close

Enter

Log in using OpenID

Avis Technique 12/14-1684 Procédé Taraflex Sport Eco-Fit

embedDownload
Avis Technique 12/14-1684
Annule et remplace l’Avis Technique 12/11-1603
Procédé de revêtement de
sol PVC à usage sportif, à
pose particulière
Procédé
Sports vinyl flooring, with
special installation
Taraflex Sport Eco-Fit
Sport Vinylbeläge, mit
speziellen Verlegung
Titulaire :
Société Gerflor
43 boulevard Garibaldi
FR-69170 Tarare
Tél. : 04 74 05 40 00
Fax : 04 74 05 41 35
Internet : www.gerflor.com
Commission chargée de formuler des Avis Techniques
Groupe Spécialisé n° 12
(arrêté du 21 mars 2012)
Revêtements de sol et produits connexes
Vu pour enregistrement le 17 novembre 2014
Secrétariat de la commission des Avis Techniques
CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 - Fax : 01 60 05 70 37 - Internet : www.cstb.fr
Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
 CSTB 2014
Le Groupe Spécialisé n° 12 « Revêtements de Sol et Produits Connexes » de la
Commission chargée de formuler des Avis Techniques a examiné, le
9 octobre 2014, la demande relative aux procédés de revêtements de sols sportifs
PVC « TARAFLEX SPORT ECO-FIT» destinés à une pose particulière, fabriqués et
distribués par la Société GERFLOR. Il a formulé sur ces procédés l’Avis Technique
ci-après, qui annule et remplace l’Avis Technique 12/11-1603. Cet Avis est formulé
pour les utilisations en France Européenne.
1.
1.1
Définition succincte
Description succincte
Procédés de revêtements de sol PVC sportifs sur mousse destinés à
une pose particulière, présentés en lés et ayant les caractéristiques
suivantes :
 TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT
- Épaisseur totale : 7,0 mm
- Masse surfacique totale : 4,6 kg/m²
- Largeur des lés : 1,5 m
 TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECO-FIT
- Épaisseur totale : 9,0 mm
Le titulaire du présent Avis conserve l’entière responsabilité de ces
informations et déclarations.
Isolation acoustique
Efficacité normalisée des procédés « TARAFLEX SPORT ECO-FIT » au
bruit de choc L non communiquée.
Prévention des accidents et maîtrise des accidents et
maîtrise des risques lors de la mise en œuvre et de
l’entretien
Les composants du procédé font l’objet de Fiches de Données de
Sécurité (FDS) individuelles. L’objet de la FDS est d’informer
l’utilisateur de ces composants (ou procédé) sur les dangers liés à leur
utilisation et sur les mesures préventives à adopter pour les éviter,
notamment par le port d’équipements de protection individuelle (EPI).
- Masse surfacique totale : 5,4 kg/m²
2.22 Durabilité – Entretien
- Largeur des lés : 1,5 m
Dans les conditions d’usage et d’entretien normales pour des
locaux sportifs, le présent Avis signifie une présomption de durabilité
de l’ordre d’une dizaine d’années.
1.2
Mise sur le marché
Conformément au règlement (UE) n° 305/2011 établissant des
conditions harmonisées de commercialisation pour les produits de
construction, les revêtements de sol plastiques à usage sportif font
l’objet de déclarations des performances établies par le fabricant sur la
base de la norme NF EN 14904 (juin 2006).
2.
2.1
AVIS
Domaine d'emploi accepté
Identique au domaine d’emploi proposé (cf. Dossier Technique).
En particulier, l’emploi sur dallages sur terre-plein neufs n’est pas
visé.
Le présent Avis Technique ne considère pas le cas des gradins mobiles
mis en place sur le revêtement.
2.2
Appréciation sur le procédé
2.21 Satisfaction aux lois et règlements en vigueur et
autres qualités d’aptitude à l’emploi
Les méthodes préconisées au chapitre 6 du Dossier Technique pour
l’entretien et le nettoyage sont de nature à conserver au sol un aspect
satisfaisant.
Le recours à la métallisation est exclu.
2.23 Fabrication
L’efficacité de l’autocontrôle du fabricant apparaît satisfaisante.
2.24 Mise en œuvre
La mise en œuvre est faite conformément aux dispositions décrites
dans le Dossier Technique, après contrôle et préparation du support
comme indiqué.
Seuls les produits de ragréage localisé, les colles et adhésifs de
maintien définis dans le Dossier Technique sont admis ; ils sont choisis
en fonction du taux d’humidité du support au moment de la pose et du
risque d’exposition à la reprise d’humidité du support.
Les lés doivent être déroulés dans le local de pose durant les
24 heures précédant l’installation.
Un soin tout particulier doit être apporté :
Réaction au feu
- à la mise en place des lés ;
Le revêtement de sol sportif TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT a
fait l’objet d’un essai de type avec classement Cfl-s1 (Rapport de
classement européen du LNE n° L110304-DE/10 du 15 février 2011
valable en pose libre ou collée sur support bois avec extension aux
supports classés A1fl ou A2fl).
Le revêtement de sol sportif TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECOFIT a fait l’objet d’un essai de type avec classement Cfl-s1 (Rapport de
classement européen du LNE n° L110304-DE/21 du 15 février 2011
valable en pose libre ou collée sur support bois avec extension aux
supports classés A1fl ou A2fl).
- à la réalisation du maintien ou collage des bords de lés sur le
support, et notamment au respect des zones d’encollage et du
marouflage ;
Caractéristiques sportives
Le présent Avis Technique ne vise pas les caractéristiques sportives
des revêtements.
Tenue à la cigarette des revêtements de sol résilients
Les cigarettes incandescentes provoquent une carbonisation assez
profonde de la surface.
Données environnementales et sanitaires
Il existe des FDES mentionnées au § C1 du Dossier Technique Établi
par le Demandeur. Il est rappelé que ces FDES n’entrent pas dans le
champ d’examen d’aptitude à l’emploi du procédé.
Aspects sanitaires
Le présent Avis est formulé au regard de l’engagement écrit du
titulaire de respecter la réglementation, et notamment l’ensemble des
obligations réglementaires relatives aux substances dangereuses, pour
leur fabrication, leur intégration dans les ouvrages du domaine
d’emploi accepté et l’exploitation de ceux-ci. Le contrôle des
informations
et
déclarations
délivrées
en
application
des
réglementations en vigueur n’entre pas dans le champ du présent Avis.
2
- à la réalisation des joints soudés à chaud.
Le revêtement n’est pas collé autour des trappons.
Dans le cas de travaux sur dalles en vinyle amiante, l’ensemble des
interventions, la reconnaissance, la conservation ou la dépose totale
ou partielle des dalles, doit être réalisé dans le strict respect de la
réglementation en vigueur qui précise, entre autres, les modalités
selon lesquelles la protection des travailleurs contre les risques
d’exposition à l’inhalation des poussières d’amiante est assurée.
2.3
Cahier des Prescriptions Techniques (CPT)
2.31 Documents Particuliers du Marché
Les Documents Particuliers du Marché devront intégrer, concernant le
support, les dispositions de la norme NF P 90-202 ainsi que celles de la
norme NF P 11-213 (DTU 13.3) - sauf dans le cas des dallages neufs
qui ne sont pas admis - et tenir compte des contraintes liées à l'état de
surface et à la planéité des supports, le recours à un enduit de sol
généralisé étant exclu.
2.32 Cas de la pose sur dalles en vinyle amiante
Conformément à la règlementation en vigueur, il appartient au Maître
d’ouvrage de déclarer l’existence ou non de produits contenant de
l’amiante dans le sol existant, en fournissant obligatoirement à
l’entreprise le Document Technique Amiante et en l’informant du type
et de l’état du support.
12/14-1684
En outre, dans le cas de la pose sur dalles en vinyle amiante, il devra
faire procéder à un diagnostic préalable de l’état du support afin de
déterminer la nécessité ou non de dépose partielle ou totale du
revêtement existant, par exemple conformément au Cahier du CSTB
3635_V2 et à la réglementation en vigueur.
3.
3.1.
Les résultats de l’étude devront être joints au dossier de consultation.
2.33 Consistance des travaux
Pour les travaux neufs hors support dallage, les dallages neufs n’étant
pas admis, et lorsqu'elles sont nécessaires, les opérations éventuelles
de reprofilage du support et de traitement des fissures de la zone
concernée sont à la charge de l'entreprise de gros-œuvre qui a réalisé
le support.
2.34 Travaux préparatoires
Lorsque le cas se présente, il appartient au maître d’œuvre de
s’assurer que le joint de dilatation du support ne se trouve pas dans la
surface de jeu.
2.35 Jonction des lés
S’agissant d’une pose non collée en plein, l’entreprise doit apporter
une attention toute particulière à la qualité de réalisation des soudures
à chaud entre lés par :
- un marouflage soigné des zones de collage en périphérie du local
et aux bords des lés ;
- l’absence de désaffleur ;
- un bon arasement des soudures.
2.36 Assistance technique
Remarques complémentaires du Groupe
Spécialisé
Travaux en présence de matériaux contenant
de l’amiante
Le présent Avis est formulé par le Groupe Spécialisé n° 12 en tenant
compte de la réglementation en vigueur au jour de la formulation de
l’Avis concernant les travaux en présence de produits ou matériaux
contenant de l’amiante. Cette réglementation étant susceptible
d’évoluer au cours de la durée de validité du présent Document
Technique d’Application, l’attention du Maître d’œuvre et/ou du Maître
d’ouvrage est attirée sur la nécessité de respecter la réglementation en
vigueur au moment des travaux.
3.2.
Rappel de précaution d’usage
Il est rappelé au maître d’ouvrage et à l’exploitant que le stockage de
matériel lourd ne doit pas s’effectuer sur le revêtement de sol sportif,
ceci pouvant entraîner des déformations localisées du revêtement.
3.3.
Désignations commerciales
L’attention est attirée sur le fait que les appellations des procédés
« TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT » et « TARAFLEX SPORT M
PERFORMANCE ECO-FIT » sont propres aux procédés de revêtements
décrits ; elles tiennent compte des spécificités de construction de ces
revêtements pour le mode de pose prévu.
Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 12
Gilbert FAU
La Société GERFLOR est tenue d’apporter son assistance technique sur
chantier sur demande de l’entreprise.
Conclusions
Appréciation globale
L’utilisation du procédé pour le domaine visé est appréciée
favorablement.
Validité
5 ans, venant à expiration le 31 octobre 2019.
Pour le Groupe Spécialisé n° 12
Le Président
Jacques BERLEMONT
12/14-1684
3
Dossier Technique
établi par le demandeur
A. Description du procédé et
de sa mise en œuvre
1.
1.1
2.2 Caractéristiques d’identification et d’aptitude
à l’emploi
TARAFLEX
SPORT
EVOLUTION
ECO-FIT
Principe
Type
Caractéristiques d’identification
Système de revêtement de sol sportif à pose particulière, c’est-à-dire
sans avoir besoin de coller le revêtement de sol en plein, comprenant :
Épaisseur totale nominale
(EN 428)
7,0 mm
9,0 mm
- les colles ou adhésifs de maintien définis aux articles 4.21 et
4.22 ;
Longueur des lés (EN 426)
26 ml max
26 ml max
- les cordons de soudure définis à l’article 4.23.
Largeur totale (EN 427)
1,5 m
1,5 m
Masse surfacique totale
moyenne (EN 430)
4,6 kg/m²
5,4 kg/m²
- les revêtements de sol sportifs sur sous-couche alvéolaire définis
à l’article 2.1 ;
1.2
Domaine d'emploi
Locaux sportifs intérieurs, à l’exclusion des salles polyvalentes, tels
que considérés dans la norme NF P 90-202, sur les supports précisés
comme suit :
1.21
Caractéristiques mécaniques (pour information)
Supports neufs
Contrainte de traction pour
un allongement de 1 %
(M1A*)
Supports à base de liants hydrauliques et à base de sulfate de calcium:
- Planchers neufs dont le taux d’humidité est ≤ 7 %, à l’exclusion
des planchers chauffants ;
- Ouvrages neufs de chapes incorporées, chapes rapportées,
chapes fluides à base de ciment et à base de sulfate de calcium ;
Les dallages neufs sont exclus.
Supports neufs à base de liants hydrocarbonés tels que considérés
dans la norme NF P 90-202 :
- Supports en asphalte ;
- Supports en béton bitumineux.
Supports neufs à base de bois ou de panneaux dérivés du bois, y
compris les complexes de doublage préfabriqués des systèmes de
revêtements de sol sportifs désolidarisés posés flottants sous Avis
Technique TARAFLEX SYSTEM TOP COMFORT et TARAFLEX SYSTEM
ENDURANCE.
1.22
Supports en rénovation
Supports anciens à base de liants hydrauliques et à base de sulfate de
calcium :
- Dallages anciens dont le taux d'humidité est ≤ 7 % ;
- Planchers anciens dont le taux d’humidité est ≤ 7 %, à l’exclusion
des planchers chauffants ;
- Anciennes chapes incorporées, chapes rapportées, chapes fluides
à base de ciment et chapes à base de sulfate de calcium.
Supports anciens à base de liants hydrocarbonés tels que considérés
dans la norme NF P 90-202 :
- Supports en asphalte ;
- Supports en béton bitumineux.
Supports anciens à base de bois ou de panneaux dérivés du bois, y
compris les complexes de doublage préfabriqués des systèmes de
revêtements de sol sportifs désolidarisés posés flottants sous Avis
Technique TARAFLEX SYSTEM TOP COMFORT et TARAFLEX SYSTEM
ENDURANCE.
Supports en rénovation avec sols existants adhérents (revêtement de
sol PVC, résine, sols coulés,...) après analyse de l’aspect et des
propriétés sportives.
Sens fabrication
> 160 N/ 5cm
> 160 N/ 5cm
Sens transversal
> 120 N/ 5cm
> 120 N/ 5cm
Stabilité dimensionnelle
(EN 434)
< 0,1%
< 0,1%
Incurvation (EN 434)
< 8 mm
< 8 mm
* Déterminée selon les "Directives UEAtc pour l'agrément des
revêtements de sol plastiques manufacturés" Cahier du CSTB 2182
de septembre 1987.
3.
Fabrication et Contrôles
3.1
3.2
Les rôles et obligations des sites de production sont bien définis et font
l'objet d'un cahier des charges dans le cadre de la certification
ISO 9001. Les revêtements de sol répondent à la norme NF EN 14904
et font l’objet du marquage CE (système d’attestation 3).
4.
Mise en œuvre
La mise en œuvre est réalisée conformément aux dispositions
générales décrites dans la norme NF DTU 53.2 « Revêtements de sol
plastiques collés » (avril 2007), complétées, modifiées ou précisées
comme suit :
2.
4.11
2.1 Revêtements de sol sportifs
Famille technique
Revêtements de sol sportifs vinyliques avec armatures sur souscouche alvéolaire conformes à la norme NF EN 14904 présentés en lés.
Désignations commerciales
- TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT;
- TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECO-FIT.
Contrôles
La Société GERFLOR procède à des contrôles sur les matières
premières, sur les conditions de fonctionnement des matériels de
production et sur les produits finis conformément aux dispositions
prévues par le Règlement d'Application de la marque NF Sols sportifs
intérieurs.
4.1
Définitions
Fabrication
Les revêtements de sol sportifs sont fabriqués à l'usine de Tarare
(69170) de la Société GERFLOR.
Supports pollués dont le taux d'humidité est inférieur ou égal à 7 %.
4
TARAFLEX
SPORT M
PERFORMANCE
ECO-FIT
4.111
Supports
Supports neufs à base de liants hydrauliques et
supports neufs à base de sulfate de calcium
Nomenclature des supports

Planchers neufs dont le taux d’humidité est ≤ 7 % ;

Ouvrages neufs de chapes incorporées, chapes rapportées, chapes
fluides à base de ciment et à base de sulfate de calcium.
4.112
Exigences relatives aux supports
Délai de séchage minimum de 28 jours.
12/14-1684
Le support doit être propre et débarrassé de tout dépôt, déchet ou
trace de peinture.
La siccité du support est mesurée à la bombe à carbure à partir d'une
profondeur minimum de 4 cm conformément aux dispositions de
l’annexe B de la norme NF DTU 53.2.
Planéité du support selon la norme NF P 90-202 (04/2009) :
Ouvrages anciens de chapes incorporées, chapes rapportées,
chapes fluides à base de ciment et chapes fluides à base de sulfate
de calcium.
4.122
Travaux préparatoires
Planéité du support selon la norme NF P 90-202 (04/2009) :
Joint d'isolement
Tolérance maximale sous la règle de 3 m : 6 mm,
Tolérance maximale sous la règle de 0,30 m : 2 mm.
Il doit être bourré d'une matière souple et élastique.
Joint de dilatation
4.123
Deux cas sont à considérer :
- soit le joint est traité par des profilés scellés dans le gros-œuvre
définis dans les DPM (Documents Particuliers du Marché), type
RM 20-5 de COUVRANEUF ;
- soit le joint est réalisé au moyen d’un élément de recouvrement,
fixé sur un seul côté, par l'entreprise titulaire du lot revêtement
de sol. (après remplissage du joint par un produit souple).
Le revêtement est arrêté de part et d'autre du joint.
Le traitement du joint de retrait scié de largeur ≥ 4 mm est le
suivant :
- Ouvrir le joint par sciage avec un disque diamant ;
Joint d'isolement
Il doit être bourré d'une matière souple et élastique.
Joint de dilatation
Deux cas sont à considérer :

Soit le joint est traité par des profilés scellés dans le gros-œuvre
définis dans les DPM (Documents Particuliers du Marché), type
RM 20-5 de Couvraneuf ;

Soit le joint est réalisé au moyen d’un élément de recouvrement,
fixé sur un seul côté, par l'entreprise titulaire du lot revêtement de
sol. (après remplissage du joint par un produit souple).
Le revêtement est arrêté de part et d'autre du joint.
- Nettoyer et dépoussiérer par aspiration du joint scié ;
- Garnir à l’aide d’une résine époxy bi-composants fluide, ou
équivalent, d’une dureté Shore D 60 à 24 h ;
- Dans le cas où l’application localisée d’un enduit de ragréage est
prévue : sablage de la résine et aspiration de l’excédent après
séchage.
Fissures
mm
et
sans
désaffleur
peuvent
être
Le traitement des fissures entre 0,3 et 1 mm mais sans désaffleur
(différence de niveau) est le suivant :
- Ouvrir les fissures par sciage avec un disque diamant ;
- Nettoyer et dépoussiérer par aspiration ;
- Garnir à l’aide d’une résine époxy bi-composants, coulante, ou
équivalent, d’une dureté Shore D 60 à 24 h ;
- Sablage à l’aide de sable de quartz fin et sec du produit de
garnissage avant sa polymérisation ;
- Après durcissement de la résine, aspirer l’excès de sable non
adhérent avec un aspirateur.
Ragréage ou reprofilage localisé
Sur support fissuré ou support souillé et remis en conformité dont le
taux d’humidité est inférieur à 7 %, le ragréage est réalisé à l’aide du
mortier de réparation du béton faisant l’objet de la marque « NF
produits de réparation des structures en béton », PLANITOP 400F de
MAPEI.
Ce produit est appliqué conformément à la fiche technique du fabricant
en respectant les prescriptions suivantes :
- Cohésion de surface mini 1Mpa,
- Arrêts sur bords francs (découpe à la disqueuse),
- Piquetage du support ou ouverture du support par haute pression,
- Support humidifié,
- Etat de surface : taloché fin.
4.121
Supports en rénovation à base de liants
hydrauliques et supports en rénovation à base
de sulfate de calcium
Nomenclature des supports

Dallages sur terre-plein anciens tels que définis dans la norme
NF P 90-202
ou
conçus
et
réalisés
selon
les
règles
professionnelles : travaux de dallages à base de liants hydrauliques
dont le taux d’humidité est ≤ 7 %. Les dallages neufs sont exclus ;

Planchers anciens dont le taux d’humidité est ≤ 7 % ;
12/14-1684
Le traitement du joint de retrait scié de largeur ≥ 4 mm est le suivant :
- Ouvrir le joint par sciage avec un disque diamant ;
- Garnir à l’aide d’une résine époxy bi-composants fluide, ou
équivalent, d’une dureté Shore D 60 à 24 h ;
Assimilé à une fissure.
4.12
Joint de retrait
- Nettoyer et dépoussiérer par aspiration du joint scié ;
Joint de construction
<1
Travaux préparatoires
Traitement des joints
Joint de retrait
Seules les fissures
recouvertes.
Exigences relatives aux supports
Le support doit être propre et débarrassé de tout dépôt, déchet ou
trace de peinture.
La siccité du support est mesurée à la bombe à carbure à partir d'une
profondeur minimum de 4 cm conformément aux dispositions de
l’annexe B de la norme NF DTU 53.2.
Tolérance maximale sous la règle de 3 m : 6 mm,
Tolérance maximale sous la règle de 0,30 m : 2 mm.
4.113

- Dans le cas où l’application localisée d’un enduit de ragréage est
prévue, sablage de la résine et aspiration de l’excédent après
séchage.
Joint de construction
Assimilé à une fissure.
Fissures
Le traitement des fissures entre 0,3 et 1 mm mais sans désaffleur
(différence de niveau) est le suivant :
- ouvrir les fissures par sciage avec un disque diamant ;
- nettoyer et dépoussiérer par aspiration ;
- garnir à l’aide d’une résine époxy bi-composants, coulante, ou
équivalent, d’une dureté Shore D 60 à 24 h ;
- sablage à l’aide de sable de quartz fin et sec du produit de
garnissage avant sa polymérisation ;
- après durcissement de la résine, aspirer l’excès de sable non
adhérent avec un aspirateur.
Ragréage ou reprofilage localisé
Seules les fissures
recouvertes.
< 1 mm
et
sans
désaffleur
peuvent
être
Sur support fissuré ou support souillé et remis en conformité dont le
taux d’humidité est inférieur à 7 %, le ragréage est réalisé à l’aide du
mortier de réparation du béton faisant l’objet de la marque « NF
produits de réparation des structures en béton », PLANITOP 400F de
MAPEI.
Ce produit est appliqué conformément à la fiche technique du fabricant
en respectant les prescriptions suivantes :
- Cohésion de surface mini 1Mpa,
- Arrêts sur bords francs (découpe à la disqueuse),
- Piquetage du support ou ouverture du support par haute pression,
- Support humidifié,
- Etat de surface : taloché fin.
4.13
4.131
Supports en béton bitumineux neufs ou anciens
Nomenclature des supports
Supports neufs ou anciens en béton bitumineux tels que définis dans la
norme NF P 90-202.
5
4.132
4.16
Exigences relatives aux supports
Planéité du support selon la norme NF P 90-202 (04/2009)
Tolérance maximale sous la règle de 3 m : 6 mm.
Délais de recouvrement : 3 semaines minimum après réalisation du
support neuf.
Le contrôle de la compacité et de l’épaisseur est effectué à raison d’un
point minimum tous les 200 m².
4.133
Exigences relatives aux supports
La pose ne sera pas effectuée si le support ne répond pas aux
exigences de la norme NF P 90-202.
4.14
Supports en asphalte neufs ou anciens
4.141
Nomenclature des supports
Supports neufs ou anciens en asphalte tels que définis dans la norme
NF P 90-202.
4.142
Exigences relatives aux supports
Planéité du support selon la norme NF P 90-202 (04/2009)
Tolérance maximale sous la règle de 3 m : 6 mm.
4.143
Travaux préparatoires
Ragréage localisé
Appliquer un enduit de sol avec primaire adapté faisant l’objet d’un
certificat CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED avec classement minimum P3 en
cours de validité pour l’application visée :
Nom
Provenance
ROXOL FLEX + primaire PRIMATECH
BOSTIK
Selon le cas, cf. Cahier du CSTB 3634 V2 de Novembre 2012 :
« Exécution des enduits de sols intérieurs pour la pose de revêtements
de sol – Travaux neufs » ou Cahier du CSTB 3635 V2 de
Novembre 2012 : « Exécution des enduits de sols intérieurs pour la
pose de revêtements de sol – Rénovation ».
Se rapporter également aux certificats CERTIFIÉ CSTB CERTIFIED et
préconisations des fabricants pour l’utilisation des produits.
4.15
Supports à base de bois ou panneaux dérivés
du bois neufs ou anciens
4.151
Nomenclature des supports
Supports neufs ou anciens à base de bois ou panneaux dérivés du bois
tels que définis dans la norme NF P 63-203 (DTU 51.3), y compris les
complexes de doublage préfabriqués des systèmes de revêtements de
sol sportifs désolidarisés posés flottants TARAFLEX SYSTEM TOP
COMFORT et TARAFLEX SYSTEM ENDURANCE faisant l’objet d’un Avis
Technique en cours de validité.
4.152
Exigences relatives aux supports
4.161
Anciens revêtements de sol sportifs collés en plein sur le support ;

Anciennes peintures de sol, cf. article C du Cahier du CSTB 3635 V2
« Exécution des enduits de sols intérieurs pour la pose de
revêtements de sol – Rénovation » ;

Anciennes résines coulées, cf. article D du Cahier du CSTB 3635 V2
« Exécution des enduits de sols intérieurs pour la pose de
revêtements de sol – Rénovation ».
4.162
Cf. dispositions de la norme NF P 63-203 (DTU 51.3), précisées
comme suit :
Cas des parquets
Les parquets seront si besoin réparés avant mise en place de
panneaux de particules, en remplaçant les lames les plus déformées et
en rattrapant les cavités par application d’un enduit adapté ayant un
caractère non coulant.
Les panneaux sont calés et assemblés sur le support. Les joints et
têtes de vis sont mastiqués puis poncés. Dans tous les cas, une bonne
ventilation de la sous-face doit être assurée.
Cas des panneaux de particules à base de bois et des
complexes
de
doublage
préfabriqués
TARAFLEX
SYSTEM TOP COMFORT ET TARAFLEX ENDURANCE
Anciens revêtements de sol sportifs collés
-
-
6
détériorations,
de
Dans le cas d’un revêtement sur mousse, un test in-situ visant à en
évaluer les caractéristiques sportives est réalisé. La pose sera possible
si l’analyse de la souplesse par l’essai de déformation verticale selon
NF EN 14809 est conforme à l’exigence de la norme NF EN 14904.
Anciennes peintures de sol
Les modalités de l’étude préalable et les exigences relatives au support
sont décrites à l’article C1 du Cahier du CSTB 3635 V2 « Exécution des
enduits de sols intérieurs pour la pose de revêtements de sol –
Rénovation ».
Anciennes résines coulées
Les modalités de l’étude préalable et les exigences relatives au support
sont décrites à l’article D1 du Cahier du CSTB 3635 V2 « Exécution des
enduits de sols intérieurs pour la pose de revêtements de sol –
Rénovation ».
4.163
Travaux préparatoires
Anciens revêtements de sol sportifs collés
Un nettoyage soigneux de la surface du revêtement est réalisé avant la
pose : élimination des salissures, si besoin par décapage mécanique,
avec un détergent neutre ou alcalin suivi d’un rinçage.
Anciennes peintures de sol
Les zones présentant des défauts sont traitées, le recours à un enduit
de sol généralisé étant exclu, puis la peinture est poncée et lessivée.
Anciennes résines coulées
Le sol en résine conservé est poncé puis dépoussiéré ; cf. article D2 du
Cahier du CSTB 3635 « Exécution des enduits de sols intérieurs pour la
pose de revêtements de sol – Rénovation ».
Dans le cas où un défaut est constaté, l’ancien revêtement sera
entièrement déposé.
4.2
Produits et matériaux associés
Tous les produits mentionnés doivent être utilisés conformément à leur
étiquetage et à la réglementation en vigueur.
4.21
Pour tous types de supports dont l’humidité est
≤ 4,5 % à l’exception des supports exposés
aux reprises d’humidité
4.211
Colles préconisées
Le fabricant du revêtement préconise les colles acryliques à faible
teneur en eau suivantes, employées en simple encollage à raison de
250 à 300 g/m² environ, déposées à la spatule dentée fine (type A2
selon recommandations TKB). Se reporter également aux instructions
du fabricant de colle.
Nom
Provenance
TECHNICRYL
CEGECOL SIKA
CEGE 100 TECHNIQUE
CEGECOL SIKA
PLASTIMANG S
BOSTIK
MIPLAFIX 200
BOSTIK
SADERFIX T3
BOSTIK
GERTEC
GERFLOR
Désaffleurs entre les panneaux (tolérance : 0,3 mm) : ponçage
(grain 100) ;
522 EUROSAFE SUPER PLUS
H.B. FULLER
ULTRABOND ECO V4 SP
MAPEI
Défauts sur les panneaux (coins cassés, impacts…) : mise en
œuvre d’un enduit de réparation spécifique visant ce type
d’application, puis ponçage (grain 100) ;
ULTRABOND ECO 370
MAPEI
ROLLCOLL
MAPEI
Joints entre panneaux ouverts (maximum 2 mm) : mise en
œuvre d’un enduit de réparation spécifique visant ce type
d’application, puis ponçage (grain 100).
KE 2000 S
UZIN
Traitement des désaffleurs, joints et zones abimés :
-
Exigences relatives aux supports et étude
préalable
Le revêtement ne doit pas présenter de
décollements et/ou de rupture de joint soudé.
Tolérance maximale sous la règle de 3 m : 6 mm.
Travaux préparatoires
Nomenclature des supports

Planéité du support selon la norme NF P 90-202 (04/2009)
4.153
Supports en rénovation avec conservation du
revêtement existant
12/14-1684
4.212
Adhésifs de maintien préconisés
Pour tous types de supports à l’exception des supports à base de
liants hydrauliques exposés aux reprises d’humidité (dallages),
le fabricant du revêtement préconise les adhésifs à faible teneur en
eau suivants, employés en simple encollage à raison de 150 à
200 g/m² environ, déposées au rouleau à poils mi-longs.
Nom
4.22
Provenance
ADHESI-TECH
BOSTIK
542 EUROFIX TACK PLUS
H.B. FULLER
Pour les supports à base de liants hydrauliques
dont l’humidité est comprise entre 4,5 et 7 %
et les supports exposés aux reprises d’humidité
 Dans le cas où un adhésif de maintien est employé,
l’encollage est réalisé au rouleau laine poils courts ou à la
spatule à dents très fines, pour éviter les surépaisseurs.
Il est également impératif avant l'application du revêtement
d'attendre le gommage total du film de colle.
 Dans le cas où une colle réactive est employée, l’affichage du
revêtement s’effectuera immédiatement après avoir appliqué
la colle et il sera marouflé manuellement au fur et à mesure.
Marouflage
Le marouflage sera effectué soigneusement en deux temps :
- Manuellement, lors de la mise en place ;
- au rouleau, sur les zones encollées.
Le fabricant du revêtement préconise les colles réactives bicomposants suivantes, employées en simple encollage à raison de 400
à 450 g/m² environ, déposées à la spatule dentée fine (type B1 selon
recommandations TKB). Se reporter également aux instructions et
recommandations du fabricant de colle.
4.23
Nom
Provenance
ADESILEX G19
MAPEI
ADESILEX G20
MAPEI
KR 421
UZIN
Cordon pour soudure à chaud des joints
Mélange de PVC plastifié, au coloris du revêtement, distribué par la
Société GERFLOR.
Diamètre du cordon : 5 mm.
4.3
Stockage et conditions de pose
Stockage
Voir article 6.1 de la norme NF DTU 53.2.
Température ambiante
Marouflage au rouleau
4.5
Joints courants
La soudure des joints à chaud avec le cordon d'apport est réalisée
conformément à l'article 6.3421 de la norme NF DTU 53.2.
4.6
Traitements des rives
Les rives sont traitées par le système suivant :
- Découpe du revêtement en périphérie à 0,5 cm de la paroi ;
- Mise en place d'une plinthe de finition en bois.
La température minimale du local doit être de +10 °C pour la pose des
lés.
4.7
Pour l'emploi des colles, la plage de température est de +10 °C à
+30 °C.
Cf. Figures 1 à 7 ci-après. Le revêtement n’est pas collé autour des
réservations.
Traitements des réservations
Température du support
Au moment de la pose, elle doit être d'au moins + 10 °C, et supérieure
d'au moins 3°C à la température de point de rosée (correspondant au
début de la condensation de l'humidité de l'air sur le support).
4.4
Pose
Déroulage des revêtements en lés
Tracer 2 traits de cordeau sur le support pour matérialiser l’axe
transversal et l’axe longitudinal de la salle, donnés par les gaines de
poteaux.
Figure 1 - Préparation du revêtement
Dérouler et mettre à plat les rouleaux pendant 24 heures, dans l’ordre
des numéros de pièces en laissant 1 cm entre chaque lé.
Les lés seront posés à partir de l’axe transversal et le long de l’axe
longitudinal ou selon un calepinage précis pour les poses en bicolore.
Les lés seront toujours déroulés à partir du centre de la salle.
L’extrémité du revêtement qui se trouvait sur le tube en carton devra
être placée le long des murs.
Collage ou maintien du revêtement
Le collage ou maintien du revêtement de façon discontinue en
périphérie de la salle est réalisé à l’aide d’un des produits et dans les
conditions décrits aux articles 4.21 et 4.22.
Figure 2 - Principe du découpeur circulaire
Le collage ou le maintien est réalisé en continu sur 10 à 15 cm de part
et d’autre du trait de cordex :
- au niveau des lisières ;
- en périphérie du local à revêtir ;
- devant les zones d’accès ou les aires de rangement.
Important :
 Dans le cas où une colle acrylique est employée, l'encollage
doit impérativement être suivi d'un passage au rouleau
laqueur afin d'homogénéiser l'épaisseur du film de colle,
éviter le spectre des sillons de colle, et obtenir un gommage
uniforme.
Il est également impératif avant l'application du revêtement
d'attendre le gommage total du film de colle pour éviter la
formation de gonfles.
12/14-1684
Figure 3 - Découpe manuelle du revêtement
7
- Le traitement de surface PROTECSOL appliqué en usine permet de
s'affranchir du premier entretien nécessaire sur ce type de
matériau ;
- Ne jamais employer d'abrasifs (disques noirs, bruns ou verts ou
tampons à récurer) pour éviter la détérioration du traitement
PROTECSOL ;
- Se reporter aux notices d'entretien diffusées par le fabricant du
revêtement pour les usages sportifs.
La métallisation est proscrite car elle est susceptible de modifier les
caractéristiques sportives du revêtement.
B. Résultats Expérimentaux
Réaction au feu
Figure 4 - Mise en place de l’embase de découpe
 Revêtement TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT :
Classement Cfl-s1 (Rapport du LNE n° L110304-DE/10
15/02/2011)
du
 Revêtement TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECO-FIT :
Classement Cfl-s1 (Rapport du LNE n° L110304-DE/21
15/02/2011)
du
Aptitude à l’emploi
Essais selon la norme NF EN 14904
 Revêtement TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT
(Certificat de conformité LABOSPORT n° C102163-D1
01/04/2011)
du
 Revêtement TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECO-FIT
(Certificat de conformité LABOSPORT n° C102166-A1
01/04/2011)
du
C. Références
Figure 5 - Découpeur circulaire
C1. Données Environnementales et Sanitaires (*)
Le procédé TARAFLEX SPORT ECO-FIT ne fait pas l’objet de FDES
« système ».
Revêtements de sol sportifs
Les revêtements de sol sportifs TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT
et TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECO-FIT font l’objet d’une Fiche
de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) conforme à la
norme NF P 01-010. Le domaine d’emploi de cette FDES (revêtement
collé en plein à l’aide d’une colle acrylique) diffère du domaine
d’emploi revendiqué par le demandeur dans le cadre du présent Avis
Technique (pose particulière, revêtement non collé en plein, maintenu
en lisières des lés et en périphérie de la salle à l’aide d’une colle
acrylique, d’une colle réactive ou d’un adhésif de maintien).
Le demandeur déclare que cette fiche est collective et a fait l’objet
d’une autodéclaration (données non vérifiées).
Figure 6 - Découpe effectuée
Cette déclaration environnementale a été établie en juin 2013 par le
Syndicat Français des Enducteurs Calandreurs et Fabricants de
Revêtements de Sol et Mur (SFEC). Elle n’a pas fait l’objet d’une
validation par un organisme tierce partie habilité et est disponible sur
le site www.base-inies.fr.
Colles PLASTIMANG S, MIPLAFIX 200 et SADERFIX T3
Ces colles font l’objet d’une déclaration environnementale de type III
au sens de la norme EN/ISO 14025 : Fiche de Déclaration
Environnementale et Sanitaire (FDES) conforme à la norme
NF P 01-010.
Le demandeur déclare que cette fiche est individuelle et à fait l’objet
d’une autodéclaration (données non vérifiées).
Cette déclaration environnementale a été établie le 04/2011 par la
Société BOSTIK S.A. Elle n’a pas fait l’objet d’une validation par un
organisme tierce partie habilité et est disponible sur le site www.baseinies.fr.
Figure 7 - Mise en place du chapeau de réservation découpé
dans une chute de revêtement
5.
Mise en service
Colles TECHNICRYL, CEGE 100 TECHNIQUE, 522 EUROSAFE
SUPER PLUS, ULTRABOND ECO V4SP, ULTRABOND ECO 370 et
ROLLCOLL
Ces colles acryliques en dispersion aqueuse font l’objet d’une
déclaration environnementale de type III au sens de la norme EN/ISO
14025 : Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES)
conforme à la norme NF P 01-010.
Voir article 8 de la norme NF DTU 53.2.
Le demandeur déclare que cette fiche est collective et a fait l’objet
d’une autodéclaration (données non vérifiées).
6.
Cette déclaration environnementale a été établie le 12/2010 par
l’Association Française des Industries Colles, Adhésifs et Mastics
Entretien – Utilisation
Pour les revêtements de sol constituant le système, le fabricant
préconise les dispositions suivantes :
(*)
8
Non examiné par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet Avis
12/14-1684
(AFICAM). Elle n’a pas fait l’objet d’une validation par un organisme
tierce partie habilité et est disponible auprès de l’AFICAM.
Produit de maintien ADHESI-TECH
Le produit de maintien ADHESI-TECH fait l’objet d’une déclaration
environnementale de type III au sens de la norme EN/ISO 14025 :
Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) conforme à
la norme NF P 01-010.
Le demandeur déclare que cette fiche est individuelle et a fait l’objet
d’une autodéclaration (données non vérifiées).
Cette déclaration environnementale a été établie le 04/2011 par
BOSTIK SA. Elle n’a pas fait l’objet d’une validation par un organisme
tierce partie habilité et est disponible sur le site www.base-inies.fr.
Récapitulatif pour le procédé complet
Les données issues des FDES ont pour objet de servir au calcul des
impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits(ou
procédés) visés sont susceptibles d’être intégrés.
Le tableau récapitulatif ci-après précise la nature et le statut de(s)
déclaration(s) environnementale(s) transmise(s) par le demandeur.
C2. Autres références
Début de la fabrication industrielle : 2009.
Surface réalisée : 10 000 m2.
Tableau des références relatives aux données environnementales et sanitaires
État des références relatives aux données environnementales et sanitaires
Liste de tous les
composants du procédé
Référence de
la
FDES(1)
FDES
fournie et disponible
OUI
TARAFLEX SPORT EVOLUTION ECO-FIT
(1)
(2)
NON
FDES
vérifiée par tierce
partie
indépendante
habilitée(2)
OUI
Liste des données de
performances
certifiées
NON
-
-
TARAFLEX SPORT M PERFORMANCE ECO-FIT
-
-
Cordon de soudure
-
-
PLANITOP 400F
-
-
ROXOL FLEX
-
-
PRIMATECH
-
-
TECHNICRYL
-
-
CEGE 100 TECHNIQUE
-
-
PLASTIMANG S
-
-
MIPLAFIX 200
-
-
SADERFIX T3
-
-
GERTEC
-
-
522 EUROSAFE SUPER PLUS
-
-
ULTRABOND ECO V4SP
-
-
ULTRABOND ECO 370
-
-
ROLLCOLL
-
-
KE 2000 S
-
-
ADESILEX G19
-
-
ADESILEX G20
-
-
KR 421
-
-
ADHESI-TECH
-
-
542 EUROFIX TACK PLUS
-
-
Ne figurent ici que les FDES pertinentes vis-à-vis du domaine d’emploi et des conditions de Conception/Dimensionnement/Mise en œuvre
décrites dans le présent Avis Technique.
Données non examinées par le Groupe Spécialisé dans le cadre de cet Avis.
12/14-1684
9
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
1
File Size
173 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content