close

Enter

Log in using OpenID

CCTP RECONSULTATION GROS OEUVRE – Salle de loisirs

embedDownload
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°00
PRESCRIPTIONS COMMUNES
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
00.1
OBJET DU PRESENT CCTP ..................................................................................................................................4
00.2
INTERVENANTS .....................................................................................................................................................4
00.2.1
Maîtrise d'ouvrage ................................................................................................................................................4
00.2.2
Maîtrise d'oeuvre ..................................................................................................................................................4
00.2.3
Acousticien ...........................................................................................................................................................4
00.2.4
Contrôle technique................................................................................................................................................4
00.2.5
Coordination SPS .................................................................................................................................................4
00.2.6
Bureau d'Etudes Géotechniques ..........................................................................................................................4
00.3
PLANNING ...............................................................................................................................................................5
00.4
REGLES GENERALES ...........................................................................................................................................5
00.5
DESIGNATION DES LOTS PAR CORPS D'ETAT..................................................................................................5
00.6
CLASSEMENT DES BATIMENTS...........................................................................................................................5
00.7
MATERIAUX ............................................................................................................................................................5
00.8
PRESCRIPTIONS GENERALES .............................................................................................................................6
00.8.1
Démarches auprès des Administrations ...............................................................................................................6
00.8.2
Responsabilité envers les tiers - Etat des lieux ....................................................................................................6
00.8.3
Conditions de démarrage des travaux ..................................................................................................................6
00.8.4
Droits de voiries et de décharges .........................................................................................................................6
00.9
DOSSIER D'ETUDE ................................................................................................................................................6
00.9.1
Etude du dossier ...................................................................................................................................................6
00.9.2
Plans .....................................................................................................................................................................7
00.10
CHANTIER...............................................................................................................................................................7
00.10.1
Documents "références" déposés au bureau de chantier ....................................................................................7
00.10.2
Organisation collective du chantier .......................................................................................................................7
00.10.3
Limites du terrain ................................................................................................................................................10
00.10.4
Clôtures de chantier............................................................................................................................................10
00.10.5
Panneau de chantier...........................................................................................................................................10
00.10.6
Branchements de chantier ..................................................................................................................................10
00.10.7
Gestion du compte prorata .................................................................................................................................10
00.10.8
Propreté du chantier ...........................................................................................................................................10
00.10.9
Nettoyage de fin de chantier ...............................................................................................................................11
00.10.10
Déchets de chantier ............................................................................................................................................11
00.10.11
Accès du chantier ...............................................................................................................................................12
00.10.12
Installation de chantier sur la voie publique ........................................................................................................12
00.10.13
Stockage .............................................................................................................................................................12
00.10.14
Signalisation routière ..........................................................................................................................................12
OBJET DU PRESENT CCTP
Page 2/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
00.10.15
Sécurité sur le chantier .......................................................................................................................................12
00.10.16
Sécurité collective ...............................................................................................................................................13
00.10.17
Rendez-vous de chantier ....................................................................................................................................13
00.11
TRAVAUX ..............................................................................................................................................................13
00.11.1
Conception et exécution .....................................................................................................................................13
00.11.2
Liaison avec les autres corps d'état ....................................................................................................................13
00.11.3
Implantation - Piquetage - Repérage - Niveaux..................................................................................................13
00.11.4
Découvertes en fouille - Droits de propriété .......................................................................................................14
00.11.5
Réservations - Scellements - Fourreaux ............................................................................................................14
00.11.6
Calfeutrements ...................................................................................................................................................14
00.11.7
Parfait achèvement des travaux .........................................................................................................................14
00.11.8
Livraison des ouvrages .......................................................................................................................................14
00.11.9
Essais .................................................................................................................................................................14
00.11.10
Contrôles internes...............................................................................................................................................15
00.11.11
Récolements .......................................................................................................................................................15
Sécurité sur le chantier
Page 3/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
00.1
Désignation
OBJET DU PRESENT CCTP
Le présent CCTP a pour objet la construction d'un espace de loisirs et d'une école de musique à Sainte Gemmes sur Loire
La totalité de ces travaux sera réalisée pour le compte du Maître d'Ouvrage : Mairie de Sainte Gemmes sur Loire
00.2
INTERVENANTS
00.2.1
Maîtrise d'ouvrage
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
T. 02 41 66 75 52 F. 02 41 66 74 00
00.2.2
Maîtrise d'oeuvre
MAITRE D'OEUVRE CONCEPTION Architecture et Paysage
ENET - DOLOWY
Architecture Urbanisme Paysage
21 rue de la Rosière d'Artois
44100 NANTES
Tél. 02.51.84.97.40 Fax. 02.51.84.09.63
BUREAU D'ETUDES STRUCTURE
ETTEC
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél.: 02 51 89 12 30 - Fax: 02 40 49 18 61
BUREAU D'ETUDES FLUIDES ET CUISINE
GEFI
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél.: 02 40 49 95 95 - Fax : 02 40 14 43 30
00.2.3
Acousticien
SERDB
Parc des Grésillières - 5 Avenue Jules Verne
44 230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél.: 02 40 34 11 22 - Fax : 02 40 34 01 02
00.2.4
Contrôle technique
SOCOTEC ANGERS
122 Rue Château d'Orgement
49 000 ANGERS
Tél.: 02 41 68 67 00 - Fax : 02 41 68 67 49
00.2.5
Coordination SPS
SOCOTEC ANGERS
122 Rue Château d'Orgement
49 000 ANGERS
Tél.: 02 41 68 67 00 - Fax : 02 41 68 67 49
00.2.6
Bureau d'Etudes Géotechniques
SIC INFRA
BP 67301 - 21, Rue de l'Argelette
49072 BEAUCOUZE CEDEX
Tél : 02.41.21.03.80 - Fax : 02.41.21.03.81
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 4/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
00.3
Désignation
PLANNING
Le planning global de l'opération est de 15 mois, dont 1 mois de préparation, hors congés et intempéries, pour l'ensemble de l'opération
Un planning détaillé de réalisation des ouvrages sera mis au point par l'OPC avec les entreprises titulaires des différents marchés au démarrage du
chantier.
00.4
REGLES GENERALES
Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières est indivisible, même si par commodité et pour la bonne compréhension des travaux, il est divisé
en lots. Tous les entrepreneurs auront l'obligation absolue de prendre connaissance du CCTP dans son intégralité, de façon à se rendre compte non
seulement des travaux à réaliser dans leur corps d'état, mais aussi dans les autres, ceux-ci pouvant avoir des répercussions sur leurs lots respectifs. Il est
précisé que chaque lot comporte la totalité des ouvrages à exécuter. Les entrepreneurs désireux d'obtenir des renseignements complémentaires, pourront
s'adresser à l'équipe de maîtrise d'œuvre indiquée ci-avant.
00.5
DESIGNATION DES LOTS PAR CORPS D'ETAT
00 - PRESCRIPTIONS COMMUNES
01 - TERRASSEMENTS - VRD
02 - FONDATIONS SPECIALES
03 - GROS ŒUVRE
04 - CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
05 - COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
06 - ETANCHEITE
07 - MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
08 - METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
09 - ELEVATEUR PMR
10 - ELECTRICITE - COURANTS FORTS ET FAIBLES
11 –PLOMBERIE SANITAIRE - CHAUFFAGE GAZ – VENTILATION
12 - EQUIPEMENT DE CUISINE
13- EQUIPEMENT SCENIQUE
14 - MENUISERIES INTERIEURES BOIS – AGENCEMENT
15 - TRIBUNES TELESCOPIQUES
16 - CLOISON MOBILE
17 - CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
18 - CARRELAGE - FAIENCE
19 - SOLS SOUPLES
20- PARQUET
21 - PEINTURE - NETTOYAGE
22 - RAVALEMENT DE FACADE
23 - ESPACES VERTS
00.6
CLASSEMENT DES BATIMENTS
Règlementation incendie : suivant classement des établissement recevant du public :
Etablissement de 3ème Catégorie ; Bâtiment de type :
L : salle de spectacle, salle de banquet, salle de réunion
R: école de musique et box
N :zone bar
Locaux à risques moyens : zone office, local entretien, réserve bar, loge des artistes, rangement salle d'harmonie, placard technique
Locaux à risque importants : Chaufferie, TGBT, Rangement (grande salle) local poubelles
Règlementation thermique :
L'objectif thermique à atteindre est niveau RT 2005 THPE (Cep  Cep réf -20%)
Règlementation sismique :
Le bâtiment devra respecter les règles PS 92. Les produits mis en œuvre devront disposer d'un avis technique compatible en zone sismique.
00.7
MATERIAUX
Les caractéristiques de dimensions, formes, qualité des matériels et matériaux, employés dans les travaux et ceci indépendamment des lots traités, seront
conformes :
Aux cahiers des charges,
Au R.E.E.F. (Recueil des éléments utiles à l'établissement et à l'exécution des projets et marchés de bâtiments en France),
Aux D.T.U. (Documents techniques unifiés),
Aux avis techniques du C.S.T.B.,
Les matériaux "non traditionnels" devront avoir fait l'objet :
~ soit d'un "avis technique" du CSTB en vigueur à la date de l'exécution des travaux,
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 5/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
~ soit d'un contrat d'assurance spécifique,
~ soit d'une acceptation par le bureau de contrôle,
Aux normes A.F.N.O.R (Association française de Normalisation),
Aux marques de fabrique.
Les éventuelles indications de marques de fabrique dans le présent CCTP n'ont pour but que de définir précisément et sans équivoque possible, la qualité
des matériels et matériaux. L'entrepreneur de chaque lot pourra soumettre à l'approbation du Maître d'Oeuvre et du Maître d'Ouvrage, des matériels ou
matériaux de marque différente mais de qualité et aspect équivalente aux prescriptions particulières du présent CCTP.
Tous les matériaux seront présentés à l'architecte et au Maître de l'Ouvrage avant d'en faire la commande.
Des échantillons et des éléments "témoins" seront présentés au maître d'oeuvre. Ils devront avoir une surface au moins égale à 1 % de la surface totale à
mettre en oeuvre avec un minimum de 1,00 m² (matériaux de façade). Pour chaque matériau le maître d'oeuvre pourra exiger plusieurs échantillons.
Les entreprises devront être en mesure de fournir au Maître d'Ouvrage les informations concernant les performances environnementales et sanitaires des
produits de construction se rapportant à la structure, l'enveloppe, le cloisonnement, et les revêtements intérieurs, relatifs à leur lot, en référence à
l'application de la norme NF P 01-010.
A défaut, quand elles n'existent pas pour un ou plusieurs produits, les informations concernant leurs performances environnementales, limitées aux seuls
impacts sanitaires, doivent au minimum être connues des entreprises et disponibles dans une forme les situant par rapport aux exigences de la norme NF P
01-010.
A savoir, l'évaluation des risques sanitaires concerne actuellement :
la contribution à la qualité sanitaire des espaces intérieurs,
la contribution à la qualité sanitaire de l'eau.
00.8
PRESCRIPTIONS GENERALES
00.8.1
Démarches auprès des Administrations
L'entrepreneur du lot Gros Oeuvre devra faire, en temps utile et sans que l'architecte ait à lui demander, toutes les démarches d'autorisation nécessaires
auprès des administrations et différents services, pour le parfait déroulement du chantier.
00.8.2
Responsabilité envers les tiers - Etat des lieux
L'entrepreneur du lot Gros Oeuvre prend possession du terrain à la date de l'ordre de service de démarrage des travaux.
Aussi, avant le démarrage et la fin de ses travaux, cet entrepreneur fera constater l'état des lieux ou d'entretien des ouvrages aux limites de propriété ou en
mitoyenneté du chantier, ainsi que l'état de la voirie publique aux abords du chantier (ou constat contradictoire avec l'aménageur). Ce constat sera fait par
huissier et à la charge de l'entreprise précitée.
Aussi, à compter de ce jour, celui-ci sera responsable des éboulements, affouillements et tassement qui pourraient survenir de son fait et en supportera les
dommages de toutes natures qui pourraient en résulter. De plus, toutes les entreprises devant intervenir sur le chantier et pendant toute la durée de celui-ci
seront également responsables de tous les dégâts causés par leurs appareils ou véhicules, à la voie publique, bordures et trottoirs, et d'une manière
générale à la propriété des tiers. Il est implicite qu'elles devront la remise en état de tout ouvrage détérioré. A cet effet, elles devront contracter toutes
assurances nécessaires couvrant les risques et recours des tiers.
00.8.3
Conditions de démarrage des travaux
Les entrepreneurs avant tout démarrage des travaux s'assureront que :
Les branchements ou raccordements anciens d'asservissement auront été déposés par les compagnies concessionnaires.
Les éventuels panneaux publicitaires ou d'information érigés sur le site ont été déposés (avec précaution).
La repose des panneaux précités, avec ossature éventuelle a été faite.
Le permis de construire a été obtenu et n'est pas caduque.
00.8.4
Droits de voiries et de décharges
Les entrepreneurs de chacun des lots feront leur affaire personnelle des droits et taxes de voiries ou des décharges afférentes à ce chantier. Ceux-ci seront
donc implicitement inclus dans les marchés.
00.9
DOSSIER D'ETUDE
00.9.1
Etude du dossier
Pour l'étude de leur dossier, les soumissionnaires de chaque lot devront compléter leur documentation par l'examen du dossier des autres corps d'état, et
se mettre en rapport avec les autres attributaires en vue d'assurer une parfaite coordination des travaux. Ils devront notamment exécuter à la demande des
autres corps d'état, les réservations et passages qui leur seront réclamés.
Tous les ouvrages prévus au présent projet comprennent :
Toutes les plus-values et sujétions,
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 6/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Façons et poses à toutes hauteurs,
Ouvrages de faibles dimensions, largeurs ou hauteur,
Façons de trous, évidements, percements, saignées, rainures, encastrements, etc., dans les murs, cloisons, béton et tous matériaux
nature qu'ils soient,
Tous les réglages, calages, nivellements, traits de niveaux,
Tous raccords très soignés,
Toutes ferrures nécessaires aux scellements.
00.9.2
de quelque
Plans
-
100 Plan Géomètre
PLANS ARCHITECTE
-
100 Plan Géomètre
101 Plan Masse + réseaux 1/200
102 Plan Masse + réseaux 1/100
103 Plan RDC
104 Plan R+1
105 Façades
106 Coupes
107 Plan Paysage
PLAN EQUIPEMENTDE CUISINE
CU 01
PLANS EQUIPEMENTS SCENIQUE ET RIDEAU DE SCENE
ES 01
ES 02
PLANS ELECTRICITE - COURANTS FORTS ET FAIBLES
EL 01
EL 02
PLANS VENTILATION
GE 01
GE 02
PLAN CHAUFFAGE - PLOMBERIE
CP 01
00.10
CHANTIER
00.10.1
Documents "références" déposés au bureau de chantier
Afin d'éviter toute contestation lors des rendez-vous de chantier, l'entreprise titulaire du lot GO assurera pendant la durée du chantier la présence au bureau
de chantier d'un exemplaire complet des pièces contractuelles : CCAP, CCTP, série complète des plans, ensembles et détails, ainsi que le planning.
00.10.2
Organisation collective du chantier
L'entrepreneur auquel incombe la responsabilité relative à l'organisation matérielle et collective du chantier est l'entreprise titulaire du marché de GROS
OEUVRE.
Celle-ci doit, en outre, être prévue et organisée conformément au C.C.G. et additifs, au P.G.C. ainsi qu'au tableau de répartition des tâches joint
ci-après.
L'entreprise du lot GROS-OEUVRE devra, avant de commencer les travaux, soumettre à l'architecte d'exécution pour approbation, suivant les prescriptions
du coordinateur SPS, le plan d'installation du chantier, qui indiquera :
Le tracé de la clôture,
L'emplacement des aires d'accès,
L'emplacement du bureau de chantier,
L'emplacement des baraquements nécessaires au personnel de chantier (vestiaires, sanitaires, réfectoire,...) suivant règlementation
et
préconisations du PGC,
L'emplacement des moyens de levage et des machines diverses,
L'emplacement des aires de stockage des matériaux etc,
L'emplacement des éventuels baraquements de stockage du matériel, des magasins, etc., aucun stockage ne devra se faire dans le bâtiment à
construire,
Les schémas des branchements d'eau, de téléphone, télécopie de chantier et d'électricité... (ces différents branchements devront tenir compte des
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 7/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
excavations pour l'établissement des différents niveaux),
Toutes les installations annexes éventuelles,
L'emplacement des postes provisoires de lutte contre l'incendie,
Les zones de mise en dépôt provisoire de terre végétale (à conserver pour réemploi) et des déblais.
Les attributaires des autres lots devront reconnaître les lieux et se mettre en rapport avec l'entrepreneur responsable, afin de bénéficier éventuellement des
facilités précédemment citées, ainsi que du gardiennage de chantier.
ORGANISATION DU CHANTIER
REALISATION
PRISE EN CHARGE
Organisation générale de chantier
Gros-Œuvre
Gros-Œuvre
Autorisations administratives (voirie, domaine public)
Gros-Œuvre
Gros-Œuvre
Clôtures de chantier extérieures (entretien et repli en fin de chantier)
Gros-Œuvre
Gros-Œuvre
Panneau de chantier
Gros-Œuvre
Gros-Œuvre
Raccordements au réseau ERDF et démarches administratives
Gros-Œuvre
Compte-prorata
Distribution électrique pour alimentation générale du chantier, grue, base
vie, etc …
Gros-Œuvre
Gros-Œuvre
Distribution secondaire pour les différents niveaux du chantier
Electricité
Electricité
Eclairage de chantier à chaque niveau
Electricité
Electricité
Eclairage de chantier extérieur
Electricité
Electricité
Chauffage provisoire (si nécessaire pour pose des sols et peinture)
Electricité
Compte-prorata
Abonnements et consommations
Gros Œuvre
Compte-prorata
Raccordements au réseau public, compteur et démarches administratives
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Installations de chantier
Réseau ELEC de chantier
Réseau EAU de chantier
Distribution de la base vie
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Points de puisage intérieurs et extérieurs
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Réseau d'évacuation et raccord sur domaine public
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Abonnements et consommations
Gros Œuvre
Compte prorata
Installation pour la base vie et démarches administratives
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Abonnements et consommations
Gros Œuvre
Compte prorata
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Installation, raccordements réseaux, entretien et repli
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Abonnements et consommations
Gros Œuvre
Compte prorata
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Nettoyage des voiries publiques et des camions pendant la phase de
terrasements
Gros Œuvre et VRD
Gros Œuvre et VRD
Voiries de chantier et plateforme provisoire de base vie / stockage
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Entretien et maintien en état pendant toute la durée du chantier
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Garde-corps sur allèges basses, trémies, en terrasses, cages d'escalier
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Entretien et maintien en état pendant toute la durée du chantier
Gros Œuvre
Gros Œuvre
Ensemble du chantier pendant toute la durée du chantier
Toutes les
entreprises
Toutes les
entreprises
Voies d'accès
Gros Œuvre
Compte prorata
Abords des bâtiments
Gros Œuvre
Compte prorata
Mise en place des bennes de tri des déchets
Gros Œuvre
Compte prorata
Réseau TELEPHONE de chantier
Bungalows de chantier
1 salle de réunion Maîtrise d'œuvre (30 m²), compris mobiliers, chauffage,
élec…
Communs : Vestiaires, blocs sanitaires, réfectoires pour personnel du
chantier TOUS CORPS D'ETAT suivant recommandations du PGC
Signalisation
Signalisations intérieure et extérieure : sécurité, issues de secours,
Abords des bâtiments
Protections
Nettoyages
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 9/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Mise en place des bennes de tri des déchets
Gros Œuvre
Compte prorata
Rotation des bennes et évacuation à la décharge publique
Gros Œuvre
Compte prorata
Nettoyage des extérieurs de bâtiments après repli de chantier
Gros Œuvre
Compte prorata
Nettoyage complet avant OPR
Peinture
Peinture
Nettoyage complet avant Livraison
Peinture
Peinture
Protection du chantier et de la base vie confiée à une entreprise
extérieure spécialisée (ex : PRODOMO sécurité)
A prévoir pendant les congés d'été et de Noël
Compte prorata
Compte prorata
Gestion du compte prorata
Gros Œuvre
Gardiennage et surveillance de chantier
00.10.3
Limites du terrain
Préalablement à l'exécution de tous travaux, l'entrepreneur du lot GO devra repérer exactement les limites d'alignement du terrain, conjointement avec les
services administratifs intéressés et les propriétaires mitoyens ou riverains.
00.10.4
Clôtures de chantier
L'entreprise titulaire du lot GO devra la clôture du chantier, suivant le plan d'installation de chantier approuvé par l'architecte afin d'interdire l'accès de ce
chantier au public. Un schéma de principe sera déterminé dans le P.G.C.S.P.S.
Les portails permettant l'accès des camions et des ouvriers devront être condamnés par des fermetures à cadenas ou serrures.
Cette clôture, d'une hauteur de 2m minimum, sera du type Heras ou similaire.
La voie d'accès pompier du Centre de Santé Mentale (CESAME) devra être accessible aux véhicules de secours.
00.10.5
Panneau de chantier
Dès l'ouverture du chantier, l'entreprise adjudicataire du lot GROS OEUVRE fera réaliser 1 panneau en couleur, suivant le modèle prescrit par le Maître
d'Ouvrage.
Le panneau indiquera la dénomination du chantier, les noms et adresses de l'architecte, du bureau de contrôle, des ingénieurs conseils, des entrepreneurs
des différents corps d'état ainsi que le numéro du permis de construire, la date de son obtention et tous les renseignements obligatoires dans le cadre de
l'affichage réglementaire.
Une image de synthèse en couleur représentera le futur bâtiment sur une surface de 4 m² minimum.
Les frais afférents à la fourniture, installation et entretien de ce panneau, seront à la charge du COMPTE PRORATA.
Ce panneau de chantier sera conforme aux prescriptions du permis de construire et au décret du 13 Juin 1979 (travail clandestin).
00.10.6
Branchements de chantier
L'entrepreneur du lot GROS OEUVRE fera établir les branchements du chantier :
Canalisations, branchement et robinetterie pour la distribution de l'eau nécessaire aux besoins du chantier et des ouvriers.
Installation de l'électricité (éclairage et force) pour les besoins du chantier, bureau, magasins etc... Il devra de plus, s'assurer que la
électrique disponible est suffisante pour couvrir les besoins du chantier.
Installation de télécommunication compris location des matériels d'émission et de réception.
puissance
Les frais afférents à ces travaux, seront à la charge de l'entreprise de Gros Oeuvre. La fourniture de l'eau et de l'électricité sur le chantier, seront répartis
entre toutes les entreprises, dans le cadre du compte prorata conformément au CCG.
00.10.7
Gestion du compte prorata
L'entreprise responsable de l'organisation du chantier est également chargée de faire les avances pour les frais à reporter au compte prorata.
L'entreprise de GROS OEUVRE devra gérer le compte prorata. Aussi, toutes factures justificatives devront lui être adressées.
Ces dépenses concerneront l'eau, l'électricité, les télécommunications, le bureau de chantier, les baraquements du personnel, ainsi que les frais de location
de bennes où les corps d'état pourront déposer les gravois de chantier et ceux d'enlèvement régulier de ces gravois (cette énumération n'est pas limitative,
se reporter aux instructions de la norme NFP 03001, complétée par le C.C.G.).
Par contre, il ne sera pas tenu compte de la casse, chacun restant responsable de ses travaux. Il est rappelé que les raccords et reprises seront à la charge
de l'entreprise qui les aura rendu nécessaires mais qu'ils seront exécutés par l'entreprise titulaire du marché auquel ces travaux correspondent.
00.10.8
Propreté du chantier
Les entrepreneurs de chacun des lots sont tenus de garder les différents locaux et lieux où ils sont intervenus dans un état de parfaite propreté, en
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 10/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
évacuant leurs déchets de quelques natures qu'ils soient au fur et à mesure de l'avancement du chantier. De plus, les locaux seront libérés de tous les
matériaux et outillages après le passage des ouvriers et enfin balayés.
L'entrepreneur du lot GROS OEUVRE devra, le nettoyage périodique de tout le chantier, au moins une fois avant chaque rendez-vous de chantier, en
évacuant aux décharges tous les gravats, emballages, chutes de bois, déchets de toutes natures, pendant toute la durée des travaux. Les transports
exécutés pour le compte des autres corps d'état, seront affectés au compte prorata, sauf stipulations contraires portées aux détails des travaux.
Le nettoyage des voies publiques devra être assuré pendant toute la durée des travaux par l'entreprise de Gros Oeuvre.
00.10.9
Nettoyage de fin de chantier
Le nettoyage général de fin de chantier sera réalisé par une entreprise spécialisée à la charge du COMPTE PRORATA.
Le nettoyage des extérieurs des bâtiments sera réalisé par le lot GROS-OEUVRE pendant la durée du chantier et après le repli de la base vie et des
installations communes de chantier.
L'entreprise spécialisée devra le nettoyage général du chantier comprenant :
Nettoyage général des vitres, appareils sanitaires, appareils électriques, revêtements de sol, faïences murales,
Nettoyage des menuiseries extérieures et coffres de volets roulants,
Nettoyage des balcons et gardes corps,
Nettoyage de tous les travaux de serrurerie,
Nettoyage de tous les ouvrages de menuiserie intérieure,
Nettoyage haute pression des dalles sur plots,
Dépoussiérage des peintures et des papiers peints.
Sont compris dans les nettoyages : le balayage et l'évacuation des lits de sciure protecteurs des carrelages, les déchets résultant des nettoyages
eux-mêmes.
Les nettoyages devront faire disparaître :
les tâches de peinture ou d'huile,
les tâches de plâtre, ciment, etc...
les traces de films de mortier, etc...
Les produits employés (solvants, décapants, etc...), les procédés mis en oeuvre, ne devront pas provoquer l'altération des matières elles-mêmes ou de leur
état de surfaces (poil, brillant, etc...).
En particulier le lavage à l'esprit de sel (eau additionnée d'acide chlorhydrique à raison de 0,200 litres pour 10 litres d'eau), est admis sur les carrelages de
grès cérame, en demi grès, en terre cuite (céramique), les carreaux de ciment, les revêtements, sous réserve que toutes les précautions soient prises pour
que les vapeurs acides ne puissent attaquer les appareils métalliques exposés (protection des pièces métalliques par de la vaseline, ouverture des fenêtres
des pièces où s'effectue le nettoyage, etc..., suivi d'un rinçage à l'eau claire pour éviter l'attaque des joints). Un tel lavage est interdit pour les appareils
sanitaires.
Le ponçage est formellement interdit sur les revêtements émaillés ou les appareils sanitaires.
Pour le cas de revêtements de sols ou verticaux non traditionnels, il y aura lieu éventuellement de se référer pour les nettoyages aux indications données
par les fabricants.
Le nettoyage sera réalisé en 2 phases :
Première phase de nettoyage avant OPR : Nettoyage des menuiseries extérieures, sols faïences, appareils sanitaires, serrurerie, et
sommaire des autres ouvrages.
Deuxième phase avant réception du Maître d'Ouvrage : Nettoyage de finition de tous les ouvrages.
00.10.10
nettoyage
Déchets de chantier
Le présent chantier fera l'objet d'un tri des déchets, l'entreprise devra se conformer aux exigences stipulées dans le PGCSPS.
Toute infraction à ce tri fera l'objet de l'application des mesures coercitives prévues au C.C.G.
Dans ce cadre, il est rappelé que :
Chaque entrepreneur se charge, à ses frais, du transport de ses gravats et déchets jusqu'aux lieux de stockage prévus par le
gestionnaire du
compte prorata.
Le gestionnaire du compte prorata se chargera de la mise en place des différents conteneurs, de la signalétique particulière, ainsi que du transport
dans les centres de stockage appropriés.
Il sera implantée sur le chantier 5 bennes identifiées et compartimentées suivant le classement des déchets suivants :
1 BENNE "DECHETS INERTES"
pierres naturelles
produits manufacturés mis en œuvre
terres et matériaux de terrassement
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 11/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
céramique
matériaux minéraux de démolition mélangés (hors plâtre)
verre ordinaire
laines minérales
2 BENNES "DECHETS INDUSTRIELS BANALS"
béton léger
gypse et plâtre
métaux
verres spéciaux
bois
produits hydrocarbonés issus de pétrole
fibres organiques
produits de synthèse (plastique)
matières adhésives, agent de fixation (mise en œuvre)
agent de jointoiement (cas général)
quincaillerie, serrurerie
accessoires pour peinture, absorbants et matériels souillés secs
1 BENNE OU 1 CONTENEUR "DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX"
bois traités
produits hydrocarbonés à base de houille
éléments et agents de fixation
modificateurs des propriétés biologiques (pesticides)
peinture et vernis
accessoires et matériels souillés et non secs (rouleaux, brosses …)
produits chimiques divers
1 BENNE "DECHETS D'EMBALLAGES ET TRANSPORTS NON SOUILLES"
palettes bois
boites de carton
films plastique
00.10.11
Accès du chantier
Chaque entrepreneur par le fait même de son marché de travaux reconnaît avoir pris connaissance et fait son affaire personnelle de toutes les éventuelles
difficultés pouvant résulter tant dans l'accès du chantier par ses véhicules ou engins que du stockage et levage des matériaux.
Les voiries d'accès provisoires qui deviendraient éventuellement nécessaires seront laissées à la libre initiative des entreprises. Malgré tout, leurs
implantations sur le terrain seront réalisées en accord avec l'architecte.
00.10.12
Installation de chantier sur la voie publique
Les entreprises devant intervenir sur l'emprise du domaine public, devront se soumettre aux exigences édictées par les règles générales d'occupation du
domaine public.
Dans le cas d'occupation profonde de la voirie, il sera demandé une permission à l'autorité chargée de la police de la conservation de la voie considérée.
Les frais d'occupation du domaine public seront à la charge de l'entreprise du lot Gros Oeuvre, ainsi que des autres entreprises concernées, le montant des
frais étant réparti au prorata du montant du marché entre ces différentes entreprises
00.10.13
Stockage
Aucune pièce ne sera stockée en plein air ou exposée aux intempéries. Les matériels et matériaux seront donc entreposés si possible dans des endroits
abrités tels sous-sols inoccupés, hangar, etc.. ou placés sur cales et bâchés.
D'une manière générale, la bonne conservation des matériaux et matériels stockés est sous la responsabilité de l'entrepreneur du lot correspondant.
00.10.14
Signalisation routière
Les entrepreneurs de chacun des corps d'état assureront pendant toute la durée de leurs travaux, la protection et la signalisation routière du chantier à
savoir :
Protection immédiate du chantier avec signalisation lumineuse la nuit,
Ecoulement du trafic routier et dispositif de préventions sur voies desservant le chantier.
En tout état de cause, la signalisation routière et sa protection seront conformes au code de la route, aux dispositions préfectorales du département et aux
arrêtés municipaux de la commune ou de la ville, où se déroulent les travaux.
Les entrepreneurs assureront l'entretien et le bon fonctionnement de leur système ou de leurs moyens de signalisation pendant les travaux.
00.10.15
Sécurité sur le chantier
Le Maître de l'Ouvrage, conformément à la loi n° 93.1418 du 31/12/1993, a désigné un Coordonnateur en matière de Sécurité et de Protection de la Santé.
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 12/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Les Entrepreneurs doivent prendre en compte les exigences de la loi n° 93.1418 du 31/12/1993.
Le Coordonnateur S.P.S. missionné par le Maître de l'Ouvrage, établit un Plan Général de Coordination (P.G.C.), excepté pour les chantiers de 3ème
Catégorie. Ce P.G.C est joint au dossier de consultation des entreprises. Chaque entreprise, doit intégrer dans son offre les prescriptions et obligations qui
découlent de ce P.G.C. qu'il s'agisse des incidences matérielles ou financières.
Les entreprises devront, suivant décret du 08/01/1965, et en application de la loi n° 1418 du 31/12/1993, s'assurer des conditions de sécurité et veiller à la
mise en place et au maintien des mesures qui garantissent ces conditions.
Les Entrepreneurs respecteront scrupuleusement les prescriptions de sécurité établies par le Coordonnateur S.P.S. notamment : les protections contre les
chutes de hauteur, les étaiements, les blindages de fouilles, les protections individuelles, la protection réglementaire du tableau électrique de chantier, la
mise en place de sanitaires, et la protection du chantier vis à vis des tiers.
En fin de chantier, et au plus tard, le jour de la réception des travaux, les Entrepreneurs fourniront au Coordonnateur S.P.S. les documents, plans de
récolement, note de calcul, P.V Fiches d'interventions, demandés par celui-ci pour la constitution du D.I.U.O (Dossier d'Interventions Ultérieures sur
l'Ouvrage).
00.10.16
Sécurité collective
L'entreprise du lot Gros-Oeuvre doit toutes les protections provisoires de sécurité pendant la durée du chantier : garde-corps d'allège, de trémies, de
terrasses, de réservations ou de cages d'escaliers, ... au fur et à mesure de l'avancement des travaux.
Cette prestation comprend les frais de fourniture, mise en place, entretien pendant le chantier et repli en fin de chantier.
00.10.17
Rendez-vous de chantier
L'entrepreneur devra assister aux rendez-vous de chantier prescrits. Il pourra se faire représenter, mais son représentant devra avoir été préalablement
agréé par l'architecte et devra être capable de prendre en son nom toutes décisions utiles. Chaque absence injustifiée à un rendez-vous de chantier sera
pénalisée, suivant les directives spécifiées au C.C.G.
00.11
TRAVAUX
00.11.1
Conception et exécution
Les ouvrages seront conclus et exécutés pour être conformes :
Aux règles générales de construction,
Aux cahiers des charges,
Au R.E.E.F. (recueil des éléments utiles à l'établissement et à l'exécution des projets et marchés de bâtiments en France),
Aux D.T.U. (documents techniques unifiés),
Aux avis techniques du C.S.T.B. (centre scientifique et technique du bâtiment),
Aux avis des fabricants des matériaux et matériels mis en œuvre,
Aux normes A.F.N.O.R (Association Française de Normalisation),
Aux prescriptions particulières du présent C.C.T.P.,
Aux instructions du bureau de contrôle,
Aux pièces administratives du Maître d'ouvrage, jointes au dossier de consultation (CCAP, CCG),
00.11.2
Liaison avec les autres corps d'état
Les entrepreneurs s'informeront auprès des corps d'état concernés sur les ouvrages de finition ou d'équipement liés à leurs propres ouvrages et notamment
sur les travaux pouvant nécessiter soit un traitement spécial, soit une interdiction d'emploi de certains matériaux ou liants.
Pour leur permettre l'implantation, la mise en oeuvre et la finition de leurs ouvrages, les entrepreneurs devront obligatoirement connaître la nature des
ouvrages réalisés, en finition, par les autres intervenants.
00.11.3
Implantation - Piquetage - Repérage - Niveaux
Les implantations sur le terrain seront exécutées selon les indications du plan correspondant. Toutes les cotes d'alignement et de niveau y seront
mentionnées.
Les piquetages seront réalisés par un géomètre expert à la charge de l'entreprise du lot Gros-Oeuvre, après approbation de l'Architecte et du Maître
d'Ouvrage.
L'implantation complémentaire sera réalisée sous la responsabilité de l'entreprise qui, en aucune façon, ne pourra prétexter une erreur de cotes, les plans
ayant été vérifié par elle avant toute exécution.
Elle devra également le piquetage qui servira à l'implantation.
L'entreprise de GROS OEUVRE placera un repère rattaché à celui du nivellement général de la France (NGF) à un endroit déterminé par l'architecte.
Celui-ci sera vérifié par l'entrepreneur pendant et à la fin des travaux.
Avant tout commencement des travaux, les implantations, repérages et niveaux seront reconnus et soumis à l'acceptation de l'architecte.
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 13/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
L'entreprise de GROS OEUVRE sera chargée du maintien du trait de niveau pendant toute la durée du chantier, jusqu'à l'intervention du peintre.
00.11.4
Découvertes en fouille - Droits de propriété
Les entrepreneurs devront aviser et déclarer tout incident ou découverte faite lors des travaux, liés à des aspects historiques, archéologiques, militaires etc.
Ils aviseront les autorités compétentes et le Maître d'Ouvrage, et stopperont les travaux jusqu'à nouvel ordre. Le Maître d'Ouvrage reste propriétaire des
richesses, objets et autres de son sous-sol ou de ses bâtiments et ouvrages existants, dans les limites définies par le code civil.
00.11.5
Réservations - Scellements - Fourreaux
Les réservations dans la maçonnerie seront réalisées par l'entreprise de gros oeuvre à la demande des corps d'état secondaires, ces réservations étant
demandées en temps utile.
L'entrepreneur du lot gros oeuvre sera tenu de réserver toutes les trémies de passage, réservations et mettre en place tous les fourreaux, platines et
taquets nécessaires aux autres lots, qui lui auront été indiqués à temps par les entreprises de ces lots.
Tous taquets, fourreaux, chevilles, rails seront fournis à l'entrepreneur du lot Gros œuvre qui en assurera le positionnement et le maintien dans les
ouvrages. Cette prescription n'est valable que dans le cas où ces éléments doivent être mis en place au coulage de béton armé.
Ces dispositions devront impérativement figurer sur les plans d'exécution structure.
Ces indications devront lui être transmises durant la période de préparation de chantier, faute de quoi, ces réservations et leurs rebouchages seront à la
charge des lots concernés.
Les fourreaux pour les traversées horizontales ou verticales d'éléments de structure en maçonnerie appelés à être rebouchés sont fournis et posés par
chacune des entreprises chargées des installations nécessitant des traversées.
00.11.6
Calfeutrements
Calfeutrement de planchers :
L'entrepreneur du lot gros oeuvre prévoira le rebouchage des trémies et le calfeutrement des gaines techniques au niveau de chaque plancher, afin de
garantir le degré coupe-feu et l'affaiblissement acoustique entre niveaux.
Calfeutrements des huisseries :
Ils seront réalisés par les entreprises ayant la fourniture et pose des blocs-portes afin de garantir les caractéristiques des ensembles conformément au PV
feu, acoustique, ...
Le lot Menuiserie Intérieure Bois devra donc le calfeutrement de ces huisseries dans les parois de toute nature : béton, maçonneries, cloisons en plaques
de plâtre, cloisons en carreaux de plâtre, ...
Le lot Serrurerie devra donc le calfeutrement de ces huisseries dans les parois de toute nature : béton, maçonneries, ...
00.11.7
Parfait achèvement des travaux
Toutes les dispositions précisées au C.C.T.P. plans et additifs, devront être respectées, tant en ce qui concerne le choix des matériaux, que le mode de
construction et les indications d'ensemble, ces dispositions n'étant pas limitatives, les entreprises ne pourront se prévaloir d'aucun oubli que ce soit dans les
plans ou dans le présent C.C.T.P., pour laisser les travaux inachevés.
Aussi, les entrepreneurs devront prévoir non seulement tous les travaux répertoriés dans le C.C.T.P. et les plans, mais également ceux implicitement
nécessaires au parfait achèvement des ouvrages et ceci, conformément aux règles de l'art et de la bonne construction.
En effet, les ouvrages s'entendent avec toutes les fournitures, mises en œuvre, façons, poses, toutes plus-values et sujétions, et en général, tous travaux
nécessaires à leur parfait achèvement.
De plus, il est clair que cette parfaite finition des travaux ne peut engendrer aucun supplément de prix de la part des entreprises, exception faite bien
évidemment des modifications apportées aussi bien aux plans et coupes qu'au choix des matériaux et fournitures ayant servis à l'établissement du forfait de
base.
00.11.8
Livraison des ouvrages
Tous les ouvrages exécutés devront être livrés nets de toutes épaufrures, traces de heurts, etc., et débarrassés de toutes souillures, mortier, peinture et
tâches de toutes natures. Au besoin, ils seront nettoyés, grattés, brossés, lavés, voir même refaits, remplacés, retouchés ou repris suivant le cas, à la
charge de l'entreprise concernée. Tous les ouvrages seront livrés propres à l'utilisation.
00.11.9
Essais
Les entrepreneurs devront réaliser à leur charge les essais COPREC définis dans le supplément spécial N°79.22 bis du Moniteur du 28 Mai 1979, et
concernant leurs travaux, ainsi que les procès verbaux d'essais dont les modèles sont donnés dans le supplément spécial N°79.31 du Moniteur du 23
Juillet 1979.
Au cas où les essais ou constatations faites par le Maître de l'Ouvrage au cours de l'approvisionnement, la fabrication, le montage du matériel ou de
l'équipement, indiqueraient que le matériel fourni ou les travaux exécutés ne satisfont pas à l'une des quelconques stipulations de la commande, le refus de
l'ensemble de la fourniture ou de la partie incriminée pourra être prononcée par celui-ci.
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 14/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
L'entreprise devra alors remplacer cet ensemble ou cette partie de l'ensemble à ses frais, dans le plus court délai, sans qu'elle puisse prétendre à aucune
majoration de prix ou compensation de quelque nature.
00.11.10
Contrôles internes
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou aux
déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à réaliser
et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées
par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
Le contrôle de la mise en œuvre portera également sur le respect de l'implantation des prestations par rapport aux cotations en plans (plans structure
et plans architecte), ainsi qu'au respect des dimensions/implantations règlementaires. Pour certains corps d'état, les entreprises fourniront à la Maîtrise
d'Œuvre dans un délais de deux semaines après exécution, un plan de recollement par niveau (échelle 1/50è), sur lesquels seront repérés en
superposition, les côtes projet et les côtes relevés sur chantier.
00.11.11
Récolements
Les plans devront être tenus à jour au fur et à mesure de l'avancement des travaux et vérifiés après achèvement de ceux-ci.
Il fixe notamment les conditions d'exécution de ces travaux.
En fin de chantier ces plans seront fournis en 3 exemplaires par les entreprises concernées à la maîtrise d'oeuvre.
Lot n°00 PRESCRIPTIONS COMMUNES
Page 15/15
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°01
TERRASSEMENT - VRD
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
01.1
01.1.1
01.1.1.1
01.1.2
01.1.2.1
01.1.3
01.2
MODIFICATIONS MARCHE ....................................................................................................................................3
RESEAUX.............................................................................................................................................................3
EAUX PLUVIALES ............................................................................................................................................3
AMENAGEMENTS EXTERIEURS .......................................................................................................................3
VOIRIES ............................................................................................................................................................3
OPTION RETENUE AU MARCHE .......................................................................................................................3
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
01.2.1
PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES .........................................................................................................................4
01.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................9
01.2.3
MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX ...............................................................................................................9
01.2.4
PRÉPARATION DE CHANTIER ........................................................................................................................12
01.2.5
FICHES DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES ........................................................14
01.2.6
CONTROLES INTERNES ..................................................................................................................................14
01.2.7
ORGANISATION ET MAITRISE DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX .......................................................14
01.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES.........................................................................................................................16
01.3.1
TRAVAUX PREPARATOIRES ...........................................................................................................................16
01.3.2
DEMOLITIONS ...................................................................................................................................................16
01.3.3
TERRASSEMENTS ............................................................................................................................................17
01.3.4
RESEAUX...........................................................................................................................................................20
01.3.4.1
ASSAINISSEMENT EU-EV .............................................................................................................................20
01.3.4.2
EAUX PLUVIALES ..........................................................................................................................................22
01.3.4.3
RESEAU EAUX PLUVIALES SOUS CONTRAINTES DE CIRCULATION
D'HYDROCARBURES ....................................................................................................................................24
01.3.4.4
EAU POTABLE ...............................................................................................................................................24
01.3.4.5
GAZ .................................................................................................................................................................25
01.3.4.6
ELECTRICITE ET ECLAIRAGE EXTERIEUR ................................................................................................25
01.3.4.7
TELECOMMUNICATIONS ..............................................................................................................................27
01.3.4.8
ESSAIS SUR LES CANALISATIONS ............................................................................................................28
01.3.5
AMENAGEMENTS EXTERIEURS .....................................................................................................................28
01.3.5.1
VOIRIES ..........................................................................................................................................................28
01.3.5.2
BORDURES ....................................................................................................................................................31
01.3.5.3
SIGNALISATION .............................................................................................................................................31
01.3.5.4
DIVERS ...........................................................................................................................................................31
MODIFICATIONS MARCHE
Page 2/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
01.1
MODIFICATIONS MARCHE
01.1.1
RESEAUX
01.1.1.1
EAUX PLUVIALES
01.1.1.1.1
Noues d'infiltration enherbées (précision apportée au descriptif)
Terrassement pour réalisation d’une noue d’infiltration pour la collecte des EP, avec façon de talus.
La profondeur de la noue d’infiltration sera en fonction de la note de calcul de l’entreprise en fonction des pentes.
Evacuation des terres pour tous moyens appropriés et mise en décharge.
Les canalisations d’arrivées des EP seront plus hautes que le bas de la noue
Préparation du terrain et engazonnement compris toutes sujétions pour la parfaite réalisation de ces ouvrages.
L'entreprises devra également la fourniture et pose des têtes de buses sur le parcours des noues, nécessaires à la bonne évacuation des eaux et
à la circulations occasionnels des véhicules.
Localisation : suivant plan de masse :
noue d'infiltration au droit des stationnements occasionnels du parc paysagé
01.1.2
AMENAGEMENTS EXTERIEURS
01.1.2.1
VOIRIES
01.1.2.1.1
Cheminement en béton balayé (localisation ajoutée)
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'un dallage en béton balayé, travaux comprenant :
Compactage du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal,
Mise en place d'un film anticontaminant,
Couche de base en GNT 0/315 de 15 cm épaisseur,
Couche de finition en béton de 15 cm épaisseur minimum,
Finition balayée suivant plan de masse
Joints de retrait tous les 3 m par réglettes plastiques.
Mise en œuvre avec façon de forme de pente pour écoulement gravitaire.
Nota : ponctuellement l'entreprise titulaire du présent lot devra intégrer avant coulage du béton des lames de bois (fourni au lot charpente bois bardage bois) , conformément au plan de masse.
Echantillons à proposer à l'Architecte pour approbation.
Localisation : suivant plan de masse et plan paysager :
- cheminements piétons entre le bâtiment et les stationnements extérieurs occasionnels
- cheminement piétons au nord de la zone de service au droit des stationnements extérieurs
- cheminement piétons entre l'emprise car et l'entrée principale
devant le hall d'entrée et devant les salles A et B, en remplacement de la terrasse bois prévue initialement au DCE.
Pour mémoire : la rampe en béton désactivé située au nord de l'école de musique est prévue au lot gros oeuvre.
01.1.3
OPTION RETENUE AU MARCHE
01.1.3.1
Enrobé noir + pavés résine (article ajouté au marché)
Option du dossier de consultation retenue au Marché.
Localisation : suivant plan de masse et plan paysager :
- en remplacement de la terrasse bois située devant le hall d'entrée et devant les salles A et B.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 3/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
01.2
GENERALITES
01.2.1
PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES
01.2.1.1
Travaux compris au marché
Le marché comprend la totalité des fournitures et des mises en œuvre nécessaires à la complète réalisation des travaux décrits au présent CCTP :
L'amenée, l'installation, le repli des matériels nécessaires au chantier.
Les travaux préalables de terrassements et de dépose ou démolition éventuelle des ouvrages existants.
Les clôtures du chantier et notamment la mise en place de barrières de séparation en limite du terrain et de son accès dont l'occupation temporaire sera
accordée par le Maître d'Œuvre.
Le nettoyage des voies d'accès au chantier.
La mise en place, la surveillance et la maintenance des locaux mis à la disposition du Maître d'Œuvre ainsi que les branchements aux réseaux divers.
Les ouvrages spéciaux pour l'écoulement des eaux pendant la durée des travaux.
La remise en état de tout ouvrage ou partie d'ouvrages existants endommagés au cours de l'exécution des travaux.
La protection des arbres situés aux abords du chantier.
La fourniture au Maître d'Œuvre des plans de récolement relatifs à l'implantation des ouvrages.
Les dispositifs liés à la circulation routière dans l'emprise du chantier.
Les déplacements et raccordements des réseaux EU/EV, EDF, PTT, eau potable suivant instructions des entreprises concessionnaires ou des services
techniques de la ville.
Les études d'exécution des ouvrages et la remise au Maître d'Œuvre du dossier de récolement.
01.2.1.2
Prescriptions techniques particulières
1)Conformité aux normes et règlements :
D'une façon générale, l'exécution des travaux et conditions de réception seront conformes à tous les règlements officiels parus un mois au moins avant la
remise de la soumission :
Prescriptions des Cahiers des Charges du CSTB et en particulier DTU n° 12 et 13 : travaux de terrassements et cahiers des clauses spéciales.
Dispositions des Normes Françaises.
Cahiers des prescriptions communes applicables aux marchés des travaux publics de l'état relatifs aux ouvrages du présent lot (fascicule n° 2 :
terrassement généraux et n° 10 : assainissement, etc…) directives du SETRA.
Aux TP 66.19 bis fascicule 2, terrassement.
MEL 70.91 bis, fascicule 29.31.32 chaussées pavées, bordures et caniveaux.
MEL 71.91 bis, fascicule 70 canalisation d'assainissement et ouvrages annexes.
MEL 73.20 bis, fascicule 25 exécution des corps de chaussées.
MEL 74.62 bis, fascicule 27 fabrication et mise en œuvre des enrobés.
Prescriptions techniques relatives aux réseaux d'assainissement et d'alimentation en eau potable de la Commune
2)Matériaux pour chaussées :
Les matériaux pour chaussée (grave, ciment, laitier, matériaux bitumeux) sont définis dans les directives du SETRA (CT mai 1971). Il y aura un contrôle sur
les matériaux par 500 m³ utilisés.
3)Exécution des chaussées :
Les travaux comprennent la confection des encaissements et le compactage du fond de forme. On se reportera pour les modalités d'exécution aux
directives du SETRA (mars 1969, février 1972) et au cahier des charges CCTG et CPCT.
Les essais de contrôle seront réalisés suivant les modes définis par le LCPC.
01.2.1.3
Prescriptions particulières
L'implantation générale des ouvrages de voirie en plan et en altitude dans les limites du chantier, sera faite par la présente entreprise (ou par un géomètre
agréé) sous sa responsabilité et à ses frais.
Pendant l'exécution des travaux, le Maître d'Oeuvre pourra faire procéder à tout contrôle qu'il jugera utile : en cas d'erreur d'implantation géographique ou
métrique, tous les travaux qui pourraient être nécessaires pour respecter les prestations du dossier seront à la charge exclusive de l'entreprise de ce lot.
Toute la signalisation nécessaire, de jour comme de nuit, sera assurée aux frais et aux risques de l'entreprise pendant ses travaux.
L'entreprise est tenue de maintenir en bon état les chaussées qu'elle empruntera pour évacuer ses déblais ou pour approvisionner ses matériaux et
procédera à leur nettoiement régulièrement ou sur demande du Maître d'Oeuvre.
Elle procédera à la remise en état des ouvrages qu'elle aura pu détériorer.
01.2.1.4
Etat des lieux
Un état des lieux contradictoire devra être établi avant le démarrage des travaux au frais de l'entreprise par un constat d'huissier, en ce qui concerne l'état
des héberges, voiries, etc… avec photos et rapport circonstancié à l'appui.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 4/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
01.2.1.5
Désignation
Périmètre des travaux
Le périmètre des travaux intéressant le présent lot, est repéré sur le plan de masse.
01.2.1.6
Voies de chantier
Les voies projetées pourront être utilisées provisoirement pour les besoins du chantier
Dans ce cas, il appartiendra à l'entreprise de réaliser en sus une couche de fermeture indispensable pendant la durée du chantier ou d'organiser les travaux
par couloirs de circulation.
Après le chantier, il procédera au nettoyage et reprofilage avant exécution du revêtement définitif.
01.2.1.7
Vérification et contrôle des matériaux
Les vérifications et contrôles seront faits sur le chantier ou sur les lieux de production pour les granulats servant aux couches de chaussées. Les
prélèvements nécessaires aux vérifications, contrôles et essais seront faits sur le chantier.
Les matériaux non conformes aux spécifications du présent CCTP seront refusés par le Maître d'œuvre et devront être enlevés dans un délai de 48 heures.
En cas de retard dans l'enlèvement de ces matériaux, le Maître d'oeuvre pourra faire procéder à leur enlèvement d'office. Le transport et la mise en dépôt
des matériaux étant aux frais, risques et périls de l'entrepreneur.
Toute réclamation éventuelle de l'entrepreneur quant au refus de matériaux devra être présentée par écrit à l'ingénieur dans le délai de trois (3) jours
suivant ce refus.
01.2.1.8
Essais et contrôles de laboratoire
Des essais seront réalisés périodiquement au cours de l'exécution des travaux, au moment et à l'emplacement qui apparaîtront le plus opportun au Maître
d'Œuvre. Ils donneront lieu à des procès verbaux dressés en double exemplaire, par les représentants de l'entreprise et du Maître d'Œuvre.
Les contrôles et les essais définis au présent CCTP et au CCTG seront réalisés conformément à l'article 14.5 du fascicule 27 du CCTG. Les résultats qui
porteront sur la granularité et le dosage des liants, seront envoyés journellement au Maître d'Œuvre qui pourra exécuter en plus des contrôles occasionnels.
01.2.1.9
Documents à fournir par l'entrepreneur
A)- DOCUMENTS GENERAUX
Le plan d'hygiène et sécurité.
B)- PROJETS
Le projet des installations de chantier (30-4).
Le projet des ouvrages provisoires (31-3).
Le projet d'exécution des ouvrages (30-5).
C)- DOCUMENTS PARTICULIERS
Les documents d'identification des matériaux et pièces justificatives du contrôle interne, par catégorie de matériaux ou par nature d'opération, sont à fournir
par l'entrepreneur.
Le détail des documents à fournir est explicité soit dans le fascicule 65 du CCTG, soir dans le présent CCTP.
D)- DOSSIER D'OUVRAGE
Le dossier d'ouvrage établi conformément aux dispositions de l'article 30-1-3 du fascicule 65 du CCTG comprend :
Tous les documents nécessaires à la réalisation de l'ouvrage.
Les résultats des contrôles, épreuves et essais divers.
Les compte rendus d'incidents.
Les constatations utiles en vue de la réception, puis de la gestion de l'ouvrage en service.
·
·
Le dossier de l'ouvrage comportera aussi toutes les informations relatives aux épreuves de l'ouvrage ainsi que tous les éléments géométriques constituant
l'état de référence (état zéro) de l'ouvrage.
E)- DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES
Les Entrepreneurs remettront les dossiers de récolement établis à l'échelle du 1/200ème en 3 tirages et 1 support informatique (CD), une semaine avant la
réception provisoire qui ne sera prononcée que si ceux-ci sont complets et après vérification de leur exactitude.
Les dossiers de récolement indiqueront :
La position, le diamètre et la nature des canalisations principales et des branchements particuliers (gravitaire).
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 5/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Les ouvrages ou pièces spéciales sur l'ensemble des canalisations et leur position.
Les cotes de fil d'eau et de tampon des ouvrages (regards de visite, bouches d'égouts, boîte de branchements).
La distance et la pente entre chaque regard.
Les fiches signalétiques pour chaque intervention de réhabilitation par l'intérieur.
La position des câbles et leur jonction.
Les ouvrages sur l'ensemble du réseau, leur position et leur type.
La nature des conduites et des câbles, leur nombre, leur diamètre ou section, leur longueur, leur profondeur, leur type sur l'ensemble des réseaux,
La nature, les références des éléments de mobilier et de maçonneries avec leurs cotations.
·
·
Les positions des réseaux et ouvrages devront être repérées en plan par rapport aux repères permanents du terrain.
Les symboles adoptés correspondront à ceux du projet.
Les cotes seront rattachées au nivellement du plan.
01.2.1.10
Organisation - Préparation des travaux
Le tableau ci-après comporte une liste non limitative des opérations à exécuter par l'entrepreneur pour l'organisation et la préparation des travaux.
.Programme sommaire d'exécution des travaux.
.Organigramme fonctionnel du chantier en particulier nom et qualification du directeur de travaux, du géomètre chargé de l'implantation.
.Entreprises sous traitantes et principaux fournisseurs.
.Dans le cadre du contrôle interne nom de la personne responsable des réceptions à la livraison.
.Préfabrication : lieu de contrôle prévu en usine.
.Matériels utilisés sur le chantier.
.Projets de fiche de contrôle interne.
.Formule nominale des mortiers et micro bétons.
.Projet d'installation de chantier.
.Plan d'hygiène et de sécurité.
.Proposition pour origine et nature des matériaux.
Les rectifications qui seraient demandées à l'entrepreneur aux différents programmes ou études, devront être faites dans un délai de huit (8) jours.
Le délai du visa, suite à l'envoi du programme ou de l'étude rectifiée est de huit (8) jours.
01.2.1.11
Dégâts sur ouvrages existants
Dégâts causés aux voies empruntées : l'entrepreneur supportera l'intégralité des dépenses relatives aux réparations des dégradations de toute nature
causées à toutes les voies utilisées par les engins de chantier.
01.2.1.12
Provenance - Qualité des matériaux
Tous les matériaux, liants, canalisations, employés dans la construction des ouvrages seront fournis par l'entrepreneur.
Ils proviendront des carrières, sablières et usines agréées par le Maître de l'Ouvrage.
L'entrepreneur est tenu de fournir tous les certificats d'agrément des matériaux ou matériels présentés.
01.2.1.13
Essais
La terminologie applicable aux matériaux et aux ouvrages est celle définie par les normes AFNOR, visées dans le présent devis.
Tous les matériaux seront avant leur emploi présentés à la réception. Les essais seront exécutés conformément aux conditions fixées dans le présent devis
ou à défaut d'indication par les normes AFNOR.
Les prélèvements seront faits contradictoirement, si l'entrepreneur ou son représentant dûment convoqués font défaut, les prélèvements seront valables en
leur absence.
Ils seront faits par un laboratoire agréé, en cas de contestation, par le laboratoire des Ponts et Chaussées.
Tout lot rebuté devra être enlevé du chantier dans les délais qui seront imposés.
Tous les frais d'essais sont à la charge de l'entrepreneur.
01.2.1.14
Matériaux d'apport pour remblais
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 6/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Les matériaux d'apport pour remblais auront les caractéristiques suivantes :
exempt de débris végétaux,
limite de liquidité inférieure à 10,
indice de plasticité inférieure à 15,
équivalent de sable compris entre 20 et 30,
CBR au moins égale à 7.
01.2.1.15
Sable d'apport
Le sable d'apport utilisé devra être débarrassé de tous détritus ou matières organiques ou végétaux, exempt de terre végétale et argile.
Il sera du type "sablon" ayant un E.S. supérieur à 30, un indice de plasticité inférieur à 10, et une teneur en matière organique inférieure à 0.2 %.
Le contrôle de ces spécifications sera effectué par l'entrepreneur.
01.2.1.16
Eléments préfabriqués
Les ouvrages, tels que regards de visite, avaloirs, etc… pourront être constitués d'éléments préfabriqués, à condition qu'ils présentent les mêmes
caractéristiques fonctionnelles que celles décrites au présent document.
Echelons et crosses seront en acier galvanisé.
01.2.1.17
Matériaux de fondations
GRAVES NATURELLE
Graves naturelles 0/31.5 exempte de matières organiques ou argile.
La courbe granulométrique sera comprise dans les fuseaux de spécifications du SETRA.
Les caractéristiques seront les suivantes :
Indice concassage (Ic) supérieur ou égal à 30 %.
Coefficient d'aplatissement (G/E) inférieur à 25.
Dureté : coefficient Los Angeles (LA) inférieur ou égal à 40, coefficient Micro Deval (MDE) inférieur ou égal à 35.
Sensibilité au gel (G) : non gélif.
Propreté, équivalent de sable (ES) supérieur ou égal à 30.
Indice de plasticité non mesurable.
Pour l'utilisation de grave recomposée humidifiée (GRH), la fabrication sera exclusivement effectuée en centrale.
L'entrepreneur fournira à l'appui, la formulation de la GRH, avec également la fourniture de la densité optimum Proctor et la teneur en eau optimale de la
grave proposée.
GRAVE BITUME
Grave bitume 0/20 exempte de matières organiques ou argile.
La courbe granulométrique sera comprise dans les fuseaux de spécifications du SETRA.
Les caractéristiques seront les suivantes :
Indice concassage (IC) : 100 %.
Coefficient d'aplatissement (G/E) inférieur à 25.
Dureté : coefficient Los Angeles (LA) inférieur à 25.
Sensibilité au gel (G) : non gélif.
Propreté, équivalent de sable (ES) supérieur à 40.
Bitume 40/50.
Teneur en filler totale de 6 à 9 %.
Module de richesse environ 2.25.
Compacité : IPC de 88 à 96 %, résistance à la compression en bar avec bitume 60/70 supérieur à 50, rapport immersion/compression supérieur à 0.65.
GRAVE CIMENT
Il sera utilisé un ciment à prise lente ou retardée, intimement mélangé à la grave en centrale.
Le compactage devra être réalisé dans les heures qui suivent la mise en place du matériau, dans les deux heures par temps froid, dans l'heure par temps
très chaud ou vent desséchant.
La teneur en eau optimum de compactage sera obtenue par arrosage ou aération.
Après compactage, la densité du matériau devra être supérieure à 95 % de celle obtenue par l'essai Proctor modifié, pour 98 % des mesures.
Les caractéristiques seront les suivantes :
Indice de concassage (IC) supérieur à 40 %.
Dureté : coefficient Los Angeles (LA) inférieur à 30, coefficient Deval Humide (DH) supérieur à 3.
Sensibilité au gel (G) : non gélif.
Propreté, équivalent de sable (ES) supérieur à 30.
Indice de plasticité (IP) : non mesurable.
Teneur en matière organique (MO) inférieure ou supérieur à 0.3 %.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 7/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
LIANT
Nature : ciment Portland ou métallurgique.
Classe : 325 ou 250.
Dosage : 3.5 % à 4.5 %.
Teneur en eau : environ 5 %.
01.2.1.18
Agrégats pour couche de roulement en béton bitumineux
Les caractéristiques principales des agrégats pour la confection de la couche de roulement seront les suivantes :
Granulométrie de 0/10. La courbe granulométrique sera comprise dans les fuseaux de spécification du SETRA.
GRANULAT
Indice concassage (IC) de 100 %.
Coefficient Los Angeles (LA) inférieur à 20.
Propreté, équivalent du sable supérieur à 40.
Coefficient de polissage accéléré supérieur à 0.50.
Bitume de 40/50 ou 60/70.
Teneur en filler totale de 5 à 9 %.
Module de richesse inférieur à 3.75 %.
COMPACITE
ICPC de 91 à 95 %.
Marchall inférieur à 96 %.
Résistance à la compression en bar avec bitume 60/70 supérieur à 60.
Rapport immersion/compression supérieur à 0.75
01.2.1.19
Composition des revêtements en matériaux enrobés
Les revêtements superficiels seront du type enrobé denses.
Ils seront constitués par un mélange en proportions convenables de gravillons, sable de concassage ou de broyage, filler calcaire, bitume, éventuellement
addition de chaux et dope, afin d'obtenir le maximum de compacité et les meilleurs conditions d'enrobage.
Les proportions exactes des agrégats et du liant et caractéristiques de ce dernier seront déterminées après essais en laboratoire. Ces essais seront
effectués avant et après imbibition des échantillons. On utilisera pour ces essais la méthode française donnant des résistances à la déformation à 18°C.
On utilisera également les méthodes américaines (MARSHALL CKL et HUBERT FIELD) pour déterminer la stabilité du produit, la teneur optimum en liant
sous une température de 60°C.
Les mélanges seront préparés à chaud et malaxés en centrale.
01.2.1.20
Fabrication des enrobés
Les enrobés seront fabriqués à l'aide d'une centrale de fabrication de catégorie C, D ou E (cf. article 6 fascicule 27 du CCTG) ou S.E. (tambour sécheur
enrobeur) de classe "2" ou "2T" telle que définie par la circulaire 76.149 du 17 novembre 1976.
La centrale doit être équipée d'un système de dépoussiérage permettant de respecter les instructions données par la circulaire du 14 janvier 1974.
Les températures d'enrobage en fonction des catégories de bitume utilisées doivent rester dans les fourchettes données ci-dessous :
bitume 80/100 : 140° - 160°
bitume 60/70 : 145° - 165°.
En aucun cas la température ne devra excéder 180°.
01.2.1.21
Couche d'accrochage
La couche d'accrochage à réaliser avant le passage du finisseur de matériaux enrobés est à exécuter par l'épandage d'une émulsion de bitume, à raison de
200 à 300 gr de bitume résiduel par mètre carré, sans sablage.
01.2.1.22
Liants hydrocarbonés
Ils seront conformes aux prescriptions du fascicule n° 24 du CCTG applicable aux marchés de travaux passés au nom de l'état.
Les caractéristiques du bitume (ou goudron ou émulsion) seront fonction des conditions d'emploi, en particulier de la région, de l'époque de mise en œuvre
(température extérieure), de la grosseur et nature des granulats, de l'état du support.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 8/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
01.2.1.23
Désignation
Caractéristiques des dalles béton
La classification et la désignation des dalles en béton se font conformément au cahier des charges des dalles en béton, édité par le FIB (Fédération des
Industries du Béton manufacturé).
Le rapport de la surface des dalles (en cm²) à leur épaisseur (en cm) sera supérieur à 100.
Elles seront constituées d'un béton de masse. Le parement sera celui indiqué au présent CCTP.
Classe de résistance D3 (1680 daN).
Elles devront bénéficier des certificats qualif-IB.
Les marges dimensionnelles ne dépasseront pas les valeurs DIN 18501.
01.2.1.24
Matériaux divers
SABLE POUR BETON
Le sable pour béton et béton armé sera un mélange de sable fin, moyen et gros, défini par d/D = 0.1/6.3
Le sable pour mortier sera un mélange de sable fin et moyen défini d/D = 0.1/1.6
Ils devront satisfaire aux conditions et essais des normes P.18.301 et P.18.304
GRAVILLONS ET CAILLOUX
Le gravillon pour béton, béton armé, sera défini par d/D = 6.3/20.
Le caillou pour béton des regards sera du type d/D = 20/40.
Gravillons et cailloux devront satisfaire aux conditions des normes P.18.301 et P.18.304
CIMENTS
Le ciment employé pour la confection des ouvrages sera du type Portland artificiel 55 pour les ouvrages en béton armé et du type ciment de laitier 45 pour
les autres ouvrages.
Ils devront satisfaire aux conditions et essai indiqués dans les normes P.15.301 et suivantes.
Ils seront stockés dans des locaux aménagés par l'entrepreneur et à l'abri de l'humidité.
01.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
01.2.3
MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX
01.2.3.1
Réseaux rencontrés dans le chantier
L'entreprise est tenue de prendre toutes dispositions, afin de s'assurer que les réseaux rencontrés sont bien mis hors service et ne présentent plus de
dangers ou bien prendre les précautions qui s'imposent dans le cas où ceux-ci sont encore en usage.
01.2.3.2
Nature du sol
L'entrepreneur devra tenir compte, pour l'établissement de ses prix et pour les sujétions d'exécution des travaux, du rapport de reconnaissance des sols
joint au dossier ou disponible auprès du Maître d'Ouvrage.
Les renseignements joints au dossier, relatifs à la nature du sol, ne dispensent pas l'entrepreneur de procéder lui-même à des enquêtes complémentaires.
Pour déterminer les épaisseurs définitives du corps des divers chaussées, trottoirs et piétonniers, etc…l'entreprise fera déterminer la portance du sol par
analyses et par essais (méthode CBR par exemple) effectués par un laboratoire agréé par le Maître d'Ouvrage et le Maître d'Œuvre, sauf indication jointe
au rapport de sondage.
La décision de diminuer ou d'augmenter l'épaisseur du corps des diverses chaussées sera prise par le Maître d'Ouvrage et le Maître d'Œuvre avec le
bureau de contrôle en fonction du taux de portance du sol support de chaussée.
01.2.3.3
Fabrication et mise en oeuvre des bétons
L'entrepreneur devra déterminer les proportions exactes des agrégats, compte tenu de leur granulométrie et des moyens de serrage dont il dispose, de
façon à obtenir la compacité et la résistance maximum.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 9/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Les bétons seront fabriqués mécaniquement dans les bétonnières. La durée du malaxage sera d'au moins deux minutes et la quantité d'eau employée sera
limitée au minimum nécessaire pour obtenir une mise en œuvre correcte, compte tenu des moyens de serrage utilisés. Les coffrages devront présenter une
rigidité suffisante pour résister aux efforts résultants du mode de serrage.
L'eau de gâchage sera conforme à la norme NF P 18.301.
01.2.3.4
Terrassement - Prescriptions générales
Les remblais seront exécutés par couches successives sensiblement horizontales de 0.20 m d'épaisseur environ et compactés au rouleau pneumatique
vibrant.
Les zones remblayées du terrain autres que les plates-formes ou encaissement des routes seront compactées, compte tenu de la nature du sol et de
l'humidité du terrain, afin d'obtenir une densité sèche au moins égale à 95 % de l'optimum PROCTOR normal.
Les remblais des plates-formes de voies seront compactés de façon à obtenir une densité sèche du sol au moins égale à cent pour cent (100%) de la
densité optima (essais Proctor normal).
Si les matériaux sont trop humides pour permettre un compactage convenable, on procèdera à des hersages et retournements et le compactage sera
suspendu jusqu'à ce que la teneur en eau ait atteint une valeur satisfaisante. Si la teneur en eau est insuffisante, les matériaux seront arrosés avant et
pendant l'opération de compactage. Dans le cas d'une forte pluie, l'entrepreneur devra évacuer à ses frais la boue superficielle. Les formes nivelées du
terrain des plates-formes et encaissement feront l'objet d'une réception.
La tolérance en altitude sera de deux centimètres (0.02 m) aussi bien au-dessus qu'en dessous des côtes prescrites.
L'entrepreneur devra évacuer les eaux de toutes origines qui surviendraient pendant l'exécution des travaux de terrassement.
L'assainissement devra être exécuté en priorité et avant la mise en place des remblais sur les tracés des canalisations.
L'entrepreneur devra, en outre, prévoir des fossés ou rigoles provisoires dans les autres parties du terrain pour éviter la stagnation des eaux. Les eaux
seront recueillies par gravité ou par pompage, si cela est nécessaire.
Ces sujétions sont comprises dans les aléas normaux de l'entreprise et ne feront pas l'objet d'une rétribution spéciale.
Il appartiendra à l'entrepreneur de prendre toutes dispositions utiles pour que les transports de matériaux n'apportent aucun dommage aux formes
préparées pour recevoir les fondations ainsi qu'aux plates-formes nivelées.
Après réception des terrassements, seuls les engins à pneumatiques seront autorisés à circuler sur les formes.
Lorsque la pente générale du terrain naturel (ou aménagé) est dirigée vers les bâtiments, les eaux de ruissellement superficiel seront obligatoirement
écartées de ceux-ci par une contre pente de façon à ce que les eaux ne parviennent pas jusqu'aux façades.
La noue ainsi constituée sera pourvue d'une pente longitudinale pour que les eaux n'y stagnent pas et se dirigent vers les chaussées ou jusqu'à un avaloir à
grille à construire, si nécessaire à cet effet. Ce dernier est à raccorder au réseau d'eaux pluviales.
01.2.3.5
Contrôles des terrassements
Le contrôle portera sur le mesure de densité en exécutant pour chaque couche :
1 essai PROCTOR
1 mesure de la teneur en eau
1 mesure de la densité
Des essais à la plaque pourront être demandés pour un contrôle de zones particulières, en cours des travaux.
01.2.3.6
Règlement de forme
Les chaussées ne seront exécutées qu'après les travaux d'assainissement, d'eau potable, etc...
Après exécution des travaux précités, l'entrepreneur procèdera à un réglage soigné du fond de forme, et à un compactage complémentaire de finition qui
sera conduit de façon à obtenir sur toute la largeur de la forme et sur une épaisseur de trente (30) centimètres au moins, une densité sèche au moins égale
à quatre vingt quinze pour cent (95%) de l'OPTIMUM PROCTOR MODIFIE dans les 50 centimètres supérieurs.
S'il est terrassé plus que nécessaire, l'entrepreneur devra fournir ou apporter, mettre en place et compacter à ses frais, les matériaux d'appoint
indispensables. Le réglage sera contrôlé en nivellement.
La mise au point des modalités de compactage aura lieu par accord entre le Maître d'œuvre et l'entreprise. Le compactage devra être réalisé à une teneur
en eau convenable.
L'arrosage éventuel en cours de mise en œuvre ne pourra intervenir qu'après accord du Maître d'Œuvre.
Le compactage s'effectuera au moyen d'un ou plusieurs compacteurs vibrants ayant une masse supérieure à 30 kilogrammes par centimètre de génératrice
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 10/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
vibrante, et d'un ou plusieurs pneumatiques de trois tonnes par roues au moins.
Le compactage sera conduit de manière à obtenir une densité sèche au moins égale à 95 % de la densité sèche maximum qui sera fixée par le Laboratoire
Régional de l'Équipement pour le matériau utilisé.
01.2.3.7
Mise en oeuvre de la grave
FABRICATION
L'entrepreneur devra fournir la courbe granulométrique de la grave qu'il envisage de mettre en œuvre.
Les recommandations pour la réalisation des chaussées en grave non traitée éditées par le Ministère des Transports (SETRA et LCPC) devront être
respectés.
En cas d'utilisation de grave recomposée humidifiée (GRH) dont la fabrication sera exclusivement effectuée en centrale, et l'appui de la formulation,
l'entrepreneur devra également fournir la densité Optimum Proctor et la teneur en eau optimale de la grave qu'il propose.
TRANSPORT DES MATERIAUX
Entre la centrale et le chantier de mise en œuvre, le Maître d'Œuvre pourra imposer un itinéraire si les conditions d'exploitation du chantier l'exigent.
REPANDAGE DE LA GRAVE
Le répandage de la grave pour couche de fondation ou couche de base s'effectuera à l'aide d'une niveleuse.
Le réglage sera contrôlé en nivellement.
La mise au point des modalités de compactage aura lieu par accord entre le Maître d'Œuvre et l'entreprise.
Le compactage devra être réalisé à une teneur en eau convenable.
L'arrosage éventuel en cours de mise en œuvre ne pourra intervenir qu'après accord du Maître d'Œuvre.
Le compactage s'effectuera au moyen d'un ou plusieurs compacteurs vibrants ayant une masse par centimètre de génératrice vibrante supérieure à 30 kg
et d'un ou plusieurs pneumatiques de trois tonnes par roue au moins.
Le compactage sera conduit de manière à obtenir une densité sèche au moins égale à 95 % de la densité sèche maximum qui sera fixée par le Laboratoire
Régional de l'Équipement pour le matériau utilisé.
01.2.3.8
Mise en oeuvre des enrobés
MISE EN ŒUVRE
Le nettoyage, le balayage et éventuellement le grattage du support doivent être exécutés à l'aide d'une balayeuse mécanique équipée d'un balai
mécanique.
A la demande du Maître d'Oeuvre, l'entreprise pourra être amenée à effectuer un reprofilage à la niveleuse. Une couche d'accrochage à l'émulsion de
bitume sera réalisée mécaniquement à la rampe à raison de 400 grammes de bitume résiduel par mètre carré, avant mise en œuvre de l'enrobé.
Le répandage des enrobés est effectué au finisseur. Le répandage à la niveleuse peut être autorisé par le Maître d'Oeuvre dans le cas où le travail au
finisseur est impossible.
Le réglage sera réalisé en général en surfaçage. Un réglage en nivellement pourra être imposé par le Maître d'Oeuvre.
La mise en œuvre des enrobés est interdite dés lors que la température extérieure est inférieure à 5°C.
Les contrôles de mise en œuvre seront effectués par le Maître d'Oeuvre.
COMPACTAGE
L'atelier de compactage devra avoir la composition suivante :
un ou plusieurs compacteurs à pneus de 3 tonnes par roue
un ou plusieurs cylindres lisses de 8 tonnes.
Le compactage devra permettre d'obtenir une compacité au moins égale à la compacité LCPC définie lors de l'étude de formulation.
CARACTERISTIQUES A RESPECTER
La température de ces matériaux au moment du répandage ne sera pas inférieure à 125°C (minimum pour un bitume 80/100). Le travail devra être
suspendu par temps de pluie ou, si la température descend au-dessous de 1°C. Les poids des cylindres employés seront de 7 à 10 tonnes pour les
chaussées, de 3 à 5 tonnes pour les trottoirs.
Les couches exécutées devront avoir une compacité au moins égale à 90 % de la densité des échantillons, obtenue en laboratoire.
L'épaisseur en chaque point des revêtements ne devra pas différer de 10 mm en plus ou en moins de l'épaisseur prescrite.
La surface des revêtements terminés ne devra pas présenter d'irrégularités ou flashes supérieures à 4 mm sous une règle de 4.00 m. Les irrégularités de
plus de 5 mm mais inférieures à 10 mm seront corrigées superficiellement par des procédés appropriés.
Les irrégularités de plus de 100 mm entraîneront la démolition et la réfection complète, aux frais de l'entrepreneur, de la partie correspondante.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 11/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
CONTROLE
Le contrôle de l'installation et des réglages initiaux de la centrale est à la charge de l'entreprise, de même que la vérification du bon fonctionnement du
finisseur et des engins de compactage
01.2.3.9
Entretien pendant le délai de garantie
Pendant le délai de garantie, l'entrepreneur devra exécuter en temps utile et à ses frais, les travaux nécessaires pour assurer l'écoulement des eaux et pour
réparer les talus de remblais et de déblais, les chaussées, les dallages et d'une manière générale, tous les ouvrages exécutés en application au marché. Il
devra en particulier assurer le balayage et l'évacuation des gravillons roulants, du sable et des terres éventuelles.
La correction des tassements fait partie des travaux complémentaires visés au deuxième alinéa de l'article 14 du fascicule 2 du CCTG pour autant que ces
tassements ne résultent pas d'une mauvaise exécution des travaux.
L'entrepreneur utilisera, à cet effet, les matériaux qui seront prescrits par le Maître d'Oeuvre et suivant les directives de celui-ci.
01.2.3.10
Dispositifs de fermeture et de couronnement des ouvrages annexes
Suivant la norme française NF EN 124 (NF P 98.311) les dispositifs de fermeture et de couronnement sont classés suivant les charges à appliquer pour leur
contrôle. Chaque charge correspond aux lieux d'utilisation ainsi définis :
Classe B 125 (charge de contrôle 125 kN) pour les trottoirs ou les surfaces comparables, tels que les planchers de parking exclusivement accessibles aux
véhicules de tourisme.
Classe C 250 (charge de contrôle 250 kN) pour les zones piétonnières, les trottoirs, les caniveaux dans les rues, les accotements des routes et les parkings
accessibles au poids lourds.
Classe D 400 (charge de contrôle 400 kN) pour les rues piétonnes, les bandes routières, les rues et les routes (caniveaux exceptés).
Classe E 600 (charge de contrôle 600 kN) et F 900 (charge de contrôle 900 kN) pour les surfaces particulières telles que les cours d'usines, les zones
portuaires, les aérogares, etc…
Classe A 15 (charge de contrôle 15 kN) pour les surfaces, les aires ou les espaces verts utilisés exclusivement par les piétons ou les cyclistes : se reporter
aux normes françaises suivantes, à condition qu'aucune de leurs disposition ne soit en contradiction avec celles de la norme NF EN 124 :
NF P 98.321 « Dispositifs d'évacuation des eaux des cours et des bâtiments (Ø de passage < 200 mm) – Siphons de sol »
NF P 98.322 « Dispositifs d'évacuation des eaux des cours et des bâtiments » (Ø de passage > ou égale à 200 mm).
Les matériaux utilisés pour la fabrication des dispositifs de fermeture et de couronnement pourront être :
La fonte à graphite lamellaire, suivant la norme NF A 32.101.
La fonte à graphite sphéroïdal, suivant la norme NF A 32.201.
L'acier moulé, suivant la norme NF A 32.051.
L'acier laminé, suivant les normes NF A 45.009 et NF A 45.010.
Le béton armé.
01.2.4
PRÉPARATION DE CHANTIER
01.2.4.1
Contrôle de l'existant
Pour établir son étude de prix, l'entrepreneur du présent lot devra obligatoirement se rendre sur les lieux, afin d'évaluer ses travaux en toutes
connaissances de cause, en fonction des conditions d'accès de l'état réel du terrain, des difficultés d'exécution.
Il devra formuler toutes réserves qu'il jugera utiles, aussi bien sur le quantitatif ou prestations techniques prévues au dossier avant de remettre son offre.
Il ne pourra se prévaloir d'omissions, de méconnaissances des lieux ou de difficultés d'exécution quelconques pour présenter des suppléments en cours de
travaux.
L'offre de l'entreprise tiendra compte du rapport de sondage joint au dossier.
Le fait de commencer les travaux constitue pour l'entreprise, une acceptation des lieux et des conditions de travail sans restriction.
Par le fait même du dépôt de l'acte d'engagement, l'entrepreneur reconnaît s'être assuré :
De la nature et de la situation géographique des travaux.
Des conditions physiques propres au site.
Des conditions générales et locales concernant le niveau des eaux, les circonstances météorologiques et climatiques.
De la nature des matériaux à terrasser et à reprofiler et de leur portance sous les charges appliquées par les matériels nécessaires à la bonne exécution
des travaux.
De la nature des voies, des zones d'accès et des revêtements qui devront être remis en l'état initial après l'exécution des travaux.
De la présence éventuelle d'arbres qu'il faudra impérativement conserver en parfait état.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 12/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Des matériels et équipements nécessaires au début et pendant l'exécution des travaux.
Et de toutes autres circonstances susceptibles d'avoir une incidence sur la conduite et la réalisation de son travail.
01.2.4.2
Démarches préliminaires
L'entrepreneur est tenu de se renseigner auprès de la municipalité et du Maître d'Ouvrage, sur l'itinéraire à emprunter par ses camions ainsi que sur
l'occupation des voies pendant ses travaux.
Il veillera pendant tout ce temps à entretenir en bon état les chaussées et procédera à leur nettoiement chaque fois que cela est nécessaire.
Il procédera à la remise en état des ouvrages qu'il aura pu détériorer et devra inclure dans son forfait, tous les travaux de protection réclamés par la
commune ainsi que toutes les sujétions de signalisation et de sécurité vis à vis des voies publiques et au sein du chantier, compris signalisation lumineuse
ou signalisation pour circulation alternée.
Les dégâts occasionnés aux ouvrages publics, devront être réparés immédiatement à ses frais.
Toutes précautions prises pour assurer la sécurité du public (barrières, signalisations, écriteaux, etc…).
Aucun trouble durable pour les usagers concernés ou non par ces travaux ne devra être occasionné.
Il devra prendre toutes dispositions nécessaires en accord avec les services de police pour ne pas perturber la circulation.
01.2.4.3
Contraintes particulières
L'entrepreneur devra faire son affaire personnelle, avec les services intéressés, de l'installation et de l'alimentation de l'eau et de l'électricité pour la bonne
marche du chantier.
Il devra protéger et maintenir en place les différentes installations de piquetage et d'implantation.
Il devra prévoir la fourniture d'un plan d'installation de chantier avant tout démarrage de travaux.
Le fait de commencer les travaux constitue pour l'entreprise une acceptation des lieux et des conditions de travail sans restriction. Elle devra donc faire
toute remarque utile auparavant. Aucune contestation ultérieure ne pouvant être acceptée.
Tous les travaux nécessaires à l'installation de chantier seront prévus, tels que stabilisation et matérialisation des aires d'évolution, mesures de sécurité,
etc...
01.2.4.4
Implantation et piquetage
Avant de procéder contradictoirement avec le Maître d'Œuvre au piquetage général de l'ouvrage, l'entrepreneur devra mettre en place, à ses frais, en des
lieux agréés par le Maître d'Œuvre, de mise en œuvre de stations fondées solidement dans le sol, extérieures aux emprises de l'ouvrage.
Ces bornes seront implantées avec le degré de précision demandé par le Maître d'Œuvre à partir de la polygonale de précision existant dans le secteur et
dont les caractéristiques seront données à l'entrepreneur durant la période de préparation.
Après leur mise en place, l'entrepreneur remettra au Maître d'Œuvre un plan indiquant la position de ces bornes repérées en coordonnées (X, Y et Z). Il
devra assurer leur conservation durant toute la durée des travaux.
Elles seront utilisées pour réaliser le piquetage général et tous les piquetages complémentaires nécessaires à la réalisation des ouvrages.
Le piquetage général consistera à reporter sur le terrain, les points apparaissant sur le plan général d'implantation des ouvrages.
L'entreprise effectuera l'implantation des ouvrages à partir du piquetage général et elle sera responsable à part entière de cette implantation.
L'entreprise devra fournir au fur et à mesure les plans de recollement en X, Y et Z de ces implantations dans un délai maximum de quinze (15) jours. Ces
documents seront fournis sur support informatique.
L'entreprise sera soumise à des pénalités en cas de non-respect de ces délais d'un montant égal à sept cent soixante cinq (765) Euros hors taxe par jour
de retard pour la remise au Maître d'Œuvre de chaque document d'implantation.
En cas d'erreur, tous les travaux qui pourraient être nécessaires de ce fait, seront à sa charge exclusive.
L'implantation et les piquetages feront l'objet d'un PV de réception.
Au cours des opérations de piquetage, l'entrepreneur vérifiera que les dimensions du projet concordent bien avec les constatations faites sur le terrain. S'il
remarque quelque différence, il devra aussitôt en avertir l'Architecte pour que celui-ci en tire toutes conclusions.
Les niveaux de référence et les piquetages resteront en place pendant la durée des travaux, tout piquetage enlevé sera remis en place immédiatement aux
frais de l'entrepreneur.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 13/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
01.2.4.5
Désignation
Sécurité
L'entreprise adjudicataire du présent lot devra prévoir implicitement dans son offre, tous les dispositifs de sécurité collective et individuelle nécessaires au
montage et au levage de ses ouvrages. Tous les règlements d'hygiène et de sécurité propres à la région doivent être strictement appliqués.
L'entreprise devra fournir à son personnel, l'équipement de sécurité nécessaire, ainsi que la mise en place des sécurités collectives :
balisage des zones d'action des engins de chantier
platelage provisoire
filets ou garde-corps pour protection
En aucun cas le chantier devra être interrompu pour défaut de dispositif de sécurité.
Les entreprises devront se conformer aux recommandations et demandes des Organismes Officiels (Inspection du Travail, CRAM, OPPBTP) et du
coordonnateur d'Hygiène et de sécurité.
01.2.4.6
Nettoyage
L'attention de l'entreprise est particulièrement attirée par le fait que chaque corps d'état doit le nettoyage du chantier pour chaque poste de travail et
l'acheminement de ses gravois et détritus jusqu'à la benne mise à leur disposition, chaque jour pendant le déroulement de ses travaux.
Au cas ou ces nettoyages ne seraient pas exécutés, les travaux seront fais par un tiers à la demande du Maître d'Oeuvre aux préjudices et frais de
l'entrepreneur concerné, par décision au rapport de chantier sans mise en demeure préalable.
Les entreprises devront impérativement respecter le tri sélectif des déchets et délivres à entreposer dans les bennes signalées à cet effet.
Les déchets et délivres seront triés suivant la nomenclature suivante :
déchets inertes,
déchets industriels banals,
déchets industriels spéciaux (divisés en classe de déchets industriels banals et déchets industriels spéciaux)
L'entreprise devra se référer à l'article "Classement des déchets de chantier pour tri sélectif" des Prescriptions Communes.
01.2.5
FICHES DE DECLARATION ENVIRONNEMENTALES ET SANITAIRES
Les entreprises devront mettre à disposition, à la demande de la Maîtrise d'Œuvre ou de la Maîtrise d'Ouvrage, sur support papier ou informatique, les
fiches FDES (Fiches de Déclaration Environnementales et Sanitaires) des matériaux et produits mis en œuvre sur le chantier.
Des pénalités pourront être appliquées sur le montant du marché de l'entreprise attributaire du présent lot en cas de non diffusion de ces documents
conformément au CCAP.
Ces fiches seront rédigées par les fabricants ou les syndicats professionnels
Le mode de présentation des informations sera conforme au format de la norme NF P01 -010 (voirinies.fr), et devra faire état :
de la fiche descriptive du produit
de son unité fonctionnelle
des indicateurs environnementaux et sanitaires
01.2.6
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
01.2.7
ORGANISATION ET MAITRISE DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX
Organisation de chantier :
- chaque entreprise devra désigner un responsable environnemental dans son équipe
le SPS réalisera un plan détaillé d'organisation de chantier à partir des spécifications établies par chaque entreprise
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 14/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
un planning d'intervention des entreprises avec une évaluation des nuisances (poussières, bruits…) sera établi durant la première réunion de
préparation de chantier. Ce document sera transmis par le SPS à la direction de l'école voisine afin de gérer au mieux les nuisances liées aux chantiers
un dispositif de nettoyage des roues des véhicules sera mis à disposition par le lot G.O. durant tout le chantier. Chaque entreprise sera responsable du
maintien de la propreté de la voie d'accès du site
l'accès décrit au PGCSPS devra nécessairement être respecté. Tout manquement à cet impératif fera l'objet de pénalités décrites au CCAP
Gestion des déchets :
- chaque entreprise devra transmettre à l'entreprise de GO, avec copie à la maîtrise d'oeuvre, durant le mois de préparation la liste estimative, la nature et
la quantité des déchets produits sur le chantier
chaque responsable devra s'assurer du respect du tri sélectif de ses déchets
plusieurs bennes équipées d'une signalétique (description des déchets acceptés dans chaque benne) seront gérées au compte prorata par le G.O.
le non respect du tri, l'absence de la signalétique ou l'absence d'évacuation régulière des bennes seront systématiquement pénalisés suivant les
articles prévus au CCAP
toutes les solutions constructives de préfabrications pourront être envisagées après validation par la Maîtrise d'œuvre pour réduire la quantité des
déchets
le lot GO devra impérativement nous transmettre les enregistrements relatifs à l'élimination des déchets au fur et à mesure de leur évacuation
un bilan global chiffré (nombre de bennes et le coût financier du traitement des déchets par le G.O.)
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 15/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
01.3
Désignation
DESCRIPTION DES OUVRAGES
Rappel : Une nouvelle station de traitement des eaux usées sera réalisée au Nord de notre parcelle. Les réseaux de l'hôpital qui traverses la
parcelle du Nord au Sud et d'Est en Ouest devront être dévoyés par le présent lot, en début de chantier puis à la livraison de la nouvelle station
d'épuration.
Le réseau Est Ouest devra être remplacé avec démolition par le présent lot. Il sera provisoirement remplacé par un réseau aérien équipé de
pompe de relevage. (voir plan existant)
Cette installation provisoire fonctionnera jusqu'a la mise en œuvre du réseau définitif par le présent lot, pour assurer le relevage et l'évacuation
des eaux usées de l'hôpital et du projet.
01.3.1
TRAVAUX PREPARATOIRES
Le présent lot prend possession du terrain dans l'état au jour du démarrage de l'opération mentionné par l'ordre de service.
01.3.1.1
Etat des lieux
Un état des lieux contradictoire devra être établi avant le démarrage des travaux au frais de l'entreprise par un constat d'huissier, en ce qui concerne l'état
des héberges, voiries, etc., avec photos et rapport circonstancié à l'appui.
01.3.1.2
Nettoyage du terrain
Préalablement aux travaux de terrassements, l'entreprise devra le nettoyage de la totalité du terrain. Ce nettoyage comprendra :
dessouchage, et évacuation.
débroussaillage et évacuation des déchets.
dépose et évacuation de clôtures
Nota : L'abattage d'arbres arbustes et haies,est à la charge du service technique de la mairie
Localisation : ensemble de la parcelle.
01.3.1.3
Implantation des ouvrages
L'entrepreneur devra le piquetage qui servira à l'implantation du bâtiment et ne procédera à son enlèvement qu'après démarrage des murs au-dessus du
dallage, et après s'être assuré avec exactitude du positionnement de ces murs. Ce piquetage sera réalisé par un géomètre expert agréé par le Maître
d'Ouvrage et à la charge de l'entreprise.
L'implantation de la construction sur le terrain sera exécutée selon les indications du plan de masse, et sera à la charge du présent lot et sous sa
responsabilité. Elle devra être soumise à l'acceptation de l'Architecte avant tout commencement des travaux.
L'entrepreneur a l'obligation de faire vérifier l'implantation par un géomètre de son choix qui fournira les relevés définitifs à l'architecte. Ces relevés seront
annexés au dossier définitif des travaux et auront reçu l'approbation de l'architecte et des différentes administrations concernées. Les honoraires du
géomètre seront supportés par l'entrepreneur titulaire du présent lot.
Il devra également la matérialisation du niveau fini intérieur du RDC et de chaque niveau par le tracé d'un trait de niveau à + 1,00 m des sols finis, qui sera
entretenu jusqu'à l'intervention des finitions intérieures.
01.3.2
DEMOLITIONS
La démolition se fera à la pioche, au burin, à la massette, au marteau piqueur ou avec tout autre engin en fonction de l'ouvrage à démolir et de
l'environnement (bruits, vibrations,…).
Si nécessaire les travaux de démolition se feront par petites parties, avec étaiements complémentaires.
Tous les éléments (portes, plinthes, baies, faïence …) faisant partie d'un même ouvrage seront déposés ou démolis en même temps que celui-ci.
Avant d'effectuer tous travaux de démolitions, l'entreprise effectuera tous les sondages et reconnaissances nécessaires de l'ossature, des ancrages et
fixation, solidaires ou en rapport avec l'ensemble à démolir. Toutes les précautions seront prises pour que la démolition de l'Ouvrage considéré se limite
strictement à celui-ci et que le reste de la construction ne subisse aucune déformation, ni dégradation.
L'entreprise effectuera tous les étaiements et calages nécessaires à la bonne tenue de la construction pendant et après les travaux de démolitions jusqu'à
la fin des travaux.
L'entreprise sera responsable de toutes les déformations et dégradations subies par le bâtiment ou par les constructions voisines pendant et après la
démolition et tous les frais de réfections, consolidations et remise en état de quelque nature qu'il soit, seront à sa charge.
Sont réputés inclus dans son prix les étaiements et blindages, toutes les contraintes dues aux circulations ainsi que les protections provisoires de tous les
ouvrages pour éviter en particulier leur ruine par les eaux de pluie ou le gel. De même, elle devra après les travaux toutes les remises en état sur les
ouvrages à conserver dans l'état qui auraient été abîmés par les travaux.
L'entreprise prendra contact avec les services techniques de la ville pour les problèmes de sécurité liés à l'ensemble de ses travaux, en particulier
l'interruption de la circulation, les itinéraires jusqu'aux décharges publiques, (toute signalisation étant à prévoir au présent lot), ainsi que les autorisations
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 16/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
d'occupation de voirie. De plus l'entrepreneur devra prendre toutes les mesures de sécurité pour la protection de l'ensemble du personnel du chantier et du
public dans l'établissement.
Liste non limitative en fonction des ouvrages rencontrés sur le terrain.
01.3.2.1
Travaux de démolition
Les entreprises devront obligatoirement se rendre sur place afin d'évaluer l'importance des ouvrages à démolir, ainsi que de toutes les contraintes
d'exécution
Réalisation des travaux de démolition, compris toutes sujétions de reprise, comprenant :
démolition de dallage en béton
démolition de murs parpaings sur un niveau en superstructure
démolition des ouvrages maçonnés divers situé sur la parcelle
démolition de l'escalier et de la cave
démolition de l'abri en structure légère métallique au Nord de la parcelle.
démolition de murs en pierres non conservés, coordination à prévoir avec le lot Gros Oeuvre
Chargement des gravats sur camion et évacuation à la décharge publique.
Nota : les gravats et dépôts présent sur le site seront évacué préalablement par le CESAME
Localisation : A prévoir suivant plans de masse état futur et plans état existant
A prévoir suivant plans de masse état futur et plans état existant.
01.3.2.2
Démolition d'enrobé et de bordure
Prestation comprenant :
- la découpe à la scie spéciale des revêtements existants tels que produits bitumineux
- compris toutes sujétions d'angles ou de courbes, quelque soit l'épaisseur du revêtement en place.
- Démolition de la structure de chaussée qui ne serait pas réutilisable. (La voirie existante pourra être utilisée pendant le chantier comme plateforme
provisoire)
- Démolition des bordures concernées par les travaux
- Coltinage et évacuation des déblais restants à la décharge
Nota : La voirie existante se trouvant sur les emplacement d'espaces verts devra être à terme exempt de toute structure et plateforme de chaussée.
Localisation : A prévoir suivant plans de masse état futur et plans état existant
01.3.2.3
Travaux de dépose de réseaux
Les entreprises devront obligatoirement se rendre sur place afin d'évaluer l'importance des ouvrages à déposer, ainsi que toutes les contraintes
d'exécution.
Réalisation des travaux de dépose des réseaux EU/EV - EP - EDF et AEP sur le site et ses abords (parcelle du Cesame) après la mise en oeuvre des
réseaux de substitution provisoire.
Chargement des gravats sur camion et évacuation à la décharge publique.
Localisation : A prévoir suivant plans de réseaux existants et neufs.
01.3.3
TERRASSEMENTS
01.3.3.1
Décapage de la terre végétale
Le décapage de la terre végétale sur toute son épaisseur sera exécuté sur toute la surface de la parcelle de terrain.
Les terres provenant du décapage seront stockés sur site et mises à disposition du lot Espaces Verts.
Localisation : surface totale des espaces de voiries, aménagements extérieurs et emprise des bâtiments.
01.3.3.2
Protection contre les eaux
Le titulaire du présent marché devra, sous sa responsabilité, assurer la protection de son chantier contre les eaux de toute nature et de toute origine et
prendre toutes les mesures utiles pour que celles-ci ne soient pas préjudiciables aux fonds de fouilles et aux ouvrages susceptibles d'être l’objet de ces
nuisances et
endommagés.
Il devra protéger les fouilles contre les eaux de surface et les venues d'eaux profondes au moyen de tous dispositifs agréés par le Maître d'Oeuvre.
Il installera aux endroits convenables les pompes et accessoires nécessaires aux épuisements et à l'évacuation des eaux rencontrées dans les fouilles
(tuyaux d'aspiration et de refoulement, canalisations,etc.)
.
Les obligations de l’entrepreneur comprennent :
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 17/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
- la réalisation des enceintes provisoires destinées à permettre les rabattements,
- les pompages nécessaires à l'exécution des ouvrages,
- la construction et l'entretien d'ouvrages provisoires (rigoles, drains, etc..)
- assurer le fonctionnement et l'entretien des collecteurs en service pendant toute la durée des travaux
- assurer tous les épuisements nécessaires à l'assainissement du chantier, de façon à ce que tous les ouvrages soient exécutés à sec,
- en cas de rejet des eaux vers le réseau public, le titulaire devra construire un bac de décantation avant le rejet à l'ouvrage public dont il aura obtenu
l'autorisation d'utilisation,
- les protections contre les éboulements éventuels (étaiements, blindages).
- la main d’oeuvre d'exploitation et de surveillance, la remise en état des lieux et tous les frais résultant des obligations précitées
L’entrepreneur devra assurer le fonctionnement et l'entretien des collecteurs en service pendant toute la durée des travaux.
Cette protection contre les eaux sera également assurée pendant les jours où le chantier n'est pas en activité (férié, congés, fin de semaine, etc.).
En cas de rejet des eaux vers le réseau public, l'entrepreneur devra construire un bac de décantation avant le rejet à l'ouvrage public dont il aura obtenu
l'autorisation d'utilisation.
Localisation : Pour l'ensemble de la parcelle
01.3.3.3
Fouilles en pleine masse
Terrassement en pleine masse en déblais pour mise à niveau du terrain aux cotes de fond de forme des ouvrages prêt à recevoir l'exécution des voiries et
bâtiments ou divers ouvrages avec leurs fondations, compris façon des talus éventuels, façon des pentes et fils d'eau suivant indications des plans.
Côte du fond de forme pour voiries et bâtiments suivant rapport d'études de sol joint au dossier.
Chargement des matériaux de terrassement excédentaires aux D.P. compris droit de décharge sur un site à définir par l'entreprise à l'étude de son offre.
Il ne sera pas admis de supplément en cours de chantier pour changement de site de décharge.
Les matériaux de terrassement pourront être réutilisés pour la réalisation des mouvements de terrain éventuels.
Toutes précautions prises pour protéger les regards, réseaux ou ouvrages existants.
Les demandes d'autorisation pour empiètement sur le domaine public seront faites par le présent lot.
Le présent lot devra la remise en état des espaces publics empiétés par les travaux.
Nota : l'entreprise devra prévoir un emplacement pour stockage de la terre végétale pour mise à disposition du lot Espaces Verts.
La localisation de ce stockage devra être validé par la maîtrise d'ouvrage et l'architecte.
Localisation : fouilles en déblais sur l'emprise des bâtiments, des voiries, des zones de stationnement, allées piétonnes et aménagements extérieurs.
01.3.3.4
Muret de soutènement
Réalisation de murets en béton; épaisseur et armatures suivant étude B.A. ; y compris sujétions de mise en oeuvre, consoles, étaiements.
Compris les sujétions d'approvisionnement des matériaux, mise en oeuvre, façonnage des aciers, étaiement, coffrage, échafaudages.
Façon de glacis en partie supérieure et forme de pente pour l'écoulement des eaux pluviales.
Incorporation des coffrets EDF et GDF.
Finition des parements :
Les parements destinés à rester apparents pour être peints, seront coffrés très soigneusement; les balèvres apparentes après décoffrage, seront
supprimées et poncées.
Localisation : suivant plans et études B.A.
- pour muret de soutènement situés au nord de la parcelle.
- en soutènement pour incorporation des coffrets côté Nord.
01.3.3.5
Déblais excédentaires
Les déblais excédentaires en provenance de l'ensemble des fouilles et impropres à l'utilisation de remblais seront évacués au fur et à mesure aux
décharges publiques. Aucun excédent inutilisable ne devra être stocké sur le terrain du bâtiment.
Nota :
- L'entreprise titulaire du présent lot se doit de stocker sur site la terre végétale.
- Des déblais seront mis à disposition des services techniques ou évacués. (si la constitution le permet ils seront utilisée en fond de coffrage au sud de la
salle, sous dalle portée).
Localisation : évacuation de tous les déblais excédentaires
01.3.3.6
Remblais
Remblais d'apport ou du site, mais non saturés (suivant période de terrassements) :
Les remblais seront sains, exempts de tout composant d'origine végétale, de détritus, objets métalliques, de produits fluents, de plâtras ; aucun remblai
ne sera exécuté sur sol gelé.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 18/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Ces remblais seront constitués par couches homogènes, superposées de 20 cm d'épaisseur de matériaux peu argileux et très peu compressibles, le
cas échéant, si les terres de récupération des fouilles ne sont pas acceptables, l'entreprise prévoira un apport en sablon ou en tout venant. Chaque couche,
après arrosage, sera comprimée uniformément sur toute sa surface par engin mécanique (rouleau lourd ou vibrant). Les matériaux et la mise en œuvre
seront conformes aux prescriptions des règles professionnelles provisoires d'exécution des dallages et terre pleins éditées en janvier 1972 par "l'Union
Nationale de la Maçonnerie".
L'entrepreneur doit interrompre l'exécution des remblais dans le cas où la bonne qualité de ceux-ci serait compromise par les intempéries (gelées,
pluies) ; il devra l'épuisement des fouilles inondées avant l'exécution de tous remblais y compris toutes sujétions et frais en découlant.
Sous massifs et tous ouvrages en B.A. en fondations, le nivellement sera fait de façon à recevoir d'une façon uniforme les matériaux constituant les
ouvrages.
Les remblais seront exécutés en respectant les niveaux finis, afin d'éviter les remblais complémentaires après coup.
Coordination à prévoir avec le lot Fondations spéciales et gros œuvre pour stockage éventuel suivant leur besoin.
Localisation :
- remblaiement pour l'ensemble des ouvrages de terrassement.
- remblaiement devant le hall d'entrée et devant les salles A et B, sous le revêtement en béton balayé suivant nécessité.
01.3.3.7
Plateforme sous parking en mélange terre pierre
Fourniture et mise en place d'une couche de forme de 0.45 d'épaisseur suivant localisation composé de :
Membrane géotextile non tissée type Bidim.
d'une couche de forme composé d'un empierrement de qualité type 0/60 ou 0/80 soigneusement compactés
d'un empierrement de roches insensibles à l'eau de classes R41 ou R61 selon le GTR soigneusement compacté par couches minces, à la dame
mécanique,
Nota : En fonction de l'état naturel du terrain et d'une éventuelle saturation en eaux, il sera nécessaire d'augmenter cette épaisseur de plateforme
Localisation : plateforme sous parking aérien en mélange terre pierre :
- Depuis l'entrée des stationnements occasionnels côté Nord jusqu'à la première noue d'infiltration ; épaisseur de plateforme : 0.45m
01.3.3.8
Plateforme sous voiries
Fourniture et mise en place d'une couche de forme de 50 cm d'épaisseur composé de :
d'une couche de matériaux concassés 0/60 ou 0/80 soigneusement compactés sur 30 cm d'épaisseur,
d'un hérisson en concassé 0/31,5 soigneusement compacté à la dame mécanique, épaisseur 20 cm minimum après compactage,
Membrane géotextile non tissée type Bidim.
Mise en œuvre suivant recommandations du bureau d'études de sols.
Module de Westergaard à obtenir : Kw > 50MPa, et EV2/EV1<2, EV2 > 50 MPa.
Nota : En fonction de l'état naturel du terrain et d'une éventuelle saturation en eaux, il sera nécessaire d'augmenter cette épaisseur de plateforme pour
atteindre des essais à la plaque satisfaisant.
Par ailleurs l'entreprise aura une vigilance particulière pour avoir une voirie d'accès au Césame accessibles par les pompiers tout au long du chantier
Localisation :
- plateforme sous voiries et stationnements extérieures circulables
01.3.3.9
Essais à la plaque
Il appartiendra à l'entrepreneur de faire procéder, à ses frais et par un laboratoire agréé, les différents essais qui lui seront demandés par le Maître d'Œuvre
permettant vérifier que les travaux exécutés répondent bien aux exigences ci-après.
Avant la mise en œuvre des couches d'assise de la plate-forme, l'Entreprise procédera à des essais de plaque, conformément au rapport d'étude de sol, en
exigeant les résultats minimums suivants :
EV2 > 50 MPa/m
EV2/EV1 < 2
Il sera réalisé 1 essai pour 200 m².
Si les exigences ci-dessus ne sont pas obtenues, il sera procédé à un nouveau compactage des matériaux, puis à d'autres mesures jusqu'à ce que les
résultats soient satisfaisants.
En cas d'impossibilité, une purge des surfaces concernées pourra être exigée avec remplacement des matériaux extraits par des remblais d'apport de
bonne qualité.
Ces mesures pourront être réalisées par le laboratoire de l'Entreprise. Cependant, le Maître d'Œuvre pourra faire exécuter par un laboratoire agrée de son
choix, aux frais de l'Entreprise, des contrôles sur place permettant la vérification des résultats communiqués.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 19/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation :
- pour les plateformes sous voiries décrites à l'article ci dessus
- pour le sol d'assise afin de valider la conception de la plateforme sous voirie (20MPa)
01.3.3.10
Modelage du terrain
Modelage du terrain pour mise à niveau aux côtes du projet comprenant les remblaiements et mouvements de terre nécessaires pour les espaces
extérieurs
Le terrain sera livré au lot espaces verts avec une réservation à -30 cm des aménagements extérieurs finis pour la mise en place de la terre végétale.
Localisation : sur l'ensemble des espaces verts.
01.3.4
RESEAUX
Le système d'assainissement prévu est du type séparatif comportant un réseau eaux vannes et un réseau eaux pluviales.
Les réseaux seront calculés sur la base de l'instruction concernant l'assainissement des agglomérations (instruction 77.284.1977) pour les diamètres et les
pentes qui doivent être suffisantes pour assurer l'auto curage.
Une note de calcul devra être fournie.
Les fouilles en tranchée auront une profondeur minimale de 80 cm au-dessus de la génératrice supérieure du tuyau, et une largeur minimale du diamètre du
tuyau augmenté de 50 cm.
En cas de hauteur inférieure, il sera prévu un enrobage de protection en béton maigre de 0.15 m d'épaisseur minimum au pourtour des canalisations.
Les tranchées auront un fond nivelé et réglé, compris toutes sujétions pour blindage de sécurité, étaiement et évacuation des eaux d'infiltration, etc… Les
terres seront jetées sur un seul côté en cordon. Il sera pratiqué des façons de niche au droit des raccords, joints, pièces diverses. Les tranchées de plus de
1.30 ml de profondeur seront obligatoirement blindées.
Il sera procédé à l'enlèvement de toutes les poches de mauvais terrain et au remplacement par du sable gros pilonné. L'ensemble des parties dures sera
également purgé.
Chaque section de canalisation sera vérifiée avec remblai par essai, à une hauteur d'eau correspondant au remplissage complet du regard pendant 1 heure
; le niveau devra se maintenir constant.
Les joints non étanches seront dégagés et refaits.
Toutes les canalisations du réseau EU seront soumises à cet essai et 20% du réseau EP.
Dans le cas de fuite dans ce dernier, il pourra être exigé l'essai de la totalité du linéaire. Un essai de passage à la boule sera également réalisé sur 10% de
la longueur du réseau.
Les épuisements des venues d'eau sont à la charge de l'entreprise et inclus dans son forfait.
Pente minimale :
1% (avec localement 0.5 % autorisé) pour les eaux pluviales,
2% pour les eaux usées et les eaux vannes.
Tous les fourreaux enterrés seront protégés: Fourniture et pose d'un grillage avertisseur pour réseaux eau, Télécom, EDF, GDF aux couleurs normalisées.
01.3.4.1
ASSAINISSEMENT EU-EV
Rappel : Une nouvelle station de traitement des eaux usées sera réalisée au Nord de notre parcelle. Les réseaux de l'hôpital qui traverses la
parcelle du Nord au Sud et d'Est en Ouest devront être dévoyés par le présent lot, en début de chantier puis à la livraison de la nouvelle station
d'épuration.
Le réseau Est Ouest devra être remplacé avec démolition par le présent lot. Il sera provisoirement remplacé par un réseau aérien équipé de
pompe de relevage. (voir plan existant)
Cette installation provisoire fonctionnera jusqu'a la mise en œuvre du réseau définitif par le présent lot, pour assurer le relevage et l'évacuation
des eaux usées de l'hôpital et du projet.
Limites de prestations :
le réseau EU sous dallage sera à la charge du gros œuvre jusqu'au regard collecteur en sortie du bâtiment
le réseau côté cour au Nord du projet jusqu'aux 2 regards côté sud en pied de bâtiment (à inclure au présent lot) sera à la charge du gros oeuvre.
siphons disconnecteurs à la charge du présent lot
regards collecteurs en limite de propriété et raccordement sur réseau existant à la charge du présent lot.
le présent lot aura à sa charge la réalisation des tranchées et le rebouchement de celles-ci et le raccordement de ses réseaux sur les regards
collecteurs .
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 20/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
01.3.4.1.1
Désignation
Dévoiement des réseaux EU-EV
L'entreprise du présent lot devra le dévoiement des réseaux existants , y compris branchement provisoire.
Les réseaux d'évacuation du Césame devront être raccordés au domaine public sans interruptions dans le temps
Localisation : A prévoir suivant plans de réseaux état futur et plans état existant
Pour l'ensemble des réseaux EU-EV cheminant sur le terrain et sur la parcelle du CESAME.
01.3.4.1.2
Tranchées + Canalisations EU-EV
Cette prestation comprend les fouilles, le lit de pose, la fourniture, la pose, le raccordement des canalisations, le remblaiement et le compactage des
remblais pour l'ensemble des réseaux dans les parties enterrées y compris l'évacuation des déblais excédentaires.
Fourniture et pose des canalisations en PVC-L conforme à la NF EN 1401-1 classe SNB ou béton suivant nécessité, y compris calage, façon de joints,
coudes, culottes et branchements :
- CR8  200
- CR8 
Dimensionnement des réseaux à la charge et sous la responsabilité du présent lot.
Raccordement sur le domaine public à charge du présent lot, sur attente laissée par les services de la ville.
Les travaux seront réalisés suivant les indications des services techniques de la commune, compris piquage sur les réseaux publics et toutes sujétions de
raccordement.
Localisation : Suivant plan de masse
- pour dévoiement du réseau EU-EV existant.
- pour réseau EU-EV entre regard de raccordement et regard en limite de propriété  1000
- pour réseau EU-EV entre regards en façade et regard de raccordement.
01.3.4.1.3
Regards EU-EV
Regards réalisés en béton, d'un type préfabriqué, avec canalisation traversante conforme à la norme NF P 16-342.
Tampon béton dans cadre cornière ou tampon en fonte à joint néoprène de type PAMREX articulé C250 ou D400 suivant localisation, conforme à la norme
EN 124 et certifications (AFNOR, BSI,...)
Compris terrassement, calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Emboîtements avec joints d'étanchéité ou manchons à joint souple, scellés dans les parois des regards, pour raccordement des canalisations.
Localisation :
- Regards 500 x 500 en façade du bâtiment : en sortie des réseaux EU au Sud.
- regard de raccordement
- regard à chaque changement de direction
- regard à créer sur la parcelle du CESAME.
01.3.4.1.4
Regards formant dégrilleur
Regards réalisés en béton, d'un type préfabriqué, avec canalisation traversante conforme à la norme NF P 16-342.
Radier béton formant, compris terrassement
tampon en fonte à joint néoprène de type PAMREX articulé C250 ou D400 suivant localisation, conforme à la norme EN 124 et certifications (AFNOR,
BSI,...)
Calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Emboîtements avec joints d'étanchéité ou manchons à joint souple, scellés dans les parois des regards, pour raccordement des canalisations.
Localisation :
- Regard à créer en limite côté Cesame, formant dégrilleur. (arrivés et sorties de canalisations EU-EV de part et d'autre du regard)
01.3.4.1.5
Regard et système de relevage
Réalisation d'un puits béton comprenant :
Terrassement en pleine masse et évacuation des excédents à la décharge publique
Réalisation d'un puits maçonné permettant de contenir une pompe de relevage
Section et profondeur suivant étude.
Fondation en béton de propreté épaisseur 15cm
Remblaiement en fondation et périphérie en grave naturelle GNT 0/60 puis 0/31.5 (
Installation d'un cône de rétrécissement en tête de puits
Fermeture du regard et de la tête de puits par trappes de visite en béton coffré avec tampon de fermeture en fonte hydraulique série B125.
Compris :
-branchement et scellement des départs et arrivés du réseau d'EU et de la canalisation de refoulement.
-Réalisation d'un regard en fond de puisard permettant la pose de la crépine et éviter ainsi le désamorçage de la pompe.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 21/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
et toutes sujétions permettant d'assurer la destination et le bon fonctionnement de l'ouvrage
Dimensionnement de l'ensemble du système suivant étude à la charge technique et financière de l'entreprise titulaire du présent lot.
L'étude sera soumise à l'avis de la maîtrise d'œuvre pour accord.
Localisation : Implantation suivant plan masse, dans l'espace planté au Sud du bâtiment
01.3.4.1.6
Boîte et accessoires de branchement
Boite de branchement carré en béton de dimension intérieure 400x400 conforme à la norme NF P 16 343 .
Tampon pour boite de branchement (cf Norme EN 124) de type hydraulique en fonte muni d'un joint d'étanchéité articulé ou non.de classe c250
Culotte de branchement en PVC-NF EN 1401-1
raccord de piquage en PVC -NF EN 1401-1
Localisation : Suivant nécessité
01.3.4.1.7
Siphon disconnecteur
Fourniture et pose de siphon disconnecteur en PVC. Siphon d'un modèle agréé avec bouchon de fermeture.
Compris terrassements, remblais et raccordements de canalisations.
Localisation : avant branchement sur réseau du domaine public.
01.3.4.2
EAUX PLUVIALES
Limites de prestations :
l'ensemble des réseaux EP apparents sous dalle de fondation du bâtiment seront réalisés par le lot Plomberie
les regards collecteurs EP en limite de propriété seront à la charge du présent lot.
le présent lot aura à sa charge la réalisation des réseaux enterrés et le raccordement de ses réseaux sur les regards collecteurs.
le présent lot aura à sa charge la réalisation du réseau isolé du CESAME traversant la parcelle sous la chaussée. Raccordement sur Tampon sur
chaussée
01.3.4.2.1
Dévoiement des réseaux EP
L'entreprise du présent lot devra :
- Le dévoiement des réseaux existants ,
- Evacuation provisoire durant le chantier du réseau EP du CESAME, avant dépose du réseau existant.
- Les branchements provisoires afin d' assurer sans discontinuer pendant les différentes phases le rejet des réseaux d'évacuation du Cesame
- Le raccordement au réseau sur domaine public et toutes sujétions
Localisation : A prévoir suivant plans de réseaux état futur et plans état existant
Pour l'ensemble des réseaux EP du collecteur en pied de bâtiment jusqu'à la noue.
01.3.4.2.2
Tranchées + Canalisations EP
Cette prestation comprend les fouilles, la fourniture, la pose, le raccordement des canalisations, le remblaiement et le compactage des remblais pour
l'ensemble des réseaux dans les parties enterrées y compris l'évacuation des déblais excédentaires.
Fourniture et pose des canalisations en PVC-L conforme à la NF T 54.013 ou béton suivant nécessité, y compris calage, façon de joints à la colle, coudes,
culottes et branchements.
Fourniture et pose d'un régulateur de débit à 3.5l/s avant raccordement sur le domaine public.
ce dispositif sera installé dans un regard béton de dimension 0.80x1,00m et fixé sur un voile en béton transversal (ép. 5cm) ,complété de l' installation à
coté d'une vanne guillotine
Les dimensionnements des réseaux indiqués sur le plan masse sont données à titre indicatif. Dimensionnements des réseaux à la charge et sous la
responsabilité du présent lot..
Raccordement sur le domaine public à charge du présent lot.
Les travaux seront réalisés suivant les indications des services techniques de la commune, compris piquage sur les réseaux publics et toutes sujétions de
raccordement.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 22/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Suivant plan de masse
- depuis regards de raccordement des eaux de toitures du bâtiment, jusqu'à la noue de rétention, côté Sud Ouest de la parcelle.
- pour réseau EP du CESAME jusqu'au regard de raccordement en limite de propriété
- pour raccordement sur le domaine public depuis les noues, à l'extrémité Sud Ouest de la parcelle.
- pour raccordement du réseau de drainage depuis attente laissé par le gros œuvre, jusqu'à la noue de rétention, côté Sud Ouest de la parcelle.
01.3.4.2.3
Regards EP avec tampon béton
Regards réalisés en béton, d'un type préfabriqué, avec canalisation traversante
Tampon béton dans cadre cornière (classe de résistance C250 ou D400 suivant localisation)
Compris terrassement, calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Emboîtements avec joints d'étanchéité ou manchons à joint souple, scellés dans les parois des regards, pour raccordement des canalisations.
Raccordement à la charge du présent lot compris raccordement des attentes
Localisation :
regards EP 50 x 50 :
- En pied de descente EP
- En sortie du réseau de drainage périphérique.
- Regard de raccordement
- regards EP à chaque changement de direction
01.3.4.2.4
Regards EP avec tampon fonte
Regards réalisés en béton, d'un type préfabriqué, avec canalisation traversante
Tampon fonte dans cadre cornière
Compris terrassement, calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Emboîtements avec joints d'étanchéité ou manchons à joint souple, scellés dans les parois des regards, pour raccordement des canalisations.
Raccordement à la charge du présent lot compris raccordement des attentes
Localisation :
regards EP 50 x 50 :
- regards EP sur la voirie pour raccordement du réseau EP du CESAME
01.3.4.2.5
Noues d'infiltration enherbées
Terrassement pour réalisation d’une noue d’infiltration pour la collecte des EP, avec façon de talus.
La profondeur de la noue d’infiltration sera en fonction de la note de calcul de l’entreprise en fonction des pentes.
Evacuation des terres pour tous moyens appropriés et mise en décharge.
Les canalisations d’arrivées des EP seront plus hautes que le bas de la noue
Préparation du terrain et engazonnement compris toutes sujétions pour la parfaite réalisation de ces ouvrages.
L'entreprises devra également la fourniture et pose des têtes de buses sur le parcours des noues, nécessaires à la bonne évacuation des eaux et à la
circulations occasionnels des véhicules.
Localisation : suivant plan de masse :
noue d'infiltration au droit des stationnements occasionnels du parc paysagé
01.3.4.2.6
Noues de rétention enherbées
Terrassement pour réalisation d'un bassin de rétention permettant pour limiter et différer les débits importants des eaux pluviales, avec façon de talus.
La profondeur (0.50m) et la largeur répondant au besoin en volume du stockage des eaux sera dimensionnée par l'entreprise et devra faire l'objet d'une
note de calcul (tenant compte d'un volume à stocker pour une période de retour de 20 ans de 215 m3 à vérifier sur le dossier Loi sur l'eau)
Evacuation des terres pour tous moyens appropriés et mise en décharge.
Les canalisations d'arrivées des EP seront plus hautes que le bas du bassin
Préparation du terrain et incorporation de fumure et engazonnement compris toutes sujétions pour la parfaite réalisation de ces ouvrages.
Il est rappelé le débit de fuites autorisé : 3.5L/s
Localisation : Suivant plan de masse : bassin de stockage à l'Ouest de la parcelle
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 23/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
01.3.4.3
RESEAU EAUX PLUVIALES SOUS CONTRAINTES DE CIRCULATION D'HYDROCARBURES
01.3.4.3.1
Canalisations réseau hydrocarbures
Cette prestation comprend les fouilles, la fourniture, la pose, le raccordement des canalisations, le remblaiement et le compactage des remblais pour
l'ensemble des réseaux dans les parties enterrées y compris l'évacuation des déblais excédentaires.
Fourniture et pose des canalisations PVC série assainissement, y compris tous les accessoires (tés, culottes simples, coudes,...). Dimension suivant débit
calculé.
Dimensionnements des réseaux, grille et caniveaux suivant débit calculé à la charge et sous la responsabilité du présent lot.
Localisation : suivant plans des sous sols pour réseau hydrocarbures :
- depuis caniveaux à grille et avaloirs, jusqu'au séparateur,
- depuis séparateur jusqu'à la noue de rétention des EP
01.3.4.3.2
Avaloirs 40 x 40
Fourniture, pose et raccordement d'avaloirs en fonte, dimensions suivant débits y compris toutes sujétions de mise en œuvre et de finitions.
Compris terrassement, calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Les produits mis en œuvre devront pouvoir supporter une charge de 150 kN.
Grilles avec rainures ou perforations inférieures à 2 cm, pour conformité avec cheminement handicapés.
Localisation : pour récupération des eaux de ruissellement de la voirie en enrobé gris suivant plans.
01.3.4.3.3
Caniveau à grille
Fourniture, pose et raccordement de caniveaux à grille en fonte, dimensions suivant débits y compris toutes sujétions de mise en œuvre et de finitions. Les
fentes des grilles doivent être placées de préférence perpendiculairement au cheminement. De plus ces fentes doivent avoir une largeur inférieure à 2cm.
Classe de résistance : C250
Localisation : en complément des avaloirs pour récupération des EP de la voirie en enrobé gris
01.3.4.3.4
Séparateur hydrocarbures
Fourniture et pose d'un séparateur hydrocarbures en acier avec débourbeur incorporé
Débit 10 l/s
Dispositif d'obturation automatique
Seuil de rétention de 3 cm
Le séparateur devra pouvoir traiter les eaux de ruissellement des parkings du sous sol
Capacité de traitement : suivant nombre de véhicules
Couverture par dalle en béton série voirie légère
Compris fouilles et remblaiement des ouvrages après coup
Localisation : suivant plan de masse : pour traitement des eaux de ruissellement du parking extérieur.
01.3.4.4
EAU POTABLE
01.3.4.4.1
Tranchées AEP
Tranchées, remblaiement avec grillage avertisseur et compactage, avec évacuation des déblais à la charge du présent lot.
Pose de la canalisation par le lot Plomberie
L'entreprise du présent lot devra assurer l'étanchéité au droit du passage des canalisations de branchement dans mur du sous-sol.
Largeur et profondeur suivant normes des distances à respecter entre les divers réseaux et suivant plan masse
Localisation : Entre la limite de propriété jusqu'au bâtiment via le citerneau.
01.3.4.4.2
Citerneau
Regard en béton banché, parois de 10 cm épaisseur, avec radier et parois étanches.
Tampon de couverture en béton avec poignée de tirage dans cadre cornière en acier galvanisé.
Raccords étanches pour raccordement des fourreaux.
Compris tous travaux de terrassement manuel et remblaiement des ouvrages après coup.
Localisation : citerneau collectif côté Nord en limite de propriété
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 24/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
01.3.4.5
GAZ
01.3.4.5.1
Tranchée gaz
Tranchées, remblaiement, couche de sable de 10 cm épaisseur, grillage avertisseur et compactage, avec évacuation des déblais à la charge du présent lot.
Pose de la canalisation gaz par le Concessionnaire.
Refermeture de la tranchée après passage du Concessionnaire.
Pose des coffrets au lot Gros-Œuvre.
Localisation :
- Pour alimentation du bâtiment : tranchée depuis limite de propriété jusqu'au bâtiment via le coffret de coupure
01.3.4.6
ELECTRICITE ET ECLAIRAGE EXTERIEUR
01.3.4.6.1
Tranchées et fourreaux réseau électrique
Réseau électrique compris tranchées, grillage avertisseur, déblais et remblais.
Largeur et profondeur suivant normes des distances à respecter entre les divers réseaux.
Fourniture et pose de fourreaux d'alimentation Ø suivant plans et indications des lots fluides
Les lots électricité et plomberie devront être présent lors du comblement de ces tranchées.
Pose des coffrets au lot Gros-Œuvre.
Localisation :
- Pour alimentation du bâtiment : tranchée depuis la limite de propriété jusqu'en pied de façades.
- Pour alimentation de la pompe de relevage EU
01.3.4.6.2
Tranchées et fourreaux réseau éclairage extérieur privatif
Réseau électrique compris tranchées, grillage avertisseur, déblais et remblais.
Largeur et profondeur suivant normes des distances à respecter entre les divers réseaux.
- Les liaisons seront réalisées en câble U1000 R02V sous fourreaux TPC 63
- Les commandes s'effectueront depuis le TGBT par interrupteur crépusculaire et horloge y compris une marche forcée par inter à clé pour chaque
allumages E1 - E2 - E3 - E4 (localisation à définir) conformément au chapitre II.03 Tableaux électriques.
- L'ensemble des fourreaux TPC 75/110/160 et 42/45, les tires fils, le grillage avertisseur, les regards, les cadres galvanisés, les tampons; les chambres
L1T, l'ouverture, la fermeture de la tranchée, et le lit de sable sont hors lot,
- les massif béton pour les luminaires extérieurs sont à la charges du présent lot
Les essais, contrôles et mise en service de l'éclairage extérieur devront être réalisés par l'entreprise du présent lot. L'entreprise du présent lot devra réaliser
la formation du personnel de l'établissement sur le fonctionnement du système installé.
Fourniture et raccordement de fourreaux et câblage d'alimentation électrique, pour le raccordement des candélabres extérieurs public, suivant plans de
masse
Localisation :
- Pour alimentation de l'éclairage extérieur (parking aérien, entrées de site, ...)
- Des attentes a Nord Ouest et Sud Ouest au droit du chemin de Parthenay jusqu'à chaque point d'éclairage.
01.3.4.6.3
Tranchées et canalisations du réseau éclairage extérieur public
Réseau électrique compris tranchées, grillage avertisseur, déblais et remblais.
Largeur et profondeur suivant normes des distances à respecter entre les divers réseaux.
- Les liaisons seront réalisées en câble U1000 R02V sous fourreaux TPC 63
- Les commandes s'effectueront depuis le TGBT par interrupteur crépusculaire et horloge y compris une marche forcée par inter à clé pour chaque
allumages E1 - E2 - E3 - E4 (localisation à définir) conformément au chapitre II.03 Tableaux électriques.
- L'ensemble des fourreaux TPC 75/110/160 et 42/45, les tires fils, le grillage avertisseur, les regards, les cadres galvanisés, les tampons; les chambres
L1T, l'ouverture, la fermeture de la tranchée, et le lit de sable sont hors lot,
- les massif béton pour les luminaires extérieurs sont à la charges du présent lot
Les essais, contrôles et mise en service de l'éclairage extérieur devront être réalisés par l'entreprise du présent lot. L'entreprise du présent lot devra réaliser
la formation du personnel de l'établissement sur le fonctionnement du système installé.
Fourniture et raccordement de fourreaux et câblage d'alimentation électrique, pour le raccordement des candélabres extérieurs public, suivant plans de
masse
Les travaux seront réalisés suivant les indications des services techniques de la commune, compris piquage sur les réseaux publics et toutes sujétions de
raccordement
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 25/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation :
- Pour alimentation des candélabres extérieur
01.3.4.6.4
Candélabres extérieurs
L'entreprise du présent lot devra la mise en place et raccordement des luminaires extérieurs aux pourtours du bâtiment et du cheminement handicapé ainsi
que leurs raccordements protections et commandes au niveau des tableaux électriques depuis le bâtiment créé.
Projecteur (IP67/Ik10/CL2) constituée d'un corps en fonte d'aluminium, aluminium et acier inoxydable, verre de sécurite, reflecteur eb aluminium anodisé,
étrier de fixation, platine d'appareillage en polypropylène, type 7881 de BEGA. 5 appareils par mat
Appareil équipé de 1 lampe type Hit CE 250W de PHILIPS ECLAIRAGE, culot E40
Mat cylindroconique en aluminium peint en noir, équipé de bague de fixation pour chaque luminaire, liaison mat platine sans soudure, mat type AIGUILLE
de TECHNILUM
Dimension suivant plans.
Mat, mise en œuvre d'un coffret électrique classe 2, équipé de 2 disjoncteurs
Mat, mise en œuvre d'un coffret électrique classe 2, équipé de 2 disjoncteurs
Modèle : Aiguille de chez Technilum ou équivalent
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 26/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Suivant plan de masse
01.3.4.7
TELECOMMUNICATIONS
01.3.4.7.1
Tranchées réseau télécommunication
Réseau France Télécom et fourreaux compris tranchées, grillage avertisseur, déblais et remblais.
Largeur et profondeur suivant normes des distances à respecter entre les divers réseaux.
Localisation : pour alimentation France Télécom depuis limite de propriété jusqu'à la pénétration dans bâtiment
01.3.4.7.2
Chambre de tirage
Fourniture et pose de chambre de tirage de type L2T normalisée, en béton armé, dimensions suivant localisation.
Trappe de fermeture en tôle d'acier striée galvanisée sur feuillure avec :
cornière galvanisée,
poignée de tirage rétractable, compris fers de renfort pour résister au passage des véhicules ou tampon fonte ductile sur cadre fonte
chambre.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
scellé sur
Page 27/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Calfeutrement soigné à la pénétration des fourreaux sur chaque face.
Tous terrassements, sable de pose et de remblais, scellement éventuel suivant emplacement, semelle de gros béton pour assise et réglage de la chambre.
Localisation :
- en limite de parcelle suivant plans.
01.3.4.8
ESSAIS SUR LES CANALISATIONS
01.3.4.8.1
Essais COPREC
L’Entreprise doit procéder aux essais et vérifications de fonctionnement des installations, conformément aux dispositions figurant dans le document
technique COPREC 1 publié dans le Moniteur du 17 Décembre 1982.
Les résultats seront transcrits sur des procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans le document technique COPREC 2 publié dans le Moniteur
du 17 Décembre 1982 et communiqués au Maître d’Ouvrage et au Contrôleur Technique.
Localisation : Pour l'ensemble des canalisations
01.3.4.8.2
Essais d'étanchéité
Avant remblaiement, il sera procédé à des essais d’étanchéité des canalisations, à la demande du Maître d’Oeuvre.
Ces essais seront exécutés à l’eau, à moins que le Maître d’Oeuvre ne prescrive des essais à l’air.
Pour l’essai à l’eau, la pression sera conforme à l’article 57.2 du fascicule 70.
Quand la canalisation sera établie en terrain perméable et au-dessous de la nappe phréatique,l’étanchéité de la canalisation sera également constatée
après mise à sec des tuyaux et des regards.
Enfin, ces essais seront obligatoirement exécutés sur la longueur d’un tronçon, c’est-à-dire sur la distance située entre deux regards.
Localisation : Pour l'ensemble des canalisations
01.3.4.8.3
Passages caméras
Indépendamment des essais COPREC et essais d’étanchéité, il aura procédé à l’inspection télévisée de tous les ouvrages collecteurs principaux. Les frais
consentis à cette inspection seront à la charge de l’entrepreneur.
La réception des ouvrages ne sera prononcée qu’après résultats de tous les essais et vérifications.
Localisation : Pour l'ensemble des canalisations
01.3.5
AMENAGEMENTS EXTERIEURS
01.3.5.1
VOIRIES
01.3.5.1.1
Enrobé noir
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'une voirie avec finition en enrobé noir, travaux comprenant :
Compactage du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal,
Mise en place d'un film anticontaminant,
Couche de forme par un matériau granulaire type R61 à granulométrie continue et insensible à l'eau (ES 10>50) sur 25 cm épaisseur minimum,
Couche de réglage de 0.05 m en sable ou grave concassée de Dmax<20mm,
Revêtement enrobé bitumeux à chaud avec granulats silice calcaires de 0.8 et bitume 60/70 à raison de 100 kg/m², mis en œuvre au Finischer avec
cylindrage sur l'ensemble de la voirie, ton noir
Finition sans flashes ni bosses, avec pentes pour écoulement gravitaire. Emulsion d'imprégnation préalable.
Planéité 5 mm sous une règle de 2.00 m.
Les essais à la plaque avec fourniture des PV seront exigés.
Travaux à réaliser suivant préconisations du rapport d'étude de sol.
La voirie existante pourra être utilisée pour la circulation des véhicules de chantier
L'entreprise pourra proposer une solution de couche de forme en matériau recyclé, à base de grave ciment.
Ces matériaux recyclés devront être exempts de tous déchets (de type PVC, plâtre, ferraillage, …) ou de tous matériaux pouvant subir des gonflements et
retraits, dans le temps et en fonction des conditions climatiques, qui pourraient intervenir sur la portance de la plat forme (tassement, gonflement).
Par railleurs, l'entreprise devra justifier du contrôle de la qualité de ces matériaux.
Composition des matériaux à communiquer au Contrôleur Technique pour accord.
Localisation : suivant plan de masse et plan paysager :
- voie de circulation autour du bâtiment, compris places PMR.
01.3.5.1.2
Enrobé noir + pavés résine
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'une voirie avec finition en enrobé noir revêtu de pavés résine, travaux comprenant :
- Compactage du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal,
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 28/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
- Mise en place d'un film anticontaminant,
- Couche de forme par un matériau granulaire type R61 à granulométrie continue et insensible à l'eau (ES 10>50) sur 25 cm épaisseur minimum,
- Couche de réglage de 0.05 m en sable ou grave concassée de Dmax<20mm,
- Revêtement enrobé bitumeux à chaud avec granulats silice calcaires de 0.8 et bitume 60/70 à raison de 100 kg/m², mis en oeuvre au Finischer avec
cylindrage sur l'ensemble de la voirie, ton noir
- Finition sans flashes ni bosses, avec pentes pour écoulement gravitaire. Emulsion d'imprégnation préalable.
Planéité 5 mm sous une règle de 2.00 m.
Les essais à la plaque avec fourniture des PV seront exigés.
Travaux à réaliser suivant préconisations du rapport d'étude de sol.
- Mis en place d'un lit de colle est constitué d'une résine à deux composants, identique à celle ayant servi à la fabrication des éléments, ce qui assure
une bonne compatibilité entre les produits.
- Le temps de polymérisation est variable selon les conditions météorologiques, en moyenne de l'ordre de 30 minutes. Ceci laisse le temps de poser
manuellement, à l'unité, les pavés de résine.
- Les joints seront sablés à refus immédiatement après la pose des pavés.
L'entreprise pourra proposer une solution de couche de forme en matériau recyclé, à base de grave ciment.
Ces matériaux recyclés devront être exempts de tous déchets (de type PVC, plâtre, ferraillage, …) ou de tous matériaux pouvant subir des gonflements et
retraits, dans le temps et en fonction des conditions climatiques, qui pourraient intervenir sur la portance de la plat forme (tassement, gonflement).
Par railleurs, l'entreprise devra justifier du contrôle de la qualité de ces matériaux.
Composition des matériaux à communiquer au Contrôleur Technique pour accord.
Localisation : suivant plan de masse et plan paysager :
- Devant le hall d'entrée et devant les salles A et B.(en remplacement de la terrasse bois prévue initialement au DCE)
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 29/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
01.3.5.1.3
Désignation
Aire de stationnements végétalisée
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'un revêtement type Evergreen ou similaire, travaux comprenant :
compactage du du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal, et nivellement du sol
mise en place d'un film anticontaminant
une couche de fondation et de base en grave naturelle siliceuse 0/60 de 0m 20 d’épaisseur après compactage
une couche de sable siliceux 0/3 de 3 cm d'épaisseur
fourniture et pose de dalles alvéolaires préfabriquées type EVERGREEN ou similaire, avec réglage et mise à niveau
remplissage des alvéoles en terre végétale émottée
arrosage à refus pour tasser la terre
Engazonnement avec semence de graminée maigre à 25g/m²
Les recommandations de mise en place du fabricant ainsi que la norme en vigueur doivent être respectées.
Localisation : Suivant plans de masse,
- Pour les stationnements extérieurs côté sud (exceptés ceux destinés aux PMR)
- Pour l"aire de stationnements des deux roues, au Sud Ouest.
01.3.5.1.4
Aire de stationnements gravillons
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'un revêtement gravillons, travaux comprenant :
compactage du du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal, et nivellement du sol
mise en place d'un film anticontaminant
une couche de fondation et de base en grave naturelle siliceuse 0/60 de 0m 20 d’épaisseur après compactage
une couche de sable siliceux 0/3 de 3 cm d'épaisseur
fourniture et pose de gravillons roulés
Les recommandations de mise en place du fabricant ainsi que la norme en vigueur doivent être respectées.
Localisation : Suivant plans de masse,
- Pour les stationnements sur la cours de service au Nord du bâtiment.
01.3.5.1.5
Aire de stationnements béton balayé
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'un revêtement gravillons, travaux comprenant :
compactage du du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal, et nivellement du sol
mise en place d'un film anticontaminant
une couche de fondation et de base en grave naturelle siliceuse 0/60 de 0m 20 d’épaisseur après compactage
une couche de sable siliceux 0/3 de 3 cm d'épaisseur
Couche de finition en béton balayé de 15 cm épaisseur minimum,
Mise en œuvre avec façon de forme de pente pour écoulement gravitaire.
Les recommandations de mise en place du fabricant ainsi que la norme en vigueur doivent être respectées.
Localisation : Suivant plans de masse,
- Pour les stationnements PMR côté Sud
01.3.5.1.6
Cheminement en béton balayé
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'un dallage en béton balayé, travaux comprenant :
Compactage du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal,
Mise en place d'un film anticontaminant,
Couche de base en GNT 0/315 de 15 cm épaisseur,
Couche de finition en béton de 15 cm épaisseur minimum,
Finition balayée suivant plan de masse
Joints de retrait tous les 3 m par réglettes plastiques.
Mise en œuvre avec façon de forme de pente pour écoulement gravitaire.
Nota : ponctuellement l'entreprise titulaire du présent lot devra intégrer avant coulage du béton des lames de bois (fourni au lot charpente bois bardage bois) , conformément au plan de masse.
Echantillons à proposer à l'Architecte pour approbation.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 30/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : suivant plan de masse et plan paysager :
- cheminements piétons entre le bâtiment et les stationnements extérieurs occasionnels
- cheminement piétons au nord de la zone de service au droit des stationnements extérieurs
- cheminement piétons entre l'emprise car et l'entrée principale
Pour mémoire : la rampe en béton désactivé située au nord de l'école de musique est prévue au lot gros oeuvre.
01.3.5.2
BORDURES
01.3.5.2.1
Bordures P1
Réalisation de bordures de type P1 sur fondation en béton dosé à 200 kg, de 8 cm d'épaisseur.
Les joints entre bordures ne devront pas être inférieurs à 1 cm et supérieurs à 2 cm. Ils seront réalisés au mortier M 450 sans creux ni saillie.
Les coupes des bordures préfabriquées sont interdites.
Eventuellement, certains éléments pourront être coulés sur place.
Nota : Les bordures seront sans vues côté enrobé et avec vue de 2cm côté stationnements, pour éviter les projections de gravillons sur la voie de
circulation.
Localisation : bordures type P1 en bordure de voirie suivant plan de masse
01.3.5.2.2
Bordures T1
Réalisation de bordures de type T1 sur fondation en béton dosé à 200 kg, de 10 cm ép
Les joints entre bordures ne devront pas être inférieurs à 1 cm et supérieurs à 2 cm. Ils seront réalisés au mortier M 450 sans creux ni saillie.
Les coupes des bordures préfabriquées sont interdites. Eventuellement, certains éléments pourront être coulés sur place.
Localisation : bordures type T1 en bordure de voirie suivant plan de masse
01.3.5.3
SIGNALISATION
01.3.5.3.1
Sigles handicapés
Réalisation du marquage des sigles handicapés à la peinture routière sur enrobé des parkings, pour signalétique agréée par la DDE.
Localisation : suivant plan masse pour marquage des sigles handicapés.
01.3.5.3.2
Bandes de stationnement
Réalisation du marquage des places de stationnement à la peinture routière sur enrobé des parkings, pour délimitation des places.
Localisation : suivant plan masse pour marquage des places PMR
01.3.5.3.3
Panneau de signalisation
Fourniture et pose par le présent lot de panneaux de signalisation "Place Handicapés" et "Accès interdit sauf service et bus", d'un modèle agréé.
Mise en œuvre sur poteau ancré dans massif béton à la charge du présent lot.
Nota : les autres panneaux de signalisations routières seront fournis et posés par le service de la mairie.
Localisation :
- Panneau "place Handicapés" sur parking aérien.
01.3.5.3.4
Potelets bois
Potelets bois fichés à la verticale Le bois sera du pin traité classe IV. Les potelets pour partie seront enterrés d'au moins 50cm de profondeur et scellés
dans un plot béton de dimensions suffisantes. D'autres, seront fixés sur le béton par platines.
Hauteur hors sol: 1.00m minimum
Section : diamètre 120mm minimum
Localisation : Suivant plan de masse, sur le cheminement piétons côté Sud Ouest d'accès à la salle depuis les stationnements.
01.3.5.4
DIVERS
01.3.5.4.1
Range vélos
Fourniture et pose de support vélo en tube permettant de ranger 9 vélos côte à côte et comprenant :
Fixation par platines sur longrine béton.
Compris toutes sujétions de mise en œuvre et fixation à la maçonnerie.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 31/32
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
Maintien parfaitement les vélos sans abîmer la roue.
Compatible avec tous types de vélos.
acier galva thermolaqué teinte RAL au choix de l'architecte
Référence : Sino Concept ou équivalent
Localisation : Suivant plan de masse, côté sud du bâtiment pour le rangement des vélos.
01.3.5.4.2
Massifs béton d'aménagement extérieur
Réalisation de massifs béton préfabriqués ou coulés en place, armé dosé à 350 kg/m³, dimension 50 x 50 x 30 cm,
Massifs coulés en pleines fouilles compris réservation pour scellement des ouvrages par cage d'ancrage ou par pré scellement des goujons de fixations.
Compris tous travaux de terrassement.
Réglage et surfaçage parfait des faces vues de ces massifs formant socle de base des fûts ou poteaux.
Localisation : massifs béton à réaliser pour :
- les candélabres sur le parking extérieur suivant plan Electricité.
- les barrières pivotante bois
- les potelets bois
01.3.5.4.3
Barrières pivotante manuelle en bois
Constituée de :
- poteaux principal et de repos de 1.00m de hauteur (support de la lisse horizontale), posé sur platine fixée et chevillée au massifs béton (décrits ci dessus).
- lisse horizontale barrière pivotante manuelle en bois traité classe IV . Longueur suivant plans de masse.
- jambe de renfort pour une stabilité de l'ouvrage
- charnière et fermeture en acier galvanisé
-cadenas à clé; pour la fermeture
La pose se fera conformément aux prescriptions du fabricant y compris coupes, scellement et mise à niveau.
Plan d'exécution et dimensionnement des éléments bois à transmettre à l'architecte avant la mise en oeuvre.
Localisation : Suivant plan de masse :
- Au Nord du bâtiment, au droit de l'accès à la zone de service
- Au Sud de la parcelle, pour l'accès aux stationnements occasionnels
- Au Sud Est du bâtiment, pour l'accès aux stationnements occasionnels depuis la voirie périphérique en enrobé.
Lot n°01 TERRASSEMENT - VRD
Page 32/32
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°02
FONDATIONS SPECIALES
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
02.1
GENERALITES
02.1.1
CONSISTANCE DES TRAVAUX
Le présent descriptif a trait aux travaux à exécuter en concordance avec les plans de structure et ne présente aucun caractère limitatif. Les entreprises
devront exécuter,
comme étant compris dans leur forfait, sans exception ni réserve, tous les travaux de leur profession indispensables au parfait achèvement des ouvrages,
et ce, quelles que
soient les quantités d’ouvrages qu’elles auront énoncées dans leurs offres.
Les travaux comprendront :
· l’installation et le repli de chantier,
· les études et plans d’exécution des ouvrages à réaliser,
· les notes de calculs justificatives,
· Les travaux de fondations spéciales
· Les ouvrages divers inhérents à son activité.
· La fourniture du DOE des ouvrages après exécution ;
02.1.2
PRESCRIPTIONS GENERALES
02.1.2.1
Etude technique et plan de structure
L'entreprise du présent lot doit à sa charge faire exécuter toutes les études requises pour la mise en œuvre de ces ouvrages par un bureau d'étude agréé
de son choix. La rémunération de toutes ces études sera incluse dans la prestation du présent lot et ne pourra en aucun cas faire l'objet d'une plus-value
ultérieure.
Il est précisé que les sections des ouvrages de béton armé, portées au projet établi par l'équipe de conception devront être impérativement respectées sauf
impossibilité démontrée par le calcul. Au cas où l'entreprise proposerait des structures différentes de celles du projet, elle devra s'assurer que
l'encombrement de la nouvelle structure est compatible avec l'aménagement intérieur du projet, avec son esthétique et avec les réseaux horizontaux et
verticaux des autres corps d'état. Pour ce faire, il soumettra ses plans d'exécution à l'avis de la maîtrise d'œuvre d'exécution.
D'autre part, toutes autres spécificités techniques réclamées par l'étude BA qui ne figureraient pas dans le présent document, devront être incluses dans le
devis transmis par le présent lot et spécifiées au maître d'œuvre. Elles ne pourront faire l'objet d'aucune plus-value ultérieure et devront impérativement être
validée par le bureau de contrôle.
02.1.2.2
Contrôle réception
Avant exécution des fondations, l'entreprise devra exécuter, à ses frais, 2 sondages à la perforatrice sur une profondeur de 2,00 m au-dessous de la
plate-forme de façon à s'assurer que le sol en profondeur est bien capable de supporter les charges, ces sondages seront exécutés en présence du bureau
de contrôle.
02.1.2.3
Protection - Sécurité
Devront être prévues par l'entrepreneur du présent chapitre, les protections nécessaires pour éviter tous dégâts aux installations existantes et accidents sur
la voie publique.
Tous les gravats tombés sur la voie publique seront immédiatement enlevés et l'emplacement souillé, nettoyé.
Les travaux exécutés sur la voie publique ou en limite de celle-ci seront exécutés avec toute protection et signalisation nécessaire, selon décrets et normes
en vigueur.
02.1.2.4
Responsabilité
L'entrepreneur du présent lot sera responsable de ses ouvrages et devra pendant l'entière durée du chantier, surveiller ceux-ci étant entendus que les
travaux accessoires de réservation ou même de modification des ouvrages en B.A. seront exécutés par lui et lui seul, suivant les indications fournies par les
corps d'état demandeurs.
02.1.2.5
Objets trouvés
Les objets de valeur ou d'intérêt archéologique trouvés dans les fouilles ou démolitions resteront la propriété du Maître de l'Ouvrage.
Lot n°02 FONDATIONS SPECIALES
Page 2/5
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
02.1.2.6
Désignation
Eaux dans les fouilles
Selon nécessité, l'entrepreneur devra prévoir la protection contre l'arrivée d'eau dans les fouilles de la manière suivante :
Les eaux survenant par les parois et le fond, qu'elles proviennent de sources caractérisées ou de simples filets d'eaux seront captées ou détournées.
Les dispositions prises à cet effet ne devront entraîner ni érosion, ni affaiblissement du sol.
Les fouilles devront être protégées des eaux de ruissellement extérieures par un ceinturage de rigoles recueillant ces eaux et les évacuant à une
distance convenable des fouilles.
L'entreprise devra si les conditions le nécessitent, à la demande du Maître d'oeuvre ou du bureau de contrôle effectuer les pompages en fond de fouilles.
02.1.2.7
Etaiements et blindage
Selon la nature du terrain rencontré, l'entreprise devra prévoir tous les ouvrages d'étaiements et de blindages nécessaires (depuis le blindage à claire voie
jusqu'au blindage jointif) afin d'assurer la sécurité des ouvriers travaillant dans les fouilles et éviter les glissements et décompactage du terrain.
02.1.3
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
Le contrôle de la mise en œuvre portera également sur le respect de l'implantation des prestations par rapport aux cotations en plans (plans structure
et plans architecte), ainsi qu'au respect des dimensions/implantations règlementaires. A cette fin, l'entreprise fournira à la Maîtrise d'Œuvre dans un délais
de deux semaines après exécution, un plan de recollement par niveau (échelle 1/50è), sur lesquels seront repérés en superposition, les côtes projet et les
côtes relevés sur chantier.
Lot n°02 FONDATIONS SPECIALES
Page 3/5
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
02.2
DESCRIPTION DES OUVRAGES
02.2.1
FONDATIONS PROFONDES
L'entreprise devra justifier la force portante des colonnes ballastées selon leur matériel et la technologie mis en oeuvre. Elles devront notamment s'engager
à effectuer les ancrages nécessaires au sein des schistes pour assurer la force portante avec la mise à disposition de tout le matériel éventuellement
nécessaire.
02.2.1.1
Amené et repli du matériel
L'amenée et le repliement du matériel nécessaire à l'exécution des travaux, forage extraction chargement, transport etc ... seront à la charge exclusive de
l'entreprise titulaire du présent lot.
Localisation : Pour l'ensemble de l'opération
Pour la réalisation des colonnes ballastées sous bâtiments.
02.2.1.2
Matelas de répartition
Les colonnes ballastées seront réalisés depuis un matelas de répartition de 40 cm d'épaisseur précisées sur le fond de fouille lot terrassement-VRD;
la plate-forme en tout venant sera exécutée et évacué ou nettoyé si nécessaire par le présent lot.
Toutes les sujétions de mise en forme de fond de fouille ou de voie de circulation ou de plateforme de travail qui s'avéreraient nécessaires pour la
circulation des engins de et camions pendant la réalisation de l’ensemble des travaux de fondations par colonnes ballastées sont implicitement incluses au
présent lot et ne pourront faire l'objet d'aucun supplément.
Des reconnaissances géotechniques seront menées pour mieux cerner les caractéristiques des sols et leur degré d’hétérogénéité.
Localisation : Pour l'ensemble de l'opération
Pour la réalisation des colonnes ballastées sous bâtiment.et terrasse.
02.2.1.3
Implantation et relevés
L'entreprise titulaire du marché de travaux du présent lot procédera à l'implantation, au piquetage de ses ouvrages à partir du plan d'implantation des
colonnes à réaliser par le présent lot et de l'implantation générale.
Les frais inhérents aux opérations ci-avants décrites : géomètre, ouvriers, piquets, planches, fils de fer et outils seront à la charge de l'entreprise.
Toutes les côtes de niveaux seront rattachées aux côtes du plan topographique de référence.
L'entreprise sera tenue de veiller à la conservation des chaises et piquets, de les rétablir ou de les remplacer à leur emplacement, ou de les replacer à un
nouvel emplacement si l'avancement des travaux l'exige.
Un relevé graphique de l'implantation, avec côtes, sera remis au Maître d'Œuvre avant commencement des travaux de forage.
Les tolérances d'implantation des colonnes ne devront pas excéder :
- Un huitième du diamètre de la colonne pour la distance entre l'axe réel de la colonne et son axe théorique
- Trois pour cent pour l'inclinaison de la colonne sur la verticale et deux pour cent si plus de trois colonne d'un même groupe sont inclinés dans la même
direction
- Si les excentrements constatés sont supérieurs à ces tolérances, l'entreprise proposera les dispositions permettant d'y remédier. Les frais résultants
seront à la charge de l'entreprise.
L'implantation des colonnes et le relevé en fin de travaux seront réalisés par un géomètre agréé par le Maître d'Oeuvre et seront à la charge du présent lot.
Localisation : Pour l'ensemble de l'opération
Pour la réalisation des colonnes ballastées sous bâtiments et terrasse.
02.2.1.4
Colonnes ballastées
Suivant l’étude de sol jointe au présent dossier, l’entreprise procèdera à la réalisation de colonnes ballastées sur l’ensemble de la surface de la construction
afin de réaliser
par la suite des fondations superficielles et un dallage.
Ces colonnes ballastées seront justifiées par le calcul ( maillage profondeur, diamètre ) et suivi dans le cadre d’une mission G4 confiée au géotechnicien ( à
la charge du maître d'Ouvrage ).
Les Colonnes Ballastées sont réalisées à l’aide d’un vibreur à sas avec lançage à l’air, permettant de mettre en oeuvre et d’acheminer le ballast au niveau
de la pointe du vibreur. Les colonnes ballastées seront constituées de matériaux granulaires, sans cohésion, mis en place par refoulement dans le sol et
compactés par passes successives.
Les Colonnes Ballastées sont réalisées et contrôlées conformément au DTU 13.2.8 complété des recommandations professionnelles du Comité Français
de Mécanique des Sols (CFMS)
Recommandations sur la conception, le calcul, l'exécution et le contrôle des colonnes ballastées sous bâtiments et sous ouvrages sensibles au tassement"
version 2 du 16 Mars 2011,- pour les aspects sismiques : "guide technique AFPS amélioration de sol" du 1er décembre 2011".
Lot n°02 FONDATIONS SPECIALES
Page 4/5
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Pour l'ensemble de l'opération
Pour la réalisation des colonnes sous bâtiments et terrasse.
02.2.1.5
Essais et contrôles
Il sera établi pour chacune des colonnes un carnet de contrôle.
Les colonnes ballastées à traiter de la sorte seront déterminés en accord avec l'Organisme de Contrôle.
L'attention est attirée sur le fait que ces essais doivent être exécutés avant la réalisation des fondations superficielles
L'entreprise devra justifier la force portante des colonnes ballastées selon leur matériel et la technologie, mis en œuvre. Elles devront notamment s'engager
à effectuer les ancrages nécessaires au sein des schistes pour assurer la force portante avec la mise à disposition de tout le matériel éventuellement
nécessaire.
Dans le cas de résultats négatifs, les travaux confortatifs seraient entièrement à la charge de l'entreprise ainsi que les contrôles complémentaires
éventuellement demandés par le Maître d'Œuvre ou l'Organisme de Contrôle sur les autres colonnes ballastées non contrôlées.
Localisation : Pour l'ensemble de l'opération
Pour la réalisation des colonnes ballastées sous bâtiments et terrasse.
Lot n°02 FONDATIONS SPECIALES
Page 5/5
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET
ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°03
GROS-OEUVRE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
18 Rue du Coutelier
BP 10389
44 819 SAINT HERBLAIN
Tél : 02 40 92 15 76
Fax : 02 40 92 04 99
Dossier
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
18 Rue du Coutelier
BP 10389
44 819 SAINT HERBLAIN
Tél : 02 40 92 15 76
Fax : 02 40 92 04 99
1010
Date
14/11/2014
Phase
RECONSULTATION
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
SOMMAIRE
03.1
GENERALITES .................................................................................................................................
....................................................................................................3
03.1.1
PRESCRIPTIONS GENERALES ..................................................................................................
....................................................................................................3
03.1.2
MARQUES .....................................................................................................................................
....................................................................................................5
03.1.3
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT
....................................................................................................5
LES MATERIAUX .........................................
03.1.4
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT
....................................................................................................6
LA MISE EN OEUVRE .................................
03.1.5
CONTROLES INTERNES .............................................................................................................
....................................................................................................8
03.2
DESCRIPTION DES OUVRAGES ....................................................................................................
....................................................................................................10
03.2.1
ETAT DES LIEUX ..........................................................................................................................
....................................................................................................10
03.2.2
TRAVAUX PREPARATOIRES ......................................................................................................
....................................................................................................10
03.2.3
TERRASSEMENTS .......................................................................................................................
....................................................................................................11
03.2.3.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
....................................................................................................11
.........................................................................
03.2.3.2
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................11
03.2.4
03.2.4.1
RESEAUX......................................................................................................................................
....................................................................................................12
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
....................................................................................................13
.........................................................................
03.2.4.1.1
ASSAINISSEMENT EU-EV .....................................................................................................
....................................................................................................13
03.2.4.1.2
EAUX PLUVIALES ..................................................................................................................
....................................................................................................13
03.2.4.1.3
ELECTRICITE .........................................................................................................................
....................................................................................................13
03.2.4.2
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................13
03.2.4.2.1
ASSAINISSEMENT EU-EV .....................................................................................................
....................................................................................................13
03.2.4.2.2
EAUX PLUVIALES ..................................................................................................................
....................................................................................................14
03.2.4.2.3
RESEAU DE DRAINAGE ........................................................................................................
....................................................................................................14
03.2.4.2.4
GAZ .........................................................................................................................................
....................................................................................................15
03.2.4.2.5
ELECTRICITE .........................................................................................................................
....................................................................................................15
03.2.4.2.6
ESSAIS SUR LES CANALISATIONS ....................................................................................
....................................................................................................15
03.2.5
FONDATIONS - SOUBASSEMENTS ............................................................................................
....................................................................................................15
03.2.5.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
....................................................................................................15
.........................................................................
03.2.5.2
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................16
03.2.6
PLANCHER BAS ...........................................................................................................................
....................................................................................................17
03.2.6.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
....................................................................................................17
.........................................................................
03.2.6.2
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................17
03.2.7
OUVRAGES EN ELEVATION .......................................................................................................
....................................................................................................17
03.2.7.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
....................................................................................................17
.........................................................................
03.2.7.2
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................18
03.2.8
03.2.8.1
03.2.9
03.2.9.1
03.3
GENERALITES
OUVRAGES POUR ETANCHEITE ...............................................................................................
....................................................................................................21
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................21
FINITIONS - TRAVAUX DIVERS ..................................................................................................
....................................................................................................21
PRESTATIONS A REALISER ...................................................................................................
....................................................................................................21
OPTION ............................................................................................................................................
....................................................................................................23
Page 2/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
03.1
GENERALITES
03.1.1
PRESCRIPTIONS GENERALES
03.1.1.1
Textes généraux législatifs et réglementaires
Les travaux de Gros Œuvre seront réalisés pour tout ce qui ne déroge pas aux spécifications du présent C.C.T.P suivant les clauses des
normes et règlements en vigueur et notamment :
D.T.U. N 11.1 (P 94.201) - Sondage des sols de fondation
D.T.U. N 12 (P 11.201) - Terrassement pour le bâtiment
D.T.U. N 13.1 (P 11.211) - Fondations superficielles
D.T.U. N 13.2 (P 11.212) - Fondations profondes
D.T.U. N 14.1 (P 11.221) - Cuvelage dans les parties immergées du bâtiment
D.T.U. N 2O.1 (P 10.202) - Parois et murs en maçonnerie
D.T.U. N 2O.12 (P 10.203) - Conception du gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d'étanchéité
D.T.U. N 21 (P 18.201) - Exécution des travaux en béton
D.T.U. N 21.3 (P 19.201) - Dalles et volées d'escalier préfabriqué, en béton armé, simplement posées sur appuis sensiblement
horizontaux
D.T.U. N 21.4 (P 18.203) - L'Utilisation du chlorure de calcium et des adjuvants contenant des chlorures dans la confection des coulis
mortiers et bétons
D.T.U. N 23.1 (P 18.210) - Parois et murs en béton banché
D.T.U. N 24.1 (P 51.201) - Fumisterie
D.T.U. N 26.1 (P 15.201) - Enduit au mortier de liants hydrauliques
D.T.U. N 26.2 (P 14.201) - Chapes et dalles à base de liants hydrauliques
D.T.U. N 552 (P 65.202) - Revêtements muraux scellés en pierres minces
D.T.U. N 6O.32 (P 41.212) - Descentes d'eaux pluviales
D.T.U. N 6O.33 (P 41.213) - Evacuation d'eaux usées
et aux normes suivantes :
Les règles C.C.B.A. 1968 et additifs
Les règles B.A.E.L. de 1991
Les règles N.V 1965, commentaires, annexes et N.84, révisions de 96 et 99
Les règles parasismique PS 92. Par conséquent la superstructure devra être doublée au niveau du joint de dilatation. Les goujons
sont à proscrire.
Le R.E.E.F. et normes françaises (A F N O R )
Règles d'utilisation des ronds lisses et crénelés
Règles et processus de calcul des cheminées fonctionnant en tirage naturel
Fiches d'agrément ou avis techniques du C.S.T.B.
A défaut de règles, les règles professionnelles ou guides techniques de l'Union Nationale de la Maçonnerie (Fédérations Nationale du
Bâtiment)
Ces règles doivent être considérées comme donnant les conditions minimales de calcul ou de mise en œuvre. Dans le cas où les
spécifications techniques décrites sont plus sévères, ce sont ces dernières qui seront prises en compte.
Cette liste étant non limitative
03.1.1.2
Tenue au feu et charges d'exploitation
Règles F.B. : Méthode de prévision par le calcul du comportement au feu des structures en béton concernant en particulier les épaisseurs
minimales et les enrobages d'armatures (Cahier d'avril et juin 198O)
Les matériaux employés feront l'objet d'un agrément et seront présentés au Maître d'Œuvre ainsi qu'au bureau de contrôle avant emploi
Les travaux seront exécutés en respect du règlement de sécurité.
Les charges d'exploitation des bâtiments seront prises en compte dans les calculs conformément aux spécifications de la norme NFP 06.001
de juin 1986
03.1.1.3
Etude technique et plan de structure
L'entreprise du présent lot doit à sa charge faire exécuter toutes les études requises pour la mise en œuvre de ces ouvrages par un bureau
d'étude agréé de son choix. La rémunération de toutes ces études sera incluse dans la prestation du présent lot et ne pourra en aucun cas
faire l'objet d'une plus-value ultérieure.
Il est précisé que les sections des ouvrages de béton armé, portées au projet établi par l'équipe de conception devront être impérativement
respectées sauf impossibilité démontrée par le calcul. Au cas où l'entreprise proposerait des structures différentes de celles du projet, elle
devra s'assurer que l'encombrement de la nouvelle structure est compatible avec l'aménagement intérieur du projet, avec son esthétique et
avec les réseaux horizontaux et verticaux des autres corps d'état. Pour ce faire, il soumettra ses plans d'exécution à l'avis de la maîtrise
d'œuvre d'exécution.
D'autre part, toutes autres spécificités techniques réclamées par l'étude BA qui ne figureraient pas dans le présent document, devront être
incluses dans le devis transmis par le présent lot et spécifiées au maître d'œuvre. Elles ne pourront faire l'objet d'aucune plus-value ultérieure
et devront impérativement être validée par le bureau de contrôle.
03.1.1.4
Réservations et trémies
L'entrepreneur du présent lot sera tenu de réserver toutes les trémies de passage, réservations et mettre en place tous les fourreaux, platines
et taquets nécessaires aux autres lots, qui lui auront été indiqués à temps par les entreprises concernées.
Ces indications devront lui être transmises un mois avant le démarrage des travaux, faute de quoi, ces réservations et leurs rebouchages
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 3/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
seront à la charge des lots concernés.
Ces dispositions devront impérativement figurer sur les plans d'exécution des structures.
L'entrepreneur prévoira le rebouchage des trémies de gaines techniques au niveau de chaque plancher, afin que celles-ci ne constituent pas
de pont phonique entre les étages.
03.1.1.5
Eléments incorporés en maçonnerie
Implantation, pose et fixation par le Gros œuvre de l'ensemble des réseaux en dalle.
03.1.1.6
Traits de niveau
Le tracé des traits de niveaux à + 1 m au dessus des sols finis des différents planchers est du par l'entreprise du présent lot à raison d'un trait
horizontal continu couvrant tous les murs de toutes les pièces, sur tous les niveaux, couloirs, dégagements, etc.
L'entreprise devra s'assurer durant tout le chantier de la bonne visibilité de tous les traits de niveaux.
03.1.1.7
Contrôle réception
Avant exécution des fondations, l'entreprise devra exécuter, à ses frais, 2 sondages à la perforatrice sur une profondeur de 2,00 m
au-dessous de la plate-forme de façon à s'assurer que le sol en profondeur est bien capable de supporter les charges, ces sondages seront
exécutés en présence du bureau de contrôle.
03.1.1.8
Prélèvements et essais
Des éprouvettes en béton seront prélevés aussi souvent qu'il sera jugé nécessaire et soumis au laboratoire d'essais du bureau de contrôle
pour vérification de la résistance du béton à la rupture par traction et par compression.
Ces épreuves seront à la charge de l'entrepreneur du présent lot.
Si la mauvaise qualité des ouvrages était constatée, ceux-ci seraient plus nombreux que les prélèvements usuels pratiqués habituellement par
l'organisme de contrôle.
Dans tous les cas, les frais seront à la charge de l'entreprise.
Certains ouvrages ou parties d'ouvrages, et en particulier les planchers, pourront être soumis à des essais de charges.
03.1.1.9
Protection - Sécurité
Devront être prévues par l'entrepreneur du présent chapitre, les protections nécessaires pour éviter tous dégâts aux installations existantes et
accidents sur la voie publique.
Tous les gravats tombés sur la voie publique seront immédiatement enlevés et l'emplacement souillé, nettoyé.
Les travaux exécutés sur la voie publique ou en limite de celle-ci seront exécutés avec toute protection et signalisation nécessaire, selon
décrets et normes en vigueur.
03.1.1.10
Responsabilité
L'entrepreneur du présent lot sera responsable de ses ouvrages et devra pendant l'entière durée du chantier, surveiller ceux-ci étant entendus
que les travaux accessoires de réservation ou même de modification des ouvrages en B.A. seront exécutés par lui et lui seul, suivant les
indications fournies par les corps d'état demandeurs.
03.1.1.11
Objets trouvés
Les objets de valeur ou d'intérêt archéologique trouvés dans les fouilles ou démolitions resteront la propriété du Maître de l'Ouvrage.
03.1.1.12
Eaux dans les fouilles
Selon nécessité, l'entrepreneur devra prévoir la protection contre l'arrivée d'eau dans les fouilles de la manière suivante :
Les eaux survenant par les parois et le fond, qu'elles proviennent de sources caractérisées ou de simples filets d'eaux seront captées ou
détournées.
Les dispositions prises à cet effet ne devront entraîner ni érosion, ni affaiblissement du sol.
Les fouilles devront être protégées des eaux de ruissellement extérieures par un ceinturage de rigoles recueillant ces eaux et les
évacuant à une distance convenable des fouilles.
L'entreprise devra si les conditions le nécessitent, à la demande du Maître d'oeuvre ou du bureau de contrôle effectuer les pompages en fond
de fouilles.
03.1.1.13
Etaiements et blindage
Selon la nature du terrain rencontré, l'entreprise devra prévoir tous les ouvrages d'étaiements et de blindages nécessaires (depuis le blindage
à claire voie jusqu'au blindage jointif) afin d'assurer la sécurité des ouvriers travaillant dans les fouilles et éviter les glissements et
décompactage du terrain.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 4/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
03.1.2
Désignation
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de
performance, illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de
son offre tout modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque
similaire qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance,
d’esthétique, de fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
03.1.3
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LES MATERIAUX
03.1.3.1
Généralités
Dans tous les cas, les provenances, nature et qualité des matériaux à mettre en œuvre seront fournis à l'agrément du Maître d'Oeuvre.
Ils devront toujours être conformes aux normes françaises
Tous les essais demandés seront à la charge de l'entreprise
Tous les matériaux ou travaux qui ne rempliront pas les conditions stipulées au C.C.T.P. sauf avis contraire du maître d'oeuvre, seront
refusés et démolis. Tous les matériaux ou travaux qui ne rempliront pas les conditions stipulées aux règlements et normes seront détruits et
remplacés à la charge de l'entreprise qui ne pourra dans ce cas se prévaloir d'un avenant.
03.1.3.2
Sables et graviers
Il ne sera employé que du sable dragué, graveleux, complètement purgé de toutes matières étrangères terreuses, tendres, gélives
calcaires, organiques, destructibles par les agents atmosphériques ou susceptibles d'altérer le métal ou le ciment.
-
Le gravier proviendra de rivière. Il devra être soigneusement lavé avant son emploi et purgé de toutes matières étrangères.
-
Le gravier ne devra pas contenir de grains dont la plus grande dimension soit supérieure à 2O mm.
La détermination de la granulométrie des agrégats et de la quantité d'eau de gâchage se feront préalablement à l'exécution par les
procédés physiques habituels (table vibrante, cône d'affaiblissement, etc.).
03.1.3.3
Eau de gâchage
L'eau de gâchage ne doit pas contenir par litre plus de: 5 gr d'impureté en suspension et 3O gr d'impureté dissoute et répondre aux
caractéristiques de la norme N.F.P. 18 3O3.
03.1.3.4
Liants
-
La chaux hydraulique sera de la classe 3O 6O XEH. Elle devra être conforme aux prescriptions de la norme P. 15 31O et annexes.
-
Le ciment sera de la classe 16O - 28O pour mortiers, dallages enduits et de la classe 25O-315 pour tous les B.A.
-
Il devra être conforme aux prescriptions des normes P.15.3O1 et 3O9 et annexes.
Les liants seront stockés à l'abri de l'eau. Tout liant éventé sera immédiatement évacué du chantier.
Ces derniers pourront faire à leur arrivée sur le chantier l'objet de réceptions spéciales subordonnées à tous essais que le Maître
d'Oeuvre jugera utiles de prescrire aux frais de l'entrepreneur.
03.1.3.5
Adjuvants
-
03.1.3.6
Les adjuvants doivent être agréés par la Commission permanente des liants hydrauliques et adjuvants.
Ils seront livrés sur le chantier, accompagnés d'un certificat d'origine indiquant la date de leur fabrication et la date limite d'emploi.
Leur utilisation sera obligatoirement signalée et devra recevoir l'agrément du Maître d'Oeuvre.
Aciers
Les aciers employés seront de 3 types et de marque estampillée NF :
a) acier doux (Adx) qualité béton armé, lisses, de limite d'élasticité minimale des 2 2OO kg/cm2
b) Barres à haute adhérence, en acier naturel ou écroui du type "TOR" "CARON" ou analogue de limite d'élasticité minimal, égale à
42OOkg/cm2 pour les barres d'un diamètre nominal inférieur ou égal à 2O mm et 4000 kg/cm2 pour les barres, d'un diamètre supérieur à 20
mm.
c) Les dalles des planchers, murs et voiles, pourront être armées avec des treillis soudés d'acier lisse à haute limite élastique
Limite d'élasticité :
33OO kg/cm2 pour diamètres inférieurs ou égaux à 6 mm.
45OO kg/cm2 pour diamètres supérieurs à 6 mm.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 5/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
03.1.3.7
Désignation
Agglomérés et hourdis agglomérés
Les agglomérés devront être conformes aux prescriptions des normes R.E.E.F P 141O1 - 14 2O1 - 14 3O1 - 14 3O4 - 14 4O2 - et seront
composés de graviers, sable et ciment.
03.1.3.8
Tuyaux de ciment
Ils seront en ciment moulé ordinaire, joints à collet ou à bague.
03.1.3.9
Canalisations en PVC
Les tuyaux seront conformes aux prescriptions des normes N.F.P. 54 OO2 et 54 O17 - N.F.T.54 OO3 et de couleur gris clair et devra être
titulaire de la marque de conformité NF - PF. Les canalisations en dallage seront en PVC renforcé.
03.1.4
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE
03.1.4.1
Béton armé
Les ouvrages seront exécutés conformément aux plans de structure B.A.
Surcharges libres sur plancher
Application de la norme N.F.P. O.6 OO1 du 3O juin 195O et plan de structure.
Prescriptions diverses
L'étude du B.A. sera établie en respectant les impératifs fixés aux règles CGBA NV 65 -67 ainsi qu'à toutes les spécifications techniques
définissant les règles de l'art en la matière. L'entreprise prendra en considérations les révisions de 96 et 99.
Tous vides seront réservés dans les ouvrages en B.A. pour trémies et passages divers compris toutes enchevêtrures.
Les trémies réservées pour passages de canalisations et divers, seront rebouchées par le présent lot à ses frais.
Les matériaux utilisés devront être soumis à l'agrément du B.E.T. structure.
Confection du béton armé
Le béton sera constitué par un mélange homogène du ciment, d'eau et d'agrégats, chaque grain de ceux-ci étant par malaxage
mécanique, bien enrobé de ciment.
Les armatures seront disposées de façon à obtenir les enrobages et protections réglementaires.
Ferraillage
Les armatures en acier doux ou en barres à haute adhérence seront coupées en longueur, façonnées et assemblées conformément aux
cotes et indications des dessins d'exécution. Leur cintrage se fera mécaniquement et à froid, à l'aide de matrice convenablement choisie, de
manière à obtenir les rayons de courbure réglementaires ou conformes aux impératifs des bureaux de contrôle, ou prévus par les dessins. Au
moment de leur mise en place, les armatures devront être parfaitement propres sans trace de rouille non adhérente, de peinture ou de
graisse. Elles seront placées conformément aux indications des dessins de façon à réserver les enrobages minimaux réglementaires, suivant
que les ouvrages ou parties d'ouvrages ont leurs parements exposés ou non aux intempéries.
Elles seront arrimées pour résister sans déplacement notable aux efforts auxquels elles sont soumises avant et pendant le bétonnage.
Les calages seront particulièrement soignés afin d'assurer l'enrobage nécessaire pour l'adhérence des barres et la tenue au feu; il y aura lieu
de veiller particulièrement à cette mise en place pour les éléments minces en encorbellement et en ce qui concerne surtout les armatures
tendues et généralement placées à la partie haute de ces éléments et qui devront être maintenues en position par les cales en béton, ou
métalliques noyées dans le béton et perdues.
Echafaudage, étais, coffrage et décoffrage
Les échafaudages, les étais et les coffrages utilisés pour l'exécution du béton armé présenteront une rigidité suffisante pour résister sans
déformation sensible, aux charges et aux chocs qu'ils sont exposés à subir pendant l'exécution des travaux, compte tenu des effets
provoqués par le serrage du béton, la manutention des divers produits et matériaux ou par le vent.
Dans le cas d'éléments de grande portée, il sera réalisé une contre flèche égale au tiers de la flèche calculée.
Tous les moules et coffrages recevront, sur leurs faces inférieures un produit soigneusement appliqué et destiné à éviter toute adhérence
du béton au coffrage.
Les coffrages seront suffisamment étanches et devront permettre un nettoyage facile.
Les huiles de décoffrage seront suffisamment inertes et compatibles avec l'application directe de la peinture. (la fiche technique des
huiles de décoffrage utilisées sera fournie au maître d'œuvre)
L'enlèvement des coffrages se fera progressivement sans choc et par effort purement statique.
Le décoffrage commencera quand le béton aura acquis un durcissement suffisant pour pouvoir supporter les contraintes auxquelles il
sera soumis immédiatement après et avant la mise en application des charges permanentes, et des surcharges utiles sans déformation
anormales et dans des conditions de sécurité satisfaisante. Après décoffrage, les moules et coffrages seront soigneusement grattés et lavés.
Mise en œuvre du béton
Le béton sera d'une plasticité suffisante pour enrober parfaitement les armatures et se mouler dans les coffrages. On devra éviter
soigneusement tout excès d'eau. Cette eau ne devra contenir aucun produit susceptible de réduire les qualités chimiques ou mécaniques du
béton.
Le transport du béton depuis son lieu de fabrication jusqu'à son lieu d'emploi, sera exécuté de manière à lui conserver toute
homogénéité.
Tous les bétons seront serrés par vibration et pervibration toutes les dispositions seront prises avant et pendant le bétonnage, pour éviter
tout effet de dégradation.
Le béton sera utilisé aussitôt après fabrication: les gâchées de béton qui ne seraient pas mises en place dans l'heure qui suivra la
confection seront rebutées.
En cas de discontinuité dans le bétonnage et à la reprise de celui-ci, on nettoiera à vif pour faire saillir les graviers du béton déjà coulé et
on mouillera l'ancien béton assez longtemps pour qu'il soit bien imbibé d'eau avant d'être mis en contact avec le béton frais. On évitera
l'emploi de barbotine de ciment mais on augmentera le dosage de la première couche de béton en contact avec la surface de reprise en
diminuant, si possible le diamètre des gros grains des agrégats.
Le béton sera protégé, en temps de gelée jusqu'à ce que la prise soit complète et l'on arrêtera toute nouvelle coulée sauf si l'on dispose
de moyens efficaces pour prévenir les effets nuisibles du gel, et cela sous la responsabilité entière de l'entrepreneur de Gros œuvre.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 6/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
L'incorporation de produits destinés à augmenter la plasticité du béton, en vue de sa mise en place ou pour combattre les effets du gel
ne devra être adoptée qu'après justification et spécialement en ce qui concerne les résistances chimiques et mécaniques du béton.
Planimétrie verticale
Elle sera telle qu'une règle de 2 mètres de longueur n'accuse en aucun point un écart supérieur à 3 mm pour les coffrages soignés et
les coffrages ordinaires recevant un revêtement ou doublage collé, de 5 mm pour les parements ordinaires
Faux aplomb
Les faux aplombs des éléments verticaux ne dépasseront pas 5 mm sur la hauteur d'un étage. Toutefois, aucun faux aplomb visible ne
sera toléré dans les murs dont le raccordement avec l'ouvrage supérieur est visible au niveau des planchers (nu extérieur des murs de façade,
murs intérieurs des cages d'escaliers) ; en cas de malfaçon de ce genre, l'entreprise exécutera les travaux de rebouchement et enduit
nécessaires pour obtenir une surface finie à faire accepter par le Maître d'Oeuvre.
Les tolérances de faux aplomb sont également fonction du degré de précision de verticalité imposé par les matériels et ouvrages des
autres corps d'état (ascenseur, élévateurs, menuiseries extérieures etc...)
Planimétrie horizontale
Elle sera telle qu'une règle de 2,OO de longueur n'accuse en aucun point un écart supérieur à 5 mm pour dessus de plancher.
La seule tolérance admise sera la tolérance normale des flèches applicables aux planchers en fonction de leur portée.
L'entreprise du présent lot sera informée par la lecture du descriptif des autres corps d'état des tolérances maximum que devront
admettre ces autres corps d'état à leur prise de possession de l'ouvrage livré par le Gros œuvre.
En sous face cachée par un faux plafond et enduit plâtre : même tolérance que ci-dessus.
En sous face apparente devant recevoir un enduit pelliculaire tolérance 2 mm sur la longueur d'une règle de 2 M.
Aspect des ouvrages
D.T.U. No 23.1 - cahier des Charges pour travaux de parois et murs en béton banché - art. 3.9
03.1.4.2
Parements
La qualité des coffrages sera définie selon les types de parements suivant :
PAREMENT ORDINAIRE :
Balèvres à abattre et trous à boucher applicable aux parements non visibles (enterrés, cachés par faux plafonds opaques, recevant un enduit
rapporté ou masqué par une cloison de doublage indépendante) ou dans les locaux techniques.
PAREMENT COURANT :
Finition obtenue par coffrage bois raboté, contreplaqué ou métal, donnant des surfaces exemptées de bullage épaufrures, balèvres, etc et
nécessitant éventuellement le meulage des saillies et les rebouchements lissés.
Ce parement s'applique aux ouvrages visibles intérieurs devant recevoir des papiers peints ou peintures moyennant un léger rebouchage
préalable et l'application d'un enduit garnissant.
PAREMENT SOIGNE :
Convient aux mêmes usages que le parement courant, mais une meilleure finition, limitant les travaux extérieurs de revêtement, soit par un
aspect obtenu directement au moulage du béton, soit par l'application, par le Gros Œuvre d'un enduit pelliculaire adapté. Ce parement doit
permettre le collage direct des papiers peints et ne nécessite qu'une application très limitée d'enduit garnissant pour la peinture. Ce parement
sera obligatoirement obtenu pour les ouvrages destinés à rester exposés extérieurement.
Il est rappelé que les huiles de démoulage devront être choisies de façon à ne pas être incompatible avec les revêtements peints intérieurs ou
extérieurs, ni teintés, les parements devant rester finis de décoffrage. L'entreprise devra se mettre en rapport avec le lot "Peinture" pour le
choix des huiles.
COULEURS :
La nature de couleur n'intervient que dans la mesure où l'ouvrage gardera l'aspect qu'il a au décoffrage ou démoulage. Il s'agit des ouvrages
intérieurs de surface limitée qui ne seront pas recouverts de peinture, papier ou contre cloisons, pour lesquels la dénomination "coffrage
soigné" se suffit à elle-même.
Des ouvrages extérieurs se présentant en nombre important offrant généralement de grandes surface pour lesquelles l'aspect
d'ensemble et d'homogénéité interviennent dans la qualité architecturale de l'ouvrage ; ces ouvrages seront décrits en spécifiant la teinte que
le Maître d'Oeuvre désire obtenir soit : en parement extérieur : origine des agrégats suivie, provenance du ciment, teneur en eau constante de
façon à obtenir soit pour chaque élément et l'ensemble, une teinte uniforme acceptée par le Maître d'Œuvre.
Tous les ouvrages dont la disparité des teintes sera jugée inacceptable par le Maître d'Œuvre recevront un enduit général ou une
peinture à la charge et aux frais de l'entreprise de manière à réintégré l'élément dans l'uniformité de teinte de l'ensemble.
03.1.4.3
Blocs de béton manufacturés
Réglementation à observer :
Les blocs en béton manufacturés de ciment répondront aux spécifications du D.T.U. No 2O article 2.53 et des NF citées dans cet article
4.46 pour l'exécution.
Qualité des matériaux :
Les agglomérés employés seront des parpaings pleins, creux ou isothermes, de gravier et ciment à l'exclusion de parpaings de mâchefer
et ciment. Ils devront comporter la date de fabrication.
Ils répondront suivant leur destination aux qualités et caractéristiques définies par l'article 2.53 du D.T.U. No 2O et N.F.P. 14.3O1
(granulats lourds) pour P.14.3O4 (granulats légers)
Ils seront dosés à 25O KG de ciment CPJ ou CPA 45O pour 25O litres de sable fin No 3 et 1 M3 de gravillon lavé.
Leur moule, leur forme et leurs dimensions tiendront compte des fabricants, mais ils seront de toute façon de 5 cm d'épaisseur minimum.
Retraits :
Les parpaings devront avoir été fabriqués au moins 4 semaines avant leur mise en œuvre. Faute de justification satisfaisante de
l'entrepreneur à cet égard, un stockage de trois semaines sera imposé sur le chantier à l'abri de la pluie, et dans des conditions satisfaisantes
d'aération.
Le choix du type de blocs préfabriqués à employer sera fait en fonction des charges à supporter.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 7/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
03.1.4.4
Désignation
Parements en béton et béton armé
En l'absence de toute précision au devis descriptif le parement ordinaire est considéré comme admis pour tous les petits ouvrages tel
que poutres, linteaux, chaînages isolés, poteaux, dans le cas où ces ouvrages seraient incorporés dans des banchés destinés à rester
apparents, ou en face extérieure des murs et destinés à rester bruts ou à être revêtus d'une peinture, devront obligatoirement avoir à être
revêtus d'une peinture, devront obligatoirement avoir un parement soigné.
-
03.1.4.5
Les caractéristiques des divers parements sont rappelées précédemment.
Ragréage et finition
Les trous laissés par les broches le cas échéant utilisées pour assurer l'écartement des coffrages doivent être rebouchés efficacement et
de façon durable, au mortier de ciment sur béton frais ou au mortier additionné d'adhésif sur béton durci ou encore à l'aide de bouchons en
matériau plastique durable lorsqu'il est utilisé des fourreaux de broches en plastique laissés en place.
-
Si la paroi présente au décoffrage certains défauts localisés etc...
Le ragréage s'effectue au mortier de ciment sur béton jeune, au mortier additionné d'adhésif sur béton durci.
Les manques de matières le cas échéant constatés à la face inférieure des réservations sont complétés avec du béton de même
composition que celui appliqué à l'exécution des murs ou au mortier si la hauteur du manque n'excède pas 5 cm.
-
Les balèvres, dans la mesure où elles sont incompatibles avec la qualité de parement demandée sont abattues par piquage ou meulage.
Les épaufrures et irrégularités d'arrêtes incompatibles avec la qualité de parement demandée sont séparées ou rectifiées au mortier de
ciment additionné d'adhésif.
Les feuillures ou surface d'appui des menuiseries intérieures et extérieures sont dressées de façon à obtenir la qualité exigée par le
mode de pose de ces menuiseries.
03.1.4.6
Dans le cas où le ragréage ci-dessus ne donnerait pas satisfaction, il serait exécuté un enduit du type Ravadress ou autre.
Fiches de déclaration environnementales et sanitaires
Les entreprises devront mettre à disposition, à la demande de la Maîtrise d'Œuvre ou de la Maîtrise d'Ouvrage, sur support papier ou
informatique, les fiches FDES (Fiches de Déclaration Environnementales et Sanitaires) des matériaux et produits mis en œuvre sur le
chantier.
Des pénalités pourront être appliquées sur le montant du marché de l'entreprise attributaire du présent lot en cas de non diffusion de ces
documents conformément au CCAP.
Ces fiches seront rédigées par les fabricants ou les syndicats professionnels
Le mode de présentation des informations sera conforme au format de la norme NF P01 -010 (voir inies.fr), et devra faire état :
de la fiche descriptive du produit
de son unité fonctionnelle
des indicateurs environnementaux et sanitaires
03.1.4.7
Organisation et maîtrise des impacts environnementaux
Organisation de chantier :
- chaque entreprise devra désigner un responsable environnemental dans son équipe
le SPS réalisera un plan détaillé d'organisation de chantier à partir des spécifications établies par chaque entreprise
un planning d'intervention des entreprises avec une évaluation des nuisances (poussières, bruits…) sera établi durant la première
réunion de préparation de chantier. Ce document sera transmis par le SPS à la direction de l'école voisine afin de gérer au mieux les
nuisances liées aux chantiers
un dispositif de nettoyage des roues des véhicules sera mis à disposition par le lot G.O. durant tout le chantier. Chaque entreprise sera
responsable du maintien de la propreté de la voie d'accès du site
l'accès décrit au PGCSPS devra nécessairement être respecté. Tout manquement à cet impératif fera l'objet de pénalités décrites au
CCAP
Gestion des déchets :
- chaque entreprise devra transmettre à l'entreprise de GO, avec copie à la maîtrise d'œuvre, durant le mois de préparation la liste estimative,
la nature et la quantité des déchets produits sur le chantier
chaque responsable devra s'assurer du respect du tri sélectif de ses déchets
plusieurs bennes équipées d'une signalétique (description des déchets acceptés dans chaque benne) seront gérées au compte prorata
par le G.O.
le non respect du tri, l'absence de la signalétique ou l'absence d'évacuation régulière des bennes seront systématiquement pénalisés
suivant les articles prévus au CCAP
toutes les solutions constructives de préfabrications pourront être envisagées après validation par la Maîtrise d'œuvre pour réduire la
quantité des déchets
le lot GO devra impérativement nous transmettre les enregistrements relatifs à l'élimination des déchets au fur et à mesure de leur
évacuation
un bilan global chiffré (nombre de bennes et le coût financier du traitement des déchets par le G.O.)
03.1.5
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la
fabrication et jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 8/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont
conformes aux Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents
atmosphériques ou aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les
ouvrages à réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation
est faite conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par
les normes, DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
Le contrôle de la mise en œuvre portera également sur le respect de l'implantation des prestations par rapport aux cotations en plans
(plans structure et plans architecte), ainsi qu'au respect des dimensions/implantations règlementaires. A cette fin, l'entreprise fournira à la
Maîtrise d'Œuvre dans un délais de deux semaines après exécution, un plan de recollement par niveau (échelle 1/50è), sur lesquels seront
repérés en superposition, les côtes projet et les côtes relevés sur chantier.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 9/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
03.2
Désignation
DESCRIPTION DES OUVRAGES
Le présent CCTP a pour objet la reconsultation du lot Gros Œuvre suite à l'abandon du chantier par l'entreprise attributaire initiale.
Les travaux de Gros Œuvre pour la construction de la salle de loisirs à Ste Gemmes Sur Loire, ont donc été partiellement réalisés.
L'entreprise qui deviendra attributaire du présent lot deviendra responsable de la totalité de l'ouvrage de gros oeuvre (y compris les
travaux non réalisés par ses soins).
03.2.1
ETAT DES LIEUX
Avant l'établissement de son offre de prix, l'entrepreneur du présent lot devra effectuer une visite sur site afin de prendre connaissance de
l'ampleur des travaux ainsi que de l'état actuel de éléments afin de fournir une offre de prix en adéquation avec l'état projeté.
Des prélèvements et sondage sur site pourront être effectués, en accord avec le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre, pour apprécier de
l'état du support.
Le présent descriptif liste l'ensemble des travaux pouvant être réalisé, l'entreprise devra adapter les prescriptions du CCTP suivant l'état
des lieux fait par ses soins et préciser dans son offre la méthodologie d'intervention du type de travaux qu'elle effectuera ou non, ainsi
qu'un planning d'intervention.
L'entrepreneur du présent lot est réputé avoir vu les lieux et s'être rendu compte de la situation exacte, de l'importance et de la nature des
travaux à effectuer et de toutes les difficultés et sujétions pouvant résulter de leur exécution.
L'entreprise est censée s'être engagée dans son marché en toute connaissance de cause après une visite sur site obligatoire. (l'entreprise
devra remettre dans son offre une attestation de visite signée par la mairie).
Pour la visite, les rendez-vous seront à prendre directement auprès du Maître d'Ouvrage :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
T. 02 41 66 75 52 F. 02 41 66 74 00
Des éléments préfabriqués (poutres,prédalles, dalles alvéolaires...) sont stockés sur site et d'autres sont en cours de fabrication chez le
fabricant. L'entrepreneur du présent lot devra effectuer un inventaire et une évaluation de l'état des élements en se rapprochant des
sociétés KP1 et GUIMARD MATERIAUX (ZA ANJOU ATLANTIQUE - 49170 SAINT GERMAIN DES PRÉS ; tél : 02 41 22 16 60) avant toute
mise en œuvre d'éléments préfabriqués stockés sur site.
Les renseignements, concernant l'état des lieux en surface comme en sous-sol donnés au présent cahier et dans les différents documents du
dossier ne constituent que des éléments d'information, qu'il appartiendra à l'entreprise de compléter sous sa responsabilité.
En particulier, lui sont parfaitement connus le terrain et ses sujétions propres, les modalités d'accès par la voirie, les possibilités et difficultés
de circulation et de stationnement, les sujétions des règlements administratifs en vigueur se rapportant à la sécurité sur le domaine public et
dans l'enceinte de l'opération.
L'entreprise doit solliciter auprès des services municipaux tous les arrêtés pour les autorisations de voiries, modification de stationnement ou
circulation ou d'occupation du domaine public. Toutes demandes d'autorisation et taxes liées à l'occupation du domaine public sont à la
charge de l'entreprise
Elle ne pourra jamais arguer que des erreurs ou omissions puissent la dispenser d'exécuter tous les travaux de sa profession ou fassent
l'objet d'une demande de suppléments sur ses prix.
03.2.2
TRAVAUX PREPARATOIRES
Le présent lot prend possession du terrain dans l'état au jour du démarrage de l'opération mentionné par l'ordre de service.
03.2.2.1
Démarches préliminaires
L'entrepreneur est tenu de se renseigner auprès du Maître d'Ouvrage, sur l'itinéraire à emprunter par ses camions et ses fournisseurs.
Les taxes d'occupation de la voie publique (charges temporaires de voirie et de police résultant des installations de chantier) seront prévues
dans son offre. Il veillera pendant tout ce temps à entretenir en bon état les chaussées et procédera à leur nettoiement à chaque fois que cela
sera nécessaire.
Il procédera à la remise en état des ouvrages qu'il aura pu détériorer et devra inclure dans son forfait, tous les travaux de protection réclamés
par la Maître d'Ouvrage ainsi que toutes les sujétions de signalisation et de sécurité.
L'installation et l'organisation du chantier seront établies en fonction de ces contraintes et seront soumises avant exécution à l'approbation du
Maître d'Ouvrage et du Maître d'Œuvre.
L'entrepreneur vérifiera que les dimensions du projet concordent bien avec constations faites sur le terrain.
S'il remarque quelques différences, il devra aussitôt en avertir le Maître d'Œuvre pour que celui-ci en tire toutes les conclusions.
03.2.2.2
Installation de chantier
L'entrepreneur du présent lot devra prévoir pour le présent projet les installations communes pour l'ensemble du chantier suivant les
prescriptions définies au CCG, au PGC SPS et aux prescriptions communes du présent CCTP (lot n°00).
Le présent lot devra prévoir également :
Reprendre en charge le compte prorata
Les branchements provisoires et distributions eau, électricité, téléphone, EU et EP, nécessaires à tous les corps d'état,
Compteurs de chantier
Clôture de chantier de type Héras ou similaire de 2.00 m hauteur, en périphérie du terrain, avec portail d'accès fermant à clé,La voie
d'accès pompier du Césame devra être accessible aux véhicules de secours.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 10/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
Installation de grues suivant recommandations du coordonnateur SPS, Branchement sur groupe électrogène à la charge aussi de
l'entrepreneur (réseau électrique de trop faible puissance)
Aménagement de bungalows de chantier. Des bungalows pour la base vie (vestiaire, cuisine, salle de réunion, sanitaires)
Ainsi que toutes les dispositions précisées au PGCSPS joint en annexe au dossier d'appel d'offres.
Rappel :
Les frais de consommation en énergie (eau, électricité, téléphone, ...), ainsi que les frais d'entretien et de maintenance, seront répartis sur le
compte prorata.
La gestion de ce compte sera assurée par l'entreprise du présent lot qui sera assistée de 2 autres entreprises (CEGELEC et GUILLOT)
L'entreprise du présent lot prendra toutes les précautions nécessaires pour maintenir en état, pendant la durée du chantier, la protection du
réseau existant enterré sous l'emprise du futur parking. La protection de ce réseau enterré étant à la charge du lot Terrassements-VRD.
03.2.2.3
Etude béton armé
L'entreprise du présent lot devra se mettre en relation avec le BET ETTEC qui a réalisé les études béton armé au démarrage du chantier.
La rémunération de toutes ces études (non payés à ce jour) sera incluse dans la prestation du présent lot et ne pourra en aucun cas faire
l'objet d'une plus-value ultérieure.
03.2.2.4
Analyse modale
L'entreprise du présent lot doit à sa charge faire exécuter l'étude modale, exigeant la modélisation 3D avec calcul spectral modal intégrant la
charpente bois (ou a minima son effet diaphragme). Cette analyse sera transmise au bureau de contrôle pour validation.
La rémunération de toutes ces études sera incluse dans la prestation du présent lot et ne pourra en aucun cas faire l'objet d'une plus-value
ultérieure.
03.2.2.5
Plans de recollement
Le contrôle de la mise en œuvre portera également sur le respect de l'implantation des prestations par rapport aux cotations en plans (plans
architecte), ainsi qu'au respect des dimensions/implantations règlementaires. A cette fin, l'entreprise fournira à la Maîtrise d'Œuvre dans un
délais de deux semaines après exécution, un plan de recollement par bâtiment et par niveau (échelle 1/50è), sur lesquels seront repérés en
superposition, les côtes projet et les côtes relevés sur chantier.
Localisation : Tous bâtiments et tous niveaux.
03.2.3
TERRASSEMENTS
Les terrassements seront réalisés suivant les recommandations du rapport d'études de sol joint au dossier d'appel d'offres.
03.2.3.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
03.2.3.1.1
Fouilles pour fondations
Localisation : Pour mémoire : pour tous les ouvrages de fondation superficielle
pour massifs gros béton
pour semelles filantes et isolées
03.2.3.2
PRESTATIONS A REALISER
03.2.3.2.1
Traitement contre les termites - Réalisé partiellement sur site
Protection contre les termites par procédé Termimesh ou équivalent, bénéficiant d'un avis technique, comportant :
Bandes et rouleaux avec treillis en acier inoxydable, collées et fixées au moyen de produit et d'accessoires spécifiques.Recouvrement
des bandes entre elles par pliages à pinces.
Calfeutrements soignés aux dilatations et au pourtour des passages à travers les dallages, notamment évacuations et fourreaux, pour
empêcher le passage des thermites.
Protection des pieds de murs.
Protection des arrêts de coulage, des joints de retraits, joints de dilatation et joints d'isolement des dallages.
Dans le cas de locaux en sous-sol, les murs enterrés en béton armé monolithe sont considérés résistant au franchissement des termites.
En cas de vulnérabilité et de risque de dégradation par les termites souterrains, l'isolation thermique éventuellement mis en œuvre sous
dallage fait partie intégrante de l'ouvrage et doit être protégée.
Pour les zones de barrière émergeant au nu extérieur de la façade, une zone visuelle d'inspection d'au moins 75mm est requise à
l'extérieur de l'ouvrage entre le sol et la protection.
Mise en oeuvre suivant les prescriptions du fabricant.
L'entreprise pourra adopter une autre solution après validation par le bureau de contrôle technique.
Localisation : Sous l'ensemble des planchers en RDC : L'entreprise devra préciser dans son offre les localisations ou cette prestation reste à
réalisée.
Nota : L'entreprise pourra se rapprocher de la société Rolland des Bois (82 av. des Noëlles - ZA de Beslon 44500 La Baule Escoublac, Tél. : 02
40 60 72 72), pour évaluer ce que ce sous traitant à réalisé comme travaux et ce qui reste à effectuer.
03.2.3.2.2
Remblais
Les remblais seront sains, exempts de tout composant d'origine végétale, de détritus, objets métalliques, de produits fluents, de plâtras;
aucun remblai ne sera exécuté sur sol gelé.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 11/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
Ces remblais seront constitués par couches homogènes, superposées de 20 cm d'épaisseur de matériaux peu argileux et très peu
compressibles, le cas échéant, si les terres de récupération des fouilles ne sont pas acceptables, l'entreprise prévoira un apport en sablon ou
en tout venant, chaque couche, après arrosage, sera comprimée uniformément sur toute sa surface par engin mécanique (rouleau lourd ou
vibrant). Les matériaux et la mise en œuvre seront conformes aux prescriptions des règles professionnelles provisoires d'exécution des
dallages et terre pleins éditées en janvier 1972 par "l'Union Nationale de la Maçonnerie".
L'entrepreneur doit interrompre l'exécution des remblais dans le cas où la bonne qualité de ceux-ci serait compromise par les intempéries
(gelées, pluies) ; il devra l'épuisement des fouilles inondées avant l'exécution de tous remblais y compris toutes sujétions et frais en découlant.
Sous massifs et tous ouvrages en B.A. en fondations, le nivellement sera fait de façon à recevoir d'une façon uniforme les matériaux
constituant les ouvrages.
Respecter les niveaux finis dès le remblaiement.
Localisation : remblaiement pour :
l'ensemble des ouvrages de fondation de superstructure
en périphérie du bâtiment au RDC jusque sous revêtements extérieurs.
03.2.3.2.3
Pieds de façades
L'entreprise du présent lot devra prévoir les remblais en pied de façade des bâtiments futurs en couches homogènes de matériaux peu
argileux et très peu compressibles.
Mise en œuvre par couches successives compactées permettant la mise en place d'échafaudages et de nacelles en pied de façade.
Un essai au pénétromètre devra être réalisé par l'entreprise afin de garantir le compactage effectué. Elle devra également prévoir la reprise
des remblais et du compactage jusqu'à obtention de résultats satisfaisants pour approbation du Maître d'Œuvre et du Contrôleur technique.
Localisation : En pied de façades de l'ensemble des bâtiments futurs.
03.2.3.2.4
Déblais excédentaires
Les déblais excédentaires en provenance de l'ensemble des fouilles et impropres à l'utilisation de remblais seront évacués au fur et à mesure
aux décharges publiques. Aucun excédent inutilisable ne devra être stocké sur le terrain du bâtiment.
Nota :
- L'entreprise titulaire du présent lot se doit de stocker sur site la terre végétale.
- Des déblais seront mis à disposition des services techniques ou évacués. (si la constitution le permet ils seront utilisée en fond de coffrage
au sud de la salle, sous dalle portée).
Localisation : évacuation de tous les déblais excédentaires
03.2.4
RESEAUX
Pour Mémoire (toutes les canalisations sous dalles sont posées) :
Les réseaux seront calculés sur la base de l'instruction concernant l'assainissement des agglomérations (instruction 77.284.1977) pour les
diamètres et les pentes qui doivent être suffisantes pour assurer l'auto curage.
Une note de calcul devra être fournie.
Les fouilles en tranchée auront une profondeur minimale de 80 cm au-dessus de la génératrice supérieure du tuyau, et une largeur minimale
du diamètre du tuyau augmenté de 50 cm.
En cas de hauteur inférieure, il sera prévu un enrobage de protection en béton maigre de 0.15 m d'épaisseur minimum au pourtour des
canalisations.
Les tranchées auront un fond nivelé et réglé, compris toutes sujétions pour blindage de sécurité, étaiement et évacuation des eaux
d'infiltration. Les terres seront jetées sur un seul côté en cordon. Il sera pratiqué des façons de niche au droit des raccords, joints, pièces
diverses. Les tranchées de plus de 1.30 ml de profondeur seront obligatoirement blindées.
Il sera procédé à l'enlèvement de toutes les poches de mauvais terrain et au remplacement par du sable gros pilonné. L'ensemble des parties
dures sera également purgé.
Chaque section de canalisation sera vérifiée avec remblai par essai, à une hauteur d'eau correspondant au remplissage complet du regard
pendant 1 heure ; le niveau devra se maintenir constant.
Les joints non étanches seront dégagés et refaits.
Toutes les canalisations du réseau EU seront soumises à cet essai et 20% du réseau EP.
Dans le cas de fuite dans ce dernier, il pourra être exigé l'essai de la totalité du linéaire. Un essai de passage à la boule sera également
réalisé sur 10% de la longueur du réseau.
Les épuisements des venues d'eau sont à la charge de l'entreprise et inclus dans son forfait.
Pente minimale :
1% (avec localement 0.5 % autorisé) pour les eaux pluviales,
2% pour les eaux usées et les eaux vannes.
Tous les fourreaux enterrés seront protégés: Fourniture et pose d'un grillage avertisseur pour réseaux eau, Télécom, EDF, GDF aux couleurs
normalisés.
Les attentes au travers des planchers bas (dallage, dalle portée) seront laissées à +10 cm du sol pour raccordement par le lot Plomberie.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 12/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
03.2.4.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
03.2.4.1.
1
ASSAINISSEMENT EU-EV
Limites de prestations (pour mémoire) :
l'ensemble des réseaux EU apparents dans le vide sanitaire ou sous dalle portée du rez de chaussée ont été réalisés par l'entreprise de
Gros Oeuvre initiale.
le réseau côté cour au Nord du projet jusqu'aux 2 regards côté sud en pied de bâtiment (au lot terrassement) a été réalisé par l'entreprise
de Gros Oeuvre initiale.
regards EU en façade au lot terrassement - VRD
regards collecteurs EU en limite de parcelle à la charge du lot Terrassement - VRD - fondations spéciales
le lot Terrassement - VRD - fondations spéciales aura à sa charge le raccordement de ses réseaux sur les regards collecteurs depuis la
sortie du rez de chaussée.
03.2.4.1.1.
1
Canalisations EU-EV
Localisation : Pour mémoire : pour réseau EU-EV :
pour l'ensemble des réseaux EU passant sous la dalle béton du rez de chaussée jusqu'au réseau mis en attente par le lot VRD.
03.2.4.1.
2
EAUX PLUVIALES
Limites de prestations (pour mémoire) :
l'ensemble des réseaux EP apparents dans le vide sanitaire ou sous dalle portée du rez de chaussée ont été réalisés par l'entreprise de
Gros Oeuvre initiale.
regards EP en façade au lot terrassement - VRD
regards collecteurs EP en limite de parcelle à la charge du lot Terrassement - VRD - fondations spéciales
le lot Terrassement - VRD - fondations spéciales aura à sa charge le raccordement de ses réseaux sur les regards collecteurs depuis la
sortie du rez de chaussée.
03.2.4.1.2.
1
Canalisations EP
Localisation : Pour mémoire : pour réseau EP :
pour l'ensemble des réseaux EP passant sous la dalle béton du rez de chaussée jusqu'au réseau mis en attente par le lot VRD.
03.2.4.1.
3
ELECTRICITE
03.2.4.1.3.
1
Fourreaux réseau électrique
Localisation : Pour mémoire :
Alimentation des bâtiments depuis fourreaux laissés en attente par le lot VRD
03.2.4.1.3.
2
Fourreaux réseau Télécommunication
Localisation : Pour mémoire :
Alimentation des bâtiments depuis fourreaux laissés en attente par le lot VRD
03.2.4.1.3.
3
Mise à la terre
Localisation : Pour mémoire :
En fond de fouilles suivant indications du lot Electricité.
03.2.4.2
PRESTATIONS A REALISER
03.2.4.2.
1
ASSAINISSEMENT EU-EV
03.2.4.2.1.
1
Raccordement des canalisations
L'entrepreneur du présent lot devra prévoir le raccordement de toutes les canalisations jusqu'au réseau mis en attente par le lot VRD.
Localisation : pour réseau EU-EV :
pour l'ensemble des réseaux EU passant sous la dalle béton du rez de chaussée
03.2.4.2.1.
2
Siphon de sol
Fourniture, pose et scellement d'un siphon panier en PVC, série renforcée, avec cadre fixe et grille démontable.
Tubulure de sortie diamètre 75 mm et raccordement sur le réseau EU.
Localisation : Suivant plan du rez de chaussée :
pour local poubelle et le local chaufferie.
03.2.4.2.1.
3
Séparateur à graisses
Fourniture et mise en place d'un séparateur à graisse en acier, avec revêtement intérieur époxy avec :
- débourbeur
- séparateur
- tampons étanches en fonte ductile (classe B125), avec cadre d'appuis
- réhausses télescopiques pour ajustement au niveau sol fini
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 13/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
- tube d'aspiration avec raccord pompier pour vidange
- manchon de ventilation DN 80
- tube d'évacuation avec dispositif anti-siphonnage
- manchon de raccordement fonte SMU
- Débit : 1L/seconde
- Nombre de couvert : 400
Localisation : Pour séparateur à graisses et à fécule de l'office, enterré côté cours de service.
03.2.4.2.
2
EAUX PLUVIALES
Limites de prestations (pour mémoire) :
l'ensemble des réseaux EP apparents dans le vide sanitaire ou sous dalle portée du rez de chaussée ont été réalisés par l'entreprise de
Gros Oeuvre initiale.
regards EP en façade au lot terrassement - VRD
regards collecteurs EP en limite de parcelle à la charge du lot Terrassement - VRD - fondations spéciales
le lot Terrassement - VRD - fondations spéciales aura à sa charge le raccordement de ses réseaux sur les regards collecteurs depuis la
sortie du rez de chaussée.
03.2.4.2.2.
1
Regards à grille
Pour mémoire :
Fourniture, pose et raccordement des regards avec grilles, dimensions suivant débits y compris toutes sujétions de mise en œuvre et de
finitions.
Compris terrassement, calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Les fentes des grilles doivent être placées de préférence perpendiculairement au cheminement. De plus ces fentes doivent avoir une largeur
inférieure à 2cm.
Localisation : Pour mémoire : pour récupération des EP des voiries suivant plan de masse :
- salle de solfège
- salle d'harmonie
- le long du SAS de l'école de musique (portes et châssis fixe)
- sas côté cour
- Accès vestiaires - office
- Accès réserve salle
- Accès loges.
03.2.4.2.
3
RESEAU DE DRAINAGE
03.2.4.2.3.
1
Drainage périphérique
Fourniture et mise en place d'un drain PVC perforé de diamètre 100 mm, pente de 0,6 % suivant recommandations du bureau de contrôle
Compris coudes, enrobage sur 50 cm au-dessus du drain en cailloux lavés, le reste de la tranchée étant remblayé à l'aide de matériaux pris
sur place, avec l'interposition d'une nappe géotextile du type BIDIM ou similaire en périphérie du sous-sol en complément du drain vertical
Delta MS, à raccorder au réseau.
Regards borgnes en béton préfabriqué aux changements de direction, et aux raccordements au droit des attentes laissés par le lot
Terrassement, suivant plans
L'entreprise devra mettre en œuvre des drains spécial bâtiment, perforés uniquement sur les génératrices supérieures
Localisation : suivant plans et notamment :
en pied de façade Nord et Ouest (derrière les longrines béton)
03.2.4.2.3.
2
Canalisations
Cette prestation comprend les fouilles, la fourniture, la pose, le raccordement, le remblaiement et le compactage des remblais pour l'ensemble
des réseaux dans les parties enterrées y compris l'évacuation des déblais excédentaires.
Fourniture et pose des canalisations en PVC-L conforme à la NF T 54.013 ou béton suivant nécessité, y compris calage, façon de joints à la
colle, coudes, culottes et branchements.
Localisation : pour raccordement du réseau sur le regard EP en façade du bâtiment
03.2.4.2.3.
3
Regards de visite
Regards réalisés en béton banché, d'un type préfabriqué, avec canalisation traversante
Tampon béton dans cadre cornière
Compris terrassement, calage sur semelle de gros béton, remblai de sable en périphérie.
Emboîtements avec joints d'étanchéité ou manchons à joint souple, scellés dans les parois des regards, pour raccordement des canalisations.
Raccordement à la charge du présent lot compris raccordement des attentes
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 14/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
Localisation :
- regards pour raccordement des drains sous dalle portée du rez de chaussée.
- regard collecteur en attente pour raccordement par le lot terrassement sur la noue.
03.2.4.2.
4
GAZ
03.2.4.2.4.
1
Pose des coffrets
Pose de l'armoire gaz et du coffret de coupure fournis par GrDF, suivant leurs indications, compris toutes sujétions.
Localisation : coffrets de coupure GAZ suivant plan de RDC :
03.2.4.2.
5
ELECTRICITE
03.2.4.2.5.
1
Pose des coffrets
Pose des coffrets de coupure fournis par ErDF, suivant leurs indications, compris toutes sujétions
Localisation : coffrets de coupure ErDF suivant plan de RDC :
03.2.4.2.
6
ESSAIS SUR LES CANALISATIONS
03.2.4.2.6.
1
Essais COPREC
L’Entreprise doit procéder aux essais et vérifications de fonctionnement des installations, conformément aux dispositions figurant dans le
document technique COPREC 1 publié dans le Moniteur du 17 Décembre 1982.
Les résultats seront transcrits sur des procès-verbaux établis suivant les modèles figurant dans le document technique COPREC 2 publié
dans le Moniteur du 17 Décembre 1982 et communiqués au Maître d’Ouvrage et au Contrôleur Technique.
Localisation : Pour l'ensemble des canalisations
03.2.4.2.6.
2
Essais d'étanchéité
Avant remblaiement, il sera procédé à des essais d’étanchéité des canalisations, à la demande du Maître d’Oeuvre.
Ces essais seront exécutés à l’eau, à moins que le Maître d’Oeuvre ne prescrive des essais à l’air.
Pour l’essai à l’eau, la pression sera conforme à l’article 57.2 du fascicule 70.
Quand la canalisation sera établie en terrain perméable et au-dessous de la nappe phréatique,l’étanchéité de la canalisation sera également
constatée après mise à sec des tuyaux et des regards.
Enfin, ces essais seront obligatoirement exécutés sur la longueur d’un tronçon, c’est-à-dire sur la distance située entre deux regards.
Localisation : Pour l'ensemble des canalisations
03.2.4.2.6.
3
Passages caméras
Indépendamment des essais COPREC et essais d’étanchéité, il aura procédé à l’inspection télévisée de tous les ouvrages collecteurs
principaux. Les frais consentis à cette inspection seront à la charge de l’entrepreneur.
La réception des ouvrages ne sera prononcée qu’après résultats de tous les essais et vérifications.
Localisation : Suivant nécessité
03.2.5
FONDATIONS - SOUBASSEMENTS
Pour mémoire : Les ouvrages de fondation seront réalisés suivant les plans de principe de structure et les recommandations du rapport
d'études de sol joint au dossier d'appel d'offres. Rapport de sol de Sicinfra du 29 Avril 2011 (rapport n°S000222-A-RC1)
03.2.5.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
03.2.5.1.1
Béton de propreté
Localisation : Pour mémoire :
sous semelles isolées
03.2.5.1.2
Semelles béton armé
Localisation : Pour mémoire :
suivant plans de principe de fondations et recommandations du rapport d'étude de sol, pour semelles isolées sous poteaux et semelles filantes
sous voiles
03.2.5.1.3
Longrines béton armé
Localisation : Pour mémoire :
suivant plans de principe de fondations
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 15/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
03.2.5.1.4
Désignation
Bêches béton armé
Localisation : Pour mémoire :
suivant plans de principe de fondation s
03.2.5.1.5
Massifs gros béton
Localisation : Pour mémoire :
suivant plans de fondation pour massifs sous terrasse bois au Sud du bâtiment.
03.2.5.1.6
Soubassements béton armé
Localisation : Pour mémoire :
- sur semelles filantes pour embase de voiles, en fondations sous le bâtiment et sous la terrasse bois
- sur semelles filantes sous mur de soutènement
03.2.5.1.7
Soubassements en agglomérés
Localisation : Pour mémoire :
en soubassement des murs en agglomérés situés en dans la zone Nord (office, loges,…)
03.2.5.1.8
Fosse cuvette élévateur PMR
Localisation : Pour mémoire :
Fosse pour cuvette de l'élévateur PMR, pour accès à la scène.
03.2.5.2
PRESTATIONS A REALISER
03.2.5.2.1
Béton de propreté
Nettoyage et nivellement des fonds de fouilles, puis fourniture et mise en place d'un gros béton dosé à 250 kg/m3 de CEM-II-32,5 sur une
épaisseur de 0,05 m minimum.
Compris fourniture et mise en œuvre de gros béton complémentaire suivant nécessité pour blocage des semelles de fondation
Localisation : A prévoir pour fondation de la terrasse bois devant le hall et au Sud e long de la grande salle
03.2.5.2.2
Semelles béton armé
Exécution des semelles en béton armé à 350 kg/m³ de CEM-II-32,5 ,sections et armatures suivant plans y compris sujétions de mise en
œuvre (coffrage, épuisement d'eau, etc.) et les dispositions à respecter concernant les semelles à redans.
Fondations par semelles isolées réalisées suivant recommandations du rapport d'études de sols
La fourniture et pose du câble de mise à la terre sera exécutée par l'électricien avant la mise en œuvre des fondations.
L'entreprise de gros œuvre devra se mettre en rapport avec l'électricien en temps utile (48 H à l'avance minimum).
Localisation : A prévoir pour fondation de la terrasse bois devant le hall et au Sud e long de la grande salle
03.2.5.2.3
Longrines béton armé
Exécution des longrines en béton armé à 350 kg/m³ de CEM-II-32,5, sections et armatures suivant plans y compris sujétions de mise en
œuvre (coffrage, épuisement d'eau, etc.)
Les passages de canalisations éventuelles seront réservés dans les longrines
Localisation : A prévoir pour fondation de la terrasse bois devant le hall et au Sud e long de la grande salle
03.2.5.2.4
Enduit extérieur d'étanchéité
Préparation du support avec meulage des balèvres et bouchement des manques de matières, dépoussiérage et dégraissage
Application à la brosse ou au rouleau sur support béton banché, d'un enduit d'imperméabilisation du type IGOL Fondations de chez SIKA ou
équivalent, en 2 couches croisées.
Localisation : sur parois verticales enterrées du bâtiment
03.2.5.2.5
Drainage vertical
Parois drainante verticale du type "DELTA MS DRAIN" ou équivalent, posée sur l'enduit extérieur d'étanchéité.
Pose et fixation mécanique suivant prescriptions techniques du fabricant.
Profil de tête de type DOERKEN MS ou similaire en protection du bord supérieur.
Localisation : drainage vertical des murs enterrés
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 16/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
03.2.6
PLANCHER BAS
03.2.6.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
03.2.6.1.1
Plateforme sous dallage
Localisation : Pour mémoire :
plateforme sous dallage suivant étude structure.
03.2.6.1.2
Essais à la plaque
03.2.6.1.3
Dallage sur terre plein
Localisation : Pour mémoire :
pour dallage du rez de chaussée, suivant étude structure.
03.2.6.1.4
Dalle portée finition balayée
Localisation : Pour mémoire :
Suivant plan rez de chaussée :
Quai de déchargement côté Nord
03.2.6.1.5
Dalle portée
Localisation : Pour mémoire :
dalle portée en plancher bas du bâtiment, suivant plans et étude structure.
03.2.6.2
PRESTATIONS A REALISER
03.2.6.2.1
Dalle portée finition balayée
Dalle portée coulée sur une plateforme en remblais qui sera réalisée par le lot VRD, cette plateforme servira uniquement de coffrage lors du
coulage du béton et n'aura en aucun cas une fonction portante, le présent lot devra réceptionner la plateforme en présence du Maître
d'Ouvrage et du bureau de contrôle
Fourniture et mise en œuvre d'une couche de sable avec reprofilage et nivelage parfait, arrosé et damé.
Avant le coulage de la forme B.A., prévoir la fourniture et la mise en place sur toute l'emprise de la forme B.A., d'un film polyane de 150
Microns d'épaisseur.
Prévoir des recouvrements de 50 cm aux jonctions des lés.
Dalle en béton armé d'épaisseur suivant étude B.A., dosé au minimum à 350 Kg de CPA, avec incorporation d'armatures. Epaisseur de 20 cm
suivant plans et étude B.A.
La dalle sera livrée aux autres intervenants en tenant compte des réservations qui leur sont nécessaires.
Finition balayée devra fournir à la Maîtrise d'Oeuvre un échantillon pour validation.
Façon de forme de pente à prévoir pour les évacuations
Localisation : Suivant plan rez de chaussée :
Esplanade Ouest pour accès à l'école de musique depuis l'extérieur (bande podotactile en bois fournie par le lot charpente bois - bardage
bois à intégrer lors du coulage)
03.2.7
OUVRAGES EN ELEVATION
03.2.7.1
PRESTATIONS DEJA REALISEES SUR SITE
03.2.7.1.1
Maçonnerie d'agglomérés du rez de chaussée
Localisation : Pour mémoire :
murs en agglomérés de 20 cm épaisseur dans la zone de services (office, loges), suivant plans BA,
03.2.7.1.2
Planchers des locaux techniques
Localisation : Pour mémoire :
Suivant plans et étude B.A,
pour l'ensemble des locaux de ventilation en partie haute des locaux suivants :
- sanitaires hommes et femmes de l'école de musique
03.2.7.1.3
Escalier droit
Localisation : Pour mémoire :
- Escaliers droits pour accès de part et d'autre à l'avancée de scène
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 17/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
03.2.7.2
PRESTATIONS A REALISER
03.2.7.2.1
Frangements et étêtage
Réalisation de frangements et étêtage dans murs existants comprenant :
Etêtage des murs existants à la hauteur du projet suivant indications en plans.
Etaiement des ouvrages par tous moyens appropriés
Mise en place de protection au droit de tous les ouvrages adjacents
évacuation des gravats à la décharge
Réalisation des jambages et linteaux en béton armé compris coffrage soigné et armatures suivant indications du bureau d'études
structure
Raccords soignés avec les ouvrages existants
Nota : une reconnaissance du système constructif existant est nécessaire, afin de déterminer les renforts de structure à effectuer, qui devront
être inclus aux offres des entreprises
Si lors de la réalisation de ces travaux, des pierre venant du murs viennent à tomber, l'entrepreneur du présent lot devra réaliser un re
scellement ou rejointoiement. Ce dernier sera exécuté à l'aide d'une mortier sable +chaux naturelle dont la teinte sera à validée par la
Maîtrise d'Oeuvre et l'ABF (l'enduit ciment est interdit)
Localisation : A prévoir suivant indications des plans dans les murets extérieurs existants, pour création d'ouvertures.
A prévoir suivant hauteurs des murets du projet, indiqué en plans.
03.2.7.2.2
Parois béton banché en superstructure - Réalisé partiellement sur site
Réalisation de murs en béton banché dosé à 350 kg/m³ de CEM-II-32,5 ; épaisseur et armatures suivant étude B.A. ; y compris sujétions de
mise en oeuvre, consoles, étaiements.
Compris les sujétions d'approvisionnement des matériaux, mise en œuvre, façonnage des aciers, étaiement, coffrage, échafaudages.
Les réservations nécessaires pour les ouvrages de second œuvre, feuillures, engravures, pose des rails, taligots, fourrures, et toutes pièces
de fixation seront incorporées dans les ouvrages béton.
Compris toutes sujétions pour passage de réseaux divers et incorporation de ventilations
Réservations au droit des baies avec façon de coffrage incliné au droit des appuis de fenêtres destinés à recevoir une bavette en aluminium
prévue au lot Menuiseries Extérieures.
Façon de forme de pente en partie supérieure des murets et des garde-corps.
Façon de joints creux suivant plans de façades. Pour les parois déjà réalisées : certains joints creux ont été réalisé non conformément à
l'exigence. L'entrepreneur du présent lot devra reboucher les joints non souhaités en accord avec la maîtrise d'oeuvre.
Finition des parements :
Les parements destinés à rester apparents pour être peints, seront coffrés très soigneusement; les balèvres apparentes après
décoffrage, seront supprimées et poncées,
L'entreprise devra prévoir un enduit de ragréage sur tous les bétons intérieurs qui ne recevront pas de doublages, et pour tous les bétons
extérieurs recevant une finition peinture.
Localisation : Epaisseur 16, 18 20 ou 25cm suivant plans et études B.A. :
pour murs en superstructure, refends, voiles, poutre voiles, suivant plan B.A.
L'entreprise devra préciser dans son offre les localisations du chiffrage lié à cette prestation
03.2.7.2.3
Traitement des fissures et éclats
Reprise des fissures et tous les éclats des murs existants (lézardes, épaufrures, zones d’enduit piqué, friable ou soufflé …) selon le DTU 26/1
et la norme 15 201 comprenant :
- ébavurage de la fissure,
- mise en œuvre de mortier adapté pour le remplissage du joint de type Weber & Broutin,
- mise en place d’une bande de pontage avant la mise en oeuvre des enduits.
Les produits employés pour ces opérations devront avoir un avis technique en cours de validité. L’entreprise devra les fournir pour
approbation par le Bureau de contrôle
Localisation : Pour tous les murs et ouvrages existants
03.2.7.2.4
Maçonnerie de façade en prémur ou préfabriqué - Réalisé partiellement sur site
Maçonnerie béton armé préfabriqué de chez KP1 décomposé comme suit :
Mur de 25 cm épaisseur comprenant :
voile intérieur de 7 cm épaisseur
vide de remplissage avec armatures, de 11 cm épaisseur
voile extérieur de 7 cm épaisseur
remplissage en béton vibré coulé en place
Le procédé utilisé aura obligatoirement un avis technique
L'entreprise devra contacter les entreprises des lots électricité, plomberie, chauffage, pour la mise en place des boitiers, gaines, et
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 18/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
canalisations au moment du coulage en atelier des prémurs.
Elle prendra aussi contact avec l'entreprise de menuiseries extérieures pour l'implantation des ouvertures
Localisation : Pour les murs de façades et notamment ceux de la grande salle.
Avancement : environ 50% des murs sont coulés sur 1/4 de la hauteur, le reste est stockés sur site et reste à poser par l'entrepreneur
L'entreprise devra préciser dans son offre les localisations du chiffrage lié à cette prestation
03.2.7.2.5
Maçonnerie d'agglomérés du RDC
Réalisation de murs en agglomérés de ciment plein conformes à la norme NF P 14.101, 301, et 402
Utilisation d'agglomérés de ciment montés au mortier bâtard, les joints bien alignés, compris raidisseurs suivant nécessité
Les blocs seront rejointoyés en montant la maçonnerie
Les épaisseurs seront confirmées par l'étude B.A. et ne seront pas inférieures à celles nécessaires pour respecter les réglementations.
Incorporation de raidisseurs verticaux et horizontaux, et d'éléments en U pour les linteaux, compris blocage en béton et ferraillage
Chaînage en béton compris coffrage des jouées et ferraillage
Localisation : murs en agglomérés a prévoir entre l'élévateur PMR et l'escalier d'accès à la scène. Ce mur devra s'élever 1.00m au dessus du
niveau bas de la scène
03.2.7.2.6
Maçonnerie d'agglomérés du niveau 1
Réalisation de murs en agglomérés de ciment conformes à la norme NF P 14.101, 301, et 402
Utilisation d'agglomérés de ciment montés au mortier bâtard, les joints bien alignés, compris raidisseurs suivant nécessité
Les blocs seront rejointoyés en montant la maçonnerie
Les épaisseurs seront confirmées par l'étude B.A. et ne seront pas inférieures à celles nécessaires pour respecter les réglementations.
Incorporation de raidisseurs verticaux et horizontaux, et d'éléments en U pour les linteaux, compris blocage en béton et ferraillage
Chaînage en béton compris coffrage des jouées et ferraillage
Compris réservations diverses pour incorporation des éléments des autres corps d'état
Localisation : murs en agglomérés situés au niveau 1 suivant plans BA,
03.2.7.2.7
Enduit ciment
Mise en oeuvre d'un enduit ciment en 2 passes, sur murs en parpaings
Compris toutes sujétions pour réalisation des arrêtes et des cueillies
Cet enduit est destiné à recevoir une peinture une peinture prévue au lot ravalement
Localisation :
- sur l'ensemble des murs intérieurs décrits ci dessus non revêtu d'un habillage plâtre.
- sur l'ensemble des murs extérieurs prévus en maçonnerie
03.2.7.2.8
Ouvrages béton armé
Tous les ouvrages en béton armé seront réalisés suivant les recommandations du bureau d'étude BA, et conformément au DTU 21
"Exécution de travaux en béton", le dosage en ciment sera au minimum de 350 kg de ciment par m3 de béton.
Fourniture et mise en œuvre d'armatures pour béton armé conformes à la norme NFA 35-027 "Produits en acier pour béton armé".
Ces armatures feront l'objet d'une étude de structure suivant les règles B.A.E.L 1999.
Toutes les dispositions devront être prises au stockage pour éviter les déformations et les souillures.
Les coffrages comprendrons les découpes, les étaiements, et butonnages nécessaires, permettant de reprendre les poussées du béton frais,
d'atteindre une étanchéité suffisante pour ne pas provoquer lors de la vibration du béton de perte importante de ciment et d'obtenir le niveau
de parement demandé pour chaque ouvrage.
Vibrage du béton par aiguille au fur et à mesure du coulage afin d'augmenter sa compacité et sa résistance
La mise en place du béton, compte tenu de sa composition, en particulier de ses adjuvants, et du mode de serrage, doit conduire à un béton
en place homogène, sans ségrégation notable
Tous les éléments destinés à rester apparents ou à recevoir une peinture auront un parement très soigné, l'entreprise devra un ragréage à ses
frais si les parements n'étaient pas recevables.
Compris les sujétions d'approvisionnement des matériaux, mise en oeuvre, façonnage des aciers, étaiement, coffrage, échafaudages, et
sujétions de réalisation des joints de dilatation.
Compris toutes sujétions pour passage de réseaux divers
Les réservations nécessaires pour les ouvrages de second œuvre, feuillures, engravures, pose des rails, taligots, fourrures, et toutes pièces
de fixation seront incorporées dans les ouvrages béton. Les arêtes saillantes verticales apparentes seront chanfreinées.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 19/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
Localisation : pour l'ensemble des ouvrages en béton armé, suivant plans et étude BA :
poteaux,
poutres,
linteaux,
chaînages,
corbeaux filants et ponctuels au droit des dilatations.
03.2.7.2.9
Planchers des locaux techniques
Plancher dalle pleine en béton armé, ou dalle sur prédalles, avec incorporation d'armatures, section suivant étude BA.
Epaisseur de 20 cm minimum , degré coupe-feu 2h.
Incorporation de bandes noyées dans le plancher pour reprise des charges concentrées suivant étude BA.
.
La finition des planchers sera surfacée soignée et dressée à l'hélicoptère.
Traitement des joints entre prédalles suivant nécessité.
NOTA: l'entreprise devra prévoir un joint acoustique pour toutes les dilatations de planchers
Les trémies dans les planchers seront rebouchées et calfeutrées avec un matériau ayant les mêmes caractéristiques acoustiques et feu que
les planchers.
Localisation :
Suivant plans et étude B.A,
pour l'ensemble des locaux de ventilation en partie haute des locaux suivants :
- zone des loges d'artistes compris dégagement
Pour la chaufferie, le TGBT, le SAS d'accès au hall Nord, La chambre froide et partiellement le dégagement vestiaires.
Au dessus de la régie située, sur scène
03.2.7.2.1
0
Planchers toitures terrasses dalle pleine
Plancher dalle pleine en béton armé, ou dalle sur prédalles, avec incorporation d'armatures, section suivant étude BA.
Epaisseur de 20 cm minimum , degré coupe-feu 1 h.
Incorporation de bandes noyées dans le plancher pour reprise des charges concentrées suivant étude BA..
La finition des planchers sera surfacée soignée et dressée à l'hélicoptère.
Traitement des joints entre prédalles suivant nécessité.
Les planchers terrasses appelées à recevoir une étanchéité dalles sur plots, ou terrasse végétalisée, auront une forme de pente minimum de
1.5 % pour l'évacuation des EP, avec une finition surfacée soignée.
NOTA: l'entreprise devra prévoir un joint acoustique pour toutes les dilatations de planchers
Les trémies dans les planchers seront rebouchées et calfeutrées avec un matériau ayant les mêmes caractéristiques acoustiques et feu que
les planchers.
Les sous faces des planchers hauts des appartements sont destinées à recevoir une peinture. Aussi, l'entreprise assurera des coffrages
soignés et prévoira un ragréage de finition pour toutes ces surfaces.
Localisation :
Suivant plans et étude B.A. :
pour les toitures terrasses de l'école de musique, des sanitaires, de la salle de réunion.
pour la toiture terrasses de la scène
03.2.7.2.1
1
Planchers toitures terrasses en dalle alvéolaires précontraintes de 40+6
Planchers autoportants d’éléments alvéolés en béton précontraint par armatures adhérentes, posés jointifs et solidarisés par des clés en
béton
coulées entre éléments sur chantier.
Les éléments alvéolés sont fabriqués en usine Certifiée CE n° 0679-CPD-0232 et NF et permettent d’assurer une tenue au feu de 1 à 3
heures.
Le parement en sous face répond à la Norme P18-503. Il est apte à recevoir une peinture de finition.
Caractéristiques du Béton de fabrication des Dalles Alvéolées et Classes d’Exposition :
Ciment CEM I 52.5 R CE CP2 NF
Classe de Résistance C 50 / 60
Classes d’Expositions :
Courante XC4 ou XF1
Locaux exposés compatibles avec classe XS1
Autres Classes Réaliser un revêtement de protection
FINITION RUGUEUSE pour montage composite avec dalle de compression collaborante associée – Epaisseur minimale à mi-portée 5 cm –
Surépaisseur possible suivant besoins : forme de pente ou reprise de poussées de terre.
Cette dalle de compression, armée d’un T.S. de 1 Kg/m² minimum, fils porteurs perpendiculaires à la portée des D.Al., peut être coulée en
même temps que les clés de clavetage entre éléments ou, en différé après le durcissement complet de ces dernières.du plancher.
Il est interdit d’utiliser les joints de D.Al. pour y faire passer des gaines ou des canalisations.
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 20/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
Le plancher ne pourra être exploité qu’une fois que les clavetages de joints et les chaînages périphériques auront obtenus une résistance
minimale Fc 28 > 25 Mpa.
La pose du plancher comprend l'arasement des murs d'appui, les étaiements et toutes les manutentions nécessaires.
Le profilé métallique type PRS pour supporter la cloison mobile devra être positionné avant la mise en oeuvre des planchers hauts
Les réservations dans le planchers sont proscrites.
La finition des planchers sera soignée pour recevoir un revêtement d'étanchéité.
NOTA : l'entreprise devra prévoir un joint acoustique pout toutes les dilatations de planchers
Localisation :
Suivant plans et étude B.A. :
pour les toitures terrasses des salles A et B
03.2.8
OUVRAGES POUR ETANCHEITE
03.2.8.1
PRESTATIONS A REALISER
03.2.8.1.1
Acrotères béton armé
Acrotères réalisées en béton armé destinées à recevoir les relevés d'étanchéité suivant plans, finition très soignée.
Réalisation conformément aux prescriptions des DTU, compris becquets, engravures, et tous les ouvrages nécessaires.
Réalisation des joints de rupture avec joints à la pompe.
Réalisation de joints de fractionnement conformément aux préconisations du DTU.
Incorporation de barbacanes suivant plans et coupes.
Hauteurs suivant plans et recommandations des DTU.
Localisation : suivant plans et coupes :
en périphérie des terrasses et couvertures inaccessibles au dernier niveau
03.2.8.1.2
Relevés béton armé
Relevés réalisées en béton armé destinées à recevoir les relevés d'étanchéité suivant plans, finition très soignée.
Réalisation conformément aux prescriptions des DTU, compris becquets, engravures, et tous les ouvrages nécessaires.
Incorporation de barbacanes suivant plans et coupes.
Localisation :
Terrasses du dernier niveau : en périphérie des lanterneaux et sorties en toiture
03.2.8.1.3
Engravures
Réalisation d'engravures dans les voiles en béton banché pour incorporation des relevés d'étanchéité.
Localisation : engravures au droit des relevés d'étanchéité
03.2.8.1.4
Couronnement béton
Réalisation de couronnement d'acrotère ou de tête de murets en pierre et béton.
Eléments en béton préfabriqué ou coulés en place, de finition soignée, prêts à lasuré, compris toutes les sujétions de mise en oeuvre.
Façon de goutte d'eau en sous face avec façon de glacis en partie supérieure sur double pente.
Une peinture transparente d'imperméabilisation et anti graffiti sera fournit et posé par le présent lot.
Localisation : Pour couronnement et jambage sur murets béton extérieurs
03.2.9
FINITIONS - TRAVAUX DIVERS
03.2.9.1
PRESTATIONS A REALISER
03.2.9.1.1
Ragréage des bétons
Ragréage des bétons destinés à rester apparents, à recevoir un papier peint ou une peinture, et comprenant :
rebouchage des trous de broches,
ponçage des balèvres,
reprise des épaufrures,
garnissage des manques de matière,
ragréage général au mortier spécial , réalisé en 2 passes.
Localisation : pour l'ensemble des ouvrages en béton destinés à recevoir une peinture, papier peint ou à rester apparent :
parois béton armé,
poteaux et poutres,
sous face des planchers,
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 21/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
03.2.9.1.2
Désignation
Glacis
Sujétion pour réalisation de glacis formant les appuis des châssis, par coffrage incliné lors du coulage des voiles en béton.
Ces glacis sont destinés à recevoir une bavette en aluminium prévue au lot Menuiseries Extérieures ou à rester apparent, suivant localisation.
Localisation : façon de coffrage incliné formant glacis au droit de tous les appuis des châssis.
03.2.9.1.3
Appuis
Appuis sur mesure préfabriqué réalisés en béton moulé au ciment hydrofugé avec forme de pente de 10 % minimum vers l'extérieur, pour la
pose des menuiseries
Finition béton lissé sur toutes les faces vues, avec forme de pente et rejingot
Localisation : appuis pour l'ensemble des châssis suivant plans et notamment pour ceux situés au droit des châssis de l'école de musique (au
dessus du mur en pierre contre rue).
03.2.9.1.4
Seuils
Seuils réalisés en béton moulé au ciment hydrofugé avec forme de pente de 10 % minimum vers l'extérieur, pour la pose des menuiseries
Finition béton lissé sur toutes les faces vues, avec forme de pente et rejingot
La hauteur du seuil devra être de 10 cm minimum
Localisation : Seuils pour l'ensemble des portes donnant sur l'extérieur suivant plans
03.2.9.1.5
Rebouchages et garnissages
Sont dus au présent lot les garnissages en béton ou mortier et tous les travaux nécessaires à une finition parfaite et complète des ouvrages.
Ces finitions tiendront compte des objectifs de l'opération et ne devront pas créer de pont thermique.
Localisation : rebouchages et garnissages partout où nécessaire.
03.2.9.1.6
Murets en béton banché
Réalisation de murets en béton banché dosé à 350 kg/m³ de CEM-II-32,5 ; épaisseur et armatures suivant étude B.A. ; y compris sujétions de
mise en oeuvre, consoles, étaiements.
Compris les sujétions d'approvisionnement des matériaux, mise en oeuvre, façonnage des aciers, étaiement, coffrage, échafaudages.
Façon de glacis en partie supérieure et forme de pente pour l'écoulement des eaux pluviales.
Incorporation des coffrets EDF et GDF.
Finition des parements :
Les parements destinés à rester apparents pour être peints, seront coffrés très soigneusement; les balèvres apparentes après
décoffrage, seront supprimées et poncées.
L'entreprise devra prévoir un enduit de ragréage sur tous les bétons extérieurs recevant une finition peinture.
Localisation : Suivant plan masse :
en délimitation de la rampe d'accès à l'école de musique au nord.
en délimitation des espaces extérieurs
au droit du quai de déchargement formant garde corps.
03.2.9.1.7
Rampe en béton balayé
Sur fond de forme préalablement mis à niveau, réalisation d'un dallage en béton balayé, travaux comprenant :
Compactage du fond de forme à 95 % de l'Optimum Proctor Normal,
Mise en place d'un film anticontaminant,
Couche de base en GNT 0/315 de 15 cm épaisseur,
Couche de finition en béton désactivé de 15 cm épaisseur minimum,
Finition balayée
Joints de retrait tous les 3 m par réglettes plastiques.
Mise en œuvre avec façon de forme de pente pour cheminement PMR règlementaire suivant plan.
Echantillons à proposer à l'Architecte pour approbation.
Localisation : suivant plan de masse et plan paysager :
rampe d'accès à l'école de musique au nord.
03.2.9.1.8
Emmarchements extérieurs
Emmarchements en béton armé compris fondations, coffrage, et armatures
Façon de marches et contremarches avec finition des nez de marches tirés au fer
Murets latéraux en béton armé, finition soignée de toutes les faces vues, avec glacis en partie supérieure
Finition surfacée des marches et contremarches destinées à recevoir une étanchéité résine
Hauteur de marches ≤ 16 cm
Giron des marches ≤ 28 cm
Les nez de marches seront contrastés
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 22/23
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
CCTP
RECONSULTATION - Edition du 14/11/14
Code
Désignation
Localisation : emmarchements extérieurs suivant plans : au droit de la terrasse bois
03.3
OPTION
Dans le cas ou le revêtement en enrobé + résine situé au Sud de la grande salle, n'était pas la solution retenue par le Maïtre d'ouvrage
L'entreprise du présent lot devra chiffrer les fondations béton décrites ci dessous nécessaire à la pose d'une terrasse bois.
03.3.1
Massifs gros béton
Exécution de massifs en gros béton dosé à 250 kg/m³ de CEM-II-32,5 y compris nettoyage et nivellement des fonds de fouilles.
Dimensions : 50x50
Localisation : suivant plans de fondation pour massifs sous terrasse bois au Sud du bâtiment.
03.3.2
Béton de propreté
Nettoyage et nivellement des fonds de fouilles, puis fourniture et mise en place d'un gros béton dosé à 250 kg/m3 de CEM-II-32,5 sur une
épaisseur de 0,05 m minimum.
Compris fourniture et mise en œuvre de gros béton complémentaire suivant nécessité pour blocage des semelles de fondation
Localisation : sous semelles isolées
03.3.3
Semelles béton armé
Exécution des semelles en béton armé à 350 kg/m³ de CEM-II-32,5 ,sections et armatures suivant plans y compris sujétions de mise en
œuvre (coffrage, épuisement d'eau, etc.) et les dispositions à respecter concernant les semelles à redans.
Fondations par semelles isolées réalisées suivant recommandations du rapport d'études de sols
Dimensions : 140x140x60ht cm
La fourniture et pose du câble de mise à la terre sera exécutée par l'électricien avant la mise en œuvre des fondations.
L'entreprise de gros œuvre devra se mettre en rapport avec l'électricien en temps utile (48 H à l'avance minimum).
Localisation : suivant plans de principe de fondations et recommandations du rapport d'étude de sol, pour semelles isolées
03.3.4
Longrines béton armé
Exécution des longrines en béton armé à 350 kg/m³ de CEM-II-32,5, sections et armatures suivant plans y compris sujétions de mise en
œuvre (coffrage, épuisement d'eau, etc.)
Les passages de canalisations éventuelles seront réservés dans les longrines
Dimensions : 30x40ht
Localisation : suivant plans de principe de fondations, sous la terrasse bois
Lot n°03 GROS-OEUVRE
Page 23/23
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°04
CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
04.1
MODIFICATIONS MARCHE ....................................................................................................................................3
04.1.1
TRAVAUX PREPARATOIRES .............................................................................................................................3
04.1.2
OPTION RETENUE AU MARCHE .......................................................................................................................3
04.1.3
OPTION NON RETENUE AU MARCHE ..............................................................................................................3
04.2
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
04.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................4
04.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
04.2.3
QUALITÉ ET MISE EN OEUVRE DES MATÉRIAUX ..........................................................................................4
04.2.4
JUSTIFICATION DES PROVENANCES ..............................................................................................................4
04.2.5
CLASSEMENT ET QUALITÉ DES BOIS MASSIFS ............................................................................................4
04.2.6
DÉFAUTS DES BOIS À PROSCRIRE .................................................................................................................4
04.2.7
DEGRÉ D'HUMIDITÉ ...........................................................................................................................................4
04.2.8
MATÉRIAUX DÉRIVÉS DU BOIS ........................................................................................................................4
04.2.9
TRAITEMENTS DES BOIS ..................................................................................................................................5
04.2.10
STOCKAGE DES BOIS ........................................................................................................................................5
04.2.11
CONTRÔLE DES OUVRAGES DE GROS OEUVRE ET RÉSERVATION ..........................................................5
04.2.12
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................5
04.2.13
ELÉMENTS MÉTALLIQUES ................................................................................................................................5
04.2.14
SECTION PIÈCES / CALCULS / PLANS .............................................................................................................5
04.2.15
CONDITIONS CLIMATIQUES ..............................................................................................................................6
04.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................6
04.3.1
TRAVAUX PREPARATOIRES .............................................................................................................................6
04.3.2
CHARPENTE BOIS MASSIF................................................................................................................................6
04.3.3
BARDAGE BOIS...................................................................................................................................................7
04.3.4
OUVRAGES DIVERS ...........................................................................................................................................8
MODIFICATIONS MARCHE
Page 2/8
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
04.1
MODIFICATIONS MARCHE
04.1.1
TRAVAUX PREPARATOIRES
04.1.1.1
Echafaudage (précision apportée au descriptif)
Installation d'un échafaudage sur pied ou tout autre moyen de levage, à prévoir au présent lot, compris tous les gardes corps et sujétions de protection
demandées par le coordonnateur SPS
Replis des installations en fin de chantier
Localisation : ensemble des façades des bâtiments pour la durée des travaux du présent lot.
04.1.2
OPTION RETENUE AU MARCHE
04.1.2.1
Terrasse extérieure bois
Fourniture et mise en oeuvre d'une terrasse en bois sur longrines béton comprenant :
pannes en bois exotique rouge sur les rives vues et en support de terrasse avec ancrage en maçonnerie par sabots en acier galvanisé ou dans les
poteaux bois précédemment décrits.
solives en bois exotique rouge, dimension section et entre axe suivant étude.
platelage en lames bois raboté, essence IPE, en 22 mm d'épaisseur minimum et 145 mm de largeur, finition rainurée et anti-dérapantes à bord
chanfreiné, exempt de toutes échardes, fixation apparente avec vis inox.
Une bande formera un contraste visuel et tactile à une distance de 0,50 m de la dernière marche
Les nez de marches devront être antidérapant
habillage des rives par lames en IPE dito terrasse, formant fermeture latérale de la terrasse.
Le platelage de la terrasse doit être horizontal avec une tolérance d’erreur maximum de 1 cm par mètre.
Le plan d’exécution sera transmis au maître œuvre pour validation.
Prévoir un rainurage une fois le plancher en place pour marquage des accès.
Cependant l'entreprise du présent lot conserve les prestations suivantes :
- la fourniture de lame en bois type IPE classe IVpour incorporation dans le coulage du béton des cheminements.
- la fourniture des bandes podotactile à 50 cm en partie haute des emmarchements extérieurs, en bois dans le béton au droit de tous les emmarchements
extérieurs et dénivelés.
Coordination à prévoir avec le lot Terrassement - VRD
Localisation : Suivant plans de masse:
- fourniture des lames bois pour le cheminement piéton côté ouest des stationnements occasionnels,
- fourniture des bandes podotactiles devant l'école de musique
04.1.3
OPTION NON RETENUE AU MARCHE
04.1.3.1
Poutre en lamellé collé
Option du dossier de consultation non retenue au Marché.
Localisation : En support de la cloisons mobile entre les salles A et B, en remplacement de la poutre métallique prévue au lot Métallerie - Structure
métallique
Lot n°04 CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
Page 3/8
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
04.2
GENERALITES
04.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
L'entreprise devra se référer aux réglementations en vigueur et spécialement :
DTU 31-1 : Charpente et escalier bois.
DTU 31-2 : Construction de maisons et bâtiments à ossature en bois.
DTU 41.2 : Revêtements extérieurs en bois.
NFP 06-001 et 004 : charge d'exploitations.
Règles NV 65 et 84 et révisions : charges climatiques.
Règles BF : comportement au feu des structures bois.
Règles CB 71 : règles de calcul.
NFB 51.001 à 51.014.
NFB 52.001.
NV modifié 76, CM, CB, PS, CCBA.
Les charpentes devront bénéficier du marquage CTB Structure
04.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
04.2.3
QUALITÉ ET MISE EN OEUVRE DES MATÉRIAUX
Il sera utilisé des bois massifs de la catégorie 2.
Dans le cas d'utilisation de résineux français, il y aura lieu de se reporter aux indications du cahier du CSTB n° 12.4 "Les résineux Français".
04.2.4
JUSTIFICATION DES PROVENANCES
L'entreprise de ce lot, devra pouvoir justifier au Maître d'Oeuvre, la provenance des matériaux mis en oeuvre, soit par des bulletins de livraison ou de
garanties authentiques, ou par factures.
04.2.5
CLASSEMENT ET QUALITÉ DES BOIS MASSIFS
Les bois employés seront toujours de la meilleure qualité. Ils devront présenter une largeur d'accroissement faible et régulière.
Il seront parfaitement secs et sains, de droits fils, sans aubiers, noeuds vicieux, gerçures, roulures ou autres défauts.
Les petits noeuds sains seront tolérés, dont la plus grande dimension est inférieure à 30 mm, et avec un maximum de 2 noeuds au ml.
Le classement des bois massifs est effectué selon les spécifications de la NF B 52.001.
La charpente devra bénéficier du marquage CTB Structures.
04.2.6
DÉFAUTS DES BOIS À PROSCRIRE
Les bois seront de droit fil, les bois tors ne seront pas tolérés. Ceux présentant des trous de vers, fréquents dans les bois tropicaux seront rebutés sauf
dans le cas de piqûres noires.
04.2.7
DEGRÉ D'HUMIDITÉ
La bonne tenue des ouvrages étant fonction de la siccité des bois ayant servi à leur fabrication, il est indispensable de mettre en oeuvre des bois ayant
atteint leur équilibre hygrométrique dans leur milieu ambiant.
Ce taux ne peut s'écarter de 5 % en poids par rapport à cet équilibre.
Pour les ouvrages courants, ce taux ne devra pas dépasser 15 %.
04.2.8
MATÉRIAUX DÉRIVÉS DU BOIS
Les panneaux de particules : ils sont définis dans la norme NF B 54.100
Les caractéristiques sont déterminées selon les méthodes d'essais des normes NF B 51.200 et NF B 51.290.
Lot n°04 CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
Page 4/8
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
04.2.9
Désignation
TRAITEMENTS DES BOIS
L'entreprise devra fournir au bureau de contrôle :
Les procès verbaux d'essais relatifs à l'efficacité des produits utilisés, référencé CTB-P+ compris anti-termites, établis par laboratoire spécialisé,
membre du Comité Européen d'Homologation des produits de préservation.
Les procès verbaux d'identification chimique de conformité à l'échantillon ayant subi les essais, si les procès verbaux d'efficacité cités ci-dessus datent
de plus d'un an.
A défaut des procès verbaux d'identification, l'engagement sur la constance de la qualité du produit, apportée par un étiquetage informatif,
mentionnant au moins la fonction, le mode d'utilisation et la composition.
04.2.10
STOCKAGE DES BOIS
Les ouvrages de charpente approvisionnés sur le chantier, seront entreposés à l'abri de l'humidité sur cale en bois, permettant une circulation d'air
constante.
04.2.11
CONTRÔLE DES OUVRAGES DE GROS OEUVRE ET RÉSERVATION
L'entreprise de ce lot devra contrôler sur place, les implantations et aplomb des ouvrages sur lesquels elle doit prendre appuis
Elle fournira à l'entreprise du lot Gros-œuvre, le plan de réservations pendant la période de préparation, après accord de l'architecte et du bureau de
contrôle.
Faute d'une fourniture à temps, les réservations seraient réalisées par le maçon au compte de la présente entreprise.
04.2.12
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
04.2.13
ELÉMENTS MÉTALLIQUES
Les ferrures fabriquées à la demande seront réalisées en acier de nuance. E.24 qualité 1 (norme NF A 35.501) et les éléments métalliques de série seront
protégés par galvanisation à chaud de 60 microns.
Les boulons d'assemblage métal métal seront au minimum du type R 60 qualité 6 6.
Les trous seront forés ou alésés.
L'emploi du chalumeau pour le perçage des trous est interdit.
Les ouvrages métalliques seront galvanisés à chaud de 60 microns.
Aucun élément métallique ne devra être apparent dans les parties habitées.
04.2.14
SECTION PIÈCES / CALCULS / PLANS
Les sections des éléments de charpente dans les documents de consultations des entreprises ne sont données qu'à titre indicatif
Les sections mises en oeuvre correspondront aux calculs effectués par l'entreprise et sous son entière responsabilité, en tenant compte des surcharges
climatiques et des surcharges de la couverture
Vérifier l'anti-déversement des pannes
La flèche maximum des éléments de charpente, en pleine charge, ne devra pas dépasser le 1/300ème de la portée.
L'entreprise établira tous les dessins nécessaires à l'exécution de toutes les parties d'ouvrages de la charpente. Ces dessins comporteront tous les détails
d'assemblage, ainsi que les emplacements et les sections des éléments.
Elle fournira pour approbation au Bureau de Contrôle, les notes de calculs justificatives de la section des bois, de la flèche, les plans de charpente, les
détails de fixations contre l'arrachement au vent, les détails de portées sur gros oeuvre.
Tous les éléments de charpente exposés aux conditions climatiques, seront traités autoclaves, afin d'obtenir une bonne résistance au temps.
Tous les écartements de supports seront prévus suivant les charges admissibles fixées par les normes.
L'Entrepreneur restera responsable de tous défaut des bois, constatés après mise en oeuvre.
Lot n°04 CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
Page 5/8
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Tous les réglages, scellements et calages seront traités par le présent lot.
04.2.15
CONDITIONS CLIMATIQUES
Les conditions climatiques à prendre en compte sont :
-neige: zone 1A.
-vent: zone 2.
04.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
04.3.1
TRAVAUX PREPARATOIRES
04.3.1.1
Echafaudage
Installation d'un échafaudage sur pied ou tout autre moyen de levage, à prévoir au présent lot, compris tous les gardes corps et sujétions de protection
demandées par le coordonnateur SPS
Replis des installations en fin de chantier
Localisation : ensemble des façades des bâtiments pour la durée des travaux du présent lot.
04.3.2
CHARPENTE BOIS MASSIF
04.3.2.1
Pannes filantes
Pannes filantes en bois massif, entraxe suivant étude, fixées sur les murs porteurs en béton armé, section suivant calculs compris échantignolles et tous les
accessoires.
Contreventement entre pannes suivant nécessité
Compris toute sujétion de bonne tenue de l'ensemble
Visserie inox pour les parties de toitures destinée à rester apparentes
Les parties de charpente destinées à rester apparentes seront rabotées et poncées.
Le joint de dilatation parasismique devra être respecté en charpente dans le dégagement entre salle de réunion et hall
Stabilité au feu : 1/2h
Localisation : Pannes formant support de couverture zinc pour tous les locaux concernés
04.3.2.2
Isolation entre pannes
Fourniture et pose d'une isolation thermique et acoustique entre panne bois en laine de verre de 200mm d'épaisseur type Isoconfort 35 de chez ISOVER
(R=5.70m².K/W), ou équivalent. suivant étude thermique et acoustique
Mise en œuvre en continu entre le réseau vertical de profilés et fixée à la paroi par des fixations mécaniques en 2 couches croisées suivant
recommandations du CSTB et prescriptions du Fabricant.
Classement au feu : A2 - s2, d0
Localisation : Suivant plans, entre pannes bois.
04.3.2.3
Sablières
Pannes sablières en bois massifs délignées :
Fixées ou boulonnées à la partie supérieure des murs maçonnés, en bas de pente.
L'entreprise vérifiera le niveau d'arase des murs. Elle sera responsable du positionnement des sablières et de leur fixation.
Les sablières seront fixées tous les 1ml au minimum
Section minimum 50/820 mm
Localisation : Pannes sablières en bas de pente
04.3.2.4
Entretoises
Entretoises en bois massif délignées :
fixation entre les pannes
espacement de 1.20m maximum, section et localisation suivant calculs.
Localisation : Entretoises entre pannes pour fixation des panneaux en support de la couverture zinc.
Lot n°04 CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
Page 6/8
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
04.3.2.5
Désignation
Chevrons
Chevrons en bois massif, fixés dans la hauteur des poutres principales par sabots métalliques en acier galvanisé. section suivant calculs.
Contreventement par mis en place d'entretoises entre chevrons.
Les chevrons reprendront les panneaux bois support de toiture terrasse et auront un entraxe maxi de 50 cm
Compris toutes sujétions de bonne tenue de l'ensemble
Visserie inox pour les parties de toiture destinés à rester apparents.
La toiture aura une forme de pente supérieure ou égale à 1%
Stabilité au feu : 1/2h
Localisation : Suivant plans
04.3.2.6
Arbalétrier
Arbalétrier en bois massif, ou lamellé collée fixée sur les murs porteurs en béton armé, section suivant calculs compris échantignolles et tous les
accessoires.
Contreventement suivant nécessité
Compris toute sujétion de bonne tenue de l'ensemble
Visserie inox pour les parties de toitures destinée à rester apparentes
Les parties de charpente destinée à rester apparentes seront rabotées et poncées.
Stabilité au feu : 1/2h
Localisation : Suivant nécessité.
04.3.2.7
Chevêtre dans charpente bois
Réalisation de chevêtre en bois massif aux dimensions des ouvrages à supporter (lanterneau, exutoires, tourelles d'extraction etc...), comprenant les pièces
de bois porteuses principales entre pannes ou arbalétriers, assemblées et fixées par sabots métalliques, pièces de bois secondaires transversales ou
entretoises assemblées et fixées par sabots métalliques également.
Localisation : Chevêtre à réaliser: pour les sorties en toitures
04.3.2.8
Ossature du plénum technique et acoustique
Fourniture et pose des éléments suivants:
Suspentes en bois massif
Traverses longitudinales en bois massif
Entretoises en bois massif
Montants pour joues latérales en bois massif
NOTA: Cette structure est destiné à recevoir un plafond à ossature double de type Placostil Prim ou équivalent au lot cloisons doublage plafonds et
plafonds suspendus(portée de 3m maxi entre suspentes).
Localisation : Pour ossature de plénum suivant plans et coupes,
04.3.2.9
Structure de chéneau
Dimensionnement de la structure du chéneau conforme au DTU.
Dimensions à vérifier et à confirmer par l'entreprise de couverture.Cette structure devra supporter le poids d'un homme
Mise en œuvre d'une structure destinée à recevoir les chéneaux en zinc comprenant ossature bois massif, et platelage bois.
Localisation : structure chéneau en partie basse des toitures zinc
04.3.2.10
Voligeage
Pour mémoire le voligeage est prévu au lot couverture
04.3.3
BARDAGE BOIS
04.3.3.1
Bardage bois vertical
Fourniture et pose d'un bardage bois à lames jointives verticales comprenant :
Ossature pour pose verticale du bardage en bois traité (suivant cahiers techniques du CSTB n° 2545), fixée à la structure du bâtiment par
l'intermédiaire d'équerres métalliques réglables et adaptées au support. (entraxe : 60 cm maximum), disposition permettant une lame d'air ventilée,
Isolation en laine de verre semi rigide revêtu d'un voile de verre, de 120 mm d'épaisseur avec R=3.4 0m².K/W. Classement au feu : A2 - s2, d0
Lames de bardage en DOUGLAS massif raboté, classe 3 naturel, bois d'origine française et provenant de forêts gérées durablement (certificat
PEFC), épaisseur : 16 mm minimum, façon de biseau en pied et en tête des lames pour éviter la stagnation d'eau,
l'habillage ponctuel des lames bois en inox est à la charge du présent lot, et fourniture au lot 04 Couverture métallique - Bardage métallique
Lot n°04 CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
Page 7/8
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Pose verticale à rainures et languettes, fixations en inox,
Sujétions pour traitement des angles rentrants et sortants,
Habillages des baies (tableaux + voussures) par lames de bois massif dito bardage,
rejet d'eau en pied de bardage avec façon d'ourlet rechassé
Grillage avertisseur
Bavettes de bas de bardage, assurant protection et ventilation basse, en tôle alu laqué,
en partie haute les lames en lames bois, seront habillées d'un profil "U" et d'une bavette en tôle aluminium laqué formant protection de la tête du
bardage.
Résistance au feu : M3
Localisation : Suivant plans de façades
- En habillage de façade Nord, Ouest et Est de l'école de musique, compris retour dans le SAS de l'école de musique.
04.3.3.2
Habillage tableaux et voussures
Habillage des bais en tableaux et voussures par lames de bois massif en DOUGLAS dito bardage, aspect identique à celui des façades.
Ossature bois pour fixation du bardage suivant nécessité.
Sujétions pour traitement des angles rentrants et sortants conformément au carnet de détails.
Compris toutes sujétions de liaison avec la maçonnerie et les menuiseries.
Localisation :
- en habillage des ouvertures situées dans les façades en bardage bois. (les appuis sont décrits au lot Menuiseries extérieures)
- en habillage des sous faces de débords de bardage au dessus des murets prévu à l'ouest de l'école de musique.
04.3.4
OUVRAGES DIVERS
04.3.4.1
Fourniture de lames bois
l'entreprise du présent lot devra la fourniture au lot Terrassement - VRD, de lames bois et notamment :
- la fourniture de lame en bois type IPE classe IVpour incorporation dans le coulage du béton des cheminements.
- la fourniture des lames en bois formant bandes podotactile à 50 cm en partie haute des emmarchements extérieurs, en bois dans le béton au droit de
tous les emmarchements extérieurs et dénivelés.
Coordination à prévoir avec le lot Terrassement - VRD
Localisation : Suivant plans de masse:
- fourniture des lames bois pour le cheminement piéton côté ouest des stationnements occasionnels
- fourniture des bandes podotactiles devant l'école de musique
Lot n°04 CHARPENTE BOIS - BARDAGE BOIS
Page 8/8
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°05
COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
05.1
MODIFICATIONS MARCHE ....................................................................................................................................3
05.1.1
TRAVAUX PREPARATOIRES .............................................................................................................................3
05.1.2
OPTION NON RETENUE AU MARCHE ..............................................................................................................3
05.2
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
05.2.1
RÈGLEMENTS ET NORMES ..............................................................................................................................4
05.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
05.2.3
OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR ..............................................................................................................4
05.2.4
QUALITÉ DE LA COUVERTURE .........................................................................................................................4
05.2.5
JOINTS DE DILATATION ET DE RETRAIT DES SUPPORTS OU DES FORMES ............................................4
05.2.6
DOCUMENTS À FOURNIR PAR L'ENTREPRISE ATTRIBUTAIRE ...................................................................4
05.2.7
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................4
05.2.8
RÉCEPTION .........................................................................................................................................................5
05.2.9
GARANTIE ...........................................................................................................................................................5
05.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................6
05.3.1
TRAVAUX PREPARATOIRES .............................................................................................................................6
05.3.2
COUVERTURE.....................................................................................................................................................6
05.3.3
BARDAGE INOX ..................................................................................................................................................7
05.3.4
EVACUATION DES EAUX PLUVIALES...............................................................................................................8
05.3.5
ACCESSOIRES DE COUVERTURE....................................................................................................................8
05.3.6
DISPOSITIFS CONCERNANT LA SECURITE ....................................................................................................9
MODIFICATIONS MARCHE
Page 2/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
05.1
MODIFICATIONS MARCHE
05.1.1
TRAVAUX PREPARATOIRES
05.1.1.1
Echafaudage (précision apportée au descriptif)
Installation d'un échafaudage sur pied ou tout autre moyen de levage, à prévoir au présent lot, compris tous les gardes corps et sujétions de protection
demandées par le coordonnateur SPS
Replis des installations en fin de chantier
Localisation : ensemble des façades des bâtiments pour la durée des travaux du présent lot.
05.1.2
OPTION NON RETENUE AU MARCHE
05.1.2.1
Gouttières zinc
Option du dossier de consultation non retenue au Marché.
Localisation : -
gouttière en bas de versant des couvertures en zinc en remplacement des chéneaux
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 3/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
05.2
GENERALITES
05.2.1
RÈGLEMENTS ET NORMES
Les travaux d'étanchéité seront exécutés conformément aux prescriptions des documents officiels et règlements en vigueur.
Les produits ou procédés mis en oeuvre pour les terrasses et les toitures, et entrant dans le champ de l'avis technique ou de l'ATEX, devront bénéficier d'un
avis technique ou d'un ATEX favorable aux conditions d'emploi de ce produit ou de ce procédé.
05.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
05.2.3
OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR
-L'entrepreneur chargé du présent lot se conformera au Cahier des charges du D.T.U. et aux normes en vigueur.
-L'entrepreneur de couverture devra assister l'entrepreneur de Charpente et le conseiller techniquement pour la réalisation du support et en cours de
chantier, il doit s'assurer de leur bonne exécution.
-Il devra contrôler la planéité du support ; l'emplacement et le nombre suffisant des joints de dilatation afin que tout désordre ultérieur ne se répercute pas
sur la couverture.
-L'entrepreneur après avoir reconnu la bonne exécution des travaux préparatoires de l'entrepreneur de couverture restera responsable des désordres que
pourrait révéler ultérieurement les ouvrages de couverture.
Dispositions spécifiques pour la gestion des déchets de chantier :
La réglementation sur les déchets (loi n° 75.633 du 15 juillet 1975, loi n°992.646 du 13 juillet 1992) a fixé les priorités de la politique des déchets :
prévention et réduction de la production et de la nocivité des déchets,
organisation du transport des déchets et limitation en distance et volume,
valorisation des déchets pour réemploi, recyclage ou valorisation énergétique sans hiérarchie à priori entre ces différents modes,
information du public.
05.2.4
QUALITÉ DE LA COUVERTURE
La couverture doit pouvoir s'adapter sans rupture, aux déformations localisées, normalement prévisibles du support et résister à l'action des agents
atmosphériques n'ayant pas un caractère exceptionnel.
05.2.5
JOINTS DE DILATATION ET DE RETRAIT DES SUPPORTS OU DES FORMES
L'entrepreneur du présent lot devra respecter les joints prévus au projet, ceux prévus aux DTU et soumettre au Maître d'Oeuvre avant exécution, les
dispositions qu'il désire prendre.
05.2.6
DOCUMENTS À FOURNIR PAR L'ENTREPRISE ATTRIBUTAIRE
Dans les temps qui lui sont impartis l'entreprise établira et fournira :
Au Maître d'Oeuvre pour accord
Aux entreprises intéressées pour coordination, les dessins d'exécution de tous les ouvrages avec en particulier les indications suivantes pour chaque
type d'étanchéité :
Réservations à prévoir dans les supports pour pose du complexe isolation -étanchéité - protection.
Détails sur : joints de dilatation
évacuations eaux pluviales
relevés, costières, souches et toutes pénétrations.
05.2.7
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 4/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
Les matériaux seront en tout point, conformes aux prescriptions énoncées au D.T.U. No 40.41.
05.2.8
RÉCEPTION
a)
réception des supports
Avant tout démarrage des travaux de couverture, l'entrepreneur du présent lot devra réceptionner les différents supports en présence d'un
représentant du Maître d'œuvre et des entrepreneurs titulaires des lots Gros-Œuvre et charpente.
Un commencement de travaux de couverture sur des supports non réceptionnés impliquera automatiquement de la part du couvreur une acceptation
sans réserve des supports concernés et sera considérée comme telle.
b)
réception avant protection
les couvertures dont les protections ne sont pas réalisées par le présent lot seront réceptionnées avant exécution des revêtements de protection à la
charge de l'entreprise du lot couverture.
Néanmoins, le titulaire du lot couverture devra donner son accord à l'entreprise de Gros Oeuvre et de charpente sur toutes les dispositions prévues par
celle-ci pour l'exécution de ces protections.
c) réception d'achèvement des travaux
Elle sera exécutée conformément aux prescriptions du Cahier des Clauses Administratives Particulières (C.C.A.P.).
05.2.9
GARANTIE
La responsabilité de l'entrepreneur de couverture est définie par les articles 1792 et 227O du Code Civil. Cette responsabilité décennale commençant après
la réception.
L'entrepreneur devra fournir lors de la réception un engagement écrit garantissant le complément de couverture et la résistance de ces travaux pour une
durée de dix années à partir de la réception.
Pendant toute cette période, l'entrepreneur aura à sa charge la réfection des défectuosités qui viendraient à se révéler à l'usage ainsi que tous les
remplacements nécessaires y compris tous les dommages qui pourraient en résulter.
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 5/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
05.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
05.3.1
TRAVAUX PREPARATOIRES
05.3.1.1
Echafaudage
Installation d'un échafaudage sur pied ou tout autre moyen de levage, à prévoir au présent lot, compris tous les gardes corps et sujétions de protection
demandées par le coordonnateur SPS
Replis des installations en fin de chantier
Localisation : ensemble des façades des bâtiments pour la durée des travaux du présent lot.
05.3.2
COUVERTURE
05.3.2.1
Voligeage
Fourniture et pose de voliges clouées en sapin du Nord traité classe 2, épaisseur minimum 15 mm, largeur 100 mm
Pose jointive, désafleurement inférieur à 2 mm
Fixation par clouage pointes galva, longueur égale à 3 fois l'épaisseur traversée
Mise en œuvre suivant DTU 40.41
Localisation : pour support de la couverture zinc.
05.3.2.2
Couverture zinc à joints debouts
Couverture zinc sur volige par longues feuilles de zinc N° 12 prépatiné quartz de chez Vieille Montagne Zinc ou équivalent. Y compris retour de couverture
en bardage zinc prépatiné quartz
Teinte au choix de l'architecte dans la gamme complète du fabricant.
Longueur des feuilles suivant longueur des pans de toiture.
Epaisseur minimale des feuilles 0.65 mm, largeur 650 mm, développé 570 mm
La soudure utilisée sera constituée d'un alliage d'étain et de plomb contenant 28% d'étain au moins
Le type de toiture est à joint debout à double agrafure avec des travées continues.
Les agrafures seront doubles sur les faibles pentes inférieures à 15%.
Les ventilations en partie haute et basse de la couverture seront assurées par des chatières ou perforations en sous face.
L'entreprise du présent lot fournira tous les plans d'exécution et de détails afférents à son lot.
Les bois seront conformes aux normes, de classe 2 et de catégorie III.
Compris bande solin, pour les parties de zinc en remontée le long des murs des bâtiments, suivant plans et coupes.
Compris traitement du joint de dilatation parasismique entre hall et salle de réunion dans le dégagement.
Localisation : pour couverture zinc du bâtiment, suivant plans :
- hall d'entrée et zone bar
- zone de service y compris l'espaces des loges d'artistes
- dégagement de l'école de musique.
05.3.2.3
Faîtages
Réalisation du faîtage de couverture en zinc prépatiné, filant toute longueur en haut de pente, compris façon de plis et toutes sujétions de mise en oeuvre
assurant la ventilation haute de la couverture.
Compris toutes sujétions de liaison avec le bardage vertical en zinc.
Localisation : en haut de pente de couverture.
05.3.2.4
Rives, tableaux et voussures
Réalisation des rives de couverture en zinc prépatiné, à joint débout dito couverture, formant retombée compris façon de plis et toutes sujétions de mise en
œuvre et de jonction avec le bardage vertical.
Ossature complémentaire suivant nécessité et façon d'ourlets en rives.
Sujétions pour traitement des angles rentrants et sortants conformément au carnet de détails.
Compris toutes sujétions de liaison avec la maçonnerie et les menuiseries.
Localisation : Suivant plan, sur les châssis en SHED
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 6/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
05.3.2.5
Désignation
Couvertines zinc
Protection de la tête d'acrotères au droit du chêneau filant en bas de pente, par mise en place de couvertines en feuille de zinc
Accessoires de pose, agrafes de fixation, éléments de recouvrement clippés, avec pièces d'angles rentrants et sortants.
Mise en oeuvre suivant recommandations du fabricant.
Localisation : en tête d'acrotère au droit du chêneau filant.
05.3.3
BARDAGE INOX
05.3.3.1
Bardage en lames inox
Fourniture et pose d'un bardage en acier inox à lames verticales, bénéficiant d'un constat de traditionnalité ou d'un avis technique en cours, et comprenant :
Ossature pour pose verticale en métal, fixée à la structure du bâtiment par l'intermédiaire d'équerres métalliques réglables et adaptées au support.
(entraxe : 60 cm maximum), disposition permettant une lame d'air ventilée,
Isolation en laine de verre semi rigide revêtu d'un voile de verre, de 120 mm d'épaisseur avec R=3.4 0m².K/W.Classement au feu : A2 - s2, d0
Film pare pluie
Lames de bardage en INOX épaisseur : 10/10ème minimum, façon de biseau en pied et en tête des lames pour éviter la stagnation d'eau,
Pose verticale, fixations en inox,
Retour en bois dito partie courante pour traitement du dégagement intérieur de l'école de musique.
Sujétions pour traitement des angles rentrants et sortants,
Habillages des baies (tableaux + voussures) par lames inox dito bardage,
rejet d'eau en pied de bardage avec façon d'ourlet rechassé
Bavettes de bas de bardage, assurant protection et ventilation basse, en tôle alu laqué,
en partie haute les lames, seront habillées d'un profil "U" et d'une bavette en tôle aluminium laqué formant protection de la tête du bardage.
Résistance au feu : M3
Localisation : Suivant plans de façades :
- En habillage de façade de la salle de réunion
- Fourniture seule de lames inox en complément du bardage bois de l'école de musique. Pose au lot Charpente bois - Bardage bois.
- Fourniture seule de l(habillage sur la porte extérieure de la salle de réunion. Pose au lot Métallerie
05.3.3.2
Lames en inox perforées
Fourniture et pose d'un bardage en acier inox à lames verticales, bénéficiant d'un constat de traditionnalité ou d'un avis technique en cours, et comprenant :
Ossature pour pose verticale en métal, fixée à la structure du bâtiment par l'intermédiaire d'équerres métalliques réglables et adaptées au support.
(entraxe : 60 cm maximum), disposition permettant une lame d'air ventilée,
Isolation en laine de verre semi rigide revêtu d'un voile de verre, de 120 mm d'épaisseur avec R=3.4 0m².K/W
Film pare pluie
Lames de bardage en inox perforé épaisseur : 16 mm minimum, façon de biseau en pied et en tête des lames pour éviter la stagnation d'eau,
Remplissage des perforation avec des lettrage en plexiglass translucide
Pose verticale , fixations en inox,
en partie haute les lames, seront habillées d'un profil "U" et d'une bavette en tôle aluminium laqué formant protection de la tête du bardage.
Résistance au feu : M3
Localisation : A prévoir en façade, suivant plans de façades et carnet de détails (détail D5).
05.3.3.3
Lettrage inox
Fourniture et pose de lettrage en inox brossé sur fixations inox indépendantes.
Support : panneaux signalétique en aluminium laqué façon corten prévu au lot métallerie - structure métallique.
Typographie et dimensions suivant plans de façade.
Localisation : A prévoir en façade, suivant plans de façades et carnet de détails (détail D7)
05.3.3.4
Couvertines inox
Couvertines d'acrotères en tôle d'inox dito bardage
agrafes de fixation
prévoir les ancrages et fixations (fournir les dispositifs de fixation à sceller au béton)
éléments de recouvrement clippés, avec pièces d'angles rentrants et sortants
Localisation : couvertines inox, suivant indications des plans
- en parties hautes de tous les revêtements de façade en bardage inox
Nota : (couvertines alu pour les autres revêtements de façades à la charge du lot étanchéité)
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 7/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
05.3.4
EVACUATION DES EAUX PLUVIALES
05.3.4.1
Chêneaux
Dimensionnement du chéneau conforme au DTU. Dimensions à vérifier et à confirmer par l'entreprise.
Pose sur ossature du charpentier.
Chêneau en zinc N° 13, par longueurs de 2 m, soudées bout à bout.
Les rives seront maintenues par des mains d'arrêt, au droit de chaque ressaut, un talon soudé terminera l'élément inférieur sur lequel sera rabattu le larmier
de l'élément supérieur.
Sujétion de formes de pente de 5 mm/m.
Chaque chéneau devra être évacué à minima par un trop plein et une descente, ou deux descentes. Dans le second cas, chacune des deux descentes
devra être dimensionnées pour évacuer la totalité de la toiture desservie.
L'entreprise prendra toutes les dispositions nécessaires au droit du traitement du joint de dilatation situé dans le dégagement entre la salle de réunion et le
hall.
Compris les accessoires suivants :
crochets de fixation emboutis en acier galvanisé,
fonds, dilatations nécessaires,
sujétions pour ventilation basse de couverture,
naissances et coudes de raccordement avec les tuyaux de descente,
crapaudine à chaque naissance EP.
Fourniture et pose de lanterneaux de désenfumage, conformes à la réglementation incendie.
Localisation : pour chêneau encastré dans la couverture zinc en bas de pente, suivant plans et coupes.
05.3.4.2
Trop plein
Fourniture et pose de trop plein en zinc quartz, saillie minimum de 50 mm.
Diamètre 63 mm minimum.
Localisation : pour chêneaux zinc du présent lot, suivant nécessité
05.3.4.3
Boîtes à eau
Fourniture et pose de boîtes à eau en zinc naturel pour récupération des EP de la couverture zinc
Moignon avec crapaudine en attente, façon de trop plein
Compris toutes sujétions d'étanchéité et de mise en œuvre.
Localisation : pour évacuation des EP des chêneaux suivant plans
05.3.4.4
Descentes EP extérieures en aluminium
Tuyaux de descente en Aluminium, diamètre conforme au DTU.
Les descentes seront de teinte blanche au choix de l'Architecte dans la gamme RAL
Compris coudes, bagues, colliers, fixation, crapaudines, raccordements par collages, raccordées en pied de chute sur attentes laissées par le maçon ou
bout droit selon cas, compris capotage acier laqué.
Dauphin fonte en partie basse.
Localisation : Pour les deux descentes EP du bâtiment :
- à l'angle de la billetterie et de la salle de réunion façade sud.
- dans la continuité du SAS façade Nord
05.3.4.5
Dauphin fonte
Dauphins droit de 1,00 m hauteur, réalisés en fonte, teinte identique à celle des descentes
Compris raccords et jonctions avec descentes et regards en pieds de chutes.
Localisation : en protection du pied des chutes EP des descentes extérieures décrites ci dessus.
05.3.5
ACCESSOIRES DE COUVERTURE
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 8/9
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
05.3.5.1
Désignation
Chatières grillagées
Chatières assurant la ventilation de la sous face de la toiture, en profilé plat intégré à la couverture.
La surface cumulée des chatières correspondra au minimum au 1/3000ème de la surface couverte.
Conforme à la NF 37.410.
Modèle zinc et plan de localisation à proposer à l'Architecte pour validation.
Compris pose de grillage pare moineaux.
Localisation : pour ventilation du plénum de couverture.
05.3.5.2
Sorties de ventilation primaire
Chatière zinc en profilé plat intégré dans la couverture pour les sorties de ventilation primaires et ramenées sous la toiture par le plombier.
Raccordement et étanchéité à prévoir au présent lot.
Localisation : Suivant plans fluides
05.3.6
DISPOSITIFS CONCERNANT LA SECURITE
05.3.6.1
Crochets de sécurité
Crochets de sécurité en inox avec embase au plomb ou en zinc permettant une étanchéité parfaite de la couverture
La fixation de ces crochets de sécurité devra s'effectuer à partir des pièces structurantes de la toiture et assurer une résistance de 500 kg par unité
minimum
Système de crochet de service à brider de type européen de la société Frenehard et Michaux ou similaire
Le système sera bridé sur deux chevrons parallèles avec boulonnerie adaptée en conformité avec la norme NF EN 517.
Localisation : pour faîtages et égouts des bâtiments avec un espacement maximum de 2.50 m entre chaque crochet
05.3.6.2
Ligne de vie
Ensemble comprenant :
Potelets métalliques en acier galvanisé, avec anneau permettant le passage du câble. Scellement sur chaque plot par platines en acier galvanisé.
Ligne de vie en câble inox, cavalier intermédiaire, tendeur, pièce entrée/sortie; boulonnerie en inox 316 L.
A charge du Maître d'Ouvrage ou de l'Entreprise de nettoyage, le matériel mobile (harnais avec câble, système d'attache par chariot ligne de vie ou autre
système, etc...).
Localisation : Au droit du faîtage des couvertures zinc du bâtiment.
Lot n°05 COUVERTURE ZINC - BARDAGE INOX
Page 9/9
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°06
ETANCHEITE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
06.1
06.1.1
06.2
MODIFICATION MARCHE ......................................................................................................................................3
ACCESSOIRES ....................................................................................................................................................3
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
06.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................4
06.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
06.2.3
OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR ..............................................................................................................4
06.2.4
CONTRÔLE DES TRAVAUX PRÉPARATOIRES DU LOT GROS OEUVRE ......................................................4
06.2.5
QUALITÉ DE L'ÉTANCHÉITÉ ..............................................................................................................................4
06.2.6
JOINTS DE DILATATION ET DE RETRAIT DES SUPPORTS OU DES FORMES ............................................4
06.2.7
EVACUATION PROVISOIRE DES EAUX PLUVIALES .......................................................................................4
06.2.8
ISOLATION THERMIQUE ....................................................................................................................................5
06.2.9
DOCUMENTS À FOURNIR PAR L'ENTREPRISE ATTRIBUTAIRE ...................................................................5
06.2.10
ESSAIS .................................................................................................................................................................5
06.2.11
CONTRÔLES .......................................................................................................................................................5
06.2.12
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................5
06.2.13
RÉCEPTION .........................................................................................................................................................5
06.2.14
GARANTIE ...........................................................................................................................................................6
06.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................7
06.3.1
TERRASSES NON ACCESSIBLES .....................................................................................................................7
06.3.2
EVACUATION DES EAUX PLUVIALES...............................................................................................................7
06.3.3
ACCESSOIRES ....................................................................................................................................................8
06.3.4
DISPOSITIFS CONCERNANT LA SECURITE ....................................................................................................9
MODIFICATION MARCHE
Page 2/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
06.1
MODIFICATION MARCHE
06.1.1
ACCESSOIRES
06.1.1.1
Lanterneau de désenfumage (descriptif modifié)
Fourniture et pose de lanterneaux de désenfumage, conformes à la réglementation incendie.
Le lanterneau aura une fonction simple de désenfumage et comprenant :
fixation sur embase métallique du présent lot adaptable sur la toiture terrasse,
lanterneau avec remplissage en capot aluminium isolé ou matériau plein ne laissant pas rentrer la lumière
grille de protection anti-chutes articulée en sous face (résistance 1200 Joules),
crosse de préhension métallique, amovible et intégrée dans la costière du lanterneau,
manoeuvre coup de poing au RDC sous verre dormant,
système d'ouverture pneumatique par CO2,asservi par la centrale d'alarme
détecteur autonome de chaleur par fusible thermique calibré à 65°,
gâche asservie à la commande manuelle et au détecteur autonome,
U = 2,00 W/m²°C avec lame d'argon,
Caractéristiques acoustiques (Rw+Ctr)  33dB
Marque NF exigé
Dispositif de commande unique sous marquage NF à la charge du lot menuiseries extérieures, des lanterneaux et des châssis vitrés à soufflet.
Coordination à prévoir avec le lot menuiseries extérieures
Classe de fiabilité : Re300
Classe de surcharge de neige : SI250
Classe de température ambiante : T00
Classe d'exposition à la chaleur : B indice 300, 30 minutes
Compris toute sujétions d'étanchéité et de mise en œuvre.
Pour les essais des lanterneaux, l'entreprise devra prévoir la fourniture d'une cartouche supplémentaire pour chaque lanterneau.
Prévoir crochet de fixation pour harnais de sécurité.
Nota : l'accès en toiture devra être traité sous forme d'avenant en cours de chantier.
Localisation :
- pour désenfumage en partie haute de la scène
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 3/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
06.2
GENERALITES
06.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
Les travaux d'étanchéité seront exécutés conformément aux prescriptions des documents officiels et règlements suivants :
D.T.U. No 20.12 conception du gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d'étanchéité,
D.T.U. No 43 Etanchéité des toitures terrasses et des toitures inclinées,
D.T.U. No 43.3. Toitures en tôles d'acier nervurées avec revêtement d'étanchéité,
Règles de l'Institut National de l'Etanchéité et de la Chambre Syndicale Nationale des Entrepreneurs d'Etanchéité,
Cahier de l'office des Asphaltes (Edition 1967 et additifs de juin 1969, novembre 1971, avril et octobre 1972) pour toutes les prescriptions qui ne
contredisent pas les textes et les normes du D.T.U. No 43,
La norme NF P30.201 constituant le code des conditions minima d'exécution des travaux de couverture des bâtiments et édifices,
Les normes de la classe NF P.84 : matériaux d'étanchéité,
Les normes NF de la classe A concernant les métaux non ferreux (cuivre, zinc, plomb, aluminium) employés dans les ouvrages d'étanchéité,
Tous documents publiés postérieurement à l'établissement du présent dossier connus au jour de la remise des offres.
Les produits ou procédés mis en œuvre pour les terrasses et les toitures, et entrant dans le champ de l'avis technique ou de l'ATEX, devront bénéficier d'un
avis technique ou d'un ATEX favorable aux conditions d'emploi de ce produit ou de ce procédé.
06.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
06.2.3
OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR
L'entrepreneur chargé du présent lot se conformera au Cahier des charges du D.T.U. et aux normes en vigueur.
L'entrepreneur d'étanchéité doit assister l'entrepreneur de Gros œuvre et le conseiller techniquement pour la réalisation du support et en cours de chantier,
il doit s'assurer de leur bonne exécution.
06.2.4
CONTRÔLE DES TRAVAUX PRÉPARATOIRES DU LOT GROS OEUVRE
Les travaux préparatoires pour recevoir l'étanchéité, l'isolation thermique, les relevés d'étanchéité et les trous de passage des moignons et autres devront
être contrôlés par l'entrepreneur.
Il devra contrôler la planéité du support; l'emplacement et le nombre suffisant des joints de dilatation afin que tout désordre ultérieur ne se répercute pas sur
la couverture.
L'entrepreneur après avoir reconnu la bonne exécution des travaux préparatoires de l'entrepreneur de Gros-œuvre restera responsable des désordres que
pourrait révéler ultérieurement l'étanchéité des terrasses.
06.2.5
QUALITÉ DE L'ÉTANCHÉITÉ
Le revêtement d'étanchéité doit pouvoir s'adapter sans rupture, aux déformations localisées, normalement prévisibles du support et résister à l'action des
agents atmosphériques n'ayant pas un caractère exceptionnel.
06.2.6
JOINTS DE DILATATION ET DE RETRAIT DES SUPPORTS OU DES FORMES
L'entrepreneur du présent lot devra respecter les joints prévus au projet et soumettre au Maître d'Œuvre avant exécution, les dispositions qu'il désire
prendre. Toutefois, les faux joints de dilatation seront prévus pour toute surface supérieure à 2OO M2.
06.2.7
EVACUATION PROVISOIRE DES EAUX PLUVIALES
Pendant la durée des travaux, dès l'exécution des formes et avant la pose des descentes d'eaux pluviales, l'entreprise du présent lot devra poser des
barbacanes provisoires en zinc ou PVC pour tenir les façades à l'abri des ruissellements des eaux de pluie et suffisamment longues pour évacuer les eaux
hors des bâtiments.
Les terrasses devront asséchées par le présent lot afin de permettre l'intervention des autres entreprises.
Au droit des joints de dilatation il sera prévu un capotage métallique provisoire.
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 4/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
06.2.8
Désignation
ISOLATION THERMIQUE
Les panneaux isolants non porteurs doivent faire l'objet d'avis techniques délivrés en application de l'arrêté du 21 décembre 1969 qui fixe les types de
revêtements admissibles, et dans le cas de supports de forte épaisseur avec plusieurs lits de panneaux isolants parmi ceux prescrits à l'article 4.45 du
D.T.U No 43 de décembre 1975. De toute manière, les terrasses devront être protégées par des panneaux isolants ayant une résistance thermique
conforme à la notice thermique jointe au D.C.E.
Tous les isolants feront l'objet d'un certificat de qualification ACERMI.
06.2.9
DOCUMENTS À FOURNIR PAR L'ENTREPRISE ATTRIBUTAIRE
Dans les temps qui lui sont impartis l'entreprise établira et fournira au Maître d'Œuvre pour accord, et aux entreprises intéressées pour coordination, les
dessins d'exécution de tous les ouvrages avec en particulier les indications suivantes pour chaque type d'étanchéité :
Réservations à prévoir dans les supports pour pose du complexe isolation - étanchéité - protection
joints de dilatation
engravures et protection des relevés
évacuations eaux pluviales
relevés, costières, souches et toutes pénétrations.
06.2.10
ESSAIS
Des épreuves d'étanchéité des toitures terrasses pourront être exécutées si le Maître d'œuvre le juge nécessaire.
Les frais relatifs à ces épreuves seront à la charge de l'entrepreneur d'étanchéité si le résultat est négatif. Si le résultat est positif, elles seront à la charge
du Maître d'Ouvrage.
Ces épreuves consisteraient à une mise en charge (par eau teintée de la terrasse pendant 24 heures).
06.2.11
CONTRÔLES
Les matériaux seront en tout point, conformes aux prescriptions énoncées au chapitre II du D.T.U. No 43.
A la demande des Maîtres d'Œuvre, des contrôles d'exécution pourront être demandés pour vérifier la structure du revêtement d'étanchéité et son
épaisseur dans le cas d'asphalte, ou son poids au M2 dans le cas de procédé multicouche. Ces contrôles consisteront en prélèvements (30x30 cm) les frais
relatifs à ces épreuves seront à la charge de l'entrepreneur d'étanchéité.
06.2.12
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
06.2.13
RÉCEPTION
a) réception des supports :
Avant tout démarrage des travaux d'étanchéité, l'entrepreneur du présent lot devra réceptionner les différents supports en présence d'un
représentant du Maître d'oeuvre et de l'entrepreneur titulaire du lot Gros œuvre.
Un commencement de travaux d'étanchéité sur des supports non réceptionnés impliquera automatiquement de la part de l'étancheur une
acceptation sans réserve des supports concernés et sera considérée comme telle.
b) réception avant protection :
Les étanchéités dont les protections ne sont pas réalisées par le lot étanchéité seront réceptionnées avant exécution des revêtements de protection
à la charge de l'entreprise du lot Gros œuvre.
Néanmoins, le titulaire du lot étanchéité devra donner son accord à l'entreprise de Gros œuvre sur toutes les dispositions prévues par celle-ci pour
l'exécution de ces protections.
c) réception d'achèvement des travaux :
Elle sera exécutée conformément aux prescriptions du Cahier des Clauses Administratives Particulières (C.C.A.P.).
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 5/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
06.2.14
Désignation
GARANTIE
La responsabilité de l'entrepreneur d'étanchéité est définie par les articles 1792 et 227O du Code Civil. Cette responsabilité décennale commençant après
la réception.
L'entrepreneur devra fournir lors de la réception un engagement écrit garantissant le complément d'étanchéité et la résistance de ces travaux pour une
durée de dix années à partir de la réception.
Pendant toute cette période, l'entrepreneur aura à sa charge la réfection des défectuosités qui viendraient à se révéler à l'usage ainsi que tous les
remplacements nécessaires y compris tous les dommages qui pourraient en résulter.
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 6/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
06.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
06.3.1
TERRASSES NON ACCESSIBLES
06.3.1.1
Terrasse non accessible auto protégée
Etanchéité par bicouche élastomère autoprotégée, mise en place suivant DTU et Cahier des Charges de pose, classement au feu M0, composée de :
support dalle BA au lot Gros Oeuvre,
acrotères réalisés par le lot Gros œuvre,
pare vapeur,
panneaux isolants type PANOTOIT TEKFI de chez ISOVER ou équivalent de 160 mm d'épaisseur, suivant notice thermique (R= 4.00 m².C/W).
Classement au feu : A2 - s2, d0
étanchéité bicouche élastomère autoprotégée, type "Elastophene Flam" de chez SOPREMA ou équivalent, teinte au choix de
l'architecte dans la
gamme du fabricant,
relevés d'étanchéité autoprotégés avec EIF et équerre de renfort,
protection des relevés par bande solin en alu,
naissance EP plomb avec regard filtrant.
NOTA : Le complexe proposé devra avoir un classement F3 I3 T2.
Localisation : terrasses inaccessibles aux derniers niveaux de l'école de musique pour les locaux suivants :
- sanitaires H et F de l'école de réunion
06.3.1.2
Terrasse végétalisée sur support béton
Mise en place suivant DTU et Cahier des Charges de pose, classement au feu M0
Etanchéité des parties courantes de type étanchéité + bacs précultivés, le système mis en oeuvre devra bénéficier d'un avis technique, et composée de :
- support dalle BA
- pare vapeur
panneaux isolants type PANOTOIT TEKFI de chez ISOVER ou équivalent de 160 mm d'épaisseur, suivant notice thermique (R= 4.00 m².C/W).
Classement au feu : A2 - s2, d0
- étanchéité bicouche élastomère
- couche drainante et couche filtrante
- naissance EP plomb avec regard filtrant
- relevés d'étanchéité autoprotégés, avec EIF et équerre de renfort, remontées sur toute la hauteur de l'acrotère avec protection en tête par la couvertine
- Le complexe proposé devra avoir un classement F5 I5 T4
Protection végétale par bac planté type Garrigue en plantation, complexe de 12 cm, pour une végétation de 10 à 60cm et une surface couverte de 70%
après 1 an,
Compris toutes sujétions de mise en oeuvre par le présent lot
Localisation : terrasses inaccessibles sur :
- l'école de musique exceptés les sanitaire H et F
- les salles A et B
06.3.2
EVACUATION DES EAUX PLUVIALES
06.3.2.1
Naissances EP avec crapaudines
Entrée d'eau en plomb, naissance et platine soudé, moignon à large cône suivant DTU 43.1 à sortie droite, coudée ou inclinée suivant emplacements pour
raccord des chutes intérieures PVC
Saillie réglementaire à prévoir suivant DTU pour raccord de chute : sortie horizontale ou verticale suivant plans.
Compris tous les accessoires complémentaires
Crapaudine formant protection mécanique autour des entrées d'eau
Galerie garde grève et grille amovible en matériau non oxydable suivant DTU pour terrasses avec gravillons
Localisation : Evacuation EP de toutes les toitures terrasses
06.3.2.2
Trop plein
Fourniture et pose de trop pleins en tubes cuivre, avec platine, moignon, et façon de bec.
Dimensionnement et notes de calculs à fournir par l'entreprise.
Localisation : sur l'ensemble des toitures terrasses suivant plans et réglementation
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 7/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
06.3.2.3
Désignation
Boîtes à eau
Fourniture et pose de boîtes à eau en zinc pour récupération des EP des toitures
Moignon avec crapaudine en attente, façon de trop plein
Compris toutes sujétions d'étanchéité et de mise en œuvre.
Localisation : pour évacuation des EP suivant plans
06.3.2.4
Descentes EP PVC intérieur
Tuyaux de descente en PVC diamètre conforme au DTU.
Compris coudes, bagues, colliers, fixation, crapaudines, raccordements par collages, raccordées en pied de chute sur attentes laissées par le maçon ou
bout droit selon cas, compris capotage acier laqué.
Localisation : pour l'ensemble des descentes EP intérieures. (les descentes EP extérieures sont au lot Couverture zinc - bardage inox)
06.3.3
ACCESSOIRES
06.3.3.1
Lanterneau de désenfumage
Fourniture et pose de lanterneaux de désenfumage, conformes à la réglementation incendie.
Le lanterneau aura une fonction simple de désenfumage et comprenant :
fixation sur embase métallique du présent lot adaptable sur la toiture terrasse,
lanterneau avec remplissage en capot aluminium isolé ou matériau plein ne laissant pas rentrer la lumière
grille de protection anti-chutes articulée en sous face (résistance 1200 Joules),
crosse de préhension métallique, amovible et intégrée dans la costière du lanterneau,
manoeuvre coup de poing au RDC sous verre dormant,
système d'ouverture pneumatique par CO2,asservi par la centrale d'alarme
détecteur autonome de chaleur par fusible thermique calibré à 65°,
gâche asservie à la commande manuelle et au détecteur autonome,
U = 2,00 W/m²°C avec lame d'argon,
Caractéristiques acoustiques (Rw+Ctr) ³ 33dB
Marque NF exigé
Dispositif de commande unique sous marquage NF à la charge du lot menuiseries extérieures, des lanterneaux et des châssis vitrés à soufflet.
Coordination à prévoir avec le lot menuiseries extérieures
Classe de fiabilité : Re300
Classe de surcharge de neige : SI250
Classe de température ambiante : T00
Classe d'exposition à la chaleur : B indice 300, 30 minutes
Compris toute sujétions d'étanchéité et de mise en œuvre.
Pour les essais des lanterneaux, l'entreprise devra prévoir la fourniture d'une cartouche supplémentaire pour chaque lanterneau.
Prévoir crochet de fixation pour harnais de sécurité.
Pour mémoire : l'accès en toiture par un autre lanterneau est hors marché
Localisation :
- pour désenfumage en partie haute de la scène
06.3.3.2
Lanterneau d'éclairage zénithal
Fourniture et pose de lanterneau ouvrant d'éclairage zénithal de section 120x120 cm, comprenant :
costière en acier galvanisé pour fixation au support, compris habillage extérieur de laine de roche,
cadre parclose en aluminium,
remplissage à double paroi en méthacrylate opalescent, matériau M4 non gouttant,
ouverture et fermeture manuelle par treuil antivandalisme.
U = 2,00 W/m²°C avec lame d'argon,
Compris toute sujétions d'étanchéité et de mise en oeuvre.
Prévoir crochet de fixation pour harnais de sécurité.
Localisation : éclairage zénithal en partie haute dans le dégagement de l'école de musique.
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 8/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
06.3.3.3
Désignation
Sorties en toiture
Pose de manchons métalliques (traversant plancher + complexe d'étanchéité) avec relevés d'étanchéité bicouche.
Fourniture et pose des chapeaux pare pluie en acier galvanisé, avec collerettes pour protection des relevés, sur sorties en toiture.
Modèle de sorties de toiture à proposer à l'Architecte pour validation.
La fourniture est au lot plomberie chauffage ventilation.
Localisation : suivant plan de masse et plans de ventilation : en sorties de VMC
06.3.3.4
Traversées de toiture
Pose de manchons métalliques (traversant plancher + complexe d'étanchéité) avec relevés d'étanchéité bicouche.
Protection des relevés et sorties par le lot Plomberie - Ventilation.
La fourniture est au lot plomberie chauffage ventilation.
Localisation : suivant plan de masse et plans de ventilation : en sorties de ventilations
06.3.3.5
Couvertines alu
Couvertines d'acrotères en tôle d'aluminium thermolaqué, teinte au choix, de 15/10e épaisseur minimum
agrafes de fixation
prévoir les ancrages et fixations (fournir les dispositifs de fixation à sceller au béton)
éléments de recouvrement clippés, avec pièces d'angles rentrants et sortants
Nota : Pour les acrotères isolés, l'entreprise devra la fourniture et pose d'un madrier bois ou tout autre élément en sous face de la couvertines, pour
protection de l'isolant en sous face. (voir détail 5-a)
Localisation : couvertines alu suivant indications des plans
- sur toutes les acrotères des terrasses inaccessibles
- en parties hautes de tous les revêtements de façade (sauf bardage inox : couvertines en inox prévues au lot Couverture zinc - bardage inox)
06.3.4
DISPOSITIFS CONCERNANT LA SECURITE
06.3.4.1
Support d'échelle (prestation hors marché)
Ensemble en profilés "H" en acier galvanisé pour accrochage de l'échelle d'accès aux terrasses
Localisation : Suivant plans,
- pour stockage intérieur des échelles derrière la scène
06.3.4.2
Echelle mobile (prestation hors marché)
Fourniture et pose d'échelles alu mobile à crochets compris tous les accessoires nécessaires, la hauteur des échelles dépassera de 1.00 m le niveau des
acrotères.
Les échelles pourront être en 2 parties suivant hauteur à monter.
Crochets de fixation en partie haute.
Les échelles seront stockées sur les paliers au dernier niveau des cages d'escaliers.
Localisation : Pour accès à l'échelle à crinoline
06.3.4.3
Echelle à crinoline (prestation hors marché)
Fourniture et pose d'une échelle à crinoline aluminium comprenant :
- montants tube ovale
- barreaux striés diam 27mm
- largeur intérieure échelle 400 mm
- crinoline tube diam 30mm
- encombrement hors tout 720 mm x 860 mm
Avant toute mise en fabrication, l'entreprise devra fournir ses plans d'exécution au Maître d'oeuvre et au bureau de contrôle.
Compris toutes sujétions de fixation et soudures, de raccordement à la maçonnerie(article 2.9).
Localisation : Pour accès à la toiture
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 9/10
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
06.3.4.4
Désignation
Supports protections collectives
Fourniture et pose de support de protection collective composé de :
platine en acier galvanisé à chaud,
fixation par chevilles de type "Hilti M12" ou équivalent adaptées au support,
crochet de sécurité soudé sur la platine permettant la mise en place des potelets de protection collective,
compris toutes sujétions d'étanchéité en recouvrement,
espacement tous les 1.50 ml.
Localisation : périphérie des toitures terrasses suivant recommandations du coordonnateur SPS.
06.3.4.5
Potelets d'ancrage
Potelets d'ancrage en acier galvanisé, avec platine de répartition en pied scellée dans la dalle béton, collerette pour relevé d'étanchéité, et anneau
d'ancrage en partie supérieure.
Nota : pour les interventions ultérieures sur l'ouvrage, les entreprises se fixeront sur ces potelets, le temps de la mise en place de garde-corps à pinces sur
les acrotères.
Localisation :
- 1 poteau tous les 5 ml, en partie centrale des toitures terrasses,
- au droit des lanterneaux pour accès entretien.
06.3.4.6
Boucles d'ancrage
Mise en place de boucles d'ancrage en acier galvanisé, fixation sur murs de façades ou acrotères suivant indications du coordonnateur SPS
Localisation :
- 1 boucle au droit des lanterneaux d'accès en toiture,
- et suivant recommandations du coordonnateur SPS.
Lot n°06 ETANCHEITE
Page 10/10
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°07
MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
07.1
07.1.1
07.2
MODIFICATION MARCHE ......................................................................................................................................3
OPTION NON RETENUE AU MARCHE ..............................................................................................................3
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
07.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÈGLEMENTAIRES ...........................................................................4
07.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
07.2.3
CONSISTANCE DES TRAVAUX .........................................................................................................................4
07.2.4
QUALITÉ DES MENUISERIES ............................................................................................................................4
07.2.5
AGRÉMENT DES FOURNITURES ......................................................................................................................5
07.2.6
FIXATION DES MENUISERIES ...........................................................................................................................5
07.2.7
DILATATION ........................................................................................................................................................5
07.2.8
JOINTS .................................................................................................................................................................5
07.2.9
ESSAIS AU JET ...................................................................................................................................................5
07.2.10
PROTECTION - CALFEUTREMENT ...................................................................................................................5
07.2.11
PIÈCES À FOURNIR ............................................................................................................................................5
07.2.12
VÉRIFICATION DES FENÊTRES ........................................................................................................................5
07.2.13
FONCTIONNEMENT ET SÉCURITÉ ...................................................................................................................5
07.2.14
FACILITÉS DE NETTOYAGE ET DE REMPLACEMENT DES VERRES ...........................................................6
07.2.15
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LES MATÉRIAUX ...............................................................6
07.2.16
CONCEPTION MENUISERIE ALUMINIUM .........................................................................................................7
07.2.17
CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES .......................................................................................................8
07.2.18
GARANTIES .........................................................................................................................................................9
07.2.19
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................9
07.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES.........................................................................................................................10
07.3.1
PORTES DE SAS D'ENTREES .........................................................................................................................10
07.3.2
MENUISERIES ALUMINIUM ..............................................................................................................................12
07.3.3
OUVRAGES DIVERS .........................................................................................................................................13
MODIFICATION MARCHE
Page 2/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
07.1
MODIFICATION MARCHE
07.1.1
OPTION NON RETENUE AU MARCHE
07.1.1.1
Ensembles vitrés intérieures de sas supprimés
Option du dossier de consultation non retenue au Marché.
Localisation :
accès Hall en façade Sud : pour les portes intérieures de sas.
accès Hall en façade Nord : pour les portes intérieures de sas (sans châssis fixe latéraux)
accès à l'école de musique en façade Sud Ouest : pour la porte intérieure de sas (sans châssis fixe latéraux)
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 3/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
07.2
GENERALITES
07.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÈGLEMENTAIRES
Les travaux de menuiserie et quincaillerie seront réalisées conformément aux règlements et prescriptions techniques en vigueur, suivant le R.E.E.F.
(Recueil des Eléments utiles à l'établissement et à l'exécution des projets et marchés de bâtiments en France) et en particulier :
DTU N° 36.5 : Mise en oeuvre des fenêtres et portes extérieures
DTU N° 37.1: Menuiserie métallique,
DTU N° 39 : Miroiterie Vitrerie,
DTU N° 34 : Fermetures,
XP P24-401 : Menuiseries métalliques - Menuiseries aluminium à Rupture de Pont Thermique (RPT) en PA ou PU,
NF P20-302 : Caractéristiques des fenêtres,
Aux normes AFNOR,
Aux règles NV 65 & 67 & ANNEXES : Règles définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions.
Aux AVIS TECHNIQUES DU C.S.T.B.
Les produits ou procédés mis en oeuvre pour les façades, menuiseries extérieures et portes de garage, et entrant dans le champ de l'avis technique ou de
l'ATEX, devront bénéficier d'un avis technique ou d'un ATEX favorable aux conditions d'emploi de ce produit ou de ce procédé.
07.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
07.2.3
CONSISTANCE DES TRAVAUX
Les travaux de menuiseries extérieures comportent dans tous les cas :
La fourniture et le transport à pied d'oeuvre, le stockage, la pose et le réglage des fenêtres,
La fourniture et la pose des quincailleries, des systèmes de manoeuvre, d'équilibrage, de suspension, de guidage, de fermeture, de
verrouillage (y
compris ceux nécessaires aux facilités de nettoyage qui sont définis par la norme NF P 24.301),
La fourniture et la pose des pattes de scellement sur fenêtres,
La fourniture et la pose des chevilles, douilles auto foreuses et autres systèmes de fixation non incorporés au Gros-Oeuvre, ainsi que des taquets
de calage,
La fourniture des dispositifs (rails, douilles, taquets, ...) lorsque ceux-ci doivent être incorporés au Gros-Oeuvre,
La fourniture des parcloses,
La fourniture des joints spécialement conçus par le constructeur de fenêtres pour la pose des vitrages,
La fourniture et la pose des joints plastiques de calfeutrement dans le cas de pose de feuillure finie,
La fourniture et la pose des joints plastiques de calfeutrement complémentaires dans le cas de feuillure brute,
Les réservations (feuillures, engravures et trous) qui n'auraient pu être réalisées par l'entrepreneur de Gros-Oeuvre du fait de l'entrepreneur de
menuiserie qui n'aurait pas fourni, en temps utile, les plans et demandes de réservations,
L'enlèvement des déchets, débris et emballages de l'entrepreneur conformément à l'article 13 de la norme NF P 03.001,
La fourniture et la pose des dispositifs destinés à remplacer les feuillures.
07.2.4
QUALITÉ DES MENUISERIES
Menuiseries en profilés d'aluminium AGS, à rupture de pont thermique, conformes aux normes XP P24-400 et 24-401, ou bénéficiant d'un avis technique.
Les menuiseries devront être estampillées la marque NF.
Leur fabrication devra respecter :
les recommandations générales de mise en oeuvre des éléments de remplissage des façades légères (C.S.T.B.),
les directives communes U.E.A. tc pour l'Agrément des fenêtres,
les directives communes U.E.A. tc pour l'agrément des façades légères,
les règles Al : Règles de conception et de calcul des charpentes en alliage d'aluminium,
le cahier C.S.T.B. No 391 d'avril 1961 panneaux de façade menuisés.
Sur demande de l'architecte, du Contrôleur technique ou du Maître d'Ouvrage, des certificats d'essais sont à présenter en ce qui concerne :
La perméabilité à l'air,
L'étanchéité à l'eau,
L'isolation phonique,
Le coefficient de transmission thermique.
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 4/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
07.2.5
Désignation
AGRÉMENT DES FOURNITURES
Un échantillon des matériaux utilisés : profils aluminium, quincaillerie, ferrures, joints d'étanchéité, devra être soumis au Maître d'Oeuvre avant toute
commande pour agrément.
07.2.6
FIXATION DES MENUISERIES
L'entreprise s'assurera sur le chantier des dimensions laissées en tableaux par le lot Gros-Oeuvre. Les côtes portées sur les plans et descriptif sont
données à titre indicatif.
Les fixations des fenêtres sur le Gros-Oeuvre s'effectuent par l'intermédiaire d'organes d'assemblages comportant 1 ou plusieurs éléments. Elles doivent
être conçues et réalisées pour résister aux efforts mécaniques subis du fait du vent ou de la manoeuvre des ouvrants.
Les fenêtres seront fixées par griffes. Celles-ci seront encliquetées sur le profilé de dormant. La griffe d'une épaisseur de 2mm est ajustées à l'embrasure
du mur.
Le gros trou dans la griffe de fixation servira à l'ajustage des fenêtres qui seront fixées par des chevilles de 6mm.
07.2.7
DILATATION
L'entrepreneur apportera une attention toute particulière à la dilatation thermique.
Dans le cas des fenêtres, un jeu de 10mm entre le cadre dormant et la maçonnerie est suffisant.
Le cadre dormant ne doit pas être calé dans la maçonnerie.
Les allongements par suite de changement de température doivent être absorbés sans porter préjudice au fonctionnement de la fenêtre.
07.2.8
JOINTS
Un joint supplémentaire extérieur sera réalisé de la longueur de la pièce d'appuis, y compris les angles.
Les joints et mastics devront satisfaire aux spécifications suivantes :
emploi et mise en oeuvre : recommandations professionnelles concernant l'utilisation des mastics pour l'étanchéité des joints
mastics conformes aux normes NF P30.303 et labellisé S.N.J.F.
07.2.9
ESSAIS AU JET
Un essai au jet d'eau pourra être demandé en fin de chantier, sur les menuiseries extérieures posées, afin de déceler d'éventuelles infiltrations d'eau
possible.
07.2.10
PROTECTION - CALFEUTREMENT
L'entreprise stockera ses matériaux avec le plus grand soin, les châssis ou portes détériorés ou déformés seront refusés.
Pour la pose de ses cadres, l'entrepreneur devra la vérification du trait de niveau.
Les menuiseries seront toutes protégées par un film plastique.
Avant de faire le montage sur crépi des fenêtres, tous les espaces vides entre la maçonnerie et le dormant sont à remplir de telle sorte que l'isolation
thermique et acoustique soient assurées. Pour tous les travaux de calfeutrement, il faut utiliser des matériaux ne contenant pas de composants à caractère
érosif. Il faudra absolument faire attention aux prescriptions de traitement du fabricant retenu.
07.2.11
PIÈCES À FOURNIR
L'entreprise devra fournir, avant le démarrage de chantier, les plans et détails de réservations au lot Gros Oeuvre, ainsi qu'un exemplaire au maître
d'Oeuvre.
Il devra également tout les Procès Verbaux de ces ouvrages; essais provenant d'un organisme de contrôle notifiant que les essais ont été réalisés sur des
menuiseries complètes ( baies + coffres ).
07.2.12
VÉRIFICATION DES FENÊTRES
Vérification des fenêtres avant le vitrage et après pose suivant article 1.4 du DTU 37.1.
Après scellement des fenêtres et calfeutrement, l'entrepreneur procède à :
- vérification de l'équerrage des précadres et dormants et de leur planimétrie,
vérification des jeux entre dormants et ouvrants et du fonctionnement des organes de condamnation,
contrôle des points d'articulation et de rotation, à leur graissage éventuel,
retouches des protections par peinture ou vernis,
réglages des ouvrants.
La quincaillerie et les éléments de condamnation provisoires ou définitifs doivent être mis en place avant le vitrage.
Vérification de fonctionnement après vitrage.
L'entrepreneur procède à un contrôle des jeux et réglages pour vérifier que le vitrage ne les a pas modifiés.
07.2.13
FONCTIONNEMENT ET SÉCURITÉ
Les fenêtres doivent fonctionner sans bruit, sans arrachement de la peinture, du métal ou du matériau d'étanchéité et sans rainures du matériau fini et
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 5/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
traité.
Le jeu nécessaire au bon fonctionnement des parties mobiles ne doit pas donner lieu à des vibrations audibles sous l'effort de la manoeuvre, du vent ou
des trépidations, toutes vibrations doivent être éliminées ou amorties.
La manoeuvre doit être assortie d'un fonctionnement silencieux et durable dans des conditions d'usage normal.
La manoeuvre des châssis, la fermeture ou l'arrêt de la position désirée devront être rapide et aisés.
Les ouvertures seront équilibrés si nécessaires, de façon à être manoeuvrés avec le minimum d'effort.
Pour les châssis coulissants, l'effort de glissement des vantaux doit être inférieur à :
Pour les fenêtres : 6 daN
Pour les portes-fenêtres : 10 daN
Pour les châssis basculants, l'effort de manoeuvre doit être inférieur à 8 daN.
La sécurité des arrêts d'ouverture doit être supérieure à 50 daN avec une sécurité de freinage de 3 daN.
Protection contre l'intrusion :
Les systèmes de condamnation des fenêtres, y compris les manoeuvres à distance doivent être tels qu'en position de verrouillage elles ne puissent être
ouvertes de l'extérieur que par effraction.
07.2.14
FACILITÉS DE NETTOYAGE ET DE REMPLACEMENT DES VERRES
Les dimensions maximales des vantaux et leur disposition doivent être telles qu'elles permettent le nettoyage extérieur en toute sécurité, de l'intérieur des
pièces.
Toutefois, ces dimensions ne sont pas limitées si le nettoyage peut être exécuté :
De l'extérieur (rez de chaussée, dispositifs spéciaux, etc...)
Par retournement complet de l'ouvrant
Un dispositif immobilisant le vantail en position de nettoyage est obligatoire pour les fenêtres basculantes, à guillotine et pivotantes (avec un dispositif de
retournement permettant le nettoyage de l'ouvrant):
lorsque la largeur du vantail dépasse 0,80 m ou la hauteur 1 m s'il s'agit de fenêtre pivotantes.
lorsque la hauteur du vantail dépasse 1,35 m s'il s'agit de fenêtres basculantes ou à guillotine.
Le dispositif de maintien et sécurité doit rendre la manoeuvre de la fenêtre impossible s'il n'est pas remis en place.
Quand les organes de manoeuvre solidaires de l'ouvrant doivent être saisis en se penchant vers l'extérieur, leur position sera telle que, dans le cas de
l'ouverture maximale, l'utilisateur ne soit pas amené en se penchant à risquer sa sécurité.
07.2.15
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LES MATÉRIAUX
07.2.15.1
Profilés
Il est nécessaire de prévoir dans ces profilés, la récupération et l'évacuation vers l'extérieur (ou le stockage par évaporation) des eaux de condensation de
la vapeur d'eau contre les vitres, ainsi que les eaux d'infiltration.
De toute façon, les assemblages ne doivent pas permettre le séjour de l'eau entre les profils assemblés.
Toutes les pièces d'appui doivent comporter une saillie extérieure suffisante pour permettre de dégager la goutte d'eau sur une profondeur d'au moins
25mm, et devront rejeter les eaux de ruissellement hors de la partie horizontale du rejingot de l'appui du gros oeuvre et du nu extérieur de la façade.
Les orifices extérieurs des conduits d'évacuation des condensations et infiltrations seront établis de façon à éviter les refoulements d'eau à l'intérieur même
sous l'action des vents violents. Ils devront pouvoir être commodément débouchés.
Tous les joints d'allure horizontale dans lesquels l'eau pourrait s'infiltrer comporteront obligatoirement des jets d'eau saillants.
Des rainures de décompression d'air prévus tant en partie horizontale qu'en partie verticale.
07.2.15.2
Protection contre la corrosion : THERMOLAQUAGE
La finition des ouvrages aluminium est à prévoir par thermolaquage : traitement chimique anticorrosion avec revêtement de résine thermodurcissable
passée au four.
Label "QUALICOAT" et Garantie décennale exigés.
Le thermolaquage sera contrôlée par l'Association pour le développement de l'aluminium anodisé ou laqué (ADAL), conformément aux normes suivantes :
NF P 24-351 Menuiserie métallique - Fenêtres, façades rideaux, semi-rideaux, panneaux à ossature métallique - Protection contre la corrosion et
préservation des états de surface,
Cahier des charges nationales type pour architecture du C.S.T.B.
L'épaisseur du thermolaquage sera pour l'intérieur et pour l'extérieur : 60 à 80 microns.
Finition réalisée dans un atelier titulaire du Label de qualité "QUALICOAT".
Teinte (s) à prévoir : dans la gamme complète du nuancier RAL au choix du maître d'œuvre.
Echantillons sur profilés à fournir au maître d'œuvre pour accord dès passation du marché.
La coloration des ouvrages (profilés, quincailleries, ferrages, tôleries et tous accessoires) devra être rigoureusement conforme à l'échantillon de teinte
retenue.
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 6/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Garantie du thermolaquage : 10 ans : qualité de la coloration et la pérennité de l'aspect de la surface.
07.2.15.3
Contacts des alliages légers avec métaux et matériaux courants
Toutes les parties de pièces ou d'élément en alliage léger en contact avec les maçonneries ou béton, recevront avant pose une couche de peinture à base
de bitume protection absolue contre le ciment et la chaux.
Toutes les pièces accessoires en tout autre métal que l'alliage léger devront être cadmiées ou métallisées au zinc.
Il sera évité tout couple électrolytique avec d'autres métaux tels que cuivre et plomb ou peinture à base de minium de plomb.
Les pièces en acier en contact avec l'aluminium seront protégées par une peinture essentiellement au chromate de zinc par métallisation.
07.2.15.4
Protection complémentaire sur acier inoxydable et alliage aluminium
Suivant article 1, 3383 du D.T.U No 37.1 : Protection constituée par bandes adhésives vernis pelable, emballage de protection cire, etc... apposées
par-dessus la protection définitive.
Cette protection complémentaire doit être maintenue jusqu'à l'achèvement complet des travaux et enlevée aussi tard que possible par l'entrepreneur.
Toutes précautions devront être prises pour éviter la contamination des surfaces d'acier inoxydable par des particules ferreuses (NF P.24.301) pour
projection de plâtre ou ciment.
07.2.15.5
Quincaillerie - Visserie
Les matériaux employés doivent comporter une protection donnant un résultat équivalent à celui des matériaux dont est fabriquée la pièce métallique
maîtresse.
Pour la quincaillerie nécessaire au ferrage des menuiseries, les fournitures et travaux devront être conformes aux normes R.E.E.F dans tous les cas où cela
sera possible. Toutes les fournitures entrant dans cette catégorie devront porter l'estampille NF S.N.F.Q.
La visserie devra être entièrement en acier inoxydable.
Toutes les quincailleries spéciales non définies par les normes françaises et dont l'usage est rendu nécessaire par le ferrage de certains ouvrages décrits
ci-après devront être de première qualité et en provenance des maisons spécialisées notoirement connues pour leur bonne qualité.
L'entrepreneur se portera garant de cette qualité et en demeurera responsable.
Toute la quincaillerie sera soumise à l'agrément du Maître d'Ouvrage dès le début du chantier.
Les articles de quincaillerie devront correspondre aux nécessités du travail à exécuter et être proportionnés aux poids et usage des ouvrages.
Toutes poignées utiles pour la manutention et la préhension seront prévus.
Avant la pose, les pièces mobiles ou les mécanismes doivent être soigneusement graissés ou huilés s'il y a lieu.
La fixation de la quincaillerie sur les parties métalliques sera faite au moyen de vis, boulons, etc... de même nature que la quincaillerie et il devra être
garanti que ces fixations ne puissent subir aucune altération physique et mécanique.
07.2.16
CONCEPTION MENUISERIE ALUMINIUM
07.2.16.1
Bâtis dormants
Les bâtis dormants seront réalisés en profils, assemblés par équerres soudées et fixées aux précadres.
07.2.16.2
Pièces d'appuis et seuils
Les pièces d'appuis et seuils seront de largeur suffisante avec gorges et trous d'évacuation des eaux en provenance de buées intérieures.
07.2.16.3
Cornières acier galvanisé
L'entreprise du présent lot devra la fourniture et la pose de cornières en acier galvanisé, nécessaires à la fixation des menuiseries dans les murs en voiles
béton armé ou en maçonnerie, le coûts des cornières étant inclus dans les prix unitaires des menuiseries.
07.2.16.4
Ouvrants
Les ouvrants seront réalisés en profilés tubulaires coupes d'onglets et assemblés par équerres vissées pour les angles d'équerres. Ils seront coupés droits
et assemblés par embouts de jonctions vissés pour les assemblages perpendiculaires avec joints d'étanchéité à l'air et à l'eau du type Néoprène au
pourtour des ouvrants.
07.2.16.5
Parties fixes
Elles seront réalisées comme ci-dessus et seront rapportées sur les bâtis dormants.
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 7/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
07.2.16.6
Désignation
Feuillures
Les feuillures ouvertes fermées par parcloses rigides seront réservées pour la pose de vitrages de faible épaisseur (4mm et dimension réduite)
Dans ce cas, les vitrages seront posés à bain de mastic avec parcloses.
Dans tous les autres cas, les feuillures seront "AUTO-DRAINANTES" voir D.T.U No 39-4 et avis techniques C.S.T.B.
Dans ce cas, les vitrages seront posés à l'aide de profils extrudés élastomère vulcanisés à chaud, compact, homogène, conforme la norme NF P 85.301 le
plus souvent en polychloroprène.
07.2.16.7
Parcloses
Les parcloses seront de section suffisante, clippés ou fixées par vis inox. Elle seront assemblées à coupe d'onglet.
07.2.16.8
Joints d'étanchéité
Un joint d'étanchéité COMPRIBAND sera posé à la jonction du cadre avec la maçonnerie et du dormant avec le précadre.
Un joint à la pompe sera mise en place au pourtour des dormants et à la jonction de la maçonnerie et des habillages de précadre.
07.2.16.9
Habillages
Profilés d'aluminium fixés par clips ou par vis inox pour habillage des parties visibles de précadre après pose des menuiseries.
07.2.16.10
Essais
Les essais mécaniques et physiques seront réalisés suivant les normes N.F.P. No 20302 et N.F.P. No 20501 et comporteront les critères de résistance au
vent de perméabilité à l'air et d'étanchéité à l'eau. Le prélèvement de l'échantillon sera choisi parmi les plus grandes dimensions. Cet échantillon sera
représentatif de la totalité du lot dans lequel il sera prévu.
07.2.16.11
Quincailleries
Les quincailleries seront conformes aux normes NFP 26 visées par la consistance des ouvrages en vigueur à la passation du marché.
Les poignées de crémones, les béquilles doubles, les plaques de garniture seront en aluminium laqué blanc.
L'entrepreneur du présent lot devra la fourniture de l'ensemble des serrures et garnitures équipant ses ouvrages, les cylindres et clés seront prévus par le
lot de Menuiseries intérieures bois.
07.2.17
CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
07.2.17.1
Classement acoustique des menuiseries
Les menuiseries auront un indice d'affaiblissement acoustique suivant l'étude acoustique de serdB (ils devront être justifiés par PV) :
07.2.17.2
07.2.17.3
Classification des ouvertures extérieures
.
.
.
Les ouvertures extérieures auront la classification suivante :
Etanchéité à l'air ( renforcée) : classe A*2,
Etanchéité à l'eau ( renforcée) : classe E*4,
Résistance au vent : V*A2.
.
Menuiseries avec label CEKAL.
.
Zone climatique Eb pour occultations extérieures.
Coefficient de transmission thermique
Les menuiseries aluminium, à rupture de pont thermique, auront un cœfficient thermique, suivant étude thermique du BET fluides jointe au dossier
d'appel d'offres, de :
Menuiseries aluminium :Uw = 1,80 W/m².K, avec lame d'argon, compris volet roulant PVC suivant localisation
Porte opaque isolante : U = 1,50 W/m²°C avec lame d'argon,
Lanterneaux polycarbonate alvéolaire 16mm : U = 2,00 W/m²°C avec lame d'argon,
07.2.17.4
Classification des vitrages
-
Double vitrage isolant peu émissif, caractéristiques suivant étude thermique du BET fluides jointe au dossier d'appel d'offres.
Les allèges fixes des menuiseries faisant office de garde-corps seront prévues en vitrage de sécurité côté extérieur, suivant réglementation.
Marquage CEKAL.
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 8/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
07.2.17.5
Désignation
Grilles d'entrée d'air
Les grilles d'entrées d'air seront fournies par le lot Chauffage-Ventilation et posées par le présent lot, suivant les indications du lot Chauffage-Ventilation.
Grilles d'entrées d'air hygrorèglables à incorporer dans les menuiseries ou coffres de volets roulants, compris régulateur d'air avec moustiquaire, déflecteur
intérieur et extérieur. Nombre et dimensions suivant indications du lot Chauffage-Ventilation.
07.2.18
GARANTIES
Les entreprises devront s'engager à exécuter tous les ouvrages aux meilleures conditions avec des matériaux de premier choix en respectant les règles de
l'art et les règlements en vigueur lors de l'exécution.
Elles devront garantir les fournitures et les travaux contre tous vices de construction et de montage, cachés ou apparents pendant une durée minimum d'un
an à dater de la mise en service des installations, même si les fabrications ou le matériel proviennent de fournisseurs autres que celles représentées
officiellement par le concurrent.
Cette garantie impose à l'entreprise, l'obligation d'un "service après vente" de réparer, remplacer ou modifier sans indemnités, ni dommages et intérêts,
toute partie qui viendrait à être reconnue défectueuse ou non conforme aux règles techniques et règlements en vigueur et ce, dans un délai inférieur à 12
heures pour les appareils ou organes essentiels au fonctionnement de l'ensemble et dont la liste sera précisée par le concurrent, ou dans les 72 Heures
pour les autres appareils.
Il est précisé que toutefois, les réparations ou remplacements dus aux avaries faisant suite à une imprudence ou à une négligence du personnel resteront à
la charge du Maître de l'ouvrage.
Le concurrent retenu devra assurer les visites régulières durant le délai de garantie, en vue de vérifier le bon fonctionnement du matériel et de donner
07.2.19
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou aux
déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à réaliser et
à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes, DTU et
les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 9/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
07.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
07.3.1
PORTES DE SAS D'ENTREES
07.3.1.1
Ensemble vitré extérieur Nord du hall d'accueil
Ensemble d'entrée de bâtiment composé d'une porte double vantaux, dimensions suivant plans.
Ensemble en aluminium thermolaqué teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL, et comprenant :
Profils de dormant muni d'une rainure équipé de vérins de réglage,
Montants suivant plan de façades, pas de traverse,
Cadre dormant, constitué par un profilé tubulaire avec battement incorporé, recevant en périphérie un joint de battement à lèvre néoprène, compris
couvre-joint en aluminium, en périphérie sur chaque face.
Assemblage aux angles du cadre et couvre joint à coupe d'onglet, équerre de fixation intérieure à chaque angle, permettant une jonction à fleur
robuste pour éviter tous mouvements aux transports et aux manutentions.
Ouvrants, constitués d'un profil tubulaire pour montants et traverse haute, pour traverse basse et traverse intermédiaire.
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces,
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
Caractéristique acoustique (Rw+C)  28 dB
4 paumelles à bille minimum par vantail,
Ferme-porte
Joint balai et jet d'eau en pied de porte,
Bâton de maréchal toute hauteur aux 2 faces en acier inoxydable,
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Serrure de sûreté (haute sécurité) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Butoirs alu ou galva avec caoutchouc fixés au sol ou au mur suivant les cas, y compris sujétions de fixation robuste,
Hauteur suivant plans,
Signalisation des vitrages suivant règlementation.
Arrêt à 90°
L'ensemble sera réalisé selon plans architecte
Localisation :
accès Hall en façade Nord : pour les portes extérieures de sas.
07.3.1.2
Ensemble vitré extérieur Sud du hall d'accueil
Ensemble vitré d'entrée de bâtiment intégrant de portes double vantaux, dimensions suivant plans.
Ensemble vitré fixe réalisé avec ossature par profilés en tubes aluminium thermolaqué de chez Technal ou similaire comprenant :
ossature principale composée de montants verticaux fixés au gros oeuvre
ossature horizontale fixés sur montants verticaux, assemblage entre traverses par coupes d'onglet
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces,
Caractéristique acoustique (Rw+C)  28 dB
prise du vitrage par parcloses
bavette d'encadrement des portes vitrées
pièces d'angles en aluminium laqué
Ensemble en aluminium thermolaqué teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL, et comprenant :
Profils de dormant muni d'une rainure équipé de vérins de réglage,
Montants suivant plan de façades, pas de traverse,
Cadre dormant, constitué par un profilé tubulaire avec battement incorporé, recevant en périphérie un joint de battement à lèvre néoprène, compris
couvre-joint en aluminium, en périphérie sur chaque face.
Assemblage aux angles du cadre et couvre joint à coupe d'onglet, équerre de fixation intérieure à chaque angle, permettant une jonction à fleur
robuste pour éviter tous mouvements aux transports et aux manutentions.
Ouvrants, constitués d'un profil tubulaire pour montants et traverse haute, pour traverse basse et traverse intermédiaire.
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces,
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
Caractéristique acoustique (Rw+C)  28 dB
4 paumelles à bille minimum par vantail,
Ferme-porte
Joint balai et jet d'eau en pied de porte,
Bâton de maréchal toute hauteur aux 2 faces en acier inoxydable,
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Serrure de sûreté (haute sécurité) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Butoirs alu ou galva avec caoutchouc fixés au sol ou au mur suivant les cas, y compris sujétions de fixation robuste,
Hauteur suivant plans,
Signalisation des vitrages suivant règlementation.
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 10/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
Arrêt à 90°
L'ensemble sera réalisé selon plans architecte
Nota : Les profils en aluminium seront de même nature que la façade vitrée des salles A et B.
Localisation :
accès du Hall en façade Sud : pour les portes extérieures de sas.
accès de l'école de musique en façade Sud : pour les portes extérieures de sas
07.3.1.3
Ensembles vitrés intérieures de sas
Ensemble d'entrée de bâtiment composé d'une porte double vantaux (90+70cm) et de châssis fixe latéraux suivant localisation, dimensions suivant plans.
Ensemble en aluminium thermolaqué teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL, et comprenant :
Profils de dormant muni d'une rainure équipé de vérins de réglage,
Montants suivant plan de façades, pas de traverse,
Cadre dormant, constitué par un profilé tubulaire avec battement incorporé, recevant en périphérie un joint de battement à lèvre néoprène, compris
couvre-joint en aluminium, en périphérie sur chaque face.
Assemblage aux angles du cadre et couvre joint à coupe d'onglet, équerre de fixation intérieure à chaque angle, permettant une jonction à fleur
robuste pour éviter tous mouvements aux transports et aux manutentions.
Ouvrants, constitués d'un profil tubulaire pour montants et traverse haute, pour traverse basse et traverse intermédiaire.
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces,
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
Caractéristique acoustique (Rw+C)  28 dB
4 paumelles à bille minimum par vantail,
Ferme-porte
Bâton de maréchal toute hauteur aux 2 faces en acier inoxydable,
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Serrure de sûreté sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Butoirs alu ou galva avec caoutchouc fixés au sol ou au mur suivant les cas, y compris sujétions de fixation robuste,
Hauteur suivant plans,
Signalisation des vitrages suivant règlementation.
Arrêt à 90°
L'ensemble sera réalisé selon plans architecte
Localisation :
accès Hall en façade Sud : pour les portes intérieures de sas.
accès Hall en façade Nord : pour les portes intérieures de sas (sans châssis fixe latéraux)
accès à l'école de musique en façade Sud Ouest : pour la porte intérieure de sas (sans châssis fixe latéraux)
07.3.1.4
Ensemble vitré extérieur Sud de la salle
Ensemble vitré d'entrée de bâtiment intégrant de portes double vantaux, dimensions suivant plans.
Ensemble vitré fixe réalisé avec ossature par profilés en tubes aluminium thermolaqué de chez Technal ou similaire comprenant :
ossature principale composée de montants verticaux fixés au gros oeuvre
ossature horizontale fixés sur montants verticaux, assemblage entre traverses par coupes d'onglet
Remplissage en double vitrage feuilleté deux faces ,isolation acoustique renforcée type Stadip protect 66.2 (16) Planilux 10 de Saint Gobain glass ou
équivalent.
Performance acoustique : Rw+Ctr  38dB
prise du vitrage par parcloses
bavette d'encadrement des portes vitrées
pièces d'angles en aluminium laqué
Porte doubles vantaux en aluminium thermolaqué teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL, et comprenant :
Profils de dormant muni d'une rainure équipé de vérins de réglage,
Montants suivant plan de façades, pas de traverse,
Cadre dormant, constitué par un profilé tubulaire avec battement incorporé, recevant en périphérie un joint de battement à lèvre néoprène, compris
couvre-joint en aluminium, en périphérie sur chaque face.
Assemblage aux angles du cadre et couvre joint à coupe d'onglet, équerre de fixation intérieure à chaque angle, permettant une jonction à fleur
robuste pour éviter tous mouvements aux transports et aux manutentions.
Ouvrants, constitués d'un profil tubulaire pour montants et traverse haute, pour traverse basse et traverse intermédiaire.
Châssis menuisés : Remplissage en double vitrage feuilleté deux faces ,isolation acoustique renforcée type Stadip protect 66.2 (16) Planilux 10 de
Saint Gobain glass ou équivalent.
Blocs portes vitrés : Remplissage en double vitrage feuilleté deux faces, type 44.2(12)10 de Saint Gobain glass ou équivalent
Performance acoustique : Rw+Ctr 38dB
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 11/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
4 paumelles à bille minimum par vantail,
Ferme-porte,
Joint balai et jet d'eau en pied de porte,
Serrure de sûreté (haute sécurité) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Garniture et poignées extérieure aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Barre anti-panique, 3 points intérieure ou boutons moletés intérieure
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Butoirs alu ou galva avec caoutchouc fixés au sol ou au mur suivant les cas, y compris sujétions de fixation robuste,
Signalisation des vitrages suivant règlementation
Arrête de porte à 90°ou 180° suivant localisation.
L'ensemble sera réalisé selon plans architecte
Nota : Les profils en aluminium seront de même nature que l'ensemble vitré d'accès au Hall façade Sud.
Localisation : Pour l'ensemble de la façade vitré au Sud des salles A et B.
07.3.2
MENUISERIES ALUMINIUM
07.3.2.1
Châssis vitrés à soufflet de désenfumage
Fourniture et pose de châssis à soufflet de désenfumage en profilés d'aluminium laqué avec rupture de pont thermique, teinte au choix dans la gamme
RAL, avec les caractéristiques suivantes :
- Cadre dormant, posé en feuillure, constitué d'un profil tubulaire, sans couvre joint à battement incorporé, fixation sur maçonnerie ou incorporation dans un
ensemble vitré.
- Interposition d'un joint mousse à cellules fermées entre cadre et support avec joint mastic 1ère catégorie.
- Joint tubulaire EPDM de battement complété d'un joint à lèvre fixé dans une rainure, l'ensemble formant chambre de décompression.
- Traverse d'appui avec rejet d'eau posée sur appui du maçon avec interposition d'un joint d'étanchéité entre maçonnerie et aluminium, goulotte de
récupération des eaux de condensation intérieures, avec évacuations vers l'extérieur par trous oblongs et busettes, avec clapet anti-retour.
- Joint d'étanchéité central sur traverses basses, à lèvre néoprène formant chambre de décompression, rejet d'eau. Joints d'étanchéité périphérique en
feuillure de battement, formant chambre de décompression. Etanchéité des angles renforcée par équerre spéciale moulée élastomère.
- Assemblage des angles par coupe d'onglet et équerre intérieure goupillée ou sertie, assurant une pression constante sur les 3 faces intérieures avec
jonction parfaitement affleurées.
-Ferrage par paumelles en aluminium avec axe en acier inoxydable et rondelles en polyamide graphité, sur traverses basses, permettant la dépose du
châssis par simple translation horizontale, en position d'ouverture totale.
-Châssis répondant aux exigences normatives (NF S61.937) et également à 'IT 246 par un degré d'ouverture à 60°. Commande d'ouverture intégrée par
télécommande pneumatique en ouverture/fermeture par 1 ou 2 vérins, suivant dimensions du châssis.
- Dispositif de commande unique sous marquage NF à la charge du présent lot, des lanterneaux et des châssis vitrés à soufflet.
Coordination à prévoir avec l'étancheur. La commande de désenfumage unique pour l'ensemble des châssis et skydômes doit être implantée près de
l'accès principal du hall.
- Remplissage en double vitrage. Caractéristique acoustique (Rw+Ctr)  28dB
- Marquage NF exigé
- Performance thermique : U =2.00 W/m².C°
Détails suivant nomenclature et plans de l'architecte
Localisation : Châssis de désenfumage à positionner en partie haute des salles A et B (surface utile d'exutoire : 4.7m²
07.3.2.2
Châssis vitrés fixes
Châssis fixes, réalisés en menuiserie aluminium thermolaqué à rupture de pont thermique, teinte au choix dans la gamme RAL,, et comprenant:
Cadre dormant avec joint clipsable, feuillure et parcloses incorporées pour pose du vitrage. Ce cadre sera équipé de pattes ou d'équerres fixées et
réglables dans une rainure périmétrale pour fixation dans maçonnerie par pattes vissées
Assemblage à coupe d'onglet avec fixation par équerres à pions ou à vis inoxydable.
Pièce d'appui formant rejet d'eau, assurant la récupération et l'évacuation des eaux d'infiltration par trous oblongs avec déflecteur à clapet
anti-refoulement et équipées à l'arrière d'une gorge assurant la récupération des eaux de condensation.
Remplissage en double vitrage feuilleté deux faces ,isolation acoustique renforcée typeStadip protect 66.2 (16) Planilux 10 de Saint Gobain glass ou
équivalent pour les façades Nord et Ouest de l'école de musique
Remplissage en double vitrage feuilleté deux faces ,isolation acoustique renforcée type Climalit silence 6(12)44.2A Saint Gobain glass ou équivalent
pour les façades Sud et Ouest de la salle de réunion
Performance acoustique : Rw + Ctr  38dB façades Nord et Ouest de l'école de musique
Performance acoustique : Rw + Ctr  34dB façades Sud et Ouest de la salle de réunion
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.80 W/m².C°
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
Dimensions suivant plans
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 12/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Pour les châssis fixe du bâtiment :
- Façade Ouest de l'école de musique, dans les boxes et la salle de solfège
- Façade Nord de l'école de musique, dans la salle d'harmonie
- Façades Sud et Ouest de la salle de réunion.
- En partie haute du hall
07.3.2.3
Châssis simple vantail oscillo-battant
Châssis ouvrant de type oscillo-battant, réalisés en menuiserie aluminium thermolaqué, teinte au choix dans la gamme RAL,, et comprenant:
Cadre dormant avec joint clipsable, feuillure et parcloses incorporées pour pose du vitrage. Ce cadre sera équipé de pattes ou d'équerres fixées et
réglables dans une rainure périmétrale pour fixation dans maçonnerie par pattes vissées
Pièce d'appui formant rejet d'eau, assurant la récupération et l'évacuation des eaux d'infiltration par trous oblongs avec déflecteur à clapet
anti-refoulement et équipées à l'arrière d'une gorge assurant la récupération des eaux de condensation.
ouvrant en profils tubulaires avec feuillures et parcloses
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces,isolation acoustique renforcée au bruit d'impact de la pluie, de type Climalit Silence 6(12)44.2A de
SAINT GOBAIN GLASS ou équivalent pour l'office
Le vitrage des loges sera brouillé
Performance acoustique : Rw+Ctr  34dB
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.80W/m².C°
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
Système de fermeture oscillo-battant, avec poignée de tirage intérieure
dimensions suivant plans
Localisation : Pour les châssis oscillo-battant du bâtiment :
- Façade Nord de l'office
- Façade Nord des loges 1 et 2.
07.3.2.4
Châssis simple vantail ouvrant à la française
Châssis ouvrants à la française, réalisés en menuiserie aluminium thermolaqué teinte au choix dans la gamme RAL, et comprenant:
Cadre dormant avec joint clipsable, feuillure et parcloses incorporées pour pose du vitrage. Ce cadre sera équipé de pattes ou d'équerres fixées et
réglables dans une rainure périmétrale pour fixation dans maçonnerie par pattes vissées
Pièce d'appui formant rejet d'eau, assurant la récupération et l'évacuation des eaux d'infiltration par trous oblongs avec déflecteur à clapet
anti-refoulement et équipées à l'arrière d'une gorge assurant la récupération des eaux de condensation.
ouvrant en profils tubulaires avec feuillures et parcloses
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces,isolation acoustique renforcée au bruit d'impact de la pluie, de type Climalit Silence 6(12)44.2A de
SAINT GOBAIN GLASS ou équivalent pour l'office
Performance acoustique : Rw+Ctr  34dB
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.80W/m².C°
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
poignée de manoeuvre avec crémone 3 points
dimensions suivant plans
Localisation : Pour le châssis ouvrant à française de la salle de réunion côté Ouest.
07.3.2.5
Châssis simple vantail coulissant
Châssis coulissant, réalisé en menuiserie aluminium thermolaqué, teinte au choix dans la gamme RAL, et comprenant :
cadre dormant avec rail de guidage haut et bas en profilés tubulaires avec drainage pour l'évacuation des eaux. Ce cadre sera équipé de pattes ou
d'équerres fixées et réglables dans une rainure périmétrale pour fixation dans maçonnerie par pattes vissées
ouvrant en profils tubulaires avec translation horizontale par roulement sur galets nylon
Remplissage en double vitrage feuilleté 2 faces
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.80W/m².C°
Calage du vitrage par joints et cales suivant DTU 39/4 et suivant l'article 6.1.16 CARACTERISTIQUES DES MENUISERIES
poignée de manœuvre à condamnation et décondamnation latéral
dimensions suivant plans
Localisation : Pour le châssis coulissant du local billetterie - vestiaires donnant sur le sas d'entrée du hall côté Nord.
07.3.3
OUVRAGES DIVERS
07.3.3.1
Stores intérieurs d'occultation motorisés
Fourniture et pose de store en toile à enroulement dans la gamme MERMET ou équivalent et comprenant :
Une toile store pleine verticale en tissu occultant
Compris coffre aluminium, joues et trappe de visite, teinte identique aux menuiseries extérieures. Dimensions en fonction du diamètre d'enroulement
coulisses pour poses à fleur du doublage
Guidage latéral par coulisses et coffre aluminium laqués
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 13/14
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
Barre finale de charge en acier zingué de 21 mm de diamètre munie d'embouts percés pour guidage.
Traitement anti UV filtrante
Commande motorisée
La toile devra posséder un classement au feu M1
Occultation totale
Teintes au choix de l'architecte dans la gamme complète du fabricant.
Dimensions selon repérages sur plans.
Localisation : suivant plans et façades, pour la façade vitrée des salles A et B
07.3.3.2
Appui alu laqué
Pièces d'appuis en tôle d'alu laqué, compris façon de plis, coupe, et d'étanchéité, teinte identique à celle des menuiseries
Fixation sur glacis en maçonnerie
Joint silicone en tête des relevés
Localisation :
- pour tous les appuis des châssis situés en façades, suivant plans
Lot n°07 MENUISERIES EXTERIEURES ALUMINIUM
Page 14/14
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°08
METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
08.1
MODIFICATIONS MARCHE ....................................................................................................................................3
08.1.1
LISSES ET MAINS COURANTES .......................................................................................................................3
08.1.2
STRUCTURE METALLIQUE ET PANNEAUX ALUMINIUM ................................................................................3
08.1.3
OPTION NON RETENUE AU MARCHE ..............................................................................................................3
08.2
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
08.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................4
08.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
08.2.3
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................4
08.2.4
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LES MATÉRIAUX ...............................................................4
08.2.5
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE ........................................................5
08.2.6
FINITION DES OUVRAGES.................................................................................................................................6
08.2.7
RÉSERVATION ....................................................................................................................................................6
08.2.8
ATTENTIONS PARTICULIÈRES .........................................................................................................................6
08.2.9
COORDINATION DES TRAVAUX .......................................................................................................................6
08.2.10
FIXATIONS ...........................................................................................................................................................7
08.2.11
SECURITE............................................................................................................................................................7
08.2.12
QUINCAILLERIE ..................................................................................................................................................7
08.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................8
08.3.1
PORTES MÉTALLIQUES .....................................................................................................................................8
08.3.2
LISSES ET MAINS COURANTES .....................................................................................................................10
08.3.3
STRUCTURE METALLIQUE ET PANNEAUX ALUMINIUM ..............................................................................11
08.3.4
OUVRAGES DIVERS .........................................................................................................................................12
MODIFICATIONS MARCHE
Page 2/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
08.1
MODIFICATIONS MARCHE
08.1.1
LISSES ET MAINS COURANTES
08.1.1.1
Garde-corps barreaudage vertical (modification du descriptif et de la localisation)
Fourniture et pose de garde-corps en acier galvanisé et thermolaqué, l'ensemble sera fabriqué en atelier et comprenant :
montants verticaux par fer plats 50x15 mm ép avec platine de répartition en pied
lisse basse et lisse haute formant main courante par cornière 40x8mm épaisseur
remplissage par barreaudage vertical en profil carré de 12 mm de section, selon détail
toutes les arêtes vives et angles situés côté balcon seront chanfreinés
Nota : les dimensions ci-dessus sont données à titre indicatif, il appartiendra aux entreprises de vérifier le dimensionnement des ouvrages
Compris toutes sujétions de mise en oeuvre et fixation à la maçonnerie.
Localisation : Suivant plans :
- Au droit de la scène, pour séparation avec le vide du dégagement d'accès à l'espace loges.
- Au droit de l'emmarchement extérieur situé au droit de la terrasse bois au Sud du hall
- Au droit du quai de déchargement
08.1.2
STRUCTURE METALLIQUE ET PANNEAUX ALUMINIUM
08.1.2.1
Panneaux brises soleil en métal déployé aluminium perforés (modification du descriptif)
Fourniture et pose d'un habillage métallique en aluminium thermolaqué déployé ton Corten, type Lagun 62XS de chez Metal déployé ou équivalent, et
comprenant :
- structure primaire métallique décrite à l'article ci dessus.
- Panneau en métal déployé dimensions aléatoire assemblage des panneaux par soudure.boulonnée sur structure secondaire formant cadre en "U".
- les profilés seront boulonné en trou oblongue sur la structure métallique en parties verticale et horizontales.
- les élément de structure seront assemblés par soudure ou par fixations non apparentes.
L'habillage en Panneau n'a pas vocation à assurer l'étanchéité.
L'ensemble sera réalisé en atelier et assemblé sur place par boulonnage inox.
Réalisation et dimensionnement suivant détails du bureau d'étude structure et plans de principe de l'architecte.
Les plans d'exécution de l'entreprise seront ensuite validés par l'architecte et le bureau de contrôle avant mise en œuvre
Localisation : suivant plans de façades, et carnet de détails (détails D4 et D4b)
Façade Ouest et Sud, formant brises soleil verticaux
08.1.3
OPTION NON RETENUE AU MARCHE
08.1.3.1
Poutre métallique supprimée
Option du dossier de consultation non retenue au Marché.
Localisation : En support de la cloisons mobile entre les salles A et B, remplacé par une poutre en lamellé collé au lot charpente bois - bardage bois
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 3/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
08.2
GENERALITES
08.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
L'entreprise devra se référer aux réglementations en vigueur et spécialement :
DTU 32-1 et 32-2 : construction métallique.
NFP 43 : tôles d'acier galvanisées
NF P: 01-012 et 01-013.
Règles FA: comportement au feu des structures en acier
Règles AL: règles de conception
Règle CM 66: règles de calcul
Norme parasismique PS 92
Ainsi que toutes les normes et réglementation en vigueur concernant les gardes corps et les éléments liés à la sécurité.
08.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
08.2.3
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
08.2.4
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LES MATÉRIAUX
08.2.4.1
Acier laminé
Il sera conforme à l'article 2.1 du Cahier des Charges des Constructions Métalliques. (D.T.U. No 32.1)
Les aciers employés pour l'exécution des travaux de serrurerie doivent être de qualité dite "acier doux" du commerce et de dimensions conformes aux
normes A.F.N.O.R. de la classe A Métallurgie.
08.2.4.2
Quincaillerie, Serrurerie
Les articles de quincaillerie seront de 1ère qualité et s'ils font l'objet d'une marque S.N.F.Q., ils seront poinçonnés de la 1ère qualité NF SNFQ I.
Les articles de quincaillerie devront correspondre aux nécessités du travail à exécuter et être proportionnés aux poids et usages des ouvrages.
Toutes poignées utiles pour la manutention seront prévues.
Avant la pose, les pièces mobiles, les mécanismes des serrures et articles de quincaillerie seront soigneusement graissés ou huilés et leur entretien devra
être assuré par l'entrepreneur de menuiserie jusqu'à l'expiration du délai de garantie.
08.2.4.3
Fabrication en atelier
Planage, dressage, traçage, section des fers :
conformes à l'article 3.1 du D.T.U. 32.1 et 4.O4 du D.T.U. 32.2.
la description des ouvrages de serrurerie comporte des sections précises, ces sections doivent être considérées comme des minima.
il appartiendra à l'entrepreneur d'en augmenter les dimensions après accord au Maître d'Oeuvre, sans supplément du prix forfaitaire s'il estime que les
sections prévues sont insuffisantes ou ne peuvent être actuellement livrées par les fournisseurs.
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 4/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
08.2.4.4
Désignation
Forgeage, cintrage, pliage, emboutissage
Conformes à l'article 3.2 du D.T.U. 32.1 (acier) et 4.O7 du D.T.U. 32.2.
08.2.4.5
Débitage
Il sera conforme à l'article 3.3 du D.T.U. 32.1.
08.2.4.6
Perçage des trous, rivetage
Conforme à l'article 3.4 du D.T.U. 32.1 (acier) et article 4.O8-4.O9 du D.T.U. 32.2 (alliage léger).
Les trous relatifs à un même rivet dans les pièces à assembler doivent coïncider parfaitement. Les rivets doivent remplir complètement la cavité, les têtes
exactement centrées ne doivent comporter aucun bourrelet annulaire.
08.2.4.7
Assemblage, soudage
Conformes à l'article 3.5 du D.T.U. 32.1 (acier) et 4.11-4.12 du D.T.U. 32.2 (alliage léger).
Les soudures doivent être exécutées avec le minimum de reprises et provoquer la fusion totale sur l'épaisseur des bords, avec liaison parfaite de part et
d'autre, sans collage, ni vide, ni soufflure, ni démaigrissement et avec une légère surcharge à la surface.
08.2.4.8
Tolérances
Conformes à l'article 3.6 du D.T.U. 32.1.
08.2.5
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE
08.2.5.1
Pose des ouvrages de menuiserie
Les ouvrages de menuiserie seront mis en place et maintenus dans des conditions telles qu'ils ne puissent subir aucun déplacement pendant le cours du
chantier.
Toutes cales et étrésillons provisoires devront être placés à l'effet d'empêcher la déformation des ouvrages.
08.2.5.2
Trous et scellements
L'entrepreneur de Gros Œuvre sera tenu de réserver les trous et feuillures selon les plans de détails qui lui seront fournis en temps utile par l'entrepreneur
de menuiserie métallique.
Les trous seront percés avec soin aux dimensions strictement nécessaires, les scellements seront toujours faits au ciment et à la charge du présent lot. Ces
scellements seront arrêtés à 0.01 du nu fini définitif des ravalements ou enduits intérieurs. Les entrepreneurs de gros-œuvre, plâtrerie, peinture etc...
devront exécuter les raccords superficiels des parements. Cette spécification n'est plus valable dans le cas de platine cache scellement : le raccord sera
alors affleuré au nu fini du mur.
Il ne sera fait aucun percement dans les ouvrages en B.A. sans s'être assuré auparavant auprès de l'entrepreneur de gros œuvre que ces percements ne
nuisent pas à la solidité des ouvrages.
L'entrepreneur devra prendre toutes précautions pour ne pas dégrader les enduits de maçonnerie ou parements faits, toutes réparations ou remises en état
nécessitées de ce fait lui incombant. Il devra poser ses ouvrages avec joints plastiques étanches de forte épaisseur au pourtour.
08.2.5.3
Calfeutrements
L'entrepreneur du présent lot devra le calfeutrement des ces ensembles (portes, portails, grilles, ...) dans les parois béton, maçonnées ou cloisons afin de
garantir la parfaite étanchéité des ouvrages et afin de respecter les degrés feu et/ou acoustiques suivant recommandations des PV d'essai des ensembles.
08.2.5.4
Echantillons
Un échantillon de tous les accessoires et quincaillerie entrant dans la composition des éléments de serrurerie métallique sera déposé à l'acceptation du
Maître d'Œuvre avec les plans d'exécution.
08.2.5.5
Réception des menuiseries à peindre
Pour permettre l'application de la peinture définitive, il sera tenu compte d'un jeu minimum de 0.05 à 1 mm entre les dormants et ouvrants. Une tolérance en
plus de 0.5 mm au maximum pourra être admise sur 1/10 du pourtour.
08.2.5.6
Réception avant pose
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 5/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
(annexe 11 P B du D.T.U. 37.1)
Les éléments seront réceptionnés avant pose.
L'entrepreneur devra se livrer aux diverses opérations d'essais et de contrôle :
essais mécaniques des éléments ouvrants
rigidité: dito
vérification des fournitures, quincailleries, appareils et systèmes de manœuvre.
08.2.5.7
Réception en fin de travaux
(article 1.6 du D.T.U. 37.1)
Lors de la réception en fin de travaux, les menuiseries seront mises en bon état de fonctionnement.
Les parties ouvrantes seront graissées, équilibrées etc.
08.2.5.8
Sujétions diverses
La fourniture et le transport à pied d'œuvre, le stockage, la pose et le réglage des ouvrages de serrurerie.
La fourniture et pose des quincailleries, des systèmes de manœuvre, d'équilibrage, de suspension de guidage, de fermeture, de verrouillage (y compris
ceux nécessaires aux facilités de nettoyage qui sont définis dans la NF P 24.3O1).
La fourniture et pose de pattes à scellement, de chevilles, douilles auto foreuses et autres systèmes de fixation non incorporés au Gros Oeuvre, ainsi que
des taquets de calage.
La fourniture seule au lot Gros Œuvre des dispositifs de fixation (rails, douilles, taquets) lorsque ceux-ci doivent être incorporés au coulage du béton.
Les scellements au pistolet et soudage de fixation sur ossature métallique.
Les réservations (feuillures, engravures, trous) qui n'auraient pu être réalisés par l'entrepreneur de gros oeuvre du fait que l'entrepreneur du présent lot
serrurerie n'aurait pas fourni en temps utile les plans et croquis précisant les caractéristiques dimensionnelles des châssis et quincailleries en vue de leur
adaptation aux ouvrages de gros œuvre.
08.2.5.9
Joint d'étanchéité
Fourniture et pose de joints plastiques de calfeutrement dans les cas de pose en feuillure finie ou brute en façade afin d'assurer l'étanchéité (joint compris
bande et joint à la pompe après pose des menuiseries extérieures).
08.2.6
FINITION DES OUVRAGES
Tous les ouvrages décrits ci-dessous sauf mention contraire sont prévus livrés finis à savoir: après fabrication en usine, ils seront galvanisés à chaud avec
épaisseur minimum de 60 microns et finition par thermolaquage, coloris suivant choix de l'architecte.
L'ensemble de la peinture se faisant en atelier et l'entreprise fournissant une garantie de bonne tenue des ouvrages de sept ans.
Toute reprise de peinture sur ces ouvrages après pose sera de même due par la présente entreprise.
Les ouvrages seront conçu pour être posé fini, tout raccords, percements, ajustements, soudures, étant interdit sur le chantier.
08.2.7
RÉSERVATION
L'entreprise devra prévoir en accord avec l'entreprise de gros œuvre, toutes les réservations dont il aura besoin.
08.2.8
ATTENTIONS PARTICULIÈRES
L'entrepreneur est réputé s'être rendu compte de l'importance des travaux à exécuter et d'en estimer les sujétions diverses nécessaires à la complète
exécution de ses ouvrages suivant les règles de l'Art.
Tous les travaux d'adaptation et contraintes diverses, générales ou particulières, inhérentes à la présente réalisation seront inclus dans les prix unitaires,
qu'ils soient exprimés de façon explicite ou non dans le présent document.
08.2.9
COORDINATION DES TRAVAUX
L'entreprise devra recueillir tous renseignements nécessaires auprès des entreprises attributaires des lots suivants :
entreprise de Gros-Œuvre pour les plans et croquis dimensionnels des ouvrages d'implantations des réservations
pendant la période de préparation de chantier, l'Entrepreneur du présent lot remettra par écrit à l'Architecte:
les plans définissant les emplacements et dimensions des ouvrages et ossatures de pose
les dessins d'ensemble et détails nécessaires à l'exécution des ouvrages et à leur pose
et contraintes vis à vis des autres corps d'état.
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 6/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
08.2.10
Désignation
FIXATIONS
La nature des fixations (diamètre, longueur et type de vis, chevilles ou boulons) devra être obligatoirement soumise à l'accord du bureau de contrôle avant
tout début de pose.
Le titulaire du présent lot veillera à éviter tout appui précaire et respectera les règles de fixation dans la maçonnerie, en particulier les distances minimum
du bord du support pour ne pas éclater le béton.
L'architecte se réserve le droit de faire modifier le système de fixation si celui-ci était jugé inesthétique.
08.2.11
SECURITE
Les mains courantes seront positionnées à une hauteur comprise entre 0.80 et 1.00 m
Elles se prolongeront horizontalement de la largeur d'une marche au delà de la première et de la dernière marche de chaque volée d'escalier, et seront
différenciées de la parois par un contraste visuel.
08.2.12
QUINCAILLERIE
Les quincailleries seront conformes aux normes NFP 26 visées par la consistance des ouvrages en vigueur à la passation du marché.
L'entrepreneur du présent lot devra la fourniture de l'ensemble des serrures et garnitures équipant ses ouvrages, les cylindres et clés seront prévus par le
lot de Menuiseries intérieures bois.
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 7/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
08.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
08.3.1
PORTES MÉTALLIQUES
- l'entreprise devra prévoir des boutons moletés sur l'ensemble des portes donnant sur l'extérieur ou sur les salles A et B (ne bénéficiant pas de barre
antipanique)
08.3.1.1
Portes métalliques simple vantail
Bloc-porte métallique laquée d'usine à 1 vantail, ouvrant à la française et comprenant:
Dormant acier galvanisé laqué, cornière ou profil tubulaire avec feuillure
Ossature du vantail en profilé tubulaire, compris contreventements,
Parement a en tôle plane galvanisée 15/10, soudée sur ossature métallique
Intégration en partie basse d'une grille de ventilation, remplissage en lames acier laqué type "S" ou "Z",
Plinthe formant jet d'eau en bas de porte
Ferrage sur paumelles
Joint d'étanchéité périphérique en fond de feuillure en profil caoutchouc néoprène,
Butée de porte
Finition thermolaquée, teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL,
Ferme-porte laqué
Bouton moleté et poignée de tirage côté intérieur
Poignée de tirage côté extérieur
Serrure de sûreté (haute sécurité) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Arrêt de porte à 90°
plaque signalétique en aluminium gravé, dimensions 10 x 5 cm, fixations sur vantail.
Localisation :
- Porte extérieure du local poubelle, dimensions suivant plans.
08.3.1.2
Portes métalliques simple vantail isolante
Bloc-porte métallique laquée d'usine à 1 vantail, ouvrant à la française et comprenant:
Dormant acier galvanisé laqué, cornière ou profil tubulaire avec feuillure
Ossature du vantail en profilé tubulaire, compris contreventements,
Parement aux 2 faces en tôle plane galvanisée 15/10, soudée sur ossature métallique
Isolation intérieure par 40 mm de mousse polyuréthane
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.50W/m².C°
Intégration en partie basse d'une grille de ventilation, remplissage en lames acier laqué type "S" ou "Z", suivant localisation
Plinthe formant jet d'eau en bas de porte
Ferrage sur paumelles
Joint d'étanchéité périphérique en fond de feuillure en profil caoutchouc néoprène,
Butée de porte
Finition thermolaquée, teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL,
Ferme-porte laqué
Bouton moleté et poignée de tirage côté intérieur et extérieur
Barre anti-panique 3 points et poignée extérieure pour les issues de secours
Serrure de sûreté (haute sécurité suivant localisation) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Arrêt de porte à 90°
plaque signalétique en aluminium gravé, dimensions 10 x 5 cm, fixations sur vantail.pour le TGBT uniquement
Localisation : Dimensions suivant plans :
- Porte extérieure du local TGBT
- Porte extérieure du dégagement des vestiaire de l'office
- Porte extérieure de la salle de réunion (caractéristique acoustique  28dB), l'habillage en inox sera fourni par le lot Couverture zinc - bardage inox et posé
par le présent lot (coordination à prévoir).
- Porte extérieure donnant sur le dégagement de l'espace loges (caractéristique acoustique  28dB)
08.3.1.3
Portes métalliques tiercées
Ensembles métalliques, finition laquée d'usine, à 2 vantaux ouvrants, comprenant :
Dormant acier galvanisé laqué, cornière ou profil tubulaire avec feuillure,
Ossature des vantaux en profilé tubulaire, compris contreventements,
Parement aux 2 faces en tôle plane galvanisée 15/10, soudée sur ossature métallique
Isolation intérieure par 40 mm de mousse polyuréthane
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.50W/m².C°
Intégration en partie basse d'une grille de ventilation, remplissage en lames acier laqué type "S" ou "Z",
Plinthe formant jet d'eau en bas de porte,
Ferrage sur paumelles,
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 8/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
Joint d'étanchéité périphérique en fond de feuillure en profil caoutchouc néoprène,
Butée de porte
Finition thermolaquée, teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL,
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Ferme porte laqué
Poignée de tirage intérieure et extérieure
Barre anti-panique 3 points et poignée extérieure pour la porte du local chaufferie
Serrure de sûreté sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Arrêt de porte à 90°
plaque signalétique en aluminium gravé, dimensions 10 x 5 cm, fixations sur vantail.
Localisation : Dimensions suivant plans.
Pour la porte extérieure du local de traitement d'air au niveau 1 (ouverture vers l'intérieure)
Porte extérieure du local chaufferie coupe feu 1/2h (sans ventilation intégrée dans le vantail),
08.3.1.4
Portes métalliques tiercées isolante
Ensembles métalliques, finition laquée d'usine, à 2 vantaux ouvrants, comprenant :
Dormant acier galvanisé laqué, cornière ou profil tubulaire avec feuillure,
Ossature des vantaux en profilé tubulaire, compris contreventements,
Parement aux 2 faces en tôle plane galvanisée 15/10, soudée sur ossature métallique
Isolation intérieure par 40 mm de mousse polyuréthane
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.50W/m².C°
Intégration en partie basse d'une grille de ventilation, remplissage en lames acier laqué type "S" ou "Z",
Plinthe formant jet d'eau en bas de porte,
Ferrage sur paumelles,
Joint d'étanchéité périphérique en fond de feuillure en profil caoutchouc néoprène,
Butée de porte
Finition thermolaquée, teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL,
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Ferme porte laqué
Poignée de tirage intérieure et extérieure
Barre anti-panique 3 points et poignée extérieure pour les issues de secours
Serrure de sûreté (haute sécurité pour la réserve salle) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Arrêt de porte à 90°
plaque signalétique en aluminium gravé, dimensions 10 x 5 cm, fixations sur vantail.
Localisation : Dimensions suivant plans.
- Porte extérieure du local réserve salle
08.3.1.5
Portes métalliques tiercée acoustique
Bloc-porte métallique laquée d'usine à 2 vantaux non égaux du type Phoniplus 40 de chez DOORTAL ou équivalent et constitué de :
1 bâti tubulaire assurant la stabilité du bloc-porte réalisé en tubes profilés fermés en acier galvanisé avec rupture de pont thermique.
Barre de seuil en tube 50x20 mm.
2 vantaux , épaisseur 60mm minimum, constitués d’un double parement en tôle 15/10 sans point de soudure apparent : renforts intérieurs en acier ,
isolant en laine minérale, joints d’étancheité en caoutchouc EPDM, de haute qualité, résistant aux UV, et maintenus dans une gorge. Sans oculus.
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en oeuvre à obtenir (rapports d’essais acoustiques à l’appui):
- supérieur ou égal à 41dB
Coefficient de transmission thermique (U) : 1,5 W/m2.K
Ferrages sur paumelles acier soudée (140mm)
Butée de porte
Finition thermolaquée, teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL,
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Ferme-porte laqué sur chaque vantail
Barre anti-panique 3 points côté intérieur pour les sorties de secours
Poignée de tirage extérieure pour la sortie de secours de la salle A
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent pour les portes intérieures
Serrure de sûreté (haute sécurité pour la sortie de secours de la salle A) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le
présent lot.
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées.
Arrête de porte à 90°
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 9/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : dimensions suivant plans
- Salle polyvalente : pour la sortie de secours de la salle A, côté Ouest.
08.3.1.6
Portes métalliques double vantaux acoustique
Bloc-porte métallique laquée d'usine à 2 vantaux égaux du type Phoniplus 50 de chez DOORTAL ou équivalent et constitué de :
1 bâti tubulaire assurant la stabilité du bloc-porte réalisé en tubes profilés fermés en acier galvanisé avec rupture de pont thermique.
Barre de seuil en tube 50x20 mm.
2 vantaux , épaisseur 60mm minimum, constitués d’un double parement en tôle 15/10 sans point de soudure apparent : renforts intérieurs en acier ,
isolant en laine minérale, joints étanchéité en caoutchouc EPDM, de haute qualité, résistant aux UV, et maintenus dans une gorge. Sans oculus.
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en œuvre à obtenir (rapports d’essais acoustiques à l’appui):
- supérieur ou égal à 49dB
Coefficient de transmission thermique (U) : 1,5 W/m2.K pour les portes extérieures
Ferrages sur paumelles acier soudée (140mm)
Butée de porte
Finition thermolaquée, teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL,
Ferme-porte laqué sur chaque vantail
Poignée de tirage côté extérieur
Barre anti-panique 3 points pour les sorties de secours
Serrure de sûreté (haute sécurité) sur organigramme fournie par le lot Menuiseries intérieures et posée par le présent lot.
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées.
Localisation : dimensions suivant plans
- Ecole de musique : pour les portes extérieures de la salle de solfège et la salle d'harmonie, (arrêt à 180°)
- Salle polyvalente : pour la porte d'accès au quai de chargement depuis la scène (arrêt à 90°+180°)
08.3.2
LISSES ET MAINS COURANTES
08.3.2.1
Garde-corps barreaudage vertical
Fourniture et pose de garde-corps en acier galvanisé et thermolaqué, l'ensemble sera fabriqué en atelier et comprenant :
montants verticaux par fer plats 50x15 mm ép avec platine de répartition en pied
lisse basse et lisse haute formant main courante par cornière 40x8mm épaisseur
remplissage par barreaudage vertical en profil carré de 12 mm de section, selon détail
toutes les arêtes vives et angles situés côté balcon seront chanfreinés
Nota : les dimensions ci-dessus sont données à titre indicatif, il appartiendra aux entreprises de vérifier le dimensionnement des ouvrages
Compris toutes sujétions de mise en oeuvre et fixation à la maçonnerie.
Localisation : Suivant plans :
- Au droit de la scène, pour séparation avec le vide du dégagement d'accès à l'espace loges.
- Au droit du quai de déchargement
08.3.2.2
Garde-corps simple lisse sur muret
Fourniture et pose de lisses gardes corps en acier galvanisé thermolaqué constituées de :
lisse main courante par tube de diamètre 40mm
fixation au droit du muret en pierre existant,
Compris toutes sujétions de mise en œuvre et fixation à la maçonnerie.
Finition par thermolaquage, teinte au choix de l'Architecte dans la gamme RAL
Localisation : lisse sur muret béton, au droit de la rampe d'accès piéton côté Nord de l'école de musique.
08.3.2.3
Main courante
Fourniture et pose de mains courantes de section ronde, diamètre 40mm en acier thermolaqué
Fixation sur écuyers ronds de 16mm ou sur montants verticaux suivant localisation
Fixation sur la maçonnerie, y compris toutes sujétions de fixation.
Localisation : main courante, suivant plans., pour :
- les emmarchements extérieurs,
- sur une face le long de l'escalier du quai de déchargement
- sur une face des deux escaliers d'accès à la scène
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 10/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
08.3.2.4
Désignation
Cadre cornière formant main courante extérieure
Fourniture et pose d'un cadre cornière formant main courante extérieure en acier galvanisé thermolaqué constituées de :
- Montants en profils cornières de 50 mm d'épaisseur
- Lisse haute en profil cornière dans le prolongement des montants
- Fixation par platines et boulonnerie acier inoxydable sur support maçonné
Compris toutes sujétions de mise en oeuvre et fixation à la maçonnerie.
Localisation : Au droit du muret d'accès au parvis de la salle côté Sud
08.3.3
STRUCTURE METALLIQUE ET PANNEAUX ALUMINIUM
08.3.3.1
Structure métallique des brises soleil
Structure métallique des brises soleil en acier galvanisé, finition thermolaquée teinte au choix de l'architecte.
L'entreprise devra l'étude de la structure afin de déterminer la section des aciers à mettre en œuvre dans le respect de l'image du projet.
La structure comportera :
- Cadres formant ossature principale par profilés cornières à ailes inégales et IPN suivant localisation
- Localement il sera prévu des poteaux en profilés plats, fixés en pied à la maçonnerie par l'intermédiaire de platines.
- Platines soudées sur le cadre cornières, et formant support des panneaux décrits à l'article ci dessus.
- Scellement chimique de la structure métallique dans la maçonnerie en pied.
- Profilés métalliques en U pour prise des plaques métalliques.
L'épaisseur selon étude. Elle devra être suffisante pour minimiser les effets de flash
Traitement de surface avec finition peinture mate, teinte à définir au choix de l'architecte.
L'ensemble sera réalisé en usine, et en éléments facilement transportables
Les éléments seront ensuite assemblés par boulonnerie acier inoxydable
Tous les trous pour fixation à la maçonnerie, et pour fixation des panneaux, seront réalisés en usine
Réalisation et dimensionnement suivant détails du bureau d'étude structure et plans de principe de l'architecte.
Les plans d'exécution de l'entreprise seront ensuite validés par l'architecte et le bureau de contrôle avant mise en œuvre.
Localisation : suivant plans de façades et carnet de détails (détails D4b)
- Façade Ouest et Sud, formant support de panneaux verticaux et horizontaux décrits à l'article ci dessous.
- support des panneaux signalétique
- support des panneaux oblique en plafonds au droit du bar
08.3.3.2
Panneaux brises soleil en métal déployé aluminium
Fourniture et pose d'un habillage métallique en aluminium thermolaqué déployé ton Corten, type Lagun 62XS de chez Metal déployé ou équivalent, et
comprenant :
- structure primaire métallique décrite à l'article ci dessus.
- Panneau en métal déployé dimensions aléatoire assemblage des panneaux par soudure.boulonnée sur structure secondaire formant cadre en "U".
- les profilés seront boulonné en trou oblongue sur la structure métallique en parties verticale et horizontales.
- les élément de structure seront assemblés par soudure ou par fixations non apparentes.
L'habillage en Panneau n'a pas vocation à assurer l'étanchéité.
L'ensemble sera réalisé en atelier et assemblé sur place par boulonnage inox.
Réalisation et dimensionnement suivant détails du bureau d'étude structure et plans de principe de l'architecte.
Les plans d'exécution de l'entreprise seront ensuite validés par l'architecte et le bureau de contrôle avant mise en œuvre
Localisation : suivant plans de façades, et carnet de détails (détails D4 et D4b)
Façade Ouest et Sud, formant brises soleil verticaux
08.3.3.3
Pergola métallique extérieur
Fourniture et pose d'une structure en IPN en appui sur les murs maçonnés et les poteaux béton.
Remplissage par panneau en tôle d'aluminium pleine, laqué, horizontal, formant abris au dessus des halls et salle de réunion en complément du métal
déployé suivant plans.
L'ensemble sera réalisé en atelier et assemblé sur place par boulonnage inox.
Réalisation et dimensionnement suivant détails du bureau d'étude structure et plans de principe de l'architecte.
Les plans d'exécution de l'entreprise seront ensuite validés par l'architecte et le bureau de contrôle avant mise en œuvre
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 11/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Suivant plans de façades et plan de masse et carnet de détails (détails D4 et D4b)
Au dessus de la terrasse bois, devant le hall d'entrée.
08.3.3.4
Panneaux signalétique en aluminium
Fourniture et pose d'un habillage métallique en aluminium thermolaqué ton Corten, et comprenant :
- structure métallique décrite à l'article 07.2.3.1
- panneaux métalliques en tôle d'aluminium de dimensions aléatoire assemblage des panneaux par soudure.
- perforation à réaliser en usine, dans le respect de l'image du projet.Les lettrages en Inox sont prévus au lot couverture zinc - bardage inox.
- façon de plis dans les angles et en rives.
- cornière de liaison avec la façade en partie haute.
- les profilés seront boulonné sur la structure métallique en parties verticale et horizontales.
- les élément seront assemblés par soudure ou par fixations non apparentes.
L'habillage en Panneau n'a pas vocation à assurer l'étanchéité.
L'ensemble sera réalisé en atelier et assemblé sur place par boulonnage inox.
Réalisation et dimensionnement suivant détails du bureau d'étude structure et plans de principe de l'architecte.
Les plans d'exécution de l'entreprise seront ensuite validés par l'architecte et le bureau de contrôle avant mise en œuvre.
Localisation : suivant plans de façades et carnet de détails (détails D5 D6 et D7)
Pour les panneaux de signalisations.
08.3.3.5
Panneaux d'habillage du bar en aluminium
Fourniture et pose d'un habillage métallique en aluminium thermolaqué ton Corten, et comprenant :
- panneaux métalliques en aluminium de dimensions aléatoire assemblage des panneaux par soudure.
- perforation à réaliser en usine, dans le respect de l'image du projet.
- façon de plis dans les angles et en rives sur cornières de fixations
- les élément seront assemblés par cornières sur les carreaux de plâtres.
Localisation : suivant plans de façades et carnet de détails (détails D8 et D9)
- Pour les panneaux en habillage du bar (prévu au lot menuiseries intérieures bois - agencement)
08.3.3.6
Panneaux oblique suspendu en métal déployé
Fourniture et pose de panneau en métal déployé suspendu en aluminium thermolaqué ton Corten, et comprenant :
- charnière métallique par scellement chimique dans la maçonnerie, support de chaîne ou tirant
- tirant ou chaîne métallique en acier ou inox support des panneaux
- panneaux métalliques perforé en aluminium de dimensions aléatoire
- les profilés seront boulonné et vissés en pose oblique
Localisation : suivant plans de façades et carnet de détails (détails D8 et D9)
- Pour les panneaux en plafonds oblique
08.3.4
OUVRAGES DIVERS
08.3.4.1
Poutre métallique
L'entreprise devra l'étude de la structure afin de déterminer la section des aciers à mettre en œuvre : calculs et plans de détails proposer pour validation à
l'Architecte et au Contrôleur Technique. Les dimensions et sections de profils indiquées en plans sont précisées à titre indicatifs et devront être vérifiés et
calculés par l'entreprise.
La structure est constituée :
d'un profil HEA 500 métallique en acier galvanisé, fixé par platines soudées boulonnées ou chevillés à la structure béton. Flèche maxi d'environ 3 cm
(dimensions : 300x490 mm )
d'un profil type PRS métallique en acier galvanisé, fixé par platines soudées boulonnées ou chevillés à la structure béton. Flèche maxi d'environ 2.2
cm (dimensions : 300x500 mm )
d'un profilé type IPE alvéolaire pour le passage de gaine, métallique en acier galvanisé, fixé par platines soudées boulonnées ou chevillés à la
structure béton. Flèche maxi d'environ 2.2cm (dimensions : 190x700 mm). Soudure à chaque perforation pour le passage des gaines.
L'entreprise prendra toutes les dispositions nécessaires pour obtenir une stabilité au feu 1/2h de la poutre (qualité d'acier, peinture, encoffrement,...)
Les profils viendront en support de rail de la cloison mobile hors lot.
L'ensemble sera réalisé en usine et en éléments facilement transportables.
Tous les trous pour fixation à la maçonnerie seront réalisés en usine.
Réalisation et dimensionnement suivant plans architecte.
Les plans d'exécution de l'entreprise seront ensuite validés par l'architecte et le bureau de contrôle avant fabrication et mise en oeuvre.
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 12/13
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : En support de la cloisons mobile entre les salles A et B.
08.3.4.2
Grilles de ventilation
Grille de ventilation composée de lames en tôle pliée à l'équerre en L, posées en chevron, en disposition anti-pluie, toile intérieure en acier inoxydable
anti-insecte et anti-rongeur.
Lames et toiles sur cade périphérique en profil cornière ou U.
Pose dans encadrement ou ossature prévus à cet effet, fixation par vis en acier inoxydable avec dispositif anti-intrusion.
L'ensemble recevant un revêtement thermolaqué en poudre époxy polyester mini de 80 à 100  cuit au four dans un atelier de peinture industriel.
Localisation : Pour les grilles de ventilation au droit des locaux techniques, dimensions suivant plans
08.3.4.3
Grilles de ventilation en alu laqué
Fourniture et pose de grilles de ventilation en aluminium laqué (teinte au choix de l'architecte dans la gamme RAL) à l'extérieur.
Fixation dans cadre cornière avec grillage anti rongeurs
Compris bavette d'étanchéité face extérieure.
Pose au nu extérieur compris toutes sujétions de mise en oeuvre et d'étanchéité
La section de cette amenée d'air devra être dimensionnée suivant le DTU n°65.4
Localisation : Au droit de la chaufferie pour ventilation du local (à gauche de la porte vue de l'extérieur)
08.3.4.4
Support d'échelle
Support d'échelle en H en acier galvanisé pour accrochage des échelles d'accès aux terrasses
Localisation : Pour stockage des échelles au droit des accès en toiture.
08.3.4.5
Echelles
Fourniture et pose d'échelles alu mobile à crochets compris tous les accessoires nécessaires, la hauteur des échelles dépassera de 1.00 m le niveau des
acrotères
Les échelles pourront être en 2 parties suivant hauteur à monter
Crochets de fixation en partie haute
Les échelles seront stockées sur les paliers au dernier niveau des cages d'escaliers
Localisation : échelles d'accès en toiture et du local de traitement d'air suivant plans
08.3.4.6
Barres d'accrochage
Barres d'accrochage en acier galvanisé, et scellées dans la maçonnerie, compris toutes sujétions de mise en oeuvre
Les barres seront réalisées et mises en places selon les recommandations du coordonnateur SPS
Localisation : -
au droit des accès en toiture
Lot n°08 METALLERIE - STRUCTURE METALLIQUE
Page 13/13
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°09
ELEVATEUR PMR
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
09.1
09.1.1
09.2
MODIFICATION MARCHE ......................................................................................................................................3
VARIANTE NON RETENUE AU MARCHE ..........................................................................................................3
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
09.2.1
NATURE DES TRAVAUX ....................................................................................................................................4
09.2.2
REFERENCES AUX TEXTES ..............................................................................................................................4
09.2.3
MARQUES............................................................................................................................................................4
09.2.4
ETENDUE ET LIMITE DES TRAVAUX ................................................................................................................4
09.2.5
CONDITIONS GENERALES DES ESSAIS RECEPTIONS ET GARANTIES ......................................................5
09.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................5
MODIFICATION MARCHE
Page 2/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
09.1
MODIFICATION MARCHE
09.1.1
VARIANTE NON RETENUE AU MARCHE
09.1.1.1
Marches élévatrices pour les personnes à mobilité réduite
Marches élévatrices pour les personnes à mobilité réduite en remplacement de l'élévateur : pption du dossier de consultation non retenue au Marché.
Lot n°09 ELEVATEUR PMR
Page 3/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
09.2
GENERALITES
09.2.1
NATURE DES TRAVAUX
Le présent CCTP concerne la mise ne œuvre d’un appareil élévateur nécessaire dans le cadre de la construction d'une salle de loisirs à Ste Gemmes sur
Loire.
Le programme général des travaux comprend :
- La fourniture et pose d’un appareil élévateur type marche élévatrice destiné à accueillir une personne en fauteuil roulant ainsi qu'un accompagnateur
Le présent document donne des renseignements sur la nature des travaux à effectuer, sur leur nombre, dimensions, emplacement.
09.2.2
REFERENCES AUX TEXTES
Le titulaire du présent marché devra remettre une installation conforme en tous points aux réglementations en vigueur le jour de la remise de son offre. Les
règles techniques applicables au présent marché sont notamment :
NF P.82.200 Interprétation des règles générales de construction et d'installation concernant la sécurité.
- NF P.82.201 Ascenseurs et monte-charges électriques ou commandés électriquement. Règles générales de construction et d'installation concernant la
sécurité.
NF P.82.202 Ascenseurs et monte-charges. Suspentes.
NF P.82.204 Ascenseurs et monte-charges. Règles concernant le calcul des charpentes métalliques portant soit le treuil, soit les poulies de renvoi.
NF P.82.208 Installation d'ascenseurs et monte-charges. Partie 1 : ascenseurs de classe I, II, III.
NF P.82.210 NF EN 811. Règles de sécurité pour la construction et l'installation des ascenseurs et monte-charges notamment règles Interphonie.
NF P.82.230 Règles de sécurité pour la construction et l'installation des ascenseurs et monte-charges, ascenseurs électriques. Commentaires et
interprétations relatifs aux normes NF P. 82.210, 82.211 et 82.212.
-
09.2.3
Directive machine européenne n°98/37
Conformité CE
NF P 82.211 Règles de sécurité.
NF C 15.100
Article 14 de la loi n° 86.13 du 6 Janvier 1986.
Texte de loi 91.663 du 13 Juillet 1991.
Normes expérimentales P 82.214 et XP P82-511.
Arrêtés préfectoraux.
Règles professionnelles homologuées par l'APSAD.
Code du travail (décret 45.800).
Décret 95/826 du 30 Juin 1995.
Décret n° 2000-810 du 24/08/2000
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
09.2.4
ETENDUE ET LIMITE DES TRAVAUX
Le lot comprend l'installation complète en ordre de marche de l’appareil. Font notamment partie des prestations à la charge de l'adjudicataire :
Fourniture des notices techniques,
Fourniture des plans d’implantations et de réservations,
Fourniture de la déclaration CE de conformité,
Les trous, percements et scellements qui n'auraient pas été indiqués au lot de Gros-oeuvre en temps utile,
La fourniture et la pose de pièces de serrurerie supportant directement l’appareil, et tous les ouvrages associés,
La peinture de protection de toutes les parties métalliques de l'installation,
L'apposition des affiches réglementaires,
L'éclairage automatique,
Coupure générale de la manoeuvre
D'une façon générale, tous dispositifs nécessaires à une limitation à 71 db(A) du bruit émis par l'équipement (conformément à l'article 2.83 du D.T.U. 75-1).
Ne sont pas compris à la charge du présent lot, les travaux préparatoires suivants :
Etablissement de la gaine, « cuvette » et massif de fondation,
Réservations et trous de scellement nécessaires au présent lot, sous réserve que les plans de réservations soient fournis aux corps d'état intéressés
huit jours au plus tard après la signature des marchés,
Lignes d'arrivée du courant force ainsi qu'une ligne de terre.
Lot n°09 ELEVATEUR PMR
Page 4/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
09.2.5
Désignation
CONDITIONS GENERALES DES ESSAIS RECEPTIONS ET GARANTIES
En vue de la réception, le Maître d'ouvrage, le Bureau d'études et l'organisme de contrôle procéderont aux essais et contrôles, en présence de
l'Entrepreneur ou de
son représentant, au cours des travaux chaque fois que cela est nécessaire et à la fin des travaux.
Ils comporteront notamment :
Contrôle de vitesse,
Essais de nivelage,
Essais de fonctionnement des régulateurs de vitesse
Essais des dispositifs de sécurité,
Mesure d'isolement des circuits électriques.
L'Entrepreneur devra procéder au minimum aux essais et contrôles définis dans le Document Technique COPREC n° 1 (Contrôle Technique de type A). La
présentation des procès-verbaux, en découlant, sera conforme au Document Technique COPREC n° 2.
Chaque Entrepreneur devra procéder lui-même ou faire procéder par un laboratoire agréé à tous les essais qui seront jugés utiles par les organismes de
contrôle ou par le Maître d’oeuvre. Les essais ne devront pas entraîner de perturbations dans le calendrier des travaux.
Après la réception, l'entretien de type complet sera assuré pendant douze (12) mois par le constructeur. Cette dernière prestation est partie intégrante du
marché.
09.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
09.3.1
Plateforme élévatrices pour les personnes à mobilité réduite
GENERALITES :
Installation d’un élévateur vertical pour personnes à mobilité réduite à fonctionnement électrique.
La plate-forme pourra accueilir une personne en fauteuil roulant ainsi qu'un accompagnateur.
Elévateur à colonnes composé d’un plateau positionné en porte à faux devant 2 colonnes de guidage verticales fixées au sol et contre paroi
Couleur dans la gamme RAL au choix de l'architecte
Revêtement du plateau antidérapant et de dimensions conforme à la norme
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :
Nombre d'appareil : 1
Dimension du plateau : 0.90 x 1.45 m
Charge utile : 250 kg
Vitesse : 0.06 m/s
Course : 0.80m environ (à vérifier sur place.)
Nombre de niveaux : 2
Nombre de faces de service : 2 faces
Entraînement : Par chaine
Type de manœuvre : boutons à pression continue
MOTORISATION ET ALIMENTATION:
400V triphasé 50Hz pour la motorisation principale. Les commandes et les circuits secondaires sont alimentés en 24 V CC par l'armoire électrique.
Intensité : 16 A
Puissance : 1.2 kW
2 motoréducteurs de 0.19 kW - 380 V - 900tr/mn - IP55 - rapport de réduction : 77.7
.
ORGANES DE COMMANDE :
- Courant de manœuvre en très basse tension avec transformateur incorporé.
- Arrêt d’urgence en cas d’obstacle.
- Sécurité fausse manœuvre.
- Boîtier de commande comportant : En nacelle :
. Un bouton à pression maintenue.
. Un bouton d’alarme. Aux paliers :
. Un bouton d’appel.
. Un bouton d’alarme.
SECURITE :
- Portillon à simple battant
- Armature métallique avec remplissage vitré clair STADIP 44.2
- Parois lisses sur toute la course
- Arrêt d'urgence embarqué (avec déverrouillage par clé)
- Sonnerie d'alarme fonctionnant sur batterie de secours
- Portillon à double battant en verre sécurit bloqués mécaniquement pendant le mouvement
- Deux parachutes mécaniques déclenchés par électro-aimant.
. Limiteur de vitesse en descente.
Lot n°09 ELEVATEUR PMR
Page 5/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
09.3.2
Désignation
Limites de prestations
Les prestations suivantes ne sont pas dues par le présent lot :
Lot Gros-oeuvre :
- Réalisation d'une cuvette maçonnée, ainsi qu'une protection paroi lisse d'une hauteur de 1 mètre par rapport au palier supérieur, sur toute la course de
l'appareil.
- réservations et mise au côtes conformément au plans.
Lot Electricité
- l'amenée de courant sur tableaux de protection, conformément au D.T.U.70.1 et normes C.15.100
- l'éclairage d'au moins 100 lux à proximité de l'appareil.
09.3.3
Entretien
Le soumissionnaire indiquera dans son offre les montants et types de contrats proposés, conformément à la réglementation en vigueur (arrêté
interministériel du 11 Mars 1977), à savoir :
- Contrat de pour un contrôle trimestriel, compris astreinte
Par ailleurs, l'entreprise devra préciser son infrastructure permettant de répondre aux demandes d'intervention dans les délais les plus courts, hors horaires
d'ouverture (samedi, dimanche, jours fériés, ... etc.).
Elle devra indiquer les délais d'intervention aussi bien pour les périodes d'ouverture que pour les samedi, dimanche, jours fériés, nuits, ...
Il sera proposé un contrat de 1 an ferme après réception.
30 jours avant la fin du contrat, il sera procédé à une visite des équipements. Cette visite sera provoquée par l'entreprise sur courrier en recommandé
adressé au
Maître d’ouvrage. La visite aura pour objet de dresser un constat de l'état de l'équipement après un an de fonctionnement et de repérer les pièces
nécessitant un remplacement ou une révision.
Lot n°09 ELEVATEUR PMR
Page 6/6
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°10
ELECTRICITE - COURANTS FORTS ET FAIBLES
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°10 Électricité Courants Forts & Faibles
LOT N°10 ELECTRICITE COURANTS FORTS ET FAIBLES
I GENERALITES........................................................................................... 2
I.1 OBJET DES TRAVAUX...................................................................2
I.2 NORMES ET REGLEMENTS..........................................................2
I.3 COMMISIONNEMENT RECEPTION - GARANTIE - DOE..............3
I.4 PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES......................................4
I.5 DONNEES TECHNIQUES..............................................................5
II PRESCRIPTIONS TECHNIQUES.............................................................7
II.1 INSTALLATIONS PROVISOIRES DE CHANTIER.........................7
II.1
ORIGINE ET ALIMENTATION DES INSTALLATIONS
ELECTRIQUES.........................................................................................7
II.2 TABLEAUX ELECTRIQUES...........................................................8
II.3 CANALISATIONS.........................................................................11
II.4 APPAREILLAGE..........................................................................12
II.5 APPAREILS D'ECLAIRAGE.........................................................16
II.6 MISE A LA TERRE.......................................................................21
II.7 TRAVAUX ET EQUIPEMENTS DIVERS......................................22
II.8 ECLAIRAGE DE SECURITE........................................................23
II.9 ALARME INCENDIE.....................................................................25
II.10 ALARMES TECHNIQUES..........................................................27
II.11 TELEPHONE RESEAU INFORMATIQUE..................................28
II.12 ALARME ANTI-INTRUSION.......................................................31
II.13 OPTIONS...................................................................................32
1/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
I
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
GENERALITES
I.1
OBJET DES TRAVAUX
Le présent CCTP a pour objet de définir les travaux à la charge du Lot N°10 ELECTRICITE COURANTS
FORTS et FAIBLES pour la construction d'une salle de loisirs à Saint Gemmes sur Loire.
I.2
NORMES ET REGLEMENTS
L'entreprise chargée du présent lot sera tenue d'avoir une parfaite connaissance des réglementations et
respecter les lois, décrets, arrêtés et règles administratives en vigueur au moment de la réalisation des
travaux et notamment :
- les prescriptions du "Répertoire des Eléments Préfabriqués du Bâtiment" (REEF)
- les prescriptions des Cahiers du Centre Scientifique et technique du Bâtiment (CSTB).
- les normes de l'Association Française de la Normalisation (AFNOR).
- les textes et prescriptions techniques publiés par l'Union Technique de l'Electricité (UTE).
- les décrets, arrêtés ministériels et interministériels concernant l'équipement et la sécurité dans les
bâtiments et les locaux dans lesquels ils sont applicables.
- les documents COPREC
- les règles professionnelles
- la réglementation des ERT
- les avis techniques.
- l’arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des installations générales du règlement de sécurité contre
les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public.
- l’arrêté du 19 novembre 2001 du règlement ERP articles EL et EC entrés en vigueur le 7 avril 2002.
- le décret N°88-1056 du 14 novembre 1988 protection des travailleurs dans les établissements qui
mettent en oeuvre des courants électriques.
- la norme NF A 47 420 concernant les câbles en acier
- la norme NF A 51 051 concernant la classification des cuivres
- la norme NF C 12.100/ NF C 12.200 concernant la protection contre les risques d'incendie et de
panique
- la norme NF C.14.100/ NF C 15.100 concernant les Installations Electriques à basse tension.
- la norme NF C 20 455 concernant les essais relatifs aux risques de feu méthodes d'essais au fil
incandescent et guide
- la norme NF C 32300/ NF C 3231 concernant "les câbles CR1"
- la norme NF C 32 070 conducteur et câbles isolés pour installations"
- la norme NF C 32 071 concernant "les câbles ne propageant pas l'incendie"
- la norme NF C.71.800/ NF C.71.801 concernant l’aptitude à la fonction des BEAS d'ambiance dans les
ERP, ERT
- la norme NF C.71.805 concernant l’aptitude à la fonction des BEAS pour bâtiments d'habitations.
- la norme NF C.71.820 concernant le système de tests automatiques pour appareils d'éclairage de
sécurité.
- la norme NF C.71.830 concernant la maintenance des blocs d'éclairage de sécurité.
- la norme NF C 73.200 concernant les règles générales de sécurité ( avril 1975).
- la norme NF EN 60 598 222 concernant les luminaires pour éclairage de secours
- la norme NF EN 60 849 concernant les systèmes électroacoustiques pour services de secours
la norme NF ISO 2408 concernant les câbles en acier pour usages courants
- N la norme NF ISO 6309 concernant la protection incendie signaux de sécurité
- la norme NF S 61 930/ NF S 61 931 concernant le SSI des dispositions générales
- la norme NF S 61 932 concernant le SSI des règles d'installation
- la norme NF S 61 933 concernant le SSI des règles d'exploitation et de maintenance
- la norme NF S 61 934 concernant le CMSI
- la norme NF S 61 935 concernant le SSI d’unité de signalisation
- la norme NF S 61 936 concernant le SSI d’équipement d'alarme
- la norme NF S 61 937 concernant le SSI DAS
- la norme NF S 61 938 concernant le SSI DCM/DCMR/DCS/DAC
- la norme NF S 61 939 concernant le SSI APS
- la norme NF S 61 940 concernant le SSI AES
2/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- l’article MS 56 concernant les obligations de l'installateur et de l'exploitant, dont celle d'utiliser un
matériel de détection incendie homologué revêtu de l'estampille de conformité
- l’article MS 58/MS 59/MS 60/MS 61 concernant le système d'alarme restreinte et d'évacuation.
- l’article MS 62 concernant la composition d'un système d'alarme
- l’article MS 67 concernant l'entretien, la vérification et les contrôles du système d'alarme
- l’article UTE C 63.410 concernant les caractéristiques des armoires électriques.
- l’article NRT 2005
- la réglementation accessibilité des bâtiments Loi du 11 février 2005
I.3
COMMISIONNEMENT RECEPTION - GARANTIE - DOE
I.3.1 COMMISIONNEMENT RECEPTION
Les opérations de « commissionnement » des installations seront réalisées par l’entreprise du
présent lot, et comporteront notamment :
- les finitions, nettoyages, repérage, signalisation des équipements
- les vérifications d’installation et de mise en œuvre
- les mesures
- les réglages
- la mise à disposition au personnel du Maître de l’Ouvrage
- l’élaboration des notices et DOE
- les mises au point postérieures à la réception (année de garantie)
- Les essais réalisés conformément à la norme NF C 15.100 et suivant les documents techniques
COPREC.
- Les installations électriques devront satisfaire aux conditions d'apposition du visa Consuel sur les
attestations de conformité. Les frais du certificat bureau de contrôle pour obtention du Consuel sont à la
charge du présent lot
- Les installations devront être vérifiées par un bureau de contrôle à la charge de l'entreprise (la réception
sera prononcée selon les modalités spécifiques au CCAP).
A l’issue de ces opérations, les travaux feront l'objet d'une réception de travaux.
La réception comporte essentiellement :
- Le contrôle général de l'exécution et du fonctionnement de l'installation notamment en ce qui concerne
le fonctionnement et la programmation des équipements.
- Le contrôle article par article de la qualité et de la quantité du matériel installé qui devront être au moins
celles prévues au projet.
La réception sera prononcée selon les modalités spécifiques au CCAP, lorsque l'installation aura satisfait
à l'ensemble des essais et que les réglages seront effectués. La réception se fera conformément aux
recommandations du Maître d'Ouvrage et des dispositions légales en vigueur.
I.3.2 GARANTIE
L'entrepreneur sera seul responsable de l'entretien et de la bonne marche des installations durant l'année
de garantie. Cette prestation sera réalisée conformément aux prescriptions du CCAP.
I.3.3 DOE - DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES
L'entrepreneur doit en fin de chantier la fourniture des dossiers des ouvrages exécutés. Le nombre
d’exemplaires est précisé au CCAP. Ces dossiers seront composés comme suit :
- un ou plusieurs classeurs, numérotés et étiquetés
- des intercalaires numérotées et étiquetées pour chaque chapitre ou rubrique du dossier
Et comporteront les éléments suivants :
- un dossier notice comprenant :
- une notice technique descriptive du fonctionnement des installations
- la nomenclature technique détaillée des équipements installés
- un dossier entretien comprenant :
- une liste des fournisseurs de pièces détachées, adresses, téléphone
- une liste des contrats d’entretien à souscrire par le Maître de l’Ouvrage
- une notice détaillée des opérations d’entretien à réaliser sur l’installation et leur périodicité
3/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- un dossier plan comprenant :
- les plans techniques d’exécution modifiés « comme construit », où figurent notamment les
organes de réglage et de sécurité et leurs accès
- les fichiers dessin des plans techniques modifiés « comme construit » gravés sur
- CD rom, au format précisé par le Maître d’Ouvrage.
- un dossier technique comprenant
- les fiches techniques en français des équipements installés avec le repérage au
- surligneur des modèles sélectionnés
- les schémas d’armoires électriques
- les notes de calcul
- un dossier sécurité comprenant :
- les PV d’essais des équipements certifiés
- les PV de classement ou de label
- un dossier essais comprenant :
- les PV d’essais Coprec
- les fiches d’essais et de mesure de l’entreprise
- les fiches d’équilibrage des réseaux
- les points de consigne
Avant remise des DOE au Maître de l’ouvrage, un exemplaire sera soumis à l’approbation du Maître
d’œuvre.
I.4
PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES
I.4.1 DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
Composition du dossier technique
- liste des plans
- RDC
PLAN EL 01
- ETAGE
PLAN EL02
- liste des pièces écrites
- CCTP LOT N°10 ELECTRICITE COURANTS FORTS ET FAIBLES
- liste des pièces annexes
- Rapport d'étude acoustique
Connaissance du dossier
L’entreprise doit prendre connaissance de l’ensemble des pièces technique et administrative du dossier,
et notamment des CCTP et plans des autres corps d’état.
Les éventuelles contraintes de phasage et d’organisation de chantier sont énoncées dans les documents
généraux d’appels d’offres. L’entreprise devra se faire préciser, avant la remise des offres tout élément
manquant ou imprécis. A défaut son offre sera réputée complète et conforme. Aucune réclamation
concernant la connaissance du dossier ne sera acceptée.
Connaissance des lieux
L’entreprise devra se rendre sur site préalablement à la remise de son offre et sera réputée avoir pris en
compte toutes les particularités de réalisation, d’accès et les contraintes dues à l’environnement du
chantier.
Aucune réclamation concernant la connaissance du site sera acceptée.
Performances de perméabilité à l’air
Des tests d’étanchéités à l’air seront réalisés sur le bâtiment, en cours et en fin de chantier. Les
performances sont définies dans les documents du dossier.
L’entreprise devra prendre toutes dispositions pour satisfaire aux exigences et aux procédures
nécessaires aux tests et à l’obtention de la performance d’étanchéité.
I.4.2 MATERIAUX ET MARQUES DE MATERIELS
Les matériaux utilisés devront être en tout points conformes au CCTP, ils devront être de première
qualité, et pourvus des marquages d’origine ou de normalisation.
4/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
L'entreprise devra soumettre au Maître d’œuvre, avant réalisation, la liste des matériaux et matériels
qu'elle mettra en œuvre. Les marques et matériels donnés dans le présent document le sont à titre
indicatif, pour définir un critère d'équivalence. Le Maître d’œuvre sera seul habilité à déterminer
l'équivalence réelle de ces matériaux et matériels. L’équivalence sera établie par comparaisons des
performances techniques, des qualités de matériau et d’assemblage, de la durabilité, de la distribution
commerciale etc.
Durant le mois de préparation, l'entreprise devra fournir la liste des équipements techniques proposés,
ainsi que tous les documents techniques et agréments CSTB nécessaires pour juger de la conformité de
sa proposition.
I.4.3 RESERVATIONS
Les réservations seront exécutées par l'entreprise de maçonnerie à la demande du présent lot, sous
réserve que les plans de réservations soient fournis assez tôt. Les réservations seront rebouchées, par le
présent lot, dans le même matériau que la paroi où elles se trouveront.
I.4.4 DOCUMENTS D'EXECUTION
L'entreprise a à sa charge la production des documents de détail d’atelier et d'exécution. Ces documents
doivent être visés par le Maître d'Oeuvre avant exécution. Pour ce faire, l'entrepreneur adressera ces
documents en deux exemplaires au Maître d'Oeuvre.
Les documents devront être transmis en unité techniquement cohérente (ensemble du projet, ou bâtiment
ou corps de bâtiment) ; le délai de visa ne pourra être inférieur à deux semaines. Les documents à
transmettre comportent notamment :
- les plans de réservations, de pénétrations, de fourreaux
- les plans détaillés des canalisations et chemins de câbles
- les contraintes d’accès et de manutention des matériels
- les tâches élémentaires permettant l’établissement du planning
- les notes de calculs
- les carnets de présentation de matériel, et les échantillons demandés
- les plans de repérages des équipements
- les détails nécessaires à la coordination avec les autres corps d’état
- les schémas et plans d’armoires
Synthèse
Les études de synthèse ont pour but d’assurer la coordination des passages des réseaux des différents
corps d’état, l’optimisation des réservations et des supportages, la coordination des lots techniques avec
les lots de second d’œuvre, la compatibilité des ouvrages avec les contraintes de maintenance et le
respect des dispositions architecturales.
L’entreprise du chauffage ventilation a à sa charge l’animation de la cellule de synthèse, l’établissement
et la diffusion des plans papier et documents de synthèse avec les autres lots. La cellule de synthèse
sera convoquée suivant l’avancement des études. L’entreprise du présent lot à l’obligation de participer à
la cellule de synthèse et de fournir tout les éléments à la demande du responsable de la cellule. Le
Maître d’œuvre pourra y participer s’il le juge nécessaire.
I.4.5 SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE
L'entreprise à a sa charge toutes les dispositions nécessaires à la sécurité et à la protection de la santé
de ses intervenants, et notamment celles définis par le plan général de coordination (PGC).
I.5
DONNEES TECHNIQUES
I.5.1 ELECTRICITÉ
- comptage tarif puissance 250KVa puissance souscrite 100KVA
- tension 400V/230V
- ICC3 20KA
- fréquence 50 Hertz
- régime de neutre TT
5/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
I.5.2 REGLEMENTATION THERMIQUE
La conception du bâtiment est conforme à la réglementation thermique (RT 2005) avec les
caractéristiques de construction et d’équipement suivantes :
1. Isolation et matériaux
Mur à isolation intérieur sur extérieur et locaux non chauffés
Isolation intérieur laine de verre type ISOVER GR 32 ép. 100mm (R = 3,15 m².°K/W)
Béton
Mur à isolation extérieur (salle de réunion)
Béton
Isolation extérieur laine de verre type ISOVER Isofaçade 35R ép. 120mm (R = 3,40 m².°K/W)
Bardage
Plancher sur terre plein (grande salle)
Dalle béton
Isolant sous dalle polystyrène type UNIMAT SOL SUPRA ép. 60mm (R = 1,70 m².°K/W)
Plancher sur terre plein (autres locaux)
Chape béton
Isolant sous chape polyuréthane type EFISOL TMS ép. 40mm (R = 1,70 m².°K/W)
Dalle béton
Plancher sous locaux techniques
Isolation laine de verre type ISOVER Isoconfort 32 ép. 80 mm (R = 2,50 m².°K/W)
Dalle béton
Toiture zinc
Isolation en sous-face laine de verre ISOVER Isoconfort 35 ép. 200 mm (R = 5,70 m².°K/W)
Toiture béton
Dalle béton
Isolation laine de roche ISOVER Panotoit Confort 37 ép. 140 mm (R = 3,75 m².°K/W)
2. Menuiseries
Menuiseries aluminium à rupteurs de ponts thermiques avec double vitrage 4/16/4, très basse
émissivité et lame d’argon de 16 mm : Uw = 1,80 W/m²°C
Porte opaque isolante : U = 1,50 W/m²°C
Lanterneaux polycarbonate alvéolaire 16mm : U = 2,00 W/m²°C
Les conditions et prestations d’exécution doivent être de nature à respecter ce niveau d’exigence
thermique. En conséquence, il est précisé que toute modification de prestation ou de caractéristique de
matériau ou d’équipement devra faire l’objet d’une validation et d’un calcul de vérification de la conformité
à la réglementation, aux frais du demandeur.
I.5.3 CLASSEMENT D’ETABLISSEMENT
- établissement recevant du public type de ERP type LNR 2
6/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
Les travaux concernent la réalisation des installations courants-forts et faibles, y compris toutes
fournitures et sujétions nécessaires à leur bon fonctionnement.
Ils comprennent :
- les coffrets de chantier provisoires,
- l’alimentation électrique du bâtiment (tarif jaune),
- les tableaux électriques,
- les installations d'éclairage (intérieur et extérieur pourtours),
- les prises de courant,
- le circuit de terre et ses liaisons équipotentielles,
- les raccordements et équipements divers,
- l’éclairage de sécurité,
- l’alarme incendie,
- l’alarme technique
- l’installation téléphonique et informatique
- l'alarme anti intrusion
II.1
INSTALLATIONS PROVISOIRES DE CHANTIER
Le comptage de chantier sera demandé et installé sous la responsabilité du lot GROS ŒUVRE.
L'entreprise du présent lot devra la mise en place d’un coffret de chantier principal (IP.55, d'une
puissance de 63A Tri+N+T) et de 4 coffrets de chantier secondaire (IP.55, d'une puissance de 32A
Tri+N+T, équipés d'arrêt d'urgence), disposés judicieusement. L'alimentation des différents coffrets sera
réalisée en câble U1000R2V5G4mm² sous conduits.
Il y aura lieu de prévoir un éclairage de chantier par 20 luminaires étanches 2x54w commandé par des
BP. L'alimentation de l'éclairage sera réalisée en câble U1000R2V5G1.5mm² sous conduits.
L'installation de chantier sera déposée et évacuée en fin de travaux. L'ensemble sera conforme au décret
du 14/11/1998 et conforme aux réglementations de l'OPPBTP.
Alimentation provisoire en câble U1000R2V5G10mm² sous fourreaux à la charge du présent lot.
Disjoncteur de protection installé dans un coffret à la charge du présent lot prés du comptage de chantier.
En fin de chantier, la pompe sera alimentée depuis le TGBT définitif avec un sous comptage. Reprise du
câble existant.
II.1
ORIGINE ET ALIMENTATION DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES
L'installation sera réalisée en accord avec les services EDF, notamment en ce qui concerne la limite de
fournitures et de prestations.
L’alimentation du bâtiment sera issue du tarif jaune créé et implanté dans le placard TGBT.
Le coffret de coupure en limite de propriété, sera fourni par EDF et posé par le lot GROS ŒUVRE.
L'implantation se fera en limite de propriété dans un muret technique suivant plan de principe fourni par
l'architecte.
Appellation
: Coffret de coupure
Localisation
: Suivant plan réseaux extérieurs.
Le panneau de comptage sera fournit et posé par EDF.
Appellation
:
Panneau de comptage
Localisation
:
Local TGBT
La fourniture et pose des fourreaux TPC 160 et 110 aiguillé et regard de tirage 1000x1000 (compris
pénétration dans le bâtiment) et les tranchées sont à la charge des lots VRD et GO.
Localisation
:
Suivant plan réseaux extérieurs.
L'entreprise du présent lot devra la fourniture, pose et raccordement du disjoncteur de branchement
4x400A , type AB avec bloc différentiel temporisé et déclencheur à émission de courant sélective, bobine
MNS, contacts auxiliaires de défauts, bornes, caches bornes y compris accessoires de pose, matériels
de type LEGRAND.
Appellation
:
Disjoncteur AB
Localisation
:
Local TGBT
7/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
Le disjoncteur de branchement AB et ses accessoires, seront installés dans une gaine à câble
juxtaposée au TGBT de type XL3 800 de LEGRAND, équipée de rail, platines, plastrons et d'une porte
adaptée à ce type d'appareil.
La bobine MNS sera protégée par un disjoncteur bipolaire différentiel 10A/300 mA, alimentée en aval du
sectionneur et commandée par un coffret à membrane déformable encastrés équipés de deux voyants de
couleur, et repérés par une étiquette du type GRAVOPOLY couleur rouge "Coupure générale électrique".
Les liaisons entre le comptage / disjoncteur AB / jeu de barres seront réalisées par un câble U1000R2V
unipolaire de section 4x1x240 mm² cuivre sur chemin de câbles spécifiques et largement dimensionnés
pour éviter l'échauffement des conducteurs.
La liaison entre le disjoncteur général et le coffret de coupure "coupure générale électrique" sera réalisée
par un câble série U 1000 R2V 7G1,5 mm² sous fourreau.
Le régime de neutre de l'installation est neutre à la terre schéma TT.
L'installation sera réalisée en accord avec les services EDF, notamment en ce qui concerne la limite de
fourniture et de prestation. L’entreprise du présent lot devra se mettre obligatoirement en rapport avec les
lots VRD et GO, pour une parfaite coordination.
II.2
II.2.1
TABLEAUX ELECTRIQUES
TABLEAU GENERAL BASSE TENSION
Il sera de genre armoire et gaine métallique sur socle, de type XL3 800 profondeur 250
24 modules par rangée de LEGRAND en tôle avec revêtement de poudre thermodurcissable à base de
résine époxy et polyester avec porte et fermeture à barillet (clé N°405). Il regroupera les protections de la
salle de spectacle, de l office et du hall.
Appellation
: TGBT
Localisation : Local TGBT
Tete du tableau :
- Un jeu de barre tétrapolaire 400A avec 25% de disponibilités,
- Un répartiteur tétrapolaire 4x63A éclairage, un sous comptage triphasé,
- Un répartiteur tétrapolaire 4x63A PC et force , un sous comptage triphasé,
- Un répartiteur tétrapolaire 4x63A PC et force cuisine, un sous comptage triphasé,
- Un répartiteur tétrapolaire 4x63A ventilation, un sous comptage triphasé
- Un répartiteur tétrapolaire 4x63A chauffage, un sous comptage triphasé,
- Un répartiteur tétrapolaire 4x63A TD scénique, un sous comptage triphasé
Les répartiteurs seront étagés, munis de capots translucide et auront 25% de disponibilité
Les comptages seront à affichage digital de type COUNTIS E de SOCOMEC, il sera prévu leur TI et leurs
disjoncteurs de protections
- des bobine MX sur les disjoncteurs ventilation pour assurer la coupure ventilation avec la protection
différentielle de sa télécommande 10A/300mA
alimentations :
- Sur chaque départ principal, un disjoncteur tétrapolaire différentiel avec déclencheurs calibrés, suivant
les circuits déterminés.
- Sur chaque départ divisionnaire, une protection constituée d'un disjoncteur magnéto thermique calibré.
- Il sera prévu un contacteur et ses relayages pour la gestion des HC/HP
éclairage :
- Sur chaque départ général d'éclairage, un disjoncteur différentiel 0,3A tétrapolaire.
- Sur chaque départ secondaire d'éclairage, un disjoncteur tétrapolaire ou bipolaire avec en complément
(6 départs secondaires maximum sous un départ primaire différentiel tétrapolaire).
- Les détecteurs de présences seront tous relayés.
- L'éclairage extérieur sera commandé par un inter crépusculaire avec seuil de luminosité réglable sur
chaque canal en 2 plages (2 à 150 lux et 150 à 7500 lux) le module sera associé à une cellule
photoélectrique étanche IP54 et murale. L'inter crépusculaire sera couplé à un inter horaire de type
8/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
digital, hebdomadaire 24H/7J, 4 canaux. Il sera prévu les relayages nécessaires pour le bon
fonctionnement de l'éclairage extérieur
- Les circuits éclairage des locaux humides seront protégés par disjoncteurs différentiels haute sensibilité
0,03A.
prise de courant :
- Sur chaque départ général prises de courant, un disjoncteur différentiel 0,03A tétrapolaire.
- Sur chaque départ secondaire prises de courant, un disjoncteur tétrapolaire ou bipolaire (6 départs
secondaires maximum sous un départ primaire différentiel tétrapolaire).
divers :
- Les disjoncteurs protégeant les armoires divisionnaires seront différentiels 1A sélectif.
- Coupure force cuisine par bobine MNS associée à un disjoncteur tétrapolaire différentiel 30 ma par
local.
- En cas de déclenchement incendie, les éclairages seront mis en globalité en fonctionnement et cela à
100% de leur valeur, il sera prévu tous les relayages nécessaires. Il sera prévu la coupure sonorisation et
éclairage scénique.
- 1 circuit prise normale ne pourra comporter plus de 6 unités
- A la charge du présent lot, fourniture, pose et raccordement de gradateur modulaire A100 de marque
RVE pour l' allumage : G scène
- Les locaux inaccessibles au public, les locaux à risque d'incendie BE2, les locaux accessibles au public,
devront être protégés et commandés de manière distincte par DDR spécifique et ceci pour les circuits
éclairage, prise de courant, et force.
- Les alimentations alarme Incendie, alarme technique, baie informatique 1, centrale anti intrusion,
transmetteur, seront protégées par des disjoncteurs différentiels spécifiques 30Ma SI et seront équipées
d’une protection parafoudre unitaire, type SPN208 associés à un disjoncteur. Il sera mis en tête d'armoire
un parafoudre SPN415D associé un disjoncteur de HAGER.
- 1 disjoncteur 10A 300 mA pour la télécommande éclairage de sécurité
- des bobine MX sur les disjoncteurs ventilation pour assurer la coupure ventilation avec la protection
différentielle de sa télécommande 10A/300mA
- Éclairage des parking, l’entreprise prévoira trois disjoncteurs 4X32A 30 mA, des contacteurs et des inter
crépusculaires et horaire dans 3 plâtrons de l'armoire pour le lot VRD
Appareillage :
Le choix des appareils équipant les arrivées et départs devra être fait en fonction du régime de neutre
(TT) et du pouvoir de coupure à assurer, de façon à réaliser une sélectivité de déclenchement les uns par
rapport aux autres.
Les calibres des disjoncteurs seront au moins égaux à 1,25 fois l'intensité de réglage. Les réglages des
disjoncteurs indiqués sur les schémas, seront prévus pour la protection des câbles.
On prendra soin d'équilibrer les trois phases.
Les télérupteurs, les contacteurs, seront déterminés en fonction des caractéristiques des constructeurs.
L'appareillage équipant ces tableaux sera d'un type modulaire et d'une même marque afin de faciliter la
maintenance de l'installation.
Nota : Les interrupteurs différentiels seront strictement interdits.
Mise en œuvre:
L'appareillage et les bornes, seront disposés sur un châssis équipé de barreaux.
Le câblage intérieur sera réalisé en câbles souples HO7VK sous goulotte plastique perforée avec
couvercle ou des bracelets équipés de capots.
Nota : Les torons seront strictement interdits.
Toute la filerie sera repérée et numérotée conformément aux schémas d'exécution. Toutes les extrémités
des câbles seront munies d'une cosse sertie à la pince.
Le raccordement entre le câble H07VK et les câbles R2V d'alimentations, sera réalisé par des blocs
isolants encliquetables repérés et numérotés.
L'utilisation de bornes relais groupant simultanément plusieurs conducteurs en un même point de serrage
est interdit.
L'armoire aura un taux d'inoccupation de 30% et sera reliée à la terre.
Les connexions sur les collecteurs de terre (qui devront être facilement accessibles) seront réalisées
avec soins : serrages corrects, et raccordement effectué de façon unitaire.
9/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
L'armoire aura sur sa face avant des étiquettes de repérage indélébiles et inamovibles de type
Gravopoly, rivetées ou collées pour tous les appareils.
Cette armoire comprendra obligatoirement un plan de câblage, sous pochette plastique dans un porte
plan rigide.
Nota : L'entreprise devra fournir ses schémas repérés, indiquant l'ICC, ses plans d'implantations
d'appareillage, ses dimensionnements d'armoires, ses borniers pour approbation par le bureau d’Études
et de Contrôle.
Nota : L'entreprise devra prendre toutes les mesures concernant la disposition de l'appareillage, en
fonction de l'encombrement des tableaux et des dimensions des emplacements réservés.
II.2.2
TABLEAUX DIVISIONNAIRES
Ils seront du genre armoire et gaine métallique sur socle, de type XL3 800 profondeur 250 24 modules
par rangée de LEGRAND en tôle avec revêtement de poudre thermodurcissable à base de résine époxy
et polyester avec porte et fermeture à barillet (clé N°405). Il
Le tableau divisionnaire sera présenté, équipé, et mis en œuvre de la même façon que le TGBT décrit
précédemment.
TD01
Il regroupera les protections de l’école de musique, sanitaires, salle de réunion, billetterie vestiaires.
Les sous comptages seront prévus à l’identique du TGBT
A la charge du présent lot, fourniture, pose et raccordement de gradateur modulaire A100 de marque
RVE pour les allumages : O/P/Q/R/S/T/U/V/W/X/Y/Z/AA/AB/AC dans les salles de réunions, d’harmonie
et de solfège
Localisation : placard technique
TD02
Il regroupera les protections de l’éclairage scénique, de la sonorisation, de la vidéo et de la partie loge,
scène. Il sera de couleur NOIRE, les sous comptage seront prévus à l’identique du TGBT
Localisation : placard régie
Le tableau comprendra au minimum :
- Un interrupteur 4x160A
- 1 disjoncteur tétra polaire 4X32A 30MA
1 disjoncteur bipolaire 16A (4 pc 10/16 A+T ) rep 214
1 disjoncteur bipolaire 16A (4 pc 10/16 A+T ) rep 214
1 disjoncteur bipolaire 16A (4 pc 10/16 A+T ) rep 214
1 disjoncteur bipolaire 16A (4 pc 10/16 A+T ) rep 214
- 1 disjoncteur tétra polaire 4X63A 30MA + 1 pc Tri+n+t 63A HYPRA ( Gradateur) rep 213
- 1 disjoncteur tétra polaire 4X40A 30MA
1 disjoncteur bipolaire 16A (baie sonorisation utilisateur) avec transformateur d’isolement rep 201
1 disjoncteur bipolaire 16A (baie sono puissance ) avec transformateur d’isolement rep 200
1 disjoncteur bipolaire 16A (enceinte de sonorisation) rep 209
1 disjoncteur bipolaire 16A (enceinte de sonorisation) rep 210
1 disjoncteur bipolaire 16A (rideau de scène ) rep 205
1 disjoncteur bipolaire 4x20A (gradin ) rep 211
- 1 disjoncteur tétra polaire 4X40A 30MA
1 disjoncteur bipolaire 16A (vidéo projecteur ) rep 202
1 disjoncteur bipolaire 16A ( écran ) rep 206
1 disjoncteur bipolaire 4x32A (perche ) rep 207
1 disjoncteur bipolaire 16A (prise de sol ) rep 208
1 disjoncteur bipolaire 16A (caméra) rep 212
1 disjoncteur bipolaire 16A (disponible)
10/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II.3
II.3.1
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
CANALISATIONS
GENERALITES
Les câbles utilisés seront de la série U 1000 RO2V avec conducteurs de protection incorporés. Les
liaisons seront effectuées à l'aide de conducteurs de la série HO7 V-U passés sous fourreaux aiguillés,
type NF USE ICTA APE pour les liaisons encastrées. Les canalisations seront de type retardant la
propagation de la flamme.
Les sections des conducteurs seront déterminées de façon telle, que la chute de tension entre les
tableaux divisionnaires et le récepteur le plus défavorisé n'excède pas 3% de la tension de régime.
Les câbles seront repérés à chaque extrémité par des colliers d'identification, système de repérage type
DUPLIX de LEGRAND.
La section des conducteurs sera choisie suivant les tableaux 5-52 A, B, C, E, F, G, H, J1, J2 et L de la
norme NFC 15-100.
La section des conducteurs ne sera en aucun cas inférieure à :
- 1.5 mm² pour les circuits d’éclairage, de commande ou alimentation de faible puissance,
- 2.5 mm² pour les circuits de prises de courant 16 A.
L'entrepreneur, le jugeant nécessaire suivant sa technique de pose, devra rectifier les sections des
conducteurs et en faire part, par écrit, à l'organisme de contrôle et au bureau d'études, avant réalisation.
L'entreprise du présent lot doit prévoir les raccordements complets des liaisons quelles qu'elles soient à
chacune de leurs extrémités. Sauf pour les liaisons jusqu'à 4 mm², toutes les autres extrémités seront
munies de cosses à sertir à poinçonnage profond (sauf spécifications contraires).
Il ne sera réalisée aucune dérivation dans les équipements terminaux (luminaires, prises de courant, … )
et les équipements de commande ( interrupteur, va et vient, détecteur, … ). Toutes les dérivations seront
réalisées dans des boites spécifiques installées sur le bord des chemins de câbles ou aux accès des
pièces, dans des emplacements accessibles en permanence, dans le plénum des faux plafonds
démontables ou dans des gaines techniques. Elles seront identifiées et répertoriées sur les plans.
II.3.2
ALIMENTATIONS
Les alimentations principales seront réalisées à l'aide de câbles de la série U1000.R2V posés :
- sous conduit ICD et ICT (dans le cas d'alimentations isolées)
- dans des goulottes PVC genre REHAU et sur chemins de câbles (dans le cas de plusieurs passages
d'alimentation)
II.3.3
CABLAGE
Dans les locaux techniques, les installations seront réalisées en apparent en câble U1000.R2V sous
tubes IRO.
Dans tous les locaux, les canalisations seront encastrées, les installations seront réalisées en câbles
U1000.R2V sous conduits isolants ou cintrables (ICD ou ICT non propagateurs de la flamme). Ces
conduits seront encastrés dans les cloisons ou en vide de faux-plafonds.
Nota : La pose des câbles en vrac dans les faux plafonds est strictement interdite, ils seront fixés aux
plafonds par embase et colliers plastiques tous les 0.60m.
Tous les câbles seront passés sous fourreaux ICTA en cloison sèche
Les traversées des parois coupe-feu seront traitées à l'aide de passes parois spéciaux, permettant de
reconstituer un degré coupe-feu égal à celui de la paroi.
Nota : L'entreprise devra assurer un calfeutrement suffisant des canalisations afin de supprimer les ponts
phoniques entre les locaux. Les installations devront être réalisées soigneusement et suivant les règles
de l’art.
Divers :
L'entreprise du présent lot prévoira :
- 1 alimentation pour 6 prises normales
- Les tableaux d'allumage TA1 / TA2 / TA3 / TA4 TA5 seront alimentés par des câbles U1000.R2V
37G1.5mm² (25% de disponibilité à la fin du chantier) depuis chaque tableau électrique concerné sous
conduits et sur chemins de câbles posés en plafond.
Les détecteurs de présence seront alimentés :
- en câble U1000R2V 3G1.5mm² (éclairage sans relayage)
- en câble U1000R2V5G1.5mm² (éclairage avec relayage)
11/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- en câble U1000R2V5G1.5mm² (éclairage sans relayage mais avec contact pour VMC)
- en câble U1000R2V7G1.5mm² (éclairage avec relayage et avec contact pour VMC)
- Éclairage extérieur, en dehors des luminaires prévus en pourtour de salle, l'entreprise du présent lot
devra les câblages des mats installés le long des voies de cheminement et des parkings. Câble
U10000R2V sous fourreaux. Commande par intercrepusculaire et inter horaire. Marche forcée en tableau
d'allumages. Il sera prévu 4 circuits d'éclairages.
- L'entreprise du présent lot devra la mise en œuvre sur chaque mat d'éclairage extérieur d'une prise de
courants antivandale 10/16 A+T . Câblage sous fourreaux à la charge du présent lot
- Les coupures électriques, ventilation et forces seront alimentées par un câble U1000R2V7G1.5mm²
- Il sera prévu un inter à clé dans le TA5 permettant la marche forcée des éclairages publics (circulation,
hall,….) commandés par des détecteurs de présence pendant les heures d’ouverture au public
II.3.4
CHEMIN DE CABLES
L'entreprise du présent lot devra la fourniture et pose de chemins de câbles dans les circulations
(implantation dans les faux plafonds démontables). L'ensemble sera fixé sous charpente ou en sous face
du plancher par l'intermédiaire de console (type CSN), compris accessoires de pose et fixation (système
FAST).
Les chemins de câble seront largement dimensionnés et calculés de façon à ne recevoir qu'une seule
couche de câble, dans le cas des câbles issus du TGBT et transportant de fortes puissances. Dans les
autres cas, (circuits terminaux) 2 couches sont acceptées sauf dans les parcours verticaux. Dans tous les
cas où les contraintes de l'environnement l'autorisent, l'inter distance entre 2 groupements ou 2 câbles de
circuits différents, doit être de 2 fois celle du câble ou du groupement (câble unipolaire posé en triangle)
le plus important.
A la fin du chantier, les chemins de câbles doivent avoir une réserve disponible de 30 % (coefficient de
remplissage de < 70%).
Toutes les précautions doivent être prises pour que les chemins de câbles ne présentent ni ventre, ni
gauchissement après l'installation des câbles.
1 chemin de câble courants-forts, taille minimale requise 300X54mm
1 chemin de câble courants-faibles, taille minimale requise 100X54mm
1 chemin de câble CR1 taille minimale requise 54X54mm
1 chemin de câble sonorisation, éclairage scénique, taille minimale requisse 350x54 avec cornière de
séparation (dans les parties apparentes le chemin de câbles sera peint en noir, prestation à la charge du
présent lot)
Localisation : Suivant plans
II.3.5
FOURREAUX TPC ET REGARDS EN TRANCHEES EXTERIEURES
L'ensemble des fourreaux TPC 75/110/160 et 42/45, les tires fils, le grillage avertisseur, les regards,
les cadres galvanisés, les tampons; les chambres L2T, l'ouverture, la fermeture de la tranchée, et le lit
de sable sont hors lot.
Localisation : Plan de masse
II.4
II.4.1
APPAREILLAGE
GENERALITES
Tout l'appareillage de commande et les prises de courant, seront placés à 1.30m (NFC15100 art BA2)
du sol fini. Tout l'appareillage de commande et les prises de courant des locaux techniques, seront
placés à 1.10m minimum du sol fini. L'indice de protection du matériel installé entre 1.10 m et 2.00 mètres
sera au minimum IP-245.
Il sera fait usage de boîtiers jumelés pour regroupement d'appareillage (inter, PC, etc...) avec cadre
assorti.
L'entreprise du présent lot devra prévoir les boîtiers et l'appareillage correspondant à l'épaisseur des
cloisons et doublages (encastrement), ainsi que la reconstitution de l'isolation si nécessaire. Un soin
particulier sera apporté à la pose des boites d'encastrement. Ils comporteront notamment un joint
assurant l’étanchéité entre le boîtier et la cloison (type CAPRI CAP731001)
12/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
II.4.2
APPAREILLAGE ETANCHE SAILLIE
L'appareillage de commande et prises de courant sera d'un type saillie étanche genre PLEXO 55 GRIS
de LEGRAND.
Localisation : locaux techniques
II.4.3
APPAREILLAGE ETANCHE ENCASTRE
L'appareillage de commande et prises de courant seront d'un type étanche encastré genre PLEXO 55
BLANC de LEGRAND.
Localisation : office
II.4.4
APPAREILLAGE NORMAL ENCASTRE
L'appareillage de commande et prises de courant, seront d'un type normal encastré genre MOSAIC
PROGRAMME TM de LEGRAND.
Localisation : tous les autres locaux
L'appareillage de commande et prises de courant, seront d'un type normal encastré genre CELIANE
CORIAN NOCTURNE de LEGRAND.
Localisation : Scène
II.4.5
COUPURE GENERALE ELECTRIQUE
Fourniture et pose d'un boîtier bris de glace "coupure générale électrique" avec voyants (vert/rouge), type
coffret encastré référence 38059 de LEGRAND équipé d'un marteau 38091, et repéré par étiquette de
type GRAVOPOLY.
Localisation : Bureau
II.4.6
COUPURE GENERALE VENTILATION
Fourniture et pose d'un boîtier bris de glace "coupure générale ventilation" avec indicateur, type coffret
encastré référence 38000 de LEGRAND équipé d'un marteau 38091 et repéré par étiquette de type
GRAVOPOLY.
Localisation : Sas
II.4.7
COUPURE ELECTRIQUE D'URGENCE
L’entreprise du présent lot devra la fourniture, pose, câblage et raccordement de coup de poing Arrêt
d’Urgence à clé encastré (coupure force et prises de courant du local) type PLEXO 55 Ø40 avec
collerette de garde du type 24181 de LEGRAND.
Localisation : office
II.4.8
TABLEAUX D'ALLUMAGE
Fourniture et pose de tableaux d'allumage type encastré, avec porte translucide et fermeture à clé,
commande d'éclairage par poussoir lumineux et par variateur, type HAGER. Les tableaux regrouperont
les allumages des locaux considérés.
Localisation : salle 1
Appellation :
TA1
Localisation : salle 2
Appellation :
TA2
Localisation : scène
Appellation :
TA3
Localisation : bar
Appellation :
TA4
Localisation : bureau
Appellation :
TA5
13/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
localisation
Salle A
allum luminaires
age
type
ballast
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
Commande
détecteur Tableau
elec
local
TA1
TA2
TA3
TA4
TA5
IC+IH
BP
BP
BP
BP
Variateur
BP
BP
BP
Variateur
BP
BP
BP
Variateur
A
L6
A1
B
L6
A1
C
L6
A1
D
L6
A1
BP
BP
BP
Variateur
E
L8
A1
BP
BP
BP
Variateur
F
L9
A1
BP
BP
BP
Variateur
scène
G
L11
BP
Variateur
hall
H
L3
A1
BP
H
L5,3
A1
BP
I
L3
A1
BP
Variateur
J
L3
A1
BP
Variateur
K
L5,3
A1
BP
L
L5,3
A1
BP
DM1
M
L5,3
A1
BP
DM1
N
L2
A1
BP
O
L12
A1
BP
Variateur
P
L12
A1
BP
Variateur
Q
L9
A1
BP
Variateur
BOX 1
R
L12
A1
BP vario
BOX 2
S
L12
A1
BP vario
BOX 3
T
L12
A1
BP vario
BOX 4
U
L12
A1
BP vario
BOX 5
V
L12
A1
BP vario
BOX 6
W
L12
A1
BP vario
SOLFEGE
X
L12
A1
BP
Variateur
Y
L12
A1
BP
Variateur
Z
L12
A1
BP
Variateur
HARMONIE AA
L12
A1
BP
Variateur
AB
L12
A1
BP
Variateur
AC
L12
A1
BP
Variateur
E1
LE4
A2
COM
DM5
IC+IH
E4
LE3
A2
COM
DM5
IC+IH
E5
L11
A2
COM
DM5
IC+IH
E7
LE4
A2
COM
COM
DM5
IC+IH
E8
L11
A2
COM
COM
DM5
IC+IH
E9
LE1
A2
E10
L11
A2
Salle B
reunion
Extérieur
BP
BP
BP
Variateur
Variateur
COM
14/31
Variateur
COM
IC+IH
COM
IC+IH
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- A2, ballast électronique sans variation d’éclairage
- A1, ballast électronique A1 avec variation d’éclairage protocole 1-10v
- dali, ballast électronique avec variation d’éclairage protocole type DALI
- BP, bouton poussoir à voyant
- SA, interrupteur à voyant
- DM, voir détecteur ci dessus
- COM, commutateur 3 positions marche arrêt automatique
II.4.9
DETECTEUR DE PRESENCE
Les commandes d’éclairage intérieures seront assurées par des détecteurs de présence.
Les détecteurs de présence seront obligatoirement relayés. Si les détecteurs pilotent des sources
lumineuses de 2 types différents, il sera obligatoirement prévu un relais par type de source.
Il sera prévu un inter à clé dans le TA5 et dans le bureau /infirmerie permettant la marche forcée des
éclairages publics (circulation, hall,….) commandés par des détecteurs de présence pendant les heures
d’ouverture au public
Détecteur 1 :
- détecteur encastré
- 360° d’angle de détection
- réglage de seuils de luminosité 300 lux
- allumage, extinction et réglage par télécommande
- portée sous hauteur de 2,5m : assise 6,4m / transversale 24m / frontale 8m
- alimentation 230v 50 Hz
- sortie canal 1, commutation 230v, 2300w, tempo 15sec à 30 min (éclairage)
- Détecteur de présence encastré ref LUXOMAT PD4 M C FP 92143 (maître) et PD4 S C FP 92444 (
esclave) de BEG
Localisation : Circulation, hall
Réglage :
éclairage
15 min
Détecteur 2 :
- détecteur encastré
- 360° d’angle de détection
- réglage de seuils de luminosité 300 lux
- allumage, extinction et réglage par télécommande
- portée sous hauteur de 2,5m : assise2,5m / transversale 10m / frontale 6m
- alimentation 230v 50 Hz
- sortie canal 1, commutation 230v, 2300w, tempo 15sec à 30 min (éclairage)
- sortie canal 2, contact sec type NO 3A, tempo 5sec à 120 min (VMC)
- Détecteur de présence encastré ref LUXOMAT PD2 M FP92165 (maître) et PD2 S FP 92166 (esclave)
de BEG
Localisation : sanitaire
Réglage :
éclairage
15 min
Détecteur 3 :
- détecteur saillie
- 360° d’angle de détection
- réglage de seuils de luminosité 300 lux
- allumage, extinction et réglage par télécommande
- portée sous hauteur de 2,5m : assise 4,5x4,5m / transversale 7,5x7,5m / radiale 4,2x4,2m
- alimentation 230v 50 Hz
- sortie canal 1, commutation 230v, 2300w, tempo 15sec à 30 min (éclairage)
- Détecteur de présence saillie ref LUXOMAT PD1 M ou S AP 92177 maître et esclave de BEG
Localisation : rangements
Réglage :
éclairage
4 min
Les détecteurs seront équipés de panier de protection (réf 92199).
Détecteur 4 :
- détecteur encastré IP 65
- 360° d’angle de détection
- réglage de seuils de luminosité 300 lux
- allumage, extinction et réglage par télécommande
15/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- portée sous hauteur de 2,5m : assise2,5m / transversale 10m / frontale 6m
- alimentation 230v 50 Hz
- sortie canal 1, commutation 230v, 2300w, tempo 15sec à 30 min (éclairage)
- Détecteur de présence encastré LUXOMAT PD9 M ou S SDB FP maître et esclave de BEG
Localisation : douches
Réglage : éclairage 10 min
Détecteur 5 :
- détecteur saillie
- 270° d’angle de détection
- réglage de seuils de luminosité 300 lux
- allumage, extinction et réglage par télécommande
- portée sous hauteur de 2,5m : frontale 6m, transversale 16m, anti creep 4m
- alimentation 230v 50 Hz
- sortie canal 1, commutation 230v, 2300w, tempo 15sec à 16 min (éclairage)
- Détecteur de présence saillie réf LUXOMAT RC PLUS 270 de BEG
Localisation : Suivant plan
Les détecteurs seront équipés de panier de protection.
Télécommande :
L’entreprise du présent lot devra une carte télécommande infra rouge et son support mural pour le
réglage et la commande des détecteurs de présence.
Localisation: Bureau
Mise en service et essais
Les positionnements des détecteurs seront validés par le constructeur.
Les essai, contrôle et mise en service devront être réalisés par l'entreprise du présent lot assisté du
constructeur. Il sera fourni en fin de chantier un listing de programmation de l’ensemble des équipements.
Le constructeur de devra un PV de mise en service.
L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
II.5
II.5.1
II.5.2
APPAREILS D'ECLAIRAGE
GENERALITES
- Les appareils d'éclairage seront livrés avec leurs sources lumineuses et leurs accessoires.
- L'entreprise fournira au bureau de contrôle, les procès verbaux d'essais de réaction au feu des
luminaires installés.
- Les appareils d'éclairage sont choisis en fonction de la qualité de l'éclairement souhaité, de l'aspect des
appareils, de la nature du support et de l'ambiance environnante. Leur nombre est suffisant pour obtenir
les éclairements requis avec un coefficient d'uniformité adapté à l'utilisation des locaux éclairés.
En cas de modification d'un ou des types des luminaires, l'entreprise du présent lot devra fournir au
Maître d’œuvre les calculs d'éclairements
- La fourniture et la pose des tiges filetées, des chaînettes, pour la pose des luminaires ainsi que les
percements des plaques de faux-plafonds, sont à la charge du présent lot. La fixation des luminaires doit
être autonome et totalement désolidarisée des prestations des autres corps d'état (ossature de faux
plafond par exemple).
- Les couleurs des luminaires seront déterminées par le Maître d’Ouvrage et l’architecte. Pour le
chiffrage, il sera retenu la couleur soulignée dans le texte. L’entreprise du présent lot ne pourra prétendre
à aucune plus value due à la différence de prix entre les couleurs.
- Tous les luminaires seront équipés de ballast électronique cathode chaude ECC classe A2, A1 ou DALI
pour les ballasts gradables.
- Tous les luminaires seront équipés de pattes ou de box homologués permettant la surélévation de
l’isolant thermique disposé dans les faux plafonds.
NOMENCLATURE ET LOCALISATION DES APPAREILS
16/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
Type L1 : Luminaire saillie étanche (IP.65/850°C/IK09/CLI) avec corps
en GRP diffuseur polycarbonate, prismes longitudinaux, ballast
électronique cathode chaude ECC classe A2, verrous inoxydables,
type IMPACTFORCE 2X28W de THORN EUROPHANE
Appareil équipé de 2 tubes fluorescents T5 MASTER TL5 HO 28W de
PHILIPS ECLAIRAGE, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 16 000 H.
Localisation : Locaux techniques, réserve bar, rangement tables et chaises , office laverie
Type L2 : Luminaire saillie étanche (IP44/850°C/IK04/CLI) avec corps
en métal, diffuseur polycarbonate, ballast électronique cathode
chaude ECC classe A1, type MARINE 1X54W de EPSILON
Appareil équipé de 1 tube MASTER 54W TL 5 H0 (T5) de PHILIPS
ECLAIRAGE, 4400lux, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 12 000 H,
culot G5.
Localisation : hall bar
Type L3 : Suspension (IP.20/850°C/IK07) avec monture métal, tissu
fils de soie, finition taffetas rouge, diamètre 500, hauteur 400 patère
métal cordon d'alimentation et filin de suspension hauteur 3m, ballast
électronique A1, équipé de 1 lampe TCS ER 24W de EPSILON .
Localisation : hall
Type L4 : Luminaire encastré diametre 173 (IP.44/850°C /cl II) avec
corps en tôle d'acier, réflecteur en aluminium anodisé brillant,
collerette en acier laqué blanc, ballast électronique cathode chaude
ECC classe A2, équipé de 2 lampes fluorescentes 13 Watts, type
EUROPA 2 MINI 2x13W de PHILIPS ECLAIRAGE.
Appareil équipé de 2 lampes fluorescentes compactes TC DEL HF
13W de PHILIPS ECLAIRAGE, 3000k, IRC mini 82, durée de vie 12
000 H, culot G24q3.
Les luminaires seront équipés de diffuseur clair IP44 (GBS122 PG).
Localisation : Sanitaires H/F, vestiaires H/F, vestiaire
Type L5 : Luminaire encastré (960°C/IP44/CL2) avec corps en techno
polymère de haute qualité, collerette bombée en thermoplastique
blanc, réflecteur en polycarbonate aluminisé sous vide finition brillant,
ballast électronique A1, équipé de 2 x 18 W, type LUCERI 220 FLAT
de ARTEMIDE.
Appareil équipé de 2 lampes fluorescentes compactes TC DEL HF
18W de PHILIPSECLAIRAGE, 3000k, IRC mini 82, durée de vie 12
000 H, culot G24q3
L5,1 Les luminaires seront équipés d’un accessoire type L599720.
Localisation : circulations
L5,2 Les luminaires seront équipés d’un accessoire type L599900.
Localisation : bureau
L5,3 Les luminaires seront équipés d’un accessoire type L599790.
Localisation : hall, bar
17/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
Type L6 : Luminaire encastré (850°C/IP20/CL2) avec corps en techno
polymère de haute qualité, collerette bombée en thermoplastique
blanc, réflecteur en polycarbonate aluminisé sous vide finition brillant,
ballast électronique A1, équipé de 2x32 W, type LUCERI SYSTEM
290 de ARTEMIDE ARCHITECTURAL.
Appareil équipé de 2 lampes fluorescentes compactes TC DEL HF
32W de PHILIPSECLAIRAGE, 3000k, IRC mini 82, durée de vie 12
000 H, culot G24q3
Les luminaires seront équipés d’un accessoire type L599390.
Localisation : Salle de spectacle
Type L7 : Spot encastré décoratif LED (IP20/850°C/CLII/) avec corps
en aluminium peint gris, Ø d’encastrement de 105mm, diffuseur
prismatique, convertisseur à led 8w, inclinaison 40° et rotation de
jusqu’à 355°, équipé de 6 led de 1.2w 3000 K 35°, type D-CO LED de
THORN EUROPHANE
Localisation :Bar, vestiaire
Type L8 : Luminaire saillie (850°C / IP.65 / IK 08 / CL.1) avec corps
en aluminium primaire pressé, réflecteur en aluminium, diffuseur en
verre trempé, , ballast électronique cathode chaude ECC classe A2,
équipé de 2 lampes iodure métalliques 70 W, type SLOP UP-DOWN
de SIMES
Appareil équipé de 1 lampe MASTER colour elite CDM-TC de
PHILIPS ECLAIRAGE, 7100 lm, 3000k, IRC mini 90, durée de vie 6
000 H, culot G12.
OPTION N° 1
Localisation : Salle de spectacle
Type L9 : Applique (IP20/CLII/960°) avec corps en plâtre naturel
ballast électronique cathode chaude ECC classe A1 type EDGE
UP/DOWN 1988 de SEDAP. Couleur plâtre naturel, blanc satiné
Apppareil équipé de 1 tube fluorescent T5 MASTER TL5 HE 14W de
PHILIPS ECLAIRAGE, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 16 000 H.
OPTION N° 2
Localisation : réunion
Type L10 : Applique (IP20/CLII/960°) avec corps en plâtre naturel
ballast électronique cathode chaude ECC classe A1 type EDGE
UP/DOWN 1990 de SEDAP. Couleur plâtre naturel, blanc satiné
Appareil équipé de 1 tube MASTER 54W TL 5 H0 (T5) de PHILIPS
ECLAIRAGE, 4400lux, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 12 000 H,
culot G5.
OPTION N° 3
Localisation : box
Type L11 : Projecteur (IP.65/850°C/IK 07/CL 1) avec corps en
aluminium noir, verre de protection trempé, équipé de 1 lampes 230
w, type ETAPLES de EPSILON ECLAIRAGE.
Localisation : Scène, extérieur
18/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
Type L12 : Luminaire saillie (IP20/960°C/2J) avec corps en tôle
d’acier laqué, embouts soudés en tôle d’acier, grille film polycarbonate
blanc, ballast électronique cathode chaude ECC classe A2, équipé de
2 T5 54 Watts, type EFIX de PHILIPS ECLAIRAGE.
Appareil équipé de 2 tubes MASTER 54W TL5 H0 (T5) de PHILIPS
ECLAIRAGE, 4400lux, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 12 000 H,
culot G5.
Localisation : réunion, harmonie, solfège, box
Type LE1 : Luminaire saillie étanche (850°C/IP67/IK08/ CL1) avec
corps et vasques en polycarbonate 3,5, mm, réflecteur aluminium,
ballast électronique cathode chaude ECC classe A2, type SHARK de
EPSILON.
Appareil équipé de 1 tube MASTER 54W TL 5 H0 (T5) de PHILIPS
ECLAIRAGE, 4400lux, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 12 000 H,
culot G5.
Localisation : extérieur
Type LE2 : Luminaire (850°CIP.67) avec corps en aluminium
anodisé incolore, verre trempé clair pourtour sablé, boîtier
d’encastrement, ballast électronique cathode chaude ECC classe
A1, équipé de 1 tube 14w, type CORLAY (600mm) de EPSILON,
compris boite d’encastrement en sol en acier inox et verre de
protection (IK.10).
Appareil équipé de 1 tube fluorescent T5 MASTER TL5 HE 14W de
PHILIPS ECLAIRAGE, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 16 000 H.
Localisation : extérieur
Type LE3 Hublot étanche (960°C/IP65/IK06/CLI) avec corps en fonte
d’aluminium injecté peint, diffuseur en verre pressé et satiné à
l’intérieur, solidaire avec le cercle, joint en silicone expansé, vis de
fermeture en acier inox, platine porte-compasants faisant office de
réflecteur, ballast électronique cathode chaude ECC classe A2, type
NIKKO de PRISMA
Appareil équipé de 1 lampe fluorescente compacte TC DEL HF 26W
de PHILIPSECLAIRAGE, 3000K, IRC mini 82 durée de vie 12000H,
culot G24q3
Localisation : extérieur
Type LE4 : Plafonnier étanche (960°C/IP65/IK10/CL2) avec corps en
aluminium et acier, verre de sécurité blanc, ballast électronique
cathode chaude ECC classe A2, type 4345 1x49w de BEGA
Appareil équipé de tubes WATT MISER 49W T5 de GE LIGHTING,
4450lux, 3000k, IRC mini 85, durée de vie 25000 H, culot G5.
OPTION N° 4
Localisation : extérieur
19/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II.5.3
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
GESTION D ECLAIRAGE
L'entreprise du présent lot devra des systèmes de gradation des éclairages :
Système de gradateur modulaire en TGBT
- gradateur modulaire A100 de marque RVE pour les allumages : suivant tableau .
- Système de gradation 1-10V associé à des luminaires équipés de ballast électronique A1 commande
par bouton poussoir. Voir tableau d'allumages et nomenclature des luminaires
Système de gradateur local
- Système de gradation 1-10V associé à des luminaires équipés de ballast électronique A1 commande par
bouton poussoir marche arrêt et variation. Voir tableau d'allumages et nomenclature des luminaires
Il pourra être de type 78404 de LEGRAND ( si possibilité de fonctionnement avec les lampes).
Les câblages seront adaptées aux systèmes
MISE EN SERVICE ET ESSAIS
Les positionnements des détecteurs seront validés par le constructeur.
Les essais, contrôles et mises en service devront être réalisés par l'entreprise du présent lot assisté du
constructeur. Il sera fourni en fin de chantier un listing de programmation de l’ensemble des équipements.
Le constructeur de devra un PV de mise en service.
L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
II.6
MISE A LA TERRE
II.6.1
GENERALITES
Le régime de neutre de l'installation est neutre à la terre schéma TT.
L'entreprise du présent lot devra la mise en place en fond de fouille d'un câble de cuivre nu de section
25mm² .
La mise à la terre des luminaires et des prises de courant s'effectuera conformément aux Normes en
vigueur. Les masses métalliques et armatures de construction seront interconnectées à la terre.
La résistivité de cette prise de terre sera en fonction de la tension limite de contact
(25 Volts).
Les deux brins de la prise de terre seront ramenés sur une barrette du COSGA à installer à proximité du
TGBT.
II.6.2
LIAISON EQUIPOTENTIELLE PRINCIPALE
L'entreprise devra la mise en œuvre d'une liaison équipotentielle principale, conformément à l'article
413.1.2 de la NF C 15.100.
Cette liaison concernera le conducteur principal de protection, les canalisations d'eau, de gaz, et les
éléments métalliques de la construction.
II.6.3
LIAISON EQUIPOTENTIELLE SECONDAIRE
Des liaisons équipotentielles supplémentaires seront mises en œuvre dans les locaux sanitaires, cuisine,
office, vestiaires, douches et concerneront :
- les canalisations d'eau chaude, eau froide et les vidanges
- les éléments métalliques simultanément accessibles
- les huisseries métalliques selon la NF C 15.100
- les chemins de câbles
- les luminaires
- les prises de courant
- les alimentations diverses
- des carcasses métalliques de tous les organes électriques
- les armatures des faux plafonds
L'emploi de conducteur bicolore (vert/jaune) est obligatoire.
20/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II.7
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
TRAVAUX ET EQUIPEMENTS DIVERS
Les travaux et équipements divers sont dus par l'entreprise du présent lot. L'emplacement exact, la
hauteur définitive, et la puissance des attentes des équipements spécifiques, seront définis précisément
lors des travaux par les entreprises concernées. Les câbles seront posés dans des chemins de câbles et
sous conduits conformément au chapitre II.04.
L'entreprise du présent lot prévoira le câble souple depuis les sorties de câbles, les coffrets de coupure
jusqu'aux appareils
Il sera prévu un disjoncteur par appareil décrit au chapitre II.03
Les disjoncteurs des différentes centrales seront de type différentiel unitaire
Terminaux ( référence LEGRAND) :
TA : coffret de proximité 12,25, 32 et 160A IP 65
TB : sortie de câble étanche encastré PLEXOTM
TC : prise de courant normal encastrée 10/16 A+T MOSAIC Programme TM (couleur noir sur scène)
TD : prise de courant étanche encastrée 10/16 A+T PLEXO Blanc
TE : prise de courant étanche saillie 10/16 A+T PLEXO Gris
TF : coffret de coupure extérieur du type 38081+38091
TG : câble en attente
TH : Boite de dérivation normale/étanche
TI : Coupure enseigne lumineuse pompier de type 38050
TJ : Carillon + bp du type 417 44 + 416 47
TK : 24 lignes graduées (6 lignes par boîtier) sur 4 boîtiers en métal noir de type KILT de SONOWEST
équipé de 6x2 PC16 A+T
TF : prise de courant P17 32A 3P+N+T
Depuis TGBT (câble U1000.R2V sous conduits) :
- Alimentation TD01 - 5G25mm² .
- Alimentation TD02 - 4x1x95mm² .
- 01 : centrale alarme vol – TG – 3G2.5mm²
- 02 : centrale DAD – TG – 3G2.5mm²
- 03 : centrale DAD – TG - 3G2.5mm²
- 10 : local technique ventilation salle de musique (4Kw) – TF - 5G2.5mm²
- 11 : local technique ventilation loges (6Kw) – TF - 5G4mm²
- 12 : chaufferie (7Kw ) – TF - 5G4mm²
- 20 : machine à pression – 2TD - 3G2.5mm²
- 21 : réfrigérateurs – 2TD - 3G2.5mm²
- 22 : sonnette entrée – TJ - 3G2.5mm²
- 23 : éclairage hotte – TH - 5G1,5mm²
-30 : store électrique – TH – 5G1,5mm². Les commandes de volets roulants à la charge du présent lot,
boutons poussoirs montée et descente.
-31 : store électrique – TH – 5G1,5mm². Les commandes de volets roulants à la charge du présent lot,
boutons poussoirs montée et descente.
-32 : store électrique – TH – 5G1,5mm². Les commandes de volets roulants à la charge du présent lot,
boutons poussoirs montée et descente.
- 40 : chambre froide – TH - 3G2.5mm²
- 41 : groupe extérieur (8 Kw) – TA - 5G4mm²
- 42 : éclairage chambre froide – TH - 5G1,5mm²
- 43 : four mixte (0,5kw) –TB – 3G1,5mm²
- 44 : plaques gaz (0,5kw) –TB – 3G1,5mm²
- 45 : armoire froide – TD - 3G2.5mm²
- 46 : armoire froide – TD - 3G2.5mm²
- 47 : table chaude – TD - 3G2.5mm²
- 48 : machine à laver (25 kw) – TB - 5G10 mm²
- 49 : adoucisseur – TB - 3G2.5mm²
- 50 : sèche mains – TG – 3G2.5mm²
- 51 : sèche mains – TG - 3G2.5mm²
- 60 : éclairage 6 luminaires LE2 commandés par variateur et bp en TA4 – 5G1.5mm². L'entreprise devra
se fixer à la structure prévue par le lot plafond. Aucun câbles ou boites apparentes.
- 61 : éclairage 6 luminaires LE2 commandés par variateur et bp en TA4 – 5G1.5mm². L'entreprise devra
se fixer à la structure prévus par le lot plafond. Aucuns câbles ou boites apparentes.
21/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- 62 : éclairage 6 luminaires LE2 commandés par variateur et bp en TA4 – 5G1.5mm². L'entreprise devra
se fixer à la structure prévus par le lot plafond. Aucuns câbles ou boites apparentes.
- 70 : Attente camion sur PC HYPRA TRI+N+T 16A étanche encastré, en câble U1000.R2V 5G2.5mm²
sous conduits. L'entreprise prévoira une rallonge en câble souple 5G2.5mm² (longueur 10 mètres) avec 1
embout mâle et 1 embout femelle HYPRA
- 71 Attente machine sur coffret de proximité étanche, en câble U1000.R2V 5G6mm²
- 72 Attente machine sur coffret de proximité étanche, en câble U1000.R2V 5G6mm² .
- 73 Attente monte personne sur DTU étanche, en câble U1000.R2V 5G6mm²
Depuis TD01 (câble U1000.R2V sous conduits) :
- 101 : centrale incendie – TG - 3G2.5mm²
- 102 : AES – TG - 3G2.5mm²
- 103 : centrale alarme technique – TG – 3G2.5mm²
- 104 : auxiliaire centrale alarme vol – TG – 3G2.5mm²
- 105 : baie informatique – TG – 3G2.5mm²
- 110 : clarinette de plancher chauffant – TH - 3G2,5mm²
- 111 : clarinette de plancher chauffant – TH - 3G2,5mm²
- 120 : volet roulant électrique – TH – 5G1,5mm². Les commandes de volets roulants à la charge du
présent lot, boutons poussoirs montée et descente.
- 130 : sèche mains – TG – 3G2.5mm²
- 131 : sèche mains – TG - 3G2.5mm²
Depuis TD02 (câble U1000.R2V sous conduits) :
- 200 : baie puissance – TG - 3G2,5mm² (+ transformateur d’isolement)
- 201 : baie utilisateur – TG - 3G2,5mm² (+ transformateur d’isolement)
- 202 : vidéo projecteur – TE - 3G2,5mm²
- 204 : attentes coffret scénique sur bloc saillie 4 PC 10/16 A+T (à la charge du présent lot), par deux
câbles HO7 RNF 3G2,5mm² sur chemin de câbles et sous conduits depuis TD02 ensemble du câblage
arrivera dans des chemins de câbles verticaux à proximité du TD 02, compris 5 mètres de câble avec
fiche mâle en extrémité.
- 205 : rideau de scène – 2TH - 3G2,5mm²
- 206 : écran vidéo – TH - 3G2,5mm²
- 207 : perche électrique – 2TH - 5G2,5mm²
- 208 : boîtier de sol – 2 TE - 3G2,5mm²
- 209 : enceinte – 5TC - 3G2,5mm² (1 attente 4 enceintes + transformateur d’isolement)
- 210 : enceinte – 5TC - 3G2,5mm² (1 attente 4 enceintes + transformateur d’isolement)
- 211 : gradin – TC - câble, 5G4mm²
- 212 : cameras vidéo – TE - 3G2,5mm²
- 213 : gradateur – TG - 5G16mm²
- 214 : boîtier de prise – 10 TE répartie sur 4 circuits - 3G2,5mm²
II.8
ECLAIRAGE DE SECURITE
II.8.1
GENERALITES
L’établissement devra comprendre un éclairage de sécurité pour permettre l'évacuation sûre et facile du
public. La mise en œuvre sera assurée suivant les articles EC 1 à 15 de l'arrêté du 19 novembre 2001.
Les blocs autonomes seront débrochables afin de faciliter la maintenance.
II.8.2
APPAREILLAGE
Bloc normal :
Bloc à tubes fluorescents 6w AUTOTESTABLE SATI, il assure un flux de 55 lumens à 1 heure.
Le bloc secours aura une protection électronique contre les erreurs de raccordement. Il sera composé
d'une enveloppe plastique (IP 43-7 / CL II), il sera débrochable, il aura 2 témoins de signalisations
donnant 6 états :
- vert allumé fixe
: bloc conforme
- vert clignotant
: test en cours
- vert éteint
: hors service
- jaune allumé fixe
: défaut de lampe
22/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
- jaune clignotant lent : défaut batterie
- jaune clignotant rapide
: défaut électronique
Il sera du genre BRIO 60F A de KAUFEL.
Les blocs seront tous équipés d’un boîtier d’encastrement référence 721 413 de KAUFEL.
Localisation : circulations, dégagements salles 1 et 2 hall, réunion
Bloc etanche :
Bloc à tubes fluorescents 6w saillie étanche AUTOTESTABLE SATI, il assure un flux de 45 lumens à 1
heure.
Le bloc secours aura une protection électronique contre les erreurs de raccordement.
Il sera composé d'une enveloppe plastique étanche (IP 55-8 / CL II), il sera équipé de presse étoupe, il
aura 2 témoins de signalisation donnant 6 états (voir bloc normal).
Il sera du genre BRIO ET 60F A 226 304 de KAUFEL.
Localisation : locaux techniques, rangement
Bloc ambiance :
Bloc à tubes fluorescents 8w saillie AUTOTESTABLE SATI, il assure un flux de 380 lumens à 1 heure.
Le bloc secours aura une protection électronique contre les erreurs de raccordement.
Il sera composé d'une enveloppe plastique (IP 40-5 / CL II), il sera débrochable, il aura 2 témoins de
signalisations donnant 6 états (voir bloc normal).
Il sera du genre BRIO 400F A de KAUFEL.
Les blocs seront tous équipés d’un boîtier d’encastrement référence 60790 de LEGRAND.
Localisation : salles, hall
Étiquette de signalisation :
Les étiquettes de "SORTIE" "SORTIE DE SECOURS" "FLECHES", seront prévues au présent lot pour
chaque bloc de balisage, la pose des étiquettes sera réalisée en accord avec le Maître d'Oeuvre, le
Bureau de Contrôle et la Commission de Sécurité.
Télécommande :
Il sera prévu une télécommande BT 4000 pouvant assurer un test centralisé périodique.
Localisation : TGBT
Bloc portable :
Il sera du type lampe EDF 100L à led forte puissance, autonomie 1h à 100 lumens et 3h à 45 lumens,
avec interrupteur 2 puissances (45/100lm), lanière de cou, poignée articulée, patte de fixation murale,
vasque translucide, cordon de raccordement secteur, 2 fonctionnements BAPI/BASE.
Localisation : TGBT, local technique
II.8.3
CANALISATIONS
Câblage et raccordement depuis le tableau TGBT, TD01 liaisons réalisées en câble U 1000 R2V 5G1,5
mm² sous conduits et sur chemin de câbles.
Les canalisations seront posées conformément aux conditions décrites à l'article "II.05 CANALISATIONS"
du présent CCTP, et conformes à la norme NF C.15.100.
L'alimentation des blocs s'effectuera depuis le tableau de protection, et en amont des commandes de
l'éclairage correspondant.
II.8.4
MISE EN SERVICE ET ESSAIS
L’entreprise du présent lot assistée du constructeur devra réaliser la formation du personnel de
l’établissement sur le fonctionnement, la vérification (suivant l’article EC 20 du règlement de sécurité), et
l’entretien du matériel.
Les essais, contrôles, et mises en service de l'installation de l'éclairage de sécurité devront être réalisés
conformément à la réglementation en vigueur.
23/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II.9
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
ALARME INCENDIE
II.9.1
GENERALITES
L'entreprise du présent lot chiffrera la fourniture, pose et raccordement d'un système d'alarme incendie
(type 2b) pour l'ensemble du bâtiment.
II.9.2
APPAREILLAGE
Centrale de détection :
- Capacité de 8 boucles de commande.
- Temporisation de l’alarme restreinte réglable de 0 à 5 minutes.
- Boîtier autoextinguible 750°C, coloris gris, Classe II - IP.305.
- Alimentation (230V).
- Autonomie : 12 heures de veille + 5 minutes d’alarme générale.
- Batterie Cadmium - Nickel étanche 12 V-1,2Ah.
- Signalisation de l’état des boucles par voyant (LED) et identification nette et précise des boucles des
déclencheurs manuels.
- 1 contact d’alarme générale (sec OF-3A/48V).
- 1 contact de diffusion d’alarme générale.
- 1 contact auxiliaire par boucle (contact sec OF-3A/48V).
- 1 bouton poussoir en face avant, pour mise au repos en cas de coupure prolongée de l’alimentation
secteur.
- Identification nette et précise des boucles des déclencheurs manuels.
Elle sera de type 31175 de NUGELEC.
Localisation : placard technique
Répartition des boucles :
- Boucle N°1 : salle de spectacle
- Boucle N°2 : cuisine - office
- Boucle N°3 : hall
- Boucle N°4 : école de musique
- Boucle N°5 : locaux techniques
- Boucle N°6 : disponible
- Boucle N°7 : disponible
- Boucle N°8 : disponible
Avertisseur sonore (Baas type sa-me) :
La mise en place d’avertisseurs sonores à message parlé + flash type sirène 31185.
- classe B - 90 dB, haut-parleur céramique associé à un circuit électronique de modulation
- Boîtier démontable, coloris blanc, fixation en saillie,
- IP 32 –IK 07
- Bornier pour surveillance du circuit d'évacuation
- Certifié NF AEAS (NFC 48-150)
- Autonomie : 8 jours en veille + 5 minutes d’alarme générale.
- Batterie Cadmium-Nickel étanche 6Vcc - 600mAh.
- Message enregistré
Localisation
: Suivant plan
Déclencheur manuel :
La mise en place de coffret à membrane déformable encastré, équipé d'un clapet de protection, type
30017+30041 de NUGELEC.
Localisation
: Suivant plan
Tableau de renvoi :
La mise en place de tableau de renvoi 8 boucles, type 31309
Localisation
: Suivant plan
24/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
Dad :
- La mise en place de 2 DAD secouru, type NUG31141 de NUGELEC.
- Certifié NF S 61-961, DAD-016
- Classe II, IP.53, gris clair
- Autonomie : 4h
- Batterie Cadmium-Nickel étanche 12Vcc, 4Ah
- 1 ligne de 2 déclencheurs,
- 1 ligne détection automatique,
- Réarmement à distance
- Sortie DAS : 6W/26Vcc
- 1 Voyant vert d’état de veille
- La mise en place de 2 détecteurs optique S3000 + socle, type NUG30255 + NUG30246 de NUGELEC
dans la circulation
- La mise en place de 2 détecteurs thermique S3000 + socle, type NUG30255 + NUG30247 de
NUGELEC dans la préparation chaude et la laverie
-Il sera prévue 2 BP encastré étanche de réarmement au droit de chaque porte (laverie - préparation
chaude) avec signalisation.
Localisation
: office, laverie
Ventouses :
Les portes coupe-feu à battant, devront être équipées de ventouses électromagnétiques, de façon à
isoler la zone sinistrée de l'ensemble du bâtiment Les commandes des dispositifs actionnés doivent
s'effectuer à rupture (24VCC). Les dispositifs sont hors lot, seul le raccordement est à la charge du
présent lot.
Localisation: office laverie
II.9.3
CANALISATIONS
Câblage et raccordement sous conduit les liaisons seront réalisées depuis la centrale ou les DAD en :
- vers les coffrets à membranes déformables et sirène, en câble SYT1 1P9/10.
- vers les sirènes, en câble CR1 2x1,5 mm².
- vers les détecteurs, en câble SYT1 2P9/10.
- vers les ventouse, en câble CR1 2x1,5 mm².
Liaison vers le TGBT TD 1 TD2 en câble CR1 2x1.5mm² sur chemin de câbles et sous conduits.
Câblage des asservissements en câble CR1 2x1.5mm² sous conduits :
coupure des VMC
coupure sonorisation
mise en route éclairage
Les câbles CR1 seront attachés dans le chemin de câbles tous les mètres par des colliers métalliques,
les dérivations seront réalisées dans des boîtes 960°C.
Le câblage et les conduits, seront posés conformément à l'article "II.04 CANALISATION" du présent
CCTP.
II.9.4
MISE EN SERVICE ET ESSAIS
Les essai, contrôle et mise en service de l'alarme incendie devront être réalisés par l'entreprise du
présent lot. L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
25/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II.10
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
ALARMES TECHNIQUES
II.10.1 GENERALITES
L'entreprise du présent lot devra la mise en place et raccordement d'une centrale d'alarme technique.
II.10.2 APPAREILLAGE
Fourniture, pose et raccordement de deux centrales d'alarmes techniques équipée de 16 directions
(fonctionnement sur contact de défaut à émission de tension). L'ensemble sera composé d'un coffret
d'alarme équipé de :
- 1 buzzer
- 1 voyant de présence tension,
- 16 voyants de signalisation,
- 1 bouton d'acquittement buzzer,
- 1 bouton test lampe et buzzer,
- 1 alimentation et chargeur régulé,
- 1 batterie Cadmium/Nickel étanche (6V/0,5Ah),
L'alarme technique sera du type AT16D de SAFT.
Localisation : placard technique
Les alarmes seront repérées sur la centrale à l'aide d’étiquettes indélébiles et inamovibles de type
Gravopoly, rivetées ou collées. Les installations techniques (Extracteurs, CTA, etc...) posséderont un
contact NO & NF permettant l'envoi d'un signal regroupant toutes les informations. L’entreprise du
présent lot devra les raccordements aux deux extrémités.
Les équipements à raccorder (rep:AT) sont (localisation suivant plan) :
AT 1 CTA 02
AT 2 CTA 03
AT 4 CCF
AT 5 CCF
AT 6 CTA01
AT 7 EX 01
AT 9 EX 03
AT 10 SF 01
AT 12 CCF
AT 13 CCF
AT 15 rep 41
AT 16 CCF
AT 18 CCF
AT 19 CCF
AT3 EXO4
AT 8 EX 02
AT 11 CCF
AT 14 rep 12
AT 17 CCF
II.10.3 CANALISATIONS
Câblage et raccordement sous conduit depuis la centrale vers chaque équipements, les liaisons seront
réalisées en câble SYT1 1P9/10 dans chemin de câble et sous conduits, conformément à l'article "II.04
CANALISATIONS" du présent CCTP.
II.10.4 MISE EN SERVICE ET ESSAIS
Les essai, contrôle et mise en service de l'alarme devront être réalisés par l'entreprise du présent lot.
L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
II.11
TELEPHONE RESEAU INFORMATIQUE
II.11.1 GENERALITES
L’entreprise du présent lot devra l’installation de baies téléphonique et informatique, la distribution et le
câblage (catégorie 6A).
Les réseaux seront réalisés avec du matériel et du câble de même marque. Il sera demandé en fin de
travaux au constructeur une garantie de 20 ans. La recette de l’installation sera réalisée par un bureau de
contrôle à la charge de la présente entreprise.
Le raccordement FRANCE TELECOM sera créé.
II.11.2 RACCORDEMENT FRANCE TELECOM
L'ensemble des fourreaux 42/45, les tires fils, le grillage avertisseur, les chambres L1T, les cadres
galvanisés, les tampons, l'ouverture, la fermeture de la tranchée, et le lit de sable sont hors lot.
L'entreprise du présent lot devra s'assurer de la bonne réalisation des réseaux auprès de l'entreprise de
VRD.
Localisation : Plans de masse
26/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
II.11.3 APPAREILLAGE
Baie de brassage:
L’armoire de brassage de l’établissement aura les caractéristiques suivantes :
- format 19" 600mmX600mmX600mm 16U
- porte avant vitrée avec serrure et clés
- toit ajouré
- 2 montants arrières d’ossature pour fixation de boîtier équipé de PC 10/16A+T
- 2 montants réglables en profondeur
- tresses de masse
Elle sera de type réf 46213 de LEGRAND
Appellation : Baie
Localisation : Bureau
L’équipement interne principal est décrit ci-dessous :
- 1 bandeau 9 pc 10/16 A+T réf 46550
- 1 panneau 24 ports réf 33573 équipé de 24 RJ45 informatique
- 1 panneau à équiper réf 33590 équipé de blocs téléphone numérique réf 2x33533 et blocs téléphone
analogique réf 2x33532
- 1 panneau 24 ports réf 33573 équipé de 24 RJ45 téléphone
- 3 tablettes amovibles HUB réf 46505
- passe cordons verticaux toutes hauteurs
- passes cordons horizontaux
- les panneaux seront constitués de prises 24 RJ.45 au format 22,5 x 45 adaptables, de catégorie 6A qui
devront respecter les spécifications de la norme ISO/IEC 11801 ed02, projet amendement 2, EN501732 et EIA /TIA 568A B2.10.
- Les prises intégrées aux panneaux seront à connectique autodénudante. Les panneaux seront équipés
d'un dispositif de mise à la masse avec continuité électrique des écrans.
- Chacune des prises de ces panneaux devra pouvoir être désolidarisée.
- Chaque prise aura une numérotation individuelle. Les étiquettes devront avoir obtenu l'aval du Maître
d'Ouvrage et du Maître d'œuvre
- les panneaux seront entièrement équipés de connecteurs
Cordons de brassage :
Les cordons de brassage seront issus du fabricant du système de pré-câblage pour optimiser les
performances des chaînes de liaison, ils seront écrantés :
Téléphone et informatique de type RJ45/RJ45 SF/UTP réf 51781 de LEGRAND en 2 mètres.
Prise :
Type : RJ 45 / 9 contacts (8 + 1 latéral+BLINDAGE)
Catégorie
: catégorie 6A type 76599
Connexion
: autodénudante
Câblage
: standard selon EIA/TIA 568 B2.10
Cadre support : format 45 x 45mm
Signalétique
: étiquette Dymo
Localisation : Bureaux, salle, box
Chaque prise sera repérée par une numérotation qui lui sera propre.
Le principe de repérage des prises sera proposé par l'entreprise au Maître d’œuvre qui le validera avant
exécution. Les indications au niveau de chaque prise terminale seront identiques à celles reportées au
niveau des baies.
Les références seront proprement inscrites sur les étiquettes qui seront collées dans le porte-étiquette du
boîtier de la prise, prévu à cet effet.
Tous les repérages doivent être reportés sur les plans et schémas.
- Étiquetage des prises
XX / X / XXXX / X / X A
1 2 3
4 5 6
1/ N°du bâtiment
2/ niveau dans le bâtiment
3/ numéro de pièce dans l’étage
27/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
4/ numéro de travail dans la pièce
5/ numéro de prises dans le poste de travail
6/ A symbole pour une prise informatique
B symbole pour une prise téléphonique
II.11.4 CANALISATIONS
Câble :
Catégorie
: 6A
Impédance
: 100hms
Type : F/FTP (Foil Twist Pair)
Gaine extérieure
: LSFROH (sans halogène)
Code couleur : EIA/TIA 568
Capacité
: 1X4 Paires
Nef
: 32777 ou 32778 de LEGRAND
Les câbles seront repérés par manchons numérotés.
Tous les repérages doivent être reportés sur les plans et schémas
Principe de Distribution :
Les câbles chemineront en torons sur chemin de câbles (compris repérage des câbles tous les 10 mètres
linéaires).
Les chemins de câbles seront de type tôle d’acier galvanisé (dalle marine)
La distribution se fera par fixation individuelle, type collier sur la dalle haute (l'accrochage aux ossatures
de faux plafonds ou cloisons modulables est formellement interdit) et sous conduit dans les cloisons,
avec arrivée en boîte d'encastrement dans le cas d'appareillage encastré, ou en boîtier d'isolation (boîte
de montage) dans les plinthes de distribution électrique.
Lors de la mise en œuvre, l'entreprise devra respecter les rayons de courbure du câble : 8 x le diamètre.
Une attention particulière sera apportée lors de la pose du câble afin d'éviter toute torsion, écrasement,
traction ou pincement, qui pourrait altérer les performances du câble.
Entre la baie et les prises terminales, les câbles ne seront pas coupés; il n'y aura pas d'épissure ni de
raccordement intermédiaire.
Nota : La pose des câbles en vrac dans les faux plafonds est strictement interdite, ils seront fixés aux
plafonds par embase et collier plastiques tous les 0.60m
Le câblage et les conduits, seront posés conformément à l'article "II.04 CANALISATIONS" du lot
électricité courants forts.
Circuit de terre :
La mise à la terre des équipements électriques, objet du présent lot, se fera conformément aux normes et
en fonction du régime du neutre.
L'entreprise devra s'assurer de la conformité de la prise de terre, et notamment que la mesure de celle-ci
soit bien compatible avec les équipements Câblage informatique.
L'entreprise devra porter une attention particulière aux contraintes relatives à la CEM.
Les connecteurs RJ45, au niveau des baies de distribution et des prises terminales devront être blindées,
raccordement avec reprise des écrans à 360°.
Les câbles devront posséder soit un écran général soit une tresse générale.
Un soin particulier sera apporté au niveau du réseau de masse et des mises à la terre. Tous les chemins
de câbles devront être raccordés au réseau de masse.
Une liaison en câble vert/jaune sera réalisée entre les chemins de câbles et les baies du répartiteur. Le
répartiteur sera relié à la terre.
Dans le local informatique, tous les éléments métalliques devront être reliés entre eux par une tresse de
cuivre étamé de 6 mm².
L'entrepreneur devra vérifier que la prise de terre a été bien conçue en tenant compte de la nature du sol
et des résultats à obtenir. Notamment en cas de coup de foudre, l'entrepreneur devra bien vérifier qu'un
pic de tension remontant par le circuit de terre ne pourra pas abîmer les cartes des équipements
informatiques.
28/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
II.11.5 RECETTE, MISE EN SERVICE ET ESSAIS
La recette des câblages informatique et téléphonique sera réalisée par un bureau de contrôle à la charge
du présent lot.
Chaque fiche de résultat devra indiquer au minimum :
- la continuité des fils,
- la longueur,
- l’impédance,
- l’affaiblissement linéique de chaque paire,
- la paradiaphonie et l’ACR pour chaque combinaison de paires (12/36, 12/45, 12/78, 36/45, 36/78,
45/78), dans les deux sens,
- la paradiaphonie cumulée et l’ACR cumulé,
- la télédiaphonie cumulée,
- et toute autre valeur qu’imposera le constructeur pour apporter sa garantie.
Toutes les mesures statiques et dynamiques seront réalisées par l’entreprise, en parfaite coordination
avec le planning, pour lesquelles elle établira un procès-verbal détaillé confirmant les résultats.
Elles devront être renouvelées après chaque contrôle qui n’aurait pas donné satisfaction, et ce, jusqu'à
l’obtention des résultats attendus.
Elle vérifiera la conformité de toutes ces mesures avec les performances attendues en vue de la
réception des travaux.
Réception
La réception, au sens de l’article 1792-6 du code civil, ne doit être demandée qu’à l’achèvement complet
de la totalité des ouvrages.
La conformité de l’installation ne sera pas déclarée par l’entreprise. Les tests dynamiques seront
contrôlés, en globalité, par un Bureau d’Études spécialisé assisté de l’entreprise.
Ils seront munis des instruments de contrôle et du matériel destiné aux essais. Ils participeront aux
nouvelles mesures qui permettront de vérifier les résultats obtenus avec ceux fournis dans le dossier de
recette.
Procès-verbal
A l’issue de la visite, la décision (réception avec ou sans réserve, ou refus de réception), sera consignée
sur un procès-verbal. La date de réception sera celle du dernier jour de la visite.
Les installations seront vérifiées par un Organisme de Contrôle agréé (à la charge du présent lot). Les
observations éventuelles devront être corrigées dans le cadre des travaux.
Si des défauts de raccordement sont constatés pendant cette phase, l’entreprise sera tenue de les lever
immédiatement. A partir de 2% de liaisons en défaut (par niveau), la réception s’arrêtera et l’ensemble du
contrôle devra être repris par l’entreprise. Les interventions supplémentaires effectuées par le bureau de
contrôle, seront imputées à l’entreprise.
La réception portera également sur :
- la conformité des documents contractuels,
- la bonne et complète réalisation des ouvrages demandés,
- la qualité de la mise en œuvre des différents matériels et appareillages,
- la fourniture de l’ensemble des documents dus à la fin des travaux,
- la fourniture des garanties de l’installateur,
- la fourniture des garanties constructeur.
II.12
ALARME ANTI-INTRUSION
II.12.1 GENERALITES
Fourniture et pose d'un système de détection intrusion pour l’ensemble de l’établissement avec alarme
intérieure, report d'un signal et programmation sur le réseau par transmetteur téléphonique pour diffusion
vers un télésurveilleur et commande par clavier de commande (référence du matériel type CHUBB),
L’entreprise devra la mise en éclairage de tous les locaux lors d’une détection.
La détection sera assurée par des détecteurs bi volumétriques.
La centrale vol sera installée dans le TGBT. Elle sera auto protégée, et équipée d'une batterie
d'autonomie de 72 heures, la mise en route de l'ensemble se fera depuis le hall ou la réception/bureau
par un clavier de commande (implantation à définir avec le Maître d'Ouvrage). La répartition des zones
sera définie avec le Maître d’Ouvrage et les utilisateurs lors de la réalisation des travaux.
29/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
II.12.2 APPAREILLAGE
Centrale de détection
- 8 zones filaires de base librement programmables
- 1 sortie sirène intérieure
- 1 sortie sirène extérieure
- 1 sortie Flash
- 1 relais programmable (2A)
- 1 transmetteur téléphonique Digital RTC
- 1 carte ATS72000
- 1 carte d’extension 8 zones ATS1202
- 1 carte mise en lumière ATS 1811
- chargeur 21 AH avec batterie pouvant assurer une autonomie de 72 heures à la centrale.
- 1 batterie 21 AH
- Modem RNIS
- Passerelle GSM
- Cartes vocales d'enregistrement de 14 messages maximum
- Port série RS 232 et sortie série imprimante matricielle
- Les entrées, autoprotection du boîtier, autoprotection auxiliaire,
Elle sera du type SOLEMNIS MAESTRO 64 de CHUBB SECURITE
Localisation : Placard courant faibles
Clavier de commande et de programmation
1 clavier de programmation et mémoire des événements ATS1100 de CHUBB SECURITE
Localisation : Halls
Sirène intérieure
Sirène électronique intérieure type 3 (puissance acoustique 118db) sous capot, équipée de sa propre
batterie et auto protégée type SIREX de CHUBB SECURITE
Localisation : hall
Détecteur 1
- Détecteur de mouvement bi-volumétrique, infrarouge/hyperfréquence :
- portée 15m
- angle de vue 85°
- tension d’alimentation 9.5-16 Vcc / 20 mA
- auto protégé
- NF-A2p type 2
- réglage de la sensibilité
- équipé de rotule
Il sera du type MX50QZ de CHUBB SECURITE
Localisation : suivant plans
II.12.3 CANALISATIONS
Câblage et raccordement sur chemin de câbles et sous conduit, liaisons réalisées depuis la centrale :
- clavier de commande en câble SYT1 3P 9/10éme avec écran
- détecteurs, contact de porte, coffret d’extension en câble SYT1 2P 6/10 avec écran
- sirène int en câble SYT1 3P 6/10éme avec écran
- centrale et le coffret d’extension en câble SYT1 3P 6/10éme avec écran
- transmetteur téléphonique depuis la réglette téléphonique, câble SYT1 2P 6/10 avec écran
Le câblage et les conduits, seront posés conformément à l'article "II.04 CANALISATION" du présent
CCTP.
II.12.4 MISE EN SERVICE ET ESSAIS
Les essais, contrôles et mise en service de l'installation de l'alarme anti-intrusion y compris la définition
des informations à transmettre au télésurveilleur, devront être réalisés par le constructeur du matériel,
compris remise du PV de réception constructeur. L'entreprise du présent lot, assistée du constructeur,
devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le fonctionnement du système installé.
30/31
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace des loisirs
II.13
CCTP MARCHE
Lot N° 10 Électricité Courants Forts & Faibles
OPTIONS
II.13.1 OPTION N°1
NON RETENUE
Luminaire type L8 installés dans les salles A et B allumage E.
II.13.2 OPTION N°2
NON RETENUE
Luminaire type L9 installés dans la salle de réunion allumage Q.
II.13.3 OPTION N°3
NON RETENUE
Luminaire type L10 installés dans les box.
II.13.4 OPTION N°4
NON RETENUE
Luminaire type LE4 installés en pourtour des salles de solfège et d'harmonie, allumage E1 ( 7 unités) en
remplacement des luminaires LE3.
GEFI INGENIERIE
4 Mars 2013
31/31
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°11
PLOMBERIE SANITAIRE - CHAUFFAGE GAZ VENTILATION
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
LOT N°11 CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE
I GENERALITES..........................................................................................3
I.1 OBJET DES TRAVAUX.....................................................................3
I.2 NORMES ET REGLEMENTS............................................................3
I.3 COMMISIONNEMENT RECEPTION - GARANTIE - DOE.................3
I.4 PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES.........................................4
I.5 BASES DES CALCULS ....................................................................7
I.6 MAINTENANCE.................................................................................9
II PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CHAUFFAGE...................................10
II.1 PRINCIPE DE CHAUFFAGE..........................................................10
II.2 CHAUDIERE...................................................................................10
II.3 CONDUIT DE FUMEE....................................................................10
II.4 PRODUCTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE................................11
II.5 EQUIPEMENT COMPLEMENTAIRE CHAUFFERIE......................11
II.6 SOUS-STATION.............................................................................12
II.7 REGULATION, TELEMESURE.......................................................12
II.8 RESEAU GAZ.................................................................................13
II.9 DISTRIBUTION CHAUFFAGE........................................................13
II.10 ROBINETTERIE............................................................................14
II.11 CALORIFUGE...............................................................................14
II.12 CORPS DE CHAUFFE ACIER......................................................15
III PRESCRIPTIONS TECHNIQUES VENTILATION.................................16
III.1 PRINCIPE DE VENTILATION........................................................16
III.2 EXTRACTION SIMPLE FLUX........................................................16
III.3 VENTILATION DOUBLE FLUX......................................................17
III.4 CONDUITS D'AIR..........................................................................18
III.5 GRILLES ET REJETS....................................................................20
III.6 HOTTES......................................................................................... 22
III.7 CLAPETS COUPE-FEU.................................................................22
IV PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PLOMBERIE...................................23
IV.1 PRINCIPE DES INSTALLATIONS PLOMBERIE...........................23
IV.2 ALIMENTATION D'EAU FROIDE..................................................23
1/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
IV.3 TRAITEMENT D’EAU, DESINFECTION........................................23
IV.4 EAU CHAUDE SANITAIRE, EAU MITIGEE, BOUCLAGE.............24
IV.5 DISTRIBUTION EAU FROIDE / EAU CHAUDE............................24
IV.6 CALORIFUGE...............................................................................25
IV.7 EVACUATIONS EAUX USEES EAUX VANNES...........................25
IV.8 APPAREILS SANITAIRES.............................................................26
IV.9 ACCESSOIRES SANITAIRES ......................................................29
IV.10 ATTENTES..................................................................................29
IV.11 ARROSAGE EXTERIEUR, .........................................................30
V INSTALLATIONS ELECTRIQUES.........................................................31
V.1 PRINCIPE DES INSTALLATIONS..................................................31
V.2 TABLEAUX ELECTRIQUES...........................................................31
V.3 CABLAGES....................................................................................32
2/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
I GENERALITES
I.1 OBJET DES TRAVAUX
Le présent C.C.T.P a pour objet de définir les travaux à la charge du Lot N°11 CHAUFFAGE
VENTILATION PLOMBERIE pour la construction d'une salle de loisirs, sur la commune de Sainte
Gemmes Sur Loire (49)
I.2 NORMES ET REGLEMENTS
L'entreprise chargée du présent lot sera tenue d'avoir une parfaite connaissance des réglementations et
de respecter les lois, décrets, arrêtés et règles administratives en vigueur au moment de la réalisation
des travaux et notamment :
- les DTU
- les normes NFC
- les cahiers du REEF
- les réglementations d’accessibilité des handicapés
- les cahiers du CSTB
- les arrêtés préfectoraux
- la réglementation des ERP
- le code du travail
I.3 COMMISIONNEMENT RECEPTION - GARANTIE - DOE
I.3.1 COMMISIONNEMENT RECEPTION
Les opérations de « commissionnement » des installations seront réalisées par
l’entreprise du présent lot, et comporteront notamment :
- les finitions, nettoyages, repérage, signalisation des équipements
- les vérifications d’installation et de mise en œuvre
- les mesures de débit et de puissance
- les réglages et les équilibrages
- la mise à disposition au personnel du Maître de l’Ouvrage
- la formation du personnel du Maître de l’Ouvrage
- l’élaboration des notices et DOE
- les mises au point et programmation des régulations et des points de consignes
- les enregistrements nécessaires aux vérifications de fonctionnement
- les mises au point postérieures à la réception (année de garantie)
A l’issue de ces opérations, les travaux feront l'objet d'une réception de travaux.
La réception comporte essentiellement :
- le contrôle général de l'exécution et du fonctionnement de l'installation notamment en ce qui concerne
l'étanchéité, l'absence de bruits gênants, les facilités de réglage, les débits d'air, etc...
- le contrôle article par article de la qualité et de la quantité du matériel installé qui devront être au moins
celles prévues au projet.
- le contrôle par le Maître d’œuvre des conditions de fonctionnement. Pour cela, l’entreprise mettra à
disposition tous les appareils de mesure, de manutention, d’accès nécessaires.
I.3.2 GARANTIE
L'entrepreneur sera seul responsable de l'entretien et de la bonne marche des installations durant l'année
de garantie. Cette prestation sera réalisée conformément aux prescriptions du CCAP.
I.3.3 DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES
L'entrepreneur doit en fin de chantier la fourniture des dossiers des ouvrages exécutés. Le nombre
d’exemplaires est précisé au CCAP. Ces dossiers seront composés comme suit :
- une ou plusieurs chemises à sangle rigide ou un ou plusieurs classeurs, numérotés et étiquetés
- des intercalaires ou des sous chemises numérotées et étiquetées pour chaque chapitre ou rubrique du
dossier
Et comporteront les éléments suivants :
- un dossier notice comprenant :
- une notice technique descriptive du fonctionnement des installations
3/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
- la nomenclature technique détaillée des équipements installés
- un dossier entretien comprenant :
- une liste des fournisseurs de pièces détachées, adresses, téléphone
- une liste des contrats d’entretien à souscrire par le Maître de l’Ouvrage
- une notice détaillée des opérations d’entretien à réaliser sur l’installation et leur périodicité
- un dossier plan comprenant :
- les plans techniques d’exécution modifiés « comme construit », où figurent notamment les
organes de réglage et de sécurité et leurs accès
- les fichiers dessin des plans techniques modifiés « comme construit » gravés sur CD rom, au
format précisé par le Maître d’Ouvrage.
- un dossier technique comprenant
- les fiches techniques en français des équipements installés avec le repérage au surligneur des
modèles sélectionnés
- les schémas hydrauliques et aérauliques
- les schémas d’armoires électriques
- les notes de calcul
- un dossier sécurité comprenant :
- les PV d’essais des équipements certifiés
- les PV de classement ou de label
- un dossier essais comprenant :
- les PV d’essais Coprec
- les fiches d’essais et de mesure de l’entreprise
- les fiches d’équilibrage des réseaux
- les points de consigne
Avant remise des DOE au Maître de l’ouvrage, un exemplaire sera soumis à l’approbation du Maître
d’œuvre.
I.4 PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES
I.4.1 DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
Composition du dossier technique
- liste des plans
- Plan VE 01
- Plan VE 02
- Plan CH PB 01
- liste des pièces écrites
- CCTP Lot N°11
- liste des pièces annexes
- Rapport d'étude acoustique
Connaissance du dossier
L’entreprise doit prendre connaissance de l’ensembles des pièces techniques et administratives du
dossier, et notamment des CCTP et plans des autres corps d’état.
Les éventuelles contraintes de phasage et d’organisation de chantier sont énoncées dans les document
généraux d’appel d’offres. L’entreprise devra se faire préciser, avant la remise des offres tout élément
manquant ou imprécis. A défaut sont offre sera réputée complète et conforme. Aucune réclamation
concernant la connaissance du dossier ne sera acceptée.
Connaissance des lieux
L’entreprise devra se rendre sur site préalablement à la remise de son offre et sera réputée avoir prise en
compte toutes les particularité de réalisation, d’accès et les contraintes dues à l’environnement du
chantier. Aucune réclamation concernant la connaissance du site sera acceptée.
I.4.2 MATERIAUX ET MARQUES DE MATERIELS
Les matériaux utilisés devront être en tout points conformes au CCTP ; ils devront être de première
qualité, et pourvus des marquages d’origine ou de normalisation.
4/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
L'entreprise devra soumettre au Maître d'Oeuvre, avant réalisation, la liste des matériaux et matériels
qu'elle mettra en oeuvre. Les marques et matériels donnés dans le présent document le sont à titre
indicatif, pour définir un critère d'équivalence. Le Maître d'Oeuvre sera seul habilité à déterminer
l'équivalence réelle de ces matériaux et matériels. L’équivalence sera établie par comparaisons des
performances techniques, des qualité de matériau et d’assemblage, de la durabilité, de la distribution
commerciale etc….
Durant le mois de préparation, l'entreprise devra fournir la liste des équipements techniques proposés,
ainsi que tous les documents techniques et agréments CSTB nécessaires pour juger de la conformité de
sa proposition.
I.4.3 RESERVATIONS
Les réservations seront exécutées par l'entreprise de maçonnerie à la demande du présent lot, sous
réserve que les plans de réservations soient fournis assez tôt. Les réservations seront rebouchées, par le
présent lot, dans le même matériau que la paroi où elles se trouveront.
I.4.4 DOCUMENTS D'EXECUTION
L'entreprise a à sa charge la production des documents de détail d’atelier et d'exécution. Ces documents
doivent être visés par le Maître d'Oeuvre avant exécution. Pour ce faire, l'entrepreneur adressera ces
documents en deux exemplaires au Maître d'Oeuvre.
Les documents devront être transmis en unité techniquement cohérente (ensemble du projet, ou bâtiment
ou corps de bâtiment) ; le délai de visa ne pourra être inférieur à deux semaines. Les documents à
transmettre comportent notamment :
- les plans de réservations, de pénétrations, de fourreaux
- les plans détaillés des réseaux hydrauliques et aérauliques
- les contraintes d’accès et de manutention des matériels
- les tâches élémentaires permettant l’établissement du planning
- les notes de calculs thermiques, hydrauliques et aérauliques
- les carnets de présentation de matériel, et les échantillons demandés
- les plans de repérages des équipements
- les plans d’équilibrages hydrauliques et aérauliques
- les détails nécessaires à la coordination avec les autres corps d’état
- les analyses fonctionnelles de régulation
- les schémas d’armoires et les schémas de régulation
Synthèse
Les études de synthèse ont pour but d’assurer la coordination des passages des réseaux des différents
corps d’état, l’optimisation des réservations et des supportages, la coordination des lots techniques avec
les lots de second d’œuvre, la compatibilité des ouvrages avec les contraintes de maintenance et le
respect des dispositions architecturales.
L’entreprise du présent lot a à sa charge l’animation de la cellule de synthèse, l’établissement et la
diffusion des plans papier et documents de synthèse avec les autres lots. La cellule de synthèse sera
convoquée suivant l’avancement des études. Le Maître d’œuvre pourra y participer s’il le juge
nécessaire.
Les lots concernés sont notamment les suivants :
- gros œuvre
- structures métalliques
- cloisonnement
- faux plafond
- les lots techniques
- les lots d’équipement
I.4.5 SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE
L'entreprise à a sa charge toutes les dispositions nécessaires à la sécurité et à la protection de la santé
de ses intervenants, et notamment celles définis par le plan général de coordination (PGC).
I.4.6 PROTECTIONS ACOUSTIQUES ET ANTIVIBRATOIRES
Les vibrations produites par les installations techniques : ventilation, chauffage, matériels de laverie,
groupes froids...., devront être efficacement amorties.
Les différents équipements susceptibles d'engendrer des vibrations, devront être posés sur les plots
antivibratils dimensionnés en fonction de leur poids de vitesse de rotation. Ces plots devront posséder un
5/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
taux de filtrage des vibrations d'au moins 95 % pour la fréquence d'excitation la plus basse de l'appareil,
le système utilisé ne doit en aucun cas être constitué d'une couche continue de matériau en sous-face du
massif.
L'entreprise doit prévoir un système équilibré. En conséquence, en fonction de leur poids, certains
appareils doivent être posés sur un massif d'inertie.
Tous les raccordements des gaines, câbles et canalisations sur les appareils doivent être réalisés par
l'intermédiaire de manchettes et raccords souples. Ceux ci doivent posséder une flexibilité compatible
avec l'efficacité des systèmes suspendus.
En règle générale, les ensembles suspendus devront être maintenus par des brides avec interposition
d'un matériau élastique. Les colliers devront avoir fait l'objet d'essais acoustiques justifiant d'une
amélioration d'au moins 18 dB(A) entre une canalisation fixée rigidement et une canalisation munie du
dispositif retenu.
Les systèmes utilisés devront comporter une garantie quant à leur tenue, notamment à la conservation
de leurs propriétés élastiques dans le temps.
Chauffage - Ventilation
Les entreprises présenteront dans leur offre tous les éléments complémentaires qu'elles estimeraient
devoir mettre en œuvre pour obtenir les résultats demandés. Les entreprises prendront toutes les
dispositions nécessaires pour ne pas dégrader l'isolement initial des structures du fait des conductions
acoustiques des gaines et divers conduits traversant les parois. Pour respecter les exigences
acoustiques, toutes les dispositions nécessaires sont à la charge des entreprises : choix du matériel,
suspensions antivibratiles, silencieux, caisson de détente, renforcement de gaines ...
Pièges à sons
Des silencieux doivent être installés au soufflage comme à la reprise des réseaux de ventilation. Ils
seront installés le plus prés possible des ventilateurs, en prenant garde que la distance
ventilateurs/silencieux soit compatible avec un écoulement aérodynamique non turbulent. L'entreprise
devra prendre toute disposition pour isoler les conduits si nécessaire : gaine tôlée double peau,
encoffrement par plaque de plâtre et laine minérale suivant possibilités et suivant niveau d'isolement
nécessaire.
L'entreprise doit prévoir des sections libres pour le passage au droit des silencieux les plus grandes
possibles afin d'éviter des régénérations de bruits générés par les vitesses d'air élevées. Tous les
silencieux mis en œuvre par l'entreprise doivent posséder des caractéristiques acoustiques mesurées et
garanties par les fabricants (les justificatifs fournis doivent préciser s'il s'agit d'essais statiques ou
dynamiques).
Suspensions
Toutes les gaines horizontales et verticales doivent être fixées par l'intermédiaire de systèmes
antivibratils ou supportées avec l'interposition d'une garniture résiliente de type DAMMGULAST MUPRO
18 dB ou équivalent. D'une manière générale, les colliers employés devront avoir fait l'objet d'essais
acoustiques justifiant d'une amélioration d'au moins 18dB(A) entre une canalisation fixée rigidement et
une canalisation du dispositif retenu.
Prises et rejets d'air
Les prises et rejets d'air doivent être équipés de silencieux et de grilles acoustiques dimensionnées de
manière à respecter les contraintes acoustiques.
L'entreprise devra réaliser ses ouvrages en coordination avec les lots menuiserie extérieure ou serrurerie
ou métallerie, de façon à ce que les niveaux de bruit de ventilation, générés par les grilles de soufflage ou
de reprise d'air, restent compatibles avec les contraintes acoustiques.
Traversées des parois
Toutes les traversées des parois lourdes seront exécutées avec interposition d'un matériau résilient, type
TALMISOL SOMECA, ARMAFLEX ARMSTRONG ou équivalent.
Ces matériaux entourent complètement l'élément traversant et dépassent de 2 cm minimum de chaque
côté de la paroi avant découpe pour finition. Toutes les réservations sont ensuite rebouchées au mortier
sur toute l'épaisseur de la paroi et l'étanchéité est parachevée avec un joint acrylique. Lorsque cela
s'avère nécessaire, une coupure de la gaine sera réalisée avec interposition d'un manchon souple.
Toutes les traversées des parois légères et des doublages, sont exécutées de manière à éviter toute
solidarisation avec interposition d'un résilient de type TALMISOL ou équivalent. Les calfeutrements
6/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
seront soignés et réalisés au plâtre ou avec renforcement de plaques de plâtre complémentaires et
parachevées avec finition d'un joint acrylique à la pompe. La mise en œuvre des rebouchages et
calfeutrements doit préserver la désolidarisation des gaines, traversant les parois. Toute obturation
effectuée sans respecter les conditions précédentes, sera refusée et devra être refaite aux frais de
l'entreprise.
Notes de calcul
Les entreprises devront impérativement justifier les exigences acoustiques par des notes de calcul. Elles
devront justifier de leurs choix quant à :
- la qualité des produits
- la qualité des équipements
- le choix de l'implantation des équipements
- l'optimisation des conditions de fonctionnement des équipements
- la qualité de mise en œuvre
Pour cela, elles établiront leurs notes de calcul suffisamment tôt, par rapport au planning des travaux, afin
d'obtenir l'approbation de la maîtrise d'œuvre.
Dans ces notes apparaîtront obligatoirement les données, les hypothèses, les méthodes de calcul, les
performances et les conclusions concernant la conformité aux exigences acoustiques :
- marque, type et niveau de puissance acoustique (63 à 800 Hz) vitesse de rotation
- calcul détaillé par bande octave des atténuations introduites tout au long du réseau de gaines
- performances d'atténuation des silencieux, coudes....
- niveau de puissance acoustique par bande d'octave des bouches sélectionnées
- etc...
Les calculs des réseaux se feront obligatoirement en dynamique et non en statique.
Si l'entreprise retient un calcul informatique pour les différentes notes de calcul, elle devra faire apparaître
toutes les données citées ci-dessus sur un ou plusieurs exemples simples significatifs (c'est à dire faisant
apparaître tous les éléments singuliers qu'il est possible de rencontrer sur les circuits du projet).
Documents techniques à fournir par l'entreprise
Les entreprises devront communiquer avant travaux pour agrément, les documents suivants:
- plans d'exécution des installations
- procès-verbaux acoustiques des matériaux et matériels, mis en œuvre
- notes de calcul
- marques et types des colliers antivibratils, fourreaux résilients
- marque, type, plans d'implantation, note justificative des équipements
Canalisations - Traversées de parois
Lors de leur traversée des parois (lourdes ou légères), les canalisations doivent être désolidarisées de
ces parois par des gaines résilients, de type GAINOJAC SOMECA ou équivalent.
Les calfeutrements et rebouchages seront soignés, ils seront réalisés au plâtre avec éventuellement le
renforcement d'une plaque de plâtre complémentaire et finition par un joint acrylique à la pompe pour les
parois à base de plâtre ou bien rebouchés au mortier pour les parois béton avec une finition d'étanchéité
avec un joint acrylique à la pompe.
Canalisations - Colliers et fixations
Les canalisations seront fixées par des colliers antivibratils type MUPRO ou équivalent.
I.5 BASES DES CALCULS
Températures intérieures
Salles à manger et annexes
locaux administratifs et classes
circulations, locaux de service
Températures intérieures
Salle d’eau loges
Loges, locaux annexes
Salles de musique, réunion
Hall, circulations, locaux de service
hiver
+19°c
+19°C
+19°C
été
non contrôlée
non contrôlée
non contrôlée
hiver
+22°C
+19°C
+19°C
+18°C
été
non contrôlée
non contrôlée
rafraîchissement
non contrôlée
7/33
hygrométrie
non contrôlée
non contrôlée
non contrôlée
non contrôlée
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
Grande salle
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
+19°C
rafraîchissement
non contrôlée
Conditions extérieures
température
-5°C
hygrométrie
50% HR
zone climatique H2
exposition
E1
RT 2005
La conception du bâtiment est conforme à la réglementation thermique (RT 2005) avec les
caractéristiques de construction et d’équipement suivantes :
1. Isolation et matériaux
Mur à isolation intérieur sur extérieur et locaux non chauffés
Isolation intérieur laine de verre type ISOVER GR 32 ép. 100mm (R = 3,15 m².°K/W)
Béton
Mur à isolation extérieur (salle de réunion)
Béton
Isolation extérieur laine de verre type ISOVER Isofaçade 35R ép. 120mm (R = 3,40 m².°K/W)
Bardage
Plancher sur terre plein (grande salle)
Dalle béton
Isolant sous dalle polystyrène type UNIMAT SOL SUPRA ép. 60mm (R = 1,70 m².°K/W)
Plancher sur terre plein (autres locaux)
Chape béton
Isolant sous chape polyuréthane type EFISOL TMS ép. 40mm (R = 1,70 m².°K/W)
Dalle béton
Plancher sous locaux techniques
Isolation laine de verre type ISOVER Isoconfort 32 ép. 80 mm (R = 2,50 m².°K/W)
Dalle béton
Toiture zinc
Isolation en sous-face laine de verre ISOVER Isoconfort 35 ép. 200 mm (R = 5,70 m².°K/W)
Toiture béton
Dalle béton
Isolation laine de roche ISOVER Panotoit Confort 37 ép. 140 mm (R = 3,75 m².°K/W)
2. Menuiseries
Menuiseries aluminium à rupteurs de ponts thermiques avec double vitrage 4/16/4, très basse
émissivité et lame d’argon de 16 mm : Uw = 1,80 W/m²°C
Porte opaque isolante : U = 1,50 W/m²°C
Lanterneaux polycarbonate alvéolaire 16mm : U = 2,00 W/m²°C
Les conditions et prestations d’exécution doivent être de nature à respecter ce niveau d’exigence
thermique. En conséquence, il est précisé que toute modification de prestation ou de caractéristique de
matériau ou d’équipement devra faire l’objet d’une validation et d’un calcul de vérification de la conformité
à la réglementation, aux frais du demandeur.
Niveaux sonores
Les niveaux sonores engendrés dans l'environnement, devront être conformes au décret N°88532 du 5
mai 1988, à la circulaire du 7 juin 1989, et à la norme NFS 31 010 (notamment ceux engendrés par les
équipements techniques).
8/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Les niveaux sonores résultant du fonctionnement des installations de chauffage et de ventilation, ne
devront pas excéder les valeurs suivantes :
- 36 dbA dans les bureaux et circulations
- 38 dbA dans les locaux de restauration
- 48 dbA dans les locaux de cuisine
De plus, le niveau sonore engendré par le fonctionnement des équipements, et leurs accessoires devront
satisfaire aux exigences énoncées dans le rapport d'étude acoustique joint au dossier de consultation.
Calculs aérauliques
Température d’air soufflé :
Vitesse d’air dans les gaines :
7,5 m/s en distribution principale
5,5 m/s en distribution secondaire
3,5 m/s en antenne dans le volume desservi
1,5 m/s en raccordement terminal
Perte de charge linéaire dans les gaines 0,8 Pa/ml
Calculs hydrauliques
Température d’eau chaude :
Température d’eau chaude sanitaires :
Perte de charge linéaire dans les conduits :
60°C
38°C
150 Pa/ml
Les calculs des débits d'alimentation et d'évacuation, devront être conduits selon les prescriptions de la
norme NFP 41.201 à 41.204.
Les coefficients à prendre en considération sont ceux concernant les installations courantes (DTU 60.11).
Les débits à prendre en compte pour chacun des appareils sont les suivants :
appareil
évier
lavabo
douche
w.c.
eau chaude
0,20 l/s
--0,20 l/s
---
eau froide
0,20 l/s
0,20 l/s
0,20 l/s
0,12 l/s
évacuation
0,75 l/s
0,75 l/s
0,50 l/s
1,50 l/s
Les diamètres de raccordement aux appareils ne seront pas inférieurs à :
appareil
alimentation
évacuation
évier
12 x 14
dn 40
lavabo
10 x 12
dn 32
douche
12 x14
dn 40
w.c.
10 x12
dn 100
La pression résiduelle à l'entrée des appareils sanitaires ne devra pas être inférieure
à 0,8 bar, et les vitesses de circulation dans les tuyauteries ne devront pas dépasser les valeurs
suivantes:
- réseaux enterrés
: 3,00 m/s
- réseaux en sous sol : 2,00 m/s
- colonne en gaine
: 1,50 m/s
- réseaux intérieurs : 1,00 m/s
I.6 MAINTENANCE
En plus de la garantie de ses équipements, l'entreprise devra proposer un contrat de maintenance pour
l'ensemble de ses installations , durant la 1ere année de fonctionnement,
9/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
II PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CHAUFFAGE
II.1 PRINCIPE DE CHAUFFAGE
La production de chaleur sera réalisée par une chaufferie gaz avec chaudière à condensation
Le chauffage de la salle se fera par traitement d’air, à l’aide d’une centrale double flux avec récupération
d’énergie sur l’air extrait, et batterie de chauffage alimentée depuis la chaufferie sur l’air soufflé,
Chauffage par radiateurs en acier type panneau vertical pour les autres locaux, avec appoint par centrale
d'air double flux pour les locaux de l'école de musique,
Pour la régulation et la programmation de chauffage on traitera les locaux par zones suivant les
scénarios de fonctionnement :
- chauffage salle avec loges
- chauffage hall et office
- chauffage école de musique et salle de réunion
II.2 CHAUDIERE
La production de chaleur pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire sera assurée par une
chaudière acier, avec brûleur gaz modulant à pré-mélange, et comprenant :
- brûleur gaz modulant 100 à 25 %
- surveillance de flamme à ionisation
- allumage électrique à haute tension
- fermeture du circuit d'air à l'arrêt
- ventilation avec système de ré injection d’air optimisé
- rampe gaz avec vanne d'arrêt et filtre
- habillage en tôle d'acier émaillé
- isolation thermique par matelas de laine de verre
- pot de combustion
- tableau de bord avec 2 aquastats réglables, limiteur de sécurité réarmable, interrupteur général,
thermomètre eau, thermomètre fumée, voyants....
- contrôleur de débit
- sécurité gaz
- équipement par chaudière comprenant : deux soupapes de sécurité, vanne de vidange, vanne
d’isolement amont et aval, thermomètres amont et aval
- Chaudière gaz
Référence
:
Wiessmann Vitocrossal 200 ou équivalent
Puissance
:
285 kW (régime d’eau 65/80°C)
Rend. global annuel: 106 % PCI (95% PCS)
II.3 CONDUIT DE FUMEE
L'évacuation des fumées se fera par un conduit extérieur en façade, de type double peau épaisseur 50
mm laine minérale compressée, avec revêtement extérieur en inox 304 et intérieur en inox 316 L.
Il il chemineront depuis la chaufferie en plénum ventilé au dessus de l'entrée de annex puis en facade de
la salle d'harmonie pour déboucher à 1,20 m mini. au-dessus de l’acrotère et 40 cm au dessus de tout
obstacle situé à moins de 8 m du conduit.
Il comprendra :
- les brides fixations
- chaise supportage
- tampon de ramonage
- té de purge avec récupération des condensats et mise à l'égout,
- solin, cône de finition en tête…
Le carneau de fumée sera réalisé en tube acier inox 304 simple paroi, sa détermination sera validée par
le fabricant.
10/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Ventilation Haute
La ventilation haute de la chaufferie sera réalisée par un conduit en acier inox qui cheminera en parrallèle
du conduit de fumée. Le conduit sera d’aspect et de dimesion identique au conduit de fumée
Section libre mini
: 2,5 dm²
Diamètre
: 300 mm
Références :
Marque :
SELKIRK type ICS-PLUS ou équivalent
Température maxi
:
200°C
Caractéristiques (lambda):
0,90 m2.K / W ( à 200°C)
Le calcul du diamètre sera mené selon les recommandations du fabricant, et le DTU fumisterie.
II.4 PRODUCTION D’EAU CHAUDE SANITAIRE
La production d'eau chaude sanitaire sera assurée par un préparateur à échangeur semi-instantané.
L’ensemble comportera :
- un échangeur à plaques inox
- une pompe double sur le primaire
- une pompe double sur le secondaire (charge ballon)
- un aquastat de sécurité
- purge, dégazage et vidange
- thermomètre de contrôle
- soupape et clapet anti-retour
- une armoire électrique de commande et de régulation
- un ballon tampon de 500 litres, avec revêtement intérieur très haute température antilégionelles et
piquages anti-stratification
- jaquette isolante 50mm finition M1
Il sera prévu au départ des réseaux sanitaires :
- une attente eau chaude
- une attente eau froide
- une attente recyclage eau chaude
Ces attentes seront laissées sur vannes à boisseau sphérique type ¼ tour.
Référence
Capacité
Puissance
Débit sur 1h
:
:
:
:
CHAROT Express'o
500 litres
90 kW
1 800 l (55°C)
II.5 EQUIPEMENT COMPLEMENTAIRE CHAUFFERIE
Maintien de pression
- vase d'expansion à vessie, sous pression d'azote
- groupe mano-soupape de raccordement
Sécurité
- 2 soupapes de sécurité
- séparateur d'air avec purgeur automatique et manuel sur départ
- pot de décantation avec vanne de vidange sur le retour
Raccordement EF
Depuis l'attente en chaufferie :
vanne d'arrêt 1/4 tour
- filtre à tamis
- disconnecteur à zone de pression réduite contrôlable, type chaufferie
- vanne de vidange
11/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Vidanges
Évacuation des vannes de vidange, des soupapes et des purges, en tube acier galva, jusqu'au regard de
relevage.
Equipements divers
- ventilation basse par grille aluminium pare pluie, posée dans la maçonnerie, section 15 dm²
II.6 SOUS-STATION
Les circuits boucleront sur une bouteille casse pression calculée pour limiter la circulation à 0,20 m/s.
Les circulateurs seront à plusieurs vitesses, et la sélection sera faite en débit nominal sur la vitesse
intermédiaire.
Le circuit primaire boucleras sur une bouteille casse pression calculée pour limiter la circulation à 0,20
m/s. Il sera créé une sous-station de chauffage statique pour chaque circuit spécifique. Les circulateurs
seront à vitesse variable, et la sélection sera faite en débit nominal sur la vitesse intermédiaire.
Bouteille de disconnection
- réservoir vertical en acier sans revêtement intérieur
- orifices de piquages à la demande avec vannes d’arrêt ¼ tour
- vanne de chasse fond de réservoir
- purgeur automatique sur vanne d’arrêt et vanne de purge manuelle
- thermomètre a plongeur aller et retour
- finition extérieure peinture
- jaquette calorifuge 50 mm, finition alu Isoxal
Circuit à température variable
- robinet de réglage avec prises de pression, type STA, sur le retour
- thermomètre à plongeur et manomètre
- vanne de purge et vanne de vidange
- pompe de circulation double monocellulaire à vitesse variable
- manomètre différentiel
- filtre à tamis inox
- clapet de non-retour
- vanne trois voies motorisées, avec robinet de réglage
- vannes d'isolement
Circuit à température constante
- robinet de réglage avec prises de pression, type STA, sur le retour
- pompe de circulation double monocellulaire à vitesse variable
- manomètre différentiel
- filtre à tamis inox
- clapet de non-retour
- vannes d'isolement
Référence
Chaudière
Circuit N° 1
Circuit N° 2
Circuit N° 3
Circuit N° 4
SALMSON SIRIUS-D
Ecole de musique
Hall, loges cuisine
Centrales de traitement d'air
ECS
débit nominal :
débit nominal :
débit nominal :
débit nominal :
débit nominal :
18,00 m3/h (?t =15°C)
1,20 m3/h (?t =20°C)
0,98 m3/h (?t =20°C)
4,60 m3/h (?t=15°C)
intégrée au préparateur ECS
II.7 REGULATION, TELEMESURE
Les équipements de régulation seront sélectionnés, dimensionnés, et réglés de façon à assurer
pleinement leurs fonctions dans les conditions d'opération des systèmes où ils sont installés.
Les éléments composant la régulation devront maintenir une haute précision et une répétitivité des
performances déclarées, de haute qualité.
12/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Les sondes de contrôle de température de type thermistance, seront installées suivant les règles de l'art.
Les sondes de température de liquide seront à élément plongeant, installées suivant les
recommandations du fabricant de façon à être parfaitement irrigué.
Toutes les vannes seront munies d'indicateur de position externe et d'interrupteurs de contact fin de
course. Un système permettra la commande manuelle ainsi que le débrayage extérieur sans démontage
du moteur.
Circuit régulé
Ensemble de régulation en fonction de la température extérieure, comprenant :
- 1 sonde de température extérieure
- 1 sonde de départ circuit
- 1 sonde de température ambiante
- 1 vanne 3 voies à soupape par circuit
Circuit ECS
Ensemble de régulation en fonction de la température de stockage :
- 1 sonde de température à plongeur
- 1 sonde de départ sécurité
Référence
Localisation
:
:
SIEMENS Synco
Chaufferie
II.8 RESEAU GAZ
Principe de distribution
L'origine de la prestation est le poste de comptage/détente 300 mb en limite de propriété. Depuis le
raccord de sortie de comptage, la canalisation cheminera en enterré jusqu’en chaufferie créée où sera
prévue une vanne de coupure générale et un barillet de distribution. De là seront prévues une vanne de
barrage chaufferie et un départ cuisine.
Tuyauteries extérieures
Les tuyauteries d'alimentation de gaz enterrées seront réalisées en en tube semi-rigide PeHD. Les tubes
seront assemblés par raccords mécaniques et éprouvés selon les prescriptions Gaz de France.
Les canalisations enterrées devront être signalées par grillage réglementaire, placé à 20 cm au-dessus
de celles-ci.
Tuyauteries apparentes
Les tuyauteries en élévation et les sorties de tranchée, seront en acier T3, posées et assemblées selon
les prescriptions GDF. Les sorties de tranchées seront protégées mécaniquement sur une hauteur de
2m.
En chaufferie, il sera mis en place une bouteille tampon (règle du 1/1000) avant raccordement a la
chaudière.
L’alimentation de la zone cuisine sera prévu en aérien en plafond de la circulation de service. Il sera
prévu en cuisine une vanne de barrage générale et un barillet de distribution pour raccordement des
appareils.
Vannes de coupure
Il sera prévu avant pénétration dans le bâtiment et pour chaque circuit (chaufferie et cuisine), une vanne
de coupure sous verre dormant. Cette vanne sera disposée à 1.80m du sol fini sous coffret bris de glace,
et repérée par étiquette réglementaire.
Détendeurs
Sur le circuit cuisine, il sera prévu un détendeur et une vanne manuelle de barrage.
Un manomètre de contrôle d’étanchéité sera prévu en aval de la vanne de barrage cuisine.
La vanne et le détendeur seront descendus sur la paroi à 1.80m du sol fini.
II.9 DISTRIBUTION CHAUFFAGE
Les tuyauteries des réseaux primaires et secondaires, seront en tube acier tarif 1, jusqu'au diamètre
50x60, et en tube acier tarif 10 étiré sans soudure au-delà.
13/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Les pentes seront régulières, de façon à permettre la purge du réseau. Une pente d'écoulement d'au
moins 1,5 mm/m sera respectée. Les points hauts seront équipés de bouteille de purge, avec purgeur
manuel. Les réseaux devront être entièrement vidangeables. Un système de vannes d'arrêt et de robinets
de vidange sera prévu sur chacune des antennes principales.
La distribution chauffage sera calculée compte tenu des échanges thermiques réels des corps de
chauffe. La vitesse de circulation dans les canalisations de toute nature, ne sera pas supérieure à 1,20
m/s et la perte de charge par frottement, n'excédera pas 20 daPa/m.
Aucune canalisation n'aura un diamètre inférieur au 15x21.
Les raccords et piquages seront, soit réalisés à l'aide de raccords préfabriqués en usine, soit réalisés sur
chantier par outillage spécial. Dans tous les cas, les canalisations seront posées de façon esthétique,
parallèle et d'aplomb. Ces canalisations seront fixées par colliers métalliques à deux éléments à visser et
comprendront une bague isophonique.
Les traversées de parois se feront sous fourreaux PVC, arasant de 2 cm de part et d'autre les nus finis de
ces parois.
Les tuyauteries devront pouvoir se dilater par l'intermédiaire de lyres ou bras de levier et de points fixes,
judicieusement répartis sur les tronçons.
Après pose, les tuyauteries recevront 2 couches de peinture antirouille, après un brossage soigneux pour
enlever toute trace d'oxydation.
II.10 ROBINETTERIE
Vanne d'isolement
Robinet à tournant sphérique, jusqu'à DN 50
- corps en laiton nickelé
- sphère en laiton chromé dur, passage intégral
- poignée de manoeuvre longue en aluminium moulé
- assemblage par taraudage long
- pression nominale suivant diamètre PN 10/16
Vanne papillon au-dessus de DN 50
- corps en fonte GS, avec oreilles
- papillon fonte GS revêtu époxy
- arbre acier inox
- joint éthylène propylène
Vanne d’équilibrage
- vanne 3 fonctions (isolement, réglage, vidange)
- corps et tête en fonte GS
- autres éléments en alliage de cuivre dézingué
- réglage par clé avec blocage
- prises de pression amont et aval
Clapet de retenue
- clapet guidé et corps en bronze, jusqu'à DN 50
- clapet battant et corps en fonte, au-dessus de DN 50
Filtre à tamis
- corps et chapeau en fonte démontable
- tamis en inox
II.11 CALORIFUGE
En chaufferie et locaux techniques ventilation, toutes les tuyauteries, seront calorifugées individuellement
par coquilles de laine minérale M0. La finition sera assurée par revêtement tôle d’aluminium type
ISOXAL.
Toutes les tuyauteries en gaine, faux plafond, et dans tout autre endroit où il y a risque de gel ou
condensation, seront calorifugées par manchon mousse élastomère M1. Epaisseur nominale 19 mm (?
=0,035 W/m°C) type ARMAFLEX HP ou équivalent.
14/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
II.12 CORPS DE CHAUFFE ACIER
Les corps de chauffe seront de type panneau vertical habillé dans les lieux de vie, de type allège habillé
dans les locaux de service et revêtu d'une peinture définitive teinte "blanc"..
Les radiateurs seront sélectionnés d'après les émissions calorifiques déterminées conformément à la NF
E 31-211.
La puissance des appareils installés sera au moins égale aux déperditions de base majorées de 15 %.
Le stockage sur le chantier se fera à l'abri des chocs et des intempéries. Tous les corps de chauffe
conserveront leur emballage plastique comme protection, pendant la durée du chantier. L'entreprise
devra ôter la protection le jour de la réception.
Les corps de chauffe seront répartis suivant les plans techniques. Toute modification d'implantation de
radiateur devra obtenir l'accord du Maître d'Oeuvre.
Pour les radiateurs disposés en allège des fenêtres, l'arase supérieure de l'appareil sera au moins à 5 cm
sous la partie inférieure des menuiseries.
Dans le cas d'installation devant allège vitrée, les radiateurs seront de type plinthe, posés sur pieds
intégrés.
Chaque radiateur sera équipé de :
- un robinet thermostatique NF à bulbe gazeux incorporé
- un té ou coude de réglage
- un robinet de vidange
- un purgeur
Sélection
Référence
Localisation
:
:
:
T° départ 85 °C - Chute 20 °C (dans la zone cuisine, buanderie)
panneau vertical REGANNE 21H, 10V, 21V (h = 2.10 m)
Hall, circulation, salles de musique, réunion, loges
Référence
Localisation
:
:
panneau horizontal REGANNE 10S, 11H, 21H (h = 0,70m )
locaux de service
15/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
III PRESCRIPTIONS TECHNIQUES VENTILATION
III.1 PRINCIPE DE VENTILATION
Dans les locaux sanitaires, la ventilation sera de type VMC simple flux à fonctionnement continu, avec
entrée d’air depuis les circulations, et extraction en plafond de chaque local. Les locaux à risques, et de
service seront traités par une antenne de ventilation indépendante raccordée au réseau VMC simple flux.
Les salles de musique et de réunion seront traitées en ventilation de confort double flux avec bouche de
soufflage et bouche de reprise par local. Il sera prévu une centrale d’air à récupération, avec une
production de froid à détente directe intégrée à la centrale.Le fonctionnement sera piloté par horloge,
avec commande marche forcée temporisée locale.
Dans la salle, l’apport d’air neuf, le chauffage en hiver et le rafraîchissement en été, seront assurés par
un réseau de ventilation double flux indépendant. Il sera prévu une centrale d’air à récupération, une
batterie de chauffe eau chaude et une production de froid à détente directe intégrée à la centrale.Le
fonctionnement sera piloté par horloge, avec commande marche forcée temporisée locale.
Le Hall sera traité en ventilation de confort double flux avec bouches de soufflage et bouches de reprise
au dessus du bar. Le fonctionnement sera piloté par horloge, avec commande marche forcée temporisée
locale.
La cuisine sera traitée par une installation indépendante avec hotte de captation à compensation, avec
ventilateurs air neuf et extraction asservis, et à une commande locale.
Le local laverie, sera traités par une installation de ventilation indépendante avec hotte de captation et
ventilateur à commande locale.
III.2 EXTRACTION SIMPLE FLUX
Chaque ventilateur de type centrifuge sera sélectionné en fonction de sa courbe d'utilisation qui sera dite
"plate", pour une plage de fonctionnement entre les débits maxi et mini, la dépression statique sera
sensiblement constante.
Chaque appareil sera équipé d'une coupure électrique locale, du disjoncteur et des contacteurs
nécessaires à son fonctionnement. Ces équipements seront regroupés dans un coffret étanche IP355
minimum, à proximité de l'appareil.
Les appareils à usage intermittent devront pouvoir être commandés depuis les locaux concernés, et par
horloge. L'alimentation de l'appareil à partir de l'armoire en local ventilation, ainsi que le commutateur et
son raccordement, sont dus au présent lot.
La sélection des équipements sera conforme aux prescriptions de l'article I.05.
Caisson d'extraction 400°C 2h
La carrosserie en tôle galvanisée à chaud pour un fonctionnement à l'intérieur, sera équipée de portes de
visite avec verrou à ouverture rapide, et d'une évacuation des condensats.
Turbine centrifuge à réaction, à entraînement poulie courroie. Moteur électrique type fermé, situé en
dehors de la veine d'air.
Chaque caisson sera équipé d'un dépressostat et d'un contact sec pour report d'alarme. Ils seront
entièrement câblés en usine.
Ils seront mis en place en local technique sur supportage anti-vibration.
Repère
Référence
EX01 et EX02
ATIB GDC F400 ou équivalent
Caisson d'extraction VMC
La carrosserie en tôle galvanisée à chaud pour un fonctionnement à l'intérieur, sera équipée de portes de
visite avec verrou à ouverture rapide, et d'une évacuation des condensats.
Turbine centrifuge à action, à entraînement direct. Moteur électrique type fermé basse consomation
d'énergie
Chaque caisson sera équipé d'un dépressostat et d'un contact sec pour report d'alarme. Ils seront
entièrement câblés en usine.
16/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Ils seront mis en place en local technique sur supportage anti-vibration.
Repère
Référence
EX03 et EX04
ATIB Airvent Minibox ou équivalent
Caisson de soufflage
La carrosserie en tôle galvanisée à chaud pour un fonctionnement à l'intérieur, sera équipée de portes de
visite avec verrou à ouverture rapide, et d'une évacuation des condensats. Il comprendra
- filtre à poche EU7 / M0 monté sur porte filtre à glissière à la prise d’air neuf
- turbine centrifuge à action, à entraînement poulie courroie
- moteur électrique type fermé
- batterie hydraulique 2 rangs
- régulation soufflage à température constante
- dépressostat avec contact sec pour report d'alarme
Ils seront mis en place sur consoles murales avec supportage anti-vibration. Les consoles seront
réalisées et posées à charge du lot métallerie.
Repère
Référence
SF01
ATIB Compo TAC ou équivalent
Nomenclature :
EX 01 : cuisine
EX 02 : laverie
EX 03 : VMC cuisine/loges
EX 04 : VMC sanitaires public
SF 01 : compensation cuisine
débit 2 000 m3/h
débit 1 200 m3/h
débit 390 m3/h
débit 450 m3/h
débit 2 000 m3/h
400°C/2h (cde locale+désenfumage)
400°C/2h (cde locale)
VMC (continu)
VMC (continu)
(asservissement à EX01)
III.3 VENTILATION DOUBLE FLUX
Le soufflage et l’extraction des réseaux double flux seront assurés pour chaque zone, par une centrale
d’air monobloc type double flux, à récupération par échangeur rotatif.
Centrale de traitement d’air
- carrosserie monobloc double peau autoportante
- trappes de visite étanches montées sur charnières, avec poignées d’ouverture
- filtre à poche EU7 / M0 monté sur porte filtre à glissière à la prise d’air neuf
- ventilateur de reprise hélico-centrifuge à vitesse variable
- échangeur récupérateur d’énergie
- filtre à poche EU7 / M0 monté sur porte filtre à glissière à la prise d’air neuf
- ventilateur de soufflage hélico-centrifuge à vitesse variable
- manchettes souples M1 de raccordements
- armoire électrique de commande et protection intégrée
- boîtier de commande pour détection de fumée, compris détecteur et registre motorisé
Batterie chaude (CTA 01)
- batterie hydraulique 2 rangs au pas de 1,8 mm
- tubes cuivre avec ailettes aluminium
- régime d’eau 80/60 °C (batterie chaude)
- surpuissance 20%
Production de froid (CTA01, CTA02)
Groupe de condensation à refroidissement par air monobloc pour montage intégré à la centrale et
comprenant :
- groupe de condensation détente directe
- 2 compresseurs frigorifiques
- batterie de refroidissement de section double à raccordements entrelacés
- batterie de condensation de section double à raccordements entrelacés
- moteur étanche
- filtre déshydrateur
- pressostats haute et basse pression
17/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
- voyant de liquide
- fluide frigorigène R407C
- platine électrique de commande et d'automaticité
- accessoires de liaison détendeur, vanne électrique...
Commande, régulation
Système de régulation intégré, câblé visualisant tous les paramètres
- programmation exacte des débits d’air
- auto ajustement des débits d’air aux pertes de charges du réseau
- action complémentaire sur le groupe froid et les batteries d’appoints
- maintien des débits constants en fonction de l’encrassement des filtres
- horloge hebdomadaire de programmation intégrée
- permutation automatique été/hivers intégrée
- exploitation de la fraîcheur nocturne
- alarmes de contrôles : défauts encrassement des filtres
Pilotage et contrôle de la centrale par boîtier à distance .
Sécurité
Il sera prévu au soufflage, et en aval des filtres (CTA 01) :
- un détecteur/déclencheur autonome de fumée conforme à la NFS 61-961
- un registre motorisé métallique
- l’asservissement au détecteur du registre et des moteurs de ventilateurs
Il sera prévu un dispositif de contrôle d'encrassement des filtres (CTA 01) comprenant :
- manomètres à colonne de liquide
- étiquette signalétique de sécurité sur la trappe d'accès aux filtres, portant la mention :
"Danger d'incendie, filtres empoussiérés inflammables"
Les centrales seront mise en place sur consoles murales avec supportage anti-vibration. Les consoles
seront réalisées et posées à charge du lot métallerie.
Référence
ATIB GOLD équivalent
Rendement échangeur 80%
Étanchéité soufflage/reprise
0,017 % sous ?P 400Pa
Nomenclature :
Repère CTA 01
Repère CTA 02
Repère CTA 03
débit 13 000 m3/h
débit 3 900 m3/h
débit 1 500 m3/h
PF : 58 kW, PC : 50 kWGrande salle
PF : 26 kW
Ecole de musique
Hall / bar
III.4 CONDUITS D'AIR
Gaines Circulaires
Les conduits seront réalisés en gaine circulaire d'acier galva spiralé, ou en gaine rectangulaire, lorsque
l'encombrement le nécessitera (suivant plans techniques). Les assemblages se feront par emboîtement,
l'étanchéité étant réalisée par pâte à joint et bande adhésive ou joint élastomère.
Le procédé employé aura une étanchéité parfaite, le débit de fuite n'excédant pas 1% du débit cumulé
des bouches. Aux traversées de parois, les conduits seront isolés du gros-oeuvre par un feutre
bitumineux.
Les épaisseurs mini, pour les gaines rondes seront les suivantes :
- diamètre égal ou inférieur à DN 350mm ép:
5/10éme
- diamètre égal ou inférieur à DN 900mm ép:
8/10éme
- diamètre égal ou inférieur à DN 1000mm ép:
10/10éme
- diamètre égal ou supérieur à DN 1250mm ép:
12/10éme
Gaines rectangulaires
Les conduits seront réalisés en gaine d'acier galvanisé rectangulaire. Les assemblages se feront par
cadre à visser. Le procédé employé aura une étanchéité parfaite, le débit de fuite n'excédant pas 1% du
18/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
débit cumulé des bouches. Aux traversées de parois, les conduits seront isolés du gros œuvre par un
feutre bitumineux. Les transformations, coudes, piquages, tés, seront des éléments manufacturés
comportant les aubes, registres, coudes intérieurs nécessaires à la qualité des écoulements d’air, et à la
réduction des pertes de charge. Les faces de dimensions transversales supérieures à 300 mm seront
réalisées en pointe de diamant. Les coudes seront construits avec un rayon intérieur égal au minimum à
150 mm. La fixation des supports par perçage des gaines, les piquages directs et les coudes non
rayonnés sont interdits.
Les épaisseurs mini, pour les gaines rectangulaires seront les suivantes :
- grand côté égal ou inférieur à 800mm
ép:
8/10éme
- grand côté égal ou inférieur à 1500mm.
ép:
10/10éme
- grand côté supérieur à
1500mm.
ép:
12/10éme
Le rapport grand côté / petit côté ne sera jamais supérieur à trois.
Le raccordement des bouches de ventilation au réseau de gaine sera obligatoirement réalisé par
interposition de manchettes à épaulement permettant un démontage/remontage aisé des bouches.
Les conduits d'extraction de cuisine seront équipés sur tout leur parcours, tous les 3 mètres de trappes
de visite de 3 dm². Les autres conduits seront équipés tout les 5 mètres de trappe de visite de 2 dm².
Gaines flexibles
Le raccordement aux bouches de ventilation et aux divers matériels, sera réalisé par gaine en acier semirigide M0/M1, et la longueur comprise entre 1 m et 1,50 m, Il seront composés de :
- gaine intérieure microperforée M0 multicouche (aluminium/polyester)
- matelas de laine de verre 25mm
- gaine pare vapeur extérieure multicouche (aluminium/polyester)
Référence : FRANCE AIR Phoni Flex ou équivalent
Atténuation linéaire mini(en dB) pour 1 m
Diamètre
Fréquences (Hz)
125
250
500
1000
2000
4000
125
13
20
23
25
27
19
160
17
24
25
27
19
15
200
8
13
15
20
11
10
Supportage
Les réseaux seront supportés par colliers à feuillard réglable ou par profil de traverse en acier galvanisé
passé sous la gaine et porté par tiges filetées. L’usage de pattes ou de profilés directement fixés par
rivets ou vis auto foreuses est interdit.
Calorifuge
Les conduits de soufflage et de reprise double flux, seront calorifugés extérieurement par matelas de
laine minérale M0 d’épaisseur 25 mm, finition kraft alu. La fixation sera assurée par agrafage et bande
autoadhésive renforcée. En locaux techniques, la finition sera assurée par tôle d’aluminium, type Isoxal.
Pièges à sons CTA
Des silencieux seront installés au soufflage comme à la reprise des réseaux de ventilation.
Ils seront installés le plus prés possible des ventilateurs, en prenant garde que la distance
ventilateurs/silencieux soit compatible avec un écoulement aérodynamique non turbulent.
L'entreprise devra prendre toute disposition pour isoler les conduits si nécessaire : gaine tôlée double
peau, encoffrement par plaque de plâtre et laine minérale suivant possibilité et suivant niveau d'isolement
nécessaire.
L'entreprise doit prévoir des sections libres pour le passage au droit des silencieux les plus grandes
possibles, afin d'éviter des régénérations de bruits générés par les vitesses d'air élevées.
Tous les silencieux mis en œuvre par l'entreprise doivent posséder des caractéristiques acoustiques
mesurées et garanties par les fabricants (les justificatifs fournis doivent préciser s'il s'agit d'essais
statiques ou dynamiques).
Localisation : Soufflage et reprise CTA 01 à 03
Niveau de performance visé : 35 dB(A) à 1,50 m des bouches de ventilation
19/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Silencieux à bulbe
Aux raccordements de chaque box de l'école de musique, il sera prévus en traversée de cloison, au
soufflage comme à la reprise, un piège à son de type à noyau, avec :
- gaine intérieure perforée en acier galvanisé M0 multicouche (aluminium/polyester)
- matelas de laine de verre 50mm
- gaine extérieure en acier galva avec embout de raccordement aux extrémités
- bulbe intérieur acier
Référence : FRANCE AIR SCN ou équivalent
Atténuation linéaire mini (en dB) pour longeur = 2D
Diamètre
Fréquences (Hz)
125
250
500
1000
2000
4000
315
6
7
17
32
33
22
355
2
8
19
40
39
27
250
Registres d’équilibrage
- virole en acier galva avec joints étanches
- élément de réglage de type iris à commande manuelle
- prises de pression extérieure
Référence
: FRANCE AIR CIR ou équivalent
Localisation
: Antennes de soufflage et reprise double flux
Nettoyage
Les réseaux seront livrés, avant la mise en route des ventilateurs, dans un état de propreté au moins égal
à celui obtenu par le degré de filtration de la centrale d’air (centrale, gaines, piquages, diffuseurs). A cet
effet, des conditions de stockage sur chantier à l’abri des poussières et des pollutions seront exigées
(protections, bouchonnage etc…). A défaut, il sera prévu un nettoyage final de la totalité des réseaux à la
charge du présent lot.
III.5 GRILLES ET REJETS
Entrées d’air
Elles seront de type autoréglable, avec affaiblissement acoustique pour montage en menuiserie.
Il sera prévu un capot pare pluie extérieur couleur au choix de l’architecte.
La pose dans les châssis sera assurée par le lot menuiserie, à charge du présent lot
Coloris suivant teinte de la menuiserie
Référence
: ATIB ou équivalent
Localisation
: loges
Bouches d'extraction acier laqué
Elles seront en acier laqué blanc époxy, et facilement démontables, pour pouvoir en assurer le nettoyage.
Elles seront munies d'un organe de réglage et montées sur collerette en acier galva adaptée au support.
Référence
: ATIB KS ou équivalent.
Localisation
: Sanitaires, locaux de service
Bouches d'extraction coupe feu
Elles seront en acier laqué blanc époxy, et facilement démontables, pour pouvoir en assurer le nettoyage.
Elles seront munies d'un organe de réglage et d'un clapet Coupe Feu à déclenchement par fusible 70°C.
Elles seront conformes à la norme NFS 61 937 et équipées d’un contact sec de position
Référence
: ATIB BZCF2 ou équivalent.
Localisation
: Rangements, local poubelles, réserve,,,,,
Bouches de soufflage/reprise acier laqué
Elles seront en acier laqué blanc époxy, et facilement démontables, pour pouvoir en assurer le nettoyage.
Elles seront de type auto-équilibré à forte perte de charge, et munies d'un organe de réglage., revêtu
intérieurement d'un absorbeur acoustique,
Elles seront montées sur collerette adaptée au support.
20/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
Référence
Localisation
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
: ATIB KE ou équivalent.
: Salles de musique, loges…
Grilles de reprise et soufflage
- diffuseur en acier laqué avec ailettes orientables à double déflection
- dispositif de réglage du débit
- boite à bouche en acier galva avec isolation acoustique 35 mm et piquages circulaires
- fixation par clips, sans vis apparentes
ensemble de suspension réglable pour ajustement au support (fixation directe sur faux plafond interdite)
- coloris RAL au choix
Référence
: ATIB DG6 ou équivalent
Localisation
: salles d'harmonie, solfège, réunion, reprise grande salle
Diffuseurs de soufflage régulés
L'orientation du jet des diffuseurs, sera régulée automatiquement en fonction du mode de fonctionnement
(chauffage ou rafraîchissement) et des périodes de mise en régime des installations, Il sera prévu
l'ensemble des câblages depuis l'armoire de commande 2 zones due au présent lot,
- diffuseur en acier laqué avec ailettes orientables motorisée à double déflection
- sonde de température pour montage en gaine
- dispositif de réglage du débit
- boite à bouche en acier galva avec isolation acoustique 35 mm et piquages circulaires
- fixation par clips, sans vis apparentes
ensemble de suspension réglable pour ajustement au support (fixation directe sur faux plafond interdite)
- coloris RAL au choix
Référence
: ATIB DGVAR+STG 2VAR + KTF 2VAR ou équivalent
Localisation
: soufflage grande salle partie A
Diffuseurs de soufflage variable
L'orientation du jet des diffuseurs thermostatée, se régulera automatiquement en fonction du mode de
fonctionnement (chauffage ou rafraîchissement) et des périodes de mise en régime des installations
- diffuseur en acier laqué avec ailettes orientables (automatiquement) à double déflection
- dispositif de réglage du débit
- boite à bouche en acier galva avec isolation acoustique 35 mm et piquages circulaires
- fixation par clips, sans vis apparentes
ensemble de suspension réglable pour ajustement au support (fixation directe sur faux plafond interdite)
- coloris RAL au choix
Référence
: ATIB DGSELF 6 ou équivalent
Localisation
: soufflage grande salle partie B
Rejet en toiture
Ils seront réalisés en toiture par sortie aéraulique comprenant :
- coude pare pluie acier galva avec coupe en sifflet et grillage anti volatils
- solin et collet de solin
- abergement en plomb (600x600)
- tôle support avec trous de fixation
- gaine cylindrique de raccordement
Localisation
: rejet CTA02, CTA03
Grilles extérieures
Elles seront de type pare pluie en acier galva, à charge du lot métallerie, Sont à prévoir au présent lot le
dimensionnement, et le plénum de raccordement inté rieur, avec isolation
acoustique par matelat
de laine de verre 50 mm,
Localisation
: VB chaufferie, prises d'air et rejets locaux techniques
Clapet de non-retour
- virole en acier galva avec emboîture
- vantelles articulées sur axe central en acier
- ressort de maintien
Référence
: ANJOSS CAR
Localisation
: VMC cuisine
21/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
III.6 HOTTES
Hotte cuisson à compensation
Ensemble en acier inox 18/10 épaisseur 10/10 avec :
- filtres inox à choc sur toute la longueur
- 4 retombées avec récupérateur de gouttes
- plénum de compensation isolé par mousse M1
- système de diffusion en face avant, avec panneaux amovibles, luminaire encastré 36W Lg=1450mm
- fixation sans vis ou rivet apparent, ou système de cache fixation
- ensemble de suspension ne laissant apparaître aucun vide entre le dessus de la hotte et le faux plafond
- profils de compensation entre hotte et parois
Référence
: ATIB Confort soufflage
Repère
: H.01 2000x1300x550
Hotte laverie
Ensemble en acier inox 18/9 épaisseur 15/10 sans filtres avec :
- plafond avec piquage pour gaine spiralée
- système collecteur avec chicanes pivotantes
- 4 retombées avec récupérateur de gouttes
- fixation sans vis ou rivet apparent, ou système de cache fixation
- ensemble de suspension ne laissant apparaître aucun vide entre le dessus de la hotte et le faux plafond
profils de compensation entre hotte et parois
Référence
: ATIB Cap Laverie ou équivalent
Repère
: H.02 1000x1000x550
III.7 CLAPETS COUPE-FEU
Les clapets seront conformes à la norme NFS 61 937. Ils seront implantés au droit des parois traversées
et reconstitueront en position fermée, l'isolement coupe feu de celles-ci.
Le rebouchage entre le clapet et la paroi sera assuré par le présent lot et réalisé dans le même matériau
que celui constituant la paroi.
Volet tunnel
Les clapets situés dans les réseaux d'air, seront à vanne pivotante équilibrée, située dans le flux d'air. Le
sens de circulation d'air sera respecté au montage.
Le mécanisme de déclenchement sera de type à bobine à impulsion 48 Vcc et fusible thermique 70°C
Ils seront équipés de contacts secs de début et fin de course, laissés à disponibilité du lot courantsfaibles.
La détection, le raccordement, et les câblages de déclenchement, sont à la charge du lot Courants
Faibles.
Références
: France Air CIRCE ou équivalent.
Localisation
: Suivant plans, en limite de compartimentage
22/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
IV PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PLOMBERIE
IV.1 PRINCIPE DES INSTALLATIONS PLOMBERIE
Les installations de traitement d’eau seront réalisées dans la chaufferie (ECS, mitigeur..), Ponctuellement
(loges) la production d'eau chaude sera assurée par ballon électrique semi instantané,
La distribution sera assurée vers les équipements par un circuit eau froide et un circuit eau mitigée
bouclé, qui chemineront en faux plafond, avec distribution vers les point de puisage encastrée en
cloison,chambres par les gaines techniques.
Il sera prévu en les vannes en attente EF/EM et les attentes EU pour le raccordement des équipement
cuisine.
IV.2 ALIMENTATION D'EAU FROIDE
L'origine de l'installation est le citerneau de comptage, situé en limite de propriété.
Le raccordement compteur comportera :
- un robinet d'arrêt général
- un raccord d'épreuve
- un point de purge
- un filtre à tamis
- un disconnecteur hydraulique "NF ANTI POLLUTION"
Depuis le citerneau, vers la chaufferie, l’alimentation sera réalisée en enterré en polychlorure de vinyle
non plastifié, conforme à la NF P 54 003,
Ces tubes seront façonnés sur chantier suivant les spécifications du constructeur (pour le stockage,
manutention, pose). La mise en place se fera en tranchée sur lit de sable de
0,20 m dressé à la profondeur hors gel, couverture par lit de sable et grillage de signalisation fourniture et
pose du présent lot, non compris ouverture de la tranchée, déblais et remblais.
Les raccords utilisés seront préfabriqués en usine de type pression et conformes NF.
Les assemblages seront obtenus à l'aide de colle adaptée, leur réalisation devra respecter les
instructions du fabricant.
Les tubes utilisés seront de la série pression. Le type sera déterminé en fonction des pressions suivantes
:
- 16 bar jusqu'au diamètre 25 mm
- 10 bar du diamètre 32 au 63 mm
La pénétration dans le bâtiment se fera en fourreau sous dalle.
En chaufferie seront prévus :
- un départ eau froide pour l’école de musique et pour l’espace salle (2u) avec chacun :
. une vanne d'arrêt générale
. une vanne de purge.
. un filtre à tamis inox
. un détendeur de pression réglable avec manomètre
. un compteur volumétrique avec tête à impulsion pour lecture à distance
. un pot d’introduction de réactif avec by-pass
- Un départ chauffage avec :
. une vanne d'arrêt générale
. une vanne de purge.
. un filtre à tamis inox
. un détendeur de pression réglable avec manomètre
. un compteur volumétrique avec tête à impulsion pour lecture à distance
. un disconnecteur hydraulique type BA
. une vanne en attente
IV.3 TRAITEMENT D’EAU, DESINFECTION
Avant la mise en service des installations, l’ensemble des réseaux EF, EM et ECS fera l’objet d’un
rinçage systématique, d’une désinfection, et d’un rinçage final réalisé suivant la circulaire du 15/03/1962.
23/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
A cet effet, seront prévus sur chaque circuit :
- un pot d’introduction de réactif
- un ensemble de vanne de by-pass
- un tube témoin de contrôle coudé entre vannes d’isolement
- la fourniture du désinfectant (type PERMO ou équivalent)
- la fourniture de l’analyse après traitement et sur 3 points de puisage des différents réseaux (EF et EM)
IV.4 EAU CHAUDE SANITAIRE, EAU MITIGEE, BOUCLAGE
La production d’eau chaude sanitaire sera assurée pour la cuisine, par échangeur à plaques avec ballon
de stockage.
Pour les loges, la production d'eau chaude sera assurée par ballon électrique semi instantanné, avec
limiteur de température(45°C)
Le réseau eau mitigée cuisine sera maintenu en température par mise en circulation (60°C), la limitation
de température sur la douche et le lave main sera assurée par robinet thermostatique (45°C),
Départ eau mitigée
Il sera prévu en chaufferie un départ eau mitigée (60°C) avec :
- un mitigeur thermostatique à à mécanisme inter changeable
- un jeu de vannes d'isolement
- un jeu de filtres inox
- un jeu de clapets anti-retour
- un jeu de vannes recyclage avec clapet NR
Référence : DELABIE PREMIX
Bouclage, chocs thermiques :
Il sera prévu un circuit de bouclage pour le réseau eau mitigée qui comprendra :
- 1 pompe de circulation simple à fonctionnement silencieux, à vitesse variable
- corps en bronze
- roue polypropylène imprégnée fibre de verre
- moteur imblocable TRI 380 V à 3 vitesses (sélection sur courbe intermédiaire)
- 1 manomètre différentiel
- 1 filtre à tamis inox
- 1 clapet de non-retour
- 2 thermomètres à plongeur, avec doigt de gant sur l'aller et sur le retour
- vannes d'isolement amont et aval
- vanne de purge et vanne de vidange
Référence : GRUNDFOS UPN
Ballon semi instantané (loges, école de musique)
- jaquette extérieure en tôle d'acier, peinte au four (couleur blanche).
- isolation thermique en mousse de polyuréthane injectée (répondant aux exigences de la norme NF C
73-221).
- cuve protégée contre la corrosion.
- arrivée d'eau froide en partie basse conservant la stratification du stockage.
- tube de soutirage d'eau chaude en partie haute.
- éléments chauffants de type résistance blindée
- thermostat à canne à double sécurité.
- limiteur de température de départ
- groupe de sécurité, avec entonnoir siphonné
Puissance
: 2 000 W
Type
: Suspendu mural 30L
Localisation
: Local ventilation grande salle, école de musique
IV.5 DISTRIBUTION EAU FROIDE / EAU CHAUDE
L'origine de la distribution eau froide et eau chaude est les vannes en attente en chaufferie :
- circuit eau froide
- circuit eau chaude
- bouclage
24/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Les réseaux de distribution seront toujours passés dans le volume chauffé, entre l’isolant thermique et
l’intérieur des locaux.
Canalisations apparentes
Ces canalisations seront en tube cuivre écroui étiré à froid sans soudure. Elles seront façonnées sur
chantier ou en atelier par préfabrication.
Les raccords et piquages seront, soit réalisés à l'aide de raccords préfabriqués en usine, soit réalisés sur
chantier par outillage spécial.
Dans tous les cas, les canalisations seront posées de façon esthétique, parallèles et d'aplomb. Les
canalisations seront fixées par colliers métalliques à deux éléments à visser et comprendront une bague
isophonique. Les traversées de parois se feront sous fourreaux PVC, arasant de 2 cm de part et d'autre
les nus finis de ces parois.
Les pentes seront régulières pour permettre les purges et la vidange complète de l'installation. Les points
hauts comporteront une bouteille de purge avec purgeur manuel.
Les tuyauteries devront pouvoir se dilater par l'intermédiaire de lyres ou bras de levier et de points fixes
judicieusement répartis sur les tronçons.
Canalisations encastrées
Les canalisations encastrées en mur et cloison seront en tube cuivre recuit sans soudure.
Les tubes seront façonnés sur chantier ou préfabriqués en atelier.
Les raccords seront, soit réalisés à l'aide de raccords préfabriqués en usine, soit réalisés sur chantier par
outillage spécial.
Les piquages sur les canalisations encastrées sont interdits.
Les canalisations seront passées sur tous leurs parcours encastrés, sous gaine annelée en PVC, y
compris pour les remontées hors sol.
L'entreprise devra prendre toutes les précautions pour éviter aux canalisations posées, des chocs et
contraintes avant enrobage.
Les descentes sur les appareils et robinetteries seront encastrées dans la paroi, et les sorties masquées
par rosaces chromées.
IV.6 CALORIFUGE
Les réseaux EF, ECS et EM seront calorifugés individuellement sur leurs parcours en locaux techniques,
faux plafond, gaine et tout autre endroit non chauffé, par manchon mousse élastomère M1. Epaisseur
nominale 19 mm (? =0,035 W/m°C).
Aussi bien en réseau qu’en locaux techniques, la continuité des isolants sera parfaitement assurée entre
manchons, au niveau des supports et des divers accessoires, les manchons seront jointifs et collés, avec
finition par bande adhésive isolante
Les réseaux et les vannes seront repérés en clair par étiquettes gravées en chaufferie et faux plafond. La
position des vannes en faux plafond, sera signalée par étiquettes gravées et collées sur support fixe
(armature de faux plafond..).
IV.7 EVACUATIONS EAUX USEES EAUX VANNES
Chutes séparatives
Les évacuations EU-EV seront séparatives jusqu’aux attentes en sol du lot Gros oeuvre. Les
canalisations utilisées seront de la série évacuation en PVC M1 non plastifié.
Les tubes seront façonnés sur chantier suivant les spécifications du fabricant, (pour le stockage, la
manutention, la pose). Les raccords seront préfabriqués en usine et de la série évacuation. Les
assemblages seront réalisés à l'aide de colle adaptée, la mise en oeuvre exécutée suivant les
instructions du fabricant.
Les colliers supports seront en PVC, avec attache de sécurité ou à brides. Ils seront scellés aux parois,
leur espacement respectera les recommandations du fabricant.
La dilatation sera assurée par l'intermédiaire de points fixes et de fourreaux, il sera prévu des manchons
de
dilatation
(ou
lyre).
Les
points
fixes
seront
espacés
au
maximum
de
8 mètres. Les chutes seront posées verticalement en gaines techniques ou en apparent suivant plans, un
tampon de visite sera prévu en pied.
25/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Raccordement des appareils
Le raccordement du siphon des appareils aux embranchements sur les chutes, ou les attentes en terreplein laissées par le Gros Oeuvre, seront en PVC M1 non plastifié.
Un tampon de dégorgement sera prévu systématiquement en bout de collecteur d'allure horizontale.
Les baignoires et douches seront raccordées indépendamment des autres appareils.
Les siphons utilisés seront conformes à la N.F.
Les raccordements du siphon des appareils jusqu’aux attentes en gaine technique seront assurés par le
lot ‘’cabines préfabriquées’’.
Ventilations primaires
Chaque collecteur principal sera équipé d'une ventilation primaire, qui sera ressortie en toiture, et
terminée par un chapeau pare pluie. Elle sera d'un diamètre égal à la chute, dans le cas d’une seule
chute raccordée, et du diamètre immédiatement supérieur dans le cas de plusieurs chutes.
Séparateur à graisses
Fourniture et pose hors lot.
Relevage EU
Les eaux usées du foyer Sésame, mitoyen de la présente opération, seront dévoyées, récupérées dans
un regard sur la parcelle de l'opération, puis relevées vers le réseau collectif sur rue, Afin de faciliter les
travaux de construction de la salle de loisir, le regard de relevage sera implanté dans un premier temps
provisoirement, puis déplcée et mise en œuvre définitivement,
La fosse, ses raccordements hydrauliques et son déplacement ne sont pas à charge du présent lot,
Seule est prévue la fourniture et mise en place des pompes, et leur réimplantation en phase finale,
La fosse de relevage sera équipée à charge du titulaire du présent lot, d’un ensemble de pompes et
accessoires comprenant :
- 2 pompes centrifuges immergées corps fonte, roue monocanal dilacécatrice avec couteaux inox
- 2 pieds d'assise support de pompe
- 2 tubes de guidage par pompe
- chaînes de relevage
- tuyauterie de refoulement en acier galvanisé, y compris vanne et clapet
- coffret électrique de régulation et de permutation automatique, commandé par régulateur de niveau à
flotteurs
- alarme sonore
- raccordement électrique depuis l'attente laissée à proximité
Caractéristiques
:15 m3/h, HM = 15 mCE
Référence
: Salmson SDLi ou équivalent
Localisation
: Suivant plant
IV.8 APPAREILS SANITAIRES
Généralités
Le nombre et le type des appareils sont définis sur les plans architecte.
Les appareils et leur robinetterie, seront soigneusement protégés pendant la durée des travaux, à l'aide
de papier kraft fixé par bande adhésive. Les WC obturés par bouchon de papier recouvert de plâtre
mince.
La robinetterie sera de type acoustique, conforme aux normes en vigueur, avec label de qualité NF IB ou
IIB. Elle aura une garantie constructeur de 5 ans.
Tous les appareils sanitaires, la robinetterie, les vidages et les accessoires, seront présentés au Maître
d'Oeuvre, pour avis avant les travaux.
L'ensemble des supports et renforts nécessaires à la fixation des appareils sur cloison légère, est à
prévoir au présent lot, leur intégration aux parois sera réalisée en coordination avec le lot concerné.
Point de puisage
Description : Robinet en laiton chromé avec raccord au nez
Fixation sur patère murale
Robinet d'arrêt et de vidange hors-gel
Localisation: chaufferie
26/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Vasque encastrée
Description : Vasque ovale en gres porcelaine avec trop plein
Pose encastrée par le dessus sur plan menuisé (plan hors lot)
Garniture : Mitigeur mécanique mono-commande avec manette ralongée
Cartouche à disque céramique, limiteur de température et de
débit
Brise jet étoile anti légionelle
Raccordement par flexibles inox, intérieur silicone
Vidage avec bonde à clapet chromé et tirette.
Siphon à culot démontable en laiton chromé, garde d'eau 5 cm
minimum
Référence : PORCHER Ulysse 56x46
Robinetterie OKYRIS Clinic
Localisation: sanitaires piblic, loges
Lavabo suspendu
Description : Lavabo suspendu , en grès porcelaine, avec trop-plein
Fixation murale de face par tire-fond et renfort de cloison
Garniture : Mitigeur mécanique mono-commande avec manette ralongée
Cartouche à disque céramique, limiteur de température et de
débit
Brise jet étoile anti légionelle
Raccordement par flexibles inox, intérieur silicone
Vidage avec bonde à clapet chromé et tirette.
Siphon à culot démontable en laiton chromé, garde d'eau 5 cm
minimum
Référence : PORCHER
Robinetterie OKYRIS Clinic
Localisation : Sas école de musique
Lavabo Commande Non Manuelle
Description : Lavabo suspendu , en grès porcelaine, avec trop-plein
Fixation murale par tire-fond et renfort de cloison
Garniture : Robinetterie temporisée à commande fémorale avec bec fixe sur
gorge, prémélangeur et commande murale
Débit et température réglables
Vidage avec bonde à grille laiton chromé
Siphon à culot démontable en laiton chromé, garde d'eau 5 cm
minimum.
Référence : PORCHER
Robinetterie DELABIE TEMPOGENOU
Localisation : accès office
Lave mains
Description : Lavabo suspendu , en grès porcelaine, avec trop-plein
Fixation murale de face par tire-fond et renfort de cloison
Garniture : Robinet EF temporisé en laiton chromé, type sur gorge, avec
commande par levier facilement préhensible
Vidage avec bonde à grille chromée.
Tube d’évacuation en PVC pression jusqu’au couloir technique,
avec siphon de parcours à culot démontable garde d'eau 5 cm
minimum.
Référence : PORCHER
Robinetterie DELABIE TEMPOSTOP
Localisation : WC handicapés
27/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Urinoir
Description : Urinoir applique en porcelaine vitrifiée
Fixation murale
Effet d'eau en laiton chromé
Garniture : Robinet temporisé
Bonde à grille chromée, siphon PVC à garde d'eau 5 cm
Référence : PORCHER type Conque
Robinet DELABIE Tempo-Stop
Localisation sanitaires hommes
WC
Description
Cuvette suspendue en grès porcelaine, avec sortie arrière
orientable.
Réservoir de chasse anti condensation en gaine
Châssis de fixation pour paroi légère
Mécanisme silencieux avec robinet d'arrêt
Trappe de visite en façade avec double commande
Garniture : Abattant double rigide blanc, avec charnières inox démontables
Barre de relèvement à 135° avec noyau acier anti-corrosif,
revêtement de finition en PVC structuré, fixation par vis inox
cachée et renfort de cloison (sanitaires handicapés)
Référence
Cuvette PORCHER Ulysse 35x54
Châssis et réservoir GEBERIT, abattant OLFA
Barre NORMBAU
Localisation WC public, WC handicapés
Poste de lavage
Description : Poste de lavage mural
Garniture :
Robinetterie mélangeuse, type murale
température
Siège de douche à suspendre, rabattable
Référence : Robinetterie PORCHER
Poste Porcher, avec grille ou équivalent
avec
limiteur
de
Localisation: entretien
Douche sans bac
Description : Douche sans bac avec bonde et forme de pente (hors lot)
Garniture : Mitigeur mécanique mono-commande mural
Cartouche à disque céramique, limiteur de température et de
débit
Douchette anticalcaire à jets réglables avec flexible métallique
1,50 m double agrafage
Barre de maintien en 3 branches avec embout d'accrochage
douchette coulissant en tube nylon à surface structurée et noyau
en acier anticorrosif, et renforts de cloison
Référence : Robinetterie PORCHER Okyris
douchette Santorie
barre NORMBAU (sans siège)
Localisation loges
28/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Douche personnel
Description : Bac céramique à poser avec fond anti dérapant
Garniture : Mitigeur mécanique mono-commande mural
Cartouche à disque céramique, limiteur de température et de
débit
Douchette anticalcaire à jets réglables avec flexible métallique
1,50 m double agrafage
Barre de maintien verticale avec embout d'accrochage
douchette coulissant en tube nylon à surface structurée et noyau
en acier anticorrosif, et renforts de cloison
Référence : Bac PORCHER Ulysse 80x80x11
Robinetterie PORCHER Okyris
douchette Santorie
barre NORMBAU NY 1,10m ou équivalent
Localisation vestiaires office
Evier Encastré
Description : Evier inox à encastrer 2 cuves, 1 égouttoir
Pose encastrée par le dessus (plan de travail hors lot)
Garniture : Mitigeur mécanique mono-commande, cartouche à disque
céramique,
Limiteur de température (anti-brûlure) et de débit
Brise jet étoile anti-légionelle
Corps en laiton chromé, type monotrou sur gorge
Bec tube orientable
Raccordement par flexibles inox
Vidage avec bonde à grille automatique à chaînette
Siphon à garde d'eau 5 cm.
Référence : FRANKE LOX 1140x480
Robinetterie PORCHER Okyris
Localisation: bar
IV.9 ACCESSOIRES SANITAIRES
Sans objet, prestation hors lot.
IV.10 ATTENTES
Les équipements en cuisine et laverie ne sont pas prévus, seules les attentes eau froide et eau chaude
pour les raccordements d'appareils seront laissées sur vanne à boisseau sphérique 1/4 tour à 30 cm du
sol fini. Les descentes seront réalisées en encastré dans le mur, et les sorties masquées par rosaces
chromées.
Les attentes d'évacuation seront réalisées par tube PVC haute température, dans un fourreau scellé
dépassant du sol fini de 5 cm. Ces attentes seront hermétiquement bouchonnées et siphonnées par
siphon de parcours.
La position définitive et les diamètres des attentes seront confirmés par l'attributaire des lots
"Equipements spécifiques".
Localisation:
Office, laverie
29/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
IV.11 ARROSAGE EXTERIEUR,
Depuis la chaufferie, raccordement sur le réseau intérieur comprenant :
- vanne d'arrêt général
- compteur volumétrique
- vanne de vidange
- filtre à tamis
- détendeur de pression réglable avec manomètre
- disconnecteur à dispositif de contrôle
Alimentation en tube polychlorure de vinyle non plastifié suivant description du paragraphe IV.02 vers les
bouches d'arrosage incongelables en façade parking et comprenant terrassement :
Bouche d'arrosage
Description : boite à bouche fonte avec couvercle et chaînette de retenue
vidange automatique en terre
carré de manoeuvre 14mm
sortie filetée male 26x34
Localisation: en façade sud
30/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
V INSTALLATIONS ELECTRIQUES
V.1 PRINCIPE DES INSTALLATIONS
L'ensemble des prestations depuis les attentes en locaux techniques, terrasses gaines techniques et faux
plafond sont à prévoir au titre du présent lot à savoir :
- les armoires de commande et de protection
- les tableaux de télécommande déportés
- les câblages puissance
- les câblages télécommande
- le contact sec pour report de défaut
Nota : Il sera prévu 1 point de coupure générale ventilation, à la charge du lot électricité.
Il sera prévu la réalisation de l'ensemble des installations électriques, y compris toutes les fournitures et
sujétions nécessaires au bon fonctionnement des installations. Elles comprennent :
- La prise de courant 16A+T sur protection 30 mA
- La force motrice
- Les circuits d'alimentation des appareillages de régulation et de contrôle
- Les contacts secs pour report de défaut général chauffage, et défaut général ventilation
- Les transformateurs d'intensité, nécessaires au bon fonctionnement des régulations et équipements.
Origine des installations
Les installations électriques auront pour origine :
- le coffret de coupure extérieure réglementaire chaufferie
- les attentes en locaux techniques ventilation
- les attentes hottes H01 et H02 dans la zone cuisine
- les attentes CCF à proximité
- les attentes régulation ventilation en placard technique
- les attentes ballon ECS en local ventilation
- les attentes pompes de relevage phase provisoire
- les attentes pompes de relevage phase définitive
V.2 TABLEAUX ELECTRIQUES
Les tableaux seront de type coffret en tôle électrozinguée 10/10ème, finition époxy, teinte grise, genre
MERLIN GERIN ou équivalent. Fermeture par portes avec serrure RONIS.
Fixation de l'appareillage sur rails et jeu de barres standards, permettant l'adjonction éventuelle
d'appareillage sans modification.
Equipement
Chaque tableau comprendra au minimum :
- un interrupteur général tétrapolaire
- une protection différentielle générale 300 mA en tête
- sur chaque départ force, un disjoncteur équipé de déclencheurs magnéto-thermiques
- sur chaque départ régulation et contrôle, une protection par coupe circuit à cartouche
- les contacts secs pour report de défaut
La filerie intérieure sera en câble souple raccordé sur des réglettes, avec repérage conforme au schéma
d'armoire. La filerie extérieure sera en câble U 1000RO2V, fixé soit tous les 40cm par des colliers vissés,
soit mis en place sur chemin de câbles pour les passages en nappe. Les sorties de câbles se feront au
travers de presse-étoupe.
Face avant de l'armoire
Elle sera montée sur charnières et comportera:
- les commutateurs marche/arrêt et commutateurs 3 positions
- les témoins présence tension, marche et défaut des divers organes
- les alarmes
- le repérage en clair, par étiquette gravée des différentes fonctions
Le contrôle des témoins se fera par bouton test lampes et contacteur temporisé.
Repère AE ch
:
Chaufferie
31/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
Repère AE VE01
Repère AE VE02
Repère AE RE01
Repère AE RE02
:
:
:
:
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Local ventilation Salle
Local ventilation école de musique
Pompes de relevage EU phase provisoire
Pompes de relevage EU phase définitive
Report des commandes
Un organe de commande et signalisation de la ventilation, sera installé dans chaque zone concernée. Il
sera de type encastré et d’un modèle identique aux équipements du lot électricité.
Il sera de type tableau, conforme aux paragraphes ci-dessus, et il comportera notamment en façade :
- les commandes marche forcée
- les voyants de signalisation de marche et de défaut
- une porte plexiglas fermant à clé interdisant l'accès aux commandes
Repère CDcu :
cuisine (EX01)
Repère CDla :
laverie (EX02)
Repère Ve01 :
Salle (CTA01)
Repère Ve02 :
Ecole de musique (CTA02)
Repère Ve03 :
Hall (CTA03)
V.3 CABLAGES
Câblage :
Le câblage des tableaux sera réalisé sous goulottes en face avant et conformément à la réglementation
et aux règles de l'art (repérages, colliers, goulottes de distribution, etc...).
La filerie intérieure sera en câble souple raccordé sur des réglettes, avec repérage conforme au schéma
d'armoire. La filerie extérieure sera en câbles U 1000 R2V, fixés soit tous les 40cm par des colliers
vissés, soit mis en place sur chemin de câbles pour les passages en nappe. Les sorties de câbles se
feront au travers de presse-étoupe.
Canalisations
Les sections des conducteurs seront déterminées de façon telle que la chute de tension entre les
tableaux divisionnaires et le récepteur le plus défavorisé, n'excède pas 3 % de la tension de régime.
Elles devront être au moins égales pour les installations courantes :
- 1,5 mm² pour les circuits alimentant les foyers lumineux fixes
- 2,5 mm² pour les circuits prises de courant 16A
Nota : Les câbles seront repérés à chaque extrémité par des colliers d'identification, système de repérage
type DUPLIX de LEGRAND ou équivalent.
Alimentations
Les alimentations principales seront réalisées à l'aide de câbles de la série U 1000 R2V, posés :
- sous conduit IRO et ICT (dans le cas d'alimentations isolées)
- sur chemin de câbles (dans le cas de plusieurs passages d'alimentation)
Les chemins de câbles installés seront fixés sur support commun des tuyauteries. De plus, ils seront
reliés à la terre sur toute leur longueur. Les chemins de câbles pourront être du type CABLOFIL.
Constitution des Circuits
Alimentation 220 Volts monophasé
Section en mm²Puissance maxi en Watts
1,5 mm²
2200 W
2,5 mm²
3500 W
4 mm²
4400 W
6 mm²
7000 W
Protection des circuits divisionnaires
Section en mm²Disjoncteur Divisionnaire
1,5 mm²
15 A
2,5 mm²
20 A
4 mm²
25 A
6 mm²
30 A
32/33
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°11 Chauffage Ventilation Plomberie
Les liaisons se feront en câbles à conducteur isolé, posées sous conduit approprié. Chaque circuit
monophasé terminal de chauffage ne doit alimenter, au maximum, que 5 appareils ou une puissance
maximale de 7 KW.
Le conducteur de neutre ne doit être commun à plusieurs circuits.
Les conducteurs des circuits terminaux doivent aboutir directement aux bornes de connexion pour
l'alimentation des appareils, sans interposition de prises de courant.
Dans les boites de connexion des circuits, l'orifice de sortie de câble d'alimentation d'un appareil doit être
situé à :
- 25 cm maxi du sol fini, dans les locaux à risque de projection d'eau.
- 5 cm minimum du sol fini dans les autres locaux.
Le repiquage sur les bornes des appareils est interdit.
GEFI Ingénierie
4 Mars 2013
33/33
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°12
EQUIPEMENT DE CUISINE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
LOT N°12 EQUIPEMENT DE CUISINE
I GENERALITES..................................................................................2
I.01 OBJET DES TRAVAUX...........................................................2
I.02 NORMES ET REGLEMENTS..................................................2
I.03 RECEPTION............................................................................2
I.04 PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES...............................3
II PRESCRIPTIONS TECHNIQUES...................................................6
II.01 GENERALITES......................................................................6
II.02 LIMITES DE PRESTATIONS.................................................11
II.03 NOMENCLATURE................................................................11
1/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
I
I.01
I.02
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
GENERALITES
OBJET DES TRAVAUX
Le présent CCTP a pour objet de définir les travaux à la charge du Lot N°12 Équipement de l'office
pour la construction d'une salle de loisirs à Sainte Gemmes sur Loire (49).
Le projet consiste en un office dans lequel les usagers pourront finaliser et dresser des
préparations culinaires.
NORMES ET REGLEMENTS
L'entreprise chargée du présent lot sera tenue d'avoir une parfaite connaissance des
réglementations et respecter les lois, décrets, arrêtés et règles administratives en vigueur au
moment de la réalisation des travaux et notamment :
- Les DTU
- Les cahiers du CSTB
- Le règlement de Sécurité contre l'incendie
- Les arrêtés préfectoraux
- Les arrêtés du Ministère de l'Agriculture (arrêté du 29 août 1997 notamment)
- Les normes NF et notamment :
- NFC.15.100
- NFC.12 000 (protection des travailleurs)
- NFC.12 200 (protection contre les risques d'incendie et panique)
- NFC.15 000 (installations électriques à basse tension)
- NFC.73 600 (protection électrique)
- NFD.32 725 (sécurité gaz)
- NFE.09 010 (protection mécanique)
- NFU.60 010 (hygiène)
- NFC.79 520 (protection électrique)
- les normes d'hygiène alimentaire (marque NF hygiène alimentaire)
- les avis de conformité du LERPAC
- la circulaire du 27 juin 1980 relative aux règles d'hygiène applicable aux matériels
le règlement européen 853/2004 du 29 juin 2004
I.03
RECEPTION
I.03.1 RECEPTION
Les travaux feront l'objet d'une réception après achèvement complet et réglage de l'installation.
Les plans de recolement, schémas et notice d'entretien seront remis pour la réception.
La réception comporte essentiellement :
- Le contrôle général de l'exécution et du fonctionnement de l'installation notamment en ce qui
concerne l'aspect, l'étanchéité, l'absence de bruits gênants, les facilités de réglage, les régulations
et sécurités, les débits d'air, l'isolement des équipements électriques etc...
- Le contrôle article par article de la qualité et de la quantité du matériel installé.
- Les essais de chauffe et de refroidissement
I.03.2 GARANTIE
L'entrepreneur sera seul responsable de l'entretien et de la bonne marche des installations durant
l'année de garantie.
La garantie biennale de bon fonctionnement des éléments d'équipement. Le prix global et
forfaitaire inclut la maintenance gratuite pièces et main d'œuvre pendant 1 an.
2/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
I.03.3 DOE
L'entrepreneur doit en fin de chantier la fourniture des dossiers des ouvrages exécutés. Le nombre
d’exemplaires est précisé au CCAP. Ces dossiers seront composés comme suit :
- une ou plusieurs chemises à sangle rigide ou un ou plusieurs classeurs, numérotés et étiquetés
- des intercalaires ou des sous chemises numérotées et étiquetées pour chaque chapitre ou
rubrique du dossier
Et comporteront les éléments suivants :
- un dossier notice comprenant :
- une notice technique descriptive du fonctionnement des installations
- la nomenclature technique détaillée des équipements installés
- un dossier entretien comprenant :
- une liste des fournisseurs de pièces détachées, adresses, téléphone
- une liste des contrats d’entretien à souscrire par le Maître de l’Ouvrage
- une notice des opérations d’entretien à réaliser sur l’installation et leur périodicité
Avant remise des DOE au Maître d’ouvrage, un exemplaire sera soumis à l’approbation du Maître
d’œuvre.
I.04
PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES
I.04.1 DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
Composition du dossier technique
- liste du plan
- Plan CU 01
- liste des pièces écrites
- CCTP Lot N°12 Equipement de cuisine
Connaissance du dossier
L’entreprise doit prendre connaissance de l’ensembles des pièces technique et administrative du
dossier, et notamment des CCTP et plans des autres corps d’état.
Les éventuelles contraintes de phasage et d’organisation de chantier sont énoncées dans les
documents généraux d’appel d’offres. L’entreprise devra se faire préciser, avant la remise des
offres tout élément manquant ou imprécis. A défaut son offre sera réputée complète et conforme.
Aucune réclamation concernant la connaissance du dossier ne sera acceptée.
Connaissance des lieux
L’entreprise devra se rendre sur site préalablement à la remise de son offre et sera réputée avoir
pris en compte toutes les particularités de réalisation, d’accès et les contraintes dues à
l’environnement du chantier. Aucune réclamation concernant la connaissance du site sera
acceptée.
I.04.2 MATERIAUX ET MARQUES DE MATERIELS
L'entreprise devra soumettre au Maître d'Oeuvre, avant réalisation, la liste des matériaux et
matériels qu'elle mettra en oeuvre. Les marques et matériels donnés dans le présent document le
sont à titre indicatif, pour définir un critère d'équivalence.
Le Maître d'Oeuvre sera seul habilité à déterminer l'équivalence réelle de ces matériaux et
matériels et l'entreprise devra lui fournir tous les documents techniques et agréments CSTB
nécessaires pour en juger.
3/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
I.04.3 RESERVATIONS ET ATTENTES
Les réservations seront exécutées par l'entreprise de maçonnerie à la demande du présent lot,
sous réserve que les plans de réservations soient fournis assez tôt.
Les réservations seront rebouchées par le présent lot dans le même matériau que la paroi où elles
se trouveront.
L'entreprise remettra dans les deux semaines suivant la notification de son marché les plans
indiquant les différentes attentes qui lui sont nécessaires, et ceci dans l'esprit des documents
d'appel d'offre.
Ce document comportera notamment l'indication des caractéristiques (débit, pression, nature
etc....) de tous les fluides nécessaires (eau chaude et froide, évacuation, gaz, électricité, débits
d'air de ventilation etc...), ainsi que toute sujétion particulière, qui devra être signalée dans les deux
semaines suivant la notification du marché, faute de quoi elle ne pourra être prise en compte.
L'entreprise devra ses propres réservations dans les parois existantes.
I.04.4 DOCUMENTS A FOURNIR
avec l'offre
Les notices techniques décrivant les caractéristiques des appareils et tous documents nécessaires
à la compréhension et à l'évaluation de l'offre, indiquant clairement les caractéristiques des
matériels, notamment celles qui pourraient être différentes des prescriptions du présent document.
Les renseignements devront apparaître sur une fiche :
- niveau sonore dans l'ambiance des groupes frigorifiques logés.
- les puissances et consommations électriques
une fiche SAV
Indiquant les moyens et capacité de l'entreprise à intervenir en service après-vente : nombre et
qualification du personnel, équipement, délais, service 24/24 etc...
à la réception
Les documents des constructeurs et de l'installateur constituant la notice de fonctionnement et
d'entretien, la liste des pièces détachées et les schémas de recolement.
I.04.5 DOCUMENTS D'EXECUTION
L'entreprise a à sa charge la production des documents de détail d’atelier et d'exécution. Ces
documents doivent être visés par le Maître d'Oeuvre avant exécution. Pour ce faire, l'entrepreneur
adressera ces documents en deux exemplaires au Maître d'Oeuvre.
Les documents devront être transmis en unité techniquement cohérente (ensemble du projet, ou
bâtiment ou corps de bâtiment) ; le délai de visa ne pourra être inférieur à deux semaines. Les
documents à transmettre comportent notamment :
- les plans de réservations, de pénétrations, de fourreaux
- lles contraintes d’accès et de manutention des matériels
- les tâches élémentaires permettant l’établissement du planning
- lles carnets de présentation de matériel, et les échantillons demandés
- les plans de repérages des équipements
- lles détails nécessaires à la coordination avec les autres corps d’état
Synthèse
Les études de synthèse ont pour but d’assurer la coordination des passages des réseaux des
différents corps d’état, l’optimisation des réservations et des supportages, la coordination des lots
techniques avec les lots de second d’œuvre, la compatibilité des ouvrages avec les contraintes de
maintenance et le respect des dispositions architecturales.
I.04.6 NIVEAUX SONORES
Le niveau sonore dans les locaux résultant du fonctionnement du groupe froid ne devra pas
excéder 38 dB(A). Les niveaux sonores engendrés de l'environnement devront être conformes au
décret du 5 mai 1988 et à la norme NFS 31 010.
4/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
I.04.7 FORMATION DU PERSONNEL
Une formation sera assurée par le fabricant sur tous les équipements de cuisine.
I.04.8 SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE
L'entreprise a à sa charge toutes les dispositions nécessaires à la sécurité et à la protection de la
santé de ses intervenants, et notamment celles définies par le plan général de coordination (PGC).
5/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
II PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
II.01 GENERALITES
Le projet prévoit la construction d’un espace de loisirs disposant d'un office aménagé pour la
remise
en
température
et/ou
cuisson
de
300
repas
par
un
traiteur.
L’énergie utilisée pour les équipements de cuisson est l’électricité et le gaz.
II.01.01 CONSTRUCTION EQUIPEMENT DE CUISSON
L'ensemble des équipements, ainsi que les accessoires et les piétements seront construits en acier
inoxydable satiné, qualité 18/10, sauf spécifications contraires aux prescriptions particulières.
L'usage de l'acier F17, de la tôle aluminée, de l'acier noir, de la peinture et de l'amiante est interdit.
Les différents éléments de cuisson ou de préparation seront boulonnés entre eux, et raccordés soit
par bords à joints vifs (assemblage jointif) soit au moyen de kits d'assemblage (espacés de 30 mm)
(suivant prescriptions particulières). Les plans de longueur inférieure à 3 mètres seront d'une seule
venue. Les plans supérieurs d'équipements accolés entre eux devront être continus, de même
aspect et de même dimensions.
Les équipements de cuisson, les tables et plonges, les comptoirs et meubles réfrigérés par
exemple, seront choisis en tenant compte de ce critère (profondeur des plans, forme et dimensions
des bords tombés et des dosserets). D'une façon générale, les spécifications de la circulaire du 27
juin 1980 devront être respectées.
Les dosserets auront une hauteur de 10 cm minimum, avec bord rabattu et obturation d'extrémité.
Les plans comporteront en périphérie des bords rabattus de 5 cm minimum avec repli.
Aucun élément extérieur des équipements ne devra présenter de saillie, de partie coupante ou
dangereuse. Les équipements rapportés en façade (portes, poignées, boutons etc...) seront en
retrait par rapport à l'aplomb du plan supérieur.
Les appareils de cuisson devront comporter une plaque signalétique en français donnant le nom
du constructeur, la date de fabrication, la puissance et les caractéristiques des agents thermiques.
L'indice de protection des équipements électriques sera IP 255.
Les appareils à gaz comporteront obligatoirement le marquage CE sur la plaque signalétique.
Les raccordements en eau, gaz, électricité ainsi que les évacuations seront réalisées par le
présent lot, à partir des attentes laissées par les lots électricité et plomberie.
CREDENCE INOX
Au-dessus du piano de cuisson, fourniture et pose d’une crédence inox doublée épaisseur
20/10ème avec fibre minérale évitant la déformation de la tôle.
Tous les équipements devront respecter la norme hygiène alimentaire (marque NF), voir chapitre
« I.02 NORMES ET REGLEMENTS ».
II.01.02 FOUR MIXTE GAZ A INJECTION
Le four mixte sera conçu pour pouvoir fonctionner avec les modes d'opérations suivants :
cuisson ou remise en température à l'air chaud,
cuisson ou remise en température à la vapeur,
L'ossature du four sera constituée par un bâti indéformable en inox 18/10 de 30/10 ème d'épaisseur.
La porte sera à simple battant, à poignée isolante, permettant une large visibilité. La chambre de
chauffe comportera un éclairage.
Le hublot sera du type double vitrage isolant thermique avec film réfléchissant. L'étanchéité sera
assurée par un joint facilement démontable sans outil.
L'enceinte intérieure de cuisson sera en acier inox 18/10. Tous les angles seront largement
rayonnés. La partie basse du four sera conçue pour faciliter l'évacuation des liquides.
Elle sera isolée thermiquement de façon à ce que la consommation d'entretien soit conforme à la
norme NF D32 725.
6/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
La ventilation sera à flux horizontal, sans zone morte. La température intérieure devra atteindre
270°C minimum en tout point de l'enceinte, avec une variation minimale de 5%.
La régulation qui sera électronique avec commandes manuelles sera principalement composée
de :
-une température thermostatique par sonde d'ambiance et sonde "à cœur", avec affichage,
-une régulation automatique de la quantité de vapeur injectée basée sur la température de
sortie de la vapeur,
-une minuterie réglable avec affichage.
L'appareil sera équipé d'un tableau de commande et de programmation des cycles de cuisson
(convection, vapeur, température) comportant les indications de température de sonde, marche,
arrêt, défaut, sécurité porte, sécurité manque d'eau, et un signal de fin de cycle. Le nettoyage du
four sera semi-automatique.
L'injection de vapeur sera commandée par régulation électronique et munie d'un système de
sécurité interrompant l'alimentation électrique en cas d'arrêt de la ventilation.
L'ouverture de la porte entraînera l'arrêt automatique du fonctionnement.
Accessoires : sonde à coeur, filtre à graisses, platerie, douchette suivant spécifications (voir
nomenclature II.04).
.
La vapeur sera produite par un injecteur d’eau au centre de la turbine.
L'équipement de chauffe du four à gaz comportera une sécurité sur chaque brûleur coupant
l'arrivée de gaz par extinction de flamme ou manque d'eau.
Raccordements :
Électricité : 1 attente Mono du lot ELECTRICITE à proximité
Gaz : 1attente Gaz du lot PLOMBERIE à proximité
II.01.03 FEUX VIFS
Ces éléments seront construits entièrement en inox 18/10, épaisseur 30/10ème mini comportant 4
brûleurs de forte puissance ainsi qu'un bac de récupération en inox.
Un allumage électrique par train d’étincelles sera installé sur les feux vifs.
L'équipement de chauffe des équipements à gaz comportera une veilleuse, avec sécurité coupant
l'arrivée de gaz par extinction de flamme, une commande de débit de gaz repérée (grand et petit
débit, fermé, veilleuse), et une mitre.
Raccordements :
Electricité : attente Mono du lot ELECTRICITE à proximité
Gaz : sur attentes du lot PLOMBERIE à proximité,
II.01.04 ELEMENTS NEUTRES
Les éléments seront construits entièrement en inox 18/10, épaisseur 30/10ème mini. Le dessus
comportera un plan de travail.
Suivant prescriptions particulières, le soubassement sera constitué d'un placard neutre ou d'un
placard technique destiné à recevoir les alimentations électriques.
II.01.05 ARMOIRES FROIDES (POSITIVE ET NEGATIVE)
Les armoires seront construites en acier inoxydable 18/10 (intérieur et extérieur).
L'isolation sera réalisée par mousse de polyuréthanne injectée de 50 mm d'épaisseur. Les portes
et portillons seront de sens d'ouverture réversible et comporteront des serrures à clé, gonds et
poignées en inox, ne présentant aucune saillie par rapport à la porte.
L'étanchéité de la porte sera réalisée au moyen d'un joint caoutchouc interchangeable. Les
armoires seront fournies avec glissières réglables et grilles inox GN 2/1 ou GN1/1 suivant
nomenclature II.03.
L'équipement frigorifique sera logé en partie supérieure de l'armoire : compresseur hermétique à
pistons, condenseur à air cuivre alu, dégivrage automatique. Les eaux de dégivrage seront
récupérées dans un bac et réévaporées.
Chaque armoire sera équipée d'un tableau de commande et de contrôle (marche, arrêt, présence
tension, thermomètre).
7/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
II.01.06 TABLES, PLONGES, MOBILIER
Ces éléments seront construits entièrement en acier inoxydable 18/10, d'épaisseur 15/10ème ou
inox Tnb.
La conception et les échantillonnages devront assurer la rigidité de l'ensemble. Dans tous les cas,
les structures de renfort et accessoires tels que tiroirs et clayettes seront en acier inox 18/10.
Les dosserets auront une hauteur de 100 mm et une épaisseur de 12 mm, avec fermeture aux
extrémités. Les plans adossés seront pourvus de dosserets de fond et d'angle.
Les bacs seront en acier inox d'épaisseur 20/10ème, les fonds auront une pente vers l'évacuation,
les angles seront arrondis, et les fonds insonorisés ; leur largeur sera au standard GN.
Pour chaque bac, il sera prévu une surverse amovible et une robinetterie eau chaude et froide aux
normes NF, d'un débit de 0,25 l/s, avec col de cygne orientable.
Les bacs seront habillés sur 3 faces par une tôle d'inox 18/10 d'épaisseur 12/10ème avec contrepli.
II.01.07 LAVE MAINS CNM MONOBLOC
Le lave-mains à commande non manuelle sera construit en acier inox 18/10 ou inox Tnb; il
comportera une cuve 300 x 300 environ habillée en façade et latéralement et un dosseret arrière.
L’ensemble sera embouti d’une seule pièce et sera fixé à une paroi. Il ne comportera aucun
élément à moins de 20 cm du sol.
La commande d'eau sera fémorale, et comportera un mitigeur thermostatique. Il sera prévu avec
chaque appareil un distributeur de savon liquide mural, un distributeur de serviettes jetables mural,
et une poubelle crochetable.
II.01.08 POSTE DE DESINFECTION
Le poste de désinfection sera composé d'un panneau inox de fixation mural et d'un tuyau renforcé
de 15 m environ.
Il possédera une poignée de pulvérisation ainsi qu'un boisseau d'injection à 2 positions (lavage et
rinçage), et un porte bidon de produit détergent.
Les postes seront raccordés en eau chaude et en eau froide par l'intermédiaire d'un mélangeur
manuel et de clapet anti-retour (au présent lot).
II.01.09 EQUIPEMENTS MOBILES
Le matériel mobile sera construit entièrement en inox 18/10 et comportera des roulettes pivotantes
polyamides. Les roulettes avant (ou au moins deux roulettes) seront munies de frein. Les
équipements n'auront aucune visserie apparente, seront parfaitement ébavurés et auront tous
leurs angles rayonnés. La finition des extrémités de tube et profilés sera réalisée par soudage; la
finition par embouts PVC rapportés est proscrite.
Les équipements seront équipés de butoirs de protection en caoutchouc non traçant, suffisamment
large pour empêcher les équipements d'entrer en contact avec les parois.
II.01.10 MACHINE A LAVER A CAPOT RELEVABLE
CONSTRUCTION
La machine sera construite sur châssis porteur inox à 3 panneaux ouvrants ; ces panneaux
extérieurs et intérieurs seront en acier inox 18/10 épaisseur 15/10ème avec cuve et capot à double
paroi. Le fond de cuve sera embouti autonettoyant avec angles arrondis.
Ses accessoires, et ses périphériques (table entrée, sortie, filtre, cuves, bras de lavage, portes)
seront entièrement construits en acier inoxydable.
Tous les éléments seront accessibles et démontables par portes ou panneaux démontables. Les
bras, jets de lavage et paniers filtre seront démontables sans outils.
L'alimentation générale de la machine sera en eau froide et comportera un disconnecteur.
La pompe de lavage sera protégée par un panier filtre amovible.
La machine sera raccordée en eau chaude et en eau froide et de clapet anti-retour (au présent lot).
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
Débit : 20 à 60 casiers/h
Puissance pompe lavage
: 1 kW mini
Puissance totale
: 10 kW environ
Alimentation en eau froide
8/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
Dimensions approximatives
: 700 x 650 x 1000 h
Programmation automatique avec consommation d’eau par cycle : 3, 5 litres maxi
2 tourniquets de lavage-rinçage rotatifs
EQUIPEMENT ET ACCESSOIRES
Disconnecteur à zone de pression réduite contrôlable
Casiers : suivant nomenclature II.04
Panier de récupération des déchets
Doseur de produit lessiviel
Adoucisseur d’eau sur support
Tuyauterie siphonnée de raccordement à l'évacuation.
CONTROLE ET SECURITE
Un tableau de contrôle en façade portera les voyants de mise sous tension, marche, arrêt, etc...
Ce tableau ainsi que l'ensemble de l'équipement sera IP 259.
II.01.11 ENVIRONNEMENT LAVERIE
L'environnement de la machine à laver sera entièrement construit en inox 18/10 épaisseur
15/10ème, avec rebord, forme de pente et contre plis.
Il sera, constitué d'une table d'entrée avec bac de prélavage, table de sortie, étagère de stockage,
chariots etc...
Table de dépose/tri
.trou vide ordures coulissant avec collerette caoutchouc
.bac de prélavage 500 x 500
.douchette de lavage sur flexible et mélangeur, débit 0,25 l/s
Table de sortie à rouleaux
.piétement inox
.vérins de réglage
.récupération des égouttures
II.01.12 CHAMBRE FROIDE PANNEAUX
La chambre froide sera construite en panneaux préfabriqués de type modulaire, assemblés par un
système de came assurant l'étanchéité entre les panneaux. Les finitions sont assurées par plinthe
PVC au sol, par congé et coins d'angle en PVC. L'utilisation de joint à la pompe (genre silicone) est
interdite.
Le panneau de façade aura une hauteur telle qu'il ne subsistera pas de vide entre le plafond ou
faux plafond et le haut de la chambre froide ; la cornière de rive du faux plafond éventuel sera fixée
sur les panneaux.
L'isolation sera réalisée par mousse de polyuréthane injectée en sandwich entre les parois. Ces
parois seront constituées de tôle d'acier ou d'aluminium, suivant prescriptions particulières.
Les caractéristiques des isolants seront les suivantes :
cf positive : 6 cm, lambda 0,021 w/m°K
classement au feu : M1
La porte sera battante équipée d'une serrure et d’une clef, de 90 cm de passage libre au minimum,
de hauteur libre de passage de 2 mètres, de même matériau et de même aspect que les
panneaux.
L'étanchéité périphérique sera assurée par un joint bourrelet interchangeable et un racleur en
partie basse. La porte de la chambre froide sera protégée à l'extérieur par un bandeau inox sur une
hauteur de 80 cm. A l'intérieur de la chambre, il sera prévu un système de décondamnation
intérieure de sécurité et un clapet de suppression.
L'éclairage intérieur à la charge du présent lot, sera constitué d’un hublot étanche classe II IP 247,
commandé de l'extérieur par un interrupteur à voyant.
En façade de la chambre, il sera prévu un boîtier sous plexiglass renfermant un thermomètre
enregistreur à affichage digital et une alarme sonore temporisée dont le point de consigne sera
réglable.
9/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
Ce boîtier comportera également un contact sec pour report. Il sera repéré par une étiquette
gravée désignant l'affectation de la chambre froide.
II.01.13 EQUIPEMENT FRIGORIFIQUE
L'équipement frigorifique intérieur sera constitué d'un évaporateur plafonnier à détente directe,
avec ventilateur hélicoïde asservi à l'ouverture de la porte, prises manomètre, vanne d'injection
commandée par thermostat d'ambiance, système de dégivrage automatique commandé par
horloge, d'un bac de récupération des condensats avec évacuation ramenée sur les attentes
prévues à cet effet.
La production de froid sera assurée par des unités de condensation à compresseurs hermétiques à
pistons à condensation par air installé au-dessus de la CF dans un local technique spécifique
ventilé (voir plan).
Les équipements suivants seront prévus :
- groupes compresseurs hermétiques
- condenseur batterie cuivre alu
- séparateur d'huile
- ventilateur de condenseur hélicoïde
- bouteille de liquide
- déshydrateur
- voyant liquide
- vannes de charge et d'isolement
- pressostat HP BP
Les équipements seront déterminés pour les caractéristiques suivantes :
- température extérieure 31°C
- fonctionnement 18 h sur 24
- charge journalière 30 kg/m3 à 10°C au-dessus de la température de stockage
Les fluides frigorigènes utilisés seront de type à faible teneur en CFC (R 404 A, R 134 A).
Le niveau sonore extérieur résultant à l'extérieur sera conforme à l'arrêté du 20 août 1985 et à la
norme NFS 31010. L'entreprise prendra toutes dispositions nécessaires à l'obtention de cette
valeur, notamment par le traitement éventuel des ouvertures de ventilation et des ventilateurs.
L'entreprise du présent lot devra la totalité des prestations nécessaires à l'installation de ses
équipements, telles que supports, ventilateurs du local etc...
L'entreprise devra la protection des groupes et des canalisations contre les intempéries (capotage
en tôle laquée) et contre les rongeurs (grillage). L'ensemble de ces protections sera démontable.
Les liaisons frigorifiques seront réalisées en tube cuivre NFE 29 002 calorifugés par mousse de
polyuréthane M0 posé sur supports ou chemin de câbles, et circulant en faux plafond ou comble de
chambre froide.
Les alimentations électriques depuis l'attente unique de l'électricien et les liaisons
d'asservissement sont dues au présent lot. Il sera prévu un contact par groupe pour report de
défaut de synthèse, ainsi qu'une alarme locale par klaxon.
10/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
II.02
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
LIMITES DE PRESTATIONS
Raccordements eau/gaz: à partir des vannes (1 vanne EF, 1 vanne EC, en attentes laissées par le
plombier dans le placard technique du piano à proximité des appareils (bacs, machines etc...),
raccordement des appareils fournis.
Raccordements électriques : à partir de l'attente laissée à proximité par l'électricien, raccordement
des appareils fournis, y compris protections réglementaires.
II.03
NOMENCLATURE
FROID
chambre froide hauteur intérieure 2,4 mètres mini
hauteur façade 2,9 mètres minimum
panneau de contrôle et thermomètre en façade
porte battante passage libre 90 cm
ferrage suivant plan
protection 0,80 m bas de porte tôle inox
finition tôle nervurée laquée blanc ou inox
- 1 chambre froide positive (repère CF1)
groupe frigorifique en local technique au dessus
- étagère de stockage
dimensions suivant plan
OFFICE
- 1 crédence inoxydable (repère OF1)
dimensions : 4000 x 600 h
- 1 four mixte gaz 20 niveaux GN 1/1 (repère OF2)
dimensions : 1000 x 1000
puissance gaz : 40 kw
ferrage à droite
nettoyage semi-automatique
chariot d’enfournement
sonde à cœur
adoucisseur d’eau intégré ou indépendant sur roulettes
contrôle électromécanique du temps
douchette de lavage
Ensemble de platerie :
15 grilles inox GN1/1
10 bacs inox pleins prof. 60 mm
- 1 ensemble 2 feux vifs (repère OF3)
sur placard neutre avec porte battante
dimensions : 400 x 900
puissance gaz : 10 Kw
allumage par trin d'étincelles
- 1 élément neutre (repère OF4)
dimensions : 400 x 900 environ
dessous placard technique fermé
1 porte battante
1 robinet EF avec col de cygne type Chavonnet 5622 fixé sur élément
1 PC inox en façade de l'élément
11/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
- 1 armoire froide produits finis double portes (repère OF5)
dimensions : 1500x 700 x 2100 h environ
capacité : 1500 L
glissières GN2/1 avec 40 grilles GN1/1
groupe logé
fermeture à clef
- 1 armoire froide positive et négative (repère OF6) Option
dimensions : 700 x 880 x 2000 h environ
½ compartiment -, ½ compartiment +
capacité : 650 l
ferrage à gauche
affichage digital de la température +
2 x 3 grilles GN 2/1
puissance : 1 Kw
- 1 armoire haute de rangement vaisselle (repère OF7)
dimensions : 1400 x 600 x 2000 h
dessus incliné
2 portes battantes doublées
étagères intermédiaires réglables
fermeture à clef
- 1 table mobile (repère OF8)
dimensions : 1400 x 700
butoirs de protection
entretoises et traverse médiane soudée
- 1 lave mains CNM (repère OF 9)
distributeur savon liquide
distributeur papier en rouleau
corbeille crochetable sous lave-mains
- 1 table chaude (repère OF10)
dimensions : 1500 x 700 environ (à loger entre cloisons)
dessus et dessous chauffant
12/13
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°12 Equipement de cuisine
LAVERIE
- 1 table mobile (repère LV 1)
dimensions : 1200 x 700
butoirs de protection
entretoises et traverse médiane soudée
- 1 table d’entrée suspendue (repère LV2)
dimensions : 2200 x 700 environ
bac de prélavage 500 x 600 mélangeur et douchette de lavage sur flexible, débit 0,25 l/s
dosseret de fond
panier de récupération des déchets
tampon vide déchets coulissant avec collerette caoutchouc
1 poubelle à positionner sous table de dépose
- 1 machine à laver à capot (repère LV3)
relevage manuel
60 casiers/heure
adoucisseur d’eau sur support
2 casiers assiettes,
2 casiers à verres
1 casier à couverts, 1 casier à carafes
- 1 table de sortie lisse suspendue (repère LV4)
long : 1,60 ml environ (3 casiers en attente)
évacuation des égouttures en retour sur la machine
- 1 poubelle mobile (repère LV 5)
- (repère LV 6) sans objet
- 1 poste de nettoyage (repère LV 7)
GEFI Ingénierie
4 Mars 2013
13/13
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°13
EQUIPEMENT SCENIQUE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
LOT N°13 EQUIPEMENT SCENIQUE
I.0
II.0
GENERALITES.....................................................................................2
I.1
OBJET DES TRAVAUX.................................................................2
I.2
NORMES ET REGLEMENTS........................................................2
I.3
COMMISIONNEMENT RECEPTION - GARANTIE - DOE............3
I.4
PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES....................................4
I.5
DONNEES TECHNIQUES............................................................5
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES........................................................7
II.1
STRUCTURE SCENIQUE ...........................................................7
II.2
TENTURES DE SCENES ............................................................7
II.3
ECLAIRAGE SCENIQUE.............................................................9
II.4
SONORISATION........................................................................10
II.5
VIDEOPROJECTION ................................................................12
II.6
OPTION N°1 : PARC MICRO MOBILE.......................................13
II.7
OPTION N°2 : EQUIPEMENT DES LOGES ..............................13
II.8
OPTION N°3 : PORTEUSE AMERICAINE.................................13
1/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
I.0
GENERALITES
I.1
OBJET DES TRAVAUX
Le présent descriptif a pour objet de définir les travaux à la charge du lot N°13 Équipement Scénique
pour la construction d'une salle de loisirs, sur la commune de Sainte Gemmes Sur Loire (49).
I.2
NORMES ET REGLEMENTS
L'entreprise chargée du présent lot sera tenue d'avoir une parfaite connaissance des réglementations et
respecter les lois, décrets, arrêtés et règles administratives en vigueur au moment de la réalisation des
travaux et notamment :
- les prescriptions du "Répertoire des Eléments Préfabriqués du Bâtiment" (REEF)
- les prescriptions des Cahiers du Centre Scientifique et technique du Bâtiment (CSTB).
- les normes de l'Association Française de la Normalisation (AFNOR).
- les textes et prescriptions techniques publiés par l'Union Technique de l'Electricité (UTE).
- les décrets, arrêtés ministériels et interministériels concernant l'équipement et la sécurité dans les
bâtiments et les locaux dans lesquels ils sont applicables.
- les documents COPREC
- les règles professionnelles
- la réglementation des ERT
- les avis techniques.
- l’arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des installations générales du règlement de sécurité contre
les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public.
- l’arrêté du 19 novembre 2001 du règlement ERP articles EL et EC entrés en vigueur le 7 avril 2002.
- le décret N°88-1056 du 14 novembre 1988 protection des travailleurs dans les établissements qui
mettent en oeuvre des courants électriques.
- la norme NF A 47 420 concernant les câbles en acier
- la norme NF A 51 051 concernant la classification des cuivres
- la norme NF C 12.100/ NF C 12.200 concernant la protection contre les risques d'incendie et de
panique
- la norme NF C.14.100/ NF C 15.100 concernant les Installations Electriques à basse tension.
- la norme NF C 20 455 concernant les essais relatifs aux risques de feu méthodes d'essais au fil
incandescent et guide
- la norme NF C 32300/ NF C 3231 concernant "les câbles CR1"
- la norme NF C 32 070 conducteur et câbles isolés pour installations"
- la norme NF C 32 071 concernant "les câbles ne propageant pas l'incendie"
- la norme NF C.71.800/ NF C.71.801 concernant l’aptitude à la fonction des BEAS d'ambiance dans les
ERP, ERT
- la norme NF C.71.805 concernant l’aptitude à la fonction des BEAS pour bâtiments d'habitations.
- la norme NF C.71.820 concernant le système de tests automatiques pour appareils d'éclairage de
sécurité.
- la norme NF C.71.830 concernant la maintenance des blocs d'éclairage de sécurité.
- la norme NF C 73.200 concernant les règles générales de sécurité ( avril 1975).
- la norme NF EN 60 598 222 concernant les luminaires pour éclairage de secours
- la norme NF EN 60 849 concernant les systèmes électroacoustiques pour services de secours
la norme NF ISO 2408 concernant les câbles en acier pour usages courants
- N la norme NF ISO 6309 concernant la protection incendie signaux de sécurité
- la norme NF S 61 930/ NF S 61 931 concernant le SSI des dispositions générales
- la norme NF S 61 932 concernant le SSI des règles d'installation
- la norme NF S 61 933 concernant le SSI des règles d'exploitation et de maintenance
- la norme NF S 61 934 concernant le CMSI
- la norme NF S 61 935 concernant le SSI d’unité de signalisation
- la norme NF S 61 936 concernant le SSI d’équipement d'alarme
- la norme NF S 61 937 concernant le SSI DAS
- la norme NF S 61 938 concernant le SSI DCM/DCMR/DCS/DAC
- la norme NF S 61 939 concernant le SSI APS
- la norme NF S 61 940 concernant le SSI AES
- l’article MS 56 concernant les obligations de l'installateur et de l'exploitant, dont celle d'utiliser un
matériel de détection incendie homologué revêtu de l'estampille de conformité
2/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
- l’article MS 58/MS 59/MS 60/MS 61 concernant le système d'alarme restreinte et d'évacuation.
- l’article MS 62 concernant la composition d'un système d'alarme
- l’article MS 67 concernant l'entretien, la vérification et les contrôles du système d'alarme
- l’article UTE C 63.410 concernant les caractéristiques des armoires électriques.
- l’article NRT 2005
- la réglementation accessibilité des bâtiments Loi du 11 février 2005
I.3
COMMISIONNEMENT RECEPTION - GARANTIE - DOE
I.3.1 COMMISIONNEMENT RECEPTION
Les opérations de « commissionnement » des installations seront réalisées par l’entreprise du
présent lot, et comporteront notamment :
- les finitions, nettoyages, repérage, signalisation des équipements
- les vérifications d’installation et de mise en œuvre
- les mesures
- les réglages
- la mise à disposition au personnel du Maître de l’Ouvrage
- l’élaboration des notices et DOE
- les mises au point postérieures à la réception (année de garantie)
- Les essais réalisés conformément à la norme NF C 15.100 et suivant les documents techniques
COPREC.
- Les installations électriques devront satisfaire aux conditions d'apposition du visa Consuel sur les
attestations de conformité. Les frais du certificat bureau de contrôle pour obtention du Consuel sont à la
charge du présent lot
- Les installations devront être vérifiées par un bureau de contrôle à la charge de l'entreprise (la réception
sera prononcée selon les modalités spécifiques au CCAP).
A l’issue de ces opérations, les travaux feront l'objet d'une réception de travaux.
La réception comporte essentiellement :
- Le contrôle général de l'exécution et du fonctionnement de l'installation notamment en ce qui
concerne le fonctionnement et la programmation des équipements.
- Le contrôle article par article de la qualité et de la quantité du matériel installé qui devront être au
moins celles prévues au projet.
La réception sera prononcée selon les modalités spécifiques au CCAP, lorsque l'installation aura
satisfait à l'ensemble des essais et que les réglages seront effectués. La réception se fera
conformément aux recommandations du Maître d'Ouvrage et des dispositions légales en vigueur.
I.3.2 GARANTIE
L'entrepreneur sera seul responsable de l'entretien et de la bonne marche des installations durant l'année
de garantie. Cette prestation sera réalisée conformément aux prescriptions du CCAP.
I.3.3 DOE - DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES
L'entrepreneur doit en fin de chantier la fourniture des dossiers des ouvrages exécutés. Le nombre
d’exemplaires est précisé au CCAP. Ces dossiers seront composés comme suit :
- une ou plusieurs chemises à sangle rigide ou un ou plusieurs classeurs, numérotés et étiquetés
- des intercalaires ou des sous chemises numérotées et étiquetées pour chaque chapitre ou rubrique du
dossier
Et comporteront les éléments suivants :
- un dossier notice comprenant :
- une notice technique descriptive du fonctionnement des installations
- la nomenclature technique détaillée des équipements installés
- un dossier entretien comprenant :
- une liste des fournisseurs de pièces détachées, adresses, téléphone
- une liste des contrats d’entretien à souscrire par le Maître de l’Ouvrage
- une notice détaillée des opérations d’entretien à réaliser sur l’installation et leur périodicité
- un dossier plan comprenant :
- les plans techniques d’exécution modifiés « comme construit », où figurent notamment les
organes de réglage et de sécurité et leurs accès
3/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
- les fichiers dessin des plans techniques modifiés « comme construit » gravés sur
- CD rom, au format précisé par le Maître d’Ouvrage.
- un dossier technique comprenant
- les fiches techniques en français des équipements installés avec le repérage au
- surligneur des modèles sélectionnés
- les schémas hydrauliques et aérauliques
- les schémas d’armoires électriques
- les notes de calcul
- un dossier sécurité comprenant :
- les PV d’essais des équipements certifiés
- les PV de classement ou de label
- un dossier essais comprenant :
- les PV d’essais Coprec
- les fiches d’essais et de mesure de l’entreprise
- les fiches d’équilibrage des réseaux
- les points de consigne
Avant remise des DOE au Maître de l’ouvrage, un exemplaire sera soumis à l’approbation du Maître
d’œuvre.
I.4
PRESCRIPTIONS COMPLEMENTAIRES
I.4.1 DOSSIER D’APPEL D’OFFRES
Composition du dossier technique
- liste des plans
- 1 plan rdc équipement scénique
- 1 plan étage équipement scénique
- liste des pièces écrites
- 1 CCTP lot 13 EQUIPEMENT SCENIQUE
- liste des pièces annexes
- Rapport d'étude acoustique
ES 01
ES 02
1/50
1/50
Connaissance du dossier
L’entreprise doit prendre connaissance de l’ensemble des pièces technique et administrative du dossier,
et notamment des CCTP et plans des autres corps d’état.
Les éventuelles contraintes de phasage et d’organisation de chantier sont énoncées dans les documents
généraux d’appel d’offres. L’entreprise devra se faire préciser, avant la remise des offres tout élément
manquant ou imprécis. A défaut son offre sera réputée complète et conforme. Aucune réclamation
concernant la connaissance du dossier ne sera acceptée.
Connaissance des lieux
L’entreprise devra se rendre sur site préalablement à la remise de son offre et sera réputée avoir pris en
compte toutes les particularités de réalisation, d’accès et les contraintes dues à l’environnement du
chantier.
Aucune réclamation concernant la connaissance du site sera acceptée.
Performances de perméabilité à l’air
Des tests d’étanchéité à l’air seront réalisés sur le bâtiment, en cours et en fin de chantier. Les
performances sont définies dans les documents du dossier.
L’entreprise devra prendre toutes dispositions pour satisfaire aux exigences et aus procédures
nécessaires aux tests et à l’obtention de la performance d’étanchéité.
I.4.2 MATERIAUX ET MARQUES DE MATERIELS
Les matériaux utilisés devront être en tous points conformes au CCTP ; ils devront être de première
qualité, et pourvus des marquages d’origine ou de normalisation.
L'entreprise devra soumettre au Maître d’œuvre, avant réalisation, la liste des matériaux et matériels
qu'elle mettra en œuvre. Les marques et matériels donnés dans le présent document le sont à titre
indicatif, pour définir un critère d'équivalence. Le Maître d’œuvre sera seul habilité à déterminer
l'équivalence réelle de ces matériaux et matériels. L’équivalence sera établie par comparaisons des
performances techniques, des qualités de matériau et d’assemblage, de la durabilité, de la distribution
4/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
commerciale etc….
Durant le mois de préparation, l'entreprise devra fournir la liste des équipements techniques proposés,
ainsi que tous les documents techniques et agréments CSTB nécessaires pour juger de la conformité de
sa proposition.
I.4.3 RESERVATIONS
Les réservations seront exécutées par l'entreprise de maçonnerie à la demande du présent lot, sous
réserve que les plans de réservations soient fournis assez tôt. Les réservations seront rebouchées, par le
présent lot, dans le même matériau que la paroi où elles se trouveront.
I.4.4 DOCUMENTS D'EXECUTION
L'entreprise a à sa charge la production des documents de détail d’atelier et d'exécution. Ces documents
doivent être visés par le Maître d'Oeuvre avant exécution. Pour ce faire, l'entrepreneur adressera ces
documents en deux exemplaires au Maître d'Oeuvre.
Les documents devront être transmis en unité techniquement cohérente (ensemble du projet, ou bâtiment
ou corps de bâtiment) ; le délai de visa ne pourra être inférieur à deux semaines. Les documents à
transmettre comportent notamment :
- les plans de réservations, de pénétrations, de fourreaux
- les plans détaillés des canalisations et chemins de câbles
- les contraintes d’accès et de manutention des matériels
- les tâches élémentaires permettant l’établissement du planning
- les notes de calculs
- les carnets de présentation de matériel, et les échantillons demandés
- les plans de repérages des équipements
- les détails nécessaires à la coordination avec les autres corps d’état
- les schémas et plans d’armoires
Synthèse
Les études de synthèse ont pour but d’assurer la coordination des passages des réseaux des différents
corps d’état, l’optimisation des réservations et des supportages, la coordination des lots techniques avec
les lots de second d’œuvre, la compatibilité des ouvrages avec les contraintes de maintenance et le
respect des dispositions architecturales.
L’entreprise du chauffage ventilation a à sa charge l’animation de la cellule de synthèse, l’établissement
et la diffusion des plans papier et documents de synthèse avec les autres lots. La cellule de synthèse
sera convoquée suivant l’avancement des études. L’entreprise du présent lot à l’obligation de participer à
la cellule de synthèse et de fournir tout les éléments à la demande du responsable de la cellule. Le
Maître d’œuvre pourra y participer s’il le juge nécessaire.
I.4.5 SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE
L'entreprise à a sa charge toutes les dispositions nécessaires à la sécurité et à la protection de la santé
de ses intervenants, et notamment celles définis par le plan général de coordination (PGC).
I.5
DONNEES TECHNIQUES
I.5.1 ELECTRICITÉ
- comptage tarif puissance 250KVa puissance souscrite 100KVA
- tension 400V/230V
- ICC3 20KA
- fréquence 50 Hertz
- régime de neutre TT
I.5.2 REGLEMENTATION THERMIQUE
La conception du bâtiment est conforme à la réglementation thermique (RT 2005 cep ref< -50%)) avec
les caractéristiques de construction et d’équipement suivantes :
1. Isolation et matériaux
Mur à isolation intérieur sur extérieur et locaux non chauffés
Isolation intérieur laine de verre type ISOVER GR 32 ép. 100mm (R = 3,15 m².°K/W)
Béton
5/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
Mur à isolation extérieur (salle de réunion)
Béton
Isolation extérieur laine de verre type ISOVER Isofaçade 35R ép. 120mm (R = 3,40 m².°K/W)
Bardage
Plancher sur terre plein (grande salle)
Dalle béton
Isolant sous dalle polystyrène type UNIMAT SOL SUPRA ép. 60mm (R = 1,70 m².°K/W)
Plancher sur terre plein (autres locaux)
Chape béton
Isolant sous chape polyuréthane type EFISOL TMS ép. 40mm (R = 1,70 m².°K/W)
Dalle béton
Plancher sous locaux techniques
Isolation laine de verre type ISOVER Isoconfort 32 ép. 80 mm (R = 2,50 m².°K/W)
Dalle béton
Toiture zinc
Isolation en sous-face laine de verre ISOVER Isoconfort 35 ép. 200 mm (R = 5,70 m².°K/W)
Toiture béton
Dalle béton
Isolation laine de roche ISOVER Panotoit Confort 37 ép. 140 mm (R = 3,75 m².°K/W)
2. Menuiseries
Menuiseries aluminium à rupteurs de ponts thermiques avec double vitrage 4/16/4, très basse
émissivité et lame d’argon de 16 mm : Uw = 1,80 W/m²°C
Porte opaque isolante : U = 1,50 W/m²°C
Lanterneaux polycarbonate alvéolaire 16mm : U = 2,00 W/m²°C
Les conditions et prestations d’exécution doivent être de nature à respecter ce niveau d’exigence
thermique. En conséquence, il est précisé que toute modification de prestation ou de caractéristique de
matériau ou d’équipement devra faire l’objet d’une validation et d’un calcul de vérification de la conformité
à la réglementation, aux frais du demandeur.
I.5.3 CLASSEMENT D’ETABLISSEMENT
- établissement recevant du public type de ERP type LNR 3
6/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
II.0
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
Les travaux concernent la réalisation de l'ensemble des installations d’équipement scénique, y compris
toutes fournitures et sujétions nécessaires à leur bon fonctionnement.
II.1
STRUCTURE SCENIQUE
II.1.1
GENERALITES
L'entreprise du présent lot devra la serrurerie scénique et la machinerie scéniques.
II.1.2
SERRURERIE SCENIQUE
Poutres carrées :
- 5 poutres carrées SD55 autoportante
Lisses verticales :
- Scène, lisses verticales de pour projecteurs de 3ml situées en jardin et à cour
- Salle, 2 lisses verticales de pour haut parleur de 1,40ml situées à la Face, à jardin et à cour
II.1.3
MACHINERIE SCENIQUE
Porteuse :
- 3 porteuses fixes pour les plans frises et pendrillons en tube de diamètre 48 longueur de12ml situées en
sous face des poutres SD 55
- 3 porteuses fixes pour les éclairages de scène en tube de diamètre 48 longueur de12ml situées en
sous face des poutres SD 55
- 4 porteuses pour les pendrillons en tube de diamètre 35 longueur de1,80ml sur ferrure orientable
- 2 porteuses pour les pendrillons en tube de diamètre 35 longueur de1,50ml sur ferrure orientable
Patience :
- 1 patience manuelle avant scène, 2x6,5x5,5 situées en sous face des poutres SD 55
- 1 patience manuelle fond scène, 2x6,5x5,5 situées en sous face des poutres SD 55
Porteuse standard :
- Elle sera de type porteuse standard fixe pour projecteur en tri tube diametre 48 longueur 12ml
L'entreprise du présent lot devra
- 1 porteuse acier de constituée d’un tri tube acier de diamètre 48mm, ep.2.9mm
- Les trois tubes sont liaisonnés par des plats en acier de 50 mm de largeur x 5 mm d’épaisseur
- espacés tous les 500 mm.
- rallonges télescopiques de 80cm
- 1 chemin de câble noir et capoté fixé sur la porteuse américaine
- 5 attaches de câbles d’acier permettant un réglage en hauteur du niveau de la porteuse de
- l’ordre de 20 cm.
II.2
II.2.1
TENTURES DE SCENES
GENERALITES
L'entreprise du présent lot devra l'ensemble des tentures de scènes. Elle devra la fourniture, la pose, les
raccordements, les réglages et la réception de ses ouvrages
Elle devra vérifier sur site les côtes et dimensions des ouvrages mis à sa disposition.
L’entrepreneur doit la protection complète et efficace de ses ouvrages depuis la pose jusqu’à la réception
Les tentures en velours doivent répondre aux prescriptions minimales suivantes :
- composition : 100 % rhovyl pour les rideaux d’avant scène et d’arrière scène
- ignifugation permanente
- teinture en fil
- insensible à l’eau
- imputrescible
- antistatique
- norme NF G 35103 – DIN 4102 B1
7/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
II.2.2
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
RIDEAU
Avant scène :
- Fourniture et pose d’un rideau sans lambrequin et repliement latéral de chaque coté en dehors de
l'emprise du fond de scène. Recouvrement au centre en position fermée de 0,8ml ;
- Ampleur du rideau de 30%
- Le rideau comprendra
- une patience à croisement en acier peint de dimensions appropriées scellée au mur de front de scène.
Il sera équipé avec au moins quatre chariots au mètre linéaire. La commande sera électrique avec
raccordement sur les attentes laissées à proximité par le lot Electricité avec un coffret de commande
Ouverture/fermeture totale ou partielle à la charge du présent lot installé dans la salle. Profils de
patience en acier galvanisé peint en noir 40*50 mm. Extrémités sur roulement à bille.
- un rideau en velours type Baflo de 550 gr/m2. Classement au feu M1 à titre permanent, antireflet .
Assemblage des lés à la verticale. Tête montée sur sangles œillets et mousquetons. Ourlet bas plombé
par chaîne galvanisée et gainée
- commande par drisse en Nylon et poulies scellées au mur de la cage de scène et poupées de pied
tension réglable à galet diamètre 200.
- repliement latéral deux cotés
- Coloris : au choix du Maître d’Oeuvre
Fond de scène :
- Fourniture et pose d’un rideau sans lambrequin et repliement latéral de chaque coté en dehors de
l'emprise du fond de scène. Recouvrement au centre en position fermée de 0,8ml ;
- Ampleur du rideau de 30%
- Le rideau comprendra
- une patience à croisement en acier peint de dimensions appropriées. Il sera équipé avec au moins
quatre chariots au mètre linéaire. La commande sera électrique avec raccordement sur les attentes
laissées à proximité par le lot Electricité avec un coffret de commande Ouverture/fermeture totale ou
partielle à la charge du présent lot installé dans la salle. Profils de patience en acier galvanisé peint en
noir 40*50 mm. Extrémités sur roulement à bille.
- un rideau en velours type Baflo de 450 gr/m2. Classement au feu M1 à titre permanent, antireflet .
Assemblage des lés à la verticale. Tête montée sur sangles œillets et mousquetons. Ourlet bas plombé
par chaîne galvanisée et gainée
- commande par drisse en Nylon et poulies scellées au mur de la cage de scène et poupées de pied
tension réglable à galet diamètre 200.
- repliement latéral deux cotés
Coloris : au choix du Maître d’Oeuvre
II.2.3
FRISES
Poutres carrées :
- 3 frises de ciel de 11ml* 1m1,10
- En velours type Baflo de 450 gr/m2. Classement au feu M1 à titre permanent, antireflet . Assemblage
des lés à la verticale. Tête montée sur sangles œillets et mousquetons. Ourlet bas plombé un tube de
lestage à la charge du présent lot .
- Coloris : au choix du Maître d’Oeuvre
II.2.4
PENDRILLONS
Pendrilllons 1,2ml :
- 2 pendrillons de 1,2ml* 5,30ml
- En velours type Baflo de 450 gr/m2. Classement au feu M1 à titre permanent, antireflet . Assemblage
des lés à la verticale. Tête montée sur sangles œillets et mousquetons. Ourlet bas plombé un tube de
lestage à la charge du présent lot .
- Coloris : au choix du Maître d’Oeuvre
Pendrilllons 1,5ml :
- 4 pendrillons de 1,5ml* 5,30ml
- En velours type Baflo de 450 gr/m2. Classement au feu M1 à titre permanent, antireflet . Assemblage
des lés à la verticale. Tête montée sur sangles œillets et mousquetons. Ourlet bas plombé un tube de
lestage à la charge du présent lot .
- Coloris : au choix du Maître d’Oeuvre
8/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
II.3
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
ECLAIRAGE SCENIQUE
II.3.1
GENERALITES
Il sera prévu une installation complète des équipements d'éclairage scénique, composée d'une console
24 voies, d'un bloc gradateur 24 voies et de projecteurs. Les alimentations du gradateur et de la console
sont à la charge du présent lot. Les lignes graduées sont à la charge de l'électricien.
II.3.2
APPAREILLAGE
Gradateur et console lumière :
- 1 armoire 24 circuits 16A, avec départs en aval des protections, protections des circuits par disjoncteurs
bipolaire 6 KA, départs sur connecteurs multipaires par modules, clavier de programmation et
visualisation sur afficheur LCD (2lignes de 20 caractères), réglage des circuits en mode local,
visualisation des niveaux de restitutions, fonction limitation par circuit (de0 à 100%) , lissage de la
commande DMX, affichage des tensions secteur de chacune des phases, reconnaissance automatique
de DATA (USITT DMX 512) soft patch type TIVOLI B24 de ROBERT JULIAT y compris raccordement
sur les attentes boîtiers gradués et attente gradateur (les attentes prévue au lot électricité).
- 1 pupitre manuel et à mémoire 24 potentiomètres en mode 2 préparations, 12 potentionmètre
configurable comme circuit registre ou restitution, 500 mémoires théatrales, avec flight case de
protection et de transport, type DOMINO 24 de ADB.
- Fournitures et pose d’ un réseau DMX avec boîtier comprenant :
- embases IN et OUT en local régie
- embase IN dans boîtier milieu de salle
- embase IN dans boîtier en fond de salle
- embase IN dans boîtier sur scène
Projecteur :
- 12 projecteurs PAR 64 puissances 1000 watts, lampe 1000 watts, 230 volts, équipés de portes filtre,
élingue de sécurité, crochet, type PARSAFE 30403 de SONOWEST.
- 6 projecteurs convexe puissances 1000 watts, lampe 1000 watts, 230 volts, équipés de portes filtre,
élingue de sécurité, crochet, référence 310 HPC de ROBERT JULIAT.
II.3.3
CANALISATIONS
Câblage et raccordement depuis la régie jusqu'au embases, liaison réalisée en câble DMX 512 en
chemin de câbles et sous conduits.
- 10 rallonges de 10 mètres en câble HO7RNF 3G2.5mm² avec fiche 10/16A+T mâle/femelle
- 10 rallonges de 5 mètres en câble HO7RNF 3G2.5mm² avec fiche 10/16A+T mâle/femelle
- 3 rallonges multipaire de 10 mètres / 18G2,5/6 circuits / 50245 - 50246
II.3.4
MISE EN SERVICE, ESSAIS ET FORMATIONS
Les essais, contrôles, et mise en service de l'installation d'éclairage scénique, devront être réalisés
conformément à la réglementation en vigueur.
L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
9/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
II.4
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
SONORISATION
II.4.1
GENERALITES
Il sera prévu une installation complète de sonorisation composée d'un rack de puissance, d'un rack
utilisateur, et de source de diffusion.
II.4.2
APPAREILLAGE
Rack puissance :
- 1 baie de brassage de 12U mural avec serrure, ouie de ventilation, goulotte de câblage
- 1 commande générale marche /arrêt par inter à clé sur plastron
- 1 processeur drive rack 4in/8out type 4800 de DBX
- 1 platine de contrôle déportée pour contrôle programme type ZC9 de DBX
- 1 ampli mélangeur 120 W 5 E/2S 100v type A2120 de TOA (Bar – hall)²
- 1 ampli mélangeur 60 W 9 E/2S 100v type A1706 de TOA (Loge)
- 1 limiteur de décibels, calibre à 105 dB selon le décret N° 98.1143 du 15 décembre 1998 relatif aux
prescriptions de la musique amplifiée, de type SPL5TS de DATEQ rackable.
- 1 afficheur de crêtes déporte (emplacement à définir)
- 1 microphone de mesure sur poutre scénique en face scène
- Le contrôle de limitation sonore par un organisme agréer est à la charge du présent lot.
Localisation : placard technique
Rack pro :
- 1 baie de brassage de 9U mobile, du type flight 19’’ FC8-MKII power, avec modulation et alimentation
électrique, pour rangement des périphériques
- 1 commande générale marche /arrêt par inter à clé sur plastron
- 1 platine CD simple CD160MK2 de TASCAM
- 1 équaliseur graphique 2x31 bandes stéréo 1231 de DBX
- 1 console de mixage 16Mo / 2STE type LX711 de SOUNDCRAFT avec flight case de
protection/transport.
Localisation : placard technique
Rack utilisateur :
- 1 baie de brassage de 9U mural, avec modulation et alimentation électrique, pour rangement des
périphériques
- 1 commande générale marche /arrêt par inter à clé sur plastron
- 1 plaque de 1U avec 4 boutons de volume pour utilisateur extérieurs de la platine CD, lecteur MD,
volume général sonorisation et son vidéo
- 1 platine CD simple CD160MK2 de TASCAM
- 1 lecteur mini disc MD350 de TASCAM
- 2 systèmes HF UHF main type WM450/D5 de AKG avec kit de mise en rack.
Localisation : Scène
Diffusion sonore :
- 2 enceintes polyvalente 2 voies amplifiée coaxiale, 50 – 20k Hz, directivité symétrique axiale – 90° (salle
de spectacles) ampli DSP 24 bit/48Hz intégré, 1x1000 watts type 112P, étrier de fixation ETR12 de
marque LACOUSTIC.
Localisation : Nez de scène HP1
Localisation : Scène HP1
- 2 enceintes subgrave amplifiée 15’’ coaxiale, limite BF 40k Hz (salle de spectacles) ampli DSP 24
bit/48Hz intégré, 1x1000 watts, étrier de fixation ETR15P de marque LACOUSTIC.
Localisation : Avant scène HP2
- 4 enceintes monitoring live amplifiée coaxiale 2 voies active, 55 – 22k Hz, directivité symétrique axiale –
100° (salle de spectacles) ampli DSP 24 bit/48Hz intégré, 1x500 watts (LF) 1x250 (HF), étrier de
fixation ETR8/MTD108 marque LACOUSTIC.
Localisation : Salle, fond de salle HP3
10/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
Équipement bar-hall :
- 1 atténuateur au bar 50W/100v avec façade blanche ATT250/WS de marque MANACOR.
- 1 prise micro mural
- 4 plafonniers ( bar- hall) puissance 15 watts, ligne 100v, Ø280mm blanc encastrées, type PC-2852 de
marque TOA.
Équipement scène et salle :
- 1 prise HARTING 72 pour raccordement fouet sur boîtier Kilt (scène)
- 1 prise HARTING 72 pour raccordement fouet sur boîtier Kilt (milieu de salle)
- 1 prise HARTING 72 pour raccordement fouet sur boîtier Kilt (fond de salle)
- 1 boîtier PATCH 24XLR micro du type KILT (Scène)
- 2 micro statique CARDI0 AT4041 pour prise de son sur la scène vers loge.
- 14 prises de type boîtiers métal avec connecteurs de type XLR de NEUTRICK pour raccordement des
enceintes (salle + scène)
II.4.3
CANALISATION
Câblage et raccordement depuis la baie puissance jusqu'au prise HARTING 72 sur scène, en milieu de
salle et fond de salle, liaison réalisée en câble multipaire type MPAI32 sur chemin de câble et sous
conduits.
- Fourniture d’un fouet HARTING de 5m HA72PTS 24XLRM/8XLRF
Câblage et raccordement depuis la baie puissance jusqu'aux prises d’enceinte, micro d’ambiance et prise
micro liaisons réalisées en câble VIPER sur chemin de câble et sous conduits.
Les câbles seront repérés à chaque extrémité par des colliers d'identification, système de repérage type
DUPLIX de LEGRAND.
Les alimentations principales seront réalisées à l'aide de câbles posés :
- sous conduit ICD et ICT (dans le cas d'alimentations isolées)
- dans des goulottes PVC genre REHAU ou équivalent et sur chemins de câble (dans le cas de
plusieurs passages d'alimentation).
En général, dans les locaux les canalisations seront encastrées, les installations seront réalisées en
câbles sous conduits isolants ou cintrables (ICD ou ICT non propagateurs de la flamme). Ces conduits
seront encastrés dans les cloisons ou en vide de faux-plafonds.
La pose des câbles en vrac dans les faux plafonds est strictement interdite, ils seront fixés aux plafonds
par embase et colliers plastiques tous les 0.60m.
Les traversées des parois coupe-feu seront traitées à l'aide de passes parois spéciaux, permettant de
reconstituer un degré coupe-feu égal à celui de la paroi.
L'entreprise devra assurer un calfeutrement suffisant des canalisations afin de supprimer les ponts
phoniques entre les locaux. Les installations devront être réalisées soigneusement et suivant les règles
de l’art.
II.4.4
MISE EN SERVICE, ESSAIS ET FORMATIONS
Les essai, contrôle, et mise en service de l'installation de sonorisation, devront être réalisés
conformément à la réglementation en vigueur.L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du
personnel de l'établissement sur le fonctionnement du système installé.
11/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
II.5
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
VIDEOPROJECTION
II.5.1
GENERALITES
Il sera prévu une installation complète de vidéo projection comprenant écran, vidéoprojecteur, prises et
commande.
II.5.2
APPAREILLAGE
Ecran :
- 1 Écran électrique ORION dimension 375x500 blanc mat de ORAY avec commande de montée et
descente encastrée en placard technique.
- Il sera situé en sous face des poutres SD 55 derrière le rideau de scène
Vidéo-projecteur :
- 1 vidéo-projecteur XGA 5000 L PLC-XM100L, objectif W10 série XT 1.23-1.62 :1 de SANYO et le
support de vidéo-projecteur 7 à 90 cm 002447 de ERARD.
LECTEUR DVD :
- 1 lecteur DVD référence M5 WHARFEDALE numérique de PANASONIC installé en baie.
DISTRIBUTEUR INFORMATIQUE :
- 1 distributeur informatique pour raccordement du réseau informatique référence INBOX 4.VITY.
MATRICE DE COMMUTATION :
- 1 matrice de commutation 4 entrées vidéo / 4 sorties référence TZ04 VITY.
Prise et commande:
- 4 prises murale encastrée VGA pour branchement micro ordinateur sur scène, avant scène, milieu de
salle et fond salle
- 1 prise RCA vidéo sur scène
- 1 sélecteurs automatique 4 entrés informatique (dans le rack puissance)
- 1 interrupteur marche arrêt en rack utilisateur.
II.5.3
CANALISATIONS
Câblage et raccordement depuis vidéo projecteur jusqu'au sélecteur automatique dans le rack puissance
avec connecteur VGA en câble MC05 sur chemin de câbles et sous conduits.
Câblage et raccordement depuis sélecteurs automatique vers chaque prise VGA jusqu'au sélecteur
automatique dans le rack puissance avec connecteur VGA en câble MC05 sur chemin de câbles et sous
conduits.
Câblage et raccordement depuis prise RCA jusqu'au vidéo projecteur en câble KX6 avec embase à
sertir, traversée de panneaux et bouchon de charge sur chemin de câbles et sous conduits.
Câblage et raccordement depuis distributeur vidéo jusqu'au écran LCD et caméra fixe en câble KX6 avec
embase à sertir, traversée de panneaux et bouchon de charge sur chemin de câbles et sous conduits.
II.5.4
MISE EN SERVICE, ESSAIS ET FORMATIONS
Les essais, contrôles, et mises en service de l'installation de vidéo projection, devront être réalisés
conformément à la réglementation en vigueur.
L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
12/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
II.6
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
OPTION N°1 : PARC MICRO MOBILE
OPTION RETENUE
II.6.1
GENERALITES
L’entreprise du présent lot devra chiffrer en option la fourniture d’un parc micro mobile.
II.6.2
APPAREILLAGE
- 4 micros (voix dynamique) type SM58 de SHURE.
- 4 micros (instrument dynamique) type SM57LC de SHURE
- 8 pieds de micro + perche noir du type ST210/9B de K&M
- 2 micros de table noir du type ST234 de K&M
- 8 cordons micro XLRM/XLRF de 10m type CMXFXM10 de SHURE
II.6.3
MISE EN SERVICE, ESSAIS ET FORMATIONS
Les essais, contrôle, et mise en service de l'installation de micro, devront être réalisés conformément à la
réglementation en vigueur.
L'entreprise du présent lot devra réaliser la formation du personnel de l'établissement sur le
fonctionnement du système installé.
II.7
OPTION N°2 : EQUIPEMENT DES LOGES
OPTION RETENUE
- 1 atténuateur par loge 10W/100v avec façade blanche ATT210/WS de marque MANACOR.
- 1 plafonnier par loge ( loge 1/2) puissance 6 watts, ligne 100v, Ø180mm blanc encastrées, type PC1869 de marque TOA.
II.8
OPTION N°3 : PORTEUSE AMERICAINE
OPTION RETENUE
- Suppression de la porteuse standard prévu en base, remplacement par une porteuse américaine.
- Elle sera de type porteuse américaine pour projecteur en tri tube diamètre 48 longueur 12ml
Elle sera motorisé pour une charge d'exploitation de 250Kg.
Il sera prevu pour la sécurité 2 anti chute de 250Kg et 1 interrupteur de surcourse coupant la puissances
- Porteuse motorisée de capacité 250kg servira à l’éclairage scénique de face à 45°.
- CMU : 250 Kg
- Vitesse fixe : 20 cm/s
- Course : 6.50 m environ
- Type de manœuvre : treuil motorisé individuel
L'entreprise du présent lot devra
- 1 porteuse américaine acier de constituée d’un tri tube acier de diamètre 48mm, ep.2.9mm
- Les trois tubes sont liaisonnés par des plats en acier de 50 mm de largeur x 5 mm d’épaisseur
- espacés tous les 500 mm.
- rallonges télescopiques de 80cm
- 2 paniers à câbles
- 1 chemin de câble noir et capoté fixé sur la porteuse américaine
- 5 attaches de câbles d’acier permettant un réglage en hauteur du niveau de la porteuse de
- l’ordre de 20 cm. Ces attaches doivent avoir un coefficient de sécurité de 12 par rapport à la
- rupture. Elles doivent avoir un encombrement réduit afin de pouvoir plafonner la porteuse au
- maximum sous le faux gril
- 5 longueurs de câbles métalliques de type aviation ayant un coefficient de sécurité à la rupture de 12
(diamètre minimum 5 mm)
- 1 châssis acier formant caisson reprenant les efforts horizontaux dus aux renvois à
- plat et manille mouflée, intégrant les moufles de descentes et reprenant le châssis treuil
- Le dispositif de traction est assuré par un treuil motorisé fixe composé de :
- 1 réducteur de type roue et vis sans fin irréversible (irréversibilité totale exigée)
- 1 palier flasque
- 1 tambour acier fileté avec flasques dont l’arbre est claveté directement sur un réducteur
- irréversible à arbre creux. Le tambour est fileté de manière à recevoir la course + 3 tours morts
13/14
COMMUNE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE (49)
Espace de Loisirs
CCTP MARCHE
Lot N°13 Équipement Scénique
- des 2 câbles métalliques et cela sur une seule couche.
- Le tambour est doté soit d’oreilles de fixation des câbles avec coins soit de trous pour fixer des
- clames soit de trous de passage pour passer les câbles métalliques à l’intérieur du tambour et
- de les boucler.
- 1 frein de sécurité de parking coté arbre lent sur le tambour
- 1 dispositif de dépannage manuel (manivelle sur réducteur)
GEFI INGENIERIE
4 Mars 2013
14/14
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°14
MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
14.1
14.1.1
14.2
MODIFICATION MARCHE ......................................................................................................................................3
OUVRAGES DIVERS ...........................................................................................................................................3
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
14.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................4
14.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
14.2.3
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................4
14.2.4
QUALITÉ DES PORTES ......................................................................................................................................4
14.2.5
PEINTURE D'IMPRESSION .................................................................................................................................4
14.2.6
TRAITEMENT DES BOIS .....................................................................................................................................4
14.2.7
STOCKAGE ..........................................................................................................................................................4
14.2.8
QUINCAILLERIES ................................................................................................................................................5
14.2.9
CLASSEMENT DES MENUISERIES ...................................................................................................................5
14.2.10
IMPLANTATIONS DES MENUISERIES ..............................................................................................................5
14.2.11
PASSAGE D'AIR ET AJUSTEMENT DES BAS DE PORTES .............................................................................5
14.2.12
LIAISONS ENTRE MENUISERIES ET PAROIS VERTICALES ..........................................................................5
14.2.13
CALFEUTREMENTS ............................................................................................................................................5
14.2.14
CLÉS ....................................................................................................................................................................5
14.2.15
PLANS D'EXÉCUTION.........................................................................................................................................5
14.2.16
LIAISON AVEC LES AUTRES CORPS D'ÉTAT ..................................................................................................5
14.2.17
PROTECTION ET NETTOYAGE .........................................................................................................................6
14.2.18
QUALITÉ DES BOIS ............................................................................................................................................6
14.2.19
PERCEMENTS- REBOUCHAGES - NETTOYAGE - TRACES ...........................................................................6
14.2.20
COORDINATION ..................................................................................................................................................6
14.2.21
ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ........................................................................................6
14.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................7
14.3.1
PORTES DE DISTRIBUTION SIMPLE VANTAIL ................................................................................................7
14.3.2
PORTES DE DISTRIBUTION TIERCEE ..............................................................................................................9
14.3.3
PORTES DE DISTRIBUTION DOUBLE VANTAUX...........................................................................................11
14.3.4
ENSEMBLES STRATIFIES DES SANITAIRES .................................................................................................11
14.3.5
MOBILIER - AGENCEMENT ..............................................................................................................................12
14.3.6
PLACARDS ET RANGEMENTS ........................................................................................................................13
14.3.7
OUVRAGES DIVERS .........................................................................................................................................14
MODIFICATION MARCHE
Page 2/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
14.1
MODIFICATION MARCHE
14.1.1
OUVRAGES DIVERS
14.1.1.1
Profils de jonctions d'habillage muraux (article supprimé)
Article supprimé
Localisation : Suivant plans, dans le hall et la salle polyvalente :
- à la jonction entre les plaques de plâtre et les panneaux muraux stratifiés perforés.
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 3/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
14.2
GENERALITES
14.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
L'entreprise devra se référer aux réglementations en vigueur et spécialement :
DTU 36-1 : menuiseries en bois.
NFB 50-100 à 102 : bois et ouvrages en bois.
NFB 52-001 : règles d'utilisation du bois.
NFB 53-510 : bois de menuiserie, nature et qualité.
NFP 20 : Portes et châssis.
NFP 23 : dimensions des portes.
NFD 27-402 à 405 : boites aux lettres.
X 40-500 : préservation du bois.
X 40-501 : protection contre les termites.
14.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
14.2.3
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
14.2.4
QUALITÉ DES PORTES
Elles devront bénéficier du label de Qualité C.S.T.B., l'entreprise fournira le certificat correspondant.
La porte ne présentera aucun éclat, ni rebouchage, elle sera parfaitement plane et ajustée. Toute porte dégradée ou déformée sera remplacée par
l'entrepreneur et à ses frais.
14.2.5
PEINTURE D'IMPRESSION
Avant la pose des huisseries des portes et divers, situés dans les cloisons en briques plâtrières enduites au plâtre, il sera appliqué en atelier ou tout au
moins sur le chantier mais avant la pose, une couche d'impression par la présente entreprise.
14.2.6
TRAITEMENT DES BOIS
Les menuiseries seront traitées fongicide et insecticide par un produit agréé du CSTB et compatible avec les peintures prévues d'être appliquées.
Un procès verbal de traitement sera fourni par l'entreprise lors de la mise en oeuvre des menuiseries.
14.2.7
STOCKAGE
Les menuiseries seront stockées dans un endroit sec et ventilé.
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 4/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
14.2.8
Désignation
QUINCAILLERIES
La quincaillerie posée sera conforme au R.E.E.F., de 1ère qualité, les serrures seront titulaires du label NF Q.
L'entreprise devra présenter au Maître d'Oeuvre, un échantillon des quincailleries proposées, pour accord.
14.2.9
CLASSEMENT DES MENUISERIES
Les classements de portes et de menuiseries indiqués dans le cahier des clauses techniques particulières, seront respectés et l'entreprise devra fournir au
Maître d'Oeuvre les procès verbaux de classement au feu délivré par le C.S.T.B.
Le classement de la résistance au feu des menuiseries intérieures spécifié dans le cahier des clauses techniques particulières sera justifié par l'entreprise.
Elle fournira au maître d'oeuvre les procès verbaux de classement correspondants.
14.2.10
IMPLANTATIONS DES MENUISERIES
Les huisseries seront implantées par le lot Plâtrerie, et sous leur entière responsabilité, dans les cloisons plâtrières.
Les huisseries des menuiseries intérieures situées dans les cloisons intérieures sèches, seront posées par le lot Cloisons sèches et fournies par
l'entreprise de ce lot.
Les huisseries situées dans les ouvrages béton seront posées par le présent lot.
14.2.11
PASSAGE D'AIR ET AJUSTEMENT DES BAS DE PORTES
Un passage d'air sera aménagé à chaque porte intérieure il sera de 10 mm minimum.
Dans le cas où il serait justifié de procéder à un ajustage des bas de portes, celui-ci devra être réalisé après la pose des sols collés ou scellés et avant les
travaux de finition de peinture.
Dans le cas contraire, les travaux découlant de cette intervention seront entièrement à la charge de l'entreprise.
14.2.12
LIAISONS ENTRE MENUISERIES ET PAROIS VERTICALES
Pour toutes les liaisons non traitées entre menuiseries et voiles béton ou cloisons, l'entreprise du présent lot devra la fourniture et la pose de baguettes en
sapin du nord 6 x 3O mm à 2 bords arrondis
Les baguettes seront posées en recouvrement pour moitié sur les huisseries ou bâtis et pour moitié sur la cloison ou le mur.
Les seuls assemblages tolérés seront à coupe d'onglet pour changement de direction, aucun assemblage ne sera admis pour l'utilisation de chutes.
Les baguettes devront recouvrir entièrement les pattes à scellement ou les vis de fixation.
L'entreprise devra également tous les calfeutrements par joints acrylique entre béton et menuiseries
14.2.13
CALFEUTREMENTS
L'entrepreneur du présent lot devra le calfeutrement des ces ensembles (portes palières, portes de gaines, portes, ...) dans les parois béton, maçonnées ou
cloisons afin de garantir la parfaite étanchéité des ouvrages et afin de respecter les degrés feu et/ou acoustiques suivant recommandations des PV d'essai
des ensembles.
14.2.14
CLÉS
L'entreprise fournira au minimum 1 jeu de 3 clés (4 pour portes palières des T4, 5 pour T5 et 6 pour T6), de chacune des serrures, sachant que celles-ci
sont en combinaison.
La présente entreprise prévoira la totalité des canons provisoires (appartements et halls) et définitifs ainsi que les clés correspondantes.
La gestion des clés sera à la charge du présent lot.
14.2.15
PLANS D'EXÉCUTION
L'entreprise devra préparer et fournir à l'Architecte et au bureau de contrôle des plans d'exécution.
Elle pourra mettre en fabrication ses ouvrages qu'après avoir reçu l'accord sur ses plans. De même, elle devra fournir au maçon des plans de réservation
indiquant de manière précise les cotes et détails de la maçonnerie.
14.2.16
LIAISON AVEC LES AUTRES CORPS D'ÉTAT
L'Entrepreneur devra fournir au lot Gros-Oeuvre en temps utile, tous les éléments de fixation à encastrer dans la maçonnerie et tous les plans de
réservations nécessaires à la pose de ses ouvrages.
Les percements et réservations qui n'auraient pas été demandés en temps utile seront à la charge de la présente entreprise.
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 5/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
14.2.17
Désignation
PROTECTION ET NETTOYAGE
Avant la réception, l'entreprise devra le nettoyage, la révision et le réglage de tous ses ouvrages même si cela n'est pas explicitement défini dans les
pièces du marché ou son devis.
Tous les travaux de remplacement d'ouvrages défectueux seront à charge de la présente entreprise et ce, pendant une durée d'un an à compter de la
réception des travaux. Elle devra également, en cours de chantier, évacuer au fur et à mesure tous les gravois effectués par l'entreprise.
14.2.18
QUALITÉ DES BOIS
Les matériaux employés, articles oeuvrés, préfabriqués et ouvrages de toutes sortes seront conformes aux prescriptions des normes françaises en
vigueur.
Les matériaux, procédés de fabrication, les mises en œuvre spéciales devront répondre aux spécifications ou agréments C.S.T.B.
Bois : ils seront conformes aux normes en vigueur.
Bois massifs :
a) Caractéristiques technologiques: ces caractéristiques technologiques demeurent impératives quel que soit le choix d'aspect.
Les résineux devront présenter des cernes étroits et réguliers d'épaisseur moyenne inférieure ou égale à 5 mm et une texture forte pour usage extérieur,
7 mm pour un usage intérieur.
Les feuillus à structure hétérogène devront présenter des cernes étroits et réguliers d'épaisseur moyenne inférieure ou égale à 5 mm. Les feuillus à
structure douce ne seront ni pelucheux ni chambreux.
b) Caractéristiques physiques: tous les bois seront pour l'usinage, amenés à l'état d'humidité compatible avec l'emploi considéré à savoir pour la France
Métropolitaine. En intérieur, humidité inférieure ou égale à 14 %.
Le séchage naturel ou artificiel devra être effectué dans des conditions n'affectant ni l'aspect, ni les propriétés du bois. En matière de fabrication de portes
planes, on admet généralement que l'humidité des bois doit être comprise entre 7 et 10 %.
Les essences aptes à la menuiserie auront un coefficient de rétractabilité tangentiel inférieur à 0,30 %.
Durabilité : en menuiserie intérieure les bois seront protégés par un traitement approprié demeurant efficace après ajustage (voir Norme NFP 23.302 de
janvier 70 et DTU 36.1 de juin 66). Le classement d'aspect des bois utilisés est défini par les normes en vigueur. Le choix des bois utilisés sera déterminé
en fonction de la nature des travaux et de leur mode de finition. Panneaux dérivés du bois : les placages devront répondre aux caractéristiques définies
par les normes en vigueur.
14.2.19
PERCEMENTS- REBOUCHAGES - NETTOYAGE - TRACES
L'Entrepreneur du présent lot devra tous les percements, rebouchages, raccords et nettoyage propre à ses travaux; les raccords seront exécutés au plâtre
ou au ciment suivant les cas, en creux de 5 mm, pour permettre le lissage par les entrepreneurs des corps d'état concernés.
14.2.20
COORDINATION
La coordination de l'Entrepreneur du présent lot se fera avec les autres corps d'état, pour l'exécution de ses propres travaux.
Il devra obligatoirement travailler en étroite coordination, tant pour l'étude de ses plans de détail que pour la mise en oeuvre avec l'Entrepreneur du lot Gros
Oeuvre, pour les liaisons de ses menuiseries avec les ouvrages en maçonnerie et avec toutes les entreprises dont il jugera nécessaire (faux plafonds,
métallerie, cloisonnements, etc...).
14.2.21
ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES
Les poignées de portes devront être facilement préhensibles et manoeuvrables en position debout et assise (y compris par une personne ayant des
difficultés à faire un geste de rotation du poignet)
L'extrémité des poignées sera située à plus de 0,40 m d'un angle rentrant de parois ou de tout obstacle
Les serrures seront situées à une distance au moins égale à 30 cm d'un angle rentrant ou de tout obstacle
L'effort nécessaire pour ouvrir une porte (équipée ou non d'un ferme porte) sera inférieur ou égal à 50 N
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 6/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
14.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES
14.3.1
PORTES DE DISTRIBUTION SIMPLE VANTAIL
- l'entreprise devra prévoir des boutons moletés sur l'ensemble des portes donnant sur l'extérieur ou sur les salles A et B (ne bénéficiant pas de barre
antipanique)
- Les portes à fermeture automatique devront bénéficier d'un PV DAS avec ventouses
- Les portes de recoupement ci dessous devront être à fermeture automatique :
- Accès aux salles A et B depuis le dégagement entre l'école et le hall.
- Accès à l'école de musique depuis le dégagement entre l'école et le hall
- Accès au dégagement des loges depuis la salle B
- Accès au dégagement des loges depuis la scène
- Accès au hall depuis le dégagement l'école et le hall
14.3.1.1
Porte pleine simple vantail
Bloc-porte bois à 1 vantail et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
Porte à âme pleine
Pattes à scellement, habillage par moulures plates,
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte hydraulique en partie haute de type DORMA TS 92 à glissière ou équivalent.
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes d'accès aux WC depuis les vestiaires
- Pour les portes d'accès aux vestiaires depuis le dégagement
- Pour les portes d'accès aux sanitaires des loges depuis le dégagement des loges.
- Pour la porte d'accès au meuble vasque depuis le sas de la salle d'harmonie
- Pour la porte d'accès au dégagement vestiaire depuis l'office
14.3.1.2
Porte pleine simple vantail pare flamme
Bloc-porte bois à 1 vantail et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
Porte à âme pleine
Performance au feu : pare flamme 1/2h
Pattes à scellement, habillage par moulures plates,
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte hydraulique en partie haute de type DORMA TS 92 à glissière ou équivalent.
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes d'accès aux sanitaires de l'école de musique depuis le dégagement
- Pour la porte d'accès aux sanitaires depuis le hall d'entrée de la salle polyvalente.
- Pour la porte d'accès au local billetterie/vestiaire depuis le hall d'entrée de la salle polyvalente.
- Pour la porte d'accès au local technique depuis la salle A (arrêt de porte : 180°)
14.3.1.3
Porte pleine simple vantail coupe feu
Bloc-porte bois à 1 vantail et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
Porte à âme pleine
Performance au feu : coupe feu 1/2h pour la réserve bar,le local rangement dans la salle d'harmonie, le local entretien ; coupe feu 1h pour le local
poubelle
Coefficient de transmission thermique (U) : 1.50W/m².C° pour la porte d'accès au local poubelle depuis la laverie.
Joints coupe feu
Pattes à scellement, habillage par moulures plates,
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 7/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte hydraulique en partie haute de type DORMA TS 92 à glissière ou équivalent.
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot suivant localisation
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-œuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Arrêt de porte à 90°.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour la porte d'accès à la réserve bar depuis la zone bar (avec serrure)
- Pour la porte du local entretien depuis le dégagement du hall. (avec serrure)
- Pour la porte d'accès au local poubelle depuis la laverie (sans serrure)
- Pour les portes du local rangement depuis la salle d'harmonie, (avec serrure)
14.3.1.4
Porte pleine simple vantail insensible à l'humidité
Bloc-porte bois à 1 vantail et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
Porte à âme pleine insensible à l'humidité
Pattes à scellement, habillage par moulures plates,
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent
Boutons moleté intérieur et poignée de tirage
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes d'accès à la douche depuis les vestiaires de l'office
14.3.1.5
Porte pleine simple vantail acoustique
Bloc-porte bois à 1 vantail de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en oeuvre à obtenir :supérieur ou égal à 40dB (Isa DX 41 ou équivalent) :
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-œuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Arrêt de porte à 90°.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour la porte d'accès au dégagement des vestiaires depuis l'office
14.3.1.6
Porte pleine simple vantail acoustique et pare flamme
Bloc-porte bois à 1 vantail de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Performance au feu : pare flamme 1/2h
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en oeuvre à obtenir :
- supérieur ou égal à 35dB pour les portes d'accès au box depuis les sas de la salle d'harmonie et la salle de solfège (Isa DX 41 ou équivalent)
- supérieur ou égal à 40dB (Isa DX 41 ou équivalent) :
- pour les portes d'accès aux loges depuis le dégagement
- pour les portes d'accès aux boxes depuis le dégagement de l'école de musique
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 8/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Ferme porte
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-œuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Arrêt de porte à 90°.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes d'accès au boxes depuis les sas de la salle d'harmonie et la salle de solfège
- Pour les portes d'accès aux loges depuis le dégagement
- Portes d'accès au boxes depuis le dégagement de l'école de musique (référence : phoniplus 40 ou équivalent)
14.3.1.7
Porte pleine simple vantail acoustique et coupe feu
Bloc-porte bois à 1 vantail degré coupe feu suivant localisation, de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Joints coupe feu
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en oeuvre à obtenir :
- supérieur ou égal à 40dB (Isa DX 41 ou équivalent)
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Oculus pour les portes d'accès à la laverie et à l'office depuis le dégagement du hall
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-œuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Arrêt de porte à 90°.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes d'accès à la laverie depuis le dégagement du hall CF1/2h, avec oculus
- Pour la porte d'accès à l'office depuis le dégagement du hall, CF 1h, avec oculus
- Pour la porte d'accès au dégagement des loges depuis la salle B, CF 1/2h sans serrure
- Porte d'accès au dégagement des loges depuis la scène (CF 1/2h et sans serrure)
14.3.1.8
Porte pleine simple vantail acoustique pare flamme et insensible à l'humidité
Bloc-porte bois à 1 vantail et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
Porte à âme pleine insensible à l'humidité
Performance au feu : pare flamme 1/2h
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en oeuvre à obtenir :supérieur ou égal à 35dB (Club 36 ou équivalent)
Pattes à scellement, habillage par moulures plates,
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent
Boutons moleté intérieur et poignée de tirage
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes d'accès à la salle d'eau depuis le dégagement des loges.
14.3.2
PORTES DE DISTRIBUTION TIERCEE
14.3.2.1
Porte pleine tiercée
Bloc-porte bois à 2 vantaux inégaux de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Oculus pour la porte séparant le hall et le dégagement d'accès à l'école
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 9/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour la porte d'accès au sas depuis la salle de solfège
- Pour la porte séparant le dégagement d'accès au hall depuis l'école et le hall d'entrée de la salle
14.3.2.2
Porte pleine tiercée coupe feu
Bloc-porte bois à 2 vantaux inégaux et coupe feu 1/2h de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Barre anti panique
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes de sas du local réserve (arrêt de porte à 90°et 180°)
14.3.2.3
Porte pleine tiercée acoustique et pare flamme
Bloc-porte bois à 2 vantaux inégaux de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Performance au feu : pare flamme 1/2h
Caractéristiques acoustiques de l’ensemble mis en oeuvre à obtenir :
- supérieur ou égal à 40dB pour les portes :
- de sas depuis la salle d'harmonie (Isa DX 41 ou équivalent)
- d'accès aux salles A et B depuis le dégagement du hall.
- supérieur ou égal à 34dB pour la porte d'accès à la salle de réunion depuis le dégagement (Isa DX 39 ou équivalent)
- supérieur ou égal à 35dB pour les portes :
- séparant le dégagement de l'école de musique et le dégagement d'accès au hall
- d'accès au dégagement de l'école depuis le sas de la salle d'harmonie
- pour les portes de sas de la salle de solfège
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Oculus pour la porte entre le dégagement de l'école et le dégagement d'accès au hall + porte de la salle de réunion (1 occulus)
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Crémone intérieure sur vantail semi-fixe,
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 10/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes de sas de la salle d'harmonie (arrêt de porte à 90°et 180°)
- Pour la porte d'accès au sas de la salle de solfège depuis le dégagement de l'école (arrêt de porte à 90)
- Pour la porte séparant le dégagement de l'école de musique et le dégagement d'accès au hall.(arrêt de porte à 90 ; sans serrure; avec occulus). Cette
double porte sera asservis par ventouses fournies et posées par le présent lot.
- Pour la porte d'accès à la salle de réunion depuis le dégagement.(arrêt de porte à 180; avec occulus)
- Pour les portes d'accès aux salles A et B depuis le dégagement du hall (référence : phoniplus 40 ou équivalent)
14.3.3
PORTES DE DISTRIBUTION DOUBLE VANTAUX
14.3.3.1
Porte pleine double vantaux
Bloc-porte bois à 2 vantaux égaux de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
Porte à âme pleine
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Ferme porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Arrêt de porte à 90°.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour la porte de la régie sur la scène
14.3.3.2
Porte pleine double vantaux coupe feu
Bloc-porte bois à 2 vantaux égaux coupe feu 1/2h de chez HUET ou équivalent et constitué de :
huisserie en tôle d'acier 15/10ème, peint au lot peinture
1 vantail, épaisseur 41mm minimum, constitués de deux parements en fibre de bois dures et d'une âme en composite exclusive à densité variable
Joints coupe feu
Seuil : joint à double lèvre sous vantail
Pattes à scellement, habillage par moulures plates
Ferrage sur paumelles en acier roulé à bouts ronds
Butée de porte
Finition du parement à peindre par le lot Peinture - Nettoyage
Ferme porte
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz Chrome Velour de chez Vachette ou équivalent.
Serrure de sureté sur organigramme fournie et posée par le présent lot
Fourniture y compris pose de l’ensemble en tableaux dans mur béton suivant plan et étroite collaboration avec les lots gros-oeuvre et plâtrerie
auxquels le présent lot fournira les réservations nécessaires pour obtenir les caractéristiques acoustiques optimum de la porte, demandées
Arrêt de porte à 90°.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour les portes de placards dans la salle d'harmonie
14.3.4
ENSEMBLES STRATIFIES DES SANITAIRES
14.3.4.1
Cabines des WC
Cabines préfabriquées de modèle de chez FRANCE EQUIPEMENT type GRANIT ou équivalent en panneaux stratifié et comprenant ;
- Portes, refends et meneaux de façade réalisés en stratifié massif de 10 mm. Le panneau sera garanti en ambiance humide,
- Parois latérales et meneaux, hauteur 1,85 m avec garde au sol réglable de 10 à 14 cm. Chants protégés par profilés en aluminium anodisé, fixation sur
créneau avant par vis inox et inserts aluminium, fixations arrière par étrier en résine et vis inox, fixation au sol par vérin réglable.
- Finition satinée lisse résistant aux rayures. Coloris dans la gamme du fabricant au choix de l’Architecte
- Classement au feu : M2.
- Chants des panneaux arrondis et polis.
- Visserie inox à empreinte spéciale anti-effraction.
- Verrou pivotant en nylon avec voyant libre/occupé rouge et blanc décondamnable de l'extérieur.
- 1 bouton de porte
- Paumelles multifonctionnelles en nylon armé de fibres de verres. 2 paumelles par porte.
- Bandeau de liaison sur façades et cloisons en profilé aluminium laqué époxy
- Fourniture et pose de distributeurs de papier en inox poly avec serrure de type France équipement ou qualité similaire pour une capacité d’un rouleau de
200 mm
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 11/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
- Barre de relevage pour les cabines handicapés
- Dimensions suivant plans
Localisation : box des locaux sanitaires suivant indications en plans.
14.3.4.2
Séparatifs d'urinoirs
Fourniture et pose de séparatifs d’urinoirs en stratifié massif de 10 mm de chez France Equipement ou qualité similaire modèle adultes mur / sol, et
comprenant :
- Séparations en stratifié massif 10 mm
- Bords et angles supérieurs arrondis
- Fixation au mur par 4 équerres en inox laqué gris, assemblées par paire, montées dos à dos afin d'assurer une meilleure stabilité latérale
- Fixation au sol par pied vérin en nylon armé de fibres de verre
- Visserie inox à empreinte spéciale anti-effraction
- Hauteur : 1270 mm + vide au sol réglable
- Largeur : 365 mm
Localisation : En séparatifs d'urinoirs dans les sanitaires hommes de l'école de musique.
14.3.4.3
Plans vasques
Plan vasque en stratifié post formé de 10 mm d'épaisseur, largeur suivant plans, avec double arrondi en rive. Relevé dosseret contre mur sur 10cm de
hauteur avec gorge.
Fixations invisibles sur murs, compris piétement inox si nécessaire.
Découpes pour vasques et robinetteries suivant indications du plombier.
Localisation : Dans les sanitaires hommes et femmes, de l'école de musique, du hall et des loges
14.3.4.4
Panneaux en stratifié derrière les sanitaires
Panneaux en stratifié post formé de 10 mm d'épaisseur, largeur suivant plans, avec double arrondi en rive. Relevé dosseret contre mur sur 10cm de
hauteur avec gorge.
Fixations structure métallique STIL décrites au lot cloisons compris piétement inox si nécessaire.
Localisation : Dans les sanitaires hommes et femmes, de l'école de musique, du hall et des loges
14.3.5
MOBILIER - AGENCEMENT
14.3.5.1
Bar hall d'accueil
Réalisation d'un meuble bar, suivant plan de détail, et comprenant :
plateau supérieur en bois massif de 30 mm d'épaisseur et d'une largeur de 40 cm fixé sur les carreaux de plâtre décrit au lot Cloison.
plateau inférieur en panneaux agglomérés stratifié de 30 mm d'épaisseur et d'une largeur de 82 cm avec jambages porteurs tous les 1.50 m environ de
22 mm d'épaisseur et découpe pour encastrement de l'évier, habillage des chants par alaise demi-ronde en bois massif, finition vernie à ce lot, joint
d'étanchéité au mastic silicone polymérisable en périphérie contre paroi.
étagères dans la hauteur en mélaminé de 18 mm.
l'ensemble collé et vissé.
Hauteur : 1.20 m et 0.90 m pour l'accès aux personnes à mobilité réduite
finition vernis
Localisation : Pour bar situé dans le hall d'accueil, suivant indication des plans.
14.3.5.2
Panneau d'affichage
Panneau d'affichage en tôle d'alu laqué à base de poudre de résine de polyester.
Fixation murale.
Boîtier d'une épaisseur de 10/10e mm avec feuillure hydrofuge et 4 trous oblongs pour la pose.
Porte interchangeable d'une épaisseur de 15/10ème avec charnière inox multipoints invisible dotée d'une vitre en Altuglass de 4mm d'épaisseur
Condamnation par serrure 2 clés avec capot plat et obturateur inox.
Panneau d'affichage magnétique de type Classique de chez SIRANDRE ou équivalent, dimension 750 x 750 mm
Localisation : dans le dégagement de l'école de musique et du hall d'entrée de la salle
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 12/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
14.3.5.3
Désignation
Miroirs
Miroirs en glace miroir argent teinte claire de 6mm à bords adoucis. Fixations sur murs par boulons avec capuchon inox de recouvrement à visser. Mise en
place d’entretoises rondelles inox derrière le miroir de façon à créer une lame d’air ventilée.
Localisation :
- Au droit des plans vasques, dans les sanitaires hommes et femmes, de l'école de musique, sanitaires du hall et sanitaires des loges.
- Dans chaque loge.
14.3.6
PLACARDS ET RANGEMENTS
14.3.6.1
Portes de placards coulissantes
Fourniture et pose de portes de placards coulissantes du type "INITIAL de SOGAL ou équivalent, ton blanc, toute hauteur,
Les panneaux (épaisseur minimum 10mm) seront encadrés par des profilés en acier laqué ton blanc et assemblés sans soudure, ni vis, ni boulons,
En partie basse et haute ils comporteront des rails de guidage plat (7mm maximum),
Un joint caoutchouc en feuillure sera disposé en chant de panneau pour butée contre cloison (ou par brosses intégrées à la porte).
Serrure à clé pour les portes
NOTA : l'entrepreneur devra prendre les mesures nécessaires pour ne pas avoir à couper les plinthes.
Localisation : Dimensions suivant plans,
- Pour le placard situé dans la salle de solfège.
14.3.6.2
Portes de placards battantes
Fourniture et pose de portes de placards battantes de marque Roler Absolu ou équivalent, ton blanc, toute hauteur (épaisseur minimum 10mm).
Les panneaux seront encadrés par des profilés en acier laqué ton blanc et assemblés sans soudure, ni vis, ni boulons.
Paumelles en acier roulé
Poignée de tirage avec fermeture par aimant
Localisation : Dimensions suivant plans,
- portes des placards du tableau divisionnaire, dans le dégagement de l'école de musique
- Pour le placard dans les sanitaires H de l'école de musique, du tableau divisionnaire.
- Pour le placard dans le dégagement de l'école de musique, au droit du box n°6
14.3.6.3
Portes de placards battantes vitrée
Fourniture et pose de portes de placards battantes vitrée comprenant :
Huisserie métallique à recouvrement
Pattes à scellement
Partie inférieure pleine sur 50 cm de hauteur
Vitrage clair feuilleté sur toute la hauteur restante de la porte, pour visualisation de l'équipement d'alarme
Deux traverses intermédiaires seront rapportées devant le vitrage
Paumelles en acier roulé à bouts ronds
Serrure à mortaiser, pêne dormant demi-tour et béquille double, bec de canne, suivant localisation
Garniture et poignées aluminium massif anodisé type Jazz chrome velours de chez Vachette ou équivalent.
Un vide de 1 cm pour passage d'air sera prévu sous les portes
Localisation : Dimensions suivant plans,
- portes de placards de la centrale d'alarme dans le dégagement de l'école de musique.
14.3.6.4
Aménagement des placards
Aménagement intérieur de placard réalisé en mélaminé comprenant :
séparation verticale de renfort sur 1.70 m hauteur, pour les placards de plus de 1.20 m largeur
étagère haute sur toute la largeur du placard à 1.70 m
tringle en acier laqué blanc sur toute la largeur du placard
Localisation : - Pour le placard situé dans le dégagement de l'école de musique.
- Pour le placard situé dans la salle de solfège.et le dégagement de l'école de musique
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 13/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
14.3.7
OUVRAGES DIVERS
14.3.7.1
Protection en bas de porte
Protection d’ouvrant de porte par plaque aluminium épr. 2mm, en soubassement, hauteur 0,50m environ, découpe droite.
Pose collée suivant recommandations du fabricant. Coloris dans la gamme au choix de l’Architecte.
Localisation : en protection des portes dans les locaux cuisine, laverie et la réserve salle
14.3.7.2
Cadre de finition en bois exotique
Fourniture et pose de cadre sur 3 côtés en bois exotique, finition rabotée, compris toutes sujétions de liaisons avec les cloisons
Les encadrements seront de section suffisante pour venir bloquer les plinthes de part et d'autre du mur
Localisation : en habillage latéral et horizontal de l'ouverture de scène
en habillage des emmarchements extérieurs d'accès à la scène.
en habillage de l'ouverture de la billeterie sur les quatres faces
14.3.7.3
Tablettes bois
Fourniture et pose de tablette bois formant appuis, en panneaux de médium à chants arrondis avec finition par vernis réalisé en atelier, dimensions suivant
plans
Fixation sur relevés béton des murs extérieurs, compris renforts complémentaire, les fixations ne devant pas être apparentes
Compris toutes sujétions de mise en œuvre
Localisation : Suivant plans,
- Côté intérieur, pour les appuis des menuiseries posées au nue extérieur
- Pour l'appui du châssis intérieurs de la billetterie donnant sur le hall
14.3.7.4
Plinthes droites
Fourniture et pose de plinthes en médium, bord supérieur arrondi, hauteur 70 mm :
Aucun raccord ne sera toléré au milieu d'un mur, sans accord préalable du maître d'oeuvre en cas de grande longueur.
Les plinthes seront obligatoirement imprimées sur toutes les faces avant la pose, même sur les faces cachées après coup.
La pose se fera par collage et clouage sur les tasseaux bois scellés au bas des cloisons tous les 0.40 m.
Les assemblages pour angles saillants ou rentrants seront exécutés à coupe d'onglet.
Localisation : en périphérie des locaux recevant un sol souple.
14.3.7.5
Profils de jonctions d'habillage muraux
Fourniture et pose de profils de jonctions type cimaise en bois, d'esthétique équivalent, avec les panneaux stratifiés décrit ci dessus. dimensions suivant
plans
Fixation sur murs béton intérieurs compris renforts complémentaire, les fixations ne devant pas être apparentes
Compris toutes sujétions de mise en œuvre
Localisation : Suivant plans, dans le hall et la salle polyvalente :
- à la jonction entre les plaques de plâtre et les panneaux muraux stratifiés perforés.
14.3.7.6
Lisses de protections en sapin
Protection de mur par bandes en sapin de 14mm d'épaisseur minimum, en soubassement et à mi hauteur 1.00m environ, bords chanfreinés.
Pose collée suivant recommandations du fabricant. Coloris dans la gamme au choix de l’Architecte.
Localisation : Sur le doublage intérieur, au fond de la réserve salle.
14.3.7.7
Trappes d'accès aux locaux techniques
Trappes d'accès aux combles, dimension 80x80 cm minimum, devant permettre le passage des machineries, et comprenant:
cadre 4 côtés en sapin du nord avec joint périphérique,
panneau en plaques de plâtre type placoflam suivant règlementation feu dans la localisation.
isolation acoustique, thermique et feu suivant étude thermique, rapport acoustique et rapport du bureau de contrôle
Localisation :
- Pour accès au local traitement d'air depuis les sanitaires femmes (CF 1/2h)
- Pour l'accès au groupe froid dans les vestiaires de l'offices (CF 1h)
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 14/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
14.3.7.8
Désignation
Poteaux d'about de cloisons
Fourniture et pose de poteaux d'about de cloisons en sapin, finition rabotée, compris toutes sujétions de liaisons avec les cloisons
Les poteaux seront de section suffisante pour venir bloquer les plinthes de part et d'autre de la cloison
Localisation : sur toutes les têtes de cloisons isolées suivant plans
14.3.7.9
Coffre cache tuyaux
Coffres cache tuyaux vertical ou horizontal (soffites), comprenant :
27. ossature en sapin;
28. panneaux de particules de 19 mm, chants vus plaqués,enduits;
fixation par vis à cuvette permettant un démontage éventuel.
Localisation : Suivant nécessité
14.3.7.10
Signalétiques intérieures
Signalétique comprenant :
Repérage de tous les locaux suivant plan
Signalétiques réglementaires pour handicapés PICTO STANDARD France Equipement 14x14 ou équivalent
Signalétiques réglementaires pour WC PICTO STANDARD France Equipement 14x14 ou équivalent.
Signalétiques des portes coupe-feu et armoires technique. Y compris signalétique interdisant de mettre un obstacle à la fermeture des portes CF avec
ferme porte.
Tableaux de sécurité incendie avec les plans d’évacuations et de repérage en prévoir 5 section A3
Localisation : Suivant plans
14.3.7.11
Plan de sécurité incendie
Fourniture et pose des plans d'évacuation sécurité incendie des bâtiments
Réalisation en plexiglass suivant normes en vigueur et recommandations du cahier des charges sécurité incendie
Localisation : Un forfait de 5 panneaux (halls Nord et Sud, accès école de musique, accès loges et accès quai de déchargement depuis la scène)
14.3.7.12
Organigramme
L’organigramme sera réalisé par le présent Lot Menuiseries intérieures bois
L’entreprise du présent lot fournira à toutes les entreprises concernées, (notamment le lot métallerie), les références de l’organigramme afin de commander
les canons appropriés.
Tous les canons seront commandés par le présent LOT.
L'entreprise du présent lot aura la responsabilité de l'établissement d'un organigramme des serrures dues à son lot et devra tenir compte des serrures
équipant les menuiseries extérieures. Il fournira au lot Menuiseries extérieures les cylindres nécessaires.
Une enquête sera faite par l'entreprise du présent lot afin de faire établir l'organigramme pour la combinaison des locaux en collaboration avec la personne
responsable de l'établissement.
Localisation : - Cylindre haute sécurité pour les locaux suivants :
- Portes vitrées extérieures de SAS
- Portes vitrées extérieures des salles A et B
- Porte métallique pleine de la salle A vers l'extérieur
- Porte métallique pleine de la scène vers le quai de déchargement
- Porte métallique pleine du dégagement des loges vers l'extérieur
- Porte métallique pleine de la réserve salle vers l'extérieur
- Porte métallique pleine du dégagement des vestiaires vers l'extérieur
- Portes métalliques pleines des salles d'harmonie et de solfège vers l'extérieur
- Porte métallique pleine du local poubelle vers l'extérieur
- Cylindre européen classique pour toutes les autres portes extérieures et intérieures disposant d'une serrure.
Lot n°14 MERNUISERIES INTERIEURES BOIS - AGENCEMENT
Page 15/15
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°15
TRIBUNES TELESCOPIQUES
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
15.1
GENERALITES ........................................................................................................................................................3
15.1.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................3
15.1.2
ETENDUE DES TRAVAUX ..................................................................................................................................3
15.1.3
MARQUES............................................................................................................................................................3
15.1.4
CONDITIONS GENERALES DES ESSAIS RECEPTIONS ET GARANTIES ......................................................3
15.2
GENERALITES
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................4
Page 2/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
15.1
GENERALITES
15.1.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
L'entreprise devra se référer aux réglementations en vigueur et spécialement :
NF P 90-501 : Tribunes télescopiques installés à l'intérieur des bâtiments fermés
EN 13200-5 : Tribunes télescopiques
Qualification Soudure EN 287
Ainsi que toutes les normes et réglementation en vigueur concernant les tribunes télescopiques et les éléments liés à la sécurité.
15.1.2
ETENDUE DES TRAVAUX
L'entreprise titulaire du présent lot devra au titre des travaux les prestations suivantes :
- Le nettoyage, le balayage et le séchage des supports.
- L'acheminement, le stockage et la manutention des matériaux et matériels employés pour l'exécution des travaux.
- La fourniture et la mise en oeuvre des différents ouvrages et matériaux définis au présent lot.
- La protection des travailleurs selon les directives de la CRAM.
- L'ensemble des dispositions relatives aux établissements recevant du public.
15.1.3
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
15.1.4
CONDITIONS GENERALES DES ESSAIS RECEPTIONS ET GARANTIES
En vue de la réception, le Maître d'ouvrage, le Bureau d'études et l'organisme de contrôle procéderont aux essais et contrôles, en présence de
l'Entrepreneur ou de
son représentant, au cours des travaux chaque fois que cela est nécessaire et à la fin des travaux.
Ils comporteront notamment :
Contrôle de vitesse,
Essais de nivelage,
Essais de fonctionnement des régulateurs de vitesse
Essais des dispositifs de sécurité,
Mesure d'isolement des circuits électriques.
Chaque Entrepreneur devra procéder lui-même ou faire procéder par un laboratoire agréé à tous les essais qui seront jugés utiles par les organismes de
contrôle ou par le Maître d’oeuvre. Les essais ne devront pas entraîner de perturbations dans le calendrier des travaux.
Après la réception, l'entretien de type complet sera assuré par le constructeur. Cette dernière prestation est partie intégrante du marché.
Lot n°15 TRIBUNES TELESCOPIQUES
Page 3/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
15.2
Désignation
DESCRIPTION DES OUVRAGES
L'entreprise titulaire du présent lot devra la fourniture et pose de tribune télescopique type simple gradin de chez Master Industrie ou similaire. Une
attestation de conformité à la norme NF EN 13200-5 devra être transmise au contrôleur technique.
L'entrepreneur du présent lot sera en étroite collaboration avec l'entreprise du lot gros œuvre et nous attirons l'attention de l'entrepreneur, sur
le planning d'intervention. En effet si les gros éléments ne passent pas par les portes tiercés d'accès à la salle, il sera judicieux d'entreposer les
éléments avant la réalisation complète de la superstructure.
L'entrepreneur devra respecter les exigences des Articles L20 et L28 de la règlementation incendie
Localisation : Dans la salle A, suivant plans et prescriptions ci-dessous.
15.2.1
Structure métallique
Structure métallique composée d'éléments gigognes s'encastrant les uns dans les autres pour obtenir en position repliée, une façade verticale et
comprenant :
de plateaux supérieurs tubulaires recevant les planchers, contremarches et gradins. Cette structure métallique est composée de poutres carrées et
rectangulaires fermées réalisée entièrement en mécano-soudure, permettant un assemblage et une précision de guidage des éléments entre eux et
servant à l'appuis du gradin supérieur.
Chaque plateau de gradin reçoit des roues avec bandage polyuréthane montées sur roulements à billes étanches à la poussière. Ils sont équipés d'un
double guidage latéral, permettant un parfait déploiement des éléments en partie haute sur un même axe.
de consoles tubulaires mécano-soudés avec platines rapportées, pour assurer une parfaite rigidité de la structure de la console. Les consoles seront
équipées d'un système de guidage performant permettant une manoeuvre aisée des Tribunes sans frottement à l'intérieur des glissières.
Chaque console sera équipées de 3 roues à bandage polyuréthane, Ø90mm, largeur 50mm en partie arrière et de 1 roue Ø90mm, largeur 45mm en partie
avant. Ces roues seront montés sur roulements à billes étanches à la poussière avec un axe Ø20mm et bandage polyuréthane.
Un dispositif automatique permettant d'escamoter les roues arrières lorsque les consoles sont en position ouverte avec du public,
permettant une pression au sol mieux répartie.
L'assemblage des consoles sur les plateaux supérieurs des gradins est réalisé de manière à éviter tout jeu de fonctionnement de la tribune et tout
tassement de celle-ci à l'usage. L'assemblage est réalisé suivant les principe ci-après :
- Axes acier usinés sur les consoles, sur lesquelles viennent s'encastrer les structures de plateaux.
- Boulonnerie + rondelles + écrous maintenant l'appui des éléments tubulaires entre eux.
- Bracons intermédiaires également positionnés sur axes haute résistance soudés sur les consoles et les plateaux.
Les bracons et travers sont constitués de tubes carrées ou rectangulaires de section fermée, et assemblés sur rondelles caoutchouc.
Chaque ensemble de consoles est équipé d'un système de double verrouillage automatique et mécanique :
- Ouverture de la tribune : Lors de l'ouverture, le verrouillage des consoles permet une manoeuvre gradin par gradin, le 1er gradin entraînant
l'ouverture du suivant et ainsi de suite.
- Fermeture de la tribune : Lors de la fermeture, le verrouillage des consoles permet une maneouvre gradin par gradin, le 1er gradin entraînant la
fermeturedu suivant et ainsi de suite.
Les plateaux et consoles des gradins seront tous équipés en partie supérieure de butées caoutchouc progressives permettant un appui constant des
éléments de gradins en position ouverte.
15.2.2
Manœuvre
Manœuvre avec motorisation intégrée dans la tribune et composé de :
Moto réducteurs embarqués sous le premier gradin entraînant 2 tambours
1 armoire électrique de raccordement
1 commande à distance (sans fil) avec boutons :
- Avance et recul de la tribune
- Ouverture et fermeture des gradins
Câblerie de liaison
Alimentation 380V triphasé à la charge du lot électricité.
Une trappe de visite verrouillable permettant l'accès à l'armoire électrique.
15.2.3
Fauteuils
Fauteuils en mousse de confort polyuréthane type Master Océan de chez Master Industrie ou similaire, et comprenant :
Ossature métallique en tôle pliée soudée. Finition par poudre polyester (cuisson au four 180°)
Tissu ignifugé en polyester type Trevira CS de pointex de la gamme Violetta ou équivalent.
Housse en tissu amovible avec fermeture éclair.
Dossier + Assise rabattable manuellement en avant. Manœuvre manuelle des fauteuils.
Fauteuils du dernier gradin sur pied fixe.
Assise relevable automatiquement
Classement au feu : M1
Entraxe des fauteuils suivant plans d'implantation.
Coloris au choix de l'architecte dans la gamme complète du fabricant.
Les fauteuils devront bénéficier d'une attestation de conformité à l'Instruction Technique relative au comportement au feu des sièges rembourrés.
Lot n°15 TRIBUNES TELESCOPIQUES
Page 4/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Nota : Une implantation sera prévue pour la mise en place de régie technique sur la tribune. Cela nécessite un démontage des sièges sur la zone
d'implantation de celle-ci. Les 4 sièges concernés seront prévus avec un dispositif de démontage rapide du pied.
15.2.4
Plateforme de régie technique
L'entreprise fournira les praticables nécessaire à l'installation d'une régie technique sur la tribune, type SCE de chez Acman ou similaire et comprenant :
Hauteur variable entre 60 et 100 cm
Résistance : 750 kg/m²
Plateau bois contreplaqué de 18 mm d'épaisseur
Montage sur pieds tubulaires de 50x50cm amovibles et télescopiques.
Encadrement par un profiilé alu à rainurage permettant la liaison des éléments,
Rideau de fermeture face avant, en polyester aspect velours classement au feu M1. Fixation haute par Velcro sur le cadre métallique de la plateforme.
Fixations et divers accessoires nécessaire
15.2.5
Planchers et escaliers
Planchers composés de panneaux en contreplaqué de 21mm d'épaisseur et revêtu d'une moquette aspect feutre, avec les caractéristiques suivantes :
- Panneaux en contreplaqué multi-plis de 21mm d'épaisseur
- Finition par moquette U3P3 des planchers
- Finition par film phénolique antidérapant collé sur les marches
- Finition par panneaux en contreplaqué de couleur noir
- Nez de marche en profil d'aluminium strié antidérapant. Fixation par vis
- Fixation des panneaux à la structure tubulaire des plateaux
- Classement au feu : M3
- Mise en oeuvre en conformité des prescriptions du fabricant.
- couleur au choix de l'architecte dans la gamme complète du fabricant
15.2.6
Garde corps
Mise en oeuvre de garde-corps latéraux télescopiques et fixe au dernier niveau, avec les caractéristiques suivantes :
Hauteur : 1.00m
Ossature métallique en tôle d'acier laqué, couleur au choix de l'architecte dans la gamme RAL
Lisses intermédiaires réalisées en tube rond de Ø20
Remplissage en partie inférieure par un panneau bois en mélaminé de 19mm d'épaisseur
Résistance des garde-corps à une poussée latérale : 170kg/ml
Les garde-corps s'emboiteront automatiquement lors des manoeuvres de la tribune télescopique. Ce système ne nécessitera aucune
intervention de l'opérateur.
15.2.7
Habillage de la structure métallique
Mise en œuvre de panneaux latéraux télescopiques de la tribune et de panneaux fixe sur la face arrière, avec les caractéristiques suivantes :
Ossature tubulaire métallique soudée avec une remplissage en panneau bois mélaminé de 19mm d'épaisseur.
Couleur au choix de l'architecte dans la gamme complète du fabricant.
Fixation par vis sur ossature métallique des gradins.
Les panneaux ferment la hauteur totale de la tribune.
Chaque panneau latéral devant recouvrir le précédent lors de la fermeture de la tribune, la largeur occupée par les panneaux de chaque coté de la
tribune en fonction du nombre de gradins.
Dépliement et repliement automatique des panneaux latéraux lors des manœuvres de la tribunes télescopique. Ce système ne nécessite aucune
intervention de l'opérateur.
15.2.8
Habillage des nez de gradins acoustique
Mise en œuvre de panneaux panneaux fixe sur la face avant des nez de gradins avec les caractéristiques suivantes :
Remplissage en panneau bois mélaminé perforé de 19mm d'épaisseur.
Ø des perforations : 6 mm
Entraxe des perforation : 16mm
Couleur au choix de l'architecte dans la gamme complète du fabricant.
Fixation par vis sur les traverses métalliques avant des gradins.
Les escaliers sont fermés par des panneaux de façade amovibles démontables après ouverture de la tribune.
15.2.9
Formation du personnel
Au terme du montage et des essais des tribunes télescopiques, une formation sera prévue pour la personne responsable de l'utilisation des tribunes :
Il sera nécessaire de la former :
au fonctionnement
à l'entretien courant
aux précautions d'utilisation
au comportement en cas de panne ou de défaut éventuel de fonctionnement du à une mauvaise manipulation.
Lot n°15 TRIBUNES TELESCOPIQUES
Page 5/6
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
La formation sera réalisée par un technicien spécialisé en maintenance des tribunes.
Au terme de la formation, les documents suivant lui seront remis :
Procédure d'utilisation de la tribune télescopique.
Attestation de suivi de formation au fonctionnement de la tribune télescopique
Attestation de suivi à la sécurité d'utilisation de la tribune
Attestation de suivi à la formation à l'entretien courant et pannes éventuelles sur la tribune.
15.2.10
Contrat de maintenance
Après la réception, l'entretien de type complet sera assuré par le constructeur :
Visites périodiques des matériels installés
Contrôle complet du fonctionnement et des éléments de sécurité des installations réalisées
Formation complémentaire du personnel sur suite
Conseil d'utilisation
Maintenance préventive
Le délais des intervention sur site en cas de panne est de 24h maximum.
Lot n°15 TRIBUNES TELESCOPIQUES
Page 6/6
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°16
CLOISON MOBILE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
16.1
GENERALITES ........................................................................................................................................................3
16.1.1
NORMES ..............................................................................................................................................................3
16.1.2
MARQUES............................................................................................................................................................3
16.1.3
SUPPORTS ..........................................................................................................................................................3
16.1.4
ACOUSTIQUE ......................................................................................................................................................3
16.1.5
OSSATURES........................................................................................................................................................3
16.2
GENERALITES
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................3
Page 2/4
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
16.1
GENERALITES
16.1.1
NORMES
Les travaux devront être exécutés suivant les normes DTU et normes NF en vigueur au moment de l'exécution des travaux.
Tous les matériaux mis en œuvre et leur conception doivent répondre aux exigences de la Réglementation Incendie dans les Etablissements recevant du
public.
16.1.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
16.1.3
SUPPORTS
Tous les supports principaux sont dus par le présent lot. Les sujétions pour ancrage dans la maçonnerie des supports sont dues par le présent lot.
La flèche sous poutre béton sera au maximum de 15mm. L'entrepreneur vérifiera avant pose les dispositions techniques (contre flèche de départ) de
manière à ce que la flèche, in fine, ne dépasse pas la tolérance indiquée ci-dessus.
16.1.4
ACOUSTIQUE
L'entrepreneur devra prendre toutes dispositions de manière à respecter les exigences d'isolation acoustique requise dans la présent projet c'est à dire
affaiblissement de 43 dB(A). Il devra à ce titre tous les compléments de calfeutrement au droit des rails supports. Il vérifiera également la compatibilité des
dispositions prises dans les autres corps d'état de manière à obtenir le résultat requis, toutes dispositions complémentaires restant de son ressort.
L'entrepreneur prévoira les ossatures complémentaires dans l'épaisseur des doublages pour assurer la coupure phonique à ce niveau sur la totalité de la
hauteur des panneaux et du coffre-cache rails. Réalisation en bois imputrescible avec interposition d'un feutre résilient entre maçonnerie et fausse tapée.
16.1.5
OSSATURES
Avant le dimensionnement exact de la poutre BA, il appartient à l'entrepreneur du présent lot de fournir l'ensemble des renseignements techniques
permettant à cette ossature d'être parfaitement adaptée au mur mobile notamment:
positionnement et parcours sous rails
16.2
DESCRIPTION DES OUVRAGES
16.2.1
Cloison mobile multi-directionnel
Cloison mobile multi-directionnel avec affaiblissement acoustique de 43 dB (conformément à l'étude acoustique) suivant Procès Verbal du CSTB à fournir,
du type CLASSIC de chez ALGAFLEX ou équivalent.
Panneaux à suspension centrale, assemblés par paire, coulissant dans un rail supérieur, système comprenant :
- Rails réalisés par profilé à double lèvre de roulement en aluminium anodisé, maintenu par des élingues métalliques fixées sur la structure métallique IPN
en partie haute, tympan phonique dans la hauteur du plénum. (Rails venant en affleurement avec le faux-plafond de la salle)
- Pas de guidage au sol
- Chariot central composé de 4 roulettes en polymère autolubrifiant et inusable à double sens de rotation assurant un déplacement souple et silencieux sans
frottement.
- Panneau réalisé par cadre autoporteur en aluminium anodisé, remplissage par laine de roche haute densité M0, parement par deux plaques d’agglomérés
de 16mm d'épaisseur (monté libre pour éviter la transmission des sons).
- Joints isophoniques entre panneaux,
- Finition des panneaux par revêtement en mélaminé blanc, dans la gamme du fabricant et suivant choix de l'architecte. (Procès Verbal à soumettre à
l'agrément du Bureau de Contrôle)
- Mécanisme permettant le verrouillage des traverses mobiles haute et basse par 1/3 de tour à l'aide d'une clé de manœuvre.
- Résistance au feu : PF 1/2h
Les éléments coulissent et se rangent au droit de la cloison séparative du placard technique, principe de stockage suivant plan de l'Architecte. Il sera
compris toutes les sujétions nécessaires au parfait achèvement des travaux.
L'ensemble sera tenu d'éviter tout balancement pouvant détériorer le plafond suspendu et le sol, de plus il garantira maniabilité et silence dans le
déplacement et ce sans frottement. Le mur mobile ainsi constitué doit répondre au cahier des charges du certificat C.E.R.F.F. établi par le SNFA.
Nota :
- Le dernier panneau viendra en fermeture du local "rangement cloison", lorsque la cloison mobile est dépliée.
- Le premier panneau viendra en fermeture du local "rangement cloison", lorsque la cloison mobile est repliée.
Lot n°16 CLOISON MOBILE
Page 3/4
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Suivant plans
En séparation des salles A et B
Lot n°16 CLOISON MOBILE
Page 4/4
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°17
CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
17.1
17.1.1
17.2
MODIFICATION MARCHE ......................................................................................................................................3
OPTION NON RETENUE AU MARCHE ..............................................................................................................3
GENERALITES ........................................................................................................................................................4
17.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................4
17.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................4
17.2.3
EXIGENCES TECHNIQUES ................................................................................................................................4
17.2.4
RESPECT DES EXIGENCES CERQUAL ............................................................................................................5
17.2.5
RÉCEPTION DES SUPPORTS ...........................................................................................................................5
17.2.6
COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS DE MÉTIER .............................................................................5
17.2.7
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................6
17.2.8
NETTOYAGE .......................................................................................................................................................6
17.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................7
17.3.1
DOUBLAGES .......................................................................................................................................................7
17.3.2
CLOISONS ...........................................................................................................................................................8
17.3.3
PLAFONDS ........................................................................................................................................................10
17.3.3.1
PLAFONDS ECOLE DE MUSIQUE ................................................................................................................10
17.3.3.2
PLAFONDS HALL ...........................................................................................................................................11
17.3.3.3
PLAFONDS DES SALLES A ET B ..................................................................................................................12
17.3.3.4
PLAFONDS DE L'OFFICE, DES LOGES ET LOCAUX ANNEXES ................................................................12
17.3.4
OUVRAGES DIVERS .........................................................................................................................................14
MODIFICATION MARCHE
Page 2/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
17.1
MODIFICATION MARCHE
17.1.1
OPTION NON RETENUE AU MARCHE
17.1.1.1
Plafond dalles minérales acoustique
Option du dossier de consultation non retenue au Marché.
Localisation : En remplacement des plaque type Gyptone prévu en base pour le hall et les salles A et B.
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 3/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
17.2
GENERALITES
17.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
Les travaux seront exécutés suivant les règles de l'art et devront répondre aux prescriptions techniques réglementaires et fonctionnelles comprises dans les
textes officiels existants à la date de signature par l'entrepreneur et notamment :
-
Aux D.T.U. (Documents Techniques Unifiés) et leurs mémentos et plus particulièrement :
D.T.U. n° 20.1 : Conception des murs
D.T.U. n° 25.1 : Enduits intérieurs en plâtre
D.T.U. n° 25.222 : Plafonds plaques de plâtre à enduire, plaques de plâtre à parements lisses fixes
D.T.U. n° 25.232 : Plafonds suspendus en plaques de plâtre
D.T.U. n° 25.31
: Cloison en carreaux de plâtre à parements lisses
D.T.U. n° 25.41
: Ouvrages en plaques de parements en plâtre
D.T.U. n° 25.42
: Ouvrages de doublage
D.T.U. n° 58.1 : Plafonds suspendus
Avis techniques des fabricants.
Normes françaises de l'A.F.N.O.R.
Cahiers des clauses techniques du C.S.T.B.
A l'arrêté du 30 Juin 1983 pour la réaction au feu des ouvrages et arrêté du 21 Avril 1983, pour la résistance au feu, l'arrêté du 25 Juin 1980 et ses
additifs pour les réglementations concernant la sécurité incendie et de panique dans les E.R.P.
Réglementation acoustique.
Les matériaux utilisés devront être conformes aux prescriptions du cahier des charges VIVRELEC et QUALITEL
17.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
17.2.3
EXIGENCES TECHNIQUES
Fabrication des cloisons
Elle fera l'objet d'un contrôle régulier comportant les vérifications de précision dimensionnelle, de poids et de résistance à la flexion. La fabrication des
éléments sera conduite conformément aux indications contenues dans les extraits techniques, ainsi que dans les décisions d'agrément.
Stabilité
Les cloisons et doublages, quelle que soit leur hauteur, doivent satisfaire aux essais de stabilité prévus dans les P.V. d'agrément.
Isolation
Les coefficients d'isolation obtenus par l'ensemble des composants de cloisons ou de revêtements doivent être conformes aux résultats des P.V.
d'agrément.
Les produits utilisés pour tous les isolants doivent avoir les caractéristiques d'aptitude à l'emploi I.S.O.L.E. conforme aux certificats ACERMI.
Pose de plafonds PLACOSTIL
L'entreprise est tenue de prévoir dans le calcul des suspentes pour la pose des plafonds PLACOSTIL, le poids supplémentaire des luminaires.
Pour cela, elle devra se mettre en rapport avec l'entreprise d'Electricité.
Résistance au feu
Les résistances au feu de l'ensemble des composants de cloisons ou de revêtements doivent être conformes aux prescriptions minimales de la
réglementation en vigueur.
Protection des pieds de cloisons
La protection des remontées d'eau par capillarité dans les cloisons contiguës à des pièces d'eau doit être conforme aux dispositions des P.V. d'agrément.
Fixation des menuiseries intérieures dans les cloisons
Les cloisons séparatives comprennent obligatoirement au pourtour des menuiseries intérieures à incorporer, un profil‚ d'ossature permettant la fixation des
dormants.
Fixation des appareils sanitaires dans les cloisons
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 4/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Des renforts métalliques seront prévus dans les cloisons de doublage et les cloisons de distribution pour la fixation des appareils sanitaires
Passage de l'alimentation électrique
Le type de cloisons proposé doit permettre le passage dissimulé de l'alimentation électrique.
Traçage
Le traçage au sol de l'emplacement des cloisons et doublages est réalisé par l'entreprise du présent lot.
Parements finis des plaques
Les parements sont du type à peindre avec finition comparable à un enduit plâtre lissé, notamment en ce qui concerne la planéité entre plaques. Les joints
entre plaques sont exécutés avec soin et poncés pour l'obtention d'une surface continue. Les cueillies à la rencontre des murs et des plafonds doivent être
rectilignes.
Traitement des pieds de doublage
Pose de joints de doublage afin de supprimer la circulation d'air parasite.
Prévoir protection des pieds de de doublage au droit des pièces humides(ex :polyane)
Sujétions d'exécution
Les travaux doivent, en outre, comprendre les sujétions suivantes, sans que cette liste soit limitative :
-toutes coupes, accords, liaisons, garnissages, calfeutrements,
-tous poteaux, semelles, lisses, taquets,
-toutes découpes pour passages de canalisations, gaines, alimentations et autres fluides,
-tous scellements et calfeutrements des ouvrages traversant les cloisons (huisseries, trappes, grilles, traverses, etc...),
-tous taquets de fixation des appareils sanitaires et des radiateurs.
-tous les renforts dans les cloisons légères pour fixation des appareils et accessoires sanitaires
-fourniture sur chaque ossature d'une tresse de terre
Travaux compris dans les prestations de l'entreprise
La couche de matériaux résiliant type Phaltex ou similaire conformément aux recommandations du fabricant et du D.T.U. pour la mise en oeuvre des
cloisons.
Tous les calfeutrements et raccords de finition après l'intervention des autres corps d'état.
La protection efficace, avant les travaux des ouvrages de revêtements de sol en général.
Le nettoyage des locaux après travaux, le brossage de toutes éclaboussures, l'évacuation de tous déchets hors du bâtiment.
L'évacuation aux décharges publiques des déchets de matériaux, emballages et cerclages.
Les cloisons se prolongeant en alignement avec les gros murs ou poteaux devront être parfaitement alignées et la liaison devra être réalisée de manière
qu'il ne se manifeste pas de désolidarisation.
Les joints entre cloisons et murs seront recouverts par des bandes de pontage dans le cas où les cloisons buteront directement sur les matériaux différents.
Dans les pièces humides il sera mis en oeuvre des plaques hydrofuge du type PPM ou similaire
17.2.4
RESPECT DES EXIGENCES CERQUAL
L'entrepreneur titulaire du présent lot devra prendre connaissance et inclure dans son offre :
la nature et l'épaisseur minimum des doublages définis au lot Gros Oeuvre afin de respecter les niveaux d'isolement acoustique requis
la nature et l'épaisseur minimum des doublages définis dans l'étude thermique
Les canalisations seront fixées uniquement aux parois lourdes de masse ms>200 kg/m² avec des colliers isophoniques (interposition d'un joint souple)
17.2.5
RÉCEPTION DES SUPPORTS
L'entreprise sera tenue de vérifier et veiller à ce que les ouvrages devant servir de support aux cloisons de doublage et de distribution soient conformes au
D.T.U. 20.1.
17.2.6
COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS DE MÉTIER
L'entreprise du présent lot devra conduire ses travaux en parfaite coordination avec les autres corps de métiers notamment :
Lot GROS-OEUVRE:
pour les parements en maçonnerie à enduire
Lot PLOMBERIE CHAUFFAGE:
pour les canalisations à passer
Lot ELECTRICITE :
pour les canalisations à passer
les passages de fils sont à la charge du présent lot.
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 5/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Lot MENUISERIES BOIS :
pour l'incorporation des portes dans les cloisons, notamment pour l'implantation.
pour la fixation des huisseries dans les cloisons
pour les trappes de visite à intégrer
pour les habillages d'ébrasements intérieurs sur l'épaisseur des cloisons de doublage réalisés en plaques de plâtre sur 3 côtés (hors appuis de
châssis).
17.2.7
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
Le contrôle de la mise en œuvre portera également sur le respect de l'implantation des prestations par rapport aux cotations en plans (plans structure
et plans architecte), ainsi qu'au respect des dimensions/implantations règlementaires. A cette fin, l'entreprise fournira à la Maîtrise d'Œuvre dans un délais
de deux semaines après exécution, un plan de recollement par niveau (échelle 1/50è), sur lesquels seront repérés en superposition, les côtes projet et les
côtes relevés sur chantier.
17.2.8
NETTOYAGE
Après intervention du présent lot, les locaux seront livrés en parfait état de propreté, nettoyés de tous déchets, éclaboussures.
L'exécution des revêtements de sols et murs ne commencera que lorsque cette condition sera remplie.
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 6/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
17.3
Désignation
DESCRIPTION DES OUVRAGES
Nota : La salle d'harmonie sera entièrement désolidarisée de la structure béton, à l'aide d'un plafond sur suspentes antivibratiles et d'une chape flottante,
par un système de "boîte dans la boîte". Une contre cloison composée d'une plaque de plâtre sera posée sur le plancher support béton entre les placards
de la salle d'harmonie et entre le local rangement et la salle d'harmonie. Les séparatifs devront monter de dalle à dalle (exceptés les contre cloisons sèches
de la boîte dans la boîte qui s'arrêteront au niveau du plafond isolant en plaques de plâtre pleine.
17.3.1
DOUBLAGES
17.3.1.1
Complexe d'isolant de doublage superposé sur ossature
Mise en œuvre d'un complexe d'isolant thermique et acoustique sur ossature contre mur béton.
La prestation comprendra, de l'extérieur de la paroi vers l'intérieur :
parois béton support de l'isolant collé décrit ci-après
pose de panneaux semi-rigides de type GR32 nu de 100mm, de chez ISOVER ou équivalent, d'épaisseur. L'isolant aura un R=3.15 m².K°/W suivant
étude thermique, il sera fixé sur la paroi à l'aide d'une colle adapté ou d'un enduit bitumineux appliqué à froid.
mise en œuvre d'éléments permettant la reprise intermédiaire, du doublage sur ossature, positionnés à 3.10m de hauteur depuis le sol intérieur (puis à
6.00m en sous face de toiture). De ce fait elle aura le choix entre :
- la mise en œuvre de pattes de scellements de 100mm de longueur adaptées à cet emploi
- la mise en œuvre de tasseaux de bois de section suffisante (100x20 minimum)
- Un rail bas en pied des panneaux (de GR32 100mm) ainsi qu'un rail haut seront mis en œuvre. Les rails seront de types Stil R100 et fixé à la paroi béton.
pose contre l'isolant collé d'une membrane pare vapeur de type Stopvap de chez ISOVER ou équivalent. La membrane sera fixée en tête sur les
éléments de reprises intermédiaires par agrafes adaptés et fixée en pied par scotch KB1. La prestation comprendra les différentes sujétions de mise en
œuvre et les recouvrements nécessaires pour atteindre les performances du produit.
mise en œuvre d'un doublage sur ossature comprenant la mise en œuvre de :
- rails doublés de type R70M70D de chez BPBplaco, ou équivalent (hauteur limite d'emploi jusqu'à une reprise intermédiaire : 3.10m)
- isolant de type Isofaçade 35R noir de 75mm d'épaisseur de chez ISOVER ou équivalent, avec un R=2.10 m.K°/W minimum.
- les montants verticaux et horizontaux devront se fixer obligatoirement sur les éléments de reprises intermédiaires décrites ci-avant. L'entreprise devra
prévoir toutes les découpes et ajustements nécessaire à cette réalisation.
- le doublage sur ossature recevra différents type de plaques de plâtres suivant les hauteurs.
plaques de plâtre standard de type Ba13 de chez BPB PLACO ou équivalent, fixées à 1.50m de hauteur depuis le sol intérieur, fixée sur l'ossature du
doublage décrit ci-avant.
plaques à perforations rectangulaires, type Gyptone quattro 41 de chez BPB PLACO ou équivalent, fixées à partir d'1.50m jusqu'en sous face de
toiture (6.00m de puis le sol fini). Le taux de perforations à déterminer suivant étude acoustique, localisation suivant calepinage de l'architecte dans le hall.
L'ensemble des isolants utilisés devront avoir le classement au feu : A2 - s2, d0
Traitement des joints, angles rentrants et raccordements par bandes armées.
Mise en œuvre conforme aux prescriptions techniques du fabricant.
Localisation :
- en doublage intérieur des murs de la salle polyvalente
- en doublage intérieur des murs dans le hall
17.3.1.2
Doublage Doublissimo 100+13
Doublage par cloison type Doublissimo 100+13 ou similaire, suivant étude thermique, avec R = 3.15 m²°C/W, comprenant :
- une âme en polystyrène expansé élastifié de 100mm
- une plaque de plâtre de 13mm
Traitement des joints, angles rentrants et raccordements par bandes armées et arrêt par poteaux bois.
Traitement des arrêts du doublage au milieu d'une pièce avec profil de renfort métallique
Traitement des angles sortants par cornières en acier galvanisé à enduire
L'étanchéité dans les pièces humides sera assurée par mise en place de U plastiques en pieds de cloisons
Dans les pièces humides les plaques standard seront remplacées par des plaques hydrofuge du type PPM ou similaire
Mise en oeuvre conforme aux prescriptions techniques du fabricant
Y compris toutes sujétions de pose pour disposer d'un classement EB+ collectifs pour les parois de l'office.
Localisation :
- en doublage intérieur des murs des locaux de services et de l'école de musique
- en doublage intérieur des murs de la scène
17.3.1.3
Doublage acoustique en laine de bois
Fourniture et pose d'un plafond de panneaux acoustique en dalles de laine de bois type Fibraphon 50 de chez KNAUF ou équivalent et comprenant :
Support de type doublissimo 100+13 décrit ci avant
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 7/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Dalles multicouches constituées d'une âme en laine de roche et de forte densité de 35 mm et de 2 parements (de 10 et 5 mm d'épaisseur) en fibre de
bois très fine. L'ensemble sera fixé par collage sur le doublage doublissimo. Le type de colle employé devra être compatible avec les produits associés.
Dimensions des dalles : 600x600 ou 1200x600 au choix de l'architecte
Finition : peinture en usine au choix de l'architecte dans la gamme RAL.
Classement au feu : B-s1,d0
Réflexion à la lumière : 64%
Coefficient d'absorption acoustique alpha w : 0.95
Localisation : Sur les parois murales de la scène toute hauteur.
17.3.1.4
Contre-cloisons sur ossature de 48mm
Contre-cloisons en plaques de plâtre sur ossature comprenant :
pose sur la chape flottante pour désolidarisation
mise en place de U plastiques en pieds
une ossature en acier galvanisé de 48mm de largeur
isolation en laine minérale de 45mm d'épaisseur
- parement en 2 plaques, épaisseur 12.5mm
traitement des angles et joints par bandes armées
Localisation : En périphérie dues locaux suivant :
- box percussion
- local rangement et placard dans la salle d'harmonie
17.3.1.5
Contre-cloisons sur ossature de 90mm
Contre-cloisons et comprenant :
100 mm d'épaisseur de plénum (avec les parois extérieures)
pose sur la chape flottante pour désolidarisation
mise en place de U plastiques en pieds
une ossature en acier galvanisé de 90mm de largeur
isolation en laine minérale de 85mm d'épaisseur
- parement en 2 plaques de plâtre, épaisseur 12.5mm
traitement des angles et joints par bandes armées
Localisation :
En périphérie de la salle d'harmonie pour la désolidarisation des parois.
17.3.1.6
Contre-cloisons en osstaure métallique
Contre-cloisons en plaques de plâtre sur ossature comprenant :
une ossature PLACOSTIL en acier galvanisé fixée les refends béton.
parement en plaque de plâtre de 13mm d'épaisseur d'habillage en pied et en tête en complément des parements stratifiés ci dessus.
parement en stratifié compact vissé sur la structure métallique au lot menuiseries intérieures
Localisation : En fonds des sanitaires pour support de panneaux stratifiés
17.3.2
CLOISONS
17.3.2.1
Cloisons Placostil SAD 160 duo tech 25
Cloisons de type SAD 160 duo tech 25 ou similaire et comprenant :
une ossature périphérique simple
une ossature verticale double indépendante
une isolation double de 50mm de laine minérale
parements constitués de 2+2 plaques de plâtre de 13mm
épaisseur totale du complexe 160 mm
bande de mousse + mastic sous le rail
Isolation acoustique Rw+C  66 dB
Traitement des joints, angles et raccordements par bandes armées et arrêt par poteaux bois.
Calfeutrement par enduit en partie haute.
Mise en place de U plastiques en pieds de cloisons dans les pièces humides
Plaques hydrofuge type PPM ou similaire suivant nécessité
Mise en œuvre suivant les prescriptions technique du fabricant.
Les cloisons SAD seront toute hauteur
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 8/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : A prévoir pour :
- les cloisons séparatives entre les box.
- les cloisons séparatives entre les box et le dégagement
- au droit de la porte tiercée, pour l'accès au dégagement de l'école depuis le dégagement entre l'école et le hall d'entrée.
- au droit de la porte d'accès au sas de la salle de solfège depuis de le dégagement de l'école.
17.3.2.2
Cloison Placostil SAA 120
Fourniture et mise en œuvre de cloisons type SAA 120mm de chez PLACOPLATRE ou équivalent, de 120mm d'épaisseur finie, composées de la façon
suivante :
- Une ossature en rails et montants de 48 mm. L'étanchéité a l'air entre le rail bas et le sol sera assurée par interposition d'un ruban mousse a cellules
fermées,
- Les montants intermédiaires, disposes tous les 0.60 ou 0.40 suivant hauteur,
- Parement double peau aux 2 faces compris retour horizontal ba13,
- 60 mm isolation en laine de roche, dispose entre montants alternes
- Isolation acoustique Rw+C. 58db ( PV a fournir)
- Deux plaques de plâtre a faces cartonnées BA 13 constitue chaque parement, elles sont posées a joints croises,
- Haute dureté
- MO BA13 : plaque hydrofuge pour locaux humide
- L'étanchéité au sol sera assurée par un joint au mastic acrylique sous la dernière plaque de chaque parement,
- Les joints seront traites suivant la technique et avec des produits préconises par le fabricant,
- Résistance au feu : CF 1 heure,
- Cloisons toute hauteur sous charpente ou plancher suivant localisation
- Traitement acoustique de la jonction entre les cloisons et les menuiseries filante.
Localisation : A prévoir pour :
- les cloisons séparatives dans l'espace loges.
17.3.2.3
Cloison Placostil SAA 160
Fourniture et mise en œuvre de cloisons type SAA 160mm de chez PLACOPLATRE ou équivalent, de 160mm d'épaisseur finie, composées de la façon
suivante :
- Ossature en rails et montants . L'étanchéité a l'air entre le rail bas et le sol sera assurée par interposition d'un ruban mousse a cellules fermées,
- Les montants intermédiaires, disposes tous les 0.60 ou 0.40 suivant hauteur,
- Parement double peau aux 2 faces compris retour horizontal ba13,
- 60 mm isolation en laine de roche, dispose entre montants alternes
- Isolation acoustique Rw+C. 58db ( PV a fournir)
- Deux plaques de plâtre a faces cartonnées BA 13 constitue chaque parement, elles sont posées a joints croises,
- Haute dureté
- MO BA13 : plaque hydrofuge pour locaux humide
- L'étanchéité au sol sera assurée par un joint au mastic acrylique sous la dernière plaque de chaque parement,
- Les joints seront traites suivant la technique et avec des produits préconises par le fabricant,
- Résistance au feu : CF 1 heure,
- Cloisons toute hauteur sous charpente ou plancher suivant localisation
- Traitement acoustique de la jonction entre les cloisons et les menuiseries filante.
Localisation : A prévoir pour :
- les cloisons séparatives dans l'espace office.
17.3.2.4
Cloison Placostil 72/48
Cloisons de type Placostil 72/48 ou similaire comprenant :
une ossature périphérique simple
une ossature verticale
parements constitués d'une plaque de plâtre de 13mm sur chaque face
épaisseur totale du complexe 72 mm
cloisons jusqu'au niveau plafond
isolation acoustique par 45 mm de laine de roche suivant nécessité
pose de bâtis de portes fournis par le lot Menuiseries mois
L' étanchéité dans les pièces humides sera assurée par mise en place de U plastiques en pieds de cloisons.
Dans les pièces humides les plaques standard seront remplacées par des plaques hydrofuge du type PPM ou similaire.
Traitement des joints, angles rentrants et raccordements par bandes armées et arrêt par poteaux bois.
Traitement des angles sortants par cornières en acier galvanisé à enduire.
Mise en œuvre suivant les prescriptions techniques du fabricant.
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 9/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : A prévoir pour toutes les autres cloisons séparatives en plaque de plâtre
17.3.2.5
Coffre du tableau divisionnaire
Réalisation des parois du tableau divisionnaire en plaques de plâtre classées M0, de type LISAPLAC de chez Placoplâtre ou similaire, sur ossature en
profilés métalliques.
La façade sera réalisée par une porte toute hauteur prévue au lot Menuiseries intérieures bois.
Localisation : A prévoir pour le tableau divisionnaire situés dans les sanitaires de l'école de musique.
17.3.3
PLAFONDS
17.3.3.1
PLAFONDS ECOLE DE MUSIQUE
17.3.3.1.1
Complexe de plafonds de l'école de musique (repère A)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle pleine en béton armé)
plénum de 100mm d'épaisseur minimum
isolation thermique et acoustique en laine minérale de 90mm d'épaisseur, déroulé sur les plaques de plâtre
tige filetée M6 ou M8 de BPB PLACO ou équivalent
salle de solfège et boxes : suspentes résiliente acoustique montée sur plot caoutchouc, type cavaliers F530 de chez BPB PLACO ou similaire
salle d'harmonie : suspentes antivibratiles type Winfix dB de BPB Placo ou équivalent
2 plaques de plâtre lisses type BA 13 de chez BPB PLACO ou similaire,
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
plénum de 100 mm d'épaisseur minimum suivant localisation
isolation thermique et acoustique laine minérale de 75mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
suspentes articulées en sous face des plaques de plâtres pleine
tige filetée M6 de BPB PLACO ou équivalent
plaques de plâtre à perforations rectangulaires, type Gyptone quattro 41 de chez BPB PLACO, taux de perforations à déterminer suivant étude
acoustique, localisation suivant calepinage de l'architecte
coefficient d'absorption acoustique des plaques perforées Alpha w : 0.70
découpe des plaques pour incorporation des luminaires
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repères A) et notice acoustique, pour notamment les locaux ci dessous :
- Pour la salle de solfège y compris rangement
- Pour les boxes
- Pour la salle d'harmonie y compris rangement
17.3.3.1.2
Plafonds de l'école de musique (repère A')
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle pleine en béton armé)
plénum de 100mm d'épaisseur minimum
isolation thermique et acoustique laine minérale de 75mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
plaques de plâtre à perforations rectangulaires, type Gyptone quattro 41 de chez BPB PLACO, taux de perforations à déterminer suivant étude
acoustique, localisation suivant calepinage de l'architecte
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
suspentes et tige filetée suivant les recommandation du fabricant.
coefficient d'absorption acoustique des plaques perforées Alpha w : 0.70
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repères A') et notice acoustique, pour notamment le dégagement de l'école de musique
17.3.3.1.3
Plafonds de la salle de réunion (repère G)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle alvéolaire et dalle béton)
plénum de 100mm d'épaisseur minimum (variable suivant localisation)
isolation thermique et acoustique laine minérale de 75mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 10/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
Faux plafonds en dalles de fibres minérales
coefficient d'absorption acoustique Alpha w : 0.70
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repère G) et notice acoustique, pour la salle de réunion.
17.3.3.1.4
Plafonds des sanitaires de l'école de musique (repère H)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond phoniques et lavables en laine minérale pour locaux humides :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle béton du plancher bas du local ventilation)
isolation thermique et acoustique laine minérale de 80mm d'épaisseur déroulé sur le plafond
Faux plafonds en dalles de fibres minérales type PARAFON Hygiène de chez Armstrong ou équivalent technique et d'aspect
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
lavable sous haute pression à 30 cm de distance.
Dimensions : 600x600 mm ou 1200x600 mm au choix de l'architecte
Épaisseur : 18 mm,
Fixation : Apparente en profils d'aluminium laqué T24, comprise ossature de renfort et contreventement, compris dispositif anti-soulèvement.
Réaction au feu : EEA - Euroclasse A2 - S1 do
Réflexion à la lumière : 84%
Choix : coloris blanc
Stabilité en milieu humide : 95%
Absorption acoustique : alpha w=0,95
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation :
Suivant plans, carnet de détail (repère G) et notice acoustique, pour les sanitaires de l'école de musique
17.3.3.2
PLAFONDS HALL
17.3.3.2.1
Complexe de plafonds du hall (repère D)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : charpente bois).
plaque de plâtre lisse type BA 13 ou équivalent en sous face de la charpente bois
plénum de 200mm d'épaisseur minimum
isolation thermique et acoustique laine minérale de 75mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
plaque de plâtre à perforations rectangulaires, type Gyptone quattro 41 de chez BPB PLACO ou similaire, taux de perforations à déterminer suivant
étude acoustique, localisation suivant calepinage de l'architecte
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
coefficient d'absorption acoustique Alpha w : 0.70
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
Façon de retombées verticales en plaques de plâtre perforées, compris profils d'angle en raccordement de plafonds. A prévoir au droit de chaque
changement de niveaux de plafonds ou en raccordement sous les planchers BA
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repère D) et notice acoustique, pour notamment le hall d'accueil
17.3.3.2.2
Complexe de plafonds du hall (repère I)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle pleine en béton armé)
plénum de 100mm d'épaisseur minimum
isolation thermique et acoustique en laine minérale de 90mm d'épaisseur, déroulé sur les plaques de plâtre, y compris en pose verticale au droit des
retombées vericales en plaques de plâtre.
tige filetée M6 ou M8 de BPB PLACO ou équivalent
1 plaques de plâtre lisses type BA 13 de chez BPB PLACO ou similaire,
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 11/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
plénum de 100 mm d'épaisseur minimum (hauteur variable suivant localisation et rampant)
isolation thermique et acoustique laine minérale de 75mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
plaques de plâtre à perforations rectangulaires, type Gyptone quattro 41 de chez BPB PLACO, taux de perforations à déterminer suivant étude
acoustique, localisation suivant calepinage de l'architecte
coefficient d'absorption acoustique des plaques perforées Alpha w : 0.70
découpe des plaques pour incorporation des luminaires
Façon de retombées verticales en plaques de plâtre perforées, compris profils d'angle en raccordement de plafonds. A prévoir au droit de chaque
changement de niveaux de plafonds ou en raccordement sous les planchers BA
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repères I) et notice acoustique, pour notamment les locaux ci dessous :
- Pour le dégagement d'accès aux salles A et B depuis le hall
- Dans la continuité au dessus de la zone bar et dégagement menant au SAS d'entrée du hall côté Nord.
17.3.3.3
PLAFONDS DES SALLES A ET B
17.3.3.3.1
Plafonds des salles A et B (repère B)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle alvéolaire)
plénum pour passage de gaine VMC épaisseur suivant plans
isolation thermique et acoustique laine minérale de 75mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
plaques de plâtre à perforations rectangulaires, type Gyptone quattro 41 de chez BPB PLACO ou similaire, taux de perforations à déterminer suivant
étude acoustique, localisation suivant calepinage de l'architecte
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
coefficient d'absorption acoustique Alpha w : 0.70
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
Façon de retombées verticales en plaques de plâtre perforées, compris profils d'angle en raccordement de plafonds. A prévoir au droit de chaque
changement de niveaux de plafonds ou en raccordement sous les planchers BA, pour les salles A et B
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repère B ; détails D11) et notice acoustique, pour notamment les salles A et B
17.3.3.3.2
Plafond en dalles de laine de bois (repère C)
Fourniture et pose d'un plafond acoustique en dalles de laine de bois type Fibraphon 50 de chez KNAUF ou équivalent et comprenant :
Plénum de 200mm d'épaisseur minimum
Pose de dalles multicouches constituées d'une âme en laine de roche et de forte densité de 35 mm et de 2 parements de 10 et 5 mm d'épaisseur en
fibre de bois très fine.
Pose sur un système d'ossature apparente T24 ou T35.
Dimensions des dalles : 600x600 ou 1200s600 au choix de l'architecte
Finition : peinture en usine au choix de l'architecte dans la gamme RAL.
Classement au feu : B-s1,d0
Réflexion à la lumière : 64%
Coefficient d'absorption acoustique alpha w : 0.95
Le plafond sera mis en œuvre conformément au prescriptions du fabricant, de la norme NFP 68-203-1 et 2 et du DTU 58.1
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repère C) et notice acoustique, notamment pour le plafonds de la cage de scène et les locaux techniques
17.3.3.4
PLAFONDS DE L'OFFICE, DES LOGES ET LOCAUX ANNEXES
17.3.3.4.1
Plafond de la zone loges et réserve salle (repère E)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond phoniques et lavables en laine minérale pour locaux humides :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond démontable sur ossature métallique placostil (support : dalle béton du plancher bas du local ventilation)
isolation thermique et acoustique laine minérale de 80mm d'épaisseur déroulé sur le plafond
Faux plafonds en dalles de fibres minérales
(type PARAFON Hygiène de chez Armstrong ou équivalent technique et d'aspect. suivant nécessité en localisation)
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 12/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Pour les dalles Hygiène :
lavable sous haute pression à 30 cm de distance.
Dimensions : 600x600 mm ou 1200x600 mm au choix de l'architecte
Épaisseur : 18 mm,
Fixation : Apparente en profils d'aluminium laqué T24, comprise ossature de renfort et contreventement, compris dispositif anti-soulèvement.
Réaction au feu : EEA - Euroclasse A2 - S1 do
Réflexion à la lumière : 84%
Choix : coloris blanc
Stabilité en milieu humide : 95%
Absorption acoustique : alpha w=0,95
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnets de détails (repères E) et notice acoustique, pour notamment les locaux ci dessous :
- Pour les loges
- Pour le dégagement de la zone loges
- Pour les sanitaires des loges (dalles hygiène)
- Pour la salle d'eau des loges (dalles hygiène)
- Pour le local réserve
17.3.3.4.2
Complexe de plafond de l'office et locaux annexe (repère F)
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : charpente bois).
plénum de 200mm d'épaisseur minimum
isolation thermique et acoustique laine minérale de 80mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
plafond en plaque de plâtre type placoflam ou BA 13 de chez BPB PLACO ou similaire, (1 ou 2 plaques suivant localisation et degré CF exigé)
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
plénum de 200 mm d'épaisseur minimum
Faux plafonds en dalles de fibres minérales
(type PARAFON Hygiène de chez Armstrong ou équivalent technique et d'aspect. suivant nécessité en localisation)
Pour les dalles Hygiène :
lavable sous haute pression à 30 cm de distance.
Dimensions : 600x600 mm ou 1200x600 mm au choix de l'architecte
Épaisseur : 18 mm,
Fixation : Apparente en profils d'aluminium laqué T24, comprise ossature de renfort et contreventement, compris dispositif anti-soulèvement.
Réaction au feu : EEA - Euroclasse A2 - S1 do
Réflexion à la lumière : 84%
Choix : coloris blanc
Stabilité en milieu humide : 95%
Absorption acoustique : alpha w=0,95
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
classement au feu : M1
les plafonds de correction en plaques de plâtre perforées seront inclinés d'au moins 3° par rapport à l'horizontale
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnets de détails (repères F) et notice acoustique pour notamment les locaux ci dessous :
- Pour la zone office, laverie
- Pour le local poubelles
- Pour les vestiaires y compris dégagement
- Pour la réserve bar
- Pour le dégagement entre le hall et le dégagement de l'école de musique.
17.3.3.4.3
Plafonds des locaux annexes (repère F')
Fourniture et mise en œuvre d'un complexe de plafond acoustique en plaques, à bords amincis et comprenant :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes
plafond non démontable sur ossature métallique placostil (support : charpente bois)
isolation thermique et acoustique laine minérale de 80mm d'épaisseur déroulé sur les plaques de plâtre perforées
plafond en plaque de plâtre type placoflam ou BA 13 de chez BPB PLACO ou similaire, (1 ou 2 plaques suivant localisation et degré CF exigé)
traitement des joints entre plaques suivant prescriptions technique du fabricant
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 13/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
-
découpe des plaques pour incorporation des luminaires et façon de calepinage suivant plans.
Façon de retombées verticales en plaques de plâtre perforées, compris profils d'angle en raccordement de plafonds. A prévoir au droit de chaque
changement de niveaux de plafonds ou en raccordement sous les planchers BA
classement au feu : M1
Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant DTU et normes en vigueur.
Localisation : Suivant plans, carnet de détails (repère F') et notice acoustique, pour notamment les locaux ci dessous :
- Pour le local entretien
- Pour les sanitaires du hall d'accueil
- Pour le local billetterie / vestiaire
17.3.4
OUVRAGES DIVERS
17.3.4.1
Soffites en plafonds
Encoffrement ou plafond partiel dans les logements, réalisés en plaques de plâtre, sur ossature métallique, comprenant :
ossature en acier galvanisé, compris suspentes,
Isolation par 78 mm de laine minérale,
Parements par 2 plaques de plâtre BA18,
partie verticale en fermeture, en plaque de plâtre sur ossature.
Isolement acoustique > 43 d(B)A dans pièces principales.
Traitement des joints, angles rentrants et raccordements par bandes armées et arrêt par poteaux bois.
Traitement des angles sortants par cornières en acier galvanisé à enduire.
Localisation : suivant plans, soffites en plafonds pour passage des réseaux VMC :
- le long des loges côté salle B
- le long des sanitaires hommes et femmes de l'école de musique
17.3.4.2
Habillage en plaque de plâtre
Fourniture et pose de plaques de plâtre de type BA13, épaisseur 12.5mm.
Fixations par collage sur paroi support.
Traitement des joints, angles rentrants et raccordements par bandes armées.
Traitement des angles sortants par cornières en acier galvanisé à enduire.
Mise en oeuvre conforme aux prescriptions techniques du fabricant.
Localisation : Sur maçonnerie, suivant nécessité.
En habillage de poutre métallique de la grande salle (support de la cloison mobile)
17.3.4.3
Structure du bar en carreaux de plâtre
Cloisons de distribution en carreaux de plâtre de 5 cm épaisseur, hourdées à la colle spéciale, compris traitement des joints
Réalisation des abouts de cloisons et des arrêtes
Localisation : Pour la réalisation de la structure du bar dans le hall d'accueil
17.3.4.4
Cloisons carreaux de plâtre de 10 cm
Cloisons de distribution en carreaux de plâtre de 10 cm épaisseur, hourdées à la colle spéciale, compris traitement des joints.
Classement feu : M0.
Les carreaux de plâtre mis en oeuvre au droit de locaux humides devront être hydrofugés.
Localisation :
- Pour la réalisation de la structure de la régie sur la scène
- Pour la réalisation des gaines CF 2h des descentes EP intérieures
17.3.4.5
Habillage BA 13
Fourniture et pose de plaques de plâtre de type BA13 fixés sur ossature métallique
Traitement des joints, angles rentrants et raccordements par bandes armées.
Traitement des angles sortants par cornières en acier galvanisé à enduire.
Localisation : Suivant plans et carnet de détails :
en habillage de la structure suivant nécessité.
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 14/15
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
17.3.4.6
Désignation
Butée bois cloison mobile
Fourniture et pose de butées en bois exotique formant arrêt de la cloison mobile sur toute la hauteur du dernier panneau avec habillage BA 13
conformément au carnet de détails.
Localisation : Suivant plans et carnet de détails (D11)
17.3.4.7
Pose de blocs porte
Pose des bâtis de portes intérieures, fournis par le lot menuiseries bois à la charge du présent lot.
Localisation : Pour toutes les portes intérieures
17.3.4.8
Pose des trappes de visites
Pose des trappes de visite de gaines techniques, fournis par le lot menuiseries intérieures bois à la charge du présent lot.
Localisation : Pour l'ensemble des trappes de visite des gaines
17.3.4.9
Joints acrylique
Joints acryliques souples en périphérie des fenêtres, portes fenêtres, huisseries et bâtis bois des menuiseries intérieures
Localisation : pour l'ensemble du bâtiment
Lot n°17 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS
Page 15/15
CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D
'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
MAITRE D'OEUVRE :
ENET - DOLOWY - Architecture
21 Rue de la Rosière d'Artois
44 100 NANTES
Tél : 02 51 84 97 40
Fax : 02 51 84 09 63
BE STRUCTURE :
ETTEC
63 bis route de Sainte Luce
44 300 NANTES
Tél : 02.51.89.12.30
Fax : 02 40 49 18 61
BE FLUIDES :
GEFI INGENIERIE
63bis, Route de Sainte Luce
44300 NANTES
Tél : 02 40 49 95 95
Fax : 02 40 14 43 30
MAITRE D'OUVRAGE :
MAIRIE DE SAINTE GEMMES SUR LOIRE
2 place de la Mairie
49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE
Tél : 02 41 66 75 52 Fax : 02 41 66 74 00
Lot n°18
CARRELAGE - FAIENCE
ACOUSTICIEN :
SERDB
Parc des Grésillières – 5 Avenue Jules Verne
44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE
Tél : 02 40 34 11 22
Fax : 02 40 34 01 02
CCTP
BUREAU CONTROLE :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
COORDONNATEUR SECURITE CHANTIER :
SOCOTEC
39 boulevard Faidherbe
49300 CHOLET
Tél : 02 41 49 08 99
Fax : 02 41 65 94 56
Dossier
1010
Date
04/03/2013
Phase
MARCHE
Indice
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR
LOIRE (49)
SOMMAIRE
18.1
MODIFICATIONS MARCHE ....................................................................................................................................3
18.1.1
CARRELAGE........................................................................................................................................................3
18.1.2
PLINTHES ............................................................................................................................................................3
18.1.3
FAIENCE ..............................................................................................................................................................4
18.2
GENERALITES ........................................................................................................................................................5
18.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES ...........................................................................5
18.2.2
MARQUES............................................................................................................................................................5
18.2.3
CONTROLES INTERNES ....................................................................................................................................5
18.2.4
RESPECT DES EXIGENCES CERQUAL ............................................................................................................5
18.2.5
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LE MATERIAU ....................................................................5
18.2.5.1
DESSINS ET COLORIS ....................................................................................................................................5
18.2.5.2
EMBALLAGE ET MARQUAGE .........................................................................................................................5
18.2.6
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE ........................................................6
18.2.6.1
ASSISTANCE TECHNIQUE DU FABRICANT ..................................................................................................6
18.2.6.2
TRAVAUX DE FORMALITÉS PRÉPARATOIRES, CONDITIONS D'APPLICATION .......................................6
18.2.6.3
JONCTION AVEC D'AUTRES REVÊTEMENTS DE SOLS..............................................................................6
18.2.6.4
JOINTS ENTRE CARREAUX ...........................................................................................................................6
18.2.6.5
COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D'ÉTAT .................................................................................6
18.2.6.6
ARASE DES PLANCHERS ...............................................................................................................................6
18.2.7
NETTOYAGE - ENTRETIEN ................................................................................................................................6
18.2.8
RECEPTION DES SUPPORTS ...........................................................................................................................7
18.2.9
CALEPINAGE ET COLORIS ................................................................................................................................7
18.2.10
PREPARATION ....................................................................................................................................................7
18.2.11
MARQUES DE REFERENCES ............................................................................................................................7
18.2.12
ACOUSTIQUE ......................................................................................................................................................7
18.3
DESCRIPTION DES OUVRAGES...........................................................................................................................8
18.3.1
FORME DE POSE ................................................................................................................................................8
18.3.2
CARRELAGE........................................................................................................................................................8
18.3.3
PLINTHES ............................................................................................................................................................9
18.3.4
FAIENCE ............................................................................................................................................................10
18.3.5
OUVRAGES DIVERS .........................................................................................................................................11
MODIFICATIONS MARCHE
Page 2/11
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
18.1
MODIFICATIONS MARCHE
18.1.1
CARRELAGE
18.1.1.1
Carrelage grès cérame 30x30 (modification de référence)
Fourniture et mise en œuvre sur dallage béton, de carreaux en grès cérame antidérapant type France Grains Fins de chez ARTE ONE ou équivalent.
L'entrepreneur devra joindre la notice technique du matériau proposé avec son offre de prix.
Classement UPEC suivant règlementation Pose avec joints de 5 mm environ.
Dimensions : 30x30cm
Finition mate
Afin d'obtenir un sol harmonieusement dénuancé, les carreaux seront posés en prélevant dans 6 ou 8 cartons à la fois et en faisant une présentation à sec.
Il sera ménagé un joint de dilatation en périphérie de chaque local avec interposition d'une feuille de polystyrène ou autre matériaux résilient contre les
parois.
Protection des pieds de parois par bande polyane relevée à l'exécution de la forme de pente.
Le nettoyage parfait sera réalisé au fur et à mesure du jointement.
Après séchage et durcissement des joints il sera dû un nettoyage soigné au produit spécial à base d'acide dilué avec rinçage à l'eau claire.
Couleur au choix de l'Architecte.
Prescriptions selon normes et DTU en vigueurs
Localisation : Suivant plans architectes, pour les locaux suivants :
- les sanitaires du hall, de école de musique et des loges (U3 P2 E1 C1)
- le local entretien
- le local billetterie vestiaire
18.1.1.2
Carrelage grès cérame antidérapant 30x30 (ajout de la référence)
Fourniture et mise en œuvre sur dallage béton, de carreaux en grès cérame antidérapant de chez ARTE ONE ou équivalent L'entrepreneur devra joindre
la notice technique du matériau proposé avec son offre de prix.
Classement U4 P3 E2 C2. Pose avec joints de 5 mm environ.
Dimensions : 30x30cm
Antidérapant : type B R11 V4
Finition mate
Afin d'obtenir un sol harmonieusement dénuancé, les carreaux seront posés en prélevant dans 6 ou 8 cartons à la fois et en faisant une présentation à sec.
Il sera ménagé un joint de dilatation en périphérie de chaque local avec interposition d'une feuille de polystyrène ou autre matériaux résilient contre les
parois.
Protection des pieds de parois par bande polyane relevée à l'exécution de la forme de pente.
Le nettoyage parfait sera réalisé au fur et à mesure du jointement.
Après séchage et durcissement des joints il sera dû un nettoyage soigné au produit spécial à base d'acide dilué avec rinçage à l'eau claire.
Couleur au choix de l'Architecte.
Prescriptions selon normes et DTU en vigueurs
Localisation : Suivant plans architectes, pour les locaux de l'office comprenant :
- la laverie
- l'office
- les vestiaires y compris le dégagement donnant sur l'extérieur
- la chambre froide
- la réserve salle (y compris dans le dégagement d'accès)
- la réserve bar
18.1.2
PLINTHES
18.1.2.1
Plinthes droites (modification de référence)
Fourniture et pose de plinthes assorties au carrelage en grès cérame de chez Refin 30x60 et ARTE ONE 30x30 ou équivalent (suivant localisation), décrits
ci-dessus, collées au ciment colle spéciale adapté aux divers supports.
Joints exécutés au coulis de ciment avec nettoyage parfait après exécution
Hauteur des plinthes droites : 10cm ou 15cm derrières les WC
Compris coupes et joints devant assurer une finition parfaite.
Les plinthes devront être désolidarisées du revêtement de sol en remontant le résiliant ou le polyane sur les parois verticales.
Prescriptions techniques concernant le matériau selon DTU No 52 - chapitre II - Article 2.41 y compris tolérances de fabrication et calibrage selon norme NF
P 61.312.
Lot n°18 CARRELAGE - FAIENCE
Page 3/11
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
Localisation : Pour tous l'ensemble des pièces revêtues d'un carrelage.
18.1.3
FAIENCE
18.1.3.1
Faïence de couleur 20x20 (modification de référence)
Faïence de couleur format 20x20, type gamme " ARCHICOLOR " de chez ARTE ONE ou équivalent, teinte au choix de l'architecte dans la gamme
complète du fabricant.
Les carreaux seront à chants vernissés
Pose collée avec colle ayant obligatoirement un agrément du CSTB.
Jointoiement au coulis de ciment spécial faïence.
La jonction du revêtement mural avec les appareils sanitaires sera réalisée au mastic d'étanchéité souple permanent de ton blanc y compris sur dernière
rangée et joint en pourtour de la faïence.
Blocage des receveurs de douches et habillage des paillasses suivant plans.
Localisation : A prévoir dans les locaux décrits ci dessous.
A prévoir sous la faïence dans les locaux suivants :
- dans les sanitaires, en retours éventuels de maçonnerie au droit des plans vasques (en complément des miroirs)
- dans les sanitaires de l'école de musique, au droit des urinoirs sur une hauteur de 2m
- dans le local entretien, au droit du vidoir sur 0.60m de hauteur
- dans le dégagement des vestiaires, au droit du lave main y compris retours, sur 0.60m de hauteur
- en périphérie de la douche des vestiaires,toute hauteur (y compris impostes des portes et paroi opposée à la douche au droit du lave main)
- en périphérie de l'office et de la laverie, sur 2.00m de hauteur
- au droit du lavabo dans le dégagement de l'école de musique sur 0.60m de hauteur.
Lot n°18 CARRELAGE - FAIENCE
Page 4/11
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
18.2
GENERALITES
18.2.1
TEXTES GÉNÉRAUX LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES
L'entreprise devra en outre respecter les normes et réglementations en vigueur et spécialement :
D.T.U 52.1: revêtements scellés
Cahier des clauses spéciales, cahier N° 1290 du CSTB de décembre 1974.
18.2.2
MARQUES
Dans toutes les prescriptions qui suivent des modèles de produit et des marques de modèle sont donnés pour définir un niveau de qualité, de performance,
illustrer une technologie, définir une esthétique ou un niveau de prestation.
Il est clairement entendu que ces modèles et marques sont cités à titre indicatif et que l’entreprise peut librement proposer dans le cadre de son offre tout
modèle ou toute marque similaire à la condition que le produit proposé soit strictement similaire en tout point de vue.
Elle devra dans ce cas fournir à l’appui de son offre de prix la documentation complète en couleur et parfaitement lisible du produit de marque similaire
qu’elle propose.
L’architecte aura la possibilité de refuser ce produit s’il est incontestable qu’il présente des différences de qualité, de performance, d’esthétique, de
fonctionnalité... avec celui dont le modèle ou la marque sont cités.
18.2.3
CONTROLES INTERNES
Les entrepreneurs devront réaliser un contrôle, en interne, de leurs prestations depuis la commande de leurs fournitures, du stockage, de la fabrication et
jusqu'à la mise en œuvre.
Le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise doit être réalisé à différents niveaux :
au niveau des fournitures, quel que soit leur degré de finition, l'entrepreneur s'assurera que les produits commandés et livrés sont conformes aux
Normes et aux spécifications complémentaires éventuelles du marché.
au niveau du stockage, l'entrepreneur s'assurera que celles de ses fournitures qui sont sensibles aux agressions des agents atmosphériques ou
aux déformations mécaniques sont convenablement protégées.
au niveau de l'interférence entre corps d'état, l'entrepreneur vérifiera tant au niveau de la conception que de l'exécution que les ouvrages à
réaliser et à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations.
au niveau de la fabrication et de la mise en œuvre, le responsable des contrôles internes de l'entreprise vérifiera que la réalisation est faite
conformément aux DTU ou Règles de l'Art.
au niveau des matériaux et notamment des matériaux de structure, l'entrepreneur réalisera les essais et vérifications imposées par les normes,
DTU et les règles professionnelles ainsi que les essais supplémentaires exigés par les pièces écrites.
au niveau des sous traitants, l'entrepreneur en assurera l'encadrement et le contrôle qualité.
18.2.4
RESPECT DES EXIGENCES CERQUAL
Les sols doivent avoir une surface régulière et être nettoyés afin d'éliminer toutes les aspérités qui pourraient créer des ponts phoniques et risqueraient de
dégrader les performances acoustiques des résilients phoniques
Il sera nécessaire de garantir une continuité entre panneaux ou rouleaux en rives, et de traiter soigneusement tous les points singuliers (angles saillants,
angles rentrants, seuils de portes)
En rives les chapes seront désolidarisées par des produits proposés par le fabricant
18.2.5
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LE MATERIAU
18.2.5.1
DESSINS ET COLORIS
Les dessins et coloris de chaque différent type de sols carrelés et suivant les types de locaux devront être soumis à l'avance au Maître d'Oeuvre qui
effectuera son choix définitif sur des échantillons de carreaux d'au moins 1 m2. Ces échantillons seront présentés en temps utile pour permettre
l'approvisionnement des matériaux et au plus tard un mois avant le délai nécessaire à celui-ci.
18.2.5.2
EMBALLAGE ET MARQUAGE
Les carreaux dans leur emballage doivent permettre un comptage, stockage et contrôle faciles.
Chaque botte doit obligatoirement porter le nom du fabricant et la mention exacte du choix.
Tous les carreaux doivent porter au verso, pressé en pleine masse, leur marque et leur origine.
Les livraisons qui ne rempliraient pas les conditions ci-dessus pourront être refusées par le Maître d'Oeuvre; elles seront alors immédiatement enlevées du
chantier sous peine de présomption de fraude.
Lot n°18 CARRELAGE - FAIENCE
Page 5/11
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
Désignation
18.2.6
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CONCERNANT LA MISE EN OEUVRE
18.2.6.1
ASSISTANCE TECHNIQUE DU FABRICANT
Le Maître d'Oeuvre, s'il le juge utile, pourra demander à l'entrepreneur de s'assurer de l'assistance technique du fabricant pour ce qui concerne les modes
particuliers de pose et de nettoyage.
Dans ce cas, l'accord écrit entre l'entrepreneur et le fabricant fixant les modalités de cette assistance technique sera communiqué au Maître d'Oeuvre et au
Maître d'Ouvrage.
18.2.6.2
TRAVAUX DE FORMALITÉS PRÉPARATOIRES, CONDITIONS D'APPLICATION
Vérification des cotes et tracés :
-L'entrepreneur devra avant exécution de ses travaux vérifier les cotes et dimensions des pièces intéressées et faire sur place les tracés nécessaires pour
la distribution de ses carreaux; il restera seul responsable des erreurs qui pourraient être commises.
-Vérification des arases et des supports :
L'Entrepreneur vérifiera les arases et l'état des supports et fera toutes réserves utiles au Maître d'Oeuvre, si besoin est, avant d'entreprendre tout travail.
En effet, la rectification de planimétrie du support n'est effectivement à prendre en compte par l'entreprise de carrelage que dans les tolérances admises
correspondants au type de finition de dallage ou plancher béton.
-Nettoyage des formes et supports :
Les formes et supports seront livrés bruts à l'entrepreneur de carrelage après nettoyage et repiquage des patins de plâtre et de mortier par les entreprises
responsables.
L'entrepreneur devra parfaire, si besoin est, ce nettoyage de telle sorte que l'adhérence de ses ouvrages sur les formes et supports soit correcte.
Il devra de toute façon préalablement à l'exécution de ses travaux, le balayage de la forme ou du support.
Sauf mention contraire, les calepinages de carreaux seront soumis à l'approbation de l'architecte.
18.2.6.3
JONCTION AVEC D'AUTRES REVÊTEMENTS DE SOLS
Le raccordement avec un autre revêtement de sol se fera au droit des seuils de porte à mi-feuillure des portes.
18.2.6.4
JOINTS ENTRE CARREAUX
La pose sera exécutée à joints droits, les carreaux devront être parfaitement alignés, sans décrochements ou balèvres et de largeur régulière. La pose
jointive entraînant un contact continu des carreaux est formellement interdite.
Le coulage des joints devra être fait au moins en fin de chaque journée et de toute façon avant que le mortier de pose soit sec, afin d'assurer une meilleure
adhérence.
Leur confection devra se faire avec grand soin en raison du rôle de scellement qu'ils sont appelés à jouer dans la bonne tenue du revêtement, ceux qui se
révéleraient dans le temps insuffisamment garnis ou peu solides seront réfectionnés jusqu'à satisfaction complète.
L'entrepreneur devra prendre toutes les précautions nécessaires pour qu'après nettoyage, il n'apparaisse aucune tache.
18.2.6.5
COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D'ÉTAT
L'entrepreneur devra tenir compte des sujétions qui résultent de l'emploi des éléments standards préfabriqués par les autres corps d'état, notamment ceux
relatifs aux appareils sanitaires, huisseries métalliques etc...
En principe, l'emplacement des ouvrages et canalisations qui n'auraient pu être mis en place avant l'exécution des revêtements de sols, sera matérialisé par
un socle résistant ou un fourreau indéformable fourni et posé par l'entrepreneur chargé de la pose des dits ouvrages et canalisations.
Néanmoins, l'entrepreneur devra prévoir la réservation des passages de canalisations ou trémies pour raccordement après exécution des travaux des
autres corps d'état pour tous les locaux carrelés par ses soins ; ainsi que le raccord éventuel des fourreaux et leur calfeutrement soit en carrelage ou en
mortier (si cela n'est pas possible en carrelage ).
Les suppléments qui résulteraient de la non observation de ces prescriptions pour les travaux de sa profession seraient entièrement à ses frais, même s'ils
concernaient d'autres corps d'état.
De toute façon, l'entreprise du présent lot devra exécuter à ses frais tous les socles en béton autour des fourreaux des canalisations apparentes, de la
hauteur de la plinthe qui contournera le socle. Le dessus sera recouvert en carreaux de la teinte le plus rapprochant de celle du sol général de la pièce.
18.2.6.6
ARASE DES PLANCHERS
En début de travaux, l'entreprise du présent lot confirmera l'épaisseur des réservations des différents sols à poser.
18.2.7
NETTOYAGE - ENTRETIEN
L'entreprise de ce lot devra assurer le nettoyage complet des sols après leur mise en oeuvre et avant la réception des travaux.
-Pour chaque revêtement, lors de la réception des travaux, il sera remis au Maître d'Ouvrage, une notice détaillée indiquant la liste des produits à employer
pour détacher ou réparer les détériorations accidentelles.
-De plus, le Maître d'Oeuvre pourra s'il le juge nécessaire, demander une protection des sols finis.
Lot n°18 CARRELAGE - FAIENCE
Page 6/11
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
18.2.8
Désignation
RECEPTION DES SUPPORTS
La présente entreprise devra réceptionner les supports, en fournissant les observations éventuelles sur ceux-ci au plus tard 15 jours avant démarrage de
son intervention. Faute de remarques de la présente entreprise dans ce délai, les supports seront considérés acceptés
La planimétrie devra être parfaite et conforme au DTU, aucun flache ne sera accepté.
Les joints de rupture et de dilatation seront exécutés conformément au DTU, en particulier au pourtour des pièces,
Les sols seront nettoyés à la sciure protégeant ceux-ci après exécution, un nettoyage complémentaire étant effectué avant réception.
18.2.9
CALEPINAGE ET COLORIS
L'entrepreneur se conformera aux directives de l'architecte sur les dispositions esthétiques des ouvrages à livrer.
18.2.10
PREPARATION
L'entreprise devra toutes les préparations nécessaires et permettant de poser ses ouvrages dans des conditions conformes aux DTU et règlements afin
d'assurer une durabilité en particulier les nettoyages, couches d'accrochage, etc
18.2.11
MARQUES DE REFERENCES
Lors du dépôt de son offre, l'entrepreneur est tenu de respecter les marques et références définies au présent CCTP, il pourra proposer en variante un
choix différent de caractéristiques équivalentes à l'agrément de l'architecte.
18.2.12
ACOUSTIQUE
L'entreprise devra respecter la norme N.R.A pour les matériaux à employés.
Lot n°18 CARRELAGE - FAIENCE
Page 7/11
1010-CONSTRUCTION D'UN ESPACE DE LOISIRS ET D 'UNE ECOLE DE MUSIQUE - SAINTE GEMMES SUR LOIRE
(49)
CCTP
MARCHE - Edition du 4/03/13
Code
18.3
Désignation
DESCRIPTION DES OUVRAGES
Nota : La salle d'harmonie sera entièrement désolidarisée de la structure béton, à l'aide d'un plafond sur suspentes antivibratiles et d'une chape flottante,
par un système de "boîte dans la boîte". Une contre cloison composée d'une plaque de plâtre sera posée sur le plancher support béton entre les placards
de la salle d'harmonie et entre le local rangement et la salle d'harmonie. Les séparatifs devront monter de dalle à dalle (exceptés les contre cloisons sèches
de la boîte dans la boîte qui s'arrêteront au niveau du plafond isolant en plaques de plâtre pleine.
18.3.1
FORME DE POSE
18.3.1.1
Chape flottante thermo-acoustique
Chape rapportée flottante non adhérente, conforme au DTU 26.2 pour réception d'un revêtement de sol carrelage, parquet ou sols souples suivant
localisation, et comprenant :
Enduit de ragréage
Isolant phonique sous chape par panneau de 20mm d'épaisseur en laine de roche , type Domisol LR de chez ISOVER ou équivalent, avec lw =
25dB et Ra = 11 dB , et bénéficiant d'un agrément pour ce type d'emploi (sous chape isolante), mise en œuvre suivant préconisations du fabricant,
Classement : SC1 a2A.
Localisation : Pour les boxes, la salle de solfège et la salle d'harmonie et dégagement de l'école de musique (y compris placards attenants)
Isolant phonique sous chape par sous couche acoustique type "Assour " de chez SIPLAST ou équivalent, avec lw dB, et bénéficiant d'un
agrément pour ce type d'emploi (sous chape), mise en œuvre suivant préconisations du fabricant, Classement : SC1 a2A.
Localisation : les sanitaires de l'école de musique, l'office, la laverie, le local entretien, les vestiaires (y compris dégagement)
Isolant thermique sous chape en polyuréthane type Efisol TMS de 40 mm d'épaisseur avec R=1.70 m².K/W suivant l'étude thermique
localisation : Pour l'ensemble des locaux localisés ci dessus.
Bande résiliente en plinthes, de type Efirive, suivant préconisations du fabricant.
Bande adhésive pour le pontage des joints de panneaux
Chape au mortier dosé à 350 kg de ciment par m3 de sable, épaisseur minimum 5cm, avec armatures, suivant indcations du BET structure.
Finition talochée et lissée, compris joints de fractionnement tous les 50m² et au plus tous les 10ml
Tolérances de planéité et état de surface conforme aux prescriptions de pose du revêtement de sol collé, suivant DTU
Localisation :
- En rez de chaussée : avec isolation phonique en laine de roche : pour les boxes, la salle de solfège et la salle d'harmonie et dégagement de l'école de
musique (y compris placards attenants)
- En rez de chaussée : avec isolation phonique par sous couche : pour les sanitaires de l'école de musique, l'office, la laverie, le local entretien,les
vestiaires (y compris dégagement)
18.3.1.2
Ragréage des sols
Ragréage des sols à raison de 4.500 Kg d'un produit agréé par les fabricants de colle et de revêtement et bénéficiant d'un avis technique du C.S.T.B.
Tolérance de planéité et état de surface conformes aux prescriptions de pose du revêtement de sol collé suivant DTU
Localisation : Sous les revêtements de sols en carrelage des locaux sans chape ci dessous :
- billeterie - vestiaires
- sanitaires du hall et des loges
- la réserve bar
- la