close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
DRAA BEN KHEDDA
UN JEUNE HOMME TROUVÉ
MORT DANS SA CHAMBRE
Un jeune homme répondant B. F. âge de 37 ans a été trouvé mort
dans sa chambre au domicile familial sis Cité Nouvelle de
Draa Ben Khedda, dans l'après- midi du mercredi. La victime
revenait d'une séance de sport et aurait pris sa douche et il a mis
beaucoup de temps pour ressortir. La famille prise de panique,
força la porte et trouva son fils étendu par terre. Alertée la protection civile l'évacue à la polyclinique de Draa Ben Khedda
où le médecin soupçonna une mort suite à un arrêt cardiaque.
Le corps de la victime est transférée à la morgue du CHU de TiziOuzou pour les besoins d'une autopsie.
R.D.
FUSILLADE
À BRUXELLES
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
OFFRE D'EMPLOI
Tribune des Lecteurs recrute
correspondants qualifiés
à Béjaïa, Tiaret et Tlemcen.
Les candidats intéressés sont priés d'adresser
leur CV à l'adresse mail suivante :
[email protected]
ou bien se présenter à l'adresse du journal,
sis, au 11, rue Abane Ramdane, Alger-Centre.
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2146 - VEND 18 - SAM 19 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
Lutte contre le trafic de drogue
DEUX SUSPECTS EN FUITE
Par D.A et APS.
Le parquet fédéral belge s'est
exprimé ce mercredi 16 mars à
Bruxelles au lendemain d'une
spectaculaire opération de police
belgo-française liée aux attentats
de Paris de novembre, lors de
laquelle un suspect armé d'une
Kalachnikov a été tué.
ors de la conférence de presse
du parquet fédéral belge débutée
à 10 h 30 ce mercredi 16 mars,
les premiers éléments sur la vaste opération anti-terroriste qui a eu lieu mardi
15 mars dans les rues de Bruxelles ont
été dévoilés. On apprend ainsi que le
suspect tué mardi soir à Bruxelles est un
Algérien né en 1980.
Deux autre suspects sont toujours en
fuite et activement recherchés. Un drapeau du groupe Etat islamique et un
livre sur le salafisme a été retrouvé dans
l'appartement perquisitionné ce mardi
15 mars. Un conseil national de sécurité, qui réunit les principaux ministres et
responsables des services de sécurité
belges,
est
également
attendu
aujourd'hui. L'identification du suspect
tué "est en cours", a indiqué mardi le
parquet fédéral belge, précisant toutefois qu'il ne s'agissait pas de Salah
Abdeslam. Une source policière française avait expliqué plus tôt que l'opération de mardi ne le visait pas mais
concernait "l'entourage d'un ou plusieurs des 11 inculpés belges". Trois
policiers belges et une collègue française ont été légèrement blessés au
cours de leur intervention, ont précisé
les autorités. Cette policière française
"était présente dans le cadre d'une
équipe d'enquête conjointe entre le parquet fédéral (belge) et le parquet de
Paris", a précisé mardi à la presse le
ministre belge de la Justice, Koen
Geens. "On ne s'attendait pas à ce qui
s'est passé cet après midi", a-t-il ajouté.
"Nous constatons que nous avons eu
beaucoup de chance. Quatre de nos
agents ont été blessés légers, ça aurait
pu être un drame, nos agents de police
continuent de travailler sur le terrain", a
déclaré le Premier ministre belge
Charles Michel dans une brève déclaration à la presse en milieu de soirée
mardi. "Nous avons été immédiatement
informés que dans le cadre d'une per-
Double attaque terroriste au Niger
QUATRE MORTS PARMI
LES FORCES DE SÉCURITÉ
rois gendarmes nigériens ont été
tués jeudi dans l'ouest du Niger
au cours d'une attaque tandis qu'un
militaire a péri dans un attentat à l'est
du pays, a indiqué le ministre nigérien
de l'Intérieur, Hassimi Massaoudou.
Ces deux attaques terroristes au
Niger interviennent à trois jours du
second tour dimanche de l'élection
présidentielle. L'attaque a été attribuée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l'attentant au groupe terroriste Boko Haram. "A Dolbel (à la
frontière avec le Burkina Faso), trois
gendarmes ont été tués sur un marché par des hommes armés" tandis
qu'"à 3.000 km de là, à Bosso (frontière avec le Nigeria), des kamikazes
se sont fait exploser au contact d'un
détachement, faisant un blessé grave
Cinq individus activant dans le cadre d'un
réseau international de trafic de stupéfiants
ont été arrêtés par les services de la
Gendarmerie nationale d'Alger,qui ont saisi
plus de 7 quintaux, et 55 kg de stupéfiants,a
indiqué mercredi un communiqué du
Commandement de la Gendarmerie nationale. Le groupement territoriale de la
Gendarmerie nationale d'Alger a reçu des
informations selon lesquelles un réseau international de trafic de stupéfiants exerçait dans
plusieurs wilayas du pays, et au niveau des
communes et quartiers de la capitale, dans
une tentative d'accéder au port d'Alger pour
acheminer les stupéfiants vers l'étranger, souligne le communiqué. Les informations révélaient que plusieurs narcotrafiquants étaient
derrière cette bande qui s'adonnait aussi au
trafic de drogue au niveau des frontières
ouest du pays, précisément dans la wilaya de
Tlemcen, sans toutefois épargner les wilayas
du centre, a précisé le document. L'enquête
diligentée par la brigade territoriale de la
Gendarmerie nationale à Chéraga a permis
de suivre les mouvements de cette bande criminelle de l'ouest du pays jusqu'à son arrivée
à Alger, selon la même source. Un camion a
été intercepté sur la route nationale au niveau
de la commune de Chéraga (Ouest d'Alger), il
avait à son bord 7 quintaux et 55 kg de drogue. Poursuivant l'enquête pour le démantèlement de la bande de malfaiteurs et la saisie de
la drogue avant sa commercialisation, et son
acheminement vers le port, les officiers
enquêteurs au niveau de la route reliant
Chéraga à Ouled Fayet ont interpellé deux
personnes qui étaient à bord d'un véhicule de
luxe, avec en leur possession une quantité de
cocaïne destinée à la consommation alors
qu'ils s'apprêtaient à réceptionner ladite marchandise, a indiqué la même source. Des
enquêteurs de la gendarmerie nationale ont
été dépêchés à Tlemcen où ils ont procédé à
l'arrestation de deux autres personnes avec
en leur possession une somme d'argent
estimé à 39 millions de centimes ainsi que des
équipements divers (jumelles, télescope,
appareil électronique, portables, et autres), a
ajouté le communiqué. L'enquête a révélé que
les mis en cause ont eu des contacts à l'étranger pour acheminer la drogue à partir d'un
pays voisin à l'effet de la commercialiser aussi
bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays avec
la complicité d'autres acolytes. Un cinquième
accusé a été également arrêté dans la wilaya
de Tébessa, alors que les recherches se poursuivent concernant six autres individus identifiées se trouvant en état de fuite. Les cinq mis
en cause ont été présentés mercredi devant le
procureur de la République près le tribunal de
Chéraga, qui a ordonné leur mise en détention préventive en attendant leur comparution
devant la justice, a conclu le communiqué.
D.A et APS.
L
T
ARRESTATION DE CINQ
NARCOTRAFIQUANTS
qui a succombé et deux blessés
légers", a relaté le ministre. A Dolbel,
zone proche du Mali et du Burkina
considérée comme "très dangereuse",
les trois gendarmes ont été tués par
balles. "L'attaque a été repoussée,
nous sommes en train de procéder au
ratissage de la zone, on ne connaît
pas le bilan de leur côté (assaillants),
ils sont partis avec leurs blessés et
leurs morts", a-t-il expliqué. A Bosso,
cinq kamikazes ont attaqué un détachement militaire. Quatre d'entre eux
ont réussi à activer leur ceinture d'explosifs, tuant le commandant de la
place de Bosso.
Le cinquième kamikaze, une fillette,
selon la même source, a été abattu.
Il n'est fait état d'aucune victime civile
lors de ces attaques.
quisition, les forces de l'ordre ont
essuyé des tirs. Il s'en est suivi des opérations de police, qui se poursuivent", a
ajouté M. Michel. L'opération de police a
été déclenchée en début d'après-midi
ce mardi 15 mars après qu'une perquisition qui s'est transformée en fusillade
rue du Dries, dans la commune bruxelloise de Forest, dans la banlieue de
Bruxelles. "Lors de cette opération, une
ou plusieurs personnes ont immédiatement ouvert le feu sur les policiers dès
l'ouverture de la porte par les forces de
l'ordre", a rapporté le parquet fédéral.
Le calme était progressivement revenu
dans la soirée à Forest. A minuit mardi,
seul un petit périmètre restait sécurisé
par la police sans que l'on sache précisément, à ce moment, si des hommes
étaient encore recherchés. Des membres des forces spéciales, le visage
recouvert d'une cagoule, étaient toujours visibles dans la rue où s'est
déroulé la fusillade. De nouvelles perquisitions se sont déroulées à Forest en
fin de soirée, selon les médias locaux.
Onze personnes ont été inculpées à ce
jour en Belgique en lien avec les attaques du 13 novembre 2015.
L'enquête a montré que ces attentats
avaient été largement préparés et coordonnés depuis Bruxelles. Huit de ces
onze inculpés sont toujours en détention
provisoire. Salah Abdeslam, et son ami
Mohamed Abrini, originaire comme lui
de la commune bruxelloise de
Molenbeek, n'ont toujours pas été
appréhendés. Salah Abdeslam, 26 ans,
soupçonné d'avoir eu au moins un rôleclé de logisticien dans les attentats de
Paris, s'est évaporé dans la nature
depuis son exfiltration de la capitale
française jusqu'à Bruxelles par des
amis, le lendemain des attaques.
ENSEIGNANTS CONTRACTUELS
MENACE D'UNE
DÉMISSION
COLLECTIVE
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
Page 2
8ÈME ANNÉE - N° 2146 - VENDREDI 18 - SAMEDI 19 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
LOGEMENT-LPP
ABDELMALEK SELLAL:
REMISE DES DÉCISIONS
DE PRÉ-AFFECTATION
" TOUT POUR
UNIFIER LES
RANGS ARABES "
Page 5
RETOUR DE L'ENFANT PRODIGE
L'homme, qui a longtemps trôné à la tête du secteur hautement stratégique de l'énergie
et des mines, incarne aujourd'hui, comme le souligne Amar Saadani, chef de file du FLN ,
l'exemple même du " cadre compétent que l'on marginalise, contre lequel on commet
des injustices, envers lequel on se montre ingrat, et que l'on finit par réhabiliter.
Lire en page 3
Mieux vaut en rire
400 athlètes prennent part à Tizi Ouzou
e coup d'envoi du championnat
national "Kung Fu Wushu" a été
donné dans la matinée d'hier du vendredi à la salle omnisports Said
Tazrout Nouvelle Ville de Tizi Ouzou.
Près de 400 athlètes filles ont pris part
à cette compétition nationale qui se
poursuivra jusqu'à aujourd'hui Samedi.
Les participantes pour rappel issues
de 28 wilayas du pays, représentant
les deux catégories cadet et junior,
nous a indiqué M Metahri, le président
de la ligue des arts martiaux de Tizi
L
Ouzou .Tout les moyens ont été mis
en place pour l'accueil des délégations
, arrivées dans la journée du jeudi et le
bon déroulement de cette compétition,
a-t-il précisé. La cérémonie de clôture
sera marquée par la remise des récompenses au lauréates prévue pour
l'après midi du Samedi, ajoute la même
source. Organisé pour rappel par la
fédération algérienne des arts martiaux,
le comité national du "Kung Fu Wushu"
en collaboration avec la direction de la
jeunesse et sports et la ligue de arts
martiaux de Tizi Ouzou.
R.D.
Page 4
CHAKIB KHELLIL REÇU EN GRANDES POMPES À ORAN
Championnat national du "Kung Fu Wushu"
Par Roza Drik
www.tribunelecteurs.com
ELLE A CESSÉ SES ATTAQUES CONTRE
LE " CITOYEN " CHAKIB KHELLIL
L'ABDICATION
DE LOUISA HANOUNE
Page 3
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
La lutte contre la violence en milieu scolaire
Signature
d'une convention
Par Imen.Hamadache
es violences scolaires
constituent
aujourd'hui un facteur déstabilisant de l'équilibre des établissements
scolaires. On constate
actuellement un vif débat
dans lequel enseignants
et les parents sont partie
prenante pour designer les
responsables
de
cet
aspect de la déliquescence de l'école algérienne. Pour mettre fin à ce
phénomène qui déstabilise
l'enseignement, les ministères de l'Education nationale, de l'Intérieur et des
collectivités locales et de la
Défense nationale représentée par le commandement général de la
Gendarmerie nationale,
ont signé jeudi dernier à
Alger une convention
cadre visant à lutter contre
la violence en milieu scolaire.
Le document a été signé
par
la
ministre
de
l'Education
nationale,
Nouria Benghebrit, et le
ministre de l'Intérieur et
des collectivités locales,
Nouredine Bedoui, le commandant
de
la
Gendarmerie nationale le
général-major,
Menad
Nouba, et le directeur
général de la Sûreté nationale, le général major
Abdelghani Hamel.
Dans une conférence de
presse animée conjointement avec la ministre de
l'Education, M. Bedoui a
assuré que l'école "est la
ligne rouge à ne pas franchir", soulignant que le
gouverne-
L
ment "est déterminé à lutter contre toutes les formes de violence à travers
l'adoption de nouvelles
mesures à même de
réduire la dangerosité de
ce phénomène".
Mme Benghebrit a affirmé,
de son côté, que la lutte
contre la violence en milieu
scolaire passe par la "prévention et la sensibilisation
en privilégiant le dialogue
et la médiation, en redoublant de vigilance, et en
bannissant l'impunité par
l'application de la loi".
Elle a indiqué, à cette
occasion, qu'elle travaillera
avec les parties signataires
pour "faire de l'école un
espace protecteur et protégé" réaffirmant son souci
de prendre en charge ce
phénomène
d'une
"manière globale et permanente et non de façon partielle et conjoncturelle".
Mme Benghebrit a appelé
les acteurs du système
éducatif à "développer le
civisme chez les élèves,
à leur inculquer l'amour
É ditorial
de la patrie et la fierté de
l'identité algérienne, et à
promouvoir les valeurs en
rapport avec les constantes nationales". Dans ce
contexte, la ministre de
l'Education nationale a
indiqué qu'une cellule de
suivi et de traitement des
données relatives au phénomène de la violence a
été mise en place au
niveau de l'Observatoire
national de l'éducation et
de la formation. M. Bedoui
a appelé, aussi, à "sécuriser et à assainir le système
éducatif", estimant que
"les tentatives visant à le
désigner
comme
un
espace non sécurisé ont
pour but de déstabiliser
l'Etat". Il a ajouté que cette
convention tend à "instaurer la quiétude dans le
milieu scolaire pour assurer les conditions favorables à une bonne scolarité
et inculquer les bonnes
valeurs morales permettant de former l'élève d'aujourd'hui en tant que pilier
de l'avenir du pays dans
tous les domaines". De
sont coté, le généralmajor, Menad Nouba a,
pour sa part, indiqué que la
convention "constitue un
outil pour le renforcement
de la coordination et de la
collaboration entre les
ministères de l'Education,
de la Défense et de
l'Intérieur conformément
aux directives contenues
dans le programme du
gouvernement".
Le commandant de la
Gendarmerie nationale a,
quant à lui, souligné l'importance de la convention
en raison, a-t-il dit, de la
"recrudescence du phénomène de la violence en
milieu scolaire" réaffirmant
l'engagement
de
la
Gendarmerie nationale à
apporter "l'aide nécessaire
aux responsables des établissements scolaires lors
de l'accomplissement de
leurs missions".
De son coté, le généralmajor, Abdelghani Hamel,
a rappelé le plan sécuritaire mis en place par la
Sûreté nationale pour protéger les établissements
scolaires ainsi que les
enfants scolarisés contre
"tous les dangers (agressions physiques et psychologiques) et assurer le bon
fonctionnement du système éducatif et le bon
déroulement des examens
officiels".
Il a également rappelé les
campagnes de sensibilisation organisées par la
sûreté nationale pour sensibiliser le milieu scolaire à
la préservation de l'environnement et au rejet de
toutes formes de violence.
I.H.
Enseignants contractuels
Menace d'une
démission collective
Q
Illusions perdues
2
Quotidien national d’information
LAB
H
E
T
)
E
D
S
A
P
(
Prévu pour Avril prochain, le concours de recrutement des enseignants concernera exactement
28 084 postes pour les trois paliers de l'Education.
" Un nombre important mais insuffisant " aux yeux
du secrétaire général du Conseil des lycées algériens (CLA), Idir Achour. L'interlocuteur qui animait,
hier, une conférence de presse conjointement avec
les représentants des enseignants contractuels, à
Alger, s'est exprimé sur plusieurs volets concernant
le secteur de l'Education, notamment le prochain
concours de recrutement qui exclu l'expérience
professionnelle. Il indique surtout que le nombre de
postes concernés ne sont pas suffisant. Selon lui,
le secteur a besoin de pas moins de 48 000 postes
budgétaires afin de combler le manque d'enseignants. " Nous considérons qu'il serait de l'idéal
que les 28 000 prévus soient destinés pour le
recrutement par la voie du concours, tandis que 20
000 autres seront réservés à l'intégration des
contractuels " propose-t-il. Le SG du CLA, rappelle
que loi autorise que le recrutement contractuel que
pour la catégorie des corps communs. Or, le recrutement d'enseignants par cette voie se fait par
dérogation. Une dérogation qui fait office de loi,
estime-t-il. Quelle voie vont de ce fait entreprendre
les enseignants contractuels pour faire entendre
leur doléance? Bachir Saidi, président du Comité
national des enseignants contractuels aborde trois
éventualités. Il annonce un sit-in pour la semaine
en cours dans la capitale. Dans le cas échéant,
ajoute-il, le recours à la grève de la faim ou une
démission collective des contractuels qui couvrent,
fait-il savoir, 90% de certains établissements scolaires du pays. L'intervenant a largement critiqué
les propos " contradictoires " de la ministre de
l'Education sur leur cas. " Nous soulevons une
doléance légitime celle de nous voir intégrés après
de longues années de précarité. Une précarité que
nous avions accepté pour acquérir cette expérience professionnelle dans l'espoir qu'un jour on
soit dans des postes permanents. Etre enseignant
ne peut être évalué à travers une épreuve écrite
mais sur le terrain. Quand la ministre dit qu'il ne
peut y avoir une intégration pourquoi celle-ci a été
faite en 1992, en 2001 et en 2011. Comment pourrait-elle faire égaler des enseignants déjà présents
sur le terrain à d'autres qui n'ont jamais exercé le
métier " s'est-il interrogé. Le porte-parole des
contractuels dénonce notamment une décision unilatérale de la tutelle concernant les modalités et critères de sélection dans le prochain concours de
recrutement. Il estime que l'épreuve écrite, la seule
prévue pour accéder à un poste d'enseignant, facilitera encore plus la manipulation et la tricherie
dans les résultats finaux. M. Saidi, rappelle que les
enseignants contractuels refusent par principe de
participer au concours prévu pour le mois d'Avril.
N.A.
Des photos satellites
russes au secours
de l'Algérie
- Il parait que la révision des programmes scolaires sera confiée à
une commission interministérielle.
- Benghebrit à la tête de l'éducation depuis plusieurs années. Son
délai de grâce a expiré depuis belle
lurette. Elle nous a bernés, elle
nous a bercé, évoquant même des
tablettes pour les potaches. Or, rien
n'a été fait. On continue d'abrutir
les marmots, et de leur faire porter
des cartables tellement lourds
qu'ils leur cassent le dos.
- Attends, mais cette fois c'est
même pas elle qui en fait l'annonce.
- Ah bon ! c'est qui alors ?
- Mohamed Aissa.
- Le ministre des Affaires religieuse
?
- Exactement.
- Tu penses qu'il y aura plus d'éducation religieuse, et que le premier
cours ne parlera pas de la manière
de laver les morts ?
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
.fr
[email protected]
mo
:
se
Une seule adres
a Russie aurait fourni à l'Algérie des photos
illustrant les mouvements des groupes terroristes au niveau de ses frontières avec la
Tunisie, la Libye, le Maroc, le Mali, le Niger et la
Mauritanie, selon une source rapportée par le journal Assabeh. il s'agirait de 500 photos prises par des
satellites russes qui auraient permis aux forces
armées algériennes de déjouer plusieurs attentats,
indique la même source. C'est dans le cadre d'une
coopération militaire entre les deux pays, que
l'Algérie aurait sollicité l'aide des forces russes en
vue d'intercepter les mouvements des terroristes sur
son territoire.
L
i la chute des cours du pétrole n'a pas eu un impact
direct sur les finances d'Algérie Telecom, elle en a eu
sur le dinar. La dévaluation de la monnaie locale a, par ricochet, pesé négativement sur les capacités financières
d'Algérie Télécom, dans la réalisation de ses projets télécoms. En tant qu'invité de la chaîne Dzaîr News, le weekend dernier, Azouaou Mehmel (photo) le président directeur
général de l'opérateur historique des télécommunications, a
expliqué que la société allait s'endetter pour mener à bien
ses travaux de modernisation et d'extension réseau.
Actuellement, Algérie Telecom est en négociations avec des
banques locales pour des emprunts obligataires, a révélé
Azouaou Mehmel. Pour lever le quiproquo qui pourrait
découler de la réduction de la capacité financière d'Algérie
Telecom à cause de la dévaluation du dinar, Azouaou
Mehmel a souligné que c'est le dinar qui se porte mal et non
les finances d'Algérie Telecom.
S
Oh oui !
Mohamed VI, souverain
marocain
e roi Mohamed VI,
avec son comportement, a réussi à se mettre à
dos tout le monde, ses
sujets, l'ONU, les pays africains et même certains de
ses soutiens les plus inconditionnels. Il touche bel et
bien le fond…
L
L
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
" Le communiqué des Nations
unies diffusé lundi-soir pour
dénoncer les attaques du Maroc
contre le secrétaire général de
l'ONU, Ban Ki-moon, est une
révolte légitime contre le
comportement irresponsable de
Rabat ", Ahmed Boukhari,
représentant du Front Polisario
auprès de l'ONU.
En baisse
e retour par la grande
porte de Chakib Khellil, la
cérémonie qui lui a été réservée
par le wali d'Oran au sein du
salon d'honneur de l'aéroport
d'Essenia est la preuve formelle
que cet ancien ministre a de
nouveau le vent en poupe…
Quotidien national
d’information
Il était temps que ce
royaume, pour qui les
violations du droit
international constituent une
règle permanente, soit enfin
rappelé à l'ordre. L'impunité
éternelle, cela n'existe pas…
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
Chakib Khellil, ancien ministre
de l'Energie et des mines
Quotidien national d’information
" Le Secrétaire général a fait part
de sa stupéfaction concernant la
récente déclaration du
gouvernement du Maroc et a
exprimé sa profonde déception et
sa colère au sujet de la
manifestation qui a été mobilisée
dimanche, et qui l'a visé en
personne ", extrait d'un
communiqué officiel rendu public
par l'ONU.
Algérie Telecom prépare
un emprunt obligataire
En hausse
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
Par Nabila.A
je touche du doigt au quotidien les énormes injustices qui caractérisent cette planète entre ses deux
hémisphères, nord et sud. Je l'admets, oui, sans
jamais chercher à fermer les yeux, admettre cela
uelques jours à peine après les attentats
comme une règle établie, me battant avec les maiterroristes coordonnés qui ont visé la
France, j'avais fini par me résoudre à désactiver mon compte Facebook. gres moyens dont je dispose pour tenter de faire basculer un jour cet odieux
Je n'en pouvais plus de cette obséquiosité déployée par beaucoup, beaucoup trop, (dé)ordre des choses. Je l'admets, oui. Mais pas quand cela vient de mes pairs,
de mes " amis " virtuels ou pas, devenus tous français, versant des larmes en sur- mes concitoyens, mes amis. Faire cela pour que le visa vous soit renouvelé ou
abondance jusqu'à envisager de remettre en cause une certaine mythologie grec- pour recevoir un petit sucre du maître adoré. Ah, quelle vie, quelle vilenie abhorrée
que en envisageant de remplir enfin le tonneau des Danaïdes… J'avais honte à !
leur place. Me sentais aussi mal dans ma peau d'Algérien, subodorant la possibi- Ici, je ne souhaite pas m'épancher sur le fait que c'est aussi la politique injuste des
lité que les Français puissent penser un instant, un seul, que nous serions tous Occidentaux qui alimente et nourrit le terrorisme et cette " radicalisation ". Je
pareils. Rongés jusqu'à l'os par ce terrible " complexe du colonisé " dont je ne fini- défends cette idée depuis près d'une vingtaine d'années. Par exemple, si
rai jamais de parler. On a redoublé d'ingéniosité pour trouver les formules les plus Washington n'avait pas assassiné Saddam, l'EI n'aurait jamais vu le jour. Et si Paris
n'avait pas tué Kadhafi, la Libye ne serait pas
tristes, profondes, touchantes, et chais plus quoi,
devenue aujourd'hui le sanctuaire de ces criminels.
pour exprimer sa tristesse, sa peine, son désespoir
" Faire cela pour que le visa vous soit renouvelé ou pour
Mais là n'est pas le propos. Une série d'autres
et présenter ses condoléances les plus… enfin,
recevoir un petit sucre du maître adoré. Ah, quelle vie, quelle
massacres vient de se produire au Cameroun. La
vous devinez la suite de ces formules creuses,
vilenie abhorrée ! Ici, je ne souhaite pas m'épancher sur le fait
planète n'est pas en émoi. Très curieusement, le
passe-partout, lieux communs sans âme et sans
que c'est aussi la politique injuste des Occidentaux qui
monde n'est pas en émoi en dépit de ce bilan très
amertume, non plus. Facebook aussi avait lancé
alimente et nourrit le terrorisme et cette " radicalisation ". Je
lourd (32 morts et 86 blessés). Il faut dire que cela
une option permettant à tous les gus vivant en
défends cette idée depuis près d'une vingtaine d'années ".
se passe en Afrique, et qu'aucune personne de
France de signaler sur leur compte qu'ils sont tourace blanche, plus précisément européenne, ne se
jours vivants. Cela en avait soulagé plus d'un. Très
vite, j'avais renoncé à débattre tant le vague sentiment de culpabilité, et de honte trouvait parmi les victimes. Les réseaux sociaux en " bruissent " mais pas sur le
surtout, rendait les gens agressifs, sur la défensive, à ne pas prendre avec des pin- sujet. On se focalise sur le Vellud, égérie des socialistes, le livre de Sarkozy, les
cettes. Comment expliquer que, bien entendu, j'éprouvais beaucoup de peine pour nouvelles menaces terroristes qui pèsent sur l'Europe… Désespéré, le cœur serré,
ces victimes innocentes. Mais pas plus, non, pas plus que pour ces dizaines d'au- le crâne en feu, j'en arrive à une conclusion encore plus terrible et plus désespétres morts intervenus à peine quelques jours ou semaines plus tôt, tantôt au Liban, rante (radicalisante, même) que jamais : même un mort potentiel, en projet, même
tantôt au Kenya. Seul la Tunisie a encore droit de cité au chapitre, car ses victimes non advenu, qui ne se produira peut-être jamais, vaut plusieurs dizaines d'autres,
à elles sont très souvent occidentales. Le Mali aussi, tout récemment, lorsque des quand il est européen. Je ne suis pas Charlie. Je ne suis pas Paris. Je ne suis pas
lieux fréquentés par des Européens ont été attaqués. J'en ai donc conclu que nous Bamako. En revanche, je suis… désespéré !
M. A.
ne sommes pas tous égaux devant la mort. Je l'admets d'autant plus volontiers que
Par Mohamed Abdoun
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
Quotidien national d’information
JH 30 ans cherche emploi comme chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute éducatrice,
femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue, prof de français.
Tel : 0561 64.77.00 - 0561 64.77.47
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aidecuisinier, barman, plongeur, femme de ménage,
hébergement assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
Cherche commerciaux H/F pour ste imp-exp.
située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
Entreprise de travaux de bâtiment à Tizi Ouzou recrute
pour la gestion de ses projets un ingénieur ou un
DEUA en génie civil expérimenté 5 ans au minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Retraité ancien comptable prend en charge la gestion de stocks titulaire CAP aide-comptable et
libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue comptabilité
décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
PENSION
CADRE octagenaire offre Pension à Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
Cherche femme de ménage tous les jours de
dimanche à jeudi à Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
ELTC English School lance cours en anglais
de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
Société privée cherche secrétaire de direction 2
ans d'expérience langue arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Boulevard Bougara, à proximité de l'embassade de
Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D,
électronique, maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel : 021 27.59.36/73 - 0551 95.90.00
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset
Kord (Roland+Gestenter) et Sormz- 1 platiniste, 1
massicotier, infographe (femme).
Tel : 0550 48.20.01 - 0560 91.76.87
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes (H/F) polyvalent, ménage et vaisselle et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et 35 ans
habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur 30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia Alger cherche
aide-comptable, expérience professionnelle
1 année minimu libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
JH 26 ans cherche emploi comme chauffeur ou
agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH 37 ans cherche emploi comme chauffeur coursier chez ste étatique ou privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation représentation travaux d'opportunités d'appoint consulting.
Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U,
Prix : 100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour hôtel, avec
cahier de charge, avec acte et livret foncier au
niveau de complexe touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un F4, 11e étage,
avec csdb, véranda, dans un état normal, immeuble
propre, deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore opérationnel.
Tel : 0791 54 15 93 - 0550 80 78 55
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
PROSPECTION :
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage sup.69m²,
avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée,
avec acte et certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Cherche partenariat pour exploit, un terrain industriel de 9000m², en plein centre de la zone industrielle d'El Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2, 1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel : 0561 45 90 94 - 0771 22 69 61
Cherche pour client sérieux, achat d'une ferme
agricole ou terrain de 02 à 05 hectares, dans la
wilaya de Tipasa, Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et meublé top,
2eme étage, sup.78m², deux façades, très bien
situés, avec parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix : 65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Cherche pour client sérieux en attente, achat
d'un terrain agricole, sup. de 02 à 04 hectars,
sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face pâtisserie
Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances donne cours
de langues étrangères (général et technique) français, anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement pour cadres,
universitaires et enfant, en groupe ou en cours particuliers, méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM. Inscription ProAdvances 136, bd Krim Belkacem, Télémly (près
de l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires, cadres et hommes d'affaires, écrit et parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans
la fabrication des produits détergents.
Pour informations : 0558 58.28.71
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme étage, neuf
sup.108m², toutes commodités, chauffage central,
interphone, caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec
acte et livret foncier, Prix : 2000U/Nég.
Tel : 0796 93.23.04 - 0550 22.59.57
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat neuf, jamais
servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230 m² acte commodités nécessaires prix négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
Traiteur El Quona : vous propose (ste ou part) une
gamme de plats repas cité Douzi 03, n° 365 BEZ.
email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
LOCAUX :
Vends local commercial à Tizi Ouzou lotissement
Bouzar Krim Belkacem superficie de 60 m² très
bien aménagé en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
Publicité
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Direction de la Santé et de la Population de la Wilaya d'Oran
Etablissement Hospitalier Spécialisé en Pédiatrie
Pr Boukhroufa A.E.K Canastel
TERRAIN :
H 40 ans marié sérieux cherche emploi comme
agent de sécurité, tourneur ou équivalent et
accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock, gestion person.chargé
moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
JH 30 ans chef de rang, diplôme en restauration en
2007, 7 ans d'exp.en gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
JH possède véhicule cherche poste de travail en
qualité d'agent de sécurité ou chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14 - 0770 48.65.38
J 38 ans cherche emploi dans une entreprise privée
ou étatique en qualité chauffeur léger ou peintre en
bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
JH 30 ans DES (bac+4) en science biologiques
option microbiologie 2 ans d'exp. comme chimiste
cherche emploi
Tel : 0557 26.02.78
Vends lots de terrain à partir de 200m² à kara
Mustapha, wilaya de Boumerdes, avec acte, livret
foncier 8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya 140m² et
175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs Tamda entièrement aménagé et cloturé superficie totale 1 hectare
accès sur la route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain Naadja à la
cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
NIF : 31019820031
- Vu l'arrêté ministériel du 23 rabie al tani 1432 correspondant au 28 Mars
2011 fixant les mentions à porter dans la mise en demeure et le délai de sa
publication.
- Vu le bon de commande notifié par l'établissement.
- Vu la correspondance N°13 du 05/01/2016.
- Vu l'engagement de livraison de 24 h daté du 26/06/2015 prévue dans le
cahier des charges de la SARL SOFAMOR.
- Vu le retard important pour la livraison du consommable spécifique et
instrumentations médico-chirurgicale de la SARL SOFAMOR mise en
demeure.
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60 - Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
- Un délai de 24h est attribuée à la SARL SOFAMOR à compté de la
première date de la parution du présent avis dans la presse nationale , afin
d'honorer ses engagements faute de quoi l'établissement procédera à
l'application des dispositifs réglementaire prévues à cette effet
conformément à l'article N°23 du marché contracté.
Le Directeur
Tribune des Lecteurs - Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
22
C
ANEP 31002824
ciaire aveugle et impitoyable.
Au rythme où vont les choses,
et sans aller jusqu'à spéculer
sur les prérogatives dont ne
jouit que le seul président de la
République, il ne serait pas
exclu que Chakib Khellil
revienne occuper un poste
important au sommet de l'Etat.
Ses compétences, que même
le RCD ne conteste pas, peuvent en effet être d'un grand
secours au pays, en train de
traverser une phase extrêmement difficile avec la réduction
drastique de ses recettes pétrolières. Le dossier reste donc à
suivre…
R. B.
Elle a cessé ses attaques contre le " citoyen " Chakib Khalil
L'abdication de Louisa Hanoune
e retour du 'citoyen'
Chakib Khalil en Algérie
est un ' non évènement' ", a
indiqué, hier, la Secrétaire
générale
du
Parti
des
Travailleurs
(PT),
Louisa
Hanoune, en argumentant que
de nombreux ministres quittent
l'Algérie puis ils rentrent.
" Je rappelle qu'un dossier de
corruption d'une institution
pétrolière
équivalente
à
Sonatrach est l'origine de la
situation dangereuse au Brésil
"L
", a-t-elle indiqué, lors d'une
conférence de la wilaya d'Alger.
Poursuivant : " je dis, dans touts
les cas, que Dieu préserve
l'Algérie ". Louisa Hanoune
avait affirmé, auparavant,
qu'elle détient des éléments
d'une extrême gravité sur une
opération maffieuse à l'international de Chakib Khelil qui a été,
à noter, accueilli par le Wali
d'Oran dans la salle d'honneur
de l'aéroport de la wilaya.
Evoquant le sujet des cadres
emprisonnés dans les années
90s. Hanoune a estimé que la
réhabilitation ou la non réhabilitation de ces cadres sont des
prérogatives exclusives de la
justice qui, ajoute-t-elle, doit
traiter ce dossier et décide en
toute indépendance.
S'agissant de la situation sécuritaire dans la région, la
patronne du PT a estimé que
notre pays est " entouré " par
des volcans, suite aux interventions militaires étrangères,
notamment, en Libye.
" Ces développements très
dangereux nécessitent le renforcement de l'immunité de
l'Algérie et le Front interne pour
faire face aux risques externes
mais aussi pour défendre la
nation et soutenir les efforts de
l'ANP. Comme ça nécessite le
renforcement des ressorts, car
le terrorisme joue sur les frustrations multiples et investie
dans l'ignorance ", a-t-elle
insisté.
Pour Hanoune le renforcement
de l'immunité nationale nécessite, également, la mis en place
d'une démocratie réelle et politique, les libertés et le respect du
multipartisme en réalité et non
pas par une Constitution, dont
ses lois ne sont qu'un " encre
sur papier ". La conférencière a
appelé, dans le même contexte,
à l'achèvement du processus
de la paix et de la réconciliation
par le traitement des dossiers
en suspens et ce, explique-telle afin de tourner la page et
fermer la porte devant les provocations étrangères.
" Nous avertissons car l'orientation économique et sociale du
pays est une source d'angoisse
et d'inquiétude ".
A.M.
Révolution de novembre 1954
Journées d'Etudes sur Algéro-tunisiennes
part, outre la délégation hôte
composée de cadres militaires
et professeurs d'universités
tunisiennes, et présidée par le
Directeur du patrimoine, de l'information et de la culture au
Ministère de la Défense
Tunisienne, des cadres supérieurs du Ministère de la
Défense Nationale, des chercheurs et des universitaires
algériens ainsi que des stagiaires relevant de différentes
Ecoles de l'Armée Nationale
Populaire. Animées par des
- Vu le décret présidentiel N°10-236 du 07/10/2010 portant réglementation
des marchés Publics, modifiant et complète, notamment ses articles 112 et
113.
- Vu la correspondance N°67 du 19/01/2016.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
hakib Khellil, l'ancien
ministre de l'Energie et
des Mines, est rentré
au pays après une absence de
plusieurs années. Ce retour,
intervenu en grandes pompes,
puisqu'il a été reçu au salon
d'honneur de l'aéroport d'EsSenia par le wali d'Oran en personne, s'est voulu être un message médiatico-politiuqe tout
aussi fort que clair. En effet,
Chakib Khellil, que Amar
Saadani s'est évertué à défendre contre vents et marée
quand beaucoup d'acteurs politiques vouaient aux gémonies,
était pourtant supposé être
innocent avant que la moindre
preuve de sa supposée culpabilité n'ait été produite. Ici, ce sont
les preuves de son innocence,
expliquent des sources judiciaires s'exprimant sous le sceau
de l'anonymat, qui ont ainsi été
mises en évidence. A travers
Chakib Khellil, qui donne l'air
d'avoir été la victime collatérale
d'un règlement de compte au
sommet, il semble qu'un message plus général ait été lancé
en direction de l'ensemble des
cadres ayant donné le meilleur
d'eux-mêmes à leur pays avant
d'être marginalisé, culpabilisé
et broyés par une machine judi-
Mise en demeure
A
La SARL SOFAMOR
- Vu le visa du marché N°51/2015
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie
2100m², composé d'une usine, salle de sport, bloc
administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans la zone
Par Rafik Bakhtini
Par Assia Mekhennef
Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière
SERVICES
L'homme, qui a longtemps trôné à la tête du secteur hautement stratégique de l'énergie et des mines, incarne aujourd'hui, comme le souligne
Amar Saadani, chef de file du FLN , l'exemple même du " cadre compétent que l'on marginalise, contre lequel on commet des injustice, envers
lequel on se montre ingrat, et que l'on finit par réhabiliter.
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail : [email protected]
[email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale
qu'étrangère, dispose de nombreux périodiques,
quotidiens, hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce jour.
Soit une colossale collection, une montagne de
papiers, d'infos générales, scientifiques, culturelles, à qui saura s'en servir étudie toute proposition.
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Retour de l'enfant prodige
SALUT pour des considérations purement personnelles, je désire céder les ouvrages suivants à
Quiconque m'écrira par émail
VILLAS :
Quotidien national d’information
Chakib Khellil reçu en grandes pompes à Oran
Cherche achat d'appartements, à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
AVIS DIVERS
SBL English School votre partenaire pour améliorer votre anglais lance nouv. promo 26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
Actualité
Vend des locaux commerciaux, en rdc,
sup.1000m², fini et libre de suite, toutes commodités, situé sur l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de grande marque,
show room ou autre, prix : 30U/m²
Tel : 034 22.31.72 - 034 12.46.29
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un local,
sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
ous l'égide de Monsieur le
Général
de
Corps
d'Armée, Vice-Ministre de la
Défense Nationale, Chef d'EtatMajor de l'Armée Nationale
Populaire et dans le cadre de la
concrétisation des activités de
coopération bilatérale Algérotunisienne dans le domaine de
l'histoire militaire et de la préparation de l'élaboration d'un
ouvrage commun traitant des
différents aspects des relations
historiques entre les deux pays,
notamment durant la Glorieuse
Guerre de Libération Nationale,
la
Direction
de
la
Communication,
de
l'Information et de l'Orientation
a organisé, du 15 au 17 mars
216, au Cercle National de
l'Armée à Béni Messous, des
Journées d'Etudes sur " Les
S
Relations Historiques Algérotunisiennes, notamment lors de
la Révolution de Novembre
1954 ".
Les deux premières journées
ont été consacrées à l'organisation d'ateliers thématiques où
ont pris part des professeurs
chercheurs et des cadres des
deux parties, chargés de la réalisation d'un ouvrage commun
portant sur les relations historiques entre les deux pays.
Au troisième jour, un colloque
scientifique et historique a été
inauguré au nom du Général de
Corps d'Armée, Vice-Ministre
de la Défense Nationale, Chef
d'Etat-Major
de
l'Armée
Nationale Populaire par le
Directeur de la Communication,
de
l'Information
et
de
l'Orientation, auquel ont pris
chercheurs et cadres civils et
militaires algériens et tunisiens,
les interventions dudit colloque
ont porté sur les divers aspects
des relations historiques, à travers la prospection des relations humaines, sociales, économiques et culturelles entre
les deux pays et l'étude de la
complémentarité multiforme
entre les deux peuples et la profondeur tunisienne et son
importance stratégique pour la
Glorieuse Guerre de Libération
Nationale. A l'issue de ces jour-
nées d'études, les deux parties
ont convenu sur des recommandations qui consistent,
entre autres, en l'approfondissement de la recherche historique et le collationnement des
écrits entre les deux pays et
aussi en l'enrichissement du
fond documentaire ayant trait à
la Guerre de Libération
Nationale ainsi que l'approbation du sommaire et des différents thèmes de l'ouvrage commun en cours de réalisation.
R.N.
APN
Reprise des travaux lundi
Assemblée populaire
nationale (APN) reprendra lundi ses travaux pour
examiner les projets de loi
inscrits au titre de la session
de printemps, a indiqué jeudi
un communiqué de l'APN. La
journée de lundi sera consacrée à la présentation et au
débat du projet de loi sur la
normalisation, précise le communiqué publié à l'issue de la
réunion du bureau de l'APN
sous la présidence de M.
Mohamed Larbi Ould Khelifa,
président de l'APN. Le rapport
L'
3
du gouverneur de la Banque
d'Algérie sur les développements de la situation économique et monétaire du pays
sera entendu mardi et mercredi. La séance bimensuelle
consacrée aux questions orales se tiendra jeudi 24 mars.
M. Ould Khelifa a souligné
lors de la réunion du bureau
de l'APN que "le nombre
important des projets de loi
confère aux députés de grandes responsabilités" car, a-t-il
dit, "ils devront les adapter
aux nouvelles dispositions de
la constitution pour le parachèvement des réformes auxquelles le président de la
République M. Abdelaziz
Bouteflika accorde toute la
priorité".
Le bureau a pris connaissance de la décision du
conseil constitutionnel relative
au remplacement d'un député
et de la déclaration de
vacance d'un autre député
pour démission. Il a en outre
examiné des questions relatives aux activités de certaines
commissions permanentes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Mise en échec d'une
tentative d'attaque
terroriste contre
un site gazier
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Petit écran
Abdelmalek Sellal:
" Tout pour unifier
les rangs arabes "
Pas de
Tiguentourine-bis !
La vigilance et l'efficacité
des forces de sécurité
constituent un rempart
imprenable, sur lequel
viennent systématiquement
buter les complots ourdis
par les nombreux ennemis
de l'Algérie.
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a affirmé que l'Algérie ne ménagera aucun effort pour soutenir
toute démarche visant à unifier les rangs arabes et à affermir la cohésion de la Nation arabe.
oncernant la situation dans le monde
arabe, nous soutenons que le retour de la stabilité
et de la sécurité est une priorité
majeure et que sans cette
donne nous ne pouvons envisager une action arabe réussie ou
influer sur les événements,
notamment, en ce qui concerne
nos dossiers importants
à leurs tête la question palestinienne qui reste centrale", a
indiqué M. Sellal dans un entretien accordé à la revue égyptienne "El Ahram El Arabi".
"L'Algérie ne ménagera aucun
effort pour appuyer toutes les
démarches
visant à unifier les rangs arabes
et à consolider la cohésion de la
nation arabe" pour que celle-ci
préserve sa place au sein de la
communauté internationale et
relève le défi du développement
et du progrès, a-t-il poursuivi.
S'agissant des bouleversements que connaît le monde
arabe depuis 2011, M. Sellal a
précisé que le temps et aussi
les évènements "ont prouvé la
pertinence de la lecture algérienne par rapport à ce qu'on
appelle le printemps arabe".
"Bien que reconnaissant indéniablement la sincérité et l'innocence de milliers de jeunes sortis dans les rues dans certaines
grandes villes arabes ainsi que
la légitimité de leurs revendications, l'Algérie a cependant
émis dés le premier instant des
réserves quant aux signes d'effondrement des Etats, d'atteinte
à leur souveraineté et à leur
intégrité territoriale, d'ingérence
étrangère et de recrudescence
de la violence verbale et physique", a-t-il cependant souligné.
"Nous n'avons jamais été
convaincus par un modèle unique de démocratie car nous
pensons que chaque nation
façonne son propre destin en se
référant à son histoire, à sa civilisation et au libre arbitre de ses
enfants", a-t-il encore dit.
Concernant les conflits confessionnels et ethniques exploités
par l'Occident pour embraser la
région arabe, M. Sellal a précisé que "lorsque nous disons
qu'en Algérie, l'Islam, l'Arabité
et l'Amazighité sont les compo-
"C
Par Kamel Zaïdi
Plus de peur que de mal,
serait-on tentés de commenter
la très inquiétante information
sécuritaire d'hier-matin. En
effet, deux terroristes ont tenté,
vendredi matin, d'attaquer à la
roquette artisanale (Habhab),
une installation gazière, située
dans la localité de Krechba
près de Ménea, dans la wilaya
de Ghardaïa (près de 875 Sud
d'Alger), a-t-on appris de
source autorisée. La production
du site gazier se poursuit normalement, a-t-on ajouté de
même source qui a affirmé que
cette attaque a été déjouée. Tôt
dans la matinée du vendredi (
6h 00), deux terroristes ont tiré
des roquettes artisanales sur
l'installation
gazière
de
Krechba, n'ayant causé aucune
victime, a-t-on encore précisé.
Aucun dégât matériel n'a été
déploré, alors que les forces de
sécurité continuent à traquer
les deux terroristes qui ont pris
la fuite après leur tentative d'attaque.
Les terroristes, qui pensaient
peut-être déjouer la vigilance
des services de sécurité, pouvaient avoir en tête de rééditer
le drame de la prise d'otages
du site gazier de Tiguentourine,
à In Amenas, d'autant que le
site en question est exploité,
outre Sonatrach, par deux
majors pétroliers, à savoir
Brutish Petroleum et Statoil.
Mal leur en pris. La vigilance
des forces de sécurité, avec
les l'ANP à leur tête, a rendu
hermétiques les frontières du
pays. Si bien, que toutes les
tentatives d'introduction d'arsenaux de guerre sont systématiquement déjouées, forçant
ainsi ces terroristes à recourir à
un hebhab, très peu efficace,
notamment en de pareilles circonstances.
K. Z.
santes de l'identité nationale,
cela ne veut pas dire qu'au sein
de notre société coexistent trois
groupes ethniques car dans la
personnalité de chaque algérien, l'on retrouve la foi du
musulman, la sagesse du fils du
désert, la bravoure de l'homme
arabe et la fierté de l'Amazigh".
"Il y a sans doute à l'étranger
ceux qui profitent des conflits
ethniques et confessionnels
dans les pays musulmans et
arabes ce qui doit nous interpeller et nous conduire à tirer
avantage de nos différences et
en faire une force et une source
de richesse intellectuelle, culturelle et sociale", a-t-il soutenu,
ajoutant que les Algériens ont
choisi "de libérer la religion,
l'identité et la langue des surenchères politiciennes et de les
promouvoir en leur conférant un
caractère constitutionnel et en
les académisant au service de
l'unité du peuple et des intérêts
du pays". Interrogé sur la position de l'Algérie à l'égard de la
situation en Libye sur les plans
politique et sécuritaire, M. Sellal
a répondu que la catastrophe
dans ce pays frère était surtout
humanitaire. "Les Libyens
vivent une véritable tragédie et
ne voient aucune issue pour
sortir de la crise ni même aucun
espoir de se soustraire aux
manœuvres étrangères avec le
spectre de la menace terroriste
et de l'intervention militaire qui
pèse sur leur pays", a poursuivi
le Premier ministre. Il a réitéré,
dans ce cadre, l'attachement de
l'Algérie au principe de souveraineté de la Libye et son intégrité territoriale, appelant toutes
les parties à rejeter la violence
et à privilégier la voie du dialogue pour surmonter les diffé-
rends et aller vers une entente
nationale dans le cadre de la
légalité internationale et des
résolutions de l'ONU loin de
toute ingérence étrangère.
Concernant la crise syrienne,
M. Sellal a réaffirmé que le dialogue constituait le "moyen
idoine" pour le règlement de
cette crise, précisant que le parrainage des Nations unies
représentait une garantie de
son succès. "Les souffrances
du peuple syrien n'ont que trop
duré et doivent cesser à travers
un processus consensuel syrosyrien qui préserve l'intégrité
territoriale de ce pays, sa souveraineté, son indépendance et
concrétise les aspirations légitimes de son peuple à la liberté
et la démocratie", a-t-il encore
souligné. Le Premier ministre a
évoqué la menace terroriste qui
prend de l'ampleur dans la
région et cible la paix mondiale.
Il a souligné à ce propos que le
terrorisme après "avoir détruit
en grande partie l'Irak et la
Syrie, a pu invraisemblablement faire le trafic du pétrole."
S'agissant de la coopération
algéro-tunisienne en matière de
lutte anti-terroriste, M. Sellal a
affirmé que la confiance
mutuelle, les intérêts communs
et le respect de la souveraineté
de chaque pays "sont les principes de cette coopération non
seulement sur le plan sécuritaire mais dans tous les domaines". La Tunisie est passée par
une étape critique et l'Algérie a
choisi d'être à ses côtés en
cette période délicate", a-t-il dit,
faisant remarquer que la coopération entre les deux pays
dépassait l'aspect sécuritaire et
portait sur une coordination
politique permanente de haut
niveau sur les questions d'intérêt commun aux plans régional
et international. Il a tenu, à ce
sujet, à réaffirmer le souci de
l'Algérie de préserver ses relations privilégiées avec ce pays
frère et son ambition de les hisser aux plus hauts niveaux. Sur
la possibilité de voir l'Algérie
participer à des actions militaires antiterroristes hors de ses
frontières, M. Sellal a indiqué
qu'avant d'évoquer l'option de
participation à des actions militaires antiterroristes, "il conviendrait pour nous d'envisager l'efficacité et l'efficience d'une telle
option. Je peux me tromper
mais il ne me souvient pas qu'il
y ait déjà eu une intervention
militaire qui a réussi et qui a mis
fin à l'existence des groupes
armés.
Cette
démarche
entraîne dans la plupart des cas
des problèmes plus complexes
que ceux que l'on cherche à
résoudre". Après avoir rappelé
l'empêchement constitutionnel
à l'engagement de l'Armée
nationale populaire dans des
missions de combat à l'étranger, M. Sellal a indiqué que "le
désespoir n'est pas permis pour
un responsable politique, car,
en effet même si la situation
dans certains pays de notre
région est extrêmement complexe, il n'est pas impossible de
la régler par le dialogue et les
moyens pacifiques. Nous ne
devons pas accepter que l'extrémisme prenne en otage
l'avenir de nos peuples". Au
sujet des relations algéro-françaises, le Premier ministre a
souligné que la France était un
partenaire économique "important", ajoutant que les domaines
de coopération bilatérale sont
"nombreux et multiples" et que
les deux pays travaillent actuellement sur des dossiers "précis
et clairs" dans le cadre de leurs
intérêts communs. Concernant
la communauté nationale établie à l'étranger, M. Sellal a
affirmé que l'Etat algérien "est à
ses côtés en cette conjoncture
délicate et rejette toutes les formes de discrimination qui la
ciblent et toutes les tentatives
d'assimilation du terrorisme à
l'Islam".
R. N.
Revue "El Ahram El arabi"
entretiens avec des personnalités politiques et des contributions de responsables algériens, dont le président de l'assemblée populaire nationale
(APN) Mohamed Larbi Ould
Khelifa. Publié à l'occasion de
la célébration du 54ème anniversaire de la journée de la
Victoire, ce numéro de la revue
El Ahram El arabi, renferme
également des interviews avec
des officiers algériens qui ont
pris part aux guerres de 1967
et de 1973 en Egypte ainsi
qu'avec des moudjahidine de
la Guerre de libération (19541962). Des photos de moudjahidine algériens prises des
archives du journal "El Ahram"
illustrent le document. Sur les
164 pages du numéro, certai-
4
nes sont consacrées aux
essais nucléaires effectués par
le colonisateur français dans le
sud algérien, dans un reportage réalisé par une équipe de
l'hebdomadaire qui s'est déplacée pour la première fois sur
les sites des essais. D'autres
articles de ce numéro spécial
reviennent sur les évènements
historiques communs à
l'Egypte et à l'Algérie outre des
analyses de grands écrivains
et intellectuels, dont Mohamed
Hassanine Haiquel. La publication de ce numéro spécial
Algérie se veut une contribution au raffermissement des
relations fraternelles qui unissent nos deux pays, a soutenu
le président du conseil d'administration de la revue.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : The Voice, la
plus belle voix
23:20 : The Voice
Numéro spécial Algérie
L'hebdomadaire égyptien EL
Ahram El arabi a publié un
numéro consacré à l'Algérie
comportant une série de reportages et des entretiens dont un
avec le Premier ministre
Abdelmalek Sellal. Intitulé
"Algérie, Terre du soufisme et
de révolutions", l'édition illustrée, comporte des articles sur
l'Histoire de l'Algérie, des
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
21:00 : France /
Angleterre
23:00 : Partageons les
rêves de l'équipe de
France olympique
23:05 : On n'est pas couché
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
The Voice, la plus belle voix
Afin de déterminer les candidats de leur équipe qui
poursuivront l'aventure, Garou, Zazie, Florent Pagny et
Mika les opposent lors d'un duel sur une même chanson.
Chaque coach compose ces « battles » comme bon lui
semble, pouvant réunir des candidats similaires ou, au
contraire, proposant des univers très différents. A l’issue de
cette prestation, tout n'est pas encore perdu pour le
malheureux éliminé. En effet, il a encore une chance de
continuer la compétition : l’un des jurés a quelques
secondes pour le repêcher et lui faire rejoindre son groupe.
S’ils sont plusieurs à vouloir le récupérer, le talent se
retrouve alors en position de choisir celui qu’il souhaite
rejoindre comme lors des auditions à l’aveugle.
Sur France 2 - 21h00
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
France / Angleterre
Après avoir remporté leurs trois premiers matchs, les
Anglais emmenés par Mike Brown et Dylan Hartley,
viennent au Stade de France avec le statut de favoris pour ce
« crunch » aux allures de finale. Eddie Jones, le coach du
XV de la Rose, a redonné une assise défensive et l'allant
offensif à la sélection britannique. Mené par Guilhem
Guirado, le XV de France s'attend à une opposition difficile
pour cette dernière rencontre qui pourrait s'avérer décisive
pour l'attribution du titre. Les joueurs de Guy Novès ont
démontré des vertus collectives, notamment lorsqu'il s'agit
de défendre. Mais pour l'heure, les Bleus peinent à retrouver
le fameux « French flair », cette inspiration offensive qui
leur permettait naguère de renverser n'importe quelle
équipe. Les Français ne partent donc pas favoris de choc.
Sur M6 - 20h55
Hawaii 5-0
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Hawaii 5-0
21:45 :Hawaii 5-0
22:40 :Hawaii 5-0
23:25 :Hawaii 5-0
21
Kono a découvert les corps sans vie de deux yakuzas devant
chez elle. Par ailleurs, un plongeur meurt après avoir trouvé
un pistolet en mer. L'arme est la même que celle qui a tué un
cadavre anonyme quelques semaines auparavant. Steve part
donc à la recherche sous-marine du revolver afin de pouvoir
mettre la main sur son propriétaire. Mais ce dernier clame
son innocence...
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 221
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Salon international de l'automobile
Sudoku N ° 221
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Une trentaine de marques
s'exposent
D.A et APS
e 19ème Salon international de l'automobile
d'Alger s'est ouvert
jeudi, au Palais des expositions
(Pins maritimes), avec la participation de 34 exposants dont
quinze
concessionnaires.
Organisé par la Société algérienne des foires et exportations
(Safex), et l'Association des
concessionnaires automobiles
(AC2A), cet événement s'étalera jusqu'au 26 mars courant.
Une superficie de 20.000 m2 a
été réservée à cette manifestation qui réunit des représentants de marques automobiles,
des banques et des compagnies d'assurances, ainsi que la
direction générale de la sûreté
nationale
(DGSN)
et
la
Gendarmerie nationale dont la
présence est axée autour de la
sécurité routière. La particularité de cette édition est qu'elle
coïncide avec l'instauration des
licences d'importation des véhicules dans le but de mettre fin à
l'emballement des importations,
et assainir le marché de l'automobile qui s'était caractérisé
par de profonds dysfonctionnements, et des pratiques illégales durant les années précédentes. Le contingent global
des importations des véhicules
a été fixé à 152.000 unités en
2016, rappelle-t-on. A ce propos, plusieurs concessionnaires approchés lors de ce salon,
se sont dits impatients de
connaître les quotas attribués à
chacun d'eux. "Nous aimerions
que les choses se fassent rapidement pour que nous puissions travailler dans de bonnes
conditions", a souligné le
concessionnaire d'une marque
asiatique. Bon nombre d'entre
eux considèrent comme positives les facilités assurées par
l'Etat pour leur permettre l'ouverture d'usines de montage,
L
Mots croisés N° 221
Horizontalement :
1 - Insinuations
2 - Princesse lagique - Bête de la vieille Europe
3 - Véhicule de légende
4 - Crie comme un cerf - Lichen grisâtre - Il vaut le césium
5 - Quatre saisons - Comprimai
6 - Sigle pour vieux chanteurs - Enjoué
7 - Racine condimentaire - N'acceptai pas les faits
8 - Partisan - Abimés
9 - Remettrai sur son siège - Habitant de bocal
10- Cochonneries
Verticalement :
B - Toujours placée à l'est
C - Accessoires pour le chef
D - Monsieur à Bristol - Amincit
E - Fignola son tissu - Centre de dépression
F - Et pas les autres - Prix du silence - Pouffé
G - Nuance faciale - Abattis
H - Roi de théâtre - Placé par le maître
I - Fait le rat
J - Donc à payer - Agripper
K - Patrie d'Abraham - Lieu de vieilles noces - Objet de jeu
d'enfant
L - Mimosas réactifs
SOLUTIONS
Mots croisés N° 220
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 220
20
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Sudoku N ° 220
particulièrement pour la question du foncier. "Nous avons
l'impression que des efforts
sont déployés pour permettre
aux concessionnaires de réaliser des unités de montage dans
de bonnes conditions", avance
un concessionnaire. A rappeler
qu'un cahier des charges régissant les activités liées à l'industrie automobile est en cours de
finalisation par le ministère de
l'Industrie et des mines. Les
principales conditions à remplir
par les constructeurs portent,
entre autres, sur l'obligation de
procéder au montage en
Algérie, et de fabriquer localement un taux de pièces de
rechange qui devrait, à terme,
atteindre 40% d'intégration des
véhicules ainsi assemblés localement,a indiqué récemment le
ministère. Le constructeur
étranger devrait aussi s'engager à prendre des participations
dans la société mixte à constituer à hauteur de 49% au maxi-
Par Ammar Zitouni
a commémoration des Accords
d'Evian, le 19 mars décidée en
France par le président
François Hollande, redonne l'occasion
à Nicolas Sarkozy, ce nostalgique de "
L'Algérie française ", tout concourt à
maintenir l'opinion française dans
l'ignorance de la réalité coloniale de
leur pays en Algérie durant 132 années
d'occupation. Sarkozy se taille depuis
des années le " royaume " politique
trompeur en se servant à sa cause perdue de tous les événements à travers le
monde, le Monde arabe en singulier,
bien sûr aussi de l'Algérie pour satisfaire au lobby franco-israélien e son
pourvoyeur financier le roi du Maroc
Mohamed VI. Le but est de ruiner à la
diplomatie française, aux relations
actuelles entre Alger et Paris, mais
aussi à l'influence grandissante de la
Fédération de Russie et de la Chine
dans la région. L'attitude de l'ex-locataire de l'Elysée est telle autour de
l'Algérie qu'elle ressemble à un dogme,
à une religion que Sarkozy interdit à
toute personne de vouloir transgresser.
C'est son tempérament égoïste et ses
L
mum, contre une part majoritaire de 51% de ses partenaires
algériens qui serait détenue par
les associés publics ou privés
algériens. L'organisation et la
réglementation de l'activité de
l'industrie automobile serviront
non seulement les intérêts des
entreprises étrangères partenaires mais aussi l'intérêt de
l'Algérie, qui ambitionne de
relancer l'industrie mécanique,
avait tenu à préciser le ministère de l'Industrie.
Le montage, seule alternative
pour les concessionnaires
La limitation des importations
de véhicules a donné un coup
d'accélérateur aux efforts des
concessionnaires pour l'ouverture d'usine de montage, s'accordent à dire des représentants de concessionnaires automobiles rencontrés au 19eme
Salon international de l'automobile d'Alger. Même si l'obligation
de lancement d'activités indus-
trielles ou semi-industrielles à
l'horizon 2017, a été consacrée
dans la loi de finances 2014,
très peu d'empressement a été
constatée dans ce sens chez
les concessionnaires automobiles. Mais, dès l'annonce de la
mise en place d'une politique de
contingents de véhicules à
importer, à partir de l'année
2016, les choses ont changé,
assurent des responsables rencontrés au salon ouvert jeudi au
Palais des expositions. "Le fait
d'imposer des quotas a fait
craindre aux concessionnaires
automobiles de voir leurs
entrées se réduire. L'activité
industrielle est désormais perçue comme une solution de
rechange pour gagner davantage d'argent. Des concessionnaires qui se préparaient sans
empressement à l'activité
industrielle ont augmenté leur
cadence dernièrement", a
relevé un responsable d'un
constructeur asiatique."Pour un
Eclairage
Le petit-fils de juif
fait de lui le garant de la propagande et
de la désinformation.
" La France du mauvais côté de
l'Histoire ". Nicolas Sarkozy est ainsi
monté au front dans une tribune publiée
vendredi dans Le Figaro. Selon l'ancien
président français, choisir le 19 mars
revient à " considérer qu'il y a désormais un bon et une mauvais côté de
l'Histoire et que la France était du mauvais côté ". C'est facile à comprendre.
Ces propos haineux et coloniaux de
Sarkozy, et juré, presque la main sur le
cœur, montre sa fidélité indéfectible
envers le " bon côté " de la colonisation
de l'Algérie. Ici, ce sont les entrailles
rancunières envers l'Algérie indépendante qui sont dévoilées par ce fanatique qui ose à travers ses sorties sordides à gommer les méfaits coloniaux de
son pays d'adoption
commis en
Algérie. Pareille dérive qualifie bien sa
nature de soldat qui a déjà fait ses preuves en Syrie et en Libye et s'apparente
ambitions personnelles qui font de lui ce
politique pervers.
Et plus douloureux encore, l'illusion de
se croire toujours une " grande " personnalité politique pour la France en
prévision de la prochaine présidentielle
de 2017, même si cette " grandeur "
qu'il se donne de lui-même grève l'opinion française et perpétue les archaïsmes coloniaux.
En perte de vitesse dans les sondages,
de nombreux dossiers le concernant en
suspens au niveau de la justice de son
pays, dénoncé dans son propre camp
politique, il tient à se donner l'image
d'un politique " intègre ". Il agit sur la
base d'un esprit, qui souvent le délecte
de ce qui est insignifiant, qui passe
dans un propos ailé, tel un ange… dans
ses rêves. Une stratégie conçue et
autour d'un alignement complet sur
l'idéologie de l'extrême droite. Une
cohabitation d'autant mieux ressentit
que son engagement dans ce camp a
5
concessionnaire, passer à une
activité industrielle, ou semiindustrielle en seulement trois
ans est un peu difficile. Mais il
faut voir le côté positif: si les
autorités n'avaient pas bousculé les concessionnaires automobiles, ils ne seraient jamais
allés vers le montage", affirme
le responsable Marketing chez
une autre marque asiatique. Le
chargé de communication d'un
constructeur coréen estime lui
aussi que la nouvelle politique
adoptée par le gouvernement a
eu "un effet important sur la perception que se font les concessionnaires du marché de l'automobile", mais considère que les
délais impartis sont quelque
peu réduits."Nous aurions aimé
que les choses se fassent
moins vite pour permettre aux
professionnels de passer sereinement à l'activité industrielle",
a-t-il ajouté. Pour sa part, le
directeur chargé des moyens
généraux auprès du concessionnaire d'une marque chinoise estime que les professionnels ont besoin d'un peu
plus de temps pour se préparer,
annonçant, au passage, l'ouverture "dans quelques mois"
d'une usine de montage à
Relizane. Des professionnels
du secteur rencontrés au salon
(17-26 mars) ont été unanimes
pour dire que dans les années à
venir, "la véritable bataille dans
le secteur de l'automobile, se
livrera entre les usines de montage". En 2015, la facture des
importations algériennes de
véhicules s'est chiffrée à 3,14
milliards de dollars en 2015,
contre 5,7 milliards de dollars
en 2014, soit une baisse de
près de 45%.Le nombre de
véhicules importés a également
connu une importante baisse en
s'établissant à 265.523 unités
en 2015 contre 417.913 unités
en 2014 (-36,5%).
tout simplement à un acte de terrorisme. Ses entrailles rancunières contre
l'indépendance et aujourd'hui la stabilité
de l'Algérie clament de fait son émotion,
son vouloir de gommer de tous les
esprits, de la mémoire, les méfaits de la
France coloniale commis en Algérie.
Pareille aventure qualifie bien ses propos du jour : un faux français insignifiant dont la compétence politique
contemporaine justifie son amour, son
ton meilleur, l'art et la manière d'euphémismes insultants et faisant l'apologie
de la grossièreté coloniale la plus répugnante contre la vraie Histoire de la
Révolution de Novembre 54. Mais dans
son entêtement, il s'est placé encore là
où on ne l'entend pas. Il rate à chaque
fois ses tirs. Ce fils de hongrois et petitfils de juif devrait savoir que l'Algérie
indépendante, souveraine lui enverra à
chaque fois ses témoins pour l'avertir
qu'il ne doit plus plaidé le malentendu,
le slogan de " L'Algérie Française "
comme un vulgaire délinquant politique.
Il appartient de disserter. Ce sera plus
chic pour lui, s'il opte pour ce " chic ".
A.Z.
Actualité
Pronostic alarmiste
d'un expert français sur l'Algérie
Réponse du
Pr abderrahmane
MEBTOUL
Le magazine français Le
Point a publié une analyse de
l'économiste français Nicolas
Bouzou sur les perspectives de
l'économie algérienne à l'ombre
de la crise pétrolière. Le pronostic de l'économiste français est
sans nuances. L'alarmisme de
l'expert français lui fait craindre
un effondrement de l'économie
algérienne. " L'effondrement
guette pour des raisons tout à la
fois économiques et politiques "
note l'auteur. Commentant la
crise des énergies conventionnelles qui voit les Etats-Unis
devenir le premier producteur
mondial de pétrole et de gaz au
détriment de la Russie et de
l'OPEP, l'auteur se penche sur
les conséquences que cette
crise risque d'avoir sur l'économie algérienne
" Mais, si l'on se soucie des intérêts français, il est un autre Etat
qu'on ferait bien de surveiller :
l'Algérie. Notre magnifique voisin risque de s'effondrer pour
des raisons tout à la fois économiques et politiques. Pourtant,
presque personne ne scrute ce
pays proche de 40 millions d'habitants (dont l'âge médian est de
28 ans), dans lequel la sécurité
est toute relative. L'Algérie est
notre principal pays d'exportations dans le monde arabe. Nos
entreprises lui vendent d'importantes quantités de céréales, de
voitures et de médicaments. Le
drame de l'Algérie, c'est que les
gouvernements de l'aprèsdécolonisation, guidés d'abord
par
le
socialisme
de
Boumediene puis par le simple
populisme, ont été incapables
de laisser l'économie se diversifier (ou ne l'ont pas voulu).
Aujourd'hui, 97 % des recettes
d'exportation et 60 % des recettes budgétaires sont liées au
pétrole. En raison de la baisse
des cours, le déficit budgétaire a
explosé à plus de 10 % du PIB
en 2015 (30 % si l'on retire la fiscalité sur l'énergie). Le chômage touche déjà 11 % de la
population active, sans parler
de la frange de la population qui
vivote grâce aux aides sociales
que l'Etat ne pourra bientôt plus
financer. Mais il y a plus : 2016
pourrait marquer le début du
délitement de l'Etat."
L'économiste et consultant algérien, Abderrahmane Mebtoul, a
répondu à l'économiste français
sur les colonnes de la presse
algérienne. " Non Monsieur
l'économiste, l'Algérie saura éviter le scénario dramatique des
impacts de la crise de 1986 "
Mais l'économiste algérien
conditionne la capacité de
l'Algérie à éviter le sombre pronostic posé par l'économiste
français par une réforme dont
on voit mal comment elle pourrait être réalisée dans l'urgence
: " Oui , Monsieur l'économiste,
il est admis tant par les observateurs internationaux que nationaux sérieux que le développement de l'Algérie est possible
sous réserve d'une bonne gouvernance et d'une réorientation
de l'actuelle politique socio-économique axée essentiellement
sur les infrastructures alors que
la dynamique du développement repose sur des institutions
centrales et locales crédibles,
débureaucratisées, l'entreprise
et son fondement l'économie de
la connaissance "
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Remise des décisions de pré-affectation
Entreprise nationale de
promotion immobilière
(ENPI) a lancé jeudi l'opération de remise des décisions de
pré-affectation aux souscripteurs au
programme du logement promotionnel public (LPP). A cette occasion, l'ENPI a organisé une cérémonie symbolique à la salle des conférences du stade du 5 juillet (Alger)
en présence du ministre de
l'Habitat, de l'Urbanisme et de la
Ville Abdelmadjid Tebboune, et des
cadres du secteur. Au cours de
laquelle, des décisions de pré-affectation ont été remises à plus de 200
souscripteurs des wilayas d'Alger et
de Tipaza. L'opération se poursuivra à partir de dimanche prochain
au niveau de la Direction d'Oued
Fayet (Alger), et des directions
L'
régionales de l'entreprise des différentes wilayas, à savoir Tipasa,
Oran, et El Bayadh. L'ENPI avait
lancé mardi la convocation des
souscripteurs au programme de
logement promotionnel public (LPP)
par le biais d'Internet pour la remise
des décisions de pré-affectation.
Intervenant à cette occasion, M.
Tebboune a révélé que la remise
des clés pour certains sites comme
celui de Tipasa se fera avant le mois
de ramadhan. Le lancement de
l'opération de remise des décisions
de pré-affectation est le fruit d'un
processus lancé par l'Etat pour
prendre en charge la classe
moyenne.
Selon le ministre,
depuis le lancement de cette formule, certains promoteurs immobiliers privés, et de certaines parties,
ont organisé des sit- in, et des mouvements de protestation liés à des
il y a trois jours, durant laquelle, plusieurs questions avaient été évoquées, dont le foncier immobilier.
Concernant le retard accusé dans
le choix des sites relatifs au programme location-vente 2013, prévu
la mi-mars, M. Tebboune a indiqué
que des aspects organisationnels
étaient à l'origine de ce retard, ajoutant que la tutelle œuvre à assurer
un plus grand nombre de chantiers
parmi les choix.L'Agence nationale
d'amélioration et de développement
du logement (AADL), compte lancer, incessamment, cette opération
qui concernera ,dans une première
étape, dix wilayas, où il n' ya pas de
souscripteurs pour les programmes
2001 et 2002. L'opération devrait
englober ultérieurement les grandes villes notamment Alger, Oran et
Annaba, et par la suite le reste des
wilayas du pays.
enjeux politiciens". "Ces manipulations orchestrées par des parties
qui voulaient semer le désespoir ont
été confrontées à une forte prise de
conscience des souscripteurs", a-tdit. M. Tebboune a rappelé, par ailleurs, que le programme LPP, destiné aux citoyens dont le salaire
varie entre 106.000 DA et 216.000
DA, n'est pas régi par les dispositions de la loi de promotion immobilière, car il s'agit d'un programme
public d'intérêt général et non lucratif. Il a ajouté que tous les projets
inscrits dans le cadre des programmes LPP, et de location-vente,
seront réalisés comme prévu, et
que les obstacles entravant ces projets sont examinés de manière permanente. Le ministre a rappelé
dans le même contexte qu'une réunion interministérielle, présidée par
le Premier ministre avait été tenue,
Alors que l'austérité tétanise les citoyens
L'Etat donne le mauvais exemple
Par Amirouche El Hadi
e vice-président du Conseil
national économique et social
(CNES) a estimé, avant-hier, que "
l'Etat doit s'appliquer la rigueur budgétaire lui-même''. 'L'Etat doit donner l'exemple par une rationalisation
budgétaire ", donnant l'exemple de
ministres de la République qui
disaient en 2015 'qu'on n'est pas
concernés''. 'Les membres de l'exécutif doivent appliquer en premier la
rigueur budgétaire'', insiste M.
Mékidèche qui a rappelé qu'à la fin
de l'année, le déficit budgétaire
atteindra les 3.000 mds de dinars,
soit 30 mds de dollars.
Pour M. Mustapha Mekidèche, pour
lutter contre les dépenses inutiles et
introduire une meilleure gestion de
la ressource financière, il faut
notamment agir 'sur les grands dossiers comme les transferts sociaux.
C'est un grand poste qui doit être
traité de façon précise et graduelle
pour éviter les déchirures du tissu
social, puis avoir une grande rigueur
dans la gestion publique'', estime-t-il,
avant de relever qu'il y a 'des gisements du management public en
matière de gestion budgétaire qu'il
faut exploiter'', faisant référence aux
collectivités locales et le budget de
fonctionnement qui doit être mieux
géré. 'Dans le budget de fonctionnement de l'Etat, il y a une modération
salariale, cela doit faire partie du
package de discussion lors de la
prochaine tripartite'', relève-t-il, précisant qu''' il y a des gains possibles
L
dans la diminution du budget de
fonctionnement de l'Etat'', car 'on n'a
pas d'autres choix face aux déficits
budgétaires qu'on ne peut plus
financer''. Selon le vice-président du
CNES, 'il faut progressivement tout
réviser et aller vers les secteurs budgétivores. Il y a des secteurs dans
lesquels il y a eu des dépenses qu'il
faut identifier et isoler'', et 'les secteurs qui utilisent beaucoup de
main-d'œuvre doivent revoir leur
budget''. En fait, il y a des problèmes
récurrents s'agissant de la problématique du 'comment gaspiller
moins''. Pour M. Mekidèche, 'il y a
des problèmes récurrents qu'on n'a
jamais pu régler de manière définitive'', faisant là, également, référence aux dépenses inutiles,
comme pour la gérance des ports
secs, le transport maritime national
détenu à 98% par des pavillons
étrangers. Et puis, 'dans le commerce extérieur, on paie plus que les
autres opérateurs'', avec ces
bateaux en rade et la surtaxe des
surestaries, le crédit documentaire,
etc.'', trop d'argent sort inutilement'',
estime M. Mekidèche. En fait, l'ampleur du désastre de la rente pétrolière est 'démasquée avec la diminution des recettes pétrolières''. S'il
n'est pas partisan de la révision du
crédit documentaire, il n'a pas pour
autant caché le fait que l'Algérie préfinance ses importations. 'On a préfinancé les fournisseurs avant
même que les marchandises n'arrivent. Il va falloir réhabiliter le Credoc,
qui permet de ne pas payer cash,
car nous sommes le rare pays dans
le monde à payer cash ses importations''. Face à cette situation d'assèchement financier, il préconise et
appelle les 'entreprises à aller chercher leurs devises à l'extérieur et
s'implanter sur les marchés étrangers'', notamment en Afrique, 'cela
permettra de tirer vers le haut nos
moyens de construction''.
-Le secteur pharmaceutique se
porte bienEt puis 'fermer les robinets de la
rente permet de mettre en place les
vraies institutions. Il y a l'exemple
des véhicules, avec le boom des
importations de véhicules, mais cela
n'a pas généré une industrie de
sous-traitance'', a-t-il relevé, avant
de préciser que le coût de ces transactions a pesé sur la balance commerciale.'Il a fallu qu'on impose un
cahier des charges l'année dernière
pour revoir les choses dans ce créneau, où l'on a autorisé à payer en
cash''. Par contre, M. Mekidèche
relève que le secteur pharmaceutique se porte bien et qui s'est bien
développé. 'On doit développer les
secteurs hors hydrocarbures, il y a
les 12 filières stratégiques de développement hors hydrocarbures'', a-til dit, avant de critiquer 'la bourgeoisie compradore'' algérienne. 'Il faut
que notre bourgeoisie importatrice
devienne une bourgeoisie qui crée
de la valeur ajoutée'', préconise-t-il,
afin de 'remonter vers une industrie
créatrice de valeur ajoutée'', revenant sur les 12 filières stratégiques
que compte mettre en place le gouvernement et 'sur lesquelles va
reposer la croissance, car elles
seront défiscalisées''. Pour M.
Mekidèche, il faut revoir le modèle
de croissance, car les sources de
financement se tarissent''. 'Il faut
revoir un régime de croissance nouveau, qui s'appuie sur d'autres
moteurs de la croissance, dont l'industrie, la substitution aux importations, la préparation de l'industrie à
prendre en charge une partie du
marché et exporter''. Dans cette
vision, 'l'une des difficultés est de ne
pas changer de cap au milieu du
gué, il faut continuer sur la rigueur
budgétaire et économique'', avancet-il, avant de prédire, avec un prix
moyen du pétrole à moins de 60 dollars dans les prochaines années,
que 'cette fois-ci, il n'y a pas de plan
B, et il faut éviter les erreurs du
passé et retomber dans la facilité
lorsque le prix du brut se redressera''. Il faut également une équité
fiscale entre les opérateurs'', quitte à
établir un impôt sur la fortune. Sur le
financement de l'économie nationale, il est lui aussi partisan d'un
endettement interne et il 'faut financer l'économie par un emprunt national pour ne pas aller vers l'extérieur''.
'En 2016, il y aura 30 mds de dollars
de déficit, qui vont être financés par
le FRR, mais en 2017, il n'y aura
plus rien, donc, il faut trouver les
sources de financement pour 2017
et
les
années
suivantes'',
préconise-t-il.
AEH
Discrédité dans sa politique étrangère
Le Maroc isolé du monde
Par Amar CHEKAR
a position Américaine qui soutient la cause Sahraoui dans le
cadre du droit internationale et les
dispositions de l'ONU, n'est pas un
simple hasard, tant que les puissances mondiales, reconnaissent de
manière directe ou indirecte la légitimité du peuple Sahraoui qui lutte
pour son indépendance depuis plus
de 40 ans. Le régime Marocain vie
dans un cauchemar politique international depuis quelques mois.
Victime de ses positions colonialistes qui vont à l'encontre du droit
international, le Maroc se trouve
seul contre tous. Commençant par
les pays voisins, le Maroc n'a
jamais cessé de s'attaquer contre
l'Algérie qui a défend une cause
juste et conforme au droit international depuis 1975, année du soulèvement du peuple sahraoui pour son
droit à l'autodétermination. Non
convaincu de la cause Sahraoui et
du soutien qu'il a trouvé au niveau
L
international et du continent
Africain, qui accordent leurs positions politiques, afin de libérer sa
dernière colonie, le Maroc a boycotté, depuis 1982, l'Union Africaine
(UA) qui s'est prononcé en faveur
de la cause du peuple Sahraoui,
conformément aux dispositions des
Nations Unis (ONU) et son conseil
de sécurité (Article 690 du 29 avril
1991), relatif au droit à l'autodétermination des souverainetés des
peuples dans le monde. Rejetant le
verdict de la Cour de justice de
l'Union européenne (CJUE) qui a
tranché en faveur de la cause du
peuple Sahraoui, Le Maroc déçu de
l'application du droit international, a
décidé de suspendre ses contactes
avec l'UE. Le gouvernement
Marocain a réitéré son rejet catégorique de la décision de la justice
européenne, tout en et dénonçant
son caractère, considéré comme
un acte hautement politique? et
contraire au droit international, souligne t-on dans le communiqué offi-
6
ciel publié à l'occasion du conseil
des ministres. Cette dérive du
régime Marocain qui veut imposer
sa loi à l'union Européenne et au
Nations Unis, a au contraire accentué son " imposture politique sans
précédent " en s'attaquant contre la
venue Christopher Ross, représentant de l'ONU qui a dépêché son
émissaire officiel, afin de préparer la
visite M Ban Ki Moon, SG de l'ONU,
au Sahara occidentale, la première
semaine du mois de mars 2016,
afin de constater de près les souffrances du peuple Sahraoui qui a
déclaré la guerre contre le colon
Marocain depuis plus de 40 ans.
Pis encore, la décision du Maroc
ces derniers jours de suspendre sa
part de cotisation au profit de la
Minurso et sa demande qui pousse
au départ de 84 membres du personnel de l'ONU, sous prétexte de
prise de position partielle, le Maroc
en mauvais élève, ne veut en fait,
que faire retarder la décision de l'organisation d'un référendum de l'au-
Magazine
Quotidien national d’information
todétermination qui verra le rêve
Marocain s'essouffler en quelques
heures. Laissant derrière son histoire des centaines et des milliers
de Sahraoui victimes de la barbarie
Marocaine qui ne s'est pas gêné de
procéder aux dizaines de fosses
communes pour cacher la vérité en
plus des milliers de tonnes de drogues et réseau de trafic qui opèrent
sous les yeux du régime Marocain
pour déstabiliser la région et exporter le mal à travers le monde, l'occupation allongée des territoires
sahraoui par le Maroc est voués à
l'échec.
Perdant sur tous les
plans, la politique du roi Mohamed
IV, pourrait signer la date du référendum de l'autodétermination du
peuple Sahraoui, sous une pression interne et externe qui fera du
Royaume Chérifien, la honte du
peuple Marocain lui-même et autre
peuples du monde à cause de sa
politique totalitaire contre les causes justes et légitimes.
A.C.
Masques
Bienfaits de l'huile
d'olive pour les cheveux
Bien que délicieuse
en vinaigrette dans
les salades, l'huile
d'olive bénéficie de
nombreuses
qualités pour la
santé et la beauté.
arder la ligne,
entretenir
sa
silhouette, déguster des saveurs venues
d'ailleurs, elle a su se faire
une place en cosmétique.
Découvrez les bienfaits de
l'huile d'olive pour les cheveux, un traitement entièrement naturel et sain, et
qui plus est, économique.
Huile d'olive pour
cheveux secs
L'huile d'olive pour cheveux secs est un soin
entièrement naturel qui
nécessite bien plus de
temps que de moyen.
Encore faut-il savoir s'en
servir correctement ! On
parle plutôt de bain à
l'huile d'olive quand il
s'agit d'apporter un soin
en profondeur à des cheveux très desséchés. Pour
les pointes sèches, quelques gouttes suffisent,
sans avoir recours au bain
d'huile. Veillez à ne pas en
abuser, au risque de perdre du volume et de vous
retrouver avec des cheveux alourdis. Si vous
avez les cheveux épais et
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Logement-LPP
D.A et APS
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
G
bouclés, mieux vaut utiliser le beurre de karité,
l'huile ayant tendance à
gonfler les cheveux. Si
vous avez fait une coloration depuis peu, l'huile
d'olive peu faire tourner
votre couleur.
Comment appliquer un
bain d'huile d'olive sur
cheveux
A raison d'une fois par
semaine, prenez le temps
et le plaisir de vous retrouver dans votre salle de
bains, accompagné de
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
votre huile d'olive. Pour
poser un bain d'huile
d'olive sur cheveux efficacement, suivez ce pas à
pas. Verser un peu d'huile
d'olive dans un petit récipient, un bol par exemple.
Trempez-y le bout des
doigts puis massez légèrement le cuir chevelu. Si
vous avez le cuir chevelu
gras, sautez cette étape.
Ensuite, mettez-en dans
les paumes de vos mains
puis imbiber les longueurs
et les pointes, sur cheveux
secs. Vous pouvez vous
peigner afin de bien répartir le masque.
Recouvrez votre chevelure
d'une
serviette
chaude, d'une charlotte ou
de cellophane, pendant
plusieurs heures. Cet
enveloppement permet à
la chaleur de rendre le
masque plus efficace. On
peut même garder ce
masque à l'huile d'olive
toute la nuit si les cheveux
sont vraiment très très
secs. Concernant le rinçage, que vous imaginez
déjà pénible et fastidieux,
inutile de croire qu'il va falloir y passer des heures
ou vider son shampoing, il
suffit de frotter la chevelure tout en rinçant abondamment avant d'appliquer son shampoing. Pour
finir, on fait un shampoing
très doux, avec des ingrédients naturels tant qu'à
faire !
Conseils pratiques
Nettoyer un rideau
de douche en PVC
GRATIN DE ROULÉS
D'AUBERGINES FARCIS
Ingrédients
1 aubergine
1 filet de viande émincé
30cl de sauce tomates
1 boîte de champignons émincés
60g de fromage rouge râpé
2 cuillères à soupe d'olive vert coupé en
rondelles
1 noix de beurre
2 cuillères à soupe d'huile
Sel, poivre
Préparation :
Laver l'aubergines et couper-le en tranches dans
le sens de la longueur, saupoudrer-les de sel.
Disposer les tranches d'aubergines dans un plat
en les superposant pour enlever l'excédent d'eau
et l'amertume.
Essuyer les tranches
d'aubergines avec un linge propre et passer-les
dans la farine. Les faire frire dans un bain d'huile
chaude de deux côtés, égoutter-les sur papier
absorbant. chauffer le beurre et l'huile dans une
poêle et y faire revenir la viande émincé pendant
5 minutes, ajouter les champignons émincés et
laisser cuire jusqu'à ce que la viande et les
champignons soient bien cuits, saler et poivrer,
égoutter la préparation dans une passoire,
laisser refroidir. Mélanger dans un saladier le
mélange de viande, les olives, le fromage râpé.
Mettre une cuillère à soupe de farce sur chaque
tranche d'aubergine frite, faire-la rouler sur elle
même. Couvrir le fond de moule à gratin avec la
moitié de sauce tomate et disposer au dessus
les roulés d'aubergine. Mélanger le reste de
farce avec le reste de sauce tomate et verser ce
mélange sur les roulés d'aubergines. Faire cuire
dans un four préchauffé à 200°C pendant 15
minutes.
CONSERVE DE
POIVRONS ROUGES
À L'HUILE
n décroche le rideau de douche sale et on le met à plat. On
frotte la surface tâchée à laver avec
une brosse ou une éponge à récurer
imbibée de vinaigre blanc. On le met
à nettoyer dans le tambour de la
machine à laver avec sa lessive
habituelle, en mode textile synthétique, à 40°C.
O
……..en coton
On humidifie bien les tâches avec un
chiffon propre. On frotte directement
son savon de Marseille sur notre
rideau de douche à laver et on le
lave en machine, en mode coton, à
60°C, avec notre lessive habituelle
et un peu de Javel (uniquement pour
du blanc). On sait bien que les moisissures adorent l'humidité. Alors
avant de fixer le rideau fait tremper
dans de l'eau fortement salée. Ce
traitement de choc va le prémunir de
ces tâches noirâtres et malodorantes.
Comment laver un rideau de douche salle
On étend le rideau de douche à nettoyer pour qu'il puisse bien sécher.
On pense à aérer notre salle de
bains pour éviter toute condensa-
Ingrédients
4kg de poivrons rouge
Huile
Sel
tion. Et si on a le temps, on tamponne l'excédent d'eau avec une
serviette après chaque douche.
Comment entretenir un rideau de
douche
On le fait tremper dans une baignoire ou un évier avec du produit
vaisselle. On le nettoie avec une
grosse éponge puis on le rince et on
le sèche bien. Dès que des tâches
de salissures recom-mencent à
pointer le bout de leur nez, on met
notre rideau de douche à la machine
avec notre lessive habituelle et on y
ajoute une 1/2 tasse de bicarbonate
de soude pour un résultat top.
19
Préparation :
Faire griller les poivrons jusqu'à ce que la peau
soit noire. Puis, emballés-les dans un sac
plastique pendant 10 minutes, éplucher et
épépiner-les (la peau se détache toute seule),
Bien égoutter avec un papier absorbant, les saler.
Mettre les poivrons sur un linge propre et faire-les
sécher pendant une journée sous le soleil en le
retournant jusqu'à ce que les poivrons soient bien
sèches. Entasser les poivrons grillés dans des
bocaux stérilisés ensuite couvrir-les d'huile,
fermer le couvercle. Conserver les pots dans un
endroit sec et frais, à l'abri de la lumière.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Festival interculturel à Oran
Salon du livre de Paris
Par défaut d’emploi à Tizi Ouzou
30 conteurs participent
ème
à la 10 édition
La ville
de Constantine
invitée d’honneur
Les jeunes chômeurs
protestent devant la wilaya
Les jeunes chômeurs du
quartier « Cité Million »
ont observé récemment
un rassemblement devant
le siège de la wilaya pour
exiger un poste travail.
Par Roza Drik
a ville de Constantine a été à l’honneur au Salon
du livre de Paris, rebaptisé Livre Paris, inauguré
mercredi soir par le président français François
Hollande.
Dans le cadre de la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe 2015», l’invitée spéciale»,
présente également en tant que représentante de la
culture et de la littérature algérienne, bénéficie d’une
visibilité exceptionnelle (200 m2) dans ce rendezvous incontournable des amoureux du livre, créé en
1981.
Au cours de sa visite du pavillon Algérie qui regroupe, outre la partie Constantine, 43 éditeurs algériens
qui sont venus exposer leurs nouvelles éditions,
François Hollande s’est dit heureux» de voir l’une des
plus anciennes cités du monde et la plus importante
dans l’histoire méditerranéenne, présente dans ce
salon qui ambitionne d’accueillir 200.000 visiteurs
dans trois jours.
A la fin de sa visite, deux Beaux Livres ont été offert
au président français,
l’un intitulé Fantasia» de Leila Boutamine Ould Ali et
l’autre Constantine, la cité des aigles, les mille et un
noms» d’Abdelmadjid Merdaci.
Le commissaire de la manifestation, Constantine,
capitale de la culture arabe 2015», Sami Bencheikh,
a indiqué que cette présence à Paris est ½un couronnement» de toutes les activités qui se sont déroulées depuis le 16 avril 2015, date du début de cette
manifestation.
Il a rappelé que la France a été l’invitée d’honneur du
Salon internationale du livre d’Alger en octobrenovembre 2015 et que c’est dans le cadre de la réciprocité que Constantine se trouve au Salon du livre
de Paris, soulignant l’engagement des autorités des
deux pays pour la mise en place de passerelles culturelles.
Une soixantaine de vidéos de 12 mn sur Constantine,
ses traditions, sa culture, et son histoire seront projetés plus de 700 titres, majoritairement des Beaux
Livres et édités à l’occasion de la manifestation, sont
exposés durant les trois jours du salon qui sera
ouvert au public jeudi.
Le directeur général de l’ANEP, Djamel Kaouane,
présent à ce salon en tant qu’éditeur, a souhaité que
l’espace dédié aux éditeurs algériens soit plus grand,
en raison de l’importance de ce salon, et de la communauté algérienne en France qui viendra découvrir
la production littéraire de son pays.
Le président-directeur général de l’Entreprise nationale des arts graphiques (ENAG), coordinateur de la
délégation algérienne des éditeurs, Messaoudi
Hamidou, a relevé pour sa part que c’est une première» qu’une capitale arabe soit l’invitée spéciale du
Salon du livre de Paris où plus de 1.000 titres algériens sont exposés.
Des rencontres littéraires, en présence d’une vingtaine d’auteurs algériens, et des rencontres professionnelles avec les éditeurs seront au programme de
cette édition culturelle qui sera clôturée dimanche.
Le pavillon Constantine» est composé d’une zone
librairie» pour la vente de la littérature algérienne,
d’un espace patrimonial et d’une scène pour accueillir
le programme des rencontres littéraires et des conférences qui seront animées durant la manifestation
par des auteurs, principalement des écrivains
constantinois.
Le salon ne veut pas de littérature sans auteurs,
c’est pour cette raison qu’il a invité plus de 3.000
écrivains pour rencontrer leurs lecteurs, et 1200
éditeurs représentants 25 pays. Au total près
de 800 rencontres, et débats sont prévus au cours
des quatre jours du salon.
L
Par Mourad Belkaïd
est en début de soirée
au niveau de la bibliothèque régionale Bakhti
Benaouda d’Oran, que le coup
d’envoi de la 10ème édition du
festival interculturel du conte a été
donné.
Pour cette 10ème édition, l’association «Le petit lecteur » propose
jusqu’au 22 du mois en cours, un
riche programme avec la participation de 30 conteurs de plusieurs
pays, et de divers horizons.
Le programme de cette édition qui
rend hommage à la doyenne des
arts plastiques d’Oran Mme. Leila
Ferhat, comprend également des
ateliers d’apprentissage de l’art du
C’
conte à la bibliothèque des jeunes
de l’association organisatrice de
ce festival, à la faculté des lettres
et des langues étrangères de l’université d’Oran, et au conservatoire
de musique Ahmed Wahby.
La cérémonie d’ouverture a été
marquée par une première prestation de deux conteurs qui ont subjugué le public en narrant des
contes puisés du terroir national et
traitant de la dimension et des
valeurs humaines.
Des conteurs se déplaceront dans
les wilayas de Mostaganem,
Aïn Témouchent, et Tlemcen
pour faire partager aux publics
respectifs le plaisir, et l’art de narrer des contes.
La Palestine participe pour la pre-
mière fois à cette manifestation
avec deux conteurs parmi les vingt
artistes venus de Tunisie, de
France, d’Espagne, d’Italie et du
Congo, en plus de leurs homologues algériens.
Les conteurs iront à la rencontre
des grands, et des petits dans les
centres culturels, les espaces
publics, le tramway, les écoles et à
l’Institut français.
Des causeries, des ateliers autour
du conte animeront tous les âges.
Des spectacles sont prévus au
théâtre régional d’Oran, dans des
établissements éducatifs, dans les
jardins et lieux publics, à l’hôpital
pédiatrique de Canastel et même
dans le tramway d’Oran.
M.B.
Préserver les archives de Mouloud Feraoun
Prochainement un centre
de documentation à Tizi Ouzou
Par Roza Drik
annonce a été faite par son
fils Ali Feraoun lors d’une
conférence animée à l’occasion
de l’hommage rendu aux six inspecteurs des centres sociaux de
l’éducation.
La fondation Mouloud Feraoun
pour la culture, et l’éducation
ouvrira prochainement à Alger un
centre de documentation consacrée aux archives de Mouloud
Feraoun. Son ils, Ali Feraoun a
précisé que sa fondation est
actuellement en quête d’un local
qui accueillera le centre de documentation. Il a également déclaré
que tous les manuscrits et
archives de Mouloud Feraoun ont
été numérisés par son conservateur d’archives, M. Medjadj. Il a
précisé encore qu’un travail a été
réalisé en collaboration avec le
centre national de la recherche
scientifique (CNRS) de France.
Cette numérisation permettra,
selon M. Feraoun, “de préserver
L’
les manuscrits liés au travail de
Mouloud Feraoun et son parcours,
mais aussi de les rendre accessible au public qui peut, désormais, les consulter sur internet, ou
au niveau du centre de documentation”.
Abordant des circonstances de
l’assassinat des six inspecteurs de
centres sociaux de l’éducation,
Mouloud
Feraoun,
Ali
Hammoutène, Salah Ould Aoudia
, Marcel Basset, Robert Eymard,
Max Marchand, Ali Feraoun a
considéré que “l’attentat était préparé, et que les autorités françaises, à leur tête le général De
Gaule, étaient au courant de leur
exécution”. Il en veut pour preuve
la demande de mission en France
formulée quelques jours avant
l’assassinat survenu le 15 mars
1962, par Mouloud Feraoun, à
laquelle “l’administration coloniale
avait réservé une annulation exprimée à travers un courrier postal,
qui lui interdisait de se rendre en
France jusqu’à nouvel ordre”. Ali
Feraoun comme Mohammed
Hammoutène,
le
fils
d’Ali
Hammoutène ont mis en exergue
le rôle des deux hommes dans les
centres sociaux éducatifs créés
dans le but d’alphabétiser les
populations locales, et leur permettre de suivre une formation, et
obtenir un métier d’avenir. Ils se
sont, cependant réjouit de voir les
jeunes générations assister en
force aux hommages rendus aux
hommes qui se sont sacrifiés pour
l’indépendance de l’Algérie à
l’image des six inspecteurs.
Ces inspecteurs ne nous ont pas
quittés. Un demi-siècle après leurs
exécutions par des soldats de
l’OAS déguisés en inspecteurs de
l’académie française, ils sont toujours présents parmi nous, grâce à
leur travail, leur dévouement et
leur sacrifice. Il s’est dit réconforté
que leur mort ne soit pas vaine, et
que des générations entières s’intéressent à aujourd’hui à leurs
œuvres, et leur combat.
R.D.
18
n colère, les protestataires ont procédé à la
fermeture des deux
intersections principales menant
vers cette institution administrative, a-t-on constaté sur les lieux.
Ils réclament aussi leur part du
quotta du logement social, vu
l’exigüité des logements de la
cité qui ne répond plus au besoin
E
des grandes familles.
En effet, très tôt le matin, les
jeunes protestataires ont barricadé les
deux intersections
avec des poteaux électriques,
créant ainsi un grand embouteillage à la circulation dans les
deux sens. Les usagers de ses
deux principaux axes restés fermés toute la matinée, étaient
contrains de faire un long pour
rejoindre le siège de la wilaya, où
autres institutions publiques
situées de ce côté la. Pour
cause, les routes ont été débloquées et la circulation redevient
normale. En revanche, une délégation a été reçue par le
Secrétaire Générale de la wilaya,
et leur a promis une séance de
travail avec les différents dispositifs liées à l’emploi pour mardi
prochain durant laquelle leur cas
sera étudié. Par ailleurs, dans la
même journée, un autre rassemblement a été observé devant la
2e sûreté Urbaine de la police de
Tizi Ouzou par les habitants du
village Levdhahi, pour
exiger
l’annulation de la procédure judiciaire engagée contre les deux
personnes du village. Ces deux
derniers, pour rappel, étaient
impliqués dans le saccage de
l’entrée principale du service des
urgences et les locaux du service de sécurités du CHU de Tizi
Ouzou, suite au décès de la
jeune adolescente, originaire du
même village relevant de la commune de Boudjima dans la
wilaya de Tizi Ouzou.
R.D.
EHS de Draa Ben Khedda
Une formation au profit
des cardiologues algériens
Par Roza Drik
ne formation pour le traitement des occlusions chroniques des coronaires vient
d’être entamée au profit d’une
vingtaine de cardiologues issus
de quatre wilayas du pays au
niveau de l’établissement hospitalier spécialisé en cardiologie
et chirurgie cardiaque “Yacef
Omar” de Draa Ben Khedda à
11 kms de Tizi Ouzou. Le
Professeur encadreur français,
Victor Stratiev a pour mission de
former les cardiologues algériens, issus des wilayas de TiziOuzou, Alger, Annaba et de
Constantine, à cette branche
d’angioplastie qui est un domaine à “la pointe dans le monde
actuellement, et qui nécessite
beaucoup de maîtrise et de
U
technicité”, a indiqué le Pr
Boudiaf El Hadj, le chirurgien
cardiologue et chef de service
cardiologie au niveau de cet
EHS, lors d’un point de presse,
animé dans l’après-midi du mercredi. Le Pr. Stratiev, présent en
Algérie dans le cadre d’une
coopération entre l’Algérie et la
France, a relevé, pour sa part, le
“très bon niveau de qualifications” des cardiologues algériens, qui “n’ont pas besoin
d’une formation, mais plutôt
d’un perfectionnement”. Et
d’ajouter, que cette mission, lui
a permis de rencontrer des
jeunes cardiologues qualifiés,
motivés et très attentifs aux
nouvelles techniques de soins à
travers le monde. Organisé en
collaboration avec le Centre
hospitalo-universitaire
Nedir
Mohamed de Tizi-Ouzou, Ce
cycle de formation a permis de
traiter 15 malades dont “13 procédures réussies, et deux ont
malheureusement échouées
par manque de consommables”, ont observé les Prs.
Boudiaf, et Stratiev. Pour tenter
de prendre en charge cette
contrainte de manque de
consommables (matériel coûteux) pour la chirurgie cardiaque
interventionnelle, l’EHS de Draa
Ben Khedda espère aboutir à la
signature d’une conventioncadre avec la Caisse national
d’assurance sociale (CNAS). “Il
est impératif pour nous, si on
veut continuer à travailler et à
progresser dans ce domaine et
travailler de manière régulière,
de signer une convention cadre
avec la CNAS”, a souligné le Pr.
Boudiaf. Ce dernier a précisé
que cette démarche, à savoir la
signature d’une convention
avec la CNAS, rentre dans le
cadre de la politique nationale
qui vise à réduire les transferts
de malades vers l’étranger.
“Cette politique permettra à
l’Etat algérien de faire des économies importantes dans le
domaine de la santé, sachant
qu’un malade soigné à l’étranger revient à 4 millions de DA à
l’Etat contre seulement 500 000
DA lorsqu’il est pris en charge
chez nous”, a précisé le Pr.
Boudiaf, avant de relever qu’actuellement plus de 80% des
malades atteints de pathologies
cardiaques sont soignés en
Algérie. s’agissant du volet préventif, ce spécialiste a annoncé
la mise en place de cinq centres
de diagnostic de la douleur thoracique au niveau des hôpitaux
de Draa Ben Khedda, Azazga
Larbaa, Ain El Hammam,
Boghni, et Tizi-Ouzou, destinés
à traiter dans l’urgence les
infarctus du myocarde. Des
médecins généralistes des établissements publics de santé de
proximité (EPSP) et publics
hospitaliers (EPH), de la protection civile et du SAMU seront
bientôt formés à cet effet, a-t-il
ajouté. Cette mission conduite
par le Pr. Stratiev, un spécialiste
franco-bulgare, est la troisième
du genre après celles qui
s’étaient déroulées en octobre,
et novembre 2015 avec le Pr.
Gilles Grollier, et ayant porté sur
les pathologies cardiaques
congénitales structurelles.
R.D.
Pour traiter des insuffisants rénaux
Une convention signée entre le CHU
de Tizi Ouzou et l’institut Pateur
Par Roza Drik
ne convention vient d’être signer
entre le centre hospitalo-universitaire Nedir Mohammed de Tizi Ouzou et
l’institut Pasteur d’Alger pour prendre en
charge les bilans immunologiques des
insuffisants rénaux, a annoncé le directeur général, le professeur Abbes Ziri.
S’exprimant, en fin de semaine, lors
d’un point de presse consacrée au bilan
de la mission de jumelage effectuée à
Tamanrasset,il a annoncé que l’institut
Pasteur réalisera gratuitement les bilans
des malades insuffisants rénaux de la
wilaya de Tizi-Ouzou, qui préparent leurs
greffes rénales pour l’année 2016.
Une fois prélevés, ce sont les services du CHU qui s’occuperont de
l’acheminement des bilans immunologiques vers l’institut Pasteur d’Alger, a-til expliqué. Cette année, le CHU Nedir
U
Tizi Ouzou et l’établissement public hospitalier (EPH) de Tamanrasset, le Pr. Ziri
l’a qualifiée de “très réussie”, par rapport
au nombre considérable de malades
qui ont été pris en charge lors de ce
séjour d’une semaine.
La mission est la deuxième du genre
au niveau de cette wilaya du sud algérien, et s’est déroulée entre le 4 et le 10
mars, a-t-il souligné.
Vingt un médecins spécialistes en
chirurgie infantile, pédiatrie, traumatologie, ophtalmologie, médecine générale,
chirurgie général et oto-rhino-laryngologie ont pris part à cette mission présidée
par le Pr Ziri, a-t-il indiqué.
Durant ce séjour, 1162 malades ont
eu droit à des consultations spécialisées, et 82 autres ont subi des actes chirurgicaux, dont 54 ont été opérés pour
des cataractes et 20 enfants pour ectopie testiculaire, a-t-il relevé encore. Le
Mohammed de Tizi Ouzou compte réaliser entre 25 et 30 greffes rénales, a précisé le DG tout en signalant que le
nombre de transplantations rénales à
concrétiser dépend directement de “la
disponibilité des donneurs”.
Toujours au volet des efforts consentis dans le cadre de l’amélioration de la
prise en charge des malades, le directeur général du CHU a fait savoir qu’une
activité d’exploration endoscopique
digestive haute, et basse débutera à
partir de la semaine au niveau de la
polyclinique de la nouvelle ville de Tizi
Ouzou.
L’hôpital a procédé, en effet, à l’acquisition d’une colonne d’endoscopie qui
sera mise à la disposition des malades
au niveau de cette polyclinique qui assure déjà des consultations spécialisées
de gastroentérologie. Revenant sur la
mission de jumelage entre le CHU de
7
Pr. Ziri a parlé également de 16 consultations en traumatologie effectuées dans
le cadre de la préparation de patients
nécessitant des prothèses totales de
genou, ou de la hanche pour des interventions à réaliser lors de la prochaine
mission programmée pour la dernière
décade du mois de mai prochain.
Il a rappelé, en outre, que la première mission menée dans la wilaya de
Tamanrasset a eu lieu entre le 10 et le
19 janvier dernier, et a été soldée par la
réalisation de 751 consultations spécialisées et 32 interventions chirurgicales.
Agissant dans le cadre du programme
national de jumelage entre les différents
établissements de santé, le CHU de Tizi
Ouzou mènera à la fin du mois de mars
courant, et le début avril prochain une
autre mission de jumelage avec l’EPH
de Ghardaïa, a-t-il fait savoir.
R.D.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Sports
Quotidien national d’information
Réclamant l’habitat rural à M’Said
Ligue 1 Mobilis (23e J)
Des citoyens devant le siège
de wilaya d’Ain-Temouchent
"Classico" indécis à
Tizi-Ouzou, prometteur
derby USMA-CRB
Un nombre important
d’habitants résidant
dans la commune de
M’Said, relevant
administrativement
de la daïra d’ElMalah, distante
d’une quarantaine
de kilomètres du
chef-lieu de wilaya
d’Ain-Temouchent,
ont dernièrement
observé un sit-in,
pour demander d’être
reçus par le wali, ou
son représentant, à
qui ils voulaient
exposer leur
problème lié à
l’habitat rural.
Par B.Abdelhak
es citoyens ont déclaré
à la presse qu’ils n’ont
pas bénéficié de logements ruraux depuis plusieurs
années, nonobstant qu’ils ont
déposé des demandes en ce
sens au niveau de la mairie de
M’Said.
L
Certains d’entre eux ont affiché
leur mécontentement à l’égard
des responsables communaux,
et ont déclaré à la presse
locale qu’ils se rassemblent , ce
jour- là, pour demander l’intervention du Wali en vue de la
création d’une commission
d’enquête pour s’enquérir de la
situation résidentielle, sociale
et matérielle des bénéficiaires
des 30 logements ruraux et les
70 récents logements ruraux .
Ils insistent que tout bénéficiaire du logement rural doit
remplir les critères en confor-
mité de la loi de la République,
en particulier sa résidence dans
la commune de M’Said, et non
pas dans d’autres communes,
ou d’autres wilayas, car, selon
eux, toujours, chaque commune, ou wilaya a son propre
quota alloué par l’Etat. Selon
les protestataires, une délégation a été reçue par le Wali qui
lui a assurée que cette situation
fasse l’objet d’un suivi par les
services compétents pour y
trouver une solution .Ce qui a
satisfait les protestataires lesquels, ils devaient quitter les
lieux dans le calme.
Selon les informations recueillies, les services de la commune de M’Said ont étudié
l’ensemble des dossiers des
postulants
de logements
ruraux, et que toute personne
se sent lésée, n’a qu’à introduire des recours aux fins de
réexamen de sa demande de
logements et de sa situation
d’habitat, et qu’à chaque fois,
qu’ils reçoivent le quota de
logements ruraux, ils les distribuent aux citoyens et citoyennes méritants.
Rappelons que, selon l’arrêté
ministériel, les personnes physiques qui résident plus de 05
ans dans la commune et exercent une activité en milieu rural,
peuvent postuler à l’aide financière de l’Etat, une fois que sa
demande déposée auprès du
maire de la commune, annexée
d’un extrait de naissance, d’un
certificat de résidence, une
attestation
mentionnant sa
situation socioprofessionnelle
et son lieu de travail, après validation par monsieur le wali.
Une fois la demande du bénéficiaire est admise, il est systématiquement enregistré au
fichier national du logement, et
ne peut prétendre à une autre
aide de la part de l’Etat. Après
ce, il peut démarrer les travaux
de construction avec un permis
de construire , et ce suivant les
modalités d’accès à l’aide
octroyée par l’Etat pour la réalisation d’un logement rural lesquelles sont fixées par un arrêté
ministériel publié au journal officiel N°32 .Soulignons que le
programme d’habitat rural se
réalise , ces dernières années,
sous forme d’habitations rurales
groupées à travers les zones
rurales , et qu’il a donné des
résultats probants sur le terrain
car, ils bénéficient des projets
VRD , électrification, gaz, téléphone, internet d’une manière
collective , et ça allège le fardeau des finances publiques
dans ce cadre .
B.A.
A l’occasion de la journée mondiale de l’eau
elon monsieur Belhadri
Boualem, président de
l’association. l’ONG « Défense
des intérêts des utilisateurs
d’eau et protection de l’environnement, 40 meilleurs élèves du
lycée de Chaabet El Lehem ,
relevant administrativement de
la daïra d’El-Malah, et implantée à une distance de 05 kilomètres au nord-est du chef-lieu
de wilaya d’Ain-Temouchent,
(06km au nord-est d’Ain
Temouchent) ont visité, le 15
mars 2016, la station de dessa-
lement de l’eau de « Chatt el
Hillal » , implantée dans le littoral de la commune de Sidi-BenAdda (daïra d’Ain-Temouchent)
.La société Espagnole « GEIDA
» a remporte l’appel d’offres
internationale N°05/AEC/2003
lié à la conception, la construction, le financement, la possession et l’exploitation de l’usine
de dessalement d’eau avec la
capacité de 200.000 mètres
cubes, avant d’être réalisée et
mise en exploitation en mars
2010. Dans ce même ordre
d’idées, l’ONG « Défense des
intérêts des utilisateurs d’eau et
protection de l’environnement «
de la wilaya d’Ain-Temouchent,
que préside Belhadri Boualem,
Ingénieur
en
hydraulique
retraité , et ex-chef de service à
la direction des ressources en
eau de la wilaya d’AinTemouchent, a organisé, le 16
mars 2016, une excursion au
profit des élèves des Collèges
d’Enseignement Moyen d’
Ouled –Boudjemaa ,et M’Said
(daïra d’El-Amria), à la station
de lagunage de Bouzedjar
(daira d’El-Amria). Par la même
occasion, il est élaboré un riche
programme de festivités de la
journée mondiale de l’eau ,
coïncidant avec le 22 mars
2016, et ce en collaboration
entre les services de la wilaya,
et ceux de ressources en eau ,
et l’association ONG« défense
des intérêts des utilisateurs
d’eau et protection de l’environnement de la wilaya .
Ce programme sera marqué
par l’intervention de Monsieur le
La 23e journée du
championnat de Ligue 1
Mobilis de football, qui a
débuté hier avec le derby
USMA-CRB au stade
du 5 juillet se poursuivra
aujourd'hui avec
un somptueux
JS Kabylie-MC Alger.
e MC Alger (7e, 31 pts), qui reste
sur un match nul sur le terrain du
DRB Tadjenanet, se rendra à TiziOuzou pour croiser le fer avec la JSK
L
(12e, 26 pts), sommée de réagir chez
elle et devant son public.
La formation kabyle, qui compte trois
points d'avance seulement sur la zone
de relégation, n'aura d'autre alternative que de l'emporter pour éviter de
sombrer dans la crise.
L'arrivée du nouvel entraîneur de
l'équipe Kamel Mouassa, dont c'est le
quatrième passage au club depuis
1999, pourrait permettre aux coéquipiers du capitaine Ali Rial de se libérer
et du coup gagner ce "clasico" pour
s'éloigner de la zone rouge.
De son côté, le Doyen tentera de préserver sa série d'invincibilité sous la
houlette de son jeune entraîneur Lotfi
Amrouche.
Le NA Hussein Dey (7e, 31 pts)
accueillera, lui, le DRBT (3e, 33 pts)
M’hidi » de cette ville , et qui serait
assassiné à l’arme blanche.
Une fois, alertés les éléments de la
police judiciaire de la daïra de
Hennaya, sur l’instruction de l’autorité
judiciaire territorialement compétente,
ont procédé aux premiers constats
d’usage avec leurs collègues de la
police scientifique .Le corps de la victime a été déterré pour être transporté
à la morgue de l’hôpital de Tlemcen aux
fins de l’autopsie médico-légale.
Selon les informations recueillies, la victime serait originaire de la ville de
Constantine et serait venue à la ville
de Henaaya dans le but d’acheter une
habitation, et qu’une somme importante
d’argent qu’elle porterait, aurait été
dérobé par des présumés auteurs qui
ont été mis hors d’état de nuire par les
8
dans un match indécis et ouvert à
tous les pronostics.
Le Nasria qui revient fort en championnat, en témoignent ses deux succès de rang, aura à coeur de s'offrir la
révélation de la saison, et surtout
s'approcher du maintien.
Le RC Arbaâ, dernier au classement
avec 13 points, accueillera l'USM
Harrach (5e, 32 pts) dans un match
déséquilibré. Si le RCA, pratiquement
relégué en Ligue 2, tentera de soigner
son capital-points, le club harrachi
visera la gagne pour monter sur le
podium et confirmer aussi sa victoire
décrochée à domicile face au CS
Constantine (1-0).
Les quatre derniers matchs de
cette 23e journée se joueront le
samedi 26 mars.
Coupe d'Algérie (1/2 finale)
NAHD-USMBA le 14 avril
au stade 5-juillet à 17h00
wali, du directeur des ressources en eaux, de monsieur
Belhadri Boualem, président
de cette association, des professeurs universitaires, au
niveau de la salle des conférence de la bibliothèque de la
lecture publique « Malek
Bennabi
«
d’Ain
Temouchent,ainsi que
d’un
débat parmi l’assistance, et
sera clôturé par la cérémonie
de la remise des prix aux élèves et stagiaires .
B.A.
Un sexagénaire découvert mort dans un jardin
a population de la ville de Hennaya,
distante d’une douzaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya de Tlemcen
a été secouée par la nouvelle s’étant
répandue , comme une trainée de poudre, dans la journée d’avant d’hier ,
faisant état de la découverte d’un
homme sexagénaire assassiné et
enterré dans un jardin d’une habitation
implantée dans la cité « Larbi Ben
policiers enquêteurs. Le mobile de cet
assassinat serait le vol de l’argent de la
victime. Cette affaire de crime crapuleux a jeté de l’émoi parmi la population
locale de Hennaya, et toute la région de
la wilaya de Tlemcen et celles limitrophes, qui réitèrent toujours la peine
sévère exemplaire à l’encontre des
assassins.
B.A.
ATHLÉTISME
Fauché par une voiture,
Makhloufi reprend
l'entraînement
Le président de la Fédération algérienne
d'athlétisme (FAA) Amar Bouras a rassuré
mercredi quant à l'état de santé du champion
olympique algérien du 1500m Taoufik
Makhloufi, fauché par une voiture il y a quelques jours à Angers (France) mais qui vient
de reprendre l'entraînement. "Makhloufi souffrait d'une petite inflammation qui ne suscitait
aucune inquiétude. La preuve, l'athlète a
repris les entraînements le plus normalement
du monde. Si c'était aussi grave, la
Fédération aurait publié un communiqué", a
affirmé à l'APS le premier responsable de la
FAA. Quatrième aux derniers Mondiaux
d'athlétisme à Pékin sur 1500m, l'enfant de
Souk Ahras est en pleine préparation en vue
des prochaines échéances officielles, à
savoir les Championnats dÆAfrique-2016,
prévus du 22 au 26 juin à Durban (Afrique du
Sud) et les jeux Olympiques-2016 de Rio de
Janeiro (5-21 août).
Les préparatifs au menu
d'une réunion au MJS
Crime à Hennaya - Tlemcen
L
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
COMPÉTITIONS INTERNATIONALES EN ALGÉRIE
46 lycéens visitent la station
de dessalement de Béni-Saf
S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
a demi-finale de la Coupe
d'Algérie de football entre le NA
Hussein Dey et l'USM Bel-Abbès a été
programmée le jeudi 14 avril au stade
5-juillet d'Alger à partir de 17h00, a
annoncé mercredi le président de la
commission de la compétition, Ali
Malek. "Suite à un accord conclu avec
la direction du NAHD et celle de
L
l'USMBA, cette rencontre a été délocalisée au stade 5-juillet, au lieu de celui
de Tchaker de Blida, le jeudi 14 avril à
17h00", a affirmé Ali Malek dans une
intervention sur les ondes de la radio
Al-Bahdja.
Ce match devait avoir lieu au stade
Mustapha-Tchaker de Blida, mais les
dirigeants du Nasria ont exprimé leur
refus de jouer "hors de la wilaya
d'Alger", réclamant le déroulement de
cette rencontre au stade 20-août1955, qui a été récusé par la commission de l'épreuve populaire.
Toutefois, la décision de reprogrammer cette demi-finale "un jour de
semaine" n'a pas été acceptée par le
président de l'USM Bel-Abbès (Ligue
2) Djilali Bensenada.
"J'ai reçu ce matin (ndlr, mercredi)
un appel téléphonique d'Ali Malek,
m'informant que cette rencontre
allait se jouer le jeudi 14 avril au
stade 5-juillet.
Je ne refuse pas le fait de jouer dans
cette enceinte, mais je refuse le fait de
jouer un jour de semaine, d'autant que
cela n'arrangera pas nos supporters
dont la plupart sont retenus par leurs
diverses obligations", a indiqué à l'APS
le premier responsable de la formation
de la "Mekerra".
Outre NAHD-USMBA, le tirage au sort
du dernier carré, effectué samedi dernier, a donné lieu également au match
entre le MC Alger et l'US Tébessa
(division amateur) qui se jouera le
samedi 16 avril au stade olympique.
17
L'état d'avancement des préparatifs relatifs aux compétitions internationales, prévues
en Algérie en 2016 , a été au menu de la
réunion du Comité National de préparation
et d'organisation des manifestations sportives internationales (CNPOMS), tenue sous
la présidence du ministre de la Jeunesse et
des Sports, El Hadi Ould Ali, indique un
communiqué du MJS mercredi. La rencontre
organisée au siège du Département ministériel a permis aux présents d'évaluer, avec
les parties concernées, "l'état d'avancement
des préparatifs et les dispositions prises en
prévision des rendez-vous internationaux
que l'Algérie va abriter dans les jours à
venir", précise la même source.
MONDIAL-2017 (U-21)
DE HANDBALL
La sélection algérienne
en stage à Souidania
La sélection algérienne de handball des
moins de 21 ans effectuera du 21 au 31
mars un stage au Centre de regroupement
des équipes nationales de Souidania (Alger)
en prévision des prochaines échéances officielles, a-t-on appris auprès de la Fédération
algérienne de handball (FAHB). Le staff
technique composé du sélectionneur de
l'équipe A, Salah Bouchekriou et Rabah
Gherbi a convoqué vingt-cinq (25) joueurs
pour prendre part à ce regroupement. Le
Sept algérien des U-21 prépare le prochain
championnat du monde prévu en août 2017
en Algérie.
Effectif retenu :
Rassa Nadher, Ghedbane Khelifa, Djedid
Yacine, Boudaoui Hichem, Damir Riad,
Hammad Redouane, Chehbour Nabil (GS
Pétroliers) / Naim Zohir (JSE Skikda) /
Meklout Rafik, Benmessaoud Yacine (MAJD
Blida) / Abdi Ayoub, Belkaid Othmane, Hadj
Sadok Tahar (CRB Baraki) / Djeghaba
Nidhal, Brahimi Malik (ES Ain Touta)/ Hellal
Nour Eddine (NRB Djemila) / Segueni
Abderraouf (WR Bordj Bou Areridj)/ Khemici
Brahim, Kori Mokhtar (MC Saida) / Fredj
Hadi (O El Oued) / Sekai Oussama (SR Ain
Taya) / Houia Aymen (CRBN) / Kara Mounir,
Mihoubi Salah, Torchi Mohamed (CB Mila).
Division Excellence dames de hand
Le programme
e journée
de la 10e
Hier :
HC Mila - FS Constantine
Aujourd'hui (11h00) :
HBC El-Biar - NRF Constantine
GS Pétroliers - HBC Gdyel
ESFOR Touggourt - HHB Saïda
Exempt: HBCF Arzew
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
FOOTBALL
Pour développer Mers El-Hadjaj d’Oran
Serrar annonce son
"prochain retour" à l'ES Sétif
L'ex-président de l'ES Sétif, Abdelhakim Serrar, a
annoncé jeudi son "prochain retour" aux affaires du
club de Ligue 1 algérienne de football après sa
récente rencontre avec l'actuel responsable de la formation des hauts plateaux, Hassan Hamar. "J'ai rencontré Hamar et nous avons dissipé tous nos malentendus. A priori, mon retour à l'ESS ne saura tarder",
a déclaré Serrar à l'APS. Ancien joueur de ''l'Aigle
noir'', Serrar avait présidé l'Entente pendant plusieurs
années durant lesquelles il a remporté de nombreux
titres. Il a toutefois quitté son poste de président du
conseil d'administration durant l'été 2012. Une année
plus tard, il prendra les commandes de l'USM BelAbbès, réussissant la montée en Ligue 1, avant de
rendre le tablier au milieu de l'exercice précédent. "Je
reviendrai à l'ESS avec l'ambition de renouer avec les
consécrations après cette baisse de régime qu'a
connue le club cette saison", a encore dit Serrar.
L'ancien international algérien, devenu cette saison
consultant à la chaîne de Télévision nationale, a dit
"ne pas être encore fixé" sur le poste qu'il héritera à
l'ESS. L'"Aigle noir", champion d'Algérie sortant, a
réalisé des résultats en dents de scie en championnat
cet exercice et été éliminé à domicile des quarts de
finale de la coupe d'Algérie. Il ne lui reste ainsi que la
Ligue des champions pour sauver sa saison. "La
qualification à la phase de poules de la Ligue des
champions devient l'unique objectif de l'équipe pour
sauver sa saison et j'espère que les joueurs seront à
la hauteur des espérances placées en eux", a souhaité Serrar. Le club algérien a réussi une bonne
entrée en lice dans la prestigieuse compétition africaine des clubs en imposant le nul (1-1) à l'Etoile du
Congo à Brazzaville dimanche dernier en match aller
des 1/16 de finale. Le match retour aura lieu dimanche prochain à Sétif. En cas de qualification, l'ESS
croisera probablement le fer avec les Soudanais d'ElMerrikh, vainqueurs sur la pelouse des Nigérians de
Warri Wolves (1-0), lors de la première manche.
ETHIOPIE
Salhadin demande à être
dispensé des matchs
face à l'Algérie
L'attaquant international éthiopien Salhadin
Said, rappelé par le sélectionneur Yohannes Sahle
en vue de la double confrontation contre l'Algérie
en qualifications de la CAN-2017, a demandé à
être dispensé de ce rendez-vous, estimant qu'il
n'était pas en forme, rapportent des médias
locaux. "Salhadin Said a demandé au sélectionneur Sahle de le dispenser des deux matchs face
à l'Algérie en raison de sa forme en demi-teinte. Il
préfère laisser sa place à un joueur en meilleure
forme pour défendre les couleurs nationales", a
expliqué un membre du staff technique au site
spécialisé Soka25east.com L'ancien attaquant du
MC Alger figure dans la liste des 24 joueurs retenus par le coach des "Walia Ibex" pour préparer la
double confrontation face à l'Algérie les 25 et 29
mars pour le compte des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN2017. Salhadin Said s'était engagé en février dernier avec le club local de St. George après avoir
résilié à l'amiable son contrat avec le MC Alger.
D'autre part, le trio Shemeles Bekele, Getaneh
Kebede et Walid Atta devrait rejoindre la sélection
éthiopienne en stage à Addis-Abeba pour préparer
la manche aller prévue le 25 mars au stade
Mustapha-Tchaker de Blida. Le coach Sahle envisage de faire appel à l'attaquant Umed Ukwi Ethry
pour renforcer la ligne d'attaque. Au terme de la 2e
journée, l'Algérie occupe la tête du classement du
groupe J avec 6 points, devant l'Ethiopie (4 pts).
Les Seychelles pointent à la 3e place avec 1 point,
alors que le Lesotho ferme la marche avec 0 point.
Des infrastructures
de jeunesse et de sport prévues
L’étude a été achevée et
les travaux sont lancés.
Ceci évitera à de nombreux
jeunes de cette localité et
des agglomérations
avoisinantes les
déplacements vers le cheflieu d’Oran ou vers Arzew.
è
Coupe de la Confédération (16 de finale retour)
Le CSC et le MCO
pour une qualification
en huitièmes de finale
Les deux représentants de
l'Algérie en coupe de la
confédération africaine de
football (CAF), le CS
Constantine et le MC Oran
tenteront aujourd'hui
d'arracher leur ticket de
qualification pour les
huitièmes de finale face,
respectivement, au Nasarawa
United (Nigeria), et les
Ivoiriens du Sporting Club
de Gagnoa.
Par Rafik Bakhtini
our le match à domicile du
CSC, la Confédération africaine de football a désigné
des arbitres guinéens pour le diriger.
Cette rencontre est prévue donc
aujourd'hui à 18h00 au stade
Hamlaoui.
La rencontre sera officiée par le
directeur de jeu Yahouba Keita,
assisté de ses deux compatriotes
Mamady Tere et Abdel Raffi.
Au match aller disputé dimanche
dernier à Abuja, le CS Constantine
s'était incliné sur le score de 1 à 0.
Et remonter un but est une mission
bien dans les cordes des constantinois qui ne jurent que par la qualification. D'ailleurs, le coach Gomez
peut compter sur les services de
P
Meghni, Anane et Aksas qui viennent
d'être récupérés.
Mais, par contre, il ne peut compter
sur son attaquant Boulemdaies qui a
écopé d'un carton rouge au match
aller.
Le milieu de terrain du CSC, Gharbi
annonce que " nous allons battre
Nassawara et nous qualifier. Je diras
à nos fans que moi et mes coéquipiers sommes déterminés à gagner
car nous voulons aller le plus loin
possible dans cette compétition ". Ce
qui montre donc la volonté des
joueurs du CSC à se surpasser pour
se qualifier.
L'équipe nigériane est arrivée à
Constantine mercredi dernier.
Makam le capitane de cette formation lui, fait dans la provocation en
déclarant que " Ce n'est pas le CSC
qui va nous éliminer ". Voilà qui est
bien clair alors que les gars du CSC
savent très bien ce qui les attend sur
leur propre terrain et devant leur propre public.
L'autre représentant de l'Algérie
dans cette compétition, le MC Oran
qui s'est envolé jeudi dernier en
direction de la Cote d'Ivoire, il aura à
défendre les deux buts qu'il a marqué à Oran au match aller pour tenter de se qualifier en déplacement.
Cette rencontre est prévue ce
samedi au stade Robert-Champroux
d'Abidjan, et sera arbitré par un trio
nigérian sous la conduite d'Abubakar
Ago,
assisté
de
Samuel
Pwadutakam et Temitope Orowole.
Seulement, le coach Bouali ne peut
compter sur les services de l''attaquant libyen Mohamed Zaâbia,
blessé, qui a finalement déclaré forfait pour le déplacement de son
équipe à Abidjan. "La staff médical
n'a pas autorisé Zaâbia à faire le
déplacement avec nous. Il doit suivre
un programme de soin spécifique
pour qu'il revienne vite à la compétition", a déclaré à l'APS, Bachir
Mecheri, l'entraîneur adjoint du
MCO.
Si Zaâbia, co-meilleur buteur du
championnat algérien en compagnie
de Mustapha Djallit (JS Saoura)
avec 11 buts chacun, sera absent du
rendez-vous,
son
coéquipier
Chemseddine Nessakh, qui souffrait
lui aussi d'une blessure, sera en
revanche de la partie.
Par ailleurs, et évoquant les chances
de son équipe de revenir avec le billet de la qualification, l'assistant de
Foued Bouali à la barre technique
des ''Hamraoua'' s'est montré optimiste, tout en mettant en garde
contre un éventuel ''excès de
confiance".
"J'estime que nous avons réalisé
une précieuse victoire au match aller
qui nous permet de disputer la
deuxième manche avec moins de
pression. Ceci dit, la vigilance devra
être de mise", a prévenu Mecheri,
poursuivant que "contrairement au
match aller, nous connaissons mieux
cette fois-ci notre adversaire".
R.B.
Ligue des champions
La CAF refuse d'avancer de 24 heures
le match ES Sétif-Etoile Congo
L'ES Sétif recevra finalement l'Etoile du Congo dimanche au lieu de samedi après le
rejet par la Confédération africaine de football (CAF) de la
demande du club algérien
d'avancer de 24 heures le
match comptant pour les seizièmes de finale retour de la
Ligue des champions, a appris
l'APS auprès de la direction de
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
la formation des hauts plateaux. Le président de l'ESS,
Hassan Hamar, avait souhaité
avancer la partie pour bénéficier des services de ses quatre joueurs de la sélection
olympique, appelée à se rendre dimanche en Corée du
Sud où elle disputera deux
matchs amicaux contre la
sélection locale dans le cadre
de sa préparation aux jeux
Olympiques-2016. Le maintien
de la rencontre retour à sa
date initiale a poussé la direction sétifienne à demander de
garder deux de ses internationaux olympiques (Haddouche
et Rebaiî). Une demande
exaucée par le sélectionneur
national, le Suisse PierreAndré Schürmann, qui n'a pas
16
retenu les deux joueurs en
question pour le stage de
Séoul. Pour cette deuxième
manche contre l'Etoile du
Congo (1-1 à l'aller), l'entraîneur de l'ESS, le Suisse Alain
Geiger, bénéficiera du retour
des deux joueurs, Djabou et
Zioueche. En revanche, il
devra se passer des services
de Kenniche (blessé),
Delhoum (suspendu) ainsi que
de Ziaya et Benlameiri, traduits
ce jeudi en conseil de discipline du club. En cas de passage des Sétifiens, ils affronteront en huitièmes de finale le
qualifié entre El-Merrikh du
Soudan et Warri Wolves du
Nigeria. Au match aller, les
Soudanais s'étaient imposés
en déplacement (1-0).
Par Mourad Belkaïd
entreprise chargée de la réalisation du nouveau stade pour
la localité de Mers El-Hadjadj a
été désignée. Cette infrastructure sportive, tant attendue par les habitants,
vient à point nommé répondre à de nombreux besoins exprimés dans le secteur.
Les habitants ont toujours dénoncé le
déficit enregistré en matière de structures culturelles et sportives. Les services
de la daïra de Béthioua ont, en outre,
L’
retenu dans le cadre des projets de
développement local la réalisation d’une
piscine et d’une auberge pour jeunes à
Mers El-Hadjadj. Au niveau de la wilaya
d’Oran, plusieurs stades de proximité
ont été inscrits au niveau de certains
quartiers de la ville. Ces infrastructures
vont contribuer à la promotion de l’activité sportive.
Rappelons que le secteur de la jeunesse et des sports sera renforcé avec
la réception, dans les prochains jours,
de nouvelles infrastructures sportives.
Trois piscines seront respectivement
inaugurées dans les communes d’Oued
Tlélat, Boutlélis et Gdyel. Une bonne
nouvelle pour les mordus de la natation
qui pendant des années étaient
contraints de se déplacer jusqu’à la piscine municipale de M’dina J’dida.
Toujours dans le cadre de la promotion
du sport de proximité, une salle omnisports a ouvert en novembre ses portes
dans la commune d’Oued Tlélat. Deux
maisons de jeunes seront aussi fonctionnelles dans les communes d’El Barki
et Benfréha, deux projets tant attendus
par les jeunes de ces localités limitrophes qui, rappelons-le, avaient toujours
dénoncé le déficit en infrastructures
similaires, un espace d’échanges et de
loisirs pour toute une population.
M .B.
En préparation du Hadj
Des campagnes de sensibilisation
programmées
es campagnes de sensibilisation, avec séances de
simulation, seront lancées prochainement, par la direction de
wilaya des Affaires religieuses
pour informer les hadjs sur la
conduite du rite du pèlerinage.
Ces journées d’information et
d’orientation, qui seront organisées à travers les mosquées de
la wilaya en faveur des futurs
pèlerins, seront animées par un
staff constitué d’imams et de
mourchidate.
Il s’agit, à travers cette campagne de sensibilisation, d’apprendre aux futurs pèlerins
D
d’accomplir convenablement,
selon la chariaâ, le 5e pilier de
l’islam.
Cette campagne religieuse
sera ainsi lancée ce mardi à la
mosquée Abou-Bakr Esseddik,
dans la daïra d’Oran.
Des cadres de la direction
des affaires religieuses sillonneront les neuf daïras de la
wilaya pour prodiguer de précieux conseils aux futurs pèlerins. Cette campagne a pour
objectif essentiel d’expliquer
toutes les étapes que devra
accomplir le hadj durant son
séjour aux Lieux saints de l’is-
lam. Les guides expliqueront,
avec un vocabulaire accessible
à tous, toutes les pratiques
indispensables pour l’accomplissement correct et en toute
sécurité de ce rite religieux. Les
candidats auront droit à des
explications avec vidéo et photos. Il sera aussi question d’impliquer les imams à consacrer
leurs prêches à cet important
rendez-vous religieux.
La direction des affaires religieuses lance un appel aux
futurs hadjs de la wilaya pour
assister à ces rencontres.
Quant à la commission natio-
nale chargée de la préparation
de l’opération, elle compte promouvoir son action à l’égard
des hadjs algériens, en vue de
leur réunir toutes les conditions
matérielles et humaines nécessaires. La commission médicale
du hadj est composée de trois
médecins, dont un psychiatre
pour le diagnostic de la santé
mentale du futur hadji.
Les futurs pèlerins sont
contraints de subir un bilan
général avant de se rendre aux
Lieux saints. Ils sont vaccinés
contre la DTC (diphtérie, tétanos et coqueluche) et la ménin-
gite. Les candidats au pèlerinage, souffrant de pathologies
lourdes (insuffisance rénale,
cancer dans sa dernière
phase…), ainsi que les femmes
enceintes seront écartés systématiquement.
Le certificat de pèlerinage
pour chaque hadji sera paraphé
par deux généralistes et un
spécialiste. Il faut signaler que,
précédemment, les hadjs se
voyaient remettre, sur simple
consultation d’un généraliste de
la polyclinique, leur carnet de
vaccination.
M.B.
Malgré les assurances des autorités
Le CET nuit à l’environnement de Hassi Bounif
e centre d’enfouissement technique
de Hassi Bounif, n’est pas uniquement une source de nuisance pour les
populations des localités voisines, à
savoir Boufatis, Benfréha, et Hassiane
Ettoual, mais il nuit également à la
nature.
En effet, en plus des odeurs nauséabondes et de la fumée qui se dégagent de
ce site, empoisonnant ainsi la vie de ces
populations, s’ajoute le déversement du
lixiviat en pleine nature, résultant probablement d’un trop-plein des bassins de
stockage. Appelé jus de décharges, le
lixiviat est un affluent toxique et polluant,
issu du centre d’enfouissement technique (CET), son rejet est un principe soumis à des normes très strictes, malheureusement au niveau du CET en question, il se déverse à ciel ouvert depuis un
certain temps, inonde aussi un champ
voisin. Sur place et de l’extérieur, dans
une partie du CET, nous avons pu
remarquer qu’une fosse a été creusée
pour contenir ce liquide. Mais c’est peine
perdue, car le lixiviat se jette dans ce
L
champ, et tue dans son passage les
chaumes et les arbres. Le risque de
contamination de la nappe phréatique
est bien présent, car le déversement du
lixiviat en pleine nature est un véritable
scandale, il porte un sacré coup à l’envi-
ronnement. il est à se demander que
font les services concernés de la direction de l’Environnement ? Où sont les
associations de la protection de l’environnement, pour faire une étude d’impact sur les nuisances à l’environnement
et sur la santé des riverains, afin d’évaluer le degré de pollution engendré, ou
qui peut être engendré par cette
décharge de laquelle se plaint toute une
population ?
M .B.
Journée Internationale de l’alphabétisation
Oran compte réduire le fléau à 12 % en 2017
En Algérie et pour l’année en cours on compte plus de
2.702.969 analphabètes, dont 1.821.914 ont bénéficié de
programmes d’alphabétisation, ce qui a ramené le taux
d’analphabétisme à 42,17%, pour les jeunes âgés de 15 ans
et plus. Alors qu’au niveau d’Oran, on avait déclaré que le
taux d’analphabétisme sera réduit au niveau de la wilaya
d’Oran à 12 % en 2017. Un grand pas a été franchi en
matière d’alphabétisation au niveau local par le biais de l’association Iqraa. En effet, c’est cette frange qui est la plus
marginalisée dans la scolarité. Plusieurs pays dans le monde,
pauvres et sous-développés, préfèrent garder les femmes à
la maison, alors que les garçons suivent des études. Comme
il importe de signaler, que l’on compte aujourd’hui près de 4
milliards d’alphabétisés. En effet, les efforts apportés par
cette association ne sont pas des moindres, car elle vise tous
9
les paliers scolaires sans distinction d’âge ni de sexe. Outre
les adultes qui veulent rattraper le temps. Les jeunes eux
aussi rejoignent ses bancs pour pouvoir avoir une place dans
la société. Tout comme il importe de rappeler que l’Algérie est
l’un des rares pays au monde à financer l’opération de lutte
contre l’analphabétisme, et qui a été évaluée, cette année, à
54 milliards DA. La lutte contre le fléau d’alphabétisation a
touché même les sourds muets. Une formation spéciale pour
de tels enseignants avait été lancée, elle a été rendue possible grâce à une convention passée entre l’association Iqraa,
et l’association «Tawasoul» des sourds et muets de la wilaya
d’Oran. Tels progrès ne peuvent être couronnés que de succès. Pour cette année, même l’opérateur téléphonique s’est
impliqué dans cette lutte contre le fléau d’ignorance.
M .B.
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Régions
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Économie
Disparition de deux lycéennes à Salamandre
Loi de commerce au JO
Mystère d’argent
et de bijoux à Mostaganem
Se conformer au modèle
des bonnes transactions
Selon des sources fiables,
deux jeunes filles âgées de 15
et 17 ans ont disparu dans
l’après-midi du lundi dernier
14 mars 2 016, à la sortie du
lycée de la Salamandre situé
à trois kilomètres de la ville
de Mostaganem.
Par Salah Eddine
après les dits et les non dits,
les deux lycéennes sont
issues de familles aisées et
connues sur la place Mostaganémoise.
Pour ce qui est de la fille âgée de 17
ans, son père est un opérateur économique connu dans le milieu des affaires,
quant à la deuxième âgée de 15 ans,
elle est la fille d’une Notaire. Suites aux
D’
premiers éléments informations, il aurait
été dit que les deux filles ont emporté la
somme de 400 millions de centimes et
d’un coffret de bijoux, avant de ne donner plus signe de vie. Une enquête a été
diligentée pour éclaircir les circonstances de cette disparition mystérieuse.
A noter, qu’au moment où nous mettons
sous presse, il semblerait que l’enquête
a aboutit à l’arrestation d’un jeune de
Hassi-Mamèche, et l’initiateur de ce
complot, alors que l’argent et les bijoux
ont été récupérer. Nous y reviendrons
plus en détail sur cette affaire dans nos
prochaines éditions.
…Et 30 Kg de kif rejeté par
la mer
C’est ainsi qu’en trois semaines 210 Kg
de kif ont été jeté par les eaux de mer.
En cette période du, mois de mars 2
016, la mer continue de rejeter du kif
traité. Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de Wilaya, ont
découvert au niveau de la plage de la
Stidia située à quinze kilomètres de
Mostaganem, une quantité de trente
kilomètres de kif traité. Une en quête a
été diligentée pour l’éclaircissement des
causes de cette découverte, la provenance de ce produit prohibé et éventuellement de situer les responsabilités dans
la mesure du possible. IL est utile de
signaler, que depuis une vingtaine de
jours environs, les eaux de mer au
niveau des rivages de la côte
Mostaganémoise, ont rejeté une quantité de 210 kilogrammes de kif traité, à
savoir des ballots de 40, 60,80 et trente
kilogrammes. Selon les éléments de la
sécurité, c’est toujours en pareille saison
hivernale, que plusieurs quintaux de kif
traité son rejeté par la mer.
S.E.
Le modèle des bons de transactions commerciales et les catégories d’agents économiques
tenus de les utiliser ont été fixés par un décret exécutif publié au Journal officiel n°10.
Logements AADL à Tipasa
Régularisation de la situation de 8 sites
uit (8) sites affectés à la réalisation
de logements inscrits au titre du
programme AADL 2013, dans la wilaya
de Tipasa, ont fait l’objet de la régularisation de leur situation, a-t-on appris du
directeur du Logement de la wilaya. La
régularisation, dernièrement, de la situation de ce foncier permettra le lancement de la réalisation de 1.650 logements AADL, “portant ainsi le taux de
concrétisation de ce programme, à 50%,
à Tipasa”, a indiqué à l’APS Mohamed
Merdjani, soulignant l’agrément, par la
commission ministérielle mixte, réunie
dernièrement, sous la présidence du
Premier ministre, du changement du
caractère agricole de huit (8) sites de la
H
wilaya en foncier constructible, et ce
dans l’attente de la régularisation de la
situation de 18 autres sites, durant une
prochaine réunion de cette commission.
Selon M. Medjani, la direction régionale
Aadl de l’ouest d’Alger, dont le siège est
sis à Tipasa “travaille, actuellement, d’arrache-pied, en vue du lancement de la
réalisation de ces 1650 unités Addl, au
niveau des huit sites répartis sur Tipasa,
Ain Taghourait, Merad, Nadhor, Daouda,
Bourkika, Hadjout, et Damous”.
S’exprimant sur le retard accusé dans le
lancement de ce programme AADL
2013, à Tipasa, qui a vu le lancement
d’un seul lot de 660 unités à Chaàbia, le
responsable l’a imputé à la “rareté du
foncier”, conjuguée à une “mauvaise
sélection des sites”.
En 2013, Tipasa a bénéficié d’une première tranche de 5000 logements
AADL, destinés a être implantés sur 27
sites de la région, alors que la wilaya
compte 10.000 souscripteurs au programme AADL. Une deuxième tranche
de 5000 unités AADl est en attente
d’agrément, par le Gouvernement, au
profit de la wilaya. D’autre part, Merdjani
a exprimé sa satisfaction quant au parachèvement du dossier AADL 2001 et
2002 à Tipasa, ayant vu la distribution, à
ce jour, de 138 décisions de pré-affectation à des souscripteurs de ces programmes, estimés au nombre de 1.351.
Il a, également, signalé l’agrément, par
la commission ministérielle mixte
concernée, du changement de vocation
de foncier agricole en foncier constructible, au profit de plus de 840 unités de
logements, en majorité de type sociolocatives, dont le lancement de la réalisation est “pour bientôt”.
L’affectation de ces nouveaux lots de
logements au profit de la wilaya vise à
“rattraper le grand retard accusé par le
secteur local de l’habitat, ayant enregistré un retard dans le lancement des
chantiers de pas moins de 19.000
unîtes de différents types, inscrites au
titre des deux précédents quinquennaux”, a relevé le responsable.
e document tenant
lieu de facture
dénommé “bon de
transaction commerciale”
concerne les opérateurs
intervenant dans les secteurs de l’agriculture, de la
pêche et de l’aquaculture
ainsi que celui de l’artisanat
et des métiers.
Les dispositions du décret
prennent effet trois (3) mois
à compter de sa date de
publication au Journal officiel.
Les agents économiques
opérant dans l’agriculture,
la pêche et l’aquaculture,
ainsi que dans l’artisanat
C
Cette opération vise à offrir un visage
avenant à cet établissement hospitalier,
constituant un point de convergence
pour des milliers de visiteurs et
malades. Le CHU de Blida fait partie
des plus grands et plus importants hôpitaux du pays. Il s’étend sur une surface
de 36 ha. Selon le wali, ces actions
d’embellissement sont inscrites au titre
des préparatifs du programme de célébration de la Journée de la victoire,
coïncidant avec le 19 mars de chaque
année.”La célébration de cette journée
sera placée, cette année, sous le signe
de la restitution du visage avenant de la
région de la Mitidja, connue pour sa
beauté verdoyante”, a ajouté M
.Bouazghi, soulignant l’exploitation de
cet évènement historique pour restituer
sa place et son identité à la ville des
roses “Blida Leourida”. Le chef de l’exécutif a fait part de la mobilisation de
5000 personnes, relevant de différents
organismes publics et privés, pour la
mise en œuvre de ce programme d’embellissement ciblant 180 sites, repartis à
travers nombre des communes de la
wilaya. Le conseil exécutif de la wilaya,
de même que les présidents des communes, ont été invités à l’occasion à
impliquer le citoyen dans l’opération, en
le sensibilisant sur l’”impact hautement
10
positif de cette action d’embellissement
sur son environnement immédiat , d’autant plus que la région a toujours été
réputée pour sa beauté naturelle”.
Logements socio-locatifs à Aïn Defla
13.700 unités en cours de réalisation
Par Amel Korchi
uelque 13.700 logements socio locatifs sont en cours de réalisation dans la
wilaya d’ Aïn Defla, a indiqué jeudi le directeur général de l’antenne locale
de l’office de gestion et de promotion immobilière (OPGI).
Les travaux de réalisation de ce programme d’habitat enregistrent des taux
d’avancement divers, a précisé à l’APS Chabour Rachid en marge de la cérémonie de remise des clés de 600 logements à Khémis Miliana, notant que 2700 logements sont exécutés à un taux oscillant entre 30 et 60 % et 2000 autres à plus de
60 %. Tout en relevant que le programme confié à la wilaya d’Aïn Defla durant les
deux derniers quinquennats s’élève à 26000 logements (socio locatifs et ceux
entrant dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire), Chabour a fait état
d’un suivi “rigoureux” des chantiers afin de veiller à la qualité des constructions.
La directrice du logement de la wilaya, Fatiha Arkab a, de son côté, précisé que
le quota attribué jeudi fait partie d’un programme de 1600 logements (totalement
achevés) destinés à la commune de Khémis Miliana. La remise des clefs des 600
logements à Khémis Miliana dont 200 sont situés à la cité El wiam, et 400 autres
à la cité Rayhane s’est déroulée dans une ambiance de fête, a-t-on noté.
A.K.
Q
tion des fonctionnaires habilités par la législation en
vigueur, ou dans un délai
fixé par l’administration
concernée.
“Lorsque l’agent économique transporte pour son
propre compte, sa marchandise vers un lieu de
stockage qui n’est pas destinée à la commercialisation, il doit justifier de sa
qualité professionnelle à
l’occasion d’un contrôle des
services habilités, qui doivent communiquer aux
agents de contrôle concernés l’adresse du lieu de
stockage”, souligne le texte.
Le stand algérien à la Bourse internationale du tourisme de Berlin (ITB) a drainé une
foule nombreuse composée de professionnels et de grand public.
Malgré ses dimensions modestes et la morosité qui frappe le tourisme dans la région et
dont l’impact s’est ressenti sur le taux de fréquentation de ce salon, qui s’est tenu du 9 au
13 mars, le stand de l’Office national du tourisme (ONT) a été véritablement “un centre
d’attractivité”.
Après les journées réservées aux professionnels, qui ont permis aux opérateurs algériens
des secteurs public et privé de nouer des
contacts, le stand de l’Algérie a été le rendezvous d’un public nombreux.
Outre le matériel promotionnel mis en place
par l’ONT, et les divers opérateurs algériens,
réunis dans un même endroit, la magie a
opéré grâce à l’ambiance créée par l’animation musicale qui a accompagné cette participation. Le mérite revient à l’ONT, qui a su présenter l’Algérie, non seulement par ses paysages, et ses sites féeriques mais aussi par
son authenticité, notamment celle véhiculée
par la troupe “El-Ghernatia” de Koléa.
Les jeunes filles et garçons du petit noyau de
la troupe, qui s’est déplacée à Berlin, dans
leurs habits de lumière et avec leurs instruments traditionnels ont transcendé les genres
musicaux algériens pour créer une ambiance
rarement égalée à l’ITB.
Un autre point positif à l’actif de l’ONT est
d’avoir également mis à l’honneur des artisans, et artistes qui, par leurs créations, ont
illustré merveilleusement d’autres facettes de
la destination algérien. Ainsi, le tourisme est
un tout, et la clé de sa réussite réside dans la
symbiose entre les différentes pièces de la
mosaïque. La céramiste Medjek Djamel
Eddine d’Alger a présenté la céramique algérienne “au sommet de son art” en réussissant
le mariage entre la céramique et la bijouterie,
tandis que l’artiste Aissa Korichi, venu de
Laghouat a sublimé le sable pour en faire de
véritables œuvres d’art.
Le sable à l’habitude d’être façonné par le
vent et de façon éphémère, mais Aissa
Korichi l’a dompté avec ses doigts, pour illustrer des “cartes postales” en trois dimensions,
où les couleurs et la lumière de l’Algérie sont
reproduites à merveille, véritable invitation au
voyage en Algérie et bel instrument de promotion pour le tourisme.
Vers l’identification des pièces
fabricables en Algérie
Des plantes ornementales
sur 10 km de l’autoroute
es fleurs et des plantes ornementales ont été plantées, la nuit dernière, sur un axe de 10 km de l’autoroute traversant la wilaya de Blida, a-t-on
appris, mercredi, auprès du wali.
Intervenant au conseil exécutif de la
wilaya, élargi aux présidents des communes, M. Abdelkader Bouazghi a souligné que cette opération d’embellissement des abords de l’autoroute sera
étendue à tout l’axe s’étendant jusqu’aux frontières administratives de
Blida, avec Alger, et Ain Defla. Il a également fait part du lancement mercredi
d’une autre opération similaire pour
l’embellissement des abords de la route
reliant Beni Mered, et Khezrouna (à
l’entrée nord de la ville de Blida), sur
une distance de 3,5 km. Parallèlement,
une autre opération d’embellissement
avec des plantes ornementale profitera
aussi au boulevard principal menant de
la cité Zebanaau CHU Franz Fanon, at-il dit, précisant que cet établissement
hospitalier sera le théâtre d’une action
d’embellissement avec des fleurs en
tous genres, en plus de l’extension, en
son sein, du réseau d’électrification.
teur. Les mentions obligatoires devant figurer dans le
bon de transaction commerciale sont, notamment la
désignation, le prix unitaire /
DA, la quantité, le montant
par produit ou article/DA, le
montant total /DA et les
sommes perçues au titre de
la consignation de l’emballage récupérable, ainsi que
les frais avancés pour le
compte d’un tiers, s’il y a
lieu.
Ce bon de transaction commerciale doit être présenté
par l’agent économique,
qu’il soit vendeur ou acheteur, à la première réquisi-
Affluence
sur le stand algérien
Sous-traitance en Industrie
Embellissement de Blida
D
sont tenus de délivrer le bon
de transaction commerciale,
ou la facture.
Selon le texte, le bon de
transaction commerciale a
pour but de garantir fidèlement la transparence des
transactions, connaître les
quantités vendues, et les
prix pratiqués, des produits
et articles considérés et
maîtriser les circuits de
commercialisation allant de
la production jusqu’à la distribution au consommateur.
Le document doit aussi être
revêtu de la signature et du
cachet du vendeur, ainsi
que la signature de l’ache-
Bourse internationale
du tourisme de Berlin
ne opération d’identification des
pièces industrielles importées, qui
pourraient être fabriquées en Algérie,
sera lancée avant juin prochain dans le
but de réduire leur importation et renforcer la sous-traitance locale, a indiqué un
responsable de la Bourse de sous-traitance et de partenariat (BSP).
Initiée par la BSP, qui compte un millier
de sous-traitants, cette démarche a eu
l’aval du ministère de l’Industrie et des
mines, affirme Mohamed El-Hadi
Bourkab, manager général de la région
Est auprès de cette bourse de sous-traitance. Une feuille de route sera établie
par les deux parties pour le lancement
de ce processus, qui concernera les
entreprises publiques et privées industrielles activant dans les filières mécanique, électroménager, électricité et
hydrocarbures essentiellement.
“Le ministère de l’Industrie est des
mines a donné un avis favorable au lancement de cette opération. Il est actuellement en négociation avec les Groupes
industriels publics et les Sociétés de
gestion des participations de l’Etat
(SGP), ainsi que les entreprises concer-
U
nées pour arrêter les modalités de cette
démarche. Une fois que les entreprises
seront instruites pour s’ouvrir aux soustraitants locaux, l’opération sera alors
lancée”, fait savoir le même responsable. Les entreprises les plus visées
par cette opération sont les grands donneurs
d’ordre
telles
Sonatrach,
Sonelgaz, SNVI ainsi que les grandes
entreprises privées, et l’usine de montage des véhicules Renault Algérie et
celles qui seront prochainement installées. Il s’agira “de suggérer aux entreprises d’ouvrir leurs locaux aux soustraitants, d’exposer toutes les pièces
industrielles qu’elles importent, organiser des visites aux sous-traitants, identifier les pièces fabricables en Algérie, et
en établir une liste, demander aux opérateurs de réaliser des prototypes, les
remettre aux entreprises pour les homologuer, puis interdire leur importation
une fois fabriquées localement”, détaillet-il. Pour M. Bourkab, ce projet sera également dans l’intérêt des entreprisesdonneurs d’ordre puisque cela leur permettra d’augmenter leur taux d’intégration, et réduire le coût de leurs produits
finis. A ce propos, il indique que la BSP
avait déjà engagé une expérience similaire dans le domaine de la fabrication
des tracteurs et des moissonneusesbatteuses, ayant permis d’identifier une
cinquantaine de pièces qui sont inscrites
comme “fabricables en Algérie, donc
interdites à l’importation”.
L’importation, premier obstacle
Selon plusieurs sous-traitants locaux,
avec la nouvelle vision du ministère de
l’Industrie et des mines visant le développement d’une industrie mécanique
locale et, par ricochet, de la sous-traitance nationale, il faudrait d’abord mettre de
l’ordre dans les importations des pièces
industrielles, “premier obstacle entravant
le développement de la sous-traitance”.
“Ce qui gêne la sous-traitance nationale
est qu’il y a trop de facilités accordées
aux importateurs. On doit d’abord instaurer des mesures pour limiter les importations si l’on veut réellement encourager
les fabricants locaux à développer la
sous-traitance”, déclare Imad Chabane,
P-dg d’une entreprise privée spécialisée
dans la fabrication des pièces de méca-
15
nique de précision. Les entreprises
étrangères qui activent en Algérie,
explique-t-il, préfèrent importer des
pièces, qui peuvent être facilement fabriquées localement, “afin de favoriser la
production dans leur pays d’origine et
leurs réseaux de sous-traitants”. Dans
ce sens, il préconise que des mesures
de lutte contre ces pratiques, entravant
le développement de la sous-traitance,
soient mises en place. Un avis que partage Bachir Zine, responsable dans une
société algéro-tunisienne spécialisée
dans la fabrication des batteries:
“Chaque entreprise défend ses intérêts,
et ceux de ses partenaires. Donc, même
si un investisseur étranger s’installe en
Algérie, il préfère importer toute la composante de ses produits». Pour faire
face à ces dysfonctionnements, il cite la
méthode pratiquée par plusieurs pays, y
compris les grands pays industriels qui
recourent même à des pratiques protectionnistes “masquées”, consistant à établir des cahiers des charges qui dissuadent les investisseurs nationaux ou
étrangers d’aller vers l’importation des
produits fabriqués localement.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
L'entreprise EURL YMERIS, demeurent à :96
LOTISSEMENT SIDI CHEIKH SAIDA, titulaire
du marché, approuvé sous le N°89 en date
29/07/2015 Relatif à :
- Vu le marché N°07/2015.
- Vu L'ordre de service de commencement des travaux
N°02 du 03/01/2016.
- Suite à la lettre N° 363 du 24/01/2016 adressée à
l'entreprise pour activer le rythme des travaux.
- Suite l'expiration du délai contractuel.
L'entreprise ETP NOUFA AEK domicilié RN N° 02
HASSI BOUNIF, est mise en demeure pour
1- Renforcer le chantier en moyens humains et matériels.
2- Activer la cadence des travaux afin de minimiser le
retard
Un délai de 08 jours lui est accordé, à compter de la date
de parution de la mise en demeure sur les quotidiens
nationaux. Faute de se conformer à la présente, des
mesures coercitives prévues par la réglementation seront
prises à l'encontre de l'entreprise.
OUVERTURE ET AMENAGEMENT DE LA
PISTE RELIANT CW36 AU DOUAR
HOUAKEM SUR 7,00 KMS Y COMPRIS FRAIS
LABORATOIRE
ODS N°42/2015 DU 12/08/2015 est mise en
demeure, dans un délai de (08) huit jours, à
compter de la première parution du présent avis
la presse de :
Renforcer le chantier en moyens humains et
matériels et activer la cadence de réalisation des
travaux afin d'achever le projet.
Faute par elle, elle de satisfaire à la résente mis en
demeure dans le délai prescrit, il lui sera fait
application des mesures coercitives prévues par la
réglementations en vigueur.
LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE
POPULAIRE COMMUNALE
LE PRESIDENT DE L'APC
Tribune des Lecteurs - Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
ANEP 31002871
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET
POPULAIRE
Wilaya d'ORAN
Daïra d'ARZEW
Commune d'ARZEW
Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique
L'Université " Docteur Moulay Tahar "- SAIDA Adresse : BP138 Cité Nasr SAIDA
NIF : 098620019026427
Avis d'appel d'offre National Restreint N° 03/2016
La commune D'Arzew Dont le Siège Au N° 03 Rue
Abdelhamid Ben Badis Arzew Lance Un Avis d'appel
d'offre national Restreint Pour :
AVIS
D'INFRUCTUOSITE
Avis d'appel d'offre national restreint N° 03/2016
Réhabilitation des trottoirs des 04 avenues -les
jardins
Le présent avis d'appel d'offre national restreint
s'adresse aux entreprises qualifiées en travaux
bâtiment ou travaux publics principal catégorie 02 et
plus, les soumissionnaires intéressées par le présent
avis, doivent retirer le cahier des charges à l'adresse
sus indiquée contre paiement de trois mille cinq cent
dinars (3500.00) non remboursable, représentant les
frais de reproduction.
*Les offres doivent comporter les documents
suivants : (dossier de candidature-offre technique offre financière).
Conformément aux dispositions de l'article
49 du Décret Présidentiel n°10-236 du
07/10/2010 modifié et complété, portant
réglementation des marchés Publics,
l'Université de Saida informe l'ensemble des
soumissionnaires ayant participé au deuxième
appel d'offres national restreint N°02/US/2016
paru le 27/01/2016 dans les journaux
nationaux :
-Tribune des lecteurs
- El Watani
- BOMOP
Relatif à l'acquisition d'équipements
scientifiques au profit d'unité de calcul
intensif, a été déclaré INFRUCTUEUX.
c) Dossier de candidature :
-Une déclaration de candidature.
-Une déclaration de probité.
-Les statuts de société.
-Les documents relatifs aux pouvoir habilitant les
personnes à engager l'entreprise.
-Capacités professionnelles : certificat de qualification
02 et plus en travaux bâtiment ou travaux publics
(principal).
-Capacités financières : bilans de deux derniers
années.
-Capacités techniques : moyens humains et matériels.
d) Offre technique :
-Le cahier des charges renseigné , signé et paraphé
dans toutes les pages par le soumissionnaire et portant
à la dernière page et mention manuscrite " lu et
approuvé " annexé des ces spécifications techniques.
-La déclaration à souscrire remplie littéralement et
signée.
-La liste des moyens humains et d'encadrement à
mobiliser pour le projet (quantitativement et
qualitativement) appuyée des effectifs déclarés au
niveau de la CNAS
-La liste des moyens matériels à mobiliser pour le
projet appuyée de toutes pièces justificatives (copie
des cartes grises au nous de l'entreprise avec
assurances en cours de validité
- La liste des références professionnelles appuyée par
des attestations similaires au projet délivrées par les
services contractants.
- Une copie du registre de commerce en cours de
validité.
-Une copie du statut de l'entreprise et modificatifs
LE RECTEUR
Tribune des Lecteurs - Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
ANEP 31002821
(éventuel), ou statut de groupement
-Une copie du certificat de qualification et
classification professionnelle (catégorie 02 et plus) en
travaux bâtiment ou travaux publics (principal)
-Une copie de l'extrait du casier judiciaire du
signataire de la soumission
-Une copie des bilans fiscaux des deux dernières
années, visées par les services des impôts
-Une copie de l'extrait de rôle apuré ou un échéancier.
-Une copie de la carte d'immatriculation fiscale.
-Une copie des attestations CNAS -CASNOS CACOBATH.
-Un planning d'avancement des travaux détaillé par
articles.
NB : toutes les copies doivent être en cours de
validité.
L'offre financière devra comprendre les
documents suivants :
-La lettre de soumission ci-joint au cahier des charges
dater et signer.
-Le bordereau des prix unitaires daté et signé (BPU).
-Le devis quantitatif et estimatif des travaux daté et
signé (DQE).
-La décomposition du prix global et forfaitaire
(DPGF).
NB : toute offre non rempli en chiffre et en lettre
sera rejetée.
L'enveloppe extérieur, renfermant les trois plis fermés
(dossier de candidature, offre technique et offre
financière), devra être anonyme et comportera que la
mention :
Avis d'appel d'offre national restreint N° 03/2016
Réhabilitation des trottoirs des 04 avenues les Jardins
A N'Ouvrir que par la commission d'ouverture
et d'évaluation
Date limité de dépôt des offres est fixé a 15 jours a
partir de la première parution de l'avis d'appel d'offre à
la presse ou BOMOP 12h00, L'ouverture Technique et
Financière se fera le même jour " …………. "
A 14h00.
Les soumissionnaires resteront engagés par leur offre
quatre vingt dix jours " 90 " jours à compter de la
limite de réception des offres.
Les offres doivent parvenir sous double plis fermés à :
Siège de la commune N° 03 Rue Abdelhamid
Ben Badis Arzew
Tribune des Lecteurs - Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
ANEP 31002841
14
Le président De l'assemblée
Populaire communal
ANEP 31002859
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Préserver une richesse
floristique menacée
MISE EN DEMEURE N°01
PROJET : Achèvement des travaux de la voirie
urbaine (POS 5, POS 6) à Hai Nasr
Quotidien national d’information
Parc national de Belezma- Batna
WILAYA DE SAIDA
DAIRA DE AIN EL HADJAR
COMMUNE DE SIDI AHMED
1ère Mise en demeure
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET
POPULAIRE
WILAYA D'ORAN
DAIRA DE GDYEL
COMMUNE DE GDYEL
N°229/2016
Tribune des Lecteurs - Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Le parc national de
Belezma (PNB), près
de Batna, une vaste
étendue verdoyante
de 26.250 hectares,
recèle d’une richesse
floristique inestimable
dont les “secrets”
mériteraient un
intérêt accru de la
part des scientifiques
et des chercheurs,
estiment les
responsables
chargés de la gestion
de cet espace.
elon le chef du service
de la protection des
espèces
du
PNB,
Mohamed Bensaci, quelquesunes parmi les 650 espèces et
sous-espèces floristiques poussant copieusement à l’état sauvage sur cette vaste étendue
naturelle, sont très rares, à
l’image du cèdre de l’Atlas, du
thym vulgaire et des globulaires.
L’intérêt de ce patrimoine naturel ne réside pas seulement
dans son originalité ou dans les
services
environnementaux
S
qu’il rend, mais également dans
son impact socioéconomique,
relève cet ingénieur qui souligne aussi que la pharmacopée
locale fait appel à plus de 160
plantes médicinales dont la plupart poussent dans ce parc, et
sont utilisées par la population
locale sous forme d’infusion
(armoise, lentisque, thym,
sauge, carotte sauvage et
romarin).
Le parc de Belezma qui chevauche huit communes de la
wilaya de Batna, se situe dans
une région où se croisent l’Atlas
tellien, et l’Atlas Saharien ce qui
y a particulièrement favorisé
une diversité botanique renfermant des essences introuvables ailleurs tel l’églantier (rosa
canina) dont les feuilles riches
en vitamine C servent à la préparation d’une infusion à
grande valeur énergétique.
Autre essence connue en
médecine traditionnelle locale, il
est cité le pistachier lentisque,
dont les feuilles et les fruits servent surtout au traitement des
problèmes gastriques tout
comme le phylaire (Erratm), et
le genévrier de Phénicie dont
on extrait l’huile de cade aux
usages bien connus en cosmétique, alors que le fruit du genévrier oxycèdre sert à traiter les
inflammations de la gencive
ainsi que la gale des animaux.
Le PNB renferme aussi, entre
autres espèces intéressantes,
l’astragale employé pour guérir
l’enrouement, la bardane qui a
une action antiseptique et analgésique et la bourrache dont
l’huile est employée comme
remède contre les dermatoses.
Une flore à valoriser
Ces essences dont le bienfondé de l’emploi thérapeutique
est établi en médecine traditionnelle, dans la région des Aurès,
ne sont actuellement exploitées
que par des riverains de ce parc
et certains herboristes dont le
nombre connaît une nette augmentation
ces
dernières
années en raison de la
demande populaire dont font
l’objet ces plantes.
“Toutes ces plantes et bien
d’autres ont aujourd’hui besoin
d’être valorisées, et de faire
l’objet d’une recherche scientifique, l’administration de la
réserve étant entièrement disposée à apporter l’aide nécessaire aux jeunes désirant créer
des coopératives pour la culture
et la multiplication de ces
essences”, selon M. Bensaci.
Pour ce responsable, il est “primordial d’agir dans un cadre
concerté, participatif et consensuel, allant dans le sens de la
préservation des différentes
espèces de plantes constituant
l’écosystème de la région”.
A ce jour, aucune manifestation
d’intérêt de la part des industries nationales pharmacologique et cosmétique ne s’est
exprimée pour ces essences,
alors qu’une série de facteurs
menacent ce patrimoine écologique, notamment l’extension
des zones agricoles, la surexploitation,
l’urbanisme
ou
encore la pression anthropique
en plus de la sécheresse et du
réchauffement climatique,
a-t-on relevé.
Développement local à Blida
Souhane, un “paradis touristique” à l’abandon
ulminant au sommet des montagnes, à 47 km de Blida, le village de
Souhane, quelque 400 habitants, mise
sur son potentiel touristique encore inexploité pour emprunter la voie du développement, dans une conjoncture marquée par une orientation vers l’économie
productive sur fond de chute drastique
des coûts du pétrole. Sa situation géographique retirée (à 600m au-dessus de
la mer), et son faible budget annuel,
n’excédant par les sept (7) millions DA,
accentuent l’enclavement de cette localité. A l’exception de droits perçus (1 million DA) pour le passage sur son territoire d’un oléoduc, Souhane ne jouit
d’aucun revenu additionnel, susceptible
d’encourager sa croissance locale. La
rareté des revenus de la localité, dont
l’existence remonte à l’ère coloniale, a
acculé les responsables et les élus
locaux à réfléchir sur la faisabilité de
mettre à profit ses importantes ressources touristiques. L’attractivité de capitaux, tant privés que publics, pour réaliser des projets d’investissement, reste la
“piste” la plus recommandée, de l’avis
du secrétaire général de la commune,
Mohamed Derai. Convaincre des hommes d’affaires à y construire auberges,
hôtels et autres structures d’accueil
contribuera à “donner des ailes” au
développement de Souhane, dont les
paysages exceptionnels et les sites
enchanteurs n’ont rien à envier à ceux
des fameuses stations de ski européen-
C
nes, qui attirent des millions de vacanciers chaque hiver. Soucieux du devenir
de sa localité, dont les jeunes sont
contraints de “mettre les voiles” pour
trouver du travail, parfois à des milliers
de kilomètres de chez eux, M. Derai
lance un appel pressant aux hautes
autorités pour amorcer l’ouverture, tant
attendue, de Souhane sur la société et
en faire un lieu de villégiature et de
détente. L’air pur et le calme du village
lui octroient la vocation d’abriter des établissements sanitaires spécialisés dans
la prise en charge de cancéreux, de personnes souffrants de problèmes respiratoires et autres pathologies nécessitant
des conditions climatiques et naturelles
appropriées.
Une beauté
à « couper le souffle »
Parcourir la route, en slalom, menant à
Souhane, entouré des monts de l’Atlas
blideen verdoyant et jonché de forêts,
encore à l’état vierge, permet de constater de visu la beauté à “couper le souffle”
du paysage. Rencontré au village, Ami
Mohamed, 70 ans, bûcheron de son
état, a relaté des pans de l’Histoire de
Souhane qui était à l’origine un campement de l’armée coloniale avant d’être
érigé en commune en 1958. Durant la
Guerre de libération nationale, l’armée
française qui avait échoué à isoler les
“indigènes” de Souhane, et à les empê-
cher de soutenir les moudjahidine, avait
contraint les familles à quitter leur terre
natale. Après l’indépendance de
l’Algérie, la commune de Souhane fut
intégrée en 1963 dans celle de Larbaà,
jusqu’au découpage administratif de
1984, qui lui redonna son statut de commune, a précisé Ami Mohamed d’une
voix douce, rappelant la sagesse et la
patience de sa génération.
Inciter à un retour
L’Histoire du village fut aussi marquée
par l’hydre terroriste durant les années
90 du siècle dernier. Abandonnée par la
majeure partie de ses habitants, la commune a jusqu’à présent du mal à
renouer avec ses enfants absents, installés ailleurs pour fuir la mort, et la pauvreté. Le manque flagrant d’infrastructures de base, aggravé par l’absence de
l’électrification rurale à Souhane,
entrave le timide retour de sa population
enregistré depuis le début des années
2000. Pour y remédier, une étude de la
direction de l’énergie de la wilaya pour le
renouvellement du réseau d’électrification rurale de la région a été engagée,
selon le SG de la commune. “Les
doléances (manque de commodités
notamment l’électricité) ont été prises en
compte par les services concernés, mais
aucune indication n’a été fournie sur la
date du projet, très onéreux”, a-t-il expliqué. M. Derai a, néanmoins, souligné la
réalisation d’une quarantaine de kilomè-
11
tres de routes, et pistes grâce aux efforts
de l’Etat permettant ainsi à des habitants
du village revenus au “bercail” de travailler leur terres, et de vendre leur récoltes.
Le lancement d’un projet de construction
de près de quatre-vingt (80) logements
publics locatifs (LPL), et d’une unité de
la Protection civile, et l’installation d’une
salle de soins assurant différentes spécialités (médecine générale, chirurgie
dentaire, gynécologie et obstétrique) ont
également contribué à redonner vie au
village.
L’absence de transport, l’autre point noir
De nombreux “Souhaniens” ont exprimé
leur “ras-le-bol” face à la persistante
absence de moyens de transport desservant leur village. Cela les oblige à
parcourir des kilomètres à pieds, de nuit
comme de jour, pour se rendre à la plus
proche station de bus. Le manque de
transport, dans cette localité montagneuse, accentue le sentiment d’isolement notamment chez les jeunes en
chômage “chronique”. Ce “calvaire”
quotidien incombe à la “mauvaise foi”
des conducteurs de transports reliant
Souhane à Larbàa. Ils trichent en changeant d’itinéraire pour “gagner du
temps”, et évitent de prendre l’unique
route rattachant Souhane au monde
extérieur, sous prétexte qu’elle est “truffée de virages”, accuse-t-on.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
LE PRINCIPAL PARTI KURDE
ANNONCE L'ÉTABLISSEMENT
D'UNE RÉGION FÉDÉRALE
EMBARRASSANTE CONVERSATION TÉLÉPHONIQUE ENTRE DILMA ET LULA
LA SYRIE DANS
L'ŒIL DU CYCLONE
Les Kurdes de Syrie ont
annoncé jeudi
l'établissement d'une
région fédérale dans les
zones sous leur contrôle
dans le nord du pays,
ont annoncé des
responsables à l'AFP.
e système fédéral a été approuvé
pour la région Rojava (Kurdistan
syrien) - Nord de la Syrie", a affirmé
Sihanouk Dibo, un responsable du PYD,
principal parti kurde en Syrie, à l'issue
d'une réunion à Rmeilane dans le nordest de la Syrie. "Nous donnons notre
bénédiction au projet du système fédéral
Rojava-Nord de la Syrie", a indiqué de
son côté Aldar Xelil, du comité préparatoire de ce projet.
Des conseils dont la mission sera de
définir les contours de cette région et la
nature de ce système seront formés
dans la journée, ont précisé ces responsables.
L'unification des trois "cantons" kurdes
(Afrine, Kobané et Jaziré) --en plus des
régions récemment conquises par les forces kurdes dans le nord syrien-- représenterait un pas de plus vers l'auto-détermination. Mais les Kurdes font valoir que
leur projet est fondé sur une base "territoriale" et non "ethnique", avec des
représentants de la population arabe et
d'autres minorités dans ces zones.
Les États-Unis ont prévenu mercredi
qu'ils ne reconnaîtraient pas la création
d'une région unifiée et autonome kurde
en Syrie, qui rencontre aussi l'hostilité de
la Turquie voisine.
Le président russe Vladimir Poutine a
prévenu jeudi que son armée pouvait, si
nécessaire, redéployer ses avions "en
quelques heures" en Syrie d'où la
majeure partie du contingent militaire
russe doit être retirée d'ici deux à trois
jours. "Si nécessaire, la Russie peut
accroître juste en quelques heures sa
"L
GRAND-BASSAM
L'attentat du 13 mars qui a fait
au moins 18 morts risque
de freiner la reconstruction et
de réveiller les antagonismes
ethniques et religieux dans
un pays où les équilibres
demeurent plus que fragiles.
ette attaque est un véritable coup
de lance effilée porté au flanc de
l'Eléphant d'Afrique, en pleine renaissance
économique après la terrible crise sociopolitique qui a déchiré le pays de 1999 à
2011 et dont il peine encore à se remettre",
souligne Le Pays. L'attentat survient à "un
moment où l'action d'[Alassane] Ouattara à
la tête de l'Etat ivoirien donnait des signes
"C
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
présence dans la région jusqu'à un
niveau adapté à la situation qui s'y développe", a déclaré M. Poutine lors d'une
cérémonie sous les ors du Kremlin où il a
décoré soldats et officiers de retour de
Syrie. "Ce n'est pas ce que nous voulons. Une escalade militaire n'est pas
dans notre intérêt.
C'est pourquoi nous plaçons nos espoirs
dans le bon sens de tous les belligérants
en faveur du processus de paix" entamé
à Genève, a poursuivi M. Poutine.
Le chef de l'Etat russe a toutefois prévenu que si des groupes rebelles violaient le cessez-le-feu, instauré le 27
février, la réaction de Moscou ne se ferait
pas attendre. "Si nous constatons des
cas de violation de la trêve par n'importe
quel groupe, ils seront automatiquement
exclus de la liste qui nous a été fournie
par les États-Unis.
C'est-à-dire, avec toutes les conséquences qui en découlent", a averti M.
Poutine. M. Poutine a en outre confirmé
que des batteries antiaériennes russes
dernier cri S-400 et des systèmes
Pantsir S-1 resteraient sur les bases
russes en Syrie "en mission de combat
permanente". "Nous avons créé les
conditions pour le lancement du processus de paix. C'est vous, les soldats russes, qui avez ouvert la voie pour la paix",
a lancé M. Poutine.
La Russie a montré en Syrie "son leadership incontesté, sa volonté et sa responsabilité" dans la lutte contre le "terrorisme
international", a-t-il estimé.
Le président russe a en outre évalué le
coût de l'opération militaire en Syrie,
entamée le 30 septembre, à 33 milliards
de roubles (425 millions d'euros), dont la
plus grande partie a été financée par le
budget du ministère de la Défense.
La Russie a indiqué jeudi qu'elle allait
achever le retrait du gros de son contingent de Syrie d'ici "deux à trois jours",
conformément à l'ordre donné par le chef
de l'État russe lundi.
Elle garde toutefois des installations et
des hommes sur place pour surveiller le
respect du cessez-le-feu et pour continuer de frapper des "objectifs terroristes"
en Syrie.
LA FRANCE
DANS LE VISEUR
Parmi les victimes, quatre Français et une
Allemande. Des ressortissants du Liban,
du Burkina Faso et aussi du Mali. Al-
12
Quotidien national d’information
ELECTIONS PRÉSIDENTIELLES AUX ETATS-UNIS
TRUMP EST-IL INÉVITABLE ?
LA CRISE POLITIQUE S'AGGRAVE AU BRÉSIL
De nouvelles manifestations ont éclaté mercredi
16 mars après la diffusion d'un enregistrement
accablant entre la présidente Dilma Rousseff et
son prédécesseur Lula, confirmant que ce dernier
a négocié son entrée au gouvernement pour
bénéficier d'une immunité.
ne série d'écoutes téléphoniques, rendues
publiques mercredi 16
mars, confirmerait la
thèse selon laquelle Dilma
Rousseff a nommé son ancien
mentor Lula ministre, afin qu'il
bénéficie d'une immunité judiciaire. Dans le cadre de l'affaire
Petrobras, l'ancien président du
Brésil risquait une mise en détention imminente. "L'enregistrement
téléphonique suggère que Dilma a
agi pour tenter d'éviter la prison à
Lula" titre le quotidien O Globo.
Dans une des conversations,
Dilma Rousseff informe l'ex-président de l'envoi d'un décret de
nomination à n'utiliser "qu'en cas
de nécessité", précise O Globo.
Cité par le quotidien Folha Nobre,
le juge Sergio Moro, en charge de
l'affaire, explique que d'autres
enregistrements prouvent que
Lula "a tenté d'obtenir de l'aide de
la part du ministère public ou de la
magistrature". Les écoutes téléphoniques révèlent également
U
que ce dernier était au courant du
jour de son arrestation.
"DÉMISSION,
DÉMISSION !"
L'avocat de Lula dénonce une
manœuvre stérile. Pour lui, en
révélant ces conversations, le
juge "attise une convulsion sociale
qui ne relève pas du pouvoir judiciaire" rapporte Carta Capital.
L'ancien président Lula est officiellement entré au gouvernement en
tant que ministre ce jeudi 17
mars, alors que la présidence est
en pleine crise politique. Des
manifestations ont éclaté dans au
moins dix-huit Etats du Brésil,
alerte O Globo. A Brasilia, cinq
mille personnes se sont rassemblées sur la grande avenue
Paulista pour demander la destitution de Dilma Rousseff, précise le
quotidien. Au Congrès, les députés de l'opposition ont également
laissé éclater leur colère en criant
à l'adresse de la présidente :
"démission, démission !"
119 MORTS DANS DES FRAPPES
MARDI SUR UN MARCHÉ,
SELON UN NOUVEAU BILAN
LA BAVURE
DE TROP
Même s'il est encore le grand
vainqueur des primaires
républicaines du 15 mars, le
milliardaire est loin d'avoir
l'investiture en poche. Côté
démocrate, les choses semblent
plus simples pour Hillary Clinton.
u moins 119 personnes,
dont 22 enfants, ont péri
dans des frappes
menées par la coalition arabe
sur un marché du nord du
Yémen, pays en proie à la
guerre, selon un nouveau bilan
fourni jeudi par une agence de
l'ONU.
Les raids aériens dans la province de Hajja ont fait "au moins
166 victimes: 119 morts et 47
blessés", a précisé le fonds des
Nations unies pour l'enfance
(Unicef) dans un communiqué,
indiquant que 22 enfants figuraient parmi les personnes
tuées. Il s'agit de l'un des bilans
les plus lourds depuis le début il
y a un an de l'intervention d'une
A
coalition de pays arabes sous
commandement saoudien qui
aide le pouvoir à reprendre les
territoires conquis en 2014 par
les rebelles chiites Houthis. Un
précédent bilan de sources
médicales et tribales faisait état
de 41 morts dans l'attaque qui a
touché le marché de Khamis
dans la région de Mastaba,
contrôlée par les Houthis. "Nous
déplorons avec force l'attaque
meurtrière à Khamis", a déclaré
l'adjoint du représentant de
l'Unicef au Yémen, Meritxell
Relano, cité dans le communiqué. Mercredi, le secrétaire
général de l'ONU Ban Ki-moon a
condamné l?attaque et appelé
de nouveau tous les belligérants
Une nouvelle fois, Donald Trump a
"gagné gros" lors des primaires républicaines qui se tenaient mardi 15
mars, comme le titre le site du
Washington Post. Le magnat de l'immobilier a remporté trois grands Etats
sur les cinq en jeu et il est au coudeà-coude avec le sénateur Ted Cruz
dans le Missouri. Il a notamment "mis
K.-O." le sénateur Marco Rubio, titre
The New York Times, en s'imposant
sur ses terres, en Floride, un Etat
décisif dans la course à l'investiture.
Favori de l'establishment il y a peu,
Rubio a été contraint de jeter
l'éponge. Il y a quelques jours, la
presse américaine avait commencé à
faire l'autopsie de sa campagne.
à "respecter pleinement leurs
obligations internationales", y
compris les principes "de précaution et de proportionnalité".
Malgré le soutien militaire crucial
de la coalition arabe, les forces
progouvernementales ne sont
toujours pas parvenues à reprendre les villes conquises par les
rebelles notamment la capitale
Sanaa. Selon l'ONG Handicap
international (HI), depuis l'intervention de la coalition, quelque
6.200 ont péri dans les violences
dont la moitié des civils. En outre
quinze millions de personnes se
retrouvent avec des "besoins
humanitaires importants", dont
2,5 millions de déplacés, selon
Médecins du monde.
Marco Rubio prêt à jeter l'éponge ?
Trump sera-t-il donc en novembre
l'adversaire d'Hillary Clinton, encore
plus favorite côté démocrate après
ses quatre victoires contre Bernie
Sanders mardi soir ? Ce n'est pas
encore sûr. D'abord parce que le milliardaire a perdu un Etat, l'Ohio, remporté par son gouverneur John
Kasich. Dernier candidat de l'establishment encore en lice, celui-ci a
remporté une victoire convaincante,
note The Wall Street Journal.
"Les électeurs de Marco Rubio
devraient aller vers Kasich plus que
vers les deux autres candidats et
beaucoup des Etats qui doivent
encore voter sont dans le Nord-Est et
le Midwest, où le conservatisme
réformiste du gouverneur devrait
faire recette." Même s'il est très
en retard sur Trump, Kasich pourrait
l'empêcher de remporter le nombre
de délégués nécessaires (1 237)
pour s'assurer l'investiture lors
de la Convention nationale
du Parti républicain, en juillet.
QUELLES CONSÉQUENCES POUR LA CÔTE D'IVOIRE ?
de reprise qui permettaient légitimement à
la locomotive des pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine d'affirmer
fièrement : Côte d'Ivoire is back." Sur le
plan politique, le journal craint que le pays
ne rebascule dans ses vieux démons à
peine exorcisés : Dans une Côte d'Ivoire
qui peine à se réconcilier véritablement
avec elle-même, l'on peut même craindre
une résurgence des vieux démons sur fond
de stigmatisation ethno-religieuse de certaines populations, à cause de ces attaques djihadistes."
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Qaida au Maghreb islamique (Aqmi)
affirme dans sa revendication qu'il a visé et visera encore - la France "et ses intérêts dans les pays participant aux opérations Serval et Barkhane."
Les forces de l'ONU déployées au Mali
(Minusma) comptent des effectifs ivoiriens, et près de 600 militaires français
sont stationnés dans quatre bases des
environs d'Abidjan.
"Toutefois, prévient Le Pays, il est grand
temps que les pays de la sous-région passent de la parole à l'acte, à travers une
mutualisation effective et efficiente de
leurs forces, surtout en matière de renseignement. Autrement, ils n'auront que leurs
yeux pour pleurer et se consoler mutuellement, en se demandant chaque fois
quelle sera la prochaine cible des djihadistes. Il y va de l'intérêt de tous."
ENTRE
LES
LIGNES
LA SURPRISE
- A la surprise
générale, les premiers
bombardiers et
avions de transport
russes ont quitté la
Syrie
- il n'y a rien de
surprenant
- comment ça?
- il ne reste plus rien
à bombarder
- tu parles des zones
rebelles
- ...!?
13
Convention négociée
Si tel est le cas, une question se
posera pour les républicains : peuvent-ils choisir un autre candidat
même si Trump termine en tête des
primaires ? L'hypothèse d'une
"convention négociée" est de plus en
plus ouvertement envisagée.
Si aucun candidat n'obtient de majorité absolue au premier tour de vote
en juillet, les délégués, même s'ils ont
été désignés sous la bannière d'un
candidat, seront libres de voter pour
qui ils veulent.
Or "les chances que les républicains
qui s'opposent à Donald Trump puissent survivre à un premier vote lors de
la Convention ont augmenté mardi",
note le Chicago Tribune.
"Ce n'est pas fini, loin de là. Et beaucoup de républicains sont toujours
confrontés à des calculs et à des
compromis peu réjouissants", souligne
un chroniqueur du New York Times,
qui envisage "une convention chaotique".The Wall Street Journal, voix de
l'establishment républicain, fait valoir
que Donald Trump "n'a dépassé 50 %
des voix dans aucun Etat" et que dans
l'Ohio "30 % des électeurs républicains aux primaires ont déclaré qu'ils
ne voteraient pas pour Trump s'il était
le candidat du parti". "Les républicains
ne doivent pas craindre de choisir un
candidat à la convention quel que soit
le nombre de tours de scrutin nécessaires", assure le quotidien.
"Complot antidémocratique"
Choisir un autre candidat même si
Trump est largement en tête à la fin
des primaires ? Oui, répond un chroniqueur conservateur du New York
Times. "Le fait que l'investiture ne soit
pas tout à fait démocratique est une
vertu de notre système, pas un défaut,
et a souvent servi de frein aux passions que la démocratie de masse risque toujours de déchaîner."
L'hypothèse fait en revanche
bondir un donateur républicain,
qui dénonce dans les colonnes
du New York Post "un complot
antidémocratique pour voler l'investiture républicaine à Trump".
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Régions
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Économie
Disparition de deux lycéennes à Salamandre
Loi de commerce au JO
Mystère d’argent
et de bijoux à Mostaganem
Se conformer au modèle
des bonnes transactions
Selon des sources fiables,
deux jeunes filles âgées de 15
et 17 ans ont disparu dans
l’après-midi du lundi dernier
14 mars 2 016, à la sortie du
lycée de la Salamandre situé
à trois kilomètres de la ville
de Mostaganem.
Par Salah Eddine
après les dits et les non dits,
les deux lycéennes sont
issues de familles aisées et
connues sur la place Mostaganémoise.
Pour ce qui est de la fille âgée de 17
ans, son père est un opérateur économique connu dans le milieu des affaires,
quant à la deuxième âgée de 15 ans,
elle est la fille d’une Notaire. Suites aux
D’
premiers éléments informations, il aurait
été dit que les deux filles ont emporté la
somme de 400 millions de centimes et
d’un coffret de bijoux, avant de ne donner plus signe de vie. Une enquête a été
diligentée pour éclaircir les circonstances de cette disparition mystérieuse.
A noter, qu’au moment où nous mettons
sous presse, il semblerait que l’enquête
a aboutit à l’arrestation d’un jeune de
Hassi-Mamèche, et l’initiateur de ce
complot, alors que l’argent et les bijoux
ont été récupérer. Nous y reviendrons
plus en détail sur cette affaire dans nos
prochaines éditions.
…Et 30 Kg de kif rejeté par
la mer
C’est ainsi qu’en trois semaines 210 Kg
de kif ont été jeté par les eaux de mer.
En cette période du, mois de mars 2
016, la mer continue de rejeter du kif
traité. Les éléments de la police judiciaire relevant de la sûreté de Wilaya, ont
découvert au niveau de la plage de la
Stidia située à quinze kilomètres de
Mostaganem, une quantité de trente
kilomètres de kif traité. Une en quête a
été diligentée pour l’éclaircissement des
causes de cette découverte, la provenance de ce produit prohibé et éventuellement de situer les responsabilités dans
la mesure du possible. IL est utile de
signaler, que depuis une vingtaine de
jours environs, les eaux de mer au
niveau des rivages de la côte
Mostaganémoise, ont rejeté une quantité de 210 kilogrammes de kif traité, à
savoir des ballots de 40, 60,80 et trente
kilogrammes. Selon les éléments de la
sécurité, c’est toujours en pareille saison
hivernale, que plusieurs quintaux de kif
traité son rejeté par la mer.
S.E.
Le modèle des bons de transactions commerciales et les catégories d’agents économiques
tenus de les utiliser ont été fixés par un décret exécutif publié au Journal officiel n°10.
Logements AADL à Tipasa
Régularisation de la situation de 8 sites
uit (8) sites affectés à la réalisation
de logements inscrits au titre du
programme AADL 2013, dans la wilaya
de Tipasa, ont fait l’objet de la régularisation de leur situation, a-t-on appris du
directeur du Logement de la wilaya. La
régularisation, dernièrement, de la situation de ce foncier permettra le lancement de la réalisation de 1.650 logements AADL, “portant ainsi le taux de
concrétisation de ce programme, à 50%,
à Tipasa”, a indiqué à l’APS Mohamed
Merdjani, soulignant l’agrément, par la
commission ministérielle mixte, réunie
dernièrement, sous la présidence du
Premier ministre, du changement du
caractère agricole de huit (8) sites de la
H
wilaya en foncier constructible, et ce
dans l’attente de la régularisation de la
situation de 18 autres sites, durant une
prochaine réunion de cette commission.
Selon M. Medjani, la direction régionale
Aadl de l’ouest d’Alger, dont le siège est
sis à Tipasa “travaille, actuellement, d’arrache-pied, en vue du lancement de la
réalisation de ces 1650 unités Addl, au
niveau des huit sites répartis sur Tipasa,
Ain Taghourait, Merad, Nadhor, Daouda,
Bourkika, Hadjout, et Damous”.
S’exprimant sur le retard accusé dans le
lancement de ce programme AADL
2013, à Tipasa, qui a vu le lancement
d’un seul lot de 660 unités à Chaàbia, le
responsable l’a imputé à la “rareté du
foncier”, conjuguée à une “mauvaise
sélection des sites”.
En 2013, Tipasa a bénéficié d’une première tranche de 5000 logements
AADL, destinés a être implantés sur 27
sites de la région, alors que la wilaya
compte 10.000 souscripteurs au programme AADL. Une deuxième tranche
de 5000 unités AADl est en attente
d’agrément, par le Gouvernement, au
profit de la wilaya. D’autre part, Merdjani
a exprimé sa satisfaction quant au parachèvement du dossier AADL 2001 et
2002 à Tipasa, ayant vu la distribution, à
ce jour, de 138 décisions de pré-affectation à des souscripteurs de ces programmes, estimés au nombre de 1.351.
Il a, également, signalé l’agrément, par
la commission ministérielle mixte
concernée, du changement de vocation
de foncier agricole en foncier constructible, au profit de plus de 840 unités de
logements, en majorité de type sociolocatives, dont le lancement de la réalisation est “pour bientôt”.
L’affectation de ces nouveaux lots de
logements au profit de la wilaya vise à
“rattraper le grand retard accusé par le
secteur local de l’habitat, ayant enregistré un retard dans le lancement des
chantiers de pas moins de 19.000
unîtes de différents types, inscrites au
titre des deux précédents quinquennaux”, a relevé le responsable.
e document tenant
lieu de facture
dénommé “bon de
transaction commerciale”
concerne les opérateurs
intervenant dans les secteurs de l’agriculture, de la
pêche et de l’aquaculture
ainsi que celui de l’artisanat
et des métiers.
Les dispositions du décret
prennent effet trois (3) mois
à compter de sa date de
publication au Journal officiel.
Les agents économiques
opérant dans l’agriculture,
la pêche et l’aquaculture,
ainsi que dans l’artisanat
C
Cette opération vise à offrir un visage
avenant à cet établissement hospitalier,
constituant un point de convergence
pour des milliers de visiteurs et
malades. Le CHU de Blida fait partie
des plus grands et plus importants hôpitaux du pays. Il s’étend sur une surface
de 36 ha. Selon le wali, ces actions
d’embellissement sont inscrites au titre
des préparatifs du programme de célébration de la Journée de la victoire,
coïncidant avec le 19 mars de chaque
année.”La célébration de cette journée
sera placée, cette année, sous le signe
de la restitution du visage avenant de la
région de la Mitidja, connue pour sa
beauté verdoyante”, a ajouté M
.Bouazghi, soulignant l’exploitation de
cet évènement historique pour restituer
sa place et son identité à la ville des
roses “Blida Leourida”. Le chef de l’exécutif a fait part de la mobilisation de
5000 personnes, relevant de différents
organismes publics et privés, pour la
mise en œuvre de ce programme d’embellissement ciblant 180 sites, repartis à
travers nombre des communes de la
wilaya. Le conseil exécutif de la wilaya,
de même que les présidents des communes, ont été invités à l’occasion à
impliquer le citoyen dans l’opération, en
le sensibilisant sur l’”impact hautement
10
positif de cette action d’embellissement
sur son environnement immédiat , d’autant plus que la région a toujours été
réputée pour sa beauté naturelle”.
Logements socio-locatifs à Aïn Defla
13.700 unités en cours de réalisation
Par Amel Korchi
uelque 13.700 logements socio locatifs sont en cours de réalisation dans la
wilaya d’ Aïn Defla, a indiqué jeudi le directeur général de l’antenne locale
de l’office de gestion et de promotion immobilière (OPGI).
Les travaux de réalisation de ce programme d’habitat enregistrent des taux
d’avancement divers, a précisé à l’APS Chabour Rachid en marge de la cérémonie de remise des clés de 600 logements à Khémis Miliana, notant que 2700 logements sont exécutés à un taux oscillant entre 30 et 60 % et 2000 autres à plus de
60 %. Tout en relevant que le programme confié à la wilaya d’Aïn Defla durant les
deux derniers quinquennats s’élève à 26000 logements (socio locatifs et ceux
entrant dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire), Chabour a fait état
d’un suivi “rigoureux” des chantiers afin de veiller à la qualité des constructions.
La directrice du logement de la wilaya, Fatiha Arkab a, de son côté, précisé que
le quota attribué jeudi fait partie d’un programme de 1600 logements (totalement
achevés) destinés à la commune de Khémis Miliana. La remise des clefs des 600
logements à Khémis Miliana dont 200 sont situés à la cité El wiam, et 400 autres
à la cité Rayhane s’est déroulée dans une ambiance de fête, a-t-on noté.
A.K.
Q
tion des fonctionnaires habilités par la législation en
vigueur, ou dans un délai
fixé par l’administration
concernée.
“Lorsque l’agent économique transporte pour son
propre compte, sa marchandise vers un lieu de
stockage qui n’est pas destinée à la commercialisation, il doit justifier de sa
qualité professionnelle à
l’occasion d’un contrôle des
services habilités, qui doivent communiquer aux
agents de contrôle concernés l’adresse du lieu de
stockage”, souligne le texte.
Le stand algérien à la Bourse internationale du tourisme de Berlin (ITB) a drainé une
foule nombreuse composée de professionnels et de grand public.
Malgré ses dimensions modestes et la morosité qui frappe le tourisme dans la région et
dont l’impact s’est ressenti sur le taux de fréquentation de ce salon, qui s’est tenu du 9 au
13 mars, le stand de l’Office national du tourisme (ONT) a été véritablement “un centre
d’attractivité”.
Après les journées réservées aux professionnels, qui ont permis aux opérateurs algériens
des secteurs public et privé de nouer des
contacts, le stand de l’Algérie a été le rendezvous d’un public nombreux.
Outre le matériel promotionnel mis en place
par l’ONT, et les divers opérateurs algériens,
réunis dans un même endroit, la magie a
opéré grâce à l’ambiance créée par l’animation musicale qui a accompagné cette participation. Le mérite revient à l’ONT, qui a su présenter l’Algérie, non seulement par ses paysages, et ses sites féeriques mais aussi par
son authenticité, notamment celle véhiculée
par la troupe “El-Ghernatia” de Koléa.
Les jeunes filles et garçons du petit noyau de
la troupe, qui s’est déplacée à Berlin, dans
leurs habits de lumière et avec leurs instruments traditionnels ont transcendé les genres
musicaux algériens pour créer une ambiance
rarement égalée à l’ITB.
Un autre point positif à l’actif de l’ONT est
d’avoir également mis à l’honneur des artisans, et artistes qui, par leurs créations, ont
illustré merveilleusement d’autres facettes de
la destination algérien. Ainsi, le tourisme est
un tout, et la clé de sa réussite réside dans la
symbiose entre les différentes pièces de la
mosaïque. La céramiste Medjek Djamel
Eddine d’Alger a présenté la céramique algérienne “au sommet de son art” en réussissant
le mariage entre la céramique et la bijouterie,
tandis que l’artiste Aissa Korichi, venu de
Laghouat a sublimé le sable pour en faire de
véritables œuvres d’art.
Le sable à l’habitude d’être façonné par le
vent et de façon éphémère, mais Aissa
Korichi l’a dompté avec ses doigts, pour illustrer des “cartes postales” en trois dimensions,
où les couleurs et la lumière de l’Algérie sont
reproduites à merveille, véritable invitation au
voyage en Algérie et bel instrument de promotion pour le tourisme.
Vers l’identification des pièces
fabricables en Algérie
Des plantes ornementales
sur 10 km de l’autoroute
es fleurs et des plantes ornementales ont été plantées, la nuit dernière, sur un axe de 10 km de l’autoroute traversant la wilaya de Blida, a-t-on
appris, mercredi, auprès du wali.
Intervenant au conseil exécutif de la
wilaya, élargi aux présidents des communes, M. Abdelkader Bouazghi a souligné que cette opération d’embellissement des abords de l’autoroute sera
étendue à tout l’axe s’étendant jusqu’aux frontières administratives de
Blida, avec Alger, et Ain Defla. Il a également fait part du lancement mercredi
d’une autre opération similaire pour
l’embellissement des abords de la route
reliant Beni Mered, et Khezrouna (à
l’entrée nord de la ville de Blida), sur
une distance de 3,5 km. Parallèlement,
une autre opération d’embellissement
avec des plantes ornementale profitera
aussi au boulevard principal menant de
la cité Zebanaau CHU Franz Fanon, at-il dit, précisant que cet établissement
hospitalier sera le théâtre d’une action
d’embellissement avec des fleurs en
tous genres, en plus de l’extension, en
son sein, du réseau d’électrification.
teur. Les mentions obligatoires devant figurer dans le
bon de transaction commerciale sont, notamment la
désignation, le prix unitaire /
DA, la quantité, le montant
par produit ou article/DA, le
montant total /DA et les
sommes perçues au titre de
la consignation de l’emballage récupérable, ainsi que
les frais avancés pour le
compte d’un tiers, s’il y a
lieu.
Ce bon de transaction commerciale doit être présenté
par l’agent économique,
qu’il soit vendeur ou acheteur, à la première réquisi-
Affluence
sur le stand algérien
Sous-traitance en Industrie
Embellissement de Blida
D
sont tenus de délivrer le bon
de transaction commerciale,
ou la facture.
Selon le texte, le bon de
transaction commerciale a
pour but de garantir fidèlement la transparence des
transactions, connaître les
quantités vendues, et les
prix pratiqués, des produits
et articles considérés et
maîtriser les circuits de
commercialisation allant de
la production jusqu’à la distribution au consommateur.
Le document doit aussi être
revêtu de la signature et du
cachet du vendeur, ainsi
que la signature de l’ache-
Bourse internationale
du tourisme de Berlin
ne opération d’identification des
pièces industrielles importées, qui
pourraient être fabriquées en Algérie,
sera lancée avant juin prochain dans le
but de réduire leur importation et renforcer la sous-traitance locale, a indiqué un
responsable de la Bourse de sous-traitance et de partenariat (BSP).
Initiée par la BSP, qui compte un millier
de sous-traitants, cette démarche a eu
l’aval du ministère de l’Industrie et des
mines, affirme Mohamed El-Hadi
Bourkab, manager général de la région
Est auprès de cette bourse de sous-traitance. Une feuille de route sera établie
par les deux parties pour le lancement
de ce processus, qui concernera les
entreprises publiques et privées industrielles activant dans les filières mécanique, électroménager, électricité et
hydrocarbures essentiellement.
“Le ministère de l’Industrie est des
mines a donné un avis favorable au lancement de cette opération. Il est actuellement en négociation avec les Groupes
industriels publics et les Sociétés de
gestion des participations de l’Etat
(SGP), ainsi que les entreprises concer-
U
nées pour arrêter les modalités de cette
démarche. Une fois que les entreprises
seront instruites pour s’ouvrir aux soustraitants locaux, l’opération sera alors
lancée”, fait savoir le même responsable. Les entreprises les plus visées
par cette opération sont les grands donneurs
d’ordre
telles
Sonatrach,
Sonelgaz, SNVI ainsi que les grandes
entreprises privées, et l’usine de montage des véhicules Renault Algérie et
celles qui seront prochainement installées. Il s’agira “de suggérer aux entreprises d’ouvrir leurs locaux aux soustraitants, d’exposer toutes les pièces
industrielles qu’elles importent, organiser des visites aux sous-traitants, identifier les pièces fabricables en Algérie, et
en établir une liste, demander aux opérateurs de réaliser des prototypes, les
remettre aux entreprises pour les homologuer, puis interdire leur importation
une fois fabriquées localement”, détaillet-il. Pour M. Bourkab, ce projet sera également dans l’intérêt des entreprisesdonneurs d’ordre puisque cela leur permettra d’augmenter leur taux d’intégration, et réduire le coût de leurs produits
finis. A ce propos, il indique que la BSP
avait déjà engagé une expérience similaire dans le domaine de la fabrication
des tracteurs et des moissonneusesbatteuses, ayant permis d’identifier une
cinquantaine de pièces qui sont inscrites
comme “fabricables en Algérie, donc
interdites à l’importation”.
L’importation, premier obstacle
Selon plusieurs sous-traitants locaux,
avec la nouvelle vision du ministère de
l’Industrie et des mines visant le développement d’une industrie mécanique
locale et, par ricochet, de la sous-traitance nationale, il faudrait d’abord mettre de
l’ordre dans les importations des pièces
industrielles, “premier obstacle entravant
le développement de la sous-traitance”.
“Ce qui gêne la sous-traitance nationale
est qu’il y a trop de facilités accordées
aux importateurs. On doit d’abord instaurer des mesures pour limiter les importations si l’on veut réellement encourager
les fabricants locaux à développer la
sous-traitance”, déclare Imad Chabane,
P-dg d’une entreprise privée spécialisée
dans la fabrication des pièces de méca-
15
nique de précision. Les entreprises
étrangères qui activent en Algérie,
explique-t-il, préfèrent importer des
pièces, qui peuvent être facilement fabriquées localement, “afin de favoriser la
production dans leur pays d’origine et
leurs réseaux de sous-traitants”. Dans
ce sens, il préconise que des mesures
de lutte contre ces pratiques, entravant
le développement de la sous-traitance,
soient mises en place. Un avis que partage Bachir Zine, responsable dans une
société algéro-tunisienne spécialisée
dans la fabrication des batteries:
“Chaque entreprise défend ses intérêts,
et ceux de ses partenaires. Donc, même
si un investisseur étranger s’installe en
Algérie, il préfère importer toute la composante de ses produits». Pour faire
face à ces dysfonctionnements, il cite la
méthode pratiquée par plusieurs pays, y
compris les grands pays industriels qui
recourent même à des pratiques protectionnistes “masquées”, consistant à établir des cahiers des charges qui dissuadent les investisseurs nationaux ou
étrangers d’aller vers l’importation des
produits fabriqués localement.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
FOOTBALL
Pour développer Mers El-Hadjaj d’Oran
Serrar annonce son
"prochain retour" à l'ES Sétif
L'ex-président de l'ES Sétif, Abdelhakim Serrar, a
annoncé jeudi son "prochain retour" aux affaires du
club de Ligue 1 algérienne de football après sa
récente rencontre avec l'actuel responsable de la formation des hauts plateaux, Hassan Hamar. "J'ai rencontré Hamar et nous avons dissipé tous nos malentendus. A priori, mon retour à l'ESS ne saura tarder",
a déclaré Serrar à l'APS. Ancien joueur de ''l'Aigle
noir'', Serrar avait présidé l'Entente pendant plusieurs
années durant lesquelles il a remporté de nombreux
titres. Il a toutefois quitté son poste de président du
conseil d'administration durant l'été 2012. Une année
plus tard, il prendra les commandes de l'USM BelAbbès, réussissant la montée en Ligue 1, avant de
rendre le tablier au milieu de l'exercice précédent. "Je
reviendrai à l'ESS avec l'ambition de renouer avec les
consécrations après cette baisse de régime qu'a
connue le club cette saison", a encore dit Serrar.
L'ancien international algérien, devenu cette saison
consultant à la chaîne de Télévision nationale, a dit
"ne pas être encore fixé" sur le poste qu'il héritera à
l'ESS. L'"Aigle noir", champion d'Algérie sortant, a
réalisé des résultats en dents de scie en championnat
cet exercice et été éliminé à domicile des quarts de
finale de la coupe d'Algérie. Il ne lui reste ainsi que la
Ligue des champions pour sauver sa saison. "La
qualification à la phase de poules de la Ligue des
champions devient l'unique objectif de l'équipe pour
sauver sa saison et j'espère que les joueurs seront à
la hauteur des espérances placées en eux", a souhaité Serrar. Le club algérien a réussi une bonne
entrée en lice dans la prestigieuse compétition africaine des clubs en imposant le nul (1-1) à l'Etoile du
Congo à Brazzaville dimanche dernier en match aller
des 1/16 de finale. Le match retour aura lieu dimanche prochain à Sétif. En cas de qualification, l'ESS
croisera probablement le fer avec les Soudanais d'ElMerrikh, vainqueurs sur la pelouse des Nigérians de
Warri Wolves (1-0), lors de la première manche.
ETHIOPIE
Salhadin demande à être
dispensé des matchs
face à l'Algérie
L'attaquant international éthiopien Salhadin
Said, rappelé par le sélectionneur Yohannes Sahle
en vue de la double confrontation contre l'Algérie
en qualifications de la CAN-2017, a demandé à
être dispensé de ce rendez-vous, estimant qu'il
n'était pas en forme, rapportent des médias
locaux. "Salhadin Said a demandé au sélectionneur Sahle de le dispenser des deux matchs face
à l'Algérie en raison de sa forme en demi-teinte. Il
préfère laisser sa place à un joueur en meilleure
forme pour défendre les couleurs nationales", a
expliqué un membre du staff technique au site
spécialisé Soka25east.com L'ancien attaquant du
MC Alger figure dans la liste des 24 joueurs retenus par le coach des "Walia Ibex" pour préparer la
double confrontation face à l'Algérie les 25 et 29
mars pour le compte des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN2017. Salhadin Said s'était engagé en février dernier avec le club local de St. George après avoir
résilié à l'amiable son contrat avec le MC Alger.
D'autre part, le trio Shemeles Bekele, Getaneh
Kebede et Walid Atta devrait rejoindre la sélection
éthiopienne en stage à Addis-Abeba pour préparer
la manche aller prévue le 25 mars au stade
Mustapha-Tchaker de Blida. Le coach Sahle envisage de faire appel à l'attaquant Umed Ukwi Ethry
pour renforcer la ligne d'attaque. Au terme de la 2e
journée, l'Algérie occupe la tête du classement du
groupe J avec 6 points, devant l'Ethiopie (4 pts).
Les Seychelles pointent à la 3e place avec 1 point,
alors que le Lesotho ferme la marche avec 0 point.
Des infrastructures
de jeunesse et de sport prévues
L’étude a été achevée et
les travaux sont lancés.
Ceci évitera à de nombreux
jeunes de cette localité et
des agglomérations
avoisinantes les
déplacements vers le cheflieu d’Oran ou vers Arzew.
è
Coupe de la Confédération (16 de finale retour)
Le CSC et le MCO
pour une qualification
en huitièmes de finale
Les deux représentants de
l'Algérie en coupe de la
confédération africaine de
football (CAF), le CS
Constantine et le MC Oran
tenteront aujourd'hui
d'arracher leur ticket de
qualification pour les
huitièmes de finale face,
respectivement, au Nasarawa
United (Nigeria), et les
Ivoiriens du Sporting Club
de Gagnoa.
Par Rafik Bakhtini
our le match à domicile du
CSC, la Confédération africaine de football a désigné
des arbitres guinéens pour le diriger.
Cette rencontre est prévue donc
aujourd'hui à 18h00 au stade
Hamlaoui.
La rencontre sera officiée par le
directeur de jeu Yahouba Keita,
assisté de ses deux compatriotes
Mamady Tere et Abdel Raffi.
Au match aller disputé dimanche
dernier à Abuja, le CS Constantine
s'était incliné sur le score de 1 à 0.
Et remonter un but est une mission
bien dans les cordes des constantinois qui ne jurent que par la qualification. D'ailleurs, le coach Gomez
peut compter sur les services de
P
Meghni, Anane et Aksas qui viennent
d'être récupérés.
Mais, par contre, il ne peut compter
sur son attaquant Boulemdaies qui a
écopé d'un carton rouge au match
aller.
Le milieu de terrain du CSC, Gharbi
annonce que " nous allons battre
Nassawara et nous qualifier. Je diras
à nos fans que moi et mes coéquipiers sommes déterminés à gagner
car nous voulons aller le plus loin
possible dans cette compétition ". Ce
qui montre donc la volonté des
joueurs du CSC à se surpasser pour
se qualifier.
L'équipe nigériane est arrivée à
Constantine mercredi dernier.
Makam le capitane de cette formation lui, fait dans la provocation en
déclarant que " Ce n'est pas le CSC
qui va nous éliminer ". Voilà qui est
bien clair alors que les gars du CSC
savent très bien ce qui les attend sur
leur propre terrain et devant leur propre public.
L'autre représentant de l'Algérie
dans cette compétition, le MC Oran
qui s'est envolé jeudi dernier en
direction de la Cote d'Ivoire, il aura à
défendre les deux buts qu'il a marqué à Oran au match aller pour tenter de se qualifier en déplacement.
Cette rencontre est prévue ce
samedi au stade Robert-Champroux
d'Abidjan, et sera arbitré par un trio
nigérian sous la conduite d'Abubakar
Ago,
assisté
de
Samuel
Pwadutakam et Temitope Orowole.
Seulement, le coach Bouali ne peut
compter sur les services de l''attaquant libyen Mohamed Zaâbia,
blessé, qui a finalement déclaré forfait pour le déplacement de son
équipe à Abidjan. "La staff médical
n'a pas autorisé Zaâbia à faire le
déplacement avec nous. Il doit suivre
un programme de soin spécifique
pour qu'il revienne vite à la compétition", a déclaré à l'APS, Bachir
Mecheri, l'entraîneur adjoint du
MCO.
Si Zaâbia, co-meilleur buteur du
championnat algérien en compagnie
de Mustapha Djallit (JS Saoura)
avec 11 buts chacun, sera absent du
rendez-vous,
son
coéquipier
Chemseddine Nessakh, qui souffrait
lui aussi d'une blessure, sera en
revanche de la partie.
Par ailleurs, et évoquant les chances
de son équipe de revenir avec le billet de la qualification, l'assistant de
Foued Bouali à la barre technique
des ''Hamraoua'' s'est montré optimiste, tout en mettant en garde
contre un éventuel ''excès de
confiance".
"J'estime que nous avons réalisé
une précieuse victoire au match aller
qui nous permet de disputer la
deuxième manche avec moins de
pression. Ceci dit, la vigilance devra
être de mise", a prévenu Mecheri,
poursuivant que "contrairement au
match aller, nous connaissons mieux
cette fois-ci notre adversaire".
R.B.
Ligue des champions
La CAF refuse d'avancer de 24 heures
le match ES Sétif-Etoile Congo
L'ES Sétif recevra finalement l'Etoile du Congo dimanche au lieu de samedi après le
rejet par la Confédération africaine de football (CAF) de la
demande du club algérien
d'avancer de 24 heures le
match comptant pour les seizièmes de finale retour de la
Ligue des champions, a appris
l'APS auprès de la direction de
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
la formation des hauts plateaux. Le président de l'ESS,
Hassan Hamar, avait souhaité
avancer la partie pour bénéficier des services de ses quatre joueurs de la sélection
olympique, appelée à se rendre dimanche en Corée du
Sud où elle disputera deux
matchs amicaux contre la
sélection locale dans le cadre
de sa préparation aux jeux
Olympiques-2016. Le maintien
de la rencontre retour à sa
date initiale a poussé la direction sétifienne à demander de
garder deux de ses internationaux olympiques (Haddouche
et Rebaiî). Une demande
exaucée par le sélectionneur
national, le Suisse PierreAndré Schürmann, qui n'a pas
16
retenu les deux joueurs en
question pour le stage de
Séoul. Pour cette deuxième
manche contre l'Etoile du
Congo (1-1 à l'aller), l'entraîneur de l'ESS, le Suisse Alain
Geiger, bénéficiera du retour
des deux joueurs, Djabou et
Zioueche. En revanche, il
devra se passer des services
de Kenniche (blessé),
Delhoum (suspendu) ainsi que
de Ziaya et Benlameiri, traduits
ce jeudi en conseil de discipline du club. En cas de passage des Sétifiens, ils affronteront en huitièmes de finale le
qualifié entre El-Merrikh du
Soudan et Warri Wolves du
Nigeria. Au match aller, les
Soudanais s'étaient imposés
en déplacement (1-0).
Par Mourad Belkaïd
entreprise chargée de la réalisation du nouveau stade pour
la localité de Mers El-Hadjadj a
été désignée. Cette infrastructure sportive, tant attendue par les habitants,
vient à point nommé répondre à de nombreux besoins exprimés dans le secteur.
Les habitants ont toujours dénoncé le
déficit enregistré en matière de structures culturelles et sportives. Les services
de la daïra de Béthioua ont, en outre,
L’
retenu dans le cadre des projets de
développement local la réalisation d’une
piscine et d’une auberge pour jeunes à
Mers El-Hadjadj. Au niveau de la wilaya
d’Oran, plusieurs stades de proximité
ont été inscrits au niveau de certains
quartiers de la ville. Ces infrastructures
vont contribuer à la promotion de l’activité sportive.
Rappelons que le secteur de la jeunesse et des sports sera renforcé avec
la réception, dans les prochains jours,
de nouvelles infrastructures sportives.
Trois piscines seront respectivement
inaugurées dans les communes d’Oued
Tlélat, Boutlélis et Gdyel. Une bonne
nouvelle pour les mordus de la natation
qui pendant des années étaient
contraints de se déplacer jusqu’à la piscine municipale de M’dina J’dida.
Toujours dans le cadre de la promotion
du sport de proximité, une salle omnisports a ouvert en novembre ses portes
dans la commune d’Oued Tlélat. Deux
maisons de jeunes seront aussi fonctionnelles dans les communes d’El Barki
et Benfréha, deux projets tant attendus
par les jeunes de ces localités limitrophes qui, rappelons-le, avaient toujours
dénoncé le déficit en infrastructures
similaires, un espace d’échanges et de
loisirs pour toute une population.
M .B.
En préparation du Hadj
Des campagnes de sensibilisation
programmées
es campagnes de sensibilisation, avec séances de
simulation, seront lancées prochainement, par la direction de
wilaya des Affaires religieuses
pour informer les hadjs sur la
conduite du rite du pèlerinage.
Ces journées d’information et
d’orientation, qui seront organisées à travers les mosquées de
la wilaya en faveur des futurs
pèlerins, seront animées par un
staff constitué d’imams et de
mourchidate.
Il s’agit, à travers cette campagne de sensibilisation, d’apprendre aux futurs pèlerins
D
d’accomplir convenablement,
selon la chariaâ, le 5e pilier de
l’islam.
Cette campagne religieuse
sera ainsi lancée ce mardi à la
mosquée Abou-Bakr Esseddik,
dans la daïra d’Oran.
Des cadres de la direction
des affaires religieuses sillonneront les neuf daïras de la
wilaya pour prodiguer de précieux conseils aux futurs pèlerins. Cette campagne a pour
objectif essentiel d’expliquer
toutes les étapes que devra
accomplir le hadj durant son
séjour aux Lieux saints de l’is-
lam. Les guides expliqueront,
avec un vocabulaire accessible
à tous, toutes les pratiques
indispensables pour l’accomplissement correct et en toute
sécurité de ce rite religieux. Les
candidats auront droit à des
explications avec vidéo et photos. Il sera aussi question d’impliquer les imams à consacrer
leurs prêches à cet important
rendez-vous religieux.
La direction des affaires religieuses lance un appel aux
futurs hadjs de la wilaya pour
assister à ces rencontres.
Quant à la commission natio-
nale chargée de la préparation
de l’opération, elle compte promouvoir son action à l’égard
des hadjs algériens, en vue de
leur réunir toutes les conditions
matérielles et humaines nécessaires. La commission médicale
du hadj est composée de trois
médecins, dont un psychiatre
pour le diagnostic de la santé
mentale du futur hadji.
Les futurs pèlerins sont
contraints de subir un bilan
général avant de se rendre aux
Lieux saints. Ils sont vaccinés
contre la DTC (diphtérie, tétanos et coqueluche) et la ménin-
gite. Les candidats au pèlerinage, souffrant de pathologies
lourdes (insuffisance rénale,
cancer dans sa dernière
phase…), ainsi que les femmes
enceintes seront écartés systématiquement.
Le certificat de pèlerinage
pour chaque hadji sera paraphé
par deux généralistes et un
spécialiste. Il faut signaler que,
précédemment, les hadjs se
voyaient remettre, sur simple
consultation d’un généraliste de
la polyclinique, leur carnet de
vaccination.
M.B.
Malgré les assurances des autorités
Le CET nuit à l’environnement de Hassi Bounif
e centre d’enfouissement technique
de Hassi Bounif, n’est pas uniquement une source de nuisance pour les
populations des localités voisines, à
savoir Boufatis, Benfréha, et Hassiane
Ettoual, mais il nuit également à la
nature.
En effet, en plus des odeurs nauséabondes et de la fumée qui se dégagent de
ce site, empoisonnant ainsi la vie de ces
populations, s’ajoute le déversement du
lixiviat en pleine nature, résultant probablement d’un trop-plein des bassins de
stockage. Appelé jus de décharges, le
lixiviat est un affluent toxique et polluant,
issu du centre d’enfouissement technique (CET), son rejet est un principe soumis à des normes très strictes, malheureusement au niveau du CET en question, il se déverse à ciel ouvert depuis un
certain temps, inonde aussi un champ
voisin. Sur place et de l’extérieur, dans
une partie du CET, nous avons pu
remarquer qu’une fosse a été creusée
pour contenir ce liquide. Mais c’est peine
perdue, car le lixiviat se jette dans ce
L
champ, et tue dans son passage les
chaumes et les arbres. Le risque de
contamination de la nappe phréatique
est bien présent, car le déversement du
lixiviat en pleine nature est un véritable
scandale, il porte un sacré coup à l’envi-
ronnement. il est à se demander que
font les services concernés de la direction de l’Environnement ? Où sont les
associations de la protection de l’environnement, pour faire une étude d’impact sur les nuisances à l’environnement
et sur la santé des riverains, afin d’évaluer le degré de pollution engendré, ou
qui peut être engendré par cette
décharge de laquelle se plaint toute une
population ?
M .B.
Journée Internationale de l’alphabétisation
Oran compte réduire le fléau à 12 % en 2017
En Algérie et pour l’année en cours on compte plus de
2.702.969 analphabètes, dont 1.821.914 ont bénéficié de
programmes d’alphabétisation, ce qui a ramené le taux
d’analphabétisme à 42,17%, pour les jeunes âgés de 15 ans
et plus. Alors qu’au niveau d’Oran, on avait déclaré que le
taux d’analphabétisme sera réduit au niveau de la wilaya
d’Oran à 12 % en 2017. Un grand pas a été franchi en
matière d’alphabétisation au niveau local par le biais de l’association Iqraa. En effet, c’est cette frange qui est la plus
marginalisée dans la scolarité. Plusieurs pays dans le monde,
pauvres et sous-développés, préfèrent garder les femmes à
la maison, alors que les garçons suivent des études. Comme
il importe de signaler, que l’on compte aujourd’hui près de 4
milliards d’alphabétisés. En effet, les efforts apportés par
cette association ne sont pas des moindres, car elle vise tous
9
les paliers scolaires sans distinction d’âge ni de sexe. Outre
les adultes qui veulent rattraper le temps. Les jeunes eux
aussi rejoignent ses bancs pour pouvoir avoir une place dans
la société. Tout comme il importe de rappeler que l’Algérie est
l’un des rares pays au monde à financer l’opération de lutte
contre l’analphabétisme, et qui a été évaluée, cette année, à
54 milliards DA. La lutte contre le fléau d’alphabétisation a
touché même les sourds muets. Une formation spéciale pour
de tels enseignants avait été lancée, elle a été rendue possible grâce à une convention passée entre l’association Iqraa,
et l’association «Tawasoul» des sourds et muets de la wilaya
d’Oran. Tels progrès ne peuvent être couronnés que de succès. Pour cette année, même l’opérateur téléphonique s’est
impliqué dans cette lutte contre le fléau d’ignorance.
M .B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Sports
Quotidien national d’information
Réclamant l’habitat rural à M’Said
Ligue 1 Mobilis (23e J)
Des citoyens devant le siège
de wilaya d’Ain-Temouchent
"Classico" indécis à
Tizi-Ouzou, prometteur
derby USMA-CRB
Un nombre important
d’habitants résidant
dans la commune de
M’Said, relevant
administrativement
de la daïra d’ElMalah, distante
d’une quarantaine
de kilomètres du
chef-lieu de wilaya
d’Ain-Temouchent,
ont dernièrement
observé un sit-in,
pour demander d’être
reçus par le wali, ou
son représentant, à
qui ils voulaient
exposer leur
problème lié à
l’habitat rural.
Par B.Abdelhak
es citoyens ont déclaré
à la presse qu’ils n’ont
pas bénéficié de logements ruraux depuis plusieurs
années, nonobstant qu’ils ont
déposé des demandes en ce
sens au niveau de la mairie de
M’Said.
L
Certains d’entre eux ont affiché
leur mécontentement à l’égard
des responsables communaux,
et ont déclaré à la presse
locale qu’ils se rassemblent , ce
jour- là, pour demander l’intervention du Wali en vue de la
création d’une commission
d’enquête pour s’enquérir de la
situation résidentielle, sociale
et matérielle des bénéficiaires
des 30 logements ruraux et les
70 récents logements ruraux .
Ils insistent que tout bénéficiaire du logement rural doit
remplir les critères en confor-
mité de la loi de la République,
en particulier sa résidence dans
la commune de M’Said, et non
pas dans d’autres communes,
ou d’autres wilayas, car, selon
eux, toujours, chaque commune, ou wilaya a son propre
quota alloué par l’Etat. Selon
les protestataires, une délégation a été reçue par le Wali qui
lui a assurée que cette situation
fasse l’objet d’un suivi par les
services compétents pour y
trouver une solution .Ce qui a
satisfait les protestataires lesquels, ils devaient quitter les
lieux dans le calme.
Selon les informations recueillies, les services de la commune de M’Said ont étudié
l’ensemble des dossiers des
postulants
de logements
ruraux, et que toute personne
se sent lésée, n’a qu’à introduire des recours aux fins de
réexamen de sa demande de
logements et de sa situation
d’habitat, et qu’à chaque fois,
qu’ils reçoivent le quota de
logements ruraux, ils les distribuent aux citoyens et citoyennes méritants.
Rappelons que, selon l’arrêté
ministériel, les personnes physiques qui résident plus de 05
ans dans la commune et exercent une activité en milieu rural,
peuvent postuler à l’aide financière de l’Etat, une fois que sa
demande déposée auprès du
maire de la commune, annexée
d’un extrait de naissance, d’un
certificat de résidence, une
attestation
mentionnant sa
situation socioprofessionnelle
et son lieu de travail, après validation par monsieur le wali.
Une fois la demande du bénéficiaire est admise, il est systématiquement enregistré au
fichier national du logement, et
ne peut prétendre à une autre
aide de la part de l’Etat. Après
ce, il peut démarrer les travaux
de construction avec un permis
de construire , et ce suivant les
modalités d’accès à l’aide
octroyée par l’Etat pour la réalisation d’un logement rural lesquelles sont fixées par un arrêté
ministériel publié au journal officiel N°32 .Soulignons que le
programme d’habitat rural se
réalise , ces dernières années,
sous forme d’habitations rurales
groupées à travers les zones
rurales , et qu’il a donné des
résultats probants sur le terrain
car, ils bénéficient des projets
VRD , électrification, gaz, téléphone, internet d’une manière
collective , et ça allège le fardeau des finances publiques
dans ce cadre .
B.A.
A l’occasion de la journée mondiale de l’eau
elon monsieur Belhadri
Boualem, président de
l’association. l’ONG « Défense
des intérêts des utilisateurs
d’eau et protection de l’environnement, 40 meilleurs élèves du
lycée de Chaabet El Lehem ,
relevant administrativement de
la daïra d’El-Malah, et implantée à une distance de 05 kilomètres au nord-est du chef-lieu
de wilaya d’Ain-Temouchent,
(06km au nord-est d’Ain
Temouchent) ont visité, le 15
mars 2016, la station de dessa-
lement de l’eau de « Chatt el
Hillal » , implantée dans le littoral de la commune de Sidi-BenAdda (daïra d’Ain-Temouchent)
.La société Espagnole « GEIDA
» a remporte l’appel d’offres
internationale N°05/AEC/2003
lié à la conception, la construction, le financement, la possession et l’exploitation de l’usine
de dessalement d’eau avec la
capacité de 200.000 mètres
cubes, avant d’être réalisée et
mise en exploitation en mars
2010. Dans ce même ordre
d’idées, l’ONG « Défense des
intérêts des utilisateurs d’eau et
protection de l’environnement «
de la wilaya d’Ain-Temouchent,
que préside Belhadri Boualem,
Ingénieur
en
hydraulique
retraité , et ex-chef de service à
la direction des ressources en
eau de la wilaya d’AinTemouchent, a organisé, le 16
mars 2016, une excursion au
profit des élèves des Collèges
d’Enseignement Moyen d’
Ouled –Boudjemaa ,et M’Said
(daïra d’El-Amria), à la station
de lagunage de Bouzedjar
(daira d’El-Amria). Par la même
occasion, il est élaboré un riche
programme de festivités de la
journée mondiale de l’eau ,
coïncidant avec le 22 mars
2016, et ce en collaboration
entre les services de la wilaya,
et ceux de ressources en eau ,
et l’association ONG« défense
des intérêts des utilisateurs
d’eau et protection de l’environnement de la wilaya .
Ce programme sera marqué
par l’intervention de Monsieur le
La 23e journée du
championnat de Ligue 1
Mobilis de football, qui a
débuté hier avec le derby
USMA-CRB au stade
du 5 juillet se poursuivra
aujourd'hui avec
un somptueux
JS Kabylie-MC Alger.
e MC Alger (7e, 31 pts), qui reste
sur un match nul sur le terrain du
DRB Tadjenanet, se rendra à TiziOuzou pour croiser le fer avec la JSK
L
(12e, 26 pts), sommée de réagir chez
elle et devant son public.
La formation kabyle, qui compte trois
points d'avance seulement sur la zone
de relégation, n'aura d'autre alternative que de l'emporter pour éviter de
sombrer dans la crise.
L'arrivée du nouvel entraîneur de
l'équipe Kamel Mouassa, dont c'est le
quatrième passage au club depuis
1999, pourrait permettre aux coéquipiers du capitaine Ali Rial de se libérer
et du coup gagner ce "clasico" pour
s'éloigner de la zone rouge.
De son côté, le Doyen tentera de préserver sa série d'invincibilité sous la
houlette de son jeune entraîneur Lotfi
Amrouche.
Le NA Hussein Dey (7e, 31 pts)
accueillera, lui, le DRBT (3e, 33 pts)
M’hidi » de cette ville , et qui serait
assassiné à l’arme blanche.
Une fois, alertés les éléments de la
police judiciaire de la daïra de
Hennaya, sur l’instruction de l’autorité
judiciaire territorialement compétente,
ont procédé aux premiers constats
d’usage avec leurs collègues de la
police scientifique .Le corps de la victime a été déterré pour être transporté
à la morgue de l’hôpital de Tlemcen aux
fins de l’autopsie médico-légale.
Selon les informations recueillies, la victime serait originaire de la ville de
Constantine et serait venue à la ville
de Henaaya dans le but d’acheter une
habitation, et qu’une somme importante
d’argent qu’elle porterait, aurait été
dérobé par des présumés auteurs qui
ont été mis hors d’état de nuire par les
8
dans un match indécis et ouvert à
tous les pronostics.
Le Nasria qui revient fort en championnat, en témoignent ses deux succès de rang, aura à coeur de s'offrir la
révélation de la saison, et surtout
s'approcher du maintien.
Le RC Arbaâ, dernier au classement
avec 13 points, accueillera l'USM
Harrach (5e, 32 pts) dans un match
déséquilibré. Si le RCA, pratiquement
relégué en Ligue 2, tentera de soigner
son capital-points, le club harrachi
visera la gagne pour monter sur le
podium et confirmer aussi sa victoire
décrochée à domicile face au CS
Constantine (1-0).
Les quatre derniers matchs de
cette 23e journée se joueront le
samedi 26 mars.
Coupe d'Algérie (1/2 finale)
NAHD-USMBA le 14 avril
au stade 5-juillet à 17h00
wali, du directeur des ressources en eaux, de monsieur
Belhadri Boualem, président
de cette association, des professeurs universitaires, au
niveau de la salle des conférence de la bibliothèque de la
lecture publique « Malek
Bennabi
«
d’Ain
Temouchent,ainsi que
d’un
débat parmi l’assistance, et
sera clôturé par la cérémonie
de la remise des prix aux élèves et stagiaires .
B.A.
Un sexagénaire découvert mort dans un jardin
a population de la ville de Hennaya,
distante d’une douzaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya de Tlemcen
a été secouée par la nouvelle s’étant
répandue , comme une trainée de poudre, dans la journée d’avant d’hier ,
faisant état de la découverte d’un
homme sexagénaire assassiné et
enterré dans un jardin d’une habitation
implantée dans la cité « Larbi Ben
policiers enquêteurs. Le mobile de cet
assassinat serait le vol de l’argent de la
victime. Cette affaire de crime crapuleux a jeté de l’émoi parmi la population
locale de Hennaya, et toute la région de
la wilaya de Tlemcen et celles limitrophes, qui réitèrent toujours la peine
sévère exemplaire à l’encontre des
assassins.
B.A.
ATHLÉTISME
Fauché par une voiture,
Makhloufi reprend
l'entraînement
Le président de la Fédération algérienne
d'athlétisme (FAA) Amar Bouras a rassuré
mercredi quant à l'état de santé du champion
olympique algérien du 1500m Taoufik
Makhloufi, fauché par une voiture il y a quelques jours à Angers (France) mais qui vient
de reprendre l'entraînement. "Makhloufi souffrait d'une petite inflammation qui ne suscitait
aucune inquiétude. La preuve, l'athlète a
repris les entraînements le plus normalement
du monde. Si c'était aussi grave, la
Fédération aurait publié un communiqué", a
affirmé à l'APS le premier responsable de la
FAA. Quatrième aux derniers Mondiaux
d'athlétisme à Pékin sur 1500m, l'enfant de
Souk Ahras est en pleine préparation en vue
des prochaines échéances officielles, à
savoir les Championnats dÆAfrique-2016,
prévus du 22 au 26 juin à Durban (Afrique du
Sud) et les jeux Olympiques-2016 de Rio de
Janeiro (5-21 août).
Les préparatifs au menu
d'une réunion au MJS
Crime à Hennaya - Tlemcen
L
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
COMPÉTITIONS INTERNATIONALES EN ALGÉRIE
46 lycéens visitent la station
de dessalement de Béni-Saf
S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
a demi-finale de la Coupe
d'Algérie de football entre le NA
Hussein Dey et l'USM Bel-Abbès a été
programmée le jeudi 14 avril au stade
5-juillet d'Alger à partir de 17h00, a
annoncé mercredi le président de la
commission de la compétition, Ali
Malek. "Suite à un accord conclu avec
la direction du NAHD et celle de
L
l'USMBA, cette rencontre a été délocalisée au stade 5-juillet, au lieu de celui
de Tchaker de Blida, le jeudi 14 avril à
17h00", a affirmé Ali Malek dans une
intervention sur les ondes de la radio
Al-Bahdja.
Ce match devait avoir lieu au stade
Mustapha-Tchaker de Blida, mais les
dirigeants du Nasria ont exprimé leur
refus de jouer "hors de la wilaya
d'Alger", réclamant le déroulement de
cette rencontre au stade 20-août1955, qui a été récusé par la commission de l'épreuve populaire.
Toutefois, la décision de reprogrammer cette demi-finale "un jour de
semaine" n'a pas été acceptée par le
président de l'USM Bel-Abbès (Ligue
2) Djilali Bensenada.
"J'ai reçu ce matin (ndlr, mercredi)
un appel téléphonique d'Ali Malek,
m'informant que cette rencontre
allait se jouer le jeudi 14 avril au
stade 5-juillet.
Je ne refuse pas le fait de jouer dans
cette enceinte, mais je refuse le fait de
jouer un jour de semaine, d'autant que
cela n'arrangera pas nos supporters
dont la plupart sont retenus par leurs
diverses obligations", a indiqué à l'APS
le premier responsable de la formation
de la "Mekerra".
Outre NAHD-USMBA, le tirage au sort
du dernier carré, effectué samedi dernier, a donné lieu également au match
entre le MC Alger et l'US Tébessa
(division amateur) qui se jouera le
samedi 16 avril au stade olympique.
17
L'état d'avancement des préparatifs relatifs aux compétitions internationales, prévues
en Algérie en 2016 , a été au menu de la
réunion du Comité National de préparation
et d'organisation des manifestations sportives internationales (CNPOMS), tenue sous
la présidence du ministre de la Jeunesse et
des Sports, El Hadi Ould Ali, indique un
communiqué du MJS mercredi. La rencontre
organisée au siège du Département ministériel a permis aux présents d'évaluer, avec
les parties concernées, "l'état d'avancement
des préparatifs et les dispositions prises en
prévision des rendez-vous internationaux
que l'Algérie va abriter dans les jours à
venir", précise la même source.
MONDIAL-2017 (U-21)
DE HANDBALL
La sélection algérienne
en stage à Souidania
La sélection algérienne de handball des
moins de 21 ans effectuera du 21 au 31
mars un stage au Centre de regroupement
des équipes nationales de Souidania (Alger)
en prévision des prochaines échéances officielles, a-t-on appris auprès de la Fédération
algérienne de handball (FAHB). Le staff
technique composé du sélectionneur de
l'équipe A, Salah Bouchekriou et Rabah
Gherbi a convoqué vingt-cinq (25) joueurs
pour prendre part à ce regroupement. Le
Sept algérien des U-21 prépare le prochain
championnat du monde prévu en août 2017
en Algérie.
Effectif retenu :
Rassa Nadher, Ghedbane Khelifa, Djedid
Yacine, Boudaoui Hichem, Damir Riad,
Hammad Redouane, Chehbour Nabil (GS
Pétroliers) / Naim Zohir (JSE Skikda) /
Meklout Rafik, Benmessaoud Yacine (MAJD
Blida) / Abdi Ayoub, Belkaid Othmane, Hadj
Sadok Tahar (CRB Baraki) / Djeghaba
Nidhal, Brahimi Malik (ES Ain Touta)/ Hellal
Nour Eddine (NRB Djemila) / Segueni
Abderraouf (WR Bordj Bou Areridj)/ Khemici
Brahim, Kori Mokhtar (MC Saida) / Fredj
Hadi (O El Oued) / Sekai Oussama (SR Ain
Taya) / Houia Aymen (CRBN) / Kara Mounir,
Mihoubi Salah, Torchi Mohamed (CB Mila).
Division Excellence dames de hand
Le programme
e journée
de la 10e
Hier :
HC Mila - FS Constantine
Aujourd'hui (11h00) :
HBC El-Biar - NRF Constantine
GS Pétroliers - HBC Gdyel
ESFOR Touggourt - HHB Saïda
Exempt: HBCF Arzew
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Festival interculturel à Oran
Salon du livre de Paris
Par défaut d’emploi à Tizi Ouzou
30 conteurs participent
ème
à la 10 édition
La ville
de Constantine
invitée d’honneur
Les jeunes chômeurs
protestent devant la wilaya
Les jeunes chômeurs du
quartier « Cité Million »
ont observé récemment
un rassemblement devant
le siège de la wilaya pour
exiger un poste travail.
Par Roza Drik
a ville de Constantine a été à l’honneur au Salon
du livre de Paris, rebaptisé Livre Paris, inauguré
mercredi soir par le président français François
Hollande.
Dans le cadre de la manifestation Constantine, capitale de la culture arabe 2015», l’invitée spéciale»,
présente également en tant que représentante de la
culture et de la littérature algérienne, bénéficie d’une
visibilité exceptionnelle (200 m2) dans ce rendezvous incontournable des amoureux du livre, créé en
1981.
Au cours de sa visite du pavillon Algérie qui regroupe, outre la partie Constantine, 43 éditeurs algériens
qui sont venus exposer leurs nouvelles éditions,
François Hollande s’est dit heureux» de voir l’une des
plus anciennes cités du monde et la plus importante
dans l’histoire méditerranéenne, présente dans ce
salon qui ambitionne d’accueillir 200.000 visiteurs
dans trois jours.
A la fin de sa visite, deux Beaux Livres ont été offert
au président français,
l’un intitulé Fantasia» de Leila Boutamine Ould Ali et
l’autre Constantine, la cité des aigles, les mille et un
noms» d’Abdelmadjid Merdaci.
Le commissaire de la manifestation, Constantine,
capitale de la culture arabe 2015», Sami Bencheikh,
a indiqué que cette présence à Paris est ½un couronnement» de toutes les activités qui se sont déroulées depuis le 16 avril 2015, date du début de cette
manifestation.
Il a rappelé que la France a été l’invitée d’honneur du
Salon internationale du livre d’Alger en octobrenovembre 2015 et que c’est dans le cadre de la réciprocité que Constantine se trouve au Salon du livre
de Paris, soulignant l’engagement des autorités des
deux pays pour la mise en place de passerelles culturelles.
Une soixantaine de vidéos de 12 mn sur Constantine,
ses traditions, sa culture, et son histoire seront projetés plus de 700 titres, majoritairement des Beaux
Livres et édités à l’occasion de la manifestation, sont
exposés durant les trois jours du salon qui sera
ouvert au public jeudi.
Le directeur général de l’ANEP, Djamel Kaouane,
présent à ce salon en tant qu’éditeur, a souhaité que
l’espace dédié aux éditeurs algériens soit plus grand,
en raison de l’importance de ce salon, et de la communauté algérienne en France qui viendra découvrir
la production littéraire de son pays.
Le président-directeur général de l’Entreprise nationale des arts graphiques (ENAG), coordinateur de la
délégation algérienne des éditeurs, Messaoudi
Hamidou, a relevé pour sa part que c’est une première» qu’une capitale arabe soit l’invitée spéciale du
Salon du livre de Paris où plus de 1.000 titres algériens sont exposés.
Des rencontres littéraires, en présence d’une vingtaine d’auteurs algériens, et des rencontres professionnelles avec les éditeurs seront au programme de
cette édition culturelle qui sera clôturée dimanche.
Le pavillon Constantine» est composé d’une zone
librairie» pour la vente de la littérature algérienne,
d’un espace patrimonial et d’une scène pour accueillir
le programme des rencontres littéraires et des conférences qui seront animées durant la manifestation
par des auteurs, principalement des écrivains
constantinois.
Le salon ne veut pas de littérature sans auteurs,
c’est pour cette raison qu’il a invité plus de 3.000
écrivains pour rencontrer leurs lecteurs, et 1200
éditeurs représentants 25 pays. Au total près
de 800 rencontres, et débats sont prévus au cours
des quatre jours du salon.
L
Par Mourad Belkaïd
est en début de soirée
au niveau de la bibliothèque régionale Bakhti
Benaouda d’Oran, que le coup
d’envoi de la 10ème édition du
festival interculturel du conte a été
donné.
Pour cette 10ème édition, l’association «Le petit lecteur » propose
jusqu’au 22 du mois en cours, un
riche programme avec la participation de 30 conteurs de plusieurs
pays, et de divers horizons.
Le programme de cette édition qui
rend hommage à la doyenne des
arts plastiques d’Oran Mme. Leila
Ferhat, comprend également des
ateliers d’apprentissage de l’art du
C’
conte à la bibliothèque des jeunes
de l’association organisatrice de
ce festival, à la faculté des lettres
et des langues étrangères de l’université d’Oran, et au conservatoire
de musique Ahmed Wahby.
La cérémonie d’ouverture a été
marquée par une première prestation de deux conteurs qui ont subjugué le public en narrant des
contes puisés du terroir national et
traitant de la dimension et des
valeurs humaines.
Des conteurs se déplaceront dans
les wilayas de Mostaganem,
Aïn Témouchent, et Tlemcen
pour faire partager aux publics
respectifs le plaisir, et l’art de narrer des contes.
La Palestine participe pour la pre-
mière fois à cette manifestation
avec deux conteurs parmi les vingt
artistes venus de Tunisie, de
France, d’Espagne, d’Italie et du
Congo, en plus de leurs homologues algériens.
Les conteurs iront à la rencontre
des grands, et des petits dans les
centres culturels, les espaces
publics, le tramway, les écoles et à
l’Institut français.
Des causeries, des ateliers autour
du conte animeront tous les âges.
Des spectacles sont prévus au
théâtre régional d’Oran, dans des
établissements éducatifs, dans les
jardins et lieux publics, à l’hôpital
pédiatrique de Canastel et même
dans le tramway d’Oran.
M.B.
Préserver les archives de Mouloud Feraoun
Prochainement un centre
de documentation à Tizi Ouzou
Par Roza Drik
annonce a été faite par son
fils Ali Feraoun lors d’une
conférence animée à l’occasion
de l’hommage rendu aux six inspecteurs des centres sociaux de
l’éducation.
La fondation Mouloud Feraoun
pour la culture, et l’éducation
ouvrira prochainement à Alger un
centre de documentation consacrée aux archives de Mouloud
Feraoun. Son ils, Ali Feraoun a
précisé que sa fondation est
actuellement en quête d’un local
qui accueillera le centre de documentation. Il a également déclaré
que tous les manuscrits et
archives de Mouloud Feraoun ont
été numérisés par son conservateur d’archives, M. Medjadj. Il a
précisé encore qu’un travail a été
réalisé en collaboration avec le
centre national de la recherche
scientifique (CNRS) de France.
Cette numérisation permettra,
selon M. Feraoun, “de préserver
L’
les manuscrits liés au travail de
Mouloud Feraoun et son parcours,
mais aussi de les rendre accessible au public qui peut, désormais, les consulter sur internet, ou
au niveau du centre de documentation”.
Abordant des circonstances de
l’assassinat des six inspecteurs de
centres sociaux de l’éducation,
Mouloud
Feraoun,
Ali
Hammoutène, Salah Ould Aoudia
, Marcel Basset, Robert Eymard,
Max Marchand, Ali Feraoun a
considéré que “l’attentat était préparé, et que les autorités françaises, à leur tête le général De
Gaule, étaient au courant de leur
exécution”. Il en veut pour preuve
la demande de mission en France
formulée quelques jours avant
l’assassinat survenu le 15 mars
1962, par Mouloud Feraoun, à
laquelle “l’administration coloniale
avait réservé une annulation exprimée à travers un courrier postal,
qui lui interdisait de se rendre en
France jusqu’à nouvel ordre”. Ali
Feraoun comme Mohammed
Hammoutène,
le
fils
d’Ali
Hammoutène ont mis en exergue
le rôle des deux hommes dans les
centres sociaux éducatifs créés
dans le but d’alphabétiser les
populations locales, et leur permettre de suivre une formation, et
obtenir un métier d’avenir. Ils se
sont, cependant réjouit de voir les
jeunes générations assister en
force aux hommages rendus aux
hommes qui se sont sacrifiés pour
l’indépendance de l’Algérie à
l’image des six inspecteurs.
Ces inspecteurs ne nous ont pas
quittés. Un demi-siècle après leurs
exécutions par des soldats de
l’OAS déguisés en inspecteurs de
l’académie française, ils sont toujours présents parmi nous, grâce à
leur travail, leur dévouement et
leur sacrifice. Il s’est dit réconforté
que leur mort ne soit pas vaine, et
que des générations entières s’intéressent à aujourd’hui à leurs
œuvres, et leur combat.
R.D.
18
n colère, les protestataires ont procédé à la
fermeture des deux
intersections principales menant
vers cette institution administrative, a-t-on constaté sur les lieux.
Ils réclament aussi leur part du
quotta du logement social, vu
l’exigüité des logements de la
cité qui ne répond plus au besoin
E
des grandes familles.
En effet, très tôt le matin, les
jeunes protestataires ont barricadé les
deux intersections
avec des poteaux électriques,
créant ainsi un grand embouteillage à la circulation dans les
deux sens. Les usagers de ses
deux principaux axes restés fermés toute la matinée, étaient
contrains de faire un long pour
rejoindre le siège de la wilaya, où
autres institutions publiques
situées de ce côté la. Pour
cause, les routes ont été débloquées et la circulation redevient
normale. En revanche, une délégation a été reçue par le
Secrétaire Générale de la wilaya,
et leur a promis une séance de
travail avec les différents dispositifs liées à l’emploi pour mardi
prochain durant laquelle leur cas
sera étudié. Par ailleurs, dans la
même journée, un autre rassemblement a été observé devant la
2e sûreté Urbaine de la police de
Tizi Ouzou par les habitants du
village Levdhahi, pour
exiger
l’annulation de la procédure judiciaire engagée contre les deux
personnes du village. Ces deux
derniers, pour rappel, étaient
impliqués dans le saccage de
l’entrée principale du service des
urgences et les locaux du service de sécurités du CHU de Tizi
Ouzou, suite au décès de la
jeune adolescente, originaire du
même village relevant de la commune de Boudjima dans la
wilaya de Tizi Ouzou.
R.D.
EHS de Draa Ben Khedda
Une formation au profit
des cardiologues algériens
Par Roza Drik
ne formation pour le traitement des occlusions chroniques des coronaires vient
d’être entamée au profit d’une
vingtaine de cardiologues issus
de quatre wilayas du pays au
niveau de l’établissement hospitalier spécialisé en cardiologie
et chirurgie cardiaque “Yacef
Omar” de Draa Ben Khedda à
11 kms de Tizi Ouzou. Le
Professeur encadreur français,
Victor Stratiev a pour mission de
former les cardiologues algériens, issus des wilayas de TiziOuzou, Alger, Annaba et de
Constantine, à cette branche
d’angioplastie qui est un domaine à “la pointe dans le monde
actuellement, et qui nécessite
beaucoup de maîtrise et de
U
technicité”, a indiqué le Pr
Boudiaf El Hadj, le chirurgien
cardiologue et chef de service
cardiologie au niveau de cet
EHS, lors d’un point de presse,
animé dans l’après-midi du mercredi. Le Pr. Stratiev, présent en
Algérie dans le cadre d’une
coopération entre l’Algérie et la
France, a relevé, pour sa part, le
“très bon niveau de qualifications” des cardiologues algériens, qui “n’ont pas besoin
d’une formation, mais plutôt
d’un perfectionnement”. Et
d’ajouter, que cette mission, lui
a permis de rencontrer des
jeunes cardiologues qualifiés,
motivés et très attentifs aux
nouvelles techniques de soins à
travers le monde. Organisé en
collaboration avec le Centre
hospitalo-universitaire
Nedir
Mohamed de Tizi-Ouzou, Ce
cycle de formation a permis de
traiter 15 malades dont “13 procédures réussies, et deux ont
malheureusement échouées
par manque de consommables”, ont observé les Prs.
Boudiaf, et Stratiev. Pour tenter
de prendre en charge cette
contrainte de manque de
consommables (matériel coûteux) pour la chirurgie cardiaque
interventionnelle, l’EHS de Draa
Ben Khedda espère aboutir à la
signature d’une conventioncadre avec la Caisse national
d’assurance sociale (CNAS). “Il
est impératif pour nous, si on
veut continuer à travailler et à
progresser dans ce domaine et
travailler de manière régulière,
de signer une convention cadre
avec la CNAS”, a souligné le Pr.
Boudiaf. Ce dernier a précisé
que cette démarche, à savoir la
signature d’une convention
avec la CNAS, rentre dans le
cadre de la politique nationale
qui vise à réduire les transferts
de malades vers l’étranger.
“Cette politique permettra à
l’Etat algérien de faire des économies importantes dans le
domaine de la santé, sachant
qu’un malade soigné à l’étranger revient à 4 millions de DA à
l’Etat contre seulement 500 000
DA lorsqu’il est pris en charge
chez nous”, a précisé le Pr.
Boudiaf, avant de relever qu’actuellement plus de 80% des
malades atteints de pathologies
cardiaques sont soignés en
Algérie. s’agissant du volet préventif, ce spécialiste a annoncé
la mise en place de cinq centres
de diagnostic de la douleur thoracique au niveau des hôpitaux
de Draa Ben Khedda, Azazga
Larbaa, Ain El Hammam,
Boghni, et Tizi-Ouzou, destinés
à traiter dans l’urgence les
infarctus du myocarde. Des
médecins généralistes des établissements publics de santé de
proximité (EPSP) et publics
hospitaliers (EPH), de la protection civile et du SAMU seront
bientôt formés à cet effet, a-t-il
ajouté. Cette mission conduite
par le Pr. Stratiev, un spécialiste
franco-bulgare, est la troisième
du genre après celles qui
s’étaient déroulées en octobre,
et novembre 2015 avec le Pr.
Gilles Grollier, et ayant porté sur
les pathologies cardiaques
congénitales structurelles.
R.D.
Pour traiter des insuffisants rénaux
Une convention signée entre le CHU
de Tizi Ouzou et l’institut Pateur
Par Roza Drik
ne convention vient d’être signer
entre le centre hospitalo-universitaire Nedir Mohammed de Tizi Ouzou et
l’institut Pasteur d’Alger pour prendre en
charge les bilans immunologiques des
insuffisants rénaux, a annoncé le directeur général, le professeur Abbes Ziri.
S’exprimant, en fin de semaine, lors
d’un point de presse consacrée au bilan
de la mission de jumelage effectuée à
Tamanrasset,il a annoncé que l’institut
Pasteur réalisera gratuitement les bilans
des malades insuffisants rénaux de la
wilaya de Tizi-Ouzou, qui préparent leurs
greffes rénales pour l’année 2016.
Une fois prélevés, ce sont les services du CHU qui s’occuperont de
l’acheminement des bilans immunologiques vers l’institut Pasteur d’Alger, a-til expliqué. Cette année, le CHU Nedir
U
Tizi Ouzou et l’établissement public hospitalier (EPH) de Tamanrasset, le Pr. Ziri
l’a qualifiée de “très réussie”, par rapport
au nombre considérable de malades
qui ont été pris en charge lors de ce
séjour d’une semaine.
La mission est la deuxième du genre
au niveau de cette wilaya du sud algérien, et s’est déroulée entre le 4 et le 10
mars, a-t-il souligné.
Vingt un médecins spécialistes en
chirurgie infantile, pédiatrie, traumatologie, ophtalmologie, médecine générale,
chirurgie général et oto-rhino-laryngologie ont pris part à cette mission présidée
par le Pr Ziri, a-t-il indiqué.
Durant ce séjour, 1162 malades ont
eu droit à des consultations spécialisées, et 82 autres ont subi des actes chirurgicaux, dont 54 ont été opérés pour
des cataractes et 20 enfants pour ectopie testiculaire, a-t-il relevé encore. Le
Mohammed de Tizi Ouzou compte réaliser entre 25 et 30 greffes rénales, a précisé le DG tout en signalant que le
nombre de transplantations rénales à
concrétiser dépend directement de “la
disponibilité des donneurs”.
Toujours au volet des efforts consentis dans le cadre de l’amélioration de la
prise en charge des malades, le directeur général du CHU a fait savoir qu’une
activité d’exploration endoscopique
digestive haute, et basse débutera à
partir de la semaine au niveau de la
polyclinique de la nouvelle ville de Tizi
Ouzou.
L’hôpital a procédé, en effet, à l’acquisition d’une colonne d’endoscopie qui
sera mise à la disposition des malades
au niveau de cette polyclinique qui assure déjà des consultations spécialisées
de gastroentérologie. Revenant sur la
mission de jumelage entre le CHU de
7
Pr. Ziri a parlé également de 16 consultations en traumatologie effectuées dans
le cadre de la préparation de patients
nécessitant des prothèses totales de
genou, ou de la hanche pour des interventions à réaliser lors de la prochaine
mission programmée pour la dernière
décade du mois de mai prochain.
Il a rappelé, en outre, que la première mission menée dans la wilaya de
Tamanrasset a eu lieu entre le 10 et le
19 janvier dernier, et a été soldée par la
réalisation de 751 consultations spécialisées et 32 interventions chirurgicales.
Agissant dans le cadre du programme
national de jumelage entre les différents
établissements de santé, le CHU de Tizi
Ouzou mènera à la fin du mois de mars
courant, et le début avril prochain une
autre mission de jumelage avec l’EPH
de Ghardaïa, a-t-il fait savoir.
R.D.
Actualité
Pronostic alarmiste
d'un expert français sur l'Algérie
Réponse du
Pr abderrahmane
MEBTOUL
Le magazine français Le
Point a publié une analyse de
l'économiste français Nicolas
Bouzou sur les perspectives de
l'économie algérienne à l'ombre
de la crise pétrolière. Le pronostic de l'économiste français est
sans nuances. L'alarmisme de
l'expert français lui fait craindre
un effondrement de l'économie
algérienne. " L'effondrement
guette pour des raisons tout à la
fois économiques et politiques "
note l'auteur. Commentant la
crise des énergies conventionnelles qui voit les Etats-Unis
devenir le premier producteur
mondial de pétrole et de gaz au
détriment de la Russie et de
l'OPEP, l'auteur se penche sur
les conséquences que cette
crise risque d'avoir sur l'économie algérienne
" Mais, si l'on se soucie des intérêts français, il est un autre Etat
qu'on ferait bien de surveiller :
l'Algérie. Notre magnifique voisin risque de s'effondrer pour
des raisons tout à la fois économiques et politiques. Pourtant,
presque personne ne scrute ce
pays proche de 40 millions d'habitants (dont l'âge médian est de
28 ans), dans lequel la sécurité
est toute relative. L'Algérie est
notre principal pays d'exportations dans le monde arabe. Nos
entreprises lui vendent d'importantes quantités de céréales, de
voitures et de médicaments. Le
drame de l'Algérie, c'est que les
gouvernements de l'aprèsdécolonisation, guidés d'abord
par
le
socialisme
de
Boumediene puis par le simple
populisme, ont été incapables
de laisser l'économie se diversifier (ou ne l'ont pas voulu).
Aujourd'hui, 97 % des recettes
d'exportation et 60 % des recettes budgétaires sont liées au
pétrole. En raison de la baisse
des cours, le déficit budgétaire a
explosé à plus de 10 % du PIB
en 2015 (30 % si l'on retire la fiscalité sur l'énergie). Le chômage touche déjà 11 % de la
population active, sans parler
de la frange de la population qui
vivote grâce aux aides sociales
que l'Etat ne pourra bientôt plus
financer. Mais il y a plus : 2016
pourrait marquer le début du
délitement de l'Etat."
L'économiste et consultant algérien, Abderrahmane Mebtoul, a
répondu à l'économiste français
sur les colonnes de la presse
algérienne. " Non Monsieur
l'économiste, l'Algérie saura éviter le scénario dramatique des
impacts de la crise de 1986 "
Mais l'économiste algérien
conditionne la capacité de
l'Algérie à éviter le sombre pronostic posé par l'économiste
français par une réforme dont
on voit mal comment elle pourrait être réalisée dans l'urgence
: " Oui , Monsieur l'économiste,
il est admis tant par les observateurs internationaux que nationaux sérieux que le développement de l'Algérie est possible
sous réserve d'une bonne gouvernance et d'une réorientation
de l'actuelle politique socio-économique axée essentiellement
sur les infrastructures alors que
la dynamique du développement repose sur des institutions
centrales et locales crédibles,
débureaucratisées, l'entreprise
et son fondement l'économie de
la connaissance "
Quotidien national d’information
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Remise des décisions de pré-affectation
Entreprise nationale de
promotion immobilière
(ENPI) a lancé jeudi l'opération de remise des décisions de
pré-affectation aux souscripteurs au
programme du logement promotionnel public (LPP). A cette occasion, l'ENPI a organisé une cérémonie symbolique à la salle des conférences du stade du 5 juillet (Alger)
en présence du ministre de
l'Habitat, de l'Urbanisme et de la
Ville Abdelmadjid Tebboune, et des
cadres du secteur. Au cours de
laquelle, des décisions de pré-affectation ont été remises à plus de 200
souscripteurs des wilayas d'Alger et
de Tipaza. L'opération se poursuivra à partir de dimanche prochain
au niveau de la Direction d'Oued
Fayet (Alger), et des directions
L'
régionales de l'entreprise des différentes wilayas, à savoir Tipasa,
Oran, et El Bayadh. L'ENPI avait
lancé mardi la convocation des
souscripteurs au programme de
logement promotionnel public (LPP)
par le biais d'Internet pour la remise
des décisions de pré-affectation.
Intervenant à cette occasion, M.
Tebboune a révélé que la remise
des clés pour certains sites comme
celui de Tipasa se fera avant le mois
de ramadhan. Le lancement de
l'opération de remise des décisions
de pré-affectation est le fruit d'un
processus lancé par l'Etat pour
prendre en charge la classe
moyenne.
Selon le ministre,
depuis le lancement de cette formule, certains promoteurs immobiliers privés, et de certaines parties,
ont organisé des sit- in, et des mouvements de protestation liés à des
il y a trois jours, durant laquelle, plusieurs questions avaient été évoquées, dont le foncier immobilier.
Concernant le retard accusé dans
le choix des sites relatifs au programme location-vente 2013, prévu
la mi-mars, M. Tebboune a indiqué
que des aspects organisationnels
étaient à l'origine de ce retard, ajoutant que la tutelle œuvre à assurer
un plus grand nombre de chantiers
parmi les choix.L'Agence nationale
d'amélioration et de développement
du logement (AADL), compte lancer, incessamment, cette opération
qui concernera ,dans une première
étape, dix wilayas, où il n' ya pas de
souscripteurs pour les programmes
2001 et 2002. L'opération devrait
englober ultérieurement les grandes villes notamment Alger, Oran et
Annaba, et par la suite le reste des
wilayas du pays.
enjeux politiciens". "Ces manipulations orchestrées par des parties
qui voulaient semer le désespoir ont
été confrontées à une forte prise de
conscience des souscripteurs", a-tdit. M. Tebboune a rappelé, par ailleurs, que le programme LPP, destiné aux citoyens dont le salaire
varie entre 106.000 DA et 216.000
DA, n'est pas régi par les dispositions de la loi de promotion immobilière, car il s'agit d'un programme
public d'intérêt général et non lucratif. Il a ajouté que tous les projets
inscrits dans le cadre des programmes LPP, et de location-vente,
seront réalisés comme prévu, et
que les obstacles entravant ces projets sont examinés de manière permanente. Le ministre a rappelé
dans le même contexte qu'une réunion interministérielle, présidée par
le Premier ministre avait été tenue,
Alors que l'austérité tétanise les citoyens
L'Etat donne le mauvais exemple
Par Amirouche El Hadi
e vice-président du Conseil
national économique et social
(CNES) a estimé, avant-hier, que "
l'Etat doit s'appliquer la rigueur budgétaire lui-même''. 'L'Etat doit donner l'exemple par une rationalisation
budgétaire ", donnant l'exemple de
ministres de la République qui
disaient en 2015 'qu'on n'est pas
concernés''. 'Les membres de l'exécutif doivent appliquer en premier la
rigueur budgétaire'', insiste M.
Mékidèche qui a rappelé qu'à la fin
de l'année, le déficit budgétaire
atteindra les 3.000 mds de dinars,
soit 30 mds de dollars.
Pour M. Mustapha Mekidèche, pour
lutter contre les dépenses inutiles et
introduire une meilleure gestion de
la ressource financière, il faut
notamment agir 'sur les grands dossiers comme les transferts sociaux.
C'est un grand poste qui doit être
traité de façon précise et graduelle
pour éviter les déchirures du tissu
social, puis avoir une grande rigueur
dans la gestion publique'', estime-t-il,
avant de relever qu'il y a 'des gisements du management public en
matière de gestion budgétaire qu'il
faut exploiter'', faisant référence aux
collectivités locales et le budget de
fonctionnement qui doit être mieux
géré. 'Dans le budget de fonctionnement de l'Etat, il y a une modération
salariale, cela doit faire partie du
package de discussion lors de la
prochaine tripartite'', relève-t-il, précisant qu''' il y a des gains possibles
L
dans la diminution du budget de
fonctionnement de l'Etat'', car 'on n'a
pas d'autres choix face aux déficits
budgétaires qu'on ne peut plus
financer''. Selon le vice-président du
CNES, 'il faut progressivement tout
réviser et aller vers les secteurs budgétivores. Il y a des secteurs dans
lesquels il y a eu des dépenses qu'il
faut identifier et isoler'', et 'les secteurs qui utilisent beaucoup de
main-d'œuvre doivent revoir leur
budget''. En fait, il y a des problèmes
récurrents s'agissant de la problématique du 'comment gaspiller
moins''. Pour M. Mekidèche, 'il y a
des problèmes récurrents qu'on n'a
jamais pu régler de manière définitive'', faisant là, également, référence aux dépenses inutiles,
comme pour la gérance des ports
secs, le transport maritime national
détenu à 98% par des pavillons
étrangers. Et puis, 'dans le commerce extérieur, on paie plus que les
autres opérateurs'', avec ces
bateaux en rade et la surtaxe des
surestaries, le crédit documentaire,
etc.'', trop d'argent sort inutilement'',
estime M. Mekidèche. En fait, l'ampleur du désastre de la rente pétrolière est 'démasquée avec la diminution des recettes pétrolières''. S'il
n'est pas partisan de la révision du
crédit documentaire, il n'a pas pour
autant caché le fait que l'Algérie préfinance ses importations. 'On a préfinancé les fournisseurs avant
même que les marchandises n'arrivent. Il va falloir réhabiliter le Credoc,
qui permet de ne pas payer cash,
car nous sommes le rare pays dans
le monde à payer cash ses importations''. Face à cette situation d'assèchement financier, il préconise et
appelle les 'entreprises à aller chercher leurs devises à l'extérieur et
s'implanter sur les marchés étrangers'', notamment en Afrique, 'cela
permettra de tirer vers le haut nos
moyens de construction''.
-Le secteur pharmaceutique se
porte bienEt puis 'fermer les robinets de la
rente permet de mettre en place les
vraies institutions. Il y a l'exemple
des véhicules, avec le boom des
importations de véhicules, mais cela
n'a pas généré une industrie de
sous-traitance'', a-t-il relevé, avant
de préciser que le coût de ces transactions a pesé sur la balance commerciale.'Il a fallu qu'on impose un
cahier des charges l'année dernière
pour revoir les choses dans ce créneau, où l'on a autorisé à payer en
cash''. Par contre, M. Mekidèche
relève que le secteur pharmaceutique se porte bien et qui s'est bien
développé. 'On doit développer les
secteurs hors hydrocarbures, il y a
les 12 filières stratégiques de développement hors hydrocarbures'', a-til dit, avant de critiquer 'la bourgeoisie compradore'' algérienne. 'Il faut
que notre bourgeoisie importatrice
devienne une bourgeoisie qui crée
de la valeur ajoutée'', préconise-t-il,
afin de 'remonter vers une industrie
créatrice de valeur ajoutée'', revenant sur les 12 filières stratégiques
que compte mettre en place le gouvernement et 'sur lesquelles va
reposer la croissance, car elles
seront défiscalisées''. Pour M.
Mekidèche, il faut revoir le modèle
de croissance, car les sources de
financement se tarissent''. 'Il faut
revoir un régime de croissance nouveau, qui s'appuie sur d'autres
moteurs de la croissance, dont l'industrie, la substitution aux importations, la préparation de l'industrie à
prendre en charge une partie du
marché et exporter''. Dans cette
vision, 'l'une des difficultés est de ne
pas changer de cap au milieu du
gué, il faut continuer sur la rigueur
budgétaire et économique'', avancet-il, avant de prédire, avec un prix
moyen du pétrole à moins de 60 dollars dans les prochaines années,
que 'cette fois-ci, il n'y a pas de plan
B, et il faut éviter les erreurs du
passé et retomber dans la facilité
lorsque le prix du brut se redressera''. Il faut également une équité
fiscale entre les opérateurs'', quitte à
établir un impôt sur la fortune. Sur le
financement de l'économie nationale, il est lui aussi partisan d'un
endettement interne et il 'faut financer l'économie par un emprunt national pour ne pas aller vers l'extérieur''.
'En 2016, il y aura 30 mds de dollars
de déficit, qui vont être financés par
le FRR, mais en 2017, il n'y aura
plus rien, donc, il faut trouver les
sources de financement pour 2017
et
les
années
suivantes'',
préconise-t-il.
AEH
Discrédité dans sa politique étrangère
Le Maroc isolé du monde
Par Amar CHEKAR
a position Américaine qui soutient la cause Sahraoui dans le
cadre du droit internationale et les
dispositions de l'ONU, n'est pas un
simple hasard, tant que les puissances mondiales, reconnaissent de
manière directe ou indirecte la légitimité du peuple Sahraoui qui lutte
pour son indépendance depuis plus
de 40 ans. Le régime Marocain vie
dans un cauchemar politique international depuis quelques mois.
Victime de ses positions colonialistes qui vont à l'encontre du droit
international, le Maroc se trouve
seul contre tous. Commençant par
les pays voisins, le Maroc n'a
jamais cessé de s'attaquer contre
l'Algérie qui a défend une cause
juste et conforme au droit international depuis 1975, année du soulèvement du peuple sahraoui pour son
droit à l'autodétermination. Non
convaincu de la cause Sahraoui et
du soutien qu'il a trouvé au niveau
L
international et du continent
Africain, qui accordent leurs positions politiques, afin de libérer sa
dernière colonie, le Maroc a boycotté, depuis 1982, l'Union Africaine
(UA) qui s'est prononcé en faveur
de la cause du peuple Sahraoui,
conformément aux dispositions des
Nations Unis (ONU) et son conseil
de sécurité (Article 690 du 29 avril
1991), relatif au droit à l'autodétermination des souverainetés des
peuples dans le monde. Rejetant le
verdict de la Cour de justice de
l'Union européenne (CJUE) qui a
tranché en faveur de la cause du
peuple Sahraoui, Le Maroc déçu de
l'application du droit international, a
décidé de suspendre ses contactes
avec l'UE. Le gouvernement
Marocain a réitéré son rejet catégorique de la décision de la justice
européenne, tout en et dénonçant
son caractère, considéré comme
un acte hautement politique? et
contraire au droit international, souligne t-on dans le communiqué offi-
6
ciel publié à l'occasion du conseil
des ministres. Cette dérive du
régime Marocain qui veut imposer
sa loi à l'union Européenne et au
Nations Unis, a au contraire accentué son " imposture politique sans
précédent " en s'attaquant contre la
venue Christopher Ross, représentant de l'ONU qui a dépêché son
émissaire officiel, afin de préparer la
visite M Ban Ki Moon, SG de l'ONU,
au Sahara occidentale, la première
semaine du mois de mars 2016,
afin de constater de près les souffrances du peuple Sahraoui qui a
déclaré la guerre contre le colon
Marocain depuis plus de 40 ans.
Pis encore, la décision du Maroc
ces derniers jours de suspendre sa
part de cotisation au profit de la
Minurso et sa demande qui pousse
au départ de 84 membres du personnel de l'ONU, sous prétexte de
prise de position partielle, le Maroc
en mauvais élève, ne veut en fait,
que faire retarder la décision de l'organisation d'un référendum de l'au-
Magazine
Quotidien national d’information
todétermination qui verra le rêve
Marocain s'essouffler en quelques
heures. Laissant derrière son histoire des centaines et des milliers
de Sahraoui victimes de la barbarie
Marocaine qui ne s'est pas gêné de
procéder aux dizaines de fosses
communes pour cacher la vérité en
plus des milliers de tonnes de drogues et réseau de trafic qui opèrent
sous les yeux du régime Marocain
pour déstabiliser la région et exporter le mal à travers le monde, l'occupation allongée des territoires
sahraoui par le Maroc est voués à
l'échec.
Perdant sur tous les
plans, la politique du roi Mohamed
IV, pourrait signer la date du référendum de l'autodétermination du
peuple Sahraoui, sous une pression interne et externe qui fera du
Royaume Chérifien, la honte du
peuple Marocain lui-même et autre
peuples du monde à cause de sa
politique totalitaire contre les causes justes et légitimes.
A.C.
Masques
Bienfaits de l'huile
d'olive pour les cheveux
Bien que délicieuse
en vinaigrette dans
les salades, l'huile
d'olive bénéficie de
nombreuses
qualités pour la
santé et la beauté.
arder la ligne,
entretenir
sa
silhouette, déguster des saveurs venues
d'ailleurs, elle a su se faire
une place en cosmétique.
Découvrez les bienfaits de
l'huile d'olive pour les cheveux, un traitement entièrement naturel et sain, et
qui plus est, économique.
Huile d'olive pour
cheveux secs
L'huile d'olive pour cheveux secs est un soin
entièrement naturel qui
nécessite bien plus de
temps que de moyen.
Encore faut-il savoir s'en
servir correctement ! On
parle plutôt de bain à
l'huile d'olive quand il
s'agit d'apporter un soin
en profondeur à des cheveux très desséchés. Pour
les pointes sèches, quelques gouttes suffisent,
sans avoir recours au bain
d'huile. Veillez à ne pas en
abuser, au risque de perdre du volume et de vous
retrouver avec des cheveux alourdis. Si vous
avez les cheveux épais et
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Logement-LPP
D.A et APS
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
G
bouclés, mieux vaut utiliser le beurre de karité,
l'huile ayant tendance à
gonfler les cheveux. Si
vous avez fait une coloration depuis peu, l'huile
d'olive peu faire tourner
votre couleur.
Comment appliquer un
bain d'huile d'olive sur
cheveux
A raison d'une fois par
semaine, prenez le temps
et le plaisir de vous retrouver dans votre salle de
bains, accompagné de
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
votre huile d'olive. Pour
poser un bain d'huile
d'olive sur cheveux efficacement, suivez ce pas à
pas. Verser un peu d'huile
d'olive dans un petit récipient, un bol par exemple.
Trempez-y le bout des
doigts puis massez légèrement le cuir chevelu. Si
vous avez le cuir chevelu
gras, sautez cette étape.
Ensuite, mettez-en dans
les paumes de vos mains
puis imbiber les longueurs
et les pointes, sur cheveux
secs. Vous pouvez vous
peigner afin de bien répartir le masque.
Recouvrez votre chevelure
d'une
serviette
chaude, d'une charlotte ou
de cellophane, pendant
plusieurs heures. Cet
enveloppement permet à
la chaleur de rendre le
masque plus efficace. On
peut même garder ce
masque à l'huile d'olive
toute la nuit si les cheveux
sont vraiment très très
secs. Concernant le rinçage, que vous imaginez
déjà pénible et fastidieux,
inutile de croire qu'il va falloir y passer des heures
ou vider son shampoing, il
suffit de frotter la chevelure tout en rinçant abondamment avant d'appliquer son shampoing. Pour
finir, on fait un shampoing
très doux, avec des ingrédients naturels tant qu'à
faire !
Conseils pratiques
Nettoyer un rideau
de douche en PVC
GRATIN DE ROULÉS
D'AUBERGINES FARCIS
Ingrédients
1 aubergine
1 filet de viande émincé
30cl de sauce tomates
1 boîte de champignons émincés
60g de fromage rouge râpé
2 cuillères à soupe d'olive vert coupé en
rondelles
1 noix de beurre
2 cuillères à soupe d'huile
Sel, poivre
Préparation :
Laver l'aubergines et couper-le en tranches dans
le sens de la longueur, saupoudrer-les de sel.
Disposer les tranches d'aubergines dans un plat
en les superposant pour enlever l'excédent d'eau
et l'amertume.
Essuyer les tranches
d'aubergines avec un linge propre et passer-les
dans la farine. Les faire frire dans un bain d'huile
chaude de deux côtés, égoutter-les sur papier
absorbant. chauffer le beurre et l'huile dans une
poêle et y faire revenir la viande émincé pendant
5 minutes, ajouter les champignons émincés et
laisser cuire jusqu'à ce que la viande et les
champignons soient bien cuits, saler et poivrer,
égoutter la préparation dans une passoire,
laisser refroidir. Mélanger dans un saladier le
mélange de viande, les olives, le fromage râpé.
Mettre une cuillère à soupe de farce sur chaque
tranche d'aubergine frite, faire-la rouler sur elle
même. Couvrir le fond de moule à gratin avec la
moitié de sauce tomate et disposer au dessus
les roulés d'aubergine. Mélanger le reste de
farce avec le reste de sauce tomate et verser ce
mélange sur les roulés d'aubergines. Faire cuire
dans un four préchauffé à 200°C pendant 15
minutes.
CONSERVE DE
POIVRONS ROUGES
À L'HUILE
n décroche le rideau de douche sale et on le met à plat. On
frotte la surface tâchée à laver avec
une brosse ou une éponge à récurer
imbibée de vinaigre blanc. On le met
à nettoyer dans le tambour de la
machine à laver avec sa lessive
habituelle, en mode textile synthétique, à 40°C.
O
……..en coton
On humidifie bien les tâches avec un
chiffon propre. On frotte directement
son savon de Marseille sur notre
rideau de douche à laver et on le
lave en machine, en mode coton, à
60°C, avec notre lessive habituelle
et un peu de Javel (uniquement pour
du blanc). On sait bien que les moisissures adorent l'humidité. Alors
avant de fixer le rideau fait tremper
dans de l'eau fortement salée. Ce
traitement de choc va le prémunir de
ces tâches noirâtres et malodorantes.
Comment laver un rideau de douche salle
On étend le rideau de douche à nettoyer pour qu'il puisse bien sécher.
On pense à aérer notre salle de
bains pour éviter toute condensa-
Ingrédients
4kg de poivrons rouge
Huile
Sel
tion. Et si on a le temps, on tamponne l'excédent d'eau avec une
serviette après chaque douche.
Comment entretenir un rideau de
douche
On le fait tremper dans une baignoire ou un évier avec du produit
vaisselle. On le nettoie avec une
grosse éponge puis on le rince et on
le sèche bien. Dès que des tâches
de salissures recom-mencent à
pointer le bout de leur nez, on met
notre rideau de douche à la machine
avec notre lessive habituelle et on y
ajoute une 1/2 tasse de bicarbonate
de soude pour un résultat top.
19
Préparation :
Faire griller les poivrons jusqu'à ce que la peau
soit noire. Puis, emballés-les dans un sac
plastique pendant 10 minutes, éplucher et
épépiner-les (la peau se détache toute seule),
Bien égoutter avec un papier absorbant, les saler.
Mettre les poivrons sur un linge propre et faire-les
sécher pendant une journée sous le soleil en le
retournant jusqu'à ce que les poivrons soient bien
sèches. Entasser les poivrons grillés dans des
bocaux stérilisés ensuite couvrir-les d'huile,
fermer le couvercle. Conserver les pots dans un
endroit sec et frais, à l'abri de la lumière.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 221
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Salon international de l'automobile
Sudoku N ° 221
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Une trentaine de marques
s'exposent
D.A et APS
e 19ème Salon international de l'automobile
d'Alger s'est ouvert
jeudi, au Palais des expositions
(Pins maritimes), avec la participation de 34 exposants dont
quinze
concessionnaires.
Organisé par la Société algérienne des foires et exportations
(Safex), et l'Association des
concessionnaires automobiles
(AC2A), cet événement s'étalera jusqu'au 26 mars courant.
Une superficie de 20.000 m2 a
été réservée à cette manifestation qui réunit des représentants de marques automobiles,
des banques et des compagnies d'assurances, ainsi que la
direction générale de la sûreté
nationale
(DGSN)
et
la
Gendarmerie nationale dont la
présence est axée autour de la
sécurité routière. La particularité de cette édition est qu'elle
coïncide avec l'instauration des
licences d'importation des véhicules dans le but de mettre fin à
l'emballement des importations,
et assainir le marché de l'automobile qui s'était caractérisé
par de profonds dysfonctionnements, et des pratiques illégales durant les années précédentes. Le contingent global
des importations des véhicules
a été fixé à 152.000 unités en
2016, rappelle-t-on. A ce propos, plusieurs concessionnaires approchés lors de ce salon,
se sont dits impatients de
connaître les quotas attribués à
chacun d'eux. "Nous aimerions
que les choses se fassent rapidement pour que nous puissions travailler dans de bonnes
conditions", a souligné le
concessionnaire d'une marque
asiatique. Bon nombre d'entre
eux considèrent comme positives les facilités assurées par
l'Etat pour leur permettre l'ouverture d'usines de montage,
L
Mots croisés N° 221
Horizontalement :
1 - Insinuations
2 - Princesse lagique - Bête de la vieille Europe
3 - Véhicule de légende
4 - Crie comme un cerf - Lichen grisâtre - Il vaut le césium
5 - Quatre saisons - Comprimai
6 - Sigle pour vieux chanteurs - Enjoué
7 - Racine condimentaire - N'acceptai pas les faits
8 - Partisan - Abimés
9 - Remettrai sur son siège - Habitant de bocal
10- Cochonneries
Verticalement :
B - Toujours placée à l'est
C - Accessoires pour le chef
D - Monsieur à Bristol - Amincit
E - Fignola son tissu - Centre de dépression
F - Et pas les autres - Prix du silence - Pouffé
G - Nuance faciale - Abattis
H - Roi de théâtre - Placé par le maître
I - Fait le rat
J - Donc à payer - Agripper
K - Patrie d'Abraham - Lieu de vieilles noces - Objet de jeu
d'enfant
L - Mimosas réactifs
SOLUTIONS
Mots croisés N° 220
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 220
20
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Sudoku N ° 220
particulièrement pour la question du foncier. "Nous avons
l'impression que des efforts
sont déployés pour permettre
aux concessionnaires de réaliser des unités de montage dans
de bonnes conditions", avance
un concessionnaire. A rappeler
qu'un cahier des charges régissant les activités liées à l'industrie automobile est en cours de
finalisation par le ministère de
l'Industrie et des mines. Les
principales conditions à remplir
par les constructeurs portent,
entre autres, sur l'obligation de
procéder au montage en
Algérie, et de fabriquer localement un taux de pièces de
rechange qui devrait, à terme,
atteindre 40% d'intégration des
véhicules ainsi assemblés localement,a indiqué récemment le
ministère. Le constructeur
étranger devrait aussi s'engager à prendre des participations
dans la société mixte à constituer à hauteur de 49% au maxi-
Par Ammar Zitouni
a commémoration des Accords
d'Evian, le 19 mars décidée en
France par le président
François Hollande, redonne l'occasion
à Nicolas Sarkozy, ce nostalgique de "
L'Algérie française ", tout concourt à
maintenir l'opinion française dans
l'ignorance de la réalité coloniale de
leur pays en Algérie durant 132 années
d'occupation. Sarkozy se taille depuis
des années le " royaume " politique
trompeur en se servant à sa cause perdue de tous les événements à travers le
monde, le Monde arabe en singulier,
bien sûr aussi de l'Algérie pour satisfaire au lobby franco-israélien e son
pourvoyeur financier le roi du Maroc
Mohamed VI. Le but est de ruiner à la
diplomatie française, aux relations
actuelles entre Alger et Paris, mais
aussi à l'influence grandissante de la
Fédération de Russie et de la Chine
dans la région. L'attitude de l'ex-locataire de l'Elysée est telle autour de
l'Algérie qu'elle ressemble à un dogme,
à une religion que Sarkozy interdit à
toute personne de vouloir transgresser.
C'est son tempérament égoïste et ses
L
mum, contre une part majoritaire de 51% de ses partenaires
algériens qui serait détenue par
les associés publics ou privés
algériens. L'organisation et la
réglementation de l'activité de
l'industrie automobile serviront
non seulement les intérêts des
entreprises étrangères partenaires mais aussi l'intérêt de
l'Algérie, qui ambitionne de
relancer l'industrie mécanique,
avait tenu à préciser le ministère de l'Industrie.
Le montage, seule alternative
pour les concessionnaires
La limitation des importations
de véhicules a donné un coup
d'accélérateur aux efforts des
concessionnaires pour l'ouverture d'usine de montage, s'accordent à dire des représentants de concessionnaires automobiles rencontrés au 19eme
Salon international de l'automobile d'Alger. Même si l'obligation
de lancement d'activités indus-
trielles ou semi-industrielles à
l'horizon 2017, a été consacrée
dans la loi de finances 2014,
très peu d'empressement a été
constatée dans ce sens chez
les concessionnaires automobiles. Mais, dès l'annonce de la
mise en place d'une politique de
contingents de véhicules à
importer, à partir de l'année
2016, les choses ont changé,
assurent des responsables rencontrés au salon ouvert jeudi au
Palais des expositions. "Le fait
d'imposer des quotas a fait
craindre aux concessionnaires
automobiles de voir leurs
entrées se réduire. L'activité
industrielle est désormais perçue comme une solution de
rechange pour gagner davantage d'argent. Des concessionnaires qui se préparaient sans
empressement à l'activité
industrielle ont augmenté leur
cadence dernièrement", a
relevé un responsable d'un
constructeur asiatique."Pour un
Eclairage
Le petit-fils de juif
fait de lui le garant de la propagande et
de la désinformation.
" La France du mauvais côté de
l'Histoire ". Nicolas Sarkozy est ainsi
monté au front dans une tribune publiée
vendredi dans Le Figaro. Selon l'ancien
président français, choisir le 19 mars
revient à " considérer qu'il y a désormais un bon et une mauvais côté de
l'Histoire et que la France était du mauvais côté ". C'est facile à comprendre.
Ces propos haineux et coloniaux de
Sarkozy, et juré, presque la main sur le
cœur, montre sa fidélité indéfectible
envers le " bon côté " de la colonisation
de l'Algérie. Ici, ce sont les entrailles
rancunières envers l'Algérie indépendante qui sont dévoilées par ce fanatique qui ose à travers ses sorties sordides à gommer les méfaits coloniaux de
son pays d'adoption
commis en
Algérie. Pareille dérive qualifie bien sa
nature de soldat qui a déjà fait ses preuves en Syrie et en Libye et s'apparente
ambitions personnelles qui font de lui ce
politique pervers.
Et plus douloureux encore, l'illusion de
se croire toujours une " grande " personnalité politique pour la France en
prévision de la prochaine présidentielle
de 2017, même si cette " grandeur "
qu'il se donne de lui-même grève l'opinion française et perpétue les archaïsmes coloniaux.
En perte de vitesse dans les sondages,
de nombreux dossiers le concernant en
suspens au niveau de la justice de son
pays, dénoncé dans son propre camp
politique, il tient à se donner l'image
d'un politique " intègre ". Il agit sur la
base d'un esprit, qui souvent le délecte
de ce qui est insignifiant, qui passe
dans un propos ailé, tel un ange… dans
ses rêves. Une stratégie conçue et
autour d'un alignement complet sur
l'idéologie de l'extrême droite. Une
cohabitation d'autant mieux ressentit
que son engagement dans ce camp a
5
concessionnaire, passer à une
activité industrielle, ou semiindustrielle en seulement trois
ans est un peu difficile. Mais il
faut voir le côté positif: si les
autorités n'avaient pas bousculé les concessionnaires automobiles, ils ne seraient jamais
allés vers le montage", affirme
le responsable Marketing chez
une autre marque asiatique. Le
chargé de communication d'un
constructeur coréen estime lui
aussi que la nouvelle politique
adoptée par le gouvernement a
eu "un effet important sur la perception que se font les concessionnaires du marché de l'automobile", mais considère que les
délais impartis sont quelque
peu réduits."Nous aurions aimé
que les choses se fassent
moins vite pour permettre aux
professionnels de passer sereinement à l'activité industrielle",
a-t-il ajouté. Pour sa part, le
directeur chargé des moyens
généraux auprès du concessionnaire d'une marque chinoise estime que les professionnels ont besoin d'un peu
plus de temps pour se préparer,
annonçant, au passage, l'ouverture "dans quelques mois"
d'une usine de montage à
Relizane. Des professionnels
du secteur rencontrés au salon
(17-26 mars) ont été unanimes
pour dire que dans les années à
venir, "la véritable bataille dans
le secteur de l'automobile, se
livrera entre les usines de montage". En 2015, la facture des
importations algériennes de
véhicules s'est chiffrée à 3,14
milliards de dollars en 2015,
contre 5,7 milliards de dollars
en 2014, soit une baisse de
près de 45%.Le nombre de
véhicules importés a également
connu une importante baisse en
s'établissant à 265.523 unités
en 2015 contre 417.913 unités
en 2014 (-36,5%).
tout simplement à un acte de terrorisme. Ses entrailles rancunières contre
l'indépendance et aujourd'hui la stabilité
de l'Algérie clament de fait son émotion,
son vouloir de gommer de tous les
esprits, de la mémoire, les méfaits de la
France coloniale commis en Algérie.
Pareille aventure qualifie bien ses propos du jour : un faux français insignifiant dont la compétence politique
contemporaine justifie son amour, son
ton meilleur, l'art et la manière d'euphémismes insultants et faisant l'apologie
de la grossièreté coloniale la plus répugnante contre la vraie Histoire de la
Révolution de Novembre 54. Mais dans
son entêtement, il s'est placé encore là
où on ne l'entend pas. Il rate à chaque
fois ses tirs. Ce fils de hongrois et petitfils de juif devrait savoir que l'Algérie
indépendante, souveraine lui enverra à
chaque fois ses témoins pour l'avertir
qu'il ne doit plus plaidé le malentendu,
le slogan de " L'Algérie Française "
comme un vulgaire délinquant politique.
Il appartient de disserter. Ce sera plus
chic pour lui, s'il opte pour ce " chic ".
A.Z.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Mise en échec d'une
tentative d'attaque
terroriste contre
un site gazier
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Petit écran
Abdelmalek Sellal:
" Tout pour unifier
les rangs arabes "
Pas de
Tiguentourine-bis !
La vigilance et l'efficacité
des forces de sécurité
constituent un rempart
imprenable, sur lequel
viennent systématiquement
buter les complots ourdis
par les nombreux ennemis
de l'Algérie.
Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a affirmé que l'Algérie ne ménagera aucun effort pour soutenir
toute démarche visant à unifier les rangs arabes et à affermir la cohésion de la Nation arabe.
oncernant la situation dans le monde
arabe, nous soutenons que le retour de la stabilité
et de la sécurité est une priorité
majeure et que sans cette
donne nous ne pouvons envisager une action arabe réussie ou
influer sur les événements,
notamment, en ce qui concerne
nos dossiers importants
à leurs tête la question palestinienne qui reste centrale", a
indiqué M. Sellal dans un entretien accordé à la revue égyptienne "El Ahram El Arabi".
"L'Algérie ne ménagera aucun
effort pour appuyer toutes les
démarches
visant à unifier les rangs arabes
et à consolider la cohésion de la
nation arabe" pour que celle-ci
préserve sa place au sein de la
communauté internationale et
relève le défi du développement
et du progrès, a-t-il poursuivi.
S'agissant des bouleversements que connaît le monde
arabe depuis 2011, M. Sellal a
précisé que le temps et aussi
les évènements "ont prouvé la
pertinence de la lecture algérienne par rapport à ce qu'on
appelle le printemps arabe".
"Bien que reconnaissant indéniablement la sincérité et l'innocence de milliers de jeunes sortis dans les rues dans certaines
grandes villes arabes ainsi que
la légitimité de leurs revendications, l'Algérie a cependant
émis dés le premier instant des
réserves quant aux signes d'effondrement des Etats, d'atteinte
à leur souveraineté et à leur
intégrité territoriale, d'ingérence
étrangère et de recrudescence
de la violence verbale et physique", a-t-il cependant souligné.
"Nous n'avons jamais été
convaincus par un modèle unique de démocratie car nous
pensons que chaque nation
façonne son propre destin en se
référant à son histoire, à sa civilisation et au libre arbitre de ses
enfants", a-t-il encore dit.
Concernant les conflits confessionnels et ethniques exploités
par l'Occident pour embraser la
région arabe, M. Sellal a précisé que "lorsque nous disons
qu'en Algérie, l'Islam, l'Arabité
et l'Amazighité sont les compo-
"C
Par Kamel Zaïdi
Plus de peur que de mal,
serait-on tentés de commenter
la très inquiétante information
sécuritaire d'hier-matin. En
effet, deux terroristes ont tenté,
vendredi matin, d'attaquer à la
roquette artisanale (Habhab),
une installation gazière, située
dans la localité de Krechba
près de Ménea, dans la wilaya
de Ghardaïa (près de 875 Sud
d'Alger), a-t-on appris de
source autorisée. La production
du site gazier se poursuit normalement, a-t-on ajouté de
même source qui a affirmé que
cette attaque a été déjouée. Tôt
dans la matinée du vendredi (
6h 00), deux terroristes ont tiré
des roquettes artisanales sur
l'installation
gazière
de
Krechba, n'ayant causé aucune
victime, a-t-on encore précisé.
Aucun dégât matériel n'a été
déploré, alors que les forces de
sécurité continuent à traquer
les deux terroristes qui ont pris
la fuite après leur tentative d'attaque.
Les terroristes, qui pensaient
peut-être déjouer la vigilance
des services de sécurité, pouvaient avoir en tête de rééditer
le drame de la prise d'otages
du site gazier de Tiguentourine,
à In Amenas, d'autant que le
site en question est exploité,
outre Sonatrach, par deux
majors pétroliers, à savoir
Brutish Petroleum et Statoil.
Mal leur en pris. La vigilance
des forces de sécurité, avec
les l'ANP à leur tête, a rendu
hermétiques les frontières du
pays. Si bien, que toutes les
tentatives d'introduction d'arsenaux de guerre sont systématiquement déjouées, forçant
ainsi ces terroristes à recourir à
un hebhab, très peu efficace,
notamment en de pareilles circonstances.
K. Z.
santes de l'identité nationale,
cela ne veut pas dire qu'au sein
de notre société coexistent trois
groupes ethniques car dans la
personnalité de chaque algérien, l'on retrouve la foi du
musulman, la sagesse du fils du
désert, la bravoure de l'homme
arabe et la fierté de l'Amazigh".
"Il y a sans doute à l'étranger
ceux qui profitent des conflits
ethniques et confessionnels
dans les pays musulmans et
arabes ce qui doit nous interpeller et nous conduire à tirer
avantage de nos différences et
en faire une force et une source
de richesse intellectuelle, culturelle et sociale", a-t-il soutenu,
ajoutant que les Algériens ont
choisi "de libérer la religion,
l'identité et la langue des surenchères politiciennes et de les
promouvoir en leur conférant un
caractère constitutionnel et en
les académisant au service de
l'unité du peuple et des intérêts
du pays". Interrogé sur la position de l'Algérie à l'égard de la
situation en Libye sur les plans
politique et sécuritaire, M. Sellal
a répondu que la catastrophe
dans ce pays frère était surtout
humanitaire. "Les Libyens
vivent une véritable tragédie et
ne voient aucune issue pour
sortir de la crise ni même aucun
espoir de se soustraire aux
manœuvres étrangères avec le
spectre de la menace terroriste
et de l'intervention militaire qui
pèse sur leur pays", a poursuivi
le Premier ministre. Il a réitéré,
dans ce cadre, l'attachement de
l'Algérie au principe de souveraineté de la Libye et son intégrité territoriale, appelant toutes
les parties à rejeter la violence
et à privilégier la voie du dialogue pour surmonter les diffé-
rends et aller vers une entente
nationale dans le cadre de la
légalité internationale et des
résolutions de l'ONU loin de
toute ingérence étrangère.
Concernant la crise syrienne,
M. Sellal a réaffirmé que le dialogue constituait le "moyen
idoine" pour le règlement de
cette crise, précisant que le parrainage des Nations unies
représentait une garantie de
son succès. "Les souffrances
du peuple syrien n'ont que trop
duré et doivent cesser à travers
un processus consensuel syrosyrien qui préserve l'intégrité
territoriale de ce pays, sa souveraineté, son indépendance et
concrétise les aspirations légitimes de son peuple à la liberté
et la démocratie", a-t-il encore
souligné. Le Premier ministre a
évoqué la menace terroriste qui
prend de l'ampleur dans la
région et cible la paix mondiale.
Il a souligné à ce propos que le
terrorisme après "avoir détruit
en grande partie l'Irak et la
Syrie, a pu invraisemblablement faire le trafic du pétrole."
S'agissant de la coopération
algéro-tunisienne en matière de
lutte anti-terroriste, M. Sellal a
affirmé que la confiance
mutuelle, les intérêts communs
et le respect de la souveraineté
de chaque pays "sont les principes de cette coopération non
seulement sur le plan sécuritaire mais dans tous les domaines". La Tunisie est passée par
une étape critique et l'Algérie a
choisi d'être à ses côtés en
cette période délicate", a-t-il dit,
faisant remarquer que la coopération entre les deux pays
dépassait l'aspect sécuritaire et
portait sur une coordination
politique permanente de haut
niveau sur les questions d'intérêt commun aux plans régional
et international. Il a tenu, à ce
sujet, à réaffirmer le souci de
l'Algérie de préserver ses relations privilégiées avec ce pays
frère et son ambition de les hisser aux plus hauts niveaux. Sur
la possibilité de voir l'Algérie
participer à des actions militaires antiterroristes hors de ses
frontières, M. Sellal a indiqué
qu'avant d'évoquer l'option de
participation à des actions militaires antiterroristes, "il conviendrait pour nous d'envisager l'efficacité et l'efficience d'une telle
option. Je peux me tromper
mais il ne me souvient pas qu'il
y ait déjà eu une intervention
militaire qui a réussi et qui a mis
fin à l'existence des groupes
armés.
Cette
démarche
entraîne dans la plupart des cas
des problèmes plus complexes
que ceux que l'on cherche à
résoudre". Après avoir rappelé
l'empêchement constitutionnel
à l'engagement de l'Armée
nationale populaire dans des
missions de combat à l'étranger, M. Sellal a indiqué que "le
désespoir n'est pas permis pour
un responsable politique, car,
en effet même si la situation
dans certains pays de notre
région est extrêmement complexe, il n'est pas impossible de
la régler par le dialogue et les
moyens pacifiques. Nous ne
devons pas accepter que l'extrémisme prenne en otage
l'avenir de nos peuples". Au
sujet des relations algéro-françaises, le Premier ministre a
souligné que la France était un
partenaire économique "important", ajoutant que les domaines
de coopération bilatérale sont
"nombreux et multiples" et que
les deux pays travaillent actuellement sur des dossiers "précis
et clairs" dans le cadre de leurs
intérêts communs. Concernant
la communauté nationale établie à l'étranger, M. Sellal a
affirmé que l'Etat algérien "est à
ses côtés en cette conjoncture
délicate et rejette toutes les formes de discrimination qui la
ciblent et toutes les tentatives
d'assimilation du terrorisme à
l'Islam".
R. N.
Revue "El Ahram El arabi"
entretiens avec des personnalités politiques et des contributions de responsables algériens, dont le président de l'assemblée populaire nationale
(APN) Mohamed Larbi Ould
Khelifa. Publié à l'occasion de
la célébration du 54ème anniversaire de la journée de la
Victoire, ce numéro de la revue
El Ahram El arabi, renferme
également des interviews avec
des officiers algériens qui ont
pris part aux guerres de 1967
et de 1973 en Egypte ainsi
qu'avec des moudjahidine de
la Guerre de libération (19541962). Des photos de moudjahidine algériens prises des
archives du journal "El Ahram"
illustrent le document. Sur les
164 pages du numéro, certai-
4
nes sont consacrées aux
essais nucléaires effectués par
le colonisateur français dans le
sud algérien, dans un reportage réalisé par une équipe de
l'hebdomadaire qui s'est déplacée pour la première fois sur
les sites des essais. D'autres
articles de ce numéro spécial
reviennent sur les évènements
historiques communs à
l'Egypte et à l'Algérie outre des
analyses de grands écrivains
et intellectuels, dont Mohamed
Hassanine Haiquel. La publication de ce numéro spécial
Algérie se veut une contribution au raffermissement des
relations fraternelles qui unissent nos deux pays, a soutenu
le président du conseil d'administration de la revue.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : The Voice, la
plus belle voix
23:20 : The Voice
Numéro spécial Algérie
L'hebdomadaire égyptien EL
Ahram El arabi a publié un
numéro consacré à l'Algérie
comportant une série de reportages et des entretiens dont un
avec le Premier ministre
Abdelmalek Sellal. Intitulé
"Algérie, Terre du soufisme et
de révolutions", l'édition illustrée, comporte des articles sur
l'Histoire de l'Algérie, des
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
21:00 : France /
Angleterre
23:00 : Partageons les
rêves de l'équipe de
France olympique
23:05 : On n'est pas couché
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
The Voice, la plus belle voix
Afin de déterminer les candidats de leur équipe qui
poursuivront l'aventure, Garou, Zazie, Florent Pagny et
Mika les opposent lors d'un duel sur une même chanson.
Chaque coach compose ces « battles » comme bon lui
semble, pouvant réunir des candidats similaires ou, au
contraire, proposant des univers très différents. A l’issue de
cette prestation, tout n'est pas encore perdu pour le
malheureux éliminé. En effet, il a encore une chance de
continuer la compétition : l’un des jurés a quelques
secondes pour le repêcher et lui faire rejoindre son groupe.
S’ils sont plusieurs à vouloir le récupérer, le talent se
retrouve alors en position de choisir celui qu’il souhaite
rejoindre comme lors des auditions à l’aveugle.
Sur France 2 - 21h00
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
France / Angleterre
Après avoir remporté leurs trois premiers matchs, les
Anglais emmenés par Mike Brown et Dylan Hartley,
viennent au Stade de France avec le statut de favoris pour ce
« crunch » aux allures de finale. Eddie Jones, le coach du
XV de la Rose, a redonné une assise défensive et l'allant
offensif à la sélection britannique. Mené par Guilhem
Guirado, le XV de France s'attend à une opposition difficile
pour cette dernière rencontre qui pourrait s'avérer décisive
pour l'attribution du titre. Les joueurs de Guy Novès ont
démontré des vertus collectives, notamment lorsqu'il s'agit
de défendre. Mais pour l'heure, les Bleus peinent à retrouver
le fameux « French flair », cette inspiration offensive qui
leur permettait naguère de renverser n'importe quelle
équipe. Les Français ne partent donc pas favoris de choc.
Sur M6 - 20h55
Hawaii 5-0
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Hawaii 5-0
21:45 :Hawaii 5-0
22:40 :Hawaii 5-0
23:25 :Hawaii 5-0
21
Kono a découvert les corps sans vie de deux yakuzas devant
chez elle. Par ailleurs, un plongeur meurt après avoir trouvé
un pistolet en mer. L'arme est la même que celle qui a tué un
cadavre anonyme quelques semaines auparavant. Steve part
donc à la recherche sous-marine du revolver afin de pouvoir
mettre la main sur son propriétaire. Mais ce dernier clame
son innocence...
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
La lutte contre la violence en milieu scolaire
Signature
d'une convention
Par Imen.Hamadache
es violences scolaires
constituent
aujourd'hui un facteur déstabilisant de l'équilibre des établissements
scolaires. On constate
actuellement un vif débat
dans lequel enseignants
et les parents sont partie
prenante pour designer les
responsables
de
cet
aspect de la déliquescence de l'école algérienne. Pour mettre fin à ce
phénomène qui déstabilise
l'enseignement, les ministères de l'Education nationale, de l'Intérieur et des
collectivités locales et de la
Défense nationale représentée par le commandement général de la
Gendarmerie nationale,
ont signé jeudi dernier à
Alger une convention
cadre visant à lutter contre
la violence en milieu scolaire.
Le document a été signé
par
la
ministre
de
l'Education
nationale,
Nouria Benghebrit, et le
ministre de l'Intérieur et
des collectivités locales,
Nouredine Bedoui, le commandant
de
la
Gendarmerie nationale le
général-major,
Menad
Nouba, et le directeur
général de la Sûreté nationale, le général major
Abdelghani Hamel.
Dans une conférence de
presse animée conjointement avec la ministre de
l'Education, M. Bedoui a
assuré que l'école "est la
ligne rouge à ne pas franchir", soulignant que le
gouverne-
L
ment "est déterminé à lutter contre toutes les formes de violence à travers
l'adoption de nouvelles
mesures à même de
réduire la dangerosité de
ce phénomène".
Mme Benghebrit a affirmé,
de son côté, que la lutte
contre la violence en milieu
scolaire passe par la "prévention et la sensibilisation
en privilégiant le dialogue
et la médiation, en redoublant de vigilance, et en
bannissant l'impunité par
l'application de la loi".
Elle a indiqué, à cette
occasion, qu'elle travaillera
avec les parties signataires
pour "faire de l'école un
espace protecteur et protégé" réaffirmant son souci
de prendre en charge ce
phénomène
d'une
"manière globale et permanente et non de façon partielle et conjoncturelle".
Mme Benghebrit a appelé
les acteurs du système
éducatif à "développer le
civisme chez les élèves,
à leur inculquer l'amour
É ditorial
de la patrie et la fierté de
l'identité algérienne, et à
promouvoir les valeurs en
rapport avec les constantes nationales". Dans ce
contexte, la ministre de
l'Education nationale a
indiqué qu'une cellule de
suivi et de traitement des
données relatives au phénomène de la violence a
été mise en place au
niveau de l'Observatoire
national de l'éducation et
de la formation. M. Bedoui
a appelé, aussi, à "sécuriser et à assainir le système
éducatif", estimant que
"les tentatives visant à le
désigner
comme
un
espace non sécurisé ont
pour but de déstabiliser
l'Etat". Il a ajouté que cette
convention tend à "instaurer la quiétude dans le
milieu scolaire pour assurer les conditions favorables à une bonne scolarité
et inculquer les bonnes
valeurs morales permettant de former l'élève d'aujourd'hui en tant que pilier
de l'avenir du pays dans
tous les domaines". De
sont coté, le généralmajor, Menad Nouba a,
pour sa part, indiqué que la
convention "constitue un
outil pour le renforcement
de la coordination et de la
collaboration entre les
ministères de l'Education,
de la Défense et de
l'Intérieur conformément
aux directives contenues
dans le programme du
gouvernement".
Le commandant de la
Gendarmerie nationale a,
quant à lui, souligné l'importance de la convention
en raison, a-t-il dit, de la
"recrudescence du phénomène de la violence en
milieu scolaire" réaffirmant
l'engagement
de
la
Gendarmerie nationale à
apporter "l'aide nécessaire
aux responsables des établissements scolaires lors
de l'accomplissement de
leurs missions".
De son coté, le généralmajor, Abdelghani Hamel,
a rappelé le plan sécuritaire mis en place par la
Sûreté nationale pour protéger les établissements
scolaires ainsi que les
enfants scolarisés contre
"tous les dangers (agressions physiques et psychologiques) et assurer le bon
fonctionnement du système éducatif et le bon
déroulement des examens
officiels".
Il a également rappelé les
campagnes de sensibilisation organisées par la
sûreté nationale pour sensibiliser le milieu scolaire à
la préservation de l'environnement et au rejet de
toutes formes de violence.
I.H.
Enseignants contractuels
Menace d'une
démission collective
Q
Illusions perdues
2
Quotidien national d’information
LAB
H
E
T
)
E
D
S
A
P
(
Prévu pour Avril prochain, le concours de recrutement des enseignants concernera exactement
28 084 postes pour les trois paliers de l'Education.
" Un nombre important mais insuffisant " aux yeux
du secrétaire général du Conseil des lycées algériens (CLA), Idir Achour. L'interlocuteur qui animait,
hier, une conférence de presse conjointement avec
les représentants des enseignants contractuels, à
Alger, s'est exprimé sur plusieurs volets concernant
le secteur de l'Education, notamment le prochain
concours de recrutement qui exclu l'expérience
professionnelle. Il indique surtout que le nombre de
postes concernés ne sont pas suffisant. Selon lui,
le secteur a besoin de pas moins de 48 000 postes
budgétaires afin de combler le manque d'enseignants. " Nous considérons qu'il serait de l'idéal
que les 28 000 prévus soient destinés pour le
recrutement par la voie du concours, tandis que 20
000 autres seront réservés à l'intégration des
contractuels " propose-t-il. Le SG du CLA, rappelle
que loi autorise que le recrutement contractuel que
pour la catégorie des corps communs. Or, le recrutement d'enseignants par cette voie se fait par
dérogation. Une dérogation qui fait office de loi,
estime-t-il. Quelle voie vont de ce fait entreprendre
les enseignants contractuels pour faire entendre
leur doléance? Bachir Saidi, président du Comité
national des enseignants contractuels aborde trois
éventualités. Il annonce un sit-in pour la semaine
en cours dans la capitale. Dans le cas échéant,
ajoute-il, le recours à la grève de la faim ou une
démission collective des contractuels qui couvrent,
fait-il savoir, 90% de certains établissements scolaires du pays. L'intervenant a largement critiqué
les propos " contradictoires " de la ministre de
l'Education sur leur cas. " Nous soulevons une
doléance légitime celle de nous voir intégrés après
de longues années de précarité. Une précarité que
nous avions accepté pour acquérir cette expérience professionnelle dans l'espoir qu'un jour on
soit dans des postes permanents. Etre enseignant
ne peut être évalué à travers une épreuve écrite
mais sur le terrain. Quand la ministre dit qu'il ne
peut y avoir une intégration pourquoi celle-ci a été
faite en 1992, en 2001 et en 2011. Comment pourrait-elle faire égaler des enseignants déjà présents
sur le terrain à d'autres qui n'ont jamais exercé le
métier " s'est-il interrogé. Le porte-parole des
contractuels dénonce notamment une décision unilatérale de la tutelle concernant les modalités et critères de sélection dans le prochain concours de
recrutement. Il estime que l'épreuve écrite, la seule
prévue pour accéder à un poste d'enseignant, facilitera encore plus la manipulation et la tricherie
dans les résultats finaux. M. Saidi, rappelle que les
enseignants contractuels refusent par principe de
participer au concours prévu pour le mois d'Avril.
N.A.
Des photos satellites
russes au secours
de l'Algérie
- Il parait que la révision des programmes scolaires sera confiée à
une commission interministérielle.
- Benghebrit à la tête de l'éducation depuis plusieurs années. Son
délai de grâce a expiré depuis belle
lurette. Elle nous a bernés, elle
nous a bercé, évoquant même des
tablettes pour les potaches. Or, rien
n'a été fait. On continue d'abrutir
les marmots, et de leur faire porter
des cartables tellement lourds
qu'ils leur cassent le dos.
- Attends, mais cette fois c'est
même pas elle qui en fait l'annonce.
- Ah bon ! c'est qui alors ?
- Mohamed Aissa.
- Le ministre des Affaires religieuse
?
- Exactement.
- Tu penses qu'il y aura plus d'éducation religieuse, et que le premier
cours ne parlera pas de la manière
de laver les morts ?
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
.fr
[email protected]
mo
:
se
Une seule adres
a Russie aurait fourni à l'Algérie des photos
illustrant les mouvements des groupes terroristes au niveau de ses frontières avec la
Tunisie, la Libye, le Maroc, le Mali, le Niger et la
Mauritanie, selon une source rapportée par le journal Assabeh. il s'agirait de 500 photos prises par des
satellites russes qui auraient permis aux forces
armées algériennes de déjouer plusieurs attentats,
indique la même source. C'est dans le cadre d'une
coopération militaire entre les deux pays, que
l'Algérie aurait sollicité l'aide des forces russes en
vue d'intercepter les mouvements des terroristes sur
son territoire.
L
i la chute des cours du pétrole n'a pas eu un impact
direct sur les finances d'Algérie Telecom, elle en a eu
sur le dinar. La dévaluation de la monnaie locale a, par ricochet, pesé négativement sur les capacités financières
d'Algérie Télécom, dans la réalisation de ses projets télécoms. En tant qu'invité de la chaîne Dzaîr News, le weekend dernier, Azouaou Mehmel (photo) le président directeur
général de l'opérateur historique des télécommunications, a
expliqué que la société allait s'endetter pour mener à bien
ses travaux de modernisation et d'extension réseau.
Actuellement, Algérie Telecom est en négociations avec des
banques locales pour des emprunts obligataires, a révélé
Azouaou Mehmel. Pour lever le quiproquo qui pourrait
découler de la réduction de la capacité financière d'Algérie
Telecom à cause de la dévaluation du dinar, Azouaou
Mehmel a souligné que c'est le dinar qui se porte mal et non
les finances d'Algérie Telecom.
S
Oh oui !
Mohamed VI, souverain
marocain
e roi Mohamed VI,
avec son comportement, a réussi à se mettre à
dos tout le monde, ses
sujets, l'ONU, les pays africains et même certains de
ses soutiens les plus inconditionnels. Il touche bel et
bien le fond…
L
L
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
" Le communiqué des Nations
unies diffusé lundi-soir pour
dénoncer les attaques du Maroc
contre le secrétaire général de
l'ONU, Ban Ki-moon, est une
révolte légitime contre le
comportement irresponsable de
Rabat ", Ahmed Boukhari,
représentant du Front Polisario
auprès de l'ONU.
En baisse
e retour par la grande
porte de Chakib Khellil, la
cérémonie qui lui a été réservée
par le wali d'Oran au sein du
salon d'honneur de l'aéroport
d'Essenia est la preuve formelle
que cet ancien ministre a de
nouveau le vent en poupe…
Quotidien national
d’information
Il était temps que ce
royaume, pour qui les
violations du droit
international constituent une
règle permanente, soit enfin
rappelé à l'ordre. L'impunité
éternelle, cela n'existe pas…
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
Chakib Khellil, ancien ministre
de l'Energie et des mines
Quotidien national d’information
" Le Secrétaire général a fait part
de sa stupéfaction concernant la
récente déclaration du
gouvernement du Maroc et a
exprimé sa profonde déception et
sa colère au sujet de la
manifestation qui a été mobilisée
dimanche, et qui l'a visé en
personne ", extrait d'un
communiqué officiel rendu public
par l'ONU.
Algérie Telecom prépare
un emprunt obligataire
En hausse
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
Par Nabila.A
je touche du doigt au quotidien les énormes injustices qui caractérisent cette planète entre ses deux
hémisphères, nord et sud. Je l'admets, oui, sans
jamais chercher à fermer les yeux, admettre cela
uelques jours à peine après les attentats
comme une règle établie, me battant avec les maiterroristes coordonnés qui ont visé la
France, j'avais fini par me résoudre à désactiver mon compte Facebook. gres moyens dont je dispose pour tenter de faire basculer un jour cet odieux
Je n'en pouvais plus de cette obséquiosité déployée par beaucoup, beaucoup trop, (dé)ordre des choses. Je l'admets, oui. Mais pas quand cela vient de mes pairs,
de mes " amis " virtuels ou pas, devenus tous français, versant des larmes en sur- mes concitoyens, mes amis. Faire cela pour que le visa vous soit renouvelé ou
abondance jusqu'à envisager de remettre en cause une certaine mythologie grec- pour recevoir un petit sucre du maître adoré. Ah, quelle vie, quelle vilenie abhorrée
que en envisageant de remplir enfin le tonneau des Danaïdes… J'avais honte à !
leur place. Me sentais aussi mal dans ma peau d'Algérien, subodorant la possibi- Ici, je ne souhaite pas m'épancher sur le fait que c'est aussi la politique injuste des
lité que les Français puissent penser un instant, un seul, que nous serions tous Occidentaux qui alimente et nourrit le terrorisme et cette " radicalisation ". Je
pareils. Rongés jusqu'à l'os par ce terrible " complexe du colonisé " dont je ne fini- défends cette idée depuis près d'une vingtaine d'années. Par exemple, si
rai jamais de parler. On a redoublé d'ingéniosité pour trouver les formules les plus Washington n'avait pas assassiné Saddam, l'EI n'aurait jamais vu le jour. Et si Paris
n'avait pas tué Kadhafi, la Libye ne serait pas
tristes, profondes, touchantes, et chais plus quoi,
devenue aujourd'hui le sanctuaire de ces criminels.
pour exprimer sa tristesse, sa peine, son désespoir
" Faire cela pour que le visa vous soit renouvelé ou pour
Mais là n'est pas le propos. Une série d'autres
et présenter ses condoléances les plus… enfin,
recevoir un petit sucre du maître adoré. Ah, quelle vie, quelle
massacres vient de se produire au Cameroun. La
vous devinez la suite de ces formules creuses,
vilenie abhorrée ! Ici, je ne souhaite pas m'épancher sur le fait
planète n'est pas en émoi. Très curieusement, le
passe-partout, lieux communs sans âme et sans
que c'est aussi la politique injuste des Occidentaux qui
monde n'est pas en émoi en dépit de ce bilan très
amertume, non plus. Facebook aussi avait lancé
alimente et nourrit le terrorisme et cette " radicalisation ". Je
lourd (32 morts et 86 blessés). Il faut dire que cela
une option permettant à tous les gus vivant en
défends cette idée depuis près d'une vingtaine d'années ".
se passe en Afrique, et qu'aucune personne de
France de signaler sur leur compte qu'ils sont tourace blanche, plus précisément européenne, ne se
jours vivants. Cela en avait soulagé plus d'un. Très
vite, j'avais renoncé à débattre tant le vague sentiment de culpabilité, et de honte trouvait parmi les victimes. Les réseaux sociaux en " bruissent " mais pas sur le
surtout, rendait les gens agressifs, sur la défensive, à ne pas prendre avec des pin- sujet. On se focalise sur le Vellud, égérie des socialistes, le livre de Sarkozy, les
cettes. Comment expliquer que, bien entendu, j'éprouvais beaucoup de peine pour nouvelles menaces terroristes qui pèsent sur l'Europe… Désespéré, le cœur serré,
ces victimes innocentes. Mais pas plus, non, pas plus que pour ces dizaines d'au- le crâne en feu, j'en arrive à une conclusion encore plus terrible et plus désespétres morts intervenus à peine quelques jours ou semaines plus tôt, tantôt au Liban, rante (radicalisante, même) que jamais : même un mort potentiel, en projet, même
tantôt au Kenya. Seul la Tunisie a encore droit de cité au chapitre, car ses victimes non advenu, qui ne se produira peut-être jamais, vaut plusieurs dizaines d'autres,
à elles sont très souvent occidentales. Le Mali aussi, tout récemment, lorsque des quand il est européen. Je ne suis pas Charlie. Je ne suis pas Paris. Je ne suis pas
lieux fréquentés par des Européens ont été attaqués. J'en ai donc conclu que nous Bamako. En revanche, je suis… désespéré !
M. A.
ne sommes pas tous égaux devant la mort. Je l'admets d'autant plus volontiers que
Par Mohamed Abdoun
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Vendredi 18 - Samedi 19 mars 2016
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
DRAA BEN KHEDDA
UN JEUNE HOMME TROUVÉ
MORT DANS SA CHAMBRE
Un jeune homme répondant B. F. âge de 37 ans a été trouvé mort
dans sa chambre au domicile familial sis Cité Nouvelle de
Draa Ben Khedda, dans l'après- midi du mercredi. La victime
revenait d'une séance de sport et aurait pris sa douche et il a mis
beaucoup de temps pour ressortir. La famille prise de panique,
força la porte et trouva son fils étendu par terre. Alertée la protection civile l'évacue à la polyclinique de Draa Ben Khedda
où le médecin soupçonna une mort suite à un arrêt cardiaque.
Le corps de la victime est transférée à la morgue du CHU de TiziOuzou pour les besoins d'une autopsie.
R.D.
FUSILLADE
À BRUXELLES
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
OFFRE D'EMPLOI
Tribune des Lecteurs recrute
correspondants qualifiés
à Béjaïa, Tiaret et Tlemcen.
Les candidats intéressés sont priés d'adresser
leur CV à l'adresse mail suivante :
[email protected]
ou bien se présenter à l'adresse du journal,
sis, au 11, rue Abane Ramdane, Alger-Centre.
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2146 - VEND 18 - SAM 19 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
Lutte contre le trafic de drogue
DEUX SUSPECTS EN FUITE
Par D.A et APS.
Le parquet fédéral belge s'est
exprimé ce mercredi 16 mars à
Bruxelles au lendemain d'une
spectaculaire opération de police
belgo-française liée aux attentats
de Paris de novembre, lors de
laquelle un suspect armé d'une
Kalachnikov a été tué.
ors de la conférence de presse
du parquet fédéral belge débutée
à 10 h 30 ce mercredi 16 mars,
les premiers éléments sur la vaste opération anti-terroriste qui a eu lieu mardi
15 mars dans les rues de Bruxelles ont
été dévoilés. On apprend ainsi que le
suspect tué mardi soir à Bruxelles est un
Algérien né en 1980.
Deux autre suspects sont toujours en
fuite et activement recherchés. Un drapeau du groupe Etat islamique et un
livre sur le salafisme a été retrouvé dans
l'appartement perquisitionné ce mardi
15 mars. Un conseil national de sécurité, qui réunit les principaux ministres et
responsables des services de sécurité
belges,
est
également
attendu
aujourd'hui. L'identification du suspect
tué "est en cours", a indiqué mardi le
parquet fédéral belge, précisant toutefois qu'il ne s'agissait pas de Salah
Abdeslam. Une source policière française avait expliqué plus tôt que l'opération de mardi ne le visait pas mais
concernait "l'entourage d'un ou plusieurs des 11 inculpés belges". Trois
policiers belges et une collègue française ont été légèrement blessés au
cours de leur intervention, ont précisé
les autorités. Cette policière française
"était présente dans le cadre d'une
équipe d'enquête conjointe entre le parquet fédéral (belge) et le parquet de
Paris", a précisé mardi à la presse le
ministre belge de la Justice, Koen
Geens. "On ne s'attendait pas à ce qui
s'est passé cet après midi", a-t-il ajouté.
"Nous constatons que nous avons eu
beaucoup de chance. Quatre de nos
agents ont été blessés légers, ça aurait
pu être un drame, nos agents de police
continuent de travailler sur le terrain", a
déclaré le Premier ministre belge
Charles Michel dans une brève déclaration à la presse en milieu de soirée
mardi. "Nous avons été immédiatement
informés que dans le cadre d'une per-
Double attaque terroriste au Niger
QUATRE MORTS PARMI
LES FORCES DE SÉCURITÉ
rois gendarmes nigériens ont été
tués jeudi dans l'ouest du Niger
au cours d'une attaque tandis qu'un
militaire a péri dans un attentat à l'est
du pays, a indiqué le ministre nigérien
de l'Intérieur, Hassimi Massaoudou.
Ces deux attaques terroristes au
Niger interviennent à trois jours du
second tour dimanche de l'élection
présidentielle. L'attaque a été attribuée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l'attentant au groupe terroriste Boko Haram. "A Dolbel (à la
frontière avec le Burkina Faso), trois
gendarmes ont été tués sur un marché par des hommes armés" tandis
qu'"à 3.000 km de là, à Bosso (frontière avec le Nigeria), des kamikazes
se sont fait exploser au contact d'un
détachement, faisant un blessé grave
Cinq individus activant dans le cadre d'un
réseau international de trafic de stupéfiants
ont été arrêtés par les services de la
Gendarmerie nationale d'Alger,qui ont saisi
plus de 7 quintaux, et 55 kg de stupéfiants,a
indiqué mercredi un communiqué du
Commandement de la Gendarmerie nationale. Le groupement territoriale de la
Gendarmerie nationale d'Alger a reçu des
informations selon lesquelles un réseau international de trafic de stupéfiants exerçait dans
plusieurs wilayas du pays, et au niveau des
communes et quartiers de la capitale, dans
une tentative d'accéder au port d'Alger pour
acheminer les stupéfiants vers l'étranger, souligne le communiqué. Les informations révélaient que plusieurs narcotrafiquants étaient
derrière cette bande qui s'adonnait aussi au
trafic de drogue au niveau des frontières
ouest du pays, précisément dans la wilaya de
Tlemcen, sans toutefois épargner les wilayas
du centre, a précisé le document. L'enquête
diligentée par la brigade territoriale de la
Gendarmerie nationale à Chéraga a permis
de suivre les mouvements de cette bande criminelle de l'ouest du pays jusqu'à son arrivée
à Alger, selon la même source. Un camion a
été intercepté sur la route nationale au niveau
de la commune de Chéraga (Ouest d'Alger), il
avait à son bord 7 quintaux et 55 kg de drogue. Poursuivant l'enquête pour le démantèlement de la bande de malfaiteurs et la saisie de
la drogue avant sa commercialisation, et son
acheminement vers le port, les officiers
enquêteurs au niveau de la route reliant
Chéraga à Ouled Fayet ont interpellé deux
personnes qui étaient à bord d'un véhicule de
luxe, avec en leur possession une quantité de
cocaïne destinée à la consommation alors
qu'ils s'apprêtaient à réceptionner ladite marchandise, a indiqué la même source. Des
enquêteurs de la gendarmerie nationale ont
été dépêchés à Tlemcen où ils ont procédé à
l'arrestation de deux autres personnes avec
en leur possession une somme d'argent
estimé à 39 millions de centimes ainsi que des
équipements divers (jumelles, télescope,
appareil électronique, portables, et autres), a
ajouté le communiqué. L'enquête a révélé que
les mis en cause ont eu des contacts à l'étranger pour acheminer la drogue à partir d'un
pays voisin à l'effet de la commercialiser aussi
bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays avec
la complicité d'autres acolytes. Un cinquième
accusé a été également arrêté dans la wilaya
de Tébessa, alors que les recherches se poursuivent concernant six autres individus identifiées se trouvant en état de fuite. Les cinq mis
en cause ont été présentés mercredi devant le
procureur de la République près le tribunal de
Chéraga, qui a ordonné leur mise en détention préventive en attendant leur comparution
devant la justice, a conclu le communiqué.
D.A et APS.
L
T
ARRESTATION DE CINQ
NARCOTRAFIQUANTS
qui a succombé et deux blessés
légers", a relaté le ministre. A Dolbel,
zone proche du Mali et du Burkina
considérée comme "très dangereuse",
les trois gendarmes ont été tués par
balles. "L'attaque a été repoussée,
nous sommes en train de procéder au
ratissage de la zone, on ne connaît
pas le bilan de leur côté (assaillants),
ils sont partis avec leurs blessés et
leurs morts", a-t-il expliqué. A Bosso,
cinq kamikazes ont attaqué un détachement militaire. Quatre d'entre eux
ont réussi à activer leur ceinture d'explosifs, tuant le commandant de la
place de Bosso.
Le cinquième kamikaze, une fillette,
selon la même source, a été abattu.
Il n'est fait état d'aucune victime civile
lors de ces attaques.
quisition, les forces de l'ordre ont
essuyé des tirs. Il s'en est suivi des opérations de police, qui se poursuivent", a
ajouté M. Michel. L'opération de police a
été déclenchée en début d'après-midi
ce mardi 15 mars après qu'une perquisition qui s'est transformée en fusillade
rue du Dries, dans la commune bruxelloise de Forest, dans la banlieue de
Bruxelles. "Lors de cette opération, une
ou plusieurs personnes ont immédiatement ouvert le feu sur les policiers dès
l'ouverture de la porte par les forces de
l'ordre", a rapporté le parquet fédéral.
Le calme était progressivement revenu
dans la soirée à Forest. A minuit mardi,
seul un petit périmètre restait sécurisé
par la police sans que l'on sache précisément, à ce moment, si des hommes
étaient encore recherchés. Des membres des forces spéciales, le visage
recouvert d'une cagoule, étaient toujours visibles dans la rue où s'est
déroulé la fusillade. De nouvelles perquisitions se sont déroulées à Forest en
fin de soirée, selon les médias locaux.
Onze personnes ont été inculpées à ce
jour en Belgique en lien avec les attaques du 13 novembre 2015.
L'enquête a montré que ces attentats
avaient été largement préparés et coordonnés depuis Bruxelles. Huit de ces
onze inculpés sont toujours en détention
provisoire. Salah Abdeslam, et son ami
Mohamed Abrini, originaire comme lui
de la commune bruxelloise de
Molenbeek, n'ont toujours pas été
appréhendés. Salah Abdeslam, 26 ans,
soupçonné d'avoir eu au moins un rôleclé de logisticien dans les attentats de
Paris, s'est évaporé dans la nature
depuis son exfiltration de la capitale
française jusqu'à Bruxelles par des
amis, le lendemain des attaques.
ENSEIGNANTS CONTRACTUELS
MENACE D'UNE
DÉMISSION
COLLECTIVE
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
Page 2
8ÈME ANNÉE - N° 2146 - VENDREDI 18 - SAMEDI 19 MARS 2016 - PRIX 15 DA.
LOGEMENT-LPP
ABDELMALEK SELLAL:
REMISE DES DÉCISIONS
DE PRÉ-AFFECTATION
" TOUT POUR
UNIFIER LES
RANGS ARABES "
Page 5
RETOUR DE L'ENFANT PRODIGE
L'homme, qui a longtemps trôné à la tête du secteur hautement stratégique de l'énergie
et des mines, incarne aujourd'hui, comme le souligne Amar Saadani, chef de file du FLN ,
l'exemple même du " cadre compétent que l'on marginalise, contre lequel on commet
des injustices, envers lequel on se montre ingrat, et que l'on finit par réhabiliter.
Lire en page 3
Mieux vaut en rire
400 athlètes prennent part à Tizi Ouzou
e coup d'envoi du championnat
national "Kung Fu Wushu" a été
donné dans la matinée d'hier du vendredi à la salle omnisports Said
Tazrout Nouvelle Ville de Tizi Ouzou.
Près de 400 athlètes filles ont pris part
à cette compétition nationale qui se
poursuivra jusqu'à aujourd'hui Samedi.
Les participantes pour rappel issues
de 28 wilayas du pays, représentant
les deux catégories cadet et junior,
nous a indiqué M Metahri, le président
de la ligue des arts martiaux de Tizi
L
Ouzou .Tout les moyens ont été mis
en place pour l'accueil des délégations
, arrivées dans la journée du jeudi et le
bon déroulement de cette compétition,
a-t-il précisé. La cérémonie de clôture
sera marquée par la remise des récompenses au lauréates prévue pour
l'après midi du Samedi, ajoute la même
source. Organisé pour rappel par la
fédération algérienne des arts martiaux,
le comité national du "Kung Fu Wushu"
en collaboration avec la direction de la
jeunesse et sports et la ligue de arts
martiaux de Tizi Ouzou.
R.D.
Page 4
CHAKIB KHELLIL REÇU EN GRANDES POMPES À ORAN
Championnat national du "Kung Fu Wushu"
Par Roza Drik
www.tribunelecteurs.com
ELLE A CESSÉ SES ATTAQUES CONTRE
LE " CITOYEN " CHAKIB KHELLIL
L'ABDICATION
DE LOUISA HANOUNE
Page 3
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 029 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content