close

Enter

Log in using OpenID

CCTP - courpiere

embedDownload
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
RECONNAISSANCES GEOTECHNIQUES
CCTP
ORIGINAL
ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT
B.P. 218 – 38432 Echirolles cedex · France
Tél. : +33 (0) 4 76 33 40 00
Fax : +33 (0) 4 76 33 40 94
www.arteliagroup.com
DATE : 06/2014
REF : 8210068
ARTELIA, L’union de Coteba et Sogreah
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
SOMMAIRE
1.
OBJET DE LA CAMPAGNE DE RECONNAISSANCE ___________________________ 3
2.
PRESENTATION DE L’OUVRAGE _____________________________________________ 4
3.
COORDONNEES DES DIFFERENTS INTERVENANTS _________________________ 6
4.
DOCUMENTS FOURNIS _______________________________________________________ 6
5.
OBJECTIFS DE L’ETUDE GEOTECHNIQUE ___________________________________ 6
6.
MOYENS MIS EN ŒUVRE _____________________________________________________ 7
7.
INDICATIONS D’ORDRE GENERAL ___________________________________________ 8
7.1.
8.
VISITES ____________________________________________________________________ 8
PROGRAMME DES RECONNAISSANCES GEOTECHNIQUES _________________ 9
8.1.
8.2.
8.3.
8.4.
IMPLANTATION DES SONDAGES ______________________________________________
CONDITIONS D’ACCES ET MISE EN PLACE ______________________________________
LOCALISATION DES SONDAGES ______________________________________________
SPECIFICATIONS TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES SONDAGES ___________
8.4.1.
Sondages carottés __________________________________________________________ 10
8.4.1.1.
8.4.1.2.
8.4.1.3.
8.4.2.
8.4.3.
8.5.
Sondage pénétrométriques ___________________________________________________ 12
Equipement des sondages en piézomètre (optionnel) _____________________________ 12
Protection des eaux _________________________________________________________ 13
Milieu naturel et patrimoine ___________________________________________________ 13
8.5.2.1.
8.5.2.2.
8.5.2.3.
Comptes rendus de chantier __________________________________________________
Feuilles de sondage _________________________________________________________
Présentation provisoire des résultats___________________________________________
Présentation définitive des résultats ___________________________________________
15
15
16
16
ESSAIS DE LABORATOIRE___________________________________________________ 16
8.9.1.
8.9.2.
8.9.3.
8.9.4.
9.
MILIEU NATUREL_____________________________________________________________ 13
PAYSAGE ___________________________________________________________________ 14
BRUITS ET VIBRATIONS _______________________________________________________ 14
SUIVI DES SONDAGES ______________________________________________________ 14
PROGRAMME DES RECONNAISSANCES _______________________________________ 15
PRESENTATION DES RESULTATS DES SONDAGES _____________________________ 15
8.8.1.
8.8.2.
8.8.3.
8.8.4.
8.9.
CAISSES DE CAROTTES ______________________________________________________ 10
COUPE SONDEUR____________________________________________________________ 11
PRELEVEMENT D'ECHANTILLONS INTACTS ______________________________________ 11
DISPOSITIONS PARTICULIERES POUR LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ____ 13
8.5.1.
8.5.2.
8.6.
8.7.
8.8.
9
9
9
9
Considérations générales ____________________________________________________
Fréquence des essais _______________________________________________________
Essais d’identification (type GTR)______________________________________________
Essais de mécanique des sols ________________________________________________
16
17
17
18
ORGANISATION - ASSURANCE QUALITE DES TRAVAUX __________________ 18
9.1.
9.2.
PAQ (PLAN ASSURANCE QUALITE) ___________________________________________ 18
ORGANIGRAMME ET COMPETENCE __________________________________________ 18
9.2.1.
9.2.2.
9.2.3.
9.2.4.
9.2.5.
L'équipe sondage ___________________________________________________________
L'équipe de suivi et interprétation des sondages _________________________________
L'équipe chargée de réaliser les essais (in situ et en laboratoire) ____________________
L'équipe chargée de rédiger le rapport de sondage _______________________________
Chargés d'étude ____________________________________________________________
/ 8210068 / 06/2014
19
19
19
19
19
A
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
10. DOCUMENTS A REMETTRE EN FIN DE CAMPAGNE________________________ 20
10.1. DEFINITION SOMMAIRE DES PRESTATIONS DEMANDEES ________________________ 20
10.2. RAPPORT DE CAMPAGNE DE RECONNAISSANCE ______________________________ 20
10.3. MISSION GEOTECHNIQUE NIVEAU G5 _________________________________________ 21
11. DELAIS D’EXECUTION ______________________________________________________ 21
ANNEXE 1 Plan de l’ouvrage et implantation _____________________ 22
ANNEXE 2 Détail estimatif _________________________________________ 28
TABLEAUX
TABL. 1 TABL. 2 TABL. 3 TABL. 4 -
DESCRIPTION DU BARRAGE ________________________________________________________________________ 4
CARACTERISTIQUES DES MATERIAUX A VALIDER ET COMPLETER – RAPPORT CEBTP ______________________ 7
PROGRAMME DES RECONNAISSANCES GEOTECHNIQUES _____________________________________________ 15
DESCRIPTION ET QUANTITATIF DES ESSAIS LABORATOIRES ___________________________________________ 17
FIGURES
FIG. 1.
LOCALISATION DU BARRAGE ________________________________________________________________________ 3
/ 8210068 / 06/2014
B
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
1.
OBJET DE LA CAMPAGNE DE
RECONNAISSANCE
Le présent cahier des charges a pour objet la définition de la campagne géotechnique ainsi que la
mission à réaliser par le bureau d’étude de sol, dans le cadre de la vérification des hypothèses de
calcul de stabilité du barrage d’Aubusson d’Auvergne.
Fig. 1. Localisation du barrage
Ces investigations ont vocation à déterminer la nature géotechnique (classification, identification,
comportement mécanique) des terrains constituants le corps du barrage et sa fondation. Les
paramètres géotechniques issus de la campagne d’investigation permettront de compléter et de
valider les paramètres utilisés pour l’étude de stabilité; d’identifier d’éventuelles couches mal
compactées dans le corps du remblai ainsi que le possible équipement des sondages carottés en
piézomètre (optionnel).
Deux forages destructifs pour la création de piézomètre dans le remblai du barrage sont également
prévus en option.
Les reconnaissances et les missions géotechniques objet du présent cahier des charges
s’inscrivent dans le cadre de mission géotechnique de type diagnostic géotechnique G5 au sens
de la norme NF P 94-500.
/ 8210068 / 06/2014
3
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
2.
PRESENTATION DE L’OUVRAGE
Le barrage d’Aubusson d’Auvergne a pour unique fonction la création d’un plan d’eau touristique.
En exploitation normale, le débit entrant dans la retenue est égal au débit sortant. En crue, le
barrage reste « transparent », l’évacuateur de crues restitue le débit directement dans le Couzon.
Tabl. 1 - Description du barrage
CARACTERISTIQUES PRINCIPALES DU BARRAGE
Année de construction : 1988 - 1989
Première mise en eau : 1990
Type : Digue en remblai homogène d'arènes. Protection anti-batillage par enrochements sur
géotextile entre les cotes 406 et 412 NGF
Longueur de la crête : 260 m
Hauteur au-dessus du point le plus bas du terrain naturel : 13 m
Hauteur au-dessus des fondations : 15 m
Largeur en crête : 4 m
Largeur maximale au niveau du terrain naturel : 70m
Fruit(s) du parement amont : 2.5/1
Fruit(s) du parement aval : 2/1 et 2.5/1
Rayon de courbure en crête : Barrage rectiligne
Altitude de la crête : 412 NGF
Altitude du muret brise-vague : 413 NGF
Fondation : Substratum de grès compact recouvert de plusieurs couches alluviales (grave, argile
et sable).
CARACTERISTIQUES PRINCIPALES DE LA RETENUE :
Pour sa côte maximale en exploitation normale :
Altitude : 410 NGF
Aire : 27 ha
3
Capacité : 1,3 hm
OUVRAGE D’EVACUATION DES EAUX :
/ 8210068 / 06/2014
4
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
Aire du bassin versant naturel : 48 km
2
Plus forte crue instantanée estimée : 211 m3/s au site du barrage (Crue de période de retour
5000 ans retenue comme crue de projet, réf : étude hydrologique des crues – Fév. 2008 –Stucky –
p38)
Evacuateur :
Situé en rive droite, l’évacuateur est composé d’un déversoir latéral calé à la cote 410 NGF de 40
m de longueur puis d’un chenal en béton se terminant en saut de ski.
Pour les débits supérieurs à 60 m3/s, un second déversement se fait depuis le chenal bétonné
dans un chenal terrassé dans les grès non revêtu, des enrochements protègent le pied de talus en
rive droite.
Débit total évacuable par cet ouvrage :
Initialement l’évacuateur était conçu pour une crue millénale Q=135 m3/s et avec niveau de
retenue à la cote 411,42 NGF. En 2008, la crue de projet a été réévaluée (réf : étude hydrologique
des crues – Fév. 2008 –Stucky – p38), portant le débit a évacuée à 211 m3/s et une cote de
retenue de 411.93 NGF (7 cm en dessous du niveau de la crête du barrage).
Modalités d'écoulement et de restitution des eaux de crue :
Le canal évacuateur en béton se terminant en cuillère débouche dans une fosse de dissipation
d'où repart la rivière Le Couzon.
Le canal terrassé débouche sans fosse de dissipation.
Vidange :
Galerie sous la digue en rive droite de section carrée 2 x 2 m ; 2 vannes à glissières à l'amont
d'ouverture 800 x 800 mm ; bas des ouvertures calé à la cote 399,15 m NGF ; débit d’environ 7
m3/s sous le niveau de la retenue normale.
Prises d'eau :
Une prise de fond (cote environ 399,50 m NGF) fonctionnant en siphon par conduite  400
débouchant dans le chenal béton de l'évacuateur de crue à la cote 408.80 m NGF. Une vanne
guillotine  400 mm installée à la sortie de la conduite dans l'évacuateur de crue permet de réguler
le débit prélevé.
Une vanne papillon  300 a été installée sur le toit de la galerie de vidange à la cote 401,70 m
NGF. Un tube en acier  300 mm muni d'une crépine est fixé sur cette vanne et permet de prendre
de l'eau à la cote 405 m NGF environ. La vanne est prolongée d'un coude de  300 mm qui
permet la restitution au niveau du radier du dalot de vidange.
Drainage du corps du barrage :
Drain-cheminée vertical en graves avec un filtre géotextile à 10 m à l'aval de l'axe du barrage
montant jusqu'à la cote 405,00 NGF.
Trois puits de décompression dans les alluvions et trois drains horizontaux 1 x 1 m espacés de 60
m qui servent d'exutoires.
/ 8210068 / 06/2014
5
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
3.
COORDONNEES DES DIFFERENTS
INTERVENANTS
Maître d’Ouvrage / Exploitant:
Communauté de Communes du Pays de Courpière
Michel GONIN – Président de la CCPC
4 avenue Jean Jaurès
63 120 Courpière
 04 73 53 24 71
Responsables Technique comcom du Pays de Courpière :
Vincent Pomme – Technicien
 06 82 06 03 66
Georges DESIGAUD – Responsable des Services Techniques
 04 73 53 56 02
Assistant au Maître d’Ouvrage :
ARTELIA Eau et Environnement
Jean-Thomas MECHIN – Géologue
6 rue de Lorraine
38 130 Echirolles
 04 76 33 40 00
4.
DOCUMENTS FOURNIS
L'Entrepreneur aura à sa disposition les documents suivants :

Rapport géotechnique CEBTP (octobre 1987)

Vue en plan du barrage (1988)

Coupe transversale sur la digue (1988)

Profil en long du barrage (1988)
La recherche de réseaux (eau, gaz, électricité, téléphone, pipe line, etc) n’a pas lieu d’être. Le
maitre d’ouvrage atteste qu’il n’y a aucun réseau de ce type dans le corps de digue et que par
conséquent, il n’y a pas lieu de réaliser une DICT. En revanche, la galerie de vidange de fond dans
le remblai et le système de drainage dans le corps de digue ne doivent en aucun cas être
endommagée par les sondages.
5.
OBJECTIFS DE L’ETUDE GEOTECHNIQUE
Cette campagne de reconnaissance a pour objectifs :

De reconnaître la nature des matériaux constituant l’ouvrage (à priori argile
sableuse et limon)
/ 8210068 / 06/2014
6
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP

De définir les caractéristiques géotechniques des matériaux de fondation.

De définir les paramètres géo-mécaniques à court et long terme des matériaux
(barrage et fondation)

De vérifier l’homogénéité du matériel constitutif du barrage.
Les caractéristiques doivent permettre la vérification de la stabilité du barrage, la mission
géotechnique aura donc pour objectif de :
– Faire une enquête documentaire sur le cadre géotechnique du site avec visite
du site et des alentours,
– Réaliser les investigations géotechniques prévues dans le présent CCTP, en
assurer le suivi et analyser les résultats (nature des matériaux, degré de
compacité, identification de poches décomprimées, caractéristiques géomécaniques…),
– Définition du modèle géologique, à l’appui des coupes, schémas (vue en plan
ou dessins significatifs), et profils mettant en évidence les différents éléments
du projet et les informations géologiques et géotechniques,
– La vérification de l’homogénéité du compactage du remblai constitutif du
barrage,
– De vérifier et compléter les paramètres géo-mécaniques à court et long terme
du barrage ainsi que des matériaux de fondation (voir tableau 2)
Tabl. 2 - Caractéristiques des matériaux à valider et compléter – rapport CEBTP
Zone
Matériau
Barrage
Long terme
φuu
cuu
φ’
c’
21 kN/m
25°
26 kPa
37.5°
0 kPa
21 kN/m
3
25°
28 kPa
A définir
A définir
Argile grise alluviale
18 kN/m
3
10°
12 kPa
A définir
A définir
Grave sableuse alluviale
18 kN/m
3
30°
0 kPa
A définir
A définir
Sable légèrement argileux
Grès Altéré
18 kN/m
3
30°
8 kPa
A définir
A définir
Grès
18 kN/m
3
35°
50 kPa
A définir
A définir
Limon de surface
6.
Court terme
3
Remblai homogène
Fondation
Masse
volumique
MOYENS MIS EN ŒUVRE
La campagne de reconnaissance comprend :

d’une part la réalisation de sondages de différents types :
– sondage carotté vertical,
– sondage au pénétromètre statique (piezocone) ou dynamique,

prélèvements d'échantillons pour réalisation d’essais en laboratoire,
– essais d’identification des sols : granulométries, teneurs en eau, limites
d’Atterberg, VBS (classification type GTR),
/ 8210068 / 06/2014
7
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
– essais de mécanique des sols : essais de cisaillement (cisaillement à la boite
lent et rapide, triaxial),
– analyse des résultats (sondages et essais) et rédaction d'un rapport d’essais.

7.
l’élaboration et la fourniture des rapports de mission, correspondant à la mission
G5 telle que définie par la norme NF P94-500 « Missions géotechniques », dont le
contenu est défini plus précisément à l’article 9 du présent cahier des charges.
INDICATIONS D’ORDRE GENERAL
Les autorisations d'accès au site seront obtenues auprès du Maître d’Ouvrage.
L’Entrepreneur tiendra compte dans son offre de toutes les suggestions d’exécution liées à
l’environnement du site, au caractère sensible de l’ouvrage qui ne doit en aucun cas être détérioré
lors des reconnaissances, à l'accès aux zones des travaux, à la présence de la galerie de vidange
et au système de drainage dans le corps de digue, aux débits prévisibles de la rivière.
Au regard de ces contraintes, il mettra en œuvre tous les moyens nécessaires permettant de
mener à bien sa mission. Pendant les travaux, les prestations comprendront en outre, aux frais de
l’Entrepreneur :

l'amenée, le repli du personnel et du matériel sur chaque point de sondage ;

l’entretien et gardiennage du chantier ;

la mise en œuvre et la gestion de la signalisation courante sur les chemins d’accès ;

la participation aux réunions de chantier ;

la remise en état des lieux, rebouchage des trous (important dans le corps du barrage),
nettoyage des abords (réalisation d’un état des lieux avant et après sondages) ;

la rédaction de rapports de synthèse.
A priori le chantier ne nécessite pas d’aménagement de piste d’accès particulier, des pistes
existant déjà. L’accès au pied du barrage et au chemin situé sur le haut de digue est possible. Ces
chemins sont actuellement utilisés par un tracteur équipé d’un girobroyeur pour procéder à la tonte
annuelle. Si des modifications des accès ou des aménagements pour la mise en place des engins
doivent être réalisés, ils seront réalisés en régie par le maitre d’ouvrage au moyen d’une pelleteuse
selon les besoins de l’entreprise.
7.1.
VISITES
L’Entrepreneur prévoira une visite préalable sur le site au cours de laquelle les conditions d’accès
et ses besoins précis seront définis. Le maitre d’ouvrage procèdera aux modifications en régie en
amont du chantier.
Pour la production d’une offre la plus adaptée au marché, une visite sur site peut être réalisée
durant la période de publicité du marché.
Au démarrage des travaux, l’implantation définitive sera définie avec le Maitre d’ouvrage,
l’assistant Maitre d’Ouvrage et l’entreprise.
/ 8210068 / 06/2014
8
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
Une visite de démarrage du chantier en présence du maitre ouvrage, de l’assistant au maitre
d’ouvrage et de l’entrepreneur est prévue.
8.
PROGRAMME DES RECONNAISSANCES
GEOTECHNIQUES
8.1.
IMPLANTATION DES SONDAGES
L’implantation des sondages sera réalisée durant la visite suivant les plans donnés en annexe. Le
relevé des coordonnées des têtes de sondages après leur exécution sera effectué avec X et Y à
 0,20 m et Z à  0,05 m, l’ensemble sera rattaché en planimétrie au système Lambert et en
altimétrie en IGN69.
Pour la campagne de reconnaissance, l'Entrepreneur matérialisera sur le site les points de
sondage par un piquet où sera inscrit de manière indélébile le numéro d'identification du sondage.
A la fin de la campagne, l'Entrepreneur remettra au Maître d'Ouvrage un plan d'implantation
représentant les positions exactes des sondages réalisés.
8.2.
CONDITIONS D’ACCES ET MISE EN PLACE
Les accès et les mises en place ne nécessitent pas de travaux particuliers, une machine de forage
sur chenille est cependant souhaitable surtout pour l’accès en pied de barrage.
8.3.
LOCALISATION DES SONDAGES
L’implantation des sondages est indiquée sur le plan de localisation des sondages fourni en
annexe. Néanmoins, chaque sondage sera implanté précisément lors de la réunion de démarrage
du chantier en présence du Maître d’Ouvrage, de l’assistant au maître d’ouvrage et du responsable
technique de l’Entrepreneur.
8.4.
SPECIFICATIONS TECHNIQUES POUR LA REALISATION DES
SONDAGES
Les méthodes et le matériel seront conformes aux normes et l'Entrepreneur devra être en mesure
de mettre en œuvre tous les essais définis par les normes, modes opératoires et textes
réglementaires en vigueur; ces documents sont censés être parfaitement connus de l'Entrepreneur
et seront scrupuleusement respectés.
Une attention particulière est à observer pour la réalisation des sondages dans le remblai
du barrage qui est en eau.
L'Entrepreneur prendra toutes les dispositions techniques pour pouvoir accéder aux points de
sondages, quel que soit l'état du terrain et amènera sur le chantier tout le matériel nécessaire pour
la réalisation des sondages et des essais.
/ 8210068 / 06/2014
9
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
Il soumettra à l'accord préalable à l’assistant Maître d’Ouvrage:

la liste détaillée du matériel qu'il compte utiliser ;

les modes opératoires des essais et procédures qu'il compte réaliser ;

les accès aux points de sondages à partir des chemins ou voies existantes.
L'Entrepreneur détachera sur le chantier le personnel spécialisé nécessaire à la réalisation des
sondages, forages, essais et mesures demandés. Le personnel devra être dirigé en permanence
par un Ingénieur ou un conducteur de travaux capable de diriger et d'exploiter les essais et
mesures faits sur chantier.
Les niveaux d'eau seront systématiquement relevés et notés par le sondeur à chaque fin de poste
et à chaque prise de poste.
8.4.1.
Sondages carottés
Les sondages seront exécutés au carottier à sec, avec prélèvement d’échantillons intacts sous
gaine PVC, avec un diamètre de 116 mm (ou dans une gamme de diamètre proche de 116mm).
Dans le corps du barrage un tubage provisoire sera descendu en continu, le rebouchage du trou (si
l’option piézomètre n’est pas retenue) se fera au fur et à mesure de son retrait, pour assurer le
rebouchage complet du sondage.
Le sondage localisé en aval sera également rebouché en fin de forage s’il n’est pas équipé en
piézomètre.
Le diamètre des carottes ne devra pas être inférieur à 85 mm, quel que soit le nombre de
télescopages nécessaires à la réalisation du forage.
L'Entrepreneur est responsable de la mise en place du tubage aux bonnes profondeurs pour
empêcher l'éboulement des parois du trou et la perte du fluide de forage.
Dans le corps du barrage pour éviter toute perturbation le carottage se fera à sec, pour le sondage
en pied l’utilisation d’un fluide de forage (de préférence l'eau claire) est autorisée.
Dans le massif rocheux, le pourcentage de carottage devra être au moins de 95 %.
En cas de passage dans des zones de matériaux fins argileux ou sans cohésion, le pourcentage
de carottage au niveau de ces zones devra être au moins de 85 % par passe de carottier. Dans le
cas contraire, le sondage devra être repris à la charge de l'Entrepreneur.
Les coupes des sondages carottés seront établies par un géologue diplômé (niveau Technicien
Supérieur minimum). Sur les carottes rocheuses, les coupes feront apparaître les discontinuités
existantes et leur espacement (joints de stratification, diaclases, failles, …) ainsi que leurs
caractéristiques (géométrie, nature, remplissage…).
8.4.1.1. CAISSES DE CAROTTES
Les caisses de carottes doivent être construites en matériaux imputrescibles.
Les échantillons provenant du carottage seront mis en caisse à deux rangées de 1 m intérieur avec
couvercle muni de charnières et de crochets de fermeture. Une plaque séparatrice en bois sera
mise en place au niveau des reprises de carottage ou indiquera les absences de carottage avec
les raisons. Les indications de profondeur de passes de carottier (début, fin de passe et
interruption de carottage) seront portées immédiatement et d'une manière indélébile sur les bords
et les séparations internes des caisses (plaques métalliques, etc...).
/ 8210068 / 06/2014
10
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
Les discontinuités d'origine artificielle (ruptures matricielles liées au carottage ou pour mise en
place dans les caisses de carottes) devront être signalées par marquage indélébile sur les deux
extrémités des tronçons de carottes.
Sur le couvercle et sur l'un des petits côtés, la dénomination du chantier, le numéro exact du
sondage, le numéro de la caisse et la profondeur en mètres seront spécifiés sur une étiquette
imputrescible. Ces caisses seront stockées par l'Entrepreneur dans un local fermé situé à proximité
de ses installations et ceci pendant toute la durée du marché des reconnaissances. A la fin du
délai contractuel du marché les caisses seront transportées et déposées par l’Entrepreneur au lieu
désigné par le Maître d’ouvrage.
8.4.1.2. COUPE SONDEUR
La coupe sondeur de chaque passe doit comprendre:

le nom du projet ou du chantier (commune), le n° du sondage, la date de début et de fin de
sondage, le nom du sondeur

les coordonnées du sondage (X, Y, Z)

l'inclinaison et l'azimut le cas échéant

la cote et la profondeur naturelle du niveau d'eau mesuré au cours de la foration

les cotes des pertes partielles ou totales de fluide de foration

la taille, le type de l'ensemble couronne et tube extracteur

le type, la profondeur et la description de tous les changements des tubages utilisés

la longueur de chaque passe de carottage et le % de récupération

la description de chaque carotte

toutes les remarques et les observations formulées par le sondeur.
8.4.1.3. PRELEVEMENT D'ECHANTILLONS INTACTS
En référence à la norme NF P 94-202, les échantillons intacts considérés ici appartiennent en
principe à la classe de qualité n° 1.
8.4.1.3.1.
Prélèvements
A titre indicatif, les échantillons intacts seront au nombre de 4 et 5 par sondage ils devront
permettre l’échantillonnage de tous les matériaux de fondation et du remblai du barrage.
Le prélèvement dans ces zones sera exécuté par passe de 1,00 m au maximum. L'enveloppe du
prélèvement sera transparente afin de vérifier si la récupération est d'au moins 90 %.
Les conditions de l'exécution du prélèvement et les observations diverses (outil, diamètre,
pression, rotation, fluide, perte éventuelle, etc..) seront inscrites avec les autres renseignements du
sondage (coupe, pourcentage de carottage, etc...).
Un procès-verbal de prélèvement accompagnera chaque échantillon. Il sera établi selon le modèle
de fiche signalétique du tableau 3, page 17, de la norme P 94-202.
/ 8210068 / 06/2014
11
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
8.4.1.3.2.
Conditionnement stockage temporaire
Les échantillons devront être conditionnés dans leur étui conteneur sans délai et avec soins et
notamment :

paraffinage des extrémités

mise en place de bouchons et de rubans adhésifs aux extrémités

inscription sur l'étui des informations suivantes : désignation du site, numéro du sondage,
côté haut et bas de l'échantillon intact, date de prélèvement
Le stockage temporaire sur chantier devra garantir la protection des échantillons contre les
températures élevées, l'humidité excessive ou le dessèchement et contre les chocs et les
vibrations.
8.4.1.3.3.
Transport
L'acheminement des échantillons vers le laboratoire devra être assuré dans les plus brefs délais.
Le transport devra garantir une bonne protection des échantillons contre les excès de température,
les chocs et les vibrations.
8.4.1.3.4.
Réception au laboratoire
Les échantillons seront obligatoirement réceptionnés, répertoriés et validés avant d'être placés en
salle de conservation.
8.4.2.
Sondage pénétrométriques
Le sondage pénétrométrique devra être réalisé conformément à la norme NFP 94-113, NFP 94114 ou NFP 94-115 selon la méthode proposée.
L’essai devra être réalisé avec un pénétromètre statique ou dynamique jusqu’à la cote prévue ou
au refus.
En l’absence de blocs en surface, le pénétromètre sera équipé d’une pointe électrique permettant
l’enregistrement en continu de la résistance de pointe, du frottement latéral et de la pression
interstitielle au cours du fonçage, avec une saisie des valeurs tous les 5 cm maximum.
Ces forages étant dans le corps du barrage ils seront dans la mesure du possible rebouchés une
fois terminés.
8.4.3.
Equipement des sondages en piézomètre (optionnel)
Un tube piézométrique en P.V.C. crépiné de diamètre à définir sera mis en place dans les forages
prévus à cet effet.
Le système mis en place par l’entreprise devra permettre d’éviter le colmatage du piézomètre par
les fines (géotextile) et devra être parfaitement étanche en tête de piézomètre pour éviter les
infiltrations d’eau de pluie ou de ruissellement.
La partie supérieure sera protégée par un tube métallique scellé au sol et coiffé d'un couvercle
muni d'un cadenas d'artillerie, immédiatement après la fin du sondage.
Un bouchon d'étanchéité en gros béton ou sous forme de couronne d'argile sera obligatoirement
mis en place au pied de la partie apparente du piézomètre.
/ 8210068 / 06/2014
12
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
Selon les cas, le tube métallique pourra dépasser le niveau du sol d'une hauteur allant jusqu'à 1,2
m ou être remplacé par un regard au ras du sol. Le numéro d'identification du sondage y sera
inscrit de manière indélébile.
Dans le mémoire technique, l’entrepreneur effectuera la description du mode opératoire prévu pour
la réalisation des piézomètres : plans, types de matériaux utilisés (tuyau, chaussette géotextile,
granulométrie gravier...), bouchon d’étanchéité, couvercle…
8.5.
DISPOSITIONS PARTICULIERES POUR LA PROTECTION DE
L’ENVIRONNEMENT
8.5.1.
Protection des eaux
Des précautions devront être prises pour ne pas perturber l’équilibre des eaux souterraines, tant du
point de vue qualitatif que quantitatif et notamment :
8.5.2.

Interdiction de stockage de tout produit susceptible de polluer les eaux souterraines ;

Mise en œuvre de toutes précautions pour la manipulation d'hydrocarbures (ravitaillement
et entretien hors de cette zone, évacuation des déchets…) ;

Interdiction de réaliser des excavations ou des terrassements en dehors des emprises qui
risqueraient de modifier les écoulements souterrains.

En cas de déversement accidentel de produits polluants sur le site, des mesures devront
être prises pour :

Alerter immédiatement les services de secours et les utilisateurs potentiels de ces
ressources ;

Récupérer le plus vite possible les produits déversés, par épandage de produits
absorbants qui devront être en permanence sur le chantier (ex. : sable) ;

Enlever immédiatement les terres souillées et les transporter dans des décharges
agréées pour recevoir ces types de déchets ;

Les zones de stockages éventuelles de lubrifiants et d’hydrocarbures seront rendues
étanches et confinées ;

Les vidanges, nettoyages, entretiens et ravitaillements des engins devront impérativement
être réalisés sur des emplacements aménagés à cet effet : plate-forme étanche avec
recueil des eaux dans un bac. Les produits de vidange sont recueillis et évacués en fûts
fermés vers des décharges agréées ;

Aucun rejet direct de sanitaires ne sera autorisé dans l'Environnement.

L'évacuation de produits par simple déversement dans les rivières ou ruisseaux est
interdite.
Milieu naturel et patrimoine
8.5.2.1. MILIEU NATUREL
Pour le débroussaillage, l'Entrepreneur tiendra compte des emprises définies par le Maître
d’Ouvrage.
/ 8210068 / 06/2014
13
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
8.5.2.2. PAYSAGE
L'Entrepreneur prendra toutes les dispositions relatives au maintien de l'état de propreté de son
chantier, notamment :

En sensibilisant tout son personnel ainsi que les sous-traitants, les fournisseurs et les
loueurs, à la propreté du chantier ;

En mettant en place des poubelles et des containers dans chaque périmètre d'activité, ces
poubelles et ces containers devant être vidés régulièrement.
8.5.2.3. BRUITS ET VIBRATIONS
L’environnement immédiat du chantier ne présente pas de contraintes particulières liées à la
présence d’habitations. Toutefois l'entrepreneur veillera :
8.6.

A faire homologuer ses engins de chantier pour leur niveau sonore.

A respecter obligatoirement les accès imposés au chantier.

A respecter les contraintes d’horaires de travaux.

Sur l'ensemble du chantier, l'Entrepreneur mettra en place une signalisation provisoire
claire permettant d’interdire l’accès aux piétons voulant emprunter le chemin.
SUIVI DES SONDAGES
L’Entrepreneur devra assurer le suivi en continu des sondages à savoir :

suivi des opérations de carottage (remplissage correct des fiches de suivi) ;

photographies des carottes dès leur mise en caisse et avant stockage; les indications
d'identification du sondage et de profondeur ainsi que la charte de couleur doivent être
parfaitement lisibles ;

vérification des modes opératoires normalisés pour les prélèvements des échantillons
intacts et pour les essais in situ ;

suivi et relevé des sondages avec établissement des coupes de sondage avec description
détaillée de tous les échantillons mis en caisse :

description : nature couleur granulométrie

degré d'altération

longueur de chaque morceau

position de chaque discontinuité et des zones broyées

indice de discontinuité

nombre de famille de discontinuités et leur orientation par rapport à l'axe du sondage

taux de carottage de la passe

RQD de chaque passe

observations: indications des prélèvements
/ 8210068 / 06/2014
14
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
8.7.
PROGRAMME DES RECONNAISSANCES
Tabl. 3 - Programme des reconnaissances géotechniques
Pénétromètre
Carottage
Echantillon
Corps du barrage
3
1
4
Pied de barrage
-
1
5
La profondeur prévisionnelle des sondages carottés est :

20 m ou refus sur le grès de fondation pour le sondage en crête de digue

20 m ou 5 m dans le grès pour le sondage en pied de digue.
La profondeur des pénétromètres est de 5, 10 et 12 m ou refus.
8.8.
PRESENTATION DES RESULTATS DES SONDAGES
8.8.1.
Comptes rendus de chantier
Chaque fin de semaine, l’Entrepreneur fournira au Maître d’Œuvre un compte–rendu de l’activité
du chantier de la semaine faisant état des avancements réalisés et comprenant notamment :
8.8.2.

les comptes rendus journaliers établis par chacun des chefs sondeurs,

la coupe “sondeur” avec les indications sur la méthode de forage (fluide employé,
diamètre, type de machine utilisée,…),

toutes les observations utiles : éboulement du trou, remontée de matériau, pertes de fluide
de forage, venues d’eau, etc…
Feuilles de sondage
L'Entrepreneur devra fournir pour chaque sondage un document de synthèse. Il sera établi par
l'ingénieur qui aura suivi les opérations de sondages et devra comporter toutes les indications
suivantes provenant de la coupe sondeur :
IDENTIFICATION DU CHANTIER :

désignation du chantier

numérotation du sondage

sondage repéré sur un plan d'implantation

date de début et de fin de sondage
APPAREILLAGE :

méthode de sondage (machine)

diamètre du forage

protection du sondage (tubage, diamètre, tête de forage, etc)
/ 8210068 / 06/2014
15
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP

mode de forage (carottier, tricône, etc …)

longueur des passes effectuées
COUPES DE SONDAGES :
8.8.3.

niveaux de prélèvements

pourcentage de carottage

coupe du forage

identification rapide des formations traversées

résultats d'essais
Présentation provisoire des résultats
Après achèvement de chaque sondage, l’Entrepreneur devra fournir, dans un délai de deux
semaines après la fin du forage et des essais in situ associés, les feuilles de sondage
correspondantes, sous forme informatique et/ou papier.
8.8.4.
Présentation définitive des résultats
En fin de campagne, l'Entrepreneur devra établir les coupes de sondage en trois exemplaires et
présentant l'ensemble des éléments indiqués aux articles de la partie 7.4.
8.9.
ESSAIS DE LABORATOIRE
Tous les essais en laboratoire devront être réalisés conformément à la normalisation en vigueur.
L’Entrepreneur devra réaliser les photographies en couleur (incluant une mire d’échelle et une
charte couleur) de tous les échantillons reçus par le laboratoire.
A l'issue de chaque forage, après remise des coupes de forages avec interprétation, l’Assistant
Maître d'Ouvrage pourra modifier le programme d'essais à réaliser. L’Entrepreneur devra l’informer
de toute difficulté technique pour la réalisation du programme d’essais selon les normes et modes
opératoires en vigueur.
8.9.1.
Considérations générales
Les échantillons non utilisés pour les essais seront conservés en containers étanches.
Les essais de laboratoire concernant un sondage seront réalisés dans un délai maximum de
quatre semaines après la date d’achèvement du sondage.
L’Entrepreneur remettra dans un délai de sept jours suivant la fin de l’essai les résultats de l’essai
ainsi que le compte-rendu d’exécution relatant notamment les anomalies constatées.
Tous les résultats d’essais devront être exprimés en unités du Système International (SI).
Chaque résultat d’essai devra indiquer :

Le numéro du sondage,

Le numéro d’échantillon,
/ 8210068 / 06/2014
16
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP

La description de l’échantillon,

La profondeur exacte où le prélèvement a été effectué.
Le programme des essais de laboratoire sera défini par l’Assistant Maître d'Ouvrage au fur et à
mesure de l’avancement de la campagne.
8.9.2.
Fréquence des essais
A titre indicatif, le programme est établi selon les fréquences suivantes :
Tabl. 4 - Description et quantitatif des essais laboratoires
Essais
Identification
complète
Cisaillement boite
(rapide)
Cisaillement
boite (lent)
4
5
4
4
2
4
Corps du barrage
Fondation
Triax CU+U
+ mesure
pression
interstitielle
Résistance à
la
compression
Roche
2
1
D’une manière générale, les essais seront réalisés à partir de prélèvements représentatifs d’une
formation donnée.
Les échantillons intacts (EI) dans les carottes seront dans les formations meubles et viseront à
prélever les formations décrites au §5 tableau 2.
Les essais sur échantillons rocheux seront définis et quantifiés au cas par cas.
Le prélèvement, le stockage, la préparation des échantillons et les procédures d’essai seront
effectués conformément aux normes de la série « Sols : Reconnaissances et essais », ou par
défaut, conformément aux modes opératoires édités par le LCPC.
8.9.3.
Essais d’identification (type GTR)
Les essais d’identification permettent d’effectuer le classement des matériaux par famille. Ils seront
réalisés selon le programme remis par l’assistant au maitre d’ouvrage.
Ces essais seront composés de :

Mesure de la teneur en eau selon la norme NF P 94.050

Mesure des poids spécifiques apparents selon la norme NF P 94.053

Mesure des limites d'Atterberg selon la norme NF P 94.051

Analyse granulométrique par tamisage selon la norme NF P 94.056

Analyse granulométrique par sédimentométrie selon la norme NF P 95.657

Mesure de la valeur au bleu norme NF P 94.068
Les résultats d’essais seront reportés sur les coupes de forages fournies par le titulaire du marché
de sondages.
Les échantillons rocheux pourront faire l’objet d’une identification comprenant :

l’ouverture et examen des échantillons,
/ 8210068 / 06/2014
17
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
8.9.4.

la description détaillée avec photographie en couleur (incluant une mire d’échelle et une
charte couleur),

la teneur en eau naturelle W% ;

les poids volumiques apparents humides et secs, h et d ;

la mesure de la résistance à la compression simple NF P 94.420;
Essais de mécanique des sols
Ces essais de mécanique des sols seront réalisés sur des échantillons intacts prélevés par
carottage représentatifs de la formation rencontrée. Ils seront systématiquement associés à des
identifications type GTR et essais de cisaillement triaxial consolidé - non drainé avec mesure de la
pression interstitielle selon la norme NF P 94.074, ainsi qu’à des cisaillements à la boite (lent et
rapide) selon la norme NFP 94.071.
9.
ORGANISATION - ASSURANCE QUALITE DES
TRAVAUX
9.1.
PAQ (PLAN ASSURANCE QUALITE)
Le PAQ, établi par le titulaire, et soumis au visa de l’Assistant Maître d'Ouvrage, fixe les modalités
du contrôle intérieur.
Les phases d'établissement du PAQ sont les suivantes:

à l'appel d'offres
=> Présentation du projet de PAQ

début des travaux
=> Validation du PAQ -visa de l’Assistant Maître d'Ouvrage

en fin de travaux
=> Ensemble des fiches de suivi regroupées
Le PAQ comprendra :

une note d'organisation générale

les propositions relatives à la définition des essais in situ d'une façon générale

les éventuelles procédures d'exécution

les documents de suivi d'exécution (modalités de contrôle interne)
Le contrôle externe des prestations de sondage et essai sera assuré par la direction technique de
l’Entrepreneur.
9.2.
ORGANIGRAMME ET COMPETENCE
Dans le cadre de son PAQ, l'Entrepreneur décrira l'organigramme de l'équipe mise en place en
différenciant :
/ 8210068 / 06/2014
18
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
9.2.1.
L'équipe sondage
Le chef sondeur aura reçu une formation de longue durée (au moins 1 an) auprès d'un agent
habilité. Il devra être capable de prendre des initiatives en matière de méthode de sondages et
essais in situ dans le cadre des consignes données et de remplir correctement le compte-rendu de
forage.
Le PAQ précisera le nom et les références du (des) chef (s) sondeur et des aides.
9.2.2.
L'équipe de suivi et interprétation des sondages
La personne chargée d'établir les coupes de forages destructifs d'après les cuttings, le bruit du
marteau, les valeurs enregistrées aura reçu une formation de longue durée.
Elle aura une bonne connaissance des principales formations géologiques de la région et devra
être capable de remplir correctement la coupe géotechnique et de s'assurer du bon fonctionnement
du matériel d’enregistrement des paramètres de forage.
La personne chargée d'établir les coupes géologiques et géotechniques des sondages sera un
chargé d'études, ingénieur, technicien supérieur ou assimilé dans le domaine de la géologie de
l'ingénieur. Cette personne doit faire partie de l'équipe sondage.
9.2.3.
L'équipe chargée de réaliser les essais (in situ et en laboratoire)
Cette équipe sera dirigée par un chargé d'études, ingénieur, technicien supérieur ou assimilé dans
les domaines de la mécanique des sols, des roches et de la géotechnique routière.
9.2.4.
L'équipe chargée de rédiger le rapport de sondage
Le rapport de sondage sera réalisé sous la responsabilité d'un chargé d'études qui sera :
9.2.5.

soit un ingénieur ou assimilé avant plus de 3 ans d'expérience dans sa spécialité et dans
ce grade,

soit un technicien supérieur ou assimilé avant plus de 10 ans d'expérience dans les
domaines de compétence suivants : géologie de l'ingénieur, mécanique des roches,
mécanique des sols, géotechnique routière.
Chargés d'étude
Domaines de compétence relatifs aux reconnaissances géotechniques :

Géologie de l'ingénieur (sondages, hydrogéologie),

Mécanique des sols et des roches.
/ 8210068 / 06/2014
19
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
10. DOCUMENTS A REMETTRE EN FIN DE
CAMPAGNE
10.1. DEFINITION SOMMAIRE DES PRESTATIONS DEMANDEES
Les prestations demandées se situeront au niveau diagnostique géotechnique (G5) selon la norme
NF P 94-500 :
Exécution de forages, essais et mesures géotechniques

Exécution des forages, essais et mesures selon un programme imposé,

Fourniture des rapports journaliers et les minutes des forages et essais,

Dépouillement des forages et essais, fournir un compte-rendu factuel de présentation des
résultats (rapport de sondages).
Mission G5 : Diagnostic géotechnique

Suivi technique et exploitation des résultats de la campagne d’investigations,

Enquête documentaire sur cadre géotechnique du site, existence d’avoisinants,

Rapport d’étude géotechnique présentant un modèle géologique et géotechnique,
conformément aux objectifs du chapitre 4.
10.2. RAPPORT DE CAMPAGNE DE RECONNAISSANCE
A la fin de la campagne de reconnaissance, l’Entrepreneur remettra au Maître d’Ouvrage un
rapport final en 3 exemplaires (dont un exemplaire reproductible) et un CD-ROM contenant le
rapport factuel des reconnaissances géotechniques :

Définition des conditions et moyens de reconnaissances,

Implantation et nivellement (x ; y ; z) de tous les éléments de la reconnaissance, avant et
après la réalisation des sondages

Compte-rendu de sondage comprenant au moins :

désignation et localisation du chantier,

nom et adresse de l'organisme de sondage,

repérage du forage : numérotation, implantation (cote NGF, coordonnées),

la date du début et de la fin de l'exécution du forage,

le niveau d'eau avec la date et la cote /TN et les observations sur les arrivées d'eau et les
pertes de fluide de forage,

la ou les méthodes de forage (avec leurs profondeurs), la nature de l'outil utilisé et
l'indication du fluide de forage,

le diamètre de forage,

les tubages avec profondeurs et diamètres,

les paramètres de forage,
/ 8210068 / 06/2014
20
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP

les renseignements sur l'équipement piézométrique,

coupe de sondage sommaire,

pour les prélèvements : les indications prévues pour leur identification par la norme P 94202, ainsi que l'indice brut de carottage ou pourcentage de carottage TC.

Report de toutes les informations obtenues dans les reconnaissances (coupes de
sondages mesures, etc..). La coupe de sondage établie par un spécialiste en géologie de
l'ingénieur, mentionne dans des colonnes spécifiques :

la description détaillée des terrains rencontrés (nature, état, fissuration, litage, pendage,
couleur, compacité, ...),

les formations géologiques auxquelles se rattachent les terrains,

les logs de fracturation (diagramme intégral de carottage, diagramme de fréquence de
discontinuité, RQD),

la désignation et localisation des essais in situ,

la désignation et la localisation des échantillons intacts ou prélevés en caisse et ayant fait
l'objet d'essais de laboratoire

reprise de l'essentiel des informations contenues dans le compte-rendu de forage
correspondant

Observations concernant le déroulement de la campagne, les difficultés rencontrées, les
incidents et anomalies éventuelles.
Aucun pré-dimensionnement d’ouvrage n’est à fournir dans le cadre de ce rapport.
10.3. MISSION GEOTECHNIQUE NIVEAU G5
2 semaines après la remise du rapport de campagne, l’Entrepreneur remettra au Maître d’Ouvrage
un rapport final en 3 exemplaires (dont un exemplaire reproductible) et un CD-ROM contenant le
rapport d’étude de site :

Présentation du modèle géologique des différentes parties d’ouvrage au moyen de
schémas, de dessins et coupes circonstanciés (constitution de la digue, substratum…),
compte rendu de l’enquête documentaire et de la visite de site, description de la nature
des matériaux, du degré de compacité, de la détection de particularités (poches
décomprimées, vides, désordres ou autres), du degré de consolidation…

Présentation du modèle géotechnique des matériaux du remblai ainsi que de la fondation
pour confirmer et compléter le modèle existant en vue des calculs de stabilités.

Détail et localisation des piézomètres (optionnel)
11. DELAIS D’EXECUTION
Détails des délais au chapitre 3 du CCAP
La mission du titulaire débutera dès réception de l’ordre de service qui sera envoyé par le maître
d’ouvrage après la notification du marché. Compte tenu de l’accès qui devient plus difficile à
l’automne, la durée de la mission est prévue du 13 octobre 2014 au 28 novembre 2014 au plus
tard, soit 34 jours ouvrés.
/ 8210068 / 06/2014
21
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
ANNEXE 1
Plan de l’ouvrage et implantation
/ 8210068 / 06/2014
22
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
PZ04bis
10m
SC01
20m
SP03
5m
SP02
10m
SP01
12m
PZ05bis
8m
SC02
20m
/ 8210068 / 06/2014
23
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
SC01
20m
SP01
12m
/ 8210068 / 06/2014
24
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
/ 8210068 / 06/2014
25
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
SP02
10m
SP03
5m
/ 8210068 / 06/2014
26
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
/ 8210068 / 06/2014
27
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
ANNEXE 2
Détail estimatif
/ 8210068 / 06/2014
28
COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE COURPIERE - /-
Barrage d'Aubusson d’Auvergne
Reconnaissances Géotechniques
CCTP
Détail Estimatif Barrage Aubusson
N° Prix
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
Désignation
Unités Quantités
Préparation et installations de chantier
Mobilisation, amenée et repli sondeuses
Pénétromètre
Mise en station
Essai pénétromètrique
Sondage Carottés
Mise en station carotteuse
Carottage selon prescriptions du CCTP, y compris tubage
Prélèvement et conservation d’échantillons intacts
Essais de laboratoire
Essai identification compléte (type GTR)
Essai triaxial consolidé non drainé (CU+u) avec mesure de la pression
interstitielle
Essai de cisaillement direct à la boîte de Casagrande (essai rapide)
Essai de cisaillement direct à la boîte de Casagrande (essai lent)
Détermination de la résistance à la compression uniaxiale
Rapport
Rapport d’étude G5
Essais complémentaires éventuels
Montant Total
Ft
1
U
ml
3
27
U
ml
U
2
40
9
U
9
U
2
U
U
U
8
6
1
Ft
1
P.U
Montant
HT
TVA
TTC
13
14
15
16
17
18
Equipement des sondages carottés en Piézomètre (optinnel)
Fourniture et pose de tubes piézomètriques
Protection de tête de tube piézomètrique et mesures de contrôle
Création de Piézomètre (optinnel)
Mise en station
Forage destructif à sec (dans le remblai) pour équipement en piézomètre*
Fourniture et pose de tubes piézomètriques
Protection de tête de tube piézomètrique et mesures de contrôle
*Forage à la cote prévisionnelle ou refus
/ 8210068 / 06/2014
ml
U
40
2
U
2
28
28
2
ml
ml
U
29
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 712 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content