close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
AIN-TEMOUCHENT
REPORT DE LA VISITE
D'EL HADI OULD ALI
Par B.Abdelhak
On vient d'apprendre, auprès de la cellule de la communication de la wilaya d'Ain-Temouchent, la visite que devait
entreprendre monsieur El hadi Ould Ali, Ministre de la
Jeunesse et des Sports , à travers la wilaya d'Ain-Temouchent,
le 12 avril 2016 , a été reportée à une date ultérieure.
B.A.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
04:49 12:49 16:30
19:22 20:43
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2169 - JEUDI 14 AVRIL 2016 - PRIX 15 DA.
Mohamed Abdoun
COUP DES… PETS DANS L'EAU
" Qu'ils le disent enfin qu'ils disent
ce qu'ils veulent "
Anaya
" Je sais depuis déjà / Que l'on meurt
de hasard / en allongeant le pas "
Jacques Brel
- Donc, c'était juste une question de prière. Ne me dis
pas qu'ils ont prié en public sur la pelouse. Et qu'en estil des supporters ?
- Eh ben, justement, c'était même pas ça.
- Ah bon !
- La police des rues(mœurs et meurs) a tout simplement
décidé que la coiffure d'un joueur avait de quoi exciter
les nanas qui regardaient le match (à partir de chez elles
bien sur, et en présence d'un mahrem bien sur aussi), et
qu'il fallait donc qu'il passe illico chez le coiffeur…
- Il devait avoir un crâne franchement obscène, pire que
nos footballeurs qui se rasent à l'Iroquois, laissent pointer des crêtes cocufiées, pardon coq-et-fier, ou bien
pareils à ceux de ces jeunes écervelés qui sillonnent les
rues (ainsi que leurs cheveux) à longueur de journée.
- Absolument pas. Il avait une coiffure parfaitement normale.
- Mais alors, pourquoi ce remue-ménage ?
- Quand on l'esprit mal-tourné, il est normal qu'on voie
le mal (et le mâle) partout…
- Ayhouh !
M.A.
VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME AU MAROC
LE CHEF DE LA DIPLOMATIE UE INTERPELLÉ
Par Rafik Bakhtini
e 7 janvier 2016
enseignants stagiaires ont manifesté
pacifiquement dans six villes
marocaines contre deux nouveaux décrets réduisant leurs
allocations et menaçant la
sécurité de leur emploi. Les
forces de sécurité marocaines
les dispersèrent en utilisant
des méthodes violentes, faisant des dizaines de blessés
nécessitant des soins médicaux d'urgence", a écrit l'eurodéputé Jordi Sebastia dans sa
question adressée à la Haute
représentante de l'Union européenne aux Affaires étrangè-
"L
res et la politique de sécurité.
Selon ce député, "la répression a été particulièrement
violente à Inezgane, une localité du sud-ouest marocain, où
les éléments de preuve
recueillis suggèrent que la
force utilisée par la police était
bien au-delà de ce qui est
nécessaire pour obtenir la dispersion". L'eurodéputé Jordi
Sebastia a fait remarquer, en
outre, que "les normes internationales des droits de
l'Homme limitent l'utilisation
APC de Bir El Djir
LE MAIRE SUSPENDU
Le président de l'Assemblée populaire communale de Bir
El Djir (Est d'Oran), faisant l'objet de poursuites judiciaires, a
été suspendu de ses fonctions mardi soir, ont annoncé mercredi les services de la wilaya. Cette mesure prise par le wali
s'explique par le fait que cet élu est poursuivi pour des faits
s'opposant à ses missions électorales. "Ces faits nécessitent
la suspension du mis en cause, conformément à l'article 43
du code communal du 22 juin 2011, jusqu'à l'annonce de la
décision de la juridiction compétente", indique-t-on de même
source. Le directeur de la réglementation et des affaires
générales (DRAG) ainsi que le chef de la daïra de Bir El Djir
ont été chargés d'organiser une élection par les membres de
cette APC d'un nouveau P/APC par intérim. L'opération est
prévue pour ce mercredi, ajoute-t-on.
de la force par la police aux
situations de force majeure",
et qu'en vertu de l'article 21
du Pacte international relatif
aux droits civils et politiques,
"les autorités marocaines ne
peuvent imposer des restrictions aux manifestations". Il a
exhorté, à ce titre, Mme
Mogherini à exprimer dans le
cadre du dialogue politique
entre les deux parties, les
préoccupations de l'UE
concernant la "virulente
répression policière" qui s'est
abattue sur les enseignants
stagiaires au début du mois
de janvier dans plusieurs vil-
les du royaume.
Il l'a également appelée à
mettre la question des violations des droits de l'Homme à
l'ordre du jour de la prochaine
session du dialogue politique
entre l'UE et le Maroc. Des
milliers d'enseignants stagiaires qui manifestaient depuis
plusieurs semaines dans plusieurs villes marocaines pour
réclamer la suppression de
deux décrets ministériels
controversés, ont été violemment réprimés par les forces
de l'ordre. "La police marocaine a attaqué et battu des
enseignants stagiaires qui
manifestaient pacifiquement le
7 janvier 2016, blessant des
dizaines d'entre eux", a indiqué l'organisation de défense
des droits de l'Homme Human
Rights Watch dans un communiqué publié le 18 janvier.
"Certains manifestants ont été
grièvement blessés à la tête,
ce qui a nécessité des soins
médicaux d'urgence", poursuit
l'organisation basée à New
York qui a mené plusieurs
entretiens téléphoniques avec
des enseignants stagiaires
blessés à Inezgane, ville
mitoyenne d'Agadir.
R.B.
Explosion d'une mine au Mali
UN SOLDAT FRANÇAIS TUÉ
Un soldat français a été tué
mardi matin dans l'explosion
d'une mine contre son véhicule blindé au cours d'une
opération dans le nord du
Mali, a annoncé la présidence
française dans un communiqué. D'autres soldats ont été
blessés dans l'explosion,
ajoute l'Elysée sans préciser
leur nombre. Le président
français François Hollande a
"exprimé son profond respect
pour le sacrifice de ce jeune
soldat au service du pays",
selon le communiqué de
l'Elysée. Plusieurs terroristes
présumés ont été arrêtés
au cours des derniers jours
dans le centre du Mali par les
forces de sécurité maliennes,
qui ont également saisi
d'importantes quantités
d'armes de guerre.
IL A APPELÉ LES DÉPUTÉS
DE L'APN À ÉLEVER
LE NIVEAU DU DÉBAT
LE COUP
DE GUEULE
DE LOUH
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2169 - JEUDI 14 AVRIL 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
Page 3
LAKHDAR EZZINE
TIRE SA RÉVÉRENCE
CONDOLÉANCES
Le Directeur de publication ainsi
que l'ensemble du personnel du
quotidien Tribune des Lecteurs,
très affecté par le confrère, l'ami et
le doyen Abdelkrim Lakhdar
Ezzine, présentent à sa famille
ainsi qu'au personnel du journal "
Confluences ", dont il était
Directeur de publication, leurs
condoléances les plus attristées, et
les assurent de leur soutien et de
leur sympathie en ces douloureuses circonstances.
Puisse le Tout Puissant accueillir
le défunt en son vaste paradis.
A Dieu nous appartenons,
et à Lui nous retournons.
62% DES PROMOTEURS IMMOBILIERS NE
SONT PAS INSCRITS AU TABLEAU NATIONAL
NAGEURS EN
EAUX TROUBLES
Journaliste émérite et artiste
à la plume sensible
Le directeur de la publication
d'"Algérie Confluences", Abdelkrim
Lakhdar Ezzine est décédé mardi
à Médéa, à l'âge de 66 ans, des
suites d'une longue maladie, a-t-on
appris auprès du journal. Lakhdar
Ezzine était un ancien journaliste
d'"Algérie Actualité" dans les
années 70, où il a notamment
brillé dans la rubrique sportive. Le
défunt a également fait un passage à l'APS et travaillé au quotidien El Moudjahid. Il fonde dans
les années 90, avec l'ouverture du
champ politique et médiatique
l'hebdomadaire "le Chroniqueur",
qui deviendra plus tard "Algérie
Confluences". Versé également
dans la littérature, Lakhdar Ezzine
écrira deux romans "La danses du
Hibou" et "Vague à l'âme", dans
lesquels il a tenté de cerner les
contours de la société algérienne,
qui a perdu ses repères et où la
notion de valeurs avait perdu toute
sa signification. Journaliste, chroniqueur et éditorialiste et poète
Lakhdar Ezzine est parti en laissant derrière lui un riche parcours.
Connu pour son humilité et son
dynamisme, le défunt sera enterré
mercredi dans sa région natale à
Médéa, après la prière d'El Dohr.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Il est de notoriété publique que beaucoup de promoteurs arnaquent leurs clients
soit en finançant les constructions avec leurs argent avant de revendre les
appartements finalisés à d'autres, soit en réalisant des " choses " absolument pas
conformes au cahier des charges initial. Ce chiffre, fourni par le ministère de
l'Habitat, vient conforter un constat aussi alarmant.
LIRE EN PAGE 5
PH. Hafida
La chef de la diplomatie
européenne, Federica
Mogherini, a été interpellée
sur les violations des droits
de l'homme au Maroc,
notamment sur les
manifestations pacifiques
des enseignants stagiaires
"violemment réprimées"
par les forces de l'ordre.
HITLER ET BEN LADEN
TOUJOURS VIVANTS ?
Page 6
COMMENT-TAIRE
- En ce bas monde, tout devient possible. Absolument
tout.
- Même l'impossible.
- Tout ce qu'on pensait un jour impossible, deviendra possible le lendemain, pour peu que la folie de l'Homme
(avec grande-hache, pas touche les correcteurs. Merci),
l'y pousse avec l'inexorable force voulue.
- Ok. Et qu'est-ce qui motive ou inspire ces pensées philosophiques dignes d'un asile d'aliéné ?
- Figure toi que…
- Que quoi ? Qui ? Comment ? Où ?
- En Arabie c'est où dites, y z'ont tété obligés de stopper
un match de foot…
- Bof, normal. Je suppose que c'était leurre, pardon,
l'heure de la prière. C'est courant dans ce bled, même si
la plupart ne sont pas vraiment croyants. D'où leur
excès de zèle, leur indicible et incommensurable " matuvisme ".
- J'adore ce nouveau mot. Le matuvisme. Il peut même
se conjuguer à tous les temps. Et tous les tons aussi.
Comme tu vois, j'aime matuvismer. Et donc, je ne m'en
prive pas.
ET AINSI VA L'HISTOIRE MODERNE
L'OTAN À PROPOS DE LA LUTTE
CONTRE LE TERRORISME
LE RÔLE
DE L'ALGÉRIE
MIS EN RELIEF
L'Algérie est "attachée" au développement
d'un dialogue "responsable et fructueux"
avec l'Organisation du traité de
l'Atlantique du nord (OTAN), a indiqué
hier un communiqué du ministère des
Affaires étrangères (MAE).
Page 4
APC DE BIR EL DJIR
LE MAIRE SUSPENDU
Le président de l'Assemblée populaire
communale de Bir El Djir (Est d'Oran),
faisant l'objet de poursuites judiciaires, a été
suspendu de ses fonctions mardi soir, ont
annoncé mercredi les services de la wilaya.
Page 24
LA CORRUPTION GANGRÈNE TOUT EN ALGÉRIE
POUR QUAND
" ALGÉRIA PAPERS " ?
Page 3
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
LE REGARD DE
Protesta des enseignants vacataires
Université de Tizi
Ouzou
L'apport du CLA
et du CNAPEST n'a pas suffi
Le nouveau
recteur
installé
Par Roza Roza
e professeur Arezki Derridj a
été installé nouveau recteur
de
l'Université
MouloudMammeri
de Tizi
Ouzou
(UMMTO), en remplacement de
Saïd Ouardane, qui a démissionné après dix mois passées
à la tête de cette institution.
C'est le secrétaire général du
ministère de l'Enseignement
supérieur et de la Recherche
scientifique qui a procédé à cette
installation en présence des
cadres de l'UMMTO et le wali de
Tizi Ouzou. Reste à savoir si la
situation sera normalisée avec le
départ du Pr Ouardane à la tête
du rectorat. Il est à noter qu'il
était prévu que la tutelle crée une
nouvelle université au niveau du
pôle technologique de Tamda.
Il faut dire qu'avec près de
50.000 étudiants et trois grands
pôles (Hasnaoua, Bastos et
Tamda), auxquels il faudra ajouter les facultés de droit de
Boukhalfa et l'ex-Habitat dédié à
l'architecture, l'Université de Tizi
Ouzou est l'une des plus importantes du pays, d'où, de l'avis de
nombreux observateurs, la
nécessité de sa restructuration
en deux universités.
R.D
L
É ditorial
Jeudi 14 avril 2016
Par Imen Hamadache
a journée de protestation
à laquelle ont appelé le
Conseil des lycées
d'Alger (CLA) et le Conseil national autonome des professeurs
de l'enseignement secondaire et
technique (CNAPEST) a été très
bien suivi, a-t-on nous apprit
hier. En guise de solidarité avec
les enseignants contractuels, le
(CLA) et le (Cnapest-élargi) ont
organisé hier un sit-in devant la
direction de l'éducation de la
wilaya de Boumerdes. De nombreux enseignants des trois
cycles (Primaire, Moyen et
secondaire) ont répondu à l'appel lancé par les deux syndicats
pour une journée de grève et un
rassemblement de soutien aux
contractuels de l'éducation qui
sont à leur dixième jour de grève
de la faim à Boudouaou dans la
wilaya de Boumerdes.
Un arrêt quasi totale à travers
toutes les wilayas, " le mouvement de protestation a été très
bien suivi " selon Mm Youcef l'un
des membres du bureau du
syndicat de Cnapest au niveau
de la wilaya de Boumerdes.
Selon notre interlocuteur cette
initiative prise par les syndicats
n'est qu'un début " nous avons
organisé le sit-in pour soutenir
les contractuels grévistes ". Les
enseignants à travers plusieurs
wilayas se mobiliser hier avec
L
les enseignants contractuels
vacataires se sont mobilisé hier
dans le bute d'arriver à faire
aboutir leurs revendications principale de " l'intégration ". En
outre l'image qui a été donnée
par les enseignants contractuels
étaient en faveurs de leur élèves
qui attendent le retour de leurs
enseignants qui refusent jusqu'à
aujourd'hui de passé le
concours.
Il est à noter que, lors d'une
conférence de presse lundi,
Mme Benghebrit a précisé que
le ministère " n'a reçu aucun
préavis de grève ", rappelant
que la grève est un droit garantit
par la loi mais qui doit obéir à des
règles qu'il faut respecter. La
ministre a réitéré mercredi son
appel à la " sagesse " en direction des enseignants contestataires, soulignant qu'ils avaient toutes les " compétences et les
chances "de réussir à l'examen
de recrutement. Précisant que
plusieurs personnalités politiques étaient présentes dans le
lieu pour montrer leurs solidarités avec ces derniers qui sont en
grève depuis le 27 mars.
De sont coté, le secrétaire général du CLA Idir Achour, jointe hier
Jeudi 14 avril 2016
par téléphone que " si la ministre
de l'éducation nationale Mme
Nouria Benghebrit ne repend
pas favorablement aux réclamations des enseignants vacataires nous allons prolongés notre
mouvement de protestation " a-til déclaré. Précisant aussi que
son syndicat ne recule pas et
n'attend rien du ministère de
Benghebrit " ont veux l'intervention du Premier ministre " a-t-il
souligné. Par ailleurs, le taux de
suivi de la grève lancé par le
Cnapeste, et le CLA n'est toujours pas annoncé.
I.H.
MOSTAGANEM
Les vacataires en grève
l'instar de leurs collègues des autres régions
du pays, les enseignants
contractuels de la wilaya de
Mostaganem poursuivent
leur grève, un mouvement
pacifique se tient quotidiennement dès 09 heures du
matin auprès du siège de la
direction de l'éducation.
Selon le président du comité
des enseignants contractuels
de la wilaya de Mostaganem,
le mouvement de protestation n'a aucun rapport avec
le concours programmé par
A
le Ministère de tutelle, et
nous sommes déterminés à
poursuivre notre mouvement
quotidiennement, jusqu'à
satisfaction de notre revendication légitime voire ''l'intégration sans aucune condition''. Les protestataires lancent un appel aux autorités
compétentes, afin de prendre
des décisions courageuses,
et de satisfaire leurs revendications qui s'avèrent un droit
légitime. Si le CNAPEST et
le CLA se sont solidarisés
avec leurs collègues, un
communiqué a sanctionné
une journée de grève, soit la
journée d'hier mercredi, où
un imposant sit-in a été tenu
par devant le siège de la
Direction. IL est utile de
signaler que plusieurs établissements scolaires, et
essentiellement ceux implantés au niveau des zones
rurales, ont été implicitement
secoués par cette grève qui
risque de prendre davantage
de l'ampleur, avec l'appui
des autres syndicats.
SALAH - EDDINE.
petit peu plus que le SNMG, quand ce n'est carrément
pas l'ANEM qui les rétribue. Il en a toujours été ainsi,
même quand le journalisme gardait ses lettres de
inalement, moi, qui pensais que le passage de
noblesse. Il m'est souvenance, jeune diplômé en
Nouria Benghebrit à la tête du secteur de l'éducasciences de la mer, d'avoir déposé des CV au niveau
tion ferait long feu et qu'elle ne marquerait certainement pas l'Histoire, je me sens obligé de faire, ici, mon mea-culpa. La gentille dame a de plusieurs institutions et de grandes entreprises (ayant un rapport avec la mer et la
en effet opéré un tournant historique à l'occasion de sa conférence de presse de ce protection de l'environnement). A chaque fois, on me regardait avec ironie quand un
lundi. Elle, qui nous a toujours habitués à des retournements de veste de dernière quelconque agent subalterne daignait me recevoir. Et je savais, en ressortant, que mon
dossier allait finir illico-presto à la corbeille. A la
minute, des revirements et des renoncements à fondre
presse, métier que j'exerçais à temps partiel quand
l'âme, a fait montre d'une indicible et incommensurable
j'étais étudiant, mais pleinement engagé dans la
fermeté à l'adresse de la protesta des enseignants
" A chaque fois on me regardait avec ironie quand un
guerre pour la sauvegarde de la République (quand
vacataires. Non, aucun d'entre eux ne sera permanisé
quelconque agent subalterne daignait me recevoir. Et je
beaucoup étaient planqués outre-mer ou un peu pars'il ne passe pas le concours. Encore, faut-il ajouter,
savais, en ressortant, que mon dossier allait finir illico-presto
tout dans le monde), seul comptaient les compétenqu'ils partent quand même largement favorisés par rapà la corbeille. A la presse, métier que j'exerçais à temps
ces et, accessoirement, une bonne maîtrise de la
port au million d'autres candidats, étant donné qu'ils
partiel quand j'étais déjà étudiant, mais pleinement engagé
langue française, devenue " denrée rare " sous le
bénéficieront d'un point pour chaque année travaillée.
dans
la
guerre
pour
la
sauvegarde
de
la
République
(quand
règne de Benghebrit. Bref, je n'ai éprouvé aucun mal
C'est cela, et rien que cela. A prendre ou à laisser.
beaucoup étaient planqués outre-mer ou bien un peu partout
à me faire recruter à cette époque sans la moindre
Jusque-là, rien que de normal, diriez-vous. Il était
dans le monde), seul comptaient les compétences et,
intervention de quelque nature qu'elle soit, et même
même temps que Benghebrit se décidât enfin à cesser
accessoirement, une bonne maîtrise de la langue française,
à toucher un bon salaire avec des augmentations et
de jouer la girouette de service, cédant systématiquedevenue " denrée rare " sous le règne de Benghebrit ".
des promotions régulières. Les choses ne sont plus
ment à la direction du vent. La nouveauté, cependant,
ce qu'elles sont depuis que le printemps arabe est
réside ailleurs. Benghebrit, qui se targue d'un large
soutien populaire (sic !), a osé s'en prendre de manière gratuite et cruelle à la presse. passé. Les salaires des enseignants, souvent incompétents et ne maîtrisant point les
Reconnaissant que la majeure partie des contractuels ont été recrutés par piston (tout outils pédagogiques, ont été pratiquement multipliés par trois. Les nôtres, en revanche,
comme les enseignants permanents d'ailleurs), elle a reproché aux journalistes d'avoir n'ont pas bougé. Normal que tout le monde cherchât un poste d'enseignant où on paie
bénéficié du même traitement de faveur pour occuper leurs postes actuels (re-sic !). très bien, où les avantages sociaux sont multiples, où on ne travaille (véritablement)
Ici, le bât blesse véritablement. Une ministre de la République n'a en effet pas le droit qu'une poignée d'heures par semaine et où on jouit de quatre mois de congé par an.
d'avancer des contre-vérités aussi sordides et erronées, rien que pour se dédouaner La planque idéale. Absolue. Je termine en disant que si Benghebrit a des rejetons
par rapport à l'opinion publique. La presse, et je le dis en connaissance de cause, moi qu'elle souhaite " caser " dans le milieu de la presse, elle peut le faire sans le moindre
qui y " professe " depuis 1993, est le seul secteur où on recrute sans piston. Normal, piston. Elle qui se dit contre cette pratique. A moins que… Evitons de pousser le boume diriez-vous, puisque les journalistes, diplômés universitaires, travaillant comme des chon plus loin et restons dans des termes polis, policés, lissés, de la… " diplomatie "…
esclaves six jours par semaine (vendredi et jours fériés inclus), ne touchent qu'un tout si, si…
A.O.
F
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Par Ali Oussi
SAVOIR RAISON GARDER
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78
021 73 71 28
ANEP ORAN :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Bureau de Tizi-Ouzou
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Tél : 0551 97 32 08
Impression :
Bureau de Chlef
Ouest : SIO
Centre : SIA
Publicité
Tél : 0774 27 89 49
Tel/fax : 021 71 65 74
Tel/fax : 021 71 67 60
Bureau de Béjaïa
Administration & finance :
QUOTIDIEN NATIONAL
D’INFORMATION
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Tél : 0773 71 99 37
Bureau de Tiaret
Tél : 0541 01 48 97
2
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
23
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
Jeudi 14 avril 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Il a appelé les députés de l'APN à élever le niveau du débat
La corruption gangrène
tout en Algérie
Le coup de gueule
de Louh
Pour quand
" Algéria papers " ?
Par Amirouche El Hadi
Tayeb Louh, ministre de la Justice, gardes des Sceaux a appelé les députés de l'APN à " élever le niveau
du débat ". "Evoquer ou pointer du doigt des dispositions au sein d'une institution du pouvoir législatif ne
représente qu'une atteinte au pouvoir judiciaire.
Ph : Hafida
Par Nabila. A
TDL / 14-04-2016
TDL / 14-04-2016
HYPROC SHIPPING COMPANY
S.P.A AU CAPITAL 72,000.000.000 DA
NIF N° : 099931010366977
Tel : 213.41.42.62.62 / 63 fax : 213.41.42.32.75
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE
Gré à gré après consultation N°07/HYPROC SC/HA/2015
Conformément aux dispositions de l'article 26 de la procédure de passation des marchés de HYPROC SC n°08/2013 du 15/01/2013, la société
HYPROC SC, informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé
au gré à gré après consultation N°07/HYPROC SC/HA/15 relatif à l'avitaillement des navires en trois (03) lots, qu'à l'issue de l'évaluation des
offres techniques et financières, le marché est attribué provisoirement au
soumissionnaire suivant :
N
poursuit-il, ont concerné la
criminalisation de nouveaux
actes de terrorisme.
Abordant d'éventuels " amalgames " entre le terrorisme et
les mouvements de résistance et les actes révolutionnaires, le garde des Sceaux a
rappelé que les positions de
l'Algérie ont toujours été claires et ne comportent aucunement confusion dans ce sens.
Il ajoute, d'autre part, que
l'Algérie dans sa lutte contre
le terrorisme ne s'est pas limitée à une approche sécuritaire et judiciaire mais bien
au-delà. Il s'agit, surtout,
ajoute-il, d'approche sécuritaire, judiciaire, politique, économique et sociale, en rappelant dans ce contexte " la
réussite de la politique de la
réconciliation nationale ". Par
ailleurs, le ministre a regretté
le fait que les députés ait
négligé la libre circulation des
personnes garantie dans la
loi. " Dans un passé récent,
nos citoyens ont été empêchés d'une manière aléatoire
et sans l'avis de la Justice de
se déplacer, mais personne
n'a évoqué le sujet " a-t-il
lancé.
En réponse à certains députés ayant demandé de bloquer l'accès aux sites pornographiques, le ministre de la
Justice a affirmé que cette
doléance est déjà contenue
dans la loi portant lutte contre
les crimes des TIC datant de
2009.
N.A
L'heure de vérité
Par Assia Mekhennef
n moins d'un mois de la
tenue du Congrès extraordinaire, le conflit au sein du
RND est arrivé à " une étape
critique ". Au moment ou le
Secrétaire général par intérim
du Rassemblement national
démocratique (RND), Ahmed
Ouyahia a déposé son dossier de candidature auprès du
ministère de l'intérieur pour le
poste du SG du parti, ses
opposants se sont précipités
pour
saisir
Noureddine
Badoui afin de reporter le
congrès, alors qu'ils ont
affirmé- le jour même- que la
requête ne sera déposée
qu'après le rassemblement
des preuves contre Ouyahia,
soit au plus tard jeudi.
La dite requête qui a été
E
Tout soumissionnaire contestant le résultat des travaux de la commission d'ouverture des plis " COP Marine " peut introduire un recours
auprès de la structure " HYPROC Agent " ( HA) sise à : HYPROC
SC ZHNUN/USTO-BP 7200 Es Seddikia, Oran 31025
La commission chargée de l'examen du recours est :
" La commission des marchés activité Marine " par abréviation
" CMA Marine "
Le recours doit être formulé dans les 05 jours ouvrables à compter de la
publication de l'avis d'attribution provisoire du marché dans le BAOSEM.
Si le 05ème jour coïncide avec un jour non ouvrable ou un jour de repos
légal, la date limite de recours est prorogée étendue au jour ouvrable
suivant.
Tout recours reçu en dehors de la période ci-dessus ne sera pas pris en
considération.
Tribune des Lecteurs - Jeudi 14 avril 2016
ous avons toujours
lutté et nous luttons
toujours pour la
séparation des pouvoirs dans
le but de renforcer l'indépendance de la justice " a-t-il
déclaré dans sa réponse aux
interventions des députés au
cours de l'examen du Code
pénal. Usant d'un ton ferme, il
affirmera que " le ministre de
la Justice n'est guère un
représentant du pouvoir judiciaire pour l'interpeller sur tel
ou tel dossier ". "Le pouvoir
législatif est indépendant et
les affaires se traitent conformément aux lois en vigueur.
Personne ne peut intervenir "
a-t-il dit. En donneur de
leçon, Tayeb Louh, a appelé
les membres de la chambre
de basse du Parlement à ne
plus citer les noms des juges
dans les séances plénières. "
Le juge est indépendant
conformément
à
la
Constitution.
Personne ne peut prendre sa
place ou celle du pouvoir
législatif. Il ne faut pas mélanger les choses en prenant à
exemple certaines affaires
personnelles " a-t-il avertit,
avant de rappeler que ses
propos sont venus répondre
clairement aux interventions "
déviées " des députés. Au
sujet des critiques sur le projet de loi dans le Code pénal,
le ministre de la Justice a
affirmé que le terrorisme a
bien été défini dans le texte
algérien. Les amendements,
Crise au RND
- Soumissionnaire attributaire : HADJEL Ramzi
- N° NIF du soumissionnaire : 198121160137338
- Montant du marché : Vingt huit millions trente sept mille quatre cent
cinquante DA hors taxes (28 037 450,00 DA HT) ( après correction)
- Note globale : 18/30
- Observations : Offre moins disante
Pour une expression libre
ANEP 31003541
22
Jeudi 14 avril 2016
signée par trois membres du
mouvement de contestations
a été accompagnée, donc,
des signatures et une correspondance qui justifie leur
demande de reporter le
congrès, mais aussi d'entraver les tentatives d'Ouyahia
de rester à la tête du parti.
En cas de non réponse ou
refus du ministère de l'intérieur, les contestataires ont
affirmé qu'il y ait d'autres pas
seront pris prochainement,
précisant, dans ce même
contexte qu'ils poursuivront
leur combat pour l'intérêt du
parti. Rappelons que la
requête déposée par les
opposants d'Ahmed Ouyahia
dénombre les " dépassements " ayant accompagné la
préparation du congrès. Les
signataires citent, notam-
ment, la révision de la composante de la commission
nationale pour la préparation
du congrès sans retourner au
Conseil national qui, selon
eux, avait validé auparavant
une première liste. En attendant la décision du ministère
de l'intérieur, des cadres du
RND ont exprimé, lors des
congrès
régionaux
de
Constantine et Oran ont
exprimé leur soutien au SG
par intérim en dénonçant l'action des dissidents et adhèrent à la tenue du congrès
extraordinaire. De son coté,
Ahmed
Ouyahia
avait
déclaré, pour rappel, que plus
personne ne peut imposer
son diktat au sein du RND".
En invitant les dissidents à se
présenter devant la base
pour promouvoir leur point de
3
vue ou devant le congrès
arbitre suprême. Quant à ses
opposants, ont indiqué que
ce congrès devait se tenir
dans les trois mois qui ont
suivi
la
démission
d'Abdelkader Bensalah et ce,
selon eux, conformément à
l'article 46 du statut du RND.
Ces derniers affirment aussi
que le Conseil national (CN)
a été élu en 2013 pour un
mandat de cinq ans, contestant par la même la décision
d'Ouyahia d'élire un nouveaux CN. Soulignant que
l'ordre du jour du prochain
congrès devait se limiter à
l'élection d'un nouveau secrétaire général. Pour toutes ces
raisons, les opposants du SG
par intérim du parti espèrent
le report du congrès.
A.M.
Tout comme pour "Panama
Papers", il nous arrive, à nous aussi,
de farfouiller dans notre paperasse
nationale et notre glorieuse histoire
immédiate pour dénicher de fameux "
papiers ".
Ça n'a pas la même configuration
mais la signification y est : Corruption
et fuite de capitaux. Du plus petit
compte en dinars dans quelque banque nationale aux plus gros sous, en
dollars ou en euros, dans les banques des paradis fiscaux, tout relève
de l'off shore. Parce que tous les
comptes proviennent de jeux économiques interdits.
C'est qu'au vu de la mentalité
régnante, on imagine mal un projet
économique, politique, culturel, sportif
ou social en Algérie qui soit net de
propreté, parce que octroyé sans
passer par la bonne vieille tchipa.
L'expérience de tous les jours nous le
démontre. Si un préposé au guichet
de l'état civil est capable de vous exiger un petit billet pour l'établissement
de votre extrait de naissance, peut-on
dire de celui qui établit de juteux
contrats qu'il ne le fait pas ? Nous
sommes entre Algériens de neuf mois
et personne ne nous la fera. Les
pots-de-vin sont, si l'on peut dire,
monnaie courante dans un pays où
l'honnêteté n'est plus une vertu mais
une maladie rare.
Le moindre projet est monnayé illicitement. Du permis pour construire votre
logement à l'ordre de service pour
construire une cité, ou un équipement
collectif, ou une route, un
barrage…De la réfection des trottoirs
à celle des façades des immeubles,
du projet d'autoroute à celui de la réalisation de tram et de métro, du recrutement d'un joueur ou la réalisation
d'une pelouse en gazon…tout projet
est objet de convoitise.
Du responsable qui ouvre les plis des
avis d'appel d'offres et permet le lancement des chantiers au chef de
bureau qui signe l'ordre de service,
en passant par l'employé qui signe
les factures et l'ingénieur qui contrôle
le travail bien fait ou qui fait la réception du projet fini… tout le monde pioche dans la cagnotte nationale et tout
le monde s'octroie d'office sa part de
lait de la Vache des Orphelins. Sauf
qu'il y'en a qui le font en dinars et en
petite quantité alors que les nantis du
système le font en devises et en gros.
Il pourrait, bien évidemment, exister
des employés ou même des responsables qui n'emprunteraient pas ces "
passages obligés ", mais ils sont si
rares qu'ils ne font pas le poids
devant la majorité. Ceci d'autant que
chez nous, nous le savons, un travailleur honnête est perçu comme une
brebis galeuse et un empêcheur de
tourner en rond et est, donc, tenu à
l'écart du " mouvement de société ".
Ou tout platement durement remercié
parce qu'il ne répond pas à la mentalité ambiante. Une mentalité qui veut
que chaque Algérien s'est fait un défi
d'arracher sa part de pétrole de la
manière qui lui sied. Par la force, la
corruption ou le vol. Ce pari a été
rendu encore plus percutant à la sortie des années rouges où les
Algériens, qui faisaient face à la bête
terroriste, ont vu des opportunistes
profiter de leurs malheurs pour se
constituer des fortunes colossales. Si
bien qu'aujourd'hui, on peut l'avancer
sans risque de se tromper : presque
toute l'Algérie est corrompue parce
que toute action dans le pays ne peut
avoir lieu sans la réaction du fameux
pot-de-vin…
AEH
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Contentieux relatifs
à la guerre de libération
et les crimes coloniaux
Le rôle de l'Algérie
mis en relief
Par Rafik Bakhtini
Algérie est "attachée" au développement d'un dialogue "responsable et fructueux" avec
l'Organisation du traité de l'Atlantique du
nord (OTAN), a indiqué hier un communiqué du ministère des Affaires étrangères
(MAE). Cette position a été exprimée lors
d'une audience accordée par le secrétaire général du MAE, Hassane Rabhi, à
une délégation de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP/OTAN), qui
effectue une visite en Algérie, du 12 au
14 avril à l'invitation de l'Assemblée
populaire nationale, a précisé la même
source. M. Rabehi a exprimé, à cette
occasion, "l'attachement" de l'Algérie au
développement d'un dialogue "responsable et fructueux" avec cette Organisation
notamment sur les questions régionales
liées à la sécurité et à la stabilité dans la
région "soumise à des défis multiples qui
nécessitent une plus grande concertation
et synergie dans le cadre d'une approche
globale, inclusive et coopérative". Il a
rappelé également "l'évolution qualitative" de la coopération bilatérale au titre
du dialogue méditerranéen de l'OTAN.
L'
Le SG du MAE, après avoir souligné que
depuis son adhésion au groupe sur la
sécurité et la défense de l'Assemblée
parlementaire de l'OTAN (GSM), en mai
2005, a relevé avec "satisfaction le renforcement" du dialogue parlementaire en
tant que "vecteur important" de contribution à la "promotion des idéaux de paix et
de sécurité" dans l'espace euro-méediterrannéen. M. Rabhi a rappelé le rôle
qu'assume l'Algérie dans la contribution
"effective" à la sécurité et la stabilité dans
la région, étayé par la conduite avec
"succès" de la médiation internationale
au Mali, l'accompagnement en tant que
pays voisin de l'effort onusien de sortie
de crise en Libye et la lutte contre le terrorisme international. Il a noté, par ailleurs, lors de cette rencontre que
l'Algérie avait adhéré, en mars 2000, au
dialogue méditerranéen de l'OTAN dans
l'objectif "d'asseoir les bases d'une sécurité collective régionale fondée sur l'indivisibilité de la sécurité en Méditerranée,
approche qu'elle n'a cessé de défendre
depuis la conférence d'Helsinki de l'exCSCE 1975, devenue OSCE". Il convient
de rappeler que l'AP/OTAN associe à ses
travaux les parlementaires des pays partenaires dont l'Algérie, depuis le lancement du dialogue méditerranéen en
1994. Par ailleurs, les efforts consentis
par l'Algérie en matière de lutte antiterroriste et contre le crime organisé ont été
mis en avant par cette délégation, assurant que cela avait fait de l'Algérie une
"référence" en la matière. Lors d'une rencontre avec une délégation du Conseil
de la nation présidée par Djamel Ould
Abbas, vice-président du Conseil, la
délégation de l'AP/OTAN a mis en avant
les "efforts que l'Algérie continue à
déployer en matière de lutte antiterroriste
et contre le crime organisé faisant d'elle
une référence et un modèle à suivre",
indique un communiqué du Conseil de la
nation. S'inscrivant dans le cadre du dialogue bilatéral, la rencontre a permis à la
délégation de l'AP/OTAN de s'enquérir
de la "politique de réconciliation nationale adoptée par le président de la
République, Abdelaziz Bouteflika depuis
1999", précise la même source. Les parlementaires européens se sont arrêtés
sur les "champs d'application de cette
politique ainsi que les mesures prises
pour la réinsertion des bénéficiaires de
cette politique et particulièrement leurs
familles conformément à la loi de 2006".
"L'Algérie a lutté seule contre le terrorisme sur fond d'un isolement international notamment des pays européens", a
rappelé M. Ould Abbas. Les deux délégations ont, par ailleurs, évoqué la situation en Libye soulignant la "nécessité de
privilégier la solution pacifique eu égard
aux retombées négatives induites par
l'intervention militaire qui a été menée
sans réfléchir aux conséquences".
R.N.
Lamamra lors du 13e sommet de l'OCI :
" L'Algérie oeuvre à un sursaut collectif "
Algérie oeuvre avec "foi
et persévérance" à une
solidarité des pays musulmans pour dépasser les
conjonctures difficiles que traverse le monde musulman, a
souligné mardi à Istanbul, le
ministre d'Etat, ministre des
Affaires étrangères et de la
Coopération internationale,
Ramtane Lamamra, lors de la
réunion ministérielle préparatoire au 13ème Sommet de
l'Organisation de la conférence islamique (OCI). M.
Lamamra a indiqué que
"l'Algérie, sous les orientations et la conduite avisée du
Président de la République
Abdelaziz Bouteflika, se fait
une ardente obligation d'oeuvrer avec foi et persévérance
à une solidarité effective de la
Ouma islamique pour dépasser les conjonctures difficiles
qui marquent notre époque et
être au rendez-vous de l'histoire et des exigences de la
renaissance", indique un
communiqué du ministère des
Affaires étrangères. Le chef
de la diplomatie algérienne "a
illustré son propos par les initiatives et les actions de
l'Algérie pour favoriser le
règlement pacifique des crises qui affectent le monde
musulman ainsi que pour la
prévention de la radicalisation
à travers des actions coordonnées sur les plans politi-
L'
que, économique, social, culturel et cultuel en vue d'une
prise en charge efficace des
causes sous-jacentes de différentes situations conflictuelles", précise la même source.
M. Lamamra a souligné que
"l'extrémisme violent et le terrorisme qui s'ajoutent aux
défis auxquels se trouve
confronté le monde musulman ne doivent pas entraver
les aspirations des peuples
musulmans et les perspectives d'un sursaut collectif tendant à une renaissance civilisationnelle qu'ils appellent de
tous leurs voeux". Il a mis en
avant, par la même occasion,
"le rôle qu'a joué l'Algérie à
travers l'histoire proche et
lointaine, riche en positions et
en sacrifices, pour la gloire de
l'islam et la dignité humaine
de tous les Musulmans".
Il a indiqué que l'OCI "est plus
que
jamais
interpellée
aujourd'hui pour contrer les
groupes et milieux hostiles qui
se fixent comme objectif la
destruction de la civilisation
musulmane en alimentant les
amalgames et en nourrissant
l'islamophobie et les sentiments de haine et d'intolérance", relève la même
source. "Les réponses de
l'OCI se doivent d'être aussi
bien efficaces qu'intelligentes
pour promouvoir les vraies
valeurs de l'islam, religion de
4
paix et de tolérance et
démentir et décrédibiliser les
agissements de ces milieux
hostiles quels que soient les
agendas dont ils sont les instruments", a insisté le ministre. Il a appelé, dans ce cadre,
les membres de l'organisation
à "faire preuve de solidarité
pour promouvoir la renaissance de la civilisation musulmane", mettant l'accent sur
"l'impératif de préserver l'OCI
des querelles intestines, des
divisions artificielles et des
rivalités sans liens ni justifications au regard des intérêts
supérieurs communs de nos
peuples". M. Lamamra a indiqué que "l'Algérie plaide pour
une réforme de l'OCI afin de
renforcer son efficacité dans
le traitement des défis existentiels qui hypothèquent le
présent et l'avenir de la Ouma
islamique". "Cette réforme
doit être bâtie sur les acquis
de l'organisation et viser la
rationalisation de ses travaux
et le rehaussement de sa crédibilité et de son efficacité", at-il soutenu. "Notre organisation doit être renforcée et
recentrée sur sa mission
essentielle comme elle doit
éviter la prolifération des activités et des structures qui
sont génératrices de déperditions d'énergies et de ressources", a souligné M. Lamamra
dans son intervention lors des
travaux de la réunion ministérielle préparatoire au 13ème
Sommet de l'OCI. Par ailleurs,
il a indiqué que l'Algérie salue
la tenue du 13ème Sommet
de l'OCI à Istanbul, "ville historique dont l'Histoire est
indissociablement liée à celle
de la place de l'Islam sur la
scène internationale", a-t-il
dit. Le chef de la diplomatie
algérienne qui s'est également félicité "du regain d'intérêt du monde musulman pour
la juste cause du peuple
palestinien dont la centralité a
été bien illustrée par la
récente tenue à Djakarta d'un
Sommet extraordinaire spécialement consacré à l'impasse du processus de paix
au Moyen-Orient", note le
communiqué. Le ministre a
"rappelé que l'OCI est née en
1969 d'un sursaut des peuples et des dirigeants musulmans contre la profanation de
la Mosquée Al Aqsa ainsi que
contre la condition infrahumaine faite au peuple
palestinien". Dans cet esprit,
le chef de la diplomatie algérienne a plaidé pour "une
mobilisation accrue de l'OCI
pour contribuer à la satisfaction du droit du peuple palestinien à l'autodétermination et
à l'établissement de son Etat
indépendant avec El Qods
Est pour capitale".
R.N.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
L'OTAN à propos de la lutte contre le terrorisme
Les exigences
algériennes restent
constantes
Le ministre des Moudjahidine,
Tayeb Zitouni, a affirmé, ce mardi à
Blida, la constance des exigences de
l'Algérie concernant les dossiers des
archives de la guerre de libération,
les disparus et les victimes des
essais nucléaires de l'armée coloniale
dans le sud algérien. "L'Algérie
demeure constante dans ses positions et exigences concernant la restitution des archives de la guerre de
libération nationale, et les dossiers
des disparus et des victimes des
essais nucléaires", a assuré Zitouni
dans une déclaration à la presse, en
marge d'une visite de travail à Blida,
affirmant que "nous sommes capables d'arriver à des résultats positifs
concernant ces dossiers auxquels
l'Etat accorde une importance
majeure". Après avoir relevé "la complexité et la sensibilité de la situation
pour la partie française dans le
contexte actuel", le ministre des
Moudjahidine a soutenu que "même
si les procédures avancent lentement,
nous sommes assurés des résultats
positifs qui seront obtenus au profit
du peuple algérien, de la mémoire
des chouhada de la guerre de libération nationale et des victimes des
explosions nucléaires" de l'armée
coloniale dans le sud du pays. "Il est
temps de discuter, avec la partie française, des problèmes en suspens
relatifs à ces trois dossiers", a- t-il
ajouté, estimant que l'on ne peut
"faire abstraction de ces dossiers,
dotés d'une importance vitale pour le
peuple algérien, qui considère la
mémoire de la Révolution comme une
cause sacrée", a-t-il souligné. M
.Zitouni a fait cas, à cet effet, de discussions, à propos de ces trois dossiers, qu'il a eu avec le ministre français chargé des anciens combattants
et de la mémoire, lequel était membre
de la délégation gouvernementale
française, en visite a Alger en début
de semaine.
Il a, aussi, ajouté que sa visite en
France, en début d'année, sur invitation de la partie française, avait
donné lieu à la constitution de commissions algero-française, pour l'examen du dossier des archives, parallèlement à l'installation d'une commission d'experts en droit international et
d'avocats pour le recensement des
disparus et victimes des essais
nucléaires. Durant cette visite à Blida,
le ministre a présidé une cérémonie
de réinhumation des restes de cinq
chouhada au cimetière d'Ain Romana
(à l'ouest de la wilaya), découverts
près d'un camp de concentration,
remontant à la période coloniale,
durant des travaux de forage. Par la
suite le ministre a procédé à la baptisation d'un rue d'Ain Romana du nom
du moudjahid Hadj Abdelkader
Mohamed, avant l'inauguration d'une
annexe du musée régional à Ouled
Aich, qualifiée de "centre historique
ouvert à toutes les catégories de la
société, dont les étudiants et chercheurs".
M. Zitouni a, aussi, procédé à l'inauguration d'une salle polyvalente à la
cité Brakni de la ville de Blida.
Inspectant le projet de restauration du
siège des services français durant la
guerre de libération nationale à
Meftah, le ministre a souligné son
importance, car considéré comme un
"témoin vivant renforçant les écrits
sur l'histoire de la guerre de libération
nationale", a t-il estimé.
R.B.
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Grey's
Anatomy
21:45 : Grey's Anatomy
22:40 : Les mystères de
Laura
23:25 : Les mystères de
Laura
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Lebowitz contre
Lebowitz
21:50 : Lebowitz contre
Lebowitz
22:48 : Elles ont toutes
une histoire
22:50 : Folie passagère
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de
Babel
Jeudi 14 avril 2016
Sur TF1 - 20h55
12:25 : La nouvelle
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Grey's Anatomy
Owen présente Callie à un groupe de vétérans de
guerre et espère qu'elle les aidera avec la prothèse
qu'elle a développée. Jo est jalouse de Meredith
qui a choisi Alex pour être sa nouvelle âme sœur
pour remplacer Cristina. Maggie se confie à
Richard. Karev et Bailey sont très stressés car ils
sont en concurrence pour intégrer le comité de
direction de l'hôpital. La tension est vive entre
Derek et sa sœur.
Sur France 2 - 20h55
Lebowitz contre Lebowitz
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Scènes
de ménages : enfin en
vacances !
22:55 :Scènes
de ménages : enfin en
vacances !
21
Nadia vient de perdre une affaire et apprend que son
client, Pierre Duchatel, s'est mis hors la loi pour
garder sa fille, Julie, âgée de 7 ans. Séparé de son
épouse Sandrine, fragile psychologiquement, ce père
de famille a en effet enlevé son enfant. Paule vole au
secours de Nadia et prend de vrais risques en menant
une enquête parallèle à celle de la police. L'avocate
veut tout faire pour innocenter ce papa en détresse.
Sur M6 - 20h55
Scènes de ménages :
enfin en vacances !
Liliane et José ont opté pour des vacances culturelles.
Les visites de châteaux ravissent Liliane, mais ennuient
son mari ! Emma et Fabien tentent de s'initier à
l'accrobranche pendant leurs congés. Ludivine, la sœur
de Fabien, et son petit ami ne tardent pas à les
rejoindre. Quant à Camille, elle a enfin réussi à
convaincre Philippe de faire une retraite dans une
yourte sans téléphone, ni électricité avec une
méditation collective et des toilettes sèches... De leur
côté, Huguette et Raymond retrouvent leur mobil-home
à Plestin ! Mais ils reçoivent la visite-surprise de leur
neveu Estève. Enfin, Cédric et Marion partent en
randonnée en montagne. Mais la jeune femme déprime.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 242
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
62% des promoteurs immobiliers ne sont pas inscrits
au tableau national
Sudoku N ° 242
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Nageurs en eaux troubles
Il est de notoriété publique que beaucoup de promoteurs arnaquent leurs clients soit en finançant les constructions avec leurs argent avant de revendre les appartements finalisés à d'autres, soit en réalisant des " choses "
absolument pas conformes au cahier des charges initial. Ce chiffre, fourni par le ministère de l'Habitat, vient
conforter un constat aussi alarmant.
Par Wassim Benrabah
e secrétaire général du ministère de l'Habitat, de l'urbanisme
et de la ville, Nassreddine Azem
a indiqué hier à Alger que prés de 62%
des promoteurs immobiliers agrées
n'ont pas procédé à l'inscription au
tableau national des promoteurs immobiliers, formalité requise pour l'exercice
de leur activité. Les données présentées par le responsable durant la
13ème assemblée générale du Fond
de garantie et de caution mutuelle de la
promotion immobilière (FGCMPI) révèlent que sur 6514 promoteurs agrées à
début avril 2015, seuls 2446 ont rempli
cette formalité. L'attestation d'inscription au tableau national des promoteurs immobiliers, obligatoire depuis
2012, fait office d'autorisation pour
l'exercice de l'activité et l'adhésion du
promoteur au FGCMPI en découle de
facto. Les promoteurs qui ne se conforment pas aux formalités requises après
l'obtention de l'agrément, y compris
l'inscription au tableau, feront l'objet de
mesures pouvant aller au retrait de
l'agrément, a averti M. Azem. Selon le
responsable, 27% des logements réalisés dans le cadre des promotions
immobilières sont supervisés par des
promoteurs agréés non inscrits au
tableau national et dont l'activité est
considérée, par conséquent, illégale.
Par ailleurs, le SG du ministère de l'habitat a a appelé les promoteurs chargés des derniers chantiers de logement participatif à respecter les nou-
L
Mots croisés N° 242
Horizontalement :
1 - Représenter de mamanière exemplaire
2 - Contraire aux habitudes
3 - Note ratée - Potentas orientaux
4 - Exécutant fantaisiste - Profession
5 - Emission gazeuse - Plan incliné pour une baleine - Cri
de bricoleur
6 - Pénible - Table parfois sanglante - Métal 38
7 - Amphithéâtres romains - Parties basses des voiles
8 - Négation - Drame pour la geisha - Reste de moisson
9 - Trop utilisés - Surgis
10- Equilibres - A payer
SOLUTIONS
Mots croisés N° 241
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 241
20
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Sudoku N ° 241
pour la réalisation de plus de 145.000
unités. Les comptes sociaux du
FGCMPI pour la même année renvoient à une hausse des activités de
l'ordre de 13% pour une valeur globale
de 1,795 milliard de DA avec un produit
total des garanties pour les projets de
vente sur plan d'un montant de 1,418
milliard de DA.
Le montant des nouvelles souscriptions enregistrées en 2015 a atteint
115,599 milliard de DA portant la valeur
globale des souscriptions à 556,853
milliard de DA, selon le meme bilan.
W.B.
Cours du pétrole
Légère embellie
Verticalement :
A - Cépage de vin muscat
B - Eprises
C - Punaise d'eau - Il vaut bien le césium
D - Style vocal trés jazzy - Os
E - Terres brunes - Dieu de la bise
F - Concrétions des grands fonds - Coordination
G - Vétu comme un ver - Pouffe - Existe
H - Congé d'officiant - Quitte sa région
I - Pétune - Relations
J - Parodia - Se donne du mal
K - Eclaicissais - Drogue dure
L - Ferraille de légionnaire
veaux délais convenus, soulignant que
les prix fixés légalement à 2,8 millions
de dinars algériens pour l'appartement
sont non révisables.
Le ministère suit de prés l'avancement
des travaux dans chaque chantier, a
encore soutenu le responsable ajoutant que des décisions concernant les
promoteurs concernés seront annoncées prochainement sur la base de
leur bilan d'activité.
Le bilan du FGCMPI pour l'année 2015
fait état de plus de 1600 projets de
logements à travers le pays (promotion
libre, participatif/promotionnel ou aidé)
Par Rafik Bakhtini
et Agences
es cours pétroliers ont
fini hier au plus haut de
l'année, poursuivant leur
rebond à la faveur de
rumeurs sur un nouvel
accord entre Ryadh et
Moscou pour stabiliser leur
offre, en pleine spéculations
sur l'issue d'une réunion
dimanche entre pays producteurs. Le cours du baril
de référence (WTI) pour
livraison en mai a gagné
1,81 dollar à 42,17 dollars
sur le New York Mercantile
Exchange (Nymex), soit un
niveau où il n'avait plus terminé depuis novembre. Les
cours, qui avaient déjà fortement monté depuis une
semaine, ont accéléré mardi
après que l'agence de
presse russe Interfax "a
annoncé que la Russie et
l'Arabie saoudite étaient parvenus à un consensus sur
un plafonnement de leur
production", a rapporté dans
une note Tim Evans, de Citi.
Ces rumeurs viennent alimenter les spéculations des
investisseurs à l'approche
d'une réunion entre pays
producteurs dimanche à
Doha, au Qatar, à laquelle
participeront l'Arabie saoudite, membre dominant de
l'Organisation des pays
L
exportateurs de pétrole
(Opep), et la Russie, qui ne
fait pas partie du cartel. Le
but affiché est de trouver un
accord susceptible de limiter
l'actuelle surabondance d'or
noir. "Il faut quand même
noter que (l'Arabie et la
Russie) étaient déjà parvenues à un accord,- conditionné à la participation d'autres producteurs -, lors d'une
réunion le 16 février à
Ryad", a relativisé M. Evans,
pour qui le consensus évoqué mardi appartient donc
"aux archives" plutôt qu'à
l'actualité. L'accord de
février, également accepté
par le Qatar et le Venezuela,
avait déjà permis aux cours
de massivement rebondir
après être tombés au plus
bas depuis 2003. Mais les
marchés avaient peu à peu
commencé à s'interroger,
non seulement sur son
extension à d'autres participants mais aussi sur l'éventualité d'une baisse concertée de l'offre, au-delà d'un
simple gel. Désormais, la
confiance semble revenir et
"les investisseurs se projettent sur la réunion de Doha",
a reconnu Mike Lynch, de
Strategic
Energy
&
Economic Research. "Le
sentiment général, c'est que
l'on a atteint un plancher...
Mais je crains franchement
que ce soit exagéré et que
l'on soit allés trop vite." Ce
sentiment était partagé par
de nombreux observateurs,
qui mettent déjà en garde
sur un brusque repli du marché au cas où la réunion de
Doha déboucherait sur une
issue décevante, même si la
prudence des commentaires
contraste avec l'ampleur du
rebond des cours.
Par ailleurs, les cours du
pétrole ont nettement accéléré la cadence ce même
jour en fin d'échanges européens, galvanisés par des
informations de l'agence de
presse russe Interfax selon
lesquelles l'Arabie saoudite
et la Russie seraient parvenues à un consensus
concernant un gel de la production. Le baril de Brent de
la mer du Nord pour livraison en juin valait 44,24 dollars sur l'Intercontinental
Exchange (ICE) de Londres,
en hausse de 1,41 dollar par
rapport à la clôture de lundi.
Sur le New York Mercantile
Exchange (Nymex), le baril
de "light sweet crude" (WTI)
pour livraison en mai prenait
1,24 dollar à 41,60 dollars.
Les cours du Brent et du
WTI, déjà orientés à la
hausse depuis le début des
échanges européens, ont en
effet reçu un coup de fouet
après l'annonce par l'agence
5
Interfax, qui cite toutefois
une source anonyme, que
l'Arabie saoudite et la
Russie étaient parvenues à
un consensus sur un gel de
la production. Forts de cette
annonce, quoiqu'elle n'ait
pas été confirmée officiellement par les parties impliquées, les prix du Brent
comme du WTI ont nettement bondi, signant de nouveaux plus hauts en respectivement près de quatre
mois et demi et trois semaines.
La référence européenne du
brut est en effet montée
jusqu'à 44,73 dollars, un
plus haut depuis début
décembre, tandis que son
homologue américain a
atteint au même moment
41,94 dollars, un maximum
depuis le 22 mars. Cette
déclaration intervient à quelques jours seulement du
sommet censé réunir une
quinzaine de producteurs de
pétrole, membres ou non de
l'Organisation des pays
exportateurs de pétrole
(Opep), notamment Ryad et
Moscou, qui avaient conclu
en février un accord sur un
gel de la production, que les
investisseurs
aimeraient
désormais voir étendu à
tous les participants.
R.B.
Jeudi 14 avril 2016
Adoption de la signature
digitale de ses contrats clients
Le leadership
technologique
de Ooredoo Algérie
primé aux USA
Premier opérateur de téléphonie
mobile à lancer cette solution en Afrique du
Nord
Nouvelle consécration internationale pour
Ooredoo, qui vient de remporter le Prix de
" la Meilleure Solution Innovante Mobile de
l'Année 2016 ", pour la mise en place
d'une solution innovante de signature digitale dans les contrats clients ainsi que leur
remontée électronique.
Le prix a été attribué aux représentants de
Ooredoo, lors du prestigieux évènement "
INSPIRE ", organisé récemment par le leader mondial des technologies digitales
Lexmark/Kofax, à Orlando aux Etats Unis
d'Amérique (USA) et qui a réuni les plus
grandes entreprises et les leaders mondiaux dans le domaine des technologies
mobiles.
La compagnie Kofax, leader mondial dans
les technologies de digitalisation des
contrats via l'utilisation des solutions mobiles, a ainsi distingué Ooredoo (Algérie), en
reconnaissance à sa stratégie tournée vers
les nouvelles technologies. Cette stratégie
se concrétise par le lancement de cette
nouvelle solution " Made in Algeria " application mobile visant à dématérialiser le
traitement des contrats des clients par
l'adoption de la signature digitale et la
remontée électronique.
Première du genre en Afrique du Nord,
cette nouvelle solution déployée en phase
pilote en partenariat avec CaptureDoc
Algérie, au niveau des Espace Ooredoo et
bientôt au sein du réseau de points de
vente à travers le territoire national, est
adoptée par Ooredoo afin de répondre parfaitement aux exigences réglementaires et
aux standards les plus élevés en termes
de prestation de services dans les usages
mobiles.
A l'occasion de cette consécration internationale, le Directeur Général de Ooredoo
Algérie M. Joseph Ged a déclaré : " Notre
stratégie d'innovation obtient une nouvelle
fois une reconnaissance internationale
majeure. Ce prestigieux prix est une
grande fierté pour Ooredoo mais aussi
pour l'Algérie. Nous sommes convaincus
qu'en tant qu'opérateur, nous continuerons
à faire émerger des nouveaux usages
numériques et contribueront à l'émergence
d'un écosystème digital porteur d'efficacité
économique et de satisfaction des utilisateurs. Cette nouvelle solution "Made in
Algeria " consolide notre leadership technologique tant au niveau national qu'à l'international et confirme l'immense potentiel
de l'Algérie en matière d'innovation technologique. "
A noter que Ooredoo Algérie est le premier
opérateur de téléphonie mobile en Afrique
du Nord à lancer une solution de dématérialisation du traitement des contrats avec
signature digitale pour ses clients.
Le prix décerné vient, une fois encore,
récompenser l'appropriation par Ooredoo
des technologies de pointe au service du
secteur des télécommunications en Algérie
mais aussi pour une protection effective
des données et informations par le retrait
progressif des documents contractuels au
format papier.
Pour rappel, Ooredoo (Algérie) a déjà été
primé en Amérique du Nord lors de la
12ème édition de l'International Business
Awards (IBA), en remportant trois prestigieux " Bronze Stevie Awards " à Toronto
(Canada).
Les Bronze Stevie Awards ont été attribués
à Ooredoo pour son concours journalistique Media Star dans la catégorie
Communications, Relations Publiques et
Médias ; son programme Oobarmijoo dans
la catégorie Meilleur Nouveau Produit ou
Service de l'Année ; et son service Forfait
300 dans la catégorie Nouveau produit &
produit Management.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Des cycles de formation sur la
préservation du patrimoine audiovisuel, cinématographique et photographique ont été lancés mardi à Alger
par l’Unité du programme d’appui
(Uap) de l’Union Européenne à la
protection et la valorisation du patrimoine culturel algérien. Cette formation qui concerne pas moins de 500
stagiaires encadrés par des professionnels de l’Institut national français
des archives (Ina) se décline en plusieurs ateliers conçus pour répondre
aux besoins techniques de plusieurs
institutions et entreprises. Une première formation sur la gestion des
centres d’archivage et de traitement
de la documentation ainsi que sur la
gestion des ressources humaines se
tiendra jusqu’à jeudi au Palais de la
culture Moufdi-Zakaria. Au programme de ces formations qui s’étaleront
sur plus d’une année, des ateliers sur
la restauration, la conservation et la
numérisation de bobines 35mm
seront organisés au profit du personnel de la cinémathèque, du Centre
national de la documentation, de la
presse et de l’information (Cndpi) et
de la Bibliothèque national. D’autres
cycles seront également dispensés
au personnel de l’Office de gestion et
d’exploitation des biens culturels
(Ogebc), et du Centre national des
manuscrits à Adrar, indique le directeur du programme, Zohir Ballalou.
Des formations sur six domaines d’intervention dont la conservation des
biens culturels mobiliers et des biens
exposés en musées de sites ont été
avaient été lancés plus tôt.
S’exprimant en ouverture du premier
atelier de formation, l’universitaire
Ahmed Bedjaoui a insisté sur la
nécessité d’entreprendre ce travail
afin de sauver prioritairement le fonds
de la cinémathèque algérienne, estimé à plus de 11 000 copies 35mm.
Cofinancé par l’UE et l’Algérie à hauteur de 21.5 millions et 2.5 millions
d’euros respectivement, le programme d’appui à la protection et à la
valorisation du patrimoine culturel en
Algérie vise à renforcer les capacités
en matière d’inventaire des biens culturels, la mise en place de mesures
d’urgence pour la sauvegarde des
biens et l’installation de chantiersécoles. L’accompagnement de la
société civile dans son action de sensibilisation à l’importance de l’héritage
patrimonial figure aussi parmi les
objectifs de ce programme. En janvier
dernier l’Uap avait remis des contrats
des contrats de subvention estimés à
13 millions d’euros (1,57 milliards DA)
à 18 associations porteuses de projets liés à la protection du patrimoine.
Quatre films algériens
en compétition
Des films algériens seront
en compétition au 32e
Festival international du
cinéma “Vues d’Afrique”
prévu du 17 au 24 avril à
Montréal (Canada), selon
les organisateurs.
e long métrage “Madame courage” (2015) de Merzak Allouache
et “Le puits” (2015) de Lotfi
Bouchouchi, le documentaire “Fi Rassi
rond-point” (Dans ma tête un rond-point,
2015) de Hassen Ferhani et le court
métrage “Serial K.” (2014) de Amine
Sidi-Boumédiène comptent parmi les
films en provenance de 33 pays
d’Afrique et d’Europe, en lice à ce festival. “El Djazaïr mon amour”, un projet
algéro-canadien composé de courts
métrages de fiction et de documentaires
est programmé hors compétition.
Le
long métrage de fiction “Les frontières
du ciel “ du réalisateur tunisien Farès
Naana sera projeté en ouverture de ce
festival qui mettra le focus sur le cinéma
de la Tunisie avec une présentation des
Journées
cinématographiques
de
Carthage (Jcc), partenaire de cette édition. Un hommage sera, d’autre part,
rendu à la cinéaste canadienne d’origine
haïtienne, Martine Chartrand. Le “Prix
du développement durable” du festival
sera décerné par l’Institut de la francophonie pour le développement durable à
des cinéastes d’Afrique, des Caraïbes et
d’autres régions du monde pour encourager la co-production. Fondé en 1984,
“Vues d’Afrique” se veut une vitrine pour
les cinéastes africains et un rendez-vous
annuel pour la diffusion des productions
artistiques sur l’Afrique, notamment
dans le cinéma.
lus de 25.000 pièces archéologiques ont été récupérées entre
2005 et mars 2016, a annoncé mardi à
Chlef le responsable de la brigade de
préservation du patrimoine culturel relevant du commandement de la
Gendarmerie nationale. Le capitaine
Laribi Medjahed a affirmé, lors de son
intervention sur “le rôle de la
Gendarmerie nationale dans la préservation des biens archéologiques nationaux”, dans le cadre du deuxième colloque national sur le rôle des fouilles
archéologiques dans l’enrichissement
de la carte archéologique nationale
organisé à l’université Hassiba Ben
Bouali, que les brigades spécialisées
dans la lutte contre les atteintes aux
biens culturels, créées en 2005, ont éga-
lement contribué à la découverte de plus
de 170 sites archéologiques. Le rôle de
ces brigades consiste en l’établissement
de l’inventaire et des statistiques des
biens culturels, ainsi que l’accompagnement de touristes dans leurs visites aux
différents sites archéologiques afin d’assurer leur sécurité et de prévenir toute
atteinte à ces biens, a-t-il souligné. Plus
de 350 personnes, dont une vingtaine
d’étrangers, ont été arrêtées pour tentative d’atteinte au patrimoine archéologique national durant la même période,
a-t-il fait savoir. Le capitaine Laribi a
également indiqué que les unités de la
Gendarmerie nationale ont traité plus de
65 affaires liées à des travaux de
recherche et de fouilles archéologiques
sans autorisation du ministère de la
Culture. Les mêmes services ont traité
plus de 55 affaires relatives à l’escroquerie dans la vente de pièces archéologiques contrefaites, a-t-il ajouté. La
Gendarmerie nationale a mis en place
un système d’information géographique
intégré dans une base de données relatives au patrimoine archéologique national afin de préserver ces biens précieux
de la contrebande ou de la destruction, a
encore affirmé le même responsable. Il a
expliqué que l’une des principales missions de ces cellules spécialisées
consiste en la recherche de tous les
délits relatifs à ce domaine et qui sont
précisés dans la loi 98-04, ainsi que l’organisation de campagnes de sensibilisation sur l’importance de la sauvegarde
des repères de l’histoire du pays
Art plastique moderne
L’”Aouchem” : une expression artistique à l’affiche
Aouchem” (Tatouage) ou l’expression artistique par des signes puisés du patrimoine ancestral algérien, a
marqué l’art plastique moderne, lui donnant une identité maghrébine particulière, a indiqué mardi l’artiste peintre,
Belhachemi Noureddine. Ce professeur
des beaux-arts, enseignant-doctorant
(université de Mostaganem), qui a animé
une conférence sous le thème “La peinture algérienne, les Aouchems, ou l’expression par les signes”, dans le cadre
du salon Djurdjura des Arts plastiques
qui a débuté lundi à la maison de la culture de Tizi-Ouzou, a observé
qu’Aouchem, un mouvement artistique
et littéraire engagé post indépendance,
L’
Unité 12 missiles sol-air
Une structure baptisée au nom
du chahid Zoubir Ben Youcef
En application des décisions du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale
et chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), à la mémoire des chouhada qui se sont sacrifiés pour le
pays et dans un discours d’ouverture de cette cérémonie, à laquelle ont assisté des membres de la famille du
chahid, le général Bachiri Hachemi a rappelé que la baptisation de cette structure intervient.
unité 12 de missiles sol-air de
Bousfer (Oran) a été baptisée
au nom du chahid Zoubir
Benyoucef, lors d’une cérémonie présidée par le chef d’état-major de la deuxième région militaire, le général Bachiri
Hachemi. Le chahid Zoubir Benyoucef
est un des nobles combattants qui ont
assumé totalement leur rôle avant de
tomber au champ d’honneur pour le
recouvrement de la souveraineté de
l’Algérie et par fidélité, nous avons le
devoir de perpétuer sa mémoire et celle
de ses compagnons. Le petit fils du chahid, qui porte le même prénom, s’est
exprimé au nom de sa famille remerciant
le président de la République et les autorités militaires et déclarant que cette
structure relevant de l’ANP est une grande fierté et un grand honneur concrétisant le rêve de Zoubir Benyoucef, de ses
compagnons et des moudjahidine, celui
de voir l’Algérie sécurisée, indépendante
et entre les mains de ses enfants. Né le
22 janvier 1918 à El Braya (Oran),
Zoubir Benyoucef a rejoint les rangs de
est “fondé sur une démarche qui relie le
patrimoine populaire ancien à l’art universel contemporain”. L’Art plastique
algérien a connu avec l’indépendance,
“un tournant culturel important qui s’est
traduite notamment par l’éclosion d’une
nouvelle expérience artistique”. “Les
artistes se sont trouvés confrontés à la
problématique du quoi et comment
peindre dans l’Algérie libre » a expliqué
M. Belhachemi, qui est aussi Chercheur
associé au Centre national de recherche
en anthropologie sociale et culturelle
(CRASC) d’Oran.
La démarche, du groupe Aouchem
(mouvement composé de neuf artistes
déjà connus à savoir Mesli, Adane,
Saadani, Martinez, Baya, Benbaghdad,
Zerarti, Dahmani, et Abdoun), revendique l’existence de la modernité dans
l’art algérien traditionnel
bien avant son apparition en Europe, at-il ajouté. Les motifs peints des poteries
berbères, ou tissés de la tapisserie, les
tatouages des femmes, les graphismes
muraux des maisons traditionnelles
sont, entre autre, l’expression de cet art
algérien, a observé le conférencier. M.
Belhachemi a ajouté à ce propos que “la
peinture a beaucoup emprunté aux
signes du patrimoine populaire, qu’avait
introduit la mouvance Aouchem dans
ses expérimentations artistiques”. C’était
pour les artistes, une première approche
18
avec la symbolique populaire dans le
contexte des arts plastiques, a-t-il souligné. Aouchem qui s’est construit sur des
motivations culturelles locales pour
s’orienter avec le temps à une forme
symbolique maghrébine, marquera les
annales de la peinture algérienne. Une
démarche “si ésotérique pour certains
par son aspect folklorique, et si choquante pour d’autres, allant jusqu’à faire
décrocher leurs toiles des cimaises”, a-til rappelé. Ce mouvement constitue
également une problématique intéressante pour les historiens et chercheurs
sur l’identité culturelle et l’aliénation
occidentale, a relevé ce même intervenant.
ment en nourriture et vêtements des
moudjahidine, entre autres missions. Le
responsable a souligné que la baptisation des structures militaires relevant de
la 2e RM à l’instar des autres régions du
l’organisation civile du front de libération
nationale FLN en 1956 en tant que chargé de communication et d’information
sur les déplacements de l’armée coloniale et de la sécurisation du ravitaille-
pays aux noms de martyrs «est un grand
honneur pour ces structures et en même
temps une lourde responsabilité nécessitant des éléments de l’ANP digne successeur de l’Armée nationale de libération (ALN) de fournir davantage de sacrifices pour se hisser au niveau de ceux
consentis par les chouhada et par fidélité au message du chahid et de ses compagnons, celui de veiller à la stabilité et
la sécurité de l’Algérie». En raison de
ses nombreux déplacements et son activité, il fut l’objet de surveillance des
autorités coloniales qui l’ont arrêté puis
transféré vers le centre de tortures d’El
Kerma où il a subi les pires formes de
tortures physique et psychologique jusqu’à son exécution par balles le 2 avril
1957 au même centre. En clôture, la
cérémonie de baptisation, à laquelle ont
pris part les autorités locales et des compagnons du chahid, a été marquée par
la remise de cadeaux aux représentants
de la famille du martyr et le bouclier du
lanceur 12 missiles sol-air de Bousfer.
M.B.
11e promotion de jeunes comédiens
Un stage à caractère régional
Entre 2005 et mars 2016
Plus de 25.000 pièces
archéologiques récupérées
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
L’
L
P
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
32e Festival international du cinéma
“Vues d’Afrique” de Montréal
Formation
Pour préserver le
patrimoine audiovisuel
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
a caractéristique du stage de cette
année réside dans sa dimension
régionale, a indiqué le comédien
Mihoubi, précisant que les bénéficiaires
sont
issus
des
wilayas
d’AïnTémouchent, Oran, Mascara,
Saïda et Tiaret. C’est l’association culturelle «El-Amel» d’Oran qui a organisé la
sortie de la 11e promotion de jeunes
comédiens après un stage de formation
aux techniques théâtrales. La cérémonie
de clôture de ce stage a été marquée
L
scène «H’mimiche». Ainsi, une vingtaine
de jeunes talents ont été formés dans le
cadre de ce cursus qui s’est tenu de janvier à la fin mars écoulé au Petit Théâtre
de l’association organisatrice présidée
par le comédien Mohamed Mihoubi.
Ecrite et mise en scène par Mihoubi, cet
ouvrage artistique consiste en un montage théâtral dont le contenu focalise sur
les vécus sociaux en les relatant avec
beaucoup d’humour.
La nouvelle édition a été également
par la présentation d’un nouveau spectacle intitulé «Enjareb» (j’expérimente),
interprété par la nouvelle promotion sur
la scène du Théâtre régional
«Abdelkader
Alloula»
(TRO).
L’antérieure promotion, sortie en janvier
2015, était composée de 25 jeunes
talents dont le stage de formation avait
été clôturé par la présentation du spectacle «Ana nelaab» (moi, je joue) avec
un hommage au défunt «Cherif
Hadjam», plus connu sous son nom de
marquée par la formation de cinq animateurs de spectacles dans le cadre d’une
première promotion dédiée à ce segment artistique, baptisée quant à elle du
nom de Boudahri Samir en hommage
posthume à ce comédien qui fut membre
de l’association El-Amel. La nouvelle
promotion a été baptisée du nom du
regretté Hammouda Bachir, comédien
du TRO décédé en décembre 2015 des
suites d’une maladie.
M.B.
6e édition festival « lire en fête »
Un événement pour la promotion du livre
et de la lecture
n présence des représentants de la Direction de la
culture de la wilaya et des autorités locales, la 6e édition festival «lire en fête» s’est ouverte à
Misserghine, à l’ouest d’Oran,
sur fond d’animation artistique.
Placée sous le signe «promotion du livre et de la lecture»,
cette manifestation vise à faire
adhérer les enfants notamment
E
ceux des communes isolées
aux bibliothèques publiques
pour les initier au dessin et à la
lecture et développer leur imagination à travers ces moyens
d’expression, a expliqué la
commissaire du festival «Lire
en fête», la directrice de la culture de la wilaya, Mme Rabéa
Moussaoui, ajoutant qu’un
bibliobus a été mis à leur dispo-
sition à cette occasion. La cérémonie d’ouverture riche en couleurs a été marquée notamment
par la présentation d’un spectacle de clown animé par l’artiste Zino, qui a permis aux
enfants scolarisés, en compagnie de leur parents, de passer
des moments de joie et de
divertissement. Le livre sera
également à l’honneur mardi 19
avril à Oran, plus exactement
au jardin de Sidi M’hamed où il
est prévu, à la faveur de cette
édition, l’organisation d’un
concours de lecture, avec
comme objectif le rapprochement de l’enfant à la lecture.
Les activités de ce festival, qui
s’étale jusqu’au 26 avril prochain, auront lieu mardi prochain à Mers El Hadjadj, a indi-
qué la même responsable qui
fait état d’un riche programme
en perspective au profit de cette
commune balnéaire située à
une quarantaine de kilomètres
du chef-lieu de wilaya dont
notamment la présentation
d’une pièce théâtrale, la lecture
de contes, ainsi qu’un concours
de lecture et des jeux.
M.B.
Hassi Bounif (Oran)
Trois morts enregistrés
vant-hier, sur la route de Hassi
Bounif (Oran), selon les urgences
de l’Etablissement hospitalier universitaire (EHU) «1er-Novembre» d’Oran,
trois personnes (deux hommes et une
femme) sont mortes et d’autres ont été
blessées suite à une collision entre un
bus transportant des voyageurs et une
A
tion. Selon les services de la protection
civile de la wilaya d’Oran, l’accident
s’est produit vers 19 heures sur la route
de Hassi Bounif, relevant de la daïra de
Bir El Djir, entre un bus de transport de
voyageurs, faisant la navette entre la
commune de Hassi Benokba et la station de bus de l’USTO à Oran, et une
voiture légère. Les trois morts ont succombé à leurs blessures après leur
transfert à l’hôpital, a indiqué la chargée
de communication de l’EHU, signalant
que huit blessés ont reçu les soins
nécessaires et ont quitté l’hôpital dans
la matinée de dimanche, alors que
deux autres ont été gardés en observa-
7
voiture légère. De sources hospitalières
ont indiquée que parmi les personnes
blessées trois sont dans un état grave,
ajoutant que des soins ont été prodigués aux blessés sur les lieux de l’accident avant leur transfert à l’EHU 1erNovembre.
M.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Journées portes
ouvertes sur le corps
à Bejaia
Les travailleurs
de l’EATIT observent
un sit-in
Sidi Bel-Abbès
Relogement de 124
familles à Merine
Pas moins de 124 familles ont
été relogées mardi dans la daïra
de Merine (sud de la wilaya de Sidi
Bel-Abbès) dans des logements
publics locatifs, a-t-on constaté.
Pour la réussite de l’opération de
relogement, les autorités locales
ont mobilisé des moyens humains
et matériels nécessaires. Les
bénéficiaires des logements, de
type F3, qui résidaient dans des
habitations précaires ont exprimé
leur joie d’être délivrés de leur
souffrance et de pouvoir mener
enfin une vie décente. La daira de
Merine a connu, ces dernières
années, un rythme accéléré en
matière de réalisation d’habittons
où toutes les demandes de logements publics locatifs déposées de
2000 à 2010 ont été étudiées, a
souligné le chef de daira, Khoudi
Bouziane. Par conséquent, 214
logements publics locatifs ont été
attribués à leurs bénéficiaires l’année dernière dans la daira, soit 174
à Merine, 10 dans le village
d’Amelzna et 30 à Ain El Djoher.
Les services de la daïra prévoient
la réception de 250 logements de
la même formule avant la fin de
l’année en cours, à savoir 160 à
Merine (120 sur un seul site) et 90
autres logements répartis sur des
villages de la région, a indiqué la
même source.
Des dizaines de
travailleurs de
l’EATIT (ex
COTITEX) de Draâ
Ben Khedda, à une
dizaine de
kilomètres de la
wilaya de Tizi-Ouzou
ont observé un sit-in
devant le siège de la
Daïra pour exposer
leurs multiples
problèmes.
S
Sports
Jeudi 14 avril 2016
CHAMPIONNATS D'AFRIQUE
(CADETS) DE TENNIS DE TABLE:
Dernière chance
pour Paradou, lutte acharnée
pour la survie
L'Algérien Chaichi se
contente du bronze
Le pongiste algérien Abdelbasset
Chaichi a pris la médaille de bronze du
concours du simple cadet, après son élimination en demi-finale, par l'Egyptien Marwan
Abdelwahab 4-3 (8-11, 11-3, 11-8, 8-11, 1012, 11-8, 11-5), mardi pour le compte des
Championnats d'Afrique-2016 de tennis de
table, toutes catégories, qui prennent fin en
soirée à Chéraga (Alger).
Abattu après sa sortie des demi-finales,
Chaichi n'a pas pu trouver les ressources
nécessaires en match de classement pour
la 3è place qualificative au Mondial pour
s'incliner 1-4 (9-11, 10-12, 11-6, 6-11, 6-11)
devant le Tunisien Aboubaker Bourass, qui
avait été éliminé dans l'autre demi-finale par
l'Egyptien Ahmed Alborhamy 4-2 (11-4, 117, 9-11, 5-11, 11-7, 11-4).
Premier tournoi pour le
maintien à El-Eulma
duelle (PRI) tarde à venir ».
Un autre travailleur montre du
doigt la section syndical qui «
ne travaille pas pour les travailleurs mais pour leurs intérêts personnels car ils sont
corrompus ». Les responsables des Œuvres sociales sont
aussi indexés par ces travailleurs exaspérés qui dénoncent leurs agissements et
leurs détournements. Nous
voulons une enquête ! » Nous
dénonçons la mauvaise gestion de l’entreprise ». La majorité des travailleurs n’atteignent pas le Smig des 18 000
DA. Ils perçoivent entre 16 et
17 000 DA ». Un autre travailleur montre du doigt les gestionnaires des œuvres sociales dont le mandat est expiré
depuis décembre 2015 et les
membres ne sont pas encore
renouvelés. Du côté de
l’Union locale UGTA, c’est une
autre version qui nous remet
une déclaration et un appel
affiché aux travailleurs. Le
document a sanctionné la réunion tenue le mercredi 06 Avril
2016 regroupant d’une part :
le directeur de l’unité de Draâ
Ben Khedda, les cadres dirigeants et l’union locale UGTA
et la section syndicale de
l’unité d’autre part. « le SG de
l’union locale de Draâ Ben
Khedda a rassuré les travailleurs par le biais de leur section syndicale que suite aux
contacts directs qu’il y a eu
avec le PDG de l’ EATIT,
celui-ci a donné son accord à
tenir une séance de travail
aujourd’hui le mercredi 13
Avril 2016 à Alger en présence
de l’Union de wilaya, l’union
locale, la section syndicale et
la Fédération pour débattre
des
points
suivants
:
Versement des salaires à
terme échu- Versement des
arriérés-Régime indemnitaireRégularisation de la situation
financière des retraités ! »
L’appel émanant du conseil du
syndical demande aux travailleurs de « reprendre le travail
dans le calme et la sérénité.
Nous nous engageons à entamer les actions nécessaires
auprès des instances et de la
D G pour une meilleure prise
en charge des revendications
soulevées par le collectif ! ».
Notons qu’une délégation de
travailleurs a été reçue par le
chef de Daïra qui a promis de
les aider. Les travailleurs
poursuivent leur grève et
attendent l’issue de la réunion
du mercredi avec le DG à
Alger.
R.D.
La 27e journée du championnat de
Ligue 2 Mobilis de football, prévue les
15 et 19 avril courant, s'annonce décisive pour plusieurs clubs, dans le haut
comme dans le bas du tableau, car
susceptible de sceller définitivement
leur avenir, aussi bien pour l'accession
que pour la relégation.
La précédente journée, la 26e, avait
déjà apporté sa part de vérité, en officialisant la montée du leader,
l'Olympique de Médéa, ainsi que la
relégation de la lanterne rouge,
l'USMM Hadjout, et cette 27e journée
devrait en faire de même, en scellant
le sort d'autres clubs.
Dans le haut du tableau, c'est probablement le Paradou AC (4e avec 39
points) qui devrait être "fixé son avenir" à l'issue de cette journée, car une
victoire chez l'actuel 12e, l'OM Arzew,
le maintiendrait dans la course à l'accession, alors qu'une défaite écarterait
les hommes de Cherif Ouazzani de
manière quasi définitive, surtout si les
autres formations du peloton de tête
gagnent.
Une éventualité à ne pas écarter, aussi
bien pour le CA Batna (2e) que pour
l'USM Bel-Abbès (3e), appelés l'un
comme l'autre club à se déplacer chez
des adversaires prenables.
Les débats ne seront pas moins palpitants dans le bas du tableau. L'US
e Conseil syndical de la section
CNES-UMMTO est revenu à la
charge en organisant trois journées de
protestations à partir d’hier et qui poursuivra aujourd’hui et demain jeudi 14
avril 2016, avec la tenue de rassemblements devant le rectorat. Cette décision
a été prise lors de l’assemblée générale
tenue la veille le CNES-UMMTO au
niveau de l’amphi Belhouas au campus
Hasnaoua. Hier mardi, ils étaient nombreux à répondre à l’appel du CNES et
à rejoindre le rassemblement organisé
devant le rectorat de 10H00 à 12H00,
pour exiger le départ de l’équipe dirigeante actuelle de l’Université Mouloud
Mammeri de Tizi Ouzou, l’accusant
d’être la seule responsable de l’état de
déliquescence d’instabilité, de dépérissement, et de non droit qui prévaut dans
l’établissement. Ils se disent déterminer
à aller au bout jusqu’à la satisfaction de
leur revendication. La première journée
de protestation a été marquée également par le départ d’une délégation
vers en le ministère de l’enseignement
supérieur er de la recherche scientifique
(MESRS) pour exiger les résultats de
l’enquête ministérielle et de leur faire
part aussi du problème auquel fait face
la faculté des sciences économiques,
commerciales et des sciences de gestion, qui dure depuis plus six semaine.
Une paralysie totale (pédagogie, recherche, soutenances, stages, dossiers de
Masters et Doctorats pour l’année prochaine ...). Une situation que déplorent
les protestataires, dénonçant, l’immobi-
8
lisme, selon eux, dont font preuve les
responsables. A signaler, que le CNESUMMTO appelle tout(e)s les enseignant(e)s à se mobiliser en force
autour des mots d’ordre de l’assemblée
générale d’évaluation et d’étude des
perspectives, prévue pour le 17 avril
2016 à 10H00 à l’amphi- Belhouas pour
« dénoncé la tentative délibérée de
porte atteinte à la symbolique du 20
avril par un déploiement inédit visant à
lui donner un caractère folklorique. » ; «
dénoncer et condamner les propos du
Wali de Tizi Ouzou, rapportés dans la
presse locale, qui relèvent de la provocation. » et « Les tractations orchestrées au niveau de la tutelle qui ont pour
seul but le maintien de l’actuelle équipe
dirigeante de l’UMMTO. »
R.D.
Programme
de la 27e journée
Demain :16h00 :
Stade Bouakeul (Oran) : OMA-PAC
Stade Imam Lyes (Médéa) :OM-JSMS
Stade 20 aout 55 (B.B.Arréridj):
CABBA-USC
Stade Abed Hamdani (El Khroub):
ASK-CAB
Stade BOUMEZREG (Chlef) : ASOJSMB
Stade M. zougar (El Eulma) : MCEECRBAF
Stade 5 juillet (Hadjout) :USMMH-ABS
Reporté au mardi 19 avril:
16h00 :
Stade Bracci (Saida): MCS-USMBA
NB : match retardé car l'USMBA dispute ce jeudi son match en prévision
de la 1/2 finale de la coupe d'Algérie
face au NA Hussein-Dey.
Rappel du classement :
1). O. Médéa
2). CA Batna
3). USM Bel-Abbès
4). Paradou AC
5). JSM Skikda
6) ASO Chlef
7.) US Chaouia
--). MC Saïda
9). CRB Aïn Fekroune
10). CABB Arréridj
11). MC El Eulma
--). OM Arzew
--). JSM Béjaïa
14). AS Khroub
15). A. Boussaâda
Pts
51
46
44
39
36
35
34
34
33
32
31
31
31
30
28
J
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
Les Algériennes éliminées, malgré
leur nul (1-1) au Kenya
Le CNES-UMMTO revient à la charge
Par Roza Drik
Chaouia (7e) ne disposant que de six
points d'avance sur l'Amal Boussaâda
(15e), ce qui devrait donner lieu à une
lutte acharnée pour éviter d'accompagner l'USMM Hadjout au purgatoire.
Dans cette perspective, c'est probablement la JSM Béjaïa qui sera soumise à rude épreuve, car appelée à
effectuer un périlleux déplacement
chez l'actuel 6e du classement, l'ASO
Chelf. Le choc MC El Eulma - CRB Aïn
Fekroun entre le 11e qui reçoit le 9e
devrait également produire des étincelles, car le vaincu se retrouvera probablement en plein dans la zone de
turbulence.
De son côté, l'Amel
Boussaâda (avant dernier) ne devrait
pas rencontrer trop de difficultés à grignoter quelques points, même s'il
jouera en déplacement, car appelé à
affronter l'USMM Hadjout, déjà reléguée en palier inférieur depuis une
semaine.
CAN-2016 (Dames) :
Pour exiger le départ du recteur
L
Quotidien national d’information
SUPER-DIVISON "A"
DE BASKET :
Par Roza Drik
ur place, nous avons
contacté des travailleurs qui nous ont fait
part, de leurs problèmes et
dénoncent les agissements de
la section syndicale dont le
mandat est expiré. «Nous ne
réclamons que nos droits les
plus élémentaires car cette
entreprise est notre gagne
pain et nous ne voulons pas
qu’elle soit l’otage d’une
bande d’individus sans scrupules qui ne cherchent que
leurs promotions et le choix
des postes sans qualification
» nous avance un travailleur
depuis sept ans après avoir
passé par différents contrats :
CTA, CIP et CDD. Il ajoute
que les traitements des
contrats arrivent avec un
retard de 15 jours. Nous attendons les arriérés de traitements depuis 16 mois (1er
Janvier 2015) suite à l’abrogation de l’article 87 bis. La
prime de rendement indivi-
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Ligue 2 Mobilis (27e journée) :
Draâ Ben Khedda
Garde républicaine
Des journées “portes ouvertes” sur la garde républicaine a
débuté mardi à Bejaia avec comme
objectif de faire connaître au grand
public ses missions, ses activités et
ses diverses spécialisations.
Etalée sur trois jours, la manifestation, qui se tient à la maison de la
culture, se décline en exposition
photos et activités dans différents
stands, rendant compte des spécialités de la garde républicaine,
notamment les activités équestres,
musicales, et celles liées aux unités de combat, entre autres, la protection et la garde. Le public, venu
nombreux dès le coup d’envoi des
“portes ouvertes”, a découvert les
équipements, instruments et matériels utilisés, les costumes arborés
pour les différentes circonstances,
et assisté à des exhibitions de
musiques instrumentales, notamment de violon, trompettes et cornemuses, exécutées expressément
par des militaires faisant partie des
différents orchestres que compte le
corps. Ouvert par les autorités
militaires et civiles de la wilaya,
l’événement, entend affirmer
“l’image honorable de l’armée
populaire nationale, à travers les
réalisations accomplies à travers le
programme de promotion et de
modernisation de la garde républicaine”, a indiqué le colonel Smail
Kamel-Eddine, chef de service de
la communication, du commandement de la garde républicaine, relevant que l’objectif majeur “vise à
renforcer la relation entre l’ANP et
la nation, et la consolidation de
l’esprit de solidarité entre le peuple
et l’armée”. L’occasion constitue
également une opportunité pour les
jeunes de rejoindre les rangs de la
garde républicaine. Toutes les
conditions d’accessibilité ainsi que
les conseils correspondants y sont
offerts en effet.
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
a sélection algérienne
(seniors / dames) de
football a raté d'un cheveu
sa qualification pour la
Coupe d'Afrique des
nations de 2016 au
Cameroun, après s'être
neutralisée (1-1) face au
Kenya, en match retour du
dernier tour qualificatif, disputé mardi à Nairobi.
Après le résultat défavorable du match aller (2-2 à
Bologhine), les protégées
du coach Azaddine Chih
devaient, en effet, l'emporter au moins (1-0) pour
espérer se qualifier, ou tout
au moins se neutraliser par
L
un score égal au suérieur à
trois buts partout.
L'Algérie et le Kenya ont
certes fait (3-3) sur l'ensemble des deux matchs,
mais se sont les protégées
du coach David Ouma qui
se qualifient pourla CAN2016, grâce notamment à
la règle du but à l'extérieur,
qui compte double en cas
d'égalité au score.
Les choses avaient pourtant bien commencé pour
les Algériennes, qui
s'étaient bien rachetées du
résultat défavorable du
match aller (2-2), en
ouvrant assez rapidement
le score, malgré la nette
domination de l'adversaire.
Les Kényanes ont, en effet,
pris le taureau par les cornes d'entrée de jeu, trouvant même le chemin des
filets dès les premières
minutes, mais ce but leur a
été finalement refusé pour
une position de hors jeu.
Ce sont donc les
Algériennes qui ont ouvert
le score à la demie heure
de jeu, et qui ont intelligemment conservé cet acquis
pendant une bonne partie
de la rencontre.
Les Kényanes n'ont cependant rien lâché dans ce
17
match et ont réussi à arracher l'égalisation à la 75e.
Les Algériennes ont joué
leur va-tout pendant le dernier quart d'heure pour
essayer de reprendre
l'avantage au score, mais
sans succès. Le score est
resté d'un but partout
jusqu'au coup de sifflet
final, permettant au
Kenyanes de se qualifier
pour la CAN-2016.
La sélection algérienne
peut nourrir bien des
regrets après cette élimination, surtout par rapport au
match aller, pendant lequel
elle aurait pu mieux faire.
Les Play-down du championnat
d'Algérie de basket-ball, Super-Division "A",
débutent vendredi à El-Eulma, avec le
déroulement du premier tournoi regroupant
les équipes classées de la 9e à la 14e place
à l'issue de la première phase de la compétition. Cette phase pour le maintien en
Super-Divison "A" concerne le WA Boufarik,
le PS El-Eulma, l'USM Blida, le COBB Oran,
l'AB Skikda et le RC Constantine.
Ces équipes disputeront les Play-down pour
le maintien en deux tournois chez le PS ElEulma (10e) et le WA Boufarik (9e au classement). Les deux derniers à l'issue de
cette phase rétrograderont en SuperDivision "B" la saison prochaine.
Programme:
Demain :
WA Boufarik - COBB Oran (15h00)
USM Blida - AB Skikda (16h30)
PS El-Eulma - RC Constantine (18h00)
Samedi :
USM Blida - COBB Oran (15h00)
RC Constantine - WA Boufarik (16h30)
AB Skikda - PS El-Eulma (18h00).
SUPER-DIVISION "A" (PLAY-OFFS) :
Les matchs aller
du premier tour vendredi
Les matchs aller du premier tour des
Play-offs du championnat d'Algérie de basket-ball, Super-Division "A", mettant aux prises des huit premiers à l'issue de la première phase, se dérouleront vendredi avec
quatre rencontres au programme.
A l'issue de la première phase du championnat, le GS Pétroliers (tenant du titre) a terminé leader devant le CRB Dar Beida, l'US
Sétif, et le NA Hussein-Dey. Ces quatre
clubs seront les têtes de série du 1er tour
des Play-offs et seront opposés respectivement à l'OMS Miliana, l'O. Batna, le NB
Staouéli, et l'IR Bordj Bou Arréridj. Cette saison, les Play-offs de la Super-Division "A"
se disputeront en séries éliminatoires (deux
matchs gagnants). Les vainqueurs du premier tour accèdent aux demi-finales à l'issue desquelles les heureux élus joueront la
finale pour le titre de champion d'Algérie
2015-2016.
Programme du premier tour des
Play-offs :
Vendredi 15 avril :
A Miliana
: OMS Miliana - GS Pétroliers
A Batna
: O. Batna - CRB Dar Beida
A Staouéli
: NB Staouéli - US Sétif
A BB Arréridj : IR Bordj Bou Arréridj - NA
Hussein-Dey
NB : Les matchs retour et les belles éventuelles du premier tour des Play-offs se disputeront chez les têtes de série le 22 avril
2016.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Régions
LIGUE 1 MOBILIS
(25E JOURNÉE) :
Le maire d’Oued-Ghir fait
l’objet de plaintes des
responsables de la wilaya
Choc indécis
a Coupe d'Algérie de football
2015-2016 sera ce week-end,
au rendez-vous des demi-finales
avec deux affiches au menu : MC
Alger-US Tébessa et NA Hussein DeyUSM Bel Abbes, dont l'enjeu sera une
place en finale de la 52e édition, prévue le 1er mai prochain au stade 5 juillet (Alger).
Et aujourd'hui donc la première demi
finale entre le NAHD et l'USM Bel
Abbes, s'annonce des plus qu'indécises.
Le Nasria, qui est en train de réaliser
l'une de ses plus belles saisons en
Ligue 1 depuis longtemps, sera face au
L
Déjà joué samedi dernier :
RC Arbaâ - MC Alger
JS Kabylie - NA Hussein Dey
CR Belouizdad - RC Relizane
USM Alger - JS Saoura
3-1
1-0
3-3
1-2
Classement provisoire :
1). USM Alger
2). MO Béjaïa
-). JS Saoura
4). DRB Tadjenanet
5). CR Belouizdad
6). JS Kabylie
7). NA Hussein-Dey
8). USM El-Harrach
-). MC Oran
-). MC Alger
11). ES Sétif
12). CS Constantine
13). USM Blida
-). RC Relizane
15). RC Arbaâ
16). ASM Oran
Pts
51
38
38
37
36
35
33
32
32
32
31
29
28
28
19
18
J
25
24
25
24
25
25
25
24
24
25
24
24
24
25
25
24.
défi de composter son billet pour la
finale, 34 ans depuis sa dernière finale
perdue face à la DNC (2-1).
Les "Sang et or", dirigés par le duo
Bouzidi-Dziri, seront devant une belle
occasion d'écrire en lettres d'or leurs
noms sur les tablettes de l'épreuve
populaire, à condition bien évidemment
de franchir d'abord le cap des demifinales.
L'USMBA, bien parti pour assurer son
accession parmi l'élite, jouera également pour une place au soleil, et rééditer ainsi le coup des coéquipiers de
Louahla, vainqueurs de l'épreuve en
1991 face à la JS Kabylie (2-0).
Cette rencontre, indécise et ouverte à
tous les pronostics selon les observateurs, sera âprement disputée entre
deux équipes qui traversent une belle
période dans leurs championnats respectifs.
Programme complet
des demi-finales :
Aujourd'hui:
Stade du 5-juillet d'Alger : NA Hussein
Dey - USM Bel Abbes (17h00)
Samedi 16 avril 2016 :
Stade du 5-juillet d'Alger : MC Alger US Tébessa (16h00).
Coupe d'Algérie :
er
mai
1
le
La finale fixée pour
au stade du 5-juillet
Programme :
Demain :16h00 :
A Constantine : CS Constantine - ASM
Oran
A Oran : MC Oran - USM Harrach
A Sétif : ES Sétif - DRB Tadjenanet
A Béjaïa : MO Béjaïa - USM Blida
n réaction aux plaintes déposées
respectivement par le wali de
Bejaia et l’assemblée communale
de cette dernière contre le maire de la
commune de Oued-Ghir, à la faveurs de
l’opposition farouche de ce dernier au
centre d’enfouissement technique, sis à
Sidi Boudraham, le premier responsable
de la commune de Oued Ghir s’en remet
à la population de la région afin de «
l’épauler » pour faire aboutir la fermeture
dudit centre, tout comme il lance un appel
aux habitants de participer massivement
à la journée de protestation qui a été
organisé hierau niveau du village
Ibachiren, plus exactement sur la route
menant ver le centre d’enfouissement
technique. Dans ce sillage, le maire a
rendu publique un communiqué affiché à
travers les village de la municipalité, affirmant que l’acharnement des responsables de la wilaya contre lui n’est pour
autre chose, que pour son attachement à
ses principes, sa prise de position , son
respect des lois en vigueurs et son souci
de garantir à ces concitoyens un cadre de
vie paisible et tranquille. Il y a lieu de rappeler dans cette veine que les villageois
de la municipalité de Oued Ghir sont
monté au créneau dans un passé récent
en fermant la RN 12 pour exiger la fermeture dudit centre en question considéré
E
Coupe d'Algérie de football (1/2 finales),
NAHD-USMBA aujourd'hui au 5-juillet :
a finale de la coupe
d'Algérie seniors, édition 2016, aura lieu le 1er
mai prochain au stade du 5juillet 1962 à Alger à partir
de 16h30, indique la
Fédération algérienne de
football (FAF) sur son site
officiel.
Les finalistes de cette
épreuve seront connus
samedi prochain à l'issue
du match MC Alger (Ligue
1) - US Tebéssa (Div amateur, Est) pour le compte de
la deuxième demi-finale
programmée au stade du 5juillet (17h00). La première
oppose le NA Hussein-Dey
(Ligue 1) à l'USM Bel Abbès
(Ligue 2) jeudi dans le
même stade et à la même
heure.
La finale de la coupe
d'Algérie retrouve ainsi le
stade olympique trois ans
après.
L
Lors des deux précédentes
éditions, ce rendez-vous
s'était déroulé au stade
Mustapha-Tchaker à Blida
en raison de la fermeture du
grand stade de la capitale
pour des travaux de réhabilitation.
La finale de 2016 sera précédée comme de coutume
par celle des militaires.
Elle opposera l'équipe de la
4e RM à celle du CFT à
partir de 13h15, précise la
même source.
Concernant les catégories
jeunes, la finale des U16
garçon est prévue le vendredi 29 avril au stade
Mustapha-Tchaker de Blida
(15h00).
Elle mettra aux prises le
vainqueur de l'USM BlidaBS Batna au vainqueur de
l'ASM Oran-Hamra Annaba.
Elle sera suivie par la finale
des U21 (17h30), entre le
16
vainqueur de l'AB
Bousaâda-MC Alger et le
vainqueur de la JS SaouraMC El Eulma.
La finale des U17-filles se
déroulera, elle, le samedi
30 avril au stade de
l'OPOW de Boumerdes
(10h30). Idem pour celles
des U20 filles (15h) et
seniors filles (17h30).
Quant aux finales des U18
garçons et U20 garçons,
elles sont programmées
pour le samedi 7 mai au
stade de l'OPOW de
Boumerdes, respectivement
à 15h00 et 17h30.
Enfin, la date et le lieu de la
finale des U14 garçons restent à déterminer.
Journée nationale
du savoir à Tlemcen
L’UNPEF organise une
rencontre
Une rencontre nationale à
caractère organique a été programmé hier, au collège d’enseignement moyen « Benzerdjeb » à
Tlemcen, à laquelle prendront part
les membres des bureaux régionaux de l’Union Nationale des
Personnels de l’Education et de la
Formation (UNPEF), comme l’indique le site de cette organisation
syndicale de l’éducation. Celle-ci
coïncide avec les festivités de la
commémoration de la journée
nationale du savoir (16 avril).
B.A.
Un sit-in, devant le
siège de la direction
de l’éducation
de la wilaya
d’Ain-Temouchent
Les gestionnaires
des services
économiques
protestent
comme source de pollution par excellence à cause des lixiviats qui se déversent dans la nature et les odeurs nauséabondes qui émanent de ce centre. Par
ailleurs, le wali de Bejaia s’est engagé de
doter ce centre d’une station de traite-
ment des lixiviats, outre l’engagement de
l’assemblé communal de Bejaia de dégager une enveloppe de 10 milliards de centimes pour l’achat de la station et sa mise
en service.
M.H.
Ain-Temouchent :
Installation d’un nouveau
directeur du commerce par le wali
onsieur Hamou Ahmed
Touhami, wali d’AinTemouchent a présidé, mardi
dernier, au siège de la direction du commerce, monsieur
Guichi Abderahmane en qualité de nouveau directeur du
commerce de la wilaya d’AinTemouchent en remplacement
de monsieur Belarbi Ahmed
muté en même qualité à la
wilaya d’Oran.
La cérémonie d’installation
a eu lieu en présence de
madame Adjila , directrice des
ressources humaines auprès
du Ministère du Commerce ,
du Secrétaire Général de la
wilaya, du directeur des affaires religieuses et des wakfs ,
des directeurs de la chambre
de l’industrie et du Commerce
« Sufat de la wilaya « d’AinTemouchent, du centre de
registre de commerce , les
sous-directeurs et l’ensemble
des fonctionnaires de la direction du commerce de la wilaya
ainsi que les représentants de
la presse locale. Prenant la
parole, monsieur le wali a tout
d’abord souhaité la bienvenue
au nouveau directeur du commerce de la wilaya tout en
souhaitant de bons succès au
directeur du commerce sortant
dans ses nouvelles fonctions
à Oran. Il a ajouté que cette
mutation rentre dans le cadre
du mouvement partiel des
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Les villageois de la région observent une journée de
contestation
Le MOB pour réduire
l'écart, faux pas
interdit pour l'ESS
Le MO Béjaia tentera vendredi de
réduire l'écart sur le leader l'USM Alger, en
accueillant l'USM Blida pour la suite de la
25e journée du championnat de Ligue 1
Mobilis de football, tandis que l'ES Sétif,
toujours sous la menace de la relégation,
est condamnée à s'imposer face à la révélation de la saison le DRB Tadjenanet.
Les Crabes, qui pensent plutôt à leur
match retour de la Ligue des champions
d'Afrique face aux Egyptiens du Zamalek,
auront à coeur de réduire l'écart à 10
points de l'USMA, qui s'est inclinée samedi
dernier à la surprise générale à domicile
face à la JS Saoura (1-2).
Un succès permettrait au MOB de préparer dans les meilleurs conditions le rendezvous égyptien, prévu le mardi 19 avril à
Bejaia dans le cadre des 1/8es de finale
(retour) de la C1.
L'USMB (13e, 28 pts) est appelée de son
côté à réagir au stade de l'Unité
Maghrébine au risque de se compliquer
davantage sa situation.
L'ES Sétif (11e, 31 pts) n'aura pas droit à
l'erreur quand elle recevra la surprise de la
saison le DRB Tadjenanet (4e, 37 pts)
dans un duel chaud et indécis.
Les Sétifiens, méconnaissables depuis le
début de l'exercice, devront impérativement l'emporter pour s'éloigner de la zone
de turbulences et entrevoir la suite du parcours sous de bons auspices.
Pour sa part, l'équipe du DRBT espère
revenir avec un résultat probant de son
court déplacement à Sétif pour rester coller au peloton de tête.
Le CS Constantine (12e, 29 pts) n'est pas
en reste, puisque un faux pas dans son
antre de Chahid-Hamlaoui face à l'ASM
Oran pourrait être fatal pour les Sanafirs.
A une longueur seulement du premier relégable, le CSC sera face à un match couperet contre l'ASMO, bon dernier avec 18
pts, et dont l'avenir en Ligue 1 est plus que
jamais compromis.
Le MC Oran (9e, 32 pts), replongera à
nouveau dans la compétition nationale
après avoir été tenu en échec par le
Kawkab de Marrakech (0-0) en 1/8es de
finale de la Coupe de la confédération
(CAF).
L'adversaire du jour, l'USM Harrach (8e,
32 pts) en l'occurrence constituera un
sérieux client pour la bande à l'entraîneur
Fouad Bouali qui ambitionne de progresser au classement pour assurer son maintien.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
M
directeurs du commerce à travers le territoire National.
Il s’est montré satisfait des
efforts accomplis par le directeur partant et l’ensemble des
fonctionnaires de la direction
du commerce de la wilaya
.Cependant, il a conseillé le
nouveau directeur de combattre le commerce informel et
qu’il prenne attache avec les
responsables de la commune
d’Ain-Temouchent afin que
les deux (02) marchés à AinTemouchent qui sont fermés
et dans des conditions déplorables soient opérationnels
dans les meilleurs délais
.Madame Zahira Adjila, directrice centrale des ressources
humaines auprès du Ministère
du Commerce a intervenu
pour remercier, au nom du
Ministre du Commerce, le
wali et toute la délégation qui
l’accompagne , qui
s’est
déplacé jusqu’au siège de la
direction du commerce pour
installer monsieur Guichi
Abderahmane en qualité de
nouveau directeur du commerce la wilaya d’AinTemouchent, qui venait de la
wilaya de Tindouf où il avait
occupé les mêmes fonctions
pendant une durée de plus de
03 ans et qui remplace son
prédécesseur
monsieur
Belarbi Ahmed, muté en
même qualité à la wilaya
d’Oran. Prenant la parole,
monsieur Belarbi Ahmed a
remercié le wali et toute la
délégation qui nous honoré
pour présider cette cérémonie
d’installation, indique-t-il.
Il a ajouté qu’il a trouvé
toutes les conditions nécessaires réunies par le wali et
l’ensemble des autorités locales , durant son séjour de plus
de 03 années à la tête de la
9
direction du commerce de la
wilaya d’Ain-Temouchent tout
en louant fortement les efforts
consentis par ses collaborateurs et l’ensemble des fonctionnaires de la direction du
commerce , qui se sont soldés
, sur le terrain par des résultats positifs ,tout en souhaitant
de bons succès à son remplaçant à la tête de cette direction
du commerce de la wilaya
d’Ain-Temouchent .
Monsieur
Guichi
Abderahmane, nouveau directeur du commerce, a pris la
parole pour remercier le wali
qui préside la cérémonie de
mon installation de directeur
du commerce de la wilaya
d’Ain-Temouchent , et la délégation qui l’accompagne et
toute l’assistance .
IL a déclaré qu’il venait de
la wilaya de Tindouf où il a
exercé les mêmes fonctions,
et qu’il a une longue expérience dans le domaine du
commerce dépassant les 30
ans, et qu’il ne ménagera
aucun effort pour mener à
bien et dans les meilleures
conditions, ses nouvelles
fonctions qui lui ont été
confiées par le ministre de
tutelle , et avec l’ensemble
des fonctionnaires de la direction pour protéger le pouvoir
d’achat du consommateur.
B.A.
suite à l’appel de la
Commission Nationale des
Fonctionnaires des Services
Economiques dépendant syndicalement de l’Union Nationale des
Personnels de l’Education et de la
formation (UNPEF), les gestionnaires des services économiques
des différents établissements de
l’éducation et de l’enseignement
implantés à travers la wilaya d’AinTemouchent , ont observé, dans la
matinée du 12 avril 2016 à partir
de 10 heures, un sit-in, devant le
siège de la direction de l’éducation
de la wilaya d’Ain-Temouchent et
ceux de la tutelle, pour appuyer
leurs doléances professionnelles
,d’ores et déjà , remises dans une
plate-forme revendicative au
Ministère de Tutelle. Ce rassemblement fait suite, selon monsieur
Lakaf Abdelkrim, président de la
commission de la wilaya des gestionnaires des services économiques de la wilaya d’AinTemouchent affilié au Syndicat
national de l’Education U.N.P.E.F ,
à la suite des recommandations et
des décisions prises lors de l’assemblée générale de la commission nationale des fonctionnaires
des services économiques , en
date du 05 mars 2016, notamment
l’organisation des rassemblements
devant les sièges des directions
de l’éducation des wilayates tous
les mardis pour attirer l’attention
des autorités locales et les responsables de l’éducation de la
wilaya sur notre situation et
appuyer nos revendications professionnelles, qui, selon notre
interlocuteurs, sont légitimes , et
que ces sit-in s’effectuent dans le
calme et dans les meilleures
conditions. Selon le communiqué
N°02/2016 du 1er avril 2016, dont
une copie a été remis au journal «
Tribune des Lecteurs » ,il est programmé des sit-in régionaux à travers les wilayates de Blida,
Skikda, Mostaganem,El-Oued, et
Béchar par les gestionnaires des
services économiques de l’éducation, en tenant compte de régions.
Les gestionnaires de services économiques de l’éducation des
wilayas de l’Ouest organiseront
leur sit-in à Mostaganem.
Rappelons que les protestataires
ont quitté les lieux dans le calme.
B.A.
Régions
Bilan
de la Gendarmerie
nationale
Plus de 1.500
affaires criminelles
traitées à Alger
Plus de 1.500 affaires criminelles ont été traitées par les unités du groupement territorial de
la Gendarmerie nationale de la
wilaya d’Alger durant le premier
trimestre 2016, a indiqué mardi
un communiqué de la cellule de
communication de ce corps de
sécurité. Le traitement de 1.518
affaires criminelles diverses
durant les trois derniers mois a
permis l’arrestation de 750 individus, dont 445 placés sous mandat de dépôt, alors que 305
autres ont bénéficié de la liberté
provisoire, ajoute le communiqué. Près de 891 affaires
concernent l’atteinte aux biens,
contre 533 affaires d’atteinte aux
personnes, 41 crimes liés à l’atteinte aux mœurs et 11 autres à
la sécurité et à l’ordre public.
250 g de cocaïne et près de 914
kg de kif traité ont été saisis dans
le cadre de la lutte contre la
drogue, outre 3.254 comprimés
psychotropes. Figurent parmi les
principales affaires traitées, la
saisie de près de 755 kg de kif
traité, l’arrestation d’individus
d’un réseau international de trafic
de drogue, le démantèlement
d’une bande criminelle spécialisée dans le vol des véhicules
activant à Alger et les wilayas
avoisinantes. L’affaire du
démantèlement d’un réseau de
18 individus impliquées dans le
vol de 875 quintaux de fer destinés à la construction et autres
liées à la saisie de produits alimentaires impropres à la
consommation, dont une affaire
de saisie de 3.950 kg de fromage
impropre à la consommation et la
saisie de 8 quintaux d’abats de
dinde congelés ont été cités dans
le communiqué. Concernant la
lutte contre l’immigration et la
résidence illégale, 69 immigrés
clandestins de différentes nationalités ont été arrêtés et placés
en détention préventive et 35
immigrés ont été expulsés, selon
la même source. S’agissant de
l’identification des personnes et
des véhicules, les différentes unités du groupement territorial de
la Gendarmerie nationale de la
wilaya d’Alger durant le premier
trimestre de l’année en cours ont
identifié 225.818 individus ce qui
a permis l’arrestation de 755 individus et l’identification de
693.873 véhicules. Durant la
même période, 258 accidents de
la circulation ont été enregistrés
faisant 17 morts et 169 blessés,
a indiqué la même source ajoutant que plus 8.500 infractions au
code de route et plus 2.700
contraventions qui ont permis le
retrait de 18.813 permis de
conduire ont été enregistrés.
Constantine :
Plus de 300
enfants
handicapés en
excursion à la
forêt d’El M’ridj
Jeudi 14 avril 2016
Économie
Jeudi 14 avril 2016
Ghardaïa :
Promotion des relations de partenariat avec l’UE
Une campagne de lutte
contre le trachome dans les
établissements scolaires
L’Algérie en accorde
une grande importance
Une campagne
accélérée
d’élimination du
trachome (phase III)
a été lancée dans
les différentes
localités de la wilaya
de Ghardaia, a
appris mardi l’APS
auprès du
responsable de la
prévention à la
direction locale de la
Santé et de la
population (DSP).
nitiée par le ministère de
tutelle, cette campagne
d’éradication du trachome
s’inscrit dans la stratégie nationale d’élimination de cette
maladie cécitante, en s’appuyant sur la stratégie préconisée par l’organisation mondiale de la santé (OMS) dénommée ‘‘CH.A.N.CE’’ (chirurgie
du trichais, antibiotique, nettoyage du visage, changement
de l’environnement), a précisé
Dr Tahar Semache. Une équipe médicale du ministère de la
Santé, de la Population et de
I
ette position a été exprimée par
M. Rabehi lors d’entretiens qu’il
a eus lundi à Alger avec M.
Christian Danielsson, directeur général
du Voisinage au service européen pour
l’Action extérieure (SEAE) qui effectue
C
la Réforme hospitalière, coprésidée par Dr.Madani Ikhlef et
Seddik khorsi, a mis en place
un programme de dépistage
du trachome et de la trichiasis
pour cibler une population estimée à plus de 1.500 personnes adultes, dans les différentes structures de santé
ainsi que les lycées, les
centres de formation et les
écoles coraniques se trouvant
sur le territoire de la wilaya de
Ghardaia, a indiqué Dr
Semache. A travers cette
campagne de dépistage et de
lutte accélérée contre le trachome, il est possible de déterminer la prévalence réelle de
cette pathologie dans la région
et sensibiliser, par la même
occasion, les citoyens sur les
mesures d’hygiène individuelle, collective et de l’environnement à entreprendre afin d’éradiquer cette pathologie cécitante, selon le même responsable. Cette campagne, qui en
est à sa troisième et dernière
phase, fonde son applicabilité
sur la stratégie mondiale de
lutte contre le trachome, émise
par l’OMS et visant l’élimination mondiale du trachome
cécitant d’ici 2020 ‘‘année de
Vision 2020: le droit à la vue’’,
a fait savoir le responsable de
la prévention. Le trachome est
une maladie des yeux due à
une bactérie de très petite
taille qui, comme les virus, ne
se développe qu’aux dépens
de cellules-hôtes vivantes,
Chlamydia trachomatis, a-t-il
expliqué en signalant que c’est
une conjonctivite qui peut
aboutir à la cécité et une maladie de transmission directe par
les mains sales, qui peut aussi
être indirectement transmise
par les mouches. La wilaya de
Ghardaïa a enregistré l’an dernier 192 cas, dont 50% localisés dans la région d’El-Menea,
selon les statistiques de la
DSP.
Lancement de l’opération à Tipasa
a wilaya de Tipasa a lancé
hier, l’opération de distribution de la carte de retraite
aux agents de la garde communale, en application des
mesures entreprises par le
ministère de l’Intérieur et des
Collectivistes locales au profit
de ce corps, a t- on apprit de
leur représentant à Tipasa.
Selon M.Chikh Ali, ces préparatifs sont inscrites au titre des
mesures décidées par le
ministre de l’Intérieur et des
Collectivistes
locales,
Noureddine Bedoui, à l’issue
de la dernière rencontre l’ayant
réunie avec les représentants
de la garde communale, en
lus de 300 enfants handicapés ont bénéficié mardi
d’une excursion dans la forêt
d’El M’ridj (El Khroub), dans la
wilaya de Constantine, a-t-on
constaté. Cette sortie récréative
initiée par l’union de wilaya des
associations à caractère social
et humanitaire avec la collaboration de la direction de l’action
sociale (DAS), s’inscrit dans le
cadre du programme d’activités
arrêté à l’occasion de la célébration du printemps, a précisé à
l’APS la présidente de cette
P
une visite en Algérie s’inscrivant dans le
cadre des consultations engagées par
l’UE avec ses partenaires en vue de la
définition conjointe des priorités de partenariat au titre de la Politique européenne de voisinage révisée (PEV), précise-
t-on de même source. Ainsi, M. Rabehi
a souligné au cours de cette rencontre
l’importance qu’attache l’Algérie à la promotion de ses relations de partenariat
avec l’UE et la volonté commune de
conférer à ces relations une dimension
stratégique qui répond aux attentes et
aspirations légitimes des deux parties”.
Il a rappelé, à cet égard, le lancement du
processus d’évaluation conjointe de la
mise en oeuvre de l’Accord d’association
“qui témoigne, une nouvelle fois, de la
détermination des deux partenaires à
donner une impulsion concrète aux relations bilatérales à travers une optimisation des opportunités qu’offre l’Accord
d’association et une prise en charge réelle et équilibrée des intérêts des deux parties”. MM. Rabehi et Danielsson ont également abordé lors de cette rencontre, la
nouvelle politique européenne de voisi-
nage “à la révision de laquelle l’Algérie a
activement pris part” et ont procédé à un
échange sur “les priorités communes à
définir conjointement au titre de la mise
en oeuvre de cette politique”.
Danielsson, s’est, à ce titre, félicité de la
contribution algérienne “utile et constructive” au processus de révision de la PEV
“qui a grandement participé à la définition
des nouvelles règles de la PEV notamment en termes de souplesse, et de prise
en compte des spécificités et priorités de
chaque pays partenaire”. Les deux responsables ont, à ce propos, convenu de
la poursuite et de l’approfondissement
des discussions sur la “formulation
conjointe des priorités de coopération
mutuellement bénéfiques” et de nature à
“conforter la dimension globale et stratégique” des relations algéro-européennes,
ajoute le communiqué.
Le contrôle et la traçabilité du produit alimentaire
Distribution de la carte de retraite aux gardes communaux
L
Le secrétaire général du ministère
des Affaires étrangères, Hassane
Rabehi, a souligné l’importance de
conférer aux relations de partenariat
entre l’Algérie et l’Union européenne
(UE) une dimension stratégique
répondant aux “attentes et
aspirations légitimes des deux
parties”, indique mardi un
communiqué du ministère des
Affaires étrangères.
vue de la prise en charge de
l’une des préoccupations
majeurs de cette catégorie,
qui a consenti d’importants
sacrifices, durant la décennie
noire, pour le retour de la stabilité dans notre pays. Le coup
d’envoi de cette opération de
distribution de la carte nationale de retraite sera donné
demain à Tipasa, conformément à un calendrier fixé pour
toutes les wilayas, a t-il ajouté,
soulignant l’importance de ce
document, qui a toujours
constitué une revendication
principale des gardes communaux. Cette carte de retraite
ouvre le droit, aux gardes com-
union, Mme Dina Lefoul.
L’initiative a concerné des
enfants des écoles spécialisées
pour jeunes aveugles et sourdsmuets, des centres psychopédagogiques, des orphelins en plus
de ceux adhérents aux associations qui activent dans ce domaine, selon la même responsable.
Cette initiative a permis à ces
enfants de profiter pleinement
d’un programme d’animation
spécialement concocté pour eux
portant notamment sur des
spectacles de clown et de
10
munaux, de bénéficier des
avantages accordés aux corps
relevant du ministère de
l’Intérieur en matière de prestations sociales notamment,
dont les réductions en matière
de transport public, l’assurance automobile, les soins médicaux, et les prises en charge
dans les complexes thermaux,
entre autres, est-il expliqué.
Pour, M. Chikh, cette initiative
est l’expression de la continuité du dialogue entre ce corps
et le ministère de l’Intérieur,
ainsi que de la prise en charge
permanente des préoccupations des gardes communaux,
en reconnaissance des sacri-
fices qu’ils ont consentis pour
la stabilité du pays. Une cérémonie sera organisée, à l’occasion, en vue de la distribution d’un premier quota de 903
cartes de retraite, avant l’attribution prochainement d’un
deuxième quota de 758 autres
cartes similaires. D’autre part,
le responsable a souligné la
détermination des autorités de
la wilaya pour la prise en charge du dossier logement inhérent à cette catégorie, au profit
de laquelle des logements
seront affectés au titre du programme de logements sociolocatif, ou de l’habitat rural,
est-il signalé.
magie. “C’est une belle opportunité pour offrir des moments de
loisirs à ces enfants aux besoins
spécifiques”, a-t-elle souligné
précisant que cette catégorie
d’enfants a besoin “d’une attention particulière”. Elle a ajouté
qu’une équipe pluridisciplinaire
composée de médecins, d’éducateurs et de psychologues, a
été mobilisée pour assurer la
réussite de cette opération.
L’initiative dont les volets restauration et transport ont été pris en
charge par la DAS a été égale-
ment organisée dans le cadre de
la célébration de la journée du
savoir prévue pour le 16 avril
(Oum El Ilm), a ajouté la présidente de cette union qui regroupe actuellement 35 associations
à caractère social et humanitaire. La wilaya de Constantine
dispose de 13 centres spécialisés, dont quatre (4) centres psychopédagogiques pour handicapés mentaux, une école pour
jeunes sourds-muets et un foyer
pour l’enfance assistée, a-t-on
signalé à la DAS.
Deux éléments importants contre
la contrefaçon
e contrôle et la traçabilité
sont deux éléments fondamentaux dans toute démarche
qualité visant une “meilleur visibilité du produit alimentaire”
dans la perspective de mieux
l’intégrer dans le nœud des
échanges commerciaux à l’export ou la consommation locale, ont souligné mardi à Batna
les participants à une journée
d’étude sur le thème.
Le contrôle de qualité et la
traçabilité constituent deux des
“principes importants” de la
modernisation de la gestion
des activités d’une entreprise, a
relevé un panel d’intervenants,
dont des professionnels, économistes et institutionnels, lors
d’une rencontre sur le rôle des
laboratoires du contrôle de la
qualité dans la promotion du
L
produit alimentaire.
Ils ont
appelé les opérateurs économiques et sociaux à inscrire
ces deux critères “au c£ur de
leurs stratégies de développement et système de management qualité”, notamment par
une appréhension des techniques appropriées de leurs
mise en œuvre. S’exprimant à
cette occasion, le directeur des
laboratoires d’essais et d’analyses de la qualité au ministère
du
Commerce,
Ramdane
Bousenhadji, a relevé que le
contrôle de la qualité constitue
un “outil indispensable de gestion des risques, à même de
constituer un levier de la performance et de lutte contre la
contrefaçon”. Cette journée
d’étude sur le rôle de ces laboratoires, la “première du genre”,
constitue une occasion de
renouveler la détermination de
la tutelle à poursuivre avec ses
partenaires, les efforts de sensibilisation
des
différents
acteurs
socioéconomiques
quant à l’importance de la
démarche qualité dans l’objectif
d’en faire une composante
essentielle de la stratégie du
développement durable, a-t-il
ajouté.
La démarche du contrôle de
la qualité a pour but la maitrise
de la fourniture des produits
manufacturés au consommateur, ce qui contribue à consolider le gage de confiance fabricant-consommateur et à restaurer la compétitivité de l’entreprise, a souligné, à cet
égard, le directeur régional du
commerce de la wilaya de
Batna, Brahim Khidri.
Le
contrôle de la qualité est nécessaire et fait partie intégrante du
système de management qualité de l’entreprise, a-t-il poursuivi, relevant que la mise en
place d’un système de contrôle
de qualité et de traçabilité au
sein d’une entêté économique
apporte de nombreux avantages.
Il s’agit notamment “d’assurer la fiabilité des informations
sur les produits et d’offrir un
meilleur contrôle sur les opérations logistiques” et un suivi en
temps réel du transport et des
livraisons, ce qui a pour conséquence d’améliorer le service à
la clientèle, a-t-il expliqué.
Pour sa part, le président de
l’Association de protection et
d’orientation du consommateur
et
son
environnement
(APOCE), Mustapha Zebdi, a
estimé que le rôle de ces laboratoires est de veiller à imposer
une traçabilité des produits
sensibles et à risque, contribuant ainsi au renforcement du
cadre du contrôle de la qualité
tout en préservant les droits
des consommateurs. Initié par
la direction régionale du commerce de la wilaya de Batna,
en collaboration avec l’université de Batna 1, cette journée
d’étude a été marquée notamment par l’organisation d’un
salon réunissant plusieurs
laboratoires de contrôle de
qualité et opérateurs économique, et par la signature d’une
convention de partenariat en
matière de formation entre les
initiateurs de cette journée.
Le FMI à propos de l’économie mondiale :
« Une croissance trop faible »
économie mondiale continue à
croître, mais à faible allure, a indiqué mardi le FMI qui a abaissé à nouveau les taux de croissance mondiale
pour 2016 et 2017. Dans son dernier
rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, dont des chapitres ont été
publiés à la veille de sa réunion du printemps, le FMI prévoit des taux de croissance de 3,2% en 2016 et de 3,5% en
2017, soit une révision à la baisse de 0,2
point et de 0,1 point, respectivement, par
rapport à ses anticipations publiées en
janvier dernier. Les risques majeurs qui
vont peser sur la croissance sont d’ordre
financier, géopolitique ou liés aux dissensions politiques, a précisé le Fonds
au cours d’une conférence de presse
consacrée à la présentation des grands
axes de ce rapport semestriel. “Moins
de croissance, cela signifie moins de
droit à l’erreur”, a déclaré M. Maurice
Obstfeld, conseiller économique et
directeur du Département des études du
FMI, au cours de cette conférence de
presse. “Une croissance anémique persistante laisse des séquelles qui ont
L’
pour effet de ralentir la croissance
potentielle, et, du même coup, la demande et les investissements”, a-t-il ajouté.
Face à ces perspectives en berne, il
importe de réagir avec vigueur, a souligné M. Obstfeld, ce qui implique une
stratégie plus énergique sur trois fronts
alliant des mesures structurelles, budgétaires et monétaires. “Si les décideurs
nationaux perçoivent clairement les
risques auxquels leurs pays sont tous
exposés et agissent ensemble pour s’y
préparer, cela pourra avoir des effets
positifs considérables sur la confiance à
l’échelle mondiale”, a-t-il souligné.
Reprise modérée dans les pays
développés
D’après les projections du Fonds, le
taux de croissance des pays avancés
restera modéré à environ 2 %. La reprise est entravée par la faiblesse de la
demande, attribuable en partie aux
séquelles de crises non résolues ainsi
qu’à l’évolution démographique défavorable et à la faible progression de la pro-
ductivité. Aux Etats-Unis, le taux de
croissance restera inchangé à 2,4%
cette année, et progresserait modérément en 2017. Dans la zone euro, la
faiblesse de l’investissement, le haut
niveau du chômage et la fragilité des
bilans pèseront sur la croissance, d’où
une prévision modérée de 1,5% cette
année et de 1,6 % l’an prochain. Pour le
Japon, les projections du FMI tablent sur
un taux stationnaire à 0,5% en 2016,
puis légèrement négatif (-0,1%) en
2017.
Nouveau ralentissement
des pays émergents
et en développement
En dépit du fait que les pays émergents et en développement seront encore à l’origine de la majeure partie de la
croissance mondiale en 2016, les perspectives sont très inégales selon les
pays et généralement moins favorables
qu’au cours des vingt dernières années,
explique le FMI. D’après les prévisions,
le taux de croissance de ces pays n’aug-
15
mentera que modérément par rapport à
2015, passant à 4,1% en 2016 et 4,6%
en 2017. Ces prévisions reposent sur
divers facteurs dont le ralentissement de
la croissance en Chine et la baisse des
cours pétroliers qui va impacter la majorité des pays producteurs de brut. La
gravité des récessions au Brésil et en
Russie affectera également la croissance des pays émergents. En revanche,
l’Inde tout comme le groupe de pays dit
Asean-5
(Indonésie,
Malaisie,
Philippines, Thaïlande et Viet Nam)
maintiendront une croissance robuste et
une hausse des revenus réels. Le FMI
met en garde, par ailleurs, contre un
retour des turbulences financières, qui
pourrait se traduire par une vague de
dépréciations des taux de change des
pays émergents. Les cours de pétrole
pourraient rester à la baisse pour une
période prolongée, prévoit le Fonds qui
précise, toutefois, que l’actuelle chute
des prix pétroliers pourrait stimuler la
demande des pays importateurs et, partant, faire redresser les prix à l’avenir.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Rapport semestriel du l’FMI
Relizane
La croissance en Algérie
se maintiendra à 3,4% en 2016
Une caravane de
sensibilisation sur l’autisme
La croissance en Algérie
restera soutenue et devrait
s’établir à 3,4% en 2016
contre 3,7% en 2015, selon
les dernières projections du
Fonds monétaire
international (FMI) publiées
mardi à Washington.
our 2017, le FMI table sur une
légère baisse de la croissance
économique à 2,9% mais ce
taux devrait s’améliorer et rebondir à
3,4% en 2021. L’Inflation restera également presque stable en 2016 à 4,3%
contre 4,4% en 2015 avant de reculer en
2017 à 4,0%, prévoit le FMI dans son
rapport semestriel sur les perspectives
de l’économie mondiale publié mardi à
Washington à la veille de sa réunion du
printemps. La balance des paiements
de l’Algérie restera, quant à elle, défici-
P
taire et représentera 17,1% du PIB en
2016 contre 15,7% du PIB en 2015. Le
déficit devrait se réduire en 2017 à
16,2% du PIB pour enfin baisser à 8%
du PIB en 2021. Par ailleurs, le FMI a
indiqué que l’économie mondiale va
connaitre une croissance à faible allure
en 2016, impactée par des risques
majeurs qui sont d’ordre financier, géopolitique ou liés aux dissensions politiques Le FMI prévoit des taux de croissance de 3,2 % en 2016 et 3,5 % en
2017, soit une révision à la baisse de 0,2
% et 0,1 %, respectivement, par rapport
à ses anticipations publiées en janvier
dernier. “Moins de croissance, cela
signifie moins de droit à l’erreur”, a
déclaré M. Maurice Obstfeld, Conseiller
économique
et
directeur
du
Département des études du FMI au
cours de cette conférence de presse.
“Une croissance anémique persistante
laisse des séquelles, qui ont pour effet
de ralentir la croissance potentielle, et,
du même coup, la demande et les investissements”, a-t-il ajouté. Face à ces
perspectives en berne, il importe de réagir avec vigueur, a souligné M. Obstfeld,
ce qui implique une stratégie plus énergique sur trois fronts, alliant des mesures structurelles, budgétaires et monétaires. “Si les décideurs nationaux perçoivent clairement les risques auxquels
leurs pays sont tous exposés et agissent
ensemble pour s’y préparer, cela pourra
avoir des effets positifs considérables
sur la confiance à l’échelle mondiale”, a
souligné M. Obstfeld.
Activités économiques à Ouargla
Des projets en cours d’exécution
ne série d’opérations susceptibles
de renforcer les espaces d’activités
économiques et d’impulser une dynamique à l’investissement industriel, sont en
cours d’exécution à travers la wilaya
d’Ouargla, a-t-on appris mardi auprès de
la direction locale de l’industrie et des
mines (DIM). Il s’agit notamment de
l’aménagement et la remise en état de
trois (3) zones d’activités (ZA) situées
dans les communes de Touggourt
(105,68 hectares), Témacine (10 ha) et
Mégarine (25,78 ha), a précisé le directeur du secteur, Abdelaziz Harrouz.
Dotée d’une enveloppe globale estimée
à 220 millions DA, cette opération, qui
été a été finalisée, concerne notamment
U
des travaux de viabilisation et de raccordement des sites en question aux
réseaux divers (eau potable, assainissement et électricité), outre l’installation de
l’éclairage public, a-t-il ajouté. Une opération similaire retenue en faveur de la
ZA de la commune de Zaouia El-Abidia
(33,12 ha) est en voie d’achèvement,
ajouté M. Harrouz en signalant que la
réalisation de deux (2) lots restants sera
effectuée avec le concours de jeunes
promoteurs, en application du décret
relatif à l’octroi d’un taux de 20 % des
marchés publics aux micro-entreprises
créées dans le cadre des différents dispositifs d’aide à l’emploi. S’agissant de
l’aménagement et de la mise à niveau
de l’ancienne zone industrielle (ZI) de
Touggourt (212,36 ha), créée en avril
1976, M. Harrouz a fait savoir que la
réception de cette opération est prévue
pour le premier semestre de l’année prochaine. Le secteur dispose, en outre,
d’un programme ‘‘ ambitieux’’ portant sur
la réalisation d’un parc industriel de 500
ha au niveau de la commune de Hassi
Benabdallah, dont l’étude technique
gérée par l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Aniref)
a été établie, en plus de la création de
deux (2) Z.A à Nezla (305 ha) et Ain ElBeida (300 ha), l’extension de la Z.A de
Sidi Khouiled (25,26 ha) et la réalisation
d’un pôle d’industrie agro-alimentaire à
Hassi-Benabdallah, selon le même responsable. Pas moins de 883 projets
d’investissement ont été localisés,
durant la période allant de 2011 à 2015,
sur une surface globale de 1.595,47 ha,
répartie entre la région d’Ouargla (461
projets) et la wilaya déléguée de
Touggourt (422), selon les chiffres fournis par la DIM. Ces projets sont versés
dans divers créneaux économiques,
tells que la production de matériaux de
constriction, les services, le tourisme,
l’industrie, l’agro-alimentaire et le commerce. La wilaya d’Ouargla dispose d’un
vaste patrimoine domanial destiné à l’investissement industriel ainsi que de trois
(3) zones d’expansion touristique.
Forum économique mondial (WEF)
Bouchouareb reçoit les membres
du conseil exécutif
e ministre de l’Industrie et
des mines, M. Abdesselam
Bouchouareb, a reçu, mardi
dernier à Alger, une délégation
du Forum économique mondial
(WEF) conduite par le directeur
Moyen-Orient et Afrique du
Nord et membre du conseil exécutif du Forum, M. Miroslav
Dusek, indique un communiqué
du ministère. Cette rencontre a
permis de donner un aperçu sur
les réformes économiques
engagées par l’Algérie depuis
deux ans et, plus particulièrement, celles découlant de la
Constitution amendée de février
2016 “qui a tranché définitivement sur l’orientation de l’économie nationale”, précise-t-il.
La délégation du WEF s’est
enquise des nouveautés introduites sur le cadre juridique et
réglementaire, notamment la loi
L
relative à la promotion de l’investissement en débat à l’APN,
l’avant-projet de loi d’orientation
sur le développement de la
PME ainsi que les lois relatives
au volet de la compétitivité portant sur la normalisation et la
métrologie, ajoute la même
source. M. Dusek a salué les
réformes menées par l’Algérie
en exprimant la disponibilité du
WEF à l’accompagner dans ses
efforts de modernisation, particulièrement sur les questions
d’amélioration de la compétitivité, une thématique au sujet de
laquelle le Forum publie un
index annuel par pays. Par ailleurs, M. Bouchouareb a été
invité pour participer à une rencontre d’experts du WEF prévue
prochainement
à
Genève
(Suisse), pour analyser et formuler les recommandations
susceptibles d’aider à l’amélioration de la compétitivité de
l’Algérie. La visite de la délégation du WEF à Alger entre dans
le cadre des préparatifs de la
rencontre du Forum économique mondial sur l’Afrique 2016
qui se tiendra du 1er au 13 mai
2016 à Kigali (Rwanda) sous le
thème “ Connecter les ressources de l’Afrique à travers la
transformation numérique».
Renforcement du parc industriel automobile à Tiaret
Un accord de principe entre la wilaya
et « CIMA MOTORS »
Le wali de Tiaret, Abdeslam Bentouati, a annoncé mardi qu’un accord de principe a eu lieu entre
la wilaya et le groupe “CIMA MOTORS” dirigée par Mahieddeine Tahkout pour la création d’une
usine automobile de marque iranienne. Dans une déclaration à la presse en marge d’une réunion
de l’exécutif, le wali a indiqué que les contacts avec l’opérateur économique de CIMA, amorcés à la
mi-mars dernier dans le cadre de l’incitation à l’investissement, ont abouti à un accord de principe.
Ce projet, a-t-il dit, prévoit la production de 100.000 véhicules/an et la création de 1.500 postes
d’emploi, renforçant le parc industriel automobile de Tiaret qui dispose d’une usine de véhicules
industriels et une autre de Mercedes Benz. Selon l’accord, ce nouveau projet, inscrit dans le cadre
de la règle 51/49, prévoit, dans une première phase, le montage avec un taux d’intégration de 30
% avant d’ouvrir le champ à la sous-traitance. Le wali a précisé que les procédures relatives à ce
projet seront lancées et le site où sera concrétisé le projet sera fixé sur la base d’études technicofinancières.
14
Une caravane de
sensibilisation et
d’information sur
l’autisme s’est
déployée, samedi, à
travers les trente-huit
communes que
compte la wilaya de
Relizane pour
expliquer cette
maladie aux citoyens,
a-t-on appris, auprès
des initiateurs de cette
opération.
rganisée par l’association « Espoirs »,
à l’approche de la
célébration de la Journée
mondiale de l’autisme (2
avril), la caravane a été
inaugurée devant l’école
Mohamed Khemisti, au
chef-lieu de wilaya, où un
nombreux
public
s’est
déplacé pour visiter les
stands aménagés pour la
circonstance. L’autisme qui
affecte les fonctions cérébrales,
est
reconnu
aujourd’hui comme un handicap cognitif sévère, ont
expliqué des praticiens et
des orthophonistes. Cette
maladie est prise en charge,
O
dans la wilaya de Relizane,
depuis la création d’un établissement spécialisé relevant du centre psychopédagogique pour handicapés
moteurs, a-t-on rappelé. Ce
centre, anciennement une
école pour enfants atteints
de surdi-mutité. La structure, qui présente des
signes de délabrement, va
bénéficier d’une opération
de réhabilitation et d’aménagement pour une enveloppe
de vingt millions de dinars,
afin d’effectuer sa mission
dans de meilleures conditions, a indiqué une source
responsable dudit structure.
A.L.
Isolement de la Cité Montagne bleue à Relizane
Les habitants expriment leur colère
a dégradation de la route
de la Cité de la Montagne
bleue, mitoyenne à la cité
Duplex, sise à la nouvelle
ville Adda Benada exBermadia, à quelques encablures du chef-lieu de
Relizane, irrite les riverains,
qui ont exprimé, à maintes
reprises, leur colère.
La chaussée, dégradée,
les innombrables nids de
poule et les glissements de
L
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
sol, constituent, en effet, un
véritable danger pour les
automobilistes, d’autant qu’il
s’agit d’un axe qui enregistre
une intense circulation,
constate-t-on.
Cet axe routier a fait l’objet
de nombreux travaux de
réhabilitation limités au colmatage superficiel des nids
de poule. Les automobilistes
ont exigé des services
concernés, la pose de pan-
neaux signalétiques pour les
avertir de la dégradation de
cet axe, et éviter ainsi d’éventuels accidents de la circulation. Dans ce sillage, le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de
Relizane, Kadaoui Kamel, a
fait part de l’inscription d’un
projet pour le réaménagement et le bitumage de cette
voie, dans le cadre d’un programme de réaménagement
d’axes routiers au niveau de
plusieurs quartiers de la commune.
«Le lancement du projet,
auquel un aspect financier
qui avoisine les 100 millions
dinars a été allouée, devrait
intervenir dans les prochaines semaines, après à la
désignation des entreprises
réalisatrices», a-t-il précisé, à
cet effet.
A.L.
Dégradation du cadre
de vie à Relizane
Les habitants
de Ghemaizia
se plaignent
Des dizaines d’habitants du village de Ghemaizia, une localité relevant de la daïra de H’madna dans la
wilaya de Relizane se sont rapprochés de notre bureau hier, pour
dénoncer leur ras-le-bol de la détérioration de leur mode de vie et de
l’enclavement, dont se trouve leur
localité. Le retard du projet de l’habitat rural, dont ont bénéficié certains,
était la goutte qui a débordé le vase
et créer le mécontentement des
citoyens qui revendiquent la délimitation d’une parcelle de terrain pouvant abriter le projet de logements
groupés, indiquant qu’ils ont reçu les
décisions d’éligibilité durant l’année
2011 et depuis aucune suite. Le paisible village est loin de tout développement et n’a jusque- là pas bénéficié de projets créateurs d’emplois
pour les jeunes chômeurs, qui souffrent de l’oisiveté accentuée par le
manque de moyens de distraction. Il
est à signaler que ces contestataires
sont sortis dernièrement dans la rue
pour attirer l’attention des responsables locaux sur leur état et lancer un
appel en direction du wali, sollicitant
sa visite à leur localité afin de le
mettre au courant sur leur désarroi
et lui poser les nombreux problèmes
qui les préoccupent.
A.L.
Embouteillages
à Relizane
Les villes de la wilaya
s’étouffent
En attendant la construction des marchés
L’informel prend de l’ampleur
à Relizane
ls exerçaient, comme ci comme ça, au
niveau des quartiers du centre-ville et
espaces squattés de la périphérie de
Relizane, aujourd’hui ces jeunes, du
commerce informel, une fois leurs familles relogées à la nouvelle ville de Sidi El
Hadj, au titre du nouveau programme de
logements publics locatifs (LPL), se sentent dépaysés et n’arrivent plus à pratiquer le commerce dans les mêmes
conditions qu’auparavant pour deux raisons essentielles.
La première est due à l’indisponibilité
d’espaces appropriés où les marchands
des fruits et légumes et autres activités
puissent se regrouper. La seconde est
liée aux locaux existants détenus par
d’autres jeunes ou en voie d’être distri-
I
opération de distribution de logements
dans les nouvelles cités. Les informations recueillies indiquent que la distribution des stands, au niveau des marchés
de proximité, a été faite en présence
d’un huissier de justice.
On précise derechef que les bénéficiaires se sont acquittés de tous leurs
droits vis-à-vis du concédant desdits
locaux au nombre de soixante unités.
Les contestataires se demandent pourquoi les locaux demeurent non exploités. Une question qui doit recueillir une
attention particulière de la part des responsables locaux afin d’étudier les causes qui sont à l’origine de cette défection
si l’on ose l’appeler ainsi.
A. L.
bués et maintenus fermés pour moult
causes. En somme, ceux qui dépités de
cette situation de statu quo constituent le
groupe des jeunes de la cité dite «Sidi El
Hadj ». Il est à rappeler qu’avant eux, il y
a quelques semaines, se sont leurs
anciens partenaires de Haï Zitoune qui
ont exprimé leurs déboires pour les
mêmes motifs.
A les entendre parler, situation de
précarité, non enviable absolument. Les
premiers comme les seconds se demandent pourquoi des locaux cédés ces derniers temps à d’autres jeunes demeurent
fermés alors qu’eux sont dans le grand
besoin. Cette question récurrente est
comme un leitmotiv utilisé à tort ou à raison, à chaque fois quand se déroule une
Développement à Laghouat
Oued-M’zi bénéficie de plusieurs projets
a commune de Oued
M’Zi de la wilaya de
Laghouat a bénéficié de plusieurs projets de développement, à la feveur de divers
programmes, a-t-on appris
mardi auprès des responsables de cette collectivité
locale. Parmi ces projets, qui
ont été inspectés récemment
par les autorités de la wilaya,
figure la réalisation d’un barrage hydraulique, dont les
travaux sont à 70 % d’avancement. Livrable avant la fin
L
de 2016, cet ouvrage d’une
capacité de stockage de 42
millions m3/an permettra
d’alimenter en eau potable
(AEP) près de 12 communes
de la partie sud de la wilaya
de Laghouat et d’assurer l’irrigation de quelque 1 400 hectares de terres agricoles,
selon des services de la
direction des ressources en
eau (DRE).
La commune de OuedM’zi a déjà bénéficié d’un projet de construction de 90
logements de type public
locatif (LPL), qui s’ajoutent à
870 unités de logements, toutes formules confondues, réalisées,au cours des dernières
années, a-t-on fait savoir.
Concernant le secteur de la
jeunesse et des sports, les
travaux de réalisation d’un
complexe sportif de proximité
au niveau de cette collectivité
ont enregistré un avancement
physique estimé à 98%, a-ton signalé. Sur un autre
registre, l’opération relative à
11
l’établissement du passeport
biométrique a été lancée dernièrement au niveau de la
commune, en application des
instructions visant la modernisation de l’administration et
l’amélioration du service
public.
La commune de OuedM’zi recèle des potentialités
jugées prometteuses susceptibles de booster l’activité
agricole et pastorale dans la
région, ont estimé les responsables de cette collectivité.
Le nombre de véhicules en
croissance permanente, les travaux
de réfection des réseaux, auxquels
s’ajoute l’incivisme de certains automobilistes et piétons font de
Relizane un chef-lieu de wilaya qui
souffre énormément des embouteillages, notamment, au centre-ville.
Bref, la ville et devant ce dysfonctionnement, s’étouffe en rendant la
vie difficile à tout le monde. En effet,
eu égard au nombre de véhicules
mis en circulation ces dernières
années, ni le plan de circulation établi il y a plusieurs années et qui
n’est malheureusement plus fiable
au temps actuel, ni encore le
déploiement d’agents de l’ordre
public en grand nombre n’ont pu
résoudre ce grand problème et n’ont
pu donner une fluidité à la circulation, provoquant, quotidiennement,
des bouchons et de longues files
d’attente. Ce sentiment est plus ressenti, particulièrement, sur la double
voie de l’hôpital et celle qui mène du
rond-point d’El Intissar jusqu’à la
cité de Dallasse ou encore à la
Remonte et les 600Logements,la
présence de feux tricolores aux
grands ronds-points et qui ne fonctionnent plus depuis longtemps a
empiré davantage la situation,
s’ajoute à cela l’absence d’une
signalisation routière efficace pour
un semblant de plan de circulation a
engendré des perturbations de la
circulation en ville, créant souvent
des escarmouches et des bouchons,
notamment, aux heures de pointe,
bloquant parfois la circulation.
L’établissement d’un plan de circulation qui va avec les nouvelles données de la ville de Relizane pourra
désengorger cette ville susmentionnée, mais en attendant que cela se
réalise, les résidents mitoyens des
coins cités devront prendre leur mal
en patience.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Jeudi 14 avril 2016
LE MIKADO
DU GOUVERNEMENT
n mikado diplomatique grandeur nature. C'est le mot.
Retirer un élément du jeu politique
sans faire tressaillir son voisin.
Puis recommencer jusqu'à extinction des rivalités. Pour le placide
al-Sarraj, la situation exige
patience et doigté. Sous la houlette
bienveillante de l'ONU et de son
haut représentant Martin Kobler, le
GNA compose avec les forces en
présence. Deux gouvernements
existants, celui de Tobrouk - légitime aux yeux de la communauté
européenne - et l'illégitime de
Tripoli, un millefeuilles de milices,
une poignée de tribus sans lesquelles rien ne sera durable
(Toubou, Touareg, Warfalla), la
NOC (la Compagnie nationale de
pétrole), la Banque centrale... Un
enchevêtrement que démêle fil à fil
le Premier ministre démineur. Son
coup de force politique mené le 30
mars, son arrivée sur la base
navale de Tripoli par bateau
puisqu'on lui interdisait les airs,
serait-il sur le point de devenir un
coup de maître ? Les risques d'affrontements qui planaient suite aux
menaces proférées à la télévision
par Ghwell, Premier ministre tripolitain, se sont cantonnés à quelques
fusillades éparses. Le front islamomilicien qui régente la capitale
libyenne se délite. De nombreuses
défections enregistrées. De nombreuses villes, encadrées par des
milices, ont fait allégeance au
GNA. Le pied droit à peine posé
sur le sol libyen, al-Sarraj était
salué par le ministre de l'Intérieur "
Fajr Libya ". Le GNA tel un aimant
attire à lui des ralliés de la dernière
heure et des tacticiens de leurs
intérêts particuliers. Plus solides,
Mustafa Sanalla (le tout puissant
PDG de la NOC) et le gouverneur
de la Banque centrale, par laquelle
il faut passer pour tout commerce
de pétrole, prenaient contact avec
le nouveau venu. Quant à ceux qui
ont qualifié al-Sarraj de " traître ",
ils seront désormais contraints de
composer pour s'assurer un avenir
qui ne soit pas que judiciaire.
L'heure est au rassemblement de
toutes les forces, des Frères
musulmans aux nationalistes, afin
que l'union soit parfaite. Si les
hommes forts de Tripoli résistent,
ce qui était prévisible, un épineux
problème se situe plus à l'est.
U
TOBROUK FAIT
DE L'OBSTRUCTION
Après douze jours de présence à
Tripoli, le GNA attend toujours le
vote de soutien de la chambre des
représentants de Beïda (Tobrouk).
Qui joue un jeu épuisant pour les
nerfs onusiens en repoussant sans
cesse ce scrutin, une simple formalité puisque la majorité des
députés y est favorable. Choyé par
la communauté internationale, les
autorités de Tobrouk sont
aujourd'hui dans son collimateur.
Les multiples prétextes invoqués quorum insuffisant & co - ont provoqué plusieurs tweets de remontrance, une fessée en langage
onusien, de la part de Martin
Kobler. Qui, sur Twitter, lançait : " I
strongly urge the House of
Representatives to hold an immediate session to vote on the Govt
of National Accord. " L'inlassable
diplomate a depuis rencontré les
représentants de Tobrouk au Caire.
Qui promettent un vote d'investiture d'ici le 18 avril. Peter Millett,
l'ambassadeur britannique à
Tripoli, a élaboré sur son blog un
parallèle entre la situation en
Irlande du Nord (30 ans de conflit,
3 500 morts, 47 000 blessés) et la
Libye. Estimant que " le compromis n'est pas un mot injurieux ni
un signe de faiblesse ". Deux
chantiers urgents sont suspendus
à cette décision : la lutte contre
l'État islamique et la relance de
l'économie.
" LA LIBYE COURT
À LA FAILLITE FAUTE DE
COMPROMIS "
Sérieusement accrochées en Syrie
et en Irak par des coalitions hétéroclites (les Russes et le régime de
Bachar el-Assad, les Occidentaux
ainsi que les pétromonarchies), les
forces du Califat auraient doublé
selon plusieurs experts en contreterrorisme. Entre six et huit mille
djihadistes seraient désormais sur
le territoire libyen. Une main-d'œuvre qui n'a aucun intérêt à ce que
l'union politique réussisse. Daech
a profité du chaos et entend
conserver la situation en l'état.
L'économie, qui repose essentiellement sur le pétrole et le gaz, ne
repartira que si la sécurité est
assurée sur les champs pétrolifères. Les nombreux incidents, attaques et assassinats, ont divisé par
quatre la production. Le pétrole, ce
sont des devises qui irriguent la
Banque centrale, permettant l'importation de produits de première
nécessité pour un peuple ruiné par
cinq années de luttes intestines. Sur
son blog, l'ambassadeur UK écrit
que " la Libye court à la banqueroute " si un compromis n'est pas
signé entre toutes les parties. Et de
conclure son billet, au ton très
direct, par un " Aux Libyens de décider ". L'union ou Daech. Le compromis ou la mise à terre de l'économie. Un choix qui ne repose pas sur
les seules épaules d'al-Sarraj.
LES COMBATS
SE POURSUIVENT
L'AUTORITÉ PALESTINIENNE
DANS LA TOURMENTE
Selon les Panama Papers, Tareq Abbas
détient pour près d'un million de dollars
d'actions dans une société enregistrée
aux îles Vierges britanniques.
sraël n'est pas épargné par le
scandale
des
Panama
Papers. Les documents provenant du cabinet Mossack
Fonseca contiennent ainsi le nom
de 850 citoyens israéliens bénéficiant de comptes offshore, enregistrés auprès de cette firme panaméenne. Parmi eux ? De nombreux clients des banques Leumi
et Hapoalim qui étaient, comme la
Société générale, en lien avec
cette officine d'Amérique centrale.
Le porte-parole de l'administration
fiscale israélienne a indiqué que
des investigations seraient prochainement diligentées pour déterminer quelles suites judiciaires
seront données à la publication de
ces informations. Si la plupart des
clients israéliens du cabinet
Mossack Fonseca sont des
citoyens anonymes, quelques figures en vue sont dans les listings.
Tels l'avocat Dov Weisglass, l'un
des anciens conseillers du
Premier ministre Ariel Sharon,
mais aussi les milliardaires Idan
Ofer et Dan Gertler. On y retrouve
également les noms de proches
du patriarche grec orthodoxe.
I
UN PROCHE D'ARIEL
SHARON... LE FILS
D'ABBAS
Du côté palestinien, les révélations
embarrassent l'entourage du président de l'Autorité palestinienne.
Le fils de Mahmoud Abbas apparaît, en effet, comme lié à une
société ayant ouvert un compte
aux îles Vierges britanniques.
Enregistrée, en septembre 1994,
la Compagnie d'investissement
arabo-palestinienne
(Arab
Palestinian Investment Company
ou APIC), administrée depuis
Dubaï par un gérant saoudien, le
cheikh Omar Aggad, intervient
dans de nombreux pans de l'économie en Cisjordanie. Le Fonds
d'investissement palestinien, créé
en 2003 et qui dépend directement
de l'Autorité palestinienne, détient
18 % du capital de cette société.
Tareq Abbas a intégré le conseil
d'administration de l'APIC en
2011. Si cette nomination est
connue et a été largement médiatisée, des documents de Mossack
Fonseca, datés de juin 2013,
attestent une prise de participation
du fils de Mahmoud Abbas dans
cette société. Le montant total des
actions qu'il détient s'élève à
982 000 dollars. L'information,
révélée par Uri Blau et Daniel
Dolev, deux journalistes du quotidien israélien de centre gauche
Haaretz, a semé le trouble dans
e n'est pas la première fois
qu'il revient sur ce qui est,
selon lui, un échec. Interrogé
sur la chaîne de télévision américaine Fox New, à propos de sa "
pire erreur ", le président américain
Barack Obama a estimé qu'il s'agissait " probablement " du manque de
suivi après l'intervention militaire en
Libye de 2011 qui a conduit à la
chute du régime de Muammar
Kadhafi. L'erreur a été " de ne pas avoir
mis en place un plan pour l'après, au lendemain de ce qui fut, je pense, une intervention justifiée en Libye ", a-t-il expliqué.
Le président des États-Unis a, à plusieurs
reprises, reconnu que les États-Unis et
leurs alliés auraient pu faire plus à la suite
de l'intervention en Libye où une coalition
conduite par la France et la GrandeBretagne, relayée par la suite par l'Otan, a
mené en 2011 des raids aériens. Il avait en
particulier évoqué cette question devant
l'assemblée générale de l'ONU en septembre, reconnaissant que Washington avait
aussi une part de responsabilité. " La Libye
est plongée dans le chaos ", reconnaissaitil mi-mars dans un entretien publié dans le
magazine The Atlantic. Après la chute de
Kadhafi, l'État libyen s'est effondré, les
C
12
l'entourage du président de
l'Autorité palestinienne, âgé de 81
ans. D'autant que ce n'est pas la
première fois que les affaires de
son fils défrayent la chronique.
PRÈS D'UN MILLION
DE DOLLARS AU SOLEIL
En 2009, l'agence Reuters s'était
déjà penchée sur l'état de fortune
des deux fils de Mahmoud Abbas.
Cette enquête journalistique avait
établi que plusieurs de leurs entreprises, à commencer par le cabi-
Benoît Delmas
net de relations publiques Sky,
avaient signé de substantiels
contrats avec l'organisme américain USA Agency for International
Development (USAID).
Ces contrats s'établissaient à près
de deux millions de dollars et
visaient notamment à " améliorer
l'image des États-Unis dans les
territoires ". La présence du nom
de Tareq Abbas dans les Panama
Papers n'arrange pas les affaires
de son père, dont la cote de popularité n'a jamais été aussi basse
auprès de la population palesti-
milices rivales se disputant le pouvoir, et l'organisation État islamique
(EI) profitant de la situation pour
monter en puissance. " Lorsque je
me demande pourquoi cela a mal
tourné, je réalise que j'étais
convaincu que les Européens, étant
donné la proximité de la Libye,
seraient plus impliqués dans le
suivi ", ajoutait-il, avant de décocher quelques flèches à ses alliés,
jugeant en particulier que le Premier ministre britannique David Cameron avait
ensuite été " distrait par d'autres choses ".
Un processus fragile, soutenu par l'ONU et
les grandes puissances désireuses de sortir la Libye du chaos, a permis récemment
la mise en place d'un gouvernement
d'union libyen. Le Premier ministre désigné
de ce gouvernement, Fayez al-Sarraj, a
réussi depuis son arrivée à Tripoli le 30
mars à engranger de nombreux soutiens,
dont celui d'institutions économiques, et a
aussi obtenu le ralliement des autorités
non reconnues qui contrôlaient la capitale
libyenne depuis août 2014. Mais le chef de
ce gouvernement parallèle, Khalifa Ghweil,
a toutefois annoncé mercredi qu'il refusait
de partir et qu'il demandait à son cabinet
de rester en poste.
LA PIRE ERREUR
D'OBAMA
Quotidien national d’information
Malgré la trêve au Yémen
PANAMA PAPERS
Libye
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Jeudi 14 avril 2016
nienne. L'agence Associated
Press indiquait ainsi, le 21 mars
dernier, que les sondages récents
étaient désastreux pour le président de l'Autorité palestinienne.
Sur 1 270 personnes, interrogées
en Cisjordanie comme à Gaza,
deux tiers réclament sa démission,
selon l'agence américaine.
DES PROCHES D'ARAFAT
ÉGALEMENT CITÉS
Les noms d'autres figures palestiniennes de premier plan sont également cités dans les Panama
ENTRE
LES
Papers. Tels Khaled Osseili, maire
d'Hébron
depuis
2007,
Mohammed Mustafa, conseiller
économique de Mahmoud Abbas,
qui a remplacé au conseil d'administration de l'APIC un ancien proche de Yasser Arafat, Mohammed
Rashid.
Ce dernier avait été condamné par
le tribunal anticorruption de
Ramallah, en juin 2012, pour avoir
détourné 34 millions de dollars du
fonds d'investissement destiné à
aider l'économie palestinienne. Il
est aujourd'hui en fuite.
Des combats entre forces
loyalistes et rebelles houthis
ont éclaté dans la nuit dans
certaines régions du Yémen
malgré un cessez-le-feu
dans le pays qui, selon
l'ONU, semble globalement
tenir, ont indiqué mardi des
sources militaires. "Les forces du président Abd Rabbo
Mansour Hadi ont été engagées dans des affrontements avec les rebelles
houthis à Sarwah dans la
province de Marib, à l'est de
la capitale Sanaa, ainsi qu'à
Nahm, plus au nord-est, et
à Baihan, dans la province
de Chabwa (sud)", précisent
les mêmes sources. "Au
total, sept soldats pro-Hadi
ont été tués lundi à Sarwah
où les rebelles ont progressé et réussi à reprendre
deux positions aux forces
progouvernementales. Les
deux camps ont subi des
pertes dans les affrontements à Nahm", ont indiqué
ces sources. Entré en
vigueur dimanche à 21H00
GMT, le cessez-le-feu est
globalement respecté, malgré des violations "commises par les rebelles chiites",
a assuré lundi le général
Mohamed Ali al-Makdashi,
chef d'état-major des forces
pro-Hadi. Mais les rebelles
ont accusé les forces loyalistes et la coalition militaire
arabe conduite par l'Arabie
saoudite, qui soutient M.
Hadi, d'avoir commis "39
violations de la trêve" lundi,
à Taëz (sud-ouest), Marib et
Chabwa notamment. Leur
porte-parole, Mohamed
Abdessalam, a averti que "
la poursuite des opérations
militaires pourrait entraver le
processus de paix et réduire
les chances de tenir le dialogue " politique interyéménite, prévu à partir de lundi
prochain au Koweït sous
l'égide de l'ONU. Les membres des commissions, formées par les deux camps
pour superviser le cessezle-feu, se sont rencontrés
pour faire le point de la
situation sur le terrain et discuter des mesures à prendre, " en consultation avec
l'ONU ", pour l'acheminement de l'aide humanitaire
dans les zones les plus
affectées par la guerre.
Par ailleurs, cinq soldats de
l'armée yéménite ont été
tués dans un attentat suicide mardi à Aden dans le
sud du Yémen, selon une
source de sécurité. " Un
kamikaze s'est fait exploser
au milieu d'un groupe de
jeunes soldats qui se rendaient à leur base à Aden,
tuant cinq recrues et blessant d'autres ", a déclaré
cette source, citée par
l'AFP. " Le kamikaze, qui
appartient à Al-Qaïda, a
avancé à pied vers les
recrues avant d'activer sa
ceinture d'explosifs ", a-telle précisé. Les attaques,
revendiquées ou attribuées
à des groupes terroristes,
contre les forces gouvernementales se sont multipliées
ces derniers mois dans le
sud, dans des tentatives
apparentes d'entraver les
efforts du pouvoir de remettre sur pied l'armée et les
forces de sécurité, selon les
experts. Samedi dernier,
vingt soldats ont été tués
lors d'une embuscade dans
une ville côtière du sud du
pays. A la mi-février, un
attentat revendiqué par le
groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI)
avait fait 14 morts dans un
camp militaire à Aden où de
jeunes recrues suivaient un
cycle de formation.
LIGNES
SUR LES SÉMITES
- Dis papy...
- oui fiston?
- pourquoi distingue-t-on le
racisme de l'antisémitisme?
- pour signifier que les
victimes ne sont pas
identiques
- en quoi sont-elles
différentes?
- les victimes de
l'antisémitisme sont des
Sémites
- comment les reconnaît-on?
- ils parlent une des langues
sémitiques
- comme laquelle?
- entre autres l'arabe ou
l'hébreu
- je vois
- tu vois quoi?
- mort aux Juifs ou mort aux
Arabes... c'est pareil
- ...!?
NB : Pour les linguistes, les
Sémites seraient les locuteurs
des langues sémitiques, qui
habitent principalement au
Moyen-Orient, dans la Corne
de l'Afrique et en Afrique du
Nord. Cette catégorie
linguistique ne permet pas
d'établir des liens
anthropologiques ou
biologiques entre les
différents ensembles de
locuteurs, qui fluctuent dans
le temps par des mécanismes
d'acculturation et de
circulation. La notion de
13
"peuples sémites" est
aujourd'hui contestée. Les
langues sémitiques sont un
groupe de langues parlées
dès l'Antiquité au MoyenOrient, au Proche-Orient, en
Afrique du Nord et dans la
Corne de l'Afrique. Plusieurs
langues sémitiques sont des
langues officielles ou
administratives : arabe (plus
de 240 millions de
locuteurs), amharique (plus
de 90 millions), hébreu (8
millions), tigrigna (6,75
millions) et maltais (400 000
locuteurs). D'autres langues
sémitiques sont utilisées en
Éthiopie, en Érythrée, à
Djibouti et en Somalie, et au
Proche-Orient (langues néoaraméennes par exemple).
Les langues sémitiques se
caractérisent, entre autres,
par la prédominance de
racines trilitères et par l'usage
de consonnes laryngales,
gutturales et emphatiques.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Rapport semestriel du l’FMI
Relizane
La croissance en Algérie
se maintiendra à 3,4% en 2016
Une caravane de
sensibilisation sur l’autisme
La croissance en Algérie
restera soutenue et devrait
s’établir à 3,4% en 2016
contre 3,7% en 2015, selon
les dernières projections du
Fonds monétaire
international (FMI) publiées
mardi à Washington.
our 2017, le FMI table sur une
légère baisse de la croissance
économique à 2,9% mais ce
taux devrait s’améliorer et rebondir à
3,4% en 2021. L’Inflation restera également presque stable en 2016 à 4,3%
contre 4,4% en 2015 avant de reculer en
2017 à 4,0%, prévoit le FMI dans son
rapport semestriel sur les perspectives
de l’économie mondiale publié mardi à
Washington à la veille de sa réunion du
printemps. La balance des paiements
de l’Algérie restera, quant à elle, défici-
P
taire et représentera 17,1% du PIB en
2016 contre 15,7% du PIB en 2015. Le
déficit devrait se réduire en 2017 à
16,2% du PIB pour enfin baisser à 8%
du PIB en 2021. Par ailleurs, le FMI a
indiqué que l’économie mondiale va
connaitre une croissance à faible allure
en 2016, impactée par des risques
majeurs qui sont d’ordre financier, géopolitique ou liés aux dissensions politiques Le FMI prévoit des taux de croissance de 3,2 % en 2016 et 3,5 % en
2017, soit une révision à la baisse de 0,2
% et 0,1 %, respectivement, par rapport
à ses anticipations publiées en janvier
dernier. “Moins de croissance, cela
signifie moins de droit à l’erreur”, a
déclaré M. Maurice Obstfeld, Conseiller
économique
et
directeur
du
Département des études du FMI au
cours de cette conférence de presse.
“Une croissance anémique persistante
laisse des séquelles, qui ont pour effet
de ralentir la croissance potentielle, et,
du même coup, la demande et les investissements”, a-t-il ajouté. Face à ces
perspectives en berne, il importe de réagir avec vigueur, a souligné M. Obstfeld,
ce qui implique une stratégie plus énergique sur trois fronts, alliant des mesures structurelles, budgétaires et monétaires. “Si les décideurs nationaux perçoivent clairement les risques auxquels
leurs pays sont tous exposés et agissent
ensemble pour s’y préparer, cela pourra
avoir des effets positifs considérables
sur la confiance à l’échelle mondiale”, a
souligné M. Obstfeld.
Activités économiques à Ouargla
Des projets en cours d’exécution
ne série d’opérations susceptibles
de renforcer les espaces d’activités
économiques et d’impulser une dynamique à l’investissement industriel, sont en
cours d’exécution à travers la wilaya
d’Ouargla, a-t-on appris mardi auprès de
la direction locale de l’industrie et des
mines (DIM). Il s’agit notamment de
l’aménagement et la remise en état de
trois (3) zones d’activités (ZA) situées
dans les communes de Touggourt
(105,68 hectares), Témacine (10 ha) et
Mégarine (25,78 ha), a précisé le directeur du secteur, Abdelaziz Harrouz.
Dotée d’une enveloppe globale estimée
à 220 millions DA, cette opération, qui
été a été finalisée, concerne notamment
U
des travaux de viabilisation et de raccordement des sites en question aux
réseaux divers (eau potable, assainissement et électricité), outre l’installation de
l’éclairage public, a-t-il ajouté. Une opération similaire retenue en faveur de la
ZA de la commune de Zaouia El-Abidia
(33,12 ha) est en voie d’achèvement,
ajouté M. Harrouz en signalant que la
réalisation de deux (2) lots restants sera
effectuée avec le concours de jeunes
promoteurs, en application du décret
relatif à l’octroi d’un taux de 20 % des
marchés publics aux micro-entreprises
créées dans le cadre des différents dispositifs d’aide à l’emploi. S’agissant de
l’aménagement et de la mise à niveau
de l’ancienne zone industrielle (ZI) de
Touggourt (212,36 ha), créée en avril
1976, M. Harrouz a fait savoir que la
réception de cette opération est prévue
pour le premier semestre de l’année prochaine. Le secteur dispose, en outre,
d’un programme ‘‘ ambitieux’’ portant sur
la réalisation d’un parc industriel de 500
ha au niveau de la commune de Hassi
Benabdallah, dont l’étude technique
gérée par l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Aniref)
a été établie, en plus de la création de
deux (2) Z.A à Nezla (305 ha) et Ain ElBeida (300 ha), l’extension de la Z.A de
Sidi Khouiled (25,26 ha) et la réalisation
d’un pôle d’industrie agro-alimentaire à
Hassi-Benabdallah, selon le même responsable. Pas moins de 883 projets
d’investissement ont été localisés,
durant la période allant de 2011 à 2015,
sur une surface globale de 1.595,47 ha,
répartie entre la région d’Ouargla (461
projets) et la wilaya déléguée de
Touggourt (422), selon les chiffres fournis par la DIM. Ces projets sont versés
dans divers créneaux économiques,
tells que la production de matériaux de
constriction, les services, le tourisme,
l’industrie, l’agro-alimentaire et le commerce. La wilaya d’Ouargla dispose d’un
vaste patrimoine domanial destiné à l’investissement industriel ainsi que de trois
(3) zones d’expansion touristique.
Forum économique mondial (WEF)
Bouchouareb reçoit les membres
du conseil exécutif
e ministre de l’Industrie et
des mines, M. Abdesselam
Bouchouareb, a reçu, mardi
dernier à Alger, une délégation
du Forum économique mondial
(WEF) conduite par le directeur
Moyen-Orient et Afrique du
Nord et membre du conseil exécutif du Forum, M. Miroslav
Dusek, indique un communiqué
du ministère. Cette rencontre a
permis de donner un aperçu sur
les réformes économiques
engagées par l’Algérie depuis
deux ans et, plus particulièrement, celles découlant de la
Constitution amendée de février
2016 “qui a tranché définitivement sur l’orientation de l’économie nationale”, précise-t-il.
La délégation du WEF s’est
enquise des nouveautés introduites sur le cadre juridique et
réglementaire, notamment la loi
L
relative à la promotion de l’investissement en débat à l’APN,
l’avant-projet de loi d’orientation
sur le développement de la
PME ainsi que les lois relatives
au volet de la compétitivité portant sur la normalisation et la
métrologie, ajoute la même
source. M. Dusek a salué les
réformes menées par l’Algérie
en exprimant la disponibilité du
WEF à l’accompagner dans ses
efforts de modernisation, particulièrement sur les questions
d’amélioration de la compétitivité, une thématique au sujet de
laquelle le Forum publie un
index annuel par pays. Par ailleurs, M. Bouchouareb a été
invité pour participer à une rencontre d’experts du WEF prévue
prochainement
à
Genève
(Suisse), pour analyser et formuler les recommandations
susceptibles d’aider à l’amélioration de la compétitivité de
l’Algérie. La visite de la délégation du WEF à Alger entre dans
le cadre des préparatifs de la
rencontre du Forum économique mondial sur l’Afrique 2016
qui se tiendra du 1er au 13 mai
2016 à Kigali (Rwanda) sous le
thème “ Connecter les ressources de l’Afrique à travers la
transformation numérique».
Renforcement du parc industriel automobile à Tiaret
Un accord de principe entre la wilaya
et « CIMA MOTORS »
Le wali de Tiaret, Abdeslam Bentouati, a annoncé mardi qu’un accord de principe a eu lieu entre
la wilaya et le groupe “CIMA MOTORS” dirigée par Mahieddeine Tahkout pour la création d’une
usine automobile de marque iranienne. Dans une déclaration à la presse en marge d’une réunion
de l’exécutif, le wali a indiqué que les contacts avec l’opérateur économique de CIMA, amorcés à la
mi-mars dernier dans le cadre de l’incitation à l’investissement, ont abouti à un accord de principe.
Ce projet, a-t-il dit, prévoit la production de 100.000 véhicules/an et la création de 1.500 postes
d’emploi, renforçant le parc industriel automobile de Tiaret qui dispose d’une usine de véhicules
industriels et une autre de Mercedes Benz. Selon l’accord, ce nouveau projet, inscrit dans le cadre
de la règle 51/49, prévoit, dans une première phase, le montage avec un taux d’intégration de 30
% avant d’ouvrir le champ à la sous-traitance. Le wali a précisé que les procédures relatives à ce
projet seront lancées et le site où sera concrétisé le projet sera fixé sur la base d’études technicofinancières.
14
Une caravane de
sensibilisation et
d’information sur
l’autisme s’est
déployée, samedi, à
travers les trente-huit
communes que
compte la wilaya de
Relizane pour
expliquer cette
maladie aux citoyens,
a-t-on appris, auprès
des initiateurs de cette
opération.
rganisée par l’association « Espoirs »,
à l’approche de la
célébration de la Journée
mondiale de l’autisme (2
avril), la caravane a été
inaugurée devant l’école
Mohamed Khemisti, au
chef-lieu de wilaya, où un
nombreux
public
s’est
déplacé pour visiter les
stands aménagés pour la
circonstance. L’autisme qui
affecte les fonctions cérébrales,
est
reconnu
aujourd’hui comme un handicap cognitif sévère, ont
expliqué des praticiens et
des orthophonistes. Cette
maladie est prise en charge,
O
dans la wilaya de Relizane,
depuis la création d’un établissement spécialisé relevant du centre psychopédagogique pour handicapés
moteurs, a-t-on rappelé. Ce
centre, anciennement une
école pour enfants atteints
de surdi-mutité. La structure, qui présente des
signes de délabrement, va
bénéficier d’une opération
de réhabilitation et d’aménagement pour une enveloppe
de vingt millions de dinars,
afin d’effectuer sa mission
dans de meilleures conditions, a indiqué une source
responsable dudit structure.
A.L.
Isolement de la Cité Montagne bleue à Relizane
Les habitants expriment leur colère
a dégradation de la route
de la Cité de la Montagne
bleue, mitoyenne à la cité
Duplex, sise à la nouvelle
ville Adda Benada exBermadia, à quelques encablures du chef-lieu de
Relizane, irrite les riverains,
qui ont exprimé, à maintes
reprises, leur colère.
La chaussée, dégradée,
les innombrables nids de
poule et les glissements de
L
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
sol, constituent, en effet, un
véritable danger pour les
automobilistes, d’autant qu’il
s’agit d’un axe qui enregistre
une intense circulation,
constate-t-on.
Cet axe routier a fait l’objet
de nombreux travaux de
réhabilitation limités au colmatage superficiel des nids
de poule. Les automobilistes
ont exigé des services
concernés, la pose de pan-
neaux signalétiques pour les
avertir de la dégradation de
cet axe, et éviter ainsi d’éventuels accidents de la circulation. Dans ce sillage, le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de
Relizane, Kadaoui Kamel, a
fait part de l’inscription d’un
projet pour le réaménagement et le bitumage de cette
voie, dans le cadre d’un programme de réaménagement
d’axes routiers au niveau de
plusieurs quartiers de la commune.
«Le lancement du projet,
auquel un aspect financier
qui avoisine les 100 millions
dinars a été allouée, devrait
intervenir dans les prochaines semaines, après à la
désignation des entreprises
réalisatrices», a-t-il précisé, à
cet effet.
A.L.
Dégradation du cadre
de vie à Relizane
Les habitants
de Ghemaizia
se plaignent
Des dizaines d’habitants du village de Ghemaizia, une localité relevant de la daïra de H’madna dans la
wilaya de Relizane se sont rapprochés de notre bureau hier, pour
dénoncer leur ras-le-bol de la détérioration de leur mode de vie et de
l’enclavement, dont se trouve leur
localité. Le retard du projet de l’habitat rural, dont ont bénéficié certains,
était la goutte qui a débordé le vase
et créer le mécontentement des
citoyens qui revendiquent la délimitation d’une parcelle de terrain pouvant abriter le projet de logements
groupés, indiquant qu’ils ont reçu les
décisions d’éligibilité durant l’année
2011 et depuis aucune suite. Le paisible village est loin de tout développement et n’a jusque- là pas bénéficié de projets créateurs d’emplois
pour les jeunes chômeurs, qui souffrent de l’oisiveté accentuée par le
manque de moyens de distraction. Il
est à signaler que ces contestataires
sont sortis dernièrement dans la rue
pour attirer l’attention des responsables locaux sur leur état et lancer un
appel en direction du wali, sollicitant
sa visite à leur localité afin de le
mettre au courant sur leur désarroi
et lui poser les nombreux problèmes
qui les préoccupent.
A.L.
Embouteillages
à Relizane
Les villes de la wilaya
s’étouffent
En attendant la construction des marchés
L’informel prend de l’ampleur
à Relizane
ls exerçaient, comme ci comme ça, au
niveau des quartiers du centre-ville et
espaces squattés de la périphérie de
Relizane, aujourd’hui ces jeunes, du
commerce informel, une fois leurs familles relogées à la nouvelle ville de Sidi El
Hadj, au titre du nouveau programme de
logements publics locatifs (LPL), se sentent dépaysés et n’arrivent plus à pratiquer le commerce dans les mêmes
conditions qu’auparavant pour deux raisons essentielles.
La première est due à l’indisponibilité
d’espaces appropriés où les marchands
des fruits et légumes et autres activités
puissent se regrouper. La seconde est
liée aux locaux existants détenus par
d’autres jeunes ou en voie d’être distri-
I
opération de distribution de logements
dans les nouvelles cités. Les informations recueillies indiquent que la distribution des stands, au niveau des marchés
de proximité, a été faite en présence
d’un huissier de justice.
On précise derechef que les bénéficiaires se sont acquittés de tous leurs
droits vis-à-vis du concédant desdits
locaux au nombre de soixante unités.
Les contestataires se demandent pourquoi les locaux demeurent non exploités. Une question qui doit recueillir une
attention particulière de la part des responsables locaux afin d’étudier les causes qui sont à l’origine de cette défection
si l’on ose l’appeler ainsi.
A. L.
bués et maintenus fermés pour moult
causes. En somme, ceux qui dépités de
cette situation de statu quo constituent le
groupe des jeunes de la cité dite «Sidi El
Hadj ». Il est à rappeler qu’avant eux, il y
a quelques semaines, se sont leurs
anciens partenaires de Haï Zitoune qui
ont exprimé leurs déboires pour les
mêmes motifs.
A les entendre parler, situation de
précarité, non enviable absolument. Les
premiers comme les seconds se demandent pourquoi des locaux cédés ces derniers temps à d’autres jeunes demeurent
fermés alors qu’eux sont dans le grand
besoin. Cette question récurrente est
comme un leitmotiv utilisé à tort ou à raison, à chaque fois quand se déroule une
Développement à Laghouat
Oued-M’zi bénéficie de plusieurs projets
a commune de Oued
M’Zi de la wilaya de
Laghouat a bénéficié de plusieurs projets de développement, à la feveur de divers
programmes, a-t-on appris
mardi auprès des responsables de cette collectivité
locale. Parmi ces projets, qui
ont été inspectés récemment
par les autorités de la wilaya,
figure la réalisation d’un barrage hydraulique, dont les
travaux sont à 70 % d’avancement. Livrable avant la fin
L
de 2016, cet ouvrage d’une
capacité de stockage de 42
millions m3/an permettra
d’alimenter en eau potable
(AEP) près de 12 communes
de la partie sud de la wilaya
de Laghouat et d’assurer l’irrigation de quelque 1 400 hectares de terres agricoles,
selon des services de la
direction des ressources en
eau (DRE).
La commune de OuedM’zi a déjà bénéficié d’un projet de construction de 90
logements de type public
locatif (LPL), qui s’ajoutent à
870 unités de logements, toutes formules confondues, réalisées,au cours des dernières
années, a-t-on fait savoir.
Concernant le secteur de la
jeunesse et des sports, les
travaux de réalisation d’un
complexe sportif de proximité
au niveau de cette collectivité
ont enregistré un avancement
physique estimé à 98%, a-ton signalé. Sur un autre
registre, l’opération relative à
11
l’établissement du passeport
biométrique a été lancée dernièrement au niveau de la
commune, en application des
instructions visant la modernisation de l’administration et
l’amélioration du service
public.
La commune de OuedM’zi recèle des potentialités
jugées prometteuses susceptibles de booster l’activité
agricole et pastorale dans la
région, ont estimé les responsables de cette collectivité.
Le nombre de véhicules en
croissance permanente, les travaux
de réfection des réseaux, auxquels
s’ajoute l’incivisme de certains automobilistes et piétons font de
Relizane un chef-lieu de wilaya qui
souffre énormément des embouteillages, notamment, au centre-ville.
Bref, la ville et devant ce dysfonctionnement, s’étouffe en rendant la
vie difficile à tout le monde. En effet,
eu égard au nombre de véhicules
mis en circulation ces dernières
années, ni le plan de circulation établi il y a plusieurs années et qui
n’est malheureusement plus fiable
au temps actuel, ni encore le
déploiement d’agents de l’ordre
public en grand nombre n’ont pu
résoudre ce grand problème et n’ont
pu donner une fluidité à la circulation, provoquant, quotidiennement,
des bouchons et de longues files
d’attente. Ce sentiment est plus ressenti, particulièrement, sur la double
voie de l’hôpital et celle qui mène du
rond-point d’El Intissar jusqu’à la
cité de Dallasse ou encore à la
Remonte et les 600Logements,la
présence de feux tricolores aux
grands ronds-points et qui ne fonctionnent plus depuis longtemps a
empiré davantage la situation,
s’ajoute à cela l’absence d’une
signalisation routière efficace pour
un semblant de plan de circulation a
engendré des perturbations de la
circulation en ville, créant souvent
des escarmouches et des bouchons,
notamment, aux heures de pointe,
bloquant parfois la circulation.
L’établissement d’un plan de circulation qui va avec les nouvelles données de la ville de Relizane pourra
désengorger cette ville susmentionnée, mais en attendant que cela se
réalise, les résidents mitoyens des
coins cités devront prendre leur mal
en patience.
A.L.
Régions
Bilan
de la Gendarmerie
nationale
Plus de 1.500
affaires criminelles
traitées à Alger
Plus de 1.500 affaires criminelles ont été traitées par les unités du groupement territorial de
la Gendarmerie nationale de la
wilaya d’Alger durant le premier
trimestre 2016, a indiqué mardi
un communiqué de la cellule de
communication de ce corps de
sécurité. Le traitement de 1.518
affaires criminelles diverses
durant les trois derniers mois a
permis l’arrestation de 750 individus, dont 445 placés sous mandat de dépôt, alors que 305
autres ont bénéficié de la liberté
provisoire, ajoute le communiqué. Près de 891 affaires
concernent l’atteinte aux biens,
contre 533 affaires d’atteinte aux
personnes, 41 crimes liés à l’atteinte aux mœurs et 11 autres à
la sécurité et à l’ordre public.
250 g de cocaïne et près de 914
kg de kif traité ont été saisis dans
le cadre de la lutte contre la
drogue, outre 3.254 comprimés
psychotropes. Figurent parmi les
principales affaires traitées, la
saisie de près de 755 kg de kif
traité, l’arrestation d’individus
d’un réseau international de trafic
de drogue, le démantèlement
d’une bande criminelle spécialisée dans le vol des véhicules
activant à Alger et les wilayas
avoisinantes. L’affaire du
démantèlement d’un réseau de
18 individus impliquées dans le
vol de 875 quintaux de fer destinés à la construction et autres
liées à la saisie de produits alimentaires impropres à la
consommation, dont une affaire
de saisie de 3.950 kg de fromage
impropre à la consommation et la
saisie de 8 quintaux d’abats de
dinde congelés ont été cités dans
le communiqué. Concernant la
lutte contre l’immigration et la
résidence illégale, 69 immigrés
clandestins de différentes nationalités ont été arrêtés et placés
en détention préventive et 35
immigrés ont été expulsés, selon
la même source. S’agissant de
l’identification des personnes et
des véhicules, les différentes unités du groupement territorial de
la Gendarmerie nationale de la
wilaya d’Alger durant le premier
trimestre de l’année en cours ont
identifié 225.818 individus ce qui
a permis l’arrestation de 755 individus et l’identification de
693.873 véhicules. Durant la
même période, 258 accidents de
la circulation ont été enregistrés
faisant 17 morts et 169 blessés,
a indiqué la même source ajoutant que plus 8.500 infractions au
code de route et plus 2.700
contraventions qui ont permis le
retrait de 18.813 permis de
conduire ont été enregistrés.
Constantine :
Plus de 300
enfants
handicapés en
excursion à la
forêt d’El M’ridj
Jeudi 14 avril 2016
Économie
Jeudi 14 avril 2016
Ghardaïa :
Promotion des relations de partenariat avec l’UE
Une campagne de lutte
contre le trachome dans les
établissements scolaires
L’Algérie en accorde
une grande importance
Une campagne
accélérée
d’élimination du
trachome (phase III)
a été lancée dans
les différentes
localités de la wilaya
de Ghardaia, a
appris mardi l’APS
auprès du
responsable de la
prévention à la
direction locale de la
Santé et de la
population (DSP).
nitiée par le ministère de
tutelle, cette campagne
d’éradication du trachome
s’inscrit dans la stratégie nationale d’élimination de cette
maladie cécitante, en s’appuyant sur la stratégie préconisée par l’organisation mondiale de la santé (OMS) dénommée ‘‘CH.A.N.CE’’ (chirurgie
du trichais, antibiotique, nettoyage du visage, changement
de l’environnement), a précisé
Dr Tahar Semache. Une équipe médicale du ministère de la
Santé, de la Population et de
I
ette position a été exprimée par
M. Rabehi lors d’entretiens qu’il
a eus lundi à Alger avec M.
Christian Danielsson, directeur général
du Voisinage au service européen pour
l’Action extérieure (SEAE) qui effectue
C
la Réforme hospitalière, coprésidée par Dr.Madani Ikhlef et
Seddik khorsi, a mis en place
un programme de dépistage
du trachome et de la trichiasis
pour cibler une population estimée à plus de 1.500 personnes adultes, dans les différentes structures de santé
ainsi que les lycées, les
centres de formation et les
écoles coraniques se trouvant
sur le territoire de la wilaya de
Ghardaia, a indiqué Dr
Semache. A travers cette
campagne de dépistage et de
lutte accélérée contre le trachome, il est possible de déterminer la prévalence réelle de
cette pathologie dans la région
et sensibiliser, par la même
occasion, les citoyens sur les
mesures d’hygiène individuelle, collective et de l’environnement à entreprendre afin d’éradiquer cette pathologie cécitante, selon le même responsable. Cette campagne, qui en
est à sa troisième et dernière
phase, fonde son applicabilité
sur la stratégie mondiale de
lutte contre le trachome, émise
par l’OMS et visant l’élimination mondiale du trachome
cécitant d’ici 2020 ‘‘année de
Vision 2020: le droit à la vue’’,
a fait savoir le responsable de
la prévention. Le trachome est
une maladie des yeux due à
une bactérie de très petite
taille qui, comme les virus, ne
se développe qu’aux dépens
de cellules-hôtes vivantes,
Chlamydia trachomatis, a-t-il
expliqué en signalant que c’est
une conjonctivite qui peut
aboutir à la cécité et une maladie de transmission directe par
les mains sales, qui peut aussi
être indirectement transmise
par les mouches. La wilaya de
Ghardaïa a enregistré l’an dernier 192 cas, dont 50% localisés dans la région d’El-Menea,
selon les statistiques de la
DSP.
Lancement de l’opération à Tipasa
a wilaya de Tipasa a lancé
hier, l’opération de distribution de la carte de retraite
aux agents de la garde communale, en application des
mesures entreprises par le
ministère de l’Intérieur et des
Collectivistes locales au profit
de ce corps, a t- on apprit de
leur représentant à Tipasa.
Selon M.Chikh Ali, ces préparatifs sont inscrites au titre des
mesures décidées par le
ministre de l’Intérieur et des
Collectivistes
locales,
Noureddine Bedoui, à l’issue
de la dernière rencontre l’ayant
réunie avec les représentants
de la garde communale, en
lus de 300 enfants handicapés ont bénéficié mardi
d’une excursion dans la forêt
d’El M’ridj (El Khroub), dans la
wilaya de Constantine, a-t-on
constaté. Cette sortie récréative
initiée par l’union de wilaya des
associations à caractère social
et humanitaire avec la collaboration de la direction de l’action
sociale (DAS), s’inscrit dans le
cadre du programme d’activités
arrêté à l’occasion de la célébration du printemps, a précisé à
l’APS la présidente de cette
P
une visite en Algérie s’inscrivant dans le
cadre des consultations engagées par
l’UE avec ses partenaires en vue de la
définition conjointe des priorités de partenariat au titre de la Politique européenne de voisinage révisée (PEV), précise-
t-on de même source. Ainsi, M. Rabehi
a souligné au cours de cette rencontre
l’importance qu’attache l’Algérie à la promotion de ses relations de partenariat
avec l’UE et la volonté commune de
conférer à ces relations une dimension
stratégique qui répond aux attentes et
aspirations légitimes des deux parties”.
Il a rappelé, à cet égard, le lancement du
processus d’évaluation conjointe de la
mise en oeuvre de l’Accord d’association
“qui témoigne, une nouvelle fois, de la
détermination des deux partenaires à
donner une impulsion concrète aux relations bilatérales à travers une optimisation des opportunités qu’offre l’Accord
d’association et une prise en charge réelle et équilibrée des intérêts des deux parties”. MM. Rabehi et Danielsson ont également abordé lors de cette rencontre, la
nouvelle politique européenne de voisi-
nage “à la révision de laquelle l’Algérie a
activement pris part” et ont procédé à un
échange sur “les priorités communes à
définir conjointement au titre de la mise
en oeuvre de cette politique”.
Danielsson, s’est, à ce titre, félicité de la
contribution algérienne “utile et constructive” au processus de révision de la PEV
“qui a grandement participé à la définition
des nouvelles règles de la PEV notamment en termes de souplesse, et de prise
en compte des spécificités et priorités de
chaque pays partenaire”. Les deux responsables ont, à ce propos, convenu de
la poursuite et de l’approfondissement
des discussions sur la “formulation
conjointe des priorités de coopération
mutuellement bénéfiques” et de nature à
“conforter la dimension globale et stratégique” des relations algéro-européennes,
ajoute le communiqué.
Le contrôle et la traçabilité du produit alimentaire
Distribution de la carte de retraite aux gardes communaux
L
Le secrétaire général du ministère
des Affaires étrangères, Hassane
Rabehi, a souligné l’importance de
conférer aux relations de partenariat
entre l’Algérie et l’Union européenne
(UE) une dimension stratégique
répondant aux “attentes et
aspirations légitimes des deux
parties”, indique mardi un
communiqué du ministère des
Affaires étrangères.
vue de la prise en charge de
l’une des préoccupations
majeurs de cette catégorie,
qui a consenti d’importants
sacrifices, durant la décennie
noire, pour le retour de la stabilité dans notre pays. Le coup
d’envoi de cette opération de
distribution de la carte nationale de retraite sera donné
demain à Tipasa, conformément à un calendrier fixé pour
toutes les wilayas, a t-il ajouté,
soulignant l’importance de ce
document, qui a toujours
constitué une revendication
principale des gardes communaux. Cette carte de retraite
ouvre le droit, aux gardes com-
union, Mme Dina Lefoul.
L’initiative a concerné des
enfants des écoles spécialisées
pour jeunes aveugles et sourdsmuets, des centres psychopédagogiques, des orphelins en plus
de ceux adhérents aux associations qui activent dans ce domaine, selon la même responsable.
Cette initiative a permis à ces
enfants de profiter pleinement
d’un programme d’animation
spécialement concocté pour eux
portant notamment sur des
spectacles de clown et de
10
munaux, de bénéficier des
avantages accordés aux corps
relevant du ministère de
l’Intérieur en matière de prestations sociales notamment,
dont les réductions en matière
de transport public, l’assurance automobile, les soins médicaux, et les prises en charge
dans les complexes thermaux,
entre autres, est-il expliqué.
Pour, M. Chikh, cette initiative
est l’expression de la continuité du dialogue entre ce corps
et le ministère de l’Intérieur,
ainsi que de la prise en charge
permanente des préoccupations des gardes communaux,
en reconnaissance des sacri-
fices qu’ils ont consentis pour
la stabilité du pays. Une cérémonie sera organisée, à l’occasion, en vue de la distribution d’un premier quota de 903
cartes de retraite, avant l’attribution prochainement d’un
deuxième quota de 758 autres
cartes similaires. D’autre part,
le responsable a souligné la
détermination des autorités de
la wilaya pour la prise en charge du dossier logement inhérent à cette catégorie, au profit
de laquelle des logements
seront affectés au titre du programme de logements sociolocatif, ou de l’habitat rural,
est-il signalé.
magie. “C’est une belle opportunité pour offrir des moments de
loisirs à ces enfants aux besoins
spécifiques”, a-t-elle souligné
précisant que cette catégorie
d’enfants a besoin “d’une attention particulière”. Elle a ajouté
qu’une équipe pluridisciplinaire
composée de médecins, d’éducateurs et de psychologues, a
été mobilisée pour assurer la
réussite de cette opération.
L’initiative dont les volets restauration et transport ont été pris en
charge par la DAS a été égale-
ment organisée dans le cadre de
la célébration de la journée du
savoir prévue pour le 16 avril
(Oum El Ilm), a ajouté la présidente de cette union qui regroupe actuellement 35 associations
à caractère social et humanitaire. La wilaya de Constantine
dispose de 13 centres spécialisés, dont quatre (4) centres psychopédagogiques pour handicapés mentaux, une école pour
jeunes sourds-muets et un foyer
pour l’enfance assistée, a-t-on
signalé à la DAS.
Deux éléments importants contre
la contrefaçon
e contrôle et la traçabilité
sont deux éléments fondamentaux dans toute démarche
qualité visant une “meilleur visibilité du produit alimentaire”
dans la perspective de mieux
l’intégrer dans le nœud des
échanges commerciaux à l’export ou la consommation locale, ont souligné mardi à Batna
les participants à une journée
d’étude sur le thème.
Le contrôle de qualité et la
traçabilité constituent deux des
“principes importants” de la
modernisation de la gestion
des activités d’une entreprise, a
relevé un panel d’intervenants,
dont des professionnels, économistes et institutionnels, lors
d’une rencontre sur le rôle des
laboratoires du contrôle de la
qualité dans la promotion du
L
produit alimentaire.
Ils ont
appelé les opérateurs économiques et sociaux à inscrire
ces deux critères “au c£ur de
leurs stratégies de développement et système de management qualité”, notamment par
une appréhension des techniques appropriées de leurs
mise en œuvre. S’exprimant à
cette occasion, le directeur des
laboratoires d’essais et d’analyses de la qualité au ministère
du
Commerce,
Ramdane
Bousenhadji, a relevé que le
contrôle de la qualité constitue
un “outil indispensable de gestion des risques, à même de
constituer un levier de la performance et de lutte contre la
contrefaçon”. Cette journée
d’étude sur le rôle de ces laboratoires, la “première du genre”,
constitue une occasion de
renouveler la détermination de
la tutelle à poursuivre avec ses
partenaires, les efforts de sensibilisation
des
différents
acteurs
socioéconomiques
quant à l’importance de la
démarche qualité dans l’objectif
d’en faire une composante
essentielle de la stratégie du
développement durable, a-t-il
ajouté.
La démarche du contrôle de
la qualité a pour but la maitrise
de la fourniture des produits
manufacturés au consommateur, ce qui contribue à consolider le gage de confiance fabricant-consommateur et à restaurer la compétitivité de l’entreprise, a souligné, à cet
égard, le directeur régional du
commerce de la wilaya de
Batna, Brahim Khidri.
Le
contrôle de la qualité est nécessaire et fait partie intégrante du
système de management qualité de l’entreprise, a-t-il poursuivi, relevant que la mise en
place d’un système de contrôle
de qualité et de traçabilité au
sein d’une entêté économique
apporte de nombreux avantages.
Il s’agit notamment “d’assurer la fiabilité des informations
sur les produits et d’offrir un
meilleur contrôle sur les opérations logistiques” et un suivi en
temps réel du transport et des
livraisons, ce qui a pour conséquence d’améliorer le service à
la clientèle, a-t-il expliqué.
Pour sa part, le président de
l’Association de protection et
d’orientation du consommateur
et
son
environnement
(APOCE), Mustapha Zebdi, a
estimé que le rôle de ces laboratoires est de veiller à imposer
une traçabilité des produits
sensibles et à risque, contribuant ainsi au renforcement du
cadre du contrôle de la qualité
tout en préservant les droits
des consommateurs. Initié par
la direction régionale du commerce de la wilaya de Batna,
en collaboration avec l’université de Batna 1, cette journée
d’étude a été marquée notamment par l’organisation d’un
salon réunissant plusieurs
laboratoires de contrôle de
qualité et opérateurs économique, et par la signature d’une
convention de partenariat en
matière de formation entre les
initiateurs de cette journée.
Le FMI à propos de l’économie mondiale :
« Une croissance trop faible »
économie mondiale continue à
croître, mais à faible allure, a indiqué mardi le FMI qui a abaissé à nouveau les taux de croissance mondiale
pour 2016 et 2017. Dans son dernier
rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, dont des chapitres ont été
publiés à la veille de sa réunion du printemps, le FMI prévoit des taux de croissance de 3,2% en 2016 et de 3,5% en
2017, soit une révision à la baisse de 0,2
point et de 0,1 point, respectivement, par
rapport à ses anticipations publiées en
janvier dernier. Les risques majeurs qui
vont peser sur la croissance sont d’ordre
financier, géopolitique ou liés aux dissensions politiques, a précisé le Fonds
au cours d’une conférence de presse
consacrée à la présentation des grands
axes de ce rapport semestriel. “Moins
de croissance, cela signifie moins de
droit à l’erreur”, a déclaré M. Maurice
Obstfeld, conseiller économique et
directeur du Département des études du
FMI, au cours de cette conférence de
presse. “Une croissance anémique persistante laisse des séquelles qui ont
L’
pour effet de ralentir la croissance
potentielle, et, du même coup, la demande et les investissements”, a-t-il ajouté.
Face à ces perspectives en berne, il
importe de réagir avec vigueur, a souligné M. Obstfeld, ce qui implique une
stratégie plus énergique sur trois fronts
alliant des mesures structurelles, budgétaires et monétaires. “Si les décideurs
nationaux perçoivent clairement les
risques auxquels leurs pays sont tous
exposés et agissent ensemble pour s’y
préparer, cela pourra avoir des effets
positifs considérables sur la confiance à
l’échelle mondiale”, a-t-il souligné.
Reprise modérée dans les pays
développés
D’après les projections du Fonds, le
taux de croissance des pays avancés
restera modéré à environ 2 %. La reprise est entravée par la faiblesse de la
demande, attribuable en partie aux
séquelles de crises non résolues ainsi
qu’à l’évolution démographique défavorable et à la faible progression de la pro-
ductivité. Aux Etats-Unis, le taux de
croissance restera inchangé à 2,4%
cette année, et progresserait modérément en 2017. Dans la zone euro, la
faiblesse de l’investissement, le haut
niveau du chômage et la fragilité des
bilans pèseront sur la croissance, d’où
une prévision modérée de 1,5% cette
année et de 1,6 % l’an prochain. Pour le
Japon, les projections du FMI tablent sur
un taux stationnaire à 0,5% en 2016,
puis légèrement négatif (-0,1%) en
2017.
Nouveau ralentissement
des pays émergents
et en développement
En dépit du fait que les pays émergents et en développement seront encore à l’origine de la majeure partie de la
croissance mondiale en 2016, les perspectives sont très inégales selon les
pays et généralement moins favorables
qu’au cours des vingt dernières années,
explique le FMI. D’après les prévisions,
le taux de croissance de ces pays n’aug-
15
mentera que modérément par rapport à
2015, passant à 4,1% en 2016 et 4,6%
en 2017. Ces prévisions reposent sur
divers facteurs dont le ralentissement de
la croissance en Chine et la baisse des
cours pétroliers qui va impacter la majorité des pays producteurs de brut. La
gravité des récessions au Brésil et en
Russie affectera également la croissance des pays émergents. En revanche,
l’Inde tout comme le groupe de pays dit
Asean-5
(Indonésie,
Malaisie,
Philippines, Thaïlande et Viet Nam)
maintiendront une croissance robuste et
une hausse des revenus réels. Le FMI
met en garde, par ailleurs, contre un
retour des turbulences financières, qui
pourrait se traduire par une vague de
dépréciations des taux de change des
pays émergents. Les cours de pétrole
pourraient rester à la baisse pour une
période prolongée, prévoit le Fonds qui
précise, toutefois, que l’actuelle chute
des prix pétroliers pourrait stimuler la
demande des pays importateurs et, partant, faire redresser les prix à l’avenir.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Régions
LIGUE 1 MOBILIS
(25E JOURNÉE) :
Le maire d’Oued-Ghir fait
l’objet de plaintes des
responsables de la wilaya
Choc indécis
a Coupe d'Algérie de football
2015-2016 sera ce week-end,
au rendez-vous des demi-finales
avec deux affiches au menu : MC
Alger-US Tébessa et NA Hussein DeyUSM Bel Abbes, dont l'enjeu sera une
place en finale de la 52e édition, prévue le 1er mai prochain au stade 5 juillet (Alger).
Et aujourd'hui donc la première demi
finale entre le NAHD et l'USM Bel
Abbes, s'annonce des plus qu'indécises.
Le Nasria, qui est en train de réaliser
l'une de ses plus belles saisons en
Ligue 1 depuis longtemps, sera face au
L
Déjà joué samedi dernier :
RC Arbaâ - MC Alger
JS Kabylie - NA Hussein Dey
CR Belouizdad - RC Relizane
USM Alger - JS Saoura
3-1
1-0
3-3
1-2
Classement provisoire :
1). USM Alger
2). MO Béjaïa
-). JS Saoura
4). DRB Tadjenanet
5). CR Belouizdad
6). JS Kabylie
7). NA Hussein-Dey
8). USM El-Harrach
-). MC Oran
-). MC Alger
11). ES Sétif
12). CS Constantine
13). USM Blida
-). RC Relizane
15). RC Arbaâ
16). ASM Oran
Pts
51
38
38
37
36
35
33
32
32
32
31
29
28
28
19
18
J
25
24
25
24
25
25
25
24
24
25
24
24
24
25
25
24.
défi de composter son billet pour la
finale, 34 ans depuis sa dernière finale
perdue face à la DNC (2-1).
Les "Sang et or", dirigés par le duo
Bouzidi-Dziri, seront devant une belle
occasion d'écrire en lettres d'or leurs
noms sur les tablettes de l'épreuve
populaire, à condition bien évidemment
de franchir d'abord le cap des demifinales.
L'USMBA, bien parti pour assurer son
accession parmi l'élite, jouera également pour une place au soleil, et rééditer ainsi le coup des coéquipiers de
Louahla, vainqueurs de l'épreuve en
1991 face à la JS Kabylie (2-0).
Cette rencontre, indécise et ouverte à
tous les pronostics selon les observateurs, sera âprement disputée entre
deux équipes qui traversent une belle
période dans leurs championnats respectifs.
Programme complet
des demi-finales :
Aujourd'hui:
Stade du 5-juillet d'Alger : NA Hussein
Dey - USM Bel Abbes (17h00)
Samedi 16 avril 2016 :
Stade du 5-juillet d'Alger : MC Alger US Tébessa (16h00).
Coupe d'Algérie :
er
mai
1
le
La finale fixée pour
au stade du 5-juillet
Programme :
Demain :16h00 :
A Constantine : CS Constantine - ASM
Oran
A Oran : MC Oran - USM Harrach
A Sétif : ES Sétif - DRB Tadjenanet
A Béjaïa : MO Béjaïa - USM Blida
n réaction aux plaintes déposées
respectivement par le wali de
Bejaia et l’assemblée communale
de cette dernière contre le maire de la
commune de Oued-Ghir, à la faveurs de
l’opposition farouche de ce dernier au
centre d’enfouissement technique, sis à
Sidi Boudraham, le premier responsable
de la commune de Oued Ghir s’en remet
à la population de la région afin de «
l’épauler » pour faire aboutir la fermeture
dudit centre, tout comme il lance un appel
aux habitants de participer massivement
à la journée de protestation qui a été
organisé hierau niveau du village
Ibachiren, plus exactement sur la route
menant ver le centre d’enfouissement
technique. Dans ce sillage, le maire a
rendu publique un communiqué affiché à
travers les village de la municipalité, affirmant que l’acharnement des responsables de la wilaya contre lui n’est pour
autre chose, que pour son attachement à
ses principes, sa prise de position , son
respect des lois en vigueurs et son souci
de garantir à ces concitoyens un cadre de
vie paisible et tranquille. Il y a lieu de rappeler dans cette veine que les villageois
de la municipalité de Oued Ghir sont
monté au créneau dans un passé récent
en fermant la RN 12 pour exiger la fermeture dudit centre en question considéré
E
Coupe d'Algérie de football (1/2 finales),
NAHD-USMBA aujourd'hui au 5-juillet :
a finale de la coupe
d'Algérie seniors, édition 2016, aura lieu le 1er
mai prochain au stade du 5juillet 1962 à Alger à partir
de 16h30, indique la
Fédération algérienne de
football (FAF) sur son site
officiel.
Les finalistes de cette
épreuve seront connus
samedi prochain à l'issue
du match MC Alger (Ligue
1) - US Tebéssa (Div amateur, Est) pour le compte de
la deuxième demi-finale
programmée au stade du 5juillet (17h00). La première
oppose le NA Hussein-Dey
(Ligue 1) à l'USM Bel Abbès
(Ligue 2) jeudi dans le
même stade et à la même
heure.
La finale de la coupe
d'Algérie retrouve ainsi le
stade olympique trois ans
après.
L
Lors des deux précédentes
éditions, ce rendez-vous
s'était déroulé au stade
Mustapha-Tchaker à Blida
en raison de la fermeture du
grand stade de la capitale
pour des travaux de réhabilitation.
La finale de 2016 sera précédée comme de coutume
par celle des militaires.
Elle opposera l'équipe de la
4e RM à celle du CFT à
partir de 13h15, précise la
même source.
Concernant les catégories
jeunes, la finale des U16
garçon est prévue le vendredi 29 avril au stade
Mustapha-Tchaker de Blida
(15h00).
Elle mettra aux prises le
vainqueur de l'USM BlidaBS Batna au vainqueur de
l'ASM Oran-Hamra Annaba.
Elle sera suivie par la finale
des U21 (17h30), entre le
16
vainqueur de l'AB
Bousaâda-MC Alger et le
vainqueur de la JS SaouraMC El Eulma.
La finale des U17-filles se
déroulera, elle, le samedi
30 avril au stade de
l'OPOW de Boumerdes
(10h30). Idem pour celles
des U20 filles (15h) et
seniors filles (17h30).
Quant aux finales des U18
garçons et U20 garçons,
elles sont programmées
pour le samedi 7 mai au
stade de l'OPOW de
Boumerdes, respectivement
à 15h00 et 17h30.
Enfin, la date et le lieu de la
finale des U14 garçons restent à déterminer.
Journée nationale
du savoir à Tlemcen
L’UNPEF organise une
rencontre
Une rencontre nationale à
caractère organique a été programmé hier, au collège d’enseignement moyen « Benzerdjeb » à
Tlemcen, à laquelle prendront part
les membres des bureaux régionaux de l’Union Nationale des
Personnels de l’Education et de la
Formation (UNPEF), comme l’indique le site de cette organisation
syndicale de l’éducation. Celle-ci
coïncide avec les festivités de la
commémoration de la journée
nationale du savoir (16 avril).
B.A.
Un sit-in, devant le
siège de la direction
de l’éducation
de la wilaya
d’Ain-Temouchent
Les gestionnaires
des services
économiques
protestent
comme source de pollution par excellence à cause des lixiviats qui se déversent dans la nature et les odeurs nauséabondes qui émanent de ce centre. Par
ailleurs, le wali de Bejaia s’est engagé de
doter ce centre d’une station de traite-
ment des lixiviats, outre l’engagement de
l’assemblé communal de Bejaia de dégager une enveloppe de 10 milliards de centimes pour l’achat de la station et sa mise
en service.
M.H.
Ain-Temouchent :
Installation d’un nouveau
directeur du commerce par le wali
onsieur Hamou Ahmed
Touhami, wali d’AinTemouchent a présidé, mardi
dernier, au siège de la direction du commerce, monsieur
Guichi Abderahmane en qualité de nouveau directeur du
commerce de la wilaya d’AinTemouchent en remplacement
de monsieur Belarbi Ahmed
muté en même qualité à la
wilaya d’Oran.
La cérémonie d’installation
a eu lieu en présence de
madame Adjila , directrice des
ressources humaines auprès
du Ministère du Commerce ,
du Secrétaire Général de la
wilaya, du directeur des affaires religieuses et des wakfs ,
des directeurs de la chambre
de l’industrie et du Commerce
« Sufat de la wilaya « d’AinTemouchent, du centre de
registre de commerce , les
sous-directeurs et l’ensemble
des fonctionnaires de la direction du commerce de la wilaya
ainsi que les représentants de
la presse locale. Prenant la
parole, monsieur le wali a tout
d’abord souhaité la bienvenue
au nouveau directeur du commerce de la wilaya tout en
souhaitant de bons succès au
directeur du commerce sortant
dans ses nouvelles fonctions
à Oran. Il a ajouté que cette
mutation rentre dans le cadre
du mouvement partiel des
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Les villageois de la région observent une journée de
contestation
Le MOB pour réduire
l'écart, faux pas
interdit pour l'ESS
Le MO Béjaia tentera vendredi de
réduire l'écart sur le leader l'USM Alger, en
accueillant l'USM Blida pour la suite de la
25e journée du championnat de Ligue 1
Mobilis de football, tandis que l'ES Sétif,
toujours sous la menace de la relégation,
est condamnée à s'imposer face à la révélation de la saison le DRB Tadjenanet.
Les Crabes, qui pensent plutôt à leur
match retour de la Ligue des champions
d'Afrique face aux Egyptiens du Zamalek,
auront à coeur de réduire l'écart à 10
points de l'USMA, qui s'est inclinée samedi
dernier à la surprise générale à domicile
face à la JS Saoura (1-2).
Un succès permettrait au MOB de préparer dans les meilleurs conditions le rendezvous égyptien, prévu le mardi 19 avril à
Bejaia dans le cadre des 1/8es de finale
(retour) de la C1.
L'USMB (13e, 28 pts) est appelée de son
côté à réagir au stade de l'Unité
Maghrébine au risque de se compliquer
davantage sa situation.
L'ES Sétif (11e, 31 pts) n'aura pas droit à
l'erreur quand elle recevra la surprise de la
saison le DRB Tadjenanet (4e, 37 pts)
dans un duel chaud et indécis.
Les Sétifiens, méconnaissables depuis le
début de l'exercice, devront impérativement l'emporter pour s'éloigner de la zone
de turbulences et entrevoir la suite du parcours sous de bons auspices.
Pour sa part, l'équipe du DRBT espère
revenir avec un résultat probant de son
court déplacement à Sétif pour rester coller au peloton de tête.
Le CS Constantine (12e, 29 pts) n'est pas
en reste, puisque un faux pas dans son
antre de Chahid-Hamlaoui face à l'ASM
Oran pourrait être fatal pour les Sanafirs.
A une longueur seulement du premier relégable, le CSC sera face à un match couperet contre l'ASMO, bon dernier avec 18
pts, et dont l'avenir en Ligue 1 est plus que
jamais compromis.
Le MC Oran (9e, 32 pts), replongera à
nouveau dans la compétition nationale
après avoir été tenu en échec par le
Kawkab de Marrakech (0-0) en 1/8es de
finale de la Coupe de la confédération
(CAF).
L'adversaire du jour, l'USM Harrach (8e,
32 pts) en l'occurrence constituera un
sérieux client pour la bande à l'entraîneur
Fouad Bouali qui ambitionne de progresser au classement pour assurer son maintien.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
M
directeurs du commerce à travers le territoire National.
Il s’est montré satisfait des
efforts accomplis par le directeur partant et l’ensemble des
fonctionnaires de la direction
du commerce de la wilaya
.Cependant, il a conseillé le
nouveau directeur de combattre le commerce informel et
qu’il prenne attache avec les
responsables de la commune
d’Ain-Temouchent afin que
les deux (02) marchés à AinTemouchent qui sont fermés
et dans des conditions déplorables soient opérationnels
dans les meilleurs délais
.Madame Zahira Adjila, directrice centrale des ressources
humaines auprès du Ministère
du Commerce a intervenu
pour remercier, au nom du
Ministre du Commerce, le
wali et toute la délégation qui
l’accompagne , qui
s’est
déplacé jusqu’au siège de la
direction du commerce pour
installer monsieur Guichi
Abderahmane en qualité de
nouveau directeur du commerce la wilaya d’AinTemouchent, qui venait de la
wilaya de Tindouf où il avait
occupé les mêmes fonctions
pendant une durée de plus de
03 ans et qui remplace son
prédécesseur
monsieur
Belarbi Ahmed, muté en
même qualité à la wilaya
d’Oran. Prenant la parole,
monsieur Belarbi Ahmed a
remercié le wali et toute la
délégation qui nous honoré
pour présider cette cérémonie
d’installation, indique-t-il.
Il a ajouté qu’il a trouvé
toutes les conditions nécessaires réunies par le wali et
l’ensemble des autorités locales , durant son séjour de plus
de 03 années à la tête de la
9
direction du commerce de la
wilaya d’Ain-Temouchent tout
en louant fortement les efforts
consentis par ses collaborateurs et l’ensemble des fonctionnaires de la direction du
commerce , qui se sont soldés
, sur le terrain par des résultats positifs ,tout en souhaitant
de bons succès à son remplaçant à la tête de cette direction
du commerce de la wilaya
d’Ain-Temouchent .
Monsieur
Guichi
Abderahmane, nouveau directeur du commerce, a pris la
parole pour remercier le wali
qui préside la cérémonie de
mon installation de directeur
du commerce de la wilaya
d’Ain-Temouchent , et la délégation qui l’accompagne et
toute l’assistance .
IL a déclaré qu’il venait de
la wilaya de Tindouf où il a
exercé les mêmes fonctions,
et qu’il a une longue expérience dans le domaine du
commerce dépassant les 30
ans, et qu’il ne ménagera
aucun effort pour mener à
bien et dans les meilleures
conditions, ses nouvelles
fonctions qui lui ont été
confiées par le ministre de
tutelle , et avec l’ensemble
des fonctionnaires de la direction pour protéger le pouvoir
d’achat du consommateur.
B.A.
suite à l’appel de la
Commission Nationale des
Fonctionnaires des Services
Economiques dépendant syndicalement de l’Union Nationale des
Personnels de l’Education et de la
formation (UNPEF), les gestionnaires des services économiques
des différents établissements de
l’éducation et de l’enseignement
implantés à travers la wilaya d’AinTemouchent , ont observé, dans la
matinée du 12 avril 2016 à partir
de 10 heures, un sit-in, devant le
siège de la direction de l’éducation
de la wilaya d’Ain-Temouchent et
ceux de la tutelle, pour appuyer
leurs doléances professionnelles
,d’ores et déjà , remises dans une
plate-forme revendicative au
Ministère de Tutelle. Ce rassemblement fait suite, selon monsieur
Lakaf Abdelkrim, président de la
commission de la wilaya des gestionnaires des services économiques de la wilaya d’AinTemouchent affilié au Syndicat
national de l’Education U.N.P.E.F ,
à la suite des recommandations et
des décisions prises lors de l’assemblée générale de la commission nationale des fonctionnaires
des services économiques , en
date du 05 mars 2016, notamment
l’organisation des rassemblements
devant les sièges des directions
de l’éducation des wilayates tous
les mardis pour attirer l’attention
des autorités locales et les responsables de l’éducation de la
wilaya sur notre situation et
appuyer nos revendications professionnelles, qui, selon notre
interlocuteurs, sont légitimes , et
que ces sit-in s’effectuent dans le
calme et dans les meilleures
conditions. Selon le communiqué
N°02/2016 du 1er avril 2016, dont
une copie a été remis au journal «
Tribune des Lecteurs » ,il est programmé des sit-in régionaux à travers les wilayates de Blida,
Skikda, Mostaganem,El-Oued, et
Béchar par les gestionnaires des
services économiques de l’éducation, en tenant compte de régions.
Les gestionnaires de services économiques de l’éducation des
wilayas de l’Ouest organiseront
leur sit-in à Mostaganem.
Rappelons que les protestataires
ont quitté les lieux dans le calme.
B.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Journées portes
ouvertes sur le corps
à Bejaia
Les travailleurs
de l’EATIT observent
un sit-in
Sidi Bel-Abbès
Relogement de 124
familles à Merine
Pas moins de 124 familles ont
été relogées mardi dans la daïra
de Merine (sud de la wilaya de Sidi
Bel-Abbès) dans des logements
publics locatifs, a-t-on constaté.
Pour la réussite de l’opération de
relogement, les autorités locales
ont mobilisé des moyens humains
et matériels nécessaires. Les
bénéficiaires des logements, de
type F3, qui résidaient dans des
habitations précaires ont exprimé
leur joie d’être délivrés de leur
souffrance et de pouvoir mener
enfin une vie décente. La daira de
Merine a connu, ces dernières
années, un rythme accéléré en
matière de réalisation d’habittons
où toutes les demandes de logements publics locatifs déposées de
2000 à 2010 ont été étudiées, a
souligné le chef de daira, Khoudi
Bouziane. Par conséquent, 214
logements publics locatifs ont été
attribués à leurs bénéficiaires l’année dernière dans la daira, soit 174
à Merine, 10 dans le village
d’Amelzna et 30 à Ain El Djoher.
Les services de la daïra prévoient
la réception de 250 logements de
la même formule avant la fin de
l’année en cours, à savoir 160 à
Merine (120 sur un seul site) et 90
autres logements répartis sur des
villages de la région, a indiqué la
même source.
Des dizaines de
travailleurs de
l’EATIT (ex
COTITEX) de Draâ
Ben Khedda, à une
dizaine de
kilomètres de la
wilaya de Tizi-Ouzou
ont observé un sit-in
devant le siège de la
Daïra pour exposer
leurs multiples
problèmes.
S
Sports
Jeudi 14 avril 2016
CHAMPIONNATS D'AFRIQUE
(CADETS) DE TENNIS DE TABLE:
Dernière chance
pour Paradou, lutte acharnée
pour la survie
L'Algérien Chaichi se
contente du bronze
Le pongiste algérien Abdelbasset
Chaichi a pris la médaille de bronze du
concours du simple cadet, après son élimination en demi-finale, par l'Egyptien Marwan
Abdelwahab 4-3 (8-11, 11-3, 11-8, 8-11, 1012, 11-8, 11-5), mardi pour le compte des
Championnats d'Afrique-2016 de tennis de
table, toutes catégories, qui prennent fin en
soirée à Chéraga (Alger).
Abattu après sa sortie des demi-finales,
Chaichi n'a pas pu trouver les ressources
nécessaires en match de classement pour
la 3è place qualificative au Mondial pour
s'incliner 1-4 (9-11, 10-12, 11-6, 6-11, 6-11)
devant le Tunisien Aboubaker Bourass, qui
avait été éliminé dans l'autre demi-finale par
l'Egyptien Ahmed Alborhamy 4-2 (11-4, 117, 9-11, 5-11, 11-7, 11-4).
Premier tournoi pour le
maintien à El-Eulma
duelle (PRI) tarde à venir ».
Un autre travailleur montre du
doigt la section syndical qui «
ne travaille pas pour les travailleurs mais pour leurs intérêts personnels car ils sont
corrompus ». Les responsables des Œuvres sociales sont
aussi indexés par ces travailleurs exaspérés qui dénoncent leurs agissements et
leurs détournements. Nous
voulons une enquête ! » Nous
dénonçons la mauvaise gestion de l’entreprise ». La majorité des travailleurs n’atteignent pas le Smig des 18 000
DA. Ils perçoivent entre 16 et
17 000 DA ». Un autre travailleur montre du doigt les gestionnaires des œuvres sociales dont le mandat est expiré
depuis décembre 2015 et les
membres ne sont pas encore
renouvelés. Du côté de
l’Union locale UGTA, c’est une
autre version qui nous remet
une déclaration et un appel
affiché aux travailleurs. Le
document a sanctionné la réunion tenue le mercredi 06 Avril
2016 regroupant d’une part :
le directeur de l’unité de Draâ
Ben Khedda, les cadres dirigeants et l’union locale UGTA
et la section syndicale de
l’unité d’autre part. « le SG de
l’union locale de Draâ Ben
Khedda a rassuré les travailleurs par le biais de leur section syndicale que suite aux
contacts directs qu’il y a eu
avec le PDG de l’ EATIT,
celui-ci a donné son accord à
tenir une séance de travail
aujourd’hui le mercredi 13
Avril 2016 à Alger en présence
de l’Union de wilaya, l’union
locale, la section syndicale et
la Fédération pour débattre
des
points
suivants
:
Versement des salaires à
terme échu- Versement des
arriérés-Régime indemnitaireRégularisation de la situation
financière des retraités ! »
L’appel émanant du conseil du
syndical demande aux travailleurs de « reprendre le travail
dans le calme et la sérénité.
Nous nous engageons à entamer les actions nécessaires
auprès des instances et de la
D G pour une meilleure prise
en charge des revendications
soulevées par le collectif ! ».
Notons qu’une délégation de
travailleurs a été reçue par le
chef de Daïra qui a promis de
les aider. Les travailleurs
poursuivent leur grève et
attendent l’issue de la réunion
du mercredi avec le DG à
Alger.
R.D.
La 27e journée du championnat de
Ligue 2 Mobilis de football, prévue les
15 et 19 avril courant, s'annonce décisive pour plusieurs clubs, dans le haut
comme dans le bas du tableau, car
susceptible de sceller définitivement
leur avenir, aussi bien pour l'accession
que pour la relégation.
La précédente journée, la 26e, avait
déjà apporté sa part de vérité, en officialisant la montée du leader,
l'Olympique de Médéa, ainsi que la
relégation de la lanterne rouge,
l'USMM Hadjout, et cette 27e journée
devrait en faire de même, en scellant
le sort d'autres clubs.
Dans le haut du tableau, c'est probablement le Paradou AC (4e avec 39
points) qui devrait être "fixé son avenir" à l'issue de cette journée, car une
victoire chez l'actuel 12e, l'OM Arzew,
le maintiendrait dans la course à l'accession, alors qu'une défaite écarterait
les hommes de Cherif Ouazzani de
manière quasi définitive, surtout si les
autres formations du peloton de tête
gagnent.
Une éventualité à ne pas écarter, aussi
bien pour le CA Batna (2e) que pour
l'USM Bel-Abbès (3e), appelés l'un
comme l'autre club à se déplacer chez
des adversaires prenables.
Les débats ne seront pas moins palpitants dans le bas du tableau. L'US
e Conseil syndical de la section
CNES-UMMTO est revenu à la
charge en organisant trois journées de
protestations à partir d’hier et qui poursuivra aujourd’hui et demain jeudi 14
avril 2016, avec la tenue de rassemblements devant le rectorat. Cette décision
a été prise lors de l’assemblée générale
tenue la veille le CNES-UMMTO au
niveau de l’amphi Belhouas au campus
Hasnaoua. Hier mardi, ils étaient nombreux à répondre à l’appel du CNES et
à rejoindre le rassemblement organisé
devant le rectorat de 10H00 à 12H00,
pour exiger le départ de l’équipe dirigeante actuelle de l’Université Mouloud
Mammeri de Tizi Ouzou, l’accusant
d’être la seule responsable de l’état de
déliquescence d’instabilité, de dépérissement, et de non droit qui prévaut dans
l’établissement. Ils se disent déterminer
à aller au bout jusqu’à la satisfaction de
leur revendication. La première journée
de protestation a été marquée également par le départ d’une délégation
vers en le ministère de l’enseignement
supérieur er de la recherche scientifique
(MESRS) pour exiger les résultats de
l’enquête ministérielle et de leur faire
part aussi du problème auquel fait face
la faculté des sciences économiques,
commerciales et des sciences de gestion, qui dure depuis plus six semaine.
Une paralysie totale (pédagogie, recherche, soutenances, stages, dossiers de
Masters et Doctorats pour l’année prochaine ...). Une situation que déplorent
les protestataires, dénonçant, l’immobi-
8
lisme, selon eux, dont font preuve les
responsables. A signaler, que le CNESUMMTO appelle tout(e)s les enseignant(e)s à se mobiliser en force
autour des mots d’ordre de l’assemblée
générale d’évaluation et d’étude des
perspectives, prévue pour le 17 avril
2016 à 10H00 à l’amphi- Belhouas pour
« dénoncé la tentative délibérée de
porte atteinte à la symbolique du 20
avril par un déploiement inédit visant à
lui donner un caractère folklorique. » ; «
dénoncer et condamner les propos du
Wali de Tizi Ouzou, rapportés dans la
presse locale, qui relèvent de la provocation. » et « Les tractations orchestrées au niveau de la tutelle qui ont pour
seul but le maintien de l’actuelle équipe
dirigeante de l’UMMTO. »
R.D.
Programme
de la 27e journée
Demain :16h00 :
Stade Bouakeul (Oran) : OMA-PAC
Stade Imam Lyes (Médéa) :OM-JSMS
Stade 20 aout 55 (B.B.Arréridj):
CABBA-USC
Stade Abed Hamdani (El Khroub):
ASK-CAB
Stade BOUMEZREG (Chlef) : ASOJSMB
Stade M. zougar (El Eulma) : MCEECRBAF
Stade 5 juillet (Hadjout) :USMMH-ABS
Reporté au mardi 19 avril:
16h00 :
Stade Bracci (Saida): MCS-USMBA
NB : match retardé car l'USMBA dispute ce jeudi son match en prévision
de la 1/2 finale de la coupe d'Algérie
face au NA Hussein-Dey.
Rappel du classement :
1). O. Médéa
2). CA Batna
3). USM Bel-Abbès
4). Paradou AC
5). JSM Skikda
6) ASO Chlef
7.) US Chaouia
--). MC Saïda
9). CRB Aïn Fekroune
10). CABB Arréridj
11). MC El Eulma
--). OM Arzew
--). JSM Béjaïa
14). AS Khroub
15). A. Boussaâda
Pts
51
46
44
39
36
35
34
34
33
32
31
31
31
30
28
J
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
Les Algériennes éliminées, malgré
leur nul (1-1) au Kenya
Le CNES-UMMTO revient à la charge
Par Roza Drik
Chaouia (7e) ne disposant que de six
points d'avance sur l'Amal Boussaâda
(15e), ce qui devrait donner lieu à une
lutte acharnée pour éviter d'accompagner l'USMM Hadjout au purgatoire.
Dans cette perspective, c'est probablement la JSM Béjaïa qui sera soumise à rude épreuve, car appelée à
effectuer un périlleux déplacement
chez l'actuel 6e du classement, l'ASO
Chelf. Le choc MC El Eulma - CRB Aïn
Fekroun entre le 11e qui reçoit le 9e
devrait également produire des étincelles, car le vaincu se retrouvera probablement en plein dans la zone de
turbulence.
De son côté, l'Amel
Boussaâda (avant dernier) ne devrait
pas rencontrer trop de difficultés à grignoter quelques points, même s'il
jouera en déplacement, car appelé à
affronter l'USMM Hadjout, déjà reléguée en palier inférieur depuis une
semaine.
CAN-2016 (Dames) :
Pour exiger le départ du recteur
L
Quotidien national d’information
SUPER-DIVISON "A"
DE BASKET :
Par Roza Drik
ur place, nous avons
contacté des travailleurs qui nous ont fait
part, de leurs problèmes et
dénoncent les agissements de
la section syndicale dont le
mandat est expiré. «Nous ne
réclamons que nos droits les
plus élémentaires car cette
entreprise est notre gagne
pain et nous ne voulons pas
qu’elle soit l’otage d’une
bande d’individus sans scrupules qui ne cherchent que
leurs promotions et le choix
des postes sans qualification
» nous avance un travailleur
depuis sept ans après avoir
passé par différents contrats :
CTA, CIP et CDD. Il ajoute
que les traitements des
contrats arrivent avec un
retard de 15 jours. Nous attendons les arriérés de traitements depuis 16 mois (1er
Janvier 2015) suite à l’abrogation de l’article 87 bis. La
prime de rendement indivi-
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Ligue 2 Mobilis (27e journée) :
Draâ Ben Khedda
Garde républicaine
Des journées “portes ouvertes” sur la garde républicaine a
débuté mardi à Bejaia avec comme
objectif de faire connaître au grand
public ses missions, ses activités et
ses diverses spécialisations.
Etalée sur trois jours, la manifestation, qui se tient à la maison de la
culture, se décline en exposition
photos et activités dans différents
stands, rendant compte des spécialités de la garde républicaine,
notamment les activités équestres,
musicales, et celles liées aux unités de combat, entre autres, la protection et la garde. Le public, venu
nombreux dès le coup d’envoi des
“portes ouvertes”, a découvert les
équipements, instruments et matériels utilisés, les costumes arborés
pour les différentes circonstances,
et assisté à des exhibitions de
musiques instrumentales, notamment de violon, trompettes et cornemuses, exécutées expressément
par des militaires faisant partie des
différents orchestres que compte le
corps. Ouvert par les autorités
militaires et civiles de la wilaya,
l’événement, entend affirmer
“l’image honorable de l’armée
populaire nationale, à travers les
réalisations accomplies à travers le
programme de promotion et de
modernisation de la garde républicaine”, a indiqué le colonel Smail
Kamel-Eddine, chef de service de
la communication, du commandement de la garde républicaine, relevant que l’objectif majeur “vise à
renforcer la relation entre l’ANP et
la nation, et la consolidation de
l’esprit de solidarité entre le peuple
et l’armée”. L’occasion constitue
également une opportunité pour les
jeunes de rejoindre les rangs de la
garde républicaine. Toutes les
conditions d’accessibilité ainsi que
les conseils correspondants y sont
offerts en effet.
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
a sélection algérienne
(seniors / dames) de
football a raté d'un cheveu
sa qualification pour la
Coupe d'Afrique des
nations de 2016 au
Cameroun, après s'être
neutralisée (1-1) face au
Kenya, en match retour du
dernier tour qualificatif, disputé mardi à Nairobi.
Après le résultat défavorable du match aller (2-2 à
Bologhine), les protégées
du coach Azaddine Chih
devaient, en effet, l'emporter au moins (1-0) pour
espérer se qualifier, ou tout
au moins se neutraliser par
L
un score égal au suérieur à
trois buts partout.
L'Algérie et le Kenya ont
certes fait (3-3) sur l'ensemble des deux matchs,
mais se sont les protégées
du coach David Ouma qui
se qualifient pourla CAN2016, grâce notamment à
la règle du but à l'extérieur,
qui compte double en cas
d'égalité au score.
Les choses avaient pourtant bien commencé pour
les Algériennes, qui
s'étaient bien rachetées du
résultat défavorable du
match aller (2-2), en
ouvrant assez rapidement
le score, malgré la nette
domination de l'adversaire.
Les Kényanes ont, en effet,
pris le taureau par les cornes d'entrée de jeu, trouvant même le chemin des
filets dès les premières
minutes, mais ce but leur a
été finalement refusé pour
une position de hors jeu.
Ce sont donc les
Algériennes qui ont ouvert
le score à la demie heure
de jeu, et qui ont intelligemment conservé cet acquis
pendant une bonne partie
de la rencontre.
Les Kényanes n'ont cependant rien lâché dans ce
17
match et ont réussi à arracher l'égalisation à la 75e.
Les Algériennes ont joué
leur va-tout pendant le dernier quart d'heure pour
essayer de reprendre
l'avantage au score, mais
sans succès. Le score est
resté d'un but partout
jusqu'au coup de sifflet
final, permettant au
Kenyanes de se qualifier
pour la CAN-2016.
La sélection algérienne
peut nourrir bien des
regrets après cette élimination, surtout par rapport au
match aller, pendant lequel
elle aurait pu mieux faire.
Les Play-down du championnat
d'Algérie de basket-ball, Super-Division "A",
débutent vendredi à El-Eulma, avec le
déroulement du premier tournoi regroupant
les équipes classées de la 9e à la 14e place
à l'issue de la première phase de la compétition. Cette phase pour le maintien en
Super-Divison "A" concerne le WA Boufarik,
le PS El-Eulma, l'USM Blida, le COBB Oran,
l'AB Skikda et le RC Constantine.
Ces équipes disputeront les Play-down pour
le maintien en deux tournois chez le PS ElEulma (10e) et le WA Boufarik (9e au classement). Les deux derniers à l'issue de
cette phase rétrograderont en SuperDivision "B" la saison prochaine.
Programme:
Demain :
WA Boufarik - COBB Oran (15h00)
USM Blida - AB Skikda (16h30)
PS El-Eulma - RC Constantine (18h00)
Samedi :
USM Blida - COBB Oran (15h00)
RC Constantine - WA Boufarik (16h30)
AB Skikda - PS El-Eulma (18h00).
SUPER-DIVISION "A" (PLAY-OFFS) :
Les matchs aller
du premier tour vendredi
Les matchs aller du premier tour des
Play-offs du championnat d'Algérie de basket-ball, Super-Division "A", mettant aux prises des huit premiers à l'issue de la première phase, se dérouleront vendredi avec
quatre rencontres au programme.
A l'issue de la première phase du championnat, le GS Pétroliers (tenant du titre) a terminé leader devant le CRB Dar Beida, l'US
Sétif, et le NA Hussein-Dey. Ces quatre
clubs seront les têtes de série du 1er tour
des Play-offs et seront opposés respectivement à l'OMS Miliana, l'O. Batna, le NB
Staouéli, et l'IR Bordj Bou Arréridj. Cette saison, les Play-offs de la Super-Division "A"
se disputeront en séries éliminatoires (deux
matchs gagnants). Les vainqueurs du premier tour accèdent aux demi-finales à l'issue desquelles les heureux élus joueront la
finale pour le titre de champion d'Algérie
2015-2016.
Programme du premier tour des
Play-offs :
Vendredi 15 avril :
A Miliana
: OMS Miliana - GS Pétroliers
A Batna
: O. Batna - CRB Dar Beida
A Staouéli
: NB Staouéli - US Sétif
A BB Arréridj : IR Bordj Bou Arréridj - NA
Hussein-Dey
NB : Les matchs retour et les belles éventuelles du premier tour des Play-offs se disputeront chez les têtes de série le 22 avril
2016.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Des cycles de formation sur la
préservation du patrimoine audiovisuel, cinématographique et photographique ont été lancés mardi à Alger
par l’Unité du programme d’appui
(Uap) de l’Union Européenne à la
protection et la valorisation du patrimoine culturel algérien. Cette formation qui concerne pas moins de 500
stagiaires encadrés par des professionnels de l’Institut national français
des archives (Ina) se décline en plusieurs ateliers conçus pour répondre
aux besoins techniques de plusieurs
institutions et entreprises. Une première formation sur la gestion des
centres d’archivage et de traitement
de la documentation ainsi que sur la
gestion des ressources humaines se
tiendra jusqu’à jeudi au Palais de la
culture Moufdi-Zakaria. Au programme de ces formations qui s’étaleront
sur plus d’une année, des ateliers sur
la restauration, la conservation et la
numérisation de bobines 35mm
seront organisés au profit du personnel de la cinémathèque, du Centre
national de la documentation, de la
presse et de l’information (Cndpi) et
de la Bibliothèque national. D’autres
cycles seront également dispensés
au personnel de l’Office de gestion et
d’exploitation des biens culturels
(Ogebc), et du Centre national des
manuscrits à Adrar, indique le directeur du programme, Zohir Ballalou.
Des formations sur six domaines d’intervention dont la conservation des
biens culturels mobiliers et des biens
exposés en musées de sites ont été
avaient été lancés plus tôt.
S’exprimant en ouverture du premier
atelier de formation, l’universitaire
Ahmed Bedjaoui a insisté sur la
nécessité d’entreprendre ce travail
afin de sauver prioritairement le fonds
de la cinémathèque algérienne, estimé à plus de 11 000 copies 35mm.
Cofinancé par l’UE et l’Algérie à hauteur de 21.5 millions et 2.5 millions
d’euros respectivement, le programme d’appui à la protection et à la
valorisation du patrimoine culturel en
Algérie vise à renforcer les capacités
en matière d’inventaire des biens culturels, la mise en place de mesures
d’urgence pour la sauvegarde des
biens et l’installation de chantiersécoles. L’accompagnement de la
société civile dans son action de sensibilisation à l’importance de l’héritage
patrimonial figure aussi parmi les
objectifs de ce programme. En janvier
dernier l’Uap avait remis des contrats
des contrats de subvention estimés à
13 millions d’euros (1,57 milliards DA)
à 18 associations porteuses de projets liés à la protection du patrimoine.
Quatre films algériens
en compétition
Des films algériens seront
en compétition au 32e
Festival international du
cinéma “Vues d’Afrique”
prévu du 17 au 24 avril à
Montréal (Canada), selon
les organisateurs.
e long métrage “Madame courage” (2015) de Merzak Allouache
et “Le puits” (2015) de Lotfi
Bouchouchi, le documentaire “Fi Rassi
rond-point” (Dans ma tête un rond-point,
2015) de Hassen Ferhani et le court
métrage “Serial K.” (2014) de Amine
Sidi-Boumédiène comptent parmi les
films en provenance de 33 pays
d’Afrique et d’Europe, en lice à ce festival. “El Djazaïr mon amour”, un projet
algéro-canadien composé de courts
métrages de fiction et de documentaires
est programmé hors compétition.
Le
long métrage de fiction “Les frontières
du ciel “ du réalisateur tunisien Farès
Naana sera projeté en ouverture de ce
festival qui mettra le focus sur le cinéma
de la Tunisie avec une présentation des
Journées
cinématographiques
de
Carthage (Jcc), partenaire de cette édition. Un hommage sera, d’autre part,
rendu à la cinéaste canadienne d’origine
haïtienne, Martine Chartrand. Le “Prix
du développement durable” du festival
sera décerné par l’Institut de la francophonie pour le développement durable à
des cinéastes d’Afrique, des Caraïbes et
d’autres régions du monde pour encourager la co-production. Fondé en 1984,
“Vues d’Afrique” se veut une vitrine pour
les cinéastes africains et un rendez-vous
annuel pour la diffusion des productions
artistiques sur l’Afrique, notamment
dans le cinéma.
lus de 25.000 pièces archéologiques ont été récupérées entre
2005 et mars 2016, a annoncé mardi à
Chlef le responsable de la brigade de
préservation du patrimoine culturel relevant du commandement de la
Gendarmerie nationale. Le capitaine
Laribi Medjahed a affirmé, lors de son
intervention sur “le rôle de la
Gendarmerie nationale dans la préservation des biens archéologiques nationaux”, dans le cadre du deuxième colloque national sur le rôle des fouilles
archéologiques dans l’enrichissement
de la carte archéologique nationale
organisé à l’université Hassiba Ben
Bouali, que les brigades spécialisées
dans la lutte contre les atteintes aux
biens culturels, créées en 2005, ont éga-
lement contribué à la découverte de plus
de 170 sites archéologiques. Le rôle de
ces brigades consiste en l’établissement
de l’inventaire et des statistiques des
biens culturels, ainsi que l’accompagnement de touristes dans leurs visites aux
différents sites archéologiques afin d’assurer leur sécurité et de prévenir toute
atteinte à ces biens, a-t-il souligné. Plus
de 350 personnes, dont une vingtaine
d’étrangers, ont été arrêtées pour tentative d’atteinte au patrimoine archéologique national durant la même période,
a-t-il fait savoir. Le capitaine Laribi a
également indiqué que les unités de la
Gendarmerie nationale ont traité plus de
65 affaires liées à des travaux de
recherche et de fouilles archéologiques
sans autorisation du ministère de la
Culture. Les mêmes services ont traité
plus de 55 affaires relatives à l’escroquerie dans la vente de pièces archéologiques contrefaites, a-t-il ajouté. La
Gendarmerie nationale a mis en place
un système d’information géographique
intégré dans une base de données relatives au patrimoine archéologique national afin de préserver ces biens précieux
de la contrebande ou de la destruction, a
encore affirmé le même responsable. Il a
expliqué que l’une des principales missions de ces cellules spécialisées
consiste en la recherche de tous les
délits relatifs à ce domaine et qui sont
précisés dans la loi 98-04, ainsi que l’organisation de campagnes de sensibilisation sur l’importance de la sauvegarde
des repères de l’histoire du pays
Art plastique moderne
L’”Aouchem” : une expression artistique à l’affiche
Aouchem” (Tatouage) ou l’expression artistique par des signes puisés du patrimoine ancestral algérien, a
marqué l’art plastique moderne, lui donnant une identité maghrébine particulière, a indiqué mardi l’artiste peintre,
Belhachemi Noureddine. Ce professeur
des beaux-arts, enseignant-doctorant
(université de Mostaganem), qui a animé
une conférence sous le thème “La peinture algérienne, les Aouchems, ou l’expression par les signes”, dans le cadre
du salon Djurdjura des Arts plastiques
qui a débuté lundi à la maison de la culture de Tizi-Ouzou, a observé
qu’Aouchem, un mouvement artistique
et littéraire engagé post indépendance,
L’
Unité 12 missiles sol-air
Une structure baptisée au nom
du chahid Zoubir Ben Youcef
En application des décisions du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale
et chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), à la mémoire des chouhada qui se sont sacrifiés pour le
pays et dans un discours d’ouverture de cette cérémonie, à laquelle ont assisté des membres de la famille du
chahid, le général Bachiri Hachemi a rappelé que la baptisation de cette structure intervient.
unité 12 de missiles sol-air de
Bousfer (Oran) a été baptisée
au nom du chahid Zoubir
Benyoucef, lors d’une cérémonie présidée par le chef d’état-major de la deuxième région militaire, le général Bachiri
Hachemi. Le chahid Zoubir Benyoucef
est un des nobles combattants qui ont
assumé totalement leur rôle avant de
tomber au champ d’honneur pour le
recouvrement de la souveraineté de
l’Algérie et par fidélité, nous avons le
devoir de perpétuer sa mémoire et celle
de ses compagnons. Le petit fils du chahid, qui porte le même prénom, s’est
exprimé au nom de sa famille remerciant
le président de la République et les autorités militaires et déclarant que cette
structure relevant de l’ANP est une grande fierté et un grand honneur concrétisant le rêve de Zoubir Benyoucef, de ses
compagnons et des moudjahidine, celui
de voir l’Algérie sécurisée, indépendante
et entre les mains de ses enfants. Né le
22 janvier 1918 à El Braya (Oran),
Zoubir Benyoucef a rejoint les rangs de
est “fondé sur une démarche qui relie le
patrimoine populaire ancien à l’art universel contemporain”. L’Art plastique
algérien a connu avec l’indépendance,
“un tournant culturel important qui s’est
traduite notamment par l’éclosion d’une
nouvelle expérience artistique”. “Les
artistes se sont trouvés confrontés à la
problématique du quoi et comment
peindre dans l’Algérie libre » a expliqué
M. Belhachemi, qui est aussi Chercheur
associé au Centre national de recherche
en anthropologie sociale et culturelle
(CRASC) d’Oran.
La démarche, du groupe Aouchem
(mouvement composé de neuf artistes
déjà connus à savoir Mesli, Adane,
Saadani, Martinez, Baya, Benbaghdad,
Zerarti, Dahmani, et Abdoun), revendique l’existence de la modernité dans
l’art algérien traditionnel
bien avant son apparition en Europe, at-il ajouté. Les motifs peints des poteries
berbères, ou tissés de la tapisserie, les
tatouages des femmes, les graphismes
muraux des maisons traditionnelles
sont, entre autre, l’expression de cet art
algérien, a observé le conférencier. M.
Belhachemi a ajouté à ce propos que “la
peinture a beaucoup emprunté aux
signes du patrimoine populaire, qu’avait
introduit la mouvance Aouchem dans
ses expérimentations artistiques”. C’était
pour les artistes, une première approche
18
avec la symbolique populaire dans le
contexte des arts plastiques, a-t-il souligné. Aouchem qui s’est construit sur des
motivations culturelles locales pour
s’orienter avec le temps à une forme
symbolique maghrébine, marquera les
annales de la peinture algérienne. Une
démarche “si ésotérique pour certains
par son aspect folklorique, et si choquante pour d’autres, allant jusqu’à faire
décrocher leurs toiles des cimaises”, a-til rappelé. Ce mouvement constitue
également une problématique intéressante pour les historiens et chercheurs
sur l’identité culturelle et l’aliénation
occidentale, a relevé ce même intervenant.
ment en nourriture et vêtements des
moudjahidine, entre autres missions. Le
responsable a souligné que la baptisation des structures militaires relevant de
la 2e RM à l’instar des autres régions du
l’organisation civile du front de libération
nationale FLN en 1956 en tant que chargé de communication et d’information
sur les déplacements de l’armée coloniale et de la sécurisation du ravitaille-
pays aux noms de martyrs «est un grand
honneur pour ces structures et en même
temps une lourde responsabilité nécessitant des éléments de l’ANP digne successeur de l’Armée nationale de libération (ALN) de fournir davantage de sacrifices pour se hisser au niveau de ceux
consentis par les chouhada et par fidélité au message du chahid et de ses compagnons, celui de veiller à la stabilité et
la sécurité de l’Algérie». En raison de
ses nombreux déplacements et son activité, il fut l’objet de surveillance des
autorités coloniales qui l’ont arrêté puis
transféré vers le centre de tortures d’El
Kerma où il a subi les pires formes de
tortures physique et psychologique jusqu’à son exécution par balles le 2 avril
1957 au même centre. En clôture, la
cérémonie de baptisation, à laquelle ont
pris part les autorités locales et des compagnons du chahid, a été marquée par
la remise de cadeaux aux représentants
de la famille du martyr et le bouclier du
lanceur 12 missiles sol-air de Bousfer.
M.B.
11e promotion de jeunes comédiens
Un stage à caractère régional
Entre 2005 et mars 2016
Plus de 25.000 pièces
archéologiques récupérées
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
L’
L
P
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
32e Festival international du cinéma
“Vues d’Afrique” de Montréal
Formation
Pour préserver le
patrimoine audiovisuel
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
a caractéristique du stage de cette
année réside dans sa dimension
régionale, a indiqué le comédien
Mihoubi, précisant que les bénéficiaires
sont
issus
des
wilayas
d’AïnTémouchent, Oran, Mascara,
Saïda et Tiaret. C’est l’association culturelle «El-Amel» d’Oran qui a organisé la
sortie de la 11e promotion de jeunes
comédiens après un stage de formation
aux techniques théâtrales. La cérémonie
de clôture de ce stage a été marquée
L
scène «H’mimiche». Ainsi, une vingtaine
de jeunes talents ont été formés dans le
cadre de ce cursus qui s’est tenu de janvier à la fin mars écoulé au Petit Théâtre
de l’association organisatrice présidée
par le comédien Mohamed Mihoubi.
Ecrite et mise en scène par Mihoubi, cet
ouvrage artistique consiste en un montage théâtral dont le contenu focalise sur
les vécus sociaux en les relatant avec
beaucoup d’humour.
La nouvelle édition a été également
par la présentation d’un nouveau spectacle intitulé «Enjareb» (j’expérimente),
interprété par la nouvelle promotion sur
la scène du Théâtre régional
«Abdelkader
Alloula»
(TRO).
L’antérieure promotion, sortie en janvier
2015, était composée de 25 jeunes
talents dont le stage de formation avait
été clôturé par la présentation du spectacle «Ana nelaab» (moi, je joue) avec
un hommage au défunt «Cherif
Hadjam», plus connu sous son nom de
marquée par la formation de cinq animateurs de spectacles dans le cadre d’une
première promotion dédiée à ce segment artistique, baptisée quant à elle du
nom de Boudahri Samir en hommage
posthume à ce comédien qui fut membre
de l’association El-Amel. La nouvelle
promotion a été baptisée du nom du
regretté Hammouda Bachir, comédien
du TRO décédé en décembre 2015 des
suites d’une maladie.
M.B.
6e édition festival « lire en fête »
Un événement pour la promotion du livre
et de la lecture
n présence des représentants de la Direction de la
culture de la wilaya et des autorités locales, la 6e édition festival «lire en fête» s’est ouverte à
Misserghine, à l’ouest d’Oran,
sur fond d’animation artistique.
Placée sous le signe «promotion du livre et de la lecture»,
cette manifestation vise à faire
adhérer les enfants notamment
E
ceux des communes isolées
aux bibliothèques publiques
pour les initier au dessin et à la
lecture et développer leur imagination à travers ces moyens
d’expression, a expliqué la
commissaire du festival «Lire
en fête», la directrice de la culture de la wilaya, Mme Rabéa
Moussaoui, ajoutant qu’un
bibliobus a été mis à leur dispo-
sition à cette occasion. La cérémonie d’ouverture riche en couleurs a été marquée notamment
par la présentation d’un spectacle de clown animé par l’artiste Zino, qui a permis aux
enfants scolarisés, en compagnie de leur parents, de passer
des moments de joie et de
divertissement. Le livre sera
également à l’honneur mardi 19
avril à Oran, plus exactement
au jardin de Sidi M’hamed où il
est prévu, à la faveur de cette
édition, l’organisation d’un
concours de lecture, avec
comme objectif le rapprochement de l’enfant à la lecture.
Les activités de ce festival, qui
s’étale jusqu’au 26 avril prochain, auront lieu mardi prochain à Mers El Hadjadj, a indi-
qué la même responsable qui
fait état d’un riche programme
en perspective au profit de cette
commune balnéaire située à
une quarantaine de kilomètres
du chef-lieu de wilaya dont
notamment la présentation
d’une pièce théâtrale, la lecture
de contes, ainsi qu’un concours
de lecture et des jeux.
M.B.
Hassi Bounif (Oran)
Trois morts enregistrés
vant-hier, sur la route de Hassi
Bounif (Oran), selon les urgences
de l’Etablissement hospitalier universitaire (EHU) «1er-Novembre» d’Oran,
trois personnes (deux hommes et une
femme) sont mortes et d’autres ont été
blessées suite à une collision entre un
bus transportant des voyageurs et une
A
tion. Selon les services de la protection
civile de la wilaya d’Oran, l’accident
s’est produit vers 19 heures sur la route
de Hassi Bounif, relevant de la daïra de
Bir El Djir, entre un bus de transport de
voyageurs, faisant la navette entre la
commune de Hassi Benokba et la station de bus de l’USTO à Oran, et une
voiture légère. Les trois morts ont succombé à leurs blessures après leur
transfert à l’hôpital, a indiqué la chargée
de communication de l’EHU, signalant
que huit blessés ont reçu les soins
nécessaires et ont quitté l’hôpital dans
la matinée de dimanche, alors que
deux autres ont été gardés en observa-
7
voiture légère. De sources hospitalières
ont indiquée que parmi les personnes
blessées trois sont dans un état grave,
ajoutant que des soins ont été prodigués aux blessés sur les lieux de l’accident avant leur transfert à l’EHU 1erNovembre.
M.B.
Publicité
Quotidien national d’information
Jeudi 14 avril 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Direction Générale Des Impôts
Direction Régional Des Impôts Chelef
Direction Des impôts De La Wilaya De Tiaret
Sous Direction Des moyens
WILAYA D'EL BAYADH
DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU
N.I.F :098432019001238
AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL
RESTREINT N° :02/MF/DGI/DIWT/2015
L'OFFRE TECHNIQUE :
L'offre technique doit comporter les pièces suivantes :
Le présent cahier des charges signé,portant la mention " lu et accepté ", et ne
portant mention d'aucun montant
La déclaration à souscrire daté et signée,selon le modèle fourni dans le projet
de marché
La présentation de l'entreprise
La copie de l'extrait du registre de commerce
La copie des statuts de l'entreprise ou de la société
La copie de l'extrait de rôles, de moins de 03 mois
La copie de la carte d'identification fiscale
La copie des deux dernières années certifiée par un commissaire au compte
La copie des attestations de mises à jour (CNAS et CASNOS)
Les références bancaires (attestation délivrée par la banque)
La liste des références professionnelles en Algérie (projets réalisés avec photos),
joindre attestations de bonne exécution ou PV de réception définitive
L'extrait de casier judiciaire du signataire du marché
L'attestation de non inscription au fichier national des fraudeurs
I- Le dossier de candidature :
- La déclaration de candidature dûment remplie et signée.
- La déclaration de probité dûment remplie et signée.
- Les statuts pour les sociétés.
- Les documents relatifs aux pouvoirs habilitant les personnes à engager l'entreprise.
- Le certificat de qualification et classification professionnelle (catégorie minimale III
activité principale : Hydraulique ou Bâtiment .
- Bilans financiers des trois dernières années.
- La liste de matériel dûment justifiés (cartes grises ou carte de mise en circulation ou factures et assurances).
- Références professionnelles.
- La liste des moyens humains qui seront chargés de l'exécution des travaux dûment
justifiés par la DAS de l'année précédente ou CASNOS pour les gérants.
Un document comprenant :
-Engagement de délais de livraisons avec présentation d'un planning général de
livraison (Exprimé en jours)
-Engagement d'existence d'un service après vente et maintenance
-Fiches techniques, avec photos mettant en évidence les caractéristiques de l'équipement proposé pour les projets
-attestation justifiant l'accomplissement de la procédure de dépôt légal des comptes
sociaux pour les personnes morales (SARL,EURL,SCS,SNC,SPS,SPA) délivrée
par l'antenne des centre national du registre du commerce de l'année considérée
NB : les entreprises n'ayant pas justifié l'accomplissement de la procédure de dépôt
légal des comptes sociaux seront exclues de la soumission article 29 de l'ordonnance 09/01 du 22/07/2009 portant la loi de finances complémentaire 2009
NB/ Aucun Montant ne doit figurer dans l'offre technique
II- Offre Technique comprend :
- La déclaration à souscrire dûment remplie et signée.
- Le cahier des charges portant à la dernière page , la mention manuscrite " Lu et accepté ".
- Planning prévisionnel des travaux signé avec délai de réalisation.
III- Offre Financière Comprend :
-Lettre de soumission dûment remplie et signée (pour chaque lot) le cas échéant avec
un rabais.
-Bordereau des prix unitaires dûment rempli et signé (les prix unitaires doivent être clairs
et lisibles et ne contiennent pas des surcharges).
-Le devis quantitatif et estimatif dûment rempli et signé (les chiffres doivent être clairs et
lisibles et ne contiennent pas des surcharges).
Le dossier de candidature et les offres techniques et financières doivent être remises dans
trois (3) enveloppes séparées et introduites dans une enveloppe extérieure fermée,
cachetée et anonyme et ne comportera que la mention " A N'OUVRIR QUE PAR
LA COMMISSION D'OUVERTURE DES PLIS ET D'EVALUATION DES OFFRES "
" 1er avis d'appel d'offres national ouvert avec exigence des capacités minimales
portant :
LOT N°1 : Réalisation d'un réservoir d'eau semi-enterré d'une capacité de 500m3 à
Oudienne - Sfisifa (commune de Boualem)
LOT N°2 : Réalisation d'un château d'eau d'une capacité de 500m3 à Bouslah (commune
de Ghassoul)
LOT N°3 : Réalisation d'un château d'eau d'une capacité de 500m3 à Ain Djedida (commune de Sidi Amar)
LOT N° 4 : Réalisation d'un réservoir d'eau semi-enterré d'une capacité de 500m3 à
Mekther (commune d'El-Bayadh)
Et déposés auprès de la Direction des Ressources en Eau de la Wilaya d'El Bayadh
(Bureau des marchés), sis à route Rogassa El-Bayadh, le dernier jour de la durée de préparation des offres avant Quatorze heures (14H00). Si ce jour coïncide avec un jour férié
ou un jour de repos légal, le jour de dépôt des offres est prorogée jusqu'au jour ouvrable
suivant.
La durée de préparation des offres est fixée à Vingt et un jour (21 jours) à compter de
la 1ère parution du présent avis dans le bulletin officiel des marchés de l'opérateur public
(BOMOP) ou la presse.
L'ouverture des plis sera effectuée le jour correspondant au dernier jour de la durée de
préparation des offres à quatorze heures et trente minutes (14H30) en séance publique au
siège de la Direction des Ressources en Eau de la Wilaya d'El Bayadh. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de Cent onze (111) jours à
compter de la date de dépôt des offres.
" NB : -L'évaluation sera traitée lot par lot conformément à l'article 31 du décret
présidentiel N°15-247 du 16/09/2015 portant réglementation des marchés publics et
des délégations de service public.
" Le soumissionnaire peut soumissionner pour un lot ou plusieurs lots mais ne peut
prétendre qu'un seul lot dans le même avis d'appel d'offre.
" Le délai d'exécution des travaux doit être inférieur ou égal à (12) Douze mois.
" La note technique sur 40 points.
" La note éliminatoire est fixée à 20 points pour les offres techniques
" L'offre la moins disant sera retenue parmi les soumissionnaires prés qualifiés.
II -L'OFFRE FINANCIERE :
L'offre financière doit comporter :
Lettre de soumission datée et signée,selon le modèle fourni dans le présent cahier
des charges
Bordereau des prix unitaires,selon le modèle fourni en annexe du cahier des charges
Devis estimatif et quantitatif,selon le modèle fourni en annexe du cahier des charges
Les offres techniques et financières doivent être adressées dans deux (02) enveloppe
fermés et distinctes sous un (01) seul plis.
L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et portera la mention :
(SOUMISSION A NE PAS OUVRIR)
A monsieur le directeur des impôts de la wilaya de Tiaret
Avis d'appel d'offre national restreint n° ……/2015
LOT 1 : ……………………..................................................................................
LOT 2 : ……………………..................................................................................
LOT3 : ……………………..................................................................................
La durée de présentation des offres est fixée à 21 jours à compter de la première
parution du présent avis dans le bulletin officiel des marchés d'opérateur public
(BOMOP) ou la presse, le dépôt des offres aura lieu le même jour correspondant au
dernier jour de la durée de préparation des offres .L'heure limite de dépôt des offres
est fixée à 12 h00mn.Les soumissionnaires doivent déposer leurs plis par pli portant
à l'adresse suivante :direction des impôts de la wilaya de Tiaret CIA Coline.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une période de 111
jours à partir de la date de dépôt des offres l'ouverture des plis technique et financiers
aura lieu le même jour correspondant au dernier jour de la préparation des offres à
14h00mn en séance publique, au siége de la direction des impôts Tiaret, et en présence des soumissionnaires ou de leurs représentants qui sont invités à y assister.
Si ce jour coïncide avec un jour férie ou un jour de repos légal, la date d'ouverture des
plis est prorogé jusqu'au jour ouvrable suivant au même heur.
NB : Le soumissionnaire peut soumissionner pour un ou plusieurs lots et sera retenu
pour un seul
LE DIRECTEUR DES IMPOTS
LE DIRECTEUR
Tribune des Lecteurs - Jeudi 14 avril 2016
ANEP 31003590
6
ANEP 31003574
Jeudi 14 avril 2016
CUISINE
Entre parfums et bienfaits
La Direction des Ressources en Eau de la wilaya d'El Bayadh, lance 1er avis d'Appel
d'Offres National avec exigence des capacités minimales pour :
LOT N°1 : Réalisation d'un réservoir d'eau semi-enterré d'une capacité de 500m3 à
Oudienne - Sfisifa (commune de Boualem)
LOT N°2 : Réalisation d'un château d'eau d'une capacité de 500m3 à Bouslah (commune de Ghassoul)
LOT N°3 : Réalisation d'un château d'eau d'une capacité de 500m3 à Ain Djedida
(commune de Sidi Amar)
LOT N° 4 : Réalisation d'un réservoir d'eau semi-enterré d'une capacité de 500m3 à
Mekther (commune d'El-Bayadh)
Les entreprises ayant un certificat de qualification et de classification (Catégorie minimale III activité principale: Hydraulique ou Bâtiment et intéressées par le présent avis
d'appel d'offres peuvent retirer le cahier des charges à partir de la date de la première
parution du présent avis dans le BOMOP ou les quotidiens nationaux sur présentation de
l'original du certificat auprès de la Direction des Ressources en Eau (Bureau des
Marchés). Route Rogassa El-Bayadh.
Les offres doivent être accompagnées des pièces et les documents copies conformes
et en cours de validité.
Les personnes ayant la qualité de commerce en gros, fabricant, importateur et intéressées peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction des impôts de la
wilaya de Tiaret- sous direction des moyens CITE FRERE GITOUNE CIA COLINE
Tiaret.
Les offres doivent être obligatoirement accompagnées des pièces exigées par la réglementation en vigueur :
Quotidien national d’information
Page animée par Cylia Tassadit
Le vrai/faux des laits
corporels
1er AVIS D'APPEL D'OFFRES
NATIONAL OUVERT AVEC EXIGENCE
DE CAPACITES MINIMALES
La direction des impôts de la wilaya de Tiaret lance un 2ème avis d'appel d'offre
national restreint pour les centres de proximité des impôts de la wilaya de Tiaret.
LOT 01 : acquisition, montage et installation de mobilier pour le CPI de Tiaret,
Frenda
LOT 02 : acquisition d'équipement informatique pour le CPI de Tiaret, Frenda
LOT 03 : acquisition rayonnage fixes et mobiles pour les centres de la daïra
de Tiaret, Frenda et Sougueur
Tribune des Lecteurs - Jeudi 14 avril 2016
Magazine
Programme d'Appui à la Croissance Economique (année 2016)
Opération N° :………………………..................................................
Intitulé de l'opération : Réalisation de 04 ouvrages de stockage
à travers la wilaya
NIF N° : 408001001014063
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Cuisses de poulet
panées
bienfait de ces produits, miel,
amande, agrumes… est seulement
olfactif.
Bon à savoir : les soins au chocolat
sont très agréables mais sans vertu
traitante reconnue pour la peau.
e froid arrive. En cette saison, notre peau va avoir
besoin d'être chouchoutée.
Alors pourquoi ne pas s'accorder un
moment de bien-être en s'hydratant
le corps avec un lait parfumé ? Thé
vert, agrumes, amande, miel, cacao,
sorbet menthe…, toutes les senteurs gourmandes sont permises.
Petit VRAI/FAUX sur ce menu plaisir.
L
Le lait parfumé peut remplacer le
parfum
VRAI. Tout au long de la journée, il
dégagera une odeur subtile et parfois gourmande. Sans être entêtante. On peut même l'appliquer en
insistant davantage sur les poignets
et le cou, comme un parfum.
Bon à savoir : sucré ou fleuri, on
choisit, comme un parfum, une
odeur qui se marie bien avec notre
peau.
Des laits parfumés au thé vert,
agrumes, amande, miel, cacao
ont-ils des bienfaits spécifiques
pour ma peau ?
VRAI et FAUX.
Il faut distinguer le parfum et les
principes actifs d'un lait. Par exemple le miel adoucit la peau, le
concombre hydrate, la réglisse
apaise, le citron assainit, s'ils composent les actifs du lait. Dans ce
cas, ils ne le parfument pas. Par
contre s'ils composent le parfum, le
Le lait parfumé est aussi traitant
qu'un lait au parfum neutre.
FAUX.
Si l'on souhaite nourrir ou hydrater
son corps en profondeur, mieux vaut
prendre un lait spécifique. Ou compléter son lait parfumé d'un lait neutre. Les actifs qui traitent la peau et
les parfums sont en effet peu compatibles. Les laits très parfumés peuvent hydrater la peau, mais ils ne le
font que légèrement.
Bon à savoir : pour soigner les
peaux sèches, les crèmes, à la texture plus riche, sont plus efficaces
que les laits.
Utiliser du lait parfumé est un
moyen agréable de réveiller son
corps le matin.
VRAI.
applique le lait par un massage de
la tête au pied. En l'aidant à pénétrer, on booste la circulation du sang
et on réveille son corps. On prend
soin de choisir un lait qui fond bien et
qui ne colle pas.
Bon à savoir : les massages se font
toujours en remontant vers le cœur
et par petits mouvements circulaires.
On commence par les chevilles et on
remonte.
Ingrédients
6 cuisses de poulet sans peau
1 peu d'ail haché
1 oignon
Sel et poivre
Huile de friture
De la chapelure
Préparation :
Faire chauffer le four à 150°C. Chauffer un peu
d'huile d'olive dans une poêle. Fariner
légèrement les cuisses de poulet. Les faire cuire
jusqu'à ce qu'elles soient dorées.
Une fois le poulet doré, retirer de la poêle et
enlever l'excédant d'huile.
Remettre la poêle sur le feu. Faire revenir l'ail et
le persil.
Dans un saladier, verser la chapelure. Plonger
les cuisses de poulet. Celles-ci doivent être
intégralement couvertes de chapelure.
Mettre ensuite les cuisses de poulet dans un plat
et enfourner le tout une vingtaine de minutes.
A noter
Pour plus de fraîcheur, on peut accompagner les
cuisses de poulet avec quelques poivrons ou
quelques tomates !
Délicieux beignets
au nutella
Bon à savoir
Manger tard favorise la prise de poids
ne
étude
de
l'Académie Nationale
des Sciences des EtatsUnis (PNAS) publiée le 11
octobre 2010, révèle que
chez les souris, les prises
alimentaires nocturnes aug-
U
mentent significativement
leur poids. Des résultats qui
incitent les chercheurs à
déconseiller les repas pris
tard le soir.
Pour maigrir plus efficacement, ne mangez pas aux
Remède
de grand-mère
Graines de
courge pour
faciliter le
sommeil
heures tardives. Pour cette
étude, les souris ont été divisées en trois groupes.
Groupe 1 : des souris au
cycle nocturne normal, dormant dans le noir, sans
accès à leur nourriture pendant la nuit. Groupe 2 : des
souris dormant près d'une
source de lumière, sans
accès à leur nourriture pendant la nuit. Groupe 3 : des
souris dormant près d'une
source de lumière avec
accès permanent à leur
nourriture.
Résultat : à la fin de l'expérience, les souris du groupe
3 pèsent 50% de plus que
les souris des 2 autres groupes. Pourtant, la quantité et
le type de nourriture
consommée ainsi que l'acti-
Ingrédients :
- 100 gr de graines de courge (fraîches si possible)
- 1 c. à café de miel
- Eau
Préparation :
Lavez les graines de courge, broyez-les et mettezles dans une casserole
Couvrez les graines de courge avec de l'eau
(jusqu'à ce qu'elles soient bien couvertes par l'eau)
Cuisez le tout à feu doux. Une fois cuite, ajoutez le
miel
Posologie
Buvez cette préparation Le soir avant de vous
coucher.
19
vité physique sont les
mêmes dans les 3 groupes.
Le seul facteur différenciant
le groupe 3 est l'accès à la
nourriture 24h/24.Les prises
alimentaires nocturnes perturbent en effet le fonctionnement du métabolisme
des souris. Aux heures tardives, elles ne métabolisent
pas correctement les aliments ingérés. Ces résultats laissent penser que
chez l'homme, des repas
pris tard le soir favorisent
l'obésité. Cela pourrait expliquer pourquoi certaines personnes respectant les
conseils de leur nutritionniste (réduction des portions
alimentaires et activité physique) continuent malgré
tout à prendre du poids.
Ingrédients
1 kg de farine
2 œufs entiers
100 g de beurre
100 g de sucre en poudre
1 cube de levure boulangère fraîche (42 g)
qu'on fera dissoudre dans un peu de lait tiède
pris des un demi litre!
1/2 litre de lait tiède
Préparation :
Faire fondre le beurre. Mélanger le lait avec les
œufs. Mélanger tous les ingrédients ensemble.
Pétrir quelques minutes juste le temps d'avoir un
mélange homogène! Laisser lever le temps que
la pâte double de volume (environ 1 heure
30).Au bout d'une heure et demi environ, la pâte
qui a bien levé: Etaler la pâte (à peu près comme
on étalerait une pâte à pizza!) et former des
ronds avec un verre:
Mettre sur une moitié de ronds formés un peu de
nutella ou confiture au choix et......souder avec
un deuxième rond de pâte en prenant soin de
badigeonner légèrement avec de l'eau le rond
qu'on pose au-dessus du nutella : Laisser lever
les beignets fourrés puis les cuire dans une huile
chaude! Cuire les deux faces et poser sur du
papier absorbant! Saupoudrer les beignets avec
du sucre glace ou bien du sucre en poudre
mélangé avec un peu de cannelle.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 242
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
62% des promoteurs immobiliers ne sont pas inscrits
au tableau national
Sudoku N ° 242
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Nageurs en eaux troubles
Il est de notoriété publique que beaucoup de promoteurs arnaquent leurs clients soit en finançant les constructions avec leurs argent avant de revendre les appartements finalisés à d'autres, soit en réalisant des " choses "
absolument pas conformes au cahier des charges initial. Ce chiffre, fourni par le ministère de l'Habitat, vient
conforter un constat aussi alarmant.
Par Wassim Benrabah
e secrétaire général du ministère de l'Habitat, de l'urbanisme
et de la ville, Nassreddine Azem
a indiqué hier à Alger que prés de 62%
des promoteurs immobiliers agrées
n'ont pas procédé à l'inscription au
tableau national des promoteurs immobiliers, formalité requise pour l'exercice
de leur activité. Les données présentées par le responsable durant la
13ème assemblée générale du Fond
de garantie et de caution mutuelle de la
promotion immobilière (FGCMPI) révèlent que sur 6514 promoteurs agrées à
début avril 2015, seuls 2446 ont rempli
cette formalité. L'attestation d'inscription au tableau national des promoteurs immobiliers, obligatoire depuis
2012, fait office d'autorisation pour
l'exercice de l'activité et l'adhésion du
promoteur au FGCMPI en découle de
facto. Les promoteurs qui ne se conforment pas aux formalités requises après
l'obtention de l'agrément, y compris
l'inscription au tableau, feront l'objet de
mesures pouvant aller au retrait de
l'agrément, a averti M. Azem. Selon le
responsable, 27% des logements réalisés dans le cadre des promotions
immobilières sont supervisés par des
promoteurs agréés non inscrits au
tableau national et dont l'activité est
considérée, par conséquent, illégale.
Par ailleurs, le SG du ministère de l'habitat a a appelé les promoteurs chargés des derniers chantiers de logement participatif à respecter les nou-
L
Mots croisés N° 242
Horizontalement :
1 - Représenter de mamanière exemplaire
2 - Contraire aux habitudes
3 - Note ratée - Potentas orientaux
4 - Exécutant fantaisiste - Profession
5 - Emission gazeuse - Plan incliné pour une baleine - Cri
de bricoleur
6 - Pénible - Table parfois sanglante - Métal 38
7 - Amphithéâtres romains - Parties basses des voiles
8 - Négation - Drame pour la geisha - Reste de moisson
9 - Trop utilisés - Surgis
10- Equilibres - A payer
SOLUTIONS
Mots croisés N° 241
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 241
20
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Sudoku N ° 241
pour la réalisation de plus de 145.000
unités. Les comptes sociaux du
FGCMPI pour la même année renvoient à une hausse des activités de
l'ordre de 13% pour une valeur globale
de 1,795 milliard de DA avec un produit
total des garanties pour les projets de
vente sur plan d'un montant de 1,418
milliard de DA.
Le montant des nouvelles souscriptions enregistrées en 2015 a atteint
115,599 milliard de DA portant la valeur
globale des souscriptions à 556,853
milliard de DA, selon le meme bilan.
W.B.
Cours du pétrole
Légère embellie
Verticalement :
A - Cépage de vin muscat
B - Eprises
C - Punaise d'eau - Il vaut bien le césium
D - Style vocal trés jazzy - Os
E - Terres brunes - Dieu de la bise
F - Concrétions des grands fonds - Coordination
G - Vétu comme un ver - Pouffe - Existe
H - Congé d'officiant - Quitte sa région
I - Pétune - Relations
J - Parodia - Se donne du mal
K - Eclaicissais - Drogue dure
L - Ferraille de légionnaire
veaux délais convenus, soulignant que
les prix fixés légalement à 2,8 millions
de dinars algériens pour l'appartement
sont non révisables.
Le ministère suit de prés l'avancement
des travaux dans chaque chantier, a
encore soutenu le responsable ajoutant que des décisions concernant les
promoteurs concernés seront annoncées prochainement sur la base de
leur bilan d'activité.
Le bilan du FGCMPI pour l'année 2015
fait état de plus de 1600 projets de
logements à travers le pays (promotion
libre, participatif/promotionnel ou aidé)
Par Rafik Bakhtini
et Agences
es cours pétroliers ont
fini hier au plus haut de
l'année, poursuivant leur
rebond à la faveur de
rumeurs sur un nouvel
accord entre Ryadh et
Moscou pour stabiliser leur
offre, en pleine spéculations
sur l'issue d'une réunion
dimanche entre pays producteurs. Le cours du baril
de référence (WTI) pour
livraison en mai a gagné
1,81 dollar à 42,17 dollars
sur le New York Mercantile
Exchange (Nymex), soit un
niveau où il n'avait plus terminé depuis novembre. Les
cours, qui avaient déjà fortement monté depuis une
semaine, ont accéléré mardi
après que l'agence de
presse russe Interfax "a
annoncé que la Russie et
l'Arabie saoudite étaient parvenus à un consensus sur
un plafonnement de leur
production", a rapporté dans
une note Tim Evans, de Citi.
Ces rumeurs viennent alimenter les spéculations des
investisseurs à l'approche
d'une réunion entre pays
producteurs dimanche à
Doha, au Qatar, à laquelle
participeront l'Arabie saoudite, membre dominant de
l'Organisation des pays
L
exportateurs de pétrole
(Opep), et la Russie, qui ne
fait pas partie du cartel. Le
but affiché est de trouver un
accord susceptible de limiter
l'actuelle surabondance d'or
noir. "Il faut quand même
noter que (l'Arabie et la
Russie) étaient déjà parvenues à un accord,- conditionné à la participation d'autres producteurs -, lors d'une
réunion le 16 février à
Ryad", a relativisé M. Evans,
pour qui le consensus évoqué mardi appartient donc
"aux archives" plutôt qu'à
l'actualité. L'accord de
février, également accepté
par le Qatar et le Venezuela,
avait déjà permis aux cours
de massivement rebondir
après être tombés au plus
bas depuis 2003. Mais les
marchés avaient peu à peu
commencé à s'interroger,
non seulement sur son
extension à d'autres participants mais aussi sur l'éventualité d'une baisse concertée de l'offre, au-delà d'un
simple gel. Désormais, la
confiance semble revenir et
"les investisseurs se projettent sur la réunion de Doha",
a reconnu Mike Lynch, de
Strategic
Energy
&
Economic Research. "Le
sentiment général, c'est que
l'on a atteint un plancher...
Mais je crains franchement
que ce soit exagéré et que
l'on soit allés trop vite." Ce
sentiment était partagé par
de nombreux observateurs,
qui mettent déjà en garde
sur un brusque repli du marché au cas où la réunion de
Doha déboucherait sur une
issue décevante, même si la
prudence des commentaires
contraste avec l'ampleur du
rebond des cours.
Par ailleurs, les cours du
pétrole ont nettement accéléré la cadence ce même
jour en fin d'échanges européens, galvanisés par des
informations de l'agence de
presse russe Interfax selon
lesquelles l'Arabie saoudite
et la Russie seraient parvenues à un consensus
concernant un gel de la production. Le baril de Brent de
la mer du Nord pour livraison en juin valait 44,24 dollars sur l'Intercontinental
Exchange (ICE) de Londres,
en hausse de 1,41 dollar par
rapport à la clôture de lundi.
Sur le New York Mercantile
Exchange (Nymex), le baril
de "light sweet crude" (WTI)
pour livraison en mai prenait
1,24 dollar à 41,60 dollars.
Les cours du Brent et du
WTI, déjà orientés à la
hausse depuis le début des
échanges européens, ont en
effet reçu un coup de fouet
après l'annonce par l'agence
5
Interfax, qui cite toutefois
une source anonyme, que
l'Arabie saoudite et la
Russie étaient parvenues à
un consensus sur un gel de
la production. Forts de cette
annonce, quoiqu'elle n'ait
pas été confirmée officiellement par les parties impliquées, les prix du Brent
comme du WTI ont nettement bondi, signant de nouveaux plus hauts en respectivement près de quatre
mois et demi et trois semaines.
La référence européenne du
brut est en effet montée
jusqu'à 44,73 dollars, un
plus haut depuis début
décembre, tandis que son
homologue américain a
atteint au même moment
41,94 dollars, un maximum
depuis le 22 mars. Cette
déclaration intervient à quelques jours seulement du
sommet censé réunir une
quinzaine de producteurs de
pétrole, membres ou non de
l'Organisation des pays
exportateurs de pétrole
(Opep), notamment Ryad et
Moscou, qui avaient conclu
en février un accord sur un
gel de la production, que les
investisseurs
aimeraient
désormais voir étendu à
tous les participants.
R.B.
Jeudi 14 avril 2016
Adoption de la signature
digitale de ses contrats clients
Le leadership
technologique
de Ooredoo Algérie
primé aux USA
Premier opérateur de téléphonie
mobile à lancer cette solution en Afrique du
Nord
Nouvelle consécration internationale pour
Ooredoo, qui vient de remporter le Prix de
" la Meilleure Solution Innovante Mobile de
l'Année 2016 ", pour la mise en place
d'une solution innovante de signature digitale dans les contrats clients ainsi que leur
remontée électronique.
Le prix a été attribué aux représentants de
Ooredoo, lors du prestigieux évènement "
INSPIRE ", organisé récemment par le leader mondial des technologies digitales
Lexmark/Kofax, à Orlando aux Etats Unis
d'Amérique (USA) et qui a réuni les plus
grandes entreprises et les leaders mondiaux dans le domaine des technologies
mobiles.
La compagnie Kofax, leader mondial dans
les technologies de digitalisation des
contrats via l'utilisation des solutions mobiles, a ainsi distingué Ooredoo (Algérie), en
reconnaissance à sa stratégie tournée vers
les nouvelles technologies. Cette stratégie
se concrétise par le lancement de cette
nouvelle solution " Made in Algeria " application mobile visant à dématérialiser le
traitement des contrats des clients par
l'adoption de la signature digitale et la
remontée électronique.
Première du genre en Afrique du Nord,
cette nouvelle solution déployée en phase
pilote en partenariat avec CaptureDoc
Algérie, au niveau des Espace Ooredoo et
bientôt au sein du réseau de points de
vente à travers le territoire national, est
adoptée par Ooredoo afin de répondre parfaitement aux exigences réglementaires et
aux standards les plus élevés en termes
de prestation de services dans les usages
mobiles.
A l'occasion de cette consécration internationale, le Directeur Général de Ooredoo
Algérie M. Joseph Ged a déclaré : " Notre
stratégie d'innovation obtient une nouvelle
fois une reconnaissance internationale
majeure. Ce prestigieux prix est une
grande fierté pour Ooredoo mais aussi
pour l'Algérie. Nous sommes convaincus
qu'en tant qu'opérateur, nous continuerons
à faire émerger des nouveaux usages
numériques et contribueront à l'émergence
d'un écosystème digital porteur d'efficacité
économique et de satisfaction des utilisateurs. Cette nouvelle solution "Made in
Algeria " consolide notre leadership technologique tant au niveau national qu'à l'international et confirme l'immense potentiel
de l'Algérie en matière d'innovation technologique. "
A noter que Ooredoo Algérie est le premier
opérateur de téléphonie mobile en Afrique
du Nord à lancer une solution de dématérialisation du traitement des contrats avec
signature digitale pour ses clients.
Le prix décerné vient, une fois encore,
récompenser l'appropriation par Ooredoo
des technologies de pointe au service du
secteur des télécommunications en Algérie
mais aussi pour une protection effective
des données et informations par le retrait
progressif des documents contractuels au
format papier.
Pour rappel, Ooredoo (Algérie) a déjà été
primé en Amérique du Nord lors de la
12ème édition de l'International Business
Awards (IBA), en remportant trois prestigieux " Bronze Stevie Awards " à Toronto
(Canada).
Les Bronze Stevie Awards ont été attribués
à Ooredoo pour son concours journalistique Media Star dans la catégorie
Communications, Relations Publiques et
Médias ; son programme Oobarmijoo dans
la catégorie Meilleur Nouveau Produit ou
Service de l'Année ; et son service Forfait
300 dans la catégorie Nouveau produit &
produit Management.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Contentieux relatifs
à la guerre de libération
et les crimes coloniaux
Le rôle de l'Algérie
mis en relief
Par Rafik Bakhtini
Algérie est "attachée" au développement d'un dialogue "responsable et fructueux" avec
l'Organisation du traité de l'Atlantique du
nord (OTAN), a indiqué hier un communiqué du ministère des Affaires étrangères
(MAE). Cette position a été exprimée lors
d'une audience accordée par le secrétaire général du MAE, Hassane Rabhi, à
une délégation de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN (AP/OTAN), qui
effectue une visite en Algérie, du 12 au
14 avril à l'invitation de l'Assemblée
populaire nationale, a précisé la même
source. M. Rabehi a exprimé, à cette
occasion, "l'attachement" de l'Algérie au
développement d'un dialogue "responsable et fructueux" avec cette Organisation
notamment sur les questions régionales
liées à la sécurité et à la stabilité dans la
région "soumise à des défis multiples qui
nécessitent une plus grande concertation
et synergie dans le cadre d'une approche
globale, inclusive et coopérative". Il a
rappelé également "l'évolution qualitative" de la coopération bilatérale au titre
du dialogue méditerranéen de l'OTAN.
L'
Le SG du MAE, après avoir souligné que
depuis son adhésion au groupe sur la
sécurité et la défense de l'Assemblée
parlementaire de l'OTAN (GSM), en mai
2005, a relevé avec "satisfaction le renforcement" du dialogue parlementaire en
tant que "vecteur important" de contribution à la "promotion des idéaux de paix et
de sécurité" dans l'espace euro-méediterrannéen. M. Rabhi a rappelé le rôle
qu'assume l'Algérie dans la contribution
"effective" à la sécurité et la stabilité dans
la région, étayé par la conduite avec
"succès" de la médiation internationale
au Mali, l'accompagnement en tant que
pays voisin de l'effort onusien de sortie
de crise en Libye et la lutte contre le terrorisme international. Il a noté, par ailleurs, lors de cette rencontre que
l'Algérie avait adhéré, en mars 2000, au
dialogue méditerranéen de l'OTAN dans
l'objectif "d'asseoir les bases d'une sécurité collective régionale fondée sur l'indivisibilité de la sécurité en Méditerranée,
approche qu'elle n'a cessé de défendre
depuis la conférence d'Helsinki de l'exCSCE 1975, devenue OSCE". Il convient
de rappeler que l'AP/OTAN associe à ses
travaux les parlementaires des pays partenaires dont l'Algérie, depuis le lancement du dialogue méditerranéen en
1994. Par ailleurs, les efforts consentis
par l'Algérie en matière de lutte antiterroriste et contre le crime organisé ont été
mis en avant par cette délégation, assurant que cela avait fait de l'Algérie une
"référence" en la matière. Lors d'une rencontre avec une délégation du Conseil
de la nation présidée par Djamel Ould
Abbas, vice-président du Conseil, la
délégation de l'AP/OTAN a mis en avant
les "efforts que l'Algérie continue à
déployer en matière de lutte antiterroriste
et contre le crime organisé faisant d'elle
une référence et un modèle à suivre",
indique un communiqué du Conseil de la
nation. S'inscrivant dans le cadre du dialogue bilatéral, la rencontre a permis à la
délégation de l'AP/OTAN de s'enquérir
de la "politique de réconciliation nationale adoptée par le président de la
République, Abdelaziz Bouteflika depuis
1999", précise la même source. Les parlementaires européens se sont arrêtés
sur les "champs d'application de cette
politique ainsi que les mesures prises
pour la réinsertion des bénéficiaires de
cette politique et particulièrement leurs
familles conformément à la loi de 2006".
"L'Algérie a lutté seule contre le terrorisme sur fond d'un isolement international notamment des pays européens", a
rappelé M. Ould Abbas. Les deux délégations ont, par ailleurs, évoqué la situation en Libye soulignant la "nécessité de
privilégier la solution pacifique eu égard
aux retombées négatives induites par
l'intervention militaire qui a été menée
sans réfléchir aux conséquences".
R.N.
Lamamra lors du 13e sommet de l'OCI :
" L'Algérie oeuvre à un sursaut collectif "
Algérie oeuvre avec "foi
et persévérance" à une
solidarité des pays musulmans pour dépasser les
conjonctures difficiles que traverse le monde musulman, a
souligné mardi à Istanbul, le
ministre d'Etat, ministre des
Affaires étrangères et de la
Coopération internationale,
Ramtane Lamamra, lors de la
réunion ministérielle préparatoire au 13ème Sommet de
l'Organisation de la conférence islamique (OCI). M.
Lamamra a indiqué que
"l'Algérie, sous les orientations et la conduite avisée du
Président de la République
Abdelaziz Bouteflika, se fait
une ardente obligation d'oeuvrer avec foi et persévérance
à une solidarité effective de la
Ouma islamique pour dépasser les conjonctures difficiles
qui marquent notre époque et
être au rendez-vous de l'histoire et des exigences de la
renaissance", indique un
communiqué du ministère des
Affaires étrangères. Le chef
de la diplomatie algérienne "a
illustré son propos par les initiatives et les actions de
l'Algérie pour favoriser le
règlement pacifique des crises qui affectent le monde
musulman ainsi que pour la
prévention de la radicalisation
à travers des actions coordonnées sur les plans politi-
L'
que, économique, social, culturel et cultuel en vue d'une
prise en charge efficace des
causes sous-jacentes de différentes situations conflictuelles", précise la même source.
M. Lamamra a souligné que
"l'extrémisme violent et le terrorisme qui s'ajoutent aux
défis auxquels se trouve
confronté le monde musulman ne doivent pas entraver
les aspirations des peuples
musulmans et les perspectives d'un sursaut collectif tendant à une renaissance civilisationnelle qu'ils appellent de
tous leurs voeux". Il a mis en
avant, par la même occasion,
"le rôle qu'a joué l'Algérie à
travers l'histoire proche et
lointaine, riche en positions et
en sacrifices, pour la gloire de
l'islam et la dignité humaine
de tous les Musulmans".
Il a indiqué que l'OCI "est plus
que
jamais
interpellée
aujourd'hui pour contrer les
groupes et milieux hostiles qui
se fixent comme objectif la
destruction de la civilisation
musulmane en alimentant les
amalgames et en nourrissant
l'islamophobie et les sentiments de haine et d'intolérance", relève la même
source. "Les réponses de
l'OCI se doivent d'être aussi
bien efficaces qu'intelligentes
pour promouvoir les vraies
valeurs de l'islam, religion de
4
paix et de tolérance et
démentir et décrédibiliser les
agissements de ces milieux
hostiles quels que soient les
agendas dont ils sont les instruments", a insisté le ministre. Il a appelé, dans ce cadre,
les membres de l'organisation
à "faire preuve de solidarité
pour promouvoir la renaissance de la civilisation musulmane", mettant l'accent sur
"l'impératif de préserver l'OCI
des querelles intestines, des
divisions artificielles et des
rivalités sans liens ni justifications au regard des intérêts
supérieurs communs de nos
peuples". M. Lamamra a indiqué que "l'Algérie plaide pour
une réforme de l'OCI afin de
renforcer son efficacité dans
le traitement des défis existentiels qui hypothèquent le
présent et l'avenir de la Ouma
islamique". "Cette réforme
doit être bâtie sur les acquis
de l'organisation et viser la
rationalisation de ses travaux
et le rehaussement de sa crédibilité et de son efficacité", at-il soutenu. "Notre organisation doit être renforcée et
recentrée sur sa mission
essentielle comme elle doit
éviter la prolifération des activités et des structures qui
sont génératrices de déperditions d'énergies et de ressources", a souligné M. Lamamra
dans son intervention lors des
travaux de la réunion ministérielle préparatoire au 13ème
Sommet de l'OCI. Par ailleurs,
il a indiqué que l'Algérie salue
la tenue du 13ème Sommet
de l'OCI à Istanbul, "ville historique dont l'Histoire est
indissociablement liée à celle
de la place de l'Islam sur la
scène internationale", a-t-il
dit. Le chef de la diplomatie
algérienne qui s'est également félicité "du regain d'intérêt du monde musulman pour
la juste cause du peuple
palestinien dont la centralité a
été bien illustrée par la
récente tenue à Djakarta d'un
Sommet extraordinaire spécialement consacré à l'impasse du processus de paix
au Moyen-Orient", note le
communiqué. Le ministre a
"rappelé que l'OCI est née en
1969 d'un sursaut des peuples et des dirigeants musulmans contre la profanation de
la Mosquée Al Aqsa ainsi que
contre la condition infrahumaine faite au peuple
palestinien". Dans cet esprit,
le chef de la diplomatie algérienne a plaidé pour "une
mobilisation accrue de l'OCI
pour contribuer à la satisfaction du droit du peuple palestinien à l'autodétermination et
à l'établissement de son Etat
indépendant avec El Qods
Est pour capitale".
R.N.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
L'OTAN à propos de la lutte contre le terrorisme
Les exigences
algériennes restent
constantes
Le ministre des Moudjahidine,
Tayeb Zitouni, a affirmé, ce mardi à
Blida, la constance des exigences de
l'Algérie concernant les dossiers des
archives de la guerre de libération,
les disparus et les victimes des
essais nucléaires de l'armée coloniale
dans le sud algérien. "L'Algérie
demeure constante dans ses positions et exigences concernant la restitution des archives de la guerre de
libération nationale, et les dossiers
des disparus et des victimes des
essais nucléaires", a assuré Zitouni
dans une déclaration à la presse, en
marge d'une visite de travail à Blida,
affirmant que "nous sommes capables d'arriver à des résultats positifs
concernant ces dossiers auxquels
l'Etat accorde une importance
majeure". Après avoir relevé "la complexité et la sensibilité de la situation
pour la partie française dans le
contexte actuel", le ministre des
Moudjahidine a soutenu que "même
si les procédures avancent lentement,
nous sommes assurés des résultats
positifs qui seront obtenus au profit
du peuple algérien, de la mémoire
des chouhada de la guerre de libération nationale et des victimes des
explosions nucléaires" de l'armée
coloniale dans le sud du pays. "Il est
temps de discuter, avec la partie française, des problèmes en suspens
relatifs à ces trois dossiers", a- t-il
ajouté, estimant que l'on ne peut
"faire abstraction de ces dossiers,
dotés d'une importance vitale pour le
peuple algérien, qui considère la
mémoire de la Révolution comme une
cause sacrée", a-t-il souligné. M
.Zitouni a fait cas, à cet effet, de discussions, à propos de ces trois dossiers, qu'il a eu avec le ministre français chargé des anciens combattants
et de la mémoire, lequel était membre
de la délégation gouvernementale
française, en visite a Alger en début
de semaine.
Il a, aussi, ajouté que sa visite en
France, en début d'année, sur invitation de la partie française, avait
donné lieu à la constitution de commissions algero-française, pour l'examen du dossier des archives, parallèlement à l'installation d'une commission d'experts en droit international et
d'avocats pour le recensement des
disparus et victimes des essais
nucléaires. Durant cette visite à Blida,
le ministre a présidé une cérémonie
de réinhumation des restes de cinq
chouhada au cimetière d'Ain Romana
(à l'ouest de la wilaya), découverts
près d'un camp de concentration,
remontant à la période coloniale,
durant des travaux de forage. Par la
suite le ministre a procédé à la baptisation d'un rue d'Ain Romana du nom
du moudjahid Hadj Abdelkader
Mohamed, avant l'inauguration d'une
annexe du musée régional à Ouled
Aich, qualifiée de "centre historique
ouvert à toutes les catégories de la
société, dont les étudiants et chercheurs".
M. Zitouni a, aussi, procédé à l'inauguration d'une salle polyvalente à la
cité Brakni de la ville de Blida.
Inspectant le projet de restauration du
siège des services français durant la
guerre de libération nationale à
Meftah, le ministre a souligné son
importance, car considéré comme un
"témoin vivant renforçant les écrits
sur l'histoire de la guerre de libération
nationale", a t-il estimé.
R.B.
Jeudi 14 avril 2016
Quotidien national d’information
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Grey's
Anatomy
21:45 : Grey's Anatomy
22:40 : Les mystères de
Laura
23:25 : Les mystères de
Laura
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Lebowitz contre
Lebowitz
21:50 : Lebowitz contre
Lebowitz
22:48 : Elles ont toutes
une histoire
22:50 : Folie passagère
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de
Babel
Jeudi 14 avril 2016
Sur TF1 - 20h55
12:25 : La nouvelle
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Grey's Anatomy
Owen présente Callie à un groupe de vétérans de
guerre et espère qu'elle les aidera avec la prothèse
qu'elle a développée. Jo est jalouse de Meredith
qui a choisi Alex pour être sa nouvelle âme sœur
pour remplacer Cristina. Maggie se confie à
Richard. Karev et Bailey sont très stressés car ils
sont en concurrence pour intégrer le comité de
direction de l'hôpital. La tension est vive entre
Derek et sa sœur.
Sur France 2 - 20h55
Lebowitz contre Lebowitz
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Scènes
de ménages : enfin en
vacances !
22:55 :Scènes
de ménages : enfin en
vacances !
21
Nadia vient de perdre une affaire et apprend que son
client, Pierre Duchatel, s'est mis hors la loi pour
garder sa fille, Julie, âgée de 7 ans. Séparé de son
épouse Sandrine, fragile psychologiquement, ce père
de famille a en effet enlevé son enfant. Paule vole au
secours de Nadia et prend de vrais risques en menant
une enquête parallèle à celle de la police. L'avocate
veut tout faire pour innocenter ce papa en détresse.
Sur M6 - 20h55
Scènes de ménages :
enfin en vacances !
Liliane et José ont opté pour des vacances culturelles.
Les visites de châteaux ravissent Liliane, mais ennuient
son mari ! Emma et Fabien tentent de s'initier à
l'accrobranche pendant leurs congés. Ludivine, la sœur
de Fabien, et son petit ami ne tardent pas à les
rejoindre. Quant à Camille, elle a enfin réussi à
convaincre Philippe de faire une retraite dans une
yourte sans téléphone, ni électricité avec une
méditation collective et des toilettes sèches... De leur
côté, Huguette et Raymond retrouvent leur mobil-home
à Plestin ! Mais ils reçoivent la visite-surprise de leur
neveu Estève. Enfin, Cédric et Marion partent en
randonnée en montagne. Mais la jeune femme déprime.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
LE REGARD DE
Protesta des enseignants vacataires
Université de Tizi
Ouzou
L'apport du CLA
et du CNAPEST n'a pas suffi
Le nouveau
recteur
installé
Par Roza Roza
e professeur Arezki Derridj a
été installé nouveau recteur
de
l'Université
MouloudMammeri
de Tizi
Ouzou
(UMMTO), en remplacement de
Saïd Ouardane, qui a démissionné après dix mois passées
à la tête de cette institution.
C'est le secrétaire général du
ministère de l'Enseignement
supérieur et de la Recherche
scientifique qui a procédé à cette
installation en présence des
cadres de l'UMMTO et le wali de
Tizi Ouzou. Reste à savoir si la
situation sera normalisée avec le
départ du Pr Ouardane à la tête
du rectorat. Il est à noter qu'il
était prévu que la tutelle crée une
nouvelle université au niveau du
pôle technologique de Tamda.
Il faut dire qu'avec près de
50.000 étudiants et trois grands
pôles (Hasnaoua, Bastos et
Tamda), auxquels il faudra ajouter les facultés de droit de
Boukhalfa et l'ex-Habitat dédié à
l'architecture, l'Université de Tizi
Ouzou est l'une des plus importantes du pays, d'où, de l'avis de
nombreux observateurs, la
nécessité de sa restructuration
en deux universités.
R.D
L
É ditorial
Jeudi 14 avril 2016
Par Imen Hamadache
a journée de protestation
à laquelle ont appelé le
Conseil des lycées
d'Alger (CLA) et le Conseil national autonome des professeurs
de l'enseignement secondaire et
technique (CNAPEST) a été très
bien suivi, a-t-on nous apprit
hier. En guise de solidarité avec
les enseignants contractuels, le
(CLA) et le (Cnapest-élargi) ont
organisé hier un sit-in devant la
direction de l'éducation de la
wilaya de Boumerdes. De nombreux enseignants des trois
cycles (Primaire, Moyen et
secondaire) ont répondu à l'appel lancé par les deux syndicats
pour une journée de grève et un
rassemblement de soutien aux
contractuels de l'éducation qui
sont à leur dixième jour de grève
de la faim à Boudouaou dans la
wilaya de Boumerdes.
Un arrêt quasi totale à travers
toutes les wilayas, " le mouvement de protestation a été très
bien suivi " selon Mm Youcef l'un
des membres du bureau du
syndicat de Cnapest au niveau
de la wilaya de Boumerdes.
Selon notre interlocuteur cette
initiative prise par les syndicats
n'est qu'un début " nous avons
organisé le sit-in pour soutenir
les contractuels grévistes ". Les
enseignants à travers plusieurs
wilayas se mobiliser hier avec
L
les enseignants contractuels
vacataires se sont mobilisé hier
dans le bute d'arriver à faire
aboutir leurs revendications principale de " l'intégration ". En
outre l'image qui a été donnée
par les enseignants contractuels
étaient en faveurs de leur élèves
qui attendent le retour de leurs
enseignants qui refusent jusqu'à
aujourd'hui de passé le
concours.
Il est à noter que, lors d'une
conférence de presse lundi,
Mme Benghebrit a précisé que
le ministère " n'a reçu aucun
préavis de grève ", rappelant
que la grève est un droit garantit
par la loi mais qui doit obéir à des
règles qu'il faut respecter. La
ministre a réitéré mercredi son
appel à la " sagesse " en direction des enseignants contestataires, soulignant qu'ils avaient toutes les " compétences et les
chances "de réussir à l'examen
de recrutement. Précisant que
plusieurs personnalités politiques étaient présentes dans le
lieu pour montrer leurs solidarités avec ces derniers qui sont en
grève depuis le 27 mars.
De sont coté, le secrétaire général du CLA Idir Achour, jointe hier
Jeudi 14 avril 2016
par téléphone que " si la ministre
de l'éducation nationale Mme
Nouria Benghebrit ne repend
pas favorablement aux réclamations des enseignants vacataires nous allons prolongés notre
mouvement de protestation " a-til déclaré. Précisant aussi que
son syndicat ne recule pas et
n'attend rien du ministère de
Benghebrit " ont veux l'intervention du Premier ministre " a-t-il
souligné. Par ailleurs, le taux de
suivi de la grève lancé par le
Cnapeste, et le CLA n'est toujours pas annoncé.
I.H.
MOSTAGANEM
Les vacataires en grève
l'instar de leurs collègues des autres régions
du pays, les enseignants
contractuels de la wilaya de
Mostaganem poursuivent
leur grève, un mouvement
pacifique se tient quotidiennement dès 09 heures du
matin auprès du siège de la
direction de l'éducation.
Selon le président du comité
des enseignants contractuels
de la wilaya de Mostaganem,
le mouvement de protestation n'a aucun rapport avec
le concours programmé par
A
le Ministère de tutelle, et
nous sommes déterminés à
poursuivre notre mouvement
quotidiennement, jusqu'à
satisfaction de notre revendication légitime voire ''l'intégration sans aucune condition''. Les protestataires lancent un appel aux autorités
compétentes, afin de prendre
des décisions courageuses,
et de satisfaire leurs revendications qui s'avèrent un droit
légitime. Si le CNAPEST et
le CLA se sont solidarisés
avec leurs collègues, un
communiqué a sanctionné
une journée de grève, soit la
journée d'hier mercredi, où
un imposant sit-in a été tenu
par devant le siège de la
Direction. IL est utile de
signaler que plusieurs établissements scolaires, et
essentiellement ceux implantés au niveau des zones
rurales, ont été implicitement
secoués par cette grève qui
risque de prendre davantage
de l'ampleur, avec l'appui
des autres syndicats.
SALAH - EDDINE.
petit peu plus que le SNMG, quand ce n'est carrément
pas l'ANEM qui les rétribue. Il en a toujours été ainsi,
même quand le journalisme gardait ses lettres de
inalement, moi, qui pensais que le passage de
noblesse. Il m'est souvenance, jeune diplômé en
Nouria Benghebrit à la tête du secteur de l'éducasciences de la mer, d'avoir déposé des CV au niveau
tion ferait long feu et qu'elle ne marquerait certainement pas l'Histoire, je me sens obligé de faire, ici, mon mea-culpa. La gentille dame a de plusieurs institutions et de grandes entreprises (ayant un rapport avec la mer et la
en effet opéré un tournant historique à l'occasion de sa conférence de presse de ce protection de l'environnement). A chaque fois, on me regardait avec ironie quand un
lundi. Elle, qui nous a toujours habitués à des retournements de veste de dernière quelconque agent subalterne daignait me recevoir. Et je savais, en ressortant, que mon
dossier allait finir illico-presto à la corbeille. A la
minute, des revirements et des renoncements à fondre
presse, métier que j'exerçais à temps partiel quand
l'âme, a fait montre d'une indicible et incommensurable
j'étais étudiant, mais pleinement engagé dans la
fermeté à l'adresse de la protesta des enseignants
" A chaque fois on me regardait avec ironie quand un
guerre pour la sauvegarde de la République (quand
vacataires. Non, aucun d'entre eux ne sera permanisé
quelconque agent subalterne daignait me recevoir. Et je
beaucoup étaient planqués outre-mer ou un peu pars'il ne passe pas le concours. Encore, faut-il ajouter,
savais, en ressortant, que mon dossier allait finir illico-presto
tout dans le monde), seul comptaient les compétenqu'ils partent quand même largement favorisés par rapà la corbeille. A la presse, métier que j'exerçais à temps
ces et, accessoirement, une bonne maîtrise de la
port au million d'autres candidats, étant donné qu'ils
partiel quand j'étais déjà étudiant, mais pleinement engagé
langue française, devenue " denrée rare " sous le
bénéficieront d'un point pour chaque année travaillée.
dans
la
guerre
pour
la
sauvegarde
de
la
République
(quand
règne de Benghebrit. Bref, je n'ai éprouvé aucun mal
C'est cela, et rien que cela. A prendre ou à laisser.
beaucoup étaient planqués outre-mer ou bien un peu partout
à me faire recruter à cette époque sans la moindre
Jusque-là, rien que de normal, diriez-vous. Il était
dans le monde), seul comptaient les compétences et,
intervention de quelque nature qu'elle soit, et même
même temps que Benghebrit se décidât enfin à cesser
accessoirement, une bonne maîtrise de la langue française,
à toucher un bon salaire avec des augmentations et
de jouer la girouette de service, cédant systématiquedevenue " denrée rare " sous le règne de Benghebrit ".
des promotions régulières. Les choses ne sont plus
ment à la direction du vent. La nouveauté, cependant,
ce qu'elles sont depuis que le printemps arabe est
réside ailleurs. Benghebrit, qui se targue d'un large
soutien populaire (sic !), a osé s'en prendre de manière gratuite et cruelle à la presse. passé. Les salaires des enseignants, souvent incompétents et ne maîtrisant point les
Reconnaissant que la majeure partie des contractuels ont été recrutés par piston (tout outils pédagogiques, ont été pratiquement multipliés par trois. Les nôtres, en revanche,
comme les enseignants permanents d'ailleurs), elle a reproché aux journalistes d'avoir n'ont pas bougé. Normal que tout le monde cherchât un poste d'enseignant où on paie
bénéficié du même traitement de faveur pour occuper leurs postes actuels (re-sic !). très bien, où les avantages sociaux sont multiples, où on ne travaille (véritablement)
Ici, le bât blesse véritablement. Une ministre de la République n'a en effet pas le droit qu'une poignée d'heures par semaine et où on jouit de quatre mois de congé par an.
d'avancer des contre-vérités aussi sordides et erronées, rien que pour se dédouaner La planque idéale. Absolue. Je termine en disant que si Benghebrit a des rejetons
par rapport à l'opinion publique. La presse, et je le dis en connaissance de cause, moi qu'elle souhaite " caser " dans le milieu de la presse, elle peut le faire sans le moindre
qui y " professe " depuis 1993, est le seul secteur où on recrute sans piston. Normal, piston. Elle qui se dit contre cette pratique. A moins que… Evitons de pousser le boume diriez-vous, puisque les journalistes, diplômés universitaires, travaillant comme des chon plus loin et restons dans des termes polis, policés, lissés, de la… " diplomatie "…
esclaves six jours par semaine (vendredi et jours fériés inclus), ne touchent qu'un tout si, si…
A.O.
F
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Par Ali Oussi
SAVOIR RAISON GARDER
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78
021 73 71 28
ANEP ORAN :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Bureau de Tizi-Ouzou
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Tél : 0551 97 32 08
Impression :
Bureau de Chlef
Ouest : SIO
Centre : SIA
Publicité
Tél : 0774 27 89 49
Tel/fax : 021 71 65 74
Tel/fax : 021 71 67 60
Bureau de Béjaïa
Administration & finance :
QUOTIDIEN NATIONAL
D’INFORMATION
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Tél : 0773 71 99 37
Bureau de Tiaret
Tél : 0541 01 48 97
2
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
23
AIN-TEMOUCHENT
REPORT DE LA VISITE
D'EL HADI OULD ALI
Par B.Abdelhak
On vient d'apprendre, auprès de la cellule de la communication de la wilaya d'Ain-Temouchent, la visite que devait
entreprendre monsieur El hadi Ould Ali, Ministre de la
Jeunesse et des Sports , à travers la wilaya d'Ain-Temouchent,
le 12 avril 2016 , a été reportée à une date ultérieure.
B.A.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
04:49 12:49 16:30
19:22 20:43
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2169 - JEUDI 14 AVRIL 2016 - PRIX 15 DA.
Mohamed Abdoun
COUP DES… PETS DANS L'EAU
" Qu'ils le disent enfin qu'ils disent
ce qu'ils veulent "
Anaya
" Je sais depuis déjà / Que l'on meurt
de hasard / en allongeant le pas "
Jacques Brel
- Donc, c'était juste une question de prière. Ne me dis
pas qu'ils ont prié en public sur la pelouse. Et qu'en estil des supporters ?
- Eh ben, justement, c'était même pas ça.
- Ah bon !
- La police des rues(mœurs et meurs) a tout simplement
décidé que la coiffure d'un joueur avait de quoi exciter
les nanas qui regardaient le match (à partir de chez elles
bien sur, et en présence d'un mahrem bien sur aussi), et
qu'il fallait donc qu'il passe illico chez le coiffeur…
- Il devait avoir un crâne franchement obscène, pire que
nos footballeurs qui se rasent à l'Iroquois, laissent pointer des crêtes cocufiées, pardon coq-et-fier, ou bien
pareils à ceux de ces jeunes écervelés qui sillonnent les
rues (ainsi que leurs cheveux) à longueur de journée.
- Absolument pas. Il avait une coiffure parfaitement normale.
- Mais alors, pourquoi ce remue-ménage ?
- Quand on l'esprit mal-tourné, il est normal qu'on voie
le mal (et le mâle) partout…
- Ayhouh !
M.A.
VIOLATIONS DES DROITS DE L'HOMME AU MAROC
LE CHEF DE LA DIPLOMATIE UE INTERPELLÉ
Par Rafik Bakhtini
e 7 janvier 2016
enseignants stagiaires ont manifesté
pacifiquement dans six villes
marocaines contre deux nouveaux décrets réduisant leurs
allocations et menaçant la
sécurité de leur emploi. Les
forces de sécurité marocaines
les dispersèrent en utilisant
des méthodes violentes, faisant des dizaines de blessés
nécessitant des soins médicaux d'urgence", a écrit l'eurodéputé Jordi Sebastia dans sa
question adressée à la Haute
représentante de l'Union européenne aux Affaires étrangè-
"L
res et la politique de sécurité.
Selon ce député, "la répression a été particulièrement
violente à Inezgane, une localité du sud-ouest marocain, où
les éléments de preuve
recueillis suggèrent que la
force utilisée par la police était
bien au-delà de ce qui est
nécessaire pour obtenir la dispersion". L'eurodéputé Jordi
Sebastia a fait remarquer, en
outre, que "les normes internationales des droits de
l'Homme limitent l'utilisation
APC de Bir El Djir
LE MAIRE SUSPENDU
Le président de l'Assemblée populaire communale de Bir
El Djir (Est d'Oran), faisant l'objet de poursuites judiciaires, a
été suspendu de ses fonctions mardi soir, ont annoncé mercredi les services de la wilaya. Cette mesure prise par le wali
s'explique par le fait que cet élu est poursuivi pour des faits
s'opposant à ses missions électorales. "Ces faits nécessitent
la suspension du mis en cause, conformément à l'article 43
du code communal du 22 juin 2011, jusqu'à l'annonce de la
décision de la juridiction compétente", indique-t-on de même
source. Le directeur de la réglementation et des affaires
générales (DRAG) ainsi que le chef de la daïra de Bir El Djir
ont été chargés d'organiser une élection par les membres de
cette APC d'un nouveau P/APC par intérim. L'opération est
prévue pour ce mercredi, ajoute-t-on.
de la force par la police aux
situations de force majeure",
et qu'en vertu de l'article 21
du Pacte international relatif
aux droits civils et politiques,
"les autorités marocaines ne
peuvent imposer des restrictions aux manifestations". Il a
exhorté, à ce titre, Mme
Mogherini à exprimer dans le
cadre du dialogue politique
entre les deux parties, les
préoccupations de l'UE
concernant la "virulente
répression policière" qui s'est
abattue sur les enseignants
stagiaires au début du mois
de janvier dans plusieurs vil-
les du royaume.
Il l'a également appelée à
mettre la question des violations des droits de l'Homme à
l'ordre du jour de la prochaine
session du dialogue politique
entre l'UE et le Maroc. Des
milliers d'enseignants stagiaires qui manifestaient depuis
plusieurs semaines dans plusieurs villes marocaines pour
réclamer la suppression de
deux décrets ministériels
controversés, ont été violemment réprimés par les forces
de l'ordre. "La police marocaine a attaqué et battu des
enseignants stagiaires qui
manifestaient pacifiquement le
7 janvier 2016, blessant des
dizaines d'entre eux", a indiqué l'organisation de défense
des droits de l'Homme Human
Rights Watch dans un communiqué publié le 18 janvier.
"Certains manifestants ont été
grièvement blessés à la tête,
ce qui a nécessité des soins
médicaux d'urgence", poursuit
l'organisation basée à New
York qui a mené plusieurs
entretiens téléphoniques avec
des enseignants stagiaires
blessés à Inezgane, ville
mitoyenne d'Agadir.
R.B.
Explosion d'une mine au Mali
UN SOLDAT FRANÇAIS TUÉ
Un soldat français a été tué
mardi matin dans l'explosion
d'une mine contre son véhicule blindé au cours d'une
opération dans le nord du
Mali, a annoncé la présidence
française dans un communiqué. D'autres soldats ont été
blessés dans l'explosion,
ajoute l'Elysée sans préciser
leur nombre. Le président
français François Hollande a
"exprimé son profond respect
pour le sacrifice de ce jeune
soldat au service du pays",
selon le communiqué de
l'Elysée. Plusieurs terroristes
présumés ont été arrêtés
au cours des derniers jours
dans le centre du Mali par les
forces de sécurité maliennes,
qui ont également saisi
d'importantes quantités
d'armes de guerre.
IL A APPELÉ LES DÉPUTÉS
DE L'APN À ÉLEVER
LE NIVEAU DU DÉBAT
LE COUP
DE GUEULE
DE LOUH
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2169 - JEUDI 14 AVRIL 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
Page 3
LAKHDAR EZZINE
TIRE SA RÉVÉRENCE
CONDOLÉANCES
Le Directeur de publication ainsi
que l'ensemble du personnel du
quotidien Tribune des Lecteurs,
très affecté par le confrère, l'ami et
le doyen Abdelkrim Lakhdar
Ezzine, présentent à sa famille
ainsi qu'au personnel du journal "
Confluences ", dont il était
Directeur de publication, leurs
condoléances les plus attristées, et
les assurent de leur soutien et de
leur sympathie en ces douloureuses circonstances.
Puisse le Tout Puissant accueillir
le défunt en son vaste paradis.
A Dieu nous appartenons,
et à Lui nous retournons.
62% DES PROMOTEURS IMMOBILIERS NE
SONT PAS INSCRITS AU TABLEAU NATIONAL
NAGEURS EN
EAUX TROUBLES
Journaliste émérite et artiste
à la plume sensible
Le directeur de la publication
d'"Algérie Confluences", Abdelkrim
Lakhdar Ezzine est décédé mardi
à Médéa, à l'âge de 66 ans, des
suites d'une longue maladie, a-t-on
appris auprès du journal. Lakhdar
Ezzine était un ancien journaliste
d'"Algérie Actualité" dans les
années 70, où il a notamment
brillé dans la rubrique sportive. Le
défunt a également fait un passage à l'APS et travaillé au quotidien El Moudjahid. Il fonde dans
les années 90, avec l'ouverture du
champ politique et médiatique
l'hebdomadaire "le Chroniqueur",
qui deviendra plus tard "Algérie
Confluences". Versé également
dans la littérature, Lakhdar Ezzine
écrira deux romans "La danses du
Hibou" et "Vague à l'âme", dans
lesquels il a tenté de cerner les
contours de la société algérienne,
qui a perdu ses repères et où la
notion de valeurs avait perdu toute
sa signification. Journaliste, chroniqueur et éditorialiste et poète
Lakhdar Ezzine est parti en laissant derrière lui un riche parcours.
Connu pour son humilité et son
dynamisme, le défunt sera enterré
mercredi dans sa région natale à
Médéa, après la prière d'El Dohr.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Il est de notoriété publique que beaucoup de promoteurs arnaquent leurs clients
soit en finançant les constructions avec leurs argent avant de revendre les
appartements finalisés à d'autres, soit en réalisant des " choses " absolument pas
conformes au cahier des charges initial. Ce chiffre, fourni par le ministère de
l'Habitat, vient conforter un constat aussi alarmant.
LIRE EN PAGE 5
PH. Hafida
La chef de la diplomatie
européenne, Federica
Mogherini, a été interpellée
sur les violations des droits
de l'homme au Maroc,
notamment sur les
manifestations pacifiques
des enseignants stagiaires
"violemment réprimées"
par les forces de l'ordre.
HITLER ET BEN LADEN
TOUJOURS VIVANTS ?
Page 6
COMMENT-TAIRE
- En ce bas monde, tout devient possible. Absolument
tout.
- Même l'impossible.
- Tout ce qu'on pensait un jour impossible, deviendra possible le lendemain, pour peu que la folie de l'Homme
(avec grande-hache, pas touche les correcteurs. Merci),
l'y pousse avec l'inexorable force voulue.
- Ok. Et qu'est-ce qui motive ou inspire ces pensées philosophiques dignes d'un asile d'aliéné ?
- Figure toi que…
- Que quoi ? Qui ? Comment ? Où ?
- En Arabie c'est où dites, y z'ont tété obligés de stopper
un match de foot…
- Bof, normal. Je suppose que c'était leurre, pardon,
l'heure de la prière. C'est courant dans ce bled, même si
la plupart ne sont pas vraiment croyants. D'où leur
excès de zèle, leur indicible et incommensurable " matuvisme ".
- J'adore ce nouveau mot. Le matuvisme. Il peut même
se conjuguer à tous les temps. Et tous les tons aussi.
Comme tu vois, j'aime matuvismer. Et donc, je ne m'en
prive pas.
ET AINSI VA L'HISTOIRE MODERNE
L'OTAN À PROPOS DE LA LUTTE
CONTRE LE TERRORISME
LE RÔLE
DE L'ALGÉRIE
MIS EN RELIEF
L'Algérie est "attachée" au développement
d'un dialogue "responsable et fructueux"
avec l'Organisation du traité de
l'Atlantique du nord (OTAN), a indiqué
hier un communiqué du ministère des
Affaires étrangères (MAE).
Page 4
APC DE BIR EL DJIR
LE MAIRE SUSPENDU
Le président de l'Assemblée populaire
communale de Bir El Djir (Est d'Oran),
faisant l'objet de poursuites judiciaires, a été
suspendu de ses fonctions mardi soir, ont
annoncé mercredi les services de la wilaya.
Page 24
LA CORRUPTION GANGRÈNE TOUT EN ALGÉRIE
POUR QUAND
" ALGÉRIA PAPERS " ?
Page 3
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
1 878 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content