs, tout ça parce que Madjid
Yahi est toujours à la tête de l'USC.
Mais le temps me donnera raison.
Oui, des pseudo-supporters, des
inconnus du sport d'une manière
générale qui me haïssent et veulent
nuire au club. Ils viennent en masse
au stade pour insulter, huer et crier
contre leur équipe qui, pourtant, a
grand besoin d'être soutenue, surtout en ces moments forts. Hélas,
même maintenant que l'équipe a
chassé la poisse et le doute, en
venant à bout du CRBAF, ces personnes ne veulent pas s'assagir.
Avez-vous un message à leur transmettre ?
Je leur dis que c'est le moment de
l'union sacrée, l'USC pourra donner
de la joie à toute la ville. Il faut l'aider afin qu'elle soit notre fierté et
représente dignement les Chaouia.
Que pensez-vous du parcours de votre
équipe, jusqu'à présent ?
J'avais dit au départ que notre
équipe était formée de jeunes à qui il
fallait donner du temps pour pouvoir s'aguerrir dans cette division
qui regroupe en son sein des ténors
dont la majorité ont joué en division
1, à l'image du CABBA, le CRBAF,
le WAT, le MCS et la JSMB. Nous
devons préparer une équipe compétitive pour l'avenir. Ce n'est pas
parce que l'USC est mal en point
qu'on va la taxer de faible, non, il
faut laisser les joueurs, le staff technique et les autres membres du club
faire leur travail tranquillement.
Pourquoi tout cet acharnement sur
l'équipe qui, hier, faisait la fierté de
toute la wilaya, particulièrement les
habitants de la ville d'Oum ElBouaghi. Il n'y a pas longtemps, elle
allait accompagner l'USMBA et
l'ASMO en Ligue 1, mais le NAHD
en a décidé autrement en écartant
d'un côté un sérieux prétendant à
l'accession, en l'occurrence l'équipe
de Médéa, et privant Chaouia de
continuer sa joie, gâchant la fête
organisée principalement dans la
ville d'Oum El-Bouaghi.
Le doute ne vous a pas envahi après
vos deux défaites de suite dont la première concédée à domicile devant le
CABBA, puis contre le DRBT ?
«
J'avais dit qu'il fallait patienter au
moins jusqu' à la sixième ou septième journée pour voir l'effet de l'excellent travail du nouveau coach
Bezzaz. D'ailleurs, comme chacun le
sait, il y a toujours un passage à vide
par lequel toute équipe doit passer,
même celles qui n'ont pas de problèmes d'argent, à l'image de
l'USMA. Alors que dire de l'USC
qui peine à trouver un fardeau
d'eau minérale pour ses joueurs.
L'USC doit être
notre fierté
Bezzaz fait
un excellent
travail
Ne pas perdre
contre les
Koléens
Lors du dernier match, l'arbitre Bichari
a été clément avec le joueur
Demene…
Demene est partout sur le terrain,
il cherche et distribue les balles, fait
de bonnes passes et ouvertures à ses
coéquipiers, un véritable attaquant
de pointe, comme en cherchent
beaucoup d'équipes huppées. Par
ses dribbles, déroutantes et ses
pénétrations de force, il rend la
tâche difficile aux défenseurs.
Hamza a un avenir radieux, à une
seule condition, bien s'appliquer et
être plus discipliné avec les joueurs
adverses.
ficile pour les deux formations. Les
Koléens restent sur une défaite
concédée à Médéa (2-0), ils mettront
tous leurs efforts pour nous battre,
d'une part, pour se réconcilier avec
leur public qui les attend au tournant et de l'autre, se libérer ainsi de
cette pression. Seulement, mon
équipe n'ira pas à Koléa pour regarder l'adversaire jouer. Nous allons
nous préparer convenablement en
prévision de cette rencontre qu'on
ne doit pas perdre, on veut prouver
par la même occasion notre retour
réel à la compétition.
A. S.
Comment voyez-vous les deux prochaines rencontres ?
Le match contre Koléa va être dif-
DIVISION NATIONALE AMATEUR
USMAn
On apprend à la Tabacoop que la SSPA/USMAn a
décidé de régler partiellement et progressivement
les dettes du club.
De notre correspondant
BACHIR REDJEL
«La condition physique
est meilleure»
Avec son triplé, celui de Brahimi et même le
doublé de Slimani, les attaquants de l'EN semblent se porter à merveille en ce début de ce
stage, Soudani pense que ça a un lien avec la
condition physique des joueurs. "El-hamd li
Allah, la condition physique des joueurs est
bonne, il n'y a pas de blessures, ça sera un énorme plus pour l'équipe." Et d'ajouter : "En tout
cas, moi, je marque toujours, avec l'EN ou avec le
club, je ferai en sorte de continuer sur cette lancée." Concernant l'objectif de son équipe à travers
ce stage, Soudani n'y va pas par trente-six mille
chemins, il est clair que la qualif' à la CAN reste
le but de tout le groupe et ce dès ce stage, même
si on n'a pas assez d'informations sur l'équipe du
Malawi. "Je ne connais pas trop cette équipe du
Malawi, mais on essayera de récolter un maximum de points pour aller a la CAN dès ce mois
d'octobre, c'est ça notre objectif."
23
USC
L'ex-SSPA/USMAn
règle ses dettes
Auteur de plusieurs buts durant le mois de
septembre et le début d'octobre, Soudani fait partie des joueurs de l'EN les plus en forme, il était
l'auteur du premier but en Ethiopie, il se présente donc au CTN dans le costume d'un éventuel
titulaire samedi prochain à Blantyre, mais avant
ça, Hilel nous a commenté cette partie attendue
avec impatience par tout le public algérien. "Ça
ne va pas être facile, au Malawi les conditions
s'annoncent difficiles, mais on essayera de
s'adapter avec les données, on essayera d'avoir
les 3 points de la rencontre."
Mardi 7 octobre 2014
Cela fait suite aux
récentes rentrées d'argent
émanant du MJS et
d'Ooredoo et qui correspondent aux tranches restantes des aides octroyées,
la saison dernière. Ces
dettes,
selon
Kako
Boufermes, l'ex-adjoint de
Boudiaf, étaient cumulées
du temps de Menadi et ont
atteint le seuil exorbitant de
27 milliards. Notre source
nous apprend que près de
1,1 milliard de centimes a
fait l'objet d'une opération
de saisie sur compte de la
part d'anciens joueurs et
entraîneurs du CSA qui se
sont manifestés pour récupérer leur argent. Une autre
partie de l'aide qui restait,
estimée à un peu plus de
deux milliards, est dépensée pour rembourser les
frais d'hébergement, de restauration et de transport
aux créanciers qui eux aussi
ont exigé à être régularisés.
D'autre part, la SSPA a décidé aussi de payer un mois
de salaire à tout le personnel administratif de la
Tabacoop, ainsi qu'aux
anciens éducateurs des
jeunes catégories. Selon
toujours la même source, la
SSPA a promis de les régulariser définitivement très
prochainement.
B. R.
Slatni Yacine, entraîneur adjoint
L'ancien joueur international de l'USMAn et du MCA, Yacine
Slatni, a été désigné par la direction du club annabi entraîneur adjoint, en accord avec Rouas. Slatni a entraîné avec
succès, dans sa jeune carrière, les équipes de Hamra,
Besbes, l'IRBEH et Hamma Loulou qu'il a fait accéder la saison passée.
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Groupe Centre 4
e
JOURNÉE
Groupe Ouest
4e JOURNÉE
Groupe Est
PROGRAMME
PROGRAMME
PROGRAMME
Samedi à 16h
Vendredi à 16h
Vendredi à 16h
Lieu
Bourouba
Kouba
Berrouaghia
Hydra
Jijel (Taher)
M'sila
Réghaïa
Oued Amizour
Lieu
Tiaret
Rencontres
USMC - CRBDB
RCK - MCM
ESB - JSHD
PAC - JSMC
JSD - IBKEK
WRM -USFBBA
NARBR - WAB
USOA - IBL
Lieu
Skikda (APC),
11h
Aïn Beida
Constantine
(Hamlaoui)
Batna (Chaoui)
Touggourt
Annaba (Chabou)
Kaïs
Skikda (APC)
Samedi à 16h
Lieu
Khemis Miliana
(OPOW)
Tighennif
(huis clos)
Bel-Abbès,
Frères Amirouche
Sidi Chahmi
Mostaganem,
Benslimane
Arzew
Oued R'hiou
CLASSEMENT
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Rencontres
JSMT - CRBS
Rencontres
SKAF - USR
IST - SCMO
CRBBB - GCM
ESA - CCS
Pts
J
RC Kouba
JSD Jijel
Paradou AC
JSM Chéraga
USF Bordj Bou-Arréridj
WA Boufarik
IBK El-Khechena
US Oued Amizour
NARB Réghaïa
IB Lakhdaria
USM Chéraga
ES Berrouaghia
CRB Dar El-Beïda
WR M'sila
MC Mekhadma
JS Haï El-Djabel
9
7
7
5
5
4
4
4
4
3
3
3
2
2
0
0
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam
Rencontres
WARD - CRVM
USMAB - E Collo
MOC - ASAM
MSPB - USMAn
NRBT - USB
Hamra - NCM
USMK - ESG
JSMS - HBCL
WAM - SAM
OMA - ESM
RCBOR - MBH
CLASSEMENT
CLASSEMENT
Equipes
4e JOURNÉE
Equipes
Pts
J
ES Mostaganem
SA Mohammadia
IS Tighennif
MB Hessasna
RCB Oued R'hiou
OM Arzew
SCM Oran
US Remchi
JSM Tiaret
CRB Sendjas
SKAF Khemis Miliana
CRB Ben Badis
WA Mostaganem
GC Mascara
CC Sig
ES Araba
7
7
6
6
6
6
6
4
4
4
3
3
2
2
1
0
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (021) 74 76 95
Site Internet
www.competition.dz
[email protected]
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Equipes
Pts
J
US Biskra
MO Constantine
USM Aïn Beida
NC Magra
Hamra Annaba
WA Ramdane Djamel
E Collo
MSP Batna
ES Guelma
AS Aïn M'lila
HB Chelghoum Laïd
JSM Skikda
NRB Touggourt
CR Village Moussa
USM Khenchela
USM Annaba
7
7
7
6
5
4
4
4
4
4
4
3
3
2
1
0
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Publicité
Fax : (021) 63 53 31
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger
Mardi 7 octobre 2014
DÉTENTE
INSOLITE
22
Paul
Eluard
Voici le temps de sommeil exact qu'il vous faut pour être en bonne santé
Combien d'heures en moyenne dormez-vous chaque nuit ? Cinq ? Sept ?
Neuf ? Selon une étude scientifique menée en Finlande, publiée dans la
revue médicale Sleep, et relayée par le magazine Time, dimanche 5
octobre, des chercheurs ont réussi à déterminer que pour être en bonne
santé, le mieux était de dormir 7 heures et 36 minutes pour une femme, et
7 heures et 48 minutes pour un homme.
Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont mené une enquête auprès
de 1885 hommes et 1875 femmes. Au bout de sept ans, ces scientifiques
ont constaté que ceux qui dormaient le moins étaient contraints de poser
plus de jours d'arrêt-maladie que les autres. Les auteurs de l'étude vont
même plus loin, affirmant que si les troubles du sommeil étaient mieux
N° 2381
LA BLAGUE
DU
JOUR
T
U
R
U
N
O
T
V
U
U
V
H
A
O
O
O
T
E
M
I
R
P
A
K
L
R
A
P
G
I
E
R
D
I
O
A
P
H
M
E
A
I
O
U
T
voyages en
mer
personage
biblique
G
A
N
D
L
P
E
F
E
B
C
R
E
I
A
U
N
O
E
A
T
A
I
T
E
O
E
R
S
L
3
4
5
6
7
8
9
célèbre
général
pare
lieu de
retraite
strontium
Irlande
père
d’Andromaque
10
11
12
8
5
2
8
1
7
4
9
6
3
O
C
F
R
E
M
N
N
E
C
C
U
A
T
E
prive de chef
premier
impair
normal
lettre grecque
drame jaune
11
qui n’a jamais
servi
poète
lyrique
régime
thérapeutique
item
12
fixer
1
4
9
5
7
8
6
1
3
2
7
8
6
3
2
1
4
5
9
B
E
E
V
I
D
E
B
U
O
U
T
R
E
R
A
N
I
L
I
M
E
D
N
A
E
I
R
I
S
8
6
1
5
9
2
3
7
4
T
A
I
R
E
N
O
D
E
L
T
U
O
G
N
2
4
7
6
1
3
5
9
8
petit cube
mois
te rends
9
possessif
écarteur de
chirurgien
pénurie
9
5
3
8
4
7
2
1
6
N
A
E
S
I
E
U
B
L
N
U
B
I
L
E
brille de
avec éclat
affaiblie
tour
symbolique
temps des
glaces
attacha
hurlements
crochet d’étal
4
avant patres
1
agent de
liaison
tient son nom
de sa forme
10
ingurgité
L
C
I
S
L
I
R
I
E
T
O
P
S
E
D
T
G
T
O
R
O
T
D
S
A
L
A
R
I
E
S
E
I
E
C
E
E
T
I
L
A
N
A
B
C
LES MELÉS
N° 2381
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
APPARENT
AREOPAGE
BANALITE
BOUGEOTTE
CAMBRURE
CORBEAU
DESPOTE
DROGUISTE
EBENISTE
ECONDUIRE
FAMILIAL
FONDERIE
GISEMENT
GOUT
HAIR
HUMIDE
INDIRECT
IRIS
LOIN
MOULE
NAIVETE
NUBILE
OLEODUC
OUTRANCE
PETROLE
RELATION
SALARIE
SATELLITE
TAMBOURIN
TROPHEE
VRAC
D
P
O
E
E
R
En plus, il y a eu le but hier…
M
E
L
A
N
C
O
L
I
Q
U
E
R
O
T
I
S
P
A
R
E
A
L
L
U
S
I
O
N
S
O
I
L
N
S
E
I
E
N
A
E
P
S
E
A
I
A
S
R
A
M
S
N
R
E
S
T
R
E
A
N
E
S
U
T
E
M
I
R
E
N
T
R
C
A
D
L
E
R
E
U
R
O
P
E
T
O
I
E
E
E
X
C
L
A
M
A
T
I
O
N
S
E
R
S
E
E
U
E
E
S
S
E
N
C
E
LES FLÉCHÉS
2
3
4
LES MELÉS
L U I S
5
Vous êtes le seul rescapé du groupe
ayant perdu contre cette même équipe
du Malawi lors de la CAN 2010 en
Angola, un souvenir ?
Oui, je me sens mieux.
D
1
Vous revoilà au bled pour deux autres
matches très importants, cette fois
contre une même équipe, le Malawi,
comment ça se présente pour vous ?
Mais vous vous sentez apte à jouer,
c'est ça ?
7
prendre
le sein
jouer à Blida l'un de mes derniers
matches.
Ecoutez, maintenant je me sens de
mieux en mieux, j'ai repris la compétition,
après j'ai une autre vision des choses, moi
je suis là, sur le terrain ou en dehors, je
veux être exemplaire, j'arrête après la
coupe d'Afrique, je veux apporter mon
expérience au groupe, que ce soit sur le
terrain ou en dehors, je ne m'attache vraiment pas à cette place de titulaire, je suis
là pour l'Algérie, après la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain, on peut
jouer comme on peut ne pas jouer, après
c'est au coach de décider, il n'y a aucun
souci pour moi.
pied de vers
lutte de
massifs
les premières
arrivées
SMAÏL M. A.
Avant les deux premiers matches vous
avez reconnu que vous accusiez un
retard sur le plan physique et que vous
n'alliez pas jouer, qu'en est-il de ce
stage et dans quel état physique vous
êtes aujourd'hui après avoir rejoué avec
votre club ?
5
île
Entretien réalisé par
monnaie
hors court
8
Alors qu'il n'avait pas pris part aux deux premiers matches de ces éliminatoires à cause de son inaptitude à
l'époque, revoilà Madjid Bougherra aujourd'hui qui retrouve les rangs de la sélection, mais cette fois avec
des données différentes, le joueur se sent mieux sur le plan physique, et son vécu devrait aider l'EN a
préparer la double confrontation avec une équipe du Malawi que Bougy est le seul à l'avoir déjà affrontée, il
nous raconte tout cela dans cet entretien qu'il nous a accordé hier juste après son arrivée en Algérie.
Le match retour se joue à Blida, chez
nous, on sera un peu mieux, car on aura
un peu plus de temps de récupération
qu'eux, je pense. En tout cas, on sait ce
qu'il faut faire, se qualifier dès maintenant.
défalquée
6
«Il faut être patient avec lui» «Il finira par choisir l'Algérie»
«Il faut l'écouter de vive voix» «C'est un joueur talentueux»
On aura ensuite l'avantage de recevoir
chez nous, et surtout plus de temps que
nos adversaires pour récupérer…
chargé
d’affaires
4
1
6 2
3
1
2
4
5
9
6
8
7
privatif
pige
6
7
8
9 10 11
C A R R I D O
DANY
NOUNKEU
3
Bougherra parle de Fekir
On a gagné les deux premiers matches,
c'est très important pour la confiance, et
pour la suite de la compétition, maintenant le plus important c'est de ne pas
perdre au Malawi, ces deux matches vont
être importants pour se qualifier directement. Le minimum sera d'avoir 4 points
sur 2 matches pour se qualifier, voilà, on
sait que ça sera dur, au Malawi, avec les
conditions là-bas, terrain synthétique, chaleur, long voyage…
2
bouc
émissaire
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
6
7
4
9
3
5
8
2
1
2
passa pour
un temps
7
5
9 7
9
T
O
I
H
R
P
E
T
R
O
L
E
G
R
N
plumards
tas
3 4
6
7
6 2
9
4
5
4 3
7
E
M
E
T
E
R
U
R
B
M
A
C
E
D
I
qui annonce
provoquer
8
1
3
9
2
6
8
7
4
5
1
3
N°
2381
1 3
REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.
LES FLÉCHÉS
fin d’office
SUDOKU
8
pris en compte, les coûts directement liés à l'absentéisme au travail pour
cause de maladie pourraient diminuer de 28%.
Des résultats qui ne semblent pas surprendre la présidente du réseau
Morphée, consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil. Interrogée par le site Metronews, ce médecin regrette que beaucoup
de personnes considèrent que dormir "est du temps perdu". "Dire que bien
manger est bon pour la santé est un message bien intégré, mais on a du
mal à faire passer que bien dormir est un paramètre de santé fort, insistet-elle. Le sommeil, ce n'est pas une question de bien-être. Il en va de la
santé."
Remplissez cette grille, puis reportez les
lettres dans les cases numérotées correspondantes.
Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.
Dans un train, un petit garçon fixe ostensiblement son regard sur une dame affligée d'un
goitre...
Ça énerve la dame qui lui dit:
- Arrête de me regarder ou sinon je vais te manger!
Et le petit garçon de répliquer :
- Finis d'abord celui que tu as dans le gosier.
2
À LA UNE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
Mieux vaut
mourir d'amour
que d'aimer
sans regrets.
Citation
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
SOLUTIONS
www.competition.dz
Oui, il y a eu le but, on retrouve
la forme, on enchaîne les matches,
la compétition c'est le plus important, en tout cas ça m'a fait du bien
de retrouver le championnat et de
retrouver le pays et pourquoi pas
«
Oui c'est clair, hier déjà on en parlait
avec Hassan Yebda, puisqu'on a joué et il
faisait très chaud à Dubaï, on s'est rappelés
du match du Malawi justement, je pense
c'était un accident, mais on sait que cette
équipe-là est capable de tout, puisqu'ils
sont habitués à la chaleur, il faut se mettre
dans la tête que ça va être très dur là-bas.
Qu'est-ce que vous gardez en tête de ce
match-là, de cette équipe du Malawi,
notamment sur le plan technique ?
Je me souviens qu'ils étaient frais, ça
courait de partout, ils ne craignaient pas la
chaleur, je pense cette fois que même le
terrain synthétique là-bas va être en leur
faveur, parce qu'ils ont l'habitude d'y
jouer, en tout cas en Afrique, c'est toujours
dur, quand tu joues là-bas, t'as l'impression que c'est une grande équipe, ils sont
habitués, ils sont dans leur environnement, dans leur condition, nous on a pas
l'habitude à ça, mais on a prouvé en
Ethiopie qu'on a fait un grand progrès,
surtout au Benin l'année dernière au mois
de juin, je pense que l'Algérie a progressé
à l'extérieur.
Vous avez soif de revanche,
n'est-ce pas ?
Non, du tout, ce n'est pas une revanche,
ils n'étaient même pas qualifiés, il n'y a
aucune revanche à prendre, il faut jouer le
match le plus normalement du monde, et
gagner, gagner c'est tout.
Il faudra aussi marquer…
Oui, et éviter en même temps d'encaisser, mais le plus important c'est de ne pas
perdre, car faire match nul à l'extérieur ça
peut aussi être bien, car avoir un nul et
recevoir juste après, nous donne 4 points,
et avec 4 points t'es qualifié.
Vous avez évoqué tout à l'heure Hassan
Yebda, comment ce dernier vit-il
l'éloignement de la sélection ?
Le 3 à 0 de 2010 était un
accident, mais c'est une
équipe capable de tout
Il sait qu'il n'avait pas retrouvé la compétition, il a rejoint mon club très tard, il
savait qu'il n'était pas au top de sa forme,
lui c'est quelqu'un qui enchaîne les
matches, ça faisait longtemps que je ne le
voyais pas enchaîner les matches, mais je
le vois enfin aux entraînements, c'est
quelqu'un très doué techniquement,
c'est un très bon joueur qui peut nous
apporter beaucoup, mais là c'est le
coach qui décidera, en tout cas, je pense
que dans l'EN on a besoin de cadres, il
n'y a pas que moi, il faut plusieurs
cadres pour progresser, après c'est
au coach de choisir incha Allah.
Dites-nous, c'est important de
garantir la qualif' pour le Maroc
au bout de ces deux prochaines
rencontres, non ?
Le plus important surtout c'était
de confirmer après la Coupe du
monde, on a joué l'Ethiopie et le
Mali et on a gagné 2 matches,
contrairement à 2010 où on avait
fait match nul puis on avait perdu
en Centrafrique, c'est bien car ça
va nous permettre de souffler, et de continuer sereinement.
Nabil Fekir, le joueur de Lyon, hésite
encore à rejoindre les rangs des Verts,
au même moment il a reçu une
convocation pour rejoindre l'équipe du
espoirs de France, qu'avez-vous à dire
là-dessus ?
Moi, franchement, je n'ai pas parlé avec
la personne, je ne crois pas trop ce qui
s'écrit dans les journaux, parce que je trouve que c'est un Algérien qui est encore
jeune, s'il doit choisir l'Algérie il la choisira, s'il doit choisir l'équipe de France, il la
choisira aussi, mais moi je pense qu'il va
choisir l'Algérie, mais il faut être patient,
car il est encore jeune, peut-être que son
club est en train de lui mettre la pression,
je ne sais pas, on ne peut jurer de rien, en
tout cas il faudra être patient avec lui, et
de l'écouter de vive voix avant d'écouter
les journaux.
L'Algérie a-t-elle vraiment besoin de
lui ?
Tout joueur capable d'apporter un
plus est le bienvenu, parce qu'on a tous
vu que lorsque Yacine est venu,
alors que c'est un joueur
talentueux, il a apporté un
plus, Fekir d'après ce
qu'on voit à Lyon, c'est
aussi un joueur très
talentueux, il faut donc préparer l'avenir,
ce n'est pas demain qu'il sera là, il faut
penser à plus tard.
Lors des deux premiers matches, le duo
Medjani-Belkalem s'est agréablement
bien débrouillé, un mot sur leur
association dans l'axe ?
Comme je l'ai dit, Essaïd c'est mon poulain, Carl c'est mon frère, c'est des joueurs
qui ont beaucoup progressé, ce qui est
bien c'est que chaque joueur peut postuler à un poste de titulaire, et ça c'est
une bonne chose pour l'EN. En tout
cas, ils ont fait deux beaux matches,
ils n'ont pas pris de buts à part le
penalty en Ethiopie, mais franchement ils ont été solides, en tout cas
je suis derrière eux je les encourage, moi aussi quand je joue, ils le
font, c'est ça une équipe, il faut
garder cet état d'esprit. S. M. A.
Même s'il a rejoint le stage de l'équipe espoir de France
Fekir n'écarte pas la possibilité de rejoindre les Verts
PAR Mehdi Kabi.
Même s'il a rejoint le stage de l'équipe
de France espoir, le Franco-Algérien Nabil
Fekir laisse encore la porte ouverte sur la
possibilité de rejoindre les Verts. Le
milieu de terrain de l'Olympique
Lyonnais, Nabil Fekir, a débarqué au
centre technique national Fernand Sastre
de Clairefontaine (CTNFS) en France afin
de répondre à l'appel de l'équipe espoir
française. Le Franco-Algérien a choisi de
répondre à la convocation de l'équipe
espoir française, mais sans fermer pour
autant la porte aux Fennecs qui sont intéressés par ses services. D'ailleurs, le coach
des Verts, Christian Gourcuff, le suit de
très près. Nabil s'est expliqué sur son
choix : "J'ai bien réfléchi, j'ai parlé avec
mes conseillers et ma famille. J'ai reçu les
différents avis et j'ai pris ma décision en
fonction de cela, mais ça a été difficile." Le
jeune joueur a ensuite fait part de sa joie
de rejoindre les espoirs français. Il a décla-
ré : "Je suis fier d'honorer
cette première convocation,
ça me fait plaisir d'être là. Je
vais tout faire pour mériter la
confiance du sélectionneur." Nabil va débuter la
préparation pour les barrages de l'EURO 2015 sous la
houlette de Pierre Mankowski
avec un match aller prévu au Mans le
10 octobre et un retour quatre jours plus
tard en Scandinavie. Mais une chose est
sûre, le milieu de terrain lyonnais
n'a toujours pas dit non à l'équipe
d'Algérie et il ne lui a pas fermé la
porte. En effet, tant que Fekir n'a
pas revêti le maillot bleu de l'équipe A française, il pourra encore
faire partie de l'effectif du sélectionneur national, Christian
Gourcuff. Nabil qui a été interrogé à ce
sujet a déclaré : "Pour l'instant je suis en
espoir, je vis le moment présent et on
verra par la suite."
M. K.
www.competition.dz
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
4
À LA UNE
LIGUE 2
BRAHIMI
RCR

Reprise
aujourd'hui
GHOULAM :
«IL FAUT GAGNER
CES 2 MATCHS»
«Assurer la
qualification
le plus vite
possible»
En un laps de temps très court, il a conquis Porto et est devenu le chouchou
de tout un peuple. Yacine Brahimi revient sur le stage de l'EN qui a débuté
hier, parle de sa confrontation avec Slimani et insiste sur l'obligation de
remporter les deux prochaines sorties avec les Verts pour se qualifier.
Yacine, vous revoilà pour un
nouveau stage avec l'EN…
Effectivement, je suis très
content de revenir en Algérie pour
ce stage qui va débuter. Je suis
heureux de retrouver la sélection
et le reste de mes camarades. On
va entamer la préparation de deux
matchs très importants et j'espère
du fond du cœur que ça se passera
bien.
Ça s'est bien passé pour vous
face à Slimani, cependant, vous
ne marquez plus depuis deux
matchs…
Oui, ça fait toujours plaisir de se
retrouver face à un autre frère. Ce
Mandi : «On est
sur une belle
série, il ne faut
pas la briser»
De son côté, le latéral droit
de l'EN a insisté sur la nécessité de
récolter les 6 points mis en jeu pour
tuer la compétition et la concurrence. " ça sera un match difficile,
comme tous les autres en Afrique,
mais il faudra batailler, car au bout
il y a cet enjeu qu'est la qualif' à la
CAN, il nous faut 6 points sur 2
matches pour être sûrs d'être qualifiés pour le Maroc", a-t-il dit d'emblée.
«On est en confiance»
A la question de connaître l'importance du bon début réussi le mois
passé dans les prochaines sorties, le
pensionnaire de Reims enchaîne :
"Ben oui, c'est sûr, ce sont 2
matches, deux victoires, c'est bien
pour nous, on est en confiance, il
ne faut pas briser cette série, il faut
essayer de ramener les 3 points du
déplacement du Malawi et concrétiser ensuite chez nous " et d'ajouter : "En septembre, c'était des
matches très difficiles, l'Ethiopie on
y a joué en pleine altitude mais
malgré ça, on a pu gagner là-bas,
face au Mali on a eu un peu plus
de mal, mais au final la victoire
était bien là."
«On étudiera le jeu
des Malawites et on s'y
adaptera»
Mandi s'attend à beaucoup de
séances d'étude tactique, car pour
lui cet équipe du Malawi est plus
qu'inconnue, il dit que quel que
soit le jeu développé, il fera en
sorte avec ses coéquipiers de s'y
adapter : "On va les étudier avec le
coach et le staff, il faut beaucoup
de séances de visionnage pour étudier leurs points faibles et points
forts, de toute façon, quel que soit
leur style de jeu, et même s'il est
différent des styles de jeu déjà rencontrés comme le Mali ou
l'Ethiopie, on est obligés de s'y
adapter."
fut une très belle partie où on a
réussi à faire match nul.
Maintenant, on va les affronter
encore dans deux semaines et on
espère que ça se passera encore
mieux pour nous.
Avez-vous déclaré que vous étiez
déçu de ne pas marquer
beaucoup de buts ?
Déjà, je pense que je n'ai jamais
dit ça. La seule chose que j'ai dite
est que je travaille dur pour
essayer de marquer encore plus et
pour essayer de faire la différence
plus souvent. Voilà tout. J'essaye
de m'améliorer et de progresser
davantage.
On dit que le PSG vous regrette.
Qu'en pensez-vous ?
Ah oui ! Pour ça, il faudra voir
avec mon agent (rires), moi je ne
sais rien du tout.
Quel est votre avis sur le
prochain adversaire de l'EN, le
Malawi ?
Ce que je sais, c'est que ce
sera deux matchs vraiment
très importants pour nous.
Il faudra tout faire pour
les gagner. On joue une
qualification pour la
phase finale de la coupe
d'Afrique des nations.
I. Z.
Alors Faouzi, vous
revoilà en sélection.
Que pouvez-vous nous
dire ?
Mesbah : «On vise les 6 points
face au Malawi»
Le latéral gauche de la Sampdoria
était, comme à son habitude, content de
retrouver la sélection pour ce stage de préparation avant la double confrontation face
au Malawi les 11 et 15 du mois en cours.
L'ancien Parmesan reconnaît volontiers que
la tâche ne sera pas facile mais insiste sur les
trois points de la victoire pour aborder la
suite avec plus de sérénité. Tout va bien
pour Djamel Mesbah. Le gaucher algérien
est en train, peu à peu, de gagner en temps
de jeu avec sa nouvelle équipe de la
Sampdoria qui est le tube de l'été en Italie
grâce à sa troisième place. Arrivé hier pour
entamer le stage avec l'EN, l'enfant de
Zighoud Youcef n'a pas caché sa joie de se
retrouver parmi ses camarades de la sélection. "Comme toujours, je suis très content
de retrouver l'ambiance de la sélection. On
sait qu'il va y avoir deux rencontres difficiles qui nous attendent lors des jours à
venir." Le numéro 3 de la Samp s'attend
d'ailleurs à une rencontre difficile face à un
adversaire de qualité qui garde encore
toutes ses chances de sortir avec un des
billets qualificatifs pour la CAN 2015 au
Maroc. Ce point, Mesbah ne l'oublie pas et
met l'accent sur la difficulté de la tâche qui
attend les verts au Malawi. "On sait très
bien qu'on va avoir la tâche vraiment compliquée lors de la rencontre à venir. On
connaît maintenant toutes les conditions en
Afrique. Ce sera une rencontre difficile pour
nous. Cependant, on vient pour se préparer
à aborder ce match avec une grande motivation et pour essayer d'assurer un bon résultat là-bas. Comme je l'ai dit, on va bien
prendre le temps pour préparer ce match et
essayer de rester concentré sur cette partie
importante. Il faut savoir gérer et surtout
garder en tête notre objectif qui demeure
aller chercher les trois points de la victoire.
Sur les deux matchs, on vise évidemment
les 6 points. Si on met tous les moyens et
qu'on prépare cette rencontre comme on a
préparé les précédentes, je pense qu'on peut
aller faire quelque chose de bien là-bas."
"Ça se passe bien à la Samp"
Ayant rejoint la Sampdoria de Gênes durant
les dernières heures du Mercato estival,
Djamel Mesbah a eu droit à deux appari-
Le latéral gauche du FC Napoli
était heureux de retrouver
Alger et l'ambiance de la
sélection. Dans
l'entretien qui suit, il
parle des deux
prochaines
confrontations face au Malawi et de
l'évolution de sa blessure. Il met
l'accent sur sa disponibilité pour le
groupe et insiste sur la victoire au
cours des deux matchs pour assurer
la qualification le plus vite possible.
tions sous ses nouvelles couleurs dont une
lors du grand derby de Gênes. Questionné
sur son parcours avec l'ancienne équipe de
Roberto Mancini, le numéro 6 des Verts rassure : "Pour le moment, tout se passe très
bien pour moi à la Sampdoria. J'ai déjà joué
deux matchs, l'équipe a fait une belle entame puisqu'elle est 3e au classement général.
Donc, ça va. Après, c'est à moi de continuer
à travailler de la sorte et de faire les efforts
qu'il faut pour aller chercher encore plus et
essayer de faire de meilleures choses."
I. Z.
Taïder : «Se
concentrer
sur cette 1re
rencontre
face au
Malawi»
Pour le milieu de terrain
de la formation italienne
de Sassuolo, la
rencontre sera d'une
grande difficulté. Saphir
Taïder insiste pour ne
penser qu'à ce premier
match : "On va avoir du
temps pour préparer
cette rencontre. On va
bien gérer ce stage pour
être le plus en forme
possible pour cette
rencontre qui ne sera
pas facile." Questionné
sur le match retour, il dit
: "Pour le moment, il ne
faut penser qu'au
premier match et le
match retour on aura le
temps d'en parler et d'y
penser après. Il faut se
concentrer uniquement
sur cette première
manche." Les Verts
joueront sur une pelouse
en synthétique mais ça
n'inquiète pas outre
mesure l'ancien de
l'Inter : "On connaît tous
les conditions en
Afrique, donc, je pense
qu'il faudra s'adapter
afin d'essayer de
réaliser le meilleur
résultat possible."
«A Sassuolo,
je prends du
plaisir»
Arrivée retardée
pour Belkalem
Alors qu'il était attendu hier durant
l'après-midi, Essaïd Belkalem n'est pas
venu. Renseignement pris, il devait finalement rejoindre le reste de l'équipe
hier durant la nuit puisque son arrivée a
été retardée et son avion ne devait
atterrir à Alger que vers 23h.
I. Z.
Depuis son transfert du
côté de Sassuolo, Saphir
Taïder enchaîne les
bonnes prestations et
semble revivre après
une saison difficile à
l'Inter. Questionné sur ce
point, il confirme :
"Effectivement, ça va
bien pour moi à
Sassuolo, je prends du
plaisir et je pense que
c'est le plus important."
I. Z.
Ça fait du bien de rentrer au pays. Cela faisait
un moment que je
n'étais pas venu en
sélection. Après, je suis
content de rentrer en
Algérie avec cette
ambiance de fête. Je suis
content d'être ici avec
mes frères. Maintenant,
on va faire une semaine et demie de travail
intensif pour préparer les deux prochaines
sorties de l'équipe nationale.
La blessure au bras, c'est fini, c'est du
passé ?
Non, malheureusement, pas tout à fait. Je
dois encore porter une attelle car ma blessure
ne s'est pas encore très bien cicatrisée. Je pense
que d'ici un mois, tout ira pour le mieux et
j'espère être à 100% pour reprendre la compétition dans les meilleures conditions.
Avec Naples, ça va mieux. Vous enchaînez
les matchs, comment vous sentez-vous ?
Ce qu'il faut savoir, c'est que le problème
pour moi est le fait que je n'ai pas eu de préparation à proprement dit. J'ai entamé le travail en retard à cause de ma participation en
Coupe du monde. Après, je me suis fait mal à
la main et ça m'a bloqué dans mon élan.
Maintenant, petit à petit, je reprends mes sensations. Le coach me donne des matchs en
milieu de semaine. Cependant, comme on
enchaîne des matchs tous les trois jours, je ne
peux pas travailler physiquement comme je le
souhaite. J'espère qu'en continuant à travailler, le rythme va finir par revenir et que je
retrouverai toutes mes sensations.
Peut-être un mot sur le Malawi, prochain
adversaire de l'équipe nationale…
C'est vrai que je ne connais pas très bien
cette équipe. Ce qui est certain, c'est que ce
sera deux rencontres d'une grande difficulté.
Pour espérer aller rapidement et assurer notre
qualification pour la coupe d'Afrique des
nations, il va falloir sortir le grand jeu et aller
chercher la victoire là-bas.
Ghoulam est-il prêt à reprendre sa place
au sein de l'équipe ?
Déjà, je suis content d'être là avec mes
frères. Comme je l'ai dit, il faut tout faire pour
aller chercher la victoire. Après, on verra ce
qui sera le mieux pour l'équipe et pour moi. Je
suis de tout cœur avec mes frères.
I. Z.
Après la minitrêve de l'Aïd
El-Adha, les
poulains du
coach
Abdelkrim
Benyelles
reprennent les
entraînements
aujourd'hui le
travail à partir
de 17h00 sur
la pelouse du
stade d'Yellel,
le moral des
joueurs est au
beau fixe
après le bon
résultat de la
dernière
journée contre
le CABBA.

Du
biquotidien
demain
Pour bien
préparer le
match de ce
week-end face
a Boussaâda
pour la 7e
journée de la
Ligue 2
Mobilis le
staff
technique a
programmé
deux séances
d'entraînement
demain, la
première sera
à la salle de
musculation le
matin et la
deuxième sera
l'après-midi au
stade d'Oued
Rhiou.
Zahzouh : «L'intérêt
du club passe
avant tout»
Le latéral droit du RCR s'est plaint auprès du médecin de l'équipe de douleurs à la
cheville qui l'ont empêché de suivre le rythme du dernier match contre le CABBA.
De notre
correspondant
B. BOUGUERMOUNA
Échographie A la demande
du staff médical, l'enfant pur
produit de l'école du Rapid a passé
une échographie hier lundi à Oran
afin de se rassurer sur ses douleurs
à la cheville, qui persistent depuis
le week-end dernier. Celle-ci ne
révélera rien de méchant, ce qui
explique le retour à la préparation
du joueur. Néanmoins, il aura tout
de même droit à des séances de
soins.
USMB
Pour avoir plus
d'informations, nous avons pris
attache avec l'arrière droit du Rapid
afin d'avoir du nouveau sur sa
blessure. "Ce sont des douleurs qui
persistent depuis le match du
championnat face à l'USMB. Je me
suis soigné tout au long de la
semaine avec le staff médical pour
être prêt au match face au CABBA,
mais à la fin de la rencontre j'ai senti
des douleurs qui mont empêché de
terminer le match. Je prends part à
des séances de soins régulièrement
et cela me fait déjà du bien, en
espérant que je me serai
complètement rétabli pour le
prochain
match.
Certes,
l'échographie que j'ai passée était
rassurante, mais le staff médical
voudrait tout de même que je me
préserve en ne fournissant pas
beaucoup d'efforts. Jusqu'ici,
j'arrive à supporter et j'espère
continuer pour ne pas prendre du
retard sur mes autres camarades. "
B. B.
Vers le retour de Hamou,
Chikhaoui et Benmghit
La direction du RCR envisage de faire revenir les trois joueurs renvoyés
depuis plus d'un mois.
c'est-a- dire, avant le début de la première journée du championnat, pour
des raisons disciplinaires, mais vu que le club a besoins de leurs servies,
les comités du club ont jugé utile de rappeler le gardien de but Hamou
Bouabdellah, le latérale droit Chikhaoui Smaïl et l'attaquant Benmghit
Hichem pour les prochains matches, rappelant que le défenseur Chikhaoui
et l'attaquant Benmghit ont exigé de l'administration de verser le troisièmes mois de salaire pour partir avec l'équipe à Tlemcen, tandis que le
gardien de but Hamou Bouabdellah, son comportement lors d'un match
amical quand il a refusé de jouer a poussé le président à renvoyer les
joueurs rebelles.
Les trois joueurs concernés devront reprendre le travail aujourd'hui avec
leurs camarades, lors de la reprise du RCR au stade municipal d'Yellel, ce
retour va sans ravir les fans et tous l'ensemble du club, qui pourront
compter sur leurs service dès le prochain match contre Boussaâda.
B. B.
WAT
Boussafi : «Il ne faut surtout
pas baisser les bras»
Pour l'entraîneur adjoint de la formation des Zianides, le compartiment offensif et la
cohésion restent le souci majeur. La dernière défaite concédée face à Tadjnanet
illustre parfaitement cette situation.
De notre correspondant
ABDELKRIM ZOUBIR
Tout d'abord, Mabrouk Aïdkoum…
Merci, je profite pour vous souhaiter ainsi qu'à vos lecteurs et à
tous les sportifs mes meilleurs
vœux à l'occasion de l'Aïd El-Adha.
Vos supporters ont été très déçus par
le revers subi face à Tadjnanet. Qu'en
dites-vous ?
Je serais peut-être tenté de dire
que c'est un autre accident de parcours, mais je dois reconnaître que
la ligne d'attaque n'a pas été active.
Et puis, le but de notre adversaire
inscrit en début de rencontre a perturbé le moral du groupe. Vous
savez, quand on vous marque dès
les premières minutes de jeu, on
perd un peu de notre concentration
en cherchant à remettre les pendules à l'heure.
Mais vous aurez pu au moins revenir
avec le partage des points si le penalty a été transformé…
Tirer un penalty est une grande
responsabilité, surtout lorsque
l'équipe est menée au score. Mais je
ne pense pas qu'il faut accabler le
joueur qui a raté son essai, cela peut
arriver à n'importe qui.
journées, aucune n'a encore assuré
ni son maintien encore moins l'accession. D'ailleurs, comme vous
avez pu le constater, les rencontres
sont difficiles de journée en journée.
D'aucuns estiment que cette cinquième contre-performance vous éloigne
de l'accession. Qu'en pensez-vous ?
Oui, mais quand on perd beaucoup de
points, notamment à domicile, cela
devient encore plus difficile…
Il est vrai que nous avons perdu
beaucoup de points, mais il reste
quand même vingt-quatre matchs à
négocier. Je peux y croire, le football
n'est pas une science exacte et le
championnat est loin d'être fini.
Cependant, nous devons trouver les
solutions idoines pour remédier à
cet état de fait. Avec beaucoup de
travail et de sacrifice, je pense que
nous pourrons arriver à notre objectif.
Certaines équipes ont déjà montré
leurs intentions pour décrocher une
place sur le podium. Quel est votre
avis ?
Comme je viens de vous le dire,
rien n'est encore joué, plus le championnat avance, plus il faut s'attendre à des surprises. Après six
Je n'en disconviens pas, mais je
reste convaincu qu'avec plus de
hargne, de volonté et de détermination chez les joueurs, tout reste possible.
Vous recevez l'ABM le week-end prochain, comment voyez-vous cette rencontre ?
Au risque de me répéter, toutes
les rencontres ne sont pas gagnées
d'avance. Celle que nous allons
jouer contre l'ABM ne va pas déroger à la règle, mais après nos derniers faux pas, il est indispensable
de réagir et renouer avec la victoire.
Les joueurs doivent se méfier de
Merouana, qui ne viendra sûrement
pas à Tlemcen pour faire du tourisme.
A. Z.
21
MCS
Plus de peur que
de mal pour Rahoui
Vu que sa blessure ne suscite pas une
mise au repos, il sera
présent aujourd'hui
à la reprise des
Lions de la Mina
pour prendre part à
des séances de soins avec le kiné de
l'équipe.
Mardi 7 octobre 2014

Boussaïd
a purgé
Expulsé lors
de la
rencontre
disputée à
Tlemcen face
au CAB pour
cumul de
cartons, le
défenseur
tlemcénien
Boussaïd sera
de retour à
l'occasion du
match qui
mettra aux
prises le WAT
avec l'ABM. Ce
dernier devra
néanmoins
calmer ses
ardeurs afin
d'éviter
d'autres
cartons.
De notre correspondant
K. DJELLOUL
Vous avez décroché une
précieuse victoire face à
l'ABM, vos impressions…
Je dirais que notre
victoire est amplement
méritée. Il est vrai que la
rencontre était très difficile,
mais nous l'avons bien
préparée. On a su
comment gérer le match
du début jusqu'à la fin et
on a été vigilants durant
toute la rencontre. On était
dans l'obligation
d'enregistrer un résultat
positif pour se racheter
après le nul contre
Tajnanet à domicile. Dieu
merci, on y est arrivés.
Donc, pour vous, le MCS a
mérité sa victoire…
Pour ce qui est de la
rencontre, j'avoue qu'elle a
été difficile, comme il fallait
s'y attendre, car ce genre
de confrontations se joue
souvent sur un petit détail.
Dans l'ensemble, je pense
que nous avons réussi à
nous défaire de notre
adversaire grâce à la
volonté de tous les joueurs
et leur abattage et qu'on
mérite amplement cette
victoire. J'espère qu'on va
continuer sur cette
dynamique vendredi
prochain face au CABBA.
Est-ce qu'on peut dire que
c'est le déclic ?
Bien sûr. C'est peut-être
le plus important match,
car tout autre résultat nous
aurait compliqué la tâche
et mis une pression sur nos
épaules. Maintenant, on se
sent plus libérés. Cela ne
pourra que nous mettre en
confiance pour le prochain
match.
Dans quel état d'esprit se
trouve le groupe, après ce
précieux succès ?
Un bon état d'esprit y
règne. Cette victoire a une
saveur particulière, parce
que c'est celle du déclic et
de la confiance. On s'est
battus avec notre cœur, ce
qui est important. J'estime
que tous les joueurs sont
dans de bonnes
dispositions et ne comptent
pas lâcher prise.
Vous avez été l'un des
artisans de cette victoire,
qu'en dites-vous ?
Je suis ravi d'avoir
accompli mon devoir et
contribué à la victoire de
mon équipe. J'ai fait ce que
mon entraîneur m'a
demandé de faire. Cette
victoire c'est aussi grâce à
tous mes partenaires, qui
ont beaucoup donné.
Maintenant, concernant ma
prestation, je dois dire que
c'est important d'apporter
ma contribution dans les
bonnes performances de
mon équipe. Mais il faut
dire aussi que c'est l'intérêt
du club qui passe avant
tout.
Quelle est la force de votre
équipe ?
Notre force, ce sont la
solidarité du groupe et
l'esprit de fraternité qui y
règne. Peu importe celui
qui joue ou qui marque, ce
qui compte c'est que le
Mouloudia gagne.
Ce vendredi vous allez
affronter le CABBA, comment
se présente cette
confrontation ?
C'est un match très
important pour les deux
équipes, qui aspirent au
même objectif, donc il y
aura de l'enjeu, on jouera à
domicile, on doit défendre
nos chances à fond et
arracher les trois points
pour gagner davantage en
confiance.
K. DJ.
PROGRAMME DE LA 7e JOURNÉE
VENDREDI À 15H
Rencontre
Lieu
RCR-ABS
Stade Oued Rhiou
ASK-OM
Stade Abed Hamdani, El-Khroub
CAB-USMB
Stade du 1er-Novembre, Batna
ESMK-USC
Stade de Koléa
MCS-CABBA
Stade du 13-Avril, Saïda
JSMB-USMMH
Stade Unité maghrébine, Béjaïa
CRBAF-DRBT
Stade Zerdani, Oum El-Bouaghi
WAT-ABM
Stade Akid Lotfi, Tlemcen
8e journée
Vendredi 17 octobre à 15h
ABS-WAT
OM-JSMB
USC-MCS
ESMK-CRBAF
USMB-USMMH
CABBA-CAB
DRBT-ASK
ABM-RCR
20
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
PUBLICITÉ
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
À LA UNE
FEGHOULI
Dernière
partie, le
tennis-ballon
Comme la tradition de
l'émission l'exige, une
partie de tennis-ballon
est organisée entre
l'invité et les experts.
Sofiane Feghouli, né en
région parisienne, a
choisi de faire équipe
avec Luis Fernandez,
ancienne star du PSG,
face aux deux anciens
attaquants de
l'Olympique de Marseille
Sonny Anderson et Jean
Pierre Papin. Egalité 5-5
entre les deux équipes
mais l'arbitre de ce
match Alex Ruiz, a donné
la victoire à l'équipe
Feghouli Fernandez au
grand désarroi des deux
autres qui ont crié au
scandale.
invité de beinSports
Les coulisses de l'émission
«COMME SI VOUS Y ÉTIEZ»
L'émission dominicale du prime time de beinSports, "Le club du dimanche", présentée par Alexandre Ruiz et
ses trois experts, le Brésilien Sonny Anderson et les deux ex-stars du football français, Luis Fernandez et
Jean-Pierre Papin, avait comme invité avant-hier un certain Sofiane Feghouli. Le leader naturel des
Fennecs, fraîchement débarqué de Valence, était dans les studios de l'émission en chair et en os, pour le
plus grand bonheur de ses fans présents dans le public et derrière leurs écrans de télévision, des deux
côtés de la Méditerranée. Compétition était lui aussi présent dans les studios, pour vous faire vivre cet
évènement majeur de l'intérieur, comme si vous y étiez.
PAR MOHAMED BOUGUERRA
Compétition / PUB
ANEP 149 246 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 148 877 du 7/10/2014
La première chose que nous
avons remarquée en arrivant dans les
studios de beinSports, à Boulogne
Billancourt, dans la banlieue sud-ouest
de Paris, c'est la gestion hyper-stricte
de l'évènement. Le public venu assister
à l'émission doit avant de pénétrer
signer une autorisation de diffusion,
puis une fois entré, vous passez à travers un contrôle de sûreté digne d'un
aéroport et vous devez convier votre
téléphone et votre appareil photo à une
sorte de vestiaire car il est interdit de
filmer, de communiquer ou de prendre
la moindre photo à l'intérieur. Une fois
à l'intérieur, vous êtes placé par des
gens de la chaîne et vous n'avez plus la
possibilité de bouger jusqu'à la fin de
l'émission sous peine d'être rappelé à
l'ordre par les nombreux vigiles présents sur place.
Un public à 90% algérien
La nouvelle de la présence à l'émission
de la présence du meneur de jeu des
Verts à l'émission s'étant répandue
comme une traînée de poudre, c'est un
public à 90% algérien qui est venu
assister à l'émission pour honorer et
apercevoir la figure de proue de cette
équipe nationale, qui depuis 2013 ne
donne que des satisfactions à ses supporters. Alors qu'habituellement le
public est composé de jeunes issus des
clubs de football de la région parisienne qui viennent sur invitation de la
chaîne, là il y avait toutes les catégories
socioprofessionnelles des Algériens de
France. Du jeune de 18 ans au vieux
retraité venu ressentir, à travers
Feghouli, l'odeur du pays.
Compétition / PUB
ANEP 149 087 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 149 402 du 7/10/2014
Sofiane accueilli comme
à Tchaker
Si beinSports pensait que la vigilance
de son service de sécurité suffirait à
éviter tout débordement ou tout couac,
c'est mal connaître les Algériens qui en
ont déjà vu d'autres. Alors que tout le
monde semblait habillé classique, de
manière neutre et bien sage, prêt à
applaudir dès que le "chauffeur de
salle" en fait la demande, dès que
Feghouli est apparu sur le studio, tel
Superman, certains Algériens ont retirés leur pull-over et leur veste laissant
apparaître des maillots de l'équipe
nationale, ont sorti des drapeaux de
leurs manches et ont réservé à leur
"Soso national" un accueil digne du
stade Mustapha Tchaker de Blida en
scandant bien sûr le "One, two, three,
viva l'Algérie". Un accueil qui a bien
sur réchauffé le cœur de Feghouli et lui
a donné du courage pour vaincre l'appréhension naturelle d'une émission en
direct et qui bien qu'inhabituel, a fait
plaisir à l'animateur Alexandre Ruiz
puisque cela a donné une ambiance tribune à une émission basée sur le football. Il ne manquait plus que les fumi-
gènes et le jeune Chmissou et c'était
Tchaker. Feghouli a eu un accueil que
même Messi ou Ronaldo n'aurait pas
eu s'ils étaient venus à la même émission. La magie de porter le maillot vert.
1re partie : Soso donne son
avis sur l'actualité football de
la semaine
Après son entrée à l'américaine dans le
studio, Sofiane Feghouli, tout de noir
vêtu, était amené à commenter le menu
de l'émission et était invité par
Alexandre Ruiz à donner son avis sur
les différents reportages concernant
l'actualité footballistique de la semaine.
"Nous repartons de zéro,
mais la mayonnaise a pris"
Concernant les bonnes prestations de
son club, coleader de la Liga avec le FC
Barcelone, Feghouli a déclaré : "Nous
sommes reparti de zéro avec un nouveau coach, et énormément de nouveaux joueurs dont la plupart sont très
jeunes et tous les compteurs ont été
remis à zéro dans le sens où il n'ya plus
de titulaires ou de remplaçants . Il y a
une bataille à chaque entraînement
pour figurer sur la feuille de match et
vu notre classement on peut dire que la
mayonnaise a pris plus rapidement que
prévu. Tant mieux si cela peut nous
faire revenir en Ligue des champions."
«Messi est un génie
et le Barça ne se refuse pas»
Sofiane Feghouli a été amené à commenté le sans-faute du FC Barcelone
cette saison en Liga et le départ de son
coéquipier de Valence, Jérémie
Mathieu chez les Blaugrana. Il a déclaré : "En championnat, le FC Barcelone
est une grosse machine, Messi est un
génie, il entraîne tout le monde dans
son sillage et ils n'ont pas pris un but.
Ils jouent tous sur un rythme infernal
et veulent exploser le championnat,
mais même si ça sera difficile pour
nous, qui sommes actuellement coleader, de tenir ce rythme-là, nous vendrons chèrement notre peau. (…)
Jérémie Mathieu a eu raison d'aller au
bras de fer avec Valence et de forcer
son départ pour le Barça car une proposition d'un club de ce calibre c'est
une fois dans la vie, il ne faut pas hésiter. En plus, entouré de tous ces grands
joueurs, il a naturellement élevé son
niveau de jeu, donc je ne m'inquiète
pas pour lui, c'est un bon gars."
«Giroud aura du mal
à retrouver sa place
de titulaire à Arsenal»
Interrogé sur la Premier League et spécialement sur Arsenal et le triplé de
Welbeck en Ligue des champions et
sur la blessure de Giroud, Feghouli a
déclaré : "C'est clair que la Premier
League est un championnat qui me fait
aussi rêver, les stades pleins, l'ambiance, le rythme infernal et des équipes de
qualité. Concernant Arsenal, il sera très
difficile à Giroud de revenir titulaire à
l'issue de sa convalescence car je ne
connais pas d'entraîneur qui mette sur
le banc un attaquant qui leur met des
hat trick."
2e partie : le face-à-face
avec l'animateur
Ce moment du face-à-face aura été le
moment-clé de l'émission. Sofiane
Feghouli étant aussi face à l'animateur
de l'émission, Alexandre Ruiz, qui lui
posa toutes les questions, y compris
celles qui fâchent. Notre "Soso national" s'en sortant à merveille avec la sincérité qui est la sienne. Le face-à-face a
commencé par un résumé émouvant
de la Coupe du monde des Fennecs qui
a failli arracher une larmichette au
numéro 10 des Verts.
«Cette Coupe du monde
restera gravée dans ma
mémoire à vie»
"A chaque fois que je vois ces images je
ressens des frissons. Cette Coupe du
monde restera gravée dans ma mémoire à vie. A l'issue de ce match nous ressentions de la rage parce que cela s'est
joué sur des petits détails et nous on ne
voulait pas que l'aventure s'arrête.
Mais à froid on se dit que notre par-
5
Sofiane part
en taxi-moto
cours n'était pas si mal et que c'est le
futur champion du monde qui nous
élimine donc c'est plus que magnifique
et on espère revenir plus fort en 2018."
«Comment s'est passé
mon choix pour l'Algérie ?
Très simplement»
A la question relative à son choix de
l'Algérie par rapport à la France,
Sofiane Feghouli a dit : "Comment s'est
passé mon choix pour l'Algérie ? Très
simplement. L'hymne national algérien
me donne un frisson que la marseillaise, l'hymne français ne me donnait pas.
Je suis né en France, j'ai grandi en
France, je suis Français mais aussi algérien de part mes origines et lorsqu'il a
fallu faire un choix pour une sélection,
j'ai écouté mon cœur. Cela s'est fait tout
naturellement lors d'un rendez-vous
avec le président de la fédération. Il
m'a parlé deux minutes et j'ai dit OK je
viens. J'étais blessé et je lui ai dit, laissez-moi me rétablir et gagner ma place
en club et je viendrai, et je suis venu
(…) La Fédération française ne m'a
jamais contacté pour les A. J'étais international espoir et au début le sélectionneur de l'époque Eric Mombaerts prenait de mes nouvelles et ensuite avec
mon départ à Valence nous nous
sommes perdus de vue."
«Je suis parti à Grenoble
car j'en avais marre
des transports parisiens»
Lorsque j'avais 14 ans, je jouais en 16
ans nationaux au Paris FC à porte de
Montreuil, un peu loin de Saint-Ouen
où j'habitais. Je devais faire des heures
en transport en commun pour aller
m'entraîner et c'était la galère. Je
n'avais aucune proposition venant de
centres de formation et tous mes essais
avaient été infructueux. Jusqu'à cette
opportunité d'aller au centre de formation de Grenoble que j'ai accepté de
suite. Une semaine plus tard j'étais làbas et grâce à eux je suis devenu un
professionnel. Même si mon départ a
été mouvementé, dans la vie d'un footballeur, il ya des hauts et des bas. La
fin n'a pas été idéale, mais je n'en veux
à personne, je ne retiens que le positif,
et aujourd'hui je suis à Valence et je
poursuis mon ascension.
«Almeria m'a transformé
en Feghonli»
"A mon arrivée à Valence, j'ai été prêté
à Almeria et l'intendant du club qui ne
me connaissait pas a fait une coquille,
une faute d'orthographe sur mon nom.
Me rendant compte de l'erreur et que le
maillot était floqué "Feghonli", j'ai suggéré au président de faire la photo avec
le maillot de face mais il a refusé.
Arrivant de Valence et rencontrant
mon président, je n'ai pas voulu créer
de problèmes et j'ai fait la photo.
Almeria m'a transformé en Feghonli,
mais c'était rigolo."
M. B.
Alors qu'il est d'usage
pour l'invité de se
prendre en photo et de
signer des autographes
au public, le meneur de
jeu des Verts, attendu
au Parc des Princes,
puisqu'invité par la
direction du Paris SaintGermain à assister au
match PSG-Monaco, a dû
rapidement s'éclipser à
la fin de la partie de
tennis-ballon. Une taximoto l'attendait devant
le studio, il a juste eu le
temps de mettre un
casque et a parcouru les
dix minutes qui
séparaient les studios
de Boulogne de la porte
de Saint-Cloud où se
situe le Parc des
Princes.
Il assiste au
match PSGMonaco
Cette invitation pour le
match PSG-Monaco
semblait émaner
directement du big boss
de beinSports et du
Paris Saint-Germain, le
Cheikh Tamim Ben
Hamad Al Thani, vu
comment tout était bien
huilé. Le Valencia CF
aurait même reçu
l'itinéraire exact de
Sofiane Feghouli de
l'aéroport au studio en
passant par l'escapade
en moto. C'est sans
doute cela que l'on
appelle le football
professionnel. Mais si le
Cheikh Tamim, dont la
jument avait gagné la
célèbre course hippique
du prix de l'Arc de
Triomphe disputé à
Longchamp dans le bois
de Boulogne, affichait
un grand sourire. Ce
sourire a du disparaître
à l'issue du match PSG
1-1 Monaco puisque le
club de la capitale a
encore cédé deux points
précieux à domicile.
Il termine la
nuit en famille
A l'issue du match et
avant de rejoindre
l'équipe nationale,
Sofiane Feghouli est
parti rejoindre sa
famille et ses amis dans
un restaurant de la
plaine Saint-Denis, en
Seine-Saint-Denis, en
banlieue nord de Paris,
où il a ses habitudes
pour dîner et se
ressourcer. Ainsi
s'achève la courte
escapade dominicale de
Feghouli à Paris. Pour la
petite anecdote, le
maillot de l'équipe
nationale floqué et
dédicacé Sofiane
Feghouli mis en jeu lors
de l'émission, a été
gagné par un chanceux
nommé Hakim.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
6
www.competition.dz
JSK
LIGUE 2
Le Zamalek a invité la JSK à un match-gala
LES KABYLES ce
week-end en Egypte
La direction du club kabyle a reçu hier matin une invitation de la part du club
égyptien du Zamalek. Les responsables de cette prestigieuse formation ont
invité les Jaune et Vert au Caire pour un match-gala.
PAR ABDELLAH HADDAD
Les Egyptiens se sont
engagés à prendre en charge le
court séjour des Kabyles au Caire
pourvu que la JSK joue un matchgala avec la formation du
Zamalek. Compte tenu de la trêve
qu'observe le championnat, les
dirigeants de la formation de la
ville des Genêts sont très
intéressés par cette invitation,
surtout que sur place, Hannachi
et ses proches collaborateurs
pourraient faire un saut à la CAF
et vérifier toutes ces décisions et
ces sanctions dont on n'a pas
cessé d'en parler ces derniers
jours. Même sur le plan moral, un
grand match JSK-Zamalek
pourrait faire que du bien pour
les joueurs sur le plan moral
après tout ce qu'ils ont enduré ces
derniers temps. C'est aujourd'hui
que les responsables des Canaris
parleront d'une manière plus
officielle avec leurs homologues
égyptiens afin d'arrêter le
programme de ce match-gala
mais aussi les modalités de cette
Pas moins de trois éléments ont
séché la séance d'entraînement
d'hier soir. Khiat, Mekkaoui et
Meguehout ne sont pas présenté
pour la séance de la reprise. Selon
une source très proche de la
direction kabyle, ce trio était
autorisé à rater la reprise des
entraînements.
Delhoum, Ferrahi
et Khoudja aux soins
En plus de Delhoum qui se trouve à
Sétif pour soigner une blessure à la
cheville, Ferrahi et Khoudja étaient,
eux aussi, à l'infirmerie pour des
soins.
Djadjoua attend
toujours les
résultats de l'IRM
de Khoudja
Concernant la blessure d’Youcef
Khoudja qui a reçu un sérieux coup
à la cheville mercredi dernier, le
docteur du club attend toujours les
résultats de l'IRM pour avoir une
idée sur la nature exacte de la
blessure de l'attaquant kabyle.
Kerrar a repris
en solo
rencontre et les détails du voyage
de la délégation des Jaune et Vert.
Si tout va bien, la JSK
ralliera la capitale égyptienne ce
week-end. Pour rappel, l'année
passée, le 14 octobre plus
Alors que la préparation
se déroulera à Tizi
exactement, la formation du
Djurdjura s'est envolée à Agadir,
les Canaris ont joué un matchgala le 16 de ce mois avec le
HUSA.
Ces invitations prouvent une
nouvelle fois de plus que la cote
de la formation phare de la
Kabylie reste intacte et la JSK
reste l'un des géants et
prestigieux clubs du continent.
Les grands ne meurent
jamais…
A. H.
8 joueurs seulement
à l'entraînement
Les mauvaises
habitudes
s'installent de
nouveau
Un match amical
jeudi, une priorité
pour les Kabyles
Comme nous l'avons rapporté dans
notre édition d'hier, les responsables
kabyles ont pris la décision de ne
pas programmer de stage de
préparation lors de cette mini-trêve.
Les coéquipiers du capitaine Rial, qui
ont repris les entraînements hier au
stade du 1er-Novembre, seront
appelés à poursuivre cette
préparation à Tizi Ouzou. L'entraîneur
intérimaire des Canaris a tracé déjà
le programme de la semaine.
D'ailleurs, Karouf veut jouer un
match amical coûte que coûte ce
jeudi. Il veut meubler le vide qui sera
laissé par la compétition comme il
veut donner un temps de jeu aux
joueurs qui n'ont pas beaucoup joué
depuis le début de la saison et de
voir la réaction des autres joueurs
après la défaite de mercredi dernier.
De leur coté, les responsables de la
formation du Djurdjura sont en train
de multiplier les contacts afin de
trouver un bon sparring-partner ce
jeudi, surtout que les Kabyles
veulent jouer cette rencontre pas
loin d'Alger. Les dirigeants jaune et
vert ne veulent pas effectuer un long
déplacement pour jouer une
rencontre amicale. A la JSK, on mise
beaucoup sur cette trêve pour bien
préparer la suite du championnat.
Certes, l'équipe se trouve sans
entraîneur, mais Hannachi et les
autres responsables sont en train de
faire de leur mieux afin de mettre
les joueurs dans de très bonnes
conditions avant la nomination d'un
entraîneur. Sur ce plan, la priorité
des dirigeants de la formation du
Djurdjura reste Djamel Menad, mais
dans le cas où les négociations avec
ce dernier n'aboutiraient pas, le
numéro un des Canaris sera obligé
de nommer un entraîneur pour son
équipe première, la JSK doit
affronter le MCEE avec un entraîneur
en chef sur le banc.
A. H.
Khiat, Mekkaoui
et Meguehout ont
raté la reprise
L'absence de plusieurs éléments à la séance d'hier a intrigué plus d'un. Tous
les joueurs sont rentrés chez eux pour passer les fêtes de l'Aïd El-Adha avec
leurs familles, mais cela n'explique pas pour autant toutes ces
défections à l'entraînement de la reprise.
PAR MOHAMED A.
Plus d'une dizaine de joueurs,
pour une raison ou une autre, n'ont
pas répondu à l'appel de la reprise.
Cela n'a pas été du goût des
dirigeants qui ne s'attendaient
nullement à ce qu'un nombre aussi
important de joueurs sèche la
séance d'hier après-midi. C'est vrai
que l'absence de certains d'entre
eux est autorisée et cela en plus
d'Aïboud et Ihadjadène qui sont
avec l'équipe nationale olympique,
et Ziti et Doukha qui sont en
regroupement avec l'équipe
nationale, mais pour les autres,
leur absence est injustifiée.
Evidemment, la faute n'incombe
pas à l'entraîneur intérimaire
Mourad Karouf qui aurait aimé
avoir tous les joueurs sous la main
dès la séance de la reprise. La
direction ne va certainement pas
fermer les yeux sur ces absences,
car l'équipe a besoin plus que
jamais de sérénité pour atteindre
ses objectifs.
Mécontentement Si à
l'intersaison Hugo Broos avait
installé une discipline de fer en
sanctionnant les retardataires et les
absents, il n'avait pas tardé à perdre
la maîtrise du groupe. Les joueurs
n'hésitaient pas non seulement à
contester ses choix, mais aussi à
remettre en cause ses choix.
L'immixtion du président Hannachi
dans ses choix tactiques n'a été que
la goûte qui a fait déborder le vase.
Il n'avait sanctionné aucun joueur
depuis la mise à l'écart de Mekkaoui
face au MCO lors de la première
journée du championnat. Il faut dire
qu'avec tout ce qui s'est passé
depuis la mort tragique d'Albert
Ebossé, ce n'est pas facile d'instaurer
une discipline de fer au sein du
groupe. Les dirigeants vont
certainement mettre les joueurs
devant leurs responsabilités contre
les retards et les absences injustifiées
pour tenter de mettre un terme aux
mauvaises habitudes. Quelques
joueurs à l'image de Meguehout se
sont même permis de remettre en
cause les choix du staff technique à
la fin de la rencontre face à la JS
Saoura. L'équipe n'a pas besoin de
tout ça, surtout après la défaite
inattendue concédée mercredi
dernier face à la JS Saoura. Elle
devra profiter de cette trêve pour
recharger les batteries afin de
préparer son prochain match face à
la formation d'El-Eulma dans de
meilleures conditions.
Karouf En attendant la
nomination de Menad ou d'un autre
à la tête de la barre technique, c'est
l'entraîneur Mourad Karouf qui a
pour mission de remobiliser la
troupe. Lui aussi ne badine pas avec
la discipline et il va certainement
remettre un rapport à ses dirigeants.
Héritant d'un groupe démobilisé, il
tentera par tous les moyens de
bannir les mauvaises habitudes afin
de marquer son territoire. Il faut dire
que la force de la JSK la saison
dernière résidait dans la solidarité
qui existait entre les joueurs.
M. A.
L'attaquant irakien des Canaris a
repris hier la course. Le docteur
Djadjoua a réussi un grand défi,
après dix jours seulement, Kerrar
reprend les entraînements…
Moulay depuis
vendredi passé en
Mauritanie
L'attaquant
mauritanien
des Canaris
est parti
vendredi passé
en Mauritanie.
En plus d'avoir
passé les
fêtes de l'Aïd
chez lui,
Moulay est
retenu par le
sélectionneur
de son pays
pour jouer un
match amical
en cette date
FIFA.
Ihadjadène
et Aïboud en EN
olympique
Les deux jeunes attaquants des
Canaris, Ihadjadène et Aïboud se
trouvent depuis hier matin en
équipe nationale olympique.
Yesli et Hamroun
rentrent aujourd'hui
de France
Les deux émigrés des Canaris ont
raté la séance de la reprise des
entraînements d'hier soir. Ces deux
joueurs, qui se trouvaient à Paris,
devraient rentrer aujourd'hui.
Doukha et Ziti
en EN
Ziti et Doukha sont en équipe
nationale. Ces deux joueurs sont
retenus par Gourcuff pour la double
confrontation contre le Malawi.
Mardi 7 octobre 2014
19
JSMB
9/9 à l'extérieur,
qui dit mieux ?
Djabaret gardera
les bois face à
Hadjout et Médéa
En revenant avec les trois points de la victoire de leur périlleux déplacement à
Boussaâda face à l'équipe locale, les camarades d'Yahia Cherif ont encore une fois
prouvé qu'ils ont le talent et la volonté qui vont avec leurs ambitions.
De notre correspondant
BOUALEM AÏZEL
vraiment été inquiétés durant
cette rencontre.
La mission n'était pas du tout
facile devant une équipe qui était
en confiance et n'avait pas encore
perdu en championnat, en occupant la première place du classement. Ce qui est encore plus frappant durant cette rencontre est le
fait que les poulains de Fergani ne
sont pas allés défendre pour
essayer de piéger l'adversaire en
contre, mais ils ont plutôt produit
du jeu en obligeant les joueurs de
l'ABS à défendre dans leur zone
durant presque toute la partie. Le
score aurait même pu être plus
lourd, vu que Chibane et ses
camarades ont raté plusieurs occasions franches de scorer, cela
démontre à quel point les Vert et
Rouge ont maîtrisé leur sujet, et
on peut dire qu'ils n'ont jamais
Fergani peut compter
sur les doublures
Ce qui est encore plus surprenant
est que cette prestation et ce score
sont venus dans un match où
l'équipe était amoindrie par l'absence de pas moins de sept
joueurs, dont au moins quatre
sont des titulaires à part entière, et
la plupart sont des milieux de terrain. L'entraîneur a été obligé de
bricoler un peu pour composer
son milieu de terrain pour ce
match, en alignant Tiza et
Lahlouh dans ce compartiment.
Ce qui nous laisse dire que cette
JSMB a quand même un peu
d'avance sur ses concurrents,
puisque on peut dire qu'avec la
présence de toute son équipe type,
la JSMB sera encore plus redoutable et difficile à jouer pour ses
adversaires.
Une avance
considérable
Après cette victoire à Boussaâda,
la JSMB présente un bilan impressionnant de trois victoires en
autant de matches à l'extérieur.
Aucune équipe ne fait mieux pour
l'instant et ne fera mieux, seronsnous tentés de dire, dans la mesure où tout le monde craint les rencontres en dehors de ses bases
dans ce championnat de Ligue 2
Mobilis, où toutes les équipes sont
difficiles à jouer et où les conditions sont parfois très hostiles. On
a vu par le passé des équipes accéder en Ligue 1 Mobilis, en ne
gagnant que un ou deux matches
à l'extérieur de toute la saison, cela
veut bien dire que la JSMB est en
avance pour le moment, si elle
continue à damer le pion à ses
adversaires sur leurs terrains res-
USMB
Mouassa veut
surprendre le CAB
L'entraîneur de l'USMB, et après les trois jours de
repos qu'il a octroyés à ses joueurs à l'occasion de
l'Aïd El-Adha, commence à songer au prochain match
face au CAB.
De notre correspondant
AMINE DJAÂFAR
Où l'ancien entraîneur
de l'ASMO veut pousser ses
joueurs à bout pour engranger la victoire face aux gars
des Aurès.
La formation blidéenne,
qui occupe actuellement la
6e place avec 9 pts, doit
engranger les trois précieux
points qui permettront à son
équipe de rester dans la
course menant vers l'accession.
En effet, les deux victoires
engrangées par la formation
blidéenne en déplacement
et à domicile, respectivement face au RCR et l'ASK,
ont déchaîné les joueurs de
l'USMB, qui souffraient d'un
blocage
psychologique.
Ainsi, les gars de la ville des
Roses doivent se déplacer
en conquérants à Batna,
pour revenir avec le gain
total du match.
La direction Après la
bonne performance des
capés de Mouassa, le
premier responsable de ce
club envisage de motiver ses
joueurs comme il se doit, en
prévision du prochain
match, et cela en leur
promettant une prime
alléchante. Le président
voudrait faire encore plus,
mais il attend les industriels
de la ville pour l'aider afin
de mettre tous les moyens
nécessaires pour décrocher
l'accession, surtout que
l'USMB est la fierté de Blida,
et c'est dans des moments
pareils que le club aura
besoin de ses industriels et
des hommes d'affaires
blidéens.
A. DJ.
Maroci : «Je dois atteindre
ma forme optimale»
L'auteur d'une très belle prestation lors
du dernier match face à l'ASK, où il a su donner du tonus au compartiment du milieu de
terrain, le milieu de terrain récupérateur de
l'USMB, Tayeb Maroci, veut confirmer son
retour en force à la compétition lors du prochain match face au CAB. En effet, Maroci
qui revenait d'une blessure (ndlr, pubalgie),
qui l'a privé de débuter le championnat avec
son nouveau club, veut clouer le bec à ses
détracteurs, entre autres, ceux qui ont voulu
lui mettre les bâtons dans les roues et ont fait
l'impossible pour convaincre la direction du
club de se passer de ses services. Tayeb
Maroci nous a fait savoir qu'il doit travailler
durement pendant l'entraînement, voire
même plus que ses coéquipiers pour
atteindre sa forme optimale. "Malgré que j'aie
joué un match complet face a l'ASK, je n'ai
ressenti aucune douleur ni même de la
fatigue, je dois continuer à travailler pour
atteindre ma forme optimale et poursuivre le
parcours avec mon équipe avec plus de sérénité, de force et d'efficacité", nous a déclaré
Maroci avant d'ajouter : "Cette saison compte
beaucoup pour moi, je dois faire mes preuves
et réaliser une accession qui me permettra de
rendre ma dette envers cette équipe, qui m'a
permis de me faire un nom dans le monde du
football."
pectifs, il ne sera pas surprenant
que les Vert et Rouge prennent
une avance considérable sur leurs
poursuivants plus vite que prévu.
Reste à faire le plein
à domicile
A présent, une seule chose reste
encore à maîtriser pour les poulains d'Ali Fergani, il faut savoir
gagner à domicile et refaire du
stade de l'Unité Maghrébine arabe
une forteresse imprenable comme
ce fut le cas par le passé. La JSMB
a déjà perdu 5 points à domicile
depuis le début de saison, et c'est
beaucoup. Le challenge est simple
: pouvoir pousser le verrou des
équipes qui viennent se regrouper
en défense, comme ce fut le cas du
CAB et de l'ABM. Si cela se
concrétise, il sera alors très difficile d'empêcher les Vert et Rouge de
retrouver l'élite dès cette année.
B. A.
Sofiane Kacem ne pourra pas prendre part aux
deux prochaines rencontres de la JSMB face à
Hadjout et Médéa, puisqu'il est retenu avec
l'équipe nationale espoir qui s'envolera pour le
Qatar prochainement. C'est donc le deuxième
gardien, Yacine Djabaret, qui retrouvera une
place de titulaire pour ces deux matches, lui
qui n'a plus joué en officiel avec la JSMB depuis
la saison passée. Une bonne occasion pour lui
donc de démontrer qu'il a encore sous les gants
et de rassurer un peu plus l'entraîneur Ali
Fergani sur la largeur de son banc de touche.
Djahel a marqué
des points
Le défenseur central de la JSMB, Mohamed
Djahel, a été aligné pour la première fois de la
saison vendredi passé face à l'ABS, à la suite de
l'absence de Mebarki pour suspension. L'exdéfenseur du MOC a sortir un bon match, en
faisant de bonnes interventions et en étant
très rassurant derrière. Cela devrait lui valoir
plus de considération de la part du staff technique, qui pourrait de nouveau compter sur lui
lors des prochaines rencontres.
Dif de retour
Le milieu de terrain, Abdelhamid Dif, est de nouveau opérationnel après avoir raté les deux
dernières rencontres face à l'ABM et l'ABS, il
devra faire son retour pour le match de Hadjout
ce vendredi. Un renfort de choix donc pour
l'équipe qui devra empocher les 3 points lors de
cette rencontre.
CABBA
 Merzougui mécontent
de ses joueurs
Meklouche
sera
officiellement
libéré
Selon une source
digne de foi,
l'attaquant
Meklouche sera
officiellement
libéré lors du
mercato hivernal
à cause de son
comportement.
En effet, les
sautes d'humeur
de ce joueur, y
compris son
expulsion lors du
match face au
RCR, sont
désormais les
deux causes
principales de la
décision de la
direction. Ainsi,
le président
Douiden et son
entraîneur
Mouassa
veulent opter
pour des joueurs
disciplinés lors
du mercato
hivernal.
Absent lors du dernier semi-échec des Jaune et Noir face au RC Relizane,
Moussa Merzougui, retenu selon ses propres dires, par des affaires personnelles, n'avait pas caché son grand mécontentement à l'égard du mauvais
résultat de Mihoubi et de ses poulains. "Je ne sais pas ce qui s'est passé exactement, mais visiblement les joueurs n'ont pas été à la hauteur de la confiance qui
leur est témoignée", réplique le responsable. Dans la même logique, le président du CA avait clairement annoncé qu'il avait exigé un rapport détaillé du
coach sur les raisons de son échec contre une modeste équipe, qui a du mal à
réaliser de bons résultats at-home. "Cette semaine il y aura du nouveau. Je vais
rencontrer Bouchloukh et on décidera ensemble sur le sort de Mihoubi",
enchaîne-t-il. Chose certaine, le driver aura une seule et unique chance. "Il doit
s'en sortir positivement à Saïda face au MCS", conclut Moussa Merzougui, qui
veut une victoire à l'extérieur des bases et ceci commence par le duel face aux
redoutables Saïdis.
Benhemine : «Je serai
présent au 7e round»
Souffrant d'un léger mal de genou, le défenseur
polyvalent du Ahly, qui a été ménagé par son
entraîneur dans le duel du sixième round, selon
ses propres dires, le joueur sera disponible dans la
prochaine empoignade qui opposera ses coéquipiers aux protégés de Mehdaoui.
Khaddar : «Zerrouki
reprendra le plus tôt
possible»
Selon le médecin de l'équipe, le docteur
Khaddar, Zerrouki blessé dans la 3e journée du
championnat, à Béjaïa, dans le derby qui a opposé
ses camarades aux redoutables Béjaouis, sera de
retour parmi les siens en cours de semaine. Il s'entraînera d'abord en solo avant de réintégrer le
groupe. Quant à son retour à la compétition officielle, il se fera le plus tôt possible, rassure le docteur Khaddar.
Kherbache incertain
Après rechute dans la rencontre de la 5e journée
contre le CRBAF, Kherbache n'a pas joué contre le
RCR. "Il serait de retour dans peu de temps",
informe le médecin de l'équipe. Mais le docteur ne
précise pas si il sera ou non prêt à participer au
fameux duel de son équipe face aux Saïdis.
L. B.
Mihoubi déçu
N'ayant pas digéré le
semi-échec de ses poulains face à la modeste
formation du RCR,
Mohamed Mihoubi s'est
plaint de ce qu'il juge un
mauvais arbitrage de
Bouzerar, le referee
béjaoui, qui aurait, selon
le driver des Jaune et
Noir, privé son équipe de
trois penalties valables.
"Je n'ai rien à déclarer,
je préfère éviter de parler, sinon, je dirai ce
qu'il ne faut pas dire.
L'arbitre n'a pas sifflé
trois penalties
valables", réplique-t-il.
Mebarkia et
Bouflih énervés
Deux joueurs locaux, en
l'occurrence, le défenseur polyvalent Ameur
Mebarkia et l'international de l'équipe olympique Bouflih ne jouent
plus ou rarement.
Considérant qu'ils
avaient leurs places
contre le RCR, les deux
Bordjis réclament justice, sans pour autant
toucher à la personne de
l'entraîneur.
18
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
PUBLICITÉ
www.competition.dz
JSK
Mardi 7 octobre 2014
7
Faute de visa de sortie
Menad reporte son retour
à vendredi ou samedi
L'entraîneur Djamel Menad ne regagnera pas finalement le pays ce mercredi
comme il était convenu. Et pour cause, il se consacre actuellement uniquement à
son pèlerinage. Et vu qu'il ne dispose pas encore de visa de sortie, il ne
commencera à entamer les démarches pour l'avoir que ce jeudi.
PAR N. BOUMALI
En principe, il sera à
Alger au début de la semaine
prochaine. Rien n'est encore
sûr, mais le président
Hannachi compte l'attendre
encore 5 à 6 jours. Même s'il
est réticent quant à l'offre de
la direction de la JS kabylie,
Menad est disposé à négocier
avec les responsables kabyles.
La JSK est son club de cœur,
mais si ses conditions ne sont
pas satisfaites par le président
Hannachi, il finira sûrement
par décliner son offre. Il
n'exigera pas l'impossible,
mais juste d'avoir carte
blanche et de travailler à long
terme. Il n'est pas du tout
intéressé par une pige de
quelques mois. L'aspect
financier ne compte pas
beaucoup pour lui, car ce qui
l'intéresse, c'est d'être le
patron de l'équipe au sens
propre du terme. Il
n'acceptera jamais qu'un
dirigeant s'immisce dans son
travail ou il lui dicte ce qu'il
doit faire. Le rendez-vous
entre Menad et le président
Hannachi est attendu par tous
les supporters des Jaune et
Vert qui espèrent vivement
que l'ex-canonnier de la JSK et
de l'équipe nationale succède
à Hugo Broos. Les
déclarations inappropriées du
président Hannachi ne feront
que compliquer les
négociations, mais tant que la
rencontre entre les dirigeants
de la JSK et Menad n'a pas eu
lieu, toutes les
éventualités sont
possibles, surtout lorsqu'on
sait que dans le milieu du
football l'impossible n'existe
pas. Tout en nommant
Mourad Karouf au poste
d'entraîneur adjoint sans
négocier au préalable avec
Menad, le président Hannachi
a fait un geste de bonne
volonté en faveur de ce
dernier en contactant le
préparateur physique
Dahmane Sayeh.
N. B.
Hannachi : «On attendra encore 4 jours»
Le président Hannachi fait du recrutement de Djamel Menad sa première priorité. Même si celuici a reporté son retour au pays jusqu'au début de la semaine prochaine, le président de la JSK ne
veut négocier avec aucun autre entraîneur avant d'avoir la réponse définitive de Menad.
Compétition / PUB
ANEP 149 335 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 149 088 du 7/10/2014
Présent hier au siège de la wilaya de Tizi
Ouzou, Hannachi ne semble pas inquiet par rapport à ce qui se dit sur la réticence de Menad à
revenir à la JSK. S'exprimant en effet sur la question de la barre technique, Hannachi dira : "On
attendra encore Menad jusqu'au début de la
semaine prochaine pour négocier avec lui. Il reste
notre priorité, mais si on ne trouve pas d'accord
avec lui, on sera obligés de voir ailleurs."
Près de 10 jours après le départ d'Hugo Broos,
la JSK se retrouve toujours sans entraîneur. Le
nom de Menad a été évoqué dans l'entourage du
club le jour même où l'entraîneur belge a annoncé
sa démission, c'est-à-dire, à la fin de la rencontre
face au NAHD. Mais comme il se trouve toujours
à La Mecque, les négociations avec lui n'ont pas
encore débuté. Les responsables kabyles connaissent ses conditions, mais ils espèrent trouver un
terrain d'entente avec lui. Mais dans le cas où ils
ne parviendraient pas à le convaincre à succéder à
Hugo Broos, ils se tourneront vers d'autres pistes.
"Des entraîneurs marocains et français ont proposé leurs services" Pour parer à un éventuel refus
de Menad qui, faut-il le rappeler, nous a déclaré
qu'il y a de fortes chances qu'il refuse l'offre de la
direction de la JSK, le président Hannachi a commencé à étudier les CV d'entraîneurs qui lui ont
été proposés, mais sans négocier avec eux pour le
moment. Il a d'ailleurs affirmé au siège de la
wilaya que plusieurs entraîneurs ont proposé
leurs services. "Notre priorité est de convaincre
Menad à succéder à Broos, mais si on ne parvient
pas à un accord avec lui, on verra avec un autre.
Des entraîneurs marocains et français ont déjà
proposé leurs services", a-t-il confié. Il faut dire
qu'en plus des entraîneurs étrangers qui lui ont été
proposés, le nom de Benchikha circule dans
l'entourage du club.
«Je verrai Raouraoua
dans les prochaines 48 heures»
Après le rejet par la commission d'appel de la
Fédération algérienne de football du recours qu'il
a introduit auprès de cette instance, le président
Hannachi ne désespère pas de voir les sanctions
prises par la commission d'appel de la ligue de
football professionnel à l'encontre de son équipe
levées ou allégées. "Je dis et je le redis que la JSK
ne mérite pas d'être sanctionnée aussi sévèrement.
Je verrai le président de la FAF Mohamed
Raouraoua dans les prochaines 48 heures pour lui
demander d'intervenir. On continuera à lutter jusqu'à ce que la JSK soit rétablie dans ses droits", at-il ajouté.
N. B.
Il va effectuer une IRM aujourd'hui
Delhoum : «Demain, je serai à Tizi»
Le milieu de terrain des Jaune et Vert qui a raté la précédente rencontre de son équipe en
championnat pour cause de blessure n'était pas présent hier à la reprise des entraînements.
Compétition / PUB
ANEP 149 280 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 149 260 du 7/10/2014
Delhoum est resté à
Sétif toujours pour
soigner sa blessure.
L'absence de l'ancien
joueur de l'ESS à la
séance d'hier a
ouvert la voie aux
spéculations. De
folles rumeurs
circulaient hier
soir à Tizi sur
l'avenir de
Delhoum à la
JSK. Le
premier
concerné par
cette histoire,
qu'on a joint
hier soir au
téléphone,
était un peu
surpris par
tout le
bruit qui
a été fait à cause de ses
absences à répétition.
"J'ai reçu un méchant
coup face au NAHD, je
traîne une blessure à la
cheville et le médecin
du club est au courant,
je suis en contact
permanent avec lui",
nous dira Mourad
Delhoum, qui ajoute :
"Je vais effectuer
aujourd'hui une IRM et
demain matin je me
déplacerai à Tizi Ouzou.
Dans le cas où les
résultats de ladite IRM
seraient rassurants, je
reprendrai les
entraînements le plus
normalement du
monde." Sur son avenir
à la JSK, Delhoum
précise : "Pour l'instant,
je suis un joueur de la
JSK, je vais me déplacer
demain à Tizi Ouzou
pour les entraînements
avec le groupe et
préparer le prochain
rendez-vous de l'équipe.
Je ne sais pas pourquoi
on est en train de faire
tout ce bruit autour de
mon avenir, même le
mercato n'est pas pour
demain. Moi, si je veux
faire quoi que ce soit
concernant mon avenir,
je dois d'abord parler à
Hannachi, c'est lui le
président du club, et à
mon avis, il n'y a pas
deux présidents à la
JSK. Pour l'instant, on
n'a pas parlé de mon
avenir, je pense que je
suis clair."
A. H.
KAROUF AUX JOUEURS
«Oubliez la JSS, on doit
réussir une bonne
préparation»
Lors de la séance de la reprise des
entraînements d'hier soir,
l'entraîneur intérimaire des
Canaris n'a pas hésité de parler
aux coéquipiers de Rial. Même si le
nombre des joueurs ne dépassait
pas onze, Karouf a jugé utile de
parler aux joueurs. Le coach kabyle
a profité des quelques minutes qui
ont précédé le coup d'envoi de
l'entraînement pour dire aux
joueurs les quatre vérités. L'ancien
joueur des Canaris et des Verts est
revenu dans un premier temps
avec les camarades de Mazari sur
la rencontre de mercredi dernier.
Karouf a demandé à ses éléments
d'oublier carrément ce revers :
"Certes, la défaite fait toujours
mal, on a tout fait pour gagner,
hélas. Seulement aujourd'hui, on
doit oublier cette défaite et penser
à autre chose." Par la suite,
Mourad Karouf a parlé aux
éléments présents sur cette trêve
que le championnat observe en
demandant à Benamara et
consorts de bien travailler durant
cette trêve afin d'être prêts et sur
tous les plans pour la reprise de
championnat : "Cette trêve tombe à
pic pour nous, on doit bien profiter
de cette occasion pour travailler,
corriger nos lacunes et surtout
être prêt pour la reprise du
championnat." Juste après, le
coach intérimaire des Canaris a
commencé la séance
d'entraînement, une séance qui a
duré presque deux heures.
A. H.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
www.competition.dz
LIGUE 1
USMA
8
Reprise hier avec
un effectif amoindri
Benkhemassa, Bourdim,
Abdellaoui, Meziane et
Zemmamouche
Pas concernés
par le stage de Sétif
Les cinq joueurs usmistes Benkhemassa,
Bourdim, Abdellaoui, Meziane et
Zemmamouche ne sont pas concernés par le
stage de préparation de Sétif qui débutera
jeudi en raison de leurs engagements
respectivement avec l'équipe nationale
olympique et l'équipe nationale A. En effet,
les quatre jeunes Usmistes s'envoleront
aujourd'hui avec l'EN olympique pour le
Qatar pour disputer deux matchs amicaux
qui rentrent dans le cadre de la préparation
en vue des éliminatoires pour les Jeux
Olympiques de Rio de Janeiro, tandis que
Zemma disputera les deux rencontres
internationales face au Malawi. Mis à part
ces cinq joueurs, tous leurs coéquipiers
seront présents à l'ENSO de Sétif.
PAR ANIS S.
Comme il fallait s'y
attendre, c'est hier matin,
après avoir bénéficié de trois
jours de repos, que les joueurs
usmistes ont repris le chemin
des entraînements pour
entamer la préparation en
prévision de la reprise du
championnat, prévue le 18
octobre prochain. Seulement,
la reprise du service a été
marquée par un grand
nombre d'absences. Les
Benkhemassa, Abdellaoui,
Bourdim, Meziane et
Zemmamouche, concernés par
le stage de l'équipe nationale
olympique et l'équipe
nationale A, El-Orfi et Nadji
pour blessure ainsi qu'Orinel,
Laïfa et Laâssami, qui sont
retournés hier à midi de
France, ont fait l'impasse sur
la séance de la reprise. Malgré
ce grand nombre d'absences,
la séance de la reprise, qui a
été dirigée par l'entraîneur
adjoint Bilel Dziri en raison
de l'absence de Velud, s'est
déroulée dans les meilleures
conditions. Mis à part les
quatre jeunes internationaux
olympiques, El-Orfi, Nadji,
ainsi que Zemmamouche,
tous les joueurs devaient
réintégrer le groupe à
l'occasion de la séance
d'entraînement d'hier puisque
la formation usmiste s'est
entraînée hier deux fois, une
Velud devait tracer hier
le programme
Une fois arrivé à Alger, l'entraîneur en chef
Hubert Velud devait se réunir hier avec son
staff ainsi que le staff administratif pour
tracer le programme de la préparation
durant le mini-stage de Sétif qui débutera
jeudi. Le coach usmiste a certainement
exigé de trouver des sparring-partners
disponibles afin d'accomplir son travail
dans les meilleures conditions.
Nadji entamera
aujourd'hui le travail
spécifique
séance dans la matinée et
l'autre en fin de journée. Cette
dernière devait être dirigée
par l'entraîneur en chef
Hubert Velud.
Aujourd'hui,
biquotidien au menu
Comme ce fut le cas hier, la
formation usmiste effectuera
aujourd'hui deux séances
d'entraînements au stade
De la musculation
pour Baïtèche
Victime d'une blessure à la cuisse, le jeune milieu
de terrain Karim Baïtèche ne s'est pas entraîné hier
avec ses coéquipiers, se contentant d'une séance
de musculation. Le joueur sent une nette
amélioration et devrait effectuer une autre
échographie aujourd'hui afin de connaître
l'évolution de son état de santé, avant d'avoir le feu
vert du staff médical du club pour reprendre le
chemin des entraînements avec ses coéquipiers.
Bouchema souffre
d'un petit bobo
Le milieu récupérateur de l'USMA, Nassim
Bouchema, souffre d'une petite inflammation au
genou. Après avoir été examiné par le staff médical
du club, il s'est avéré que la blessure du joueur
n'est pas grave, il sera soumis à des soins pour
qu'il s'en débarrasse d'une manière définitive.
D'ailleurs, Bouchema s'est entraîné le plus
normalement du monde avec ses coéquipiers hier.
Velud, Sene
et les 3 émigrés sont
rentrés hier à Alger
C'est hier à midi que
l'entraîneur en chef Hubert
Velud, le préparateur
physique du club Armand
Sene ainsi que les trois
joueurs émigrés Laïfa
Noui, Salim Laâssami et
Akim Orinel ont regagné
le pays après avoir passé
trois jours auprès de
leurs familles en France.
Omar Hamadi de Bologhine.
Le premier entraînement aura
lieu dans la matinée et le
deuxième se déroulera en fin
de journée à partir de 17h.
Apparemment, le coach Velud
commence déjà à augmenter
la charge du travail afin de
rattraper la méforme
physique de ses joueurs et qui
s'est faite ressentir,
notamment lors des dernières
rencontres du championnat. Il
est utile de rappeler que les
Rouge et Noir se déplaceront
jeudi matin à Sétif pour
effectuer un stage de
préparation qui s'étalera sur
une semaine à l'Ecole
nationale des sports
olympiques afin de meubler
la petite trêve qu'observe le
championnat.
A. S.
Victime d'une méchante blessure au nez qui
l'a contraint de passer sur le billard, c'est à
l'occasion de la séance d'entraînement
d'aujourd'hui que l'attaquant usmiste Rachid
Nadji reprendra du service. Le joueur en
question entamera un travail spécifique que
lui a tracé le staff médical du club avant de
réintégré le groupe aux entraînements une
fois il sera définitivement rétabli de sa
blessure qui l'a contraint à faire l'impasse
sur les deux dernières rencontres du
championnat face à l'USMH et le CSC.
Trois défaites consécutives, comment expliquez-vous cette mauvaise passe ?
Franchement, on n'arrive pas à
comprendre ce qui nous arrive.
C'est la première fois depuis que
j'ai rejoint l'USMA que je perds
trois matchs de suite. C'est vraiment inquiétant. A mon avis, ce
n'est qu'un passage à vide.
Certes, l'équipe traverse un passage à vide terrible, mais je suis
persuadé que nous reviendrons
en force dans les prochains rendez-vous.
A votre avis, qu'est-ce qui n'a pas
marché pour vous pour que vous
enchaîniez trois défaites de
suite ?
J'avoue que même les grandes
équipes au monde marquent une
mauvaise passe dans leur parcours. Comme je vous l'ai dit, ce
n'est qu'un passage à vide et on a
besoin d'une seule victoire pour
provoquer le déclic tant attendu
et retrouver ainsi notre bonne
dynamique.
Apparemment, le doute s'est installé dans vos esprits, n'est-ce
pas ?
Non, jamais. On connaît bien
nos qualités et on sait de quoi on
est capables. On n'a jamais douté
car on est conscients qu'on
reviendra en force très prochainement. Je demande à nos supporters de ne pas s'inquiéter et
qu'ils continuent à nous encourager et nous soutenir afin qu'on
puisse retrouver notre bonne
lancée.
Vous paraissez optimiste pour le
reste du parcours…
Bien sûr que je le suis. On n'est
qu'en début de saison, le parcours s'annonce encore long et
rien n'est encore joué. On n'est
qu'à six longueurs seulement du
leader du championnat, on
pourra rattraper cet écart facilement, surtout quand on sait que
le football n'est pas une science
exacte et tout reste donc possible.
Vous allez effectuer un mini-stage
à Sétif, ce sera une aubaine pour
remobiliser les troupes, qu'en
«
pensez-vous ?
Bien sûr. Ce stage sera sans
nul doute très bénéfique pour
nous car il nous permettra de
combler les lacunes avant de
renouer avec la compétition officielle. J'avoue que la petite trêve
qu'observe le championnat
tombe au bon moment, car elle
permettra à notre entraîneur de
revoir plusieurs choses avant la
réception du MCO, à l'occasion
de la reprise du championnat.
On doit bien en profiter pour
Après six journées, le coach
de l'USMBA a utilisé 19
joueurs sur les 23 que compte le groupe d'El-Khadra
cette saison. Si le trio de
tête, à savoir, Jonathan,
Abdat et Benhocine sont les
seuls à avoir joué tous les
matchs à ce jour sans rater
la moindre minute, Khali et
Tchikou viennent de jouer
leurs premières minutes en
championnat jeudi dernier
face à l'USMH. Le stoppeur
Zakaria Khali a joué les 45
premières minutes de la partie avant d'être remplacé par
El-Hadj Bouguèche en tout
début de seconde période
alors que l'attaquant
Azzeddine Tchikou a été remplacé par Hichem Ogbi en
début de seconde mi-temps.
De notre correspondant
MALEK BOUZID
mais on est capables de se ressaisir lors du prochain match à
domicile. Il faut oublier cette
défaite et penser au prochain
match contre le MCA."
Concernant la préparation
du prochain match que jouera son
équipe le 18 de ce mois, Amroun,
rétorque : "On doit préparer cette
rencontre le plus normalement du
monde, on n'a pas de préparation
particulière. Notre groupe a un
esprit de gagneur, quand il
pénètre sur le terrain, c'est pour
engranger les trois points. On préparera le match du MCA dans de
bonnes conditions afin de pouvoir réaliser la victoire qui pourrait nous faire oublier cette défaite subie face à l'USMH."
M. B.
3 joueurs n'ont
pas encore joué
Trois joueurs de l'effectif de
cette saison, n'ont pas encore disputé la moindre minute
dans ce championnat. Il
s'agit des deux gardiens de
but, Youcef Chouih et Argoub
Abdennour, et le milieu récupérateur, le jeune promu en
seniors, Mohamed Abbaci qui
n'a récupéré de sa blessure
que récemment.
MCEE
Agbo : «Profiter de la trêve pour bien enchaîner»
Pour l'entraîneur adjoint du MCEE, Hans Agbo, son équipe peut faire mieux.
De notre correspondant
AMAR T.
Tranquille. L'équipe a enregistré un regain de confiance
à la suite de ses derniers
résultats. On a certes difficilement supporté le fait de voir
l'équipe gagner contre le
On doit tirer
profit du
stage de
Sétif
Wallemme
a utilisé
19 joueurs
Yahia Amroun regrette le revers subi par son équipe au stade
de Mohammadia.
Le nouveau patron d'ElKhadra, Yahia Amroun, qui a
préféré mettre son équipe dans
les meilleures conditions, en
optant pour une mise au vert à
l'hôtel Hilton à Alger, déplore
l'échec de jeudi dernier contre
l'USMH, dans la mesure où il s'attendait à ce que ses joueurs rentrent au moins avec le point du
match nul : "Tout d'abord, on s'excuse auprès de nos supporters qui
se sont déplacés avec nous à ElHarrach pour soutenir l'équipe.
Malheureusement, on n'a pas été
à la hauteur de leurs attentes en
fin de partie. Sincèrement, on souhaitait poursuivre cette série de
bons résultats, on était partis à ElHarrach pour gagner, sinon au
moins revenir avec le point du
match nul, mais c'est la loi du
football, il y a toujours un vainqueur et un vaincu. Il est vrai que
cela fut un coup dur pour nous,
MCA pour ensuite tomber de
travers. Ça a surpris tout le
monde, mais pas pour longtemps heureusement.
D'après-vous, qu'est-ce qui a
changé ?
Peut-être que lors des trois
derniers matches contre le
CSC, le CRB et l'Arba, il y a
quelques jours, l'équipe s'est
montrée trop respectueuse de
l'adversaire. Ce que je veux
dire, c'est que la confiance est
revenue. J'ai demandé aux
joueurs d'aller de l'avant, de
se libérer de leur peur, avoir
la bonne attitude sur le terrain, être très confiants et
dominants.
N'est-ce pas le bon moment
pour enchaîner avec de bons
résultats ?
Ce qu'il faut pour l'instant,
c'est de profiter de la trêve
afin d'enchaîner avec les bons
résultats.
Le programme est déjà établi ?
Oui, on va axer beaucoup
plus sur l'aspect technique et
conserver la fraicheur physique des joueurs grâce aux
matches amicaux.
A. T.
recharger nos batteries afin de
réussir ce stage.
Benamar :
«El-Djamîya
se porte bien»
Pour parler du parcours de
sa formation en ce début
de la compétition, le
manager asémiste,
Lahouari Benamar, n'a pas
trouvé mieux que de
féliciter l'ensemble de
l'équipe.
De notre correspondant
L. M. AZZI
Selon Benamar, El-Djamîya est bien partie
pour faire une saison 2014-2015 honorable.
"Franchement, nous ne pouvions pas espérer
un parcours pareil. Parce que nous sommes
sur une courbe ascendante. El-Djamîya se
porte bien. Et pour être clair, nous sommes
satisfaits de ce parcours réalisé au terme d'un
programme paraissant difficile au départ. Car
nous avons joué quatre fois à l'extérieur contre
deux sorties à domicile. Et puis, il ne faut pas
oublier que nous avons affronté deux équipes
de bon calibre chez elles. C'est arrivé après
deux faux pas concédés contre la JSS (1-3) et le
MOB (1-1). A Chlef et à Bologhine, notre équipe n'avait pas les faveurs des pronostics. Mais
grâce à Dieu, nous avons réussi l'essentiel, à
savoir arracher un point de chaque match", a
indiqué ce dirigeant hier au téléphone. Et
d'ajouter : "Contre le MCA, nous aurions pu
revenir avec les trois points de la rencontre.
Les joueurs qui ont fait ce qu'il fallait sont à
remercier. Ils ont fourni beaucoup d'efforts.
Franchement, ils ont livré un grand match face
à un adversaire qui n'est pas n'importe qui."
Parlant de la suite du championnat, notre
interlocuteur s'est montré optimisme à l'instar
de l'entraîneur adjoint, Hadj Merine. "Je pense
que nous avons acquis une certaine expérience qui nous donne le droit de croire en nos
possibilités. C'est vrai que nous ne sommes
qu'au début du championnat, mais jusque-là,
notre équipe a montré qu'elle est capable de
faire mieux. En tous les cas, il faut croire en
cette équipe composée d'un groupe de joueurs
de qualité et de bonne famille. Nous avons
aussi un staff qui veille à la bonne marche de
l'équipe", a conclu le manager asémiste.
L. M. A.
Match face à l'ESS avancé
Parlons de vous, vous êtes l'un
des joueurs les plus réguliers au
sein de l'équipe, êtes-vous satisfait de votre rendement ?
Le match ASMO-ESS comptant pour la huitième
journée du championnat de Ligue 1 a été avancé
de 24 heures. D'après le site de la LFP, ce rendezvous entre Asémistes et Sétifiens aura lieu le 17
octobre courant. Les débats sont prévus sur le
terrain du stade Ahmed Zabana même si les Vert
et Blanc espèrent les voir se tenir au stade Habib
Bouakeul. Les instances ont avancé ce rendezvous en raison de la participation de l'équipe
sétifienne à la finale de la Ligue des champions
africaine face à Vita Club.
Certes, j'ai eu un temps suffisant de jeu depuis l'entame de la
saison et cela est très important
pour n'importe quel joueur car le
fait que je joue régulièrement
prouve que je suis toujours à la
hauteur de la confiance du
coach. Seulement, je ne suis pas
amplement satisfait tant que
mon équipe marque un passage
à vide. Le plus important est que
mon équipe gagne pour
atteindre ses différents objectifs
en fin de saison.
A. S.
Chicoto en Tunisie
puis au Niger
Le défenseur Mohamed Chicoto s'est rendu vendredi en Tunisie pour rejoindre sa famille établie
dans ce pays. Le nouveau libero d'El-Djamîya
devra se rendre ensuite au Niger pour répondre à
la convocation du sélectionneur national pour la
double confrontation contre la Zambie dans le
cadre des éliminatoires de la CAN 2015. Les deux
matches se tiendront les 11 et 15 du mois en
cours. Il faut noter que ce défenseur central a
déjà joué les deux matches avec la sélection de
son pays contre le Cap Vert et le Mozambique.
Son retour à Oran est prévu avant la réception de
l'ES Sétif même si ses chances de jouer restent
minimes.
PENSÉE
Il y a 40 jours nous quittait à jamais notre
chère et regrettée Moualfi Ouardia laissant
un vide immense que rien ne saurait combler.
En cette douloureuse occasion, sa famille
demande à tous ceux qui l'ont connue d'avoir
une pieuse pensée à sa mémoire.
Puisse Dieu accueillir la défunte en Son
vaste paradis.
17
ASMO
Amroun : «Oublions El-Harrach
et pensons au Doyen»
Comment se porte l'équipe au
lendemain du match face à
l'Arba ?
KOUDRI : «On
reviendra en force,
j'en suis sûr»
L'un des joueurs-clés au
sein de la formation usmiste, le
milieu récupérateur Hamza
Koudri, est déçu après que son
équipe ait concédé trois défaites
consécutives. Seulement, il se dit
optimiste pour le reste du parcours et affirme qu'il est persuadé que son équipe reviendra en
force lors des prochains importants rendez-vous.
USMBA
Mardi 7 octobre 2014
Compétition / PUB
ANEP 149 295 du 7/10/2014
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
16
www.competition.dz
LIGUE 1
MCA
CSC
JSS
Leader, le CSC devient insatiable
Garzitto : «On joue
toujours pour la gagne»
Depuis l'entame du championnat, qui est à sa sixième journée, le CSC new look,
reconstruit par le duo Bentobbal-Garzitto, plane sur la Ligue 1 et devient insatiable.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
«Nous ne penserons à notre
prochaine rencontre de championnat que nous allons jouer
contre le MOB à Béjaïa qu'après
la fête de l'Aïd. Tout ce que je
peux vous dire est qu'on joue
tous nos matches pour les
gagner", nous a déclaré, le
coach du CSC, Diego Garzitto,
jeudi passé, à la fin de la rencontre que son équipe a jouée et
gagnée face à l'USMA, avant de
nous lancer devant plusieurs
témoins, dont son adjoint, son
fils Anthony : "Pour votre information, je n'ai perdu, les quatre
dernières années que onze
matches, y compris la revers
subi, il y a une semaine à Oran
face au MCO". Par ce dernier
propos, l'entraîneur des Vert et
Noir veut dire, implicitement,
qu'il va tout faire pour que son
équipe ne perde pas son prochain match contre le MOB.
Reste à savoir avec quelle stratégie il compte revenir indemne
de Béjaïa le 18 octobre prochain ? Attendons pour voir.
Atouts En vérité, ce qui
pousse Garzitto à dire qu'il joue
ses matches pour les gagner, ce
sont les atouts qu'il a en main :
un effectif composé de 23
joueurs, tous de potentiels
titulaires et dont la majorité
peuvent jouer dans plusieurs
Compétition / PUB
Garzitto a aligné plusieurs
joueurs qui, les matches
précédents, chauffaient le banc
des remplaçants. C'est qu'il a
d'entrée titularisé les arrières
Bahri et Bouhenna et a
incorporé, tour à tour, en
seconde période, les milieux
Hadji et M'Baye et l'attaquant
Rani. Et ces cinq jokers de luxe
ont su bien remplir leurs rôles
sur le terrain. La preuve,
Bouhenna et Bahri ont su pallier
l'absence de Bouba et Berthé
alors que Hadji, M'Baye et Rani
ont su apporter le plus qui a
permis à leur équipe de
reprendre du poil de la bête et
d'ajouter un second but et de
sceller définitivement leur
victoire sur l'USMA.
postes, et la logistique mise à sa
disposition par la direction du
CSC qui ne lésine pas sur les
moyens pour lui permettre de
bien accomplir sa mission. La
preuve est là, jeudi dernier,
Garzitto a réussi à vaincre son
adversaire du jour, Velud, le
coach de l'USMA.
Jokers de luxe Jeudi
dernier,
contre
l'USMA,
MOB Après avoir bénéficié
de cinq jours de repos et s'être
bien ressourcés auprès de leurs
proches, les joueurs du CSC
vont reprendre, ce soir, les
entraînements pour entamer la
préparation de leur prochaine
rencontre de championnat
contre le MOB qu'ils vont jouer
à Béjaïa. Un match que les
poulains de Garzitto veulent
bien négocier, car ils veulent
rester leaders de la Ligue 1, bien
qu'ils sachent que leurs
adversaires, les Crabes, qui sont
intraitables dans leur antre, le
stade de l'UMA, vont tout faire
pour les vaincre et aligner leur
seconde victoire de la saison.
R. G.
Belakhdar,
Berthé, Anane
et Zoubiri rétablis
Selon les échos qui nous parviennent de la maison du CSC, les
arrières Belakhdar et Berthé, le
milieu Anane et l'attaquant
Zoubiri sont tous rétablis de
leurs bobos et vont, cet aprèsmidi, reprendre normalement les
entraînements avec le groupe.
Voilà qui va réjouir le coach
Garzitto qui, pour la première
fois, va avoir l'embarras du choix
pour établir la liste des dix-huit
qu'il va convoquer contre le MOB.
Khezar sanctionne
Benkhodja
et Elamali
Les amateurs de la balle ronde ayant suivi la
rencontre JS Kabylie - JS Saoura étaient étonnés de
voir que Benkhodja et Elamali étaient absents.
Pour connaître les raisons de leur non-participation à cette importante rencontre, on a joint par
téléphone le premier responsable de la barre technique, El-Hadi Khezar. Ce dernier nous a fait
savoir que ses deux éléments avaient fauté et
devaient payer. Voilà donc les raisons de leur
mise à l'écart, leur sanction sera un exemple aux
autres en cas d'écart disciplinaire. Rappelons que
Benkhodja et Elamali sont des éléments indispensables pour les Vert et Jaune, mais à la JSS, le
règlement intérieur est appliqué à la lettre et il est
valable pour tout le monde, pas de différence
entre joueurs, le fautif est sanctionné et peut
même être renvoyé en cas de récidive.
Bouba purge
sa sanction
Le stoppeur camerounais, Aminou
Bouba, a purgé, jeudi passé,
contre l'USMA son match de suspension écopé face au MCO, une
semaine auparavant. Reste à
savoir si Garzitto va ou non le
réintégrer dans son échiquier le
prochain match contre le MOB
sachant qu'il ne peut aligner,
règlement en vigueur de la FAF
oblige, que deux des trois étrangers que compte son effectif.
C'est que Bouba pourrait se
retrouver relégué sur le banc des
remplaçants, si Garzitto décide
d'aligner à Béjaïa le désormais
inamovible attaquant malgache,
Voavy, qui a définitivement gagné
sa place dans l'échiquier des Vert
et Noir et le Malien Berthé qui
est rétabli complètement de sa
blessure qui l'avait contraint à
déclarer forfait face au MCEE, le
MCO et l'USMA.
ANEP 149 262 du 7/10/2014
 Reprise
décalée
Prévue pour hier, la reprise
Laouti
retrouve
une
seconde
jeunesse
Ayant appris
que c'était
Salah Laouti
qui remplaçait
Benkhodja face
à la JSK, les
mordus étaient
quelque peu
inquiets. Ils
pensaient que
le sympathique
Salah, resté
longtemps sur
le banc de
touche, ne
serait pas à la
hauteur face
aux remuants
attaquants de
la JSK. Mais
l'enfant de
Béchar a
démontré le
contraire, en
s'interposant
avec brio
devant toutes
les tentatives
dangereuses
des gars de la
ville des
Genêts. Il a
donné entière
satisfaction à
son entraîneur,
qui lui a fait
confiance en
l'alignant
contre une
grande équipe.
a été reportée d'une journée.
Les camarades de Sebie entameront aujourd'hui les entraînements. Pour cette première
séance de travail de la semaine,
le staff technique a programmé
de légers exercices et à partir
de demain, le groupe se mettra
au biquotidien. La matinée
sera consacrée au volet physique et l'après-midi au technico-tactique, et ce, jusqu'à la
veille de la rencontre face à
l'USMH. C'est une rencontre
très difficile pour les deux formations, mais avec cette rage
de vaincre qui les anime, ces
dernières semaines, les
Sudistes, qui évolueront chez
eux, ne veulent pas laisser
échapper la victoire.
L'école
de football,
un véritable
réservoir
S'il y a des dirigeants qui
s'intéressent aux jeunes catégories, ce sont bien ceux de la JSS.
Ils donnent des instructions
aux éducateurs pour détecter
les jeunes lors des matches de
quartiers à travers toute la
région de la Saoura. Ces derniers se déplacent à Beni
Abbès, Abdla et autres villes
afin de dénicher des jeunes
qui, avec le travail, font les
beaux jours des catégories
cadets, juniors et espoirs. Il y
en a même qui font actuellement partie de l'équipe seniors.
A. O.
Mardi 7 octobre 2014
9
HADJ TALEB : «Charef a
toute notre confiance»
Le président du conseil d'administration du Mouloudia d'Alger, Hadj Taleb,
assure dans ce qui suit qu'il n'y a nullement une affaire Charef.
Pour lui, le coach est en train de réaliser un projet qui consiste à bâtir une
grande équipe, et personne ne peut changer la donne.
PAR AMINA Z.
Après le semi-échec concédé
devant l'ASMO, le directeur général
du MCA a récidivé en pointant du
doigt le premier responsable de la
barre technique.
Ce qui a généré une vague de spéculations. Le président Hadj Taleb, qui
est le premier responsable du
Mouloudia d'Alger, assure qu'il n'y a
pas une affaire Charef et se dit étonné de ce qui se dit çà et là. D'ailleurs,
quand on évoque devant lui ces
rumeurs, le président répond : "Je
tiens à affirmer que Charef a toute
notre confiance. C'est un grand
entraîneur qu'on a choisi afin de réaliser un grand projet pour le
Mouloudia d'Alger, celui de
construire une équipe sur des bases
solides."
Le président réitère sa confiance en
la personne de Charef. Ce n'est pas
une surprise dans la mesure où on se
souvient bien de la déclaration du
président quand Charef et ses
troupes ont perdu devant le MCEE,
où il avait assuré : "Même si Charef
perd 30 matches, il restera avec
nous." Personne n'a oublié cette
phrase du président qui veut assurer
la stabilité au sein du Mouloudia
d'Alger et qui se conduit comme un
vrai responsable à la différence de
certains qui ont une attitude de fan.
«Son contrat ne sera
jamais touché»
Le second point abordé avec le président concerne cette rumeur selon
laquelle le contrat de Charef va être
revu à la baisse. Cette rumeur a été
propagée par les anti-Charef qui
veulent le conduire vers la porte de
sortie, car Charef dérange beaucoup
de personnes. Dans ce sens, le président déclare : "Il n'a jamais été question de revoir le contrat de Charef.
J'irais même jusqu'à dire que son
contrat ne sera pas touché." Ainsi, le
président Taleb met toute sa confiance dans la personne de Charef et ce
n'est pas un semi-échec qui va tout
remettre en cause. Rappelons que
Boualem Charef a signé avec les responsables de Sonatrach un contrat
de trois ans, car ces responsables
veulent travailler dans la stabilité et
la continuité afin d'atteindre l'objectif
assigné, celui de bâtir une grande
équipe capable de rivaliser dans
toutes les compétitions, tant souhaité
également par son public.
«Je ne le lâcherai pas,
il est en train de bâtir
une grande équipe»
Dans le même sens et pour montrer
qu'il tient beaucoup à Charef, le président Hadj Taleb a tenu à ajouter :
"Je tiens à le préciser, je ne lâcherai
pas Charef qui est en train de bâtir
une grande équipe. On ne peut pas
Mbingui : «Chnaoua,
on rectifiera le tir
à mon retour»
Il s'est envolé hier pour rejoindre sa
sélection au Gabon, le milieu de
terrain offensif du Mouloudia d'Alger,
Samson Mbingui, est conscient que
son équipe a perdu deux points jeudi
dernier, mais il assure que ses
camarades vont récupérer leur bien
bientôt. Comme l'équipe nationale du
Gabon va affronter le 15 octobre le
Burkina Faso chez lui, le buteur
gabonais Samson Mbingui a été
invité par sa sélection afin de
participer à ce troisième rendez-vous
des éliminatoires de la coupe
d'Afrique des nations. Avant de
partir, Mbingui revient sur le match
raté de jeudi dernier. "On a réalisé un
bon match, malheureusement le
ballon n'a pas voulu franchir la cage
de l'adversaire. On s'est créé un
grand nombre d'occasions, mais rien
à faire, la chance n'était pas avec
nous. On a perdu certes deux points
et on a été très choqués, mais on va
faire en sorte de rectifier le tir."
Mbingui est concentré désormais sur
le prochain rendez-vous du Gabon
contre les Burkinabés qu'il veut
gagner bien sûr, et il promet qu'à son
retour il fera tout ce qu'il faut pour
débloquer son compteur buts avec le
Mouloudia d'Alger. Il promet de
revenir en force dans le championnat
en déclarant : "Effectivement, je vais
partir au Gabon pour défendre les
couleurs de mon pays, mais avant de
partir, je tiens à dire : Chnaoua, on
rectifiera le tir à mon retour. Je n'ai
pas marqué, mais je vais tout faire
pour le faire à mon retour." Il ratera
l'USMBA, mais il reviendra à temps
pour assurer dans les prochains
rendez-vous.
A. Z.
bâtir une équipe en quelques jours,
cela demande du temps." Une façon
de faire taire les mauvaises langues
qui veulent déstabiliser le club phare
de la capitale, car même si les supporters étaient très en colère
jeudi dernier à cause du résultat de la partie, personne ne
demande le départ de Charef,
sauf bien sûr ceux qui défendent tout, sauf l'intérêt de ce
grand club. Pour clore cette
question, le président
dira : "Son
contrat
ne sera
pas touché quoi
qu'il arrive. Il a signé
un contrat de trois ans
renouvelable et il respectera son
contrat jusqu'au bout."
«La tribune officielle
est devenue la tribune
des voyous»
Tout a commencé à partir de
la tribune officielle jeudi dernier d'où est partie une vague
d'insultes. Ce qui n'arrange
guère les affaires de cette
équipe qui a envie de rebondir et de réaliser de très belles
choses à l'avenir, les sages
étaient tous surpris de voir cette
réaction de certains supporters,
pourtant leur équipe est 5e au classement et son parcours n'est pas
catastrophique comme
celui de certains clubs
algérois qui se battent
pour survivre. En
évoquant la tribune officielle,
le
président
mouloudéen
dira : "La tribune officielle est
devenue la tribune
des
voyous, alors on
va la fermer. On
ne donnera plus
d'invitations à
des gens qui ne
viendront pas et
qui
donnent
leurs invitations
à des personnes
qui viennent
juste
pour
semer la zizanie." Le président
Taleb
compte prendre
le taureau par les
cornes en prenant
des
décisions
fermes afin que ce
genre de situations
ne perturbe plus la
sérénité du doyen
des clubs algériens.
A. Z.
Ces arrêts qui
perturbent le coach
Comme tout le monde le sait, le championnat observe un nouvel arrêt jusqu'au 17
octobre. Le MCA affrontera ce jour-là l'USMBA, puis il sera contraint de vivre un
autre arrêt à la suite de la finale de la Champions League africaine, puisque
l'adversaire n'est autre que l'ESS. Tout cela perturbe le coach qui doit trouver une
solution pour gérer tout cela.
A la suite du rendez-vous
des éliminatoires de la CAN, le
championnat algérien observe
un arrêt. La reprise des débats
est prévue le 17 octobre prochain. Certes, cette trêve
tombe à pic pour les Vert et
Rouge qui vont en profiter
pour combler les lacunes afin
d'aller chercher un bon résultat à Sidi Bel-Abbès. Le coach
va avoir le temps nécessaire
afin de régler le déséquilibre
que vit actuellement l'équipe
et cela dans tous les compartiments. D'ailleurs, le retour de
Hachoud serait l'une des solutions pour avoir une défense
intraitable, avec Hachoud et
Azzi qui retrouvera sa place
dans l'axe. Ce qui donnera
plus de force et de solutions à
l'équipe. Le coach va secouer
ses milieux de terrain afin
qu'ils retrouvent leurs capacités. D'ailleurs, il doit trouver la
bonne doublure pour Mbingui
qui ne fera pas partie des
joueurs qui seront concernés
par le déplacement à Sidi BelAbbès. Le problème de l'inefficacité doit être résolu afin que
le MCA retrouve le chemin
des buts. Seulement, le coach
Reprise
avec 14 joueurs
Comme tout le monde le sait, la reprise
des entraînements s'est effectuée hier
à 17h sur la pelouse du stade Hadjout.
Cette reprise s'est distinguée par la
présence de 14 joueurs seulement. Les
retardataires ont voulu prolonger leur
repos en famille. Alors que pour les
autres, ils ont rejoint l'équipe
nationale.
Chita et Khadir avec
les olympiques
Le milieu de terrain mouloudéen Chita
et l'arrière droit Khadir n'ont pas pris
part à la séance d'entraînement à la
reprise hier et pour cause, les deux
joueurs sont avec les olympiques en
stage de préparation avant de s'envoler
pour le Qatar le 9 octobre prochain pour
disputer deux matches amicaux.
Les forces de l'ordre
présentes pour assurer
la sécurité
Afin d'éviter des accrochages entre
supporters et joueurs, les forces de
l'ordre étaient présentes hier au stade
Hadjout afin que les Vert et Rouge
reprennent leur travail dans la
sérénité. Tout s'est déroulé le plus
normalement du monde et les
camarades de Chaouchi ont travaillé
dans le sérieux et la rigueur comme à
l'accoutumée.
5 supporters
interdits d'accès
à Hadjout
compte tout régler avant le 17,
mais après ce rendez-vous, il
doit gérer un autre arrêt, le 25
octobre prochain, l'Entente de
Sétif, qui est l'adversaire du
MCA, préparera sa finale de la
Champions League africaine.
Le premier responsable de la
barre technique aura du pain
sur la planche afin de maintenir le cap et assurer que ses
joueurs restent compétitifs. En
tout cas, le coach est devant
une situation délicate, il doit
trouver les solutions pour
rebondir et enchaîner les bons
résultats.
A. Z.
Biquotidien mardi et jeudi
Afin d'apporter les réglages au sein de son équipe et assurer en
même temps que les troupes restent concentrées sur leur travail,
le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d'Alger,
Boualem Charef, a donné son programme de la semaine. Après la
reprise hier à 17h, les Vert et Rouge se retrouvent ce matin pour
s'entraîner et l'après-midi, les joueurs disputeront un match
amical contre l'ESBA qui rentre dans le cadre de la préparation de
la reprise du championnat. Une seule séance mercredi ; jeudi, les
équipiers de Karaoui travailleront à deux reprises, la matinée et le
soir, afin de continuer à préparer leur retour en championnat.
On pouvait compter cinq fans qui sont
venus à l'entraînement hier ont été
interdits d'accès au stade Hadjout par
les policiers qui étaient présents pour
assurer la sécurité des Mouloudéens.
Ces supporters ont rebroussé chemin
pour rentrer chez eux.
Hachoud aux soins
Comme le championnat observe un arrêt
jusqu'au 17 octobre prochain, le staff
médical a demandé à Hachoud de
passer aux soins afin de s'assurer de
tout avant de lui donner le feu vert pour
reprendre le chemin des entraînements.
Karaoui, Gourmi, Gherbi
et Azzi absents
Lors de la séance d'entraînement d'hier,
on pouvait compter quatre absences.
Amir Karaoui, Khaled Gourmi, Gherbi et
Azzi n'ont pas répondu présents à
l'appel. Ces joueurs devraient être
présents aujourd'hui.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
10
www.competition.dz
MOB
MCO
Après avoir montré sa solidité en déplacement
2 matchs
amicaux au
programme ?
Le MOB doit apprendre
à gagner chez lui
Pour meubler le vide du
troisième arrêt forcé du
championnat après six
journées seulement de
l'entame de la compétition,
le staff technique mobiste
compte programmer deux
joutes amicales en
prévision du match officiel
contre le CSC le 17 du mois
en cours. Ceci dit, les
sparring-partners du
représentant de la wilaya
de Béjaïa en Ligue 1
Mobilis seront choisis
parmi les clubs de la
wilaya au niveau des
paliers inférieurs.
En bon élève, le Mouloudia de Béjaïa semble
avoir appris la leçon de la catastrophique
entame de saison lors de son difficile
apprentissage l'an dernier parmi l'élite.
De notre correspondant
LYES CHEKAL
Le MOB est en train de réaliser un
parcours irréprochable en ce début
d'exercice avec une série de six
matchs sans défaite. Un parcours réalisé grâce aux résultats probants enregistrés hors de ses bases.
En effet, le club le plus populaire de
Béjaïa s'est illustré lors des matchs
qu'il a disputés en déplacement en se
présentant en conquérant avec une
belle victoire lors du match de lever
de rideau contre le NAHD (2-0),
avant d'enchaîner avec deux matchs
nuls lors de son périple à l'Ouest du
pays (0-0) face à l'ASO et (1-1) contre
l'ASMO, pour confirmer jeudi passé
lors de l'affiche de la 6e journée face
au néo-finaliste de la Champions
League africaine, l'ESS, en ratant d'un
cheveu une victoire à sa portée
puisque le but égalisateur des
Sétifiens a eu lieu à deux minutes de
la fin du temps réglementaire par le
DEHOUCHE : «Les
Crabes s'impatientent,
on battra le CSC»
Nassim, la série des matchs nuls
continue, est-ce une bonne chose pour
vous ?
C'est clair que le meilleur résultat c'est
la victoire, que ce soit à domicile ou en
déplacement , mais par moments un
match nul peut avoir un goût de victoire
même à domicile , je cite le match contre
le MCA , où nous sommes revenus de
loin et par deux fois face à une très bonne
équipe du MCA , alors qu'il peut avoir le
goût d'une défaite en déplacement , à
l'instar des matchs contre l'ASO, l'ASMO
et l'ESS. Ceci dit, ce n'est pas faute d'avoir
essayé, on a mené au score face à l'ASMO
et l'ESS, mais nous n'avons pas pu préserver notre avantage au bout, c'est dommage mais ca reste des points bons à
prendre.
On a constaté un réveil de l'attaque et
un rendement meilleur sur le plan du
jeu, comment vous l'expliquez ?
Je sais que nous avons parfois mal
joué, mais sur le plan comptable nous
avons pris un point par match au minimum, car parfois il vaut mieux gagner
des points et mal jouer que le contraire.
Pour le rendement technique, je dis par
expérience que l'adversaire et l'enjeu sont
des facteurs favorables pour un meilleur
rendement et un bon spectacle et pour
preuve, face à de grosses cylindrées
l'équipe a retrouvé son jeu et la volonté
de se surpasser pour revenir dans le
match contre le MCA et sortir le grand
jeu en déplacement contre l'ESS.
Maintenant pour l'attaque, je dis qu'entre
nous les joueurs, ont travaillé pour réussir le meilleur résultat possible sans faire
de distinction entre les trois compartiments, même si chaque élément préfère
évoluer dans son poste de prédilection.
Vous avez une responsabilité
supplémentaire cette année avec le
Retour
de Hamzaoui :
un atout de plus
pour Amrani
sauveur Younès, qui a privé les
Crabes de la seconde victoire de la
saison.
En manque de réussite
Bizarrement, à domicile avec deux
matchs nuls à l'arraché contre la JS
Saoura (1-1) lors de la seconde journée avec le but sauveur de Zerdab et
lors de l'avant- dernière journée
contre le MCA (2-2), avec un retour
de loin par l'entremise de Ferhat une
première fois et Ballo qui n'a laissé
aucune chance au gardien du Doyen
Chaouchi une seconde fois, Banouh
and Co sont appelés à confirmer leur
solidité en dehors de leur territoire en
apprenant désormais à gagner dans
leur jardin, d'autant plus que le fait
qu'ils sont avec l'ESS les deux seuls
clubs du championnat de la Ligue 1
Mobilis encore imbattables après 6
journées.
La venue du CSC est une occasion
propice pour les Mobistes présents
lors des grands rendez-vous. Ces der-
niers vont profiter de cette énième
trêve pour bien se préparer pour la
victoire inévitable face au leader le 17
octobre prochain (7e journée) au
stade de l'Unité maghrébine arabe.
La préparation pour l'important rendez-vous des Mobistes avec les
Sanafir dans plus de deux semaines
débutera aujourd'hui à 16 heures au
stade de l'Unité maghrébine arabe
avec un effectif au complet avec le
probable retour à la compétition du
portier d'expérience, Mustapha Zaïdi,
qui a raté le dernier match face à l'ESS
pour blessure.
L. C.
Le retour à la compétition
du néo- Mobiste Hamzaoui
face à l'ESS, après avoir
raté les deux précédentes
rencontres respectivement
face à l'ASMO et le MCA,
pour blessure, est une
bonne chose pour l'équipe,
qui a le plus besoin d'un
meneur de jeu pour porter
le jeu vers l'avant.
Hamzaoui, qui a débuté la
dernière joute contre Sétif
sur le banc, va donner une
solution de plus au coach
Amrani au milieu de terrain
offensif, en plus d'Yaya qui
retrouve de match en
match son meilleur niveau,
et l'émigré Zerdab, en
baisse de forme, ce qui lui
a coûté sa place de
titulaire jeudi passé.
Les stats
d'exception
d'Amrani
Vous avez assez de temps pour
préparer le CSC, comment se présente
le match pour vous ?
Vous l'avez bien dit, on a le temps qu'il
faut pour bien préparer le venue du leader, le CSC, avec le coach qui nous a
concocté la tactique idoine face à l'ESS.
J'espère que contre le CSC on aura le dernier mot. Je sais que les Crabes s'impatientent, on fera l'impossible pour leur
offrir la première victoire à domicile.
L. C.
Le club béjaoui, après six journées, occupe la 7e loge avec 8 points,
alors que l'année passée le MOB a
failli passer à la trappe avec une crise
des résultats qui a fait du club l'un
des plus faibles du championnat
avec une seule unité dans son escarcelle lors des cinq premières journée
du championnat, une situation qui a
nécessité un changement au niveau
de la barre technique, avec la sortie
par la petite porte de celui qui a offert
l'accession historique au club,
Mourad Rahmouni, et l'arrivée de
son successeur, le sauveur
Abdelkader Amrani , dont la présence a permis au MOB de débloquer la
situation avec la victoire sur le
BENATIA SE DÉFEND
PAR M. STITOU
"Franchement, je suis surpris,
cette information est vraie ?" s'interrogeait Benatia le jour de l'Aïd ElAdha qui semblait un peu désemparé, lui qui a vu son statut de titulaire
indiscutable changer subitement,
après avoir chauffé le banc de touche,
lors des deux derniers matches (CSC
et NAHD), Madjid ne s'est plus retenu jeudi passé, accusé d'avoir proféré
des insultes à l'encontre de JeanMichel Cavalli, il nie tout en bloc.
"C'est vrai que j'ai pété un plomb
après le match, car en seconde mitemps j'ai vu que l'équipe était à la
peine et que je pouvais aider mes
coéquipiers. Pour des raisons que
j'ignore, l'entraîneur n'a pas voulu
m'incorporer. Après le match, je me
suis révolté, mais je n'ai jamais prononcé le moindre mot grossier à l'encontre de l'entraîneur ou quelqu'un
d'autre", dément-il.
raison pour me libérer", se demandet-il. Néanmoins, il pense que
"Certains au club sont allés jusqu'à
dire que je suis un pro-Chérif ElOuazzani. Apparemment, on veut me
faire payer ma bonne relation avec
notre ancien entraîneur, c'est la seule
explication", estime-t-il avant d'ajouter un autre détail : "Heriet pour avoir
déclaré comme moi dans la presse
que Chérif El-Ouazzani a été relégué
au banc de touche". Et d'enchaîner :
"Je m'en remets à Dieu, ceux qui veulent gratuitement me faire du mal, je
ne leur pardonnerai jamais."
Soigneusement, Benatia évite de citer
nommément les personnes qui sont,
selon lui, derrière ses déboires
actuels.
O défaite, 1 victoire,
5 matchs nuls
Imbattables depuis le début de la saison, les protégés du coach Amrani
ont débuté la saison en fanfare avec
Rahmani, Salhi, Ballo et Banouh,
la touche du coach
En plus d'avoir révolutionné le compartiment défensif, avec le lancement d'un nouveau quatuor composé de nouveaux éléments de l'équipe,
sous l'égide du central de charme Zidane Mebarakou, qui forme la charnière centrale avec le longiligne Messoudi, et le duo latéral AguidBenali, le lancement avec succès du jeune portier Rahmani, qui fera
parler de lui dans un avenir très proche et surtout l'attaquant malien
Ballo, qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin en ciblant l'honorifique titre de meilleur buteur du championnat, avec ses trois réalisations en six matchs, sans oublier la carte surprise qu'il a jouée face au
MCA, avec le virevoltant gaucher Salhi et, enfin, l'ex-baroudeur du RCK,
Banouh, qui a montré en si peu de temps de jeu de très bonnes choses
contre le MCA.
L. C.

Reprise
aujourd'hui
à 17h
«Je me déplacerai
au stade»
Après quatre jours de repos, l'équipe
reprend ce mardi l'entraînement,
alors que la direction a fait savoir que
Benatia est interdit d'entraînement.
Le joueur, lui, compte se déplacer au
stade. "Je serai présent à la reprise, car
je n'ai reçu aucune notification de la
part de mon employeur", affirme-t-il.
Toujours est-il que selon nos informa-
Ce but était valable, d'ailleurs, l'arbitre
central l'a validé, mais son juge de ligne a
levé le drapeau, alors que je suis sorti sur
le centre derrière Benabderrahmane.
Malgré cette décision défavorable de l'ar-
sions qu'il a prises. Il faut dire que la
force de Cavalli est de travailler pendant
la semaine le placement et l'organisation
de jeu, une fois dans le match, il est toujours derrière les joueurs pour appliquer
ses consignes à la lettre. Pour le moment,
ça marche bien, pourvu que ça dure.
Votre coéquipier Fekih a été affecté
par son remplacement alors qu'il
n'était rentré que quelques minutes
auparavant seulement, quelle était la
réaction du groupe ?
D'abord, en tant que joueurs, on ne
peut commenter les décisions prises par
le coach, mais une fois dans le vestiaire,
on a tous essayé de consoler Fekih qui est
quelqu'un de très gentil, vu qu'il est encore jeune, il a tout l'avenir devant lui,
néanmoins il doit oublier cet épisode et
penser à regagner sa place au sein de
l'équipe.
bitre, on n'a jamais baissé les bras, en
continuant à presser devant et on a fini
par trouver la faille.
L'ère Cavalli commence bien…
Le jeune et prometteur
attaquant, Mounir Fekih,
qui a vécu une soirée cauchemardesque jeudi, va se
retaper le moral en
rejoignant le stage de
l'EN olympique qui
devait débuter hier à
Alger.

Le coach
diffère son
retour d'un
jour
D'après les rumeurs, Madjid Benatia
ne devrait pas chômer trop longtemps. En effet, il serait déjà dans le
viseur de son club formateur l'ASMO,
qui serait prêt à l'accueillir dans son effectif, pourvu qu'il ramène
seul sa lettre de libération.
Revenons au match contre le NAHD,
pourquoi l'équipe n'était pas bonne en
première mi-temps ?
Ce but c'était vous qui l'avait marqué,
êtes-vous frustré ?

Fekih est parti
en stage
Il serait convoité
par l'ASMO
Ah oui ! Nous sommes sur un nuage.
Alors qu'on est passés en début de saison
par une période difficile, là on commence
à voir le bout du tunnel. Seulement, il
faut garder cette belle dynamique. Pour
ce faire, nous devons éviter le piège de
l'euphorie, car dans le championnat de
Ligue 1 il suffit d'un ou deux résultats
négatifs pour s'enfoncer dans le bas du
tableau. Auréolés par ces deux victoires,
on va devoir préparer dans des conditions favorables le déplacement chez
l'USMA.
On a été gênés par l'organisation tactique du NAHD qui boucha toutes les
issues. Pour passer, il fallait bien l'exploit
individuel, ce qu'on a réussi à faire en
seconde période. On a même marqué un
but avant celui de Zaâbiya, mais l'arbitre
ne l'a pas validé.
Cet après-midi, l'équipe
reprend le chemin de l'entraînement au stade Ahmed
Zabana. Le début de la
séance est fixé à 17h.
«Je promets de graves
révélations»
Une fois le contrat résilié, Madjid
Benatia qui n'a pas digéré le comportement de son employeur à son
encontre dira : "Je ferai de graves
révélations après." Enfin, pour ce qui
est de ses conditions : "Je vais exiger
le paiement de mes salaires, car je
suis victime d'une décision abusive.
Je saurai comment défendre mes
droits", prévient Madjid Benatia.
M. S.
Le MCO gagne son deuxième match de
suite, c'est bien parti pour vous…
7 buts inscrits
et 3e meilleure défense
Sur le plan comptable des buts inscrits, l'attaque béjaouie, après un
inquiétant mutisme, a retrouvé son
réalisme avec le Ballotelli béjaoui,
Ballo, qui a rouvert son compteur
buts face au MCA, portant son capital buts à trois réalisations, alors que
le bourreau des Sétifiens, Fawzi
Rahel, a signé son baptême du feu
face à l'ESS, rejoignant ses deux
coéquipiers buteurs, Zerdab face à la
JS Saoura, et Ferhat contre le MCA,
un total de 7 buts qui place le club à
la 4e place, alors que la défense, qui a
imposé le respect, intraitable, a perdu
par moments le verrou, avant de le
retrouver, avec la 3e place de la
meilleure défense du championnat
en encaissant 5 buts, derrière la JSK et
la JS Saoura avec 4 buts chacune, et
l'ESS, qui compte 3 buts encaissés
avec un match en moins pour le
signaler.
L. C.
C'est hier en début d'après-midi que le
préparateur physique, Jean-Pierre
Maârek, a débarqué à l'aéroport
Ahmed Benbella en provenance
de Paris. A son accueil, l'adjoint de Cavalli trouva le président Ahmed Belhadj, qui
était accompagné par son
conseiller Hafid Bellabès et
le secrétaire Toufik
Benlahcène.
tions, afin de faire valoir ses droits
après, Benatia va faire appel à un
huissier de justice qui l'accompagnera cet après-midi au stade pour établir un constat.
Hamdadou : «On est sur un nuage»
le premier doublé de la saison de l'attaquant malien Salif Ballo, qui a offert
la première victoire à son club, avant
qu'ils enchaînent une série de cinq
matchs nuls, dont trois en déplacement pour deux contre- performances à domicile avec deux matchs
nuls face à la JS Saoura et le Doyen.

Le lendemain de la victoire sur le NAHD, l'information de libérer
Madjid Benatia pour des raisons disciplinaires a fait le tour
de la ville, une information qui étonna le milieu défensif
mouloudéen.
Progressivement, ce jeune défenseur central est en train de s'affirmer
comme un pilier du compartiment défensif.
CRBAF, sous l'égide de l'entraîneur
assistant, Fawzi Moussouni, à
l'époque. Amrani, en homme de terrain, compte faire passer le club à un
palier supérieur grâce à un travail de
base qui consiste à former une équipe
compétitive avec un seul mot
d'ordre, la solidarité du groupe, et
c'est avec cette stratégie que le club a
marqué de son empreinte le début de
la saison dont les stats sont en faveur
du coach Amrani.
15
Maârek débarque à Oran
«Je suis victime
d'une cabale»
«On pense que je suis un
pro-Chérif El-Ouazzani»
Alors pourquoi veut-on le libérer ?
Pour Madjid Benatia : "Il n'y a aucune
Le MO Béjaïa, version
Amrani, force
l'admiration avec un
début d'exercice inédit.
brassard de capitaine, un
commentaire. …
Je suis habitué au rôle de guide sur le
terrain avec le brassard de capitaine sur
le bras. Mes coéquipiers, que je remercie
au passage, me facilitent la tâche avec
leur discipline et leur sérieux sur le terrain et en dehors. C'est un grand plaisir
de travailler avec un groupe aussi
agréable et travailleur, c'est un groupe
jeune, perfectible et très technique, qui
aura son mot à dire au bout.
Mardi 7 octobre 2014
On ne peut occulter son mérite dans
nos résultats positifs, il a pris des risques
en opérant des changements. Ces deux
victoires lui donnent raison dans les déci-
La trêve forcée (matches de l'EN)
peut-elle servir le MCO ?
Après quatre jours de repos, on
reprend l'entraînement ce mardi, c'est sûr
que l'ambiance ne sera que bonne, après
les deux belles victoires de la semaine
écoulée. On va en outre tirer profit de
cette trêve pour bien préparer notre prochain déplacement chez l'USMA, qui
s'annonce très palpitant.
M. S.
Prévu pour hier, le
retour à Oran de
Jean-Michel
Cavalli a été
décalé d'une
journée. C'est
aujourd'hui en
début d'après-midi
que le néo-coach du MCO ralliera Oran,
ce qui fait qu'il sera présent à la séance
de la reprise.
CLASSEMENT DE LA LIGUE 1
BUTS
MATCHS
CLUBS
Pts J. G. N. P. P. C. Diff.
13 06 04 01 01 13 07 +06
1. CSC
12 06 04 00 02 08 06 +02
2. USMH
10 06 03 01 02 07 04 +03
3. JSK
09 06 02 03 01 09 07 +02
4. MCA
09 06 03 00 03 05 06 -01
5. MCO
08 06 02 02 02 09 07 +02
6. MCEE
08 06 01 05 00 07 05 +02
7. MOB
08 05 02 02 01 06 04 +02
8. JSS
07 05 01 04 00 04 03 +01
9. ESS
07 06 02 01 03 06 07 -01
10. USMA
07 06 01 04 01 06 07 -01
-- ASMO
07 06 02 01 03 03 04 -01
-- RCA
07 06 02 01 03 07 12 -05
13. CRB
06 06 01 03 02 03 06 -03
14. USMBA
04 06 00 04 02 04 07 -03
15. ASO
02 06 00 02 04 04 09 -05
16. NAHD
PROCHAINS RENDEZ-VOUS
e
8e journée (25/10/2014)
7 journée (18/10/2014)
JSS
MOB
ASMO
USMA
MCEE
USMBA
NAHD
ASO
USMH
CSC
ESS
MCO
JSK
MCA
CRB
RCA
USMH
CSC
MCO
USMA
ESS
JSK
CRB
RCA
ASO
USMBA
MCEE
NAHD
MCA
ASMO
MOB
JSS
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
14
www.competition.dz
LIGUE 1
CRB
ESS
RCA

Finale de la Ligue
des champions
(match aller)
Le 26
octobre au
stade Tata
Raphaël de
Kinshasa
La direction de club
congolais, l’AS Vita
Club, l’adversaire de
l’ESS en finale de la
Ligue des champions
africaine a annoncé
hier sur son site
internet que le match
aller entre les deux
équipes se jouera le
26 octobre à partir de
14h30 GMT (15h30
heure algérienne),
alors que le match
retour aura lieu le 1re
novembre au stade de
Tchaker à 19h15.
Départ à
Kinshasa
le 24 octobre
A la suite de l’annonce
de Vita club fixant la
date du match, la
direction de l’ESS, en
collaboration avec le
coach de l’Aigle noir,
Madoui Khaireddine, a
décidé que le départ
vers Kinshasa aura
lieu le 24 octobre à
midi de l’aéroport de
Sétif, soit 48 heures
avant le coup d’envoi
de la rencontre par vol
spécial d’Air Algérie.
Un mini-stage
à Sidi Moussa
Dès leur retour de
Kinshasa, les
Ententistes rentreront
directement au centre
des préparations des
équipes nationales à
Sidi Moussa pour un
mini-stage de 5 jours
afin de préparer la
finale retour face au
Vita Club prévue le 1re
novembre prochain au
stade Tchaker à Blida.
Le stade Tata
Raphaël sera
rénové
Le stade Tata Raphaël
de Kinshasa est en
réfection, c’est ce qu’a
annoncé le chef du
bureau d’exploitation
du stade, René
Mipendo. Les travaux
consistent à couvrir la
tribune d’honneur avec
une toiture métallique.
K. A.
Dans 20 jours, le match aller Après une défaite à Bel-Abbès
contre Vita Club
et un nul at home
NEMDIL
:
«Impossible n’est
pas sétifien»
De notre correspondant
KACEM A.
Un mot sur le nul enregistré
face au MOB ?
Quel est votre commentaire
sur votre retour en
compétition ?
Si vous faites une analyse des
résultats du championnat, il n’y a
pas un club qui a gagné tous ses
matches, ou qui a démontré une
certaine force. Bien que nous
ayons perdu 6 points à domicile,
nous sommes qu’à 6 points du
leader et nous allons nous racheter à l’avenir.
L’Entente affrontera le Vita

Lamri : «Ma blessure
n’a rien de grave»
Joint par nos soins, Lamri a tenu
à rassurer que sa blessure n’a
rien de grave et qu’il sera présent
à la reprise. «J’ai di?cilement terminé le match contre le MOB en
raison de douleurs à la cheville.
J’ai dû me faire examiner avant
de quitter le stade et le médecin
m’a rassuré que je n’ai rien de
grave.»
De notre correspondant
NACER S.
Amani : «Je vous ai dit que le
match contre le MCEE serait mon
dernier match»
Le président Amani n’a même pas daigné se
présenter au stade jeudi passé pour s’occuper
de son équipe, c’est vrai qu’il avait déjà déclaré qu’il est partant et qu’il ne supporte plus les
critiques de pseudo-supporters qui, selon lui,
ne ramène même pas une bouteille d’eau
minérale au club. «Je vous ai dit que le match
contre le MCEE sera mon dernier à la tête du
club RCA. J’attends qu’un nouveau président
se présente pour que je lui remette les clés du
club et je m’en vais», nous a déclaré Amani,
avant d’ajouter : «Moi, je n’accepterai jamais
Mes camarades étaient de
retour de Lubumbashi avec la
qualification en finale de la Ligue
des champions africaine ; on
n’était pas bien concentrés sur ce
match face au MOB. Mais nous
étions au rendez-vous et nous
avons créé beaucoup d’ocrassions. Malheureusement, nous
n’avons pas pu les mettre dans les
filets du gardien mobiste.
L’Entente a perdu 6 points à
Sétif, vous ne trouvez pas que
c’est un handicap pour l’équipe
en championnat ?
Les voyants sont
au rouge à l’Arba
Depuis le départ du coach Mohamed
Mekhazni, les choses se sont envenimées au
sein du club cher à Amani. La victoire acquise
face à l’USMA n’est pas venue au bon
moment et tout a basculé vers une situation
très critique. Après cette victoire, le RCA a
subi un revers sévère à Bel Abbès où les
coéquipiers de Fellah se sont inclinés 1 à 0 ;
juste après, les hommes de la Mitidja se sont
fait piéger at home face au MCEE qui les a forcés au partage des points. Face à cette situation critique, le RCA a plongé dans le doute et
rien n’indique qu’un dénouement heureux
aura lieu dans les jours à venir, surtout que le
président Amani a décidé de partir.
L’attaquant sétifien, Nemdil Zohir, parle de sa
participation face à son ancienne équipe jeudi
passé, de son rendement qui n’était pas à la
hauteur et des résultats de son équipe en
championnat.
Dans le monde du football, la
compétition est tout, n’importe
quel joueur au monde, quand il ne
participe que rarement, trouve
des difficultés. Je confirme que
mon retour n’était pas au top,
j’étais loin de mon niveau habituel, mais je pense que dans les
prochains rendez-vous, avec plusieurs matchs dans les jambes, je
serai à la hauteur.
Mardi 7 octobre 2014
qu’un groupe de pseudo-supporters viennent
perturber la séance d’entraînement des
joueurs et dire des mots déplacés contre la
direction et le staff technique. Ces gens qui
nous insultent ne sont pas de vrais supporters
de l’Arba. Je sais qu’ils sont manipulés et
qu’ils ne cherchent que notre tête. C’est pour
cela que j’ai décidé de partir et de leur laisser
le club. Pourvu que ceux qui le prendront en
charge feront mieux que nous.»
Neggazi : «Je suis prêt à
partir si c’est moi le problème»
Le nouveau coach de l’Arba, Nouredine
Neggazi a été mal reçu à l’Arba. Selon un
groupe de supporters, il n’est pas le bienvenu,
il lui reproche d’avoir quitté le club l’année
passée pour aller travailler au CRB. A la fin du
match contre le MCEE, le coach de l’Arba a
expliqué que son départ la saison passée du
club de l’Arba était dû à la maladie dont souffrait son fils hospitalisé en France. «Mon fils
était gravement malade et je devais aller le
rejoindre. Je suis resté un mois à l’étranger, et
lorsque je suis rentré, le CRB m’a sollicité pour
venir sauver le club. Et comme le CRB me
devait de l’argent, j’ai accepté de travailler au
sein de mon ancien club pour récupérer mon
argent, car comme vous le savez, moi je vis du
football et je n’ai aucune autre ressource
financière. En tout cas, je vais me réunir avec
le président, et si c’est moi le problème, je suis
prêt à partir et tout laisser tomber», a explique
Neggazi.
N. S.
Daoud : «On aura tout le
temps pour préparer l’ASO»
club en finale, comment voyezvous la rencontre ?
J’ai suivi quelques matchs de
Vita club dans le passé, c’est un
club solide, mais l’impossible
n’est pas sétifien, et l’Entente
voyage bien et est capable de
revenir avec un bon résultat de
Kinshasa. Nous devons déjà réaliser un bon résultat au match aller
et ne pas attendre le match retour.
A. K.

Madoui établit son
programme
Dès que la nouvelle programmation a été rendue publique,
Madoui s’est penché sur le sujet
pour essayer de trouver la
meilleure formule possible pour
négocier cette parenthèse imposée. L’ESS garde un très mauvais
souvenir de la dernière trêve.
Cette fois, Madoui a mis en place
un programme à même de lui permettre de garder ses troupes
compétitives. D’ailleurs, il songe
à mettre sur pied un stage d’une
dizaine de jours sur le territoire
national où il sera question de
travailler le volet physico-technique.
ESS-MCA reporté
Prévu pour le 27 octobre, le match entre l’ES Sétif et le Mouloudia d’Alger
(8e journée du championnat de L1 Mobilis), est reporté par la LFP à une
date ultérieure. En effet, la participation de l’Entente de Sétif à la finale
de la Ligue des champions africaine a contraint les responsables de la
Ligue à reporter cette rencontre afin de permettre aux hommes de
Madoui de bien préparer la finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines.
Le milieu de terrain de l’Arba rassure les supporters et leur
promet qu’ils vont se ressaisir dès le prochain match.
Qu’est-ce qui n’a pas marché
pour votre équipe face au
MCEE ?
Sincèrement, on a tout fait
pour gagner, mais l’adversaire a
joué en bloc derrière. J’ajouterai
qu’Ousserir était dans son jour
avant de sortir, blessé. On a créé
beaucoup d’occasions de but.
Peut-être que la dernière
retouche nous a manquée.
Quel est votre avis sur le but
refusé par l’arbitre ?
Ce n’ai pas de mes habitudes
de critiquer les arbitres. Je ne sais
pas si ce but était vraiment entaché d’hors-jeu. Nous les joueurs,
on n’a pas vu d’hors-jeu, et tous
ceux qu’on a rencontrés à la fin
du match nous ont dit que le but
est valable. L’arbitre l’a vu autrement, on le laisse lui et sa
conscience.
Les supporters n’ont pas
accepté le nul ?
Oui, je comprends l’attitude
des supporters. Mais je leur
demande d’être patients et de
rester derrière leur équipe.
Aujourd’hui, certes, on n’a pas
gagné, on a fait match nul, mais
ce n’est pas la fin du monde, on
va se préparer convenablement
pour faire un bon match et récolter les trois points.
Que pensez-vous de l’arrêt du
championnat ?
C’est un arrêt qui tombe à pic,
l’Arba traverse des moments dif-
ficiles, surtout après les changements opérés à la barre technique. Je pense que cet arrêt va
permettre de mettre de l’ordre
au sein de l’équipe et que tous
les problèmes seront résolus.
Vous allez vous rendre à Chlef
pour votre prochain match
pour affronter l’ASO dans son
fief…
Oui, on va jouer notre prochain match en déplacement à
Chlef contre le club local. On va
essayer de revenir avec un résultat positif, et par ricochet, effacer
le revers du nul subi at home
face au MCEE.
Ce match a été programmé
pour le 18 octobre prochain…
Oui, cela nous donne tout le
temps nécessaire pour préparer
ce match difficile contre l’ASO.
On va entamer la préparation
demain (NDLR : aujourd’hui),
et on va se concentrer au maximum pour bien le préparer et
Incha Allah, on sera prêts à 100%
d’ici le 18 octobre prochain.
Avez-vous quelque chose à
dire pour terminer ?
Je demanderai aux supporters
de nous pardonner ce nul at
home. On tâchera de rectifier le
tir au prochain match. Je leur
demande de rester derrière leur
équipe, c’est très important, et
ce, dans le meilleur et dans le
pire.
N. S.

Reprise
aujourd’hui
Après quatre jours
de repos octroyés
aux joueurs à l’occasion de l’Aïd, les
coéquipiers de
Fellah reprendront
les entraînements
aujourd’hui pour
préparer le match
contre Chlef.

RCA-ASO le
18 octobre
Le match de la 7e
journée qui opposera le RCA à l’ASO
à Chlef est programmé par la
Ligue le 18
octobre prochain à
18h.
Alors que dans un
premier temps la
direction du CRB a
songé à organiser un
stage de préparation
durant cette minitrêve que connaît le
championnat,
finalement, l’équipe
continuera à
s’entraîner
normalement à
Alger et n’effectuera
pas de
regroupement.
Le coach est rentré
hier de France
L’équipe restera à Alger durant la trêve
Afin que la reprise se déroule avec un
groupe au grand complet, la direction
s’est chargée d’appeler tous les joueurs
afin qu’ils soient au rendez-vous. Le staff
technique ne veut pas avoir des absents
pour l’occasion afin de démarrer la préparation de la suite du parcours et notamment le prochain match derby face au
NAHD dans les meilleures conditions.
Après trois jours passés auprès de sa
famille, l’entraîneur du Chabab est rentré
hier de France. Il est arrivé à l’aéroport
international d’Alger aux environs de 12h.
Dès aujourd’hui il reprendra son travail à
l’occasion de la séance de la reprise des
entraînements.
Reprise aujourd’hui
Après quatre jours de repos à l’occasion de
la fête de l’Aïd El-Adha, les Belouizdadis
renoueront aujourd’hui avec le chemin des
entraînements. La séance aura lieu au stade
du 20-Août-1955.
Les joueurs
contactés
pour être au
rendez-vous
Pas de stage
pour le Chabab
PAR HILLAL AÏT BENALI
Le CRB restera à Alger durant
cette mini-trêve que connaît le championnat national en raison de la
double confrontation de l’EN face au
Malawi. L’équipe algéroise se contentera de s’entraîner dans la capitale
sans avoir recours à un stage de préparation comme souhaité dans un
premier temps par la direction du
club. Après concertation avec le staff
technique, le président Réda Malek et
ses collaborateurs ont décidé de ne
pas faire de regroupement.
L’entraîneur Victor Zvunka préfère
poursuivre normalement les entraînements en essayant de préparer ses
joueurs de la meilleure des façons
pour renouer avec la compétition. Le
technicien français souhaite profiter
de l’occasion pour combler toutes les
lacunes et mettre en place une équipe
capable de relever encore le défi et
réussir de bons résultats comme
c’était le cas lors de la précédente journée du championnat face à l’ASO.
Après la victoire dans ce dernier
match, les Rouge et Blanc ont le moral
au beau fixe et comptent se préparer
sereinement afin de rester sur leur
lancée et surtout parvenir à arracher
les trois points lors du derby qui les
mettra aux prises avec le NAHD, le 18
octobre prochain au stade du 20Août-1955.
Défense Profitant de cette minitrêve, le staff technique essayera de
perfectionner le rendement de l’équipe. Mais Zvunka et ses adjoints axeront beaucoup plus leur travail au
niveau de la défense. En effet, ce compartiment a montré plusieurs lacunes
depuis l’entame du championnat.
Lors de dernier match face aux
Chélifien, il a encaissé deux buts
faciles qu’il pouvait facilement éviter.
Afin de ne pas reproduire les mêmes
erreurs et préparer une défense solide
pour la suite du parcours, le technicien français programmera des exercices spécifiques pour les défenseurs
et tâchera à composer avec les
meilleurs éléments capables d’assumer leur rôle de la meilleure des
manières.
H. A. B.
Un match en fin de
semaine
Les Rouge et Blanc joueront en fin de
semaine un match amical. Pour l’instant,
la direction n’a pas choisi d’adversaire,
mais les Belouizdadis pourraient donner la
réplique à la formation de la Protection
civile au stade de cette dernière à Dar ElBeïda.
Cherfaoui devrait
reprendre
Le défenseur Tarek Cherfaoui, qui ne s’est
pas entraîné durant la semaine qui a précédé
le match face à l’ASO en raison d’un problème d’ordre personnel, devrait reprendre
aujourd’hui du service avec ses camarades.
L’ex-joueur du RCA est attendu donc aujourd’hui au stade du 20-Août-1955 pour démarrer la préparation du prochain match
de son équipe.
11

Sidhoum :
«Il faut
continuer sur
cette lancée»
A l’instar de tous
ses camarades, le
joueur Lyès Sidhoum
était très content
après la victoire de
son équipe face à
l’ASO. «Je suis très
content pour cette
victoire qui est
intervenue au bon
moment. On était
dans une situation
difficile à la suite de
notre mauvaise
entame de saison.
Mais on a su régir
au moment opportun
en arrachant trois
points très précieux
pour nous », a déclaré d’emblée l’exjoueur du WAT qui
poursuit : «Certes,
cette victoire nous
fera beaucoup de
bien, mais il ne faut
pas s’arrêter en si
bon chemin. Il faut
continuer à travailler dur pour rester sur notre lancée.» Sidhoum estime à présent que lui
et ses coéquipiers
vont se remettre au
travail et ils feront
de leur mieux afin de
réussir un autre bon
résultat face au
NAHD. «Après s’être
réjoui après notre
succès, on doit l’oublier et attaquer la
préparation de la
suite du parcours et
notamment le prochain match face au
NAHD. On jouera sur
notre terrain, mais
on s’attend à ce que
notre mission ne
soit pas de tout
repos. Pour cela, on
doit cravacher encore dur et espérer
réussir un autre bon
résultat qui sera
très important pour
nous.»
H. A. B.
Zvunka : «La victoire face à l’ASO
nous fera beaucoup de bien»
Rencontré hier à l’aéroport international d’Alger, l’entraîneur belouizdadi, de retour de son pays, la France,
a accepté de répondre à nos questions et nous parler de son club.
PAR ISLAM ZEMAM
Revenant d’emblée sur la dernière
victoire à domicile face à l’ASO, le technicien
français estime que son équipe a répondu
présente sur le terrain où les joueurs ont su
comment réagir au bon moment. « Les
joueurs sont entrés sur le terrain avec la ferme
détermination de réussir un bon résultat. Ils
ont répondu présents tout au long de la rencontre. J’ai senti chez eux cette envie d’effacer
notre défaite face au MCEE. Mon équipe a
bien joué et au final, elle a réussi l’essentiel en
arrachant les trois points du match», a-t-il
déclaré d’emblée, avant de poursuivre :
«Cette victoire est très importante pour nous.
Elle nous fera beaucoup de bien pour la suite
du parcours. Aussi, elle va nous libérer pour
jouer à l’aise et essayer de réussir encore de
bons résultats à l’avenir. Il faut dire que ce
n’était pas du tout évident de parvenir à glaner les trois points à la suite de notre échec à
El-Elma sur le score de 4 buts à 1. Cependant,
par leur envie et leur détermination, les
joueurs sont parvenus à faire la différence et
s’offrir cette précieuse victoire.»
«Le 4 à 1 du MCEE nous a fait
beaucoup de mal»
Revenant sur la défaite de son équipe face au
MCEE lors de la 5e journée du championnat
national, Zvunka dira : «Notre défaite face
au MCEE sur le score de 4 butes à 1 nous a fait
beaucoup de mal. Ainsi ce n’était pas du tout
facile de rentrer sur le terrain et réussir un
bon résultat face à l’ASO. Néanmoins, le premier but qu’on a inscrit nous a libérés, ensuite les joueurs ont cru vivement en leurs
chances de gagner ce match. Je tiens à préciser
que malgré cet échec à El-Eulma, il n’y avait
pas de problèmes dans l’équipe et on a continué à travailler sereinement, contrairement à
ce qui a été dit çà et là.»
«Les supporters doivent
se montrer patients»
Evoquant la réaction hostile des supporters
au début du match, le driver belouizdadi
répond : «Je comprends parfaitement leur
réaction à la suite de notre mauvais départ en
championnat. Mais les supporters doivent
comprendre que l’équipe est en construction
et qu’il lui faut du temps pour trouver les
automatismes et la bonne composition. Pour
cela, ils doivent d’être patients et continuer à
nous soutenir.»
«Je ne cède pas à la pression»
Avant ce dernier match face à l’ASO, Zvunka
était sous une terrible pression. Quoiqu’il
avoue qu’il ne cédéra jamais à cette pression.
«J’étais joueur de haut niveau pendant 15 ans.
J’avais de grands problèmes avec les supporters au départ. Mais avec le temps, j’ai su
comment les gagner et les mettre dans la
poche. Ceci dit, je vais continuer à faire mon
travail sereinement jusqu’à ce que je réussisse
aussi à convaincre les supporters du CRB.»
«C’est le président
qui me commande»
Continuant toujours dans le même contexte, à
savoir la pression des supporters, Zvunka
ajoute : «C’est le président qui me commande et entre nous il y a une confiance. Je ne lésinerai jamais sur les moyens pour accomplir
ma mission de la meilleure des façons et
construire une bonne équipe. Autre chose, je
vais fermer les yeux et me concentrer plutôt
sur mon boulot.»
I. Z.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
12
www.competition.dz
USMH
Les supporters du club s'en réjouissent
«AVEC OU SANS CHAREF,
El-Harrach se porte bien»

La reprise
ce matin au
er
1 -Novembre
C'est ce matin que les joueurs de
l'USM El-Harrach reprendront le
chemin des entraînements en vue de
préparer le retour de la compétition.
L'entraînement est prévu à 9 heures
au stade du 1er-Novembre d'ElHarrach. Notons que les coéquipiers
d'Aït Oumar ont bénéficié de quatre
jours de repos afin de leur permettre
de passer les fêtes de l'Aïd El-Adha
auprès des leurs.

Amada sera
présent
La séance de ce matin devra
enregistrer la réintégration dans le
travail collectif du Malgache Amada.
C'est ce que nous avons appris de
sources proches du staff technique.
La blessure du joueur en question
n'est plus qu'un mauvais souvenir.
PAR MOHAMED FAYÇAL
Le constat est positif. En dépit
d'un début de saison laborieux
avec deux défaites de suite
contre le RC Arba puis le CS
Constantine, l'USM El-Harrach
s'est admirablement rachetée
par la suite.
Dans les quatre matches qui
suivirent dans le cadre du championnat professionnel de la Ligue 1
Mobilis, l'équipe a réalisé autant de
victoires dont une sur le champion
en titre sur le terrain même de ce
dernier. Après six journées, l'USM
El-Harrach pointe en deuxième
position. L'entraîneur Abdelkader
Iaïche aura bien réussi son challenge : remettre rapidement son " team
" sur les bons rails après l'exode des
joueurs pendant l'été et le départ de
l'entraîneur attitré, Boualem Charef.
Iaïche est désormais en position
confortable à l'égard des dirigeants
et des supporters. L'avenir s'annonce prometteur. Les amoureux du
club s'en réjouissent. Une discussion avec ces derniers laissent
émettre l'odeur de satisfaction. "
L'équipe se porte bien. Nous ne sentons nullement le départ de l'entraîneur Charef. L'équipe a su préserver son dynamisme malgré les
grands changements enregistrés
pendant l'intersaison. Le constat est
positif. Le staff technique ne devra
pas pour autant tomber dans le
piège de l'autosatisfaction. Il faut
continuer à travailler pour préserver cette dynamique des victoires ",
soulignent unanimement les supporters qui ont, à la faveur des bons
résultats enregistrés par leur équipe
favorite, passé une fête de l'Aïd ElAdha bien agréable. Dans ce sillage,
les supporters n'ont pas omis de
relever la réaction héroïque des
joueurs pendant le derby contre
l'USM Alger. Dans le propre fief des
Usmistes, les Harrachis ont montré
un visage séduisant. Maîtrise tactique, solidarité du groupe et surtout l'envie de gagner. Le rendement de l'USMH pendant ce derby
remporté sur le petit score de 1 but
à 0 à la suite d'un chef-d'œuvre de
Hamza Aït-Ouamar offre des arguments solides quant aux capacités
de l'équipe de faire un parcours
positif. Contre l'USM Bel-Abbès, les
hommes du coach Iaïche n'ont fait
que confirmer leur ascension. Un
nouveau succès à la régulière sur le
score de 2 buts à 0.
Maintenir le cap Les
Harrachis ont besoin cependant de
maintenir la cadence. Le staff technique en est bien conscient. Dans
son plan de travail pendant cette
trêve, tombée au mauvais moment
pour une formation en pleine croissance, le patron de la barre technique va axer sur le volet psychologique. Il faudra, en effet, préserver
le niveau de concentration des
joueurs durant ces deux semaines
d'arrêt. Il est nécessaire aussi de
garder compétitifs les joueurs. Tout
est pris en considération pour que
l'équipe revienne lors de la reprise
de la compétition officielle avec la
même détermination pour être toujours à la hauteur des aspirations
des supporters. D'autant plus que
ces derniers y croient désormais.
N'ayant plus goûté à la saveur des
titres depuis la consécration en 1998
en championnat d'Algérie, le
peuple harrachi espère voir son
équipe mettre la main sur une couronne. Celle du championnat ou
celle de la coupe. Les conditions
sportives s'y prêtent visiblement.
M. F.
Mebarki : «Le groupe a retrouvé ses
automatismes»
L'attaquant Adel Mebarki se dit
heureux des résultats obtenus par son
équipe pendant cette première phase du
championnat de Ligue 1. Tout en se montrant optimiste pour l'avenir de l'USMH,
Mebarki reconnaît qu'il n'a pas encore eu
le rendement souhaité. Mais il promet
mieux.
Quelle approche faites-vous sur les
résultats de l'USMH après six journées
de championnat de Ligue 1 Mobilis ?
A l'exception d'un début de parcours
difficile dont une défaite amère à
Constantine, je crois que l'équipe s'est
bien comportée par la suite. Les choses
ont rapidement évolué vers le bon sens.
Tant mieux pour nous. Enchaîner quatre
victoires, c'est quand même une belle performance. Et comme vous le constatez,
nous sommes en deuxième position au
classement général du championnat. C'est
encourageant et motivant en prévision de
la suite du parcours.
Ne pensez-vous pas que le groupe
commence à retrouver ses
automatismes, d'où les quatre succès
de rang ?
Je crois que c'est l'aboutissement
AUTOMOBILE
PAGE COORDONNÉE PAR SOFIANE BARKAT
reprise du championnat le 18 octobre
prochain.
logique d'une équipe qui travaille sérieusement et inlassablement depuis l'entame
de la préparation estivale. Cela fait trois
mois que nous évoluons ensemble. Les
joueurs commencent à se connaître bien.
Ce qui doit systématiquement se répercuter sur les automatismes. Il faut
reconnaître aussi le travail important
effectué par le staff technique. Sous sa
bonne conduite, l'équipe devra
connaître davantage de progrès.
Le championnat va observer une
trêve de deux semaines pour céder la
place à l'équipe nationale. Cette trêve
est-elle tombée au bon moment ?
C'est vrai que la priorité est pour la
sélection nationale à laquelle nous souhaitons bonne réussite, mais la trêve n'est pas
bénéfique pour nous. El-Harrach était sur
une courbe ascendante, cette trêve est
venue fatalement la freiner. J'espère que
cela ne se répercutera pas négativement
sur l'équipe en prévision des prochains
rendez-vous. Je suis convaincu toutefois
que le staff technique va s'efforcer à
mettre en place un plan d'action pour
préserver la dynamique du groupe.
Nous, les joueurs, sommes invités à y
adhérer pour être au top lors de la
Sur le plan personnel, êtes-vous
satisfait de votre rendement ?
Pas vraiment. Après six journées, je n'ai pas marqué le
moindre but. Je ne m'inquiète
pas outre mesure, car le collectif va bien. Je demeure
toutefois convaincu que
les choses vont rentrer
dans l'ordre. Je travaille
pour être à la hauteur.
Dans les prochains
matches, je tâcherai à
avoir un meilleur
rendement.

«Je ne
suis pas
satisfait de
mon rendement,
mais je
reviendrai en
force»
Les supporters commencent à
croire en leur équipe. Comment
voyez-vous l'avenir de celle-ci ?
Sportivement parlant, l'équipe suit
une courbe ascendante. L'équipe est en
mesure de faire encore mieux. Pour ce
faire, il faut rester concentré. Les supporters, quant à eux, ont un rôle prépondérant à jouer pour être à la hauteur de
leurs ambitions.
M. F.
La 308 GT pour ressusciter
un autre mythe chez Peugeot
Au Mondial de Paris, les
visiteurs découvrirent, depuis
samedi dernier, la nouvelle 508
(ou 508 restylée), mais aussi un
autre clin d’œil de Peugeot à son
passé glorieux et au label GT,
comme il l’a fait à Paris même il
y a deux ans avec le GTi. Qui ne
se souvient pas de la 205 GT, un
modèle à mi-chemin entre la 205
berline et la 205 GTi ? Il y a deux
ans, et durant ce même Salon
automobile de Paris, la 208 GTi
était, alors, la digne «successeuse» de la 205 GTi. Mais plutôt
que ce soit la 208 qui ressuscite la
205 GT cette fois-ci, c’est à la 308
que ce rôle est revenu. Voiture de
l’année 2014, la 308 qui avait
révélé, l’an dernier à Frankfurt,
sa version sportive avec la 308 R
(270 ch), élargit son offre avec la
308 GT.
Les staffs des
jeunes en
colère
La direction de l'USMH a procédé au
paiement des arriérés du staff
technique des seniors. Chose qui a
provoqué, apprend-on de sources
bonnes, la colère des entraîneurs des
jeunes catégories. Ceux-ci attendent
impatiemment le paiement de leurs
salaires.

Les matches
contre la JSS et
l'ASO débuteront
à 15h
A l'occasion de la reprise du
championnat de Ligue 1 Mobilis, le
club de l'USM El-Harrach effectuera
un périlleux déplacement à Béchar
pour croiser le fer avec la JS Saoura
dans le cadre de la 7e journée. Le
match débutera, selon le programme
de la LFP, à 15 heures. Le round
suivant, soit la 8e journée, les Jaune
et Noir devront recevoir dans leur
antre du 1er-Novembre les Lions de
Chlef. Le coup d'envoi de ce match est
prévu également à 15 heures.

Vers un stage
bloqué
A en croire des sources crédibles, le
staff technique de l'USMH souhaite
organiser pendant la trêve un stage
d'une semaine. La question a été
soumise aux dirigeants pour
approbation. Le regroupement
pourrait avoir lieu à Tipasa, apprendon encore.
13
HYUNDAI
lance la
nouvelle i20
Celle-ci, qui arrive avec un style
tout aussi affirmé, profite de
deux motorisations (essence
1.6/THP de 205 ch et diesel
2.0/BlueHDi de 180 ch), associées à la boîte de vitesses
manuelle à 6 rapports pour l’essence et automatique avec
palettes au volant (EAT6) pour le
diesel.
La face avant de la
Peugeot 308 GT arbore un lion
qui s’inscrit directement dans la
calandre avec trois griffes horizontales. Pour la distinguer des
autres 308, la GT s’équipe de projecteurs à Led (62 éléments),
d’enjoliveurs de bas de caisse,
des jantes diamantées de 18’’ et
un châssis surbaissé. Une double
sortie d’échappement conforte la
sportivité du véhicule. A l’inté-
rieur, l’habitacle est habillé dans
sa partie haute en cuir de couleur
anthracite et des surpiqûres
rouges ponctuant les garnissages, la planche de bord et des
pédaliers en alu.Il n’est pas exclu
que la 308 GT
atterrisse dans
les concessions
de
Peugeot
Algérie d’ici
l’année prochaine.
… La Peugeot 508 se «relooke»

Mardi 7 octobre 2014
De son côté, la 508 est apparue à Paris dans sa version restylée. Nous
avions eu l’opportunité de découvrir la nouvelle berline haut de gamme
du constructeur français en juin dernier à Londres. C’était même le 18 juin.
On s’en rappelle bien parce que l’équipe nationale algérienne affrontait ce
soir là l’équipe de Belgique pour son premier match de la Coupe du monde
de football 2014... On se rappelle, aussi, que les responsables de Peugeot
ont voulu faire de cette présentation un événement grandiose, conviant la
presse internationale dans la métropole londonienne. Maxime Picat, le
directeur général d’Automobiles Peugeot, y était accompagné par l’ex-n°1
mondial de tennis, Novac Djokovic, ambassadeur de la marque.
Plus qu’un restylage, la 508 a subi de profonds changements qui
devraient traduire sa montée en gamme. A l’intérieur, les changements
sont moins radicaux, mais la nouvelle 508 embarque de nouveaux équipements : pas de compteurs au-dessus du volant, mais apparition d’un nouvel écran tactile 7 pouces qui permet de soulager la console de quelques
boutons de commande, une caméra de recul et la surveillance d’angles
morts. Sous le capot, elle bénéficie de motorisations Euro 6, comme le 2,0
litres BlueHDi/180 ch (BVM6) et le 1,6 l THP/165 ch Stop & Start. Sa commercialisation a débuté en Europe en septembre dernier et son arrivée sur
notre marché devrait intervenir vers la fin de l’année.
VOLKSWAGEN
PASSAT
e
8 du nom
La nouvelle Passat était présente
sur le stand de Volkswagen au Salon de
Paris 2014 sans pour autant faire figure
de grande nouveauté. C’en était une,
pourtant. C’est même la plus grande
nouveauté du constructeur allemand à
Paris. Il est vrai que le segment des berlines familiales est en perte de vitesse en
Europe (et sur notre marché aussi), mais
ces autos restent incontournables, surtout pour les flottes d’entreprises et certains particuliers fidèles. Le constructeur
allemand, Volkswagen, vient de dévoiler
la huitième génération de la Passat,
quatre années après avoir lancé la 7e
génération. Un peu court, comme durée
de vie (la moyenne étant de 7 ans), mais
pour continuer à s’imposer comme référence dans le segment D, la berline allemande devait se donner les moyens de
ses ambitions avec un nouveau design,
une pléthore d’équipements et une fibre
écologique représentée par son moteur
hybride. Et encore une fois, il faut regarder de très près et aller dans le détail de
la fiche technique pour voire les différences entre la Passat de 7e génération et
celle qui vient la remplacer. Une évolution tout en douceur sur un segment
aussi «traditionnel». La Passat de 8e
génération conserve un dessin très classique et se contente de reprendre le style
des précédents modèles avec quelques
variations au niveau de la calandre et des
optiques. Le profil est très classique lui
aussi, tout comme la poupe qui fait preuve d’une grande simplicité. Idem à l’intérieur où la planche de bord reste résolument sobre.
La nouvelle Passat est plus large
que sa devancière de 1,2 cm (1,832 m),
mais elle est moins longue de 2 cm (4,767
m), et moins haute de 1,4 cm (1,456 m).
Son empattement, par contre, s’allonge
de 7,9 cm (2,791 m), alors que le volume
du coffre grimpe à 586 litres sur la berline (650 litres sur le break qui garde les
mêmes dimensions). Côté châssis, cette
nouvelle Passat reprend la plateforme
MQB qui lui permet d’afficher un poids
en baisse par rapport à la précédente
génération (on annonce environ 85 kilos
de moins sur certaines versions) et
Très attendue, la nouvelle Hyundai i20 était l’une
des grosses nouveautés du constructeur coréen
au Mondial de Paris 2014. La nouvelle i20
était très attendue dans la mesure où elle
entend, dans sa seconde mouture, s’attaquer aux leaders européens du
segment B hatchback des polyvalentes bi-corps (ou 5 portes à
hayon). Plus moderne,
cette nouvelle mouture
arrive avec un style en
nette évolution, caractérisé par une face avant
bien plus inspirée que celle
de sa devancière, plus en
phase avec son temps et
particulièrement affinée
avec cette signature LED sur
les feux avant et arrière et un
dessin général assez dynamique. A l’intérieur, les progrès
sont aussi notables et la finition
de bonne facture. Sous le capot,
l’«européenne» se traduit par
deux moteurs essence (1.25/75 ch
et 1.4/100 ch) et deux diesel CRDI
(1.1/75 ch et 1.4/190 ch), alors
qu’un 3-cylindres de 1.0 litre/120 ch
est annoncé pour l’année prochaine.
SKODA
met la
Fabia au
goût du jour
Pour le constructeur tchèque, Skoda, le Salon de
Paris 2014 était l’occasion propice de poursuivre
son offensive produit après les cartons de la nouvelle Octavia et de la Rapid. L’arrivée de la nouvelle
Fabia était, ainsi, très attendue. Cette 3e génération de la polyvalente hatchback tchèque se veut
plus moderne, et même la plus moderne de tout le
groupe Volkswagen (elle existe même en version
Break). Un nouveau châssis, une nouvelle silhouette
reprend le principe du «Virtual
et de nouveaux équipements, la nouvelle Fabia s’arme
Cockpit» de l’Audi TT et de la
bien comme il faut pour faire face à la concurrence
Lamborghini Huracan, avec des
déjà rude sur ce segment. Côé style, cette Fabia
cadrans 100% digitaux en haute défireprend celui des derniers modèles de la marque que
nition. On notera l’apparition de
sont l’Octavia et le Yéti. On retrouve une face avant
l’Active Info Display de 12,3 pouces
simple mais acérée, et un poids en baisse (65 kilos en
et d’un écran tactile de 8 pouces au
moyenne)
pour un poids à vide de 980 kilos sur le modèle
centre de la console centrale. Pour
d’entrée de gamme. Et à ce niveau, la Fabia 3 est équipée
les motorisations, Volkswagen
du 3-cylindres essence de 1,0 litre qui viendra en renfort au
propose un large choix de
1.4/110 ch et du diesel 1.4/75 ch.
moteurs essence (1.4 TSI de 120
et 150 ch, 1.8 TSI de 180 ch, 2.0
TSI de 220 et 280 ch) et diesel
(2.0 TDI 150 et 190 ch, ainsi que
le bi-turbo de 240 ch et transmission intégrale). A
noter également
que cette nouvelle Passat est
déjà disponible
en
break et dans
une version
hybride
rechargeable
GTE.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
12
www.competition.dz
USMH
Les supporters du club s'en réjouissent
«AVEC OU SANS CHAREF,
El-Harrach se porte bien»

La reprise
ce matin au
er
1 -Novembre
C'est ce matin que les joueurs de
l'USM El-Harrach reprendront le
chemin des entraînements en vue de
préparer le retour de la compétition.
L'entraînement est prévu à 9 heures
au stade du 1er-Novembre d'ElHarrach. Notons que les coéquipiers
d'Aït Oumar ont bénéficié de quatre
jours de repos afin de leur permettre
de passer les fêtes de l'Aïd El-Adha
auprès des leurs.

Amada sera
présent
La séance de ce matin devra
enregistrer la réintégration dans le
travail collectif du Malgache Amada.
C'est ce que nous avons appris de
sources proches du staff technique.
La blessure du joueur en question
n'est plus qu'un mauvais souvenir.
PAR MOHAMED FAYÇAL
Le constat est positif. En dépit
d'un début de saison laborieux
avec deux défaites de suite
contre le RC Arba puis le CS
Constantine, l'USM El-Harrach
s'est admirablement rachetée
par la suite.
Dans les quatre matches qui
suivirent dans le cadre du championnat professionnel de la Ligue 1
Mobilis, l'équipe a réalisé autant de
victoires dont une sur le champion
en titre sur le terrain même de ce
dernier. Après six journées, l'USM
El-Harrach pointe en deuxième
position. L'entraîneur Abdelkader
Iaïche aura bien réussi son challenge : remettre rapidement son " team
" sur les bons rails après l'exode des
joueurs pendant l'été et le départ de
l'entraîneur attitré, Boualem Charef.
Iaïche est désormais en position
confortable à l'égard des dirigeants
et des supporters. L'avenir s'annonce prometteur. Les amoureux du
club s'en réjouissent. Une discussion avec ces derniers laissent
émettre l'odeur de satisfaction. "
L'équipe se porte bien. Nous ne sentons nullement le départ de l'entraîneur Charef. L'équipe a su préserver son dynamisme malgré les
grands changements enregistrés
pendant l'intersaison. Le constat est
positif. Le staff technique ne devra
pas pour autant tomber dans le
piège de l'autosatisfaction. Il faut
continuer à travailler pour préserver cette dynamique des victoires ",
soulignent unanimement les supporters qui ont, à la faveur des bons
résultats enregistrés par leur équipe
favorite, passé une fête de l'Aïd ElAdha bien agréable. Dans ce sillage,
les supporters n'ont pas omis de
relever la réaction héroïque des
joueurs pendant le derby contre
l'USM Alger. Dans le propre fief des
Usmistes, les Harrachis ont montré
un visage séduisant. Maîtrise tactique, solidarité du groupe et surtout l'envie de gagner. Le rendement de l'USMH pendant ce derby
remporté sur le petit score de 1 but
à 0 à la suite d'un chef-d'œuvre de
Hamza Aït-Ouamar offre des arguments solides quant aux capacités
de l'équipe de faire un parcours
positif. Contre l'USM Bel-Abbès, les
hommes du coach Iaïche n'ont fait
que confirmer leur ascension. Un
nouveau succès à la régulière sur le
score de 2 buts à 0.
Maintenir le cap Les
Harrachis ont besoin cependant de
maintenir la cadence. Le staff technique en est bien conscient. Dans
son plan de travail pendant cette
trêve, tombée au mauvais moment
pour une formation en pleine croissance, le patron de la barre technique va axer sur le volet psychologique. Il faudra, en effet, préserver
le niveau de concentration des
joueurs durant ces deux semaines
d'arrêt. Il est nécessaire aussi de
garder compétitifs les joueurs. Tout
est pris en considération pour que
l'équipe revienne lors de la reprise
de la compétition officielle avec la
même détermination pour être toujours à la hauteur des aspirations
des supporters. D'autant plus que
ces derniers y croient désormais.
N'ayant plus goûté à la saveur des
titres depuis la consécration en 1998
en championnat d'Algérie, le
peuple harrachi espère voir son
équipe mettre la main sur une couronne. Celle du championnat ou
celle de la coupe. Les conditions
sportives s'y prêtent visiblement.
M. F.
Mebarki : «Le groupe a retrouvé ses
automatismes»
L'attaquant Adel Mebarki se dit
heureux des résultats obtenus par son
équipe pendant cette première phase du
championnat de Ligue 1. Tout en se montrant optimiste pour l'avenir de l'USMH,
Mebarki reconnaît qu'il n'a pas encore eu
le rendement souhaité. Mais il promet
mieux.
Quelle approche faites-vous sur les
résultats de l'USMH après six journées
de championnat de Ligue 1 Mobilis ?
A l'exception d'un début de parcours
difficile dont une défaite amère à
Constantine, je crois que l'équipe s'est
bien comportée par la suite. Les choses
ont rapidement évolué vers le bon sens.
Tant mieux pour nous. Enchaîner quatre
victoires, c'est quand même une belle performance. Et comme vous le constatez,
nous sommes en deuxième position au
classement général du championnat. C'est
encourageant et motivant en prévision de
la suite du parcours.
Ne pensez-vous pas que le groupe
commence à retrouver ses
automatismes, d'où les quatre succès
de rang ?
Je crois que c'est l'aboutissement
AUTOMOBILE
PAGE COORDONNÉE PAR SOFIANE BARKAT
reprise du championnat le 18 octobre
prochain.
logique d'une équipe qui travaille sérieusement et inlassablement depuis l'entame
de la préparation estivale. Cela fait trois
mois que nous évoluons ensemble. Les
joueurs commencent à se connaître bien.
Ce qui doit systématiquement se répercuter sur les automatismes. Il faut
reconnaître aussi le travail important
effectué par le staff technique. Sous sa
bonne conduite, l'équipe devra
connaître davantage de progrès.
Le championnat va observer une
trêve de deux semaines pour céder la
place à l'équipe nationale. Cette trêve
est-elle tombée au bon moment ?
C'est vrai que la priorité est pour la
sélection nationale à laquelle nous souhaitons bonne réussite, mais la trêve n'est pas
bénéfique pour nous. El-Harrach était sur
une courbe ascendante, cette trêve est
venue fatalement la freiner. J'espère que
cela ne se répercutera pas négativement
sur l'équipe en prévision des prochains
rendez-vous. Je suis convaincu toutefois
que le staff technique va s'efforcer à
mettre en place un plan d'action pour
préserver la dynamique du groupe.
Nous, les joueurs, sommes invités à y
adhérer pour être au top lors de la
Sur le plan personnel, êtes-vous
satisfait de votre rendement ?
Pas vraiment. Après six journées, je n'ai pas marqué le
moindre but. Je ne m'inquiète
pas outre mesure, car le collectif va bien. Je demeure
toutefois convaincu que
les choses vont rentrer
dans l'ordre. Je travaille
pour être à la hauteur.
Dans les prochains
matches, je tâcherai à
avoir un meilleur
rendement.

«Je ne
suis pas
satisfait de
mon rendement,
mais je
reviendrai en
force»
Les supporters commencent à
croire en leur équipe. Comment
voyez-vous l'avenir de celle-ci ?
Sportivement parlant, l'équipe suit
une courbe ascendante. L'équipe est en
mesure de faire encore mieux. Pour ce
faire, il faut rester concentré. Les supporters, quant à eux, ont un rôle prépondérant à jouer pour être à la hauteur de
leurs ambitions.
M. F.
La 308 GT pour ressusciter
un autre mythe chez Peugeot
Au Mondial de Paris, les
visiteurs découvrirent, depuis
samedi dernier, la nouvelle 508
(ou 508 restylée), mais aussi un
autre clin d’œil de Peugeot à son
passé glorieux et au label GT,
comme il l’a fait à Paris même il
y a deux ans avec le GTi. Qui ne
se souvient pas de la 205 GT, un
modèle à mi-chemin entre la 205
berline et la 205 GTi ? Il y a deux
ans, et durant ce même Salon
automobile de Paris, la 208 GTi
était, alors, la digne «successeuse» de la 205 GTi. Mais plutôt
que ce soit la 208 qui ressuscite la
205 GT cette fois-ci, c’est à la 308
que ce rôle est revenu. Voiture de
l’année 2014, la 308 qui avait
révélé, l’an dernier à Frankfurt,
sa version sportive avec la 308 R
(270 ch), élargit son offre avec la
308 GT.
Les staffs des
jeunes en
colère
La direction de l'USMH a procédé au
paiement des arriérés du staff
technique des seniors. Chose qui a
provoqué, apprend-on de sources
bonnes, la colère des entraîneurs des
jeunes catégories. Ceux-ci attendent
impatiemment le paiement de leurs
salaires.

Les matches
contre la JSS et
l'ASO débuteront
à 15h
A l'occasion de la reprise du
championnat de Ligue 1 Mobilis, le
club de l'USM El-Harrach effectuera
un périlleux déplacement à Béchar
pour croiser le fer avec la JS Saoura
dans le cadre de la 7e journée. Le
match débutera, selon le programme
de la LFP, à 15 heures. Le round
suivant, soit la 8e journée, les Jaune
et Noir devront recevoir dans leur
antre du 1er-Novembre les Lions de
Chlef. Le coup d'envoi de ce match est
prévu également à 15 heures.

Vers un stage
bloqué
A en croire des sources crédibles, le
staff technique de l'USMH souhaite
organiser pendant la trêve un stage
d'une semaine. La question a été
soumise aux dirigeants pour
approbation. Le regroupement
pourrait avoir lieu à Tipasa, apprendon encore.
13
HYUNDAI
lance la
nouvelle i20
Celle-ci, qui arrive avec un style
tout aussi affirmé, profite de
deux motorisations (essence
1.6/THP de 205 ch et diesel
2.0/BlueHDi de 180 ch), associées à la boîte de vitesses
manuelle à 6 rapports pour l’essence et automatique avec
palettes au volant (EAT6) pour le
diesel.
La face avant de la
Peugeot 308 GT arbore un lion
qui s’inscrit directement dans la
calandre avec trois griffes horizontales. Pour la distinguer des
autres 308, la GT s’équipe de projecteurs à Led (62 éléments),
d’enjoliveurs de bas de caisse,
des jantes diamantées de 18’’ et
un châssis surbaissé. Une double
sortie d’échappement conforte la
sportivité du véhicule. A l’inté-
rieur, l’habitacle est habillé dans
sa partie haute en cuir de couleur
anthracite et des surpiqûres
rouges ponctuant les garnissages, la planche de bord et des
pédaliers en alu.Il n’est pas exclu
que la 308 GT
atterrisse dans
les concessions
de
Peugeot
Algérie d’ici
l’année prochaine.
… La Peugeot 508 se «relooke»

Mardi 7 octobre 2014
De son côté, la 508 est apparue à Paris dans sa version restylée. Nous
avions eu l’opportunité de découvrir la nouvelle berline haut de gamme
du constructeur français en juin dernier à Londres. C’était même le 18 juin.
On s’en rappelle bien parce que l’équipe nationale algérienne affrontait ce
soir là l’équipe de Belgique pour son premier match de la Coupe du monde
de football 2014... On se rappelle, aussi, que les responsables de Peugeot
ont voulu faire de cette présentation un événement grandiose, conviant la
presse internationale dans la métropole londonienne. Maxime Picat, le
directeur général d’Automobiles Peugeot, y était accompagné par l’ex-n°1
mondial de tennis, Novac Djokovic, ambassadeur de la marque.
Plus qu’un restylage, la 508 a subi de profonds changements qui
devraient traduire sa montée en gamme. A l’intérieur, les changements
sont moins radicaux, mais la nouvelle 508 embarque de nouveaux équipements : pas de compteurs au-dessus du volant, mais apparition d’un nouvel écran tactile 7 pouces qui permet de soulager la console de quelques
boutons de commande, une caméra de recul et la surveillance d’angles
morts. Sous le capot, elle bénéficie de motorisations Euro 6, comme le 2,0
litres BlueHDi/180 ch (BVM6) et le 1,6 l THP/165 ch Stop & Start. Sa commercialisation a débuté en Europe en septembre dernier et son arrivée sur
notre marché devrait intervenir vers la fin de l’année.
VOLKSWAGEN
PASSAT
e
8 du nom
La nouvelle Passat était présente
sur le stand de Volkswagen au Salon de
Paris 2014 sans pour autant faire figure
de grande nouveauté. C’en était une,
pourtant. C’est même la plus grande
nouveauté du constructeur allemand à
Paris. Il est vrai que le segment des berlines familiales est en perte de vitesse en
Europe (et sur notre marché aussi), mais
ces autos restent incontournables, surtout pour les flottes d’entreprises et certains particuliers fidèles. Le constructeur
allemand, Volkswagen, vient de dévoiler
la huitième génération de la Passat,
quatre années après avoir lancé la 7e
génération. Un peu court, comme durée
de vie (la moyenne étant de 7 ans), mais
pour continuer à s’imposer comme référence dans le segment D, la berline allemande devait se donner les moyens de
ses ambitions avec un nouveau design,
une pléthore d’équipements et une fibre
écologique représentée par son moteur
hybride. Et encore une fois, il faut regarder de très près et aller dans le détail de
la fiche technique pour voire les différences entre la Passat de 7e génération et
celle qui vient la remplacer. Une évolution tout en douceur sur un segment
aussi «traditionnel». La Passat de 8e
génération conserve un dessin très classique et se contente de reprendre le style
des précédents modèles avec quelques
variations au niveau de la calandre et des
optiques. Le profil est très classique lui
aussi, tout comme la poupe qui fait preuve d’une grande simplicité. Idem à l’intérieur où la planche de bord reste résolument sobre.
La nouvelle Passat est plus large
que sa devancière de 1,2 cm (1,832 m),
mais elle est moins longue de 2 cm (4,767
m), et moins haute de 1,4 cm (1,456 m).
Son empattement, par contre, s’allonge
de 7,9 cm (2,791 m), alors que le volume
du coffre grimpe à 586 litres sur la berline (650 litres sur le break qui garde les
mêmes dimensions). Côté châssis, cette
nouvelle Passat reprend la plateforme
MQB qui lui permet d’afficher un poids
en baisse par rapport à la précédente
génération (on annonce environ 85 kilos
de moins sur certaines versions) et
Très attendue, la nouvelle Hyundai i20 était l’une
des grosses nouveautés du constructeur coréen
au Mondial de Paris 2014. La nouvelle i20
était très attendue dans la mesure où elle
entend, dans sa seconde mouture, s’attaquer aux leaders européens du
segment B hatchback des polyvalentes bi-corps (ou 5 portes à
hayon). Plus moderne,
cette nouvelle mouture
arrive avec un style en
nette évolution, caractérisé par une face avant
bien plus inspirée que celle
de sa devancière, plus en
phase avec son temps et
particulièrement affinée
avec cette signature LED sur
les feux avant et arrière et un
dessin général assez dynamique. A l’intérieur, les progrès
sont aussi notables et la finition
de bonne facture. Sous le capot,
l’«européenne» se traduit par
deux moteurs essence (1.25/75 ch
et 1.4/100 ch) et deux diesel CRDI
(1.1/75 ch et 1.4/190 ch), alors
qu’un 3-cylindres de 1.0 litre/120 ch
est annoncé pour l’année prochaine.
SKODA
met la
Fabia au
goût du jour
Pour le constructeur tchèque, Skoda, le Salon de
Paris 2014 était l’occasion propice de poursuivre
son offensive produit après les cartons de la nouvelle Octavia et de la Rapid. L’arrivée de la nouvelle
Fabia était, ainsi, très attendue. Cette 3e génération de la polyvalente hatchback tchèque se veut
plus moderne, et même la plus moderne de tout le
groupe Volkswagen (elle existe même en version
Break). Un nouveau châssis, une nouvelle silhouette
reprend le principe du «Virtual
et de nouveaux équipements, la nouvelle Fabia s’arme
Cockpit» de l’Audi TT et de la
bien comme il faut pour faire face à la concurrence
Lamborghini Huracan, avec des
déjà rude sur ce segment. Côé style, cette Fabia
cadrans 100% digitaux en haute défireprend celui des derniers modèles de la marque que
nition. On notera l’apparition de
sont l’Octavia et le Yéti. On retrouve une face avant
l’Active Info Display de 12,3 pouces
simple mais acérée, et un poids en baisse (65 kilos en
et d’un écran tactile de 8 pouces au
moyenne)
pour un poids à vide de 980 kilos sur le modèle
centre de la console centrale. Pour
d’entrée de gamme. Et à ce niveau, la Fabia 3 est équipée
les motorisations, Volkswagen
du 3-cylindres essence de 1,0 litre qui viendra en renfort au
propose un large choix de
1.4/110 ch et du diesel 1.4/75 ch.
moteurs essence (1.4 TSI de 120
et 150 ch, 1.8 TSI de 180 ch, 2.0
TSI de 220 et 280 ch) et diesel
(2.0 TDI 150 et 190 ch, ainsi que
le bi-turbo de 240 ch et transmission intégrale). A
noter également
que cette nouvelle Passat est
déjà disponible
en
break et dans
une version
hybride
rechargeable
GTE.
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
14
www.competition.dz
LIGUE 1
CRB
ESS
RCA

Finale de la Ligue
des champions
(match aller)
Le 26
octobre au
stade Tata
Raphaël de
Kinshasa
La direction de club
congolais, l’AS Vita
Club, l’adversaire de
l’ESS en finale de la
Ligue des champions
africaine a annoncé
hier sur son site
internet que le match
aller entre les deux
équipes se jouera le
26 octobre à partir de
14h30 GMT (15h30
heure algérienne),
alors que le match
retour aura lieu le 1re
novembre au stade de
Tchaker à 19h15.
Départ à
Kinshasa
le 24 octobre
A la suite de l’annonce
de Vita club fixant la
date du match, la
direction de l’ESS, en
collaboration avec le
coach de l’Aigle noir,
Madoui Khaireddine, a
décidé que le départ
vers Kinshasa aura
lieu le 24 octobre à
midi de l’aéroport de
Sétif, soit 48 heures
avant le coup d’envoi
de la rencontre par vol
spécial d’Air Algérie.
Un mini-stage
à Sidi Moussa
Dès leur retour de
Kinshasa, les
Ententistes rentreront
directement au centre
des préparations des
équipes nationales à
Sidi Moussa pour un
mini-stage de 5 jours
afin de préparer la
finale retour face au
Vita Club prévue le 1re
novembre prochain au
stade Tchaker à Blida.
Le stade Tata
Raphaël sera
rénové
Le stade Tata Raphaël
de Kinshasa est en
réfection, c’est ce qu’a
annoncé le chef du
bureau d’exploitation
du stade, René
Mipendo. Les travaux
consistent à couvrir la
tribune d’honneur avec
une toiture métallique.
K. A.
Dans 20 jours, le match aller Après une défaite à Bel-Abbès
contre Vita Club
et un nul at home
NEMDIL
:
«Impossible n’est
pas sétifien»
De notre correspondant
KACEM A.
Un mot sur le nul enregistré
face au MOB ?
Quel est votre commentaire
sur votre retour en
compétition ?
Si vous faites une analyse des
résultats du championnat, il n’y a
pas un club qui a gagné tous ses
matches, ou qui a démontré une
certaine force. Bien que nous
ayons perdu 6 points à domicile,
nous sommes qu’à 6 points du
leader et nous allons nous racheter à l’avenir.
L’Entente affrontera le Vita

Lamri : «Ma blessure
n’a rien de grave»
Joint par nos soins, Lamri a tenu
à rassurer que sa blessure n’a
rien de grave et qu’il sera présent
à la reprise. «J’ai di?cilement terminé le match contre le MOB en
raison de douleurs à la cheville.
J’ai dû me faire examiner avant
de quitter le stade et le médecin
m’a rassuré que je n’ai rien de
grave.»
De notre correspondant
NACER S.
Amani : «Je vous ai dit que le
match contre le MCEE serait mon
dernier match»
Le président Amani n’a même pas daigné se
présenter au stade jeudi passé pour s’occuper
de son équipe, c’est vrai qu’il avait déjà déclaré qu’il est partant et qu’il ne supporte plus les
critiques de pseudo-supporters qui, selon lui,
ne ramène même pas une bouteille d’eau
minérale au club. «Je vous ai dit que le match
contre le MCEE sera mon dernier à la tête du
club RCA. J’attends qu’un nouveau président
se présente pour que je lui remette les clés du
club et je m’en vais», nous a déclaré Amani,
avant d’ajouter : «Moi, je n’accepterai jamais
Mes camarades étaient de
retour de Lubumbashi avec la
qualification en finale de la Ligue
des champions africaine ; on
n’était pas bien concentrés sur ce
match face au MOB. Mais nous
étions au rendez-vous et nous
avons créé beaucoup d’ocrassions. Malheureusement, nous
n’avons pas pu les mettre dans les
filets du gardien mobiste.
L’Entente a perdu 6 points à
Sétif, vous ne trouvez pas que
c’est un handicap pour l’équipe
en championnat ?
Les voyants sont
au rouge à l’Arba
Depuis le départ du coach Mohamed
Mekhazni, les choses se sont envenimées au
sein du club cher à Amani. La victoire acquise
face à l’USMA n’est pas venue au bon
moment et tout a basculé vers une situation
très critique. Après cette victoire, le RCA a
subi un revers sévère à Bel Abbès où les
coéquipiers de Fellah se sont inclinés 1 à 0 ;
juste après, les hommes de la Mitidja se sont
fait piéger at home face au MCEE qui les a forcés au partage des points. Face à cette situation critique, le RCA a plongé dans le doute et
rien n’indique qu’un dénouement heureux
aura lieu dans les jours à venir, surtout que le
président Amani a décidé de partir.
L’attaquant sétifien, Nemdil Zohir, parle de sa
participation face à son ancienne équipe jeudi
passé, de son rendement qui n’était pas à la
hauteur et des résultats de son équipe en
championnat.
Dans le monde du football, la
compétition est tout, n’importe
quel joueur au monde, quand il ne
participe que rarement, trouve
des difficultés. Je confirme que
mon retour n’était pas au top,
j’étais loin de mon niveau habituel, mais je pense que dans les
prochains rendez-vous, avec plusieurs matchs dans les jambes, je
serai à la hauteur.
Mardi 7 octobre 2014
qu’un groupe de pseudo-supporters viennent
perturber la séance d’entraînement des
joueurs et dire des mots déplacés contre la
direction et le staff technique. Ces gens qui
nous insultent ne sont pas de vrais supporters
de l’Arba. Je sais qu’ils sont manipulés et
qu’ils ne cherchent que notre tête. C’est pour
cela que j’ai décidé de partir et de leur laisser
le club. Pourvu que ceux qui le prendront en
charge feront mieux que nous.»
Neggazi : «Je suis prêt à
partir si c’est moi le problème»
Le nouveau coach de l’Arba, Nouredine
Neggazi a été mal reçu à l’Arba. Selon un
groupe de supporters, il n’est pas le bienvenu,
il lui reproche d’avoir quitté le club l’année
passée pour aller travailler au CRB. A la fin du
match contre le MCEE, le coach de l’Arba a
expliqué que son départ la saison passée du
club de l’Arba était dû à la maladie dont souffrait son fils hospitalisé en France. «Mon fils
était gravement malade et je devais aller le
rejoindre. Je suis resté un mois à l’étranger, et
lorsque je suis rentré, le CRB m’a sollicité pour
venir sauver le club. Et comme le CRB me
devait de l’argent, j’ai accepté de travailler au
sein de mon ancien club pour récupérer mon
argent, car comme vous le savez, moi je vis du
football et je n’ai aucune autre ressource
financière. En tout cas, je vais me réunir avec
le président, et si c’est moi le problème, je suis
prêt à partir et tout laisser tomber», a explique
Neggazi.
N. S.
Daoud : «On aura tout le
temps pour préparer l’ASO»
club en finale, comment voyezvous la rencontre ?
J’ai suivi quelques matchs de
Vita club dans le passé, c’est un
club solide, mais l’impossible
n’est pas sétifien, et l’Entente
voyage bien et est capable de
revenir avec un bon résultat de
Kinshasa. Nous devons déjà réaliser un bon résultat au match aller
et ne pas attendre le match retour.
A. K.

Madoui établit son
programme
Dès que la nouvelle programmation a été rendue publique,
Madoui s’est penché sur le sujet
pour essayer de trouver la
meilleure formule possible pour
négocier cette parenthèse imposée. L’ESS garde un très mauvais
souvenir de la dernière trêve.
Cette fois, Madoui a mis en place
un programme à même de lui permettre de garder ses troupes
compétitives. D’ailleurs, il songe
à mettre sur pied un stage d’une
dizaine de jours sur le territoire
national où il sera question de
travailler le volet physico-technique.
ESS-MCA reporté
Prévu pour le 27 octobre, le match entre l’ES Sétif et le Mouloudia d’Alger
(8e journée du championnat de L1 Mobilis), est reporté par la LFP à une
date ultérieure. En effet, la participation de l’Entente de Sétif à la finale
de la Ligue des champions africaine a contraint les responsables de la
Ligue à reporter cette rencontre afin de permettre aux hommes de
Madoui de bien préparer la finale de la plus prestigieuse des compétitions africaines.
Le milieu de terrain de l’Arba rassure les supporters et leur
promet qu’ils vont se ressaisir dès le prochain match.
Qu’est-ce qui n’a pas marché
pour votre équipe face au
MCEE ?
Sincèrement, on a tout fait
pour gagner, mais l’adversaire a
joué en bloc derrière. J’ajouterai
qu’Ousserir était dans son jour
avant de sortir, blessé. On a créé
beaucoup d’occasions de but.
Peut-être que la dernière
retouche nous a manquée.
Quel est votre avis sur le but
refusé par l’arbitre ?
Ce n’ai pas de mes habitudes
de critiquer les arbitres. Je ne sais
pas si ce but était vraiment entaché d’hors-jeu. Nous les joueurs,
on n’a pas vu d’hors-jeu, et tous
ceux qu’on a rencontrés à la fin
du match nous ont dit que le but
est valable. L’arbitre l’a vu autrement, on le laisse lui et sa
conscience.
Les supporters n’ont pas
accepté le nul ?
Oui, je comprends l’attitude
des supporters. Mais je leur
demande d’être patients et de
rester derrière leur équipe.
Aujourd’hui, certes, on n’a pas
gagné, on a fait match nul, mais
ce n’est pas la fin du monde, on
va se préparer convenablement
pour faire un bon match et récolter les trois points.
Que pensez-vous de l’arrêt du
championnat ?
C’est un arrêt qui tombe à pic,
l’Arba traverse des moments dif-
ficiles, surtout après les changements opérés à la barre technique. Je pense que cet arrêt va
permettre de mettre de l’ordre
au sein de l’équipe et que tous
les problèmes seront résolus.
Vous allez vous rendre à Chlef
pour votre prochain match
pour affronter l’ASO dans son
fief…
Oui, on va jouer notre prochain match en déplacement à
Chlef contre le club local. On va
essayer de revenir avec un résultat positif, et par ricochet, effacer
le revers du nul subi at home
face au MCEE.
Ce match a été programmé
pour le 18 octobre prochain…
Oui, cela nous donne tout le
temps nécessaire pour préparer
ce match difficile contre l’ASO.
On va entamer la préparation
demain (NDLR : aujourd’hui),
et on va se concentrer au maximum pour bien le préparer et
Incha Allah, on sera prêts à 100%
d’ici le 18 octobre prochain.
Avez-vous quelque chose à
dire pour terminer ?
Je demanderai aux supporters
de nous pardonner ce nul at
home. On tâchera de rectifier le
tir au prochain match. Je leur
demande de rester derrière leur
équipe, c’est très important, et
ce, dans le meilleur et dans le
pire.
N. S.

Reprise
aujourd’hui
Après quatre jours
de repos octroyés
aux joueurs à l’occasion de l’Aïd, les
coéquipiers de
Fellah reprendront
les entraînements
aujourd’hui pour
préparer le match
contre Chlef.

RCA-ASO le
18 octobre
Le match de la 7e
journée qui opposera le RCA à l’ASO
à Chlef est programmé par la
Ligue le 18
octobre prochain à
18h.
Alors que dans un
premier temps la
direction du CRB a
songé à organiser un
stage de préparation
durant cette minitrêve que connaît le
championnat,
finalement, l’équipe
continuera à
s’entraîner
normalement à
Alger et n’effectuera
pas de
regroupement.
Le coach est rentré
hier de France
L’équipe restera à Alger durant la trêve
Afin que la reprise se déroule avec un
groupe au grand complet, la direction
s’est chargée d’appeler tous les joueurs
afin qu’ils soient au rendez-vous. Le staff
technique ne veut pas avoir des absents
pour l’occasion afin de démarrer la préparation de la suite du parcours et notamment le prochain match derby face au
NAHD dans les meilleures conditions.
Après trois jours passés auprès de sa
famille, l’entraîneur du Chabab est rentré
hier de France. Il est arrivé à l’aéroport
international d’Alger aux environs de 12h.
Dès aujourd’hui il reprendra son travail à
l’occasion de la séance de la reprise des
entraînements.
Reprise aujourd’hui
Après quatre jours de repos à l’occasion de
la fête de l’Aïd El-Adha, les Belouizdadis
renoueront aujourd’hui avec le chemin des
entraînements. La séance aura lieu au stade
du 20-Août-1955.
Les joueurs
contactés
pour être au
rendez-vous
Pas de stage
pour le Chabab
PAR HILLAL AÏT BENALI
Le CRB restera à Alger durant
cette mini-trêve que connaît le championnat national en raison de la
double confrontation de l’EN face au
Malawi. L’équipe algéroise se contentera de s’entraîner dans la capitale
sans avoir recours à un stage de préparation comme souhaité dans un
premier temps par la direction du
club. Après concertation avec le staff
technique, le président Réda Malek et
ses collaborateurs ont décidé de ne
pas faire de regroupement.
L’entraîneur Victor Zvunka préfère
poursuivre normalement les entraînements en essayant de préparer ses
joueurs de la meilleure des façons
pour renouer avec la compétition. Le
technicien français souhaite profiter
de l’occasion pour combler toutes les
lacunes et mettre en place une équipe
capable de relever encore le défi et
réussir de bons résultats comme
c’était le cas lors de la précédente journée du championnat face à l’ASO.
Après la victoire dans ce dernier
match, les Rouge et Blanc ont le moral
au beau fixe et comptent se préparer
sereinement afin de rester sur leur
lancée et surtout parvenir à arracher
les trois points lors du derby qui les
mettra aux prises avec le NAHD, le 18
octobre prochain au stade du 20Août-1955.
Défense Profitant de cette minitrêve, le staff technique essayera de
perfectionner le rendement de l’équipe. Mais Zvunka et ses adjoints axeront beaucoup plus leur travail au
niveau de la défense. En effet, ce compartiment a montré plusieurs lacunes
depuis l’entame du championnat.
Lors de dernier match face aux
Chélifien, il a encaissé deux buts
faciles qu’il pouvait facilement éviter.
Afin de ne pas reproduire les mêmes
erreurs et préparer une défense solide
pour la suite du parcours, le technicien français programmera des exercices spécifiques pour les défenseurs
et tâchera à composer avec les
meilleurs éléments capables d’assumer leur rôle de la meilleure des
manières.
H. A. B.
Un match en fin de
semaine
Les Rouge et Blanc joueront en fin de
semaine un match amical. Pour l’instant,
la direction n’a pas choisi d’adversaire,
mais les Belouizdadis pourraient donner la
réplique à la formation de la Protection
civile au stade de cette dernière à Dar ElBeïda.
Cherfaoui devrait
reprendre
Le défenseur Tarek Cherfaoui, qui ne s’est
pas entraîné durant la semaine qui a précédé
le match face à l’ASO en raison d’un problème d’ordre personnel, devrait reprendre
aujourd’hui du service avec ses camarades.
L’ex-joueur du RCA est attendu donc aujourd’hui au stade du 20-Août-1955 pour démarrer la préparation du prochain match
de son équipe.
11

Sidhoum :
«Il faut
continuer sur
cette lancée»
A l’instar de tous
ses camarades, le
joueur Lyès Sidhoum
était très content
après la victoire de
son équipe face à
l’ASO. «Je suis très
content pour cette
victoire qui est
intervenue au bon
moment. On était
dans une situation
difficile à la suite de
notre mauvaise
entame de saison.
Mais on a su régir
au moment opportun
en arrachant trois
points très précieux
pour nous », a déclaré d’emblée l’exjoueur du WAT qui
poursuit : «Certes,
cette victoire nous
fera beaucoup de
bien, mais il ne faut
pas s’arrêter en si
bon chemin. Il faut
continuer à travailler dur pour rester sur notre lancée.» Sidhoum estime à présent que lui
et ses coéquipiers
vont se remettre au
travail et ils feront
de leur mieux afin de
réussir un autre bon
résultat face au
NAHD. «Après s’être
réjoui après notre
succès, on doit l’oublier et attaquer la
préparation de la
suite du parcours et
notamment le prochain match face au
NAHD. On jouera sur
notre terrain, mais
on s’attend à ce que
notre mission ne
soit pas de tout
repos. Pour cela, on
doit cravacher encore dur et espérer
réussir un autre bon
résultat qui sera
très important pour
nous.»
H. A. B.
Zvunka : «La victoire face à l’ASO
nous fera beaucoup de bien»
Rencontré hier à l’aéroport international d’Alger, l’entraîneur belouizdadi, de retour de son pays, la France,
a accepté de répondre à nos questions et nous parler de son club.
PAR ISLAM ZEMAM
Revenant d’emblée sur la dernière
victoire à domicile face à l’ASO, le technicien
français estime que son équipe a répondu
présente sur le terrain où les joueurs ont su
comment réagir au bon moment. « Les
joueurs sont entrés sur le terrain avec la ferme
détermination de réussir un bon résultat. Ils
ont répondu présents tout au long de la rencontre. J’ai senti chez eux cette envie d’effacer
notre défaite face au MCEE. Mon équipe a
bien joué et au final, elle a réussi l’essentiel en
arrachant les trois points du match», a-t-il
déclaré d’emblée, avant de poursuivre :
«Cette victoire est très importante pour nous.
Elle nous fera beaucoup de bien pour la suite
du parcours. Aussi, elle va nous libérer pour
jouer à l’aise et essayer de réussir encore de
bons résultats à l’avenir. Il faut dire que ce
n’était pas du tout évident de parvenir à glaner les trois points à la suite de notre échec à
El-Elma sur le score de 4 buts à 1. Cependant,
par leur envie et leur détermination, les
joueurs sont parvenus à faire la différence et
s’offrir cette précieuse victoire.»
«Le 4 à 1 du MCEE nous a fait
beaucoup de mal»
Revenant sur la défaite de son équipe face au
MCEE lors de la 5e journée du championnat
national, Zvunka dira : «Notre défaite face
au MCEE sur le score de 4 butes à 1 nous a fait
beaucoup de mal. Ainsi ce n’était pas du tout
facile de rentrer sur le terrain et réussir un
bon résultat face à l’ASO. Néanmoins, le premier but qu’on a inscrit nous a libérés, ensuite les joueurs ont cru vivement en leurs
chances de gagner ce match. Je tiens à préciser
que malgré cet échec à El-Eulma, il n’y avait
pas de problèmes dans l’équipe et on a continué à travailler sereinement, contrairement à
ce qui a été dit çà et là.»
«Les supporters doivent
se montrer patients»
Evoquant la réaction hostile des supporters
au début du match, le driver belouizdadi
répond : «Je comprends parfaitement leur
réaction à la suite de notre mauvais départ en
championnat. Mais les supporters doivent
comprendre que l’équipe est en construction
et qu’il lui faut du temps pour trouver les
automatismes et la bonne composition. Pour
cela, ils doivent d’être patients et continuer à
nous soutenir.»
«Je ne cède pas à la pression»
Avant ce dernier match face à l’ASO, Zvunka
était sous une terrible pression. Quoiqu’il
avoue qu’il ne cédéra jamais à cette pression.
«J’étais joueur de haut niveau pendant 15 ans.
J’avais de grands problèmes avec les supporters au départ. Mais avec le temps, j’ai su
comment les gagner et les mettre dans la
poche. Ceci dit, je vais continuer à faire mon
travail sereinement jusqu’à ce que je réussisse
aussi à convaincre les supporters du CRB.»
«C’est le président
qui me commande»
Continuant toujours dans le même contexte, à
savoir la pression des supporters, Zvunka
ajoute : «C’est le président qui me commande et entre nous il y a une confiance. Je ne lésinerai jamais sur les moyens pour accomplir
ma mission de la meilleure des façons et
construire une bonne équipe. Autre chose, je
vais fermer les yeux et me concentrer plutôt
sur mon boulot.»
I. Z.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
10
www.competition.dz
MOB
MCO
Après avoir montré sa solidité en déplacement
2 matchs
amicaux au
programme ?
Le MOB doit apprendre
à gagner chez lui
Pour meubler le vide du
troisième arrêt forcé du
championnat après six
journées seulement de
l'entame de la compétition,
le staff technique mobiste
compte programmer deux
joutes amicales en
prévision du match officiel
contre le CSC le 17 du mois
en cours. Ceci dit, les
sparring-partners du
représentant de la wilaya
de Béjaïa en Ligue 1
Mobilis seront choisis
parmi les clubs de la
wilaya au niveau des
paliers inférieurs.
En bon élève, le Mouloudia de Béjaïa semble
avoir appris la leçon de la catastrophique
entame de saison lors de son difficile
apprentissage l'an dernier parmi l'élite.
De notre correspondant
LYES CHEKAL
Le MOB est en train de réaliser un
parcours irréprochable en ce début
d'exercice avec une série de six
matchs sans défaite. Un parcours réalisé grâce aux résultats probants enregistrés hors de ses bases.
En effet, le club le plus populaire de
Béjaïa s'est illustré lors des matchs
qu'il a disputés en déplacement en se
présentant en conquérant avec une
belle victoire lors du match de lever
de rideau contre le NAHD (2-0),
avant d'enchaîner avec deux matchs
nuls lors de son périple à l'Ouest du
pays (0-0) face à l'ASO et (1-1) contre
l'ASMO, pour confirmer jeudi passé
lors de l'affiche de la 6e journée face
au néo-finaliste de la Champions
League africaine, l'ESS, en ratant d'un
cheveu une victoire à sa portée
puisque le but égalisateur des
Sétifiens a eu lieu à deux minutes de
la fin du temps réglementaire par le
DEHOUCHE : «Les
Crabes s'impatientent,
on battra le CSC»
Nassim, la série des matchs nuls
continue, est-ce une bonne chose pour
vous ?
C'est clair que le meilleur résultat c'est
la victoire, que ce soit à domicile ou en
déplacement , mais par moments un
match nul peut avoir un goût de victoire
même à domicile , je cite le match contre
le MCA , où nous sommes revenus de
loin et par deux fois face à une très bonne
équipe du MCA , alors qu'il peut avoir le
goût d'une défaite en déplacement , à
l'instar des matchs contre l'ASO, l'ASMO
et l'ESS. Ceci dit, ce n'est pas faute d'avoir
essayé, on a mené au score face à l'ASMO
et l'ESS, mais nous n'avons pas pu préserver notre avantage au bout, c'est dommage mais ca reste des points bons à
prendre.
On a constaté un réveil de l'attaque et
un rendement meilleur sur le plan du
jeu, comment vous l'expliquez ?
Je sais que nous avons parfois mal
joué, mais sur le plan comptable nous
avons pris un point par match au minimum, car parfois il vaut mieux gagner
des points et mal jouer que le contraire.
Pour le rendement technique, je dis par
expérience que l'adversaire et l'enjeu sont
des facteurs favorables pour un meilleur
rendement et un bon spectacle et pour
preuve, face à de grosses cylindrées
l'équipe a retrouvé son jeu et la volonté
de se surpasser pour revenir dans le
match contre le MCA et sortir le grand
jeu en déplacement contre l'ESS.
Maintenant pour l'attaque, je dis qu'entre
nous les joueurs, ont travaillé pour réussir le meilleur résultat possible sans faire
de distinction entre les trois compartiments, même si chaque élément préfère
évoluer dans son poste de prédilection.
Vous avez une responsabilité
supplémentaire cette année avec le
Retour
de Hamzaoui :
un atout de plus
pour Amrani
sauveur Younès, qui a privé les
Crabes de la seconde victoire de la
saison.
En manque de réussite
Bizarrement, à domicile avec deux
matchs nuls à l'arraché contre la JS
Saoura (1-1) lors de la seconde journée avec le but sauveur de Zerdab et
lors de l'avant- dernière journée
contre le MCA (2-2), avec un retour
de loin par l'entremise de Ferhat une
première fois et Ballo qui n'a laissé
aucune chance au gardien du Doyen
Chaouchi une seconde fois, Banouh
and Co sont appelés à confirmer leur
solidité en dehors de leur territoire en
apprenant désormais à gagner dans
leur jardin, d'autant plus que le fait
qu'ils sont avec l'ESS les deux seuls
clubs du championnat de la Ligue 1
Mobilis encore imbattables après 6
journées.
La venue du CSC est une occasion
propice pour les Mobistes présents
lors des grands rendez-vous. Ces der-
niers vont profiter de cette énième
trêve pour bien se préparer pour la
victoire inévitable face au leader le 17
octobre prochain (7e journée) au
stade de l'Unité maghrébine arabe.
La préparation pour l'important rendez-vous des Mobistes avec les
Sanafir dans plus de deux semaines
débutera aujourd'hui à 16 heures au
stade de l'Unité maghrébine arabe
avec un effectif au complet avec le
probable retour à la compétition du
portier d'expérience, Mustapha Zaïdi,
qui a raté le dernier match face à l'ESS
pour blessure.
L. C.
Le retour à la compétition
du néo- Mobiste Hamzaoui
face à l'ESS, après avoir
raté les deux précédentes
rencontres respectivement
face à l'ASMO et le MCA,
pour blessure, est une
bonne chose pour l'équipe,
qui a le plus besoin d'un
meneur de jeu pour porter
le jeu vers l'avant.
Hamzaoui, qui a débuté la
dernière joute contre Sétif
sur le banc, va donner une
solution de plus au coach
Amrani au milieu de terrain
offensif, en plus d'Yaya qui
retrouve de match en
match son meilleur niveau,
et l'émigré Zerdab, en
baisse de forme, ce qui lui
a coûté sa place de
titulaire jeudi passé.
Les stats
d'exception
d'Amrani
Vous avez assez de temps pour
préparer le CSC, comment se présente
le match pour vous ?
Vous l'avez bien dit, on a le temps qu'il
faut pour bien préparer le venue du leader, le CSC, avec le coach qui nous a
concocté la tactique idoine face à l'ESS.
J'espère que contre le CSC on aura le dernier mot. Je sais que les Crabes s'impatientent, on fera l'impossible pour leur
offrir la première victoire à domicile.
L. C.
Le club béjaoui, après six journées, occupe la 7e loge avec 8 points,
alors que l'année passée le MOB a
failli passer à la trappe avec une crise
des résultats qui a fait du club l'un
des plus faibles du championnat
avec une seule unité dans son escarcelle lors des cinq premières journée
du championnat, une situation qui a
nécessité un changement au niveau
de la barre technique, avec la sortie
par la petite porte de celui qui a offert
l'accession historique au club,
Mourad Rahmouni, et l'arrivée de
son successeur, le sauveur
Abdelkader Amrani , dont la présence a permis au MOB de débloquer la
situation avec la victoire sur le
BENATIA SE DÉFEND
PAR M. STITOU
"Franchement, je suis surpris,
cette information est vraie ?" s'interrogeait Benatia le jour de l'Aïd ElAdha qui semblait un peu désemparé, lui qui a vu son statut de titulaire
indiscutable changer subitement,
après avoir chauffé le banc de touche,
lors des deux derniers matches (CSC
et NAHD), Madjid ne s'est plus retenu jeudi passé, accusé d'avoir proféré
des insultes à l'encontre de JeanMichel Cavalli, il nie tout en bloc.
"C'est vrai que j'ai pété un plomb
après le match, car en seconde mitemps j'ai vu que l'équipe était à la
peine et que je pouvais aider mes
coéquipiers. Pour des raisons que
j'ignore, l'entraîneur n'a pas voulu
m'incorporer. Après le match, je me
suis révolté, mais je n'ai jamais prononcé le moindre mot grossier à l'encontre de l'entraîneur ou quelqu'un
d'autre", dément-il.
raison pour me libérer", se demandet-il. Néanmoins, il pense que
"Certains au club sont allés jusqu'à
dire que je suis un pro-Chérif ElOuazzani. Apparemment, on veut me
faire payer ma bonne relation avec
notre ancien entraîneur, c'est la seule
explication", estime-t-il avant d'ajouter un autre détail : "Heriet pour avoir
déclaré comme moi dans la presse
que Chérif El-Ouazzani a été relégué
au banc de touche". Et d'enchaîner :
"Je m'en remets à Dieu, ceux qui veulent gratuitement me faire du mal, je
ne leur pardonnerai jamais."
Soigneusement, Benatia évite de citer
nommément les personnes qui sont,
selon lui, derrière ses déboires
actuels.
O défaite, 1 victoire,
5 matchs nuls
Imbattables depuis le début de la saison, les protégés du coach Amrani
ont débuté la saison en fanfare avec
Rahmani, Salhi, Ballo et Banouh,
la touche du coach
En plus d'avoir révolutionné le compartiment défensif, avec le lancement d'un nouveau quatuor composé de nouveaux éléments de l'équipe,
sous l'égide du central de charme Zidane Mebarakou, qui forme la charnière centrale avec le longiligne Messoudi, et le duo latéral AguidBenali, le lancement avec succès du jeune portier Rahmani, qui fera
parler de lui dans un avenir très proche et surtout l'attaquant malien
Ballo, qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin en ciblant l'honorifique titre de meilleur buteur du championnat, avec ses trois réalisations en six matchs, sans oublier la carte surprise qu'il a jouée face au
MCA, avec le virevoltant gaucher Salhi et, enfin, l'ex-baroudeur du RCK,
Banouh, qui a montré en si peu de temps de jeu de très bonnes choses
contre le MCA.
L. C.

Reprise
aujourd'hui
à 17h
«Je me déplacerai
au stade»
Après quatre jours de repos, l'équipe
reprend ce mardi l'entraînement,
alors que la direction a fait savoir que
Benatia est interdit d'entraînement.
Le joueur, lui, compte se déplacer au
stade. "Je serai présent à la reprise, car
je n'ai reçu aucune notification de la
part de mon employeur", affirme-t-il.
Toujours est-il que selon nos informa-
Ce but était valable, d'ailleurs, l'arbitre
central l'a validé, mais son juge de ligne a
levé le drapeau, alors que je suis sorti sur
le centre derrière Benabderrahmane.
Malgré cette décision défavorable de l'ar-
sions qu'il a prises. Il faut dire que la
force de Cavalli est de travailler pendant
la semaine le placement et l'organisation
de jeu, une fois dans le match, il est toujours derrière les joueurs pour appliquer
ses consignes à la lettre. Pour le moment,
ça marche bien, pourvu que ça dure.
Votre coéquipier Fekih a été affecté
par son remplacement alors qu'il
n'était rentré que quelques minutes
auparavant seulement, quelle était la
réaction du groupe ?
D'abord, en tant que joueurs, on ne
peut commenter les décisions prises par
le coach, mais une fois dans le vestiaire,
on a tous essayé de consoler Fekih qui est
quelqu'un de très gentil, vu qu'il est encore jeune, il a tout l'avenir devant lui,
néanmoins il doit oublier cet épisode et
penser à regagner sa place au sein de
l'équipe.
bitre, on n'a jamais baissé les bras, en
continuant à presser devant et on a fini
par trouver la faille.
L'ère Cavalli commence bien…
Le jeune et prometteur
attaquant, Mounir Fekih,
qui a vécu une soirée cauchemardesque jeudi, va se
retaper le moral en
rejoignant le stage de
l'EN olympique qui
devait débuter hier à
Alger.

Le coach
diffère son
retour d'un
jour
D'après les rumeurs, Madjid Benatia
ne devrait pas chômer trop longtemps. En effet, il serait déjà dans le
viseur de son club formateur l'ASMO,
qui serait prêt à l'accueillir dans son effectif, pourvu qu'il ramène
seul sa lettre de libération.
Revenons au match contre le NAHD,
pourquoi l'équipe n'était pas bonne en
première mi-temps ?
Ce but c'était vous qui l'avait marqué,
êtes-vous frustré ?

Fekih est parti
en stage
Il serait convoité
par l'ASMO
Ah oui ! Nous sommes sur un nuage.
Alors qu'on est passés en début de saison
par une période difficile, là on commence
à voir le bout du tunnel. Seulement, il
faut garder cette belle dynamique. Pour
ce faire, nous devons éviter le piège de
l'euphorie, car dans le championnat de
Ligue 1 il suffit d'un ou deux résultats
négatifs pour s'enfoncer dans le bas du
tableau. Auréolés par ces deux victoires,
on va devoir préparer dans des conditions favorables le déplacement chez
l'USMA.
On a été gênés par l'organisation tactique du NAHD qui boucha toutes les
issues. Pour passer, il fallait bien l'exploit
individuel, ce qu'on a réussi à faire en
seconde période. On a même marqué un
but avant celui de Zaâbiya, mais l'arbitre
ne l'a pas validé.
Cet après-midi, l'équipe
reprend le chemin de l'entraînement au stade Ahmed
Zabana. Le début de la
séance est fixé à 17h.
«Je promets de graves
révélations»
Une fois le contrat résilié, Madjid
Benatia qui n'a pas digéré le comportement de son employeur à son
encontre dira : "Je ferai de graves
révélations après." Enfin, pour ce qui
est de ses conditions : "Je vais exiger
le paiement de mes salaires, car je
suis victime d'une décision abusive.
Je saurai comment défendre mes
droits", prévient Madjid Benatia.
M. S.
Le MCO gagne son deuxième match de
suite, c'est bien parti pour vous…
7 buts inscrits
et 3e meilleure défense
Sur le plan comptable des buts inscrits, l'attaque béjaouie, après un
inquiétant mutisme, a retrouvé son
réalisme avec le Ballotelli béjaoui,
Ballo, qui a rouvert son compteur
buts face au MCA, portant son capital buts à trois réalisations, alors que
le bourreau des Sétifiens, Fawzi
Rahel, a signé son baptême du feu
face à l'ESS, rejoignant ses deux
coéquipiers buteurs, Zerdab face à la
JS Saoura, et Ferhat contre le MCA,
un total de 7 buts qui place le club à
la 4e place, alors que la défense, qui a
imposé le respect, intraitable, a perdu
par moments le verrou, avant de le
retrouver, avec la 3e place de la
meilleure défense du championnat
en encaissant 5 buts, derrière la JSK et
la JS Saoura avec 4 buts chacune, et
l'ESS, qui compte 3 buts encaissés
avec un match en moins pour le
signaler.
L. C.
C'est hier en début d'après-midi que le
préparateur physique, Jean-Pierre
Maârek, a débarqué à l'aéroport
Ahmed Benbella en provenance
de Paris. A son accueil, l'adjoint de Cavalli trouva le président Ahmed Belhadj, qui
était accompagné par son
conseiller Hafid Bellabès et
le secrétaire Toufik
Benlahcène.
tions, afin de faire valoir ses droits
après, Benatia va faire appel à un
huissier de justice qui l'accompagnera cet après-midi au stade pour établir un constat.
Hamdadou : «On est sur un nuage»
le premier doublé de la saison de l'attaquant malien Salif Ballo, qui a offert
la première victoire à son club, avant
qu'ils enchaînent une série de cinq
matchs nuls, dont trois en déplacement pour deux contre- performances à domicile avec deux matchs
nuls face à la JS Saoura et le Doyen.

Le lendemain de la victoire sur le NAHD, l'information de libérer
Madjid Benatia pour des raisons disciplinaires a fait le tour
de la ville, une information qui étonna le milieu défensif
mouloudéen.
Progressivement, ce jeune défenseur central est en train de s'affirmer
comme un pilier du compartiment défensif.
CRBAF, sous l'égide de l'entraîneur
assistant, Fawzi Moussouni, à
l'époque. Amrani, en homme de terrain, compte faire passer le club à un
palier supérieur grâce à un travail de
base qui consiste à former une équipe
compétitive avec un seul mot
d'ordre, la solidarité du groupe, et
c'est avec cette stratégie que le club a
marqué de son empreinte le début de
la saison dont les stats sont en faveur
du coach Amrani.
15
Maârek débarque à Oran
«Je suis victime
d'une cabale»
«On pense que je suis un
pro-Chérif El-Ouazzani»
Alors pourquoi veut-on le libérer ?
Pour Madjid Benatia : "Il n'y a aucune
Le MO Béjaïa, version
Amrani, force
l'admiration avec un
début d'exercice inédit.
brassard de capitaine, un
commentaire. …
Je suis habitué au rôle de guide sur le
terrain avec le brassard de capitaine sur
le bras. Mes coéquipiers, que je remercie
au passage, me facilitent la tâche avec
leur discipline et leur sérieux sur le terrain et en dehors. C'est un grand plaisir
de travailler avec un groupe aussi
agréable et travailleur, c'est un groupe
jeune, perfectible et très technique, qui
aura son mot à dire au bout.
Mardi 7 octobre 2014
On ne peut occulter son mérite dans
nos résultats positifs, il a pris des risques
en opérant des changements. Ces deux
victoires lui donnent raison dans les déci-
La trêve forcée (matches de l'EN)
peut-elle servir le MCO ?
Après quatre jours de repos, on
reprend l'entraînement ce mardi, c'est sûr
que l'ambiance ne sera que bonne, après
les deux belles victoires de la semaine
écoulée. On va en outre tirer profit de
cette trêve pour bien préparer notre prochain déplacement chez l'USMA, qui
s'annonce très palpitant.
M. S.
Prévu pour hier, le
retour à Oran de
Jean-Michel
Cavalli a été
décalé d'une
journée. C'est
aujourd'hui en
début d'après-midi
que le néo-coach du MCO ralliera Oran,
ce qui fait qu'il sera présent à la séance
de la reprise.
CLASSEMENT DE LA LIGUE 1
BUTS
MATCHS
CLUBS
Pts J. G. N. P. P. C. Diff.
13 06 04 01 01 13 07 +06
1. CSC
12 06 04 00 02 08 06 +02
2. USMH
10 06 03 01 02 07 04 +03
3. JSK
09 06 02 03 01 09 07 +02
4. MCA
09 06 03 00 03 05 06 -01
5. MCO
08 06 02 02 02 09 07 +02
6. MCEE
08 06 01 05 00 07 05 +02
7. MOB
08 05 02 02 01 06 04 +02
8. JSS
07 05 01 04 00 04 03 +01
9. ESS
07 06 02 01 03 06 07 -01
10. USMA
07 06 01 04 01 06 07 -01
-- ASMO
07 06 02 01 03 03 04 -01
-- RCA
07 06 02 01 03 07 12 -05
13. CRB
06 06 01 03 02 03 06 -03
14. USMBA
04 06 00 04 02 04 07 -03
15. ASO
02 06 00 02 04 04 09 -05
16. NAHD
PROCHAINS RENDEZ-VOUS
e
8e journée (25/10/2014)
7 journée (18/10/2014)
JSS
MOB
ASMO
USMA
MCEE
USMBA
NAHD
ASO
USMH
CSC
ESS
MCO
JSK
MCA
CRB
RCA
USMH
CSC
MCO
USMA
ESS
JSK
CRB
RCA
ASO
USMBA
MCEE
NAHD
MCA
ASMO
MOB
JSS
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
16
www.competition.dz
LIGUE 1
MCA
CSC
JSS
Leader, le CSC devient insatiable
Garzitto : «On joue
toujours pour la gagne»
Depuis l'entame du championnat, qui est à sa sixième journée, le CSC new look,
reconstruit par le duo Bentobbal-Garzitto, plane sur la Ligue 1 et devient insatiable.
De notre correspondant
RABAH GATTOUCHE
«Nous ne penserons à notre
prochaine rencontre de championnat que nous allons jouer
contre le MOB à Béjaïa qu'après
la fête de l'Aïd. Tout ce que je
peux vous dire est qu'on joue
tous nos matches pour les
gagner", nous a déclaré, le
coach du CSC, Diego Garzitto,
jeudi passé, à la fin de la rencontre que son équipe a jouée et
gagnée face à l'USMA, avant de
nous lancer devant plusieurs
témoins, dont son adjoint, son
fils Anthony : "Pour votre information, je n'ai perdu, les quatre
dernières années que onze
matches, y compris la revers
subi, il y a une semaine à Oran
face au MCO". Par ce dernier
propos, l'entraîneur des Vert et
Noir veut dire, implicitement,
qu'il va tout faire pour que son
équipe ne perde pas son prochain match contre le MOB.
Reste à savoir avec quelle stratégie il compte revenir indemne
de Béjaïa le 18 octobre prochain ? Attendons pour voir.
Atouts En vérité, ce qui
pousse Garzitto à dire qu'il joue
ses matches pour les gagner, ce
sont les atouts qu'il a en main :
un effectif composé de 23
joueurs, tous de potentiels
titulaires et dont la majorité
peuvent jouer dans plusieurs
Compétition / PUB
Garzitto a aligné plusieurs
joueurs qui, les matches
précédents, chauffaient le banc
des remplaçants. C'est qu'il a
d'entrée titularisé les arrières
Bahri et Bouhenna et a
incorporé, tour à tour, en
seconde période, les milieux
Hadji et M'Baye et l'attaquant
Rani. Et ces cinq jokers de luxe
ont su bien remplir leurs rôles
sur le terrain. La preuve,
Bouhenna et Bahri ont su pallier
l'absence de Bouba et Berthé
alors que Hadji, M'Baye et Rani
ont su apporter le plus qui a
permis à leur équipe de
reprendre du poil de la bête et
d'ajouter un second but et de
sceller définitivement leur
victoire sur l'USMA.
postes, et la logistique mise à sa
disposition par la direction du
CSC qui ne lésine pas sur les
moyens pour lui permettre de
bien accomplir sa mission. La
preuve est là, jeudi dernier,
Garzitto a réussi à vaincre son
adversaire du jour, Velud, le
coach de l'USMA.
Jokers de luxe Jeudi
dernier,
contre
l'USMA,
MOB Après avoir bénéficié
de cinq jours de repos et s'être
bien ressourcés auprès de leurs
proches, les joueurs du CSC
vont reprendre, ce soir, les
entraînements pour entamer la
préparation de leur prochaine
rencontre de championnat
contre le MOB qu'ils vont jouer
à Béjaïa. Un match que les
poulains de Garzitto veulent
bien négocier, car ils veulent
rester leaders de la Ligue 1, bien
qu'ils sachent que leurs
adversaires, les Crabes, qui sont
intraitables dans leur antre, le
stade de l'UMA, vont tout faire
pour les vaincre et aligner leur
seconde victoire de la saison.
R. G.
Belakhdar,
Berthé, Anane
et Zoubiri rétablis
Selon les échos qui nous parviennent de la maison du CSC, les
arrières Belakhdar et Berthé, le
milieu Anane et l'attaquant
Zoubiri sont tous rétablis de
leurs bobos et vont, cet aprèsmidi, reprendre normalement les
entraînements avec le groupe.
Voilà qui va réjouir le coach
Garzitto qui, pour la première
fois, va avoir l'embarras du choix
pour établir la liste des dix-huit
qu'il va convoquer contre le MOB.
Khezar sanctionne
Benkhodja
et Elamali
Les amateurs de la balle ronde ayant suivi la
rencontre JS Kabylie - JS Saoura étaient étonnés de
voir que Benkhodja et Elamali étaient absents.
Pour connaître les raisons de leur non-participation à cette importante rencontre, on a joint par
téléphone le premier responsable de la barre technique, El-Hadi Khezar. Ce dernier nous a fait
savoir que ses deux éléments avaient fauté et
devaient payer. Voilà donc les raisons de leur
mise à l'écart, leur sanction sera un exemple aux
autres en cas d'écart disciplinaire. Rappelons que
Benkhodja et Elamali sont des éléments indispensables pour les Vert et Jaune, mais à la JSS, le
règlement intérieur est appliqué à la lettre et il est
valable pour tout le monde, pas de différence
entre joueurs, le fautif est sanctionné et peut
même être renvoyé en cas de récidive.
Bouba purge
sa sanction
Le stoppeur camerounais, Aminou
Bouba, a purgé, jeudi passé,
contre l'USMA son match de suspension écopé face au MCO, une
semaine auparavant. Reste à
savoir si Garzitto va ou non le
réintégrer dans son échiquier le
prochain match contre le MOB
sachant qu'il ne peut aligner,
règlement en vigueur de la FAF
oblige, que deux des trois étrangers que compte son effectif.
C'est que Bouba pourrait se
retrouver relégué sur le banc des
remplaçants, si Garzitto décide
d'aligner à Béjaïa le désormais
inamovible attaquant malgache,
Voavy, qui a définitivement gagné
sa place dans l'échiquier des Vert
et Noir et le Malien Berthé qui
est rétabli complètement de sa
blessure qui l'avait contraint à
déclarer forfait face au MCEE, le
MCO et l'USMA.
ANEP 149 262 du 7/10/2014
 Reprise
décalée
Prévue pour hier, la reprise
Laouti
retrouve
une
seconde
jeunesse
Ayant appris
que c'était
Salah Laouti
qui remplaçait
Benkhodja face
à la JSK, les
mordus étaient
quelque peu
inquiets. Ils
pensaient que
le sympathique
Salah, resté
longtemps sur
le banc de
touche, ne
serait pas à la
hauteur face
aux remuants
attaquants de
la JSK. Mais
l'enfant de
Béchar a
démontré le
contraire, en
s'interposant
avec brio
devant toutes
les tentatives
dangereuses
des gars de la
ville des
Genêts. Il a
donné entière
satisfaction à
son entraîneur,
qui lui a fait
confiance en
l'alignant
contre une
grande équipe.
a été reportée d'une journée.
Les camarades de Sebie entameront aujourd'hui les entraînements. Pour cette première
séance de travail de la semaine,
le staff technique a programmé
de légers exercices et à partir
de demain, le groupe se mettra
au biquotidien. La matinée
sera consacrée au volet physique et l'après-midi au technico-tactique, et ce, jusqu'à la
veille de la rencontre face à
l'USMH. C'est une rencontre
très difficile pour les deux formations, mais avec cette rage
de vaincre qui les anime, ces
dernières semaines, les
Sudistes, qui évolueront chez
eux, ne veulent pas laisser
échapper la victoire.
L'école
de football,
un véritable
réservoir
S'il y a des dirigeants qui
s'intéressent aux jeunes catégories, ce sont bien ceux de la JSS.
Ils donnent des instructions
aux éducateurs pour détecter
les jeunes lors des matches de
quartiers à travers toute la
région de la Saoura. Ces derniers se déplacent à Beni
Abbès, Abdla et autres villes
afin de dénicher des jeunes
qui, avec le travail, font les
beaux jours des catégories
cadets, juniors et espoirs. Il y
en a même qui font actuellement partie de l'équipe seniors.
A. O.
Mardi 7 octobre 2014
9
HADJ TALEB : «Charef a
toute notre confiance»
Le président du conseil d'administration du Mouloudia d'Alger, Hadj Taleb,
assure dans ce qui suit qu'il n'y a nullement une affaire Charef.
Pour lui, le coach est en train de réaliser un projet qui consiste à bâtir une
grande équipe, et personne ne peut changer la donne.
PAR AMINA Z.
Après le semi-échec concédé
devant l'ASMO, le directeur général
du MCA a récidivé en pointant du
doigt le premier responsable de la
barre technique.
Ce qui a généré une vague de spéculations. Le président Hadj Taleb, qui
est le premier responsable du
Mouloudia d'Alger, assure qu'il n'y a
pas une affaire Charef et se dit étonné de ce qui se dit çà et là. D'ailleurs,
quand on évoque devant lui ces
rumeurs, le président répond : "Je
tiens à affirmer que Charef a toute
notre confiance. C'est un grand
entraîneur qu'on a choisi afin de réaliser un grand projet pour le
Mouloudia d'Alger, celui de
construire une équipe sur des bases
solides."
Le président réitère sa confiance en
la personne de Charef. Ce n'est pas
une surprise dans la mesure où on se
souvient bien de la déclaration du
président quand Charef et ses
troupes ont perdu devant le MCEE,
où il avait assuré : "Même si Charef
perd 30 matches, il restera avec
nous." Personne n'a oublié cette
phrase du président qui veut assurer
la stabilité au sein du Mouloudia
d'Alger et qui se conduit comme un
vrai responsable à la différence de
certains qui ont une attitude de fan.
«Son contrat ne sera
jamais touché»
Le second point abordé avec le président concerne cette rumeur selon
laquelle le contrat de Charef va être
revu à la baisse. Cette rumeur a été
propagée par les anti-Charef qui
veulent le conduire vers la porte de
sortie, car Charef dérange beaucoup
de personnes. Dans ce sens, le président déclare : "Il n'a jamais été question de revoir le contrat de Charef.
J'irais même jusqu'à dire que son
contrat ne sera pas touché." Ainsi, le
président Taleb met toute sa confiance dans la personne de Charef et ce
n'est pas un semi-échec qui va tout
remettre en cause. Rappelons que
Boualem Charef a signé avec les responsables de Sonatrach un contrat
de trois ans, car ces responsables
veulent travailler dans la stabilité et
la continuité afin d'atteindre l'objectif
assigné, celui de bâtir une grande
équipe capable de rivaliser dans
toutes les compétitions, tant souhaité
également par son public.
«Je ne le lâcherai pas,
il est en train de bâtir
une grande équipe»
Dans le même sens et pour montrer
qu'il tient beaucoup à Charef, le président Hadj Taleb a tenu à ajouter :
"Je tiens à le préciser, je ne lâcherai
pas Charef qui est en train de bâtir
une grande équipe. On ne peut pas
Mbingui : «Chnaoua,
on rectifiera le tir
à mon retour»
Il s'est envolé hier pour rejoindre sa
sélection au Gabon, le milieu de
terrain offensif du Mouloudia d'Alger,
Samson Mbingui, est conscient que
son équipe a perdu deux points jeudi
dernier, mais il assure que ses
camarades vont récupérer leur bien
bientôt. Comme l'équipe nationale du
Gabon va affronter le 15 octobre le
Burkina Faso chez lui, le buteur
gabonais Samson Mbingui a été
invité par sa sélection afin de
participer à ce troisième rendez-vous
des éliminatoires de la coupe
d'Afrique des nations. Avant de
partir, Mbingui revient sur le match
raté de jeudi dernier. "On a réalisé un
bon match, malheureusement le
ballon n'a pas voulu franchir la cage
de l'adversaire. On s'est créé un
grand nombre d'occasions, mais rien
à faire, la chance n'était pas avec
nous. On a perdu certes deux points
et on a été très choqués, mais on va
faire en sorte de rectifier le tir."
Mbingui est concentré désormais sur
le prochain rendez-vous du Gabon
contre les Burkinabés qu'il veut
gagner bien sûr, et il promet qu'à son
retour il fera tout ce qu'il faut pour
débloquer son compteur buts avec le
Mouloudia d'Alger. Il promet de
revenir en force dans le championnat
en déclarant : "Effectivement, je vais
partir au Gabon pour défendre les
couleurs de mon pays, mais avant de
partir, je tiens à dire : Chnaoua, on
rectifiera le tir à mon retour. Je n'ai
pas marqué, mais je vais tout faire
pour le faire à mon retour." Il ratera
l'USMBA, mais il reviendra à temps
pour assurer dans les prochains
rendez-vous.
A. Z.
bâtir une équipe en quelques jours,
cela demande du temps." Une façon
de faire taire les mauvaises langues
qui veulent déstabiliser le club phare
de la capitale, car même si les supporters étaient très en colère
jeudi dernier à cause du résultat de la partie, personne ne
demande le départ de Charef,
sauf bien sûr ceux qui défendent tout, sauf l'intérêt de ce
grand club. Pour clore cette
question, le président
dira : "Son
contrat
ne sera
pas touché quoi
qu'il arrive. Il a signé
un contrat de trois ans
renouvelable et il respectera son
contrat jusqu'au bout."
«La tribune officielle
est devenue la tribune
des voyous»
Tout a commencé à partir de
la tribune officielle jeudi dernier d'où est partie une vague
d'insultes. Ce qui n'arrange
guère les affaires de cette
équipe qui a envie de rebondir et de réaliser de très belles
choses à l'avenir, les sages
étaient tous surpris de voir cette
réaction de certains supporters,
pourtant leur équipe est 5e au classement et son parcours n'est pas
catastrophique comme
celui de certains clubs
algérois qui se battent
pour survivre. En
évoquant la tribune officielle,
le
président
mouloudéen
dira : "La tribune officielle est
devenue la tribune
des
voyous, alors on
va la fermer. On
ne donnera plus
d'invitations à
des gens qui ne
viendront pas et
qui
donnent
leurs invitations
à des personnes
qui viennent
juste
pour
semer la zizanie." Le président
Taleb
compte prendre
le taureau par les
cornes en prenant
des
décisions
fermes afin que ce
genre de situations
ne perturbe plus la
sérénité du doyen
des clubs algériens.
A. Z.
Ces arrêts qui
perturbent le coach
Comme tout le monde le sait, le championnat observe un nouvel arrêt jusqu'au 17
octobre. Le MCA affrontera ce jour-là l'USMBA, puis il sera contraint de vivre un
autre arrêt à la suite de la finale de la Champions League africaine, puisque
l'adversaire n'est autre que l'ESS. Tout cela perturbe le coach qui doit trouver une
solution pour gérer tout cela.
A la suite du rendez-vous
des éliminatoires de la CAN, le
championnat algérien observe
un arrêt. La reprise des débats
est prévue le 17 octobre prochain. Certes, cette trêve
tombe à pic pour les Vert et
Rouge qui vont en profiter
pour combler les lacunes afin
d'aller chercher un bon résultat à Sidi Bel-Abbès. Le coach
va avoir le temps nécessaire
afin de régler le déséquilibre
que vit actuellement l'équipe
et cela dans tous les compartiments. D'ailleurs, le retour de
Hachoud serait l'une des solutions pour avoir une défense
intraitable, avec Hachoud et
Azzi qui retrouvera sa place
dans l'axe. Ce qui donnera
plus de force et de solutions à
l'équipe. Le coach va secouer
ses milieux de terrain afin
qu'ils retrouvent leurs capacités. D'ailleurs, il doit trouver la
bonne doublure pour Mbingui
qui ne fera pas partie des
joueurs qui seront concernés
par le déplacement à Sidi BelAbbès. Le problème de l'inefficacité doit être résolu afin que
le MCA retrouve le chemin
des buts. Seulement, le coach
Reprise
avec 14 joueurs
Comme tout le monde le sait, la reprise
des entraînements s'est effectuée hier
à 17h sur la pelouse du stade Hadjout.
Cette reprise s'est distinguée par la
présence de 14 joueurs seulement. Les
retardataires ont voulu prolonger leur
repos en famille. Alors que pour les
autres, ils ont rejoint l'équipe
nationale.
Chita et Khadir avec
les olympiques
Le milieu de terrain mouloudéen Chita
et l'arrière droit Khadir n'ont pas pris
part à la séance d'entraînement à la
reprise hier et pour cause, les deux
joueurs sont avec les olympiques en
stage de préparation avant de s'envoler
pour le Qatar le 9 octobre prochain pour
disputer deux matches amicaux.
Les forces de l'ordre
présentes pour assurer
la sécurité
Afin d'éviter des accrochages entre
supporters et joueurs, les forces de
l'ordre étaient présentes hier au stade
Hadjout afin que les Vert et Rouge
reprennent leur travail dans la
sérénité. Tout s'est déroulé le plus
normalement du monde et les
camarades de Chaouchi ont travaillé
dans le sérieux et la rigueur comme à
l'accoutumée.
5 supporters
interdits d'accès
à Hadjout
compte tout régler avant le 17,
mais après ce rendez-vous, il
doit gérer un autre arrêt, le 25
octobre prochain, l'Entente de
Sétif, qui est l'adversaire du
MCA, préparera sa finale de la
Champions League africaine.
Le premier responsable de la
barre technique aura du pain
sur la planche afin de maintenir le cap et assurer que ses
joueurs restent compétitifs. En
tout cas, le coach est devant
une situation délicate, il doit
trouver les solutions pour
rebondir et enchaîner les bons
résultats.
A. Z.
Biquotidien mardi et jeudi
Afin d'apporter les réglages au sein de son équipe et assurer en
même temps que les troupes restent concentrées sur leur travail,
le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d'Alger,
Boualem Charef, a donné son programme de la semaine. Après la
reprise hier à 17h, les Vert et Rouge se retrouvent ce matin pour
s'entraîner et l'après-midi, les joueurs disputeront un match
amical contre l'ESBA qui rentre dans le cadre de la préparation de
la reprise du championnat. Une seule séance mercredi ; jeudi, les
équipiers de Karaoui travailleront à deux reprises, la matinée et le
soir, afin de continuer à préparer leur retour en championnat.
On pouvait compter cinq fans qui sont
venus à l'entraînement hier ont été
interdits d'accès au stade Hadjout par
les policiers qui étaient présents pour
assurer la sécurité des Mouloudéens.
Ces supporters ont rebroussé chemin
pour rentrer chez eux.
Hachoud aux soins
Comme le championnat observe un arrêt
jusqu'au 17 octobre prochain, le staff
médical a demandé à Hachoud de
passer aux soins afin de s'assurer de
tout avant de lui donner le feu vert pour
reprendre le chemin des entraînements.
Karaoui, Gourmi, Gherbi
et Azzi absents
Lors de la séance d'entraînement d'hier,
on pouvait compter quatre absences.
Amir Karaoui, Khaled Gourmi, Gherbi et
Azzi n'ont pas répondu présents à
l'appel. Ces joueurs devraient être
présents aujourd'hui.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
www.competition.dz
LIGUE 1
USMA
8
Reprise hier avec
un effectif amoindri
Benkhemassa, Bourdim,
Abdellaoui, Meziane et
Zemmamouche
Pas concernés
par le stage de Sétif
Les cinq joueurs usmistes Benkhemassa,
Bourdim, Abdellaoui, Meziane et
Zemmamouche ne sont pas concernés par le
stage de préparation de Sétif qui débutera
jeudi en raison de leurs engagements
respectivement avec l'équipe nationale
olympique et l'équipe nationale A. En effet,
les quatre jeunes Usmistes s'envoleront
aujourd'hui avec l'EN olympique pour le
Qatar pour disputer deux matchs amicaux
qui rentrent dans le cadre de la préparation
en vue des éliminatoires pour les Jeux
Olympiques de Rio de Janeiro, tandis que
Zemma disputera les deux rencontres
internationales face au Malawi. Mis à part
ces cinq joueurs, tous leurs coéquipiers
seront présents à l'ENSO de Sétif.
PAR ANIS S.
Comme il fallait s'y
attendre, c'est hier matin,
après avoir bénéficié de trois
jours de repos, que les joueurs
usmistes ont repris le chemin
des entraînements pour
entamer la préparation en
prévision de la reprise du
championnat, prévue le 18
octobre prochain. Seulement,
la reprise du service a été
marquée par un grand
nombre d'absences. Les
Benkhemassa, Abdellaoui,
Bourdim, Meziane et
Zemmamouche, concernés par
le stage de l'équipe nationale
olympique et l'équipe
nationale A, El-Orfi et Nadji
pour blessure ainsi qu'Orinel,
Laïfa et Laâssami, qui sont
retournés hier à midi de
France, ont fait l'impasse sur
la séance de la reprise. Malgré
ce grand nombre d'absences,
la séance de la reprise, qui a
été dirigée par l'entraîneur
adjoint Bilel Dziri en raison
de l'absence de Velud, s'est
déroulée dans les meilleures
conditions. Mis à part les
quatre jeunes internationaux
olympiques, El-Orfi, Nadji,
ainsi que Zemmamouche,
tous les joueurs devaient
réintégrer le groupe à
l'occasion de la séance
d'entraînement d'hier puisque
la formation usmiste s'est
entraînée hier deux fois, une
Velud devait tracer hier
le programme
Une fois arrivé à Alger, l'entraîneur en chef
Hubert Velud devait se réunir hier avec son
staff ainsi que le staff administratif pour
tracer le programme de la préparation
durant le mini-stage de Sétif qui débutera
jeudi. Le coach usmiste a certainement
exigé de trouver des sparring-partners
disponibles afin d'accomplir son travail
dans les meilleures conditions.
Nadji entamera
aujourd'hui le travail
spécifique
séance dans la matinée et
l'autre en fin de journée. Cette
dernière devait être dirigée
par l'entraîneur en chef
Hubert Velud.
Aujourd'hui,
biquotidien au menu
Comme ce fut le cas hier, la
formation usmiste effectuera
aujourd'hui deux séances
d'entraînements au stade
De la musculation
pour Baïtèche
Victime d'une blessure à la cuisse, le jeune milieu
de terrain Karim Baïtèche ne s'est pas entraîné hier
avec ses coéquipiers, se contentant d'une séance
de musculation. Le joueur sent une nette
amélioration et devrait effectuer une autre
échographie aujourd'hui afin de connaître
l'évolution de son état de santé, avant d'avoir le feu
vert du staff médical du club pour reprendre le
chemin des entraînements avec ses coéquipiers.
Bouchema souffre
d'un petit bobo
Le milieu récupérateur de l'USMA, Nassim
Bouchema, souffre d'une petite inflammation au
genou. Après avoir été examiné par le staff médical
du club, il s'est avéré que la blessure du joueur
n'est pas grave, il sera soumis à des soins pour
qu'il s'en débarrasse d'une manière définitive.
D'ailleurs, Bouchema s'est entraîné le plus
normalement du monde avec ses coéquipiers hier.
Velud, Sene
et les 3 émigrés sont
rentrés hier à Alger
C'est hier à midi que
l'entraîneur en chef Hubert
Velud, le préparateur
physique du club Armand
Sene ainsi que les trois
joueurs émigrés Laïfa
Noui, Salim Laâssami et
Akim Orinel ont regagné
le pays après avoir passé
trois jours auprès de
leurs familles en France.
Omar Hamadi de Bologhine.
Le premier entraînement aura
lieu dans la matinée et le
deuxième se déroulera en fin
de journée à partir de 17h.
Apparemment, le coach Velud
commence déjà à augmenter
la charge du travail afin de
rattraper la méforme
physique de ses joueurs et qui
s'est faite ressentir,
notamment lors des dernières
rencontres du championnat. Il
est utile de rappeler que les
Rouge et Noir se déplaceront
jeudi matin à Sétif pour
effectuer un stage de
préparation qui s'étalera sur
une semaine à l'Ecole
nationale des sports
olympiques afin de meubler
la petite trêve qu'observe le
championnat.
A. S.
Victime d'une méchante blessure au nez qui
l'a contraint de passer sur le billard, c'est à
l'occasion de la séance d'entraînement
d'aujourd'hui que l'attaquant usmiste Rachid
Nadji reprendra du service. Le joueur en
question entamera un travail spécifique que
lui a tracé le staff médical du club avant de
réintégré le groupe aux entraînements une
fois il sera définitivement rétabli de sa
blessure qui l'a contraint à faire l'impasse
sur les deux dernières rencontres du
championnat face à l'USMH et le CSC.
Trois défaites consécutives, comment expliquez-vous cette mauvaise passe ?
Franchement, on n'arrive pas à
comprendre ce qui nous arrive.
C'est la première fois depuis que
j'ai rejoint l'USMA que je perds
trois matchs de suite. C'est vraiment inquiétant. A mon avis, ce
n'est qu'un passage à vide.
Certes, l'équipe traverse un passage à vide terrible, mais je suis
persuadé que nous reviendrons
en force dans les prochains rendez-vous.
A votre avis, qu'est-ce qui n'a pas
marché pour vous pour que vous
enchaîniez trois défaites de
suite ?
J'avoue que même les grandes
équipes au monde marquent une
mauvaise passe dans leur parcours. Comme je vous l'ai dit, ce
n'est qu'un passage à vide et on a
besoin d'une seule victoire pour
provoquer le déclic tant attendu
et retrouver ainsi notre bonne
dynamique.
Apparemment, le doute s'est installé dans vos esprits, n'est-ce
pas ?
Non, jamais. On connaît bien
nos qualités et on sait de quoi on
est capables. On n'a jamais douté
car on est conscients qu'on
reviendra en force très prochainement. Je demande à nos supporters de ne pas s'inquiéter et
qu'ils continuent à nous encourager et nous soutenir afin qu'on
puisse retrouver notre bonne
lancée.
Vous paraissez optimiste pour le
reste du parcours…
Bien sûr que je le suis. On n'est
qu'en début de saison, le parcours s'annonce encore long et
rien n'est encore joué. On n'est
qu'à six longueurs seulement du
leader du championnat, on
pourra rattraper cet écart facilement, surtout quand on sait que
le football n'est pas une science
exacte et tout reste donc possible.
Vous allez effectuer un mini-stage
à Sétif, ce sera une aubaine pour
remobiliser les troupes, qu'en
«
pensez-vous ?
Bien sûr. Ce stage sera sans
nul doute très bénéfique pour
nous car il nous permettra de
combler les lacunes avant de
renouer avec la compétition officielle. J'avoue que la petite trêve
qu'observe le championnat
tombe au bon moment, car elle
permettra à notre entraîneur de
revoir plusieurs choses avant la
réception du MCO, à l'occasion
de la reprise du championnat.
On doit bien en profiter pour
Après six journées, le coach
de l'USMBA a utilisé 19
joueurs sur les 23 que compte le groupe d'El-Khadra
cette saison. Si le trio de
tête, à savoir, Jonathan,
Abdat et Benhocine sont les
seuls à avoir joué tous les
matchs à ce jour sans rater
la moindre minute, Khali et
Tchikou viennent de jouer
leurs premières minutes en
championnat jeudi dernier
face à l'USMH. Le stoppeur
Zakaria Khali a joué les 45
premières minutes de la partie avant d'être remplacé par
El-Hadj Bouguèche en tout
début de seconde période
alors que l'attaquant
Azzeddine Tchikou a été remplacé par Hichem Ogbi en
début de seconde mi-temps.
De notre correspondant
MALEK BOUZID
mais on est capables de se ressaisir lors du prochain match à
domicile. Il faut oublier cette
défaite et penser au prochain
match contre le MCA."
Concernant la préparation
du prochain match que jouera son
équipe le 18 de ce mois, Amroun,
rétorque : "On doit préparer cette
rencontre le plus normalement du
monde, on n'a pas de préparation
particulière. Notre groupe a un
esprit de gagneur, quand il
pénètre sur le terrain, c'est pour
engranger les trois points. On préparera le match du MCA dans de
bonnes conditions afin de pouvoir réaliser la victoire qui pourrait nous faire oublier cette défaite subie face à l'USMH."
M. B.
3 joueurs n'ont
pas encore joué
Trois joueurs de l'effectif de
cette saison, n'ont pas encore disputé la moindre minute
dans ce championnat. Il
s'agit des deux gardiens de
but, Youcef Chouih et Argoub
Abdennour, et le milieu récupérateur, le jeune promu en
seniors, Mohamed Abbaci qui
n'a récupéré de sa blessure
que récemment.
MCEE
Agbo : «Profiter de la trêve pour bien enchaîner»
Pour l'entraîneur adjoint du MCEE, Hans Agbo, son équipe peut faire mieux.
De notre correspondant
AMAR T.
Tranquille. L'équipe a enregistré un regain de confiance
à la suite de ses derniers
résultats. On a certes difficilement supporté le fait de voir
l'équipe gagner contre le
On doit tirer
profit du
stage de
Sétif
Wallemme
a utilisé
19 joueurs
Yahia Amroun regrette le revers subi par son équipe au stade
de Mohammadia.
Le nouveau patron d'ElKhadra, Yahia Amroun, qui a
préféré mettre son équipe dans
les meilleures conditions, en
optant pour une mise au vert à
l'hôtel Hilton à Alger, déplore
l'échec de jeudi dernier contre
l'USMH, dans la mesure où il s'attendait à ce que ses joueurs rentrent au moins avec le point du
match nul : "Tout d'abord, on s'excuse auprès de nos supporters qui
se sont déplacés avec nous à ElHarrach pour soutenir l'équipe.
Malheureusement, on n'a pas été
à la hauteur de leurs attentes en
fin de partie. Sincèrement, on souhaitait poursuivre cette série de
bons résultats, on était partis à ElHarrach pour gagner, sinon au
moins revenir avec le point du
match nul, mais c'est la loi du
football, il y a toujours un vainqueur et un vaincu. Il est vrai que
cela fut un coup dur pour nous,
MCA pour ensuite tomber de
travers. Ça a surpris tout le
monde, mais pas pour longtemps heureusement.
D'après-vous, qu'est-ce qui a
changé ?
Peut-être que lors des trois
derniers matches contre le
CSC, le CRB et l'Arba, il y a
quelques jours, l'équipe s'est
montrée trop respectueuse de
l'adversaire. Ce que je veux
dire, c'est que la confiance est
revenue. J'ai demandé aux
joueurs d'aller de l'avant, de
se libérer de leur peur, avoir
la bonne attitude sur le terrain, être très confiants et
dominants.
N'est-ce pas le bon moment
pour enchaîner avec de bons
résultats ?
Ce qu'il faut pour l'instant,
c'est de profiter de la trêve
afin d'enchaîner avec les bons
résultats.
Le programme est déjà établi ?
Oui, on va axer beaucoup
plus sur l'aspect technique et
conserver la fraicheur physique des joueurs grâce aux
matches amicaux.
A. T.
recharger nos batteries afin de
réussir ce stage.
Benamar :
«El-Djamîya
se porte bien»
Pour parler du parcours de
sa formation en ce début
de la compétition, le
manager asémiste,
Lahouari Benamar, n'a pas
trouvé mieux que de
féliciter l'ensemble de
l'équipe.
De notre correspondant
L. M. AZZI
Selon Benamar, El-Djamîya est bien partie
pour faire une saison 2014-2015 honorable.
"Franchement, nous ne pouvions pas espérer
un parcours pareil. Parce que nous sommes
sur une courbe ascendante. El-Djamîya se
porte bien. Et pour être clair, nous sommes
satisfaits de ce parcours réalisé au terme d'un
programme paraissant difficile au départ. Car
nous avons joué quatre fois à l'extérieur contre
deux sorties à domicile. Et puis, il ne faut pas
oublier que nous avons affronté deux équipes
de bon calibre chez elles. C'est arrivé après
deux faux pas concédés contre la JSS (1-3) et le
MOB (1-1). A Chlef et à Bologhine, notre équipe n'avait pas les faveurs des pronostics. Mais
grâce à Dieu, nous avons réussi l'essentiel, à
savoir arracher un point de chaque match", a
indiqué ce dirigeant hier au téléphone. Et
d'ajouter : "Contre le MCA, nous aurions pu
revenir avec les trois points de la rencontre.
Les joueurs qui ont fait ce qu'il fallait sont à
remercier. Ils ont fourni beaucoup d'efforts.
Franchement, ils ont livré un grand match face
à un adversaire qui n'est pas n'importe qui."
Parlant de la suite du championnat, notre
interlocuteur s'est montré optimisme à l'instar
de l'entraîneur adjoint, Hadj Merine. "Je pense
que nous avons acquis une certaine expérience qui nous donne le droit de croire en nos
possibilités. C'est vrai que nous ne sommes
qu'au début du championnat, mais jusque-là,
notre équipe a montré qu'elle est capable de
faire mieux. En tous les cas, il faut croire en
cette équipe composée d'un groupe de joueurs
de qualité et de bonne famille. Nous avons
aussi un staff qui veille à la bonne marche de
l'équipe", a conclu le manager asémiste.
L. M. A.
Match face à l'ESS avancé
Parlons de vous, vous êtes l'un
des joueurs les plus réguliers au
sein de l'équipe, êtes-vous satisfait de votre rendement ?
Le match ASMO-ESS comptant pour la huitième
journée du championnat de Ligue 1 a été avancé
de 24 heures. D'après le site de la LFP, ce rendezvous entre Asémistes et Sétifiens aura lieu le 17
octobre courant. Les débats sont prévus sur le
terrain du stade Ahmed Zabana même si les Vert
et Blanc espèrent les voir se tenir au stade Habib
Bouakeul. Les instances ont avancé ce rendezvous en raison de la participation de l'équipe
sétifienne à la finale de la Ligue des champions
africaine face à Vita Club.
Certes, j'ai eu un temps suffisant de jeu depuis l'entame de la
saison et cela est très important
pour n'importe quel joueur car le
fait que je joue régulièrement
prouve que je suis toujours à la
hauteur de la confiance du
coach. Seulement, je ne suis pas
amplement satisfait tant que
mon équipe marque un passage
à vide. Le plus important est que
mon équipe gagne pour
atteindre ses différents objectifs
en fin de saison.
A. S.
Chicoto en Tunisie
puis au Niger
Le défenseur Mohamed Chicoto s'est rendu vendredi en Tunisie pour rejoindre sa famille établie
dans ce pays. Le nouveau libero d'El-Djamîya
devra se rendre ensuite au Niger pour répondre à
la convocation du sélectionneur national pour la
double confrontation contre la Zambie dans le
cadre des éliminatoires de la CAN 2015. Les deux
matches se tiendront les 11 et 15 du mois en
cours. Il faut noter que ce défenseur central a
déjà joué les deux matches avec la sélection de
son pays contre le Cap Vert et le Mozambique.
Son retour à Oran est prévu avant la réception de
l'ES Sétif même si ses chances de jouer restent
minimes.
PENSÉE
Il y a 40 jours nous quittait à jamais notre
chère et regrettée Moualfi Ouardia laissant
un vide immense que rien ne saurait combler.
En cette douloureuse occasion, sa famille
demande à tous ceux qui l'ont connue d'avoir
une pieuse pensée à sa mémoire.
Puisse Dieu accueillir la défunte en Son
vaste paradis.
17
ASMO
Amroun : «Oublions El-Harrach
et pensons au Doyen»
Comment se porte l'équipe au
lendemain du match face à
l'Arba ?
KOUDRI : «On
reviendra en force,
j'en suis sûr»
L'un des joueurs-clés au
sein de la formation usmiste, le
milieu récupérateur Hamza
Koudri, est déçu après que son
équipe ait concédé trois défaites
consécutives. Seulement, il se dit
optimiste pour le reste du parcours et affirme qu'il est persuadé que son équipe reviendra en
force lors des prochains importants rendez-vous.
USMBA
Mardi 7 octobre 2014
Compétition / PUB
ANEP 149 295 du 7/10/2014
18
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
PUBLICITÉ
www.competition.dz
JSK
Mardi 7 octobre 2014
7
Faute de visa de sortie
Menad reporte son retour
à vendredi ou samedi
L'entraîneur Djamel Menad ne regagnera pas finalement le pays ce mercredi
comme il était convenu. Et pour cause, il se consacre actuellement uniquement à
son pèlerinage. Et vu qu'il ne dispose pas encore de visa de sortie, il ne
commencera à entamer les démarches pour l'avoir que ce jeudi.
PAR N. BOUMALI
En principe, il sera à
Alger au début de la semaine
prochaine. Rien n'est encore
sûr, mais le président
Hannachi compte l'attendre
encore 5 à 6 jours. Même s'il
est réticent quant à l'offre de
la direction de la JS kabylie,
Menad est disposé à négocier
avec les responsables kabyles.
La JSK est son club de cœur,
mais si ses conditions ne sont
pas satisfaites par le président
Hannachi, il finira sûrement
par décliner son offre. Il
n'exigera pas l'impossible,
mais juste d'avoir carte
blanche et de travailler à long
terme. Il n'est pas du tout
intéressé par une pige de
quelques mois. L'aspect
financier ne compte pas
beaucoup pour lui, car ce qui
l'intéresse, c'est d'être le
patron de l'équipe au sens
propre du terme. Il
n'acceptera jamais qu'un
dirigeant s'immisce dans son
travail ou il lui dicte ce qu'il
doit faire. Le rendez-vous
entre Menad et le président
Hannachi est attendu par tous
les supporters des Jaune et
Vert qui espèrent vivement
que l'ex-canonnier de la JSK et
de l'équipe nationale succède
à Hugo Broos. Les
déclarations inappropriées du
président Hannachi ne feront
que compliquer les
négociations, mais tant que la
rencontre entre les dirigeants
de la JSK et Menad n'a pas eu
lieu, toutes les
éventualités sont
possibles, surtout lorsqu'on
sait que dans le milieu du
football l'impossible n'existe
pas. Tout en nommant
Mourad Karouf au poste
d'entraîneur adjoint sans
négocier au préalable avec
Menad, le président Hannachi
a fait un geste de bonne
volonté en faveur de ce
dernier en contactant le
préparateur physique
Dahmane Sayeh.
N. B.
Hannachi : «On attendra encore 4 jours»
Le président Hannachi fait du recrutement de Djamel Menad sa première priorité. Même si celuici a reporté son retour au pays jusqu'au début de la semaine prochaine, le président de la JSK ne
veut négocier avec aucun autre entraîneur avant d'avoir la réponse définitive de Menad.
Compétition / PUB
ANEP 149 335 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 149 088 du 7/10/2014
Présent hier au siège de la wilaya de Tizi
Ouzou, Hannachi ne semble pas inquiet par rapport à ce qui se dit sur la réticence de Menad à
revenir à la JSK. S'exprimant en effet sur la question de la barre technique, Hannachi dira : "On
attendra encore Menad jusqu'au début de la
semaine prochaine pour négocier avec lui. Il reste
notre priorité, mais si on ne trouve pas d'accord
avec lui, on sera obligés de voir ailleurs."
Près de 10 jours après le départ d'Hugo Broos,
la JSK se retrouve toujours sans entraîneur. Le
nom de Menad a été évoqué dans l'entourage du
club le jour même où l'entraîneur belge a annoncé
sa démission, c'est-à-dire, à la fin de la rencontre
face au NAHD. Mais comme il se trouve toujours
à La Mecque, les négociations avec lui n'ont pas
encore débuté. Les responsables kabyles connaissent ses conditions, mais ils espèrent trouver un
terrain d'entente avec lui. Mais dans le cas où ils
ne parviendraient pas à le convaincre à succéder à
Hugo Broos, ils se tourneront vers d'autres pistes.
"Des entraîneurs marocains et français ont proposé leurs services" Pour parer à un éventuel refus
de Menad qui, faut-il le rappeler, nous a déclaré
qu'il y a de fortes chances qu'il refuse l'offre de la
direction de la JSK, le président Hannachi a commencé à étudier les CV d'entraîneurs qui lui ont
été proposés, mais sans négocier avec eux pour le
moment. Il a d'ailleurs affirmé au siège de la
wilaya que plusieurs entraîneurs ont proposé
leurs services. "Notre priorité est de convaincre
Menad à succéder à Broos, mais si on ne parvient
pas à un accord avec lui, on verra avec un autre.
Des entraîneurs marocains et français ont déjà
proposé leurs services", a-t-il confié. Il faut dire
qu'en plus des entraîneurs étrangers qui lui ont été
proposés, le nom de Benchikha circule dans
l'entourage du club.
«Je verrai Raouraoua
dans les prochaines 48 heures»
Après le rejet par la commission d'appel de la
Fédération algérienne de football du recours qu'il
a introduit auprès de cette instance, le président
Hannachi ne désespère pas de voir les sanctions
prises par la commission d'appel de la ligue de
football professionnel à l'encontre de son équipe
levées ou allégées. "Je dis et je le redis que la JSK
ne mérite pas d'être sanctionnée aussi sévèrement.
Je verrai le président de la FAF Mohamed
Raouraoua dans les prochaines 48 heures pour lui
demander d'intervenir. On continuera à lutter jusqu'à ce que la JSK soit rétablie dans ses droits", at-il ajouté.
N. B.
Il va effectuer une IRM aujourd'hui
Delhoum : «Demain, je serai à Tizi»
Le milieu de terrain des Jaune et Vert qui a raté la précédente rencontre de son équipe en
championnat pour cause de blessure n'était pas présent hier à la reprise des entraînements.
Compétition / PUB
ANEP 149 280 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 149 260 du 7/10/2014
Delhoum est resté à
Sétif toujours pour
soigner sa blessure.
L'absence de l'ancien
joueur de l'ESS à la
séance d'hier a
ouvert la voie aux
spéculations. De
folles rumeurs
circulaient hier
soir à Tizi sur
l'avenir de
Delhoum à la
JSK. Le
premier
concerné par
cette histoire,
qu'on a joint
hier soir au
téléphone,
était un peu
surpris par
tout le
bruit qui
a été fait à cause de ses
absences à répétition.
"J'ai reçu un méchant
coup face au NAHD, je
traîne une blessure à la
cheville et le médecin
du club est au courant,
je suis en contact
permanent avec lui",
nous dira Mourad
Delhoum, qui ajoute :
"Je vais effectuer
aujourd'hui une IRM et
demain matin je me
déplacerai à Tizi Ouzou.
Dans le cas où les
résultats de ladite IRM
seraient rassurants, je
reprendrai les
entraînements le plus
normalement du
monde." Sur son avenir
à la JSK, Delhoum
précise : "Pour l'instant,
je suis un joueur de la
JSK, je vais me déplacer
demain à Tizi Ouzou
pour les entraînements
avec le groupe et
préparer le prochain
rendez-vous de l'équipe.
Je ne sais pas pourquoi
on est en train de faire
tout ce bruit autour de
mon avenir, même le
mercato n'est pas pour
demain. Moi, si je veux
faire quoi que ce soit
concernant mon avenir,
je dois d'abord parler à
Hannachi, c'est lui le
président du club, et à
mon avis, il n'y a pas
deux présidents à la
JSK. Pour l'instant, on
n'a pas parlé de mon
avenir, je pense que je
suis clair."
A. H.
KAROUF AUX JOUEURS
«Oubliez la JSS, on doit
réussir une bonne
préparation»
Lors de la séance de la reprise des
entraînements d'hier soir,
l'entraîneur intérimaire des
Canaris n'a pas hésité de parler
aux coéquipiers de Rial. Même si le
nombre des joueurs ne dépassait
pas onze, Karouf a jugé utile de
parler aux joueurs. Le coach kabyle
a profité des quelques minutes qui
ont précédé le coup d'envoi de
l'entraînement pour dire aux
joueurs les quatre vérités. L'ancien
joueur des Canaris et des Verts est
revenu dans un premier temps
avec les camarades de Mazari sur
la rencontre de mercredi dernier.
Karouf a demandé à ses éléments
d'oublier carrément ce revers :
"Certes, la défaite fait toujours
mal, on a tout fait pour gagner,
hélas. Seulement aujourd'hui, on
doit oublier cette défaite et penser
à autre chose." Par la suite,
Mourad Karouf a parlé aux
éléments présents sur cette trêve
que le championnat observe en
demandant à Benamara et
consorts de bien travailler durant
cette trêve afin d'être prêts et sur
tous les plans pour la reprise de
championnat : "Cette trêve tombe à
pic pour nous, on doit bien profiter
de cette occasion pour travailler,
corriger nos lacunes et surtout
être prêt pour la reprise du
championnat." Juste après, le
coach intérimaire des Canaris a
commencé la séance
d'entraînement, une séance qui a
duré presque deux heures.
A. H.
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
6
www.competition.dz
JSK
LIGUE 2
Le Zamalek a invité la JSK à un match-gala
LES KABYLES ce
week-end en Egypte
La direction du club kabyle a reçu hier matin une invitation de la part du club
égyptien du Zamalek. Les responsables de cette prestigieuse formation ont
invité les Jaune et Vert au Caire pour un match-gala.
PAR ABDELLAH HADDAD
Les Egyptiens se sont
engagés à prendre en charge le
court séjour des Kabyles au Caire
pourvu que la JSK joue un matchgala avec la formation du
Zamalek. Compte tenu de la trêve
qu'observe le championnat, les
dirigeants de la formation de la
ville des Genêts sont très
intéressés par cette invitation,
surtout que sur place, Hannachi
et ses proches collaborateurs
pourraient faire un saut à la CAF
et vérifier toutes ces décisions et
ces sanctions dont on n'a pas
cessé d'en parler ces derniers
jours. Même sur le plan moral, un
grand match JSK-Zamalek
pourrait faire que du bien pour
les joueurs sur le plan moral
après tout ce qu'ils ont enduré ces
derniers temps. C'est aujourd'hui
que les responsables des Canaris
parleront d'une manière plus
officielle avec leurs homologues
égyptiens afin d'arrêter le
programme de ce match-gala
mais aussi les modalités de cette
Pas moins de trois éléments ont
séché la séance d'entraînement
d'hier soir. Khiat, Mekkaoui et
Meguehout ne sont pas présenté
pour la séance de la reprise. Selon
une source très proche de la
direction kabyle, ce trio était
autorisé à rater la reprise des
entraînements.
Delhoum, Ferrahi
et Khoudja aux soins
En plus de Delhoum qui se trouve à
Sétif pour soigner une blessure à la
cheville, Ferrahi et Khoudja étaient,
eux aussi, à l'infirmerie pour des
soins.
Djadjoua attend
toujours les
résultats de l'IRM
de Khoudja
Concernant la blessure d’Youcef
Khoudja qui a reçu un sérieux coup
à la cheville mercredi dernier, le
docteur du club attend toujours les
résultats de l'IRM pour avoir une
idée sur la nature exacte de la
blessure de l'attaquant kabyle.
Kerrar a repris
en solo
rencontre et les détails du voyage
de la délégation des Jaune et Vert.
Si tout va bien, la JSK
ralliera la capitale égyptienne ce
week-end. Pour rappel, l'année
passée, le 14 octobre plus
Alors que la préparation
se déroulera à Tizi
exactement, la formation du
Djurdjura s'est envolée à Agadir,
les Canaris ont joué un matchgala le 16 de ce mois avec le
HUSA.
Ces invitations prouvent une
nouvelle fois de plus que la cote
de la formation phare de la
Kabylie reste intacte et la JSK
reste l'un des géants et
prestigieux clubs du continent.
Les grands ne meurent
jamais…
A. H.
8 joueurs seulement
à l'entraînement
Les mauvaises
habitudes
s'installent de
nouveau
Un match amical
jeudi, une priorité
pour les Kabyles
Comme nous l'avons rapporté dans
notre édition d'hier, les responsables
kabyles ont pris la décision de ne
pas programmer de stage de
préparation lors de cette mini-trêve.
Les coéquipiers du capitaine Rial, qui
ont repris les entraînements hier au
stade du 1er-Novembre, seront
appelés à poursuivre cette
préparation à Tizi Ouzou. L'entraîneur
intérimaire des Canaris a tracé déjà
le programme de la semaine.
D'ailleurs, Karouf veut jouer un
match amical coûte que coûte ce
jeudi. Il veut meubler le vide qui sera
laissé par la compétition comme il
veut donner un temps de jeu aux
joueurs qui n'ont pas beaucoup joué
depuis le début de la saison et de
voir la réaction des autres joueurs
après la défaite de mercredi dernier.
De leur coté, les responsables de la
formation du Djurdjura sont en train
de multiplier les contacts afin de
trouver un bon sparring-partner ce
jeudi, surtout que les Kabyles
veulent jouer cette rencontre pas
loin d'Alger. Les dirigeants jaune et
vert ne veulent pas effectuer un long
déplacement pour jouer une
rencontre amicale. A la JSK, on mise
beaucoup sur cette trêve pour bien
préparer la suite du championnat.
Certes, l'équipe se trouve sans
entraîneur, mais Hannachi et les
autres responsables sont en train de
faire de leur mieux afin de mettre
les joueurs dans de très bonnes
conditions avant la nomination d'un
entraîneur. Sur ce plan, la priorité
des dirigeants de la formation du
Djurdjura reste Djamel Menad, mais
dans le cas où les négociations avec
ce dernier n'aboutiraient pas, le
numéro un des Canaris sera obligé
de nommer un entraîneur pour son
équipe première, la JSK doit
affronter le MCEE avec un entraîneur
en chef sur le banc.
A. H.
Khiat, Mekkaoui
et Meguehout ont
raté la reprise
L'absence de plusieurs éléments à la séance d'hier a intrigué plus d'un. Tous
les joueurs sont rentrés chez eux pour passer les fêtes de l'Aïd El-Adha avec
leurs familles, mais cela n'explique pas pour autant toutes ces
défections à l'entraînement de la reprise.
PAR MOHAMED A.
Plus d'une dizaine de joueurs,
pour une raison ou une autre, n'ont
pas répondu à l'appel de la reprise.
Cela n'a pas été du goût des
dirigeants qui ne s'attendaient
nullement à ce qu'un nombre aussi
important de joueurs sèche la
séance d'hier après-midi. C'est vrai
que l'absence de certains d'entre
eux est autorisée et cela en plus
d'Aïboud et Ihadjadène qui sont
avec l'équipe nationale olympique,
et Ziti et Doukha qui sont en
regroupement avec l'équipe
nationale, mais pour les autres,
leur absence est injustifiée.
Evidemment, la faute n'incombe
pas à l'entraîneur intérimaire
Mourad Karouf qui aurait aimé
avoir tous les joueurs sous la main
dès la séance de la reprise. La
direction ne va certainement pas
fermer les yeux sur ces absences,
car l'équipe a besoin plus que
jamais de sérénité pour atteindre
ses objectifs.
Mécontentement Si à
l'intersaison Hugo Broos avait
installé une discipline de fer en
sanctionnant les retardataires et les
absents, il n'avait pas tardé à perdre
la maîtrise du groupe. Les joueurs
n'hésitaient pas non seulement à
contester ses choix, mais aussi à
remettre en cause ses choix.
L'immixtion du président Hannachi
dans ses choix tactiques n'a été que
la goûte qui a fait déborder le vase.
Il n'avait sanctionné aucun joueur
depuis la mise à l'écart de Mekkaoui
face au MCO lors de la première
journée du championnat. Il faut dire
qu'avec tout ce qui s'est passé
depuis la mort tragique d'Albert
Ebossé, ce n'est pas facile d'instaurer
une discipline de fer au sein du
groupe. Les dirigeants vont
certainement mettre les joueurs
devant leurs responsabilités contre
les retards et les absences injustifiées
pour tenter de mettre un terme aux
mauvaises habitudes. Quelques
joueurs à l'image de Meguehout se
sont même permis de remettre en
cause les choix du staff technique à
la fin de la rencontre face à la JS
Saoura. L'équipe n'a pas besoin de
tout ça, surtout après la défaite
inattendue concédée mercredi
dernier face à la JS Saoura. Elle
devra profiter de cette trêve pour
recharger les batteries afin de
préparer son prochain match face à
la formation d'El-Eulma dans de
meilleures conditions.
Karouf En attendant la
nomination de Menad ou d'un autre
à la tête de la barre technique, c'est
l'entraîneur Mourad Karouf qui a
pour mission de remobiliser la
troupe. Lui aussi ne badine pas avec
la discipline et il va certainement
remettre un rapport à ses dirigeants.
Héritant d'un groupe démobilisé, il
tentera par tous les moyens de
bannir les mauvaises habitudes afin
de marquer son territoire. Il faut dire
que la force de la JSK la saison
dernière résidait dans la solidarité
qui existait entre les joueurs.
M. A.
L'attaquant irakien des Canaris a
repris hier la course. Le docteur
Djadjoua a réussi un grand défi,
après dix jours seulement, Kerrar
reprend les entraînements…
Moulay depuis
vendredi passé en
Mauritanie
L'attaquant
mauritanien
des Canaris
est parti
vendredi passé
en Mauritanie.
En plus d'avoir
passé les
fêtes de l'Aïd
chez lui,
Moulay est
retenu par le
sélectionneur
de son pays
pour jouer un
match amical
en cette date
FIFA.
Ihadjadène
et Aïboud en EN
olympique
Les deux jeunes attaquants des
Canaris, Ihadjadène et Aïboud se
trouvent depuis hier matin en
équipe nationale olympique.
Yesli et Hamroun
rentrent aujourd'hui
de France
Les deux émigrés des Canaris ont
raté la séance de la reprise des
entraînements d'hier soir. Ces deux
joueurs, qui se trouvaient à Paris,
devraient rentrer aujourd'hui.
Doukha et Ziti
en EN
Ziti et Doukha sont en équipe
nationale. Ces deux joueurs sont
retenus par Gourcuff pour la double
confrontation contre le Malawi.
Mardi 7 octobre 2014
19
JSMB
9/9 à l'extérieur,
qui dit mieux ?
Djabaret gardera
les bois face à
Hadjout et Médéa
En revenant avec les trois points de la victoire de leur périlleux déplacement à
Boussaâda face à l'équipe locale, les camarades d'Yahia Cherif ont encore une fois
prouvé qu'ils ont le talent et la volonté qui vont avec leurs ambitions.
De notre correspondant
BOUALEM AÏZEL
vraiment été inquiétés durant
cette rencontre.
La mission n'était pas du tout
facile devant une équipe qui était
en confiance et n'avait pas encore
perdu en championnat, en occupant la première place du classement. Ce qui est encore plus frappant durant cette rencontre est le
fait que les poulains de Fergani ne
sont pas allés défendre pour
essayer de piéger l'adversaire en
contre, mais ils ont plutôt produit
du jeu en obligeant les joueurs de
l'ABS à défendre dans leur zone
durant presque toute la partie. Le
score aurait même pu être plus
lourd, vu que Chibane et ses
camarades ont raté plusieurs occasions franches de scorer, cela
démontre à quel point les Vert et
Rouge ont maîtrisé leur sujet, et
on peut dire qu'ils n'ont jamais
Fergani peut compter
sur les doublures
Ce qui est encore plus surprenant
est que cette prestation et ce score
sont venus dans un match où
l'équipe était amoindrie par l'absence de pas moins de sept
joueurs, dont au moins quatre
sont des titulaires à part entière, et
la plupart sont des milieux de terrain. L'entraîneur a été obligé de
bricoler un peu pour composer
son milieu de terrain pour ce
match, en alignant Tiza et
Lahlouh dans ce compartiment.
Ce qui nous laisse dire que cette
JSMB a quand même un peu
d'avance sur ses concurrents,
puisque on peut dire qu'avec la
présence de toute son équipe type,
la JSMB sera encore plus redoutable et difficile à jouer pour ses
adversaires.
Une avance
considérable
Après cette victoire à Boussaâda,
la JSMB présente un bilan impressionnant de trois victoires en
autant de matches à l'extérieur.
Aucune équipe ne fait mieux pour
l'instant et ne fera mieux, seronsnous tentés de dire, dans la mesure où tout le monde craint les rencontres en dehors de ses bases
dans ce championnat de Ligue 2
Mobilis, où toutes les équipes sont
difficiles à jouer et où les conditions sont parfois très hostiles. On
a vu par le passé des équipes accéder en Ligue 1 Mobilis, en ne
gagnant que un ou deux matches
à l'extérieur de toute la saison, cela
veut bien dire que la JSMB est en
avance pour le moment, si elle
continue à damer le pion à ses
adversaires sur leurs terrains res-
USMB
Mouassa veut
surprendre le CAB
L'entraîneur de l'USMB, et après les trois jours de
repos qu'il a octroyés à ses joueurs à l'occasion de
l'Aïd El-Adha, commence à songer au prochain match
face au CAB.
De notre correspondant
AMINE DJAÂFAR
Où l'ancien entraîneur
de l'ASMO veut pousser ses
joueurs à bout pour engranger la victoire face aux gars
des Aurès.
La formation blidéenne,
qui occupe actuellement la
6e place avec 9 pts, doit
engranger les trois précieux
points qui permettront à son
équipe de rester dans la
course menant vers l'accession.
En effet, les deux victoires
engrangées par la formation
blidéenne en déplacement
et à domicile, respectivement face au RCR et l'ASK,
ont déchaîné les joueurs de
l'USMB, qui souffraient d'un
blocage
psychologique.
Ainsi, les gars de la ville des
Roses doivent se déplacer
en conquérants à Batna,
pour revenir avec le gain
total du match.
La direction Après la
bonne performance des
capés de Mouassa, le
premier responsable de ce
club envisage de motiver ses
joueurs comme il se doit, en
prévision du prochain
match, et cela en leur
promettant une prime
alléchante. Le président
voudrait faire encore plus,
mais il attend les industriels
de la ville pour l'aider afin
de mettre tous les moyens
nécessaires pour décrocher
l'accession, surtout que
l'USMB est la fierté de Blida,
et c'est dans des moments
pareils que le club aura
besoin de ses industriels et
des hommes d'affaires
blidéens.
A. DJ.
Maroci : «Je dois atteindre
ma forme optimale»
L'auteur d'une très belle prestation lors
du dernier match face à l'ASK, où il a su donner du tonus au compartiment du milieu de
terrain, le milieu de terrain récupérateur de
l'USMB, Tayeb Maroci, veut confirmer son
retour en force à la compétition lors du prochain match face au CAB. En effet, Maroci
qui revenait d'une blessure (ndlr, pubalgie),
qui l'a privé de débuter le championnat avec
son nouveau club, veut clouer le bec à ses
détracteurs, entre autres, ceux qui ont voulu
lui mettre les bâtons dans les roues et ont fait
l'impossible pour convaincre la direction du
club de se passer de ses services. Tayeb
Maroci nous a fait savoir qu'il doit travailler
durement pendant l'entraînement, voire
même plus que ses coéquipiers pour
atteindre sa forme optimale. "Malgré que j'aie
joué un match complet face a l'ASK, je n'ai
ressenti aucune douleur ni même de la
fatigue, je dois continuer à travailler pour
atteindre ma forme optimale et poursuivre le
parcours avec mon équipe avec plus de sérénité, de force et d'efficacité", nous a déclaré
Maroci avant d'ajouter : "Cette saison compte
beaucoup pour moi, je dois faire mes preuves
et réaliser une accession qui me permettra de
rendre ma dette envers cette équipe, qui m'a
permis de me faire un nom dans le monde du
football."
pectifs, il ne sera pas surprenant
que les Vert et Rouge prennent
une avance considérable sur leurs
poursuivants plus vite que prévu.
Reste à faire le plein
à domicile
A présent, une seule chose reste
encore à maîtriser pour les poulains d'Ali Fergani, il faut savoir
gagner à domicile et refaire du
stade de l'Unité Maghrébine arabe
une forteresse imprenable comme
ce fut le cas par le passé. La JSMB
a déjà perdu 5 points à domicile
depuis le début de saison, et c'est
beaucoup. Le challenge est simple
: pouvoir pousser le verrou des
équipes qui viennent se regrouper
en défense, comme ce fut le cas du
CAB et de l'ABM. Si cela se
concrétise, il sera alors très difficile d'empêcher les Vert et Rouge de
retrouver l'élite dès cette année.
B. A.
Sofiane Kacem ne pourra pas prendre part aux
deux prochaines rencontres de la JSMB face à
Hadjout et Médéa, puisqu'il est retenu avec
l'équipe nationale espoir qui s'envolera pour le
Qatar prochainement. C'est donc le deuxième
gardien, Yacine Djabaret, qui retrouvera une
place de titulaire pour ces deux matches, lui
qui n'a plus joué en officiel avec la JSMB depuis
la saison passée. Une bonne occasion pour lui
donc de démontrer qu'il a encore sous les gants
et de rassurer un peu plus l'entraîneur Ali
Fergani sur la largeur de son banc de touche.
Djahel a marqué
des points
Le défenseur central de la JSMB, Mohamed
Djahel, a été aligné pour la première fois de la
saison vendredi passé face à l'ABS, à la suite de
l'absence de Mebarki pour suspension. L'exdéfenseur du MOC a sortir un bon match, en
faisant de bonnes interventions et en étant
très rassurant derrière. Cela devrait lui valoir
plus de considération de la part du staff technique, qui pourrait de nouveau compter sur lui
lors des prochaines rencontres.
Dif de retour
Le milieu de terrain, Abdelhamid Dif, est de nouveau opérationnel après avoir raté les deux
dernières rencontres face à l'ABM et l'ABS, il
devra faire son retour pour le match de Hadjout
ce vendredi. Un renfort de choix donc pour
l'équipe qui devra empocher les 3 points lors de
cette rencontre.
CABBA
 Merzougui mécontent
de ses joueurs
Meklouche
sera
officiellement
libéré
Selon une source
digne de foi,
l'attaquant
Meklouche sera
officiellement
libéré lors du
mercato hivernal
à cause de son
comportement.
En effet, les
sautes d'humeur
de ce joueur, y
compris son
expulsion lors du
match face au
RCR, sont
désormais les
deux causes
principales de la
décision de la
direction. Ainsi,
le président
Douiden et son
entraîneur
Mouassa
veulent opter
pour des joueurs
disciplinés lors
du mercato
hivernal.
Absent lors du dernier semi-échec des Jaune et Noir face au RC Relizane,
Moussa Merzougui, retenu selon ses propres dires, par des affaires personnelles, n'avait pas caché son grand mécontentement à l'égard du mauvais
résultat de Mihoubi et de ses poulains. "Je ne sais pas ce qui s'est passé exactement, mais visiblement les joueurs n'ont pas été à la hauteur de la confiance qui
leur est témoignée", réplique le responsable. Dans la même logique, le président du CA avait clairement annoncé qu'il avait exigé un rapport détaillé du
coach sur les raisons de son échec contre une modeste équipe, qui a du mal à
réaliser de bons résultats at-home. "Cette semaine il y aura du nouveau. Je vais
rencontrer Bouchloukh et on décidera ensemble sur le sort de Mihoubi",
enchaîne-t-il. Chose certaine, le driver aura une seule et unique chance. "Il doit
s'en sortir positivement à Saïda face au MCS", conclut Moussa Merzougui, qui
veut une victoire à l'extérieur des bases et ceci commence par le duel face aux
redoutables Saïdis.
Benhemine : «Je serai
présent au 7e round»
Souffrant d'un léger mal de genou, le défenseur
polyvalent du Ahly, qui a été ménagé par son
entraîneur dans le duel du sixième round, selon
ses propres dires, le joueur sera disponible dans la
prochaine empoignade qui opposera ses coéquipiers aux protégés de Mehdaoui.
Khaddar : «Zerrouki
reprendra le plus tôt
possible»
Selon le médecin de l'équipe, le docteur
Khaddar, Zerrouki blessé dans la 3e journée du
championnat, à Béjaïa, dans le derby qui a opposé
ses camarades aux redoutables Béjaouis, sera de
retour parmi les siens en cours de semaine. Il s'entraînera d'abord en solo avant de réintégrer le
groupe. Quant à son retour à la compétition officielle, il se fera le plus tôt possible, rassure le docteur Khaddar.
Kherbache incertain
Après rechute dans la rencontre de la 5e journée
contre le CRBAF, Kherbache n'a pas joué contre le
RCR. "Il serait de retour dans peu de temps",
informe le médecin de l'équipe. Mais le docteur ne
précise pas si il sera ou non prêt à participer au
fameux duel de son équipe face aux Saïdis.
L. B.
Mihoubi déçu
N'ayant pas digéré le
semi-échec de ses poulains face à la modeste
formation du RCR,
Mohamed Mihoubi s'est
plaint de ce qu'il juge un
mauvais arbitrage de
Bouzerar, le referee
béjaoui, qui aurait, selon
le driver des Jaune et
Noir, privé son équipe de
trois penalties valables.
"Je n'ai rien à déclarer,
je préfère éviter de parler, sinon, je dirai ce
qu'il ne faut pas dire.
L'arbitre n'a pas sifflé
trois penalties
valables", réplique-t-il.
Mebarkia et
Bouflih énervés
Deux joueurs locaux, en
l'occurrence, le défenseur polyvalent Ameur
Mebarkia et l'international de l'équipe olympique Bouflih ne jouent
plus ou rarement.
Considérant qu'ils
avaient leurs places
contre le RCR, les deux
Bordjis réclament justice, sans pour autant
toucher à la personne de
l'entraîneur.
20
www.competition.dz
Mardi 7 octobre 2014
PUBLICITÉ
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
À LA UNE
FEGHOULI
Dernière
partie, le
tennis-ballon
Comme la tradition de
l'émission l'exige, une
partie de tennis-ballon
est organisée entre
l'invité et les experts.
Sofiane Feghouli, né en
région parisienne, a
choisi de faire équipe
avec Luis Fernandez,
ancienne star du PSG,
face aux deux anciens
attaquants de
l'Olympique de Marseille
Sonny Anderson et Jean
Pierre Papin. Egalité 5-5
entre les deux équipes
mais l'arbitre de ce
match Alex Ruiz, a donné
la victoire à l'équipe
Feghouli Fernandez au
grand désarroi des deux
autres qui ont crié au
scandale.
invité de beinSports
Les coulisses de l'émission
«COMME SI VOUS Y ÉTIEZ»
L'émission dominicale du prime time de beinSports, "Le club du dimanche", présentée par Alexandre Ruiz et
ses trois experts, le Brésilien Sonny Anderson et les deux ex-stars du football français, Luis Fernandez et
Jean-Pierre Papin, avait comme invité avant-hier un certain Sofiane Feghouli. Le leader naturel des
Fennecs, fraîchement débarqué de Valence, était dans les studios de l'émission en chair et en os, pour le
plus grand bonheur de ses fans présents dans le public et derrière leurs écrans de télévision, des deux
côtés de la Méditerranée. Compétition était lui aussi présent dans les studios, pour vous faire vivre cet
évènement majeur de l'intérieur, comme si vous y étiez.
PAR MOHAMED BOUGUERRA
Compétition / PUB
ANEP 149 246 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 148 877 du 7/10/2014
La première chose que nous
avons remarquée en arrivant dans les
studios de beinSports, à Boulogne
Billancourt, dans la banlieue sud-ouest
de Paris, c'est la gestion hyper-stricte
de l'évènement. Le public venu assister
à l'émission doit avant de pénétrer
signer une autorisation de diffusion,
puis une fois entré, vous passez à travers un contrôle de sûreté digne d'un
aéroport et vous devez convier votre
téléphone et votre appareil photo à une
sorte de vestiaire car il est interdit de
filmer, de communiquer ou de prendre
la moindre photo à l'intérieur. Une fois
à l'intérieur, vous êtes placé par des
gens de la chaîne et vous n'avez plus la
possibilité de bouger jusqu'à la fin de
l'émission sous peine d'être rappelé à
l'ordre par les nombreux vigiles présents sur place.
Un public à 90% algérien
La nouvelle de la présence à l'émission
de la présence du meneur de jeu des
Verts à l'émission s'étant répandue
comme une traînée de poudre, c'est un
public à 90% algérien qui est venu
assister à l'émission pour honorer et
apercevoir la figure de proue de cette
équipe nationale, qui depuis 2013 ne
donne que des satisfactions à ses supporters. Alors qu'habituellement le
public est composé de jeunes issus des
clubs de football de la région parisienne qui viennent sur invitation de la
chaîne, là il y avait toutes les catégories
socioprofessionnelles des Algériens de
France. Du jeune de 18 ans au vieux
retraité venu ressentir, à travers
Feghouli, l'odeur du pays.
Compétition / PUB
ANEP 149 087 du 7/10/2014
Compétition / PUB
ANEP 149 402 du 7/10/2014
Sofiane accueilli comme
à Tchaker
Si beinSports pensait que la vigilance
de son service de sécurité suffirait à
éviter tout débordement ou tout couac,
c'est mal connaître les Algériens qui en
ont déjà vu d'autres. Alors que tout le
monde semblait habillé classique, de
manière neutre et bien sage, prêt à
applaudir dès que le "chauffeur de
salle" en fait la demande, dès que
Feghouli est apparu sur le studio, tel
Superman, certains Algériens ont retirés leur pull-over et leur veste laissant
apparaître des maillots de l'équipe
nationale, ont sorti des drapeaux de
leurs manches et ont réservé à leur
"Soso national" un accueil digne du
stade Mustapha Tchaker de Blida en
scandant bien sûr le "One, two, three,
viva l'Algérie". Un accueil qui a bien
sur réchauffé le cœur de Feghouli et lui
a donné du courage pour vaincre l'appréhension naturelle d'une émission en
direct et qui bien qu'inhabituel, a fait
plaisir à l'animateur Alexandre Ruiz
puisque cela a donné une ambiance tribune à une émission basée sur le football. Il ne manquait plus que les fumi-
gènes et le jeune Chmissou et c'était
Tchaker. Feghouli a eu un accueil que
même Messi ou Ronaldo n'aurait pas
eu s'ils étaient venus à la même émission. La magie de porter le maillot vert.
1re partie : Soso donne son
avis sur l'actualité football de
la semaine
Après son entrée à l'américaine dans le
studio, Sofiane Feghouli, tout de noir
vêtu, était amené à commenter le menu
de l'émission et était invité par
Alexandre Ruiz à donner son avis sur
les différents reportages concernant
l'actualité footballistique de la semaine.
"Nous repartons de zéro,
mais la mayonnaise a pris"
Concernant les bonnes prestations de
son club, coleader de la Liga avec le FC
Barcelone, Feghouli a déclaré : "Nous
sommes reparti de zéro avec un nouveau coach, et énormément de nouveaux joueurs dont la plupart sont très
jeunes et tous les compteurs ont été
remis à zéro dans le sens où il n'ya plus
de titulaires ou de remplaçants . Il y a
une bataille à chaque entraînement
pour figurer sur la feuille de match et
vu notre classement on peut dire que la
mayonnaise a pris plus rapidement que
prévu. Tant mieux si cela peut nous
faire revenir en Ligue des champions."
«Messi est un génie
et le Barça ne se refuse pas»
Sofiane Feghouli a été amené à commenté le sans-faute du FC Barcelone
cette saison en Liga et le départ de son
coéquipier de Valence, Jérémie
Mathieu chez les Blaugrana. Il a déclaré : "En championnat, le FC Barcelone
est une grosse machine, Messi est un
génie, il entraîne tout le monde dans
son sillage et ils n'ont pas pris un but.
Ils jouent tous sur un rythme infernal
et veulent exploser le championnat,
mais même si ça sera difficile pour
nous, qui sommes actuellement coleader, de tenir ce rythme-là, nous vendrons chèrement notre peau. (…)
Jérémie Mathieu a eu raison d'aller au
bras de fer avec Valence et de forcer
son départ pour le Barça car une proposition d'un club de ce calibre c'est
une fois dans la vie, il ne faut pas hésiter. En plus, entouré de tous ces grands
joueurs, il a naturellement élevé son
niveau de jeu, donc je ne m'inquiète
pas pour lui, c'est un bon gars."
«Giroud aura du mal
à retrouver sa place
de titulaire à Arsenal»
Interrogé sur la Premier League et spécialement sur Arsenal et le triplé de
Welbeck en Ligue des champions et
sur la blessure de Giroud, Feghouli a
déclaré : "C'est clair que la Premier
League est un championnat qui me fait
aussi rêver, les stades pleins, l'ambiance, le rythme infernal et des équipes de
qualité. Concernant Arsenal, il sera très
difficile à Giroud de revenir titulaire à
l'issue de sa convalescence car je ne
connais pas d'entraîneur qui mette sur
le banc un attaquant qui leur met des
hat trick."
2e partie : le face-à-face
avec l'animateur
Ce moment du face-à-face aura été le
moment-clé de l'émission. Sofiane
Feghouli étant aussi face à l'animateur
de l'émission, Alexandre Ruiz, qui lui
posa toutes les questions, y compris
celles qui fâchent. Notre "Soso national" s'en sortant à merveille avec la sincérité qui est la sienne. Le face-à-face a
commencé par un résumé émouvant
de la Coupe du monde des Fennecs qui
a failli arracher une larmichette au
numéro 10 des Verts.
«Cette Coupe du monde
restera gravée dans ma
mémoire à vie»
"A chaque fois que je vois ces images je
ressens des frissons. Cette Coupe du
monde restera gravée dans ma mémoire à vie. A l'issue de ce match nous ressentions de la rage parce que cela s'est
joué sur des petits détails et nous on ne
voulait pas que l'aventure s'arrête.
Mais à froid on se dit que notre par-
5
Sofiane part
en taxi-moto
cours n'était pas si mal et que c'est le
futur champion du monde qui nous
élimine donc c'est plus que magnifique
et on espère revenir plus fort en 2018."
«Comment s'est passé
mon choix pour l'Algérie ?
Très simplement»
A la question relative à son choix de
l'Algérie par rapport à la France,
Sofiane Feghouli a dit : "Comment s'est
passé mon choix pour l'Algérie ? Très
simplement. L'hymne national algérien
me donne un frisson que la marseillaise, l'hymne français ne me donnait pas.
Je suis né en France, j'ai grandi en
France, je suis Français mais aussi algérien de part mes origines et lorsqu'il a
fallu faire un choix pour une sélection,
j'ai écouté mon cœur. Cela s'est fait tout
naturellement lors d'un rendez-vous
avec le président de la fédération. Il
m'a parlé deux minutes et j'ai dit OK je
viens. J'étais blessé et je lui ai dit, laissez-moi me rétablir et gagner ma place
en club et je viendrai, et je suis venu
(…) La Fédération française ne m'a
jamais contacté pour les A. J'étais international espoir et au début le sélectionneur de l'époque Eric Mombaerts prenait de mes nouvelles et ensuite avec
mon départ à Valence nous nous
sommes perdus de vue."
«Je suis parti à Grenoble
car j'en avais marre
des transports parisiens»
Lorsque j'avais 14 ans, je jouais en 16
ans nationaux au Paris FC à porte de
Montreuil, un peu loin de Saint-Ouen
où j'habitais. Je devais faire des heures
en transport en commun pour aller
m'entraîner et c'était la galère. Je
n'avais aucune proposition venant de
centres de formation et tous mes essais
avaient été infructueux. Jusqu'à cette
opportunité d'aller au centre de formation de Grenoble que j'ai accepté de
suite. Une semaine plus tard j'étais làbas et grâce à eux je suis devenu un
professionnel. Même si mon départ a
été mouvementé, dans la vie d'un footballeur, il ya des hauts et des bas. La
fin n'a pas été idéale, mais je n'en veux
à personne, je ne retiens que le positif,
et aujourd'hui je suis à Valence et je
poursuis mon ascension.
«Almeria m'a transformé
en Feghonli»
"A mon arrivée à Valence, j'ai été prêté
à Almeria et l'intendant du club qui ne
me connaissait pas a fait une coquille,
une faute d'orthographe sur mon nom.
Me rendant compte de l'erreur et que le
maillot était floqué "Feghonli", j'ai suggéré au président de faire la photo avec
le maillot de face mais il a refusé.
Arrivant de Valence et rencontrant
mon président, je n'ai pas voulu créer
de problèmes et j'ai fait la photo.
Almeria m'a transformé en Feghonli,
mais c'était rigolo."
M. B.
Alors qu'il est d'usage
pour l'invité de se
prendre en photo et de
signer des autographes
au public, le meneur de
jeu des Verts, attendu
au Parc des Princes,
puisqu'invité par la
direction du Paris SaintGermain à assister au
match PSG-Monaco, a dû
rapidement s'éclipser à
la fin de la partie de
tennis-ballon. Une taximoto l'attendait devant
le studio, il a juste eu le
temps de mettre un
casque et a parcouru les
dix minutes qui
séparaient les studios
de Boulogne de la porte
de Saint-Cloud où se
situe le Parc des
Princes.
Il assiste au
match PSGMonaco
Cette invitation pour le
match PSG-Monaco
semblait émaner
directement du big boss
de beinSports et du
Paris Saint-Germain, le
Cheikh Tamim Ben
Hamad Al Thani, vu
comment tout était bien
huilé. Le Valencia CF
aurait même reçu
l'itinéraire exact de
Sofiane Feghouli de
l'aéroport au studio en
passant par l'escapade
en moto. C'est sans
doute cela que l'on
appelle le football
professionnel. Mais si le
Cheikh Tamim, dont la
jument avait gagné la
célèbre course hippique
du prix de l'Arc de
Triomphe disputé à
Longchamp dans le bois
de Boulogne, affichait
un grand sourire. Ce
sourire a du disparaître
à l'issue du match PSG
1-1 Monaco puisque le
club de la capitale a
encore cédé deux points
précieux à domicile.
Il termine la
nuit en famille
A l'issue du match et
avant de rejoindre
l'équipe nationale,
Sofiane Feghouli est
parti rejoindre sa
famille et ses amis dans
un restaurant de la
plaine Saint-Denis, en
Seine-Saint-Denis, en
banlieue nord de Paris,
où il a ses habitudes
pour dîner et se
ressourcer. Ainsi
s'achève la courte
escapade dominicale de
Feghouli à Paris. Pour la
petite anecdote, le
maillot de l'équipe
nationale floqué et
dédicacé Sofiane
Feghouli mis en jeu lors
de l'émission, a été
gagné par un chanceux
nommé Hakim.
www.competition.dz
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
4
À LA UNE
LIGUE 2
BRAHIMI
RCR

Reprise
aujourd'hui
GHOULAM :
«IL FAUT GAGNER
CES 2 MATCHS»
«Assurer la
qualification
le plus vite
possible»
En un laps de temps très court, il a conquis Porto et est devenu le chouchou
de tout un peuple. Yacine Brahimi revient sur le stage de l'EN qui a débuté
hier, parle de sa confrontation avec Slimani et insiste sur l'obligation de
remporter les deux prochaines sorties avec les Verts pour se qualifier.
Yacine, vous revoilà pour un
nouveau stage avec l'EN…
Effectivement, je suis très
content de revenir en Algérie pour
ce stage qui va débuter. Je suis
heureux de retrouver la sélection
et le reste de mes camarades. On
va entamer la préparation de deux
matchs très importants et j'espère
du fond du cœur que ça se passera
bien.
Ça s'est bien passé pour vous
face à Slimani, cependant, vous
ne marquez plus depuis deux
matchs…
Oui, ça fait toujours plaisir de se
retrouver face à un autre frère. Ce
Mandi : «On est
sur une belle
série, il ne faut
pas la briser»
De son côté, le latéral droit
de l'EN a insisté sur la nécessité de
récolter les 6 points mis en jeu pour
tuer la compétition et la concurrence. " ça sera un match difficile,
comme tous les autres en Afrique,
mais il faudra batailler, car au bout
il y a cet enjeu qu'est la qualif' à la
CAN, il nous faut 6 points sur 2
matches pour être sûrs d'être qualifiés pour le Maroc", a-t-il dit d'emblée.
«On est en confiance»
A la question de connaître l'importance du bon début réussi le mois
passé dans les prochaines sorties, le
pensionnaire de Reims enchaîne :
"Ben oui, c'est sûr, ce sont 2
matches, deux victoires, c'est bien
pour nous, on est en confiance, il
ne faut pas briser cette série, il faut
essayer de ramener les 3 points du
déplacement du Malawi et concrétiser ensuite chez nous " et d'ajouter : "En septembre, c'était des
matches très difficiles, l'Ethiopie on
y a joué en pleine altitude mais
malgré ça, on a pu gagner là-bas,
face au Mali on a eu un peu plus
de mal, mais au final la victoire
était bien là."
«On étudiera le jeu
des Malawites et on s'y
adaptera»
Mandi s'attend à beaucoup de
séances d'étude tactique, car pour
lui cet équipe du Malawi est plus
qu'inconnue, il dit que quel que
soit le jeu développé, il fera en
sorte avec ses coéquipiers de s'y
adapter : "On va les étudier avec le
coach et le staff, il faut beaucoup
de séances de visionnage pour étudier leurs points faibles et points
forts, de toute façon, quel que soit
leur style de jeu, et même s'il est
différent des styles de jeu déjà rencontrés comme le Mali ou
l'Ethiopie, on est obligés de s'y
adapter."
fut une très belle partie où on a
réussi à faire match nul.
Maintenant, on va les affronter
encore dans deux semaines et on
espère que ça se passera encore
mieux pour nous.
Avez-vous déclaré que vous étiez
déçu de ne pas marquer
beaucoup de buts ?
Déjà, je pense que je n'ai jamais
dit ça. La seule chose que j'ai dite
est que je travaille dur pour
essayer de marquer encore plus et
pour essayer de faire la différence
plus souvent. Voilà tout. J'essaye
de m'améliorer et de progresser
davantage.
On dit que le PSG vous regrette.
Qu'en pensez-vous ?
Ah oui ! Pour ça, il faudra voir
avec mon agent (rires), moi je ne
sais rien du tout.
Quel est votre avis sur le
prochain adversaire de l'EN, le
Malawi ?
Ce que je sais, c'est que ce
sera deux matchs vraiment
très importants pour nous.
Il faudra tout faire pour
les gagner. On joue une
qualification pour la
phase finale de la coupe
d'Afrique des nations.
I. Z.
Alors Faouzi, vous
revoilà en sélection.
Que pouvez-vous nous
dire ?
Mesbah : «On vise les 6 points
face au Malawi»
Le latéral gauche de la Sampdoria
était, comme à son habitude, content de
retrouver la sélection pour ce stage de préparation avant la double confrontation face
au Malawi les 11 et 15 du mois en cours.
L'ancien Parmesan reconnaît volontiers que
la tâche ne sera pas facile mais insiste sur les
trois points de la victoire pour aborder la
suite avec plus de sérénité. Tout va bien
pour Djamel Mesbah. Le gaucher algérien
est en train, peu à peu, de gagner en temps
de jeu avec sa nouvelle équipe de la
Sampdoria qui est le tube de l'été en Italie
grâce à sa troisième place. Arrivé hier pour
entamer le stage avec l'EN, l'enfant de
Zighoud Youcef n'a pas caché sa joie de se
retrouver parmi ses camarades de la sélection. "Comme toujours, je suis très content
de retrouver l'ambiance de la sélection. On
sait qu'il va y avoir deux rencontres difficiles qui nous attendent lors des jours à
venir." Le numéro 3 de la Samp s'attend
d'ailleurs à une rencontre difficile face à un
adversaire de qualité qui garde encore
toutes ses chances de sortir avec un des
billets qualificatifs pour la CAN 2015 au
Maroc. Ce point, Mesbah ne l'oublie pas et
met l'accent sur la difficulté de la tâche qui
attend les verts au Malawi. "On sait très
bien qu'on va avoir la tâche vraiment compliquée lors de la rencontre à venir. On
connaît maintenant toutes les conditions en
Afrique. Ce sera une rencontre difficile pour
nous. Cependant, on vient pour se préparer
à aborder ce match avec une grande motivation et pour essayer d'assurer un bon résultat là-bas. Comme je l'ai dit, on va bien
prendre le temps pour préparer ce match et
essayer de rester concentré sur cette partie
importante. Il faut savoir gérer et surtout
garder en tête notre objectif qui demeure
aller chercher les trois points de la victoire.
Sur les deux matchs, on vise évidemment
les 6 points. Si on met tous les moyens et
qu'on prépare cette rencontre comme on a
préparé les précédentes, je pense qu'on peut
aller faire quelque chose de bien là-bas."
"Ça se passe bien à la Samp"
Ayant rejoint la Sampdoria de Gênes durant
les dernières heures du Mercato estival,
Djamel Mesbah a eu droit à deux appari-
Le latéral gauche du FC Napoli
était heureux de retrouver
Alger et l'ambiance de la
sélection. Dans
l'entretien qui suit, il
parle des deux
prochaines
confrontations face au Malawi et de
l'évolution de sa blessure. Il met
l'accent sur sa disponibilité pour le
groupe et insiste sur la victoire au
cours des deux matchs pour assurer
la qualification le plus vite possible.
tions sous ses nouvelles couleurs dont une
lors du grand derby de Gênes. Questionné
sur son parcours avec l'ancienne équipe de
Roberto Mancini, le numéro 6 des Verts rassure : "Pour le moment, tout se passe très
bien pour moi à la Sampdoria. J'ai déjà joué
deux matchs, l'équipe a fait une belle entame puisqu'elle est 3e au classement général.
Donc, ça va. Après, c'est à moi de continuer
à travailler de la sorte et de faire les efforts
qu'il faut pour aller chercher encore plus et
essayer de faire de meilleures choses."
I. Z.
Taïder : «Se
concentrer
sur cette 1re
rencontre
face au
Malawi»
Pour le milieu de terrain
de la formation italienne
de Sassuolo, la
rencontre sera d'une
grande difficulté. Saphir
Taïder insiste pour ne
penser qu'à ce premier
match : "On va avoir du
temps pour préparer
cette rencontre. On va
bien gérer ce stage pour
être le plus en forme
possible pour cette
rencontre qui ne sera
pas facile." Questionné
sur le match retour, il dit
: "Pour le moment, il ne
faut penser qu'au
premier match et le
match retour on aura le
temps d'en parler et d'y
penser après. Il faut se
concentrer uniquement
sur cette première
manche." Les Verts
joueront sur une pelouse
en synthétique mais ça
n'inquiète pas outre
mesure l'ancien de
l'Inter : "On connaît tous
les conditions en
Afrique, donc, je pense
qu'il faudra s'adapter
afin d'essayer de
réaliser le meilleur
résultat possible."
«A Sassuolo,
je prends du
plaisir»
Arrivée retardée
pour Belkalem
Alors qu'il était attendu hier durant
l'après-midi, Essaïd Belkalem n'est pas
venu. Renseignement pris, il devait finalement rejoindre le reste de l'équipe
hier durant la nuit puisque son arrivée a
été retardée et son avion ne devait
atterrir à Alger que vers 23h.
I. Z.
Depuis son transfert du
côté de Sassuolo, Saphir
Taïder enchaîne les
bonnes prestations et
semble revivre après
une saison difficile à
l'Inter. Questionné sur ce
point, il confirme :
"Effectivement, ça va
bien pour moi à
Sassuolo, je prends du
plaisir et je pense que
c'est le plus important."
I. Z.
Ça fait du bien de rentrer au pays. Cela faisait
un moment que je
n'étais pas venu en
sélection. Après, je suis
content de rentrer en
Algérie avec cette
ambiance de fête. Je suis
content d'être ici avec
mes frères. Maintenant,
on va faire une semaine et demie de travail
intensif pour préparer les deux prochaines
sorties de l'équipe nationale.
La blessure au bras, c'est fini, c'est du
passé ?
Non, malheureusement, pas tout à fait. Je
dois encore porter une attelle car ma blessure
ne s'est pas encore très bien cicatrisée. Je pense
que d'ici un mois, tout ira pour le mieux et
j'espère être à 100% pour reprendre la compétition dans les meilleures conditions.
Avec Naples, ça va mieux. Vous enchaînez
les matchs, comment vous sentez-vous ?
Ce qu'il faut savoir, c'est que le problème
pour moi est le fait que je n'ai pas eu de préparation à proprement dit. J'ai entamé le travail en retard à cause de ma participation en
Coupe du monde. Après, je me suis fait mal à
la main et ça m'a bloqué dans mon élan.
Maintenant, petit à petit, je reprends mes sensations. Le coach me donne des matchs en
milieu de semaine. Cependant, comme on
enchaîne des matchs tous les trois jours, je ne
peux pas travailler physiquement comme je le
souhaite. J'espère qu'en continuant à travailler, le rythme va finir par revenir et que je
retrouverai toutes mes sensations.
Peut-être un mot sur le Malawi, prochain
adversaire de l'équipe nationale…
C'est vrai que je ne connais pas très bien
cette équipe. Ce qui est certain, c'est que ce
sera deux rencontres d'une grande difficulté.
Pour espérer aller rapidement et assurer notre
qualification pour la coupe d'Afrique des
nations, il va falloir sortir le grand jeu et aller
chercher la victoire là-bas.
Ghoulam est-il prêt à reprendre sa place
au sein de l'équipe ?
Déjà, je suis content d'être là avec mes
frères. Comme je l'ai dit, il faut tout faire pour
aller chercher la victoire. Après, on verra ce
qui sera le mieux pour l'équipe et pour moi. Je
suis de tout cœur avec mes frères.
I. Z.
Après la minitrêve de l'Aïd
El-Adha, les
poulains du
coach
Abdelkrim
Benyelles
reprennent les
entraînements
aujourd'hui le
travail à partir
de 17h00 sur
la pelouse du
stade d'Yellel,
le moral des
joueurs est au
beau fixe
après le bon
résultat de la
dernière
journée contre
le CABBA.

Du
biquotidien
demain
Pour bien
préparer le
match de ce
week-end face
a Boussaâda
pour la 7e
journée de la
Ligue 2
Mobilis le
staff
technique a
programmé
deux séances
d'entraînement
demain, la
première sera
à la salle de
musculation le
matin et la
deuxième sera
l'après-midi au
stade d'Oued
Rhiou.
Zahzouh : «L'intérêt
du club passe
avant tout»
Le latéral droit du RCR s'est plaint auprès du médecin de l'équipe de douleurs à la
cheville qui l'ont empêché de suivre le rythme du dernier match contre le CABBA.
De notre
correspondant
B. BOUGUERMOUNA
Échographie A la demande
du staff médical, l'enfant pur
produit de l'école du Rapid a passé
une échographie hier lundi à Oran
afin de se rassurer sur ses douleurs
à la cheville, qui persistent depuis
le week-end dernier. Celle-ci ne
révélera rien de méchant, ce qui
explique le retour à la préparation
du joueur. Néanmoins, il aura tout
de même droit à des séances de
soins.
USMB
Pour avoir plus
d'informations, nous avons pris
attache avec l'arrière droit du Rapid
afin d'avoir du nouveau sur sa
blessure. "Ce sont des douleurs qui
persistent depuis le match du
championnat face à l'USMB. Je me
suis soigné tout au long de la
semaine avec le staff médical pour
être prêt au match face au CABBA,
mais à la fin de la rencontre j'ai senti
des douleurs qui mont empêché de
terminer le match. Je prends part à
des séances de soins régulièrement
et cela me fait déjà du bien, en
espérant que je me serai
complètement rétabli pour le
prochain
match.
Certes,
l'échographie que j'ai passée était
rassurante, mais le staff médical
voudrait tout de même que je me
préserve en ne fournissant pas
beaucoup d'efforts. Jusqu'ici,
j'arrive à supporter et j'espère
continuer pour ne pas prendre du
retard sur mes autres camarades. "
B. B.
Vers le retour de Hamou,
Chikhaoui et Benmghit
La direction du RCR envisage de faire revenir les trois joueurs renvoyés
depuis plus d'un mois.
c'est-a- dire, avant le début de la première journée du championnat, pour
des raisons disciplinaires, mais vu que le club a besoins de leurs servies,
les comités du club ont jugé utile de rappeler le gardien de but Hamou
Bouabdellah, le latérale droit Chikhaoui Smaïl et l'attaquant Benmghit
Hichem pour les prochains matches, rappelant que le défenseur Chikhaoui
et l'attaquant Benmghit ont exigé de l'administration de verser le troisièmes mois de salaire pour partir avec l'équipe à Tlemcen, tandis que le
gardien de but Hamou Bouabdellah, son comportement lors d'un match
amical quand il a refusé de jouer a poussé le président à renvoyer les
joueurs rebelles.
Les trois joueurs concernés devront reprendre le travail aujourd'hui avec
leurs camarades, lors de la reprise du RCR au stade municipal d'Yellel, ce
retour va sans ravir les fans et tous l'ensemble du club, qui pourront
compter sur leurs service dès le prochain match contre Boussaâda.
B. B.
WAT
Boussafi : «Il ne faut surtout
pas baisser les bras»
Pour l'entraîneur adjoint de la formation des Zianides, le compartiment offensif et la
cohésion restent le souci majeur. La dernière défaite concédée face à Tadjnanet
illustre parfaitement cette situation.
De notre correspondant
ABDELKRIM ZOUBIR
Tout d'abord, Mabrouk Aïdkoum…
Merci, je profite pour vous souhaiter ainsi qu'à vos lecteurs et à
tous les sportifs mes meilleurs
vœux à l'occasion de l'Aïd El-Adha.
Vos supporters ont été très déçus par
le revers subi face à Tadjnanet. Qu'en
dites-vous ?
Je serais peut-être tenté de dire
que c'est un autre accident de parcours, mais je dois reconnaître que
la ligne d'attaque n'a pas été active.
Et puis, le but de notre adversaire
inscrit en début de rencontre a perturbé le moral du groupe. Vous
savez, quand on vous marque dès
les premières minutes de jeu, on
perd un peu de notre concentration
en cherchant à remettre les pendules à l'heure.
Mais vous aurez pu au moins revenir
avec le partage des points si le penalty a été transformé…
Tirer un penalty est une grande
responsabilité, surtout lorsque
l'équipe est menée au score. Mais je
ne pense pas qu'il faut accabler le
joueur qui a raté son essai, cela peut
arriver à n'importe qui.
journées, aucune n'a encore assuré
ni son maintien encore moins l'accession. D'ailleurs, comme vous
avez pu le constater, les rencontres
sont difficiles de journée en journée.
D'aucuns estiment que cette cinquième contre-performance vous éloigne
de l'accession. Qu'en pensez-vous ?
Oui, mais quand on perd beaucoup de
points, notamment à domicile, cela
devient encore plus difficile…
Il est vrai que nous avons perdu
beaucoup de points, mais il reste
quand même vingt-quatre matchs à
négocier. Je peux y croire, le football
n'est pas une science exacte et le
championnat est loin d'être fini.
Cependant, nous devons trouver les
solutions idoines pour remédier à
cet état de fait. Avec beaucoup de
travail et de sacrifice, je pense que
nous pourrons arriver à notre objectif.
Certaines équipes ont déjà montré
leurs intentions pour décrocher une
place sur le podium. Quel est votre
avis ?
Comme je viens de vous le dire,
rien n'est encore joué, plus le championnat avance, plus il faut s'attendre à des surprises. Après six
Je n'en disconviens pas, mais je
reste convaincu qu'avec plus de
hargne, de volonté et de détermination chez les joueurs, tout reste possible.
Vous recevez l'ABM le week-end prochain, comment voyez-vous cette rencontre ?
Au risque de me répéter, toutes
les rencontres ne sont pas gagnées
d'avance. Celle que nous allons
jouer contre l'ABM ne va pas déroger à la règle, mais après nos derniers faux pas, il est indispensable
de réagir et renouer avec la victoire.
Les joueurs doivent se méfier de
Merouana, qui ne viendra sûrement
pas à Tlemcen pour faire du tourisme.
A. Z.
21
MCS
Plus de peur que
de mal pour Rahoui
Vu que sa blessure ne suscite pas une
mise au repos, il sera
présent aujourd'hui
à la reprise des
Lions de la Mina
pour prendre part à
des séances de soins avec le kiné de
l'équipe.
Mardi 7 octobre 2014

Boussaïd
a purgé
Expulsé lors
de la
rencontre
disputée à
Tlemcen face
au CAB pour
cumul de
cartons, le
défenseur
tlemcénien
Boussaïd sera
de retour à
l'occasion du
match qui
mettra aux
prises le WAT
avec l'ABM. Ce
dernier devra
néanmoins
calmer ses
ardeurs afin
d'éviter
d'autres
cartons.
De notre correspondant
K. DJELLOUL
Vous avez décroché une
précieuse victoire face à
l'ABM, vos impressions…
Je dirais que notre
victoire est amplement
méritée. Il est vrai que la
rencontre était très difficile,
mais nous l'avons bien
préparée. On a su
comment gérer le match
du début jusqu'à la fin et
on a été vigilants durant
toute la rencontre. On était
dans l'obligation
d'enregistrer un résultat
positif pour se racheter
après le nul contre
Tajnanet à domicile. Dieu
merci, on y est arrivés.
Donc, pour vous, le MCS a
mérité sa victoire…
Pour ce qui est de la
rencontre, j'avoue qu'elle a
été difficile, comme il fallait
s'y attendre, car ce genre
de confrontations se joue
souvent sur un petit détail.
Dans l'ensemble, je pense
que nous avons réussi à
nous défaire de notre
adversaire grâce à la
volonté de tous les joueurs
et leur abattage et qu'on
mérite amplement cette
victoire. J'espère qu'on va
continuer sur cette
dynamique vendredi
prochain face au CABBA.
Est-ce qu'on peut dire que
c'est le déclic ?
Bien sûr. C'est peut-être
le plus important match,
car tout autre résultat nous
aurait compliqué la tâche
et mis une pression sur nos
épaules. Maintenant, on se
sent plus libérés. Cela ne
pourra que nous mettre en
confiance pour le prochain
match.
Dans quel état d'esprit se
trouve le groupe, après ce
précieux succès ?
Un bon état d'esprit y
règne. Cette victoire a une
saveur particulière, parce
que c'est celle du déclic et
de la confiance. On s'est
battus avec notre cœur, ce
qui est important. J'estime
que tous les joueurs sont
dans de bonnes
dispositions et ne comptent
pas lâcher prise.
Vous avez été l'un des
artisans de cette victoire,
qu'en dites-vous ?
Je suis ravi d'avoir
accompli mon devoir et
contribué à la victoire de
mon équipe. J'ai fait ce que
mon entraîneur m'a
demandé de faire. Cette
victoire c'est aussi grâce à
tous mes partenaires, qui
ont beaucoup donné.
Maintenant, concernant ma
prestation, je dois dire que
c'est important d'apporter
ma contribution dans les
bonnes performances de
mon équipe. Mais il faut
dire aussi que c'est l'intérêt
du club qui passe avant
tout.
Quelle est la force de votre
équipe ?
Notre force, ce sont la
solidarité du groupe et
l'esprit de fraternité qui y
règne. Peu importe celui
qui joue ou qui marque, ce
qui compte c'est que le
Mouloudia gagne.
Ce vendredi vous allez
affronter le CABBA, comment
se présente cette
confrontation ?
C'est un match très
important pour les deux
équipes, qui aspirent au
même objectif, donc il y
aura de l'enjeu, on jouera à
domicile, on doit défendre
nos chances à fond et
arracher les trois points
pour gagner davantage en
confiance.
K. DJ.
PROGRAMME DE LA 7e JOURNÉE
VENDREDI À 15H
Rencontre
Lieu
RCR-ABS
Stade Oued Rhiou
ASK-OM
Stade Abed Hamdani, El-Khroub
CAB-USMB
Stade du 1er-Novembre, Batna
ESMK-USC
Stade de Koléa
MCS-CABBA
Stade du 13-Avril, Saïda
JSMB-USMMH
Stade Unité maghrébine, Béjaïa
CRBAF-DRBT
Stade Zerdani, Oum El-Bouaghi
WAT-ABM
Stade Akid Lotfi, Tlemcen
8e journée
Vendredi 17 octobre à 15h
ABS-WAT
OM-JSMB
USC-MCS
ESMK-CRBAF
USMB-USMMH
CABBA-CAB
DRBT-ASK
ABM-RCR
Mardi 7 octobre 2014
DÉTENTE
INSOLITE
22
Paul
Eluard
Voici le temps de sommeil exact qu'il vous faut pour être en bonne santé
Combien d'heures en moyenne dormez-vous chaque nuit ? Cinq ? Sept ?
Neuf ? Selon une étude scientifique menée en Finlande, publiée dans la
revue médicale Sleep, et relayée par le magazine Time, dimanche 5
octobre, des chercheurs ont réussi à déterminer que pour être en bonne
santé, le mieux était de dormir 7 heures et 36 minutes pour une femme, et
7 heures et 48 minutes pour un homme.
Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont mené une enquête auprès
de 1885 hommes et 1875 femmes. Au bout de sept ans, ces scientifiques
ont constaté que ceux qui dormaient le moins étaient contraints de poser
plus de jours d'arrêt-maladie que les autres. Les auteurs de l'étude vont
même plus loin, affirmant que si les troubles du sommeil étaient mieux
N° 2381
LA BLAGUE
DU
JOUR
T
U
R
U
N
O
T
V
U
U
V
H
A
O
O
O
T
E
M
I
R
P
A
K
L
R
A
P
G
I
E
R
D
I
O
A
P
H
M
E
A
I
O
U
T
voyages en
mer
personage
biblique
G
A
N
D
L
P
E
F
E
B
C
R
E
I
A
U
N
O
E
A
T
A
I
T
E
O
E
R
S
L
3
5
2
8
1
7
4
9
6
3
O
C
F
R
E
M
N
N
E
C
C
U
A
T
E
5
6
7
8
9
célèbre
général
pare
lieu de
retraite
strontium
Irlande
père
d’Andromaque
10
8
privatif
drame jaune
11
qui n’a jamais
servi
poète
lyrique
régime
thérapeutique
défalquée
12
monnaie
hors court
8
1
affaiblie
petit cube
écarteur de
chirurgien
B
E
E
V
I
D
E
B
U
O
U
T
R
E
R
A
N
I
L
I
M
E
D
N
A
E
I
R
I
S
8
6
1
5
9
2
3
7
4
T
A
I
R
E
N
O
D
E
L
T
U
O
G
N
2
4
7
6
1
3
5
9
8
pénurie
mois
9
5
3
8
4
7
2
1
6
N
A
E
S
I
E
U
B
L
N
U
B
I
L
E
te rends
9
possessif
île
tour
symbolique
attacha
hurlements
crochet d’étal
4
avant patres
lutte de
massifs
1
agent de
liaison
les premières
arrivées
tient son nom
de sa forme
10
ingurgité
L
C
I
S
L
I
R
I
E
T
O
P
S
E
D
T
G
T
O
R
O
T
D
S
A
L
A
R
I
E
S
E
I
E
C
E
E
T
I
L
A
N
A
B
C
LES MELÉS
N° 2381
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
APPARENT
AREOPAGE
BANALITE
BOUGEOTTE
CAMBRURE
CORBEAU
DESPOTE
DROGUISTE
EBENISTE
ECONDUIRE
FAMILIAL
FONDERIE
GISEMENT
GOUT
HAIR
HUMIDE
INDIRECT
IRIS
LOIN
MOULE
NAIVETE
NUBILE
OLEODUC
OUTRANCE
PETROLE
RELATION
SALARIE
SATELLITE
TAMBOURIN
TROPHEE
VRAC
D
P
O
E
E
R
Vous êtes le seul rescapé du groupe
ayant perdu contre cette même équipe
du Malawi lors de la CAN 2010 en
Angola, un souvenir ?
En plus, il y a eu le but hier…
M
E
L
A
N
C
O
L
I
Q
U
E
R
O
T
I
S
P
A
R
E
A
L
L
U
S
I
O
N
S
O
I
L
N
S
E
I
E
N
A
E
P
S
E
A
I
A
S
R
A
M
S
N
R
E
S
T
R
E
A
N
E
S
U
T
E
M
I
R
E
N
T
R
C
A
D
L
E
R
E
U
R
O
P
E
T
O
I
E
E
E
X
C
L
A
M
A
T
I
O
N
S
E
R
S
E
E
U
E
E
S
S
E
N
C
E
LES FLÉCHÉS
2
3
4
LES MELÉS
L U I S
5
Vous revoilà au bled pour deux autres
matches très importants, cette fois
contre une même équipe, le Malawi,
comment ça se présente pour vous ?
Oui, je me sens mieux.
D
1
jouer à Blida l'un de mes derniers
matches.
Mais vous vous sentez apte à jouer,
c'est ça ?
7
prendre
le sein
SMAÏL M. A.
Ecoutez, maintenant je me sens de
mieux en mieux, j'ai repris la compétition,
après j'ai une autre vision des choses, moi
je suis là, sur le terrain ou en dehors, je
veux être exemplaire, j'arrête après la
coupe d'Afrique, je veux apporter mon
expérience au groupe, que ce soit sur le
terrain ou en dehors, je ne m'attache vraiment pas à cette place de titulaire, je suis
là pour l'Algérie, après la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain, on peut
jouer comme on peut ne pas jouer, après
c'est au coach de décider, il n'y a aucun
souci pour moi.
pied de vers
temps des
glaces
Entretien réalisé par
Avant les deux premiers matches vous
avez reconnu que vous accusiez un
retard sur le plan physique et que vous
n'alliez pas jouer, qu'en est-il de ce
stage et dans quel état physique vous
êtes aujourd'hui après avoir rejoué avec
votre club ?
5
6
Alors qu'il n'avait pas pris part aux deux premiers matches de ces éliminatoires à cause de son inaptitude à
l'époque, revoilà Madjid Bougherra aujourd'hui qui retrouve les rangs de la sélection, mais cette fois avec
des données différentes, le joueur se sent mieux sur le plan physique, et son vécu devrait aider l'EN a
préparer la double confrontation avec une équipe du Malawi que Bougy est le seul à l'avoir déjà affrontée, il
nous raconte tout cela dans cet entretien qu'il nous a accordé hier juste après son arrivée en Algérie.
Le match retour se joue à Blida, chez
nous, on sera un peu mieux, car on aura
un peu plus de temps de récupération
qu'eux, je pense. En tout cas, on sait ce
qu'il faut faire, se qualifier dès maintenant.
item
brille de
avec éclat
«Il faut être patient avec lui» «Il finira par choisir l'Algérie»
«Il faut l'écouter de vive voix» «C'est un joueur talentueux»
On aura ensuite l'avantage de recevoir
chez nous, et surtout plus de temps que
nos adversaires pour récupérer…
chargé
d’affaires
6
7
8
9 10 11
C A R R I D O
DANY
NOUNKEU
3
Bougherra parle de Fekir
On a gagné les deux premiers matches,
c'est très important pour la confiance, et
pour la suite de la compétition, maintenant le plus important c'est de ne pas
perdre au Malawi, ces deux matches vont
être importants pour se qualifier directement. Le minimum sera d'avoir 4 points
sur 2 matches pour se qualifier, voilà, on
sait que ça sera dur, au Malawi, avec les
conditions là-bas, terrain synthétique, chaleur, long voyage…
fixer
7
8
6
3
2
1
4
5
9
12
normal
lettre grecque
4
9
5
7
8
6
1
3
2
11
pige
prive de chef
premier
impair
4
1
6 2
3
1
2
4
5
9
6
8
7
4
2
bouc
émissaire
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
6
7
4
9
3
5
8
2
1
2
passa pour
un temps
7
5
9 7
9
T
O
I
H
R
P
E
T
R
O
L
E
G
R
N
plumards
tas
3 4
6
7
6 2
9
4
5
4 3
7
E
M
E
T
E
R
U
R
B
M
A
C
E
D
I
qui annonce
provoquer
8
1
3
9
2
6
8
7
4
5
1
3
N°
2381
1 3
REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.
LES FLÉCHÉS
fin d’office
SUDOKU
8
pris en compte, les coûts directement liés à l'absentéisme au travail pour
cause de maladie pourraient diminuer de 28%.
Des résultats qui ne semblent pas surprendre la présidente du réseau
Morphée, consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil. Interrogée par le site Metronews, ce médecin regrette que beaucoup
de personnes considèrent que dormir "est du temps perdu". "Dire que bien
manger est bon pour la santé est un message bien intégré, mais on a du
mal à faire passer que bien dormir est un paramètre de santé fort, insistet-elle. Le sommeil, ce n'est pas une question de bien-être. Il en va de la
santé."
Remplissez cette grille, puis reportez les
lettres dans les cases numérotées correspondantes.
Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.
Dans un train, un petit garçon fixe ostensiblement son regard sur une dame affligée d'un
goitre...
Ça énerve la dame qui lui dit:
- Arrête de me regarder ou sinon je vais te manger!
Et le petit garçon de répliquer :
- Finis d'abord celui que tu as dans le gosier.
2
À LA UNE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
Mieux vaut
mourir d'amour
que d'aimer
sans regrets.
Citation
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
SOLUTIONS
www.competition.dz
Oui, il y a eu le but, on retrouve
la forme, on enchaîne les matches,
la compétition c'est le plus important, en tout cas ça m'a fait du bien
de retrouver le championnat et de
retrouver le pays et pourquoi pas
«
Oui c'est clair, hier déjà on en parlait
avec Hassan Yebda, puisqu'on a joué et il
faisait très chaud à Dubaï, on s'est rappelés
du match du Malawi justement, je pense
c'était un accident, mais on sait que cette
équipe-là est capable de tout, puisqu'ils
sont habitués à la chaleur, il faut se mettre
dans la tête que ça va être très dur là-bas.
Qu'est-ce que vous gardez en tête de ce
match-là, de cette équipe du Malawi,
notamment sur le plan technique ?
Je me souviens qu'ils étaient frais, ça
courait de partout, ils ne craignaient pas la
chaleur, je pense cette fois que même le
terrain synthétique là-bas va être en leur
faveur, parce qu'ils ont l'habitude d'y
jouer, en tout cas en Afrique, c'est toujours
dur, quand tu joues là-bas, t'as l'impression que c'est une grande équipe, ils sont
habitués, ils sont dans leur environnement, dans leur condition, nous on a pas
l'habitude à ça, mais on a prouvé en
Ethiopie qu'on a fait un grand progrès,
surtout au Benin l'année dernière au mois
de juin, je pense que l'Algérie a progressé
à l'extérieur.
Vous avez soif de revanche,
n'est-ce pas ?
Non, du tout, ce n'est pas une revanche,
ils n'étaient même pas qualifiés, il n'y a
aucune revanche à prendre, il faut jouer le
match le plus normalement du monde, et
gagner, gagner c'est tout.
Il faudra aussi marquer…
Oui, et éviter en même temps d'encaisser, mais le plus important c'est de ne pas
perdre, car faire match nul à l'extérieur ça
peut aussi être bien, car avoir un nul et
recevoir juste après, nous donne 4 points,
et avec 4 points t'es qualifié.
Vous avez évoqué tout à l'heure Hassan
Yebda, comment ce dernier vit-il
l'éloignement de la sélection ?
Le 3 à 0 de 2010 était un
accident, mais c'est une
équipe capable de tout
Il sait qu'il n'avait pas retrouvé la compétition, il a rejoint mon club très tard, il
savait qu'il n'était pas au top de sa forme,
lui c'est quelqu'un qui enchaîne les
matches, ça faisait longtemps que je ne le
voyais pas enchaîner les matches, mais je
le vois enfin aux entraînements, c'est
quelqu'un très doué techniquement,
c'est un très bon joueur qui peut nous
apporter beaucoup, mais là c'est le
coach qui décidera, en tout cas, je pense
que dans l'EN on a besoin de cadres, il
n'y a pas que moi, il faut plusieurs
cadres pour progresser, après c'est
au coach de choisir incha Allah.
Dites-nous, c'est important de
garantir la qualif' pour le Maroc
au bout de ces deux prochaines
rencontres, non ?
Le plus important surtout c'était
de confirmer après la Coupe du
monde, on a joué l'Ethiopie et le
Mali et on a gagné 2 matches,
contrairement à 2010 où on avait
fait match nul puis on avait perdu
en Centrafrique, c'est bien car ça
va nous permettre de souffler, et de continuer sereinement.
Nabil Fekir, le joueur de Lyon, hésite
encore à rejoindre les rangs des Verts,
au même moment il a reçu une
convocation pour rejoindre l'équipe du
espoirs de France, qu'avez-vous à dire
là-dessus ?
Moi, franchement, je n'ai pas parlé avec
la personne, je ne crois pas trop ce qui
s'écrit dans les journaux, parce que je trouve que c'est un Algérien qui est encore
jeune, s'il doit choisir l'Algérie il la choisira, s'il doit choisir l'équipe de France, il la
choisira aussi, mais moi je pense qu'il va
choisir l'Algérie, mais il faut être patient,
car il est encore jeune, peut-être que son
club est en train de lui mettre la pression,
je ne sais pas, on ne peut jurer de rien, en
tout cas il faudra être patient avec lui, et
de l'écouter de vive voix avant d'écouter
les journaux.
L'Algérie a-t-elle vraiment besoin de
lui ?
Tout joueur capable d'apporter un
plus est le bienvenu, parce qu'on a tous
vu que lorsque Yacine est venu,
alors que c'est un joueur
talentueux, il a apporté un
plus, Fekir d'après ce
qu'on voit à Lyon, c'est
aussi un joueur très
talentueux, il faut donc préparer l'avenir,
ce n'est pas demain qu'il sera là, il faut
penser à plus tard.
Lors des deux premiers matches, le duo
Medjani-Belkalem s'est agréablement
bien débrouillé, un mot sur leur
association dans l'axe ?
Comme je l'ai dit, Essaïd c'est mon poulain, Carl c'est mon frère, c'est des joueurs
qui ont beaucoup progressé, ce qui est
bien c'est que chaque joueur peut postuler à un poste de titulaire, et ça c'est
une bonne chose pour l'EN. En tout
cas, ils ont fait deux beaux matches,
ils n'ont pas pris de buts à part le
penalty en Ethiopie, mais franchement ils ont été solides, en tout cas
je suis derrière eux je les encourage, moi aussi quand je joue, ils le
font, c'est ça une équipe, il faut
garder cet état d'esprit. S. M. A.
Même s'il a rejoint le stage de l'équipe espoir de France
Fekir n'écarte pas la possibilité de rejoindre les Verts
PAR Mehdi Kabi.
Même s'il a rejoint le stage de l'équipe
de France espoir, le Franco-Algérien Nabil
Fekir laisse encore la porte ouverte sur la
possibilité de rejoindre les Verts. Le
milieu de terrain de l'Olympique
Lyonnais, Nabil Fekir, a débarqué au
centre technique national Fernand Sastre
de Clairefontaine (CTNFS) en France afin
de répondre à l'appel de l'équipe espoir
française. Le Franco-Algérien a choisi de
répondre à la convocation de l'équipe
espoir française, mais sans fermer pour
autant la porte aux Fennecs qui sont intéressés par ses services. D'ailleurs, le coach
des Verts, Christian Gourcuff, le suit de
très près. Nabil s'est expliqué sur son
choix : "J'ai bien réfléchi, j'ai parlé avec
mes conseillers et ma famille. J'ai reçu les
différents avis et j'ai pris ma décision en
fonction de cela, mais ça a été difficile." Le
jeune joueur a ensuite fait part de sa joie
de rejoindre les espoirs français. Il a décla-
ré : "Je suis fier d'honorer
cette première convocation,
ça me fait plaisir d'être là. Je
vais tout faire pour mériter la
confiance du sélectionneur." Nabil va débuter la
préparation pour les barrages de l'EURO 2015 sous la
houlette de Pierre Mankowski
avec un match aller prévu au Mans le
10 octobre et un retour quatre jours plus
tard en Scandinavie. Mais une chose est
sûre, le milieu de terrain lyonnais
n'a toujours pas dit non à l'équipe
d'Algérie et il ne lui a pas fermé la
porte. En effet, tant que Fekir n'a
pas revêti le maillot bleu de l'équipe A française, il pourra encore
faire partie de l'effectif du sélectionneur national, Christian
Gourcuff. Nabil qui a été interrogé à ce
sujet a déclaré : "Pour l'instant je suis en
espoir, je vis le moment présent et on
verra par la suite."
M. K.
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014
www.competition.dz
À LA UNE
2
LIGUE 2
L'EN en stage au CTN de Sidi Moussa depuis hier
Des retards mais pas de défections
Les Verts sont arrivés. Les 22 des
24 joueurs convoqués par Gourcuff
ont rejoint depuis hier leur nid sis au
centre technique de la FAF à Sidi
Moussa pour commencer les
préparatifs des matches importants
des 11 et 15 du mois courant contre
l'équipe du Malawi.
Pour arriver à temps à Alger, certains
éléments ont dû se lever très tôt hier,
puisque la déferlante des internationaux sur
les différents halls d'arrivée de l'aéroport
d'Alger a commencé à 10h50 avec l'arrivée
des premiers joueurs, à savoir Guedioura et
Mandi de Paris, suivis une demi-heure plus
tard par Soudani en provenance de
Francfort, Bentaleb n'a pas tardé à les
rejoindre à bord d'un appareil de la British
Airways.
Medjani et Mbolhi n'arriveront
qu'aujourd'hui
Pour assister à l'arrivée du reste de l'équipe,
il a fallu attendre encore longtemps, les suivants ayant débarqué deux heures plus tard,
il s'agit du duo Belfodil-Lacen qui sont arrivés ensemble de Paris, avant que
Boudebouz ne rallie Alger en provenance de
Lyon, Bougy qui jouait et qui a marqué la
veille dans le championnat des Emirats, et
après une courte nuit, et un long voyage, est
apparu parmi les voyageurs qui venaient
d'arriver de Dubaï, il était 13h30, soit
quelques minutes seulement avant que l'appareil retardataire d'Air Algérie, à son bord
Slimani, n'atterrisse. Ghoulam, Taïder et
Brahimi se sont ensuite succédé pour compléter petit à petit la liste, celle-ci était encore
dans l'attente de l'arrivée du duo du
Trabzonspor Belkalem-Medjani, prévu à 23h
ainsi que Mbolhi, qui était attendu d'un
moment à l'autre au CTN, mais finalement
ni Medjani ni Mbolhi ne sont arrivés, ils sont
attendus aujourd'hui avec le reste de leurs
coéquipiers à Sidi Moussa. De leur coté
Abdelmoumene Djabou qui était le premier
à rentrer au pays ainsi que Halliche, ont rallié le CTN au même moment que les joueurs
locaux hier tôt dans la matinée, portant la
Lors d'une réunion hier
GOURCUFF À SES JOUEURS :
«Objectif, se qualifier
dès ce mois d'octobre»
Contrairement à l'ancien sélectionneur national Vahid Halilhodzic qui
multipliait les réunions avec ses joueurs
de façon quotidienne, parfois même de
façon biquotidienne, Christian Gourcuff
lui est du genre à ne pas programmer
beaucoup de réunions. Il ne le fait que
lorsqu'il considère que c'est important.
Et bien, a priori ce fut le cas hier,
puisque l'ancien coach des Merlus a
réuni ses poulains pour ce premier stage.
Dans son discours, Gourcuff a surtout
évoqué le principal objectif de ce stage
de 11 jours qui consiste à engranger les
six points face au Malawi et assurer une
qualification dès ce mois d'octobre. En
effet, leader avec six points après avoir

Mahrez :
«Je me sens
en forme»
Mahrez a joué et
marqué son premier but
le week-end passé
contre Burnley, ce fut sa
première réalisation en
Premier League, le
joueur qui est arrivé
hier au pays pour
commencer le stage des
Verts préparatif pour la
double confrontation
avec le Malawi se dit en
forme. "Je sens que je
suis en forme, El-hamd
li Allah, je me sens bien,
ce premier but en est la
preuve, j'espère que ça
va continuer ", s'est-il
contenté de lancer hier.
Concernant le
déplacement au Malawi,
Mahrez enchaîne : "On
sait que le voyage sera
long, mais l'essentiel
c'est de bien s y
préparer, après une fois
sur place on saura
quoi faire."
S. M. A.
gagné les deux matchs
respectivement face à
l'Ethiopie et au Mali, les
Verts pourront dès le 15 octobre
avoir les deux pieds au Maroc s'ils
venaient à battre le Malawi lors de cette
double confrontation. Certes, les conditions à Blantyre ne seront pas simples
avec un match qui aura lieu en plein
chaleur, 13h30, heure algérienne, et sur
du synthétique, mais les joueurs de l'EN
ont prouvé à maintes reprises que se soit
au Rwanda, au Bénin ou même récemment en Ethiopie qu'ils savaient gagner
dans des conditions difficiles, d'où cet
objectif dont s'est fixé Christian
Gourcuff.
S. M. A.
Entraînement aujourd'hui
à Beni-Messous
Après la première séance
d'entraînement d'hier au cours
de laquelle les joueurs ont
effectué un footing, Christian
Gourcuff a prévu pour l'entraînement d'aujourd'hui une
séance au centre militaire de
Beni-Messous sur un terrain
gazonné. Beaucoup diront que
ce n'est pas normal de s'entraîner sur du gazon naturel alors
que les Verts disputeront une
rencontre samedi prochain à
Blantyre au Malawi sur du
synthétique. Et bien la raison
pour laquelle le sélectionneur
national a prévu cet entraînement à Beni-Messous c'est tout
simplement parce que la séance d'aujourd'hui sera elle aussi
axée sur la récupération. Les
séances tactiques sont prévues
demain mercredi et après
demain jeudi à Sidi Moussa.
Aussi, habituellement et même
quand il y a entraînement sur
du gazon, cela se passe à Sidi
Moussa, donc l'autre raison du
déplacement de Feghouli et ses
coéquipiers pour Beni-Messous
aujourd'hui c'est parce que la
pelouse de Centre technique
nationale a été traitée récemment et il est déconseillé de
l'utiliser tant qu'elle n'est pas
complètement prête. Il est à
rappeler que cette même
pelouse de Sidi Moussa, qui
était dans un excellent état
avant le Mondial, était presque
impraticable le mois dernier.
L'ingénieur agronome s'était
trompé de semence. Du coup
la fédération a fait appel à l'entreprise portugaise qui s'est
chargée de le remettre en état.
S. M. A.
Boudebouz
a passé une
IRM hier
Ryad Boudebouz a
ressenti une douleur
au niveau de la
cuisse avant-hier
dimanche face au FC
Lorient, une
rencontre que Bastia
a perdue à domicile
sur le score de deux
buts à zéro. Ainsi
donc, à son arrivée
hier à Sidi Moussa,
Boudebbouz a été
immédiatement pris
en charge par le
staff technique de
l'EN et a passé une
IRM sur place.
Heureusement cet
examen s'est
avéré rassurant
puisqu'il ne
s'agissait que
d'un point au
niveau du
muscle de la
cuisse sans
grande
conséquences.
D'ailleurs le milieu de
terrain de Bastia a
pris part à la séance
de décrassage
prévue hier en fin
d'après-midi.
Problème de
passeport
pour Mbolhi
et Medjani
Les derniers arrivés
qui devront rallier le
Centre technique
national de Sidi
Moussa ce matin
sont Raïs Mbolhi et
Carl Medjani. La
raison de ce retard
c'est que les deux
joueurs avaient un
petit souci de
paperasse avec leurs
passeports français
qui allaient expirer
ces jours-ci. Du coup
Medjani et Mbolhi
ont été contraints de
faire un tour par
Paris pour tout
régler. Ils rejoindront
le reste de l'équipe
aujourd'hui.
liste à 22 joueurs, en attendant les deux
retardataires, mais malgré ce contretemps, le
stage a officiellement débuté hier avec le
déroulement de la première séance d'entraînement (sans Belkalem et Medjani) en attendant l'entraînement de ce soir qui sera tactique, et qui devrait être précédé par une
séance de visionnage, l'EN n'aura pas assez
de temps pour préparer le premier match, ce
qui pousse Gourcuff à profiter pleinement
de son temps pour parfaire da cohésion et
apporter les réglages, mais surtout donner
un maximum de temps pour ses joueurs qui
devront s'habituer aux rebonds des pelouses
synthétiques, raison pour laquelle la plupart
des séances auront lieu sur le terrain en tartan du CTN de Sidi Moussa.
S. M. A.
SOUDANI :
«Un max de points
pour se qualifier
ce mois-ci à la CAN»
Yahi : «On est la cible de pseudosupporters qui me haïssent»
Madjid Yahi voulait que son équipe enchaîne une
autre victoire après celle obtenue face à un
adversaire de taille, le CABBA.
De notre correspondant
AMMAR SEGHIRI
Donc votre équipe est la cible de pseudo-supporters…
Un mot sur le dernier derby contre le
voisin, le CRBAF ?
Dès le début, nous avons senti le
danger qui guette notre équipe
devant une pléiade de bons et chevronnés joueurs du CRBAF, mais
parfois la volonté prime sur tout
autre calcul. Et la volonté, le courage, la ténacité de tous mes joueurs,
en plus du schéma tactique prôné
par le coach ont donné leurs fruits.
Votre joie était plus grande que celle
des joueurs.
Et comment ! N'oubliez pas que
beaucoup d'ennemis nous attendent
au tournant, surtout lors de cette
rencontre qu'ils voulaient que nous
perdions. Des énergumènes qui
veulent anéantir tous nos efforts et
mettre plus de pression sur les
joueurs, tout ça parce que Madjid
Yahi est toujours à la tête de l'USC.
Mais le temps me donnera raison.
Oui, des pseudo-supporters, des
inconnus du sport d'une manière
générale qui me haïssent et veulent
nuire au club. Ils viennent en masse
au stade pour insulter, huer et crier
contre leur équipe qui, pourtant, a
grand besoin d'être soutenue, surtout en ces moments forts. Hélas,
même maintenant que l'équipe a
chassé la poisse et le doute, en
venant à bout du CRBAF, ces personnes ne veulent pas s'assagir.
Avez-vous un message à leur transmettre ?
Je leur dis que c'est le moment de
l'union sacrée, l'USC pourra donner
de la joie à toute la ville. Il faut l'aider afin qu'elle soit notre fierté et
représente dignement les Chaouia.
Que pensez-vous du parcours de votre
équipe, jusqu'à présent ?
J'avais dit au départ que notre
équipe était formée de jeunes à qui il
fallait donner du temps pour pouvoir s'aguerrir dans cette division
qui regroupe en son sein des ténors
dont la majorité ont joué en division
1, à l'image du CABBA, le CRBAF,
le WAT, le MCS et la JSMB. Nous
devons préparer une équipe compétitive pour l'avenir. Ce n'est pas
parce que l'USC est mal en point
qu'on va la taxer de faible, non, il
faut laisser les joueurs, le staff technique et les autres membres du club
faire leur travail tranquillement.
Pourquoi tout cet acharnement sur
l'équipe qui, hier, faisait la fierté de
toute la wilaya, particulièrement les
habitants de la ville d'Oum ElBouaghi. Il n'y a pas longtemps, elle
allait accompagner l'USMBA et
l'ASMO en Ligue 1, mais le NAHD
en a décidé autrement en écartant
d'un côté un sérieux prétendant à
l'accession, en l'occurrence l'équipe
de Médéa, et privant Chaouia de
continuer sa joie, gâchant la fête
organisée principalement dans la
ville d'Oum El-Bouaghi.
Le doute ne vous a pas envahi après
vos deux défaites de suite dont la première concédée à domicile devant le
CABBA, puis contre le DRBT ?
«
J'avais dit qu'il fallait patienter au
moins jusqu' à la sixième ou septième journée pour voir l'effet de l'excellent travail du nouveau coach
Bezzaz. D'ailleurs, comme chacun le
sait, il y a toujours un passage à vide
par lequel toute équipe doit passer,
même celles qui n'ont pas de problèmes d'argent, à l'image de
l'USMA. Alors que dire de l'USC
qui peine à trouver un fardeau
d'eau minérale pour ses joueurs.
L'USC doit être
notre fierté
Bezzaz fait
un excellent
travail
Ne pas perdre
contre les
Koléens
Lors du dernier match, l'arbitre Bichari
a été clément avec le joueur
Demene…
Demene est partout sur le terrain,
il cherche et distribue les balles, fait
de bonnes passes et ouvertures à ses
coéquipiers, un véritable attaquant
de pointe, comme en cherchent
beaucoup d'équipes huppées. Par
ses dribbles, déroutantes et ses
pénétrations de force, il rend la
tâche difficile aux défenseurs.
Hamza a un avenir radieux, à une
seule condition, bien s'appliquer et
être plus discipliné avec les joueurs
adverses.
ficile pour les deux formations. Les
Koléens restent sur une défaite
concédée à Médéa (2-0), ils mettront
tous leurs efforts pour nous battre,
d'une part, pour se réconcilier avec
leur public qui les attend au tournant et de l'autre, se libérer ainsi de
cette pression. Seulement, mon
équipe n'ira pas à Koléa pour regarder l'adversaire jouer. Nous allons
nous préparer convenablement en
prévision de cette rencontre qu'on
ne doit pas perdre, on veut prouver
par la même occasion notre retour
réel à la compétition.
A. S.
Comment voyez-vous les deux prochaines rencontres ?
Le match contre Koléa va être dif-
DIVISION NATIONALE AMATEUR
USMAn
On apprend à la Tabacoop que la SSPA/USMAn a
décidé de régler partiellement et progressivement
les dettes du club.
De notre correspondant
BACHIR REDJEL
«La condition physique
est meilleure»
Avec son triplé, celui de Brahimi et même le
doublé de Slimani, les attaquants de l'EN semblent se porter à merveille en ce début de ce
stage, Soudani pense que ça a un lien avec la
condition physique des joueurs. "El-hamd li
Allah, la condition physique des joueurs est
bonne, il n'y a pas de blessures, ça sera un énorme plus pour l'équipe." Et d'ajouter : "En tout
cas, moi, je marque toujours, avec l'EN ou avec le
club, je ferai en sorte de continuer sur cette lancée." Concernant l'objectif de son équipe à travers
ce stage, Soudani n'y va pas par trente-six mille
chemins, il est clair que la qualif' à la CAN reste
le but de tout le groupe et ce dès ce stage, même
si on n'a pas assez d'informations sur l'équipe du
Malawi. "Je ne connais pas trop cette équipe du
Malawi, mais on essayera de récolter un maximum de points pour aller a la CAN dès ce mois
d'octobre, c'est ça notre objectif."
23
USC
L'ex-SSPA/USMAn
règle ses dettes
Auteur de plusieurs buts durant le mois de
septembre et le début d'octobre, Soudani fait partie des joueurs de l'EN les plus en forme, il était
l'auteur du premier but en Ethiopie, il se présente donc au CTN dans le costume d'un éventuel
titulaire samedi prochain à Blantyre, mais avant
ça, Hilel nous a commenté cette partie attendue
avec impatience par tout le public algérien. "Ça
ne va pas être facile, au Malawi les conditions
s'annoncent difficiles, mais on essayera de
s'adapter avec les données, on essayera d'avoir
les 3 points de la rencontre."
Mardi 7 octobre 2014
Cela fait suite aux
récentes rentrées d'argent
émanant du MJS et
d'Ooredoo et qui correspondent aux tranches restantes des aides octroyées,
la saison dernière. Ces
dettes,
selon
Kako
Boufermes, l'ex-adjoint de
Boudiaf, étaient cumulées
du temps de Menadi et ont
atteint le seuil exorbitant de
27 milliards. Notre source
nous apprend que près de
1,1 milliard de centimes a
fait l'objet d'une opération
de saisie sur compte de la
part d'anciens joueurs et
entraîneurs du CSA qui se
sont manifestés pour récupérer leur argent. Une autre
partie de l'aide qui restait,
estimée à un peu plus de
deux milliards, est dépensée pour rembourser les
frais d'hébergement, de restauration et de transport
aux créanciers qui eux aussi
ont exigé à être régularisés.
D'autre part, la SSPA a décidé aussi de payer un mois
de salaire à tout le personnel administratif de la
Tabacoop, ainsi qu'aux
anciens éducateurs des
jeunes catégories. Selon
toujours la même source, la
SSPA a promis de les régulariser définitivement très
prochainement.
B. R.
Slatni Yacine, entraîneur adjoint
L'ancien joueur international de l'USMAn et du MCA, Yacine
Slatni, a été désigné par la direction du club annabi entraîneur adjoint, en accord avec Rouas. Slatni a entraîné avec
succès, dans sa jeune carrière, les équipes de Hamra,
Besbes, l'IRBEH et Hamma Loulou qu'il a fait accéder la saison passée.
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Groupe Centre 4
e
JOURNÉE
Groupe Ouest
4e JOURNÉE
Groupe Est
PROGRAMME
PROGRAMME
PROGRAMME
Samedi à 16h
Vendredi à 16h
Vendredi à 16h
Lieu
Bourouba
Kouba
Berrouaghia
Hydra
Jijel (Taher)
M'sila
Réghaïa
Oued Amizour
Lieu
Tiaret
Rencontres
USMC - CRBDB
RCK - MCM
ESB - JSHD
PAC - JSMC
JSD - IBKEK
WRM -USFBBA
NARBR - WAB
USOA - IBL
Lieu
Skikda (APC),
11h
Aïn Beida
Constantine
(Hamlaoui)
Batna (Chaoui)
Touggourt
Annaba (Chabou)
Kaïs
Skikda (APC)
Samedi à 16h
Lieu
Khemis Miliana
(OPOW)
Tighennif
(huis clos)
Bel-Abbès,
Frères Amirouche
Sidi Chahmi
Mostaganem,
Benslimane
Arzew
Oued R'hiou
CLASSEMENT
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Rencontres
JSMT - CRBS
Rencontres
SKAF - USR
IST - SCMO
CRBBB - GCM
ESA - CCS
Pts
J
RC Kouba
JSD Jijel
Paradou AC
JSM Chéraga
USF Bordj Bou-Arréridj
WA Boufarik
IBK El-Khechena
US Oued Amizour
NARB Réghaïa
IB Lakhdaria
USM Chéraga
ES Berrouaghia
CRB Dar El-Beïda
WR M'sila
MC Mekhadma
JS Haï El-Djabel
9
7
7
5
5
4
4
4
4
3
3
3
2
2
0
0
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam
Rencontres
WARD - CRVM
USMAB - E Collo
MOC - ASAM
MSPB - USMAn
NRBT - USB
Hamra - NCM
USMK - ESG
JSMS - HBCL
WAM - SAM
OMA - ESM
RCBOR - MBH
CLASSEMENT
CLASSEMENT
Equipes
4e JOURNÉE
Equipes
Pts
J
ES Mostaganem
SA Mohammadia
IS Tighennif
MB Hessasna
RCB Oued R'hiou
OM Arzew
SCM Oran
US Remchi
JSM Tiaret
CRB Sendjas
SKAF Khemis Miliana
CRB Ben Badis
WA Mostaganem
GC Mascara
CC Sig
ES Araba
7
7
6
6
6
6
6
4
4
4
3
3
2
2
1
0
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (021) 74 76 95
Site Internet
www.competition.dz
[email protected]
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
Equipes
Pts
J
US Biskra
MO Constantine
USM Aïn Beida
NC Magra
Hamra Annaba
WA Ramdane Djamel
E Collo
MSP Batna
ES Guelma
AS Aïn M'lila
HB Chelghoum Laïd
JSM Skikda
NRB Touggourt
CR Village Moussa
USM Khenchela
USM Annaba
7
7
7
6
5
4
4
4
4
4
4
3
3
2
1
0
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Publicité
Fax : (021) 63 53 31
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger
24
Mardi 7 octobre 2014
JSK
www.competition.dz
Hannachi : «On attendra
8 joueurs
encore 4 jours»
Proposé par
MORT
SUBITE
EN-NEMS
Plus vite que la musique…
Même si je ne suis pas juriste , permettez-moi de
penser que la commission de discipline de la LFP
est allée plus vite que la musique en infligeant une
radiation à vie à l'arbitre assistant Mounir Bitam à
la suite du pavé dans la mare qu'il a jeté il y a
quelques jours en quittant le terrain en plein match
et en accusant certains responsables de la Ligue et
de la Fédération de manipulations. J'avoue que le
pavé avait plutôt l'air d'une météorite qui tombait
du ciel et qu'il causait de gros dégâts à la crédibilité
et à la probité des instances du football national et
que cela méritait, à tout le moins, que toute la
Ligue régionale
Centre
1 tour de la
coupe d'Algérie
le 10 octobre
er
KHOUALED
«Je n'ai pas vu des joueurs
de l'USMA se disputer dans
le vestiaire»
«Des joueurs de l'USMA en viennent aux mains dans le vestiaire», indiquait
Rolland Courbis dans notre dernière édition. Nasreddine Khoualed n'est
pas de cet avis, il apporte le témoignage du capitaine d'équipe.
La Ligue régionale Centre a
fixé les 10 et 11 octobre pour la
tenue des rencontres du premier
tour de la coupe d'Algérie. Ce
premier tour est réservé aux
équipes évoluant en divisions
d'honneur et régionale.
Un match à huis
clos pour le RCA
La CD de la LFP a infligé une
sanction d'un match à huis clos à
l'encontre du RCA pour mauvais
comportement de sa galerie lors
du dernier match de championnat disputé contre le MCEE sur
le terrain du stade Ismaïl
Makhlouf.
Une
cérémonie
officielle
sans l'ASMO
à la wilaya !
Une cérémonie en l'honneur
de toutes les associations sportives a été organisée par la
wilaya d'Oran, à l'occasion des
fêtes de l'Aïd El-Adha, hier.
Une cérémonie à laquelle manquait l'ASM Oran qui, d'après
une source fiable, n'a pas fait
l'objet d'une invitation officielle des responsables de la wilaya
d'Oran. S'agit-il d'une omission
ou… ?
Rolland Courbis, votre ancien entraîneur,
croit savoir que des joueurs de l'USMA en
viennent aux mains dans le vestiaire, estce vrai ?
Non, au contraire, les joueurs de l'USMA
sont comme des frères. En tout cas, moi, je
n'ai pas vu des joueurs usmistes se disputer
dans le vestiaire. Et même si c'était le cas, ce
sont des choses qui arrivent. Seulement, je
peux vous assurer qu'il y a une bonne
entente entre les joueurs. Peut-être qu'il y en
quelques-uns qui jalousent les autres parce
qu'ils ne jouent pas, mais ils ne le manifestent pas. Le but de tout joueur est d'être sur
le terrain le jour du match, on peut comprendre la frustration qui en découle, mais
cela ne va pas plus loin.
Quel sentiment vous anime lorsque vous
entendez les fans usmistes scander :
«Vous avez pris assez d'argent...» ?
Dans le public, il y a une partie qui comprend le foot et une autre qui n'y connaît
rien. Il s'agit de notre gagne-pain, nous
jouons aussi pour être rémunérés et faire
vivre nos familles, de la même manière
d'ailleurs que le supporter qui perçoit un
salaire au sein de l'entreprise qui l'emploie.
Cela émane de quelques jeunes fans auxquels on n'en veut pas. L'an passé, quand on
raflait les titres, pourquoi ça ne les gênait
pas qu'on gagne de l'argent ? Maintenant
qu'on a aligné 3 défaites, tout a changé ? Le
vrai supporter soutient l'équipe dans les
bons et les mauvais moments.
Courbis est donc mal informé…
Je vous l'ai dit, je n'y crois pas. Certes, il
peut arriver que des joueurs ne s'entendent
pas sur le terrain et s'engueulent ensuite.
Mais jamais on est arrivés aux mains dans le
vestiaire.
Vous restez optimiste, malgré tout, quant
aux chances de garder votre titre ?
Oui, car on a un bon groupe et le championnat est encore long. On va jouer deux
matches à la maison, on devra les gagner
pour relancer la machine. On souffre un
peu des blessures qui nous privent chaque
fois de trois à quatre joueurs, mais j'espère
que tout rentrera dans l'ordre.
Comment expliquez-vous la mauvaise
passe de l'équipe qui, après 25 matches
d'invincibilité, enchaîne 3 défaites de
suite ?
C'est difficile à admettre, je le reconnais.
L'USMA n'est pas habituée à de tels résultats, j'espère qu'on surpassera cette mauvaise période rapidement. On a des joueurs
d'expérience pour remonter la pente, on
profitera aussi du stage qu'on va effectuer
pour corriger nos erreurs et ne pas les
reproduire. On doit s'unir tous pour
remettre l'équipe sur les bons rails. On n'est
pas très loin classés par rapport au leader
ou son dauphin, on va se remettre au labeur
pour repartir de plus belle.
Les histoires de penaltys vont ont sans
doute affectés aussi…
C'est sûr. On a été maintes fois pénalisés,
on nous a privés d'un penalty contre
l'USMH et le CSC, d'un but limpide à
l'Arba, maintenant même si la faute est évidente au profit de l'USMA on hésite à la siffler. Mais ce n'est pas la seule raison de
notre mauvaise passe. On n'est pas efficaces
devant le but. On ne doit pas attendre qu'un
arbitre nous siffle un penalty pour transformer en buts nos occasions.
H. D.
Velud : «Peut-être au temps de Courbis
ça arrivait, mais jamais avec moi»
Le moins que l'on puisse dire c'est que l'interview dans nos colonnes hier
de l'actuel entraîneur de Montpellier et l'ancien coach usmiste Roland Courbis
n'a pas laissé la maison usmiste indifférente. Courbis affirma qu'il a eu vent
que des altercations ont eu lieu dans le vestiaire des Rouge et Noir : "Ce que
je peux vous affirmer c'est que jamais au grand jamais il n'y a eu d'altercation
au niveau des vestiaires entre mes joueurs. C'est archi-faux. Peut-être que
quand Courbis était à la tête du staff technique ça arrivait, mais jamais
depuis que j'ai pris l'équipe. Donc, je tiens absolument à démentir tout ce qui
a été dit à ce propos", a tenu à nous préciser le coach usmiste Hubert
Velud, hier.
lumière soit faite sur cette histoire effarante.
D'ailleurs le président de la Ligue Mahfoud
Kerbadj a clairement fait savoir que l'arbitre assistant Bitam allait être poursuivi en justice pour diffamation, calomnie etc. A partir de là, le présumé
coupable de ces délits est forcément présumé innocent jusqu'à démonstration de sa culpabilité. C'est
assurément tout ce que j'ai appris de la série télévisée " Accusé levez-vous ! ", mais c'est déjà pas mal.
Et puis… Soyons sérieux, la Ligue ne peut tout de
même pas être juge et partie dans cette histoire,
aussi invraisemblable puisse-t-elle paraître…

L'ancien
arbitre
Djaâfar
Selmi
hospitalisé
en urgence
à Blida
Djaâfar Selmi,
ancien arbitre
fédéral âgé de 62
ans, est mal en
point. Il a été
évacué en urgence
à l'hôpital de
Blida, au sein du
service de
neurochirurgie
pour subir deux
lourdes
interventions
chirurgicales au
niveau de la tête.
L'Association des
arbitres du Centre
lance un appel
pour que ses
anciens collègues
lui rendent visite
dès qu'il se
portera mieux,
incha Allah.

CAB-USMB
sur le
petit
écran
samedi
L'ENTV a
programmé pour
ce week-end un
match de Ligue 2
entre le CAB et
l'USMB qui sera
télévisé en direct
samedi à partir
de 16h. Pour
rappel, le
championnat de
Ligue 1 observera
une trêve jusqu'au
17 octobre
prochain.
Menad reporte son retour
NECIB
grand favori
pour le grade
d’international
seulement à
l'entraînement
ANDRIA
A-T-IL
VRAIMENT
ÉGORGÉ LE
MOUTON ?
www.competition.dz Mardi 7 octobre 2014 20 DA France 2 € N° 4057 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
BOUGHERRA
PARLE DE
«Il faut être
patient
avec lui»
«Il finira par choisir l'Algérie»
«Il faut l'écouter de vive voix»
«C'est un joueur talentueux»
Fekir : «Je vis le moment présent,
on verra par la suite»
Soudani :
Gourcuff à «Opération
ses joueurs 6 points»
«Objectif :
Brahimi :
se qualifier «Décrocher
dès ce mois notre billet
d'octobre»
pour la CAN»
Andria, l'international malgache, a posé en
photo devant un mouton sacrifié durant la
fête de l'Aïd El-Adha. L'image a fait le buzz
sur les réseaux sociaux. Mais la question que
tout le monde se pose est de savoir si vraiment le pensionnaire de l'USMA a lui-même
égorgé le mouton ou si, plutôt, il serait venu
quand tout a été accompli. Dans un cas
comme dans l'autre, gageons que ce sacrifice
permettra d'exorciser le mal qui frappe l'attaque des Rouge et Noir et la machine repartira de plus belle...
Boudebouz a passé une IRM hier
Medjani et Mbolhi arriveront aujourd'hui
Compétition/pub
Les Kabyles
ce week-end
en Egypte
DELHOUM : «JE REPRENDRAI MERCREDI»
FEKIR
L'arbitre directeur Redouane Necib
est le grand favori pour être promu
international cette saison. Il remplacera
dans la liste finale qui sera envoyée
par la FAF à la FIFA avant la fin du
mois Djamel Haïmoudi qui a décidé
de raccrocher au terme de sa brillante
participation au dernier Mondial brésilien. Selon nos sources, Necib, qui a
réalisé une excellente saison 2013-2014,
a reçu une note appréciable qui lui a
ouvert la voie d'être promu international. Le bureau fédéral, dans sa prochaine réunion, entérinera la proposition
de la CFA.
Sur invitation du Zamalek
MCA
Il met les points sur les i
Hadj Taleb :
«Charef a
toute notre
confiance»
«Son contrat
ne sera pas
touché»
«Il est là
pour bâtir une
grande équipe»
USMA
Ils répondent à Courbis
Velud : «Faux,
il n'y a pas de
bagarre au
vestiaire»
Khoualed : «Je n'ai pas vu de
joueurs en venir aux mains»
CRB
Zvunka : «Je
ne cède pas à
la pression»
USMH
Iaïche veut
un stage au
Chenoua
Anep 149 429 du 7/10/2014
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 057 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content