close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
SONELGAZ
La Fédération nationale des
travailleurs des
industries
électriques et gazières (FNTIEG)
a annoncé ce jeudi sa décision de
"retirer" le préavis de grève, après
la réunion tenue le même jour
pour la mise en oeuvre de
l'Accord collectif. "Tenant compte
de la réunion exécutive fédérale
tenue mercredi et suite
à
l'intervention du secrétaire général de l'Union générale des
travailleurs algériens auprès du Premier ministre, la direction
générale de Sonelgaz et le secrétariat général de la FNTIEG se
sont réunies jeudi au siège social de Sonelgaz à Alger, à l'effet de
la mise en oeuvre de l'Accord collectif N° 01/2015".
LA GRÈVE
N'AURA
PAS LIEU
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
8
ANNÉE - N° 2080 - VEND 1ER - SAM 2 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
UNE ANNÉE FORTE EN ACTES BARBARES
Le terrorisme s'est considérablement
répandu en 2015 se nourrissant
notamment du chaos qui règne dans
certaines zones de conflit, face à
une communauté internationale,
parfois dépassée, mais consciente
de l'urgence d'éradiquer ce
phénomène transfrontalier.
incidents ont reflété la menace croissante
du terrorisme. L'Afrique, particulièrement
la zone sahélienne, demeure néanmoins
la plus touchée par ce phénomène transfrontalier, étant un terreau pour les groupes extrémistes, qui s'alimentent des
situations en Libye, au Mali ou encore au
Nigeria, et démontrent la cruauté à vouloir imposer la terreur pour asseoir leur
dictat au prix de dégâts humanitaires.
Une lutte multidimensionnelle contre un
fléau transfrontalier. La menace terroriste
avec ses proportions dangereuses appellent à une riposte rapide avec une mobilisation internationale accrue. Pour une
lutte contre le terrorisme, il est recommandé "un engagement plus large et une
compréhension commune de ses principaux leviers: les sources de financement
du terrorisme, les causes et voies de radicalisation, les filières de recrutement et
d'enrôlement dans les groupes terroristes", insistent les spécialistes. A cela, doit
s'ajouter "la sécurisation des frontières, la
collecte, le partage en temps utile de renseignements, le renforcement des capacités institutionnelles des Etats ainsi que
le besoin de densification de la coopération sécuritaire". Les pays, notamment
occidentaux, conscients de devenir des
cibles potentielles semblent s'atteler à
endiguer le phénomène d'enrôlement de
Fêtes de fin d'année
Ce que préfèrent les Algériens
Par Amel.Senoussi
nouvelle année " magasin de gâteau " A
confirmé qu'il prépare un grand nombre de
gâteaux "à Abusc" un jour ou deux avant
la célébration du nouvel an, ajoutant que
le prix varie entre 800 et 2.000 dinars
De son coté, Imene, 25 an, étudiante,
nous a confié qu'elle préfère célébrer ce
nouvel an en préparant différentes recettes de gâteaux traditionnelles et faire profiter toutes sa famille et ses amis.
Dans ce contexte, amine un jeune
Algérien, il ne favorise pas la célébration
de la nouvelle année, en se fiant aux les
coutumes et traditions Occidentales, se
demandant pourquoi nous célébrons et
les félicitons pour leur festival alors qu'ils
ne le font pas, at.-il dit, ajoutant qu'il préférerait célébré un moharram digne de nos
fetes religieuses musulmanes
Les résolutions et souhaits diffèrent.
Nombreux sont qui espèrent que cette
nouvelle année leurs procurent joie, bonheur et prospérité et qu'elle soit meilleur
que celle écoulée Qu'apportera 2016 aux
algeriens.
A.S.
nouvelles recrues par les groupes terroristes, empêcher les extrémistes violents
et leurs partisans de se radicaliser, de
recruter ou d'inspirer par leurs actions
des individus ou des groupes dans le but
de commettre des actes de violences,
d'assécher les sources de financement
du terrorisme et empêcher le retour d'éléments armés dans leurs pays d'origine.
L'ONU estime à plus de 35.000, le nombre de combattants étrangers à avoir
rejoint des organisations radicales, en
provenance de 100 pays, surtout
d'Europe et d'Asie, avec pour principale
motivation l'"idéologie extrémiste, mais
aussi la rémunération ainsi que la lassitude liée à la vie quotidienne dans leurs
pays". Ce chiffre était de 12.000 en 2014.
Le plus inquiétant est que 20 à 30% d'entre eux retournent dans leur pays d'origine, ce qui constitue un grand défi pour
les services de sécurité au moment où
Daech/EI lance de plus en plus d'attaques à l'étranger. En outre, la lutte antiterroriste doit aller de pair avec la recherche de solutions politiques durables aux
conflits, notamment en Syrie, en Irak ainsi
qu'en Libye et dans certains pays du
Sahel. Sur ce dernier point, les experts
estiment que la lutte contre le terrorisme
n'est pas toujours bien menée, dans la
mesure où elle sert beaucoup les intérêts
des puissances, et des pays occidentaux
qui ont besoin de maintenir une présence
dans certains pays ou justifier une aide
internationale, notamment en coopération militaire.
R.N.
CRÉDIT À LA CONSOMMATION
L'OMBRE DE CHAKIB KHALIL
Le RND
l'emporte
Le vote rentrant dans le cadre du
renouvellement partiel des membres
du conseil de la nation (Sénat) s'est
déroulé dans de bonnes conditions,
sous la supervision des magistrats
de la cour de justice d'AinTemouchent ,comme le prévoit la loi
éléctorale.L'opération de dépouillement s'est déroulée dans un climat
de transparence en présence de l'ensemble des 04 candidats à ce vote
sénatorial qui a donné des résultats
ci-après : 1er- Moulkhaloua
Abdelkader membre de l'Assemblée
Populaire de Wilaya (APW) d'obédience du parti politique RND ayant
récolté 200 voix . 2eme - Khenafou
Ahmed ,membre de l'APW d'obédience du Parti Politique FLN avec
169 voix . 3ème Djemai
Mechhouda membre de l' APW
représentant le Parti Politique MSP
avec 09 voix et la 4ème Amamra
Fatima, membre également de l'APW
- candidate indépendante -indépendant avec 02 voix .Rappelons que
l'opération a débuté, le 29 décembre
2015 à partir de 08 heures aux sièges du seul centre et seul bureau de
vote ayant été implanté à la salle
des délibérations de l'APW d'AinTemouchent pour se clôturer durant
la même journée à 17 heures. Ont
été inscrits à ce scrutin sénatorial
447 électeurs et électrices , 441
votants , 06 absents , et 60 bulletins
nuls .Le taux de participation est de
98,65%. Cette opération électorale
s'est effectuée en conformité des dispositions de la loi organique N°12-01
du 12 janvier 2O12 relative au
régime électoral notamment les articles de 104 à 131. Le PV des premiers résultats seront déposées,
conformément à la loi précitée, au
Conseil Constitutionnel, et les résultats définitifs officiels seront proclamés après 72 heures. Rappelons
qu'il n' y a été enregistré aucune
contestation de la part des candidats
à ce vote du renouvellement partiel
des membres du conseil de la nation
(Haute Chambre du Parlement).
B.A.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2080 - VENDREDI 1ER - SAMEDI 2 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
TOUT CE QUE VOUS
GUERRE AUX BARONS DE L'IMPORT-IMPORT DEVEZ SAVOIR
www.tribunelecteurs.com
PRÈS DE 500 CONTAINERS BLOQUÉS ET 12 AUTRES DÉTRUITS
Page 5
Page 5
AIT AHMED INHUMÉ DANS SON VILLAGE NATAL D'ATH AHMED
LE PEUPLE INCONSOLABLE
Au moins un million de personne ont accompagné le défunt jusqu'à sa dernière demeure, en sus de centaines de milliers d'autres
sorties saluer le cortège funèbre tout le long de son cheminement depuis Alger jusqu'à Tizi-Ouzou. Lire en pages 2 et 3
Mieux vaut en rire
PH. Hafida
Après une année assez mouvementée,
les Algériens accueillent le nouvel an. Les
préparatifs se font pour la soirée du réveillon. Etablissements hôteliers et restaurants "huppés" ont prévu une soirée "spécial réveillon", sous haute surveillance.
Dispositifs de sécurité renforcés, stars du
raï et autres genres musicaux algériens et
orientaux, tout un arsenal pour attirer le
plus grand nombre de clients en cette soirée. La majorité des familles algériennes
restent fidèles aux traditions : dîner en
famille et divertissements jusqu'à l'aube.
"Avec le Ramadan et les fêtes religieuses,
c'est un jour où toute la famille se réunit
autour d'un bon dîner", nous précise cette
mère de famille. Les familles investissent
pour la préparation d'un bon dîner, accompagné d'une ambiance chaleureuse et festive. En général, le menu est souvent composé "de viandes, ou de poissons et crustacés ", réplique notre interlocutrice On a
interrogé certains propriétaires de magasins déco embelli suggère la venue de la
Sénatoriales
à Ain-Temouchent
Par B.Abdelhak
L
PROCÈS SONATRACH 1
Page 6
Quotidien national d’information
ÈME
2015 ET LE TERRORISME
e bilan, difficile à établir en raison
de l'ampleur de la tragédie, des
victimes des attaques terroristes
est alarmant, du fait de l'apparition de
nouvelles organisations terroristes, à leur
tête le groupe autoproclamé Etat islamique -Daech/EI. Cette sinistre organisation s'est illustrée par des attaques et
exécutions suscitant l'émoi et l'indignation dans le monde. Elle est considérée
comme "la menace la plus dangereuse
depuis la deuxième guerre mondiale", à
fortiori depuis que le groupe nigérian
extrémiste, Boko Haram, lui a prêté allégeance. A eux deux, ils sont responsables de la moitié des pertes en vie
humaines et matérielles enregistrés en
2015, selon des estimations internationales. Ces groupes bien armés et équipés
en moyens technologiques, à l'instar du
réseau terroriste Al-Qaïda, la rébellion
talibane en Afghanistan, ou les somaliens
shebab, gagnent régulièrement de nouveaux espaces et occupent même des
territoires entiers, mettant, en cela, à profit la fragilité de certains Etats affaiblis
par les conflits, notamment l'Irak et la
Syrie. Menace terroriste grandissante,
plusieurs attaques dans le monde. En
2015, dix pays ont souffert de la majorité
des attaques terroristes, comptabilisant
chacun, selon les statistiques, plus de
500 morts, à savoir l'Irak, le Nigeria,
l'Afghanistan, le Pakistan, la Syrie, la
Somalie, le Yémen, la République centrafricaine, le Sud du Soudan et le
Cameroun. Mais, les attaques terroristes
telles que celle ayant visé le journal satirique Charlie Hebdo en France, l'explosion de l'avion russe en Egypte, revendiquée par Daech, les attentats suicides à
la bombe au Liban, en Turquie et d'autres
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:24 12:49 15:20
17:38 19:08
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
É ditorial
Tout ça
pour ça…
Par Mohamed Abdoun
I
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Veillée funèbre au siège du FFS
Entre émotion,
tristesse et regrets
Par Rafik Bakhtini
émotion était à son
paroxysme à la
veillée funèbre du
défunt Hocine Aït Ahmed,
organisée jeudi soir au
siège du FFS, en présence
de centaines de citoyens,
venus
des
différentes
régions du pays, pour se
recueillir à la mémoire de
cette personnalité historique. Déposé dans la cour
centrale du siège, sous un
petit chapiteau, la dépouille
de feu " Da l'Hocine ",
décédé mercredi 23 décembre à Lausanne (Suisse),
était entourée par les nombreux proches, amis, sympathisants et citoyens venus
rendre un ultime hommage
à l'un des pères de la révolution et fervents défenseurs
de la démocratie en Algérie
et dans le monde. Des hommes, des femmes, jeunes et
moins jeunes, pleuraient à
chaude larme la mort de Aït
Ahmed, l'un des pionniers
de la diplomatie algérienne
et
fondateurs
de
l'Organisation secrète (OS),
le noyau dur à l'origine du
déclenchement de la lutte
armée contre le colonialisme français. L'expression
des visages, ternes et graves, des personnes présentes, renseigne sur la profonde tristesse qu'elles
éprouvent, à l'instar de l'ensemble des Algériens, suite
à la disparition de l'une des
icones de l'histoire de
l'Algérie voire du monde. "
Aït Ahmed a été un exemple
L'
pour
des
générations
d'Algériens et son engagement et intégrité nous inspireront toujours ", a confié
Hamid, un jeune universitaire venu de Bouira pour
accompagner Aït Ahmed à
sa dernière demeure. La
veillée de feu Aït Ahmed, a
vu également une forte présence de personnalités
algériennes et étrangères,
de chefs de partis politiques,
de représentants d'organisations nationales et de
hauts responsables de
l'Etat. Dans une déclaration
à la presse, M. Si El Hachmi
Assad, président du Haut
commissariat à l'amazighité,
a indiqué, non sans émotion, que le défunt était " une
grande figure du militantisme qui avait contribué au
recouvrement de l'indépendance du pays et combattu
pour l'instauration de la
démocratie dans le pays".
De son côté, le ministre
d'Etat, ministre des Affaires
étrangères et
de la
Coopération internationale,
Ramtane Lamamra a dit
être venu rendre hommage
à " l'un des pères fondateurs
de la révolution algérienne "
et à " un pionnier de la
diplomatie de l'Algérie combattante ". La dépouille du
Moudjahid, Aït Ahmed a été
déposée jeudi vers 17h00
au siège du FFS pour permettre aux Algériens de lui
rendre un ultime hommage.
L'avion transportant la
dépouille du défunt avait
atterri vers 16h00 à l'aéroport international d'Alger,
Houari-Boumediene,
en
provenance de la Suisse.
Situé sur les hauteurs
d'Alger, le siège du FFS a
été pris d'assaut, tôt le
matin, par des Algériens
d'horizons divers ayant
effectué le déplacement
pour saluer la mémoire du
défunt. Feu Aït Ahmed a été
enterré hier dans son village
natal Ath Ahmed, dans la
daïra de Aïn El Hammam,
wilaya de Tizi-Ouzou. La
levée du corps s'est faite à
7h00 matin selon des responsables du FFS.
W.B.
Le digne cousin du Zaïm
nveloppé dans son
ample burnous,
la
mine triste et emplie de
deuil, mais toutefois le
regard vif et dégageant la
fierté, Boussad Ait Ahmed,
est débordé en recevant les
condoléances des différents personnes venus se
recueillir à la mémoire du
leader politique, révolutionnaire et illustre cousin de
feu Hocine Ait Ahmed.
Boussad Ait Ahmed ne peut
pas retenir son émotion en
recevant les condoléances
des personnes venues
nombreuses pour rendre
un ultime hommage à
Hocine Ait Ahmed, tant il a
du mal à admettre la mort
de l'ancien chef de l'OS.
Ses yeux sont embués de
larmes, à chaque fois
qu'une personne de sa
famille l'étreint, lui rappelant l'affection et la tendresse que transmettait Da
l'Hocine à toutes les personnes du village, sans
aucun protocole et avec
simplicité. "Hocine Ait
Ahmed vous appartient à
E
tous, pas uniquement à sa
famille. Sa perte nous est
commune tous, tant il était
fédérateur et son combat
était fondé sur l'unité de
l'Algérie", témoigne le cousin d'Ait Ahmed. Boussad
Ait Ahmed, 50 ans, agronome de formation et père
de deux filles est fier d'avoir
été nourri par les principes
et les valeurs de Hocine Ait
Ahmed, qui leur enseignait
l'humilité, la sincérité et
l'honnêteté.
"Son cheval de bataille
c'était une l'Algérie indivisible, unie et démocratique,
c'était son leitmotiv. Le
résultat,
on
le
voit
aujourd'hui avec les nombreuses
personnes qui
viennent lui rendre visite,
reflétant son image d'universaliste", a-t-il relevé.
"Les gens viennent de partout, de toutes les régions
du pays, même du Sud,
conformément à ce qu'il
symbolisait, car il ne faisait
pas la différence entre les
Algériens", a
assuré
Boussad à l'APS. Sollicité
2
de toute part, lui qui veille à
assurer le bon déroulement
de l'enterrement de l'ancien
chef de l'Organisation spéciale, Boussad relève que
les hommages à Ait Ahmed
viennent de toutes les sensibilités politiques, de toutes les couches sociales,
dénotant de l'estime grandiose qu'ont les gens à son
égard.
Les traits tirés, en raison
sans doute de la fatigue
accumulée depuis l'annonce de la mort du leader
du FFS, Boussad a du mal
à dissimuler sa fierté en
évoquant
Hocine
Ait
Ahmed, qui a voué sa vie
pour une Algérie meilleure,
fondé sur l'Etat de droit, la
liberté d'expression et la
démocratie. "Hocine Ait
Ahmed n'a jamais été
contre l'Algérie qu'il portait
à chaque instant dans son
coeur,", a-t-il affirmé. Pour
Boussad, le leader du FFS
était toujours préoccupé
par le bien-être de la population, tributaire de l'instauration de la démocratie et
de l'équité, affirmant que
de son vivant Ait Ahmed
refusait tous les privilèges.
Humble, accessible et
généreux, Boussad se souvient d'un Hocine Ait
Ahmed heureux de retrouver son village natal, Ath
Ahmed, en haute Kabylie
pour
se remémorer le
temps de sa jeunesse et
respirer les odeurs ambiantes de sa famille. "Il arrive
comme tous les villageois,
c'était un homme simple et
accessible qui adorait les
enfants et surtout les randonnées à pieds pour se
remémorer les moments de
sa jeunesse", a-t-il témoigné. Il a ajouté que le testament de Hocine Ait Ahmed
consistait en l'éducation, le
respect et la générosité,
soulignant qu'il a laissé un
"patrimoine
inépuisable
consistant en une toute
génération d'hommes politiques
notamment.
On
retrouve la sève de Si
l'Hocine chez tout le
monde".
R.N.
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
Ph. Hafida
l est à se demander si le retour du
crédit à la consommation est une
bonne chose en soi. Cette interrogation, au reste, n'est pas liée aux risques de surendettement des ménages,
phénomène courant dans beaucoup de
pays évoluant à l'ombre de l'économie
de marché. Après tout, les hausses de
tous les prix des biens et services
induite par l'actuelle loi de finances
pourrait, peu ou proue, être amortie par
cette formule, toujours à double tranchant. Pouvant en effet se retourner
contre le bénéficiaire en cas d'utilisation
à mauvais escient. L'interrogation porte
surtout sur les véritables raisons qui ont
pu motiver une pareille décision gouvernementale. Le plus grand bénéficiaire de la formule, en effet, n'est autre
que le constructeur automobile Renault.
Après tout, les autres produits concernés, comme les smartphones, les microordinateurs, l'électroménager et même
l'ameublement, sont d'un accès relativement aisé pour toutes les bourses
moyennes, éligibles au crédit à la
consommation. Ce qui l'est beaucoup
moins, en revanche, c'est l'accès à une
voiture individuelle. Surtout depuis que
les prix de ce produit de luxe ont extrêmement flambée du fait de la dévaluation (pardon, dépréciation) du dinar par
rapport à l'euro et
au dollar. Les
" La formule,
prix des voitures
donc, parait
ont pratiquement
taillée sur
doublé en l'esmesure pour
pace d'une année
l'usine de
ou deux à peine.
montage de la
La
formule,
Symbol, ce
donc, parait tailvéhicule
bas de
lée sur mesure
gamme,
dont
la
pour l'usine de
montage de la circulation n'est
Symbol, ce véhipas même
cule
bas
de
autorisée dans
gamme, dont la
l'espace
circulation n'est
européen ".
pas même autorisée dans l'espace
européen. En effet, en dépit des commandes faites par les administrations et
les entreprises publiques, cette usine
n'arrive pas à écouler l'ensemble de sa
maigre production, au reste appelée à
augmenter dans les prochaines années.
Il ne fait donc pas de doute que cet
objectif sera très largement atteint, et
dépassée, grâce au crédit à la consommation. Or, la Symbol, assemblée, juste
assemblée, en Algérie, est-elle vraiment
un produit algérien, ou à tout le moins
produit localement ? Le doute est plus
que permis puisque le taux d'intégration
est quasiment nul. Cette usine se
contente, en effet, d'assembler des pièces qui lui viennent par containers
entiers à partir de la Turquie, de la
Roumanie, et peut-être même du Maroc
où il existe un vrai complexe Renault de
production, bien lire de production, de
plusieurs types de véhicules de cette
marque dont beaucoup sont carrément
destinés à être commercialisés dans le
vieux continent.
M. A.
Quotidien national d’information
- Cette nouvelle année démarre
vraiment mal.
- Je trouve, au contraire, que ton
pessimisme ne se justifie nullement.
- Pourquoi ça ?
- C'est pas parce que tout va coûter plus cher, que le risque d'implosion sociale est ommiprésent,
que celui de " syrisation " de
l'Algérie aussi, et que la crise
politique s'exacerbe qu'il faut se
monter pessimiste.
- Si tu le dis…
- Vois le bon côté des choses.
- Par exemple ?
- La révision de la constitution, le
retrour du crédit à la consommation…
- Je ne vois pas le rapport encore
les deux.
- Ben, moi non plus.
- Je vois que cette année démarre
mal pour nous deux, et pas seulement pour moi.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
" J'appelle à
l'approfondissement
et l'élargissement
du débat autour de
la révision de la
Constitution en y
associant toutes les
franges de la
société ", Moussa Touati, président
du FNA.
L'importation de
voitures s'effondre
Voilà bien ce qui s'appelle
parler pour ne rien dire.
L'extension du métro
d'Alger se précise
e Conseil des ministres, réuni mercredi
sous la présidence du Président de la
République, Abdelaziz Bouteflika, a autorisé la
conclusion d'un marché en gré à gré pour la
réalisation du système intégral de l'extension
du métro d'Alger, a indiqué un communiqué du
Conseil des ministres. Ce marché associe des
entreprises algériennes et françaises retenues à
la suite d'une consultation restreinte. Il porte
sur la réalisation du système intégral pour l'extension du métro d'Alger, sur une distance de
3,6 kms, entre Hai El Badr et Aïn Naadja,
pour un coût de 12,263 milliards de DA. A rappeler que l'extension Hai El Badr-Aïn Naadja
desservira les communes de Bachdjarrah et de
Gué de Constantine et aura une connexion avec
la gare ferroviaire d'Aïn Naadja. Elle fait partie d'un programme portant sur deux autres
extensions de la première ligne du métro
d'Alger, à savoir Hai El Badr-El Harrach (4
km) déjà en cours d'exploitation, et Grande
Poste-Basse Casbah (1,7 km) dont la livraison
est prévue pour 2017. La première ligne du
métro d'Alger avait été ouverte à l'exploitation
commerciale le 1er novembre 2011. La réalisation de ce projet avait été décidée dans les
débuts des années 80 mais sa mise en oeuvre
avait été suspendue, voire totalement mise à
l'arrêt faute de ressources financières, avant
d'être relancée à la faveur des programmes
d'investissements publics engagés par les pouvoirs publics dans le cadre du Plan de Soutien
à la Relance Economique 2000-2005 et du Plan
Complémentaire de Soutien à la Croissance
2005-2009. Ce projet aurait coûté 90 milliards
de dinars sans inclure les travaux d'extension.
L
importation de véhicules a enregistré
une baisse de 55 % au port commercial
de Mostaganem par rapport à la même
période de l'année écoulée, a-t-on appris
auprès de l'entreprise portuaire (EPM). Selon
la même source, cette régression est justifiée
par une "appréhension" des opérateurs quant
au nouveau cahier de charges exigé pour l'importation de véhicules, le faible engouement
des citoyens pour l'achat de véhicules et leur
orientation vers le foncier et les projets d'habitat. Le port de Mostaganem a enregistré
l'importation de 50.769 véhicules légers,
lourds et engins de travaux publics en 2015
contre 112.190 en 2014. Le transport de ces
véhicules dont 40.000 légers a été effectué par
144 navires contre 209 en 2014, selon la même
source.
L'
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
En baisse
En hausse
Salmane ben Abdelaziz Al Saoud,
roi d'Arabie Saoudite
Bakhti Belaïb, ministre
du Commerce
n voulant trop faire le malin,
l'Arabie saoudite se retrouve
dans la position de l'arroseur
arrosé. Elle, qui a tout fait pour
faire chuter les cours du pétrole,
aux fins de nuire à l'Algérie, s'appête elle aussi à vivre une crise très
grave. Une crise tellement grave
qu'elle risque de mettre un terme
au règne dictatorial des Al-Saoud.
E
Le ministre du
Commerce est en train
de révolutionner son secteur.
Ses actions et initiatives, qui
dérangent grandement la
mafia des containers et de la
spéculation, méritent vraiment
d'être soutenues et saluées.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 041 33 66 13
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute
éducatrice, femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue,
prof de français.
Tel :
0561 64.77.00
0561 64.77.47
Société française en assurance recrute
des téléconseillères parfaitement francophones pour des postes à mi-temps
et temps plein salaire très intéressant
entre 30 000 et 50 000DA à temps partiel dans un cadre agréable avec une
équipe jeune et motivée.
Si vous correspondez au profil,
envoyez vos CV à l'adresse suivante :
[email protected]
JH 52 ans. LEADER en son domaine,
célibataire, Bonne Présentation, avec
Diplôme + 18 années d'expérience
Professionnelle en Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage
Quincaillerie, Démarches prospection, Préconisation, Gérance
Distribution Magasins Catering
DOCUMENTATION
Offre ses services
Tél : 0553 80 50 48 Béjaia
É-mail: [email protected]
H 40 ans marié sérieux cherche emploi
comme agent de sécurité, tourneur ou
équivalent et accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
Cherche aide-patissière
(francophone)
Tel : 021 90.94.75 - 0556 05.80.03
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock,
gestion person.chargé moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aide-cuisinier, barman, plongeur,
femme de ménage,
hébergement
assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
JH 30 ans chef de rang, diplôme en
restauration en 2007, 7 ans d'exp.en
gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
Cherche commerciaux H/F pour ste
imp-exp. située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
JH possède véhicule cherche poste de
travail en qualité d'agent de sécurité ou
chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14-0770 48.65.38
Entreprise de travaux de bâtiment à
Tizi Ouzou recrute pour la gestion de
ses projets un ingénieur ou un DEUA
en génie civil expérimenté 5 ans au
minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Cherche femme de ménage tous les
jours de dimanche à jeudi à
Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
Société privée cherche secrétaire de
direction 2 ans d'expérience langue
arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset Kord (Roland+Gestenter)
et Sormz- 1 platiniste, 1 massicotier,
infographe (femme).
Tel :
0550 48.20.01
0560 91.76.87
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes
(H/F) polyvalent, ménage et vaisselle
et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et
35 ans habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur
30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia
Alger cherche aide-comptable, expérience professionnelle 1 année minimu
libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
J.H.54 ans, célibataire, Bonne
présentation, TS.Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage Quincaillerie
Démarches prospection, Préconisation,
Gérance, Distribution, Magasins,
Catering
Offre ses services
Tel : 0669 06 43 68
Email : [email protected]
JH 26 ans cherche emploi comme
chauffeur ou agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens
généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH
cherche
empoi
chauffeur.
Tel : 0551 27.00.37
comme
JH 37 ans cherche emploi comme
chauffeur coursier chez ste étatique ou
privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation
représentation travaux d'opportunités
d'appoint consulting. Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
J 38 ans cherche emploi dans une
entreprise privée ou étatique en qualité
chauffeur léger ou peintre en bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
JH 30 ans DES (bac+4) en science
biologiques option microbiologie 2
ans d'exp. comme chimiste cherche
emploi
Tel : 0557 26.02.78
JH 30 ans cherche emploi comme
chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
Retraité ancien comptable prend en
charge la gestion de stocks titulaire
CAP aide-comptable et libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue
comptabilité décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
TS en bâtiment conducteur de travaux
coordinateur 19 ans d'exp. cherche
emploi dans le domaine.
Tel : 0550 53.01.82
PENSION
Pour vos vacances, à BEJAIA il
vous est proposé. Hébergement, pension, location, à la journée ou à la
semaine, un magnifique appartement
quartier résidentiel, bien équipé toutes
commodités, dont, 2 paraboles, TV,
eau courante, salle de bain, sanitaires,
cuisine, sanitaires, climatisation.,
machine à laver, parking si véhicules,
Téléfax
TEL : 0669 06 43 68 sms
É-mail : [email protected]
CADRE octagenaire offre Pension à
Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à
Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
ELTC English School lance cours en
anglais de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
boulevard Bougara, à proximité de
l'embassade de Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans
les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D, électronique,
maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel :
021 27.59.36/73
0551 95.90.00
SBL
English
School
votre
partenaire
pour
améliorer
votre anglais lance nouv. promo
26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca
Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
Quotidien national d’information
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face
pâtisserie Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances
donne cours de langues étrangères
(général et technique) français,
anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement
pour cadres, universitaires et enfant,
en groupe ou en cours particuliers,
méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM.
Inscription Pro-Advances 136, bd
Krim Belkacem, Télémly (près de
l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires,
cadres et hommes d'affaires, écrit et
parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans la fabrication des produits
détergents.
Pour informations :
0558 58.28.71
GEOMETRIE
ET ARITHMETIQUE
- Classe de 5ème de G.COGNAC
et L. TIBERGGE ed Masson 1950
- LETTRES PERSANES
de MONTESQUIEU éd Bordas
- GERMINAL de Emile ZOLA
- Classique Larousse
- CONTES et LEGENDES
d'ESPAGNE de M..Soupex éd
Fernand Nathan 1910
- VITA é CIVILTA ITALIA
de A.Fiorato et R.Sapien
- LE VIEUX QUARTIER de Avery
Cormen l'auteur de Kramer contre
Kramer éd J'AI LU 1980
- LE CID de Corneille, Tragicomique
1937
- LE LOUP-GAROU de Boris
Vian 1970
- L' IMPURE de Guy des Cars 1974
éd j'ai lu
- Edgar ALLAN œuvres Histoires
Extraordinaires traduit par Charles
Beaudelaire
- Édito service Geneve
- LE BRONZE de Maxime Helene
- Bibliothèque des merveilles 1890
Hachette
- POEMES de SI MOHAND ou
MHAND 1960 éd minuit
SERVICES
Réparation et installation de climatisation, frigo (chaud, froid, électricité).
Tel : 0661 75 39 31
Demander Mohamed
Réparation TV + Plasma à domicile
Lyes tech. Sonacat.
Tel : 0561 27.11.30
Traiteur El Quona : vous propose (ste
ou part) une gamme de plats repas cité
Douzi 03, n° 365 BEZ. email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
É-mail : [email protected]
Tél :
0553/ 80 50 48
TERRAIN :
Vends lots de terrain à partir de 200m²
à kara Mustapha, wilaya de
Boumerdes, avec acte, livret foncier
8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya
140m² et 175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs
Tamda entièrement aménagé et cloturé
superficie totale 1 hectare accès sur la
route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain
Naadja à la cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
Béni Ksila : vend un terrain plat,
sup.2840m², vue sur mer à 30m de la
22
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
route avec une route carrossable pour
toutes gamme de véhicule, avec toutes
commodité, possibilité de vendre en
lots, idéal pour habitation ou investissement, avec certificat non conserné
par la ZET et acte notarié, Prix :
28000DA/m².
Tel : 026 20.07.77 - 0550 32.82.53
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie 2100m², composé d'une
usine, salle de sport, bloc administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans
la zone industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U, Prix :
100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour
hôtel, avec cahier de charge, avec acte
et livret foncier au niveau de complexe
touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
Haouche El Mekhfi vend des
terrain, Prix : 04U/m².
Tel : 0771 20.91.77 / 0551 08.36.38
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un
F4, 11e étage, avec csdb, véranda,
dans un état normal, immeuble propre,
deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore
opérationnel.
Tel :
0791 54 15 93
0550 80 78 55
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage
sup.69m², avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée, avec acte et
certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2,
1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec
acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel :
0561 45 90 94
0771 22 69 61
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et
meublé top, 2eme étage, sup.78m²,
deux façades, très bien situés, avec
parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix :
65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Blida, Soumaa : vend un F3, 2eme
étage, sup.68m², état propre, bien aménage, toutes commodités, immeuble
de 4 étage, avec acte et livret foncier,
accepte promesse de vente avec
apport, libre fin d'année, Prix :
750U/ferme
Visite uniquement les samedi.
Tel : 0668 01.29.44 -0561 13.04.45
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme
étage, neuf sup.108m², toutes commodités, chauffage central, interphone,
caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec acte et livret foncier, Prix :
2000U/Nég.
Tel :
0796 93.23.04
0550 22.59.57
VILLAS :
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
H'mer El Ain centre, à 600m de l'axe
Blida - Hadjout : vend un niveau de
villa, rdc, sup.96m², composé d'un
salon spacieux, grand hall, une chambre, cuisine, salle à manger, sdb,
débarras, jardin de 86m², avec gaz,
électricité, eau, quartier calme, bo,
voisinage, prix : 800U
Tel : 024 32.13.23 / 0550 54.74.63
Chinois Plage : loue une maison en F6,
160/280m², composée de 05 grandes
chambres, salon, cuisine, sdb et wc
séparés, avec garage pour un véhicule,
grande cour, jardin avec arbre fruitier,
sur la montagne, vue sur mer, prix :
03U/ois.
Tel : 0550 58.44.69
0778 65.77.60
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230
m² acte commodités nécessaires prix
négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
Actualité
Vend des locaux commerciaux,
en rdc, sup.1000m², fini et libre de
suite, toutes commodités, situé sur
l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de
grande marque, show room ou autre,
prix : 30U/m²
Tel :
034 22.31.72
034 12.46.29
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un
local, sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de
suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
PROSPECTION :
Cherche
achat
d'appartements,
à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
Cherche partenariat pour exploit, un
terrain industriel de 9000m², en plein
centre de la zone industrielle d'El
Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
Cherche pour client sérieux, achat
d'une ferme agricole ou terrain de 02 à
05 hectares, dans la wilaya de Tipasa,
Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Cherche pour client sérieux en attente,
achat d'un terrain agricole, sup. de 02
à 04 hectars, sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
AVIS DIVERS
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale qu'étrangère, dispose de
nombreux périodiques, quotidiens,
hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce
jour.
Soit une colossale collection,
une montagne de papiers, d'infos
générales, scientifiques, culturelles, à
qui saura s'en servir étudie toute proposition.
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60
Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Le peuple inconsolable
Au moins un million de personnes ont accompagné le défunt jusqu'à sa dernière demeure, en sus de centaines de milliers d'autres
sorties saluer le cortège funèbre tout le long de son cheminement depuis Alger jusqu'à Tizi-Ouzou.
Par Ali Oussi
out comme fut la vie et
l'œuvre de Hocine Aït
Ahmed, son enterrement
fera aussi date. Au moins un
million de personne, selon les
organisateurs, étaient en effet
présentes aux abords de son
village natal d'Ath Ahmed où a
eu lieu sa mise en terre après la
prière d'El-Djoumouâ. Les
agents de la protection civile
chargés de conduire le cercueil
jusqu'à sa dernière demeure
avaient beaucoup de mal à se
frayer un passage parmi une
foule compacte et dense. Idem
pour les dirigeants politiques
réputés proches du défunt, à
commencer
par
Mouloud
Hamrouche, ainsi que certaines
figures de proue de son parti, le
FFS. Auparavant, la dépouille
du moudjahid et leader politique
Hocine Aït-Ahmed, couverte de
l'emblème national, était arrivée
dans son village natal Ath
Ahmed. Le cortège funèbre qui
a démarré du siège national du
FFS à Alger, est arrivé à Ath
Ahmed dans la daïra d'Ain El
Hammam, juste avant midi où
une "marrée humaine" l'attendait pour lui rendre un dernier
hommage. Avant d'arriver à Ain
El Hammam, le cortège funèbre
est passé notamment les communes de Belouizdad à Alger,
des Issers à Boumerdes et de
Tizi Ouzou. Durant la nuit du
jeudi à vendredi, une veillée
funèbre à la mémoire du défunt,
grande figure de la guerre de
libération nationale, avait eu lieu
au siège national du FFS. Des
centaines
de
personnes,
T
venues de l'ensemble des
régions du pays, bien avant le
rapatriement de la dépouille,
pour rendre un dernier hommage à Aït Ahmed, décédé à
l'âge de 89 ans. Outre les
citoyens ayant effectué le déplacement au siège du FFS pour
saluer la mémoire du défunt,
des personnalités politiques
algériennes et étrangères, des
ambassadeurs, ainsi que des
représentants de la société
civile ont tenu à se recueillir à la
mémoire du défunt. A son arrivée, jeudi vers 16 h, à Alger
dans un avion en provenance
de la Suisse, le cercueil du
défunt avait été déposé au
salon d'honneur de l'aéroport
international
Houari
Boumediene pour une cérémonie de recueillement qui s'est
déroulée en présence de hauts
responsables de l'Etat, des
membres du gouvernement
ainsi que de sa famille, ses proches et ses amis. Sur le tarmac
de l'aéroport, un détachement
de la Garde républicaine lui a
rendu hommage. Les funérailles
de feu Ait Ahmed ont été nationales et populaires à la hauteur
de la grandeur de celui qui fut
un des héros ayant déclenché la
glorieuse Révolution du 1er
novembre 1954. Après l'annonce de sa mort, le président
de la République, Abdelaziz
Bouteflika, avait décrété un
deuil national de huit jours sur
l'ensemble du territoire national.
Depuis l'annonce de la mort de
leurs fils prodige, les habitants
du village Ath Ahmed épaulés
par de nombreuses organisa-
tions de la société civile, les
directions de wilaya et les structures du FFS, travaillaient d'arrache pied pour permettre à
tous ceux qui voudraient rendre
un dernier hommage à Da
l'Hocine d'accomplir le devoir.
Avant d'arriver à son village
natal, le cortège funèbre transportant la dépouille de Hocine
Ait ahmed a marqué un passage par la placette de de TiziOuzou (ancienne mairie) ou fut
proclamée en 1963 la création
du Front des forces socialistes,
dont le défunt moudjahid fut un
des membres fondateurs. Sur
place, un millier de personnes
était amassé à hauteur du jet
d'eau jouxtant la placette pour
suivre le passage de la
dépouille de l'ancien président
du Parti et un des chefs histori-
ques à l'origine du déclenchement de la guerre de libération
nationale. Des youyous stridents de femmes venues rendre
un dernier hommage à Da
l'Hocine fusaient au passage du
cortège funèbre qui s'était
ébranlé tôt hier à partir du siège
du FFS à Alger où le corps était
exposé depuis la veille pour permettre aux citoyens et autres
personnalités d'y se recueillir.
C'est au niveau de cette placette embématique que Hocine
Ait Ahmed avait lu le 29 décembre 1963 la proclamation de
naissance du FFS, déclaration
qui a été lue simultanément
dans plusieurs wilayas du pays
pour souligner la dimension
nationale de cette formation
politique.
A.O.
APN
Séance de questions orales
SALUT pour des considérations
purement personnelles, je désire céder
les ouvrages suivants à Quiconque
m'écrira par émail
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail :
[email protected]
[email protected]
Quotidien national d’information
Ait Ahmed inhumé dans son village natal d'Ath Ahmed
LOCAUX :
Vends local commercial à Tizi Ouzou
lotissement Bouzar Krim Belkacem
superficie de 60 m² très bien aménagé
en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Synthèse Doudou Abdelaziz
Assemblée
populaire
nationale a repris jeudi,
ses travaux en séance plénière
consacrée aux questions orales
destinées à trois secteurs
ministériels, dont le Premier
ministère, les ministères de l'intérieur et des Collectivités locales, et des Ressources en eau
et de l'environnement. La
réponse est venue du ministre
des Relations avec le parlement, Abdelkader Khaoua,
concernant le souci des autorités publiques d'accélérer" la
cadence des travaux de la
pénétrante du port de Djendjen
(Jijel). En effet, M. Abdelkader
KHaoua qui intervenait au nom
du premier ministre Abdelmalek
Sellal lors d'une séance plénière consacrée aux questions
orales, ce jeudi, à l'Assemblée
populaire nationale (APN), a
précisé qu'il a été convenu avec
les entreprises chargées de la
réalisation du projet du respect
des termes de la convention
conclue entre les deux parties
notamment les délais de réalisation fixés à 36 mois à comp-
L'
ter de mars 2014. M. Khaoua a
affirmé que le projet "a été
lancé effectivement" et qu'il fait
l'objet d'un suivi par le ministère
des Travaux ajoutant que toutes les entraves ont été levées
et que les travaux ont atteint
"un taux considérable". Il a en
outre mis en avant l'importance
du projet (doté d'une enveloppe
de 164 milliards de DA) qui traverse trois wilayas (Jijel, Mila et
Sétif) sur une distance de 110
km. Par ailleurs, M. Khaoua, a
indiqué que ce genre de projets
implique des contraintes d'ordre
technique, financier et administratif à prendre en considération" estimant qu'elles "peuvent
être à l'origine du retard des
travaux". Il a cité parmi ces
contraintes, les lenteurs administratives liées à l'expropriation et la configuration géographique de la région".
De son coté, et répondant à une
autre question orale sur le taux
d'attribution des logements
public locatif (LPL) durant le
deuxième semestre 2015,le
ministre de l'Intérieur et des
Collectivités
locales,
Noureddine Bedoui a précisé
que 39.743 logements avaient
été distribués dans le cadre du
logement public locatif (LPL)
tandis que 11.700
unités
étaient en cours de distribution
au niveau national. M. Bedoui a
réaffirmé la "détermination" des
autorités à éradiquer la crise de
logement en application des
orientations du président de la
République,
M. Abdelaziz
Bouteflika. Il a insisté, dans ce
contexte, sur l'impératif de
"faire preuve de transparence"
dans la distribution des logements soulignant les différentes
mesures prises pour l'organisation de cette opération notamment le rôle de la commission
de logement au niveau des daïras ainsi que celle des recours.
S'agissant de l'émigration clandestine en Algérie, M. Bedoui, a
indiqué que plus de 16.000 ressortissants africains étaient
entrés illégalement en Algérie
en 2015 fuyant la détérioration
des conditions socioéconomiques et de la situation sécuritaire dans leurs pays. "16.792
ressortissants de différents
pays africains sont entrés illégalement en Algérie" en 2015,
3
fuyant la détérioration des
conditions socioéconomiques
dans leurs pays, a-t-il précisé.
La progression de ce phénomène est due à l'insécurité et à
l'instabilité qui ont pris, dans
certains pays, des proportions
inquiétantes, a estimé le ministre qui a rappelé les mesures
prises par le gouvernement
algérien pour faire face à la
migration clandestine, mettant
en exergue leur "caractère
humanitaire". Dans le respect
des accords bilatéraux et des
chartes
internationales,
l'Algérie a pris des dispositions
pour organiser le rapatriement
des ressortissants nigériens
vers leur pays d'origine suite à
une demande officielle du gouvernement nigérien, a indiqué
M. Bedoui. 25 opérations de
rapatriements ont été organisées entre décembre 2014 et
décembre 2015, qui ont permis
le retour de 7.274 ressortissants nigériens, dont 1.166
femmes et 2.469 enfants, dans
leur pays.
Vue l'importance d'économiser
l'eau en ces moments, suite à
une baisse des stocks d'eau, en
raison d'une faible pluviométrique,
le
ministre
des
Ressources en eau et de l'environnement, Abdelwahab Nouri
a appelé les agriculteurs à utiliser des appareils économiseurs d'eau."Il est temps de
tirer la sonnette d'alarme afin de
sensibiliser les agriculteurs à la
nécessité d'utiliser des techniques permettant d'économiser
l'eau, au moment où nous enregistrons un important déficit de
cette ressource", a-t-il indiqué,
en réponse à une question du
retard accusé dans les travaux
de réalisation du barrage de
Oued Taht à Mascara. "Nous
devons apprendre à économiser l'eau et à utiliser des équipements adéquats en vue de
préserver cette importante ressource et d'améliorer le rendement agricole", a-t-il dit. Par ailleurs, le ministre a regretté la
non exploitation de grandes
superficies agricoles irriguées
par les agriculteurs, pour lesquelles l'Etat "a consacré d'importantes enveloppes financières mais restent malheureusement inexploitées".
D.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Actualité
Quotidien national d’information
Crédit à la consommation
Sudoku N ° 38 5
Mots fléchés N° 385
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Tout ce que vous devez
savoir
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Le crédit à la consommation qui va dans le sens de la promotion et d’encouragement de la production
nationale fait son entrée dans le marché national. La sauvegarde et développement de l'économie du pays
y va du consommateur de simples produits jusqu'à la construction des grands projets, afin de garantir la
souveraineté nationale.
Par Amar CHEKAR
lôturant l'année 2015
avec la signature du
protocole de retour
officiel du crédit à la consommation, trois ministères à
savoir, le commerce, les
finances et l'industrie, ainsi
que la centrale syndicale,
l'Ugta qui ont marqué leur
rencontre par l'observation
d'une minute de silence à la
mémoire de Hocine Ait
Ahmed, jeudi passé, au siège
du ministère du commerce.
Qualifiant la rencontre d'événement grandiose en faveur
des ménagers et travailleurs
Algériens,
Bakhti Belaib,
ministre du commerce souligne. " Le crédit à la consommation remplit deux fonctions
au même temps. D'abord,
l'encouragement
des
consommateurs à l'achat du
produit national et d'un autre
coté, développer la qualité,
quantité et compétitivité des
entreprises Algériennes ", a
indiqué M Bakhti.
La liste des produits éligibles
aux crédits à la consommation est déjà publiée dans la
presse nationale, tout en restant ouverte pour d'autres
produits qui vont bénéficier
du dispositif du crédit à la
consommation.
Intervenant dans le sillage de
la mise en ouvre du cadre
légale du dispositif du retour
au crédit à la consommation,
le ministre des finances a
souligné que les trois ministères principaux concernés
par le secteur de l'économie
dans son ensemble, se sont
C
Mots croisés N° 385
Horizontalement
1 - Palinodie
2 - Livrer solennellement - Quatrième degré fondamental
3 - Mettre mal à l'aise - Irisation de concrétion nacrée
4 - Couleurs d'automne - Personne nuisible
5 - Rayons bronzants - Origine de grippe - Instrument offensif
6 - Revient sur son idée (se) - Epaissies
7 - Mentionnait chaque élément mais un à un - Petit 93
8 - Sosie du do - Virtuose - Brome au labo - Extirpe
9 - Organe attractif ou nutritif - Pièce d'encoignure
10- Doctrine qui cache ses connaissances
Verticalement
A - Dure à supporter
B - Amollissantes
C - Ecorces de mégisseur - Aperçu - Elle devint vache, mais
par amour
D - Détestable école - Tendre
E - Déranges
F - Le cuivre du labo - Ne pas reconnaître - Argon du chimiste
G - Logement d'un royal postérieur - Habitation provisoire
H - Change l'atmosphère - Vieilles pièces romaines
I - Se montrait bon travailleur - Thulium trés réduit
J - Irlande en V.O. - Innocente si elle est blanche
K - Bien garni
L - Réseau mondial - Se montre optimiste
SOLUTIONS
Mots croisés N° 384
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 384
Guerre aux barons
de l'import-import
Le ministre du Commerce,
qui en a fait l'annonce en
marge du lancement
officiel du crédit à la
consommation, mène un
travail de titan en vue
d'assainir une activité en
train d'enrichir de manière
outrancière des bandits en
cols blancs, tout en
saignant à blanc les
réserves en devises de
l'Algérie.
Par Rafik Bakhtini
a brigade centrale mixte
de contrôle du commerce extérieur a tenu, mercredi à Alger, une réunion
L
20
du projet PLF 2016, vise
dans son ensemble à anticiper le choc économique des
prochaines années.
Abdeslam Bouchaouareb,
qui n'a pas trouvé quoi dire
de plus, que de faire appel à
la volonté politique et économique nationale, d'orienter le
consommateur algérien, vers
la consommation du produit
national, afin d'améliorer la
qualité des produits et capacités de production des
entreprises Algériennes qui
reste en deçà des besoins du
marché national.
La mise en place des outils
de travail, appel à la réorientation des secteurs stratégiques nationale, tel que l'éducation national, la santé et
plus pour revenir à la
consommation du produit
algériens, qui n'a rien à
envier aux produits d'importations. " Tout les pays du
monde, protègent leurs production et économie. Il est
important de revenir au principe de retour au produit
algérien, afin de protéger
l'économie du pays ", a-t-il
indiqué. Madjid Sidi Saïd,
Près de 500 containeres bloqués et 12 autres détruits
SOLUTIONS
Sudoku N ° 384
rencontrés dans le but de la
mise en place des outils de
travail nécessaires à l'entrée
en vigueur du crédit à la
consommation
dès
la
semaine prochaine. " La mise
en place des textes juridiques, permet de sauvegarder
l'outil de la production nationale afin de réduire la facture
des importations qui reviennent trop cher au pays ".
Le ministre des finances a
ajouté que la valeurs ajoutée
du crédit à la consommation,
profite au système de production nationale qui est
appelé plus que jamais, a
développer et innover dans
son système managérial et
productif. Dans un délai
d'une année, le crédit à la
consommation, doit devenir
un moteur de production
national.
Défendant la loi de finance
2016, qui vient de faire objet
de validation par le Président,
Benkhalfa a rassuré que la loi
de finance 2016, a été réfléchi et mise en œuvre après
un large débat. Le ministre
des finance n'a pas manqué
de révéler que l'élaboration
secrétaire général de l'Ugta à
son tour, a salué vivement le
Président de la République
qui a accéléré la mise en
œuvre du crédit à la consommation dès la 1ère semaine
du mois de janvier 2016.
Annoncé depuis deux mois,
ce n'est qu'après la signature
de la loi de finance 2016 qui
a permet l'entrée en vigueur
de la revendication de l'Ugta
qui a commencé son combat
pour le crédit à la consommation depuis 1996, selon
Madjid Sidi Saïd, qui n'a pas
hésité à tirer à boulet rouge
sur les opposants pour la
mise en œuvre rapide du crédit à la consommation. "
Améliorer le pouvoir d'achat
des travailleurs, ne se limite
pas à l'augmentation des
salaires. Mais, ce dispositif a
été crée en France depuis
1876, afin d'aider les travailleurs de faible revenir pour
améliorer leurs situations ",
selon Madjid Sidi Saïd.
Qualifiant le crédit à la
consommation
d'oxygène
pour les ménagers en quête
de meubler leurs maisons en
produits électroménagers,
l'ameublement et véhicules
de tourisme et plus, le patron
de l'Ugta, a n'a toute fois pas
émi le sentiment de la dette
qui suit le travailleurs de faible revenu qui n'arrivent
même pas à nourrirent les
bouches pour penser à d'autres produits de luxes, bien
qu'ils sont devenue une
nécessité. Malheur aux peuples qui ne produisent pas
leurs propres consommations.
A.C.
d'évaluation de l'état d'avancement des investigations
menées au niveau des postes aux frontières portuaires,
terrestres, aéroportuaires et
des entrepôts et des zones
sous douanes par les brigades mixtes régionales. Lors
de cette réunion présidée par
le ministre du Commerce,
Bakhti Belaïb, un bilan préliminaire a été présenté, faisant ressortir 493 conteneurs
bloqués définitivement au
niveau des frontières, 77
conteneurs ont fait l'objet
d'une réexportation, 5 conteneurs ont été saisis et vendus aux enchères publiques
par les services compétents
alors que 12 conteneurs ont
fait l'objet d'une destruction,
indique un communiqué du
ministère du Commerce. Les
investigations entamées au
niveau régional se sont
déroulées "dans de bonnes
conditions" et en étroite collaboration entre les différents
services relevant des ministères du Commerce et de
l'Industrie et des mines, de la
Direction générale des douanes et de l'Inspection générale des finances, souligne la
même source.
Par ailleurs, cette réunion a été
mise à profit par le ministre
du Commerce, à l'effet de réitérer ses directives et ses
orientations aux membres de
la brigades centrale, "pour
une prise en charge efficiente
et diligente de cette opération
d'envergure nationale, afin
de lutter efficacement contre
l'introduction frauduleuse, sur
le territoire national, de pro-
5
duits non conformes pouvant
constituer un danger pour la
santé et la sécurité des
consommateurs et contre
toute forme de fraudes préjudiciable à l'économie nationale". Le ministre a exprimé,
en outre, sa satisfaction
quant aux premiers résultats
obtenus à ce jour et a invité
les membres de la brigade à
redoubler d'efforts pour rendre compte, dans les meilleurs délais, des conclusions
finales de cette enquête afin
de permettre aux pouvoirs
publics d'engager les mesures coercitives qui s'imposent à l'encontre des contrevenants et ce, conformément
à la législation et à la réglementation en vigueur.
R.B.
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
La SNTF va se déployer
en 2016
Un ticket unique
et l'Internet pour
les voyageurs
Par Farid Larbaoui
La SNTF va introduire des changements à partir de l'année prochaine. Un
ticket unique pour train, métro, tramway
sera créé et la réservation par Internet
sera possible pour les longues distances.
L'annonce toute récente du DG de la
SNTF, Yacine Bendjaballah, à propos
de l'introduction du ticket unique dès
2016 pour les transports urbains par
train, métro et tramway est envisageable. Ce projet est actuellement en cours
d'achèvement par l'autorité organisatrice des transports. Il concerne directement les trains de banlieue, le métro, le
tramway et les bus. " C'est un projet qui
est au niveau de l'autorité organisatrice
du transport ", souligne le DG qui précise que pour le transport ferroviaire
inter-wilayas, il y aura un nouveau type
de billet à partir de 2016. A l'image de
ce qui se fait en Europe, le billet de
transport nouveau se décline comme
un ticket d'accès à bord des avions.
Pou ce qui est de la réservation, la
SNTF va introduire l'Internet en ligne
pour la réservation des voyages de longues distances, sachant que ce projet
devait être opérationnel l'année dernière. Le DG de la SNTF indique que "
ce système nous donnera de l'information sur les gares du réseau et on peut
acheter et réserver par Internet son billet de train ". En ajoutant que ce projet
sera " à titre d'essai dans les grandes
gares
du
pays
(Alger,
Oran
Constantine, Annaba) qui ont la fibre
optique et sera étendue graduellement
aux autres gares ". Des abonnements
seront proposés pour les voyageurs
pour un mois, 6 mois et une année
dans le cadre de l'amélioration des
prestations de service. M.Bendjaballah
insiste sur le fait "qu'on va chercher le
meilleur prix pour la meilleure prestation de service". Sans pour autant indiquer si les tarifs connaîtront une augmentation sachant que les taxes seront
renchéries l'année prochaine. A ce
niveau, il faut dire que les prix actuels
paraissent corrects selon des voyageurs surtout pour les grandes lignes.
Les lignes Alger Oran ou Alger Annaba
connaissent un petit changement dans
le fait qu'ils fonctionnement sans arrêts
sauf un qui est obligatoire. La durée a
certes été réduite mais en termes de
prestations de restauration, les trains à
longue distance n'ont pas vu un nouveau profil. C'est à ce niveau que la
SNTF doit apporter ces correctifs. La
société des transports ferroviaires qui
est entrain de renouveler son parc en
électrifiant son réseau mise sur les
nouveaux autorails de banclieux plus
rapides et plus confortables. Aussi, estil indiqué que 17 autorails seront prévus en 2017 avec l'acquisition de 30
trains de marchandises par le constructeur américain General Motors. Le DG
de la SNTF indique que " ces trains
seront utilisés pour le transport de marchandises sur tout le territoire national.
Le retard de la SNTF est au niveau du
transport de marchandises, on veut le
combler, car il est à la base de notre
déficit commercial". D'autre part, les
anciens trains seront totalement rénovés à l'usine créée spécialement à Sidi
Belabbès. Pour rattraper le retard, la
SNTF mise sur la coopération avec les
suisses et les américains, deux partenaires qui vont apporter leur savoirfaire pour les trains électriques alors
que les firmes allemandes et françaises
seront concernées par les projets de
signalisation et la modernisation du
réseau.
F.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
Projet algéro-turc
de montage de véhicules
à Ain Temouchent
Commerce des produits agricoles et protection
de la sécurité alimentaire
"Emin Auto" à bon port
La FAO plaide pour
un accord mondial
Le protocole d'accord du projet de réalisation à Ain Temouchent d'une chaine de montage de véhicules utilitaires algéro-turque "Emin
Auto" sera signé le 7 janvier 2016, a annoncé
jeudi le wali. Ce protocole d'accord sera paraphé par les représentants de la SARL "Emin
Auto" et son partenaire chinois Jianghuaa
Automobiles Corporation (JAC) au ministère
de l'Industrie, a indiqué Hamou Ahmed Touhami
sur la radio locale d'Ain Temouchent lors d'une
émission consacré au bilan du développement
local. Ce projet sera implanté dans la nouvelle
zone industrielle de Tamazoura (54 km d'Ain
Temouchent) où une superficie de 34 hectares
lui a été réservée, a-t-il précisé, soulignant que
cet investissement de 8,243 milliards DA dont
5,4 milliards DA pour l'unité de montage, générera 270 postes d'emploi à son début d'activité,
pour passer à 450 postes durant sa cinquième
année de production. Cette 20ème unité de
montage d'Emin Auto à travers le monde sera
édifiée en moins de quinze mois, avait déclaré
son chef de projet lors de la présentation de sa
fiche technique récemment au wali. Au début,
cette chaine de montage produira 10.000 véhicules utilitaires par an, un volume qui sera
porté, à la 10ème année, à quelques 100.000
véhicules/an, a-t-on indiqué. Le représentant
d'Emin Auto a expliqué que cet investissement
portera sur le montage de camions JAC provenant de Chine, qui seront cédés à 1,5 million
DA l'unité, contre 2,5 millions DA, actuellement.
Arabie saoudite
Ralentissement de
la croissance en 2016
La croissance de l'économie saoudienne
va ralentir significativement en 2016 sous l'effet des importants déficits budgétaires engendrés par les prix bas du pétrole, selon un rapport publié mercredi. La firme saoudienne
Jadwa Investment prévoit une croissance de
1,9% l'an prochain, largement inférieure à celle
enregistrée cette année (+3,3%) et en 2014
(+3,5%). Ce rapport a été publié deux jours
après l'annonce par le royaume d'un déficit
budgétaire record pour 2015 (98 milliards de
dollars) et d'une prévision pessimiste pour l'année prochaine (déficit de 87 milliards de dollars), liés à l'effondrement des cours du brut
depuis juin 2014 (environ -60%). L'Arabie, première économie arabe et premier exportateur
mondial de pétrole, a drastiquement baissé
cette semaine ses subventions sur des produits
pétroliers, jusqu'à 80%, l'électricité et d'autres
services, des mesures qui auront un impact
douloureux sur une population habituée à
l'Etat-providence. En 2015, les subventions
dans le secteur de l'énergie ont coûté 61 milliards de dollars au royaume, dont 23 pour le
diesel et 9,5 pour l'essence. Le rapport de
Jadwa Investment prévoit une croissance
modeste dans le secteur pétrolier (+0,9%) en
2016, à un niveau de production moyen de
10,2 millions de barils de brut par jour.
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a plaidé pour un accord mondial
sur le commerce agricole permettant aux pays d'assurer leur sécurité alimentaire "sans porter préjudice à
leurs partenaires commerciaux", a-t-elle indiqué sur son site web.
e félicitant de l'accord de
Nairobi, adopté récemment
par les Etats membres de
l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour supprimer les subventions à l'exportation des produits
agricoles, le directeur général de la
FAO, José Graziano da Silva, a
souligné la nécessité d'un accord
mondial sur le commerce où les
pays puissent concilier la réalisation
de leur sécurité alimentaire nationale et leurs objectifs de développement sans porter préjudice à leurs
partenaires commerciaux.
L'Organisation a toutefois souligné
que des différences subsistent sur
d'autres mesures visant à créer des
conditions commerciales plus équitables à l'échelle mondiale, en particulier pour les pays en développement. "L'incertitude qui règne sur la
négociation de ce cadre est préoccupante dans un monde où le commerce agricole mondial sera vraisemblablement en augmentation au
cours des prochaines décennies, au
fur et à mesure que les régimes de
consommation et de production
continueront d'évoluer". Le DG de
la FAO a estimé qu'"une plus grande participation aux échanges mondiaux est de ce fait inévitable pour
la plupart des pays. Toutefois, le
processus de libéralisation des
échanges, avec ses conséquences,
devra être bien géré si nous voulons que le commerce améliore la
sécurité alimentaire". Concernant le
commerce et la sécurité alimentaire
M. Graziano da Silva a évoqué le
récent rapport publié par la FAO sur
"la situation des marchés des produits agricoles (SOCO) 2015-2016",
qui relève l'impact du commerce
sur les quatre dimensions de la
sécurité alimentaire qui sont la disponibilité, l'accès, l'utilisation et la
stabilité. Le directeur de la FAO
note que le commerce et les politiques qui s'y rattachent ont des
répercussions différentes sur les
dimensions de la sécurité alimentaire selon les pays, voire à l'intérieur d'un même pays, et que celles-
S
ciales et l'espace politique souhaité
par les pays en développement,
relève le même document. La
déclaration publiée le 19 décembre
à la clôture de la 10ème Conférence
ministérielle de l'OMC à Nairobi
(Kenya) comprend un certain
nombre de décisions sur l'Accord
sur l'agriculture. Les décisions
ministérielles adoptées concerne
notamment la compétitivité des
exportations par l'abolition de nombreuses subventions à l'exportation
pour tous les pays d'ici 2018.
Les pays en développement pourront continuer pour le moment à
détenir des stocks à des fins de
sécurité alimentaire, mécanisme de
sauvegarde spéciale permettant de
relever temporairement leurs tarifs
pour faire face à des hausses d'importations.
Les pays développés se sont engagés à fournir un accès en franchise
de droits et de contingents aux
exportateurs de coton des pays
moins avancés à compter de 2016,
pour autant que cela soit compatible
avec les accords existants.
Les pays voisins atteints de plein fouet
es pays voisins de la Syrie qui peinent à faire face à un afflux massif
de réfugiés syriens fuyant leur pays
subissent de plein fouet les retombées
humanitaires, économiques, touristiques
et sécuritaires de la crise syrienne.
Depuis le début du conflit, plus de
quatre millions de Syriens ont fui dans
les pays voisins, notamment en
Jordanie, au Liban et en Turquie, qui
croulent sous la pression de cette population supplémentaire. Outre ses retombées humanitaires, économiques et touristiques, la crise en Syrie a surtout eu
des répercussions sécuritaires sur les
pays d'accueil qui se trouvent confrontés à l'instabilité et à la menace terroriste. Selon les observateurs, seul un
règlement "juste et global" du conflit
arabo-israélien serait à même de mettre
fin à cette instabilité. Les économies
des pays voisins mises à mal par la
crise syrienne . En près de cinq ans, le
conflit syrien a généré une crise humanitaire sans précédent avec l'afflux massif
de réfugiés dans les pays voisins qui
exerce une pression économique sur
les communautés d'accueil dont les
capacités ne permettent pas de prendre
en charge cette population supplémentaire. Le Liban qui accueille à lui seul
plus de 1,5 million de réfugiés syriens
subirait des "pertes annuelles de 2 milliards de dollars", selon des responsables libanais. En Jordanie, la crise
des réfugiés syriens aurait entraîné la
hausse du taux de chômage du fait
d'une population supplémentaire de
21%. Le gouvernement turc a indiqué
avoir dépensé près de 3 milliards de
dollars pour aider les réfugiés syriens.
Le tourisme au Proche Orient
en récession
Le secteur touristique dans la région du
Proche Orient est mis à rude épreuve
aussi bien en Egypte, en Jordanie
qu'au Liban.
Selon les spécialistes, si l'activité touristique continue à reculer à ce rythme,
plusieurs grandes compagnies activant
dans ce secteur seront appelées à fermer leurs portes. En Jordanie, même si
le tourisme reste relativement stable
18
d'autant plus que ce pays est la destination privilégiée des pays du Golfe, les
retombées de la situation des pays voisins restent néanmoins visibles, selon
les responsables du tourisme dans ce
pays qui ont fait état d'un recul des
recettes de ce secteur. Le recul des
recettes touristiques a eu un impact
sensible sur les économies des
régions notamment pour les pays dont
le revenu national est basé sur le tourisme à l'instar du Liban. Théâtre d'attentats et d'enlèvements auxquels
s'ajoutent les conséquences de la
situation en Syrie, le Liban vit un
marasme économique suite notamment
au recul des touristes composés majoritairement des pays du Golfe.
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Haro sur la réoccupation des bidonvilles du « Rocher » à Sidi Bel-Abbès
Relogement dans le quartier
route de Zérouala
Voilà qu’après de
nombreuses années
de mise à mal du
paysage, les services
techniques de la
wilaya de Sidi BelAbbès et de l’APC
viennent de lancer
une opération
d’envergure pour
l’éradication des
bidonvilles qui
longeaient l’oued
Mekerra au niveau
du quartier
«Le Rocher».
es locataires au nombre de
230 dûment recensés en
2007, 2010, et 2015, ont bénéficié d’un relogement dans la
nouvelle citée située sur la route
L
Retombées économiques et sécuritaires de la crise syrienne
L
Régions
Par K.Benkhelouf
ci évoluent au fil du temps avec le
développement des pays, ajoute le
rapport. Harmoniser les objectifs à
court et à long terme est d'une
importance vitale, compte tenu des
variations considérables de la nature des perturbations et de la fréquence accrue des chocs du marché due aux aléas géopolitiques,
météorologiques et stratégiques,
explique le rapport de la FAO. Si les
efforts de protection des marchés
intérieurs contre la volatilité des
prix mondiaux pourraient avoir l'effet
contraire, les mesures d'incitation
agricoles jouent un rôle important
pour doper la production et la productivité de l'agriculture et encourager une plus vaste croissance économique. A propos de la gouvernance commerciale, le rapport estime que les questions de commerce
et de sécurité alimentaire peuvent
être mieux harmonisées au sein du
système multilatéral en améliorant
l'Accord de l'OMC sur l'agriculture.
En revanche, il a été difficile de
trouver un juste équilibre entre les
disciplines des politiques commer-
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
de Zérouala. A cet effet, de
nombreux engins et moyens de
transport dépassant les 90 ont
été réquisitionnés, les uns pour
le déménagement et les autres
pour la démolition des baraquements. Le but est de dégager
cette grande assiette de terrain
pour être réutilisée au profit des
citoyens et abriter des projets
de développement respectant
les normes de construction et
l’environnement. Les autorités
locales, à travers cette action,
voudraient également lancer un
avertissement aux intrus et
mettre fin à l’occupation illégale
de plusieurs logements et
bidonvilles signalés depuis
quelques semaines après le
lancement de la grande opération de relogement.
Les camions de déménagement
se sont dirigés vers la nouvelle
Cité, dans une ambiance de joie
et d’explosion de youyous, de la
part des ex-locataires des lieux,
dont beaucoup rêvaient sérieu-
sement à cette journée, qui allait
enfin changer leur existence et
celle de leurs enfants. Au niveau
de la Cité, dont les commodités
ont été réalisées afin d’assurer
aux nouveaux habitants un
cadre idéal, les services de
l’OPGI font en sorte que les
familles occupent leur logement
sous la supervision du secrétaire général de la wilaya accompagné par le DUC et le directeur
des travaux publics. Le SG de
l’APC,Belarbi , nous précisera
que l’opération ayant débuté de
bonne heure, se déroule dans
de bonnes conditions et que
l’APC a mis en œuvre tous les
moyens personnels et matériels
afin que l’éradication de ces
bidonvilles soit totale, permettant ainsi de restituer les lieux
pour des besoins d’utilité
publique. Il sera porté à notre
connaissance qu’un bureau de
recours est mis à disposition
des citoyens pour toute éventuelle réclamation. Cependant, il
aurait été utile de songer à instruire la conservation des forets,
pour réoccuper le terrain par un
reboisement, permettant de la
sorte l’extension des forets
situées sur l’autre berge, pour
agrémenter le paysage, afin de
redonner à l’écosystème sont
apparence initiale, car des
séquelle de dégradation existent ( coupes d’arbres).Ce lieu
pourrait après l’opération de
reboisement, être mis sous la
responsabilité d’un agent forestier. A signaler que cette opération serait judicieuse, en ce
moment parce que la saison s’y
prête et ce projet de plantation
lutterait contre l’érosion du sol.
K.B.
Au bénéfice de l’ex-joueur de l’USMBA « Stika »
Un logement sur instruction du wali
ans cette grande opération
de
relogement
des
citoyens en situation de précarité, le wali de Sidi Bel-Abbès,
Mohamed Hattab qui n’a jamais
cessé d’exprimer son intérêt
pour toutes les franges de la
société en difficulté, a donné
instruction pour l’attribution d’un
logement F3 en faveur de l’exjoueur de l’USMBA Hirèche
D
Ahmed dit « Stika », son frère
Miloud et leur mère. Ledit logement a été attribué au rez-dechaussée de l’un des blocs de
la Cité Boumlik route de
Zahana, afin de faciliter son
accès au frère de l’ancien
joueur qui est handicapé
moteur.
Ce geste très honorable de
la part du premier responsable
de la wilaya, démontre, combien, que le monde du sport et
les anciens sportifs représentent à ses yeux. Jusqu’à 20 h, la
bibliothèque « Chahid Yebous
Djilali », était encore effervescente, de par l’activité des autorités locales, dont le chef de
daïra, Saâdi Abdelkader, du
P/APC, Boumlik Djilali, de
Belarbi SG de la mairie, de
Kassous Abdelatif, directeur de
l’OPGI et d’autres élus et responsables locaux, afin d’étudier
les recours déposés et le
recueil de la participation numéraire de 71 000DA. Il y a lieu de
signaler que le chef de daïra a
employé des efforts titanesques, avec grande sagesse
et beaucoup de professionnalisme et ce depuis de bonnes
heures, sans jamais plier
devant les réactions parfois
tendues et désordonnées de
certains citoyens. Alors que
nous publions cet article, les
travaux, pour cette opération
exceptionnelle de l’éradication
de l’habitat illicite et le relogement des citoyens éligibles se
poursuivait encore
K.B.
Aménagement de la Cité « Dahnoune Bouhadjar » à Aïn-Témouchent
Il tarde à s’exécuter
a
Cité
«
Dahnoune
Bouhadjar « ex-40 logements implantée sur la route de
Terga, au chef-lieu de wilaya
d’Aïn-Témouchent, non loin du
siège de la Sûreté de wilaya ,
demeure la seule Cité qui n’a
pas encore bénéficié d’opérations d’aménagement de ses
deux rues seulement , lesquelles en forme perpendiculaire , ne dépassement même pas
une distance globale de 200
mètres. Les rues des Cités
contiguës qui jouxtent celle-ci
ont connu des opérations
d’embellissement et d’aménagement entrant dans le cadre
de la politique de l’amélioration
du cadre de la vie entreprise
par l’Etat, néanmoins les habitants de la Cité précitée s’attendent toujours à ce que les autorités de la wilaya interviennent
pour pallier cette situation qu’ils
ne cessent de déplorer depuis
plusieurs années, c’est-à-dire
après l’année 1998 durant
L
laquelle ils ont occupé leurs
habitations.
La
Cité
«
Dahnoune Bouhadjar » à AïnTémouchent reste également
confrontée à la défectuosité de
l’éclairage public, l’impraticabilité des rues, l’absence des
espaces verts etc.. A cela
s’ajoute la présence des eaux
usées au niveau des caves
souterraines des 04 blocs qui
dégagent une odeur nauséabonde, et
prolifèrent les
essaims des moustiques sans
épargner les autres bestioles et
les rats , nuisant de ce fait à la
sécurité des habitants et leurs
familles en raison de la stagnation de ces eaux qui peuvent au
fil des années se répercuter
négativement sur la fondation
des piliers , voire même leur
santé et leur milieu environnemental. Soulignons également
dans ce même d’ordre d’idées,
que les rues sont dépourvues
d’avaloirs , ce qui ,à chaque
forte précipitation , provoque
des nids de poule engendrés
par les eaux pluviales .Aucune
opération d’embellissement n’a
été entreprise par les services
concernés pour améliorer le
cadre de vie de ces habitants
qui vivent un calvaire depuis
une vingtaine d’années. Devant
cette situation, il est impératif
que les services concernés
interviennent pour mettre terme
à cette situation déplorable à
laquelle demeurent confrontés
les habitants de cette cité, qui ,
est d’ailleurs , implantée au
chef-lieu de la wilaya d’AïnTémouchent.
B.A.
Drame à Aïn Rahma (Relizane)
Il tue son propre cousin
Un conflit familial qui a abouti à un parricide a provoqué, hier après-midi, l’émoi au sein de la
paisible localité d’Aïn Rahma, située, à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de Relizane. Aux
environs de 18h3O, la nouvelle d’un parricide commis par un jeune homme de 48 ans répondant
aux initiales de Z.A, sur son propre cousin âgé de 55 ans, a fait le tour de la localité sus-mentionnée. Selon les premières informations recueillies auprès du voisinage de la famille, le drame s’est
produit au cours d’une violente dispute survenue entre la victime et l’auteur du crime au cours de
laquelle ce dernier l’a percuté par sa propre voiture de marque « Hylux ». Le drame est survenu
dans la localité. Après le forfait, le fils partit se cacher dans la petite forêt voisine située dans le piémont de Djebel Guerboussa. Le voisinage trouve la victime gisant dans une mare de sang et alerte la Protection civile qui l’évacua à l’hôpital Mohamed Boudiaf du chef-lieu de Relizane où elle rendit l’âme. La Gendarmerie nationale informée par les voisins que le cousin était seul avec la victime
et après avoir commis son acte, il s’est ensuite dirigé vers la forêt voisine où il a d’ailleurs été appréhendé.
A. L.
7
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Pollution de l’environnement dans la capitale
de l’ouest
Des effets sanitaires
accablants
Une commission a fait un constat accablant autour de la pollution industrielle
de l’air et de l’eau à partir des zones industrielles de la wilaya. L’additif chiffré
sur les conséquences sanitaires pour la population est effrayant et illustre
parfaitement l’impact nocif, voire mortel de l’activité industrielle sur la santé
des habitants des communes abritant ces zones d’activité.
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Sports
Port d’Oran
Plus de 20.000 euros saisis
Les services des Douanes du port
d’Oran sont parvenus à mettre la main sur
une somme de 20.450 euros qu’un voyageur
n’avait pas déclaré lors des formalités
d’usage. En effet, c’est au cours du traitement des passagers en partance pour la ville
d’Alicante en Espagne que les douaniers ont
découvert cette somme d’argent dissimulée
dans le siège arrière d’un véhicule. Le propriétaire avait déclaré seulement 150 euros
mais la fouille minutieuse a permis de donner
ses fruits. Les douaniers ont saisi la somme
d’argent conformément à l’ordonnance présidentielle portant sur l’infraction au code des
changes. La contre-valeur en dinars est de
plus de 2 millions de dinars. Rappelons
qu’une somme en devises de 91.000 euros
avait été saisie au courant du mois de juillet
par les douaniers du port d’Oran. Le propriétaire avait caché cette somme dans ses
chaussures mais le contrôle a permis de mettre à nu cette pratique frauduleuse. Quelques
mois auparavant, c’est un montant de 28.000
euros qu’un passager à destination de la
France n’a pas déclaré à l’aéroport d’EsSénia. Des saisies qui renseignent parfois sur
le caractère délibéré de certains passagers à
ignorer la loi qui prévoit déclaration de tout
objet au niveau des frontières. Des dépliants
sont mis à la disposition des passagers pour
les renseigner sur le seuil des bagages autorisés et surtout sur les produits prohibés à
l’importation et à l’exportation en plus des
marchandises devant être déclarées à
l’exemple des bijoux et de l’argent.
M.B.
e milieu de terrain du
NA
Hussein-Dey
(Ligue 1 algérienne de
football), Aymen Madi s'est
engagé pour deux saisons
avec le MC El Eulma (Ligue 2
algérienne), a constaté l'APS
lors de la cérémonie de
signature du contrat.
n outre, ce constat
est en mesure d’interpeller les pouvoirs publics ainsi que l’opinion publique pour des
mesures urgentes de protection contre le danger de
pollution. Que ce soit dans
le rapport établi par la
direction
de
l’Environnement ou celui
de la commission APW,
l’inventaire rendu public
met en exergue la situation
catastrophique prévalant
sur l’ensemble du territoire
de la wilaya.
Les
entreprises
et
sociétés implantées dans
les zones industrielles
d’Es-Sénia 1, 2, 3, d’Arzew
et de Bethioua ainsi que
E
phère dans la localité de
Hassi Ameur a contribué
dans une large mesure à
l’augmentation des maladies respiratoires et même
dermatologiques en ce
lieu.
La zone de Hassi Ameur
est confrontée à une véritable catastrophe écologique, vu la dégradation alarmante de son environnement, provoquée par la
prolifération des déchets
industriels toxiques et non
toxiques, produits par les
unités qui y sont implantées. Selon un rapport établi l’année dernière, il y
aurait 52 unités industrielles dont des dépôts de carburants, de céréales ainsi
que des unités chimiques à
l’intérieur du tissu urbain,
représentant ainsi un grand
danger pour l’environnement. A Hassi Ameur toujours, on fera savoir que
des
unités
rejetaient,
jusqu’à 6.000 m3 de
déchets liquides ou durs
dans les systèmes d’évacuation des eaux pluviales.
Ces déchets, précisent nos
références, se déversent
dans le lac de Tellamine,
en passant par l’agglomération de Hassi Ameur.
Au total, il a été recensé
22 sites à travers toute la
wilaya qui pâtissent de
mauvaise gestion et participent à la pollution, du fait
de leur création et ce, sans
qu’aucune étude n’ait été
faite au préalable sur l’environnement.
M.B.
ONEC
Appel au respect des statuts
ssu des résolutions de la
session du conseil national
du 17 juin dernier, cinq wilayas
de l’Oranie appellent au respect des statuts de l’organisation et réclament la réunion de
la commission nationale de
préparation du congrès,. Les
cinq membres de cette instance accompagnés de mem-
I
bres de conseil national des
wilayas d’Oran, Tiaret,
Mostaganem, Relizane et
Saida se sont réunis,avanthier, au siège de l’ONEC
d’Oran et se sont interrogés
sur la manière du fait accompli
adoptée par les membres du
bureau national qui se sont
arrogés la prérogative de desti-
tuer le secrétaire général,
quand bien même, il se serait
conduit de sorte qu’il soit passible de gel des structures. La
décision, selon eux, revient à
l’instance suprême qui est le
congrès et non pas au bureau
national qui s’est inspiré de
l’article 53 des mêmes statuts
sans en référer aux 48 wilayas
8
et aux membres du conseil
national au nombre de 207.
Enfin les cinq membres de la
commission de préparation du
congrès en appellent à la
sagesse et la réunion de cette
instance dans les plus brefs
délais, d’autant que la conformité selon la loi sur les associations du 12 janvier 2012
arrive à échéance le mois prochain. Rappelons que la même
initiative a été prise par les
wilayas de l’Est qui se sont
rencontrées à Sétif, la semaine
dernière et qui eux aussi ont
réclamé le respect de la légalité en se référant aux textes
régissant l’organisation.
M.B.
Aymen Madi devient ainsi la
troisième et dernière recrue
hivernale de l'équipe du
"Babiya" après le gardien de
but Oussama Methazam (RC
Arbaâ) et l'attaquant Fethi
Noubli (USM Blida).
Le président du
MC El
Eulma, Samir Bourdim, a indi-
qué que son club espère
bénéficier d'une dérogation
exceptionnelle pour le recrutement d'un milieu du terrain
défensif dans le but de retrouver la Ligue 1 .
attaquant algérien du
Sporting Lisbonne (division 1 Portugal), Islam
Slimani, arrive en tête des
buteurs algériens en 2015,
avec un total de 26 buts toutes compétitions confondues.
Slimani est suivi par le milieu
de terrain de Leicester
(Premier League anglaise),
Ryad Mahrez (18 buts), alors
que le podium est complété
par Hilal Soudani ((Dinamo
Zagreb) et Baghdad
L'
Lyon
Au terme de la phase aller du
championnat, le MCEE pointe
à la 6e place au classement
avec 21 points, distancé de
cinq unités par le troisième, la
JSM Béjaia.
Bounedjah (ES Sahel) avec
16 buts chacun. En équipe
nationale, Islam Slimani
truste la première place avec
7 réalisations en 11 matchs,
alors que Soudani prend la
seconde place avec
5 buts en 8 matchs. L'exBelouizdadi est désormais le
cinquième buteur de l'histoire
des Verts avec une moyenne
d'un but tous les deux
matchs (20 buts en 41 sélections).
Rachid Ghezzal courtisé par Angers et Nantes
international algérien de
l'Olympique Lyonnais (Ligue 1
française de football), Rachid Ghezzal,
est courtisé par le FC Nantes et Angers
SCO, rapporte jeudi le quotidien sportif
l'Equipe. Mais si Angers voudrait un
prêt, Nantes aurait pris de l'avance sur
le dossier en proposant un transfert
définitif, ce qui plait aux dirigeants lyonnais désireux de faire de la place dans
L'
La sélection algérienne de basketball U16 garçons, troisième de
l'Afrobasket-2015 de la catégorie disputé au Mali en août dernier, constitue la relève du basket algérien, a
estimé le président de la Fédération
algérienne de la discipline (FABB),
Rabah Bouarifi.
"Notre objectif principal est d'accompagner cette jeune équipe jusqu'en
seniors à travers un programme de
formation que nous avons mis en
place depuis 2013", a déclaré Bouarifi
à l'APS en marge d'une cérémonie en
l'honneur des U16 au Centre de préparation des équipes nationales à
Souïdania (Alger).
Cette cérémonie organisée en l'honneur de la sélection U16 s'est déroulée en clôture des stages des sélections U15, U16 et U18 (garçons et filles) qui se sont déroulés du 20 au 31
décembre.
Le président de la FABB a également
fait savoir que 6 joueurs de ladite
catégorie ont déjà renforcé les rangs
de la sélection U18 qui va jouer le
tournoi de qualification pour
l'Afrobasket, prévu en mai à Alger.
L'équipe algérienne conduite par l'ancien international Fardjallah Harouni
avait décroché la médaille de bronze
à l'Afrobasket U16, après sa victoire
devant l'Angola (45-37), pour le
compte de la petite finale.
Islam Slimani, meilleur buteur
algérien de l'année 2015
dans les zones d’activité
de Hassi Ameur sont les
premières polluantes de
par leurs activités, mais
aussi par le non-respect de
la
réglementation
en
matière de traitement des
rejets de déchets industriels. Pour parer à l’urgence, les autorités locales
avaient alors entrepris
d’installer des canaux
ouverts.
Or,
ceci
a
rehaussé la colère des
habitants, puisque sont
apparues des maladies à
transmission hydrique ainsi
que de nombreuses allergies accentuées par les
odeurs
nauséabondes
irrespirables qui se dégageaient de ces canaux non
protégés. En effet, la pollution intense de l’atmos-
La relève
du basket
algérien
Goléador
Du provisoire en attendant...
Par Mourad Belkaïd
La sélection U16
garçons
Aymen Madi
(NAHD)
dernière
recrue
du mercato
d'hiver
L
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
MCE Eulma
El Barki
Les imperfections sont nombreuses à
Oran, mais ce qui incommode le plus les
Oranais, piétons et automobilistes, c’est surtout le piteux état de la chaussée. Que cela
soit par le fait des caprices de la nature, on
n’y peut rien et on l’accepte volontiers, mais
qu’elle soit impraticable par la faute des hommes, sans que ceux-là daignent la remettre
en l’état, c’est ce qui irrite et soulève beaucoup d’interrogations sur la gestion de la ville.
Hier matin encore, après une longue nuit de
pluie, un grand bouchon est survenu sur le
chemin de wilaya N° 33, reliant le rond-point
de Dar El Beïda à la localité de St Rémy. Et
pour cause, une tranchée mal colmatée, d’à
peine 20 cm de largeur, mais barrant toute la
chaussée à hauteur de la pompe à essence
d’El-Barki, s’est affaissée sous le poids des
eaux pluviales et a contraint tous les automobilistes arrivant dans les deux sens, à ralentir
pour pouvoir passer. Et ce qui a rendu l’endroit un vrai goulot d’étranglement, c’est surtout l’autre tranchée aux mêmes dimensions
et toute aussi béante et affaissée, située sur
la rue perpendiculaire au CW 33. Il a fallu l’intervention des agents de l’ordre pour organiser la circulation et permettre à tout un chacun de passer. Pour éviter que cela dure et
en attendant une solution radicale à ce problème, une équipe du secteur urbain a été
dépêchée sur les lieux où elle a réussi à colmater, quoique provisoirement, les deux tranchées avec du gravier. C’est vraiment malheureux de subir les aléas du temps par la
faute de certains. Les caprices du temps,
nous y sommes habitués, mais ceux des
gens, alors là c’est trop...
M.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
l'effectif en récupérant un peu d'argent.
En manque de temps de jeu dans le
Rhône, Ghezzal a souvent été décisif
lors de ses entrées en jeu, sans toutefois s'imposer dans le onze type de l'entraîneur Fournier qui a été limogé la
semaine dernière.
Le joueur algérien pourrait rapidement
trouver une place de titulaire en changeant d'air.
Ghezzal avait été convoqué une première fois chez les Verts à l'occasion
des deux matchs amicaux disputés en
mars 2015 à Doha face au Qatar
(défaite 1-0) et Oman (victoire 4-1).
Il avait été également appelé en sélection lors de la double confrontation face
à la Tanzanie (aller 2-2, retour 7-0) dans
le cadre du 2e tour des éliminatoires de
la Coupe du monde 2018 en Russie.
Premier League
Mahrez dans le XI type de 2015
L'
international algérien de
Leicester City Riyad
Mahrez fait partie de l'équipe
type 2015 du championnat
d'Angleterre (Premier League)
établie par le journal
Telegraph.
Véritable sensation de la
Premier League cette saison,
le milieu offensif algérien est
en train de briller de mille
feux. Il est pour beaucoup
dans le parcours exceptionnel
de son équipe, actuellement
co-leader avec Arsenal.
L'ancien joueur havrais a inscrit 13 buts et offert 7 passes
décisives depuis le début du
17
championnat d'Angleterre.
Il constitue avec son coéquipier Vardy (15 buts) un duo
ravageur pour les défenses
adverses.
L'équipe type
de la Premier League 2015
De Gea (MU) - Clyne
(Southampton puis Liverpool),
Alderweireld (Tottenham),
Stones (Everton), Monreal
(Arsenal) - Coquelin (Arsenal),
Mahrez (Leicester), Ozil
(Arsenal) - Vardy (Leicester),
A. Sanchez (Arsenal), Kane
(Tottenham).
Super-Division "A"
(Mise à jour)
PS El Eulma WA Boufarik
ce samedi
Le match PS El Eulma - WA
Boufarik comptant pour la mise à jour
du calendrier de la Super-Division "A"
de basket-ball, prévu initialement pour
le 5 janvier, a été avancé à ce samedi
(14h00) à El Eulma.
Le CNC a également programmé un
autre match en retard le 5 janvier
2016, mettant aux prises le NB
Staouéli et le GS Pétroliers à Staouéli
(18h00).
Le championnat de Super-Division "A"
observe une trêve depuis le 25
décembre, date du déroulement de la
12e journée. La compétition ne reprendra ses droits que les 8 et 9 janvier
2016, à travers le déroulement de la
13e journée du championnat.
Rappel du classement :
1. CRB Dar Beida
--. NA Hussein-Dey
3. US Sétif
--. IRBB Arréridj
5. GS Pétroliers
--. O Batna
7. NB Staouéli
8. OMS Miliana
9. USM Blida
--. RC Constantine
--. WA Boufarik
12. AB Skikda
--. PS El-Eulma
14. COBB Oran
Pts
J
22
22
20
20
19
19
18
17
15
15
15
14
14
13
12
12
12
12
10
12
11
12
12
12
11
11
11
12.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
MC
Alger
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
a devient vraiment agaçant.
Il ne se passe pratiquement
pas un match sans qu'on
fasse l'objet d'amende conduisant au
huis clos. Ce n'est évidemment pas ce
que nous attendons de nos supporters
pour aider leur équipe", a déclaré
Betrouni à l'APS.
Pas plus tard que lundi passé, le MCA a
écopé d'une nouvelle amende de l'ordre
de 100.000 DA pour jets de fumigènes
de la part de ses fans lors du match en
déplacement face à l'ES Sétif (0-0), dans
le cadre de la 15e journée de la phase
aller.
Il s'agit d'une deuxième amende de suite
et de la sixième cette saison, en plus de
deux sanctions de huis clos, dont la dernière en date après le derby contre
l'USM Alger (0-0), mardi 22 juillet, en
match comptant pour la mise à jour du
championnat.
Du coup, les Vert et Rouge seront privés
de leurs supporters lors de la réception
de l'US Biskra (Div. amateur), vendredi 8
janvier, dans le cadre des seizièmes de
finale de la Coupe d'Algérie. Le club ris-
équipe où il a perdu son statut de titulaire depuis l'arrivée de Meziane Ighil
aux commandes techniques de l'équipe
au milieu de la phase aller.
Cette situation l'a poussé à réclamer son
départ à l'issue du derby contre l'USM
Alger (0-0), le 22 décembre auquel il n'a
pas pris part.
Plusieurs clubs de la Ligue 1 ont alors
sauté sur l'occasion dans l'espoir de s'offrir le joueur, dont le dernier en date, le
CS Constantine qui espère l'engager à
titre de prêt.
Le ''Mouloudia'' a jusque-là libéré trois
éléments, tous étrangers : l'Ethiopien
Salaheddine, le Camerounais Ngoula et
le Brésilien Roberson. Le premier a déjà
résilié son contrat à l'amiable, tandis que
les deux autres négocient encore les
détails financiers de la séparation avec
le club qui a terminé à la troisième place
la phase aller du championnat.
"C
que également de terminer la saison à
huis clos en cas d'une troisième sanction
du genre, selon les nouvelles dispositions disciplinaires de la LFP.
"J'appelle nos supporters à faire preuve
de responsabilité, en évitant un autre
désagrément à leur équipe à l'avenir", a
encore dit le frère de l'ancienne star du
MCA dans les années 1970, Omar
Betrouni.
Le ''Doyen'' a terminé à la troisième
place la phase aller avec 24 points,
accusant un retard de 12 points sur le
leader, l'USM Alger, et de deux sur le
dauphin, le CR Belouizdad.
"Derrardja est intransférable"
D'autre part, le président Achour
Betrouni, a indiqué que son joueur Walid
Derrardja était "intransférable", en réaction aux sollicitations de certains clubs
de l'élite qui souhaitent bénéficier des
services du meilleur buteur de l'exercice
passé mais muet en championnat cette
saison.
"Derrardja restera avec nous jusqu'au
terme de son contrat. C'est un joueur sur
lequel nous misons énormément. Et si le
club a consenti d'énormes efforts pour
l'engager au cours de l'intersaison, ce
n'est pas pour le céder au bout de six
mois", a déclaré Betrouni à l'APS.
Le MCA avait payé le prix fort pour
racheter le contrat du joueur de 24 ans
du MC El Eulma, après la relégation de
ce dernier en Ligue 2 algérienne en fin
de saison dernière. Des sources dans la
formation de la capitale évoquent le chiffre de 30 millions de dinars comme
somme déboursée par le ''Doyen'' pour
s'attacher les services de Derrardja pour
une durée de 3 saisons.
Mais le meneur de jeu tarde à retrouver
ses repères au sein de sa nouvelle
Bouzidi (NA Hussein-Dey)
"Deux joueurs
pour clore le
mercato d'hiver"
e staff technique du NA
Hussein-Deyattend l'arrivée de deux nouveaux
joueurs lors du mercato d'hiver en prévision de la
seconde partie de la saison,
a-t-on appris auprès de l'entraîneur Youcef Bouzidi.
"Actuellement, on est en
négociations avec quatre
joueurs dans le but d'engager
deux d'entre eux avant de
clôturer notre mercato d'hi-
L
ver" a indiqué Bouzidi à
l'APS. Le coach des Sang et
Or n'a pas voulu dévoiler les
noms de ces joueurs ni leurs
postes, se contentant de dire
qu'ils évoluent en Ligue 1.
"Je ne peux pas vous donner
leurs noms ni leurs postes.
Nous sommes en négociations avec eux. Je peux vous
assurer que ce sont de
joueurs de Ligue1" a-t-il
ajouté. Le mercato d'hiver qui
DRB Tadjenanet
L'attaquant
Hamza Demane engagé
attaquant Hamza Demane
(26 ans) a signé un
contrat d'une année et demie
avec le DRB Tadjenanet , a
appris l'APS, auprès du président du club Tahar Karaïch.
Demane évoluait depuis juin
passé au sein du MC Oran
(Ligue 1) .
D'autre part, le DRBT, nouveau
promu, a libéré durant le mer-
L'
Régions
Le président Betrouni ''agacé'' par les
amendes à répétitions contre son club
Le président du MC Alger,
Achour Betrouni, s'est dit
''agacé'' par les amendes à
répétitions infligées à
l'encontre de son club de
Ligue 1 par la Ligue de
football professionnel
(LFP) à cause du
comportement négatif de
ses supporters.
cato d'hiver les milieux de terrain: Zakaria Benhocine et
Chermat. Le club de Tadjenanet
se déplacera samedi à Alger
pour effectuer un stage de préparation en prévision de la
phase retour du championnat
et de son 1/16e de finale de la
Coupe d'Algérie contre l'EC
Oued Smar (D5), prévu le 9 janvier 2016.
s'est ouvert le 15 décembre
2015, prendra fin le 15 janvier
2016. D'autre part, le NAHD
poursuit sa préparation au
centre Bensiam (Alger) en
prévision de la phase retour
du championnat de Ligue 1
ainsi que son 1/16e de finale
de la Coupe d'Algérie contre
la JS Saoura prévu le 9 janvier prochain au stade 20
août (Alger).
"L'équipe
s'entraîne
au
Complexe sportif de Bensiam
à Hussein-Dey, avec au programme deux séances par
jour (biquotidien), a t-il dit.
Le NAHD occupe la 8e place
au classement avec 19 points
à l'issue de la phase aller du
championnat de L1.
Les coéquipiers de Hamza
Aliouen affronteront le leader
l'USM Alger lors de la 16e
journée prévue les 15 et 16
janvier 2016.
Mercato
Le MC Oran entre en
scène pour Benayada
(USM Alger)
e MC Oran est entré en scène pour
engager le défenseur international de
l'USM Alger Hocine Benayada déjà convoité
par des formations de Ligue 1 algérienne de
football, après avoir émis le voeu de changer d'air à cause de son statut de remplaçant dans son club.
Le MCO en quête, entre autres, d'un défenseur central en vue de la deuxième partie
de la saison, a jeté son dévolu sur le natif
d'Oran souhaitant le recruter même "à titre
L
16
CRB-MCA
Le samedi
16 janvier au
stade 5-juillet
e derby algérois CR BelouizdadMC Alger comptant pour la 16e
journée du championnat de Ligue 1
Mobilis, initialement prévu au stade
du 20-août (Alger), se jouera le
samedi 16 janvier à 16h00 au stade
du 5-juillet, a indiqué mercredi à
l'APS, le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud
Kerbadj. Cette rencontre a été délocalisée sur demande de la wilaya d'Alger
pour des raisons "organisationnelles",
avait précisé lundi à l'APS le premier
responsable de l'instance chargée de
la gestion de la compétition.
A l'issue de la 15e et dernière journée
de la phase aller du championnat
d'Algérie de Ligue 1 Mobilis, le CR
Belouizdad occupe la deuxième place
avec 23 points, devançant d'une unité
le MC Alger, 3e. L'autre derby de la
capitale entre l'USM Alger et le NA
Hussein-Dey comptant pour la même
journée, se déroulera également au
stade 5-juillet, suite à une demande
transmise par la direction usmiste à la
LFP. Lors de la 1re journée du championnat, les deux matchs en question
ont été disputés sur le terrain de
l'équipe hôte : Omar-Hamadi pour
MCA-CRB (0-0) et le 20-août pour
NAHD-USMA (2-1). Le stade du 5-juillet, qui avait fait l'objet d'une opération
de remise à niveau et de travaux,
avait rouvert ses portes à l'occasion
du derby entre l'USM El Harrach et le
NA Hussein Dey (2-0), dans le cadre
de la 4e journée.
L
de prêt", a appris l'APS jeudi auprès de la
direction de la formation phare de la capitale de l'Ouest du pays.
Benayada s'était engagé pour deux ans
avec l'USMA lors de l'intersaison.
Mais en raison de la rude concurrence au
niveau du secteur défensif usmiste, il n'a pu
gagner une place de titulaire.
Cette situation a fait perdre au joueur
de 23 ans, arrivé en provenance de l'ASM
Oran (Ligue 1, Algérie), sa place en
sélection algérienne où il n'a pas été convoqué pour les deux précédentes rencontres
face à la Tanzanie. Outre le MCO, le CS
Constantine et le CR Belouizdad, sont
également sur les traces du défenseur
oranais que l'USMA n'a pas l'intention de
le laisser partir, selon les dirigeants de
l'actuel leader du championnat.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Benchécao (Médéa)
Djouab
Crise de transport
Les habitants de la
commune côtière
de Benchécao,
distante de 23 km
au nord de la ville
de Médéa, sont
indignés de la
sévère crise de
transport qui sévit
dans leur région
considérée comme
une zone
touristique qui
accueille de
nombreux visiteurs
annuellement.
Par Mohamed Zerouat
elon certains visiteurs, pour rejoindre la ville de
Benchécao, il faut prendre
le bus tôt le matin. Même
S
topo pour retourner chez
eux, et là il faut prendre le
bus à 14 h. Après, il est difficile de se trouver une
place dans les bus qui se
font rares. Le même problème se pose chez les
habitants des différentes
communes de la wilaya qui
travaillent à Benchécao.
Certains travailleurs sont
contraints de prendre des
taxis à des prix exorbitants
pour rejoindre leurs lieux de
travail ou pour rentrer chez
eux à des heures tardives.
D’après la pétition des habitants de la commune qui
travaillent dans au chef-lieu
de wilaya ainsi que les étu-
diants de l’université Yahya
Farès de Médéa, ils éprouvent d’énormes difficultés
pour retourner chez eux, ce
qui les expose aux dangers
des malfaiteurs, d’autant
qu’il a été enregistré de
nombreux cas d’agressions
auprès cette corporation.
M.Z.
Guelb El-Kebir
L’intervention du wali sollicitée
u moment où l’Etat
engage des sommes
colossales pour le développement local à travers le
territoire national, en particulier dans les régions les
plus reculées, certaines
localités enclavées continuent d’attendre vainement
leur part. En effet, les habitants de la commune de
Guelb El-Kebir, dans la
wilaya de Médéa, ne
savent plus à quel saint se
A
vouer devant la détérioration criarde de leur cadre
de vie depuis déjà plusieurs
jours. En effet, des tas d’ordures abandonnées par
des commerçants qui manquent de civisme, sont
entassés devant les marchés de la commune, donnant une image désolante
au cadre de vie. Un tel
comportement renseigne
sur l’inconscience et l’irresponsabilité de ces person-
nes qui font fi des règles
d’hygiène, exposant ainsi
d’innocents enfants à toutes sortes de maladies et
favorisant la prolifération
d’insectes,
de
chiens
errants et de rats. Et dire
qu’il n’y a pas longtemps,
cette ville était considérée
comme un exemple de propreté et d’hygiène par la
population et les responsables de la wilaya. Mais les
temps ont changé et les
mentalités aussi. Les habitants se demandent alors
s’il existe un service de
police chargé de la protection de l’urbanisme et de
l’environnement dans cette
wilaya pour mettre un
terme à cette anarchie. Ces
derniers sollicitent l’intervention du premier responsable de la wilaya pour
prendre une décision et
arrêter leur calvaire.
M.Z.
Village d’Ouled Said
Manque d’aménagement
lus de centaine de
familles du village
d’Ouled Said dans la localité de Bir Ben Abed , à 90
km à l’est du chef-lieu de la
wilaya déplorent l’état des
routes qui mènent à leur
douars et leurs répercussions sur leur quotidien.
Ces familles ont saisi les
P
autorités locales pour mettre un terme à leurs souffrances, dues à l’absence
d’aménagement. Ils ont
signalé qu’en hiver leurs
routes deviennent boueuses et ce, malgré les nombreuses pétitions des habitants mais en vain. La situation est telle qu’elle depuis
la décennie noire. Les
familles sont indignées par
la marginalisation, l’ignorance et la privation de leur
village de projets de développement à l’instar des
autres villages de la wilaya
lorsqu’il s’agit des projets
d’aménagement.
Cette
situation s’est répercutée
négativement sur les quotidiens des habitants, notamment les personnes âgées
et les malades qui éprouvent de grandes difficultés
pour se déplacer, soit faire
2 km pour rentrer chez eux
en raison du manque de
transporter.
M.Z.
sachant qu’en cette période de chaleur, les orages sont légion dans la
région. L’emplacement de la commune, à proximité d’un grand chantier
de construction de logements ajoute
son lot de désagréments puisque soulignent-ils, certaines constructions
non achevées avec leurs déblais de
briques et de sable.
Certains parmi ces derniers précisent que l’absence des moyens de
transport concerne aussi les bus. Ce
dernier moyen de transport public
Un groupe d’habitants des cités de centre-ville de la commune de Djouab, située à
90km au chef-lieu de Médéa , nous ont
contacté, hier, pour lancer un appel demandant
la protection contre les meutes de chiens
errants qui constituent, ont-ils affirmé avec
insistance, une menace sérieuse pour leur
tranquillité d’une façon générale et en particulier pour la vie de leurs enfants qui sont scolarisés dans ces cités. Ce groupe d’habitants a
expliqué que «des meutes de chiens errants
se promènent, de jour comme de nuit, à proximité de notre cité provoquant beaucoup d’inquiétude chez les riverains. La plupart de ces
bêtes, dont nous craignons à juste titre, qu’ils
soient atteints de rage, sont entretenus par les
gardiens des chantiers et des fabriques de parpaings qui pullulent sur les deux côtés de la
route qui passe aux abords de notre cité. Nous
craignons surtout pour nos enfants qui se
lèvent tôt le matin pour rejoindre les classes
situées et doivent emprunter le chemin passant par ces chantiers. Nos craintes se sont
transformées en angoisse quand, dernièrement, l’examen fait sur un chien abattu qui
avait mordu d’autres chiens du coin avait montré qu’il était enragé», soutiennent nos interlocuteurs.
Et aux 260 logements
d’Oued Yaich (Blida)
Même problème
Les habitants de plusieurs quartiers de la
ville d’Oued Yaich se plaignent de la prolifération alarmante des chiens errants. Une situation qui plonge les riverains de cette ville dans
une peur et une angoisse permanentes. En
effet, un spectacle triste et dangereux a la fois
s’offre à nos yeux à travers la majorité des
artères de la ville de Ouled Yaich . Ainsi, ces
bêtes ont vite vu leur nombre se multiplier pour
envahir par la suite tous les quartiers de cette
ville. Les riverains se sentent chaque jour
exposés a ce risque, notamment les matinées
et durant les nuits. Ils ont appris à leur manière
à faire face à ces chiens qui constituent un
grand danger pour la santé publique, notamment pour les enfants scolarisés, car ces
chiens viennent souvent de nuit roder autour
même des habitations pour s’alimenter dans
les nombreuses décharges publiques anarchiques. «Pour rejoindre mon domicile la nuit, je
suis contraint de m’armer avec un bâton ou de
grosses pierres, pour me défendre, surtout
qu’ils se déplacent en meutes», nous déclare
un habitant, avant d’ajouter : «Nous craignons
que nos enfants qui jouent dans les parages
soient attaqués par ses chiens». Alors que la
cité de 260 logements, est le point noir pour
les riverains, car c’est là ou ces bêtes se
regroupent en très grand nombre, c’est là
aussi où on a enregistré plusieurs accidents
causant ainsi des dégâts importants aux véhicules et des blessés, ces animaux prennent
comme refuge les différents chantiers et habitations dont les travaux de construction n’ont
pas encore été achevés. Les autorités locales
sont plus que jamais interpellées pour lancer
une compagne d’élimination de ces chiens
errants pour en finir définitivement avec cette
menace, surtout que de nombreux cas d’attaque de ces chiens ont été enregistrés dans
cette ville.
Saisie de plus de 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées à Ammi Moussa
(Relizane)
Marginalisée
es habitants de la commune de
Benkhelil sise 17 km au nord de
Blida, se plaignent de la situation
dans laquelle se trouve leur commune.
Celle-ci, ajoutent-ils, est en proie à
des problèmes liés à l’absence
d’aménagement urbains à même
d’améliorer le cade de vie des locataires et de leurs enfants. Sans voirie
urbaine et sans trottoirs, soulignentils, leurs habitations sont exposées
aux risques des eaux pluviales,
Menaces de chiens errants
Deux arrestations
Commune de Benkhelil
L
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
opère des rotations très lentes, et ne
va jamais au-delà de 18 heures de
l’après-midi. «A partir de 18 heures,
donc, plus moyen de rejoindre
Benkhelil, à moins de prendre au prix
fort un taxi clandestin». Les difficultés
de déplacement rencontrées par les
citoyens de commune vers le cheflieu de wilaya ou vers la daïra de
Boufarik sont partout insupportables,
mais les habitants de la commune de
Benkhelil parlent d’un isolement total.
M.Z.
9
Selon un communiqué rendu public par le
groupement de gendarmerie de wilaya de
Relizane ,exploitant une information dénonçant
l’activité douteuse de deux jeunes de la région,
les gendarmes de la brigade de Ammi Moussa,
cité située au Sud-est de Relizane, ont, à la
faveur d’une sourcière dressée, appréhendé
les deux mis en cause qui transportaient à
bord d’une voiture pas moins de 1124 bouteilles et canettes de différentes qualités de vin et
liqueur. Accusés de transport illégal de boissons alcoolisées et sa commercialisation illicite, les deux acolytes, âgés de 30 et 38 ans,
ont été transféré par devant le procureur du tribunal et seront jugés pour ces griefs ajoute le
dit communiqué.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE
DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
OFFICE NATIONAL DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES
DIRECTION DES ŒUVRES UNIVERSITAIRES BIR EL DJIR-ORANN°51/Sce M/2015
NIF : 000431019038545
MINISTERE DE LA SANTE DE LA POPULATION
ET DE LA REFORME HOSPITALIERE
WILAYA D'ORAN
DIRECTION DE LA SANTE ET DE LA POPULATION
Avis D'attribution Provisoire des
Marchés Publics Pour L'exercice 2016
AVIS D'APPEL D'OFFRES
NATIONAL RESTREINT
Suite à la consultation national restreints n°01/2015 concernant
l'approvisionnement des résidences universitaires en denrées alimentaires au
titre de l'exercice 2016- lancée le 08/11/2015.
Compte tenu des résultats des travaux de la commission d'évaluation des offres ;
Conformément aux dispositions du décret présidentiel n°10/236 de la
07/10/2010 portant réglementation des marchés publics modifié et complété,
notamment son article 49 ;
La direction des Œuvres Universitaire de Bir El Djir Oran, publie l'avis
d'attribution provisoire des marchés publics en denrées alimentaires pour l'année
2016 selon le tableau suivant :
REALISATION
D'une polyclinique régionale au profit de la sureté
nationale à Oran en lots sépares :
NIF : 099731019271904
La direction de la santé et de la population de la wilaya d'Oran lance un avis d'appel d'offres
national restreint pour REALISATION
D'une polyclinique régionale au profit de la sureté nationale à Oran en lots séparés
Lot N°05 :Climatisation Centrale
Lot N°06 :Fluides Médicaux
Lot N°07 :Revêtement de façade extérieur
Les entreprises ayant un certificat de qualification et de classification professionnelle en cours
de validité de catégorie trois (03) et plus activité principale bâtiment portant les codes y'afférents a ce type des travaux et d'avoir réaliser au moins un projet de même nature pour les lots
n°05 et n°07 pour le lot n°06 d'avoir un certificat de qualification et de classification professionnelle en cours de validité de catégorie Trois (03) et plus d'activité principale " travaux bâtiments
" et d'avoir réaliser au moins un projet de même nature ou Posséder un agrément délivré par le
ministère de la santé en cours de validité portant l'objet de la prestation.
Montant
Maximum de Site Motif
Note
Délai
L'offre
du Technique d'exécution
(TTC) DA
Choix
Désignation des
entreprises
retenues
NIF de l'attributaire
du marché
FOUL KAMEL
196731011139239
Pain courant 23.352.874,50
(250g)
RACHED
YOUCEF
196831010214346
Pain courant 15.912.000,00
(250g)
1
Offre
unique
98,48
Année
2016
HAMSI
NADJIA
296513010288625
Gâteaux et 16.832.867,22
viennoiserie
1
Moins
disant
82,18
Année
2016
FOUL KAMEL
196731011139239
Gâteaux et
36.066.768,78
viennoiserie
100
Année
2016
Lot
2
2
Offre
unique
Moins
disant
100
Année
2016
-Conformément à l'article 114 du décret présidentiel N°10/236 du 07 octobre 2010, portant réglementation des marchés publics, modifié et complété, tout soumissionnaire qui
conteste ce choix , peut introduire un recours dans les dix (10) jours à compter de la première publication du présent avis d'attribution provisoire des marchés, auprès de la commission des marchés publics du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique sise à Chemin Résidence universitaire Taleb A/Rahmane Ben Aknoun -Alger.
-Un délai de (03) trois jours est accordé à ceux intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation des offres techniques et financières, à compter de la première
parution du présent avis dans les organes de presse.
Le Directeur
Peuvent retirer le cahier des charges auprès du siège de la Direction de la santé et de la population de la wilaya d'Oran.
Le soumissionnaire préparera une (01) enveloppe destinée à l'offre technique sur laquelle il sera
porté la mention " OFFRE TECHNIQUE " avec l'identification et l'adresse du soumissionnaire
Le soumissionnaire préparera une (02) enveloppe destinée à l'offre financière sur laquelle il sera
porté la mention " OFFRE FINANCIERE "avec l'identification et l'adresse du soumissionnaire
.
Une enveloppe externe va contenir les deux enveloppes (01) et (02) :Elle doit être anonyme et
ne devra comporter que la mention
" A NE PAS OUVRIR "
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT
Tribune des Lecteurs - Ven 1er - Sam 2 janvier 2016
REALISATION
D'une polyclinique régionale au profit de la sureté nationale à Oran en lots sépare :
L'enveloppe externe sous pli cacheté anonyme sera adressée à Monsieur le directeur De la santé
et de la population de la wilaya d'Oran boulevard Ahmed Benabderrezak Oran.
Le dossier de soumission doit être accompagné des pièces réglementaires :
ANEP 019 153/31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
1-OFFRE TECHNIQUE :
1- Le présent cahier des charges paraphé et signée avec la mention lu et accepté.
2- La déclaration à souscrire (selon modèle ci-joint) datée et signée.
3- La déclaration de probité (selon modèle ci-joint) datée et signée.
4- La liste des moyens humains et d'encadrement à mobiliser pour le projet (quantitativement
et qualificativement ) appuyée des effectifs déclarés au niveau de la CNAS justifiant la présence
effective des moyens humains de l'entreprise faisant l'objet d'une notation , et les CV correspondants + diplômes.
5- La liste des moyens matériels à mobiliser le projet appuyée de toutes pièces justificatives
(copie des cartes grises et assurances pour matériels roulant, factures d'achat et p.v d'inventaire
pour le matériel non roulant au nom du soumissionnaire.
6- La liste des références professionnelles appuyée par des attestations de bonne exécution portant les montants des projets délivrées et signées par les maîtres d'ouvrages publics.
7- Une copie du registre de commerce.
8- Copie du statut de l'entreprise pour les sociétés.
9- Copie de l'attestation du dépôt légale des comptes sociaux pour les sociétés, exercice 2014.
10- Une copie du certificat de qualification et de classification professionnelle catégorie 03 et
plus activité principale " Travaux bâtiment " + le code y'afférent en cours de validité pour les
lots N°05 et N°07 à savoir : (109207 pour le lot n°05) et (109201 pour le lot n°07).
- Une copie du certificat de qualification et de classification professionnelle catégorie 03 et plus
activité principale " Travaux bâtiment " et d'avoir réalisé au moins un projet de même nature ou
copie de l'agrément délivré par le ministère de la santé en cours de validité pour le lot N°06 portant l'objet de la prestation.
11- Un extrait du casier judiciaire en cours de validité (Original), du signataire de la soumission.
12- Une copie des bilans fiscaux des trois dernières années (2012, 2013,2014) visés par les services des impôts, ou certifié par le commissaire aux comptes.
13- Une copie de l'extrait de rôle activité (en cours de validité) apuré ou avec échéancier de paiement, portant la mention non inscrit sur la liste des fraudeurs.
14- Une copie du numéro d'identification fiscale (NIF).
15- Une copie des attestations de mise à jour CNAS, CASNOS, CACOBATPH, en cours de validité.
16- Délais d'exécution appuyé par un planning détaillé des travaux.
N.B : les documents fournis doivent être en cours de validité, cachetés par le soumissionnaire.
WILAYA DE SIDI BEL- ABBES
DIRECTION DES IMPOTS A SIDI BEL-ABBES
NIF 0991 2201 5041 938
AVIS D'ANNULATION
2- OFFRE FINANCIERE :
Lettre de soumission (selon modèle ci-joint) dûment renseignée, signée et cachetée.
Bordereau des prix unitaires renseigné en chiffres et en lettres signé, daté et cacheté.
Devis quantitatif et estimatif renseigné en chiffres signé, daté et cacheté.
La durée de préparation des offres est fixée à 20 jours à compter de la première parution de l'appel d'offre dans le BOMOP ou deux quotidiens nationaux et le dépôt des
offres sera le dernier jour de la durée de préparation des offres de 8H00 à 12H00.
La période de validité de l'offre est fixée à 110 jours à compter de la date limite de dépôt
des offres.
L'ouverture des plis est publique et se fera le jour même correspondant à la date limite
de dépôt des offres, en séance publique à 14H00 au siège de la Direction de la Santé et de
la Population de la wilaya d'ORAN boulevard Ahmed Benabderrezak Oran et en présence des soumissionnaires désireux d'y assister.
LE DIRECTEUR DE LA SANTE ET DE LA POPULATION
er
Tribune des Lecteurs - Ven 1 - Sam 2 janvier 2016
Contribution
Le père de l’enfant est mis
sous la pression de menaces
pour qu’il remette son garçon
aux soldats, et souvent il le fait,
malgré les supplications de la
mère et des frères et sœurs en
larmes. Arrachés de la sorte à
son lit chaud, le garçon se
trouve exposé à un désarroi
inutile et à une violence physique alors qu’il est emporté vers
une destination inconnue, souvent pour une raison tout aussi
inconnue. Comme d’habitude, il
est menotté cruellement et a les
yeux bandés, incapable tout ce
temps de communiquer, ou de
comprendre ceux qui crient sur
lui en hébreu. Il est giflé,
tabassé à coups de pied, coups
de poing, bousculé alors qu’il
est immobilisé et rendu complètement inoffensif. Puis, sans
aucune présence d’un avocat
ou d’un parent à ses côtés, il est
interrogé pendant une période
qui peut varier de quelques
heures à quelques semaines,
privé des moyens pour répondre à ses besoins physiologiques comme se nourrir, boire,
aller aux toilettes et dormir. Il
est exposé à une chaleur ou à
un froid excessifs, contraint à
l’horreur d’être présent quand
d’autres sont torturés, et mis
tout nu avant d’être soumis à
son tour aux mêmes procédures.
Humiliantes procédures
Ceux qui l’interrogent le culpabilisent en brandissant des
menaces contre les membres
de sa famille : « Nous allons
faire venir ta mère et tes sœurs
ici » et « Nous allons démolir
ta maison ». En laissant l’horreur faire son chemin dans
l’imagination de l’enfant, l’interrogateur peut jouer avec un
gant en caoutchouc tout en
racontant au mineur « Si tu
nous dis pas les noms de tes
amis qui lancent des pierres,
quelque chose de vraiment
vilain va t’arriver à toi ». Les
interrogateurs souvent menacent, « Je vais te mettre dans
ANEP 019 075/31
Tribune des Lecteurs - Ven 1er - Sam 2 janvier 2016
14
Quotidien national d’information
la salle numéro quatre, là où les
gens entrent sur leurs deux
jambes, et en ressortent à quatre pattes ». Les jeunes détenus s’entendent souvent dire
par les interrogateurs qu’ils ont
déjà été informés par leurs amis
ou voisins à leur sujet, et beaucoup craquent alors devant ce
mensonge ; ils finissent par
signer leur nom sur des documents en hébreu qu’ils sont
incapables de lire. Beaucoup
de ces enfants et adolescents
se rappellent ces moments surtout avec des sentiments insupportables de honte. Les jeunes
sont alors relégués à l’isolement et à l’incertitude, à l’intérieur d’un environnement pénitentiaire hostile, où le passage
du temps et les processus de la
vie sont gelés. Là, leurs attachements
humains
sont
détruits, sachant que rares sont
les familles qui réussissent à
obtenir la permission de visiter
leur enfant.
En mars 2013, au cours d’une
période d’un calme politique
relatif, le Fonds des NationsUnies pour l’enfance (UNICEF)
a décrit les mauvais traitements
sur les mineurs palestiniens
détenus dans les centres de
détention militaires israéliens
comme « généralisés, systématiques et institutionnalisés
». L’UNICEF a étudié le système judiciaire militaire israélien
et y a trouvé la preuve de «
traitements ou châtiments
cruels, inhumains et dégradants
» Il existe des rapports de circonstances dans lesquels des
chiens ont été utilisés pour attaquer des enfants ; où des
enfants et des adolescents ont
été sexuellement violés ; et où
des jeunes ont été forcés d’accomplir ou d’assister à des
actes qui dégradent leurs symboles religieux.
Le processus d’arrestation des
mineurs cible l’avenir de la
nation palestinienne. C’est une
agression contre le corps, la
personnalité, le système de
valeurs, les espoirs et les rêves
des jeunes Palestiniens, rendant leurs familles dysfonction-
nelles et brisant les liens de leur
relation avec leur communauté.
Des vies brisées à la fleur
de l’âge
Beaucoup de ces mineurs ressortent de prisons incapables
d’apprendre à l’école ou d’exercer une profession. À leurs
yeux, leurs parents et professeurs sont dévalorisés en tant
que personnes d’autorité. Leur
confiance en leurs amis et voisins est brisée. Leur propre
communauté ne peut leur faire
davantage confiance, car il aura
été dit à d’autres enfants qu’ils
ont été mis en cause par eux
devant leurs tortionnaires. Ils
vivent dans la crainte constante
et réaliste d’une autre détention. Et pour les membres de
leur famille, l’arrestation du
mineur est souvent extrêmement traumatisante ; ils se sentent coupables de n’avoir pas
réussi à le protéger et ainsi,
d’en être arrivés en effet à être
incapables de guider le mineur
sur un chemin sûr de l’enfance
à l’âge adulte.
Incapables d’évoluer, laissés
sans éducation et sans les
conseils de la famille, de nombreux adolescents ainsi ne par-
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
viennent pas à développer une
identité d’adulte mature et à
facettes multiples. L’ex-détenu
se cramponne à son identité
comme prisonnier. Ces jeunes
sont enlisés dans des limbes
perpétuels, incapables de revenir à l’innocence de l’enfance
ou d’aller de l’avant comme un
adulte fonctionnel.
Un sentiment d’inefficacité s’infiltre souvent chez les praticiens
qui soignent ces jeunes. Les
conséquences psychologiques
de l’arrestation d’un mineur ne
se prêtent pas au diagnostic de
leur étiquetage, pathologie et
médicalisation.
Ces jeunes ont besoin que
nous agissions en tant que
témoins, que nous en soyons
solidaires et que nous les
accompagnions, eux et leurs
familles, pour explorer la signification de leur expérience. Notre
objectif est de les aider à intégrer cette signification dans leur
vie présente et leurs projets
d’avenir. Hippocrate a dit aux
médecins, il y a 25 siècles, que
nous ne sommes pas souvent
en mesure de guérir, que nous
sommes parfois en mesure de
soigner ; mais que nous sommes toujours en mesure de pro-
curer un réconfort. Nous, praticiens, nous ne pouvons pas
libérer ces enfants des prisons
israéliennes, mais nous pouvons réussir à les libérer de leur
prison intérieure alors qu’ils
reviennent dans notre communauté.
S.D.
N. B : Samah Jabr est une psychiatre et psychothérapeute
jérusalémite qui se préoccupe
du bien-être de sa communauté, bien au-delà des questions de santé mentale.
Impliquez-vous dans la création
du long-métrage documentaire,
« Derrière les fronts », un film
d’Alexandra Dols sur les conséquences psychologiques de
l’occupation israélienne. (1)
Article original:
https://www.middleeastmonitor.com/articles/middleeast/23031-arrested-adolescence-on-the-interrupted-development-of-palestinian-minorsin-prison
Traduction : JPP pour les Amis
de Jayyous
(1) « Derrière les fronts,
résistance et résilience en
Palestine »
PRÉSENTATION DÉTAILLÉE DU PROJET
Genèse :
En application des dispositions du décret
Présidentiel N°10-236 du 07 Octobre 2010
modifié et complété par le décret 12-23 du
18/01/2012 portant réglementation des marchés publics, la Direction des Impôts de la
Wilaya de Sidi Bel Abbes informe l'ensemble
des soumissionnaires ayant participé à l'avis
d'appel d'offre national que l'attribution provisoire du marché relatif à la réalisation d'un
Centre de Proximité des Impôts à Ras El Ma
Lot N°04 : réseau informatique,Téléphonie,
Télésurveillance et réseau anti-incendie, parue
dans les quotidiens El Balagh du 18/10/2015 Tribune des lecteurs du 19/10/2015 est
annulée pour permettre une modification
du cahier des charges.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
J’ai découvert les chroniques de
Samah Jabr en 2007. Je travaillais
alors sur mon dernier long métrage
documentaireMoudjahidate. Film relatant les engagements de femmes dans
la lutte pour l’Indépendance de
l’Algérie. J’avais à l’époque ce que l’on
peut appeler une “position de principe”
anticolonialiste quant à la Palestine.
Les chroniques du Dr Samah Jabr
m’ont permis de visualiser et concrétiser la situation. En proposant une
approche inédite, dans l’héritage de
Frantz Fanon - celle de politiser le psychologique, pour décoloniser les
esprits - ses chroniques m’ont donné
une porte d’entrée sur une réalité complexe, et m’ont conduite jusqu’à elle.
Présentation du film :
« L’occupation ne s’arrête pas avec un
cessez-le-feu. »
La dernière offensive militaire israélienne de l’été 2014 a fait plus de 2
100 victimes palestiniennes dont plus
de 500 mineurs. Ce massacre était
une phase aiguë d’une occupation
commencée il y a maintenant plusieurs
décennies.
Au quotidien, la colonisation n’est pas
seulement celle des terres, des logements, du ciel ou de l’eau. Elle ne
cherche pas simplement à s’imposer
par les armes, mais elle travaille aussi
les esprits, derrière les fronts.
Ce documentaire s’intéresse à ses formes invisibles, c’est à dire: l’occupation intime, celle de l’espace mental.
Espace où l’équilibre, l’estime de soi,
le moral et l’âme deviennent des lieux
et des enjeux de lutte.
…
Samah Jabr :
Née à Jérusalem-Est, elle vit à Shufat en
banlieue de Jérusalem et travaille en
Cisjordanie. Issue de la première promotion en médecine de l’université palestinienne d’Al Quds (Jérusalem), elle est
l’une des vingt psychiatres a pratiqué
actuellement en Cisjordanie.
Directrice du Centre médico-psychiatrique de Ramallah, elle est également professeure dans des universités et forme
des professionnels de la santé mentale
(aussi bien palestiniens, israéliens ou
internationaux). Elle intervient en prison
et participe, en collaboration avec le
PCATI, Comité public contre la torture en
Israël, à collecter des témoignages de
personnes ayant été torturées.
Parallèlement à ces activités, elle écrit
régulièrement des chroniques depuis
la fin des années 1990 publiées au
sein de revues internationales.
En s’appropriant un savoir académique
acquis durant ses études en Europe et
à l’Institut israélien de psychothérapie
psychanalytique, Samah Jabr construit
un diagnostic psycho-politique sur sa
société tout en soulignant les liens
entre la résilience du peuple
Palestinien et la résistance à l’occupation.
Le terme de résilience vient à la base
de la physique pour traduire la capacité d’un matériau à revenir à sa forme
initiale après avoir subi un choc. En
psychologie, La résilience désigne le
processus par lequel une personne se
développe malgré un traumatisme ou
un environnement qui aurait dû être
délabrant et destructeur.
Derrière les fronts, invite à un double
cheminement : à la fois dans nos
esprits et sur les routes de Palestine.
Des extraits de chroniques misent en
scène, seront les pavés de cette route,
tandis que la chronique de Samah
Jabr “ En dansant sur des rythmes différents mais en dansant quand même
“ orientera la trajectoire du film.
ANEP 019 194/31
11
Choisie entre autres parce qu’elle traverse des lieux d’affrontements physiques et psychiques : du Centre Médico
Psychiatrique de Ramallah, en passant
par le check point de Qalandia, pour
aller vers Al-Qods.
Ces chroniques questionnent l’aliénation, l’impact psychologique d’une
oppression au quotidien, et m’ont donner envie d’aller à la rencontre des
personnes et lieux évoqués, pour aller
au-delà des textes.
Alors que la Palestine est une, les réalités palestiniennes sont multiples : les
Gazaouis font face à d’autres conditions d’occupation que les «
Palestiniens de 48 » et que celles et
ceux qui vivent en Cisjordanie. Il nous
est actuellement très difficile de tourner dans la bande de Gaza, mais je
n’oublie pas que leur sort est lié.
Alors que continuer de vivre en
Palestine est déjà aux yeux de beaucoup une forme de résistance, mes
interlocuteurs-trices de Jérusalem, de
Naplouse, de Ramallah ou encore
d’Haïfa s’inscrivent dans des tentatives
de déjouer le système et de contrer les
tentatives de division et d’attaques
psychologiques et idéologiques.
[...]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
BRUXELLES
" LES DJIHADISTES ONT EU
LA PEAU DE LA FÊTE "
La capitale belge a annulé
les célébrations prévues
pour le passage à 2016 en
raison du risque terroriste.
our les médias belges, " il n'y
a pas à tergiverser ", comme
l'explique le journal Le Soir : la
suppression du feu d'artifice et des
festivités prévues à Bruxelles ce
jeudi 31 décembre " s'imposait ",
alors que plusieurs arrestations
liées aux attentats de Paris ont eu
lieu près de la capitale belge ces
derniers jours. Bruxelles se
retrouve donc de nouveau paralysée, après
avoir subi un " lockdown " de six jours en
novembre. " Nous voilà forcés de retourner
dans cette 'cave' où nous nous étions terrés le
13 novembre dernier et les jours qui ont suivi,
écrit Le Soir dans son édito du jour. Et voilà
Bruxelles qui reprend l'apparence d'une ville
fantôme. "
Pour La Libre Belgique aussi, le constat est
sans appel : " Les djihadistes ont eu la peau
de la fête ". Si le quotidien loue la prudence
P
du bourgmestre Yvan Mayeur, il ne peut s'empêcher de souligner que " cette annulation
[offre] une nouvelle victoire aux djihadistes qui
n'ont de cesse de porter atteinte à un mode
de vie qu'ils exècrent ". Une dixième personne
a été inculpée pour " assassinats terroristes ",
ce jeudi 31 décembre, à Bruxelles. Plusieurs
raids ont eu lieu ces derniers jours dans le
quartier de Molenbeek, dont étaient originaires
plusieurs des suspects liés aux attaques du
13 novembre.
Plus de 1100 homicides recensés
lus de 1 100 civils ont été
tués dans des bavures
policières aux Etats-Unis, selon
un bilan 2015 compta-bilisé
jeudi pour la première fois de
façon indépendante. The
Guardian et le Washington Post
ont tenu leur propre recensement en 2015, année charnière en raison de la multiplication de vidéos (amateur ou
embarquées par les policiers) à
la source de scandales fracassants. Selon The Counted, le
site du Guardian, 1 130 personnes ont été tuées par la police,
que ce soit par balle, par Taser
(censés lancer des décharges
non létales), renversées par un
fourgon ou en garde à vue. Le
bilan donné par le Washington
Post, qui ne compte que les
personnes tuées par balle, est
de 979 civils tués par la police.
Ces morts se partagent en
trois catégories : " Ils étaient
armés et donc représentaient
une menace, ils souffraient de
troubles mentaux ou suicidaires, ou ils étaient en train de
fuir une interpellation ". Dans
la majorité des cas où les poli-
ciers ont abattu un " agresseur
armé ", cet individu était blanc,
souligne le quotidien. La dernière affaire plus qu'embarrassante pour les autorités s'est
déroulée samedi à Chicago:
appelés pour une simple dispute familiale, des agents en
patrouille ont apparemment eu
la gâchette facile, tuant un
homme de 19 ans (souffrant de
troubles psychiatriques) et sa
voisine, mère de cinq enfants
(qui n'a selon ses avocats fait
qu'ouvrir sa porte).
Dans ce contexte, le maire de
Chicago, Rahm Emanuel,
(accusé d'avoir cherché à
étouffer le scandale de l'homicide de Laquan McDonald, un
adolescent criblé de 16 balles
par un policier blanc) a
annoncé mercredi qu'il allait
doubler le nombre de pistolets
électriques Taser pour ses
agents et renforcer leur formation. Les personnes de couleur
représentent proportionnellement une part écrasante du
nombre de personnes tuées
par la police américaine.
Glissement de terrain en Chine
Douze morts et onze arrestations
nze personnes ont été arrêtées pour leur
responsabilité dans le glissement de terrain qui a causé la mort de douze personnes
alors que 62 autres sont portées disparues,
dans la province du Guangdong (sud de la
Chine), selon des médias locaux. Le parquet du
district de Bao'an de Shenzhen a annoncé jeudi
les arrestations, trois jours après que la police
eut pris des " mesures obligatoires " de douze
personnes. Les onze personnes comprennent
un représentant légal et un directeur adjoint
d'une entreprise responsa-ble du glissement de
terrain, où une montagne de débris de
construc-tion s'était effondrée le 20 décembre,
détruisant 33 bâtiments dans le parc industriel
Hengtaiyu, à Shenzhen. Ils sont inculpés de
crime pour avoir provoqué un accident grave
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Lutte antiterroriste en France
LE RÉVEILLON
TOURNE AU DRAME
Le gouvernement
investit les réseaux
sociaux
DUBAÏ
Un spectaculaire incendie à l'origine indéterminée a touché jeudi un hôtel
de luxe de Dubaï situé dans un gratte-ciel près de la plus haute tour du
monde où devaient se tenir malgré tout les festivités du Nouvel An.
Bavures policières aux USA
P
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
O
avec négligence, a indiqué le parquet, ajoutant
qu'il avait exhorté la police à retrouver les
autres suspects en fuite, dès que possible. La
recherche des personnes portées disparues
est en cours.
12
22 heures, le bilan officiel faisait état de 16
blessés dont 14 légèrement. Aucun enfant
n'est blessé, a précisé le bureau
de presse du gouverne-ment de
l'émirat. Une personne a eu une
crise cardiaque mais n'est pas
morte. De son côté, le chef de la
police de Dubaï, le général
Khamis Matar al-Mzeina, s'est
borné à indiquer que " tous les
résidents de l'hôtel ont été évacués " sans préciser leur état.
Il n'a donné aucune information
sur le personnel de l'hôtel.
L'incendie s'est déclaré peu après
21 h 30 (17 h 30) à l'hôtel
Address Downtown alors que des
dizaines de personnes commençaient à se rassembler à proximité, autour de la plus haute tour
du monde, Burj Khalifa (828
mètres), pour assister au feu d'artifice du Nouvel an, a raconté un
A
témoin, Raphaël Slama, à
l'Agence France-Presse. Le feu
s'est répandu très rapidement sur
une dizaine d'étages de cette tour
de 63 étages. D'immenses flammes rougeoyantes étaient visibles
de l'extérieur. Des boules de feu
sont tombées sur une terrasse du
bâtiment et ont gagné d'autres
étages, a raconté Raphaël Slama.
Un épais nuage de fumée noire
flottait au-dessus de la tour. " Le
feu a pris au milieu de l'hôtel et
est tombé comme la foudre ", a
pour sa part raconté un photographe de l'Agence France-Presse,
Karim Sahib, présent sur les
lieux. Des ambulances et des voitures de pompiers sont très vite
arrivées sur les lieux ainsi que
des hélicoptères. " Des gens aux
alentours se sont mis à courir,
paniqués, pour fuir la zone ", a
constaté ce photogra-phe. Selon
les autorités de Dubaï, l'incendie
s'est déclaré au 20e étage mais à
l'extérieur du gratte-ciel. " Avant
que l'incendie ne soit circonscrit,
nous n'aurons pas d'informations
sur l'origine " du sinistre, a précisé la police. Malgré cet incendie
spectaculaire, " les fêtes du
Nouvel An continuent selon le
programme ", a dit Mona Al-Marri,
directrice de la communi-cation
du gouvernement de Dubaï, à la
chaîne de télévision Al-Arabiya.
Un tweet de son bureau a
confirmé cette annonce. En
février 2015, un gigantesque
incendie avait déjà ravagé un des
plus hauts gratte-ciels de Dubaï, "
The Torch ", forçant des centaines
de résidents à évacuer leurs
appartements. L'incendie, qui
avait été maîtrisé après deux
heures d'intervention des pompiers, n'avait pas fait de victimes,
selon un communiqué de la
Défense civile.
Victimes de la guerre en Syrie
55 000 morts en 2015
Plus de 55 000
personnes ont été
tuées en Syrie en
2015, dont plus de 2
500 enfants, a annoncé
l'Observatoire syrien
des droits de l'homme
(OSDH) alors que le
pays est depuis cinq
ans le théâtre d'un
conflit sanglant.
l n'y aura pas de fêtes du Nouvel An
à Ghaza, d'après la police qui a annoncé
que le Hamas avait interdit les festivités
dans les lieux publics en invoquant
leur offense aux " valeurs et traditions
religieuses ".
" Le ministère de l'Intérieur et le département
de la police n'ont accordé d'autorisation à
aucun restaurant, hôtel ou salle pour (célébrer) les fêtes de fin d'année ", a déclaré le
porte-parole de la police Aymane al-Batinji,
plusieurs demandes d'autorisation ayant été
soumises aux autorités.
Il a expliqué que les célébrations du Nouvel
An étaient " incompatibles avec nos us, coutumes, valeurs et enseignements de notre
religion ". Les fêtes ont aussi été interdites
en " solidarité avec les familles des martyrs
de l'Intifada de Jérusalem ", a ajouté Aymane
al-Batinji, en référence aux violences ayant
secoué notamment la Ville sainte et la
Cisjordanie ces derniers mois, réveillant le
I
GHAZA
PAS DE FÊTES
DU NOUVEL AN
spectre d'une nouvelle intifada. Depuis le 1er
octobre, des attaques menées par des
Palestiniens isolés, majoritairement à l'arme
blanche, et des heurts entre jeunes
Palestiniens et soldats israéliens ont coûté la
vie à 136 Palestiniens, 20 Israéliens ainsi
qu'un Américain et un Érythréen, selon un
décompte.
La grande majorité des Palestiniens tués
l'ont été en commettant ou en tentant de
commettre des attaques, à l'arme blanche
pour la plupart, mais également à la voiture
bélier et à l'arme à feu, selon les autorités
israéliennes.
e gouvernement français a
lancé jeudi sur les réseaux
sociaux Facebook et Twitter deux
comptes officiels, pour contrecarrer
sur le web les organisations terroristes et " démonter les mécanismes
d'embrigadement " de ces dernières. " L'objectif de cette démarche
gouvernementale consiste à occuper les canaux du web pour contrer
la situation quasi monopolistique
des émetteurs terroristes et, surtout, pour démonter les mécanismes
d'embrigadements à l'origine de
centaines de départs de jeunes voire de très jeunes - femmes et
hommes pour la Syrie ou l'Irak ", a
expliqué le service d'information du
gouvernement (SIG). Ces comptes,
qui s'appuieront sur les travaux de
scientifiques et spécialistes sur les
questions du terrorisme, seront alimentés par les ministères de
Intérieur, de la Défense, des
Affaires étrangères, de la Justice et
de l'Education. Ces institutions diffuseront des rappels à la loi, des informations factuelles sur les avancées
militaires, des témoi-gnages de victimes, voire même de repentis, et la
démonstration des procédés de
manipulation des groupes terroristes. Par cette initiative, qui vient
compléter le site www.stop-djihadisme.gouv.fr, le gouvernement
veut inciter les citoyens à investir la
toile pour " s'opposer aux messages de haines colportés par des
réseaux bien identifiés ". Face à la
menace " permanente " du terrorisme, les autorités françaises mettent en œuvre, notamment depuis
les attentats meurtriers du 13
novembre dernier qui ont fait 130
morts à Paris, des moyens colossaux (financiers, humains, juridiques
et technologiques) pour venir à bout
des groupes qui planifient, selon les
responsables sécuritaires, de nouveaux attentats. La semaine der-
L
ONG basée en GrandeBretagne a par ailleurs
indiqué que ce bilan portait à plus de 260 000 le nombre
total de morts depuis le début du
conflit en mars 2011, dans leur
grande majorité des combattants.
Pour la seule année 2015, 55 219
personnes ont péri, dont 13 249
civils, parmi lesquels figurent 2
574 enfants. Un chiffre en recul
par rapport à l'année 2014, durant
laquelle les violences ont coûté la
vie à 76 021 personnes.
La majorité des morts sont des
combattants, dont 7 798 rebelles
et plus de 16 000 djihadistes du
groupe État islamique (EI), du
Front Al-Nosra - la branche
syrienne d'Al-Qaïda - ou de milices associées, engagées contre
le président Bachar el-Assad.
Au total, 17 686 personnes sont
tombées dans les rangs du
régime, dont plus de 8 800 sol-
L'
Au cours des années précédentes, les restaurants, hôtels et cafés de la bande de
Gaza étaient autorisés à organiser des événements célébrant le Nouvel An.
Une source proche de la police de l'enclave
palestinienne a affirmé que les forces
de sécurité mettraient fin à toute " fête
non autorisée ".
La bande de Ghaza, une petite enclave de
362 kilomètres carrés coincée entre Israël,
l'Égypte et la Méditerranée et déchirée par
trois guerres ces sept dernières années,
abrite quelque 1,8 million de Palestiniens l'une des zones les plus densément peuplées au monde.
Ce territoire est soumis à un blocus israélien
depuis que le Hamas en a pris le contrôle
par la force en 2006, après une lutte fratricide avec le mouvement Fatah du président
palestinien Mahmoud Abbas qui avait refusé
de céder le pouvoir au Hamas, vainqueur
des élections législatives.
dats de l'armée, plus de 7 000
membres de milices pro-Assad,
et 378 hommes du mouvement
chiite libanais Hezbollah, engagé
aux côtés de Damas.
1 214 combattants étrangers
ont également été tués, selon
l'OSDH, qui s'appuie sur un
large réseau de militants et
de sources médicales à travers
le pays en guerre.
Par ailleurs, l'ONG précise que
274 personnes décédées n'ont
pas pu être identifiées.
Depuis le début du conflit, qui a
débuté par la répression de manifestations pacifiques et évolué en
une guerre complexe opposant
nombre d'acteurs et impliquant
des puissances étrangères,
l'ONG a documenté la mort de
260 758 personnes, dont plus
de 76 000 civils. Les combats ont
également coûté la vie à 40 121
djihadistes alors que l'aviation
russe et une coalition internationale menée par les États-Unis
sont récemment intervenues dans
le conflit pour lutter contre les
groupes extrémistes.
ENTRE
LES
LIGNES
LE PASSAGE
" Que fais-tu ce soir? "
" qu'y a-t-il ce soir? "
" le passage au nouvel an
"
" c'est-à-dire? "
" de 2015 on passe à
2016 "
" je trouve curieuse cette
idée de passage "
" pourquoi? "
" il est si petit... si étroit...
si bref... si insignifiant "
" comment ça? "
" il dure une seconde "
" et alors? "
" que peut-on faire en si
peu de temps? "
" changer d'année...
changer d'année... "
" ...!? "
13
nière, le gouvernement a annoncé
qu'un projet d'un nouvel attentat,
visant les forces de l'ordre, a été
déjoué dans la région d'Orléans. Le
ministre de l'Intérieur, Bernard
Cazeneuve, a indiqué à ce propos
que c'est le 10e projet d'attentats
déjoués en France depuis 2013.
Dans ce contexte, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)
a été saisie du suivi de 185 dossiers
judiciaires, concernant 985 individus
dont 250 sont revenus en France
pour leur implication dans le terrorisme, selon les autorités qui précisent que 145 de ces individus " sont
aujourd'hui écroués ". Dans cette
lutte implacable que livrent les services de sécurité, 3 414 personnes
ont été refoulées " en raison de risque pour la sécurité et l'ordre public
", depuis le rétablissement des
contrôles aux frontières françaises,
le 13 novembre. Le bilan rendu
public régulièrement depuis l'instauration de l'état d'urgence, qui prendra fin en février, fait état de 2 898
perquisitions menées, aboutissant
à 346 interpellations, 297 personnes
gardes à vue et 51 personnes
écrouées. Bernard Cazeneuve avait
chiffré à 443 les armes saisies ainsi
que 200 stocks de produits stupéfiants et près d'un million d'euros en
liquide. Parallèlement, 384 personnes présumées dangereuses ont
été assignées à résidence, dont 78
% déjà fichées comme radicalisées,
et 39 lieux de culte (salles de prière)
ont été perquisitionnés, dont 10 fermés. Le Premier ministre, Manuel
Valls, avait annoncé, rappelle-t-on,
que le seuil des 1 000 individus
ayant rejoint depuis la France les
groupes terroristes en Syrie ou en
Irak a été franchi. " Environ 600
d'entre eux y sont toujours et on
estime à 148 le nombre d'individus
ayant trouvé la mort. 250 sont revenus sur notre sol ", avait-il précisé.
Contribution
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
DÉVELOPPEMENT INTERROMPU DES MINEURS PALESTINIENS EN PRISON
L'ADOLESCENCE ARRÊTÉE
Les forces
israéliennes arrêtant
un manifestant
palestinien (archive).
Par Samah Jabr
(Middle East Monitor)
e parlement israélien
a récemment approuvé une loi qui permet
de faire condamner à
jusqu’à 20 années de prison les
Palestiniens qui lancent des
pierres, qui sont généralement
des mineurs. Cette mesure a
été suivie par une loi qui permettrait l’emprisonnement des
enfants palestiniens dès l’âge
de 12 ans s’ils étaient reconnus
coupables d’infractions violentes avec une « motivation
nationaliste ». En tant que praticienne, je suis souvent
confrontée à des adolescents
dont le développement social et
psychologique a été suspendu
par l’expérience des détentions
politiques. J’observe que beaucoup parmi ces jeunes sont
devenus angoissés et déprimés
à la suite de cette expérience,
tandis que d’autres manifestent
un stoïcisme et ne parviennent
plus à exprimer la moindre
émotion. « Majed » ( les noms
L
ont été changés) est un garçon
de 14 ans ; il a été arrêté 14
fois et souvent frappé sauvagement en détention. Une fois, les
forces israéliennes lui ont cassé
des dents et infligé un certain
nombre de blessures à la tête.
Majed a été dirigé sur ma clinique par une sœur aînée qui
venait de terminer l’école de
médecine. Elle a expliqué qu’il
n’écoutait personne à la maison, qu’il ne respectait plus ses
professeurs et que fréquemment il manquait l’école. À la
place, il fréquentait des
hommes de 30 ou 40 ans et il
allait avec eux passer des
heures dans des cafés. J’ai
trouvé en Majed un adolescent
qui vivait un développement
hypertrophique de son statut en
tant que héros, au risque de
compromettre
d’autres
domaines du développement
de sa personnalité. Ce profil
d’anciens détenus adolescents
est typique. Moins fréquemment, nous voyons des réactions comme celles de Mufeed,
en qui l’expérience de la détention a causé une destruction
plus profonde, au moins en ce
qui concerne l’image qu’il a de
son père. Mufeed a affirmé : «
Le gardien de la prison était
meilleur que mon père : il m’a
donné des cigarettes à fumer ».
Majed et Mufeed ne sont que
deux parmi les 700 jeunes
Palestiniens qui sont arrêtés
chaque année. La moyenne
d’âge à l’arrestation est de 15
ans et la moyenne de la durée
de leur détention en prison est
de 147 jours. Quatre-vingt-dix
pour cent de ces mineurs sont
considérés avoir été exposés à
des expériences traumatisantes, et 65 % d’entre eux ont
développé des troubles psychiatriques. Pour ces mineurs
et adolescents, l’expérience de
l’arrestation se superpose à une
enfance déjà rendue difficile en
raison de l’occupation israélienne, sous laquelle les services
sociaux et les systèmes d’aides
à l’éducation sont faibles, l’alimentation et les soins médicaux
insuffisants, et la violence politique endémique.
Des cas parmi des centaines
d’autres
Partout, l’adolescence se
caractérise par un mouvement
accéléré vers l’indépendance
sociale et une formation de
l’identité, ainsi que par la vulnérabilité émotionnelle et un comportement impulsif. Cependant,
le contexte de l’occupation
aggrave les risques et les
conséquences pour les adolescents palestiniens. Certains
jeunes trouvent que les dangers inhérents à la résistance
sont plus stimulants qu’une
soumission passive à l’oppression. De tels jeune gens s’identifient et forment un tout avec la
souffrance de la communauté
en tant que groupe, et ils cherchent à se donner un statut
spécial en agissant en son
nom. Pendant que les adolescents partout ailleurs peuvent
idéaliser et prendre pour modèle des stars de médias, certains
adolescents
palestiniens
magnifient les combattants de
la liberté, tel le personnage de
Muhannad Elhalaby, lui qui a
vaincu son sentiment d’impuissance en se saisissant de l’arme d’un colon israélien et en
tuant deux colons au beau
milieu des attaques contre la
mosquée. La réalité de la
détention est une histoire d’horreur, d’impuissance et d’humiliations pour les mineurs. Il est
coutumier que des dizaines de
soldats armés et leurs chiens
investissent la maison familiale
au beau milieu de la nuit, interrompant le sommeil de tout le
quartier et démontrant à travers
leur agression démesurée que
la résistance n’a pas de sens.
Publicité
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'HABITAT ET
DE L'URBANISME
ET DE LA VILLE
OFFICE DE PROMOTION ET DE
GESTION
IMMOBILIERE DE NAAMA
DEPARTEMENT MAITRISE
D'OUVRAGE
NIF : 099941082209585
WILAYA D'EL-BAYADH
DAIRA DE BOUALEM
COMMUNE DE BOUALEM
NIF 098432065064324
Avis d'attribution Provisoire
De l'Appel d'Offre National Ouvert N° 39/2015
AVIS
D'INFRUCTUOSITE
Conformément à l'article 49 alinéa 02 du décret présidentiel N° 10-236 du
07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics,
l'Office de Promotion et de Gestion Immobilière de la wilaya de Naâma informe
les soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offre National Ouvert N°
39/2015 paru aux quotidiens nationaux : ???? le 25/11/2015 et TRIBUNE DES
LECTEURS le 26/11/2015 relative à l'achèvement de 24/250 logts à
MECHERIA des 740 logts du programme Quinquennal 2010-2014 Tranche
2011 et que les procédures d'évaluation et d'analyse faites conformément aux
critères prévus dans le cahier des charges ont donné les résultats provisoires
suivants :
LOT
Entreprise
Note
Tech
Montant
proposé
Montant
corrigé
-Conformément aux dispositions du décret
présidentiel n°10-236 du 07 octobre 2010 portant
réglementation des marchés publics modifié et
complété.
- Vu le PV de la commission d'ouverture des plis daté
du 08/07/2015,
Le chef de la daïra de Boualem, chargé de la gestion et
du démarrage des opérations de développement
inscrites au titre des plans communaux de
développement et au titre du service public de la
commune de BOUALEM, informe l'ensemble des
entreprises ayant participé à l'avis d'appel d'offre
relatif à l'opération suivante :
Rénovation de la conduite de refoulement d'AEP à
Sfissifa
Paru aux quotidiens nationaux " El-Mihwar el Yawmi "
le 18/06/2015 et " Tribune des lecteurs " le 18/06/2015,
que l'avis d'appel d'offre est déclaré infructueux.
Motif : Seulement deux (02) plis réceptionnés.
Délai proposé
LOT N° 14 :
Achèvement des 12
logts
KHALFI HABIB
NIF : 197514220019438
63,67 21 590 882,86 21 594 349,55
12 MOIS
LOT N°15 :
Achèvement des 12
logts
LAIREDJ MOHAMMED
NIF : 185430201387174
57,00 23 713 076,78 23 770 551,83
10 MOIS
Les soumissionnaires peuvent se rapprocher de nos services, au plus tard trois (03)
jours à compter du premier jour de la publication de l'attribution provisoire du marché, à
prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et
financières conformément à l'article 125 du décret présidentiel N° 10-236 du 07/10/2010
modifié et complété portant réglementation des marchés publics.
Les soumissionnaires peuvent introduire leurs recours, auprès de la commission des
marchés publics, dans un délai de DIX (10) jours à compter de la première parution du présent avis dans l'un des quotidiens conformément à l'article 114 du décret présidentiel N°
10-236 du 07/10/2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics.
Le Directeur Général
Tribune des Lecteurs - Ven 1er - Sam 2 janvier 2016
Tribune des Lecteurs - Ven 1er - Sam 2 janvier 2016
ANEP 019 265/31
10
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Culture
1er Festival amateur de marionnettes d’Ain-Temouchent
Café littéraire de Chlef
Hommage aux héros
de la wilaya cinq
Le wali
donne le coup d’envoi
Par Amel Korchi
L’écrivain de la semaine est
M. Kamel Abdelhakim, un écrivain
de Bethioua, dont le livre est intitulé « Les héros de la wilaya cinq
dans la mémoire populaire ». Il y a
lieu de noter que la conférence a
été promulguée par une minute de
silence à la mémoire du Moudjahid
Hocine Ait Ahmed, un monument
de l’histoire de la guerre de libération. Selon le conférencier auteur
de l’ouvrage, la direction des
moudjahidine de sa wilaya lui a
suggéré de concocter un dépliant
sur le parcours de son père le
Chahid Kamel Ould Mohamed
Ramdane. Cependant, ce dernier a
préféré écrire un livre entier pour
faire connaître au monde le parcours de son père aux rangs de
l’ALN. En filigrane , le fonctionnement de la résistance dans la cinquième wilaya et la symbiose entre
le peuple algérien, et l’armée de
libération national, sans omettre de
citer les traîtres que les services
psychologiques de l’armée française s’ingéniait à injecter au milieu
de la population .L’élaboration de
ce livre a demandé trois années de
travail consistant en des témoignages de compagnons du
Chahid Kamel Mohamed Ould
Ramdane avec des coupements
pour donner plus des crédibilités
aux différentes déclarations des
moudjahidines. Dans son livre,
l’auteur affiche la déclaration du
décès de son père. Elle est rédigée par la brigade de gendarmerie d’El Aricha et transmise à l’état
civil d’El Aouedj où est né le
Chahid. On peut lire :« El Aricha,
le 3 mars 1959, l’adjudant Rousset
, commandant de la brigade de
gendarmerie d’El Aricha à Mr l’officier de l’état civil d’El Aouedj (
Tlemçen) : Je vous prie d’enregistrer le nom d’un rebelle abattu par
les forces de l’ordre au cours d’un
accrochage qui a lieu à 17 km au
nord_ouest d’El Aricha le 2 mars
1959. Il s’agit de Kamel Mohamed
Ould Ramdhan né en 1920 à Oued
Ramdane, né en 1920 à Ouled
Mansourah de la commune de
Mecheria ».
A.K.
M. Hamou Ahmed Touhami, wali d’Ain-Temouchent a donné, avant-hier, à la salle de spectacle du « Petit théâtre »
d’Ain-Temouchent , le coup d’envoi de la première (1ère) édition du festival national amateur des marionnettes sous
le thème « La Lutte Contre les Maux Sociaux , en présence des autorités locales , 115 participants (formant 16
troupes théâtrales de marionnettes venues de 15 wilayas du pays dont 02 troupes représentant la wilaya organisatrice
), des directeurs de l’exécutif, des responsables du secteur de la jeunesse et des sports et ceux de la culture, ainsi que
les représentants de la presse audiovisuelle, radiophonique et écrite.
Par B.Abdelhak
u cours d’une courte
allocution, M. Moncef
Merabet, directeur de la
jeunesse et des sports de la
wilaya d’Ain-Temouchent a ,
après avoir souhaité la bienvenue au wali et aux autorités
locales , ainsi que toute l’assistance et les hôtes a déclaré que ce festival est programmé par le Ministère de la
Jeunesse et des Sports , pour
l’année 2015, dans le but de
redynamiser les activités des
jeunes au niveau des Offices
des
Etablissements
des
Jeunes (ODEJ), afin que de
cet art de marionnettes soit
relancé dans de bonnes
conditions , et s’y impose .
Avant que le wali n’intervienne
pour souligner l’importance de
cet art, en félicitant la wilaya
d’avoir la chance pour organiser la première édition du
Festival National Amateur des
marionnettes et en exhortant
les participants à fournir beaucoup d’efforts pour assurer la
pérennité du festival. Car,
selon, le chef de l’exécutif de
la wilaya , ce festival profite
également
aux
adultes
.Ensuite, l’assistance a suivi
deux (02) interventions de
deux (02) membres du jury du
festival, dont la première
(1ère) a été donnée par M.
Meddah Sid Ahmed, inspec-
A
ception de quelques apparitions , néanmoins, la marionnette s’est imposée après
l’institutionnalisation du festival national culturel de la
marionnette
d’AinTemouchent , en 2008 , et ne
cesse de connaitre un essor
avec actuellement, sa 9ème
édition .Rappelons que ce
premier festival s’étale du 28
au 31 décembre 2015, le festival dédie à la mémoire du
défunt Berrazak Bouziane né
en 1944 et décédé en 1998,
ancien cadre de la jeunesse à
Béni-Saf. . Le premier prix du
festival du meilleur spectacle
de 100.000 Dinars est dédié
à la mémoire du défunt
Berrezak Bouziane (19441998), prenant le nom et le
12ème édition du Salon national de peinture à Oran
Uniquement aux jeunes talents
de 7 à 15 ans
Techniques théâtrales
40 comédiens en formation à Aïn Defla
A l’initiative de l’association
Praxis de Miliana, une quarantaine
de jeunes comédiens issus de différentes wilayas du pays ont pris
part à Ain Defla à une formation
aux techniques théâtrales dont le
coup d’envoi a été donné à la
maison de la culture Emir
Abdelkader. L’objectif de cette session est d’insuffler une «dynamique nouvelle» au théâtre amateur local, notamment par l’incitation de la frange juvénile à en
apprendre les rudiments et les
techniques. Cette session a en sus
un aspect didactique dans la
mesure où elle vise à perfectionner
les comédiens des équipes qui y
prennent part en leur apprenant les
techniques susceptibles de leur
permettre d’améliorer leurs prestations. Des metteurs en scène de
renom tels Saber Aâmiour de
Skikda et Ahmida Belaâlem de
Mostaganem assurent l’encadrement de cette session.
A.K.
teur de la Jeunes et des sports
au niveau de la DJS de SidiBel-Abbès, qui a précisé qu’en
Algérie, la marionnette s’appelait « Garagouze », appellation d’origine Ottomane, alors
que dans certaines régions du
pays, on l’appelait « Ghandja
», une figurine à laquelle participent les enfants pour implorer notre Dieu le tout puissant
pour qu’il pleuve particulièrement durant les périodes de la
sécheresse. La seconde a été
faite par M. Douila Nouredine,
conseiller au niveau de la
même DJS de la wilaya de
Sidi-Bel-Abbès, qui a déclaré
que la marionnette occupait
une place importante dans les
années 70, avant de s’absenter du paysage culturel à l’ex-
pronom de cet ancien cadre
de la jeunesse à Beni Saf. Les
autres prix concernent, respectivement, la meilleure réalisation, la meilleure marionnette et le meilleur prix du castelet avec un jury composé
de trois spécialistes de la
marionnette, en l’occurrence
Meddah Sid Ahmed, inspecteur de la jeunesse et des
sports à Sidi Bel Abbes,
Douila Noureddine, conseiller
de la jeunesse dans la même
wilaya et Belabed Abdelkader,
éducateur principal à la DJS
d’Ain Temouchent.
Les
troupes participantes qui participeront au concours, animeront des séances de spectacles au profit des élèves des
établissements scolaires qui
sont
actuellement en
vacances d’hiver , effectuées
au niveau des ODEJ de 11
communes de la wilaya afin
que le grand nombre possible
d’enfants et jeunes suivent les
séances de ce festival de
marionnettes. Soulignons que
toutes
les
conditions
humaines, matérielles et techniques ont été réunies par les
autorités locales de la wilaya
et les responsables de la jeunesse et sports pour assurer
un bon séjour aux festivaliers
au plan hébergement, restauration et accomplissement
des séances de marionnettes.
B.A.
Par Mourad Belkaïd
vec le soutien du ministère de la Culture et dans
le but de promouvoir les
jeunes talents en herbe dans
le domaine des arts plastiques, cette manifestation
artistique initiée par l’association
locale
«Le
Libre
Pinceau», a permis à 25
élèves de différents établissements scolaires du pays
d’avoir
l’honneur
des
cimaises.
Elle a été ouverte à la
médiathèque municipale sous
le thème générique : «Non au
terrorisme routier». Ainsi, le
dessin d’enfant est à l’honneur
cette semaine à El-Bahia. Les
symboles culturels islamiques
(en marge de la manifestation
internationale Tlemcen, capitale de la culture islamique
2011), et «Le Prix de la
Liberté» (2012, à l’occasion
de la célébration du 50ème
A
anniversaire
de
l’Indépendance) figurent aussi
parmi les thèmes traités. Le
président du «Libre Pinceau»,
Nasreddine Bentayeb a souligné que «Le Libre Pinceau a,
aussi à son actif, l’édition de
plusieurs ouvrages, dont un
dictionnaire de l’art et d’autres
publications mettant en relief
l’art de la peinture et l’histoire
des mouvements picturaux
algériens et étrangers, et ce,
dans le but de contribuer à
l’enrichissement des sources
documentaires sur les arts».
Il faut dire que l’édition
2007 de ce Salon avait permis
aux organisateurs de débusquer vingt dessinateurs algériens talentueux dont les
œuvres ont été par la suite
exposées à la Biennale internationale de Beyrouth (Liban).
Lauréats d’un concours national organisé deux mois auparavant, les participants au
Salon se sont illustrés par la
ANEP 019 223/31
15
qualité de leurs croquis et l’originalité de leur regard par rapport aux principales causes
des accidents de la circulation, tels l’excès de vitesse, le
non-respect du code de la
route, des feux tricolores et
des plaques de signalisation.
Ce salon se propose de
contribuer à susciter l’intérêt
des jeunes pour les arts plastiques en général et la peinture en particulier, rappelant que
plus de 15.000 enfants ont
pris part aux concours nationaux organisés depuis 2001,
année de création de l’association qui abrite deux ateliers
d’initiation et de perfectionnement en dessin. Les précédents salons avaient permis
aux participants d’exprimer,
par le dessin, leur regard sur
d’autres
sujets
d’intérêt
comme «l’environnement»,
«l’eau», et «les technologies
de l’information et de la communication». La nécessité de
respecter la priorité due aux
passants, notamment au
niveau des passages pour
piétons, est omniprésente
dans les 25 œuvres dévoilées
au Salon.
Cela permet aux visiteurs
de percevoir le ressenti des
petits par rapport aux drames
de la route ainsi que leur message de sensibilisation appelant les automobilistes à
davantage de prudence et au
respect du code de la route.
Quelque 300 dessins produits
par d’autres candidats au
concours sont également
exposés.
Le vernissage de la nouvelle édition s’est tenu en présence des autorités locales, des
lauréats accompagnés de
leurs parents ainsi que de
nombreux visiteurs profitant
de la coïncidence de l’événement avec la période des
vacances scolaires d’hiver.
M.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
MC
Alger
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
a devient vraiment agaçant.
Il ne se passe pratiquement
pas un match sans qu'on
fasse l'objet d'amende conduisant au
huis clos. Ce n'est évidemment pas ce
que nous attendons de nos supporters
pour aider leur équipe", a déclaré
Betrouni à l'APS.
Pas plus tard que lundi passé, le MCA a
écopé d'une nouvelle amende de l'ordre
de 100.000 DA pour jets de fumigènes
de la part de ses fans lors du match en
déplacement face à l'ES Sétif (0-0), dans
le cadre de la 15e journée de la phase
aller.
Il s'agit d'une deuxième amende de suite
et de la sixième cette saison, en plus de
deux sanctions de huis clos, dont la dernière en date après le derby contre
l'USM Alger (0-0), mardi 22 juillet, en
match comptant pour la mise à jour du
championnat.
Du coup, les Vert et Rouge seront privés
de leurs supporters lors de la réception
de l'US Biskra (Div. amateur), vendredi 8
janvier, dans le cadre des seizièmes de
finale de la Coupe d'Algérie. Le club ris-
équipe où il a perdu son statut de titulaire depuis l'arrivée de Meziane Ighil
aux commandes techniques de l'équipe
au milieu de la phase aller.
Cette situation l'a poussé à réclamer son
départ à l'issue du derby contre l'USM
Alger (0-0), le 22 décembre auquel il n'a
pas pris part.
Plusieurs clubs de la Ligue 1 ont alors
sauté sur l'occasion dans l'espoir de s'offrir le joueur, dont le dernier en date, le
CS Constantine qui espère l'engager à
titre de prêt.
Le ''Mouloudia'' a jusque-là libéré trois
éléments, tous étrangers : l'Ethiopien
Salaheddine, le Camerounais Ngoula et
le Brésilien Roberson. Le premier a déjà
résilié son contrat à l'amiable, tandis que
les deux autres négocient encore les
détails financiers de la séparation avec
le club qui a terminé à la troisième place
la phase aller du championnat.
"C
que également de terminer la saison à
huis clos en cas d'une troisième sanction
du genre, selon les nouvelles dispositions disciplinaires de la LFP.
"J'appelle nos supporters à faire preuve
de responsabilité, en évitant un autre
désagrément à leur équipe à l'avenir", a
encore dit le frère de l'ancienne star du
MCA dans les années 1970, Omar
Betrouni.
Le ''Doyen'' a terminé à la troisième
place la phase aller avec 24 points,
accusant un retard de 12 points sur le
leader, l'USM Alger, et de deux sur le
dauphin, le CR Belouizdad.
"Derrardja est intransférable"
D'autre part, le président Achour
Betrouni, a indiqué que son joueur Walid
Derrardja était "intransférable", en réaction aux sollicitations de certains clubs
de l'élite qui souhaitent bénéficier des
services du meilleur buteur de l'exercice
passé mais muet en championnat cette
saison.
"Derrardja restera avec nous jusqu'au
terme de son contrat. C'est un joueur sur
lequel nous misons énormément. Et si le
club a consenti d'énormes efforts pour
l'engager au cours de l'intersaison, ce
n'est pas pour le céder au bout de six
mois", a déclaré Betrouni à l'APS.
Le MCA avait payé le prix fort pour
racheter le contrat du joueur de 24 ans
du MC El Eulma, après la relégation de
ce dernier en Ligue 2 algérienne en fin
de saison dernière. Des sources dans la
formation de la capitale évoquent le chiffre de 30 millions de dinars comme
somme déboursée par le ''Doyen'' pour
s'attacher les services de Derrardja pour
une durée de 3 saisons.
Mais le meneur de jeu tarde à retrouver
ses repères au sein de sa nouvelle
Bouzidi (NA Hussein-Dey)
"Deux joueurs
pour clore le
mercato d'hiver"
e staff technique du NA
Hussein-Deyattend l'arrivée de deux nouveaux
joueurs lors du mercato d'hiver en prévision de la
seconde partie de la saison,
a-t-on appris auprès de l'entraîneur Youcef Bouzidi.
"Actuellement, on est en
négociations avec quatre
joueurs dans le but d'engager
deux d'entre eux avant de
clôturer notre mercato d'hi-
L
ver" a indiqué Bouzidi à
l'APS. Le coach des Sang et
Or n'a pas voulu dévoiler les
noms de ces joueurs ni leurs
postes, se contentant de dire
qu'ils évoluent en Ligue 1.
"Je ne peux pas vous donner
leurs noms ni leurs postes.
Nous sommes en négociations avec eux. Je peux vous
assurer que ce sont de
joueurs de Ligue1" a-t-il
ajouté. Le mercato d'hiver qui
DRB Tadjenanet
L'attaquant
Hamza Demane engagé
attaquant Hamza Demane
(26 ans) a signé un
contrat d'une année et demie
avec le DRB Tadjenanet , a
appris l'APS, auprès du président du club Tahar Karaïch.
Demane évoluait depuis juin
passé au sein du MC Oran
(Ligue 1) .
D'autre part, le DRBT, nouveau
promu, a libéré durant le mer-
L'
Régions
Le président Betrouni ''agacé'' par les
amendes à répétitions contre son club
Le président du MC Alger,
Achour Betrouni, s'est dit
''agacé'' par les amendes à
répétitions infligées à
l'encontre de son club de
Ligue 1 par la Ligue de
football professionnel
(LFP) à cause du
comportement négatif de
ses supporters.
cato d'hiver les milieux de terrain: Zakaria Benhocine et
Chermat. Le club de Tadjenanet
se déplacera samedi à Alger
pour effectuer un stage de préparation en prévision de la
phase retour du championnat
et de son 1/16e de finale de la
Coupe d'Algérie contre l'EC
Oued Smar (D5), prévu le 9 janvier 2016.
s'est ouvert le 15 décembre
2015, prendra fin le 15 janvier
2016. D'autre part, le NAHD
poursuit sa préparation au
centre Bensiam (Alger) en
prévision de la phase retour
du championnat de Ligue 1
ainsi que son 1/16e de finale
de la Coupe d'Algérie contre
la JS Saoura prévu le 9 janvier prochain au stade 20
août (Alger).
"L'équipe
s'entraîne
au
Complexe sportif de Bensiam
à Hussein-Dey, avec au programme deux séances par
jour (biquotidien), a t-il dit.
Le NAHD occupe la 8e place
au classement avec 19 points
à l'issue de la phase aller du
championnat de L1.
Les coéquipiers de Hamza
Aliouen affronteront le leader
l'USM Alger lors de la 16e
journée prévue les 15 et 16
janvier 2016.
Mercato
Le MC Oran entre en
scène pour Benayada
(USM Alger)
e MC Oran est entré en scène pour
engager le défenseur international de
l'USM Alger Hocine Benayada déjà convoité
par des formations de Ligue 1 algérienne de
football, après avoir émis le voeu de changer d'air à cause de son statut de remplaçant dans son club.
Le MCO en quête, entre autres, d'un défenseur central en vue de la deuxième partie
de la saison, a jeté son dévolu sur le natif
d'Oran souhaitant le recruter même "à titre
L
16
CRB-MCA
Le samedi
16 janvier au
stade 5-juillet
e derby algérois CR BelouizdadMC Alger comptant pour la 16e
journée du championnat de Ligue 1
Mobilis, initialement prévu au stade
du 20-août (Alger), se jouera le
samedi 16 janvier à 16h00 au stade
du 5-juillet, a indiqué mercredi à
l'APS, le président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud
Kerbadj. Cette rencontre a été délocalisée sur demande de la wilaya d'Alger
pour des raisons "organisationnelles",
avait précisé lundi à l'APS le premier
responsable de l'instance chargée de
la gestion de la compétition.
A l'issue de la 15e et dernière journée
de la phase aller du championnat
d'Algérie de Ligue 1 Mobilis, le CR
Belouizdad occupe la deuxième place
avec 23 points, devançant d'une unité
le MC Alger, 3e. L'autre derby de la
capitale entre l'USM Alger et le NA
Hussein-Dey comptant pour la même
journée, se déroulera également au
stade 5-juillet, suite à une demande
transmise par la direction usmiste à la
LFP. Lors de la 1re journée du championnat, les deux matchs en question
ont été disputés sur le terrain de
l'équipe hôte : Omar-Hamadi pour
MCA-CRB (0-0) et le 20-août pour
NAHD-USMA (2-1). Le stade du 5-juillet, qui avait fait l'objet d'une opération
de remise à niveau et de travaux,
avait rouvert ses portes à l'occasion
du derby entre l'USM El Harrach et le
NA Hussein Dey (2-0), dans le cadre
de la 4e journée.
L
de prêt", a appris l'APS jeudi auprès de la
direction de la formation phare de la capitale de l'Ouest du pays.
Benayada s'était engagé pour deux ans
avec l'USMA lors de l'intersaison.
Mais en raison de la rude concurrence au
niveau du secteur défensif usmiste, il n'a pu
gagner une place de titulaire.
Cette situation a fait perdre au joueur
de 23 ans, arrivé en provenance de l'ASM
Oran (Ligue 1, Algérie), sa place en
sélection algérienne où il n'a pas été convoqué pour les deux précédentes rencontres
face à la Tanzanie. Outre le MCO, le CS
Constantine et le CR Belouizdad, sont
également sur les traces du défenseur
oranais que l'USMA n'a pas l'intention de
le laisser partir, selon les dirigeants de
l'actuel leader du championnat.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Benchécao (Médéa)
Djouab
Crise de transport
Les habitants de la
commune côtière
de Benchécao,
distante de 23 km
au nord de la ville
de Médéa, sont
indignés de la
sévère crise de
transport qui sévit
dans leur région
considérée comme
une zone
touristique qui
accueille de
nombreux visiteurs
annuellement.
Par Mohamed Zerouat
elon certains visiteurs, pour rejoindre la ville de
Benchécao, il faut prendre
le bus tôt le matin. Même
S
topo pour retourner chez
eux, et là il faut prendre le
bus à 14 h. Après, il est difficile de se trouver une
place dans les bus qui se
font rares. Le même problème se pose chez les
habitants des différentes
communes de la wilaya qui
travaillent à Benchécao.
Certains travailleurs sont
contraints de prendre des
taxis à des prix exorbitants
pour rejoindre leurs lieux de
travail ou pour rentrer chez
eux à des heures tardives.
D’après la pétition des habitants de la commune qui
travaillent dans au chef-lieu
de wilaya ainsi que les étu-
diants de l’université Yahya
Farès de Médéa, ils éprouvent d’énormes difficultés
pour retourner chez eux, ce
qui les expose aux dangers
des malfaiteurs, d’autant
qu’il a été enregistré de
nombreux cas d’agressions
auprès cette corporation.
M.Z.
Guelb El-Kebir
L’intervention du wali sollicitée
u moment où l’Etat
engage des sommes
colossales pour le développement local à travers le
territoire national, en particulier dans les régions les
plus reculées, certaines
localités enclavées continuent d’attendre vainement
leur part. En effet, les habitants de la commune de
Guelb El-Kebir, dans la
wilaya de Médéa, ne
savent plus à quel saint se
A
vouer devant la détérioration criarde de leur cadre
de vie depuis déjà plusieurs
jours. En effet, des tas d’ordures abandonnées par
des commerçants qui manquent de civisme, sont
entassés devant les marchés de la commune, donnant une image désolante
au cadre de vie. Un tel
comportement renseigne
sur l’inconscience et l’irresponsabilité de ces person-
nes qui font fi des règles
d’hygiène, exposant ainsi
d’innocents enfants à toutes sortes de maladies et
favorisant la prolifération
d’insectes,
de
chiens
errants et de rats. Et dire
qu’il n’y a pas longtemps,
cette ville était considérée
comme un exemple de propreté et d’hygiène par la
population et les responsables de la wilaya. Mais les
temps ont changé et les
mentalités aussi. Les habitants se demandent alors
s’il existe un service de
police chargé de la protection de l’urbanisme et de
l’environnement dans cette
wilaya pour mettre un
terme à cette anarchie. Ces
derniers sollicitent l’intervention du premier responsable de la wilaya pour
prendre une décision et
arrêter leur calvaire.
M.Z.
Village d’Ouled Said
Manque d’aménagement
lus de centaine de
familles du village
d’Ouled Said dans la localité de Bir Ben Abed , à 90
km à l’est du chef-lieu de la
wilaya déplorent l’état des
routes qui mènent à leur
douars et leurs répercussions sur leur quotidien.
Ces familles ont saisi les
P
autorités locales pour mettre un terme à leurs souffrances, dues à l’absence
d’aménagement. Ils ont
signalé qu’en hiver leurs
routes deviennent boueuses et ce, malgré les nombreuses pétitions des habitants mais en vain. La situation est telle qu’elle depuis
la décennie noire. Les
familles sont indignées par
la marginalisation, l’ignorance et la privation de leur
village de projets de développement à l’instar des
autres villages de la wilaya
lorsqu’il s’agit des projets
d’aménagement.
Cette
situation s’est répercutée
négativement sur les quotidiens des habitants, notamment les personnes âgées
et les malades qui éprouvent de grandes difficultés
pour se déplacer, soit faire
2 km pour rentrer chez eux
en raison du manque de
transporter.
M.Z.
sachant qu’en cette période de chaleur, les orages sont légion dans la
région. L’emplacement de la commune, à proximité d’un grand chantier
de construction de logements ajoute
son lot de désagréments puisque soulignent-ils, certaines constructions
non achevées avec leurs déblais de
briques et de sable.
Certains parmi ces derniers précisent que l’absence des moyens de
transport concerne aussi les bus. Ce
dernier moyen de transport public
Un groupe d’habitants des cités de centre-ville de la commune de Djouab, située à
90km au chef-lieu de Médéa , nous ont
contacté, hier, pour lancer un appel demandant
la protection contre les meutes de chiens
errants qui constituent, ont-ils affirmé avec
insistance, une menace sérieuse pour leur
tranquillité d’une façon générale et en particulier pour la vie de leurs enfants qui sont scolarisés dans ces cités. Ce groupe d’habitants a
expliqué que «des meutes de chiens errants
se promènent, de jour comme de nuit, à proximité de notre cité provoquant beaucoup d’inquiétude chez les riverains. La plupart de ces
bêtes, dont nous craignons à juste titre, qu’ils
soient atteints de rage, sont entretenus par les
gardiens des chantiers et des fabriques de parpaings qui pullulent sur les deux côtés de la
route qui passe aux abords de notre cité. Nous
craignons surtout pour nos enfants qui se
lèvent tôt le matin pour rejoindre les classes
situées et doivent emprunter le chemin passant par ces chantiers. Nos craintes se sont
transformées en angoisse quand, dernièrement, l’examen fait sur un chien abattu qui
avait mordu d’autres chiens du coin avait montré qu’il était enragé», soutiennent nos interlocuteurs.
Et aux 260 logements
d’Oued Yaich (Blida)
Même problème
Les habitants de plusieurs quartiers de la
ville d’Oued Yaich se plaignent de la prolifération alarmante des chiens errants. Une situation qui plonge les riverains de cette ville dans
une peur et une angoisse permanentes. En
effet, un spectacle triste et dangereux a la fois
s’offre à nos yeux à travers la majorité des
artères de la ville de Ouled Yaich . Ainsi, ces
bêtes ont vite vu leur nombre se multiplier pour
envahir par la suite tous les quartiers de cette
ville. Les riverains se sentent chaque jour
exposés a ce risque, notamment les matinées
et durant les nuits. Ils ont appris à leur manière
à faire face à ces chiens qui constituent un
grand danger pour la santé publique, notamment pour les enfants scolarisés, car ces
chiens viennent souvent de nuit roder autour
même des habitations pour s’alimenter dans
les nombreuses décharges publiques anarchiques. «Pour rejoindre mon domicile la nuit, je
suis contraint de m’armer avec un bâton ou de
grosses pierres, pour me défendre, surtout
qu’ils se déplacent en meutes», nous déclare
un habitant, avant d’ajouter : «Nous craignons
que nos enfants qui jouent dans les parages
soient attaqués par ses chiens». Alors que la
cité de 260 logements, est le point noir pour
les riverains, car c’est là ou ces bêtes se
regroupent en très grand nombre, c’est là
aussi où on a enregistré plusieurs accidents
causant ainsi des dégâts importants aux véhicules et des blessés, ces animaux prennent
comme refuge les différents chantiers et habitations dont les travaux de construction n’ont
pas encore été achevés. Les autorités locales
sont plus que jamais interpellées pour lancer
une compagne d’élimination de ces chiens
errants pour en finir définitivement avec cette
menace, surtout que de nombreux cas d’attaque de ces chiens ont été enregistrés dans
cette ville.
Saisie de plus de 1.000 bouteilles de boissons alcoolisées à Ammi Moussa
(Relizane)
Marginalisée
es habitants de la commune de
Benkhelil sise 17 km au nord de
Blida, se plaignent de la situation
dans laquelle se trouve leur commune.
Celle-ci, ajoutent-ils, est en proie à
des problèmes liés à l’absence
d’aménagement urbains à même
d’améliorer le cade de vie des locataires et de leurs enfants. Sans voirie
urbaine et sans trottoirs, soulignentils, leurs habitations sont exposées
aux risques des eaux pluviales,
Menaces de chiens errants
Deux arrestations
Commune de Benkhelil
L
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
opère des rotations très lentes, et ne
va jamais au-delà de 18 heures de
l’après-midi. «A partir de 18 heures,
donc, plus moyen de rejoindre
Benkhelil, à moins de prendre au prix
fort un taxi clandestin». Les difficultés
de déplacement rencontrées par les
citoyens de commune vers le cheflieu de wilaya ou vers la daïra de
Boufarik sont partout insupportables,
mais les habitants de la commune de
Benkhelil parlent d’un isolement total.
M.Z.
9
Selon un communiqué rendu public par le
groupement de gendarmerie de wilaya de
Relizane ,exploitant une information dénonçant
l’activité douteuse de deux jeunes de la région,
les gendarmes de la brigade de Ammi Moussa,
cité située au Sud-est de Relizane, ont, à la
faveur d’une sourcière dressée, appréhendé
les deux mis en cause qui transportaient à
bord d’une voiture pas moins de 1124 bouteilles et canettes de différentes qualités de vin et
liqueur. Accusés de transport illégal de boissons alcoolisées et sa commercialisation illicite, les deux acolytes, âgés de 30 et 38 ans,
ont été transféré par devant le procureur du tribunal et seront jugés pour ces griefs ajoute le
dit communiqué.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Pollution de l’environnement dans la capitale
de l’ouest
Des effets sanitaires
accablants
Une commission a fait un constat accablant autour de la pollution industrielle
de l’air et de l’eau à partir des zones industrielles de la wilaya. L’additif chiffré
sur les conséquences sanitaires pour la population est effrayant et illustre
parfaitement l’impact nocif, voire mortel de l’activité industrielle sur la santé
des habitants des communes abritant ces zones d’activité.
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Sports
Port d’Oran
Plus de 20.000 euros saisis
Les services des Douanes du port
d’Oran sont parvenus à mettre la main sur
une somme de 20.450 euros qu’un voyageur
n’avait pas déclaré lors des formalités
d’usage. En effet, c’est au cours du traitement des passagers en partance pour la ville
d’Alicante en Espagne que les douaniers ont
découvert cette somme d’argent dissimulée
dans le siège arrière d’un véhicule. Le propriétaire avait déclaré seulement 150 euros
mais la fouille minutieuse a permis de donner
ses fruits. Les douaniers ont saisi la somme
d’argent conformément à l’ordonnance présidentielle portant sur l’infraction au code des
changes. La contre-valeur en dinars est de
plus de 2 millions de dinars. Rappelons
qu’une somme en devises de 91.000 euros
avait été saisie au courant du mois de juillet
par les douaniers du port d’Oran. Le propriétaire avait caché cette somme dans ses
chaussures mais le contrôle a permis de mettre à nu cette pratique frauduleuse. Quelques
mois auparavant, c’est un montant de 28.000
euros qu’un passager à destination de la
France n’a pas déclaré à l’aéroport d’EsSénia. Des saisies qui renseignent parfois sur
le caractère délibéré de certains passagers à
ignorer la loi qui prévoit déclaration de tout
objet au niveau des frontières. Des dépliants
sont mis à la disposition des passagers pour
les renseigner sur le seuil des bagages autorisés et surtout sur les produits prohibés à
l’importation et à l’exportation en plus des
marchandises devant être déclarées à
l’exemple des bijoux et de l’argent.
M.B.
e milieu de terrain du
NA
Hussein-Dey
(Ligue 1 algérienne de
football), Aymen Madi s'est
engagé pour deux saisons
avec le MC El Eulma (Ligue 2
algérienne), a constaté l'APS
lors de la cérémonie de
signature du contrat.
n outre, ce constat
est en mesure d’interpeller les pouvoirs publics ainsi que l’opinion publique pour des
mesures urgentes de protection contre le danger de
pollution. Que ce soit dans
le rapport établi par la
direction
de
l’Environnement ou celui
de la commission APW,
l’inventaire rendu public
met en exergue la situation
catastrophique prévalant
sur l’ensemble du territoire
de la wilaya.
Les
entreprises
et
sociétés implantées dans
les zones industrielles
d’Es-Sénia 1, 2, 3, d’Arzew
et de Bethioua ainsi que
E
phère dans la localité de
Hassi Ameur a contribué
dans une large mesure à
l’augmentation des maladies respiratoires et même
dermatologiques en ce
lieu.
La zone de Hassi Ameur
est confrontée à une véritable catastrophe écologique, vu la dégradation alarmante de son environnement, provoquée par la
prolifération des déchets
industriels toxiques et non
toxiques, produits par les
unités qui y sont implantées. Selon un rapport établi l’année dernière, il y
aurait 52 unités industrielles dont des dépôts de carburants, de céréales ainsi
que des unités chimiques à
l’intérieur du tissu urbain,
représentant ainsi un grand
danger pour l’environnement. A Hassi Ameur toujours, on fera savoir que
des
unités
rejetaient,
jusqu’à 6.000 m3 de
déchets liquides ou durs
dans les systèmes d’évacuation des eaux pluviales.
Ces déchets, précisent nos
références, se déversent
dans le lac de Tellamine,
en passant par l’agglomération de Hassi Ameur.
Au total, il a été recensé
22 sites à travers toute la
wilaya qui pâtissent de
mauvaise gestion et participent à la pollution, du fait
de leur création et ce, sans
qu’aucune étude n’ait été
faite au préalable sur l’environnement.
M.B.
ONEC
Appel au respect des statuts
ssu des résolutions de la
session du conseil national
du 17 juin dernier, cinq wilayas
de l’Oranie appellent au respect des statuts de l’organisation et réclament la réunion de
la commission nationale de
préparation du congrès,. Les
cinq membres de cette instance accompagnés de mem-
I
bres de conseil national des
wilayas d’Oran, Tiaret,
Mostaganem, Relizane et
Saida se sont réunis,avanthier, au siège de l’ONEC
d’Oran et se sont interrogés
sur la manière du fait accompli
adoptée par les membres du
bureau national qui se sont
arrogés la prérogative de desti-
tuer le secrétaire général,
quand bien même, il se serait
conduit de sorte qu’il soit passible de gel des structures. La
décision, selon eux, revient à
l’instance suprême qui est le
congrès et non pas au bureau
national qui s’est inspiré de
l’article 53 des mêmes statuts
sans en référer aux 48 wilayas
8
et aux membres du conseil
national au nombre de 207.
Enfin les cinq membres de la
commission de préparation du
congrès en appellent à la
sagesse et la réunion de cette
instance dans les plus brefs
délais, d’autant que la conformité selon la loi sur les associations du 12 janvier 2012
arrive à échéance le mois prochain. Rappelons que la même
initiative a été prise par les
wilayas de l’Est qui se sont
rencontrées à Sétif, la semaine
dernière et qui eux aussi ont
réclamé le respect de la légalité en se référant aux textes
régissant l’organisation.
M.B.
Aymen Madi devient ainsi la
troisième et dernière recrue
hivernale de l'équipe du
"Babiya" après le gardien de
but Oussama Methazam (RC
Arbaâ) et l'attaquant Fethi
Noubli (USM Blida).
Le président du
MC El
Eulma, Samir Bourdim, a indi-
qué que son club espère
bénéficier d'une dérogation
exceptionnelle pour le recrutement d'un milieu du terrain
défensif dans le but de retrouver la Ligue 1 .
attaquant algérien du
Sporting Lisbonne (division 1 Portugal), Islam
Slimani, arrive en tête des
buteurs algériens en 2015,
avec un total de 26 buts toutes compétitions confondues.
Slimani est suivi par le milieu
de terrain de Leicester
(Premier League anglaise),
Ryad Mahrez (18 buts), alors
que le podium est complété
par Hilal Soudani ((Dinamo
Zagreb) et Baghdad
L'
Lyon
Au terme de la phase aller du
championnat, le MCEE pointe
à la 6e place au classement
avec 21 points, distancé de
cinq unités par le troisième, la
JSM Béjaia.
Bounedjah (ES Sahel) avec
16 buts chacun. En équipe
nationale, Islam Slimani
truste la première place avec
7 réalisations en 11 matchs,
alors que Soudani prend la
seconde place avec
5 buts en 8 matchs. L'exBelouizdadi est désormais le
cinquième buteur de l'histoire
des Verts avec une moyenne
d'un but tous les deux
matchs (20 buts en 41 sélections).
Rachid Ghezzal courtisé par Angers et Nantes
international algérien de
l'Olympique Lyonnais (Ligue 1
française de football), Rachid Ghezzal,
est courtisé par le FC Nantes et Angers
SCO, rapporte jeudi le quotidien sportif
l'Equipe. Mais si Angers voudrait un
prêt, Nantes aurait pris de l'avance sur
le dossier en proposant un transfert
définitif, ce qui plait aux dirigeants lyonnais désireux de faire de la place dans
L'
La sélection algérienne de basketball U16 garçons, troisième de
l'Afrobasket-2015 de la catégorie disputé au Mali en août dernier, constitue la relève du basket algérien, a
estimé le président de la Fédération
algérienne de la discipline (FABB),
Rabah Bouarifi.
"Notre objectif principal est d'accompagner cette jeune équipe jusqu'en
seniors à travers un programme de
formation que nous avons mis en
place depuis 2013", a déclaré Bouarifi
à l'APS en marge d'une cérémonie en
l'honneur des U16 au Centre de préparation des équipes nationales à
Souïdania (Alger).
Cette cérémonie organisée en l'honneur de la sélection U16 s'est déroulée en clôture des stages des sélections U15, U16 et U18 (garçons et filles) qui se sont déroulés du 20 au 31
décembre.
Le président de la FABB a également
fait savoir que 6 joueurs de ladite
catégorie ont déjà renforcé les rangs
de la sélection U18 qui va jouer le
tournoi de qualification pour
l'Afrobasket, prévu en mai à Alger.
L'équipe algérienne conduite par l'ancien international Fardjallah Harouni
avait décroché la médaille de bronze
à l'Afrobasket U16, après sa victoire
devant l'Angola (45-37), pour le
compte de la petite finale.
Islam Slimani, meilleur buteur
algérien de l'année 2015
dans les zones d’activité
de Hassi Ameur sont les
premières polluantes de
par leurs activités, mais
aussi par le non-respect de
la
réglementation
en
matière de traitement des
rejets de déchets industriels. Pour parer à l’urgence, les autorités locales
avaient alors entrepris
d’installer des canaux
ouverts.
Or,
ceci
a
rehaussé la colère des
habitants, puisque sont
apparues des maladies à
transmission hydrique ainsi
que de nombreuses allergies accentuées par les
odeurs
nauséabondes
irrespirables qui se dégageaient de ces canaux non
protégés. En effet, la pollution intense de l’atmos-
La relève
du basket
algérien
Goléador
Du provisoire en attendant...
Par Mourad Belkaïd
La sélection U16
garçons
Aymen Madi
(NAHD)
dernière
recrue
du mercato
d'hiver
L
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
MCE Eulma
El Barki
Les imperfections sont nombreuses à
Oran, mais ce qui incommode le plus les
Oranais, piétons et automobilistes, c’est surtout le piteux état de la chaussée. Que cela
soit par le fait des caprices de la nature, on
n’y peut rien et on l’accepte volontiers, mais
qu’elle soit impraticable par la faute des hommes, sans que ceux-là daignent la remettre
en l’état, c’est ce qui irrite et soulève beaucoup d’interrogations sur la gestion de la ville.
Hier matin encore, après une longue nuit de
pluie, un grand bouchon est survenu sur le
chemin de wilaya N° 33, reliant le rond-point
de Dar El Beïda à la localité de St Rémy. Et
pour cause, une tranchée mal colmatée, d’à
peine 20 cm de largeur, mais barrant toute la
chaussée à hauteur de la pompe à essence
d’El-Barki, s’est affaissée sous le poids des
eaux pluviales et a contraint tous les automobilistes arrivant dans les deux sens, à ralentir
pour pouvoir passer. Et ce qui a rendu l’endroit un vrai goulot d’étranglement, c’est surtout l’autre tranchée aux mêmes dimensions
et toute aussi béante et affaissée, située sur
la rue perpendiculaire au CW 33. Il a fallu l’intervention des agents de l’ordre pour organiser la circulation et permettre à tout un chacun de passer. Pour éviter que cela dure et
en attendant une solution radicale à ce problème, une équipe du secteur urbain a été
dépêchée sur les lieux où elle a réussi à colmater, quoique provisoirement, les deux tranchées avec du gravier. C’est vraiment malheureux de subir les aléas du temps par la
faute de certains. Les caprices du temps,
nous y sommes habitués, mais ceux des
gens, alors là c’est trop...
M.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
l'effectif en récupérant un peu d'argent.
En manque de temps de jeu dans le
Rhône, Ghezzal a souvent été décisif
lors de ses entrées en jeu, sans toutefois s'imposer dans le onze type de l'entraîneur Fournier qui a été limogé la
semaine dernière.
Le joueur algérien pourrait rapidement
trouver une place de titulaire en changeant d'air.
Ghezzal avait été convoqué une première fois chez les Verts à l'occasion
des deux matchs amicaux disputés en
mars 2015 à Doha face au Qatar
(défaite 1-0) et Oman (victoire 4-1).
Il avait été également appelé en sélection lors de la double confrontation face
à la Tanzanie (aller 2-2, retour 7-0) dans
le cadre du 2e tour des éliminatoires de
la Coupe du monde 2018 en Russie.
Premier League
Mahrez dans le XI type de 2015
L'
international algérien de
Leicester City Riyad
Mahrez fait partie de l'équipe
type 2015 du championnat
d'Angleterre (Premier League)
établie par le journal
Telegraph.
Véritable sensation de la
Premier League cette saison,
le milieu offensif algérien est
en train de briller de mille
feux. Il est pour beaucoup
dans le parcours exceptionnel
de son équipe, actuellement
co-leader avec Arsenal.
L'ancien joueur havrais a inscrit 13 buts et offert 7 passes
décisives depuis le début du
17
championnat d'Angleterre.
Il constitue avec son coéquipier Vardy (15 buts) un duo
ravageur pour les défenses
adverses.
L'équipe type
de la Premier League 2015
De Gea (MU) - Clyne
(Southampton puis Liverpool),
Alderweireld (Tottenham),
Stones (Everton), Monreal
(Arsenal) - Coquelin (Arsenal),
Mahrez (Leicester), Ozil
(Arsenal) - Vardy (Leicester),
A. Sanchez (Arsenal), Kane
(Tottenham).
Super-Division "A"
(Mise à jour)
PS El Eulma WA Boufarik
ce samedi
Le match PS El Eulma - WA
Boufarik comptant pour la mise à jour
du calendrier de la Super-Division "A"
de basket-ball, prévu initialement pour
le 5 janvier, a été avancé à ce samedi
(14h00) à El Eulma.
Le CNC a également programmé un
autre match en retard le 5 janvier
2016, mettant aux prises le NB
Staouéli et le GS Pétroliers à Staouéli
(18h00).
Le championnat de Super-Division "A"
observe une trêve depuis le 25
décembre, date du déroulement de la
12e journée. La compétition ne reprendra ses droits que les 8 et 9 janvier
2016, à travers le déroulement de la
13e journée du championnat.
Rappel du classement :
1. CRB Dar Beida
--. NA Hussein-Dey
3. US Sétif
--. IRBB Arréridj
5. GS Pétroliers
--. O Batna
7. NB Staouéli
8. OMS Miliana
9. USM Blida
--. RC Constantine
--. WA Boufarik
12. AB Skikda
--. PS El-Eulma
14. COBB Oran
Pts
J
22
22
20
20
19
19
18
17
15
15
15
14
14
13
12
12
12
12
10
12
11
12
12
12
11
11
11
12.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
Projet algéro-turc
de montage de véhicules
à Ain Temouchent
Commerce des produits agricoles et protection
de la sécurité alimentaire
"Emin Auto" à bon port
La FAO plaide pour
un accord mondial
Le protocole d'accord du projet de réalisation à Ain Temouchent d'une chaine de montage de véhicules utilitaires algéro-turque "Emin
Auto" sera signé le 7 janvier 2016, a annoncé
jeudi le wali. Ce protocole d'accord sera paraphé par les représentants de la SARL "Emin
Auto" et son partenaire chinois Jianghuaa
Automobiles Corporation (JAC) au ministère
de l'Industrie, a indiqué Hamou Ahmed Touhami
sur la radio locale d'Ain Temouchent lors d'une
émission consacré au bilan du développement
local. Ce projet sera implanté dans la nouvelle
zone industrielle de Tamazoura (54 km d'Ain
Temouchent) où une superficie de 34 hectares
lui a été réservée, a-t-il précisé, soulignant que
cet investissement de 8,243 milliards DA dont
5,4 milliards DA pour l'unité de montage, générera 270 postes d'emploi à son début d'activité,
pour passer à 450 postes durant sa cinquième
année de production. Cette 20ème unité de
montage d'Emin Auto à travers le monde sera
édifiée en moins de quinze mois, avait déclaré
son chef de projet lors de la présentation de sa
fiche technique récemment au wali. Au début,
cette chaine de montage produira 10.000 véhicules utilitaires par an, un volume qui sera
porté, à la 10ème année, à quelques 100.000
véhicules/an, a-t-on indiqué. Le représentant
d'Emin Auto a expliqué que cet investissement
portera sur le montage de camions JAC provenant de Chine, qui seront cédés à 1,5 million
DA l'unité, contre 2,5 millions DA, actuellement.
Arabie saoudite
Ralentissement de
la croissance en 2016
La croissance de l'économie saoudienne
va ralentir significativement en 2016 sous l'effet des importants déficits budgétaires engendrés par les prix bas du pétrole, selon un rapport publié mercredi. La firme saoudienne
Jadwa Investment prévoit une croissance de
1,9% l'an prochain, largement inférieure à celle
enregistrée cette année (+3,3%) et en 2014
(+3,5%). Ce rapport a été publié deux jours
après l'annonce par le royaume d'un déficit
budgétaire record pour 2015 (98 milliards de
dollars) et d'une prévision pessimiste pour l'année prochaine (déficit de 87 milliards de dollars), liés à l'effondrement des cours du brut
depuis juin 2014 (environ -60%). L'Arabie, première économie arabe et premier exportateur
mondial de pétrole, a drastiquement baissé
cette semaine ses subventions sur des produits
pétroliers, jusqu'à 80%, l'électricité et d'autres
services, des mesures qui auront un impact
douloureux sur une population habituée à
l'Etat-providence. En 2015, les subventions
dans le secteur de l'énergie ont coûté 61 milliards de dollars au royaume, dont 23 pour le
diesel et 9,5 pour l'essence. Le rapport de
Jadwa Investment prévoit une croissance
modeste dans le secteur pétrolier (+0,9%) en
2016, à un niveau de production moyen de
10,2 millions de barils de brut par jour.
L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a plaidé pour un accord mondial
sur le commerce agricole permettant aux pays d'assurer leur sécurité alimentaire "sans porter préjudice à
leurs partenaires commerciaux", a-t-elle indiqué sur son site web.
e félicitant de l'accord de
Nairobi, adopté récemment
par les Etats membres de
l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour supprimer les subventions à l'exportation des produits
agricoles, le directeur général de la
FAO, José Graziano da Silva, a
souligné la nécessité d'un accord
mondial sur le commerce où les
pays puissent concilier la réalisation
de leur sécurité alimentaire nationale et leurs objectifs de développement sans porter préjudice à leurs
partenaires commerciaux.
L'Organisation a toutefois souligné
que des différences subsistent sur
d'autres mesures visant à créer des
conditions commerciales plus équitables à l'échelle mondiale, en particulier pour les pays en développement. "L'incertitude qui règne sur la
négociation de ce cadre est préoccupante dans un monde où le commerce agricole mondial sera vraisemblablement en augmentation au
cours des prochaines décennies, au
fur et à mesure que les régimes de
consommation et de production
continueront d'évoluer". Le DG de
la FAO a estimé qu'"une plus grande participation aux échanges mondiaux est de ce fait inévitable pour
la plupart des pays. Toutefois, le
processus de libéralisation des
échanges, avec ses conséquences,
devra être bien géré si nous voulons que le commerce améliore la
sécurité alimentaire". Concernant le
commerce et la sécurité alimentaire
M. Graziano da Silva a évoqué le
récent rapport publié par la FAO sur
"la situation des marchés des produits agricoles (SOCO) 2015-2016",
qui relève l'impact du commerce
sur les quatre dimensions de la
sécurité alimentaire qui sont la disponibilité, l'accès, l'utilisation et la
stabilité. Le directeur de la FAO
note que le commerce et les politiques qui s'y rattachent ont des
répercussions différentes sur les
dimensions de la sécurité alimentaire selon les pays, voire à l'intérieur d'un même pays, et que celles-
S
ciales et l'espace politique souhaité
par les pays en développement,
relève le même document. La
déclaration publiée le 19 décembre
à la clôture de la 10ème Conférence
ministérielle de l'OMC à Nairobi
(Kenya) comprend un certain
nombre de décisions sur l'Accord
sur l'agriculture. Les décisions
ministérielles adoptées concerne
notamment la compétitivité des
exportations par l'abolition de nombreuses subventions à l'exportation
pour tous les pays d'ici 2018.
Les pays en développement pourront continuer pour le moment à
détenir des stocks à des fins de
sécurité alimentaire, mécanisme de
sauvegarde spéciale permettant de
relever temporairement leurs tarifs
pour faire face à des hausses d'importations.
Les pays développés se sont engagés à fournir un accès en franchise
de droits et de contingents aux
exportateurs de coton des pays
moins avancés à compter de 2016,
pour autant que cela soit compatible
avec les accords existants.
Les pays voisins atteints de plein fouet
es pays voisins de la Syrie qui peinent à faire face à un afflux massif
de réfugiés syriens fuyant leur pays
subissent de plein fouet les retombées
humanitaires, économiques, touristiques
et sécuritaires de la crise syrienne.
Depuis le début du conflit, plus de
quatre millions de Syriens ont fui dans
les pays voisins, notamment en
Jordanie, au Liban et en Turquie, qui
croulent sous la pression de cette population supplémentaire. Outre ses retombées humanitaires, économiques et touristiques, la crise en Syrie a surtout eu
des répercussions sécuritaires sur les
pays d'accueil qui se trouvent confrontés à l'instabilité et à la menace terroriste. Selon les observateurs, seul un
règlement "juste et global" du conflit
arabo-israélien serait à même de mettre
fin à cette instabilité. Les économies
des pays voisins mises à mal par la
crise syrienne . En près de cinq ans, le
conflit syrien a généré une crise humanitaire sans précédent avec l'afflux massif
de réfugiés dans les pays voisins qui
exerce une pression économique sur
les communautés d'accueil dont les
capacités ne permettent pas de prendre
en charge cette population supplémentaire. Le Liban qui accueille à lui seul
plus de 1,5 million de réfugiés syriens
subirait des "pertes annuelles de 2 milliards de dollars", selon des responsables libanais. En Jordanie, la crise
des réfugiés syriens aurait entraîné la
hausse du taux de chômage du fait
d'une population supplémentaire de
21%. Le gouvernement turc a indiqué
avoir dépensé près de 3 milliards de
dollars pour aider les réfugiés syriens.
Le tourisme au Proche Orient
en récession
Le secteur touristique dans la région du
Proche Orient est mis à rude épreuve
aussi bien en Egypte, en Jordanie
qu'au Liban.
Selon les spécialistes, si l'activité touristique continue à reculer à ce rythme,
plusieurs grandes compagnies activant
dans ce secteur seront appelées à fermer leurs portes. En Jordanie, même si
le tourisme reste relativement stable
18
d'autant plus que ce pays est la destination privilégiée des pays du Golfe, les
retombées de la situation des pays voisins restent néanmoins visibles, selon
les responsables du tourisme dans ce
pays qui ont fait état d'un recul des
recettes de ce secteur. Le recul des
recettes touristiques a eu un impact
sensible sur les économies des
régions notamment pour les pays dont
le revenu national est basé sur le tourisme à l'instar du Liban. Théâtre d'attentats et d'enlèvements auxquels
s'ajoutent les conséquences de la
situation en Syrie, le Liban vit un
marasme économique suite notamment
au recul des touristes composés majoritairement des pays du Golfe.
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Haro sur la réoccupation des bidonvilles du « Rocher » à Sidi Bel-Abbès
Relogement dans le quartier
route de Zérouala
Voilà qu’après de
nombreuses années
de mise à mal du
paysage, les services
techniques de la
wilaya de Sidi BelAbbès et de l’APC
viennent de lancer
une opération
d’envergure pour
l’éradication des
bidonvilles qui
longeaient l’oued
Mekerra au niveau
du quartier
«Le Rocher».
es locataires au nombre de
230 dûment recensés en
2007, 2010, et 2015, ont bénéficié d’un relogement dans la
nouvelle citée située sur la route
L
Retombées économiques et sécuritaires de la crise syrienne
L
Régions
Par K.Benkhelouf
ci évoluent au fil du temps avec le
développement des pays, ajoute le
rapport. Harmoniser les objectifs à
court et à long terme est d'une
importance vitale, compte tenu des
variations considérables de la nature des perturbations et de la fréquence accrue des chocs du marché due aux aléas géopolitiques,
météorologiques et stratégiques,
explique le rapport de la FAO. Si les
efforts de protection des marchés
intérieurs contre la volatilité des
prix mondiaux pourraient avoir l'effet
contraire, les mesures d'incitation
agricoles jouent un rôle important
pour doper la production et la productivité de l'agriculture et encourager une plus vaste croissance économique. A propos de la gouvernance commerciale, le rapport estime que les questions de commerce
et de sécurité alimentaire peuvent
être mieux harmonisées au sein du
système multilatéral en améliorant
l'Accord de l'OMC sur l'agriculture.
En revanche, il a été difficile de
trouver un juste équilibre entre les
disciplines des politiques commer-
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
de Zérouala. A cet effet, de
nombreux engins et moyens de
transport dépassant les 90 ont
été réquisitionnés, les uns pour
le déménagement et les autres
pour la démolition des baraquements. Le but est de dégager
cette grande assiette de terrain
pour être réutilisée au profit des
citoyens et abriter des projets
de développement respectant
les normes de construction et
l’environnement. Les autorités
locales, à travers cette action,
voudraient également lancer un
avertissement aux intrus et
mettre fin à l’occupation illégale
de plusieurs logements et
bidonvilles signalés depuis
quelques semaines après le
lancement de la grande opération de relogement.
Les camions de déménagement
se sont dirigés vers la nouvelle
Cité, dans une ambiance de joie
et d’explosion de youyous, de la
part des ex-locataires des lieux,
dont beaucoup rêvaient sérieu-
sement à cette journée, qui allait
enfin changer leur existence et
celle de leurs enfants. Au niveau
de la Cité, dont les commodités
ont été réalisées afin d’assurer
aux nouveaux habitants un
cadre idéal, les services de
l’OPGI font en sorte que les
familles occupent leur logement
sous la supervision du secrétaire général de la wilaya accompagné par le DUC et le directeur
des travaux publics. Le SG de
l’APC,Belarbi , nous précisera
que l’opération ayant débuté de
bonne heure, se déroule dans
de bonnes conditions et que
l’APC a mis en œuvre tous les
moyens personnels et matériels
afin que l’éradication de ces
bidonvilles soit totale, permettant ainsi de restituer les lieux
pour des besoins d’utilité
publique. Il sera porté à notre
connaissance qu’un bureau de
recours est mis à disposition
des citoyens pour toute éventuelle réclamation. Cependant, il
aurait été utile de songer à instruire la conservation des forets,
pour réoccuper le terrain par un
reboisement, permettant de la
sorte l’extension des forets
situées sur l’autre berge, pour
agrémenter le paysage, afin de
redonner à l’écosystème sont
apparence initiale, car des
séquelle de dégradation existent ( coupes d’arbres).Ce lieu
pourrait après l’opération de
reboisement, être mis sous la
responsabilité d’un agent forestier. A signaler que cette opération serait judicieuse, en ce
moment parce que la saison s’y
prête et ce projet de plantation
lutterait contre l’érosion du sol.
K.B.
Au bénéfice de l’ex-joueur de l’USMBA « Stika »
Un logement sur instruction du wali
ans cette grande opération
de
relogement
des
citoyens en situation de précarité, le wali de Sidi Bel-Abbès,
Mohamed Hattab qui n’a jamais
cessé d’exprimer son intérêt
pour toutes les franges de la
société en difficulté, a donné
instruction pour l’attribution d’un
logement F3 en faveur de l’exjoueur de l’USMBA Hirèche
D
Ahmed dit « Stika », son frère
Miloud et leur mère. Ledit logement a été attribué au rez-dechaussée de l’un des blocs de
la Cité Boumlik route de
Zahana, afin de faciliter son
accès au frère de l’ancien
joueur qui est handicapé
moteur.
Ce geste très honorable de
la part du premier responsable
de la wilaya, démontre, combien, que le monde du sport et
les anciens sportifs représentent à ses yeux. Jusqu’à 20 h, la
bibliothèque « Chahid Yebous
Djilali », était encore effervescente, de par l’activité des autorités locales, dont le chef de
daïra, Saâdi Abdelkader, du
P/APC, Boumlik Djilali, de
Belarbi SG de la mairie, de
Kassous Abdelatif, directeur de
l’OPGI et d’autres élus et responsables locaux, afin d’étudier
les recours déposés et le
recueil de la participation numéraire de 71 000DA. Il y a lieu de
signaler que le chef de daïra a
employé des efforts titanesques, avec grande sagesse
et beaucoup de professionnalisme et ce depuis de bonnes
heures, sans jamais plier
devant les réactions parfois
tendues et désordonnées de
certains citoyens. Alors que
nous publions cet article, les
travaux, pour cette opération
exceptionnelle de l’éradication
de l’habitat illicite et le relogement des citoyens éligibles se
poursuivait encore
K.B.
Aménagement de la Cité « Dahnoune Bouhadjar » à Aïn-Témouchent
Il tarde à s’exécuter
a
Cité
«
Dahnoune
Bouhadjar « ex-40 logements implantée sur la route de
Terga, au chef-lieu de wilaya
d’Aïn-Témouchent, non loin du
siège de la Sûreté de wilaya ,
demeure la seule Cité qui n’a
pas encore bénéficié d’opérations d’aménagement de ses
deux rues seulement , lesquelles en forme perpendiculaire , ne dépassement même pas
une distance globale de 200
mètres. Les rues des Cités
contiguës qui jouxtent celle-ci
ont connu des opérations
d’embellissement et d’aménagement entrant dans le cadre
de la politique de l’amélioration
du cadre de la vie entreprise
par l’Etat, néanmoins les habitants de la Cité précitée s’attendent toujours à ce que les autorités de la wilaya interviennent
pour pallier cette situation qu’ils
ne cessent de déplorer depuis
plusieurs années, c’est-à-dire
après l’année 1998 durant
L
laquelle ils ont occupé leurs
habitations.
La
Cité
«
Dahnoune Bouhadjar » à AïnTémouchent reste également
confrontée à la défectuosité de
l’éclairage public, l’impraticabilité des rues, l’absence des
espaces verts etc.. A cela
s’ajoute la présence des eaux
usées au niveau des caves
souterraines des 04 blocs qui
dégagent une odeur nauséabonde, et
prolifèrent les
essaims des moustiques sans
épargner les autres bestioles et
les rats , nuisant de ce fait à la
sécurité des habitants et leurs
familles en raison de la stagnation de ces eaux qui peuvent au
fil des années se répercuter
négativement sur la fondation
des piliers , voire même leur
santé et leur milieu environnemental. Soulignons également
dans ce même d’ordre d’idées,
que les rues sont dépourvues
d’avaloirs , ce qui ,à chaque
forte précipitation , provoque
des nids de poule engendrés
par les eaux pluviales .Aucune
opération d’embellissement n’a
été entreprise par les services
concernés pour améliorer le
cadre de vie de ces habitants
qui vivent un calvaire depuis
une vingtaine d’années. Devant
cette situation, il est impératif
que les services concernés
interviennent pour mettre terme
à cette situation déplorable à
laquelle demeurent confrontés
les habitants de cette cité, qui ,
est d’ailleurs , implantée au
chef-lieu de la wilaya d’AïnTémouchent.
B.A.
Drame à Aïn Rahma (Relizane)
Il tue son propre cousin
Un conflit familial qui a abouti à un parricide a provoqué, hier après-midi, l’émoi au sein de la
paisible localité d’Aïn Rahma, située, à une trentaine de kilomètres du chef-lieu de Relizane. Aux
environs de 18h3O, la nouvelle d’un parricide commis par un jeune homme de 48 ans répondant
aux initiales de Z.A, sur son propre cousin âgé de 55 ans, a fait le tour de la localité sus-mentionnée. Selon les premières informations recueillies auprès du voisinage de la famille, le drame s’est
produit au cours d’une violente dispute survenue entre la victime et l’auteur du crime au cours de
laquelle ce dernier l’a percuté par sa propre voiture de marque « Hylux ». Le drame est survenu
dans la localité. Après le forfait, le fils partit se cacher dans la petite forêt voisine située dans le piémont de Djebel Guerboussa. Le voisinage trouve la victime gisant dans une mare de sang et alerte la Protection civile qui l’évacua à l’hôpital Mohamed Boudiaf du chef-lieu de Relizane où elle rendit l’âme. La Gendarmerie nationale informée par les voisins que le cousin était seul avec la victime
et après avoir commis son acte, il s’est ensuite dirigé vers la forêt voisine où il a d’ailleurs été appréhendé.
A. L.
7
Régions
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
L'ombre de Chakib Khalil
Beaucoup de révélations ont été enregistrées, jeudi dernier, au niveau du tribunal criminel d'Alger.
es
propos
de
Hassani
Mustapaha, directeur de la production, expliquent que ce dernier a mis sa signature (par délégation)
sur la majorité des contrats (quatre sur
cinq), selon lui, il était sous pression de
la part de Belkacem Boumédiène " la
délégation de signature m'a été donnée
par le vice-président de groupe,
Belkacem Boumédiène en l'occurrence,
" il m'appelait chaque jour, j'étais obligé
de signer le contrat", explique t-il.
Concernant les infrastructures de la nouvelle ville de Hassi Messaoud, Hassani
précise que les contrats n'ont pas été
publiés " j'ai reçu des instructions verbales de la part de Belkacem Boumediene
pour achever la réalisation des infra-
L
qué aussi que Mouhamed Meziane, faisait face à la pression de Chakib Khelil
qui pressait les cadres de Sonatrach
d'activer les projets pour a sécurisation
des sites, copte tenu des menaces terroristes, à l'instar de la tentative d'attaque
contre le site de Sidi Rzine (déjoué au
demeurant par es services de l'ANP). Le
même prévenu expliquera que rien n'a
été fait sans l'aval du PDG qui avant de
donner son accord s'en référer à " son
ministre ". Pour ce qui est du marché gré
à gré, l'accusé il indiquera que " c'est le
président de Sonatrach qui avait décidé
le type de contrat ". Ce dernier n'avait
rien caché. Il a détaillé des informations
sur l'affaire, explique l'ex-vice-président,
" lorsque j'ai été entendu par la police
judiciaire du DRS, elle m'a demandé
d'aller voir mon ministre pour lui dire que
structures ". L'ex vice-président ira plus
loin en détaillant les projets. Il indiquera
que c'est sur instruction de l'ex ministre
de l'énergie et parce que les différentes
installations de Sonatrach étaient en
danger du fait des tentatives d'attaques
terroristes, qu'il fallait faire vite. Ce d'autant, explique-t-il que le projet pilote réalisé par la société Contel avait plu à tout
le monde. L'ex-vice président a signalé
lors de son audition qu'il y a accusée
très important dans l'affaire mais il n'est
pas présent avec nous " je parle de la
direction régionale de Hassi Messaoud
qui est le maitre de l'ouvrage ", selon ses
propos.L'ex-vice président explique que
lui aussi il subissait de la pression de la
part de Mouhamed Meziane l'ex PDG de
Sonatrach, c'est pour cela qu'il faisait
pression sur ses subalternes. Il a expli-
Magazine
Quotidien national d’information
les deux enfants de Méziane, étaient les
associés de Contel détenue par Al
Smaïn. Ce que j'ai fait. Chakib Khelil m'a
dit de transmettre aux enquêteurs qu'il "
assumait l'entière responsabilité de la
stratégie adoptée par Sonatrach pour la
sécurisation des sites". Il est à noter que
la journée de jeudi dernier, a marqué
beaucoup d'émotions ou deux accusés
n'on pas pu se contrôler, ils se sont
effondrés. Cela a été le cas notamment
pour l'ex-chef de la direction production
et l'ex- vice-président du groupe
Sonatrach chargé des activités amont et
de Mustapha Hassani, directeur de a
production. Les avocats des prévenus
s'insurgent et demandent au juge de
laisser leur client terminer son intervention. L'audience reprendra dimanche
matin.
I.H
Coiffure
Les coupes de cheveux
qui rajeunissent
Tout sur les nouvelles tarifications
a loi de finance 2016, signée mercredi par
le Président de la
République, Abdelaziz Bouteflika, modifie les dispositions du Code du timbre
sur la valeur des tarifs de la vignette
automobile, fixés en fonction de type du
véhicule, sa puissance et l'année de sa
mise en circulation. Voici le nouveau
barème:
1- Véhicules utilitaires et d'exploitation:
1-a) Véhicules de moins de 5 ans d'âge
:
- 6.000 DA pour les véhicules jusqu'à 2,5
tonnes à l'exception des véhicules utilitaires (contre 5.000 DA actuellement).
- 12.000 DA pour les véhicules entre 2,5
tonnes et 5,5 tonnes (contre 10.000
actuellement). - 18.000 DA pour les plus
de 5,5 tonnes (contre 15.000 DA actuellement)
Par Ammar Zitouni
l faut être Algérien de souche pour
sentir le départ de Hocine Aït
Ahmed vers l'autre monde, réentendre ses vibrations nationalistes,
lorsqu'il crie " Algérie libre et démocratique ! ". Quand bien même cette vision
n'a pas été entendue par les tenants de
la décision depuis 1962, elle diffuse le
message d'un homme qui a été trahi.
Son tort était son intransigeance araboberbère de voir le peuple uni, au rythme
démocratique qui ne se fatigue pas au
gré des personnes et des circonstances
mais dans la continuité et le progrès
dans son sens le plus profond et le plus
pur, une destinée sûre, sous toutes les
latitudes.
Il faut être Algérien, sinon de cœur, pour
comprendre le parcours du personnage
de 1947 à 2015. Il a eu durant toute
cette longue période une transe extatique qui fait appel aux profondeurs de la
nuit algérienne, mouvement ébauché
qui rappelle les secousses frénétiques
de ses compagnons de lutte. Ceux particulièrement qui hors de toute décence,
de tout contrôle de raison, des principes
moraux et sociaux ont été complètement à côté de la plaque historique et
du registre révolution de Da l'Ho qui
avait décidé de réaliser son vieux rêve
de l'unité et de la démocratie. A sa propre échelle, s'entend, au royaume des
immortels, où le Zaïm est roi politiquement. Et dans son propre chemin de
Aïn El Hammam à Lausanne qui a duré
plus de sept décennies, il a fourni un
échantillonnage quasi complet de son
amour pour l'Algérie. Il a affronté de sa
I
62 sièges (contre 15.000 DA actuellement). 2-b) Véhicules de plus de 5 ans
d'âge:
- 3.000 DA pour les véhicules aménagés
pour le transport des personnes moins
de 9 sièges (contre 2.000 DA actuellement).
- 4.000 DA pour les minibus de 9 à 27
sièges (contre 3.000 DA actuellement).
- 6.000 DA pour les minibus de 28 à 61
sièges (contre 5.000 DA actuellement)
- 9.000 DA pour les autobus de plus de
62 sièges (contre 7.000 DA actuellement).
3)- Véhicules de tourisme et véhicules
utilitaires d'une puissance de:
3-a) Jusqu'à 6 chevaux (CV):
2.000 DA pour les moins de 3 ans d'âge
(contre 1.500 DA actuellement), 1.500
DA pour les 3 à 6 ans (contre 1.000 DA
1-b) Véhicules de plus de 5 ans d'âge:
- 3.000 DA pour les véhicules jusqu'à 2,5
tonnes à l'exception des véhicules utilitaires (contre 2.000 DA actuellement).
- 5.000 DA pour les véhicules entre 2,5
tonnes et 5,5 tonnes (contre 4.000
actuellement) - 8.000 DA pour les plus
de 5,5 tonnes (contre 7.000 DA actuellement).
2)- Véhicules de transport de voyageurs:
2-a) Véhicules de moins de 5 ans d'âge:
- 5.000 DA pour les véhicules aménagés
pour le transport des personnes moins
de 9 sièges (contre 4.000 DA actuellement).
- 8.000 DA pour les minibus de 9 à 27
sièges (contre 6.000 DA actuellement).
- 12.000 DA pour les minibus de 28 à 61
sièges (contre 10.000 DA actuellement)
- 18.000 DA pour les autobus de plus de
Eclairage
Laissez-le à son repos éternelLaissez le peuple faire son deuil!
l'évidence de leur propre stupidité. Le
défunt au regard des témoignages de
ses camarades de résistance jouissait
du talent politique et social d'un véritable " titan révolutionnaire " dont la cause
ne se limitait aux frontières de l'Algérie,
il est entré directement dans des luttes
et de prises de positions courageuses
pour revendiquer la souveraineté de
nombreux peuples qui luttaient contre
le colonialisme. La disparition de ce
Grand homme a été riche en événements mettant en surface, enfin son
parcours haut en couleur patriotique,
simple et authentique.
Ce legs pur et exceptionnel de la génération de Novembre 54 dont la doctrine
fondée sur une " Algérie libre et démocratique, au retour d'exil dans un cercueil, après son parcours de résistant,
rentre une seconde fois dans la légende
de la Nation algérienne. La voix de
l'exilé, ses idées et sa vision pour une
Algérie nouvelle complétement détachée du système qui lui a été imposée
depuis 1962 sont depuis une semaine
diffusées et expliquées par ceux qui
étaient ses propres obstacles politiques
et démocratiques. Ils ont dans un
trompe l'œil rapidement découvert par
le peuple, fait semblant de s'identifier à
la lutte d'Aït Ahmed, ce libérateur de
consciences. Les citoyens de l'intérieur
première heure de lutte pour l'indépendance du pays le colonialisme français.
1962, il a eu pour adversaires pour ne
pas dire ennemis, le bastion le plus
puissant de l'Algérie indépendante qui
s'opposait à ses idées démocratiques
et sociales.
De son exil forcé, il a commencé à
prendre conscience de ce que la voie
choisie pour la reconstruction du pays
au sortir d'une guerre meurtrière était "
monstrueuse " tant la superstructure
politique héritée de la lutte de libération
nationale n'est déjà plus, c'est-à-dire le
gaspillage scandaleux du serment des
martyrs en ce qui concerne la démocratie et la justice sociale.
Aït Ahmed, ne voulait pas que l'Algérie
indépendante suive un chemin tordu au
risque d'être pauvre sur tous les fronts,
de plus en plus faible, de plus en plus
dépendante de fractions et de clans et
de plus en plus à la recherche de soimême.
Comme Che Guevara, Da l'Ho n'a pas
survécu à ses idées, mais celles-ci
fécondées dans son sang, viennent
d'obtenir leur injection dans le sang de
tout un peuple. Une revanche envers
les critiques pseudo-militantes ou nationalistes de certains et leur absence
d'action pour s'imprégner de la vision
de ce légendaire, ceux-ci survivront à
6
actuellement), 1.000 DA pour les 6 à 10
ans (contre 700 DA actuellement) et
500 DA pour les plus de 10 ans (contre
300 DA actuellement).
3-b) De 7 à 9 CV :
4.000 DA pour les moins de 3 ans d'âge
(contre 3.000 DA actuellement), 3.000
DA pour les 3 à 6 ans (contre 2.000 DA
actuellement), 2.000 DA pour les 6 à 10
ans (contre 1.500 DA actuellement) et
1.500 DA pour les plus de 10 ans (contre
1.000 DA actuellement).
3-c) De 10 CV et plus:
10.000 DA pour les moins de 3 ans
d'âge (contre 8.000 DA actuellement),
6.000 DA pour les 3 à 6 ans (contre
4.000 DA actuellement), 4.000 DA pour
les 6 à 10 ans (contre 3.000 DA actuellement) et 3.000 DA pour les plus de 10
ans (contre 2.000 DA actuellement).
du pays qui ne sont pas déplacés pour
assister à son enterrement étaient vendredi intraitables dans leurs commentaires pour dénoncer ces politiques qui à
partir de la localité du défunt, toute
honte bue se déplacés d'un micro de
télévision à un autre pour tenter de
récupérer cet événement et surtout
ramper ignominieusement dans l'ombre
du Zaïm et des caves malsaines de la
récupération que la morale populaire
réprouve. Et comme me le disait si judicieusement un authentique nationaliste
de la première heure : " Le philanthrope
Da l'Ho n'a pas besoin de ce grenouillage politicien ", il l'a complétement
refusé de son vivant comment l'accepterait-il à son départ de ce monde surtout venant de ces déphilantropes qui
n'ont pas suivis sa voie ".
Pour mon interlocuteur seul le peuple a
droit de lui rendre ce dernier hommage.
Des politiques rationalisés empiriques
rompus à pêcher dans les eaux troubles
se sont déplacés chez les Aït Ahmed
pour d'autres causes que celle qui a
meublé sa vie de combattant durant 70
ans. Leur compassion semble si baroque qu'ils furent abandonnés à leur ridicule isolement par la foule présente.
Peut-on cependant condamnés à une
insupportable récupération la disparition de Hocine Aït Ahmed par une
classe politique à la recherche de nouveaux repères…Alors qu'on ne l'attendait certainement pas, la réponse apparut dans sa ravissante simplicité a été
exprimée à haute voix par le peuple : "
Laisse-le dans son repos éternelLaissez le peuple faire son deuil ! ".
A.Z.
BRIOCHE FOURRÉE
AU THON
Ingrédients
500g de farine
80g de beurre ramolli
2 œufs
4 cuillères à soupe de poudre de lait
2 cuillères à soupe de levure boulangère
déshydratée
2 cuillères à soupe de sucre en poudre
1 cuillère à café de sel
La farce
1 boîte de thon à l'huile égoutté
3 triangles de fromage en portion
Vignettes automobiles
L
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Procès Sonatrach 1
Par Imen.Hamadache
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
uand on sait que quelques
coups de ciseaux peuvent
facilement nous faire perdre des années et une mauvaise
coupe nous donner 10 ans de plus,
on se dit qu'il serait dommage de se
priver des conseils d'une spécialiste
en la matière pour faire (enfin) les
bons choix.
Écouter ses envies et observer
son visage
Pour rajeunir, le choix d'une bonne
coupe est important et doit prendre
en compte le look global, la forme
du visage et surtout la qualité des
cheveux. Parce qu'avec l'âge, la
densité des cheveux diminue, les
pro conseillent souvent de raccourcir les longueurs. Mais couper ne
veux pas dire " tout " couper. Il suffit
parfois de 10 cm en moins pour faire
toute la différence.
Si les cheveux ont un beau volume
et une matière toujours jeune, on
peut envisager de conserver des
cheveux sous les épaules passé 40
ans, voire 50. A condition toutefois
de ne pas toujours devoir les atta-
Q
cher en permanence. Nombreuses
sont les adeptes du chignon, qui
camoufle des longueurs trop fines.
Certes, il a beaucoup de classe,
mais est aussi le symbole d'une
femme qui a peur de vieillir sans ses
cheveux longs. Il ne faut pas voir les
cheveux courts comme une perte,
mais comme une nouvelle étape de
la féminité.
Passer au court ?
Si vraiment vous souhaitez les couper sans trop savoir quoi faire, optez
pour un carré mi-long. Ainsi, vous
êtes certaine de ne pas faire d'impair, puisqu'il s'adapte au plus grand
nombre. Le carré, c'est LA coupe
intemporelle par excellence, un
grand classique qui traverse les
époques et les âges sans prendre
une ride. A l'inverse, les coupes à la
garçonne ou cheveux très longs,
doivent être bien dosés pour s'adapter à la forme du visage. Ils peuvent
en effet marquer les traits ou tasser
une silhouette, et donc la vieillir.
Pensez aussi à la frange. Bien
dosée, elle fait très femme et ne dur-
cira pas le visage. Surtout, elle peut
camoufler les rides apparentes. Sur
les côtés de la tête en revanche,
mieux vaut aérer la coupe pour
apporter de la lumière au visage.
Viser la perfection
Plus on avance dans la spirale de
l'âge, et plus il est important de faire
appel à un coiffeur-visagiste expérimenté. Il pourra dire après précision
quelle est la coupe la plus adaptée
au un visage donné afin que celui-ci
paraisse plus jeune. Quelle qu'elle
soit, elle se doit d'être parfaitement
entretenue. Finis les racines sales,
les soins régulièrement zappés, les
coupes défraichies et les racines
apparentes. On laisse la tendance
grunge aux jeunes femmes, pour
tendre vers le glamour et l'ultra-féminité.
Le secret d'une bonne coupe ?
Ramener du volume et du mouvement dans la chevelure avec un
dégradé et des effets coiffé/
décoiffé, surtout au niveau des
mèches qui encadrent le visage. Il
faut que ça bouge!
Soin visage à l'argile
R
GÂTEAUX AU LAIT
CONCENTRÉ
Ingrédients
5 oeufs
1 boîte du lait concentré sans sucre (PURISIMA)
4 verres à thé de sucre en poudre
4 verres à thé d'huile
4 sachets de levure pâtissière
1 sachet de sucre vanillé
La farine selon le mélange
Garniture
Sucre glacé
Beauté
ecette pour créer un
soin visage bio à l'argile "rose" qui permet
d'avoir une bonne mine
toute la journée. Pour réaliser ce masque, il vous
faut les ingrédients suivants :
- quatre cuillères à café
d'argile rose
- quatre cuillères à café
d'huile essentielle de
carotte
- quatre cuillères à café
d'eau de rose
Préparation :
Dans un bol, mélangez les
quatre cuillères à café
d'argile rose avec les quatre cuillères à café d'huile
essentielle de carotte.
Ajoutez à ce mélange les
quatre cuillères à café
Préparation :
Mettre dans une jatte la farine tamisée, le sel, la
levure, le sucre, les œufs, le poudre de lait, bien
mélanger, ajouter l'eau tiède et mélanger
l'ensemble afin d'obtenir une pâte homogène et
molle, former-la en boule. Mettre le beurre dans
la centre de boule de pâte et malaxer la pâte
quelques minutes, laisser reposer pendant 15
minutes. Façonner des petites boules de même
taille avec la pâte, aplatir-les avec les mains et
farcir-les avec le thon et le fromage, fermer les
boules soigneusement. Disposer les boules
farcis dans un moule beurré et fariné, laisser
lever jusqu'à ce que la pâte gonfle et atteint le
bord du moule, enduire les boules au pinceau
avec le jaune d'œuf-lait, parsemer-les de graine
de cumin. Enfourner les boules dans votre four
préalablement chauffé à 180°C, laissez cuire
jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
d'eau de rose. Appliquez
sur l'ensemble du visage
ce masque sauf sur le
contour des yeux.
Laissez reposer pendant
dix minutes. Pour retirer le
masque il vous faut plusieurs cotons que vous
imbiberez d'eau de fleur
d'oranger.
C'est avec ces cotons
imbibés que vous pourrez
ensuite retirer le masque
sans rien laisser. Pour une
bonne mine toute une
semaine, réalisez cette
préparation une fois par
semaine. Comme il s'agit
d'un masque bio, il
convient pour tous les
types de peaux, à part si
vous êtes allergiques à
l'un des ingrédients.
Préparation :
Mettre le sucre en poudre et les œufs dans une
jatte, travailler bien jusqu'à ce que l'appareil
blanchisse, ajouter l'huile et le sucre vanillé,
bien mélanger, ajouter la levure et la farine
tamisée peu à peu et pétrir vigoureusement
avec les mains jusqu'à l'obtention d'une pâte
molle et légère. Façonner avec cette pâte des
boulettes de la taille d'une noix, aplatir chaque
boule pour lui donner la forme de gheribya,
disposer-les au fur et à mesure sur une tôle du
four recouverte de papier sulfurisé, laisser
l'espace entre eux. Faire cuire dans un four
moyennement chaud, garnir-les chaude avec le
sucre glacé.
19
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Actualité
Quotidien national d’information
Crédit à la consommation
Sudoku N ° 38 5
Mots fléchés N° 385
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Tout ce que vous devez
savoir
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Le crédit à la consommation qui va dans le sens de la promotion et d’encouragement de la production
nationale fait son entrée dans le marché national. La sauvegarde et développement de l'économie du pays
y va du consommateur de simples produits jusqu'à la construction des grands projets, afin de garantir la
souveraineté nationale.
Par Amar CHEKAR
lôturant l'année 2015
avec la signature du
protocole de retour
officiel du crédit à la consommation, trois ministères à
savoir, le commerce, les
finances et l'industrie, ainsi
que la centrale syndicale,
l'Ugta qui ont marqué leur
rencontre par l'observation
d'une minute de silence à la
mémoire de Hocine Ait
Ahmed, jeudi passé, au siège
du ministère du commerce.
Qualifiant la rencontre d'événement grandiose en faveur
des ménagers et travailleurs
Algériens,
Bakhti Belaib,
ministre du commerce souligne. " Le crédit à la consommation remplit deux fonctions
au même temps. D'abord,
l'encouragement
des
consommateurs à l'achat du
produit national et d'un autre
coté, développer la qualité,
quantité et compétitivité des
entreprises Algériennes ", a
indiqué M Bakhti.
La liste des produits éligibles
aux crédits à la consommation est déjà publiée dans la
presse nationale, tout en restant ouverte pour d'autres
produits qui vont bénéficier
du dispositif du crédit à la
consommation.
Intervenant dans le sillage de
la mise en ouvre du cadre
légale du dispositif du retour
au crédit à la consommation,
le ministre des finances a
souligné que les trois ministères principaux concernés
par le secteur de l'économie
dans son ensemble, se sont
C
Mots croisés N° 385
Horizontalement
1 - Palinodie
2 - Livrer solennellement - Quatrième degré fondamental
3 - Mettre mal à l'aise - Irisation de concrétion nacrée
4 - Couleurs d'automne - Personne nuisible
5 - Rayons bronzants - Origine de grippe - Instrument offensif
6 - Revient sur son idée (se) - Epaissies
7 - Mentionnait chaque élément mais un à un - Petit 93
8 - Sosie du do - Virtuose - Brome au labo - Extirpe
9 - Organe attractif ou nutritif - Pièce d'encoignure
10- Doctrine qui cache ses connaissances
Verticalement
A - Dure à supporter
B - Amollissantes
C - Ecorces de mégisseur - Aperçu - Elle devint vache, mais
par amour
D - Détestable école - Tendre
E - Déranges
F - Le cuivre du labo - Ne pas reconnaître - Argon du chimiste
G - Logement d'un royal postérieur - Habitation provisoire
H - Change l'atmosphère - Vieilles pièces romaines
I - Se montrait bon travailleur - Thulium trés réduit
J - Irlande en V.O. - Innocente si elle est blanche
K - Bien garni
L - Réseau mondial - Se montre optimiste
SOLUTIONS
Mots croisés N° 384
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 384
Guerre aux barons
de l'import-import
Le ministre du Commerce,
qui en a fait l'annonce en
marge du lancement
officiel du crédit à la
consommation, mène un
travail de titan en vue
d'assainir une activité en
train d'enrichir de manière
outrancière des bandits en
cols blancs, tout en
saignant à blanc les
réserves en devises de
l'Algérie.
Par Rafik Bakhtini
a brigade centrale mixte
de contrôle du commerce extérieur a tenu, mercredi à Alger, une réunion
L
20
du projet PLF 2016, vise
dans son ensemble à anticiper le choc économique des
prochaines années.
Abdeslam Bouchaouareb,
qui n'a pas trouvé quoi dire
de plus, que de faire appel à
la volonté politique et économique nationale, d'orienter le
consommateur algérien, vers
la consommation du produit
national, afin d'améliorer la
qualité des produits et capacités de production des
entreprises Algériennes qui
reste en deçà des besoins du
marché national.
La mise en place des outils
de travail, appel à la réorientation des secteurs stratégiques nationale, tel que l'éducation national, la santé et
plus pour revenir à la
consommation du produit
algériens, qui n'a rien à
envier aux produits d'importations. " Tout les pays du
monde, protègent leurs production et économie. Il est
important de revenir au principe de retour au produit
algérien, afin de protéger
l'économie du pays ", a-t-il
indiqué. Madjid Sidi Saïd,
Près de 500 containeres bloqués et 12 autres détruits
SOLUTIONS
Sudoku N ° 384
rencontrés dans le but de la
mise en place des outils de
travail nécessaires à l'entrée
en vigueur du crédit à la
consommation
dès
la
semaine prochaine. " La mise
en place des textes juridiques, permet de sauvegarder
l'outil de la production nationale afin de réduire la facture
des importations qui reviennent trop cher au pays ".
Le ministre des finances a
ajouté que la valeurs ajoutée
du crédit à la consommation,
profite au système de production nationale qui est
appelé plus que jamais, a
développer et innover dans
son système managérial et
productif. Dans un délai
d'une année, le crédit à la
consommation, doit devenir
un moteur de production
national.
Défendant la loi de finance
2016, qui vient de faire objet
de validation par le Président,
Benkhalfa a rassuré que la loi
de finance 2016, a été réfléchi et mise en œuvre après
un large débat. Le ministre
des finance n'a pas manqué
de révéler que l'élaboration
secrétaire général de l'Ugta à
son tour, a salué vivement le
Président de la République
qui a accéléré la mise en
œuvre du crédit à la consommation dès la 1ère semaine
du mois de janvier 2016.
Annoncé depuis deux mois,
ce n'est qu'après la signature
de la loi de finance 2016 qui
a permet l'entrée en vigueur
de la revendication de l'Ugta
qui a commencé son combat
pour le crédit à la consommation depuis 1996, selon
Madjid Sidi Saïd, qui n'a pas
hésité à tirer à boulet rouge
sur les opposants pour la
mise en œuvre rapide du crédit à la consommation. "
Améliorer le pouvoir d'achat
des travailleurs, ne se limite
pas à l'augmentation des
salaires. Mais, ce dispositif a
été crée en France depuis
1876, afin d'aider les travailleurs de faible revenir pour
améliorer leurs situations ",
selon Madjid Sidi Saïd.
Qualifiant le crédit à la
consommation
d'oxygène
pour les ménagers en quête
de meubler leurs maisons en
produits électroménagers,
l'ameublement et véhicules
de tourisme et plus, le patron
de l'Ugta, a n'a toute fois pas
émi le sentiment de la dette
qui suit le travailleurs de faible revenu qui n'arrivent
même pas à nourrirent les
bouches pour penser à d'autres produits de luxes, bien
qu'ils sont devenue une
nécessité. Malheur aux peuples qui ne produisent pas
leurs propres consommations.
A.C.
d'évaluation de l'état d'avancement des investigations
menées au niveau des postes aux frontières portuaires,
terrestres, aéroportuaires et
des entrepôts et des zones
sous douanes par les brigades mixtes régionales. Lors
de cette réunion présidée par
le ministre du Commerce,
Bakhti Belaïb, un bilan préliminaire a été présenté, faisant ressortir 493 conteneurs
bloqués définitivement au
niveau des frontières, 77
conteneurs ont fait l'objet
d'une réexportation, 5 conteneurs ont été saisis et vendus aux enchères publiques
par les services compétents
alors que 12 conteneurs ont
fait l'objet d'une destruction,
indique un communiqué du
ministère du Commerce. Les
investigations entamées au
niveau régional se sont
déroulées "dans de bonnes
conditions" et en étroite collaboration entre les différents
services relevant des ministères du Commerce et de
l'Industrie et des mines, de la
Direction générale des douanes et de l'Inspection générale des finances, souligne la
même source.
Par ailleurs, cette réunion a été
mise à profit par le ministre
du Commerce, à l'effet de réitérer ses directives et ses
orientations aux membres de
la brigades centrale, "pour
une prise en charge efficiente
et diligente de cette opération
d'envergure nationale, afin
de lutter efficacement contre
l'introduction frauduleuse, sur
le territoire national, de pro-
5
duits non conformes pouvant
constituer un danger pour la
santé et la sécurité des
consommateurs et contre
toute forme de fraudes préjudiciable à l'économie nationale". Le ministre a exprimé,
en outre, sa satisfaction
quant aux premiers résultats
obtenus à ce jour et a invité
les membres de la brigade à
redoubler d'efforts pour rendre compte, dans les meilleurs délais, des conclusions
finales de cette enquête afin
de permettre aux pouvoirs
publics d'engager les mesures coercitives qui s'imposent à l'encontre des contrevenants et ce, conformément
à la législation et à la réglementation en vigueur.
R.B.
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
La SNTF va se déployer
en 2016
Un ticket unique
et l'Internet pour
les voyageurs
Par Farid Larbaoui
La SNTF va introduire des changements à partir de l'année prochaine. Un
ticket unique pour train, métro, tramway
sera créé et la réservation par Internet
sera possible pour les longues distances.
L'annonce toute récente du DG de la
SNTF, Yacine Bendjaballah, à propos
de l'introduction du ticket unique dès
2016 pour les transports urbains par
train, métro et tramway est envisageable. Ce projet est actuellement en cours
d'achèvement par l'autorité organisatrice des transports. Il concerne directement les trains de banlieue, le métro, le
tramway et les bus. " C'est un projet qui
est au niveau de l'autorité organisatrice
du transport ", souligne le DG qui précise que pour le transport ferroviaire
inter-wilayas, il y aura un nouveau type
de billet à partir de 2016. A l'image de
ce qui se fait en Europe, le billet de
transport nouveau se décline comme
un ticket d'accès à bord des avions.
Pou ce qui est de la réservation, la
SNTF va introduire l'Internet en ligne
pour la réservation des voyages de longues distances, sachant que ce projet
devait être opérationnel l'année dernière. Le DG de la SNTF indique que "
ce système nous donnera de l'information sur les gares du réseau et on peut
acheter et réserver par Internet son billet de train ". En ajoutant que ce projet
sera " à titre d'essai dans les grandes
gares
du
pays
(Alger,
Oran
Constantine, Annaba) qui ont la fibre
optique et sera étendue graduellement
aux autres gares ". Des abonnements
seront proposés pour les voyageurs
pour un mois, 6 mois et une année
dans le cadre de l'amélioration des
prestations de service. M.Bendjaballah
insiste sur le fait "qu'on va chercher le
meilleur prix pour la meilleure prestation de service". Sans pour autant indiquer si les tarifs connaîtront une augmentation sachant que les taxes seront
renchéries l'année prochaine. A ce
niveau, il faut dire que les prix actuels
paraissent corrects selon des voyageurs surtout pour les grandes lignes.
Les lignes Alger Oran ou Alger Annaba
connaissent un petit changement dans
le fait qu'ils fonctionnement sans arrêts
sauf un qui est obligatoire. La durée a
certes été réduite mais en termes de
prestations de restauration, les trains à
longue distance n'ont pas vu un nouveau profil. C'est à ce niveau que la
SNTF doit apporter ces correctifs. La
société des transports ferroviaires qui
est entrain de renouveler son parc en
électrifiant son réseau mise sur les
nouveaux autorails de banclieux plus
rapides et plus confortables. Aussi, estil indiqué que 17 autorails seront prévus en 2017 avec l'acquisition de 30
trains de marchandises par le constructeur américain General Motors. Le DG
de la SNTF indique que " ces trains
seront utilisés pour le transport de marchandises sur tout le territoire national.
Le retard de la SNTF est au niveau du
transport de marchandises, on veut le
combler, car il est à la base de notre
déficit commercial". D'autre part, les
anciens trains seront totalement rénovés à l'usine créée spécialement à Sidi
Belabbès. Pour rattraper le retard, la
SNTF mise sur la coopération avec les
suisses et les américains, deux partenaires qui vont apporter leur savoirfaire pour les trains électriques alors
que les firmes allemandes et françaises
seront concernées par les projets de
signalisation et la modernisation du
réseau.
F.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Petit écran
Dernier conseil des ministres de l'année écoulée
e Conseil des ministres
réuni mercredi à Alger,
sous la présidence de
M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a permis
l'examen et l'adoption de plusieurs avant-projets de loi et de
décrets présidentiels, s'inscrivant dans la dynamique de
développement socio-économique, impulsée par l'Etat depuis
1999. Le Conseil a constitué une
occasion pour le chef de l'Etat
de donner les orientations
nécessaires à l'enrichissement
du contenu des avant-projets de
loi, objet d'examen, et à leur
adaptation aux besoins des
citoyens et du pays, et de préciser que l'année 2016 connaîtra
un "agenda très chargé" dans
plusieurs domaines, faisant allusion notamment à la révision de
la loi fondamentale. Le président
de la République a affirmé, à
cette occasion, que le peuple
algérien "saura se mobiliser,
convaincu que l'Algérie dispose
de multiples atouts à valoriser
pour transformer ces défis en
succès nouveaux". Il a instruit le
gouvernement à intensifier la
communication institutionnelle
afin d'expliquer à l'opinion publique "la réalité des mutations
engagées ou à venir". Des
mutations qui, a-t-il tenu à préciser, "ne remettront nullement en
cause la souveraineté nationale
sur l'économie du pays, ni ne
prédestineront les entreprises
stratégiques au désengagement
L
de l'Etat, et que l'opinion nationale soit assurée également
que ces mutations ne remettront
pas en cause l'option de la solidarité et de la justice sociale".
En vue de préserver le pouvoir
d'achat des citoyens, le président de la République a chargé
le gouvernement de lancer l'application du crédit à la consommation pour la production nationale et de reprendre les dispositions requises pour atténuer l'effet de l'augmentation des prix
des carburants sur le transport
et sur les activités agricole et
halieutique.
Les travaux du Conseil des
ministres s'étaient ouverts par
une lecture de la Fatiha, à la
mémoire du défunt Moudjahid et
leader politique, Hocine Aït
Ahmed, l'un des principaux dirigeants de la Révolution du 1er
Novembre, décédé mercredi
dernier à Lausanne (Suisse), à
l'âge de 89 ans. Le Conseil des
ministres a ainsi examiné et
adopté un décret présidentiel
portant
création
d'un
"Observatoire national du service public" qui sera chargé de
l'évaluation du développement
du service public, notamment.
Le président Bouteflika a affirmé
que cet organisme permettra
une "meilleure" adhésion de la
société aux mutations, qui doivent être poursuivies par le service public, appelant à "l'accélération" de sa mise en activité. Le
Conseil a, d'autre part, validé
l'introduction à compter de janvier 2016 de la Carte nationale
d'identité biométrique et électronique, qualifiée de "pierre angulaire" dans la modernisation du
service public et dans la généralisation de l'administration électronique. Le président Bouteflika
s'est félicité de l'avènement de
ce document qui constituera "un
véritable levier pour une accélération de la gouvernance des
affaires publiques" en Algérie,
exhortant à la mobilisation des
moyens requis pour densifier sa
production locale et permettre
sa généralisation dans des
délais les plus courts possibles.
S'agissant du domaine judiciaire, le Conseil des ministres a
adopté un avant-projet de loi
relatif à l'utilisation de l'empreinte génétique dans la procédure judiciaire et l'identification
des personnes. Le même texte
prévoit aussi la mise en place
d'un service des empreintes
génétiques, dont la gestion sera
confié à un magistrat.
A ce sujet, le président de la
République a salué ce "nouveau
pas" dans la réforme de la justice, appelant le juge à être "un
protecteur respecté des droits
des individus" et "le régulateur
incontesté des rapports entre
tous les acteurs concernés,
acteurs dans notre pays, désormais marqué par la pluralité
politique et par la diversité et la
compétitivité économiques". Le
Conseil des ministres a débattu
également un avant-projet de loi
visant le renforcement des
moyens de lutte contre le terrorisme, qui s'inscrit en droite ligne
avec la volonté de la communauté internationale de lutter
contre ce fléau transnational et
de traiter le cas des "combattants étrangers".
Concernant le volet économique, le Conseil des ministres a
autorisé le lancement de l'appel
à concurrence pour l'introduction
de la téléphonie mobile de qua-
trième génération (4G), un créneau impliquant les trois opérateurs activant sur le marché
national. Dans le souci de développer davantage la production
des hydrocarbures, le Conseil a
validé un projet de décret présidentiel portant approbation d'un
avenant, signé par Sonatrach
avec la société italienne "ENIALGERIA", pour une prorogation de l'exploitation du gisement
d'hydrocarbures de Rhoude
Messaoud Est. Un décret présidentiel autorisant la contribution
de l'Algérie à la 10ème reconstitution des ressources du Fonds
international de développement
agricole (FIDA), a été adopté par
le Conseil qui a également
validé la réalisation d'un nouveau port en eau profonde à
l'Est de la ville de Cherchell.
Dans ce contexte, le président
de la République a chargé le
gouvernement de mettre en
oeuvre ce projet dans le cadre
d'un partenariat associant, selon
la règle des 51%/49%, des
entreprises algériennes publiques et privées et un partenaire
étranger de renom, et de veiller
à réduire les délais de livraison.
Un projet de marché en gré à
gré, pour la réalisation du système intégral de l'extension du
Métro d'Alger, a été, par ailleurs,
validé par le Conseil. Ce marché, associant des entreprises
algériennes et françaises, permettra de réaliser une extension
sur 3,6 km, entre Hai El Badr et
Aïn Naâdja.
R. B.
Publicité
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE RELIZANE
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS
DE LA WILAYA DE RELIZANE
Numéro d'identification fiscale 408015000048023
MINISTERE DE LA SANTE DE LA POPULATION ET DE LA
REFORME HOSPITALIERE
ETABLISSEMENT HOSPITALIER SPECIALISE EN PEDIATRIE
NIF : 31019820031
AVIS D'APPEL A LA CONSULTATION N ° 01/2016
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
DES MARCHES
En application de l'article 49 du décret présidentiel N° 10/236 DU
La direction de L'EHS en pédiatrie Canastel lance un avis de consultation ayant pour
Objet : entretien, remise en valeur des espaces verts et hygiène, nettoyage des allées et cours
Les entreprises intéressées par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges auprès de la sous direction des
services économiques infrastructure et équipement
Le dossier de soumission présenté en deux offres (technique et financière) comprendra les pièces suivantes dont la
validité s'étendra jusqu'à la fin du délai de validité de l'offre :
07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, la direction des
travaux publics de la wilaya de Relizane informe l'ensemble des
soumissionnaires ayant répondu a l'avis d'appel d'offres restreint paru le
09/11/2015 sur les quotidiens ?????? ???? et LE TRIBUNE DES
LECTEURS concernant le projet :
A) Offre technique : à insérer dans une enveloppe à part portant uniquement la mention " Offre technique "
suivie du nom du soumissionnaire, doit comprendre ce qui suit :
-Déclaration à souscrire selon modèle ci-joint
-Cahier des charges dument rempli visé et cacheté par le soumissionnaire ne comportant aucune indication de prix
-Référence professionnelles (état détaillé assorti éventuellement des attestations y afférentes)
-Copie des statuts de la société légalisée
-Copie du registre de commerce légalisée
-La copie légalisée de l'extrait de rôle apuré ou avec un échéancier portant la griffe du receveur des impôts
-Copie légalisée des pièces parafiscales recevables à la date de soumission
-Bilans fiscaux des trois dernières années visés par l'administration fiscale
-Extrait du casier judicaire du signataire de la soumission en cours de validité
-Attestation de dépôt légal des comptes sociaux
-Listing des moyens humains
-Déclaration de probité selon modèle ci-joint
-Numéro de l'identification fiscale (NIF)
MISE A NIVEAU DE LA SIGNALISATION ROUTIERE
LOT 12 : Fourniture et pose de 5.5 km de la glissière de sécurité
métallique sur RN 90 du PK 63+300 au PK 118+300 sur divers sections
Qu'à l'issu de l'analyse des offres le marché est attribué provisoirement a
l'entreprise indiqué sur le tableau ci-dessous
La procédure d'évaluation et d'analyse des offres faite conformément aux
critères prévus dans le cahier des charges a donné les résultats suivants :
ENTREPRISE
RETENUE
BADACHE
SALEH
N.I.F
197214290029530
Note
MONTANT DE
Technique LA SOUMISSION
APRES
CORRECTION
77.00
14.888.250.00DA
B) Offre financière : à insérer dans une enveloppe à part portant uniquement la mention " Offre financière "
suivie du nom du soumissionnaire, doit comprendre ce qui suit
1-Soumission dument signée
2- Le cahier des prescriptions spéciales dument signé
3-Bordereau des prix unitaire dument signé
4-Le devis quantitatif et estimatif dument signé
DELAI
OBSERVATIONS
DE FOURNITURE
30 JOURS
OFFRE MOINS
DISANTE
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat Min
Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
23:25 : Puppets !
Le grand show
des marionnettes
20:55 : Le grand blind
test
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck à
la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : 170 ans de la
SPA, les plus belles histoires
22:30 : On n'est pas couché
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
C) les deux enveloppes ci-dessus comportant l'offre technique et l'offre financière seront insérées dans une
enveloppe unique anonyme, ne comportant que les indications suivantes
AVIS DE CONSULTATION
Ayant pour objet : entretien, remise en valeur des espaces verts et hygiène, nettoyage des allées et cours
" A ne pas ouvrir "
N.B : Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprès de la
commission de wilaya des marchés publics dans un délai de dix (10) jours à compter de la
1ere publication du présent avis conformément à l'article 114 du décret présidentiel
N°10/236 DU 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics modifie et complété
Les soumissionnaires qui sont intéressés sont invités de se rapprocher de la direction des
travaux publics au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de
la présente attribution provisoire a prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières
Le Directeur
Tribune des Lecteurs - Ven 1er - Sam 2 janvier 2016
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Cap sur le développement socio-économique
Par Rafik Bakhtini
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Les plis seront déposés directement à l'adresse suivante :
E.H.S EN PEDIATRIE Pr BOUKHROFA AEK
N° 75, route de CANASTEL ORAN
La date limite accordée aux concurrents pour la remise des soumissions accompagnées des pièces énumérées cidessus et fixée à 15 jours à compter de la date de première publication de la consultation avant 12 h00. Toute offre
reçue après l'expiration de ce délai sera écartée
Le Directeur
Tribune des Lecteurs - Ven 1er - Sam 2 janvier 2016
ANEP 019 239/31
4
ANEP 019 222/31
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de Babel
12:25 : La nouvelle
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:20 : X:enius
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
Puppets ! Le grand show
des marionnettes
L'animateur, secondé par la marionnette Miss Izzy, propose de
découvrir seize numéros de marionnettistes amateurs ou
professionnels répartis en quatre groupes de quatre. A l'issue de
chaque prestation, Chantal Ladesou, Jean-Marie Bigard et
Willy Rovelli partagent leurs commentaires, mais attribuent
aussi une note, tout comme le public en plateau. La
performance de chaque session ayant le plus convaincu le jury
est retenue pour la finale, où les cotations des spectateurs sont
dévoilées pour déterminer le grand gagnant de la soirée, qui
remporte un chèque de 15 000 euros.
Sur France 2 - 20h55
170 ans de la SPA,
les plus belles histoires
A l'occasion des 170 ans de la Société protectrice
des animaux, Stéphane Bern met à l'honneur les dix plus
belles histoires d'animaux depuis le Carreau du Temple,
à Paris. En compagnie d'Elodie Gossuin et de Natacha
Harry, présidente de la SPA, il reçoit de nombreuses
personnalités et leurs compagnons à quatre pattes. Parmi
les invités : Marina Kaye, Patrick Fiori, Amanda Lear,
Keen’V, Anggun, Philippe Geluck, Sophie Tapie, Dave,
Jenifer, Florent Pagny, Véronique Jannot, Kamel le
Magicien, Chantal Ladesou, Amaury Vassili, Axelle Laffont,
Jérémy Ferrari, Anne Roumanoff et Delphine Wespiser. Tout
au long de la soirée, des histoires extraordinaires sont
racontées et le travail exceptionnel des salariés et des
bénévoles est mis en lumière. Sans oublier l'humour grâce
aux vidéos insolites du Web.
Sur M6 - 20h55
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :NCIS : Los
Angeles
21:45 :NCIS : Los
Angeles
22:40 :NCIS : Los
Angeles
23:30 :NCIS : Los
Angeles
21
NCIS : Los Angeles
Alors que Talia Del Campo, membre de la DEA, est sur
le point de faire avouer à un agent qu'il fait de la
contrebande avec des membres d'un cartel de la drogue,
l'homme se fait assassiner. Apparemment, il ne serait pas
le seul traître au sein de l'agence gouvernementale et le
NCIS est sollicité pour mener cette enquête délicate.
Talia Del Campo leur est d'une aide précieuse. Mais son
attitude envers Deeks gêne Kensi.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
É ditorial
Tout ça
pour ça…
Par Mohamed Abdoun
I
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Veillée funèbre au siège du FFS
Entre émotion,
tristesse et regrets
Par Rafik Bakhtini
émotion était à son
paroxysme à la
veillée funèbre du
défunt Hocine Aït Ahmed,
organisée jeudi soir au
siège du FFS, en présence
de centaines de citoyens,
venus
des
différentes
régions du pays, pour se
recueillir à la mémoire de
cette personnalité historique. Déposé dans la cour
centrale du siège, sous un
petit chapiteau, la dépouille
de feu " Da l'Hocine ",
décédé mercredi 23 décembre à Lausanne (Suisse),
était entourée par les nombreux proches, amis, sympathisants et citoyens venus
rendre un ultime hommage
à l'un des pères de la révolution et fervents défenseurs
de la démocratie en Algérie
et dans le monde. Des hommes, des femmes, jeunes et
moins jeunes, pleuraient à
chaude larme la mort de Aït
Ahmed, l'un des pionniers
de la diplomatie algérienne
et
fondateurs
de
l'Organisation secrète (OS),
le noyau dur à l'origine du
déclenchement de la lutte
armée contre le colonialisme français. L'expression
des visages, ternes et graves, des personnes présentes, renseigne sur la profonde tristesse qu'elles
éprouvent, à l'instar de l'ensemble des Algériens, suite
à la disparition de l'une des
icones de l'histoire de
l'Algérie voire du monde. "
Aït Ahmed a été un exemple
L'
pour
des
générations
d'Algériens et son engagement et intégrité nous inspireront toujours ", a confié
Hamid, un jeune universitaire venu de Bouira pour
accompagner Aït Ahmed à
sa dernière demeure. La
veillée de feu Aït Ahmed, a
vu également une forte présence de personnalités
algériennes et étrangères,
de chefs de partis politiques,
de représentants d'organisations nationales et de
hauts responsables de
l'Etat. Dans une déclaration
à la presse, M. Si El Hachmi
Assad, président du Haut
commissariat à l'amazighité,
a indiqué, non sans émotion, que le défunt était " une
grande figure du militantisme qui avait contribué au
recouvrement de l'indépendance du pays et combattu
pour l'instauration de la
démocratie dans le pays".
De son côté, le ministre
d'Etat, ministre des Affaires
étrangères et
de la
Coopération internationale,
Ramtane Lamamra a dit
être venu rendre hommage
à " l'un des pères fondateurs
de la révolution algérienne "
et à " un pionnier de la
diplomatie de l'Algérie combattante ". La dépouille du
Moudjahid, Aït Ahmed a été
déposée jeudi vers 17h00
au siège du FFS pour permettre aux Algériens de lui
rendre un ultime hommage.
L'avion transportant la
dépouille du défunt avait
atterri vers 16h00 à l'aéroport international d'Alger,
Houari-Boumediene,
en
provenance de la Suisse.
Situé sur les hauteurs
d'Alger, le siège du FFS a
été pris d'assaut, tôt le
matin, par des Algériens
d'horizons divers ayant
effectué le déplacement
pour saluer la mémoire du
défunt. Feu Aït Ahmed a été
enterré hier dans son village
natal Ath Ahmed, dans la
daïra de Aïn El Hammam,
wilaya de Tizi-Ouzou. La
levée du corps s'est faite à
7h00 matin selon des responsables du FFS.
W.B.
Le digne cousin du Zaïm
nveloppé dans son
ample burnous,
la
mine triste et emplie de
deuil, mais toutefois le
regard vif et dégageant la
fierté, Boussad Ait Ahmed,
est débordé en recevant les
condoléances des différents personnes venus se
recueillir à la mémoire du
leader politique, révolutionnaire et illustre cousin de
feu Hocine Ait Ahmed.
Boussad Ait Ahmed ne peut
pas retenir son émotion en
recevant les condoléances
des personnes venues
nombreuses pour rendre
un ultime hommage à
Hocine Ait Ahmed, tant il a
du mal à admettre la mort
de l'ancien chef de l'OS.
Ses yeux sont embués de
larmes, à chaque fois
qu'une personne de sa
famille l'étreint, lui rappelant l'affection et la tendresse que transmettait Da
l'Hocine à toutes les personnes du village, sans
aucun protocole et avec
simplicité. "Hocine Ait
Ahmed vous appartient à
E
tous, pas uniquement à sa
famille. Sa perte nous est
commune tous, tant il était
fédérateur et son combat
était fondé sur l'unité de
l'Algérie", témoigne le cousin d'Ait Ahmed. Boussad
Ait Ahmed, 50 ans, agronome de formation et père
de deux filles est fier d'avoir
été nourri par les principes
et les valeurs de Hocine Ait
Ahmed, qui leur enseignait
l'humilité, la sincérité et
l'honnêteté.
"Son cheval de bataille
c'était une l'Algérie indivisible, unie et démocratique,
c'était son leitmotiv. Le
résultat,
on
le
voit
aujourd'hui avec les nombreuses
personnes qui
viennent lui rendre visite,
reflétant son image d'universaliste", a-t-il relevé.
"Les gens viennent de partout, de toutes les régions
du pays, même du Sud,
conformément à ce qu'il
symbolisait, car il ne faisait
pas la différence entre les
Algériens", a
assuré
Boussad à l'APS. Sollicité
2
de toute part, lui qui veille à
assurer le bon déroulement
de l'enterrement de l'ancien
chef de l'Organisation spéciale, Boussad relève que
les hommages à Ait Ahmed
viennent de toutes les sensibilités politiques, de toutes les couches sociales,
dénotant de l'estime grandiose qu'ont les gens à son
égard.
Les traits tirés, en raison
sans doute de la fatigue
accumulée depuis l'annonce de la mort du leader
du FFS, Boussad a du mal
à dissimuler sa fierté en
évoquant
Hocine
Ait
Ahmed, qui a voué sa vie
pour une Algérie meilleure,
fondé sur l'Etat de droit, la
liberté d'expression et la
démocratie. "Hocine Ait
Ahmed n'a jamais été
contre l'Algérie qu'il portait
à chaque instant dans son
coeur,", a-t-il affirmé. Pour
Boussad, le leader du FFS
était toujours préoccupé
par le bien-être de la population, tributaire de l'instauration de la démocratie et
de l'équité, affirmant que
de son vivant Ait Ahmed
refusait tous les privilèges.
Humble, accessible et
généreux, Boussad se souvient d'un Hocine Ait
Ahmed heureux de retrouver son village natal, Ath
Ahmed, en haute Kabylie
pour
se remémorer le
temps de sa jeunesse et
respirer les odeurs ambiantes de sa famille. "Il arrive
comme tous les villageois,
c'était un homme simple et
accessible qui adorait les
enfants et surtout les randonnées à pieds pour se
remémorer les moments de
sa jeunesse", a-t-il témoigné. Il a ajouté que le testament de Hocine Ait Ahmed
consistait en l'éducation, le
respect et la générosité,
soulignant qu'il a laissé un
"patrimoine
inépuisable
consistant en une toute
génération d'hommes politiques
notamment.
On
retrouve la sève de Si
l'Hocine chez tout le
monde".
R.N.
Vendredi 1er - Samedi 2 janvier 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
Ph. Hafida
l est à se demander si le retour du
crédit à la consommation est une
bonne chose en soi. Cette interrogation, au reste, n'est pas liée aux risques de surendettement des ménages,
phénomène courant dans beaucoup de
pays évoluant à l'ombre de l'économie
de marché. Après tout, les hausses de
tous les prix des biens et services
induite par l'actuelle loi de finances
pourrait, peu ou proue, être amortie par
cette formule, toujours à double tranchant. Pouvant en effet se retourner
contre le bénéficiaire en cas d'utilisation
à mauvais escient. L'interrogation porte
surtout sur les véritables raisons qui ont
pu motiver une pareille décision gouvernementale. Le plus grand bénéficiaire de la formule, en effet, n'est autre
que le constructeur automobile Renault.
Après tout, les autres produits concernés, comme les smartphones, les microordinateurs, l'électroménager et même
l'ameublement, sont d'un accès relativement aisé pour toutes les bourses
moyennes, éligibles au crédit à la
consommation. Ce qui l'est beaucoup
moins, en revanche, c'est l'accès à une
voiture individuelle. Surtout depuis que
les prix de ce produit de luxe ont extrêmement flambée du fait de la dévaluation (pardon, dépréciation) du dinar par
rapport à l'euro et
au dollar. Les
" La formule,
prix des voitures
donc, parait
ont pratiquement
taillée sur
doublé en l'esmesure pour
pace d'une année
l'usine de
ou deux à peine.
montage de la
La
formule,
Symbol, ce
donc, parait tailvéhicule
bas de
lée sur mesure
gamme,
dont
la
pour l'usine de
montage de la circulation n'est
Symbol, ce véhipas même
cule
bas
de
autorisée dans
gamme, dont la
l'espace
circulation n'est
européen ".
pas même autorisée dans l'espace
européen. En effet, en dépit des commandes faites par les administrations et
les entreprises publiques, cette usine
n'arrive pas à écouler l'ensemble de sa
maigre production, au reste appelée à
augmenter dans les prochaines années.
Il ne fait donc pas de doute que cet
objectif sera très largement atteint, et
dépassée, grâce au crédit à la consommation. Or, la Symbol, assemblée, juste
assemblée, en Algérie, est-elle vraiment
un produit algérien, ou à tout le moins
produit localement ? Le doute est plus
que permis puisque le taux d'intégration
est quasiment nul. Cette usine se
contente, en effet, d'assembler des pièces qui lui viennent par containers
entiers à partir de la Turquie, de la
Roumanie, et peut-être même du Maroc
où il existe un vrai complexe Renault de
production, bien lire de production, de
plusieurs types de véhicules de cette
marque dont beaucoup sont carrément
destinés à être commercialisés dans le
vieux continent.
M. A.
Quotidien national d’information
- Cette nouvelle année démarre
vraiment mal.
- Je trouve, au contraire, que ton
pessimisme ne se justifie nullement.
- Pourquoi ça ?
- C'est pas parce que tout va coûter plus cher, que le risque d'implosion sociale est ommiprésent,
que celui de " syrisation " de
l'Algérie aussi, et que la crise
politique s'exacerbe qu'il faut se
monter pessimiste.
- Si tu le dis…
- Vois le bon côté des choses.
- Par exemple ?
- La révision de la constitution, le
retrour du crédit à la consommation…
- Je ne vois pas le rapport encore
les deux.
- Ben, moi non plus.
- Je vois que cette année démarre
mal pour nous deux, et pas seulement pour moi.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
" J'appelle à
l'approfondissement
et l'élargissement
du débat autour de
la révision de la
Constitution en y
associant toutes les
franges de la
société ", Moussa Touati, président
du FNA.
L'importation de
voitures s'effondre
Voilà bien ce qui s'appelle
parler pour ne rien dire.
L'extension du métro
d'Alger se précise
e Conseil des ministres, réuni mercredi
sous la présidence du Président de la
République, Abdelaziz Bouteflika, a autorisé la
conclusion d'un marché en gré à gré pour la
réalisation du système intégral de l'extension
du métro d'Alger, a indiqué un communiqué du
Conseil des ministres. Ce marché associe des
entreprises algériennes et françaises retenues à
la suite d'une consultation restreinte. Il porte
sur la réalisation du système intégral pour l'extension du métro d'Alger, sur une distance de
3,6 kms, entre Hai El Badr et Aïn Naadja,
pour un coût de 12,263 milliards de DA. A rappeler que l'extension Hai El Badr-Aïn Naadja
desservira les communes de Bachdjarrah et de
Gué de Constantine et aura une connexion avec
la gare ferroviaire d'Aïn Naadja. Elle fait partie d'un programme portant sur deux autres
extensions de la première ligne du métro
d'Alger, à savoir Hai El Badr-El Harrach (4
km) déjà en cours d'exploitation, et Grande
Poste-Basse Casbah (1,7 km) dont la livraison
est prévue pour 2017. La première ligne du
métro d'Alger avait été ouverte à l'exploitation
commerciale le 1er novembre 2011. La réalisation de ce projet avait été décidée dans les
débuts des années 80 mais sa mise en oeuvre
avait été suspendue, voire totalement mise à
l'arrêt faute de ressources financières, avant
d'être relancée à la faveur des programmes
d'investissements publics engagés par les pouvoirs publics dans le cadre du Plan de Soutien
à la Relance Economique 2000-2005 et du Plan
Complémentaire de Soutien à la Croissance
2005-2009. Ce projet aurait coûté 90 milliards
de dinars sans inclure les travaux d'extension.
L
importation de véhicules a enregistré
une baisse de 55 % au port commercial
de Mostaganem par rapport à la même
période de l'année écoulée, a-t-on appris
auprès de l'entreprise portuaire (EPM). Selon
la même source, cette régression est justifiée
par une "appréhension" des opérateurs quant
au nouveau cahier de charges exigé pour l'importation de véhicules, le faible engouement
des citoyens pour l'achat de véhicules et leur
orientation vers le foncier et les projets d'habitat. Le port de Mostaganem a enregistré
l'importation de 50.769 véhicules légers,
lourds et engins de travaux publics en 2015
contre 112.190 en 2014. Le transport de ces
véhicules dont 40.000 légers a été effectué par
144 navires contre 209 en 2014, selon la même
source.
L'
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
En baisse
En hausse
Salmane ben Abdelaziz Al Saoud,
roi d'Arabie Saoudite
Bakhti Belaïb, ministre
du Commerce
n voulant trop faire le malin,
l'Arabie saoudite se retrouve
dans la position de l'arroseur
arrosé. Elle, qui a tout fait pour
faire chuter les cours du pétrole,
aux fins de nuire à l'Algérie, s'appête elle aussi à vivre une crise très
grave. Une crise tellement grave
qu'elle risque de mettre un terme
au règne dictatorial des Al-Saoud.
E
Le ministre du
Commerce est en train
de révolutionner son secteur.
Ses actions et initiatives, qui
dérangent grandement la
mafia des containers et de la
spéculation, méritent vraiment
d'être soutenues et saluées.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 041 33 66 13
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
SONELGAZ
La Fédération nationale des
travailleurs des
industries
électriques et gazières (FNTIEG)
a annoncé ce jeudi sa décision de
"retirer" le préavis de grève, après
la réunion tenue le même jour
pour la mise en oeuvre de
l'Accord collectif. "Tenant compte
de la réunion exécutive fédérale
tenue mercredi et suite
à
l'intervention du secrétaire général de l'Union générale des
travailleurs algériens auprès du Premier ministre, la direction
générale de Sonelgaz et le secrétariat général de la FNTIEG se
sont réunies jeudi au siège social de Sonelgaz à Alger, à l'effet de
la mise en oeuvre de l'Accord collectif N° 01/2015".
LA GRÈVE
N'AURA
PAS LIEU
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
8
ANNÉE - N° 2080 - VEND 1ER - SAM 2 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
UNE ANNÉE FORTE EN ACTES BARBARES
Le terrorisme s'est considérablement
répandu en 2015 se nourrissant
notamment du chaos qui règne dans
certaines zones de conflit, face à
une communauté internationale,
parfois dépassée, mais consciente
de l'urgence d'éradiquer ce
phénomène transfrontalier.
incidents ont reflété la menace croissante
du terrorisme. L'Afrique, particulièrement
la zone sahélienne, demeure néanmoins
la plus touchée par ce phénomène transfrontalier, étant un terreau pour les groupes extrémistes, qui s'alimentent des
situations en Libye, au Mali ou encore au
Nigeria, et démontrent la cruauté à vouloir imposer la terreur pour asseoir leur
dictat au prix de dégâts humanitaires.
Une lutte multidimensionnelle contre un
fléau transfrontalier. La menace terroriste
avec ses proportions dangereuses appellent à une riposte rapide avec une mobilisation internationale accrue. Pour une
lutte contre le terrorisme, il est recommandé "un engagement plus large et une
compréhension commune de ses principaux leviers: les sources de financement
du terrorisme, les causes et voies de radicalisation, les filières de recrutement et
d'enrôlement dans les groupes terroristes", insistent les spécialistes. A cela, doit
s'ajouter "la sécurisation des frontières, la
collecte, le partage en temps utile de renseignements, le renforcement des capacités institutionnelles des Etats ainsi que
le besoin de densification de la coopération sécuritaire". Les pays, notamment
occidentaux, conscients de devenir des
cibles potentielles semblent s'atteler à
endiguer le phénomène d'enrôlement de
Fêtes de fin d'année
Ce que préfèrent les Algériens
Par Amel.Senoussi
nouvelle année " magasin de gâteau " A
confirmé qu'il prépare un grand nombre de
gâteaux "à Abusc" un jour ou deux avant
la célébration du nouvel an, ajoutant que
le prix varie entre 800 et 2.000 dinars
De son coté, Imene, 25 an, étudiante,
nous a confié qu'elle préfère célébrer ce
nouvel an en préparant différentes recettes de gâteaux traditionnelles et faire profiter toutes sa famille et ses amis.
Dans ce contexte, amine un jeune
Algérien, il ne favorise pas la célébration
de la nouvelle année, en se fiant aux les
coutumes et traditions Occidentales, se
demandant pourquoi nous célébrons et
les félicitons pour leur festival alors qu'ils
ne le font pas, at.-il dit, ajoutant qu'il préférerait célébré un moharram digne de nos
fetes religieuses musulmanes
Les résolutions et souhaits diffèrent.
Nombreux sont qui espèrent que cette
nouvelle année leurs procurent joie, bonheur et prospérité et qu'elle soit meilleur
que celle écoulée Qu'apportera 2016 aux
algeriens.
A.S.
nouvelles recrues par les groupes terroristes, empêcher les extrémistes violents
et leurs partisans de se radicaliser, de
recruter ou d'inspirer par leurs actions
des individus ou des groupes dans le but
de commettre des actes de violences,
d'assécher les sources de financement
du terrorisme et empêcher le retour d'éléments armés dans leurs pays d'origine.
L'ONU estime à plus de 35.000, le nombre de combattants étrangers à avoir
rejoint des organisations radicales, en
provenance de 100 pays, surtout
d'Europe et d'Asie, avec pour principale
motivation l'"idéologie extrémiste, mais
aussi la rémunération ainsi que la lassitude liée à la vie quotidienne dans leurs
pays". Ce chiffre était de 12.000 en 2014.
Le plus inquiétant est que 20 à 30% d'entre eux retournent dans leur pays d'origine, ce qui constitue un grand défi pour
les services de sécurité au moment où
Daech/EI lance de plus en plus d'attaques à l'étranger. En outre, la lutte antiterroriste doit aller de pair avec la recherche de solutions politiques durables aux
conflits, notamment en Syrie, en Irak ainsi
qu'en Libye et dans certains pays du
Sahel. Sur ce dernier point, les experts
estiment que la lutte contre le terrorisme
n'est pas toujours bien menée, dans la
mesure où elle sert beaucoup les intérêts
des puissances, et des pays occidentaux
qui ont besoin de maintenir une présence
dans certains pays ou justifier une aide
internationale, notamment en coopération militaire.
R.N.
CRÉDIT À LA CONSOMMATION
L'OMBRE DE CHAKIB KHALIL
Le RND
l'emporte
Le vote rentrant dans le cadre du
renouvellement partiel des membres
du conseil de la nation (Sénat) s'est
déroulé dans de bonnes conditions,
sous la supervision des magistrats
de la cour de justice d'AinTemouchent ,comme le prévoit la loi
éléctorale.L'opération de dépouillement s'est déroulée dans un climat
de transparence en présence de l'ensemble des 04 candidats à ce vote
sénatorial qui a donné des résultats
ci-après : 1er- Moulkhaloua
Abdelkader membre de l'Assemblée
Populaire de Wilaya (APW) d'obédience du parti politique RND ayant
récolté 200 voix . 2eme - Khenafou
Ahmed ,membre de l'APW d'obédience du Parti Politique FLN avec
169 voix . 3ème Djemai
Mechhouda membre de l' APW
représentant le Parti Politique MSP
avec 09 voix et la 4ème Amamra
Fatima, membre également de l'APW
- candidate indépendante -indépendant avec 02 voix .Rappelons que
l'opération a débuté, le 29 décembre
2015 à partir de 08 heures aux sièges du seul centre et seul bureau de
vote ayant été implanté à la salle
des délibérations de l'APW d'AinTemouchent pour se clôturer durant
la même journée à 17 heures. Ont
été inscrits à ce scrutin sénatorial
447 électeurs et électrices , 441
votants , 06 absents , et 60 bulletins
nuls .Le taux de participation est de
98,65%. Cette opération électorale
s'est effectuée en conformité des dispositions de la loi organique N°12-01
du 12 janvier 2O12 relative au
régime électoral notamment les articles de 104 à 131. Le PV des premiers résultats seront déposées,
conformément à la loi précitée, au
Conseil Constitutionnel, et les résultats définitifs officiels seront proclamés après 72 heures. Rappelons
qu'il n' y a été enregistré aucune
contestation de la part des candidats
à ce vote du renouvellement partiel
des membres du conseil de la nation
(Haute Chambre du Parlement).
B.A.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2080 - VENDREDI 1ER - SAMEDI 2 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
TOUT CE QUE VOUS
GUERRE AUX BARONS DE L'IMPORT-IMPORT DEVEZ SAVOIR
www.tribunelecteurs.com
PRÈS DE 500 CONTAINERS BLOQUÉS ET 12 AUTRES DÉTRUITS
Page 5
Page 5
AIT AHMED INHUMÉ DANS SON VILLAGE NATAL D'ATH AHMED
LE PEUPLE INCONSOLABLE
Au moins un million de personne ont accompagné le défunt jusqu'à sa dernière demeure, en sus de centaines de milliers d'autres
sorties saluer le cortège funèbre tout le long de son cheminement depuis Alger jusqu'à Tizi-Ouzou. Lire en pages 2 et 3
Mieux vaut en rire
PH. Hafida
Après une année assez mouvementée,
les Algériens accueillent le nouvel an. Les
préparatifs se font pour la soirée du réveillon. Etablissements hôteliers et restaurants "huppés" ont prévu une soirée "spécial réveillon", sous haute surveillance.
Dispositifs de sécurité renforcés, stars du
raï et autres genres musicaux algériens et
orientaux, tout un arsenal pour attirer le
plus grand nombre de clients en cette soirée. La majorité des familles algériennes
restent fidèles aux traditions : dîner en
famille et divertissements jusqu'à l'aube.
"Avec le Ramadan et les fêtes religieuses,
c'est un jour où toute la famille se réunit
autour d'un bon dîner", nous précise cette
mère de famille. Les familles investissent
pour la préparation d'un bon dîner, accompagné d'une ambiance chaleureuse et festive. En général, le menu est souvent composé "de viandes, ou de poissons et crustacés ", réplique notre interlocutrice On a
interrogé certains propriétaires de magasins déco embelli suggère la venue de la
Sénatoriales
à Ain-Temouchent
Par B.Abdelhak
L
PROCÈS SONATRACH 1
Page 6
Quotidien national d’information
ÈME
2015 ET LE TERRORISME
e bilan, difficile à établir en raison
de l'ampleur de la tragédie, des
victimes des attaques terroristes
est alarmant, du fait de l'apparition de
nouvelles organisations terroristes, à leur
tête le groupe autoproclamé Etat islamique -Daech/EI. Cette sinistre organisation s'est illustrée par des attaques et
exécutions suscitant l'émoi et l'indignation dans le monde. Elle est considérée
comme "la menace la plus dangereuse
depuis la deuxième guerre mondiale", à
fortiori depuis que le groupe nigérian
extrémiste, Boko Haram, lui a prêté allégeance. A eux deux, ils sont responsables de la moitié des pertes en vie
humaines et matérielles enregistrés en
2015, selon des estimations internationales. Ces groupes bien armés et équipés
en moyens technologiques, à l'instar du
réseau terroriste Al-Qaïda, la rébellion
talibane en Afghanistan, ou les somaliens
shebab, gagnent régulièrement de nouveaux espaces et occupent même des
territoires entiers, mettant, en cela, à profit la fragilité de certains Etats affaiblis
par les conflits, notamment l'Irak et la
Syrie. Menace terroriste grandissante,
plusieurs attaques dans le monde. En
2015, dix pays ont souffert de la majorité
des attaques terroristes, comptabilisant
chacun, selon les statistiques, plus de
500 morts, à savoir l'Irak, le Nigeria,
l'Afghanistan, le Pakistan, la Syrie, la
Somalie, le Yémen, la République centrafricaine, le Sud du Soudan et le
Cameroun. Mais, les attaques terroristes
telles que celle ayant visé le journal satirique Charlie Hebdo en France, l'explosion de l'avion russe en Egypte, revendiquée par Daech, les attentats suicides à
la bombe au Liban, en Turquie et d'autres
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:24 12:49 15:20
17:38 19:08
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
3 016 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content