close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
TOMBOUCTOU
DEUX MILITAIRES ABATTUS
Deux militaires maliens ont trouvé la mort et deux autres blessés dans
une embuscade tendue par des assaillants armés ce vendredi dans la
région de Tombouctou, selon des sources concordantes. Selon ces sources,
les soldats maliens escortaient un convoi de produits alimentaires
destinés aux réfugiés de Léré, situé à environ 300 Km au Sud de
Tombouctou. "Deux militaires maliens et au moins deux assaillants ont
été tués vendredi à 70 kilomètres de Tombouctou, après une embuscade
tendue à nos troupes", a déclaré une source militaire, citée par des
médias. L'information a été confirmée par une source de sécurité qui a fait
état d'une embuscade "tendue par des hommes armés" dont un a été "fait
prisonnier", déclarant que deux militaires et deux assaillants ont été tués,
sans donner davantage de précisions.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8
ÈME
Par Roza Drik
L
Deux
hélicos
portés
disparus
DE LA LIMITATION
DES MANDATS
PRÉSIDENTIELS
Par Amir Amar
ans le projet de révision de la Constitution,
il y a une halte qui mérite d'être particulièrement observée. Il s'agit de la limitation des
mandats présidentiels à deux. Cette garantie
constitutionnelle est, en effet, saluée par tous
les observateurs. Certains soulignent même
que c'est l'un des critères les plus probants
pour installer une vraie démocratie. Un bon
point, donc, pour les autorités qui, après avoir
supprimé cette limitation en 2008, reviennent à
la logique démocratique. Vue sous cet angle, la
nouvelle constitution n'aurait rien à envier aux
lois fondamentales des nations les plus modernes. Car exception faite des régimes totalitaires, aucun pays civilisé ne fait dans la surmultiplication sans fin des mandats présidentiels.
Aussi, pour la plupart des citoyens, cette décision est un réel garde-fou contre la tentation du
pouvoir à vie. Selon le point de vue des politologues, "l'histoire prouve que la limitation des
mandats renforce, à long terme, les institutions
démocratiques car elle contribue à la passation
pacifique du pouvoir". De l'avis de ces experts
politiques, "les candidats sortants ne risquent
pas d'utiliser les institutions de l'État pour manipuler les élections et marginaliser leurs adversaires politiques…les transitions politiques se
produisant à des intervalles réguliers et prévisibles, les partis rivaux n'ont pas vraiment de raison de recourir à des moyens détournés pour
renverser le système. Rien de tel pour renforcer
les institutions et le processus démocratique",
décrètent-ils. Faut-il croire, pour autant, que l'alternance au pouvoir est déjà acquise en Algérie
? Nous ne voulons pas tirer des plans sur la
comète car il nous faut revenir à la réalité algérienne. Et ici, certaines pratiques viennent d'elles-mêmes à l'esprit : habitué, depuis 1962 à
inter-changer ses hommes au fauteuil présidentiel, le système en place va-t-il lâcher facilement
du lest en permettant aux candidats de l'opposition de prétendre à la magistrature suprême du
pays ? On ne peut le jurer. Et si les mêmes pratiques en cours sont reconduites -- désigner un
candidat par les décideurs en place et l'adouber
aux forceps-rien ne garantit que l'alternance au
pouvoir soit un jour une réalité algérienne. Ceci
d'autant que la commission chargée de la préparation et de la surveillance des élections n'a
pas les faveurs de tout le monde. A commencer
par l'opposition qui lui reproche de ne pas être
indépendante du pouvoir…
A.A.
D
CW 150 reliant Ait Yahia-Souamma
a été fermé par la neige et le CW10
reliant Ait Yahia-Ain El Hammam.
Des couches de neige d'une épaisseur de pas moins de 20 centimètres se sont accumulées avant que
des opérations de déneigement ne
soient engagées pour la rouvrir à la
circulation automobile qui restait difficile. Des routes d'autres localités
es garde-côtes américains cherchaient
vendredi deux hélicoptères militaires transportant
douze personnes au total
près des côtes de l'île
d'Oahu, dans l'archipel
d'Hawaï, après avoir été
alertés d'une collision par
l'armée, a indiqué une
porte-parole des sauveteurs. "Nous avons
trouvé une zone de débris à quelque quatre km
de la côte et fouillons le périmètre. Nous
n'avons trouvé aucun des membres d'équipage
pour le moment", a-t-elle ajouté, précisant avoir
reçu l'appel, peu avant minuit, jeudi soir, heure
locale. "Les garde-côtes interviennent après
avoir été informés que deux hélicoptères militaires sont entrés en collision au large des côtes,
au nord d'Oahu", a-t-elle expliqué. "Les informations que nous avons reçues de la part des
marines sont que deux de leurs hélicoptères
opéraient près de cette île avec six membres
d'équipage à bord de chaque appareil." Les
garde-côtes ont dépêché un hélicoptère MH65
Dolphin et un avion Hercules HC130 sur place.
La marine a envoyé un hélicoptère en renfort et
les pompiers fouillaient la zone avec un hélicoptère et un bateau de secours.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
HUMEUR
montagneuses dépassant les 1200
mètres d'altitude étaient confrontées
à la même situation. Rappelons que
la neige a commencé à faire son
apparition mercredi dernier. Alors
que des pluies considérables ont
été enregistrées depuis mardi soir
sur l'ensemble du territoire de la
wilaya de Tizi Ouzou.
R.D.
Bordj Badji Mokhtar
38 CONTREBANDIERS ARRÊTÉS
as moins de 38 contrebandiers de différentes
nationalités africaines ont été
arrêtés et 3 véhicules tout-terrain ainsi que 28 détecteurs
de métaux ont été saisis ce
jeudi à Bordj Badji Mokhtar
par les éléments de l'Armée
nationale populaire (ANP), a
indiqué le ministère de la
Défense nationale (MDN)
dans un communiqué. "Dans
le cadre de la lutte contre la
contrebande et la criminalité
organisée, un détachement
relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar
(6ème Région militaire) a
intercepté, le 14 janvier 2016,
38 contrebandiers de différentes nationalités africaines
et a saisi3 véhicules tout-terrain, 28 détecteurs de métaux
et des téléphones portable",
relève la même source. Par
ailleurs et au niveau de la 5e
P
Région militaire, des éléments des Gardes-frontières
et de la Gendarmerie nationale relevant des secteurs
opérationnels de Souk-Ahras,
Tébessa et El-Taref "ont mis
en échec des tentatives de
contrebande d'importantes
quantités de carburant s'élevant à 39698 litres et ont saisi
six 6 véhicules utilisés dans
la contrebande". A Tlemcen
(2ème Région militaire), des
éléments des Gardes-frontières "ont déjoué une tentative
de contrebande d'une quantité de carburant s'élevant à
5.610 litres", ajoute le communiqué du MDN.
PH. Hafida
Plusieurs routes ont été
bloquées par la neige à Tizi
Ouzou avons -nous appris hier
auprès du capitaine Dahou
Lehbib, chargé de
communication du groupement
local de la Gendarmerie
nationale. Il s'agit, selon la
même source, de la RN15, 30,
71 et les CW 10, 253 et 150.
L
" LA LOI DE FINANCES N'EST PAS LE CORAN "
ANNÉE - N° 2093 - DIMANCHE 17 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
PLUSIEURS ROUTES
BLOQUÉES PAR LA NEIGE
Armés US
LOUISA HANOUNE NE DÉSESPÈRE PAS DE LA VOIR AMENDÉE VIA UNE LFC
Page 3
TIZI
OUZOU
a RN 15 reliant Iferhonène
(Tizi Ouzou) à la wilaya de
Bouira, à hauteur de
Tirourda, a été bloquée à la circulation. La RN 33 reliant Tizi Ouzou à
Bouira était également bloquée par
la neige à hauteur d'Aswel dans la
commune d'Aït Boumahdi au sudest de Tizi Ouzou ). Les chemins
de wilaya numéro 253, 150, 71 et
10 sont également fermés à la circulation. Le CW253 reliant Tizi Ouzou
à la wilaya de Béjaïa, a été fermé
au niveau du col de Chellata. Le
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2093 - DIMANCHE 17 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
AU MOINS 22 MORTS DANS DES ATTAQUES
TERRORISTES AU BURKINA FASO
QUAND L'AQMI SINGE DAECH
Le carnage, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI),
ressemble à s'y méprendre au mode opératoire suivi par les criminels
de l'EI (Etat islamique). Une véritable escalade dans l'horreur est ainsi
observée entre les deux groupes terroristes.
Lire en page 2
Mieux vaut en rire
Pensée (40e jour)
La famille BENAÏCHE fait part que le 40e jour du
décès de leur mère et grand-mère, Madame Gharout
Dahbia, survenu le jeudi 14-12-2015, a eu lieu le
jeudi 14-01-2016, au domicile familial. Ses enfants
Mustapha, Sid Ali, Rachid, Athmane, Fatma Zohra,
Fatiha, Houria, Naïma, Linda, Chahinez et Wassila,
demandent à toutes celles et ceux qui l'ont connue
d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire.
Puisse Dieu le Tout Puissant l'accueillir
en Son vaste paradis.
Repose en paix Maman chérie.
Nous ne t'oublierons jamais.
Wassila
NICOLAS SARKOZY STIGMATISE UNE NOUVELLE
FOIS L'ALGÉRIE ET ENCENSE LE ROI DU MAROC
DÉLIVRANCE
DE VISAS FRANÇAIS
DÉLIRE D'UN ROI PRIVÉ
DE SON TRÔNE
LES ALGÉRIENS
SECONDS APRÈS
LES CHINOIS
Page 3
Page 4
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Dimanche 17 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Au moins 22 morts dans des attaques terroristes
au Burkina Faso
É ditorial
Question
de décence
Dimanche 17 janvier 2016
Quotidien national d’information
M I E U X V A U T E N R I R E…
Quand l'AQMI singe Daech
Par Ali Oussi
i on venait à mourir,
défendez nos mémoires
". Telle a été l'une des
maximes les plus célèbres du grand
révolutionnaire Didouche Mourad. Le
dernier des historiques, Hocine Aït
Ahmed, vient de tirer sa révérence
depuis à peine une poignée de jours. Ses
funérailles ont mis en avant l'amour et
l'estime que lui voue la majeure partie
des Algériens. Sa vie durant, qu'on soit
d'accord ou pas avec lui, il a su rester
fidèle à ses convictions. Sa rectitude
morale, denrée rare chez les hommes
politiques d'aujourd'hui, ne pouvait que
forcer l'admiration. Et le respect aussi.
A commencer par ses adversaires politiques. Partant, il eut été tellement plus
judicieux qu'on le laissât reposer en
paix. Or, la terre de sa tombe ne s'est
même pas tassée et les larmes de ses
vrais amis ou proches non encore
séchées, qu'on s'évertue à " triturer " sa
mémoire et essayer de réécrire l'histoire,
son histoire, chacun selon sa version. Il
est vrai que les morts, partis pour toujours, n'ont aucun moyen de se défendre. Que dis-je, de contester une version
par rapport à une autre. De dire si telle
anecdote est authentique ou non. Voilà
pourquoi il me semble qu'un minimum
de décence aurait voulu qu'on laissât
tranquille la
mémoire, la vie
" Voilà
et le parcours
pourquoi
il me
de ce grand
semble
qu'un
homme. A quoi
minimum de
cela nous avandécence aurait
cerait-il, après
coup, de savoir
voulu qu'on
si la présidence laissât tranquille
de l'État (et non
la mémoire, la
celle de la
vie et le
République) lui
parcours
de ce
avait été propogrand
homme
".
sée ou non ?
Après tout, si
tel a été le cas (ce qui me paraît la version la plus probable), son refus aura été
conforme à ses principes. La venue de
Boudiaf (à sa place ?) tend ainsi à
confirmer que les dirigeants du moment
cherchaient un historique pour combler
la perte de la légitimité populaire après
la démission de Chadli Bendjedid par
une légitimité, somme toute, historique.
Ces faits relèvent de l'histoire. Il eut été
plus judicieux et plus honnête, surtout,
que le démenti ait été fait du vivant
d'Aït Ahmed, histoire de lui donner l'occasion d'apporter sa version des faits.
Dans le cas contraire, et c'est bien le cas,
en effet, il eut été plus " moral " de garder définitivement le silence. Surtout
face à ces polémiques qui enflent, et
dans lesquelles n'importe qui est en train
de dire n'importe quoi, allant jusqu'à
revendiquer l'amitié de cet historique,
alors que les faits sont tellement différents de ce que d'aucuns tentent de faire
paraître aujourd'hui. Hocine Aït Ahmed
est mort. Personne ne se lèvera pour
défendre sa mémoire. On se précipite,
en revanche, pour la triturer et tenter
d'en faire un piédestal au profit de sa
propre gloire ternie et plus que
discutable.
A.O.
"S
Le carnage, revendiqué
par Al-Qaïda au
Maghreb Islamique
(AQMI), ressemble à
s'y méprendre au mode
opératoire suivi par les
criminels de l'EI (Etat
islamique). Une
véritable escalade dans
l'horreur est ainsi
observée entre les
deux groupes
terroristes.
Par Kamel Zaïdi
et Agences
u moins 22 personnes étaient mortes
dans les attaques
terroristes qui ont eu lieu
dans la nuit de vendredi à
samedi, et qui sont poursuivies jusqu'à une heure avancée de la journée d'hier, a
annoncé une source sécuritaire locale. Quelque 126
personnes, dont 33 blessées, ont en revanche été
libérées après cette attaque
de cette nuit, revendiquée
par Aqmi. Six terroristes ont
été éliminés, dont deux femmes, a-t-on également pu
apprendre de sources qui
suivent de près ce dossier.
Les assauts sont terminés
sur l'hôtel Splendid et le restaurant Cappuccino, mais un
assaut est en cours sur un
autre hôtel. Le président
Kaboré est arrivé sur les
lieux. "126 personnes, dont
au moins 33 blessées, ont
été libérées ". "Les assauts
sur l'hôtel Splendid et le
(café-restaurant)
Cappuccino (situé en face du
Splendid) étaient achevés
hier à l'heure où nous mettions sous presse. En, revanche, un assaut était toujours
en cours sur l'hôtel Ybi" situé
à côté du Cappuccino. Un
commando jihadiste a mené
vendredi soir une attaque
sanglante sur un restaurant
et un hôtel de Ouagadougou
fréquentés
par
des
Occidentaux, faisant au
moins une vingtaine de
morts et prenant des otages,
une opération revendiquée
par Al-Qaeda au Maghreb
A
islamique moins de deux
mois après une attaque similaire au Mali. Juste avant 2
heures locale, "l'assaut a
commencé"
sur
l'hôtel
Splendid, établissement de
luxe du centre de la capitale
burkinabè où plusieurs
assaillants étaient retranchés, a tweeté l'ambassadeur de France, Gilles
Thibault.
"Les différentes composantes des forces armées et de
sécurité se sont réparti les
missions", a-t-il indiqué,
alors que des militaires et
des
pompiers
français
étaient notamment sur les
lieux, où un correspondant
de l'AFP entendait des tirs
sporadiques. Vers 4h30
GMT, un ministre burkinabè
a annoncé que 30 personnes
avaient pu sortir "saines et
sauves" de l'hôtel et que 33
blessés avaient été évacués
lors de l'assaut, qui était toujours en cours. Parmi les 30
personnes indemnes figure
le ministre du Travail
Clément Sawadogo, présent
à l'hôtel au moment de l'attaque, a déclaré à l'AFP le
ministre
de
la
Communication,
Rémis
Dandjinou. "Il y a des morts
mais nous n'avons pas de
chiffres", a encore déclaré
Rémis Dandjinou. "L'assaut
a été mené avec le concours
des forces spéciales françaises". Des forces spéciales
françaises sont stationnées
en
banlieue
de
Ouagadougou dans le cadre
de la lutte anti-jihadiste dans
le Sahel. Washington dispose également de 75 militaires dans le pays, et a indiqué apporter un soutien aux
forces françaises dans l'opération. La présidence de la
république française a d'ailleurs fait part, dans un communiqué, "de son total soutien au Président Kaboré et
au peuple Burkinabé dans
l'odieuse et lâche attaque qui
frappe Ouagadougou. Les
forces françaises apportent
leur soutien aux forces
Burkinabé". Les pompiers
ont réussi à maîtriser un
incendie qui s'était déclaré
dans le hall de l'hôtel, dans
lequel se trouvaient un nombre inconnu de clients et
membres du personnel. Le
2
Splendid, qui compte 147
chambres, est fréquemment
utilisé par des Occidentaux
et par du personnel des
agences onusiennes.
Des contrôles de sécurité
étaient en place à l'entrée,
mais n'ont pu empêcher l'irruption des assaillants vers
19h45, quand des tirs nourris
et des détonations ont
éclaté. Le commando a également visé un restaurant
voisin, le Cappuccino, lui
aussi prisé de la clientèle
expatriée, dont l'attaque a
fait "plusieurs morts".
L'attaque a été revendiquée
par le groupe jihadiste AlQaeda
au
Maghreb
Islamique (Aqmi), qui l'a attribuée au groupe islamiste AlMourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar,
rallié à Aqmi, selon SITE,
une organisation américaine
qui surveille les sites internet
islamistes.
L'ambassade de France
avait évoqué très rapidement
une "attaque terroriste", mettant en place un numéro
d'urgence pour la communauté française. Le vol Air
France Paris-Ouagadougou
a été dérouté vers le Niger
voisin. Le Burkina, "point
d'appui permanent" de l'opé-
ration militaire française
Barkhane, a par contre déjà
été la cible d'opérations jihadistes. Une première attaque
avait d'ailleurs eu lieu vendredi après-midi dans le nord
du pays, près de la frontière
malienne, au cours de
laquelle un gendarme et un
civil ont été tués, a indiqué
dans la soirée l'armée burkinabè. L'opération de vendredi survient un peu moins
de deux mois après celle de
l'hôtel Radisson Blu à
Bamako. Le 20 novembre,
une attaque jihadiste avait
fait 20 morts dont 14 étrangers dans la capitale
malienne, où des hommes
armés avaient retenu en otages pendant plusieurs heures environ 150 clients et
employés, avant une intervention des forces maliennes, appuyées par des forces spéciales françaises et
américaines et des agents de
l'ONU. Deux assaillants
avaient été tués. L'opération
de Bamako a été revendiquée par deux groupes jihadistes: le 20 novembre par
Al-Mourabitoune et le 22
novembre par le Front de
libération du Macina (FLM,
mouvement jihadiste malien).
K.Z.
Attentat de Jakarta
Les deux victimes
algériennes identifiées
Les deux ressortissants algériens figurant parmi les victimes de l'attentat terroriste qui a frappé ce jeudi la capitale
indonésienne, Jakarta, ont été identifiées, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE). "Le ministère des Affaires étrangères, dans le
prolongement de son communiqué du 14 janvier 2016
relatif aux victimes algériennes suite à l'attentat terroriste
de Jakarta (Indonésie), confirme que deux ressortissants
figurant parmi les victimes". Il s'agit de Amer-Ouali Tahar,
décédé, né le 24 juillet 1946 à Ogdal (W. de Tizi Ouzou),
fils de Mohamed et de Amer-Ouali Tassadit, immatriculé
auprès du Consulat général d'Algérie à Montréal, qui est
détenteur également de la nationalité canadienne, et son
frère Amer-Ouali Mourad, blessé, né le 8 octobre 1971 à
Ain Ouessara (W. de Djelfa) toujours hospitalisé à Jakarta,
précise la même source. Le centre de veille et de gestion
des crises du ministère des Affaires étrangères est en
"contact permanent" avec l'ambassade d'Algérie à Jakarta
et "suit de près" l'évolution de l'enquête des autorités indonésienne à la suite de cet attentat, ajoute le communiqué.
R.N.
- Dis, t'en penses quoi de la caricature de
Charlie Hebdo ?
- Laquelle ? Y en a tellement ?
- Celle du petit Aylan…
- La défense de la liberté d'expression,
prononcée dans l'absolue, jusqu'à lever
tout obstacle concernant les religions,
n'est-elle pas supposée autoriser ce
genre de monstruosités aussi ?
- Franchement, je ne sais pas. Il est surtout question de racisme là…
- Bah, c'est l'Europe qui en a fait l'invention. Charlie Hebdo n'innove en rien
en la matière.
- Il a quand même fait dans l'anticipation.
- Oui, mais Aylan ne vit plus pour
confirmer ces prédictions.
- Pour moi, qui suis journaliste, je
trouve le débat impossible sur les limites
que devrait prendre toute liberté d'expression. La moralité et la morale du
professionnel ou de l'artiste devraient
toujours être convoquées avant toute
publication que l'on peut estimer " sensible ".
- C'est pas de l'autocensure ça ?
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Encore un scandale
dévoilé par la
justice étrangère
" L'Algérie a donné, à travers le
Croissant-Rouge algérien (CRA),
un exemple de prise en charge
des réfugiés ", Saïda Benhabilès,
présidente du CRA.
On pète le feu, quoi…
a a l'air de devenir une tradition. Après les
révélations de Sonatrach 2 par le parquet
de Milan, voilà arrivé le tour de la "Audiencia
nacional", tribunal espagnol de mettre sur la
place publique une affaire de corruption dans
l'octroi de marchés publics moyennant commissions. Un député espagnol, propriétaire de la
société et un ancien ambassadeur de l'île ibérique sont impliqués dans une affaire de blanchiment d'argent, de subornation de témoins et
association de malfaiteurs. Ils sont accusés
d'avoir perçu l'équivalent de 70 milliards de
centimes (6,7 millions d'euros) pour avoir servi
d'intermédiaires dans l'octroi du marché d'une
station de dessalement d'eau de mer à Tlemcen
et le tram de Ouargla. A suivre…
Ç
" Les victimes du terrorisme ne
revendiquent pas un statut
plénipotentiaire mais réclament
la reconnaissance de la
mémoire des martyrs du devoir
national ", Fatima-Zohra Flici,
présidente de l'Organisation
nationale des victimes du
terrorisme (ONVT).
C'est là, ma parole, ce qu'on
pourrait qualifier de "
revendication-plancher ".
Des chiens pour détecter les drogues dures
e Commandement général de la
Gendarmerie nationale s'est doté
dans le courant de la semaine passée de chiens entraînés à la détection de
drogues dures comme la cocaïne et l'héroïne. Lors d'une visite d'inspection au
Centre national d'instruction cynophile de
Bainem (Alger), le commandant de la
Gendarmerie nationale, le général major
Menad Nouba a souligné " l'importance
du recours aux chiens entraînés à la détection de drogues dures comme la cocaïne ".
Le chef de service communication au
Commandement de la Gendarmerie
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
nationale, le colonel Abdelhamid Kerroud,
a précisé dans une déclaration à la presse
que " des chiens viennent d'être entraînés
pour la première fois en Algérie à la
détection de drogues dures (cocaïne,
héroïne) ". Ces chiens sont opérationnels
dès aujourd'hui à Alger en attendant leur
généralisation aux autres wilayas du pays,
a-t-il ajouté. Le Centre national d'instruction cynophile de la Gendarmerie nationale dresse des chiens selon les normes
internationales pour la détection de drogues et d'armes et la recherche de criminels et de disparus.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Délivrance de visas français
Les Algériens
seconds après les
Chinois
Les Algériens sont les deuxièmes à avoir bénéficié, en 2015, le
grand nombre de visas d'entrée en
France, de court séjour, après les
Chinois, indiquent vendredi des chiffres communiqués par le ministre de
l'Intérieur.
Les Chinois, considérés comme des
moteurs du tourisme, ont bénéficié,
en 2015, de 820.000 visas de court
séjour, suivis des Algériens (420.000)
et des Marocains (260.000).
Le ministère de l'Intérieur relève que
la délivrance de visas en général a
connu une hausse de 13,5% (à 3,2
millions), avec un bond des visas
touristiques (+25,7%, à deux millions environ) et une progression des
visas étudiants (+5,4%). Sur fond
des conflits au Proche-Orient et de
crise de réfugiés, la France a délivré
1.800 visas à des Syriens et 2.300 à
des Irakiens.
Ces visas, une fois octroyés, ouvrent
la voie à une demande d'asile en en
France. Les demandes d'asile en
France ont augmenté de 22%
(79.130) et le taux d'acceptation progresse, à 31,5%, puisque 19.500
personnes ont obtenu le statut de
réfugié (donnant droit à un titre de 10
ans) ou la protection subsidiaire (un
an renouvelable), selon le communiqué du ministère de l'Intérieur qui
précise que le profil des demandeurs
a changé.
Ce sont principalement les
Soudanais (4.830), les Syriens
(3.550) et les Kosovars (3.100) qui
ont demandé l'asile En ce qui
concerne l'attribution de la nationalité française, le ministre a indiqué
qu'il y a eu 87.000 personnes supplémentaires l'an dernier, dont
62.000 par décret et 25.000 par
mariage, soit une hausse de 12%.
Par ailleurs, la France a expulsé de
son territoire, vers leurs pays d'origine, 6.300 personnes étrangères en
situation irrégulière (hors Union européenne), soit une augmentation de
11% par rapport à 2014.
Le total des éloignements (qui
compte aussi les Européens, ou les
sans-papiers déjà enregistrés dans
un autre pays) a augmenté de 2%
par rapport à 2014, à 15.500 environ.
R.N.
Dimanche 17 janvier 2016
Union générale des commerçants et artisans
algériens (UGCCA) réclame
une prise en charge rapide du
problème des commerçants de
gros de Semar avec la
construction d'un marché de
gros internationale.
La décision prise par l'UGCAA,
pour lancer le projet de réalisation d'un marchés de gros
internationale a été soulevé
hier lors d'une rencontre avec
les grossistes au siège de
l'UGCAA présider par Salah
Souilah, le secrétaire générale
de l'UGCCA en présence du
ministre du commerce Bekhti
Belaib qui s'est engager avec
les commerçants on déclarant
que le projet sera achevés
d'ici 6mois selon le ministre le
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
La LADDH scandalisée
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Le seigneur des
anneaux : la communauté de l'anneau
23:50 : Faites entrer l'accusé
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
Par Nabila. A
a ligue Algérienne pour
la défense des droits
de l'Homme (LADDH)
tire la sonnette d'alarme quant
à l'exploitation de la main
d'œuvre migrante venus trouver refuge en Algérie, appelant les autorités compétentes
à ouvrir une enquête approfondie sur leur " exploitation
odieuse ". Dans un communiqué rendu public, hier, la
LADDH a fustigé " les chefs
d'entreprises, les entrepreneurs ainsi que les propriétaires de terrains agricoles qui
exploitent de manière affreuse
et frauduleuse les migrants ".
La LADDH, a de ce fait, avertit l'exploitation des conditions
humaines difficiles de ces
migrants clandestins qui les
exposent à un esclavage
moderne, appelant dans ce
cadre, les patrons au respect
L
des lois en vigueur. "Les nouveaux féodales profitent des
malheurs de ces migrants qui
fuient les guerres et la violence, dans des projets de
construction ou de l'agriculture contre de faibles revenus,
et sans les déclarer à la sécurité sociale. Les plus courageux qui tentent de se soulever sont exposés à diverses
menaces dont celle à leur
dénonciation aux services de
sécurité au vu de leur situation
de clandestinité " dénonce le
communiqué. La Ligue des
droits de l'Homme n'a pas
manqué d'avertir à ce titre le
gouvernement sur les conditions des migrants clandestins
travaillant en Algérie, exigeant
l'arrêt de ces traitements " non
humanitaires " à leur encontre. Elle souligne que " les
patrons d'entreprises ont saisi
le laisser aller des autorités
compétentes notamment dans
le suivi de ces personnes sur
le terrain pour adopter des
comportements loin de toute
conscience ". Estimant que
les droits des travailleurs est
partie intégrante des droits de
l'Homme, la LADDH appelle
au respect et à une récompense morale et matérielle de
ces migrants, qui en plus
d'être humains, représentent
une valeur ajoutée au pays au
vu de la réticence d'une large
catégorie de jeunes algériens
à accepter un travail nécessitant l'effort physique tel que
les chantiers de construction.
La LADDH souligne en outre
que les dépassements commis à l'encontre de ces
migrants ne peuvent ne pas
être dénoncer, appelant les
services de l'inspection de travail à renforcer les patrouilles
de contrôle dans tous les secteurs
notamment
ceux
concernant la construction
reliés aux entreprises privés,
des travaux publics..etc. En
termes de chiffres, la ligue
pour la défense des droits de
l'Homme cite à titre estimatif
pas moins de 13 000 travailleurs migrants. Elle ajoute
que ses efforts de prendre
connaissance du nombre de
licences
exceptionnelles
accordés durant l'année 2015
aux patrons d'entreprises leur
permettant d'employer ces
migrants clandestins n'ont pas
été une réussite. " Seul justificatif que les chiffres n'ont pas
été élaborés " souligne la
LADDH qui en absence de
ces informations rappelle les
chiffres lancés par le ministre
du Travail, Mohamed El
Ghazi, qui révélaient en 2014
que le nombre de travailleurs
étrangers dans le pays sont
140 000 travailleurs issus de
125 nationalités différentes.
N.A
Le pari fou de Belaïb
L'
Petit écran
Exploitation des migrants clandestins en Algérie
Délocalisation du marché de gros de Semar
Par : Imen.Hamadache
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
problème des grossîtes de
Semar qui date depuis 2005
est l'un des solution qui vise à
stabiliser le prix des produits
alimentaires dont le prix a
flambé ses derniers jour vus la
situation économique inquiétante du pays, suite au chute
du prix du pétrole ainsi que la
mesure d'austérités qui s'applique après l'adoption de la loi
de finance 2016. A cette effet,
se projet qui encourage la
commercialisation des produits
locales. L'Ugcaa, qui soutient
la décision de délocalisation du
marché de gros de produits
agro-alimentaires, a proposé
l'installation d'un marché de
gros afin d'accueillir mille commerçant hors que le nombre
actuelle est à 850 commerçant
au niveau de Semar " a souligné Salah Souilah. " Nous
appelons les commerçants de
Semar à un dialogue, les commerçants doivent se déplacer
d'un espace non conforme à
un espace aménagé pour le
commerce de gros.
Graduellement et via un dialogue, le marché sera délocalisé
dès que les alternatives seront
mises en place ", a estimé le
SG de l'ugcaa. La décision de
délocalisation du marché de
gros de la commune de Semar
sera le premier pas pour éradiqué l'informel qui émergent de
se marché de gros, ainsi il va
permettre aux contrôleurs de
faire surveiller les dépassements, mais ce qui est actuellement impossible vus le nombre des commerçants, la corruption et la spéculation. Il est
à noter qu'aujourd'hui, que
l'opération d'éradication des
4
marchés informels a échoué, le
ministre du commerce a
annoncé que la réalisation de
deux marchés de proximités de
fruits et légumes sera destiner
à ses commerçants qui exercent dans la cadre illégale.
Concernant le montage financier pour la réalisation de ce
projet dans le plus bref délai,
Salah souilh a déclaré qu'il une
banque qui a proposé pour le
financement du projet. Mais
cette banlieue sombre est le
royaume des grossistes alimentaires qui brassent des milliards de dinars et qui cause la
flambée des prix de légumes
secs. En outre, les autorités
ont essayés d'imposer l'usage
des chèques pour les transactions les plus importantes : une
mesure que beaucoup considèrent comme la cause qui a
provoqué les émeutes de
sucre et de l'huile en 2011.De
sont coté, le coordinateur des
commerçants de gros de Gué
de Constantine M.Lazri Omar
a révélé hier que " le plus gros
problème actuelle des commerçants l'endroit est inacceptable les camions ne peuvent
pas passer car les routes son
étroite est c'est un lieu résidentielle, ainsi que la cherté de
location qui varie entre
100mille et 400mille DA, ce qui
va répercuter sur le pouvoir
d'achat de citoyen ".Le ministre
du commerce Bakhti Belaib
rendra une visite aux marchés
de gros de Semar compagnie
par le secrétaire générale de
l'ugcaa Salah Souilah, pour
entendre les revendications
des grossistes.
I.H
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Flight
23:30 : Mentalist
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 17 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Capital
23:00 :Enquête exclusive
21
Flight
Commandant de bord expérimenté, Whip Whitaker est
aussi un alcoolique et un consommateur de cocaïne.
Après une nuit agitée, il assure la liaison entre Orlando et
Atlanta sur un vol commercial. Les conditions météo sont
très mauvaises. Peu de temps avant l’atterrissage, l'avion
devient soudain incontrôlable. Whitaker réussit la
prouesse de poser l'appareil en catastrophe. Six
personnes trouvent la mort dans l'accident.
Sur France 2 - 22h35
Le seigneur des anneaux :
la communauté de l'anneau
Un anneau magique attise les convoitises. La relique
appartient à un peuple pacifique, les Hobbits. Le
magicien Gandalf le Gris, qui soupçonne le pouvoir
maléfique de l'anneau, leur conseille de le détruire. La
mission est confiée au jeune Frodon, aidé de ses
cousins Pippin et Merry et de son fidèle serviteur Sam.
Mais les chevaliers noirs du puissant Sauron, seigneur
de Mordor, sont sur leurs traces.
Sur M6 - 20h55
NCIS : Los Angeles
Des produits réparables à vie. A l'heure où des
constructeurs sont accusés de programmer l’obsolescence
de leurs appareils, certains s'engagent dans la voie
inverse. Par ailleurs, tandis que des ingénieurs finalisent
une machine à laver « increvable », des sites Internet
offrent des solutions pour permettre aux consommateurs de
réparer eux-mêmes les pannes • Avis de consommateurs :
un incroyable business ! De nombreux sites proposent des
commentaires de particuliers sur toutes sortes d'articles ou
de services. Mais près de 50 % des points de vue seraient
faux • Le boom de la livraison de repas à domicile. Le
succès d'Allo Resto sur ce marché très lucratif aiguise
l'appétit de nouveaux concurrents. Même des géants
comme Uber, Amazon et La Poste s'y intéressent.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 17 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
L'ombre de Chekib Khelil
Grand absent dans le procès Sonatrach I, le témoignage de Chakib Khelil, principal instigateur
dans ce crime économique, aurait pu être entendu par le juge d'instruction, afin de donner plus
de crédibilité au procèset de transparence à l'opinion publique nationale et internationale.
Par Amar CHEKAR
hakib Kellilil, ex ministère des
mines est de l'énergie, cité
comme principale responsable
et témoin dans le dossier Sonatrach I,
n'a jamais été inquiété ni entendu par
la justice.
Est-il fort de ses soutiens et relais à ce
point, pour ne pas répondre à toutes
les accusations portées contre lui
depuis, de part est d'autres pendant
que d'autres hauts fonctionnaires de
l'Etat et simples agents sont mis en prison pour des fautes moins importantes
que celles commise par le premier responsable du secteur de l'énergie ?
Chakib Khelil, principale personnages
impliqué par l'opinion publique et le
services secrets ( DRS) avant tout
dans cette affaire de corruption et
détournement des biens publics en
Algérie, continue de jouir de toute sa
liberté et d'être reçu dans les ambassades à l'étranger de manière officiel ou
officieuses, alors qu'il n'ose pas rentrer
au pays pour se défendre au moins
depuis les débuts de l'ouverture du
dossier Sonatrach I en 2010 et toutes
les dernières audiences du 27 décembre 2015.
Dès lors, la question se pose d'ellemême.
" Ou réside justement la crédibilité de
la justice et de l'Etat de droit qui ne
convoque pas toutes personnes impliqués de près ou de loin, pour faire ressortir toute la vérité ? ", s'interroge t-on
dans le pays et le monde entier lorsque
il s'agit de défendre l'intérêt général du
peuple ? ".
La question est de grande taille : S'est-
C
Mots croisés N° 394
Horizontalement
1 - Boulangerie
2 - Extraordinaire
3 - Soutien matériel - Atteint d'achondroplasie - Coincé
4 - Attirai - Usine de cadres
5 - Il vaut bien le tantale - Fins de loteries
6 - Gros mot enfantin - Philosophe de Vouziers - Rêve de rat
7 - En gros - A point
8 - Local sur le pont - Espèces de cataires
9 - Père de mulet - Baguiers
10- Formules magiques - Cité vénète
Verticalement
A - Stagneras
B - Pilastre carré - Nom de la pomme cannelle
C - Rejetant une thèse - Perspectives
D - Qui copie les sons naturels
E - Sixième degré - Cest le numéro 18
F - Combustion vive
G - Nid d'espions - Venues seules
H - Dirigeante plus têtue que ses sujets - Ordinateur individuel
I - Harcela - Titre de religieuse
J - Dans le passage déjà cité - Mammifères des Antilles
K - Cri d'aficionado - Sont dans l'erreur
L - Jamais utilisés - Ouïe
SOLUTIONS
Mots croisés N° 393
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 393
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 393
Baisse du prix du baril
Procès Sonatrach I
Sudoku N ° 394
Mots fléchés N° 394
il entouré de forces visibles ou invisibles aussi puissantes pour protéger un
corrompue qui a défrayé la chronique
depuis 2010? .
Pis encore, " Il n'a y pas eu dépôt de
plaintes contre Chakib Kellilil, afin
d'être poursuivi par la justice
Algérienne ", dit-on dans les coulisses
du tribunal d'Alger qui suit le dossier
depuis.
Comment pourrait-on expliquer, l'arrestation d'autres personnages au nombre
de 19 y compris, Mohamed Meziane,
P-DG de Sonatrach, qui est par nature
de son poste, le plus proche de Chakib
Khelil en tant que ministre de l'énergie
est des mines, impliqué lui aussi, de
près ou de loin dans cette affaire scabreuse qui a fait couler beaucoup d'encore en Algérie et dans le monde,
notamment l'Italie, qui a ouvert le dossier Sonatrach ?
" Personnellement, j'ai été choqué par
les malversations de Chakib Khelil,qui
m'a forcé la main de signer des documents louche, lorsque je travaillais
avec
lui
au
ministère
de
l'énergie.Depuis que j'ai refusé d'obéir
à son ordre, je me suis retrouvé dans
son viseur jusqu'au jour où j'ai été
écarté de mon poste pour avoir refusé
de partager le gâteau ", révèle M D, un
des anciens cadres du secteur de
l'énergie qui se rappelle encore et toujours de son calvaire avec Chakib
Khelil.
Guidé par sa conscience, honnêteté et
attachement aux valeurs du pays.
Selon notre interlocuteur qui a rejeté
les offres de Chakib Khelil, a eu toute
la chance du monde en quittant son
poste, bien avant l'éclatement de l'af-
faire Sonatrach I et II.
Tenant tête à son ex ministre, M D,
s'est fait autant d'ennemis et aussi des
sympathisants de l'entourage qui n'ont
pas manqué de saluer son courage,
pendant que d'autres, ont optés pour la
politique de l'Autriche rien que pour
garder leurs postes ou en contrepartie
de promotions et plus.
" Quelques années plus tard, j'ai été
obligé de quitter mon poste au ministère de l'énergie qui ou l'on a relevé
des incohérences et anomalies qui
vont dans le sens de la corruption ", ditil avant de revenir sur le principe de " la
transparence pour écarter toutes pression et trahison " volontaire ou involontaire, surtout en tant que cadre au
ministère, révèle M D, à l'âge de
retraite.
Dès que les médias ont portés les
secrets de Sonatrach I et II au grand
jour, notre témoin qui a échappé aux
jeux malsains de Chekib Khelil, s'est dit
" heureux d'avoir refusé de collaborer
avec Chakib Khelil etaussi d'avoir
quitté le cabinet,bien avant l'explosion
de l'affaire Sonatrach.
Afin de subvenir aux besoins de ses
enfants et de sa famille, notre interlocuteur souligne avoir trouvé un autre
poste de travail avant de se libérer du
cercle de Chakib qui devait protéger
l'intérêt du pays, mais, malheureusement, ce n'était pas le cas. Attendu
pour aujourd'hui, dimanche 17 janvier
2016, le verdict de la justice
Algérienne, se prononcera-t-elle, enfin
et après tout, dans le sens du respect
des lois et au nom peuple ?
A.C
Fatima-Zohra Flici, présidente de l'ONVT :
" Les victimes du terrorismes
revendiquent le devoir de mémoire "
oulant s'enchérir à nouveau au sujet devenu
communément consommé
par le public, la présidente
de l'Organisation nationale
des victimes du terrorisme
(ONVT), Fatima-Zohra Flici
a évoqué, encore une fois,
depuis
la
wilaya
de
Soukahars, " la nécessité de
resserrer les rangs entre
Algériens ", dans une
conjoncture qu'elle a qualifié
de ''difficile''.
Certains observateurs ont
dit être étonnés d'entendre
des voix appeler à s'intéresser davantage du devoir de
la mémoire, en se limitant à
la prise en charge des situations d'un nombre de victimes du terrorisme ,au
moment même où les gardes communaux viennent
de faire surface en réitérant
des revendications anciennes.
Bien que La présidente de
l'ONVT soit convaincue que
" Le prix fort qu'ont payé les
martyrs du devoir national,
pour que l'Algérie demeure
forte, impose la préservation
de leur mémoire ", elle a fustigé le fait que beaucoup de
familles n'ont pas suffisamment bénéficié d'intérêt de la
part des pouvoirs publics,
V
particulièrement la catégorie
d'enfants
traumatisés.
Soulignant carrément " l'absence totale du suivi psychologique des victimes du
terrorisme ".
Pourtant, les instances de la
solidarité nationale n'ont, à
tout instant, manqué à relever les efforts consentis pour
multiplier , dans les willayas
du pays , la création des
centres d'accueil et de traitement de personnes traumatisées, et ce après avoir
constaté l'insuffisance des
centres existants dans la
capitale, tels à Bentalha ,et
celui de Draria,entre autres.
La direction de l'Action
Sociale a, pour sa part, affiché dernièrement sa sensibilité envers ces catégories
défavorisées, qui méritent
plus d'aides sociales, et de
prises en charge médicales,
d'autant que les visites
d'inspection qu'a rendues la
ministre de la solidarité
nationale dans plusieurs
wilayas ont révélé certaines
insuffisances
dans
ce
domaine.
Mais, force d'objectivité est
de signaler que l'adoption
des doléances de pareilles
couches sociales a été au
centre du programme du
Dimanche 17 janvier 2016
Président de la République
qui a ,en surcroit, exprimé,
à maintes fois, sa volonté
d'œuvrer à améliorer leurs
conditions de vie, et de
soins à travers la concrétisation de nombreux projets,
dont le suivi est confié au
gouvernement.
Au fait, les volets liés à la
santé, au logement, et à la
pension que Flici a astreint
aux familles des victimes du
devoir national sont le souci
du reste des pans de la
société, et la préoccupation
des élus, et responsables
des collectivités locales.
D'aucuns membres de la
société civile ne se sont
demandés de savoir la visée
que la présidente de l'ONVT
se réjouisse d'affirmer que "
les victimes du terrorisme ne
revendiquent pas "un statut
plénipotentiaire", mais réclament, "la reconnaissance de
la mémoire des martyrs du
devoir national". Sachant
que ces voix des quartiers et
de cités se disent beaucoup
plus touchés par les doléances des couches vulnérables en actuel contexte économique difficile que par
des propos nuancés entre
enrichissements, et enchères conjoncturelles.
A.H.Meg
Batna
Un terroriste abattu
Un terroriste a été abattu par un détachement de l'ANP
à Ben Foudhala à 30 km au sud-ouest de la wilaya de
Batna, selon un communiqué du MDN publié hier. " Un
détachement de l'Armée nationale populaire relevant du
secteur opérationnel de Batna/5e Région Militaire a neutralisé, ce 15 janvier, un terroriste près de la commune de
Ben Foudhala située à 30 km au sud-ouest du chef-lieu de
la wilaya ", a précisé le MDN, en ajoutant que " l'opération
s'est soldée, également, par la récupération d'un fusil
mitrailleur de type (FMPK), d'une quantité de munitions
(160 balles), une paire de jumelles, cinq (05) téléphones
portables et autres objets ".
5
Les sociétés pétrolières craignent la faillite
Par Amirouche El Hadi
Selon les experts, plus de 100 milliards
de dollars ont été mis de côté par les
sociétés d'investissement privées pour
acheter à bon prix les actifs qui sont vendus soit avant, soit après les déclarations
de faillite.
Le prix du baril de pétrole a franchi le rubicond. Mais en sens inverse. Avant-hier, il a
été cedé à environ 30 dollars. Et ce n'est
pas fini puisque tous les experts prévoient
une descente vers d'autres enfers. Trois
banques d'investissement majeuresMorgan Stanley, Goldman Sachs Group
Inc. et Citigroup Inc.-s'attendent maintenant à ce que le prix du pétrole chute au
dessous du seuil de 30 dollars et atteigne
le niveau des 20 dollars à court terme, en
conséquence du ralentissement de la
croissance de la Chine, de la réévaluation
du dollar, et parce que les foreurs de
Houston jusqu'à Riyad ne s'arrêtent pas de
pomper du pétrole, en dépit des excédents
de production. Au moins un tiers des producteurs américains de pétrole et de gaz
pourraient pencher vers la faillite et la
restructuration financière au milieu de
2017, selon le centre de recherche Wolfe.
Pour certains d'entre eux, la survie serait
possible si le prix du pétrole rebondissait à
au moins 50 dollars, selon certains analystes. Le prix de référence du pétrole brut
américain s'est fixé à 31,41 le baril, représentant le niveau le plus bas depuis 12
années. Selon la société d'avocats Haynes
et Boone, plus de 30 petites sociétés qui
doivent un montant supérieur à 13 milliards
de dollars ont déjà déclaré faillite depuis
l'inversion de la courbe du prix du pétrole
jusqu'à présent. Faisant référence au dernier effondrement du prix du pétrole qui a
duré des années, un rapport décrit un
"environnement pire que celui de 1986,"
tant pour les prix de l'énergie que pour les
producteurs. "La courbe descendante est
maintenant plus profonde et plus longue
que chacun des trois derniers effondrements du prix du pétrole depuis 1970," diton. Dans leur ensemble, les producteurs
nord-américains de pétrole et de gaz perdent aux prix courants actuels, deux milliards de dollars par semaine, selon un rapport émanant de la société de consultants
Alix Partners :Beaucoup de sociétés pétrolières vont avoir d'immenses problèmes.
On prévoit que les producteurs américains
coupent leurs budgets de 51 pour cent,
représentant une diminution de 89,6 milliards de dollars par rapport aux chiffres de
l'année 2014, montant qui, selon Cowen
and Co. , dépasse les réductions des pires
années quatre-vingt du siècle dernier. Il n'y
a pas de répit dans le proche horizon.
Selon plusieurs analystes, responsables de
banques et d'entreprises pétrolières, on
s'attend à ce que le surplus de pétrole
continue jusqu'a la fin de 2017. Avec peu
de probabilité que le prix du pétrole rebondisse dans les mois à venir. Les sociétés
énergétiques qui se sont lourdement
endettées pour financer leur tranche du
boom de forage américain n'ont pas d'autre
choix que de continuer à pomper pour
générer le cash destiné au payement des
intérêts de leurs dettes. Ils se creusent
ainsi un trou encore plus profond en continuant à produire. Certains des opérateurs
les plus solides, qui possèdent des actifs
très importants, ont pris des mesures de
protection de leurs recettes en bloquant le
prix de leur pétrole à 50 dollars, par un
système de "hedging," qui tient lieu de
police d'assurance contre les prix bas.
Même ces producteurs, qui ont de meilleurs bilans financiers, disent qu'ils continueront à pomper plus.
Les compagnies qui se sont creusé un trou
si profond qu'elles ne peuvent pas en sortir, seront forcées de vendre des actifs ou
de se faire ouvrir des lignes de crédits, une
proposition risquée, vu que beaucoup
d'opérateurs pétroliers s'attendent à voir
leur base d'emprunt réduite à cause des
plafonds d'endettement.
AEH
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Dimanche 17 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Exposition de peinture à Alger
Sécurité routière à Sidi BelAbbès
“ Sur le fil ” de l’artiste
Kenza Bourenane
Une caravane au groupe
scolaire Mohamed Abdou
L’artiste peintre Kenza Bourenane propose une vingtaine de toiles abstraites aux thématiques sombres dans “Sur le fil”, sa première exposition
personnelle inaugurée vendredi à Alger. Visible jusqu’au 30 janvier à la galerie “El Yasmine” à Dély Ibrahim (ouest d’Alger), l’exposition invite à
découvrir l’univers fantomatique, et torturé de cet artiste autodidacte qui explore différents formats et approches esthétiques.
a première partie de
l’exposition est constituée en majorité de
toiles de format moyen, des
“compositions”, ainsi titrées,
dans lesquelles des motifs
comme des échafauds, des
chaises vides, des lits ou encore des cercueils sont disposés
de différentes manières sur des
fonds blancs ou jaunis.
Entre ces motifs qui encadrent
l’espace de la toile, le visiteur
peut alors tenter d’interpréter
les différentes scènes représentées en haut, ou en bas du
tableau, et peuplées de silhouettes blanches et grises
aux traits, et
formes
indécis.Véritable
empreinte
artistique
chez
Kenza
Bourenane, ces silhouettes qui
semblent avoir été peintes d’un
seul trait sont présentes dans
la quasi-totalité des £uvres
exposées.
Aux côtés de ces tableaux
chargés et subdivisés en plusieurs petites scènes, l’artiste
propose des toiles en grand
format, mono ou bi-chromatique, qui ont été plus appré-
L’inlassable Association Assalama El Mourourya, très consciente, des conséquences du terrorisme de la route, tient à poursuivre
ses activités rentrant dans le cadre de son programme de sensibilisation, pour l’année 2015/2016.
Par K.Benkhelouf
cet effet , une caravane constituée des
membres
de
l’Association, des services de
la Sureté de wilaya, de la
Gendarmerie Nationale, de la
Protection Civile et de la
Fédération
des
parents
d’élèves, a pris le départ, à partir de 9h au niveau de la
Direction de la de wilaya, pour
faire un long circuit au niveau
des quartiers de la villes , pour
se stationner au sein du Groupe
Scolaire Mohamed Abdou.
Cette caravane qui est organisée
à
l’initiative
de
l’Association « Assalama El
Mourourya en étroite collaboration avec la sécurité routière de
la sûreté nationale, la gendarmerie nationale, la protection
civile, la direction de l’éducation
nationale, la santé et l’éduca-
A
L
ciées parmi les artistes et visiteurs présents au vernissage
de l’exposition.
Tout aussi peuplées de personnages énigmatiques, ces
toiles bleues ou rouges et
noires dégagent une impression plus apaisée que les pre-
miers tableaux, tout en conservant le même aspect mystérieux.“Ascension”,
“Dématérialisation”, “Evasion”
sont d’ailleurs autant de titres
qui confirment les émotions
plus sereines que l’artiste
exprime dans ces grands for-
mats. Ces dernières toiles ont
été réalisées à l’issue d’une
résidence artistique à l’école
supérieure des Beaux-arts
d’Alger où l’artiste a pu, dit-elle,
“trouver l’espace nécessaire”
pour tenter cette nouvelle
expérience artistique.
L’exposition “Sur le fil” est, par
ailleurs, accompagnée d’un
petit
catalogue enrichi de
textes dont celui de Mustapha
Nedjaï, un des plasticiens les
plus respectés, et les plus
reconnus de la scène artistique
algérienne.
Soirée musicale à Oran :
En hommage au maître de la chanson, Blaoui Houari
n vibrant hommage a été rendu au
maitre de la chanson oranaise,
Blaoui El Houari, lors d’une soirée musicale animée jeudi au théâtre régional
“Abdelkader Alloula” d’Oran, par son
élève Baroudi Benkhada.
Cette initiative du groupe de presse
“Ouest Tribune” en partenariat avec la
station régionale de l’ENTV et la wilaya
d’Oran se veut une reconnaissance au
célèbre chanteur et compositeur oranais
pour son riche répertoire, et son œuvre
de promotion de la chanson oranaise,
ont souligné les organisateurs.
Une panoplie de ses chansons, qui ont
pendant de longues années bercé des
générations ont été magistralement
interprétées par son élève Baroudi
Benkheda (40 ans de carrière), qui a fait
U
Dimanche 17 janvier 2016
vibrer, avec son orchestre, le
public notamment avec les
tubes “Ida kane essaad ya
Messaoud”,
“S’hab
el
baroud”, “Win ould bladi”,
“Rani M’hayar”, “Ya Syadi”,
“Serredj ya fares”, “Fi Wahran
sakna ghezali”, Djar aliya el
hem” et “Touil Erragba” du
poète cheikh Abdelkader El
Khadi.
D’autres chansons à succès
de Blaoui ont emballé l’auditoire formée essentiellement
d’artistes pour la plupart ses
élèves.
Le wali d’Oran, Abdelkader
Zaalane, et le responsable de
l’autorité de régulation de
l’audiovisuel, présents à cet
hommage, ont salué cette
louable reconnaissance à
une icône de la chanson
algérienne en général et oranaise en particulier.
“Un virtuose qui a réussi à chanter le
Melhoun dans un style moderne. A 17
ans, il était déjà chef d’orchestre”, a
déclaré Baroudi Bekhedd, ajoutant au
même sillage : “c’est une référence et
aussi un doyen des artistes algériens”.
L’universitaire Mohamed Meliani, qui
s’intéresse à son £uvre, soutient que
“Blaoui est le fondateur de la chanson
oraniase moderne marquant le 20ème
et les 21 ème siècles. “C’est aussi une
école qui a beaucoup formé. “Blaoui El
Houari est le pilier de la chanson oranaise. Il a semé en moi la graine de l’art, à
travers la chanson. C’est un père pour
moi”, a souligné la chanteuse Houria
Baba.
“C’est aussi un militant du mouvement
national à l’époque coloniale et un
moudjahid aux côtés d’autres artistes
algériens ayant contribué, durant la
révolution de novembre 1954, à la prise
de conscience nationale”, a souligné
bon nombre d’artistes présents.
“Un hommage qui mérite une considération à la hauteur de ce grand auteur
compositeur qui, malgré son âge, il soufflera le 23 janvier ses 90 bougies, continue à donner pour perpétuer une œuvre,
composant près de 1.000 chansons”, at-on ajouté.
“C’est un créateur, un grand auteur compositeur issu d’une famille d’artistes.
18
Son père était un homme de culture qui
a écrit des pièces de théâtre de Sidi Blal
à haï Médina Jdida à Oran”, a déclaré,
pour sa part, le directeur de l’Office
national des droits d’auteurs, Boucif
Belhachemi.
La soirée s’est poursuivie avec la chanteuse Nassima Chaabani, la diva de
l’école andalouse de Blida donnant plus
d’entrain, d’autres couleurs à cette
ambiance conviviale, celle des grands
jours culturels de la ville d’El Bahia, qui
a toujours rayonné par ses artistes de
renom tels Hasni, Khaled et autres
élèves de Blaoui Houari.
tion, tentera à travers cet événement de sensibiliser les écoliers avec des séances éducatives de conduite, et d’assimilation des principes du code de la
route, mais aussi la sensibilisation de l’ensemble des citoyens
de la ville aux risques des acci-
dents de la route. Il y a lieu de
signaler, qu’en plus de l’activité
éducative préconisées pour les
scolaires, les différents secteurs partenaires de cette
caravane, à savoir les différents
corps constitués, qui riches de
leur enseignements, sont inter-
venus pour donner des chiffres
des différents accidents de la
circulations survenus à travers
la wilaya, tout en donnant une
lecture des conséquences, et
des drames et leurs propositions pratiques pour endiguer
ce phénomène de la violence
de la circulation routière.
Chacun en ce qui le concerne,
parmi les acteurs de la caravane, ont été d’excellents animateurs, pour transmettre aux
enfants des explications sur la
conduite et l’application du
code de la route, qui par la
force des chiffres ont démontré
que cette situation est devenue
un fléau national.
Mr Trouzine Yahia , président
de l’association , a tenu à nous
rappeler, l’apport bénéfique de
cette caravane
à Sidi-BelAbbès, et particulièrement en
ce choix du groupe scolaire
Mohamed Abdou, dont la localisation, mérite de donner aux
élèves les 10 commandements
sur la prévention des risques
d’accidents, car la circulation
est devenue difficile sur les
routes. Il ajoutera « qu’heureusement au niveau de la wilaya
de Sidi-Bel-Abbès semble avoir
nettement diminué grâce à ce
type de sensibilisation de la
société civile spécialisée et des
efforts consentis par la sûreté
de wilaya, et la gendarmerie
nationale ».
C’est avec passions que les
animateurs de l’association, et
les éléments de la sûreté de
wilaya, ainsi que la protection
civile, ont transmis le message
aux enfants, heureux d’avoir
acquis, quelques choses qu’ils
iraient rappeler à leurs parents.
Appuyée par des supports
pédagogiques (dépliants, brochures illustrées), une exposition de photos, démontrait aux
écoliers se que les accidents
causaient.
Puis, avec le moyen de cours
interactifs, la signification des
panneaux de signalisation,
exhortaient à une extrême pru-
dence en traversant les chaussées à la sortie de l’école, ont
précisé, chacun à sa manière.
Selon l’officier de police de la
sûreté de wilaya, l’officier de la
protection civile, et les animateur
de
l’association
«
Assalama El Mourourya , la
“réceptivité” des écoliers, auxquels des cadeaux symbolique
leur furent distribué, était
exceptionnelle.
Puis une démonstration d’un
accident de la route, a regroupé en plus des élèves un grand
nombre de citoyens. Cette
simulation, qui fut exécuté par
les services de police et la protection civile, a permis de faire
voire les actions de 1er
secours, et le volet investigation
avec alcootest employé par la
sécurité routière en cas d’accident. Le débordement des
eaux usées, de la commune,
privent un agriculteur e produire
dans son terrain agricole
K.B.
Lettre ouverte
A Monsieur le ministre
de la Culture, Azzedine Mihoubi
Objet : Deuxième rappel
Monsieur le Ministre,
Ce n’est qu’après avoir épuisé ma
patience de deux ans d’attente dans
l’espoir d’être régularisé financièrement de la part de la Direction de la
Culture de la wilaya de Boumerdes,
devant s’acquiter d’une somme de
120.000.000,00 DA, droits de 34
pièces archéologiques qui reflètent
l’histoire de l’Algérie depuis 2250
années avanbt J-C, jusqu’au 19ème
siècle.
Vue ma situation précaire foncièrement, ce qui m’oblige de désister en
contre-partie des pièces en question
pour me permettre d’acheter un logement, car je réside dans des hôtels à
Alger, et à Boudouaou.
De ce fait, en reconnaissance de
cause de votre sérieux, et votre loyauté, je considère l’affaire réglée dès lecture de cette lettre ouverte.
Recevez, en attendant, mes salutations les plus distinguées, mon profond
respect et ma gratitude anticipée.
Le concerné
Mirad Moussa
BP 454 Kouba Alger
Tel 0666 34 34 22
Copies :
Monsieur
le
Premier
Ministre,
Abdelmalek Sellal
Monsieur le Directeur de la Culture de
la wilaya de Boumerdes.
... Et entame de l’entretien des réseaux
d’assainissement à Boukhanefis
ans la commune d’Ouled
Bendida dépendant de
Boukhanefis, des canalisations des eaux usées, sont
archaïquement dirigées, vers
des fosses septiques situées
au niveau de terrain agricole,
pour collecter les eaux usées
de cette agglomération, mais
qui logiquement devraient
selon un programme étudié,
être extraites par les chargées
de l’assainissement du curage
des égouts. Cependant, voila
que cette question, qui aurait
dut systématiquement résolu
est demeurée un problème
D
par manque de savoir faire ou
par laisser aller, ayant favorisé
la destruction d’une parcelle,
de terrain d’un maraîcher, qui
produisait
une variété de
légumes, qu’il ne peut plus
cultiver en raison du débordement des deux fosses septiques de 10m x10m , qui ont
noyé et intoxiqués par les
eaux usées sa terre, qui est
surtout son seul gagne pain.
Alors qu’il contribuait à renforcer le commerce de légume,
le voila
en raison de ce
débordement, en chômage.
L’agriculteur n’a pas manqué
d’avertir qui de droit, pour
remédier à cette situation,
mais aucune suite ne semble
vouloir être réservé, à son
inquiétude. Il nous dira : « Je
suis malgré bloqué moi, dans
la production de mon jardin de
légumes, par les services
chargé de l’assainissement,
qui n’ont rien voulu faire pour
solutionner cette situation, qui
me prive de travailler, pour
produire des légumes frais et
non intoxiqués par les eaux
usées. J’ai préféré ne pas
faire de jardinage dans mon
terrain et tout cela est un
7
manque à gagner pour moi »
Il serait plus que nécessaire,
et urgent, pour que les services de l’ONA interviennent,
afin que pareils cas ne se produisent pas au détriment des
petits agriculteurs qui déjà
manquent énormément d’aide.
Il y a lieu de ne pas omettre
que les débordements d’eaux
usées sur les terres agricoles,
non seulement empoisonne,
la vie
végétale existante,
mais également le réseau
souterrain de la nappe phréatique, qui touche tous les
puits domestiques de la
région, en s’infiltrant dans le
sous sol. Le cas de ce fellah,
qui voudrait bien, apporter
son concours au développement économique agricole
local, en produisant comme
jadis des pommes de terre,
tomates et autres légumes
dans cette petite bourgade,
est révélateur d’une situation
d’abandon. Quant à l’agglomération, qui est encore dans
les oubliettes, elle rêve encore
de sa part de développement,
qui n’arrive pas au loin.
K.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Par Roza Drik
« Je suis contre le projet du parc citadin à Harrouza.
Il y a une loi qui protège l’environnement ! » ( P/APC de
Tizi-Ouzou), a indiqué M Ouaheb Ait Menguellet.
S’exprimant en marge de la visite officielle organisée
dans la journée du jeudi dans la daïra de Tizi Ouzou.
Un projet qui pose problème !
« Avec ce tracé, la forêt Harrouza qui est le poumon de
Tizi-Ouzou va disparaître. Ce que je refuse » dira le
P/APC qui se dit contre le projet. En effet, la Direction
de l’environnement de la wilaya « vient de lancer
l’étude pour la réalisation d’un parc citadin dans la forêt
de Harouza, pour un cout de plusieurs dizaines de millions de dinars », lit-on dans une déclaration rendue
publique l’APC de Tizi Ouzou. De poursuivre « Nous
allons massacrer, une forêt et perturber l’équilibre biologique de la faune et la flore », et « L’efficacité aurait
été de concrétiser le programme sur le site la carrière
(Bounar) en réalisant un équipement sportif conséquent pour les jeunes, qui n’arrête pas de demander ce
genre de projet ( manque d’infrastructure sportive sur
le territoire de la commune), ou la réalisation de six stations d’épuration en amont du barrage de Taksebt dans
les programmes sont gelées jusqu’à nouvel ordre » ,
lit-on toujours dans le même document. Un autre projet qui n’est autre de la liaison sortie Est de Tizi-Ouzou
( Redjaouna-Boukhalfa) a été également rejeté par les
autorités locales.
De proposition en proposition, les uns approuvent le
projet, d’autres ne sont pas de cet avis tel le maire et
ses élus.
Les rédacteurs de ce document ont tenus à rappeler
que parmi les recommandations de la réunion de Paris
sur l’environnement (Cop21 ), il y a celle relative à l’intensification de la plantation de l’arbre par tout dans le
monde pour réduire les effets de serre, et nous dans ce
projet nous allons en couper beaucoup.
Devant les différentes positions des uns, et des
autres, une réunion sera programmée au siège de la
wilaya, avec le Wali. Une manière de calmer les esprits.
Une solution sera trouvée en présence de tous.
R.D.
Lutte contre la fraude àTizi Ouzou
4 772 PV dressés, 330
commerces fermés
Par Roza Drik
La Direction du commerce de Tizi- Ouzou vient de
rendre publique son bilan annuel 2015, où pas moins
4 772 procès verbaux dressés, 330 commerces fermés et 14,5 tonnes de produits saisies dont le montant
s’élève à plus de 20 milliards de centimes.
Pas moins de 47 180 interventions effectuées sur le
terrain durant la même période, enregistrant une
hausse de 17% par rapport à l’année 2014 dont le
nombre des interventions étaient de 33 429. Ces sorties ont été soldées par un nombre de procès verbaux
toujours en hausse. 4772 PV dressés dans le cadre du
contrôle des pratiques commerciales et de la répression des fraudes ont connu une hausse considérable
estimée à plus de 13% contrairement à l’année dernière était de 3 941 l’année d’avant. Au moins 330 de
commerces fermés en 2015 contre 396 l’année 2014.
Une baisse des produits saisis a été constaté à savoir
14,5 tonnes contre 34 tonnes pour l’année 2014. Le
bilan de la direction a porté, aussi, sur les intoxications,
notamment en période estivale où la conservation des
produits alimentaires avant leur consommation, n’est
pas toujours respectée, notamment lors des fêtes et
des cérémonies familiales.
Un total de 146 intoxications a été enregistré à travers
la wilaya. Des intoxications causées par «le non respect des règles d’hygiènes, la rupture de la chaine de
froid, ou encore, la consommation de produits non
conformes ».
A noter, l’année 2015 a connu des perturbations, parfois récurrentes au niveau de la distribution du lait en
sachet, qui est du selon la même source «au non respect des distributeurs de leur itinéraire».
De nouvelles mesures seront entreprises, afin de limiter ces perturbations à l’avenir, précise la même
source. Il s’agit de la note transmise aux quatre laiteries
locales, afin de se doter de leur propre transport sous
froid.
Dans le même sillage, ladite note porte aussi nécessité de création de points de vente pour chacune de
ces laiteries au niveau des grandes agglomérations.
Une manière de limiter la dépendance aux transports
privés pour parvenir à limiter les perturbations dans la
distribution.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Célébration de Yennayer à Aïn Defla
Riad Mahrez (Meilleur joueur maghrébin 2015) :
Une grande fête organisée
par les élèves de Tachta
" Je suis très touché
par ce succès "
L’environnement à Tizi Ouzou
Le projet du parc citadin
de Harrouza rejeté
Dimanche 17 janvier 2016
Une joyeuse manifestation culturelle de Yennayer a été célébrée par la direction de
l’éducation de la wilaya d’ Ain Défla au lycée Ibn Khaldoun. Un riche programme a été
tracé par le bureau des activités culturelles et sportives de la direction de l’éducation de
la wilaya, durant cette manifestation de tamazight.
Par Amel Korchi
l y avait une large
exposition des plats,
vêtements et ustensile traditionnels, a été
étalée « symbolise la perpétuation de la culture
berbère, qui a su et pu
subsister et résister aux
occupations successives
I
à travers les siècles, gardant son cachet et son
authenticité » Nous a dit
M. Louhel Nour Eddine,
président de la délégation
du Haut-commissariat à
l’amazighité (HCA).
En effet, beaucoup de
gens ont été étonnés de
voir l’exploit des élèves
de la commune de Techta
Zougagha, une région qui
se trouve dans l’extrême
nord-ouest de la wilaya,
et surtout ceux qui ont
présenté la pièce théâtrale avec des tenues traditionnelles. Des chants
folkloriques ont été aussi
présentés par des élèves
dirigés par le professeur
Guezoul Abdelbaki, cli-
gnotant des paroles fabuleuses, basé sur le port
de l’identité algérienne,
entrant dans le cadre de
Yennayer. D’autres activités étaient au programme
dont un défilé d’habit traditionnel, un spectacle de
danse, un récital poétique
et des représentations
théâtrales.
A.K.
Logements à Aïn Defla
Remise de clés de 200 unités
LPL à El Abadia
es clés de 200 logements publics locatifs (LPL) ont été remises
mardi à leurs bénéficiaires dans la commune d’El
Abadia, à l’ouest de Aïn
Defla. La cérémonie de
remise des clefs s’est
déroulée
dans
une
ambiance festive en présence des familles des
heureux bénéficiaires, et
des autorités locales.
Une opération similaire
L
concernera février prochain les communes de
Khémis Miliana (600
logements) et Miliana (66
logements), a indiqué, à
cette occasion, le DG de
l’antenne de l’Office de
promotion et de gestion
immobilière (OPGI) de la
wilaya, Rachid Sabor.
Pas moins de 13. 000
logements socio-locatifs
sont en cours de réalisation sur le territoire de la
wilaya d’Aïn Defla, a souligné M.Sabor, faisant
état de quelque 1000
logements lancés dans la
seule daïra d’El Abadia.
De son côté, la directrice
du logement de la wilaya
a fait part de l’attribution,
depuis 2010, de 27000
aides à l’habitat rural.
De ce chiffre, 14.000
logements ont été achevés, 7000 sont en cours
de réalisation et 6.000
autres en voie de lancement, a-t-elle ajouté. Un
quota de 3.000 aides
supplémentaires a été
réservé à la wilaya d’Aïn
Defla, suite à la visite qui
y a été effectuée par le
ministre de l’Habitat, de
l’Urbanisme et de la Ville,
en septembre 2015, a
rappelé Mme Arkab,
signalant que ce quota
est en cours de d’attribution.
A.K.
Ain Defla
international algérien de Leicester
City Riyad Mahrez,
élu largement meilleur joueur
maghrébin 2015 lors du sondage organisé par le magazine France Football, s'est
déclaré " très touché " par ce
succès et remercie tous ceux
qui ont voté pour lui.
" Je suis très fier de remporter ce trophée. Je remercie
tous les internautes de
France Football. Je me sens
L'
elon le directeur de
l’annexe d’alphabétisation et d’enseignement
pour
les
personnes
âgées, ce sont 13000
apprenants inscrits aux
cours d’alphabétisation.
On détaille, 7700 personnes suivent des cours
d’alphabétisation dans
les zones rurales de la
wilaya.il y a lieu de noter
que outre l’ouverture de
centres d’alphabétisation
8
dans les zones reculées
de la wilaya, des efforts
ont été entrepris par ce
centre, et sont focalisés
sur la tranche d’âge
comprise entre 25 ans et
49 ans, et ce au regard
de l’importance de l’alphabétisation dans son
insertion social et professionnelle.
Selon les responsables
locaux, la conjugaison
des efforts de nombreux
intervenants est nécessaire pour l’éradication de
l’analphabétisation.
D’ailleurs, la lutte contre
ce fléau n’est pas du ressort exclusif de l’office
d’alphabétisation et d’enseignement pour les personnes
âgées
mais
concerne la société entièrement. « Apprendre à
lire et à écrire est assurément synonyme d’une
seconde naissance. Si à
l’heure des TIC, et du
numérique, la non- maitrise des moyens modernes de communication
est considéré, comme
une sorte d’analphabétisme, que dire alors
d’une personne, qui ne
sait ni lire ni écrire » a
déclaré un apprenant à
la marge d’une réception
organisée à leurs honneurs.
A.K.
Brahimi. En dépit de cette
distinction, le second meilleur
buteur de Leicester cette saison garde les pieds sur terre
et compte travailler davantage pour progresser.
Je sais que j'ai encore beaucoup à faire pour continuer
ma progression.
C'est la réalité du haut
niveau, il faut toujours être
performant ", a-t-il estimé.
Interrogé par le magazine sur
l'excellent parcours des
Foxes, co-leaders de la
Premier League avec Arsenal
après 21 journées, Mahrez
reste prudent, estimant que
la seconde partie du championnat sera encore plus
dure. " On a 43 points.
Franchement, vous dire
qu'on vise le " big four ", c'est
compliqué. Les derniers matches ont été difficiles. Il y a
une intensité incroyable.
C'est un Championnat très
dur. "
Sporting Lisbonne :
14e but de la saison pour Slimani
attaquant international algérien du
Sporting Lisbonne Islam Slimani, a
inscrit vendredi soir son 14e but de la saison lors du match nul concédé à domicile
face à Tondela (2-2), en ouverture de la
18e journée du championnat portugais
de football.
Embusqué dans la surface de réparation,
le buteur algérien a remis les pendules à
l'heure du pied à la 54e minute de jeu (11) répondant à l'ouverture du score de
Tondela signée Nathan Junior (31', s.p.).
L'
13 000 apprenants inscrits
aux cours d’alphabétisation
S
vraiment touché par ce succès, et cela récompense mon
travail. Je finis devant Mehdi
Benatia et Yacine Brahimi,
c'est flatteur. Ce sont de
supers joueurs. Yacine est un
ami, et lui succéder, c'est un
clin d'oeil sympa ", a indiqué
Mahrez vendredi.
Le milieu offensif algérien a
été élu à une très large majorité (67% des 112 668 votes)
devant le Marocain Mehdi
Benatia et l'Algérien Yacine
Gelson Martins (61') a donné l'avantage
pour le Sporting avant que l'équipe
adverse n'égalise par Chamorro (85').
Slimani est désormais à quatre réalisations de la 1re place au classement du
meilleur buteur du championnat portugais dominé par le Brésilien Jonas
Oliveira (Benfica) qui compte 18 réalisations.
Jonas pourrait creuser à nouveau l'écart
s'il marque lors du match en déplacement contre Estoril arrêté samedi.
Le meilleur goleador en activité de
l'équipe nationale (20 buts) est à son
sixième but en quatre matches de suite
en championnat depuis le début de l'année 2016.
Grâce à ce match nul, le Sporting préserve sa place de leader avec 45 points,
devançant de cinq unités ses deux poursuivants Benfica et le FC Porto qui comptent chacun 40 points, mais avec un
match en moins.
DS du FC Valence :
" Tout faire pour convaincre Feghouli
de prolonger "
e nouveau directeur
sportif du FC Valence
(Liga espagnole de football)
Garcia Piterche a assuré qu'il
allait faire de la prolongation
du contrat du milieu offensif
international algérien Sofiane
Feghouli une priorité.
" Personne ne peut nier les
services rendus par Feghouli
à l'équipe. Rien que pour
cela, je vais tout faire pour le
L
convaincre de prolonger son
séjour parmi nous ", a
déclaré le nouveau directeur
sportif des Valenciens en
conférence de presse, cité
vendredi par le site spécialisé
Superdeporte.
Le joueur de 26 ans, dont le
contrat avec Valence expire
en juin prochain, n'est toujours pas fixé sur son avenir.
Un nouveau contrat de cinq
ans lui a été proposé par la
direction, assorti d'une revalorisation salariale, mais rien
n'a encore été signé entre les
deux parties au moment où
plusieurs clubs européens
convoitent le joueur à l'image
de l'Inter Milan (Italie) et
Fenerbahce (Turquie).
Feghouli, absent des terrains
depuis près d'un mois à
cause d'une blessure, devrait
17
réintégrer l'entraînement collectif de son équipe FC
Valence (Liga espagnole)
mercredi prochain
Le milieu offensif algérien n'a
pas été épargné par les blessures cette saison. Ses participations aux rencontres de
son équipe sont rares cette
saison (10 matches joués
dont 6 titulaire en Liga).
Dimanche 17 janvier 2016
ELECTIONS A LA
CONFÉDÉRATION
AFRICAINE DE VOILE :
L'Algérien Atbi,
nouveau président
Le président de la Fédération
algérienne de voile (FAV) Mohamed
Atbi, est devenu le nouveau patron
de la Confédération africaine de voile
(ASCON), a appris l'APS auprès de
la FAV.
Atbi, candidat unique, a été plébiscité par les membres de l'ASCON
pour succéder au Seychellois Alain
Alcindo, qui gérait les affaires de
l'instance africaine par intérim, ajoute
la même source.
Le vote s'est déroulé au Cap (Afrique
du Sud) en marge des championnats
d'Afrique (spécialité 470), qualificatifs
aux Jeux olympiques JO-2016 de
Rio de Janeiro.
Trois vice-présidents ont été élus à
l'issue du vote : l'Angolais Nuno
Gomes, le Mozambicain Hélio Da
Rosa et le Sud-Africain Philippe
Baumb.
Quant à Alain Alcindo, il a été désigné secrétaire général de l'ASCON.
Comme première décision de
Mohamed Atbi, le siège de l'ASCON
sera à nouveau implanté au niveau
de l'Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d'Alger-plage
(Aïn Taya, Alger).
L'ASCON a été créée en Algérie en
2007 avec comme premier président
l'Algérien Mohamed Azzoug dont le
règne a pris fin en 2014.
12E GRAND PRIX CYCLISTE
DIDOUCHE MOURAD
(CONSTANTINE) :
Hamza Mahdi
remporte
la première étape
La première étape de la 12e édition du Grand Prix cyclisme Chahid
Didouche Mourad organisé vendredi
dans la commune de Didouche
Mourad (Constantine) a été remportée par le coureur cycliste Hamza
Mahdi du GS Pétrolier.
Cette première étape longue de 120
Km dont le départ a été donné à
partir de la ville de Didouche Mourad
en passant par Zighoud Youcef, Sidi
Mezghiche (Skikda), puis retour vers
Didouche Mourad a été âprement
disputée entre les coureurs avec une
tentative d'échappé dès le début de
la course du coureur Madani
Abdelkader vite rattrapé au 20e km
par un petit groupe de 12 coureurs.
Arrivé au niveau du 52e km à la sortie de la commune de Sidi
Mezghiche le coureur Hamza Mahdi
a pu s'imposer en solo avec un
temps de 2h 58'38 ", tandis que la
première place chez les juniors est
revenue au coureur Mansouri Hamza
du club Amal Dali Brahim (Alger).
A noter que près de 100 coureurs
représentant 17 équipes venues de
plusieurs wilayas du pays ont pris
part à cette compétition destinée
aux catégories seniors et juniors.
Les organisateurs ont qualifié le
niveau de "bon'' avec une moyenne
de course de 36 Km/h.
La deuxième étape du Grand Prix de
la petite reine se disputera sur 105
km à partir de la ville de Didouche
Mourad en passant par les villes de
Constantine, Aïn Smara, Sidi Khelifa,
El Melha, Hamma Bouziane, puis
retour à Didouche Mourad.
Ce Grand Prix est organisé par le
club amateur de Didouche Mourad
en collaboration avec la Ligue de
cyclisme de Constantine en partenariat avec la DJS de la wilaya et l'APC
de Didouche Mourad.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
16E JOURNÉE DE LA LIGUE 1
MOBILIS
Jeudi
USM Alger - NA Hussein Dey
Vendredi
RC Relizane - DRB Tadjenanet
MC Oran - ES Sétif
JS Saoura - USM Harrach
Débandade dans le stationnement
de taxis à Aïn El-Turck
L'O Médéa revient
sur l'USM Bel-Abbès
1-1
0-3
1-2
0-0
Par Mourad Belkaïd
Classement provisoire
Pts
37
26
25
24
24
23
22
21
20
20
18
17
16
15
13
8
J
16
15
16
15
16
15
16
16
16
16
15
15
15
16
15
15.
RC ARBAÂ :
Mohamed Mihoubi,
cinquième
entraîneur
de la saison
Le technicien Mohamed Mihoubi
est devenu le cinquième entraîneur à
défiler à la barre technique du RC
Arbaâ (Ligue 1 algérienne de football)
depuis le début de la saison, confirmant une instabilité criarde au niveau
d'une équipe qui file droit vers la Ligue
2.
Ayant quitté le RCA durant l'intersaison Mihoubi revient aux affaires techniques du RCA en remplacement de
Khaled Lounici, dont l'expérience n'a
duré que deux semaines.
Celui qui avait mené le club de Larbaâ
à la finale de la Coupe d'Algérie 2015
perdue face au MO Béjaïa (1-0),
revient au moment où l'équipe a terminé lanterne rouge de la phase aller
avec 8 points seulement, et reste plus
que jamais menacée par le spectre de
la relégation.
Le RCA avait débuté la saison sous la
conduite de Billel Dziri pour être remplacé par le Franco-Serbe Daniel
Darko Janackovic, avant que ce dernier ne démissionne.
Abdenour Bousbia avait dirigé l'équipe
lors des derniers matches de la première partie de la saison pour être
ensuite limogé par la direction.
Le RCA entame la phase retour en
déplacement samedi sur le terrain du
MO Béjaïa dans le cadre de la 16e
journée.
Le club reste, tout de même, toujours
en lice en Coupe d'Algérie, où il s'est
qualifié pour les 1/8es de finale après
sa victoire face à la formation de
l'USB Tissemsilt (1-0).
e véritables goulots
engendrés par l’inconscience des uns et l’indifférence des autres se forment
régulièrement à toute heure de
la journée, à ces deux places
situées en plein cœur de la ville
où le parc automobile a triplé,
voire quadruplé en un laps de
temps assez court.
La circulation automobile est
durement confrontée aux multiples transgressions, qui ne
semblent en toute vraisemblance pas susciter une prise
de conscience chez les contrevenants
insouciants
aux
contraintes causées aux automobilistes ainsi qu’aux piétons.
Le non-respect du le code de la
route est hautement illustré par
l’anarchie dans le stationnement des taxis autorisés et/ou
clandestins autour des places
publiques
d’Aïn
El-Turck,
notamment place du 1erNovembre 1954 et place
Vassas, où sont concentrées
les stations terminus de plusieurs transports publics.
La palme des infractions
revient sans aucun doute à la
place Vassas où sont répertoriées toutes les stations de
transport public, en plus des
taxis assurant la navette Oran-
D
Hier
Blida (Brakni)
: USM Blida ASM Oran
Alger (20-Août 1955) : CR Belouizdad
- MC Alger
Béjaïa
: MO Béjaïa RC Arbaâ
Constantine
: CS
Constantine - JS Kabylie
1). USM Alger
2). CR Belouizdad
3). DRB Tadjenanet
4). MC Alger
--). USM El-Harrach
6). MO Béjaïa
7). ES Sétif
8). MC Oran
9). NA Hussein Dey
--). JS Saoura
11). JS Kabylie
12). USM Blida
13). CS Constantine
14). RC Relizane
15). ASM Oran
16). RC Arbaâ
Quotidien national d’information
Transport à Oran :
16e journée de la Ligue 2 Mobilis
Résultats de jeudi
et vendredi
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Dimanche 17 janvier 2016
O Médéa, difficile vainqueur
de l'USMM Hadjout (2-1) s'est
emparée de la deuxième place
du championnat de Ligue 2 Mobilis de
football, à une longueur du leader l'USM
Bel-Abbès, tenu en échec par le
Paradou AC (0-0), alors que l'ex-dauphin
le CA Batna a été contraint au partage
des points par l'US Chaouia (0-0), lors
de la 16e journée vendredi.
Menés au score sur un but de Zitouni à
la demi-heure de jeu, les hommes de
Slimani ont renversé la situation en
seconde période grâce à des réalisations d'Addadi (48') et Banouh (84').
A la faveur de cette victoire, la huitième
de la saison, l'O Médéa (28 points)
revient à une unité de l'USM Bel-Abbès,
incapable de s'imposer sur sa pelouse
face au Paradou AC qui confirme sa
belle série, aussi bien en Coupe
d'Algérie qu'en championnat.
Le CA Batna a laissé passer une belle
occasion de revenir à hauteur de l'USM
Bel-Abbès après le nul concédé à domicile face à l'US Chaouia dans un derby
sans buts.
Un résultat nul, le second de rang des
Batnéens au stade Sefouhi, qui confirme
le passage à vide des protégés de
Rachid Bouarata, lesquels rétrogradent
à la troisième place, à deux longueurs
du premier.
La surprise de la journée a été réalisée
L'
par la JSM Skikda (8e) qui est allée battre la JSM Béjaïa (4e) sur le score de 2
à 0. Après une égalité parfaite en première période, les hommes d'Abdelkrim
Bira ont surpris leur adversaire en deux
minutes avec des buts de Boulaneur
(67e) et Cheniguer (69e).
C'est la seconde défaite consécutive à
domicile de la JSMB après l'élimination
en Coupe d'Algérie " at home ".
En revanche, la JSMS qui a vécu une
semaine agitée rejoint le Paradou à la 7e
place.
De son côté, le CA Bordj Bou Arréridj a
disposé
difficilement
de
l'Amel
Boussaâda (1-0) grâce à une réalisation
d'Attafen (10e). Un précieux succès qui
permet aux Criquets jaunes de remonter
à la cinquième place avec 23 points, à
trois longueurs du quatrième, la JSMB.
Dans le bas du classement, la bonne
opération de la journée est à mettre à
l'actif du MC Saïda qui quitte l'avant-dernière place après sa victoire, la quatrième de la saison, contre le MC ElEulma (1-0) grâce à un but de Feghloul
(52e).
Le MCS, 14e aux côtés de l'OM Arzew et
l'US Chaouia, devance provisoirement le
CRB Aïn Fekroun qui se déplace samedi
à Chlef pour affronter l'ASO.
Quant à l'USMM Hadjout, elle reste scotchée à la dernière place avec 11 points.
Résultats
USM Bel-Abbès - Paradou AC
0-0
Olympique Médéa - USMM Hadjout
2-1
MC Saïda - MC El Eulma
1-0
CABB.Arréridj - Amel Boussaâda
1-0
AS Khroub - OM Arzew
4-1
JSM Béjaïa - JSM Skikda
0-2
CA Batna - US Chaouia
0-0
Reste à jouer
Hier
A Chlef : ASO Chlef CRB Aïn Fekroun
Classement provisoire
1 ). USM Bel-Abbès
2 ). O. Médéa
3 ). CA Batna
4 ). JSM Béjaïa
5). ASO Chlef
--). CABB Arréridj
7 ). Paradou AC
--). JSM Skikda
8 ). MC El Eulma
9 ). A Boussaâda
10). AS Khroub
11). US Chaouia
12). OM Arzew
--). MC Saïda
15). CRB Aïn Fekroun
16). USMM Hadjout
Pts
29
28
27
26
23
23
22
22
21
20
19
18
17
17
16
11
J
16
16
16
16
15
16
16
16
16
16
16
16
16
16
15
16.
Tournoi international de Dakar (U17)
L'Algérie invitée au tournoi
des six nations
a sélection algérienne de football
(U 17) a été invitée à prendre part
au tournoi international des six nations
de Dakar au Sénégal, prévu du 26
mars au 03 avril prochain au stade
Léopold Sédar Senghor à Dakar, rapporte l'agence sénégalaise de presse
APS.
Initié par l'Agence, Pro-Concept
International, le tournoi devrait regrouper également, la Mauritanie, la
L
Guinée, le Cameroun, le Nigeria et le
Sénégal (pays hôte), ajoute la même
source.
Le tournoi des 6 Nations vise à permettre aux sélections invitées de peaufiner
la préparation des futures échéances
étant donné que " jouer des matches
internationaux n'est pas ce qui arrive le
plus aux sélections U17 d'Afrique ", a
indiqué le Comité d'organisation à
Dakar. Selon la même source, les
16
nations invitées devront s'occuper
elles-mêmes du transport de leurs
délégations respectives, de leur hébergement en pension complète, et payer
4 000 dollars chacune en guise de frais
de participation.
Le Comité d'organisation de ce tournoi
aurait contacté la Confédération africaine de football (CAF) à l'effet de solliciter une subvention de la part de
l'Instance africaine du football.
Aïn El-Turck. Ces derniers disparaissent spontanément à la
tombée du soir pour céder leurs
places aux taxis clandestins
dans une débandade sans
pareille.
« Ils nous sont quand même
très utiles du moment qu’ils
comblent le vide laissé par les
taxis réguliers. Heureusement
que nous avons la chance de
les trouver encore en maraude
à la tombée du soir, sinon je ne
sais pas comment faire pour
rentrer chez moi », a fait remarquer un habitant de Mers ElKébir qui travaille à Aïn ElTurck.
Le stationnement anarchique
des taxis et autres véhicules,
souvent au milieu de la chaussée, à hauteur de ces deux
esplanades, est fréquemment à
l’origine
d’embouteillages
monstres dans ces zones tampons. Cette infraction a généré
à plusieurs reprises de violentes altercations entre automobilistes.
« Les auteurs de ces transgressions devraient être rappelés à
l’ordre à travers des mesures
répressives pour dissuader les
autres, et endigué un tant soit
peu ces comportements ostentatoires sur la voie publique », a
confié un autre usager désappointé.
M.B.
Du neuf au paramédical de Khemisti, à Oran
Ecole de formation paramédicale d’Oran (EFPO),
sise
avenue
Mohamed
Khemisti, fait partie de ces établissements qui ont été élevés
au rang d’institut national supérieur, et qui est de ce fait placée
désormais sous la double
tutelle des ministères de la
Santé et de l’Enseignement
supérieur, nous explique son
directeur général qui assume
en même temps la même fonction par intérim pour l’INFSPM
Oran-Es Salem (l’ex-ITSP sis à
Saint Hubert) en attendant la
nomination d’un nouveau DG
pour cet établissement.
Un heureux concours de circonstances qui coule, certes,
dans l’intérêt de la formation
paramédicale dans la wilaya
d’Oran, puisqu’il appartiendra à
ce responsable chevronné, et
dont le nom est consubstantiel
avec la filière paramédicale
depuis son avènement en
L’
Algérie, la tâche de mettre en
symbiose ces deux instituts
fonctionnant en complémentarité, et de les piloter ensemble
dans cette phase transitoire
cruciale. Quant aux inscriptions
pour les nouveaux candidats,
elles sont toujours en attente
car étant tributaires de l’arrêté
interministériel.
Par ailleurs, le même responsable a souligné que l’arrivée
du système LMD a chamboulé
la formation paramédicale, qui
prévoit désormais 17 licences,
mais dont seulement 7 sont disponibles au niveau d’Oran, le
reste des disciplines sera
ouvert progressivement selon
certains paramètres liés notamment à la demande locale et la
disponibilité du staff d’enseignement spécifique. L’un des
faits saillants de ce changement - du moins sur le plan
concret qui intéresse directement une large frange de can-
didats à un stage de paramédical -, c’est l’exclusion des
niveaux inférieurs à la 3e
année secondaire pour l’accès
à la filière aide-soignant de
santé publique (hygiène corporelle des malades et de leur
environnement, exécution des
soins infirmiers de base et des
tâches inhérentes à l’hôtellerie
et à l’hygiène hospitalière).
En d’autres termes, il faut désormais justifier d’un niveau terminal pour prétendre à cette
branche, du reste largement
sollicitée. C’est valable pour les
trois autres spécialités de la
filière soins, à savoir « auxiliaire
de puériculture » (hygiène corporelle de l’enfant, de la mère
et de leur environnement,
hygiène hospitalière et entretien du matériel, etc.), assistant
en fauteuil dentaire (accueil,
installation du patient, préparation des dispositifs médicaux,
informations et conseils d’hy-
giène bucco-dentaire aux
patients, etc.). La filière infirmier, accessible par un bac,
quant à elle, comprend cinq
grades, à savoir infirmier breveté, mis en voie de distinction,
infirmier diplômé d’Etat, infirmier de santé publique et infirmier spécialisé de santé publique et infirmier major de santé
publique.
La filière « rééducation et réadaptation », quant à elle, comprend 10 spécialités : diététicien, ergothérapeute, prothésiste dentaire, appareilleur
orthopédiste, kinésithérapeute,
opticien lunetier, orthoptiste,
psychomotricien,
pédicure
podologue et audioprothésiste.
Il y a aussi la filière médicotechnique (composée de 4
spécialités), la filière médicosociale (2 spécialités), la filière
« enseignement et inspection
pédagogique paramédicale».
M.B.
Dimanche 17 janvier 2016
Conseil de l’exécutif
de la wilaya
de Mostaganem
Le volet social
à l’ordre
du jour
Feuille de route pour l’évaluation et l’évolution du développement local en question. Après
avoir sillonné le territoire de la
Wilaya pour des visites de travail et de prospection, afin d’établir un diagnostique de la situation du développement local qui
prévaut au niveau de tous secteurs confondus, le Wali M
;Temmar Abdelwahid multiplie
des rencontres de sensibilisation, d’informations et de
concertation, à l’effet d’instaurer
une redynamisation effective et
de bousculer la léthargie qui n’a
cessé de faire légion dans cette
wilaya de Mostaganem, qui a
perdu de son attrait, et de son
relief.
Durant la journée du mardi dernier 12 de ce mois de janvier, le
Wali a présidé une époustouflante réunion de l’exécutif de
wilaya, à l’effet d’inviter chaque
Directeur a établir une feuille de
route mettant en exergue l’évolution, et l’évaluation des travaux exécutés, la situation des
crédits consommés, et la clôture des opérations durant chaque trimestre, et ce à compter
du 1er février de l’année courante.
Lors de son intervention, le premier responsable de l’exécutif a
donné un large aperçu sur la
situation qui prévaut au niveau
de certains secteurs, tout en
déplorant les retards cumulés
dans l’exécution des travaux de
différents projets.
Aujourd’hui, il est temps de se
retrousser les manches, et d’accomplir efficacement la mission
qui nous est conférée dira le
Wali .En ce qui concerne le logement, tous segments confondus,
il a exhorté les premiers responsables concernés à accélérer la
cadence de la réalisation. Pour
ce qui est du logement rural,
M.Temmar a décidé de réunir
l’ensemble des Chefs de Daïra,
pour lever toutes les contraintes,
et de procéder en urgence aux
travaux de bornages
Disposant de l’ensemble des
données, lors de cette rencontre, le wali a fait un véritable état
de lieux de chaque secteur, où
toute situation a été passée au
peigne fin. Par ailleurs, les
Chefs de Daïra ont été invités à
instruire les P/A.P.C. sous leur
tutelle, à ’élaborer des programmes de mise à niveau de leurs
communes respectives, qui
seront transmis régulièrement à
la wilaya.
SALAH – EDDINE.
Pour les îlots 18 et 19 du site Khemisti
On demande l’assainissement du réseau
Par M. Belkaïd
our les îlots 18 et 19 à Haï
Khemisti, 2 communes de
Bir El Djir. « Ce quartier créé en
1994 ne dispose pas de réseau
d’assainissement, alors que
non loin d’ici, des cités nouvellement habitées sont raccordées au réseau d’assainissement », dira un représentant
des habitants. Et un autre
d’ajouter qu’ «il convient de
P
saluer l’initiative de la société
des eaux, et de l’assainissement (SEOR), qui a lancé, il y a
quelque temps, la deuxième
tranche des travaux de raccordement de la cité au réseau
d’alimentation en eau potable
». A Oran, 15% de la population
ne sont pas raccordés au
réseau d’assainissement, soit
près de 40.000 foyers qui sont
dotés de fosses septiques à
défaut du réseau d’assainisse-
ment. Chaque hiver, c’est le
même problème», ajoute notre
interlocuteur. Les habitants de
cette cité sollicitent les services
concernés et à leur tête la direction de l’hydraulique, et la
SEOR pour l’installation du
réseau d’assainissement. Les
fosses septiques sont un procédé théoriquement fiable pour
régler temporairement le problème du rejet des eaux usées.
Or, à Oran, et au niveau de cer-
9
taines communes et même
dans des quartiers de la commune d’Oran, le provisoire dure
et le nombre des fosses septiques est en évolution, notamment au niveau des nouvelles
constructions dans la périphérie
du chef-lieu de la wilaya. On a
peur pour notre santé, et celle
de nos enfants, surtout que plusieurs fosses commencent à
avoir des fuites », affirme un
autre habitant. «Durant la sai-
son des grandes pluies, les fosses débordent, et la situation
devient
catastrophique.
Toutefois, en l’absence du
réseau d’assainissement, la
prolifération des fosses septiques, le risque de contamination des eaux potables n’est pas
écarté». «On a adressé plusieurs correspondances aux
services communaux mais, à
ce jour, notre problème n’a pas
été pris en charge.
M. B.
Régions
Dimanche 17 janvier 2016
Formation professionnelle à Ain- Temouchent
Routes à Constantine
Séminaire sur l'application
des 10 recommandations
de la Conférence nationale
Raccordement
du viaduc Salah
Bey à l'autoroute
Est-ouest
et à la RN 5
En application des directives contenues dans la circulaire N°01 du 16 décembre 2015, de Monsieur le
Ministre de la Formation et de l'Enseignement Professionnels, la salle des conférences de l'Institut National
Spécialisé de Formation Professionnelle (INSFP) " Ouadah Benaouda " d'Ain-Temouchent a abrité, le 12
janvier 2016, une rencontre présidée par monsieur Mostefaoui Kouider ,directeur de la formation et de
l'enseignement professionnels de la wilaya d'Ain-Temouchent ,en présence des chefs des services de la
direction du secteur, des directeurs de l'institut et des centres de formation et d'apprentissage (CFPA) et
leurs annexes, ainsi que les représentants de la presse radiophonique et écrite.
Par B.Abdelhak
près avoir souhaité la bienvenue
aux gens de la
presse et à toute
l'assistance, le directeur du
secteur de la formation et de
l'enseignement professionnels de la wilaya d'AinTemouchent a informé l'assistance que cette rencontre
rentre dans le cadre de la
mise en œuvre des conclusions de la conférence nationale des directeurs de
wilayates de la formation et
de l'enseignement professionnels, organisée à Alger,
en date du 10 novembre
2015,présidée par monsieur
Mebarki Mohamed, ministre
de la formation et de l'enseignement professionnels.
Cette conférence poursuit le
directeur, a été conclue par
10 recommandations ,se présentant comme suit :
Diversification de l'offre de
formation, mode de formation par apprentissage, prise
en charge de la demande de
formation de Technicien
Supérieur ,adaptation des
formations des formations
aux besoins socio-économiques et développement
des partenariats, des autres
mesures liées aux équipements techniques et pédagogiques, infrastructures, la
gestion des ressources
humaines ,la gestion des
établissements , et la généralisation de l'utilisation des
technologies de l'information
et de la communication.
Ces recommandations, rappelons-le, sont inspirées de
la circulaire précitée de monsieur le ministre du secteur.
En marge des travaux de ce
séminaire ,monsieur
Mostefaoui Kouider ,directeur
de la formation et de l'enseignement professionnels de
la wilaya d'Ain-Temouchent a
animé un point de presse au
cours duquel, que ce séminaire rentre dans le cadre
de l'application de la circulaire de monsieur le ministre du
secteur de la formation et
l'enseignement professionnels, et les recommandations
issues de la conférence
nationale tenue le 10
novembre 2015 à
Alger.Répondant à des questions posées par le journal,
notre interlocuteur a déclaré
qu'effectivement que cette
circulaire de monsieur le
A
ministre est vraiment une
feuille de route , et toutes les
directives qu'elle contient,
vise à moderniser le secteur
en tenant compte de la vocation de chaque région, ses
potentialités socio-économiques et industrielles et
industrielles qu'elle recèle,
afin que le stagiaire formé ne
trouve pas de difficultés pour
s'insérer dans le marché du
travail et la vie socio-économique et professionnelle.
A une autre question, il a
répondu que sur le plan
pédagogique, monsieur le
ministre a mis l'accent sur la
formation des formateurs, et
des stagiaires ,la mise à
niveau par des périodes de
recyclage, tout en déclarant
en sens qu'aucun responsable ne puisse ouvrir une
section de formation sans la
réunion de 03 conditions à
savoir le professeur ,la salle
et tous les équipements
nécessaires liées à l'exercice
pédagogique .
Il a ajouté que le premier
responsable du secteur au
niveau national insiste également sur la bonne gestion
administrative, financière, et
comptable des établissements de formation et d'enseignements professionnels
.A un autre question inhérente à la formation liée à l'industrie automobile devant
être créées au niveau de la
zone des activités économiques et industrielles de
Tamazoura (daira d'Ain-ElArba), monsieur Mostefaoui
Kouider a répondu que monsieur le wali a donné l'accord
afin que l'ex-siège de la
garde communale doive abriter Un centre de formation
au profit des jeunes devant
travailler dans le secteur
automobile, car ils vont recevoir des formations sur la
mécanique, l'électricité-automobile, la vulcanisation, ect
…ou tout en ajoutant que
nouveau centre dépendra du
CFPA d'Ain-El-Arba .
A une dernière question, il a
répondu que le secteur de la
formation professionnelle
touche l'ensemble des
domaines, et les secteurs le
BTPH, l'industrie, la mécanique, l'électricité -bâtiments,
et auto, la plomberie, l'élevage, l'agriculture, à titre
d'exemple 275 stagiaires ont
subi des formations de base
dans le domaine de l'agriculture touchant l'ensemble des
filières agricoles .
B.A.
Les travaux de raccordement du
viaduc Salah Bey de Constantine à
l'autoroute Est- ouest et à la route
nationale (RN) 5, seront entièrement
achevés d'ici juin, selon le wali,
Hocine Ouadah. "D'ici juin prochain,
les chantiers liés à la jonction de cet
ouvrage seront achevés, et le problème de la circulation à Constantine
sera définitivement réglé", a affirmé
jeudi le chef de l'exécutif local, dans
une déclaration à l'APS, à l'issue
d'une visite de terrain pour s'enquérir
de l'avancement des chantiers de
réalisation des jonctions du pont
Salah Bey à l'autoroute Est-ouest et
à la RN5. Les voies d'accès de cet
ouvrage d'art, seront réceptionnées
''par étapes'' a détaillé le wali, précisant que dans une première étape,
prévue en février il sera mis en circulation les accès donnant sur la partie
sud de la ville (Djenane Zitoune,
Malek Haddad et Boussouf). Dans la
seconde étape, programmée pour le
mois d'avril, il sera procédé à l'ouverture de la voie menant de la partie
sud de la ville jusqu'aux quartiers de
Sidi Mabrouk et Ziadia, a-t-on ajouté.
La dernière phase sera en juin prochain a encore précisé M. Ouadah,
avec la réception de la trémie de la
cité Ziadia et l'achèvement des différents travaux d'aménagement.
Qualifiant ce chantier de ''complexe et
important'', M. Ouadah a rappelé que
des efforts colossaux sont déployés
par les pouvoirs publics, pour ''compléter cette grande œuvre avec ses
voies d'accès, et de la rentabiliser au
maximum''. Evoquant les multiples
intérêts de ce grand viaduc aux
doubles plans ''opérationnel, et
esthétique'', le wali a indiqué que plusieurs mesures d'organisation et de
sécurisation ont été prévues pour permettre la réception de ce chantier
dans les délais impartis. Dans ce
contexte, M. Ouadah a indiqué que la
cadence des travaux sera redoublée
en 2 fois 8, à partir de la semaine prochaine, et que des mesures de sécurisation supplémentaires seront mises
en place pour permettre aux travailleurs d'effectuer leurs mission
dans les meilleures conditions.
Économie
Dimanche 17 janvier 2016
Malmenées par le pétrole et la Chine
Les Bourses européennes
dégringolent encore
Les Bourses européennes
ont continué de dégringoler
vendredi, toujours
déstabilisées par les
turbulences boursières en
Chine, et l'orientation à la
baisse des prix du pétrole.
elon les analystes, le marché
est pris dans un "cercle
vicieux". La séance a mal
commencé avec la Chine qui "a
remis le feu aux poudres", ce qui a
entraîné une baisse du baril, un
recul des marchés européens puis
de Wall Street.
La chute du pétrole, qui s'installe
sous les 30 dollars, empêche les
marchés des actions de reprendre
leur souffle. Or, à court terme, il n'y a
que des pressions baissières sur le
S
pétrole, ont-ils expliqué.
Dans le même temps, les investisseurs ne sont pas rassurés sur l'état
de santé de l'économie chinoise,
rappellent-ils, alors que les marchés
chinois ont perdu beaucoup de terrain, la Bourse de Shanghai ayant
fini en chute de 3,55% et celle de
Shenzhen de 3,40%.
L'Eurostoxx 50 a cédé 2,37%.
A Londres, l'indice FTSE-100 a
perdu 1,93% à 5.804,10 points. La
volatilité des marchés chinois a pesé
sur les cours des métaux industriels,
dont la Chine est le premier importateur mondial, et par voie de conséquence sur les cours des compagnies minières cotées à Londres.
L'indice CAC 40 de la Bourse de
Paris a reculé de 2,38%, à 4.210,16
points, son plus bas depuis janvier
2015, plombé notamment par le secteur industriel. Sur le registre des
valeurs, l'indice Dax de la Bourse de
Francfort a chuté de 2,54% à
9.545,27 points. L'indice Ibex 35 de
la Bourse de Madrid a lâché de
2,78% à 8.543,60 points. Le secteur
pétrolier a été en première ligne
alors que les inquiétudes sur la
croissance mondiale ont aussi pesé
sur le secteur de la construction.
L'indice SMI de la Bourse suisse
s'est replié de 2,39% à 8.107,13
points. La Bourse de Bruxelles a
reculé de 2,05% à 3384,20 points.
L'indice FTSE Mib de la Bourse de
Milan a chuté de 3,07% à 19.196
points. La mauvaise performance
était enregistrée par le secteur des
banques.
Le PSI 20 de la Bourse de Lisbonne
a plongé de 3,78% à 4.832,93
points. L'indice AEX de la Bourse
d'Amsterdam a cédé 2,37% à
403,57 points.
Relizane
Industrie aux Etats-Unis
Des robinets à sec pour masquer
les fuites d'eau à Mazouna
La baisse de la production se poursuit
A. Lotfi
La visite de travail et d'inspection qu'a effectuée, avant-hier, le wali de Relizane, Derfoufe
Hadjeri, dans la daïra de Mazouna qui regroupe
deux communes en l'occurrence Sidi M'HAMED
Benali Et Mediouna, a montré, une fois de plus,
que la communication au sein de l'administration
et avec les élus, accuse un déficit qu'il est nécessaire de combler si l'on veut améliorer la gouvernance et la gestion des affaires publiques.
Des habitants de Sidi M'Hamed Benali ont
constaté avec étonnement que lors du passage du
wali dans leur commune, l'eau potable qui devrait
être distribuée le matin, n'a pas coulé du robinet.
Ils ont aussitôt compris que cela a été décidé,
selon eux, exprès dans le but de cacher les fuites
d'eau qui sont légion à Sidi M'Hamed Benali. Une
lecture qui tient la route, lorsqu'on sait que les
fuites d'eau sont légion au chef-lieu de commune,
et sa périphérie. Les automobilistes et les passants qui empruntent le boulevard Aissat Idir traversant le chef- lieu de commune, peuvent consta-
10
ter les fuites d'eau potable et usée à longueur
d'année. Ce sont surtout les habitants de la cité
200 logements qui souffrent le plus des fuites
d'eaux usée des caves des bâtiments qui viennent
se jeter juste près de la mosquée " Iman ".
Par ailleurs, le wali de Relizane a pu constater
lors de sa visite de travail et d'inspection le cas du
chantier d'un groupe scolaire, alors que l'administration et les élus se complaisent dans leur silence. Faut-il signaler que ce groupe scolaire est
devenu un refuge pour les délinquants et les
jeunes désœuvrés. C'est le cas aussi de l'ancien
site d'une antenne administrative abandonné
depuis des années à cause des risques d'effondrement parce que construit sur un terrain pré
sentant des risques d'affaissement du sol.
Il est évident que le déficit en communication au
sein de l'administration et entre celle-ci, et les
élus, se répercute négativement sur le développement et pénalise les populations aux exigences,
de plus en plus, fortes. La tricherie, et le mensonge ne mènent nulle part.
A.L.
a production industrielle aux
Etats-Unis a baissé en
décembre pour le troisième mois
consécutif, selon les données
publiées vendredi par la Réserve
fédérale (Fed).
Elle a reculé de 0,4% par rapport à
novembre, en données corrigées
des variations saisonnières, davantage que ce que prévoyaient les
analystes (-0,2%). Sur un an, le
recul est de -1,8%.
Le chiffre pour le mois de novembre
a été révisé en baisse pour montrer
un recul de -0,9% alors qu'il faisait
état précédemment d'un recul de 0,6%.
En décembre, l'indice a été à nouveau plombé par la production des
industries extractives, qui a connu
un nouveau dévissage en chutant de
0,8% sur un mois, portant le recul
sur un an à 11,2%.
Celle des services d'utilité publique
(eau, électricité...) s'affichait égale-
L
ment en territoire nettement négatif
(-2,0%), portant le recul sur un an à
-6,9%.
La production manufacturière a légèrement diminué de -0,1% (-0,8% sur
un an).
Le taux d'utilisation des capacités
industrielles a légèrement décliné
en décembre, passant en un mois
de 76,9% à 76,5%, légèrement inférieur à ce que prévoyaient les analystes (76,9%). Ce niveau reste bien
inférieur à la moyenne enregistrée
entre 1972, et 2014 (80,1%).
Sur un an, le taux d'utilisation des
capacités a toutefois gagné 1,5%.
15
Zone euro
Le marché obligataire
profite de la déprime
des Bourses
es taux d'emprunt des principaux pays de la
zone euro se sont détendus vendredi, le
marché obligataire tirant partie de la déprime
des places boursières face à la baisse du pétrole et les craintes sur la Chine.
Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne a
reculé à 0,540% contre 0,574% jeudi à la clôture sur le marché secondaire, où s'échange la
dette déjà émise. Le taux d'emprunt de la
France a baissé à 0,873% (contre 0,898%), tout
comme celui de l'Espagne à 1,752% (contre
1,781%) et celui de l'Italie à 1,566% (contre
1,576%). Les rendements, qui avaient peu
bougé la veille, ont reculé, signe que les investisseurs ont préféré se tourner vers les actifs les
moins risqués comme les obligations souveraines. De leur côté, les Bourses européennes
ont poursuivi leur repli, plombées une nouvelle
fois par la chute des prix du pétrole sous les 30
dollars et la forte baisse des marchés chinois.
Selon les analystes, l'aversion pour le risque
donne encore le ton, et les marchés boursiers
ne sont pas encore stabilisés. Par conséquent,
les dettes des pays du cœur de la zone euro
devraient rester fermes à très court terme et
voir leur rendement baisser, selon eux. Le marché obligataire va en outre profiter des politiques monétaires des banques centrales qui
pourraient être encore très favorables compte
tenu des risques que font peser les cours du
pétrole sur l'inflation. Les investisseurs seront à
ce titre très attentifs à la réunion de la Banque
centrale européenne (BCE) prévue jeudi prochain. En dehors de la zone euro, le taux britannique a baissé à 1,662% contre 1,731%. Aux
Etats-Unis, le taux d'emprunt à 10 ans reculait à
2,024% contre 2,087%, tout comme celui à 30
ans à 2,813% contre 2,887%. Le taux à deux
ans baissait 0,842% contre 0,891%.
L
Italie
La Banque centrale
table sur une
croissance de 1,5%
en 2016 et 2017
a Banque centrale d'Italie a indiqué vendredi
tabler sur une croissance de 1,5% du Produit
intérieur brut (PIB) en 2016 et 2017, après une
hausse de 0,8% en 2015, conforme à d'autres
estimations, notamment celles du gouvernement.
"La reprise se poursuit graduellement. A la croissance des exportations se substitue progressivement celle de la demande intérieure", note la
Banque d'Italie dans un bulletin économique.
Selon elle, le secteur de la construction, qui a
beaucoup souffert lors des trois années de récession qu'a connues l'Italie, montre notamment des
signaux encourageants. Les années 2014 et 2013
s'étaient achevées respectivement sur un recul de
0,4% et 1,9% du PIB. Concernant la reprise, la
Banque centrale italienne souligne néanmoins
que "les risques restent significatifs", en raison du
"contexte international", en "particulier la possibilité d'un ralentissement des économies émergentes
qui pourrait se révéler plus prononcé et plus
durable que ce que prévoyaient jusqu'ici les hypothèses" de travail. L'évolution de l'économie chinoise génère notamment de fortes inquiétudes. Le
chômage, à 11,3% en novembre, taux le plus bas
depuis trois ans, devrait passer sous la barre des
11% d'ici à 2017, selon la Banque centrale.
L'occupation durant les deux prochaines années
devrait progresser de 0,9% annuellement, profitant "de meilleures perspectives concernant la
demande", et "des mesures de réduction du coût
du travail introduites par le gouvernement".
L'inflation, qui selon les chiffres de l'Istat publiés
vendredi s'est établie à 0,1% en 2015, son plus
bas niveau depuis 1959, devrait atteindre 0,3% en
2016 et 1,2% l'année suivante, d'après la Banque
d'Italie. Du côté des investissements, "caractérisés
jusqu'à présent par une dynamique modeste", elle
estime qu'ils "pourraient bénéficier de l'évolution
de la demande, de conditions de financement
plus favorables, et des effets des mesures d'encouragement introduites par la loi budgétaire".
Elle souligne ainsi que les prêts aux entreprises
ont augmenté pour la première fois depuis quatre
ans, grâce notamment à des taux plus favorables.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DE LA SANTE DE LA POPULATION ET DE LA
REFORME HOSPITALIERE
DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION DE LA
WILAYA D'ORAN
WILAYA DE SAIDA
DAIRA DE YOUB
COMMUNE DE DOUI-THABET
N° :66/2016
Etablissement Hospitalier D'MEDJBEUR Tami Ain El Turek _Oran
AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL RESTREINT N° 01/2016
AVIS DE L'ANNULATION
D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
La direction de L'EH D'MEDJEBEUR Tami Ain El Turek _Oran lance un avis D'appel d'offres
National restreint en vue de l'APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS ALIMENTAIRE POUR
L'ANNEE 2016.
Les représentants, peuvent retirer le cahier des charges auprès L'EH D'MEDJEBEUR Tami Ain El
Turek _Oran contre un paiement de 2 000.00 DA non remboursable.
Adresse : Etablissement Hospitalier D'MEDJBEUR Tami Ain El Turek _Oran.
Les soumissionnaires peuvent soumissionner pour un ou plusieurs lots et peuvent être retenus pour un
ou plusieurs lots.
Le soumissionnaire préparera quatre (04) enveloppes. La première enveloppe E1 est destinée au
dossier de candidature. La deuxième enveloppe E2 est destinée à l'offre technique et la troisième
enveloppe E3 est destinée à l'offre financière. La quatrième enveloppe E4 contiendra les trois
enveloppes E1 et E2 E3 sur lesquelles il sera porté respectivement les mentions " dossier candidature
" " Offre technique " et " Offre financière " avec l'identification et l'adresse du soumissionnaire.
Conformément aux dispositions de l'article 49 du décret
Présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 complété et modifié
portant la réglementation des marchés publics.
Le Président de l'A.P.C de Doui-Thabet informe
l'ensemble des soumissionnaires qui ont participé à l'avis
d'appel d'offres national ouvert paru au quotidiens
" ???? ???? " en date du 17/03/2015 et " Tribune des
lecteurs " en date du 17/03/2015 Concernant le projet de
REALISATION D'UN RESERVOIRE D'EAU 200M3 A
LOCALITE ABDELHADI que suit au procès verbal de la
commission d'évaluation des offres tenue le 28/04/2015 et
que sont attribution provisoire paru au " ???? ??? " en
date du 07/07/2015 et le" Tribune des lecteurs " en date
du 08/07/2015 au profit de l'entreprise MIMOUNI
BELHADJ d'un montant de l'offre de 12.640.680,00DA et
d'un délai de réalisation 08 Mois.
Suite au PV de la commission des marchés tenu le
10/01/2016.il a été décidé l'annulation de l'attribution du
projet.
L'enveloppe extérieure anonyme ne devra comporter que la mention :
AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL RESTREINT N° 01/2016
APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS ALIMENTAIRES
AU PROFIT DE L'ETABLISSEMENT HOSPITALIER
D'MEDJBEUR Tami Ain El Turek _Oran " A NE PAS OUVRIR ".
(A PRECISER LE OU LES LOTS)
L'enveloppe E sera déposée à la Direction Générale de L'Eh D'MEDJBEUR Tami Ain El Turek
_Oran.
La durée de préparation des offres accompagnées des pièces exigée par le cahier des charges est
fixée à quinze (15) jours dés la première parution de l'appel d'offre dans deux quotidiens nationaux
avant 12h: 00, passé ce délai aucune offre ne sera acceptée.
Le soumissionnaire doit joindre au présent cahier des charges les documents suivants :
1-DOSSIER DE CANDIDATURE : conformément aux annexes jointes au cahier des charges.
2-LOFFRE TECHNIQUE : conformément aux annexes jointes au cahier des charges.
3-LOFFRE FINANCIERE : conformément aux annexes jointes au cahier des charges.
Les soumissionnaires sont invités à la séance d'ouverture des plis des offres techniques et financières
qui aura lieu au siège de la Direction de L'EH Dr MEDJEBER TAMI d'Ain EL Turek Paradis Plage
daïra Ain El Turek wilaya d'ORAN, le même jour correspondant a la date limité de dépôt des offres
à 14h: 00.
Les soumissionnaires resteront engagés par leur offre cent cinq (105) jours à compter de la date de la
première parution de l'appel d'offres dans la presse.
LE DIRECTEUR GENERAL
LE PRESIDENT DE L'APC
ANEP 000 632/31
Tribune des Lecteurs - Dimanche 17 janvier 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
ANEP 000 650/31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'HABITAT
DE L'URBANISME ET DE LA VILLE
DIRECTION DE L'URBANISME
DE L'ARCHITECTURE
ET DE LA CONSTRUCTION DE
LA WILAYA DE NAAMA
NIF N° 415024000045103
WILAYA DE TIARET
DAIRA DE DAHMOUNI
COMMUNE DE DAHMOUNI
Régions
Quotidien national d’information
Sidi BelAbbés
Le calvaire des habitants à la cité
des 84 logements (Kaddouri)
AVIS D'ANNULATION D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
D'AVIS D'APPEL D'OFFRES RESTREINT N°01/2015
Projet : Achèvement de la voirie cité communale
Conformément aux dispositions de l'article 44 alinéa -2 du décret
présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 modifié et complété portant
réglementation des marchés publics.
-Vu l'avis d'appel d'offres restreint N°01/2015 Paru dans les quotidiens EL
MEHWAR et LA TRIBUNE le 08.04.2015 concernant le projet du
Achèvement de la voirie cité communale.
Vu le procès verbal de la commission d'évaluation des offres du 26.04.2015.
Vu L'avis D'attribution provisoire Paru dans les quotidiens EL MEHWAR
et LA TRIBUNE le 25.05.2015.
Vu la lettre N°1093/2015 du 03.05.2015 concernant l'inscription du projets
P.C.D.
-Vu la lettre N°732/2015 du 25.06.2015concernant l'inscription du projet.
-Vu la lettre N°2790/2015 du 14.12.2015 concernant la demande de
l'annulation de l'attribution provisoire du marché.
-Vu la lettre de monsieur le wali de la wilaya N°147/du 10.01.2016
concernant l'annulation de l'attribution provisoire du marché.
La Chargé de la gestion des affaires de la commune de DAHMOUNI lance
Un avis d'annulation d'attribution provisoire de
l'avis d'appel d'offres restreint N°01/2015 :
Projet : Achèvement de la voirie cite communale.
MOTIF : (les offres financières des soumissionnaires ont dépassé le
montant d'estimation du projet)
Le Chargé de la Gestion des Affaires de la Commune
SUITE A L'AVIS D'ATTRIBUTION DES MARCHES
EN DATE DU 17/10/2015 DE LA CONSULTATAION
ENREGISTREE SOUS N°2899 DU 16/08/2015
RELATIF A LA RESORPTION DES DEFICITS
INSCRITS EN VRD ET VRD PRIMAIRES ET
SECONDAIRES DES NOUVEAU POS.
LA DIRECTION DE L'URBANISME, DE
L'ARCHITECTURE ET DE LA CONSTRUCTION DE
LA WILAYA DE NAAMA INFORME L'ENSEMBLE
DES SOUMISSIONNAIRES QUE LE MARCHE
ATTRIBUE A L'ENTREPRISE -AISSAOUI RABAHLOT : VOIRIE DES POS 30 IIA (80LPA+102HR) A
KASDIR ,D'UN MONTANT DE 70 346 561 .50 DA
EST ANNULE SUITE A L'AVIS DEFAVORABLE
EMIS PAR LA COMMISSION DES MARCHES
PUBLICS DE LA WILAYA DE NAAMA TENUE LE
04/01/2016.
ANEP 000 638/31
Tribune des Lecteurs - Dimanche 17 janvier 2016
14
es citoyens de la cité
des 84 logements
promotionnels, communément appelés cité
Kaddouri à Mâconnais, particulièrement ceux des blocs D
et E, vivent, depuis de longues années, une situation
insoutenable, causée par les
eaux usées. Ces dernières
débordent, de manière périodique, des regards d’assainissement de la cité, formant
de larges mares aux odeurs
nauséabondes, incommodant les riverains, et les visiteurs.
Les multiples appels lancés
par les habitants, qui vivent
dans un environnement
répugnant et insupportable,
sans omettre les risques
sanitaires encourus par les
enfants, sont restés vains.
Les raisons de cette perdurance sont que les services
concernés, ne traitent pas
l’origine de cette situation qui
empeste la vie au quotidien,
de la population concernée.
Les habitants « reconnaissent que les services de
l’ONA sont intervenus avec «
efficacité », à maintes reprises», mais…sans régler de
manière définitive la question,
puisque, quelques
temps après, les regards
d’assainissement redébor-
L
dent à nouveau, avec le
retour des désagréments
causés par ces immenses
flaques d’eaux usées.
Selon des habitants, « c’est
la faute initiale du maître
d’ouvrage à savoir l’OPGI, et
la DUC, qui il y a 6 ans, n’a
pas tenu compte, des plaintes et des revendications,
lorsqu’elle a engagé des travaux d’aménagement urbain
de la cité.
Il aurait dut revoir les dimensions des canalisations du
réseau d’assainissement, et
la pente. Le réseau d’assainissement, mal conçu (faible
section des canalisations,
mauvaise disposition, pente
non réglée), sont à l’origine
du calvaire enduré par les
citoyens. « Lors des travaux
d’aménagement urbain réalisés par la DUC (carrelage et
bitume), la réfection du
réseau congestionné et mal
conçu, a été omise, malgré
que les citoyens avaient présentés leur inquiétude…
Depuis lors le même environnement, hideux, dans
lequel nous pataugent les
habitants, offre ce lamentable paysage, entrecoupé par
les rares interventions des
agents de l’ONA La cité, tant
appréciée
pour
ses
spacieux logements, est
devenu un site… rebutant, et
malsain.
C’est devenu un insoluble
problème de salubrité publique... sauf si les autorités
locales, notamment le wali,
interviennent
pour
instruire qui de droit, pour
s’attaquer à l’origine du problème, et le régler de
manière définitive.
K.B.
9 blessés dans 3 accidents
de la circulation à la
banlieue de Sidi Bel Abbés
ANEP 000 640/31
ar communiqué de presse, la Protection Civile de la
wilaya de Sidi bel abbès, a donné le bilan des accidents de la route enregistrés, durant les dernières 24 heures, ayant relaté 3 accidents de la circulation dans les différentes routes de la wilaya qui ont fait, en plus des dégâts
matériels, pas moins de 9 personnes blessées. Le premier
accident a eu lieu à la périphérie de la ville de Sidi Bel
Abbès au niveau de la nouvelle gare routière Sogral, ou un
véhicule léger de type Hyndai Atos a dérapé pour faire des
tonneaux ; 4 personnes blessées ont été évacuées vers
l’hôpital de Sidi Djilali.
Le second accident a eu lieu sur la RN 13 à hauteur de la
commune d’Ain el Berd, son bilan a été de trois blessés. Le
P
troisième accident a eu lieu dans la commune de Hcaiba
au sud de la wilaya, ou un camion s’est renversé sur le bas
côté de la chaussée après avoir dérapé.
Le chauffeur a été grièvement blessé. Par ailleurs, on
signalera également, qu’un motocycliste a été renversé
par un véhicule léger, et a été transporté en urgences vers
le CHU de Sidi Bel Abbés.
K.B.
Prévu pour le dimanche prochain
Journée d’étude sur la loi
de finance 2016
Par Mourad Belkaïd
es avantages de cette
loi de finance, notamment en ce qui concerne la
promotion de l’investissement national public et privé,
et la création d’emplois,
seront débattus lors de cette
rencontre initiée par le
Conseil national de la fiscalité, a indiqué le vice-président de ce conseil,
Mohamed Amine Moufok
lors d’un point de presse.
Ainsi, c’est pour le diman-
L
che prochain, lors d’une
journée d’étude qu’il y’aura
un débat sur les avantages
de la Loi de finance 2016.
Les participants débattront,
entre autres, des dispositions de cette loi portant sur
la protection du marché
national à travers l’adaptation de systèmes de production répondant à cette exigence, a fait savoir ce responsable, soulignant que
cette rencontre constituera
une opportunité, en particulier pour les opérateurs éco-
Dimanche 17 janvier 2016
Tizi-Ouzou
Par K.Benkhelouf
NIF : 092114139000154
AVIS D'ANNULATION
D'ATTRIBUTION DE MARCHE
Tribune des Lecteurs - Dimanche 17 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Par K.Benkhelouf
Nif : 000731099017735
Tribune des Lecteurs - Dimanche 17 janvier 2016
Dimanche 17 janvier 2016
nomiques afin de mieux saisir ce potentiel législatif pour
accroître leurs activités et
développer leurs investissements.
Des experts, des universitaires, des opérateurs économiques, des représentants des chambres de commerce et de différentes
administrations concernées
seront également présents.
Cette journée d’étude prévoit la participation de représentants de différents
domaines du secteur de la
11
finance, des directeurs
généraux des Douanes, des
Impôts et des Domaines et
des PDG des banques.
Placé sous le slogan «Pour
une production algérienne
en quantité et qualité», cette
rencontre mettra la lumière
sur les nouveautés de cette
loi de finance, en matière
d’exonération fiscale au profit de la création d’entreprises, et de la plus-value économique favorisant la création d’emplois.
M.B.
Un vieil homme se
suicide à Boghni
Par Roza Drik
Un vieil homme s’est donné la mort
par pendaison. Le corps de la victime
K.B, âgée de 87 ans, a été découvert
par les membres de sa famille non loin
du domicile familiale, sis à Boghni, à une
trentaine de kilomètres au Sud de la
wilaya de Tizi-Ouzou, avons-nous appris
auprès de sources sûres.
Ces derniers ont alerté les services
sécurités, qui se sont immédiatement
déplacés sur les lieux, et établi un
constat, et la dépouille a été transférée
par les éléments de la protection civile
vers la morgue de l’hôpital de la ville
pour les besoins d’autopsie, afin de
déterminer les causes exactes de ce
drame.
R.D.
Médéa :
Cent cinquante
familles relogées
à Chahbounia
Par Zaroaut Mohamed
Cent-cinquante familles, vivant auparavant dans des habitations précaires,
ont été relogées et sauvées des affres
hivernales mercredi passé. «C’est la
plus belle des étrennes jamais reçue!»
dira l’un des 70 bénéficiaires de la commune d’Aziz. Les autorités locales se
sont mobilisées pour faciliter le déménagement de 80 familles à Chahbounia,
dans l’attente d’y adjoindre celles recensées. Le chef de la daïra de
Chahbounia, les présidents des deux
APC qui n’ont pas ménagé leurs efforts
pour la réussite de l’opération.
Les services de l’OPGI ont été aussi
présents sur place pour distribuer les
clefs des appartements à leurs bénéficiaires. Le transfert qui s’est déroulé
dans un climat plutôt calme, a été supervisé par le chef de daïra et les présidents des l’APC de Chahbounia et Aziz,
qui ont mobilisé les camions des collectivités pour le déménagement des occupants, et de leurs biens personnels.
Z.M.
Bir Ben Abed-Médéa
Les enseignants
contractuels
réclament leurs
salaires
Des centaines d’enseignants contractuels au secondaire ont exprimé leur
grand mécontentement au sujet du
retard accusé de leurs mensualités
depuis le début de l’année. Selon une
enseignante rencontrée au lycée de Bir
Ben Abed. Les enseignants n’ont perçu
que les 5 mois alors qu’ils sont pères de
familles.
Le problème est plus que crucial surtout
pour les enseignants qui viennent des
autres régions et qui engagent des frais
tous les jours pour rejoindre l’établissement. Les responsables de la direction
de l’éducation de Médéa ont promis de
prendre en charge leurs revendications
dans les plus brefs délais. « Nous sommes vraiment satisfaits si nos responsables tiennent parole», nous a déclaré
une enseignante rencontrée à Beni
Slimane. Notre interlocutrice précise
que le problème des salaires, et des primes des enseignants contractuels
devrait être réglé au plus tard avant le
31 décembre dernier, mais en vain.
Z.M.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Dimanche 17 janvier 2016
UN ESSAI DE MÉDICAMENTS
TOURNE AU DRAME
EN FRANCE
UN VOLONTAIRE
EN ÉTAT DE MORT
CÉRÉBRALE
LE BOULEVERSANT RÉCIT DE L'ONU
" Il s'en est allé ",
déclare à voix basse
la doctoresse après
la mort d'inanition
du jeune adolescent
Ali. Le jeune garçon
de 16 ans est décédé
devant les
représentants de
l'Unicef, dont un
médecin, dans le
sous-sol d'une clinique
de fortune de la
localité syrienne
assiégée de Madaya,
près de Damas.
ne évaluation médicale
sur la famine est menée
par l'Unicef dans cette cité
assiégée par l'armée de
Bachar el-Assad depuis six mois et
qui compte 40 000 habitants, dont la
moitié sont des enfants de moins de
18 ans. " On nous a emmenés dans
un sous-sol et nous avons vu deux
adolescents partageant le même lit ",
raconte à l'AFP Hanaa Singer, la
représentante de l'Unicef à Damas.
Elle explique que les deux garçons
étaient " squelettiques ".
La doctoresse de cette agence de
l'ONU s'est approchée de l'un d'eux,
qui paraissait particulièrement faible.
" Elle l'a examiné. Son pouls s'était
arrêté. Elle a essayé de lui redonner
vie. Une, deux, trois fois, puis elle
m'a regardée et m'a simplement dit :
Il s'en est allé.
ne personne se trouvait
en état de mort cérébrale et cinq autres dans
un état grave vendredi à
Rennes, dans l'ouest de la
France, après avoir participé à un essai de médicaments anti-douleur conduit
par un laboratoire privé.
L'accident est survenu jeudi
dans le cadre d'un essai clinique de phase 1, c'est-àdire sur des volontaires
sains, qui ont pris le médicament par voie orale, selon
le ministère de la Santé.
Tous les participants à cet
essai ont été rappelés.
Aucune indication n'a été
donnée sur le nombre total
de personnes concernées.
Le produit testé est une
molécule à " visée antalgique " (antidouleur) contenant du " cannabinoïde ", a
déclaré à l'AFP une source
proche du dossier.
Cette substance chimique
est présente à l'état naturel
notamment dans le cannabis, et peut aussi être produite par synthèse. L'essai
thérapeutique a été conduit
par la société Biotrial, un
centre de recherche médicale agréé par le ministère
de la Santé, pour le compte
du groupe pharmaceu-tique
portugais Bial, selon cette
source. Les portes et le
rideau de l'entrée de ce
laboratoire rennais étaient
fermés vendredi à la mijournée, a constaté un journaliste de l'AFP.
Créé en 1989, Biotrial réalise des tests cliniques pour
le compte de laboratoires
pharmaceutiques, précise-til sur son site internet. Il
emploie 300 salariés dans
le monde, dont 200 à
Rennes, selon le quotidien
Ouest France.
Bial se présente comme le
principal groupe pharmaceutique portugais, fondé
en 1924.
Il est présent dans divers
secteurs thérapeutiques
comme le système nerveux, le système cardiovasculaire et les troubles respiratoires, ou encore les antibiotiques et les allergies,
indique son site internet.
Elle lui a fermé les yeux ", a-t-elle
expliqué à l'AFP par téléphone.
Selon elle, le garçon qui partageait le
lit avec Ali murmurait désespérément
: " Est-il mort ? Est-il mort ? " " Ils
semblaient être de bons amis.
" La doctoresse lui a alors dit " tu
dois faire attention à toi, ça va aller ",
a poursuivi Hanaa Singer.
La famille d'Ali, qui était à côté, semblait exténuée.
" Ils ne pouvaient même plus exprimer leur tristesse. Ils pleuraient en
silence et avec désespoir ", poursuit
la représentante de l'Unicef. Ali est la
dernière personne en date à mourir
de malnutrition à Madaya.
Selon Médecins sans frontières
(MSF), une vingtaine d'habitants
sont morts de faim depuis le début
de décembre.
Les avions de guerre russes ont mené 5
662 missions de frappes aériennes en
Syrie 100 jours après le début des opérations, a indiqué vendredi un responsable
auprès du ministère russe de la Défense.
Cela inclut 145 sorties d'appareils stratégiques portant des missiles et de bombardiers
à long rayon d'action. Par ailleurs, 97 missiles
de croisière ont été lancés pendant cette
période, a précisé Sergueï Rudskoi, le chef
de la principale direction opérationnelle du
ministère russe de la Défense, lors d'un point
" L'ampleur de la faim "
Les agences de l'ONU, le Comité
international de la Croix-Rouge
(Cicr) et le Croissant-Rouge ont
pénétré jeudi, pour la seconde fois
en une semaine, à Madaya afin de
distribuer une aide humanitaire et
examiner la situation sanitaire des
habitants. " Ce que vous ressentez,
c'est l'ampleur de la faim.
Toutes les personnes que vous interrogez vous répondent qu'elles ont
survécu avec de la soupe faite de
beaucoup d'eau, d'épices, de feuilles
et d'herbes ", raconte Hanaa Singer.
" Les convois ne sont pas suffisants
dans de telles situations ", insiste-telle, appelant à la levée de tous les
sièges contre les civils. " Les enfants
mendient un morceau de pain.
Certains viennent et s'excusent de
vous avoir demandé à plusieurs
reprises et après que vous leur avez
répondu que vous n'en avez pas. Ils
vous disent : Excuse-nous, tante
(mot affectueux), de t'avoir demandé
un morceau de pain ", confie Hanaa
Singer.
Par ailleurs, les forces progouvernementales s'apprêtent à lancer une
offensive majeure pour reprendre le
contrôle d'Alep, la deuxième ville de
Syrie, a annoncé une source de
sécurité de la province du Nord. " A
travers cette opération, l'armée tente
d'élargir sa zone de sécurité autour
de la ville ", et d'empêcher les rebelles de se réapprovisionner depuis
les environs, a déclaré la source.
Alep, ancienne capitale économique,
est ravagée par les violences depuis
2012. Elle est divisée entre quartiers
Plus de 5 000 raids russes déjà menés
de presse en direct. "Pendant les 100 jours
de l'opération menée par les Forces aériennes russes en Syrie, 217 localités habitées
ont été libérées de l'EI et plus de 1 000 kilomètres carrés de territoire ont été libérés ", a
expliqué Rudskoi. Les forces aériennes russes ont commencé les frappes aériennes
contre les positions du groupe terroriste autoproclamé " Etat islamique " (EI/Daech) en
Syrie le 30 septembre 2015, avec des appareils russes déployés sur la base aérienne de
Hmeimim, en Syrie. Selon le responsable de
la défense russe, la participation de l'armée
russe à l'opération antiterroriste en Syrie a
commencé à fournir de l'aide humanitaire aux
Syriens dans des zones assiégées par les terroristes après que la décision a été prise de
commencer une opération humanitaire des
ne personne se trouvait
en état de mort cérébrale et cinq autres
dans un état grave vendredi à
Rennes, dans l'ouest de la
France, après avoir participé à
un essai de médicaments antidouleur conduit par un laboratoire privé. L'accident est survenu jeudi dans le cadre d'un
essai clinique de phase 1,
c'est-à-dire sur des volontaires
sains, qui ont pris le médicament par voie orale, selon le
ministère de la Santé. Tous les
participants à cet essai ont été
rappelés. Aucune indication n'a
été donnée sur le nombre total
de personnes concernées. Le
U
FIGURE HISTORIQUE
DE LA RÉVOLUTION
CUBAINE
PEDRO MIRET
N'EST PLUS
12
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
TENTATIVE DE COUP D'ETAT AU BURUNDI
SYRIENS ENCERCLÉS À MADAYA
U
U
Dimanche 17 janvier 2016
ouest contrôlés par le gouvernement
et quartiers est sous contrôle
rebelle.
La province éponyme est quasientièrement aux mains du Front AlNosra, la branche syrienne d'AlQaïda, et de ses alliés, ou du groupe
terroriste autoproclamé " Etat islamique " (EI/Daech). Les forces progouvernementales, appuyées par les
bombardements de l'aviation russe
et les combattants étrangers, ont
récemment progressé vers le sud et
le sud-est de la ville. " Ce sera la
plus grande opération militaire en
Syrie depuis le début de la guerre ",
a prévenu un officier des forces progouvernementales, précisant que
ces dernières combattaient sur plusieurs fronts autour d'Alep pour isoler l'est de la ville.
Forces armées de la Fédération de Russie
dans la République arabe de Syrie. Les
avions de guerre russes ont jusqu'ici largué
22 tonnes de cargo humanitaire à proximité
de la ville de Deir ez-Zor assiégée par le
groupe terroriste Daech, autoproclamé " Etat
islamique ", a ajouté Rudskoi. Les statistiques montrent que jusqu'à 4,5 millions de
personnes en Syrie vivent dans des zones
difficiles à atteindre, dont 400 000 dans des
lieux assiégés qui n'ont pas accès à l'aide
vitale dont ils ont besoin.
produit testé est une molécule
à " visée antalgique " (antidouleur) contenant du " cannabinoïde ", a déclaré à l'AFP une
source proche du dossier. Cette
substance chimique est présente à l'état naturel notamment
dans le cannabis, et peut aussi
être produite par synthèse.
L'essai thérapeutique a été
conduit par la société Biotrial,
un centre de recherche médicale agréé par le ministère de
la Santé, pour le compte du
groupe pharmaceu-tique portugais Bial, selon cette source.
Les portes et le rideau de l'entrée de ce laboratoire rennais
étaient fermés vendredi à la mi-
journée, a constaté un journaliste de l'AFP. Créé en 1989,
Biotrial réalise des tests cliniques pour le compte de laboratoires pharmaceutiques, précise-t-il sur son site internet. Il
emploie 300 salariés dans le
monde, dont 200 à Rennes,
selon le quotidien Ouest
France. Bial se présente
comme le principal groupe pharmaceutique portugais, fondé en
1924. Il est présent dans divers
secteurs thérapeutiques comme
le système nerveux, le système
cardiovas-culaire et les troubles
respiratoires, ou encore les
antibiotiques et les allergies,
indique son site internet.
PRISON À VIE POUR
QUATRE GÉNÉRAUX
a Cour suprême du Burundi a
condamné vendredi quatre
généraux à la prison à vie pour avoir
organisé la tentative de coup d'Etat
des 13 et 14 mai 2015, neuf officiers
à 30 ans de prison pour y avoir pris
part, huit hommes de troupe à 5
ans, et acquitté sept personnes, ont
rapporté des agences de presse.
Sont condamnés à la perpétuité les
généraux Cyrille Ndayirukiye, ancien
ministre de la Défense et numéro 2
du putsch, Herménégilde Nimenya,
Zénon Ndabaneze et Juvénal
Niyungeko, qualifiés par la Cour de "
planificateurs de la tentative de
coup d'Etat ", a indiqué une source présente à
l'audience, citée par l'AFP. Tous les quatre
étaient membres du Comité de restauration de
la concorde nationale (CRCN), mis en place
par le général Godefroid Nyombare, le chef
des putschistes, actuellement en fuite, en
annonçant la destitu-tion du président Pierre
Nkurunziza le 13 mai. Neuf officiers de l'armée
et de la police ont écopé de 30 ans de prison
pour " avoir coopéré avec le premier groupe "
d'accusés dans la tentative de coup d'Etat,
selon la Cour suprême du Burundi, qui a également condamné huit hommes de troupe essentiellement des chauffeurs, agents de
transmission et gardes du corps de responsables putschistes - à cinq ans de prison. Les
sept autres accusés ont été acquittés, dont le
général Prime Ngowenubusa, poursuivi pour
L
avoir fait partie du CRCN, et le colonel en
retraite Jean-Bosco Daradangwa, à qui il était
reproché un échange de mail avec le général
Ndayirukiye. L'accusation avait réclamé la prison à vie - peine maximale - pour l'ensemble
des 28 accusés. Les accusés étaient jugés par
la Cour suprême, compétente pour juger les
officiers supérieurs, siégeant pour le procès à
Gitega, à une centaine de km à l'est du
Bujumbura, où sont détenus les accusés.
Le 13 mai, après plus de deux semaines de
manifestations contre la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat
controversé, le général Nyombare, ancien
patron des services de renseignement, avait
annoncé la destitution du chef de l'Etat, en
déplacement à l'étranger.
Après 48 heures d'incertitude, le coup s'était
soldé par un échec.
COMITÉ BELGE DE SOUTIEN AU PEUPLE SAHRAOUI
" NON AU BÂILLONNEMENT
OPÉRÉ PAR LE MAROC ! "
e président du Comité belge de soutien au
peuple sahraoui, Pierre Galand, a appelé
vendredi à refuser le " bâillonnement " opéré
par le Maroc, après l'annulation, à Liège, de la
projection d'un documentaire traitant de la
résistance au Sahara occidental. La décision
d'annuler la projection a été prise " suite à de
nombreuses pressions du côté marocain ",
précise un communiqué du Comité. Le Centre
culturel arabe de Liège (CCAPL) prévoyait en
date du 23 janvier, pour la rentrée 2016, la
projection du documentaire de la réalisatrice
Iara Lee : " La vie attend : référendum et
résistance au Sahara occidental ". Le documentaire aborde la question de la jeunesse
sahraouie, née et ayant grandi sous occupation dans les territoires occupés par le Maroc
depuis 1975 ou dans l'exil dans les camps de
réfugiés de Tindouf, sa vie, ses aspirations,
ses défis et sa manière d'aborder la lutte non
violente contre l'oppresseur marocain. " Le
Consulat du Maroc en Belgique, le Conseiller
communal Mohamed Bougnouch et la police
de Liège sont intervenus auprès du CCAPL
pour l'inviter à annuler la projec-tion, prétextant l'état d'alerte pour déclarer cette activité à
risque ", selon le texte qui insiste sur l'"
urgence de préserver nos espaces démocratiques ". Pourtant, la projec-
L
ENTRE
LES
tion a été réalisée à Bruxelles et à Namur en
2015 sans qu'aucun incident ne soit relevé.
Le gouvernement marocain, " à force de
chantage et de menaces ", entrave depuis
maintenant 40 ans le droit international, les
droits de l'homme, le droit humanitaire, la
liberté d'expression et enfin, le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination,
regrette Pierre Galand. " Il a réussi à imposer
un boycott médiatique qui lui permet, avec le
soutien de ses alliés d'agir en toute impunité
dans les territoires occupés du Sahara occidental : violation des droits de l'homme, détentions arbitraires, disparitions forcées, répressions, exploitation illégale des ressources
naturelles sont le lot commun des Sahraouis
", se lamente le militant. Ne pas projeter le
documentaire, c'est aujourd'hui accepter de
venir entraver la liberté d'expression en
Belgique, et laisser le peuple sahraoui dans
l'oubli, permettant au Maroc de violer ces
droits en toute impunité, selon le Comité
belge de soutien au peuple sahraoui. Pour le
droit à l'autodétermination du peuple sahraoui
et pour la garantie de la liberté d'expression,
le Comité belge de soutien au peuple sahraoui
assure " d'ores et déjà qu'une nouvelle projection sera organisée à Liège ainsi que dans
d'autres villes de Belgique ".
LIGNES
PRIMAIRE À DROITE
- Les dates de la
primaire à droite
pour 2017 ont été
arrêtées aux 20 et 27
novembre prochains
- qui se présente?
13
- tous ceux qui font
une politique de
droite
- même François
Hollande?
- ...!?
Régions
Dimanche 17 janvier 2016
Formation professionnelle à Ain- Temouchent
Routes à Constantine
Séminaire sur l'application
des 10 recommandations
de la Conférence nationale
Raccordement
du viaduc Salah
Bey à l'autoroute
Est-ouest
et à la RN 5
En application des directives contenues dans la circulaire N°01 du 16 décembre 2015, de Monsieur le
Ministre de la Formation et de l'Enseignement Professionnels, la salle des conférences de l'Institut National
Spécialisé de Formation Professionnelle (INSFP) " Ouadah Benaouda " d'Ain-Temouchent a abrité, le 12
janvier 2016, une rencontre présidée par monsieur Mostefaoui Kouider ,directeur de la formation et de
l'enseignement professionnels de la wilaya d'Ain-Temouchent ,en présence des chefs des services de la
direction du secteur, des directeurs de l'institut et des centres de formation et d'apprentissage (CFPA) et
leurs annexes, ainsi que les représentants de la presse radiophonique et écrite.
Par B.Abdelhak
près avoir souhaité la bienvenue
aux gens de la
presse et à toute
l'assistance, le directeur du
secteur de la formation et de
l'enseignement professionnels de la wilaya d'AinTemouchent a informé l'assistance que cette rencontre
rentre dans le cadre de la
mise en œuvre des conclusions de la conférence nationale des directeurs de
wilayates de la formation et
de l'enseignement professionnels, organisée à Alger,
en date du 10 novembre
2015,présidée par monsieur
Mebarki Mohamed, ministre
de la formation et de l'enseignement professionnels.
Cette conférence poursuit le
directeur, a été conclue par
10 recommandations ,se présentant comme suit :
Diversification de l'offre de
formation, mode de formation par apprentissage, prise
en charge de la demande de
formation de Technicien
Supérieur ,adaptation des
formations des formations
aux besoins socio-économiques et développement
des partenariats, des autres
mesures liées aux équipements techniques et pédagogiques, infrastructures, la
gestion des ressources
humaines ,la gestion des
établissements , et la généralisation de l'utilisation des
technologies de l'information
et de la communication.
Ces recommandations, rappelons-le, sont inspirées de
la circulaire précitée de monsieur le ministre du secteur.
En marge des travaux de ce
séminaire ,monsieur
Mostefaoui Kouider ,directeur
de la formation et de l'enseignement professionnels de
la wilaya d'Ain-Temouchent a
animé un point de presse au
cours duquel, que ce séminaire rentre dans le cadre
de l'application de la circulaire de monsieur le ministre du
secteur de la formation et
l'enseignement professionnels, et les recommandations
issues de la conférence
nationale tenue le 10
novembre 2015 à
Alger.Répondant à des questions posées par le journal,
notre interlocuteur a déclaré
qu'effectivement que cette
circulaire de monsieur le
A
ministre est vraiment une
feuille de route , et toutes les
directives qu'elle contient,
vise à moderniser le secteur
en tenant compte de la vocation de chaque région, ses
potentialités socio-économiques et industrielles et
industrielles qu'elle recèle,
afin que le stagiaire formé ne
trouve pas de difficultés pour
s'insérer dans le marché du
travail et la vie socio-économique et professionnelle.
A une autre question, il a
répondu que sur le plan
pédagogique, monsieur le
ministre a mis l'accent sur la
formation des formateurs, et
des stagiaires ,la mise à
niveau par des périodes de
recyclage, tout en déclarant
en sens qu'aucun responsable ne puisse ouvrir une
section de formation sans la
réunion de 03 conditions à
savoir le professeur ,la salle
et tous les équipements
nécessaires liées à l'exercice
pédagogique .
Il a ajouté que le premier
responsable du secteur au
niveau national insiste également sur la bonne gestion
administrative, financière, et
comptable des établissements de formation et d'enseignements professionnels
.A un autre question inhérente à la formation liée à l'industrie automobile devant
être créées au niveau de la
zone des activités économiques et industrielles de
Tamazoura (daira d'Ain-ElArba), monsieur Mostefaoui
Kouider a répondu que monsieur le wali a donné l'accord
afin que l'ex-siège de la
garde communale doive abriter Un centre de formation
au profit des jeunes devant
travailler dans le secteur
automobile, car ils vont recevoir des formations sur la
mécanique, l'électricité-automobile, la vulcanisation, ect
…ou tout en ajoutant que
nouveau centre dépendra du
CFPA d'Ain-El-Arba .
A une dernière question, il a
répondu que le secteur de la
formation professionnelle
touche l'ensemble des
domaines, et les secteurs le
BTPH, l'industrie, la mécanique, l'électricité -bâtiments,
et auto, la plomberie, l'élevage, l'agriculture, à titre
d'exemple 275 stagiaires ont
subi des formations de base
dans le domaine de l'agriculture touchant l'ensemble des
filières agricoles .
B.A.
Les travaux de raccordement du
viaduc Salah Bey de Constantine à
l'autoroute Est- ouest et à la route
nationale (RN) 5, seront entièrement
achevés d'ici juin, selon le wali,
Hocine Ouadah. "D'ici juin prochain,
les chantiers liés à la jonction de cet
ouvrage seront achevés, et le problème de la circulation à Constantine
sera définitivement réglé", a affirmé
jeudi le chef de l'exécutif local, dans
une déclaration à l'APS, à l'issue
d'une visite de terrain pour s'enquérir
de l'avancement des chantiers de
réalisation des jonctions du pont
Salah Bey à l'autoroute Est-ouest et
à la RN5. Les voies d'accès de cet
ouvrage d'art, seront réceptionnées
''par étapes'' a détaillé le wali, précisant que dans une première étape,
prévue en février il sera mis en circulation les accès donnant sur la partie
sud de la ville (Djenane Zitoune,
Malek Haddad et Boussouf). Dans la
seconde étape, programmée pour le
mois d'avril, il sera procédé à l'ouverture de la voie menant de la partie
sud de la ville jusqu'aux quartiers de
Sidi Mabrouk et Ziadia, a-t-on ajouté.
La dernière phase sera en juin prochain a encore précisé M. Ouadah,
avec la réception de la trémie de la
cité Ziadia et l'achèvement des différents travaux d'aménagement.
Qualifiant ce chantier de ''complexe et
important'', M. Ouadah a rappelé que
des efforts colossaux sont déployés
par les pouvoirs publics, pour ''compléter cette grande œuvre avec ses
voies d'accès, et de la rentabiliser au
maximum''. Evoquant les multiples
intérêts de ce grand viaduc aux
doubles plans ''opérationnel, et
esthétique'', le wali a indiqué que plusieurs mesures d'organisation et de
sécurisation ont été prévues pour permettre la réception de ce chantier
dans les délais impartis. Dans ce
contexte, M. Ouadah a indiqué que la
cadence des travaux sera redoublée
en 2 fois 8, à partir de la semaine prochaine, et que des mesures de sécurisation supplémentaires seront mises
en place pour permettre aux travailleurs d'effectuer leurs mission
dans les meilleures conditions.
Économie
Dimanche 17 janvier 2016
Malmenées par le pétrole et la Chine
Les Bourses européennes
dégringolent encore
Les Bourses européennes
ont continué de dégringoler
vendredi, toujours
déstabilisées par les
turbulences boursières en
Chine, et l'orientation à la
baisse des prix du pétrole.
elon les analystes, le marché
est pris dans un "cercle
vicieux". La séance a mal
commencé avec la Chine qui "a
remis le feu aux poudres", ce qui a
entraîné une baisse du baril, un
recul des marchés européens puis
de Wall Street.
La chute du pétrole, qui s'installe
sous les 30 dollars, empêche les
marchés des actions de reprendre
leur souffle. Or, à court terme, il n'y a
que des pressions baissières sur le
S
pétrole, ont-ils expliqué.
Dans le même temps, les investisseurs ne sont pas rassurés sur l'état
de santé de l'économie chinoise,
rappellent-ils, alors que les marchés
chinois ont perdu beaucoup de terrain, la Bourse de Shanghai ayant
fini en chute de 3,55% et celle de
Shenzhen de 3,40%.
L'Eurostoxx 50 a cédé 2,37%.
A Londres, l'indice FTSE-100 a
perdu 1,93% à 5.804,10 points. La
volatilité des marchés chinois a pesé
sur les cours des métaux industriels,
dont la Chine est le premier importateur mondial, et par voie de conséquence sur les cours des compagnies minières cotées à Londres.
L'indice CAC 40 de la Bourse de
Paris a reculé de 2,38%, à 4.210,16
points, son plus bas depuis janvier
2015, plombé notamment par le secteur industriel. Sur le registre des
valeurs, l'indice Dax de la Bourse de
Francfort a chuté de 2,54% à
9.545,27 points. L'indice Ibex 35 de
la Bourse de Madrid a lâché de
2,78% à 8.543,60 points. Le secteur
pétrolier a été en première ligne
alors que les inquiétudes sur la
croissance mondiale ont aussi pesé
sur le secteur de la construction.
L'indice SMI de la Bourse suisse
s'est replié de 2,39% à 8.107,13
points. La Bourse de Bruxelles a
reculé de 2,05% à 3384,20 points.
L'indice FTSE Mib de la Bourse de
Milan a chuté de 3,07% à 19.196
points. La mauvaise performance
était enregistrée par le secteur des
banques.
Le PSI 20 de la Bourse de Lisbonne
a plongé de 3,78% à 4.832,93
points. L'indice AEX de la Bourse
d'Amsterdam a cédé 2,37% à
403,57 points.
Relizane
Industrie aux Etats-Unis
Des robinets à sec pour masquer
les fuites d'eau à Mazouna
La baisse de la production se poursuit
A. Lotfi
La visite de travail et d'inspection qu'a effectuée, avant-hier, le wali de Relizane, Derfoufe
Hadjeri, dans la daïra de Mazouna qui regroupe
deux communes en l'occurrence Sidi M'HAMED
Benali Et Mediouna, a montré, une fois de plus,
que la communication au sein de l'administration
et avec les élus, accuse un déficit qu'il est nécessaire de combler si l'on veut améliorer la gouvernance et la gestion des affaires publiques.
Des habitants de Sidi M'Hamed Benali ont
constaté avec étonnement que lors du passage du
wali dans leur commune, l'eau potable qui devrait
être distribuée le matin, n'a pas coulé du robinet.
Ils ont aussitôt compris que cela a été décidé,
selon eux, exprès dans le but de cacher les fuites
d'eau qui sont légion à Sidi M'Hamed Benali. Une
lecture qui tient la route, lorsqu'on sait que les
fuites d'eau sont légion au chef-lieu de commune,
et sa périphérie. Les automobilistes et les passants qui empruntent le boulevard Aissat Idir traversant le chef- lieu de commune, peuvent consta-
10
ter les fuites d'eau potable et usée à longueur
d'année. Ce sont surtout les habitants de la cité
200 logements qui souffrent le plus des fuites
d'eaux usée des caves des bâtiments qui viennent
se jeter juste près de la mosquée " Iman ".
Par ailleurs, le wali de Relizane a pu constater
lors de sa visite de travail et d'inspection le cas du
chantier d'un groupe scolaire, alors que l'administration et les élus se complaisent dans leur silence. Faut-il signaler que ce groupe scolaire est
devenu un refuge pour les délinquants et les
jeunes désœuvrés. C'est le cas aussi de l'ancien
site d'une antenne administrative abandonné
depuis des années à cause des risques d'effondrement parce que construit sur un terrain pré
sentant des risques d'affaissement du sol.
Il est évident que le déficit en communication au
sein de l'administration et entre celle-ci, et les
élus, se répercute négativement sur le développement et pénalise les populations aux exigences,
de plus en plus, fortes. La tricherie, et le mensonge ne mènent nulle part.
A.L.
a production industrielle aux
Etats-Unis a baissé en
décembre pour le troisième mois
consécutif, selon les données
publiées vendredi par la Réserve
fédérale (Fed).
Elle a reculé de 0,4% par rapport à
novembre, en données corrigées
des variations saisonnières, davantage que ce que prévoyaient les
analystes (-0,2%). Sur un an, le
recul est de -1,8%.
Le chiffre pour le mois de novembre
a été révisé en baisse pour montrer
un recul de -0,9% alors qu'il faisait
état précédemment d'un recul de 0,6%.
En décembre, l'indice a été à nouveau plombé par la production des
industries extractives, qui a connu
un nouveau dévissage en chutant de
0,8% sur un mois, portant le recul
sur un an à 11,2%.
Celle des services d'utilité publique
(eau, électricité...) s'affichait égale-
L
ment en territoire nettement négatif
(-2,0%), portant le recul sur un an à
-6,9%.
La production manufacturière a légèrement diminué de -0,1% (-0,8% sur
un an).
Le taux d'utilisation des capacités
industrielles a légèrement décliné
en décembre, passant en un mois
de 76,9% à 76,5%, légèrement inférieur à ce que prévoyaient les analystes (76,9%). Ce niveau reste bien
inférieur à la moyenne enregistrée
entre 1972, et 2014 (80,1%).
Sur un an, le taux d'utilisation des
capacités a toutefois gagné 1,5%.
15
Zone euro
Le marché obligataire
profite de la déprime
des Bourses
es taux d'emprunt des principaux pays de la
zone euro se sont détendus vendredi, le
marché obligataire tirant partie de la déprime
des places boursières face à la baisse du pétrole et les craintes sur la Chine.
Le taux d'emprunt à 10 ans de l'Allemagne a
reculé à 0,540% contre 0,574% jeudi à la clôture sur le marché secondaire, où s'échange la
dette déjà émise. Le taux d'emprunt de la
France a baissé à 0,873% (contre 0,898%), tout
comme celui de l'Espagne à 1,752% (contre
1,781%) et celui de l'Italie à 1,566% (contre
1,576%). Les rendements, qui avaient peu
bougé la veille, ont reculé, signe que les investisseurs ont préféré se tourner vers les actifs les
moins risqués comme les obligations souveraines. De leur côté, les Bourses européennes
ont poursuivi leur repli, plombées une nouvelle
fois par la chute des prix du pétrole sous les 30
dollars et la forte baisse des marchés chinois.
Selon les analystes, l'aversion pour le risque
donne encore le ton, et les marchés boursiers
ne sont pas encore stabilisés. Par conséquent,
les dettes des pays du cœur de la zone euro
devraient rester fermes à très court terme et
voir leur rendement baisser, selon eux. Le marché obligataire va en outre profiter des politiques monétaires des banques centrales qui
pourraient être encore très favorables compte
tenu des risques que font peser les cours du
pétrole sur l'inflation. Les investisseurs seront à
ce titre très attentifs à la réunion de la Banque
centrale européenne (BCE) prévue jeudi prochain. En dehors de la zone euro, le taux britannique a baissé à 1,662% contre 1,731%. Aux
Etats-Unis, le taux d'emprunt à 10 ans reculait à
2,024% contre 2,087%, tout comme celui à 30
ans à 2,813% contre 2,887%. Le taux à deux
ans baissait 0,842% contre 0,891%.
L
Italie
La Banque centrale
table sur une
croissance de 1,5%
en 2016 et 2017
a Banque centrale d'Italie a indiqué vendredi
tabler sur une croissance de 1,5% du Produit
intérieur brut (PIB) en 2016 et 2017, après une
hausse de 0,8% en 2015, conforme à d'autres
estimations, notamment celles du gouvernement.
"La reprise se poursuit graduellement. A la croissance des exportations se substitue progressivement celle de la demande intérieure", note la
Banque d'Italie dans un bulletin économique.
Selon elle, le secteur de la construction, qui a
beaucoup souffert lors des trois années de récession qu'a connues l'Italie, montre notamment des
signaux encourageants. Les années 2014 et 2013
s'étaient achevées respectivement sur un recul de
0,4% et 1,9% du PIB. Concernant la reprise, la
Banque centrale italienne souligne néanmoins
que "les risques restent significatifs", en raison du
"contexte international", en "particulier la possibilité d'un ralentissement des économies émergentes
qui pourrait se révéler plus prononcé et plus
durable que ce que prévoyaient jusqu'ici les hypothèses" de travail. L'évolution de l'économie chinoise génère notamment de fortes inquiétudes. Le
chômage, à 11,3% en novembre, taux le plus bas
depuis trois ans, devrait passer sous la barre des
11% d'ici à 2017, selon la Banque centrale.
L'occupation durant les deux prochaines années
devrait progresser de 0,9% annuellement, profitant "de meilleures perspectives concernant la
demande", et "des mesures de réduction du coût
du travail introduites par le gouvernement".
L'inflation, qui selon les chiffres de l'Istat publiés
vendredi s'est établie à 0,1% en 2015, son plus
bas niveau depuis 1959, devrait atteindre 0,3% en
2016 et 1,2% l'année suivante, d'après la Banque
d'Italie. Du côté des investissements, "caractérisés
jusqu'à présent par une dynamique modeste", elle
estime qu'ils "pourraient bénéficier de l'évolution
de la demande, de conditions de financement
plus favorables, et des effets des mesures d'encouragement introduites par la loi budgétaire".
Elle souligne ainsi que les prêts aux entreprises
ont augmenté pour la première fois depuis quatre
ans, grâce notamment à des taux plus favorables.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
16E JOURNÉE DE LA LIGUE 1
MOBILIS
Jeudi
USM Alger - NA Hussein Dey
Vendredi
RC Relizane - DRB Tadjenanet
MC Oran - ES Sétif
JS Saoura - USM Harrach
Débandade dans le stationnement
de taxis à Aïn El-Turck
L'O Médéa revient
sur l'USM Bel-Abbès
1-1
0-3
1-2
0-0
Par Mourad Belkaïd
Classement provisoire
Pts
37
26
25
24
24
23
22
21
20
20
18
17
16
15
13
8
J
16
15
16
15
16
15
16
16
16
16
15
15
15
16
15
15.
RC ARBAÂ :
Mohamed Mihoubi,
cinquième
entraîneur
de la saison
Le technicien Mohamed Mihoubi
est devenu le cinquième entraîneur à
défiler à la barre technique du RC
Arbaâ (Ligue 1 algérienne de football)
depuis le début de la saison, confirmant une instabilité criarde au niveau
d'une équipe qui file droit vers la Ligue
2.
Ayant quitté le RCA durant l'intersaison Mihoubi revient aux affaires techniques du RCA en remplacement de
Khaled Lounici, dont l'expérience n'a
duré que deux semaines.
Celui qui avait mené le club de Larbaâ
à la finale de la Coupe d'Algérie 2015
perdue face au MO Béjaïa (1-0),
revient au moment où l'équipe a terminé lanterne rouge de la phase aller
avec 8 points seulement, et reste plus
que jamais menacée par le spectre de
la relégation.
Le RCA avait débuté la saison sous la
conduite de Billel Dziri pour être remplacé par le Franco-Serbe Daniel
Darko Janackovic, avant que ce dernier ne démissionne.
Abdenour Bousbia avait dirigé l'équipe
lors des derniers matches de la première partie de la saison pour être
ensuite limogé par la direction.
Le RCA entame la phase retour en
déplacement samedi sur le terrain du
MO Béjaïa dans le cadre de la 16e
journée.
Le club reste, tout de même, toujours
en lice en Coupe d'Algérie, où il s'est
qualifié pour les 1/8es de finale après
sa victoire face à la formation de
l'USB Tissemsilt (1-0).
e véritables goulots
engendrés par l’inconscience des uns et l’indifférence des autres se forment
régulièrement à toute heure de
la journée, à ces deux places
situées en plein cœur de la ville
où le parc automobile a triplé,
voire quadruplé en un laps de
temps assez court.
La circulation automobile est
durement confrontée aux multiples transgressions, qui ne
semblent en toute vraisemblance pas susciter une prise
de conscience chez les contrevenants
insouciants
aux
contraintes causées aux automobilistes ainsi qu’aux piétons.
Le non-respect du le code de la
route est hautement illustré par
l’anarchie dans le stationnement des taxis autorisés et/ou
clandestins autour des places
publiques
d’Aïn
El-Turck,
notamment place du 1erNovembre 1954 et place
Vassas, où sont concentrées
les stations terminus de plusieurs transports publics.
La palme des infractions
revient sans aucun doute à la
place Vassas où sont répertoriées toutes les stations de
transport public, en plus des
taxis assurant la navette Oran-
D
Hier
Blida (Brakni)
: USM Blida ASM Oran
Alger (20-Août 1955) : CR Belouizdad
- MC Alger
Béjaïa
: MO Béjaïa RC Arbaâ
Constantine
: CS
Constantine - JS Kabylie
1). USM Alger
2). CR Belouizdad
3). DRB Tadjenanet
4). MC Alger
--). USM El-Harrach
6). MO Béjaïa
7). ES Sétif
8). MC Oran
9). NA Hussein Dey
--). JS Saoura
11). JS Kabylie
12). USM Blida
13). CS Constantine
14). RC Relizane
15). ASM Oran
16). RC Arbaâ
Quotidien national d’information
Transport à Oran :
16e journée de la Ligue 2 Mobilis
Résultats de jeudi
et vendredi
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Dimanche 17 janvier 2016
O Médéa, difficile vainqueur
de l'USMM Hadjout (2-1) s'est
emparée de la deuxième place
du championnat de Ligue 2 Mobilis de
football, à une longueur du leader l'USM
Bel-Abbès, tenu en échec par le
Paradou AC (0-0), alors que l'ex-dauphin
le CA Batna a été contraint au partage
des points par l'US Chaouia (0-0), lors
de la 16e journée vendredi.
Menés au score sur un but de Zitouni à
la demi-heure de jeu, les hommes de
Slimani ont renversé la situation en
seconde période grâce à des réalisations d'Addadi (48') et Banouh (84').
A la faveur de cette victoire, la huitième
de la saison, l'O Médéa (28 points)
revient à une unité de l'USM Bel-Abbès,
incapable de s'imposer sur sa pelouse
face au Paradou AC qui confirme sa
belle série, aussi bien en Coupe
d'Algérie qu'en championnat.
Le CA Batna a laissé passer une belle
occasion de revenir à hauteur de l'USM
Bel-Abbès après le nul concédé à domicile face à l'US Chaouia dans un derby
sans buts.
Un résultat nul, le second de rang des
Batnéens au stade Sefouhi, qui confirme
le passage à vide des protégés de
Rachid Bouarata, lesquels rétrogradent
à la troisième place, à deux longueurs
du premier.
La surprise de la journée a été réalisée
L'
par la JSM Skikda (8e) qui est allée battre la JSM Béjaïa (4e) sur le score de 2
à 0. Après une égalité parfaite en première période, les hommes d'Abdelkrim
Bira ont surpris leur adversaire en deux
minutes avec des buts de Boulaneur
(67e) et Cheniguer (69e).
C'est la seconde défaite consécutive à
domicile de la JSMB après l'élimination
en Coupe d'Algérie " at home ".
En revanche, la JSMS qui a vécu une
semaine agitée rejoint le Paradou à la 7e
place.
De son côté, le CA Bordj Bou Arréridj a
disposé
difficilement
de
l'Amel
Boussaâda (1-0) grâce à une réalisation
d'Attafen (10e). Un précieux succès qui
permet aux Criquets jaunes de remonter
à la cinquième place avec 23 points, à
trois longueurs du quatrième, la JSMB.
Dans le bas du classement, la bonne
opération de la journée est à mettre à
l'actif du MC Saïda qui quitte l'avant-dernière place après sa victoire, la quatrième de la saison, contre le MC ElEulma (1-0) grâce à un but de Feghloul
(52e).
Le MCS, 14e aux côtés de l'OM Arzew et
l'US Chaouia, devance provisoirement le
CRB Aïn Fekroun qui se déplace samedi
à Chlef pour affronter l'ASO.
Quant à l'USMM Hadjout, elle reste scotchée à la dernière place avec 11 points.
Résultats
USM Bel-Abbès - Paradou AC
0-0
Olympique Médéa - USMM Hadjout
2-1
MC Saïda - MC El Eulma
1-0
CABB.Arréridj - Amel Boussaâda
1-0
AS Khroub - OM Arzew
4-1
JSM Béjaïa - JSM Skikda
0-2
CA Batna - US Chaouia
0-0
Reste à jouer
Hier
A Chlef : ASO Chlef CRB Aïn Fekroun
Classement provisoire
1 ). USM Bel-Abbès
2 ). O. Médéa
3 ). CA Batna
4 ). JSM Béjaïa
5). ASO Chlef
--). CABB Arréridj
7 ). Paradou AC
--). JSM Skikda
8 ). MC El Eulma
9 ). A Boussaâda
10). AS Khroub
11). US Chaouia
12). OM Arzew
--). MC Saïda
15). CRB Aïn Fekroun
16). USMM Hadjout
Pts
29
28
27
26
23
23
22
22
21
20
19
18
17
17
16
11
J
16
16
16
16
15
16
16
16
16
16
16
16
16
16
15
16.
Tournoi international de Dakar (U17)
L'Algérie invitée au tournoi
des six nations
a sélection algérienne de football
(U 17) a été invitée à prendre part
au tournoi international des six nations
de Dakar au Sénégal, prévu du 26
mars au 03 avril prochain au stade
Léopold Sédar Senghor à Dakar, rapporte l'agence sénégalaise de presse
APS.
Initié par l'Agence, Pro-Concept
International, le tournoi devrait regrouper également, la Mauritanie, la
L
Guinée, le Cameroun, le Nigeria et le
Sénégal (pays hôte), ajoute la même
source.
Le tournoi des 6 Nations vise à permettre aux sélections invitées de peaufiner
la préparation des futures échéances
étant donné que " jouer des matches
internationaux n'est pas ce qui arrive le
plus aux sélections U17 d'Afrique ", a
indiqué le Comité d'organisation à
Dakar. Selon la même source, les
16
nations invitées devront s'occuper
elles-mêmes du transport de leurs
délégations respectives, de leur hébergement en pension complète, et payer
4 000 dollars chacune en guise de frais
de participation.
Le Comité d'organisation de ce tournoi
aurait contacté la Confédération africaine de football (CAF) à l'effet de solliciter une subvention de la part de
l'Instance africaine du football.
Aïn El-Turck. Ces derniers disparaissent spontanément à la
tombée du soir pour céder leurs
places aux taxis clandestins
dans une débandade sans
pareille.
« Ils nous sont quand même
très utiles du moment qu’ils
comblent le vide laissé par les
taxis réguliers. Heureusement
que nous avons la chance de
les trouver encore en maraude
à la tombée du soir, sinon je ne
sais pas comment faire pour
rentrer chez moi », a fait remarquer un habitant de Mers ElKébir qui travaille à Aïn ElTurck.
Le stationnement anarchique
des taxis et autres véhicules,
souvent au milieu de la chaussée, à hauteur de ces deux
esplanades, est fréquemment à
l’origine
d’embouteillages
monstres dans ces zones tampons. Cette infraction a généré
à plusieurs reprises de violentes altercations entre automobilistes.
« Les auteurs de ces transgressions devraient être rappelés à
l’ordre à travers des mesures
répressives pour dissuader les
autres, et endigué un tant soit
peu ces comportements ostentatoires sur la voie publique », a
confié un autre usager désappointé.
M.B.
Du neuf au paramédical de Khemisti, à Oran
Ecole de formation paramédicale d’Oran (EFPO),
sise
avenue
Mohamed
Khemisti, fait partie de ces établissements qui ont été élevés
au rang d’institut national supérieur, et qui est de ce fait placée
désormais sous la double
tutelle des ministères de la
Santé et de l’Enseignement
supérieur, nous explique son
directeur général qui assume
en même temps la même fonction par intérim pour l’INFSPM
Oran-Es Salem (l’ex-ITSP sis à
Saint Hubert) en attendant la
nomination d’un nouveau DG
pour cet établissement.
Un heureux concours de circonstances qui coule, certes,
dans l’intérêt de la formation
paramédicale dans la wilaya
d’Oran, puisqu’il appartiendra à
ce responsable chevronné, et
dont le nom est consubstantiel
avec la filière paramédicale
depuis son avènement en
L’
Algérie, la tâche de mettre en
symbiose ces deux instituts
fonctionnant en complémentarité, et de les piloter ensemble
dans cette phase transitoire
cruciale. Quant aux inscriptions
pour les nouveaux candidats,
elles sont toujours en attente
car étant tributaires de l’arrêté
interministériel.
Par ailleurs, le même responsable a souligné que l’arrivée
du système LMD a chamboulé
la formation paramédicale, qui
prévoit désormais 17 licences,
mais dont seulement 7 sont disponibles au niveau d’Oran, le
reste des disciplines sera
ouvert progressivement selon
certains paramètres liés notamment à la demande locale et la
disponibilité du staff d’enseignement spécifique. L’un des
faits saillants de ce changement - du moins sur le plan
concret qui intéresse directement une large frange de can-
didats à un stage de paramédical -, c’est l’exclusion des
niveaux inférieurs à la 3e
année secondaire pour l’accès
à la filière aide-soignant de
santé publique (hygiène corporelle des malades et de leur
environnement, exécution des
soins infirmiers de base et des
tâches inhérentes à l’hôtellerie
et à l’hygiène hospitalière).
En d’autres termes, il faut désormais justifier d’un niveau terminal pour prétendre à cette
branche, du reste largement
sollicitée. C’est valable pour les
trois autres spécialités de la
filière soins, à savoir « auxiliaire
de puériculture » (hygiène corporelle de l’enfant, de la mère
et de leur environnement,
hygiène hospitalière et entretien du matériel, etc.), assistant
en fauteuil dentaire (accueil,
installation du patient, préparation des dispositifs médicaux,
informations et conseils d’hy-
giène bucco-dentaire aux
patients, etc.). La filière infirmier, accessible par un bac,
quant à elle, comprend cinq
grades, à savoir infirmier breveté, mis en voie de distinction,
infirmier diplômé d’Etat, infirmier de santé publique et infirmier spécialisé de santé publique et infirmier major de santé
publique.
La filière « rééducation et réadaptation », quant à elle, comprend 10 spécialités : diététicien, ergothérapeute, prothésiste dentaire, appareilleur
orthopédiste, kinésithérapeute,
opticien lunetier, orthoptiste,
psychomotricien,
pédicure
podologue et audioprothésiste.
Il y a aussi la filière médicotechnique (composée de 4
spécialités), la filière médicosociale (2 spécialités), la filière
« enseignement et inspection
pédagogique paramédicale».
M.B.
Dimanche 17 janvier 2016
Conseil de l’exécutif
de la wilaya
de Mostaganem
Le volet social
à l’ordre
du jour
Feuille de route pour l’évaluation et l’évolution du développement local en question. Après
avoir sillonné le territoire de la
Wilaya pour des visites de travail et de prospection, afin d’établir un diagnostique de la situation du développement local qui
prévaut au niveau de tous secteurs confondus, le Wali M
;Temmar Abdelwahid multiplie
des rencontres de sensibilisation, d’informations et de
concertation, à l’effet d’instaurer
une redynamisation effective et
de bousculer la léthargie qui n’a
cessé de faire légion dans cette
wilaya de Mostaganem, qui a
perdu de son attrait, et de son
relief.
Durant la journée du mardi dernier 12 de ce mois de janvier, le
Wali a présidé une époustouflante réunion de l’exécutif de
wilaya, à l’effet d’inviter chaque
Directeur a établir une feuille de
route mettant en exergue l’évolution, et l’évaluation des travaux exécutés, la situation des
crédits consommés, et la clôture des opérations durant chaque trimestre, et ce à compter
du 1er février de l’année courante.
Lors de son intervention, le premier responsable de l’exécutif a
donné un large aperçu sur la
situation qui prévaut au niveau
de certains secteurs, tout en
déplorant les retards cumulés
dans l’exécution des travaux de
différents projets.
Aujourd’hui, il est temps de se
retrousser les manches, et d’accomplir efficacement la mission
qui nous est conférée dira le
Wali .En ce qui concerne le logement, tous segments confondus,
il a exhorté les premiers responsables concernés à accélérer la
cadence de la réalisation. Pour
ce qui est du logement rural,
M.Temmar a décidé de réunir
l’ensemble des Chefs de Daïra,
pour lever toutes les contraintes,
et de procéder en urgence aux
travaux de bornages
Disposant de l’ensemble des
données, lors de cette rencontre, le wali a fait un véritable état
de lieux de chaque secteur, où
toute situation a été passée au
peigne fin. Par ailleurs, les
Chefs de Daïra ont été invités à
instruire les P/A.P.C. sous leur
tutelle, à ’élaborer des programmes de mise à niveau de leurs
communes respectives, qui
seront transmis régulièrement à
la wilaya.
SALAH – EDDINE.
Pour les îlots 18 et 19 du site Khemisti
On demande l’assainissement du réseau
Par M. Belkaïd
our les îlots 18 et 19 à Haï
Khemisti, 2 communes de
Bir El Djir. « Ce quartier créé en
1994 ne dispose pas de réseau
d’assainissement, alors que
non loin d’ici, des cités nouvellement habitées sont raccordées au réseau d’assainissement », dira un représentant
des habitants. Et un autre
d’ajouter qu’ «il convient de
P
saluer l’initiative de la société
des eaux, et de l’assainissement (SEOR), qui a lancé, il y a
quelque temps, la deuxième
tranche des travaux de raccordement de la cité au réseau
d’alimentation en eau potable
». A Oran, 15% de la population
ne sont pas raccordés au
réseau d’assainissement, soit
près de 40.000 foyers qui sont
dotés de fosses septiques à
défaut du réseau d’assainisse-
ment. Chaque hiver, c’est le
même problème», ajoute notre
interlocuteur. Les habitants de
cette cité sollicitent les services
concernés et à leur tête la direction de l’hydraulique, et la
SEOR pour l’installation du
réseau d’assainissement. Les
fosses septiques sont un procédé théoriquement fiable pour
régler temporairement le problème du rejet des eaux usées.
Or, à Oran, et au niveau de cer-
9
taines communes et même
dans des quartiers de la commune d’Oran, le provisoire dure
et le nombre des fosses septiques est en évolution, notamment au niveau des nouvelles
constructions dans la périphérie
du chef-lieu de la wilaya. On a
peur pour notre santé, et celle
de nos enfants, surtout que plusieurs fosses commencent à
avoir des fuites », affirme un
autre habitant. «Durant la sai-
son des grandes pluies, les fosses débordent, et la situation
devient
catastrophique.
Toutefois, en l’absence du
réseau d’assainissement, la
prolifération des fosses septiques, le risque de contamination des eaux potables n’est pas
écarté». «On a adressé plusieurs correspondances aux
services communaux mais, à
ce jour, notre problème n’a pas
été pris en charge.
M. B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Par Roza Drik
« Je suis contre le projet du parc citadin à Harrouza.
Il y a une loi qui protège l’environnement ! » ( P/APC de
Tizi-Ouzou), a indiqué M Ouaheb Ait Menguellet.
S’exprimant en marge de la visite officielle organisée
dans la journée du jeudi dans la daïra de Tizi Ouzou.
Un projet qui pose problème !
« Avec ce tracé, la forêt Harrouza qui est le poumon de
Tizi-Ouzou va disparaître. Ce que je refuse » dira le
P/APC qui se dit contre le projet. En effet, la Direction
de l’environnement de la wilaya « vient de lancer
l’étude pour la réalisation d’un parc citadin dans la forêt
de Harouza, pour un cout de plusieurs dizaines de millions de dinars », lit-on dans une déclaration rendue
publique l’APC de Tizi Ouzou. De poursuivre « Nous
allons massacrer, une forêt et perturber l’équilibre biologique de la faune et la flore », et « L’efficacité aurait
été de concrétiser le programme sur le site la carrière
(Bounar) en réalisant un équipement sportif conséquent pour les jeunes, qui n’arrête pas de demander ce
genre de projet ( manque d’infrastructure sportive sur
le territoire de la commune), ou la réalisation de six stations d’épuration en amont du barrage de Taksebt dans
les programmes sont gelées jusqu’à nouvel ordre » ,
lit-on toujours dans le même document. Un autre projet qui n’est autre de la liaison sortie Est de Tizi-Ouzou
( Redjaouna-Boukhalfa) a été également rejeté par les
autorités locales.
De proposition en proposition, les uns approuvent le
projet, d’autres ne sont pas de cet avis tel le maire et
ses élus.
Les rédacteurs de ce document ont tenus à rappeler
que parmi les recommandations de la réunion de Paris
sur l’environnement (Cop21 ), il y a celle relative à l’intensification de la plantation de l’arbre par tout dans le
monde pour réduire les effets de serre, et nous dans ce
projet nous allons en couper beaucoup.
Devant les différentes positions des uns, et des
autres, une réunion sera programmée au siège de la
wilaya, avec le Wali. Une manière de calmer les esprits.
Une solution sera trouvée en présence de tous.
R.D.
Lutte contre la fraude àTizi Ouzou
4 772 PV dressés, 330
commerces fermés
Par Roza Drik
La Direction du commerce de Tizi- Ouzou vient de
rendre publique son bilan annuel 2015, où pas moins
4 772 procès verbaux dressés, 330 commerces fermés et 14,5 tonnes de produits saisies dont le montant
s’élève à plus de 20 milliards de centimes.
Pas moins de 47 180 interventions effectuées sur le
terrain durant la même période, enregistrant une
hausse de 17% par rapport à l’année 2014 dont le
nombre des interventions étaient de 33 429. Ces sorties ont été soldées par un nombre de procès verbaux
toujours en hausse. 4772 PV dressés dans le cadre du
contrôle des pratiques commerciales et de la répression des fraudes ont connu une hausse considérable
estimée à plus de 13% contrairement à l’année dernière était de 3 941 l’année d’avant. Au moins 330 de
commerces fermés en 2015 contre 396 l’année 2014.
Une baisse des produits saisis a été constaté à savoir
14,5 tonnes contre 34 tonnes pour l’année 2014. Le
bilan de la direction a porté, aussi, sur les intoxications,
notamment en période estivale où la conservation des
produits alimentaires avant leur consommation, n’est
pas toujours respectée, notamment lors des fêtes et
des cérémonies familiales.
Un total de 146 intoxications a été enregistré à travers
la wilaya. Des intoxications causées par «le non respect des règles d’hygiènes, la rupture de la chaine de
froid, ou encore, la consommation de produits non
conformes ».
A noter, l’année 2015 a connu des perturbations, parfois récurrentes au niveau de la distribution du lait en
sachet, qui est du selon la même source «au non respect des distributeurs de leur itinéraire».
De nouvelles mesures seront entreprises, afin de limiter ces perturbations à l’avenir, précise la même
source. Il s’agit de la note transmise aux quatre laiteries
locales, afin de se doter de leur propre transport sous
froid.
Dans le même sillage, ladite note porte aussi nécessité de création de points de vente pour chacune de
ces laiteries au niveau des grandes agglomérations.
Une manière de limiter la dépendance aux transports
privés pour parvenir à limiter les perturbations dans la
distribution.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Célébration de Yennayer à Aïn Defla
Riad Mahrez (Meilleur joueur maghrébin 2015) :
Une grande fête organisée
par les élèves de Tachta
" Je suis très touché
par ce succès "
L’environnement à Tizi Ouzou
Le projet du parc citadin
de Harrouza rejeté
Dimanche 17 janvier 2016
Une joyeuse manifestation culturelle de Yennayer a été célébrée par la direction de
l’éducation de la wilaya d’ Ain Défla au lycée Ibn Khaldoun. Un riche programme a été
tracé par le bureau des activités culturelles et sportives de la direction de l’éducation de
la wilaya, durant cette manifestation de tamazight.
Par Amel Korchi
l y avait une large
exposition des plats,
vêtements et ustensile traditionnels, a été
étalée « symbolise la perpétuation de la culture
berbère, qui a su et pu
subsister et résister aux
occupations successives
I
à travers les siècles, gardant son cachet et son
authenticité » Nous a dit
M. Louhel Nour Eddine,
président de la délégation
du Haut-commissariat à
l’amazighité (HCA).
En effet, beaucoup de
gens ont été étonnés de
voir l’exploit des élèves
de la commune de Techta
Zougagha, une région qui
se trouve dans l’extrême
nord-ouest de la wilaya,
et surtout ceux qui ont
présenté la pièce théâtrale avec des tenues traditionnelles. Des chants
folkloriques ont été aussi
présentés par des élèves
dirigés par le professeur
Guezoul Abdelbaki, cli-
gnotant des paroles fabuleuses, basé sur le port
de l’identité algérienne,
entrant dans le cadre de
Yennayer. D’autres activités étaient au programme
dont un défilé d’habit traditionnel, un spectacle de
danse, un récital poétique
et des représentations
théâtrales.
A.K.
Logements à Aïn Defla
Remise de clés de 200 unités
LPL à El Abadia
es clés de 200 logements publics locatifs (LPL) ont été remises
mardi à leurs bénéficiaires dans la commune d’El
Abadia, à l’ouest de Aïn
Defla. La cérémonie de
remise des clefs s’est
déroulée
dans
une
ambiance festive en présence des familles des
heureux bénéficiaires, et
des autorités locales.
Une opération similaire
L
concernera février prochain les communes de
Khémis Miliana (600
logements) et Miliana (66
logements), a indiqué, à
cette occasion, le DG de
l’antenne de l’Office de
promotion et de gestion
immobilière (OPGI) de la
wilaya, Rachid Sabor.
Pas moins de 13. 000
logements socio-locatifs
sont en cours de réalisation sur le territoire de la
wilaya d’Aïn Defla, a souligné M.Sabor, faisant
état de quelque 1000
logements lancés dans la
seule daïra d’El Abadia.
De son côté, la directrice
du logement de la wilaya
a fait part de l’attribution,
depuis 2010, de 27000
aides à l’habitat rural.
De ce chiffre, 14.000
logements ont été achevés, 7000 sont en cours
de réalisation et 6.000
autres en voie de lancement, a-t-elle ajouté. Un
quota de 3.000 aides
supplémentaires a été
réservé à la wilaya d’Aïn
Defla, suite à la visite qui
y a été effectuée par le
ministre de l’Habitat, de
l’Urbanisme et de la Ville,
en septembre 2015, a
rappelé Mme Arkab,
signalant que ce quota
est en cours de d’attribution.
A.K.
Ain Defla
international algérien de Leicester
City Riyad Mahrez,
élu largement meilleur joueur
maghrébin 2015 lors du sondage organisé par le magazine France Football, s'est
déclaré " très touché " par ce
succès et remercie tous ceux
qui ont voté pour lui.
" Je suis très fier de remporter ce trophée. Je remercie
tous les internautes de
France Football. Je me sens
L'
elon le directeur de
l’annexe d’alphabétisation et d’enseignement
pour
les
personnes
âgées, ce sont 13000
apprenants inscrits aux
cours d’alphabétisation.
On détaille, 7700 personnes suivent des cours
d’alphabétisation dans
les zones rurales de la
wilaya.il y a lieu de noter
que outre l’ouverture de
centres d’alphabétisation
8
dans les zones reculées
de la wilaya, des efforts
ont été entrepris par ce
centre, et sont focalisés
sur la tranche d’âge
comprise entre 25 ans et
49 ans, et ce au regard
de l’importance de l’alphabétisation dans son
insertion social et professionnelle.
Selon les responsables
locaux, la conjugaison
des efforts de nombreux
intervenants est nécessaire pour l’éradication de
l’analphabétisation.
D’ailleurs, la lutte contre
ce fléau n’est pas du ressort exclusif de l’office
d’alphabétisation et d’enseignement pour les personnes
âgées
mais
concerne la société entièrement. « Apprendre à
lire et à écrire est assurément synonyme d’une
seconde naissance. Si à
l’heure des TIC, et du
numérique, la non- maitrise des moyens modernes de communication
est considéré, comme
une sorte d’analphabétisme, que dire alors
d’une personne, qui ne
sait ni lire ni écrire » a
déclaré un apprenant à
la marge d’une réception
organisée à leurs honneurs.
A.K.
Brahimi. En dépit de cette
distinction, le second meilleur
buteur de Leicester cette saison garde les pieds sur terre
et compte travailler davantage pour progresser.
Je sais que j'ai encore beaucoup à faire pour continuer
ma progression.
C'est la réalité du haut
niveau, il faut toujours être
performant ", a-t-il estimé.
Interrogé par le magazine sur
l'excellent parcours des
Foxes, co-leaders de la
Premier League avec Arsenal
après 21 journées, Mahrez
reste prudent, estimant que
la seconde partie du championnat sera encore plus
dure. " On a 43 points.
Franchement, vous dire
qu'on vise le " big four ", c'est
compliqué. Les derniers matches ont été difficiles. Il y a
une intensité incroyable.
C'est un Championnat très
dur. "
Sporting Lisbonne :
14e but de la saison pour Slimani
attaquant international algérien du
Sporting Lisbonne Islam Slimani, a
inscrit vendredi soir son 14e but de la saison lors du match nul concédé à domicile
face à Tondela (2-2), en ouverture de la
18e journée du championnat portugais
de football.
Embusqué dans la surface de réparation,
le buteur algérien a remis les pendules à
l'heure du pied à la 54e minute de jeu (11) répondant à l'ouverture du score de
Tondela signée Nathan Junior (31', s.p.).
L'
13 000 apprenants inscrits
aux cours d’alphabétisation
S
vraiment touché par ce succès, et cela récompense mon
travail. Je finis devant Mehdi
Benatia et Yacine Brahimi,
c'est flatteur. Ce sont de
supers joueurs. Yacine est un
ami, et lui succéder, c'est un
clin d'oeil sympa ", a indiqué
Mahrez vendredi.
Le milieu offensif algérien a
été élu à une très large majorité (67% des 112 668 votes)
devant le Marocain Mehdi
Benatia et l'Algérien Yacine
Gelson Martins (61') a donné l'avantage
pour le Sporting avant que l'équipe
adverse n'égalise par Chamorro (85').
Slimani est désormais à quatre réalisations de la 1re place au classement du
meilleur buteur du championnat portugais dominé par le Brésilien Jonas
Oliveira (Benfica) qui compte 18 réalisations.
Jonas pourrait creuser à nouveau l'écart
s'il marque lors du match en déplacement contre Estoril arrêté samedi.
Le meilleur goleador en activité de
l'équipe nationale (20 buts) est à son
sixième but en quatre matches de suite
en championnat depuis le début de l'année 2016.
Grâce à ce match nul, le Sporting préserve sa place de leader avec 45 points,
devançant de cinq unités ses deux poursuivants Benfica et le FC Porto qui comptent chacun 40 points, mais avec un
match en moins.
DS du FC Valence :
" Tout faire pour convaincre Feghouli
de prolonger "
e nouveau directeur
sportif du FC Valence
(Liga espagnole de football)
Garcia Piterche a assuré qu'il
allait faire de la prolongation
du contrat du milieu offensif
international algérien Sofiane
Feghouli une priorité.
" Personne ne peut nier les
services rendus par Feghouli
à l'équipe. Rien que pour
cela, je vais tout faire pour le
L
convaincre de prolonger son
séjour parmi nous ", a
déclaré le nouveau directeur
sportif des Valenciens en
conférence de presse, cité
vendredi par le site spécialisé
Superdeporte.
Le joueur de 26 ans, dont le
contrat avec Valence expire
en juin prochain, n'est toujours pas fixé sur son avenir.
Un nouveau contrat de cinq
ans lui a été proposé par la
direction, assorti d'une revalorisation salariale, mais rien
n'a encore été signé entre les
deux parties au moment où
plusieurs clubs européens
convoitent le joueur à l'image
de l'Inter Milan (Italie) et
Fenerbahce (Turquie).
Feghouli, absent des terrains
depuis près d'un mois à
cause d'une blessure, devrait
17
réintégrer l'entraînement collectif de son équipe FC
Valence (Liga espagnole)
mercredi prochain
Le milieu offensif algérien n'a
pas été épargné par les blessures cette saison. Ses participations aux rencontres de
son équipe sont rares cette
saison (10 matches joués
dont 6 titulaire en Liga).
Dimanche 17 janvier 2016
ELECTIONS A LA
CONFÉDÉRATION
AFRICAINE DE VOILE :
L'Algérien Atbi,
nouveau président
Le président de la Fédération
algérienne de voile (FAV) Mohamed
Atbi, est devenu le nouveau patron
de la Confédération africaine de voile
(ASCON), a appris l'APS auprès de
la FAV.
Atbi, candidat unique, a été plébiscité par les membres de l'ASCON
pour succéder au Seychellois Alain
Alcindo, qui gérait les affaires de
l'instance africaine par intérim, ajoute
la même source.
Le vote s'est déroulé au Cap (Afrique
du Sud) en marge des championnats
d'Afrique (spécialité 470), qualificatifs
aux Jeux olympiques JO-2016 de
Rio de Janeiro.
Trois vice-présidents ont été élus à
l'issue du vote : l'Angolais Nuno
Gomes, le Mozambicain Hélio Da
Rosa et le Sud-Africain Philippe
Baumb.
Quant à Alain Alcindo, il a été désigné secrétaire général de l'ASCON.
Comme première décision de
Mohamed Atbi, le siège de l'ASCON
sera à nouveau implanté au niveau
de l'Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d'Alger-plage
(Aïn Taya, Alger).
L'ASCON a été créée en Algérie en
2007 avec comme premier président
l'Algérien Mohamed Azzoug dont le
règne a pris fin en 2014.
12E GRAND PRIX CYCLISTE
DIDOUCHE MOURAD
(CONSTANTINE) :
Hamza Mahdi
remporte
la première étape
La première étape de la 12e édition du Grand Prix cyclisme Chahid
Didouche Mourad organisé vendredi
dans la commune de Didouche
Mourad (Constantine) a été remportée par le coureur cycliste Hamza
Mahdi du GS Pétrolier.
Cette première étape longue de 120
Km dont le départ a été donné à
partir de la ville de Didouche Mourad
en passant par Zighoud Youcef, Sidi
Mezghiche (Skikda), puis retour vers
Didouche Mourad a été âprement
disputée entre les coureurs avec une
tentative d'échappé dès le début de
la course du coureur Madani
Abdelkader vite rattrapé au 20e km
par un petit groupe de 12 coureurs.
Arrivé au niveau du 52e km à la sortie de la commune de Sidi
Mezghiche le coureur Hamza Mahdi
a pu s'imposer en solo avec un
temps de 2h 58'38 ", tandis que la
première place chez les juniors est
revenue au coureur Mansouri Hamza
du club Amal Dali Brahim (Alger).
A noter que près de 100 coureurs
représentant 17 équipes venues de
plusieurs wilayas du pays ont pris
part à cette compétition destinée
aux catégories seniors et juniors.
Les organisateurs ont qualifié le
niveau de "bon'' avec une moyenne
de course de 36 Km/h.
La deuxième étape du Grand Prix de
la petite reine se disputera sur 105
km à partir de la ville de Didouche
Mourad en passant par les villes de
Constantine, Aïn Smara, Sidi Khelifa,
El Melha, Hamma Bouziane, puis
retour à Didouche Mourad.
Ce Grand Prix est organisé par le
club amateur de Didouche Mourad
en collaboration avec la Ligue de
cyclisme de Constantine en partenariat avec la DJS de la wilaya et l'APC
de Didouche Mourad.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Dimanche 17 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Exposition de peinture à Alger
Sécurité routière à Sidi BelAbbès
“ Sur le fil ” de l’artiste
Kenza Bourenane
Une caravane au groupe
scolaire Mohamed Abdou
L’artiste peintre Kenza Bourenane propose une vingtaine de toiles abstraites aux thématiques sombres dans “Sur le fil”, sa première exposition
personnelle inaugurée vendredi à Alger. Visible jusqu’au 30 janvier à la galerie “El Yasmine” à Dély Ibrahim (ouest d’Alger), l’exposition invite à
découvrir l’univers fantomatique, et torturé de cet artiste autodidacte qui explore différents formats et approches esthétiques.
a première partie de
l’exposition est constituée en majorité de
toiles de format moyen, des
“compositions”, ainsi titrées,
dans lesquelles des motifs
comme des échafauds, des
chaises vides, des lits ou encore des cercueils sont disposés
de différentes manières sur des
fonds blancs ou jaunis.
Entre ces motifs qui encadrent
l’espace de la toile, le visiteur
peut alors tenter d’interpréter
les différentes scènes représentées en haut, ou en bas du
tableau, et peuplées de silhouettes blanches et grises
aux traits, et
formes
indécis.Véritable
empreinte
artistique
chez
Kenza
Bourenane, ces silhouettes qui
semblent avoir été peintes d’un
seul trait sont présentes dans
la quasi-totalité des £uvres
exposées.
Aux côtés de ces tableaux
chargés et subdivisés en plusieurs petites scènes, l’artiste
propose des toiles en grand
format, mono ou bi-chromatique, qui ont été plus appré-
L’inlassable Association Assalama El Mourourya, très consciente, des conséquences du terrorisme de la route, tient à poursuivre
ses activités rentrant dans le cadre de son programme de sensibilisation, pour l’année 2015/2016.
Par K.Benkhelouf
cet effet , une caravane constituée des
membres
de
l’Association, des services de
la Sureté de wilaya, de la
Gendarmerie Nationale, de la
Protection Civile et de la
Fédération
des
parents
d’élèves, a pris le départ, à partir de 9h au niveau de la
Direction de la de wilaya, pour
faire un long circuit au niveau
des quartiers de la villes , pour
se stationner au sein du Groupe
Scolaire Mohamed Abdou.
Cette caravane qui est organisée
à
l’initiative
de
l’Association « Assalama El
Mourourya en étroite collaboration avec la sécurité routière de
la sûreté nationale, la gendarmerie nationale, la protection
civile, la direction de l’éducation
nationale, la santé et l’éduca-
A
L
ciées parmi les artistes et visiteurs présents au vernissage
de l’exposition.
Tout aussi peuplées de personnages énigmatiques, ces
toiles bleues ou rouges et
noires dégagent une impression plus apaisée que les pre-
miers tableaux, tout en conservant le même aspect mystérieux.“Ascension”,
“Dématérialisation”, “Evasion”
sont d’ailleurs autant de titres
qui confirment les émotions
plus sereines que l’artiste
exprime dans ces grands for-
mats. Ces dernières toiles ont
été réalisées à l’issue d’une
résidence artistique à l’école
supérieure des Beaux-arts
d’Alger où l’artiste a pu, dit-elle,
“trouver l’espace nécessaire”
pour tenter cette nouvelle
expérience artistique.
L’exposition “Sur le fil” est, par
ailleurs, accompagnée d’un
petit
catalogue enrichi de
textes dont celui de Mustapha
Nedjaï, un des plasticiens les
plus respectés, et les plus
reconnus de la scène artistique
algérienne.
Soirée musicale à Oran :
En hommage au maître de la chanson, Blaoui Houari
n vibrant hommage a été rendu au
maitre de la chanson oranaise,
Blaoui El Houari, lors d’une soirée musicale animée jeudi au théâtre régional
“Abdelkader Alloula” d’Oran, par son
élève Baroudi Benkhada.
Cette initiative du groupe de presse
“Ouest Tribune” en partenariat avec la
station régionale de l’ENTV et la wilaya
d’Oran se veut une reconnaissance au
célèbre chanteur et compositeur oranais
pour son riche répertoire, et son œuvre
de promotion de la chanson oranaise,
ont souligné les organisateurs.
Une panoplie de ses chansons, qui ont
pendant de longues années bercé des
générations ont été magistralement
interprétées par son élève Baroudi
Benkheda (40 ans de carrière), qui a fait
U
Dimanche 17 janvier 2016
vibrer, avec son orchestre, le
public notamment avec les
tubes “Ida kane essaad ya
Messaoud”,
“S’hab
el
baroud”, “Win ould bladi”,
“Rani M’hayar”, “Ya Syadi”,
“Serredj ya fares”, “Fi Wahran
sakna ghezali”, Djar aliya el
hem” et “Touil Erragba” du
poète cheikh Abdelkader El
Khadi.
D’autres chansons à succès
de Blaoui ont emballé l’auditoire formée essentiellement
d’artistes pour la plupart ses
élèves.
Le wali d’Oran, Abdelkader
Zaalane, et le responsable de
l’autorité de régulation de
l’audiovisuel, présents à cet
hommage, ont salué cette
louable reconnaissance à
une icône de la chanson
algérienne en général et oranaise en particulier.
“Un virtuose qui a réussi à chanter le
Melhoun dans un style moderne. A 17
ans, il était déjà chef d’orchestre”, a
déclaré Baroudi Bekhedd, ajoutant au
même sillage : “c’est une référence et
aussi un doyen des artistes algériens”.
L’universitaire Mohamed Meliani, qui
s’intéresse à son £uvre, soutient que
“Blaoui est le fondateur de la chanson
oraniase moderne marquant le 20ème
et les 21 ème siècles. “C’est aussi une
école qui a beaucoup formé. “Blaoui El
Houari est le pilier de la chanson oranaise. Il a semé en moi la graine de l’art, à
travers la chanson. C’est un père pour
moi”, a souligné la chanteuse Houria
Baba.
“C’est aussi un militant du mouvement
national à l’époque coloniale et un
moudjahid aux côtés d’autres artistes
algériens ayant contribué, durant la
révolution de novembre 1954, à la prise
de conscience nationale”, a souligné
bon nombre d’artistes présents.
“Un hommage qui mérite une considération à la hauteur de ce grand auteur
compositeur qui, malgré son âge, il soufflera le 23 janvier ses 90 bougies, continue à donner pour perpétuer une œuvre,
composant près de 1.000 chansons”, at-on ajouté.
“C’est un créateur, un grand auteur compositeur issu d’une famille d’artistes.
18
Son père était un homme de culture qui
a écrit des pièces de théâtre de Sidi Blal
à haï Médina Jdida à Oran”, a déclaré,
pour sa part, le directeur de l’Office
national des droits d’auteurs, Boucif
Belhachemi.
La soirée s’est poursuivie avec la chanteuse Nassima Chaabani, la diva de
l’école andalouse de Blida donnant plus
d’entrain, d’autres couleurs à cette
ambiance conviviale, celle des grands
jours culturels de la ville d’El Bahia, qui
a toujours rayonné par ses artistes de
renom tels Hasni, Khaled et autres
élèves de Blaoui Houari.
tion, tentera à travers cet événement de sensibiliser les écoliers avec des séances éducatives de conduite, et d’assimilation des principes du code de la
route, mais aussi la sensibilisation de l’ensemble des citoyens
de la ville aux risques des acci-
dents de la route. Il y a lieu de
signaler, qu’en plus de l’activité
éducative préconisées pour les
scolaires, les différents secteurs partenaires de cette
caravane, à savoir les différents
corps constitués, qui riches de
leur enseignements, sont inter-
venus pour donner des chiffres
des différents accidents de la
circulations survenus à travers
la wilaya, tout en donnant une
lecture des conséquences, et
des drames et leurs propositions pratiques pour endiguer
ce phénomène de la violence
de la circulation routière.
Chacun en ce qui le concerne,
parmi les acteurs de la caravane, ont été d’excellents animateurs, pour transmettre aux
enfants des explications sur la
conduite et l’application du
code de la route, qui par la
force des chiffres ont démontré
que cette situation est devenue
un fléau national.
Mr Trouzine Yahia , président
de l’association , a tenu à nous
rappeler, l’apport bénéfique de
cette caravane
à Sidi-BelAbbès, et particulièrement en
ce choix du groupe scolaire
Mohamed Abdou, dont la localisation, mérite de donner aux
élèves les 10 commandements
sur la prévention des risques
d’accidents, car la circulation
est devenue difficile sur les
routes. Il ajoutera « qu’heureusement au niveau de la wilaya
de Sidi-Bel-Abbès semble avoir
nettement diminué grâce à ce
type de sensibilisation de la
société civile spécialisée et des
efforts consentis par la sûreté
de wilaya, et la gendarmerie
nationale ».
C’est avec passions que les
animateurs de l’association, et
les éléments de la sûreté de
wilaya, ainsi que la protection
civile, ont transmis le message
aux enfants, heureux d’avoir
acquis, quelques choses qu’ils
iraient rappeler à leurs parents.
Appuyée par des supports
pédagogiques (dépliants, brochures illustrées), une exposition de photos, démontrait aux
écoliers se que les accidents
causaient.
Puis, avec le moyen de cours
interactifs, la signification des
panneaux de signalisation,
exhortaient à une extrême pru-
dence en traversant les chaussées à la sortie de l’école, ont
précisé, chacun à sa manière.
Selon l’officier de police de la
sûreté de wilaya, l’officier de la
protection civile, et les animateur
de
l’association
«
Assalama El Mourourya , la
“réceptivité” des écoliers, auxquels des cadeaux symbolique
leur furent distribué, était
exceptionnelle.
Puis une démonstration d’un
accident de la route, a regroupé en plus des élèves un grand
nombre de citoyens. Cette
simulation, qui fut exécuté par
les services de police et la protection civile, a permis de faire
voire les actions de 1er
secours, et le volet investigation
avec alcootest employé par la
sécurité routière en cas d’accident. Le débordement des
eaux usées, de la commune,
privent un agriculteur e produire
dans son terrain agricole
K.B.
Lettre ouverte
A Monsieur le ministre
de la Culture, Azzedine Mihoubi
Objet : Deuxième rappel
Monsieur le Ministre,
Ce n’est qu’après avoir épuisé ma
patience de deux ans d’attente dans
l’espoir d’être régularisé financièrement de la part de la Direction de la
Culture de la wilaya de Boumerdes,
devant s’acquiter d’une somme de
120.000.000,00 DA, droits de 34
pièces archéologiques qui reflètent
l’histoire de l’Algérie depuis 2250
années avanbt J-C, jusqu’au 19ème
siècle.
Vue ma situation précaire foncièrement, ce qui m’oblige de désister en
contre-partie des pièces en question
pour me permettre d’acheter un logement, car je réside dans des hôtels à
Alger, et à Boudouaou.
De ce fait, en reconnaissance de
cause de votre sérieux, et votre loyauté, je considère l’affaire réglée dès lecture de cette lettre ouverte.
Recevez, en attendant, mes salutations les plus distinguées, mon profond
respect et ma gratitude anticipée.
Le concerné
Mirad Moussa
BP 454 Kouba Alger
Tel 0666 34 34 22
Copies :
Monsieur
le
Premier
Ministre,
Abdelmalek Sellal
Monsieur le Directeur de la Culture de
la wilaya de Boumerdes.
... Et entame de l’entretien des réseaux
d’assainissement à Boukhanefis
ans la commune d’Ouled
Bendida dépendant de
Boukhanefis, des canalisations des eaux usées, sont
archaïquement dirigées, vers
des fosses septiques situées
au niveau de terrain agricole,
pour collecter les eaux usées
de cette agglomération, mais
qui logiquement devraient
selon un programme étudié,
être extraites par les chargées
de l’assainissement du curage
des égouts. Cependant, voila
que cette question, qui aurait
dut systématiquement résolu
est demeurée un problème
D
par manque de savoir faire ou
par laisser aller, ayant favorisé
la destruction d’une parcelle,
de terrain d’un maraîcher, qui
produisait
une variété de
légumes, qu’il ne peut plus
cultiver en raison du débordement des deux fosses septiques de 10m x10m , qui ont
noyé et intoxiqués par les
eaux usées sa terre, qui est
surtout son seul gagne pain.
Alors qu’il contribuait à renforcer le commerce de légume,
le voila
en raison de ce
débordement, en chômage.
L’agriculteur n’a pas manqué
d’avertir qui de droit, pour
remédier à cette situation,
mais aucune suite ne semble
vouloir être réservé, à son
inquiétude. Il nous dira : « Je
suis malgré bloqué moi, dans
la production de mon jardin de
légumes, par les services
chargé de l’assainissement,
qui n’ont rien voulu faire pour
solutionner cette situation, qui
me prive de travailler, pour
produire des légumes frais et
non intoxiqués par les eaux
usées. J’ai préféré ne pas
faire de jardinage dans mon
terrain et tout cela est un
7
manque à gagner pour moi »
Il serait plus que nécessaire,
et urgent, pour que les services de l’ONA interviennent,
afin que pareils cas ne se produisent pas au détriment des
petits agriculteurs qui déjà
manquent énormément d’aide.
Il y a lieu de ne pas omettre
que les débordements d’eaux
usées sur les terres agricoles,
non seulement empoisonne,
la vie
végétale existante,
mais également le réseau
souterrain de la nappe phréatique, qui touche tous les
puits domestiques de la
région, en s’infiltrant dans le
sous sol. Le cas de ce fellah,
qui voudrait bien, apporter
son concours au développement économique agricole
local, en produisant comme
jadis des pommes de terre,
tomates et autres légumes
dans cette petite bourgade,
est révélateur d’une situation
d’abandon. Quant à l’agglomération, qui est encore dans
les oubliettes, elle rêve encore
de sa part de développement,
qui n’arrive pas au loin.
K.B.
Publicité
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
WILAYA DE SAIDA
DIRECTION DES RESSOURCES EN EAU
BUREAU DES MARCHES
N.I.F :099020019003732
OP N°NK 5 322 2 262 120 12 01
WILAYA DE SAIDA
DAIRA DE YOUB
COMMUNE DE DOUI-THABET
N°67/2016
INTITULE : Réalisation Electrification Et Equipement De 6500 Ml De
Forage A Travers La Wilaya De Saida.
Projet : Réalisation De 2900 Ml De Forage Y Compris Stations De Pompage,
Abris, Niches Et Bassins De 40M3 Pour Localités.
9)-Réalisation d'un forage de 300 ml à Rachedi Commune d'ouled khaled.
Conformément aux dispositions de l'article 49 du
décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 complété et
modifié portant la réglementation des marchés publics.
Le président de l'A.P.C de Doui-Thabet informe
l'ensemble des soumissionnaires qui ont participé à l'avis
d'appel d'offre national ouvert paru au quotidiens
" ??? ????" en date du 18/03/2015 et le " Tribune des
lecteurs " en date du 21/03/2015 concernant le projet de
REALISATION DU RESEAU DE DISTRIBUTION
AEP A ABDELHADI que suit au procès verbal de la
commission d'évaluation des offres tenue le 29/04/2015
et que son attribution provisoire paru au ??? ??????? en
date du 11/07/2015 et " tribune des lecteurs " en date du
08/07/2015 au profit de l'entreprise MIMOUNI
BELHADJ d'un montant de l'offre de 9.489.636.00 DA
et d'un délai de réalisation de 04 mois.
En application des articles 49 et 125 du décret présidentiel N°10/236 du
07/10/2010 modifié et complété, la Direction des Ressources en Eau de la
wilaya de SAIDA,informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé
à l'appel d'offre national restreint N°12/2015 , publié dans les quotidiens
:(Tribune des lecteurs et ??????? ) et le BOMOP, qu'après l'ouverture des
plis examen et résultats de la commission d'évaluation des offres en date du
29/12/2015 , les marchés sont attribués provisoirement à l'Entreprise citée
ci-dessous :
9)-Réalisation d'un
forage de 300 ml à
Rachedi Commune
de d'ouled khaled.
Attribué
à Entreprise
NIF N°
Montant
du marchés
proposé
(DA/TTC)
Montant du
marché Après
correction
(DA/TTC)
Délais
d'exécu
Critères de choix
REZAZGUI 183070900234138 23 675 616,90 23 675 616,90 07 Mois et Conformément aux
10 jours critères fixés dans le
DJAMEL
cahier des charges
-EL BAYADH-
Les soumissionnaires intéressés de prendre connaissance des résultats
détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières sont invités
à se rapprocher de la direction au plus tard (03) mois à compter de
publication de la présente attribution provisoire.
Les soumissionnaires peuvent introduire des recours auprès de la
commission des marchés publics de la wilaya de Saida dans un délai de dix
(10) jours à compter de la date de la 1ère publication du presse ou du
BOMOP.
LE DIRECTEUR
Tribune des Lecteurs - Dimanche 17 janvier 2016
Suite au PV de la commission des marchés tenu le
10/01/2018 a été décidé l'annulation de l'attribution du
projet.
LE PRESIDENT DE L'APC
ANEP 000 654/31
Tribune des Lecteurs - Dimanche 17 janvier 2016
ANEP 000 647/31
CONDOLÉANCES CONDOLÉANCES
Le Directeur de Publication
ainsi que l'ensemble du personnel du quotidien Tribune des
Lecteurs, très affectés par le
décès de la femme de
Abderrahim Bouteflika, présentent à ce dernier ainsi qu'à toute
sa famille, leurs condoléances les
plus attristées et les assurent de
leur soutien et de leur sympathie
en ces douloureuses circonstances. Puisse le Tout Puissant
accueillir la défunte en son vaste
Paradis.
Abdelhamid Si Afif, membre du
CC du FLN, ancien député et
président de la commission des
Affaire étrangères, très affecté
par le décès de la femme de
Abderrahim Bouteflika, présente à ce dernier ainsi qu'à
toute sa famille, ses condoléances les plus attristées et les
assure de son soutien et de sa
sympathie en ces douloureuses
circonstances. Puisse le Tout
Puissant accueillir la défunte en
son vaste Paradis.
A Dieu nous appartenons,
et à Lui nous retournons.
A Dieu nous appartenons,
et à Lui nous retournons.
6
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
Quotidien national d’information
Soins beauté
nvie de douceur et
d'authentique ?
Avec des fruits,
des légumes, des fleurs et
autres huiles essentielles… il est tout à fait possible de préparer soimême de véritables élixirs
de beauté. Visage, corps,
cheveux, découvrez une
sélection de recettes gourmandes faciles et rapides
à réaliser.
Gommage au sucre
Mélangez 2 cuillères à
soupe de sucre avec 3
cuillères à soupe d'eau
tiède. Appliquez cette préparation aussitôt sur votre
visage en massant par
rotations. Insistez plus
particulièrement sur le
front, le nez et le menton.
Rincez abondamment.
Masque "bonne mine" à
la carotte
Choisir quelques carottes
de couleur foncée (plus
riches en béta-carotène)
et les râper. Ajoutez quelques
gouttes
d'huile
d'amande douce dans
votre mélange et appliquez le sur votre visage.
Laissez agir 15 minutes
puis rincez.
Lotion florale tonifiante
pour le visage
Faites bouillir une poignée
de fleurs ou de plantes
dans 1/4 de litre d'eau
Dimanche 17 janvier 2016
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Des produits faits maison
AVIS DE L'ANNULATION
D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE DE MARCHE
Nature du projet
Dimanche 17 janvier 2016
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
FILET DE DINDE FARCI
E
minérale. Hors du feu, laissez infuser environ 15
minutes puis filtrez. Versez
votre lotion dans une bouteille en verre teinté.
Imbibez un coton de votre
eau florale et passez-le
délicatement sur la peau
de votre visage et celle de
votre cou après votre
démaquillant pour resserrer le grain de la peau.
Pour peaux grasses et
mixtes,
privilégiez
la
lavande et la menthe ; la
fleur d'oranger, le tilleul et
la guimauve pour les
peaux sèches et normales
ainsi que la verveine et le
millepertuis pour les peaux
sensibles et matures.
Soin pour ongles et
dents
Trempez vos ongles dans
un verre de citron pressé ou
frottez vos gencives et vos
dents avec un demi citron.
Ce soin permet de blanchir
impeccablement ongles et
dents jaunies.
Lait nourrissant
corporel au miel
Mélangez 2 cuillères à
soupe de miel liquide, 25
cuillères à soupe d'huile de
noyaux d'abricot et 1 cuillère à soupe d'huile de
bourrache. Ajoutez-y 125
ml de crème fraîche liquide.
Mixez le tout afin d'émulsionner le mélange. Versez
le tout dans un flacon à
remuer avant chaque utilisation.
Lait démaquillant
au concombre
Râpez 80 g de concombre
et mélangez à 15 g de lait
cru dans une casserole.
Faites bouillir pendant 5
minutes puis laissez refroidir. Filtrez le mélange et placez-le dans une bouteille.
Baume adoucissant pour
cheveux ternes
et fatigués
Battez deux œufs avec le
jus d'un citron et deux cuillères à café de miel.
Appliquez le mélange sur
les cheveux en malaxant
puis laissez agir 5 à 10
minutes. Rincez.
Bébé
La bonne pratique
pour lui couper les ongles
Les ongles du nourrisson
poussent vite ! Pour éviter qu'il ne se griffe, il faut
lui couper régulièrement.
Nos conseils.
Bien installés :
Vous devez tous les deux
être bien calés pour ne
pas vous crisper. Placez
votre bébé dos contre
vous: vous procéderez
ainsi comme pour vous-
même. Si l'enfant est
calme, on peut couper
tous les ongles, sinon
doigt par doigt, au fil de la
journée.
Avec une lime
Pour les bébés jusqu'à 2
mois environ, l'ongle est
trop fragile pour être
coupé avec des ciseaux:
il se déchirerait sous la
lame. De plus, la lime est
rassurante
pour
la
maman, car on ne risque
pas de blesser la
peau...mais c'est un peu
plus long.
La bonne pratique
Surtout utilisez une lime
"spécial bébé", car les
grains sont plus fins que
les modèles adultes et
limez avec le côté le
moins rugueux. Placez la
lime perpendiculairement
pour ne pas "effeuiller" la
corne de l'ongle. La
coupe doit être nette.
Avec les ciseaux
A partir d'un mois, si les
ongles sont bien formés,
on peut se servir de
ciseaux, forcément "spécial bébé" à bouts ronds.
Le mieux : après le bain,
les ongles sont mous et
plus faciles à manipuler.
Commencez toujours par
désinfecter les lames.
Au carré
Isolez le doigt à manucurer en cachant les autres
dans votre main. Lames
perpendiculaires, coupez
droit
juste
ce
qui
dépasse. Ne formez pas
d'arrondi, qui provoquerait un ongle incarné ou
19
un panaris. S'il reste une
pointe, limez-là légèrement.
Avec un coupe-ongles
A partir de 6 mois, ses
mains ont grandi et ses
ongles durci. Vous pouvez préférer un coupeongles spécial nourrisson, de taille adaptée.
C'est la méthode la plus
rapide. Le principe reste
le même: on ne coupe
pas dans les angles !
Pour les orteils
Tenez fermement le pied
de votre bébé, car les
tout-petits n'apprécient
pas qu'on touche cette
partie de leur corps. S'il
s'agite, posez la jambe en
appui sur votre cuisse. Et
enveloppez son buste
avec vos bras, cela le
rassure.
A la lime
Les orteils d'un bébé sont
vraiment trop petits pour
que l'on puisse utiliser les
ciseaux efficacement et
sans risque de coupure.
Prenez une lime, et écartez les orteils délicatement. Heureusement, les
ongles des pieds poussent très lentement!
Ingrédients
6 filets de dinde
Brochettes de bambou
1 gousse d'ail pilé
1 c. à. s de gingembre fraîche râpé
1 c. à. s de jus de citron
2 c. à. s de sauce soja
¼ c. à. c de piment fort
¼ c. à. c de safran
Sel, poivre
Pour la farce
150g de petits morceaux de dinde
1 oignon haché
2 c. à. s d'huile
1 c. à. s de maïzena
Un peu de persil haché
Sel, poivre
Préparation :
Aplatir les filets de dinde, à l'aide d'une batte à
côtelettes, pour diminuer l'épaisseur. Mélanger
dans un saladier, la sauce soja, jus de citron,
gingembre, piment fort, safran, sel, poivre.
Ajouter les filets, les couvrir avec la préparation
et laisser mariner au moins une heure. Tremper
les brochettes dans l'eau froide 30 minutes,
égoutter. Préparer la farce. Dans une poêle faire
revenir l'oignon avec l'huile, ajouter les
morceaux de dinde, sel et poivre. Laisser cuire
en remuant pendant 5 minutes, ajouter la sauce
soja, maïzena, persil haché, mélanger bien et
retirer du feu. Poser le filet de dinde dans le plan
de travail, disposer 1 cuillerée à soupe de farce
dans la partie supérieure de filet, faire rouler en
chassant l'air pour faire un cylindre, enfiler ce
cylindre sur une brochette, disposer sur une
plaque de cuisson. Répéter cette opération pour
les autres filets. Faire cuire au four environ 20
minutes, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
CAKE AU CHOCOLAT
VERMICELLE FACILE
Ingrédients
2 œufs
1,5 verre à thé de sucre en poudre
1 verre à thé d'huile
1 verre à thé de lait tiède
2 sachets de levure pâtissière
2 cuillères à soupe de chocolat vermicelle
2,5 à 3 verres à thé de farine
Préparation :
Battre dans un saladier avec le batteur
électrique les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le
mélange blanchisse et devienne mousseux,
ajouter alternativement l'huile et le lait, ajouter la
farine tamisée avec la levure, bien travailler
l'ensemble jusqu'à ce que la pâte devienne
lisse, incorporer délicatement le chocolat
vermicelle. Verser la préparation dans un moule
à cake beurrée et farinée. Faire cuire dans un
four préchauffé à 180°C pendant 40 minutes.
Vérifier la cuisson de cake avec une lame de
couteau, avant de le sortir du four.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 17 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
L'ombre de Chekib Khelil
Grand absent dans le procès Sonatrach I, le témoignage de Chakib Khelil, principal instigateur
dans ce crime économique, aurait pu être entendu par le juge d'instruction, afin de donner plus
de crédibilité au procèset de transparence à l'opinion publique nationale et internationale.
Par Amar CHEKAR
hakib Kellilil, ex ministère des
mines est de l'énergie, cité
comme principale responsable
et témoin dans le dossier Sonatrach I,
n'a jamais été inquiété ni entendu par
la justice.
Est-il fort de ses soutiens et relais à ce
point, pour ne pas répondre à toutes
les accusations portées contre lui
depuis, de part est d'autres pendant
que d'autres hauts fonctionnaires de
l'Etat et simples agents sont mis en prison pour des fautes moins importantes
que celles commise par le premier responsable du secteur de l'énergie ?
Chakib Khelil, principale personnages
impliqué par l'opinion publique et le
services secrets ( DRS) avant tout
dans cette affaire de corruption et
détournement des biens publics en
Algérie, continue de jouir de toute sa
liberté et d'être reçu dans les ambassades à l'étranger de manière officiel ou
officieuses, alors qu'il n'ose pas rentrer
au pays pour se défendre au moins
depuis les débuts de l'ouverture du
dossier Sonatrach I en 2010 et toutes
les dernières audiences du 27 décembre 2015.
Dès lors, la question se pose d'ellemême.
" Ou réside justement la crédibilité de
la justice et de l'Etat de droit qui ne
convoque pas toutes personnes impliqués de près ou de loin, pour faire ressortir toute la vérité ? ", s'interroge t-on
dans le pays et le monde entier lorsque
il s'agit de défendre l'intérêt général du
peuple ? ".
La question est de grande taille : S'est-
C
Mots croisés N° 394
Horizontalement
1 - Boulangerie
2 - Extraordinaire
3 - Soutien matériel - Atteint d'achondroplasie - Coincé
4 - Attirai - Usine de cadres
5 - Il vaut bien le tantale - Fins de loteries
6 - Gros mot enfantin - Philosophe de Vouziers - Rêve de rat
7 - En gros - A point
8 - Local sur le pont - Espèces de cataires
9 - Père de mulet - Baguiers
10- Formules magiques - Cité vénète
Verticalement
A - Stagneras
B - Pilastre carré - Nom de la pomme cannelle
C - Rejetant une thèse - Perspectives
D - Qui copie les sons naturels
E - Sixième degré - Cest le numéro 18
F - Combustion vive
G - Nid d'espions - Venues seules
H - Dirigeante plus têtue que ses sujets - Ordinateur individuel
I - Harcela - Titre de religieuse
J - Dans le passage déjà cité - Mammifères des Antilles
K - Cri d'aficionado - Sont dans l'erreur
L - Jamais utilisés - Ouïe
SOLUTIONS
Mots croisés N° 393
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 393
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 393
Baisse du prix du baril
Procès Sonatrach I
Sudoku N ° 394
Mots fléchés N° 394
il entouré de forces visibles ou invisibles aussi puissantes pour protéger un
corrompue qui a défrayé la chronique
depuis 2010? .
Pis encore, " Il n'a y pas eu dépôt de
plaintes contre Chakib Kellilil, afin
d'être poursuivi par la justice
Algérienne ", dit-on dans les coulisses
du tribunal d'Alger qui suit le dossier
depuis.
Comment pourrait-on expliquer, l'arrestation d'autres personnages au nombre
de 19 y compris, Mohamed Meziane,
P-DG de Sonatrach, qui est par nature
de son poste, le plus proche de Chakib
Khelil en tant que ministre de l'énergie
est des mines, impliqué lui aussi, de
près ou de loin dans cette affaire scabreuse qui a fait couler beaucoup d'encore en Algérie et dans le monde,
notamment l'Italie, qui a ouvert le dossier Sonatrach ?
" Personnellement, j'ai été choqué par
les malversations de Chakib Khelil,qui
m'a forcé la main de signer des documents louche, lorsque je travaillais
avec
lui
au
ministère
de
l'énergie.Depuis que j'ai refusé d'obéir
à son ordre, je me suis retrouvé dans
son viseur jusqu'au jour où j'ai été
écarté de mon poste pour avoir refusé
de partager le gâteau ", révèle M D, un
des anciens cadres du secteur de
l'énergie qui se rappelle encore et toujours de son calvaire avec Chakib
Khelil.
Guidé par sa conscience, honnêteté et
attachement aux valeurs du pays.
Selon notre interlocuteur qui a rejeté
les offres de Chakib Khelil, a eu toute
la chance du monde en quittant son
poste, bien avant l'éclatement de l'af-
faire Sonatrach I et II.
Tenant tête à son ex ministre, M D,
s'est fait autant d'ennemis et aussi des
sympathisants de l'entourage qui n'ont
pas manqué de saluer son courage,
pendant que d'autres, ont optés pour la
politique de l'Autriche rien que pour
garder leurs postes ou en contrepartie
de promotions et plus.
" Quelques années plus tard, j'ai été
obligé de quitter mon poste au ministère de l'énergie qui ou l'on a relevé
des incohérences et anomalies qui
vont dans le sens de la corruption ", ditil avant de revenir sur le principe de " la
transparence pour écarter toutes pression et trahison " volontaire ou involontaire, surtout en tant que cadre au
ministère, révèle M D, à l'âge de
retraite.
Dès que les médias ont portés les
secrets de Sonatrach I et II au grand
jour, notre témoin qui a échappé aux
jeux malsains de Chekib Khelil, s'est dit
" heureux d'avoir refusé de collaborer
avec Chakib Khelil etaussi d'avoir
quitté le cabinet,bien avant l'explosion
de l'affaire Sonatrach.
Afin de subvenir aux besoins de ses
enfants et de sa famille, notre interlocuteur souligne avoir trouvé un autre
poste de travail avant de se libérer du
cercle de Chakib qui devait protéger
l'intérêt du pays, mais, malheureusement, ce n'était pas le cas. Attendu
pour aujourd'hui, dimanche 17 janvier
2016, le verdict de la justice
Algérienne, se prononcera-t-elle, enfin
et après tout, dans le sens du respect
des lois et au nom peuple ?
A.C
Fatima-Zohra Flici, présidente de l'ONVT :
" Les victimes du terrorismes
revendiquent le devoir de mémoire "
oulant s'enchérir à nouveau au sujet devenu
communément consommé
par le public, la présidente
de l'Organisation nationale
des victimes du terrorisme
(ONVT), Fatima-Zohra Flici
a évoqué, encore une fois,
depuis
la
wilaya
de
Soukahars, " la nécessité de
resserrer les rangs entre
Algériens ", dans une
conjoncture qu'elle a qualifié
de ''difficile''.
Certains observateurs ont
dit être étonnés d'entendre
des voix appeler à s'intéresser davantage du devoir de
la mémoire, en se limitant à
la prise en charge des situations d'un nombre de victimes du terrorisme ,au
moment même où les gardes communaux viennent
de faire surface en réitérant
des revendications anciennes.
Bien que La présidente de
l'ONVT soit convaincue que
" Le prix fort qu'ont payé les
martyrs du devoir national,
pour que l'Algérie demeure
forte, impose la préservation
de leur mémoire ", elle a fustigé le fait que beaucoup de
familles n'ont pas suffisamment bénéficié d'intérêt de la
part des pouvoirs publics,
V
particulièrement la catégorie
d'enfants
traumatisés.
Soulignant carrément " l'absence totale du suivi psychologique des victimes du
terrorisme ".
Pourtant, les instances de la
solidarité nationale n'ont, à
tout instant, manqué à relever les efforts consentis pour
multiplier , dans les willayas
du pays , la création des
centres d'accueil et de traitement de personnes traumatisées, et ce après avoir
constaté l'insuffisance des
centres existants dans la
capitale, tels à Bentalha ,et
celui de Draria,entre autres.
La direction de l'Action
Sociale a, pour sa part, affiché dernièrement sa sensibilité envers ces catégories
défavorisées, qui méritent
plus d'aides sociales, et de
prises en charge médicales,
d'autant que les visites
d'inspection qu'a rendues la
ministre de la solidarité
nationale dans plusieurs
wilayas ont révélé certaines
insuffisances
dans
ce
domaine.
Mais, force d'objectivité est
de signaler que l'adoption
des doléances de pareilles
couches sociales a été au
centre du programme du
Dimanche 17 janvier 2016
Président de la République
qui a ,en surcroit, exprimé,
à maintes fois, sa volonté
d'œuvrer à améliorer leurs
conditions de vie, et de
soins à travers la concrétisation de nombreux projets,
dont le suivi est confié au
gouvernement.
Au fait, les volets liés à la
santé, au logement, et à la
pension que Flici a astreint
aux familles des victimes du
devoir national sont le souci
du reste des pans de la
société, et la préoccupation
des élus, et responsables
des collectivités locales.
D'aucuns membres de la
société civile ne se sont
demandés de savoir la visée
que la présidente de l'ONVT
se réjouisse d'affirmer que "
les victimes du terrorisme ne
revendiquent pas "un statut
plénipotentiaire", mais réclament, "la reconnaissance de
la mémoire des martyrs du
devoir national". Sachant
que ces voix des quartiers et
de cités se disent beaucoup
plus touchés par les doléances des couches vulnérables en actuel contexte économique difficile que par
des propos nuancés entre
enrichissements, et enchères conjoncturelles.
A.H.Meg
Batna
Un terroriste abattu
Un terroriste a été abattu par un détachement de l'ANP
à Ben Foudhala à 30 km au sud-ouest de la wilaya de
Batna, selon un communiqué du MDN publié hier. " Un
détachement de l'Armée nationale populaire relevant du
secteur opérationnel de Batna/5e Région Militaire a neutralisé, ce 15 janvier, un terroriste près de la commune de
Ben Foudhala située à 30 km au sud-ouest du chef-lieu de
la wilaya ", a précisé le MDN, en ajoutant que " l'opération
s'est soldée, également, par la récupération d'un fusil
mitrailleur de type (FMPK), d'une quantité de munitions
(160 balles), une paire de jumelles, cinq (05) téléphones
portables et autres objets ".
5
Les sociétés pétrolières craignent la faillite
Par Amirouche El Hadi
Selon les experts, plus de 100 milliards
de dollars ont été mis de côté par les
sociétés d'investissement privées pour
acheter à bon prix les actifs qui sont vendus soit avant, soit après les déclarations
de faillite.
Le prix du baril de pétrole a franchi le rubicond. Mais en sens inverse. Avant-hier, il a
été cedé à environ 30 dollars. Et ce n'est
pas fini puisque tous les experts prévoient
une descente vers d'autres enfers. Trois
banques d'investissement majeuresMorgan Stanley, Goldman Sachs Group
Inc. et Citigroup Inc.-s'attendent maintenant à ce que le prix du pétrole chute au
dessous du seuil de 30 dollars et atteigne
le niveau des 20 dollars à court terme, en
conséquence du ralentissement de la
croissance de la Chine, de la réévaluation
du dollar, et parce que les foreurs de
Houston jusqu'à Riyad ne s'arrêtent pas de
pomper du pétrole, en dépit des excédents
de production. Au moins un tiers des producteurs américains de pétrole et de gaz
pourraient pencher vers la faillite et la
restructuration financière au milieu de
2017, selon le centre de recherche Wolfe.
Pour certains d'entre eux, la survie serait
possible si le prix du pétrole rebondissait à
au moins 50 dollars, selon certains analystes. Le prix de référence du pétrole brut
américain s'est fixé à 31,41 le baril, représentant le niveau le plus bas depuis 12
années. Selon la société d'avocats Haynes
et Boone, plus de 30 petites sociétés qui
doivent un montant supérieur à 13 milliards
de dollars ont déjà déclaré faillite depuis
l'inversion de la courbe du prix du pétrole
jusqu'à présent. Faisant référence au dernier effondrement du prix du pétrole qui a
duré des années, un rapport décrit un
"environnement pire que celui de 1986,"
tant pour les prix de l'énergie que pour les
producteurs. "La courbe descendante est
maintenant plus profonde et plus longue
que chacun des trois derniers effondrements du prix du pétrole depuis 1970," diton. Dans leur ensemble, les producteurs
nord-américains de pétrole et de gaz perdent aux prix courants actuels, deux milliards de dollars par semaine, selon un rapport émanant de la société de consultants
Alix Partners :Beaucoup de sociétés pétrolières vont avoir d'immenses problèmes.
On prévoit que les producteurs américains
coupent leurs budgets de 51 pour cent,
représentant une diminution de 89,6 milliards de dollars par rapport aux chiffres de
l'année 2014, montant qui, selon Cowen
and Co. , dépasse les réductions des pires
années quatre-vingt du siècle dernier. Il n'y
a pas de répit dans le proche horizon.
Selon plusieurs analystes, responsables de
banques et d'entreprises pétrolières, on
s'attend à ce que le surplus de pétrole
continue jusqu'a la fin de 2017. Avec peu
de probabilité que le prix du pétrole rebondisse dans les mois à venir. Les sociétés
énergétiques qui se sont lourdement
endettées pour financer leur tranche du
boom de forage américain n'ont pas d'autre
choix que de continuer à pomper pour
générer le cash destiné au payement des
intérêts de leurs dettes. Ils se creusent
ainsi un trou encore plus profond en continuant à produire. Certains des opérateurs
les plus solides, qui possèdent des actifs
très importants, ont pris des mesures de
protection de leurs recettes en bloquant le
prix de leur pétrole à 50 dollars, par un
système de "hedging," qui tient lieu de
police d'assurance contre les prix bas.
Même ces producteurs, qui ont de meilleurs bilans financiers, disent qu'ils continueront à pomper plus.
Les compagnies qui se sont creusé un trou
si profond qu'elles ne peuvent pas en sortir, seront forcées de vendre des actifs ou
de se faire ouvrir des lignes de crédits, une
proposition risquée, vu que beaucoup
d'opérateurs pétroliers s'attendent à voir
leur base d'emprunt réduite à cause des
plafonds d'endettement.
AEH
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Délivrance de visas français
Les Algériens
seconds après les
Chinois
Les Algériens sont les deuxièmes à avoir bénéficié, en 2015, le
grand nombre de visas d'entrée en
France, de court séjour, après les
Chinois, indiquent vendredi des chiffres communiqués par le ministre de
l'Intérieur.
Les Chinois, considérés comme des
moteurs du tourisme, ont bénéficié,
en 2015, de 820.000 visas de court
séjour, suivis des Algériens (420.000)
et des Marocains (260.000).
Le ministère de l'Intérieur relève que
la délivrance de visas en général a
connu une hausse de 13,5% (à 3,2
millions), avec un bond des visas
touristiques (+25,7%, à deux millions environ) et une progression des
visas étudiants (+5,4%). Sur fond
des conflits au Proche-Orient et de
crise de réfugiés, la France a délivré
1.800 visas à des Syriens et 2.300 à
des Irakiens.
Ces visas, une fois octroyés, ouvrent
la voie à une demande d'asile en en
France. Les demandes d'asile en
France ont augmenté de 22%
(79.130) et le taux d'acceptation progresse, à 31,5%, puisque 19.500
personnes ont obtenu le statut de
réfugié (donnant droit à un titre de 10
ans) ou la protection subsidiaire (un
an renouvelable), selon le communiqué du ministère de l'Intérieur qui
précise que le profil des demandeurs
a changé.
Ce sont principalement les
Soudanais (4.830), les Syriens
(3.550) et les Kosovars (3.100) qui
ont demandé l'asile En ce qui
concerne l'attribution de la nationalité française, le ministre a indiqué
qu'il y a eu 87.000 personnes supplémentaires l'an dernier, dont
62.000 par décret et 25.000 par
mariage, soit une hausse de 12%.
Par ailleurs, la France a expulsé de
son territoire, vers leurs pays d'origine, 6.300 personnes étrangères en
situation irrégulière (hors Union européenne), soit une augmentation de
11% par rapport à 2014.
Le total des éloignements (qui
compte aussi les Européens, ou les
sans-papiers déjà enregistrés dans
un autre pays) a augmenté de 2%
par rapport à 2014, à 15.500 environ.
R.N.
Dimanche 17 janvier 2016
Union générale des commerçants et artisans
algériens (UGCCA) réclame
une prise en charge rapide du
problème des commerçants de
gros de Semar avec la
construction d'un marché de
gros internationale.
La décision prise par l'UGCAA,
pour lancer le projet de réalisation d'un marchés de gros
internationale a été soulevé
hier lors d'une rencontre avec
les grossistes au siège de
l'UGCAA présider par Salah
Souilah, le secrétaire générale
de l'UGCCA en présence du
ministre du commerce Bekhti
Belaib qui s'est engager avec
les commerçants on déclarant
que le projet sera achevés
d'ici 6mois selon le ministre le
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
La LADDH scandalisée
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Le seigneur des
anneaux : la communauté de l'anneau
23:50 : Faites entrer l'accusé
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
Par Nabila. A
a ligue Algérienne pour
la défense des droits
de l'Homme (LADDH)
tire la sonnette d'alarme quant
à l'exploitation de la main
d'œuvre migrante venus trouver refuge en Algérie, appelant les autorités compétentes
à ouvrir une enquête approfondie sur leur " exploitation
odieuse ". Dans un communiqué rendu public, hier, la
LADDH a fustigé " les chefs
d'entreprises, les entrepreneurs ainsi que les propriétaires de terrains agricoles qui
exploitent de manière affreuse
et frauduleuse les migrants ".
La LADDH, a de ce fait, avertit l'exploitation des conditions
humaines difficiles de ces
migrants clandestins qui les
exposent à un esclavage
moderne, appelant dans ce
cadre, les patrons au respect
L
des lois en vigueur. "Les nouveaux féodales profitent des
malheurs de ces migrants qui
fuient les guerres et la violence, dans des projets de
construction ou de l'agriculture contre de faibles revenus,
et sans les déclarer à la sécurité sociale. Les plus courageux qui tentent de se soulever sont exposés à diverses
menaces dont celle à leur
dénonciation aux services de
sécurité au vu de leur situation
de clandestinité " dénonce le
communiqué. La Ligue des
droits de l'Homme n'a pas
manqué d'avertir à ce titre le
gouvernement sur les conditions des migrants clandestins
travaillant en Algérie, exigeant
l'arrêt de ces traitements " non
humanitaires " à leur encontre. Elle souligne que " les
patrons d'entreprises ont saisi
le laisser aller des autorités
compétentes notamment dans
le suivi de ces personnes sur
le terrain pour adopter des
comportements loin de toute
conscience ". Estimant que
les droits des travailleurs est
partie intégrante des droits de
l'Homme, la LADDH appelle
au respect et à une récompense morale et matérielle de
ces migrants, qui en plus
d'être humains, représentent
une valeur ajoutée au pays au
vu de la réticence d'une large
catégorie de jeunes algériens
à accepter un travail nécessitant l'effort physique tel que
les chantiers de construction.
La LADDH souligne en outre
que les dépassements commis à l'encontre de ces
migrants ne peuvent ne pas
être dénoncer, appelant les
services de l'inspection de travail à renforcer les patrouilles
de contrôle dans tous les secteurs
notamment
ceux
concernant la construction
reliés aux entreprises privés,
des travaux publics..etc. En
termes de chiffres, la ligue
pour la défense des droits de
l'Homme cite à titre estimatif
pas moins de 13 000 travailleurs migrants. Elle ajoute
que ses efforts de prendre
connaissance du nombre de
licences
exceptionnelles
accordés durant l'année 2015
aux patrons d'entreprises leur
permettant d'employer ces
migrants clandestins n'ont pas
été une réussite. " Seul justificatif que les chiffres n'ont pas
été élaborés " souligne la
LADDH qui en absence de
ces informations rappelle les
chiffres lancés par le ministre
du Travail, Mohamed El
Ghazi, qui révélaient en 2014
que le nombre de travailleurs
étrangers dans le pays sont
140 000 travailleurs issus de
125 nationalités différentes.
N.A
Le pari fou de Belaïb
L'
Petit écran
Exploitation des migrants clandestins en Algérie
Délocalisation du marché de gros de Semar
Par : Imen.Hamadache
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
problème des grossîtes de
Semar qui date depuis 2005
est l'un des solution qui vise à
stabiliser le prix des produits
alimentaires dont le prix a
flambé ses derniers jour vus la
situation économique inquiétante du pays, suite au chute
du prix du pétrole ainsi que la
mesure d'austérités qui s'applique après l'adoption de la loi
de finance 2016. A cette effet,
se projet qui encourage la
commercialisation des produits
locales. L'Ugcaa, qui soutient
la décision de délocalisation du
marché de gros de produits
agro-alimentaires, a proposé
l'installation d'un marché de
gros afin d'accueillir mille commerçant hors que le nombre
actuelle est à 850 commerçant
au niveau de Semar " a souligné Salah Souilah. " Nous
appelons les commerçants de
Semar à un dialogue, les commerçants doivent se déplacer
d'un espace non conforme à
un espace aménagé pour le
commerce de gros.
Graduellement et via un dialogue, le marché sera délocalisé
dès que les alternatives seront
mises en place ", a estimé le
SG de l'ugcaa. La décision de
délocalisation du marché de
gros de la commune de Semar
sera le premier pas pour éradiqué l'informel qui émergent de
se marché de gros, ainsi il va
permettre aux contrôleurs de
faire surveiller les dépassements, mais ce qui est actuellement impossible vus le nombre des commerçants, la corruption et la spéculation. Il est
à noter qu'aujourd'hui, que
l'opération d'éradication des
4
marchés informels a échoué, le
ministre du commerce a
annoncé que la réalisation de
deux marchés de proximités de
fruits et légumes sera destiner
à ses commerçants qui exercent dans la cadre illégale.
Concernant le montage financier pour la réalisation de ce
projet dans le plus bref délai,
Salah souilh a déclaré qu'il une
banque qui a proposé pour le
financement du projet. Mais
cette banlieue sombre est le
royaume des grossistes alimentaires qui brassent des milliards de dinars et qui cause la
flambée des prix de légumes
secs. En outre, les autorités
ont essayés d'imposer l'usage
des chèques pour les transactions les plus importantes : une
mesure que beaucoup considèrent comme la cause qui a
provoqué les émeutes de
sucre et de l'huile en 2011.De
sont coté, le coordinateur des
commerçants de gros de Gué
de Constantine M.Lazri Omar
a révélé hier que " le plus gros
problème actuelle des commerçants l'endroit est inacceptable les camions ne peuvent
pas passer car les routes son
étroite est c'est un lieu résidentielle, ainsi que la cherté de
location qui varie entre
100mille et 400mille DA, ce qui
va répercuter sur le pouvoir
d'achat de citoyen ".Le ministre
du commerce Bakhti Belaib
rendra une visite aux marchés
de gros de Semar compagnie
par le secrétaire générale de
l'ugcaa Salah Souilah, pour
entendre les revendications
des grossistes.
I.H
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Flight
23:30 : Mentalist
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 17 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Capital
23:00 :Enquête exclusive
21
Flight
Commandant de bord expérimenté, Whip Whitaker est
aussi un alcoolique et un consommateur de cocaïne.
Après une nuit agitée, il assure la liaison entre Orlando et
Atlanta sur un vol commercial. Les conditions météo sont
très mauvaises. Peu de temps avant l’atterrissage, l'avion
devient soudain incontrôlable. Whitaker réussit la
prouesse de poser l'appareil en catastrophe. Six
personnes trouvent la mort dans l'accident.
Sur France 2 - 22h35
Le seigneur des anneaux :
la communauté de l'anneau
Un anneau magique attise les convoitises. La relique
appartient à un peuple pacifique, les Hobbits. Le
magicien Gandalf le Gris, qui soupçonne le pouvoir
maléfique de l'anneau, leur conseille de le détruire. La
mission est confiée au jeune Frodon, aidé de ses
cousins Pippin et Merry et de son fidèle serviteur Sam.
Mais les chevaliers noirs du puissant Sauron, seigneur
de Mordor, sont sur leurs traces.
Sur M6 - 20h55
NCIS : Los Angeles
Des produits réparables à vie. A l'heure où des
constructeurs sont accusés de programmer l’obsolescence
de leurs appareils, certains s'engagent dans la voie
inverse. Par ailleurs, tandis que des ingénieurs finalisent
une machine à laver « increvable », des sites Internet
offrent des solutions pour permettre aux consommateurs de
réparer eux-mêmes les pannes • Avis de consommateurs :
un incroyable business ! De nombreux sites proposent des
commentaires de particuliers sur toutes sortes d'articles ou
de services. Mais près de 50 % des points de vue seraient
faux • Le boom de la livraison de repas à domicile. Le
succès d'Allo Resto sur ce marché très lucratif aiguise
l'appétit de nouveaux concurrents. Même des géants
comme Uber, Amazon et La Poste s'y intéressent.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Dimanche 17 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Au moins 22 morts dans des attaques terroristes
au Burkina Faso
É ditorial
Question
de décence
Dimanche 17 janvier 2016
Quotidien national d’information
M I E U X V A U T E N R I R E…
Quand l'AQMI singe Daech
Par Ali Oussi
i on venait à mourir,
défendez nos mémoires
". Telle a été l'une des
maximes les plus célèbres du grand
révolutionnaire Didouche Mourad. Le
dernier des historiques, Hocine Aït
Ahmed, vient de tirer sa révérence
depuis à peine une poignée de jours. Ses
funérailles ont mis en avant l'amour et
l'estime que lui voue la majeure partie
des Algériens. Sa vie durant, qu'on soit
d'accord ou pas avec lui, il a su rester
fidèle à ses convictions. Sa rectitude
morale, denrée rare chez les hommes
politiques d'aujourd'hui, ne pouvait que
forcer l'admiration. Et le respect aussi.
A commencer par ses adversaires politiques. Partant, il eut été tellement plus
judicieux qu'on le laissât reposer en
paix. Or, la terre de sa tombe ne s'est
même pas tassée et les larmes de ses
vrais amis ou proches non encore
séchées, qu'on s'évertue à " triturer " sa
mémoire et essayer de réécrire l'histoire,
son histoire, chacun selon sa version. Il
est vrai que les morts, partis pour toujours, n'ont aucun moyen de se défendre. Que dis-je, de contester une version
par rapport à une autre. De dire si telle
anecdote est authentique ou non. Voilà
pourquoi il me semble qu'un minimum
de décence aurait voulu qu'on laissât
tranquille la
mémoire, la vie
" Voilà
et le parcours
pourquoi
il me
de ce grand
semble
qu'un
homme. A quoi
minimum de
cela nous avandécence aurait
cerait-il, après
coup, de savoir
voulu qu'on
si la présidence laissât tranquille
de l'État (et non
la mémoire, la
celle de la
vie et le
République) lui
parcours
de ce
avait été propogrand
homme
".
sée ou non ?
Après tout, si
tel a été le cas (ce qui me paraît la version la plus probable), son refus aura été
conforme à ses principes. La venue de
Boudiaf (à sa place ?) tend ainsi à
confirmer que les dirigeants du moment
cherchaient un historique pour combler
la perte de la légitimité populaire après
la démission de Chadli Bendjedid par
une légitimité, somme toute, historique.
Ces faits relèvent de l'histoire. Il eut été
plus judicieux et plus honnête, surtout,
que le démenti ait été fait du vivant
d'Aït Ahmed, histoire de lui donner l'occasion d'apporter sa version des faits.
Dans le cas contraire, et c'est bien le cas,
en effet, il eut été plus " moral " de garder définitivement le silence. Surtout
face à ces polémiques qui enflent, et
dans lesquelles n'importe qui est en train
de dire n'importe quoi, allant jusqu'à
revendiquer l'amitié de cet historique,
alors que les faits sont tellement différents de ce que d'aucuns tentent de faire
paraître aujourd'hui. Hocine Aït Ahmed
est mort. Personne ne se lèvera pour
défendre sa mémoire. On se précipite,
en revanche, pour la triturer et tenter
d'en faire un piédestal au profit de sa
propre gloire ternie et plus que
discutable.
A.O.
"S
Le carnage, revendiqué
par Al-Qaïda au
Maghreb Islamique
(AQMI), ressemble à
s'y méprendre au mode
opératoire suivi par les
criminels de l'EI (Etat
islamique). Une
véritable escalade dans
l'horreur est ainsi
observée entre les
deux groupes
terroristes.
Par Kamel Zaïdi
et Agences
u moins 22 personnes étaient mortes
dans les attaques
terroristes qui ont eu lieu
dans la nuit de vendredi à
samedi, et qui sont poursuivies jusqu'à une heure avancée de la journée d'hier, a
annoncé une source sécuritaire locale. Quelque 126
personnes, dont 33 blessées, ont en revanche été
libérées après cette attaque
de cette nuit, revendiquée
par Aqmi. Six terroristes ont
été éliminés, dont deux femmes, a-t-on également pu
apprendre de sources qui
suivent de près ce dossier.
Les assauts sont terminés
sur l'hôtel Splendid et le restaurant Cappuccino, mais un
assaut est en cours sur un
autre hôtel. Le président
Kaboré est arrivé sur les
lieux. "126 personnes, dont
au moins 33 blessées, ont
été libérées ". "Les assauts
sur l'hôtel Splendid et le
(café-restaurant)
Cappuccino (situé en face du
Splendid) étaient achevés
hier à l'heure où nous mettions sous presse. En, revanche, un assaut était toujours
en cours sur l'hôtel Ybi" situé
à côté du Cappuccino. Un
commando jihadiste a mené
vendredi soir une attaque
sanglante sur un restaurant
et un hôtel de Ouagadougou
fréquentés
par
des
Occidentaux, faisant au
moins une vingtaine de
morts et prenant des otages,
une opération revendiquée
par Al-Qaeda au Maghreb
A
islamique moins de deux
mois après une attaque similaire au Mali. Juste avant 2
heures locale, "l'assaut a
commencé"
sur
l'hôtel
Splendid, établissement de
luxe du centre de la capitale
burkinabè où plusieurs
assaillants étaient retranchés, a tweeté l'ambassadeur de France, Gilles
Thibault.
"Les différentes composantes des forces armées et de
sécurité se sont réparti les
missions", a-t-il indiqué,
alors que des militaires et
des
pompiers
français
étaient notamment sur les
lieux, où un correspondant
de l'AFP entendait des tirs
sporadiques. Vers 4h30
GMT, un ministre burkinabè
a annoncé que 30 personnes
avaient pu sortir "saines et
sauves" de l'hôtel et que 33
blessés avaient été évacués
lors de l'assaut, qui était toujours en cours. Parmi les 30
personnes indemnes figure
le ministre du Travail
Clément Sawadogo, présent
à l'hôtel au moment de l'attaque, a déclaré à l'AFP le
ministre
de
la
Communication,
Rémis
Dandjinou. "Il y a des morts
mais nous n'avons pas de
chiffres", a encore déclaré
Rémis Dandjinou. "L'assaut
a été mené avec le concours
des forces spéciales françaises". Des forces spéciales
françaises sont stationnées
en
banlieue
de
Ouagadougou dans le cadre
de la lutte anti-jihadiste dans
le Sahel. Washington dispose également de 75 militaires dans le pays, et a indiqué apporter un soutien aux
forces françaises dans l'opération. La présidence de la
république française a d'ailleurs fait part, dans un communiqué, "de son total soutien au Président Kaboré et
au peuple Burkinabé dans
l'odieuse et lâche attaque qui
frappe Ouagadougou. Les
forces françaises apportent
leur soutien aux forces
Burkinabé". Les pompiers
ont réussi à maîtriser un
incendie qui s'était déclaré
dans le hall de l'hôtel, dans
lequel se trouvaient un nombre inconnu de clients et
membres du personnel. Le
2
Splendid, qui compte 147
chambres, est fréquemment
utilisé par des Occidentaux
et par du personnel des
agences onusiennes.
Des contrôles de sécurité
étaient en place à l'entrée,
mais n'ont pu empêcher l'irruption des assaillants vers
19h45, quand des tirs nourris
et des détonations ont
éclaté. Le commando a également visé un restaurant
voisin, le Cappuccino, lui
aussi prisé de la clientèle
expatriée, dont l'attaque a
fait "plusieurs morts".
L'attaque a été revendiquée
par le groupe jihadiste AlQaeda
au
Maghreb
Islamique (Aqmi), qui l'a attribuée au groupe islamiste AlMourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar,
rallié à Aqmi, selon SITE,
une organisation américaine
qui surveille les sites internet
islamistes.
L'ambassade de France
avait évoqué très rapidement
une "attaque terroriste", mettant en place un numéro
d'urgence pour la communauté française. Le vol Air
France Paris-Ouagadougou
a été dérouté vers le Niger
voisin. Le Burkina, "point
d'appui permanent" de l'opé-
ration militaire française
Barkhane, a par contre déjà
été la cible d'opérations jihadistes. Une première attaque
avait d'ailleurs eu lieu vendredi après-midi dans le nord
du pays, près de la frontière
malienne, au cours de
laquelle un gendarme et un
civil ont été tués, a indiqué
dans la soirée l'armée burkinabè. L'opération de vendredi survient un peu moins
de deux mois après celle de
l'hôtel Radisson Blu à
Bamako. Le 20 novembre,
une attaque jihadiste avait
fait 20 morts dont 14 étrangers dans la capitale
malienne, où des hommes
armés avaient retenu en otages pendant plusieurs heures environ 150 clients et
employés, avant une intervention des forces maliennes, appuyées par des forces spéciales françaises et
américaines et des agents de
l'ONU. Deux assaillants
avaient été tués. L'opération
de Bamako a été revendiquée par deux groupes jihadistes: le 20 novembre par
Al-Mourabitoune et le 22
novembre par le Front de
libération du Macina (FLM,
mouvement jihadiste malien).
K.Z.
Attentat de Jakarta
Les deux victimes
algériennes identifiées
Les deux ressortissants algériens figurant parmi les victimes de l'attentat terroriste qui a frappé ce jeudi la capitale
indonésienne, Jakarta, ont été identifiées, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE). "Le ministère des Affaires étrangères, dans le
prolongement de son communiqué du 14 janvier 2016
relatif aux victimes algériennes suite à l'attentat terroriste
de Jakarta (Indonésie), confirme que deux ressortissants
figurant parmi les victimes". Il s'agit de Amer-Ouali Tahar,
décédé, né le 24 juillet 1946 à Ogdal (W. de Tizi Ouzou),
fils de Mohamed et de Amer-Ouali Tassadit, immatriculé
auprès du Consulat général d'Algérie à Montréal, qui est
détenteur également de la nationalité canadienne, et son
frère Amer-Ouali Mourad, blessé, né le 8 octobre 1971 à
Ain Ouessara (W. de Djelfa) toujours hospitalisé à Jakarta,
précise la même source. Le centre de veille et de gestion
des crises du ministère des Affaires étrangères est en
"contact permanent" avec l'ambassade d'Algérie à Jakarta
et "suit de près" l'évolution de l'enquête des autorités indonésienne à la suite de cet attentat, ajoute le communiqué.
R.N.
- Dis, t'en penses quoi de la caricature de
Charlie Hebdo ?
- Laquelle ? Y en a tellement ?
- Celle du petit Aylan…
- La défense de la liberté d'expression,
prononcée dans l'absolue, jusqu'à lever
tout obstacle concernant les religions,
n'est-elle pas supposée autoriser ce
genre de monstruosités aussi ?
- Franchement, je ne sais pas. Il est surtout question de racisme là…
- Bah, c'est l'Europe qui en a fait l'invention. Charlie Hebdo n'innove en rien
en la matière.
- Il a quand même fait dans l'anticipation.
- Oui, mais Aylan ne vit plus pour
confirmer ces prédictions.
- Pour moi, qui suis journaliste, je
trouve le débat impossible sur les limites
que devrait prendre toute liberté d'expression. La moralité et la morale du
professionnel ou de l'artiste devraient
toujours être convoquées avant toute
publication que l'on peut estimer " sensible ".
- C'est pas de l'autocensure ça ?
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Encore un scandale
dévoilé par la
justice étrangère
" L'Algérie a donné, à travers le
Croissant-Rouge algérien (CRA),
un exemple de prise en charge
des réfugiés ", Saïda Benhabilès,
présidente du CRA.
On pète le feu, quoi…
a a l'air de devenir une tradition. Après les
révélations de Sonatrach 2 par le parquet
de Milan, voilà arrivé le tour de la "Audiencia
nacional", tribunal espagnol de mettre sur la
place publique une affaire de corruption dans
l'octroi de marchés publics moyennant commissions. Un député espagnol, propriétaire de la
société et un ancien ambassadeur de l'île ibérique sont impliqués dans une affaire de blanchiment d'argent, de subornation de témoins et
association de malfaiteurs. Ils sont accusés
d'avoir perçu l'équivalent de 70 milliards de
centimes (6,7 millions d'euros) pour avoir servi
d'intermédiaires dans l'octroi du marché d'une
station de dessalement d'eau de mer à Tlemcen
et le tram de Ouargla. A suivre…
Ç
" Les victimes du terrorisme ne
revendiquent pas un statut
plénipotentiaire mais réclament
la reconnaissance de la
mémoire des martyrs du devoir
national ", Fatima-Zohra Flici,
présidente de l'Organisation
nationale des victimes du
terrorisme (ONVT).
C'est là, ma parole, ce qu'on
pourrait qualifier de "
revendication-plancher ".
Des chiens pour détecter les drogues dures
e Commandement général de la
Gendarmerie nationale s'est doté
dans le courant de la semaine passée de chiens entraînés à la détection de
drogues dures comme la cocaïne et l'héroïne. Lors d'une visite d'inspection au
Centre national d'instruction cynophile de
Bainem (Alger), le commandant de la
Gendarmerie nationale, le général major
Menad Nouba a souligné " l'importance
du recours aux chiens entraînés à la détection de drogues dures comme la cocaïne ".
Le chef de service communication au
Commandement de la Gendarmerie
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
nationale, le colonel Abdelhamid Kerroud,
a précisé dans une déclaration à la presse
que " des chiens viennent d'être entraînés
pour la première fois en Algérie à la
détection de drogues dures (cocaïne,
héroïne) ". Ces chiens sont opérationnels
dès aujourd'hui à Alger en attendant leur
généralisation aux autres wilayas du pays,
a-t-il ajouté. Le Centre national d'instruction cynophile de la Gendarmerie nationale dresse des chiens selon les normes
internationales pour la détection de drogues et d'armes et la recherche de criminels et de disparus.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TOMBOUCTOU
DEUX MILITAIRES ABATTUS
Deux militaires maliens ont trouvé la mort et deux autres blessés dans
une embuscade tendue par des assaillants armés ce vendredi dans la
région de Tombouctou, selon des sources concordantes. Selon ces sources,
les soldats maliens escortaient un convoi de produits alimentaires
destinés aux réfugiés de Léré, situé à environ 300 Km au Sud de
Tombouctou. "Deux militaires maliens et au moins deux assaillants ont
été tués vendredi à 70 kilomètres de Tombouctou, après une embuscade
tendue à nos troupes", a déclaré une source militaire, citée par des
médias. L'information a été confirmée par une source de sécurité qui a fait
état d'une embuscade "tendue par des hommes armés" dont un a été "fait
prisonnier", déclarant que deux militaires et deux assaillants ont été tués,
sans donner davantage de précisions.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8
ÈME
Par Roza Drik
L
Deux
hélicos
portés
disparus
DE LA LIMITATION
DES MANDATS
PRÉSIDENTIELS
Par Amir Amar
ans le projet de révision de la Constitution,
il y a une halte qui mérite d'être particulièrement observée. Il s'agit de la limitation des
mandats présidentiels à deux. Cette garantie
constitutionnelle est, en effet, saluée par tous
les observateurs. Certains soulignent même
que c'est l'un des critères les plus probants
pour installer une vraie démocratie. Un bon
point, donc, pour les autorités qui, après avoir
supprimé cette limitation en 2008, reviennent à
la logique démocratique. Vue sous cet angle, la
nouvelle constitution n'aurait rien à envier aux
lois fondamentales des nations les plus modernes. Car exception faite des régimes totalitaires, aucun pays civilisé ne fait dans la surmultiplication sans fin des mandats présidentiels.
Aussi, pour la plupart des citoyens, cette décision est un réel garde-fou contre la tentation du
pouvoir à vie. Selon le point de vue des politologues, "l'histoire prouve que la limitation des
mandats renforce, à long terme, les institutions
démocratiques car elle contribue à la passation
pacifique du pouvoir". De l'avis de ces experts
politiques, "les candidats sortants ne risquent
pas d'utiliser les institutions de l'État pour manipuler les élections et marginaliser leurs adversaires politiques…les transitions politiques se
produisant à des intervalles réguliers et prévisibles, les partis rivaux n'ont pas vraiment de raison de recourir à des moyens détournés pour
renverser le système. Rien de tel pour renforcer
les institutions et le processus démocratique",
décrètent-ils. Faut-il croire, pour autant, que l'alternance au pouvoir est déjà acquise en Algérie
? Nous ne voulons pas tirer des plans sur la
comète car il nous faut revenir à la réalité algérienne. Et ici, certaines pratiques viennent d'elles-mêmes à l'esprit : habitué, depuis 1962 à
inter-changer ses hommes au fauteuil présidentiel, le système en place va-t-il lâcher facilement
du lest en permettant aux candidats de l'opposition de prétendre à la magistrature suprême du
pays ? On ne peut le jurer. Et si les mêmes pratiques en cours sont reconduites -- désigner un
candidat par les décideurs en place et l'adouber
aux forceps-rien ne garantit que l'alternance au
pouvoir soit un jour une réalité algérienne. Ceci
d'autant que la commission chargée de la préparation et de la surveillance des élections n'a
pas les faveurs de tout le monde. A commencer
par l'opposition qui lui reproche de ne pas être
indépendante du pouvoir…
A.A.
D
CW 150 reliant Ait Yahia-Souamma
a été fermé par la neige et le CW10
reliant Ait Yahia-Ain El Hammam.
Des couches de neige d'une épaisseur de pas moins de 20 centimètres se sont accumulées avant que
des opérations de déneigement ne
soient engagées pour la rouvrir à la
circulation automobile qui restait difficile. Des routes d'autres localités
es garde-côtes américains cherchaient
vendredi deux hélicoptères militaires transportant
douze personnes au total
près des côtes de l'île
d'Oahu, dans l'archipel
d'Hawaï, après avoir été
alertés d'une collision par
l'armée, a indiqué une
porte-parole des sauveteurs. "Nous avons
trouvé une zone de débris à quelque quatre km
de la côte et fouillons le périmètre. Nous
n'avons trouvé aucun des membres d'équipage
pour le moment", a-t-elle ajouté, précisant avoir
reçu l'appel, peu avant minuit, jeudi soir, heure
locale. "Les garde-côtes interviennent après
avoir été informés que deux hélicoptères militaires sont entrés en collision au large des côtes,
au nord d'Oahu", a-t-elle expliqué. "Les informations que nous avons reçues de la part des
marines sont que deux de leurs hélicoptères
opéraient près de cette île avec six membres
d'équipage à bord de chaque appareil." Les
garde-côtes ont dépêché un hélicoptère MH65
Dolphin et un avion Hercules HC130 sur place.
La marine a envoyé un hélicoptère en renfort et
les pompiers fouillaient la zone avec un hélicoptère et un bateau de secours.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
HUMEUR
montagneuses dépassant les 1200
mètres d'altitude étaient confrontées
à la même situation. Rappelons que
la neige a commencé à faire son
apparition mercredi dernier. Alors
que des pluies considérables ont
été enregistrées depuis mardi soir
sur l'ensemble du territoire de la
wilaya de Tizi Ouzou.
R.D.
Bordj Badji Mokhtar
38 CONTREBANDIERS ARRÊTÉS
as moins de 38 contrebandiers de différentes
nationalités africaines ont été
arrêtés et 3 véhicules tout-terrain ainsi que 28 détecteurs
de métaux ont été saisis ce
jeudi à Bordj Badji Mokhtar
par les éléments de l'Armée
nationale populaire (ANP), a
indiqué le ministère de la
Défense nationale (MDN)
dans un communiqué. "Dans
le cadre de la lutte contre la
contrebande et la criminalité
organisée, un détachement
relevant du secteur opérationnel de Bordj Badji Mokhtar
(6ème Région militaire) a
intercepté, le 14 janvier 2016,
38 contrebandiers de différentes nationalités africaines
et a saisi3 véhicules tout-terrain, 28 détecteurs de métaux
et des téléphones portable",
relève la même source. Par
ailleurs et au niveau de la 5e
P
Région militaire, des éléments des Gardes-frontières
et de la Gendarmerie nationale relevant des secteurs
opérationnels de Souk-Ahras,
Tébessa et El-Taref "ont mis
en échec des tentatives de
contrebande d'importantes
quantités de carburant s'élevant à 39698 litres et ont saisi
six 6 véhicules utilisés dans
la contrebande". A Tlemcen
(2ème Région militaire), des
éléments des Gardes-frontières "ont déjoué une tentative
de contrebande d'une quantité de carburant s'élevant à
5.610 litres", ajoute le communiqué du MDN.
PH. Hafida
Plusieurs routes ont été
bloquées par la neige à Tizi
Ouzou avons -nous appris hier
auprès du capitaine Dahou
Lehbib, chargé de
communication du groupement
local de la Gendarmerie
nationale. Il s'agit, selon la
même source, de la RN15, 30,
71 et les CW 10, 253 et 150.
L
" LA LOI DE FINANCES N'EST PAS LE CORAN "
ANNÉE - N° 2093 - DIMANCHE 17 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
PLUSIEURS ROUTES
BLOQUÉES PAR LA NEIGE
Armés US
LOUISA HANOUNE NE DÉSESPÈRE PAS DE LA VOIR AMENDÉE VIA UNE LFC
Page 3
TIZI
OUZOU
a RN 15 reliant Iferhonène
(Tizi Ouzou) à la wilaya de
Bouira, à hauteur de
Tirourda, a été bloquée à la circulation. La RN 33 reliant Tizi Ouzou à
Bouira était également bloquée par
la neige à hauteur d'Aswel dans la
commune d'Aït Boumahdi au sudest de Tizi Ouzou ). Les chemins
de wilaya numéro 253, 150, 71 et
10 sont également fermés à la circulation. Le CW253 reliant Tizi Ouzou
à la wilaya de Béjaïa, a été fermé
au niveau du col de Chellata. Le
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2093 - DIMANCHE 17 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
AU MOINS 22 MORTS DANS DES ATTAQUES
TERRORISTES AU BURKINA FASO
QUAND L'AQMI SINGE DAECH
Le carnage, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI),
ressemble à s'y méprendre au mode opératoire suivi par les criminels
de l'EI (Etat islamique). Une véritable escalade dans l'horreur est ainsi
observée entre les deux groupes terroristes.
Lire en page 2
Mieux vaut en rire
Pensée (40e jour)
La famille BENAÏCHE fait part que le 40e jour du
décès de leur mère et grand-mère, Madame Gharout
Dahbia, survenu le jeudi 14-12-2015, a eu lieu le
jeudi 14-01-2016, au domicile familial. Ses enfants
Mustapha, Sid Ali, Rachid, Athmane, Fatma Zohra,
Fatiha, Houria, Naïma, Linda, Chahinez et Wassila,
demandent à toutes celles et ceux qui l'ont connue
d'avoir une pieuse pensée en sa mémoire.
Puisse Dieu le Tout Puissant l'accueillir
en Son vaste paradis.
Repose en paix Maman chérie.
Nous ne t'oublierons jamais.
Wassila
NICOLAS SARKOZY STIGMATISE UNE NOUVELLE
FOIS L'ALGÉRIE ET ENCENSE LE ROI DU MAROC
DÉLIVRANCE
DE VISAS FRANÇAIS
DÉLIRE D'UN ROI PRIVÉ
DE SON TRÔNE
LES ALGÉRIENS
SECONDS APRÈS
LES CHINOIS
Page 3
Page 4
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 015 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content