close

Enter

Log in using OpenID

Cesradarsqui vousflashent leplus

embedDownload
91
Draveil. Emoi autour d’un roman
pornographique signé… Georges Tron
CAHIER CENTRAL
CINÉMA
Mercredi 5 mars 2014 - N°21612
1,10€
(François Duhamel.)
Les
secrets
de « Mary
Poppins »
PAGE 32
RER B, le
grand gâchis
Ile-de-France
Cesradarsqui
vousflashent
leplus
(Reuters/Charles Platiau.)
CAHIER CENTRAL
France - Pays-Bas
LesBleus
àl’épreuve
desvice-champions
dumonde
PAGES 18 ET 19
Page 5
Politique. Bernadette Chirac
ne lâche pas prise
Immobilier. Les villes où
les loyers baissent
Santé. Le greffé du cœur
raconté par ses médecins
(LP/Delphine Goldsztejn.)
Page 10
Après cinq ans de travaux et 650 M€ d’investissements,
les 900 000 usagers quotidiens du RER B restent confrontés
à d’insupportables dysfonctionnements.
PAGES 2 ET 3
Page 13
> Retrouvez
nos informations
en continu sur
www.leparisien.fr
Le fait du jour
L’ É D I T O
légende urbaine qui n’a pas la
prétention d’être crue : il paraît
qu’un jour, les trains arriveront à
l’heure. Mais quand ? Parce que
pour les 900 000 passagers
quotidiens de cette ligne, cinq ans
d’études, de réflexions, de plans et
de travaux n’ont pas changé grandchose. Aujourd’hui comme hier, les
rails fondent et se tordent, les
caténaires surchauffent et les
rames bondées s’embouteillent à
l’entrée des tunnels. Evidemment,
on aimerait bien qu’un jour on nous
explique pourquoi ces cinq années
de chantier aboutissent à un tel
chaos. On aimerait connaître les
raisons d’un tel gâchis. D’autant
que, cette fois, on en connaît le
montant de la facture : 650 M€.
JEAN-MARIE MONTALI
[email protected]
LES REPÈRES
1977 Création du RER B,
qui traverse l’Ile-de-France du nord
au sud.
1994 Prolongement au nord,
jusqu’à l’aéroport Charles-de-Gaulle.
2012 Plusieurs centaines de
trains sont supprimés sur la ligne B
Nord (pour cause de départs en
retraite non remplacés, puis d’une
sous-station déficiente à Drancy).
Jean-Paul Delarue, président de
SOS Usagers du service public,
saisit le ministre des Transports.
Septembre 2013
(DR.)
Le RER B nord + roule avec neuf
mois de retard. Débuts prometteurs,
les réclamations sont quatre fois
moins nombreuses. « L’ensemble
des voyageurs va y gagner »,
assure Jérôme Lefebvre, directeur
de la ligne B du RER.
15 janvier 2014
Journée
noire. Un colis suspect et une
caténaire défaillante paralysent le
trafic sur toute la ligne.
15 000 passagers sont évacués.
Le ministre des Transports demande
une mission d’inspection.
02
Lespromessesnon
Une légende
à 650 millions
ur la ligne B du RER, on se
S
raconte parfois une histoire
extraordinaire, une espèce de
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
Ça devait être le train rêvé des usagers et des touristes débarqués à
Roissy. Pourtant, après cinq ans de travaux, le RER B + patine toujours.
L
a promesse avait de quoi faire
rêver les 900 000 passagers
quotidiens du RER B, deuxième ligne la plus fréquentée
d’Europe (après le RER A). Elle devait devenir « aussi fiable qu’un métro » dans sa partie nord, de Paris à
Roissy : des rames omnibus, un passage toutes les trois minutes en heures de pointe entre Gare-du-Nord et
Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Tel était l’objectif du plan de
modernisation RER B Nord + après
cinq ans de travaux et un investissement colossal de 650 M€.
n Le trafic reste irrégulier,
les rames bondées
Cinq mois après, les voyageurs déchantent. RER B comme Bazar,
peut-on lire sur les blogs à l’humour
grinçant. Certes, avec le RER omnibus, les gares de Drancy et
du Blanc-Mesnil sont desservies par
cinq fois plus de trains en heures de
pointe. Mais ils n’arrivent toujours
pas à l’heure. Sur l’année 2013, 17 %
des trains ont accusé un retard de
plus de cinq minutes (l’objectif de la
région est de 6 %). Le trafic reste
CAROLE STERLÉ ET GWENAEL BOURDON
Pourquoiçacoince
U
n ensemble de facteurs peut
expliquer les ratés du RER B.
Inventaire.
n Des caténaires fragiles
Il y avait déjà eu des pannes de caténaires, ces câbles qui assurent l’alimentation électrique des trains, mais
la journée noire du 15 janvier a mis
en évidence une faiblesse insoupçonnée. « Une rame a stationné à un
endroit où la caténaire est fragile, elle
s’est échauffée avec le pantographe
(NDLR : le bras qui relie la caténaire au train) et a fondu. C’est un incident rarissime qui n’est survenu
qu’une fois en vingt ans », détaille
Jérôme Lefebvre, directeur de la ligne B. Des vérifications ont ensuite
permis de repérer « trois autres zones
de fragilité », signalées aux conducteurs de train, pour qu’ils ne s’y arrêtent pas. La maintenance et le changement des câbles vont s’accélérer
au printemps, jusqu’en juin.
Le plan de modernisation avait-il
négligé cet aspect ? « Aucun élément
ne permet de dire que l’alimentation
caténaire n’est pas suffisamment dimensionnée », rétorque Jean Faussurier, directeur régional de RFF,
précisant que cette infrastructure a
environ soixante ans, vingt de moins
que celle du RER C.
n Des trains vieillissants
Politique...............................Pages 4 à 7
Enquête .............................. Pages 8 et 9
Economie..........................Pages 10 à 12
Société .............................Pages 13 et 14
Le rendez-vous ........................ Page 15
Faits divers ..................... Pages 16 et 17
Sports ............................... Pages 18 à 23
Sport hippique ...............Pages 24 à 27
Jeux ............................................ Page 30
Loisirs-Télévision...........Pages 31 à 35
Météo .........................................Page 36
Votre département ......Cahier central
irrégulier, les rames bondées… Dans
le sud, ce n’est pas mieux. Sous le
pseudo Gilles Cébé, un usager tient
une page Facebook, Le blog d’en
face, en riposte au blog officiel du
RER B. En novembre et décembre, il
a comptabilisé 24 jours « à dysfonctionnement » sur 42 ouvrés ; en janvier, 15 jours à problèmes sur
21 jours ouvrés. Dans 71 % des cas,
les causes sont des pannes matérielles, électriques, de signalisation ou
de caténaire…
Les agents du RER dénoncent eux
aussi une situation proche de la rupture. « La ligne B est devenue le cauchemar des conducteurs », affirme
Patricia Lasalmonie, de FO RATP.
Sous la pression des élus locaux,
le ministre des Transports, Frédéric
Cuvillier, a promis une mission
d’inspection. Jean-Paul Huchon,
président de la région Ile-de-France,
met en cause la SNCF et Réseau ferré de France. « On est tous fautifs »,
rétorque Jérôme Lefebvre, directeur
de la ligne qui parie sur le long terme et espère que la fragile amélioration de ces derniers jours va durer.
Fallait-il rénover ou remplacer les fameux MI79, ces trains qui, comme
leur nom l’indique, roulent depuis…
1979 ? Certains affichent 4 millions
de kilomètres au compteur. La
SNCF, qui prévoit leur fin de vie en
2025, a misé sur la rénovation (d’un
coût de 300 M€). Elle a déjà touché
50 rames sur 160, « plus belles, plus
design, plus confortables ». Très insuffisant, selon le comité des usagers
du B Nord, qui pointe des pannes
fréquentes. A quand des RER à étages, comme sur la ligne A ? « C’est le
seul moyen de fluidifier le trafic, affirme un agent du RER. Cela permettrait d’augmenter la capacité d’ac-
cueil, avec moins de trains. » « Techniquement c’est possible, c’est une
piste », assure Jérôme Lefebvre. Mais
pas avant 2025. La facture pourrait
alors atteindre le milliard d’euros.
n Le point noir : le tunnel
Châtelet - Gare-du-Nord
Un seul tunnel pour deux RER. Dans
ce goulot d’étranglement, 32 RER B
et D doivent désormais circuler aux
heures de pointe, entre les stations
Châtelet-les-Halles et Gare-du-Nord.
« Objectif tenu depuis le 15 décembre », affirme la SNCF. Sur le terrain,
le démenti est unanime : c’est ce tunnel qui retarde les trains. « Moins de
deux minutes entre chaque train en
heures de pointe ? Dans la réalité, ça
ne marche pas », assure Laurent Gallois, d’Unsa-Transports, conducteur
sur la ligne B depuis douze ans. Que
faire ? Doubler le tunnel ? Beaucoup
plaident pour cette solution et le Stif
(Syndicat des transports d’Ile-deFrance) avait commandé une étude
en 2012. Mais il écarte aujourd’hui
cette option, qui suppose un chantier
d’ampleur. « Ce n’est pas la meilleure
solution, balaye Pierre Serne, élu au
Stif. Il faut travailler sur l’amélioration de la signalisation et du pilotage
des trains. » La commission d’enquête parlementaire sur le RER B préconisait de prendre une décision sur ce
sujet épineux cette année.
n Un grain de sable
et tout s’enraye
La fréquentation de la ligne a bondi
de 30 % en dix ans. Le trafic est si
dense que le moindre incident suffit
à paralyser toute la ligne. La modernisation n’a rien changé. « On arrive
aux limites d’un système. En gare du
Nord convergent les lignes K, H, TER
Picardie, les RER B et D… On ne peut
faire face sans investir à hauteur des
enjeux », juge Patrick Lame, de FOCheminots. En décembre, RFF recensait ainsi 291 trains retardés ou
supprimés après un arrachement de
caténaire ; 56 trains touchés après la
Drancy (Seine-Saint-Denis), le 15 janvier. Sur la ligne B paralysée après
la découverte d’un colis suspect puis la panne d’une caténaire, 15000 voyageurs
avaient été évacués, parfois contraints de descendre sur les voies. (DR.)
chute d’un voyageur ; 87 trains impactés après que deux enfants ont
tiré le signal d’alarme ; 141 trains affectés, après un suicide station SaintMichel le 17 décembre… « Le temps
du retour à la normale dépend aussi
des secours et de la police », précise
Jean Faussurier à RFF (Réseau ferré
de France). A Aulnay, le 15 janvier,
les démineurs ont mis une heure
quarante à arriver après la découverte d’un colis suspect. Les chantiers
en cours au Bourget (tangentielle
nord en 2020) et à Denfert-Rochereau (avec un troisième quai de retournement en 2016) devraient permettre, espère la SNCF, de mieux gérer les situations de crise. C.S. ET G.B.
Pas d’indemnisation
algré les retards à répétition,
M
il n’est pas prévu
d’indemniser les clients.
« Je suis conscient de ce que
vivent les voyageurs lors
d’incidents, mais l’indemnisation
n’est prévue que dans des
situations très exceptionnelles,
lorsque le nombre de trains
circulant en heures de pointe se
trouve notablement réduit
pendant des durées
exceptionnellement longues »,
explique le directeur de la ligne.
Le fait du jour
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
03
tenuesduRERB
20 novembre
@Yannickhoppe
« Le #RERB, quand il n'est
pas en retard ou en grève,
ne dessert pas non plus
les stations aichées !
Merci @jphuchon !
#parcoursducombattant »
4 mars,
@viggy simmons
« T'es lent, t'es chiant,
t'es mou. Oui je parle
de toi, RER B »
4 mars
« Première fois que je sors
à l'heure mais je suis quand
même en retard à cause
dce fdp de RER B»
Aéroport Charles-de-Gaulle 1
«J’ai mis trois heures
pour faire Drancy-Paris»
NATHALIE FURLEO, à Drancy, le 15 janvier,
évacuée deux fois.
« Le 15 janvier, j’ai mis trois heures pour faire DrancyParis. J’étais montée dans le RER à Drancy, lorsqu’à
Aubervilliers on nous a fait quitter le train à cause
d’un colis suspect. J’ai attendu trois trains, ils étaient
tellement bondés que je n’ai même pas pu monter !
J’ai essayé de repartir à Drancy pour récupérer ma
voiture. Je monte dans le RER, il fait 300 m et stoppe
net, pour un problème de courant (NDLR : les quatorze trains à l’arrêt à cause du colis
suspect ont provoqué une surchaufe et fait fondre une caténaire). Au bout de
quarante minutes, on nous a évacués. On était à pied sur les rails, aucun agent SNCF
en gare de Drancy, on a été obligés d’escalader pour rejoindre le quai. En jupe
et talons, c’est pas évident, mais pire encore pour les personnes âgées ou handicapées ! J’ai récupéré ma voiture et suis arrivée à Paris à 11 h 30. Et le 14 février, on est
restés bloqués quarante minutes dans le tunnel entre Châtelet et Gare-du-Nord. »
«Captifs du RER à l’arrêt»
25 février
« Et encore une fois le cocher du #RER B
est muet, on saura pas pourquoi
on poireaute comme ça à Bagneux»
Le Bourget
Aubervilliers ourneuve
La Courneuve
LUDOVIC BU, à la Plaine Stade-de-France.
« Il y a régulièrement des pannes
d’alimentation électrique entre la PlaineStade-de-France et Gare-du-Nord. Ce n’est
même plus une surprise, on est habitués.
Le train roule à 20 km/h, il s’arrête. Les
conducteurs essaient de laisser les trains
à quai pour qu’on puisse sortir. Sinon, on
est captifs. Il m’est arrivé de rester une
heure coincé ainsi, j’ai ini par sortir
mon ordinateur pour travailler. »
13 janvier @Chryde
Saint-Michel « Avion à 14 h, RER B
Notre-Dame
en rade, taxis en grève,
on ne peut pas rater
Luxembourg
l'avion. on opte donc
pour des mototaxis»
Port-Royal
Denfert-Rochereau
chereau
ROBINSON
B2
SAINT-RÉMYLÈS-CHEVREUSE
B4
BURESSUR-YVETTE
RER B
Cité-Universitaire
rsitaire
LA PLAINE
INE STADENCE
DE-FRANCE
Garedu-Nord
Châteletles Halles
AÉROPORT - CH.DE-GAULLE 2 - TGV
25 septembre, @RERBretards
« Une semaine historique pour le RER B
que des problèmes!!! Ils sont passés
où les millions dépensés
pour la modernisation de la ligne! »
ParcdesExpositions
MITRY-CLAYE
Villepinte
19 novembre,
@IsaSenecal
« Grâce au colis suspect
sur le RER B j'ai fait comme
NKM de belles rencontres.
tassée, serrée, très très
proche des autres voyageurs »
SevranBeaudottes
RER B
DRANCY
B3
B5
Villeparisis Mitryle-Neuf
Vert-Galant
AULNAYBlanc- SOUS-BOIS
Mesnil
SEVRAN LIVRY
« est à deux doigts
«On
de
d la bagarre»
«40 € la journée de galère !»
CATHERINE LAUSSUCQ,
coincée à la gare d’Aulnaysous-Bois, le 9 janvier 2014.
« A 8 h 30, on nous annonce :
Il n’y a plus de train, rentrez
chez vous. Des agents sur le
quai nous orientent vers les
trains de la ligne K (Transilien
reliant Crépy-en-Valois et
Paris), mais aucun ne
s’arrête à Aulnay après
8 h 42. Un RER arrive inalement, je m’y engoufre. Il reste
bloqué au Blanc-Mesnil, sans correspondance, loin de
tout métro. Je inis par descendre, prendre le bus jusqu’à
chez moi pour récupérer ma voiture. Je mets une heure
pour arriver à mon travail à Paris. Je me gare en urgence...
Et j’écope d’une amende de 17 € Avec l’essence, le coût
quotidien de mon passe Navigo
(100 € par mois), mon trajet m’a coûté 40 €. »
16 janvier
« RER B, l’arme de destruction
massive du tourisme francilien »
« On manque d’informations »
8 février @isaSenecal
«RER B, le ministre demande des
comptes. Et les voyageurs alors !»
BRUNO THOMAS, Bures-sur-Yvette - Auber
« Les perturbations se font aussi sentir
au sud. Je tiens des statistiques sur mes
propres trajets via Twitter depuis 2009
et la situation s’est considérablement
dégradée depuis la in du mois de septembre.
Il y a davantage de retards, la durée des trajets
est allongée, des trains sont supprimés.
Le principal souci, c’est le manque d’informations.
A Châtelet, on nous annonçait un train toutes les
trois minutes, ça n’est jamais le cas. Il faut très
souvent attendre huit ou neuf minutes.»
GILLES KUJAWSKI,
GI
Sevran-Livry,
Se
le 12 février.
« Les trains sont bondés, on
sent
se les tensions, les insultes...
On est à deux doigts de la
ba
bagarre.
Et toujours ils font ch...
av leur grève. Parce que, dès
avec
que
qu quelque chose ne va pas, les
pa
passagers accusent la grève. Les
nerfs
ne lâchent. Tout ce qu’on
pe gagner en temps en
peut
partant
pa
de Sevran avec la
desserte
omnibus, on le perd à
de
Gare-du-Nord,
c’est un goulot
Ga
d’étranglement.
Les trains sont
d’
régulièrement
retardés, les
ré
passagers perdent patience.»
22 novembre, Eric
« "@RER B : 16 h 12 le traic est de nouveau normal
sur l'ensemble de la ligne #RER B" tellement rare
faut que ça se sache »
10 octobre, @FaizaZ
« Le RER B, cet endroit où les Droits de l'homme
sont piétinés. Franchement les observateurs
de l'ONU doivent faire quelque chose »
21 janvier
« Je vais prendre le RER B. Je serai
donc un peu en retard »
LP/Infographie
(Photos/DR.)
Politique
* Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
04
Al’UMP,souriressurscène,
poignardsencoulisses
POLITIQUE
EXPRESS
La«colère»
deNoahfâche
MarineLePen
a colère », la dernière chanCe soir, Copé, Fillon et Raffarin viendront soutenir la candidate
«M
son de Yannick Noah, n’est
du goût de Marine Le Pen. La
du parti à Strasbourg. Une union sacrée qui masque mal les plaies du mouvement. pas
présidente du Front national la trou-
M U N I C I PA L E S
L
“
On joue sur
le tous pourris”
Benoist Apparu
« Le meeting de Strasbourg devait servir de boosteur à Fabienne
Keller dans la dernière ligne droite
de sa campagne. Compte tenu des
circonstances, de l’image déplorable que nous donnons à nouveau,
ça va la plomber plus qu’autre chose, grince une de ses amies sénatrice. Franchement, elle n’avait pas
besoin de cela, d’autant que Strasbourg est vraiment gagnable et que
la victoire peut se jouer à très peu
de chose. »
Alors ce soir, à la tribune du centre culturel Marcel-Marceau, les
trois ténors tenteront bien de mettre les basses affaires du parti en
sourdine. « A trois semaines des
ve même « assez mauvaise » et, à ses
oreilles, elle sonne comme une
« musique d’ascenseur ». La raison
de ce désagrément s’explique sans
doute par le fond de cette chanson
dans laquelle le chanteur exprime sa
colère face à la poussée du FN. Il
chante : « Ma colère n’est pas un
front/elle n’est pas nationale […] Ma
colère a tout l’honneur/de combattre
la leur. » Dans son clip, Yannick
Noah a aussi fait appel à des artistes
réputés pour leurs engagements politiques au sens large, comme Grand
Corps Malade, Cali ou Eric Cantona.
« C’est quoi la prochaine étape ? La
sortie d’un album Boule et Bill s’engagent contre les extrêmes ou Bécassine fait de l’antifascisme ? Tout ça
ne m’apparaît pas sérieux », a ironisé
hier la patronne du FN, qui prédit
déjà un bide commercial.
(AFP Photo/Thomas Samson.)
a belle photo d’une famille
unie et rassemblée. Loin, très
loin de la guerre intestine qui
continue de ronger le parti.
Voilà la carte postale que vont tenter de présenter ce soir Jean-Pierre
Raffarin, François Fillon et JeanFrançois Copé à Strasbourg, à l’occasion d’un grand meeting commun pour soutenir la chef de file
locale, Fabienne Keller. L’initiative
est noble, mais elle ne convainc
plus personne depuis que les accusations du « Point » contre JeanFrançois Copé ont ravivé tous les
vieux démons du premier parti
d’opposition. Un président de
l’UMP encore plus fragilisé depuis
sa tonitruante sortie de lundi — où
il a riposté en exigeant la transparence des comptes pour tous les
partis politiques — qui n’a même
guère convaincu dans son propre
camp.
Jean-Pierre Raffarin, Jean-François Copé et François Fillon vont tâcher d’offrir une belle photo de famille, ce soir à Strasbourg,
en soutien à la candidate UMP Fabienne Keller. Mais l’affaire Bygmalion et les luttes de pouvoir peuvent gâcher la fête.
municipales, l’instant est à la mobilisation générale et rien d’autre. On
le doit à nos candidats, nos sympathisants et nos électeurs », tonne le
député filloniste Jérôme Chartier,
assurant que l’ancien Premier ministre ne s’exprimera que sur la situation économique de la France,
la « déliquescence du pouvoir socialiste » et la nécessité d’une « alternance pour redresser le pays ».
L’heure des règlements de comptes, d’exiger de Copé des explications claires sur les accusations de
surfacturations au profit d’une société amie, « ce sera pour plus tard,
après les municipales », affirme luimême François Fillon. Mais du côté
de Jean-François Copé, nul ne veut
être dupe. « Il y a des gens dans le
parti qui veulent sa peau. Et ces
mêmes gens ne voudraient pas
qu’il tire profit d’une possible victoire de l’UMP aux municipales »,
affirme un de ses partisans, soupçonnant ces « mêmes gens » d’être
« à l’origine des accusations balancées par le Point à quelques semaines des élections pour le déstabiliser et lui couper tout de suite l’herbe sous le pied ». A qui pense-t-il ?
« Tous ceux qui se placent aujourd’hui comme des rivaux pour la
suite. »
En attendant, la sortie médiatique du député-maire de Meaux,
lundi au siège de l’UMP, continue
d’en déstabiliser plus d’un. Si la
plus grande majorité des ténors a
pris ses distances avec son idée
d’exiger davantage de « transparence » des partis politiques et des
VOIX EXPRESS
médias, la réserve est la même aux
échelons inférieurs. « D’une affaire
personnelle entre lui et un média, il
veut en faire porter la responsabilité à tout le monde », s’agace un
secrétaire national. « Depuis lundi,
mon téléphone n’arrête pas de sonner. Ce sont souvent des petits élus
qui me demandent ce qu’ils doivent répondre aux interrogations
des gens sur le terrain », déplore un
député se définissant comme « non
aligné ». « Cela ne va pas nous aider, a même réagi hier le député
Benoist Apparu. Au-delà de l’UMP,
je crains que ce genre d’histoires ne
desserve l’ensemble de la classe politique et ne bénéficie qu’aux représentants du Front national. On joue
sur le tous pourris. »
OLIVIER BEAUMONT
Propos recueillis par ISOLINE FONTAINE
Selonvous,dequoisouffrel’UMP ?
Le candidat FN PaulMarie Coûteaux regrette
d’avoir suggéré sur son blog de
« concentrer » les Roms dans des
« camps ». « Si ce mot a été mal
interprété, je le regrette », a-t-il
déclaré hier au site Métronews. La
tête de liste FN-RBM dans le
VIe arrondissement de Paris menace
toutefois de poursuivre en justice
l’AFP, qui aurait, selon lui,
« déformé » ses propos « de façon
scandaleuse et honteuse ».
Serge Dassault occupera
— comme il nous l’a confirmé
hier — la 43e et dernière place de la
liste UMP conduite par le maire
sortant, Jean-Pierre Bechter, à
Corbeil (Essonne). Le sénateur de
88 ans, qui a dirigé la ville de 1995 à
2009, est donc en position non
éligible pour les municipales. Il reste
soumis, avec Bechter, à un contrôle
judiciaire dans le cadre d’une
enquête sur des suspicions d’achats
de votes, abus de biens sociaux,
corruption et blanchiment d’argent.
Une procédure qui interdit aux deux
colistiers… d’entrer en contact !
(LP/Philippe de Poulipquet.)
BernadetteChirac
nerenoncepas
ernadette Chirac a montré hier
B
qu’elle avait encore du mordant.
D’une petite voix, elle a décoché de
Jean Cambos
Joël Koutihou
Armelle de Gouyon
Ludovic Bassal
Juliette Grangé
83 ans, retraité
Champigny-sur-Marne (94)
47 ans, en recherche d’emploi
dans la santé
Viry-Châtillon (91)
50 ans, fonctionnaire
Courbevoie (92)
24 ans, journaliste
Perpignan (66)
19 ans, étudiante
Asnières-sur-Seine (92)
« D’un fossé entre les partis
et les gens. Les politiques
sont en dehors des
problèmes d’emploi et
d’argent qui ne les
toucheront jamais. Que ce
soit Copé, Fillon ou les
autres, ils sont carriéristes et
n’ont pas l’esprit d’agir pour
le bien de tous comme le
faisait Pompidou. L’UMP
remportera des voix car les
gens sont mécontents du
gouvernement, mais le parti
n’a pas de projet. C’est un
panier de crabes. »
« De se tirer tous dans les
pattes. Ils en perdent toute
crédibilité. Ils n’ont même
pas réussi à organiser
correctement les élections
au sein du parti. Copé est
trop sectaire, il va chercher
les votes de l’extrême droite.
Mais Fillon est trop guindé.
Alors ils vont demander à
Sarkozy de revenir. Raffarin
n’aurait pas assez de poigne
et NKM, même si elle
séduit, est trop mal
entourée. »
« Du manque de nouvelles
personnalités à sa tête, pour
faire progresser les idées.
NKM en a sur des réformes
économiques, elle connaît
ces questions. La guerre
entre Copé et Fillon est
ridicule, les primaires nous
ont coulés. Aux municipales,
le parti a investi des
candidats qui ont été pris
dans des affaires — comme
chez moi avec Manuel
Aeschlimann — plutôt que
des jeunes, ce qui donne
une mauvaise image. »
« D’un trop-plein de chefs
qui veulent commander ! »
Cela va favoriser les
abstentions et détourner les
électeurs vers le FN. Je
préfère Fillon à Copé car il
est moins entêté. Ma fille a
donné au Sarkothon.
Sarkozy, je le verrais bien
revenir, mais en créant son
parti. Il aurait l’adhésion de
beaucoup qui ne sont pas
UMP. Un peu comme au
temps du RPF, quand de
Gaulle est revenu : il était
au-dessus des partis. »
« Des ambitions de Sarkozy.
Il fait tout pour revenir sans
le dire vraiment. Il multiplie
les contacts. Et il perturbe le
bon fonctionnement du
parti. Il a déjà conquis la
population, il sait parler et il
est plus convaincant que
Copé qui se bat pour le
pouvoir contre Fillon. Ce
dernier connaît bien les
rouages de l’économie, des
grandes sociétés, et
comment lutter contre le
chômage. »
virils « uppercuts » au ministre de
l’Intérieur, Manuel Valls, et à son
conseiller électoral, Yves Colmou,
auteurs du redécoupage de la carte
cantonale applicable dès 2015.
La conseillère générale UMP, élue
de Corrèze depuis 1979, était venue
prêter main-forte au député UDI
François Sauvadet, auteur « d’un livre noir » sur le sujet du redécoupage.
Une Bernadette d’autant plus motivée que son canton de Tulle disparaît
sous les coups de ciseaux. « On ne va
pas se laisser piller comme ça ! a menacé l’ancienne première dame. Si je
tombe dans la trappe, je dirai alors un
certain nombre de choses… Car si on
nous élimine, c’est pour des raisons
précises, alors il faudra bien dire lesquelles. » Pour elle, c’est la trace corrézienne des Chirac qu’on veut gommer. Celle qui avait décidé de ne plus
se représenter est donc remontée sur
le ring.
M.C.
Politique
* Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
05
BuissonabienenregistréSarkozy
«Le Canard Enchainé» publie aujourd’hui un verbatim d’un après-midi à l’Elysée, enregistré le 27 février
2011 à l’insu de Nicolas Sarkozy par Patrick Buisson, alors conseiller de l’ex-chef de l’Etat.
uand « le Point » avait révélé
que Patrick Buisson, conseiller de Nicolas Sarkozy, avait
enregistré ses échanges avec
l’ex-chef de l’Etat à son insu,
l’intéressé avait opposé un démenti
ferme. Le voilà obligé de revoir sa
ligne de défense. « Le Canard enchaîné » publie aujourd’hui ce qu’il présente comme le verbatim d’un aprèsmidi à l’Elysée, capté à l’aide d’un
dictaphone. « Il s’agit d’un enregistrement authentique », a admis hier sur
BFMTV l’avocat de Patrick Buisson,
Gilles-William Goldnadel, qui évoque
de simples « notes de travail ».
Le journal satirique date l’enregistrement du 27 février 2011. Ce jour-là,
une réunion est organisée autour de
Nicolas Sarkozy, à quelques heures
du remaniement qu’il va annoncer.
Patrick Buisson, Henri Guaino,
conseiller spécial de l’ex-président,
Franck Louvrier, son conseiller en
communication, mais aussi le publicitaire Jean-Michel Goudard et le
sondeur Pierre Giacometti règlent les
dernières modalités du discours.
Un appareil enregistreur tourne,
selon « le Canard », qui retrace dès
lors le déroulé de deux heures et demie à l’Elysée, entre l’arrivée au palais de Patrick Buisson et son retour à
son domicile. L’hebdomadaire moque le conseiller « fayot » que l’on
entend se répandre en encourage-
Q
ments et en félicitations auprès de connaissais peu », a-t-il ajouté. NaNicolas Sarkozy.
thalie Kosciusko-Morizet a eu moins
D’après le palmipède, par exemple, de retenue. «Si c’est avéré, ce sont des
une fois l’enregistrement terminé de pratiques détestables», a condamné
l’allocution par laquelle il annonce le la candidate (UMP) à la mairie de Paremaniement, l’ex-président revient : ris et porte-parole de Sarkozy lors de
« On n’a pas entendu ces connards de la campagne présidentielle de 2012.
chiens qui aboyaient (NDLR : dans les
Buisson s’est défendu hier soir
jardins élyséens) ? » L’hebdomadaire dans un communiqué : « En tant
satirique poursuit :
qu’intervenant es« Buisson spirisentiel de ces rétuel : Tu parlais
unions, [il] ne poudes journalistes ?
vait prendre des
Puis courtisan :
notes écrites et utiC’était très bien !
lisait ces enregisTu avais les bonnes
trements pour préintonations. Tu as
parer la réunion
Nicolas Sarkozy
bien détaché les
suivante. » Ces derphrases importan- après l’annonce du remaniement niers « étaient détes. Faut pas y toucher. »
truits au fur et à mesure, sauf maniA un autre moment, l’ancien jour- festement quelques-uns qui lui ont
naliste de l’hebdomadaire d’extrême été dérobés et dont il est fait présendroite « Minute » s’emporte contre tement un usage extravagant et percertains ministres qu’il juge « archi- vers », a-t-il affirmé.
nuls », comme Michèle Alliot-Marie,
L’article du « Canard enchaîné »
Roselyne Bachelot ou Xavier Darcos. « ne change en rien la plainte dépo« En matière d’immigration, Brice est sée par Patrick Buisson contre l’hebinhibé », soupire-t-il également à pro- domadaire le Point le 21 février » pour
pos de Brice Hortefeux, alors minis- diffamation, selon son communiqué.
tre de l’Intérieur. Interrogé par i>télé, Interrogé sur i>télé, Me Goldnadel a
l’ancien locataire de la Place Beau- considéré qu’« on [était] en train de
vau, président de l’Association des faire une montagne de quelque chose
amis de Nicolas Sarkozy, a éludé. d’anodin » et dénoncé des « métho« Ne comptez pas sur moi pour com- des fascisantes » à l’encontre de son
menter des polémiques inutiles », a-t- client.
il assuré. « Moi, Patrick Buisson, je le
AL.H., PA.D.
“
(AFP/Miguel Medina.)
On n’a pas
entendu ces
connards de chiens
qui aboyaient ? ”
Après les révélations du «Point» et du «Canard enchaîné», Patrick Buisson
s’est défendu : «j’utilisais ces enregistrements pour préparer la réunion suivante».
DU VOLUME
EN PERSPECTIVE.
NOUVEAU FORD TRANSIT CUSTOM
Meilleur volume de chargement de sa catégorie*
Grâce à son volume de chargement qui peut aller jusqu’à 8,3 m 3, dans sa
version toit surélevé, le Ford Transit Custom est, sous tous les angles,
l’utilitaire idéal pour aider votre business à aller plus loin.
A partir de 249 € HT/mois** sans apport
Location longue durée d’une durée de 48 mois et de 60 000 km avec
entretien, gestion des pertes totales et carte grise.
FORD ENTREPRISE. Notre métier, simplifier le vôtre.
*Sur la base d’une étude comparative du volume de chargement maximal des véhicules utilitaires de même segment à janvier 2014. **Ofre de Location Longue Durée sans option d’achat pour
un Transit Custom Base 250 L1H1 2.2 TDCi 100 ch sur la base du tarif du 01/01/2014. Modèle présenté 1er plan : Transit Custom Limited 290 L2H2 2.2 TDCi 125 ch type 02-13 équipé de la Peinture
métallisée, ofre de Location Longue Durée sans option d’achat à 333 € HT/mois, sur la base du tarif du 01/01/2014. Modèle présenté 2e plan : Transit Custom Limited 270 L1H1 2.2 TDCi 125 ch
type 02-13 équipé de la Peinture métallisée, ofre de Location Longue Durée sans option d’achat à 313 € HT/mois. Contrats de location longue durée d’une durée de 48 mois et de 60 000 km,
incluant les prestations maintenance et assistance et gestion des pertes totales. Carte grise incluse. Ofres réservées aux professionnels, hors flottes de plus de 50 véhicules en parc et
hors loueurs, sous réserve d’acceptation du dossier par Ford Business Partner, 34, rue de la Croix de Fer - CS 50056 - 78105 Saint-Germain-en-Laye Cedex. SIREN 393 319 959 RCS Versailles,
entreprise régie par le code des assurances et soumise à l’autorité de contrôle prudentielle (61, rue Taitbout 75436 Paris Cedex 09), garantie financière et assurance de responsabilité civile
professionnelle conformes aux articles L512-6 et L512-7 du code des assurances. Immatriculation à l’Orias sous le n°08 040 196 (www.orias.fr) et de la ratification des conditions générales
de location longue durée et des services optionnels disponibles en concession. Ofres valables pour toute commande adressée à Ford Business Partner entre le 01/03/2014 et le 31/03/2014,
livrée en France métropolitaine, pour tous les concessionnaires participant à l‘opération sauf modification des tarifs constructeur, des taux financiers directeurs ou de la réglementation en
vigueur. Ford France, 34, rue de la Croix de Fer, 78122 Saint-Germain-en-Laye Cedex. SIREN 425 127 362 RCS Versailles.
Ford.fr
Spécial municipales
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
06
Une semaine à Nice 3/5
LerêvesecretdePatrickAllemand
Pointé loin derrière le maire sortant, le candidat socialiste espère contraindre celui-ci à
un deuxième tour. Et faire progresser les idées de gauche dans cette ville très à droite…
EN IMMERSION
Son Nice en
trois mots
Cinquième et dernière étape de
notre série d’immersions dans les
grandes villes de France. Chaque
mois jusqu’au premier tour des
élections municipales, les
journalistes de notre rédaction
arpentent une ville pendant une
semaine pour vous donner les clés
du scrutin. Cette semaine, après
Marseille, Lille, Toulouse et
Strasbourg, nous nous rendons à
Nice. Quelles stratégies pour les
candidats ? Quelles attentes pour
les Niçois ? Qui tire les ficelles en
coulisses ? Retrouvez tous les jours
nos reportages. Bonne lecture !
SON LIEU : « Le port. Pour la
beauté du site juste en dessous du
château, son activité et l’ambiance
qui y règne. C’est aussi le lieu de
naissance de Garibaldi. »
SA PERSONNALITÉ NIÇOISE :
« Catherine Ségurane qui s’illustra
lors du siège de Nice en 1543. Pour
son courage et parce que c’est
une femme. Je refuse de laisser
l’image de notre héroïne aux
identitaires et à l’extrême droite. »
SON EXPRESSION : « L’effort
librement consenti rend libre,
une citation de l’écrivain niçois
Louis Nucera. »
C
omment fait-on pour mener
campagne lorsqu’on n’a strictement aucune chance de
l’emporter, en tout cas sur le
papier ? C’est le défi du socialiste Patrick Allemand, candidat à la mairie
de Nice pour la deuxième fois contre
l’ultra-favori Christian Estrosi. « En
2008 j’avais fait 22 % au premier
tour, 33 % au second, rappelle ce
fonctionnaire de 53 ans, vice-président de la région Paca. Cette fois, je
vise un meilleur score. J’ai une bonne image. On ne sait jamais ce que
l’avenir nous réserve. »
Plus sérieusement, Patrick Allemand s’est fixé un objectif secret :
empêcher à tout prix la réélection du
maire sortant dès le premier tour. Or
ce dernier est crédité de 47 % à 50 %
des voix selon les tout derniers sondages. Ce sera donc ric-rac. « Estrosi
est en pleine dérive autocratique. Il
décide tout, tout seul. Et l’administration suit, sans sourciller. Imaginez
un instant s’il parvient à éviter un
second tour. L’opposition aura encore plus de mal à exister », râle-t-il.
Depuis six ans, le maire et son principal rival se rendent coup pour coup.
Pêle-mêle, Patrick Allemand reproche à Christian Estrosi d’avoir
construit trop peu de logements sociaux, de miser tout sur la vidéosurveillance au lieu de privilégier le dé-
Nice (Alpes-Maritimes), lundi. « Ce maire est une éponge. Il repère certaines propositions qui ne viennent pas de son camp,
et fait son miel avec », dénonce Patrick Allemand, le candidat PS, à propos de Christian Estrosi. (LP/Matthieu de Martignac.)
“
La gauche n’a
jamais gagné ici. Et
ce n’est pas demain
que ça va arriver.
C’est mort”
Une jeune Niçoise
ploiement de policiers municipaux
sur le terrain, d’avoir trop tardé à
mettre en chantier la ligne 1 du tramway, qui traverse la place Masséna.
Agacé, Estrosi a fait voter une délibération au conseil municipal l’autorisant à traduire devant les tribunaux
miel avec. » Sur le marché de la Libération, juste à côté de l’ancienne gare
du Sud transformée en médiathèque, une poignée de militants PS distribuent des tracts électoraux par paquets entiers.
Une jeune femme leur sourit gentiment : « C’est bon de savoir que la
gauche existe à Nice. Mais elle n’a
jamais gagné ici. Et ce n’est pas demain que ça va arriver. C’est mort »,
glisse-t-elle. Allemand concède que
la spécificité niçoise et la sociologie
de la ville ne jouent pas en sa faveur.
« Il y a des gens qui auraient tout
intérêt à voter pour nous, pour des
raisons sociales notamment. Mais ils
tous ceux qui proféreraient des propos qu’il jugerait mensongers sur les
finances de la ville. Mais le candidat
socialiste ne se démonte pas : « Estrosi a fait exploser la dette. Des centaines de millions d’euros en plus.
C’est ça, la vérité. »
Sur le bilan municipal de son
concurrent, Patrick Allemand concède tout de même quelques points
« acceptables ». Notamment l’aménagement d’une coulée verte de
12 ha en plein cœur de la ville. « Mais
ça, c’était dans mon programme, relativise-t-il. Estrosi est une éponge. Il
repère certaines propositions qui ne
viennent pas de son camp, et fait son
Elle n’est pas candidate, mais
son restaurant, la Petite Maison,
est une étape incontournable
pour Sarkozy, Estrosi et bien
d’autres leaders politiques.
U
n bijou gastronomique au cœur
de la vieille ville. Depuis vingtcinq ans, Nicole Rubi dirige
d’une poigne de fer le restaurant la
Petite Maison, rendez-vous des chefs
d’Etat de passage à Nice, des artistes
et des élus du département. La patronne n’a pas la réputation d’être
commode. « Si une tête ne lui revient
pas, elle prétend que c’est complet.
Elle se fiche pas mal de plaire mais
elle a un cœur en or », raconte un
habitué des lieux.
Celui qui aura toujours son rond
de serviette dans ce décor chic et sobre, à deux pas du marché aux fleurs
et du cours Saleya, c’est bien Nicolas
Sarkozy, le chouchou de Nicole.
« Lui, je l’adore convient-elle. C’est
un affectif. Souvent il mange trop
vite. Mais on ne fait pas plus fidèle et
pour moi, ça compte énormément. »
n Fibre gaulliste
A chaque passage du « président »,
Nicole dégaine ses plats préférés : pâtes aux truffes, produits de la mer
(langoustes, rougets), mousse au chocolat blanc accompagnée de fraises
ou de framboises. Le tout servi avec
un grand verre d’oranges pressées.
Les stars se bousculent dans son établissement : Elton John, Johnny Hallyday. Mais aussi le roi et la reine de
Jordanie ou le russe Medvedev. Le
président chinois Hu Jintao l’a félicitée pour sa cuisine. « Il a voulu me
dire quelques mots par traducteur interposé. Je n’ai rien compris
mais j’étais émue », se souvient-elle.
Le succès de cette table authentique où l’on peut goûter à tous les
plats du terroir — des petits farcis à
l’épaule d’agneau, en passant par la
salade d’artichauts — a attiré les in-
vestisseurs. La marque a été franchisée à Paris (au Fouquet’s), Dubaï,
Londres, Beyrouth et bientôt Istanbul. Politiquement, Nicole Rubi cultive la fibre gaulliste. Sa famille politique, c’est le RPR, devenu UMP. Elle
n’a d’ailleurs pas de mots assez tendres pour Christian Estrosi. « Le meilleur maire que l’on ait eu à Nice. Un
homme qui aime sa ville et s’en occupe très bien. J’espère qu’il va passer au premier tour. »
Du coup, les élus de gauche ne se
bousculent pas à la Petite Maison. A
quelques exceptions près comme le
président PS de la région Paca, Michel Vauzelle. « Il y a vingt ans,
quand je l’ai vu franchir la porte je lui
ai lancé gentiment hé ! ce ne pas un
restaurant pour vous ici. Il m’a répondu en souriant : Ne vous inquiétez pas, je mange avec une fourchette et un couteau comme tout le monde. Depuis, nous sommes amis. » Difficile de résister à la cuisine de
l’influente Nicole.
F.G.
(LP/Matthieu de Martignac.)
Faiseur de roi : Nicole Rubi, la patronne
ne le font pas, par habitude ou tradition familiale. C’est ainsi. A nous
d’essayer de les convaincre. Ça finira
bien par passer », lâche-t-il avec une
pointe de fatalisme. Si la gauche réalise des scores honorables dans les
quartiers populaires, à l’est et au
nord, elle est balayée par la droite
dans les secteurs plus aisés, au centre
et sur les hauteurs de la ville.
Sans crier gare, une vieille dame
s’approche de Patrick Allemand et se
plante devant la petite table en Formica où il sirote son café. « Je voulais
vous dire que, de tous les concurrents
à la mairie, vous avez la poignée de
main la plus ferme et la moins moite.
C’est quand même important », lance-t-elle avant de tourner les talons.
Ce n’est sans doute pas ça qui fera
gagner Patrick Allemand le 23 mars.
Mais, pour l’heure, le candidat PS
s’en contentera.
FRÉDÉRIC GERSCHEL
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> VIDÉOS
Nos reportages à Nice
Politique
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
07
ASébastopol,lahainedel’Ouest
Dans cette ville pro-russes de Crimée, les Ukrainiens de l’ouest du pays sont vus comme
des fascistes. Et l’Europe n’a pas meilleure cote. Ici, le rideau de fer s’est refermé.
POLOGNE
BIÉLORUSSIE
gouvernements européens et américain ont soutenu des bandits qui
l’ont illégalement destitué ! Ces nations aiment la guerre », déplore
Levial Kliminieka.
RUSSIE
Kiev
UKRAINE
“
Sébastopol
L’Europe est
remplie de pervers,
c’est le royaume
des sodomites.
Paris, la capitale
du péché.”
ROUMANIE
ROUMAN
ROU
MANIE
Crimée
Mer Noire
SÉBASTOPOL (UKRAINE)
De nos envoyés spéciaux
Ala Pentileina, retraitée
(LP/Arnaud Dumontier.)
D
rôle de siège, insolite et pluvieux. Sous la bruine, ils
frissonnent, mais pour rien
au monde, ce petit groupe
ne quitterait la mairie de Sébastopol, qu’ils gardent jalousement. Pas
un ennemi à l’horizon, juste des
passants pressés qui vaquent à
leurs occupations. Malgré l’absence
objective de menace, les angoisses
de ces silhouettes grelottantes ne
sont pas apaisées.
« Les provocateurs, les bandits de
l’Ouest pourraient venir », redoute
une vieille dame. Dans sa main, un
drapeau à l’effigie de Vladimir Poutine et de Dmitri Medvedev, les
président et Premier ministre russes. Rares sont les voix à s’élever
contre l’invasion des troupes du
Kremlin en Crimée, cette presqu’île
à majorité russophone du sud de
l’Ukraine. La majorité des
340 000 habitants de Sébastopol a
un lien plus ou moins direct avec
l’immense base navale russe en
mer Noire qu’abrite le port.
Même s’ils sont invisibles, les
sympathisants des nouvelles autorités (anti-russes) du pays n’ont pas
fini de les effrayer. « Les Ukrainiens
de l’Ouest sont des fascistes et des
nazis », braille Natalia Ricova, qui
Sébastopol (Ukraine), hier. Des femmes agitent des drapeaux aux effigies de Poutine et Medvedev lors d’un rassemblement
pro-russes. La plupart sont nées avant que Khrouchtchev n’offre cette ex-république de l’URSS à l’Ukraine, en 1954.
médiatement la colère des vieilles
dames qui l’entourent… et la chassent à coups de parapluie. La plupart de ces babouchkas sont nées
russes, avant que Nikita Khrouchtchev ne décide, en 1954, d’offrir
cette république socialiste de
l’URSS à l’Ukraine, moment vécu
comme un « traumatisme ».
les soupçonne même de connaître
sur le bout des doigts le « Mein
Kampf» d’Adolf Hitler. Une voix
hésitante s’échappe de l’assemblée.
« Je vis à Sébastopol, je soutiens la
Russie, mais je suis née à Vinnitsa,
au centre de l’Ukraine… et je ne
suis pas nazie ! » ose Elena Grigorchik. Ces propos déclenchent im-
Au-delà de leur détestation du
gouvernement issu du soulèvement populaire qui a bouté hors de
l’Ukraine l’ancien président Viktor
Ianoukovitch le 22 février, c’est aux
pays de l’Ouest qu’ils en veulent,
pour des raisons tant politiques
qu’historiques. « Je n’aimais pas
tellement Ianoukovitch, mais les
Dans le sillage de cette colère, la
haine de l’étranger affleure. Dans
leurs esprits nostalgiques de
l’URSS, impossible de ne pas ranger
les individus d’un côté ou de l’autre
de cette frontière invisible qui sépare le monde en deux blocs.
« L’Ouest est l’endroit où poussent
toutes les maladies, les guerres et
les révolutions », tonne Ala Pentileina, 72 ans.
Pour cette couturière de l’armée
russe à la retraite, seuls les Grecs
(orthodoxes comme elle) et les
« Yougoslaves » trouvent grâce à ses
yeux. « L’Europe est remplie de
pervers, c’est le royaume des sodomites. Paris, la capitale du péché.
Quant aux Américains, Dieu les punira. Heureusement qu’il y a Poutine et la grande Russie pour suivre
les règles du Seigneur et vivre correctement. » A Sébastopol, le rideau
de fer s’est refermé. A l’Est, rien de
nouveau…
AVA DJAMSHIDI
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> EN DIRECT
La situation en temps réel
LagrandepeurdesTatars
«Poutinerouledesmécaniques»
BAKHTCHISSARAÏ (UKRAINE)
Philippe Moreau Defarges, politologue
(LP/Arnaud Dumontier.)
L
a rue Lenina, principale artère
de Bakhtchissaraï est déserte.
Dans ce gros village encaissé entre les deux versants d’une colline,
pas un Tatar en vue. C’est pourtant
là, dans leur ancienne capitale en
Crimée, que vit la plus grande partie
de cette communauté turcophone
musulmane. Depuis quelques jours,
ils se font très discrets. Une réserve
directement liée à la présence des
troupes russes dans cette péninsule
du sud de l’Ukraine.
« On n’est pas très rassurés, susurre Levisa, serveuse de 20 ans. J’ai
peur de sortir de chez moi. L’attitude
invasive des Russes est extrêmement
négative. » D’autant qu’elle rappelle
à ces habitants de très sanglants souvenirs. Accusés pendant la Seconde
Guerre mondiale d’être des collaborateurs des nazis, Staline les déporta
en masse en Asie centrale. Ils furent
bien moins nombreux à revenir en
Bakhtchissaraï (Ukraine), hier. Ahtem
Chiygoz, un représentant de la minorité
tatare, craint une épuration ethnique.
Crimée après la dislocation de
l’URSS, en 1991. Cette histoire douloureuse explique la méfiance farouche de cette minorité à l’égard de
leur puissant voisin russe. « Une des
raisons qui explique la présence de
ces militaires, c’est leur volonté de se
livrer à une épuration ethnique »,
soupçonne carrément Ahtem
Chiygoz, un des représentants de la
communauté tatare.
Par crainte de persécutions, des
groupes d’autodéfense se sont constitués depuis que les chars russes ont
traversé la frontière, il y a cinq jours,
dans toutes les localités de la péninsule où se trouvent de fortes concentrations de Tatars. Ils sont environ
320 000 sur les quelque 2 millions
d’habitants que compte la Crimée.
« Nous avons très peur, poursuit Ahtem Chiygoz. La présence des Russes
est illégale. Nous avons eu l’habitude
de vivre dans un pays libre, de nous
exprimer tranquillement. Et on ne
veut pas que ça change. » Lui n’aspire qu’à une chose aujourd’hui : « Que
les Russes partent. Vite. »
A.D.
Je l’ai appris dans Le débat Politique
Ce soir à 18h40
avec Henri Vernet
Vivons bien informés.
C
hercheur à l’Institut français
des relations internationales,
Philippe Moreau Defarges a
publié « l’Histoire de l’Europe pour
les nuls » (Ed. First). Il décrypte
l’intervention du président russe, sorti
de son silence hier pour nier l’invasion
de ses troupes en Ukraine (qui ont
investi pourtant ce week-end toutes
les bases militaires de la région),
et dénoncer le « coup d’Etat » armé
contre le président Ianoukovitch,
où il voit la main des Occidentaux.
Poutine a-t-il l’intention d’annexer
la Crimée à la Russie ?
PHILIPPE MOREAU DEFARGES. Non,
car il est très attaché à l’intégrité
territoriale des Etats. Pour une raison
simple : fragmenter l’Ukraine en
récupérant la Crimée, c’est faire peser
sur la Russie — constituée de
nombreuses petites républiques —
ce risque de fragmentation.
Vous ne craignez pas une escalade
guerrière, donc ?
Poutine ne prendra pas ce risque,
car s’il provoque un conflit, cela
entraînera l’isolement diplomatique et
financier de la Russie. C’est la grande
différence avec l’URSS : l’économie
russe est très dépendante des autres
pays, et serait aujourd’hui très
fragilisée sur les marchés
internationaux. Poutine perdrait
immédiatement l’appui des oligarques
qui l’ont soutenu jusque-là.
Que cherche-t-il en brandissant
la menace du recours à la force ?
A redonner sa fierté à un pays humilié
par l’effondrement du bloc soviétique
il y a 25 ans. Il joue la carte du
nationalisme, en montrant qu’il est le
tsar, celui qui unifie la Russie contre
les menaces extérieures. Qui résiste à
l’Ouest et ses donneurs de leçons.
Cette partition anti-occidentale est
appréciée dans son pays, mais c’est
surtout de la gonflette. Je ne pense
pas qu’il ira au clash.
Obama a affirmé dans la foulée
que les déclarations de Poutine
« ne trompaient personne»...
Ses menaces ne sont plus crédibles
depuis son recul en Syrie, en août,
où il a laissé la main à Poutine. Les
Occidentaux ne peuvent rien. La seule
à même de jouer un rôle est Angela
Merkel, parce que c’est l’Allemagne
et qu’elle connaît le monde
soviétique. A elle de contribuer
à trouver un compromis qui ne fasse
pas perdre la face à Poutine.
Propos recueillis par
CHARLES DE SAINT SAUVEUR
Enquête
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
08
Lesétrangerss’invitent
Un chinois chez PSA, le Qatar chez Vinci… Pour survivre ou grossir, nos fleurons
doivent accueillir des administrateurs étrangers. Non sans risques.
O
n savait qu’ils détenaient
près de la moitié du capital
des entreprises du CAC 40.
Mais les investisseurs
étrangers ne s’en contentent plus :
leur influence se mesure désormais
en nombre d’administrateurs nommés au sein des conseils d’administration de nos fleurons nationaux,
là où les stratégies se discutent, antichambres de décisions vitales
pour des milliers de salariés. Pour
avoir sauvé PSA de la déroute en lui
apportant 800 M€ pour 14 % de
son capital, le chinois Dongfeng a
imposé à la famille fondatrice deux
administrateurs. A égalité avec
l’Etat. « Nous avons pris une décision de patriotisme économique et
industriel, avec des engagements
qui ont été pris par la direction,
opposables aux nouveaux actionnaires », a immédiatement assuré
(et rassuré) Arnaud Montebourg, le
ministre socialiste du Redressement productif, héraut du made in
France. Une garantie temporaire.
Car, dans dix ans, lorsque l’Etat se
désengagera, Dongfeng n’aura-t-il
pas alors les coudées franches pour
décider de l’avenir du groupe ?
n Des inquiétudes légitimes
Le groupe PSA n’est pas seul à s’internationaliser. Une étude réalisée
pour notre journal par
Ethics & Boards, un observatoire de
la gouvernance des entreprises,
montre que l’influence des investisseurs étrangers dans les conseils
des grands groupes ne cesse de se
renforcer. Notamment depuis 2009
et la crise financière qui a fragilisé
le tissu économique. Entre 2006
et 2013, la part de ces administrateurs est passée de 22,5 % à près de
30 % au sein des conseils des quarante plus grands groupes français.
Les plus représentés restent les
Etats-Unis, grâce à leurs fonds de
Les Français en
manque de siège
administrateurs français
Lpeuesd’entreprises
étrangères sont
nombreux et souvent le
Wuhan (Chine). Une chaîne d’assemblage dans une usine PSA-Dongfeng. Le chinois a sauvé PSA de la déroute en lui apportant
800 M€ pour 14 % de son capital. (FeatureChina/MaxPPP/Shepherd Zou.)
pension qui drainent l’épargne des
futurs retraités, et la Norvège, riche
des revenus de son gaz et de son
pétrole. Mais le Qatar est arrivé en
force, chez Veolia et Vinci, chez
l’allemand Volkswagen et dans les
banques suisses. « Cette percée du
Moyen-Orient dans les conseils européens est sans précédent », souligne l’étude de Ethics & Boards.
L’an dernier, lors des assemblées
générales d’actionnaires, les étrangers ont représenté plus du tiers
des nouvelles nominations d’administrateurs. Réaliste, la très « patriote » CGT, qui il y a quelques
années s’inquiétait de tout ce qui
était intérêt étranger en France, se
veut rassurante : « Ce qui importe,
ce n’est pas la nationalité des actionnaires mais le projet économique qui en découle et les conséquences pour les salariés et l’emploi », estime un de ses représentants chez PSA.
Pourtant, les inquiétudes sont légitimes. Des groupes comme Lagardère, présent dans les médias et
l’aéronautique, ou encore Areva, le
champion français du nucléaire,
ont certes souhaité la bienvenue à
des capitaux moyen-orientaux,
mais ils leur ont dans le même
temps refusé le droit de siéger au
sein de leurs instances dirigeantes.
Risques d’espionnage industriel,
transfert de technologies… « La
vraie menace d’appauvrissement
du tissu capitalistique réside plutôt
dans l’absence de fonds de pension
nationaux qui investiraient dans
les entreprises françaises, lesquelles, à défaut, se tournent vers les
étrangers pour pouvoir se développer », souligne Edouard Tétreau,
associé gérant chez Mediafin,
conseil de dirigeants d’entreprise.
résultat de l’absorption d’un
groupe hexagonal par un
concurrent qui ne l’est pas. C’est le
cas des assurances AGF par la
compagnie allemande Allianz ou
des distributeurs Darty et
Castorama par l’anglais
Kingfischer.
Deux autres raisons expliquent la
présence de nos concitoyens à des
conseils d’entreprises étrangères.
Ils peuvent tout d’abord
représenter un fonds
d’investissement français
actionnaire du groupe. Exemple :
l’assureur Axa compte
4 administrateurs chez
AstraZeneca, une firme
pharmaceutique anglaise dont il
est un des actionnaires
minoritaires. Sinon, c’est pour leurs
compétences, en tant que
« personnalités qualifiées », que
les Français sont accueillis dans les
conseils d’entreprises étrangères.
Anne Lauvergeon, ex-patronne
d’Areva, est administratrice
d’American Express (banque) et de
Vodafone (opérateur téléphonique
britannique) ; Bertrand Collomb
(ex-Lafarge), du chimiste
américain Du Pont de Nemours ;
Matthieu Pigasse (banque Lazard),
de British Sky Broadcasting
(télévision anglaise). Gérard
Mestrallet, président de GDF Suez,
a développé plusieurs projets dans
l’énergie avec l’allemand Siemens,
qui l’a invité dans son conseil.
J.A.
JANNICK ALIMI
«Plusilsdisposentdevoixauconseild’administration,
plusilsinfluencentlesdécisions»
INTERVIEW
Guillaume de Piédoüe, directeur général de Ethics & Boards, un observatoire de la gouvernance des entreprises
F
ace à l’arrivée des capitaux
étrangers, ce spécialiste de la
gouvernance des entreprises
plaide pour des fonds de pensions à
la française.
Mittal a pris le contrôle du français
Arcelor, le conseil d’administration
du groupe ne compte qu’un seul
Français, le centre de gravité de l’entreprise s’est nécessairement déplacé. Dans dix ans, à l’issue du retrait
de l’Etat francais de PSA, il est probable que le chinois
Dongfeng ait tendance à privilégier
la production du
constructeur dans
son pays d’origine.
Faut-il s’inquiéter de l’entrée
d’actionnaires étrangers dans les
conseils des entreprises
françaises ?
“
Le problème vient
de la vulnérabilité
des entreprises
françaises ”
GUILLAUME DE PIÉDOÜE. L’investissement de fonds du monde entier
dans le capital de nos entreprises est
un signe de confiance. La présence
d’étrangers dans nos conseils d’administration est un vrai soutien à
l’international, où nos grandes entreprises réalisent déjà 70 % de leur activité.
N’y a-t-il pas un
risque pour
l’entreprise elle-même ?
Les investisseurs étrangers ne
sont-ils pas tentés de faire passer
en priorité leurs intérêts ?
Plus les étrangers disposent de voix
au conseil d’administration, plus ils
vont influencer les décisions. Le cas
de la prise de contrôle est le plus
évident. Depuis que le groupe indien
re l’entreprise sur ses marchés, cela
ne pose aucun problème. Mais dès
lors qu’il a d’autres objectifs, le jeu
est différent. Les récentes entrées du
Qatar (QIA) dans les conseils de Vinci
et Veolia ouvrent, bien sûr, à ces entreprises des capitaux et des marchés, mais en
échange de
contreparties. Notamment des
transferts d’expertise. A terme, il
s’agit pour les Qatariens de disposer pour leur pays d’une compétence
propre dans une nouvelle industrie
qui pourrait ensuite être exploitée
seule.
Guillaume de Piédoüe. (DR.)
Dès lors que des actionnaires entrent
au conseil d’administration, ils disposent non seulement d’un poids sur
les décisions, mais aussi de l’accès
aux documents d’audit, aux plans
stratégiques, à la plupart des secrets
de l’entreprise. Tant que l’actionnaire est un financier qui recherche uniquement à s’assurer de la croissance
de son capital, ou un expert qui éclai-
Il n’existe aucun garde-fou ?
Les législations nationales et en particulier la législation française autorisent l’Etat dans certains secteurs jugés sensibles comme la défense, les
télécoms ou les médias, à s’opposer à
des acquisitions. Par ailleurs, parti-
culièrement en France, dans certaines entreprises, l’Etat a conservé une
part majoritaire ou des représentants
statutaires nommés par décret afin
de disposer d’une souveraineté absolue sur certaines technologies.
Quelle serait la solution pour
éviter une entrée massive
d’étrangers dans les entreprises
françaises ?
Le problème vient de la vulnérabilité
des entreprises françaises qui faciliterait des prises de contrôle par des
capitaux étrangers. Pour écarter ce
risque, la solution c’est la mise en
place de fonds de pension. Ce qui
marche très bien aux Etats-Unis qui
détiennent ainsi leurs grandes entreprises à plus de 80 % et leurs conseils
à près de 90 %. Ce sont les retraites
des Américains qui irriguent leurs
propres entreprises, leur permettant
ainsi de conserver la souveraineté
sur leur économie.
Propos recueillis par
J.A.
Enquête
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
09
dansnosentreprises
Dela
coopération
àlaprise
decontrôle
a crise financière de 2008 a
contraint les entreprises, même
les plus importantes du pays, à
partir en quête de capitaux. Face à
l’appauvrissement des banques et
des fonds d’investissement nationaux, elles se sont tournées vers
l’épargne des pays plus riches, des
pétro-royaumes du Moyen-Orient
aux Etats-Unis en passant par la Suède. Certaines les ont accueillies dans
leur conseil en espérant conclure
ainsi un pacte gagnant-gagnant…
Le groupe de BTP Vinci et Veolia
Environnement ont offert un siège au fonds Qatari Diar. Chez Vinci,
ce fonds est devenu, en 2013, avec
près de 6 % du capital, son principal
actionnaire après les salariés. En
échange, la société qatarienne a apporté sa filiale Cegelec, le spécialiste
de l’ingénierie technique. Vinci a
également remporté un contrat pour
le projet du métro de Lusail, près de
Doha.
CAC 40 - Bourse de Paris
DAX 30 - Bourse de Francfort
FTSE 100 - Bourse de Londres
DJIA 30 - Bourse de New York
L
Un représentant de Schneider
Etranger
46 %
Conseils d’administration
Français
71 %
Royaume-Uni
Allemagne
54 %
58
Allemands
29 %
Europe 19 %
7 % Etats-Unis, Canada
2 % Inde, Chine, Japon
1 % Autres
16 %
dont
11 % Europe
3 % Etats-Unis, Canada
2 %Autres
Source : Ethics&Boards, 2014.
C’est également Qatari Diar qui a
pris, en 2010, 5 % du capital de Veolia. Il obtient une place au conseil
d’administration et s’engage à
conserver ses titres pendant trois
ans. Un point essentiel pour Veolia
qui cherche à sécuriser son actionnariat sur le long terme. L’opération
se double d’un partenariat industriel. Veolia devrait être associé à la
mise en place des infrastructures
d’eau et de propreté, ses deux activités principales.
Chez Schneider (matériel électri-
53
%
47 %
Conseils d’administration
Britanniques
79 %
68 %
Etranger
21 %
Conseils d’administration
32 %
89 %
dont
Etrangers
11 %
dont
pe
13 % Europe
10 % E-U, Canadaa
4 % Australie, Afrique du Sud
3 % Inde, Chine, Japon
2 % Brésil, Mexique
5 % Europe
2 % Brésil, Mexique
1 % Inde, Chine, Japon
1 % Australie
La part des étrangers dans le capital et les conseils d’administration des plus grosses entreprises varie selon les pays. En France, les étrangers détiennent 46 % du capital
et ils représentent 30 % des administrateurs.
que), Technip (ingénierie), Alstom
(transport-énergie) ou encore Lafarge (ciments), les Etats-Unis et la
Norvège ont fait leur entrée en force
depuis 2010 dans les conseils. En
tant qu’actionnaires mais aussi représentants de pays où l’activité de
ces groupes français est ancrée.
« C’est légitime et fructueux pour
l’ensemble des partenaires que des
actionnaires, représentant en outre
des pays où nous sommes bien implantés, soient présents à notre
conseil », souligne-t-on chez Schneider qui réalise près du quart de son
chiffre d’affaires outre-Atlantique.
La coopération peut cependant aller très (trop ?) loin. Le fonds chinois
Fosun, actionnaire et administrateur du Club Med, est sur le point
(avec le groupe Axa) d’en prendre le
contrôle. Certes, cette OPA (offre pu-
blique d’achat) a reçu l’aval du management. Il n’en reste pas moins
que longtemps en difficulté financière, ce qui fut une des icônes du
tourisme français va arborer la bannière rouge étoilée. Il est vrai que les
Gentils Membres se compteront
bientôt par centaines de millions
tout autour du Yang-Tsé-Kiang.
J.A.
(IP3/MaxPPP/Sébastien Nogier.)
de cette augmentation. En revanche, le Koweït n’a pas eu de siège
au conseil.
Le groupe Lagardère, présent
dans les médias et actionnaire
d’Airbus Group, affiche également
une certaine méfiance vis-à-vis de
son actionnaire qatarien (13 % du
capital). Certes, l’un et l’autre mettent en avant leur dialogue privilégié. Il n’empêche, le français n’a
jamais accepté son actionnaire
moyen-oriental au sein de son
conseil.
Certaines sociétés ont trouvé une
parade : bien qu’actionnaire de
Technip, le puissant fonds souverain Norges Bank n’est pas représenté au conseil de la société d’ingénierie. Cette dernière a dû cependant nommer une Norvégienne,
avocate de renom, qui a également
présidé la commission d’enquête
sur les attaques terroristes du
22 juillet 2011.
J.A.
Les Etats-Unis,
les plus
protectionnistes
étude de Ethics & Boards
L’
montre que les Etats-Unis
sont de loin le pays le plus
protectionniste, avec seulement
11 % d’administrateurs étrangers.
Malgré l’importance de leurs liens
économiques et financiers avec le
Moyen-Orient et l’Asie, aucun
ressortissant saoudien ou qatarien
ne siège dans les conseils des
30 plus grandes capitalisations du
pays (DJIA), et un seul Chinois est
présent dans l’ensemble de ces
entreprises. David J. Pang, qui
siège au conseil de Visa, n’est
d’ailleurs pas représentant de
fonds souverain, c’est un ancien
exécutif d’entreprises américaines
en Asie qui a notamment dirigé la
filiale locale de groupe chimique
Du Pont de Nemours.
En revanche, les fonds
d’investissement américains
restent très puissants. Il y a 3 %
d’administrateurs nord-américains
dans le DAX (Bourse allemande),
7 % dans le CAC 40 et 10 % dans
le FTSE (Grande-Bretagne).
BlackRock et The Capital Group
font partie des plus gros
investisseurs du CAC 40.
Elless’enméfient
P
as toujours aisé pour des entreprises d’accueillir « chez elles » des investisseurs potentiellement concurrents au plan industriel, voire adversaires en termes géostratégiques. Areva, par
exemple, leader mondial de l’énergie nucléaire, recherchait en 2009,
entre 1,5 et 3 Mds€ pour financer
de nouveaux développements. Le
fonds souverain Qatari Diar a proposé de couvrir ce besoin en échange d’un accord de transfert d’expertise qui lui permettrait de prendre
des participations dans les mines
d’uranium d’Areva. Devant le danger que représentait le partenariat
existant entre le Qatar et l’Iran sur
l’énergie, l’Etat français, actionnaire à près de 90 % d’Areva, a décidé
de reculer. Le Koweït a finalement
été préféré au Qatar en 2010, alors
même qu’il apportait beaucoup
moins (600 millions) et obligeait
l’Etat à souscrire lui-même un tiers
Etats-Unis
rs Américai
Etrangeers
ns
Etrangers
ers
84 %
dont
Etrangeerr
Etranger
er
%
42 %
Conseils d’administration
Etrangerss
Capital
LP/Infographie - C. Têche.
France
Capital
(AFP/A. Dedert, L. Neal, LP, G. Gios, O. Corsan.)
“
C’est légitime
et fructueux qu’ils
soient présents
à notre conseil”
Capital
Capital
Lorsque le leader mondial de l’énergie nucléaire s’est mis en quête d’un financement
pour de nouveaux développements, le fonds souverain Qatari Diar a été écarté.
J.A.
Economie
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
10
ÉCONOMIE
(LP/Frédéric Dugit.)
EXPRESS
Les «zones tendues» de plus de 50 000 habitants, où accéder à un logement dans le parc privé est difficile, tomberont sous le coup de la loi Duflot d’encadrement les loyers.
Lesloyersbaissentdans
60 %desvilles,ycomprisParis
Les locataires se réjouiront : dans la majorité des villes, le prix des logements
à louer est clairement en baisse sur les premiers mois de l’année 2014.
D
es loyers en hausse très légère
de 0,6 % en 2013 et de 0,4 %
en ce début 2014… Pour l’observatoire Clameur*, le marché locatif privé est affecté par la crise économique et les incertitudes sur
le pouvoir d’achat des Français. Voilà
une bonne nouvelle pour les locataires, mais les professionnels, dont
Clameur, s’inquiètent d’un risque de
blocage du marché, les propriétaires
n’étant plus motivés pour mettre
leur bien en location.
n La baisse des loyers s’étend. Si un
tiers des métropoles régionales
étaient touchées par un recul des
loyers en 2013, le phénomène s’est
accentué sur les deux premiers mois
de 2014 avec une évolution négative
dans 60 % des villes de plus de
146 000 habitants (voir infographie). A Bordeaux, Nice, Nantes,
Strasbourg et Toulouse, la baisse fait
suite à une hausse modérée. A Paris,
les loyers s’assagissent : ils n’avaient
grimpé que de 1,6 % l’an dernier et
sont clairement orientés vers le bas
début 2014 (- 2,8 %). A Marseille et
Rennes, en revanche, la baisse est
continue et s’accélère : - 1,4 % dans
ces deux agglomérations, contre
- 0,6 % l’année précédente. A noter
que dans deux villes (Le Havre et
Le Mans), les loyers reculent pour la
troisième année consécutive.
n Les grandes surfaces résistent. Si
les loyers des petites surfaces (studios, 1 pièce et 2 pièces), sont en
chute début 2014 (- 1,1 % et - 0,3 %),
les 3-pièces progressent modestement de 0,9 %, les 4-pièces de 2,7 %
tandis que les 5-pièces et plus grimpent de 3,7 %. Pour Clameur, ces
grands logements, plutôt rares et visiblement délaissés en 2013, semblent de nouveau faire l’objet d’intenses recherches de la part des familles. Ce qui n’est pas le cas pour le
reste du marché.
n Chute de la mobilité résidentielle.
Peur du chômage, pouvoir d’achat
en berne… Les Français déménagent
de moins en moins souvent. Excepté
la très brève éclaircie de 2011 (près de
28 %), le taux de mobilité résidentielle renoue avec la baisse amorcée depuis trois ans. En ce début 2014, il
chute à 23,8 %, contre 26,6 % l’an
dernier et 27 % en 2012. Selon Michel
Mouillart, spécialiste de l’immobilier, la situation est même critique à
Paris et à Marseille où ce taux, qui
mesure la proportion de logements
remis chaque année à la location, est
descendu en 2013 à respectivement
17,4 % et 16,7 %, « un plus bas rare-
LE COÛT DES LOCATIONS
PASSÉ AU CRIBLE
DANS 20 VILLES
Lille
1 022 €
+ 3,9 %
Nord
Strasbourg
882 €
- 0,7 %
Seine-Maritime
Le Havre
728 €
- 0,3 %
Rennes
791 €
- 1,4 %
LoireAtlantique
Nantes
Le Mans
Ille-etVillaine
un projet d’accord sur les
contreparties du pacte de
responsabilité, essuyant un tir
groupé des syndicats qui l’ont jugé
totalement insuffisant. Corédigé
par le Medef, la CGPME et l’UPA,
ce texte propose ainsi l’ouverture
de discussions dans « les semaines
à venir » dans les branches
professionnelles sur des « objectifs
d’emplois ». Il se garde toutefois
de les chiffrer.
BasRhin
+ 1,6 %
1 673 €
- 2,8 %
602 €
Sarthe - 0,4 %
Côte-d’Or
883 €
- 0,1 %
Dijon
784 €
-1%
+ 4,3 %
L’Etatconfirme
unebaisse
desdotations
Lyon
924 €
+ 2,6 %
Prix pour le loyer
d’un appartement
d’une surface
de 70 m2
et évolution
sur un an.
Bordeaux
861 €
Gironde - 2,7 %
000 € positif
+ 1,1 %
Source : Clameur.
LP/Infographie - RS.
ment observé ». Entre 2011 et 2013,
compte tenu du « repli de la construction locative privée », il y a eu
120 000 logements en moins, relève
ce professeur d’économie à ParisNanterre, craignant un « blocage du
marché » si cette tendance constatée
en hiver se confirmait au printemps.
BRUNO MAZURIER
* Clameur (Connaître les loyers et
analyser les marchés sur les espaces urbains et ruraux) est un
observatoire qui regroupe une
trentaine d’acteurs du marché
locatif privé (dont Century 21,
Nexity, Foncia…). Avec 1 295 villes,
regroupements de communes et
zones géographiques plus de
10 000 habitants étudiés, il affirme
couvrir 95,4 % du marché.
896 €
+ 4,2 %
Rhône
Isère
532 €
- 4,7 %
Toulouse
819 €
- 1,1 %
000 € négatif
- 1,1 %
SaintEtienne
Villeurbanne
Loire
Hérault
a dotation globale de fonc«
L
tionnement va baisser »…
Prononcée hier sur Radio Classique
Grenoble
847 €
+ 0,3 %
Bouchesdu-Rhône
HauteGaronne
AlpesMaritimes
Var
Montpellier
Marseille Toulon
973 €
+1%
861 €
- 1,4 %
Nice
987 €
- 3,1 %
791 €
+ 1,4 %
LaloiDuflot:-20 % pourcertainsloyers
D
es baisses allant de 14,6 % au
minimum — pour Nantes
(Loire-Atlantique) — à 28,6 %
à Nice (Alpes-Maritimes) par
exemple… Voilà ce que pourrait
produire l’encadrement des loyers,
mesure phare de la loi Duflot, sur un
certain nombre de logements.
L’observatoire Clameur a fait ces
calculs sur un échantillon des
10 plus grandes villes. La loi devrait
être appliquée à la rentrée 2014.
Dans les « zones tendues » de plus
de 50 000 habitants, les
propriétaires ne pourront pas fixer
des loyers 20 % au-dessus de celui
cins pour, officiellement, « une
concertation » autour de son projet
de « complémentaire santé pour
tous les salariés », qui n’attend plus
que son décret d’application. Plusieurs des syndicats s’y rendront à
reculons, considérant que la ministre a déjà bouclé son texte dont la
publication, selon le ministère, doit
intervenir « dans les prochaines semaines ». Surtout, ils craignent que
les contrats qui serviront de support
à cette politique ne soient un « donnant-donnant » entre le ministère et
la Mutualité française qui, elle, milite pour que ces contrats conservent
leur avantage fiscal.
La contrepartie au maintien de cet
avantage serait le plafonnement du
remboursement des dépassements
d’honoraires à 50 % du dépassement. « Ce serait la mort de la médecine libérale », lâche un syndicaliste.
Le Medef a présenté hier
Marne 798 €
Maine- Angers
et-Loire 749 €
arisol Touraine, la ministre de la
M
Santé, a convoqué ce soir les
syndicats représentatifs des méde-
D.R.
Reims
Paris
Ladélicate
concertation
surlamutuelle
pourtous
défini par le préfet du département
à partir d’un loyer médian. Selon
Clameur, 20 % environ des loyers
seraient concernés lors des
relocations et locations nouvelles
dans ces 10 métropoles. Pour les
logements concernés à Paris, la
baisse devrait être de 23,1 %. Pour
Michel Mouillart, cette décrue
« n’aura lieu qu’une fois ». Autre
conséquence possible : certains
propriétaires pourraient retirer leur
logement du marché locatif et
accentuer la « raréfaction des
biens ».
B.M.
et LCI par la ministre de la Décentralisation, Marylise Lebranchu,
cette petite phrase confirme un
nouveau tour de vis important sur
les aides versées par l’Etat aux collectivités locales (région, département et communes).
Comme nous le révélions hier
dans nos colonnes, Matignon a en
effet récemment informé des élus
locaux qu’une partie des 50Mds€
d’économies nécessaires pour financer le pacte de responsabilité
seraient supportées par les collectivités locales. En effet, alors que
3Mds€ de baisse ont déjà été actés,
selon nos informations, le gouvernement voudrait en rajouter
7,5 Mds€ d’ici à la fin du quinquennat. Marylise Lebranchu n’a pas
confirmé ce chiffre précis. Sans
pour autant le démentir. « A mon
avis, on n’arrivera pas à 10 milliards », a-t-elle expliqué, tout en
indiquant que « tous les chiffres
sont sur la table » et qu’« on a sans
doute, ensemble (NDLR : avec les
collectivités), beaucoup d’économies à faire ». Du côté de Matignon,
on joue l’apaisement en indiquant
que « la répartition des économies
(entre l’Etat, les collectivités locales et la Sécurité sociale) n’est pas
arrêtée ».
Economie
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
11
BouyguesprêtàcroquerSFR
Le rapprochement avec l’opérateur de télécoms SFR était déjà engagé. Hier, le groupe
de Martin Bouygues a officiellement déposé une offre de rachat auprès de la maison mère, Vivendi.
(LP/Yann Foreix.)
F
Si l’offre d’achat de SFR aboutissait, cela permettrait à Bouygues de « déclencher
la guerre dans l’Internet fixe » et de porter des coups à son ennemi juré, Free.
inalement, Martin Bouygues a
franchi le pas et s’est décidé
hier à faire une offre pour SFR
à sa maison mère, Vivendi, qui
lui avait donné jusqu’au 5 mars pour
faire sa demande en mariage. Une
petite bombe dans le monde déjà fragile des télécoms français. Bien sûr, il
faut que l’offre séduise. Mais on sait
que Vivendi cherche depuis plusieurs mois à céder ses activités télécoms. Il faudra aussi que les autorités valident la noce. Et c’est là que la
fusion entre le n° 2 et le n° 3 des
télécoms se corse. Dans un avis rendu en janvier 2013, l’Autorité de la
concurrence s’était dite hostile à tout
rapprochement SFR-Free. Qu’en sera-t-il cette fois ?
C’est sans doute cet obstacle qui a
poussé hier soir l’entourage de Martin Bouygues à rassurer le gouvernement en indiquant à l’agence Reuters qu’« il s’agit d’un projet industriel très fort avec des engagements
sur l’emploi, des garanties en matière d’investissements et des solutions
vis-à-vis de la concurrence ».
Bouygues se dit en effet prêt à faire
cadeau « de fréquences et d’infrastructures » à la concurrence pour
pouvoir convoler. Un tel geste peut-il
suffire à dissuader Free d’engager un
éventuel recours pour s’opposer à
cette union ?
En discussion depuis plus d’un an
avec Numericable (qui dépend du
holding Altice), Vivendi était hier
après-midi encore à deux doigts de
lui céder sa filiale télécoms, qui doit
entrer en Bourse le 1er juillet. Le matin, dans une interview au « Figaro »,
Patrick Drahi, le propriétaire d’Altice, avait même donné des gages au
gouvernement, s’engageant à « ne
pas licencier, à conserver les
8 500 emplois chez SFR et les
2 400 emplois chez Numericable ». Il
a également promis de faire appel
aux industriels français pour les futurs investissements.
n Des craintes pour l’emploi
en Seine-Saint-Denis
Cette déclaration a sans doute eu raison des dernières hésitations de Martin Bouygues, dont la filiale Telecom
a été violemment touchée par l’arrivée de Free sur le marché du mobile,
en janvier 2012. Son chiffre d’affaires
a plongé de 11 % en 2013 (après une
année 2012 en recul de 9 %). Mais le
succès de sa 4G et les 75 000 nouveaux clients recrutés dans l’Internet
fixe lui ont permis au bout du compte d’afficher des profits fin 2013.
En équilibre précaire, SFR et
Bouygues ont déjà amorcé un rapprochement en signant récemment
un accord de mutualisation de leurs
antennes 4G dans les zones non
denses. Une fusion avec SFR donnerait par ailleurs à Martin
Bouygues des moyens supplémen-
taires de tenir sa promesse, lancée
en décembre dernier : « Déclencher
la guerre dans l’Internet fixe », réputé pour être la boîte à cash de Free.
Car, depuis l’arrivée de Free, voulue
par le gouvernement Fillon pour introduire plus de concurrence, c’est
une vraie guerre que se livrent Martin Bouygues et Xavier Niel. Le patron de Free avait d’ailleurs dévoilé,
dès décembre 2012, son désir d’acquérir Bouygues. « Plutôt crever »,
avait alors répliqué le patron du
groupe de BTP…
Alors qu’une union avec Numericable ne réglerait pas les problèmes
de perte de rentabilité dans le secteur du mobile, un mariage avec
Bouygues permettrait sans doute de
stopper la guerre à outrance sur les
prix. Sur la question de l’emploi, Patrick Braouezec, président de Plaine
Commune et ancien maire de SaintDenis, où SFR a installé son siège
ainsi que 8 500 emplois, a indiqué
hier qu’il sera « extrêmement vigilant » sur les garanties de maintien
des effectifs apportées par les deux
candidats et adressera dans les prochains jours un courrier au Premier
ministre, Jean-Marc Ayrault, en ce
sens. Quant aux consommateurs,
que peuvent-ils espérer d’un tel mariage ? C’est la grande question, sachant qu’ils ont déjà beaucoup profité de l’arrivée de Free…
DANIEL ROSENWEG
Leluxeenforce
auSalondeGenève
I
l n’y a pas que les citadines Twingo, 108 et C1 et Aygo qui ont la part
belle au Salon automobile de Genève, qui ouvrira ses portes au public
jeudi matin. Dans un tout autre registre, autrement plus rutilant, les
voitures de luxe tiennent encore le
haut du pavé. Mais à des tarifs vertigineux. Morceaux choisis.
n Rolls-Royce Ghost II
Les ventes de Rolls sont en croissance
depuis quatre ans. Alors la Ghost, la
« petite » Rolls, qui cartonne auprès
d’une clientèle jeune et très fortunée
des pays émergents (environ
260 000 € la voiture) a été redessinée.
La grille de calandre a laissé la place à
une version aux lignes plus douces. La
Ghost II intègre par exemple la dernière technologie de la marque comme la
transmission assistée par satellite
(SAT) qui utilise le GPS pour anticiper
les décisions du pilote selon son style
de conduite. Sous le capot, le même
V12 que dans la version précédente.
Prix de base : plus de 200 000 €.
n Alfa Romeo 4 C Spider
Annoncée, annulée puis finalement
confirmée, la 4C Spider est sur le salon. Inmanquable : elle est la seule
en livrée blanche au milieu des voitures rouges. Les designeurs ont opté
pour une capote en toile qui lui donne une allure rétro sympathique. Elle
reste sous la barre des 1 000 kg, un
impératif pour cette sportive, au moteur de 1 750 cm3. Le prix sera bien en
dessous des 100 000 €.
n Lamborghini Huracàn
Elle remplacera le best-seller Gallardo (14 022 modèles vendus). Son
nom fait référence à celui d’un taureau de combat espagnol star baptisé
comme le dieu maya de la tempête.
Cette grosse « supercar » aux lignes
très fluides dispose sous le capot
d’un moteur de 610 ch et passe de 0 à
100 km en 3,2 s. Le prix : 203 400 €.
Le constructeur assure qu’il y a déjà
700 commandes en attente avant
même que la commercialisation de
son modèle soit lancée !
Chez Bentley, on reste discret
sur le prix de vente
de la Continental GT.
(AFP/Fabrice Coffrini.)
n Bentley Continental GT
La nouvelle Bentley revendique le titre de la voiture de production la
plus rapide du monde avec une vitesse de pointe de 331 km/h en version coupé et de 327 km/h en version
cabriolet. Dotée de phares intégrant
des cristaux Swarovski, arborant de
gros étriers de frein rouge, cette sportive, qui ressemble davantage à une
grosse limousine qu’à un vrai coupé,
se penche, grâce à ses suspensions,
comme une moto dans les virages.
Le prix est non communiqué. On
connaît en revanche celui des produits dérivés, 4 500 € le sac Continental, pour les propriétaires qui
voudraient assortir leur sac à leur
Bentley !
n Ferrari California T.
C’est une des têtes d’affiche du salon.
A 10 h 30 hier, au moment de la présentation du nouveau coupé cabriolet au cheval cabré, les haut-parleurs
crachaient le son Ferrari. Le bolide,
doté d’un moteur turbo de
560 chevaux, affiche
une vitesse de pointe de 316 km/h.
Ce qui ne l’empêche pas d’être… économe en énergie avec une consommation de 10,5 l/100 km. Le tarif, en
revanche, devrait flirter avec les
200 000 €.
ÉMILIE TORGEMEN
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> EN VIDÉO
Les vedettes
du Salon de Genève
Genève (Suisse), hier. La Lamborghini
Huracàn est appelée à remplacer le bestseller de la marque, la Gallardo.
(AFP/Martial Trezzini.)
Incontournable en rouge, la Ferrari California T.
veut rouler vite sans être gloutonne
en carburant. (AP/Sandro Campardo.)
Economie
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
12
800salariésdelaRedoute
marchentdansRoubaix
du mardi 4 mars 2014
B O U R S E Séance
Retrouvez tous les jours les cours de la Bourse sur www.leparisien.fr
CAC 40 ✘
4395,9 points
+ 2,45 %
A cinq jours d’une ultime négociation avec les repreneurs
de la société, l’intersyndicale appelait à manifester.
LA DETTE
1900 Md€ C’est la dette aujourd’hui,
soit 92,7 % du PIB.
7qu'ilLeavait
groupe de restauration et de services a annoncé
l'intention d'être à nouveau coté à la Bourse
de Paris avant l'été, soit un peu plus de 7 ans après l'avoir
quitté. Elior, numéro trois du secteur derrière Compass
et Sodexo, est contrôlé, notamment, à 62,4 % par le
fonds britannique Charterhouse et à 24,75 % par son
co-fondateur Robert Zolade.
CHANGES
Dans le monde
New-York Dow Jones
16374,28 points
✘
+ 1,28 %
Londres Footsie
6823,77 points
✘
+ 1,72 %
Francfort Dax
9589,15 points
✘
+ 2,46 %
Tokyo Nikkei
14721,48 points
✘
+ 0,47 %
Libellé
dern.€
préc.€
Etats-Unis USD
1,3728
1,3734
OR
Once
1334,75 $
Lingot 1kg
Napoléon
31260
193
PÉTROLE
Le baril de Brent (163,66 l) 109,45 $
✒
- 1,57 %
LE SBF 120
(AFP/Philippe Huguen.)
Libellé
Roubaix (Nord), hier. Les manifestants demandent de meilleures indemnités de licenciement pour les 1 178 salariés concernés.
ROUBAIX (NORD)
De notre correspondante
«O
n a réussi ! Il faut
continuer ! » JeanChristophe Leroy,
délégué CGT à la
Redoute, était fier, hier matin, de
constater que 800 salariés avaient
répondu présent à l’appel de l’intersyndicale CGT-SUD-CFDT et CFECGC. Trois heures durant, les manifestants ont défilé dans les rues de
Roubaix, fief historique du vépéciste nordiste, au cri de : « Pinault
voyou, la Redoute est à nous ! » « Je
ne partirai pas pour des cacahuètes, lâche Ouardia, une ancienne de
la maison. Je gagne 1 200 € après
trente ans de maison et on me propose 80 % de mon salaire si je pars
en préretraite. C’est inacceptable ! »
Le 9 janvier, les futurs repreneurs
de la Redoute avaient annoncé la
suppression de 1 178 postes, soit un
tiers des effectifs actuels (3 437 salariés). Vendredi, la direction a proposé 15 000 € d’indemnité de départ et 750 € par année d’ancienneté. Une offre insuffisante pour les
VENDREDI
HÉLÈNE HANNON
Une indemnité kilométrique
pour les travailleurs à vélo
ans un souci de développement
2012, le maire du XV arrondissement
D
durable, le ministre des
de Paris, Philippe Goujon, avait
Transports, Frédéric Cuvillier,
rédigé un rapport en ce sens pour le
La loi Duflot,
quel chantier !
e
(Christophe Meireis.)
n Pour ou contre
l’encadrement des loyers
n Des cadres dans la manif
Pour la première fois depuis janvier, près de 200 cadres ont rejoint
le cortège hier. « C’est la preuve que
ça chauffe », s’amuse David, ouvrier. Catherine Cuignet est gestionnaire produit en lingerie et syndiquée à la CFE-CGC. Entrée à la
Redoute à l’âge de 17 ans, elle y a
gravi pendant quarante ans tous les
échelons avant de devenir cadre :
« C’est vrai que les cadres ne manifestent pas souvent, mais là il y a
un manque de considération intolérable. Ce qu’oublient les nouveaux dirigeants, c’est que la plupart des salariés ont une attache
sentimentale à l’entreprise, jamais
on n’aurait pu imaginer être traités
ainsi. » Du pas de sa porte, un habitant, Roland, 74 ans, regarde passer
le défilé : « Ce qui se passe est terri-
ble ! Pour moi, cette entreprise est
un repère, j’ai toujours été fier de
dire que j’habitais Roubaix, la ville
de la Redoute. Il ne faut pas qu’elle
disparaisse ! » La peur d’une disparition pure et simple de l’entreprise
est dans tous les esprits.
« Ils nous baladent ! estime Nassera, ouvrière depuis vingt-sept
ans. Je suis sûre que dans trois ans
il n’y aura plus rien ni personne. On
nous a ruinés pour privilégier le
luxe, ça, c’est injuste », dit-elle, critiquant la stratégie menée ces dernières années par François Pinault,
alors président du groupe PPR (devenu Kering), également propriétaire de la maison Gucci. Ce matin,
son fils François-Henri Pinault,
PDG de Kering, sera reçu par le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici. Nul doute que la situation de
la Redoute sera sur la table.
Au même moment, dans le Nord,
les syndicats organiseront la prochaine action : le blocage, vendredi,
du site de la Martinoire, d’où partent habituellement les colis.
LA BONNE NOUVELLE
DANS
n Interview de la ministre
n Pour les locataires, un
parcours du combattant
syndicats, qui, avant l’ultime réunion prévue le 10 mars, entendent
faire monter les enchères et essayer
d’obtenir une prime de départ de
40 000 € net par salarié, et 1 500 €
par année d’ancienneté.
présente aujourd’hui un plan national
d’actions pour encourager les modes
de transports alternatifs, à savoir le
vélo et la marche.
Il devrait notamment aborder le
principe d’une indemnité
kilométrique pour les salariés se
déplaçant à vélo entre leur domicile
et leur lieu de travail. Il n’est pas
question d’un dispositif général mais
d’une expérimentation menée par
des entreprises volontaires. Leurs
salariés se verraient rembourser des
frais kilométriques à raison de
25 centimes par kilomètre pédalé.
Convertir les travailleurs au vélo est
une idée qui a fait du chemin. En
ministre des Transports de l’époque,
Thierry Mariani. Mais la mesure était
restée au garage. En juin 2013,
Frédéric Cuvillier avait annoncé un
« plan national vélo » et demandé
un rapport sur les enjeux et les
impacts d’une incitation financière
pour les travailleurs à vélo. Mais, en
octobre, le principe d’une indemnité
facultative avait été exclu du budget
de la Sécurité sociale. Le mois
suivant, la Coordination
interministérielle pour le
développement de l’usage du vélo
remettait son rapport au ministère
et, du même coup, le projet en selle.
G.L.
AB Science
Accor
ADP
Air France-KLM
Air Liquide
Airbus Grp
Alcatel-Lucent
Alstom
Alten
Altran Techno.
Aperam
ArcelorMittal
Areva
Arkema
Atos
Axa
Bic
bioMerieux
BNP Paribas Act.A
Bollore
Bourbon
Bouygues
Bureau Veritas
Cap Gemini
Carrefour
Casino Guichard
CGG
Club Med.
CNP Assurances
Credit Agricole
Danone
Dassault Systemes
Edenred
EDF
Eiffage
Eramet
Essilor Intl
Euler Hermes
Eurazeo
Eurofins Scient.
Eutelsat Communic.
Faiveley Transport
Faurecia
Fonc.Regions.
Gameloft SE
GDF Suez
Gecina
Gemalto
Groupe Eurotunnel
Havas
Hermes intl
Icade
Iliad
Imerys
Ingenico
Ipsen
Ipsos
JC Decaux
Kering
Klepierre
Lafarge
dern.
% Var.
% an
14,8
37,295
86,61
9,886
100,1
53,36
3,117
18,995
38,58
7,807
16,45
11,235
19,05
81,44
69,74
18,89
92,43
77,93
59,09
438,7
21,515
28,925
20,225
55,83
26,66
82,14
11,045
17,41
15,46
11,46
51,25
83,79
23,685
28,655
52,39
70
73,85
91,41
57,12
215,65
23,165
60,11
31,895
68,19
7,6
18,71
100
79,15
8,596
6,05
231,85
71,44
170,5
65,65
68,48
32,3
31,185
32,355
148,95
33,115
54,19
+ 1,72
+ 2,67
+ 0,59
+ 2,31
+ 2,87
+ 3,21
+ 2,47
+ 0,72
+ 0,21
+ 4,11
+ 2,14
+ 2,18
- 2,31
+ 4,96
+ 1,37
+ 2,94
+ 2,16
+ 1,87
+ 3,18
+ 1,73
+ 1,89
+ 0,80
+ 2,46
+ 1,36
+ 2,74
+ 1,90
+ 1,80
- 0,34
+ 1,51
+ 3,38
+ 2,73
+ 1,60
+ 2,53
+ 0,58
+ 2,05
+ 1,51
+ 1,07
+ 0,96
+ 3,69
+ 1,79
+ 0,56
+ 1,62
+ 1,74
+ 2,34
- 2,94
+ 2,66
+ 1,01
+ 1,36
+ 0,04
+ 1,90
+ 0,50
+ 1,77
+ 0,09
+ 0,47
+ 1,45
+ 2,22
+ 3,26
+ 2,62
+ 1,99
+ 1,91
+ 2,44
+ 7,56
+ 8,73
+ 4,98
+ 30,32
- 2,63
- 4,39
- 4,33
- 28,25
+ 16,91
+ 22,48
+ 22,53
- 13,38
+ 0,26
- 3,95
+ 6,00
- 6,53
+ 3,78
+ 2,18
+ 4,31
+ 2,82
+ 7,58
+ 5,49
- 4,80
+ 13,64
- 7,46
- 1,95
- 12,20
+ 0,06
+ 3,76
+ 23,16
- 2,05
- 7,14
- 2,65
+ 11,56
+ 25,19
- 0,41
- 4,44
- 8,68
+ 0,25
+ 9,75
+ 2,21
+ 14,67
+ 15,12
+ 8,67
- 7,20
+ 9,45
+ 4,13
- 1,07
+ 12,51
+ 1,10
- 12,01
+ 5,57
+ 14,51
+ 3,86
+ 17,50
- 6,01
+ 0,21
+ 7,96
- 3,06
- 1,69
- 0,51
Libellé
Lagardere
Legrand
L'Oreal
LVMH Moet Hen.
M6-Metropole TV
Maurel et Prom
Medica
Mercialys
Michelin
Natixis
Neopost
Nexans
Nexity
Nicox
Orange
Orpea
Pernod Ricard
Peugeot
Plastic Omn.
Publicis Groupe
Remy Cointreau
Renault
Rexel
Rubis
Safran
SAFT
Saint-Gobain
Sanofi
Sartorius Sted Bio
Schneider Electric
Scor Se
Seb
SES
Silic
Societe Generale
Sodexo
Soitec
Solocal Gpe
Solvay SA
Steria Groupe
STMicroelectr.
Suez Env.
Technicolor
Technip
Teleperformance
TF1
Thales
Total
Ubisoft Entertain
Unibail-Rodamco
Valeo
Vallourec
Veolia Environ.
Vicat
Vilmorin & Cie
Vinci
Virbac
Vivendi
Wendel
Zodiac Aerospace
dern.
% Var.
% an
29,29
44,54
123,2
133,15
16,615
11,35
22,6
16,39
90,18
5,031
61,1
37,895
32,215
2,613
9,087
43,935
84,5
13,19
24,865
67,71
60,85
69,98
18,3
50,25
51,13
26,6
42,74
75,8
149,4
65,57
24,7
58,99
24,835
81,98
47,3
77,29
2,45
1,5
112,4
14,48
6,6
14,37
4,87
71,44
45,985
13,355
48,37
47,02
11,755
195,25
103,55
38,415
13,77
56,92
95,17
53,66
177,55
20,635
106,75
25,63
+ 1,90
+ 1,24
+ 2,07
+ 1,60
+ 0,06
+ 1,34
+ 0,94
+ 0,55
+ 3,37
+ 0,82
- 7,13
+ 0,74
+ 3,80
+ 2,27
+ 2,64
+ 1,12
+ 0,96
+ 3,49
+ 1,84
+ 0,98
+ 0,83
+ 2,46
+ 1,36
+ 0,65
+ 1,23
+ 2,31
+ 3,06
+ 3,28
+ 1,15
+ 2,68
- 1,04
+ 0,46
- 0,16
+ 3,39
+ 1,70
+ 3,38
+ 3,45
+ 2,79
- 1,09
+ 2,72
+ 0,24
+ 2,53
+ 3,52
+ 0,14
+ 1,48
+ 1,71
+ 1,73
+ 1,91
+ 3,69
+ 4,20
+ 1,19
+ 2,72
- 0,42
- 1,33
+ 2,35
+ 1,52
+ 1,30
+ 1,47
+ 1,91
+ 8,40
+ 11,18
- 3,52
+ 0,41
- 0,21
- 6,62
+ 19,07
+ 7,48
+ 16,74
+ 17,71
+ 9,07
+ 2,91
+ 17,53
+ 8,83
+ 0,97
+ 4,01
+ 2,04
+ 39,75
+ 22,49
+ 1,80
- 0,23
+ 19,73
- 4,06
+ 9,16
+ 1,23
+ 6,40
+ 6,92
- 1,71
+ 22,61
+ 3,42
- 7,02
- 10,21
+ 5,55
- 6,84
+ 12,03
+ 4,96
+ 72,54
+ 36,36
- 2,26
+ 1,47
+ 13,01
+ 10,33
+ 26,49
+ 2,26
+ 3,82
- 4,68
+ 3,35
+ 5,59
+ 14,35
+ 4,83
+ 28,75
- 2,99
+ 16,15
+ 5,41
- 2,09
+ 12,45
+ 14,33
+ 7,73
+ 0,76
- 0,47
LES VALEURS A SUIVRE ...
Credit Agricole
(+ 3,38% - 11,46€)
Chahutées lundi, avec l'intensiication
des tensions entre l'Ukraine et la Russie,
les valeurs bancaires se sont cette-fois
distinguées avec le relatif apaisement de cette
crise. Crédit Agricole a, en outre, proité d'un
relèvement de recommandation de la Société
Générale qui passée de Conserver à Acheter en
visant 13,3 euros.
Arkema
(+ 4,96% - 81,44€)
Le titre du chimiste a été recherché malgré des
résultats annuels en demi-teinte. Afecté par
des éléments non récurrents, Arkema a vu son
bénéice net part du groupe fondre de 23,6 %
à 168 millions d'euros. Pour 2014, le groupe
est optimiste et a ainsi gagné la coniance des
analystes de Nomura qui sont restés à l'Achat,
en relevant leur cible de cours à 97 euros.
Neopost
(- 7,13% - 61,1€)
Le numéro deux mondial des solutions de
traitement du courrier a été sanctionné après
avoir revu à la baisse son objectif de marge
opérationnelle courante sur ses activités traditionnelles. Neopost ne vise plus qu'une marge
légèrement inférieure à 25 % sur l'année 2013.
Partant, beaucoup de cabinets d'études ont
dégradé le titre.
Groupe Gorge
(+ 5,68% - 22,5€)
Fort d'une trésorerie de 32,8 millions d'euros
et d'un ratio de dette nette sur fonds propres
limité à 20 %, Groupe Gorgé souhaite réaliser
plusieurs acquisitions cette année, y compris
dans l'impression 3D. Pour inancer ces
opérations de croissance externe, la société
pourra compter sur la participation de Kepler
Cheuvreux et Bpifrance.
Société
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
13
«Cepatientaforcémonrespect»
Le professeur Desnos a suivi le premier greffé du cœur bioartificiel, décédé dimanche.
Il nous confie à quel point ce pionnier, était « fier de faire progresser la science ».
C’
est un peu le soldat inconnu de la médecine. Depuis
la révélation de son décès
lundi soir, l’hommage rendu au premier porteur d’un cœur
bioartificiel Carmat est unanime.
Des médecins qui l’ont soigné, opéré
puis suivi de l’hôpital Georges-Pompidou, à Carmat qui a fabriqué ce
cœur mis au point pendant vingtcinq ans par le professeur Carpentier, pas un n’oublie de louer, comme
le professeur Desnos, chef du pôle de
cardiologie du grand hôpital parisien
« ce patient et sa famille qui, pendant
deux mois, ont forcé mon respect ».
De l’homme en revanche, dont la
mort « attriste » ses médecins et dont
une famille doit aujourd’hui faire son
deuil, on ne sait pas même le nom.
L’anonymat, qui devrait être levé
bientôt, pour que son geste et son
nom restent gravés ensemble dans le
marbre de l’histoire médicale, avait
été souhaité par sa famille. L’équipe a
veillé à le faire respecter, comme ils
ont protégé le secret médical, « et
comme il nous paraît essentiel aujourd’hui de respecter leur temps de
deuil », confie Michel Desnos.
Le portrait de ce pionnier se dessine pour l’heure entre les lignes.
Grand et costaud : il fallait que son
corps puisse héberger un cœur artificiel de 900 g. « Plein d’humour »,
saluait dès la première conférence de
presse le 20 décembre, le professeur
Carpentier, à son chevet de longues
heures après l’intervention. « Courageux et attachant » soulignait hier le
professeur Desnos qui, le premier,
l’avait reçu en consultation il y a
quelques mois. Le patient, qui souffrait depuis dix ans d’une insuffisan-
Les malades entre
tristesse et espoir
«J
traitements et donc éligibles à une
usqu’à maintenant, nous
opération. Toutefois, seules
n’avions que des annonces
400 greffes sont réalisées chaque
positives sur l’évolution de
année. L’Alliance du cœur, qui
l’état de santé du malade, alors,
regroupe notamment plusieurs
forcément, lorsque la nouvelle de sa
associations de greffés, concède
mort est tombée, ce fut un choc »,
aussi « de la tristesse de la part des
réagit Claire Macabiau, 66 ans,
adhérents à la suite de ce décès ».
présidente de la Fédération française
Son président, Philippe Thebault,
des associations de greffés du cœur
tempère toutefois : « Ils savent
et des poumons (FFAGCP).
également que nous avons fait un
« Toutefois, il ne faut pas perdre de
vue qu’il y a eu beaucoup de décès au grand pas et qu’il faudra du temps.
Le processus est désormais
moment des premières greffes.
enclenché et cet
C’était un essai
homme a survécu
clinique, avec les
plus de deux mois,
risques que cela
ce n’est pas rien. »
comporte, et cela
Lors de ses
ne doit pas
consultations, hier
s’arrêter. Cette
matin, le
innovation reste un
cardiologue Fabien
espoir pour des
Guez a bien noté
milliers de
Philippe Thebault, président « un petit coup de
personnes, voire
de l’Alliance du cœur
blues » de la part
des millions »,
de ses patients, en particulier auprès
insiste la responsable, elle-même
de ceux dont l’insuffisance cardiaque
greffée depuis dix-sept ans.
est à un stade avancé et qui
Aujourd’hui, celle qui continue à
espèrent pouvoir bénéficier d’un tel
militer pour le don d’organes attend
dispositif. Beaucoup le préfèrent
de savoir si ce décès est lié à des
d’ailleurs à la transplantation d’un
problèmes techniques ou à une autre
cœur réel, synonyme d’un traitement
pathologie. « Après l’opération,
à vie très lourd. « Il faut bien un
beaucoup de nos adhérents se sont
début pour trouver la solution
imaginé qu’un jour, en cas de
parfaite et mes patients le
problème avec leur greffon, ils
reconnaissent, précise le docteur
pourraient bénéficier de ce cœur
Guez, de l’hôpital Ambroise-Paré de
artificiel. Il faut savoir que, même
quinze ans après une transplantation, Boulogne-Billancourt (Hauts-deSeine). Qui se souvient aujourd’hui
on peut faire des rejets chroniques »,
que le premier greffé du cœur, en
précise Claire Macabiau.
1967, est mort au bout de dix-huit
En France, on compte 1,5 million
jours ? »
d’insuffisants cardiaques. Parmi eux,
CHRISTINE MATEUS ET C.P.
10 % sont réfractaires aux
“
Ils savent que
nous avons fait
un grand pas
et qu’il faudra
du temps”
ce cardiaque en passe de devenir réfractaire à tout traitement, lui avait
été adressé par un cardiologue de
province. « Retraité très actif jusquelà, il se retrouvait hospitalisé tous les
quinze jours depuis six mois. »
“
Je l’ai toujours
vu sourire, même
les matins où
c’était plus difficile”
Le professeur Desnos
« Comme souvent dans ces cas-là,
nous racontait le cardiologue un mois
après l’opération, on a d’abord cru
qu’on arriverait ici à trouver comment
ajuster ses traitements. » Quinze jours
après ce premier séjour à Pompidou,
d’où il était ressorti « mieux », il était à
5 115 GREFFES
RÉALISÉES
EN FRANCE
L'AN DERNIER
nouveau aux urgences près de chez
lui. Retour à Paris : les médecins ont
alors évoqué avec lui, et sa famille, la
possibilité de participer à cette première, sachant que le temps lui était
compté, en dépit de tous les traitements, et qu’il n’était pas éligible à
une greffe ordinaire.
Contre les craintes de sa fille, « il a
emporté la décision en parfaite
connaissance de tous les enjeux, y
compris la part d’incertitude en disant : Moi, je ne veux plus vivre comme ça, se souvient le professeur Desnos. C’est à la limite facile à dire
avant, mais ensuite il n’a jamais cessé de tout assumer, assure le médecin. Il n’est pas donné de rester admirable devant la maladie et l’extrême lourdeur pour soi et ses proches
d’un service de réanimation chirurgicale, des tuyaux et des sondes. Je
l’ai toujours vu sourire, même les
matins où c’était plus difficile. »
Au fil du temps, avant que son état
ne se dégrade subitement, il a pu se
lever, faire le tour de son lit, et même
un jour que le moral était moins bon
« descendre avec sa machine
(NDLR : la ceinture de batteries du
cœur artificiel) boire un café dans
l’allée de l’hôpital ». « Il était fier de
faire progresser la science » : cela,
c’est sa famille qui l’a dit, dimanche
en plein deuil, au professeur Carpentier, avant d’ajouter : « Surtout, n’arrêtez pas.»
CLAUDINE PROUST
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> VIDÉO
L’interview
du professeur Lantieri
Organe
XXX
1952
Nombre de grefes
réalisées en
France en 2013
Année de la première
grefe réalisée
dans le monde
Visage (grefe totale)
Coeur
2010
409*
1967
(France)
Poumon
(Af. du Sud)
298*
1968
Coeur bioartiiciel
1
2013
(Belgique)
Rein
(France)
3 069
1952
Foie
1 239
1963
(France)
(Etats-Unis)
Intestins
3
Pancréas
(Années
1960)
85
1966
Main
(Etats-Unis)
1998
(France)
Penis
2006
(Chine)
* 11 grefes
coeur-poumons
supplémentaires
LP/Infographie.
Source : Agence de la biomédecine.
Soixante-quinzejoursavecuncœurartificiel,etmaintenant?
E
n permettant la survie pendant un peu plus de deux mois
de ce premier patient, le cœur
artificiel n’a pas fait pire que nombre de greffes classiques, sachant
que celles-ci emportent un malade
sur cinq dans le mois suivant l’intervention. Même si les médecins
lui souhaitaient une vie plus longue, la survie à un mois figure comme objectif prioritaire de l’essai clinique accordé à cette prothèse ré-
volutionnaire. « Soixante-quinze
jours pour une première, c’est déjà
une avancée spectaculaire », estimait hier le chirurgien Christian
Latrémouille, qui a participé à cette première.
n Les prochains essais maintenus.
La société française Carmat, dont
le cours en Bourse a été suspendu
hier, a mis en garde contre toute
conclusion hâtive et annonce
maintenir son programme. Quatre
interventions sont autorisées dans
le protocole de ce premier essai clinique mené en France. Chacune,
soumise après examen de la précédente, à validation d’experts indépendants.
n Déterminer ce qui a entraîné la
mort du patient. Les médecins ne
peuvent donner les causes précises
du décès, en attendant tous les résultats de l’autopsie, pratiquée lundi. Elle a en revanche déjà permis
d’établir qu’il n’a pas été victime
d’une thrombose : l’examen du
cœur, qui va se poursuivre pour
analyser toutes ses données, révèle
qu’il ne s’est pas formé de caillot.
C’était l’un des objectifs de cette
prothèse, conçue pour que le patient n’ait plus à prendre d’anticoagulants à vie après greffe.
n Une prochaine opération prévue.
Aucune date n’est cependant fixée.
Les médecins espèrent pouvoir fai-
re une nouvelle intervention dès
que possible. Carmat prévient qu’il
ne communiquera plus sur les résultats tant que l’essai clinique ne
sera pas terminé. Les candidats
dont le cas est examiné ne manquent pas parmi les insuffisants
cardiaques trop vieux pour une
greffe d’organe. Trois seraient en
lice, selon le professeur Latrémouille.
C.M. ET C.P.
Société
EXPRESS
19millions
deflashs
en2013
E
n 2013, les radars ont flashé
19 millions de fois sur les routes
de France, soit une baisse de 2,3 millions d’infractions par rapport à
2012. 94 % des flashs ont sanctionné
des excès de vitesse inférieurs à
20 km/h, correspondant au retrait
d’un point sur le permis de conduire
et à une amende de 68 €. Mais toutes
les photos n’étant pas exploitables,
« seuls » 11,1 millions de PV ont, au
final, été envoyés. La palme du radar
le plus actif revient à celui de Clarafond (Haute-Savoie), installé sur
l’autoroute A 40 en direction de
Lyon. En moyenne, ce flash a sévi
377 fois par jour, selon les statistiques du ministère de l’Intérieur révélées hier par « l’Express ».
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> À LIRE
Le top 100 des radars
Même le pape fait des
lapsus ! Au lieu de prononcer le
mot « exemple » (« caso » en italien),
François a utilisé « cazzo » qui
signifie « putain » ou « merde », lors
d’une prière dimanche à Rome.
L’anecdote a fait hier le tour des
réseaux sociaux.
Le CNRS a lancé hier un site
Internet d’informations
scientifiques gratuit destiné au
grand public. Il entend « donner du
sens à la science ».
(http ://lejournal.cnrs.fr.)
14
Ilrendlamétéo plusfiable
Le supercalculateur de Météo France, présenté hier à Toulouse, permet d’affiner
les prévisions. Et les nouvelles pour le printemps sont plutôt réjouissantes.
TOULOUSE (HAUTE-GARONNE)
De notre correspondant
C
’est la question qui taraude
tout le littoral atlantique, lassé des tempêtes à répétition :
« Cette pluie, elle s’arrête
quand ? » Au Météopole de Toulouse
(Haute-Garonne), on peut de mieux
en mieux répondre. Hier, le centre
technique et opérationnel de Météo
France a présenté son nouveau supercalculateur, qui lui permet de
multiplier par douze sa puissance de
calcul. A l’horizon 2016, il sera de
nouveau renforcé, avec une puissance multipliée par trois. Ce nouvel outil, fourni par l’entreprise française
Bull pour un montant de 30,5 M€,
permettra de fournir au grand public
et aux institutionnels une information toujours plus fiable.
 Un jour gagné tous les dix ans. « Pour
être efficace en météorologie, il faut
travailler sur un grand jeu de données à grande vitesse, souligne Alain
Beuraud, chef de projet Calcul 2013 à
Météo France. Entre 1992, date d’acquisition du premier supercalculateur, et 2014, la puissance de calcul a
été multipliée par 500 000. Grâce à
ces outils, on gagne un jour de prévision tous les dix ans. La précision
d’une prévision de température à
24 heures est de l’ordre de 1 à 1,25 °C
alors qu’elle est de l’ordre de 3 °C à
sept jours. » Ce supercalculateur, qui
traite un million de milliards d’opérations par seconde, améliore la qualité
des prévisions des fortes précipitations, des tempêtes, des températures au niveau du sol, ainsi que la
quantification des risques associés
pour les trois jours à venir.
(Meteo-France/Jean-Marc Destruel.)
SOCIÉTÉ
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
Toulouse (Haute-Garonne). Le supercalculateur Prolix traite un million de milliards d’opérations par seconde.
 Un beau printemps. Si Météo France
ne peut se prononcer sur l’été prochain, elle n’hésite plus à se mouiller
sur le printemps. « De mars à avril,
nous tablons sur un printemps plus
chaud et plus sec que d’habitude »,
explique Jean-Marie Carrière, directeur de la prévision à Météo France.
Joël Collado, le plus célèbre des météorologistes français, assure quant à
lui que la période des tempêtes, au
nombre de 28 cet hiver, est terminée.
Et c’est loin d’être anecdotique.
Entre 25 % et 35 % du produit national brut (PNB) est directement influencé par la météorologie. Une météo de qualité fait donc gagner plus
de 10 Mds€ à l’économie française.
JULIE RIMBERT
LIRE AUSSI
La météo en dernière page
Ce ver estuntueurensérie
vendredi
I
CINÉMA
LES ÉCOLIERS
SONT LES
NOUVELLES STARS
HISTOIRE
SUR LA PISTE
DES TRÉSORS VOLÉS
PAR LES NAZIS
POLITIQUE
DES EX-MILITANTS
DÉNONCENT
LE RACISME DU FN
avec
« L’anticyclone s’installe jusqu’à la fin
de la semaine, ce qui constitue un
bon signal car le soleil devrait être de
retour jusqu’au début de la semaine
prochaine, détaille-t-il. Jeudi, les
températures vont remonter à Paris.
Aujourd’hui, nous faisons des prévisions jusqu’à une dizaine de jours
mais, avec le nouveau calculateur, les
prévisions immédiates seront de
meilleure qualité et plus détaillées
par zone. »
et
l est tout plat, mesure tout juste
5 cm de long et 5 mm de large.
Et pourtant ce ver, dont plusieurs spécimens viennent d’être
découverts dans une serre du jardin des Plantes de Caen (Calvados)
est un véritable tueur en série. Le
Platydemus manokwari, ou ver de
Nouvelle-Guinée, possède la redoutable particularité de dévorer
d’abord les escargots, son mets
préféré, puis tout ce qu’il trouve
sur son passage pourvu que ce soit
mou. Tous les mollusques sont au
goût de ce petit ver qui figure sur
la liste des 100 espèces exotiques
envahissantes les plus néfastes au
monde. Il est capable de rester des
semaines sans manger, de vivre à
des températures très froides…
« C’est un surdoué de l’envahissement », commente le professeur
Jean-Lou Justine, chercheur au
Muséum national d’histoire naturelle. A la tête d’une équipe internationale de scientifiques, il a formellement identifié cet intrus et a
publié hier le résultat de ses travaux dans une revue scientifique
américaine.
n Sept espèces
recensées en France
C’est la première fois que ce ver de
Nouvelle-Guinée est détecté en
Europe. Jusqu’à présent, sa présence n’était signalée que dans la
zone indo-pacifique mais il est
« potentiellement capable de s’installer dans une grande partie de
l’Europe », estime Jean-Lou Justi-
Le ver de Nouvelle-Guinée a
une formidable faculté d’adaptation
aux milieux qu’il colonise. (DR.)
ne. « Nous avons encore une chance d’empêcher sa prolifération »,
lance-t-il, plaidant pour la mise en
place de mesures d’éradication.
En un an, sept espèces de l’immense famille des plathelminthes
terrestres invasifs ont été recensées en France, que l’on croyait
pourtant épargnée. Ce sont des
prédateurs qui menacent notre
équilibre écologique par leur régime alimentaire puisqu’ils
consomment notamment nos
lombrics. Ils viennent s’ajouter à
une longue liste des espèces envahissantes, comme le frelon asiatique, l’écureuil de Corée, la renouée du Japon… Tous déstabilisent la biodiversité et inquiètent
sérieusement la Commission européenne, qui évalue le coût de
leurs dégâts à 12 Mds€ par an et
réfléchit à la mise en place d’un
plan de lutte.
JACKY GUYON
Le rendez-vous
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
15
Famille
Unentretiend’embauche,
uneplaceencrèche !
L’ É T U D E
Legoûter,
l’instantplaisir
(LP/Humberto de Oliveira.)
Pôle emploi a signé hier une convention avec un réseau de crèches pour permettre
aux chômeurs de faire garder leurs enfants pendant leurs démarches.
lus de 60 % des parents estiment
P
que le goûter est avant tout un
temps de plaisir pour l’enfant. C’est
ce que montre une étude réalisée
cette année par l’institut Juniors &
Co auprès de 568 familles. Il est
important pour les parents que
l’enfant apprécie les produits qu’il
mange, contrairement aux autres
repas, lors desquels il doit souvent
finir son assiette sous la pression de
maman et papa. Par ailleurs, 44 %
des familles avouent être moins
exigeantes sur l’équilibre alimentaire de cet encas. Dommage car les
nutritionnistes ne manquent pas de
rappeler l’importance du goûter.
LE BON PLAN
Deshabits
àrevendre
ous craquez constamment sur
V
les fringues pour vos enfants ?
Petite robe à fleurs ou jean de
marque, le problème c’est qu’en
quelques mois plus rien ne leur va.
Bonne nouvelle, grâce à Percentil.fr,
plus besoin de vider son porte-monnaie pour bien les habiller. Le
principe ? Le site rachète pour
quelques centimes les vêtements
encore en bon état mais trop petits.
Il les revend ensuite avec une
réduction de 60 à 90 % du prix
pratiqué en magasin. Effet deux en
un garanti, vous videz vos armoires
et refaites la garde-robe de vos
enfants pour quelques euros. Les
tailles disponibles vont de la naissance à 12 ans, avec un vaste choix
pour les deux premières années de
bébé. Les fashionistas seront comblées avec les nombreuses marques
à portée de clic.
www.percentil.com.
VENDREDI
DANS
Pour pouvoir aller sereinement à un entretien d’embauche, les parents d’enfant de moins 3 ans et inscrits à Pôle emploi pourront déposer leurs petits une journée
ou une demi-journée à la crèche. (Phanie/Voisins.)
«V
ous n’auriez pas une
place en halte-garderie ? » C’est la question que peuvent désormais poser les parents à leur
conseiller de… Pôle emploi. Cette administration a signé hier une
convention, immédiatement opérationnelle, avec le réseau de crèche
People & Baby, qui compte
650 adresses dans toute la France.
Christophe Durieux, président de
People & Baby, est à l’origine du dispositif : « A force d’avoir des parents
qui nous demandent une solution
provisoire de garde d’enfants pour
une journée ou une demi-journée,
nous avons voulu agir. ».
L’opération intitulée Crèche soli-
TÉMOIGNAGE
(William Beaucardet.)
E
n Séance de rattrapage
avec les meilleurs DVD
cieux », explique-t-il. L’initiative a
donc une double vocation, sociale et
solidaire.
Les femmes
au cœur du projet
« Même si l’initiative vise autant les
hommes que les femmes », tient à
rappeler Christophe Durieux, il est
évident que les femmes sont les premières concernées par cette opération. Selon un rapport du Secours catholique de 2010, 85 % des familles
monoparentales sont constituées par
une mère et ses enfants. Seule la
moitié des mères de famille monoparentale a un emploi. Et même lorsqu’elles sont en couple, ce sont très
souvent les mères qui se sacrifient à
«Trouverduboulotavecunbébé,c’estpasgagné»
Cinéma : l'école
fait un carton
n Reportage avec les
collègiens du documentaire
« la Cour de Babel »
darité emploi devrait permettre aux
parents au chômage de retrouver
plus facilement le chemin du travail :
« De nombreuses places de crèche
sont inoccupées certains jours, notamment le mercredi ou le vendredi.
Nos crèches partenaires sont d’accord pour mettre à disposition cette
capacité d’accueil pour les parents
en recherche d’emploi. »
Pour le président du collectif, l’initiative vient répondre à un problème
de taille : « Les chômeurs sont doublement pénalisés : sans emploi, ils
n’ont pas les moyens de recourir à
des modes de garde privés et ils ne
sont pas prioritaires pour obtenir des
places dans des établissements d’accueil collectif. C’est un cercle vi-
EmilieCagnon,jeunemèreauchômage
milie Cagnon s’est résignée au
chômage forcé. La jeune maman
de 26 ans, qui habite dans les
Yvelines avec son compagnon, guette
sans trop y croire les offres d’emploi
sur son ordinateur : « Je cherche tous
les jours, mais je sais que chaque
entretien, même par téléphone, est
une vraie galère. » Avec son garçon de
1 an à la maison, elle ne se sent pas
dans de bonnes conditions pour
travailler : « Il m’est arrivé d’avoir un
employeur au téléphone et que le
petit se mette à crier. Trouver du
boulot avec un bébé, c’est pas
gagné », explique-t-elle, visiblement
amère. A plusieurs reprises, elle a dû
refuser des propositions d’entretien,
faute de système de garde pour son
bébé : « Mon conjoint ne peut pas
toujours se libérer et les rendez-vous
sont en pleine journée. En plus, il n’est
pas rare qu’on m’appelle la veille pour
le lendemain. Impossible de
m’organiser. » Cette ancienne
caissière a dû abandonner son emploi
à la fin de son congé maternité : « Je
n’avais pas de famille et je n’ai pas
trouvé de place en crèche. Mon
compagnon est technicien dans une
grosse société et gagnait mieux sa vie.
Alors c’est moi qui garde le petit. » La
jeune femme confie qu’elle a bien
réfléchi à d’autres solutions, mais que
seule la crèche était envisageable avec
une seule source de revenu : « On
aurait bien aimé avoir recours à une
nounou, mais ça coûte aussi cher
qu’un salaire. » Hier, elle a finalement
contacté les crèches People & Baby.
Dans la foulée, elle a pu remplir le
formulaire pour ses prochains
entretiens : « Aujourd’hui, je suis
toujours en recherche d’emploi, mais
le fait de savoir que mon enfant aura
une place en crèche si besoin, ça me
motive encore plus. Je me sens enfin
opérationnelle. »
L.H.
cause des écarts de salaire : en 2012,
les femmes gagnaient toujours 20 %
de moins que les hommes d’après
l’Insee (lire témoignage ci-dessous).
Le projet vise donc aussi à réduire les
inégalités persistantes entre les sexes
en matière d’emploi.
Comment
ça marche ?
Concrètement, pour bénéficier de
cette mesure, il suffit d’être inscrit à
Pôle emploi et d’avoir un enfant de
moins de 3 ans. Votre conseiller Pôle
emploi, en cas d’entretien de recrutement ou de proposition de formation, vous orientera directement vers
une crèche près de votre domicile
pour une journée ou une demi-journée. Vous pouvez également consulter directement le site mis en place
par le collectif (www.crechespourtous.com) et remplir un formulaire
en ligne avec votre adresse et le jour
de garde souhaité. Un e-mail vous
sera renvoyé pour vous proposer un
choix sur trois crèches. L’accueil de
l’enfant peut même être prolongé au
cours de la période d’essai. De plus,
comme les crèches concernées sont
toutes subventionnées par la CAF, la
participation financière des parents
est calculée selon leur quotient familial et est donc minimale (entre
0,18 et 2,83 € de l’heure en moyenne). L’objectif du dispositif est donc,
à terme, d’agrandir le réseau de crèches partenaires : « Nous appelons
toutes les crèches qui le souhaitent à
rejoindre notre collectif, via notre
site Internet », conclut Christophe
Durieux.
LILIA HASSAINE
Faits divers
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
(PhotoPQR/« le Télégramme »/Eric Rannou.)
(DR.)
16
Guingamp (Côtes-d’Armor), hier. Dix plongeurs ont sondé le Trieux et ont découvert hier matin le corps de Marie, l’adolescente de 16 ans disparue dans la nuit de vendredi à samedi lors d’une soirée arrosée.
Delasoiréecartableaudrame
Guingamp était hier sous le choc après que la jeune Marie a été retrouvée morte dans le Trieux, le petit
fleuve côtier qui traverse la ville. L’autopsie aura lieu aujourd’hui et devra déterminer les causes de la mort.
GUINGAMP (CÔTES-D’ARMOR)
De notre envoyé spécial
S
ous une pluie tenace, les gendarmes tentaient hier, en
frappant aux portes du quartier Saint-Michel de Guingamp (Côtes-d’Armor), de retracer
l’itinéraire de Marie L., 16 ans, disparue dans la nuit de vendredi à samedi au cours d’une soirée arrosée entre
lycéens. En fin de matinée, au nord
de la ville, à quelques kilomètres en
aval du Trieux, le petit fleuve côtier
qui traverse la cité, le corps de la
jeune fille avait été retrouvé dans un
déversoir, non loin de celui d’une
femme dépressive, âgée d’une cinquantaine d’années, qui avait disparu, elle, trois semaines auparavant.
Dans la ville du Trégor, la découverte du cadavre de l’élève de 1re ES
au lycée Auguste-Pavie a mis un tris-
te point final aux interrogations qui
secouaient enfants, parents et autorités judiciaires depuis près de trois
jours. Le drame a subitement jeté
une lumière crue sur la tradition des
soirées cartable (lire ci-dessous).
« Je suis rentrée chez moi ce soir-là
vers minuit et demie, raconte Arlette,
dont la maison de l’île Saint-Michel,
entre les deux bras du Trieux, donne
sur l’eau sombre au courant rapide,
A Rennes, une tradition très encadrée
RENNES (ILLE-ET-VILAINE)
De notre correspondante
A
la veille des vacances, c’est
toujours le même rituel : les
collégiens et lycéens rennais
fêtent la fin des cours dans la rue avec
une bouteille d’alcool dans le sac à dos.
Ils se concoctent leurs mélanges en
piochant dans la réserve des parents et
convergent en groupes vers une place
du centre-ville. Ce phénomène dure
depuis six ou sept ans. « Ces
rassemblements sont assez suivis, avec
en moyenne 1 000 à 1 200 jeunes »,
observe Sylvie Calves-Kohler, directrice
de cabinet du préfet d’Ille-et-Vilaine.
Pour encadrer ces soirées, un dispositif
original a été mis en place. En vertu
d’un arrêté préfectoral interdisant la
consommation d’alcool à partir de
21 heures dans un secteur délimité au
centre-ville, les forces de l’ordre
confisquent systématiquement les
bouteilles. « A chaque soirée, ce sont
entre 50 et 80 policiers municipaux et
nationaux qui contrôlent les sacs des
jeunes », précise Sylvie Calves-Kohler.
En décembre, 1 200 bouteilles ont ainsi
été collectées dans des conteneurs.
Les forces de l’ordre travaillent
également avec la société de transport
Keolis afin d’éviter des débordements
dans les bus. Les sacs sont fouillés et
les services de bus sont doublés, afin
de permettre aux fêtards de rentrer en
toute sécurité. Une prévention a priori
efficace puisque ces derniers mois,
aucun incident majeur n’est à déplorer.
SOLENNE DUROX
presque au niveau du sol. J’ai vu les mairie, des parents. Aux vacances de
jeunes qui déambulaient sur la place. décembre, ça a été calme. »
Aimé Dagorn, président de l’aggloMais pas la jeune fille… Je n’en ai pas
dormi, à me demander si je n’avais mération Guingamp Communauté,
pas loupé quelque chose… Quelle se déclare « très humble » après ce
tristesse, peut-être que ça servira drame, artisan d’un « dispositif que
d’alerte, à force de banaliser l’alcool nous croyions suffisant » pour « encadrer, éviter les débordements, pas
comme ça. »
Sa voisine, Huguette, a reçu les pour empêcher les jeunes d’avoir
une soirée convigendarmes sans
viale ». « Nous
pouvoir beaucoup
avons écrit aux pales aider. « Des
rents d’élèves, aux
soirées cartable, il
établissements
y en a tous les ans,
pour dire d’être vimais il n’y a que
gilants, que les
des accrochages
gens sachent qu’il
sans gravité, des
y a de l’alcool qui
petites bagarres,
circule. Nous
du verre cassé. Jaavons mobilisé la
mais un drame de
protection civile, la
cette ampleur. »
Huguette, une habitante
gendarmerie, le
Pour beaucoup,
dans le quartier, la mort de l’adoles- service de la jeunesse de la ville, des
cente est directement liée à l’alcool : élus qui sont allés dans la rue… »
« Pourtant, note Marcel, un cafetier Reste une difficulté, celle de maniproche du pub près duquel Marie a festations « spontanées. Ces trois
été vue avant de disparaître, il y avait dernières années, les soirées cartable
eu beaucoup de prévention faite, avaient été particulièrement calmes.
dans les journaux, disant qu’il y au- Et cette année, ça a repris »…
JÉRÔME SAGE
rait les gendarmes, des gens de la
“
D’habitude,
il n’y a que des
accrochages sans
gravité, jamais
un drame
de cette ampleur”
L’asdupokerauraittrichéaveclefisc
U
Philippe Ktorza a été interpellé et placé
en garde à vue hier dans le cadre d’une
enquête pour abus de biens sociaux
et travail dissimulé notamment. (DR.)
ne figure montante du poker
français a maille à partir avec la
justice. Non pas pour des éventuelles tricheries aux cartes mais
dans le cadre d’une vaste enquête
pour abus de biens sociaux, blanchiment, faux et usage de faux, travail
dissimulé et corruption.
Philippe Ktorza, 50 ans, a été interpellé à son domicile, hier matin, par
les enquêteurs de la brigade de recherches et d’investigations financières (Brif) de la police judiciaire parisienne. Considéré comme l’un des
meilleurs joueurs de poker de l’Hexagone, l’homme a été conduit dans les
locaux de la Brif et placé en garde à
vue. Les enquêteurs sont intervenus
à son domicile sur commission roga-
toire délivrée par la juge d’instruction parisienne, Patricia Simon.
Selon nos informations, Philippe
Ktorza est soupçonné d’avoir dissimulé aux organismes sociaux ainsi qu’au
fisc le recours à des salariés alors qu’il
assurait la gestion de sociétés d’intérim. Des sociétés spécialisées dans le
recrutement d’ouvriers du bâtiment.
n Sa Jaguar placée sous scellés
« Son audition est en cours et un certain nombre de vérifications ont été
diligentées, confie une source proche
de l’affaire. Dix autres personnes,
dont certaines également gérantes de
sociétés d’intérim, ont été placées en
garde à vue dans le cadre du même
dossier. » Surnommé The Hammer (le
Marteau) dans l’univers du poker, Philippe Ktorza a vu son domicile perquisitionné. Les policiers de la Brif ont
saisi plusieurs documents. Ils ont aussi placé sous scellés le véhicule de luxe
(une Jaguar) du joueur, apparu pour
la première fois sur le devant de la
scène du poker en 2007.
« Cinq sociétés d’intérim sont aujourd’hui dans le collimateur de la
justice, assure la même source. Les
gérants de ces entreprises sont soupçonnés d’avoir volontairement omis
de déclarer leurs activités avant de
mettre, rapidement, la clé sous la
porte pour échapper au fisc et au versement des cotisations patronales.
Le préjudice est en cours d’évaluation mais il pourrait s’élever à plu-
sieurs centaines de milliers d’eurospour l’Etat. »
« Mon client, qui est un professionnel du poker extrêmement reconnu
dans ce milieu, est étranger aux faits
qui lui sont reprochés, soutient
Me Thomas Maier, l’avocat de Philippe Ktorza. Depuis quatre ans, il se
consacre entièrement et exclusivement à sa carrière de joueur. La police
et la justice vont rapidement se rendre
compte qu’il n’a rien à voir avec cette
affaire. » Philippe Ktorza a construit
une partie de sa renommée en terminant à la deuxième place d’un des
tournois les plus sélectifs de Las Vegas, en mai 2012, empochant plus de
800 000 $ (environ 582 000 €).
STÉPHANE SELLAMI
Faits divers
FAITSDIVERS
EXPRESS
Meurtredu
Trocadéro:deux
interpellations
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
17
Unanfermepour
lecyberjihadistenormand
eux personnes soupçonnées Romain L., qui se faisait appeler Al-Normandy, était l’administrateur d’un forum
D
d’avoir participé au meurtre d’un
jeune homme dans les jardins du
Trocadéro à Paris, la nuit du Nouvel
An, ont été interpellées hier en fin
d’après-midi par les policiers de la
brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire parisienne. Selon nos informations, les
deux suspects ont été interpellés
alors qu’ils se trouvaient dans un
bus à Paris. Les deux hommes, qui
seraient de nationalité tunisienne,
ont été placés en garde à vue dans
les locaux de la brigade criminelle en
charge de cette enquête. Le soir de la
Saint-Sylvestre, un jeune de 20 ans
avait été tué d’un coup de couteau
dans les jardins du Trocadéro à Paris
alors qu’il tentait de récupérer le sac
d’une amie que plusieurs agresseurs
venaient de voler. L’un des deux suspects, qui pourrait être en situation
irrégulière, aurait été identifié grâce
à son empreinte génétique prélevée
sur la scène de crime.
ST.S.
Douze personnes, dont
Jean-Claude Hornec et son fils
Loune, ont été placées en garde à
vue hier en région parisienne dans
une affaire d’extorsion de fonds et
de dépôt illégal de déchets.
Jean-Claude et son frère Mario
sont considérés comme des figures
du grand banditisme parisien.
Un jeune homme de 18 ans
a été mis en examen vendredi soir
à Versailles (Yvelines). La justice lui
reproche d’avoir organisé, le mardi
précédent à Mantes-la-Jolie
(Yvelines), le viol collectif d’une fille
de 15 ans. Il l’aurait conduite dans
une cave du Val-Fourré pour y avoir
des relations sexuelles avec elle.
Sur place, elle a été agressée par six
amis du jeune homme.
129M€
defraisdepolice
enliquide
entre2002et2012
ent vingt-neuf millions d’euros,
C
dont un tiers opaque : selon la
Cour des comptes, c’est la somme
d’argent liquide qui a circulé, entre 2002 et 2012, pour les frais d’enquête de la police. Ces derniers sont
au cœur des investigations sur les
primes en liquide au ministère de
l’Intérieur qui visent des proches
de Nicolas Sarkozy. La juridiction
financière a hier rendu public un
référé de son premier président Didier Migaud au ministre de l’Intérieur Manuel Valls, daté du 23 décembre. Il risque de relancer ce
dossier sulfureux, même s’il ne fait
pas directement référence aux primes qu’aurait perçues, entre 2002
et 2004, Claude Guéant en tant que
directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, Place Beauvau. Cette affaire a
valu à l’ancien secrétaire général de
l’Elysée d’être entendu en garde à
vue par les enquêteurs mi-décembre. Quelque 10 000 € mensuels,
puisés dans ces « frais d’enquête »,
avaient été remis entre 2002
et 2004 à Guéant, selon un rapport
d’inspection de la police et de l’administration publié en juin.
Internet sur lequel il publiait des textes d’Al-Qaïda depuis sa maison du Calvados.
M
enotté à son entrée dans
le box, le prévenu s’apprête à comparaître détenu.
Rien de très étonnant
dans un tribunal, une scène pourtant exceptionnelle devant la
17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, celle des délits de presse, plus habituée à se pencher sur
les paparazzades des magazines
people ou les subtiles limites de la
liberté d’expression que sur les arcanes du terrorisme international.
Mais Romain L., qui se faisait appeler Abou Siyad Al-Normandy sur le
forum d’échange musulman Ansar
Al-Haqq, dont il était l’administrateur, n’est pas un prévenu banal.
Interpellé le 17 septembre à son
domicile du Calvados par les enquêteurs de la Direction centrale
du renseignement intérieur (DCRI),
ce jeune homme de 27 ans étrenne
la loi de 2012 qui permet de placer
en détention provisoire les mis en l’émanation ? » l’interroge le juge.
examen pour apologie et provoca- « Al-Qaïda », bredouille à voix basse
tion au terrorisme. « Le premier dé- le prévenu, qui se tortille au micro
tenu pour un délit d’opinion depuis comme un enfant qu’on viendrait
la guerre d’Algérie, un homme dont d’attraper pour une bêtise. « Une
on a voulu faire un exemple », ton- revue de propagande qui sert à prone son avocat, Me Thomas Klotz, voquer la commission d’attentats
qui a vainement plaidé sa remise en donnant des recettes de fabricaen liberté immédiate. Présenté par tion et qui fait également office de
la procureur
nouvelle façon de
comme un symrecruter des marbole du « jihad
tyrs », assène la
médiatique », ce
représentante du
converti à la lonparquet.
Romain L.
gue barbe noire
De fait, la lonet aux cheveux tirés en arrière a été gue liste des extraits lus à l’audiencondamné hier soir à trois ans de ce est explicite, de la glorification
prison dont un an ferme.
des attentats de Boston aux appels
En mai et en août 2013, Romain ciblés aux meurtres. Alors qu’il a
L. a la très mauvaise idée de publier pris la précaution d’enlever « les
sur son site la traduction de deux passages trop techniques, comme
exemplaires de la revue en langue les trucs de sabotage par exemple »,
anglaise « Inspire ». « Et de quelle Romain L. explique à la barre qu’il
organisation cette revue est-elle n’avait « pas tout lu » avant de met-
“
Je veux me faire
oublier”
tre les exemplaires en ligne. « Je
désapprouve ces propos », souffle-til, gêné, après chaque extrait souligné par le tribunal. « J’ai fait une
erreur, je regrette », répète à plusieurs reprises ce jeune homme qui
a perdu sa mère à l’âge de 4 ans et
qui raconte avoir grandi « dans une
famille athée et communiste ». « Il
est naïf, soutient Me Klotz. Il se
trompe dans sa version de la foi
musulmane mais je suis certain
qu’il ne représente aucun danger. »
Pour la procureur, Romain L.,
« ne peut pas juste faire semblant
de ne pas comprendre ». Le tribunal l’a globalement entendue, prononçant une peine inférieure de six
mois à ses réquisitions. « Je veux
me faire oublier, avait confié, interrogé sur ses projets, le prévenu. Reprendre le cours de ma vie avec ma
famille. Sans le forum bien sûr. »
TIMOTHÉE BOUTRY
Unaccusébiensoustoutrapport
NANTERRE (HAUTS-DE-SEINE)
E
légant et délicat, la mise soignée, Franck Renard-Payen,
45 ans, apparaît comme un
homme fragile. Hier, sa personnalité a occupé l’essentiel du premier jour de son procès pour assassinat, devant la cour d’assises
des Hauts-de-Seine, à Nanterre. Il
est accusé du meurtre prémédité,
et maquillé en suicide, de la riche
veuve dont il est l’héritier, Dominique Aubry. C’est lui qui a découvert le corps de cette femme
de 57 ans pendu dans sa péniche,
à Neuilly-sur-Seine, le 1er décembre 2005. Elle venait de faire de
lui le légataire universel de sa fortune, évaluée à 14 M€.
Fils d’un haut magistrat et
d’une mère médecin, Franck n’a
pas suivi la voie de ses parents. Ni
celle de son aîné, financier à Londres, ni de sa petite sœur devenue
avocate. Lui, sa vie, c’était la nuit.
“
J’étais un peu
son assistant,
son chauffeur…
J’achetais
des meubles avec
lui. Il m’apprenait”
L’accusé, à propos de Jean Aubry,
le mari de la victime
Dans les années 1990, il est plus
assidu aux soirées du Palace
qu’aux amphithéâtres de la Sorbonne et devient vite l’homme
des relations publiques de Chez
Régine. Dans ce haut lieu des
nuits parisiennes, il rencontre
Jean Aubry, talentueux antiquaire spécialiste des années 1930. Interrogé sur l’amitié qui le lie à cet
homme qui avait l’âge d’être son
père, Franck répond benoîtement : « Jean aimait sortir. Je
présente bien, j’aime rire, danser,
Nanterre (Hauts-de-Seine), hier. Franck Renard-Payen, 45 ans, est accusé
du meurtre d’une riche veuve dont il était l’héritier. (LP/Philippe Lavieille.)
faire la fête… » Quand il organise
moins de soirées, Franck accompagne l’antiquaire au quotidien.
« J’étais un peu son assistant, son
chauffeur… J’achetais des meubles avec lui. Il m’apprenait »,
détaille l’accusé, triturant ses
mains croisées dans le dos. La
cour veut savoir si une relation
plus intime les a unis. « Non, jamais. » Pas plus qu’avec l’épouse
de Jean, Dominique, la victime,
que tous surnommaient Libé, diminutif de son surnom Libellule.
De l’avis des proches, Franck était
plutôt le fils que Jean et Dominique n’avaient pas eu.
Hier, à la barre, le père de l’accusé, un homme digne de 78 ans,
présente son fils comme un garçon qui « certes n’a pas fait de
grandes études », mais qui a toujours été « très affectueux et attentif aux autres ». C’est pourquoi
il était « très présent » auprès de
Dominique, inconsolable après la
mort brutale de son époux, en
janvier 2005. En écoutant son
père témoigner, l’accusé a l’air
d’un gamin. Comme lorsque sa
mère, pudique et digne elle aussi,
parle de « l’enfant solaire » qu’il
était.
De l’autre côté de la barre,
l’avocat du frère déshérité de la
veuve s’attache à déstabiliser l’accusé en l’interrogeant notamment sur ses 120 000 € de dettes,
contractées pour financer son
train de vie. La veuve Aubry l’a
fait bénéficiaire d’une assurance
vie de 900 000 €, débloquée peu
près la mort de celle-ci. Dans le
box, aux côtés de Franck RenardPayen, son ami Olivier Eustache,
43 ans, est également jugé dans
cette affaire. Les deux hommes
ont dîné avec la victime le soir de
son décès. « Je suis innocent »,
ont-ils assuré tour à tour dès l’ouverture du procès qui se poursuit
aujourd’hui.
VALÉRIE MAHAUT
Sports
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
18
Untestgrandeurnature
Football/France - Pays-Bas. La poursuite d’une dynamique
positive et les débuts de Griezmann sont les deux enjeux
majeurs de ce choc face aux vice-champions du monde.
TF 1, 21 HEURES
C
e sera encore le cas. Jamais
dans l’histoire des Bleus, la
liste du mois de mars n’est
devenue celle du mois de
juin. Avec 24 joueurs cette fois-ci,
donc un de trop – avant le forfait de
Grenier hier après-midi –, et la blessure de Landreau suppléé par Ruffier, c’est mathématique et logique.
Le 2 juin, les 23 conquérants du Brésil désignés par Didier Deschamps ne
seront plus les mêmes. Mais il n’y
aura pas non plus un monde d’écart,
et France - Pays-Bas va autant enfoncer le clou pour certains qu’en éloigner d’autres de Rio.
C’est d’abord une lumière individuelle qui va éclairer les enjeux ce
soir. La grande affaire du jour
concerne Antoine Griezmann, qu’on
a envie d’observer avec la même liberté qu’en Espagne et les mêmes
facilités techniques. Si le pouls ne
s’emballe pas et que les jambes restent bien solides, il se peut que la
France découvre un futur crack, titulaire dès sa première convocation.
Au fond de lui, Deschamps sait déjà
s’il l’emmènera au Mondial, mais il
ne le dit pas. Ou pas comme ça : « Il
est possible qu’il y soit. Je suis
convaincu qu’il a un potentiel intéressant. Je lui ai parlé. Ce n’est pas
un examen de contrôle demain (ce
soir). Qu’il fasse du mieux possible.
C’est une première sélection. Il y a
une phase d’apprentissage. »
n Prolonger l’état d’esprit
du 19 novembre
Griezmann connaît la feuille de route : la poursuite d’un travail collectif
et le maintien d’un état d’esprit
made in France - Ukraine. Après le
3-0 du 19 novembre, une date dont
on se souvient comme un moment
historique des Bleus, ceux-là ne peuvent plus revenir en arrière.
Depuis, ils nous tiennent en liesse
et même s’il n’y a rien à gagner ce
soir, si ce n’est davantage de considé-
ration pour une jeune équipe, il n’est
pas interdit d’y mettre du courage
face au finaliste du dernier Mondial.
Même DD tempère : « France - PaysBas est une rencontre de prestige
mais ne donnera pas la vérité sur ce
que sera l’équipe de France le 15 juin
face au Honduras. La vérité, ce sera ce
premier match de Coupe du monde. »
Après tout, cette belle équipe de
France n’existe que depuis trois mois
et demi et n’a plus qu’un match à
jouer avant le Mondial pour renforcer son identité ou ses valeurs. C’est
ce soir, car les amicaux de mai et juin
(Norvège, Paraguay, Jamaïque)
s’abandonneront à d’autres utilités :
répartir les temps de jeu, affiner les
automatismes, s’envoler au Brésil
avec confiance. Mais si le cœur leur
en dit, ils peuvent commencer la récolte dès ce soir.
DOMINIQUE SÉVÉRAC
Griezmann
titulaire !
ouveau chez les Bleus, Antoine
N
Griezmann sera aligné d’entrée,
ce soir, face aux vice-champions du
monde. L’ailier de la Real Sociedad a
en effet effectué, hier soir à
Clairefontaine, toute la mise en
place tactique avec les titulaires. Il
sera positionné sur le côté gauche à
la place de Franck Ribéry. Le
Munichois, rétabli, est supposé
entrer en cours de jeu. Suspendu
lors du match retour des barrages,
Laurent Koscielny sera associé en
défense centrale à Raphaël Varane.
Il s’agira des deux seuls
changements par rapport à l’équipe
victorieuse de l’Ukraine le
19 novembre. Le 4-3-3 sera donc
reconduit avec un milieu Pogba Cabaye - Matuidi et un trident
offensif composé de Valbuena,
J.L.
Benzema et donc Griezmann.
L’inoxydableLouisVanGaal
Match amical
Ce soir, au Stade de France
FRANCE
Arbitre : M. Atkinson (Ang)
21 heures
11
14
21
17
2
Promes
Janmaat ou
17. Van Der Wiel
Griezmann
8
Matuidi
Koscielny
1
6
Lloris
(cap.)
Cabaye
Schaars
10
2
Benzema Van Persie
(cap.)
Debuchy
8
Valbuena
Cillessen
4
Strootman Martins Indi
6
Boëtius
REMPLAÇANTS
5
Blind
PP.)
axP
A/M
Entraîneur : Van Gaal
9. Vorm (g.), 23. Zoet (g.), 17. Van Der Wiel
ou 2. Janmaat, 12. Rekik, 13. Verhaegh,
19. Clasie, 16. Klaassen,
10. Kuyt, 15. Huntelaar, 11. Robben.
F
ranck Ribéry saluera-t-il Louis
Van Gaal ce soir
au Stade de France ?
Pas sûr. Depuis leur
collaboration orageuse
au Bayern Munich, entre 2009 et 2011, les deux
hommes ne se sont plus
croisés. Durant ces vingtquatre mois, l’international français avait
toujours ressenti une
certaine défiance de
la part du technicien néerlandais.
Ainsi, quand il
avait émis le désir
de partir au Real, à
l’été 2009, Van
Gaal ne s’y était
pas opposé,
contrairement
aux dirigeants
du club.
Réputé
(DP
Entraîneur : Deschamps
16. Mandanda (g.), 23. Ruier (g.), 24. Digne,
22. Mangala, 15. Sagna, 5. Sakho,
12. Guilavogui, 17. Payet, 18. Sissoko,
9. Giroud, 20. Rémy, 7. Ribéry.
1
Sneijder
18
19
Pogba
3
Vlaar
7
9
4
Varane
AMSTERDAM (PAYS-BAS)
De notre correspondant
PAYS BAS
3
Evra
Clairefontaine (Yvelines), hier. Franck Ribéry (à g.) et Mathieu Valbuena arrivent détendus à l’entraînement de l’après-midi.
Derrière eux, la statue reproduisant la Coupe du monde. (AFP/Franck Fife.)
pour sa fermeté et son arrogance,
Van Gaal préside pour la deuxième
fois aux destinées des Pays-Bas
après une première expérience de
2000 à 2002, marquée par une nonqualification pour le Mondial 2002.
En club, il a dirigé l’Ajax (1991-1997)
et le FC Barcelone, à deux reprises
(1997-2000 puis 2002-2003). Fortement contesté en Catalogne pour sa
propension à aligner beaucoup de
ses compatriotes, il avait surtout découvert un certain José Mourinho,
engagé comme… interprète.
n Hiddink lui succédera
après le Mondial
De retour à Amsterdam comme directeur technique – de novembre 2003 à octobre 2004 –, il avait à
tout prix voulu vendre Zlatan Ibrahimovic contre la volonté de son entraîneur, Ronald Koeman.
L’homme, au caractère bien trempé, est également connu pour ses
sorties médiatiques. « Je suis le
meilleur », a-t-il martelé un jour.
« Suis-je si intelligent, ou c’est vous
qui êtes bêtes ? », a-t-il une autre fois
répliqué aux médias.
En charge des Oranje de 2004 à
2008, Marco Van Basten n’est pas
tendre avec Van Gaal. « C’est le plus
mauvais sélectionneur des Pays-Bas
de ces vingt dernières années. »
Mais son pire contempteur a toujours été Johan Cruyff. Quand il
était à Barcelone, ce dernier ne se
gênait pas pour critiquer le jeu catalan prôné par le natif d’Amsterdam.
Il possède pourtant un talent certain pour dénicher les futures stars.
A l’Ajax, il avait lancé Edgar Davids,
les frères De Boer, Patrick Kluivert,
Clarence Seedorf ou encore Finidi.
Cette génération exceptionnelle
avait émerveillé l’Europe et remporté la Ligue des champions en 1995.
Quelle que soit l’issue du Mondial, Van Gaal quittera son poste au
profit de Guus Hiddink. Mais, à
62 ans, il n’entend pas prendre sa
retraite. « La Tulipe de fer » est annoncée à Tottenham. Mais lui se
verrait plutôt prendre une année
sabbatique.
RUUD VAN KERK
Sports
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
19
Le Graët évoque
une prime
de 200 000 €
Bleus n’ont perçu aucune
Lpouresprime
après leur qualification
le Mondial à l’issue du
«Unrêvedegosse
dedisputer
leMondial»
N
Eliaquim Mangala, défenseur du FC Porto
euf mois après sa
première sélection
en match amical
contre l’Uruguay (défaite
1-0) lors de la tournée des
Bleus en Amérique du
Sud, Eliaquim Mangala
(23 ans) effectue son retour au sein de l’équipe
de France, où il remplace
numériquement Eric
Abidal. Le défenseur central du FC Porto, timide et humble,
nourrit l’espoir de participer à sa
première grande compétition internationale.
Considérez-vous votre
convocation pour le match face
aux Pays-Bas comme une
surprise ?
ELIAQUIM MANGALA. Oui et non.
J’ai toujours été présélectionné lors
des rencontres qualificatives durant l’automne, donc j’avais une
chance d’être
convoqué.
Est-ce un
handicap
d’évoluer dans
un championnat
peu médiatisé ?
“
(AFP/Franck Fife.)
INTERVIEW
barrage contre l’Ukraine, comme
s’y était engagé le président de la
FFF. Hier matin sur i>télé, Noël
Le Graët a précisé qu’en cas de
victoire finale, les 23 Mondialistes
toucheraient une prime de
200 000 €.
Au cours du même entretien, le
patron de la FFF a également
annoncé que Didier Deschamps
allait « retenir 23 joueurs le 13 mai
et que sept seraient à la
disposition en cas de blessures ».
Le sélectionneur des Bleus a appris
cette mise au point avec beaucoup
d’incrédulité. « Je ne pense pas
que le président ait pu annoncer
ça », a d’abord lâché DD. Plutôt
embarrassé, il a ensuite répondu :
« Cela me surprend qu’il ait pu
annoncer ça. Je regarderai en
replay. Je continue à réfléchir à la
meilleure façon de procéder. Cela
mûrit dans ma tête. » J.-L. ET D.S.
et Abidal. Et après, il y
en a d’autres comme
Rami, Zuma ou moi…
Cela fait beaucoup de
défenseurs centraux de
qualité et c’est bien
pour l’équipe de France. La concurrence fait
partie du jeu.
Quel serait
le principal
argument pour
convaincre Didier Deschamps
de vous emmener au Mondial ?
Mon objectif est d’être régulier et
performant chaque fois que l’on
fait appel à moi. Ensuite, ce sera au
sélectionneur de faire ses choix.
A 5 ans, vous partez en Belgique
avec votre famille pour trouver
un centre à votre grand frère
handicapé. En quoi cette
épreuve vous a changé ?
ÉCHOS
Latenueextérieure
dévoilée
Elle m’a fait mûrir. Ta vie peut basculer du jour au
lendemain. Je me
donne à fond
dans tout ce que
j’entreprends. Sur
le terrain, j’ai la
responsabilité de
jouer pour moi et
aussi pour lui car
il était footballeur avant son accident.
Beaucoup
de défenseurs
centraux de qualité,
c’est bien pour
l’équipe de France ”
Pas du tout, car
j’ai été appelé en
sélection en tant que joueur du FC
Porto. Mon équipe joue la Ligue des
champions chaque année et l’a
même remportée en 2004. Et jeudi
prochain, nous affrontons Naples
en 8e de finale de la Ligue Europa.
Où vous situez-vous dans
la hiérarchie des défenseurs
centraux français ?
Certains ont évolué régulièrement
ces derniers temps avec les Bleus
comme Sakho, Varane, Koscielny
Congolais d’origine, vous avez
vécu quinze ans en Belgique.
D’où vous vient cet attachement
à l’équipe de France ?
Dans ma tête, cela a toujours été les
Bleus plutôt que les Diables rouges
(NDLR : il a été appelé chez les
- 18 ans belges mais a décliné la
sélection). C’est un honneur de
pouvoir représenter son pays. Et ce
Stade du Centenario (Montevideo), le 5 juin 2013. Eliaquim Mangala n’a connu
jusqu’ici qu’une seule sélection, face à l’Uruguay de Diego Lugano. (Epa/MaxPPP/Ivan Franco.)
serait forcément un rêve de gosse
de disputer le Mondial au Brésil.
Avez-vous éclairci votre
situation contractuelle (il est
conjointement détenu par le FC
Porto et un fonds de pension) ?
De nombreux joueurs au Portugal
appartiennent conjointement à un
club et à un fonds de pension. Je ne
suis pas un cas particulier.
Propos recueillis par
ARNAUD DETOUT
Benzema,lesdessousd’unemétamorphose
L
Clairefontaine (Yvelines), hier.
Karim Benzema. (AFP/Franck Fife.)
undi, à Clairefontaine, à la question, « Etes-vous dans la meilleure forme de votre carrière ? »
Karim Benzema est resté modeste.
« Je ne sais pas… C’est une super
période. Je me sens très bien sur le
terrain », a-t-il répondu. S’il avait publiquement affiché davantage de
certitudes, le Madrilène n’aurait pas
menti. Auteur de 11 buts en 13 matchs en 2014, Benzema n’a jamais été
aussi fort. «Il est dans une bonne
phase, il a bien bossé», a reconnu
hier soir Zinedine Zidane depuis
Berne, en Suisse.
n 19 novembre 2013, France - Ukraine. Lors du barrage aller, le 15 novembre, Benzema est relégué sur le
banc par Didier Deschamps. Olivier
Giroud débute en pointe pour la
quatrième rencontre d’affilée. L’humiliante défaite (2-0) et les performances collectives et individuelles
poussent le sélectionneur à relancer
Benzema. A lui de rebondir, de saisir sa chance. Dans un Stade de
France surchauffé et devant 30 de
ses proches qu’il avait invités, il livre le meilleur match en bleu de sa
carrière. Pour sa 64e sélection, il inscrit son 18e but en équipe nationale,
comme son pote Eric Abidal le lui
avait prédit avant le coup d’envoi. Il
n’en dormira pas de la nuit. C’est le
déclic. «Le talent, vous ne le perdez
pas surtout quand vous le tavaillez», confie Zizou, qui a admis ne
pas avoir lâché l’attaquant français.
n 3 février 2014, naissance de Mélia
Benzema. Comme pour beaucoup de
joueurs avant lui, sa paternité a également été un tournant. Dans la nuit
du 2 au 3 février, Chloé, sa compagne depuis trois ans, a mis au monde
leur premier enfant. Le Lyonnais,
issu lui-même d’une famille nombreuse, avait hâte de devenir papa. Il
n’a pas été déçu. Touché, ému, comblé, Benzema s’épanouit. « Je suis
très content de ma vie », a-t-il confié
lundi. Tout va en effet pour le
mieux, sur le terrain comme en dehors. Sa paternité l’a responsabilisé
et lui a aussi permis de mettre beaucoup de choses en perspective. Et
depuis l’arrivée de Mélia, il a marqué
6 buts en 6 matchs, toutes compétitions confondues !
n 8 février 2014, il égale Ronaldo.
Malgré son amitié avec Zinedine Zidane, qu’il considère comme un
grand frère, Benzema n’a toujours
rêvé que d’un joueur, le Brésilien Ronaldo, héros de son enfance et modèle affirmé. Ce soir-là, à Santiago
Bernabeu, le Real Madrid bat Villar-
real (4-2) en Liga avec un doublé du
Français. Deux buts qui portent son
total à 104 réalisations pour le club
merengue, comme son idole.
Aujourd’hui, le compteur est à
108 en 219 matchs sous le mythique
maillot blanc avec lequel il fait l’unanimité, loin des moments difficiles
de la première moitié de la saison.
Alors qu’on lui a longtemps reproché de faire la tête, Benzema ne se
défait plus de son sourire.
JULIEN LAURENS AVEC S.D.M
SES CHIFFRES
35
18
108
11
buts en 60 matchs de
Ligue des champions.
buts en 64 sélections.
buts en 209 matchs
avec le Real*.
buts en 13 matchs en 2014*.
* Toutes compétitions confondues.
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> VIDÉO
L’analyse de notre reporter
Pogba, Sakho et Cabaye. (DR.)
équipementier de l’équipe de
L’
France a dévoilé hier le nouveau maillot que les Bleus porteront pour les matchs à l’extérieur.
La tenue de couleur grise et blanche est encore inspirée de la marinière et intègre un coq classique
comme celui porté par l’équipe de
France à la Coupe du monde de
1958 en Suède. Les Espoirs ont
étrenné hier soir la nouvelle tunique au cours de leur match de qualification pour le championnat
d’Europe face à la Biélorussie.
n Lloris et Knysna. Le capitaine
de l’équipe de France est revenu
hier sur Knysna et la grève des
Bleus lors de la Coupe du monde
2010 en Afrique du Sud. « Pour
certains d’entre nous, il y a une
frustration datant du Mondial 2010
où on a perdu de l’énergie en raison
de problèmes extra-sportifs, confie
le gardien des Bleus. Cet épisode
reste une expérience sur laquelle
on peut s’appuyer, car on sait ce
qu’il ne faudra pas faire » au Brésil.
n Grenier forfait. Le Lyonnais a
quitté le stage des Bleus hier
après-midi, « souffrant d’une
inflammation au niveau des
adducteurs », indique la Fédération
sur son site. Clément Grenier n’est
pas remplacé. Les Bleus sont
désormais 23.
LES AUTRES MATCHS
Aujourd’hui
Afrique du Sud - Brésil (18 heures)
Suisse - Croatie (20 h 30)
Allemagne - Chili (20 h 45)
Pologne - Ecosse (20 h 45)
Angleterre - Danemark (21 heures)
Portugal - Cameroun (21 h 45)
Espagne - Italie (22 heures)
Sports
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
20
FOOTBALL DesstarsduPSGontdéjàleurticketenpochepourleMondial,d’autrespas...
QuelsParisiens
pourleBrésil ?
rivé de Coupe du monde (la
Suède n’est pas qualifiée), Zlatan Ibrahimovic passera son
mois de juin à la plage. Pour
certains de ses coéquipiers parisiens,
à commencer par Thiago Silva, capitaine de la Seleçao, la Coupe du monde au Brésil représente en revanche
une échéance très concrète. Pour
d’autres, il s’agit d’un objectif très incertain, voire d’un rêve quasi inaccessible. Quelles sont les chances des
uns et des autres ? Le baromètre à
moins de cent jours de l’ouverture de
la compétition.
P
n Les partants certains
Pour eux, il n’y a pas l’ombre d’un
doute. Sauf blessure, six Parisiens
sont absolument certains de disputer la Coupe du monde avec des statuts de titulaires ou de remplaçants :
le Brésilien Thiago Silva, l’Uruguayen Cavani, les Italiens Sirigu et
Thiago Motta et les Français Matuidi et Cabaye.
n Les presque certains
Ezequiel Lavezzi n’a peut-être aucune garantie sur son temps de jeu au
PSG d’ici à la fin de saison. En revanche, il peut compter sur la confiance
du sélectionneur argentin Alejandro
Sabella. « Dans la hiérarchie des attaquants, Pocho Lavezzi est le premier
des remplaçants, estime l’Argentin
Omar da Fonseca, ex-attaquant du
PSG. Il est juste derrière le trio MessiAgüero-Higuain. » Seul un effondrement de son statut à Paris pourrait
remettre en cause sa participation au
Mondial. A un degré moindre, le
Néerlandais Gregory Van der Wiel
dispose lui aussi de très grandes
chances de faire partie du voyage. En
quelques mois, il s’est imposé comme le numéro deux au poste d’arrière
droit chez les Oranje.
n Les incertains
Retenu pour le match amical ce soir
face à l’Espagne, Marco Verratti joue
très gros. Sa place au sein de la Squadra Azzurra ne tient en effet qu’à un
fil. « Le sélectionneur, Cesare Prandelli, va retenir six milieux de terrain,
prévoit Simone Rovera, journaliste
pour Tuttosport. Les cinq premiers
noms sont connus. Reste une sixième
place qui se jouera entre Verratti et
Marco Parolo, le milieu de Parme.
Entre eux, c’est vraiment du 50-50. »
Un bon parcours du PSG en Ligue des
champions pourrait faire pencher la
LEURS CHANCES D'ALLER AU MONDIAL
Cava
Cavani
Thia
Thiago Motta
Siri
Sirigu
Matuidi
Matu
Cabaye
Cab
baye
Thiago Silva
100 %
90 %
Lavezzi
Lave
zzii
zz
balance en faveur de Verratti. Le
cas de figure est similaire pour
Lucas Dignechez les Bleus et
Maxwell dans la Seleçao.
Tous deux sont à la lutte
pour des postes d’arrières
gauche remplaçants.
75 %
Van
der
Wiel
50 %
Digne
Maxwell
Verratti
n Les improbables
Pourtant sélectionné à cinq reprises cette saison, Lucas risque de voir son rêve de Mondial s’évanouir dans la dernière ligne droite. Dans le
meilleur des cas, il peut prétendre à un poste de doublure
sur le côté droit de l’attaque
brésilienne. Tout n’est pas perdu mais il est actuellement barré par le jeune Bernard, 21 ans,
joueur du Shaktar Donetsk.
Quant aux autres internationaux, Marquinhos,
Alex, Pastore, Ménez et
Jallet, les chances de les
voir à la Coupe du
monde sont quasi nulles. Seul un invraisemblable concours
de circonstances pourrait les empêcher de passer le mois de juin à la
plage.
RONAN FOLGOAS
Lucas
10 %
5%
1%
Alex
Ménez
Jallet
Marqui
Marquinhos
uinhos
Pastore
e
(MAXPPP / AFP.)
LP/Infographie
LP/Infograph
aphie M.G.
.
L
A
M
R
O
N
S
A
P
S
I
U
S
.
E
N
N
O
I
E
P
J
M
A
H
C
N
U
S
I
U
S
JE
de Rolan
r
u
e
u
q
n
vai
, double
t
e
d
u
o
H
e
Stéphan
euil
nis faut
n
e
t
n
e
d - G a rro s
DU 24 FÉVRIER AU 16 MARS L’ÉQUIPE MET LE HANDISPORT À L’HONNEUR.
RETROUVEZ STÉPHANE HOUDET LE 7 MARS DANS
#HORSNORMES
ET SUR
.
Sports
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
21
FOOTBALL Match contre la pauvreté organisé par le Pnud (Programme des Nations unies )
Ligue 1/Monaco
«LaFrancefaitpartiedesfavoris»
EricAbidal
hospitalisé
parprécaution
epuis vingt-quatre heures, la
D
santé d’Eric Abidal, admis dimanche à l’hôpital Princesse-Gra-
INTERVIEW
Ronaldo, ancien international brésilien
BERNE (SUISSE)
De notre envoyée spéciale
V
êtu d’un simple tee-shirt et
d’un jogging, lunettes de
vue sur le nez, « el Fenomeno » affiche un visage
sérieux. Dans un hôtel de Berne, en
Suisse, quelques heures avant le
coup d’envoi du 11e match contre la
pauvreté organisé par le Pnud (Programme des Nations unies pour le
développement), avec son soutien
et celui de Zidane, il évoque son
engagement pour cette cause. Le
double Ballon d’or brésilien parle
aussi de son avenir, « peut-être au
PSG », dit-il, de la Coupe du monde
et de Benzema.
Pourquoi avez-vous décidé
de vous impliquer dans ce
combat contre la pauvreté ?
RONALDO. Ce combat me tient à
cœur. Depuis le début des années
2000, je suis impliqué, avec Zidane,
dans un projet de développement
et d’aide aux plus démunis. Nous
comptons évidemment sur l’appui
et la collaboration de tous les sportifs que nous avons invités, qu’ils
parlent autour d’eux de ces actions.
C’est très beau ce que nous faisons.
Nous arrivons à récolter beaucoup
d’aide mais il faut continuer. D’une
certaine manière, c’est une façon
de me montrer reconnaissant pour
tout ce que la vie m’a apporté. J’ai
toujours essayé d’aider mon prochain, de rendre le monde meilleur
et de me préoccuper des plus démunis.
Vous êtes très proche
de Zinedine Zidane. Comment
est née cette amitié ?
Avant même de se
côtoyer en club,
nous avions déjà
une grande admiration et un grand
respect l’un pour
l’autre. Ensuite, nous avons évolué
ensemble au Real, ce qui a renforcé
encore plus cette amitié. Zidane est
une personne très spéciale à mes
yeux, qui a de grandes valeurs humaines. On s’identifie beaucoup à
lui à travers le monde, c’est un modèle.
“
Berne (Suisse), hier soir. Ronaldo (ici, lors du 11e match contre la pauvreté organisé par le Programme des Nations unies pour le
développement) estime que « la France possède de bons joueurs, elle peut aller loin à la coupe du Monde ». (Maxppp/P.schneider.)
Je suis actuellement très occupé
avec la Coupe du monde. Je fais
partie du comité d’organisation local. Nous sommes en train de tout
finaliser. C’est beaucoup de travail.
Après, je compte bien me reposer
un peu.
Aimeriez-vous
faire comme
J’aurais
et
vraiment adoré Zidane
entraîner ?
jouer pour ce PSG ” Non, surtout pas !
Il est en train de passer
ses diplômes d’entraîneur.
Dans quel club le verriez-vous ?
Un grand destin l’attend dans ce
domaine, j’en suis convaincu. Il a
déjà eu beaucoup de succès en tant
que joueur. Je m’attends à autant
de réussite de sa part sur un banc.
Lequel ? A lui de choisir. Le Real,
l’équipe de France, tout est possible
pour lui.
Et vous, qu’en est-il
de votre avenir ?
J’écarte complètement cette possibilité. Je n’ai pas ce
don pour être entraîneur, pour enseigner aux autres. C’est aussi une
tâche très physique. Et surtout, je
ne veux pas me retrouver dans la
même routine, comme quand
j’étais joueur. Entraîner ou jouer,
c’est pareil.
Directeur sportif alors ?
Je me vois plutôt occuper une fonction de ce type, en effet. Au PSG ?
Peut-être. J’ai un lien très fort avec
Paris, et une amitié très forte avec
le président du club. Mais pour
l’instant, je ne me préoccupe pas
tout cela. On verra après le Mondial.
Avec sept ans de moins,
auriez-vous aimé jouer
dans ce nouveau PSG ?
J’aurais adoré. Vraiment adoré.
C’est un projet merveilleux que celui du club. Le PSG fait à nouveau
partie de l’élite du football européen. C’est un projet que d’autres
clubs devraient copier.
Comprenez-vous
le mécontentement d’une partie
de la population brésilienne face
aux milliards investis
pour le Mondial ?
Je crois au contraire que la Coupe
du monde va améliorer beaucoup
de secteurs de notre société. Elle
nous laissera un héritage très positif. En voyant tous les travaux qui
ont été faits, le peuple commence
d’ailleurs à s’en rendre compte. On
a des stades tout neufs, des aéroports rénovés, de nouvelles infrastructures. Le Mondial va faire du
bien à notre économie, à notre société et à notre image.
Si le Brésil ne remportait pas
la Coupe du monde,
serait-ce un drame national ?
Je ne peux pas l’imaginer. Ce serait… (Il hésite.) Une Coupe du
monde n’est jamais facile mais
nous devons y croire et rester soudés derrière notre sélection. Ce
Mondial se déroule chez nous, avec
un appui sans faille de tous les Brésiliens, on doit tous ne penser qu’à
la victoire.
Que vaut la sélection actuelle par
rapport à celles qui ont remporté
les Coupes du monde 1994 et
2002, dont vous faisiez partie ?
C’est difficile de comparer les époques. Mais notre sélection actuelle
est une grande équipe. Elle l’a démontré lors de la Coupe des confédérations (NDLR : victoire en finale contre l’Espagne). Je pense que
nous irons très loin dans cette Coupe du monde.
Quel est le meilleur joueur
du Brésil ?
Neymar. Sans aucun doute. Thiago
Silva, lui, est le meilleur défenseur
du monde. Il a beaucoup d’expérience, de classe et d’élégance.
Voyez-vous la France
dans le dernier carré ?
L’équipe de France a eu quelques
difficultés lors de la phase éliminatoire. Mais je crois en elle. Elle possède de bons joueurs, elle peut aller
loin. Elle fait partie des favoris.
Vous préférez Ribéry
ou Benzema ?
Ils sont tous les deux très forts. Impossible de faire un choix. (Rires.)
Benzema joue au Real, au même
poste que moi. Mais j’aime aussi
beaucoup Ribéry. La France a toujours compté de grands talents.
Propos recueillis par SYLVIE DE MACEDO
ne équipe de choc : Ronaldo,
Zidane, Figo, Maldini, Gattuso,
ou encore Nedved dès le coup
d’envoi. Hier soir, au stade de Suisse
de Berne, les nostalgiques avaient de
quoi de se régaler. A l’occasion du
11e match annuel contre la pauvreté,
organisé par le PNUD (programme
des Nations unies pour le développement) avec le soutien de Ronaldo et
de Zidane, une ribambelle d’anciennes grandes gloires du football, dirigées par Ruud Gullit ont rechaussé
les crampons pour affronter le club
local, les BSC Young Boys et leurs
amis. Le tout arbitré par l’Italien Collina et sous le regard de Michel Platini, président de l’UEFA, et quelque
20 000 spectateurs. Un match amical dont les recettes serviront à appuyer les efforts de relèvement aux
Philippines après le passage dévastateur d’un typhon l’an dernier.
« On a super plateau, se réjouissait
Zidane avant le coup d’envoi. Nous
sommes là pour récolter de l’argent.
Nous sommes tous un peu égoïstes
mais participer à ce match nous permet de penser un peu aux autres. Et
F.F.
Monaco n’a pas digéré la fronde
de septs dirigeants de clubs
professionnels contre l’accord trouvé
entre la Ligue et l’ASM. Son viceprésident, Vadim Vasilyev, a estimé
hier dans un entretien au Figaro.fr
que le débat était «clos». «Cet accord
est irrévocable», a-t-il tonné. Celui-ci
prévoit que l’ASM verse 50 M€ en 2
ans à la LFP pour garder son siège
social sur le rocher.
Brest - Angers, le match en
retard de la 23e journée de L 2
prévu hier soir, a été de
nouveau reporté à une date
ultérieure, la pelouse du stade
Francis-Le Blé étant impraticable en
raison des intempéries. La date du
report n’a pas été précisée.
Carles Puyol, 35 ans, a annoncé
hier qu’il quitterait le FC
Barcelone à la fin de la saison.
Des blessures à répétition au genou
droit ont contraint le capitaine du
Barça à cette décision.
EN DIRECT À LA TÉLÉ
HEURE
CHAÎNE
CYCLISME
Grand Prix Samyn (Bel)
Unsuperbeplateaudestars
U
BERNE
ce-de-Monaco, n’a cessé d’alimenter les rumeurs. « Cela n’a rien à
voir avec sa greffe du foie, assure
son agent David Venditelli. Il a
contracté une forte grippe la semaine passée et a pris des médicaments contre-indiqués. » Une version confirmée par le club dans un
communiqué. « Faisant suite à une
affection virale saisonnière, compte tenu de ses antécédents et par
précaution, Abidal a été hospitalisé
pour quarante-huit heures. Le bilan très satisfaisant de ce jour permet d’envisager la sortie dès demain (aujourd’hui) et une activité
de reprise adaptée lors de la prochaine séance à La Turbie. » Hier,
au troisième étage du centre hospitalier, de nombreux proches ont
rendu visite à Abidal, à commencer
par son épouse, Hayet. « Grâce à
Dieu, tout va bien, glisse un membre de la famille. Croyez-moi s’il y
avait quelque chose de grave, je
peux vous dire que je n’aurais pas
cette tête-là. » Sur son compte Twitter, Abidal a également posté un
message rassurant. « Merci pour
vos messages. Retour demain (aujourd’hui) à La Turbie pour l’entraînement. »
16 h
FOOTBALL
Matchs amicaux,
Afrique du Sud - Brésil
Suisse - Croatie
Allemagne - Chili
France - Pays-Bas
Angleterre - Danemark
ça nous aide à nous maintenir à forme. »L’équipe emmenée par l’ancien
numéro 10 des Bleus et Ronaldo l’a
emporté 8-6. A noter que Zizou a inscrit le premier but de sa formation
juste avant la pause.
BeIN 2
SPORTS
BeIN 1
SPORTS
BeIN 2
SPORTS
LES RÉSULTATS
S.D.M
 Interrogé sur la première convocation de son fils, Enzo, en équipe de
France des moins de 19 ans, Zidane
n’a pas caché sa joie : « Je suis très
fier qu’il porte pour la première fois
ce maillot, surtout ce maillot. Il a été
convoqué parce qu’il est méritant. Et
pas parce qu’il s’appelle Zidane. »
18 h
20 h 30
20 h 40
21 h
21 h
Berne (Suisse), hier. Zidane et Suker
(en haut), Cannavaro et Figo (en bas).
(Maxppp/Peter Klaunzer.)
BASKET. Eurocoupe (8e de finale aller) :
Budivelnik Kiev (Ukr) - Nanterre 86-82.
Pro A (21e journée) : Dijon - Paris-Levallois
70-59.
FOOTBALL. Euro Espoirs 2015 (qualifications) : France - Biélorussie 1-0.
But : Zouma (90e+2)
Sports
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
22
E L L E A D I T…
“
Les Jeux,
ça coûte cher,
la candidature
coûte cher. Et les
Jeux dispendieux,
ce n’est plus
d’actualité”
Anne Hidalgo, candidate
(PS) à la mairie de Paris,
« pas vraiment » favorable
à une candidature
de la capitale pour 2024.
Lavillenie (27 ans) est entré
officiellement hier dans « le Livre
Guinness des records », après son
record mondial du saut à la perche
(6,16 m) le 15 février à Donetsk
(Ukraine). « C’est le livre que, gamin,
je feuilletais, a-t-il déclaré. Me dire
que, maintenant, je vais faire partie
de ce livre, c’est un peu prestige. »
Automobile Sebastian Vettel
(Red Bull) craint un début de
saison catastrophique si sa
nouvelle F 1 RB10 à moteur Renault
n’est pas nettement améliorée d’ici
l’ouverture du championnat, en
Australie, le 16 mars. « Terminer la
course serait déjà un succès », a
déclaré l’Allemand, quadruple
champion du monde.
Biathlon Le biathlète Ole
Einar Bjoerndalen, 40 ans,
renonce à clore sa carrière et
concourra jusqu’aux Mondiaux
d’Oslo en 2016. « Pendant le début
de saison, j’ai été pris de la sensation
rampante que j’avais encore faim », a
dit sur Facebook le Norvégien,
devenu à Sotchi l’athlète le plus
médaillé de l’histoire des JO d’hiver
avec 13 médailles dont 8 en or.
Rugby Jonathan Sexton
pourrait finalement affronter
l’Italie samedi lors du Tournoi des
Six Nations. Le demi d’ouverture
irlandais, blessé à un pouce, s’est
entraîné normalement hier. Il
effectuera un ultime test demain.
Brian O’Driscoll, le légendaire
capitaine irlandais, a lui estimé que
ce serait une bonne chose en vue du
Mondial si la Fédération irlandaise
parvenait à un accord avec le
Racing-Métro pour permettre à
Sexton de rentrer en Irlande avant la
fin de son contrat (2015).
(AFP/Lionel Bonaventure.)
Athlétisme Renaud
Marcoussis (Essonne), hier. Après leur match raté face aux Gallois, les Bleus (ici Plisson avec le ballon) se sont remis au travail. Objectif : laver cet affront samedi en Ecosse.
RUGBY Tournoi des Six Nations/Après la claque reçue au Pays de Galles (27-6) et avant d’aller défier l’Ecosse
CommentlesBleussereconstruisent
D
u Millennium Stadium à
l’ambiance surchauffée au
centre d’entraînement de
Marcoussis toujours aussi
calme, les Bleus ont eu neuf jours
pour digérer l’affront gallois (27-6).
Une première réunion de crise pour
les avants avait été improvisée dès
le lendemain du désastre par Yannick Bru, l’adjoint de Saint-André,
dans un salon de l’aéroport de Cardiff. Après leur retour en club, les
Bleus se sont retrouvés dimanche à
Orly où Pascal Papé, leur capitaine,
a employé des mots très forts. « On a
fait un match puant […], on s’est
sentis merdeux […], on s’est menti »,
a-t-il précisé dans « l’Equipe ».
Dans le même temps, Saint-André promettait une belle explication
de texte en raison de l’attitude de
certains envers l’arbitre M. Rolland.
« On va se dire nos vérités entre
quatre murs, annonçait le sélectionneur. L’équipe de France, c’est
l’image du rugby français pour tous
les jeunes. L’essence de notre sport,
c’est le respect de l’arbitre. On va
semble. Les coachs ont insisté à rai- un point de vue intéressant sur
son : avant de vouloir faire des com- l’état d’esprit du groupe France.
binaisons, il faut avancer. » Dès « On sent qu’il y a de la frustration
lundi après-midi, les « gros » du après ce match contre les Gallois,
mais tout le monpack français prede s’est remobilinaient la direction
sé, assure-t-il. On
du terrain d’ensait que le Tourtraînement pour
une séance de re- Maxime Médard, ailier toulousain noi n’est pas fini,
donc on ne va pas
mobilisation. « On
s’est sentis petits, embêtés d’avoir se mettre la tête au fond du seau
réalisé une telle prestation, lâche non plus. »
« C’était un début de semaine
Yannick Forestier, le pilier gauche
castrais. C’est normal qu’on remette musclé, comme après une défaite,
analyse le Racingman Maxime Males pendules à l’heure. »
Revenu de suspension, Rabah Sli- chenaud. Pas mal de choses n’ont
mani, le pilier droit parisien, livre pas fonctionné. Il fallait revoir ça
avant de se focaliser sur le prochain
match. » Pour le Toulousain MaxiMÉMO BLEUS
me Médard, cette défaite servira de
Hier. Le matin : entraînement (lancements de jeu, systèmes défensifs).
leçon. « Après les victoires contre
L’après-midi : musculation, atelier touche pour les avants. Le soir : visionnage l’Angleterre et l’Italie, on s’est vu un
du documentaire de France Télévisions en hommage à Roger Couderc.
peu grands, avance l’ailier. C’est le
Aujourd’hui. Le matin : entraînement. Après-midi libre.
problème français : dès qu’on gagne
Rendez-vous. Ecosse - France, samedi à 18 heures (France 2),
un peu, on se prend un peu la tête et
au Murrayfield Stadium.
on se trompe au final. A nous de
Le capitaine écossais Kelly Brown, le 3e ligne David Denton et le pilier
refaire des choses simples. »
Geoff Cross font leur retour comme titulaires au sein de l’équipe d’Ecosse.
DAVID OPOCZYNSKI
être intransigeant sur ça. » A l’issue
de plusieurs séances vidéo, les
joueurs ont pris la pleine mesure de
leurs torts tant au niveau du comportement que du jeu.
« C’est assez surprenant, raconte
Gaël Fickou, le jeune centre toulousain. Je n’avais pas l’habitude de
voir Philippe Saint-André dans un
état un peu tendu et énervé. Mais
c’est compréhensible. On a fait un
match très moyen. Il se devait de
nous le rappeler. » « On a revu les
images des actions négatives et il y a
effectivement de quoi s’énerver, admet Damien Chouly, le 3e ligne centre clermontois. On n’a pas joué en-
“
A nous de refaire
des choses simples”
É
EXCLUSIVIT
FOOTBALL - MATCH AMICAL
ROUMANIE - ARGENTINE
Commenté par Lionel Rosso et Romarin Billong
LA SEULE CHAÎNE 100% SPORT. 100% GRATUITE.
L’Équipe 21 est disponible gratuitement sur le canal 21 de la TNT, sur
les bouquets ADSL, Câble et Satellite : Free, Bouygues, SFR, Orange
et Fransat : canal 21, Numéricable : canal 155, Canalsat : canal 145.
Photo L’Équipe
SUIVEZ L’ALBICELESTE DANS SA PRÉPARATION AU MONDIAL
CE SOIR À 19 H 50 EN DIRECT
Sports Ile-de-France
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
23
RUGBY Depuis janvier, Mariane Gruel est la seule arbitre francilienne à diriger les hommes en Fédérale
SPORTS
EXPRESS
Elleestaucœurdelamêlée
«F
FOOTBALL CFA
Findesériepour
Aubervilliers
ais-moi un enfant ! »,
« Va me faire à manger ! », « Retourne
jouer aux poupées ! »
Voici un échantillon non exhaustif
des remarques sexistes entendues
dimanche dernier sur le bord du
terrain de Pontault-Combault au
sujet de Mariane Gruel, qui évoluait
au milieu de 30 bonhommes avides
de ballon ovale. Depuis qu’elle arbitre chez les hommes, la jeune femme ne fait plus attention à ce machisme ordinaire. « Ça arrive tous
les week-ends, c’est inévitable, raconte-t-elle. Pourtant, je ne me
plains pas. Dès que j’arbitre, je me
mets dans une bulle et je n’entends
plus rien. Une fois, j’ai mis un carton à un joueur. Il m’a dit de retourner faire la vaisselle. Heureusement, la majorité viennent me féliciter. Ils sont surpris. »
nvaincu depuis le 9 novembre à
Iminé
Lille (5-0), Aubervilliers en a terhier soir avec sa série de huit
matchs sans défaite, sur la pelouse
de Beauvais (4-1). Les Franciliens,
éreintés physiquement après leur
victoire à l’arraché, samedi soir,
contre la réserve de Paris SG (2-3),
n’ont pas fait le poids. Si Aguini a
ouvert le score dès la 11e, les sorties
de Karaaslan (26e) et Boulila (35e)
ont déstabilisé le collectif. Après ce
match en retard, Aubervilliers reste
7e avant d’affronter Mantes sur sa
pelouse samedi soir (18 heures).
BEAUVAIS (11e) - AUBERVILLIERS (7e) : 4-1
(1-1).
Spectateurs : 400. Arbitre : M. Crampon.
Buts. Beauvais : Mercier (20e), Henry (52e),
Ngwatala (71e), Mendes (87e). Aubervilliers : Aguini (11e). Avertissements. Beauvais : Prieur (54e). Aubervilliers : Cissé
(56e), Kibikula (68e), Zelmati (88e).
Aubervilliers : Abiceam - Samba, Karaaslan
(Kavungu, 26e), Cissé, Chahboune - Izem,
Kibikula Aguini, Lopes Tavares (Zelmati,
58e) - Boulila (Niakate, 35e), Brisset. Entr. :
M. Abdellah.
“
J’ai vu
en l’arbitrage
le seul moyen
de poursuivre
et j’y ai pris goût”
Mariane Gruel
A 27 ans, cette architecte urbaniste brûle les étapes à une vitesse folle. La jeune arbitre a eu l’autorisation d’évoluer en Fédérale masculine en janvier, inédit pour une femme dans la région (la précédente
arbitre femme, Wanda Nouri, officiait à ce niveau il y a plus de
vingt ans). « J’ai été abasourdie
quand on m’a annoncé la nouvelle
pendant les vacances de Noël, se
souvient-elle. Il y a eu tout à coup
une grosse pression sur mes épaules. » Si la route vers l’arbitrage des
garçons est semée d’embûches, le
chemin emprunté par Mariane est
inattendu : « J’ai joué au rugby à
Saint-Nazaire en mixte jusqu’à
16 ans. Or à cet âge, il est impossible
de continuer dans cette catégorie.
Pontault-Combault, dimanche. Malgré les remarques sexistes qu’elle doit subir sur les terrains de rugby,
Mariane Gruel a la passion de l’arbitrage. (LP/Céline Juste.)
J’ai dû trouver un moyen de continuer. Je me souviens même avoir
envoyé des lettres au capitaine de
l’équipe de France de l’époque pour
avoir des renseignements ! Et puis,
j’ai vu en l’arbitrage le seul moyen
de poursuivre et j’y ai pris goût. »
Avec trois matchs à son compteur en Fédérale 3, elle est au début
de son apprentissage : « Pour mon
3e match chez les garçons, j’ai peutêtre un peu trop laissé jouer
(NDLR : dimanche dernier entre
Pontault-Combault et Sucy en Fédérale 3). Mais c’est comme ça
qu’on apprend.J’aime être à l’écoute. Certes, on est toujours un peu
seule quand on est arbitre. Mais
c’est un rôle passionnant. » L’autre
particularité de la licenciée d’Epinay-sur-Orge (Essonne) se trouve
dans son couple : « Mon compagnon est arbitre en Fédérale 2. On
se soutient beaucoup. On ne fait
pas que parler rugby mais presque… Il a une bonne réputation
mais je compte le dépasser. Il va
avoir chaud aux fesses ! » La jeune
femme, qui s’entraîne deux fois par
semaine, aime les défis. « J’ai déjà
arbitré au Stade de France l’année
dernière pour la finale du Championnat de France Nord-Est féminines. Nous étions en lever de rideau
de Stade Français - Racing. Un
grand moment ! Quant aux criti-
VOLLEY Ligue A
ques permanentes sur les arbitres,
il est toujours plus facile d’attaquer
les décisions arbitrales. C’est un
rôle très difficile. Le 31e homme
(sic) est la cible parfaite. » Surtout si
c’est une femme…
ANTHONY POIX
LE CHIFFRE
10
Il n’y a que dix femmes
arbitres de rugby classées en
France. Christine Bigaran, du
comité Midi-Pyrénées, est celle qui
évolue au plus haut niveau, en
Fédérale 1.
BASKET Eurocoupe (8e de finale aller)
Pro A/Dijon - Paris-Levallois 70-59
Nanterreentretient
lesuspense
Unmatchàoublier
T
ous les espoirs sont permis
pour Nanterre. Grâce à une belle maîtrise du jeu en fin de
match, les joueurs de Pascal Donnadieu ne se sont inclinés «que» de
4 points (86-82), hier soir, devant les
Ukrainiens de Kiev lors du 8e de finale aller de l’Eurocoupe. Un match
délocalisé à Kaunas, en Lituanie, en
raison des événements en Ukraine.
Un revers qui laisse le suspense intact avant le match retour, mardi à la
halle Carpentier. «C’est une bonne
opération, affirme le coach, qui avait
annoncé qu’une défaite de moins de
5 points serait une belle perf. Ça
nous laisse le droit d’espérer.»
Pour être le premier club français,
depuis Strasbourg en 2007, à atteindre les quarts de finale de la deuxième compétition européenne, les
partenaires de Johan Passave-Ducteil (une nouvelle fois précieux des
deux côtés du terrain avec 11 points
et 10 rebonds) devront s’imposer
avec un écart supérieur à 4 points.
Une mission qui semble dans les
cordes du champion de France qui a
montré beaucoup de rigueur et d’envie lors des retrouvailles avec Kiev.
Les deux équipes étaient en effet
dans le même groupe lors de la première phase de l’Euroligue et chacune avait remporté son match à domicile.
Relégués à 14 longueurs au milieu
du 3e quart-temps (64-50, 26e), les
Nanterriens ont grappillé leur retard
dans les derniers instants (86-77,
39e). «Le but était de ne pas s’affoler,
explique Donnadieu. On a vu qu’ils
avaient des joueurs de classe européenne à l’image de Lavrinovic
(28 pts, 9 rebonds et 7 fautes provoquées pour le Lituanien porté par le
public de son ancien club), mais on
a essayé de batailler...»
JULIEN LESAGE
BUDIVELNIK KIEV (UKR) - JSF NANTERRE :
86-82 (21-19, 26-22 ; 19-20, 20-21). Spectateurs : 4500. Arbitres : MM. Biricik (Tur),
Herceg (Cro) et Kalpakas (Suè).
Nanterre : Meacham (7 points), Gladyr (15),
Lighty (9), Daniels (4), Passave-Ducteil (11),
puis Nzeulie (5), Judith, Jaiteh, Corosine,
Lisch (10), Thomas (21). Entr. : Donnadieu.
M
auvaise soirée pour ParisLevallois. Handicapés par
une attaque en berne
(6 tirs réussis sur 26 tentatives à
trois points), les joueurs de Gregor Beugnot ont subi la loi de
Dijon (70-59), hier soir, en clôture
de la 21e journée. Un adversaire
emmené par le feu follet Mykal
Riley (l’ex-Nanterrien termine à
22 points), qui reste invaincu sur
ses terres cette saison (11 succès)
et s’installe en tête du classement.
Après une entame équilibrée
(10-11, 10e puis 22-21, 15e), les Parisiens craquent sous l’impact physique de leur adversaire (60-44,
35e ). Une mauvaise opération
pour la troupe de Beugnot, qui
cède le point average à son bourreau (victoire 72-69 à l’aller) et
concurrent direct dans la course
aux playoffs.
J.L.
DIJON - PARIS-LEVALLOIS : 70-59 (1011, 22-14 ; 24-19, 14-15).
Paris-Levallois : Albicy, Ndoye (11),
Schilb (13), Sané (4), Anagonye (5), puis
Ewing (9), Labeyrie (3), Brown (5),
Oniangue, Touré (9), Entr. : Beugnot.
LA 21 e JOURNÉE
Vendredi
Pau-Orthez - Le Havre............................76-69
Samedi
Chalon-sur-Saône - Antibes...............104-68
NANTERRE - Nancy.................................80-69
Strasbourg - Asvel...................................66-85
Le Mans - Cholet.......................................83-72
Roanne - Gravelines................................58-68
Lundi
Orléans - Limoges.....................................70-87
Hier
Dijon - PARIS-LEVALLOIS.......................70-59
CLASSEMENT
% J.
1 Limoges
2 Le Mans
3 Dijon
4 Strasbourg
5 Orléans
6 Nanterre
7 Paris-Levallois
8 Châlon-sur-S.
9 Villeurbanne
10 Nancy
11 Pau Lacq Orthez
12 Gravelines
13 Cholet
14 Roanne
15 Antibes
16 Le Havre
66,67 21
66,67 21
66,67 21
63,64 22
61,91 21
57,14 21
57,14 21
57,14 21
57,14 21
57,14 21
52,38 21
38,10 21
38,10 21
22,73 22
19,05 21
19,05 21
G. P. p.
14
14
14
14
13
12
12
12
12
12
11
8
8
5
4
4
7
7
7
8
8
9
9
9
9
9
10
13
13
17
17
17
c. Diff.
16201565
15041468
14741448
16831609
1610 1567
16131604
16221579
17461590
15951490
16181566
16191634
15221565
1551 1642
14991605
14401662
15201642
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
Parisremonte
aufilet
’est le grand écart. Trois jours
C
après son exploit en Roumanie,
synonyme finale européenne, Paris
accueille ce soir Rennes, cancre de
la Ligue A. « Entre la fatigue (les
Parisiens ont atterri à 22 h 30 lundi)
et l’excitation de la qualification,
on sait que ça ne sera pas facile,
prévient le coach Dorian Rougeyron, mais il faut qu’on évacue
l’Europe pour se focaliser sur le
championnat. L’objectif est d’assurer notre 3e place, voire la 2e le plus
rapidement possible. »
J.L.
LA 21e JOURNÉE. Vendredi. Tours - Cannes
3-1. Samedi. Beauvais - Ajaccio 0-3 ; Sète Chaumont 0-3 ; Montpellier - Narbonne
3-1 ; Toulouse - Saint-Nazaire 3-0. Hier.
Lyon - Nantes 3-0. Ce soir, 20 heures.
PARIS - Rennes (salle Charpy au stade
Charléty, Paris XIIIe).
LE CLASSEMENT. 1. Tours, 45 pts; 2. Ajaccio, 43 ; 3. PARIS (-1), 37 ; 4. Nantes-Rezé,
34 ; 5. Beauvais, Chaumont, Sète, 33 ;
8. Toulouse, 30 ; 9. Cannes, 28 ; 10. Lyon,
26 ; 11. Narbonne, Montpellier, 25 ;
13. Saint-Nazaire, 23 ; 14. Rennes (-1), 20.
Football Les deux
supporteurs du Paris FC (N)
interpellés samedi après le
match à Strasbourg ont été
remis en liberté lundi soir après
quarante-cinq heures de garde à vue.
Les images de vidéosurveillance
n’ont pas permis de prouver leur
participation aux faits reprochés (jets
de sièges et fumigènes).
Le comité directeur
démissionnaire du FC Versailles
(DH), qui reproche à sa municipalité
de ne pas soutenir le club, se réunira
le 15 mars dans la matinée devant la
mairie pour une action symbolique.
LES RÉSULTATS
TENNIS DE TABLE.
Pro A (13e journée) : PONTOISE-CERGY
(2e) - ISSY (7e) 4-0. Pro A (F) : US KREMLIN-BICÊTRE (2e) - Saint-Quentin (5e) 1-4,
SERRIS (8e) - Cugnaux-Villeneuve (7e) 3-3.
Sport hippique
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
24
Sargasses en bord de mer
Jeudi à Deauville. Venant de démontrer qu’elle retrouvait la grande forme,
SARGASSES découvre des conditions idéales pour se mettre en évidence.
NOS PRONOSTICS
Le Gentleman sur les pistes
L
10
3
6
9
2
5
7
16
es élèves de Valérie Dissaux ont connu un
long passage à vide et SARGASSES n’a pas
échappé à la règle. Cependant, la forme semble être revenue, petit à petit, dans l’écurie
comme en témoigne notamment la récente
deuxième place de la partenaire d’Alexis Badel.
Retrouvant un parcours où elle avait gagné un
quinté en 38 de valeur, notre favorite, actuellement en 38,5, s’annonce comme une candidature
sérieuse pour la victoire en conjuguant forme du
moment et chance théorique.
n DIVIN LÉON ravit les parieurs. Ayant conclu dans
les quatre premiers lors de ses trois dernières participations dans les handicaps, DIVIN LÉON est une
aubaine pour les amateurs de base. Retrouvant une
distance qui va lui aller comme un gant, sous un
poids correct, l’élève de Mathieu Boutin fait partie
des candidatures un peu incontournables avec notre favorite, car derrière, cela commence à se compliquer sérieusement, même si BUNOOK mérite
que l’on s’attarde aussi sérieusement sur son cas.
n BUNOOK justement. Lors de ses quatre participations dans un gros handicap, BUNOOK a systématiquement conclu dans la bonne combinaison.
Bien qu’effectuant une rentrée et ne possédant
probablement pas énormément de marge à ce
poids, le protégé de Pierre Bigot, très à l’aise sur le
sable, est à garder sur un ticket.
n SPÉCIAL REQUEST, malgré la distance. SPÉCIAL REQUEST s’est habitué à courir sur des
distances plus longues depuis quelques mois.
Même si, en théorie, les 1 900 m ne sont pas un
problème pour lui, il est toujours délicat de
« raccourcir » un cheval. Mais avec une musique aussi régulière et sur sa dernière sortie,
mieux vaut ne pas négliger sa candidature.
Les préférés de S. Flourent
2
3
9
7
1
12
10
4
3
9
2
8
7
16
10
1
Cagnes-sur-Mer, le 15 janvier. SARGASSES se rend au départ du Prix Charles Gastaud. (Scoopdyga/Valentin Desbriel.)
n BARONGO, la fameuse deuxième course. Lorsque
les chevaux sont absents durant de longs mois et
effectuent une bonne rentrée, comme c’est le cas
de BARONGO, il arrive assez souvent que leur
deuxième course ne soit pas à hauteur des attentes, mais ce n’est pas non plus systématique. A
chacun de se faire son idée mais, en théorie, sa
chance est réelle.
n DOCTOR SIM et quelques autres. Souvent vu à
son avantage dans des catégories inférieures et
dépendant d’un entraîneur en forme, DOCTOR
SIM fait figure d’outsider intéressant. Profil diamétralement opposé avec TOLKA qui reste sur
un succès à ce niveau et qui, en 41,5 de valeur,
trouve une tâche plus compliquée, d’autant qu’il
effectue une rentrée. Au rayon des chevaux pénalisés, MRS DUBAWI, qui tentera de faire de son
mieux pour accrocher un lot, comme notre coup
de folie, DRAGONNADE.
3
9
10
16
1
2
7
6
ÂGE POIDS
JOCKEYS
ENTRAÎNEURS
CDE
PROPRIÉTAIRES
Augustin-Normand
1 TOLKA - A
Hb.
5
61,5 G. Benoist
2 BARONGO
Hal.
9
60
3 SARGASSES
Fb.f.
8
58,5 Alxi Badel
4 LOUSSIA
Fb.b.
5
58
5 DRAGONNADE - A
Fb.
7
57,5 T. Jarnet
P. Hern
3
Ecurie Villebadin
6 MRS DUBAWI
Fb.
5
57,5 F.-X. Bertras
F. Rohaut
6
J. Rusu
F. Lefebvre
C. Soumillon
GAINS
ORIGINES
74 870 Danehill Dancer - Russian Hill
3
9
16
7
5
10
2
12
(EPA - 0,34 €/min)
DERNIÈRES PERFORMANCES
8
(13) 1p 2p 6p 15p 7p 0p 1p 5p 2p
14/1
12 H.-J. Zinsli
180 036 Distant Music - Blazing Soul
3p (13) 1p 6p 6p (11) 0p 3p 2p 10p
10/1
V. Dissaux
9
D. Guindon
224 200 Kingsalsa - Sarabande
2p 9p (13) 6p 5p 12p 10p 6p 5p 6p
4/1
Y. Fouin
1
N. Guarino
(13) 10p 5p 1p 1p 6p 9p 1p 0p 7p
20/1
55 840 Dubawi - Lucky Lune
1p 2p 17p (13) 5p 4p 4p 1p 9p 4p
16/1
8p 1p (13) 3p 1p 8p 3p 0p 0p 0p
18/1
7 SPÉCIAL REQUEST
Hgr.
7
57
A. Hamelin
N. Caullery
16 Ph. Lorain
125 870 Kaldounévées - Radio Mesnil
2p 1p (13) 2p 1p 11p 3p 4p 5p 5p
9/1
8 BARLOVENTO - A
Hgr.
8
57
B. Raballand
M. Drean
14 M. Drean
128 130 Tobougg - Tempête Tropicale
7p 1p 3p (13) 9p 2p 9p 2p 3p 0p
20/1
9 DIVIN LÉON
242 830 Divine Light - Nera Zilzal
3p 4p 4p 7p (13) 7p 3p 7p 10p 6p
7/1
(13) 4p 3p 6p 8p 4p 4p 3p 3p 1p
9/1
Mb.
6
56,5 S. Ruis
M. Boutin
10 H. de La Gousserie
10 BUNOOK
Hb.
5
56,5 M. Guyon
Pier. Bigot
15 F. Fiol
90 490 Sakhee - Amanah
11 NOTION
Mgr.
6
56
F. Chappet
4
Klimscha Jr
12 TIGER VILLAGE
Hb.
8
55,5 S. Pasquier
N. Millière
5
N. Millière
13 SHINDIGGER
Fb.
6
55,5 T. Piccone
J. Mérienne
11 M. Merienne
I. Mendizabal
73 599 Sadler’s Wells - Reina Blanca
13p 13p 4p (13) 11p 5p 5p 1p 7p 0p
17/1
1p 1p 9p (13) 10p 0p 1p 2p 16p 16p
19/1
53 450 Whipper - Shigeru Summit
(13) 7p 8p 1p 1p 1p 5p 2p 2p 0p
26/1
40 100 Gentlewave - Quelle Diva
(13) 11p 6p 12p 3p 1p 0p (12) 2p 3p
32/1
4p (13) 7p 5p 1p 7p 7p 9p 3p
38/1
1p 9p 1p (13) 3p 1p 2p 8p 10p 2p
13/1
124 430 Tiger Hill - Village
14 GENTLEMAN DE LELFE
Hal.f.
5
55,5 J. Cabre
E. Danel
7
15 MAJARI
Mgr.
8
55,5 A. Lemaitre
C. Bucher
13 E. Brogini
65 618 Marju - Maramara
16 DOCTOR SIM
Hb.
5
54,5 C. Demuro
D. De Waele
2
97 350 King’s Best - Mas A Fuera
D. Baschet
H. De Waele
Pour 5 ans et plus. Réf. : + 20.
A : œillères australiennes.
L’A R G U S
1. Tolka, 61 ; 2. Barongo, 58 ; 3. Sargasses, 58 ; 4. Loussia, 57,5 ; 5. Dragonnade, 57 ; 6. Mrs Dubawi, 57 ; 7. Spécial
Request, 57 ; 8. Barlovento, 56,5 ; 9. Divin Léon, 57 ; 10. Bunook, 57 ; 11. Notion, 57 ; 12. Tiger Village, 54 ; 13. Shindigger, 55 ; 14. Gentleman de Lelfe,
55,5 ; 15. Majari, 56 ; 16. Doctor Sim,
54,5.
Son classement interprété :
3. Sargasses - 6. Mrs Dubawi - 7. Spécial
Request - 2. Barongo - 10. Bunook 12. Tiger Village - 9. Divin Léon - 1. Tolka.
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Tiercé Magazine
Europe 1 (J. Covès)
Ouest France (Gimcrack)
Agence TIP
Tropiques FM (A. Yrius)
Geny.com (la synthèse)
La Gazette
Radio Balances (G. Covès)
17
15
13
10
10
3
7
7
9
3
3
3
1
3
5
6
3
7
9
10
10
6
7
10
3
16
3
12
9
9
4
9
7
1
4
5
7
5
6
8
5
9
5
8
10
10
7
7
3
4 1
Pocketurf
4 6
Week-End
9 12 Le Favori
9 12 Spécial Dernière
1 6
Le Dauphiné libéré
16 1
Stato Turf Magazine
1 6
Paris-Courses
5 4
RTL (B. Glass)
5 12 Paris Turf.com
LES PRIORITÉS
fois : Sargasses (3) ; 16 fois : Divin Léon (9) ;
fois : Spécial Request (7), Bunook (10) ;
fois : Dragonnade (5) ; 11 fois : Tolka (1) ;
fois : Tiger Village (12) ; 8 fois : Loussia (4),
10
9
3
9
5
3
16
3
3
4
16
7
10
3
9
7
5
7
1
3
9
1
10
14
2
7
4
9
10
10
16
4
6
10
9
12
9
8
3
10
16
7
2
11
COTES
S. Wattel
148 630 Victory Note - Gaily Zest
SARGASSES
DIVIN LÉON
DOCTOR SIM
SPÉCIAL REQUEST
DRAGONNADE
BUNOOK
BARONGO
TIGER VILLAGE
Les confidences de K. Romain
B. Suter
86 220 Footstepsinthesand - Obsidianne
SARGASSES
DIVIN LÉON
BUNOOK
DOCTOR SIM
TOLKA
BARONGO
SPÉCIAL REQUEST
MRS DUBAWI
Le ticket de J. Sellier
LIONEL STIEVEN
RÉUNION 1 - 3e COURSE - Prix du Mont Saint-Jean
Handicap divisé - 1re épreuve - Course D - 52 000 € - 1 900 m - PSF - Départ vers 13 h 50
S.R.
SARGASSES
DIVIN LÉON
BARONGO
BARLOVENTO
SPÉCIAL REQUEST
DOCTOR SIM
BUNOOK
TOLKA
Le papier de L. Stieven
Quinté plus - Quarté plus - Tiercé - 2sur4 - Couplé - Trio - Couplé ordre - Trio ordre
CHEVAUX
BARONGO
SARGASSES
DIVIN LÉON
SPÉCIAL REQUEST
TOLKA
TIGER VILLAGE
BUNOOK
LOUSSIA
L’opinion de G. Maarek
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S E N D I R E C T S U R L E 0 8 .9 2 .6 8 . 3 6 .7 5
N°
BUNOOK
SARGASSES
MRS DUBAWI
DIVIN LÉON
BARONGO
DRAGONNADE
SPÉCIAL REQUEST
DOCTOR SIM
7
1
16
5
7
10
3
12
1
5
8
5
3
16
12
5
10
9
12
7
12
6
12
1
9
16
10
Mrs Dubawi (6), Doctor Sim (16) ; 3 fois : Barlovento
(8) ; 1 fois : Barongo (2), Gentleman de Lelfe (14).
Abandonnés :
Notion (11), Shindigger (13), Majari (15).
DIVIN LÉON
BARLOVENTO
SARGASSES
BUNOOK
DOCTOR SIM
SPÉCIAL REQUEST
BARONGO
NOTION
Leur synthèse
3
9
10
2
7
16
1
6
SARGASSES
DIVIN LÉON
BUNOOK
BARONGO
SPÉCIAL REQUEST
DOCTOR SIM
TOLKA
MRS DUBAWI
L’ENTRAÎNEUR À SUIVRE
Pierre Bigot
la tête d’un petit effectif de
A
quatre chevaux qu’il entraîne à Maisons-Laffitte, Pierre Bi-
got aligne BUNOOK. « Depuis sa
quatrième place sur ce tracé, le
23 décembre, il n’a jamais été
arrêté dans son entraînement.
Toujours au mieux, il aura
l’avantage de courir bien frais.
L’an dernier, il s’était imposé
dès sa rentrée, à la même époque. Particulièrement à l’aise
sur ce tracé, il mérite crédit.
Sans incident, il devrait encore
très bien se comporter en dépit
de son numéro 15 dans les stalles de départ. Maniable, il va faire sa course. »
GENTLEMAN
SON CHOIX :
3 - 9 - 10 - 7 - 16 - 1 - 6 - 2.
Sport hippique
1
TOLKA
61,5
G. Benoist
(13) 1p 2p 6p 15p 7p 0p
Victorieux en fin d’année, il effectue sa rentrée et il peut avoir besoin de courir, notamment avec cette lourde charge.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 23 décembre 2013. Prix du Pays d’Ouche. Bon terrain. Plat. 60000 €. 1900 m. 1. TOLKA A 56 (G. Benoist 46/10). 2. Ultima Bella 58. 3. Kairosaion 57. 4. Benadalid 57. 5. Sargasses 57.
6. Queen Bubble 56,5. 15 part. 1 - nez - 1 1/4 encol. - 3/4.
Chantilly, 26 novembre 2013. Prix de la Rodosto.
Bon terrain. Plat. 60000 €. 1900 m. 1. Babel Ouest
55,5. 2. TOLKA - A 56,5 (T. Bachelot 10/1). 3. Je
Parts Seul 56,5. 4. Labros 55,5. 5. Loussia 57.
6. Benadalid 57,5. 17 part. 1 1/4 - encol. - 1 1/4 - nez nez.
Deauville, 22 octobre 2013. Prix des Équidays. Bon
terrain. Plat. 58000 €. 1500 m. 1. Paraggi 56. 2. Rageur 55,5. 3. Bravia 57,5. 4. Montalban 55,5. 5. Totxo
60,5. 6. TOLKA - A 56,5 (T. Thulliez 18/1). 16 part.
encol. - 1 3/4 - 3/4 - tête - cte encol.
5
DRAGONNADE
57,5
T. Jarnet
1p 2p 17p (13) 5p 4p 4p
2
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
25
BARONGO
Chantilly, 14 février 2014. Prix du Carrefour Mira.
Bon terrain. Plat. 18000 €. 1900 m. 1. Doctor Sim 56.
2. Hi Ya Pal 56. 3. BARONGO 59 (S. Breux 15/1).
4. Monsynn 57,5. 5. Malossol 59. 6. Diodoros 59.
15 part. 2 1/2 - 1/2 - encol. - tête - 3/4.
Maisons-Laffitte, 21 juillet 2013. Grand Handicap
de Maisons-Laffitte. Bon terrain. Plat. 70000 €.
2500 m. 1. BARONGO 53,5 (F. Lefebvre 62/10).
2. Zimri 51,5. 3. Kourdo 57. 4. Telbes 59. 5. Vasias
58,5. 6. Diodoros 59. 10 part. 1 1/2 - cte encol. 1 1/2 - encol. - nez.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 31 mai 2009. Grand Prix de Chantilly.
Bon terrain. Plat. 130000 €. 2400 m. 1. Scintillo 56.
2. Chinchon 56. 3. Magadan 56. 4. BARONGO 56
(M. Guyon 30/1). 5. Timos 56. 6. Ideal World 56.
7 part. tête - 1/2 - encol. - tête - encol.
Cagnes-sur-Mer, 19 février 2014. Prix de SainteMaxime. Bon terrain. Plat. 52000 €. 1600 m. 1. Maroni 53,5. 2. SARGASSES 59 (Alxi Badel 19/1).
3. Silver Green 61. 4. Chopsoave 61. 5. Benadalid
59,5. 6. L’Espagna 59,5. 18 part. 1 - encol. - nez 1 1/2 - nez.
Cagnes-sur-Mer, 15 janvier 2014. Prix Charles Gastaud. Terrain souple. Plat. 52000 €. 1500 m. 1. Magiq Rio 53. 2. Rose Danon 55. 3. My Stone 63.
4. Handsome Maestro 53. 5. Iokastos 54. 6. L’Espagna 58,5. 9. SARGASSES 58 (Alxi Badel 32/1).
18 part. nez - 1 - 1 - tête - 3/4.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 21 mars 2013. Prix Carling. Bon terrain.
Plat. 52000 €. 1600 m. 1. SARGASSES 61,5
(C. Soumillon 5/1). 2. Just Be Good 56,5. 3. Sirène
Dorée 52,5. 4. Honneur Suprême 52. 5. New Order
53. 6. Samyntha 55. 16 part. 1 1/4 - 3/4 - 1/2 - 1/2 encol.
Deauville, 18 décembre 2013. Prix de Médavy. Bon
terrain. Plat. 40000 €. 1500 m. 1. Mogadishio 54.
2. Magic Zen 54. 3. Rageur 56. 4. Chapman 57.
5. Al Sharood 60. 6. Nordic Truce 62,5. 10. LOUSSIA 57,5 (A. Hamelin 9/1). 15 part. cte encol. - 3/4 3/4 - 3/4 - 3/4.
Chantilly, 26 novembre 2013. Prix de la Rodosto.
Bon terrain. Plat. 60000 €. 1900 m. 1. Babel Ouest
55,5. 2. Tolka 56,5. 3. Je Parts Seul 56,5. 4. Labros
55,5. 5. LOUSSIA 57 (F. Veron 9/1). 6. Benadalid
57,5. 17 part. 1 1/4 - encol. - 1 1/4 - nez - nez.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 18 mars 2013. Prix Benjamin Boutin. Bon
terrain. Plat. 52000 €. 1900 m. 1. Polarena 56.
2. LOUSSIA 58 (O. Peslier 5/2). 3. Satwa Ruby
55,5. 4. No More Tears 52,5. 5. Indian Miss 52,5.
6. Evermore 51. 13 part. 2 1/2 - 3/4 - cte encol. 1 1/4 - tête.
6
MRS DUBAWI
10
BUNOOK
56,5
M. Guyon
(13) 4p 3p 6p 8p 4p 4p
Irréprochable depuis un long moment, il s’accommode de toutes les distances et donne
toujours son maximum. Incontournable.
Il reste sur une bonne performance sur ce
même tracé. Il court généralement bien frais.
D’emblée, il faudra s’en méfier.
Marseille-Borély, 24 février 2014. Prix Louis Brunet. Terrain bon souple. Plat. 52000 €. 2100 m.
1. Ostréa 59. 2. Fantastic Love 60. 3. Russian Reel
54. 3. DIVIN LÉON 56,5 (S. Ruis 4/1). 5. Its All
Class 61. 6. Mon P’Tit Chéri 56,5. 16 part. 1 - tête dead-heat - 1 - 3/4.
Cagnes-sur-Mer, 12 février 2014. Prix Radisson Blu
Nice. Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400 m. 1. Okiel
des Mottes 57. 2. Spécial Request 58,5. 3. Uphold
57,5. 4. DIVIN LÉON 58 (S. Ruis 12/1). 5. Destin
Blue 56,5. 6. Palm Frond 58. 16 part. cte tête - 1 1/2 - cte encol. - 1 1/2.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 5 mars 2013. Prix Meydan Race Course.
Bon terrain. Plat. 52000 €. 1900 m. 1. DIVIN LÉON
56 (G. Benoist 11/1). 2. Risquillo 55,5. 3. Anaxis 61,5.
4. Barlovento 53. 5. Moncofar 57,5. 6. Babel Ouest
54. 15 part. nez - 1/2 - cte tête - 1 1/2 - cte encol.
Deauville, 23 décembre 2013. Prix de l’Aigle. Bon
terrain. Plat. 30000 €. 1900 m. 1. Blazon 58,5.
2. Mahiladipa 59,5. 3. Orphic 59. 4. BUNOOK 58,5
(M. Guyon 11/4). 5. Salam Bombay 57. 6. Primera
Vista 59. 16 part. 1 1/2 - cte tête - tête - 3/4 - 1 1/4.
Chantilly, 26 novembre 2013. Prix de la Piste All
Along. Bon terrain. Plat. 30000 €. 1900 m. 1. Kairosaion 60. 2. Barlovento 58. 3. BUNOOK 60
(M. Guyon 12/1). 4. Dragonnade 58,5. 5. Catushaba
59. 6. Mahiladipa 60. 16 part. cte encol. - 1/2 cte encol. - 1/2 - nez.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Longchamp, 8 mai 2013. Prix du Parc Monceau.
Terrain bon souple. Plat. 52000 €. 1950 m. 1. Bonne
Question 55. 2. Athatir 55. 3. Turtle Green 59.
4. BUNOOK 57 (M. Guyon 23/4). 5. Fritz The Cat
54. 6. Sing My Song 55,5. 16 part. encol. - 1 - 3/4 cte encol. - cte encol.
13
SHINDIGGER
55,5
T. Piccone
(13) 7p 8p 1p 1p 1p 5p
14
GENTLEMAN DE LELFE
55,5
J. Cabre
(13) 11p 6p 12p 3p 1p 0p
Après trois succès d’affilée, il a un peu marqué
le pas en fin de saison mais retrouve un lot plus
dans ses cordes, sur le sable qu’il affectionne.
Il aura l’avantage de jouer à domicile, mais il
n’a pas vraiment convaincu en fin de saison.
Il faudra toutefois le revoir.
Deauville, 23 octobre 2013. Prix des Haras Normands. Bon terrain. Plat. 60000 €. 1900 m.
1. L’Amour de Ma Vie 57,5. 2. Rocaille 60. 3. Mahiladipa 55,5. 4. Belle du Taillis 56,5. 5. Celsius Degré 55.
6. Day For Night 59,5. 7. SHINDIGGER 55,5
(T. Piccone 20/1). 15 part. 2 - tête - tête - 1/2 - 1.
Toulouse, 11 octobre 2013. Prix Panacée. Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400 m. 1. Pearls Or Passion
57,5. 2. Oriental Wind 54,5. 3. Aquilla 57,5. 4. Frine
54,5. 5. Incroyable 57,5. 6. Holly Polly 57,5.
8. SHINDIGGER 57,5 (M. Forest 24/1). 12 part.
1 1/4 - 1/4 - encol. - 1 1/2 - 2 1/2.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Craon, 23 septembre 2013. Prix La Star. Terrain
bon souple. Plat. 26000 €. 2200 m. 1. SHINDIGGER 59,5 (T. Piccone 87/10). 2. Loving Song 59,5.
3. Tonia Béré 59,5. 4. Green Bananas 57,5. 5. Fille
d’Avril 58,5. 6. Charming Eyes 55,5. 16 part. 3 cte encol. - tête - nez - cte tête.
Deauville, 23 décembre 2013. Prix de l’Aigle. Bon
terrain. Plat. 30000 €. 1900 m. 1. Blazon 58,5.
2. Mahiladipa 59,5. 3. Orphic 59. 4. Bunook 58,5.
5. Salam Bombay 57. 6. Primera Vista 59. 11. GENTLEMAN DE LELFE 58 (J. Cabre 14/1). 16 part.
1 1/2 - cte tête - tête - 3/4 - 1 1/4.
Chantilly, 26 novembre 2013. Prix de la Piste All
Along. Bon terrain. Plat. 30000 €. 1900 m. 1. Kairosaion 60. 2. Barlovento 58. 3. Bunook 60. 4. Dragonnade 58,5. 5. Catushaba 59. 6. Mahiladipa 60.
6. GENTLEMAN DE LELFE 59,5 (E. Hardouin
13/1). 16 part. cte encol. - 1/2 - cte encol. - 1/2 - nez.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 25 août 2013. Grand Handicap Casino
Barrière Deauville. Terrain souple. Plat. 70000 €.
2000 m. 1. New Outlook 55,5. 2. Glowing Cloud 57,5.
3. GENTLEMAN DE LELFE 51 (E. Hardouin 27/1).
4. Vodkato 59. 5. Zack Hope 61. 6. Yes I Do 55.
16 part. 1 1/4 - 2 - 1 1/2 - cte encol. - encol.
SPÉCIAL REQUEST
7
57,5
F.-X. Bertras
8p 1p (13) 3p 1p 8p 3p
Cagnes-sur-Mer, 19 février 2014. Prix de SainteMaxime. Bon terrain. Plat. 52000 €. 1600 m. 1. Maroni 53,5. 2. Sargasses 59. 3. Silver Green 61.
4. Chopsoave 61. 5. Benadalid 59,5. 6. L’Espagna
59,5. 8. MRS DUBAWI - A 58 (F. Veron 14/1).
18 part. 1 - encol. - nez - 1 1/2 - nez
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cagnes-sur-Mer, 20 janvier 2014. Prix de Marseille.
Bon terrain. Plat. 52000 €. 2000 m. 1. MRS DUBAWI - A 52,5 (F. Veron 11/2). 2. Dragonnade 53.
3. Azzato 54. 4. Notion 55. 4. Divin Léon 55. 6. Orphic 55,5. 16 part. nez - nez - 2 - dead-heat - tête
Chantilly, 26 novembre 2013. Prix de l’Enguerande.
Bon terrain. Plat. 23000 €. 1900 m. 1. Orphic 59,5.
2. La Messalina 58,5. 3. MRS DUBAWI - A 59,5
(F.-X. Bertras 7/1). 4. Azzato 58,5. 5. Stormy Ocean
60. 6. Black Jewel 60. 15 part. cte encol. - cte encol. - 1 - cte tête - 1 3/4
9
58
C. Soumillon
(13) 10p 5p 1p 1p 6p 9p
Elle se plaît sur la PSF, comme le prouve son
succès cantilien du mois de novembre. Elle
peut surprendre d’emblée avec Soumillon.
Cagnes-sur-Mer, 4 février 2014. Prix du Lavandou.
Bon terrain. Plat. 23000 €. 2000 m. 1. DRAGONNADE 58 (A. Hamelin 58/10). 2. Emperor’s Princess
54,5. 3. Stranger In Paris 55. 4. King Driver 53,5.
5. Maroni 56,5. 6. Tostaky Blue 59,5. 15 part. 1 1/2 tête - tête - cte encol. - tête
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cagnes-sur-Mer, 20 janvier 2014. Prix de Marseille.
Bon terrain. Plat. 52000 €. 2000 m. 1. Mrs Dubawi
52,5. 2. DRAGONNADE - A 53 (A. Hamelin 24/1).
3. Azzato 54. 4. Notion 55. 4. Divin Léon 55. 6. Orphic 55,5. 16 part. nez - nez - 2 - dead-heat - tête
Pau, 2 janvier 2014. Prix de Lescar. Terrain collant.
Plat. 21000 €. 1950 m. 1. Itathir 51,5. 2. Sirio 55.
3. Miss Catsy 57,5. 4. Nova Vixen 52. 5. Hands Up
58,5. 6. Picking Up Pieces 59,5. 17. DRAGONNADE
60 (I. Mendizabal 11/2). 17 part. 1/2 - 1/2 - 1 1/2 encol. - 1 1/2
56,5
LOUSSIA
En grande forme, elle retrouve son parcours
de prédilection. Une fois de plus, il faudra
compter avec notre favorite.
Elle n’était pas sur sa distance en dernier lieu
et trouve ici l’occasion de se racheter, surtout sur ce tracé où elle s’est imposée.
S. Ruis
3p 4p 4p 7p (13) 7p 3p
4
58,5
Alxi Badel
2p 9p (13) 6p 5p 12p 10p
Après avoir remporté un handicap l’été dernier, il vient de faire sa rentrée dans un
réclamer. Attention, ne le sous-estimez pas.
Pénalisée de 3 kg pour son récent succès à
Cagnes, elle peut confirmer car elle est en
progrès et apprécie ce tracé.
DIVIN LÉON
SARGASSES
3
60
F. Lefebvre
3p (13) 1p 6p 6p (11)_0p 3p
8
57
A. Hamelin
2p 1p (13) 2p 1p 11p 3p
BARLOVENTO
57
B. Raballand
7p 1p 3p (13) 9p 2p 9p
Battu d’un minimum récemment à Cagnes, en
constants progrès, il aura des prétentions,
notamment sur cette surface qu’il affectionne.
Au mieux actuellement, très compétitif sur
cette surface et, sur la distance, il aura quelques ambitions. Il ne faudrait pas le négliger.
Cagnes-sur-Mer, 12 février 2014. Prix Radisson Blu
Nice. Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400 m. 1. Okiel
des Mottes 57. 2. SPÉCIAL REQUEST 58,5
(A. Hamelin 7/1). 3. Uphold 57,5. 4. Divin Léon 58.
5. Destin Blue 56,5. 6. Palm Frond 58. 16 part.
cte tête - 1 - 1/2 - cte encol. - 1 1/2.
Cagnes-sur-Mer, 20 janvier 2014. Prix du Vieux
Port. Bon terrain. Plat. 26000 €. 2000 m. 1. SPÉCIAL REQUEST 59,5 (A. Hamelin 34/10). 2. Stranger In Paris 57,5. 3. Rainbow Knight 58,5. 4. Emperor’s Princess 57. 5. Maintop 59,5. 6. Maroni 60.
15 part. nez - 1/2 - 1/2 - 2 1/2 - cte encol.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 3 juin 2012. Grand Handicap de Chantilly.
Terrain bon souple. Plat. 70000 €. 1600 m. 1. Nova
Valorem 60. 2. Pinturicchio 57. 3. Cheveley 55.
4. SPÉCIAL REQUEST 55,5 (I. Mendizabal 43/1).
5. Polarix 59. 6. Iokastos 57,5. 20 part. cte encol. cte tête - 1/2 - encol. - encol.
Chantilly, 14 février 2014. Prix du Chemin de Paris.
Bon terrain. Plat. 19000 €. 1500 m. 1. Dylar 59,5.
2. Highdar 56,5. 3. Silver Northern 57,5. 4. Panirad
56,5. 5. Zanis 55. 6. Calcutta 55. 7. BARLOVENTO A 63 (F. Lefebvre 11/1). 17 part. 1 1/4 - 1/2 - encol. cte tête - encol.
Chantilly, 24 janvier 2014. Prix de Baron. Bon
terrain. Plat. 19000 €. 1600 m. 1. BARLOVENTO A 60,5 (B. Raballand 13/1). 2. Silver Northern 57,5.
3. Dylar 59,5. 4. Highdar 56,5. 5. Very Bad Trip 60.
6. Zahi 57. 17 part. 3/4 - cte encol. - cte encol. 1 1/4 - encol.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Longchamp, 30 mai 2009. Prix d’Escoville. Bon
terrain. Plat. 29000 €. 1600 m. 1. Golden Century
56,5. 2. BARLOVENTO 55 (Gér. Mossé 29/4).
3. Vaziristan 56,5. 4. Lando Junior 58. 5. Sea Fight
58. 6. Baby Wood 56,5. 10 part. 2 1/2 - nez - 1 1/2 cte encol. - 3.
11
NOTION
56
I. Mendizabal
13p 13p 4p (13) 11p 5p 5p
Bon finisseur, il ne faudrait pas le juger trop
sévèrement sur ses deux dernières performances, mais il reste plus à l’aise sur plus
long.
Cagnes-sur-Mer, 12 février 2014. Prix Radisson Blu
Nice. Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400 m. 1. Okiel
des Mottes 57. 2. Spécial Request 58,5. 3. Uphold
57,5. 4. Divin Léon 58. 5. Destin Blue 56,5. 6. Palm
Frond 58. 13. NOTION 58 (A. Coutier 10/1). 16 part.
cte tête - 1 - 1/2 - cte encol. - 1 1/2.
Cagnes-sur-Mer, 29 janvier 2014. Prix Rauba Capeu. Terrain lourd. Plat. 52000 €. 2500 m. 1. Poème
du Berlais 55. 2. Destin Blue 56. 3. Dactilo 52.
4. Aden Gulf 52,5. 5. Opéra Vert 55,5. 6. Gomera
54,5. 13. NOTION 57,5 (A. Coutier 9/1). 18 part. 6 1/2 - 2 1/2 - 3 - 2.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 25 juillet 2013. Prix de Précy. Bon terrain.
Plat. 52000 €. 2400 m. 1. NOTION 56,5 (U. Rispoli
12/1). 2. My Sweet Lord 58. 3. Pelvoux 56,5. 4. American Slick 55,5. 5. Marendinio 55,5. 6. Wirtuel 60.
16 part. 3/4 - 1 1/4 - encol. - 3/4 - cte tête.
15
MAJARI
55,5
A. Lemaitre
4p (13) 7p 5p 1p 7p 7p
12
TIGER VILLAGE
55,5
S. Pasquier
1p 1p 9p (13) 10p 0p 1p
Pénalisé de 7 kg pour ses deux victoires
d’affilée, sa tâche se complique mais il tentera de profiter de sa grande forme.
Chantilly, 22 février 2014. Prix de la Route Neuve
des Sablons. Bon terrain. Plat. 19000 €. 1900 m.
1. TIGER VILLAGE 58,5 (M. Lerner 82/10). 2. Nuit
d’Eté 55. 3. Wellisto 57. 4. Tartarin 59. 5. Dr Thibault
59,5. 6. Stranger In Paris 58. 17 part. 1/2 - 1/2 cte encol. - 1 1/2 - 3/4.
Cagnes-sur-Mer, 4 février 2014. Prix de la Napoule. Bon terrain. Plat. 19000 €. 2000 m. 1. TIGER
VILLAGE 59,5 (S. Pasquier 11/1). 2. Tishko 57,5.
3. Kreousa 55,5. 4. Sagamoon 59,5. 5. Fantastic Way
53. 6. Sumatra Tiger 60. 14 part. 1 1/2 - encol. - 1 1/2 - cte encol.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 13 avril 2010. Prix de Provence. Terrain bon souple. Plat. 50000 €. 2400 m. 1. Diamond
Boy 56. 2. TIGER VILLAGE 55 (D. Bœuf 11/1).
3. Dunaden 58,5. 4. Galéo des Flandres 53,5. 5. Airwoman 55. 6. Lion des Flandres 54,5. 18 part. 1/2 nez - 3/4 - 3/4 - cte encol.
16
DOCTOR SIM
54,5
C. Demuro
1p 9p 1p (13) 3p 1p 2p
Auteur d’une prometteuse rentrée, il devrait
toutefois se surpasser contre de tels adversaires. Il a encore besoin de faire ses
preuves.
D’une louable régularité à chacune de ses
tentatives tout au long de l’hiver, il peut
profiter de sa grande condition et de son
aptitude à la piste.
Toulouse, 18 février 2014. Prix du Grand Rond. Bon
terrain. Plat. 16000 €. 2100 m. 1. Gaily Game 57.
2. Propulsion 56. 3. Titus Béré 57. 4. MAJARI 57
(A. Lemaitre 9/1). 5. Gris d’Honneur 56,5. 6. Miss
Mauresque 54,5. 6 part. 3 - 3 1/2 - 1 - 3 1/2 - 8.
Toulouse, 16 novembre 2013. Prix du Castelet.
Terrain lourd. Plat. 20000 €. 2000 m. 1. Storm River
55. 2. Seetheside 53,5. 3. Hasna 56. 4. Le Larron 56.
5. Green John 56. 6. La Maria 52. 7. MAJARI 59
(J. Augé 17/1). 9 part. 1 3/4 - 2 - 1 1/2 - 4 - 2.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cavaillon, 2 octobre 2010. Prix Henri Rougon. Bon
terrain. Plat. 15000 €. 2200 m. 1. MAJARI 59
(Y. Fournand 15/1). 2. Collingwood 55,5. 3. Singapore
Quest 56. 4. Marcellin 56. 5. Gold and Grace 59,5.
6. Max In Love 51,5. 11 part. 4 - tête - 1/2 - 1 - tête.
Chantilly, 14 février 2014. Prix du Carrefour Mira.
Bon terrain. Plat. 18000 €. 1900 m. 1. DOCTOR SIM
56 (W. Saraiva 15/2). 2. Hi Ya Pal 56. 3. Barongo 59.
4. Monsynn 57,5. 5. Malossol 59. 6. Diodoros 59.
15 part. 2 1/2 - 1/2 - encol. - tête - 3/4.
Chantilly, 24 janvier 2014. Prix de la Plaine. Bon
terrain. Plat. 19000 €. 2900 m. 1. Kéraloun 56,5.
2. Kissavos 60. 3. Deauville Blue 54. 4. Decorum 61.
5. Eskandarani 54. 6. Pyragorn 58. 9. DOCTOR SIM
60 (Alxi Badel 13/2). 17 part. 3/4 - 1/2 - 3/4 cte encol. - cte tête.
SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 15 décembre 2012. Prix de Bursard. Bon
terrain. Plat. 29000 €. 2400 m. 1. DOCTOR SIM
56,5 (J. Victoire 16/10). 2. Mahnaz 51,5. 3. Bunny
Lebowski 55. 4. Autoritaire 55. 5. Valencin 56,5.
6. Vashti 52,5. 10 part. 3 - 1 1/2 - tête - 1/2 cte encol.
BRUITS DE SABOTS
n TOLKA. S. Wattel : « Mis au
repos après son succès en décembre, il peut avoir besoin de
courir, surtout avec un tel
poids. »
n BARONGO. B. Suter : « Auteur d’une bonne rentrée sur
cette distance, j’espère que l’allure sera plus sélective car il
aurait préféré une distance
plus longue. Je le crois cependant capable de bien figurer. »
n LOUSSIA. Y. Fouin : « Elle se
plaît sur la PSF et elle a prouvé
qu’elle était compétitive à ce
poids, mais elle peut avoir besoin de compétition. Tout dépendra du déroulement de
l’épreuve.»
n DRAGONNADE. P. Hern :
« Pénalisée de 3 kg, elle conserve une chance car elle a bien
gagné. A l’aise sur ce parcours,
elle est de mieux en mieux et
portera des peaux de moutons. »
n SPÉCIAL REQUEST. N. Caullery : « Il est resté au top depuis
qu’il a été battu de peu. Doté
de vitesse, je suis de nouveau
optimiste. »
n DIVIN LÉON. M. Boutin : « Il
vient de bien se défendre tout
en rentrant plein d’atteintes.
Tout est rentré dans l’ordre, il
aime la PSF, il faudra encore
compter avec lui. »
n TIGER VILLAGE. N. Millière :
« Après un hiver fructueux, il
est toujours au mieux et je tente d’en profiter, même s’il
monte de catégorie. »
n SHINDIGGER. J. Mérienne :
« Il est plus à son affaire sur
plus long mais, pour sa rentrée, je préfère le présenter sur
cette distance. Il peut avoir besoin de courir, surtout à ce
poids. »
n GENTLEMAN DE LELFE.
E. Danel : « Il a passé un bon
hiver, est sur place à Deauville.
Bien détendu, il peut bien se
comporter. »
n DOCTOR SIM. D. de Waele :
« Il doit maintenant porter un
peu plus de poids mais il est au
top. Il tentera d’en profiter en
dépit de l’opposition car il adore le sable et il est sur sa distance. »
Propos recueillis par GE.
À S AV O I R
DERNIERS TUYAUX
SARGASSES : lauréate
en puissance.
DIVIN LÉON : irréprochable.
DES OUTSIDERS
SPÉCIAL REQUEST :
pour une place.
DOCTOR SIM : écurie en forme.
DERNIÈRE MINUTE
LA SÉLECTION DES JOCKEYS
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
BUNOOK : rarement décevant.
BARONGO : à ne pas négliger.
LE COUP DE FOLIE
3
9
10
7
5
2
6
4
U. Rispoli
F. Prat
M. Lerner
T. Bachelot
F. Lefebvre
Y. Barberot
E. Lellouche
J. Boisnard
D. Sepulchre
A. Bonin
215 points
150 points
155 points
190 points
20 points
30 points
120 points
20 points
30 points
20 points
SARGASSES
DIVIN LÉON
BUNOOK
SPÉCIAL REQUEST
DRAGONNADE
BARONGO
MRS DUBAWI
LOUSSIA
3
7
2
9
6
8
1
15
SARGASSES
SPÉCIAL REQUEST
BARONGO
DIVIN LÉON
MRS DUBAWI
BARLOVENTO
TOLKA
MAJARI
LE CLASSEMENT
3 SARGASSES ............................................. 10 fois
7 SPÉCIAL REQUEST .................................. 10 fois
9
10
7
6
3
2
1
16
DIVIN LÉON
BUNOOK
SPÉCIAL REQUEST
MRS DUBAWI
SARGASSES
BARONGO
TOLKA
DOCTOR SIM
6
1
10
3
9
7
5
12
MRS DUBAWI
TOLKA
BUNOOK
SARGASSES
DIVIN LÉON
SPÉCIAL REQUEST
DRAGONNADE
TIGER VILLAGE
9
10
1
2
DIVIN LÉON ............................................. 10
BUNOOK .................................................... 8
TOLKA ........................................................ 7
BARONGO .................................................. 7
fois
fois
fois
fois
7
3
2
1
5
9
15
6
SPÉCIAL REQUEST
SARGASSES
BARONGO
TOLKA
DRAGONNADE
DIVIN LÉON
MAJARI
MRS DUBAWI
9
10
5
3
7
6
16
2
DIVIN LÉON
BUNOOK
DRAGONNADE
SARGASSES
SPÉCIAL REQUEST
MRS DUBAWI
DOCTOR SIM
BARONGO
5
6
16
4
DRAGONNADE ..............................................
MRS DUBAWI ..............................................
DOCTOR SIM ...............................................
LOUSSIA ......................................................
7
7
5
2
fois
fois
fois
fois
9
11
1
4
3
7
10
5
DIVIN LÉON
NOTION
TOLKA
LOUSSIA
SARGASSES
SPÉCIAL REQUEST
BUNOOK
DRAGONNADE
10
2
3
9
8
7
16
1
BUNOOK
BARONGO
SARGASSES
DIVIN LÉON
BARLOVENTO
SPÉCIAL REQUEST
DOCTOR SIM
TOLKA
8
12
15
11
BARLOVENTO ...............................................
TIGER VILLAGE ............................................
MAJARI ........................................................
NOTION ........................................................
2
2
2
1
fois
fois
fois
fois
3
10
9
16
6
5
7
2
SARGASSES
BUNOOK
DIVIN LÉON
DOCTOR SIM
MRS DUBAWI
DRAGONNADE
SPÉCIAL REQUEST
BARONGO
ABANDONNÉS :
13 SHINDIGGER
14 GENTLEMAN DE LELFE
3
7
9
1
12
16
5
10
SARGASSES
SPÉCIAL REQUEST
DIVIN LÉON
TOLKA
TIGER VILLAGE
DOCTOR SIM
DRAGONNADE
BUNOOK
5 DRAGONNADE
n FAVORI BATTU À SA DERNIÈRE SORTIE
11/4 Bunook
n NUMÉROS EN FORME
15 - 5 - 9 - 3 - 11
n NUMÉROS À L’ÉCART
14 - 16 - 10 - 13 - 1
n ENTRAÎNEURS EN FORME
F. Rohaut - Y. Fouin
n JOCKEYS EN FORME
C. Soumillon - G. Benoist
n ENTRAÎNEURS À L’ÉCART
F. Chappet - E. Danel
n JOCKEYS À L’ÉCART
A. Lemaitre - F. Lefebvre
Sport hippique
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
26
6
RÉUNION 1 (13 H 30) Aujourd’hui à Amiens (quinté)
Prix de l’Unat...................................................16 h 25
Attelé - Course nationale - Amateurs
8 000 € - 2 900 m - Course F
Ulfrêvedumaillotjaune
EN DIRECT SUR
de l’an passé et déjà entraîné
par Thierry Duvaldestin qui
ne cache pas sa confiance :
« Il s’agit de sa dernière course avant de rejoindre le haras
pour entamer sa saison de
monte. Il a réalisé un bel hiver et a conservé de la fraîcheur. Il s’adapte à toutes les
pistes et se retrouve surtout
bien engagé. J’en attends une
très grande performance
même si je redoute en priorité URFÉE JALLERIE. »
S
ur ce petit anneau corde à droite de 1 100 m,
s’élancer du premier
échelon représente un atout
primordial. Dans ces conditions, la première étape du
tour de France des trotteurs
(quinté, 1re course) devrait
faire la part belle aux trotteurs s’élançant du premier
échelon, comme ULF DU
NOYER. En grande forme, il
est bien armé pour succéder
à SWEDISHMAN, le lauréat
1
STÉPHAN FLOURENT
Prix de la Ville d’Amiens.................................13 h 50
Attelé - Groupe III - Course nationale
90 000 € - 2 900 m
TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+ - 2SUR4 - TRIO - COUPLÉS - TRIO O. - COUPLÉ O.
N°
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
CHEVAUX
UROI DE NGANDA
TITI QUICK - P
UPMAN
URFÉE JALLERIE
UNE DE CHELUN - Q
VICOMTE BOUFARCAUX - P
ULF DU NOYER - Q
SERGIO DU MIREL
UTINKA SELLOISE
URAKI DES SARTS
REGGAE D’URZY - Q
SPIRIT BEJI
UGO DE NIEUL
QUOTIENT GÉDÉ
REINE HÉLÈNE
S.R.
ÂGE
DIST.
DRIVERS
COTES
Mb.
Mb.
Hb.
Fal.
Fb.
Mb.
Mb.
Mb.f.
Fb.
Mb.
Hb.
Mb.
Mb.
Hb.f.
Fb.
6
7
6
6
6
5
6
8
6
6
9
8
6
10
9
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2925
2925
2925
2925
2925
2925
F. Lagadeuc
A. Abrivard
B. Mascle
D. Bonne
J. Koubiche
Y. Lebourgeois
F. Nivard
P. Vercruysse
E. Raffin
J.-R. Declercq
F. Ouvrie
F. Lecanu
R. Derieux
C. Chalon
P. Levesque
47/1
18/1
16/1
4/1
15/1
8/1
5/1
34/1
20/1
54/1
17/1
43/1
9/1
62/1
10/1
Gentleman : 4 - 6 - 7 - 13 - 15 - 2 - 5 - 9
S. Flourent : 7 - 4 - 6 - 5 - 3 - 11 - 15 - 13
G. Maarek : 7 - 4 - 13 - 6 - 15 - 9 - 11 - 5
L. Stieven : 7 - 4 - 6 - 13 - 5 - 15 - 2 - 9
J. Sellier : 4 - 7 - 6 - 13 - 15 - 3 - 11 - 2
K. Romain : 4 - 7 - 6 - 5 - 13 - 15 -11 - 3
Synthèse : 4 - 7 - 6 - 13 - 15 - 5 - 11 - 3
2
TIRELIRE :
5 250 000 €
à 13 h 30
Prix de Salon du Chocolat - Mégacité..........14 h 20
Monté - Course européenne - Course D
28 000 € - 2 900 m
J. Béthouart
Henk.AJ Grift
D. Dutheil
J. Westholm
Ec. La Pettevinière
G. Bianchi
Stall Hercules
Ec. Franck Harel
St. MKJ Invest
C. Daulier
J. Hérard
A. Le Courtois
Ecurie Etoile
G.-P. Belassein
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J. Béthouart
Henk.AJ Grift
D. Dutheil
J. Westholm
S. Roger
V. Lacroix
Henk.AJ Grift
F. Harel
S. Aronsson
P. Daulier
J. Hérard
A. Le Courtois
R. Bergh
G. Masschaele
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
FERRARI IN RED - P
ARDI BOKO - Q
RADJAH DU GÎTE
NINEPOINTS CHARLIE
TULIPE MIKA - P
OLIMPIA PAN - P
GLOBAL LIMOUSINE - P
UPSALIN DES BOSC - Q
ZANDER
UNGARO DES BROUETS
SWING DU DOMAINE
QUART DE DOMPIERRE
SIMOUN - Q
RAMSES DE VAUD. - P
F7 2900
M7 2900
H9 2900
M6 2900
F7 2900
F6 2900
H8 2900
H6 2900
H8 2900
M6 2900
H8 2925
H10 2925
H8 2925
H9 2925
B. Bernier
Q. Seguin
P. Suhard
P. E. Mary
G. Monnier
E. Raffin
A. Abrivard
Y. Lebourgeois
P.-Y. Verva
J. Vanmeerbeck
M. Lemonnier
C. Terry
F. Nivard
P. Masschaele
V. B
All. B
Pro. B
V. B
Pro. B
V. B
All. B
Eng.B
Vp. B
Eng. B
Pro. B
Pro. B
V. B
Eng.B
A
M
M
A
M
A
A
M
A
M
M
M
M
A
0
1’17"1 4
0
1’16"5 2
1’16" 3
0
1’15"6 3
1’16"8 5
1’15"3 5
1’17"2 7
1’15"4 1
1’16"4 7
1’15"3 1
1’13"9 6
2100
2050
2825
2700
2875
2700
2050
2875
2100
2875
2675
2875
2700
2150
112/1
127/1
7/1
74/1
113/1
94/1
58/1
80/1
51/10
65/1
41/10
45/1
Gentleman : 13 - 7 - 8 - 4 - 5 - 11 - 9
S. Flourent : 13 - 5 - 8 - 11 - 2 - 4 - 10
L. Stieven : 13 - 9 - 11 - 4 - 2 - 8 - 5
Vincennes, le 13 février. ULF DU NOYER va obtenir la deuxième place
du Prix de Nevers (2 850 m). (Scoopdyga/Valentin Desbriel.)
3
Px Opel Renel Amiens Peronne Abbeville .... 14 h 50
Attelé - Course européenne - Course F
26 000 € - 2 900 m
L. Vanderhaegen
F. Vitali
G.-H. Persson
B. Chalmel
Az.Agr.Biasuzzi
Ec. S. Hardy
S. Sirisackd
Ecurie Danover
Willy et Willy
Claussen, St. C.C AS
Cuadra Mixo
H. Van de Velde
Team Minopoli
E. Sitbon
P.-D. Paillot
W.-D. Landman
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
G. Masschaele
1 OMAHA
H7 2900 P. Masschaele Pro. B A 1’18"6 11
C. Chalon
2 MACHI DEL CIGNO F8 2900 C. Chalon Pro. B A 1’17"9 10
F. Souloy
3 WHY SLY - Q
H8 2900 Y. Lorin
Sue.B A 1’15"7 8
0
J.M.A. Roussel 4 PER MENTO
H7 2900 J.M.A. Roussel V. B A
Henk.AJ Grift
5 NICKLAUS BI
M7 2900 D. Locqueneux V. B A 1’14" 10
S. Hardy
6 TOPAZE DU RIB
F7 2900 C. Godard Pro. B A 1’19"5 6
A. Ripoll Rigo
7 HEAD LINE - P
H7 2900 G.-A. Pou Pou Sue.B A 1’14"5 5
S. Provoost
8 NOTTEDILUNA SPIN F7 2900 F. Lecanu Pro. B A
0
K. Depuydt
9 TAMARIS ROSE - A H7 2900 A. Barrier Cag.B A 1’16"3 6
B. Goop
10 C.C.SEVENTY FIVE - A H9 2925 D. Parling Sue.B A
0
J.-P. Piton
11 TRASGO MIXO
M7 2925 F. Ouvrie V. B A 1’13"1 9
K. Depuydt
12 SURDOUÉ
H8 2925 K. Depuydt Cag.B A
0
S. Minopoli
13 OWENS GAR - A M6 2925 V. Minopoli V. B A
0
0
F. Boismartel 14 THÉO PÉNÉMÉ
H7 2925 A. Garandeau Vp. B A
J. Béthouart
15 SIR DE L’ESQUE
H8 2925 M. Verva V. B M
0
R. Kuiper
16 YEWEL BOSHOEVE - Q F9 2925 P. Vercruysse Vp. B A 1’15"2 3
2950
3000
2140
2700
2100
2700
2140
2800
2925
2140
2100
2150
2850
2875
2700
2100
16/1
145/1
132/1
25/1
17/1
59/1
87/1
24/1
100/1
4/1
61/1
31/4
Gentleman : 7 - 16 - 14 - 3 - 10 - 11 - 5 S. Flourent : 14 - 7 - 10 - 3 - 11 - 6 - 5
L. Stieven : 14 - 16 - 9 - 7 - 10 - 11 - 3
4
Prix des Turfistes............................................15 h 20
Attelé - Apprentis et lads-jockeys - Mâles
22 000 € - 2 900 m - Course G
Ecurie Péloski
J.-C. Thouret
E. Beudard
J.-F. Vallette
S. Bernier
K. Depuydt
Ec. H. N. Bihel
P. Lefèvre
P. Thellier
A.-C. Urban
C. Lahoche
A. Chère
R.-H. Charrier
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
C. Petrement
1 ULUBERLU
H6 2900 B. Goglin Pro. B A
0
S. Hardy
2 ULTRA DE KACY H6 2900 C. Godard Pro. B A
0
E. Beudard
3 USTER DE NIRO - P H6 2900 C. Terry
Cb. B A
0
J.-F. Vallette
4 UZIO SUN
M6 2900 B. Bonne Pro. B A
0
R. Bernier
5 UJIPEY MORVAN H6 2900 B. Vassard Pro. B A
4
0
K. Depuydt
6 UPPERCUT DEKA - P H6 2900 J.-R. Declercq Cag.B A
H. Bihel
7 ULTIMATE LOVE
H6 2900 P.-E. Collard Pro. B A 1’17"1 9
P. Lefèvre
8 UN ROI
H6 2900 R. Depré Pro. L A
0
Arn. Gougeon
9 UN ROI DU JAAR H6 2900 S. Devillard Pro. B A 1’17"9 5
N. Perrelle
10 URBAN DE BRUYÈRE H6 2925 Y. Salaun Pro. B A 1’16"4 2
0
J.-M. Gorain
11 URUBU DARCHE H6 2925 E. Castelleta Pro. B A
C. Mirandel
12 ULTRA DU LOUET H6 2925 A. Lebreton Pro. B A 1’20" 7
P.-Y. Verva
13 UZBEK DES CAPELLES H6 2925 Barbosa Da Silva Pro. B A 1’15"9 6
2525
2850
2850
3025
2800
2925
2850
2800
2850
3025
2150
2750
2700
21/1
17/1
29/1
96/1
28/1
104/1
29/1
21/1
3/1
56/1
17/2
Gentleman : 9 - 10 - 5 - 6 - 13 - 11
S. Flourent : 3 - 10 - 6 - 11 - 9 - 8
L. Stieven : 10 - 13 - 3 - 2 - 6 - 11
5
Prix du Club Nautique d’Amiens....................15 h 55
Attelé - Course nationale - Femelles
20 000 € - 2 400 m - Course F - Autostart
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
C. Lahoche
J.-M. Gorain
1 ALINE DE TOUCHYVON F4 2400 E. Castelleta Pro. B A 1’18" 5
P. Bourgeois C. Nicole
2 ANGELINA D’ARBAZ - Q F4 2400 C. Nicole Cag.B A 1’21"3 10
L.-M. David
L.-M. David
3 ANÉMONE DU GASS. - Q F4 2400 L.-M. David Eng.B A 1’17"8 10
Reugebrink
Cees.J. Leeuw 4 AIMÉE DE PERVENCHE F4 2400 Cees.J. Leeuw Pro. B A 1’17"8 5
Sc. 4 A.B.Sas
N. Catherine
5 AMÉTHYSTE D’AT. - P F4 2400 F. Ouvrie Pro. B A 1’21"9 2
D. Dorvillez
G. Verva
6 ASTUCE DU GADE F4 2400 M. Verva Vp. B A
0
G. Thorel
G. Thorel
7 ARENA FLIGNY - P F4 2400 A. Barrier Pro. B A 1’22" 3
Ph. Verva
Ph. Verva
8 ARIA DE CORDAY F4 2400 L. Verva
Pro. B A 1’18" 9
Y. Gervais
Y. Gervais
9 AMARIANA - A
F4 2400 Y. Gervais V. B A 1’20"9 7
T. Wazières
J.-F. Senet
10 AKÉLIS - P
F4 2400 J.-F. Senet Pro. B A
0
R.-H. Charrier P.-Y. Verva
11 ADRÉNALINE BADR. - P F4 2400 P.-Y. Verva V. B A 1’19"8 6
N. Dromigny N. Dromigny
12 AMENDE DU NOYER F4 2400 P. Vercruysse Pro. B A 1’18" 9
M. Thevenet X. Thevenet
13 AXELLE DE RAMBURES F4 2400 X. Thevenet Cb. B A 1’18"7 8
M.-G. Baron M.-G. Baron
14 ATHENA DES HAYES F4 2400 M.-G. Baron Pro. B A 1’19"4 1
2225
2925
2150
2750
2700
2200
2700
2700
2700
2700
2700
2275
2850
2800
27/1
19/1
58/1
22/1
29/4
11/1
5/2
39/1
66/1
4/1
17/1
25/1
43/1
26/10
TROT Génétique
est une découverte qui fait beaucoup parler actuellement dans le
monde du trot. Dévoilé par des
étudiantes suédoises, le gène du trotteur
a commencé à être connu en France
depuis quelques mois et bouscule les
mentalités. La société Equibiogènes exploite la licence depuis 2012 et effectue
ces tests ADN. Son fondateur, Claude
Guégan, explique leur fonctionnement.
« C’est assez simple : à partir d’un prélèvement de crin ou de sang envoyé à nos
laboratoires partenaires, on isole ce
gène.Il y a trois possibilités de résultats :
- AA, le cheval aura une aptitude naturelle à trotter.
- CA, le cheval aura une aptitude naturelle partielle à trotter.
- CC, le cheval n’a aucune aptitude
naturelle à trotter.
Grâce à la transmission héréditaire du
gène, il suffit d’effectuer les croisements
selon ces critères. »
Les professionnels ont ainsi un nou-
Pierre Levesque est un adepte de ces
nouveaux tests génétiques. (Scoopdyga.com.)
vel outil dans les mains pour effectuer
leur croisement. Ce test coûte 300 € HT.
« Je ne tue pas la part de rêve, rétorque
Claude Guégan. Un cheval AA n’a pas
l’assurance d’être un champion, loin de
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
B. Courquin
M. Lebey
L.-M. David
S. Michel
A.A. Guibout
Y.-M. Desaunette
Ph. Allaire
A.-G. Leduc
G. Porée
P. Desprez
S. Provoost
J. Rosenzweig
Y.-M. Desaunette
G. Masschaele
C. Nicole
P.-M. Enault
A. Lemoine
N. Dromigny
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
UN BON FILS
TINY VOLO
TIJÉLA
SAMPIÉRO DE MAY
RADJAH NORMAND
TAQUIN D’ÉLITE
SOCRATE DU NOYER
SPIROU D’HAUTEFOIS
TAMARA DU PONT
SPIDER CLUB
RIAL TURGOT - Q
THÉTIS DE CORBERY - Q
ROCKY CLAYETTOIS - P
SARAH NIMA
SAN SIRO BEGONIA
TITEUF DES MONTS
URIDO D’ALBAN
RIGOLOTE DE JIFA
là ! Le but n’est pas de faire que des
chevaux AA, bien au contraire. Mais
ceux qui opteront pour cette méthode
gagneront du temps. Sur ces quinze dernières années, très peu de chevaux testés CC ont réussi à prendre des gains. »
Côté professionnels, Pierre Levesque
est l’un des premiers adeptes de ce
concept. « C’est scientifique, lance-t-il. Il
est difficile d’aller contre la science,
non ? Je pratique ce test sur mes chevaux et cela va me faire gagner beaucoup de temps. Ma seule crainte est une
mauvaise interprétation. Il ne faut pas
faire que des chevaux AA qui risquent
d’être précoces. Il faut bien éduquer les
différents acteurs. »
Parmi les plus septiques, on retrouve
Yves Dreux. « Certes, ce genre de test
peut être utile et apporter un certain
plus, mais cela ne remplacera jamais le
travail de l’homme et la qualité d’un
metteur au point. Le talent n’est pas
quantitatif. »
K.R. ET GE.
H6
F7
F7
H8
H9
H7
H8
H8
F7
H8
H9
F7
H9
F8
M8
H7
H6
F9
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2925
2925
2925
2925
2925
2925
2925
2925
2950
2950
2950
B. Courquin
B. Lebey
F. Durville
R. Berthelot
S. Campain
P.-M. Allais
P. Garreau
Devouassoux
R. Porée
P. Desprez
M. Wullen
J.-F. Pointeau
C. Roszak
M. Seoane-Gil
P. Bournisien
N. Enault
F. Hamelin
N. Joffroy
Pro. B
Pro. B
Cb. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Eng.B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Cb. B
Eng.B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Cag.B
Eng.B
A
A
M
A
A
A
A
A
A
M
A
A
A
A
A
A
A
A
0
0
0
0
1’18"7 1
1’18"6 9
0
0
1’19"7 4
1’16"2 4
0
0
1’19"3 7
1’18"7 8
1’17" 6
1’17"2 10
1’14"1 8
1’17"5 7
2300
2600
2850
3000
2825
2550
2875
2925
2825
2400
2850
2150
2900
2825
2875
2800
2150
2900
20/1
16/1
61/10
15/1
17/2
27/1
19/4
13/1
47/1
41/1
17/2
25/1
52/1
43/1
17/1
11/1
Gentleman : 5 - 9 - 10 - 16 - 7 - 15 - 8
S. Flourent : 5 - 6 - 7 - 9 - 16 - 13 - 8
L. Stieven : 5 - 15 - 9 - 7 - 18 - 17 - 16
7
Prix du Golf de Salouel...................................16 h 55
Attelé - Course nationale - Course E
22 000 € - 2 900 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J.-L. Ferron
D. Drouilly
P. Hawas
G. Hernot
Ec. de Neret
A. Pauron
J. Leneveu
Ecurie Darche
Ec. H. 4 Vents
F. Lemoine
J.-M. Tavernier
C. Clin
E. Dessartre
N. Bridault
P. Hawas
G. Hernot
F. Provost
T. Le Beller
J. Leneveu
L.-M. David
P. Forget
A. Lemoine
N. Bridault
C. Clin
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
VELOURS DU FOYER
VOICI LE BOMO - P
VOYOU DU MARQUIS
VOLCAN DE BELAISE
VIVAT DE NÉRET
VÉLOCE DREAM - Q
VÉDINO - P
VOLTAGE DARCHE - P
VIVACE WIND
VIOLETTE DE BOLÉRO
VERDI DU PLESSIS
VIVA YAD
H5
M5
H5
H5
H5
M5
H5
H5
F5
F5
M5
F5
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2900
2925
2925
2925
B. Vassard
P. Vercruysse
F. Nivard
E. Hernot
F. Ouvrie
A. Trihollet
A. Barrier
L.-M. David
P. Forget
F. Lecanu
N. Bridault
C. Clin
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Pro. B
Cag.B
Cn. B
V. B
A
A
A
A
A
A
A
A
A
A
M
A
1’18"7 8
1’17"3 9
0
1’18"4 2
1’17"5 4
1’16"7 3
1’19"6 5
1’16"6 5
1’18"8 7
1’17"3 5
0
1’17"4 5
2800
2400
2850
2800
3000
2350
2700
2400
2850
2950
2450
2700
8/1
39/1
69/1
26/1
29/1
4/1
16/1
25/1
14/1
37/1
25/4
9/1
Gentleman : 4 - 6 - 12 - 9 - 7 - 10
S. Flourent : 6 - 5 - 4 - 7 - 12 - 2
L. Stieven : 6 - 12 - 4 - 5 - 7 - 9
8
Prix du Boxing Club d’Amiens........................17 h 25
Attelé - Course nationale - Femelles - Course F
20 000 € - 2 400 m - Autostart
O. Bizoux
J.-C. Buchard
C. Humenry
F. Le Jolu
P. Julienne
M. Drgon
F. Rochette
P.-L. Levasseur
E. Desmet
T. Ait-Hamouda
A. De Marcos
M. Bucau
J.-F. Goubet
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
O. Bizoux
A. Chavatte
R. Chaussier
G. Verva
T. Duvaldestin
G. Delacour
F. Rochette
M. Verva
J. Niskanen
C. Herserant
B. Cailliau
P. Jardinier
G. Thorel
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
BANQUIÈRE
BRIONNE
BELLE DES VOSGES
BAHIA DE FEUGÈRES
BELLE PIERJI
BALLERINE SISSI
BEAUTY DE SYLION
BISE MENCOURT
BALADE DE MARS
BAHIA QUESNOT
BONTÉ DE CERISY
BAHIA DU FOSSE
BRIGHT GIRL
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
2400
O. Bizoux
A. Chavatte
R. Chaussier
P.-Y. Verva
F. Nivard
E. Guiblais
F. Rochette
M. Verva
J. Niskanen
C. Herserant
F. Ouvrie
X. Thevenet
A. Barrier
Pro. B A
0 1900 73/1
Pro. B A 1’20"1 2 2400 9/4
Pro. B A
0 2100
Pro. B A 1’20"6 4 2050 9/2
Pro. B A 1’16"8 2 2200 5/4
Pro. B A 1’18"6 4 2200 22/1
V. B A 1’18"8 5 2175 79/1
Diamant Gédé - Emergence
Coktail Jet - Quira des Jacquets
Pro. B A
5 1900 8/1
Pro. C A 1’19"5 6 2550 46/1
Pro. B A
0 2225 15/1
Pro. C A 1’24" 9 2300 46/1
Gentleman : 2 - 5 - 10 - 11 - 8 - 9
S. Flourent : 5 - 4 - 2 - 10 - 6 - 11
L. Stieven : 5 - 2 - 1 - 10 - 4 - 6
Corde à droite
Gentleman : 5 - 7 - 14 - 1 - 10 - 11 - 3
S. Flourent : 5 - 14 - 11 - 2 - 3 - 7 - 10
L. Stieven : 14 - 5 - 7 - 4 - 10 - 3 - 6
Une révolution en marche
C’
B. Courquin
M. Lebey
L.-M. David
S. Michel
A.A. Guibout
P. Nicolini
P. Garreau
Ec. A-.G. Leduc
R. Porée
P. Desprez
Ecurie Danover
O. Hébrard
M. Roszak
D. Goyer
P. Bournisien
C.-E. Forestier
F. Lemoine
N. Dromigny
Entraîneurs à suivre
Dernière heure
T. Duvaldestin - H.-A. Grift
Upman - Tulipe Mika - Why Sly Urubu Darche - Arena Fligny Tamara du Pont - Védino Bahia Quesnot
Gagnante : (505) Améthyste d’Atout
Placée : (213) Simoun
Dr. à suiv. : F. Ouvrie - P. Vercruysse
Nos sélections
HIER À CHANTILLY/QUINTÉ, PICK5
1re COURSE 1. Got Fly (5), O. Peslier,
G. 3,20 P. 1,40 ; 2. Majraa (6), C. Soumillon,
P. 1,30 ; 3. Singapore Mist (3), M. Lauron ;
4. Star Dolois (4), Ronan Thomas. Coup.
ord. 7,30. Trio ord. 19,40.
2e COURSE 1. Silas Marner (2),
C. Soumillon, G. 1,60 P. 1,20 ; 2. Coup de
Théâtre (7), J. Cabre, P. 2,40 ; 3. Muhtaker
(4), F. Lefebvre ; 4. Pinturicchio (3),
A. Crastus. Coup. o. 8. Trio o. 27,60. NP 6
King Air.
3e COURSE 1. Tangatchek (17),
F. Veron, G. 28,30 P. 8,10 ; 2. Cloud (5),
P.-C. Boudot, P. 4,80 ; 3. I Fight For Kisses
(12), D. Santiago, P. 5 ; 4. Sulle Orme (3),
O. Peslier. 5. Totxo (2), C. Soumillon. Coup.
gag. 183,90. Coup. pl. (17-5) : 63,90 (17-12)
58,20 (5-12) 32,70. Trio (17-5-12) : 893,70. NP
7 Lazzaz.
4e COURSE 1. Sunny (3), C. Soumillon, G. 3,30 P. 1,40 ; 2. Complimentor (7),
M. Guyon, P. 1,80 ; 3. Myasun (1), G. Benoist,
P. 1,50 ; 4. Bravo Echo (4), R. Havlin. Coup.
gag. 13,70. Coup. pl. (3-7) : 4,60 (3-1) 2,50
(7-1) 4,80. Trio (3-7-1) : 9,10.
5e COURSE 1. Now We Can (2),
T. Thulliez, G. 10,50 P. 4,70 ; 2. Mortga (6),
T. Jarnet, P. 6 ; 3. Zazou (4), M. Guyon ;
4. Cirrus des Aigles (1), C. Soumillon. Coup.
ord. 106. Trio ord. 617,70.
6e COURSE 1. Cabral (4), F. Blondel,
G. 5,40 P. 2 ; 2. L’Ardent (3), C. Soumillon,
P. 1,80 ; 3. Melting Pot (12), M. Nobili,
P. 13,10 ; 4. Donnadream (1), I. Mendizabal.
Coup. gag. 7,80. Coup. pl. (4-3) : 4,30 (4-12)
87,80 (3-12) 54. Trio (4-3-12) : 400. NP 13
Boréa Béré.
7e COURSE 1. Highdar (14), Alxi Badel, G. 6,30 P. 2 ; 2. Very Bad Trip (5),
S. Pasquier, P. 3,10 ; 3. Mister Six (10),
Flavien Prat, P. 2 ; 4. Rock d’Or (8), T. Bachelot. 5. Libre Temps (7), F. Veron. Coup.
gag. 29,50. Coup. pl. (14-5) : 10,70 (14-10)
7,50 (5-10) 11,80. Trio (14-5-10) : 80,90. Non
partant 1 Dharan Bazar, 16 Eternal Gift, 17
Altare Si. PICK 5 (14-5-10-8-7) : 327,50.
8e COURSE 1. Speedy Chop (11),
A. Gavilan, G. 11,40 P. 3,60 ; 2. Sea Fight (8),
G.-A. Anselin, P. 3,80 ; 3. Ziberto (1), R. Marchelli, P. 3,20 ; 4. Turcoman’s (3), G. Benoist. Coup. gag. 57,80. Coup. pl. (11-8) : 21,10
(11-1) 19,90 (8-1) 16,20. Trio (11-8-1) : 211,10.
TIERCÉ : 17 - 5 - 12
Rapporte pour 1 €
Ordre : 4 413,60 €
Désordre : 548,20 €
QUARTÉ + : 17 - 5 - 12 - 3
Rapporte pour 1,30 €
Ordre : 43 081,87 €
Désordre : 790,40 €
Bonus : 197,60 €
QUINTÉ + : 17 - 5 - 12 - 3 - 2
Rapporte pour 2 €
Ordre : 127 872 €
Désordre : 1 065,60 €
Bonus 4 : 249,60 €
Bonus 4/5 : 38,40 €
Bonus 3 : 25,60 €
Numéro plus : 1848
MULTI : 17 - 5 - 12 - 3
Rapporte pour 1 €
En 4 : 2 709 €
En 5 : 541,80 €
En 6 : 180,60 €
En 7 : 77,40 €
2SUR4 : 23,30 €
Sport hippique
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
27
RÉUNION 2 (11 H 50) Aujourd’hui à Fontainebleau (Pick 5)
RÉUNION 3 (16 H 10) Aujourd’hui à Marseille-Vivaux (Pick 5)
Heaven King couronné ?
Clairefougère sur ses terres
EN DIRECT SUR
EN DIRECT SUR
ce pensionnaire de Cédric Boutin n’est pas
son point fort. Pour tenter de renouer avec le
succès, il ne devra pas sous-estimer ANCO
MARZIO, remarqué par sa fin de course le
mois dernier à Marseille-Borély. Quant à
THOUSAND MILES et MEHEN, ils détiennent également le potentiel pour bien faire
dans ce petit handicap.
S.F.
1
5
D
Prix de l’Autoroute du Soleil......12 h 20
Course D - 3 ans
29 000 € - 1 100 m - Ligne droite
M. Palussière
A. Fabre
H.-A. Pantall
H.-A. Pantall
C. Rondelé
1
2
3
4
5
HATARI - O
POMPILIUS
ORANGEFIELD
RANGALI
DIANA D’AUMONT
H3
M3
M3
M3
F3
59
57
57
54,5
54,5
3
2
5
4
1
A. Hamelin
M. Guyon
F. Veron
A. Werlé
A. Coutier
Gentleman : 2 - 1 - 3
S. Flourent : 2 - 3 - 4
L. Stieven : 2 - 4 - 1
2
Prix de Samoreau........................12 h 50
Femelles - Course F - 3 ans
25 000 € - 2 200 m - Maiden
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
M. B. de Puchesse
C. Barande-Barbe
F. Bianco
N. Kaloudis
E. Leenders
N. Pharaon
E. Puerari
J.-C. Smith
G. Strawbridge
M. Denisot
A. Michel
S. Van Looveren
J-Pier. Gauvin
C. Barande-Barbe
E. Lellouche
S. Smrczek
E. Leenders
C.et Y. Lerner
F. Doumen
M. Bollack
F. Head
J. B. de Balanda
M. Seror
J. Van Handenhove
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
PINK COURAGEOUS
LYS DES AIGLES
GANNY
STELLA D’OROUX
BELGA BÉRÉ
PLAISANCE
PINK CHALICE
NORSE WAVE
MISTY SOLITUDE - O
KILLCASH
KIMLADY
SERRELLA
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
57
57
57
57
57
57
57
57
57
55,5
55,5
55,5
3
9
7
8
6
4
5
12
2
10
1
11
P.-C. Boudot
F. Spanu
A. Crastus
D. Porcu
A. Hamelin
M. Lerner
M. Guyon
Alxi Badel
T. Jarnet
I. Mendizabal
B. Raballand
R. Thomas
Gentleman : 9 - 5 - 1 - 3 - 8 - 7 S. Flourent : 3 - 5 - 6 - 7 - 9 - 8
L. Stieven : 9 - 8 - 3 - 7 - 5 - 2
3
Prix de Moret-sur-Loing..............13 h 30
Mâles - Course F - 3 ans
25 000 € - 2 200 m - Maiden
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Ballymore Thor.
F. Butez
Ecurie Bader
Ec. M. et M. Pigoni
Fam. Moussac
G. Augustin-N.
E. Leenders
J. Wigan
Rob. Collet
Smith, Magn., Tab.
J. D’Ersu
M. Denisot
G. Heald
Jedburgh Stud
A. Fabre
J. B. de Balanda
P. Demercastel
P. Lenogue
A. Couétil
E. Lellouche
E. Leenders
F. Head
Rob. Collet
A. Fabre
J. B. de Balanda
J. B. de Balanda
H.-A. Pantall
C. Boutin
R. Meahjohn P. Brandt
G. Salussolia D. Windrif
T. Trapenard T. Trapenard
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
ASPIRING ARTIST
MOSKITO BORGET
FORTUNE ROYAL
PILPOIL DESFRESNES
CRÉATEUR
AUVRAY
SISTANBUL
CHILL WIND
TIARA MAN
FOUR CARAT - O
ARCARO SUN
BLUE MAJOR
HAZUMI
NOTNOWCEDRIC
ABRAXANS
DEPUTY GENERAL
ROLLINGINTHEDEEP
SONG FOR CARLA
M3
M3
M3
H3
M3
M3
H3
M3
H3
M3
H3
H3
M3
H3
58 13 M. Guyon
58 10 I. Mendizabal
58 14 R. Thomas
58 12 B. Raballand
58 11 A. Fouassier
58 17 G. Benoist
58 18 T. Jarnet
58 3 A. Lemaitre
56,5 16 S. Maillot
56,5 15 P.-C. Boudot
56,5 6 M. Androuin
56,5 2 A. Crastus
56,5 7 F. Veron
54 8 J. Tastayre
NON PARTANT
H3 56,5 9 A. Hamelin
M3 56,5 1 M. Nobili
H3 55 5 C. Passerat
Gentleman : 1 - 6 - 5 - 2 - 10 - 16 - 8 S. Flourent : 1 - 6 - 5 - 8 - 10 - 13 - 4
L. Stieven : 6 - 1 - 3 - 8 - 7 - 10 - 5
4
Prix des Bosquets ......................... 14 h 5
A réclamer - Course E - 3 ans
27 000 € - 1 200 m - Ligne droite
H. Vallin
H. Salemme
G. Augustin-N.
C. Boutin
J. Hérold
S.-L. Hoffmeister
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Rob. Collet
K. Borgel
E. Lellouche
C. Boutin
H.-A. Pantall
C. Boutin
1
2
3
4
5
6
TYCOON’S DESERT
MARIE D’O
TARNAG
LARRA CHOPE - A
ATLANTIC CITY
NEW ELITE - A
M3
F3
F3
F3
F3
F3
59
56,5
53
52
54,5
54,5
4
3
6
2
1
5
S. Maillot
A. Hamelin
M. Lauron
J. Tastayre
F. Veron
G. Benoist
Gentleman : 1 - 2 - 5
S. Flourent : 5 - 1 - 3
L. Stieven : 5 - 3 - 1
Etat prob. du terrain Entraîneurs à suivre
Très souple
C. Boutin - H.-A. Pantall
Dernière heure
Jockeys à suivre
Rangali - Misty
Solitude - Auvray Tarnag - Ghor Boogy Man - Miss Cotil Mehen
Course D - 4 ans et plus
28 000 € - 1 200 m - Ligne droite
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
T. Marnane
Smith, Magn., Tab.
B. Hermelin
H.-A. Pantall
C. Rondelé
Prix Table du Grand Maître........14 h 35
A. Crastus - A. Hamelin
Nos sélections
Gagnante : (203) Ganny
Placée : (811) Heaven
King
I. Pantall
J.-P. Vanden Heede
A. Gentile
G. Heald
K. Belluteau
J.-P. Vanden Heede
Y. S. de Clausonne
C. Nicot
RH Racing Club
H.-A. Pantall
M. Boutin
D. Chenu
H.-A. Pantall
F. Chappet
M. Boutin
J-Pier. Gauvin
C. Nicot
R. Houthoofd
1
2
3
4
5
6
7
8
9
SORRY WOMAN
SKYTEAM - A (E1)
PISTACHETTE
PAIZA
BLUE SOAVE
GHOR - O (E1)
FINALISTE
LE VALENTIN
CALBUCO
F4 57
H10 55,5
F8 58,5
M4 58
H6 58
H6 58
F4 57,5
H8 55,5
H10 53,5
3
4
2
5
1
6
7
9
8
A. Werlé
K. Naimi
Alxi Badel
F. Veron
T. Thulliez
S. Pasquier
A. Hamelin
M. Lauron
Z. Pfeil
Gentleman : 4 - 6 - 5 - 1
S. Flourent : 4 - 1 - 5 - 6
L. Stieven : 4 - 6 - 8 - 5
6
Prix de Veneux-les-Sablons..........15 h 5
Handicap - Course E - 3 ans
30 000 € - 1 200 m - Ligne droite
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
S.-L. Hoffmeister
J. Heloury
Har. La Gousserie
Har. La Gousserie
M. Lagasse
J. Ravier
E. Schmid
A. Chopard
E. Ciampi
Ecurie Bader
C. Boutin
C. Boutin
1 BOOGY MAN
J. Heloury
2 LOUARN
M. Boutin
3 GALINÉA (E1)
M. Boutin
4 SPIRIT OF PAULIN. (E1)
Y. Barberot
5 MAPRÉFÉRENCE AMOI
M. Cesandri
6 FYRMYIN
H.-A. Pantall
7 BROKEN TIMES
C. Boutin
8 STAR CHOPE
B. Goudot
9 YUKI
P. Demercastel 10 KIRIKKALE
C. Boutin
11 JOLIE DEMOISELLE - O
M3
F3
F3
F3
F3
M3
M3
F3
F3
M3
F3
59
56,5
53,5
54
54
53
52
51
52
51
49,5
9
2
3
10
5
11
1
8
4
6
7
M. Guyon
I. Mendizabal
V. Gambart
G. Benoist
T. Jarnet
A. Crastus
F. Veron
J. Tastayre
Alxi Badel
E. Hardouin
P. Dominois
Gentleman : 8 - 1 - 6 - 2 - 5 - 7 S. Flourent : 2 - 10 - 5 - 7 - 1 - 6
L. Stieven : 1 - 8 - 6 - 2 - 5 - 7
7
Prix Haras de Montgermont.......15 h 35
Handicap de catégorie - 4 ans
19 000 € - 2 600 m - Course E
M. Delzangles
Rob. Collet
S. Kobayashi
M. Henry
B. Renk
C. Plisson
P. Butel
J.-E. Pierre
C. Lécrivain
K. Borgel
C. Boutin
P. Le Gal
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
MISS COTIL
ROUKINE CARMÉLITE
AU BOUT DU RÊVE
DESTINY HIGHWAY - O
SKYFALL
LOU D’HAGUENET
GINGKA - O
SHOW ME THE WAY
QUELLE FAMILLE - A
FABULEUX SOUV. - O
LES AFFRES - O
ENTRELACÉS
F4
F4
F4
H4
M4
H4
H4
H4
F4
M4
H4
F4
60
59,5
58,5
58
55,5
58
57,5
57,5
57,5
57
54
54,5
10
2
6
12
1
5
9
11
7
3
8
4
A. Fouassier
S. Maillot
A. Lemaitre
A. Werlé
S.M. Laurent
A. Crastus
F. Veron
N. Jeanpierre
M. Androuin
A. Hamelin
S. Bigot
S. Martino
Gentleman : 5 - 1 - 8 - 7 - 9 - 10 S. Flourent : 10 - 1 - 2 - 7 - 9 - 4
L. Stieven : 7 - 1 - 10 - 9 - 5 - 2
8
Prix de l’Orvanne ......................... 16 h 10
Handicap - Ligne droite
19 000 € - 1 100 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J. Legry
Y. Nicolay
M. Boutin
A. Junk
G. Mimouni
M.-C. Boutin
C. Boutin
P.-R. Nicolas
E. Legrix
J.P.D. Ancelin
C. Boutin
R. Nerbonne
J.-J. Montagne
M. Attwood
RH Racing Club
S.-L. Hoffmeister
B. Goudot
P. Costes
Y. Nicolay
M. Boutin
A. Junk
J. Heloury
M. Boutin
C. Boutin
E. Caroux
E. Legrix
M. Henry
C. Boutin
R. Nerbonne
P. Nicot
E. Wianny
R. Houthoofd
C. Boutin
B. Goudot
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
DORINDA
GRIMILLIER - A
TITA CATY
MYTHIC TANGO - O
MEHEN
CHOPARLAS - O
SINA LUNGA (E1)
ALLEZ ROCKET - O
ARABIAN GLORY - O
JAHANSHAH
HEAVEN KING - A (E1)
SILKY WIND - A
THOUSAND MILES - O
BIG BLIND
NILSON - A
GUENKI DESS - A
ANCO MARZIO
1
Prix d’Avignon.............................16 h 40
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
S. Bossert
Ecurie Ascot
C. Capocasale
A. Fehr
L. Mirto
M. Bellec
A. Capozzi
C. Picone
R. Bouckhuyt
W.J.S. Cargeeg
P. Boudengen
E. Moussion
Ecurie du Sud
H. Aknin
S. Bossert
S. Bérard
J. Reynier
F. Pardon
S. Labate
S. Labate
P. Khozian
S. Labate
J.-M. Capitte
W.J.S. Cargeeg
J.-M. Capitte
J.-L. Pelletan
J. Rossi
J. Heloury
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
LAYMAN JUNIOR - O
CHOCK DEE
BLAMAR - A
TOCDREAM
CANDY HEART - A
NAPOLÉONY - A
LADY GRENADINE - O
LIBRE DE TOI
NUMBERS TALK - A
ORDONNÉE
INDIAN FORCE
ABOU SELEM
ARCA
EL CASCO - O
F4
F5
F4
M7
H4
H12
F4
F5
M4
M4
H7
H7
M8
H5
H5
F4
M8
60
58,5
55
57
57
56,5
54,5
55,5
55,5
55
53
54
53
53
51,5
53
53
16
12
17
2
1
9
14
5
4
11
3
6
8
13
7
15
10
E. Hardouin
P.-C. Boudot
V. Gambart
G. Benoist
A. Hamelin
S. Pasquier
P. Dominois
S. Maillot
C. Passerat
A. Werlé
J. Tastayre
J. Claudic
F. Veron
D. Breux
Z. Pfeil
A. Crastus
Alxi Badel
Gentleman : 6 - 3 - 5 - 9 - 17 - 13 - 11 - 4 S. Flourent : 11 - 17 - 13 - 5 - 9 - 15 - 12 - 6
L. Stieven : 13 - 11 - 6 - 5 - 14 - 12 - 4 - 9
Plat Umberto Rispoli devrait faire
sa rentrée en France vendredi
à Deauville. Le jockey italien a participé
à 629 courses sur notre sol l’an dernier,
obtenant 49 victoires et 256 places.
4. Danza Cavallo (6), A. Fouassier. Coup. ord.
48,90. Trio ord. 109,40.
4e COURSE 1. Sea Trial (5), Alex. Roussel, G. 6,10 P. 3,40; 2. Baltic Spirit (2),
A. Werlé, P. 4,90; 3. Bancomat (13), A. Bernard, P. 3,70; 4. Prorisks (8), M. Forest. Coup.
gag. 69,10. Coup. pl. (5-2): 27,20 (5-13) 22,40
(2-13) 31,30. Trio (5-2-13): 729,90. NP 10.
5e COURSE 1. Sting Chope (1), M. Forest, G. 3 P. 1,80; 2. Song Of Penny (3),
A. Fouassier, P. 3,90; 3. Doshermanas (6),
P. Dominois, P. 5,20 ; 4. Antéquéra (8),
M. Androuin. Coup. gag. 20,80. Coup. pl. (1-3):
7,20 (1-6) 7,40 (3-6) 25,40. Trio (1-3-6): 91,20.
6e COURSE 1. Saronsla Belle (6), Alex.
Roussel, G. 11,30 P. 2,90; 2. Jean de Médicis
(5), S. Maillot, P. 1,70; 3. Treize Heureux (4),
P. Dominois, P. 4,80; 4. I Love Loup (1),
A. Bourgeais. Coup. g. 19,90. C. p. (6-5): 7 (6-4)
22,20 (5-4) 11,90. Trio (6-5-4): 97,30. NP 7.
7e COURSE 1. Tornade Précieuse (9),
A. Desvaux, G. 4,30 P. 1,80; 2. Garussian (3),
C. Couillaud, P. 1,90; 3. Kapéria (4), B. Lestrade, P. 2,80; 4. Bois du Plessis (5), A. Bonduau. Coup. gag. 14,50. Coup. pl. (9-3): 6 (9-4)
9,20 (3-4) 8,40. Trio (9-3-4): 47.
8e COURSE 1. Robin Royal (2),
C. Couillaud, G. 21,30 P. 4,50; 2. Pink Tiger (4),
M. Carroux, P. 2,80 ; 3. Questimato (3),
A. Bonduau, P. 3,60; 4. Dom Kaki (12),
P. Paysan. Coup. gag. 42,40. C. p. (2-4): 15,60
(2-3) 18,60 (4-3) 12,80. Trio (2-4-3): 102,80.
4
Prix Général Bonafé.....................18 h 10
H6
H9
F7
H8
F6
M7
F5
H5
M6
F6
H6
H7
H9
H5
60
58,5
59,5
59
58,5
58,5
58,5
58
58
57,5
54,5
56,5
56
54
9
6
8
5
12
3
2
1
10
11
4
7
13
14
D. Santiago
F. Masse
G. Congiu
F. Pardon
T. Piccone
G. Millet
F. Blondel
X. Bergeron
C. Soumillon
S. Ruis
A. Monnier
D. Michaux
R. Campos
V. Seguy
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Ec. Camacho Cses
Ec. Camacho Cses
J.-C. Seroul
A. De Lanfranchi
F. Sanchez
M. Bouly
Ecurie Kura
Moratalla
A. Capozzi
M. B. de Puchesse
Y. Fouin
E. Eyvaso
C. Vercken-Mar.
Har. La Gousserie
P. Cottier
P. Cottier
F. Rossi
C. Escuder
F. Sanchez
P. Chatelain
T. Larrivière
M. Cheno
P. Khozian
J-Pier. Gauvin
S. Bérard
M. Planard
J. Reynier
R. Martens
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
SUNDAY DREAM (E1)
CLAIREFOUGÈRE (E1)
ROI D’ARAGON
KING LOLLIPOP
RISKHANA
VARING - O
ZOR - A
ESPADERO
LADY PRÉTORIA
HIGHNESS MAHAR. - O
BECQUARIUS
SHINING LIFE
PEARL STYLE - A
ROYALITTA - O
M4
F4
H4
M4
F4
M4
M4
H4
F4
F4
H4
F4
H4
F4
62,5
59,5
59,5
60,5
60
59
59
58,5
55
54,5
51,5
53
53
52,5
12
6
3
11
13
10
5
1
7
8
14
9
2
4
X. Bergeron
V. Seguy
S. Prugnaud
F. Blondel
C. Cadel
F. Forési
S. Richardot
D. Michaux
N. Perret
A. Larue
F. Masse
Flavien Prat
M. Forest
S. Ruis
Gentleman : 4 - 1 - 11 - 9 - 3 - 7 - 10 S. Flourent : 9 - 4 - 7 - 5 - 10 - 3 - 1
L. Stieven : 9 - 1 - 11 - 7 - 5 - 10 - 4
Gentleman : 4 - 2 - 3 - 6 - 9 - 7 - 10 - 8 S. Flourent : 2 - 9 - 7 - 6 - 8 - 10 - 3 - 1
L. Stieven : 6 - 4 - 3 - 9 - 2 - 10 - 13 - 5
Prix Henri Rouvière......................17 h 10
Prix des Candolles ...................... 18 h 40
2
Hand. de cat. divisé - 2e épr. - Cse G
12 000 € - 2 000 m - 5 ans et +
C. André
P.-R. Nicolas
I. Essig
B. Cambier
M. Charleu
E. Bernhardt
Gaby Mossé
C. Lauffer
F. Fertillet
Geor. Mossé
J.-M. Capitte
L. Gallone
C. Picone
C. Porte
R. Martens
E. Caroux
F. Forési
C. Boutin
F. Forési
E. Bernhardt
F. Forési
C. Lauffer
P. Marion
F. Forési
J.-M. Capitte
W.J.S. Cargeeg
P. Cottier
C. Ligerot
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
CHICHI ROYALE
TOXÉAS
DERKIOS
MILEY
DUC DE LORRAINE
LE CASTELLANAIS - A
TURF EXPRESS
SONGEUR
INTELLETO - O
COMPROMIS - O
SAIMO - A
TENDER LOVE
TOUCH OF CLASS ESS
DRAGON BALL - A
H8
M7
H5
H5
H5
H7
H8
H6
H5
H7
H5
H7
F7
F5
60
59,5
59,5
59
58
58
57,5
57
57
56
57
57
57
55,5
6
1
3
8
14
10
13
12
11
9
4
2
7
5
F. Lefebvre
T. Henderson
F. Forési
T. Bachelot
S. Richardot
R. Fradet
F. Blondel
D. Santiago
T. Piccone
S. Callac
C. Soumillon
S. Ruis
M. Forest
Y. Bonnefoy
Gentleman : 1 - 4 - 11 - 7 - 3 - 8 - 12 S. Flourent : 3 - 4 - 12 - 11 - 9 - 5 - 2
L. Stieven : 11 - 3 - 1 - 8 - 5 - 2 - 4
3
Prix le Capucin.............................17 h 40
A réclamer - Course G - 4 ans et +
12 000 € - 1 500 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Pat. Dreux
S.-L. Hoffmeister
S.-L. Hoffmeister
Ec. C. Garnier
Bel-Oise S.A.
Ec. du Sud
Pena Hip. Atalaya
C. Mouly
G. Botti
S. Bossert
A. Hamot
P. Jousset
J.-P. Vand. Heede
Caro Santa Cruz
M. Gentile
C. Boutin
M. Seror
P. Marion
J.-M. Capitte
J. Rossi
E. Puente Simon
J. Heloury
J-Pier. Gauvin
S. Bossert
F. Forési
J.-L. Pelletan
C. Scandella
Urbano-Grajales
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
CELEBRITY CHOICE
PETIT HUMUS (E1)
RHYTHM OF L. - A (E1)
CAT MELODY - O
FLYING SCOTSMAN - A
NEKTARUS
GARAJONAY
MYSTICAL POWER
BREAKNECK
ALLEZ BAILEY - O
REY DAVIS - A
HUBRIS - A
QUESTOR
GOTA DE ORO
M7
M5
M5
F6
M6
H6
M5
F5
F4
H8
H9
H4
H5
F4
56,5
60
60
58,5
58
58
58
56,5
56,5
56
56
56
56
52
5
8
13
12
7
4
9
2
11
14
1
10
6
3
F. Masse
M. Forest
T. Bachelot
C. Soumillon
S. Ruis
R. Campos
F.-X. Bertras
T. Piccone
A. Larue
D. Santiago
F. Forési
D. Michaux
F. Pardon
V. Seguy
Gentleman : 6 - 7 - 8 - 1 - 4 - 9 - 11 S. Flourent : 9 - 6 - 7 - 4 - 1 - 5 - 11
L. Stieven : 8 - 1 - 11 - 9 - 4 - 7 - 5
Etat du terrain
Entraîneurs à suivre
PSF
J.-M. Capitte - J. Rossi
Dernière heure
Jockeys à suivre
Tocdream - Saimo Rey Davis - Zor Bucking Ben Le Virtuose - Hot Stock
D. Santiago - F. Blondel
Nos sélections
Gagn. : (701) Sage Bird
Plac. : (402) Clairefougère
HIER À ANGERS...
1 r e COURSE 1. Antijima (5),
Alex. Roussel, G. 1,50 P. 1,10 ; 2. Vlalchef (3),
A. Bourgeais, P. 1,10 ; 3. Ame En Peine (7),
H. Paimblanc, P. 1,10 ; 4. Vayant d’Arzembouy (4), N. Paysan. Coup. gag. 3,50. Coup.
pl. (5-3) : 1,70 (5-7) 2,30 (3-7) 3,80. Trio
(5-3-7) : 8,10. NP 1.
2e COURSE 1. Salam Bombay (4),
M. Eon, G. 3,50 P. 1,60; 2. Harbour of Hope
(3), A. Werlé, P. 2; 3. Marceti (7), Alex.
Roussel, P. 1,20; 4. Roatan (6), M. Androuin.
Coup. gag. 13,70. Coup. pl. (4-3): 4,70 (4-7)
2,70 (3-7) 3,80. Trio (4-3-7): 13,30. NP 2.
3e COURSE 1. Tocantins (1), V. Gambart, G. 13,60 P. 4,40; 2. Visioner (3), M. Forest, P. 2,40; 3. Hussard (5), Alex. Roussel;
Cagnes-sur-Mer, le 15 février. CLAIREFOUGÈRE
participe au Prix d’Antibes (quinté).
Hand. div. - 1re épr. - 4 ans
18 000 € - 2 000 m - Cse E
Hand. de cat. divisé - 1re épr. - Cse G
16 000 € - 2 000 m - 5 ans et +
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
B. Boitez
S. Vidal
Y. Matsumoto
C. Lauffer
P. Aregger
G. Lelong
P. Drioton
J.-E. Pierre
L. Delaunay
C. Porte
C. Boutin
P. Le Gal
D
ans le Pick 5 (4e), CLAIREFOUGÈRE
aura une tâche plus facile que lors de sa
dernière course du 15 février, où elle
s’est alignée au départ d’un quinté. Par
conséquent, elle est en passe de redorer son
blason, d’autant qu’elle revient sur cette piste marseillaise où elle est invaincue en deux
tentatives. En effet, elle s’est imposée le
17 décembre avant de doubler facilement la
mise le 9 janvier. Malgré le raccourcissement
de la distance (elle passe de 2 600 à 2 000 m),
elle est capable de réaliser le triplé malgré la
présence de LADY PRÉTORIA, ZOR ou encore VARING, qui semblent les plus aptes à lui
apporter la réplique.
S.F.
(Scoopdyga/P. Costabadie.)
isputé sur le parcours rectiligne des
1 100 m, le Pick 5 (8e) s’apparente à un
véritable casse-tête chinois, d’autant
que le terrain est annoncé très souple. En
forme comme le prouve sa deuxième place
cantilienne du 28 février, HEAVEN KING représente un timide favori, car la régularité de
5
Handicap divisé - 2e épreuve - 4 ans
14 000 € - 2 000 m - Course G
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
C. Boutin
A.M. Roux
H. Coulomb
A. Ren
B. Chalmel
A. Soriano
A.-M. Estainville-G.
Har. du Quesnay
J. B. de Balanda
C. Lauffer
H. Salemme
P. Adda
G. Zamora
L. Mirto
C. Boutin
P. Cottier
J.-M. Capitte
P. Khozian
J. Reynier
K. Borgel
P. Marion
J. Rossi
K. Borgel
C. Lauffer
J.-C. Napoli
K. Borgel
C. Escuder
S. Labate
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
MAHAJANGA - A
GOLD TIGER
HIT THE LINE
NABAA SPEED
MESHARA
PROMESSE D’ECOUVES
ANGEL’S MANOR
SEXY - A
VIA VECCHIA
BUCKING BEN
ELPIZO
BLACKSOU
ONE HALEN - A
PETITE MOUCHE - A
F4
H4
H4
F4
F4
F4
F4
F4
F4
H4
H4
H4
F4
F4
60
60
59
58,5
58,5
56
58
58
58
56,5
56
56
53
55
2
11
9
7
4
6
10
12
5
13
3
1
14
8
T. Bachelot
M. Forest
C. Soumillon
F. Blondel
G. Congiu
B. Panicucci
T. Piccone
R. Campos
F.-X. Bertras
D. Santiago
G. Millet
N. Perret
F. Masse
S. Ruis
Gentleman : 5 - 3 - 14 - 12 - 7 - 9 - 6 S. Flourent : 3 - 4 - 5 - 9 - 13 - 7 - 10
L. Stieven : 4 - 5 - 3 - 2 - 7 - 10 - 9
6
Prix de l’Essor .............................. 19 h 10
A réclamer - Jeunes jockeys et apprentis
13 000 € - 2 000 m - Course G - 3 ans
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
G. Zamora
C. Boutin
C. Boutin
R. Frauciel
C. Lauffer
C. Memran
Pat. Dreux
M. Gentile
S. Vidal
M. Gentile
C. Boutin
C. Boutin
J. Rossi
C. Lauffer
K. Borgel
M. Gentile
M. Gentile
K. Borgel
1
2
3
4
5
6
7
8
9
DUST IN THE W. - A
TOXIC - O (E1)
BAÏA CHOPE - O (E1)
LADY SURPRISE
MY MY MY DILIZA
LE VIRTUOSE - A
DAY DATE - A
NUIT DES AIGLES - A
LES YEUX RÉVOLVER
H3
M3
F3
F3
F3
M3
F3
F3
F3
56,5
55,5
55
53
54
52,5
53
52
51
8
6
4
3
2
9
1
5
7
F. Masse
Y. Bonnefoy
C. Cadel
F. Perier
P. Boehm
G. Latour
S. Callac
V. Seguy
B. Panicucci
Gentleman : 9 - 4 - 6 - 1
S. Flourent : 1 - 4 - 9 - 6
L. Stieven : 9 - 4 - 1 - 6
7
Prix des Plaines d’Arbois ........... 19 h 40
Course G - 3 ans - Maiden
16 000 € - 1 500 m
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
A. Capozzi
Ecurie Borgel
C. Lauffer
Ecurie Kura
Har. du Logis
J. Ravier
Ha. La Gousserie
Wertheimer et Fr.
G. Zamora
P. Khozian
K. Borgel
C. Lauffer
T. Larrivière
J.-M. Capitte
P. Decouz
R. Martens
Y. Durepaire
C. Escuder
1
2
3
4
5
6
7
8
9
SAGE BIRD
PRETIUM DOLORIS
HOT STOCK
MY WENDY
ZARAZALAY
GALESBURG
BRISE DIVINE
NOUGABOO
CIELO RASO
M3
M3
M3
F3
F3
F3
F3
F3
F3
58
58
58
56,5
53
56,5
56,5
56,5
53
2
7
6
4
5
3
9
8
1
F. Blondel
E. Lacaille
D. Santiago
S. Richardot
A. Monnier
T. Bachelot
S. Ruis
Flavien Prat
F. Masse
Gentleman : 2 - 1 - 3 - 6
S. Flourent : 1 - 3 - 6 - 8
L. Stieven : 1 - 6 - 5 - 3
. . . E T L E S O I R À C AG N E S - S U R- M E R ( P I C K 5 )
1re COURSE 1. Vénus de Rio (6),
R. Mourice, G. 2,30 P. 1,30; 2. Vaeva Pride (1),
Y.-A. Briand, P. 1,40; 3. Vurlice Montaval (5),
D. Cinier, P. 3,60. Coup. gag. 3,50. C. p. (6-1):
2,10 (6-5) 9,40 (1-5) 8,70. Trio (6-1-5): 33,20.
2e COURSE 1. Tamaris Berceur (15),
J. Guelpa, G. 6,20 P. 2,60; 2. Marissa (1), P. Gubellini, P. 2,20; 3. Riquet la H. (10), M.-P. Marie,
P. 6,80; 4. Tiby Sly (6), S. Cingland. 5. Trèfle
du G. (11), R. Mourice. C. g. 21,10. C. p. (15-1):
8,70 (15-10) 38,60 (1-10) 36,20. Trio: 192,40.
NP 8, 9. PICK 5 (15-1-10-6-11): 745,50.
3e COURSE 1. Vulcain of Mars (6),
C.-A. Mary, G. 5,40 P. 2,60; 2. Viking du
Sarthon (8), Y.-A. Briand, P. 2,70; 3. Viano
Turbo (7), R. Mourice, P. 5,30; 4. Vingt Sur V.
(5), S. Cingland. C. g. 27,70. C. p. (6-8): 11,40
(6-7) 21,50 (8-7) 15,50. Trio (6-8-7): 157,30.
4e COURSE 1. Uranie du Glay (8),
J. Guelpa, G. 5,80 P. 1,30; 2. Up And Wood (6),
Y.-A. Briand, P. 1,20; 3. Urfist du Châtelet
(13), J.-C. Féron, P. 1,50; 4. Udiane (3), E. Raffin. Coup. gag. 5,30. Coup. pl. (8-6): 2,50 (8-13)
3,50 (6-13) 3,50. Trio (8-6-13): 12,90.
5e COURSE 1. Beerscott (5), A.-A. Chavatte, G. 1,50 P. 1,20; 2. Balisto de May (3),
C.-A. Mary, P. 1,40; 3. Beau Peschard (4),
D. Cinier. Coup. ord. 2,70. Trio ord. 17,90.
6e COURSE 1. Belle de Bry (6), R. Derieux, G. 2,20 P. 1,20; 2. Boca Chica (3),
E. Raffin, P. 1,50; 3. Black Lady Dream (9),
D. Alexandre, P. 2,30. Coup. g. 4,10. C. p. (6-3):
2,20 (6-9) 4,50 (3-9) 6,60. Trio (6-3-9): 19,30.
7e COURSE 1. Régis Fides (9), I. Metzemaekers, G. 8,60 P. 2,40; 2. Rose de Briouze
(14), L. Guelpa, P. 3,10; 3. Urfa d’Orgères (7),
M. Tardy, P. 2,40; 4. Roi du Solat (5), G. Ambrogio. Coup. gag. 30,50. Coup. pl. (9-14): 10,90
(9-7) 10 (14-7) 12,60. Trio (9-14-7): 75.
Annonces classées
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
28
www.bottazzi.fr
Pour une étude clinique
et souffrant de douleurs chroniques
persistantes depuis plus de 3 mois
d’intensité modérée à sévère
Les douleurs recherchées s’expriment habituellement aux pieds et
aux mains. Ce sont des sensations de brûlures, de picotements, de
fourmillements, d’engourdissements et de marche sur des cailloux.
Cette étude va évaluer l’efficacité d’un nouveau produit à l’étude
administré par voie orale. Elle durera 100 jours et nécessitera des
visites régulières. Si vous le souhaitez, votre médecin traitant sera
informé de votre participation.
VU
À LA TÉLÉ !
Jean-Marc Bottazzi, EXPERT
M° MADELEINE OU HAVRE CAUMARTIN - PARKING OFFERT À 30 MÈTRES
61 rue de Dunkerque - 75009 Paris - du lundi au vendredi 10h30 à 18h30
M° ANVERS - GARE DU NORD
RC 440 526 069
StéphanMickaël
Boutique
dans les puces
de St-Ouen
ESTIMATION GRATUITE
DÉPLACEMENT TOUTE DISTANCE
ACHAT DE MEUBLES ET OBJETS ANCIENS
TABLEAUX, PENDULES, BIBELOTS, VAISSELLE,
INSTRUMENTS DE MUSIQUE ANCIENS,
MONTRES, PIÈCES DE MONNAIES,
LIVRES ANCIENS, VIEUX JOUETS,
CARTES POSTALES ANCIENNES
PÂTES DE VERRE, BRONZES, ARGENTERIE, ETC.
[email protected]
¬ 01 60 20 85 84 - 06 10 50 25 02
Antiquités / Brocantes
7j/7
GRATUIT
Agréé en Préfecture
RACHAT POSSIBLE
A PARTIR DE
L’ANNEE 2000
06 72 08 68 64
Tous modèles
Alexis SECULA
06 61 20 57 88
DÉPLACEMENTS GRATUITS
PAIEMENT COMPTANT
ACHAT BIJOUX
DEPUIS 1954
L’EMERAUDE
horloger - bijoutier - joaillier - orfèvre
EXPERT EN BIJOUX & EN MONNAIES OR & ARGENT
59 ANNÉES D’EXPERIENCE www.emeraude.fr
ACHAT OR
ACHÈTE
LES BIJOUX
PLUS CHER
QUE LE POIDS
D’OR
DANS TOUTE
Antiquités Heitzmann P - 06 17 09 42 50
25,RUE LOUIS LE GRAND M° Opéra
Paris 2e 01 47 42 40 82 LUNDI AU SAMEDI DE 10H À 19H
2,BD BESSIERES
M° Porte de Saint-Ouen Paris 17e 01 46 27 56 39 MARDI AU SAMEDI 10H À 19H
47,RUE DAMREMONT M° Lamark
Paris 18e 01 42 52 25 45 MARDI AU SAMEDI 10H À 19H
EMPLOI
Commerce
Boucherie ROBERT et RENE
M° République rech. H/F
BOUCHER VENDEUR
Alexis SECULA
06 61 20 57 88
DEPLACEMENT GRATUIT
PAIEMENT COMPTANT
Repos dimanche et lundi
Se prés. 13 r. Fbg du Temple
Paris 10° - 01 42 08 22 84
CLUB DU POISSON à
Neuilly/seine (92) rech. h/f
POISSONNIER DE METIER
Tél. 01.47.22.23.36
bichard.nathalie@
gmail.com
www.pheitzmann-antiquaire.com
IMMOBILIER
www.immobilier-petits-prix.com
BEAUCOUP
DE CARACTERE
A SAISIR
POSS PAIEMENT A
TERME AVEC APPORT
SUPERBE MAISON DE PIERRES
AVEC DÉPENDANCE
SUR 520 M²
ANCIENNE
FORGE
SUR 3 900 M²
MAISON INDÉPENDANTE
À FINIR
D’AMÉNAGER
Prix : 35.000 € Prix : 26.000 € Prix : 62.000 €
CREDIT 100 % PRIX + FRAIS DE NOTAIRE
www.transaxia.fr ou ou DOC GRATUITE
TRANSAXIA 121, rue d’Auron 18000 BOURGES Tél. 02 48 23 09 33
Boulangerie Pâtisserie (92)
à Colombes recherche H/F
VENDEUSE
Port : 06.60.71.08.42
Tél : 01.47.86.26.83
PARIS 15 rech BOUCHER
+ EXTRA QUALIFIE H/F
possibilité de parking
Tel : 06 86 92 16 57
Boucherie rech. h/f
BOUCHER - PARIS & IDF
Tél : 06.74.25.95.24
OU 09.62.58.43.66
Boucherie Trad. Paris 17 ème
recherche urgent h/f
BOUCHER CONFIRME
Pas sérieux s' abstenir
Tel : 06.87.82.30.21
Boucherie à JOINVILLE
(94) rech.
- BOUCHER
Repos dimanche après midi,
lundi + 1 demi journée en
semaine Tél. : 01 42 83 57 59
ou : 06 14 02 73 41
PARIS 13ème rech. h/f
BOUCHER - Repos dimanche
et lundi - Tél : 06.88.15.08.11
ou 01.45.89.29.56
BOUCHERIE Paris 15è rech. h/f
PRÉPARATEUR VENDEUR
Possibilité logement
TÉL : 01.48.28.04.41
ou : 06.21.80.20.90
Boulangerie Pâtisserie (92)
à Colombes recherche H/F
VENDEUSE
Port : 06.60.71.08.42
Tél : 01.47.86.26.83
ELANCOURT 78
41, rue des Nouveaux Horizons
Offre réservée
aux locataires
d’Immobilière 3F
4 PIÈCES 88,80 m²
127.170 €
Réf. R143L-4118(1), au 4e étage
43, rue des Nouveaux Horizons
3 PIÈCES 71 m²
108.640 €
Réf. R143L-4319(1), au 4e étage
(1)
Classe énergie : D
*Cette offre est exclusivement réservée aux locataires d’Immobilière 3F du département des Yvelines pendant un délai de 2 mois à
compter du présent avis (conformément aux dispositions de l’article L443-11 du C.C.H relatif aux ventes de logements sociaux) sous
réserve de libération effective des lieux.
Agréé Préfecture
Achat
de véhicules
à partir de 2000
N° d’Agrément VHU : PR9400012D Créteil
ACHETE ACHETE
manteaux au meilleur prix
de fourrures Tout Arts
Asiatiques
Enlèvement
d’épaves
GRATUIT
450 avenue Maurice Thorez
94500 Champigny-sur-Marne
01 48 80 82 77
Vison,Astrakan,
Léopard, et toutes
autres fourrures
Vases, Statuettes,
Mobilier, etc.
Alexis SECULA
Alexis SECULA
06 61 20 57 88
06 61 20 57 88
DÉPLACEMENTS GRATUITS
PAIEMENT COMPTANT
DÉPLACEMENTS GRATUITS
PAIEMENT COMPTANT
Professionnels
ou particuliers,
proposez vos services
Vos annonces par tél. 01 40 10 51 08, e-mail : [email protected]
ou sur leParisien.fr, rubrique Annonces (Particuliers)
T
G R A TLAUFRAINCTE
BIJOUX SIGNÉS : BOUCHERON, CARTIER, CHAUMET, CHOPARD, MAUBOUSSIN, etc.
BIJOUX - DÉBRIS OR - LINGOTS - PIECES OR et ARGENT - DIAMANTS
MONTRES DE MARQUES : CARTIER, ROLEX, BREITLING, etc.
ACHÈTE Commerciaux
Tous cuivres ventes
marketing
distribution.
© lynea - Fotolia.com
ENLÈVEMENT
D’ÉPAVES
SUR TOUS
DÉPARTEMENTS
Pièce d’identité obligatoire - Paiement comptant par chèque
BROCANTE - DÉBARRAS
à coudre
DÉPLACEMEN
Advertisement sites FR006 FR008 version 1.0 20140128 based on master 2.0 20130816
ANTIQUITÉS
ACHETE
machines
PA I E M E N T
I M M É D I AT
Merci de nous contacter au du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 00
Hôpital Hôtel-Dieu (Paris)
Secrétariat du Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur
au 01 42 34 78 50
Centre Hospitalier Sud Francilien (Corbeil-Essonnes)
Secrétariat de la Consultation Douleur au 01 61 69 30 56
11 rue de Caumartin - 75009 Paris - Du lundi au samedi de 10h à 19h
Transports
Bibelots, horlogerie,
meubles anciens,
tableaux, armes anciennes,
jouets, cartes postales, livres anciens,
sculptures, manteaux de fourrure,
tapis...
Des personnes agées
de 18 à 80 ans diabétiques
© lapas77 - © Andre - Fotolia.com
01 44 71 05 72
cher
RECHERCHENT
Débris Or et Argent,
Or Dentaire,
Monnaies Or et Argent,
Lingots or,
Bijoux Anciens,
Modernes, Signés,
Diamants,
Montres de Marque.
t
Achète
Retrouvez demain
votre dossier immobilier neuf
“ Athis Mons (91) ”
Vos annonces par téléphone 01 40 10 52 70 (Professionnels), sur leParisien.fr, rubrique Pratique (Particuliers)
RCS PARIS 405 244 492
ACHAT
Or & Argent.
Le Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur
de l’Hôpital Hôtel-Dieu à Paris (75004)
et la
Consultation Douleur du Centre Hospitalier
Sud Francilien à Corbeil-Essonnes (91)
BIJOUX
MONTRES
L’Achat de Métaux précieux est interdit aux mineurs - RCS 542 053 061
Paiement par chèque soumis à une obligation fiscale, l’achat des métaux précieux est interdit aux mineurs. RCS 797 827 359.
A VOTRE SERVICE
Annonces classées
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
29
AUTOMOBILE
✁
Achète
PAIE COMPTANT
+ CHER
véhicules
autos /motos / camions
TOUS VEHICULES
ACHAT
COMPTANT & IMMEDIAT
Véhicules
de 2004 à 2013
Disponible 24h/24h
de 2003 à 2013
06 65 90 31 97
REGLEMENT IMMEDIAT
Même accidentés, fort kilométrage, HS,
gagées, pour export. à partir de 1996
AUTOS GAMBETTA
PAIEMENT
IMMÉDIAT,
DÉPLACEMENT
GRATUIT
06 07 65 34 40
01 30 49 04 25
132, avenue Gambetta Paris 20e
( sortie Pte des Lilas)
N’hésitez pas à découper cette annonce,
elle pourrait vous être un jour utile.
✁
01 43 64 30 40
Vendredi,
LE rendez-vous
automobile du Parisien
VENTES AUX ENCHERES PUBLIQUES
Régisseur : AGENCE FERRARI - 7, rue Sainte Anne - 75001 PARIS
Tél. : 01.42.96.05.50 - Fax : 01 42 86 08 21 - [email protected] - www.ferrari.fr
FERRARI
VENTES JUDICIAIRES, ANNONCES LÉGALES, FORMALITÉS DES SOCIÉTÉS, AVIS D’APPEL D’OFFRES, MARCHÉS PUBLICS, PUBLICATIONS JUDICIAIRES
AGENCE DE PUBLICITE
78
Vente aux Enchères Publiques au T.G.I. de Versailles, Palais de Justice 5, Place André Mignot le mercredi 9 avril 2014 à 9h - EN UN SEUL LOT
78
Vente aux Enchères Publiques au T.G.I. de Versailles, Palais de Justice 5, Place André Mignot le mercredi 9 avril 2014 à 9h - EN UN SEUL LOT
UNE MAISON D’HABITATION (93,38 m )
à BUCHELAY (78) - 5 Square de Rambouillet
12 rue de la Gare
Composée de 5 pièces principales. UN GARAGE. Occupée.
Dans le Bât. A, au 2
2
94
ème
étage, de 3 pièces principales et UNE CAVE. Occupé.
Mise à Prix : 88 000 €
Mise à Prix : 50 000 €
Pour tous renseignements, s’adresser :
Au Cabinet de Me Emmanuel GUEILHERS, membre de la SCP d’Avocats
GUEILHERS & Associés, Avocat à la Cour, 21, rue des Etats Généraux 78000 VERSAILLES- T. : 01.39.49.10.10.- internet www.ferrari.fr
Le cahier des conditions de vente est déposé au Greffe du JEX du TGI
de VERSAILLES et au Cabinet de l’Avocat, où il peut être consulté.
Visites sur place : les 28 mars et 4 avril 2014 de 9h à 11h.
Pour tous renseignements, s’adresser :
Au Cabinet de Me Emmanuel GUEILHERS, membre de la SCP d’Avocats
GUEILHERS & Associés, Avocat à la Cour, 21, rue des Etats Généraux 78000 VERSAILLES- T. : 01.39.49.10.10.- internet www.ferrari.fr
Le cahier des conditions de vente est déposé au Greffe du JEX du TGI
de VERSAILLES et au Cabinet de l’Avocat, où il peut être consulté.
Visites sur place : les 31 mars et 3 avril 2014 de 14h à 16h.
Vente aux enchères publiques au Palais de justice de CRETEIL
Rue Pasteur Valléry Radot- le jeudi 10 avril 2014 à 9h30 - EN UN LOT
à CHOISY LE ROI (94) 4-6, rue Léon Blum
UN APPARTEMENT de 99,81 m2
Bât A, 1er et 2e étages, Formant les lots 7 et 8 réunis pour ne former qu’une
seule unité d’habitation. Performance énergétique : énergivore.
Mise à Prix : 50 000 € - Libre
M Maître Francis RAIMON, membre de la SCP AKPR Avocat au
Barreau du Val de Marne 14, rue Lejemptel à VINCENNES (94)
T. : 01.43.74.74.94 - Me Jean Luc SABBAH, Avocat au Barreau de
PARIS 14, rue Vivienne 75002 PARIS T. : 01.42.97.54.25 - Le cahier
des conditions de vente peut être consulté au Greffe du Juge de
l’Exécution du TGI de CRETEIL ou au Cabinet de l’avocat poursuivant
Visite sur place le mardi 1er avril 2014 de 11h à 12h
e
92
UN APPARTEMENT (58,31 m2) à POISSY (78)
Vente aux enchères publiques, le Jeudi 10 avril 2014 à 14 H 30
au Palais de Justice de NANTERRE, Extension du TGI, 6, rue Pablo-Neruda
UN BOX à RUEIL-MALMAISON (92)
14 boulevard du Maréchal Foch
de 13 m² (5 m x 2,60 m). Bâtiment B, niveau inférieur, portant le n° 23
MISE A PRIX : 15.000 Euros (outre les charges)
Pour consulter le cahier des conditions de vente, s’adresser :
Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de NANTERRE, à l’Extension
du TGI, de 9 H 30 à 11 H 30, où il a été déposé sous la Référence Greffe
13/00100, à Maître Frédérique LEPOUTRE, Avocat Associé de la SCP
BLST, 3-5-7, avenue Paul Doumer à RUEIL-MALMAISON (92),
Tél. : 01 55 47 10 55, E-mail : [email protected]
VISITE sur place le Mardi 1er avril 2014 de 14 H 30 à 15 H 30
Rectificatif aux annonces parues les 21& 25 février 2014 concernant
la vente prévue au TGI DE NANTERRE 6 Place Pablo Néruda
Le JEUDI 27 MARS 2014 à 14H30 D’UN APPARTEMENT
à SAINT CLOUD (92) 83, rue Buzenval il y a lieu de lire :
Mise à Prix 232 000 € et non pas 117 000 € comme indiqué par erreur.
Signé Me TARDIEU CONFAVREUX Avocat
93
Vente aux enchères publiques sur licitation au Palais de justice de BOBIGNY 173,
av. P.-V. Couturier- le mardi 8 avril 2014 à 13h30- EN UN LOT
à ROSNY SOUS BOIS (93) - 19, rue Pierre de Coubertin
94
Vente aux enchères publiques au Palais de justice de CRETEIL
Rue Pasteur Valléry Radot- le jeudi 10 avril 2014 à 9h30 - EN UN LOT
à VILLENEUVE SAINT GEORGES (94)
114 avenue Anatole France
UN APPARTEMENT de 47,79 m2
De 2 pièces principales au rdc.Un emplacement de parking.
Mise à Prix : 60 000 € - Occupé par propriétaire actuel
Rens.: Me Serge TACNET, Avocat au Barreau de CRETEIL, 60, avenue
Jean-Jaurès- 94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE- T. : 01.47.06.94.22
Me Bruno PICARD, Avocat au Barreau de PARIS- 193, rue de L’Université
75007 PARIS - T. : 01.53.59.33.59 de 14h à16h - A tous avocats postulants près le TGI de CRETEIL - Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI
deCRETEIL où le cahier des conditions de vente est déposé
Sur les lieux pour visiter le 4 avril 2014 de 14h00 à 15h00
93
Vente aux enchères publiques, le Mardi 8 avril 2014 à 13 H 30
au TGI de BOBIGNY (93), 173 avenue Paul Vaillant-Couturier
Une MAISON d’HABITATION
UN APPARTEMENT à SEVRAN (93)
Cadastrée section F n° 206 pour 65 a 80 ca. Lot n° 21 : au rdc entrée, salon, séjour, cuisine, wc, rangement, placard. Au 1er étage : dégagement, 3 chambres, salles de bains
avec wc. Droit à la jouissance exclusive d’une parcelle de terrain de 108 m2.
Lot n° 55 :Droit à la jouissance exclusive et perpétuelle d’un garage.
4 avenue Henri Dunant
de 62,93 m². Bâtiment T8, escalier 8, au 9ème étage, porte A, comprenant :
cuisine, séjour, 2 chambres, salle de bain, w.-c., séchoir et loggia- Avec Cave
MISE A PRIX : 22.867 Euros (outre les charges)
Mise à Prix : 160 000 Euros
(Caution bancaire ou chèque de banque : 3.000 Euros)
Pour consulter le cahier des conditions de vente, s’adresser
Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de BOBIGNY, où il a été déposé, à
la SCP DOMINIQUE-DROUX & BAQUET, Avocats, 14 allée Michelet aux
PAVILLONS-SOUS-BOIS (93320), Tél. : 01 48 47 43 47
VISITE sur place le Lundi 31 mars 2014 de 10 H 00 à 10 H 30
Avec faculté de baisse du 1/4, de 1/2 à défaut d’enchères.
Rens. : SCP MICHEL AUDOIN GILLET BELGRAND, Avts ass. au
Barreau de la Seine Saint Denis 32, avenue Dumont - AULNAYS/BOIS (93600) - T. : 01.48.66.38.78 - Au Greffe du TGI de BOBIGNY
et au cabinet de l’Avocat poursuivant où le cahier des conditions de
vente peut être consulté- www.ferrari .fr
Sur les lieux pour visiter le 4 avril 2014 de 9h à 10h
92
Vente aux enchères publiques au Palais de justice de NANTERRE 6, Place Pablo
Néruda le jeudi 10 avril 2014 à 14h30 - EN UN LOT
à COURBEVOIE (92) - 42, rue de l’Alma
Un APPARTEMENT de 2 P.P 63,75 m2
Résidence Athos. Au rez-de-jardin : et une cave n° 102.
à COURBEVOIE (92) - 12, rue Baudin
Le Zodiaque : Un parking couvert n° 507.
Mise à Prix : 51 000 Euros
Rens. : Me M.L GERARD PAILLARD, Avocat au Barreau des HAUTS
DE SEINE, 2, rue du Château- 92200 NEUILLY SUR SEINET. : 01.47.89.32.94 - Me TARDIEU CONFAVREUX, Avocat à PARIST. : 01.53.75.46.62- Au Greffe du TGI de NANTERRE et au cabinet de l’Avocat
poursuivant où le cahier des conditions de vente peut être consulté
Sur les lieux pour visiter le 2 avril 2014 de 14h30 à 15h30
92
Vente aux enchères publiques, le Jeudi 10 avril 2014 à 14 H 30
au Palais de Justice de NANTERRE, Extension du TGI, 6, rue Pablo-Neruda
UN LOCAL à CHATENAY-MALABRY (92)
46 à 52 rue du Docteur Le Savoureux
de 233 m². Bâtiment E, au rez-de-chaussée, divisé en :
UN APPARTEMENT de 97,60 m², de 5 pièces principales
Et 4 STUDIOS (entre 28,95 m² et 24,84 m²), dont deux sont loués
Jouissance exclusive d’un jardin (120 m²). PARKING extérieur (11,50 m²)
MISE A PRIX : 170.000 Euros (outre les charges)
Pour consulter le cahier des conditions de vente, s’adresser :
Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de NANTERRE, à l’Extension
du TGI, de 9 H 30 à 11 H 30, où il a été déposé sous la Référence Greffe 12/00131, à
Maître Frédérique LEPOUTRE, Avocat Associé de la SCP BLST, 3-5-7, avenue Paul
Doumer à RUEIL-MALMAISON (92),
Tél. : 01 55 47 10 55, E-mail : [email protected]
VISITE sur place le Vendredi 4 avril 2014 de 15 H 00 à 16 H 00
Retrouver toutes nos annonces sur www.ferrari.fr
Jeux
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
30
motsléchésn°3622
motscroisés
A
B
C
D
E F
G H
I
jeux proposés par
Avec les sept cases nu­érotées, reconstituez le ­ot répondant
à la déinition : c’estparfoislàqu’onpêche…
J
1
2
METTABLE
APPARUS
FABRIQUÉE
EN SÉRIE
PLATS
RURAUX
PAREILS
CONSISTANCE
3
ACCORD
EN
AFFAIRES
2
3
4
5
6
CONSTRUISENT
PETIT
ROBERT
BOMBE
PARFUMÉE
TENTES DE
MONGOLIE
7
DIVERSIFIÉ
SYMBOLE
DU RADIAN
4
5
FONCTION
VITALE
6
STATION
DE RADIO
3
6
VOISIN
7
PARTIE
DU YEN
INSTALLE
SUR UNE
CHAISE
9
FLOTTE...
OÙ
FLOTTER
4
IBIDEM
10
Horizontalement : 1. Défaut de prononciation. 2. Aller de
l’avant. Ça impose le silence. 3.Aller d’œillet en œillet. Précise une
possession. 4.Général orienté au sud. Il abrite une colonie d’ouvrières. 5. Sujet indéini. L’homme des lignes. 6. Bourgeon rudimentaire. Roi des animaux. 7.Céréale à petits grains. 8.Contenant de
malice. Il se ixe par ses racines. 9.Titane du chimiste. Elle compta
jusqu’à douze membres. Obtenue après demande. 10. Fait une
superposition. Couverture de malades.
Verticalement: A.Spécialiste des animaux. B.Existes vrai-
ment. Direction sur la boussole. Le premier en géographie. C.Ardeur au travail. Station de radio. D.Il est bavard et coloré. Reçoit
nos conidences. C’est tout à fait cela. E.Féroces. F.Bouleverse. Dépôts de vin ou de bière. G.Fractionnée. H.Conjonction de coordination. Est élevée dans un parc. I.Mieux vaut tirer le bon. Ils coulent
de source. J.Ancien empereur russe. Quantités non négligeables.
CAP À
TENIR
RÉSONNA
ORNER DE
DESSINS
CRYPTÉE
PETIT
MANOIR
TEXTILES
BEAU
COMME
L’ÉTÉ
SALADE DE
FONTAINE
7
ÉVITE DE
PRENDRE
L’EAU
PRONOM
FAIS TOURNER SANS
POUSSER
DÉBAUCHE
BERNÉE
MALADRESSE
ELLE EST
SOUVENT
POUSSIÈRE
PRÊTE
L’OREILLE
À PEINE
ROUGI
IL VIT EN
INDONÉSIE
IMPÔT
NIVEAU SUR
UN TATAMI
ÉLÉMENT
D’UNE
CHARRUE
DIVISÉES
EN
PARCELLES
Sudoku
BÉNÉFICE
DIFFICIlE
En partant des chi­­res déjà inscrits, re­plissez la grille de ­anière
que chaque ligne, chaque colonne, et chaque carré de 3 x 3 contienne
une seule ­ois tous les chi­­res de 1 à 9.
5
6
1
9
2
7
3
5
4
7
5
Mardi 4 mars 2014
5
22 27 44
1
6
LAISSE
UN BLANC
3
MAIN
FORTE
1
5
POSSESSIF
2
DES
ANNÉES
ET DES
SIÈCLES
2
ÉCOULEMENTS
Solutions
1
6
8
FAIRE
CONTRASTE
ION À
CHARGE
NÉGATIVE
2
9
6
9
BISON
DE JADIS
8
4
COMME
UN POIL
COUPÉ À
LA RACINE
DONNE DU
FLAIR
1
2
r
a
d
I
O
L
O
G
U
e
O
B
e
I
S
S
O
r
T
B U S
O n n
n I a
e C
T
K
O P
m O S
r e
n e S
e S
dunuméroprécédent
T e S
e m e
P m
L a I
I T
r e P
e
O
S I L
d I
P e S
S e
n T
I
r e
a r
U S
C
I e
T O
e r
6 3 9 5 8 2 4
8
1
5 9 4 7
2 4 7
1
3
1
2
1
2 6 3
1
3
2 4
3 8 5 9 6
2 6 4 9 5
7 8
1
6 8 7
2
5 9 4 3
1
1
5 4 6 3 9
8 2
7
r
r a
C
C O
L
L e
7
6 3 9 5 8
9 5 8 6 7
4 7
suDoku
8
FRÈRE
DE CAÏN
MotsCroIsés
MotsCroIsés
9
JEUNE
POISSON
COGNE
7 6 3 8 2 9
1
4 5
MotsFléCHés
8
3
1
V
C
T
P
F
T e
am e n a G e
e L I B a T a I r e
L O C a T a I r e S
S O L e n n e L
a
n e
I e
O C
T r e S S e
a n e
a T H O S
O S S U
L
H e U
a U
a G d e
T e n T a I
a I m e r
O I e S m I n e T
e r e
S T a r
n e m
e n e e
F e U T r e
Km a n T I
S e r T
e L U e
amB r e S
Le mot à trouver est : méandre.
Les sorties au cinéma
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
31
UnenuitpoursauverParis
PEOPLE
EXPRESS
Sur les écrans. «Diplomatie», de Volker Schlöndorff, raconte
la nuit du 24 au 25 août 1944 où la Wehrmacht faillit brûler Paris.
(LP/Delphine Goldsztejn et Olivier Corsan.)
Alain Resnais
inhumé lundi
Les obsèques d’Alain Resnais auront
lieu lundi 10 mars à Paris, a annoncé
mardi la maison de production du
cinéaste. Le réalisateur de « Nuit et
Brouillard », « Hiroshima mon
amour », « On connaît la chanson »,
et dont l’ultime film, « Aimer, boire
et chanter », sortira le 26 mars,
est décédé samedi à 91 ans.
La cérémonie se tiendra à 10 h 30 à
l’église Saint-Vincent-de-Paul, dans
le Xe arrondissement. Elle sera suivie
de l’inhumation du cinéaste au
cimetière du Montparnasse. La
cérémonie à l’église et l’inhumation
sont ouvertes à tous, a précisé la
maison de production, en ajoutant
que Sabine Azéma, compagne
d’Alain Resnais, souhaitait
uniquement « des fleurs blanches,
pas de couronne ».
« Diplomatie », film historique
allemand avec André Dussollier, Niels
Arestrup, Burghart Klaussner, Charlie
Nelson... Durée : 1 h 24. YYY
action de «Diplomatie», le
film réalisé par Volker
Schlöndorff (Palme d’or à
Cannes en 1979 et Oscar
pour «le Tambour»), qui sort aujourd’hui dans 250 salles, se situe
dans la nuit du 24 au 25 août 1944,
peu après le débarquement des alliés. Le sort de Paris est alors entre
les mains du général Dietrich von
L’
Choltitz, commandant en chef de
la Wehrmacht, qui se prépare, sur
ordre d’Hitler, à faire sauter la capitale. Ce militaire prussien n’a jamais eu d’hésitation quand il fallait
obéir aux ordres. Or, c’est justement ce que redoute le consul suédois, Raoul Nordling, lorsqu’il gravit l’escalier secret qui le conduit à
la suite du général à l’Hôtel Meurice, rue de Rivoli. Les ponts sur la
Seine et les principaux monuments
de Paris, Le Louvre, Notre-Dame, la
tour Eiffel, sont minés, prêts à ex-
« Diplomatie », Volker Schlöndorff
a voulu se concentrer pour l’essentiel sur le duel entre ces deux hommes. « La rencontre n’a pas eu lieu
du tout telle que je l’ai mise en
scène, expliquait le réalisateur au
Festival de Berlin. Toutefois, Nordling et Choltitz se sont rencontrés
plusieurs fois, quelques jours avant
le 24 août pour négocier un échange de prisonniers et une trêve. » Le
réalisateur reconnaît que la part de
fiction est considérable dans le
film. « Ce qui est sûr, et que Cyril
Gély (NDLR : l’auteur de la pièce
et scénariste du film) a utilisé comme point de départ, c’est que les
deux hommes ont parlé du sort de
la ville de Paris. »
ploser. Utilisant toutes les armes de
la diplomatie, le consul va essayer
de convaincre le général, qui a juré
fidélité au Führer, de ne pas exécuter l’ordre de destruction.
Ces deux personnages clés de la
libération de la capitale étaient présents dans le fameux « Paris brûlet-il ? » de René Clément, sorti en
1966. Le général Von Choltitz était
alors incarné par le comédien allemand Gert Fröbe et le consul suédois Nordling par l’immense Orson
Welles. Ici, pour les besoins de
n Un échange passionnant
(LP/Arnaud Journois.)
Indila détrône
Stromae
(Prod/Jérôme Prebois.)
C’est une inconnue qui aura fait
tomber Stromae de son trône.
Propulsée par son tube « Dernière
Danse », la Française Indila a ravi ce
soir la première place du top album
au Belge en vendant, dès la
première semaine, 40 368 copies de
son premier album « Mini World ».
Au sommet des ventes depuis la
sortie de son album le 19 août —
excepté la semaine de sortie de
« Génération Goldman » — Stromae
n’en a vendu cette semaine que
25 077 exemplaires. Il atteint le
1,5 million.
Niels Arestrup et André Dussollier reprennent les personnages jadis incarnés par Gert Fröbe et Orson Welles dans « Paris brûlet-il ? » Une leçon d’histoire et de diplomatie, brillamment mise en scène par le réalisateur oscarisé Volker Schlöndorff.
VENDREDI
Niels Arestrup
André Dussollier
Du théâtre au cinéma,
avez-vous abordé le rôle
de Von Choltitz de manière
très différente ?
NIELS ARESTRUP. Non. J’ai bâti
l’essentiel de mon personnage sur
scène et tout ce que j’ai appris de
lui au cours des 200 représentations à Paris et en province m’a
servi pour le film. Donc le Choltitz
du film est très proche de celui que
j’avais joué au théâtre.
(Claudette Barius.)
n Interview
de l’acteur
George
Clooney
n Depuis
1944,
le combat
des familles
juives
spoliées
«L’histoiredelaLibération
n’estpassiconnue»
L
Histoire: la chasse
aux trésors volés
par les nazis
ALAIN GRASSET
«VonCholtitz
achoisidecapituler»
e Franco-Danois Niels Arestrup, 65 ans, reprend le rôle du
général allemand Dietrich von
Choltitz, nommé gouverneur militaire de Paris le 7 août 1944.
DANS
Après le succès remporté par la pièce de théâtre « Diplomatie », André
Dussollier, dans le rôle du consul
suédois, et Niels Arestrup, dans celui du général allemand, ont retrouvé ces deux personnages historiques qui semblent leur coller à la
peau. Le film a pour lui d’être un
véritable suspense psychologique,
remarquablement maîtrisé par Volker Schlöndorff. Il oppose avec une
rare intensité deux hommes qui se
jaugent en permanence dans un
langage très diplomatique, certes,
mais jamais déroutant ni ennuyeux. On ne sait lequel d’entre
eux ment ou dissimule ses arguments pour convaincre l’autre. Un
jeu de chat et de la souris, ô combien passionnant.
L’humour n’est pas absent de
cette partie de poker. « On peut
aussi la comparer à un combat de
boxe en cinq ou six rounds », suggère le réalisateur de 74 ans.
Schlöndorff connaît bien l’histoire
européenne. Il a fait toutes ses études à Paris, débuté sa carrière en
France aux côtés d’Alain Resnais,
Jean-Pierre Melville et Louis Malle.
« Si par malheur Paris avait été
rasé, je vois mal comment le couple
franco-allemand aurait pu émerger
et comment l’Europe aurait pu s’en
remettre », conclut le cinéaste.
Vous êtes-vous beaucoup
documenté sur lui ?
Il a écrit ses Mémoires, que j’ai lus,
et j’ai vu quelques documents sur
le Net. Il n’a fait que deux ans de
prison. C’est assez mystérieux. On
ne sait pas pourquoi. C’est quand
même un homme, fils de Prussien,
pur et dur, formé dans l’esprit de la
discipline, du nationalisme, qui
avait participé à la déportation de
nombreux juifs en Russie, détruit
Rotterdam, lorsqu’il est arrivé à Paris, quinze jours avant la Libération. Il était là pour défendre la capitale. Mais c’était mission impossible. C’est d’ailleurs Choltitz qui a
pris seul la décision de ne pas faire
sauter Paris. Evidemment, devant
l’absurdité de l’ordre de ses supérieurs, il a choisi de capituler.
Est-ce compliqué de jouer
si longtemps
face au même partenaire ?
On connaît le grand acteur qu’il est.
Ensemble, avec André, on a partagé une forte exigence durant ces
trois années. C’était très agréable.
Propos recueillis par A.G.
A
ndré Dussollier, 68 ans, interprète le consul suédois, Raoul
Nordling.
Vous avez joué « Diplomatie »
au théâtre, qu’est-ce qui vous
a convaincu de faire le film ?
ANDRÉ DUSSOLLIER. Au théâtre,
j’ai été étonné de voir comment le
public mordait à ce pan de l’histoire de la libération de Paris, finalement pas si connu que ça. On a
tenu l’affiche un an et demi, et on
ne pensait pas qu’on pourrait faire
un film d’un tel huis clos. Notre
chance, c’est que Volker Schlöndorff n’avait pas vu la pièce. De
plus, il a la double nationalité franco-allemande et il a ajouté beaucoup de scènes qui ne figuraient
pas au théâtre. Elles apportent
énormément au film.
Dans le film, la rencontre entre
Raoul Nordling et Von Choltitz,
se déroule à l’Hôtel Meurice...
Nous n’avons pas tourné dans ce
palace de la rue de Rivoli, mais en
studio, à Stains (Seine-Saint-Denis).
J’ai tourné en treize jours seulement toutes mes scènes avec Niels
Arestrup, dont une partie dans une
chambre reconstituée du Lutetia.
Au passage, j’ai appris que si les
Allemands avaient choisi pour QG
le Lutetia et le Meurice, c’était à
cause de la qualité des communications téléphoniques.
Comment s’est déroulé
le tournage avec Niels Arestrup ?
On ne se connaissait pas jusqu’au
jour où on a joué « Diplomatie » en
2011. Un homme très vrai, pudique,
discret. On s’est toujours accordés
sur la manière de jouer. On était
contents de boucler la boucle avec
le film.
Propos recueillis par A.G.
Les sorties au cinéma
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
32
Coupdecœur
Lasecondejeunesse
d’unvieuxcouple
« Un week-end à Paris », comédie
romantique britannique de Roger
Michell, avec Jim Broadbent, Lindsay
Duncan, Jeff Goldblum… Durée : 1 h 33.
ne comédie romantique pour
sexagénaires, ça existe ? Et
comment ! Elle nous vient
d’outre-Manche aux bons soins de
Roger Michell, réalisateur, entre autres, de « Coup de foudre à Notting
Hill », et de son compatriote, le scénariste et romancier Hanif Kufeishi,
qui signa les inoubliables « My Beautiful Laundrette » et « Sammy et Rosie s’envoient en l’air ». Ici, pas de
galipettes, même si Nick (Jim Broadbent) ne détesterait pas revivre quelques coquineries avec son épouse de
30 ans, Meg, (Lindsay Duncan). Las !
Côté gaudriole, cette dernière n’espère plus grand-chose, et son époux
l’agace plus qu’il ne la titille. Nick,
lui, aime sa femme comme au pre-
mier jour et l’emmène à Paris, la ville
des amoureux, fêter leur anniversaire de mariage. Le séjour ne sera pas
de tout repos. Et la rencontre avec
une vieille connaissance, Morgan, un
écrivain à qui tout sourit (épatant
Jeff Goldblum), servira de détonateur à un feu d’artifice de vérités.
« Un week-end à Paris » parle avec
une très grande subtilité et une délicatesse de tous les instants du couple
lorsqu’il a fait le pari de durer. Il faut
bien que le temps se soit amusé à
brouiller quelques pistes, que des
malentendus se soient installés et
que la fameuse « usure » ait aligné
ses peaux de bananes. Très écrit et
dialogué, ce film, outre qu’il fait un
tendre et piquant portrait de la capitale, remet en place, avec un petit
pas de danse en prime, les dominos
dispersés de la vie à deux.
U
Pour dérider la romancière Pamela Travers (Emma Thompson), le Walt Disney du film (Tom Hanks) multiplie les opérations
séduction, comme ici lors d’une visite à Disneyland. Peine perdue… (Prod/François Duhamel)
Lavéritésur
«MaryPoppins»
PIERRE VAVASSEUR
TomHanksdanslapeaudeWaltDisney
LOS ANGELES (ÉTATS-UNIS)
De notre correspondante
I
ls arrivent au Beverly Hills Hotel,
dans lequel une partie du film a été
tournée, en faisant les clowns.
Emma Thompson (« Nanny
McPhee ») escalade la table, Tom
Hanks se met à chanter. Incarner le
papa de Mickey dans un film produit
par le studio sous-entendait
forcément marcher un peu sur des
œufs. « Je n’ai pas le même visage
que Walt Disney. L’authenticité de ma
moustache, sa forme, son épaisseur,
ont été analysées en haut lieu. »
n Whisky et cigarettes
Emma Thompson, qui joue P.L.
Travers, l’auteur de « Mary Poppins »,
a étudié la gestuelle et les intonations
de la romancière. « C’était une snob,
qui méprisait l’Amérique et voyait le
cinéma comme un art mineur. Elle
s’est montrée extrêmement
capricieuse et impolie durant toute la
production du film. Qu’elle n’a même
pas aimé ! Incarner quelqu’un d’aussi
libre est forcément excitant », confie
Emma Thompson.
« Dans l’ombre de Mary » montre un
Walt Disney… humain. « Il fumait trois
paquets de cigarettes par jour, et
buvait un whisky tous les soirs »,
rappelle Tom Hanks. « Richard
Sherman, l’un des compositeurs de la
musique de Mary Poppins, m’a
abreuvé d’anecdotes. Notamment sur
la toux du boss, qui le précédait
partout. J’ai pu voir qu’il jouait
souvent un personnage lui-même »,
poursuit l’acteur. « Mary Poppins,
la nounou magique, avait guéri
P.L. Travers de ses blessures de fille
d’un père alcoolique de la même
façon que Mickey Mouse représentait
le cœur d’enfant de Walt Disney »,
rappelle Emma Thompson. « La magie
ultime de Mary Poppins, c’est peutêtre d’avoir réuni ces deux talents
immenses pour le bonheur des
enfants du monde entier », conclut
l’actrice.
CHRISTELLE LAFFIN
travail entre Pamela Travers, 60 ans,
et Walt Disney, 59 ans, qui sont reconstituées dans le film — elles
avaient été enregistrées sur bandes
magnétiques à la demande de l’écrivain. Soit un choc frontal entre deux
mondes : l’univers ludique de Disney
et l’intégrité presque rigide de la romancière.
Dure à cuire, Pamela Travers renâcle sur tout, tacle sans cesse l’oncle
Walt. Ce dernier tente, maladroitement, de la séduire : il remplit de
peluches Mickey sa suite d’hôtel —
réaction horrifiée de l’écrivain —,
l’invite en jouant les guides dans son
parc d’attractions, qu’elle juge d'une
infinie vulgarité.
n Emma Thompson
et Tom Hanks bluffants
L’histoire se termine bien : le film
« Mary Poppins » verra le jour. Et
c’est dans ces moments de réconciliation entre ces deux géants, formidablement incarnés par Emma
Thompson et Tom Hanks (lire cicontre), que « Dans l’ombre de
Mary » en fait sans doute trop. Une
partie de la presse américaine s’est
insurgée contre le film, accusant Disney, qui l’a produit, d’avoir travesti la
réalité. Selon le « LA Weekly », le film
« ment » à propos du personnage de
Walt, rappelant à quel point il pouvait être « misogyne ». Mais au-delà
de ces libertés scénaristiques, « Dans
l’ombre de Mary » offre une confrontation au sommet, souvent jubilatoire, qui parvient à faire hurler de rire
ou tirer des larmes au spectateur. Un
vrai parfum de légende…
RENAUD BARONIAN
E
E
M
L
M
R
O
A
C
P
S
CLARK
E
L
U
A
C
O
PAS
N
N
O
DU
DRE
AU VEN
LU N D I
Jim Broadbent et Lindsay Duncan forment le couple savoureux de cette comédie
romantique originale signée par le réalisateur de « Coup de foudre à Notting Hill ».
À NOTRE AVIS
« 300 : la Naissance d’un empire »
Raté
Film historique américain de Noam
Murro avec Sullivan Stapleton, Eva
Green… Durée : 1 h 42. Y
n Si le premier épisode de
« 300 », réalisé par Zack Snyder,
avait été un choc visuel, dépoussiérant les vieux péplums, ce
nouveau chapitre est malheureusement raté. Un
naufrage, en effet, que
cette série Z qui décevra
les amateurs du genre.
C’est que Zack Snyder
n’est plus aux commandes de ce blockbuster et que son suc-
Drôle
Comédie dramatique française de
Sophie Fillières avec Emmanuelle
Devos, Mathieu Amalric, Anne Brochet… Durée : 1 h 42.YY
n Pomme et Pierre, le joli couple
formé par Emmanuelle Devos et
Mathieu Amalric, sont ensemble depuis longtemps. S’aiment-ils encore,
ou la routine a-t-elle éteint la flamme ? Ils se supportent difficilement,
les attentions ne sont plus vraiment
là, même si les habitudes perdurent,
comme marcher ensemble en forêt.
www.leparisien.fr / www.aujourdhui.fr
> PRATIQUE
LA VOIX
EST
LIBRE
htcpegkpvgt0ht
A.G.
« Arrête ou je continue »
H
DI À 9
Avec, tous les mercredis,
la participation de Pierre Vavasseur du journal
cesseur, un certain Noam Murro, n’a
pas son expérience, se contentant
d’illustrer bêtement cette suite. Le
film se déroule en mer, devant
l’île de Salamine, où Thémistocle
doit affronter les Perses, emmenés
par Xerxès, homme devenu dieu,
et Artémise, à la tête de la
marine perse…
Les acteurs, dont la
Française Eva Green
au look très grunge,
apparaissent ridicules au milieu de batailles mal filmées.
es.)
os. Pictur
H
livre au cinéma. Durant vingt ans, il
luttera contre le refus systématique
de la romancière australienne installée à Londres, une dame pas commode attachée à cette œuvre qui rendait
hommage à son père disparu et
qu’elle ne voulait pas voir dénaturée
à l’écran.
Jusqu’à cette année 1961 où, acculée financièrement, elle accepte de
participer à une tentative d’adaptation. Ce sont ces deux semaines de
r br
(Warne
« Dans l’ombre de Mary », comédie
dramatique américaine de John Lee
Hancock, avec Emma Thompson, Tom
Hanks… Durée : 2 h 5. YY
ollywood s’est bâti sur des légendes. Et celle que raconte
« Dans l’ombre de Mary » oppose deux figures mythiques : Walt Disney et Pamela Lyndon
Travers, l’auteur du roman culte
« Mary Poppins » (1934). Le premier
avait promis à ses filles d’adapter le
Les horaires, les salles
(Prod.)
le duel entre Walt Disney et la romancière P.L. Travers autour
de l’adaptation de son roman. Une histoire incroyable…
(Prod/Nicolas Dove.)
Egalement sur les écrans. « Dans l’ombre de Mary » conte
Ainsi débute une histoire de rupture qui pourrait sembler banale. Or
ce n’est pas le cas. La réalisatrice
Sophie Fillières a su ponctuer son
film d’un humour salvateur, bien
que souvent grinçant. Et, surtout,
on se régale du jeu des acteurs. Ils
nous offrent une version presque
sympathique et drôle des derniers
feux de leur amour. On sort du film
rasséréné.
A. G
NOUS AIMONS YUn peu YYBeaucoup YYYPassionnément YPas du tout
Les sorties au cinéma
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
33
RémiGaillard
sefaitmousser
Aussi sur les écrans. Le roi des gags vidéo sur le Net passe au
cinéma. Il a présenté son film, « N’importe qui : le Film », en
avant-première dans sa ville, Montpellier, devant 2 000 fans.
Comédie française de Raphaël Frydman
et Rémi Gaillard. Avec Nicole Ferroni,
Franc Bruneau, Alban Ivanov, Sylvain
Katan et Patrick Raynal. 1 h 20 YY
MONTPELLIER (HÉRAULT)
De notre correspondant
“
L’
”
Montpellier (Hérault), hier. Pour l’avant-première de son long-métrage dans son fief,
Rémi Gaillard a organisé une bataille de mousse à raser avec ses fans déguisés. (Top Sud.)
homme qui vaut 1,6 milliard
de clics sur Internet pour ses
gags vidéo (Mario Kart, le
Kangourou) ne mégote jamais sur la mousse lorsqu’il s’agit de
fêter un événement, ni sur les provocations bien senties. Lundi soir, il a
offert une monumentale tempête de
mousse à raser (1 600 bombes distribuées) à plus de 2 000 de ses fans,
souvent costumés n’importe comment, pour assurer le lancement de
son premier long-métrage, « N’importe qui : le Film », dans une pagaille absolue en avant-première depuis
le Méga CGR de Montpellier (Hérault). Après les barbouillages et la
musique à fond, les fans ont foncé
tête baissée pour retrouver sur
l’écran l’univers iconoclaste, décalé
de Rémi Gaillard. Et ils ont adoré.
C’est une vraie fiction au parfum
EMMA THOMPSON
TOM HANKS
EST P.L. TRAVERS
EST WALT DISNEY
d’autobiographie, réussie, rythmée,
légère, coréalisée, pas toujours dans
la facilité, avec Raphaël Frydman et
sur l’invitation de Jean-François Richet (auteur de « Mesrine »).
n Entre les Deschiens,
«Jackass» et Benny Hill
Ce film à petit budget (moins de
2 M€) mais à très gros potentiel détaille la vie quotidienne burlesque de
ces braconniers du gag et de la provocation. Car, eux aussi, hors des
« gaillardises », ont une vraie vie
quand ils ne harcèlent pas les
joueurs de golf, les pêcheurs à la ligne ou les policiers de Montpellier.
Ou quand ils ne font pas exploser en
bataille de choux à la crème une très
chic cérémonie de mariage. On navigue du côté des Deschiens pour les
dialogues et costumes, de « Jackass »
pour le caractère sportif des provocs,
le tout turbocompressé par Benny
Hill pour la répétition des coursespoursuites. « C’est l’histoire d’un
type qui ne peut pas s’empêcher de
faire n’importe quoi, de réaliser ce
que les autres n’osent pas faire,
d’avoir envie de se déguiser à bientôt
40 ans. Ce soir, c’était beaucoup
d’émotion, même si cette ovation
était attendue. A Montpellier, nous
jouons à domicile, devant nos amis.
Le vrai challenge, c’est pour les projections suivantes. Savoir comment
le film sera reçu et apprécié ailleurs »,
explique Rémi Gaillard, intrépide,
provocateur… et lucide. Ses distributeurs de la société Wild Bunch se font
moins de souci. Ils ont appuyé leur
stratégie sur les 5,9 millions de fans
Facebook de Rémi Gaillard. Le film
est déjà vendu dans 20 territoires
dans le monde, dont l’Inde, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne. Rémi Gaillard sillonne le sud de la France et la
Belgique pour assurer la promo
mousse à raser. Les policiers et les
pêcheurs à la ligne peuvent savourer.
Ils ont quelques semaines de répit
devant eux avant de nouvelles aventures sur le Net. CLAUDE MASSONNET
NOUS AIMONS YUn peu YYBeaucoup
YYYPassionnément YPas du tout
DU LIVRE AU FILM,
L’HISTOIRE VRAIE D’UN CHEF-D’ŒUVRE
“IL Y A DE LA MAGIE DANS CE FILM
SUR LA MAGIE DU CINÉMA“
LE NOUVEL OBSERVATEUR
“EMMA THOMPSON EST SUPERFRAGILISTIC…
ET TELLEMENT PLUS ENCORE !“
TÉLÉ LOISIRS
“ENTRE RÉALITÉ ET CONTE DE FÉES“
20 MINUTES
DANS LES SALLES EQUIPEES
AUJOURD’HUI AU CINÉMA
clubs de France
Télévision et Médias
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
34
Etreunefemmelibérée…
France3,20 h 45
Documentaire
Lessecrets
duVatican
Fiction. Adapté d’un best-seller de Benoîte Groult, le téléfilm « 3 Femmes en
colère » interroge avec malice l’héritage du féminisme, ce soir à 20 h 45 sur France 2.
«I
La basilique Saint-Pierre. (Anaprod.)
n entre sur la pointe des pieds
O
avec la solennité qui sied à ce
lieu aussi fascinant qu’inaccessible.
A quelques jours du premier anniversaire de l’élection du pape François, France 3 nous invite « Au cœur
du Vatican ». Un documentaire exceptionnel dans les coulisses du plus
petit Etat du monde, à la rencontre
de ces petites mains qui chaque jour
s’attellent pour faire pulser le poumon de la chrétienté. Ainsi, dans la
sacristie pontificale, les sœurs augustines de l’Enfant Jésus sont chargées,
depuis le XVIIe siècle, des habits liturgiques du souverain pontife.
Une descente dans la crypte de la
basilique Saint-Pierre permet d’entrevoir les restes de l’apôtre Pierre.
De retour de la nécropole, une visite
des archives devient l’occasion de
dénicher quelques pépites. Comme
une lettre écrite par Galilée à la veille
de son procès, ou cette missive signée par un Michel-Ange furibond
contre des évêques qui n’ont pas
payé l’un de ses protégés. Le sculpteur, âgé de 87 ans, conclut ainsi son
courrier : « Le seigneur Dieu vous
envoie sa malédiction ! »
C.H.
« Broadchurch »
s’envole
LE TOP DES AUDIENCES
LUNDI SOIR
MILLIONS DE
TÉLÉSPECTATEURS
ngrates, godiches, bécasses incultes ! » Alice n’a
pas assez de noms d’oiseaux pour qualifier les
jeunes femmes modernes qui croisent son chemin. A 78 ans, cette figure du féminisme, héroïne du téléfilm
« 3 Femmes en colère » (ce soir à
20 h 45 sur France 2), tombe de haut
lorsque le magazine qu’elle a fondé
la met dehors, sous prétexte qu’elle
n’est plus en phase avec les aspirations des lectrices. Alors qu’elle se
décide à écrire un brûlot, de leur côté
sa fille Marion et sa petite-fille Olympe se débattent dans leurs couples
respectifs, entre attraction-répulsion
pour le modèle du mariage bourgeois et celui du couple libre…
La journaliste et écrivain Benoîte
Groult avait intitulé son best-seller
paru en 2006 « la Touche Etoile »,
France 2, elle, l’a rebaptisé « 3 Femmes en colère ». Une manière de
mettre l’accent sur le côté militant de
l’ouvrage, dont cette adaptation arrive à l’écran à point nommé, au lendemain de la remobilisation pour le
droit à l’avortement.
« C’est une totale coïncidence et
une belle leçon, qui prouve que rien
n’est jamais acquis définitivement »,
s’exclame Alix Girod de l’Ain, éditorialiste au magazine « Elle » et coscénariste de la fiction.
Marina Vlady campe Alice, militante très engagée de 78 ans, héroïne du téléfilm « 3 Femmes en colère », qui fulmine contre le
Avec ses répliques cinglantes et comportement des jeunes femmes délaissant les causes féministes. (Bernard Barbereau.)
son refus de donner des réponses
toutes faites, cette transposition même. D’où l’invention des scènes nies, reprend la scénariste. C’était qu’elles détestent et trouvent dégrapointe habilement les questions ha- qui humanisent Alice. » Sa petite-fil- amusant parce que les deux logiques dant pour l’image des femmes, objets
bitant chaque génération de fem- le Olympe, elle, a été créée de toutes féminisme-écologie sont dignes, sexuels des hommes, pensent-elles.
mes. Est-il possible d’être libre sans pièces, pour interroger les choix de chacune dans son domaine, mais an- Moi, comme mon journal, je suis
vie complexes aux- tagonistes dans les faits… » Dans heureuse de penser qu’on peut miliêtre en colère ?
quels font face les « 3 Femmes en colère », la presse ter le matin et mettre des talons de
Dans le rôle d’Alijeunes filles des an- féminine en prend aussi pour son prostipute, pour parler comme ma
ce, Marina Vlady
nées 2010. « On grade, en s’éloignant de sa figure fille, pour aller rejoindre son copain
fulmine à loisir,
s’est demandé qui fondatrice. Une ambivalence qui ré- le soir. Nos paradoxes nous rasans virer harpie.
pourraient être les sonne chez Alix Girod de l’Ain, à tra- content et nous humanisent. Les
Un trait adouci par
20 % de différence de salaire homennemis des fémi- vers sa position à « Elle ».
rapport à l’originames-femmes restent un scandale,
«
Depuis
soixante
ans,
Elle
a
dénistes
aujourd’hui,
le. « Benoîte Groult
Alix Girod de l’Ain,
sans que ce soient fendu l’avortement, la pilule, le di- mais dans la sphère intime, les fema un discours très
coscénariste de la fiction
d’affreux machos, vorce facilité, la parité salariale et do- mes peuvent et doivent se faire resradical, très antijeunes : la nouvelle génération recu- et on a trouvé le personnage du petit mestique, on s’est engagé contre le pecter. C’est à nous de montrer
le ; toutes des connes avec leurs ta- copain écolo, retour à la terre et au voile… Mais les féministes pures et l’exemple en n’élevant pas nos fils en
lons, sourit Alix Girod de l’Ain. On a fait-maison, pas de couches, de pilu- dures ne nous aiment pas, parce que petits mâles dominants ! »
dû faire un personnage fidèle au mo- le, la régression totale par rapport nous parlons aussi de mode, de
CHARLOTTE MOREAU
dèle, mais sympathique quand aux avancées de dernières décen- beauté, de tout le côté fille ou sexy
“
Un personnage
fidèle au modèle,
mais sympathique
quand même”
PART
D’AUDIENCE
M6,20 h 50«LaMéthodeClaire»
« Broadchurch »
6,5
Laroquerenfilesarobe
E
23,4 %
« Joséphine, ange gardien »
5,9
22,5 %
« Top Chef »
2,7
12,2 %
« Pirates des Caraïbes »
1,5
6,1 %
« Tron : l’Héritage »
1,2
4,5 %
SOURCE : MÉDIAMAT-MÉDIAMÉTRIE.
TOUS DROITS RÉSERVÉS MÉDIAMÉTRIE.
n dernier tour au firmament
U
et puis s’en va. Lundi soir, les
deux derniers épisodes de la
première saison de
« Broadchurch » ont séduit
6,5 millions de fans. Ce sont
400 000 téléspectateurs en plus
par rapport à la semaine dernière.
A noter que France 3 est exclue du
giron des chaînes millionnaires.
Me Claire Robin
incarnée par
Michèle
Laroque.
(M 6/Pascalito.)
lle revient avec la même méthode : du cœur, du talent et de
la simplicité. Alors qu’on l’avait
quittée jeune avocate, nouvelle venue dans le monde feutré de la justice, Me Claire Robin (campée à
l’écran par Michèle Laroque) revient à la barre plus déterminée que
jamais. « Claire a pris du galon. Elle
est moins naïve et paraît décidée à
ne pas se laisser faire par les requins
qui peuplent sa profession », dévoile l’actrice, qui renfile ce soir sa robe
d’avocat à l’occasion d’un deuxième opus de « la Méthode Claire »
(M 6, 20 h 50).
« On la retrouve combative et toujours maîtresse dans l’art de vouloir
aider les autres. » Parce que si Claire
nous touche autant, c’est bien par
sa générosité de cœur et sa fraîcheur. Dans son cabinet, toujours
situé dans une remise du marché
toulousain des Carmes, entourée de
poules, elle reçoit ses clients avec
cette juste dose de maladresse qui la
rend irrésistible. « Claire, on l’aime
parce qu’elle est super positive, sans
être cliché. Elle n’est pas une victime, et ça, j’apprécie », concède l’artiste, qui a failli devoir interrompre
le tournage à la
suite d’une chute
en deux-roues en
août dernier.
« Mon genou est
resté coincé entre
le scooter et le sol.
J’ai fait une chute
au ski il y a plusieurs années. Cela
n’avait l’air de rien au début, mais
en réalité, il y avait une fracture.
Maintenant, je me méfie quand je
tombe, d’autant que je ne suis pas
cascadeur », dédramatise-t-elle
d’un sourire irradiant.
A ne plus savoir qui de Claire ou
de Michèle a déteint sur l’autre :
« Nous sommes comme des jumelles, séparées à la naissance qui auraient vécu chacune leur vie, avant
de se retrouver. Je puise en cette
“
sœur retrouvée. » Et la méthode Laroque semble être la bonne. Il y a un
an et demi, l’histoire de la fleuriste
devenue avocate à force de cours du
soir avait fédéré 3,7 millions de téléspectateurs. De
quoi convaincre
M 6 de renouveler
l’expérience.
« La série fonctionne parce
qu’on pose des
questions de société, souvent délicates. Cette année, l’intrigue se focalise sur le besoin des enfants de connaître leurs
parents et les complexités du divorce. Bien sûr, avec Claire, c’est toujours accompagné de bons sentiments et de finesse, décrypte le réalisateur, Vincent Monnet. Si ça
marche, on a volontairement laissé
quelques éléments de suspense
pour pouvoir tourner éventuellement un troisième épisode. Qui
sait ? »
CARLOTTA HAKIKI
Claire, on l’aime
parce qu’elle est
super positive,
sans être cliché”
Télévision
1
11.10 Petits secrets entre voisins
11.40 Mon histoire vraie série.
12.00 Les douze coups de midi
13.00 Journal
13.55 Joséphine, ange gardien
téléilm avec Mimie Mathy.
17.05 Quatre mariages
pour une lune de miel
18.05 Bienvenue chez nous
19.05 Money Drop
20.00 Journal
20.35 Tirage du Loto
Le Parisien / Mercredi 5 mars 2014
35
2
20.50 Football
3
4
10.50 Midi en France mag.
12.00 Le 12-13
12.55 Météo à la carte mag.
13.50 Un cas pour deux série.
16.10 Des chifres et des lettres
16.50 Harry
17.30 Slam Le Tournoi des régions :
les qualiications.
18.10 Questions pour un champion
19.00 Le 19-20
20.00 Tout le sport mag. En direct.
20.15 Plus belle la vie
11.00 Motus
11.30 Les Z’amours
12.00 Tout le monde
veut prendre sa place
13.00 Journal
14.00 Toute une histoire mag.
15.45 Comment ça va bien ! mag.
17.00 Dans la peau d’un chef mag.
17.45 N’oubliez pas les paroles
18.30 L’émission pour tous
19.30 L’émission pour tous, la suite
20.00 Journal
20.45 Téléilm
11.00 Boule et Bill comédie.
12.20 La nouvelle édition (C) mag.
14.00 Au bout du conte comédie
dramatique avec Jean-Pierre Bacri.
15.45 Les Guignols : l’intégrale
16.40 Un prince (presque)
charmant comédie.
18.05 Zapping (C)
18.15 Le Before du grand journal (C)
18.45 Le JT (C)
19.10 Le grand journal (C) En direct.
20.25 Le petit journal (C) En direct.
20.45 Documentaire
20.55 Film
7
13.45 Le mystère d’Edwin Drood
15.30 Ports d’attache doc.
16.20 Egypte, les secrets
de la Vallée des rois doc.
17.20 X:enius mag.
17.45 Médecines d’ailleurs doc.
18.15 Les splendeurs
de l’ancienne Russie doc.
19.00 Le grand chapiteau
des animaux doc. Chats et chiens.
19.45 Arte journal
20.05 28 minutes mag.
6
10.10 La petite maison
dans la prairie série.
11.55 Scènes de ménages série.
12.45 Le 12.45
13.05 Scènes de ménages série.
13.45 Mon père, cet inconnu drame.
15.45 Women’s Murder Club série.
16.30 Les reines du shopping
17.30 Un dîner presque parfait
18.40 100 % mag
19.45 Le 19.45
20.05 Scènes de ménages série.
20.50 Film
20.50 Téléilm
France/Pays-Bas
3 Femmes en colère
Au cœur du Vatican
Love Is All You Need
Mon oncle d’Amérique
La Méthode Claire
En direct. Commenté en direct
par Christian Jeanpierre, Bixente
Lizarazu. Match amical.
Finalistes de la dernière Coupe
du monde, les Pays-Bas
représentent un sérieux
adversaire pour l’équipe de
France, qui entame sa préparation pour le grand rendez-vous
brésilien de l’été prochain.
Téléilm dramatique français
de Christian Faure, 2012. 100 min.
Inédit. Avec : Marina Vlady,
Florence Pernel.
Histoire : Une féministe engagée,
indignée de voir les nouvelles
générations si peu préoccupées
par sa cause, se remémore le
passé, ses secrets et souvenirs
perdus.
Documentaire français de
Stéphane Ghez, 2014. Inédit.
A l’occasion du premier
anniversaire de l’élection du pape
François, intronisé le 19 mars
2013, ce documentaire propose
une immersion inédite au cœur
du Vatican.
Comédie sentimentale
danois-suédo-française de
Susanne Bier, 2012. 110 min.
Inédit. Avec : Pierce Brosnan,
Kim Bodnia et Trine Dyrholm.
Histoire : Un Anglais, veuf
inconsolable, et une Danoise,
atteinte d’un cancer et quittée
par son mari, se rencontrent
en Italie, à l’occasion du mariage
de leurs enfants.
Drame français d’Alain Resnais,
1980. 120 min.
Avec : Gérard Depardieu,
Nicole Garcia et Roger Pierre.
Histoire : A travers les destins
croisés de trois personnes aux
parcours singuliers, l’exposition
des théories comportementales
du scientiique Henri Laborit.
Téléilm français de Vincent
Monnet, 2013. 110 min. Inédit.
« En pères et contre tout ».
Avec : Michèle Laroque, Christelle
Chollet et Jean-Noël Brouté.
Histoire : Une avocate, ancienne
leuriste, défend l’un de ses amis
dans son divorce. Elle va avoir
bien du mal à faire entendre
le droit des pères à élever
leurs enfants.
22.40 Grand Soir 3
23.40 Les Chansons d’abord
Divertissement présenté
par Natasha St-Pier.
Spéciale Dalida.
Invités : Orlando, Amel Bent,
Olympe, Tal, Petula Clark.
0.30 Couleurs outremers mag.
Martial, photographe en NouvelleCalédonie. Mariage traditionnel
à Mayotte. Le long du leuve Maronie
en Guyane.
23.00 Les Experts 2
Série. «Ennemis pour la vie» (15/22).
Histoire : Langston retrouve
Haskell au tribunal, où le tueur
tente de manipuler le jury. 23.50
« Jouer au chat et à la souris »
(20/22). 0.40 « On n’oublie jamais
sa première fois » (21/22). 1.25 « Là
où tout a commencé » (22/22).
2.15 Reportages mag.
22.25 La Parenthèse inattendue
Magazine présenté
par Frédéric Lopez. Inédit.
Louis Chedid, revient sur ses
quarante ans de carrière. Alice Pol,
jeune comédienne en devenir a dû
se battre pour faire le métier de ses
rêves. Jean-Christophe Ruin
évoque ses mille et une vies.
0.40 Grand public mag.
5
16.40 Caraïbes : un monde de corail
17.30 C à dire ?! mag.
17.45 C dans l’air mag.
19.00 C à vous
20.15 Entrée libre mag.
20.40 Magazine
17.00 Est-ce que ça marche ?
17.55 Friends série.
18.30 Touche pas à mon poste !
20.20 Palmashow
20.30 D8 le JT
20.50 Téléilm
11.55 Ma famille d’abord série.
16.00 Glee série.
17.40 Les Marseillais à Rio série.
19.50 Les Simpson série.
20.35 Soda série.
20.50 Magazine
13.25 Hercule Poirot téléilm.
15.05 Hercule Poirot série.
16.45 Preuve à l’appui série.
18.25 Sans aucun doute mag.
19.45 Canapé quiz
20.55 Spectacle
La Maison France 5
Femmes de loi
Inspirer : «Upcycling» ou
comment recycler de vieux objets
pour en faire des créations déco
et design.
21.40 Silence, ça pousse ! mag.
22.35 C dans l’air mag.
Téléilm policier français de Gérard
Cuq, 2004. 200 min.
«Meurtre à la carte». « Héritage ».
Avec : Natacha Amal
et Ingrid Chauvin.
0.10 Programmes de la nuit
Enquêtes criminelles : le
magazine des faits divers
Florence Foresti fait
des sketches à La Cigale
Une meurtrière dans la famille ? :
l’afaire Colette Deromme.
L’énigme du meurtre de la postière
de Rodez. Quand le meurtrier
s’inspire de Columbo.
Enregistré à Paris, en septembre
2005. 105 min
22.40 Il était une fois... mag.
0.05 90’ Enquêtes : Alcool, vitesse,
accidents…
8
14
9
17
12.35 Top clip
15.25 Top D17
16.25 Top 2000
17.25 Top Hip Hop
18.30 Friends série.
20.50 Téléilm
18.15 Mes parrains sont magiques
18.40 iCarly série.
19.10 In ze boîte
19.45 Hercule série.
20.35 Gulli Mag
20.45 Jeu
Le Nom des gens 2
Mission corruption 2
Les Crazy Games
à la neige
Téléilm d’action américain
de Chris Fisher, 2011. 105 min.
Avec : Ray Liotta et Cliton Powell.
22.35 La rivière du crime 3
téléilm de suspense avec Ray Liotta.
0.10 Programmes de la nuit
21
14.00 Le journal En direct.
16.30 Adrenaline
18.00 Le 18h En direct.
18.25 Avant-match
France/Pays-Bas En direct.
20.00 Football
10
18
12.35 Le monde de Pahé série.
13.05 Chaplin & Co série.
13.25 Urgences série.
16.35 FBI : portés disparus série.
19.35 Doctor Who série.
20.45 Film
Comédie française de Michel
Leclerc, 2010. 105 min. Avec : Sara
Forestier et Jacques Gamblin.
22.30 Echo Park, L.A comédie
dramatique avec Emily Rios.
0.05 Moi, Bruce Lee doc.
22.45 Des gens qui s’embrassent
Comédie dramatique française de
Danièle Thompson, 2013. 100 min.
Avec : Eric Elmosnino.
Histoire : La relation déjà bancale
de deux frères prend l’eau.
0.25 Braquo série. « Andreas ».
« Entre la terre et l’enfer ».
2.20 Arrow série.
Investigatiôns
Animé par Anne-Gaëlle Riccio
et Philippe Candeloro.
Emission 5. Emission 6.
23.25 Total Wipeout : Made in USA
0.10 G ciné mag.
22
19
17.00 Foot 2 rue dessin animé.
18.30 C koi ta Zik
18.45 H série.
19.40 Infô soir
20.00 Avenida Brasil feuilleton.
20.45 Magazine
Présenté par Samira Ibrahim. Inédit.
Combats de femmes.
Casablanca Calling. Africaines
des Grands Lacs. La vie en vert.
Le bonheur est dans la forêt.
0.25 Infô-Afrique
23
8.10 Lou ! série.
8.50 Un, dos, tres série.
11.35 Notre belle famille série.
15.40 Switched série.
17.20 Charmed série.
20.50 Série
12.15 Demain à la une série.
14.00 LA Ink
15.35 Rescue unité spéciale série.
17.10 Mick Brisgau série.
19.00 Pitbulls et prisonniers doc.
20.40 Documentaire
Roumanie/Argentine
Desperate Housewives
En direct. Match amical.
21.45 L’Equipe de la mi-temps
En direct.
22.00 Le journal En direct.
22.45 L’Equipe du soir En direct.
1.30 Programmes de la nuit
« Comme le temps passe » (1/24).
« Un bon voisin » (2/24).
« Les tyrans » (3/24). « L’amour
maternel » (15/17). « Quelques
écarts » (16/17). « Une amitié qui
dure » (17/17).
Ink Master :
le meilleur tatoueur
Tatouer les morts (1/13).
SOS, femmes à demi-nues (2/13).
80 ans, toujours vierge (3/13).
23.05 Shark U doc.
1.25 LA Ink
24
8.35 Dirty Jobs doc.
10.05 Myth Busters doc.
12.45 Les zarbis doc.
16.05 Swamp People doc.
18.25 Man vs Wild
20.45 Magazine
Top Gear USA
Présenté par Adam Ferrara, Tanner
Foust et Rutledge Wood. Inédit.
Jamais dans cette voiture !
La conquête de l’extrême.
Livraison explosive !
Les voitures de l’extrême.
22.50 Mélo
Drame français d’Alain Resnais,
1986. 110 min. Avec : Sabine Azéma,
Pierre Arditi et André Dussollier.
Histoire : Les tourments et
turpitudes d’une femme déchirée
entre deux amours qui, pour se
sortir d’une inextricable situation,
décide d’éliminer son mari.
0.40 Camp 14, dans l’enfer
nord-coréen ilm documentaire.
22.40 La Méthode Claire
Téléilm de Vincent Monnet, 2012.
90 min. Avec : Michèle Laroque.
Histoire : Une quadragénaire,
son diplôme d’avocate en main,
décide de se lancer dans
une nouvelle existence.
0.10 Mon brillantissime divorce.
Pièce de théâtre de Géraldine Aron.
11
13.35 Bachelor…
16.30 Les frères Scott série.
18.05 Ghost Whisperer série.
19.45 Les maçons du cœur doc.
20.30 Tu veux ou tu veux pas série.
20.50 Série
16.20 Giuseppe Ristorante…
17.35 Le mag
18.15 Giuseppe Ristorante,
une histoire de famille série.
18.55 Stargate SG-1 série.
20.50 Série
The Client List 2
Alphas 2
« La liste » (1/10). 21.35 « Tourner
la page » (2/10). 22.25 « Le poids
des responsabilités » (3/10). 23.10
« Avec ou sans homme » (4/10).
0.05 Obèses :
perte de poids extrême doc.
20
6.15 Petits secrets entre voisins
8.05 Sous le soleil série.
11.00 L’agence tous risques série.
15.20 Julie Lescaut téléilm policier.
« Interdit au public ».
20.50 Série
Alice Nevers,
le juge est une femme
« Un amour interdit » (3/6).
« Réparation » (4/6). « Une ombre
au tableau » (5/6). « Risque
majeur » (5/6). « Princesse » (3/5).
« Les enfants de la lumière » (2/6).
25
17.40 Comment vous dire merci
17.50 Au secours,
c’est le bazar chez moi !
20.15 Comment vous dire merci
20.25 Si vous voulez mon avis mag.
20.45 Magazine
Dans l’espoir
de se retrouver...
Présenté par Patricia Fagué. Inédit.
Emission 3/8 : Alexandre. Tunder.
Jennifer. Emission 1/8 : Kelly.
Mélanie. Alain. Emission 2/8 :
Nicole. Marianne. Marc.
12
« La in justiie les moyens »
(12/13). « 20h18, gare centrale »
(13/13). « La vie après la mort »
(10/13). « Mémoire caché » (11/13).
« Sous inluence » (4/13).
« Hantises » (5/13).
13
19.00 24h Sénat 19.15 Le journal
des municipales mag. 19.30 Ça
vous regarde, l’info 19.45 Ça vous
regarde mag. 20.35 Questions
d’info 21.15 Le journal de la
Défense mag. 21.30 Egaux mais
pas trop mag. 22.00 Le 22h 22.45
Déshabillons-les mag. Les grands
maires. 23.30 Ça vous regarde
15
4.30 Première édition 8.35
Bourdin direct mag. 9.00 Non
Stop 12.00 Midi-15h 15.00 Non
Stop 18.00 BFM Story mag. 19.00
19h Ruth Elkrief 20.00 Le 20h
21.00 Info 360 22.30 Le soir BFM
mag. 0.00 Le journal de la nuit
16
7.00 Team Toussaint, la matinale
info mag. 10.00 La Newsroom
mag. 18.00 Tirs croisés Ferrari
mag. 19.30 20h Foot mag. 20.30
100% info 100% débat mag.
21.00 On ne va pas se mentir mag.
21.30 100% info 100% débat
mag. 22.00 Galzi jusqu’à minuit
Chaque vendredi tous les programmes dans votre hebdo TV. Tous les programmes de toutes les chaînes existantes sur www.leparisien.fr
Président : Intra-Presse
représentée par Jean HORNAIN
« Le Parisien libéré »
25, avenue Michelet
93408 Saint-Ouen Cedex
Tél. 01.40.10.30.30
Société par actions simplifiée
Ligne turf : 0.892.683.675
(EPA 0,34 € /min)
Principal associé : Intra-Presse
Publicité : Amaury Médias
738, rue Yves-Kermen
92658 Boulogne-Billancourt
Jean HORNAIN, Directeur de la publication
Publicité commerciale : 01.41.04.97.00
Eric HERTELOUP, DGA
Petites Annonces : 01.40.10.56.56
Thierry BORSA, Directeur
des rédactions du «Parisien»
et «d’Aujourd’hui en France»
Annonces légales : 01.40.10.51.51
Commission paritaire n° 0115 C 85979
Diffusion controlée par O.J.D.
Emploi : 01.40.10.52.70
Abonnements - Services clients : [email protected]
0.811.875.656 (coût d’un appel local) - Lundi au vendredi : 7 h 30 à 19 h - Samedi : 8 h à 12 h
Abonnement Portage à domicile : livraison dans votre boîte aux lettres 7 jours sur 7
avant 7 h du lundi au samedi et avant 8 h le dimanche
Tarif: 1 an, 7 jours sur 7, 364 numéros: 438,40€. Prélèvement mensuel: 33,72€
Abonnement par la Poste (hors TV Hebdo) :
1 an, 7 jours sur 7, 364 numéros : 474,80 €. Prélèvement mensuel : 36,52 €
Ventes et Portage à domicile : SDVP, 69-73, boulevard Victor-Hugo 93585 Saint-Ouen Cedex Tiragedu«Parisien»
Ventes diffuseurs : 0.800.940.940 (appel gratuit depuis un poste fixe)
duMardi4mars2014:
Imprimeries SN Sicavic (Saint-Ouen) et CINP (Mitry-Mory) - ISSN 0767-3558
280554exemplaires
64e
Sainte Olivia
07h25
18h39
Sainte Colette
Soleil et brume à la lutte
3° 12°
Votre avenir?
Des experts vous répondent au 01 58 57 25 72
Aujourd’hui
7°
N
uages bas et brouillards s’invitent dans
le ciel hexagonal pour titiller le soleil
toute la journée. C’est particulièrement le cas dans le nord du pays en matinée, alors que les pluies persistent sur les
Pyrénées. Le Sud-Est bénéficie d’un temps
plus ensoleillé mais avec du vent. Dans
l’après-midi, les nuages bas s’accrochent sur
le front atlantique. Le soleil se bat avec la
grisaille sur le reste du pays. Le temps reste
instable en Corse jusqu’au soir, tandis que
revoilà les brouillards prêts à en découdre
jusqu’au bout de la nuit du Nord au CentreEst. Le quart sud-est, lui, pourra admirer un
ciel dégagé avant le coucher du soleil et
profiter d’une nuit calme.
HOROSCOPE
11°
7° 10°
3
°
°
°
°
-1
10
4
2
2° 10°
°
4
4° 13°
12
°
5
12
12
°
9
800m
10°
3°
°
°
°
2
1°
°
0
°
Cœur. Le coup de foudre vous attend
au coin de la rue. Réussite. Des rentrées d'argent sont attendues. Vos collègues ont de plus en
plus de mal à vous supporter. Forme. Bonne.
°
9
2°
°
7°
°
13
-3° 8°
50 km/h
900m
70 km/h
4° 13°
°
°
6
12
6° 14°
5° 14°
0° 10°
°
°
7
1600m
1°
°
16
10°
60 km/h
BELIER 21 mars - 20 avril
Cœur. Gardez toujours un pied sur
terre ! Réussite. Vous êtes trop souvent dérangé,
bousculé, mais vous arrivez toujours à faire face
à ce genre de situation. Forme. Bon moral.
TAUREAU 21 avril - 20 mai
11°
°
9° 13°
10
par ALEXANDRA MARTY
12
5° 13°
Lecielbrouilléaveclesoleil
°
10
°
°
6
Ile-de-FranceetOise
0
VOTRE
0° 10°
Mercredi5mars
09h16
00h00
7° 16°
50 km/h
GEMEAUX 21 mai - 21 juin
Cœur. Vous aurez toutes les chances
de nouer de nouvelles relations. Réussite. Vous
étudierez avec prudence et sens critique les
opportunités qui s'ofriront à vous. Forme. Tonus.
CANCER 22 juin - 22 juillet
Cœur. Votre partenaire trouvera vos
sautes d'humeur un peu trop diiciles à gérer.
Réussite. De belles opportunités pourraient s'offrir à vous. Forme. Maux de tête.
LION 23 juillet - 22 août
°
1
2°
10
Cœur. Il faudra veiller à rester réceptif
aux autres. Réussite. Le calme de cette journée
va vous inciter à vous pencher sur des points de
détail importants. Forme. Energie.
°
9°
1°
e calme revient sur le Bassin parisien mais
Ldansnuages
bas et brouillards sont fréquents
l’Oise. Nuages abondants dans l’aprèsmidi et températures de saison.
Jeudi 6 mars
4/13
4/14
1/16
10/16
-6/1
12/14
6/17
10/13
3/13
2/11
24/30
25/30
26/31
25/33
25/30
9°
Vendredi 7 mars
Samedi 8 mars
Idyllique. Les températures sont agréables
même si elles ne sont pas tout à fait printanières, temps calme et ensoleillé, ciel
dégagé de jour comme de nuit… Après la
bataille de mercredi, cela ressemblera fort à
une lune de miel, non ?
Chaleureux. Le temps sera calme sur l’ensemble du pays avec beaucoup de soleil. Les
températures seront un peu au-dessus des
moyennes de saison. En fin de nuit, les
nuages bas et les brouillards seront de
retour des Pyrénées au Centre.
Impeccable. Malgré quelques nuages vers les
côtes de la Manche, le soleil gardera l’avantage. L’après-midi sera très agréable et la
nuit aussi, avec un ciel dégagé et des températures de saison. Pas besoin de bouger, le
soleil viendra à vous.
°
°
°
VIERGE 23 août - 22 septembre
Cœur. Un malentendu risque de prendre de l'ampleur. Réussite. Vous fuyez les réalités matérielles, les contraintes administratives ;
vous gagneriez à vous y mettre. Forme. Bonne.
BALANCE 23 sep. - 22 oct.
Cœur. Vous ne serez guère disposé à
faire des concessions. Réussite. Sur le plan matériel, vous pourriez efectuer de fructueuses opérations qui vous rapporteront gros. Forme. Stress.
SCORPION 23 oct. - 21 nov.
Cœur. Votre fond de possessivité
s'éveille malgré vous... Réussite. Il y a encore de
nombreuses démarches en perspective. Forme.
Tonus.
SAGITTAIRE 22 nov. - 20 décem.
3
°
13
3
2° 12°
5° 13°
14
°
5° 14°
4° 13°
5
-1° 13°
6 15
°
11
11°°
1°° 14
5° 14°
2° 15°
°
15
°
4° 16°
°
4 14
11
11°°
4° 15
°
Cœur. Vous aurez enin l'occasion de
tirer déinitivement un trait sur un malentendu.
Réussite. Votre persévérance vous permettra
de franchir un cap. Forme. Foie fragile.
CAPRICORNE 21 décem. - 19 jan.
Cœur. Une très belle journée en perspective, surtout pour les célibataires. Réussite.
Vous aurez l'opportunité de mettre en évidence
tous vos talents. Forme. Bonne hygiène de vie.
VERSEAU 20 janvier - 18 février
Cœur. Vous pourriez faire totalement
fausse route à propos d'une personne. Réussite.
Votre attitude entreprenante vous conduira vers
un beau succès. Forme. Moral en hausse.
La météo, c’est
toutes les ½ heures
entre 4h30 et 9h30
POISSONS 19 février - 20 mars
S U R N O S S I T E S W W W. L E P A R I S I E N . F R E T W W W. A U J O U R D H U I . F R
EN DIRECT.
Pacte de responsabilité : le patronat doit-il
s’engager sur un nombre d’embauches ?
Suivez et
commentez
France - Pays-Bas
(LP/O. Lejeune.)
LA QUESTION DU JOUR.
RÉPONSE À LA QUESTION D’HIER.
Souhaitez-vous que la France soit candidate
à l’organisation des JO de 2024 ?
OUI : 19,7 %
11 205 internautes ont voté
NON : 80,3 %
VIDÉO.
Twin Twin, la chance
française à l’Eurovision
EN IMAGES.
Mardi gras
à travers
le monde
Cœur. Une tendre complicité vous lie
à votre partenaire. Réussite. Une rentrée d'argent prévue risque d'être retardée. Forme. Moral
en baisse.
Le baromètre de l’amour
Bélier : L’amour pourrait vous faire tourner la tête !
Cancer : Votre partenaire pourrait se lasser de
votre comportement intempestif !
Bon anniversaire
Renan Luce, 34 ans (chanteur).
Eva Mendes, 40 ans (actrice).
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
11 503 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content