close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
SÉISME EN NOUVELLE-ZÉLANDE
UNE FALAISE S'ÉCROULE
Une falaise près de la ville de Christchurch, la deuxième
plus grande ville de la Nouvelle-Zélande, s'est effondrée
lorsqu'un séisme de magnitude 5,7 a frappé la ville. La partie
de la falaise qui s'est écroulée se trouve dans le district de
Sumner, dans le sud de Christchurch, selon les services
d'urgence. Les médias sociaux ont montré un immense nuage
de poussière après l'effondrement sans faire de victimes. Par
ailleurs, au moins 450 maisons ont été privées d'électricité
suite au tremblement de terre.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
L
la "confiance absolue" de l'équipe dans
le parti au pouvoir, et ajouté que la
sueur des scientifiques avait été le principal carburant de la fusée. Il a encouragé les employés du programme spatial nord-coréen à utiliser ce succès
comme un tremplin "vers des objectifs
plus élevés et à lancer ainsi plus de
satellites". La fusée à trois étages tirée
le 7 février par Pyongyang a bien placé
un objet en orbite, selon un responsable du ministère sud-coréen de la
Défense. Mais il n'est pas encore
confirmé qu'il s'agit d'un satellite qui
fonctionne. Washington, Séoul et Tokyo
sont à la pointe des efforts diplomati-
In Guezzam
23 CONTREBANDIERS
ARRÊTÉS
Pas moins de 23 contrebandiers de
différentes nationalités africaines ont
été arrêtés lundi par un détachement
de l'Armée nationale populaire
(ANP), relevant du secteur opérationnel d'In Guezzam, indique un communiqué du ministère de la Défense
nationale (MDN). "Dans le cadre de la
sécurisation des frontières et de la
lutte contre la criminalité organisée,
un détachement de l'Armée Nationale
Populaire relevant du secteur opérationnel d'In Guezzam (6e RM) a
appréhendé, ce matin 15 février
2016, 23 contrebandiers de différentes nationalités africaines lors d'une
patrouille près des frontières à
Tiririne. L'opération a permis de saisir
(4) véhicules tout-terrain, 7 motos et
25 détecteurs de métaux. D'autre
part, 7 immigrants clandestins ont été
appréhendés", précise la même
source. Au secteur opérationnel d'El
Oued (4e RM), "un détachement a
arrêté hier en coordination avec les
éléments de la Gendarmerie nationale
et des Douanes algériennes un
contrebandier, et saisi un véhicule
tout-terrain, une voiture touristique, en
plus de 500 kilogrammes de denrées
alimentaires et de produits détergents
et 75250 unités de divers produits
pharmaceutiques", ajoute-t-on. En 2e
Région Militaire, des éléments des
Gardes-frontières de Tlemcen "ont
arrêté 3 contrebandiers et 4 immigrants clandestins et saisi 1350 litres
de carburants et un véhicule touristique", signale-t-on. Par ailleurs, des
éléments des Gardes-côtes "ont
saisi, à Sidi Fredj, wilaya d'Alger (1ère
RM), 25 kilogrammes de kif traité au
niveau du port de plaisance d'ElDjamila", rapporte encore le MDN.
ques pour obtenir du Conseil de sécurité un durcissement des sanctions
contre Pyongyang.
Lutte antiterroriste
à Chlef et Aïn Defla
21 casemate
et une bombe
artisanale détruites
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
LES CRÉANCES NON RECOUVRÉES
DE SONELGAZ ONT ATTEINT
50 MILLIARDS DA EN 2015
LE GOUFFRE
FINANCIER
Page 3
Quotidien national d’information
Deux détachements de l'Armée
nationale populaire (ANP) relevant
des secteurs opérationnels d'Aïn
Defla et de Chlef (1ère Région militaire) ont découvert et détruit,
samedi, vingt-et-une (21) casemates
et une bombe de confection artisanale, indique dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre de la lutte
antiterroriste, deux détachements de
l'Armée nationale populaire relevant
des secteurs opérationnels d'Aïn
Defla et de Chlef (1ère Région militaire) ont découvert et détruit, le 13
février 2016, vingt-et-une (21) casemates et une bombe de confection
artisanale", note la même source. Par
ailleurs, "deux détachements relevant
des secteurs opérationnels de
Tamanrasset et d'In Guezzam (6e
Région militaire) ont arrêté deux (02)
contrebandiers et saisi deux (02)
véhicules tout-terrain, une quantité de
1,6 tonne de denrées alimentaires et
un détecteur de métaux". A Biskra (4e
Région militaire), "un autre détachement a intercepté une personne à
bord d'un véhicule touristique en possession d'un pistolet automatique",
alors qu'au niveau de la 2e Région
militaire, "des éléments de la
Gendarmerie nationale ont appréhendé, à Tlemcen et Tiaret, huit (08)
immigrants clandestins".
A.K.
8ÈME ANNÉE - N° 2119 - MARDI 16 FÉVRIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
IL A MIS À NU CERTAINES PRATIQUES DÉLICTUEUSES
DES CONCESSIONNAIRES AUTOMOBILES
LE PATRON DE CEVITAL MET LES PIEDS DANS LE PLAT
PH. Hafida
Le dirigeant nord-coréen Kim
Jong-Un a de nouveau défié
la communauté
internationale en exhortant
ses scientifiques à lancer
d'autres satellites, une
semaine après le tir d'une
fusée qui a été condamné
par les capitales étrangères.
Page 5
8ÈME ANNÉE - N° 2119 - MARDI 16 FÉVRIER 2016 - PRIX 15 DA.
KIM JONG-UN
DÉFIE LE MONDE
DÉCOUVERTE D'UN ATELIER DE FABRICATION
D'EMBARCATIONS SERVANT À LA " HARGA "
L'OCCASION CRÉE LE LARRON
Quotidien national d’information
LE LEADER NORD-CORÉEN VEUT QUE DAVANTAGE
DE SATELLITES SOIENT LANCÉS
ors d'un banquet organisé pour
féliciter les chercheurs, techniciens et responsables du programme spatial nord-coréen pour le tir
du 7 février, Kim a observé que cette
mission était intervenue "dans une
période complexe où les forces hostiles
sont plus enragées que jamais pour
étrangler" le Nord, rapporte lundi
l'agence officielle KCNA. Un mois après
avoir procédé à son quatrième essai
nucléaire, unanimement condamné par
la communauté internationale, la Corée
du Nord s'est de nouveau attiré les foudres des capitales étrangères pour
avoir lancé un satellite
Kwangmyongsong-4. Ce tir est considéré comme un essai déguisé de missile balistique, en violation de multiples
résolutions de l'ONU. Le leader nordcoréen a affirmé que la réussite de ce
lancement avait été possible du fait de
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:08 13:02 16:02
18:26 19:56
Page 2
RETOUR DE LA PLUIE ET DE LA NEIGE
L'ALGÉRIE… PIEDS DANS L'EAU
Un nouveau règlele terrain et les ingéRègles parasismiques sur
ment parasismique
nieurs pour appliquer
"plus étoffé", destiné à
"correctement" les règles
aider les opérateurs sur
de la construction parale terrain, verra le jour
sismique. Interrogé si les
durant le 2ème semesconstructions répondaient
tre 2016, a annoncé
aux normes parasismidimanche, le directeur
ques, il a expliqué que
du Centre national de recherche en
toutes les constructions érigées depuis
génie parasismique, Mohamed
1981, date de l'élaboration du premier
Bellazougui. Intervenant sur les ondes
règlement parasismique algérien, et où
de la Radio nationale, M. Bellazougui a
un bureau d'étude et une entreprise
indiqué que ce règlement était "pratiquesont intervenus, "sont conformes à
ment achevé" mais qu'il manquait
95%". S'agissant des secousses
"encore deux ou trois séances aux
récurrentes dans la région de Hammam
groupes de travail spécialisés", souliMelouane, M. Bellazougui l'a imputé
gnant qu'une fois adopté par la commis- à l'existence de trois segments de faille
sion technique permanente pour le
dans la région, à savoir celle de Blida
contrôle technique, il sera publié par un
qui se termine à Hammam Melouane,
arrêté au Journal officiel. Il a expliqué
la faille de Khemis El Khechna et
que c'était une nouvelle version "beauune faille perpendiculaire à ces deux
coup plus étoffée" et "beaucoup mieux
qui a tendance à les éloigner les
utilisable" destiné à aider les opérateurs
unes des autres.
L'Algérie
à la traine
Mieux vaut en rire
Hier, le mercure a chuté de plus
de 10° sur les régions du Nord,
après la chute de neige depuis
dimanche soir sur les hauteurs
dépassants les 1000 mètres
d'altitude et par la suite celles
dépassant les 800 mètres.
Ce temps instable va persister,
au minimum, jusqu'à jeudi
prochain, précise Météo Algérie.
Lire en page 2
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Retour de la pluie et de la neige
L'Algérie…
pieds dans l'eau
Par Imen.Hamadache
ier, le mercure a chuté
de plus de 10° sur les
régions du Nord, après
la chute de neige depuis dimanche soir sur les hauteurs dépassants les 1000 mètres d'altitude
et par la suite celles dépassant
les 800 mètres. Ce temps
instable va persister, au minimum, jusqu'à jeudi prochain,
précise météo Algérie.
De fréquentes averses de pluie
et de grêle,
sont abattues
depuis dimanche jusqu'a hier,
sur la capitale où tous les axes
routière ont été presque fermé
à cause des inondations au
niveau de la capitale. Selon un
bulletin météorologique spécial
(BMS) émis par les services de
l'Office national de météorologie, de fréquentes averses de
H
pluies et de grêles accompagnées parfois de fortes rafales
de vent affecter les wilayas
côtières et proches côtières du
nord, et des chutes de neige
sont attendues sur les hauteurs
de plus de 800m d'altitude, et
ce jusqu'à aujourd'hui à 18 heu-
res. Les wilayas concernées
par ce BMS, sont: Tlemcen, Sidi
Bel-Abbès, Ain Temouchent,
Oran, Mostaganem, Chlef et
Ain Defla. Les cumuls estimés
atteindront ou dépasseront
localement 40 mm.
Par ailleurs, au niveau des
wilayas d'Alger, Mostaganem,
Oran, Tipaza et Tlemcen, les
services de la protection civile
ont enregistrés un effondrement
d'un balcon à la wilaya d'Alger
commune de Bab el oued, plus
un autre effondrement partiel
d'un mur à la wilaya de
Mostaganem. Notamment dans
la wilaya d'Oran, où les services
de la protection service ont
intervenue suite à un effondrement d'un un plafond, un balcon
et une toiture, avec une personne blessée léger dans la
commune de Gdyel, la victime a
été transférée vers l'hôpital
local. Concernant les chutes
d'arbres, une chute d'arbre a
été enregistrée au niveau de la
wilaya de Tipaza sur un véhicule léger au lieu dit frères
Mammeri commune de kolea,
selon le dernier communiqué
de la protection civile. De sont
coté, le capitaine Saïdj
Belkacem chargé de l'information auprès de la Direction de la
protection civile, a affirmé qu'il
n'y a pas eu des grave dégâts ,
sauf celle liées à des accidents
de la circulation, des infiltrations
d'eaux et autres incidents provoqués par les dernières pluies.
La protection civile est intervenue notamment pour des chutes de câbles électrique et
déracinement d'arbres. Autre
part, 6 accidents de la circulation ont été enregistrés dans
les communes de Bab el-Oued,
Birtouta, Zéralda, Bir Mourad
Raïs et Chéraga faisant deux
blessés. Les services de la protection civile ont appelés les
citoyens à être prudent, durant
les deux jours à venir.
I.H.
Il a mis à nu certaines pratiques délictueuses des concessionnaires automobiles
Le patron de Cevital met les pieds dans le plat
Par Assia Mekhennef
e président-directeur général du pôle Automotive au
groupe Cevital et directeur
général de Hyundai Motor
Algérie (HMA), Omar Rebrab a
dénoncé, ce qu'a appelé, de "
pratiques malhonnêtes de certains concessionnaires, notamment, selon lui, ceux spécialisés dans la vente des engins
de travaux publics.
" Certains profitent des dispositions permettant aux personnes morales et physiques d'importer des véhicules afin de
facturer en devises et faire fuiter des capitaux, contourner
L
l'impôt et la législation ", a-t-il
précisé, lors d'une conférence
de presse organisée au siège
de HMA, à Oued-Smar.
Le PDG de la filiale Cevital- qui
vient de rendre compte qu'il
existe une escroquerie chez
les concessionnaires automobiles- a insisté sur la nécessité
de protéger d'avantage des
producteurs nationaux et les
encourager à investir dans la
production.
" C'est l'une de nombreuse
facettes de " concurrence
déloyale " que subissent les
entreprises algériennes ", a
souligné Rabrab, qui a appelé
à combler les vides juridiques
Par Ammar Zitouni
e serait certainement un
truisme que d'affirmer que
l'Algérie est à la croisée des
chemins. Peut-on craindre que la nouvelle Constitution ne soit frappée d'aporie et noyée dans les sables mouvants
des querelles perpétuelles dont sont
coutumiers la majorité et l'opposition,
les troupiers politiciens des causes pendables. Mais pourquoi tout ce remous ?
Est-ce le déclin du pluralisme ? Est-ce
qu'on veut frapper l'émergence d'une
nouvelle ère à la fois politique et démocratique d'obsolescence ? D'aucuns se
félicitent déjà de vouloir déchirer le
texte constitutionnel et à travers lui la
collectivité nationale, tel l'âne de
Buridan, entre deux voies que vaticinateurs et autres spéculateurs politiques
impénitents, à l'imagination nationale
négative, prophétisent sentencieusement de fin inexorablement de la république, déclarations sans issue. La première des voies serait celle de la récession politique, de l'agrégation, à savoir
la tentative pure et simple d'un mouvement tragique et irréparable. Ce serait
assurément faire un enterrement de
C
à travers une meilleure communication entre les ministères
concernés, à savoir : les finances, le commerce et l'industrie.
Omar Rebrab a dénoncé,
encore, les pratiques de son
partenaire Coréen " Hyundai ",
en l'accusant de " trahison ".
Le conférencier qui a expliqué,
que Hyundai aurait signé avec
d'autres concessionnaires,
comme Tiziri Motor, a fait
savoir que son groupe a
décidé de ne plous représenter
le constructeur Coréen dans la
branche de poids lourds par
principes et en réponse aux
agissement de Hyundai.
" Le concurrent Tiziri Motor
était en passe de commander
2001 poids lourds de marque
Coréene ". D'après le dirigeant
de la filiale de Cevital, des
camions qui ne répondraient
pas à la norme de sécurité exigée, comme : les airbags ou
l'ABS. En effet, dit-il, les
Coréens veulent faire le montage de camions en Algérie en
imposant des modèles qui ne
répondent guère à l'arrêté du
23 mars 2015 fixant les cahiers
des charges relatifs aux conditions et modalités d'exercice
des activités de concessionnaire de véhicules neufs et
promulgué par le ministère de
l'Industrie et des Mines. "
Eclairage
Encan
première classe à tous les principes
idéaux et acquis politiques démocratiques, économiques, sociaux et culturels engrangés au cours de ces dernières années. Mais le deuil de la nation
serait d'autant plus cruel qu'elle en finira
d'en payer les frais comme elle l'a déjà
fait dans les années 90. La seconde
voie recherchée par ces troupiers politiques plus dangereuse encore, serait
celle de la désagrégation qui rendrait à
chaque citoyen la " liberté ", c'est à dire
celle de se soumettre à l'encan sur
l'idéologie fanatique que certains tiennent à remettre en vigueur. C'est là la
réalité du monde politique algérien.
L'analyse et la lecture des remous et
classements successifs des positions
discours et déclarations des leaders de
la majorité et de l'opposition reflètent
bien l'état d'esprit de chacun d'eux à
vouloir le beurre et l'argent du beurre. Il
n'y a plus d'entente entre le FLN et le
RND. L'opposition s'essouffle petit à
petit pour se déchirer de l'intérieur. Pour
la majorité pilotée par les deux forces
politiques FLN et RND, pourtant pardelà les contradictions graves qui les
interpellent, pour eux soutiens du programme présidentiel une relation commune devrait les unir, légitime leur
conviction et garantit la justesse de leur
engagement
derrière
Bouteftika.
L'origine des maux dont souffrent ces
deux partis tient en une seule formule :
la pratique du " moi " ou le déluge. La
conception politicienne de cette relation
engendre l'égoïsme la recherche maximale du profit partisan au détriment de
celui du pays et de ses institutions, la
marginalisation de la majorité et son
exploitation à d'autres fins, la notion
d'intérêts stratégiques partisans. Cela
entraine ipso facto l'opposition à se
trouver des points de repère, la recherche de la domination de la place publique dans tous les domaines, l'hégémonisme la remise en question de l'autorité de l'Etat et partant une menace dangereuse pour la paix et la stabilité du
2
Aujourd'hui, je n'en veux à personne. J'en veux aux Coréens
qui prennent l'Algérie pour une
poubelle. C'est une escroquerie caractérisée. Ils sont de
mauvaise foi. Ils fourguent aux
Algériens des camions dépourvus d'équipements de sécurité.
Aussi, j'attire l'attention des
pouvoirs publics pour faire
appliquer la loi dans toute sa
rigueur afin d'éviter un précédent. Les Coréens ont fait
fausse route, croyant qu'à travers le montage des véhicules
en Algérie, ils contourneraient
le cahier des charges ", explique encore Rebrab.
A.M.
pays.Mais attention, la maison a son
maitre protecteur. A tout ce monde politique qui bouge dans tous les sens pour
envenimer les choses, Bouteflika pourrait sortir de son silence et mettre fin à
cette hémorragie, défendre sa politique
car la réalité brûlante de ces mouvements porteurs de risque impose un
parti, un défi, celui de s'en tenir aux
préoccupations actuelles et y porter les
soins qui permettent à la société de se
mouvoir aisément dans l'enveloppe de
la nouvelle Constitution sans accroc.
Vers quoi avance le pays ? Quels en
sont les obstacles ? Chacun devrait
savoir et comprendre que la dimension
du renouveau national a changé et pris
de l'ampleur : c'est désormais une
dimension politique, démocratique et
économique. Dès lors tout un chacun
sait que les perspectives globales de la
nouvelle loi fondamentale sont celles
d'un nouvel ordre républicain et démocratique, juste et équitable politiquement auxquelles la nation attache la
plus haute importance puisque la réalité
de celles-ci constitue la condition fondamentale de la paix et de la prospérité
pour tous.
A.Z.
Mardi 16 février 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
" Personne n'a intérêt à déclencher
une nouvelle guerre. Mais
l'opération terrestre (en Syrie.
NDLR) implique une guerre
prolongée et compliquée. Il faut
toujours en tenir compte ", Dmitri
Medvedev, Premier ministre russe.
- C'est bel et bien la foire d'empoigne chez
les importateurs de voitures depuis que
l'Etat leur a imposé des quotas ainsi que
des normes techniques et sécuritaires plus
strictes.
- Qu'est-ce qui te fait dire ça ?
- Le patron de Cevital, dans un coup de
gueule mémorable, est en quelque sorte
passé aux aveux.
- Pour lui, c'est vital de garder la haute
main sur un circuit plus que rentable.
- Il n'est pas le seul d'ailleurs.
- Pierre qui roule n'amasse pas mousse.
- Véhicule qui roule se passe en douce.
- Va-t-on assister au grand déballage,
d'autres révélations de la part d'autres
importateurs, pompeusement appelés
concessionnaires ? Va-t-on vers une sorte
de " feuilleton de l'hiver " avec ce prometteur et inespéré retour des pluies ?
- Je ne pense pas, puisque les décideurs
ont, finalement, décidé de ne pas déranger
la fourmilière, de ne pas y donner un bon
coup de pied, en maintenant les quotas des
uns et des autres sans la moindre considération pour les performances, les investissements, les emplois créés et les impôts
payés par les uns et les autres.
- Dont le patron de Cevital avait raison de
gueuler…
- Certes, mais fallait qu'il le fasse avant,
quand ses propres intérêts n'étaient pas
en jeu. Maintenant, j'éprouve beaucoup
de mal à le croire…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
.fr
[email protected]
mo
:
se
Une seule adres
Les services secrets
allemands
finançaient Al-Qaïda?
e parquet fédéral
allemand
a
ouvert
une
enquête à l'encontre de
deux
employés
de
l'Office fédéral de protection de la constitution
soupçonnés
d'avoir
transféré de l'argent
pour le compte du groupe terroriste Al-Qaïda.
L'enquête se base sur l'information révélée par Irfan
Peci, un islamiste recruté par des employés de l'Office
fédéral de protection de la constitution (BFV), dans
son livre intitulé "Djihadiste", rapportent les médias
allemands. Il a annoncé que son curateur lui avait
donné 500 euros afin qu'il les transfère à un des dirigeants principaux du groupe terroriste Al-Qaïda afin
de prouver qu'il était digne de confiance. Selon
M.Peci, le curateur savait que cet argent était destiné
à Al-Qaïda. Il avait malgré tout validé la transaction
après avoir reçu l'approbation d'un employé du
département juridique. Mais ce n'est pas tout. Peci a
également fait parvenir 300 euros au groupe "Les
Moudjahidines talibans allemands" au vu et au su du
curateur. Le député du Bundestag (parlement allemand) Hans-Christian Ströbele a exigé que le parquet examine les circonstances de l'affaire sans tenir
compte des fonctions des suspects. Il a ajouté que le
financement des terroristes par les contribuables allemands était inacceptable. Les deux prévenus encourent une peine de 5 ans d'emprisonnement pour collaboration avec les terroristes.
L
C'est parfaitement vrai. Mais
c'est aussi mal compter avec les
va-t-en-guerre qatari, saoudien,
français et turc, dont les "
ambitions " pour la Syrie ont
été contrecarrées par l'entrée
sur scène de la puissante et
inflexible Russie.
Un site électronique
algérien dédié aux
remises de prix
n premier site électronique algérien
dédié aux remises de prix des produits
commercialisés dans le pays a été lancé dernièrement à Oran, a-t-on appris de son
concepteur. Portant l'adresse
"bon2remise.com", ce site intitulé "pourquoi
payer plus quand vous pouvez payer moins",
offre au consommateur algérien un service
commercial le tenant au courant des réductions pratiquées sur différents produits vendus par des sociétés et autres instances commerciales à Oran et en Algérie, a indiqué
Abdelkrim Amir. L'internaute choisit un produit exposé et s'inscrit pour obtenir un bon
de réduction en téléchargeant puis l'imprimant avant de se diriger vers le service
concerné pour acquérir le produit, a-t-il expliqué. Le concepteur du nouveau site de e-commerce en Algérie prévoit l'extension de ses
prestations à de grandes entreprises nationales spécialisées dans la commercialisation des
produits électroniques et électroménagers
pour rendre davantage de service au consommateur et faire la promotion à des marchandises algériennes, a-t-il ajouté. Le site propose actuellement des réductions à des taux
différents d'une gamme de produits cosmétiques, de loisirs, de livres, de cinéma, ainsi que
des remises sur des abonnements à des salles
d'aérobic, a-t-on constaté.
U
Alger et Tunis unis sur la Libye
e ministre tunisien des
Affaires
étrangères,
Khemaies Jhinaoui et son
homologue algérien Ramtane
Lamamra, ont réaffirmé dimanche
14 février 2016, leur refus d'une
intervention militaire étrangère en
Libye. Lors d'un entretien à Alger,
les deux ministres ont appelé à
accélérer la composition d'un gouvernement d'union nationale à
Tripoli pour parachever l'instauration des institutions libyennes. Ils
ont également souligné la conver-
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
gence des vues de la Tunisie et de
l'Algérie sur l'importance pour les
factions libyennes de faire prévaloir
le dialogue et le consensus et de
bannir la violence afin de rétablir la
paix et la stabilité du pays et de préserver son unité territoriale, rapporte l'Agence TAP. Cette convergence de vue, à tout le moins salutaire, intervient alors que l'imminence d'une intervention militaire
en Libye n'en finit plus de se préciser.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute
éducatrice, femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue,
prof de français.
Tel :
0561 64.77.00
0561 64.77.47
Société française en assurance recrute
des téléconseillères parfaitement francophones pour des postes à mi-temps
et temps plein salaire très intéressant
entre 30 000 et 50 000DA à temps partiel dans un cadre agréable avec une
équipe jeune et motivée.
Si vous correspondez au profil,
envoyez vos CV à l'adresse suivante :
[email protected]
JH 52 ans. LEADER en son domaine,
célibataire, Bonne Présentation, avec
Diplôme + 18 années d'expérience
Professionnelle en Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage
Quincaillerie, Démarches prospection, Préconisation, Gérance
Distribution Magasins Catering
DOCUMENTATION
Offre ses services
Tél : 0553 80 50 48 Béjaia
É-mail: [email protected]
H 40 ans marié sérieux cherche emploi
comme agent de sécurité, tourneur ou
équivalent et accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock,
gestion person.chargé moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aide-cuisinier, barman, plongeur,
femme de ménage,
hébergement
assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
JH 30 ans chef de rang, diplôme en
restauration en 2007, 7 ans d'exp.en
gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
Cherche commerciaux H/F pour ste
imp-exp. située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
JH possède véhicule cherche poste de
travail en qualité d'agent de sécurité ou
chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14-0770 48.65.38
Entreprise de travaux de bâtiment à
Tizi Ouzou recrute pour la gestion de
ses projets un ingénieur ou un DEUA
en génie civil expérimenté 5 ans au
minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Cherche femme de ménage tous les
jours de dimanche à jeudi à
Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
Société privée cherche secrétaire de
direction 2 ans d'expérience langue
arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset Kord (Roland+Gestenter)
et Sormz- 1 platiniste, 1 massicotier,
infographe (femme).
Tel :
0550 48.20.01
0560 91.76.87
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes
(H/F) polyvalent, ménage et vaisselle
et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et
35 ans habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur
30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia
Alger cherche aide-comptable, expérience professionnelle 1 année minimu
libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
J.H.54 ans, célibataire, Bonne
présentation, TS.Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage Quincaillerie
Démarches prospection, Préconisation,
Gérance, Distribution, Magasins,
Catering
Offre ses services
Tel : 0669 06 43 68
Email : [email protected]
JH 26 ans cherche emploi comme
chauffeur ou agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens
généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH
cherche
empoi
chauffeur.
Tel : 0551 27.00.37
comme
JH 37 ans cherche emploi comme
chauffeur coursier chez ste étatique ou
privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation
représentation travaux d'opportunités
d'appoint consulting. Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
J 38 ans cherche emploi dans une
entreprise privée ou étatique en qualité
chauffeur léger ou peintre en bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
JH 30 ans DES (bac+4) en science
biologiques option microbiologie 2
ans d'exp. comme chimiste cherche
emploi
Tel : 0557 26.02.78
JH 30 ans cherche emploi comme
chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
Retraité ancien comptable prend en
charge la gestion de stocks titulaire
CAP aide-comptable et libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue
comptabilité décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
TS en bâtiment conducteur de travaux
coordinateur 19 ans d'exp. cherche
emploi dans le domaine.
Tel : 0550 53.01.82
PENSION
Pour vos vacances, à BEJAIA il
vous est proposé. Hébergement, pension, location, à la journée ou à la
semaine, un magnifique appartement
quartier résidentiel, bien équipé toutes
commodités, dont, 2 paraboles, TV,
eau courante, salle de bain, sanitaires,
cuisine, sanitaires, climatisation.,
machine à laver, parking si véhicules,
Téléfax
TEL : 0669 06 43 68 sms
É-mail : [email protected]
CADRE octagenaire offre Pension à
Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à
Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
ELTC English School lance cours en
anglais de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
boulevard Bougara, à proximité de
l'embassade de Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans
les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D, électronique,
maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel :
021 27.59.36/73
0551 95.90.00
SBL
English
School
votre
partenaire
pour
améliorer
votre anglais lance nouv. promo
26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca
Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face
pâtisserie Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances
donne cours de langues étrangères
(général et technique) français,
anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement
pour cadres, universitaires et enfant,
en groupe ou en cours particuliers,
méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM.
Inscription Pro-Advances 136, bd
Krim Belkacem, Télémly (près de
l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires,
cadres et hommes d'affaires, écrit et
parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans la fabrication des produits
détergents.
Pour informations :
0558 58.28.71
GEOMETRIE
ET ARITHMETIQUE
- Classe de 5ème de G.COGNAC
et L. TIBERGGE ed Masson 1950
- LETTRES PERSANES
de MONTESQUIEU éd Bordas
- GERMINAL de Emile ZOLA
- Classique Larousse
- CONTES et LEGENDES
d'ESPAGNE de M..Soupex éd
Fernand Nathan 1910
- VITA é CIVILTA ITALIA
de A.Fiorato et R.Sapien
- LE VIEUX QUARTIER de Avery
Cormen l'auteur de Kramer contre
Kramer éd J'AI LU 1980
- LE CID de Corneille, Tragicomique
1937
- LE LOUP-GAROU de Boris
Vian 1970
- L' IMPURE de Guy des Cars 1974
éd j'ai lu
- Edgar ALLAN œuvres Histoires
Extraordinaires traduit par Charles
Beaudelaire
- Édito service Geneve
- LE BRONZE de Maxime Helene
- Bibliothèque des merveilles 1890
Hachette
- POEMES de SI MOHAND ou
MHAND 1960 éd minuit
SERVICES
Réparation et installation de climatisation, frigo (chaud, froid, électricité).
Tel : 0661 75 39 31
Demander Mohamed
Réparation TV + Plasma à domicile
Lyes tech. Sonacat.
Tel : 0561 27.11.30
Traiteur El Quona : vous propose (ste
ou part) une gamme de plats repas cité
Douzi 03, n° 365 BEZ. email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
É-mail : [email protected]
Tél :
0553/ 80 50 48
TERRAIN :
Vends lots de terrain à partir de 200m²
à kara Mustapha, wilaya de
Boumerdes, avec acte, livret foncier
8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya
140m² et 175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs
Tamda entièrement aménagé et cloturé
superficie totale 1 hectare accès sur la
route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain
Naadja à la cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
Béni Ksila : vend un terrain plat,
sup.2840m², vue sur mer à 30m de la
22
route avec une route carrossable pour
toutes gamme de véhicule, avec toutes
commodité, possibilité de vendre en
lots, idéal pour habitation ou investissement, avec certificat non conserné
par la ZET et acte notarié, Prix :
28000DA/m².
Tel : 026 20.07.77 - 0550 32.82.53
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie 2100m², composé d'une
usine, salle de sport, bloc administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans
la zone industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U, Prix :
100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour
hôtel, avec cahier de charge, avec acte
et livret foncier au niveau de complexe
touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
Haouche El Mekhfi vend des
terrain, Prix : 04U/m².
Tel : 0771 20.91.77 / 0551 08.36.38
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un
F4, 11e étage, avec csdb, véranda,
dans un état normal, immeuble propre,
deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore
opérationnel.
Tel :
0791 54 15 93
0550 80 78 55
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage
sup.69m², avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée, avec acte et
certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2,
1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec
acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel :
0561 45 90 94
0771 22 69 61
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et
meublé top, 2eme étage, sup.78m²,
deux façades, très bien situés, avec
parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix :
65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Blida, Soumaa : vend un F3, 2eme
étage, sup.68m², état propre, bien aménage, toutes commodités, immeuble
de 4 étage, avec acte et livret foncier,
accepte promesse de vente avec
apport, libre fin d'année, Prix :
750U/ferme
Visite uniquement les samedi.
Tel : 0668 01.29.44 -0561 13.04.45
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme
étage, neuf sup.108m², toutes commodités, chauffage central, interphone,
caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec acte et livret foncier, Prix :
2000U/Nég.
Tel :
0796 93.23.04
0550 22.59.57
VILLAS :
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
H'mer El Ain centre, à 600m de l'axe
Blida - Hadjout : vend un niveau de
villa, rdc, sup.96m², composé d'un
salon spacieux, grand hall, une chambre, cuisine, salle à manger, sdb,
débarras, jardin de 86m², avec gaz,
électricité, eau, quartier calme, bo,
voisinage, prix : 800U
Tel : 024 32.13.23 / 0550 54.74.63
Mardi 16 février 2016
Chinois Plage : loue une maison en F6,
160/280m², composée de 05 grandes
chambres, salon, cuisine, sdb et wc
séparés, avec garage pour un véhicule,
grande cour, jardin avec arbre fruitier,
sur la montagne, vue sur mer, prix :
03U/ois.
Tel : 0550 58.44.69
0778 65.77.60
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230
m² acte commodités nécessaires prix
négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
LOCAUX :
Vends local commercial à Tizi Ouzou
lotissement Bouzar Krim Belkacem
superficie de 60 m² très bien aménagé
en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend des locaux commerciaux,
en rdc, sup.1000m², fini et libre de
suite, toutes commodités, situé sur
l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de
grande marque, show room ou autre,
prix : 30U/m²
Tel :
034 22.31.72
034 12.46.29
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un
local, sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de
suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
PROSPECTION :
Cherche
achat
d'appartements,
à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
Cherche partenariat pour exploit, un
terrain industriel de 9000m², en plein
centre de la zone industrielle d'El
Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
Cherche pour client sérieux, achat
d'une ferme agricole ou terrain de 02 à
05 hectares, dans la wilaya de Tipasa,
Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Cherche pour client sérieux en attente,
achat d'un terrain agricole, sup. de 02
à 04 hectars, sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
AVIS DIVERS
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
SALUT pour des considérations
purement personnelles, je désire céder
les ouvrages suivants à Quiconque
m'écrira par émail
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail :
[email protected]
[email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale qu'étrangère, dispose de
nombreux périodiques, quotidiens,
hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce
jour.
Soit une colossale collection,
une montagne de papiers, d'infos
générales, scientifiques, culturelles, à
qui saura s'en servir étudie toute proposition.
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60
Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Les créances non recouvrées de Sonelgaz ont atteint 50 milliards DA en 2015
Le gouffre financier
Par Doudou Abdelaziz
es créances de Sonelgaz
ont atteint les 50 milliards
de dinars pour l'année
2015, dont la moitié est à l'actif des
entreprises publiques, 20 % à l'actif
des entreprises économiques, et
30 % ont été générés par des
clients physiques. C'est ce qu'a
révélé hier le président directeur
générale de l'entreprise publique
de l'électricité et de gaz (Sonelgaz)
, lors de la tenue du Forum économie d'El Moudjahid. En marge de la
conférence de presse tenue M
Bouterfa , a affirmé que les dettes
de l'entreprise sont évalué à 50 milliards de dinars, et la caisse de
rééquilibrage budgétaire préconisé
depuis quelques années par l'état
n'est pas à ce jour opérationnelle.
Ce qui complique davantage la
situation financière du groupe,
notamment en matière d'investissement pour les deux années prochaines. Mais pour récupérer les
créances du groupe, Bouterfa n'a
rien révélé, se contenant seulement comme à son habitude d'effet
d'annonces à titre d'exemple on va
mettre un compteur intelligent ou
bien dire que le pays est en mesure
de mettre un système d'informatique, capable de repérer les fraudeurs. Pour l'instant il se contente
L
Ph : Hafida
Cherche aide-patissière
(francophone)
Tel : 021 90.94.75 - 0556 05.80.03
Quotidien national d’information
de geler les Mega-projets notamment dans le domaine de l'énergie
renouvelable. " Le groupe
Sonelgaz, a besoin de plus de
5000 milliards de dinars pour investir à l'horizon 2025 dans des projets
hors énergies renouvelables, a-t- il
dit. En ajoutant que malgré la mise
en œuvre du dossier de rachat du
découvert bancaire à la fin de l'année 2010 et des facilités octroyées
pour le financement des investissements, les contraintes financières sont restées importantes en
2015. En cause les impacts des
préfinancements des programmes
publics associés au non rembour-
sement des créances détenus sur
l'état et de la faiblesse des revenus
en raison du gel des tarifs ont générés un déficit de trésorerie global
fusionné de l'ordre de 95 milliards
de dinars, a critiqué le pdg de
Sonelgaz. Selon lui les révisions
décidés en 2016 par la commission
de régulation de l'électricité et du
gaz permettent de récupérer seulement 25 milliards de dinars chose
insuffisante pour lancer les méga projets à l'envergure de 2025-2030,
cela ne peut être envisageable
qu'avec une bagatelle de 1000 milliards de dinars, a-t- il encore martelé. A ce propos, il a affirmé que le
groupe va réaliserdes centrales
solaire photovoltaïques d'une capacité dans le sud notamment à In
Salah, Timimoune, et Adrar . 1
400MW dont 300MWC en énergie
renouvelable seront mis en service
à l'horizon 2025.Selon lui l'investissement des 353 MWC en solaire
photovoltaïque coute plus de 80
milliards de dinars. Mais entre
temps il se perd dans les mots, en
parlant de la situation financière
sévère que traverse le groupe. Pis
que ça le Pdg s'est montré pessimiste à ce que les banques lui
empruntent la bagatelle de 2800
milliards de dinars pour achever le
programme d'investissement de
2017. Le pdg de sonelgaz a fait
savoir que la réalisation des fermes
éoliennes et des centrales solaires
sans stockage ne réduit en rien la
nécessité d'investir dans les centrales classiques fonctionnant au gaz
naturel. Pour lui, les centrales classiques sont une nécessité absolue
pour le pays parce que les énergies
renouvelables ne peuvent pas s'y
substituer complètement. Mais
pourquoi ? D'après lui parant de
l'aspect économique, l'énergie
intermittente sans stockage des
renouvelables ne sert qu'à économiser du gaz naturel sans garantir
la puissance. C'est dans cette optique qu'il faut toujours s'assurer que
les investissements en équipement renouvelables compensent
bien les quantités de gaz exportées
pour pouvoir justifier leur acquisition. Cette considération est capitale il faut éviter de subventionner,
par notre gaz naturel les convertisseurs d'énergie renouvelables
importés. A titre d'illustration il a cité
la centrale hybride de Hassi R'mel
qui fait perdre au pays chaque
année prés de 20 million de m3 de
gaz naturel comparant à la centrale
en cycle combiné de Hadret En
Nouss, a t- souligné. Est t dit que le
PDG de Sonelgaz, donne ses justificatifs pour ne pas s'y mettre totalement dans l'énergie renouvelable
comme le fait actuellement Condor.
Se surcroit, il estime que cela devra
être couteux et pas rentable du
moment que les équipements sont
importés et non fabriqué localement. Sans omettre de révéler que
le vrai souci du groupe, demeure à
développer le génie et l'expertise,
en matière engineering et la fabrication d'équipement électrique
locales. S'agissant de nombre de
plaintes. Enfin le pdg de Sonelgaz
a annoncé que l'été prochain les
algériens ne connaîtront pas de
problème de délestage, suite au
renforcement des capacités des
centrales électriques, a-t-il conclue.
D.A.
Face à la crise du pétrole
Des démarches pour sortir l'OPEP de l'impasse
omme l'ont prévu certains
experts du marché mondial
des hydrocarbures, la chute des
cours pétroliers devrait induire à
court terme un désaccord entre
les pays producteurs quant à la
réduction de la production. D'où
la démarche actuelle qui consiste
à élargir les contacts et débats
entre membres de L'OPEP afin
de se mettre d'accord sur ce
point avant d'aller vers une éventuelle réunion extraordinaire.
Ainsi, l'Algérie ne trouve visiblement aucun inconvénient à fructifier " des discussions avec les
pays producteurs de pétrole qui
se poursuivent, en vue de "dégager un consensus entre les pays
producteurs afin de réduire leur
production", a récemment révélé
le ministre de l'Energie, Salah
Khebri, lors d'une visite de travail
dans la wilaya de Tizi Ouzou.
Ces discussions s'imposent à
l'heure actuelle où l'OPEP risque
de voir réduite sa crédibilité en
qualité de force de proposition et
C
de régulation du marché mondial
des hydrocarbures, du fait que
ses parts sont passées de 44%
dans les années 1990 à 31%,
actuellement, d'où l'importance
que de grands pays producteurs
non-OPEP adhèrent à cette
démarche de réduction de la production.
Selon Khebri, les discussions
butent sur cette participation des
pays hors OPEP dans cette
perspective de baisse de production.
Des discussions avec les pays
producteurs de pétrole se poursuivent, en vue de "dégager un
consensus entre les pays producteurs, afin de réduire leur production", et ainsi de trouver un
accord, qui permettra de stabiliser le marché pétrolier, et faire
remonter le cours du brut.
S'agissant de savoir si cette
démarche intervenant en temps
perdu, selon des observateurs
Des observateurs se demandent
sur les chances de réussite de
cette démarche intervenant en
temps perdu, le ministre algérien
des hydrocarbures a précisé, lors
d'une conférence de presse animée en marge d'une visite dans
la wilaya de Tizi Ouzou, que "
suite aux discussions, entamées
depuis 2014, des contacts sont
en cours pour stabiliser le marché, marqué par une offre excédentaire, face à une faible
demande, et l'absence d'une
reprise économique".
Au fait, ces contacts, et débats
ont été entamés depuis le retournement du marché en 2014",
mais, les observateurs dits pessimistes ont argué leur limité par le
fait que " l'Organisation des
pays exportateurs de pétrole
(OPEP) n'ait pas pris de décision
pour réduire la production en
novembre 2014, ce qui a fait que
le prix à continuer à chuter ".
Abondant sur le même sens,
Khabri a soutenu que " des initiatives ont été entreprises pour
arriver à un consensus pour
réduire la production, stabiliser le
marché et permettre au prix de
se redresser " mais il a avoué
qu'"elles n'ont malheureusement
pas abouti", a-t-il ajouté.
Le consensus déterminant
D'où la nécessité d'impliquer des
pays producteurs hors OPEP
dans la réduction de production
afin d'aboutir à une hausse des
cours ,et ce, à travers des actions
consistantes visant " à faire
converger les points de vue des
pays concernés pour une baisse
de production, et elles ne se limitent pas aux seuls pays OPEP
mais sont aussi menées avec les
grands pays producteurs non
membres, tel la Russie ", aencore indiqué le ministre qui a
souligné à propos des investissements de Sonatrach que ceux-ci
"n'ont pas été réduits mais réoptimisés en fonction des priorités".
Et d'ajouter dans le même sillage
: " Les investissements du
groupe sont réorientées vers la
valorisation de nouveaux gisements en vue d'augmenter la production en hydrocarbures dans
l'optique d'assurer d'abord notre
sécurité énergétique et ensuite
d'exporter l'excédent", puisque,
a_t_il argué, "si l'Algérie ne peut
agir sur les prix qui sont un facteur exogène, elle peut toutefois
agir sur sa production en augmentant ses réserves".
Enfin, de l'aboutissement de ces
discussions entre pays producteurs dépend la position de
l'Algérie envers sa participation à
une éventuelle réunion de
l'Opep, à laquelle ont appelé des
membres
actifs,
tels
le
Venezuela et l'Iran, entre autres.
"L'Algérie n'ira pas en réunion s'il
n'y a pas un accord au préalable
sur une baisse de production,
puisque ça ne sert à rien de
convoquer une réunion extraordinaire pour aller à l'échec", a-t-il
conclu.
H.M.
Relations entre le gouvernement et les deux chambres du parlement
Une nouvelle loi s'impose
e ministre des Relations avec le
parlement, Tahar Khaoua a fait
savoir qu'une commission multisectorielle comptant des représentants des
deux chambres du parlement planchait sur un nouveau projet de loi
organique régissant les relations
entre le gouvernement et le parlement
pour adapter le texte actuel aux nouvelles dispositions constitutionnelles
introduites à la faveur de la révision
de la constitution. "Une commission
regroupant les représentants du
Premier ministère, des ministères de
la justice et des relations avec le parlement ainsi que des membres des
deux chambres du parlement planche
sur la loi organique portant organisation et fonctionnement de l'APN et du
conseil de la nation et régissant les
relations entre le gouvernement et les
L
deux chambres du parlement pour
l'adapter aux nouvelles dispositions
constitutionnelles introduites à la
faveur de la révision de la constitution", a affirmé M. Khaoua dans un
entretien à l'APS. Il a expliqué que
cette démarche obéissait à la nécessité de consacrer les nouveaux
acquis constitutionnels du parlement
apportés par la révision de la loi fondamentale du pays notamment l'instauration d'une session annuelle unique et l'élargissement des prérogatives de l'opposition parlementaire.
"Plusieurs dispositions de l'ancienne
loi seront ainsi amendées par la commission notamment les articles 4 et 5
régissant les modalités et dates d'ouverture et de clôture de la session
parlementaire", a précisé le même
responsable. La commission présen-
tera son rapport final au "Premier
ministre, Abdelmalek Sellal", a ajouté
M. Khaoua soulignant que la nouvelle
loi sera soumise au Conseil du gouvernement puis au Conseil des ministres avant d'être présentée à
l'Assemblée populaire nationale
(APN) pour examen et adoption. Le
ministre a mis en avant le caractère
"prioritaire" de ce projet de loi. "Ce
sera la première loi organique à soumettre au parlement car il s'agit
d'adapter l'activité de l'instance législative aux amendements constitutionnels", a-t-il dit. La nouvelle loi donnera
lieu à la promulgation des nouveaux
règlements intérieurs des deux chambres du parlement et qui, selon M.
Khaoua, traiteront de nombreuses
défaillances, notamment l'absentéisme des députés.
3
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
Faute d'organisation
L'opposition politique peine
à se construire
Classés dans trois catégories, à commencer par les anciens membres dissidents des gouvernements successifs, partis politiques et
société civile mitigée, l'opposition algérienne peine à se constituer, face au pouvoir qui doute des capacités de l'opposition politique.
Par Amar CHEKAR
onstitué dans sa majorité des
cas de personnalités politiques
qui ont quittés le pouvoir de
manière volontaire ou involontaire et
d'autres nouveaux partis en quêtes de
sièges est postes politiques, l'opposition
politique Algérienne peine à se
construire est former le bloc démocratique.
Faisant partie parmi tant d'autres personnalités, Sid Ahmed Ghozali, fondateur du Front Démocratique (FD) parti
non agrée, Ahmed Benbitour, ancien
chef de gouvernement qui a lancé lui
aussi, le cercle d'initiative citoyenne pour
le changement ( CICC), Nourredine
Bahbouh, ancien ministre de l'agriculture, reconverti à l'opposition politique
avec son parti UFDS, le champ politique
est constitué de personnes est partis qui
pensent beaucoup plus à leurs statures.
Inscrit dans l'opposition depuis l'avènement du multipartisme en années 1989,
des dizaines de partis politiques qui sont
nés, d'autres dissouts par la force des
C
choses, autant de personnes est de gouvernements qui ont changés, mais le
système politique en place est restés
malgré tout. Souvent au dépend de la
vie humaine est citoyenne à commencer
par les conséquences de la décennie
noire qui a traumatisé la conscience
nationale.
En effet, les nombreux dissidents enregistrés aussi bien au niveau des pouvoirs politiques successifs est autres dissidences de la vie des partis politiques
n'a rien changé la vie politique du pays
est encore loin d'amorcer un changement dans le régime qui a été mis en
place depuis l'indépendance.
Lancés dans des aventures politiques
incertaines, les partis agrées à l'image
du parti FAN, de Djamel Benabdeslam,
qui dénoncé la déviation politique obscure de Abdellah Djaballah, président du
PJD actuellement, ne manque pas de
puiser dans les idées du philosophe est
sociologue Ibn Khaldoune, afin de se différencier des autres.
Djamel Benabdeslam, président du
FAN, réfute l'idée de ceux voient inutile
Dix personnes sont décédées et
onze autres ont été blessées dans
sept accidents de la route survenus à
travers le territoire national durant les
dernières 24 heures, a-t-on appris hier
auprès de la protection civile, qui précise que ces accidents "n'ont pas de
lien avec les intempéries". Le bilan le
plus lourd a été enregistré dans la
wilaya d'Ain Defla quatre personnes
décédées et autant de blessées, suite
à un carambolage de plusieurs véhicules, survenu lorsqu'un camion
citerne transportant de l'acide a pris
feu, note la même source précisant
que "trois parmi les victimes ont été
complètement calcinées". L'autre accident meurtrier a eu lieu à Djelfa, plus
exactement dans la daïra de Had
Esshari, suite à une collision entre un
camion et un véhicule, causant le
décès de trois personnes. Les wilayas
de Bel Abbès, d'Annaba et de
Ghardaïa ont enregistré chacune une
victime dont un enfant heurté par un
bus. La cellule de communication de
la Protection civile précise en outre,
que "ces accidents n'ont pas de lien
avec les intempéries de ces dernières
24 heures". Par ailleurs, ajoute la
même source, les unités de la
Protection civile ont enregistré plus
d'une trentaine d'interventions suite
aux mauvaises conditions météorologiques ayant causé notamment l'effondrement partiel de plusieurs balcons,
de plafonds de constructions, des
chute d'arbres et de câbles électriques
sur des véhicules ayant causé des
blessures à deux personnes. Il s'agit
de l'effondrement d'un plafond d'une
construction à Boutelilis (Oran) et la
chute d'un pilon électrique à Remchi
dans la wilaya de Tlemcen. "Les
autres interventions ont eu lieu, entre
autres, à Alger (Bab El-Oued), suite à
l'effondrement partiel d'un balcon, à
Mostaganem et à Tipaza où on
déplore le décès d'un agent de la
Protection civile en plein opération",
relève la cellule de communication.
Par ailleurs, la Protection civile a procédé durant ces dernières 24 heures
à 2.607 interventions, souligne-t-on.
bonne partie de leurs vies au pouvoir
durant des années. Ils ont toujours
défendus leurs positions est programme
politiques. Mais dès qu'ils ont quitté le
pouvoir, ils ont changés de politique pour
tirer à boulet rouge sur tous les programmes mis en place par d'autres mouvements, relève-t-on auprès de nombreux
acteurs de la société civile.
Dans tous les pays qui se respectent
dans le monde démocratique, les partis
politiques veulent tous réussirent le premier et garder le deuxième mandat du
pouvoir. D'autres y veulent y accéder.
Néanmoins, dans ces pays, l'exigence
passe par l'alternance au pouvoir. C'est
la transparence du verdict des urnes qui
décident. Au delà des nouveautés
apportés par le projet de la constitution
2016, la dernière parole revient au peuple qui décide l'élection des représentants dans la liberté et la transparence
totale, souligne t-on, auprès des acteurs
politiques et ceux de la société civile
toute catégorie confondues.
Hamid Grine à propos de la communication et des médias :
Accidents de la route
Dix morts en un jour
la création d'autres partis politique, pour
souffler une nouvelle dynamique politique. " La création des partis politiques
est un droit constitutionnel. Peu importe
leurs nombre. Le plus important, c'est
plus tot, la loi des urnes qui détermine la
vie est l'avenir des partis. L'arrivée d'autres partis politique, peut booster une
véritable coalition de l'opposition politique ", indique Djamel Benabdeslam.
De son côté, Rabah Boucetta, ancien
dissident du RCD qui active dans la
création du parti MPR, est bien d'autres
nouveaux parti politiques qui espèrent
avoir leurs agréments dans les règles de
la loi, peut constituer une nouvelle dynamique démocratique dans le pays.
Sollicité pour s'exprimer sur la vie politique, des observateurs de la société
civile, soulignent. " On est classés dans
la majorité silencieuse. C'est-à-dire, on
ne fait pas de la politique publiquement.
Mais, il faut noter qu'on suit le mouvement de partis est personnalités politiques des deux cotés pouvoir et opposition ".
Souvent, ces opposants ont passés une
" La formation doit être continue "
a formation, s'agissant
des la communication et
des médias, doit être continue, y compris en direction
du citoyen, a indiqué hier à
Annaba le ministre de la
Communication, Hamid
Grine. Le ministre qui intervenait en ouverture de la
3ème conférence "Connaitre
les médias : le citoyen a
droit à une information fiable", organisée au palais de
la Culture MohamedBoudiaf, a souligné que le
citoyen algérien a le droit de
participer à tout débat ayant
pour finalité d'améliorer la
presse nationale au double
L
plan de la qualité et de la
crédibilité.
M. Grine a
évoqué, au cours de cette
rencontre, la troisième après
celles de Constantine et
d'Oran, la nécessité pour le
journaliste de s'appuyer sur
des sources fiables, de
recouper ses informations et
d'éviter l'utilisation de "formules au conditionnel". De
son côté, le directeur général
de l'Etablissement public de
télévision (EPTV), Toufik
Khelladi, chargé d'animer
cette 3ème conférence de
formation, s'est appuyé sur
les médias audiovisuels, en
particulier sur la télévision
4
nationale, pour souligner la
dimension et le rôle du service public.
Pour M. Khelladi, il existe un
"mélange" en matière de
compréhension des notions
de service public, d'intérêt
général et de qualité de l'information.
"Il faut comprendre qu'aujourd'hui les cinq chaînes
publiques nationales diffusent des programmes très
diversifiés durant 110 heures/jour, alors que la télévision nationale continue
d'être jugée sur les 2 heures
consacrées à l'information",
a indiqué le directeur général
de l'EPTV. Le conférencier a
considéré que la télévision
du service public, "à ne pas
confondre avec les chaînes
commerciales", doit refléter
une société algérienne
"libre, ouverte et cohérente
dans sa diversité linguistique", et poursuivra ses
efforts pour se renouveler et
proposer un produit de qualité et innovant.
Un riche débat a suivi la
conférence de M. Khelladi,
donnée en présence des
autorités locales, de journalistes des différents médias,
de nombreux étudiants et de
citoyens.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Person of
Interest
21:45 : Person of
Interest
22:40 : Person of
Interest
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au pro-
gramme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Aventures de
médecine
23:00 : Détenues
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
édition
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Mardi 16 février 2016
Sur TF1 - 20h55
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Fiston
22:45 :Monsieur Papa
21
Person of Interest
Les systèmes informatiques de la bourse font l'objet d'une
attaque qui compromet la finance mondiale. Reese et Finch
se lancent dans une opération compliquée pour empêcher
cette crise. L'objectif est de neutraliser un serveur situé
dans un souterrain. Shaw, qui doit absolument se
dissimuler des caméras du Samaritain, participe à la
mission sur le terrain de manière plus discrète.
Sur France 2 - 22h35
Aventures de médecine
L'animateur accompagne les techniciens en
identification criminelle (TIC) sur une scène de crime
un peu particulière : celle de son propre assassinat.
Michel Cymes a été laissé pour mort au fond d’une
grange en pleine nuit, deux balles dans la peau. Qui
l’a tué ? La piste s’oriente vers ses amis du petit écran
: Adriana Karembeu, Marina Carrère d’Encausse,
Nagui, Thierry Lhermitte, Lilian Thuram... Il suit le
cheminement des pièces à conviction jusqu’aux
laboratoires de la Gendarmerie nationale et de la
police scientifique. Ce numéro est aussi l'occasion de
découvrir des spécialités méconnues comme
l’anthropologie médicolégale (analyse des squelettes),
l’odontologie médicolégale (analyse des dents) mais
également l’entomologie médicolégale (analyse des
insectes présents sur un cadavre).
Sur M6 - 20h55
Fiston
Alex, adolescent mal dans sa peau, est amoureux depuis
toujours de sa camarade de classe, la belle Sandra Valenti.
Il apprend bientôt l'existence d'Antoine Chamoine,
considéré comme un expert en séduction, qui fut autrefois
une gloire locale. Le jeune homme fait appel au
personnage, qui vit désormais reclus, pour obtenir des
conseils en séduction. D'abord réticent, Antoine consent à
lui donner quelques unes de ses techniques.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 424
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Mardi 16 février 2016
Alors qu'Alger et Tunis se préoccupent de la situation politique
et sécuritaire qui y prévaut
Sudoku N ° 424
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Nouvelle croisée des chemins
pour la Libye
Par Assia Mekhennef
e gouvernement de l'union nationale libyen a été formé, dimanche
soir, et sa composition a été soumise au parlement, a déclaré au cours
d'une conférence de presse le porteparole du Conseil présidentiel, Fathi alMejebri. " Il sera composé de 18 membres, dont cinq ministres d'Etat et trois
femmes, en regroupant les représentants de tous les groupes politiques à
travers du pays ", a-t-il précisé.
Le Conseil présidentiel est composé de
neuf membres de factions rivales libyennes et dirigé par Fayez al-Sarraj, appelé
à devenir le Premier ministre selon un
accord conclu sous l'égide de l'ONU.
Après avoir annoncé la formation du
gouvernement, le porte-parole a déclaré:
" Nous espérons que cela sera le début
de la fin du conflit en Libye ".
Le parlement reconnu internationalement qui siège à Tobrouk, dans l'est de
la Libye, devrait voter lundi ou mardi
pour approuver ou non le gouvernement
d'union nationale.
Un autre parlement, non reconnu internationalement, siège à Tripoli, la capitale
libyenne. La question : si la formation de
ce gouvernement est la solution pour
traiter la situation sécuritaire en Libye ?
Notamment que Daesh s'est installé
dans ce pays et a pris le contrôle de
Syrte.
Reconnu par la communauté internationale, le parlement libyen procédera
bientôt à une session visant à accorder
ou non sa confiance au gouvernement.
Le mois dernier il a rejeté une proposition sur la composition du gouvernement
d'unité nationale en raison du nombre
trop élevé de ministres, soit 32.
Notons que selon un accord conclu sous
l'égide de l'Onu, c'est le chef du Conseil
L
Mots croisés N° 424
Horizontalement
1 - Forficule
2 - Squameuse
3 - Assemblée à une autre - Cannibale imaginaire
4 - Verbale - Vague
5 - Particulièrement court - Me préparerai à monter
6 - Presque riche - Palmipèdes migrateurs
7 - Claquée - Largeur de papier
8 - Gens du Nord - Biographie
9 - Bien à vous - Marteau de couvreur
10- Grisas - Personnage
Verticalement
A - Qui fait perdre beaucoup de valeur
B - Nettoyai - Partie d'adresse
C - Glaneuse
D - Firmament - Ensemble de grains
E - Femmes mises en groupe - Etat autour de Salt Lake City
F - Cri de passe - Assembla deux grelins
G - Palpables - Sinistres initiales
H - Cité sur la Bresle - Corrompt
I - Variété d'un même composé - Guide pour la mine
J - Frivole - Cycle des bois
K - Concilier
L - Couverte de corindon
SOLUTIONS
Mots croisés N° 423
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 423
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 423
trouve le premier ministre islamiste
Omar al-Hassi. Le 17 décembre 2015,
l'accord sur un gouvernement d'union a
été signé sous l'égide de l'Onu à Skhirat,
au Maroc.
La liste du nouveau gouvernement
libyen qui comprend 13 ministres et 5
ministres d'Etat est composée donc, de :
Joumaa Abdellah Dersi: ministre de la
Justice, El Arif Salah El Khouja: ministre
de l'Intérieur, Mohamed Taher Siala:
ministre des Affaires étrangères, Fakhir
Miftah Boufrna: ministre des Finances,
Mehdi Ibrahim El Berghti: ministre de la
Défense, Bedad Kansou Masoud: ministre de la Gouvernance locale, Omar
Bachir Taher: ministre de la Santé, Milad
Mohamed Maatoug: ministre des télécommunications, Fadi Mansour Chafai:
ministre des Affaires sociales, Taher El
présidentiel Fayez al-Sarraj qui est
appelé à devenir le premier ministre.
Quant à Mohamed Taher Siala a été
désigné au poste du ministre des
Affaires étrangères, Mehdi Ibrahim El
Berghti fera office de ministre de la
Défense et El Arif Salah El Khouja de
ministre de l'Intérieur. Suite au renversement et à l'assassinat de Mouammar
Kadhafi, en 2011, ainsi qu'à la guerre
civile, la Libye a été plongée dans le
chaos politique où jusqu'alors œuvraient
deux parlements. La dualité du pouvoir
dans le pays a perduré jusqu'à la fin de
l'été dernier: il était revendiqué d'une
part par le premier ministre Abdallah alThani et le parlement, qui avait remporté
les élections et siégeait à Tobrouk, et
d'autre part par le congrès général national siégeant à Tripoli à la tête duquel on
Hadi Jhimi : ministre de la Planification,
Abdelmatloub Ahmed Aboufaroua:
ministre de l'Economie et de l'Industrie,
Mohamed Khalifa El Azabi: ministre de
l'Enseignement, Ali Kalma Mohamed:
ministre du Travail et de la Qualification,
Asmae Moustapha El Osta : ministre
d'Etat aux Affaires de la Femme et du
développement social, Mouhanad Said
Youness: ministre d'Etat aux affaires des
familles des martyres, des blessés et
des disparus, Imane Mohamed Ben
Youness: ministre d'Etat aux Affaires de
la structuration des institutions,
Abdeljaouad Faraj El Abidi: ministre
d'Etat aux Affaires de la réconciliation
nationale, Youssef Aboubakr Jalala:
ministre d'Etat aux affaires des émigrés
et des déplacés.
A.M.
La qualité du bâti et des normes de sécurité doivent primer
L'ère du logement petit est révolue
Par Farid Larbaoui
e logement dorénavant doit bénéficier de la qualité. Le ministre de l'habitat Tebboune exhorte au respect des
règles de la construction, le contrôle des
normes et de ne pas faire dans la gabegie. Ce sont là quelques axes qui ont
rappelés par le ministère de l'habitat aux
cadres et responsables du secteur qui
vont se lancer dans de nouveaux programmes de construction de logements
pour cette année. Le programme quinquennal 2014-2019 a été revisité dans
ses aspects techniques et normes de
construction. Des changements ont été
introduits tout récemment pour mettre en
sorte que la qualité du bâti sera améliorée pour les prévisions à venir.
Décidément, les nouvelles constructions
seront toutes sujettes au contrôle technique qui s'effectuera en amont et en aval.
Le CTC a le plein pouvoir pour juger si
les normes de construction sont respectés ou pas. Le cahier de charges aussi
bien pour les nationaux et étrangers
conditionne désormais à " mettre en
avant une qualité architecturale du bâti
et de respecter les procédures et étapes
de la construction selon les normes établies ". Ces normes se déclinent selon
les rapports que doivent codifier les
ingénieurs et techniciens qui doivent
coordonner avec les maîtres d'ouvrage
l'ensemble de ces étapes. Les constructeurs doivent obligatoirement recruter ou
travailler avec les architectes. Ces der-
L
sés et dans des zones agricoles. Cette
considération est prise en main pour
interdire dorénavant toute construction
sur des terrains ayant vocation agricole.
Pour ce qui est des commodités, les
logements doivent être équipés d'instruments qui garantissent leur sécurité. Des
bouches d'incendies doivent figurer sur
les plans, les terrasses doivent bénéficier d'ouverture et les cages d'escaliers
doivent être mentionnés par écrit où ils
ne seront pas des aires de stockages de
détritus ou de rebuts. L'autre condition
exigée par les pouvoirs publics est l'interdiction formelle de l'utilisation de
l'amiante -produit dangereux pour la
niers peuvent émettre leurs avis ou établir des réserves sur une construction
qui ne suit pas correctement le processus d'élaboration du bâti. Le ministère a
fini par reconnaître à l'architecte sa compétence et sa primauté d'intervention
dans les chantiers. La loi 08-15 donne
ainsi l'autorisation à l'architecte en chef
à établir un rapport détaillé sur les normes et procédures ayant trait à la qualité
de la construction. Le ministre Tebboune
qui a inspecté plusieurs chantiers dans
différentes régions, n'a pas cessé de
marteler sur " la qualité de l'urbanisme et
les commodités pour les futurs acquéreurs ". L'ère des logements rapetissés
et sans balcons semble révolue. Plus de
construction de F1 ni F2, les logements
doivent être spacieux, ordonnés selon
les principes de fluidité et du respect des
espaces. Les constructions de R+5 sont
le choix retenu par les pouvoirs publics
en éliminant des programmes les " tours
mal façonnées " et les incohérences
urbanistiques. Les logements toutes formules confondues doivent être séparés
par des espaces afin que des glissements de terrain ne s'opérer en cas d'intempéries. Les espaces pour les normes
d'urbanisme doivent être de quelques
mètres avec l'interdiction de les exploiter. Les différentes expertises sur les "
erreurs du diagnostic de construction "
par les DUC (direction de l'urbanisme et
construction) relèvent que des îlots
entiers dans certaines régions ont été
construits dans des terrains mal viabili-
santé public- dans le décapage des terrasses et des conduits. Pour être attentifs à ces normes, le ministère associe
les OPGI, les DUC et les entreprises de
construction à mettre leurs épreuves sur
terrain et de constater les anomalies et
les manquements aux règles. Pour leur
part, les partenaires étrangers ont été
conditionnés à valider des contrats de
performance avec la formation qui doit
être assurée sur chantiers pour les
métiers de bâtiment. Un aspect sur
lequel mise beaucoup les autorités pour
la formation des agents et techniciens
qui sont en manque actuel.
F. L.
Découverte d'un atelier de fabrication
d'embarcations servant à la " harga "
L'occasion crée le larron
Un atelier de fabrication d'embarcations en bois utilisées pour les candidats à
l'émigration clandestine et par des individus s'adonnant à la pêche illicite au corail
a été découvert près d'El Bouni dans la wilaya d'Annaba, a-t-on appris ce dimanche auprès de la sûreté de wilaya. Cet atelier a été découvert à la suite de l'exploitation d'informations faisant état d'activités suspectes au lieudit Boukhmira, dans
la commune d'El Bouni, a précisé le chef de la brigade de recherche et d'investigations de la sûreté de wilaya, le lieutenant Abdennacer Loucif, au cours d'une
conférence de presse. Les investigations menées de concert avec les éléments du
groupement territorial des Gardes-côtes d'Annaba se sont soldées par la saisie de
quatre embarcations, 20 bouteilles d'oxygène, trois moteurs, ainsi que des équipements servant à la pêche au corail, a ajouté le même officier. Le propriétaire de
l'atelier, un jeune homme de 30 ans, a été interpellé tandis que l'enquête se poursuit pour déterminer "d'éventuelles ramifications en rapport avec cette activité
clandestine", a ajouté le lieutenant Loucif.
5
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Régions
Secteur de l’énergie et des mines de Tizi Ouzou
Exposition
“L’art du livre islamique”
Des projets inaugurés
et d’autres inspectés
rganisée par l’ambassade du royaume des
Pays-Bas, cette exposition compte une quarantaine
de reproductions dédiées à la
calligraphie du coran, au livre
scientifique arabe, aux illustrations de livre par la miniature ou
encore
aux
décorations.
O
Intitulée “La calligraphie du
coran”, cette première partie de
l’exposition se compose de
fragments de pages d’anciens
exemplaires du coran datant du
8e siècle écrits en coufique sur
des parchemins, ainsi que
d’exemplaires datés du 12e et
du 14e siècle originaires du
Maroc et d’Inde. D’autres
pièces rares dans le domaine
scientifiques sont également
exposées dans les allées de la
bibliothèque de l’université dont
une traduction de l’ouvrage
botanique disparu “Materia
Medica” datant du 1er siècle.
Cette traduction du début du
10e siècle est la seule copie
existante. Dans cette section de
l’exposition des reproductions
d’ouvrages
scientifiques
comme “Le livre des méthodes
médicales” de Abu El Qasim Al
Zahrawi (15e siècle) ou “La
géographie” d’Al Istakhti (12e
siècle) sont également exposés. Des reproductions de
textes littéraires et de poésie
illustrés de miniatures d’origine
perse mettent en avant l’art de
l’illustration dans des ouvrages
datant du 12e et du 7e siècle.
L’art de la décoration est également mis à l’honneur par des
couvertures de livres anciens,
des ornements de portes photographiés en Egypte et au Maroc
et des revêtements en faïences
de plusieurs tombeaux en
Turquie. Des reproductions des
dessins du “Livre des prières”
d’Al Jazuli et des photographies
de panneaux de carreaux de
faïences illustrant les lieux
saints de l’islam témoignent
également de la beauté de l’art
de la miniature au 15e siècle.
Les 41 reproductions exposées
proviennent de la collection de
l’université néerlandaise de
Leiden qui cumule en 400 ans
d’études en langues et cultures
orientales une collection de
quelques 4.000 manuscrits en
langue arabe et plus de 2.000
manuscrits en perse et en turc
ottoman, précise l’universitaire
Petra Sijpesteijn. Inaugurée
dimanche, l’exposition “L’art du
livre islamique” se poursuit jusqu’au 17 avril prochain à la
bibliothèque de l’université
Alger I.
Khelwa de Sidi Ahmed Tidjani d’El-Bayadh
L’urgence d’une restauration
e ministre de la Culture, Azzeddine
Mihoubi, a mis l’accent, dimanche à
Boussemghoune (El-Bayadh), sur la
nécessité de travaux de restauration
d’urgence de la Khelwa (lieu de méditation) de Sidi Ahmed Tidjani, afin de préserver ce patrimoine historique et
spirituel.
S’exprimant lors de la visite du site en
question, dans le cadre d’une tournée
de travail dans la wilaya d’El-Bayadh, le
ministre a appelé à la mise en oeuvre
urgente de travaux de restauration de
cette khelwa du saint patron Sidi
Ahmed Tidjani, située au Ksar Essaâd à
Boussemghoune, et le mettre à l’abri de
la détérioration et de l’effondrement de
certains éléments de ce ksar datant de
plus de 17 siècles. Cette visite, en com-
L
pagnie de spécialistes en restauration
du vieux bâti, a pour objectif de faire un
état des lieux de ce patrimoine de
dimension spirituelle et historique, de
sorte à prendre la bonne décision et
dans les meilleurs délais pour entamer
les travaux de restauration et de préservation de la bâtisse des risques d’effondrement, a souligné M.Mihoubi.
Le ministre a appelé à engager une
réflexion devant permettre de protéger
ce site spirituel et archéologique que
constitue la Khelwa de Sidi Ahmed
Tidjani et qui revêt une grande importance, culturelle et cultuelle, en tant que
témoin de la naissance de la Tariqa
(confrérie) Tidjania qui s’est ensuite propagée à travers le monde avec une
large adhésion d’adeptes. Il a, en outre,
mis en exergue l’importance du tourisme
culturel qui constitue, a-t-il dit, un facteur de valorisation des sites et monuments culturels
et historiques de
l’Algérie, avant d’exhorter les responsables concernés à oeuvrer à une large
sensibilisation et promotion du riche
patrimoine touristique culturel du pays,
en quête d’exploitation continue pour
constituer une ressource supplémentaire à l’économie nationale.
“Le grand intérêt accordé par l’Algérie
aux vieux ksour est en soi un intérêt
manifesté à l’Histoire, à sa dimension
spirituelle et aux Tariqas (confréries)
soufies ayant servi le pays et défendu et
préservé l’identité nationale”, a ajouté le
ministre. “La sauvegarde de ce legs s’insère dans le cadre de la stratégie de
l’Etat visant la préservation du patrimoine matériel et immatériel du pays, contenue dans le nouveau texte de la
Constitution”, a-t-il soutenu.
Le ministre de la Culture s’est rendu,
lors de cette tournée de travail, à la
zaouïa Tidjania de Chellala Gueblia,
relevant de la commune de Chellala, où
il a visité le mausolée du saint patron
Sidi Leghrissi, fils ainé de Sidi Ahmed
Tidjani. Le ministre a, lors de sa rencontre avec le Khalife général de la
confrérie Tidjania, Cheikh Sidi Ali
Belarabi Tidjani, donné son accord de
principe pour la réalisation d’une résidence d’hôtes de la confrérie pour l’accueil des visiteurs de la zaouïa et de la
Khelwa de Sidi Ahmed Tidjani.
Œuvre de Rachid Mimouni
Pour une traduction arabe et amazighe
es participants à une rencontre sur le romancier
Rachid Mimouni ont plaidé,
dimanche à Boumerdes, pour la
nécessité de traduire
des
£uvres littéraires du défunt vers
les langues arabe et Tamazight.
“Il est impératif de traduire les
£uvres du défunt et de les
mettre à la disposition des
générations montantes”, ont
insisté les participants à cette
rencontre, organisée dans la
ville de Boudouaou, lieu de
naissance de Rachid Mimouni,
à l’occasion de la commémoration du 21ème anniversaire de
sa disparition. Pour le romancier Djilali Khellas, il est “absurde que des pays à travers le
monde profitent des créations
de ce romancier et les traduisent dans leurs langues, au
moment où nous en Algérie
sommes spectateurs de la perte
des oeuvres de l’un des plus
grands hommes de lettres de
l’histoire de l’Algérie”, a-t-il
déploré, dans une déclaration à
l’APS en marge de cette rencontre. “Sur l’ensemble de son
oeuvre écrite en langue française, seuls trois romans ont été
traduits vers la langue arabe”,
a-t-il ajouté. De son côté, l’universitaire d’Alger Mohamed
Sari a estimé dans sa lecture du
roman de Mimouni “Une peine
à vivre”, que cet écrivain s’inscrit dans la “lignée des géants
de la littérature algérienne”,
avec son “style poétique et fort,
doublé d’une étude psychologique profonde des héros de
ses romans”, en dépit du fait
qu’il soit “issu d’un milieu social
non propice à la créativité”. “Les
romans de Rachid Mimouni
demeureront parmi les plus
beaux textes de la littérature
algérienne d’expression française”, a-t-il ajouté. Une autre
intervention du dramaturge
Omar Fetmouche intitulée “Le
fleuve détourné : du roman aux
planches” a mis l’accent sur
l’impératif, pour les hommes du
théâtre de s’intéresser aux
£uvres de Mimouni “pour leur
adaptation au théâtre, vue leur
grande richesse”. Il a rappelé, à
cet effet, le grand succès du
roman “Le fleuve détourné” lors
18
de son adaptation en 2006 au
théâtre. Cette oeuvre théâtrale,
qui a bénéficié de plus de 160
représentations, à travers le
pays, a obtenu le premier prix
au Festival national du théâtre
professionnel. La rencontre sur
Rachid Mimouni, organisée à
l’initiative de la direction de la
Culture de Boumerdes, vise à
faire la “promotion de la littérature algérienne d’expression
française, à travers notamment
l’oeuvre de cet écrivain romancier, tout en offrant l’opportunité
à la découverte de jeunes
talents”, a estimé le directeur de
la Culture, Feghoul Djamel
Eddine. Rachid Mimouni est né
le 20 novembre 1945 à
Boudouaou. Il suivit son cursus
scolaire dans la même ville,
avant l’obtention d’une licence
en sciences à l’université
d’Alger, puis d’une bourse pour
poursuivre ses études à l’Ecole
supérieure des études commerciales au Canada. Il fut nommé
en 1992 en tant que membre du
Conseil national de la culture, et
est décédé le 12 février 1995 en
France. “Le fleuve détourné”
(1982), “L’honneur de la tribu”
(1998), “La ceinture de l’ogresse” (1990), “La peine de vivre”
(1991), “La malédiction” (1993)
et “La colline visitée” (1993)
figurent parmi les romans
phares de Rachid Mimouni,
consacrés à l’échelle mondiale.
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
L’évènement a lieu au niveau de l’université Alger I
Une exposition de
reproductions de
manuscrits et de
dessins du monde
arabo-musulman,
intitulée “L’art du livre
islamique”, issus de
la collection de
l’université
néerlandaise de
Leiden, s’est ouverte
dimanche à
l’Université Alger I.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Relizane
Un cadavre abandonné
en bord de route
Par A. Lotfi
La nouvelle est tombée telle une
traînée de poudre et a vite fait le tour
de la ville et ses communes avoisinantes. En effet, les habitants de la
ville d’Oued R’hiou se sont réveillés
hier matin sur la découverte d’un
cadavre abandonné en bord de
route, à la Cite Boudalia Hassani, les
170 logements de type LSP. Ce sont
les éléments de la Protection civile
qui se sont chargés de déposer la
dépouille à la morgue de l’hôpital
Ahmed-Francis du chef-lieu de daïra
tandis qu’une enquête a été ouverte
par les services concernés pour
déterminer les circonstances exactes
de cette mort. La nouvelle est tombée tel un couperet et a vite fait le
tour de la ville d’Oued R’hiou et ses
communes limitrophes. Selon des
sources, l’infortuné pourrait être originaire de la wilaya de Chlef.
A.L.
Accusée de vente de
psychotropes
Une femme arrêtée
« La consistance du
programme en
énergie
renouvelables à
réaliser pour les
besoins du marché
national sur la
période 2015-2030
est de 22 000 MW,
dont plus de 4500
MW seront réalisés
d’ici à 2020. Quant
à la quantité déjà
consommée depuis
le lancement du
projet en 2011, elle
est de 400 MW».
Les chiffres ont été
déclarés par le
ministre de
l’Energie, Salah
Khebri à Tizi
Ouzou.
Par Roza Drik
exprimant lors d’un
point de presse
organisée
en
marge de la visite de travail
et d’inspection effectué dans
la journée d’hier dans la
région. Ce programme ambitieux concerne tout le monde
dont les investisseurs du secteur public et privé nationaux
et étrangers, précise le
ministre. Sa réalisation permettra d’atteindre à l’horizon
2030 une part de renouvelables de près de 27% dans
le bilan national de production d’électricité. Ainsi, le
volume de gaz naturel épar-
S’
gné
par
les
22 000 MW en renouvelables, atteindra environ 300
milliards de M3, soit un volume équivalant à huit fois la
consommation nationale de
l’année 2014. Les retombées de ce programme
seront très significatives en
termes de création d’emplois,
d’industrialisation, de développement technologique et
d’acquisition de savoir-faire,
contribuant ainsi à la croissance et à la modernisation
économique du pays ainsi
qu’à la préservation de l’environnement. 25 000 DA une
aide au profit des taxieurs qui
conversent le véhicule en
GPL « Une aide de 25 000
DA sera octroyée
aux
taxieurs qui veulent converser leur véhicule en GPL.
L’annonce a été faite par le
ministre de l’énergie, Salah
Khebri.
« Le kit de conversion sera
honoré une fois que le taxieur
aura déposé son dossier
auprès des services concernés pour qu’il puisse bénéficier de cette aide » précise le
ministre. A signaler que le
centre de conversion Sirghaz
Naftal CLP de Tizi Ouzou ,
situé à l’entrée de la ville des
genêts, a fait l’objet d’une
visite du ministre de l’énergie.
Le centre en question dispose de deux ateliers, qui
actuellement prend en charge deux véhicules/ jour, le
chiffre sera revu à la hausse
pour atteindre les 5 véhicules/ jour.
1 500 foyers raccordés
à Mekla
« Les véhicules seront
dotés prochainement d’une
carte magnétique afin de cerner le problème de fraude du
carburant », a indiqué Salaha
Khebri, ministre de l’énergie.
Le projet en cours de réalisation, une fois finalisé permettra de suivre à distance et de
détecter les fraudeurs.
Les transporteurs de carburants eux aussi seront
dotés de cette carte ainsi que
les centres de stockages
»ajoute le premier responsable de ce secteur.
Le ministre de l’<<energie
a procédé hier, à la mise en
service du gaz naturel à
Mekla, à l’est de Tizi Ouzou.
Ainsi, la fiche technique de la
wilaya présentée par la direction, a révélé que 640 villages
sont raccordés au gaz naturel, 827 villages en cours de
raccordement, 46 autres restants de la 3e tranche, soit un
total de 217 031 foyers raccordés, 184 094 foyers mis
en gaz. Le taux de raccordement de la wilaya est estimé
à 70,62% , à l’achèvement
des programmes en cours le
taux de raccordement en gaz
atteindra les 98, 69%. Tizi
Ouzou est classée première
à l’échelle nationale.
Lancement des travaux
du projet 16 pouces
Deux agences
commerciales inaugurées
Carte magnétique
pour le contrôle
du carburant
Trois localités sont concernées par ce projet, il s’agit de
Zekri, Akerrou et Ait Chaffa.
Le projet en question a connu
un retard flagrant dans son
lancement à cause des oppositions des riverains. Inscrit
pour rappel au programme
quinquennal 2010-2014 pour
un réseau de transport de
14,80 kms et un réseau de
distribution de272.91 kms.
Une fois le projet achevé,
7080 foyers seront raccordés
au gaz naturel.
Deux agences commerciales ont été inaugurées respectivement à la nouvelle
ville de Tizi Ouzou et Mekla
par le ministre de l’Energie.
La première à la nouvelle ville
qui couvrira les localités de
nouvelle ville - Oued Aissi
–Tala Athmane-BouhinouTalla
Mansour-BetrounaTimizart Loghbar- Tazmalt El
Kaf et Rahlia. La deuxième
agence est celle de Mekla,
qui prendra en charge les
localités
de
MeklaSouammaâ et Ath Khelili.
Lutte contre le banditisme
Un escroc africain arrêté
Un ressortissant africain de nationalité nigériane vient d’être arrêté à la nouvelle gare
routière de Tizi Ouzou. Des produits destinés
à la contrefaçon de billets de banque et d’un
coffre contenant des coupures de papier au
format de billets de banque ont été saisis.
Selon un communi-qué adressé hier par la
cellule de la sûreté de la wilaya. Une enquête a été ouverte par les forces de police de la
brigade économique et financière relevant du
SW.PJ-sûreté de wilaya de Tizi Ouzou suite à
une plainte d’un citoyen pour escroquerie aux
billets de banque en devises, à l’encontre
d’un ressortissant africain, qui a abouti à son
arrestation. Présentés au Parquet de TiziOuzou jeudi dernier pour escroquerie, détention de produits destinés à la contrefaçon de
billets de banque, et entrée et séjour irrégulier, il a été mis en détention préventive.
R.D.
7
Selon un communiqué rendu
public par la cellule de communication de Relizane, les éléments de la
brigade de recherches et d’intervention de la Sûreté de wilaya de
Relizane, ont réussi à exploiter une
information parvenue à leurs services
faisant état de la présence d’une
femme résidant au chef-lieu de la
wilaya, qui a transformé sa demeure
en un lieu de vente de psychotropes
de marque « Extasy ». L’enquête
déclenchée, a permis d’arrêter la
mise en cause en possession de plusieurs comprimés, laquelle a dénoncé son fournisseur de ce « poison ».
Les deux complices ont été présentés au tribunal de Relizane pour être
poursuivis selon la procédure de flagrant délit nouvellement réformée,
ajoute le dit communiqué.
A.L.
Direction de l’éducation
Désignation d’une nouvelle responsable
La nouvelle directrice de l’éducation, Mme Hirrèche Hidayathe ,
mutée d’Aïn Témouchent en remplacement de Chermate Djilali , appelé
à d’autres fonctions dans la wilaya
d’Oran , a été officiellement installée,
hier , par le wali de Relizane,
Derfoufe El Hadjeri dans le cadre du
mouvement partiel opéré par le
ministère de tutelle, en présence des
cadres du secteur. Dans une brève
allocution, le wali a fait part des perturbations traversées par ce secteur,
très sensible, ces derniers temps et
que désormais, tous les partenaires,
personnels de l’éducation, syndicats
et parents d’élèves, se doivent de
conjuguer leurs efforts et ouvrir tous
les canaux de la communication afin
d’améliorer les performances de ce
secteur dans les examens de fin
d’année et que chacun doit œuvrer
pour l’intérêt général des apprenants.
Par conséquent, joutera Derfoufe,
les pouvoirs publics continueront à
apporter l’aide nécessaire à ce secteur sensible. Par ailleurs, ce fut au
tour de la nouvelle directrice de
l’éducation, Mme Hirrèche Hidayathe
de prendre la parole pour mettre en
exergue les défis qui l’attendent et de
rassurer d’être à la hauteur de la mission et de la responsabilité qui lui ont
été confiées.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Vers une nouvelle
aérogare
Campagne oléicole à
Béjaïa
Vingt millions de
litres récoltés
Plus de 20 millions de litres
d’huile d’olive ont été collectés
jusque-là à Béjaïa, apprend-on
dimanche auprès de la Direction
des services agricole (DSA). Les
bassins de Tazmalt et Ighil Ali, à
l’extrême ouest de la wilaya, qui
regroupent une part importante
du verger oléicole local et qui
sont encore en pleine activité
sont de nature à relever sensiblement le niveau de cette production, initialement « vouée à la
morosité à cause du manque de
pluie l’automne dernier mais qui
se rattrape vigoureusement »,
précise-t-on de même source,
relevant que l’objectif désormais
est la collecte d’une jauge de 21
millions de litres. Cette remontée
soudaine a été principalement
induite par les vergers de
Seddouk et Beni-Maouche qui, à
eux seuls, ont réalisé plus de 04
millions de litres, ajoute-t-on, indiquant que les rendements par
endroits ont dépassé 25 litres par
quintal et 2 000 quintaux d’olives
à l’hectare. « C’est une saison
record », estime-t-on, par ailleurs, celle-ci étant jugée meilleure que celle de la saison
2014/2015, siège d’une production de19 millions de litres. Cette
embellie, souligne-t-on, fait
essentiellement suite au retour de
l’investissement, injecté au titre
des différents programmes de
valorisation et d’aide de l’Etat
(extension parc oléicole, mise en
place des programmes d’appui et
vulgarisation, désenclavement
vergers, pistes et électrification,
transformation (huileries modernes)). La wilaya de Bejaia reste
le premier bassin oléicole national, avec une superficie de plus
de 56 ha d’oliviers et un potentiel
de transformation fondé sur 427
huileries.
La plage de
Madagh, située
dans la commune
d’Aïn El Kerma
(ouest d’Oran),
daïra de Boutlelis, à
52 km d’El-Bahia,
connaît des weekends fous, car
chaque jeudi et
vendredi, des
mordus de surf se
donnent rendezvous, profitant des
conditions
climatiques
favorables ces
derniers jours
(vagues atteignant
deux mètres).
Par Mourad Belkaïd
e sport de glisse s’affirme de plus en plus
à Oran et rien qu’à
Aïn El-Turck, on compte
aujourd’hui plus de 40 amateurs. Sentant la bonne
C
L
affaire, des magasins d’articles de sport commencent à
proposer des équipements et
du matériel pour cette discipline naissante. Le choix s’est
porté sur cette plage considérée comme le lieu le plus indiqué pour cette pratique sportive qui draine, chaque weekend en cette période hivernale, de plus en plus d’adeptes, ont indiqué les pratiquants. «Une pratique qui permet de communiquer avec la
nature», nous dit Brahim El
Keurti, un jeune de 28 ans
habitant à Paradis plage (Aïn
El-Turck), signalant que chaque week-end, des surfeurs
se font plaisir en se rencontrant et se livrant à des parties
de glisse, dans la joie et la
bonne humeur. Il n’y a pas de
clubs, pas de fédération. Sauf
un groupe de mordus qui se
prend en charge. Dans ce
sport, il y a surtout de la sensation, du plaisir. Apparu en
Algérie depuis quelques
années seulement, ce sport
fait des émules à Oran, ville
côtière disposant de plages
adaptées, entre autres, au
surf. Cette discipline nautique
consiste à glisser sur une
planche
au-dessus
des
vagues et réaliser des mouvements
acrobatiques.
Aujourd’hui, le nombre est
sans cesse grandissant avec
pas mal d’expatriés.
M.B.
Le couloir de la mort
n accident de la route a eu lieu
avant-hier sur le 3e boulevard périphérique, lorsqu’une voiture a dérapé,
avant de quitter la route et percuter la
glissière de sécurité. Heureusement,
aucune victime n’a été déplorée lors de
cet accident, parmi les ouvriers qui s’affairaient à peindre les bordures de trottoirs et qui ont échappé à une mort certains puisque le véhicule les a frôlés.
D’après des témoignages, les agents de
la protection civile ainsi que les services
de sécurité, ont eu du mal pour créer un
périmètre de sécurité. La route était coupée pendant un long moment, ce qui a
créé un bouchon monstre tout le long du
boulevard. Une enquête a été ouverte
par les services de police territorialement
compétents afin de déterminer les circonstances exactes de cet accident. Des
agents de l’APC étaient sur les lieux pour
peindre les trottoirs, ce qui aurait pu
engendrer un grave accident si la voiture
s’était dirigée vers l’un d’eux. A souligner
aussi que les services de sécurité ont mis
du sable sur la peinture qui s’est déversée sur la route. A noter que ce boulevard
est devenu un réel danger pour les
conducteurs en raison de l’intensité du
trafic et de l’état de la chaussée. En effet,
un nombre important d’accidents de la
circulation ont été recensés ces derniè-
res années mais les causes principales
ne sont toujours pas encore définies.
C’est à se demander si les véhicules mis
en cause, répondent aux normes
connues de mise en service. Parfois ces
accidents donnent l’air d’avoir pour cause
des problèmes purement techniques et là
c’est une question du respect des normes techniques qui est évoquée. Le rappel par Renault de plusieurs véhicules de
type 301, pour réparer une défaillance
technique, et le contrôle imposé, a postériori, aux véhicules importés de certains
pays d’Asie, laissent penser que quelque
chose ne tourne pas rond.
M.B.
Université d’Oran
Chercheurs sociologues arabes
au Crasc
ans le cadre d’une continuité de deux colloques
déjà organisés en 2012 par le
Centre national de recherche
en
anthropologie
social
(Crasc) de l’université d’Oran
dont le premier sur l’avenir du
monde social dans le monde
arabe et le second sur : penser des changements en
Algérie, le colloque international sur les sociologues arabes
face aux questions des mutations actuelles.
Son objectif c’est de travailler à travers la sociologie,
D
e trio algérien (Zine
Eddine Heroui, Ugo
Daniel Gamberoni et
Akram Bounabi) s'est imposé
à l'issue d'une opposition palpitante devant une équipe
égyptienne composée de
Moataz Medhat, Nouredine
Nouredine
et
Mokhtar
Wafaey. L'Egypte a mené au
tableau d'affichage jusqu'à la
17e touche, mais les sabreurs
algériens sont revenus en
force prenant un écart de
deux à trois points, avant de
remporter la rencontre (4538). "Les débats étaient vraiment serrés de bout en bout.
le discours des sociologues
sur les mutations actuelles sur
les protestations sociales, les
révoltes arabes dans le
monde arabe ou printemps
arabe.
Les chercheurs sociologues de 15 pays du monde
arabe du Yémen, à l’Egypte, à
l’Irak, au Soudan, jusqu’à
Tunis, la Mauritanie, le Maroc
ont travaillé sur la méthodologie, comment appréhender et
traiter ces questions de mutations. Ces protestations au
niveau local et au niveau de
8
chaque pays avec des expériences de terrain, le second
but de ce colloque c’est de
faire un échange des rencontres.
A cet effet, il y a des
recommandations méthodologiques, il faut penser de traiter
les catégories analytiques en
faisant des rencontres de ce
genre toutes les deux années
avec des chercheurs sociologues du monde arabe pour
faire un noyau qui sera un
observatoire des mutations
sociales actuelles dans le
monde arabe (des protestations sociales) pour donner
des éléments de compréhension des différentes mutations
pour les décideurs, les pouvoirs publics, pour les différents acteurs dans la société
civile dans le monde arabe et
l’autre volet est la contribution
citoyenne, c’est de vulgariser
un discours sociologique à
côté des autres discours sur
la question actuelle apprendon d’El Mestari Djilali, chercheur au Crasc.
M.B.
Nos sabreurs ont évolué à un
bon niveau résistant au retour
des Egyptiens. Avec plus de
travail et d'application ils vont
progresser encore. Mes félicitations à toute l'équipe", a
déclaré à l'APS l'entraîneur
cubain de la sélection algérienne de sabre, Salazar
Guzman.
En demi-finale, l'Algérie a
battu la Tunisie 45 à 41, alors
que les Egyptiens ont pris le
meilleur sur la Jordanie (4527). "Ce titre est historique car
c'est la première fois que
l'Algérie arrive à battre
l'Egypte et la Tunisie dans un
même tournoi. Les deux
médailles de bronze en individuel (Bounabi et Heroui, ndlr)
devraient ouvrir de belles
perspectives pour l'escrime
algérien", estime le coach
algérien. De son côté, l'entraîneur de la sélection égyptienne, Cherif Al Bekeri, a
reconnu la suprématie de l'adversaire. "Je félicite l'équipe
algérienne pour son effort et
je pense qu'elle a bien mérité
ce titre vu ce qu'elle a montré.
JO 2016 de Volley
a sélection féminine algérienne de
volleyball s'est imposée devant son
homologue égyptienne sur le score de 3
sets à 1 (18-25, 25-19, 25-20 et 25-23),
en match comptant pour la 3e et dernière
journée du groupe B, du tournoi qualificatif aux Jeux Olympiques de Rio 2016,
dimanche à Yaoundé (Cameroun).
Grâce à cette victoire, la 3e après celles
obtenues respectivement devant le
Botswana et l"Ouganda sur le même
score (3-0), le six algérien (9 pts) prend
L
L'Algérie
vise le sacre
Les erreurs commises
dans
des
moments délicats ont
été fatales", a expliqué le technicien
égyptien. La Tunisie a
pris la 3e place de
l'épreuve par équipes
grâce à son succès
devant la Jordanie 45
touches à 41. En individuel, le titre est
revenu samedi au
Tunisien
Fares
Ferjani (N.8 mondial)
en s'imposant en finale
devant l'Egyptien Mokhtar
Wafaey 15 à 9. Vingt (20)
athlètes représentant sept
pays
(Algérie,
Tunisie,
Egypte, Grèce, Argentine,
Mali et Jordanie), ont pris part
à cette étape de Coupe du
monde. Le président de la
Fédération algérienne d'escrime (FAE) , Raouf Bernaoui,
a justifié le petit nombre de
participants par le déroulement des championnats
d'Asie et d'Europe à partir de
la semaine prochaine.
devant le Cameroun (2-3) et le Kenya (03) est éliminée.
L'équipe qui remportera ce tournoi se
qualifiera directement aux Jeux
Olympiques de Rio de Janeiro, tandis
que les deuxième et troisième auront
une seconde possibilité de se qualifier
en disputant un tournoi inter-continental.
Victoire des Verts
contre les Pharaons
la 1ere place au classement final du
groupe B, devant l'Egypte (2e - 6 pts).
Le Botswana victorieux en match d'ouverture de l'Ouganda (3-2), se classe 3e
avec 2 pts, laissant la 4e et dernière
place du groupe à l'Ouganda (1 point).
En demi-finale l'Algérie affrontera le perdant du match au sommet du groupe A,
opposant en ce moment le Kenya au
Cameroun. L'Egypte sera opposée au
gagnant de ce même match.
La Tunisie qui a perdu ses deux matches
Résultats de la 3e journée
du groupe B
Botswana - Ouganda
3-2 (22-25, 25-21, 25-19, 10-25, 15-11)
Algérie - Egypte
3-0 (18-25, 25-19, 25-20, 25-23)
Classement
1 . Algérie
2 . Egypte
3 . Botswana
4. Ouganda
Pts
9
6
2
1
Second meeting de handisport
Alger remplace Mascara
a ville de Mascara a été
remplacée par celle
d'Alger pour la tenue du
second meeting d'athlétisme
handisport, le samedi 20
février à partir de 9h00, a-ton appris dimanche, auprès
de la Direction de l'organisation sportive (DOS) de la
Fédération algérienne handisport (FAH).
"On a été informé, jeudi, par
la ligue handisport de
Mascara, de l'impossibilité
d'organiser le 2è meeting
d'athlétisme à sa date, à
cause de l'indisponibilité du
stade de Mascara, lieu
retenu pour la compétition", a
L
indiqué le DOS, Mustapha
Bendali, ajoutant que cette
décision de dernière minute,
l'a poussé à mettre les bouchées doubles pour trouver
un autre lieu et surtout maintenir la date initiale.
"Il fallait trouver un lieu de
remplacement et surtout
maintenir la date du 20
février du meeting, arrêtée
en début de saison, afin
d'éviter de chambouler le
reste du programme. Le
stade annexe du 5 juillet est
prêt et sera disponible
durant la même date", a souligné Bendali.
Des correspondances ont été
La Russe Kuchina sur un nuage
a Russe Mariya
Kuchina, championne
du monde et d'Europe de
saut en hauteur, a réussi la
meilleure performance mondiale en salle de la saison
lors de la réunion de
Moscou dimanche avec un
saut à 1,98 m. Kuchina (23
ans), qui reste loin de son
record personnel à 2,01 m,
s'est imposée devant Irina
Gordeyeva, 2e avec un saut
à 1,89 m, et Kristina
Koroleva, 3e à 1,85 m. De
son côté, Ekaterina Kona,
championne du monde et
d'Europe en salle en triple
saut, s'est imposée avec
une marque à 14,10 m tandis qu'Angelika Sidorova
(4,50 m) a profité de l'absence de Yelena Isinbayeva,
blessée à une jambe, pour
17
J
3
3
3
3.
Les Algériens participent au tournoi international de tennis MehdiBouras (juniors garçons et filles),
dont le coup d'envoi a été donné
dimanche à Hydra (Alger), pour remporter le titre notamment chez les
garçons, a indiqué le directeur de
l'organisation sportive (DOS) de la
Fédération algérienne de tennis
(FAT), Hamza Khellassi.
"Notre objectif consiste à remporter
ce tournoi, et nous comptons énormément sur Youcef Rihane, vainqueur la semaine dernière d'un tournoi similaire disputé en Egypte, et à
un degré moindre sur Karim
Bendjemaâ et la joueuse Lynda
Benkaddour", a déclaré à l'APS, le
DOS de l'instance fédérale.
Et d'ajouter : "Nous avons engagé
quelques éléments dont l'âge ne
dépasse pas les 14 ans pour se frotter au niveau international. Mais nous
attendons beaucoup des autres
joueurs pour aller loin dans cette
compétition". Ce tournoi organisé à la
mémoire du jeune Mehdi Bouras, ravi
en 2013 à l'affection des siens à l'âge
de 24 ans, entre dans le cadre du
programme de l'instance internationale (FIT) visant à permettre aux
joueurs d'améliorer leur ranking international. Selon les organisateurs, 81
joueurs dont 32 filles, représentant 20
pays sont présents à ce tournoi, alors
que l'Algérie y participe avec 21 éléments dont 9 filles. La compétition a
débuté dimanche avec le déroulement des qualifications. Le tableau
final aura lieu à partir de mardi alors
que les finales du double auront lieu
vendredi et celles du simple samedi
matin. Lors des épreuves disputées
dimanche matin, trois tennismen
algériens ont été éliminés. Il s'agit de
Larbi Boukhari battu par le
Britannique Samej Maker (6-1 et 6-0),
Anis Makhbi par l'Espagnol Ramiro
Laguna (6-2 et 6-2) et Lyes Djebbour
par le Britannique Kyle Stocker (6-0
et 6-0). Par ailleurs, le responsable
de la FAT a évoqué les conditions
ayant trait au tournoi: "Toutes les
conditions adéquates ont été mises à
la disposition des délégations présentes depuis jeudi, et qui ont fait part de
leur satisfaction notamment au
niveau de l'hebergement, ce qui
explique la présence en grand nombre de joueurs étrangers à l'étape
d'Alger". Le juge arbitre international
algérien Hakim Fatah officiera les
deux tableaux (simple et double) de
ce tournoi de grade 5, qui sera dirigé
par Tahar Azzi.
ting de Batna, celui d'Alger
connaîtra également l'organisation de sept
SUPER-DIVISION A DE BASKET
épreuves, à savoir, le
100m, 200m, 400m,
800m, 1500m, 5000m et
80m pour les U-16. Les
Voici le programme des matchs en
concours concerneront
retard du
cham
pionnat d'Algérie de basket-ball, Sup
le poids, le club, le javeerDivision "A" (messieurs), prévus ce
lot, le disque et la lonmardi.
gueur.
RC Constantine - OMS Miliana
La Fédération algé(15h00)
rienne handisport a pro- O. Batna - US Sétif
(15h00)
GS Pétroliers - CRB Dar Beida
grammé six meetings
(16h00)
pour la saison en cours, WA Boufarik - NA Hussein-Dey
(15h00)
avant le championnat
d'Algérie prévu du
Rappel du classement :
2 au 4 juin prochain
Pts
J
à Béjaïa.
1. GS Pétroliers
35
18
2. CRB Dar Beida
34
18
3. NA Hussein-Dey
33
18
4. IRBB Arréridj
32
19
5. US Sétif
31
18
--. NB Staouéli
31
19
7. O Batna
30
18
remporter l'épreuve de la
8 . OMS Miliana
25
18
perche. Cette réunion en
9 . WA Boufarik
24
18
salle intervient au coeur d'un --. USM
Blida
24
19
contexte particulier pour
11. PS El-Eulma
23
19
l'athlétisme russe, suspendu --. AB Skik
da
23
19
depuis novembre de toute
13. RC Constantine
22
18
compétition internationale
14. COBB Oran
20
19.
pour dopage.
envoyées dans ce sens pour
informer les différentes ligues
et clubs concernant le changement de lieu, afin de
prendre les dispositions
nécessaires et être présents
au meeting.
Le DOS s'attend à une
"bonne" participation des
athlètes et des clubs, malgré
le changement de dernière
minute.
Le meeting d'Alger interviendra après le premier qui a eu
lieu fin janvier à Batna et qui
avait donné le coup d'envoi
des activités d'athlétisme
handisport pour la saison
2015-2016. A l'instar du mee-
Meilleure performance mondiale de l'année en salle de saut en hauteur
L
Mardi 16 février 2016
TOURNOI INTERNATIONAL
MEHDI-BOURAS DE TENNIS
L'Algérie bat l'Egypte
et remporte le titre
La sélection algérienne
masculine "junior" de
sabre a remporté la Coupe
du monde de sabre (étape
d'Alger) en battant l'Egypte
par 45 touches à 38 en
finale par équipes disputée
dimanche à la salle
Harcha-Hacène (Alger).
3e boulevard périphérique
U
Quotidien national d’information
Coupe du monde 2016 de sabre-juniors par équipes
Le surf bat son plein
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Madagh de Aïn El Kerma
Es-Sénia
Selon le chef du projet de
cette future infrastructure, l’aéroport d’Es-Senia sera livrée vers la
fin de cette année (2016) et sera
implantée côté ouest de l’aérogare actuelle sur une superficie
de 31 000 m². Les travaux entamés en novembre 2012, selon le
cahier des charges, avancent à
un rythme acceptable. Cette
aérogare sera dotée d’un parking
d’une capacité de 2 200 véhicules. Son toit qui sera couvert par
des panneaux solaires, garantira
à hauteur de 22% des besoins en
énergie de cette enceinte. Il y a
lieu de signaler qu’avec une
capacité de traitement de 2 millions de passagers par an, la
nouvelle aérogare en plus du
chapiteau qui assure actuellement le traitement moyen de 900
000 passagers/an, les capacités
vont passer à 3 millions de passagers/an, eu égard à l’importance dont jouit la wilaya d’Oran
en tant que capitale de l’Ouest et
un pôle économique important.
Le projet d’extension prévoit également la réhabilitation de l’actuelle aérogare internationale,
appelée à desservir les lignes
domestiques.
M.B.
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Programme de la mise à jour
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
AG ORDINAIRE DE LA LFP
Les bilans
moral et
financier
adoptés
Les bilans moral et financier de
la Ligue de football professionnel
(LFP) pour la saison 2015 ont été
adoptés à l'unanimité par les membres de l'Assemblée générale ordinaire (AGO), tenue dimanche au
Centre technique national de SidiMoussa (Alger).
Le quorum a été atteint en présence
de 29 des 41 membres composant
l'assemblée générale, présidée par le
président de la LFP, Mahfoud
Kerbadj.
"Les membres de l'assemblée ont
reçu une copie des différents bilans
deux semaines avant cette AGO, afin
qu'ils puissent les lire attentivement,
ce qui a permis aux travaux de se
dérouler de manière accélérée.", a
indiqué le vice président de la LFP,
Fawzi Guellil.
Cette assemblée générale ordinaire
(AGO) a été l'occasion pour le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, de
proposer des candidats susceptibles
de diriger la commission des candidatures et celle des recours en vue
de l'Assemblée générale élective qui
aura lieu après les JO de Rio.
En ce qui concerne la commission
des candidatures, le premier responsable de la LFP a proposé trois
noms : Hassan Hemar (ES Sétif),
Mohamed El Morro (ASM Oran) et
Mahfoud Boukhelkhal (Olympique
Médéa). Pour celle des recours,
Kerbadj a proposé Madjid Yahi (US
Chaouia), Boubekeur Yekhlef (MO
Béjaïa) et Djilali Bensenada (USM
Bel-Abbès). Une des principales
conditions pour faire partie de ces
deux commissions "ne pas être candidat" à un poste de responsabilité
au sein du prochain bureau de la
LFP, a signalé Kerbadj. Le premier
responsable de la LFP a appelé également à la création d'une 3e commission, chargée de l'inventaire et
qui sera composée, entre autres,
de Réda Malek (CR Belouizdad)
et Mohamed Khaldi (MC Saïda).
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Régions
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Tour préliminaire de la ligue des champions
Collectivités locales à Beni Slimane
Chances intactes
pour les Béjaouis
Les habitants réclament
l’ouverture d’une annexe
Le représentant
algérien en Ligue des
champions, le MO
Béjaia, s'est incliné
face à la formation
ghanéenne d'Ashanti
Gold 0-1, dimanche à
Obuasi pour le compte
du match aller du tour
préliminaire de cette
compétition
continentale.
Les habitants du village El-Hay El-Kadim, village
faisant partie de la douzaine d’autres qui
composent la commune de Beni Slimane,
commune d’environ 30 000 habitants située
à l’est de la wilaya de Médéa, grincent
des dents et réclament de plus en plus
de meilleures conditions de vie.
Par Mohamed Zerouat
n dépit de cette courte
défaite, les chances
des Béjaouis restent
intactes pour espérer se qualifier au prochain tour lors de
son match retour prévu le 28
février au stade de l'unité
maghrébine
de
Bejaia
(18h00). Pour revenir au
match, il est utile de noter
que l'arbitrage du burkinabé
Jean Ouatarra a été pour
beaucoup dans la courte
défaite du représentant algérien. L'unique but de la rencontre a été inscrit par
Joshua à la 61e minute de
jeu pour les Ghanéens
d'Ashanti Gold. Le MOB,
vice-champion d'Algérie et
détenteur de la Coupe
d'Algérie, a terminé la rencontre avec dix joueurs après
l'expulsion de Lakhdari à la
72e minute de jeu. Et juste-
E
ans cet esprit, les habitants de Beni Slimane revendiquent l’ouverture
de l’annexe de l’APC dont les travaux de réalisation ont pris fin depuis
quelque temps. Ce qui leur évitera d’éventuels déplacements jusqu’au
chef-lieu communal pour se faire délivrer un quelconque papier administratif. Il
est à signaler que ces mêmes habitants ont dû attendre une dizaine d’années
avant de voir les travaux de réalisation prendre fin. Ce qu’ils ne s’expliquent
toujours pas, c’est que cet établissement reste toujours fermé malgré leur
grand besoin et la promesse des autorités locales de leur ouverture. Pour leur
part, les autorités locales expliquent ce retard par l’attente du cachet rond après
délibération, afin de dégager un délégué devant être muté au niveau de cette
antenne de l’APC. En attendant, la colère des habitants augmente et ces derniers n’excluent pas le recours à des actions de rue pour se faire entendre.
D
Ahmed Amine B.
ment, cette expulsion a été le
tournant de ce match où les
Béjaouis ont été vraiment
découragé par la mauvaise
prestation
de
l'arbitre
Ouatarra. Lakhdari lui, insiste
en déclarant que " Je ne
mérite pas l'expulsion. C'est
plutôt le joueur ghanéen qui
méritant le carton et non pas
moi. Et au joueur du MIOB de
conclure que " je laisse l'arbitre à sa conscience ".
Heureusement que le gardien
de but Daif a été excellent
durant toute la partie sinon le
MOB aurait pu être défait par
un score plus lourd.
Pour le coach de Béjaia,
Amrani il croit dur comme fer
en ses joueurs puisqu'il a
d&éclaré en fin d epartie que
l'arbitre nous a massacré.
Nous avons bien joué et nous
allons nous qualifier à
BéjaiA… ". Et justement le
coach Ghanéen Hayfiord a
estimé que " nous avons joué
face à une solide équipe de
Béjaia.
" Quant au défenseur Joshua il indique que "
nous ne sommes pas encore
qualifiées… ".
Avec un seul but comme handicap au match retour,
l'équipe du coach amrAni
aura bien des chances pour
se qualifier au prochain tour.
D'autant que l'équipe qui a
été amoindrie au match aller
pourrait récupérer ses blessés au match retour.
En effet, l'entraîneur du MO
Béjaia Abdelkader Amrani a
fait appel à 20 joueurs pour
ce, vue déplacement contre
les Ghanéens d'Ashanti Gold.
Le
gardien
de
but
Chamseddine Rahmani, victime d'une contusion au tibia,
fera bel et bien le voyage
avec l'équipe, en attendant
que le staff médical se prononce sur place sur sa participation à cette rencontre.
Rendez-vous est donc pris
pour le 28 février prochain à
Béjaia pour le match retour
décisif.
En cas d'un exploit face aux
Ghanéens, les Béjaouis
devront rencontrer le vainqueur de la double confrontation entre les Tunisiens du
Club Africain et les Ivoiriens
de l'AS Tanda.
L'ES Sétif, second représentant algérienne dans cette
prestigieuse compétition des
clubs, est exemptée de ce
tour préliminaire.
A.A.B.
Abdelkrim Medouar à propos de l'avènement du professionnalisme :
"Le foot algérien a regressé "
e football algérien n'a fait
que régresser depuis l'avènement du professionnalisme,
dont il n'a pris que les aspects
négatifs, et il gagnerait peut-être
à revenir à l'amateurisme, a
a profité de cette
LFP
La
le
déclaré le porte-parole de l'ASO
et
rach
Har
El
USM
occasion pour attirer l'atChelf, Abdelkrim Medouar, lors
RC Arbaâ, avec une
onsables
resp
des
ion
tent
de l'Assemblée générale ordi,
ans
23,6
moyenne d'âge de
s sur la nécessiter
naire de la Ligue de Football
club
de
les
ctifs
effe
les
possèdent
Professionnel (LFP), tenue
des joueurs étrangers et
1
e
Ligu
la
de
es
jeun
plus
ististat
qui,
dimanche à Sidi-Moussa
aux
tion
bina
,
ball
professionnelle de foot
(Alger).
pui, ne jouent
l'ap
à
s
que
ball
foot
de
e
a révélé la Ligu
"Les clubs tunisiens et marot.
ven
sou
pas
professionnel (LFP) lors de
cains ont toujours le statut
urs
joue
les
e,
enn
moy
"En
e
son assemblée général
d'amateurs et ils vivent parfai38
que
nt
joue
étrangers ne
ordinaire (AGO), tenue
tement bien cette situation. Ils
les
et
ch,
mat
par
utes
min
dimanche à Sidi-Moussa
participent même à la coupe
sur
binationaux 43 minutes
(Alger). Avec une moyenne
du monde des clubs chame
dur
que
,
les 90 minutes
pions. Alors, pourquoi les clubs
d'âge de 29 ans, le CS
est
qui
Ce
e.
ontr
une renc
algériens doivent-ils acquérir
Constantine possède, en
trop peu." a signalé le vice
obligatoirement ce soi-disant
revanche, l'effectif le plus
zi
Faw
,
LFP
président de la
statut de professionnel, alors
vieillissant de la Ligue 1 et
Guellil. "La Ligue ne cherqu'il ne leur convient pas à
devrait donc "faire un
che pas à s'immiscer dans
le
r
tous les niveaux ?", s'est interpou
LFP
la
n
selo
rt",
effo
les affaires techniques des
rogé Medouar devant les
rajeunir. En Ligue 2, c'est
aîneurs ont
entr
Les
s.
club
membres de l'AGO. Le rese
sèd
pos
l'US Chaouia qui
it de gérer leurs effecponsable Chélifien s'est
dro
le
c
ave
e,
jeun
plus
le
f
l'effecti
ent.
hait
sou
le
ls
qu'i
révolté également contre le
tel
tifs
une moyenne d'âge estique signaons
retard accusé dans la livraifais
ne
s
Nou
ent
mom
mée à 23 ans, au
son des aides promises par
faits et espérant
des
ler
el
l'Am
et
oub
où l'AS Khr
en
l'Etat, notamment, pour la
nt
dro
pren
les
ls
qu'i
Boussaâda possèdent les
construction des centres de
préciser
à
tenu
a
pte"
com
s,
effectifs les plus âgé
formation.
,
LFP
la
de
t
le présiden
avec une moyenne
"Les clubs algériens sont et
j.
bad
Ker
foud
Mah
de 27 ans chacun.
resteront le principal pour-
USM El Harrach et RC Arbaâ
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
L
Effectifs les plus jeunes
L'
16
voyeur des différentes
sélections nationales. On
doit donc les aider à former pour assurer une
continuité dans cette perspective. Jusqu'à quand
continuera-t-on à faire
appel à des joueurs binationaux ?", a ajouté
Medouar.
Le président de l'US
Chaouia, Madjid Yahi a,
pour sa part, saisi la LFP
pour demander un renforcement des conditions de
sécurités dans la dernière
ligne droite des différents
championnats (ndlr,
Ligues 1 et 2). "Désormais, chaque point vaudra son pesant
d'or, que ce soit pour décrocher
le titre, accéder à une division
supérieure où éviter la relégation. Certains clubs n'hésitent
pas à recourir à des moyens
extra sportifs pour arriver à leur
fin et c'est pour cela que je
demande un renforcement des
conditions de sécurité, dans ce
qui reste du parcours.", a
demandé le responsable chaoui.
De son côté, le président du CR
Belouizdad, Réda Malek, a préféré prendre la parole pour interpeller ses pairs au sujet du plafonnement des salaires, consi-
Bir Ben Abed
La route d’Aïn Boureffou dans un piteux état
ette route depuis longtemps n’a subi aucune
modification malgré les innombrables virages. Reliant le village d’Aïn Boureffou et la daïra
de Guelb El-Kebir, ce qui a provoqué son délabrement, sans
susciter de réfection des services concernés.
De ce fait, elle demeure la
plus dangereuse des routes au
vu des affaissements, des crevasses et des milliers de nidsde-poule et autres cratères, et
l’appellation n’est pas exagérée. Combien d’automobilistes,
en voulant éviter ces trous, en
ont percuté d’autres ou ont car-
C
rément perdu le contrôle pour
finir au parquet. Ils sont nombreux à y avoir laissé leur vie.
Un chauffeur dépité de taxi
nous dira : «Je n’en peux plus,
car je déteste cette route, un
véritable traquenard et un
coupe-gorge pour ses usagers.
Combien de fois avons-nous
entendu parler d’un projet
d’élargissement de cette route
ou de sa réfection en vain ? La
chance nous sourira peut-être
dans les jours à venir par le
biais de vos colonnes.» Son
collègue nous parlera de son
matériel de travail : «Ma voiture,
mon gagne pain, tombe assez
souvent en panne à cause de
l’état de cette route.
Je refais la suspension deux
à trois fois par an, mais avec la
cherté de la pièce de rechange,
on n’arrive plus à joindre les
deux bouts.» Espérons que
tous ces appels de détresse
trouveront un écho auprès des
concernés dont le citoyen
goutte quotidiennement des
types de souffrances.
Manque flagrant
d’infrastructures sportives
Les habitants de la commune
de Bir Ben Abed, dans la dira
de Guelb El-Kebir, à 90 km à
l’est de la capitale du Titteri,
sont de nouveau revenus à la
charge ces derniers temps pour
réclamer la réalisation des stades au niveau des villages d’Ain
Boureffou, Chouitiya ,Ouled
Amar, et Ouled Said .
Réclamée plusieurs fois, cette
infrastructure sportive qui fait
défaut au sein de cette commune de près de 15000 habitants, demeure l’une des principales revendications des habitants qui récusent les prétextes
avancés par les autorités.
Preuve à l’appui, ils mettent en
avant l’existence de deux ter-
rains relevant du domaine
public de l’Etat. Ils vont même
jusqu’à réclamer un stade en
gazon synthétique comme celui
du chef-lieu communal.
Aussi, ce ne sont pas seulement les stades qui font défaut.
Faute de pouvoir pratiquer une
quelconque discipline sportive,
les jeunes se retrouvent face à
toute sorte de fléaux sociaux.
Cette situation touche la quasitotalité des commues de la
wilaya de Médéa qui accusent
un énorme retard en matière
d’infrastructures sportives et de
loisirs.
M.Z.
Msakniya
Le village sans électricité
est un véritable calvaire
que vivent les habitants
du village Msakniya dans la
commune de Mfetha, situé au
sud du chef-lieu de la wilaya de
Médéa. Après avoir patienté
durant plusieurs années, le
Comité du village a décidé de
sortir de sa réserve et de saisir
la presse sur le problème d’absence d’électricité dans lequel
le village se débat depuis dix
ans. « Plusieurs pétitions et
réclamations adressées aux
responsables locaux et au chef
d’agence de Ksar El-Boukhari
de Sonelgaz sont restées sans
réponse et les responsables
sont aussi restées insensibles
au calvaire que nous vivons au
quotidien depuis plus de dix ans
déjà, période qui témoigne de
notre patience, de notre
sagesse à privilégier les voix
légales, du dialogue et de la
réclamation pacifique, dans le
respect de la hiérarchie. Après
la période glaciale que nous
venons de subir avec le blo-
C’
dérant que "ce serait une bonne
chose pour le football algérien
que les responsables de clubs
se mettent d'accord sur un
barème unifié." Une initiative
ciblant à soulager les clubs, particulièrement les moins riches,
surtout que les salaires de
joueurs représentent le plus
gros des dépenses.
Dans la même perspective, le
vice président de la LFP, Fawzi
Guellil, a rappelé aux responsables de clubs qu'un "modèle de
plan de redressement est disponible" ajoutant qu'ils peuvent
s'en inspirer pour "rééquilibrer
leurs finances".
cage des voies d’accès, le manque de gaz, vivant dans l’indifférence une situation critique.
Le comité de village ajoute que
ledit transformateur a été remplacé sans raisons apparentes,
ajoute-t-on. Les responsables
du Comité du même village
déplorent en outre l’inertie des
responsables au niveau wilayal
saisis au sujet du problème
d’électricité. Ils enchainent que
tout au long de ces années, ils
ont puisé toutes les voies de
recours administratives légales.
Les concernés disent avoir saisi
le maire de leur localité, le président de l’assemblée populaire
wilayale, le chef d’agence
Sonelgaz
de
Ksar
ElBoukhari…Mais en vain. Les
représentants des villageois
estiment que si le mutisme de
l’administration se poursuit, ils
seront dans l’obligation d’avoir
recours à des actions de protestation. Enfin, les citoyens
exigent le respect et la dignité
qui leur sont dus, le rétablissement de leur droit à l’électricité
par un courant stable et continu.
M.Z.
Relizane
Les villageois de Saâdia interpellent le wali
Par A. Lotfi
es habitants de la localité de Saâdia ,
viennent de tirer la sonnette d’alarme
en saisissant la personne du wali, ce qui
explique les réticences des responsables
locaux qui n’ont pu trouver de solutions à
un calvaire qui s’éternise, à l’exemple
d’une petite école qui n’a jamais vu le jour
(un projet mort-né, nous dit-on, et sous
constat), et qui s’est reconvertie au fil des
temps en une grande fosse pour les
déversements anarchiques d’ordures
ménagères, et un « havre » pour les grenouilles et les moustiques, voire un vérita-
L
ble danger qui guette la santé publique,
selon les déclarations des dits villageois.
Cette situation cauchemardesque a incité
les villageois s à solliciter le wali pour retenir une proposition, celle d’affecter cet
espace en une aire de jeux pour les
enfants de ladite localité qui se trouvent
lésés par un environnement trop agressif,
dont l’impact sur l’environnement et la
localité laisse à désirer puisque les commerçants ne prêtent aucune attention aux
déchets de certains produits vendus (fruits
et légumes) qui portent atteinte à la santé
des enfants, selon les déclarations, les
normes d’hygiène ne sont pas respectées,
9
et ce marché doit retrouver sa vocation initiale et la vraie plaie de cette cité, c’est
l’implantation d’un abattoir qui voit son
périmètre crouler sous le poids des ordures ménagères avec des odeurs nauséabondes qui se dégagent, et selon ses derniers ,l’on déduit que c’est l’environnement
qui est agressé, et doublement agressé
par un mariage de l’incivisme citoyen et le
défaitisme, voire l’absence des responsables locaux, et au-delà de ce mutisme, la
volonté des uns et des autres est interpellée, et certainement la culture autiste
sociale doit céder à cet intime appel.
A.L.
Régions
Mardi 16 février 2016
Familles démunies
de M’sila
Caravane de solidarité
Une caravane de solidarité destinée aux familles démunies a sillonné, dimanche, la commune de Sidi
Aïssa, dans la wilaya de M’sila, à
l’initiative d’un groupe scout venus
de Bourouba (Alger), a-t-on constaté. Cette action caritative a ciblé plus
de 70 familles nécessiteuses qui ont
bénéficié d’aides alimentaires, de
couvertures et de couches pour
bébés, ont précisé les services de
l’assemblée populaire communale
(APC) de Sidi Aïssa. L’opération qui
vise à venir en aide aux populations
dans le besoin, confrontées aux
rigueurs de l’hiver, été organisée
avec la collaboration du mouvement
associatif de cette commune située
à 100 km au Nord-ouest du chef-lieu
de wilaya.
Grave accident
de la route à Aïn Defla
Quatre morts
et quatre blessés
Par Amel Korchi
Quatre personnes sont décédées et quatre autres ont été blessées, dimanche, dans un accident
de la route survenu sur l’autoroute
est ouest, sur le territoire de la
wilaya de Ain Defla, a-t-on appris
auprès de la Protection civile.
L’accident s’est produit au lieu-dit
Zeddine lorsqu’un camion transportant un liquide inflammable a subitement pris feu, avant de percuter de
plein fouet six véhicules touristiques, causant le décès de 4 personnes, dont 3 calcinées, et des
blessures à 3 autres, a-t-on indiqué
de même source. Aussitôt alertés,
les éléments de la Protection civile
sont intervenus, mobilisant 25 éléments, trois ambulances et deux
camions pour le transfert des victimes vers l’hôpital Mekkour Hamou
du chef-lieu de wilaya, a-t-on précisé. Parmi les victimes, une personne
blessée a rendu l’âme après qu’elle
soit admise au service des urgences
de la même structure de santé, a-ton souligné.
A.K.
Chute d’une citerne
d’eau du quatrième
étage à Oran
Une femme blessée
La chute d’une citerne d’eau en
acier du 4e étage d’un immeuble sis
à la rue des Jardins à Oran, suite à
de fortes rafales de vent, a blessé
une femme, a-t-on appris auprès
des services de la Direction de la
Protection civile de la wilaya. La victime, âgée de 61 ans qui passait par
cette rue au moment de cet incident,
s’en est sortie avec des blessures au
niveau de la tête et des membres
inférieurs, a indiqué à l’APS le lieutenant Mahieddine Bentabet soulignant
qu’elle a reçu les premiers soins
avant son évacuation au CHU
d’Oran. La même source a indiqué
que les vents violents enregistrés cet
après-midi dans la wilaya ont arraché également un candélabre à la
cité « Emir Abdelkader » et des
arbres, notamment sur la RN 11
reliant Oran-Mostaganem dans la
commune de Bir El Djir et à Aïn
Beïda, localité relevant de la commune d’Es-Sénia. La vitesse des
vents sud-ouest à àuest qui soufflent
sur Oran est estimée entre 50 et 80
kilomètres à l’heure, selon la même
source.
Bordj-Bou-Arréridj
Accompagnement de l’entreprise algérienne
Le logement social
à qui le mérite
Une mission stratégique
des douanes
Dans un passé
récent, la
distribution du
logement social
dans les différentes
communes de la
wilaya de BordjBou-Arréridj a été
mise à profit par les
membres des
commissions de
daïra pour se servir
eux et leurs familles
en premier au
dépend des plus
nécessiteux en
matière de
logement.
Par Hassen Wahid
n rituel qui a duré et
que même la commission de recours
au niveau de la wilaya n’a pas
su complètement maîtrisé en
dépit des arguments présen-
U
tés par ceux qui ont été lésés.
Une situation qui provoqué le
mécontentement, la colère
des recalés, caractérisée par
des manifestations et de fermeture des sièges des daïras, notamment à Rass-ElOued,
El-Hammadia,
Medjana, El-Achir, SidiEmbarek, Khellil et Bir
Kasdali. A El-Hammadia et
devant
l’immensité
des
dépassements dans la distribution de plus 300 loge-
ments, le Parquet, sur plainte
des citoyens, à ouvert une
enquête et dont les résultats
sont toujours attendus. Le
nouveau wali de Bordj-BouArréridj,
Abdessamie
Saïdoune qui a hérité malgré
lui de cette situation, semble
avoir pris les choses en main
pour éviter que de telles
déviations ne se reproduisent
plus. Il vient d’adresser une
instruction sévère aux chefs
de daïra et présidents d’APC
pour l’application stricte des
critères à l’accès à ce type de
logement. D’ailleurs, il a insisté pour qu’aucune liste de
distribution de logement finalisée par la commission de
daïra ne sera affichée publiquement qu’après enquête
sociale des différents services et même de la société
civile afin que le logement
social aille à celui qui le
mérite.
H.W.
Au lendemain du carnage routier survenu à Naâma
Plusieurs mesures adoptées
iverses mesures ont été prises pour
sécuriser la circulation routière sur
le tronçon de la RN-6 traversant le sud
de la wilaya de Naâma, a-t-on appris
dimanche auprès des services de la
wilaya. Des travaux sont en cours pour
le renforcement et le dédoublement de
voies sur ce tronçon, a-t-on indiqué en
précisant que l’opération, livrable avant
dans ses délais à la fin avril prochain et
menée dans le respect des normes
techniques en vigueur à échelle nationale, vise à fluidifier et sécuriser la circulation sur ce réseau routier. Concernant ce
projet, un responsable à la direction des
Travaux publics de la wilaya, Habib
Semghouni, a indiqué que le chantier du
projet en question est doté en moyens
préventifs nécessaires, panneaux de
signalisation, signalisation lumineuse et
ralentisseurs, pour contraindre à la
réduction de la vitesse, ajoutant que les
D
entreprises de réalisation chargées du
revêtement de la route et des ouvrages
d’évacuation des eaux pluviales ont été
renforcées en moyens nécessaires. “Le
projet devra être livré, fin avril, début mai
au plus tard’’, a-t-il assuré.
Le wali de Naâma, Hocine Bessaih,
avait affirmé, lors d’une rencontre
samedi avec des citoyens des localités
de Draâ-Essaâ, Moghrar et Kalaât
Bouamama, qu’un suivi régulier est
assuré concernant la prise en charge
des attentes des populations locales en
matière de dynamisation de l’action de
développement et d’amélioration du
cadre de vie du citoyen dans cette
région. Parmi ces dispositions, figure
aussi la prise en charge en cours du problème des coupures du courant électrique qu’a connues dernièrement la
localité d’El-Oglet (Sud de la wilaya), du
fait des travaux de maintenance ordi-
naires et périodiques sur le réseau,
selon les responsables de la société de
distribution de l’électricité et du gaz
(Sonelgaz), qui affirment que ces travaux de maintenance sont indispensables et ne prennent pas plus de
quelques heures, sans grande incidence sur le quotidien du citoyen. Un accident de circulation avait été enregistré
jeudi dernier dans la région, et avait
causé la mort de 13 personnes, et a été
à l’origine d’un mouvement de protestation samedi d’une vingtaine de personnes de Draâ Essaâ et Moghrar, qui
ont bloqué
la route menant vers
Moghrar durant trois heures. Cette
action a été menée en signe de protestation contre ce qu’ils ont qualifié de «
retard dans les travaux de modernisation » du tronçon de la RN-6 traversant
leur commune, et qui serait, selon eux, «
à l’origine de cet accident tragique ».
Télex « Kafel Al-Yatim » de Médéa
Plusieurs actions de solidarité
association « Kafel AlYatim » de Médéa a
multiplié, en cette période de
grand froid, les actions d’entraide en faveur des familles
en détresse, en vue de permettre à ces dernières de
passer un hiver dans des
conditions meilleures, selon
L’
Économie
Mardi 16 février 2016
le président de cette association, Zoubir Bachène. Une
trentaine de familles, issues
des zones enclavées de la
commune de Si-Mahdjoub,
à 35 km à l’ouest de Médéa,
vivant dans des conditions
précaires, ont été ciblées,
samedi, par une action de
10
solidarité, initiée dans le
cadre d’une campagne hivernale, destinée à fournir aide
et assistance aux familles
défavorisées, a indiqué ce
responsable. Des lots de
denrées alimentaires, de
vêtements, couverture et des
appareils de chauffage, ont
été distribués, d’après Zoubir
Bachène, à des veuves, en
charge de familles nombreuses, qui n’ont pas de
ressources financières ou
dont les pensions octroyées
par l’Etat ne suffisent pas à
couvrir les besoins nécessaires de la famille.
L’accompagnement
de l’entreprise
algérienne et
l’encouragement des
opérateurs
économiques
constituent “une des
missions stratégiques
et prioritaires” des
douanes algériennes,
a indiqué ce
dimanche à Annaba
le directeur général
de ce corps
constitué, Kaddour
Bentahar.
es services des
douanes
qui
veillent à la protection de l’économie nationale
“L
contre toute forme de contrebande, sont appelés à faire face
aux défis intérieurs et extérieurs, et à s’ouvrir davantage
aux exigences d’une économie
moderne à travers la facilitation
et la simplification des procédures douanières” a précisé M.
Bentahar au cours d’une conférence de presse à l’Ecole des
officiers
de contrôle des
douanes de Hadjar Eddis,
tenue en marge d’une cérémonie de sortie d’une nouvelle
promotion d’officiers. Il a mis en
exergue, dans ce contexte,
“l’apport des actions de proximité et d’une communication efficace entre le régime douanier
et les opérateurs économiques
pour encourager le produit
national et appuyer la diversification des exportations hors
des hydrocarbures”. Rappelant
l’importance du nouveau système d’information devant être
mis en oeuvre dans le cadre de
la nouvelle stratégie des
douanes
algériennes,
M.
Bentahar a souligné qu’il s’agit
“d’améliorer le fonctionnement
de l’administration douanière et
de renforcer le contrôle du commerce extérieur”, tout comme il
s’agit “d’accompagner le rythme
avec lequel s’opèrent les changements dans les transactions
économiques dans le monde”.
Le directeur général des
douanes algériennes, accompagné des autorités locales
civiles et militaires, avait auparavant présidé une cérémonie
de sortie de la 16ème promotion d’officiers des douanes,
composée de 182 éléments
dont 40 femmes. La cérémonie
de sortie de cette promotion,
baptisée du nom du moudjahid
Si Moussa Mohamed, qui avait
exercé dans ce corps, a été
marquée par des exhibitions
sportives, avant que ne soient
honorés plusieurs douaniers
retraités.
Production d’énergies renouvelables
4500 mégawatts à l’horizon 2020
Algérie produira 4500
mégawatts d’électricité à
partir d’énergies renouvelables
à l’horizon 2020, a indiqué
dimanche à Tizi-Ouzou
le
ministre de l’Energie, Salah
Khebri. L’entreprise Sonelgaz
gère un programme de 400
mégawatts qui est en cours de
réalisation, a affirmé le ministre,
soulignant qu’à ce jour 84
mégawatts sont déjà opérationnels et que d’ici à juin ou juillet
prochains cette capacité sera
porté à près de 400 mégawatts,
observant que “le programme
des énergies renouvelables est
L’
très avancé en Algérie”. M.
Khebri a rappelé que le programme national des énergies
renouvelables adopté par le
conseil des ministres le 24 mai
2015 prévoit la mise en place
de 22 000 mégawatts à l’horizon 2030 ce qui va représenter
25% de la production nationale
d’électricité. Le dispositif juridique qui permet aux investisseurs privé nationaux et étrangers d’investir dans ce programme est mis en place et des
contacts ont eu lieu avec des
wilayas notamment celles des
Hauts Plateaux et du Sud pour
dégager de sites devant recevoir les équipements nécessaires (panneaux solaires). Un
appel à manifestation d’intérêt
national et international sera
lancé incessamment, a-t-il ajouté. Le ministre de l’Energie qui a
effectué une visite de travail à
Tizi-Ouzou, a relevé que cette
wilaya jouit d’une bonne couverture énergétique avec 98%
de raccordement au réseau
électrique et 70% de pénétration au gaz naturel. Ce dernier
taux, qui dépasse de loin la
moyenne nationale qui est de
65%, atteindra les 98% à la fin
des programmes inscrits au
profit de la wilaya, ce qui fera
classer Tizi-Ouzou, a-t-il dit,
première à l’échelle nationale
en matière de raccordement au
gaz naturel. Le ministre a salué
les efforts des autorités locales
pour concrétiser le programme
de raccordement au gaz naturel
à travers toute la wilaya, à l’instar de la localité de Mekla où il
a procédé à la mise en service
du gaz au profit de 1800 foyers.
M. Khebri qui a visité le centre
de reconversion de Naftal, a
relevé avec satisfaction la
hausse, depuis janvier dernier,
Dépréciation continue du yuan
Télex
Pékin en écarte l’éventualité
e gouverneur de la
banque centrale chinoise
(PBOC),
Zhou
Xiaochuan, a estimé qu’il
n’y avait pas de raison pour
que le yuan se déprécie
encore, assurant que l’institution continuerait d’utiliser
ses gigantesques réserves
de changes pour défendre
son cours. “La Chine dispose des réserves de
changes les plus importantes au monde”, a-t-il
souligné dans un entretien
au magazine Caixin samedi. “Nous ne laisserons pas
des forces spéculatives
orienter l’humeur des marchés”. “Il n’y a pas de fondement à une dépréciation
L
continue” du yuan, a-t-il
ajouté. Dénonçant le rôle
de “forces spéculatives
internationales”, sans toutefois les identifier, il a estimé que “parfois le marché
montre des imperfections,
lorsqu’il est contrôlé par
des forces spéculatives ou
des vues à court terme et
un effet moutonnier”. Le
yuan est sous forte pression en raison des inquiétudes sur l’essoufflement
de l’activité en Chine, qui
alarme les marchés, et de
l’intensification des flux de
capitaux hors de Chine, en
dépit de restrictions drastiques imposées par les
autorités. Pour soutenir le
yuan, qui a atteint ses plus
bas niveaux en cinq ans,
Pékin vend massivement
des dollars. Rien qu’en janvier, les réserves de
devises de la Chine ont
fondu de 99,5 milliards de
dollars, pour tomber à
3.200 milliards de dollars,
leur plus bas niveau depuis
mai 2012, avait indiqué la
banque centrale début
février. Et Pékin a récemment amplifié la dépréciation du yuan en abaissant
durant huit séances consécutives (soit de 1,4% au
total) le niveau de référence
autour duquel la monnaie
est autorisée à fluctuer face
au dollar ce qui laisse
15
des demandes de reconversion
des véhicules à essence vers le
GPLC à la faveur des augmentations dictées par la loi de
finance 2016 et ce en raison du
prix bas du GPLC qui est de 9
DA/litre, alors que celui de l’essence est de 32 DA/litre. Il a
observé que la politique de son
département est de réduire la
consommation d’essence au
profit du GPLC rappelant que
l’Etat accorde une aide de 25
000 DA au profit des professionnels (chauffeurs de taxis)
pour l’acquisition de kit de
reconversion.
craindre une politique de
dévaluation continue. Le
géant asiatique avait déjà
ébranlé les marchés mondiaux en août en abaissant
drastiquement le taux pivot
du yuan, une décision alors
largement perçue comme
une dévaluation compétitive. Mais Pékin s’en était
défendu, assurant avoir
simplement modifié son
mode de calcul pour mieux
refléter les tendances du
marché. La Chine s’est donnée pour 2016 un objectif
de croissance économique
“entre 6,5% et 7%”, après
un taux de 6,9% en 2015,
qui était le plus faible de
ces 25 dernières années.
Béchar
Réalisation d’une cimenterie clés en maun
La réalisation clés en main d’une cimenterie à
Béchar attribuée, à titre provisoire, à une
entreprise chinoise par la société “Saoura
Ciment” (filiale du Groupe industriel de cimenterie d’Algérie-GICA).
Irrigation dans le sud
200 pompes solaires installées
Pas moins de 200 pompes solaires ont été installées dans le grand sud en 2015 pour assurer
une meilleure l’irrigation agricole.
CTRF
Nouvelles nomination
Six nouveaux membres ont été désignés au
niveau du conseil de la Cellule de traitement
du renseignement financier (Ctrf) pour une
durée de quatre ans.
Projet d’extension du métro d’Alger
Cosider lance un appel d’offres
Cosider lance un appel d’offres national et
international restreint pour la réalisation des
mesures topographiques et monitoring des travaux souterrains du projet gros oeuvres du
métro d’Alger pour l’extension El Harrach
centre-aéroport.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Contribution
Quotidien national d’information
Mardi 16 février 2016
Le Professeur Abderrahmane MEBTOUL répond au Professeur Abdelatif BENACHENHOU :
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
" LE RECOURS À L'ENDETTEMENT EXTÉRIEUR
DOIT PRIVILÉGIER LA RELANCE ÉCONOMIQUE "
MINISTERE DE LA CULTURE
DIRECTION DE LA CULTURE
DE LA WILAYA D'ORAN
21, Rue Abderrahmane Mira
Tel/ Fax :
Idéologue pendant des décennies du socialisme scientifique qu'il a théorisé dans de
nombreux ouvrages, le professeur Abdelatif Benachenhou , lors d'une rencontre à
Alger, organisée par la Chambre de commerce et d'industrie algéro-française (CCIAF)
le 27 janvier 2016, rejoint la position du Parti des Travailleurs, je le cite " Le retour à
l'endettement extérieur en ce contexte de crise financière doit à tout prix être évité.
Réf :02/D.C.W.O/2016
Avis d'attribution Provisoire
NIF : 412017000031029
En application de l'article 49 du décret présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, modifié et complété. La Direction de la Culture de la Wilaya
d'Oran informe l'ensemble des soumissionnaires concernés par l'avis d'appel d'offre national restreint N°16/2015 lancé en date du 30/12/2015 : que suite à l'ouverture des plis qui a eu lieu en
date du 19/01/2016 et suite à la séance de jugement tenue le 07/02/2016 , la commission d'évaluation des offres s'est tenue en date du 09/02/2016 et a proposé :
Désignation du projet
Le soumissionnaire retenu
Montant de la
soumission DA/TTC
Délai
Observation
SIT DISTRIBUTION MOBILIER
DE BUREAU
31.137.912,00
45 jours Offre moins disante parmi les offres
pré-qualifiées techniquement
LOT N° 02 Equipement en ameublement bureautique /Rayonnage
de livres et de stockage /Equipement pour les salles de lecture.
SARL LFBL - FARID ABDELHADI
31.309.200,00
10 jours Offre moins disante parmi les offres
pré-qualifiées techniquement
LOT N° 03 Acquisition d'ouvrage en sciences sociales philosophie,
Religion, Les Usuels(dictionnaires et encyclopédies).
EURL NOUVELLE PUBLICATION
UNIVERSITAIRE MOSTAGANEM
26.780.659,78
59 jours Offre moins disante parmi les offres
pré-qualifiées techniquement
LOT N° 04 Acquisition d'ouvrage en sciences et techniques- Droit,
Economie- administration et gestion -Arts.
SARL IBN NADIM
25.078.088,00
59 jours Offre moins disante parmi les offres
pré-qualifiées techniquement
LOT N° 05 Acquisition d'ouvrage en littérature et langue-histoire
et Géographie- sport et loisirs- enfants et jeunesses.
SARL IBN NADIM
29.750.023,20
59 jours Offre moins disante parmi les offres
pré-qualifiées techniquement
LOT N° 01
Equipement en informatique/ Audio visuel
Les soumissionnaires non retenus peuvent se rapprocher auprès des services de la Direction de la culture de la Wilaya d'Oran, au plus tard (03) jours à compter du premier jour de la
publication de l'attribution provisoire du Marché, pour prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation des offres techniques et financières.
Les soumissionnaires qui contestent le choix opéré peuvent introduire un recours dans les dix (10) jours qui suivent la parution du présent avis dans la presse nationale auprès de la
commission des marchés publics de la wilaya d'Oran.
Madame la Directrice
Tribune des Lecteurs - Mardi 16 février 2016
ANEP 31001816
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique
Université Oran 2 " Mohamed Benahmed "
Sous Direction du personnel et de la formation
Avis de recrutement
L'université d'Oran 2 " Mohamed Benahmed " lance un avis de recrutement pour l'année 2015, suivant les modes de recrutement et les spécialités indiquées ci-dessous :
N°
GRADE
01
MAITRE ASSISTANT CLASSE " B "
Les dossiers de candidatures aux concours devront
comporter les pièces ou documents suivants :
Une
demande manuscrite adresser a Mr le recteur
de l'université Oran 2 Sous Direction du personnel et
de la formation (préciser l'adresse -numéro de
téléphone -Email)
Une copie de la pièce d'identité
Une copie du titre ou du diplôme exigé auquel sera
joint de relevé de notes du cursus de formation
Une fiche de renseignements dument remplie par le
candidat (à télécharger du site (www.concoursfonction -publique.gov.dz))
Les candidats définitivement admis seront
préalablement à leur nomination dans les grades et
emplois postulés invités à compléter leurs dossiers
administratifs par l'ensemble des autres documents
dont notamment :
Copie du document justifiant la situation du
candidat vis-à-vis du service national, certifiée
Mode de recrutement
Filières
Spécialités
Nbr. de postes
Droit public
03
Sciences politiques
03
Droit privé
02
(sur titre)
Anglais
09
Les titulaires du doctorat d'état ou du diplôme
Français
04
de docteur en science ou d'un diplôme reconnu
Espagnol
03
équivalent
Allemand
Toutes les spécialités
03
Mathématiques
02
(Concours sur titre)
Chimie industrielle et environnement
01
Les titulaires du diplôme de magister ou d'un
Electromécanique
01
diplôme reconnu équivalent. Le diplôme de magister
obtenu dans le cadre du décret exécutif n° 98-254
Maintenance en instrumentation
02
du 17 aout 1998 modifié et complété ou le diplôme
Informatique
01
reconnu équivalent doivent avoir été délivrés au
Informatique
Informatique industrielle
01
moins avec la mention " assez bien "
Psychologie
Orthophonie
03
Mécanique
Sciences des risques et matériaux
01
Sécurité industrielle et gestion des risques
Toutes les spécialités
01
Génie industrielle
Ingénierie de la maintenance en instrumentation
01
Sécurité industrielle
Sécurité industrielle et environnement
01
Economie
02
Management
Management
02
Total
46
conforme à l'original par l'institution ou
l'administration organisatrice du concours
Extrait du casier judiciaire en cours de validité
Certificat de résidence dans la wilaya d'Oran
Extrait de l'acte de naissance n°13
Certificats médicaux
Deux (02) photos d'identité
Outre les pièces énumérées ci-dessus les dossiers des
candidats admis aux concours sur titres doivent
comporter notamment :
Les attestations de travail justifiant
l'expérience
professionnelle du candidat dans la spécialité. Celleci doivent être dument visés par l'organe de sécurité
pour l'expérience acquise dans le secteur privé
Une attestation justifiant la période de travail
effectué par le candidat dans le cadre du dispositif
professionnelle ou sociale des jeunes diplômes et
précisant l'emploi occupé le cas échéant
Tout document justifiant le suivi par le candidat d'une
formation supérieure au niveau du diplôme requis dans
la même spécialité le cas échéant
Tout document relatif aux travaux et études réalisés
par le candidat dans la spécialité le cas échéant
Une fiche familiale pour les candidats mariés
Notation des critères de sélection :
Adéquation
du profil de formation du candidat
avec les exigences du grade postulé (00à05pts)
Formation complémentaire au diplômes exigé dans
la même spécialité (00à05 pts)
Travaux et études réalisés par le candidat dans sa
spécialité (00 à02 pts)
Expérience professionnelle acquise par le candidat
(00 à04pts)
Entretien avec le jury de sélection (00 à 04 pts)
Les dossiers de candidatures doivent parvenir dans
un délai de quinze (15) jours ouvrables à compter
de la date de la première parution du présent avis
sur la presse, à l'adresse suivante :
Tribune des Lecteurs - Mardi 16 février 2016
Mr. Le Recteur de l'université Oran .2 "
Mohamed Benahmed "
Sous direction du personnel et de la formation
BP.1015 EL M'NAOUER ORAN 31.000
Les candidats remplissant les conditions statutaires
seront convoqués par lettre recommandée Emailautres…
Les candidats non
retenus pour participer à
ce concours peuvent introduire un recours auprès
de Mr. le Recteur de l'université Oran 2
Tout dossier incomplet ou reçu après délai ou ne
répondant pas aux spécialités demandées sera rejeté.
Le cachet de la poste faisant foi.
Les certificats de travail délivrés par des
responsables n'ayant pas la qualité statutaire de
Doyen, directeur d'école ou d'institut, directeur du
centre universitaire, ne seront pas pris en
considération,
ANEP 31001823
14
1. Je rappelle aux partisans du contre l’endettement extérieur, dont le professeur
Abdelatif
Benachenhou que le remboursement de la dette par
anticipation a été négocié
suite aux instructions du
président de la république
qui a été une bonne action,
l’a été lors d’une aisance
financière sans précédent.
Or au rythme de la dépense
actuelle du fait de l’incompressibilité de certaines rubriques du commerce extérieur,
les sorties de devises non
compris les transferts légaux
de capitaux ( bien et services
,ces dernières fluctuant entre
11/12 milliards de dollars entre
2011/2015) ont été de plus de
71 milliards de dollars, en
2014, plus de 65 milliards de
dollars en 2015 et seront
certainement avec les dernières mesures, en cas où les
prix internationaux se maintiennent au niveau actuel en
baisse ( ne devant pas
confondre valeur et quantité )
aux environ de 58/60 milliards
de dollars , montant auquel,
entre 2014/2016, il faudrait
ajouter entre 4/6 milliards de
dollars de transferts légaux de
capitaux. Or déduction des
charges de 20%, le profit net
de Sonatrach à 60 dollars
si on émet l’hypothèse de la
même quantité exportée (
avec la limite de la forte
consommation intérieure qui
horizon 2030 risque de dépasser les exportations actuelles,
renvoyant à l’efficacité énergétique et la problématique
des subventions généralisées
) qu’entre 2014/2015, de 27
milliards de dollars, à 50 dollars, 21 milliards de dollars, à
50 dollars 15 milliards de dollars à 30 dollars 9 milliards de
dollars et à 20 dollars 3 milliards de dollars de profit net
pour Sonatrach , le seuil de
rentabilité fluctuant entre
15/20 dollars en moyenne
générale. Que proposent
concrètement ceux qui sont
contre l’endettement en cas
ou le cours fluctuerait entre
20/40 dollars le baril, le prix de
cession du gaz (plus de 33%
des recettes de Sonatrach)
étant indexé sur celui du
pétrole? Ne doit-on pas profi-
ter des taux bas au niveau
international fluctuant entre 0
et 1% ? Je rappelle que la
Réserve fédérale américaine
a annoncé récemment une
hausse d’un quart de point de
ses taux directeurs, désormais
compris entre 0,25% et
0,50%, le
dernier changement de taux datant de
décembre 2008. Quant à la
BCE, la décision de 2016 , le
taux d’intérêt des opérations
principales de refinancement
de l’Eurosystème est abaissé
de 10 points de base, à 0,05
%, à partir de l’opération
devant être réglée le 10 septembre 2014. Le taux d’intérêt
de la facilité de prêt marginal
est réduit de 10 points de
base, à 0,30 %, avec effet au
10 septembre 2014. Le taux
d’intérêt de la facilité de dépôt
est abaissé de 10 points de
base, à -0,20 %, avec effet au
10 septembre 2014.
2. En effet, la valeur du
dinar est corrélé à 70% aux
réserves de change qui euxmêmes proviennent de la
rente des hydrocarbures (
97/98% des exportations avec
les dérivées).A dix milliards
de dollars de réserves de
change , la banque centrale coterait le dinar à
plus de 200 dinars un dollar
avec des répercussions sur
les coûts de production
tant des entreprises publiques que privées dont le
taux d’intégration
ne
dépasse pas 15% ainsi
que sur le pouvoir d’achat
des ménages dont 70% des
besoins proviennent de l’extérieur. Il faut donc maintenir le niveau des resserves de
change à un niveau tolérable.
Et c’est là que rentre la problématique de l’endettement bien
compris. Dans plusieurs interviews récentes au niveau
international et national, à la
question qui m’a été posée
sur l’endettement extérieur, j’ai
répondu en toute franchise, au
vu des taux d’intérêts internationaux bas , sous réserve
que ces emprunts le soit à
moyen et long terme et
qu’ils concernent la rubrique de relance de l’appareil productif et non les
importations non nécessaires, que j’étais favorable
pour les raisons énumérées
précédemment afin de préserver nos réserves de change
en attendant qu’en dynamique
l’on relance l’appareil productif
, loin de la vision mécanique
actuelle,
démodée mais
tenant compte de la quatrième
révolution économique dont le
thème a été largement abordée récemment lors de la rencontre du Word Economic
Forum à Davos. C’est que la
majorité des pays développés
sont endettés mais ont un
appareil productif performent,
gérant leur endettement avec
précaution afin de ne pas
faire supporter ce fardeaux
aux générations futures. Ainsi,
la dette publique mondiale
s’élève entre 2014/2015 à
près 55 000 milliards de
Dollars contre 26 000 milliards
en 2005. Si l’on ajoute les
dettes privées, la dette mondiale atteint même les 100 000
milliards de dollars selon une
étude publiée récemment par
la Banque des règlements
internationaux. A titre de comparaison, le PIB mondial en
2013 était de 74 000 milliards.
La dette publique américaine
s’élève en 2015 à 18.300 milliards de dollars, soit 110% du
PIB national.
La dette de la France a
atteint plus de 2100 milliards d’euros en 2015
approchant 98% du PIB.
L’endettement
public de
l’Italie dépasse les 135 %
du PIB, le Portugal 130 %
et le
Japon 230% du PIB .
Selon des études internationales la dette des ménages et
entreprises atteint 270 %
du PIB en Irlande 222 % au
Danemark. Si l’on cumule
emprunts publics et privés,
la dette a atteint en 2015 environ 270 % du PIB.
11
3.-En résumé, il faut éviter
toute positon tranchée comme
le fait le professeur Abdelatif
Benachenhou pour des raisons idéologiques et être
pragmatique. A ce titre une
réflexion selon nos informations est en cours au niveau
du gouvernement algérien.
L’on
doit
murir
ce
dossier,devant éviter la précipitation car au 01 janvier 2016,
les réserves de change qui ne
sont qu’une richesse virtuelle
qu’il s‘agit de transformer en
richesse réelle, devant les
utiliser que l’on doit à bon
escient, dépassent les 145
milliards de dollars ( contre
plus de 192 milliards de dollars au 01/01/2014) avec une
dette extérieure inférieure
selon les données de 2014
à environ 4 milliards de dollars. Evitons tant l’autosatisfaction
que
la névrose
source de démobilisation.
Avec une vision stratégique
clairement définie d’une
transition d’une économie
de rente à une économie
hors hydrocarbures dans le
cadre des valeurs internationales, dont la transition
énergétique (1) reposant sur
de bonnes institutions de
contrôle à la fois politiques et techniques, ( dont
la réhabilitation de la Cour
des Comptes) l’endettement
contrôlé, contrairement à
ce qu’avance le professeur Benachenhou n’est
pas une tare. Rappelons
nous l’expérience roumaine
communiste, une dette zéro,
mais une économie en
ruine. Il s ‘agit de donner la
suprématie à la sphère
réelle sur la sphère financière,
en les synchronisant, concilier
la dynamique économique et
la dynamique sociale pour une
répartition
« juste » du
revenu national entre les différentes couches sociales. La
justice sociale à laquelle je
suis profondément attachée
ainsi que l’instauration d’une
économie de marché concurrentielle, libérant toutes les
énergies créatrices au profit
exclusif de l’Algérie, n’est
pas l’antinomie de l’efficacité
économique. En bref, Non
Monsieur le professeur, le
recours à l’endettement
extérieur doit privilégier
la relance économique de
l’Algérie, loin de toute
vision idéologique, tenant
compte tant des nouvelles
mutations locales que mondiales. Personne n’ayant
le monopole du nationalisme et de la la vérité, un
large débat productif, privilégiant uniquement les intérêts supérieurs de l’Algérie,
s’impose.
(1)Voir la revue internationale « Gaz d’aujourd’hui »
parue le 28 janvier 2016
(Paris France) « sur les
nouvelles mutations énergétiques mondiales », où
l’on trouve les contributions de nombreux
experts internationaux
et de PDG de grands
groupes dont la contribution du professeur
Abderrahmane Mebtoul
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Mardi 16 février 2016
Crimes terroristes en Syrie
APRÈS AVOIR TENTÉ D'ATTAQUER DES SOLDATS SIONISTES
Découverte d'un
autre charnier
n charnier
contenant
une centaine de
corps a été
découvert dimanche dans la province de Deir
Ezzor, en Syrie, a
indiqué l'agence
de presse Sana.
Les habitants de
la ville de Mrat,
dans la campagne à l'est de
Deir-Ezzor, ont découvert un
charnier, où ils ont trouvé 100
corps de personnes abattues
par le groupe terroriste autoproclamé "Etat Islamique"
(EI/Daech), a indiqué Sana.
Le charnier a été découvert
dans un fossé à environ sept
kilomètres de la ville, a précisé
SANA, ajoutant que certains
corps étaient ceux d'enfants.
L'EI a commis de nombreux
massacres au cours du conflit
en Syrie. Dans la ville de
Kshaikeh, à l'est de Deir
Ezzor, des personnes ont
découvert un autre charnier
comportant des dizaines de
corps. Plus tôt dans la journée, Sana avait indiqué que
plus de 100 éléments de
Daech avaient été tués au
cours des dernières 24 heures
dans des combats contre l'armée syrienne à Deir Ezzor.
Citant une source militaire,
Sana a précisé que l'armée de
Mardi 16 février 2016
CINQ PALESTINIENS ASSASSINÉS
U
Cinq Palestiniens, dont trois adolescents, ont été tués dimanche lors de trois tentatives d'attaques, dont deux à l'arme à feu,
contre des soldats et policiers israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupées, ont indiqué police et armée israéliennes.
lançaient des pierres sur des véhicules " passant à proximité de leur
village de Araqa situé à l'ouest de
la ville de Jénine. " Quand les soldats sont arrivés sur les lieux, l'un
des assaillants à tiré en leur direction et les soldats ont répliqué par
des tirs qui les ont tués ", a déclaré
une porte-parole de l'armée à l'AFP.
Peu de temps après, entre
Jérusalem et Bethléem, un
Palestinien, qui avait tenté d'attaquer un policier israélien à coups
de couteau, a été abattu, a
annoncé la police.
Le ministère palestinien de la Santé
l'a identifié comme Naïm Safi, 17
ans, originaire d'un village proche
de Bethléem en Cisjordanie. Aucun
membre des forces de sécurité n'a
été blessé dans ces attaques, a
indiqué la police.
En fin de journée, une jeune
Palestinienne "a tenté d'attaquer au
couteau un policier posté devant le
Tombeau des patriarches" à
Hébron, selon la police israélienne.
La jeune fille, âgée de 20 ans, a
ensuite été "transférée vers un
hôpital dans un état critique", selon
la police. Hébron, la plus grande
l'air syrienne avait effectué
plusieurs frappes aériennes
contre des positions de l'EI
dans la ville de Hussainyeh
dans la campagne à l'ouest de
Deir Ezzor, les détruisant
complètement. Les avions de
guerre syriens ont également
frappé des zones tenues par
l'EI dans la campagne à l'est
de cette province riche en
pétrole et située à proximité
de l'Irak. La campagne militaire à Deir Ezzor fait partie
d'une offensive d'ampleur que
l'armée syrienne a lancée
contre les groupes rebelles
dans le pays. Les responsables syriens ont expliqué que
les efforts diplomatiques pour
résoudre la crise syrienne et la
lutte contre le terrorisme
étaient deux questions séparées, faisant savoir ainsi que
rien n'arrêterait l'offensive militaire contre les groupes terroristes en Syrie.
Un véhicule de l'armée française
saute sur une mine à Kidal
Pas de victime
n véhicule de l'armée
française a sauté dimanche sur une mine à Kidal,
dans le nord-est du Mali, sans
faire de victime, a indiqué la
force de l'ONU au Mali. " Un
véhicule des militaires français
de l'opération Barkhane a
sauté ce dimanche après-midi
sur une mine au sud-est de
Kidal. Il n'y a pas de soldats
tués, mais des dégâts matériels ", a déclaré à l'AFP une
source de sécurité à la
Mission de l'ONU au Mali
(Minusma), la force de l'ONU
au Mali. L'information a été
confirmée par l'armée fran-
çaise. " Un véhicule a sauté
sur une mine ou un engin
explosif à Kidal.
Il n'y a pas de blessés ", a
déclaré à l'AFP le colonel
Gilles Jaron, porte-parole de
l'état-major. Les occupants du
véhicule, " un 4X4 banalisé ",
étaient au nombre de 4 ou 5
et sont " commotionnés ",
a-t-il ajouté.
Cet accident survient après
l'attaque vendredi d'un camp
de l'ONU à Kidal qui a tué six
soldats guinéens de la
Minusma et fait une trentaine
de blessés, selon le gouvernement guinéen et l'ONU.
Bagarre dans
un centre pour
réfugiés en Suède
zaine de personnes y auraient
participé. Selon la presse
locale la victime serait un
homme âgé de 20 ans. Fin
janvier, une employée d'un
foyer de réfugiés du sud-ouest
du pays avait été poignardée.
Son meurtrier présumé est un
demandeur d'asile mineur. " Il
faut s'assurer de la sécurité
dans les centres pour réfugiés.
Il peut être nécessaire (...) de
renforcer la sécurité dans un
certain nombre de centres ", a
réagi dimanche le Premier
ministre Stefan Löfvén, cité
par l'agence suédoise TT.
Selon l'association des collectivités territoriales suédoises,
40 à 50 municipalités
connaissent de fortes tensions
dans l'accueil des migrants,
tandis que 220 autres sont loin
d'offrir les capacités qu'elles
devraient mobiliser.
U
Un mort
ne personne est morte
après une bagarre dans
un centre pour réfugiés à
Ljusne dans l'est de la Suède,
a annoncé dimanche la
police. " Une enquête préliminaire pour homicide et tentative d'homicide est en cours
après le décès d'une personne
à la suite d'une bagarre ", a
écrit la police dans un communiqué. L'incident s'est
déroulé tard samedi soir et un
suspect a été arrêté, ont précisé les forces de l'ordre. Les
origines de la dispute ne sont
pas connues mais une quin-
U
ville de Cisjordanie et longtemps
coeur commercial du territoire
palestinien occupé depuis 1967 par
Israël, est une véritable poudrière
depuis que 500 colons se sont installés dans le centre historique, barricadés sous haute protection militaire et retranchés derrière une
zone tampon désormais interdite
d'accès aux 200 000 habitants
palestiniens.
La ville, et en particulier le
Tombeau des Patriarches, a un
temps concentré une grande part
des violences.
Jeunes assaillants et manifestants
palestiniens, émancipés des partis
politiques, disent exprimer leur
colère contre l'occupation et ses
multiples déclinaisons: les checkpoints, les brimades et la colonisation qui grignote du terrain. Pour
tenter d'endiguer la vague de violence, l'establishment politique et
militaire israélien se divise entre
ceux qui veulent sanctionner tous
azimuts, et ceux qui prônent au
contraire plus de développement
économique, avec des permis de
travail supplémentaires et des liens
commerciaux renforcés.
COLONIES SAUVAGES
EN CISJORDANIE
epuis début octobre, les
attaques, menées par
des Palestiniens isolés,
ainsi que des heurts
entre jeunes lanceurs de pierres
palestiniens et soldats israéliens,
ont fait 172 morts côté palestinien,
26 côté israélien, ainsi qu'un
D
Erythréen, un Américain et un
Soudanais, selon un décompte de
l'AFP. La majorité des Palestiniens
tués sont des auteurs ou auteurs
présumés d'attaques contre des
civils ou des membres des forces
israéliennes, commises principalement à l'arme blanche. Les atta-
ques à l'arme à feu sont restées
relativement rares, alors que quasiquotidiennement, les autorités
israéliennes assurent arrêter des
Palestiniens en possession de couteaux. La journée a cependant été
marquée par deux attaques à
l'arme à feu, la première dans la
matinée menée par deux adolescents de 15 ans dans le nord de la
Cisjordanie et la seconde perpétrée
en soirée aux portes de la vieille
ville de Jérusalem par deux autres
Palestiniens. Nihad et Fouad
Waked, tous deux âgés de 15 ans
mais sans lien de parenté direct, "
Vingt pays s'apprêtent à participer à des manœuvres militaires en Arabie saoudite
UN VA-T-EN-GUERRE NOMMÉ RIYAD
es forces militaires de 20 pays
vont se rendre dans les prochaines heures en Arabie saoudite
pour prendre part à des manœuvres
militaires, a rapporté dimanche
l'agence de presse saoudienne SPA.
L'agence de presse a qualifié les
manœuvres, appelées " Tonnerre du
Nord ", comme le plus important
exercice militaire régional impliquant
des forces terrestres, aériennes et
navales. C'est aussi le plus important exercice en termes de nombre
de pays participants et de quantité
d'armes utilisées dans le golfe
arabe. Les manœuvres visent à
montrer que " Riyadh et ses alliés
sont unis face aux défis régionaux ".
En plus des six pays du Golfe que
sont l'Arabie saoudite, le Koweït,
Oman, les Emirats arabes unis
(EAU), Bahreïn et le Qatar, les pays
participant incluent le Tchad,
l'Egypte, la Jordanie, la Malaisie, le
Pakistan, le Sénégal et la Tunisie.
L
12
Les manœuvres auront lieu dans la
ville militaire de King Khalid, à Hafr
Al-Batin, au nord de Riyadh.
Par ailleurs, l'Irak a envoyé des forces militaires importantes à sa frontière avec l'Arabie saoudite afin de
surveiller les manœuvres menées
par le royaume, a rapporté dimanche
l'agence irakienne INA, citant un
membre du comité parlementaire à
la sécurité, Adnan el-Asadi. " Des
forces importantes ont été envoyées
afin de surveiller les manoeuvres
près de la frontière irako-saoudienne
en coordination avec les forces de
sécurité ", a déclaré el-Asadi. Il a
également fait remarquer que toute
violation de l'espace aérien irakien
sera considérée comme une atteinte
à la souveraineté du pays et le coupable sera puni.
Les manœuvres d'envergure ont
commencé mardi dans le nord de
l'Arabie saoudite non loin de la frontière irakienne à la participation de
18 000 MAISONS
EN CONSTRUCTION
es autorités d'occupation
israéliennes ont commencé à
construire 1 800 maisons en
Cisjordanie, destinées aux colons
juifs, a indiqué dimanche l'ONG "
Peace Now ". Selon un rapport de
Peace Now, 69% des bâtiments
sont construits dans les colonies
isolées, situées dans les zones
qu'Israël veut évacuer en prélude
à la conclusion d'un accord de
paix avec les Palestiniens. Par ailleurs, la préparation d'un plan qui
vise à construire 734 unités d'habitation a été achevée et les travaux
de construction devraient débuter
prochainement. 265 unités d'habitation avaient été construites dans
les " avant-postes illégaux ",
L
ENTRE
l'armée de terre et des forces aériennes d'autres pays adhérant à la
coalition antiterroriste créée par
Riyadh. Un autre membre du comité
parlementaire à la sécurité, Iskander
Vitvit a pour sa part demandé au
premier ministre irakien Haïder alAbadi de renvoyer l'ambassadeur
saoudien et de renforcer la coopéra-
tion avec la Russie. "Ces manoeuvres font partie du plan de division
de l'Irak soutenu par l'Arabie saoudite et les Etats-Unis en coordination
avec la Turquie.
Mais ils savent déjà que l'Irak a
changé et que le pays est prêt à
opposer une résistance", a-t-il
déclaré, cité par l'agence Sputnik.
LES
terme qu'Israël utilise pour décrire
les colonies juives dont la
construction n'est pas autorisée.
Pourtant, toutes les colonies sont
illégales aux termes de la loi internationale. Bien que le gouvernement ait déclaré geler la construction, les travaux sur le terrain se
poursuivent, a indiqué Peace Now.
Depuis 2009, selon le rapport de
Peace Now, Israël a construit des
appartements pour environ 40 000
nouveaux colons " qui pourraient
être évacués en cas d'un accord
sur le statut permanent ". Peace
Now a aussi reproché à Israël de
créer des obstacles sur le terrain
pour rendre plus difficile la conclusion d'un accord de paix.
LIGNES
JEUNE EXPÉRIENCE
L'enfant ne comprend pas,
il a vu les soldats démolir la
maison.
L'enfant pleure,
il pense qu'il est seul au monde,
que personne ne va l'aider à
reconstruire la maison.
L'enfant a peur,
où va-t-il dormir cette nuit
et les nuits d'après?
Du haut de ses trois ans,
l'enfant sait,
par expérience,
que les soldats reviendront pour
une quatrième fois,
démolir la maison.
13
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
A QUELQUES JOURS
DE LA CONCLUSION D'UN
ACCORD AVEC BRUXELLES
LONDRES AVANCE
UN RISQUE DE
" DISLOCATION "
DE L'UE
quelques jours du
Sommet de
Bruxelles prévu les 18 et
19 février, qui finalisera
un accord entre le
Royaume Uni et l'Union
européenne dans l'objectif de le maintenir au sein
du bloc, Londres a
avancé dimanche un risque de dislocation de
l'Union dans le cas de
son retrait. Dans un
entretien à la radio BBC,
le ministre britannique
des Affaires étrangères,
philip Hammond, a prévu
un " réel risque de contagion " sur les autres
membres de l'UE, dans le
cas où le Royaume Uni
optait pour un retrait de
l'UE, ajoutant qu'un
accord n'avait pas encore
été conclu entre les deux
parties. Il a estimé que
son pays " a eu une
influence extrêmement
importante sur l'Europe "
en ce qui concerne l'ouverture des marchés, le
libre-échange et pour "
une approche moins dirigiste de la gestion de
l'économiee. Hammond a
également affirmé que
Londres avait besoin d'un
" deal solide " afin de se
maintenir au bloc, et que
des " détails doivent
encore être débattus "
au Sommet de Bruxelles,
défini comme " crucial ".
Ces propos interviennent
après un périple du premier ministre britannique,
David Cameron, dans
plusieurs capitales européenne, à la recherche
d'un compromis pour
une union européenne
réformée, condition sine
qua non pour le maintien
de Londres au sein du
bloc. La dernière étape
était l'Allemagne, considérée comme le maillon
fort de l'UE, où il avait
affirmé que le retrait britannique de l'UE n'était
pas pour son bien ni
pour celui de ses 27 partenaires. Il avait également confirmé qu'il allait
faire campagne pour le
A
maintien du Royaume
Uni au bloc si toutefois il
obtenait les réformes exigées par Londres. Le
Royaume Uni souhaite
revoir l'accord le liant à
l'UE sur les questions de
la gouvernance économique, la compétitivité, l'immigration et la souveraineté, de manière à,
notamment, rapatrier certains pouvoirs, et réviser
les conditions d'accès
aux aides sociales pour
les ressortissants de l'UE.
Parmi les propositions,
celle qui a soulevé le plus
de critiques de ses 27
partenaires porte sur la
suppression d'avantages
sociaux aux migrants
durant les 4 premières
années, ce qui a été jugé
" illégal " en vertu des
traités interdisant la discrimination. Cameron
avait affirmé qu'il acceptait toute solution de
rechange concernant
l'annulation de ces prestations pour peu qu'elle
soit " efficace ". Il a également fait savoir que si
ses 27 partenaires ne lui
proposaient pas un
accord "juste et satisfaisant" lors du prochain
sommet européen il le
refusera. Les nouvelles
modalités de l'accord liant
Londres à l'UE, jugées
seule alternative pour "
cimenter " une nouvelle
relation avec l'UE, seront
soumises aux électeurs
lors d'un référendum
avant fin 2017. La date
de Juin 2016 est avancée par les médias britanniques. Des députés
conservateurs et même
des membres du gouvernement comptent parmi
les partisans du brexit.
Le Premier ministre avait
annoncé que les ministres seront libres de faire
la campagne de leur
choix tout en gardant
leur poste, et que lui
même n'allait pas démissionner de son poste
quel que soit les résultats
du référendum.
Régions
Mardi 16 février 2016
Familles démunies
de M’sila
Caravane de solidarité
Une caravane de solidarité destinée aux familles démunies a sillonné, dimanche, la commune de Sidi
Aïssa, dans la wilaya de M’sila, à
l’initiative d’un groupe scout venus
de Bourouba (Alger), a-t-on constaté. Cette action caritative a ciblé plus
de 70 familles nécessiteuses qui ont
bénéficié d’aides alimentaires, de
couvertures et de couches pour
bébés, ont précisé les services de
l’assemblée populaire communale
(APC) de Sidi Aïssa. L’opération qui
vise à venir en aide aux populations
dans le besoin, confrontées aux
rigueurs de l’hiver, été organisée
avec la collaboration du mouvement
associatif de cette commune située
à 100 km au Nord-ouest du chef-lieu
de wilaya.
Grave accident
de la route à Aïn Defla
Quatre morts
et quatre blessés
Par Amel Korchi
Quatre personnes sont décédées et quatre autres ont été blessées, dimanche, dans un accident
de la route survenu sur l’autoroute
est ouest, sur le territoire de la
wilaya de Ain Defla, a-t-on appris
auprès de la Protection civile.
L’accident s’est produit au lieu-dit
Zeddine lorsqu’un camion transportant un liquide inflammable a subitement pris feu, avant de percuter de
plein fouet six véhicules touristiques, causant le décès de 4 personnes, dont 3 calcinées, et des
blessures à 3 autres, a-t-on indiqué
de même source. Aussitôt alertés,
les éléments de la Protection civile
sont intervenus, mobilisant 25 éléments, trois ambulances et deux
camions pour le transfert des victimes vers l’hôpital Mekkour Hamou
du chef-lieu de wilaya, a-t-on précisé. Parmi les victimes, une personne
blessée a rendu l’âme après qu’elle
soit admise au service des urgences
de la même structure de santé, a-ton souligné.
A.K.
Chute d’une citerne
d’eau du quatrième
étage à Oran
Une femme blessée
La chute d’une citerne d’eau en
acier du 4e étage d’un immeuble sis
à la rue des Jardins à Oran, suite à
de fortes rafales de vent, a blessé
une femme, a-t-on appris auprès
des services de la Direction de la
Protection civile de la wilaya. La victime, âgée de 61 ans qui passait par
cette rue au moment de cet incident,
s’en est sortie avec des blessures au
niveau de la tête et des membres
inférieurs, a indiqué à l’APS le lieutenant Mahieddine Bentabet soulignant
qu’elle a reçu les premiers soins
avant son évacuation au CHU
d’Oran. La même source a indiqué
que les vents violents enregistrés cet
après-midi dans la wilaya ont arraché également un candélabre à la
cité « Emir Abdelkader » et des
arbres, notamment sur la RN 11
reliant Oran-Mostaganem dans la
commune de Bir El Djir et à Aïn
Beïda, localité relevant de la commune d’Es-Sénia. La vitesse des
vents sud-ouest à àuest qui soufflent
sur Oran est estimée entre 50 et 80
kilomètres à l’heure, selon la même
source.
Bordj-Bou-Arréridj
Accompagnement de l’entreprise algérienne
Le logement social
à qui le mérite
Une mission stratégique
des douanes
Dans un passé
récent, la
distribution du
logement social
dans les différentes
communes de la
wilaya de BordjBou-Arréridj a été
mise à profit par les
membres des
commissions de
daïra pour se servir
eux et leurs familles
en premier au
dépend des plus
nécessiteux en
matière de
logement.
Par Hassen Wahid
n rituel qui a duré et
que même la commission de recours
au niveau de la wilaya n’a pas
su complètement maîtrisé en
dépit des arguments présen-
U
tés par ceux qui ont été lésés.
Une situation qui provoqué le
mécontentement, la colère
des recalés, caractérisée par
des manifestations et de fermeture des sièges des daïras, notamment à Rass-ElOued,
El-Hammadia,
Medjana, El-Achir, SidiEmbarek, Khellil et Bir
Kasdali. A El-Hammadia et
devant
l’immensité
des
dépassements dans la distribution de plus 300 loge-
ments, le Parquet, sur plainte
des citoyens, à ouvert une
enquête et dont les résultats
sont toujours attendus. Le
nouveau wali de Bordj-BouArréridj,
Abdessamie
Saïdoune qui a hérité malgré
lui de cette situation, semble
avoir pris les choses en main
pour éviter que de telles
déviations ne se reproduisent
plus. Il vient d’adresser une
instruction sévère aux chefs
de daïra et présidents d’APC
pour l’application stricte des
critères à l’accès à ce type de
logement. D’ailleurs, il a insisté pour qu’aucune liste de
distribution de logement finalisée par la commission de
daïra ne sera affichée publiquement qu’après enquête
sociale des différents services et même de la société
civile afin que le logement
social aille à celui qui le
mérite.
H.W.
Au lendemain du carnage routier survenu à Naâma
Plusieurs mesures adoptées
iverses mesures ont été prises pour
sécuriser la circulation routière sur
le tronçon de la RN-6 traversant le sud
de la wilaya de Naâma, a-t-on appris
dimanche auprès des services de la
wilaya. Des travaux sont en cours pour
le renforcement et le dédoublement de
voies sur ce tronçon, a-t-on indiqué en
précisant que l’opération, livrable avant
dans ses délais à la fin avril prochain et
menée dans le respect des normes
techniques en vigueur à échelle nationale, vise à fluidifier et sécuriser la circulation sur ce réseau routier. Concernant ce
projet, un responsable à la direction des
Travaux publics de la wilaya, Habib
Semghouni, a indiqué que le chantier du
projet en question est doté en moyens
préventifs nécessaires, panneaux de
signalisation, signalisation lumineuse et
ralentisseurs, pour contraindre à la
réduction de la vitesse, ajoutant que les
D
entreprises de réalisation chargées du
revêtement de la route et des ouvrages
d’évacuation des eaux pluviales ont été
renforcées en moyens nécessaires. “Le
projet devra être livré, fin avril, début mai
au plus tard’’, a-t-il assuré.
Le wali de Naâma, Hocine Bessaih,
avait affirmé, lors d’une rencontre
samedi avec des citoyens des localités
de Draâ-Essaâ, Moghrar et Kalaât
Bouamama, qu’un suivi régulier est
assuré concernant la prise en charge
des attentes des populations locales en
matière de dynamisation de l’action de
développement et d’amélioration du
cadre de vie du citoyen dans cette
région. Parmi ces dispositions, figure
aussi la prise en charge en cours du problème des coupures du courant électrique qu’a connues dernièrement la
localité d’El-Oglet (Sud de la wilaya), du
fait des travaux de maintenance ordi-
naires et périodiques sur le réseau,
selon les responsables de la société de
distribution de l’électricité et du gaz
(Sonelgaz), qui affirment que ces travaux de maintenance sont indispensables et ne prennent pas plus de
quelques heures, sans grande incidence sur le quotidien du citoyen. Un accident de circulation avait été enregistré
jeudi dernier dans la région, et avait
causé la mort de 13 personnes, et a été
à l’origine d’un mouvement de protestation samedi d’une vingtaine de personnes de Draâ Essaâ et Moghrar, qui
ont bloqué
la route menant vers
Moghrar durant trois heures. Cette
action a été menée en signe de protestation contre ce qu’ils ont qualifié de «
retard dans les travaux de modernisation » du tronçon de la RN-6 traversant
leur commune, et qui serait, selon eux, «
à l’origine de cet accident tragique ».
Télex « Kafel Al-Yatim » de Médéa
Plusieurs actions de solidarité
association « Kafel AlYatim » de Médéa a
multiplié, en cette période de
grand froid, les actions d’entraide en faveur des familles
en détresse, en vue de permettre à ces dernières de
passer un hiver dans des
conditions meilleures, selon
L’
Économie
Mardi 16 février 2016
le président de cette association, Zoubir Bachène. Une
trentaine de familles, issues
des zones enclavées de la
commune de Si-Mahdjoub,
à 35 km à l’ouest de Médéa,
vivant dans des conditions
précaires, ont été ciblées,
samedi, par une action de
10
solidarité, initiée dans le
cadre d’une campagne hivernale, destinée à fournir aide
et assistance aux familles
défavorisées, a indiqué ce
responsable. Des lots de
denrées alimentaires, de
vêtements, couverture et des
appareils de chauffage, ont
été distribués, d’après Zoubir
Bachène, à des veuves, en
charge de familles nombreuses, qui n’ont pas de
ressources financières ou
dont les pensions octroyées
par l’Etat ne suffisent pas à
couvrir les besoins nécessaires de la famille.
L’accompagnement
de l’entreprise
algérienne et
l’encouragement des
opérateurs
économiques
constituent “une des
missions stratégiques
et prioritaires” des
douanes algériennes,
a indiqué ce
dimanche à Annaba
le directeur général
de ce corps
constitué, Kaddour
Bentahar.
es services des
douanes
qui
veillent à la protection de l’économie nationale
“L
contre toute forme de contrebande, sont appelés à faire face
aux défis intérieurs et extérieurs, et à s’ouvrir davantage
aux exigences d’une économie
moderne à travers la facilitation
et la simplification des procédures douanières” a précisé M.
Bentahar au cours d’une conférence de presse à l’Ecole des
officiers
de contrôle des
douanes de Hadjar Eddis,
tenue en marge d’une cérémonie de sortie d’une nouvelle
promotion d’officiers. Il a mis en
exergue, dans ce contexte,
“l’apport des actions de proximité et d’une communication efficace entre le régime douanier
et les opérateurs économiques
pour encourager le produit
national et appuyer la diversification des exportations hors
des hydrocarbures”. Rappelant
l’importance du nouveau système d’information devant être
mis en oeuvre dans le cadre de
la nouvelle stratégie des
douanes
algériennes,
M.
Bentahar a souligné qu’il s’agit
“d’améliorer le fonctionnement
de l’administration douanière et
de renforcer le contrôle du commerce extérieur”, tout comme il
s’agit “d’accompagner le rythme
avec lequel s’opèrent les changements dans les transactions
économiques dans le monde”.
Le directeur général des
douanes algériennes, accompagné des autorités locales
civiles et militaires, avait auparavant présidé une cérémonie
de sortie de la 16ème promotion d’officiers des douanes,
composée de 182 éléments
dont 40 femmes. La cérémonie
de sortie de cette promotion,
baptisée du nom du moudjahid
Si Moussa Mohamed, qui avait
exercé dans ce corps, a été
marquée par des exhibitions
sportives, avant que ne soient
honorés plusieurs douaniers
retraités.
Production d’énergies renouvelables
4500 mégawatts à l’horizon 2020
Algérie produira 4500
mégawatts d’électricité à
partir d’énergies renouvelables
à l’horizon 2020, a indiqué
dimanche à Tizi-Ouzou
le
ministre de l’Energie, Salah
Khebri. L’entreprise Sonelgaz
gère un programme de 400
mégawatts qui est en cours de
réalisation, a affirmé le ministre,
soulignant qu’à ce jour 84
mégawatts sont déjà opérationnels et que d’ici à juin ou juillet
prochains cette capacité sera
porté à près de 400 mégawatts,
observant que “le programme
des énergies renouvelables est
L’
très avancé en Algérie”. M.
Khebri a rappelé que le programme national des énergies
renouvelables adopté par le
conseil des ministres le 24 mai
2015 prévoit la mise en place
de 22 000 mégawatts à l’horizon 2030 ce qui va représenter
25% de la production nationale
d’électricité. Le dispositif juridique qui permet aux investisseurs privé nationaux et étrangers d’investir dans ce programme est mis en place et des
contacts ont eu lieu avec des
wilayas notamment celles des
Hauts Plateaux et du Sud pour
dégager de sites devant recevoir les équipements nécessaires (panneaux solaires). Un
appel à manifestation d’intérêt
national et international sera
lancé incessamment, a-t-il ajouté. Le ministre de l’Energie qui a
effectué une visite de travail à
Tizi-Ouzou, a relevé que cette
wilaya jouit d’une bonne couverture énergétique avec 98%
de raccordement au réseau
électrique et 70% de pénétration au gaz naturel. Ce dernier
taux, qui dépasse de loin la
moyenne nationale qui est de
65%, atteindra les 98% à la fin
des programmes inscrits au
profit de la wilaya, ce qui fera
classer Tizi-Ouzou, a-t-il dit,
première à l’échelle nationale
en matière de raccordement au
gaz naturel. Le ministre a salué
les efforts des autorités locales
pour concrétiser le programme
de raccordement au gaz naturel
à travers toute la wilaya, à l’instar de la localité de Mekla où il
a procédé à la mise en service
du gaz au profit de 1800 foyers.
M. Khebri qui a visité le centre
de reconversion de Naftal, a
relevé avec satisfaction la
hausse, depuis janvier dernier,
Dépréciation continue du yuan
Télex
Pékin en écarte l’éventualité
e gouverneur de la
banque centrale chinoise
(PBOC),
Zhou
Xiaochuan, a estimé qu’il
n’y avait pas de raison pour
que le yuan se déprécie
encore, assurant que l’institution continuerait d’utiliser
ses gigantesques réserves
de changes pour défendre
son cours. “La Chine dispose des réserves de
changes les plus importantes au monde”, a-t-il
souligné dans un entretien
au magazine Caixin samedi. “Nous ne laisserons pas
des forces spéculatives
orienter l’humeur des marchés”. “Il n’y a pas de fondement à une dépréciation
L
continue” du yuan, a-t-il
ajouté. Dénonçant le rôle
de “forces spéculatives
internationales”, sans toutefois les identifier, il a estimé que “parfois le marché
montre des imperfections,
lorsqu’il est contrôlé par
des forces spéculatives ou
des vues à court terme et
un effet moutonnier”. Le
yuan est sous forte pression en raison des inquiétudes sur l’essoufflement
de l’activité en Chine, qui
alarme les marchés, et de
l’intensification des flux de
capitaux hors de Chine, en
dépit de restrictions drastiques imposées par les
autorités. Pour soutenir le
yuan, qui a atteint ses plus
bas niveaux en cinq ans,
Pékin vend massivement
des dollars. Rien qu’en janvier, les réserves de
devises de la Chine ont
fondu de 99,5 milliards de
dollars, pour tomber à
3.200 milliards de dollars,
leur plus bas niveau depuis
mai 2012, avait indiqué la
banque centrale début
février. Et Pékin a récemment amplifié la dépréciation du yuan en abaissant
durant huit séances consécutives (soit de 1,4% au
total) le niveau de référence
autour duquel la monnaie
est autorisée à fluctuer face
au dollar ce qui laisse
15
des demandes de reconversion
des véhicules à essence vers le
GPLC à la faveur des augmentations dictées par la loi de
finance 2016 et ce en raison du
prix bas du GPLC qui est de 9
DA/litre, alors que celui de l’essence est de 32 DA/litre. Il a
observé que la politique de son
département est de réduire la
consommation d’essence au
profit du GPLC rappelant que
l’Etat accorde une aide de 25
000 DA au profit des professionnels (chauffeurs de taxis)
pour l’acquisition de kit de
reconversion.
craindre une politique de
dévaluation continue. Le
géant asiatique avait déjà
ébranlé les marchés mondiaux en août en abaissant
drastiquement le taux pivot
du yuan, une décision alors
largement perçue comme
une dévaluation compétitive. Mais Pékin s’en était
défendu, assurant avoir
simplement modifié son
mode de calcul pour mieux
refléter les tendances du
marché. La Chine s’est donnée pour 2016 un objectif
de croissance économique
“entre 6,5% et 7%”, après
un taux de 6,9% en 2015,
qui était le plus faible de
ces 25 dernières années.
Béchar
Réalisation d’une cimenterie clés en maun
La réalisation clés en main d’une cimenterie à
Béchar attribuée, à titre provisoire, à une
entreprise chinoise par la société “Saoura
Ciment” (filiale du Groupe industriel de cimenterie d’Algérie-GICA).
Irrigation dans le sud
200 pompes solaires installées
Pas moins de 200 pompes solaires ont été installées dans le grand sud en 2015 pour assurer
une meilleure l’irrigation agricole.
CTRF
Nouvelles nomination
Six nouveaux membres ont été désignés au
niveau du conseil de la Cellule de traitement
du renseignement financier (Ctrf) pour une
durée de quatre ans.
Projet d’extension du métro d’Alger
Cosider lance un appel d’offres
Cosider lance un appel d’offres national et
international restreint pour la réalisation des
mesures topographiques et monitoring des travaux souterrains du projet gros oeuvres du
métro d’Alger pour l’extension El Harrach
centre-aéroport.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
AG ORDINAIRE DE LA LFP
Les bilans
moral et
financier
adoptés
Les bilans moral et financier de
la Ligue de football professionnel
(LFP) pour la saison 2015 ont été
adoptés à l'unanimité par les membres de l'Assemblée générale ordinaire (AGO), tenue dimanche au
Centre technique national de SidiMoussa (Alger).
Le quorum a été atteint en présence
de 29 des 41 membres composant
l'assemblée générale, présidée par le
président de la LFP, Mahfoud
Kerbadj.
"Les membres de l'assemblée ont
reçu une copie des différents bilans
deux semaines avant cette AGO, afin
qu'ils puissent les lire attentivement,
ce qui a permis aux travaux de se
dérouler de manière accélérée.", a
indiqué le vice président de la LFP,
Fawzi Guellil.
Cette assemblée générale ordinaire
(AGO) a été l'occasion pour le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, de
proposer des candidats susceptibles
de diriger la commission des candidatures et celle des recours en vue
de l'Assemblée générale élective qui
aura lieu après les JO de Rio.
En ce qui concerne la commission
des candidatures, le premier responsable de la LFP a proposé trois
noms : Hassan Hemar (ES Sétif),
Mohamed El Morro (ASM Oran) et
Mahfoud Boukhelkhal (Olympique
Médéa). Pour celle des recours,
Kerbadj a proposé Madjid Yahi (US
Chaouia), Boubekeur Yekhlef (MO
Béjaïa) et Djilali Bensenada (USM
Bel-Abbès). Une des principales
conditions pour faire partie de ces
deux commissions "ne pas être candidat" à un poste de responsabilité
au sein du prochain bureau de la
LFP, a signalé Kerbadj. Le premier
responsable de la LFP a appelé également à la création d'une 3e commission, chargée de l'inventaire et
qui sera composée, entre autres,
de Réda Malek (CR Belouizdad)
et Mohamed Khaldi (MC Saïda).
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Régions
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Tour préliminaire de la ligue des champions
Collectivités locales à Beni Slimane
Chances intactes
pour les Béjaouis
Les habitants réclament
l’ouverture d’une annexe
Le représentant
algérien en Ligue des
champions, le MO
Béjaia, s'est incliné
face à la formation
ghanéenne d'Ashanti
Gold 0-1, dimanche à
Obuasi pour le compte
du match aller du tour
préliminaire de cette
compétition
continentale.
Les habitants du village El-Hay El-Kadim, village
faisant partie de la douzaine d’autres qui
composent la commune de Beni Slimane,
commune d’environ 30 000 habitants située
à l’est de la wilaya de Médéa, grincent
des dents et réclament de plus en plus
de meilleures conditions de vie.
Par Mohamed Zerouat
n dépit de cette courte
défaite, les chances
des Béjaouis restent
intactes pour espérer se qualifier au prochain tour lors de
son match retour prévu le 28
février au stade de l'unité
maghrébine
de
Bejaia
(18h00). Pour revenir au
match, il est utile de noter
que l'arbitrage du burkinabé
Jean Ouatarra a été pour
beaucoup dans la courte
défaite du représentant algérien. L'unique but de la rencontre a été inscrit par
Joshua à la 61e minute de
jeu pour les Ghanéens
d'Ashanti Gold. Le MOB,
vice-champion d'Algérie et
détenteur de la Coupe
d'Algérie, a terminé la rencontre avec dix joueurs après
l'expulsion de Lakhdari à la
72e minute de jeu. Et juste-
E
ans cet esprit, les habitants de Beni Slimane revendiquent l’ouverture
de l’annexe de l’APC dont les travaux de réalisation ont pris fin depuis
quelque temps. Ce qui leur évitera d’éventuels déplacements jusqu’au
chef-lieu communal pour se faire délivrer un quelconque papier administratif. Il
est à signaler que ces mêmes habitants ont dû attendre une dizaine d’années
avant de voir les travaux de réalisation prendre fin. Ce qu’ils ne s’expliquent
toujours pas, c’est que cet établissement reste toujours fermé malgré leur
grand besoin et la promesse des autorités locales de leur ouverture. Pour leur
part, les autorités locales expliquent ce retard par l’attente du cachet rond après
délibération, afin de dégager un délégué devant être muté au niveau de cette
antenne de l’APC. En attendant, la colère des habitants augmente et ces derniers n’excluent pas le recours à des actions de rue pour se faire entendre.
D
Ahmed Amine B.
ment, cette expulsion a été le
tournant de ce match où les
Béjaouis ont été vraiment
découragé par la mauvaise
prestation
de
l'arbitre
Ouatarra. Lakhdari lui, insiste
en déclarant que " Je ne
mérite pas l'expulsion. C'est
plutôt le joueur ghanéen qui
méritant le carton et non pas
moi. Et au joueur du MIOB de
conclure que " je laisse l'arbitre à sa conscience ".
Heureusement que le gardien
de but Daif a été excellent
durant toute la partie sinon le
MOB aurait pu être défait par
un score plus lourd.
Pour le coach de Béjaia,
Amrani il croit dur comme fer
en ses joueurs puisqu'il a
d&éclaré en fin d epartie que
l'arbitre nous a massacré.
Nous avons bien joué et nous
allons nous qualifier à
BéjaiA… ". Et justement le
coach Ghanéen Hayfiord a
estimé que " nous avons joué
face à une solide équipe de
Béjaia.
" Quant au défenseur Joshua il indique que "
nous ne sommes pas encore
qualifiées… ".
Avec un seul but comme handicap au match retour,
l'équipe du coach amrAni
aura bien des chances pour
se qualifier au prochain tour.
D'autant que l'équipe qui a
été amoindrie au match aller
pourrait récupérer ses blessés au match retour.
En effet, l'entraîneur du MO
Béjaia Abdelkader Amrani a
fait appel à 20 joueurs pour
ce, vue déplacement contre
les Ghanéens d'Ashanti Gold.
Le
gardien
de
but
Chamseddine Rahmani, victime d'une contusion au tibia,
fera bel et bien le voyage
avec l'équipe, en attendant
que le staff médical se prononce sur place sur sa participation à cette rencontre.
Rendez-vous est donc pris
pour le 28 février prochain à
Béjaia pour le match retour
décisif.
En cas d'un exploit face aux
Ghanéens, les Béjaouis
devront rencontrer le vainqueur de la double confrontation entre les Tunisiens du
Club Africain et les Ivoiriens
de l'AS Tanda.
L'ES Sétif, second représentant algérienne dans cette
prestigieuse compétition des
clubs, est exemptée de ce
tour préliminaire.
A.A.B.
Abdelkrim Medouar à propos de l'avènement du professionnalisme :
"Le foot algérien a regressé "
e football algérien n'a fait
que régresser depuis l'avènement du professionnalisme,
dont il n'a pris que les aspects
négatifs, et il gagnerait peut-être
à revenir à l'amateurisme, a
a profité de cette
LFP
La
le
déclaré le porte-parole de l'ASO
et
rach
Har
El
USM
occasion pour attirer l'atChelf, Abdelkrim Medouar, lors
RC Arbaâ, avec une
onsables
resp
des
ion
tent
de l'Assemblée générale ordi,
ans
23,6
moyenne d'âge de
s sur la nécessiter
naire de la Ligue de Football
club
de
les
ctifs
effe
les
possèdent
Professionnel (LFP), tenue
des joueurs étrangers et
1
e
Ligu
la
de
es
jeun
plus
ististat
qui,
dimanche à Sidi-Moussa
aux
tion
bina
,
ball
professionnelle de foot
(Alger).
pui, ne jouent
l'ap
à
s
que
ball
foot
de
e
a révélé la Ligu
"Les clubs tunisiens et marot.
ven
sou
pas
professionnel (LFP) lors de
cains ont toujours le statut
urs
joue
les
e,
enn
moy
"En
e
son assemblée général
d'amateurs et ils vivent parfai38
que
nt
joue
étrangers ne
ordinaire (AGO), tenue
tement bien cette situation. Ils
les
et
ch,
mat
par
utes
min
dimanche à Sidi-Moussa
participent même à la coupe
sur
binationaux 43 minutes
(Alger). Avec une moyenne
du monde des clubs chame
dur
que
,
les 90 minutes
pions. Alors, pourquoi les clubs
d'âge de 29 ans, le CS
est
qui
Ce
e.
ontr
une renc
algériens doivent-ils acquérir
Constantine possède, en
trop peu." a signalé le vice
obligatoirement ce soi-disant
revanche, l'effectif le plus
zi
Faw
,
LFP
président de la
statut de professionnel, alors
vieillissant de la Ligue 1 et
Guellil. "La Ligue ne cherqu'il ne leur convient pas à
devrait donc "faire un
che pas à s'immiscer dans
le
r
tous les niveaux ?", s'est interpou
LFP
la
n
selo
rt",
effo
les affaires techniques des
rogé Medouar devant les
rajeunir. En Ligue 2, c'est
aîneurs ont
entr
Les
s.
club
membres de l'AGO. Le rese
sèd
pos
l'US Chaouia qui
it de gérer leurs effecponsable Chélifien s'est
dro
le
c
ave
e,
jeun
plus
le
f
l'effecti
ent.
hait
sou
le
ls
qu'i
révolté également contre le
tel
tifs
une moyenne d'âge estique signaons
retard accusé dans la livraifais
ne
s
Nou
ent
mom
mée à 23 ans, au
son des aides promises par
faits et espérant
des
ler
el
l'Am
et
oub
où l'AS Khr
en
l'Etat, notamment, pour la
nt
dro
pren
les
ls
qu'i
Boussaâda possèdent les
construction des centres de
préciser
à
tenu
a
pte"
com
s,
effectifs les plus âgé
formation.
,
LFP
la
de
t
le présiden
avec une moyenne
"Les clubs algériens sont et
j.
bad
Ker
foud
Mah
de 27 ans chacun.
resteront le principal pour-
USM El Harrach et RC Arbaâ
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
L
Effectifs les plus jeunes
L'
16
voyeur des différentes
sélections nationales. On
doit donc les aider à former pour assurer une
continuité dans cette perspective. Jusqu'à quand
continuera-t-on à faire
appel à des joueurs binationaux ?", a ajouté
Medouar.
Le président de l'US
Chaouia, Madjid Yahi a,
pour sa part, saisi la LFP
pour demander un renforcement des conditions de
sécurités dans la dernière
ligne droite des différents
championnats (ndlr,
Ligues 1 et 2). "Désormais, chaque point vaudra son pesant
d'or, que ce soit pour décrocher
le titre, accéder à une division
supérieure où éviter la relégation. Certains clubs n'hésitent
pas à recourir à des moyens
extra sportifs pour arriver à leur
fin et c'est pour cela que je
demande un renforcement des
conditions de sécurité, dans ce
qui reste du parcours.", a
demandé le responsable chaoui.
De son côté, le président du CR
Belouizdad, Réda Malek, a préféré prendre la parole pour interpeller ses pairs au sujet du plafonnement des salaires, consi-
Bir Ben Abed
La route d’Aïn Boureffou dans un piteux état
ette route depuis longtemps n’a subi aucune
modification malgré les innombrables virages. Reliant le village d’Aïn Boureffou et la daïra
de Guelb El-Kebir, ce qui a provoqué son délabrement, sans
susciter de réfection des services concernés.
De ce fait, elle demeure la
plus dangereuse des routes au
vu des affaissements, des crevasses et des milliers de nidsde-poule et autres cratères, et
l’appellation n’est pas exagérée. Combien d’automobilistes,
en voulant éviter ces trous, en
ont percuté d’autres ou ont car-
C
rément perdu le contrôle pour
finir au parquet. Ils sont nombreux à y avoir laissé leur vie.
Un chauffeur dépité de taxi
nous dira : «Je n’en peux plus,
car je déteste cette route, un
véritable traquenard et un
coupe-gorge pour ses usagers.
Combien de fois avons-nous
entendu parler d’un projet
d’élargissement de cette route
ou de sa réfection en vain ? La
chance nous sourira peut-être
dans les jours à venir par le
biais de vos colonnes.» Son
collègue nous parlera de son
matériel de travail : «Ma voiture,
mon gagne pain, tombe assez
souvent en panne à cause de
l’état de cette route.
Je refais la suspension deux
à trois fois par an, mais avec la
cherté de la pièce de rechange,
on n’arrive plus à joindre les
deux bouts.» Espérons que
tous ces appels de détresse
trouveront un écho auprès des
concernés dont le citoyen
goutte quotidiennement des
types de souffrances.
Manque flagrant
d’infrastructures sportives
Les habitants de la commune
de Bir Ben Abed, dans la dira
de Guelb El-Kebir, à 90 km à
l’est de la capitale du Titteri,
sont de nouveau revenus à la
charge ces derniers temps pour
réclamer la réalisation des stades au niveau des villages d’Ain
Boureffou, Chouitiya ,Ouled
Amar, et Ouled Said .
Réclamée plusieurs fois, cette
infrastructure sportive qui fait
défaut au sein de cette commune de près de 15000 habitants, demeure l’une des principales revendications des habitants qui récusent les prétextes
avancés par les autorités.
Preuve à l’appui, ils mettent en
avant l’existence de deux ter-
rains relevant du domaine
public de l’Etat. Ils vont même
jusqu’à réclamer un stade en
gazon synthétique comme celui
du chef-lieu communal.
Aussi, ce ne sont pas seulement les stades qui font défaut.
Faute de pouvoir pratiquer une
quelconque discipline sportive,
les jeunes se retrouvent face à
toute sorte de fléaux sociaux.
Cette situation touche la quasitotalité des commues de la
wilaya de Médéa qui accusent
un énorme retard en matière
d’infrastructures sportives et de
loisirs.
M.Z.
Msakniya
Le village sans électricité
est un véritable calvaire
que vivent les habitants
du village Msakniya dans la
commune de Mfetha, situé au
sud du chef-lieu de la wilaya de
Médéa. Après avoir patienté
durant plusieurs années, le
Comité du village a décidé de
sortir de sa réserve et de saisir
la presse sur le problème d’absence d’électricité dans lequel
le village se débat depuis dix
ans. « Plusieurs pétitions et
réclamations adressées aux
responsables locaux et au chef
d’agence de Ksar El-Boukhari
de Sonelgaz sont restées sans
réponse et les responsables
sont aussi restées insensibles
au calvaire que nous vivons au
quotidien depuis plus de dix ans
déjà, période qui témoigne de
notre patience, de notre
sagesse à privilégier les voix
légales, du dialogue et de la
réclamation pacifique, dans le
respect de la hiérarchie. Après
la période glaciale que nous
venons de subir avec le blo-
C’
dérant que "ce serait une bonne
chose pour le football algérien
que les responsables de clubs
se mettent d'accord sur un
barème unifié." Une initiative
ciblant à soulager les clubs, particulièrement les moins riches,
surtout que les salaires de
joueurs représentent le plus
gros des dépenses.
Dans la même perspective, le
vice président de la LFP, Fawzi
Guellil, a rappelé aux responsables de clubs qu'un "modèle de
plan de redressement est disponible" ajoutant qu'ils peuvent
s'en inspirer pour "rééquilibrer
leurs finances".
cage des voies d’accès, le manque de gaz, vivant dans l’indifférence une situation critique.
Le comité de village ajoute que
ledit transformateur a été remplacé sans raisons apparentes,
ajoute-t-on. Les responsables
du Comité du même village
déplorent en outre l’inertie des
responsables au niveau wilayal
saisis au sujet du problème
d’électricité. Ils enchainent que
tout au long de ces années, ils
ont puisé toutes les voies de
recours administratives légales.
Les concernés disent avoir saisi
le maire de leur localité, le président de l’assemblée populaire
wilayale, le chef d’agence
Sonelgaz
de
Ksar
ElBoukhari…Mais en vain. Les
représentants des villageois
estiment que si le mutisme de
l’administration se poursuit, ils
seront dans l’obligation d’avoir
recours à des actions de protestation. Enfin, les citoyens
exigent le respect et la dignité
qui leur sont dus, le rétablissement de leur droit à l’électricité
par un courant stable et continu.
M.Z.
Relizane
Les villageois de Saâdia interpellent le wali
Par A. Lotfi
es habitants de la localité de Saâdia ,
viennent de tirer la sonnette d’alarme
en saisissant la personne du wali, ce qui
explique les réticences des responsables
locaux qui n’ont pu trouver de solutions à
un calvaire qui s’éternise, à l’exemple
d’une petite école qui n’a jamais vu le jour
(un projet mort-né, nous dit-on, et sous
constat), et qui s’est reconvertie au fil des
temps en une grande fosse pour les
déversements anarchiques d’ordures
ménagères, et un « havre » pour les grenouilles et les moustiques, voire un vérita-
L
ble danger qui guette la santé publique,
selon les déclarations des dits villageois.
Cette situation cauchemardesque a incité
les villageois s à solliciter le wali pour retenir une proposition, celle d’affecter cet
espace en une aire de jeux pour les
enfants de ladite localité qui se trouvent
lésés par un environnement trop agressif,
dont l’impact sur l’environnement et la
localité laisse à désirer puisque les commerçants ne prêtent aucune attention aux
déchets de certains produits vendus (fruits
et légumes) qui portent atteinte à la santé
des enfants, selon les déclarations, les
normes d’hygiène ne sont pas respectées,
9
et ce marché doit retrouver sa vocation initiale et la vraie plaie de cette cité, c’est
l’implantation d’un abattoir qui voit son
périmètre crouler sous le poids des ordures ménagères avec des odeurs nauséabondes qui se dégagent, et selon ses derniers ,l’on déduit que c’est l’environnement
qui est agressé, et doublement agressé
par un mariage de l’incivisme citoyen et le
défaitisme, voire l’absence des responsables locaux, et au-delà de ce mutisme, la
volonté des uns et des autres est interpellée, et certainement la culture autiste
sociale doit céder à cet intime appel.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Vers une nouvelle
aérogare
Campagne oléicole à
Béjaïa
Vingt millions de
litres récoltés
Plus de 20 millions de litres
d’huile d’olive ont été collectés
jusque-là à Béjaïa, apprend-on
dimanche auprès de la Direction
des services agricole (DSA). Les
bassins de Tazmalt et Ighil Ali, à
l’extrême ouest de la wilaya, qui
regroupent une part importante
du verger oléicole local et qui
sont encore en pleine activité
sont de nature à relever sensiblement le niveau de cette production, initialement « vouée à la
morosité à cause du manque de
pluie l’automne dernier mais qui
se rattrape vigoureusement »,
précise-t-on de même source,
relevant que l’objectif désormais
est la collecte d’une jauge de 21
millions de litres. Cette remontée
soudaine a été principalement
induite par les vergers de
Seddouk et Beni-Maouche qui, à
eux seuls, ont réalisé plus de 04
millions de litres, ajoute-t-on, indiquant que les rendements par
endroits ont dépassé 25 litres par
quintal et 2 000 quintaux d’olives
à l’hectare. « C’est une saison
record », estime-t-on, par ailleurs, celle-ci étant jugée meilleure que celle de la saison
2014/2015, siège d’une production de19 millions de litres. Cette
embellie, souligne-t-on, fait
essentiellement suite au retour de
l’investissement, injecté au titre
des différents programmes de
valorisation et d’aide de l’Etat
(extension parc oléicole, mise en
place des programmes d’appui et
vulgarisation, désenclavement
vergers, pistes et électrification,
transformation (huileries modernes)). La wilaya de Bejaia reste
le premier bassin oléicole national, avec une superficie de plus
de 56 ha d’oliviers et un potentiel
de transformation fondé sur 427
huileries.
La plage de
Madagh, située
dans la commune
d’Aïn El Kerma
(ouest d’Oran),
daïra de Boutlelis, à
52 km d’El-Bahia,
connaît des weekends fous, car
chaque jeudi et
vendredi, des
mordus de surf se
donnent rendezvous, profitant des
conditions
climatiques
favorables ces
derniers jours
(vagues atteignant
deux mètres).
Par Mourad Belkaïd
e sport de glisse s’affirme de plus en plus
à Oran et rien qu’à
Aïn El-Turck, on compte
aujourd’hui plus de 40 amateurs. Sentant la bonne
C
L
affaire, des magasins d’articles de sport commencent à
proposer des équipements et
du matériel pour cette discipline naissante. Le choix s’est
porté sur cette plage considérée comme le lieu le plus indiqué pour cette pratique sportive qui draine, chaque weekend en cette période hivernale, de plus en plus d’adeptes, ont indiqué les pratiquants. «Une pratique qui permet de communiquer avec la
nature», nous dit Brahim El
Keurti, un jeune de 28 ans
habitant à Paradis plage (Aïn
El-Turck), signalant que chaque week-end, des surfeurs
se font plaisir en se rencontrant et se livrant à des parties
de glisse, dans la joie et la
bonne humeur. Il n’y a pas de
clubs, pas de fédération. Sauf
un groupe de mordus qui se
prend en charge. Dans ce
sport, il y a surtout de la sensation, du plaisir. Apparu en
Algérie depuis quelques
années seulement, ce sport
fait des émules à Oran, ville
côtière disposant de plages
adaptées, entre autres, au
surf. Cette discipline nautique
consiste à glisser sur une
planche
au-dessus
des
vagues et réaliser des mouvements
acrobatiques.
Aujourd’hui, le nombre est
sans cesse grandissant avec
pas mal d’expatriés.
M.B.
Le couloir de la mort
n accident de la route a eu lieu
avant-hier sur le 3e boulevard périphérique, lorsqu’une voiture a dérapé,
avant de quitter la route et percuter la
glissière de sécurité. Heureusement,
aucune victime n’a été déplorée lors de
cet accident, parmi les ouvriers qui s’affairaient à peindre les bordures de trottoirs et qui ont échappé à une mort certains puisque le véhicule les a frôlés.
D’après des témoignages, les agents de
la protection civile ainsi que les services
de sécurité, ont eu du mal pour créer un
périmètre de sécurité. La route était coupée pendant un long moment, ce qui a
créé un bouchon monstre tout le long du
boulevard. Une enquête a été ouverte
par les services de police territorialement
compétents afin de déterminer les circonstances exactes de cet accident. Des
agents de l’APC étaient sur les lieux pour
peindre les trottoirs, ce qui aurait pu
engendrer un grave accident si la voiture
s’était dirigée vers l’un d’eux. A souligner
aussi que les services de sécurité ont mis
du sable sur la peinture qui s’est déversée sur la route. A noter que ce boulevard
est devenu un réel danger pour les
conducteurs en raison de l’intensité du
trafic et de l’état de la chaussée. En effet,
un nombre important d’accidents de la
circulation ont été recensés ces derniè-
res années mais les causes principales
ne sont toujours pas encore définies.
C’est à se demander si les véhicules mis
en cause, répondent aux normes
connues de mise en service. Parfois ces
accidents donnent l’air d’avoir pour cause
des problèmes purement techniques et là
c’est une question du respect des normes techniques qui est évoquée. Le rappel par Renault de plusieurs véhicules de
type 301, pour réparer une défaillance
technique, et le contrôle imposé, a postériori, aux véhicules importés de certains
pays d’Asie, laissent penser que quelque
chose ne tourne pas rond.
M.B.
Université d’Oran
Chercheurs sociologues arabes
au Crasc
ans le cadre d’une continuité de deux colloques
déjà organisés en 2012 par le
Centre national de recherche
en
anthropologie
social
(Crasc) de l’université d’Oran
dont le premier sur l’avenir du
monde social dans le monde
arabe et le second sur : penser des changements en
Algérie, le colloque international sur les sociologues arabes
face aux questions des mutations actuelles.
Son objectif c’est de travailler à travers la sociologie,
D
e trio algérien (Zine
Eddine Heroui, Ugo
Daniel Gamberoni et
Akram Bounabi) s'est imposé
à l'issue d'une opposition palpitante devant une équipe
égyptienne composée de
Moataz Medhat, Nouredine
Nouredine
et
Mokhtar
Wafaey. L'Egypte a mené au
tableau d'affichage jusqu'à la
17e touche, mais les sabreurs
algériens sont revenus en
force prenant un écart de
deux à trois points, avant de
remporter la rencontre (4538). "Les débats étaient vraiment serrés de bout en bout.
le discours des sociologues
sur les mutations actuelles sur
les protestations sociales, les
révoltes arabes dans le
monde arabe ou printemps
arabe.
Les chercheurs sociologues de 15 pays du monde
arabe du Yémen, à l’Egypte, à
l’Irak, au Soudan, jusqu’à
Tunis, la Mauritanie, le Maroc
ont travaillé sur la méthodologie, comment appréhender et
traiter ces questions de mutations. Ces protestations au
niveau local et au niveau de
8
chaque pays avec des expériences de terrain, le second
but de ce colloque c’est de
faire un échange des rencontres.
A cet effet, il y a des
recommandations méthodologiques, il faut penser de traiter
les catégories analytiques en
faisant des rencontres de ce
genre toutes les deux années
avec des chercheurs sociologues du monde arabe pour
faire un noyau qui sera un
observatoire des mutations
sociales actuelles dans le
monde arabe (des protestations sociales) pour donner
des éléments de compréhension des différentes mutations
pour les décideurs, les pouvoirs publics, pour les différents acteurs dans la société
civile dans le monde arabe et
l’autre volet est la contribution
citoyenne, c’est de vulgariser
un discours sociologique à
côté des autres discours sur
la question actuelle apprendon d’El Mestari Djilali, chercheur au Crasc.
M.B.
Nos sabreurs ont évolué à un
bon niveau résistant au retour
des Egyptiens. Avec plus de
travail et d'application ils vont
progresser encore. Mes félicitations à toute l'équipe", a
déclaré à l'APS l'entraîneur
cubain de la sélection algérienne de sabre, Salazar
Guzman.
En demi-finale, l'Algérie a
battu la Tunisie 45 à 41, alors
que les Egyptiens ont pris le
meilleur sur la Jordanie (4527). "Ce titre est historique car
c'est la première fois que
l'Algérie arrive à battre
l'Egypte et la Tunisie dans un
même tournoi. Les deux
médailles de bronze en individuel (Bounabi et Heroui, ndlr)
devraient ouvrir de belles
perspectives pour l'escrime
algérien", estime le coach
algérien. De son côté, l'entraîneur de la sélection égyptienne, Cherif Al Bekeri, a
reconnu la suprématie de l'adversaire. "Je félicite l'équipe
algérienne pour son effort et
je pense qu'elle a bien mérité
ce titre vu ce qu'elle a montré.
JO 2016 de Volley
a sélection féminine algérienne de
volleyball s'est imposée devant son
homologue égyptienne sur le score de 3
sets à 1 (18-25, 25-19, 25-20 et 25-23),
en match comptant pour la 3e et dernière
journée du groupe B, du tournoi qualificatif aux Jeux Olympiques de Rio 2016,
dimanche à Yaoundé (Cameroun).
Grâce à cette victoire, la 3e après celles
obtenues respectivement devant le
Botswana et l"Ouganda sur le même
score (3-0), le six algérien (9 pts) prend
L
L'Algérie
vise le sacre
Les erreurs commises
dans
des
moments délicats ont
été fatales", a expliqué le technicien
égyptien. La Tunisie a
pris la 3e place de
l'épreuve par équipes
grâce à son succès
devant la Jordanie 45
touches à 41. En individuel, le titre est
revenu samedi au
Tunisien
Fares
Ferjani (N.8 mondial)
en s'imposant en finale
devant l'Egyptien Mokhtar
Wafaey 15 à 9. Vingt (20)
athlètes représentant sept
pays
(Algérie,
Tunisie,
Egypte, Grèce, Argentine,
Mali et Jordanie), ont pris part
à cette étape de Coupe du
monde. Le président de la
Fédération algérienne d'escrime (FAE) , Raouf Bernaoui,
a justifié le petit nombre de
participants par le déroulement des championnats
d'Asie et d'Europe à partir de
la semaine prochaine.
devant le Cameroun (2-3) et le Kenya (03) est éliminée.
L'équipe qui remportera ce tournoi se
qualifiera directement aux Jeux
Olympiques de Rio de Janeiro, tandis
que les deuxième et troisième auront
une seconde possibilité de se qualifier
en disputant un tournoi inter-continental.
Victoire des Verts
contre les Pharaons
la 1ere place au classement final du
groupe B, devant l'Egypte (2e - 6 pts).
Le Botswana victorieux en match d'ouverture de l'Ouganda (3-2), se classe 3e
avec 2 pts, laissant la 4e et dernière
place du groupe à l'Ouganda (1 point).
En demi-finale l'Algérie affrontera le perdant du match au sommet du groupe A,
opposant en ce moment le Kenya au
Cameroun. L'Egypte sera opposée au
gagnant de ce même match.
La Tunisie qui a perdu ses deux matches
Résultats de la 3e journée
du groupe B
Botswana - Ouganda
3-2 (22-25, 25-21, 25-19, 10-25, 15-11)
Algérie - Egypte
3-0 (18-25, 25-19, 25-20, 25-23)
Classement
1 . Algérie
2 . Egypte
3 . Botswana
4. Ouganda
Pts
9
6
2
1
Second meeting de handisport
Alger remplace Mascara
a ville de Mascara a été
remplacée par celle
d'Alger pour la tenue du
second meeting d'athlétisme
handisport, le samedi 20
février à partir de 9h00, a-ton appris dimanche, auprès
de la Direction de l'organisation sportive (DOS) de la
Fédération algérienne handisport (FAH).
"On a été informé, jeudi, par
la ligue handisport de
Mascara, de l'impossibilité
d'organiser le 2è meeting
d'athlétisme à sa date, à
cause de l'indisponibilité du
stade de Mascara, lieu
retenu pour la compétition", a
L
indiqué le DOS, Mustapha
Bendali, ajoutant que cette
décision de dernière minute,
l'a poussé à mettre les bouchées doubles pour trouver
un autre lieu et surtout maintenir la date initiale.
"Il fallait trouver un lieu de
remplacement et surtout
maintenir la date du 20
février du meeting, arrêtée
en début de saison, afin
d'éviter de chambouler le
reste du programme. Le
stade annexe du 5 juillet est
prêt et sera disponible
durant la même date", a souligné Bendali.
Des correspondances ont été
La Russe Kuchina sur un nuage
a Russe Mariya
Kuchina, championne
du monde et d'Europe de
saut en hauteur, a réussi la
meilleure performance mondiale en salle de la saison
lors de la réunion de
Moscou dimanche avec un
saut à 1,98 m. Kuchina (23
ans), qui reste loin de son
record personnel à 2,01 m,
s'est imposée devant Irina
Gordeyeva, 2e avec un saut
à 1,89 m, et Kristina
Koroleva, 3e à 1,85 m. De
son côté, Ekaterina Kona,
championne du monde et
d'Europe en salle en triple
saut, s'est imposée avec
une marque à 14,10 m tandis qu'Angelika Sidorova
(4,50 m) a profité de l'absence de Yelena Isinbayeva,
blessée à une jambe, pour
17
J
3
3
3
3.
Les Algériens participent au tournoi international de tennis MehdiBouras (juniors garçons et filles),
dont le coup d'envoi a été donné
dimanche à Hydra (Alger), pour remporter le titre notamment chez les
garçons, a indiqué le directeur de
l'organisation sportive (DOS) de la
Fédération algérienne de tennis
(FAT), Hamza Khellassi.
"Notre objectif consiste à remporter
ce tournoi, et nous comptons énormément sur Youcef Rihane, vainqueur la semaine dernière d'un tournoi similaire disputé en Egypte, et à
un degré moindre sur Karim
Bendjemaâ et la joueuse Lynda
Benkaddour", a déclaré à l'APS, le
DOS de l'instance fédérale.
Et d'ajouter : "Nous avons engagé
quelques éléments dont l'âge ne
dépasse pas les 14 ans pour se frotter au niveau international. Mais nous
attendons beaucoup des autres
joueurs pour aller loin dans cette
compétition". Ce tournoi organisé à la
mémoire du jeune Mehdi Bouras, ravi
en 2013 à l'affection des siens à l'âge
de 24 ans, entre dans le cadre du
programme de l'instance internationale (FIT) visant à permettre aux
joueurs d'améliorer leur ranking international. Selon les organisateurs, 81
joueurs dont 32 filles, représentant 20
pays sont présents à ce tournoi, alors
que l'Algérie y participe avec 21 éléments dont 9 filles. La compétition a
débuté dimanche avec le déroulement des qualifications. Le tableau
final aura lieu à partir de mardi alors
que les finales du double auront lieu
vendredi et celles du simple samedi
matin. Lors des épreuves disputées
dimanche matin, trois tennismen
algériens ont été éliminés. Il s'agit de
Larbi Boukhari battu par le
Britannique Samej Maker (6-1 et 6-0),
Anis Makhbi par l'Espagnol Ramiro
Laguna (6-2 et 6-2) et Lyes Djebbour
par le Britannique Kyle Stocker (6-0
et 6-0). Par ailleurs, le responsable
de la FAT a évoqué les conditions
ayant trait au tournoi: "Toutes les
conditions adéquates ont été mises à
la disposition des délégations présentes depuis jeudi, et qui ont fait part de
leur satisfaction notamment au
niveau de l'hebergement, ce qui
explique la présence en grand nombre de joueurs étrangers à l'étape
d'Alger". Le juge arbitre international
algérien Hakim Fatah officiera les
deux tableaux (simple et double) de
ce tournoi de grade 5, qui sera dirigé
par Tahar Azzi.
ting de Batna, celui d'Alger
connaîtra également l'organisation de sept
SUPER-DIVISION A DE BASKET
épreuves, à savoir, le
100m, 200m, 400m,
800m, 1500m, 5000m et
80m pour les U-16. Les
Voici le programme des matchs en
concours concerneront
retard du
cham
pionnat d'Algérie de basket-ball, Sup
le poids, le club, le javeerDivision "A" (messieurs), prévus ce
lot, le disque et la lonmardi.
gueur.
RC Constantine - OMS Miliana
La Fédération algé(15h00)
rienne handisport a pro- O. Batna - US Sétif
(15h00)
GS Pétroliers - CRB Dar Beida
grammé six meetings
(16h00)
pour la saison en cours, WA Boufarik - NA Hussein-Dey
(15h00)
avant le championnat
d'Algérie prévu du
Rappel du classement :
2 au 4 juin prochain
Pts
J
à Béjaïa.
1. GS Pétroliers
35
18
2. CRB Dar Beida
34
18
3. NA Hussein-Dey
33
18
4. IRBB Arréridj
32
19
5. US Sétif
31
18
--. NB Staouéli
31
19
7. O Batna
30
18
remporter l'épreuve de la
8 . OMS Miliana
25
18
perche. Cette réunion en
9 . WA Boufarik
24
18
salle intervient au coeur d'un --. USM
Blida
24
19
contexte particulier pour
11. PS El-Eulma
23
19
l'athlétisme russe, suspendu --. AB Skik
da
23
19
depuis novembre de toute
13. RC Constantine
22
18
compétition internationale
14. COBB Oran
20
19.
pour dopage.
envoyées dans ce sens pour
informer les différentes ligues
et clubs concernant le changement de lieu, afin de
prendre les dispositions
nécessaires et être présents
au meeting.
Le DOS s'attend à une
"bonne" participation des
athlètes et des clubs, malgré
le changement de dernière
minute.
Le meeting d'Alger interviendra après le premier qui a eu
lieu fin janvier à Batna et qui
avait donné le coup d'envoi
des activités d'athlétisme
handisport pour la saison
2015-2016. A l'instar du mee-
Meilleure performance mondiale de l'année en salle de saut en hauteur
L
Mardi 16 février 2016
TOURNOI INTERNATIONAL
MEHDI-BOURAS DE TENNIS
L'Algérie bat l'Egypte
et remporte le titre
La sélection algérienne
masculine "junior" de
sabre a remporté la Coupe
du monde de sabre (étape
d'Alger) en battant l'Egypte
par 45 touches à 38 en
finale par équipes disputée
dimanche à la salle
Harcha-Hacène (Alger).
3e boulevard périphérique
U
Quotidien national d’information
Coupe du monde 2016 de sabre-juniors par équipes
Le surf bat son plein
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Madagh de Aïn El Kerma
Es-Sénia
Selon le chef du projet de
cette future infrastructure, l’aéroport d’Es-Senia sera livrée vers la
fin de cette année (2016) et sera
implantée côté ouest de l’aérogare actuelle sur une superficie
de 31 000 m². Les travaux entamés en novembre 2012, selon le
cahier des charges, avancent à
un rythme acceptable. Cette
aérogare sera dotée d’un parking
d’une capacité de 2 200 véhicules. Son toit qui sera couvert par
des panneaux solaires, garantira
à hauteur de 22% des besoins en
énergie de cette enceinte. Il y a
lieu de signaler qu’avec une
capacité de traitement de 2 millions de passagers par an, la
nouvelle aérogare en plus du
chapiteau qui assure actuellement le traitement moyen de 900
000 passagers/an, les capacités
vont passer à 3 millions de passagers/an, eu égard à l’importance dont jouit la wilaya d’Oran
en tant que capitale de l’Ouest et
un pôle économique important.
Le projet d’extension prévoit également la réhabilitation de l’actuelle aérogare internationale,
appelée à desservir les lignes
domestiques.
M.B.
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Programme de la mise à jour
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Régions
Secteur de l’énergie et des mines de Tizi Ouzou
Exposition
“L’art du livre islamique”
Des projets inaugurés
et d’autres inspectés
rganisée par l’ambassade du royaume des
Pays-Bas, cette exposition compte une quarantaine
de reproductions dédiées à la
calligraphie du coran, au livre
scientifique arabe, aux illustrations de livre par la miniature ou
encore
aux
décorations.
O
Intitulée “La calligraphie du
coran”, cette première partie de
l’exposition se compose de
fragments de pages d’anciens
exemplaires du coran datant du
8e siècle écrits en coufique sur
des parchemins, ainsi que
d’exemplaires datés du 12e et
du 14e siècle originaires du
Maroc et d’Inde. D’autres
pièces rares dans le domaine
scientifiques sont également
exposées dans les allées de la
bibliothèque de l’université dont
une traduction de l’ouvrage
botanique disparu “Materia
Medica” datant du 1er siècle.
Cette traduction du début du
10e siècle est la seule copie
existante. Dans cette section de
l’exposition des reproductions
d’ouvrages
scientifiques
comme “Le livre des méthodes
médicales” de Abu El Qasim Al
Zahrawi (15e siècle) ou “La
géographie” d’Al Istakhti (12e
siècle) sont également exposés. Des reproductions de
textes littéraires et de poésie
illustrés de miniatures d’origine
perse mettent en avant l’art de
l’illustration dans des ouvrages
datant du 12e et du 7e siècle.
L’art de la décoration est également mis à l’honneur par des
couvertures de livres anciens,
des ornements de portes photographiés en Egypte et au Maroc
et des revêtements en faïences
de plusieurs tombeaux en
Turquie. Des reproductions des
dessins du “Livre des prières”
d’Al Jazuli et des photographies
de panneaux de carreaux de
faïences illustrant les lieux
saints de l’islam témoignent
également de la beauté de l’art
de la miniature au 15e siècle.
Les 41 reproductions exposées
proviennent de la collection de
l’université néerlandaise de
Leiden qui cumule en 400 ans
d’études en langues et cultures
orientales une collection de
quelques 4.000 manuscrits en
langue arabe et plus de 2.000
manuscrits en perse et en turc
ottoman, précise l’universitaire
Petra Sijpesteijn. Inaugurée
dimanche, l’exposition “L’art du
livre islamique” se poursuit jusqu’au 17 avril prochain à la
bibliothèque de l’université
Alger I.
Khelwa de Sidi Ahmed Tidjani d’El-Bayadh
L’urgence d’une restauration
e ministre de la Culture, Azzeddine
Mihoubi, a mis l’accent, dimanche à
Boussemghoune (El-Bayadh), sur la
nécessité de travaux de restauration
d’urgence de la Khelwa (lieu de méditation) de Sidi Ahmed Tidjani, afin de préserver ce patrimoine historique et
spirituel.
S’exprimant lors de la visite du site en
question, dans le cadre d’une tournée
de travail dans la wilaya d’El-Bayadh, le
ministre a appelé à la mise en oeuvre
urgente de travaux de restauration de
cette khelwa du saint patron Sidi
Ahmed Tidjani, située au Ksar Essaâd à
Boussemghoune, et le mettre à l’abri de
la détérioration et de l’effondrement de
certains éléments de ce ksar datant de
plus de 17 siècles. Cette visite, en com-
L
pagnie de spécialistes en restauration
du vieux bâti, a pour objectif de faire un
état des lieux de ce patrimoine de
dimension spirituelle et historique, de
sorte à prendre la bonne décision et
dans les meilleurs délais pour entamer
les travaux de restauration et de préservation de la bâtisse des risques d’effondrement, a souligné M.Mihoubi.
Le ministre a appelé à engager une
réflexion devant permettre de protéger
ce site spirituel et archéologique que
constitue la Khelwa de Sidi Ahmed
Tidjani et qui revêt une grande importance, culturelle et cultuelle, en tant que
témoin de la naissance de la Tariqa
(confrérie) Tidjania qui s’est ensuite propagée à travers le monde avec une
large adhésion d’adeptes. Il a, en outre,
mis en exergue l’importance du tourisme
culturel qui constitue, a-t-il dit, un facteur de valorisation des sites et monuments culturels
et historiques de
l’Algérie, avant d’exhorter les responsables concernés à oeuvrer à une large
sensibilisation et promotion du riche
patrimoine touristique culturel du pays,
en quête d’exploitation continue pour
constituer une ressource supplémentaire à l’économie nationale.
“Le grand intérêt accordé par l’Algérie
aux vieux ksour est en soi un intérêt
manifesté à l’Histoire, à sa dimension
spirituelle et aux Tariqas (confréries)
soufies ayant servi le pays et défendu et
préservé l’identité nationale”, a ajouté le
ministre. “La sauvegarde de ce legs s’insère dans le cadre de la stratégie de
l’Etat visant la préservation du patrimoine matériel et immatériel du pays, contenue dans le nouveau texte de la
Constitution”, a-t-il soutenu.
Le ministre de la Culture s’est rendu,
lors de cette tournée de travail, à la
zaouïa Tidjania de Chellala Gueblia,
relevant de la commune de Chellala, où
il a visité le mausolée du saint patron
Sidi Leghrissi, fils ainé de Sidi Ahmed
Tidjani. Le ministre a, lors de sa rencontre avec le Khalife général de la
confrérie Tidjania, Cheikh Sidi Ali
Belarabi Tidjani, donné son accord de
principe pour la réalisation d’une résidence d’hôtes de la confrérie pour l’accueil des visiteurs de la zaouïa et de la
Khelwa de Sidi Ahmed Tidjani.
Œuvre de Rachid Mimouni
Pour une traduction arabe et amazighe
es participants à une rencontre sur le romancier
Rachid Mimouni ont plaidé,
dimanche à Boumerdes, pour la
nécessité de traduire
des
£uvres littéraires du défunt vers
les langues arabe et Tamazight.
“Il est impératif de traduire les
£uvres du défunt et de les
mettre à la disposition des
générations montantes”, ont
insisté les participants à cette
rencontre, organisée dans la
ville de Boudouaou, lieu de
naissance de Rachid Mimouni,
à l’occasion de la commémoration du 21ème anniversaire de
sa disparition. Pour le romancier Djilali Khellas, il est “absurde que des pays à travers le
monde profitent des créations
de ce romancier et les traduisent dans leurs langues, au
moment où nous en Algérie
sommes spectateurs de la perte
des oeuvres de l’un des plus
grands hommes de lettres de
l’histoire de l’Algérie”, a-t-il
déploré, dans une déclaration à
l’APS en marge de cette rencontre. “Sur l’ensemble de son
oeuvre écrite en langue française, seuls trois romans ont été
traduits vers la langue arabe”,
a-t-il ajouté. De son côté, l’universitaire d’Alger Mohamed
Sari a estimé dans sa lecture du
roman de Mimouni “Une peine
à vivre”, que cet écrivain s’inscrit dans la “lignée des géants
de la littérature algérienne”,
avec son “style poétique et fort,
doublé d’une étude psychologique profonde des héros de
ses romans”, en dépit du fait
qu’il soit “issu d’un milieu social
non propice à la créativité”. “Les
romans de Rachid Mimouni
demeureront parmi les plus
beaux textes de la littérature
algérienne d’expression française”, a-t-il ajouté. Une autre
intervention du dramaturge
Omar Fetmouche intitulée “Le
fleuve détourné : du roman aux
planches” a mis l’accent sur
l’impératif, pour les hommes du
théâtre de s’intéresser aux
£uvres de Mimouni “pour leur
adaptation au théâtre, vue leur
grande richesse”. Il a rappelé, à
cet effet, le grand succès du
roman “Le fleuve détourné” lors
18
de son adaptation en 2006 au
théâtre. Cette oeuvre théâtrale,
qui a bénéficié de plus de 160
représentations, à travers le
pays, a obtenu le premier prix
au Festival national du théâtre
professionnel. La rencontre sur
Rachid Mimouni, organisée à
l’initiative de la direction de la
Culture de Boumerdes, vise à
faire la “promotion de la littérature algérienne d’expression
française, à travers notamment
l’oeuvre de cet écrivain romancier, tout en offrant l’opportunité
à la découverte de jeunes
talents”, a estimé le directeur de
la Culture, Feghoul Djamel
Eddine. Rachid Mimouni est né
le 20 novembre 1945 à
Boudouaou. Il suivit son cursus
scolaire dans la même ville,
avant l’obtention d’une licence
en sciences à l’université
d’Alger, puis d’une bourse pour
poursuivre ses études à l’Ecole
supérieure des études commerciales au Canada. Il fut nommé
en 1992 en tant que membre du
Conseil national de la culture, et
est décédé le 12 février 1995 en
France. “Le fleuve détourné”
(1982), “L’honneur de la tribu”
(1998), “La ceinture de l’ogresse” (1990), “La peine de vivre”
(1991), “La malédiction” (1993)
et “La colline visitée” (1993)
figurent parmi les romans
phares de Rachid Mimouni,
consacrés à l’échelle mondiale.
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
L’évènement a lieu au niveau de l’université Alger I
Une exposition de
reproductions de
manuscrits et de
dessins du monde
arabo-musulman,
intitulée “L’art du livre
islamique”, issus de
la collection de
l’université
néerlandaise de
Leiden, s’est ouverte
dimanche à
l’Université Alger I.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Relizane
Un cadavre abandonné
en bord de route
Par A. Lotfi
La nouvelle est tombée telle une
traînée de poudre et a vite fait le tour
de la ville et ses communes avoisinantes. En effet, les habitants de la
ville d’Oued R’hiou se sont réveillés
hier matin sur la découverte d’un
cadavre abandonné en bord de
route, à la Cite Boudalia Hassani, les
170 logements de type LSP. Ce sont
les éléments de la Protection civile
qui se sont chargés de déposer la
dépouille à la morgue de l’hôpital
Ahmed-Francis du chef-lieu de daïra
tandis qu’une enquête a été ouverte
par les services concernés pour
déterminer les circonstances exactes
de cette mort. La nouvelle est tombée tel un couperet et a vite fait le
tour de la ville d’Oued R’hiou et ses
communes limitrophes. Selon des
sources, l’infortuné pourrait être originaire de la wilaya de Chlef.
A.L.
Accusée de vente de
psychotropes
Une femme arrêtée
« La consistance du
programme en
énergie
renouvelables à
réaliser pour les
besoins du marché
national sur la
période 2015-2030
est de 22 000 MW,
dont plus de 4500
MW seront réalisés
d’ici à 2020. Quant
à la quantité déjà
consommée depuis
le lancement du
projet en 2011, elle
est de 400 MW».
Les chiffres ont été
déclarés par le
ministre de
l’Energie, Salah
Khebri à Tizi
Ouzou.
Par Roza Drik
exprimant lors d’un
point de presse
organisée
en
marge de la visite de travail
et d’inspection effectué dans
la journée d’hier dans la
région. Ce programme ambitieux concerne tout le monde
dont les investisseurs du secteur public et privé nationaux
et étrangers, précise le
ministre. Sa réalisation permettra d’atteindre à l’horizon
2030 une part de renouvelables de près de 27% dans
le bilan national de production d’électricité. Ainsi, le
volume de gaz naturel épar-
S’
gné
par
les
22 000 MW en renouvelables, atteindra environ 300
milliards de M3, soit un volume équivalant à huit fois la
consommation nationale de
l’année 2014. Les retombées de ce programme
seront très significatives en
termes de création d’emplois,
d’industrialisation, de développement technologique et
d’acquisition de savoir-faire,
contribuant ainsi à la croissance et à la modernisation
économique du pays ainsi
qu’à la préservation de l’environnement. 25 000 DA une
aide au profit des taxieurs qui
conversent le véhicule en
GPL « Une aide de 25 000
DA sera octroyée
aux
taxieurs qui veulent converser leur véhicule en GPL.
L’annonce a été faite par le
ministre de l’énergie, Salah
Khebri.
« Le kit de conversion sera
honoré une fois que le taxieur
aura déposé son dossier
auprès des services concernés pour qu’il puisse bénéficier de cette aide » précise le
ministre. A signaler que le
centre de conversion Sirghaz
Naftal CLP de Tizi Ouzou ,
situé à l’entrée de la ville des
genêts, a fait l’objet d’une
visite du ministre de l’énergie.
Le centre en question dispose de deux ateliers, qui
actuellement prend en charge deux véhicules/ jour, le
chiffre sera revu à la hausse
pour atteindre les 5 véhicules/ jour.
1 500 foyers raccordés
à Mekla
« Les véhicules seront
dotés prochainement d’une
carte magnétique afin de cerner le problème de fraude du
carburant », a indiqué Salaha
Khebri, ministre de l’énergie.
Le projet en cours de réalisation, une fois finalisé permettra de suivre à distance et de
détecter les fraudeurs.
Les transporteurs de carburants eux aussi seront
dotés de cette carte ainsi que
les centres de stockages
»ajoute le premier responsable de ce secteur.
Le ministre de l’<<energie
a procédé hier, à la mise en
service du gaz naturel à
Mekla, à l’est de Tizi Ouzou.
Ainsi, la fiche technique de la
wilaya présentée par la direction, a révélé que 640 villages
sont raccordés au gaz naturel, 827 villages en cours de
raccordement, 46 autres restants de la 3e tranche, soit un
total de 217 031 foyers raccordés, 184 094 foyers mis
en gaz. Le taux de raccordement de la wilaya est estimé
à 70,62% , à l’achèvement
des programmes en cours le
taux de raccordement en gaz
atteindra les 98, 69%. Tizi
Ouzou est classée première
à l’échelle nationale.
Lancement des travaux
du projet 16 pouces
Deux agences
commerciales inaugurées
Carte magnétique
pour le contrôle
du carburant
Trois localités sont concernées par ce projet, il s’agit de
Zekri, Akerrou et Ait Chaffa.
Le projet en question a connu
un retard flagrant dans son
lancement à cause des oppositions des riverains. Inscrit
pour rappel au programme
quinquennal 2010-2014 pour
un réseau de transport de
14,80 kms et un réseau de
distribution de272.91 kms.
Une fois le projet achevé,
7080 foyers seront raccordés
au gaz naturel.
Deux agences commerciales ont été inaugurées respectivement à la nouvelle
ville de Tizi Ouzou et Mekla
par le ministre de l’Energie.
La première à la nouvelle ville
qui couvrira les localités de
nouvelle ville - Oued Aissi
–Tala Athmane-BouhinouTalla
Mansour-BetrounaTimizart Loghbar- Tazmalt El
Kaf et Rahlia. La deuxième
agence est celle de Mekla,
qui prendra en charge les
localités
de
MeklaSouammaâ et Ath Khelili.
Lutte contre le banditisme
Un escroc africain arrêté
Un ressortissant africain de nationalité nigériane vient d’être arrêté à la nouvelle gare
routière de Tizi Ouzou. Des produits destinés
à la contrefaçon de billets de banque et d’un
coffre contenant des coupures de papier au
format de billets de banque ont été saisis.
Selon un communi-qué adressé hier par la
cellule de la sûreté de la wilaya. Une enquête a été ouverte par les forces de police de la
brigade économique et financière relevant du
SW.PJ-sûreté de wilaya de Tizi Ouzou suite à
une plainte d’un citoyen pour escroquerie aux
billets de banque en devises, à l’encontre
d’un ressortissant africain, qui a abouti à son
arrestation. Présentés au Parquet de TiziOuzou jeudi dernier pour escroquerie, détention de produits destinés à la contrefaçon de
billets de banque, et entrée et séjour irrégulier, il a été mis en détention préventive.
R.D.
7
Selon un communiqué rendu
public par la cellule de communication de Relizane, les éléments de la
brigade de recherches et d’intervention de la Sûreté de wilaya de
Relizane, ont réussi à exploiter une
information parvenue à leurs services
faisant état de la présence d’une
femme résidant au chef-lieu de la
wilaya, qui a transformé sa demeure
en un lieu de vente de psychotropes
de marque « Extasy ». L’enquête
déclenchée, a permis d’arrêter la
mise en cause en possession de plusieurs comprimés, laquelle a dénoncé son fournisseur de ce « poison ».
Les deux complices ont été présentés au tribunal de Relizane pour être
poursuivis selon la procédure de flagrant délit nouvellement réformée,
ajoute le dit communiqué.
A.L.
Direction de l’éducation
Désignation d’une nouvelle responsable
La nouvelle directrice de l’éducation, Mme Hirrèche Hidayathe ,
mutée d’Aïn Témouchent en remplacement de Chermate Djilali , appelé
à d’autres fonctions dans la wilaya
d’Oran , a été officiellement installée,
hier , par le wali de Relizane,
Derfoufe El Hadjeri dans le cadre du
mouvement partiel opéré par le
ministère de tutelle, en présence des
cadres du secteur. Dans une brève
allocution, le wali a fait part des perturbations traversées par ce secteur,
très sensible, ces derniers temps et
que désormais, tous les partenaires,
personnels de l’éducation, syndicats
et parents d’élèves, se doivent de
conjuguer leurs efforts et ouvrir tous
les canaux de la communication afin
d’améliorer les performances de ce
secteur dans les examens de fin
d’année et que chacun doit œuvrer
pour l’intérêt général des apprenants.
Par conséquent, joutera Derfoufe,
les pouvoirs publics continueront à
apporter l’aide nécessaire à ce secteur sensible. Par ailleurs, ce fut au
tour de la nouvelle directrice de
l’éducation, Mme Hirrèche Hidayathe
de prendre la parole pour mettre en
exergue les défis qui l’attendent et de
rassurer d’être à la hauteur de la mission et de la responsabilité qui lui ont
été confiées.
A.L.
Actualité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Conflit syrien
les Russes de stopper leurs bombardements contre les "rebelles" syriens
et leur "intimait" l'ordre de frapper les
seules troupes de Daech.
Ces hordes de barbares sanguinaires
à qui les Occidentaux, américains en
tête, ont promu au fil de leurs discours
politique et diplomatique au statut
d'Etat : l'Etat islamique.
Cet Etat apparu, soudain, à cheval sur
la Syrie et l'Irak et contre lequel une
coalition de près de 30 pays des plus
puissants et armés du monde, n'arrivent pas à faire abdiquer !
Régulièrement les états-majors des
armées coalisées annoncent, images
de télés à l'appui, la destruction de
centres de commandement de Daech,
de troupes entières, de chefs et leaders combattants, sans que le monstre Daech ne "meurt". Pire, il se
déploie en Libye, au Yémen et probablement ailleurs.
Le deuxième acte de cette sale guerre
n'échappe pas à la schizophrénie
diplomatique, menée autour de la tragédie syrienne : les réfugiés de
guerre.
Selon cette diplomatie et ses relais
médiatiques, seul Bachar El- Assad en
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
WILAYA DE TIARET
DAIRA DE TIARET
COMMUNE DE TIARET
NIF APC : 098414015116436
e cynisme et l'hypocrisie des
communiqués et discours
marquant les réunions internationales et conférences
sur la guerre en Syrie font froid dans le
dos par leurs contenus violents, tranchés, poussant à la surenchère diplomatique et l'escalade de la guerre et
de la violence : l'exact contraire de la
recherche de la paix, répétée par toutes les chancelleries engagées dans
ces réunions et conférences.
Un seul responsable de la tragédie
syrienne est pointé du doigt par les
Occidentaux : Bachar El- Assad ! Out
les barbares de Daech, out la multitude de groupes et hordes terroristes,
de "rebelles" de toutes obédiences,
allant de l'armée libre syrienne, aux
Kurdes et aux milices locales et dieu
sait encore quoi et qui.
Et cette étrange façon d'attribuer la
mort de plus de 260.000 civils et les 6
millions de réfugiés en 5 années de
guerre, aux seules troupes dites loyalistes au dictateur Bachar El- Assad !
Mais qui déverse du ciel des tapis de
bombes ? A la conférence sur la sécurité tenue la semaine dernière à
Munich, Occidentaux et Russes n'ont
pas fait une seule allusion à leur implication directe dans la guerre, en Syrie
L
Miel
Le miel est un hydratant naturel et
est naturellement antioxydant, antimicrobien. Il aide à maintenir l'hydratation et à garder vos mains extra
douces et lisses. En outre, il a des
avantages anti-âge pour la peau.
Appliquer du miel soigneusement
sur vos mains et laissez agir pendant environ 10 minutes. Rincez à
l'eau tiède. Répéter 1 ou 2 fois par
jour pour apprécier le résultat.
Alternativement, mélanger à quantités égales du miel et de la glycérine.
Appliquez le mélange sur vos mains,
attendre 10 minutes, puis rincez à
l'eau tiède. A faire, une fois par jour.
Une autre option sera d'ajouter quelques gouttes de jus de citron et
d'huile d'olive, 2 cuillères à café de
miel. Appliquez le mélange sur vos
mains, laissez sécher, puis rincez à
l'eau tiède. Utilisez ce remède plusieurs fois par semaine.
De nombreux facteurs
peuvent causer des mains
sèches, comme un air sec ou
froid, une faible humidité,
l'exposition au soleil, le lavage
des mains excessif ou
l'immersion fréquente dans
l'eau, l'exposition à des
produits chimiques nocifs, la
baignade en piscine et
l'utilisation de savons chlorés
entre autres… Vous pouvez
redonner à vos mains un bel
aspect, soigner ses problèmes
de peau avec quelques soins
naturels simples pour profiter
de mains plus douces et
d'apparence plus jeune.
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHE
et se sont dégagés de toute responsabilité, dans le drame vécu par les
populations civiles syriennes. Il paraît
que les avions de chasse et bombardiers français, américains, anglais,
belges, russes, turcs, etc. ne font
aucune victime civile syrienne et frappent les seuls terroristes de Daech et
les soldats du régime syrien.
A l'inverse, les chasseurs et bombardiers russes et ceux du régime syrien
tuent, nous dit-on, les seuls civils et
les poussent à l'exode par millions.
Etrangement, lors de cette conférence
sur la sécurité l'évaluation de la stratégie de l'avatar monstrueux de cette
confrontation géopolitique entre
grande puissance qu'est Daech, a été
passée sous silence.
Seuls la Russie et Bachar El-Assad
ont été chargés de toute la responsabilité du drame syrien. La Turquie
bombardait les Kurdes de Syrie au
moment même de la tenue de la
conférence de Munich.
L'Arabie Saoudite annonçait son
intention de se joindre à la Turquie en
envoyant ses chasseurs bombardiers
sur la base d'Incirlik (sud de la
Turquie), base elle-même sous
contrôle américain. Mieux ces deux
pays pensent, déjà, envoyer des troupes sur le sol syrien. Johan Kerry, le
secrétaire d'Etat américain "sommait"
Conformément au l'article 49 du alinéa 02 du décret présidentiel N° : 10/236 du :
07/10/2010 relatif à la réglementation des marchés publics modifié et complété, Le
Président de l'assemblée Populaire communale de Tiaret déclare que l'avis d'appel
d'offre restreint paru dans les quotidiens nationaux (
, Tribune des lecteurs)
a partir date du : 07/01/2016 concernant les :
Travaux de réalisation de la voie en BB reliant RN23
et centre d'enfouissement technique (CET)
Qu'à l'issue du jugement des offres en date du : 03/02/2016, le marché est attribué
provisoirement au soumissionnaire ci-après :
Nature
d'opération
Travaux
de réalisation
de la voie en
BB reliant
RN23 et centre
d'enfouissement
technique
(CET)
Soumissionnaires Montant de la
retenus
soumission
KACEM
Mohamed
NIF
Off
techn
Off
finna
29.433.004,38 195714210002450 64.33 Moins
DA
disante
Délai
de réalisation
06 mois
Le Président de l'APC
Tribune des Lecteurs - Mardi 16 février 2016
ANEP 31001794
Huile d'olive
Les antioxydants et les acides gras
essentiels contenus dans l'huile
d'olive sont excellents contre les
mains sèches.
Ils maintiennent votre peau douce,
souple et hydratée.
En outre, l'huile d'olive a de nombreuses vertus anti-âge pour la
peau.
Massez vos mains avec un peu
d'huile d'olive chaude pendant 5 à
10 minutes deux fois par jour pour
profiter de mains douces et lisses.
Mélanger des quantités égales
d'huile d'olive et de sucre fin.
Frottez à l'aide de ce gommage maison sur vos mains, en faisant des
mouvements circulaires légers pendant quelques minutes. Attendez 5
minutes, puis rincer à l'eau chaude,
séchez et appliquez une crème
hydratante légère.
Utilisez ce remède deux fois par
semaine pour adoucir vos mains.
Jus de citron
Le jus de citron est un bon nettoyant
pour la peau qui aidera à adoucir et à
lisser la peau de vos mains. De plus, il
permettra d'améliorer la tonicité de la
peau et d'atténuer les taches visibles
sur la peau de vos mains. Mélanger
énergiquement des quantités égales
de jus de citron, de miel et de bicarbonate de soude. Appliquer le mélange
sur vos mains. Masser pendant environ une minute, laisser reposer pendant 5 minutes Lavez vos mains à l'eau
chaude. Répéter une fois ou deux fois
par semaine pour avoir les mains douces et saines. Vous pouvez également
ajouter le jus d'1 citron et un peu de
miel dans une petite bassine remplie
d'eau tiède. Faites tremper vos mains
dans ce bain pendant environ 10 minutes. Sécher, puis appliquer un peu
d'huile de vitamine E ou d'huile d'olive
pour maintenir le niveau d'humidité de
votre peau. Utilisez ce remède plusieurs fois par semaine.
SOUPE
AU POTIRON
Ingrédients
1 petit potiron
3 cuillerées à soupe de crème fraîche
2 oignons
1 gousse d'ail
1 cuillerée à soupe d'huile
Un peu de beurre
150g de maïs
500ml de bouillon de volaille
1 pincée de noix de muscade
Sel, poivre.
Préparation :
Éplucher et enlever les fibres et les graines de
potiron, couper la chair en morceaux. Faire fondre
le beurre dans une poêle, faire dorer les tranches
de bacon de deux côtés, couper-les en petits
morceaux. Peler les oignons et l'ail et hacher-les
finement. Faire chauffer l'huile dans une cocotte, y
faire revenir l'oignon et l'ail haché jusqu'à ce qu'ils
soient translucides, ajouter les morceaux de
potiron et noix de muscade, saler et poivrer,
mouiller avec le bouillon de volaille, couvrir et
laisser mijoter sur feu doux pendant 30 minutes
jusqu'à ce que les potirons soient tendres et les
écraser facilement à la fourchette, ajouter les
morceaux de bacon et passer le tout au mixeurplongeant, ajouter la crème fraîche, rectifier
l'assaisonnement et laisser cuire quelques
minutes sans cesser de remuer à la cuillère en
bois. Servir la soupe dans des bols chauds,
disposer délicatement dans chaque bol une
cuillère à soupe de maïs.
GÂTEAU
MADELEINES
AU CHOCOLAT
VERMICELLE
Fruits et légumes
Comment éliminer
les pesticides
Tout le monde connaît aujourd'hui
les méfaits des pesticides sur la
santé. On se demande tous comment faire pour éliminer les pesticides des fruits et légumes naturellement ? C'est pourquoi nous vous
offrons aujourd'hui deux recettes
simples de lotions maisons pour éliminer les pesticides des fruits et
légumes.
Ingrédients
2 œufs
1 verre à thé de sucre en poudre
1/2 verre à thé d'huile
1 verre et demi à thé de farine
1 sachet de sucre vanillé
1 sachet de levure pâtissière
2 cuillères à soupe de chocolat vermicelle
Lotion 1
Citron et vinaigre
Ingrédients
1 jus de citron
1 cuillère de vinaigre blanc
1 tasse d'eau
Lotion 2
Bicarbonate, citron et vinaigre
Les soumissionnaires non retenus ont le droit de formuler leur recours dans les 10
jours qui suivent la date de publication de cet avis (conformément à l'article 114 du
code des marchés publics modifié et complété)
6
CUISINE
Remèdes naturels
est responsable. Les réfugiés fuient la
répression et les avions du régime
syrien. Ils n'y a pas de chasseurs
bombardiers occidentaux et russes,
dans le ciel syrien !
L'Europe envoie ses armes, ses
avions bombardiers et ses navires de
guerre sur la Syrie et veut que les
populations civiles y demeurent ou, le
cas échéant, soient cantonnées aux
frontières turques ou dans les pays
voisins.
Elle paye à la Turquie un chèque de 3
milliards d'euros pour lui servir de bouclier anti-réfugiés.
Trop généreuse l'Europe. Ce n'est pas
tout, elle sollicite l'appui de l'Otan pour
bloquer les civils qui fuient les bombes
d'une "internationale" de bombardiers,
dont celles des Européens, dans l'enfer syrien.
Car, les Européens ont peur de la
vague de réfugiés de guerre. Car,
avec les réfugiés la menace terroriste
en Europe est imminente et élevée.
Le glissement du langage politique et
diplomatique est insidieux jusqu'à
accuser les réfugiés de vouloir déstabiliser la sécurité en Europe.
AEH
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Mains sèches
Publicité
Par Amirouche El HAdi
Magazine
Page animée par Cylia Tassadit
La paix n'est pas
pour demain
La Syrie survivra-t-elle en tant qu'Etat-nation à la
voracité des appétits géostratégiques qui opposent
les Occidentaux et leurs alliés aux Russes, dans
toute la région du Proche et Moyen-Orient ?
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Ingrédients
1/2 jus de citron
1 tasse de vinaigre blanc
1 tasse d'eau
1 cuillère de bicarbonate de sodium
Comment procéder
Une fois que vous avez bien
mélangé les ingrédients et que
le bicarbonate est bien dissout,
frottez tout simplement vos fruits
et légumes de cette lotion
anti-pesticides durant 1 minute, rin-
cez bien et c'est fini. Si vous n'avez
pas le temps, vous pouvez laisser
tremper vos fruits ou légumes 30
minutes dans cette lotion le temps
que vous fassiez d'autres choses
par exemple, ensuite rincez à
grande eau.
19
Préparation :
Faire durcir le chocolat vermicelle au
congélateur. Mettre les œufs et le sucre en
poudre dans un cul de poule et bien travailler le
mélange avec un fouet, ajouter l'huile et le sucre
vanillé et continuer à battre le mélange, ajouter
peu à peu la farine tamisée et la levure et
mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte
homogène, ajouter à la fin le chocolat vermicelle
et mélanger délicatement. Mettre les caissettes
de papier à pâtisserie dans les moules à
madeleine et y verser la préparation (ne remplir
qu'aux trois quarts). Faire cuire dans un four
préchauffé à 180°C jusqu'à ce que les
madeleines soient gonflées.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 424
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Mardi 16 février 2016
Alors qu'Alger et Tunis se préoccupent de la situation politique
et sécuritaire qui y prévaut
Sudoku N ° 424
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Nouvelle croisée des chemins
pour la Libye
Par Assia Mekhennef
e gouvernement de l'union nationale libyen a été formé, dimanche
soir, et sa composition a été soumise au parlement, a déclaré au cours
d'une conférence de presse le porteparole du Conseil présidentiel, Fathi alMejebri. " Il sera composé de 18 membres, dont cinq ministres d'Etat et trois
femmes, en regroupant les représentants de tous les groupes politiques à
travers du pays ", a-t-il précisé.
Le Conseil présidentiel est composé de
neuf membres de factions rivales libyennes et dirigé par Fayez al-Sarraj, appelé
à devenir le Premier ministre selon un
accord conclu sous l'égide de l'ONU.
Après avoir annoncé la formation du
gouvernement, le porte-parole a déclaré:
" Nous espérons que cela sera le début
de la fin du conflit en Libye ".
Le parlement reconnu internationalement qui siège à Tobrouk, dans l'est de
la Libye, devrait voter lundi ou mardi
pour approuver ou non le gouvernement
d'union nationale.
Un autre parlement, non reconnu internationalement, siège à Tripoli, la capitale
libyenne. La question : si la formation de
ce gouvernement est la solution pour
traiter la situation sécuritaire en Libye ?
Notamment que Daesh s'est installé
dans ce pays et a pris le contrôle de
Syrte.
Reconnu par la communauté internationale, le parlement libyen procédera
bientôt à une session visant à accorder
ou non sa confiance au gouvernement.
Le mois dernier il a rejeté une proposition sur la composition du gouvernement
d'unité nationale en raison du nombre
trop élevé de ministres, soit 32.
Notons que selon un accord conclu sous
l'égide de l'Onu, c'est le chef du Conseil
L
Mots croisés N° 424
Horizontalement
1 - Forficule
2 - Squameuse
3 - Assemblée à une autre - Cannibale imaginaire
4 - Verbale - Vague
5 - Particulièrement court - Me préparerai à monter
6 - Presque riche - Palmipèdes migrateurs
7 - Claquée - Largeur de papier
8 - Gens du Nord - Biographie
9 - Bien à vous - Marteau de couvreur
10- Grisas - Personnage
Verticalement
A - Qui fait perdre beaucoup de valeur
B - Nettoyai - Partie d'adresse
C - Glaneuse
D - Firmament - Ensemble de grains
E - Femmes mises en groupe - Etat autour de Salt Lake City
F - Cri de passe - Assembla deux grelins
G - Palpables - Sinistres initiales
H - Cité sur la Bresle - Corrompt
I - Variété d'un même composé - Guide pour la mine
J - Frivole - Cycle des bois
K - Concilier
L - Couverte de corindon
SOLUTIONS
Mots croisés N° 423
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 423
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 423
trouve le premier ministre islamiste
Omar al-Hassi. Le 17 décembre 2015,
l'accord sur un gouvernement d'union a
été signé sous l'égide de l'Onu à Skhirat,
au Maroc.
La liste du nouveau gouvernement
libyen qui comprend 13 ministres et 5
ministres d'Etat est composée donc, de :
Joumaa Abdellah Dersi: ministre de la
Justice, El Arif Salah El Khouja: ministre
de l'Intérieur, Mohamed Taher Siala:
ministre des Affaires étrangères, Fakhir
Miftah Boufrna: ministre des Finances,
Mehdi Ibrahim El Berghti: ministre de la
Défense, Bedad Kansou Masoud: ministre de la Gouvernance locale, Omar
Bachir Taher: ministre de la Santé, Milad
Mohamed Maatoug: ministre des télécommunications, Fadi Mansour Chafai:
ministre des Affaires sociales, Taher El
présidentiel Fayez al-Sarraj qui est
appelé à devenir le premier ministre.
Quant à Mohamed Taher Siala a été
désigné au poste du ministre des
Affaires étrangères, Mehdi Ibrahim El
Berghti fera office de ministre de la
Défense et El Arif Salah El Khouja de
ministre de l'Intérieur. Suite au renversement et à l'assassinat de Mouammar
Kadhafi, en 2011, ainsi qu'à la guerre
civile, la Libye a été plongée dans le
chaos politique où jusqu'alors œuvraient
deux parlements. La dualité du pouvoir
dans le pays a perduré jusqu'à la fin de
l'été dernier: il était revendiqué d'une
part par le premier ministre Abdallah alThani et le parlement, qui avait remporté
les élections et siégeait à Tobrouk, et
d'autre part par le congrès général national siégeant à Tripoli à la tête duquel on
Hadi Jhimi : ministre de la Planification,
Abdelmatloub Ahmed Aboufaroua:
ministre de l'Economie et de l'Industrie,
Mohamed Khalifa El Azabi: ministre de
l'Enseignement, Ali Kalma Mohamed:
ministre du Travail et de la Qualification,
Asmae Moustapha El Osta : ministre
d'Etat aux Affaires de la Femme et du
développement social, Mouhanad Said
Youness: ministre d'Etat aux affaires des
familles des martyres, des blessés et
des disparus, Imane Mohamed Ben
Youness: ministre d'Etat aux Affaires de
la structuration des institutions,
Abdeljaouad Faraj El Abidi: ministre
d'Etat aux Affaires de la réconciliation
nationale, Youssef Aboubakr Jalala:
ministre d'Etat aux affaires des émigrés
et des déplacés.
A.M.
La qualité du bâti et des normes de sécurité doivent primer
L'ère du logement petit est révolue
Par Farid Larbaoui
e logement dorénavant doit bénéficier de la qualité. Le ministre de l'habitat Tebboune exhorte au respect des
règles de la construction, le contrôle des
normes et de ne pas faire dans la gabegie. Ce sont là quelques axes qui ont
rappelés par le ministère de l'habitat aux
cadres et responsables du secteur qui
vont se lancer dans de nouveaux programmes de construction de logements
pour cette année. Le programme quinquennal 2014-2019 a été revisité dans
ses aspects techniques et normes de
construction. Des changements ont été
introduits tout récemment pour mettre en
sorte que la qualité du bâti sera améliorée pour les prévisions à venir.
Décidément, les nouvelles constructions
seront toutes sujettes au contrôle technique qui s'effectuera en amont et en aval.
Le CTC a le plein pouvoir pour juger si
les normes de construction sont respectés ou pas. Le cahier de charges aussi
bien pour les nationaux et étrangers
conditionne désormais à " mettre en
avant une qualité architecturale du bâti
et de respecter les procédures et étapes
de la construction selon les normes établies ". Ces normes se déclinent selon
les rapports que doivent codifier les
ingénieurs et techniciens qui doivent
coordonner avec les maîtres d'ouvrage
l'ensemble de ces étapes. Les constructeurs doivent obligatoirement recruter ou
travailler avec les architectes. Ces der-
L
sés et dans des zones agricoles. Cette
considération est prise en main pour
interdire dorénavant toute construction
sur des terrains ayant vocation agricole.
Pour ce qui est des commodités, les
logements doivent être équipés d'instruments qui garantissent leur sécurité. Des
bouches d'incendies doivent figurer sur
les plans, les terrasses doivent bénéficier d'ouverture et les cages d'escaliers
doivent être mentionnés par écrit où ils
ne seront pas des aires de stockages de
détritus ou de rebuts. L'autre condition
exigée par les pouvoirs publics est l'interdiction formelle de l'utilisation de
l'amiante -produit dangereux pour la
niers peuvent émettre leurs avis ou établir des réserves sur une construction
qui ne suit pas correctement le processus d'élaboration du bâti. Le ministère a
fini par reconnaître à l'architecte sa compétence et sa primauté d'intervention
dans les chantiers. La loi 08-15 donne
ainsi l'autorisation à l'architecte en chef
à établir un rapport détaillé sur les normes et procédures ayant trait à la qualité
de la construction. Le ministre Tebboune
qui a inspecté plusieurs chantiers dans
différentes régions, n'a pas cessé de
marteler sur " la qualité de l'urbanisme et
les commodités pour les futurs acquéreurs ". L'ère des logements rapetissés
et sans balcons semble révolue. Plus de
construction de F1 ni F2, les logements
doivent être spacieux, ordonnés selon
les principes de fluidité et du respect des
espaces. Les constructions de R+5 sont
le choix retenu par les pouvoirs publics
en éliminant des programmes les " tours
mal façonnées " et les incohérences
urbanistiques. Les logements toutes formules confondues doivent être séparés
par des espaces afin que des glissements de terrain ne s'opérer en cas d'intempéries. Les espaces pour les normes
d'urbanisme doivent être de quelques
mètres avec l'interdiction de les exploiter. Les différentes expertises sur les "
erreurs du diagnostic de construction "
par les DUC (direction de l'urbanisme et
construction) relèvent que des îlots
entiers dans certaines régions ont été
construits dans des terrains mal viabili-
santé public- dans le décapage des terrasses et des conduits. Pour être attentifs à ces normes, le ministère associe
les OPGI, les DUC et les entreprises de
construction à mettre leurs épreuves sur
terrain et de constater les anomalies et
les manquements aux règles. Pour leur
part, les partenaires étrangers ont été
conditionnés à valider des contrats de
performance avec la formation qui doit
être assurée sur chantiers pour les
métiers de bâtiment. Un aspect sur
lequel mise beaucoup les autorités pour
la formation des agents et techniciens
qui sont en manque actuel.
F. L.
Découverte d'un atelier de fabrication
d'embarcations servant à la " harga "
L'occasion crée le larron
Un atelier de fabrication d'embarcations en bois utilisées pour les candidats à
l'émigration clandestine et par des individus s'adonnant à la pêche illicite au corail
a été découvert près d'El Bouni dans la wilaya d'Annaba, a-t-on appris ce dimanche auprès de la sûreté de wilaya. Cet atelier a été découvert à la suite de l'exploitation d'informations faisant état d'activités suspectes au lieudit Boukhmira, dans
la commune d'El Bouni, a précisé le chef de la brigade de recherche et d'investigations de la sûreté de wilaya, le lieutenant Abdennacer Loucif, au cours d'une
conférence de presse. Les investigations menées de concert avec les éléments du
groupement territorial des Gardes-côtes d'Annaba se sont soldées par la saisie de
quatre embarcations, 20 bouteilles d'oxygène, trois moteurs, ainsi que des équipements servant à la pêche au corail, a ajouté le même officier. Le propriétaire de
l'atelier, un jeune homme de 30 ans, a été interpellé tandis que l'enquête se poursuit pour déterminer "d'éventuelles ramifications en rapport avec cette activité
clandestine", a ajouté le lieutenant Loucif.
5
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
Faute d'organisation
L'opposition politique peine
à se construire
Classés dans trois catégories, à commencer par les anciens membres dissidents des gouvernements successifs, partis politiques et
société civile mitigée, l'opposition algérienne peine à se constituer, face au pouvoir qui doute des capacités de l'opposition politique.
Par Amar CHEKAR
onstitué dans sa majorité des
cas de personnalités politiques
qui ont quittés le pouvoir de
manière volontaire ou involontaire et
d'autres nouveaux partis en quêtes de
sièges est postes politiques, l'opposition
politique Algérienne peine à se
construire est former le bloc démocratique.
Faisant partie parmi tant d'autres personnalités, Sid Ahmed Ghozali, fondateur du Front Démocratique (FD) parti
non agrée, Ahmed Benbitour, ancien
chef de gouvernement qui a lancé lui
aussi, le cercle d'initiative citoyenne pour
le changement ( CICC), Nourredine
Bahbouh, ancien ministre de l'agriculture, reconverti à l'opposition politique
avec son parti UFDS, le champ politique
est constitué de personnes est partis qui
pensent beaucoup plus à leurs statures.
Inscrit dans l'opposition depuis l'avènement du multipartisme en années 1989,
des dizaines de partis politiques qui sont
nés, d'autres dissouts par la force des
C
choses, autant de personnes est de gouvernements qui ont changés, mais le
système politique en place est restés
malgré tout. Souvent au dépend de la
vie humaine est citoyenne à commencer
par les conséquences de la décennie
noire qui a traumatisé la conscience
nationale.
En effet, les nombreux dissidents enregistrés aussi bien au niveau des pouvoirs politiques successifs est autres dissidences de la vie des partis politiques
n'a rien changé la vie politique du pays
est encore loin d'amorcer un changement dans le régime qui a été mis en
place depuis l'indépendance.
Lancés dans des aventures politiques
incertaines, les partis agrées à l'image
du parti FAN, de Djamel Benabdeslam,
qui dénoncé la déviation politique obscure de Abdellah Djaballah, président du
PJD actuellement, ne manque pas de
puiser dans les idées du philosophe est
sociologue Ibn Khaldoune, afin de se différencier des autres.
Djamel Benabdeslam, président du
FAN, réfute l'idée de ceux voient inutile
Dix personnes sont décédées et
onze autres ont été blessées dans
sept accidents de la route survenus à
travers le territoire national durant les
dernières 24 heures, a-t-on appris hier
auprès de la protection civile, qui précise que ces accidents "n'ont pas de
lien avec les intempéries". Le bilan le
plus lourd a été enregistré dans la
wilaya d'Ain Defla quatre personnes
décédées et autant de blessées, suite
à un carambolage de plusieurs véhicules, survenu lorsqu'un camion
citerne transportant de l'acide a pris
feu, note la même source précisant
que "trois parmi les victimes ont été
complètement calcinées". L'autre accident meurtrier a eu lieu à Djelfa, plus
exactement dans la daïra de Had
Esshari, suite à une collision entre un
camion et un véhicule, causant le
décès de trois personnes. Les wilayas
de Bel Abbès, d'Annaba et de
Ghardaïa ont enregistré chacune une
victime dont un enfant heurté par un
bus. La cellule de communication de
la Protection civile précise en outre,
que "ces accidents n'ont pas de lien
avec les intempéries de ces dernières
24 heures". Par ailleurs, ajoute la
même source, les unités de la
Protection civile ont enregistré plus
d'une trentaine d'interventions suite
aux mauvaises conditions météorologiques ayant causé notamment l'effondrement partiel de plusieurs balcons,
de plafonds de constructions, des
chute d'arbres et de câbles électriques
sur des véhicules ayant causé des
blessures à deux personnes. Il s'agit
de l'effondrement d'un plafond d'une
construction à Boutelilis (Oran) et la
chute d'un pilon électrique à Remchi
dans la wilaya de Tlemcen. "Les
autres interventions ont eu lieu, entre
autres, à Alger (Bab El-Oued), suite à
l'effondrement partiel d'un balcon, à
Mostaganem et à Tipaza où on
déplore le décès d'un agent de la
Protection civile en plein opération",
relève la cellule de communication.
Par ailleurs, la Protection civile a procédé durant ces dernières 24 heures
à 2.607 interventions, souligne-t-on.
bonne partie de leurs vies au pouvoir
durant des années. Ils ont toujours
défendus leurs positions est programme
politiques. Mais dès qu'ils ont quitté le
pouvoir, ils ont changés de politique pour
tirer à boulet rouge sur tous les programmes mis en place par d'autres mouvements, relève-t-on auprès de nombreux
acteurs de la société civile.
Dans tous les pays qui se respectent
dans le monde démocratique, les partis
politiques veulent tous réussirent le premier et garder le deuxième mandat du
pouvoir. D'autres y veulent y accéder.
Néanmoins, dans ces pays, l'exigence
passe par l'alternance au pouvoir. C'est
la transparence du verdict des urnes qui
décident. Au delà des nouveautés
apportés par le projet de la constitution
2016, la dernière parole revient au peuple qui décide l'élection des représentants dans la liberté et la transparence
totale, souligne t-on, auprès des acteurs
politiques et ceux de la société civile
toute catégorie confondues.
Hamid Grine à propos de la communication et des médias :
Accidents de la route
Dix morts en un jour
la création d'autres partis politique, pour
souffler une nouvelle dynamique politique. " La création des partis politiques
est un droit constitutionnel. Peu importe
leurs nombre. Le plus important, c'est
plus tot, la loi des urnes qui détermine la
vie est l'avenir des partis. L'arrivée d'autres partis politique, peut booster une
véritable coalition de l'opposition politique ", indique Djamel Benabdeslam.
De son côté, Rabah Boucetta, ancien
dissident du RCD qui active dans la
création du parti MPR, est bien d'autres
nouveaux parti politiques qui espèrent
avoir leurs agréments dans les règles de
la loi, peut constituer une nouvelle dynamique démocratique dans le pays.
Sollicité pour s'exprimer sur la vie politique, des observateurs de la société
civile, soulignent. " On est classés dans
la majorité silencieuse. C'est-à-dire, on
ne fait pas de la politique publiquement.
Mais, il faut noter qu'on suit le mouvement de partis est personnalités politiques des deux cotés pouvoir et opposition ".
Souvent, ces opposants ont passés une
" La formation doit être continue "
a formation, s'agissant
des la communication et
des médias, doit être continue, y compris en direction
du citoyen, a indiqué hier à
Annaba le ministre de la
Communication, Hamid
Grine. Le ministre qui intervenait en ouverture de la
3ème conférence "Connaitre
les médias : le citoyen a
droit à une information fiable", organisée au palais de
la Culture MohamedBoudiaf, a souligné que le
citoyen algérien a le droit de
participer à tout débat ayant
pour finalité d'améliorer la
presse nationale au double
L
plan de la qualité et de la
crédibilité.
M. Grine a
évoqué, au cours de cette
rencontre, la troisième après
celles de Constantine et
d'Oran, la nécessité pour le
journaliste de s'appuyer sur
des sources fiables, de
recouper ses informations et
d'éviter l'utilisation de "formules au conditionnel". De
son côté, le directeur général
de l'Etablissement public de
télévision (EPTV), Toufik
Khelladi, chargé d'animer
cette 3ème conférence de
formation, s'est appuyé sur
les médias audiovisuels, en
particulier sur la télévision
4
nationale, pour souligner la
dimension et le rôle du service public.
Pour M. Khelladi, il existe un
"mélange" en matière de
compréhension des notions
de service public, d'intérêt
général et de qualité de l'information.
"Il faut comprendre qu'aujourd'hui les cinq chaînes
publiques nationales diffusent des programmes très
diversifiés durant 110 heures/jour, alors que la télévision nationale continue
d'être jugée sur les 2 heures
consacrées à l'information",
a indiqué le directeur général
de l'EPTV. Le conférencier a
considéré que la télévision
du service public, "à ne pas
confondre avec les chaînes
commerciales", doit refléter
une société algérienne
"libre, ouverte et cohérente
dans sa diversité linguistique", et poursuivra ses
efforts pour se renouveler et
proposer un produit de qualité et innovant.
Un riche débat a suivi la
conférence de M. Khelladi,
donnée en présence des
autorités locales, de journalistes des différents médias,
de nombreux étudiants et de
citoyens.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Person of
Interest
21:45 : Person of
Interest
22:40 : Person of
Interest
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au pro-
gramme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Aventures de
médecine
23:00 : Détenues
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
édition
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Mardi 16 février 2016
Sur TF1 - 20h55
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Fiston
22:45 :Monsieur Papa
21
Person of Interest
Les systèmes informatiques de la bourse font l'objet d'une
attaque qui compromet la finance mondiale. Reese et Finch
se lancent dans une opération compliquée pour empêcher
cette crise. L'objectif est de neutraliser un serveur situé
dans un souterrain. Shaw, qui doit absolument se
dissimuler des caméras du Samaritain, participe à la
mission sur le terrain de manière plus discrète.
Sur France 2 - 22h35
Aventures de médecine
L'animateur accompagne les techniciens en
identification criminelle (TIC) sur une scène de crime
un peu particulière : celle de son propre assassinat.
Michel Cymes a été laissé pour mort au fond d’une
grange en pleine nuit, deux balles dans la peau. Qui
l’a tué ? La piste s’oriente vers ses amis du petit écran
: Adriana Karembeu, Marina Carrère d’Encausse,
Nagui, Thierry Lhermitte, Lilian Thuram... Il suit le
cheminement des pièces à conviction jusqu’aux
laboratoires de la Gendarmerie nationale et de la
police scientifique. Ce numéro est aussi l'occasion de
découvrir des spécialités méconnues comme
l’anthropologie médicolégale (analyse des squelettes),
l’odontologie médicolégale (analyse des dents) mais
également l’entomologie médicolégale (analyse des
insectes présents sur un cadavre).
Sur M6 - 20h55
Fiston
Alex, adolescent mal dans sa peau, est amoureux depuis
toujours de sa camarade de classe, la belle Sandra Valenti.
Il apprend bientôt l'existence d'Antoine Chamoine,
considéré comme un expert en séduction, qui fut autrefois
une gloire locale. Le jeune homme fait appel au
personnage, qui vit désormais reclus, pour obtenir des
conseils en séduction. D'abord réticent, Antoine consent à
lui donner quelques unes de ses techniques.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Mardi 16 février 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Retour de la pluie et de la neige
L'Algérie…
pieds dans l'eau
Par Imen.Hamadache
ier, le mercure a chuté
de plus de 10° sur les
régions du Nord, après
la chute de neige depuis dimanche soir sur les hauteurs dépassants les 1000 mètres d'altitude
et par la suite celles dépassant
les 800 mètres. Ce temps
instable va persister, au minimum, jusqu'à jeudi prochain,
précise météo Algérie.
De fréquentes averses de pluie
et de grêle,
sont abattues
depuis dimanche jusqu'a hier,
sur la capitale où tous les axes
routière ont été presque fermé
à cause des inondations au
niveau de la capitale. Selon un
bulletin météorologique spécial
(BMS) émis par les services de
l'Office national de météorologie, de fréquentes averses de
H
pluies et de grêles accompagnées parfois de fortes rafales
de vent affecter les wilayas
côtières et proches côtières du
nord, et des chutes de neige
sont attendues sur les hauteurs
de plus de 800m d'altitude, et
ce jusqu'à aujourd'hui à 18 heu-
res. Les wilayas concernées
par ce BMS, sont: Tlemcen, Sidi
Bel-Abbès, Ain Temouchent,
Oran, Mostaganem, Chlef et
Ain Defla. Les cumuls estimés
atteindront ou dépasseront
localement 40 mm.
Par ailleurs, au niveau des
wilayas d'Alger, Mostaganem,
Oran, Tipaza et Tlemcen, les
services de la protection civile
ont enregistrés un effondrement
d'un balcon à la wilaya d'Alger
commune de Bab el oued, plus
un autre effondrement partiel
d'un mur à la wilaya de
Mostaganem. Notamment dans
la wilaya d'Oran, où les services
de la protection service ont
intervenue suite à un effondrement d'un un plafond, un balcon
et une toiture, avec une personne blessée léger dans la
commune de Gdyel, la victime a
été transférée vers l'hôpital
local. Concernant les chutes
d'arbres, une chute d'arbre a
été enregistrée au niveau de la
wilaya de Tipaza sur un véhicule léger au lieu dit frères
Mammeri commune de kolea,
selon le dernier communiqué
de la protection civile. De sont
coté, le capitaine Saïdj
Belkacem chargé de l'information auprès de la Direction de la
protection civile, a affirmé qu'il
n'y a pas eu des grave dégâts ,
sauf celle liées à des accidents
de la circulation, des infiltrations
d'eaux et autres incidents provoqués par les dernières pluies.
La protection civile est intervenue notamment pour des chutes de câbles électrique et
déracinement d'arbres. Autre
part, 6 accidents de la circulation ont été enregistrés dans
les communes de Bab el-Oued,
Birtouta, Zéralda, Bir Mourad
Raïs et Chéraga faisant deux
blessés. Les services de la protection civile ont appelés les
citoyens à être prudent, durant
les deux jours à venir.
I.H.
Il a mis à nu certaines pratiques délictueuses des concessionnaires automobiles
Le patron de Cevital met les pieds dans le plat
Par Assia Mekhennef
e président-directeur général du pôle Automotive au
groupe Cevital et directeur
général de Hyundai Motor
Algérie (HMA), Omar Rebrab a
dénoncé, ce qu'a appelé, de "
pratiques malhonnêtes de certains concessionnaires, notamment, selon lui, ceux spécialisés dans la vente des engins
de travaux publics.
" Certains profitent des dispositions permettant aux personnes morales et physiques d'importer des véhicules afin de
facturer en devises et faire fuiter des capitaux, contourner
L
l'impôt et la législation ", a-t-il
précisé, lors d'une conférence
de presse organisée au siège
de HMA, à Oued-Smar.
Le PDG de la filiale Cevital- qui
vient de rendre compte qu'il
existe une escroquerie chez
les concessionnaires automobiles- a insisté sur la nécessité
de protéger d'avantage des
producteurs nationaux et les
encourager à investir dans la
production.
" C'est l'une de nombreuse
facettes de " concurrence
déloyale " que subissent les
entreprises algériennes ", a
souligné Rabrab, qui a appelé
à combler les vides juridiques
Par Ammar Zitouni
e serait certainement un
truisme que d'affirmer que
l'Algérie est à la croisée des
chemins. Peut-on craindre que la nouvelle Constitution ne soit frappée d'aporie et noyée dans les sables mouvants
des querelles perpétuelles dont sont
coutumiers la majorité et l'opposition,
les troupiers politiciens des causes pendables. Mais pourquoi tout ce remous ?
Est-ce le déclin du pluralisme ? Est-ce
qu'on veut frapper l'émergence d'une
nouvelle ère à la fois politique et démocratique d'obsolescence ? D'aucuns se
félicitent déjà de vouloir déchirer le
texte constitutionnel et à travers lui la
collectivité nationale, tel l'âne de
Buridan, entre deux voies que vaticinateurs et autres spéculateurs politiques
impénitents, à l'imagination nationale
négative, prophétisent sentencieusement de fin inexorablement de la république, déclarations sans issue. La première des voies serait celle de la récession politique, de l'agrégation, à savoir
la tentative pure et simple d'un mouvement tragique et irréparable. Ce serait
assurément faire un enterrement de
C
à travers une meilleure communication entre les ministères
concernés, à savoir : les finances, le commerce et l'industrie.
Omar Rebrab a dénoncé,
encore, les pratiques de son
partenaire Coréen " Hyundai ",
en l'accusant de " trahison ".
Le conférencier qui a expliqué,
que Hyundai aurait signé avec
d'autres concessionnaires,
comme Tiziri Motor, a fait
savoir que son groupe a
décidé de ne plous représenter
le constructeur Coréen dans la
branche de poids lourds par
principes et en réponse aux
agissement de Hyundai.
" Le concurrent Tiziri Motor
était en passe de commander
2001 poids lourds de marque
Coréene ". D'après le dirigeant
de la filiale de Cevital, des
camions qui ne répondraient
pas à la norme de sécurité exigée, comme : les airbags ou
l'ABS. En effet, dit-il, les
Coréens veulent faire le montage de camions en Algérie en
imposant des modèles qui ne
répondent guère à l'arrêté du
23 mars 2015 fixant les cahiers
des charges relatifs aux conditions et modalités d'exercice
des activités de concessionnaire de véhicules neufs et
promulgué par le ministère de
l'Industrie et des Mines. "
Eclairage
Encan
première classe à tous les principes
idéaux et acquis politiques démocratiques, économiques, sociaux et culturels engrangés au cours de ces dernières années. Mais le deuil de la nation
serait d'autant plus cruel qu'elle en finira
d'en payer les frais comme elle l'a déjà
fait dans les années 90. La seconde
voie recherchée par ces troupiers politiques plus dangereuse encore, serait
celle de la désagrégation qui rendrait à
chaque citoyen la " liberté ", c'est à dire
celle de se soumettre à l'encan sur
l'idéologie fanatique que certains tiennent à remettre en vigueur. C'est là la
réalité du monde politique algérien.
L'analyse et la lecture des remous et
classements successifs des positions
discours et déclarations des leaders de
la majorité et de l'opposition reflètent
bien l'état d'esprit de chacun d'eux à
vouloir le beurre et l'argent du beurre. Il
n'y a plus d'entente entre le FLN et le
RND. L'opposition s'essouffle petit à
petit pour se déchirer de l'intérieur. Pour
la majorité pilotée par les deux forces
politiques FLN et RND, pourtant pardelà les contradictions graves qui les
interpellent, pour eux soutiens du programme présidentiel une relation commune devrait les unir, légitime leur
conviction et garantit la justesse de leur
engagement
derrière
Bouteftika.
L'origine des maux dont souffrent ces
deux partis tient en une seule formule :
la pratique du " moi " ou le déluge. La
conception politicienne de cette relation
engendre l'égoïsme la recherche maximale du profit partisan au détriment de
celui du pays et de ses institutions, la
marginalisation de la majorité et son
exploitation à d'autres fins, la notion
d'intérêts stratégiques partisans. Cela
entraine ipso facto l'opposition à se
trouver des points de repère, la recherche de la domination de la place publique dans tous les domaines, l'hégémonisme la remise en question de l'autorité de l'Etat et partant une menace dangereuse pour la paix et la stabilité du
2
Aujourd'hui, je n'en veux à personne. J'en veux aux Coréens
qui prennent l'Algérie pour une
poubelle. C'est une escroquerie caractérisée. Ils sont de
mauvaise foi. Ils fourguent aux
Algériens des camions dépourvus d'équipements de sécurité.
Aussi, j'attire l'attention des
pouvoirs publics pour faire
appliquer la loi dans toute sa
rigueur afin d'éviter un précédent. Les Coréens ont fait
fausse route, croyant qu'à travers le montage des véhicules
en Algérie, ils contourneraient
le cahier des charges ", explique encore Rebrab.
A.M.
pays.Mais attention, la maison a son
maitre protecteur. A tout ce monde politique qui bouge dans tous les sens pour
envenimer les choses, Bouteflika pourrait sortir de son silence et mettre fin à
cette hémorragie, défendre sa politique
car la réalité brûlante de ces mouvements porteurs de risque impose un
parti, un défi, celui de s'en tenir aux
préoccupations actuelles et y porter les
soins qui permettent à la société de se
mouvoir aisément dans l'enveloppe de
la nouvelle Constitution sans accroc.
Vers quoi avance le pays ? Quels en
sont les obstacles ? Chacun devrait
savoir et comprendre que la dimension
du renouveau national a changé et pris
de l'ampleur : c'est désormais une
dimension politique, démocratique et
économique. Dès lors tout un chacun
sait que les perspectives globales de la
nouvelle loi fondamentale sont celles
d'un nouvel ordre républicain et démocratique, juste et équitable politiquement auxquelles la nation attache la
plus haute importance puisque la réalité
de celles-ci constitue la condition fondamentale de la paix et de la prospérité
pour tous.
A.Z.
Mardi 16 février 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
" Personne n'a intérêt à déclencher
une nouvelle guerre. Mais
l'opération terrestre (en Syrie.
NDLR) implique une guerre
prolongée et compliquée. Il faut
toujours en tenir compte ", Dmitri
Medvedev, Premier ministre russe.
- C'est bel et bien la foire d'empoigne chez
les importateurs de voitures depuis que
l'Etat leur a imposé des quotas ainsi que
des normes techniques et sécuritaires plus
strictes.
- Qu'est-ce qui te fait dire ça ?
- Le patron de Cevital, dans un coup de
gueule mémorable, est en quelque sorte
passé aux aveux.
- Pour lui, c'est vital de garder la haute
main sur un circuit plus que rentable.
- Il n'est pas le seul d'ailleurs.
- Pierre qui roule n'amasse pas mousse.
- Véhicule qui roule se passe en douce.
- Va-t-on assister au grand déballage,
d'autres révélations de la part d'autres
importateurs, pompeusement appelés
concessionnaires ? Va-t-on vers une sorte
de " feuilleton de l'hiver " avec ce prometteur et inespéré retour des pluies ?
- Je ne pense pas, puisque les décideurs
ont, finalement, décidé de ne pas déranger
la fourmilière, de ne pas y donner un bon
coup de pied, en maintenant les quotas des
uns et des autres sans la moindre considération pour les performances, les investissements, les emplois créés et les impôts
payés par les uns et les autres.
- Dont le patron de Cevital avait raison de
gueuler…
- Certes, mais fallait qu'il le fasse avant,
quand ses propres intérêts n'étaient pas
en jeu. Maintenant, j'éprouve beaucoup
de mal à le croire…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
.fr
[email protected]
mo
:
se
Une seule adres
Les services secrets
allemands
finançaient Al-Qaïda?
e parquet fédéral
allemand
a
ouvert
une
enquête à l'encontre de
deux
employés
de
l'Office fédéral de protection de la constitution
soupçonnés
d'avoir
transféré de l'argent
pour le compte du groupe terroriste Al-Qaïda.
L'enquête se base sur l'information révélée par Irfan
Peci, un islamiste recruté par des employés de l'Office
fédéral de protection de la constitution (BFV), dans
son livre intitulé "Djihadiste", rapportent les médias
allemands. Il a annoncé que son curateur lui avait
donné 500 euros afin qu'il les transfère à un des dirigeants principaux du groupe terroriste Al-Qaïda afin
de prouver qu'il était digne de confiance. Selon
M.Peci, le curateur savait que cet argent était destiné
à Al-Qaïda. Il avait malgré tout validé la transaction
après avoir reçu l'approbation d'un employé du
département juridique. Mais ce n'est pas tout. Peci a
également fait parvenir 300 euros au groupe "Les
Moudjahidines talibans allemands" au vu et au su du
curateur. Le député du Bundestag (parlement allemand) Hans-Christian Ströbele a exigé que le parquet examine les circonstances de l'affaire sans tenir
compte des fonctions des suspects. Il a ajouté que le
financement des terroristes par les contribuables allemands était inacceptable. Les deux prévenus encourent une peine de 5 ans d'emprisonnement pour collaboration avec les terroristes.
L
C'est parfaitement vrai. Mais
c'est aussi mal compter avec les
va-t-en-guerre qatari, saoudien,
français et turc, dont les "
ambitions " pour la Syrie ont
été contrecarrées par l'entrée
sur scène de la puissante et
inflexible Russie.
Un site électronique
algérien dédié aux
remises de prix
n premier site électronique algérien
dédié aux remises de prix des produits
commercialisés dans le pays a été lancé dernièrement à Oran, a-t-on appris de son
concepteur. Portant l'adresse
"bon2remise.com", ce site intitulé "pourquoi
payer plus quand vous pouvez payer moins",
offre au consommateur algérien un service
commercial le tenant au courant des réductions pratiquées sur différents produits vendus par des sociétés et autres instances commerciales à Oran et en Algérie, a indiqué
Abdelkrim Amir. L'internaute choisit un produit exposé et s'inscrit pour obtenir un bon
de réduction en téléchargeant puis l'imprimant avant de se diriger vers le service
concerné pour acquérir le produit, a-t-il expliqué. Le concepteur du nouveau site de e-commerce en Algérie prévoit l'extension de ses
prestations à de grandes entreprises nationales spécialisées dans la commercialisation des
produits électroniques et électroménagers
pour rendre davantage de service au consommateur et faire la promotion à des marchandises algériennes, a-t-il ajouté. Le site propose actuellement des réductions à des taux
différents d'une gamme de produits cosmétiques, de loisirs, de livres, de cinéma, ainsi que
des remises sur des abonnements à des salles
d'aérobic, a-t-on constaté.
U
Alger et Tunis unis sur la Libye
e ministre tunisien des
Affaires
étrangères,
Khemaies Jhinaoui et son
homologue algérien Ramtane
Lamamra, ont réaffirmé dimanche
14 février 2016, leur refus d'une
intervention militaire étrangère en
Libye. Lors d'un entretien à Alger,
les deux ministres ont appelé à
accélérer la composition d'un gouvernement d'union nationale à
Tripoli pour parachever l'instauration des institutions libyennes. Ils
ont également souligné la conver-
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
gence des vues de la Tunisie et de
l'Algérie sur l'importance pour les
factions libyennes de faire prévaloir
le dialogue et le consensus et de
bannir la violence afin de rétablir la
paix et la stabilité du pays et de préserver son unité territoriale, rapporte l'Agence TAP. Cette convergence de vue, à tout le moins salutaire, intervient alors que l'imminence d'une intervention militaire
en Libye n'en finit plus de se préciser.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
SÉISME EN NOUVELLE-ZÉLANDE
UNE FALAISE S'ÉCROULE
Une falaise près de la ville de Christchurch, la deuxième
plus grande ville de la Nouvelle-Zélande, s'est effondrée
lorsqu'un séisme de magnitude 5,7 a frappé la ville. La partie
de la falaise qui s'est écroulée se trouve dans le district de
Sumner, dans le sud de Christchurch, selon les services
d'urgence. Les médias sociaux ont montré un immense nuage
de poussière après l'effondrement sans faire de victimes. Par
ailleurs, au moins 450 maisons ont été privées d'électricité
suite au tremblement de terre.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
L
la "confiance absolue" de l'équipe dans
le parti au pouvoir, et ajouté que la
sueur des scientifiques avait été le principal carburant de la fusée. Il a encouragé les employés du programme spatial nord-coréen à utiliser ce succès
comme un tremplin "vers des objectifs
plus élevés et à lancer ainsi plus de
satellites". La fusée à trois étages tirée
le 7 février par Pyongyang a bien placé
un objet en orbite, selon un responsable du ministère sud-coréen de la
Défense. Mais il n'est pas encore
confirmé qu'il s'agit d'un satellite qui
fonctionne. Washington, Séoul et Tokyo
sont à la pointe des efforts diplomati-
In Guezzam
23 CONTREBANDIERS
ARRÊTÉS
Pas moins de 23 contrebandiers de
différentes nationalités africaines ont
été arrêtés lundi par un détachement
de l'Armée nationale populaire
(ANP), relevant du secteur opérationnel d'In Guezzam, indique un communiqué du ministère de la Défense
nationale (MDN). "Dans le cadre de la
sécurisation des frontières et de la
lutte contre la criminalité organisée,
un détachement de l'Armée Nationale
Populaire relevant du secteur opérationnel d'In Guezzam (6e RM) a
appréhendé, ce matin 15 février
2016, 23 contrebandiers de différentes nationalités africaines lors d'une
patrouille près des frontières à
Tiririne. L'opération a permis de saisir
(4) véhicules tout-terrain, 7 motos et
25 détecteurs de métaux. D'autre
part, 7 immigrants clandestins ont été
appréhendés", précise la même
source. Au secteur opérationnel d'El
Oued (4e RM), "un détachement a
arrêté hier en coordination avec les
éléments de la Gendarmerie nationale
et des Douanes algériennes un
contrebandier, et saisi un véhicule
tout-terrain, une voiture touristique, en
plus de 500 kilogrammes de denrées
alimentaires et de produits détergents
et 75250 unités de divers produits
pharmaceutiques", ajoute-t-on. En 2e
Région Militaire, des éléments des
Gardes-frontières de Tlemcen "ont
arrêté 3 contrebandiers et 4 immigrants clandestins et saisi 1350 litres
de carburants et un véhicule touristique", signale-t-on. Par ailleurs, des
éléments des Gardes-côtes "ont
saisi, à Sidi Fredj, wilaya d'Alger (1ère
RM), 25 kilogrammes de kif traité au
niveau du port de plaisance d'ElDjamila", rapporte encore le MDN.
ques pour obtenir du Conseil de sécurité un durcissement des sanctions
contre Pyongyang.
Lutte antiterroriste
à Chlef et Aïn Defla
21 casemate
et une bombe
artisanale détruites
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
LES CRÉANCES NON RECOUVRÉES
DE SONELGAZ ONT ATTEINT
50 MILLIARDS DA EN 2015
LE GOUFFRE
FINANCIER
Page 3
Quotidien national d’information
Deux détachements de l'Armée
nationale populaire (ANP) relevant
des secteurs opérationnels d'Aïn
Defla et de Chlef (1ère Région militaire) ont découvert et détruit,
samedi, vingt-et-une (21) casemates
et une bombe de confection artisanale, indique dimanche un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre de la lutte
antiterroriste, deux détachements de
l'Armée nationale populaire relevant
des secteurs opérationnels d'Aïn
Defla et de Chlef (1ère Région militaire) ont découvert et détruit, le 13
février 2016, vingt-et-une (21) casemates et une bombe de confection
artisanale", note la même source. Par
ailleurs, "deux détachements relevant
des secteurs opérationnels de
Tamanrasset et d'In Guezzam (6e
Région militaire) ont arrêté deux (02)
contrebandiers et saisi deux (02)
véhicules tout-terrain, une quantité de
1,6 tonne de denrées alimentaires et
un détecteur de métaux". A Biskra (4e
Région militaire), "un autre détachement a intercepté une personne à
bord d'un véhicule touristique en possession d'un pistolet automatique",
alors qu'au niveau de la 2e Région
militaire, "des éléments de la
Gendarmerie nationale ont appréhendé, à Tlemcen et Tiaret, huit (08)
immigrants clandestins".
A.K.
8ÈME ANNÉE - N° 2119 - MARDI 16 FÉVRIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
IL A MIS À NU CERTAINES PRATIQUES DÉLICTUEUSES
DES CONCESSIONNAIRES AUTOMOBILES
LE PATRON DE CEVITAL MET LES PIEDS DANS LE PLAT
PH. Hafida
Le dirigeant nord-coréen Kim
Jong-Un a de nouveau défié
la communauté
internationale en exhortant
ses scientifiques à lancer
d'autres satellites, une
semaine après le tir d'une
fusée qui a été condamné
par les capitales étrangères.
Page 5
8ÈME ANNÉE - N° 2119 - MARDI 16 FÉVRIER 2016 - PRIX 15 DA.
KIM JONG-UN
DÉFIE LE MONDE
DÉCOUVERTE D'UN ATELIER DE FABRICATION
D'EMBARCATIONS SERVANT À LA " HARGA "
L'OCCASION CRÉE LE LARRON
Quotidien national d’information
LE LEADER NORD-CORÉEN VEUT QUE DAVANTAGE
DE SATELLITES SOIENT LANCÉS
ors d'un banquet organisé pour
féliciter les chercheurs, techniciens et responsables du programme spatial nord-coréen pour le tir
du 7 février, Kim a observé que cette
mission était intervenue "dans une
période complexe où les forces hostiles
sont plus enragées que jamais pour
étrangler" le Nord, rapporte lundi
l'agence officielle KCNA. Un mois après
avoir procédé à son quatrième essai
nucléaire, unanimement condamné par
la communauté internationale, la Corée
du Nord s'est de nouveau attiré les foudres des capitales étrangères pour
avoir lancé un satellite
Kwangmyongsong-4. Ce tir est considéré comme un essai déguisé de missile balistique, en violation de multiples
résolutions de l'ONU. Le leader nordcoréen a affirmé que la réussite de ce
lancement avait été possible du fait de
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:08 13:02 16:02
18:26 19:56
Page 2
RETOUR DE LA PLUIE ET DE LA NEIGE
L'ALGÉRIE… PIEDS DANS L'EAU
Un nouveau règlele terrain et les ingéRègles parasismiques sur
ment parasismique
nieurs pour appliquer
"plus étoffé", destiné à
"correctement" les règles
aider les opérateurs sur
de la construction parale terrain, verra le jour
sismique. Interrogé si les
durant le 2ème semesconstructions répondaient
tre 2016, a annoncé
aux normes parasismidimanche, le directeur
ques, il a expliqué que
du Centre national de recherche en
toutes les constructions érigées depuis
génie parasismique, Mohamed
1981, date de l'élaboration du premier
Bellazougui. Intervenant sur les ondes
règlement parasismique algérien, et où
de la Radio nationale, M. Bellazougui a
un bureau d'étude et une entreprise
indiqué que ce règlement était "pratiquesont intervenus, "sont conformes à
ment achevé" mais qu'il manquait
95%". S'agissant des secousses
"encore deux ou trois séances aux
récurrentes dans la région de Hammam
groupes de travail spécialisés", souliMelouane, M. Bellazougui l'a imputé
gnant qu'une fois adopté par la commis- à l'existence de trois segments de faille
sion technique permanente pour le
dans la région, à savoir celle de Blida
contrôle technique, il sera publié par un
qui se termine à Hammam Melouane,
arrêté au Journal officiel. Il a expliqué
la faille de Khemis El Khechna et
que c'était une nouvelle version "beauune faille perpendiculaire à ces deux
coup plus étoffée" et "beaucoup mieux
qui a tendance à les éloigner les
utilisable" destiné à aider les opérateurs
unes des autres.
L'Algérie
à la traine
Mieux vaut en rire
Hier, le mercure a chuté de plus
de 10° sur les régions du Nord,
après la chute de neige depuis
dimanche soir sur les hauteurs
dépassants les 1000 mètres
d'altitude et par la suite celles
dépassant les 800 mètres.
Ce temps instable va persister,
au minimum, jusqu'à jeudi
prochain, précise Météo Algérie.
Lire en page 2
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 388 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content