close

Enter

Log in using OpenID

1. La Ville

embedDownload
VILLE D’ANDENNE
– Budget communal 2014 -
Rapport du Collège au Conseil
(Article L 1122-23 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation)
Rapport compilé et mis en page par M. Sébastien RONVEAUX, Informaticien
et supervisé par M. Ronald GOSSIAUX, Directeur.
Article L 1122-23 du Code de la démocratie locale
et de la décentralisation
« Au plus tard sept jours francs avant la séance au cours
de laquelle le conseil communal est appelé à délibérer du budget,
d’une modification budgétaire ou des comptes, le collège remet à
chaque conseiller communal un exemplaire du projet de budget, du
projet de modification budgétaire ou des comptes.
Le projet est communiqué tel qu’il sera soumis aux
délibérations du conseil, dans la forme prescrite et accompagné des
annexes requises pour son arrêté définitif, à l’exception, pour ce qui
concerne les comptes, des pièces justificatives. Le projet de budget et
les comptes sont accompagnés d’un rapport.
Le rapport comporte une synthèse du projet de budget ou
des comptes. En outre, le rapport qui a trait au budget définit la
politique générale et financière de la commune et synthétise la
situation de l’administration et des affaires de la commune ainsi que
tous éléments utiles d’information, et celui qui a trait aux comptes
synthétise la gestion des finances communales durant l’exercice
auquel ces comptes se rapportent.
La séance du conseil communal est publique.
Avant que le conseil délibère, le collège communal
commente le contenu du rapport. »
Pour la rédaction du présent rapport, c’est la situation des affaires de la commune au
31 octobre 2013 qui, sauf indication contraire, a été prise en considération.
Ce rapport a été arrêté le 29 novembre 2013 par le Collège communal.
3
4
Table des matières
1. La Ville............................................................................................................................9
2. Affaires juridiques et patrimoniales..............................................................................19
1.Contentieux................................................................................................................19
2.Revitalisation du centre-ville.....................................................................................22
3.Patrimoine.................................................................................................................24
4.Marchés publics.........................................................................................................28
5.Assurances.................................................................................................................30
3. Affaires sociales............................................................................................................32
1.CPAS - Activités.........................................................................................................32
2.ACTE et FIPI...............................................................................................................39
3.Maison de la Convivialité ...........................................................................................44
4.L'Envol (alphabétisation) ASBL..................................................................................49
5.Zone T........................................................................................................................56
6.Régie de quartier d'Andenne ASBL.............................................................................71
4. Aménagement du territoire...........................................................................................75
5. Carrières.......................................................................................................................90
6. Economie et Emploi.......................................................................................................93
5
1.Service de l'Emploi et de l'Insertion socioprofessionnelle..........................................93
2.PromAndenne ASBL...................................................................................................99
3.Agence Locale pour l'Emploi ASBL............................................................................102
7. Culte...........................................................................................................................107
8. Culture........................................................................................................................112
1.Bibliothèque.............................................................................................................112
2.Centre culturel ASBL................................................................................................118
3.Musée de la céramique ASBL....................................................................................137
4.Archéologie andennaise ASBL..................................................................................149
9. Energie........................................................................................................................156
10. Enfance.....................................................................................................................158
1.Accueil Extrascolaire................................................................................................158
2.Petite Enfance..........................................................................................................163
3.Activités culturelles et sociales ASBL (ACSA)...........................................................166
4.Jeunesse..................................................................................................................172
5.Plaines d'été............................................................................................................174
11. Enseignement...........................................................................................................176
1.Fondamental............................................................................................................176
2.Promotion sociale....................................................................................................193
6
12. Environnement..........................................................................................................197
1.Service communal de l'Environnement.....................................................................197
2.Mieux Vivre ASBL.....................................................................................................210
13. Festivités..................................................................................................................217
14. Informatique.............................................................................................................222
1.Service informatique................................................................................................222
2.EPN Peu d'Eau..........................................................................................................233
3.EPN Seilles...............................................................................................................235
15. Logement..................................................................................................................238
1.Le Plan communal du logement 2013-2014.............................................................238
2.Service du logement................................................................................................241
3.Qualité Habitat ........................................................................................................243
16. Personnel..................................................................................................................251
17. Population et Etat civil..............................................................................................260
18. Relations internationales..........................................................................................266
1.Jumelages................................................................................................................266
2.Relations Nord-Sud..................................................................................................268
19. Relations publiques, Communication et NTIC............................................................270
20. Salles communales et locaux....................................................................................274
7
21. Secrétariat général...................................................................................................276
22. Sécurité.....................................................................................................................283
1.Service régional d'incendie et Service 100 ..............................................................283
2.Zone de secours N.A.G.E..........................................................................................286
3.Sécurité au travail....................................................................................................287
4.Plan d'urgence.........................................................................................................290
5.Police - Dotation communale...................................................................................291
23. Sports.......................................................................................................................292
1.Régie sportive communale d'Andenne.....................................................................292
2.Evolution de la dotation communale à la Régie des sports.......................................303
24. Tourisme...................................................................................................................304
25. Travaux.....................................................................................................................310
26. Troisième Age...........................................................................................................321
1.Service des Aînés.....................................................................................................321
2.Conseil Consultatif des Aînés Andennais..................................................................323
27. Abréviations..............................................................................................................324
8
1. La Ville
LE TERRITOIRE COMMUNAL
Les dispositions légales
Le territoire actuel de la Ville d'Andenne (Code INS : 92003) a été fixé :
a) par l'article 475 de l'arrêté royal du 17 septembre 1975 « portant fusion des communes et
modification de leurs limites » (M.B. du 25/9/1975 et 28/10/1975), ratifié par la loi du 30 décembre
1975 (M.B. 23/1/1976) ;
b) par l'article 25 de l'arrêté royal du 14 juin 1982 « portant modification de limites de communes »
(M.B. 23/6/1982), ratifié par la loi du 14 juillet 1982 (M.B. 17/7/1982).
L'arrêté royal du 17 septembre 1975
Aux termes de l'arrêté royal du 17 septembre 1975 :
•
•
•
Les communes d'Andenne, de Bonneville, de Coutisse, de Landenne, de Maizeret, de
Namèche, de Sclayn, de Seilles, de Thon et de Vezin ont été fusionnées en une nouvelle
commune « qui portera le nom d'Andenne et est autorisée à porter le titre de Ville » ;
La partie de la nouvelle commune d'Andenne (Landenne) située au nord de l'axe de
l'autoroute a été rattachée à Warêt l'Evêque ;
Une partie de Héron située au sud de l'axe de l'autoroute a été rattachée à la nouvelle
commune d'Andenne.
L'arrêté royal du 14 juin 1982
Aux termes de l'arrêté royal du 14 juin 1982, une partie de la commune de Huy (Ben-Ahin), au
lieudit « Bousalle », a été rattachée à la Ville d'Andenne.
Modifications antérieures
La loi du 25 janvier 1841
Aux termes de cette loi (Bulletin officiel, 1841, Tome XXIII, n° 28, pg 34), la limite séparative des
communes de Thon-Samson et de Maizeret a été rectifiée en ces termes : « La limite séparative des
communes de Thon-Samson et de Maizeret : cette limite est déterminée par la ligne lavée en jaune
qui, partant du deuxième batardeau établi en dessous de la maison de Monsieur ZOUDE, suit le pied
du rocher jusqu'à la rencontre du chemin nommé « Voie Moineresse ». »
La loi du 24 mai 1886
Coutisse est détaché d'Andenne et érigé en commune indépendante (M.B. 1/6/1886).
La loi du 10 août 1903
Bonneville est détaché de Sclayn et érigé en commune indépendante. (M.B. 19/8/1903).
La loi du 9 juin 1937
Cette loi (M.B. 14-15/6/1937) modifie les limites des communes de Couthuin, Landenne et Seilles.
En particulier, les quartiers de Bourrie et de Wanhériffe sont distraits de la commune de Couthuin et
rattachés à celle de Seilles.
Nota bene
Les sections de Namèche et de Vezin ont été rattachées à la province de Namur, venant de celle de
Liège, par une loi du 20 décembre 1823 (Journal officiel du Royaume des Pays-Bas - Tome XVIII, n°
55) au motif qu'un "grand nombre d'habitants se rapprocheront (ainsi) du siège des autorités avec
lesquelles ils sont dans le cas de devoir traiter".
Les sections de Landenne et de Seilles sont passées de la province de Liège à celle de Namur lors de
la fusion des communes.
9
LA SUPERFICIE
La Ville d'Andenne s'étend sur 8.617 hectares 29 ares 36 centiares. La superficie non cadastrée
(domaine public naturel) est de 600 ha environ.
La superficie de la province de Namur est de 3.666 km². La Ville d'Andenne s'étendant sur 86 km²,
son territoire représente donc en surface 2,36% de celui de la province.
LE TERRITOIRE COMMUNAL
Situation actuelle
Suivant le Registre national, le nombre d'habitants
31 octobre 2013 : 12.660 hommes et 13.236 femmes.
était
de
25.896
habitants
au
Population de droit
Le Moniteur belge du 10 avril 2013 a publié le chiffre de la population à la date du
1er janvier 2012 : 25.702 habitants :12.570 hommes et 13.132 femmes.
La Ville d'Andenne comptait 23.854 habitants au 1er janvier 2002.
Densité de la population
Au 1er janvier 2013 : 300 habitants/km²
Au 1er janvier 2002 : 276 habitants/km²
LES ARMOIRIES
L'arrêté royal du 21 octobre 1820
Les armoiries suivantes ont été concédées à la Ville d'Andenne par diplôme du 8 novembre 1820 du
Conseil suprême de la noblesse :
« Un écu d'argent, au lion de gueules, couronné d'or ; l'écu surmonté d'une couronne
d'or ».
Ce diplôme faisait suite à un arrêté royal du 21 octobre 1820 qui fait droit à la requête de la Ville
d'Andenne « tendante à obtenir des armoiries nouvelles ».
L'arrêté royal du 28 août 1847
Faisant suite à des délibérations des 20 février 1845 et 27 janvier 1847 du Conseil communal, un
arrêté royal du 28 août 1847 a accordé à la Ville d'Andenne des « lettres confirmatives avec
autorisation de continuer à avoir et à porter les armoiries dont elle a usé jusqu'à ce jour, telles
qu'elles sont figurées et coloriées au milieu d'icelles, et qui sont : « D'or, au lion de sable,
couronné et lampassé de gueules ; l'écu timbré d'une couronne d'or ».
Les communes d'avant-fusion
Seule l'ancienne commune de Maizeret disposait d'armoiries officielles, étant celles de Jacques de
Baré de Moisnil, reconnues à la Commune par arrêté royal du 5 décembre 1954.
Ce dernier seigneur local, qui conservera la seigneurie hautaine de Maizeret et de Moisnil jusqu'à la
fin de l'ancien régime, portait de « gueules au chevron d'or, accompagné en pointe d'une
molette à six rais de même, sur le tout un écusson d'argent au léopard de gueules
couronné à l'antique d'or ».
LES JUMELAGES
Aves Chauny/France
Engagement pris à Chauny le 24 juin 1956 et confirmé à Andenne le 23 juin 1957.
Population : 12.592 habitants (1)
Superficie : 13,28 km²
10
Département de l'Aisne (02) - Région : Picardie Arrondissement : Laon
Région de la Picardie
[(1) Source : Institut national de la statistique et des études économiques Population légale 2008 Limites territoriales au 1.1.2010]
Avec Bergheim (ERFT)/Allemagne
Engagement pris à Bergheim le 12 mai 1990 et confirmé à Andenne le 2 septembre 1990.
Population : 62.143 habitants (1)
Superficie : 96, 34 km²
Land : Nordrhein - Westfalen (Rheinland-Pfalz) (Rhénanie-Westphalie)
Kreis : Rhein - Erft.
[(1) Au 31.12.2009. Source : Information und Technik Nordrhein - Westfalen]
Avec Mottafollone/Italie
Engagement pris à Mottafollone le 16 août 2005 et confirmé à Andenne le 25 septembre 2005.
Population : 1317 (1)
Superficie : 30, 84 km²
Province : Cosenza
Région : Calabre
[(1) Au 31.12.2010 Source : Instituto nazionale di statistica]
Mayors For Peace
Le Conseil communal, en séance du 3 septembre 2004, a décidé l'adhésion de la Ville d'Andenne au
réseau international de municipalités créé à l'initiative des Maires d'Hiroshima et de Nagasaki
(Japon) en faveur de l'application du Traité de non-prolifération des armes nucléaires ; la Ville
d'Andenne fut la première commune wallonne à s'engager dans ce cadre.
Un diplôme constatant cet engagement a été délivré le 22 mars 2005 à la Ville d'Andenne par
Monsieur Tadakoshi Akiba, Maire d'Hiroshima et Président de « Mayors for Peace ».
ORGANISATION JUDICIAIRE
Toutes les sections de l'entité andennaise relèvent depuis le 1er septembre 2001 du canton
d'Andenne et de l'arrondissement judiciaire de Namur.
LE BOURGMESTRE
Monsieur Claude EERDEKENS a été installé comme conseiller communal, puis comme Bourgmestre
de la Ville d'Andenne, le 3 décembre 2012, date d'adoption du pacte de majorité et d'installation du
Conseil communal issu des élections communales du 14 octobre 2012.
LE CONSEIL COMMUNAL
La Composition
Conformément aux dispositions de l'article L 1122 - 3 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation, le Conseil est composé de 29 membres.
Ses membres ont été installés le 3 décembre 2012, à l'exception :
•
•
De Monsieur Nicolas DERESE, installé le 29 mars 2013, à la suite de la démission de Madame
Patricia STASSE, acceptée le même jour par le Conseil communal ;
De Monsieur Joël FRANCKINIOULLE, installé le 15 juillet 2013, à la suite de la démission de
Madame Kamilia BELHACHMI, acceptée le même jour par le Conseil communal.
11
Le Conseil est aujourd'hui composé comme suit :
LE BOURGMESTRE
Claude EERDEKENS PS
Rue de Loen, 32
5300 ANDENNE
LES ECHEVINS
Vincent SAMPAOLI PS
Place du Nouveau Monde, 13
5300 SEILLES
Elisabeth MALISOUX PS
Rue Emile Godfrind, 64
5300 SEILLES
Guy HAVELANGE PS
Rue des Priesses, 523
5300 VEZIN
Françoise LEONARD MR
Chaussée d'Anton, 43
5300 ANDENNE
Benjamin COSTANTINI PS
Rue de Belle-Vue, 3
5300 SEILLES
LES CONSEILLERS
Francis VERBORG PS
Rue de Sclaigneaux, 660 A
5300 VEZIN
Michel DECHAMPS (*)
Place J. Wauters, 1
5300 SEILLES
(*) Monsieur Michel DECHAMPS, élu sur la liste PS, a présenté sa démission de ce groupe, ce dont le
Conseil communal a pris acte en séance du 3 juin 2013.
Sandrine CRUSPIN PS
Rue du Tienne, 18
5300 SCLAYN
12
Christian BADOT PS
Rue Salm, 187
5300 LANDENNE
Marie-Christine MAUGUIT PS
Rue Brun, 25/4
5300 ANDENNE
Domenica-Lina POGGIANA-CHIARADIA PS
Rue Emile Godfrind, 32E
5300 SEILLES
Hugues DOUMONT ECOLO
Rue Auguste Seressia, 290 T
5300 LANDENNE
Rose SIMON-CASTELLAN PS
Rue Fond des Vaux, 339 B
5300 SCLAYN
Etienne SERMON CDH-IC
Rue du Samson, 11
5300 THON
Marina MONJOIE-PAQUOT PS
Rue du Chauffour, 34 B
5300 BONNEVILLE
Danielle JOYEUX (*)
Rue du Chêne, 59
5300 NAMECHE
* Monsieur Yves SOREE, élu titulaire de la liste PS lors du scrutin du 14 octobre 2012 s'étant désisté
(Conseil communal du 3 décembre 2012), Madame Danielle JOYEUX, première suppléante de cette
liste, a été installée le 3 décembre 2012.
Philippe MATTART CDH-IC
Rue du Coria, 161 C
5300 LANDENNE
13
Cécile CORNET ECOLO
Rue Saint-Roch, 49
5300 ANDENNE
Philippe RASQUIN PS
Rue Arthur Charles, 13
5300 ANDENNE
Kévin PIRARD PS
Quai des Fusillés, 1/1-3
5300 ANDENNE
Claude GIOT PS
Rue du Château d'Eau, 413 A
5300 LANDENNE
Maxime DELAITE PS
Rue des Echavées, 6
5300 ANDENNE
Françoise PHILIPPART CDH - IC
Rue Loÿse, 520
5300 LANDENNE
Christian MATTART CDH - IC
Rue de l'Eglise Saint-Etienne, 6
5300 SEILLES
Françoise TARPATAKI MR
Rue Camus, 64
5300 ANDENNE
Nicolas VAN YDEGEM MR
Rue Emile Vandervelde, 75E
5300 NAMECHE
Monsieur Nicolas DERESE ECOLO
Rue de Gramptinne, 60
5300 THON
14
Monsieur Joël FRANCKINIOULLE PS
Rue Sous-Stud, 29
5300 ANDENNE
La préséance
Le tableau de préséance se présente aujourd'hui comme suit :
Claude EERDEKENS, Vincent SAMPAOLI, Francis VERBORG, Michel DECHAMPS, Elisabeth MALISOUX,
Guy HAVELANGE, Sandrine CRUSPIN, Christian BADOT, Marie-Christine MAUGUIT, Domenico-Lina
POGGIANA-CHIARADIA, Hugues DOUMONT, Rose SIMON-CASTELLAN, Etienne SERMON, Françoise
LEONARD, Marina MONJOIE-PAQUOT, Danielle JOYEUX, Philippe MATTART, Cécile CORNET, Benjamin
COSTANTINI, Philippe RASQUIN, Kévin PIRARD, Claude GIOT, Maxime DELAITE, Françoise
PHILIPPART, Christian MATTART, Françoise TARPATAKI, Nicolas VAN YDEGEM, Nicolas DERESE et
Joël FRANCKINIOULLE.
Présidence
Le Conseil communal, en séance du 3 décembre 2012, a élu Monsieur Francis VERBORG en qualité
de président de l'assemblée.
Le jeton de présence
Le Conseil communal, en séance du 24 janvier 2013, a fixé le jeton de présence des conseillers
communaux à 150 euros ; ce montant suit depuis lors les fluctuations de l'index.
Le Président de l'assemblée bénéficie légalement d'un double jeton de présence.
Le Règlement d'Ordre Intérieur
Le règlement d'ordre intérieur du Conseil communal a été adopté le 24 octobre 2008 par le Conseil
communal et publié le 24 décembre 2008.
L'article 176 § 2 a été supprimé le 19 février 2009 à la suite d'une observation de l'autorité de
tutelle.
Le Conseil communal, en séance du 29 mars 2013, y a apporté diverses modifications; elles
concernent :
•
•
•
•
L'interpellation par l'habitant ;
Les mandats dérivés ;
Les droits des membres du Conseil communal envers les A.S.B.L. à prépondérance
communale ;
La présidence de l'assemblée et le jeton de présence y afférent.
D'autres modifications sont en cours d'élaboration, dictées par la nécessité de la mise en adéquation
du règlement d'ordre intérieur avec les nombreuses modifications apportées en 2012 et 2013 du
Code de la démocratie locale et de la décentralisation par le législateur wallon.
Une version coordonnée sera soumise dans les prochains mois au vote du Conseil communal et
transmise ensuite à l'autorité de tutelle.
La consultation des pièces de l'administration
a) Les modalités de consultation par les conseillers communaux des pièces et actes visés par l'article
L 1122 - 10 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation ont été arrêtées par le Collège
Echevinal en séance du 15 mai 1995 dans un « règlement relatif au droit de consultation par les
membres du Conseil communal des actes et pièces concernant l'administration de la commune ».
Le Collège tire sa compétence en la matière de l'article L 1123 - 28 du Code de la démocratie locale
et de la décentralisation, qui lui confie expressément « la garde des archives et des titres ».
b) La consultation des pièces des dossiers faisant l'objet d'une inscription à un ordre du jour du
Conseil communal est spécifiquement réglée par l'article L 1122 - 13 du Code de la démocratie
locale et de la décentralisation : « Pour chaque point de l'ordre du jour, toutes les pièces s'y
rapportant sont mises à la disposition sans déplacement des membres du Conseil communal dès
l'envoi de l'ordre du jour. »
15
Les articles 43 à 50 du règlement d'ordre intérieur du Conseil communal traitent plus en détail de la
matière.
La délivrance de copies des pièces aux conseillers communaux
Le Conseil communal, en séance du 1er mars 2013, a adopté un règlement-redevance sur la
délivrance aux conseillers communaux de copies de documents ; ce règlement est valable jusqu'au
30 avril 2019 ; il a été approuvé le 28 mars 2013 par le Collège provincial de Namur et publié le 15
avril 2013.
Il est extrait ce qui suit de ce règlement :
« Article 1er :
Il est établi une redevance sur la délivrance aux conseillers communaux de copies des actes
et pièces relatives à l'administration ; cette redevance n'est appliquée qu'à l'égard des copies
demandées par eux, à l'exception donc de celles qui leur sont transmises d'initiative.
Article 2 :
La redevance est due par le demandeur des copies ; elle est payable au comptant et contre
quittance lors de la remise des copies au demandeur.
A défaut de paiement à l'amiable de la redevance, le recouvrement sera poursuivi par voie
civile.
Article 3 : Photocopies réalisées sur les appareils de la Ville
La redevance est fixée comme suit :
Format A 3 :
Photocopies en noir et blanc :
Par recto simple : 5 eurocents
Par recto/verso : 7 eurocents
Photocopies couleur :
Par recto simple : 10 eurocents
Par recto/verso : 15 eurocents
Format A 4 :
Photocopies en noir et blanc :
Par recto simple : 2 eurocents
Par recto/verso : 3 eurocents
Photocopies couleur :
Par recto simple : 2 eurocents
Par recto/verso : 3 eurocents
Ces prix incluent le coût des prestations du personnel, le coût du papier et le coût des
photocopies.
La différence entre ces montants et ceux déterminés par le service informatique résulte de la
prise en compte du coût du personnel.
Article 4 : Photocopies réalisées dans le commerce par le personnel communal
La redevance est fixée au prix coûtant, à majorer du coût des prestations du personnel.
Toute heure commencée est due ; le prix coûtant d'une heure de prestations du personnel
est fixé à 25 euros.
16
Article 5 : Copies d'autres natures
La redevance est fixée au prix coûtant, à majorer du coût des prestations du personnel.
Si les copies peuvent être réalisées en interne, les prestations du personnel sont
comptabilisées par période indivisible de 15 minutes au tarif de 6, 25 euros le quart d'heure.
Dans les autres cas, c'est-à-dire lorsque les copies doivent être réalisées dans le commerce,
le coût d'une heure de prestations du personnel est fixé à 25 euros l'heure, toute heure commencée
étant due. Les déplacements sont pris en compte dans ce prix.
Article 6 : Photocopies gratuites sur les appareils communaux
Les 250 premières photocopies en format A 3 ou A 4, en noir et blanc ou en couleur,
réalisées sur le matériel dont dispose l'administration sont gratuites ; un recto/verso vaut pour deux
copies.
Cette gratuité est accordée à chacun des membres du Conseil communal par année civile ;
elle s'applique aux photocopies, au papier utilisé et aux prestations du personnel.
Le quota de 250 photocopies non atteint durant une année déterminée n'est pas reporté à
l'année suivante.
Le Secrétariat communal centralise les informations.
Article 7 :
La présente délibération sera publiée par voie d'affichage après avoir été approuvée par
l'autorité compétente de tutelle. L'affiche mentionnera son objet, la date de son adoption et la
décision de l'autorité de tutelle ; elle indiquera l'endroit où le texte complet du règlement pourra
être consulté par le public.
Le fait et la date de cette publication feront l'objet d'une annotation dans le registre des
règlements et ordonnances visés par l'article L 1133 2 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation.
Article 8 :
Le présent règlement deviendra obligatoire le cinquième jour suivant celui de la publication
par voie d'affichage ; il cessera de produire ses effets le 30 avril 2019. »
LE COLLÈGE COMMUNAL
Composition
a) Le Collège communal est composé du Bourgmestre, de 5 échevins et de la Présidente du Conseil
de l'Action sociale.
Les échevins ont été élus par le Conseil communal en séance du 3 décembre 2012 au travers de
l'adoption du pacte de majorité. Il s'agit, dans cet ordre, de MM. Vincent SAMPAOLI, Elisabeth
MALISOUX, Guy HAVELANGE, Françoise LEONARD et Benjamin COSTANTINI.
b) Madame Sandrine CRUSPIN, également présentée dans le pacte de majorité adopté le 3
décembre 2012 par le Conseil communal, fait officiellement partie du Collège Communal depuis le
24 janvier 2013, date de sa prestation de serment devant le Conseil communal en qualité de
membre du Collège communal. C'est en qualité de Présidente du Conseil de l'Action sociale qu'elle
siège au Collège (article L 1123 8 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation).
c) En application de l'article L 1123 - 8 du Code de la Démocratie locale et de la décentralisation, le
rang des échevins s'établit comme suit : Vincent SAMPAOLI, Elisabeth MALISOUX, Guy HAVELANGE,
Françoise LEONARD et Benjamin COSTANTINI.
Réunions ordinaires
Le Collège communal se réunit en séance ordinaire les vendredis à 8 heures 30.
C'est le règlement d'ordre intérieur du Collège qui détermine les jours et heures des réunions
ordinaires.
17
Les attributions scabinales
Le règlement d'ordre intérieur adopté le 27 avril 2010, tel que modifié les 4 décembre 2012 et 31
octobre 2013, répartit les matières entre les membres du Collège.
Aucune modification de cette répartition n'est intervenue depuis le 4 décembre 2012, si ce n'est
que, par décision du 31 octobre 2013 du Collège, Monsieur Benjamin COSTANTINI est adjoint du
Bourgmestre en matière de finances communales.
DÉCLARATION DES MANDATS ET DU PATRIMOINE
Auprès de la cour des comptes
La liste communale 2013, pour les mandats communaux assujettis à déclaration exercés en 2012, a
été transmise le 21 janvier 2013 au Greffe de la Cour des comptes à l'intervention du Secrétaire
communal en sa qualité d'informateur institutionnel.
La liste 2012 a été publiée dans le Moniteur belge du 14 août 2013.
Auprès de la Région wallonne
L'article L 5511 1 § 1er du Code de la démocratie locale et de la décentralisation prescrit que
l'organe de contrôle institué par la Région wallonne tient un cadastre des mandats.
18
2. Affaires juridiques et patrimoniales
1. Contentieux
COMPOSITION
Le Service Juridique et du Patrimoine est actuellement composé de six personnes : Monsieur Pascal
TERWAGNE, Directeur-Juriste, Chef de service, Monsieur Olivier CAMPAGNE, Attaché-Juriste,
Monsieur Vincent BOURET, Attaché-Juriste, Monsieur Jean Paul WARZEE, Employé d'administration
et Mesdames Nancy GILSON et Séverine ROQUET, Secrétaires.
MISSIONS ET FONCTIONNEMENT
Comme précédemment, le Service Juridique, au cours de l'année 2013, a assuré une mission de
conseiller juridique au bénéfice des organes communaux (Bourgmestre, Collège et Conseil), ainsi
qu'auprès des différents services communaux.
En ce qui concerne le fonctionnement du service, celui-ci s'articule autour de quatre axes
principaux :
•
•
•
•
premier axe, la gestion des dossiers contentieux ;
deuxième axe, la gestion des dossiers non contentieux ;
troisième axe, la gestion des ordonnances de police ;
quatrième axe, les marchés publics.
Gestion des dossiers contentieux
Sous cet angle, le service s'occupe principalement des contacts avec les différents conseils
juridiques consultés par la Ville dans les diverses procédures juridictionnelles pour lesquelles la Ville
intervient, soit comme partie demanderesse, soit comme partie défenderesse.
Le service veille également à assurer le suivi de ces dossiers vis-à-vis de la compagnie d'assurance
protection juridique de la Ville, à savoir, ETHIAS.
La gestion des dossiers contentieux implique principalement la constitution de dossiers de pièces, la
rédaction d'avis juridiques circonstanciés, de transmis à nos avocats, ainsi que la rédaction de
correspondances en vue de veiller au suivi des dossiers et à la mise en état des causes. Le service
veille également, dans certains dossiers, à préparer les pièces de procédure à utiliser (requête en
matière de bail ou de saisie, par exemple).
Au jour de la rédaction du présent rapport (fin octobre 2013), et sur une base annuelle, les résultats
suivants ont été engrangés :
1. 3 arrêts ont été prononcés par le Conseil d'Etat dans des affaires auxquelles la Ville
d'Andenne était partie, soit comme requérante, soit comme partie adverse. Dans deux de ces
affaires (recours Subsides PZO), les recours de la Ville ont été rejetés à défaut d'intérêt
actuel au recours, mais une procédure juridictionnelle a été introduite, en parallèle, devant le
Tribunal civil de Namur en réparation du préjudice causé ensuite du refus de prise en compte
de la candidature du groupement "N.A.G.E" aux subsides PZO 2010 et 2011. Dans la seconde
affaire, la Ville a obtenu comme partie intervenante le rejet d'un recours en annnulation et en
suspension contre un permis de lotir délivré à son profit.
2. 3 arrêts ont été prononcés par la Cour constitutionnnelle dans des affaires intéressants
la Ville d'Andenne qui a obtenu gain de cause dans une affaire ( temps de travail des
pompiers volontaires), les deux autres affaires aboutissant à des arrêts de rejets (Code du
Logement et Cotisation de responsabilisation).
19
3. Devant les juridictions civiles, 33 jugements et arrêts ont été prononcés dans des
affaires mettant en cause la Ville : 12 jugements devant la Justice de Paix d'Andenne, 16
devant le Tribunal de première Instance de Namur (13 devant les chambres civiles, 1 devant
le juge des saisies, 1 devant le tribunal d'arrondissement, 1 devant la chambre
correctionnelle et 1 référé environnemental) et 5 arrêts prononcés par la Cour d'appel de
Liège. La Ville d'Andenne a obtenu majoritairement gain de cause dans ces affaires. Parmi les
décisions significatives, on retiendra que la Ville a notamment obtenu gain de cause devant
Monsieur le Juge de Paix d'Andenne dans le cadre de la procédure d'expropriation du réseau
électrique apporté par Tecteo au GRD électrique désigné sur proposition du Conseil
communal. La Ville d'Andenne a également obtenu, en appel, plusieurs réformation
favorables à la sauvegarde de ses intérêts, ainsi la Cour d'appel de Liège a réformé, suite à
l'intervention volontaire de la Ville, la décision de référé initiée par l'AIEG en vue d'obtenir
condamnation de TECTEO au respect de ses obligations contractuelles. La Ville vient
également d'obtenir, en matière fiscale (taxe sur les immeubles abandonnés), un arrêt
réformant un jugement d'instance qui avait annulé une taxe. En matière fiscale encore la
Ville a obtenu un arrêt favorable de la Cour d'appel de Bruxelles (suite à un renvoi de
cassation) ainsi que divers jugements d'instance favorables, en matière d'écrits publicitaires.
Outre ces décisions, le service juridique est intervenu en vue de la conclusion de plusieurs
conventions transactionnelles (en matière de responsabilité principalement) et d'une médiation
pénale.
Il convient également de préciser que le service juridique inventorie 109 dossiers en cours, mettant
en oeuvre une procédure contentieuses devant les juridictions administratives ou judiciaires, ces
dossiers font l'objet dans la majorité des cas de fixation, sur pied de l'article 747 du Code judidiaire
et, donc, d'un échéancier.
On soulignera également que dans le cadre de la gestion des recours, le service juridique a obtenu
plusieurs décisions administratives favorables aux intérêts de la Ville (autorisation d'exproprier prise
par le Ministre Nollet, retrait d'acte défavorable du Ministre DI Antonio).
Gestion des dossiers non contentieux
Sous cet aspect, le service veille à fournir un appui aux organes communaux, soit en émettant des
avis à ceux-ci sur base de questions juridiques précises posées dans des domaines divers, soit en
contribuant à la rédaction de différents actes. Le service juridique prend en outre en charge la
gestion de certains dossiers spécifiques qui lui sont attribués par le Collège communal.
Le dossier de revitalisation urbaine géré au sein du service juridique fait désormais l'objet d'un
rapport distinct.
Sur un plan réglementaire, le service juridique communal a procédé à la rédaction ou l'adaptation,
notamment :
•
•
•
•
d'un nouveau règlement communal relatif au marché hedomadaire ;
de plusieurs ordonnances de police dans le cadre de manifestations ponctuelles (Fêtes de
Wallonie, Carnaval des Ours, Marché de Noël) ;
de l'adaptation du règlement sur les funérailles et sépultures ;
de plusieurs ordonnances de police relative à l'organisation de courses cyclistes ou de
travaux de voirie.
Sur un plan individuel, le service juridique communal a procédé à la rédaction, notamment :
•
•
•
•
•
•
de plusieurs permis de location ou permis d'urbanisme ( aide à la motivation ou avis) ;
de plusieurs permis de stationnement dans le cadre du règlement administratif sur les
terrasses Horeca ;
de nombreuses conventions (en matière de compensation urbanistique, de conservation du
domaine communal, etc...) ;
des contrats de gestion à intervenir avec certaines asbl subventionnées ;
des mises en demeure réglementaire dans le cadre de l'implémentation du règlement « antitags » en collaboration avec les services de police et le service technique et logistique ;
des documents administratifs liés à la gestion des autorisations d'exploiter délivrées aux
services de taxis ( 3 serrvices désormais autorisés sur le territoire de la Ville) ;
20
•
•
•
de plusieurs recours administratifs préalables : en matière d'accès aux documents
administratifs, en matière de permis d'environnement ou encore en matière fiscale (demande
d'exonération) ;
d'attestations sécurité incendie conformément au Code wallon du Tourisme ;
de nombreuses consultations tant à l'attention des organes communaux que des services
communaux dans les domaines les plus divers de l'administration communale.
On citera encore parmi les missions diverses confiées au service :
•
•
•
•
Participation aux différentes réunions du Comité d'accompagnement en vue de l'obtention du
permis d'urbanisme dans le cadre des travaux de restauration de l'Eglise Saint Remy de
Landenne (obtention du certificat de patrimoine) ;
Participation à la Commission Police Administrative Générale Groupe de travail « sanctions
administratives communales » ;
Participation à la création de la Zone de secours NAGE ;
Gestion de différents dossiers de recouvrement (arriérés locatifs, dépôt de déchets,
dégradations aux biens du domaine public ), en concertation et supervision avec le service
des assurances et du patrimoine et des finances, en vue de la mise en oeuvre des nouvelles
dispositions de l'article 2244, § 2 du Code civil permettant l'interruption de la prescrition.
Gestion des ordonnances de police
Depuis l'année 2010, le service juridique centralise les d'ordonnance de police portant mesures de
circulation routière par le Bourgmestre sur base de l'article 134 de la Nouvelle Loi communale et par
le Collège sur base de l'article 130 bis de la NLC : en 2013 ont été adoptés 460 arrêtés
/ordonnances (contre 345 ordonnances en 2012).
Gestion des marchés publics
Il est renvoyé sur ce point à la contribution de Monsieur Vincent Bouret, Juriste, spécifiquement en
charge de cette matière.
21
2. Revitalisation du centre-ville
Le dossier de revitalisation urbaine du centre-ville d'Andenne est entré, en 2013, en phase de
concrétisation et d'exécution.
1) Sur le plan du marché public de promotion de travaux, le dossier de revitalisation, initié en
2012 par les Collège et Conseil communaux, a connu deux avancées notables, étant :
•
•
a) la levée de l'option prévue au contrat en vue de la concession du stationnement payant ;
b) l'octroi d'un droit de superficie au promoteur, ainsi que prévu au cahier spécial des
charges.
a) C'est en séance du 1er mars 2013 que le Conseil communal a décidé de lever l'option prévue au
contrat en vue de concéder la gestion du stationnement payant et la construction d'un parking public
de 169 places, pour une durée de 33 ans.
Cette décision s'est concrétisée par la signature d'une convention de services avec l'adjudicataire
(mesure d'exécution du marché), d'un règlement redevance sur le stationnement payant et de 8
règlements complémentaires à la police du roulage. Ces règlements ont tous été approuvés par la
région wallonne, soit expressément, soit tacitement (expiration du délai pour statuer).
Le stationnement payant a été implémenté par le concessionnaire en date du 19 août 2013. Un
Comité d'accompagnement a été mis en place et s'est réuni depuis lors à 7 reprises. Lors de la
dernière réunion, il a été précisé que 206 cartes de riverains ont été vendues, 4 cartes pour
prestataires de soins de santé et 18 cartes de stationnement. L'estimation des tickets payants
enregistrés en septembre totalisaient 34% de l'estimation du plan financier, passant à 55 % pour les
paiements projetés en octobre. Sur base de ces premiers résultats le Comité d'accompagnement a
marqué son accord sur la présentation à un prochain Conseil de l'implémentation d'une seconde
carte riverain.
b) Également en exécution du marché de promotion intervenu, la Ville d'Andenne a conféré à la
société momentanée COBELBA-KOECKELBERG un droit de superficie pour permettre l'exécution des
travaux; ce droit de superficie est intervenu aux termes d'un acte authentique du 4 juin 2013
devant les Notaires Henry et Jadoul, celui-ci porte sur une durée de 8 ans pour les parties privatives
et de 33 ans pour le parking public.
A l'issue de la période de 8 ans, le retour financier pour la Ville devra être de 1.018.000€ (soit 250x
4072 m2) pour les parties privatives, rappelant que le parking public sera cédé gratuitement à la
Ville à l'issue de la période de 33 ans dont question ci-avant.
2) Sur le plan de la reconnaissance de l'opération par la Région wallonne, le dossier
administratif complet de reconnaissance de l'opération de revitalisation urbaine a été présenté à la
CRAT en séance du 24 mai 2013. Le projet y a recueilli un accueil unanime.
Sur cette base, le Ministre en charge de la revitalisation urbaine a soumis à la Ville un projet d'arrêté
et de convention qui ont été approuvés en séance du 15 juillet 2013 du Conseil communal, la Ville
est dans l'attente de la notification officielle de l'arrêté sachant que les travaux publics envisagés
dans la revitalisation ne seront programmés qu'en 2015.
Il est par ailleurs précisé que le BEPN a décidé de retenir le projet de revitalisation urbaine parmi les
4 projets éligibles aux subsides FEDER en province de Namur, à cet effet un marché de services a
été confié par le BEPN au bureau RADIANCE dans le cadre de l'étude de l'éclairage public du centre
ville. Le BEPN établira une fiche FEDER sur base des conclusions de l'étude susdite.
3) Sur un plan urbanistique, les permis préalables indispensables à la réalisation de la phase 1 de
la revitalisation ont tous été délivrés, ainsi :
•
Le permis de démolir a été octroyé le 18 juillet 2013, les travaux de démolition ayant
débutés ce 14 octobre 2013 ;
22
•
•
•
Le permis unique relatif aux bâtiments A, C et au parking public a été délivré le 13
septembre 2013 par les fonctionnaires techniques et délégués, ce permis portant sur 65
logements, 7 commerces, ainsi qu'un parking souterrain de 72 places privées et 172
emplacements publics ;
Le permis d'urbanisme relatif au bâtiment B a été délivré en date du 13 septembre 2013, ce
permis portant sur 30 logements et commerces et 31 emplacements de parkings privatifs ;
Le permis voirie et relatif aux autres équipements publics a été délivré en date du 30 août
2013 par le Fonctionnaire délégué.
23
3. Patrimoine
PROPRIÉTÉS COMMUNALES FAISANT L'OBJET D'UN ALLIVREMENT CADASTRAL
La superficie totale des propriétés communales s'élève à 884 hectares 54 ares 29 centiares
(données disponibles au 01/01/2013), se répartissant comme suit :
Andenne 1ère Division : 238 hectares 89 ares 20 centiares (soit 27%)
Andenne 2ème Division : 86 hectares 77 ares 34 centiares (soit 9,8%)
Andenne 3ème Division (Ex-Coutisse) : 88 hectares 82 ares 07 centiares (soit 10%)
Andenne 4ème Division (Ex-Bonneville) : 47 hectares 42 ares 52 centiares (soit 5,36%)
Andenne 5ème Division (Ex-Thon) : 72 ares 14 centiares (soit 0,08%)
Andenne 6ème Division (Ex-Maizeret) : 46 ares 10 centiares (soit 0,05%)
Andenne 7ème Division (Ex-Namêche) : 38 hectares 23 ares 47 centiares (soit 4,32%)
Andenne 8ème Division (Ex-Sclayn) : 26 hectares 61 ares 75 centiares (soit 3%)
Andenne 9ème Division (Ex-Vezin) : 92 hectares 19 ares 62 centiares (soit 10,42%)
Andenne 10ème Division (Ex-Landenne) : 120 hectares 07 ares 97 centiares (soit 13,57%)
Andenne 11ème Division (Ex-Seilles) : 144 hectares 32 ares 11 centiares (soit 16,4%)
PRÉCOMPTE IMMOBILIER DES PROPRIÉTÉS COMMUNALES
Le montant total du précompte immobilier dû par la Ville d'Andenne pour les propriétés communales
s'élève à 52.251,33 euros.
La part communale de ce précompte, remboursée à la Ville d'Andenne par le Service Public Fédéral
FINANCES, s'élève à 32.462,00 euros.
Le précompte immobilier réellement à charge de la Ville d'Andenne s'élève donc à 19.789,33 euros.
DOSSIERS SOUMIS AUX DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL COMMUNAL EN 2013
Ventes et dossiers apparentés
1. Seilles : Vente d'une maison avec jardin et dépendances sise rue Wanhériffe, numéro 24
(Séance du 1er mars 2013).
2. Landenne : Zone d'activités économiques de Petit-Warêt - Vente de biens au BEP - Expansion
Economique (Séance du 29 mars 2013).
3. Seilles : Lotissement communal dit "de Monthessal 2" - Autorisation de revente du lot
numéro 39 (Séance du 29 mars 2013).
4. Seilles : Chapelle du Nouveau Monde - Condition de revente - Levée (Séance du 29 mars
2013).
5. Landenne : Place Félix Moinnil, numéro 236 (Le Bivouac) - Décision de vente (Séance du 15
juillet 2013).
6. Andenne : Rue Hermoncroix / Chaussée de Ciney - Vente d'un excédent de voirie (Séance du
9 septembre 2013).
7. Coutisse : Chaussée de Ciney - Vente d'un terrain en vue de la construction de logements
(Séance du 9 septembre 2013).
8. Bonneville : Rue Bruyère - Vente d'un excédent de voirie (Séance du 30 septembre 2013).
9. Seilles : Lotissement communal dit "de Monthessal 2" - Autorisation de revente du lot
numéro 31 (Séance du 30 septembre 2013).
10. Seilles : Lotissement communal dit "de la rue du Premier Mai" - Modification du cahier des
charges - Extension du délai imparti pour la construction d'une habitation.
24
Acquisitions et dossiers apparentés
1. Andenne : Plan Communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" - Acquisition d'une propriété
sise dans l'Impasse de la rue Janson - Approbation d'une compromis de vente du 13
décembre 2012 (Séance du 24 janvier 2013).
2. Andenne : Plan Communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" - Acquisition d'une partie de
la cour de l'ancienne école normale (Séance du 1er mars 2013).
3. Coutisse : Rue Eugène Malherbe - Echange de biens.
4. Coutisse : Cession à la Ville d'Andenne d'une sépulture (Séance du 9 septembre 2013).
5. Andenne : Plan communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" - Acquisition d'un jardin sis à
l'arrière des habitations de la rue Brun (Séance du 30 septembre 2013).
6. Andenne : Plan communal d'Aménagement dit "du Centre-Ville" - Acquisition d'un jardin sis à
l'arrière des habitations de la rue Brun (Séance du 25 octobre 2013).
Locations / Occupations
1. Bonneville : Etangs communaux des espaces verts publics - Adoption d'un nouveau
règlement (Séance du 6 mai 2013).
2. Bonneville : Bois communal dit "du Jeune Chenoy" - Location du droit de chasse - Diminution
du loyer pour causes de trouble de jouissance (Séance du 25 octobre 2013.
Voiries
Andenne : Modification par suppression d'un tronçon du chemin vicinal numéro 91 prolongé, à
l'intersection de la chaussée de Ciney et de la rue Hermoncroix - Proposition au Collège provincial
(Séance du 24 janvier 2013).
MUTATIONS EN PROPRIÉTÉ EN 2013
Le montant total des acquisitions réalisées par la Ville d'Andenne en 2013 s'élève à 236.200 euros.
Il s'agit essentiellement de l'acquisition de biens situés dans le périmètre de revitalisation du CentreVille.
Le montant total des aliénations réalisées par la Ville d'Andenne en 2013 s'élève à 124.000 euros.
Il s'agit en l'occurrence de la vente des biens suivants :
•
•
•
vente d'une maison sise rue Wanhériffe, numéro 24, à Seilles (120.000 euros) ;
vente d'un excédent de voirie sis rue Pelémont, à Andenne (2.700 euros) ;
vente d'un excédent de voirie sis rue de Nalamont, à Coutisse (1.400 euros).
ACTES AVENUS DANS LE COURANT DE L'ANNÉE 2013
1) Convention sous seing privé du 7 janvier 2013 :
Prêt à usage gratuit d'une partie d'un chemin de desserte sis Avenue de Belle-Mine, à Andenne, pour
une durée indéterminée.
Collège communal du 17 décembre 2012.
2) Acte reçu le 11 janvier 2013 par Madame Fabienne NICOLAS, Commissaire au Comité
d'Acquisition d'Immeubles de Namur :
Acquisition par la Ville d'Andenne de deux garages sis dans l'Impasse de la rue Janson, à Andenne,
d'une superficie totale de 38 centiares, pour le prix de 45.000 euros.
Conseil communal du 7 septembre 2012.
3) Convention sous seing privé du 1er février 2013 :
Prêt à usage gratuit d'une partie d'environ 5 ares 50 centiares du jardin du presbytère de Ville-enWarêt, à Vezin, pour une durée indéterminée.
Collège communal du 15 janvier 2013.
25
4) Convention sous seing privé du 21 février 2013 :
Prêt à usage gratuit, pour une durée indéterminée, d'un terrain sis rue Sous-Stud, à Andenne, pour
la pâture d'un cheval.
Collège communal du 13 novembre 2012.
5) Convention sous seing privé du 22 février 2013 :
Prêt à usage gratuit, pour une durée d'un an, d'un terrain agriciole sis au lieu dit "Troka", à
Landenne.
Collège communal du 19 février 2013.
6) Acte reçu le 27 février 2013 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne d'un excédent de voirie de 90 centiares sis rue de Pelémont, à
Andenne, pour le prix de 2.700 euros.
Conseil communal du 25 novembre 2011.
7) Acte reçu le 5 mars 2013 par Madame Fabienne NICOLAS, Commissaire au Comité d'Acquisition
d'Immeubles de Namur :
Acte complétif de l'acte du 13 décembre 2012 précisant l'identification du bien acquis par la Ville
d'Andenne dans l'Impasse de la rue Janson, à Andenne.
Conseil communal du 7 septembre 2012.
8) Convention sous seing privé du 12 mars 2013 :
Autorisation d'occuper la salle de gymnastique de l'école communale de Namêche.
Collège communal du 5 mars 2013.
9) Acte le 13 mars 2013 par Madame Fabienne NICOLAS, Commissaire au Comité d'Acquisition
d'Immeubles de Namur :
Acte complétif de l'acte du 20 décembre 2012 précisant l'identification du bien acquis par la Ville
d'Andenne dans l'Impasse de la rue Janson, à Andenne.
Conseil communal du 7 septembre 2012.
10) Convention sous seing privé du 15 mars 2013 :
Autorisation d'occuper la salle de gymnastique de l'école communale de Namêche.
Collège communal du 5 mars 2013.
11) Acte reçu le 25 avril 2013 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne d'un excédent de voirie sis rue de Nalamont, à Coutisse, d'une
superficie de 39 centiares, pour le prix de 1.300 euros.
Conseil communal du 23 mars 2012.
12) Convention sous seing privé du 3 juin 2013 :
Autorisation d'occuper la salle de gymnastique de l'école communale de Petit-Warêt.
Collège communal du 21 mai 2013.
13) Acte reçu le 4 juin 2013 par Maître Louis JADOUL, Notaire à Namur, et Maître Marc HENRY,
Notaire à Andenne :
Octroi par la Ville d'Andenne d'un droit de superficie portant sur divers biens situés dans le
périmètre de la "PHASE I" du marché de promotion relatif à la revitalisation du Centre-Ville.
Conseil communal du 1er mars 2013.
14) Acte reçu le 26 juin 2013 par le Bourgmestre :
Vente par la Ville d'Andenne d'une maison avec jardin et dépendances sise rue Wanhériffe, numéro
24, à Seilles, pour le prix de 120.000 euros.
Conseil communal du 1er mars 2013.
26
15) Acte reçu le 26 juin 2013 par Madame Fabienne NICOLAS, Commissaire au Comité d'Acquisition
d'Immeubles de Namur :
Acquisition par la Ville d'Andenne d'une partie de 8 ares 56 centiares de la cour de l'ancienne école
normale, pour le prix de 100.000 euros.
Conseil communal du 1er mars 2013.
16) Acte reçu le 9 octobre 2013 par Madame Fabienne NICOLAS, Commissaire au Comité
d'Acquisition d'Immeubles de Namur :
Acquisition par la Ville d'Andenne d'un garage sur et avec terrain sis dans l'impasse de la rue
Janson, à Andenne, pour le prix de 30.000 euros.
Conseil communal du 7 septembre 2012.
17) Procès-verbal d'adjudication dressé le 22 octobre 2013 par Monsieur Guy HAVELANGE, Echevin
délégué :
Vente par la Ville d'Andenne de bois marchand.
Collège communal du 30 août 2013.
LOTISSEMENTS COMMUNAUX
a) Lotissement dit "de la rue du Premier Mai", à Seilles
Par arrêté du 19 avril 2010, le Fonctionnaire-délégué de l'Urbanisme de Namur a autorisé la
modification du permis de lotir délivré en date du 26 juin 2002 à la Ville d'Andenne.
Cette modification porte sur la création de trois lots destinés à la construction d'habitations
unifamiliales, d'un lot à usage de jardin et d'un lot à destination de pré et taillis.
Le lot numéro 4/D, à usage de jardin, a été vendu à un riverain pour le prix de 3.795 euros (5
euros/m²).
Le lot numéro 4/A a été vendu pour le prix de 42.100 euros (+/- 60 euros/m²).
Le lot numéro 4/B a été vendu pour le prix de 40.000 euros (+/- 58 euros/m²).
Le lot numéro 4/C, d'une contenance de 15 ares 70 centiares, est actuellement mis en vente par
l'Immobilière Stéphane Gillet, d'Andenne, pour le prix de 45.000 euros.
En séance du 25 octobre 2013, le Conseil communal a décidé de porter à cinq ans (au lieu de
quarante mois) le délai imparti à l'acquéreur pour mettre le bien en valeur par la construction d'une
habitation.
b) Lotissement dit "de la rue Basse des Canes", à Andenne
Par arrêté du 18 mars 2011, le Fonctionnaire-délégué de l'Urbanisme de Namur a délivré à la Ville
d'Andenne un permis de lotir portant sur la création de trois lots à bâtir.
L'acte de dépôt de ce permis de lotir a été dressé par Maître Etienne MICHAUX, Notaire à Andenne.
Le prix de vente de ces trois lots à bâtir a été fixé à 50 euros/m².
Ces lots sont actuellement mis en vente par l'Immobilière Stéphane Gillet, à Andenne, à ce prix.
27
4. Marchés publics
Monsieur Vincent BOURET, juriste responsable des marchés public a géré, en 2013, différentes
procédures de marchés publics, dont notamment :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Marché public conjoint de travaux portant sur l'égouttage et l'amélioration de la voirie rue de
Reppe et rue d'Axhelet ;
Marché public de travaux portant sur l'extension du Centre culturel ;
Marché public de travaux portant sur la rénovation de la climatisation du Centre culturel ;
Marché public de services portant sur la désignation d'un artiste pour la réalisation d'une
œuvre d'art intégrée dans les nouveaux bâtiments du Centre culturel ;
Marché public de services portant sur l'élaboration d'un projet de rénovation urbaine ;
Marché public conjoint de fourniture de gaz ;
Marché public conjoint de fourniture de mazout de chauffage ;
Marché public stock portant sur l'acquisition de fournitures pour l'école industrielle et
commerciale ;
Marché public stock de fourniture de lits pour la bibliothèque communal ;
Marché public de travaux portant sur l'égouttage et l'amélioration de la voirie rue de Stud à
Andenne ;
Marché public de services portant sur la désignation d'un opérateur de téléphonie fixe et
mobile ;
Marché public de services bancaires ;
Marché public portant sur l'acquisition de serveurs informatiques ;
Marché public de services portant sur la rénovation de la Collégiale ;
Marché public de travaux portant sur la création de logements, rue de la gare, n° 12 à
Namêche ;
Marché public portant sur l'amélioration de la voirie quai de l'Ecluse ;
Marché public de travaux portant sur la réfection des trottoirs du centre-ville ;
Marché public conjoint de travaux portant sur la réfection de la rue Saint-Mort, à Coutisse ;
Marché public de services portant sur une étude du commerce du centre-ville ;
Marché public de services portant sur le gardiennage de la place des Tilleuls ;
Marché public de services portant sur la création d'une nouvelle école industrielle ;
Etude d'un marché de services postaux ;
Marché public de fourniture de repas aux crèches communales.
Le Responsable Marchés publics a contrôlé la passation et/ou l'attribution de 180 marchés publics
sur le budget ordinaire, et 110 marchés publics sur le budget extraordinaire. Il s'agit de contrôler le
respect de la loi, des arrêtés, circulaires et de la jurisprudence. Il est également amené à conseiller
les services communaux pour la bonne gestion de leurs marchés.
La Direction des services juridiques veille à la bonne gestion des marchés publics par l'établissement
d'une check list, l'établissement d'échéancier pour les marchés courants, ainsi que par l'édiction de
directives générales, en concertation avec le Directeur général en vue de la présentation des points
au Collège communal.
L'année 2013 a également été marquée par trois nouveautés :
•
•
•
La modification des règles de tutelle ;
L'obligation de recueillir l'avis de légalité du Directeur financier pour toutes les dépenses de
plus de 22.000 euros ;
L'entrée en vigueur de la nouvelle législation des marchés publics.
Vu son expertise en la matière, le responsable des marchés publics travaille en étroite collaboration
avec le Directeur financier afin d'assurer la légalité de tous les actes posés par les instances
communales dans le cadre de la gestion des marchés publics.
28
La nouvelle législation des marchés publics implique des modifications quant aux aspects suivants :
prospection du marché, variantes, options, lots, sous-traitance, révisions, caractère anormal des
prix, estimation et régime applicable, délai d'engagement, sélection qualitative, offres tardives, état
du rapport d'attribution, irrégularité, rectification des offres, moyen d'action du pouvoir
adjudicateur, contrôle des quantité, modification du marché, mode de passation, régime de
régularité, dépôt des offres, réclamations et requêtes, ainsi dans l'exécution, fin du marché,
conditions générales de paiements.
Cette nouvelle législation implique l'ajournement des connaissances et des pratiques en cours ; le
responsable des marchés publics informe les différents services concernés en vue d'intégrer ces
modifications tant dans les documents que dans les pratiques des différents services. Cette nouvelle
réglementation confirme la complexification de la matière des marchés publics et la nécessité de
prudence face à des opérateurs privés de mieux en mieux conseillés.
Les travaux de dactylographie (délibérations, notes d'exécution, courriers,
principalement assurés par Mademoiselle Julie DELHAISE, employée d'administration.
29
etc...)
sont
5. Assurances
La gestion des dossiers « assurances » est opérée par Madame Dominique LEFEVRE, agent
d'administration à 4/5e temps.
Par délibération du 29 mai 2012, le Collège communal a attribué le marché public de services
d'assurance à Ethias.
Ce marché a pris cours le 1er janvier 2013 pour se terminer au 31 décembre 2016, sachant qu'il
existe une possibilité de résiliation à la fin de chaque année, moyennant un préavis de 3 mois.
Afin d'optimaliser la collaboration avec Ethias, des rencontres hebdomadaires sont organisées avec
son Inspecteur : cela permet une gestion plus rapide des dossiers en cours.
Du 1er janvier 2013 au 31 octobre 2013, voici lesdits contrats actifs que l'on peut répertorier :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
17 contrats « tous risques » ;
3 contrats « mission de service » ;
1 contrat « responsabilité civile objective » ;
1 contrat « assurance globale contre le vol » ;
2 contrats « responsabilité civile + incendie » pour la location de locaux appartenant à la
Communauté française (dépistage du cancer et Ecole Industrielle et Commerciale) ;
3 contrats « responsabilité civile » ;
10 contrats « accidents corporels » ;
7 contrats « accidents corporels + responsabilité civile » ;
80 contrats « incendie » ;
74 contrats « véhicules », pour lesquels les cartes vertes reçues doivent être vérifiées et
distribuées à qui de droit ;
3 contrats « assistance ».
Relativement à tous ces contrats, 260 factures ont été vérifiées et encodées dans un tableau.
Pour certains contrats, des informations sont également collectées chaque début d'année afin de
pouvoir établir la facture définitive de l'année qui vient de s'écouler (nombre de kilomètres réalisés
par chaque agent assuré par l'omnium mission de service nombre d'enfants ou personnes qui ont
participé aux activités assurées masses salariales).
En fonction des réalités, une révision régulière des contrats est nécessaire. Pour la période de
référence, l'on en compte 71.
Au niveau de la gestion quotidienne, l'on peut comptabiliser, pour 2013, les déclarations suivantes :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
38 dossiers « responsabilité civile générale » ;
1 dossier « rc dans le cadre des locations de salles » ;
17 dossiers « accidents du travail » dont 2 qui n'ont pas été acceptés par Ethias ;
2 dossiers « accident corporel » aux plaines de jeux 2013 ;
1 dossier « accident corporel » à la Maison de Quartier ;
16 dossiers « accident véhicule » ;
18 dossiers « recouvrement » ;
5 dossiers « incendie » ;
2 dossiers « omnium mission de service » ;
1 dossier « tous risques ».
Ces déclarations ont donné lieu à :
•
•
•
58 dossiers présentés au Collège communal ;
92 notes de service ;
26 délibérations.
Relativement à la gestion administrative, le courrier sortant représente 193 unités. Nous tenons
toutefois à préciser qu'une grande partie des contacts se fait par courriels ; les interlocuteurs
préférant ce mode de fonctionnement (Ethias experts tiers). 346 courriels ont été envoyés vers des
correspondants extérieurs à l'administration.
30
De plus, un logiciel extranet est en place depuis plusieurs années ce qui permet des échanges
d'informations réguliers avec Ethias via ce système.
31
3. Affaires sociales
1. CPAS - Activités
LA COMPOSITION DU CONSEIL DE L'ACTION SOCIALE
Présidente
Madame Sandrine CRUSPIN
Rue du Tienne, 18 - 5300 SCLAYN
Membres
José-Ricardo ALVAREZ
rue Bois l'Evêque, 31 - 5300 NAMECHE
Christian BADOT
rue Salm, 187 - 5300 LANDENNE
Yves CHARLIER
rue du Panorama, 6 - 5300 SEILLES
Martine FRISON
rue Docteur Parent, 180 - 5300 SCLAYN
Marie-Claire LALLEMEND
rue Defnet, 10 5300 ANDENNE
Pierre-Jean LEBLANC
rue Degotte, 43 5300 ANDENNE
Lissia MAUER
Quai de l'Ecluse, 35 - 5300 ANDENNE
Francesco PAURA
rue Joseph Evraud, 18A - 5300 NAMECHE
Mélissa PIERARD
rue de Thon, 48 - 5300 THON
Lionel RION
Chaussée Moncheur, 15 - 5300 ANDENNE
Le BUREAU PERMANENT est quant à lui composé de :
•
•
Madame Sandrine CRUSPIN, Présidente ;
Madame Lissia MAUER et Messieurs Christian BADOT et Pierre-Jean LEBLANC.
LE FONCTIONNEMENT DES DIVERS SERVICES DU CENTRE
Un service social
Il a pour mission d'aider les personnes et les familles à surmonter ou à améliorer les situations
critiques dans lesquelles elles se trouvent.
A cet effet, sept équivalents temps plein, travailleurs sociaux, assurent des permanences en leur
bureau, rue de l'Hôpital 20, à 5300 ANDENNE (téléphones : 085/84.94.01 - 02 - 03 - 04 - 06 -10 11 -17) tous les matins du lundi au jeudi de 08 heures 00 à 11 heures 30, ainsi que les vendredis de
10 heures à 11 heures 30. En dehors de ces permanences (assurées à tour de rôle par un travailleur
social), des rendez-vous peuvent être convenus.
Pour l'acheminement rapide des dossiers au Bureau Permanent, il est souhaitable que les demandes
soient directement adressées au Service Social, soit par écrit, soit en se présentant directement aux
permanences. Les travailleurs sociaux peuvent également se rendre à domicile lorsque la situation
l'exige.
Le Bureau Permanent se réunit tous les mardis. Il statue notamment sur les demandes d'aides
financières ou autres comme le revenu d'intégration, les factures d'hospitalisation, etc. ...
32
Au 31 décembre 2012, le nombre de personnes ayant perçu le revenu d'intégration, ne fusse qu'un
seul jour durant le mois, s'élevait à 296 (effets rétroactifs compris) répartis comme suit :
•
•
•
Isolé : 73 ;
Isolé avec charge de famille : 85 ;
Cohabitant : 138.
Une « photo » réalisée en date du 30 septembre 2013, dans le cadre de la réinsertion
professionnelle, sous le statut d'article 60 §7, montre que trente-sept personnes sont engagées par
le C.P.A.S. Parmi ces personnes, vingt-trois travaillent au sein du C.P.A.S., trois à la Ville (y compris
« Pompiers »), douze sont mises à disposition d'ASBL et d'Entreprises de Formation par le Travail,
plus un PTP.
Des informations complémentaires sur les mises à disposition peuvent être obtenues auprès du
Service Social.
Un service d'aide aux familles et aux personnes âgées
Afin de concrétiser sa politique de maintien au foyer des personnes âgées et d'apporter aux familles
du Grand Andenne en difficulté une aide efficace dans l'accomplissement de leurs tâches familiales,
le C.P.A.S. a signé des conventions avec quatre services agréés :
•
•
•
•
la
la
le
le
Centrale de Services à Domicile de SERAING ;
Centrale de Services à Domicile de PHILIPPEVILLE (Section de NAMUR) ;
Service Familial de NAMUR ;
Service Provincial d'Aide Familiale de DENEE.
Pour bénéficier de ce service, il suffit d'en faire la demande au Service Social du C.P.A.S., ou
s'adresser directement à l'une des A.S.B.L. conventionnées. Le C.P.A.S. est intervenu
financièrement pour 30.094,75 heures en 2012.
Un service de repas chauds à domicile
Le service des repas chauds à domicile, qui existe depuis le mois de novembre 1978, est assuré tous
les jours y compris les dimanches et jours fériés. Les repas remis, à domicile entre 11 et 13 heures,
comprennent : un potage, de la viande ou du poisson, des légumes, des pommes de terre et un
dessert. Les régimes sans sel, pour diabétiques, etc. ..., sont tous respectés.
Le prix du repas varie de 3,08 € à 5,70 € selon les ressources de la personne bénéficiaire.
Ce service s'adresse en particulier à des personnes ne pouvant plus assurer personnellement la
confection d'un repas chaud à midi. En conséquence, il est fortement lié à l'état de santé des
bénéficiaires et à l'évolution de celui-ci.
Hébergement de personnes âgées
La fusion des deux maisons de repos gérées par le C.P.A.S. est devenue effective au 01 janvier
2000. Donc, depuis cette date, le C.P.A.S. gère une seule maison de repos appelée "La Quiétude Monjoie". Ce home a une possibilité d'hébergement de 140 lits dont : 90 en maison de repos et de
soins et 50 en maison de repos traditionnelle. Cette nouvelle entité, comprend une direction unique.
Elle peut être contactée au numéro de téléphone : 085/84.94.25.
Madame Françoise KETELBUTERS, Chef de service nursing, opère pour une gestion unifiée des soins
et des revalidations commune aux deux entités. Elle peut être contactée au numéro de téléphone :
085/84.94.34.
Pour rappel, une infirmière sociale, Mademoiselle Caroline BERTRAND travaille tant pour la maison
de repos que pour le Centre de Jour. Elle réalise également les enquêtes sociales destinées à la
fixation de la part contributive des bénéficiaires des repas chauds servis à domicile. Elle peut être
contactée au numéro de téléphone : 085/84.94.34.
« La Quiétude » rue de l'Hôpital, 19 à ANDENNE
Cette section a une possibilité d'hébergement de 100 lits suivant une répartition théorique : 60 en
maison de repos et de soins et 40 en maison de repos traditionnelle.
33
Pour être admise en maison de repos et de soins, la personne âgée doit répondre à deux des
critères suivants :
•
•
•
•
être grabataire ;
ne pas pouvoir s'alimenter seule, de façon à ce qu'un aidant doive la nourrir ;
souffrir d'incontinence chronique ;
être atteint de troubles d'orientation dans le temps et l'espace.
Les soins sont assurés par une infirmière en chef accompagnée de neuf et demi équivalents temps
plein infirmières et quatorze aides familiales/seniors. De plus, un et demi équivalents temps plein
kinésithérapeutes sont également attachés à cette section, ainsi qu'une ergothérapeute.
La participation des résidants andennais dans leurs frais d'hébergement est fixée à 35,82 € par jour
en chambre particulière et à 31,90 € en chambre commune. Si les ressources du pensionnaire ne lui
permettent pas de payer l'entièreté de ses frais d'entretien, la différence est prise en charge par le
C.P.A.S. dans le cadre de l'aide sociale.
« Monjoie » rue de l'Hospice, 141 à COUTISSE
Cette section a une possibilité d'hébergement de 40 lits suivant une répartition théorique : 30 en
maison de repos et de soins et 10 en maison de repos traditionnelle.
Cinq et 3/4 équivalents temps plein infirmières auxquels s'ajoutent six et demi équivalents temps
plein aides familiales/seniors dispensent les soins nécessaires.
La participation des résidants andennais dans leurs frais d'hébergement est fixée à 32,03 € en
chambre particulière et à 27,22 € en chambre commune. Si les ressources du pensionnaire ne lui
permettent pas de payer l'entièreté de ses frais d'entretien, la différence est prise en charge par le
C.P.A.S. dans le cadre de l'aide sociale.
Les loisirs
Ils n'ont pas été oubliés. Un atelier occupationnel et de peinture fonctionne dans les deux sections
du home « La Quiétude - Monjoie ». Il est agréable de constater qu'il connaît un véritable succès et
qu'il est suivi assidûment par les pensionnaires.
Le Centre de jour
Le Centre de Jour est situé au rez-de-chaussée du site « La Quiétude ».
L'accueil de jour, structure intermédiaire entre le domicile et la maison de retraite, permet, tout en
maintenant la personne âgée dans son cadre habituel de vie, d'alléger en toute confiance la prise en
charge de la famille, de rompre l'isolement et de profiter :
•
•
•
d'un service d'hôtellerie adapté au régime imposé ;
d'un service de nursing ;
d'animations (ergothérapie) en totale symbiose avec celles destinées aux pensionnaires du
site « La Quiétude ».
Le Centre est ouvert tous les jours de 07 heures 30 à 18 heures 30, hormis les week-ends et jours
fériés.
La participation est fixée à 11,69 € par jour.
Il est possible de joindre l'ergothérapeute responsable du Centre de Jour, Madame Nathalie PAILHE,
en téléphonant au numéro : 085/84.94.28.
Service de médiation de dettes
Le service de médiation de dettes est situé au 2ème étage du bâtiment administratif du C.P.A.S.
Ce service est constitué d'1 1/2 équivalent temps plein assistant social, qui ont suivi une formation
spécifique pour la gestion d'un tel service, et d'1/2 équivalent temps plein employée
d'administration.
De plus, le Conseil de l'Action Sociale a signé une convention avec un avocat ayant suivi cette même
formation spécifique pour la médiation de dettes.
Au 30 septembre 2013, 115 dossiers de médiation de dettes étaient en cours et ont fait l'objet de
négociations avec des créanciers (en moyenne 15 créanciers par dossier). Depuis le début de
34
l'année 2013, 70 nouveaux dossiers ont été ouverts. Dix requêtes en règlement collectif ont été
rédigées dont huit font l'objet d'une désignation du C.P.A.S. en qualité de médiateur de dettes.
Parmi ces dossiers ouverts, la Justice, via les Juges des Saisies et Président du Tribunal du Travail, a
désigné à 218 reprises (au 30.09.13 depuis l'année 1999) nos médiatrices dans le cadre de la
procédure en règlement collectif de dettes.
Le Service de médiation de dettes, reconnu par la région wallonne, peut être joint en téléphonant au
numéro : 085/84.94.13 32.
Service de guidance énergétique
Le service de guidance énergétique a été mis en place en vertu de la loi visant à confier au C.P.A.S.
la mission de guidance et d'aide sociale financière dans le cadre de la fourniture d'énergie aux
personnes les plus démunies. Il est situé au 2ème étage du bâtiment administratif du C.P.A.S.
Ce service prend en charge toutes les menaces ou les coupures effectives de gaz et d'électricité,
ainsi que la gestion des réunions de la Commission Locale pour l'Energie (CLE). Toute intervention
financière destinée à apurer une dette énergétique est assortie d'une guidance budgétaire pour le
bénéficiaire.
Au 30 septembre de l'année 2013, 214 dossiers dont 89 comptes gérés ont été réalisés et 86
demandes d'informations et d'aides dans les démarches administratives à l'égard des fournisseurs et
gestionnaires de réseau de distribution suite à la libéralisation des marchés du gaz et de l'électricité
(choix de fournisseur, changement de fournisseur, statut de client protégé, déménagement,
compréhension de facture, contestation de facture, explication de la procédure de placement de
compteur à budget, etc...).
64 interventions financières ont été nécessaires via le Fonds Energie pour un montant global de
22.278,84 € : 82% de celui-ci pour des demandes de paiements de factures et 18% pour des
actions de prévention individuelles et/ou collectives (10 acquisitions d'électroménagers économe en
énergie et 7 prises en charge de frais de placement de compteur à budget).
De plus, une attestation prouvant le statut de client protégé et ouvrant le droit au tarif social est
transmis à la demande de chaque bénéficiaire du revenu d'intégration, de chaque personne suivie
dans le cadre d'une médiation de dettes et/ou d'une guidance budgétaire avec compte géré.
Durant les neuf premiers mois de cette année, une invitation à prendre contact avec le Service
Guidance Energétique a été envoyée à 575 personnes concernées par une procédure de placement
de compteur à budget en gaz et/ou en électricité.
Le Service de guidance énergétique peut être joint en téléphonant au numéro : 085/84.94.07.
Le plan de guidance sociale énergétique
Un cinquième plan de guidance sociale énergétique, appelé maintenant plan d'action préventive en
matière d'énergie en vertu du Décret du 17 juillet 2008, a été lancé couvrant la période de
septembre 2012 à mai 2014. Le plan d'action préventive en matière d'énergie, tel que voulu par le
Gouvernement wallon, est défini comme « un ensemble d'actions qui visent à aider une population
fragilisée à faire des économies d'énergie et ce faisant à réduire sa facture énergétique ».
L'objectif principal de ce projet est de sensibiliser et d'informer la population andennaise sur les
grands principes d'économies d'énergie et sur les moyens d'action pour réduire les consommations,
et ce dans un premier temps, sans devoir consentir un investissement financier important de la part
ni du propriétaire, ni du locataire, simplement en donnant des conseils faciles à mettre en œuvre
pour une utilisation efficace et efficiente des installations et appareils préexistants.
Une attention toute particulière est apportée à la qualité du logement et aux possibilités de
l'améliorer du point de vue énergétique.
Dans le cadre de ce plan 2012-2014, le C.P.A.S. propose :
•
De mener des suivis individuels, sous la forme de visites à domicile, auprès de ménages
rencontrant des problèmes de consommation énergétique ;
Cet accompagnement personnalisé a pour objectifs principaux :
•
De détecter d'éventuelles surconsommations énergétiques ;
35
De donner des conseils plus adaptés à la situation du ménage, au logement, au
système de chauffage, au mode de production d'eau chaude sanitaire, aux
équipements électroménagers, etc... ;
•
De dresser un audit énergétique du logement (isolation, chauffage, eau chaude
sanitaire), de l'équipement et des comportements ;
•
De proposer des solutions adaptées aux difficultés énergétiques ;
•
D'informer sur les services extérieurs d'aide et sur les législations en vigueur en
matière énergétique.
Au cours de ce suivi peut être sollicitée l'intervention d'un spécialiste en matière énergétique,
tel qu'un chauffagiste ou un électricien, afin de vérifier les installations du logement.
•
•
De réexaminer la situation des ménages ayant bénéficié d'un suivi individuel dans le cadre de
projets précédents afin de vérifier si l'application des conseils a effectivement débouché sur
une réduction des consommations énergétiques et de répondre aux questions ou difficultés
suscitées par la mise en œuvre la démarche ;
Si, malgré l'application des conseils, les consommations ne sont pas en diminution, de
nouvelles actions peuvent être proposées aux ménages, telles que la vérification des
installations par un professionnel.
•
•
D'organiser, en fonction des demandes ou des besoins, des réunions d'information sur les
économies d'énergie, l'utilisation rationnelle de l'énergie, sur les législations en vigueur,
etc... ;
De distribuer aux ménages bénéficiant d'un suivi individuel :
•
Du matériel leur permettant d'entamer une démarche de réduction de consommation
d'énergie (ampoule économique, thermomètre, multiprise avec interrupteur, tableau
de relevé des consommations d'énergie, ... ) ;
•
Du matériel permettant d'améliorer la qualité de leur logement (panneau réflecteur
pour radiateur, isolant pour canalisation, survitrage, ) et ce, selon les nécessités ;
•
Des documents et brochures relatifs à la libéralisation du marché de l'énergie, aux
économies d'énergie, au statut de client protégé, au tarif social, etc...
Le magasin social l'S-Pass
Un nouveau service a été ouvert dans le courant du mois de septembre 2009, le magasin social.
Le CPAS a saisi l'opportunité de louer une ancienne surface commerciale située rue du Pont en vue
d'y développer divers projets liés, de près ou de loin, à l'insertion socioprofessionnelle tout en
offrant des nouveaux services à la population andennaise.
L'idée d'y créer une « cellule mobilier » s'est imposée, ainsi qu'une « épicerie sociale » destinées à
rencontrer des besoins émanant d'un public défavorisé ou précarisé. En effet, le C.P.A.S. était
régulièrement confronté à des dons de mobiliers de la part de particuliers auxquels il ne pouvait
donner une suite favorable et qui auraient pu judicieusement répondre à des demandes de nos
bénéficiaires. D'autre part, les dépenses en matière d'alimentation sont devenues importantes au
regard des revenus. Il était donc nécessaire d'y réserver une attention particulière, sachant que
beaucoup de familles négligent ce poste de leur budget.
•
Les sources d'approvisionnement sont les dons de particuliers, le partenariat avec Sofie
(électroménagers recyclés). La clientèle visée par l'activité mobilière est de manière
privilégiée à revenus modestes sans pour autant poser de barrières à l'entrée. Les prix et
produits proposés sont déterminants quant à la garantie que le service s'adresse bien
prioritairement au public visé sans nécessiter de « filtre » à l'entrée. L'offre de meubles
relookés pourrait attirer une clientèle diversifiée grâce au travail de revalorisation du mobilier
récolté. Un partenariat dans le cadre des activités du magasin a été développé avec Sofie,
Entreprise de Formation par le Travail qui recycle des électroménagers. La formule mise en
place est de l'ordre d'une prestation de service de notre magasin qui commercialise leurs
électroménagers. La livraison des appareils est assurée par le Sofie, lequel assure également
le service après vente. Tout le matériel est garanti six mois conformément à la filière de
recyclage labellisée dont fait partie l'EFT ;
36
•
Du point de vue des denrées alimentaires, la source d'approvisionnement est les surplus de
vivres de l'Union Européenne et ceux de la criée de Malines. L'approvisionnement se fait par
la Province de Namur dans le cadre de l'action du BIRB. Dans ce cadre la distribution doit
être gratuite et limitée à des personnes bénéficiant du RI ou à faibles revenus légèrement y
supérieurs.
Le magasin social peut être joint en téléphonant au numéro : 085/23.10.37.
Le Taxi social « S-Taxx »
Le C.P.A.S. a mis en place depuis le 01 décembre 2011 un taxi social.
Ce service travaille sur base de réservations qui peuvent être réalisées durant les ouvertures de
bureau du C.P.A.S. en formant le numéro : 085/84.94.16. Des conditions de non mobilité, certifiées
par certificat médical, sont indispensables pour bénéficier dudit service.
Les services administratifs
Ils sont installés rue de l'Hôpital au numéro 20 à 5300 ANDENNE et peuvent être joints au numéro
de téléphone : 085/84.94.00. Ils sont accessibles au public du lundi au vendredi de 08 à 12 heures
et de 13 à 16 heures 30.
37
38
2. ACTE et FIPI
PRÉSENTATION
Depuis plusieurs années, la Ville d'Andenne mène différents types d'actions
collectives) de lutte contre toute forme d'exclusion ou de précarisation. Ces actions
sein de projets subsidiés par la Région wallonne. Dés lors depuis fin 2009, les
développées par le service ACTE s'inscrivent dans le plan de cohésion sociale. De
issus les Services A.C.T.E. et Zone T.
(individuelles et
sont inscrites au
actions sociales
ces actions sont
Le PCS a pour objectifs principaux le développement social des quartiers et la lutte contre toutes les
formes de précarité, de pauvreté et d'insécurité.
Pour ce faire, les actions soutenues dans ce cadre devront s'inscrire au sein de 4 axes :
•
•
•
•
L'insertion socio professionnelle ;
L'accès au logement décent ;
L'accès à la santé et le traitement des assuétudes ;
Le retissage des liens sociaux, intergénérationnels et interculturels.
Dans le but de guider le ou les services travaillant dans le cadre du Plan de cohésion sociale, une
Commission d'Accompagnement est instaurée. Cette Commission suscite, en outre, la rencontre des
différents partenaires sociaux publics ou privés concernés par le P.C.S. Celle-ci permet également un
recul nécessaire pour la cohérence des différentes actions.
Par ses actions, le Service A.C.T.E. identifie les besoins de la population et/ou les problèmes que
cette dernière rencontre.
Le Service A.C.T.E. veille alors à concevoir et développer des projets répondant à ces besoins.
Ces projets sont développés dans des domaines divers, au bénéfice de public varié (jeunes,
personnes du troisième âge, adulte présentant des difficultés d'écriture et de lecture, etc...) et ont
comme point commun de vouloir lutter contre toute forme d'exclusion ou de précarisation.
Le service coordonne ainsi les actions, de la Maison de la Convivialité, des Espaces Publiques
Numériques, du Service Logement et des formations en français langue étrangère.
OBJECTIFS GÉNÉRAUX
•
•
•
•
•
•
•
Lutter contre toute forme de précarité et d'exclusion sociale ;
Identifier les besoins de la population ;
Répondre adéquatement aux besoins exprimés ou latents des personnes issues de toutes
catégories sociales, mais plus particulièrement des catégories plus défavorisées de la
population andennaise ;
Mettre à disposition des habitants de la commune d'Andenne confrontés à une difficulté un
lieu d'accueil, d'écoute et d'accompagnement ;
Informer la population des actions et services disponibles sur la commune ;
Coordonner les actions sociales développées sur le territoire communal ;
Accroître les partenariats entre les différents acteurs sociaux présents sur la commune.
EXPOSÉ DES DIFFÉRENTES ACTIONS DÉVELOPPÉES DANS LE CADRE DU PLAN DE
COHÉSION SOCIALE
Axe 1: Insertion socioprofessionnelle
Le Plan de Cohésion sociale permet de soutenir des actions de préformation grâce au partenariat
développé avec la Régie des Quartiers d'Andenne.
Ce partenariat permet à la Régie des Quartiers de proposer à ces stagiaires des cours de français et
de citoyenneté ainsi que des ateliers sport, santé et hygiène.
Le Plan de Cohésion sociale permet aussi le développement de cours de français langue étrangère.
39
Ces actions font l'objet d'un point particulier (voir Régie des Quartiers ASBL et L'Envol ASBL).
Axe 2: Accès à un logement décent
L'accès à un logement décent est favorisé par l'organisation de permanences sociales.
Ces permanences permettent d'être aux cotés de personnes rencontrant des difficultés de tout
ordre. Au cours de ces permanences, ces personnes obtiennent des informations sur leurs droits
et/ou sur les démarches à effectuer. Elles bénéficient de conseils et de l'accompagnement
nécessaire.
La volonté est de répondre adéquatement aux besoins exprimés ou latents des personnes qui
s'adressent au service. Le service se veut être un lieu d'écoute. Si nécessaire, les personnes sont
orientées et/ou accompagnées vers des services spécialisés.
Lors de ces permanences, l'écoute active de la personne est privilégiée et ce, notamment au moyen
d'une démarche empathique. Ainsi, il est parfois possible de déceler des besoins non formulés.
L'aide apportée est multiple. Elle peut aller de la simple écoute, à la réalisation de certaines
démarches, voire à la construction d'un réseau d'aide et de soutien au bénéfice de la personne. Il
est donc indispensable pour le service ACTE de collaborer avec d'autres services.
Les matières dans lesquelles l'intervention du service est sollicitée sont multiples. Cependant, on
peut constater une complexité croissante de l'aide apportée.
Au cours de cette année, voici de manière non exhaustive les principaux domaines dans lesquels le
service est intervenu :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Demande d'aide administrative ou de conseils en vue d'obtenir le bénéfice d'allocations
sociales diverses (mutuelle, allocation d'aide aux personnes âgées, etc.) ;
Demande d'aide dans l'accomplissement de démarches administratives ;
Demande d'aide dans le cadre d'un surendettement : négociation d'un plan d'apurement ou
orientation vers un service de médiation de dettes ;
Demande d'aide en matière de logement (accompagnement dans la recherche d'un logement
social, problèmes avec le propriétaire, prise de contact avec l'Agence Immobilière Sociale,
etc) ;
Accompagnement des personnes suite à une visite de salubrité ;
Demande de renseignement d'ordre juridique (comment bénéficier de l'aide juridique de
première ou de deuxième ligne, renseignements dans le cadre de procédure de divorce, de
séparation, etc) ;
Demande d'un soutien ' psychologique ' (problème de solitude, de dépression, mal être, etc)
et, si nécessaire, orientation vers d'autres services tels que des services de santé mentale ;
Demande d'aide face à des problèmes financiers (aide dans la gestion ou la conception d'un
budget) et, si nécessaire, orientation vers le CPAS ;
Demande d'aide de conseils ou d'accompagnement dans le cadre de problèmes d'ordre
familiaux (problème dans le couple, problème avec les enfants, difficulté dans l'éducation,
etc) ;
Réponses à des demandes d'informations diverses ;
Réponses aux interventions du Cabinet du Roi en matière sociale ;
Informations sur les différentes activités sociales de la Ville d'Andenne et celles des
institutions ou associations andennaises.
Axe 3: Accès à la santé et traitement des assuétudes
Plateforme locale violence familiale
Cette année 2013, les partenaires de la plateforme se sont réunis à quelques reprises et ont pu
bénéficier de l'aide et du soutien de la Province, laquelle est aussi active dans ce domaine. Des
actions de sensibilisation ont eu lieu ( par exemple présence sur la marché hebdomadaire à
l'occasion du 8 mars). La plateforme a également rencontré les médecins afin de définir avec eux
leurs besoins et leurs attentes dans le domaine ce dans le but de le proposer une sensibilisation
adaptée à leur pratique professionnelle.
40
Assuétudes
Le Plan de Cohésion sociale permet aussi d'organiser l'accueil des personnes confrontées à une
difficulté en lien avec les assuétudes et si besoin de leur proposer un accompagnement
thérapeutique.
Enfin, il permet aussi de développer divers projets qui s'inscrivent dans la philosophie de réduction
des risques en milieu de vie.
Ces éléments sont développés plus en détail dans le point consacré au service Zone T.
Axe 4: Retissage des liens sociaux
Le Plan de cohésion sociale permet le développement de deux maisons de quartiers.
La première se situe à Seilles (MC Seilles). Elle propose et accueille des activités pour petits et
grands (0-99 ans) avec pour objectif le mieux vivre ensemble.
La seconde se situe au sein du quartier de Peu d'Eau.
A côté des ces maisons de quartiers, les espaces publics numériques travaillent aussi à plus de
cohésion sociale. Bien plus que des lieux d'apprentissage des nouvelles technologies, les espaces
publics numériques ont une dimension sociale, éducative et culturelle.
Le retissage des liens sociaux se réalise aussi au travers d'un partenariat avec le service de l'accueil
extrascolaire.
Ces actions font l'objet d'un développement particulier (voir Maison de la convivialité de Seilles, EPN
de Seilles et EPN du Site du Bois des Dames).
POINT « HANDICONTACT »
A côté des missions confiées au travers du Plan de Cohésion sociale, le Service ACTE est aussi
service « handicontact ».
La principale mission d'un Handicontact est d'informer et d'orienter toutes les personnes en situation
de handicap et leur entourage vers les services aptes à répondre à leurs besoins.
POLITIQUE DE L'ÉGALITÉ DES CHANCES
La ministre de l'Egalité des chances, Madame Eliane TILLEUX, a travaillé à la conception d'une
charte « Egalité des chances ». Neuf communes pilotes étaient associées à cette réflexion. En 2012,
ces neuf communes ont souhaité ouvrir leur groupe de travail à d'autres communes qui seraient
intéressées. Andenne a répondu favorablement, Andenne a signée cette charte et participe au
processus de formation proposé par la Région Wallonne.
Partenariat avec l'asbl « Article 27 » de la Province de Namur
Le Service ACTE bénéfice depuis plusieurs années d'une convention avec l'asbl « Article 27 ». En
effet, les objectifs de l'asbl cadrent avec les objectifs du plan de cohésion sociale puisque que l'asbl
veut « sensibiliser et faciliter l'accès à toute forme de culture pour toute personne vivant une
situation sociale et/ou économique difficile ». « L'Article 27 » est un outil de décloisonnement,
d'ouverture qui allie le social et le culturel.
Le partenariat entre le Service ACTE et la Cellule Article 27 a été renouvelé au cours de l'année
2013. Ce partenariat a permis au service d'organiser des activités collectives qui permettent au
public qui y participe d'avoir accès à coût réduit à des manifestations à caractère culturel : cinéma,
musée, exposition,
Ce partenariat sera renouvelé en 2014.
41
OPÉRATION « CHÈQUES SPORT »
Le sport permet l'apprentissage de certaines valeurs: respect du règlement, de l'autorité, de
l'adversaire, dépassement de soi, esprit d'équipe, rigueur, solidarité, respect de son corps et
hygiène de vie.
Malheureusement, le coût d'une inscription à un club et celui de l'équipement peuvent, dans certains
cas, constituer un frein à la pratique sportive des enfants et des adolescents
Précédemment, la Ville d'Andenne, le C.P.A.S d'Andenne et le Ministère des Sports de la
Communauté française se sont mobiliser autour d'un projet qui favorise l'accès au sport pour tous et
ce au moyen de chèques sports.
La Communauté française ne finance plus ce dispositif. Cependant, consciente des difficultés
évoquées plus haut, la Ville d'Andenne, via l'Echevinat des Sports, maintient ce dispositif. Le CPAS
reste aussi acteur de cette opération au moyen du subside fédéral « sport culture ».
Ces chèques sport permettent de financer en partie le coût d'une inscription à un club sportif ou le
coût d'inscription à un stage sportif organisé par la Ville.
Ces chèques sont accordés à des familles en difficultés et ce, moyennant une étude sociale réalisée
soit par le Service ACTE, soit par le CPAS.
OPÉRATION « ETÉ SOLIDAIRE, JE SUIS PARTENAIRE »
Cette opération a pour vocation de renforcer l'esprit de citoyenneté et la pratique de la solidarité
chez les jeunes issus notamment de milieux défavorisés. Plus particulièrement, ce projet veut
permettre aux jeunes d'agir de façon constructive en aidant les personnes âgées et/ou à mobilité
réduite, de développer leur sens de la citoyenneté et de la solidarité envers les personnes les plus
démunies, de développer un respect envers autrui, de favoriser les contacts intergénérationnels et
de valoriser leur lieu de vie en développant notamment un sentiment d'appartenance à leur quartier.
Cette opération est subsidiée par la Région wallonne et repose sur une collaboration avec le Centre
Public d'Action Sociale d'Andenne et la société de logements sociaux, les « Logis Andennais ».
Durant les vacances d'été, une équipe de jeunes âgés entre 15 à 21 ans sont invités à participer à
des actions de proximité visant tantôt à la valorisation, l'amélioration et l'embellissement de leur
quartier et de leur environnement, tantôt à développer le sens de la citoyenneté et la solidarité visà-vis des personnes en difficulté (personnes âgées résidants en maison de repos).
Ainsi, au cours des vacances d'été 2013, 5 jeunes ont participé à cette opération. Ces derniers
étaient occupés au sein des maisons de repos du CPAS, ils y proposaient diverses activités et
participaient au quotidien de la maison de repos avec pour objectif d'aller à la rencontre des
résidents et de leur porposer diverses animations ( sport, culture, cuisine, ateliers créatifs, etc...).
RÉFLEXIONS AUTOUR DE LA POLITIQUE JEUNESSE
De nombreux travailleurs sociaux relayent le besoin d'avoir sur le territoire andennais une structure
qui puisse répondre et accompagner des demandes d'aide émanant de parents, de famille voir de
jeunes en difficulté.
Actuellement, à défaut de structure spécifique, les demandes sont prises en charge par les services
existants.
Face à ce constat, le Service ACTE a développé un groupe de travail qui s'est orienté vers l'examen
de la possibilité de voir se créer sur Andenne une structure de type AMO (Aide en Milieu Ouvert).
Ce groupe de travail s'est structuré en asbl et a défini un projet qui a été déposé au Cabinet de la
Ministre de l'Aide à la Jeunesse, à son conseiller ainsi qu'au Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la
Jeunesse.
A la suite de ce travail, le Service ACTE a été invité à rejoindre le groupe de travail parentalité de la
Province de Namur, groupe qui rassemble l'ensemble des services AMO de l'arrondissement
42
judiciaire de Namur ainsi que la section de prévention générale du Service de l'Aide à la Jeunesse de
Namur.
Ces rencontres ont permis au Service ACTE, ainsi qu'à ses partenaires de travail, de s'inscrire et de
bénéficier du projet « Parents, professionnels, éduquer ensemble ».
MEILLEURE CONNAISSANCE DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS ANDENNAISES
En matière d'aide sociale (entendue au sens large), de nombreuses associations et initiatives
existent sur le territoire andennais. Toutes ne sont hélas pas connues du grand public.
De même, les différents services actifs sur le territoire d'Andenne ne se connaissent pas toujours
très bien. L'ambition du Service A.C.T.E. en tant que service communal est de pouvoir informer
correctement la population des services qui sont disponibles.
D'autre part, l'objectif est aussi que les services apprennent à mieux se connaître pour travailler
ensemble au bénéfice de la population.
ACTIONS ET PROJETS MENÉS EN PARTENARIAT
Les actions menées en partenariat peuvent être ponctuelles ou se structurer au travers de projets.
De manière ponctuelle, les interventions du Service A.C.T.E. nécessitent la collaboration d'autres
institutions ou associations à caractère social et ce, en fonction de la situation rencontrée (par
exemple le C.P.A.S., le Service de Santé Mentale, le Service de Médiation de Dettes, le Service Zone
T, etc...).
Certaines collaborations initiées précédemment se maintiennent vu le caractère complexe de
certaines situations. Le Service A.C.T.E. fut ainsi amené travailler avec d'autres services tels que la
zone de police les Arches, le Service de Santé Mentale, Le SAJ.
Les collaborations avec les différentes associations ou institutions contribuent aussi à construire et
renforcer une politique sociale cohérente et intégrée.
La collaboration ainsi initiée avec d'autres services a aussi abouti à la construction de projets
sociaux menés en partenariat. Ainsi, plusieurs projets ne sauraient exister sans l'implication de
certains services.
La volonté du Service A.C.T.E. est belle et bien de promouvoir des actions sociales intégrées,
d'articuler différentes initiatives entre elles de manière à obtenir un ensemble cohérent ayant un
effet positif maximal sur la politique sociale andennaise.
MISE À DISPOSITION D'UNE CAMIONNETTE « VISIOCOM »
La Ville d'Andenne, en collaboration avec la société française Visiocom a acquis une camionnette 8
places.
La Ville a souhaité mettre cette camionnette à disposition des projets sociaux communaux afin de
faciliter le déplacement et le transport des publics participants.
43
3. Maison de la Convivialité
PRÉSENTATION
La Maison de la Convivialité se veut avant tout un lieu de rencontres, tant pour les plus jeunes, que
pour les plus âgés. Elle se veut être un endroit accueillant où chacun peut s'épanouir.
Chacun pourra y trouver une parole, une discussion, un divertissement, un conseil ou un simple
moment de détente, une aide structurée et une réponse à ses préoccupations. Les éducateurs
peuvent également apporter conseils et orientations. Dans les cas les plus difficiles, ceux-ci
relaieront le public vers les services compétents.
La MC développe des actions à caractère ludique et éducatif et étend son action au domaine scolaire
par l'intermédiaire d'ateliers de soutien scolaire ponctuels. Cette aide s'adresse principalement aux
habitants du quartier, aux étudiants des écoles alentours, aux jeunes et à certaines activités sur le
territoire communal. Ces derniers mois, un certain nombre de projets axés vers les aînés ont aussi
vus le jour.
OBJECTIFS DE L'ACTION
La Maison de la Convivialité, par l'action de ses travailleurs, tente de faire évoluer chacun en
valorisant ses différences et ses compétences et en mettant l'accent sur l'intégration de chaque
personne au sein du/d'un groupe.
Un travail est en cours au sein de quartiers sensibles, touchés par la précarité et le mal de vivre.
Travail qui, depuis quelques temps maintenant, d'après les échos rapportés par certains habitants,
porte ses fruits.
Pour ce faire, l'équipe en place reçoit les attentes des habitants, les transmet et les valorise. Elle
tente également d'apporter des réponses rapides et précises aux diverses questions posées et
remarques émises. Il arrive régulièrement que les éducateurs doivent répondre de manière urgente
à des problématiques posées par leurs bénéficiaires.
Ses réponses se structurent sous forme d'animations, d'ateliers, d'activités ou encore d'entretiens
individuels ainsi que des périodes destinées aux révisions scolaires en période d'examens ; de temps
à autre des actions au sein de la famille sont également menées.
Des réponses immédiates peuvent aussi être formulées quand la situation le permet.
Des sorties et activités sportives telles des tournois de paint-ball, tennis, du sport aventure, activités
culturelles, sont également organisées.
Le public a également le choix de participer à des activités ou animations socioculturelles et
éducatives diverses et ponctuelles.
Des activités extraordinaires sont également menées essentiellement durant les vacances scolaires.
L'objectif de ces diverses activités est de répondre au mieux aux souhaits des personnes
rencontrées et à leurs demandes ou problématiques. Dès lors, celles-ci sont associées à la
conception de ces actions et projets qu'elles mènent en accord avec la ligne de conduite du lieu et
de son équipe pédagogique.
Le public a également la possibilité de s'exprimer au sein d'ateliers divers (sportif, créatif, culturel,
informatique, soutien scolaire et animation).
PARTENAIRES DE L'ACTION
•
•
•
•
•
L'Envol, service d'insertion socio professionnelle ;
L'Ecole des devoirs « les Multicolores » ;
Les Logis Andennais ;
L'Espace Public Numérique de la Ville d'Andenne ;
Le Service de cohésion social ;
44
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Le Service ZONE T ;
Le Service d'Accueil Extrascolaire ;
Le Service emploi de la Ville d'Andenne ;
Le Complexe sportif d'Andenne ;
A.C.S.A ASBL ;
« Mieux vivre » ASBL ;
La Maison des Jeunes « Le Hangar » ;
L'atelier Bébé Rencontre ;
Le Service Séniors de la Ville d'Andenne ;
Centre de santé mentale ;
La Police ;
« Mille lieux de Vie » (AMO hutoise) ;
La « BIBI », maison des jeunes de Saint Léonard de Liège ;
Le Conseil communal des jeunes d'Andenne ;
La Maison de Quartier de « Peu d'Eau » ;
La Ligue alternative de football inter quartiers liégeois ;
L'ASBL « Espace Allison » de Gerpinnes ;
Plateforme prévention SIDA ;
Ministère de la Communauté française ;
Province de Liège section sociale ;
Le Forem ;
La Régie des quartiers de Peu d'Eau ;
Le Centre culturel d'Andenne ;
Imagin'AMO de Gembloux.
PUBLIC ATTEINT
Actuellement, le nombre total annuel de fréquentations de la Maison de la Convivialité est
approximativement de 11000 fréquentations*. L'âge des bénéficiaires est compris entre 0 et 85 ans.
Ce nombre reste constant par rapport à l'année précédente.
Pour effectuer ce calcul, nous nous basons sur une fréquentation journalière de 35 personnes
répartie sur 22 jours par mois et sur 10 mois d'ouverture. D'une fête de quartier drainant en
moyenne 350 personnes et d'activités de vacances comptant 150 fréquentations. De plus, la MC
accueille également les cours d'alphabétisation (720 fréquentations / an), l'Espace Public Numérique
(1.296 fréquentations / an) et l'atelier « bébé rencontre » (360 fréquentations / An) qui eux aussi
apportent également un nombre de fréquentation conséquent. Depuis peu, la MC propose un atelier
« gymnastique douce » destiné à un public féminin d'âge compris entre 25 et 60 ans. Cette
occupation génère, elle aussi, des fréquentations s'élevant à +/- 200 unités par année.
Précisons ici que nous ne parlons pas de personnes différentes mais bien de fréquentations.
CARACTÉRISTIQUES DU PUBLIC
Le public qui fréquente la MC est un public majoritairement jeune (7 à 30 ans). La plupart est belge
d'origine étrangère. La tendance de cette année au niveau des genres s'est stabilisée suite au
nombre croissant de publics féminins fréquentant les lieux. Ce public attirant forcément le sexe
opposé dans les locaux Ce qui nous permet de dire qu'actuellement une équité est observée au
niveau des genres.
Quelques personnes plus âgées prennent part de manière active à la vie de la Maison, en y
apportant demandes, expériences et conseils divers. La mise en place d'activités
intergénérationnelles nous permet de toucher plus largement ce public. Tenant compte du succès de
ce type d'activités, nous poursuivrons dans cette voie durant l'année à venir.
Nous tenons également à préciser que depuis un peu plus de deux ans, trois parents s'impliquent de
manière active à la vie des activités extraordinaires. Cette année, par exemple, ceux-ci ont aidé
notre public à réaliser un buffet froid destiné à la fête de quartier annuelle. L'un d'entre eux a
également apporté son aide lors d'une sortie vélo. Il s'agit là d'une grande avancée dans le rapport
entretenu par l'équipe éducative avec la famille et les parents des plus jeunes et adolescents.
45
OCCUPATION DES LOCAUX
Les locaux de la MC permettent bien évidemment aux éducateurs d'y développer des animations
multi et socioculturelles à caractère éducatif. Ces dernières vous sont présentées plus loin. Des
créneaux horaires sont également réservés à l'accueil libre du public. L'équipe éducative utilise
également très régulièrement l'espace couvert multisports situé face au local ainsi que les
infrastructures sportives communales.
D'autre part, les locaux sont également occupés par divers services sociaux communaux, tels que :
•
•
•
•
•
•
•
•
Le Service d'insertion socio professionnelle « l'Envol » y organise une partie de ses activités ;
L'EPN (Espace Public Numérique) et les diverses formations qu'il propose occupent également
les locaux durant la semaine ;
L'atelier nommé « Bébé Rencontre », à raison d'une fois par semaine ;
Des ateliers ponctuels ciblant la prime enfance tel que « portage en écharpe et massages
bébés » ;
De temps à autres, l'école des consommateurs dans le cadre des ateliers « consommation
d'énergie » ;
Un éducateur est détaché chaque jeudi après-midi à l'école des devoirs pour aider les
animatrices en place ;
Des espaces de discussions sont organisés de temps à autre autour de thèmes d'actualité et
de société ;
Depuis septembre 2012, un cours de gymnastique douce et yoga est proposé le vendredi
matin à un public féminin en demande.
ENCADREMENT ÉDUCATIF
La MC emploie un éducateur temps plein dans le cadre de la gestion administrative, l'encadrement
et de la coordination des divers axes exploités, cette personne intervient également dans le cadre de
la formation des agents de l'éducation de l'IPES de Seilles en tant que jury de qualification et maître
de stage. Un second éducateur également occupé à temps plein est chargé de la mise en place
d'activités culturelles et sportives et de l'encadrement. Les éducateurs agissent en collaboration avec
d'autres services, principalement le Service ACTE, les Logis Andennais, le service ZONE T, la Régie
des quartiers d'Andenne, la maison des jeunes le Hangar, le centre culturel et l'école des devoirs de
Seilles. Notez que suite à certains événements survenus aux alentours de la Maison de la
Convivialité, une collaboration avec les services de police a été mise en place. Les actions sont
menées sous la supervision des éducateurs et du Service A.C.T.E.
Quelques exemples d'actions entreprises au cours de cette année 2013
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Continuité de la supervision d'une équipe de football en salle (âge des joueurs compris entre
17 et 27 ans) encadrée par un parent. Cette équipe joue le vendredi soir et obtient des
résultats probants en championnat. C'est une équipe composée de jeunes d'origines diverses
et de milieux divers partageant la même passion. Un exemple de collaboration entre services
et bénéficiaires ;
Suivi d'une seconde équipe de football en salle composée de plus jeunes qui ne rentrent pas
dans la tranche d'âge précédente ;
Participation au championnat alternatif de mini-foot liégeois qui vise à l'intégration des
jeunes des cités participantes ;
Développement du réseau football en salle alternatif basé sur le fair-play et géré par les
éducateurs de la Maison de Convivialité. Cette organisation regroupe diverses associations
andennaises et hutoises et a pour but l'échange et les contacts entre les différentes régions
et quartiers voisins ; déjà 20 rencontres et 8 tournois à notre actif ;
Encadrement d'activités sportives le mercredi après-midi dans la salle du complexe sportif de
Seilles ;
Utilisation régulière (en été) de l'A.M.I.S. pour activités sportives ;
Championnat de tennis de table à l'année (25 participants). Rencontres permettant de
remporter des points en fonction desquels un classement est établi en fin d'année ;
Aides sporadiques à l'encadrement de l'école des devoirs ;
Certaines actions ciblées d'intervention au sein des quartiers, actions « de rue » ;
Accompagnement des jeunes au Service Emploi de la Ville ;
46
•
•
•
•
Réalisation d'une après midi jeux de société en famille en collaboration ;
Une large offre d'activités socioculturelles et sportives durant les vacances d'été telles que :
visite de villes, ballades vtt, tournois de tennis, excursions diverses, etc... ;
Mémorial Van Damme à Bruxelles ;
Remise en état de l'espace barbecue situé sur la petite plaine de jeux se trouvant derrière
l'Aire Multisports d'intégration sociale. Ces rénovations ont été effectuées en collaboration
avec les formateurs et stagiaires de la Régie des Quartiers d'Andenne.
Outre l'animation et l'encadrement de ces jeunes, les éducateurs responsables veillent aussi à
développer des projets et à rechercher des moyens financiers afin de déployer ces activités :
•
•
Intégration de la MC au sein de divers projets de l'Espace Public Numérique. Activités avec
l'atelier « Les Multicolores », cycles de formations ;
Implication de la MC au sein même du quartier via un projet actif de comité de quartier
actuellement composé de 9 personnes issues de la Maison de la Convivialité. Depuis le mois
de juin 2006, « un comité » de quartier a vu le jour. Celui-ci gère l'organisation de diverses
activités. La première manifestation importante fut la 1ère fête de quartier du 2 septembre
2006 qui attira non moins de 400 personnes. La seconde a touché plus ou moins 600
personnes et la troisième édition plus familiale à touché non moins de 300 personnes, en ce
qui concerne la 4e édition, nous estimons le taux de fréquentation à environ 650 personnes.
Pour les 5 ans de notre fête, l'accent avait été mis sur la qualité des activités proposées, en
bref : animations de rue et spectacles, calèche dans les rues du village, concerts, gonflables
et cinéma en plein air. La fréquentation est estimée autour de 550 personnes. Nous avons
constaté qu'un plus grand nombre de parents avaient suivi cette organisation, ce qui nous
enchante !
L'édition 2013, axée sur un nouveau concept de repas offert aux publics qui fréquentent la maison
de la convivialité et ses services, a touché approximativement 300 participants, tant enfants, jeunes
que adultes et aînés.
En 2013, cette fête a conservé le changement de cap opéré l'année précédente en devenant une
fête de famille, une fête moins dépensière mais bien plus rentable sur le plan humain et relationnel.
Un « souper du quartier » a été offert aux habitants du quartier. Ce « couscous maison » avait été
réalisé par des jeunes et des mamans du quartier.
C'est là pour nous, encore une réussite intergénérationnelle importante. Mais c'est aussi une victoire
en termes d'intégration de la femme dans nos activités. En effet, dans notre quartier, les
fréquentations du public féminin sont souvent en retrait par rapport aux fréquentations du public
masculin.
LES ACTIVITÉS DE LA MAISON DE LA CONVIVIALITÉ NE SE LIMITENT PAS À DE
L'OCCUPATIONNEL
Des actions éducatives sont également développées :
•
•
•
•
Suivis individuels de divers jeunes en demande : aide à la rédaction de cv et lettres de
motivations, aide à la recherche d'emploi pour les jobistes de vacances, réponse à des
questions telles que des demandes d'orientations scolaires, des conseils sur la vie à la
maison, des renseignements divers sur des thèmes variés et parfois, des sujets plus pointus
tels la consommation de drogues ou les conflits intrafamiliaux ;
Réalisation d'une fête de quartier annuelle (fin août 2013) drainant non moins de 300
personnes. Cet événement festif cherche à regrouper au sein d'un quartier sensible les
différentes populations et origines. Ainsi, ces personnes peuvent travailler ensemble à la
réalisation d'un objectif commun. Clowns et châteaux gonflables, spectacles, calèche,
concerts et animations ont permis à chacun de passer un agréable moment ;
Intervention des éducateurs au niveau des troubles qui surviennent au sein du quartier. Le
but est d'apporter un encadrement de proximité aux habitants et de tenter d'améliorer
l'image de chacun, jeunes et moins jeunes aux yeux de l'autre ;
Des actions de prévention sur les risques sanitaires divers ont également été mises en place :
distribution de préservatifs, livrets de sensibilisation à la consommation de drogues et
d'alcools, les nuisances sonores en boîtes de nuits ainsi qu'une prévention sur le tabac et une
information sur les discriminations raciales et sociales.
47
Au-delà des actions et animations collectives, des permanences sont aussi organisées. En effet, la
Maison de la Convivialité est aussi un lieu d'écoute pour tout problème social, familial, scolaire. Les
personnes sont orientées vers d'autres services ou associations où elles pourront trouver une
réponse aux problèmes spécifiques qu'elles rencontrent. Les partenariats sont de mise avec les
structures communales et para communales existantes.
La MC se veut également un lieu de rencontres intergénérationnelles. Actuellement, une dizaine «
d'aînés » fréquentent régulièrement la MC. En parfaite harmonie avec le public jeune (rencontres de
kicker, ping-pong, jeu d'échec, Scrabble, etc...).
Des moments de discussions entre aînés et plus jeunes trouvent très souvent naissance au sein de
la MC. Cela permet à chacun d'échanger et de débattre de ses points de vue et parfois, de trouver
des solutions à des problèmes inhérents au quartier. Cette perspective permet donc d'établir le
contact entre les différentes générations du quartier qui se trouvent malheureusement très souvent
en conflit.
Les quelques personnes concernées par ces échanges se veulent les représentants d'un ensemble
auprès duquel elles relayent les avancées de ces échanges.
Ce constat était bien plus important encore quand l'Espace Public Numérique qu'accueille la MC
fonctionnait à plein régime ! Une ouverture supplémentaire de l'EPN a été mise en place le mercredi
soir de 18h à 20h. Cette ouverture est assurée par les éducateurs chargés de l'accueil de soirée de
la maison de quartier.
Le public d'origine étrangère cohabite en quasi harmonie avec le public belge. Cela grâce à la
volonté de chacun et des éducateurs d'intégrer et de faire intégrer l'autre avec ses coutumes,
cultures et traditions propres.
Un climat de respect, d'acceptation, de tolérance et de convivialité s'est petit à petit installé au sein
de nos locaux et tend même à s'étendre au delà des murs de la Maison.
LES ACTIVITÉS EXTRAORDINAIRES PROPOSÉES LORS DE CETTE ANNÉE 2013
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Organisation de la Fête de quartier ;
Activité kayak ;
Organisation d'un tournoi de mini-foot inter maisons de quartier sur l'AMIS ;
Visite d'Ostende ;
Parcours VTT de 40 km (juillet) ;
Activité paint-ball à Coutisse ;
Organisation d'une chasse aux œufs dans le parc du château de Seilles ;
Organisation d'un tournoi de tennis à Andenne ;
Organisation d'un tournoi de mini foot en collaboration avec des maisons de jeunes des
alentours ;
Continuité, en partenariat avec le Centre culturel d'Andenne et la Maison des Jeunes le
Hangar d'un cycle de projection mensuel (6 dates) appelé « ciné Ados » ;
Organisation d'un tournoi de jeux vidéo sur grand écran ;
Participation et organisation de la Fête des Voisins (+ de 150 participants) ;
Organisation de diverses animations sportives ;
Organisation en commun avec les membres du réseau social Andennais de la Saint-Nicolas ;
Création d'un projet « mémoire » sur le thème de l'émergence de l'extrême droite et de ses
dangers. En collaboration avec l'ASBL « Les territoires de la mémoire ». Ce projet comportait
diverses animations et visites ;
Organisation et animation d'un « voyage contre l'oubli » intergénérationnel aux camps de
Buchenwald et de Dora Mittelbau du 28 au 30/10/2013.
EN RÉSUMÉ DE L'ACTION
Le travail développé cherche à retisser les liens sociaux, intergénérationnels et interculturels ainsi
que répondre aux besoins locaux en matière de prévention de la délinquance et apports éducatifs.
L'objectif est aussi d'étendre l'action au-delà des murs et porter un effet bénéfique aux quartiers et
cités des alentours.
48
4. L'Envol (alphabétisation) ASBL
L'Envol à Andenne asbl propose des cours d'alphabétisation adaptés aux adultes peu ou pas
scolarisés, francophones ou non francophones. Ces publics cibles ont souvent vécu un parcours
semé d'échecs et de rejets sociaux.
SIÈGE SOCIAL
Rue Delcourt, 4 à 5300 Andenne
Personne de contact
Véronique PERPINIEN
085/25.15.69
[email protected]
LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX
Par le biais de la lecture, de l'écriture, de l'expression orale, des mathématiques et des nouvelles
technologies :
•
•
•
•
•
•
•
•
Agir et interpeller ;
Faire des choix (défis, projets d'expression, etc...) ;
Quitter l'individualisme et la concurrence pour développer l'esprit de coopération, d'échange,
d'écoute et de respect ;
Rechercher des moyens facilitant l'accès des personnes en démarche d'insertion
professionnelle à l'emploi et aux formations qualifiantes ;
Créer une solidarité parmi les apprenants qui favorisera l'autonomie de chacun ;
Favoriser la réalisation d'un projet personnel construit tout au long de la formation (par
exemple savoir lire et décoder les petites annonces concernant la recherche d'un emploi, d'un
logement, etc...) ;
Favoriser la démarche d'émancipation ;
Rendre les personnes moins exclues des circuits d'information, de communication et de
socialisation.
LE PROCESSUS DE FORMATION
L'accueil
Dès l'accueil, un grand travail d'écoute et de réflexion est effectué avec le stagiaire et ce, afin de
construire avec lui un projet de formation qui répondra à ses attentes et à ses besoins. Il est
naturellement possible de modifier ce projet en fonction des changements éventuels apparus en
cours de formation.
Une grande importance est donnée à la formulation des objectifs de formation. Ces derniers doivent
être concrets et accessibles ce qui permettra au stagiaire de se voir progresser et ainsi aura une
grande influence sur l'estime de soi.
En cours de formation, un travail d'évaluation formative, d'autoévaluation est mis en place afin de
permettre au stagiaire de se situer dans son propre apprentissage et également au formateur de
réguler son action pédagogique, voire de cibler des besoins d'accompagnement particulier.
Il est important que le stagiaire puisse personnellement se situer dans son apprentissage, voir ses
progrès par lui-même. Ces différentes actions vont dans la direction des objectifs poursuivis :
l'intégration, l'autonomie, la prise en charge.
49
Les méthodes
Les méthodes et outils pédagogiques sont très variés et utilisés en fonction des besoins, des
attentes des stagiaires ou du contexte, et ils favorisent toujours des démarches participatives et
émancipatrices.
Les formatrices utilisent les méthodes d'apprentissage classiques qui ont été conçues pour les
adultes :
•
•
•
•
•
•
La pédagogie nouvelle basée sur l'auto-socioconstruction des savoirs ou comment mettre les
apprenants en recherche pour construire leurs connaissances ;
La pédagogie du projet ;
La gestion mentale et le dialogue pédagogique ;
Les méthodes analytiques, phonétiques, globales ;
Les mathématiques qui sont en lien avec leur quotidien et qui ont du sens ;
Les ateliers d'écriture.
La relation formateur-participant est une relation d'adulte à adulte, elle implique la confiance et le
respect. Elle implique aussi que le formateur considère la personne qu'il a en face de lui comme
capable, qu'il ne l'infantilise pas et ne la moralise pas, mais, au contraire, lui permette d'exprimer
qui elle est et quels sont ses projets.
Nous partons du postulat que l'alphabétisation pour adultes ne se fait qu'avec des méthodes
spécifiques pour adultes, non scolaires, proches du vécu des personnes et porteuses de sens. Ces
méthodes permettent aux personnes de progresser à leur rythme et ainsi de rompre leur
« isolement » grâce à leur potentiel personnel.
L'équipe
L'équipe de l'Envol à Andenne est composée de :
•
•
•
3 formatrices temps plein gérant essentiellement les cours de français. Deux formatrices sont
engagées par l'asbl, l'une est engagée par la Ville d'Andenne et mise à disposition de l'asbl
dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale ;
1 formateur en informatique mi-temps gérant le parc informatique de l'asbl et ayant en
charge la sensibilisation aux nouvelles technologies ;
1 coordinatrice mi-temps gérant les aspects administratifs, partenariaux, la gestion du
personnel de l'asbl ainsi que le suivi-psychosocial des stagiaires en formation.
Le calendrier
Les cours se donnent de janvier à juin, puis de septembre à décembre, en dehors des périodes de
congés scolaires ; ceci afin de permettre à un grand nombre de personnes de pouvoir y participer,
notamment les parents célibataires.
LE CONTENU DE FORMATION
L'Envol à Andenne propose :
•
•
•
•
•
Des
Des
Des
Des
Des
cours de conjugaison, grammaire, orthographe, vocabulaire ;
cours de lecture et d'expression écrite ;
cours de mathématiques ;
ateliers informatique et de découverte des nouvelles technologies ;
cours de français langue étrangère (FLE).
Avec les personnes participant aux cours, nous devons rechercher et proposer des actions de
formation en fonction des observations, des évaluations, des analyses réalisées afin d'être le plus
proche des demandes, des problématiques.
Il ne s'agit donc pas de proposer un programme de formation immuable, mais bien de construire
avec les stagiaires le contenu de la formation. Cependant, l'apprentissage du français (lecture,
écriture, expression orale) doit répondre à des objectifs formels et fonctionnels, pédagogiquement
cohérents.
50
Les groupes FLE
Les modules FLE sont organisés dans le cadre du Plan de Cohésion Sociale de la Ville d'Andenneet
avec le soutien de la Région wallonne dans le cadre d'une volonté locale d'accueil, d'intégration.
Le Français Langue Etrangère concerne des personnes adultes non francophones ne maîtrisant pas
ou peu le français oral. Les cours sont gratuits pour les apprenants puisque financés par la Ville
d'Andenne dans le cadre du plan de cohésion sociale.
Ces activités ont lieu à la Maison de la Convivialité de Seilles.
Ce type de travail avec des personnes d'origine étrangère est soumis aux évènements géopolitiques.
La représentation majoritaire au sein des 2 groupes depuis 2009 est essentiellement composée
d'albanophones et de russophones. Cependant depuis quelques mois nous constatons des demandes
de plus en plus régulières d'inscriptions pour des apprenants venant d'Espagne mais d'origine
marocaine et d'Italie.
Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2013, les cours ont accueilli 34 personnes (66% de femmes),
réparties en 2 groupes :
•
•
Un groupe débutant (mardi et jeudi matin de 9h à 12h), niveau européen A0 à A1 ;
Un groupe avancé (mardi et jeudi de 13h à 16h) niveau européen A2 à B1.
Les personnes accueillies viennent, quasi exclusivement, de la commune d'Andenne.
Il est à noter à partir du mois de mars, une liste d'attente a été constituée, les demandes pour le
niveau « débutant » étant plus nombreuses que le nombre de places disponibles.
Cette liste n'a pas été résorbée à la fin du mois de juin 2013.
A la rentrée du 1er septembre on dénombrait 32 nouveaux apprenants, une nouvelle liste d'attente
pour le niveau débutant a été constituée à nouveau dès le 1er septembre, la situation de l'année
dernière se reproduisant à nouveau.
Notre inquiétude grandit donc notamment au vu du futur parcours d'intégration des primo-arrivants
que les communes devront mettre en place tout prochainement.
Les nouveaux arrivants en Région wallonne sont bien au fait que les conditions d'accueil seront
davantage formalisées dès 2014 ; en conséquence de ce fait, les demandes de cours de français
s'accélèrent dans les centres de formation.
Pays d'origine des apprenants
Les personnes inscrites dans ces cours sont souvent depuis moins de 1 an en Belgique et souhaitent
progresser rapidement dans la maîtrise du français oral en vue de pouvoir s'insérer socialement et
professionnellement. Elles font preuve de grandes capacités d'autonomie et manifestent un vif désir
de comprendre le pays et la commune qui les accueillent.
Europe : Bulgarie, Espagne, Roumanie, Pologne, Italie
Maghreb : Algérie, Maroc
Afrique hors Maghreb : Tanzanie
Europe centrale et Espace post-soviétique : Azerbaïdjan, Ouzbékistan, Ingouchie, Arménie
Balkans : Serbie, Kosovo, Bosnie, Macédoine, Albanie
Asie : Chine, Thaïlande
Amérique : Mexique
Niveau d'études maximum atteint à l'étranger
Analphabètes 0%
Niveau équivalent au CEB 10%
Niveau équivalent au CESI 46%
Niveau équivalent au CESS 39%
Niveau supérieur 5%
51
Aucune des personnes reprises ci-dessus n'a suivi l'enseignement spécial.
Méthodologie
L'évolution des méthodologies employées en FLE est marquée par les changements dans les
besoins, les objectifs du formateur et le public des apprenants.
La présence d'une méthodologie propre au groupe et définie dès le début dans l'univers de la classe
est très importante et sécurisante pour les apprenants.
La méthodologie appliquée ici accorde la priorité à l'oral : elle est donc dite « audio-orale » et
communicative.
On conçoit la langue comme un ensemble d'habitudes, d'automatismes linguistiques qui font que
des formes appropriées sont utilisées de façon spontanée. La linguistique et la psychologie de
l'apprenant sont sollicitées également afin d'affiner le transfert de connaissances et de compétences.
2 approches sont prises en compte: d'une part, le français instrumental qui vise la communication
orale en situation de classe uniquement. Il s'agit d'acquérir une compétence de compréhension
immédiate, et d'autre part le français fonctionnel, qui est fondé sur les besoins langagiers réels des
individus. Il envisage une relation de locuteur à locuteur dans certaines situations de
communication, et selon certains rôles sociaux. On détermine les besoins langagiers des apprenants
en fonction des actes de parole qu'ils auront à accomplir dans certaines situations.
Objectifs des deux niveaux de cours
L'objectif général des cours de FLE est communicationnel : acquérir une aisance suffisante dans la
pratique de la langue française en ce qui concerne la compréhension orale et écrite, l'expression
orale, la lecture et la diction. Voici les différents objectifs pédagogiques, détaillés suivant les niveaux
de cours :
En ce qui concerne la conjugaison, l'apprenant doit être capable de maîtriser le présent de l'indicatif
et de l'impératif, le futur proche, le conditionnel présent et pour le niveau avancé, le passé
composé,l'imparfait et le futur simple.
En ce qui concerne la grammaire, l'apprenant doit être capable d'utiliser pronoms et déterminants
corrects, de discerner les genres des noms et de les utiliser correctement, d'accorder les adjectifs
qualificatifs, enfin de former une phrase claire et compréhensible, d'utiliser à bon escient les
possessifs et, pour le degré avancé, de procéder à une nominalisation, de maîtriser les déterminants
démonstratifs, les adverbes, comparatifs et superlatifs, et enfin les propositions relatives.
En ce qui concerne le vocabulaire, l'apprenant doit être capable de maîtriser les termes usuels
(politesse,vie quotidienne, santé,villes et infrastructures,etc.) Au degré avancé,l'apprenant doit être
capable de s'adapter àn'importe quelle situation de la vie quotidienne, de résoudre des problèmes en
utilisant questions et réponses adéquates, d'exprimer son opinion et son ressenti. De plus, de
nombreux exercices de compréhension de textes (textes authentiques et liés au milieu) permettent
d'évaluer la globalité de l'apprentissage.
Quelques repères dans l'année 2013 pour les groupes FLE
Le contenu des cours FLE, tant au niveau débutant qu'intermédiaire, tient compte des spécificités
locales et fait la part belle à l'intégration pratique des personnes au niveau social. Pour ce faire, un
vaste axe « citoyenneté » est développé, en lien avec les partenaires et infrastructures locales.
Dans le cadre du bilan des actions développées dans le cadre du PCS, les apprenants FLE ont été
particulièrement actifs, évaluant leurs compétences par rapport aux besoins éprouvés et formulant
des idées pour une action encore plus réussie.
La bibliothèque d'Andenne est devenu un partenaire régulier et apprécié des apprenants, grâce à
des séances d'information et à des animations régulières en son sein. Un projet de « minibibliothèque » est d'ailleurs mis en route depuis octobre 2012 à la Maison de la Convivialité, à
Seilles.
Dans la perspective de la mise sur les rails d'un parcours d'accueil des primo-arrivants en Wallonie,
une collaboration constructive a été initiée avec le service population de la ville. La politique
d'accueil locale devrait, grâce à des échanges d'informations et de bons services, être encore plus
performante et humaine.
52
La réflexion autour de la problématique de la scolarité des enfants issus de l'immigration se
poursuit. La formatrice en langue étrangère est régulièrement sollicitée par des personnes primoarrivantes pour aider leurs enfants scolarisés à Andenne dans l'apprentissage de la langue française.
Ceci ne rentre pas dans les missions de L'Envol ; en revanche, un partenariat a été instauré avec les
écoles de devoirs qui suivent la scolarité d'enfants d'apprenants en FLE, partenariat de dépannage
puisque les animateurs des écoles de devoirs ne sont pas non plus formés à l'apprentissage du FLE
pour les enfants. Nous interpellons depuis plusieurs mois le CAI afin de faire un état des lieux des
besoins sur Huy et Andenne dans le but de renvendiquer une « classe passerelle » pour ces enfants
et/ou adolescents.
Durant l'année 2013, les apprenants en FLE ont eu l'occasion de découvrir différents aspects du
patrimoine andennais (balades, visites guidées, participation à l'opération Andenne Ville Propre,
séance d'information de l'Office du Tourisme, etc.) De plus, l'intégration dans la vie andennaise
sous-entend la compréhension des codes de la vie locale : les groupes ont donc assisté à plusieurs
séances d'information « sur mesure » : problématique des déchets et recyclage (BEP), économies
d'énergie et gestion de budget (CPAS), les services d'une mutuelle, les magasins de seconde main,
etc...
Plus que jamais, l'objectif de la filière FLE est un apprentissage performant,souple et efficace, au
travers de la langue française, du tissu local, régional et national, recouvrant ses réalités
géographiques, historiques, politiques, sociales, culturelles et surtout humaines...
Les groupes d'alphabétisation
Nous proposons une alphabétisation adaptée aux adultes (plus de 18 ans) pas ou peu scolarisés et
maîtrisant le français oral.
Les cours sont gratuits et se donnent en journée dans les locaux de la Maison de quartier située Rue
Delcourt, 4 à 5300 Andenne.
Les publics que nous accueillons dans les cours sont issus, pour la plupart, d'un milieu social
défavorisé et connaissent un grand isolement. Ils viennent pour avoir un bagage suffisant en
français, mathématiques, nouvelles technologies et souvent, retrouvent aussi un sentiment
d'appartenance à un groupe, à une société.
Au terme de leur passage en alphabétisation, les apprenants doivent avoir acquis une certaine
autonomie leur permettant de réaliser seuls les objectifs de vie sociale et professionnelle qu'ils se
sont fixés tout au long de la formation.
Suite à la reconnaissance d'une partie des activités de l'asblpar le Région wallonne comme OISP
(organisme d'insertion socioprofessionnelle) nous subdivisons administrativement nos publics en
deux catégories : les personnes en insertion socioprofessionnelle bénéficiant d'un contrat de
formation avec le Forem (1€ brut par heure de formation, frais de garderie et de déplacement
remboursés) et les personnes en insertion sociale. Nous pouvons toujours accueillir cette seconde
catégorie de personnes grâce au soutien apporté par la ville d'Andenne.
En effet, sans cette aide communale, nous ne pourrions, malheureusement, plus les intégrer dans
les cours faute de financement structurel permettant l'alphabétisation pour tous !
En 2013, les cours à 15h par semaine sont répartis comme suit :
•
•
•
Un groupe débutant (1) ;
Un groupe intermédiaire (2) ;
Un groupe avancé (3).
Comme pour 2012, nous n'avons plus de « vrais débutants » en lecture et écriture c'est-à-dire que
les personnes du groupe 1 savent un peu lire et un peu écriture, ils maîtrisent le geste graphique. A
ce jour, les groupes intermédiaires (2) et avancés (3) sont complets, il reste quelques places au sein
du groupe 1.
Depuis le 1er janvier 2013 et à la date du 31 octobre 2013il y a eu 51 inscrits dans les cours dont
98% de public ISP (insertion socioprofessionnelle).
53
Photo du public ISP
50 personnes suivent donc les cours sous contrat de formation FOREM et sont donc le public
prioritaire reconnu dans notre agrément OISP.
Sur ces 50 personnes :
63% sont des femmes ;
80% sont domiciliées à Andenne et 20% viennent d'autres communes comme Amay, Ohey, Gesves,
Haillot, Marchin ;
81% ont la nationalité belge.
Statuts à l'entrée de la formation
65% Demandeur d'emploi indemnisé ;
6% en stage d'insertion (d'attente) ;
29% Demandeur d'emploi non indemnisé.
Âge à l'entrée de formation
31% de 18 à 25 ans ;
33 % de 26 à 34 ans ;
35% de 35 à 49 ans.
Motifs des arrêts de formation
Depuis janvier 2013, 12 personnes ont quitté la formation pour diverses raisons :
+/- 25% - Orientation vers un partenaire ISP (EFT - Mission Régionale FOREM) ;
+/- 41,5%- Formation en Promotion sociale ;
+/- 8,5% - Travail ;
+/- 25% - Raison de santé (maternité, opération, ) ;
0% - Abandon.
Scolarité
+/- 53% n'ont pas de diplôme ;
+/- 24% ont au maximum le CEB (diplôme primaire) ;
+/- 12% ont un CESI professionnel ou technique (secondaire inférieur professionnel).
LES PARTENARIATS
Notre axe principal de travail est bien entendu l'insertion professionnelle, dans ce cadre également
plusieurs partenariats et activités sont menés :
•
•
•
•
Plusieurs animations autour de la recherche d'emploi par la MIRENA. « conception de la
notion de travail les freins à l'emploi la communication pour la recherche d'emploi,) ;
Séance d'information de la cellule énergie du CPAS Le Marché de l'énergie le 22/02/2013 ;
Présentation du service logement de la Ville d'Andenne et principes d'attribution des
logements sociaux le 19/03/2013 ;
Participation au salon de l'emploi organisé par le FOREM - le 18 /10/2013.
Depuis le printemps 2011, une matinée par mois, la coordinatrice est présente à la Maison de
l'Emploi afin de recevoir les personnes demandeuses d'une formation en alphabétisation.
Il est important pour l'Envol, d'être présent dans ce lieu symbolique qu'est la Maison de l'Emploi,
cela correspond aux missions définies dans le cadre de son agrément OISP, d'autant plus que l'asbl
est le seul centre de formation ISP, reconnu par le Ministère wallon de l'Emploi et de la Formation,
situé sur le territoire andennais. De plus, il faut savoir que pour une partie du public la démarche de
54
venir dans un centre d'alphabétisation est encore difficile à réaliser par conséquent ce premier
contact dans un lieu « neutre » facilite le parcours d'insertion de certains demandeurs d'emploi.
Depuis septembre 2011 une formatrice intervient au sein de la Régie des quartiers d'Andenne en
donnant des cours de mathématiques appliquées au terrain. Ce partenariat est intéressant car il
permet d'enrichir le cursus de formation des stagiaires de la Régie. De plus, une partie du travail
effectué en Régie est un préalable à l'intégration dans un OISP, une EFT, un centre de formation du
FOREM, En effet, si certaines compétences ne sont pas retravaillées par l'équipe de la Régie (gestion
du temps, respect des consignes, le travail en équipe etc) l'insertion dans un autre centre de
formation, plus « exigeant », au niveau des compétences sociales risque d'échouer.
Plusieurs spectacles du centre culturel d'Andenne ont été programmés sur 2013 :
•
•
•
« Black Out » Thème « Totalitarisme et dictature » ;
« Conversation sous les étoiles » Thème « Amour et amitié entres des êtres différents » ;
« Un paradis sur terre » - Thème « l'immigration ».
Le choix des spectacles n'est pas anodin, il est toujours en lien soit avec les constats, les propos
entendus au sein de groupe d'apprenants et/ou en en lien avec le projet que nous menons. Cette
année-ci nous poursuivons notre travail sur l'histoire de la Belgique en vue notamment de préparer
les prochaines élections de 2014.
Nous avons également constaté que régulièrement des propos intolérants, des idées « toute faites »
étaient très présentes au sein des groupes. Dès lors, nous poursuivrons le travail autour de la
discrimination, de la tolérance, de l'ouverture aux autres.
RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2013 - LE PROJET « ELECTIONS »
2013-2014 sera de nouveau une année électorale pour l'équipe et les stagiaires,ce sera l'occasion de
poursuivre le travail sur l'axe citoyenneté en vue de préparer les prochaines élections fédérales,
régionales et européennes de mai 2014.
Dès lors, diverses activités ont déjà été planifiées : visite du parlement régional, visite du parlement
fédéral, spectacle au centre culturel.
55
5. Zone T
RETROACTES
Le Collège du 9 avril 2013 a décidé d'approuver le dossier de demande d'agrément régional du
service communal Zone T en tant que service spécialisé en assuétudes (SSA) dès l'année prochaine
et ce dans l'objectif de diversifier ses sources de financement externe.
Complémentairement, le Collège souhaitait disposer de ma part
concrètement les activités de ZONE T sur le territoire andennais.
d'un
rapport
présentant
En conséquence, en reprenant pour l'essentiel les informations substantielles et claires extraites du
votre rapport au Conseil en vue de l'adoption du budget 2013 en décembre dernier, le Collège
trouvera ci-après de quoi apprécier le fonctionnement et les activités de Zone T, service souvent
déprécié à tort ou à raison du fait sans doute de l'extrême spécificité de ses domaines d'intervention
mais, il faut le souligner, en amélioration constante depuis une bonne année avec l'arrivée au poste
de coordinateur de M. Philippe PIRONET.
PRESENTATION DU CADRE ORGANIQUE DE ZONE T
COORDONNÉES ET PERSONNES DE RÉFÉRENCE
Zone T
Rue de l'Hôpital, 18
5300 Andenne
Tel : 085/84.50.61
Fax : 085/84.62.79
[email protected]
Présidente de l'ASBL et Chargée des affaires sociales de la Ville d'Andenne : Madame Sandrine
CRUSPIN
Directeur, Responsable financier des services sociaux de la Ville d'Andenne : Monsieur Ronald
GOSSIAUX
Coordinatrice des projets sociaux de la Ville d'Andenne : Mademoiselle Corine WYARD
Coordinateur du service : Monsieur Philippe PIRONET
L'ORGANIGRAMME
Zone T : une asbl et un service communal qui travaillent en étroite collaboration
L'asbl Zone T et le service communal Zone T travaillent en étroite collaboration car suivent des
objectifs communs. C'est la raison pour laquelle le rapport d'activité est commun. Cependant, les
financements et les procédures de décisions sont différents.
L'Assemblée Générale et le Conseil d'Administration de l'asbl Zone T (au 30/09/2013)
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Madame Sandrine CRUSPIN, Présidente.
Monsieur André VIDAL, Vice-président.
Monsieur Yves CHARLIER, Trésorier.
Monsieur Claude CARPENTIER, Trésorier adjoint.
Monsieur Philippe PIRONET, Secrétaire.
Madame Corine WYARD, Administratrice.
Monsieur Ronald GOSSIAUX, Administrateur.
Madame Nadia OPACKI, Membre.
Madame Patricia DOINO, Membre.
Monsieur Christian BADOT, Membre.
56
•
•
•
•
Monsieur Claude EERDEKENS, Membre.
Madame Carine JANSEN, Membre.
Monsieur Henri-Jean GINDT, Membre.
Madame Jeanine DOSOGNE, Membre.
L'équipe
De janvier à fin septembre 2013, l'équipe fut composée de 6 personnes :
•
•
•
•
•
•
ANCIAUX Geneviève, Psychologue œ temps Ville financée par le Plan de Cohésion Sociale de
la région Wallonne (PCS) ;
GILSONNET Annick, Psychologue Œ temps Ville financée par le Plan Stratégique de sécurité
et de prévention du SPF intérieur (PSSP) ;
HENNAUX Pascale, Assistante sociale Ÿ temps Ville financée par le Plan Stratégique de
sécurité et de prévention du SPF intérieur (PSSP) ;
PIRONET Philippe Assistant social 4/5ème temps Ville financé par le Plan Stratégique de
sécurité et de prévention du SPF intérieur (PSSP) ;
HENRY Claude Educatrice spécialisée Temps plein ASBL financée par les Aides à la Promotion
de l'Emploi de la Région Wallonne (APE) ;
BOURHANEM Mohamed Educateur spécialisé Temps plein ASBL financé par les Aides à la
Promotion de l'Emploi de la Région Wallonne (APE).
Nous travaillons en étroite collaboration avec deux médecins volontaires, attachés au projet depuis
sa création ou presque. Il s'agit du Dr Jean-Marie PANDER, médecin généraliste à Andenne et du Dr
Philippe DELVAUX, urgentiste au CHR de Namur.
La coordination du service est actuellement prise en charge par Philippe PIRONET.
LES POUVOIRS SUBSIDIANTS / LES MANDATS DU SERVICE
Le financement de l'asbl Zone T et du service Zone T provient de trois sources différentes et fait
ainsi l'objet de trois mandats différents :
L'ASBL Zone T
Depuis la création de l'asbl, Zone T bénéficie d'une subvention du Forem (Région Wallonne), qui
s'élève actuellement à 20 points APE. Celle-ci nous permet d'engager deux travailleurs sociaux à
temps plein. Outre cette subvention, l'ASBL Zone T bénéficie d'une subvention (14.616,32 €) de la
Région wallonne dans le cadre de l'article 18 du Plan de Cohésion Sociale. Cette somme permet au
service de perpétuer ses actions de réduction des risques en milieu de vie et d'améliorer les
conditions d'accueil du public bénéficiaire.
L'objet social de l'asbl est le suivant : prendre, promouvoir et soutenir toute initiative en matière de
prévention de la toxicomanie intéressant la Ville d'ANDENNE et sa région.
Le service Zone T
Le service Zone T est subsidié par la Région Wallonne dans le cadre des Plans de Cohésion Sociale
(PCS), anciennement appelé Plan de Prévention et de Proximité (PPP). Cette subvention de 28.000
euros permet à la Ville d'Andenne d'octroyer au service une psychologue à mi-temps ainsi qu'une
enveloppe réservée aux frais de fonctionnement.
Dans ce cadre-là, nous proposons à la population andennaise les services suivants :
•
•
•
•
Un accompagnement thérapeutique de la personne dépendante et/ou de son entourage ;
Un travail de proximité au sein de quartiers fragilisés, principalement orienté vers
l'établissement de liens avec le public jeune et le public précarisé ;
Des actions de réduction des risques en milieu de vie ;
Un accueil des personnes confrontées à des problèmes en lien avec les assuétudes.
Depuis le 1er Janvier 2007, la Ville d'Andenne perçoit du Ministère de l'Intérieur, dans le cadre des
Plans Stratégiques de Sécurité et de Prévention (PSSP), un montant de 59.000€/an pour une durée
de 4 ans en vue de traiter les nuisances publiques liées à l'usage de drogues. Ce Plan Stratégique de
Sécurité et de Prévention est actuellement prolongé jusqu'au 31 décembre 2013.
57
Le service Zone T fut choisi pour répondre à cette demande. Dès lors, il s'engage à favoriser la
resocialisation des usagers de drogue, à diminuer les comportements à risques et à promouvoir une
approche intégrée et intégrale.
Il est important de préciser qu'en tant que service communal, Zone T bénéficie, en plus d'un soutien
financier, d'un soutien logistique, informatique, etc. de la Ville d'Andenne. Enfin, l'aide apportée par
le CPAS d'Andenne, telle que la prise en charge du nettoyage des locaux, n'est pas négligeable.
LA POPULATION
Le service Zone T ouvre ses portes à trois catégories de personnes : celles qui rencontrent une
problématique de dépendance, l'entourage de ces dernières et un public tout venant cherchant
réponses à des questions liées à la problématique des assuétudes.
Le public tout venant comprend aussi bien des parents inquiets par rapport à la consommation de
leur enfant, que des professionnels désireux de mieux appréhender les usagers de produits
psychotropes, ou encore des étudiants en recherche d'informations sur la question des assuétudes,
etc...
L'entourage, lui, est composé généralement des parents du patient, quelques fois d'un conjoint,
rarement des frères et sœurs.
Les usagers de produits psychotropes fréquentant le service constituent un tout relativement
hétéroclite. Il existe néanmoins des traits récurrents : population précarisée, la majorité des usagers
est bénéficiaire d'allocations sociales (chômage, CPAS, mutuelle) et a un niveau de scolarité assez
faible. Les bénéficiaires du service présentent majoritairement une dépendance à l'héroïne et à
l'alcool. Il y a une majorité d'hommes, de 26 à 45 ans et de nationalité belge. Les personnes
présentant une problématique de consommation abusive d'alcool s'engagent davantage dans un
suivi psychologique tandis que les consommateurs de drogues illégales (héroïne, cocaïne, etc.) sont
plus souvent demandeurs d'un suivi social et médical. On constate depuis quelques années qu'une
catégorie de la population, peu fréquente jusque-là, fait de plus en plus appel à notre service : les
femmes qui rencontrent un problème de dépendance à l'alcool.
L'HORAIRE DU SERVICE
De janvier 2013 à fin septembre 2013, le service Zone T fut ouvert 5 jours sur 7 et a offert 4 plages
horaires de permanence. L'horaire du service se décline de la façon suivante :
•
•
•
•
•
Le lundi de 9h à 19h, la matinée étant consacrée à la réunion d'équipe. Une permanence
d'accueil est ouverte au public sans rendez-vous entre 15h et 19h ;
Le mardi de 9h à 17h avec une permanence d'accueil de 13h à 17h ;
Le mercredi de 9h à 17h ;
Le jeudi de 9h à 17h avec une permanence d'accueil de 13h à 17h ;
Le vendredi de 9h à 15h30 avec une permanence d'accueil de 10h à 13h.
Durant la période hivernale, nous avons élargi les horaires de permanence en ouvrant nos portes
également le jeudi après-midi de 13 à 17h. Ceci a permis à notre public, souvent fort précarisé, de
pouvoir bénéficier plus de cet accueil que nous voulons convivial et ouvert à tous. Cette plage
horaire supplémentaire rencontrant la demande de certains usagers du service, nous l'avons
maintenue durant la période estivale.
Si une personne souhaite nous joindre en dehors des heures d'ouverture, un répondeur est mis à sa
disposition.
FINALITE et OBJECTIFS
LA FINALITÉ
Le service Zone T vise l'amélioration de la qualité de vie des personnes confrontées, directement ou
indirectement, à une problématique en lien avec les assuétudes.
58
LES OBJECTIFS
Le service Zone T poursuit les objectifs suivants :
•
•
•
•
•
•
•
Aider la personne dépendante à restaurer son autonomie et à se réaliser en tant que citoyen
via le développement de projets individuels ;
Soutenir l'entourage de la personne dépendante et lui permettre d'appréhender le
comportement de celle-ci ;
Réduire les risques liés à la consommation de produits psychotropes et promouvoir des
comportements favorables à une bonne santé ;
Entrer en contact avec les jeunes rencontrés dans le cadre du travail de proximité et les aider
à développer leurs réflexions par des actions participatives en lien avec la problématique des
assuétudes. Cet axe de travail permet aussi de nous identifier auprès d'eux comme ressource
en cas de difficulté ;
Informer et sensibiliser la population et les professionnels à la problématique des
assuétudes ;
Participer aux réseaux professionnels et mettre en place des partenariats qui nous
permettent d'améliorer notre travail dans l'intérêt de nos usagers ainsi que de prendre part à
des projets en lien avec nos objectifs dans le cadre de ces partenariats ;
Remettre sans cesse en question les pratiques du service et inscrire chaque membre de
l'équipe dans un projet de formation continue.
LES MOYENS ET ACTIONS
ACTIONS D'ORDRE INDIVIDUEL
L'accueil
L'accueil consiste avant tout à offrir un lieu chaleureux où l'usager peut venir se poser et échanger
en toute confiance. Durant les heures de permanence, il est possible de rencontrer un intervenant
de Zone T sans rendez-vous. Il s'agit de créer du lien, d'écouter, de réconforter et d'ouvrir la porte à
un éventuel accompagnement psycho-médico-social.
Si une demande émerge, un premier entretien est organisé afin d'analyser celle-ci et d'orienter au
mieux la personne dans un processus d'accompagnement.
Mais l'accueil, c'est aussi assumer une permanence téléphonique et répondre aux demandes
d'information générale ou particulière sur le phénomène des assuétudes.
L'accueil est également un lieu d'informations à destination des usagers concernant les diverses
activités proposées par le service, par le réseau social andennais et le réseau « assuétudes », ainsi
qu'un lieu privilégié de réduction des risques en mettant à disposition des personnes intéressées des
préservatifs, des brochures, etc...
Enfin, la salle d'accueil dispose d'un téléphone et d'un ordinateur avec une connexion à internet
permettant aux usagers d'être davantage autonomes dans leurs recherches et leurs démarches
sociales.
Il nous semblait aussi important de pouvoir offrir un lieu à l'usager pour lui permettre d'exprimer ses
attentes par rapport au service afin d'adapter au mieux nos actions. C'est également un moyen
d'éduquer à la citoyenneté. Nous avons donc créé une boite à suggestions où chacun peut y insérer
ses remarques/propositions de manière anonyme.
Toutes ces actions ont perduré en 2013.
125 personnes ont fréquenté la salle d'accueil du 01 janvier au 30 septembre 2013 (45
femmes et 80 hommes), pour un total de 742 passages lors des permanences d'accueil.
Perspectives pour l'année 2014
•
Continuer de favoriser l'autonomie des usagers dans leurs démarches sociales en les incitants
à prendre connaissance des informations sociales mises à leur disposition dans la salle
d'accueil ;
59
•
•
•
•
Encourager l'usager à s'inscrire davantage dans une démarche globale en améliorant le lien
de confiance lors de moments informels tels que les échanges autour d'un jeu de société,
activités etc... ;
Toujours dans un souci de responsabilisation et d'autonomisation, nous avons décidé
d'organiser moins d'activités socio-culturelles et d'essayer que l'organisation de celles-ci soit
prise en charge, avec notre soutien, par des usagers ;
Développer des ateliers spécifiques pour travailler le mieux-être, l'estime de soi et
l'épanouissement de chacun ;
Aménager les locaux pour scinder l'espace d'accueil de la salle d'attente afin de garantir plus
de confidentialité aux personnes venant pour les consultations.
L'accompagnement social
La fonction du travailleur social dans le domaine des assuétudes est largement polyvalente. Sa
première mission est d'établir une relation de confiance avec le consommateur, souvent devenu
méfiant, afin de planter les racines d'un suivi constructif.
La personne dépendante rencontre de multiples difficultés d'ordre médicales, psychologiques, sociofamiliales, administratives, économiques, judiciaires, etc. Le rôle du travailleur social, généraliste
des problèmes humains, consiste alors à dégager avec l'usager des solutions, à l'accompagner dans
ses démarches et à l'orienter au mieux. Les objectifs poursuivis consistent à lui permettre de
(re)trouver un certain équilibre et son autonomie en vue de réaliser son projet de vie, à l'aider à
(re)créer un tissu social autour de lui pour sortir de l'isolement et de la spirale « ennui-dépressionconsommation », etc...
L'accompagnement social se traduit dans le long terme et est soumis aux comportements instables
des consommateurs (ruptures familiales, rechutes, maladies, absence de repères spatio-temporels,
exclusion sociale, problèmes financiers, etc.) ainsi qu'au contexte de notre société actuelle.
Du 01 janvier 2013 au 30 septembre 2013, les travailleurs sociaux du service Zone T ont
accompagné 78 personnes (20 femmes et 58 hommes) consommatrices de produits
psychotropes (en grande majorité dépendants à l'alcool) et membres de l'entourage de
consommateurs.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
Continuer à améliorer la coordination des services qui interviennent dans la réalisation des
projets personnels des usagers en favorisant les rencontres avec ces derniers ;
S'appuyer davantage sur le bilan psycho-social pour accompagner la personne dans son
évolution et évaluer son efficacité en vue d'éventuelles modifications ;
Orienter davantage les bénéficiaires vers les services compétents en vue de réaliser leurs
démarches et ce pour d'une part favoriser leur autonomie et d'autre part dégager du temps
de travail, sans oublier les avantages d'un travail en réseau en termes de partenariats et de
visibilité ;
Inscrire nos interventions dans une lecture « systémique » des situations rencontrées et ainsi
proposer des prises en charge plus complètes en activant toutes les ressources de la
personne, de son entourage et de l'équipe.
Le suivi médical
Le suivi médical vise dans un premier temps à faciliter l'accessibilité aux soins et à apporter une
réponse médicale aux problèmes de dépendance physique. Car il est loin d'être évident pour le
consommateur d'avouer son problème de dépendance à son médecin de famille.
Les personnes qui souffrent d'un problème de dépendance peuvent introduire dès lors une demande
de soins auprès d'un travailleur social de Zone T. Ce dernier orientera la personne vers l'un des deux
médecins qui travaillent en collaboration avec le centre et organisera la consultation au sein du
service. La fréquence des consultations dépend de la situation du patient, mais est en général d'une
fois tous les 15 jours. Ces consultations sont payantes afin de favoriser l'engagement du patient visà-vis de son traitement et aussi de l'amener à apprendre à gérer ses ressources financières.
Toutefois, ce paiement ne représente pas un frein au traitement car il reste souple.
60
Au-delà du traitement de substitution, le médecin s'inquiètera également du statut sérologique du
patient afin de déterminer toute affection possible liée à son comportement de consommateur (sida,
hépatites, etc...).
Les entretiens médicaux sont un lieu privilégié pour mettre en pratique les principes de réduction
des risques par le biais d'informations sur les précautions à prendre en cas de consommation.
La prise en charge médicale se limite toutefois aux problèmes liés à la consommation du patient.
Nous souhaitons en effet que ce dernier garde son médecin traitant pour le suivi général car Zone T
doit rester un lieu de transition dans la vie du patient.
Les traitements médicaux aident la personne dans son désir d'abstinence ou de gestion de sa
consommation parce qu'ils atténuent les symptômes de manque. Toutefois, ils ne sont que très
rarement la réponse unique aux comportements compulsifs de consommation. Le suivi médical n'est
en effet qu'un des facteurs favorisant la reconstruction sociale, psychologique, affective,
professionnelle, etc. de la personne dépendante et doit idéalement être accompagné de la dimension
psycho-socio-éducative.
Entre le 01 janvier et le 30 septembre 2013, les médecins collaborant avec le service Zone
T ont offert un suivi médical à 17 personnes (4 femmes et 13 hommes) majoritairement
demandeuses d'un traitement de substitution aux opiacés.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
Agrandir l'équipe médicale collaborant avec notre service en reprenant contact avec les
médecins de la région ;
Introduire une demande de reconnaissance auprès de l'Inami pour permettre aux médecins
collaborant de participer plus facilement aux diverses réunions d'équipe, supervisions et
intervisions ainsi que leur permettre de sortir du bénévolat ;
Réaliser systématiquement un bilan de santé, avec l'accord de l'usager, en début de
traitement.
Le suivi psychothérapeutique
Le suivi est individuel et se veut complémentaire au travail médico-social. Dans la majorité des cas,
les patients consultent librement, souvent orientés soit par un médecin ou un intervenant de
l'équipe. Toutefois, quelques usagers viennent sous contrainte judiciaire dans la cadre d'une liberté
conditionnelle, d'une alternative à la détention préventive, d'une probation ou de congés
pénitentiaires.
Les objectifs d'un suivi varient en fonction de la demande, des ressources personnelles de l'usager
et du cadre dans lequel il consulte. Lieu d'écoute, les entretiens psychologiques visent dans un
premier temps à amener la personne à réaliser un travail de retour sur soi lui permettant de donner
un sens à ses difficultés, à sa dépendance. Le travail consiste aussi à accompagner le patient dans
ses réaménagements et vise de façon globale l'amélioration de la qualité de vie (affirmation de soi,
estime de soi, gestion du manque, gestion des émotions,).
Vu notre souhait de proposer à la population des prises en charge plus systémiques, des entretiens
familiaux peuvent se mettre en place. En effet, conscients de l'influence et de l'importance du
contexte familial dans l'installation, l'émergence ou le maintien d'une dépendance, nous tentons, dès
que nous en avons la possibilité, d'associer la famille ou les proches de l'usager au travail psychomédico-social. Deux situations types peuvent se présenter :
Soit le suivi concerne l'usager qui en fait la demande et nous pouvons recevoir sa famille avec lui si
celle-ci est présente. Notons que les réactions des parents/conjoint face à la consommation d'un
enfant/conjoint peuvent aller du rejet à la culpabilité destructrice ;
Soit le suivi concerne des parents/conjoint inquiets. la demande est alors souvent centrée sur le
symptôme « consommation » et tout notre travail est d'aider les proches à donner du sens, à
comprendre la fonction du produit.
Dans le cadre des prises en charge psychothérapeutiques, le service Zone T propose ses
consultations à 55 personnes présentant une problématique de dépendance à un produit
ou membre de l'entourage d'une personne dépendante (23 femmes et 32 hommes).
61
Perspectives pour l'année 2014
•
•
Augmenter le nombre de réunions cliniques thérapeutiques et l'aspect multidisciplinaire dans
le cadre des suivis ;
Inscrire nos interventions dans une lecture « systémique » des situations rencontrées et ainsi
proposer des prises en charge plus complètes en activant toutes les ressources de la
personne, de son entourage et de l'équipe.
ACTIONS D'ORDRE COLLECTIF
Les activités socioculturelles et sportives
Le service Zone T offre la possibilité aux usagers de participer à des activités socioculturelles et
sportives. Il s'agit d'aider la personne dépendante à mobiliser ses ressources personnelles afin
d'élargir son champ d'action dans le processus de réalisation de soi. C'est aussi l'occasion, pour le
bénéficiaire, de travailler l'habilité sociale, la capacité à créer du lien, d'apprendre à connaître,
exprimer et gérer ses émotions, de s'ouvrir aux champs socioculturels et sportifs, et de découvrir
d'autres vecteurs de plaisir que celui de la consommation de produits psychotropes.
Le service Zone T essaye de profiter de ces activités pour mettre en évidence les habilités
personnelles des usagers en les faisant participer à la réalisation de ces activités mais aussi en leur
proposant de nous soumettre leurs envies et désirs.
En 2013, le service a proposé différentes activités :
•
•
2 soupers animés ;
1 activité « Kayak ».
Cette année, 20 personnes ont participé à ces activités (2 femmes et 18 hommes), ce qui
donne une moyenne de 6 participants par activité.
En partenariat avec les Logis Andennais, nous proposons aux habitants du site Bois des Dames à
Peu d'Eau un atelier d'échange de savoir-faire. Cet atelier se déroule au sein de la maison de
quartier.
Les objectifs liés à ce projet sont de permettre aux habitants de ce quartier de connaitre le service
Zone T (car le bouche à oreille est le meilleur moyen de permettre à des demande d'aide
d'émerger), de rompre l'isolement, de renforcer le lien social, de valoriser les compétences de
chacun en favorisant les échanges de savoir-faire et de participer à la dynamisation de la maison de
quartier.
Dans ce contexte, 25 rencontres ont eu lieu. Les activités développées ont été organisées grâce à
l'implication des participants à cet atelier.
Les ateliers « échange de savoir-faire » au sein de la maison de quartier du Site Bois des
Dames ont permis à une moyenne de 7 habitants du quartier de participer régulièrement à
des activités attendues par tous. Ce nombre est actuellement en augmentation.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
Développer des ateliers spécifiques pour travailler le mieux-être, l'estime de soi et
l'épanouissement de chacun ;
Maintenir l'accent sur l'aspect participatif dans la construction et la mise sur pied des
projets ;
Développer des collaborations avec d'autres services de première ligne de la région dans le
cadre des activités ;
Continuer de développer des synergies au sein des quartiers sociaux de l'entité.
Groupe d'entraide multifamilial à destination des membres de l'entourage et des
consommateurs
Suite à diverses réflexions et au voyage d'étude réalisé fin 2012 à Modène, nous avons décidé de
proposer un groupe d'entraide proposant aux membres de l'entourage d'une personne dépendante
ainsi qu'à des personnes consommatrices de produits psychotropes. Ce groupe débutera dans le
62
courant du mois d'octobre et se réunira tous les quinze jours. Ce groupe aura lieu les lundi de 19h30
à 21h au sein du service Zone T et sera animé par une assistante sociale et une psychologue du
service.
Les bénéfices attendus, outre la rupture avec l'isolement, la réparation des effets de la
stigmatisation, l'atténuation de la culpabilité, la restauration d'une parole autour du vécu des
comportements addictifs, et la reconstitution de liens sociaux pour des familles qui avaient été peu à
peu conduites à se replier sur elles-mêmes sont aussi l'échange de vécu. En effet, les membres de
l'entourage pourront mieux appréhender la réalité vécue par les consommateurs et les
consommateurs celle vécue par l'entourage. Nous espérons ainsi favoriser une meilleure
compréhension mutuelle en vue de permettre aux liens familiaux d'être préservés dans la
perspective d'une amélioration de la qualité de vie de chacun.
Ce groupe d'entraide débute en octobre 2013 et compte déjà 6 personnes en attente d'y
participer. Le recrutement continue.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
Augmenter le nombre de participants ;
Travailler en collaboration plus étroite avec les autres services spécialisés animant aussi des
groupes de paroles afin de diversifier les méthodes et de partager les pratiques ;
Mettre l'accent sur la promotion des groupes afin de faciliter leur visibilité (flyers, journaux
locaux, radios, affiches, etc...) ;
Inviter des personnes « ressource » aux réunions pour permettre aux participants de mieux
appréhender leur réalité (ex : un médecin pour savoir comment fonctionnent les traitements
de substitution, un assistant social du CPAS pour connaître les différentes aides financières,
etc...).
La réduction des risques en milieu de vie
L'objectif de ce genre d'actions est de réduire les risques (sociaux, sanitaires et judiciaires) liés à
l'usage de drogues (licites et illicites) et de prévenir la propagation des infections sexuellement
transmissibles. C'est aussi l'occasion de faire connaître notre service à un public qui pourrait avoir
besoin d'aide.
A cette fin, nous travaillons en collaboration avec Modus Vivendi et le Service de Santé Affective et
Sexuelle et de Réduction des Risques (SASER), services de prévention du Sida et de réduction des
risques liés à l'usage de drogue, ainsi qu'avec le RAN (Réseau Assuétude Namurois).
Pour atteindre un large public, le moyen le plus efficace est la prévention par les pairs dans le milieu
de vie des usagers. Les pairs peuvent être des jeunes, quelle que soit leur consommation, de moins
de 25 ans qui fréquentent le milieu festif (opération Safe Jam), ainsi que des consommateurs ou exconsommateurs quel que soit leur âge (opération Boule de Neige).
Avant toute action sur le terrain, des formations sont organisées en collaboration avec le RAN à
destination de ces deux catégories de personnes en vue de leur donner les bases élémentaires de
réduction des risques.
Cette année, le service fut présent sur 9 événements festifs différents, dans le cadre de l'opération
Safe Jam :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Ozone ;
Bear Rock Festival à Andenne ;
Bal en plein air à Jallet ;
Soirée plein air sur le parking de l'Ozone ;
Bal aux lampions du 21 juillet à Seilles ;
Verdur'Rock à Namur en partenariat avec le RAN ;
Blue Bird Festival à Evelette ;
Fête de quartier à Seilles ;
Fêtes de Wallonie à Andenne.
Cette année, le service Zone T, en collaboration avec le service des festivités a coordonné, dans le
cadre des fêtes de Wallonie, la zone « love etc. » en invitant plusieurs associations dans le but de
proposer au public participant aux fêtes de Wallonie divers stands d'information autour du thème de
63
la santé. Etaient présents Solidaris, Infor Jeunes, Excepté Jeunes et Zone T. Ces différents
partenaires ont proposés des animations permettant aux personnes ayant fréquenté les stands de
recevoir un lot offert par les commerçants d'Andenne.
Dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, qui aura lieu le dimanche 01
décembre, nous essayons sensibiliser le plus large public possible à cette maladie (qui est
malheureusement en augmentation), à la façon dont elle se propage, se soigne, etc. En 2013, nous
renouvellerons notre présence à la gare en matinée le vendredi 29 novembre pour distribuer des kits
de prévention et d'information. Le dimanche 01 décembre, le service Zone T participe au dispositif
mis en place dans le cadre du projet « Caravelle des droits des femmes » porté par Vie Féminine
Andenne.
Faute de pouvoir rencontrer la disponibilité des différents acteurs concernés, les animations prévues
dans le cadre de cette journée mondiale de lutte contre le SIDA seront postposées au mois de
février 2014 (semaine de la Saint-Valentin). Ces animations visent cette année le public scolaire et
se dérouleront en partenariat avec les différents centres P.M.S. travaillant avec les écoles de la Ville,
Infor Jeunes, le planning familial de Namur, La C.P.S.A. (Coordination Provinciale Sida Assuétudes),
le C.L.P.S. (Centre Local de Promotion de la santé) et la maison des jeunes le hangar. Le service
Zone T proposera aux élèves des différents établissements scolaires de la Ville d'Andenne de venir
échanger autour de la vie sexuelle et affective, du SIDA et des maladies sexuellement
transmissibles. Cette activité permettra aux jeunes de découvrir les différentes associations
présentes et susceptibles de répondre à leurs questions mais aussi aux différents partenaires de
recueillir les réalités vécues par ces jeunes pour mieux adapter leurs actions à venir.
Le service Zone T est présent sur 9 événements festifs et a réalisé plus de 1200 contacts
avec le public (estimés par le nombre de préservatifs distribués et le nombre de
questionnaires remplis à notre stand).
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
Maintenir la présence du service dans les rues d'Andenne et dans tout lieu où la
consommation est identifiée comme problématique en vue de sensibiliser les groupes cibles
en particulier et la population andennaise en général aux différents risques liés à la
consommation ;
Equiper le véhicule du service pour améliorer sa visibilité sur les différents évènements et
offrir un meilleur confort aux personnes souhaitant dialoguer lors de ces rencontres (espace
plus confidentiel) ;
Entrer en contact avec différents organisateurs d'évènements festifs sur le territoire de la
Zone des Arches pour promouvoir nos actions et toucher un public le plus large possible ;
Développer le label Quality Night auprès des boîtes de nuit de la région pour garantir au
public un accès permanent à un dispositif de réduction des risques.
Le travail de proximité
En 2013, le service Zone T a continué de développer le travail de proximité entamé depuis plusieurs
années au sein des quartiers de Peu d'eau, de Seilles et du centre ville d'Andenne. Il s'agit d'aller à
la rencontre d'un large public, jeunes et moins jeunes, afin de les sensibiliser aux risques liés à la
consommation mais surtout de créer un lien qui nous permet d'établir une communication de qualité
avec le public rencontré et développer avec celui-ci des réflexions autour de cette problématique.
Le travail effectué dans le centre ville d'Andenne a permis à différentes personnes rencontrées en
rue d'entamer un suivi au sein du service Zone T et à d'autres de simplement franchir le seuil pour
nous poser quelques questions, entamer des démarches administratives ou encore venir se poser un
instant dans notre espace d'accueil.
En outre, afin de faciliter ce travail de proximité, l'asbl Zone T s'est munie d'une camionnette grâce
au soutien du Rotary et du Kiwanis d'Andenne. Ce véhicule est en cours d'aménagement. Il
permettra de rendre le service et les actions de sensibilisation plus visibles et ainsi d'être identifié
par la population. Il rendra possible également le transport du matériel nécessaire aux actions de
sensibilisation et de réduction des risques, ainsi que la continuation de ces actions malgré le froid, la
pluie et les distances.
64
Cet été 2013, les acteurs de proximité ont participé au Plan canicule visant à informer la population
sur les risques liés aux fortes chaleurs ainsi que les services mis en place sur le territoire d'Andenne
pour leur venir en aide.
La présence dans le centre ville a également été accentuée et ce principalement aux abords du Parc
Dieudonné récemment réhabilité.
Le service Zone T est en contact régulier le public andennais. Qu'il s'agisse des enfants et
adolescents présents à la sortie des écoles, des adultes consommateurs ou non, des
commerçants mais aussi de nos aînés, nous estimons avoir établi un réel contact avec 300
personnes différentes lors du travail de proximité.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
•
•
Persévérer dans le travail d'accroche en milieu de vie ;
Développer les actions de sensibilisation et de réduction des risques via un travail de
proximité de plus en plus important axé autour de différentes problématiques (assuétudes,
précarité, santé, etc...) ;
Proposer des actions, au sein des quartiers, à destination d'un public le plus large possible
visant à faire connaître l'équipe de Zone T, ses missions et sa philosophie ;
Etre identifié par la population andennaise via ce travail de proximité ;
Développer des collaborations autour de ce travail de proximité ;
Faire participer le public cible aux actions de sensibilisation, le rendre acteur des projets.
Les actions d'information et de sensibilisation
L'objectif de ces actions est d'ouvrir le dialogue auprès d'un public tout venant à la question des
assuétudes et à toute autre problématique liée à celle-ci, de proposer une réflexion sur les
représentations, sur l'usage de drogues et la consommation en général, et sur les conséquences des
comportements à risques, de sensibiliser la population à la promotion de la santé.
Les conférences
Une conférence à destination des professionnels et du public tout venant sur le thème de « Vous,
vos proches et la consommation d'alcool, de drogues, de médicaments, La Famille en Thérapie ? »
est prévue le mardi 12 novembre 2013.
Dans ce cadre, Julio CARDONA, pédagogue et responsable du service Famille et Nathalie FANTIN
coordinatrice du Groupement GEPTA et du groupe « Solidarité » de L'ASBL TREMPOLINE Centre de
post-cure pour personnes dépendantes aux produits, viendront partager leur expérience de travail
avec les familles et les usagers.
Des familles seront également présentes et viendront témoigner de leur vécu.
Les animations de sensibilisation
Les assuétudes :
Animations auprès des élèves de l'Ecole Industrielle et Commerciale (EIC) d'Andenne,
section « aides ménagère et familiale »
Descriptif du projet : En vue de répondre à des situations problématiques dans le cadre de leurs
stages et futur travail, nous avons été sollicités par l'EIC pour aborder les phénomènes en lien avec
les assuétudes ainsi que des pistes pour une meilleure gestion des situations rencontrées par les
aides ménagère et familiale.
Evaluation : 24 étudiantes ont participé de manière active à ce module et leur formatrice a marqué
son souhait de renouveler cette collaboration dans les années à venir.
65
Animation débat autour des comportements à risques au sein de la Maison de Quartier du
Site Bois des Dames
Descriptif du projet : Une fois le lien établi grâce au travail de proximité développé au sein du Site
Bois des Dames à Peu d'Eau auprès du public « jeunes » et dans le souhait de les inscrire dans une
dynamique de réflexion citoyenne, cette animation leur a été proposée en vue de sensibiliser les
jeunes aux comportements à risques souvent rencontrés lors de l'adolescence. Cette animation vise
également à développer leur esprit critique et leur capacité d'expression constructive en les invitant
à débattre autour de ce thème les concernant.
Evaluation : 6 jeunes (âgés entre 16 et 22 ans) ont pris part à cette animation débat. Les échanges
se sont déroulés dans un climat respectueux de chacun et les objectifs de cette action nous
semblent atteints.
Animation portant sur la consommation de tabac : les mécanismes et les risques à
destination des élèves résidant à l'Internat Autonome d'Andenne
Descriptif du projet : suite au constat réalisé par l'équipe éducative de l'Internat Autonome
d'Andenne mettant en évidence une forte consommation de tabac dans le chef des élèves qui leur
sont confiés, nous avons été invités à leur proposer une animation visant à les sensibiliser aux
risques liés à cette consommation ainsi qu'au mécanisme de la dépendance. Les objectifs de cette
animation sont la promotion de la santé, l'information objective sur la consommation de tabac et
une prise de conscience du phénomène visant à favoriser l'autonomie. Cette animation s'est
déroulée en deux temps, une animation au mois de février et la seconde au mois de mars 2013.
Evaluation : 44 jeunes résidents ont été touchés par cette animation. Ils étaient âgés entre 12 et 18
ans et se sont montrés intéressés par cette animation.
Animation destinée aux parents et aux élèves de 6ème primaire des écoles d'Assesse
Descriptif du projet : En 2013, le service Zone T, sur demande du CPAS d'Assesse a, à nouveau,
rencontré des parents d'élèves de 6ème primaire afin de répondre aux inquiétudes liées au passage
des jeunes vers le secondaire. Cette animation a été construite sur base des questionnements
transmis par ces parents relatifs aux usages de drogues, à la prise de risque à l'adolescence, à la
question du cadre.
Suite à cette animation, les participants ont souhaité systématiser cette rencontre d'année en année
afin de pouvoir témoigner de leur expérience une fois le cap franchi.
Dans la lignée de cette activité, des animations de sensibilisation ont été mises en place auprès des
élèves de 6° primaire de la commune d'Assesse. Les objectifs de ces animations étaient de
conscientiser les jeunes à l'influence du groupe ainsi qu'à la société de consommation dans laquelle
nous vivons et de les aider à identifier des personnes ressources autour d'eux. Ce type d'animation
nous semble pertinent avant le passage en secondaire.
Evaluation : Ce projet sera reconduit l'année prochaine, le public participant étant demandeur. A
noter que cette animation aura été le point de départ de plusieurs collaborations entre Zone T et la
commune d'Assesse, notamment dans le cadre de la RDR. 8 personnes ont assisté à l'animation
destinée aux parents d'élèves durant le mois d'avril 2013 et 36 élèves ont bénéficié de l'animation
proposée au mois de juin.
Formation des jobistes pour les actions de réduction des risques en milieu festif
Descriptif du projet : Dans le cadre de l'opération « Safe Jam » développée en collaboration avec
plusieurs partenaires actifs au sein du Réseau Assuétudes Namurois (RAN), nous participons à la
formations des jobistes qui nous assistent dans nos actions de réduction des risques en milieu festif.
Une équipe de jobistes recrutés sur toute la Province de Namur reçoivent une formation destinée à
les préparer à aller au contact du public présent sur les divers évènements festifs de la Province en
vue de dispenser des conseils de réduction des risques et de récolter des données épidémiologiques
destinées à alimenter les politiques sanitaires en lien avec les comportements rencontrés en milieu
festif.
Evaluation : Cette année, 8 personnes âgées entre 18 et 40 ans ont suivi cette formation et ont
ensuite participé aux différentes actions de réduction des risques en milieu festif menées par les
membres du RAN sur la Province de Namur.
66
Fêtes des voisins sur le Site Bois des Dames à Peu d'Eau
Descriptif du projet : Comme l'année dernière, Zone T a participé à la fête des voisins organisée par
les différents partenaires actifs sur ce quartier. Nos objectifs sont de faire connaître notre offre de
service à la population, créer et entretenir les contacts avec ce public, mettre à disposition des
informations en liens avec nos différentes mission mais aussi sensibiliser le public présent aux
représentations en lien avec le phénomène des assuétudes par le biais d'un sondage « micro
trottoir ».
Evaluation : 160 personnes étaient présentes à cette fête des voisins et ont donc pu avoir accès à
notre stand d'information et 7 personnes ont accepté de participer à notre sondage caméra au
poing. Notre participation à l'édition 2014 de cet évènement sera bien entendu renouvelée.
Animations de sensibilisation au phénomène des assuétudes à destinations de toutes les
classes des sections techniques et professionnelles des établissements scolaires SainteBegge (site Cobegge)
Descriptif du projet : Nos objectifs sont de sensibiliser les jeunes aux mécanismes et aux risques des
assuétudes, de faire connaître notre service auprès des élèves et enseignants et de favoriser la
promotion de la santé.
Ce projet prévoit également un temps de rencontre avec le personnel enseignant ainsi que, dans un
troisième temps, avec les parents d'élèves.
Evaluation : Les animations de classes étant réparties entre le mois de septembre et le mois
d'octobre, seuls 46 élèves ont été touchés par cette action avant le 30 septembre. Les autres classes
ont été vues dans le courant du mois d'octobre et les enseignants et parents seront rencontrés dans
le courant de l'année scolaire. Une évaluation de cette action sera réalisée avec les différents
acteurs concernés après les dernières rencontres pour envisager de futures collaborations.
Point Relais Sida :
Animations : "Sensibilisation à la dimension affective et sexuelle"
Descriptif du projet : Dans le cadre de nos missions « point relais sida », nous proposons aux
différents établissements d'enseignement secondaire présents sur le territoire de la Ville d'Andenne
des animations à la vie sexuelle et affective en partenariat avec divers partenaires. Vu l'impossibilité
de mener toutes ces actions lors de la journée mondiale du sida (1er décembre), ces animations
sont postposées dans le courant du premier trimestre de l'année civile.
Les partenaires de ce projet sont :
•
•
•
•
•
•
Le Planning Familial de Namur ;
Le Centre Local de Promotion de la Santé (CLPS) ;
La maison des jeunes Le Hangar ;
Infor Jeunes ;
Les centres PMS attachés aux écoles concernées ;
Le Service Provincial de Vie Affective et Sexuelle et de Réduction des Risques (SASER).
Les objectifs de ce projet sont la présentation de services actifs dans ce domaine aux jeunes, la
prise de conscience des risques liés à la vie affective et sexuelle, la présentation des moyens de
protection et faire participer le public rencontré à une évaluation des messages de prévention qui
leur sont destinés.
Les établissements répondant présents à cette invitation sont l'Athénée Royal Jean Tousseul et
L'IPES de Seilles ainsi que les sections décentrées qui en dépendent (IPRL et EPEE, respectivement
section artistique et équitation).
Evaluation : Au total ce sont 343 étudiants issus de ces divers établissements qui ont participé à ces
animations. Ce projet dont la pertinence est évaluée par les différents professionnels impliqués, y
compris ceux issus du monde scolaire, sera renouvelé les années à venir.
67
Table Ronde :
La prévention des assuétudes : ce qu'en pensent les jeunes
Descriptif du
mené depuis
Namur. Pour
de l'Aide à la
Projet : « La prévention des assuétudes : ce qu'en pensent les jeunes » est un projet
trois ans dans le cadre du Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la Jeunesse (CAAJ) de
rappel, nous avons porté ce projet en partenariat avec divers acteurs issus du secteur
Jeunesse et de la promotion de la santé et des assuétudes.
Suite à la réalisation d'un support vidéo mettant en évidence la parole des jeunes au sujet des
actions de prévention qui leur sont destinées, la présentation de ce projet a eu lieu sur différentes
communes de l'arrondissement judiciaire de Namur. En partenariat avec le Centre Local de
Promotion de la Santé (CLPS), nous avons donc organisé une table ronde pour présenter cet outil et
les conclusions de cette recherche au public andennais composé de professionnels issus de différents
secteurs (jeunesse, culturel, enseignement, social, police, ) et du monde politique ainsi qu'au public
ayant répondu présent à notre invitation (représentant de mouvements de jeunesse, tout venant,
etc...). L'objectif de cette journée était aussi de permettre aux participants d'échanger autour de ce
thème, de nous informer de leur constat en la matière et de dresser ensemble les éventuels
manques en terme de politique de prévention sur notre territoire.
Evaluation : Plus de 20 personnes ont participé à cette table ronde et les échanges furent
constructifs. Nous travaillons donc à adapter nos pratiques aux différentes recommandations
établies lors de cette journée.
Au total, c'est donc 695 personnes qui ont pu être sensibilisées à la problématique des
assuétudes et des infections sexuellement transmissibles.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
Mettre en place un projet de sensibilisation impliquant les jeunes rencontrés en travail de
proximité ;
Poursuivre les projets mis en place ;
Elargir l'offre de formation à destination des professionnels ;
Répondre aux attentes de sensibilisation aux assuétudes et/ou aux IST dans la mesure des
moyens du service.
Au niveau des partenaires et des collaborations
La personne souffrant d'une assuétude, au carrefour du judiciaire, du médical, du psychologique, du
social et du politique, impose une approche multidimensionnelle et pluridisciplinaire. Cette approche
nécessite donc à la fois échanges entre intervenants, rencontres, collaborations et articulations des
pratiques entre les différents secteurs. Si le réseau se conçoit par des moments d'échanges, ceux-ci
doivent toujours respecter la confidentialité et la parole du patient, le secret professionnel reste de
rigueur même si avec certains intervenants nous pourrons parler de secret partagé.
Le développement de collaborations permet également de coordonner le suivi d'une personne ou
d'un projet en évitant les démarches en doublon.
Le bénéfice de ces rencontres permet également de rétablir la méconnaissance concernant les
usagers de drogues. Il n'est pas rare de rencontrer des travailleurs sociaux "non spécialisés" et de
constater des réactions de rejet. La prise en charge peut-être mise en péril parfois refusée en raison
de la problématique de dépendance. Notre intervention est alors susceptible de lever des barrières,
de rassurer des partenaires.
En outre, Il est important d'être en constante remise en question et d'évoluer avec la société afin
d'offrir les services les plus appropriés. Pour ce faire, il est de notre devoir d'échanger avec les
acteurs de terrain, de participer aux concertations/réflexions du réseau et des partenaires, et
d'interpeller le Politique si le besoin se fait sentir.
Enfin, il est intéressant de favoriser les collaborations en vue de mettre en place des projets. Les
compétences de chaque service sont ainsi mises à profit. Dans cette optique, le service Zone T est
devenu en 2011 membre adhérent du réseau Wab qui est un réseau supra local de concertation
autour de situations concrètes. Il s'agit d'un réseau d'acteurs spécialisés dans les différents
domaines de prise en charge des personnes rencontrant un problème de dépendance à un produit
68
(centres de cure, post-cure, communautés thérapeutiques, centres d'hébergement, services
ambulatoires, ) qui, dans l'intérêt des patients, échangent sur leur pratiques et essayent d'apporter
des solutions à des situations individuelles souvent fort problématiques que tous rencontrent en
travaillant avec ce public.
Pour toutes ces raisons, la création et le maintien de partenariats et de collaborations sont une des
priorités du service.
Dans cette optique, le service Zone T a rencontré la Plateforme Partenariale Insertion active sur le
territoire andennais. Elle regroupe les différents acteurs impliqués dans l'insertion socioprofessionnelle. De cette rencontre a découlé un projet de formation des travailleurs de terrain sur
le thème de « alcool et insertion ». Cette formation sera dispensée par les membres du service Zone
T en deux temps : une approche théorique et un temps de réflexion autour des situations concrètes
rencontrées. L'objectif de cette formation est de permettre aux professionnels de mieux
appréhender les situations problématiques rencontrées dans leur pratique dans lesquelles l'alcool
joue un rôle. Ces formations se dérouleront dans le courant du mois d'octobre 2013.
Le service Zone T s'implique de plus en plus dans des projets en partenariats avec d'autres acteurs
locaux (projet de prévention porté par le CPAS, projet de sensibilisation en collaboration avec les
CPMS de la province travaillant sur Andenne, participation à une formation dispensée par la régie de
quartier et l'Envol, porteur de projet dans le cadre de la commission assuétudes du CAAJ de Namur)
et souhaite continuer à développer ces collaborations riches en échanges.
En 2013, le service Zone T a rencontré en vue de collaborer avec les services suivants : la Fedito
Wallonne (Fédération Wallonne des Institutions pour Toxicomanes), le Réseau Assuétude Namurois
(RAN), l'ASBL RASANAM (réseau assuétude officiel pour la province de Namur), le réseau WAB, le
réseau 107, le projet Aïda développé par l'Hôpital psychiatrique Saint-Martin à Dave, l'ASBL NADJA
(service spécialisé en matière d'assuétude), certains hôpitaux psychiatriques et centres de cure,
groupe d'entraide pour l'entourage des personnes toxicomanes et alcooliques GEPTA, le service
ACTE, la régie de quartier, les maisons de quartiers, l'Envol, la maison de la convivialité, le service
emploi, le service des festivités, SAIHA (Service d'Accompagnement et d'insertion sociale pour
personnes handicapées), l'AIS (Agence Immobilière Sociale), le CPAS, les centres PMS, le service de
santé mentale, le PSE et les écoles secondaires de la Ville d'Andenne, le centre culturel d'Andenne,
le SAJ et le SPJ, l'ALE d'Andenne, la Coordination Provinciale Sida Assuétude, la police d'Andenne
etc...
Le service Zone T collabore régulièrement avec plus de 40 associations actives ou non
dans le secteur des assuétudes.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
•
Participer activement aux réunions de la Fedito et du RASANAM ainsi que les autres
plateformes actives dans ce domaine ;
Renforcer les collaborations déjà mises en place ;
Organiser des rencontres avec différents centres afin d'échanger sur nos pratiques
respectives, en vue d'une meilleure collaboration et de compléter notre listing social ;
Organiser une rencontre avec la police en vue de favoriser la collaboration avec celle-ci en
tant que services complémentaires.
Au niveau du service
Pour assurer le bon fonctionnement de Zone T et offrir des services adéquats aux usagers, nous
devons consacrer le temps nécessaire aux actions suivantes :
Les réunions d'équipe
Les réunions d'équipe sont hebdomadaires et ont pour fonction de transmettre l'information au sein
de l'équipe, d'organiser le travail de chacun et de prendre des décisions concernant la gestion
quotidienne du service. Elles ont également pour objet d'aborder la situation des personnes suivies
et leur évolution afin d'améliorer l'aide apportée.
69
Les supervisions
Un intervenant extérieur nous aide à prendre du recul par rapport à notre pratique afin d'améliorer
celle-ci. Le service est, en effet, souvent amené à redéfinir une dynamique de travail afin de mettre
en place une méthode constructive s'alliant à des objectifs communs.
Les intervisions
Les intervisions réunissent environ tous les deux mois l'équipe et les médecins qui collaborent avec
le service afin d'évaluer la qualité des suivis psycho-médico-sociaux, d'analyser et d'harmoniser les
pratiques des différents intervenants, d'échanger des informations concernant la prise en charge des
personnes dépendantes, d'exprimer les limites et les difficultés de chacun.
La formation continue
Afin d'enrichir nos connaissances et nos savoirs faire et d'optimaliser l'aide proposée, il est conseillé
aux différents membres de l'équipe de suivre des formations, de participer à des journées d'étude
ou encore d'assister à des conférences en relation avec leurs pratiques.
Le personnel du service Zone T s'inscrit activement dans une démarche de formation
continue et de réflexion autour de sa pratique en faisant appel à l'expertise d'intervenants
extérieurs au service.
Perspectives pour l'année 2014
•
•
•
Participer à au moins une formation/travailleur ;
Assurer des intervisions régulières autour de discussions de cas en présence des médecins
collaborant avec le service ;
Mettre en place des supervisions concernant des problématiques interpellant l'équipe
(parentalité et usage de drogues, mise en place du travail systémique impliquant une
harmonisation des pratiques de l'équipe et garantissant une meilleure prise en charge des
bénéficiaires et de leur entourage).
CONCLUSIONS
En 2013, le service Zone T a continué de développer les actions déjà en cours les années
précédentes et a accentué sa présence dans le cadre du travail de proximité principalement auprès
des jeunes et des adultes issus des quartiers de Seilles et de Peu d'Eau. Ce travail de proximité
permet au service d'asseoir sa crédibilité auprès du public rencontré et de mettre en place des
actions en lien avec ses objectifs de travail (favoriser la prise de conscience des processus menant à
des modes de consommation problématiques dans une perspective de promotion de la santé et de
responsabilisation des individus dans une démarche citoyenne).
Le travail de proximité également mené dans le centre ville d'Andenne permet à un nombre
croissant de personnes rencontrées de franchir la porte du service pour y formuler des demandes de
prise en charge.
L'équipe du service Zone T s'inscrit de plus en plus dans une dynamique de travail en réseau en
multipliant les collaborations avec différents services. Ces collaborations ont lieu soit dans le cadre
des suivis individuels et visent à améliorer les prises en charges, soit dans le cadre de projets
collectifs et permettent alors de toucher un public plus large par les actions de sensibilisation.
Au niveau local, le service Zone T s'attache à diversifier ses collaborations avec d'autres acteurs
andennais (A.C.T.E., la maison des jeunes Le Hangar, l'Envol, la régie de quartier, les maisons de
quartier, la maison de la convivialité, le C.P.A.S., L.S.T., le C.P.M.S., le service de santé mentale, la
MIRENA, la FGTB, l'A.I.S., les écoles, etc...).
Le service Zone T est actuellement occupé à mettre en place un modèle d'intervention systémique
qui permettra de proposer au public rencontré des prises en charge impliquant d'avantage les
familles et l'entourage des patients fréquentant le service. Ce type de prise en charge plus globale
permettra d'apporter des bénéfices plus durables à un plus grand nombre de personnes (pas
seulement les personnes consommatrices de produits mais également leur entourage qui souffre
également d'une comorbidité). Ce travail permettra également de renforcer les partenariats avec
différents services sociaux intervenants sur ces situations.
70
6. Régie de quartier d'Andenne ASBL
SIÈGE SOCIAL
Site du bois des Dames, 19
5300 ANDENNE
Tél : 085/312.310 - 0479/510.934
E-mail : [email protected]
Médiateur Social : Geoffrey MEULI
Ouvrier compagnon : Quentin GOUFFAUX
CONSEIL D'ADMINISTRATION
Délégation et répartition des compétences décidées par le Conseil d'administration en sa séance du
3 juillet 2013
•
•
•
•
Président : Ronald GOSSIAUX ;
Vice-Président : Maxime DELAITTE ;
Secrétaire : Claire BIETTLOT ;
Trésorier : Lionel RION.
L'assemblée générale du 03/07/13 a désigné en qualité d'administrateurs :
Représentant la société de logement de service public Les Logis Andennais SCRL
•
•
•
•
Claire BIETTLOT, Chaussée de Namur, 55/2 à 5537 ANNEVOIE ;
Maxime DELAITTE, rue des Echavées, 6 à 5300 ANDENNE ;
Ronald GOSSIAUX, rue de Ville-en-Warêt, 269 à 5300 VEZIN ;
Philippe MATTART, rue du Coria, 161 C à 5300 LANDENNE.
Représentant la Ville d'Andenne
•
Eric PIRARD, rue des Sureaux, 10 à 5300 SCLAYN.
Représentant le Centre public d'Action sociale d'Andenne
•
Lionel RION, Chaussée Moncheur, 15 à 5300 ANDENNE.
Représentant le Conseil consultatif des locataires et propriétaires
•
•
Stephen ROMANS, Cité Clotz 1, 5300 ANDENNE ;
Georges VIATOUR, rue du Ruisseau 7, 5300 ANDENNE.
Représentant l'association sans but lucratif L'Envol à Andenne
•
Joëlle MARTIN-SCHMETS, rue Bordia, 6 à 4218 COUTHUIN.
Représentant la Mission régionale pour l'Emploi de Namur
•
Gaëtan DOQUIRE, Chaussée des Ardennes, 2 à 5330 MAILLEN.
Représentant la C.S.C Namur-Dinant
•
Claire BERLAGE, rue Fond de Bouge, 24 à 5020 VEDRIN.
CONTEXTE GÉNÉRAL
La Régie des quartiers d'Andenne a démarré ses activités le 01/01/2011. L'agrément régional lui a
été accordé pour une durée de 10 ans en tant qu'organisme à finalité sociale.
71
Ses deux missions de base sont la redynamisation des quartiers d'habitations sociales et l'insertion
socio-professionnelle de demandeurs d'emploi (locataires de ces logements sociaux) souvent
éloignés du marché de l'emploi.
La préformation est accessible aux hommes et aux femmes dès 18 ans et inscrits comme
demandeurs d'emploi. La priorité est donnée aux locataires des habitations sociales gérées par les
Logis Andennais (Andenne, Coutisse, Namêche, Seilles, Maizeret, Landenne, Vezin, Thon,
Bonneville).
Les stagiaires inscrits bénéficient d'un contrat Forem F70 bis de 3 mois qui peut être prolongé
jusqu'à un an maximum. Ils reçoivent, 1€ brut/heure et bénéficient d'une intervention financière
dans les frais de garderie scolaire, de crèche et de déplacement.
Le cadre légal de la Régie des quartiers d'Andenne est l'Arrêté du gouvernement wallon du
23/09/04.
Un médiateur social (coordination pédagogique et institutionnelle) est en place depuis le 08/02/11
ainsi qu'un nouvel ouvrier compagnon (formation technique) engagé le 01/02/12.
Le recrutement de stagiaires s'effectue via la diffusion de l'offre auprès des partenaires, la
présentation des services aux candidats mais aussi grâce à la collaboration avec le service ISP du
CPAS d'Andenne, le système d'adressage mis en place par le Forem mais également par le « bouche
à oreille ».
ACTIVITÉS ET CHANTIERS EN 2013
Le programme de formation est basé sur des prestations de 35h/semaine réparties en 23h de
travaux techniques (préformation de base) et 12h de remise à niveau en Français et Mathématiques,
suivi social, informatique, citoyenneté,
Afin de veiller au respect du cadre légal et à assurer une offre de services en relation avec les
objectifs précités, des collaborations avec le tissu local actif ont été organisées. La reconduction des
différentes conventions de partenariats (Forem, institutions) a été opérée en 2013, différents
chantiers techniques ont été réalisés ainsi que toute une série d'activités liées aux ateliers organisés
au sein de la régie des quartiers.
Deux filières sont proposées par la régie des quartiers : la préformation de base dans le secteur du
bâtiment (rénovation générale : petite maçonnerie, électricité, menuiserie, peinture, plafonnage,
détapissage, carrelage, plomberie/sanitaire,) et l'entretien d'espaces verts (nettoyage, tonte de
pelouse, débroussaillage, taille des haies, etc... ). Celles-ci sont assurées, au niveau pédagogique,
par l'ouvrier compagnon.
CHANTIERS TECHNIQUES
La régie des quartiers est intervenue sur plus de 25 chantiers différents en 2013.
Chantiers de rénovation du patrimoine des Logis andennais
•
•
•
•
•
•
•
11, 35, 36, 36/4, 37, 37/44, 37/54 Site du Bois des Dames ;
24 rue des Meuniers ;
23 Andennelle ;
7, 70, 73 Atrive ;
96a Sclayn ;
37, 44 Clotz ;
44 Vezin.
Un projet pilote a été mené en collaboration étroite avec les Logis andennaisau sein de l'immeuble
37 Site du Bois des Dames et qui consistait à impliquer les habitants de l'immeuble dans la
rénovation des peintures des halls d'entrée, des paliers d'appartements et des cages d'escaliers. Les
locataires avaient la possibilité de se concerter afin de choisir les couleurs ainsi que de s'investir
dans les travaux en collaboration avec la régie des quartiers. Rencontrant un beau succès auprès
72
des locataires, ce projet est étendu aux immeubles 36 et 35. Ils sont annonciateurs de l'amélioration
du cadre de vie du quartier de Peu d'Eau.
Autres chantiers
•
•
•
•
•
•
Déménagements et transports de mobiliers après décès pour les Logis andennais ;
Rénovation des peintures des locaux de l'Envol ;
Travaux de rénovation d'aménagements de convivialité à la Maison de la convivialité de
Seilles ;
Travaux d'entretien du quartier de Peu d'Eau ;
Travaux d'aménagement du 19 Site du Bois des Dames siège social de l'ASBL ;
Diverses interventions et dépannages.
ATELIERS DE REMOBILISATION REMISE À NIVEAU
Les ateliers suivants ont été dispensés au sein de la régie des quartiers à savoir :
•
•
•
•
•
•
•
Informatique 2h/semaine (en collaboration avec la Ville d'Andenne) ;
Remise à niveau en Français : 2h/semaine (en collaboration avec L'Envol) ;
Remise à niveau en Mathématiques : 2h15/semaine (en collaboration avec L'Envol) ;
Eveil citoyen (« C'est vendredi, on réfléchit »): 2h/semaine (en collaboration avec la Ville
d'Andenne) ;
Préparation et recherche emploi : ponctuellement ;
Sport/santé/bien-être : 1h30/semaine (en collaboration avec Sageiss ex. Zone T) ;
Mise en ordre administrative/suivi social (1h/semaine).
BÉNÉFICIAIRES DE L'ACTION EN 2013
Au 01/11/13, la Régie des quartiers a accueilli 21 demandeurs d'emploi (1 dame et 20 hommes) en
provenance essentiellement d'Andenne et de Seilles (quartier de Peu d'Eau, Cité d'Atrive et Andenne
centre). 7 d'entre eux sont issus de logements gérés par les Logis Andennais, 15 vivent dans un
logement privé, dont 1 à Namur). Leur âge varie de 19 ans à 53 ans et le niveau d'études ne
dépasse pas le CESI.
Leur statut est le suivant : 10 demandeurs d'emploi indemnisés, 9 bénéficiaires du revenu
d'intégration sociale et 2 sans revenus.
RÉSULTATS D'INSERTION
2013 fut une année difficile en termes d'insertion au vu des profils des demandeurs d'emploi suivis.
Néanmoins des avancées significatives réalisées en matière d'insertion sociale ont été constatées
ainsi que quelques réussites d'insertion professionnelle à souligner :
Sur les 21 stagiaires inscrits en 2013 :
En préformation à la régie des quartiers
•
10 stagiaires sont actuellement sous contrat de préformation à la régie des quartiers.
Entrées en formation
•
•
1 entrée en formation qualifiante au COF d'Amay (section cariste) cette formation a été
réussie et a débouché sur un CDD de 6 mois dans une entreprise du zoning d'Andenne ;
1 entrée en formation à l'EFT Espaces à Ciney (section peinture).
Stages d'acculturation
•
3 stagiaires ont réalisé un stage en entreprise concluant et de qualité (Ville d'Andenne + 2
entreprises privées).
73
Fin de formation non-concluantes
•
•
•
2 stagiaires ont abandonné la formationpour des raisons médicales ;
6 stagiaires ont été exclus de la formation pour cause de non-respect du contrat ;
1 fin de formation sans suite professionnelle.
ACTIVITÉS DE REDYNAMISATION DES QUARTIERS
•
•
•
•
« Andenne Ville propre » - 25/04/13 ;
Fête des voisins à Peu d'Eau et à la Cité Clotz - 31/05/2013 (+/- 160 personnes au total) ;
Participation à Fête de quartier de Seilles le 31/08/13 ;
Organisation de la troisième édition des « Sapins fous» en décembre 2013 avec
l'élargissement de l'action au sein du quartier d'Atrive.
AUTRES ACTIVITÉS
D'autres activités ponctuelles sont régulièrement organisées via l'atelier d'éveil citoyen (nommé «
C'est vendredi, on réfléchit ») organisé à la régie des quartiers :
Plusieurs animations ouvertes au public ont été organisées :
•
•
•
•
•
•
•
•
Sécurité au travail(en collaboration avec la Ville d'Andenne) ;
Les économies d'énergie et application pratiques(en collaboration avec le CPAS d'Andenne et
les Logis Andennais) ;
Les fournisseurs d'électricité(en collaboration avec le CPAS d'Andenne) ;
Les addictions aux jeux et à internet (en collaboration avec le Sageiss ex- Zone T) ;
Séances d'informations liées à la sécurité de son habitation (en collaboration avec les Logis
Andennais et le commandant des pompiers d'Andenne 3 séances à Peu d'Eau, Seilles et
Namêche) ;
Gestion du budget (en collaboration avec le CPAS d'Andenne) ;
Visite du Musée Félicien Rops ;
La sécurité sociale (en collaboration avec la Mutualité Chrétienne).
D'autres ateliers de citoyenneté ciblés ont été dispensés tout au long de l'année 2013.
PARTENARIATS
Les Logis Andennais, la Ville d'Andenne et son Plan de Cohésion sociale, le CPAS, l'Envol, Sageiss
(ex-Zone T), l'EPN de Peu d'Eau, le CCLP, la Maison de quartier d'Andenne, la Maison de la
convivialité, le Service Economie et Emploi, la Mirena, la Maison de quartier de Peu d'Eau, la Maison
de l'Emploi, l'AIS « Gestion-logement » Andenne-Ciney ASBL sont les partenaires effectifs de la
Régie des quartiers d'Andenne.
PROJETS 2014
•
•
•
•
•
•
Continuité de l'action de 2013 ;
Lancement d'une section formation « cuisine santé » avec ouverture d'une « sandwicherie »
de quartier (1x/semaine) ;
Fête des voisins 2014 ;
Andenne Ville propre 2014 ;
Séances d'informations ouvertes au public sur des thématiques citoyennes ;
Aménagement extérieur du siège social de la régie des quartiers.
74
4. Aménagement du territoire
LES ACTIVITES DU SERVICE
Les agents du service de l'Aménagement du territoire et de l'urbanisme sont notamment chargés
des missions suivantes :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
L'accueil du public ;
La gestion journalière du courrier ;
L'instruction et la délivrance de permis d'urbanisme, des divisions de biens, de
déclarations urbanistiques et de permis uniques ;
La délivrance d'informations notariales ;
L'instruction et la délivrance de certificats d'urbanisme ;
L'instruction et la délivrance permis d'urbanisation et des modifications de permis de lotir ;
L'instruction administrative des vérifications des implantations des constructions
(article 137 CWATUPE) ;
La délivrance de permis pour l'implantation de surfaces commerciales ;
L'organisation des travaux de la commission consultative communale d'aménagement
du territoire et de mobilité ;
La mise à jour du site de la Ville (aspect « enquêtes et permis ») ;
L'organisation d'enquêtes publiques (permanence un jour en soirée) ;
La mise à jour de la liste des monuments et sites classés ;
L'instruction des dossiers de modification du plan de secteur ;
L'instruction des dossiers de plans communaux d'aménagement ;
L'instruction des études d'incidences sur l'environnement et l'organisation de la
procédure ;
En concertation avec la Direction des services juridiques, la gestion des litiges portant sur
des problèmes urbanistiques.
Les informations notariales
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a répondu à 543 demandes de renseignements
émanant de notaires ou d'agents immobiliers.
Les divisions de biens
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a instruit 59 demandes de divisions de biens.
Les certificats d'urbanisme
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a instruit 36 demandes de certificats
d'urbanisme.
Les documents d'urbanisme délivrés par le Collège Communal
Les permis d'urbanisme délivrés
Au total, 182 permis d'urbanisme ont été délivrés durant les 9 premiers mois de l'année, portant
notamment sur la création de 308 nouveaux logements.
Les autorisation pour des travaux de minime importance
35 autorisations ont été délivrées par le Collège communal pour la réalisation de travaux de minime
importance.
Les refus /retraits de permis d'urbanisme délivrés par le Collège communal
Au cours des neuf premiers mois de l'année, le Collège communal a refusé 8 permis d'urbanisme et
a retiré 2 permis d'urbanisme.
Les déclarations urbanistiques
Au cours des 10 premiers mois de l'année, le service a instruit 37 déclarations urbanistiques.
75
Les permis délivrés par le fonctionnaire délégué
Au cours des 10 premiers mois de l'année, 19 permis d'urbanisme ont été délivrés par le
Fonctionnaire délégué.
Les monuments et sites classés
Par arrêté du 10 septembre 2013, le Ministre DI ANTONIO, a inscrit sur la liste de sauvegarde, en
raison de son intérêt scientifique et paysager, le site dit « du Bois Male Plume », à Thon.
Cette décision fait suite à une demande du 20 octobre 2008 du Collège communal d'Andenne vu la
menace qui pose sur le bien par le risque d'autorisation d'une exploitation de carrière.
La révision du plan de secteur de Namur (Affaire 'Mâle Plume')
Une zone d'extraction d'environ 82 hectares est inscrite au plan de secteur de Namur adopté par
arrêté de l'Exécutif régional wallon du 14 mai 1986, sur le territoire des communes d'Andenne
(Thon) et de Gesves (Mozet), sur le site du Bois de Mâle Plume.
Le bureau AUPA a été désigné pour réaliser l'étude d'incidences de plan sur l'avant-projet de
révision du plan de secteur de Namur en vue de l'inscription d'une zone forestière et d'une zone
agricole à Andenne et Gesves, au lieu-dit « Mâle Plume ». La réalisation de la première phase de
l'étude d'incidences a débuté le 24 août 2011. Le dossier est toujours en cours au niveau du Service
Public de Wallonie.
Les plans communaux d'aménagement
La révision du plan communal d'aménagement numéro 3 à Andenne (Affaire « Pégard »)
En son temps, les autorités communales ont sollicité du Gouvernement la révision partielle du plan
communal d'aménagement numéro 3 d'Andenne en inscrivant une zone d'activité économique
industrielle en lieu et place d'une zone d'habitat. Cette révision devait notamment permettre
l'extension de la société Pegard Productics.
Le projet d'extension de l'usine de Pegard Productics a été abandonné. Dès lors, l'inscription en zone
d'activité économique industrielle des maisons ne se justifie plus aujourd'hui et il convient donc de
revoir le plan communal d'aménagement concerné et de rétablir officiellement une partie de la rue
Despreetz dans sa situation initiale (étant la situation existant actuellement).
Pour mémoire, le Conseil communal, en séance du 27 octobre 2006, a passé un marché de services
portant sur la confection du dossier ; le Collège communal l'a attribué le 29 novembre 2006 au
Bureau Économique de la Province. Le Conseil communal, en date du 11 juin 2007, a officiellement
désigné le BEPN. Par arrêté du 18 octobre 2010, le Ministre de l'Aménagement du territoire a
autorisé la révision du plan communal d'aménagement en dérogation au plan de secteur de Namur.
Le dossier est toujours en cours.
L'élaboration du plan communal d'aménagement dit « Nouvelle école », à Namêche
Le Conseil communal a sollicité du Gouvernement l'élaboration du plan communal d'aménagement
dit « Sous-Meuse », à Namêche, en inscrivant une zone d'habitat en lieu et place d'une zone
d'équipements communautaires. La zone initiale à couvrir s'étendait sur le territoire des sections de
Namêche et de Vezin, comprises entre le pont de Namêche, le pont de Sclayn, la Meuse et le chemin
de fer.
Il a passé un marché de services portant sur la confection du dossier ; le Collège communal l'a
attribué au Bureau Économique de la Province.
Par arrêté du 14 février 2012, le Ministre de l'aménagement du territoire a approuvé la décision du
Conseil communal de réviser le plan de secteur via le PCA révisionnel.
Le Conseil communal, en séance du 15 juillet 2013, a approuvé l'avant-projet et a considéré que
celui-ci ne nécessitait pas la réalisation d'un rapport sur les incidences environnementales. Cette
décision a été confirmée par le Conseil communal en séance du 9 septembre 2013.
Au moment de la rédaction du présent rapport, le dossier était à l'instruction auprès du
Fonctionnaire délégué.
76
L'élaboration du plan communal d'aménagement dit « Grand Pré », à Sclayn
Le terrain de camping caravaning « Le Scladinium », à Sclayn, a fait l'objet d'un arrêté de fermeture
; il ne répondait plus aux exigences de confort, de salubrité ou de sécurité. De plus, une telle
exploitation ne peut être réglementairement envisagée en l'endroit. Le plan « Habitat permanent »
de la Région wallonne a été mis en œuvre. Le site est enclavé dans une zone d'habitat.
Le Conseil communal a sollicité du Gouvernement wallon un plan communal d'aménagement
dérogatoire au plan de secteur de Namur afin d'inscrire en zone d'habitat le site du camping. Ce plan
communal d'aménagement couvrirait la zone comprise entre la RN 90, le pont de Sclayn, le chemin
de halage et l'allée des Fleurs.
Par arrêté du 10 janvier 2011, le Ministre de l'Aménagement du territoire a autorisé l'élaboration du
plan communal d'aménagement dit « Les Grands Prés », à Sclayn, en vue de réviser le plan de
secteur de Namur.
Par arrêté du 21 janvier 2013, le Ministre de l'aménagement du territoire a approuvé le plan
communal d'aménagement dit « Les Grands Prés », à Sclayn.
Le site dit 'Les Roseurs', à Seilles - Concours Europan
Le Conseil communal, réuni le 7 mars 2008, a sollicité du Gouvernement wallon l'élaboration du plan
communal d'aménagement dit « Gare de Seilles Europan 9 », à Seilles, en dérogation au plan de
secteur de Huy Waremme. Le projet vise à inscrire une zone d'habitat en lieu et place d'une zone
d'activité économique pour permettre le développement de la ville dans une optique durable et
qualitative.
L'objectif de ce plan communal d'aménagement est aussi de requalifier le quartier de la gare
conformément au projet Europan 9.
Pour mémoire, le Conseil communal, lors de sa réunion du 16 mai 2008, a officiellement désigné le
BEP à cette fin.
Diverses réunions se sont tenues durant l'année 2012 avec les représentants régionaux. Le BEPN a
confectionné le dossier administratif de demande de dérogation. Ce dossier est actuellement à
l'instruction auprès du Service Public de Wallonie. Un complément de dossier a été sollicité du BEPN
afin de permettre au Gouvernement wallon d'inscrire le site sur la liste des PCA à réviser / élaborer
(article 49 bis du Code).
Le dossier est toujours en cours.
L'élaboration de deux plans communaux d'aménagement dit « Andenelle », à Andenne
Le Conseil communal, lors de sa réunion du 19 septembre 2008, a sollicité du Gouvernement wallon
l'autorisation d'élaborer deux plans communaux d'aménagement. Ces plans communaux
d'aménagement couvriraient la zone comprise entre la RN 90, le pont d'Andenne, la Meuse et la
limite de la commune avec la Ville de Huy.
En séance du 19 septembre 2008, le Conseil communal a passé deux marchés de services portant
sur la confection de ces dossiers ; le Collège communal les a attribués le 24 octobre 2008 au Bureau
Économique de la Province.
Le site « Andenelle Ouest »
Le Conseil communal, en date du 28 novembre 2008, a désigné officiellement le Bureau Économique
de la Province en qualité d'auteur de projet. Cette désignation s'est faite à l'issue d'une procédure
régulière de marché public : décision de passation du marché par le Conseil communal lors de sa
séance du 19 septembre 2008 et attribution de ce marché au BEPN suivant résolution du 24 octobre
2008 du Collège communal.
Le BEPN travaille à la confection du projet. Diverses réunions ont eu lieu durant l'année 2010 à
l'issue desquelles il a été demandé au BEPN d'adapter l'affectation des biens concernés en fonction
d'une visite sur les lieux.
Le dossier est en cours d'élaboration auprès du BEPN.
77
Le site « Andenelle Est »
Le Conseil communal, en date du 28 novembre 2008, a désigné officiellement le Bureau Économique
de la Province en qualité d'auteur de projet. Cette désignation s'est faite à l'issue d'une procédure
régulière de marché public : décision de passation du marché par le Conseil communal lors de sa
séance du 19 septembre 2008 et attribution de ce marché au BEPN suivant résolution du 24 octobre
2008 du Collège communal.
Le BEPN a confectionné le dossier administratif de demande de dérogation. Ce dossier est
actuellement à l'instruction auprès du Service Public de Wallonie. Un projet d'arrêté a été établi par
l'administration, lequel devrait être soumis prochainement au Gouvernement pour décision
(dérogation).
La révision partielle du plan communal d'aménagement dit « Centre Ville », à Andenne
Dans le cadre de la revitalisation du centre ville d'Andenne et afin d'assurer la mise en œuvre du
plan communal d'aménagement dit « Centre - Ville », à Andenne, le Conseil communal a décidé, lors
de sa réunion du 6 juillet 2012, de réviser partiellement le plan communal autorisé le 25 novembre
2008 et modifié le 2 avril 2009.
Il a passé un marché de services portant sur la confection du dossier ; le Collège communal l'a
attribué au Bureau Économique de la Province. Le Conseil communal, en séance du 9 novembre
2012, a désigné le BEPN comme auteur de projet.
Le BEPN est actuellement occupé à confectionner le dossier de demande de dérogation au plan de
secteur de Namur.
L'abrogation partielle du plan communal d'aménagement numéro 3
Par arrêté du 30 septembre 2013, le Ministre de l'aménagement du territoire a approuvé
l'abrogation partielle du plan communal d'aménagement numéro 3 dit « Quartier du Centre Ouest »,
d'Andenne, du plan d'expropriation qui lui est annexé, approuvés par le Roi le 29 avril 1957 et de
ses révisions partielles ou totales.
L'abrogation ne porte pas sur l'entièreté de la surface du PCA numéro 3 ; il porte sur 83,2 % de sa
surface : le PCA dérogatoire, approuvé par arrêté ministériel du 26 mai 2000, en dérogation au plan
de secteur ne fait pas l'objet de la présente abrogation, d'une part, et les quelques parcelles situées
en zone d'aménagement communal concerté au plan de secteur (ZACC) sont également exclues du
périmètre d'abrogation, d'autre part.
Il a, ce faisant, réservé une suite favorable à la proposition en ce sens du 1e mars 2013 du Conseil
communal.
Les travaux de la commision consultative communale d'aménagement du territoire et de
mobilité
Par arrêté du 27 juin 2013, le Ministre de l'aménagement du territoire a approuvé la décision du 6
mai 2013 du Conseil communal désignant le président et les membres de la commission consultative
communale d'aménagement du territoire et de mobilité. Il a également approuvé le règlement
d'ordre intérieur de ladite commission.
La composition de la nouvelle commission est la suivante :
Est désigné en qualité de président de la commission : Monsieur ROBERT Etienne.
Sont désignés en qualité de représentants du « quart communal » :
•
•
•
•
Monsieur GIOT Claude, avec comme suppléants Messieurs PEETERS Vivian, RASQUIN
Philippe, RION Lionel et THIBAUT Jean-Claude ;
Monsieur PIRARD Kévin, avec comme suppléants MM. COSTANTINI Benjamin, MAUGUIT
Marie-Christine, DANELUZZI Nicolas et SAMPAOLI Coralie ;
DELMOTTE Danielle, avec comme suppléants Messieurs ADAM François et FROIDBISE
Thibaut ;
PHILIPPART Françoise, avec comme suppléants Messieurs FURNELLE Vincent, FALQUE JeanPierre, STRAZZER Sébastien et DOUMONT Hugues.
78
Sont désignés en qualité de représentants des intérêts sociaux, économiques, patrimoniaux,
environnementaux et de mobilité :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Monsieur LEGAZ Philippe, avec comme suppléants MM. BADOT Stéphanie, DELISEE Maurice,
COPIN Grégoire ;
Monsieur BOULVIN Michel, avec comme suppléant Monsieur WERNER Christophe ;
Monsieur MAGNEE Patrick, avec comme suppléant Monsieur BUONGIORNO Rudy ;
Monsieur FOUCART Fabrice, avec comme suppléants Messieurs MOSSOUX Eric, CHIARAPPA
François, DE VISSCHER Frédéric et DOSSIN Frédéric ;
Monsieur MATAGNE Etienne, avec comme suppléants Messieurs JEHAES Jules, MOUZELARD
Thibaut et DETRY Marcel ;
Monsieur COSSE Jean-François, avec comme suppléantes Mesdames AUQUIER Marie-Rose et
BROHEE Huguette ;
Monsieur ROSOLEN Jean-Pol, avec comme suppléants MM. PIERRE André, PETERS Manfred,
NELLIS Eric et BADOT-PAULUS Jacqueline ;
Monsieur DELLA FAILLE Tanguy, avec comme suppléants Messieurs DEFOSSE Marc et GALER
Jacquy ;
Monsieur HENRY Marc, avec comme suppléants MM. DORY Raymond et MARTIN Nancy ;
Madame SAWZUCK Carine, avec comme suppléants MM. MARCHAL Marylin et DUSSART
Patrick ;
Monsieur BIOUL Jacques, avec comme suppléants Messieurs SMEYERS Didier et DEVILLERS
Alfred ;
Monsieur STAES Guy, avec comme suppléants MM. DAVIN René et LALLEMEND Marie-Claire.
Durant les dix premiers mois de l'année 2013, la commission consultative communale
d'aménagement du territoire et de mobilité s'est réunie 5 fois : les 10 janvier, 27 avril, 15 juin, le 24
août et 24 août 2013.
Elle a notamment examiné les dossiers suivants :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Révision du SDER Avis ;
Renouvellement de la CCATM ;
Création d'une commission locale de rénovation urbaine Communication ;
Fonctionnement de la cellule « Qualité Habitat » ;
Revitalisation du centre ville d'Andenne ;
Egouttage rue Camus, à Andenne ;
Circulation routière, à Thon ;
Egouttage rue des Echavées, à Andenne ;
Abords de la gare de Namêche ;
Cadre de référence éolien – Avis ;
Permis unique « ASPIRAVI », à Héron et Fernelmont ;
Désignation d'un délégué de la CCATM au sein de la commission de rénovation urbaine ;
Demande de permis unique « PURATOS Bureau d'études EIE Communication ;
Parking dans le centre - Ville d'Andenne ;
Mobilité aux abords des écoles de Landenne ;
Construction d'une habitation à l'angle de la rue du Poilsart et de la rue de Tramaka, à
Seilles ;
Circulation routière rue de Velaine, à Landenne ;
Circulation routière route de Haillot, à Andenne ;
Réparation de la route de Sclaigneaux, à Vezin ;
Travaux à l'angle de la rue A. Henin et de la rue Janson, à Andenne ;
Démolition de la porte « Saint-Etienne », à Seilles ;
Pompages dans les étangs « Lion Fontaine », à Andenelle ;
Groupe Puratos et société KEYNERGY Collaboration et demande de permis unique ;
Projet d'extension de la ZAE de Petit-Warêt ;
Label « Plus beau village de Wallonie », à Maizeret ;
Projet éolien « ENECO », à Ohey et Huy ;
Village de Petit-Warêt Entretien ;
Fleurissement urbain ;
Réalisation de travaux dans la ZAE « La Houssaie », à Landenne ;
Plan communal de développement rural ;
79
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Dispositifs de sécurité rue de la Houssaie, à Landenne ;
Chutes de pierres, à Thon ;
Circulation routière rue de Tramaka, à Seilles ;
Mobilité sur la route régionale et sécurité routière à l'angle de la rue de Tramaka et la rue de
Monthessal, à Seilles ;
Sécurité routière sur les routes régionales ;
Entretien des abords du magasin « Match », à Andenne ;
Chantier « Monel », à Landenne ;
Délabrement de certaines maisons, à Coutisse ;
Buissons envahissants rue du Trou Perdu, à Thon ;
Installation de la commission ;
Désignation des vice-présidents ;
Secrétariat de la commission ;
Règlement d'ordre intérieur de la commission ;
Site dit « du Bois Male Plume », à Thon Liste de sauvegarde Communication ;
Abrogation partielle du PCA n° 3 d'Andenne Prise d'acte ;
Projet « Euroports » - EIE Communication ;
Revitalisation du centre ville Communication ;
Cartographie de l'éolien en Wallonie Avis ;
Nuisances liées à l'aménagement de la ZAE de Petit-Warêt ;
Procédure de marchés publics dans les services communaux ;
Jetons de présence ;
Panneaux de signalisation ;
Stationnement dans le centre ville d'Andenne.
Les permis uniques
Depuis le 1er janvier 2013, le Collège communal a instruit 10 demandes de permis unique. La liste
énoncée ci-après fait état des dossiers pour lesquels une décision est intervenue après le 1er
octobre 2012 (date de référence du précédent rapport).
Demande de permis de l'ASBL Ferme du Chant d'Oiseaux pour aménager et exploiter un
village gaulois et un barbecue, rue du Petit Pont, n° 520, à Landenne
La demande a été déclarée incomplète par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué
pas apporté les compléments sollicités ; le dossier est toujours en cours.
Demande de permis de l'ASBL RANGER'S CLUB VEZIN pour maintenir en activité un stand
de tir aux clays et de tir à balles dans l'ancienne carrière « Tonglet » rue de Brichebo, à
Vezin
La demande a été déclarée complète le 2 octobre 2012.
Le projet a été soumis à enquête publique du 15 au 31 octobre 2012 inclus.
Par arrêté du 28 janvier 2013, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont octroyé le
permis sollicité.
Demande de permis de l'ASBL CLUB DE TIR ANDENNAIS pour renouveler leur permis
d'exploiter un stand de tirs et régulariser des bâtiments existants, rue des Echavées, à
Andenne
La demande a été déclarée complète par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué le 31
janvier 2013.
Elle a été soumise à enquête publique du 15 février au 4 mars 2013.
Par arrêté du 28 mai 2013, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont octroyé le
permis sollicité.
Demande de permis de la société ASPIRAVI pour la construction et l'exploitation d'un parc
éolien à Fernelmont et Héron (6 éoliennes et une cabine de tête)
La demande a été déclarée complète et recevable par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire
délégué le 22 octobre 2012.
Elle a été soumise à enquête publique à Andenne du 5 novembre au 5 décembre 2012 inclus.
80
Par arrêté du 3 avril 2013, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont refusé le
permis sollicité.
Ce projet a fait l'objet d'un recours émanant de riverains.
Par arrêté du 28 août 2013, le Ministre de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de la
mobilité a octroyé le permis sollicité.
L'arrêté ministériel susvisé fait actuellement l'objet d'un recours en annulation et en suspension au
Conseil d'Etat.
Demande de permis de la société EDF LUMINUS S.A. pour la construction et l'exploitation
d'un parc éolien composé de 4 machines d'une puissance individuelle de 3,4 MW et
disposant d'un poste de transformation électrique de 3750 kVA, à Fernelmont
La demande a été déclarée complète par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué le 13
novembre 2012.
Elle a été soumise à enquête publique du 21 novembre 2012 au 20 décembre 2013.
Par arrêté du 2 mai 2013, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont octroyé le
permis sollicité.
Ce projet a fait l'objet de deux recours émanant de riverains.
Par arrêté du 5 septembre 2013, le Ministre de l'environnement, de l'aménagement du territoire et
de la mobilité a réformé la décision susvisée du 2 mai 2013 en accordant un permis modifié.
Demande de permis de la société COBELBA S.A. pour la construction de deux immeubles
comprenant 65 logements, 7 commerces ainsi qu'un parking souterrain de 72
emplacements privatifs et 172 emplacements publics, Place des Tilleuls, rue de l'Hôpital
et rue Frère Orban, à Andenne
La demande a été déclarée complète par le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué le 17
mai 2013.
Elle a été soumise à enquête publique du 10 au 25 juin 2013.
Par arrêté du 13 septembre 2013, le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué ont octroyé
le permis sollicité.
Demande de permis de la société LINDE HOMECARE BELGIUM SPRL pour construire et
exploiter un hall de stockage industriel pour des gaz comprimés et liquéfiés rue de
Marche-en-Pré, 24, à Sclayn
Le 19 septembre 2013, la demande a été déclarée incomplète par le Fonctionnaire technique et le
Fonctionnaire délégué.
Le dossier est toujours en cours.
Demande de permis de Monsieur Jean PONCELET pour étendre son exploitation agricole
(120 bovins) par la réalisation d'un forage en vue d'exploiter une prise d'eau souterraine,
à Landenne
La demande a été déclarée complète le 9 septembre 2013 par le Fonctionnaire technique et le
Fonctionnaire délégué.
Le projet a été soumis à enquête publique du 20 septembre au 8 octobre 2013 inclus.
Le dossier est toujours en cours.
Demande de permis de la société INFRABEL INFRASTRUCTURE pour construire et
exploiter une sous-station rue Haigniaux, à Namêche
Le Collège communal a pris de la demande de permis unique déposée par INFRABEL INFRASTRUCTURE, de Liège, pour construire et exploiter une sous-station rue Haigniaux, à
Namêche, sur la parcelle cadastrée sous section A, numéro 117/W/2.
Le dossier se trouve à l'instruction auprès du Fonctionnaire technique et du Fonctionnaire délégué.
Demande de permis de la S.A. KEYNERGY, pour construire et exploiter une unité de biométhanisation couplée à une installation de cogénération, à Seilles, rue des Hauts Prés.
81
Le Collège communal a pris connaissance de la demande de permis unique déposée par la S.A.
KEYNERGY, de Hévillers, pour construire et exploiter une unité de bio-méthanisation couplée à une
installation de cogénération, à Seilles, rue des Hauts Prés.
Le dossier se trouve à l'instruction auprès du Fonctionnaire technique et du Fonctionnaire délégué.
Les études d'incidences
Notons que cette rubrique n'aborde que les dossiers n'étant pas repris dans la rubrique « permis
uniques ».
La demande de permis de lotir introduite par la S.A. DHR Clos du Château, de Bruxelles,
pour diviser un bien situé à Maizeret
Le 6 août 2010, la S.A. DHR Clos du Château, de (1000) Bruxelles, rue de la Régence, n° 58, a
informé les autorités communales et la CCATM de son intention de réaliser un lotissement pour la
création d'environ 23 logements avec ouverture de voirie et création d'espaces verts à Maizeret, rue
Gouverneur Galopin, sur la parcelle cadastrée sous section A, numéro 9/K/4.
La superficie concernée étant supérieure à 2 hectares, la demande de permis de lotir est soumise à
la réalisation préalable d'une étude d'incidences sur l'environnement. Cette étude sera réalisée par
le bureau agréé ASTER CONSULTING SPRL, de Jambes.
Conformément aux dispositions réglementaires, une réunion d'information s'est tenue le 31 août
2010. Le procès-verbal de cette réunion a été établi par un agent du Service communal de
l'aménagement du territoire.
L'instruction du projet est toujours en cours auprès du promoteur.
L'urbanisation des quartiers « Tramaka » et « Poilsart », à Seilles
La Société régionale wallonne du logement dispose d'un terrain aux lieux-dits « Tramaka » et
« Poilsart », le long de la rue de Tramaka ; ce site, d'une superficie approximative de 9 hectares, est
repris en zone d'habitat au plan de secteur de Huy Waremme.
L'objectif est de prévoir des logements collectifs sur une partie du site, ayant un gabarit raisonnable
(rez-de-chaussée plus trois niveaux). Des aménagements de voirie devront être réalisés sur la RN
921 (création d'un rond-point) afin de desservir ce lotissement, d'une part, et de viabiliser la zone
d'activité économique de la Houssaie proche, d'autre part.
Une demande de permis d'urbanisation devrait être prochainement introduite par la S.R.W.L. en vue
d'urbaniser le site.
Compte tenu de sa superficie, la demande de permis d'urbanisation devra être soumise à la
procédure complète d'étude d'incidences.
L'opération de rénovation urbaine
Le Conseil communal, en séance du 6 mai 2013, a proposé au Gouvernement wallon d'approuver la
composition de la Commission locale de rénovation urbaine du quartier dit « du Centre Ancien
d'Andenne », à Andenne. Il a, lors de cette même séance, proposé au Gouvernement wallon
d'approuver le règlement d'ordre intérieur de ladite commission.
Lors de la rédaction du présent rapport, la décision ministérielle était toujours en attente.
L'opération de revitalisation du Centre-Ville
Dans le cadre de l'opération de revitalisation du Centre Ville d'Andenne, notons que le service a été
amené à traiter les dossiers suivants :
Le 29 avril 2013, le consortium COBELBA KOECKELBERG, Parc industriel, rue des Reines
Marguerites, n° 5-7, à Naninne, a sollicité un permis unique pour construire deux immeubles
(bâtiments A et C) comprenant 65 logements, 7 commerces ainsi qu'un parking souterrain de 72
emplacements privatifs et 172 emplacements publics sur des terrains situés Place des Tilleuls, rue
de l'Hôpital et rue Frère Orban, à Andenne. Le Fonctionnaire technique et le Fonctionnaire délégué
ont déclaré la demande complète et recevable en date du 17 mai 2013. L'enquête publique
réglementaire a été organisée du 10 au 25 juin 2013 inclus ; aucune réclamation n'a été
enregistrée. Par arrêté du 13 septembre 2013, le Fonctionnaire délégué et le Fonctionnaire
technique ont octroyé le permis sollicité.
82
Le 29 avril 2013, la VILLE D'ANDENNE a introduit auprès du Fonctionnaire délégué une demande de
permis d'urbanisme pour la création de voiries dans le centre ville d'Andenne. Cette demande été
déclarée complète par le Fonctionnaire délégué le 14 mai 2013. Elle a ensuite été soumise à enquête
publique (dérogation au plan communal d'aménagement « Centre Ville ») du 10 au 25 juin 2013 ;
aucune réclamation n'a été enregistrée. Le Conseil communal, en séance du 15 juillet 2013, a
marqué son accord sur le volet « voiries » du projet. Par arrêté du 30 août 2013, le Fonctionnaire
délégué a octroyé le permis sollicité.
Le 29 avril 2013, la société momentanée COBELBA KOEKELBERG, précitée, a sollicité un permis
d'urbanisme pour construire un immeuble (bâtiment B) comprenant 30 logements et commerce, un
parking souterrain de 31 emplacements et une cabine haute tension à Andenne. Le dossier a été
soumis à enquête publique (dérogation au PCA) du 10 au 25 juin 2013 ; une réclamation a été
déposée. Par arrêté du 13 septembre 2013, le Collège communal a octroyé le permis sollicité.
Le 29 mai 2013, la société COBELBA-KOECKELBERG, précitée, a introduit une demande de permis
d'urbanisme pour démolir des immeubles de type habitations unifamiliales mitoyennes avec
commerces en rez-de-chaussée et de leurs annexes, de garages fermés type box, d'une partie de
l'ancienne école, d'arbres afin de permettre l'accès et l'installation de chantier, de murs et murets de
soutènement à Andenne, Place des Tilleuls Rue Brun Rue de l'Hôpital. Ce projet, qui est situé dans le
périmètre du plan communal d'aménagement dit "Centre Ville", ne déroge pas aux prescriptions
urbanistiques du lotissement susvanté, d'une part, et ne requière pas l'avis préalable du
Fonctionnaire délégué. Par arrêté du 18 juillet 2013, le Collège communal a octroyé le permis
sollicité.
Les permis d'urbanisme et les logements supplémentaires créés
Au total, 182 permis d'urbanisme ont été délivrés durant les neuf premiers mois de l'année, portant
notamment sur la création de 308 nouveaux logements.
La cartographie de l'éolien en Wallonie
Le Gouvernement wallon a adopté le 21 février 2013 le nouveau cadre de référence pour
l'implantation d'éoliennes en Wallonie, de même qu'une cartographie décrivant les endroits les
mieux situés pour leur implantation.
Les communes ont été consultées sur ce cadre de référence. Le 29 mars 2013, le Conseil communal
a émis un avis sur le projet.
Suite aux remarques émises par les communes lors de cette consultation, et tenant compte des
analyses du rapport des incidences sur l'environnement, le Gouvernement wallon a adopté le 11
juillet 2013 des modifications au cadre de référence et à la cartographie associée. Ce nouveau projet
a été soumis à enquête publique du 16 septembre au 30 octobre 2013.
Tant la CCATM que le Conseiller en aménagement du territoire et urbanisme ont formulé des
observations, lesquelles seront intégrées dans l'avis que devra émettre le Conseil communal sur le
dossier.
Les Travaux d'aménagement des deux zones d'activités économiques à Landenne
En collaboration avec le Bureau Economiques de la Province, les autorités communales ont décidé de
créer deux zones d'activités économiques à Landenne : « Zone de la Houssaie » et « Zone de PetitWarêt ».
La ZAE de la Houssaie est implantée à la sortie de Seilles, le long de la route régionale 921. Vu sa
situation à proximité avec les quartiers urbanisés voisins, elle est réservée à des petites et
moyennes entreprises non polluantes de style artisanal et interdites à toute activité qui pourrait être
dévalorisante pour les environs, de même qu'aux commerces de détail.
En concertation avec le SPW, son implantation a donné lieu à l'aménagement d'un rond-point déjà
opérationnel avec une branche réservée à l'accès de la ZAE.
Les travaux d'aménagement et d'équipements sont en cours.
La ZAE de Petit-Warêt, dénommée MECALYS, est situe à cheval sur les communes d'Andenne et de
Fernelmont. Cette zone pourra accueillir des sociétés diversifiées qui fabriquent des produits en
série, des entreprises reconnues dans le domaine du processus industriel. Dans un premier temps,
elle proposera une quarantaine d'hectares. Deux giratoires seront construits aux sorties de
83
l'autoroute E42, l'un à Landenne et l'autre à Warêt-l'Evêque. L'accès à la zone se fera par une route
industrielle parallèle à l'autoroute sans traverser le village de Petit-Warêt.
Les travaux d'aménagement et d'équipements sont en cours.
L'extension de la zone d'activités économiques de Petit-Warêt
Le Conseil communal, en date du 3 juin 2013, a décidé de solliciter du Gouvernement wallon
l'autorisation d'élaborer un plan communal d'aménagement compensatoire dit « Extension de la ZAE
de Petit-Warêt », à Landenne ; l'extension de la zone est d'environ 20 ha sur le territoire communal.
Lors de cette même séance, le Conseil communal a décidé du principe de permettre à la commune
de Héron de modifier le plan de secteur de Huy-Waremme en vue d'y créer une zone d'activités
économiques de deux fois vingt hectares sur son territoire jouxtant celle de Petit-Warêt.
Le dossier relatif à l'extension de la ZAE de Petit-Warêt, à Landenne, est actuellement à l'instruction
auprès du Service Public de Wallonie afin que le Gouvernement wallon puisse inscrire ce projet sur la
liste des PCA à réviser.
Les abréviations utilisées dans le rapport
CAP : Centre Ancien Protégé
CCATM : Commission consultative Communale d'Aménagement du Territoire et de Mobilité
CWATUPE : Code Wallon de l'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme, du Patrimoine et de
l'Energie
CWEDD : Conseil Wallon de l'Environnement et du Développement Durable
DGATLP : Direction Générale de l'Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine
DGO4 : Direction Générale Opérationnelle 4 (SPW)
PCA : Plan Communal d'Aménagement
PPA : Plan Particulier d'Aménagement
RGBSR : Règlement Général sur les Bâtisses en Site Rural
ROI : Règlement d'Ordre Intérieur
SAE : Site d'Activité Economique
SAED : Site d'Activités Economiques Désaffecté
SAR : Site A Réaménager
SPW : Service Public de Wallonie
ZAE : Zone d'Activités Economiques
LES ACTIVITES DU CONSEILLER EN AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
Outre l'appui pour les tâches administratives habituelles telles que l'instruction des demandes de
permis d'urbanisme et autres services s'y afférant.
L'activité du Conseiller en aménagement du territoire a porté sur :
Abrogation du PCA n° 3
Le Conseiller en aménagement du territoire a été chargé de constituer le dossier administratif en
vue d'abroger partiellement le plan communal d'aménagement n° 3 dit "De la Campagne" à
Andenne, approuvé par arrêté royal du 29 avril 1957.
Ce plan communal, qui couvre une bonne partie de la Ville d'Andenne (57,98 ha), est en effet de
part ses options et objectifs poursuivis devenu un outil dépassé qui contrarie la concrétisation de
plusieurs projets porteurs pour la Ville. Il constitue, par ailleurs, un frein à l'opération de rénovation
urbaine en cours d'élaboration qui le chevauche en grande partie.
L'abrogation ne porte pas sur l'entièreté de la surface du PCA numéro 3 ; il porte sur 83,2 % de sa
surface : le PCA dérogatoire, approuvé par arrêté ministériel du 26 mai 2000, en dérogation au plan
84
de secteur ne fait pas l'objet de la présente abrogation, d'une part, et les quelques parcelles situées
en zone d'aménagement communal concerté au plan de secteur (ZACC) sont également exclues du
périmètre d'abrogation, d'autre part.
A la suite des avis favorables successivement émis le 4 décembre 2012 par le Fonctionnaire délégué,
le 17 janvier 2013 par le Département de l'aménagement local du Service public de Wallonie et le
1er mars 2013 par le Conseil communal, le Ministre de l'environnement, de l'aménagement du
territoire et de la mobilité a approuvé, par arrêté du 30 septembre 2013, l'abrogation partielle du
plan communal d'aménagement n° 3 dit "Quartier du Centre-Ouest" d'Andenne, du plan
d'expropriation qui lui est annexé, ainsi que ses révisions successives.
Opération de rénovation urbaine
Le Conseiller en aménagement du territoire est chargé du suivi administratif du dossier d'opération
de rénovation urbaine qui couvrira le Centre Ancien de la Ville d'Andenne.
La mission de l'auteur de projet se poursuit. Il est actuellement occupé à la réalisation du volet
participatif du dossier sur base d'une vaste enquête effectuée auprès des habitants et acteurs actifs
au sein du quartier.
Parallèlement, la composition et le règlement d'ordre intérieur de la commission de rénovation
urbaine, organe de consultation et de coordination, ont été adressés à l'étude auprès de la Région
wallonne, et seront soumis à la décision du Ministre sous peu.
D'autre part, le Conseil communal, en
Gouvernement wallon de prolonger d'un
rénovation urbaine prévu à l'article 1er, §
de base de rénovation urbaine du centre
septembre 2011.
séance du 15 juillet 2013, a décidé de solliciter du
an le délai pour remettre à la Région le dossier de
2, de l'annexe à l'arrêté de subvention relatif au dossier
ancien d'Andenne et de la convention exécution du 22
Suivi des dossiers portant sur la restauration de bâtiments classés
Le Conseiller en aménagement du territoire fait partie du comité d'accompagnement visé à l'article
507 du CWATUPE (certificat de patrimoine) visant la restauration de sites classés.
Cette année, le site de la Ferme de la Croix a constitué le principal dossier ayant mobilisé le
Conseiller en aménagement du territoire.
Formation et transposition des apprentissages
Cette année, le conseiller en aménagement du territoire a assisté à un voyage portant sur
l'aménagement des espaces publics en Seine-Maritime. Le voyage a eu lieu du 10 au 14 septembre
2013.
La présence à la CCATM
En vue d'assister à la présentation de divers projets.
Système d'informations géographiques
Mise sur pied et aide à la maintenance du Système d'informations géographique de la Ville.
Inventaire des terrains non bâtis sur l'entité
Le Conseiller a procédé à la réactualisation de l'inventaire des terrains à bâtir sur l'entité
andennaise.
Les résultats, principalement cartographiques, ont été obtenus sur base des données du Cadastre
disponibles au 1er janvier 2013.
Le travail réalisé a pu être utilisé dans la réalisation de Plan communal du logement 2013. Le PCL
doit en effet comporter, conformément à l'article 190 § 2 du CWL et, préalablement à son
approbation, un inventaire actualisé des terrains à bâtir situés en zone d'habitat au plan de secteur.
85
LES STATISTIQUES DES DOCUMENTS DELIVRES AU COURS DES DERNIERES ANNEES
Les demandes d'informations notariales
En 2001 : 465 demandes
En 2002 : 502 demandes
En 2003 : 582 demandes
En 2004 : 622 demandes
En 2005 : 693 demandes
En 2006 : 695 demandes
En 2007 : 687 demandes
En 2008 : 633 demandes
En 2009 : 671 demandes
En 2010 : 650 demandes
En 2011 : 712 demandes
En 2012 : 652 demandes
En 2013 (jusqu'au 31/10) : 543 demandes
Les certificats d'urbanisme délivrés
En 2004 : 19 certificats
En 2005 : 31 certificats
En 2006 : 37 certificats
En 2007 : 34 certificats
En 2008 : 124 certificats
En 2009 : 84 certificats
En 2010 : 74 certificats
En 2011 : 68 certificats
En 2012 : 45 certificats
En 2013 (jusqu'au 31/10) : 36 certificats
Les permis d'urbanisme octroyés par le Collège Communal
En 2001 : 156 permis
En 2002 : 125 permis
En 2003 : 138 permis
En 2004 : 147 permis
En 2005 : 171 permis
En 2006 : 158 permis
En 2007 : 198 permis
En 2008 : 232 permis
En 2009 : 215 permis
En 2010 : 191 permis
En 2011 : 187 permis
En 2012 : 222 permis
En 2013 (jusqu'au 30/9) : 182 permis
86
Les permis de lotir octroyés par le Collège Communal (*)
En 2001 : 2 permis
En 2002 : 9 permis
En 2003 : 6 permis
En 2004 : 7 permis
En 2005 : 19 permis
En 2006 : 4 permis
En 2007 : 0 permis
En 2008 : 1 permis
En 2009 : 5 permis
En 2010 : 7 permis
En 2011 : 2 permis
En 2012 : 0 permis
En 2013 (jusqu'au 31/10) : 2 permis
(*) Y compris les modifications de permis
Les divisions de biens
En 2004 : 12 demandes ont été instruites
En 2005 : 81 demandes ont été instruites
En 2006 : 83 demandes dont été instruites
En 2007 : 59 demandes dont été instruites
En 2008 : 48 demandes ont été instruites
En 2009 : 74 demandes ont été instruites
En 2010 : 69 demandes ont été instruites
En 2011 : 51 demandes ont été introduites
En 2012 : 57 demandes ont été introduites
En 2013 (jusqu'au 31/10) : 59 demandes ont été instruites
Les déclarations urbanistiques
En 2008 : 53 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2009 : 40 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2010 : 32 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2011 : 52 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2012 : 52 déclarations urbanistiques ont été instruites
En 2013 (jusqu'au 31/10) : 37 déclarations urbanistiques ont été instruites
Les logements créés
En 2004 (année complète) : 147 permis ont été délivrés, entraînant la création de 110 nouveaux
logements
En 2005 (année complète) : 171 permis ont été délivrés, entraînant la création de 134 nouveaux
logements
En 2006 (année complète) : 158 permis ont été délivrés, entraînant la création de 199 nouveaux
logements
En 2007 (année complète) : 198 permis ont été délivrés, entraînant la création de 193 nouveaux
logements
87
En 2008 (année complète) : 232 permis ont été délivrés, entraînant la création de 272 nouveaux
logements
En 2009 (année complète) : 215 permis ont été délivrés, entraînant la création de 513 nouveaux
logements
En 2010 (année complète) : 191 permis ont été délivrés, entraînant la création de 150 nouveaux
logements
En 2011 (année complète) : 187 permis ont été délivrés, entraînant la création de 369 nouveaux
logements
En 2012 (année complète) : 222 permis ont été délivrés, entraînant la création de 309 nouveaux
logements
En 2013 (jusqu'au 31/9) : 182 permis ont été délivrés, entraînant la création de 308
nouveaux logements
Les autorisations pour travaux de minime importance
En 2004 (année complète) : 57 autorisations ont été délivrées
En 2005 (année complète) : 57 autorisations ont été délivrées
En 2006 (année complète) : 40 autorisations ont été délivrées
En 2007 (année complète) : 45 autorisations ont été délivrées
En 2008 (année complète) : 32 autorisations ont été délivrées
En 2009 (année complète) : 40 autorisations ont été délivrées
En 2010 (année complète) : 41 autorisations ont été délivrées
En 2011 (année complète) : 26 autorisations ont été délivrées
En 2012 (année complète) : 31 autorisations ont été délivrées
En 2013 (jusqu'au 31/10) : 35 autorisations ont été délivrées
LE PERSONNEL DU SERVICE
Au 31 octobre 2013, le Service de l'aménagement du territoire est composé des personnes
suivantes :
•
•
•
•
•
•
Monsieur Jean-Marie MAQUIGNY, Chef du Service de l'aménagement du territoire (Temps
plein) ;
Monsieur Pavlos COREXENOS, Conseiller en aménagement du territoire (Temps plein) ;
Madame Fabienne MAUGUIT, Employée d'administration (Temps plein) ;
Madame Anne GOFFIN, Employée d'administration (Temps plein) (en repos
d'accouchement) ;
Madame Christine BOXHO, Employée d'administration (1/2 Temps) ;
Monsieur Marc CLAJOT, Architecte (1/2 Temps).
LA COLLABORATION AVEC LES SERVICES "QUALITE HABITAT" ET "POPULATION"
En collaboration avec les services « Qualité Habitat » et « État-civil et Population », le Service de
l'aménagement du territoire opère une vérification systématique de la légalité des logements au
sens du Code Wallon de l'Aménagement du Territoire, de l'Urbanisme, du Patrimoine et de l'Énergie
(CWATUPE). L'historique des domiciliations établit l'évolution du nombre d'unités de logement
présent dans un même bâtiment et permet de vérifier si la situation urbanistique de ce bâtiment est
éventuellement infractionnelle.
La difficulté de cette tâche réside dans le fait que la réglementation en la matière a été modifiée au
fil des ans. En effet, la nécessité d'introduire une demande de permis d'urbanisme préalablement à
la réalisation d'un (ou de plusieurs) nouveau(x) logement(s) dans un bâtiment n'a pas toujours
existé.
88
De plus, l'historique des domiciliations dont dispose le Service de la Population ne correspond pas
toujours à la situation historique réelle des bâtiments. Ceci peut s'expliquer par la modification au
cours des temps de la manière de numéroter les logements.
Pour cette raison, seul un contact direct avec les propriétaires permet de déterminer si les
logements présents sont couverts par une autorisation.
89
5. Carrières
INTRODUCTION
Deux commissions d'accompagnement « Carmeuse » et « Lhoist » ont été mises en place pour
vérifier le respect des conventions d'exploitation conclues entre la Ville d'Andenne et les exploitants
carriers de l'entité. A ces commissions participent, outre les représentants communaux, des
délégués des exploitants concernés, des syndicats, des administrations régionales et des comités de
quartier reconnus et acceptant la convention d'exploitation comme base de travail.
COMMISSION « CARMEUSE »
Rappelons que depuis quelques années le siège d'exploitation de CARMEUSE à Seilles est quasiment
à l'arrêt pour ce qui concerne l'extraction de pierres calcaires. Sont encore actives les installations
de fabrication de la chaux. Un charroi de camions existe entre ce siège et celui de Moha pour
l'apport de pierres calcaires à Seilles pour la production de chaux.
Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2013, vu le ralentissement des activités industrielles, les
nuisances ont diminué et les riverains ont été moins soumis à des nuisances. Il n'y a pas eu de
commission d'accompagnement jusqu'à ce jour. Une réunion de la Commission « Carmeuse » est
cependant programmée le 2 décembre 2013 au CAPC.
Une visite des installations de CARMEUSE à Seilles en compagnie des cadres dirigeants de
CARMEUSE a été organisée pour l'échevin des "carrières" et le conseiller en environnement le 18
mars.
COMMISSION « LHOIST »
Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2013, la commission d'accompagnement s'est réunie 2 fois : les
9 juillet et 29 octobre 2013. A la demande des riverains, une réunion supplémentaire de la
commission a été planifiée pour le 16 décembre 2013.
Réunion du 9 juillet 2013 de la commission d'accompagnement LHOIST
Ordre du jour :
•
•
•
Visite des installations ;
Présentation du rapport de l'ISSEP concernant les mesures de la qualité de l'air rue de
Gawday à Maizeret ;
Divers.
Compte-rendu :
Accueil des participants par Madame Françoise Léonard, Présidente, dans les bureaux des Dolomies
de Marche-les-Dames, à Namèche :
1. Accident mortel le 2 juillet 2013 d'un bénévole d'un club de pétanque sur le site de Namêche,
au cours des travaux d'aménagement entrepris par les membres du club sous leur entière
responsabilité. Dans le cadre d'une convention de mise à disposition du lieu pour ses
activités, le club de pétanque de Namêche bénéficie, à sa demande, d'un hangar inoccupé sur
le site des carrières de Namêche ;
2. Présentation du rapport de l'ISSeP consacré aux mesures dans l'air ambiant à Maizeret. Les
quantités des différents polluants présents dans l'air à Maizeret sont inférieures aux seuils
imposés par les normes en vigueur ;
3. Remarque : tous les fours produisent la même qualité de dolomie frittée et utilisent le même
combustible à savoir de l'anthracite. Les gaz émis à la cheminée sont les gaz provenant de
combustion du charbon et ceux produits par la décarbonatation de la pierre. La composition
des gaz ne varie guère et est essentiellement du CO2, du N0x et du SO2 ;
90
4. Divers.
Résultats des jauges Owen internes placées rue de Gawday et rue de la Déportation :
•
•
•
La jauge placée rue de la Déportation enregistre un pic de retombées au mois de mai. La
proportion de matières organiques y est importante. Ce phénomène de pic vers avril-mai est
observé depuis 2003, que les fours de Namêche fonctionnent ou pas ;
Les résultats enregistrés par la jauge placée rue de Gawday sont assez élevés en ce début
d'année : le climat instable de premier semestre n'y est certainement pas étranger ;
Un riverain signale que l'ISSeP a démonté des appareils de mesures situés rue du Roi
Chevalier, N° 45. La ville interrogera l'ISSeP pour savoir pourquoi cette jauge a été retirée.
Engagements pris lors de la dernière commission d'accompagnement :
•
•
Le remplacement du filtre du four Maerz de Namêche a été réalisé au cours de ce premier
semestre. La surface filtrante a été augmentée de 30%. Les performances en termes de
captation des poussières seront évaluées lors du redémarrage de four. Dans l'état actuel des
connaissances, il n'y a pas de redémarrage prévu en 2013. Le comité d'accompagnement
sera prévenu dès qu'une remise en service sera programmée ;
Arrosage automatique de l'entièreté des quais : Lhois a reçu une première offre qui paraît
excessive. D'autres offres vont arriver. La présence de moules d'eau douce dans la Meuse
pose des problèmes techniques pour l'utilisation d'électrovannes et de pompes. Néanmoins,
comme promis, l'entreprise fera le maximum pour équiper les quais d'un système d'arrosage
automatique performant le plus rapidement possible. Entretemps, les arrosages effectués par
l'entreprise extérieure seront intensifiés afin d'éviter les envolements de poussières.
Périodicité des réunions :
La dernière réunion ayant eu lieu en décembre 2012, les riverains souhaitent rétablir un programme
trimestriel, ce qui permet un échange plus régulier d'informations. Mme la Présidente prend acte de
cette demande.
Situation économique actuelle :
Une perte de 10 % de production a été enregistrée en 2013. Le climat économique est pour le moins
morose.
Plan d'action environnemental :
Un membre de la Commission a souhaité que les Dolomies remettent à jour le plan d'actions
environnementales qui était communiqué à chaque réunion de la commission et qui permettait de
visualiser le suivi des réalisations. Ce point sera remis systématiquement à l'ordre du jour dès la
prochaine réunion.
Bruit :
Un bruit provenant des installations dérange les habitants de Maizeret. Le bruit dérangeant
provenant du four RCE a été identifié et le problème sera résolu dans les prochains jours.
Le week-end, le bruit des installations est perçu de façon plus intense même lorsque le lavage et le
concassage sont à l'arrêt. Aucun changement n'intervient dans la marche des installations
fonctionnant durant le week-end. L'augmentation pourrait provenir d'un crible qui serait moins
chargé (ce qui engendre une augmentation des émissions sonores) ou du fait que le week-end le
bruit ambiant (RN 90 et activités diverses) est moins important faisant ressortir le bruit des
installations en fonctionnement. Des investigations sur ce sujet seront menées par les Dolomies.
Trafic des camions :
La vitesse des camions est évoquée en réunion. Cette problématique est constatée sur les voiries
publiques. Un riverain constate que les routes aux alentours des Dolomies se dégradent. Il demande
si les camions qui vont charger les bateaux ne sont pas en surcharge.
Incendie du 22 décembre 2012 :
Suite à l'incendie du 22 décembre 2012, les fours ont été redémarrés le 8 janvier 2013. Des dégâts
à l'oxydeur thermique ont retardé sa mise en fonctionnement. Le redémarrage était prévu la
semaine du 24 ou du 30 juillet 2013 et il sera sans incidences pour les riverains.
91
Patrimoine :
•
•
Les joueurs de soft ball qui pratiquaient leur sport sans autorisation, dans une maison
inoccupée de la rue Haigneaux, ont été convoqués à l'usine. Après un exposé des raisons
motivant notre refus de les laisser jouer dans ces bâtiments, ils ont été réorientés vers le
club de soft ball qui jouit, à Vezin, d'un terrain appartenant aux Dolomies et plus indiqué pour
ce genre d'activité ;
Des demandes de permis de démolir vont être introduites pour des bâtiments insalubres
situés le long de la rue Haigneaux et rue du Roi Chevalier N° 46. Les Dolomies ne prévoient
pas de reconstruire quelque chose sur ces terrains.
Visite d'usine :
La réunion se termine par une visite de l'usine et les équipements de protection individuelle sont mis
à disposition des visiteurs.
Le programme est adapté aux desiderata des participants qui optent pour une visite de la carrière et
de la nouvelle installation de lavage. Celle-ci a été installée dans un bâtiment entièrement insonorisé
à l'aide de bardage antibruit, ce qui permet de réduire drastiquement les nuisances sonores.
Réunion du 29 octobre 2013 de la commission d'accompagnement LHOIST
Ordre du jour
•
•
•
•
Commentaires des données environnementales ;
Décision de ne pas construire la route industrielle « intersites » ;
Arrêt du four rotatif ;
Divers.
Le Compte-rendu de cette Commission d'accompagnement est en cours d'approbation.
92
6. Economie et Emploi
1. Service de l'Emploi et de l'Insertion socioprofessionnelle
Le service de l'Emploi et de l'Insertion socioprofessionnelle est installé dans les locaux de la Maison
de l'Emploi (MDE), rue de Belle Mine 6, depuis juin 2010.
Cette situation géographique exceptionnelle permet de développer des contacts, des collaborations,
des projets avec l'asbl Promandenne, la MIRENA, l'ALE et le Forem logés eux aussi dans les mêmes
bâtiments. Les contacts respectifs de chacun avec les employeurs andennais sont une source
d'informations indispensable pour insérer des travailleurs sans emploi.
Actuellement, 2 agents communaux travaillent à mi-temps au sein du service qui est accessible aux
citoyens du mardi au jeudi ou à d'autres périodes sur rendez-vous.
MISSIONS
Le service Emploi-ISP œuvre à la diffusion d'informations entre les partenaires impliqués en matière
d'insertion socioprofessionnelle, à la synergie de leurs initiatives, à la mise en œuvre de dispositifs
d'accompagnement des demandeurs d'emploi, à la création et à la gestion de structures soutenant
la formation et la mise à l'emploi de publics plus fragilisés.
Au-delà de ces actions, menées en étroite collaboration avec le Forem, le service Emploi et Insertion
socioprofessionnelle offre un accompagnement aux demandeurs d'emploi andennais.
Le service accueille les personnes en recherche d'emploi sur rendez-vous pour :
•
•
•
•
•
•
•
Faire le point sur leur situation actuelle ;
Envisager les possibilités d'emploi et de formation ;
Réfléchir à la conciliation de leurs vies familiale et professionnelle ;
Orienter leurs démarches vers les opérateurs les mieux indiqués ;
Soutenir leurs projets de réorientation professionnelle ;
Les aider dans leurs démarches auprès de l'Agence Wallonne pour l'Intégration de la
Personne Handicapée (AWIPH) ;
Les aider dans la rédaction de leur CV et lettre de motivation.
AXE ECONOMIE ET COMMERCE
Le commerce
Dès le début d'année 2012, la gestion de l'organisation des brocantes sur le territoire communal et
la délivrance des autorisations aux personnes et/ou associations demandeuses ont été repris par le
service communal des festivités.
Le transfert vers le service « festivités » de la gestion du commerce ambulant (vendeurs de
muguets et autres fleurs,) prévu au départ fin 2012 a été reporté à fin 2013 pour diverses raisons
liées au mouvement de personnel. La tâche essentielle de cet axe étant la délivrance d'autorisations
permettant aux ambulants d'occuper le domaine public en vue d'y exercer une activité de commerce
ambulant. Dès janvier 2014, ces tâches seront aussi reprises par le service communal des festivités.
Enfin, en 2013, le service Emploi a établi les dérogations aux heures d'ouverture des commerces
andennais lorsque ceux-ci participent aux animations de la Ville (brocantes, braderies, fêtes de
Wallonie).
93
Les chiffres
Relevé des statistiques pertinentes en matière de demande et d'offre d'emplois, de travail sous
statut d'indépendant et de revenus moyens par habitant (FOREM INASTI ONSS).
AXE EMPLOI ET D'INSERTION SOCIOPROFESSIONNELLE
Pointage des travailleurs à temps partiels
Le pointage des chômeurs complets indemnisés a été supprimé le 15 décembre 2005. Le Service
communal de l'Emploi continue néanmoins à assurer l'estampillage des formulaires de contrôle C3
des travailleurs exerçant leur activité professionnelle à temps partiel.
Accueil, conseil, aide et orientation des demandeurs d'emploi
•
•
•
•
Accueil et orientation des demandeurs d'emploi (diffusion d'informations, suivi individuel
lorsque la personne désire faire le point sur ses démarches, mise en relation de la personne
avec l'interlocuteur qualifié pour répondre à ses besoins spécifiques) ;
Suivi individualisé visant la lutte contre les freins à l'emploi, la mise en place de solutions
pour concilier les vies familiale et professionnelle, le soutien aux démarches auprès de
l'Agence Wallonne pour l'Intégration de la Personne Handicapée (AWIPH) ou
l'accompagnement dans la réorientation professionnelle de l'intéressé(e) ;
Rédaction de rapports de suivi lorsque la personne nous est envoyée par un mandataire
communal ;
Collaboration avec le service des relations publiques en vue d'améliorer la structuration de
l'information disponible sur le site de la Ville.
Les formations, les visites, les échanges
L'accompagnement des demandeurs d'emploi se complexifie de plus en plus tant au niveau de la
législation que des problématiques auxquelles nous sommes confrontés.
Il est donc indispensable de pouvoir permettre aux travailleurs de poursuivre un cursus de
formation, d'effectuer des visites de structure (centre de formations, rencontres des employeurs,)
de participer à des groupes de travail.
Dans ce cadre en 2013, les travailleurs du service Emploi et ISP ont pu :
•
•
•
•
Visiter et rencontrer les formateurs, les stagiaires des centres de compétences du FOREM
« EPICURIS » à Villers le Bouillet et « FACTOR'E » à Dinant l'un spécialisé dans les métiers de
bouche et l'autre dans l'e learning et les formations industrielles ;
Participer à la rencontre des entrepreneurs andennais lors du repas « tables-tournantes »
organisé par l'asbl Promandenne depuis 3 ans ;
Participer à un groupe de travail avec les partenaires ISP andennais (EIC, promandenne,
MIRENA, PCS,) et les écoles andennaises organisant l'enseignement technique et
professionnel afin d'établir un relevé des difficultés que chacun rencontre et ce en vue de
travailler dans une finalité commune en fonction chacun de nos missions, publics et moyens ;
Poursuivre des formations : sur les modifications de « l'assurance chômage » suivie en
janvier 2013, et une de 8 journées en coaching d'insertion entre mars 2013 et novembre
2013 et une autre sur la problématique « ISP-Assuétudes » organisée à la demande des
partenaires ISP d'Andenne en octobre 2013 et donnée par le service ZONE T.
La Maison de l'Emploi d'Andenne
La maison de l'Emploi en chiffres
Entre janvier et septembre 2013 la Maison de l'emploi d'Andenne a reçu 7068 visites (contre 6819
en 2012).
D'octobre 2012 à septembre 2013 la Maison de l'Emploi a accueilli 2636 demandeurs d'emploi
différents 54,4% de ces DE sont des femmes.
94
Nombre de bénéficiaires nominatifs 2013
Classe d'âge
< 25 ans
770
29.2 %
25 à 30 ans
453
17.2 %
30 à 40 ans
599
22.7 %
40 à 50 ans
533
20.2 %
50 ans et +
281
10.7 %
Niveau d'études
Enseignement primaire
421
16 %
Enseignement secondaire inférieur
933
35.4 %
Enseignement secondaire supérieur
918
34.8 %
Enseignement supérieur NON universitaire
290
11 %
72
2.7 %
2
0.1 %
Enseignement supérieur universitaire
Inconnu
Source FOREM Jobpass (1/10/2012 30/09/2013)
Les organes de décisions de la MDE
Depuis la création de la MDE, le service Emploi est impliqué dans la préparation et la tenue du
Comité d'Accompagnement Local (CAL) Restreint et Comité d'Accompagnement Local (CAL) Elargi
qui constituent les instances de décisions pour la MDE. Ces réunions se font chaque trimestre.
La gestion quotidienne de la MDE
Le service Emploi assure la coordination de l'ensemble des aspects pratiques liés au fonctionnement
de la MDE : suivi du travail de la femme de ménage, suivi des commandes de matériel en tout genre
(nettoyage, fournitures, et autres consommables), surveillance de l'utilisation du chauffage, relevé
des compteurs, suivi des aspects juridiques et financiers avec les services concernés, suivi des
travaux, entretien du matériel
Depuis l'ouverture de la Maison de l'emploi des problèmes récurrents sont présents et nécessitent
temps et énergie pour être résolus : pompe à chaleur, mauvaises odeurs, fuites d'eau.
Le partenariat avec la Maison de l'Emploi
Axe FOREM
L'inauguration de la Maison de l'Emploi en juin 2010 fut le point de départ d'un partenariat renforcé
avec le Forem et d'une nouvelle répartition des tâches de chacun. Effectivement, la rédaction de CV
et de lettres de motivation peuvent se faire dans la Maison de l'Emploi gratuitement avec l'aide en
individuel d'un conseiller ou des modules collectifs.
Dès lors, lorsqu'un demandeur d'emploi se présente dans notre service pour pareille demande, nous
l'invitons à visiter l'espace Forem et lui montrons tout ce qu'il est possible d'y faire. Dans l'autre
sens, lorsqu'un demandeur d'emploi reçu dans l'espace Forem manifeste une série de difficultés
d'ordre personnel (financières, familiales ou difficulté à cibler un projet professionnel), la personne
est invitée à consulter notre service.
Depuis le 31 janvier 2006, le service des relations partenariales du Forem de Namur a mis sur pied
une plateforme partenariale qui réunit tous les acteurs de l'insertion socioprofessionnelle sur le
territoire andennais. Le service Emploi co-anime cette plateforme riche en initiatives diverses. Les
participants à cette plate-forme partenariale sont : l'OISP (Organisme d'Insertion SocioProfessionnelle) l'Envol à Andenne, la Régie des quartiers d'Andenne (RQA), la cellule Insertion du
CPAS, de l'Agence Locale pour l'Emploi (Ale), la MIRENA, un représentant des conseillers en
accompagnement professionnel du FOREM, l'Ecole Industrielle Communale (EIC) ainsi que tout autre
95
partenaire, amené ponctuellement à organiser des formations ou des actions d'insertion sur le
territoire (Afico, Manpower, Retravailler Namur, Liber, Mode d'Emploi, Service Emploi Logement
OISP, ).Des thématiques comme les freins à l'emploi (mobilité, les assuétudes,), la mise en œuvre
de dispositifs de remobilisation, d'orientation ou de formation y sont abordées.
Axe JOB'IN Caravane ALPI
Job'In est une initiative privée wallonne, lancée fin 1996 en vue de proposer une alternative
novatrice en matière de lutte contre le chômage: l'autocréation d'emploi.
Leur but est de favoriser et soutenir la création d'activités économiques pérennes par des personnes
sans emploi.
Le Service Emploi coordonne les permanences de Job'in présent un après-midi tous les 15 jours à la
Maison de l'Emploi.
Axe MIRENA
Depuis la rentrée de septembre 2013 sur base de la réorganisation des délocalisations MIRENA, en
vue notamment d'améliorer les contacts entreprises-jobcaoch, de rationaliser les coûts, etc le travail
a été réparti différemment.
Un seul travailleur est chargé de recevoir et de préparer les candidats potentiels sur Andenne.
Ensuite, ces candidats sont pris en charge par un spécialiste de plate-forme « secteur ».
Il existe 4 plate-formes sectoriels : vente, aide aux personnes/administratif, nettoyage et industrie
qui sont présentes 2.5j par semaine sur Andenne.
De plus, représentant la Ville d'Andenne, le service Emploi occupe un poste d'administrateur au sein
de la structure MIRENA et participe ainsi aux réunions mensuelles du conseil d'administration mais
aussi aux assemblées générales (minimum 1 AG par an).
AXE AWIPH
Convention de partenariat avec le Centre de Formation Professionnelle le Tilleul dans le cadre du
projet LIBER de l'AWIPH : décentralisation d'un agent à raison d'une demi-journée par semaine avec
pour objectif la prospection en entreprises, le jobcoaching et la mise à l'emploi de demandeurs
d'emploi en situation de handicap.
AXE CPAS - CELLULE INSERTION « projet Chrysalide »
Le service Emploi a largement contribué à la conception du projet nommé « Chrysalide » qui vise à
soutenir le travailleur Article 60 au moment de la fin du contrat pour que ces personnes élaborent
leur projet professionnel et avancent dans la concrétisation de celui-ci. Sur base des constats positifs
de la première expérience. Le projet a été reconduit en 2013 et sera redéposé pour 2014.
De plus, d'autres CPAS voisins (Fernelmont, Couthuin, Ohey, Wanze, Huy,) ont été informés qu'ils
pouvaient rejoindre le projet existant voir le construire dans leur propre commune.
Autres collaborations
Le service de l'Emploi est régulièrement amené à travailler avec d'autres services andennais en
fonction des besoins du public visé par nos actions d'insertion socioprofessionnelle (EIC pour les
formations, Zone T, les Logis andennais, le service d'accompagnement SAIHA, le service ACTE).
Collaboration étroite avec le service ACTE autour des publics fragilisés qui, souvent, sont éloignés de
l'emploi.
L'année 2013 a été l'occasion de définir avec les partenaires ISP présents sur le territoire une
analyse de la situation en vue de construire avec pertinence les axes de travail présentés dans le
PCS 2014-2019.
NOS CONSTATS POUR 2013
Accompagner les demandeurs d'emploi, une profession favorable à la souffrance professionnelle ?
Les travailleurs accompagnant les demandeurs d'emploi sont le plus souvent seuls face à la
souffrance qu'ils doivent gérer ce qui est souvent générateur notamment, du stress professionnel.
96
Plusieurs facteurs professionnels sont générateurs de stress voir de souffrance. Tout d'abord, il y a
la confrontation régulière à la précarité, au sens large du terme, puisque nous évoluons dans un
contexte marqué par de nombreuses incertitudes.
En effet, la durée et la complexité de l'accompagnement dépendent de paramètres propres à la
personne accompagnée : investissement dans son projet professionnel, rapidité d'exécution des
démarches, importance du réseau existant ou encore poste visé déterminent la vitesse de l'insertion
à l'emploi.
La multiplication des plans sociaux et l'augmentation continue du nombre de demandeurs d'emploi
contribuent, elles, à un accroissement de la charge de travail.
Ensuite, il y a cette tendance à travailler de façon isolée bien que plusieurs services existent et
visent le même objectif « insérer les demandeurs d'emploi dans un parcours professionnel ».
En effet, les portefeuilles des « accompagnants », « jobcoachs », « conseillers » sont souvent
composés de 30 à 100 candidats, voire parfois près de 200 personnes - les rendez-vous se suivent à
un rythme soutenu tout au long de la journée. On croise donc collègues, partenaires, « responsables
», sans avoir réellement le temps d'échanger sur le parcours d'un demandeur d'emploi. Comme pour
beaucoup de professions dites « sociales », l'urgence réelle ou créée rythme une cadence parfois
difficile à tenir.
C'est dans ces conditions de travail difficiles qu'il faut accueillir la souffrance de tout une partie de la
société « refoulée » hors de la sphère productive et les conseiller au mieux dans leur projet
professionnel.
La souffrance à laquelle ils sont confrontés s'accumule donc à l'angoisse que peut susciter leur
propre incertitude et précarité professionnelle.
Inconsciemment les travailleurs développent des « stratégies », des attitudes pour lutter contre
cette souffrance.
Afin d'affronter le problème les travailleurs sociaux mettent en place des comportements visant à
supporter la situation tout d'abord soit en « l'intellectualisant » on fait référence « au pire » : « Dans
d'autres endroits c'est pire. » soit en généralisant, en tentant de rentrer dans des normes : « On fait
tous cela dans le métier ».
Ensuite le travailleur a tendance à se décharger de la responsabilité de la situation au profit d'un
tiers, d'un collègue, d'un partenaire, d'un « supérieur » et même du demandeur d'emploi
accompagné: « Voilà trois fois que je lui dis et il ne réagit pas vite ».
Quelles solutions ? Se former et mettre en place des périodes de concertation, d'échanges.
Les travailleurs sociaux sont continuellement face à la souffrance des autres, sans pouvoir y
remédier, ceci épuise les énergies individuelles, et abouti souvent au burnout.
Il est donc important d'une part de s'alarmer sans tarder de la santé psychologique, et des
formations à mettre en place pour les professionnels de l'emploi et de la lutte contre le chômage et
d'autre part, au-delà de la notion de rentabilité, des chiffres d'insertion à réaliser, de mettre en
place des temps de concertation entre ces travailleurs, et ce pas uniquement de la même structure,
afin d'y exposer les situations les plus complexes auxquelles ils sont confrontés et ainsi d'obtenir les
conseils, les idées, les informations nécessaires à l'accompagnement le plus pertinent, le plus
soutenant des demandeurs d'emploi les plus fragiles.
EN LIGNE DE MIRE 2014
Dans le cadre de la collaboration que nous avons avec le FOREM, le CPAS et le PCS (Plan de
Cohésion Sociale) nous travaillons actuellement sur la rédaction d'un état des lieux socioéconomique (projet ELSE) du territoire de la Maison de l'Emploi c'est-à-dire les communes
d'Andenne, d'Ohey et de Gesves.
L'objectif de ce rapport, au-delà de l'état des lieux, est de définir un plan d'action triennal (20142016) contenant, au maximum, 10 actions à poursuivre, formaliser et/ou mettre en place.
97
Ces actions seront rédigées en collaboration avec les différents partenaires ISP intervenant sur le
territoire et devront répondre aux besoins propres au territoire de la Maison de l'Emploi d'Andenne
c'est-à-dire y apporter des réponses spécifiques sous forme d'objectifs clairs et mesurables.
Ce rapport sera rendu public en Comité d'accompagnement restreint et élargi de décembre 2013
ainsi que les 3 premières actions envisagées.
98
2. PromAndenne ASBL
Asbl PromAndenne
Rue de Belle-Mine, 6
5300 Andenne
085/849.637
COMPOSITION DES ORGANES DE L'ASBL PROMANDENNE
Le Conseil d'Administration
Président : Michel Boulvin
Vice-Président: Stéphane Gatot, TWT
Le Trésorier :Laurent Nélis, Fortis BNP Paribas
Les Administrateurs
Claude Eerdekens, Bourgmestre
Fabrice Foucart, Carmeuse
Etienne Libois, Confort du Home
Didier Wiame, Le Forem
Jean-Yves Sener, MS3 sprl
Etienne Robert, Imm-Experts
Françoise Léonard, Echevine de la Ville d'Andenne
L'équipe de travail
Isabelle Storder (temps plein)
Geneviève Danthinne (4/5 temps)
LES PRINCIPALES ACTIVITÉS DE L'ASBL PROMANDENNE EN 2013
Objectifs fixés par l'AG de 2013
1.
2.
3.
4.
Accompagnement de projets d'entreprises (50/an) ;
Communication : site internet, flash info, presse ;
Évènements/réseautage : Souper tables tournantes, partenariats ;
Projet A:DN : lancement, dossier, actions.
1) Accompagnement de projets d'entreprises (50/an)
•
•
•
•
•
•
•
•
Recherche d'implantation ;
Elaboration d'un projet d'investissement (infrastructure, outils de production, réduction des
consommations d'énergie) ;
Démarches administratives (ex : permis) ;
Mise en contact avec autorités locales, avec les gestionnaires de zones ;
Financement ;
Prime ;
Engagement ;
Inauguration.
99
Accompagnement de projets d'implantations et/ou de développement d'entreprises :
Betramos, MS3, Artisans de la pierre, Nutradia/Diabeticom, DN Elec, Exequtes Holding/ABO group,
Safe Driving, IDPak, Mohamed Benheroua, Tech Sign, LNG Associates, 2VD, Farniente, Michael
Libois, Lange s.a., Jérome Raucy, Benoit Scaillet, Beldem, Keynergy, AC Elec, Delmédico, Alain
Mans, FCA Fertilisants, Linde, Norlad, Virginie Vertongen, Pégard, Interwindows, Verheyen, Ets
Robert, Jean Riffon, COF, Fournipac, TNPS, Meuse et Sambre, Branders, Vekans.a..Verstraeten s.a.,
Ariendas s.a., Sibli, Métal Protection.
Accompagnement de projets d'implantations de commerces :
Chez Géraldine et Sébastien, Thomas Dossogne.
2) Communication : site internet, flash info, presse
Réalisation et publication du Flash Info trimestriel : rédaction d'articles (présentation d'entreprises et
actualités), agenda.
Publication d'articles dans le Bulletin communal et la presse ; redéfinition du projet Place
communale/EcoPME.
Développement du site internet Andenne Economie : base de données entreprises, articles sur
entreprises locales et partenaires, actualités, agenda, conception de fiches entreprises, base de
données immobilières.
3) Évènements/réseautage : Souper Tables Tournantes, partenariats
Organisation du 7ème souper tables tournantes :mobilisation des entreprises locales pour l'accueil
de l'événement, recherche de partenariats et de sponsoring, organisation de l'événement et suivi,
lancement du projet A:DN.
Mise en réseau et partenariat pour la mise en place de la 3ème Caravane Alpi.
4) Projet A:DN, projet pilote en faveur des PME locales
Définition des besoins communs (ressources humaines et déficit d'image de la PME), élaboration
d'un plan d'action centré sur la connexion formation/PME, fédération des entreprises pilotes,
contacts avec les écoles et les universités, élaboration d'un dossier, lancement des partenariats.
Finalisation du dossier et présentation au Ministre Marcourt, à Paul Magnette ; démarrage de
groupes de travail.
Lancement officiel.
Actions sur l'axe RH :
•
•
•
•
•
•
•
Participation fédérée de 5 entreprises aux JobDays ULB et UNamur ;
Rencontre entre 7 entreprises et étudiants EIC ;
Visite et contacts privilégiés de 5 entreprises avec Centre de Formation du Forem de Dinant ;
Visite Technifutur ;
Coordination des offres de stages dans 21 entreprises et relais vers écoles ;
Programme de visites en entreprises pour jeune public pour sensibiliser aux métiers
technologiques, en pénure ;
Elaboration programme 2014 et relance des JobDays et rencontre EIC.
Actions sur l'axe R&D :
•
Rencontre avec l'administration.
Actions de communication :
•
•
•
•
Communiqués de presse ;
Articles dans Flash Info, site internet, Bulletin communal ;
Projet de brochure PME en croissance ;
Projet de site internet A:DN.
Entreprises impliquées dans définition, lobbying, actions : MS3, TWT, Pégard, Père Olive, TMI, Drivit,
Carmeuse, Lange s.a., Fondatel, Beldem, Dumoulin, Cableries namuroises, IDPak, Diabeticom,
Hicham, Château de Chérimont, Ecorem, Docquier, AIEG, Machines Rigo, Delta Project Engineering.
100
Collaborations inter services
Participation à la plate-forme d'insertion socioprofessionnelle.
Collaboration avec les services des relations publiques, de l'environnement, de l'urbanisme et le
service juridique entre autres ainsi qu'avec les partenaires actifs sur la commune tels que le BEP et
l'Université de Namur, le PAN, la CCI, Réseau Entreprendre, Job In, la Maison de l'Emploi, Adisif,
FRW.
AUTRES
Signalétique des zonings : adaptation avec projet BEP, modification de l'existant, équipement pour
nouveaux parcs.
Voirie zoning de Seilles : analyse de solutions.
Projet de Maison de la Formation.
Projet de Salon de la Formation et de l'Emploi.
Input économique dans l'étude de faisabilité pour la Campagne d'Anton.
Réflexions sur projet de Smart Cities.
Thématisation du zoning de Petit-Warêt.
Divers avis.
101
3. Agence Locale pour l'Emploi ASBL
Section sui generis pour les titres-services ATISA
Avenue Belle Mine, 6 à 5300 Andenne
Tél : 085/84 95 68 ou 69
Gsm : 0494/499 145
E-mail : [email protected]
COMPOSITION DES ORGANES
ONEM
Bureau de chômage de Namur
Directeur : Monsieur Benoît Colin
Coordinateur ALE : Monsieur Julien Vanfleteren
Conseil d'Administration
Président : Monsieur Guy Havelange, représentant PS
Vice-Président : Monsieur Fernand Zachary, représentant CGSLB
Trésorier : Monsieur Claudy Giot, représentant PS
Secrétaire : Madame Emmanuelle Jacques, représentant CDHic
Membres
Représentants désignés par le Conseil Communal
Monsieur Henri Gilsoul, représentant PS
Monsieur Maxime Delaite, représentant PS
Madame Françoise Léonard, représentant MR
Monsieur Jean-Jacques Mertens, représentant ECOLO
Représentants désignés par les organes du Conseil National du Travail
Madame Laurence Ravel, représentant FWA
Monsieur Michel Daoust, représentant UCM
Monsieur Eric Mossoux, représentant UWE
Monsieur Sylver Vandierendonck, représentant CSC
Madame Claire Berlage, représentant CSC
Monsieur Pietro Mendola, représentant FGTB
Personnel désigné pour la gestion administrative
Madame Hélène de Maere d'Aertrycke (agent Onem)
Madame Marie-France Dorval (agent Onem)
Madame Nicole Nivarlet (agent sur fonds propres ATISA)
102
PRINCIPALES ACTIVITES EN 2013 POUR LA SECTION ALE
Les demandeurs d'emploi
Convocations et inscriptions des demandeurs d'emploi repris sur les listings que l'ONEM nous fait
parvenir (y sont repris les demandeurs d'emploi de moins de 45 ans sans emploi depuis 2 ans au
moins ainsi que les demandeurs d'emploi de 45 ans minimum sans emploi depuis 6 mois).
Après analyse de leur dossier chômage par le service Attestations de l'ONEM, inscription de
demandeurs d'emploi venus spontanément.
Inscription de bénéficiaires du RIS après avis positif du CPAS et du FOREM qui établissent que la
personne est bien inscrite chez eux.
Les agents ALE reçoivent les personnes qui demandent les plans d'embauche ACTIVA, PTP et
complètent avec elles les formulaires et les introduisent auprès du service ONEM compétent.
Les agents ALE proposent les activités ALE aux prestataires volontaires en fonction des demandes
des particuliers, autorités locales (communes et CPAS), ASBL, autres associations noncommerciales (est notamment considérée comme association non- commerciale, l'association des
copropriétaires visée à l'article 577.5 du code civil) et entreprises des secteurs horticole et agricole
qui, dans des circonstances déterminées, peuvent faire appel à l'ALE.
Chaque mois, les feuilles de prestation sont délivrées par les agents ALE aux prestataires qui
envoient un double de celles-ci ou passent au bureau fin du mois pour que nous le fassions. Le
double permet ainsi non seulement d'établir des statistiques mais aussi de servir de preuve en cas
de perte de l'original.
Les utilisateurs
Les demandes d'aide pour les activités de jardinage, de bricolage, de garde et accompagnement
d'enfants ou de personnes malades, d'aide à l'accomplissement de formalités administratives,
d'entretien des communs par les associations de copropriétaires visées à l'article 577.5 du code civil,
d'aides diverses aux ASBL, aux pouvoirs locaux, aux horticulteurs et agriculteurs, sont examinées
par les préposées qui vérifient que ces demandes ne concurrencent pas les circuits normaux du
travail, n'ont pas de caractère dangereux, ne sont pas une utilisation à bon marché de personnes qui
pourraient être engagées pour remplir ces tâches, que les frais de déplacement et les chèques ALE
seront bien remis au plus tard à la fin du mois de prestation, que le matériel nécessaire pour mener
à bien l'activité est fourni par l'utilisateur. Si toutes les conditions sont bien remplies, les agents ALE
proposent les activités demandées aux prestataires volontaires. Dans le cas contraire, le Conseil
d'Administration de l'ALE est réuni et prend la décision d'accepter ou refuser la demande de service.
La gestion
L'encaissement des droits d'inscriptions, l'achat de chèques ALE, le paiement des factures sont gérés
au quotidien et la comptabilité Excel est effectuée régulièrement. Le traitement des plaintes, celui
des formulaires de déclaration d'accidents corporels ou en responsabilité civile sont effectués quand
ils se présentent.
L'analyse des demandes de formation et la mise en place de celles-ci visant à réinsérer les
demandeurs d'emploi sur le marché du travail, sont faites avec les administrateurs de l'ASBL ALE
avec qui les agents se réunissent quasi mensuellement.
La rédaction des procès verbaux des réunions de Conseil d'administration et d'Assemblée générale
sont faits par les préposées qui remplissent également les dossiers de statistiques ONEM chaque
trimestre, le dossier des formations est rempli chaque année et soumis au contrôle de l'ONEM et de
l'ONSS qui décident si les formations réalisées sont bien en conformité avec l'objet social de l'ALE et,
dans le cas contraire ainsi que dans le cas où le montant correspondant au minimum au quart des
recettes sur chèques n'a pas été atteint, le versement à l'ONSS de ce montant est effectué. Le
rapport est étudié par le président et le trésorier de l'ALE avant d'être envoyé à l'ONEM.
STATISTIQUES RELATIVES AUX DEMANDEURS D'EMPLOI
Chaque mois les demandeurs d'emploi repris sur le listing de l'ONEM s'inscrivent à l'ALE après avoir
reçu notre invitation. Les bénéficiaires du RIS s'inscrivent sur proposition du CPAS ou spontanément.
103
Il en est de même pour des demandeurs d'emploi qui souhaitent prester des heures en ALE. Fin
septembre 2013, 724 personnes étaient inscrites à l'ALE soit 379 femmes et 345 hommes.
Les travailleurs ALE au 30/09/2013
Dans notre base de données, nous inscrivons les hommes et les femmes selon leur âge, leur état
(chômeurs ou bénéficiaires du RIS) leur commune (extérieurs à la commune d'Andenne ou
andennais) et selon leur souhait de prester ou non des heures en ALE. Les plus de 50 ans et les
personnes qui ne figurent pas encore sur le listing de l'ONEM mais sont dans les conditions
d'inscription à l'ALE reçoivent le code L , en fait,ce sont très majoritairement des plus de 50 ans: 47
femmes et 33 hommes code L sont actifs. 13 femmes et 15 hommes extérieurs à la commune sont
actifs et 10 femmes et 5 hommes bénéficiaires du revenu d'intégration sociale. 102 femmes et 76
hommes code j, c'est-à-dire apparaissant sur le listing de l'ONEM et volontaires, prestent des heures
en ALE.
Au total, 172 femmes et 129 hommes sont actifs au 30/09/2013.
Comme nous le constatons chaque année, et malgré le fait que nous insistons auprès d'eux, les
prestataires ne nous transmettent pas toujours le nombre d'heures prestées mensuellement de sorte
que nos chiffres ne sont pas tout à fait fiables, il est plus que probable que plus d'heures soient
prestées.
Heures effectuées par les prestataires pour les 9 premiers mois de l'année
21288 heures ont été prestées soit une moyenne de 2365.3 heures par mois en 2013 contre 24524
heures prestées en 2012 avec une moyenne de 2724.8 heures par mois en 2012. Ce qui revient à
près de 3300 heures en moins.
Nombre d'heures prestées en moyenne par personne et par mois
En 2013 : 2365.3 heures par mois et 27.5 heures en moyenne par personne et par mois ce qui fait,
comme en 2012, une moyenne de 86 personnes actives par mois. (En 2012 : 2724.8 heures par
mois et 31.6 heures en moyenne par personne et par mois).
STATISTIQUES RELATIVES AUX UTILISATEURS ALE (PERSONNES PRIVEES + PERSONNES
MORALES)
En 2013, fin septembre, 5.8utilisateurs se sont inscrits en moyenne par mois contre 4.1 en 2012 (en
2010, 4.1 utilisateurs s'étaient inscrits en moyenne par mois alors qu'ils étaient 6.7 en 2011 pour la
même période soit les 9 premiers mois de l'année).
Les activités demandées par les particuliers réinscrits
Au total, 161 Utilisateurs privés se sont réinscrits en 2013. La répartition est la suivante: pour les
travaux ménagers: 15, pour le jardinage: 131, pour les travaux d'accompagnement et de
surveillance: 12, et 3 réinscriptions pour le petit bricolage.
Par rapport à l'année 2012, nous avons 74 réinscriptions en moins. Chaque poste est diminué et
surtout le poste bricolage. Toutefois, il se peut que les utilisateurs commandent les chèques
bricolage sous le code jardinage. C'est du moins ce qu'ils nous laissent entendre régulièrement et on
peut comprendre qu'ils le fassent par facilité.
Les activités demandées par les particuliers (nouvelles inscriptions)
Au 30 septembre, 48 nouvelles inscriptions ont été faites sur les 9 mois. En 2012, on avait eu 41
nouvelles inscriptions à cette période- ci.
Pour l'activité jardinage on compte 10 inscriptions en plus qu'en 2012 (34 nouvelles inscriptions)
pour l'aide aux personnes, 3 demandes en moins qu'en 2012 (4 nouvelles demandes) nous n'avons,
comme par le passé, aucune inscription pour l'aide administrative et enfin, pour le bricolage 10
nouvelles inscriptions soit 4 en plus qu'en 2012 et 9 en moins qu'en 2011 année où 81 nouvelles
inscriptions de particuliers avaient été enregistrées avec 49 inscriptions pour le jardinage, 12
inscriptions pour l'aide aux personnes et 19 inscriptions pour le bricolage.
Les activités demandées par les associations (nouvelles inscriptions) ainsi que les
réinscriptions
104
En 2013, 6 nouvelles inscriptions ont eu lieu du premier janvier au 30 septembre soit : 1 service
public, 4 ASBL, et 1 horticulteur. Au même moment en 2012, on comptait 4 nouvelles inscriptions
d'ASBL, et 1 nouvelle inscription d'association non commerciale. Pour ce qui concerne les
réinscriptions, 39 associations se sont réinscrites en 2013 soit 3 services publics, 3 établissements
d'enseignement, 11 ASBL, et 21 associations non commerciales.
En 2012, 37
réinscriptions
d'associations
commerciales
demandées.
réinscriptions avaient été enregistrées soit 3 réinscriptions de services publics, 3
d'établissements d'enseignement, 12 réinscriptions d'ASBL et 19 réinscriptions
non commerciales. Si on a 2 réinscriptions supplémentaires d'associations non
cette année, c'est parce que l'an dernier, des bénévoles ont effectué les tâches
Les Utilisateurs ALE au 30 octobre 2013
228 Personnes physiques emploient un ou plusieurs prestataires pour des travaux de jardinage, de
bricolage, pour l'accompagnement de personnes à un rendez-vous médical ou autre, pour des
courses ou pour la surveillance d'enfants au domicile des parents.
45 Personnes morales (les pouvoirs publics, les ASBL, les écoles, les fabriques d'Eglise, les
copropriétés ) font appel aux prestataires ALE pour réaliser différentes tâches comme la surveillance
d'enfants sur les cours de récréation avant et après l'école et sur le temps de midi, le nettoyage de
salles pour les ASBL suite à des festivités, l'aide ponctuelle lors de manifestations locales, le
nettoyage des églises, des tâches administratives.
ACTIVA
Nous recevons quotidiennement des demandeurs d'emploi qui souhaitent recevoir la carte ACTIVA
ou d'autres aides à l'embauche. Ces mesures sont très souvent demandées par les employeurs à qui
elles offrent des avantages financiers. Depuis le 01 juillet 2013, des mesures pour les moins de 27
ans ont été ajoutées : Les jeunes de moins de 27 ans non détenteurs du certificat d'enseignement
secondaire supérieur ouvrent le droit à une réduction des cotisations ONSS de 1500 euros/trimestre
pendant 12 trimestres et une allocation de travail de 500 euros/ mois pendant 36 mois.
FORMATIONS ORGANISEES PAR L'ALE
La formation « accueillantes d'enfants » mise sur pied en octobre 2012 s'est terminée en juin. Elle a
été dispensée par des formateurs de l'ASBL DEVENIRS dont le siège social est situé Rue du Parc, 5 à
VYLE-THAROUL et s'est déroulée dans les locaux de l'EIC grâce à Madame HENRIET, directrice qui a
accepté de nous héberger gracieusement dans un des locaux libre au moment de la formation. .
Personnes ont reçu l'attestation de réussite après l'examen qui sanctionne les 190 heures de
formation et de stage. La formation répond aux critères de la formation de base exigée par l'ONE.
Elle est certifiée par l'ONE et permet des emplois possibles dans l'accueil des 3-12 ans durant les
périodes extra-scolaire et les vacances. Une réunion informelle à laquelle ont participé l'échevin de
l'enseignement et des représentants des écoles, a couronné la remise des certificats par le directeur
de l'ASBL DEVENIRS et les administrateurs de l'ASBL ALE. Comme d'habitude, l'ALE a octroyé un
pantalon ou une paire de bottines aux prestataires ALE réguliers dans leurs activités de jardinage.
De même, l'ALE intervient toujours dans le paiement du droit d'inscription à une formation et
distribue un certain nombre de chèques ALE aux demandeurs d'emploi inscrits à l'ALE pour les
encourager à continuer à se former.
La proximité de nos partenaires que ce soit le FOREM, la MIRENA, le CPAS, l'ENVOL et la REGIE DE
QUARTIERS est précieuse. Notre collaboration avec ces services , le projet chrysalide, donne des
résultats positifs en matière de remise à l'emploi !
TITRES-SERVICES
En choisissant de créer en juin 2008 une section titres-services, l'ALE a voulu permettre aux
personnes qui effectuaient des travaux d'aide ménagère chez des particuliers via le système ALE
d'avoir un vrai statut, un contrat d'emploi comme ouvrier (ère) titres-services.
105
Ces personnes, principalement des femmes, souvent peu diplômées, seules à élever des enfants,
peuvent ainsi tenter de combiner vie de famille et travail, puisque elles ont la possibilité de
composer leur horaire et de choisir des utilisateurs qui habitent près de chez elles si elles ne
disposent pas d'un moyen de locomotion.
Lors du démarrage de la section titres services de l'ALE, deux travailleuses à mi-temps ont été
engagées pour satisfaire les 8 premières demandes d'utilisateurs.
En fin d'année, nous avions 5 travailleuses et 28 utilisateurs.
L'année suivante, au 30 septembre 2010, notre section comptait 12 travailleuses à temps partiel et
75 utilisateurs.
Nous avons dès lors engagé en renfort, une aide-administrative à mi-temps sur fonds propres.
Fin décembre 2011, nous avions 13 travailleuses titres-services et notre employée administrative
augmentait son horaire à 4/5ème temps. Nos aide-ménagères se rendaient utiles chez 93
utilisateurs, avec une moyenne de 7 « clients » chacune.
Au 31/10/2012, nous occupons 15 travailleuses titres-services qui se partagent 107 utilisateurs et 1
aide administrative à 4/5ème temps. Les aides-ménagères ont en moyenne entre 6 et 7 clients
chacune.
A ce jour (31/10/2013), nous avons 102 utilisateurs et 14 travailleuses dont une en congé de
maternité et une en maladie. Elles font en moyenne 22h/semaine.
CONCLUSION
Si l'évolution semble positive, notre marge de manœuvre reste cependant très étroite.
Nos travailleuses font souvent partie d'un public fragile (situation familiale difficile, peu de
qualification). Elles font un métier plutôt ingrat et très physique. Dans ce secteur, le pourcentage
d'absences pour maladie est plus élevé qu'ailleurs.
Pour les utilisateurs qui font appel à nos services, la situation n'est pas toujours aisée non plus.
En effet, personne n'est à l'abri d'une perte d'emploi. Souvent, la première chose que l'on supprime,
ce sont les services que l'on peut effectuer soi-même.
De même, quand la pension n'est pas très élevée et que les problèmes de santé surgissent
beaucoup sont amenés à faire un choix.
On l'aura compris, nous sommes en permanence tributaires des demandes.
Et toute modification de la législation est une menace : limitation du nombre de titres-services
déductibles, augmentation du tarif.
Nous voulons donc rester vigilants, conscients de la responsabilité que nous avons envers les
personnes que nous avons engagées.
106
7. Culte
107
108
109
110
111
8. Culture
1. Bibliothèque
APPROCHES STATISTIQUES
Du 1er janvier au 31 octobre 2013, la bibliothèque communale a prêté 41.380 ouvrages et
périodiques à 2.055 lecteurs.
En estimant le nombre de prêts à +/- 7000 unités pour novembre et décembre, nous devrions
atteindre les 48.500 prêts (42.000 ouvrages prêtés en 2011).
Nous constatons donc un petit recul du nombre de prêts ; ce ralentissement est ressenti partout
ailleurs en Fédération Wallonie-Bruxelles et peut s'expliquer par l'usage de nouveaux moyens de
recherche, de lecture et de communication.
La diminution significative du nombre de lecteurs s'explique par le fait que chaque enfant qui
fréquente la bibliothèque avec sa classe n'est plus inscrit individuellement mais au nom du groupe.
Ce changement de procédure représente un gain de temps pour la gestion des prêts mais « colle »
plus à une réalité par rapport aux statistiques et aux normes en vigueur en matière de droits
d'auteurs.
2.082 nouveaux ouvrages ont déjà été proposés cette année aux lecteurs toutes sections
confondues.
Le budget « Achats de livres » a été réduit de 2.000 euros au profit du budget « animations » suite
au nouveau décret de la lecture publique qui prône le développement d'activités pour diversifier les
pratiques de lecture en fonction des besoins de la population.
L'activité n'a cessé de grandir et de se diversifier à la bibliothèque cette année.
Les partenariats avec d'autres services communaux et para-communaux se sont renforcés et
étoffés. 2 appels à projets avec des partenaires sociaux ont été récompensés par la Province de
Namur.
Nous avons cherché à être efficace pour satisfaire nos usagers et être attentifs et à leurs demandes
diverses.
RECONNAISSANCE DE LA BIBLIOTHÈQUE
La bibliothèque est reconnue depuis le 1er janvier 2005 au sein du réseau des bibliothèques
publiques de la Communauté française.
La Ville bénéficie actuellement de 3 subventions-traitement.
Depuis 2011, un nouveau décret est sorti. Chaque bibliothèque doit proposer un nouveau dossier de
reconnaissance avec un plan de développement quinquennal avant 2017.
Autrement dit après une étude du territoire où nous devons dégager des axes importants de
développement de pratiques de lecture et aller au-devant des besoins des usagers potentiels, nous
devons déposer un plan de développement avec une offre d'animations et de services.
Le développement de nouvelles activités et la recherche de partenariats s'inscrivent dans la
réalisation du plan quinquennal de développement de la lecture qui sera proposé début 2014 pour
l'obtention de la reconnaissance en 2015.
112
PARTENAIRES ET COLLABORATIONS
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Province de Namur-Service de la culture- ;
Ecoles fondamentales tous réseaux confondus ;
Crèches et maisons d'enfants du grand Andenne ;
Centre Culturel ;
Accueil extra-scolaire et service des plaines de vacances ;
L'Envol (alphabétisation + FLE) ;
Maison de l'emploi ;
Maison de quartier ;
Maison de la Convivialité ;
Ecoles des devoirs ;
Service des festivités ;
Musée de la Céramique ;
UTLA ;
Service « Seniors » ;
La Grande Ourse ;
Maison du Conte de Namur ;
Zoé Coulée, Maison du Conte de Jodoigne ;
Olivia de Briey, animatrice indépendante pour les tout-petits.
PRINCIPAUX SERVICES OFFERTS À LA BIBLIOTHÈQUE
LIVRE EMOI, service de prêt de livres à domicile a connu un regain d'activités depuis janvier 2011
après une interruption de près d'un ans suite au retrait des subsides octroyés par la Région
wallonne.
Une quarantaine de personnes bénéficient du passage de 2 personnes ALE.
Nous remercions le Collège échevinal de nous avoir octroyé les moyens pour poursuivre ce service
auprès de nos aînés. Nous visitons les maisons de repos suivantes : St Charles; Ste Barbe ; Kengil ;
La Quiétude ; HAIM ; Monjoie ainsi que les particuliers qui en font la demande. Ce service recrée un
vrai mien social avec un public « éloigné » de la lecture.
Présence du BD bus le 3è samedi du mois de la Province sur le parking Frère-Orban de 15h30 à
16h30. Un projet a été mené cette année avec le service itinérant avec un concours autour de la BD
Barracuda sur le thème de la piraterie. Un jeu de questions-réponses était proposé. Les réponses
étaient à trouver dans les planches exposées dans les vitrines des commerçants du centre-ville, les
originaux faisaient l'objet d'une exposition à la bibliothèque communale.
Le BD Bus sera également sur le site de la Fête de la BD le dimanche 10 novembre prochain.
Le service itinérant propose également 2 arrêts du BIBLIOBUS à Vezin et à Namêche 1 samedi par
mois.
PIB (Prêt inter-bibliothèques), nous faisons appel à d'autres bibliothèques publiques du réseau
lorsque nos collections ne peuvent répondre aux demandes des utilisateurs. Le passage de la
camionnette de la Province 1x/mois facilite le transfert des ouvrages et évite les frais d'envoi.
Dépôt d'ouvrages de la bibliothèque communale renouvelé 2x/an dans le cadre de la Convention
signée entre la Ville et la Prison.
2013 a vu la mise en place d'un service d'ECRIVAIN PUBLIC en collaboration avec les services
sociaux et de réinsertion professionnelle qui servent de relais.
Mr Bechelen, jeune retraité est au service de tous pour rédiger des courriers qui aident à la gestion
de la vie courante. Un bon relais existe entre les services sociaux, juridiques et de réinsertion
professionnelle.
La gestion du courrier aux lecteurs (rappels, réservations, informations, animations) a changé et ce
fait en majorité par voie électronique ce qui a pour conséquence une nette diminution des frais
d'envoi.
113
ANIMATIONS ET PROJETS
2 axes de travail :
•
•
visibilité de la bibliothèque ;
développement de projets et animations envers des publics ciblés pour proposer de
nouvelles pratiques de lecture.
Le nombre d'animations proposées à un public de plus en plus large a réellement augmenté et s'est
diversifiée considérablement cette année.
Nous avons fait intervenir à maintes reprises les animations du service de la lecture de la Province
de Namur pour proposer des activités innovantes en alternance avec les lectures d'albums (séance
de lecture en Kamishibaï, atelier artistique de la Toussaint, Heures du conte thématiques dans le
cadre de l'expo « Carrés d'art » au Musée, de la St Nicolas, soirée-pyjama pour Halloween, lecturespectacle avec l'UTLA, histoires sur la thématique des Matriochka avec atelier créatif sur les pirates.
Accueil et animation avec les enfants des écoles maternelles et primaires de tous les réseaux
confondus.
Collaboration avec le Centre Culturel pour la mise à disposition de valises thématiques dans le
cadre du théâtre des tout-petits 4 à 5x/an. (Les p'tits canailloux). Un coin-lecture thématique est
proposé avant et après chaque spectacle.
Un projet pour les tout-petits a été mené à bien en collaboration avec le Centre Culturel et la
bibliothèque centrale de Marche-en-Famenne autour de l'œuvre de Jeanne ASHBE ; illustratrice
belge.
Le temps d'un week-end d'activité musicale pour les tout-petits le centre culturel proposait des
illustrations originales ainsi que des modules d'activité interactifs. L'exposition interactive s'est
prolongée 2 semaines à la bibliothèque avec des activités autour du livre pour les classes
maternelles, des animations dans toutes les crèches du grand Andenne ainsi qu'une après-midi d'
échanges de savoirs sur la lecture pour les tout-petits à l'intention des puéricultrices des crèches.
Des séances d'animations-lectures à raison d'une fois par mois sont proposées à la bibliothèque
(samedi en matinée) pour les 0-3 ans et récoltent un franc succès.
Ce travail avec les tout-petits se prolongera en 2014. Un projet est en création avec la section locale
de l'ONE pour février 2014. Nous accompagnerons également les crèches et les gardiennes
encadrées et leurs proposeront des sélections d'ouvrages à l'intention des enfants accueillis.
Collaboration avec le service d'alphabétisation « L'Envol » pour la mise à disposition des
apprenants d'un fonds d'ouvrages en français facile.
Visites régulières des apprenants et conseils dans le choix des lectures ; animations thématiques.
Travail de fonds et constitution de « mini-bibliothèques » avec le groupe de FLE (Français-Langues
étrangères) de Seilles et animé par Mme Marie-Rose AUQUIER.
La bibliothèque était présente sur de nombreux évènements grand public pour proposer des
animations-lecture et de l'information (Fête des mamans et des bébés, Fêtes de Wallonie, Marché de
Noël, Fête de la BD, Journée internationale des Aînés, Place aux enfants,).
Nous avons également accueilli des classes de l'enseignement secondaire : général, technique et
professionnel ainsi que des groupes de l'EIC.
Accueil des groupes des plaines de vacances avec animations-lectures thématiques pour les plus
jeunes durant le mois de juillet au Parc quand la météo le permettait.
A l'initiative du service Seniors et du projet de redynamisation du parc Dieudonné, les jeudi aprèsmidi de juillet et août la bibliothèque était présente avec une sélection d'ouvrages pour tous les
publics au Parc Dieudonné et a proposé une Heure du conte pour un public familial le jeudi 29/8 en
plein air.
Mise à disposition gratuite des sélections du prix VERSELE (ouvrages de littérature jeunesse de 3 à
12 ans), du prix FARNIENTE (12-17 ans), prix Ado-lisant.
114
Lors du Marché de Noël de décembre prochain, la bibliothèque travaillera en collaboration avec le
service des festivités pour proposer un coin-lecture, un spectacle de contes et une initiation aux
Trairies à l'hôtel de ville le dimanche après-midi.
Accueil de l'UTLA dans le cadre des cours d'histoire de la littérature, d'histoire de l'Art et
mythologie, d'anglais et de diététique.
Les cours se donnent les lundi après-midi, mardi matin et jeudi matin à fréquence régulière et les
collections sont mises à disposition des participants.
Une collaboration a été mise en place pour recevoir le spectacle de Mr Xavier Dumont « Prévert,
l'anticonformiste » à la salle paroissiale rue Camus et faisait partie du programme de conférences de
l'UTLA.
Je lis dans ma commune : un concours a été lancé où chacun proposait une création sur le thème du
« Blanc & Noir » 40 artistes ont proposé une création.
L'imagination de chacun n'était pas en reste, une exposition de toutes ces œuvres a permis à
chaque usager qui le souhaitait de voter pour sa préférence. Cela restera sans aucun doute
l'activité-phare de cette année.
Visibilité : La bibliothèque a travaillé de façon importante à son image en proposant des flyers, des
programmes d'activités, en créant une page et un profil Facebook , un nouveau site propre à la vie
de la bibliothèque et un logo. Ces différents canaux de communication nous ont permis de toucher
et de communiquer avec un nouveau public qui n'est pas inintéressant pour la bibliothèque.
Prix Horizon 2014 : La bibliothèque a proposé à ces usagers intéressés de participer au prix Horizon
2014 à l'initiative de la ville de Marche-en-Famenne en formant un comité de lecture des ouvrages
sélectionnés.
Le groupe est composé de23 personnes qui se réuniront pour partager leurs lectures avant de
donner leur voix en mai 2014 pour élire le meilleur second roman francophone.
2 appels à projet ont été rentrés à la Province de Namur.1 projet pour lutter contre l’illettrisme en
créant un espace « mini-bibliothèques » à l'intention des adolescents qui fréquentent la Maison de la
Convivialité de Seilles et l'autre projet sur l'intergénérationnel qui a permis à un groupe d'aînés et
d'ados de se rencontrer pour réfléchir et échanger sur la question de l'extrême-droite hier,
aujourd'hui. Des rencontres, des films, des débats, des visites des territoires de la Mémoire (Liège),
du fort de Breendonk (Malines) et un voyage contre l'oubli de 3 jours à Buchenwald ont permis de
renforcer les liens entre les générations. Une exposition relatera toutes ces démarches par des
photos, des vidéos, des textes fin décembre.
Ces deux projets prennent place dans le plan de cohésion sociale de la Ville d'Andenne.
EXPOSITIONS
La bibliothèque met gratuitement à disposition des artistes locaux un espace d'exposition.
Cette année , 6 artistes andennais ont proposé leurs œuvres au grand public.
Mesdames Kelner, Thomé, Hébette, Daubioul ainsi que l'atelier de peinture de la morale laïque et Mr
Remy Thys (régie de Quartier) ont pu mettre en lumière leur travail et leur passion pour la couleur
au travers de techniques différentes comme l'aquarelle, le dessin ou d'autres aussi intéressantes, ).
Une exposition de planches BD, une exposition sur le miel et les abeilles en collaboration avec les
activités du Musée ainsi que l'expo Je lis dans ma commune sont venues égayer les allées de la
bibliothèque.
Le règlement pour l'organisation des expositions a également été revu et approuvé par le Collège et
le Conseil communal.
FONDS SPÉCIALISÉS
Le fonds d'ouvrages en grands caractères compte actuellement 1.200 ouvrages et connaît un taux
de rotation très important. Les utilisateurs trouvent dans ces ouvrages un réel confort de lecture. Ce
115
fonds est proposé dans un espace élargi depuis la réorganisation de la section adultes et profite
d'autant mieux aux lecteurs.
Les livres-audio nous ont permis de reconquérir un public éloigné de la bibliothèque (public des
mal-voyants mais également un public actif qui ne peut consacrer beaucoup de temps à la lecture).
De nouvelles acquisitions ont été faites cette année à la demande de quelques utilisateurs.
Des animations pourraient être proposées dans les maisons de repos avec ces supports.
Le fonds des bandes dessinées propose un espace de lecture plus étendu bien mis à profit par les
lecteurs.
3300 bandes dessinées sont ainsi proposées aux usagers adultes et enfants.
Fonds d'ouvrages en langues étrangères pour adultes vient de voir le jour et propose actuellement
une sélection d'ouvrages en anglais uniquement.
Ces ouvrages (principalement des romans d'auteurs connus) proviennent de dons mais également
de collections d'appoint de la bibliothèque centrale de Namur.
Ces ouvrages répondent à l'attente des lecteurs.
Le fonds d'ouvrages en néerlandais pour la jeunesse a été renforcé pour répondre à une éventuelle
demande des écoles fondamentales qui proposent depuis la rentrée 2013 un cours de néerlandais.
Le fonds d'histoire locale situé dans la salle de lecture fait toujours le bonheur des historiens en
herbe et des étudiants de tous horizons. Il est sans cesse consulté et enrichi de documents glanés
par-ci, par-là au hasard des recherches des uns et des autres (articles, études, mémoires,). Aucun
suivi n'a pu être fait cette année faute de temps ! Une bénévole travaille cependant sur la
correspondance de Jean Tousseul qui était, jusqu'il y a peu, stockée dans une armoire fermée.
Toutes une série de pratiques de rangement, de signalétique, de mises en avant de certains fonds
créent une dynamique et ont pour effet de »booster » la fréquentation et le nombre de prêts.
DÉVELOPPEMENTS DE LA BIBLIOTHÈQUE
Vu le renouvellement de l'équipe de la bibliothèque, une nouvelle dynamique s'est clairement
installée et davantage d'idées et d'activités ont été proposées.
Les utilisateurs passent volontiers du temps à musarder dans les rayonnages de la bibliothèque pour
choisir leurs lectures, ils s'installent autour d'une table ou dans un fauteuil des coins-lecture.
Des étudiants se donnent rendez-vous les mercredi et samedi après-midi pour les travaux de groupe
profitent d'un accès Internet et du WI-FI gratuit.
Poursuite de notre travail de visibilité par la présence dans différentes manifestations culturelles, en
relayant nos activités et actualités dans le bulletin communal, les journaux toutes-boîtes, la presse
et la radio locales, le site Web et l'agenda de la Ville.
Un travail d'élagage se poursuit car les nouvelles normes en matière de taxes sur les droits
d'auteurs ne nous permettront plus de garder des titres qui ne sortent pas ou plus.
La bibliothèque participe à un groupe de réflexion (Plateforme Culture) avec le Centre Culturel, la
grotte Scladina, le Musée de la Céramique, l'Office de Tourisme, le service des festivités et le service
des relations publiques pour optimiser la façon de communiquer et donc de valoriser l'offre culturelle
sur le territoire andennais.
Réflexion plus profonde avec les partenaires pour savoir ce que chacun peut apporter afin de
mutualiser nos efforts et proposer de activités et des projets plus durables et/ou plus ancrés.
La vision d'une bibliothèque comme un service unique de prêts de livres est dépassé !
Bibliothèque = espace de rencontres, d'échanges multiculturels (lecture, art, rencontres diverses,
etc...) et intergénérationnels.
On rencontre à la bibliothèque un public de tous horizons socio-culturels de 0 à presque 100 ans !
Voilà le défi proposer à chacun des activités en fonction de ses besoins et de ses attentes !
116
Tout ce travail tant dans les collections que dans l'organisation de tant d'activités ne pourraient se
faire sans le soutien de quelques personnes bénévoles.
Nous bénéficions régulièrement des services précieux de 4 personnes.
Nous tentons d'être toujours attentifs aux souhaits de nos utilisateurs et de leurs proposer des
références de qualité en matière de lecture en fonction de l'actualité littéraire, économique,
politique,cela nous permet de vivre des échanges très riches et intéressants visant l'épanouissement
de chacun.
De grands changements sont amorcés en matière de lecture publique et de pratiques de lecture sur
le territoire andennais (recherche de nouveaux partenariats, propositions de nouveaux services aux
usagers, nouvelles technologies,).
L'équipe des bibliothécaires a suivi diverses formations relatives à leurs pratiques et/ou à leurs
projets : techniques d'animations, nouvelles technologies, accueil des publics, etc... à raison de
25h/personne et par année comme l'exige le décret.
Nous serons attentives à la recherche de publics dits « éloignés » de la lecture et à rencontrer les
attentes de nos différents publics; à leur proposer des actions pour leur venir en aide dans la
recherche, la réflexion et le partage d'informations sur tous supports.
Ce boum du point de vue des activités et des séances de prêt est de bonne augure pour la visibilité
de la bibliothèque mais le fonctionnement d'ue bibliothèque telle que décrite dans le nouveau décret
va poser problème à Andenne en terme de moyens humains principalement.
3 personnes bénévoles viennent suppléer la gestion quotidienne et 2 ALE se chargent du service de
prêts à domicile.
Certains nouveaux projets ne sont encore qu'ébauchés et ne peuvent se déployer faute de temps et
de moyens.
Au vu de ce descriptif, on peut facilement se rendre compte que la bibliothèque et son équipe est à
disposition du public bien plus que ces 30 heures d'ouverture au public.
Nous accueillons tant des groupes scolaires que l'UTLA, et des animations en-dehors de ce temps
d'ouverture sinon la cohabitation ne serait pas possible.
Nous envisageons de légères modifications et une réorganisation totale du temps de travail des
bibliothécaires pour pouvoir remplir toutes les conditions exigées pour la nouvelle reconnaissance.
L'engagement d'une 4è personne a été envisagé mais ne pourra se faire au vu de la situation
économique difficile que traversent les communes à l'heure actuelle.
Il faudra donc travailler autrement car travailler plus relève de l'impossible !
117
2. Centre culturel ASBL
Rue Malevé 5 5300 ANDENNE
Tél. : 085/84.36.40 Fax : 085/84.34.39
E-mail : [email protected]
Site : www.centreculturelandenne.be
Personne de contact : Stéphanie Croissant (Animatrice-directrice)
COMPOSITION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION
Costantini Benjamin
Président
Pouvoir public
Sorée Yves
Vice-Président
Pouvoir public
Froidbise Thibaut
Vice-Président
Pouvoir public
Belhachmi Kamilia
Secrétaire
Pouvoir public
Castellan Rose
Administratrice
Pouvoir public
Gillet Emmanuel
Administrateur
Pouvoir public
Mauguit Marie-Christine
Administratrice
Pouvoir public
Stasse Patricia
Administratrice
Pouvoir public
Lebrun Miguelle
Administratrice
Pouvoir public - Ohey
Léonard Françoise
Administratrice
Pouvoir public - Province
Mazy Jacques
Administrateur
Pouvoir public - Province
De Ridder Brigitte
Administratrice
Fédération Wallonie Bruxelles
Pepin Philippe
Administrateur
Fédération Wallonie Bruxelles
Magnée Patrick
Trésorier
Associatif
Conrardy Jacques
Administrateur
Associatif
Delory Jean-Luc
Administrateur
Associatif
Fievet Jacky
Administrateur
Associatif
Florence Mariette
Administratrice
Associatif
Henin Simone
Administratrice
Associatif
Leroy Etienne
Administrateur
Associatif
Malisoux Elisabeth
Administratrice
Associatif
Peeters Vivian
Administrateur
Associatif
Piechowski Cédric
Administrateur
Associatif
Vanesse Francis
Administrateur
Associatif
Poste à pourvoir
Administrateur
Associatif
Poste à pourvoir
Administrateur
Associatif Ohey
Manconi Katia
Présidente du Conseil Culturel
Membre de droit
118
ACTIVITÉS 2013 : INTRODUCTION
2013 a été une année de transition et de questionnement, tout comme le sera certainement 2014.
En effet, actuellement, le Centre culturel a des enjeux déterminants pour son avenir.
Le nouveau contrat programme qui couvrira la période de 2016-2021 devra avoir été rédigé en
2014. Ce contrat-programme a ceci de spécifique qu'il constituera une nouvelle demande de
reconnaissance à la Fédération Wallonie-Bruxelles. En effet, le nouveau décret des Centres culturels
devrait rentrer en application en 2014 et avec celui-ci, de nouvelles méthodes de travail, de
nouveaux objectifs et de nouveaux types de subventions. Bref, le projet culturel global du Centre
culturel devra être repensé afin de répondre aux exigences de ce décret. Nous espérons que la
Biennale de la Céramique, dont le financement est une problématique de plus en plus difficile à
résoudre, puisse bénéficier d'une reconnaissance particulière dans ce nouveau contrat-programme,
pour s'assurer une aide financière structurelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles et donc une
certaine pérennité.
Le nouveau bâtiment du Centre culturel, aujourd'hui en construction derrière nos locaux, et dont
nous nous verrons confier la gestion dès 2015, constitue un second enjeu primordial. Il implique
également pour nous de nouveaux axes de travail et représente l'opportunité de mettre en place un
projet pertinent, correspondant à nos ambitions et, surtout, à la hauteur de ce qui sera exigé d'une
structure comme la nôtre dans le nouveau décret.
Bien que nos moyens diminuent d'année en année, nous avons été attentifs, en 2013, à tenter de
garder le même niveau qualitatif pour nos projets, afin de ne pas décevoir nos publics, mais
également de ne pas faire marche-arrière par rapport à tout le travail accompli par l'équipe ces
dernières années.
En 2013, le régisseur qui terminait son stage IFAPME de 3 ans a pu être engagé comme employé de
l'asbl. Son engagement était la condition nécessaire pour maintenir le cap, et poursuivre la mise en
place des nombreux projets que l'équipe mène de front.
DIFFUSION TOUT PUBLIC
Spectacles de la saison culturelle
Date
Organisation
Organisateur
Lieu
Nombre
personnes
12/01/2013
Les monologues
de la Marijuana
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
145
25/01/2013
La vie c'est comme
un arbre
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
164
09/02/2013
Slips inside
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
117
01/03/2013
Black out
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
158
23/03/2013
Monsieur Y
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
68
12/04/2013
Sophie Galet
Centre culturel
Salle des fanfares
Ohey
49
27/04/2013
Café frappé
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
116
10/05/2013
Le sabotage
amoureux
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
121
05/10/2013
La collection
Crayoni
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
65
119
Date
Organisation
Organisateur
Lieu
Nombre
personnes
25/10/2013
Entre deux verres
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
(150)
14/11/2013
Disparus
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
(120)
29/11/2013
Chouval Brass
Centre culturel
Salle des fanfares
Ohey
(60)
12/12/2013
En toute
inquiétude
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
(120)
Total
1453
Nombre total de
représentations :
13
L'année 2013 a donné lieu à la diffusion de 13 spectacles tout public en soirée, dont 1 en
décentralisation à Ohey. Ces spectacles ont été variés, tant par les disciplines artistiques qu'ils
exploitent que par les publics auxquels ils s'adressent. Par la diffusion de ces spectacles, nous
souhaitons répondre à nos missions d'émancipation de nos publics, d'éducation à la citoyenneté et
d'éducation à l'art de la scène en général.
En outre, il est de notre volonté de maintenir un accès à ces spectacles à des prix démocratiques.
Bien que les enquêtes réalisées au mois de juin auprès de notre public laissent transparaître une
satisfaction globale de la saison, la fréquentation de ce public s'affaiblit au fil du temps.
Pour la première fois en 2013, nous avons tenté la mise en place d'un spectacle débat, formule dont
le succès a dépassé de loin nos attentes. Le concept sera donc à nouveau présent pour un des
spectacles de la saison 2013-2014.
Lors des soirées tout-public, nous avons pour habitude d'organiser une animation musicale avant et
après le spectacle, menées par des artistes émergents. En cette fin d'année 2013, nous avons tenté
d'autres expériences, qui consistent à la présentation d'une association, ou d'un aspect local de
notre culture, en lien avec la thématique ou le style du spectacle. Le succès ayant été au rendezvous, nous poursuivrons dans cette voie d'alterner les animations musicales et les animations
d'autre types. Bien entendu, la diffusion de ces spectacles est envisagée dans les limites du budget
disponible, budget qu'il est par ailleurs impossible de maintenir en équilibre pour ce secteur.
Cinéma
La programmation cinéma s'est poursuivie en 2013, avec ses différents projets.
Le ciné-mômes, fruit d'une collaboration avec l'asbl Coala, a une fois de plus rencontré les attentes
de nombreux enfants une fois par mois, le mercredi après-midi.
Les animations qui suivent la projection rencontrent elles aussi un succès important. Plusieurs
groupes (associations, écoles de devoir, maisons de quartier) profitent de cette activité pour faire
vivre à leurs enfants une après-midi de divertissement et de créativité.
Le ciné-ados se déroule également une fois par mois, les mercredis après-midi. Depuis 3 ans, cette
activité était organisée en collaboration avec la Maison des Jeunes Le Hangar et la Maison de
Quartier de Seilles. Plusieurs difficultés ont été rencontrées sur le plan organisationnel mais aussi
sur le principe même de la collaboration. En effet, le ciné-ados rentrait parfois en concurrence avec
d'autres activités proposées par chacun des partenaires. Par conséquent, il a été décidé de mettre
un terme à cette collaboration au mois de septembre. Le ciné-ados continue bel et bien, mais c'est
le Centre culturel qui est désormais unique porteur du projet.
Enfin, nous avons accueilli six soirées ciné-bistrot et deux soirées ciné-rencontre, destinées
plutôt à un public adulte. Les ciné-bistrot ont été l'occasion de montrer à notre public des films
d'auteur. Les ciné-rencontres ont quant à eux donné lieu à différents débats suivant la thématique
120
des films proposés, telles que la malbouffe, ou le processus haineux. Des intervenants spécialistes
de la problématique étaient invités pour apporter un point de vue éclairé au public.
Le projet 'A nous l'Ecran, Rendons Vie au Cinéma à Andenne' est né d'une réflexion sur
l'absence de salles de cinéma à Andenne aujourd'hui et sur l'histoire des anciennes salles locales
encore très populaires dans les années 70. Ce projet, mêlant cinéma et éducation permanente se
voulait à la fois être un moment de diffusion et un moment de participation et de création. Ce
festival venait s'inscrire dans une période d'ouverture de saison avec pour objectif d'être un moment
festif de rassemblement autour du 7ème art.
Ainsi, du 17 au 24 octobre, toute une série de projections de films ont eu lieu au Centre culturel,
pour le tout public en soirée et en après-midi, mais aussi pour un public scolaire en journée.
En préparation à ce projet, un documentaire intitulé 'La dernière séance' avait été réalisé. Ce
documentaire est le résultat d'une collaboration entre le Centre culturel, Christophe Hermans,
réalisateur professionnel andennais, et le Filma Club de Seilles. Il retrace une partie de l'histoire des
salles de cinéma à Andenne, par le témoignage de plusieurs andennais qui les ont connues. Ce
court-métrage, dont l'objectif était de garder une trace de la mémoire locale, a été présenté au
public lors du festival 'A nous l'Ecran'.
Enfin, un Kino-Cabaret a été organisé durant la semaine du festival, ciblant plutôt un public
d'adolescents. Il s'agissait pour les participants de réaliser un petit film de 5 minutes sur la
thématique 'Etranger', avec l'appareil de prise de vue de leur choix (appareil photo, gsm,
caméra,etc). Grâce à la collaboration de Christophe Hermans et du Filma Club de Seilles, les équipes
participantes ont bénéficé de l'expertise de monteurs professionnels ainsi que de conseils de
réalisation et d'écriture de scénario.
L'objectif de ce kino-cabaret était, par l'intermédiaire du cinéma, de permettre à des jeunes de se
rassembler et de créer quelque chose ensemble autour d'une thématique. Il s'agissait également de
leur faire comprendre la complexité et la richesse du langage cinématographique et du processus de
réalisation d'un film, afin de leur donner une vision plus critique des films qu'ils regardent.
En clôture du festival, le 24 octobre, un jury composé d'Andennais et de professionnels ont remis
des prix aux films les plus méritants. Cette activité a rencontré un succès important puisqu'elle a
permis de rassembler de nombreux jeunes (13 groupes au total) que nous touchons difficilement via
d'autres actions. L'enthousiasme était au rendez-vous et le public est en demande d'une seconde
édition l'année prochaine.
DIFFUSION JEUNE PUBLIC ET FAMILLE
Le P'tit coin des canaillous
Date
Organisation
Organisateur
Lieu
Nombre
personne
13/02/2013
Detskaya
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
175
03/04/2013
Fabuleux noirs et
blancs
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
107
29/10/2013
Mamemo
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
246
Total
528
Nombre total de
représentations :
3
Cette année encore, à travers l'assiduité du public pour chacun des rendez-vous du « P'tit coin des
canaillous », nous pouvons dire que ce projet rempli totalement sa mission première qui est
permettre au plus grand nombre de se rencontrer dans la convivialité, de partager des moments
privilégiés et de découvrir des spectacles jeune public de grande qualité.
121
Au fil des saisons, et cela se confirme encore en 2013, nous constatons que notre public s'élargit de
plus en plus et se compose de personnes de tout âge, de toute culture et de toute diversité. Ces
après-midi ne sont pas uniquement réservées aux familles, mais sont accessibles également à des
institutions de jeunes en difficultés, de personnes âgées et de personnes dites « différentes » ce qui
offre une richesse toute particulière dans ces moments de rencontre.
Pour la saison prochaine, nous souhaitons rafraîchir notre décor « coin lecture » et « goûter », c'est
la raison pour laquelle nous avons proposé à l'atelier Picasso de l'institut Saint Lambert de
Bonneville, de travailler en partenariat. Le centre culturel assurera l'aspect logistique et technique et
l'atelier Picasso apportera l'aspect artistique du projet.
De plus, afin de fidéliser notre public, et de lui permettre d'assister au spectacle dans les meilleures
conditions possibles, nous proposons pour cette saison 2013-2014 d'organiser une « garderie bébés
» le temps du spectacle. Cette garderie devrait être assurée par des bénévoles de Senior Amitiés
Andenne Seilles avec qui nous sommes en contact.
Enfin, nous maintenons notre collaboration avec la Ligue des Familles et la bibliothèque Edouard
Aidans.
En conclusion, nous pouvons dire que ce projet progresse d'année en année à travers des
évaluations constantes qui nous permettent de le nourrir et de l'améliorer dans l'intérêt prioritaire
de notre public et de nos artistes et ce grâce à l'investissement de toute l'équipe.
Théâtre, Art et Animations à l'école
Introduction
La saison Théâtre, Art et Animations à l'école 2013.
Cette année 2013 a confirmé la participation des écoles fondamentales et secondaires de l'entité et
de l'extérieur pour les différents projets proposés dans le cadre scolaire tant en diffusion, en cinéma,
qu'en exposition et en projets spécifiques dont vous trouverez le détail plus bas avec,
malheureusement une faible participation des classes du secondaire inférieur.
Les relations de confiance installées au sein des équipes éducatives se pérennisent à travers la mise
en place de nos différents accueils et via la présentation de notre carnet de saison présenté à
chaque rentrée scolaire. Ce carnet est édité en 550 exemplaires dont chaque enseignant et chaque
direction reçoit le sien.
Nos différentes propositions s'articulent autour des thématiques citées dans notre contratprogramme et sont choisies selon les sensibilités des animateurs et les propositions des artistes.
Théâtre à l'école
Dates
Organisation
Théâtre et
animations
Organisateur
Lieu
Nbre de
séances
Public
accueilli
14/1 au
16/1/13
« Papier »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
4
751éM3 à P3
21/1 au
24/1/13
« Braque à
fond »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
5
882éP4 à P6
28/2 au 1/3/13
« Black Out »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
2
441éS3 à S6
4-5/3/13
« Le phare du
bout du monde Centre culturel
»
Espace Michel
Boujenah
5
578é M1 à M2
7-8/3/13
«
Conversations
Centre culturel
sous les étoiles
»
Espace
Boujenah
2
369éP5 à S2
122
Dates
Organisation
Théâtre et
animations
Organisateur
Lieu
Nbre de
séances
Public
accueilli
18-22/3/13
« Petit soldat
de plomb »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
6
563é P1 à P3
25-26/3/13
« Paradis sur
terre »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
3
363éS3 à S6
« Le grand saut
Centre culturel
»
Espace Michel
Boujenah
10
899éM1 à M3
15 au 19/4/13
17/5/13
« Mémé et
Jeannette »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
2
320éP1 à P2
21-24/5/13
« Fenêtres »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
5
872é M1 à M3
5-6/11/13
« Red Shoes »
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
3
187é S5 à S6
TOTAL
47 séances
6.225é
Elèves refusés
843é
TOTAL
GENERAL
7.068é
La programmation « théâtre » a été maintenue, à raison de 3 spectacles par élève du maternel au
secondaire et s'articule autour de spectacle « plaisir », à thème, et/ou de discipline artistique
particulière.
A la lecture des chiffres du tableau récapitulatif, nous constatons que la participation des élèves et le
nombre de séances se maintiennent, néanmoins nous devons déplorer le refus de 843 élèves pour
différentes raisons telles que le manque de moyens financiers, le manque de disponibilité des
compagnies ou de notre salle.
La problématique de notre quota est récurrente. Il est insuffisant pour assurer toute notre
programmation via les compagnies qui en bénéficient. Ces dernières contribuent à assurer une
partie de notre saison, le reste émanant d'autres partenaires, dont principalement les Jeunesses
Musicales, sans oublier les nombreuses arrangements pris avec les compagnies.
Chaque année, nous nous retrouvons dans un cercle vicieux, à savoir qu'il y a un public, des
compagnies demandeuses de jouer, et des programmateurs frustrés de ne pouvoir les accueillir
faute de moyens financiers décents. A force de concessions, des solutions sont trouvées, mais
toujours au détriment de l'un ou l'autre, puisque les compagnies acceptent de diminuer leur cachet
et/ou d'augmenter leur jauge au risque que le spectacle se déroule mal tant pour les artistes que
pour le public.
Mais est-ce cohérent ?? Pallier le manque de moyens de la Fédération Wallonie Bruxelles,
n'est-ce pas lui donner crédit et dissimuler la réalité du secteur ? La question est posée !
Le secteur est réellement en crise, en attestent les nombreuses sollicitations que nous recevons des
compagnies qui sont à la recherche de soutiens logistique et financier pour leur création.
A ce propos, nous avons collaboré avec une compagnie qui a elle-même démarché auprès des écoles
de l'entité pour organiser une représentation, en lui mettant notre salle à disposition.
Nous avons également organisé des bancs d'essai pour la compagnie Arts et Couleurs, et le conseil
d'administration a accepté le principe d'un préachat de leur dernière création qui sera accueillie en
janvier 2014. Cette démarche est particulière, sachant qu'elle s'inscrit sur une confiance réciproque,
123
mais qu'elle est également risquée pour nous, financièrement et professionnellement, sachant que le
spectacle peut être mauvais et décevoir nos publics.
Nous avons interpellé le Conseil d'administration sur la question de la perte de 4.000€ due à
l'organisation et à la prise en charge financière des bus des écoles du libre par le Centre culturel. Il a
décidé de maintenir l'organisation des transports et d'augmenter le prix d'entrée de tous les élèves
du fondamental de 4€ à 4,50€. Quant au prix d'entrée des spectacles du secondaire, ils varient entre
5€ et 6,50€ selon le spectacle.
Les rencontres jeune public de Huy restent un lieu privilégié pour la découverte de la création jeune
public des compagnies de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette année, 43 spectacles ont été
présentés du 17 au 24 août. Néanmoins, face aux difficultés financières du secteur, explicitées plus
haut, il devient obligatoire de visionner des compagnies non subventionnées en journée et/ou en
soirée ce qui alourdit le temps de travail de l'animatrice responsable du secteur.
Cette année, cette dernière a participé, pour la deuxième année consécutive, au jury de la Vitrine
Chanson et Musique à l'école qui s'est déroulée à Louvain-la-Neuve les 26 et 27 août en tant que
représentante de l'asbl Asspropro. Cette désignation atteste d'une reconnaissance de son travail et,
à travers lui, celui de toute l'équipe du Centre culturel.
Il reste un dernier point à soulever qui concerne la problématique de l'occupation de la salle
polyvalente. Les demandes des associations et des privés sont nombreuses, et nous devons jongler
continuellement entre les locations, les nettoyages et les aménagements du lieu. Tout en étant le
gestionnaire, nous n'avons pas priorités sur le calendrier. D'un côté, nous ne pouvons qu'être
satisfaits de cette situation, cela prouve la performance de l'outil, mais chaque médaille a son
revers.
Cinéma scolaire
Dates
Organisation
Cinéma
Organisateur
Lieu
Public inscrit
Octobre 2013
Ernest et célestine
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
136 élèves de M3
à P2
Octobre 2013
Capelito
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
105 élèves de M1M2
Octobre 2013
Le jour des
corneilles
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
160 élèves de P3P4
Octobre 2013
Hugo Cabret
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
144 élèves de P5P6
Octobre 2013 2
séances
Les neiges du
Kilimandjaro
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
350 élèves de S1S2
Octobre 2013
La part des anges
Centre culturel
Espace Michel
Boujenah
38 élèves de S5S6
Nbre total de
projections 7
Total élèves 933
Le Centre culturel propose des séances de cinéma scolaire aussi bien pour l'enseignement
secondaire que pour l'enseignement primaire. Les thématiques abordées varient selon les demandes
de certains professeurs Dans la mesure du possible, des dossiers pédagogiques sont fournis aux
enseignants de manière à ce qu'ils puissent préparer leurs élèves à la thématique du film.
Alors que ces séances de cinéma scolaire étaient jusqu'à présent concentrées à quelques périodes
de l'année, notre volonté a été de développer davantage notre offre pour la saison 2013-2014. Ainsi,
sur le mois d'octobre, 933 élèves ont été accueilli au Centre culturel pour la projection d'un film.
124
Expositions
Organisée par le Musée de la Céramique en collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles,
l'exposition « La faïence fine d'Andenne » a été présentée à l'Hôtel de Ville du 23 mars au 20 mai
2013. A l'occasion de cette exposition inédite révélant l'exceptionnel patrimoine de la céramique
andennaise, le Centre culturel d'Andenne a apporté une aide au niveau technique ainsi que pour les
animations des visites scolaires. Près de 250 élèves des écoles du primaire ont ainsi été pris en
charge par un animateur du Centre culturel et les enfants ont ainsi pu découvrir l'exposition en
participant aux activités pédagogiques proposées (visite, livret d'exposition, atelier).
L'Art à l'école » proposé par le CDWEJ
Le Centre culturel d'Andenne, reconnu comme « partenaire culturel » par le Centre Dramatique de
Wallonie pour l'Enfance et la Jeunesse (CDWEJ), maintient et confirme son implication dans ce
projet.
Pour 2012-2013, les 3 ateliers de la saison précédente ont été reconduits dans leur 2e année et se
sont clôturés en juin 2013 par une rencontre inter-régionale à Charleroi et une au Centre culturel.
Pour la saison scolaire 2013-2014, 3 nouveaux ateliers sont planifiés, dont 2 en danse et 1 en
théâtre dans le fondamental.
Pour la deuxième année, nous avons accueilli un cycle de « formation théâtre » de 3 jours et
sommes déjà engagés pour une 3ème année. Ces journées s'organisent en partie à la salle des fêtes
de l'Hôtel de ville et au Centre culturel, ces deux lieux étant tout à fait pertinents pour ce genre de
projet.
Malheureusement, les restrictions financières de la Fédération Wallonie Bruxelles risquent de mettre
en péril la viabilité du projet. Le CDWEJ a donc sollicité tous ses partenaires dans l'espoir de le
maintenir dans sa globalité et de trouver des solutions ensemble. Nous devrons prendre des
décisions en fonction de nos budgets respectifs, sachant que nous sommes convaincus de la
pertinence d'un tel projet au sein des écoles, de la qualité artistique et, logistique du CDWEJ,
porteur du projet.
EDUCATION PERMANENTE
Introduction
Il est difficile de donner une définition de l'éducation permanente si ce n'est qu'elle a le double
objectif d'intégration et d'émancipation.
Une des missions du Centre culturel est d'offrir des possibilités de création, d'expression et de
communication mais aussi d'organiser des services destinés aux personnes et aux associations et
qui favorisent la réalisation des objectifs du Centre.
Cette année, les associations locales ont une fois de plus répondu avec enthousiasme à des
collaborations, à l'échange des savoirs, pour permettre la mise en place de projets communs.
Le tissu associatif forme un ensemble, un cœur qui bat au sein de la ville d'Andenne permettant
ainsi le développement du lien social entre les citoyens et de ce fait contribuant à l'épanouissement
de tous.
Plusieurs projets ont été mis en place durant l'année 2013.
Projet « Tout compte fait, on n'est pas si différent ! »
Partant du constat que le handicap fait peur et peut engendrer des sentiments de rejets, de
moquerie, de préjugés, nous avons souhaité proposer un projet autour de ce thème afin de
sensibiliser les plus jeunes à la question.
Ce projet s'articule principalement autour de trois axes :
1. Favoriser l'apprentissage de la vie en société en permettant l'épanouissement individuel de
chaque enfant ;
2. Amener l'enfant à être un citoyen responsable, capable de contribuer au développement
d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres ;
125
3. Assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale quelles que soient ses
différences.
Trois classes du primaire participent à ce projet établi sur toute l'année scolaire 2013-2014 et
propose plusieurs étapes aux enfants afin d'apprendre à mieux se connaître soi-même et à mieux
connaître l'autre dans ses différences, dans l'objectif de permettre à chacun de vivre dans le respect
et de changer son regard sur la personne dite "différente".
Ce projet est soutenu par la Cellule Culture-Enseignement et inclut des partenaires locaux nombreux
qui interviendront dans les classes à différents moments, ainsi que divers ateliers d'expression
artistique encadrés par des artistes professionnels. Une attention particulière a été apportée au
processus de rencontre entre les enfants et les usagers des institutions partenaires.
A nous l'Ecran Rendons vie au cinéma à Andenne
Une partie du projet 'A nous l'Ecran', évoqué plus haut a été définie avec des objectifs d'éducation
permanente. Le Kino-Cabaret, par exemple, avait pour ambition de mettre des jeunes en création
autour de quelque chose de commun, de leur donner la parole avec un langage de leur choix, et de
leur donner l'occasion de présenter leur travail à un public.
Le tournage du documentaire 'La dernière séance', quant à lui, était le moyen de récolter des
témoignages de citoyens andennais afin de réécrire une histoire appartenant à la mémoire
collective. Les détails de ces projets figurent dans la section « cinéma » de ce rapport.
Black-out
Ce projet est un spectacle-débat. Au départ de la création d'un spectacle tout public de la
programmation 2012-2013 du Centre culturel et de la thématique développée « La désobéissance
civile », nous avons décidé de collaborer avec différentes associations afin de monter un dossier et
d'assurer le débat.
Celui-ci a été réalisé en collaboration avec la Maison de la Laïcité « Humanisme et Raison » et
L'Université du Temps Libre d'Andenne : l'objectif de ce débat est d'aborder la délicate question de
la désobéissance citoyenne, ses équivalences actuelles et ses conséquences.
Nous souhaitions, par cette action, non seulement encourager la réflexion autour d'un spectacle,
mais aussi provoquer le débat, l'échange et la rencontre, permettre à chacun d'exprimer et de
défendre un point de vue. La dynamique de ce débat, mené par un médiateur, a été extrêmement
encourageante et la formule sera réitérée pour la prochaine saison.
ATELIERS, STAGES ET FORMATIONS
La préparation au nouveau bâtiment du Centre culturel et au pôle d'expression et de créativité que
nous projetons de mettre en place, s'est traduite, en 2013 encore, par de nombreuses activités telle
que des stages de vacances pour enfants et adolescents et des ateliers annuels pour adultes. Nous
essayons, par ces actions, de favoriser l'expression individuelle et collective via des disciplines
artistiques variées.
Patchwork
Depuis plusieurs années, cet atelier était le fruit d'une collaboration avec l'artiste Annie Delfosse, à
qui nous mettions un local à disposition une fois par semaine, pour l'organisation de son propre
atelier.
Depuis le mois de septembre 2013, cet atelier fait désormais partie des activités du Centre culturel
au même titre que les autres, puisqu'il est à présent organisé par le Centre culturel lui-même.
La volonté était en effet d'amener cet atelier à participer de manière plus intégrée à la vie du Centre
culturel (projets spécifiques d'éducation permanente, fête des ateliers, etc...).
Bien qu'il soit à nouveau complet cette année, il est probable que 2 résidents du Home Saint
Lambert rejoignent le groupe. Etant donné les projets que nous menons depuis 2012 sur la
thématique de la différence et du handicap, nous souhaitons pouvoir ouvrir les portes de nos
ateliers, dans la limite du possible, à ces résidents.
126
Chœur du dimanche
L'atelier s'est poursuivi en 2013 selon le même principe, pour la 5è année consécutive. Une
vingtaine de participants se réunit donc avec 2 formateurs, à raison de un dimanche par mois pour
aborder en groupe le chant polyphonique.
Cette année, l'objectif spécifique qui a été mis en avant en collaboration avec les formateurs, est la
capacité, pour les participants, d'arriver à une certaine forme d'autonomie dans le chant. Un petit
concert sera d'ailleurs prévu en 2014.
Deux fois sur l'année, des intervenants extérieurs ont été invités pour proposer au groupe des pistes
de travail un peu différentes (travail sur le rythme, travail sur le chant italien, etc...).
Atelier de céramique
Lors du premier semestre une belle dynamique de groupe s'est révélée avec la participation d'une
dizaine de personnes régulières. Les travaux des participants ont été exposés lors de la Fête des
ateliers qui s'est déroulée le 5 mai 2013 à la Salle polyvalente.
La rentrée de septembre fut plus compliquée par le nombre insuffisant des inscriptions reçues. Ainsi,
au vu du nombre restreint de participants (4), l'atelier est suspendu en attente d'un plus grand
nombre d'inscrits. Un problème récurrent persiste depuis le début de la mise en place de l'atelier, il
y a 3 ans, par le fait que l'espace de travail (le 1/3 du foyer de la Salle polyvalente) n'est pas
adéquat et pas équipé pour établir une véritable démarche de création en atelier. Ce problème sera
résolu par l'espace dédié prévu dans le nouveau bâtiment du Centre culturel qui est en cours de
construction.
Stages
Le Centre culturel a proposé, durant les vacances scolaires de carnaval, de Pâques et du mois
d'août, des stages pour les enfants de 4 à 12 ans. Ces stages de céramique, de cuisine, d'arts
plastiques et de nature ont vu la participation de 78 enfants (37 en 2012) sur un total de 15
journées. A noter que les stages d'été de céramique ont été organisés à l'Ecole Industrielle de la
Ville d'Andenne dont les espaces étaient adéquats, tandis que le stage d'été de cuisine s'est déroulé
dans les cuisines de l'Athénée Royal d'Andenne, elles aussi parfaitement équipé pour la tenue du
stage.
Chaque stage céramique pouvait accueillir un maximum de 10 enfants par groupe et ils ont, comme
l'année précédente, affiché complets. Les techniques plus spécifiques aux arts plastiques abordées
lors de ces stages ont suscité un véritable intérêt de la part des plus jeunes. Le stage de cuisine
nouvellement mis en place à l'été a également affiché complet. Une perspective d'organisation d'un
atelier de cuisine permanent en collaboration avec la Maison des Jeunes est envisagée.
BIENNALE DE LA CÉRAMIQUE
La 14ème édition aura lieu les dimanche 24 et lundi 25 mai 2015 ! La prochaine édition devait en
principe être organisée en juin 2014. Cependant, en raison de l'organisation du scrutin des élections
européennes et fédérales prévues à la même période à la Salle polyvalente du Centre culturel, lieu
d'exposition de céramiques, le Comité organisateur, en concertation avec le Collège communal, a
décidé d'organiser la manifestation en 2015, et ce afin d'éviter les difficultés d'organisation et de
logistique qui en résulteraient (notamment pour le montage des expositions, les disponibilités des
salles, etc). Les éditions suivantes sont programmées en 2017, 2019 et ainsi de suite.
L'édition 2015, la 14ème du nom, verra l'arrivée d'une nouvelle dynamique visant à renforcer les
expositions de céramiques contemporaines, ainsi qu'un nouveau concept pour le « parcoursexposition ». Aussi, à partir de 2015, chaque édition sera dorénavant développée autour d'un thème
qui permettra la mise en création d'artistes, invités à réaliser des œuvres spécifiquement pour
chaque édition.
Le programme de la Biennale de la céramique de 2015 en bref : l'invité d'honneur sera le Mexique ;
des expositions de céramiques contemporaines ; Marché international des céramistes ; une
exposition des Académies et Ecole d'Art du Pays mettant en valeur les talents émergents ; un
parcours-exposition artistique dans des lieux historiques et pittoresques de la cité ; des projets
127
artistiques, conférences, projections et démonstrations ; des animations musicales et créatives dont
une nocturne sur le thème du Mexique, ainsi que des activités pour les enfants.
Tous ces projets ne pourront évidemment être réalisés sans les financements nécessaires. Ainsi, le
Centre culturel recherche activement des solutions de financement pour cette manifestation car le
dossier introduit auprès de la Commission des Arts plastiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles n'a
pas reçu de suite favorable.
L'année 2013 fut ainsi dévolue à la préparation de la manifestation et en novembre 2013, l'appel à
candidature pour l'exposition de céramique contemporaine, le marché des céramistes ainsi que pour
l'exposition contemporaine des artistes mexicains a été lancé.
COLLABORATIONS ET COPRODUCTIONS
Exploration du monde
Notre partenariat avec l'Université du Temps Libre d'Andenne se poursuit à raison de trois
conférences-projections par an à la salle paroissiale. Ces projections, consacrées chacune à la
découverte d'un pays ou d'une région du monde ont à présent leur public d'habitués et la
fréquentation en est stable.
Fête de la BD
Nous continuons à soutenir cette activité culturelle d'importance par la mise à disposition de notre
salle, de matériel, et de notre équipe technique.
Fêtes de Wallonie
Le Centre culturel s'est joint aux Fêtes de Wallonie de la ville d'Andenne en participant au stand
Tourisme et Culture, où étaient présents : l'Office du Tourisme, le Musée de la Céramique, la Grotte
Scladina, la Bibliothèque Edouard Aidans et la réserve naturelle de Sclaigneaux.
Nous avons eu le plaisir d'y organiser une animation musicale de chansons françaises grâce à deux
musiciens andennais qui ont mis leur talent au service de l'événement.
L'objectif de ce stand partagé étant de créer une vitrine unique de ce qui existe en matière culturelle
et touristique à Andenne, nous en avons profité pour présenter notre programmation aux passants.
Compagnie LSA
La compagnie LSA est une jeune compagnie de danse et tissu aérien, dont les membres sont issus
de la Maison des Jeunes d'Evelette. Etant donné la qualité de leurs prestations, de très haut niveau,
et leur ancrage sur le territoire, une collaboration a été naturellement envisagée. Le Centre culturel
a donc soutenu la création de leur spectacle en proposant une résidence aux artistes pendant 2
semaines au Centre culturel durant le mois par le prêt hebdomadaire d'un local afin de permettre à
la compagnie de poursuivre l'écriture du spectacle.
Bear Rock
Cette année encore, le Centre culturel a poursuivi sa collaboration avec le Bear Rock en mettant à sa
diposition la salle, le matériel et l'aide technique nécessaire.
Récital de chants
Nous avons accueilli cette année un récital de chants né à l'initiative de quelques chanteurs du
Chœur du dimanche. Quatre chanteurs ont chacun interprété une série de chants, de styles divers,
dans une scénographie particulière. Nous avons trouvé ce soir-là un public nombreux et
enthousiaste. Cette collaboration se mettra certainement à nouveau en place en 2014.
Stage d'improvisation vocale « Big Bang Choir »
En juillet, un stage d'improvisation vocale de 2 jours a été mis sur pied en collaboration avec l'asbl
Chispa. Une dizaine de personnes ont participé au stage, dont plusieurs sont issus du Chœur du
Dimanche. Baptiste Vaes, formateur du stage, est un artiste très apprécié et est déjà intervenu
comme formateur ponctuel dans l'atelier du Chœur du Dimanche.
128
Nos collaborations permanentes et occasionnelles
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
L'Echevinat de la Culture ;
L'Echevinat de l'Enseignement ;
L'Echevinat des Affaires sociales et de la petite enfance ;
Le Service des Relations publiques de la Ville d'Andenne ;
Le Service des Festivités de la Ville d'Andenne ;
Les établissements scolaires des entités d'Andenne, d'Ohey et de l'extérieur ;
Les Jeunesses musicales de Namur ;
Le CDWEJ Centre Dramatique de Wallonie pour l'Enfance et la Jeunesse ;
Libération Films ;
Le Musée de la Céramique ;
La Bibliothèque communale ;
La Province de Namur et le Collège Provincial ;
Le TAPS Namur ;
La Commune d'Ohey ;
La Cellule Article 27 de Namur dont nous dépendons ;
L'Envol asbl ;
LST Andenne ;
La Ferme du Chant d'Oiseaux ;
Le Comité de jumelage Vezins/Vezin ;
Li Royal Cercle Wallon Andennais ;
Li Socè des Falijes ;
Le Service Extrascolaire ;
Les Logis Andennais ;
Archéologie Andennaise ;
Au Temps Libre ;
Espace Seniors Andenne ;
Régionale Namur de Vie Féminine ;
L'Office du Tourisme ;
L'Université du Temps Libre d'Andenne ;
Le Centre Culturel Régional de Namur ;
La Maison des Jeunes « Le Hangar » ;
La Maison des Jeunes d'Evelette ;
Mieux Vivre a.s.b.l. ;
Le tissu associatif du Grand Andenne ;
Asspropro (Association des programmateurs professionnels) ;
La ligue des familles section Andenne.
LE PERSONNEL DU CENTRE CULTUREL
Enumération des projets pris en charge par chaque animateur
Agent : Nadine Renquet
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Animation de la commission Art à l'école du Conseil culturel ;
Participation au Conseil culturel ;
Membre du Conseil de participation de l'école de Peu d'eau ;
Membre du Conseil de participation de l'Athénée royal J. Tousseul ;
Partenariat avec le CDWEJ pour le projet Art à l'école ;
Coordination du « P'tit coin des canaillous » ;
Participation aux réunions de la commission jeune public d'Asspropro ;
Membre du Jury de sélection de la vitrine chanson et musique à l'école (représentante
Asspropro) ;
Membre du Conseil du Théâtre pour l'Enfance et la Jeunesse (représentante Asspropro) ;
Coordinatrice de la programmation du théâtre et chanson à l'école proposée aux écoles ;
Réunions d'équipe et d'animation du Centre culturel ;
Réunions de travail sur le budget ;
Organisation du projet Culture-Enseignement sur le handicap ;
Soutien aux différentes manifestations du Centre culturel (bar, entrée, etc...) ;
129
•
•
Coordination administrative et comptable ;
Soutien ponctuel à l'atelier « Au chœur du dimanche ».
Agent : Omar Bouchahrouf
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Biennale de la Céramique (administration, préparation des budgets, recherches et
préparations de projets, lancement de l'appel à candidatures, contact avec les partenaires,
dossier de subventionnement, recherche de sponsoring, etc...) ;
Animations de l'exposition « Faïences fines d'Andenne » ;
Organisation et préparation des stages de vacances liés à la céramique ;
Organisation de l'atelier de céramique ;
Animation de la commission Art plastique du Conseil culturel ;
Participation au Conseil culturel ;
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel ;
Co-organisation et accompagnement du projet Culture-Enseignement sur le handicap ;
Préparation pays à l'honneur de la prochaine Biennale de la Céramique avec Paul Louis ;
Participation à la préparation d'une rencontre Entreprises/Culture ;
Réunion d'animations du « P'tit coin des Canaillous », et participation au projet.
Agent : Annabelle Brasseur
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel ;
Réunion budget ;
Réunion animation Canaillous et participation au projet ;
Animation de la commission Arts plastiques du Conseil culturel ;
Participation au Conseil culturel ;
Réunion A nous l'Ecran : graphisme et participation aux soirées ;
Organisation et Préparation des stages de vacance liée à l'art plastique ;
Devis imprimeur et études de prix pour le carnet de saison et le carnet théâtre à l'école ;
Mise en place en collaboration avec la Maison des jeunes le hangar d'un atelier cuisine
permanent pour les enfants de 8 à 12 ans ;
Gestion du site internet ;
Gestion du compte facebook et autre compte d'événement en ligne ;
Réalisation des différents visuels du Centre culturel (Mailing, dépliants, flyers, affiches,
panneaux d'expo, etc...) ;
Soutien aux différentes manifestations du Centre culturel (bar, entrée, etc...).
Agent : Marielle Scholtissen
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel ;
Animation de la commission Cinéma du Conseil culturel ;
Participation au Conseil culturel ;
Organisation des ateliers-formations ;
Mise sur pied de la saison cinéma, avec le ciné-môme, le ciné-ados, le ciné-bistrot, le cinérencontre et la Nuit du cinéma ;
Organisation de la saison scolaire de cinéma ;
Coordination du projet « A nous l'Ecran », du tournage du documentaire « La dernière
séance » et du Kino-Cabaret ;
Rencontre des associations ;
Visionnement pour la programmation ;
Mise en place du projet « Black-out » ;
Réflexion pour les prochains projets de développement communautaire.
Agent : Stéphanie Croissant
•
•
•
•
•
•
•
•
Coordination générale de l'équipe et du planning de travail ;
Programmation de la saison 2013-2014 ;
Réunions de concertation régionale ;
Organisation et suivi de l'atelier « Au chœur du dimanche » ;
Organisation d'un stage d'improvisation vocale en collaboration avec Baptiste Vaes ;
Organisation de l'Atelier Patchwork ;
Réunion d'équipe et d'animation du Centre culturel ;
Réunion Ville pour les fêtes de Wallonie ;
130
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Préparation de la fête des ateliers ;
Mise en place de la présentation de saison ;
Participation aux réunions ciné-ados ;
Participation aux réunions pour le projet d'extension du Centre culturel ;
Participation aux réunions pour les travaux de climatisation à la salle polyvalente ;
Participation aux AG et CA du Centre culturel ;
Préparation et participation aux réunions du Conseil culturel ;
Participation aux CA de la Maison des jeunes le Hangar ;
Réunions des programmateurs Asspropro ;
Réunions de l'ACC (Association des Centres culturels) ;
Collaboration avec l'UTLA pour le cycle de conférences « Exploration du Monde ».
Formations du personnel
Formations
Nbre de jours
Nadine Renquet : « Do you speak jeune public »
14 octobre 2013
1
Omar Bouchahrouf, « Le sponsoring, mode
d'emploi » organisé par Prométhéa: 26
septembre 2013 Fédération Wallonie-Bruxelles Bruxelles
1
Stéphanie Croissant : « Conduite de projets
culturels et sociaux », en vue de l'obtention du
BAGIC CESEP - 2e année
2 ans, 1jour/sem
Marielle Scholtissen : « Evaluer ses activités » :
18 et 25 janvier 2013
2
La formation du personnel reste une priorité pour son épanouissement professionnel et son
développement personnel et celui de l'organisation.
LA SALLE POLYVALENTE
Occupations et locations
Dates
Activités
Occupant
04/01/13
Réception du personnel Ville
d'Andenne
Ville d'Andenne
08/01/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
12/01/13
Théâtre tout public : Les
monologues de la marijuana
Centre Culturel
13/01/13
Atelier : Le chœur du dimanche
Centre Culturel
Du 14/01 au 16/01/13
Théâtre scolaire : Papiers
Centre Culturel
19/01/13
Location : Studio 100
Studio 100
Du 21/01 au 24/01/13
Théâtre scolaire : Braque à fond
Centre Culturel
22/01/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
23/01/13
Ciné môme, ados et bistro
Centre Culturel
25/01/13
Théâtre tout public : La vie est
comme un arbre
Centre Culturel
26/01/13
Location : La table ronde
La table ronde Andenne
131
Dates
Activités
Occupant
28/01/13
Cdwej : Formation théâtre
Centre Culturel
02/02/13
Location : Repas dansant
Kiwanis club Andenne
05/02/13
Cinéma scolaire et
documentaire
Centre Culturel
09/02/13
Souper spectacle : Slips inside
Centre Culturel
Du 11/02 au 14/02/13
Stages de vacances pour
enfants
Centre Culturel
13/02/13
Spectacle de vacances :
Detskaya
Centre Culturel
16/02/14
Location : Après midi rencontre
pour personnes handicapées.
Vacances - Aventure
19/02/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
23/02/13
Location : Bal du carnaval
U.A.C.
26/02/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
27/02/13
Ciné môme, ados et bistro
Centre culturel
28/02/13
Théâtre scolaire : Black-out
Centre Culturel
01/03/13
Théâtre tout public : Black-out
Centre Culturel
04 et 05/03/13
Théâtre scolaire : Le phare du
bout du monde
Centre Culturel
05/03/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
07 et 08/3/13
Théâtre scolaire : Conservation
sous les étoiles
Centre Culturel
12/03/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
13/03/13
Ciné môme, ados et bistro
Centre Culturel
16 et 17/03/13
3 ptis ours et des sons
Centre Culturel
19/03/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
Du 18/03 au 22/03/13
Théâtre scolaire : Le petit soldat
de plomb
Centre Culturel
132
Dates
Activités
Occupant
23/03/13
Théâtre tout public : Monsieur Y
Centre Culturel
25 et 26/03/13
Théâtre scolaire : Un paradis
sur terre
Centre Culturel
Du 27 au 29/03/13
Cinéma : La quadrature du
cercle
Centre Culturel
Du 02/04 au 05/04/13
Stage de vacances pour enfants
Centre Culturel
03/04/13
Spectacle de vacances :
Fabuleux noirs et blancs
Centre Culturel
06/04/13
Location : Concerts rock
Bear Rock
Du 15/04 au 19/04/13
Théâtre scolaire: Le grand saut
Centre Culturel
20/04/13
La nuit du cinéma
Centre Culturel
23/04/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
25/04/13
Théâtre scolaire : Angel Ramos
Centre Culturel
27/04/13
Théâtre tout public : Café
frappé
Centre Culturel
28/04/13
Atelier : Chœur du dimanche
Centre Culturel
30/04/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
04/05/13
Location : Récital de chants
Le Chœur du dimanche
05/05/13
Fête des ateliers
Centre Culturel
07/05/13
Atelier patchwork
Centre Culturel
10/05/13
Spectacle tout public : Le
sabotage amoureux
Centre Culturel
11 et 12/05/13
Location : Fête de la morale
laïque
Les amis de la morale laïque
Andenne
17/05/13
Théâtre scolaire : Mémé
Centre Culturel
Du 21/05 au 24/05/13
Théâtre scolaire : Fenêtres
Centre Culturel
26/05/13
Atelier : Chœur du dimanche
Centre Culturel
133
Dates
Activités
Occupant
31/05/13
Présentation des ateliers du
CDWEJ
Centre Culturel
08 et 09/06/13
Location : Présentations des
ateliers
« Temps libre »
15/06/13
Location : Gala du conservatoire
de musique de Huy
Conservatoire de musique de
Huy
21/06/13
Location : Spectacle de fin
d'année
Enseignement spécial de Peu
d'eau
Du 24/06 au 28/06/13
Spectacle en résidence : Sur la
corde raide
Centre Culturel
Du 06/07 au 30/09/13
Remplacement du système de
chauffage
Delta thermique
05/10/13
Spectacle tout public : La
collection crayoni
Centre Culturel
Du 14 au 24/10/13
A nous l'écran et nuit du cinéma
Centre Culturel
22/10/13
Atelier céramique et patchwork
Centre Culturel
25/10/13
Spectacle tout public : Entre 2
verres
Centre Culturel
29/10/13
Spectacle de vacances :
Mamemo
Centre Culturel
05/11/13
Atelier patchwork
05 et 06/11/13
Théâtre scolaire : Red shoes
Centre Culturel
06/11/13
Ciné môme, ados et bistro
Centre Culturel
09 et 10/11/13
Location : Fête de la B.D.
« La grande ourse »
12/11/13
Atelier patchwork
Centre Culturel
13/11/13
Ciné rencontre
Centre Culturel
14/11/13
Spectacle tout public : Disparu
Centre Culturel
Du 15 au 17/11/13
Location : Spectacle cabaret
ASBL « Poesi »
19/11/13
Atelier patchwork
Centre Culturel
134
Dates
Activités
Occupant
20/11/13
Atelier formation
Centre Culturel
23 et 24/11/13
Location : Foire aux vins
Andenne Basket
26/11/13
Atelier patchwork
Centre Culturel
03/12/13
ATELIER PATCHWORK
Centre Culturel
07/12/13
Location : Gala de danse de
salon
Teddy Bear Dance Club
10/12/13
Rencontre : Réseau
entreprendre
Centre Culturel
10/12/13
Atelier patchwork
Centre Culturel
11/12/13
Ciné môme, ados et bistro
Centre Culturel
12/12/13
Spectacle tout public : En toute
inquiétude
Centre Culturel
15/12/13
Atelier : Le chœur du dimanche
Centre Culturel
16/12/13
Atelier formation
Centre Culturel
17/12/13
Représentation théâtrale
Echevinat des ainés
19 et 20/12/13
Ciné scolaire
Centre Culturel
Salle polyvalente - statistiques
Activités
Nombre de jours
Journées d'occupations effectives (avec public)
pour le Centre culturel
76
Journées d'occupations effectives (avec public)
pour les autres occupants
22
Journées d'aménagement de la salle et
répétitions
92
TOTAL DES JOURS D'OCCUPATION
190
Décentralisation statistiques
Activités
Nombre de jours
Spectacles à Ohey 12/04/2013
1
Stand aux Fêtes de Wallonie septembre 2013
2
Accueil de formations du CDWEJ Hôtel de ville
2
135
Activités
Nombre de jours
Stages d'été à l'Ecole Industrielle
5
TOTAL des jours en décentralisation
10
Comme les années précédentes, le planning de la salle polyvalente était à saturation en 2013. Les
jours d'occupation étaient au nombre de 190, comprenant les activités du Centre culturel, les
locations, et les journées de montage et de démontage. Les jours non occupés sont régulièrement
consacrés à des prestations de nettoyage. Ce rythme d'occupation ne laisse pour ainsi dire aucun
répit à l'équipe technique du Centre culturel.
Durant l'été 2013, des travaux ont été réalisés dans la salle, pour l'installation d'un nouveau
système de chauffage et de climatisation. Pour laisser la salle disponible durant cette période de 3
mois (juillet à septembre), nous avons dû refuser des locations et annuler ou reporter plusieurs de
nos activités, avec un manque à gagner indéniable pour le Centre culturel. Cependant, ce nouveau
système devenait indispensable pour nous permettre d'accueillir le public avec le confort nécessaire
durant les périodes de grands froids ou de grandes chaleurs.
Cette année encore, nous nous sommes régulièrement heurtés à la difficulté de devoir décentraliser
ou annuler des activités, faute de disponibilité ou de confort dans la salle.
Nos stages et nos ateliers, notamment, sont de plus en plus difficiles à mettre en place dans la salle
polyvalente car elle n'offre pas l'équipement nécessaire et ne laisse pas la possibilité d'accueillir
plusieurs groupes d'enfants simultanément. C'est la raison pour laquelle nous les avons
décentralisés cette année dans les locaux de l'Ecole Industrielle. Nous fonctionnerons de cette
manière pour quelques mois encore, jusqu'à la mise à disposition du nouveau bâtiment qui nous
permettra d'accueillir le public dans des conditions correctes, avec un équipement professionnel, et
d'adapter notre volume d'activités d'expression et de créativité aux demandes de plus en plus
nombreuses.
136
3. Musée de la céramique ASBL
SIEGE SOCIAL
Musée de la céramique d'Andenne, a.s.b.l.
29, rue Charles Lapierre - 5300 Andenne
CONSEIL D'ADMINISTRATION (FONCTIONS PRINCIPALES)
Président : Yves SORÉE Benjamin COSTANTINI
Trésorier : Jean MAES Yves SORÉE
Secrétaire : Anne PLUYMAEKERS Cédric PIECHOWSKI
Personne de contact : Anne PLUYMAEKERS, Conservatrice Cédric PIECHOWSKI, Conservateur
MISE EN VALEUR DES COLLECTIONS ET DU FOLKLORE ANDENNAIS
EXPOSITIONS
Exposition « Saveurs du 4 heures » du 13 octobre 2012 au 30 juin 2013
Vaste manifestation pour terminer l'année 2012 mais aussi pour débuter et s'étendre jusqu'au 30
juin de l'année 2013. C'est au rythme des saisons que se sont succédées les expositions au sein de
l'exposition « Saveurs du 4 heures » en faisant la part belle aux productions en rapport avec la
collation du 4 heures. Ainsi, grâce à de multiples manifestations (expos, décors, objets, ateliers,
dégustations), les sens gustatifs du visiteur ont été mis à l'épreuve. Le « couloir du goût » a proposé
de tester ses facultés olfactives et sensorielles puis, le « boudoir gourmand » a invité à la
dégustation « en aveugle » d'une boîte gourmande garnie de biscuits, chocolat, meringues et autres
douceurs. Au fil des reconstitutions, une cuisine de grand-mère, une boutique de confiseurchocolatier et un salon de thé ont emmené pour un voyage dans le temps le visiteur consentant
L'univers du goûter avec ses en-cas savoureux et ses boissons exotiques (chocolat, thé, café) a été
recréé par le rassemblement de services à café et à thé, tête-à-tête, tisanières, chocolatières, tasses
de toutes formes et capacités, plats à tarte, à biscuits, moules à gaufre, à chocolat, coupes et
corbeilles à fruits la plupart en porcelaine d'Andenne. Des objets du passé, sortis des réserves du
Musée, avec leur fonction désuète, ont fait ressurgir maints souvenirs et ont aussi été l'objet
d'étonnantes découvertes. Le sujet était très vaste et s'adressait à un large public. Aussi, pour être
en lien avec les douceurs de saison, le concept de « l'expo dans l'expo » a été inventé ! Le public a
pu apprécier « Les douceurs sucrées à croquer », « Saint Nicolas au paradis des jouets », « Services
miniatures au monde des poupées », « L'œuf ou la poule au firmament du chocolat », « Le miel et
les abeilles au pays des fruits rouges » au fil des saisons ! A nouveau, invitation avait été lancée aux
enseignants et leurs élèves à découvrir l'exposition avec un commentaire adapté en fonction de l'âge
des participants ainsi qu'une possible activité à l'atelier sur demande. Nombreux partenariats et
ateliers ont incité les gourmets à succomber aux multiples activités mises en place !
Exposition « La faïence fine andennaise influences et concurrences » du 23 mars au 20
mai 2013
A l'occasion de ses 80 ans, le Musée de la céramique s'est associé avec la Fédération WallonieBruxelles pour présenter une exposition d'exception sur la faïence fine andennaise. En effet, depuis
1933, date de fondation du Musée, les collections du Musée n'ont cessé de s'enrichir. Plus de 200
pièces provenant de différentes collections publiques et privées ont été exposées dans la salle des
fêtes de l'Hôtel de Ville d'Andenne. Des pièces remarquables du Musée national de Sèvres,
notamment, ou de Sarreguemines ont contribué au prestige de l'événement. Spécialement pour
l'exposition, A.-M. Trignon, céramiste contemporaine a présenté ses dernières créations réalisées
avec de la terre de la région d'Andenne. Un catalogue de référence a accompagné cette
manifestation.
137
Exposition « Bestiaires d'argile » du 6 juillet 2013 au 8 septembre 2013
Le jardin du Musée s'est ouvert sur l'été, sa faune, sa flore et son soleil généreux cet été 2013. Les
créatures animales, visions naturalistes ou fantasmagoriques, de 12 céramistes contemporains ont
entrepris d'envahir cet espace où la végétation reprend ses droits. Hérissons, poules, ours, chèvres,
cailles, hiboux, vautours, font revivre le lieu dans le murmure expressif des silences de l'argile. Le
cadre des reconstitutions des puits d'extraction de la terre plastique et des fours, reconstitués ou
restaurés, leur offre un terrain de jeu idéal qui met en perspective les pérégrinations céramiques de
nos visiteurs.
Exposition « Carrés d'art Les carrelages décoratifs belges de la Belle Epoque et de l'Entredeux-guerres » du 20 septembre 2013 au 9 mars 2014
Découverte de l'évolution esthétique des carrelages Art nouveau et Art décor, dans tous leurs états !
Verre, tôle, ciment, et surtout céramique ! Muraux, de sol, de poêle ou de plafond, d'intérieur ou
d'extérieur Qui les fabrique et comment ? Pourquoi ces matières, décors et couleurs ? Pourquoi ces
matières, décors et couleurs ? Toutes ces questions sont abordées, révélant ainsi que regard des
visiteurs, petits et grands, la richesse des formes, des décors et des techniques de ces surprenants
« Carrés d'Art ». Un catalogue « Splendeurs domestiques » accompagne l'exposition. Il a été réalisé
par Mario Baeck, commissaires de cette manifestation et édité dans les dossiers de l'Institut du
Patrimoine Wallon.
Exposition « Sainte Begge » initialement prévue les 14 et 15 septembre 2013 à l'occasion
de la Procession sainte Begge et prolongée jusqu'au 10 novembre 2013
Le Musée expose des objets de ses collections, ceux de quelques collectionneurs privés et des
représentations de la sainte patronne de la Ville d'Andenne.
JOURNEES PORTES OUVERTES, FORMATIONS ET AUTRES MANIFESTATIONS
Conférence et ateliers «Découverte du thé »
Le 20 janvier, une conférence « Qu'est-ce que le thé ? » a levé une partie du voile sur le thème
grâce au concours de « La magie du thé », suivie par d'autres ateliers et dégustations sur ce vaste
sujet à explorer : « Les 6 couleurs du thé, légendes et histoire du thé », « Les thés verts chinois »,
« Les thés rouges (noirs) », « La méthode Gong fu Cha l'art d'agir avec application et les Dolongs ou
thés semi-fermentés », « Les Pu Erh, thés post-fermentés mode de fabrication, ses bienfaits et la
façon idéale de le préparer ».
Atelier « Dégustation du café »
Le café a été, lui aussi, l'objet de délicieuses dégustations lors d'ateliers mis en place grâce au
« Cafés Mossiat ». Les participants ont été initiés à la préparation et à la dégustation du café.
De plus, une machine à cafés de la firme, dans l'espace « Convivialité » du Musée, pour satisfaire les
visiteurs.
Dîners insolites proposés par des traiteurs andennais
Un premier dîner, ayant pour thème « Menu 15 km à la ronde » du traiteur Carpentier a réuni pas
moins d'une vingtaine de convives ravis de prendre leur repas du soir dans les salles du Musée ! Ces
gourmets ont répondu présents pour le deuxième dîner du traiteur Delvaux, dans l'ambiance du
« Carnaval et ses couleurs » ! Beaucoup sont enfin revenus pour apprécier le chocolat lié au menu
« Chocolat » 3 services du soir ! Chaque dîner était précédé d'une animation surprise du personnel
de l'Office du Tourisme.
138
Démonstration chocolat «Pâques », atelier culinaire «Chocolat » et animation surprise «
Œufs et chocolat »
Pour tout connaître sur cette douceur, atelier et animations ont révélé le charme du produit dans
toutes sortes de productions.
Atelier bricolage et cuisine « Autour du miel »
Le miel a bien entendu été mis à l'honneur par ses apiculteurs chevronnés et son étonnante
utilisation culinaire ! Les ruchers de Seilles ont pu être visités grâce au commentaire des apiculteurs
de la région. Mise à disposition de navettes véhiculant les visiteurs du Musée au Complexe sportif de
Seilles (ruchers à proximité) et retour.
Goûters du commerce équitable
Une belle occasion de découvrir des produits sains et équitable pour le 4 heures tels que le thé, le
café, les jus de fruits, la confiture, le miel,
Toute la gamme des produits OXFAM était présentée aux visiteurs dans une vitrine de la salle
audiovisuelle.
Après-midi de découverte des jouets anciens et studio photo le 10 février 2013
Le Cercle des amis du jouet ancien, invité par le Musée, a présenté aux visiteurs intéressés de beaux
spécimens de leur collection. Echanges fructueux. Cet après-midi également, possibilité de faire
photographier son enfant au cœur des jouets anciens mis en situation pour l'occasion.
Démonstration et atelier par Francine Fourneau
Tout aussi surprenant, la démonstration et l'atelier « Peinture sur œuf » de Mme Fourneau avec son
étonnante collection d'œufs d'autruche décorés par ses soins.
Conférences-démonstrations
•
•
•
•
« La derle contemporaine » par Anne-Marie Trignon au Musée, le 11 avril à 19h30 ;
« La Manufacture impériale et royale 1785-1794 » par Léon J. Hauregard, conservateur
honoraire du Musée de la céramique, le 9 mai à 19h30 ;
Démonstration « Les défis d'une renaissance ou comment faire revivre la blanche derle » par
Anne-Marie Trignon, le 5 mai à 19h30 ;
« L'industrie belge des carreaux Art nouveau et Art déco. Une histoire haute en couleur » par
Mario Baeck, le 13 octobre à 15h.
Participation aux « 25es Journées du Patrimoine en Wallonie » ayant pour thème « Le
patrimoine « extra » ordinaire », les samedi 7 et dimanche 9 septembre 2013
En adéquation avec le thème de ces Journées, rencontre avec les céramistes dont les œuvres
« extraordinaires » ont constitué l'exposition « Bestiaire d'argile » dans l'espace extérieur du Musée
durant la belle saison.
Visite guidée de l'exposition « Carrés d'art Les carrelages décoratifs belges de la Belle
Epoque et de l'Entre-deux-guerres » le 9 octobre 2013
Proposition faite aux agents communaux de suivre la visite commentée par le Commissaire de
l'exposition, Mario Baeck, doctorant à l'Université de Gand.
139
PRET DE PIECES
Exposition « Tout un plat ! Faïences fines d'Arlon, Attert et environs » au Musée Gaspar du 25
octobre 2012 au 15 avril 2013.
Exposition « L'Ourse, à l'origine d'une Ville. Histoires, légendes, littérature et bandes dessinées » à
la Tour de la Ville « Espace Ockeghem » de Saint-Ghislain du 11 au 27 octobre 2013.
INVENTAIRE, ANALYSE ET RANGEMENT DES COLLECTIONS
Informatisation de l'inventaire
Poursuite de l'encodage des nouvelles acquisitions et insertion de photos.
Nettoyage et restauration de pièces de la collection
En collaboration avec les étudiantes en restauration céramique de l'Ecole supérieure des arts SaintLuc à Liège.
Prises de vues
Pièces en faïence fine, ainsi que leur marque, en vue de l'illustration du catalogue de l'exposition
« La faïence fine andennaise, influences et concurrences ».
PROMOTION
Site Internet
Mise à jour des informations sur le site Internet du Musée à l'adresse www.ceramandenne.be.
14571 visites de janvier à octobre 2013.
Conception, impression et diffusion de feuillets, dépliants, affiches et cartons d'invitation
présentant les expositions et activités temporaires de l'année en cours
Réalisation et mise en place d'une signalétique avec fléchage dans le centre d'Andenne
relative aux différentes expositions de l'année 2013.
Réalisation d'une bannière de promotion « Roll up »
pour une meilleure visibilité dans un stand de promotion, lors d'événements.
Diffusion d'une brochure présentant les activités pédagogiques du Musée
Dépliant avec photos couleurs présentant les possibilités en matière d'activités pédagogiques pour
les classes primaires et premières années du secondaire.
Animation (terre ou peinture sur carrelage) proposée à l'atelier de céramique du Musée en rapport
avec le thème et/ou l'époque développés par l'enseignant.
Poursuite d'une communication systématique et régulière avec les médias
Alimentation et mise à jour d'un fichier de contacts presse, visiteurs.
Accueil de journalistes donnant lieu à des articles dans la presse écrite locale (Vlan Andenne-Potins,
Vie mosane), nationale (L'Avenir, Le Vif-L'Express, Métro) et spécialisée (Journal des Musées en
Province de Namur avec version on line) à l'occasion des manifestations présentées cette année.
140
Constitution de dossiers d'archives des articles de presse sous forme papier et numérique.
Des reportages au niveau de la télévision régionale Canal C ainsi qu'une séquence dans l'émission
« Télétourisme ».
Mise en ligne de nos activités
sur les agendas touristiques et culturels de sites d'annonces gratuits tels que Quefaire.be,
NetEvents.be, Spectable.be.
Mise au point et envoi de documents photographiques, de renseignements pratiques à des
fins promotionnelles
pour la brochure « 365.be Journées Découvertes - Guide des attractions touristiques et Musées de
Belgique » d'Attractions et Tourisme asbl (niveau national), « Walcome » du Service social des
Services du Gouvernement wallon, « Vallées d'Art et de Traditions » de la Maison du Tourisme du
Pays de Namur (version on line), « Education & Détente » destinée essentiellement aux enseignants
(Educpass), Bulletin du Grand Andenne.
Participation à l'inauguration de l'année à thème « Saveurs muséales » aux Moulins de
Beez
le 20 février 2013, dans le cadre d'un partenariat avec l'asbl MSW.
Participation au « 8e Carrefour du Tourisme » au Casino de Dinant, le 19 mars 2013
Présentation de nos pièces à l'Office du Tourisme de la Ville d'Andenne
organisant une exposition permanente de produits andennais, notamment de porcelaines, de
faïences et de grès cérames du Musée.
Promotion du Musée de la céramique dans la vitrine d'un commerçant andennais
Judicieusement situé dans le centre d'Andenne, le salon de coiffure « Louis Marie » a accueilli des
ours en céramique mis en scène pour promouvoir nos activités.
PARTENARIATS
Le Musée est membre du réseau « Archéopass » et s'associe à d'autres musées dont le propos est
l'archéologie avec une antenne « Archéopass Famille » s'adressant plus spécialement à ce public
parents-enfants.
Poursuite du partenariat avec la section « Restauration et conservation des objets d'art », option
« Céramique » de l'Ecole supérieure des arts Saint-Luc de Liège. Accueil des étudiantes dans le
cadre de leurs travaux de restauration sur des pièces des collections du Musée.
D'autres partenariats avec le trésor de la Collégiale, la grotte Scladina, le Centre culturel, l'Office du
Tourisme, la Bibliothèque Edouard Aidans, Mieux Vivre asbl, le Salon international de céramique
ancienne, le Musée de Sarreguemines, les Musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles, le Musée
de la poterie de Torhout, le Musée du Vieux-Nimy, le Clockarium à Bruxelles, l'Institut du Patrimoine
wallon, le Musée de la Gourmandise d'Hermalle-sous-Huy, l'Institut national d'histoire de l'art de
Paris, etc...
D'autres partenariats établis avec les cafés Mossiat, Le Centre apicole de Seilles, Olivier Masy
antiquaire, Le grenier mosan, Eddy Sartori, Francine Fourneau, l'OPT, Oxfam, Les amis du jouet
ancien asbl, Le Musée de la fraise (Wépion), La magie du thé, l'Ecole d'Urasenke, Galler, Confiserie
Lefèvre-Lemoine, les boulangeries La gourmandise, La Viennoise, Le Neufchâtel, Dieudonné,
Betramos, la Fromagerie du Samson, la Siroperie Delvaux, le Traiteur Carpentier, Bruno Delvaux.
141
ACCUEIL DES VISITEURS
Le personnel du Musée accueille les visiteurs durant toute l'année du mardi au vendredi de 9h à 12h
et de 13h à 16h30 ainsi que les week-ends de 14h à 17h. Le Musée est fermé les lundis et jours
fériés.
Comme de coutume, il reçoit toute l'année les groupes sur rendez-vous.
Pour bénéficier d'un accueil encore plus professionnel, le Musée, depuis le 1er juillet 2012, a pu
engager, sous contrat CAP, une personne destinée à cette fonction. Elle a bénéficié cette année
d'une carte Activa et on espère son engagement avec son passeport APE pour 2014.Ses attributions
se prolongent également dans la gestion de la boutique, des réservations, des animations.
Gestion des entrées et des ventes grâce au système de billeterie Winbill. Envoi mensuel des chiffres
de fréquentation du Musée pour l'Observatoire du tourisme wallon.
Accueil et orientation des lecteurs et chercheurs pour la consultation des ouvrages à la salle de
documentation.
Approvisionnement du distributeur de boissons froides et vente de cafés (Nespresso).
Nombre de visiteurs Fréquentation au 31 octobre 2013
Particuliers
Adultes
872 entrées
Seniors
726 entrées
Enfants et étudiants
557 entrées
Entrées gratuites
261 entrées
Groupes
Adultes et seniors
485 entrées
Scolaires
251 entrées
Ateliers scolaires
193 entrées
Au total :
3345 entrées
Nombre de visiteurs Evolution des chiffres
PARTICULIERS
Musée
2000
503
2001
1181
2002
1312
2003
537
2004
491
2005
700
GROUPES
ExpoBienTotal Musée Expositions nales
Partisitions
hors
de la culiers
hors
Musée cérami
Musée
que
2013
2630
2340
Total
Groupes
Total
général
Total
Musée
hors
Biennale
2516
1041
1041
3557
1544
1181
1767
1767
2948
2948
3942
1567
1567
5509
2879
537
1255
1255
1792
1792
2831
1405
1405
4236
1896
700
1995
1995
2695
2695
142
2006
1041
2007
564
2008
445
2009
1875
2010
2347
2011
1478
2012
2724
2013
2416
1946
394
1062
1664
1788
627
2987
1707
1707
4694
2748
564
791
791
1355
1355
1901
583
583
2484
1422
1875
1862
1862
3737
3737
4011
1073
1073
5084
3420
1478
735
735
2213
2213
4512
799
799
5311
3523
3043
929
1227
4270
4270
298
Chiffres arrêtés au 31 octobre 2013
Audioguide
Avec I Beaken, prolongation de l'expérience de visite des collections permanentes du Musée offerte
aux détenteurs d'un Smartphone. Grâce aux nouvelles technologies, il est possible désormais en
« scannant » les QR code à l'entrée du Musée puis dans toutes ses salles, de disposer de
commentaires audio complémentaires et d'enrichir son expérience de visite avec des vidéos. Le
système mis en place a suscité un vif intérêt de la part de musées tel que le Musée de la Fraise.
ACTIVITES PEDAGOGIQUES
Accueil de classes
Pour illustrer les cours d'arts plastiques, de sciences économiques, d'étude du milieu, cela surtout
grâce aux maquettes de la salle géologique, au plan en relief d'Andenne vers 1800, à la cassette
vidéo de la salle audiovisuelle et aux panneaux explicatifs des différentes salles.
Livret « Mes découvertes » à l'attention des jeunes à partir de 7 ans : brochure avec photos couleurs
présentant les œuvres des collections permanentes du Musée de manière ludique.
Accueil de classes intéressées par le thème spécifique des expositions temporaires proposées avec
un succès particulier pour l'exposition « Saveurs du 4 heures ».
Elaboration de documents
d'établissements scolaires.
pédagogiques
adaptés
aux
expositions
et
envoi
aux
chefs
Accueil d'élèves ou de résidents de centres de prise en charge de personnes souffrant d'un handicap.
Animation spécifique (terre ou peinture sur porcelaine) à l'atelier de céramique du Musée en fonction
du thème abordé.
Accueil d'étudiants suivant une formation en antiquariat, en conservation et restauration
de céramiques
Accueil de stagiaires
Elèves des sections bureautique, relations publiques, secrétariat, informatique, restauration de
céramique, historien de l'art, communication.
Deux demandeurs d'emploi en formation secrétariat de l'Espace Formation Emploi à Amay.
143
Participation au Salon de l'éducation à Namur-Expo
Opportunité pour le Musée de se faire représenter par le biais du stand de la Fédération WallonieBruxelles, qui se chargera de mettre à disposition des jeunes les dépliants du Musée.
ROLE DU MUSEE DANS LA VIE DE LA COMMUNAUTE ANDENNAISE
Bibliotheca Andana
Présence régulière d'Yves Sorée pour l'étude des fonds d'archives du Musée.
Collaboration avec le Centre culturel
pour l'animation pédagogique proposée durant l'exposition « Faïence fine andennaise, influences et
concurrences » du 23 mars au 20 mai 2013 : réunion préparatoire au Musée et accueil des classes à
l'Hôtel de ville.
Participation
andennaises
du
Conservateur
aux
Conseils
d'administration
de
différentes
asbl
Suivi des travaux d'aménagement de l'extension du centre-ville, prises de vues du
château et de la piperie d'Andenelle avant leur démolition
Participation aux Fêtes de Wallonie
Atelier terre : « Réalise ton carreau », carrelage en argile (ou ours en terre) à l'intention des
enfants. En prélude à l'exposition « Carrés d'Art », un puzzle d'un ensemble de carrelages de PrivatLivemont pour « La Grande Maison de Blanc » à reconstituer, pour petits et grands.
Participation à l'action menée par l'Administration communale
pour l'accueil des nouveaux habitants sur le territoire de la commune en fournissant des entrées
gratuites au Musée.
Participation à la Journée Place aux enfants
auxquels l'envers du décor muséal est proposé, le samedi 19 octobre 2013. Deux groupes de 5
enfants ont enfilé l'habit du guide pour parcourir les salles du Musée et même les pièces interdites
au public.
ACTIVITES SCIENTIFIQUES
Coordination rédactionnelle et générale du catalogue « La faïence fine andennaise, influences et
concurrences » publié à l'occasion de l'exposition du même nom.
Rédaction du catalogue raisonné (répertoire des marques des faïenceries andennaises et répertoire
des faïences fines andennaises marquées appartenant à la Fédération Wallonie-Bruxelles et à la Ville
d'Andenne, conservées au Musée).
Organisation de l'exposition « La faïence fine andennaise, influences et concurrences », en
collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles. Projet de scénographie, sélection des pièces à
exposer.
Participation aux réunions de préparation des commémorations des Villes martyres avec l'échevin.
Manifestation prévue pour 2014.
Participation au jury de fin d'année à l'Institut supérieur des arts Saint-Luc de Liège.
144
Identification de céramiques d'origine andennaise ou non, présentées par leur propriétaire ou sur
document photographique envoyé par courrier électronique.
Recherches sur des sujets variés à la demande de personnes en quête d'informations.
Visites de collections publiques, privées et musées de céramique en Belgique et à l'étranger.
SECRETARIAT
Courrier
Courrier avec les administrations communale et communautaire, les Musées, les collectionneurs. Un
surcroît lors des journées particulières (Journées du Patrimoine, etc.), lors de l'envoi des invitations
pour les expositions temporaires et surtout pour leur promotion. Nombreux échanges de courriers
électroniques.
Rapport annuel des activités de l'asbl et de son personnel à renvoyer au Ministère de la Région
wallonne.
Courrier de réponse aux multiples demandes de lots pour tombola émanant d'associations diverses
(don d'entrées gratuites au Musée), de remerciements aux donateurs.
Rédaction du dossier d'activités auquel sont joints comptes et projets pour la Fédération WallonieBruxelles en vue du versement du solde de la subvention octroyée au Musée, évoluant maintenant
en catégorie B.
Dossier de demande d'extension de la décision APE en vue de l'engagement de la personne
préposée à l'accueil.
Enquête en ligne « Portrait socio-économique du secteur muséal » élaborée par MSW, OTW et l'OPC.
Gestion de la comptabilité
Aide d'un comptable (passages réguliers du comptable du Centre culturel) à la gestion de la
comptabilité journalière, hebdomadaire et clôture fin d'année par un comptable de l'extérieur.
Bons de commande, rédaction de factures et notes de créances.
Signataire, pour le Président de l'asbl, proposé régulièrement pour la signature des factures à
valider pour leur prochain paiement électronique par le conservateur.
Secrétariat social
Gestion des heures de prestations et congés du personnel APE, données transmises au secrétariat
social.
Transmission des demandes de congés du personnel Ville à son Service du personnel.
Distribution des fiches de paie dans les casiers des membres du personnel APE, de leurs Ticketsrestaurant.
Paiement des assurances, des cotisations à la Médecine du travail.
Démarches administratives pour l'engagement de personnel supplémentaire au niveau de l'accueil
des visiteurs ainsi qu'à la direction du Musée.
TRAVAUX D'INFRASTRUCTURE ET TECHNIQUES
Montage et démontage de l'exposition « La faïence fine andennaise, influences et
concurrences » dans la Salle des Fêtes de l'Hôtel de Ville
Aménagement complet de la salle : montage de vitrines et lutrins, accrochage de panneaux
didactiques, installation de l'éclairage et d'une présentation Powerpoint, mise en place de cloisons
permettant de définir un parcours. Transport aller et retour des pièces empruntées, notamment à
145
Paris, Sèvres, Sarreguemines et Luxembourg. En collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles
et le Service des Festivités de la Ville.
Salle audiovisuelle
Mise en place des expositions temporaires dans cette salle qui dévoile les premières installations
relatives au sujet traité.
Atelier de céramique
Mise en ordre régulière du local au gré des activités et de l'accueil des groupes. Gestion de la
cuisson des réalisations des enfants et le retour des œuvres aux artistes !
Hall d'entrée et cage d'escalier
Remise en peinture complète.
Salles d'exposition et palier du 1er étage
Suite au démontage de l'exposition « Saveurs du 4 heures », réaménagement complet des salles
des faïences, des porcelaines et des grès avec modifications dans la destination de certaines d'entre
elles. Réaménagement des reconstitutions d'intérieur. Installation de vitrines supplémentaires et de
l'éclairage inhérent à celles-ci. Remplacements de transformateurs. Installation d'un appareil
permettant une projection Powerpoint. Retouches de peinture. Accrochages divers.
Salle d'exposition du second étage
Réaménagement complet de l'ancienne « salle Godart » en vue de la transformer en salle
d'exposition temporaire. Démontage des nombreuses vitrines. Remise en peinture complète.
Montage de l'exposition « Carrés d'art » en collaboration avec M. Mario Baeck. Transport du mobilier
de présentation et des pièces exposées en collaboration avec le service technique de la Ville.
Espace extérieur
Entretien des allées du jardin (herbicide).
Mises en ordre diverses.
Aménagement de l'exposition « Bestiaire d'argile ».
Entretien des bâtiments
Entretien des serrures des portes.
Vérification du bon état des prises électriques, etc
Relevé hebdomadaire des compteurs d'eau, de gaz et d'électricité.
Entretien du matériel
Remise en ordre des vitrines d'exposition temporaire.
Entretien régulier du matériel de l'atelier.
146
ACQUISITIONS
En prévision de l'exposition « La faïence fine andennaise, influences et concurrences » programmée
du 23 mars au 20 mai 2013, le budget habituellement consacré à l'acquisition d'œuvres a été
réservé, en 2011, 2012, ainsi que 2013, à la restauration des faïences de la collection Godart, dans
le cadre d'un marché conjoint avec la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Ensemble d'une théière et ses 4 bols intitulé « Carré de thé » d'Anne-Marie Trignon (derle, grès et
émail oriental shino).
Moule original en plâtre de la Fontaine aux oiseaux d'Arthur Craco.
DONS
Porcelaine
•
Petit dindon polychrome signé J.D. (Jacqueline Dubois), début des années 1990.
Faïence
•
Pot à miel en forme d'ours se régalant de miel émaillé brun « Made in taïwan ».
Terre cuite - grès
•
Ensemble de carreaux à décor floral polychrome provenant de la S.A. La Majolique-Bruxelles
& Emptinne.
•
Petit masque d'Arthur Craco (non signé).
•
12 éléments en terre réfractaire en forme de disque, cylindriques ou en forme de tube de
longueur et diamètre différents pour résistances électriques.
•
10 rondelles en terre réfractaire pour résistances électriques (?).
•
2 bâtonnets pour le tir forain.
•
2 pipes pour le tir aux pipes.
•
2 petites chopes à peket (biscuit de terre à pipe).
•
1 boudin de terre crue.
•
2 cazettes rondes en terre réfractaires.
•
1 lot de pipes en terre à pipes destinées au tir forain.
•
4 cazettes à carreaux en terre réfractaire de La Nouvelle Céramique Amay.
•
Epreuve en biscuit et épreuve émaillée de la plaque de façade de la Maison du Tourisme
d'Andenne (Pascal Léonard).
•
Epreuve en biscuit et épreuve émaillée du contour de la boîte aux lettres de la Maison du
Tourisme d'Andenne (Pascal Léonard).
•
Epreuve en biscuit d'un carreau orné d'un écu. Les retouches à apporter au moule sont
indiquées à l'encre. Le moule en plâtre retouché suivant les indications.
•
1 carreau rectangulaire portant l'inscription « Eug. Losson & Cie Andenne-Belgique ».
•
Ensemble de tuiles noires en écaille de poisson « Lallemand breveté Andenne ».
•
1 tuile rouge à emboîtement simple « Moreau Andenne ».
•
1 tuile rouge à emboîtement simple « D. Lallemand a Andenne Belgique ».
•
1 tuile faîtière rouge.
•
1 tuile faîtière émaillée brune avec motifs en creux.
•
1 tuile faîtière noire arrondie « Moreau Andenne ».
•
1 chope en biscuit ornée d'un écu.
•
1 sifflet à eau émaillé blanc.
147
•
1 vide-poche à décor marbré brun.
•
36 petites grenouilles en terre crue.
•
1 petite grenouille en biscuit d'un modèle différent.
•
1 vase d'origine africaine à rehauts polychromes signé « Andenne PL » (Pascal Léonard).
•
1 poisson, modèle traditionnel du Burkina Faso, fabriqué en terre blanche (andennaise ?) par
Alizetta Koumare et cuit à la piperie Léonard à l'occasion de la Biennale de la céramique
2004.
Divers
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Action au porteur de la Société Anonyme des Produits Réfractaires de Seilles-lez-Andenne.
1 élément de machine en forme de disque hérissé de piques pour enfiler tuyaux ou
bâtonnets.
2 planches garnies de bâtonnets non cuits.
2 outils fil à couper.
1 broyeur ANDANA n° 1.
1 banc de pipier en bois.
1 moule à briques en bois de Belref.
1 photo noir/blanc de personnes pratiquant le tir aux clays.
7 cartons pour le tir des Etablissements Léonard.
Masque de lion réalisé pour la façade du Musée de la céramique, le moule en silicone et le
support en plâtre utilisés pour cette réalisation.
Panneau fragmentaire en verre noir portant l'inscription « Entreprises Générales de Vitreries
et d'Encadrements Julien PAPPA-LOSSON ».
Copie du plan Popp avec matrice de Seilles.
BREF APERÇU DES PROJETS FIN 2013, 2014 ET 2015
Exposition « Les 80 ans du Musée de la céramique d'Andenne ».
Dans le cadre des projets de commémoration « 2014, Villes martyres, Andenne », une exposition
bilingue itinérante et commune aux sept villes martyres belges sera présentée à Andenne. Au
Musée, une exposition présentera plus particulièrement la vie à Andenne durant la 1ère Guerre
mondiale et sera particulièrement scénographiée pour les publics scolaires.
Exposition sur le thème de « La grenouille » envisagée pour l'été 2014.
Exposition « Instruments de musique en céramique » qui abordera les aspects archéologiques,
ethnologiques et contemporains du sifflet et des instruments de musique en céramique.
Collaboration avec le Musée de Raeren.
148
4. Archéologie andennaise ASBL
Rue Fond des Vaux, 339d 5300 SCLAYN
Tél. : 081/58.29.58
E-mail : [email protected]
Site : www.scladina.be
Personnes de contact : Jean Maes, Président ; Dominique Bonjean, Directeur.
RECHERCHE SCIENTIFIQUE
Sur le terrain
Fouilles archéologiques à Scladina
Grâce au soutien de la Ville d'Andenne et du Ministère de l'emploi, le « projet Scladina » maintient
neuf équivalents temps plein entièrement affectés à la mise en valeur de ce patrimoine préhistorique
majeur de Belgique, par la fouille scientifique de la grotte Scladina, l'étude de la très riche collection
de documents (plusieurs millions) exhumés et leur publication à l'échelle nationale et internationale.
Cette expérience est unique en Belgique, par sa qualité et sa pérennité.
La richesse archéologique de Scladina réside en la présence de plusieurs phases d'occupation de la
terrasse de la grotte (et/ou du plateau la surplombant) qui ont laissé des témoins des activités
techniques des hommes préhistoriques : outils en silex, quartz et quartzite, ossements porteurs de
traces d'utilisation, de dépeçage, décarnisation et fracturation pour la récupération de la moelle du
gibier chassé. Les deux plus importantes occupations du site, en nombre d'artefacts, sont
documentées dans les ensembles sédimentaires 5 et 1A, respectivement estimées à 110 000 ans et
40 000 ans avant le présent.
De surcroît, du point de vue anthropologique, la mise au jour d'une partie des restes faciaux d'un
enfant néandertalien dont l'âge est estimé à près de cent millénaires, demeure, pour notre territoire,
la découverte la plus significative de vestiges humains du Paléolithique pour les 20 et 21e siècles.
Plusieurs analyses spectaculaires dans des laboratoires européens ont conféré au fossile andennais
une aura internationale : la prouesse de l'extraction de son ADN, la détermination précise de son
âge : 8 ans et 17 jours, la nature carnivore de son régime alimentaire, et tout récemment (revue
Nature du 22/05/2013) la durée de sa période d'allaitement, évaluée à 14 mois et dix jours.
D'une hauteur moyenne de 6 mètres et dégagée actuellement sur 378 mètres carrés, Scladina est le
plus grand site préhistorique cavernicole belge encore en cours de fouille. Il comprend une dizaine
de fronts de travail permanents où l'équipe de fouilleurs de l'ASBL agit en alternance, selon les
questions posées par les chercheurs, le degré de difficulté de la stratigraphie rencontrée et l'état
d'avancée des relevés de coupes. Le gisement est totalement investigué en stratigraphie, une des
méthodes de fouille les plus minutieuses qui privilégie l'approche chronologique des dépôts
sédimentaires. La complexité du remplissage sédimentaire nécessite un enregistrement en haute
résolution que nous parvenons à mener sur tous les fronts de fouille du site grâce à un système de
photographies annotées sur le terrain.
Les coupes stratigraphiques sont tout d'abord enregistrées précisément à l'aide d'une station totale.
Elles sont ensuite illuminées à grand renfort de spots halogènes (4000 à 6000 watts sont requis),
pour un rendu optimal de la teinte des sédiments. Les photographies numériques des coupes sont
alors assemblées par un ordinateur qui les redresse en éliminant les distorsions de parallaxe.
L'épreuve finale est téléchargée sur une tablette numérique avec laquelle l'archéologue, de retour
sur le terrain, dessine les interfaces sédimentaires sur un calque par-dessus la photo. Les avantages
de la technique sont multiples : la possibilité de zoomer dans l'image pour venir y annoter des
détails, la possibilité des corrections et ajustages graphiques.
Toutes les coupes dessinées (depuis 1983) ou photographiées (par le procédé actuel) sont enfin
intégrées dans un programme informatique qui reconstitue, en trois dimensions, la structure de la
grotte, le volume de sédiments fouillés mais aussi la géométrie des dépôts sédimentaires et la
149
position des vestiges recueillis. Dans certains cas, les zones de fouille les plus complexes sont
enregistrées en 3D à l'aide d'un logiciel de photogrammétrie (Agisoft). Une dizaine de clichés terrain
gravitant autour d'une problématique définie (un vestige remarquable, une complexité
stratigraphique inédite) est assemblée de façon à reconstituer en trois dimensions la zone
concernée. Le programme permet de faire tournoyer la maquette graphique et zoomer à l'intérieur
du volume reconstitué : ce système est à l'heure actuelle le plus performant pour l'archivage des
données archéologiques de terrain.
En 2013, cinq problématiques ont été plus particulièrement investiguées et alimentées en nouvelles
données :
•
•
•
•
•
Le mode de mise en place des sédiments dans une grotte est particulièrement complexe : les
sédiments déposés par gravité sur la terrasse furent remaniés à plusieurs reprises à
l'intérieur de la cavité, finissant par la combler. A Scladina, la situation se complique par la
présence d'un aven situé à trente cinq mètres du porche par où les sédiments pénétrèrent
également dans le réseau karstique. Ainsi, au milieu de la grotte, la rencontre des deux flux
sédimentaires crée un enchevêtrement stratigraphique inédit sous la forme d'une
digitalisation (entrecroisement des sédiments provenant de deux sources opposées). La
fouille fine en stratigraphie permet de comprendre les étapes et les modalités de ce
remplissage aux géométries contournées. Le contact entre ces différentes générations de
sédiments mises en place au départ de la terrasse et de l'aven a été étudié par la fouille
d'une coupe longue de 20 mètres, 2,5 mètres de haut sur 25 centimètres de profondeur.
Un autre effet du remaniement des sédiments dans la grotte est la dispersion, dans plusieurs
couches sédimentaires, des artefacts façonnés par les Néandertaliens lors d'une même
occupation du site. C'est le cas de l'assemblage 1A de Scladina, où les quelque 4500 produits
débités en quartz, quartzite et silex furent incorporés dans la cavité par remaniement sur une
longueur de plus de 20 mètres, il y a environ 40 000 ans. Ils furent remaniés et redistribués
successivement dans les couches d'un ensemble sédimentaire postérieur. Une fouille
verticale, au départ de coupes orthogonales totalisant sept mètres de long fut réalisée pour
observer le développement de ces couches érosives.
L'aven perçant le plafond de Scladina à environ 35 mètres du porche s'est, durant la dernière
glaciation, progressivement colmaté de sédiments dont les géométries et les lithologies
varient au fur et à mesure du remplissage. Au fil des millénaires, ces sédiments versèrent
dans la grotte, depuis le plateau, sur les flancs d'un cône de déblais en ensevelissant des
artefacts lithiques et des ossements d'animaux. L'avancée de la fouille sur les bords du cône
a mis au jour de nouvelles couches sédimentaires qui enrichissent l'histoire du remplissage
de la grotte.
La zone de la grotte qui a livré les vestiges faciaux de l'enfant néandertalien est toujours en
cours de fouille. Les couches sédimentaires de l'ensemble 4A-POC qui ont permis la mise au
jour de la majeure partie des dents de l'enfant, se développent dans le fond de la cavité sous
la forme de nouvelles lithologies. Les limons rencontrés présentent une épaisseur accrue et
dévoilent des actions érosives plus puissantes qu'auparavant. Les recherches se poursuivent
principalement dans ces niveaux susceptibles de livrer les fossiles toujours manquants : huit
dents, la branche montante de l'hémi-mandibule gauche et le reste du crâne. La fouille
menée y est la plus minutieuse, obligeant le fouilleur à identifier chaque fragment d'os avant
son retrait de la zone investiguée.
Dans le fond de la grotte, un sondage de deux mètres carrés fut réalisé jusqu'au sol calcaire.
La séquence stratigraphique rencontrée diffère nettement de celle qui fut enregistrée à
l'entrée de la cavité. L'ensemble sédimentaire 6A y est surdéveloppé, atteignant plus d'un
mètre d'épaisseur et l'ensemble 6B livre plusieurs générations de planchers stalagmitiques.
Par contre les ensembles 6C, 6D et 7A sont totalement absents, laissant place à un ensemble
7B qui s'épaissit et livre une faune abondante. Elle est composée de restes osseux et
dentaires d'un type d'ours de petite taille, dans un excellent état de conservation malgré le
fait que ces vestiges soient les plus anciens du gisement (stade isotopiques 6 ou 7, de 130 à
150 millénaires).
150
En laboratoire
La gestion d'une fouille permanente
Le laboratoire du centre archéologique traite au quotidien les informations issues de la grotte. Le
projet Scladina a la chance unique de pouvoir bénéficier d'une équipe permanente, tant sur le
terrain qu'en laboratoire. Ainsi, le produit des fouilles est immédiatement traité dans l'unité de
laboratoire et une autopsie fine est faite de ce qui vient d'être exhumé autorisant un retour
immédiat sur le terrain en cas de découverte importante.
Le laboratoire exécute les lavage, marquage et consolidation des pièces les plus fragiles. La
détermination des vestiges archéologiques et paléontologiques est effectuée avant leur
conditionnement et leur remisage dans un caisson isothermique où température et hygrométrie sont
régulées afin d'assurer une bonne conservation du matériel. Le conditionnement est spécialisé avec
un emballage au pièce-à-pièce, en sachets séparés, et avec une annotation sur des fiches
individuelles de toutes les coordonnées de localisation des vestiges. Ce procédé est généralisé pour
toutes les découvertes issues de la fouille en cours mais est aussi appliqué rétrospectivement sur le
produit des fouilles antérieures.
Ces manipulations de collections plus anciennes sont effectuées par notre équipe durant les périodes
hivernales. Durant cette année 2013, les vestiges paléontologiques de l'ensemble sédimentaire 3
(âge estimé à ± 80 000 ans) furent reconditionnés et un inventaire informatique exhaustif en fut
dressé. La faune, déterminée selon les taxons et les segments anatomiques, est à présent protégée,
mise en valeur et disponible pour tout scientifique qui voudrait en refaire l'examen.
Etudes et analyses
Poursuite des datations au radiocarbone (14C)
Fiable pour les vestiges ne dépassant pas 43 millénaires, l'évaluation du radiocarbone semble le
système de datation des matières organiques préhistoriques le plus précis à la disposition des
chercheurs. De nouvelles datations ont été obtenues sur des ossements et des dents d'animaux
provenant des ensembles sédimentaires 1A et T de la grotte Scladina. Les résultats ont une
importance capitale en termes de méthodologie : il semble que les dents réagissent mieux à
l'analyse, livrant souvent un âge un peu plus jeune que les ossements provenant de la même couche
sédimentaire. La préservation du 14C semble liée à la nature du matériau, l'os étant moins dense
que la dentine. Ainsi, une perte de 14C a pour conséquence le vieillissement artificiel des ossements.
A Scladina, les dents seront donc désormais préférées pour ce type d'analyse.
Un second test méthodologique fut également réalisé : les deux principaux laboratoires européens
de datation, situés à Oxford (UK) et Groningen (NL), sont souvent mis en rivalité pour la qualité de
leurs résultats. Leur méthode de travail diffère sensiblement dans la façon de prélever et de traiter
les échantillons osseux. Deux ossements, provenant de la même couche sédimentaire de Scladina
(la couche T-GV), furent brisés et les deux laboratoires en reçurent la moitié. L'âge obtenu, de
l'ordre d'une quarantaine de millénaires, ne diffère que de 1 à 1.5 millier d'années entre les deux
laboratoires : 41900 ± 1500 (OxA) vs 40860 +500 -420 (GrA) et 43100 ± 1700 (OxA) vs 41690
+550 -470 (GrA). Ces excellents résultats confirment la fiabilité de procédés d'analyse et permettent
d'écarter le facteur du choix du laboratoire dans l'interprétation des datations.
Etude des traces d'utilisation des outils en silex comme briquets
En collaboration avec un nouveau partenaire attaché à l'université de Leiden, une étude a été menée
sur tous les éclats en silex (environ 3000 pièces) exhumés de Scladina en vue d'y observer de
potentielles traces de percussion sur des nodules de marcassite. Cette matière, composée de fer et
de soufre, a été parfois utilisée durant le Paléolithique moyen pour produire des étincelles en vue
d'allumer un feu. Si la marcassite se conserve mal (altération rapide), les traces d'impact sur les
silex, nommés briquets, sont typiques. Les analyses sont toujours en cours.
Etude de l'intensité de la fossilisation des ossements en fonction de leur environnement
Une nouvelle collaboration vient de naître entre l'ASBL et un jeune géologue de la Vancouver Island
University (Canada), basée sur l'évaluation de l'intensité de la fossilisation des ossements. Le taux
de reminéralisation de l'os est observé en lame mince par l'ablation au laser de particules dont un
spectromètre identifie la nature (LA-ICP-MS). L'objectif vise à documenter les modalités de
151
fossilisation des vestiges qui présentent une induration minérale périphérique importante,
protégeant ainsi le collagène au cœur de l'os.
Congrès colloques tables rondes
Les archéologues de l'ASBL participèrent à trois réunions scientifiques où furent présentés les
récents travaux effectués à la grotte Scladina.
Workshop international intitulé « Autour de l'hématite » (organisé par l'IRSNB, le SPW et
plusieurs universités françaises, Namur, 7 et 8 février 2013).
European Palaeolithic Conference (British Museum, London, du 21 au 23 février 2013).
Congrès de l'ESHE, European Society for the study of Human Evolution (Vienne, du 19 au 21
septembre 2013).
Travaux de rédaction et publications
Dominique Bonjean a poursuivi son travail de collaboration à l'édition de la monographie « The
Juvenile Neandertal Facial Remains from Scladina Cave » consacrée aux découvertes d'ossements
néandertaliens à la grotte Scladina. Repris sous l'appellation générique « Enfant de Sclayn », les 19
vestiges osseux et dentaires exhumés à partir de 1990, seront publiés dans la collection E.R.A.U.L.
(Etudes et Recherches archéologiques de l'Université de Liège) au début de l'année 2014. Les vingttrois chapitres composant cette monographie en anglais sont l'œuvre conjointe d'une trentaine
d'anthropologues, d'archéologues et de géologues qui se sont penchés sur les fossiles et sur leur
paléoenvironnement.
Kévin Di Modica a poursuivi son travail de coauteur de la monographie sur « la grotte de Spy ». En
sa qualité de docteur en archéologie, lui fut confié un réexamen approfondi des circonstances de
découverte des outils lithiques façonnés au Paléolithique moyen.
Grégory Abrams a terminé la première phase de l'étude des retouchoirs en os exhumés dans
l'ensemble sédimentaire 5 de la grotte Scladina. L'épreuve de l'article a été acceptée pour
publication dans la revue Quaternary International.
Publications
Austin C., Smith T. M., Bradman A., Hinde K., Joannes-Boyau R., Bishop D., Hare D. J., Doble P.,
Eskenazi B. & Arora M., 2013. Barium distributions in teeth reveal early-life dietary transtitions in
primates. Nature, vol. 498 : 216-219. doi: 10,1038/nature12169.
Bonjean D., Abrams G., Di Modica K. & Pirson S., 2013. Andenne/Sclayn: la grotte Scladina,
nouvelles datations au radiocarbone. Chronique de l'Archéologie wallonne, 20 : 241-244.
Delaunois E., Abrams G., Bonjean D. Di Modica K. & Pirson S., 2012. Altération différentielle des
ossements de l'ensemble sédimentaire 4A de la grotte Scladina (Andenne, B), Notae Praehistoricae,
32 : 5-18.
Poster
Abrams G., Bello S. M., Di Modica K., Pirson S. & Bonjean D., 2013. When Neanderthals used cave
bear remains (Ursus spelaeus): Bone retouchers from unit 5 of Scladina Cave (Belgium).
Poster présenté lors du congrès de l'ESHE (European Society for the study of Human Evolution) qui
s'est tenu à Vienne.
PEDAGOGIE FORMATION PROFESSIONNELLE
Stage estival
Quarante-trois étudiantes et étudiants ont été accueillis cette année lors du stage de fouille de
juillet. La majeure partie d'entre eux a participé à vingt journées de formation sur le terrain. Ils
provenaient des universités de Liège, Louvain-la-Neuve, Bruxelles, Paris, Dijon, Strasbourg. Les
activités principales organisées dans ce cadre étaient l'initiation aux techniques de fouille, respectant
la microstratigraphie en milieu cavernicole, et l'apprentissage des techniques de traitement en
laboratoire des vestiges anciens. L'accueil des fouilleurs nécessite une logistique conséquente.
152
L'année 2013 a vu l'installation d'un nouveau poste de laboratoire à proximité du centre
archéologique. Désormais 15 laborantins peuvent y travailler de façon optimale.
Encadrement d'étudiants mémorisants
Les archéologues de Scladina ont poursuivi leur encadrement pédagogique durant l'année 2013 en
accueillant trois étudiants des universités de Liège et de Louvain-la-Neuve, dans le cadre de leur
Travail de Fin d'Etudes. Justin Coppe étudia les techniques de débitage opérées par les
Néandertaliens de l'ensemble 1A de Scladina, en reconstituant les blocs de silex, tels des puzzles en
3D (ULg, juin 2013, réussite). Michaël Horevoets étudia l'origine géologique et géographique des
matières premières exploitées par les Néandertaliens des ensembles 1A et 5 de Scladina, via des
prospections dans les anciennes terrasses alluviales de la Meuse (ULg, septembre 2013, réussite).
Alicia Wampach procède à l'étude taphonomique des restes de grands mammifères provenant de
l'ensemble sédimentaire 5 de Scladina, en mettant en évidence une variabilité de l'état de
conservation des ossements et des dents d'une espèce à l'autre qui reflèterait l'existence d'éléments
anachroniques (UCL, prévu pour juin 2014).
MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE
Exposition : « LA FEMME DANS LA PREHISTOIRE »
A travers une centaine de représentations sculptées et gravées, l'image de la femme préhistorique a
envahi le centre archéologique. Pas moins de 29 panneaux et 23 vitrines contenant 120 figurations
féminines ont pris place dans le musée, repeint et décoré de cloisons végétales pour l'occasion.
Cette exposition est un véritable succès : 940 visiteurs ont fait le déplacement (décompte au 31
octobre 2013), ce qui constitue 42% du total des visiteurs de l'année.
Le centre archéologique de la grotte Scladina a participé activement à la réalisation de deux
expositions temporaires, en prêtant des vestiges lithiques et osseux. La première exposition
« Néandertal l'Européen » s'est tenue à Quinson, dans les Gorges du Verdon ; la seconde, sur le
même thème, au musée du Malgré-Tout à Treignes.
DIFFUSION MEDIATION TOURISME
Bilan des visites
Cette année, 2192 visiteurs ont visité les infrastructures de l'ASBL (décompte au 31 octobre 2013)
ce qui équivaut à une croissance de près de 18% par rapport à l'an dernier, à la même date. Les
visiteurs sont répartis en 888 individuels (40,5%), 305 venant en groupes (13,9%) et 999 issus du
milieu scolaire (45,6%). La grotte Scladina est le produit d'appel par excellence (totalisant 78,7%
des visiteurs) car elle demeure l'unique chantier de fouille préhistorique de Belgique, accessible au
public en permanence. Les élèves y reçoivent des commentaires de qualité, diffusés par les
archéologues du site qui veillent toujours à la rigueur, l'exactitude, la pertinence et l'actualité de
leurs commentaires.
Les animations pédagogiques destinées aux élèves des écoles comprennent ensuite la visite du
laboratoire de paléontologie. Les élèves y observent des vestiges exhumés dans Scladina et
s'exercent à leur identification. La troisième activité est basée sur les « grandes inventions de la
préhistoire ». Les élèves y manipulent de fac-similés d'outils préhistoriques en silex, en os et en
bois. Il s'agit d'une analyse du comportement de l'homme préhistorique en réaction à la dernière
modification climatique majeure que la terre ait enregistrée : le réchauffement de notre planète qui
met fin à la dernière glaciation, il y a environ 12 000 ans. Les stratégies économiques mises en
place par les hommes changèrent radicalement et définitivement quand la terre entra dans le climat
tempéré actuel : chasseurs vs fermiers, tentes vs maisons, nomades vs sédentaires, gens du voyage
vs propriétaires terriens.
L'affluence des internautes sur le site www.scladina.be est toujours importante. Ce média est
l'outil principal de diffusion de l'image de Scladina auprès du grand public, que ce soit au niveau
local, national ou international. Ce vecteur de communication est désormais complété par une page
éditée sur le réseau social « Facebook » qui rend plus dynamique la diffusion de l'information.
153
Manifestations exceptionnelles
Cette année a vu la réalisation de quatre événements touristiques et culturels marquants.
L'été archéologique (durant tout le mois de juillet). En plein stage de fouilles avec les 43 stagiaires
universitaires, Scladina est visitable tous les jours de la semaine à 14h00, sans rendez-vous. Les
visiteurs assistent en direct au fonctionnement d'un chantier de fouille international, où chaque
stagiaire illustre une phase différente du travail de terrain, de la prise de photographie de la coupe,
en passant par la fouille et l'enregistrement des coordonnées de localisation des vestiges, jusqu'au
tamisage et au conditionnement des sédiments. 173 visiteurs prirent par à ces séances de
sensibilisation au monde scientifique des archéologues.
Les « balades aoûtiennes ». Un peu calquées sur l'été archéologique, les visites d'août, concentrées
sur la première quinzaine du mois, ont attirés 94 personnes venues découvrir le plus grand gisement
préhistorique actuel de Belgique en milieu cavernicole.
Journées du Patrimoine (9 septembre 2013). Rendez-vous incontournable des amoureux du karst
sclaynois et de l'archéologie préhistorique. 155 personnes (le double de l'an dernier) prirent part aux
visites guidées par les archéologues du site. L'Enfant néandertalien de Sclayn était mis à l'honneur,
dans cette édition des Journées du Patrimoine consacrée aux figures les plus marquantes de notre
pays.
Scladin'Halloween (26 octobre 2013). Les Sclaynois frissonnent encore de cette pré-nuit
d'Halloween. Cette fois l'ASBL avait mis les bouchées doubles. 23 figurants costumés et grimés sont
venus gonfler les rangs des organisateurs. La cinquième édition de la Scladin'Halloween eut un
succès énorme : les 253 visiteurs (= augmentation de 48% par rapport à l'an dernier) à la
recherche d'émotions fortes générées par les sorcières, zombies, loups-garous, vampires et borsuk.
PERSPECTIVES
Archéologie
La fouille en stratigraphie de tous les niveaux de Scladina doit continuer pour préciser l'extension de
la distribution des vestiges archéologiques et anthropologiques dans la grotte. Du point de vue des
restes humains, les dernières analyses de terrain ont permis de localiser avec plus de précision le
chenal qui remania les vestiges de l'enfant néandertalien, donnant au programme de fouille une
nouvelle orientation. Les recherches développées dans l'axe du chenal permettront peut-être la mise
au jour de quelques fossiles supplémentaires. En outre, l'étude stratigraphique sera étendue aux
dépôts de l'entrée de la cavité dont l'étude sera réalisée en collaboration avec Stéphane Pirson,
géologue au SPW.
Middle Palaeolithic in North-West Europe : Multidisciplinary Approaches. Ce congrès international se
tiendra à Namur du 20 au 23 mars 2014. Organisé dans le cadre des 25 années de l'archéologie en
Wallonie (25 années de la régionalisation), cette rencontre constitue le bilan quinquennal des
connaissances sur les Néandertaliens en relation avec leur environnement (climats, paysages variés,
anatomie, comportements techniques, alimentaires, culturels). L'événement est une co-organisation
du SPW et de l'ASBL Archéologie Andennaise. Deux journées de communication auront lieu du
Moulin de Beez, puis la journée d'excursion se terminera au centre archéologique de la grotte
Scladina avec la visite du site et de l'exposition « Néandertal l'Européen ».
Formation professionnelle
Maintien du programme pédagogique estival, pour 40 stagiaires, en collaboration avec les
universités de Liège, Louvain, Bruxelles, Namur, Dijon et Vancouver. Encadrement d'étudiants
mémorisants, analysant les collections patrimoniales préhistoriques andennaises.
Conservation
Poursuite obligatoire du programme de restauration et de reconditionnement de toutes les
collections de Scladina et informatisation des données.
154
Mise en valeur du patrimoine
Accueil de l'exposition « Néandertal l'Européen », du 8 février au 12 décembre 2014. Evénement
culturel co-organisé par la Direction de l'Archéologie du SPW, le Préhistosite de Ramioul et l'ASBL
Archéologie Andennaise.
155
9. Energie
MISSIONS GÉNÉRALES DU CONSEILLER ÉNERGIE
Collecte et analyse des consommations de combustibles (eau, gaz et électricité) des
établissements scolaires communaux avec mise en évidence de surconsommations ou de
disfonctionnements dans certains établissements pour y remédier.
Collecte des consommations de combustibles (eau, gaz et électricité) de tous les bâtiments
communaux. Ces informations sont analysées et servent à établir le cadastre énergétique des
bâtiments permettant de mettre en évidence les gros consommateurs d'énergie. Le projet est en
cours de réalisation.
Intégration dans tous les marchés publics concernant les bâtiments communaux d'exigences sur la
performance énergétique ainsi que sur les matériaux mis en œuvre ou achetés : entre autres lors
de l'achat de matériau d'isolation, d'ampoules.
Etablissement des rapports suite aux vérifications des exigences relatives à la PEB (performance
énergétique des bâtiments) dans le cadre des permis d'urbanisme qui le requièrent. Réalisation de
150 rapports pendant la période concernée.
Conseiller les citoyens en matière de PEB (demande de permis, certification énergétique, ), de
choix de techniques en vue d'économiser de l'énergie et en ce qui concerne les primes énergies
existantes. Le conseiller énergie possède également de la documentation à disposition des citoyens.
Contrôler la concordance entre les relevés et les factures. Des anomalies de relevés ont été
constatées et des modifications de factures ont été sollicitées et obtenues.
Vérifier le bon fonctionnement des installations et les régler correctement, notamment les
régulations et thermostats des systèmes de chauffage.
ACTIONS ET TRAVAUX RÉALISÉS EN 2013
A partir de mars 2013, le Conseiller en énergie a dû parer au remplacement d'un agent
démissionnaire du Service de l'aménagement du territoire. De ce fait, il n'a pas pu continuer à
exercer les missions générales précitées.
On peut cependant citer les réalisations suivantes :
Isolation de la toiture de l'Hôtel de Ville (placement de 16 cm d'isolation) : travaux réalisés cette
année. Les travaux avaient été attribués une première fois fin 2010 mais ils n'avaient jamais débuté
en raison de la faillite de la société adjudicataire. Le marché initial a donc été résilié et une nouvelle
procédure a été lancée fin 2012. Les travaux, attribués par le Collège à la sprl TAVIETCO de
FLOREFFE au prix de 24.025,16 € TVAC, ont été réalisés, en fonction de l'occupation des locaux, en
mai et juin 2013. L'économie d'énergie escomptée et de +/- 10% sur la facture de chauffage.
Isolation du grenier de l'école communale de Vezin Centre : travaux réalisés en février pour
7.341,80 € TVAC par la sa MOSSOUX d'ANDENNE. L'économie escomptée est d'environ 950 litres de
mazout par an, soit +/- 900 € par an.
Isolation de la toiture de la maison du Tourisme : travaux réalisés au printemps par la sa TASIA
d'ENNEILLE pour 14.362,70 €. L'économie projetée est de +/- 1.400 m³ de gaz par an, soit une
économie d'environ 980 € par an.
Renouvellement des toitures, des plafonds, de l'isolation et de l'éclairage à l'école communale place
Wauters à SEILLES. Ce marché comporte deux lots :
•
Le renouvellement des toitures, l'ancienne couverture étant vétuste. Les travaux ont été
attribués au montant de 177.836,05 € et réalisés par la sa TROIANI de CHATELINEAU ;
156
•
Le renouvellement des plafonds qui avaient subi d'importantes dégradations suite aux
différentes infiltrations d'eau par des plafonds RF 30' comme demandé par la législation en
vigueur, de l'isolation complètement absente à l'origine et de l'éclairage par un éclairage plus
performant et moins énergivore : travaux attribués pour 83.117,04 à la sa ALEXEVA de
BEAUVECHAIN. Le dossier est subsidié par la Fédération Wallonie Bruxelles dans le cadre du
programme de première nécessité à hauteur de 197.280,52 € pour le lot 1 et 33.819,52 €
pour le lot 2.
En fonction de pannes régulières et de lourdes consommations de mazout, la chaudière du
presbytère d'Andenne a été remplacée par le Service des bâtiments (travaux réalisés cet automne).
Les marchandises ont été commandées à la sa SANIDEL de JAMBES pour un montant de 3.189,10 €
TVAC.
Remplacement de l'éclairage des bureaux de la Direction des services techniques (DST) et du Centre
administratif (CAPC) par des lampes LED performantes. Les économies d'énergie attendues sont
respectivement de ± 5.400 kWh/an, soit ± 1.000 € en moins par an et de 16.300 kWh par an ou ±
3.100 € par an. Les travaux ont été réalisés en mai par la société ARDILLA de LIERS pour 5.009,10
€ (DST) et 29.230,04 € (CAPC).
Réalisation de la thermographie aérienne des communes d'Andenne et de Fernelmont (projet piloté
par le BEP) par la société WALPHOT. Les photographies aériennes avec caméra infrarouge ont été
prises durant trois nuits (21 et 27 mars, 3 avril). Elles permettent de visualiser les pertes de chaleur
des habitations. Les résultats sont désormais disponibles. Une séance d'information a été organisée
dans le courant du mois d'octobre et de nombreux ménages se sont déjà présentés auprès du
Conseiller énergie pour obtenir une explication individuelle des résultats concernant leur immeuble.
157
10. Enfance
1. Accueil Extrascolaire
HISTORIQUE
Ces dernières décennies ont vu s'opérer d'importantes mutations sociologiques à la suite desquelles
de nouveaux besoins sont apparus notamment en matière d'accueil des enfants en dehors des
heures scolaires.
Depuis 2001, le gouvernement s'intéresse à cette problématique.
L'entrée en vigueur du décret du 03 juillet 2003 relatif à la coordination de l'accueil des enfants
durant leur temps libre et au soutien de l'accueil extrascolaire met l'accent sur l'instauration d'une
politique d'accueil de l'enfance visant la coordination de l'ensemble des activités d'accueil qui se
déroulent sur le territoire de la commune et l'amélioration de la qualité de l'accueil prodigué aux
enfants en dehors des heures scolaires.
Différentes actions sont menées en ce sens depuis 2002.
DESCRIPTION DES PROJETS MENÉS EN 2013
La Commission Communale de l'Accueil (CCA) lieu de rencontre, de concertation et d'échange
concernant l'accueil des enfants en dehors des heures scolaires poursuit sa réflexion sur la qualité
de l'accueil dans les structures d'accueil extrascolaire.
Suite à l'analyse de l'état des lieux et à l'analyse des besoins réalisés, la Commission Communale de
l'Accueil d'Andenne s'est défini différents axes de travail et notamment le fait :
1. de poursuivre les efforts de centralisation et de diffusion des informations en matière
d'accueil et d'activités organisées pour les enfants en dehors des heures scolaires ;
2. de participer à l'augmentation de la qualité de l'accueil des enfants en augmentant le niveau
de qualification des accueillantes ;
3. de réfléchir à la mise en place de projets proposant des activités diversifiées aux enfants et
ce, grâce à la création d'un milieu d'accueil accessible le mercredi après-midi où différentes
activités adaptées à l'âge, aux besoins et aux envies des enfants seraient proposées ;
4. de renouveler la Commission Communale de l'Accueil.
1. Poursuivre les efforts de centralisation et de diffusion des informations en matière d'accueil et
d'activités organisées pour les enfants en dehors des heures scolaires
Une des missions du Service de l'Accueil Extrascolaire est d'informer les parents quant aux
possibilités d'accueil et d'activités organisées pour les enfants en dehors des heures scolaires et/ou
durant les vacances scolaires.
Pour ce faire, avant chaque période de vacances scolaires, un recensement des activités organisées
pour les enfants est effectué.
Les informations recensées sont compilées en un programme qui est ensuite diffusé via le site
Internet de la Ville et/ou communiqué aux parents qui en font la demande.
Malgré ces efforts, le manque d'informations reste un problème pour de nombreux parents : c'est
pourquoi, la Commission Communale de l'Accueil a décidé d'examiner la possibilité d'édition d'une
brochure reprenant toutes les informations relatives aux personnes ou associations qui organisent
un accueil ou des activités pour les enfants sur le territoire de la Ville d'Andenne.
158
Consciente de l'intérêt d'un tel outil, la Ville d'Andenne a décidé de consacrer une partie du subside
de coordination qu'elle perçoit de l'ONE afin de financer l'édition de cette brochure qui a vu le jour
en 2013.
3000 exemplaires ont été édités.
Ce nombre étant insuffisant pour envisager une diffusion en toutes boîtes, il a été décidé :
•
•
•
•
de mettre la brochure en ligne sur le site internet de la Ville (www.andenne.be rubrique
Jeunesse et éducation) ;
d'informer la population de l'existence de cette brochure via une annonce sur le site internet
de la Ville, dans le Bulletin Communal, dans les petits journaux et via une information
diffusée dans toutes les écoles de l'entité ;
de distribuer cette brochure dans les crèches de l'entité ainsi que lors de manifestations telles
que la fête des mamans et des bébés, la réception des nouveaux habitants, etc... ;
de mettre cette brochure à disposition du public en divers endroits stratégiques (Service de la
Population, Hôtel de Ville, Maison de l'Emploi, Centre PMS, etc.).
2. Participer à l'augmentation de la qualité de l'accueil des enfants en augmentant le niveau de
qualification des accueillantes
Dans le cadre du décret du 03 juillet 2003 relatif à la coordination de l'accueil des enfants durant
leur temps libre et au soutien de l'accueil extrascolaire, les opérateurs d'accueil agréés s'engagent
notamment à respecter l'obligation de formation des accueillant(e)s (100 heures de formation de
base pour les personnes qui ne disposent d'aucune formation relative au domaine de l'enfance ou 50
heures de formation continuée pour les personnes qui disposent d'une formation initiale relative au
domaine de l'enfance et ce, sur une période de trois ans).
De manière à aider les opérateurs d'accueil à répondre à cette obligation, la Ville d'Andenne a décidé
de consacrer une partie de la subvention complémentaire obtenue de l'ONE pour financer la mise en
place de ces formations à Andenne.
Différentes sessions de formation ont été organisées en 2006-2007, 2007-2008, 2009 et 20102011.
De manière à poursuivre la démarche de formation entreprise, différents modules de formation
continuée ont été mis en place en 2013 :
•
•
une matinée d'information par rapport à l'encadrement des enfants dits hyperactifs. 15
personnes ont participé à cette matinée d'information ;
deux journées de formation relatives à la responsabilité dispensées par l'asbl COALA. Une
vingtaine de personnes (accueillantes et responsables de projets) ont participé à cette
formation.
Par ailleurs, grâce à la quote-part des subventions versées par les opérateurs d'accueil agréés de la
commune, la Commission Communale de l'Accueil a décidé de financer l'organisation d'une
formation dispensée par la Croix-Rouge et intitulée « Premiers Secours aux enfants ». 28
accueillantes ont pu prendre part à cette formation.
3. Réfléchir à la mise en place de projets proposant des activités diversifiées aux enfants et ce,
grâce à la création d'un milieu d'accueil accessible le mercredi après-midi où différentes activités
adaptées à l'âge, aux besoins et aux envies des enfants seraient proposées
Le but étant de créer un milieu d'accueil accessible le mercredi après-midi où différentes activités
adaptées à l'âge, aux besoins et aux envies des enfants seraient proposées, une réflexion est menée
à ce sujet depuis environ deux ans, des contacts avec des partenaires potentiels ont été pris et deux
projets successifs ont pu voir le jour en 2011 et 2011-2012.
Ces projets ont été menés en collaboration avec la Maison de la Convivialité de Seilles, les Logis
Andennais, l'asbl « Mieux Vivre » et l'Ecole de Devoirs « Les Multicolores » de Seilles.
Chaque mercredi après-midi, des activités créatives, culinaires, sportives et ludiques étaient
proposées aux enfants qui, en fonction de leur âge, de leur humeur ou envie du jour choisissaient
l'activité à laquelle ils voulaient participer.
Le but de ces ateliers était d'élargir le panel des activités qui sont proposées à l'enfant de manière à
favoriser son épanouissement global, à lui permettre de choisir les activités auxquelles il a envie de
159
participer, à lui permettre de découvrir le monde tout en s'amusant et de le sensibiliser à la vie en
groupe et à son rôle de citoyen.
Ce projet a été évalué à plusieurs reprises, remanié et réorganisé en fonction des éléments émanant
de ces évaluations.
Depuis octobre 2012, ces ateliers sont organisés dans les locaux de la Maison de Quartier
d'Andenne.
L'équipe d'animation est la même chaque semaine.
Le principe de possibilité de choix des activités est maintenu mais les enfants s'inscrivent pour des
sessions d'environ quatre à six semaines dans un même atelier ce qui permet une organisation plus
cohérente et l'exploitation de la notion de groupe.
De nouveaux projets ont également pu voir le jour et notamment :
Organisation d'un stage d'éveil musical à destination des plus jeunes durant les vacances d'été
Devant le manque d'activités spécifiquement dédiées aux plus jeunes, la Ville d'Andenne a initié une
collaboration avec les Jeunesse Musicales de Namur pour l'organisation d'un stage d'éveil musical à
destination des 3-6 ans. Ce stage a eu lieu la semaine du 12 au 16 août 2013 dans les locaux de la
Maison de l'Enfance, Avenue Roi Albert, 230 à Andenelle. Une dizaine d'enfants a pu prendre part à
ce stage.
D'autres projets précédemment initiés ont été maintenus tels que :
ORGANISATION D'UN SERVICE D'ACCUEIL
PÉRIODES DE VACANCES SCOLAIRES
EXTRASCOLAIRE
DURANT
CERTAINES
Face à la demande toujours croissante de places d'accueil ou d'activités pour enfants durant les
vacances, en 2011, la Ville d'Andenne a décidé de mettre un accueil extrascolaire en place durant
les vacances scolaires.
Devant le succès rencontré par cet accueil, l'expérience a été réitérée en 2012 et en 2013 lors des
vacances de Pâques et six semaines durant les vacances d'été.
Cette année, l'accueil a lieu dans les locaux de l'Ecole Communale Andenne 1 de Seilles durant les
vacances de Pâques et dans les locaux de l'Ecole Communale Andenne 3 de Namêche durant les
vacances d'été.
Cet accueil est destiné aux enfants de 3 à 12 ans pour autant qu'ils soient propres.
Vingt enfants peuvent être accueillis par jour.
Les inscriptions se font à la semaine.
L'accueil est accessible du lundi au vendredi de 7h30 à 18h00.
Durant la journée, les enfants sont encadrés par quatre accueillantes extrascolaires (deux le matin
et deux l'après-midi).
Différentes activités sont proposées aux enfants.
Le coût pour les parents est fixé à 4 euros la journée.
Enfants, parents et accueillantes se sont montrés satisfaits de cette initiative.
ORGANISATION D'UN SERVICE DE PRÊT DE MATÉRIEL
Face au manque de moyens dont se plaignaient de nombreuses structures d'accueil, en 2004, la
Ville d'Andenne a sollicité et obtenu une subvention de 11 958 euros qu'elle a, en accord avec la
Commission Communale de l'Accueil, décidé de consacrer à l'achat de malles de jeux et d'activités
pouvant être mises gratuitement à disposition de toutes les personnes ou associations qui
organisent un accueil ou des activités pour enfants sous forme de prêt.
160
Une charte régissant les conditions de prêt a été rédigée en accord avec la Commission Communale
de l'Accueil et le service de prêt fonctionne depuis juillet 2006.
ENGAGEMENT DE PERSONNEL ALE SOUS STATUT APE
Toujours dans l'optique d'augmenter la qualité de l'accueil prodigué aux enfants en dehors des
heures scolaires, en septembre 2007 puis en octobre 2008, la Ville d'Andenne a répondu à des
appels à projets lancés par la Région wallonne pour engager du personnel ALE sous statut APE et
ainsi assurer une plus grande constance et une plus grande implication du personnel en place.
Cinq personnes ont donc été engagées en 2008 et cinq personnes en 2009 pour assurer l'accueil et
l'animation des enfants et ainsi, toujours augmenter la qualité de l'accueil prodigué aux enfants dans
les différentes structures communales.
Ces engagements ont été reconduits en 2013.
PARTICIPATION À DES MANIFESTATIONS DIVERSES
Marché de Noël
Le Service des Festivités de la Ville d'Andenne a décidé de proposer des petites animations gratuites
aux enfants lors du Marché de Noël.
Depuis 2005, le Service de l'Accueil Extrascolaire participe à ce projet en proposant un atelier
bricolage.
Cette année, ce partenariat sera renouvelé et le même type d'atelier sera proposé.
Village des Enfants lors des Fêtes de Wallonie
De manière à conférer un caractère familial aux fêtes de Wallonie, pour la neuvième année
consécutive, le Service des Festivités a décidé d'organiser un « Village des Enfants » au sein duquel
diverses animations sont proposées gratuitement aux enfants.
Le Service de l'Accueil Extrascolaire a pris part à ce village en proposant des petites activités de
bricolage en collaboration avec l'éducatrice des Logis Andennais.
L'atelier a rencontré un beau succès et parents et enfants semblaient ravis.
Activités menées en collaboration avec les autres services actifs dans le domaine de l'enfance à
Andenne
De manière à unir les énergies et à permettre aux enfants de se rencontrer, le Service de l'Accueil
Extrascolaire participe également à des activités collectives organisées en collaboration avec les
écoles de devoirs d'Andenne et de Seilles, la Maison de la Convivialité, les Logis Andennais ou l'asbl
« Mieux Vivre » le mercredi après-midi ou durant les vacances.
Différentes activités ont ainsi été menées en 2013 :
•
•
•
•
Une grande chasse aux œufs organisée durant les vacances de Pâques ;
Un stage d'une semaine sur le thème des quatre éléments durant les vacances d'été. Durant
ce stage, différents activités étaient proposées aux enfants : cuisine, bricolage, grand jeu au
Domaine Provincial de Chevetogne, visite du Musée de l'Eau à Genval, sortie à l'Eurospace
Center de Libin, etc... ;
Un grand jeu familial à l'occasion de la fête d'Halloween ;
Etc...
FINANCEMENT
Son Programme de Coordination Locale pour l'Enfance ayant été agréé en date du 1er mai 2010, la
Ville d'Andenne a reçu une subvention de coordination de 24 659 euros destinée à couvrir une partie
du salaire et des frais de fonctionnement de la coordinatrice.
161
En plus de cette subvention appelée subvention de coordination et grâce à cet agrément, les
opérateurs d'accueil agréés (asbl ISBA et Ville d'Andenne) bénéficient également d'une subvention
de 0,20 euro par jour et par enfant présent dans leurs différentes structures d'accueil.
L'octroi de cette subvention a notamment permis aux opérateurs d'acheter le matériel nécessaire à
la mise en place d'activités diverses et contribue donc à l'augmentation de la qualité de l'accueil
prodigué aux enfants en dehors des heures scolaires.
CONCLUSIONS
Le travail réalisé jusqu'ici a permis de répondre à certains manques et à certaines demandes
exprimées par les parents, les enfants et les professionnels, il n'est pas figé, il évolue.
Le but étant d'améliorer les conditions d'accueil des enfants en dehors des heures scolaires,
différents projets ont été élaborés en ce sens mais il ne s'agit pas de s'arrêter là. Il faut persévérer,
évaluer les réalisations, exploiter les pistes de travail dégagées lors de la rédaction du Programme
de Coordination Locale pour l'Enfance, voir quelle suite leur donner pour augmenter encore la qualité
de l'accueil prodigué aux enfants.
162
2. Petite Enfance
Au cours des deux dernières décennies, la société a connu un certain nombre d'évolutions faisant
émerger de nouveaux besoins en matière d'accueil et d'éducation.
De nos jours, il est difficile pour les personnes qui ont la charge d'enfants (et en particulier pour de
nombreuses mamans) de parvenir à concilier le bien-être et l'épanouissement de leurs enfants avec
une vie professionnelle souvent chargée.
Cette difficulté émane notamment de l'insuffisance de l'offre en matière d'accueil de la petite
enfance.
Dans l'optique d'augmenter l'offre et la qualité des services en matière d'accueil de la petite
enfance, la Ville d'Andenne mène différents projets et collaborations.
UNE COLLABORATION AVEC LA SOCIÉTÉ INTERCOMMUNALE DES MODES D'ACCUEIL POUR
JEUNES ENFANTS (IMAJE) POUR L'ORGANISATION DE TROIS MAISONS COMMUNALES
D'ACCUEIL DE L'ENFANCE
Depuis maintenant plusieurs années, la Ville d'Andenne a une convention avec IMAJE qui gère trois
Maisons Communales d'Accueil de l'Enfance (M.C.A.E.) à Andenne :
•
•
•
la M.C.A.E. de Seilles, située Place Wauters 9a à 5300 Seilles, qui accueille 18 enfants
équivalent temps plein ;
la M.C.A.E. « Les Nutons », située Rue Sous Meuse, 16 à 5300 Namêche, qui accueille 15
enfants équivalent temps plein ;
la M.C.A.E. « Ma Campagne », située Avenue Roi Albert, 228 à 5300 Andenelle, qui accueille
24 enfants équivalent temps plein.
UNE COLLABORATION AVEC LA SOCIÉTÉ INTERCOMMUNALE DES MODES D'ACCUEIL POUR
JEUNES ENFANTS (IMAJE) ET AVEC LE SERVICE « LES ARSOUILLES » POUR
L'ORGANISATION D'UN SERVICE D'ACCUEILLANTES À DOMICILE
Depuis maintenant plusieurs années, la Ville d'Andenne a une convention avec IMAJE et avec « Les
Arsouilles », deux services qui organisent et gèrent chacun un service d'accueillantes à domicile à
Andenne.
Une vingtaine d'accueillantes travaillent actuellement sur le territoire de la commune.
L'ORGANISATION ET LA GESTION DE TROIS MILIEUX D'ACCUEIL : LA MAISON
COMMUNALE D'ACCUEIL DE L'ENFANCE (M.C.A.E.) « LES P'TITS BOUCHONS » DE PETITWARÊT, LA CRÈCHE « COULEUR PASTEL » DE BONNEVILLE ET LA RUCHE DE VEZIN
La M.C.A.E. « Les P'tits Bouchons » de Petit-Warêt
La M.C.A.E. « Les P'tits Bouchons » a été inaugurée en avril 2006.
Cette structure est agréée pour accueillir 12 enfants équivalent temps plein et compte, à ce jour, 16
inscrits.
Elle ouvre ses portes du lundi au vendredi, de 7h15 à 18h15.
L'encadrement des enfants est assuré par quatre puéricultrices expérimentées tandis que la gestion
administrative et pédagogique de la structure est assurée par une infirmière sociale (quart-temps).
La Crèche « Couleur Pastel » de Bonneville
En juillet 2006, la Ville d'Andenne a décidé de répondre à un appel à projets intitulé « Plan Cigogne
II Programmation 2006-2007 des milieux d'accueil en collectivité subventionnés Crèches,
prégardiennats et MCAE » et a proposé la construction d'une crèche de 30 places aux abords de
l'Ecole Communale Andenne 2 située rue des Cailloux, 174 à 5300 Bonneville.
163
Ce projet a été retenu.
Les travaux de construction de la crèche ont débuté en novembre 2007 et la structure a ouvert ses
portes le 1er octobre 2008.
Cette structure est agréée pour accueillir 30 enfants équivalent temps plein répartis en deux
sections.
A ce jour, elle compte 37 enfants inscrits.
Elle ouvre ses portes du lundi au vendredi, de 7h15 à 18h15.
L'encadrement des enfants est assuré par sept puéricultrices (6 équivalent temps plein) tandis que
la gestion administrative et pédagogique de la structure est assurée par une infirmière sociale (troisquarts temps).
La Ruche de Vezin
La Ruche de Vezin existe depuis 1987.
Cette structure située dans les locaux de l'Ecole Communale Andenne 3 de Vezin Centre est
autorisée par l'ONE pour accueillir 12 enfants de 18 à 30 ou 36 mois.
Elle est ouverte de 7h30 à 17h30 les lundis, mardis, jeudis et vendredis et de 7h30 à 12h00 le
mercredi et ce, du 1er septembre au 30 juin , excepté durant les congés scolaires.
L'encadrement des enfants est assuré par deux puéricultrices expérimentées.
UNE ACTIVITÉ INTITULÉE « BÉBÉ RENCONTRE PETIT À PETIT »
Lors de la première réunion de la Concertation Communale - lieu permettant l'échange et la
rencontre entre les professionnels et les bénévoles actifs dans toutes les structures de la petite
enfance ou intéressées par le soutien à la parentalité et dont l'objectif est d'aboutir à un service
médico-social préventif plus cohérent et le plus efficient possible pour les enfants de 0 à 6 ans - qui
a eu lieu le 28 septembre 2005, les différents travailleurs sociaux présents ont notamment fait part
d'un besoin des parents de pouvoir « souffler » à certains moments, de pouvoir s'extraire, pour
quelques heures, des difficultés que génère leur quotidien et ce, afin de pouvoir le gérer plus
sereinement.
De manière à répondre à ce besoin, les différents services ont pensé qu'il serait intéressant de
mettre un service de halte-garderie en place et de l'accompagner d'activités d'aide et de soutien à la
parentalité.
Au vu des activités et des obligations de chacun des services concernés, il n'était pas possible de
proposer ces animations de manière régulière, c'est pourquoi les différents intervenants avaient opté
pour une activité mensuelle.
Le projet, baptisé « Bébé rencontre petit à petit » avait donc lieu tous les derniers lundis du mois de
9h30 à 11h30 à la Maison de la Convivialité à Seilles et proposait différents types d'activités
destinées aux enfants âgés de 0 à 3 ans et à leurs parents :
•
•
Des activités de bébés massages, de psychomotricité, de jeux, de contes, activités musicales,
etc. pour les enfants ;
Des discussions autour de différents thèmes et activités d'aide et de soutien à la parentalité
pour les parents qui le désirent.
Au vu du succès rencontré par le projet et des besoins exprimés en la matière, grâce à la
disponibilité de bénévoles et à l'implication des TMS (travailleur médico-social) de l'ONE dans le
cadre de leur projet de soutien à la parentalité, il a été décidé d'étendre les horaires de l'activité et
depuis janvier 2008, « Bébé rencontre petit à petit » est accessible tous les lundis de l'année
scolaire de 9h30 à 11h30.
En plus de l'accueil des parents et des enfants, différentes activités ou séances d'informations ont
été proposées aux parents : différentes sessions d'initiation au massage bébé ou au portage, des
ateliers jeux encadrés par une psychomotricienne et un nouvel atelier de gymnastique périnéale
avec une kinésithérapeute spécialisée ont notamment été organisées durant l'année.
164
Celles-ci ont rencontré un beau succès.
Ce projet initié par la Ville a maintenant une gestion quasi autonome grâce à l'implication des
bénévoles.
FINANCEMENT DE CES DIFFÉRENTS PROJETS
En ce qui concerne la gestion des trois M.C.A.E. par IMAJE, la Ville met des locaux à disposition de
l'Intercommunale et lui verse une somme forfaitaire journalière par présence effective d'enfants.
En contrepartie, IMAJE gère l'organisation, le personnel et l'équipement des structures.
En ce qui concerne les services d'accueillantes à domicile, la Ville verse une somme forfaitaire à
IMAJE et aux ARSOUILLES par jour de présence effective d'enfants.
En contrepartie, IMAJE et LES ARSOUILLES gèrent l'organisation de ces services d'accueillantes à
domicile (recrutement des accueillantes, formation, conformité des locaux, inscriptions des enfants,
fonctionnement quotidien, etc...).
En ce qui concerne la M.C.A.E. « Les P'tits Bouchons » de Petit-Warêt, elle est entièrement financée
et gérée par la Ville mais bénéficie de subventions de l'ONE pour son fonctionnement quotidien :
•
•
•
Une subvention attribuée sur la base d'un forfait individualisé pour le quart-temps assistante
sociale ;
Une somme forfaitaire journalière de 2,23 euros par présence effective d'enfant de moins de
trois ans pour les frais administratifs ;
Une somme forfaitaire équivalente à la participation financière des parents plafonnée à 23,27
euros par journée de présence d'enfant de moins de trois ans, après déduction de la
participation financière des parents calculée en fonction du barème ONE sur base de leurs
revenus.
En ce qui concerne le fonctionnement de la crèche « Couleur Pastel » de Bonneville, l'ONE subsidie
les emplois de quatre puéricultrices équivalent temps plein et d'une infirmière sociale à trois-quarts
temps.
La Ville prend deux emplois équivalent temps plein de puériculture en charge ainsi qu'un équivalent
temps plein pour l'entretien de la structure.
Pour chaque jour de présence de leur enfant à la crèche, les parents versent une participation
financière calculée en fonction de leurs revenus.
Cette participation financière est déterminée par le barème ONE et varie entre 2,31 euros et 32,68
euros par jour.
La Ruche de Vezin, quant à elle, est autorisée par l'ONE mais ne bénéficie d'aucune subvention pour
son fonctionnement.
En ce qui concerne le projet « Bébé rencontre petit à petit », il a fait l'objet d'une subvention du
Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la Jeunesse de Namur dans le cadre d'un appel à projet relatif à
la prévention générale pour l'année 2006-2007.
Cet argent a permis d'acheter le matériel nécessaire au fonctionnement du projet, depuis, il
fonctionne sur fonds propres et grâce à une collaboration avec les consultations ONE de la commune
qui prennent une grande partie du coût des animations proposées en charge.
165
3. Activités culturelles et sociales ASBL (ACSA)
Siège Social
Maison de Quartier
4, rue Delcourt
5300 ANDENNE
085/84.37.94
Composition du Conseil d'Administration
•
•
•
•
•
•
•
Madame Elisabeth MALISOUX, Présidente ;
Monsieur Benjamin Costantini, Secrétaire ;
Monsieur Ronald Gossiaux, Trésorier ;
Madame Sandrine Cruspin, Administratrice ;
Madame Laurence HOCHE, Administratrice ;
Madame Marianne SERVAIS, Administratrice ;
Madame Corinne WYARD, Administratrice.
Composition de l'Assemblée Générale
•
•
•
•
•
•
•
•
Monsieur Benjamin Costantini, Secrétaire ;
Madame Sandrine Cruspin, Administratrice ;
Monsieur Ronald Gossiaux, Trésorier ;
Madame Muriel HERRERA-HERNANDEZ, Membre ;
Madame Laurence HOCHE, Administratrice ;
Madame Elisabeth MALISOUX, Présidente ;
Madame Marianne SERVAIS, Administratrice ;
Madame Corinne WYARD, Administratrice.
Personnel
L'ASBL Actions Culturelles et Sociales d'Andenne fonctionne avec du personnel engagé dans le cadre
du Programme A.P.E., à savoir :
•
•
•
•
•
1
1
1
1
1
poste
poste
poste
poste
poste
de coordinateur à mi-temps ;
d'assistant social à temps plein ;
d'administration ou animation à temps plein ;
d'administration ou animation à mi-temps ;
maintenance (ouvrier) ou aide technique à mi-temps.
Changement de personnel en 2013
La coordinatrice a été engagée en mars 2013.
PRESENTATION
Créée le 1er janvier 1984, l'asbl Actions Culturelles et Sociales d'Andenne, fonctionne suivant deux
axes complémentaires : l'axe culturel et l'axe social.
Les missions
Axe culturel
•
•
Développer les facultés créatives des enfants, adolescents et adultes ;
Favoriser une animation socioculturelle permanente ;
166
•
•
Permettre aux personnes de s'exprimer par des moyens appropriés ;
Mettre en valeur et faire connaître le patrimoine historique et culturel d'Andenne.
Axe social
•
•
•
•
•
•
•
Véhiculer, catalyser et impulser des projets porteurs de justice sociale, d'égalité sociale et de
solidarité ;
Favoriser la cohabitation et l'intégration harmonieuse des communautés locales ;
Aider à l'insertion sociale et culturelle des enfants et des adultes ;
Développer le soutien à la parentalité ;
Offrir un soutien scolaire aux enfants et adolescents ;
Réaliser des entretiens sociaux ;
Encourager des actions pour favoriser l'insertion professionnelle.
ACTIVITES POUR ENFANTS ET ADOLESCENTS
Eoles De Devoirs (EDD)
La finalité des EDD va au-delà de l'accompagnement scolaire puisqu'elle vise à contribuer au
développement global de l'enfant par des activités diversifiées (créatives, culturelles, sportives,
culinaires, ludiques, etc...).
Conformément au décret de reconnaissance des EDD, les activités sont élaborées autour de 4
missions principales :
•
•
•
•
Le développement intellectuel de l'enfant, notamment à travers le soutien à la scolarité, l'aide
aux devoirs et les remédiations scolaires ;
Le développement et l'émancipation sociale, à travers la découverte de soi, la reconnaissance
de sa famille et du monde environnant dans le respect des différences et dans un esprit de
solidarité ;
Le développement de la créativité et l'accès aux différentes cultures par des activités
ludiques, d'expression et de communication ;
L'apprentissage de la citoyenneté et de la participation par la mise en place de temps de
concertation (petits « conseils des enfants ») qui permettent aux enfants d'évaluer et de
poser des choix quant aux activités, voire de participer à leur préparation.
Les animateurs veillent à proposer des activités qui développent ces quatre missions de manière
transversale (ex : lors d'un atelier cuisine, ils permettent aux enfants de choisir plusieurs recettes en
« votant ». L'atelier permet de revoir les notions de masses et de capacité, de lire une recette, tout
en développant la sociabilité par le fait d'être en groupe et en laissant la créativité s'exprimer lors de
la présentation ou de la décoration).
L'école de devoirs « L'Echelle » à Andenne existe depuis 1999 au sein de la Maison de Quartier.
Deux ans plus tard, une autre école de devoirs, « Les Multicolores », fut organisée à Seilles. Cette
école de devoirs fut gérée par la Ville d'Andenne pendant 11 années et a rencontré un vif succès au
sein des cités. Depuis la rentrée 2012, c'est l'asbl ACSA qui en a repris la gestion mais l'aide aux
devoirs a toujours lieu dans l'Espace Public Numérique de la Maison de la Convivialité de Seilles.
La coordination des deux EDD par l'asbl ACSA vise à maintenir le soutien scolaire dans les deux
implantations mais permet également la mise en place d'activités extrascolaires communes.
Les actions éducatives dans le cadre extrascolaire offrent aux enfants :
•
•
•
Une autre forme d'apprentissage c'est-à-dire un apprentissage non soumis à un programme
(contraintes temporelles) et non soumis à des évaluations normatives (facteur de stress) ;
Une autre manière de se construire, de se développer, de s'épanouir ;
Des découvertes aux dimensions naturelles, citoyennes, sociales, historiques, culturelles ;
Pour ces raisons il est important que tous les enfants, y compris ceux dont la famille a peu de
moyens, aient accès à des activités extrascolaires de qualité. Pour ce faire, le coût des
activités mises en place ne dépasse pas 4€ pour une journée d'animation et 20€ pour une
semaine de stage.
167
Soutien scolaire
« L'Echelle » accueille 16 enfants pour l'aide aux devoirs les lundis, mardis et jeudis de 15h30 à
17h30 en période scolaire tandis que « Les Multicolores » en accueille 13. Bien que la demande soit
plus importante, le nombre d'inscrits est limité en fonction des locaux et du nombre d'animateurs
présents.
L'aide scolaire est assurée par deux animatrices et, selon les jours, un à deux bénévoles ou
stagiaires.
En fonction des besoins, des séances de remédiation et de préparation du CEB sont proposées
durant les vacances scolaires ; ainsi, des séances de remédiation en lecture pour les enfants de 1ère
et 2ème primaire et des séances de révisions et préparations au CEB pour les élèves de 5ème et
6ème primaire ont été organisées à Pâques et les mercredis du mois de juin.
Les ateliers du mercredi
Les mercredis après-midi, des ateliers destinés aux enfants de 5 à 12 ans ont lieu au sein des locaux
de la Maison de Quartier de 14h à 16h15 en périodes scolaires en collaboration avec le Service de
l'Accueil Extrascolaire, les Logis andennais et l'asbl Mieux Vivre.
Cette collaboration permet aux 7 animateurs d'accueillir 40 à 45 enfants par mercredi.
Ces ateliers sont organisés par modules (période de 4 à 7 mercredis). Les enfants choisissent entre
trois thèmes d'ateliers (ex : cuisine, chasse aux trésors, ateliers créatifs, contes et doudous) et
suivent cet atelier durant l'ensemble des mercredis du module.
Un transport en car est organisé pour les enfants venant de Seilles et de Peu d'eau.
Le coût de ces ateliers est fixé à 1€ par enfant et par après-midi.
Un mercredi par trimestre, une sortie est organisée pour l'ensemble des enfants (théâtre, musée
des sciences, etc...).
Un goûter et une expo photos des activités de l'année sont organisés en juin avec les parents.
Les activités ponctuelles
Au cours de l'année, des activités ponctuelles ont été menées par l'asbl ACSA (crèpes dans le
quartier) ou en collaboration avec d'autres services (chasse aux œufs, ateliers créatifs au Village des
Enfants des fêtes de Wallonie, Halloween, Saint-Nicolas). Elles ont pour objectif de proposer un
moment de détente et de favoriser les rencontres avec les familles.
Les stages à thème et sorties
Au Carnaval, deux mini-stages ont été organisés à la Maison de Quartier. Ceux-ci avaient pour
thème « Jeux d'hier et d'aujourd'hui » pour les enfants de 5 à 9 ans et « 3,2,1, Pâtissez ! » pour les
enfants de 10 à 13 ans.
En été, trois stages d'une semaine étaient proposés : « Le miel et les abeilles » pourles enfants de 5
à 9 ans et « A la découverte de l'Europe » pour les enfants de 8 à 12 ans en collaboration avec l'asbl
« Mieux Vivre ». Un stage commun (asbl ACSA, Accueil extrascolaire, Logis Andennais et asbl Mieux
Vivre) pour les 6-12 ans à l'école communale de Bonneville avait pour thème « les 5 éléments » et
proposait des sorties au musée de l'eau et de la fontaine, au domaine de Chevetogne et à l'Euro
Space Center.
Une journée dans les bois a également été organisée en collaboration avec l'asbl Mieux Vivre.
Cours de rattrapage
Les cours de rattrapage organisés par l'asbl proposent un soutien scolaire aux adolescents du cycle
secondaire rencontrant des difficultés afin d'assurer leur réussite en fin d'année et d'éviter le
décrochage scolaire. Ces cours permettent aux étudiants de remédier à des lacunes accumulées
pendant l'année mais également de structurer leur temps de travail pendant leur session, d'être
mieux outillés et pour certains, de retrouver de la motivation.
Les cours de rattrapage rencontrent une demande importante sur Andenne. La priorité est
cependant donnée aux jeunes issus de familles plus démunies leur permettant de bénéficier de
168
conditions plus démocratiques que les cours particuliers. Une session de 7 jours (14h de cours)
revient à 40 euros.
En 2013, une session de 4 jours a été planifiée pendant les vacances de Pâques et deux sessions
de7 jours ont été programmées pendant les vacances d'été.
Ces sessions ont proposé une remédiation dans les branches suivantes : français, anglais,
néerlandais et mathématique. Chaque cours est dispensé par un enseignant professionnel à raison
de deux heures par jour pendant toute la session.
Cette année, les professeurs ont constaté chez les élèves de grosses difficultés au niveau de la
méthodologie de travail. C'est pourquoi, des cours de méthodologie pour les 6ème primaire, 1ère et
2ème secondaire seront prochainement mis en place par l'asbl. Ils aborderont les questions
suivantes: « Comment étudier, comment sélectionner ce qui est vraiment important, comment se
faire des fiches de travail, comment synthétiser ? ». Ces cours permettront aux enfants de trouver
une méthodologie de travail qui leur convienne et de les outiller un maximum pour qu'ils puissent
avancer de manière plus autonome.
Activités extraordinaires
Place aux enfants
Cette activité, gratuite, développée dans plusieurs communes de la Communauté française, permet
de faire découvrir aux plus jeunes (10-12 ans) des métiers et des secteurs professionnels qui les
font rêver, qu'ils ont envie de découvrir : policier, archéologue, dresseur canin, sculpteur sur pierre,
kinésithérapeute, vétérinaire.
Ce samedi 19 octobre 2013, à Andenne, 84 enfants répartis dans 18 circuits et accompagnés par 25
« passe-murailles » bénévoles ont participé à l'opération.
Plusieurs structures se sont associées pour la mise en place de cette journée :
•
•
•
La Ville d'Andenne a mis à disposition des chauffeurs et les cars communaux ;
La Régie des sports a mis à disposition les espaces nécessaires au bon accueil des enfants ;
Le CPAS d'Andenne a préparé aux enfants un repas chaud pour la somme de 3€ au sein de la
cafétéria du Home « La Quiétude ».
Fête des voisins
Début juin, avec nos collègues de l'Envol, nous avons organisé une fête de voisin à la Maison de
Quartier. La fête a démarré avec le spectacle musical pour enfants « Bonjours Voisins » qui a attiré
une vingtaine d'enfants. Elle s'est ensuite poursuivie autour d'un buffet convivial entre voisins et
travailleurs de la Maison de Quartier.
ACTIVITES « PARENTALITE »
Atelier « Bébé rencontre »
Depuis le 22 février 2013, un espace bébé rencontre est ouvert tous les vendredis en période
scolaire de 9h à 12h à la Maison de Quartier.
Deux animatrices proposent un espace adapté aux tout-petits de 0 à 3 ans accompagnés d'un adulte
où chacun est accepté tel qu'il est et qui prépare à l'entrée en collectivité, des activités d'éveil,
d'épanouissement, de bien-être et de socialisation de l'enfant, des discussions, débats, échanges
d'expériences, de trucs et astuces et la mise en place d'activités qui répondent à la demande des
parents.
Chaque semaine, une activité spécifique est proposée par un spécialiste pendant une heure :
massage bébé (1 à 2x/mois), psychomotricité relationnelle (1x/mois), éveil musical (1x/mois),
consultation en allaitement (1x/trimestre), information ostéopathie (1x/trimestre) et portage en
écharpe (à la demande). Ces activités sont mises en place en partenariat avec l'ONE et avec le
soutien financierde la fondation Roi Baudouin et de la Loterie Nationale.
Durant les vacances d'été, une balade-BBQ et une sortie à la ferme pédagogique de la Croix de mer
ont été organisées avec les familles.
169
A la toussaint, les familles se sont retrouvées autour d'un goûter. Celui-ci a rencontré un vif succès.
D'ici la fin de l'année, une séance « bébés nageurs » sera mise en place.
Atelier « Décoration de gâteaux »
Afin de rencontrer les mamans autour d'une activité qui touche la parentalité, des soirées de
décoration de gâteaux d'anniversaire sont organisées à la Maison de Quartier. Le premier thème
prévu en novembre est « Flash Mc Queen ». Une prochaine séance « château de princesses » sera
proposée ultérieurement. Ces rencontres en soirée permettent aux mamans d'aborder les thèmes
touchant à la parentalité sans la présence de leur enfant.
Sortie familiale
Une sortie à Chevetogne avec un grand jeu sur les 5 sens mêlant petits et grands a été organisée
cet été pour les familles du quartier (33 personnes).
ACTIVITES POUR ADULTES
Entretiens individuels et sociaux
Des entretiens individuels ont été mis en place par l'assistance sociale afin d'offrir un soutienaux
personnes fragilisées et dépassées par les démarches administratives, les contraintes de la vie
quotidienne, les difficultés familiales, etc.L'objectif de ces entretiens est d'orienter, de guider et
d'accompagner les personnes du quartier dans leurs démarches administratives et/ou sociales mais
également de permettre aux personnes de rompre l'isolement en leur proposant des activités
organisées par la Maison de Quartier. Ces entretiens visent l'intégration sociale des habitants tant
dans le quartier que dans la société.
Atelier 'Pause-café'
De janvier à juin 2013, des ateliers « Pause-café » ont eu lieu tous les lundis de 13h à 15h. Ces
ateliers proposaient un moment de rencontre et de partage abordant des thèmes choisis par les
participants (factures, santé, alimentation, emploi, jeux de société, expression, organisation de
sorties culturelles, etc...).
Atelier « cuisine saine »
A nouveau en 2013, l'atelier « cuisine-saine » organisé en partenariat avec Vie Féminine a rencontré
un grand succès. Trois fois par mois, l'atelier réunit des participants de divers milieux sociaux pour
cuisiner 'autrement' et 'sainement' pour un budget modique. Ce moment est l'occasion de cuisiner
ensemble et de partager un repas, des recettes, des trucs et astuces dans la bonne humeur. Cette
année, des sorties culturelles ont été organisées telles qu'une visite d'un potager collectif fournissant
des paniers bios, une visite du musée de la céramique, une ballade verte avec un guide nature.
Atelier « Récup' Meuble »
Dans le cadre d'un partenariat entre l'S.PASS (CPAS) et l'asbl ACSA, un atelier Récup'Meuble sa été
mis en place les lundis après-midi du 10 juin au 22 juillet 2013 au magasin l'S.PASS. Il était animé
par une formatrice de la Ressourcerie namuroise. L'objectif poursuivi par l'atelier était de permettre
aux participants d'acquérir quelques connaissances de base à propos des produits et des méthodes
de travail au travers d'un atelier d'initiation aux techniques de patine et de peinture sur objets et
meubles de petites tailles.
Le public concerné par l'atelier comprenait un total de 8 personnes :
•
•
Les trois travailleurs sous contrat article 60 de l'S.PASS ;
5 habitants du quartier.
Le bilan de cet atelier est positif à plusieurs niveaux. La formation s'inscrit dans un cadre d'insertion
socio-professionnelle en favorisant l'acquisition de compétences auprès d'un public cible (personnes
sous article 60 (S.Pass) et en recherche d'emploi (Maison de Quartier)). De plus, elle représente une
expérience valorisante pour les participants qui y trouvent un épanouissement personnel. Faute de
moyen financier, l'atelier n'a pas pu être prolongé.
170
Les sorties ponctuelles
Durant les périodes des vacances scolaires, des activités ponctuelles pour les adultes sont
organisées dans un objectif d'insertion sociale.
Cet été 2013, une visite de l'Atomium et de Mini Europe ainsi qu' une balade verte dans les bois
andennais ont été organisées. Environ 30 adultes ont participé à ces activités. Les participants
soulignent l'importance, pour eux, de faire des activités en groupe. Le groupe leur permet d'une part
de se sentir en sécurité lorsqu'ils partent en excursion et d'autre part d'éprouver un sentiment
d'appartenance qui contribue à leur épanouissement personnel.
POUR l'AVENIR
Suite à une restructuration financière, l'asbl va recentrer en 2014 ses activités autour du soutien à
la parentalité et à la scolarité. De nouveaux projets et ateliers vont donc être développés en 2014
afin de répondre à ces missions prioritaires qui font écho à des problématiques présentes sur le
territoire andennais.
CONTACT
ASBL ACSA
Rue Delcourt, 4 - 5300 ANDENNE - Tél/Fax 085/84.37.94
[email protected]
Coordinatrice: Claire BIETTLOT - 085/84.37.94
171
4. Jeunesse
CONSEIL COMMUNAL DES JEUNES
Le Conseil communal des Jeunes a fêté cette année son 1er anniversaire. Pour rappel, il a été formé
en mars 2012, et regroupe 10 conseillers qui se réunissent un mercredi sur deux. Ceux-ci, âgés de
12 à 17 ans, sont issus de plusieurs villages de l'entité.
Cette première année a été marquée par plusieurs changements au niveau de l'animation. Le
premier changement a été opéré suite au départ d'un membre du personnel du service des
Festivités. Un animateur a ensuite été engagé à raison de 8h/ mois pour assurer l'animation du CCJ.
Un changement d'orientation professionnelle a ensuite incité celui-ci à renoncer à ce poste. Le
service des Festivités s'occupe depuis lors de l'animation du CCJ.
Tous ces bouleversements ont ralenti la mise en œuvre des projets lancés par les jeunes (Pass
jeunes, sécurité routière...) qui sont toujours en cours d'élaboration.
Des actions plus concrètes ont par contre pu être mises en place. Notamment, la participation des
membres du CCJ aux Fêtes de Wallonie. Ils sont venus volontiers donner un coup de main pour
l'accueil des artistes, l'information au public etc. Cette action leur a permis de s'investir d'avantage
dans les activités communales ainsi que de faire la promotion du Conseil communal des Jeunes à
l'extérieur.
MOUVEMENTS ET ORGANISATIONS DE JEUNESSE
Un appui logistique (transport des personnes et de matériel) en collaboration avec le Service
technique et logistique (transport matériel) et le Service enseignement (transport de personnes) est
proposé ainsi qu'un appui administratif (introduction des diverses demandes au Collège et suivi).
Aide ponctuelle.
Participation des mouvements de jeunesse aux manifestations organisées par la Ville (Fêtes de
Wallonie, Marché de Noël), aide dans la recherche de locaux, etc...
Cette année, l'unité scoute d'Andenne a souhaité s'investir de manière active dans l'organisation des
Fêtes de Wallonie. Plusieurs personnes ont apporté leur aide à l'information du public, l'accueil des
groupes, l'orientation des visiteurs.
MAISON DES JEUNES « LE HANGAR »
La commune d'Andenne dispose d'une Maison des Jeunes depuis 1986. D'abord créée sous la forme
d'une association de fait, elle est, depuis 1992 constituée sous forme d'asbl. En 1995, « Le Hangar »
a officiellement été reconnu par la Fédération Wallonie-Bruxelles comme Maison des Jeunes.
Depuis 2011, le Hangar est installé au centre-ville, et plus précisément dans l'ancien « Free Time ».
Cette arrivée de la MJ en centre-ville lui a conféré une plus grande accessibilité de part sa proximité
avec les établissements scolaires et permet au Hangar de prendre contact avec un nouveau public
de jeunes.
Ce changement d'implantation, a également redéfini les missions du Service Jeunesse. En effet, au
vu de la proximité de la Mj et de sa plus grande visibilité, les jeunes de l'entité se tournent
désormais plus facilement vers ses animateurs pour obtenir des informations ou l'aide qu'ils
venaient autrefois chercher auprès des services de la Ville.
C'est pourquoi, il est d'autant plus important qu'un lien étroit soit entretenu entre la MJ « Le
Hangar » et le Service Jeunesse de la Ville d'Andenne. À ce titre, la responsable du Service fait
partie du CA de la MJ et des contacts réguliers sont pris entre les deux institutions.
La MJ participe également volontiers aux activités mises en place par la Ville comme par exemple,
cette année, le Marché de Noël.
172
INITIATIVES DIVERSES
Depuis plusieurs années maintenant, la jeunesse andennaise est systématiquement prise en compte
dans les organisations et initiatives publiques de la Ville. Citons notamment la présence d'une zone
« Love, etc... » depuis l'édition 2011 des Fêtes de Wallonie.
La présence du service sur un réseau social tel que Facebook, fort prisé par les jeunes, nous permet
également de leur communiquer des informations très rapidement.
MISSION DE SANTÉ PUBLIQUE
Depuis 2010, le Service Jeunesse est actif dans le domaine de la prévention, notamment via la
campagne « Sans excès d'alcool, ça change la fête ».
Les différentes actions initiées cette année là, sont toujours poursuivies actuellement.
Citons entre autres :
•
•
•
Le maintien de la charte spécifique proposée à tous les organisateurs et associations ;
Le maintien de l'obligation faite aux partenaires de toutes nos manifestations de proposer de
l'eau gratuite et de vendre l'alcool à un prix plus élevé que le soft ;
Le refus d'associer le nom d'alcooliers aux diverses festivités organisées.
173
5. Plaines d'été
PÉRIODES DE FONCTIONNEMENT
La plaine de vacances communale a été ouverte aux enfants de 3 ans à 12 ans du 1er juillet au 2
août 2013 inclus, soit 25 jours de fonctionnement.
PERSONNEL D'ENCADREMENT
37 personnes ont travaillé au sein de la plaine de vacances, se répartissant comme suit :
•
•
•
•
•
Personnel d'encadrement (coordinateur, moniteurs brevetés ou stagiaires, moniteurs sans
formation) : 28 ;
Personnel d'entretien : 2 ;
Chauffeurs de cars : 4 ;
Chargée du dossier de la plaine de vacances : 1 ;
Coordinatrice de l'accueil extrascolaire : 1.
L'ONE impose des normes d'encadrement strictes. Un moniteur sur trois doit être breveté ou
assimilé. Les normes ont été respectées ; les moniteurs brevetés ont été engagés sur de plus
longues périodes permettant ainsi de maintenir les normes journalières.
RÉUNIONS JOURNALIÈRES ET HEBDOMADAIRES
Des réunions journalières ont été organisées. Elles ont permis de faire le point sur le déroulement de
la journée.
Les préparations des semaines d'activités ont été examinées à l'occasion des réunions
hebdomadaires du vendredi. Celles-ci étaient aussi destinées à réaliser l'évaluation de la semaine
écoulée.
IMPLANTATION ET RÉPARTITION
Les enfants ont été accueillis dans les locaux des écoles communales de BONNEVILLE et de
COUTISSE.
Ils ont été répartis en groupes en fonction de leur âge :
•
•
•
•
•
Groupe
Groupe
Groupe
Groupe
Groupe
des
des
des
des
des
3 ans (COUTISSE) ;
4-5 ans (COUTISSE) ;
6-7 ans (BONNEVILLE) ;
8-9 ans (BONNEVILLE) ;
10-11-12 ans (BONNEVILLE).
Cette répartition par groupe a été instaurée afin de respecter au mieux les desideratas et les besoins
des enfants. Toutefois, ceux-ci se rencontraient fréquemment lors des excursions ou activités telles
que les grands jeux extérieurs.
ACTIVITÉS RÉALISÉES
Le changement d'implantation a favorisé les activités extérieures telles que jeux de coopération dans
les prairies et bois avoisinnants.
Les animations et activités proposées (bricolages, sorties, jeux, etc...) ont été choisies en relation
avec ces thèmes (bricolages magiques, création de jeux de société, organisation d'un goûter sur un
thème proposé, création de contes, de chansons et de chorégraphies, jeux intergroupes, etc...).
Les enfants ont également participé à différentes excursions et animations :
•
Domaine provincial de CHEVETOGNE (3 à 12 ans) ;
174
•
•
Ferme pédagogique du Domaine provincial de CHEVETOGNE (3 ans et 4-5 ans) ;
Activités contes organisées par la bibliothèque communale (3 ans et 4-5 ans).
En ce qui concerne Eté Jeunes Sport, à l'initiative de l'Adeps, le programme suivant a été mis en
place avec les clubs partenaires, en collaboration avec la Régie sportive communale autonome :
•
•
•
Semaine du 1/07 au 5/07: basket (6-7 et 10-12 ans par le BC First) à l'Andenne Arena ;
Semaine du 8/07 au 12/07: karaté (6-7 ans et 8-9 ans par le club de Karaté de Seilles ) à
l'Andenne Arena ;
Semaine du 15/07 au 19/07: badminton (8-9 ans et 10-11-12 ans par le club "Les
Volanteux") au complexe sportif de Seilles.
Les enfants ont également eu l'occasion de participer à des opérations de sécurité routière
organisées par la police fédérale au Domaine provincial de CHEVETOGNE (10-11-12 ans).
GARDERIE
La garderie a eu lieu dans les locaux de l'école communale de BONNEVILLE, dès 7h30 le matin et
jusque 18h30.
TRANSPORT DES ENFANTS
Comme les autres années, les enfants ont pu bénéficier du transport gratuit en car.
Un circuit, préétabli en concertation avec les chauffeurs de cars et respectant un parcours logique, a
été effectué dans les différentes sections de l'entité.
Les chauffeurs de car ont été assistés, dans les trajets, par des moniteurs.
PARTICIPATION AUX FRAIS
Le droit de participation à la plaine de vacances a été fixé à 2,50 euros par jour et par enfant
domicilié sur l'entité andennaise et à 3,50 euros par jour et par enfant domicilié hors entité.
Ce montant comprend le transport aller et retour en car, le repas et les animations.
FRÉQUENTATION
Au total, 160 enfants ont participé à la plaine de vacances communale.
Les normes imposées par l'ONE (un moniteur pour 8 enfants de moins de 6 ans et un moniteur pour
12 enfants de 6 ans et plus) ont été respectées.
175
11. Enseignement
1. Fondamental
Le Comité de Direction mis en place depuis 2007, lequel est composé de l'Echevin de
l'Enseignement, du Chef de Service de l'Enseignement et des directeurs des écoles d'Andenne I, II
et III, continue de prendre des décisions collégialement sur tout ce qui se rapporte à l'organisation
et au fonctionnement de l'enseignement communal et soumet ces décisions à l'approbation du
Collège Communal et le cas échéant à l'approbation du Conseil Communal. Un compte-rendu des
décisions prises est établi à chaque réunion. Le Comité de Direction se réuni aussi souvent que
possible et à chaque fois que cela s'avère nécessaire.
Créée en 2009, l'asbl Agence de Promotion des Ecoles Communales d'Andenne a pour but de
promouvoir l'Enseignement Communal en organisant des événements et des projets à destination
des écoles communales sur l'entité d'Andenne. Elle poursuit ainsi, la réalisation de son objet par tout
moyen adéquat, notamment en collaborant avec toutes institutions et associations dont l'activité
contribuerait ou pourrait contribuer à la réalisation de ces buts. Elle peut faire toutes les opérations
se rattachant directement ou indirectement à la réalisation de son but.
Le Conseil d'Administration de cette asbl réuni l'échevin de l'Enseignement, le chef du Service de
l'Enseignement, les directeurs des écoles communales d'Andenne et la directrice de l'Enseignement
de Promotion Sociale. Les membres composant l'Assemblée Générale sont constitués de personnes
physiques faisant partie de l'équipe éducative de l'enseignement communal d'Andenne.
Sur proposition du Collège Communal du 16 avril 2013, le Conseil Communal, lors de sa séance du 6
mai 2013 a procédé avec prise d'effets à partir du 1er avril 2013, à la décision de nommer à titre
définitif, une institutrice primaire à raison d'un temps plein.
Sur proposition du Collège Communal du 25 juin 2013, le Conseil Communal, lors de sa séance du
15 juillet 2013 a procédé avec prise d'effets à partir du 1 er avril 2013, à la décision de nommer à
titre définitif, une institutrice maternelle à raison d'un temps plein.
L'implantation maternelle, non isolée, sise à Vezin, rue de Ville-En-Warêt, 274 atteignait 80 % des
normes de rationalisation le 30/09/2010 et bénéficiait dès lors d'un sursis jusqu'au 31/08/2011
(application de l'article 12 de l'A.R. du 2 août 1984 portant rationalisation et programmation de
l'enseignement maternel et ordinaire).
Considérant qu'à la date du 01/09/2011, il était certain que la norme de population à 100 % ne
serait pas atteinte et que l'implantation de Ville-En-Warêt ne pouvait, dès lors rester ouverte et
considérant qu'à défaut d'infrastructures suffisantes pouvant accueillir les élèves maternels venant
de l'implantation précitée dans l'implantation la plus proche, sise rue du Portail, 489 (Vezin-Centre),
le Service Général de l'Enseignement fondamental et de l'Enseignement spécialisé, a décidé de
reconnaître le bâtiment sis rue de Ville-en-Warêt, 274, comme bâtiment annexe de l'implantation de
la rue du Portail, 489 (Fase 5751) pour l'année scolaire 2012-2013, comme demandé et ce, dans
l'intérêt des élèves.
En annexe 1, figurent les chiffres de la population scolaire dans les écoles communales arrêtés au 30
septembre.
A la lecture de ces chiffres on constate que d'une manière générale, la population globale des écoles
communales est à nouveau en légère augmentation et ce, pour la troisième année consécutive.
En effet, il y a une augmentation de 17 élèves régulièrement inscrits au 30 septembre par rapport à
2012 soit 2,2 % de plus, et 60 élèves soit 8,4 % de plus par rapport à 2010 où nous étions arrivé au
plus bas au niveau du nombre d'élèves régulièrement inscrits dans nos écoles, toutes implantations
scolaires confondues.
176
L'augmentation est constatée tant au niveau primaire qu'au niveau maternel. 2 élèves de plus en
primaire et 15 élèves de plus en maternel.
L'encadrement dans l'enseignement primaire résulte d'un calcul de périodes hors cours
philosophiques, effectué sur base des populations scolaires des différents lieux d'implantation. En
règle générale, le calcul se fait sur base du nombre d'élèves régulièrement inscrits au 15 janvier de
l'année scolaire précédente, à condition de ne pas avoir une variation d'au moins 5 %.
Comme cité plus en avant dans le présent rapport, les chiffres au niveau primaire sont globalement
en légère évolution sauf pour Andenne I (- 1,9 % à ANDENNE I, + 1,9 % à ANDENNE II et + 1,3 %
à ANDENNE III).
Les emplois conférés l'année scolaire précédente et subventionnés par la Fédération WallonieBruxelles, ont été globalement, maintenus au-delà du 30 septembre et l'on a même enregistré une
augmentation de deux emplois (mi-temps) en maternel à partir du 1er octobre 2013.
Le Collège, en séance du 4 juin 2013, a pris les décisions suivantes en ce qui concerne des heures
de langues et de sport subventionnées par le Pouvoir Organisateur :
•
•
•
Une heure de seconde langue (anglais ou néerlandais) dès la 1 ère année primaire et ce,
jusqu'à la 4ème primaire ;
Une heure de seconde langue (anglais ou néerlandais) supplémentaire (3 heures au total) en
5ème et 6ème primaire ;
Une heure de sport supplémentaire (3 heures au total) de la 1ère à la 6ème primaire.
Et ce, pour toutes les implantations scolaires.
ECOLE COMMUNALE ANDENNE I
•
Implantation I : Implantation du niveau primaire
Rue des Ecoles, 1 5300 SEILLES
•
Implantation II : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Place Wauters, 9A 5300 SEILLES
•
Implantation III : Implantation du niveau maternel
Rue Fond des Malades, 1 5300 SEILLES
•
Implantation IV : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Rue Vieux Tauves, 89b 5300 COUTISSE
Personnel enseignant
Situation au 01/10/12
1
Situation au 01/10/13
Directeur sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
8
- primaires
7
4
- maternelles
5
Temps partiel
177
Situation au 01/10/12
Situation au 01/10/13
1 (20P/sem) 1 (4P/sem) 1
(12P/sem)
- primaires
1 (20P/sem) 1 (6P/sem) 2
(12P/sem) 1 (4P/sem)
1 (20P/sem) 3 (13P/sem) 1
(6P/sem)
- maternelles
1 (20P/sem) 2 (13P/sem) 1
(6P/sem)
1 (18P/sem) 2 APE (10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (16P/sem) 1 (2P/sem)
1 (14P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (12P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (8P/sem) 1 APE (10P/sem) 1
APE (4P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (11P/sem) 1 APE (9P/sem) 1
APE (4P/sem) 1 APE (2P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (8P/sem) 1 (2P/sem)
- morale
1 (8P/sem) 1 (2P/sem)
1 (8P/sem) 1 (2P/sem)
- religion catholique
1 (8P/sem) 1 (2P/sem)
1 (4P/sem)
- religion islamique
1 (6P/sem)
1 (4P/sem)
- religion protestante
1 (2P/sem)
Statut du personnel enseignant
Agents définitifs :
Situation au 01/10/12
1
Situation au 01/10/13
Directeur sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein :
6
- primaires
6
4
- maternelles
5
Temps partiel :
1 (20P/sem) 2 (12P/sem)1
(4P/sem)
- primaires
1 (20P/sem) 1 (12P/sem) 1
(4P/sem) 1 (6P/sem)
1 (20P/sem) 3 (13P/sem)
- maternelles
1 (20P/sem) 1 (13P/sem)
1 (18P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (16P/sem)
1 (8P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (8P/sem) 1 (2P/sem)
- morale
1 (8P/sem) 1 (2P/sem)
1 (2P/sem)
- religion catholique
1 (2P/sem)
1 (4P/sem)
- religion islamique
1 (6P/sem)
1 (4P/sem)
- religion protestante
1 (2P/sem)
178
Agents temporaires :
Situation au 01/10/12
0
Situation au 01/10/13
Directeur sans classe
0
Instituteurs - Instituteurs
Temps plein
2
- primaires
1
0
- maternelles
0
Temps partiel
0
- primaires
1 (12P/sem)
1 (6P/sem)
- maternelles
1 (6P/sem) 1 (13P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
2 APE (10/sem)
Maîtres spéciaux d'éducation
physique
1 (2P/sem)
1 (14P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (12P/sem)
1 APE (10P/sem) 1 APE
(4P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (5P/sem) 1 APE (9P/sem) 1
APE (4P/sem) 1 APE (2P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
0
- morale
0
1 (8P/sem)
- religion catholique
1 (8P/sem)
0
- religion islamique
0
0
- religion protestante
0
Puéricultrice :
Situation au 01/10/12
1 puéricultrice 4/5ème temps
(définitif - C.F.)
Situation au 01/10/13
Implantation place Wauters
1 puéricultrice 4/5ème temps
(définitif - C.F.)
Population scolaire
Niveau maternel :
Année scolaire 2012-2013
Implantation
Année scolaire 2013-2014
32
Reppe
26
43
Place Wauters
46
27
Coutisse
30
102
TOTAL
102
179
Niveau primaire :
Année scolaire 2012-2013
Implantation
Année scolaire 2013-2014
74
rue des Ecoles
67
35
place Wauters
35
57
Coutisse
61
166
TOTAL
163
Voir graphique 1 en annexe 2
Promotion de l'éducation physique
Les élèves participent chaque année à diverses activités sportives :
•
•
•
•
•
Cross Adeps organisé par nos professeurs d'ed phys. ;
Passage des brevets de natation ;
Psychomotricité dès la 1ère maternelle ;
Apprentissage de la natation dès la 3ème maternelle (Seilles/Coutisse) ;
Un renforcement sportif d'une heure de sport supplémentaire par semaine.
Projets mis en place en 2012-2013
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Une heure de langue au choix dès la première primaire ;
Classes de dépaysement (de la 1ère année à la 6ème année) ;
Découverte de notre patrimoine (visites de musées, d'expositions, d'une ferme pédagogique,
de châteaux, participation aux journées du Patrimoine,projet "mémoire" guerre 14-18) et de
notre environnement (visite de réserves animalières, de grottes, d'une écluse) ;
Théâtre ;
Brevets de natation ;
Initiation à l'informatique ;
Participation à l'opération « Andenne Ville propre » ;
Visite de Saint-Nicolas dans toutes les classes ;
Carnaval à l'école (fabrication de déguisements, fête à l'école, bal, concours de
déguisements) ;
Excursions diverses.
Chaque implantation a un projet spécifique qui est travaillé sur une période de 3 années.
A Seilles, les enfants travaillent sur le projet « Culture et Patrimoine d'Ici et d'Ailleurs » :
•
•
•
Découverte du milieu proche la première année ;
Découverte de La Commune, de la Province et du Pays ;
Découverte de pays dont sont issus certains enfants de notre école. (A la découverte de
Cultures différentes).
A Coutisse et à Reppe, les enfants travaillent sur un projet artistique :
•
•
•
•
La Peinture (première année) ;
La Musique (deuxième année) ;
L'Art'(ré)cup (troisième année) travail sur le tri des déchets, l'importance de la production de
déchets, la récupération (recyclage) d'objets pour en créer de nouveaux,visite de parc à
conteneurs, d'usines de recyclage, etc...
Edition du journal de l'école format papier et blog.
180
ECOLE COMMUNALE ANDENNE II
•
Implantation I : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Rue du Bâty, 240 5300 SCLAYN
•
Implantation II : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Place Félix Moinnil, 326 5300 LANDENNE
•
Implantation III : Implantation fondamentale
(niveau maternel et niveau primaire)
Rue des Cailloux, 174 5300 BONNEVILLE
Personnel enseignant
Situation au 01/10/12
1
Situation au 01/10/13
Directeur sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
9
- primaires
9
5
- maternelles
5
Temps partiel
1 (4P/sem) + (8P/sem à partir
du 15/10) 1 APE (7P/sem)
- primaires
1 (4P/sem) 1 (12P/sem)
2 (13P/sem)
- maternelles
3 (13P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (12P/sem) 1 (4P/sem) 1 APE
(6P/sem)1 APE (4P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (12P/sem) 1 (6P/sem)
1 (12P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (12P/sem)
1 (6P/sem) 2 APE (6P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (8P/sem) 1 APE (5P/sem) 1
APE (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (12P/sem)
- morale
1 (12P/sem)
1 (12P/sem)
- religion catholique
1 (12P/sem)
1 (4P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (2P/sem)
- religion protestante
1 (2P/sem)
181
Statut du personnel enseignant
Agents définitifs :
Situation au 01/10/12
0
Situation au 01/10/13
Direction sans classe
0
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
7
- primaires
7
4
- maternelles
4
Temps partiel
0
- primaires
1 (12P/sem)
2 (13P/sem)
- maternelles
2 (13P/sem)
1 (12P/sem)1 (4P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (12P/sem) 1 (4P/sem)
1 (6P/sem)
Maître de seconde langue
1 (6P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (12P/sem)
- morale
1 (12P/sem)
1 (12P/sem)
- religion catholique
1 (12P/sem)
1 (4P/sem)
- religion islamique
1 (4P/sem)
1 (2P/sem)
- religion protestante
1 (2P/sem)
Agents temporaires :
Situation au 01/10/12
1
Situation au 01/10/13
Direction sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
2
- primaires
2
1
- maternelles
1
Temps partiel
1 (4P/sem) + (8P/sem à partir
du 15/10) 1 APE (7P/sem)
- primaires
1 (4P/sem)
0
- maternelles
1 (13P/sem)
1 APE (6P/sem) 1 APE (4P/sem) Maîtres d'éducation physique
0
1 (12P/sem)
Maitresse de psychomotricité
1 (12P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
2 APE (6P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 (2P/sem) 1 APE (6P/sem) 1
APE (5P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
0
- morale
0
182
Situation au 01/10/12
Situation au 01/10/13
0
- religion catholique
0
0
- religion islamique
0
0
- religion protestante
0
Puéricultrices :
Situation au 01/10/12
Situation au 01/10/13
1 puéricultrice APE (19h00/sem) Implantation de Sclayn
1 puéricultrice APE (19h00/sem)
0
0
Implantation de Bonneville
Population scolaire
Niveau maternel :
Année scolaire 2012-2013
Implantation
Année scolaire 2013-2014
27
Sclayn
29
44
Landenne
46
20
Bonneville
21
91
TOTAL
96
Année scolaire 2012-2013
Implantation
Année scolaire 2013-2014
48
Sclayn
51
77
Landenne
77
29
Bonneville
29
154
TOTAL
157
Niveau primaire :
Voir graphique 2 en annexe 2
Promotion de l'éducation physique
Les élèves participent chaque année à diverses activités sportives :
•
•
•
•
•
•
Championnat « inter écoles » de crosse canadienne ;
Cross Adeps 'championnat francophone' ;
Journées sportive de type « Olympiades » par degré en primaires ;
Psychomotricité de la 1ère à la 3ème maternelle ;
Intensification des heures de sports (4 périodes à Sclayn et Landenne de la 1ère à la 4ème
primaire, pour toutes les classes primaires à Bonneville) ;
Initiation à la pratique de sports nouveaux en collaboration avec la FSEOS (unihoc).
183
Projets mis en place
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Classes vertes (Moulin de Hosdent) et classes de neige (Morillon, France) ;
Découverte de notre patrimoine culturel (visites de musées, d'expositions, d'une ferme
pédagogique, de châteaux, CRIE de Mariemont, musée de la Pataphonie de Dinant, ), du
monde économique (visite d'une entreprise andennaise pour les degrés supérieurs et d'une
boulangerie locale pour un degré moyen, visite d'une ferme à Awans, visite du musée de la
fraise à Wépion et de la parfumerie Guy Delforge à Namur) et de notre environnement (visite
de réserves animalières, d'une grotte pédagogique permettant l'approche de l'archéologie) ;
Participation à la journée du lait à Ciney ;
Participation à un concours d'écriture à l'Athénée royal d'Andenne ;
Participation aux journées « Osons les sciences » à Namur ;
Théâtre, cinéma scolaire et cirque ;
Crosse canadienne ;
Initiation à l'informatique, à la sécurité routière (journée « vélos ») en partenariat avec la
zone de police des Arches ;
Participation à l'opération « Andenne ville propre » ;
Fancy fair ;
Animations et bal sur le thème d'Halloween ;
Visite de Saint-Nicolas dans toutes les classes ;
Carnaval à l'école (fabrication de déguisements, fête à l'école, bal, concours de
déguisements) ;
Accueil de personnes-ressources dans le cadre d'événements (commémorations des 11
novembre et 8 mai) ou d'activités particulières (activités culinaires encadrées par une
professionnelle) ;
Visite d'une caserne de pompiers par une classe maternelle ;
Visite du Musée Folon de La Hulpe pour une classe maternelle et une classe primaire avec
une exposition en aboutissement ;
Organisation de repas équilibrés au sein des classes maternelles ;
Participation active à l'opération « Ouvrir mon quotidien » ;
Sensibilisation au TIC (cyberclasse) ;
Participation à l'opération « Place aux enfants » en partenariat avec les maisons de quartier ;
Organisation d'une journée « Langues modernes » à Canterbury et Amsterdam ;
Visite-découverte de l'enseignement secondaire (deux réseaux) pour les élèves de 6 ème
primaire ;
Une heure de langue au choix dès la première primaire.
ECOLE COMMUNALE ANDENNE III
•
Implantation I :
- niveau maternel - rue du Portail, 489 5300 VEZIN
- rue de Ville-En-Warêt, 274 - 5300 VEZIN
- niveau primaire - rue de Sclaigneaux, 654 5300 VEZIN
•
Implantation II : Implantation fondamentale (niveau maternel et niveau primaire)
Rue Sous-Meuse, 16 - 5300 NAMECHE
Personnel enseignant :
Situation au 01/10/12
1
Situation au 01/10/13
Direction sans classe
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
184
1
Situation au 01/10/12
Situation au 01/10/13
8
- primaires
8
4
- maternelles
4
Temps partiel
0
- primaires
1 (6P/sem)
3 (13P/sem) 1 APE (13P/sem)
- maternelles
3 (13P/sem)
1 (10P/sem) 1 (4P/sem)1 APE
(10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (10P/sem) 1 (6P/sem)
1 (10P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (2P/sem) 1 (8P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (6P/sem C.F. + 4P/sem)2 APE Maîtres de seconde langue
(6P/sem)
1 (4P/sem) 1 APE (8P/sem) 1
APE (9P/sem) 1 APE (5P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (10P/sem)
- morale
1 (10P/sem)
1 (10P/sem)
- religion catholique
1 (10P/sem)
1 (4P/sem)
- religion islamique
1 (8P/sem)
1 (4P/sem)
- religion protestante
0
Statut du personnel enseignant
Agents définitifs :
Situation au 01/10/12
1
Situation au 01/10/13
Direction sans classe
1
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
7
- primaires
7
2
- maternelles
1
Temps partiel
0
- primaires
0
3 (13P/sem)
- maternelles
3 (13P/sem)
1 (4P/sem) 1 (10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (4P/sem) 1 (10P/sem)
1 (6P/sem)
Maître de seconde langue
1 (4P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
1 (10P/sem)
- morale
1 (10P/sem)
1 (10P/sem)
- religion catholique
1 (10P/sem)
1 (4P/sem)
- religion islamique
1 (8P/sem)
1 (4P/sem)
- religion protestante
0
185
Agents temporaires :
Situation au 01/10/12
0
Situation au 01/10/13
Direction sans classe
0
Instituteurs - Institutrices
Temps plein
1
- primaires
1
2
- maternelles
3
Temps partiel
0
- primaires
0
1 APE (13P/sem)
- maternelles
0
1 APE (10P/sem)
Maîtres d'éducation physique
1 (2P/sem)
1 (10P/sem)
Maîtresse de psychomotricité
1 (2P/sem) 1 (8P/sem)
1 pour Andenne I, II et III
Assistante maternelle PTP
1 pour Andenne I, II et III
1 (4P/sem) 2 APE (6P/sem)
Maîtres de seconde langue
1 APE (5P/sem) 1 APE (8P/sem)
1 APE (9P/sem)
Maîtres spéciaux de cours
philosophiques
0
- morale
0
0
- religion catholique
0
0
- religion islamique
0
0
- religion protestante
0
Puéricultrices :
Situation au 01/10/12
Situation au 01/10/13
2 puéricultrices APE (temps
plein)
Implantation de Vezin-Centre
2 puéricultrices APE (temps
plein)
1 puéricultrice 4/5ème temps
(C.F.)
Implantation de Vezin-Centre
1 puéricultrice 4/5ème temps
(C.F.)
Population scolaire
Niveau maternel :
Année scolaire 2012-2013
Implantation
Année scolaire 2013-2014
74
Vezin-Centre + V-W
86
20
Namêche
21
94
TOTAL
107
186
Niveau primaire :
Année scolaire 2012-2013
Implantation
Année scolaire 2013-2014
99
Vezin-Fonteyne
107
48
Namêche
42
147
TOTAL
149
voir graphique 3 en annexe 2
Innovations pédagogiques
Les primaires de Vezin Fonteyne
Projet langue/sport
•
•
1 période de langue de la P1 à la P6, au choix : néerlandais ou anglais ;
1 période de sport/semaine.
Projet Langue
Commentaires de la direction en concertation avec les professeurs de langue
Selon Mesdames Haidon et Brancart et Monsieur Lisin, maîtres spéciaux de seconde langue, la
formule est idéale.
Le fait de débuter l'apprentissage des langues à raison de 1 période dès la 1e année primaire tout en
gardant le même professeur permet aux élèves :
•
•
•
•
D'étudier plus de vocabulaire ;
D'acquérir plus d'automatismes ;
De mieux maîtriser la prononciation et l'accentuation ;
D'approfondir les structures de base.
Les professeurs constatent un réel progrès au niveau de la compréhension à l'audition ainsi qu'au
niveau de la restitution orale.
Grâce à ces heures supplémentaires, les professeurs ont la possibilité d'aborder l'écrit (et de ce fait
de mieux préparer les élèves au secondaire).
Projet Sport
Les élèves du primaire bénéficient d' une heure supplémentaire de sport et peuvent ainsi s'essayer à
la pratique d'activités sportives nouvelles.
Ce renforcement des heures de sport permet également d'offrir aux enfants une pratique sportive
régulière à l'heure où celle-ci fait cruellement défaut chez de nombreux élèves.
+ Une journée sportive à destination de tous les élèves des classes primaires.
Projets de l'année
•
Projet alimentation et environnement : prendre soin de son corps et de l'environnement.
Projets ponctuels
•
Participation des classes de 1ère et 2ème années au Printemps des Sciences ;
187
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Ateliers scientifiques ;
Participation des classes de 1ère et 2ème années au concours des jeunes illustrateurs organisé
par les éditions Bayard ;
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
Périodes individualisées de remédiation à destination des enfants difficultés ;
Participation à la dictée du Balfroid (P 6) ;
Fête de St Nicolas ;
Classe de dépaysement pour les classes de 1ère, 2ème et 3ème années ;
Séjour en classes de voile à Bütgenbach pour les classes de 4ème, 5ème et 6ème années ;
Participation aux cross de l'Adeps dès la 3ème primaire ;
Participation à Andenne Ville Propre ;
Préparation de la fancy fair ;
Marche carnaval ;
Marché de Noël ;
Classe de ville (Bruxelles) pour les P1.
Les primaires de Namêche
Projet langue/sport
•
•
1 période de langue de la P1 à la P6, au choix : néerlandais ou anglais ;
1 période de sport/semaine.
Projet Langue
Commentaires de la direction en concertation avec les professeurs de langue
Selon Mesdames Haidon et Brancart et Monsieur Lisin, maîtres spéciaux de seconde langue, la
formule est idéale.
Le fait de débuter l'apprentissage des langues à raison de 1 période dès la 1e année primaire tout en
gardant le même professeur permet aux élèves :
•
•
•
•
D'étudier plus de vocabulaire ;
D'acquérir plus d'automatismes ;
De mieux maîtriser la prononciation et l'accentuation ;
D'approfondir les structures de base.
Les professeurs constatent un réel progrès au niveau de la compréhension à l'audition ainsi qu'au
niveau de la restitution orale.
Grâce à ces heures supplémentaires, les professeurs ont la possibilité d'aborder l'écrit (et de ce fait
de mieux préparer les élèves au secondaire).
Projet Sport
Les élèves du primaire bénéficient d' 1 heure supplémentaire de sport et peuvent ainsi s'essayer à la
pratique d'activités sportives nouvelles.
Ce renforcement des heures de sport permet également d'offrir aux enfants une pratique sportive
régulière à l'heure où celle-ci fait cruellement défaut chez de nombreux élèves.
+ Une journée sportive à destination de tous les élèves des classes primaires.
Projets de l'année
•
•
Projet alimentation et environnement : prendre soin de son corps et de l'environnement ;
Réalisation d'un potager à l'école.
188
Projets ponctuels
•
•
•
•
•
•
•
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
Projet autour du carnaval au départ de la visite du musée du masque de Binche ;
Journée sportive à l'Adeps ;
Initiation à la sécurité routière en collaboration avec l'IBSR ;
Visite au labyrinthe de Durbuy ;
Travail sur la préhistoire au départ de la visite de la grotte Scladina ;
Réalisation d'un journal à destination des habitants du village ;
Classes de dépaysement à Saint-Hubert pour tous les élèves des classes primaires.
Les maternelles de Ville-en-Warêt
Projets de l'année
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Projet alimentation et environnement : prendre soin de son corps et de l'environnement ;
Visite d'un verger : préparations culinaires ;
Visite à la ferme : rencontre avec les animaux, récolte de fruits ;
Petits déjeuners équilibrés : collations saines ;
Réalisation d'un potager : préparations culinaires avec les récoltes ;
Ateliers culinaires ;
Participation à Andenne Ville Propre ;
Approche dynamique de la lecture dès la 2ème maternelle à partie de la méthode des Alphas ;
Echanges avec les élèves des classes maternelles de Bonneville.
Projets ponctuels
•
•
•
•
•
•
•
Visite guidée de la réserve naturelle de Sclaigneaux à la découverte de la flore locale ;
Activités de psychomotricité ;
Visite du musée des Beaux Arts de Bruxelles et réalisation d'une exposition à l'école, dans le
cadre du cycle 5/8 ;
Classe promenade dans le village à chaque saison ;
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
Excursion à Han-sur-Lesse et au Monde sauvage d'Aywaille ;
Visite à l'exposition MIRO.
Les maternelles de Namêche
Projets de l'année
•
•
•
•
•
•
•
•
Projet alimentation et environnement : prendre soin de son corps et de l'environnement ;
Visite d'un verger : préparations culinaires ;
Visite à la ferme : rencontre avec les animaux, récolte de fruits ;
Petits déjeuners équilibrés : collations saines ;
Réalisation d'un potager : préparations culinaires avec les récoltes ;
Ateliers culinaires ;
Participation à Andenne Ville Propre ;
Approche dynamique de la lecture dès la 2ème maternelle à partie de la méthode des Alphas.
Projets ponctuels
•
•
•
•
•
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
Fête de Saint-Nicolas ;
Carnaval à l'école ;
Chasse aux œufs ;
Préparation du spectacle de la fancy-fair par les enfants ;
189
•
•
•
Visite régulière à la bibliothèque d'Andenne ;
Préparation de la fête des mères ;
Visite à l'exposition MIRO.
Les maternelles de Vezin Centre
Projets de l'année
•
•
•
•
•
•
•
•
Projet alimentation et environnement : prendre soin de son corps et de l'environnement ;
Visite d'un verger : préparations culinaires ;
Visite à la ferme : rencontre avec les animaux, récolte de fruits ;
Petits déjeuners équilibrés : collations saines ;
Réalisation d'un potager : préparations culinaires avec les récoltes ;
Ateliers culinaires ;
Participation à Andenne Ville Propre ;
Approche dynamique de la lecture dès la 2ème maternelle à partie de la méthode des Alphas.
Projets ponctuels
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Promenade dans les bois à la découverte de l'arbre mon ami ;
Fête de St Nicolas ;
Fête de Noël ;
Fête des rois ;
Projets sur les oiseaux en hiver ;
Participation aux séances de théâtre pour enfants organisées par le Centre Culturel
d'Andenne ;
Projet bibliothèque : réalisation de livres ;
Le carnaval ;
Jeu de piste dans le village pour Pâques.
190
191
192
2. Promotion sociale
PRÉSENTATION
L'Ecole Industrielle et Commerciale d'Andenne (EIC) est une école de promotion sociale
subventionnée par la Fédération Wallonie Bruxelles dont le Pouvoir Organisateur est la Ville
d'Andenne.
L'EIC organise chaque année des formations en journée et en soirée à destination d'un public
essentiellement adulte (ou adolescent d'au moins 15 ans) dans des domaines très variés.
Son siège social ainsi qu'une partie des locaux de cours ont été transférés dans l'ancien bâtiment
des sœurs de la charité, au n°1 de la rue Adeline Henin depuis le 1er septembre 2011. En vertu
d'une nouvelle convention d'occupation signée avec l'Athénée Royal Jean Tousseul pour une durée
de 5 ans, l'EIC occupe toujours 4 classes dans les bâtiments de celle-ci en journée et davantage en
soirée.
La gestion de l'EIC revient à Madame Virginie HENRIET, directrice à temps plein, et à une équipe de
3 collaborateurs administratifs (une éducatrice-économe et deux employés administratifs).
Par ailleurs, l'EIC a occupé en 2013 38 professeurs (dont 4 nommés à titre définitif à temps partiel)
et 2 experts, issus de l'enseignement ou de la sphère privée qui dispensent les cours d'informatique,
de langues, de comptabilité, etc...
La dotation organique de l'Ecole s'élève à 5558 périodes B, contre 5462 périodes en 2001. Cette
augmentation s'explique par le nombre croissant de formations organisées et donc, de périodesélèves comptabilisées.
PHILOSOPHIE ET PARTENAIRES DE TRAVAIL
Le secteur de la promotion sociale est, au même titre que le FOREM ou d'autres, un opérateur de
formation. A cet égard, il s'insère dans le monde de l'insertion socioprofessionnelle et propose un
nombre croissant de formations qualifiantes destinées à faciliter la recherche et l'obtention d'un
emploi de candidats demandeurs d'emploi.
L'Ecole Industrielle et Commerciale s'inscrit depuis de nombreuses années dans un large réseau de
partenaires avec lesquels elle organise ces formations qualifiantes, qu'elle essaie de faire coller au
mieux à la réalité du marché du travail et aux attentes tant des travailleurs que des employeurs.
Nos principaux partenaires sont :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Le FOREM : diffusion de l'offre de formations, suivi des demandeurs d'emploi, soutien
financier de certaines formations, contrat de formation professionnelle, etc...
Le CPAS d'Andenne : diffusion de l'offre de formation, suivi des stagiaires, etc...
Le service Economie/Emploi de la Ville d'Andenne : diffusion de l'offre de formations,
initiation de nouveaux projets, etc...
Le FOREM Formation : financement de la section « électricien installateur-monteur »,
information et recrutement des candidats, possibilité de passer le brevet VCA pour les
candidats, etc...
Le CEFORA : organisation conjointe de la formation « assistant de direction », financement
total de cette formation, sélection et suivi des stagiaires, aide à la recherche d'emploi, etc...
La MIRENA : organisation conjointe des formations « vente et service à la clientèle » et « un
job en 3 clics » dans le cadre de la mise à l'emploi de demandeurs d'emploi dans le secteur
de la vente et autres, sélection et suivi des candidats pendant la formation et à l'emploi,
etc...
Le Fonds Social Européen : financement de périodes complémentaires pour des cours
relevant de formations désignées comme « en pénurie », etc...
Le Centre de Technologie Avancées de Ciney (CTA) : mise à disponibilité gratuite des locaux
pour les cours de domotique et d'électricité industrielle, formations pour formateurs, etc...
La Maison de l'emploi et tous ses partenaires : participation aux plateformes partenariales,
mise à disposition de locaux, échange de bonnes pratiques, etc...
193
•
•
•
Mode d'emploi et Espaces (Ciney): ces deux OISP (Organismes d'Insertion SocioProfessionnelle) organisent des préformations pour les personnes désireuses d'entamer la
formation d'aide-familiale et ayant des lacunes en français et méthode de travail.
PromAndenne : organisation d'une rencontre directe entre entreprises andennaises et
étudiants demandeurs d'emploi de l'EIC afin de faciliter la recherche d'un stage et les
débouchés professionnels qui peuvent en suivre.
L'UTLa : depuis 2012, l'EIC organise de courtes formations en bureautique afin d'initier ses
membres aux nouvelles technologies.
Mais aussi, Formelec, l'Agence Locale pour l'emploi, Manpower, Randstad, Solidarité Emploi
Logement, etc...
L'EIC a, pendant toute la durée du Dispositif Intégré d'Insertion SocioProfessionnelle (DIISP), été un
partenaire du FOREM. Grâce à celui-ci, de nombreux demandeurs d'emploi disposaient de
l'encadrement d'un conseiller et d'une petite aide financière pour suivre les cours. Malgré la
suppression de ce dispositif, les demandeurs d'emploi restent le public principal de l'EIC et tout est
fait dans la limite des moyens - pour optimiser leurs chances de réussir la formation et de trouver
un emploi par la suite.
Nous avons par ailleurs signé une convention de partenariat avec la MIRENA afin de proposer un
jobcoaching aux stagiaires sortants qui le souhaitent.
Dans le cadre des stages professionnels, l'EIC collabore également avec de nombreux employeurs
des secteurs de soins et services aux personnes (MRS, CHR Namur, CH Huy, ASD, ADMR, CSD,
etc.), de la comptabilité (fiduciaires, bureaux comptables, etc.), de l'électricité (intercommunale,
indépendants, etc.), etc. Afin de renforcer ces partenariats, nous avons organisé pour la première
fois en février 2013 un « speedmeeting » afin de permettre aux entreprises locales et aux étudiants
de l'EIC de se rencontrer afin de faciliter la mise en place de stages mais aussi, à terme, l'insertion
des adultes sortis de formation. Une dizaine d'entreprises ont ainsi rencontré les quelques 35
étudiants électriciens, aides-comptables et assistants de direction et ont permis à certains d'entre
eux d'exercer leurs compétences via un stage, qui s'est parfois concrétisé par un emploi.
L'ANNÉE SCOLAIRE 2012-2013
Au cours de l'année scolaire 2012-2013, l'EIC a inscrit 388 personnes différentes. Le profil des
étudiants de l'EIC est le suivant :
•
•
•
50% proviennent d'Andenne, 20% des régions directement limitrophes (Ohey, Gesves,
Ciney, Fernelmont), 10% des régions namuroises et les 20% restant des régions hutoises ;
Les femmes représentent 62% de la population étudiante ;
48% sont demandeurs d'emploi soit 186 personnes.
L'EIC a organisé six formations de jour à destination de demandeurs d'emploi :
•
Technicien en comptabilité : d'une durée de 10 mois, cette formation vise à initier aux règles
comptables mais aussi à la bureautique, aux notions élémentaires de droit et aux techniques
d'accueil des personnes se destinant au métier d'aide-comptable.
21 personnes, toutes demandeuses d'emploi, se sont inscrites à cette formation. 13 ont présenté et
réussi leur épreuve intégrée.
Pour renforcer les chances d'insertion professionnelle des étudiants, l'EIC a ajouté un stage en
entreprise de 3 semaines. Cela a permis à certains étudiants d'être engagés dans des fiduciaires,
par exemple.
•
Aide-familial : Initiée par un partenariat avec le FOREM, l'ALE et le CPAS, cette formation
d'une année est aujourd'hui financée sur fonds propres et comporte de nombreux stages en
entreprise.
L'aide-familial a pour rôle d'accompagner les personnes fragilisées (personnes âgées, handicapées,
etc.) dans leur milieu de vie afin de les aider à vivre de manière digne et autonome. C'est ainsi
qu'une aide-familiale peut être amenée à faire un peu de ménage, de repassage, les repas, les
courses, les devoirs avec les enfants, emmener le bénéficiaire chez le médecin, etc...
194
37 personnes demandeuses d'emploi se sont inscrites et 23 ont terminé le tronc commun. 15 ont
décidé de poursuivre l'option « aide-soignant » et 8 ont décidé de poursuivre l'option « aidefamilial ». 7 d'entre elles ont été diplômées aide-familial. Le secteur des services aux personnes
étant en manque de personnel, 100% des candidats sont aujourd'hui à l'emploi.
•
Aide-soignant : Depuis deux années, l'EIC organise la section aide-soignant qui vient ainsi
compléter la formation d'aide-familial. Organisée à raison de deux journées par semaine
pendant un an, cette formation permet tant à des travailleurs qu'à des demandeurs d'emploi
de la suivre.
27 se sont inscrites et 11 ont obtenu leur diplôme. Toutes ces personnes sont à l'emploi.
•
Assistant de direction : Organisée en collaboration avec le CEFORA, cette formation de 6 mois
a pour objectif de former des adultes aux spécificités du métier d'assistant de direction au
sein d'entreprises appartenant à la commission paritaire 218.
9 personnes se sont inscrites et 7 personnes ont obtenu leur attestation de réussite. Elles ont toutes
réalisé un stage en entreprise et la majorité a trouvé un emploi dans ce secteur.
•
Electricien installateur-monteur : organisée grâce au soutien financier du FOREM, cette
formation forme à temps plein des adultes tant en électricité résidentielle qu'industrielle.
14 personnes se sont inscrites à cette formation et 8 ont obtenu leur diplôme d'électricien.
Outre ces formations longues de journée, l'EIC a diplômé :
•
•
11 personnes d'un certificat relatif aux connaissances de gestion de base ;
9 personnes d'un certificat de connaissances élémentaires en anglais.
Par ailleurs, pour les cours organisés en dehors d'une section, voici un aperçu du nombre
d'attestations de réussite délivrées :
Unités de formation
Nombre d'inscrits
Nombre de réussites
Oenologie
36
20
Anglais
101
42
Néerlandais
34
22
Espagnol
29
20
Informatique
8
5
Communication et service à la
clientèle
17
13
Connaissances de gestion
31
11
Un job en 3 clics
11
9
Révision générale des barèmes
8
8
Informatique - UTLA
10
7
Total
285
157
L'ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014
Soucieuse d'offrir des formations en lien avec la réalité économique et les attentes de la population,
l'EIC a encore multiplié cette année les formations qualifiantes à destination des demandeurs
d'emploi. C'est ainsi que le partenariat avec le CEFORA a été reconduit pour proposer la formation
d'assistant de direction et que le Fonds social des hôpitaux privés (FSHP) finance, en collaboration
avec la MIRENA, une section « aide-soignant en milieu hospitalier ».
Encore cette année, l'EIC n'a pu répondre à toute la demande et a dû constituer des listes d'attente
pour la majorité des formations. Ainsi, près d'une trentaine de personnes n'ont pu suivre la
formation désirée faute de places.
195
Cinq formations ont débuté en septembre/octobre :
•
•
•
•
•
•
•
Technicien en comptabilité : 17 personnes ;
Aide-familial : 25 personnes ;
Aide-soignant : 28 personnes ;
Aide-soignant en milieu hospitalier : 13 personnes ;
Electricien installateur-monteur: 14 personnes ;
Assistant de direction :12 personnes ;
Un job en 3 clics : 12 personnes.
Par ailleurs, 232 personnes se sont inscrites aux différents cours organisés en soirée, dont 26 rien
qu'en connaissances de gestion. Cela représente une population totale de 363 étudiants, chiffre très
stable par rapport à la rentrée académique dernière.
PISTES D'AVENIR
La question de donner à l'Ecole Industrielle et Commerciale de nouveaux locaux est toujours
d'actualité. Si la demande de promesse de principe déposée auprès du Ministre ayant en charge les
Fonds des bâtiments scolaires, un projet de construction d'un tout nouveau bâtiment est également
envisagé dans la zone industrielle de Seilles, proche de la gare et de l'AIEG.
Pour les années futures, l'EIC poursuivra l'organisation de formations qualifiantes en partenariat
avec les institutions citées plus haut et ce, dans l'objectif de permettre à un maximum de
demandeurs d'emploi de se remettre sur le chemin du travail.
L'EIC a également l'objectif de renforcer sa collaboration avec les entreprises de la région. C'est
ainsi que nous avons initié des rencontres plus bilatérales avec Promandenne et ses membres afin
d'optimaliser l'accueil de stagiaires. Un nouveau « speedmeeting » est d'ores et déjà prévu en
février 2014.
L'Ecole Industrielle et Commerciale étant le seul établissement de promotion sociale de la région,
notre public cible peut être large. L'EIC s'est dotée d'un nouveau site Internet (nouvelle adresse :
www.eicandenne.be), support très visité par les personnes à la recherche de formations.
196
12. Environnement
1. Service communal de l'Environnement
INTRODUCTION
Le thème « environnement » à Andenne s'étend depuis la préservation du patrimoine naturel de la
commune, jusqu'à l'inspection d'entreprises, en passant par la défense des espèces protégées, les
permis d'environnement et la gestion des déchets. Mais l'objectif est unique : mettre tout en œuvre
pour offrir aux habitants de la Ville d'Andenne un environnement sain, durable et une cité agréable à
vivre.
L'ENVIRONNEMENT A ANDENNE
L'espèce humaine est une des rares espèces qui peut exercer une pression extraordinaire et
irréversible sur les biotopes naturels où elle se développe et exerce ses activités.
A Andenne nous disposons de terrains, d'une flore, d'une faune et de ressources naturelles qui
méritent notre attention.
Les zones (territoriales) protégées (ou à statut particulier) :
1.
2.
3.
4.
La
La
La
La
Réserve naturelle agréée de Sclaigneaux ;
Réserve domaniale de Sclaigneaux ;
Réserve domaniale des rochers de Samson ;
zone humide d'intérêt biologique à Namèche (berge gauche de la Meuse)
Il faut regretter de fréquentes déprédations des barrières, des panneaux didactiques et du
balisage « Tarpan ».
Des 2 roues ou des 4 roues motorisées traversent parfois la Réserve naturelle et domaniale
dans tous les sens, ce qui est très regrettable.
Récemment nous avons été confrontés à une augmentation exponentielle de la fréquentation
de la Réserve naturelle et domaniale de Sclaigneaux par des sportifs et des naturalistes !
Cette situation inouïe a généré des problèmes inattendus qui devront être résolus ;
5. Les sites de grand intérêt biologique (SGIB) :
•
réserve naturelle : Sclaigneaux (n°167) ;
•
sablières : Vaudaigle (n° 822),« Al Triche » (n° 823), réserve naturelle de Sclaigneaux
(n° 824) ;
•
carrières : Tramaka (n° 915), Bois de Thiarmont (n° 916), camping Jules César (n°
917 et n° 918), club de tir à Vezin (n° 920), CARMEUSE à Sclaigneaux (n° 921),
LHOIST à Sclaigneaux (n° 922), du Houssoi (n° 925), du Samson (n° 1009), des
Fonds de Wartet (n° 1151), du Manoir MERTENS-GROYNE (n° 1154) ;
•
divers : grotte Roger à Andenne (n° 2259), tunnel de Brumagne (n° 2284). le Jeune
Chenois (n° 919), rochers de Samson (n° 981).
Nous retrouvons de nombreuses sablières, carrières désaffectées dans cet inventaire. Elles
font parfois l'objet d'une attention particulière. En effet, certaines personnes pensent que ces
lieux sont « potentiellement » soit des décharges de déchets, soit des terrains d'entraînement
pour les 2 ou 4 roues à moteur.
Parfois, certaines activités humaines sont tolérées car elles permettent une occupation des
lieux, sans dommages pour le biotope et, par conséquence, elles permettent une surveillance
régulière ;
197
6. NATURA 2000
Sur le territoire d'Andenne, nous disposons de 2 zones Natura 2000 :
•
•
La vallée de la Meuse (Code : BE35006), de Marche-les-Dames à Andenne étendue sur les
communes d'Andenne et de Namur. La Réserve naturelle de Sclaigneaux y est incluse ;
Bassin du Samson (Code : BE35005), étendu sur les communes de Andenne, Assesse,
Gesves, Namur, et Ohey. La réserve naturelle des rochers du Samson y est incluse.
Les zones NATURA 2000 ont été localisées, sélectionnées parce qu'une faune et une flore
particulières, rares, fragiles ou menacées méritaient un statut de protection spécifique.
On le voit, le territoire d'Andenne bénéficie de nombreuses zones protégées. L'ensemble de
ces zones couvre quelques hectares. La surveillance ou même un suivi de ces zones n'est pas
simple à organiser systématiquement.
Actuellement, pour la Réserve Naturelle de Sclaigneaux, nous disposons d'un Comité de
gestion constitué de représentants de la Ville, de l'asbl Natagora, d'agents de la DNF et de
particuliers qui manifestent un intérêt à la préservation de la réserve naturelle. Ce Comité de
gestion se réunit 1X par an, plus si nécessaire. Nous aurons une 2ème réunion cette année
afin de mettre en place une structure, une organisation et une réglementation qui puissent
nous aider dans la gestion et le suivi des projets qui se déroulent en tout ou en partie dans la
réserve naturelle (cf. l'augmentation importante de la fréquentation).
Lorsque les unités gestion des 2 zones Natura 2000 à Andenne seront définies, peut-être
sera-t-il l'occasion de penser à mettre sur pied, une organisation qui puisse contribuer à une
surveillance, une gestion correcte de ces zones ;
7. Les Arbres ou Haies remarquables
Les arbres ou les haies qui bénéficient du statut « remarquable », statut octroyé par les
agents de la DNF (parcs & jardins), selon différents critères biologiques et paysagers, doivent
être gérés en accord avec les dispositions qui figurent dans le CWATUPE (art. 84). Ce qui est
regrettable, c'est l'absence de mention écrite placée sur ces arbres ou haies qui signale leur
statut de protection. Cela éviterait, peut-être, quelques « accidents » malheureux.
Il a été constaté que, parfois, des propriétaires de parcelles contenant des arbres ou des
haies remarquables n'étaient pas conscients des obligations et responsabilités qui relèvent de
ce statut de protection.
Nous disposons des statistiques suivantes :
Arbres remarquables
Haies remarquables
2010
224
19
2011
228
19
2012
227
19
2013
227
19
Cette année on ne déplore aucune disparition d'arbre ou de haie classés copmme
remarquables.
La flore
Plantes invasives berce du Caucase, la Renouée du Japon
Nous sommes attentifs à l'éradication de la Berce du Caucase et de la renouée du Japon, sur le
domaine public ainsi que sur les propriétés privées.
Actuellement nous focalisons notre attention sur la Berce du Caucase. 18 localisations infestées par
cette plante envahissante ont été répertoriées dans le système cartographique du SPW-DGARNE.
Les « colonies » de Berce du Caucase se trouvent principalement à Seilles et Landenne, le long des
voiries rue de Velaine et rue du Roua.
198
Les services techniques communaux ont défini un plan d'action en commençant l'éradication de la
Berce au carrefour rue de Velaine et rue du Roua.
Un règlement de Police détermine et fixe l'obligation pour les pouvoirs publics et privés d'éradiquer
la Berce du Caucase, la Renouée du Japon et la Balsamine de l'Himalaya, sur le territoire communal.
Enfin, grâce à une convention conclue entre le Contrat de Rivière Haute Meuse et le Gouvernement
wallon, l'action « Wallo'Net » a pu continuer ses missions cette année. Mais elle a été arrêtée en
juin. Cette action permettait aux communes, qui l'ont demandé, de disposer d'une équipe de 3
personnes pendant 1 semaine (~ 3X par an) pour, d'une part, nettoyer les berges des cours d'eau
et, d'autre part, pour contribuer à l'éradication de colonies de Berce du Caucase. Nous avons pu
bénéficier de l'aide de cette équipe « Wallo'Net » à plusieurs reprises.
Façades fleuries
Nous organisons annuellement le concours « Façades fleuries» d'avril à fin novembre. Cette année,
83 participants se sont inscrits. Distribution de bons d'achat aux 100 premiers concurrents, à
échanger auprès des fleuristes ayant adhéré à cette manifestation.
Création d'un jury comprenant des membres du Collège et du Conseil communal, du Conseil de
l'Action sociale, de la CCATM, de la Régionale d'Horticulture de Namur, sections Andenne-BonnevilleThon, de fleuristes, guides composteurs, d'anciens lauréats du concours, etc. Réalisation des albums
photos par l'Asbl MIEUX VIVRE. Encodage des cotations, désignation des lauréats par catégories
(avec parterres et jardins, sans parterre, appartement).
Remise des prix (en espèces) le dimanche 17 novembre 2013, aux 7 lauréats désignés cette année
pour les 3 catégories précitées, à l'occasion de la « Fête de l'Arbre » organisée à la Salle du
Complexe sportif de Seilles par l'Asbl «Mieux Vivre », en présence des participants, des membres du
Jury, des édiles communaux, de la presse. Commande de vasques fleuries pour les gagnants, poster
encadré offert à chaque lauréat.
Organisation d'une tombola à l'attention des non-gagnants.
Présence d'un stand du BEP dans le cadre des actions de sensibilisation des citoyens à la réduction
des déchets. Thématique choisie : «Moins de pesticides», avec le jeu du « vrai ou faux » ; les
participants au jeu recevront un sachet de graines de fleurs mellifères.
Nous attachons de l'importance à ce que les andennais puissent, à l'occasion de la Fête de l'Arbre,
recevoir un arbre ou un arbuste à planter.
La faune
Les animaux errants tels que les chats, chiens, pigeons et le gibier tel que sanglier, blaireau, fouine
réclament notre attention.
Les chats errants qui trouvent le gîte (même précaire) ou le couvert montrent une démographie
galopante qui finit par effrayer les personnes qui voulaient aider ces animaux à survivre. Ces
personnes se trouvent rapidement confrontées à des dizaines de chats qui revendiquent leur pitance
quotidienne. Hormis le problème de salubrité et de santé publique que cela peut générer, il ne faut
pas négliger qu'il peut aussi être à la source de conflits de voisinage importants.
Un règlement communal interdit le nourrissage des animaux errants sur le domaine public, mais il
est évidemment inopérant sur le domaine privé.
Des réunions se sont déroulées à ce sujet, en présence de l'Echevin du Bien-être animal, Mme
Françoise LEONARD & de Mme Françoise TARPATAKI, Conseillère communale & vétérinaire, les 23
mai, 4 septembre & 7 octobre 2013. Les points suivants ont été discutés :
•
•
Mise à jour du folder d'information destiné à informer la population sur cette problématique ;
Problématique des CHATS ERRANTS : actuellement, nous faisons appel à un Refuge agréé
avec lequel la Zone de Police des Arches, dans le cadre d'un marché public, a conclu une
convention- pour chaque enlèvement de chat ou chien errant signalé par des riverains. Les
chats errants sont capturés à l'aide de cages contenant de la nourriture ; elles sont prêtées
par le Service technique et Logistique de la Ville d'Andenne. Un fax est ensuite transmis au
199
•
•
•
refuge pour l'enlèvement de l'animal capturé. Cette gestion se fait dans le respect des
législations relatives au bien-être animal ;
Projet de stérilisation de chats errants afin de limiter leur prolifération, à la demande de
riverains et à leurs frais, par des vétérinaires de l'entité andennaise qui accepteraient
d'appliquer un prix démocratique. Une réunion de travail sera programmée prochainement
par Madame Françoise LEONARD, Echevin, associant le Conseiller en environnement, le SRI
et des vétérinaires de l'entité andennaise ;
Déjections canines : relance d'une campagne de prévention et modification du folder destiné
à informer la population sur cette problématique. Modifier la liste des commerces andennais
susceptibles de distribuer gratuitement des sacs canins aux riverains qui en feraient la
demande ;
Hébergement "temporaire" d'animaux errants en soirée, le week-end ou les jours fériés :
local à déterminer.
Statistiques du nombre d'animaux confiés au Refuge et des demandes de renseignements pour la
prise en charge d'animaux errants :
Année
Statistiques des demandes
de renseignements par la
population
Enlèvements d'animaux
errants par le REFUGE
En 2012 :
14 demandes pour des chats et
chiens errants
38 chats, 2 chiens
En 2013 :
16 demandes (de janvier à
octobre)
35 chats, 1 chien
Les fouines, depuis quelques années, sont apparues à Andenne. Elles sont responsables de dégâts
dans des habitations et des véhicules. Nous avons réalisé une cartographie permettant de situer les
lieux où les fouines ont été localisées. Cette année, elles n'ont pas fait parler d'elles.
Nous faisons appel systématiquement à un agent de la DNF pour piéger ces animaux. Nous
conseillons aussi les citoyens sur les mesures préventives à prendre (fermeture, obturation de toute
ouverture dans le bâtiment, etc...).
Les sangliers commettent des dégâts dans les champs cultivés et dans les pelouses de particuliers.
La solution la plus efficace pour les particuliers et respectueuse de l'animal est d'entourer le terrain
qui a été dévasté par une clôture avec un fil électrifié à une hauteur de ~ 20 cm.
Nous rencontrons un phénomène nouveau ; c'est le blaireau qui abîme des pelouses ou des
potagers. Le phénomène est trop limité et trop récent pour que nous puissions trouver une
technique valable pour que l'animal « passe son chemin ». Mais la pose d'un fil électrifié, comme
pour le sanglier, est aussi une solution à retenir.
Avec l'aide de diverses associations et de bénévoles, nous contribuons à la protection des batraciens
sur les voiries publiques pendant leurs périodes de migration.
Dans le cadre de la collaboration « Province de Namur communes », nous avons introduit un projet
de « sédentarisation » des batraciens en réaménageant quelques mares le long du cheminement
connu des batraciens vers leurs lieux de reproduction. Nous espérons grâce à ce projet limiter le
nombre de batraciens sur les voies publiques et donc le nombre de batraciens détruits par la
circulation pendant les périodes de migrations. Ce projet a été retenu par la Province cette année.
Le projet sera réalisé cette année.
Nous le savons, la mortalité des abeilles est « multifactorielle ». La solution se trouve parfois dans la
sélection de Reines résistantes qui n'ont pas été infectées par des parasites ou intoxiquées par des
produits chimiques.
Les apiculteurs andennais ne seront pas laissés seuls dans ce combat.
D'une part, ils bénéficient d'une nouvelle (et meilleure) localisation pour leurs activités et, d'autre
part, la commune d'Andenne s'est engagée pour plusieurs années dans différentes actions de
protection en faveur des abeilles au travers du Plan « MAYA » initié par la Région wallonne. Grâce à
cet engagement la Ville d'Andenne a reçu le label « Commune MAYA ». Dans ce cadre, la Ville a
200
bénéficié de l'aide de l'asbl Mieux Vivre qui a rédigé un projet de plantations de haies mellifères et
d'espaces fleuris à Coutisse et Seilles. De plus, quelques endroits particuliers ont été retenus pour la
plantation d'arbres fruitiers ou d'essences mellifères. Le Centre apicole d'Andenne est partie
prenante du projet.
En tant que commune MAYA, la Ville d'Andenne a fait une demande de subvention, en juin, auprès
de la Direction des Espaces verts, à la RW. Un rapport complet (fiche de rapportage pour l'année 2)
a été transmis, reprenant toutes les actions menées au sein de la commune pour la sauvegarde des
abeilles :
1. Pré fleuri : 1 sachet de graines de fleurs mellifères (33 variétés de fleurs) offert à tous les
ménages de l'entité andennaise, via le Bulletin communal, en distribution toutes boîtes. Soit
un total de 24,5 kg de graines équivalant à une surface fleurie de 122,28 ares ;
2. Fleurissement de la commune : parcs publics, ronds-points, etc... ;
3. Sensibilisation des habitants au fleurissement des maisons, jardins et appartements de
l'entité andennaise, au travers du concours « Façades fleuries » organisé par le Service
environnement chaque année depuis 20 ans. Remise des prix lors de la « Fête de l'arbre »
organisée en novembre et plants d'arbres gratuits distribués à la population (dont des
mellifères) ;
4. Création de vergers :
• Plantation par les ouvriers communaux-de 36 pommiers sauvages dans les écoles de
l'entité; ceux-ci ont été offerts par la DNF dans le cadre du Plan Maya et de la
sauvegarde du patrimoine fruitier indigène. Cela concerne 5 établissements scolaires :
Ecoles communales de Landenne et de Seilles, Institut St-Lambert, Athénée Royal :
sections Dieudonné et « Ma Campagne » ;
• Idem sur le domaine communal : dans les bois communaux, parcs publics, réserve
naturelle de Sclaigneaux, sites Natura 2000 de la Ville, Home Monjoie à Coutisse, au
Calvaire, Centres sportifs, au-dessus du cimetière de Sclayn, près de la nouvelle école
communale de Namèche (plaine), Sites de Peu d'Eau, Vezin, Hautes communes.
5. Plantation d'une haie mellifère sur le site de la nouvelle école communale de Namèche (240
plants) ;
6. Article dans le Bulletin communal sur l'importance de la sauvegarde des abeilles et autres
pollinisateurs, en leur offrant un environnement propice à leur épanouissement ;
7. Exposition didactique avec le Centre apicole de Seilles, dans laquelle les secrets des
apiculteurs sont dévoilés : outillage, technique, de l'élevage des abeilles à la production du
miel et produits dérivés. Présence d'une ruche vivante ;
8. Visite du rucher école, au Centre apicole du Château de Seilles, rue du Rivage ;
9. Rencontre avec les apiculteurs les 27 avril et 30 juin 2013 pour discuter du
déménagement/aménagement du rucher au Centre apicole de Seilles ;
10. Demande de 2 subventions auprès de la Région wallonne pour l'achat de 3 ruches d'élevage
de reines et de matériel de protection destiné aux enfants ;
11. Dans le cadre de la « Semaine de l'Arbre » et du projet MAYA, demande d'une subvention au
SPW pour la plantation d'une haie mellifère dans le parc du Château de Seilles, à côté des
installations du Centre apicole. Adhésion à la charte d'engagement des communes pour un
plan de sauvegarde des abeilles en Région wallonne.
Convention bords de routes et fauchage tardif
Le 25 avril 2013, le Collège communal a rejoint les nombreuses communes en signant la convention
« fauchage tardif » des bords de route avec le SPW.
Le fauchage tardif a été mis en place immédiatement suivant les propositions de bords de route
recommandés par le représentant du SPW, mais aussi sur des parcelles proposées par la ville
portant sur une superficie de 2,33 ha. La brochure « La vie sauvage emprunte aussi nos routes » a
été distribuée la semaine du 1er juillet 2013 à tous les ménages de l'entité. Des panneaux de
signalisation spécifiques ont été placés aux abords des zones concernées par le STC.
Gestion différenciée : un document de travail a été remis au responsable du Service Plantations, en
vue d'une prochaine réunion de travail afin d'identifier les actions déjà en cours pouvant faire partie
d'un plan de gestion différenciée, mais surtout afin de déterminer les améliorations à apporter et les
actions à mettre en œuvre pour pouvoir présenter, l'année prochaine, un plan de gestion
différenciée abouti pour notre commune.
201
Mise en place d'un plan de réduction des pesticides : la gestion des pulvérisations est supervisée par
un ingénieur agronome du STC qui dispose des autorisations requises concernant l'achat et
l'utilisation d'herbicides et la connaissance de ces produits. Des instructions ont été données afin
d'être attentifs et de préserver des zones tampons. Chaque année, avant le démarrage de la saison,
une information est donnée par le vendeur au personnel quant à l'utilisation adéquate et précise des
produits et leur nature. Un registre est tenu mentionnant la date, la rue traitée, les produits utilisés
et leur quantité. A partir de 2014, il est prévu que les Services environnement et STC œuvreront
ensemble pour l'implémentation d'un plan complet de réduction des herbicides. A ce titre, des
représentants des STC et de l'environnement ont suivi une formation organisée par l'UVCW "Zéro
Phyto".
Les ressources naturelles
L'eau
Les eaux de surface (cours d'eau) qui sillonnent le territoire andennais sont regroupées dans les
sous-bassins hydrographiques MEUSE AMONT (seul le Samson est concerné ici) et MEUSE AVAL.
Type de cours d'eau
Qualités physicochimiques
Longueur totale
Débit moyen
Cours d'eau navigable
(Meuse)
18,117 Km
de moyenne à très
bonne
197,7 m³/s
Cours d'eau non
navigable (classe 1, 2,
3 et non classés)
29,813 Km
de moyenne à très
bonne
-
La Ville d'Andenne est membre du Contrat de rivière Haute Meuse (section locale du Samson). Dans
le cadre de cette association, nous développons principalement notre surveillance, notre action et
nos initiatives vers le Samson (cfr actions des Rivières propres) en collaboration avec le fond
piscicole et les diverses associations de pêcheurs.
Nous avons bénéficié à plusieurs reprises de l'action « Wallo'Net ». Cette action nous permet de
bénéficier de l'aide d'une petite équipe de 3 personnes pour nettoyer les berges des cours d'eau (et
éradiquer la Berce du Caucase). Cette action a pris fin (prévu) au mois de juin.
Les services techniques communaux sont intervenus à quelques reprises pour enlever des entraves
au bon écoulement des cours d'eau.
Cette année, nous n'avons pas été interpellés pour des fossés d'écoulement des eaux usées à
Coutisse qui génèrent régulièrement des nuisances olfactives qui préoccupent les riverains. Sans
doute que notre action l'année dernière (aspersion de lait de chaux sur les fonds de fossés) fait
encore sentir ses effets.
Les eaux souterraines sont exploitées par la SWDE, VIVAQUA, des entreprises et des particuliers.
Les captages de Gemine, de Wanhériffe et le puits Dumont disposent de zones de protections.
L'air
Sur le territoire communal, diverses stations de mesures (7) permettent d'évaluer la qualité de l'air
selon divers paramètres (dioxyde d'azote, ozone, benzène, métaux lourds et poussières).
Aucun dépassement significatif des normes n'a été signalé cette année encore.
Il y a eu quelques épisodes passagers de pollution olfactive de l'air, générés par les sociétés dans le
zoning de Seilles et à Namèche.
Il y a eu des retombées de poussières dans le zoning de Seilles et à Namèche.
Des nuisances sonores ont été dénoncées par des riverains pour des activités exercées par des
sociétés sises dans le zoning de Seilles et à Namèche.
Les responsables de ces sociétés ont chaque fois pris les mesures nécessaires pour maîtriser, voire
éradiquer les nuisances dénoncées par les riverains.
202
Rappelons à cet effet que pour chaque société de carrières (CARMEUSE et LHOIST) oeuvrant sur le
territoire d'Andenne, une Commission d'accompagnement, regroupant des riverains, les
responsables d'entreprises, les syndicats et des représentants de la Ville, a été mise sur pied afin de
créer un « espace de dialogue » entre tous les intervenants. Ces commissions se réunissent
trimestriellement. Dans ces commissions sont discutés, analysés et solutionnés les problèmes subis
par les riverains et générés par les installations de ces entreprises.
Pour la fonderie FONDATEL-LECOMTE, une commission Fondatel-Lecomte & riverains s'est mise sur
pied naturellement avec le même objectif (moins formel) que celui des commission
d'accompagnement.
Les feux de jardin sont combattus par l'administration communale ainsi que par la Zone de Police
locale des Arches. Non seulement les forces de police sont vigilantes pour faire arrêter sur le champ
ces nuisances, mais en plus elles participent aux campagnes de prévention en distribuant, dans des
quartiers « sensibles », des dépliants expliquant la nocivité pour la faune, la flore et l'être humain de
l'incinération de déchets faite par des particuliers.
Le sol
Le territoire communal s'étale sur 8.617,29 ha.
La réhabilitation des sites d'activités économiques désaffectés (SAED) est un cheval de bataille pour
le Collège.
En effet, la Ville d'Andenne dispose de moins en moins de zonings disponibles pour accueillir de
nouvelles entreprises. Mais il ne faut pas perdre de vue que la réhabilitation de ces SAED (et SAR)
permet une amélioration importante de la qualité du sol et du sous-sol, puisqu'il est réhabilité par ou
sous le contrôle de la SPAQUE.
Nous attendons que la SPAQuE procède à la dépollution (métaux lourds et hydrocarbures) d'une
surface réduite du SAR (SAED) « Brenner » à Seilles.
Deux anciennes décharges ont été réhabilitées sur le territoire communal : « Jeune Chenois » et
« Anton ».
Une campagne d'analyses de la qualité des eaux de surface des étangs (qui collectent les eaux de
drainage provenant de la décharge) et des gaz du « Jeune Chenois » a été effectuée par l'INASEP.
Nous attendons le rapport d'analyses. Cette campagne résulte d'une demande supplémentaire
d'étude de suivi demandée par l'OWD.
Une commission d'accompagnement a été créée pour faire le suivi de la décharge et de l'utilisation
de la station d'épuration de la décharge d'Anton pour les lixiviats provenant de 2 autres décharges
dont la SPAQuE a la responsabilité de la réhabilitation.
Le sous-sol
On ne peut pas passer sous silence l'exploitation des gisements calcaires par les sociétés CARMEUSE
et LHOIST. L'exploitation d'une carrière a évidemment des effets irréversibles sur le paysage, le sol,
la faune, la flore et les nappes phréatiques préexistants.
Au terme de l'exploitation d'une carrière, les travaux de réhabilitation des lieux, comme précisés
dans le permis d'extraction ou d'exploitation, permettront de remettre à disposition de la nature le
sous-sol et le sol exploités par l'homme.
Les agissements d'un entrepreneur en génie civil dans l'ancienne carrière TRANSCAR ont préoccupé
des riverains et le Collège à quelques reprises.
Les déchets
Depuis le 1er janvier 2010, la collecte des déchets ménagers s'effectue grâce à des poubelles à puce
pour les déchets résiduaires et des sacs poubelles biodégradables pour les déchets organiques.
Près de 11.000 poubelles à puce ont été distribuées aux particuliers jusqu'à ce jour. Près de 500
entreprises, commerces et collectivités se sont affiliés à ce système de collecte de déchets ménagers
(et assimilés).
203
Ces résultats sont à comparer avec ceux de 2009 où les déchets ménagers étaient récoltés par des
sacs payants. Un tableau ci-dessous résume la situation.
On remarquera un stabilisation des quantités de déchets ménagers récoltés avec une augmentation
importante mais ponctuelle de 25% pour les déchets organiques en 2012.
Déchets
ménagers
Quantités (tonnes)
Quantités/habitant (kg/hab)
2009
4.580
18.450
3.128
125
2010
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
1926
1339
81
53
3.412
2011
134
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
2073
1339
81
53
3.813
2012
2013 (données de
fin septembre,
extrapolées à fin
décembre)
149
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
2125
1688
83
66
3.555
136
Résiduaires
Organiques
Résiduaires
Organiques
2197
1358
85
52
On peut donc continuer à affirmer que la stratégie qui a consisté de remplacer les sacs poubelles
« traditionnels » par des poubelles à puce et des sacs organiques reste un succès.
La pression des déchets andennais sur l'environnement a diminué de plus de 50% par rapport à
2009 quand la collecte des déchets ménagers se faisait encore à l'aide de sacs poubelles.
Nous devons malheureusement déplorer un peu plus de 42 dépôts illicites de déchets qui
représentent à peu près 1.050 tonnes. Ce tonnage est préoccupant, même s'il diminue légèrement,
car, en tonnages, il est équivalent à 50% des déchets ménagers résiduaires qui sont récoltés sur le
territoire communal.
A ces dépôts on doit ajouter près de 17 cadavres d'animaux (chats, chiens, blaireaux, sanglier,
mouton, etc...).
Le dépôt illicite de déchets inertes en 2012 de plusieurs milliers de m³ dans une ancienne
sablonnière à Ville-en-Waret, près de la rue de Marche-les-Dames reste d'actualité, les responsables
ont été identifiés. Le dossier est entre les mains du service juridique et de la justice.
Certains sites occupés par des bulles à verre et, plus particulièrement celles sises à Andenelle,
préoccupent des riverains à cause des dépôts illicites de déchets qui « fleurissent » autour des bulles
à verre.
Ces problèmes préoccupants ont été analysés par le BEP-Environnement, le service environnement
et M. l'Echevin. Mais grâce au service de nettoyage des sites de bulles à verre par el BEP
Environnement et le service technique communal chaque site de bulles à verre est nettoyé une fois
par semaine, mais si nécessaire, le BEP-Environnement peut envisager une rotation un peu plus
rapide pour quelques sites problématiques.
Nous organisons, depuis 21 ans, l'opération « Andenne ma ville propre » après les vacances de
Pâques. Cette campagne de propreté s'est déroulée du 22 avril au 11 mai 2013. Elle vise comme
objectif de permettre à des citoyens de choisir un lieu qu'il souhaite nettoyer et rendre plus
agréable.
Cette année, nous avons comptabilisé 42 projets et 1.264 participants. Les concurrents sont des
établissements scolaires, des associations, familles ou des personnes isolées. Remise de bons
204
d'achat aux 20 premiers inscrits à échanger auprès des fleuristes de l'entité andennaise ayant
adhéré à cette manifestation.
Commande de casquettes et de gants, via un marché public. Demande d'une assurance chez
ETHIAS pour assurer les participants en cas d'accident. Commande de bandes autocollantes
reprenant le nom des gagnants, à apposer sur les panneaux de signalisation du concours.
Animations gratuites du BEP dans les écoles sur le tri des déchets. Reportage photos effectué par le
Service environnement pour chaque projet de nettoyages de rues. Présence de journalistes de la
presse locale et régionale. Réalisation d'une exposition photos à l'Hôtel de ville. Demande d'un stand
du BEP dans le cadre de la sensibilisation des habitants à la réduction des déchets (thématique : le
gaspillage alimentaire avec le jeu du vrai-faux) dans le hall de l'Hôtel de ville.
Cette opération s'est clôturée, fin juin, par une remise de prix organisée à l'Hôtel de ville à des
participants particulièrement méritants. Ces lauréats voient leur effort couronné par un panneau
d'affichage, placé le long d'une voirie publique, qui signale que les lieux ont été nettoyés par une
personne, une famille, une association ou un établissement scolaire.
Citons aussi « Ma rivière propre » ; action qui se déroule tout au long de l'année avec l'aide de
bénévoles et d'associations de pêcheurs. Nettoyage du Samson et ses abords, le 8 mars 2013 par
l'Asbl « Samson saumon 2000 », avant l'ouverture de la pêche. Nettoyage de l'étang du Moulin de
Kevret et abords par la société royale « Les Pêcheurs réunis d'Andenne-Seilles et environs ».
QUALITE DE VIE
L'Echevin de l'environnement et de la Qualité de la vie participe régulièrement aux visites de
salubrité avec le Service Qualité Habitat.
Nous avons enregistré plusieurs conflits de voisinage (13) dont nous avons eu à nous occuper. Le
prétexte de ces conflits est assez varié, mais il s'agit souvent de haies non ou mal taillées, de
déchets déposés contre une clôture, de grands arbres qui font de l'ombre ou des eaux pluviales,
voire des eaux usées qui s'écoulent sur la propriété d'un voisin, de nuisances causées par la
présence d'animaux domestiques en surnombre, nettoyage de tags, nuisances sonores, tri des
déchets incorrects, déchets ou poubelles non collectés, feux de jardin, déjections canines,
évacuation d'encombrants, etc...
A cette occasion, nous distribuons une brochure destinée à sensibiliser les habitants d'Andenne sur
l'importance d'avoir de bonnes relations de voisinage dans le quartier où l'on vit. Des exemplaires de
cette brochure sont disponibles au Service de l'environnement.
Même si l'origine d'un conflit peut être qualifiée de nature « environnementale », il convient de
respecter la séparation des pouvoirs et d'orienter les plaignants vers la Justice de Paix, s'ils
n'arrivent pas à résoudre le problème eux-mêmes.
SERVICE ENVIRONNEMENT
Pour atteindre les objectifs très ambitieux définis pour le service environnement, des campagnes de
sensibilisation, des actions particulières ou spécifiques, des permis ou autorisations, des contrôles ou
des inspections sont nécessaires. Nous nous occupons également de l'encadrement de stagiaires
presque chaque année.
Il reste très important que la population participe activement à cet ambitieux programme tout en
étant parfaitement informée.
Rappelons qu'une grande partie de l'énergie et des prestations du service sont dévolues pour la
gestion des poubelles à puce (gestion hebdomadaire des livraisons, reprises, échanges de poubelles
à puce, lettres d'information aux habitants, gestion des vols de poubelles avec blocage des puces et
des poids à facturer en aide aux Services Financiers, gestion de la liste des habitants bénéficiant de
sacs poubelles jaunes, gestion et suivi des défauts de collectes, commandes et achats de poubelles à
puce). Le Service environnement gère également l'ensemble des cartes de fidélité du parc à
conteneurs (environ 2000 cartes).
205
Plusieurs actions sur le terrain et dans les médias (presse, site WEB de la Ville, distribution de
documentation aux étudiants, aux enseignants, ) sont réalisées, afin de sensibiliser la population
aux problèmes environnementaux et prévenir toute altération ou nuisance environnementale.
On peut citer par exemple :
1. Concours « Andenne ma ville propre & Rivières propres » le 26 avril 2013 (42 projets et
1.264 participants)
Des bons d'achats ont été distribués aux 20 premiers inscrits. Des gants, des casquettes et
des sacs poubelles ont été distribués aux participants. Les déchets ont été collectés ensuite
par le Service technique et logistique communal. Des panneaux de signalisation reprenant le
nom des gagnants ont été placés aux endroits nettoyés par les bénévoles.
Un reportage photos est visible sur le site www.andenne.be. La remise des prix a eu lieu le
21 juin 2013 en présence des participants, des édiles communaux et de la presse. Le BEP a
offert aux lauréats des boîtes à fruits (classes maternelles), une cocotte en papier et un
marque-page (classes primaires), une clé USB (adolescents) et une spatule (adultes).
De plus, les gagnants ont pu choisir parmi les activités suivantes organisées gratuitement par
le BEP-environnement :
•
•
•
•
2.
3.
4.
5.
6.
7.
Le jeu Alimen'Terre à destination des classes dès la 5ème primaire. Il s'agit d'un jeu de
société créé par l'asbl Empreintes et BEP-Environnement, destiné aux 10 -12 ans ;
Animation gratuite relative à la gestion des déchets à destination de l'enseignement du
Fondamental : Le module d'initiation au recyclage (9-12 ans) : il s'agit d'une véritable vitrine
de tout le chemin parcouru par nos déchets, depuis leur collecte jusqu'à leur utilisation au
sein de nouveaux produits ;
Appel à projet pour les classes de 1ère et 2ème primaires. Il s'agit d'un concours intitulé :
« Le réemploi, c'est pour moi ! » GAGNEZ un spectacle pour votre classe ! Il suffit pour cela
de renvoyer au BEP-Environnement une histoire, une chanson ou une fiche pratique
présentant un bricolage et réalisé par une classe. Les 38 meilleurs projets pourront bénéficier
pour leur classe d'un spectacle sur le réemploi intitulé « Y'a comme un pépin » de Sandra
Hamel. Inscription auprès du BEP-environnement jusqu'au 30 octobre 2013 ;
Animation gratuite à destination de l'enseignement du Secondaire. Les jeunes sont des
consommateurs à part entière. A cet effet, le BEP a proposé l'animation « C'est du propre !
» ; un éclairage sur la gestion des déchets. Il est destiné aux jeunes des 4e aux 5è années
du secondaire général, technique, professionnel et artistique. Il s'agit d'un programme
'flexible' qui propose 3 ateliers interactifs au choix : un quiz (1 h de cours), un film-débat (2
h de cours) et un jeu de rôle (2 h de cours) qui peuvent être combinés. Il peut s'inscrire dans
les missions de l'école et alimenter les réflexions de plusieurs cours. Ces ateliers sont offerts
gratuitement par le BEP ;
Concours «Façades fleuries» (83 participants). Remise des prix le dimanche 17 novembre
2013 lors de la « Fête de l'Arbre » organisée à la Salle du Complexe sportif de Seilles par
l'Asbl « Mieux Vivre », en présence des participants, des membres du Jury, des édiles
communaux, de la presse. Trois prix seront décernés à la catégorie « Façades avec parterre
et jardin » ainsi que « Façades sans parterre » ; 1 prix récompensera la catégorie
«appartement ». Les gagnants recevront leurs prix, une vasque garnie et le poster de leur
maison ;
Présence de stands du BEP également lors de diverses activités réalisées sur le territoire
andennais, telles que les Fêtes de Wallonie, Fête de l'arbre, brocantes de l'Ascension et du 15
août, etc... ;
En collaboration avec le BEP, campagnes de récupération de vieux vélos, bâches agricoles,
jouets, produits phytos, huiles de friterie (Valorfrit), animations pédagogiques gratuites «
gestion rationnelle des déchets » proposées dans l'enseignement maternel, primaire et
secondaire ;
Formations au compostage individuel réalisé par l'association Jean Pain et le Service
environnement : formation théorique le 30 avril et la partie pratique le 4 mai 2013 ;
Campagne concernant le gaspillage alimentaire (insertion d'articles dans la presse, fiches
pratiques, spot TV locales) ;
Campagne de sensibilisation de la population au bon tri des PMC (insertions d'articles dans la
presse, spots radios, concours web) ;
206
8. Mise à disposition d'outils dans le cadre de la sensibilisation du personnel communal. En mars
2013 : une caisse de lavettes microfibres et en novembre 2013 : des sacs à provisions
réutilisables ;
9. Campagne de propreté canine auprès des commerçants andennais ayant accepté d'adhérer à
ce projet. Dépôt de sacs canins gratuits pour la population qui en ferait la demande ;
10. Publications de nombreux articles dans la presse, le Bulletin communal et sur le site WEB de
la Ville. Participation de l'Echevin Guy HAVELANGE à des émissions de radio « Fréquence + »,
à Andenne ;
11. Une campagne de protection des batraciens a été organisée par la Ville au début du
printemps, avec l'aide de diverses associations de protection de la nature.
Le service environnement assure aussi la gestion des demandes de permis d'environnement de
classe 1 et 2, ainsi que des déclarations de classe 3.
Ce type de dossiers requiert une grande disponibilité et un travail important de soutien et de
conseils dans la rédaction des formulaires de demandes, afin de s'assurer que les dossiers déposés
par les demandeurs poursuivent la procédure sans problèmes et aboutissent à l'octroi du permis
souhaité et cela, dans les délais les plus brefs possibles.
La Région wallonne, le Fédéral nous sollicitent parfois pour organiser des enquêtes publiques. Nous
sommes informés aussi par les communes limitrophes lorsqu'elles organisent des enquêtes
publiques sur leur territoire.
Permis
Type
Nombre
Décret relatif au Permis 121 dossiers de classe
d'environnement
3 et 35 dossiers PE de
classe 2
Plans, programmes
initiés par le
Gouvernement wallon
Enquêtes publiques
Résultats
35 enquêtes publiques
35 octrois de permis et
121 déclarations
accueillies
favorablement
- projets de plans de
5 enquêtes publiques
gestion par district
hydrographique [...]
District international de
la Meuse (11/06/2012 18/01/2013) ;- projet
de plan wallon de
réduction des pesticides
(11/02/2013 27/03/2013) ;- projets
de calendrier et
programme de travail
[...] élaboration des
deuxièmes plans de
gestion par dictrict
hydrographique 20162021 (16/09/2013 17/03/2014) ;- la
cartographie de l'éolien
en wallonie (2ème avis)
(16/09/2013 30/10/2013) ;modification du
programme de gestion
durable de l'azote en
agriculture (6/11/2013
- 20/12/2013).
207
3 Pv d'enquêtes
publiques transmis au
SPW, les 2 autres
prochainement.
Réunions de
Concertation
Commissions
d'accompagnement :
- CARMEUSE
Réunion programmée le
Réunions trimestrielles
2 décembre 2013 au
ou à la demande
CAPC
Une réunion est
planifiée en décembre
- LHOIST
9 juillet & 29 octobre
2013, au sein de
Réunions trimestrielles
l'entreprise, à Namèche ou à la demande
et au CAPC
Une réunion réalisée,
une autre est planifiée
en décembre
- Anton
A la demande
- BEP-Environnement
gérée par le BEP
(déchets)
Comité FontadelLecomte SA Riverains
8 janvier & 27 août
2013
Comité de gestion
(Réserve naturelle de
Sclaigneaux)
Contrat de Rivière
Haute Meuse Comité
local du Samson
4 réunions gérées par
le CRHM
Réunions à la demande
Deux réunions réalisées
Réunion annuelle
Une réunion réalisée
Réunions trimestrielles
Une réunion planifiée à
Andenne en novembre
Dans le respect des législations fédérales, régionales et communales (droits et prérogatives du
Bourgmestre), le Conseiller en Environnement visite des entreprises et des établissements, afin de
vérifier que les activités se déroulent en conformité avec les permis et autorisations délivrés par les
différentes instances administratives. Des recommandations peuvent être rédigées dans le rapport
de visite ; le cas échéant, un procès-verbal peut aussi être émis par un officier de police judiciaire.
Type de visites sur le terrain
Nombre*
Remarques
Inspections
20
Nuisances, incidents, pollutions,
infractions, etc...
Interventions
37
Pollutions, Dépôts de déchets
illicites, assainissements,
problèmes de voisinage, etc...
(* : estimation ; statistiques arrêtées au 31 octobre 2013)
Si on considère que les "inspections" sont des interventions ciblées sur des entreprises ou des
particuliers identifiés et que les "interventions" sont réclamées par les autorités communales, le
conseiller en environnement, des entreprises ou des particuliers, il faut savoir que 75% des
inspections et interventions concernent des entreprises et 25% des particuliers.
Pour organiser et réaliser toutes ces activités, le service Environnement dispose d'un secrétariat de
2 personnes.
Le Conseiller en environnement assure la gestion du personnel, du budget et dirige les différentes
actions et opérations relevant de sa responsabilité.
Il organise, avec le soutien de son secrétariat, la production et le suivi des notes à l'intention du
Collège ou du Conseil.
En outre, le service assure le suivi régulier des factures et des statistiques relatives aux déchets
collectés sur le territoire de la ville.
Toute interpellation, réclamation, intervention, inspection ou contrôle induisent la création d'un
dossier dont le suivi est assuré régulièrement.
208
Le secrétariat du service assure aussi le secrétariat de l'échevin.
On trouvera ci-dessous des statistiques relatives aux travaux administratifs effectués par le service.
On remarquera la progression constante de la charge administrative du service. Cette année, cette
progression a connu une accélération à cause du nombre de déclarations et de permis
d'environnement qui ont été multipliés par un facteur 4 !.
Types de documents, d'informations
Nombre*
Notes au Collège ou au Conseil
229
Courriers entrants
1.380 (hors e-mails et sollicitations relatives aux
poubelles à puce)
Courriers sortants
1.906 (hors emails et sollicitations relatives aux
poubelles à puce)
Dossiers
en
cours
(ouverts
précédentes et encore actifs)
les
années
457
Dossiers ouverts en 2013
138
Réunions du conseiller en environnement
120
Nombre de visiteurs, requêtes, questions
1.600
(téléphone, mails, cartes du parc à conteneurs)
Avis donnés par le Conseiller en environnement
75
Inspections et interventions du Conseiller en
57
environnement
Formations du Conseiller en Environnement
5
(* : estimation ; statistiques arrêtées au 31/10/2013)
Dans le cadre de diverses procédures administratives, techniques, scientifiques ou judiciaires,
concernant l'environnement, le Conseiller en environnement collabore étroitement avec les
différentes autorités administratives (Région, Province, Fédéral, Région et Province), scientifiques et
techniques (Fédéral, Région, Province, Université) et répressives (Police fédérale, Zone de Police,
Police de l'environnement, SPW-unité de répression des pollutions, SPW-département de la police et
des contrôles).
Il est en contact régulier avec des institutions telles que « Association belge des Conseillers en
environnement », « Inter-Environnement Wallonie », « l'Union des villes et des communes de
Wallonie », « l'Union wallonne des entreprises », « FOST + », etc...
Il reste en contact régulier avec des laboratoires, des institutions universitaires qui réalisent pour le
compte de la Ville diverses analyses scientifiques.
Il reçoit ou rencontre des particuliers ou responsables d'entreprises qui sont confrontés à un
problème environnemental précis et contribue au dégagement de solutions réalistes, satisfaisantes
et respectueuses de l'environnement et de la législation.
AGENDA 21 LOCAL
En respect des dispositions définies dans l' Art. R.41-12, Livre 1er du Code de l'Environnement
[conditions d'octroi de subvention pour le conseiller en environnement], la Ville d'Andenne doit
mettre un Agenda 21 local sur pied. Il revient au Conseiller en environnement, avec le soutien des
Autorités communales et l'aide de l'Administration communale, de mener à bien ce projet d'Agenda
21 local.
Une deuxième version de l'Agenda 21 local pour Andenne va être présentée au Collège communal ;
elle représente le suivi des actions qui ont été retenues pour 2013.
209
2. Mieux Vivre ASBL
NOM ET SIEGE SOCIAL
A.S.B.L. MIEUX VIVRE A ANDENNE
Place des Tilleuls, 1
5300 ANDENNE
PRESENTATION
Présentation de sa composition
Monsieur Vincent SAMPAOLI, Président
Monsieur Eric PIRARD, Secrétaire
Monsieur Alain MOUREAU, Trésorier
Monsieur Guy HAVELANGE, Administrateur
Monsieur Eric ETIENNE, Administrateur
Monsieur Yves SOREE, Membre
Madame Elisabeth MALISOUX, Membre
L'asbl Mieux Vivre occupe actuellement 3 travailleurs (1 animateur et 2 ouvriers polyvalents).
Généralités
Mieux Vivre à Andenne est une association sans but lucratif pour l'amélioration de l'environnement
et du cadre de vie. Cette association a pour objet de sensibiliser la population, et les enfants en
particulier, à différents problèmes relatifs à l'environnement. Nos objectifs sont également la mise
en valeur du patrimoine touristique et des sentiers communaux. Nous organisons aussi de
nombreuses activités culturelles et collaborons également à diverses manifestations et événements.
ACTIVITES
Entretien des sentiers
En 2013, l'équipe d'ouvriers de l'asbl Mieux Vivre à Andenne a pris en charge l'entretien et le
débroussaillage des nombreux sentiers de promenades et de randonnées de l'entité andennaise. Ces
sentiers sont situés sur tout le territoire de la Commune d'Andenne dans les sections d'Andenne, de
Bonneville, de Coutisse, de Landenne, de Maizeret, de Namêche, de Sclayn, de Seilles, de ThonSamson et de Vezin. Ces différents sentiers s'adressent aux promeneurs à pieds, à cheval ou en vtt.
Cela représente plus de 250 Km de sentiers. En ce qui concerne les cavaliers, nous avons aussi pris
en charge l'élagage en hauteur des arbres de certains sentiers qui sont plus particulièrement
empruntés par les cavaliers.
Entretien des abords d'arrêts de bus
Cette année encore, nous avons apporté notre soutien à l'entretien des abords des abribus un peu
partout sur le territoire de l'entité andennaise.
Travaux multiples
Ces travaux sont réalisés afin de garantir la pérennité de divers sites implantés sur l'entité
andennaise. Il s'agit notamment de la tonte des pelouses à la Grotte de Sclayn et de l'entretien de la
zone de détente à la Roche-de-Fau. Nous avons aussi dégagé quelques zones naturelles comme au
quartier de Stud et à Bousalle par exemple.
210
Balisage des promenades de l'entité andennaise
Nous avons aidé à l'entretien et à la réparation des balisages des sentiers de l'entité en collaboration
avec l'Office du Tourisme.
Réserve naturelle
Nous avons collaboré à l'entretien de la réserve naturelle de Sclaigneaux. Nous avons aussi procédé
à la vidange des poubelles installées à différents endroits de la réserve.
Aide à diverses manifestations
Nous avons apporté notre soutien à des expositions et à d'autres activités qui ont été organisées par
différents groupements de la région. Nous avons notamment aidé au transport et au montage de
matériel, à la mise en place d'exposition, à la remise en ordre de locaux, etc. Nous mettons
également très régulièrement à disposition des demandeurs, des panneaux et autre matériel et nous
en assurons le transport. Nous prenons également en charge toutes les formalités administratives.
C'est ainsi que nous avons collaboré directement à une vingtaine de manifestations.
Aides complémentaires
Notre équipe a travaillé à de nombreuses autres missions au cours de cette année. Cela représente
un travail important :
•
•
•
•
•
•
•
Elagage d'arbres représentant un danger aux abords de certaines routes ;
Aide à l'épandage de sel dans quelques zones difficiles d'accès ;
Appui technique à la Fête des Voisins, à la Fête de la Musique, aux Fêtes de Wallonie, au
Carnaval, etc ;
Aide au dégagement de routes après des périodes de grand vent ;
Aide au nettoyage de plusieurs avaloirs ;
Aide à la réparation de tarmac dans quelques zones routières ;
Etc...
ANIMATIONS
L'accueil
« Mieux Vivre », c'est l'accueil . . .
L'accueil des enfants et des jeunes à de nombreuses activités, l'accueil des groupes et des écoles,
l'accueil des familles, l'accueil des nombreux visiteurs à nos manifestations.
Rôle social
De par sa présence sur le terrain, notre animateur rencontre de nombreux enfants, de nombreux
jeunes et leurs familles. Les relations de confiance qui se sont établies permettent aux familles de se
confier. C'est ainsi que notre animateur peut apporter son aide à des familles en difficultés.
Travaux administratifs
Afin d'assurer la bonne préparation des manifestations et activités, notre animateur prend en charge
toutes les formalités administratives nécessaires. Il assure aussi l'ensemble des démarches
rédactionnelles à accomplir pour le bon fonctionnement de l'asbl Mieux Vivre.
Aides aux étudiants et enseignants
Notre animateur apporte régulièrement son aide aux étudiants et aux enseignants en leur
transmettant de la documentation, des dossiers pédagogiques, etc. Nous leurs proposons aussi des
activités.
Animations avec écoles et groupes
Ces activités se déroulent tout au long de l'année. Elles s'adressent à l'ensemble des élèves et des
écoles de l'entité andennaise et de l'extérieur. Elles sont soit, proposées par notre association, soit,
nous répondons à la demande des écoles ou des groupes. Nous apportons aussi notre collaboration
à différents projets menés par les écoles.
211
Ateliers du Mercredi
Dans le cadre de nos activités, nous avons collaboré à la mise en place d'ateliers pour enfants les
mercredi après-midis. Ces ateliers ont été organisés durant l'année scolaire à la Maison de Quartier
d'Andenne. Ils sont adressés aux enfants de 5 à 12 ans. Différents modules ont été mis en place afin
d'offrir un maximum de choix d'activités aux enfants. Les enfants ont ainsi pu participer à différentes
animations telles que : bricolages, cuisine, jeux, danse, nature, etc. Ils pouvaient choisir une activité
différente par module. Un grand jeu familial a aussi été mis en place avec la participation des
parents. En 2013, Les ateliers du mercredi se sont déroulés du 9 janvier au 31 octobre. Une
quarantaine d'enfants sont inscrits et participent à ces différents ateliers. Ces activités ont été
l'occasion d'un beau partenariat avec le Service de l'Accueil extrascolaire, l'Ecole de Devoirs de
Seilles, les Logis Andennais, la Maison de Quartier et l'asbl Mieux Vivre à Andenne.
Atelier Spécial Carnaval
C'est à l'occasion des vacances de carnaval que nous avons organisé des activités pour les enfants.
Celles-ci se sont déroulée les 12 et 13 février 2013. C'est avec joie que les dix-huit participants nous
ont rejoins à ces animations.
Chasse aux œufs
Cette année, notre animateur a organisé une grande chasse aux œufs le 27 mars 2013. Les enfants
de 2 à 12 ans ont pu participer à celle-ci et récolter de nombreux œufs étalés dans le parc du
complexe sportif de Seilles. Afin de faciliter la participation de tous, divers espaces avaient été
définis en fonction des tranches d'âges des enfants. Cette belle activité a été mise en place dans le
cadre d'une collaboration avec le Service de l'Accueil extrascolaire, l'Ecole de Devoirs « Les
Multicolores », les Logis Andennais, la Maison de la Convivialité, la Maison de Quartier et l'asbl Mieux
Vivre à Andenne.
Activités de Pâques
Cette année, nous avons mis en place plusieurs animations à l'occasion des vacances de Pâques.
Nous avons démarré avec la mise en place de cours de rattrapage ludiques et amusants pour les
enfants de 5 et 6ème année primaire qui ont ainsi pu faire des révisions sans s'en rendre compte du
3 au 5 avril 2013. Ces activités, organisées en partenariat avec la Maison de Quartier d'Andenne,
ont été mises en place à la Maison de la Convivialité à Seilles.
Ensuite, notre animateur a organisé 2 journées de détente pour les enfants de 6 à 12 ans. Celles-ci
se sont déroulées les 9 et 10 avril 2013 avec au programme jeux, balade dans les bois et
campagnes, bowling, etc...
Et les 11 et 12 avril 2013, notre animateur a coopéré à la mise en place de cours rattrapage drôles
et distrayants pour les enfants de 1ère et 2ème année primaire. Ces activités ont été organisées en
partenariat avec la Maison de Quartier.
Andenne, Ma ville propre
Notre animateur a pris en charge la distribution des affiches annonçant cette action citoyenne et
environnementale. Notre équipe a également apporté sa collaboration à cette grande opération de
nettoyage des rues de l'entité andennaise. Nous avons également mis à disposition des panneaux
pour la remise des prix de ce concours.
Aide aux devoirs
A l'occasion d'une collaboration avec l'école de devoirs de Seilles, notre animateur apporte son
soutien à l'aide aux devoirs auprès des enfants du niveau primaire qui nous rejoignent à la Maison
de la Convivialité. Ces activités se déroulent à raison de deux fois par semaine en ce qui nous
concerne. Les enfants reçoivent ainsi une aide concrète pour faire leurs devoirs. Cela permet
également de développer des relations plus approfondies avec les enfants et les parents.
Séance d'infos sur le Fauchage Tardif
C'est le 24 mai 2013 que notre animateur a participé à une séance d'informations sur le fauchage
tardif des bords de route en collaboration avec le Service Environnement. En effet, la Ville
d'Andenne a souhaité mettre en place le fauchage tardif des bords de route sur l'entité communale
et a signé une convention avec le Service public de Wallonie à cette occasion. Cette réunion a
212
permis de présenter les intérêts et avantages de pratiquer le fauchage tardif ainsi que la manière de
procéder à la mise en place de ce système. Des conseils, trucs et astuces ont également été
apportés.
Visite familiale du Rucher école de Seilles
C'est dans le cadre d'une collaboration avec le Centre Apicole du Château de Seilles asbl et la
Bibliothèque communale d'Andenne que notre animateur a participé et collaboré à la visite familiale
du Rucher école de Seilles. Cette activité qui s'est déroulée le 26 mai 2013 a connu un beau succès
avec une bonne soixantaine de visiteurs qui ont rejoins cette découverte apicole didactique.
Visite d'un rucher avec une classe de l'école communale de Coutisse
C'est avec plaisir que notre animateur a collaboré le 29 mai à la visite du rucher de Seilles avec la
classe de Monsieur Limet de l'école communale de Coutisse. Les 16 élèves qui ont découvert le
monde des abeilles et de l'apiculture ont été très enthousiastes. Ils ont posé beaucoup de questions
et ont observé avec attention les ruches et tout ce qui concerne le miel et les abeilles. Ce fut
également l'occasion d'une belle collaboration avec le Centre Apicole du Château de Seilles asbl.
Visite d'un rucher avec l'école Sainte Begge de Seilles
C'est dans le cadre d'un projet scientifique auxquels les élèves ont participé tout au long de l'année
que nous avons été contacté par Madame la Directrice de l'école Sainte Begge de Seilles afin de
pouvoir visiter le rucher école et découvrir le monde merveilleux des abeilles. Nous nous sommes
dés lors associés au Centre Apicole du Château de Seilles asbl afin de pouvoir répondre positivement
à cette requête. C'est donc le 10 juin 2013 que nous avons accueillis 81 élèves de différentes classes
des sections maternelles et primaires afin d'explorer l'univers des abeilles.
Les Saveurs du 4 heures
A l'occasion du grand projet « les saveurs du 4 heures » mis en place par le Musée de la Céramique,
et dans le cadre d'un partenariat avec celui-ci ainsi qu'avec la Bibliothèque communale et le Centre
Apicole du Château de Seilles asbl, notre animateur a organisé différents ateliers pour enfants et
adultes. Ceux-ci ont été plus particulièrement mis en place au moment de l'exposition « L'œuf ou la
poule au firmament du chocolat » et ensuite, pendant l'exposition « Le miel et les abeilles au pays
des fruits rouges » qui ont été présentées respectivement du 9 mars au 28 avril 2013 et du 3 mai au
30 juin 2013.
Ateliers chocolat au Musée
C'est le 20 avril que notre animateur a pris en charge un atelier chocolat pour enfants au Musée de
la Céramique. Des recettes traditionnelles et variées ont été proposées aux enfants. Ce fut une belle
après-midi joyeuse et gourmande pour les participants.
Atelier chocolat pour adultes
Suite à la mise en place d'un atelier chocolat pour les enfants, nous avons été contacté par la
Maison de Quartier afin de pouvoir proposer un atelier chocolat aux adultes participants à des
activités au sein de la Maison de Quartier. C'est ainsi que le 23 avril, notre animateur a mis en place
un atelier chocolat pour ceux-ci ainsi que pour les membres de Vie Féminine. La demande fut
importante et il a fallut répartir les personnes inscrites en deux groupes. Un premier groupe a
participé à l'atelier le matin et le deuxième l'après-midi. Plusieurs recettes leurs ont été proposées et
après un vote, les recettes ont été choisies. Le succès fut sans conteste le gâteau au chocolat et son
sirop à l'orange. C'est ainsi que 17 personnes nous ont rejoins à ce sympathique atelier.
Atelier cuisine au miel
Dans la poursuite de notre collaboration avec le Musée de la Céramique, notre animateur a mitonné
un atelier cuisine au miel pour les enfants de 7 à 11 ans. Celui-ci s'est déroulé le 22 juin 2013. Au
menu : compotée de bananes et mangues sur canapé de pain d'épice et pain perdu au miel à la
recette ancestrale. Cette découverte culinaire a été très appréciée et à fait le bonheur des
participants.
Un été bien rempli
L'été 2013 a été particulièrement chargé pour notre animateur qui a multiplié les stages et les
animations.
213
Le miel et les abeilles
C'est dés le démarrage des vacances d'été que notre animateur a mis sur pieds un stage pour les
enfants de 5 à 9 ans ayant pour thème « Le miel et les abeilles. » Celui-ci s'est déroulé du 1 au 5
juillet 2013 à la Maison de Quartier d'Andenne avec qui nous avons développé un beau partenariat à
cette occasion. Au programme de ce stage : bricolages, visite d'un rucher en activité, découverte
d'une ruche, déguisement d'abeilles, cuisine, La douzaine d'enfants qui ont participé à ce stage ont
découvert et appris plein de choses sur le monde étonnant des abeilles.
Journée dans le bois
C'est pour se dérouiller les jambes et découvrir les bois qui nous entourent que l'animateur de l'asbl
Mieux Vivre à Andenne a organisé en coopération avec la Maison de Quartier, une journée dans le
bois pour les enfants de 6 à 12 ans. Les enfants ont ainsi pu observer la flore qui les entoure,
participer à des jeux, découvrir les chemins de leur région et profiter d'un bon bol d'air. Cela fut une
chouette journée pour la quinzaine d'enfants inscrits.
A la découverte de l'Europe
C'est sur l'initiative de notre animateur qu'un stage sur le thème de l'Europe a été mis en place pour
les enfants de 8 à 12 ans en collaboration avec la Maison de Quartier d'Andenne. Cela a constitué
une bonne occasion de découvrir ou redécouvrir de nombreux aspects de l'Union Européenne tant
géographiques que culinaires, en passant par les drapeaux, les traditions, la musique, les
monuments, etc. Cela a également permis de visiter « Mini-Europe », attraction pédagogique qui
devrait fermer ses portes à la fin de l'année 2013. L'idée de notre animateur s'est propagée autour
de nous et a séduit un groupe de l'école de devoirs de Peu d'Eau qui nous a accompagné lors de la
visite à ce parc éducatif. Le « virus » a aussi été transmis au groupe d'adultes qui participent à
différentes activités à la Maison de Quartier et qui a aussi décidé de mettre en place une visite de
Mini-Europe. Le stage que nous avons mis en place s'est déroulé du 15 au 19 juillet à la Maison de
Quartier. De nombreuses activités ont été mises sur pieds avec des ateliers cuisine, bricolages, jeux
olympiques, représentations des drapeaux, jeux divers, et apprentissage d'une danse irlandaise,
etc...
Une belle découverte pour les 12 participants qui ont rejoint cette aventure.
Je tire ou je pointe
C'est du 22 juillet au 2 août 2013 que notre animateur a organisé un stage pour les enfants de 8 à
12 ans sur le thème « je tire ou je pointe. » Celui-ci a permis aux enfants participants de découvrir
des sports ou des activités qu'ils ne connaissaient pas nécessairement. Au programme, il y en a eu
pour tous les goûts : pêche en étang, bowling, mini-golf, randonnée dans les bois et campagnes,
jeux, balles scratch, fléchettes, jeux de ballons, etc. Ce stage a accueillis 11 enfants qui ont été
heureux de participer à celui-ci.
Les 4 éléments
C'est dans le cadre d'une collaboration avec le Service de l'Accueil extrascolaire, de la Maison de
Quartier et de l'école de devoirs de Peu d'Eau que notre animateur a participé à l'organisation d'un
stage pour les enfants de 6 à 12 ans sur le thème « Les 4 éléments. » Ce stage s'est déroulé du 19
au 23 août. La trentaine de participants a ainsi pu partir à la découverte de la terre, de l'air, du feu
et de l'eau. Une semaine très intéressante pour eux et pour leurs animateurs.
Concours Façades Fleuries
C'est au début du printemps que le Service Environnement de la Ville d'Andenne a commencé la
mise en place du concours Façades Fleuries 2013 auprès de la population andennaise. Cette année
encore, notre animateur a apporté sa collaboration à cette sympathique compétition.
Il a assuré la distribution des affiches annonçant ce concours. Ensuite, notre animateur a assuré la
prise de photos des façades des 83 participants. De plus, il a également réalisé l'album regroupant
près de 800 photos.
Plan Maya
Le Plan Maya a été mis en place par le Service public de Wallonie afin de maintenir et protéger nos
abeilles indigènes. Il a également pour but d'informer et de sensibiliser la population à l'importance
de la survie de l'abeille pour l'homme. A cette occasion, notre animateur apporte sa collaboration à
214
diverses activités mises en place dans le cadre du Plan Maya. Il apporte notamment son aide au
Service Environnement pour rédiger le rapport du Plan Maya, participe à des actions avec le Centre
Apicole du Château de Seilles asbl, participe à des réunions avec les apiculteurs de la région, fais
des propositions d'animations, rédige des projets pour la Semaine de l'Arbre pour ce qui concerne le
Plan Maya, participe à la plantation d'arbres et de plantes mellifères, etc. Pour l'année 2013, on peut
déjà évoquer l'aide à l'exposition de matériel apicole à la Bibliothèque d'Andenne, l'accueil et la
visite guidée du rucher de Seilles pour plusieurs classes des écoles de l'entité, l'aide à la visite
familiale du rucher, la prise de photos lors de différentes actions menées, la mise en place d'atelier
cuisine au miel, la transmission d'informations auprès des apiculteurs, la visite d'un rucher en
activités avec les enfants participants à un stage, etc...
Place aux enfants
Place aux enfants est une grande animation qui a pour but de faire découvrir aux enfants les
différents aspects des métiers exercés par les adultes. Elle a eu lieu le 19 octobre 2013 et a été mise
en place par la Maison de Quartier d'Andenne. Une nonantaine d'enfants a participé à cette
manifestation. Le matin, les enfants ont retrouvé leur « passe-muraille » (personne qui les
accompagne tout au long de la journée) à l'Andenne Aréna. A 9 h 00, le grand départ a eu lieu pour
partir à la rencontre du premier professionnel qui a accepté de les rencontrer pour les informer de
tout ce qui touche à son métier. Après environ 1h30-2h00, les enfants changent de direction et
partent à la rencontre d'un autre technicien. Au bout de la journée, ils ont ainsi découvert 4 métiers
différents et peuvent se faire une idée de savoir s'ils aimeraient exercer une de ces professions plus
tard. Notre animateur a participé à cette journée pédagogique et a accompagné un groupe d'enfant
à la rencontre d'une toiletteuse pour chien, d'animateurs radio, d'une guide touristique et
d'apiculteurs.
Grand jeu d'Halloween
C'est le 25 octobre que notre animateur a collaboré à la mise en place d'un grand jeu familiale à
l'occasion d'Halloween. Cette belle animation a été organisée en collaboration avec la Maison de
Quartier, les Logis Andennais, le Service de l'accueil extrascolaire et l'asbl Mieux Vivre à Andenne.
Une soixantaine de participants nous ont rejoins et ont affronté les épreuves et combattus les
monstres et autres personnages bizarres qu'ils ont rencontrés. Après cela, une bonne soupe aux
potirons a bien réchauffé les corps et les cœurs qui avaient finis la bataille sous une pluie battante.
Le Temple du Chocolat
Dans la continuité des ateliers du mercredi et plus particulièrement de l'atelier chocolat, une
excursion au « Temple du Chocolat » a été mise en place le 28 octobre dernier. Une trentaine
d'enfants ont participé à cette visite de l'usine du chocolat « Côte d'Or. » Lors de cette visite, les
enfants ont pu découvrir l'origine du chocolat et son évolution jusqu'à nos jours. Ils ont également
mis la main à la pâte en fabricant leur propre tablette de chocolat et en réalisant un emballage
personnalisé. Une journée bien intéressante et bien réussie pour chacun des participants.
EN COURS DE REALISATION
Fête de l'arbre 2013
C'est en prélude à la Semaine de l'Arbre mise en place par le Service public de Wallonie que nous
organisons la 22ème Fête de l'Arbre le 17 novembre au Complexe sportif de Seilles. De nombreuses
animations seront mises en place telles que : présence de pépiniéristes et artisans, circuits VTT,
expositions, concert de chant, grande distribution de plants d'arbres, ateliers pour enfants, etc.
Cette importante manifestation sera l'occasion d'un partenariat avec la Ville d'Andenne et l'occasion
de nombreuses collaboration : Service Public de Wallonie, BEP Namur, Régie Sportive Communale
Andennaise, Fédération Wallonie-Bruxelles, Association Cyclo Andenne, Athénée Royal Jean Tousseul
d'Andenne, Régionale Horticole de Namur Section Andenne-Bonneville-Sclayn, Au Temps Libre,
Atelier de Peinture des Amis de la Morale Laïque, Centre Apicole du Château de Seilles asbl, Micky le
Clown, Artisans et Pépiniéristes régionaux.
Fête de Saint Nicolas
C'est le 4 décembre 2013 que nous participerons à l'organisation d'une grande fête de Saint Nicolas
pour les enfants qui rejoignent nos activités tout au long de l'année. Celle-ci sera mise en place en
215
collaboration avec le Service de l'Accueil extrascolaire, les Logis Andennais, la Maison de Quartier, la
Maison de la Convivialité, l'Ecole de Devoirs de Seilles et l'asbl Mieux Vivre à Andenne.
Les Marchés de Noël
Les fêtes de fin d'année approchent petit à petit. A cette occasion, plusieurs marchés de Noël seront
prochainement organisés dans différents villages de l'entité (Sclayn, Landenne, Andenne). Cette
année encore, nous apporteront un important soutien à ces manifestations.
Les Ateliers du Mercredi
Nous poursuivrons également les animations du mercredi après-midi jusque fin de l'année. Ils
continueront aussi à la rentrée de 2014.
216
13. Festivités
FÊTE DES VOISINS DU VENDREDI 30 MAI AU DIMANCHE 2 JUIN
Les efforts logistiques lancés depuis 2008 pour développer la Fête des Voisins et par conséquent,
développer le tissu social et encourager la participation des citoyens dans leur milieu de vie, ont
permis de poursuivre l'ancrage de cette initiative dans la vie communautaire de l'entité.
Les résultats quant à la participation sont de l'ordre de plus de 20 initiatives reprises sur tout le
territoire andennais.
Les organisateurs ont pu compter sur le soutien administratif de la Ville, le Service des Festivités
étant le lien entre l'asbl « Immeubles en Fête », relais belge de cette organisation européenne.
L'aide logistique proposée aux participants désireux d'accueillir leurs voisins représente un moteur
dans la mobilisation des organisateurs : mise à disposition de tentes, de tables et de chaises, prêt
de matériel de signalisation et de sécurité (barrières Nadar) promotion de l'événement, rédaction
des ordonnances de police.
L'édition 2013 a été marquée par la confirmation de la fidélisation des organisations et par
l'apparition de nouvelles initiatives.
Les participants nous ont fait part de leur satisfaction des aides fournies par le Service des
Festivités, le Service des Relations publiques et la Direction des services techniques dans
l'organisation de cet événement qu'ils considèrent désormais comme une fête de tradition.
BAL DU 21 JUILLET
Lampions, musette, forains, chansons, accordéons, feu d'artifice ont été programmés pour
rassembler tous les Andennais autour du parc et du kiosque de la Place Wauters à Seilles, lieu
complètement approprié à cet événement.
L'édition 2013 a également fait la part belle au sport. En effet, dans le cadre de cette manifestation
est venue s'inscrire la première édition des « 10 km d'Andenne » organisée par l'OCAN.
Programme pour tous les âges
16h00-18h00 : Albert Belaire
18h00 : départ des 10 km d'Andenne
19h00-20h30 : Etoile Musette
21h30-23h00 : Adrenaline Superclub
23h00 : Feu d'artifice
Sportifs et spectateurs sont venus en nombre sous un soleil de plomb dans un esprit de détente et
d'amusement. De plus, ce 21 juillet avait une importance historique toute particulière au vu de
l'abdication du Roi et du couronnement de Philippe 1er. Aucun incident à dénombrer par ailleurs.
FÊTES DE WALLONIE DU VENDREDI 20 AU DIMANCHE 22 SEPTEMBRE
Comme chaque année, les Fêtes de Wallonie ont drainé des milliers de personnes au centre ville
d'Andenne en l'espace de 3 jours. Et comme chaque année, l'esprit de ces fêtes était des plus
convivial. Le peu d'intervention et d'incidents relevés par la Police et les Pompiers en sont la preuve.
Quelques points en particulier sont à relever cette année :
•
Le fait de redescendre la scène du Pont de quelques mètres vers les 4 coins a permis
d'augmenter considérablement la fréquentation de celle-ci tout au long du week-end ;
217
•
•
L'Espace Tourisme et Culture mis en place en 2012 rencontre un succès grandissant auprès
du public (de tout âge). Plus de 100 personnes ont participé au Quizz organisé en
concertation avec les différents acteurs de l'espace (l'Office du Tourisme, Natagora, le Musée
de la Céramique, la bibliothèque communale, le Centre culturel et la Grotte Scladina) sans
compter la fréquentation des activités proposées par chacune des structures ;
Le renforcement de l'accessibilité au site pour les PMR, par la mise an place cette année de
toilettes adaptées. Les places de parking PMR aux abords du site ont évidemment été
maintenues. Ces deux mesures ont fait l'objet de l' installation importante d'une signalétique
spécifique.
Les garants d'un événement serein :
•
•
•
•
•
•
La présence exclusive des associations andennaises nous garantit une ambiance populaire et
limite les débordements ;
L'eau plate est gratuite sur tout le site ;
Un prix minimum est imposé pour les boissons alcoolisées ;
Un couvre-feu à 2h nous préserve des dérapages ;
Une collaboration constructive entre les associations, les organisateurs, la police, la CroixRouge et les pompiers est garante d'une fête réussie ;
Un site propre et agréable grâce à l'appui de la Direction des services techniques et qui
permet une ambiance conviviale.
Autres valeurs sûres, des concerts connus du plus grand nombre, mais aussi une grande variété et
des découvertes qui font notre renommée : Puggy (2006), Eté 67 (2005), Suarez (2008), Bikinians
(2008), My Little Cheap Dictaphone (2006) Ils sont tous passés par Andenne dans les 8 dernières
années Nos deux podiums ont maintenant fidélisé un public nombreux, désireux de croiser des stars
d'aujourd'hui, mais aussi des vedettes de demain. Et comme on n'a jamais programmé deux fois le
même groupe, ce sont toujours des exclusivités à Andenne.
La programmation est réalisée sur le principe suivant :
Des concerts, des spectacles, des sports tendances de tout, partout, tout le temps, pour tous. Et
pour pouvoir profiter pleinement de la programmation, les deux scènes jouent maintenant en
alternance.
SCENE DES TILLEULS
Vendredi 20 septembre, à partir de 19h
Clan d'Estime
19h
Lieutenant
21h
Yew
23h
Mr Magnetik
00h30
Samedi 21 septembre, à partir de 15h
Luna Nueva
15h
Hey yeah
17h
Dalton Telegramme
19h
BJ Scott
21h
Abbey Road
23h
DJ Magicut
00h45
218
Dimanche 22 septembre, à partir de 15h30
Fitemotions
SCENE DU PONT
Vendredi 20 septembre, à partir de 18h
K51
18h
Baggy Trousers
20h
Full of suedoises
22h
Alek et les japonaises
23h30
Starlets dogfight
1h
Samedi 21 septembre, à partir de 16h
Nord Ivre
16h
Sweet Yellow
18h
Lightnin'Bug
20h
Kaizer Place
22h15
Primitiv
23h30
Deep Noize
1h
Dimanche 22 septembre, à partir de 15h
On prend l'air
15h
Billy Joe
16h30
Nolia
18h15
SPECTACLES DE RUE ET SPORTS TENDANCE
En journée, la rue se transforme en scène et, parfois, la scène accueille la rue.
Au menu cette année, une parade d'oies sur fond de tambours, un atelier de couture pour
customiser vos vêtements, un mini taxi lâché dans les rues d'Andenne, un scripteur de sable, des
jeux en bois, des Yamakazis vertigineux du plaisir pour les yeux.
MARCHÉ DE NOËL VENDREDI 13, SAMEDI 14 ET DIMANCHE 15 DÉCEMBRE
Cette année, le Marché de Noël sera magique et féerique. Nous ne pouvons actuellement en dresser
le bilan car il n'a pas encore eu lieu Au rendez-vous cette année encore, des artisans, de la petite
restauration, des animations, des contes et bricolages pour enfants, une exposition de peinture à
l'Hôtel de Ville, la présence du Père Noël.
ASSOCIATIONS
Plus de 250 associations sont répertoriées par le Service Festivités. La Ville et les associations ont en
commun de participer activement à la vie locale.
219
La base de données dans laquelle elles sont reprises est mise à jour à chaque modification transmise
par les membres du tissu associatif. Les associations alimentent également le site Internet de la
Ville.
Le Service Festivités apporte une aide logistique et/ou administrative aux associations en
collaboration avec les autres services concernés et principalement avec la Direction des services
techniques.
Il leur apporte un soutien, une aide administrative dans l'élaboration de leurs demandes (requêtes
formulées au Collège communal, documents inhérents à l'organisation), une aide logistique (prêt et
transport de matériel, de mobilier communal ou en provenance du Centre de prêt de matériel de la
Communauté française à Naninne, transport de personnes) et les autorisations diverses requises
dans le cadre des manifestations organisées à leur initiative (occupation du domaine public,
délivrance de débits occasionnel de boissons spiritueuses).
Les associations bénéficient également :
•
•
•
•
D'un soutien dans la promotion de leurs activités : publication des événements sur le site
Internet et dans la presse, aide à la création de blogs, délivrance d'adresse mail, reportages
sur Andenne TV ;
D'un tarif préférentiel pour l'occupation des salles communales des fêtes ;
D'un tarif préférentiel pour les emplacements sur le Marché de Noël ;
D'emplacements gratuits sur le domaine public lors de l'organisation des Fêtes de Wallonie.
DOSSIERS COURANTS
Outre les aides apportées aux associations, le Service Festivités se charge quotidiennement de
nombreux dossiers de demande d'autorisation au Collège pour des débits de boissons, des fêtes
privées, des concours, des tournois, des occupations de la voie publique, des fêtes de quartier, du
prêt de matériel (table, chaise)
Au total, le service aura traité plus de 125 dossiers en 2013, prêté plus de 4786 chaises et 1044
tables.
ACTIVITÉS FORAINES
Activités foraines sur l'entité andennaise pour l'année 2013 :
Date
Manifestation
Forains
Droits de place
du 14/03 au
21/03/2013
Carnaval Andenne
21
3 880 EUR
du 07/05 au
12/05/2013
kermesse Campagne
1
100 EUR
du 31/07 au
07/08/2013
Kermesse du mois
d'aoüt
8
67 EUR
du 18/09 au
25/09/2013
Fêtes de Wallonie
19
3 280 EUR
Totaldu 13/12 au
15/12/2013
Marché de Noël
2
150 EUR
Total
8 085 EUR
BROCANTES
L'activité du service consiste essentiellement en la gestion de l'organisation des brocantes sur le
territoire communal et la délivrance des autorisations aux personnes et associations demanderesses.
Cette année, pas moins de 24 brocantes ont été organisées sur l'entité que ce soit sur domaine
publique ou privé. Chaque dossier fait l'objet de différentes demandes d'aides logistiques et
d'autorisations en tout genre (pompiers, Police, Tec, raccords électriques, etc...).
220
MARCHÉS HEBDOMADAIRES
Le Service Communal assure la gestion quotidienne du marché hebdomadaire du vendredi (centre
Ville) ainsi que la gestion des autorisations d'occuper le domaine public en vue d'y exercer des
activités de commerce ambulant.
En ce qui concerne le marché hebdomadaire, le service des Festivités en étroite collaboration avec le
placier réalise l'attribution des emplacements, la maintenance et la mise à jour du plan du marché,
le relevé des présences, les autorisations et la détermination des statuts de « fixes » et « volants »,
la gestion des aspects légaux (modifications règlementaires, rappel des obligations aux marchands)
ainsi que la diffusion d'informations utiles aux commerçants ambulants.
Le marché a une fréquentation de +/- 70 ambulants en période hivernale et plus d'une centaine
d'ambulants en été (+ de volants à cette période).
Les recettes du marché hebdomadaire s'élève à 84 639 euros/an.
Une refonte du règlement est en cours.
221
14. Informatique
1. Service informatique
INTRODUCTION
C'est en début 1999 que s'est réorganisé et modernisé le réseau informatique. Les ordinateurs ont
été fournis par la société DELL.
Afin de gérer de manière optimale ce nouveau système informatique, le Collège a décidé de créer un
Service Informatique.
Ce service a tout mis en œuvre pour que le réseau soit opérationnel le plus rapidement possible et
c'est au courant du mois de mai 1999 que la majorité des ordinateurs furent installés et configurés
pour fonctionner en réseau.
En novembre 2003, le Service Informatique s'est doté d'un gestionnaire de réseau supplémentaire,
ainsi qu'en Juillet 2011, ce qui porte à 3 l'effectif du Service.
LE RESEAU INFORMATIQUE
Le réseau informatique de la Ville d'Andenne est un réseau de type Ethernet 1000baseTX.
Il est réparti sur 5 sites (L'Hôtel de Ville, le Centre Administratif, la Maison du Tourisme, le bâtiment
PV et la Maison de l'Emploi).
Le centre nerveux du réseau, c'est à dire l'ensemble des serveurs (contrôleurs de domaine, serveurs
de fichiers, d'imprimantes et d'applications) se trouve au centre administratif. L'Hôtel de Ville, la
Maison du Tourisme, le bâtiment PV et la Maison de l'Emploi sont donc reliés à ce site par de la fibre
optique que nous louons à l'ALE ou que nous avons acquis pour un passage en aérien selon le cas.
Dans le local informatique du Centre Administratif, se trouvent toutes les machines nécessaires au
fonctionnement de l'informatique. Nous y trouvons principalement :
•
•
•
10 serveurs Linux pour :
◦ La gestion du Collège (ANDANA) et diverses applications web -> 3 serveurs "Plone" ;
◦ Le Firewall avec l'antivirus et l'anti-spam (Protection de l'ensemble des PCs du réseau
contre les virus, les attaques de pirates et les spam) + filtrage des accès Internet -> 3
serveurs linux Debian ;
◦ Le système de filtrage et d'autorisation d'accès à Internet par le biais du Hot-Spot Wifi de
la Place des Tilleuls ;
◦ L'accès aux anciens programmes fournis par la société ICL (Logins) pour le service des
finances (Historique de la comptabilité communale) et le service du personnel ;
◦ La gestion des cimetières et de la cartographie associée ;
◦ L'accès aux données cadastrales et aux données cartographiques utilisées principalement
par les services de l'urbanisme, des travaux et de l'environnement.
2 serveurs Windows 2008 Server pour :
◦ L'hébergement de machines virtuelles et de toutes les données et les documents des
utilisateurs de l'administration ainsi que la gestion de toutes les imprimantes du parc
informatique ;
◦ L'hébergement de nombreuses applications réseau dont principalement la gestion de la
messagerie (serveur mail) et des utilisateurs.
2 serveurs Windows XP pour :
◦ La gestion du programme des finances par l'intermédiaire de la société Stesud (accès à
distance) ;
222
La gestion centralisée des appareils Blackberry et des agents anti-virus déployés sur
chaque ordinateur au sein de l'administration ainsi que la plateforme E-compte de la
Région Wallonne.
Un serveur Linux fourni par la société Adéhis pour héberger les applications de gestion du
personnel (paiement des salaire, etc...) ;
Un serveur Linux fourni par la société Adéhis pour héberger les nouvelles applications du
Service Population/Etat-Civil installées depuis 2008 ;
Un serveur Linux fourni par la société Stésud pour la nouvelle application Acropole pour la
gestion des finances communales installée en 2009.
◦
•
•
•
En 2011, 1 des serveurs Windows 2008 a été réinstallé pour servir de serveur maître afin d'heberger
plusieurs autres serveurs (dont lui-même). Ce processus, appelé virtualisation, a réduit le nombre
de machines présentes dans le local serveur.
Le réseau comporte également plus ou moins 200 ordinateurs de bureau fonctionnels, 60 portables
et quelques imprimantes et copieurs en comptant tout le matériel également utilisé dans les
implantations en dehors du réseau (Ecoles, ASBL, etc...).
TACHES ACCOMPLIES-QUOTIDIENNES
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Help Desk et aide directe aux utilisateurs pour tous problèmes informatique et/ou technique.
En moyenne, nous dénombrons 8 à 9 demandes particulières par jour pouvant parfois
prendre plus d'une heure pour les réaliser. Ces demandes sont de tous types et émanent de
tous les services : aide à l'accomplissement de tâches (scan, impression, ), aide à l'utilisation
de certains logiciels (Word, Excel, cartographie, population, finances, personnel, ) aide à
l'utilisation de matériel (appareil photo, imprimante, rétroprojecteur, matériel électronique
divers, ) et dépannages divers suite à des problèmes logiciels ou matériels (imprimante, PC,
portable, etc...) ;
Installation, remise à niveau complète et nettoyage des PCs du réseau informatique (système
d'exploitation, outils, imprimantes, etc...) ;
Gestion de l'inventaire informatique (PCs, imprimantes, redistributions des PCs obsolètes,
etc...) et des logiciels de gestion de l'inventaire (Ocs Inventory) ;
Gestion de la sécurité du réseau (protection antivirus sur mails et sur les machines client,
anti-spam, firewall, profiles, groupes, etc...) ;
Gestion du système de contrôle de contenu des sites visités et mise à jour des logiciels y
afférant ;
Gestion des services d'accès distant (VPN) ;
Gestion des serveurs (entretien, mise à jour, migration, extensions matérielles, etc...) ;
Gestion des machines vituelles et mise à jour des logiciels y afférant (VMWare) ;
Gestion des problèmes de connexion Internet et de la messagerie de l'administration ;
Gestion des sauvegardes des données de l'administration (Backup) et mise à jour des logiels
y afférant (Veeam + scripts de backup) ;
Gestion des accès vers le Registre National et Publilink ;
Cartographie : gestion des couches de cartographie (parcellaire, égout, picc, etc..) et de sa
visualisation par différents services notament avec le logiciel de cartographie Star, qu'il est
nécessaire de maintenir et configurer ;
Gestion informatisée des cimetières ;
ANDANA-Plone : configuration, programmation et installation des outils Plone en vue du
développement « Intranet » de l'administration (Gestion des courriers, gestion du Collège,
etc...) + Gestion des contacts divers avec d'autres administrations (Sambreville) ;
Gestion et paramétrisation des systèmes d'alarme et incendie des bâtiments communaux ;
Gestion du matériel de projection multimédia pour le bâtiment du Centre Administratif
(montage du projecteur lors de réunions, etc...) ;
Gestion du parc GSM Blackberry et du serveur Blackberry permettant l'envoi des mails sur les
terminaux Blackberry ;
Gestion du parc GSM (SmartPhones + tablettes et téléphones classiques) ;
Gestion des complexes sportifs :
◦ Gestion des PCs du réseau administratif (gestion des programmes, installation,
nettoyage, surveillance, etc...) ;
223
Gestion de la sécurité du réseau ;
Gestion des sauvegardes des données administratives (backup) ;
Gestion du Cyberespace (élaboration des programmes d'accès Gestion de la sécurité
Gestion des machines) ;
◦ Gestion de l'audio-visuel : abonnement Belgacom TV, BE TV, projections d'événements
sportifs sur grand écran, etc...;
Ecoles Communales : Gestion du réseau et du parc PC, update des programmes utilisés,
gestion des connexions Internet et de la messagerie, suivi des projets (Cyberclasses) et
conseils divers ;
Ecole Industrielle et Commerciale de la Ville : Interventions d'appoint pour les problèmes liés
au réseau (classes de cours et secrétariat) ;
Bibliothèque Communale : Gestion du réseau et du parc PC (connexion internet, messagerie,
logiciels, etc...) ;
ASBL et autres (ZONE T, Logis Andennais, « l'Envol », PromAndenne, Centre Culturel,
etc...) : Gestion du réseau et du parc informatique avec interventions d'appoint pour
problèmes divers liés à l'informatique ;
Musée de la Céramique : Gestion du réseau et du parc informatique avec interventions
d'appoint ;
Téléphonie : Gestion administrative et contacts avec Belgacom + supervision technique des
centraux téléphoniques + vérification des factures de téléphonie de l'Administration ;
Photocopieurs : Gestion administrative et contacts avec les firmes + supervision technique et
gestion du parc de photocopieurs ;
Elaboration de Marchés Publics : Courriers sortants, élaboration de cahiers des charges
(clauses techniques), rapports d'attribution, ;
Gestion des hébergements des adresses des particuliers @andenne.be ;
Site internet : Gestion du serveur d'hébergement (paramétrisation, sécurité, installation) +
Gestion des services en ligne (Téléchargement de documents en ligne) ;
Recherches et études comparatives à utilité directe dans des domaines techniques pouvant
aider les services communaux ;
Elaboration de logiciels particuliers destinés à répondre à des besoins précis selon les services
demandeurs ;
Elaboration d'interfaces et de sites web spécifiques selon les services demandeurs ;
Contacts et conseils permanents avec les citoyens en matière informatique.
◦
◦
◦
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
DÉTAIL DE CERTAINS PROJETS
Connexion à Internet
Historique :
Dès le début de l'année 2001, la Ville d'Andenne s'est vue offrir une connexion Internet.
Cette connexion Internet a permis d'une part, à tous les employés de la Ville ayant accès au réseau
informatique de recevoir et d'envoyer des E-mails vers l'extérieur et d'autre part, à certains
employés, d'accéder à Internet dans le cadre de leur travail. Cette connexion était de type ISDN.
Dès le début de l'année 2002, cette connexion est passée à l'ADSL (Scarlet). Cela a nécessité l'achat
d'un routeur et d'un firewall.
Afin d'accroître la sécurité du réseau informatique, des nouvelles mesures ont été prises en 2003 :
•
•
Installation d'un firewall Linux et mise en route d'une Zone Démilitarisée pour les accès
externes (serveur mail, serveur FTP, etc...) ;
Gestion des backups décentralisée et un meilleur contrôle de ceux-ci.
En 2005 : migration complète du réseau vers un nouvel environnement appelé « Active Directory »,
ce qui a permis d'améliorer considérablement la qualité d'administration de celui-ci ainsi que la
qualité de travail des utilisateurs finaux.
En 2006 : le Service Informatique a mis en place un nouveau système de gestion des backups
décentralisée. Ce système consiste à envoyer tous les jours un backup complet de l'ensemble des
fichiers informatiques (mail compris) sur des unités de stockage se trouvant à l'Hôtel de Ville, au
224
Site Godin et à la Maison du Tourisme. Nous possédons dès lors un backup entièrement sécurisé
même en cas de destruction totale du bâtiment administratif du Chapitre et de l'Hôtel de Ville.
En 2007 : le Service Informatique a revu entièrement le système de protection central. Ce dernier a
été complètement remis à jour (réinstallation) sur du matériel neuf (Pentium 4) avec les dernières
versions des logiciels de sécurité les plus courants (Firewall, anti-virus, etc...) assurant ainsi une
efficacité des plus complètes contre les hackers, virus et autres sources d'introductions
malveillantes.
En 2010, afin de renforcer la vitesse de connexion vers Internet, le firewall a été configuré afin de
diviser le trafic Internet entre notre connexion Scarlet et une nouvelle connexion Internet qui passe
par le réseau Publilink de Belgacom (utilisée pour la consultation du Registre National). Cette
nouvelle connexion Internet est active depuis mai 2010.
En 2011, afin de renforcer la vitesse de connexion Internet, une troisième ligne Internet a été
ouverte. Le trafic est dès lors optimisé pour utiliser ces 3 lignes le plus efficacement possible et
éviter une saturation lors par exemple d'envoi de mails avec pièces jointes volumineuses (saturation
de l'upload).
Nouveauté de 2013:
Une solution a été étudiée pour rassembler l'ensemble des lignes Internet en une et une seule ligne
Internet à tres haut débit (fibre optique). Le cahier des charges de ce projet qui a débuté en 2012 a
été finalisé et terminé en 2013. La Ville possède donc une ligne Internet à haut débit de 30 Mb
upload et 30 Mb download. Afin que cette connexion puisse fonctionner, le Service Informatique a
du modifier le système de protection du réseau (Firewall) et a du ajouter un nouveau Firewall à
l'Hotel de Ville.
Protection du Réseau
Historique :
Au niveau des backups décentralisés, le nombre de fichiers et l'espace disque à sauvegarder ayant
encore augmenté depuis l'an dernier, les backups ont du être améliorés et optimisés afin de réaliser
ces opérations de la manière la plus efficace et la plus rapide possible. La mise en place d'un
système d'archivage performant permettant à chaque service communal d'archiver ses fichiers vieux
de plusieurs années a été conservé depuis 2008 et fonctionne toujours correctement. Pour rappel,
ce système d'archivage consiste à stocker les fichiers non pas sur des supports comme des CDs ou
DVDs mais bien sur des disques durs externes de grande capacité, afin d'éviter les pertes d'archives
et afin de rendre ces archives disponibles très facilement à l'ensemble des services communaux.
La tâche du Service Informatique est donc également de bien contrôler la sécurité du réseau, de
vérifier l'efficacité des backups mis au point et surtout d'améliorer toujours plus l'ensemble du
système (vitesse, sécurité, etc...) en essayant d'utiliser et d'être à l'écoute des derniers logiciels et
solutions efficaces sur le marché.
Une solution de backup supplémentaire a été élaborée pour sauvegarder les machines virtuelles
présentes sur notre serveur principal. Ce système prend un backup complet des machines virtuelles
(clonage) tous les jours.
Nouveauté de 2013:
Le système de backup des machines virtuelles à évolué et à été mis à jour.
Le Site Internet Officiel de la Ville et les adresses mail @andenne.be
C'est en 2007 qu'une toute nouvelle plate forme de site Internet a été réalisée en interne par le
Service des Relations Publiques qui s'est vu augmenter son effectif d'un spécialiste des nouvelles
technologies de l'information. Cette nouvelle plateforme a été développée par ce dernier dans un
langage de programmation totalement libre et gratuit (Wordpress Php).
Depuis 2007, le Service Informatique se charge de :
•
La configuration et la sécurisation du serveur dédié à l'hébergement du site Internet de la
Ville. Pour rappel, nous avons choisi, en 2007, de louer ce serveur auprès d'une société
spécialisée (OVH) afin de pouvoir profiter pleinement de la rapidité de leur réseau ;
225
•
•
•
La gestion des domaines (andenne.be, andenetourisme.be, andenneblog.be, andenne.TV,
etc...) ;
La gestion des services en ligne : cette partie du site, qui constitue principalement la
commande de documents administratifs en ligne a vu le jour grâce à l'implication de la Ville
d'Andenne au projet pilote collaboratif inter-communes « CommunesPlone »
(www.communesplone.org) qui regroupe des communes belges et françaises désireuses de
faire évoluer leur utilisation informatique dans le cadre d'une plus grande indépendance ;
La gestion des adresses mails de type @andenne.be. Ce service a, pour rappel, été installé
en 2007 par le Service Informatique sur le nouveau serveur dédié servant également à
l'hébergement du site Internet communal. Le Service Informatique s'occupe toujours, dans
ce cadre, de la maintenance de cette plateforme mail et de la création et gestion des
adresses mails.
En 2012, l'ensemble de notre plate-forme d'hébergement a été migrée vers une plate-forme
mutalisée unique, ce qui implique une réduction du cout d'hébergement et une optimisation des
services. L'ensemble des services de messagerie @andenne.be ont donc aussi été migrés et
l'ensemble des utilisateurs se sont vu offrir une nouvelle interface web de consultation des mails qui
aura l'avantage d'évoluer automatiquement.
Nouveauté de 2013:
Ce système a été maintenu et fonctionne toujours mais afin d'alléger certaines adresses
@andenne.be utilisées par les services communaux, plus ou moins 20 adresses ont été migrées vers
le domaine @ac.andenne.be geré en interne par le serveur de l'administration. Cela a nécésité
quelques adaptations au niveau du système de protection (Firewall) et au niveau de notre serveur
de messagerie interne.
L'Achat de Nouveau Matériel (PC et Serveurs)
Cette année, la Ville a procédé à l'acquisition:
•
•
•
De 18 PCs de bureau et 5 PCs portables dans le but du remplacement du matériel devenu
obsolète ;
De 3 serveurs et 2 UPS dans le but de remplacer 2 de nos serveurs principaux devenus
également obsolètes. Cet achat se justifie afin de disposer de matériel fiable et performant
afin de faire tourner les principales applications de l'Administrations Communale qui sont au
fil des années de plus en plus exigentes et nombreuses et à l'heure actuelle réparties sur 2
serveurs physique. Un de ces 2 serveurs (le serveur mail) est tombé en panne courant juillet
2013, il a fallu plusieurs semaines de travail avant de recuperer l'ensemble des mails de
l'administration avec au-moins 24 heures sans la possibilité de consulter le moindre mail,
calendrier ou carnet d'adresses. L'achat des nouveaux serveurs devrait permettre de ne plus
arriver à cette situation ;
Un serveur pour le Service des Travaux du Hall Dumont en vue du remplacement du serveur
actuel devenu obsolète et servant à gerer l'ensemble du réseau informatique du Hall Dumont.
Pour réaliser ce remplacement, une migration des logiciels et de tous les comptes utilisateurs
a été nécessaire.
Plusieurs marchés publics ont été rédigés par le Service Informatique pour réaliser ces achats.
Les anciens PCs qui ont été remplacés par ce nouveau matériel seront reconditionnés et redistribués
dans des services extérieurs.
Les anciens serveurs seront toujours utilisés mais pour des rôles moins critiques dans le
fonctionnement du réseau informatique.
Installation de terminaux bancontact
Cette année, le Service Informatique a procédé au remplacement des terminaux Bancontact car
ceux-ci n'étaient plus conforme aux nouvelles normes européennes entrées en vigueur en
Septembre.
Le Cyberespace
Le Cyberespace a été officiellement ouvert en mai 2003. Depuis il est fréquenté régulièrement par
petits et grands.
226
Le Cyberespace est constitué de 6 PCs qui ont été complètement renouvelés en 2007. Il permet
toujours aux citoyens d'utiliser l'outil qu'est Internet, c'est à dire l'envoi et la réception de courriers
élèctroniques, la consultation du Web mais aussi l'utilisation de logiciels (Word, Excel, Access,
PowerPoint, ) avec la possibilité d'imprimer ses documents personnels mais aussi de les graver sur
CD ou de les copier sur disquette.
Le logiciel permettant la gestion du temps a été réalisé par le Service Informatique. Il consiste à la
vente de codes utilisateurs (nom d'utilisateur et mot de passe) donnant l'accès pendant 1 heure, 5
heures ou 10 heures, suivant le cas, à la machine.
Les 6 PCs sont reliés en réseau et reliés à un serveur Windows 2000, ce qui permet une gestion
centralisée de l'ensemble et une mise au point de stratégies d'accès qui permettent de bloquer telle
ou telle fonctionnalité sur les machines. Tout cela est contrôlé et géré par le Service Informatique.
En plus des PCs, un système de vidéosurveillance par caméra-IP a été installé par le Service
Informatique en 2007. Ce système permet un enregistrement et un archivage des événements sur
plusieurs semaines et permet également une surveillance en direct par un écran placé dans le
comptoir de la cafétéria.
Le Service Informatique s'occupe toujours actuellement du bon fonctionnement de ce Cyberespace,
c'est-à-dire de la gestion quotidienne de la sécurité, du matériel, des logiciels, du système de
surveillance.
Mérite Sportif Vote du Public
En 2005, le Service Informatique a élaboré un site Internet permettant de réaliser un vote
électronique dans le cadre de la remise des prix du Vote du Public 2005. Grâce à ce système, il a été
possible d'élire un candidat en se connectant sur le site de façon sécurisée.
Pour le mérite sportif 2011, ce système a été abandonné par un système de vote par simple envoi
d'un SMS. Ce système a été mis au point par le Service Informatique avec l'aide d'une société
spécialisée dans le domaine.
Ce système de vote par SMS a été maintenu en 2013.
Week-End Pass-Sport
En 2010, la Régie Sportive d'Andenne a fait développer par un stagiaire un système permettant
d'encoder les enfants participants à la manifestation sportive Week-End Pass-Sport. En fin de weekend, ce système permet également de déterminer à quels cadeaux et avantages chacun des
participants aura droit en fonction du nombre d'activités auxquelles il a participé.
Cette année, comme chaque année depuis 2011, le Service Informatique s'est occupé de mettre à
jour la base de données des clubs et de modifier le système d'attribution de cadeaux selon les
critères définis pour cette année.
Le Système d'Information Géographique (SIG)
Ce marché a été approuvé et attribué à la société Star Informatic en fin 2002. Cet ensemble de
logiciels est essentiellement utilisé par les services environnement, travaux et urbanisme. Cela
permet de centraliser toutes les données géographiques de l'entité d'Andenne, de les exploiter et de
les consulter. Actuellement, il permet d'exploiter toutes les données du cadastre (propriétaires,
parcelles, ), de repérer une parcelle sur un plan et de connaître son affectation au plan de secteur.
En 2013, le Service Informatique a mis au point un système permettant de visualiser toutes les
couches cartographiques via Internet depuis n'importe quel PC sans installation de logiciel (Web
application). Ce système est basé sur un système gratuit provenant de la communauté Plone.
L'application qui a été lourdement modifiée et retravaillée sur une période de 6 mois depuis fin 2012
a permis d'abandonner le système propriétaire de la société Star et a pu ainsi faire réaliser une
économie à la Ville sur la maintenance et le prix des nouvelles licences.
Depuis, toutes les couches cartographiques utilisées par le logiciel Star et plus encore y ont été
ajoutées ( PICC, réseaux d'égoutage, zones natura 2000, lotissements, parcellaire, bâtiments,
etc...) et la nouvelle version du cadastre (situation au 1.1.2013) y a été injectée.
227
Ecoles Communales (Projet Cyberclasses)
Cette année, le Service Informatique, en plus de la maintenance régulière du parc informatique des
écoles communale (PCs, imprimantes, fax) s'est occupé, comme l'an passé, de la mise en place du
projet Cyberclasses qui consiste à rendre un dossier administratif complet afin que la Région
Wallonne puisse équiper 8 écoles de notre entité de 4 à 6 PCs installés et configurés en réseau avec
un serveur dans chacune de ces implantations.
Ce dossier a nécessité des adaptions de locaux aux niveaux informatique et téléphonique réalisées
par le Service Informatique et le Service des Bâtiments.
4 écoles ont été fournies en matériel en 2012 et les 4 dernières ont été fournies dans le courant
2013.
Service d'Incendie
Cette année, le Service Informatique, en plus de la maintenance régulière du parc informatique du
Service d'Incendie (PCs, imprimantes, fax) s'est occupé également de l'élaboration d'un projet
faisant intervenir de la téléphonie mobile et un logiciel permettant de prévenir le personnel
d'intervention plus facilement lors d'alertes par l'intermédiaire de BEEPERS.
Le Service Informatique s'occupe également de la maintenance et la mise à jour du logiciel de
gestion centralisée des casernes.
Bibliothèque Communale
Cette année, le Service Informatique, en plus de la maintenance régulière du parc informatique de la
Bibliothèque Communale (PCs, imprimantes, fax) s'est occupé également de l'amélioration du
réseau informatique Wi-Fi existant mais aussi de la mise à jour du logiciel de gestion de la
bibliothèque (Antigone).
Système de Backup Décentralisé
En 2008, le Service Informatique a mis en place un système de backup pour les services
décentralisés en dehors du réseau principal. Ce système consiste à envoyer l'ensemble des fichiers
informatiques des sites comme la bibliothèque, le Service des Travaux du Hall Dumont, le Service
d'Incendie, le musée, ZoneT, etc... vers un disque dur de grande capacité hébergé sur le réseau
interne de la Ville. Cet envoi de fichiers se réalise toutes les nuits grâce aux connexions Internet
actives sur chacun de ces sites décentralisés.
Ce système est toujours utilisé et a été maintenu par le Service Informatique tout au long de l'année
2013 avec des nouvelles procédures de backup plus efficaces et en remplaçant plusieurs PCs servant
au backup décentralisé (ZoneT, musée, etc...).
Système Anti-Spam
De plus en plus de messages indésirables (appelés SPAM) polluent les boites mails des employés
communaux (@ac.andenne.be), mais aussi des habitants d'Andenne (@andenne.be).
Un système de filtre a été mis en place en 2006, système qui a encore été amélioré chaque année
pour que les courriers indésirables soient détruits avant leur réception dans les boites mails des
utilisateurs.
En 2011, un système encore plus performant a été mis en place, au niveau de la qualité du filtre
mais aussi au niveau de l'interface avec les utilisateurs : en effet, ce système a permis aux
utilisateurs, via une interface web, de consulter, gérer, supprimer ou libérer eux-mêmes les SPAMS
qui leurs étaient adressés.
Ce système est toujours operationnel et bien utilisé en 2013, le Service Infomatique assurant sa
continuité.
Système de Contrôle de Contenu
En 2007, le Service Informatique a mis au point un système permettant de contrôler les accès
Internet réalisés par l'ensemble des PCs du réseau informatique.
Ce système utilise un logiciel spécialisé et entièrement gratuit (DansGuardian) installé sur un
serveur Linux (Firewall) et capable de surveiller toutes les requêtes sortantes sur Internet. Le
228
système peut donc bloquer les accès en fonction d'un contenu bien spécifique, par exemple les
pages relatives à la pornographie, au piratage.
Le but principal étant d'éviter un maximum l'introduction d'adwares (publicités) ou Trojans, capables
de ralentir très fortement une machine et principalement présents sur des sites Internet dont le
contenu n'est pas à usage professionnel.
Outre cet aspect répressif sur les pages, le système scanne aussi l'ensemble des requêtes qui sont
réalisées sur Internet à la recherche d'un virus. Si un virus est détecté, la page est directement
bloquée.
En 2011, les entités décentralisées du réseau comme la bibliothèque, certaines ASBL et le musée se
sont également vues installer un système de filtre par le Service Informatique, cela dans le but
d'éviter un maximum l'introduction d'adwares (publicités) ou de Trojans, mais aussi pour se
préserver du surf "malsain" par du public externe, vu que de plus en plus de ces entités proposent
des espaces de surf destinés au public.
Ce système a été maintenu et même amélioré en 2013 et le Service Informatique s'occupe d'en
réaliser sa maintenance et son optimisation.
Système Anti-Virus
En 2011, un nouveau système de gestion antivirale (Vipre) a été installé en vue de remplacer le
précédent système (Norton). Ce système, basé sur un mode de fonctionnement client-serveur a été
mis en place par le Service Informatique car il se révèle plus efficace que l'ancien et est surtout
compatible avec des clients Windows 7, ce qui n'était pas le cas de Norton.
En 2013, le Service Informatique s'est occupé de la maintenance et à réalisé une importante mise à
jour sur le serveur et tous les postes clients.
Gestion du Serveur Blackberry
En 2007, le Service Informatique s'est occupé de la mise en place d'un système permettant à un
certain nombre d'employés communaux de pouvoir lire leurs mails sur leur GSM.
Il a donc été nécessaire d'acquérir 17 GSM « spéciaux » de type Blackberry et d'installer et
configurer un logiciel spécialisé (BES) sur un serveur centralisé de l'administration de sorte de
pouvoir relayer les mails entrant vers l'appareil (Blackberry) concerné.
Ce système a été maintenu en 2013 et la maintenance du serveur Blackberry a été réalisée par le
Service Informatique qui s'occupe de résoudre les problèmes relatifs aux appareils Blackberry et de
la configuration du serveur lors d'ajout et de déplacements d'utilisateurs.
De moins en moins d'utilisateurs utilisent le système Blackberry (il en reste 5), les Blackberry sont
en effet remplacés au fur et à mesure par des smartphones utilisant notre serveur de messagerie
interne directement et qui ne nécessitent plus de passer par un serveur intermédiaire.
A terme, ce serveur pourra disparaître et être affecté à une autre utilité.
Gestion des Smartphones
En 2010, la Ville a fait l'acquisition de quelques Iphones pour certains chefs de service. L'Iphone
tente de faire disparaitre petit à petit les Blackberry, il présente en effet les mêmes caractéristiques
qu'un Blackberry car il permet également de synchroniser son agenda et ses mails provenant du
serveur de messagerie interne de l'administration. Toutefois, le coût d'abonnement est 3x moins
élevé que pour le Blackberry.
Le Service Informatique a été chargé de configurer le serveur de messagerie interne afin de
permettre son fonctionnement avec ces nouveaux appareils et est chargé de maintenir l'ensemble à
long terme.
En 2013, le fonctionnement du système a été maintenu et mis à jour. Quelques IPhones et
smartphone de type Samsung ont été acquis, en vue du remplacement des Blackberry.
Gestion des Copieurs Numériques
En juin 2010, le Service Informatique a initié un marché public en vue du remplacement de
l'ensemble des copieurs de l'administration et des écoles communales par du nouveau matériel.
229
Ce marché consiste en la location et maintenance de 31 copieurs numériques pour une durée de 5
ans.
La location de ces copieurs a permis de supprimer les nombreuses imprimantes locales laser et jet
d'encre utilisées par les utilisateurs sur chaque bureau, ce qui constitue à court terme, une
économie évidente en matière de cartouches.
Le Service Informatique s'est occupé de la mise en réseau de l'ensemble de ces copieurs, de la
formation du personnel et de la gestion au quotidien des machines et de l'ensemble des logiciels qui
permettent leur fonctionnement et leur interaction avec le personnel communal.
Un système de badge a été mis au point de façon à permettre une identification du personnel à
chaque copie/impression et permet ainsi d'élaborer des rapports sur l'utilisation des copieurs.
En 2013, le Service Informatique a mis tout en œuvre pour veiller au bon fonctionnement de ces
copieurs dans le parc informatique.
Gestion des Centraux Téléphoniques
En 2010, le Service Informatique a initié un marché public en vue du remplacement de l'ensemble
des centraux téléphoniques de l'Administration Communale (Centre Administratif, Hôtel de Ville et
Site Godin) par un seul central utilisant la technologie VOIP.
Ce marché consiste en la location et la maintenance d'un nouveau central téléphonique VOIP pour
une durée de 5 ans qui a débuté en avril 2010.
La location de ce central unique a permis de supprimer certaines lignes ainsi que les 2 centraux de
l'Hôtel de Ville et du site Godin, ce qui constitue à court terme, une économie évidente pour la Ville.
Le Service Informatique s'est occupé de la mise en réseau du central, de sa paramétrisation et de la
formation du personnel communal sur les nouveaux postes téléphoniques.
En 2013, le Service Informatique a mis tout en œuvre pour veiller au bon fonctionnement du central
téléphonique dans le parc informatique par l'ajout de téléphones, par la dispense d'explications sur
son fonctionnement au personnel et par des interventions diverses de paramétrisation.
Gestion des Switches
En 2010, le Service Informatique a initié un marché public en vue du remplacement de l'ensemble
des switches (commutateurs) de l'Administration Communale, devenus obsolètes, puisque acquis en
1999.
Ces switches permettent à l'ensemble des PCs du réseau communal de communiquer entre eux et
de communiquer avec les serveurs.
Le remplacement des switches par des nouveaux a constitué une amélioration au niveau des
performances du réseau et à surtout permis d'utiliser des technologies nouvelles en matière de
réseaux (VOIP, prioritisation de paquets voix sur data, Power over Ethernet, etc...).
Le Service Informatique s'est occupé de la mise en réseau des switches et de leur paramétrisation.
Même si ces switches semblent ne plus nécessiter d'intervention, il est nécessaire d'y travailler
réguliérement pour la paramétrisation des "portes" lors par exemple de déménagements ou
mouvements au sein du personnel mais aussi lors d'affectation de nouvelles machines ou appareils
divers sur le réseau.
En 2013, une grosse paramétrisation de l'ensemble des switches a été nécessaire afin d'introduire la
nouvelle ligne Internet à haut débit.
Le Service Population
Cette année, plusieurs dossiers ont été menés au niveau du Service Population :
•
•
Mise en place du système de délivrance de permis de conduire éléctroniques "MERCURIUS".
Le Service Informatique s'est occupé des démarches administratives pour obtenir toutes les
certifications et autorisations nécessaires et s'est occupé de l'installation sur les postes clients
des applications nécessaires ;
Mise à jour importante du système de délivrance des cartes d'identités (Belpic) ;
230
•
•
Mise en place des procédures administratives pour obtenir un système de gestion pour les
passeports biométriques. Ce dossier sera finalisé en 2014 ;
Aide au déménagement du Service Population lors des travaux de rénovation afin que les
guichets et l'accueil au citoyen soit conservé.
Le Service des Finances
Cette année, plusieurs dossiers ont été menés au niveau du Service des Finances :
•
•
•
Installation de nouveau lecteurs pour le programme ISABEL et adaptation en conséquence
des PC clients au niveau software ;
Démarches administratives pour permettre au logiciel des taxes (STESUD) d'accèder au
Registre National ;
Migration du serveur eComptes sur une machine plus puissante. Ceci s'est avéré nécessaire
au vu de l'utilisation de plus en plus fréquente de cette application.
Gestion du Collège - ANDANA
Dans
le
cadre
du
projet
collaboratif
inter-communes
«
CommunesPlone
»
(www.communesplone.org) duquel la ville d'Andenne fait partie et qui regroupe des communes
belges et françaises désireuses de faire évoluer leur utilisation informatique dans le cadre d'une plus
grande indépendance, il a été développé une application permettant la gestion interactive du Collège
(délibérations, procès-verbaux des réunions, gestion du flux de courrier, etc...).
Le Service Informatique, s'est investi dans cette communauté afin de mettre cette application en
conformité avec les spécifications du fonctionnement du Collège et du Conseil de la ville d'Andenne.
Cette application est maintenant aboutie. Elle est installée sur un serveur du réseau interne qui est
maintenu à jour par le Service Informatique.
Cette application est utilisée au sein de l'organisation du Collège depuis janvier 2010. Elle permet
donc d'utiliser un "portail" qui centralise l'ensemble des notes au Collège provenant des différents
services communaux et d'établir un ordre du jour et un PV de réunion électronique et consultable
depuis n'importe quel PC.
Des mises à jour et des améliorations sont sans cesse apportées par le Service Informatique.
En 2012, une grosse migration vers la version 3 de Plone a été effectuée ce qui a permis
d'augmenter la capcité de traitement des informations et la rapidité de consultation de celles-ci.
En 2013, plusieurs adaptations et ajouts ont été effectués :
•
•
•
•
Introduction d'un système de remise d'avis de légalité ;
Modification des fonctions du Secrétaire Communal et du Receveur ;
Modifications variées sur le mode d'affichage ou encore le processus de cheminement des
points ;
Amélioration du systeme de recherche et introduction d'un système de recherche en plein
texte dans les documents PDF et autres (en cours de finalisation).
Gestion du Courrier Entrant - ANDANA
Dans la même optique que la gestion du Collège, le Service Informatique a mis au point un système
"portail" permettant de centraliser l'ensemble des courriers entrants de l'administration. Ces
derniers sont donc scannés et indexés dans le portail ANDANA et sont ensuite consultables
électroniquement par le service communal concerné par le courrier.
Des mises à jour et des améliorations sont sans cesse apportées par le Service Informatique.
En 2012, la migration vers Plone 3 a également été nécessaire pour la gestion du courier entrant.
En 2013, outre la maintenance et l'amélioration, le système de scan permettant l'acheminement
d'un courrier des copieur/scan vers le système de courrier a été totalement remplacé et réinstallé.
Point d'Accès Wifi sur la Place des Tilleuls
Depuis le 26 février 2011, que ce soit en terrasse, sous le kiosque, au pied de l'Hôtel de Ville ou sur
un banc public, il est possible, sur la place des Tilleuls, de se connecter gratuitement avec son
ordinateur portable à Internet par Wi-Fi. Promeneurs, touristes et clients de l'Horeca de la place
peuvent surfer tranquillement pendant leur escale dans le centre d'Andenne.
231
Pour réaliser ce projet, le Service Informatique a ainsi placé un access-point au niveau de la façade
de l'Hôtel de Ville afin d'émettre un signal Wi-Fi non sécurisé sur la Place. Ce signal est toutefois
filtré via un serveur d'accès pour ne permettre, pour des raisons de sécurité et de légalité, que
l'emploi des fonctions courantes du web. L'accès aux services d'échanges de fichiers (Peer to Peer)
ainsi que l'accès à certains sites (à caractère choquant ou contraire à la loi) sont ainsi bloqués.
En 2013, le Service Informatique a mis tout en œuvre pour veiller au bon fonctionnement et à la
continuité de ce service.
Cours E.P.N.
Depuis Septembre 2011, le Service Informatique a également en charge de dispenser des cours
d'informatique aux stagiaires inscrits à la Régie des Quartiers d'Andenne, dans le but de faciliter
l'insertion socio-professionnelle de ces derniers qui sont, malheureusement, souvent éloignés du
marché de l'emploi.
Le contenu des cours a été entièrement pensé par le Service Informatique afin de dispenser un
enseignement spécifique à ces stagiaires et leur donner accès aux outils qui leur seront utiles dans
leurs démarches de recherche d'emploi mais également après dans leur vie professionnelle.
Cette année, ces modules de formation sont donnés à l'Espace Public Numérique (EPN) de Peu
d'Eau.
Espaces Publics Numériques
La Ville d'Andenne comptait déjà 2 Espaces Publics Numériques. Un situé au site du « Bois des
Dames » à Andenne, et un situé Rue de la Résistance à Seilles. Ces 2 Espaces ont été ouverts dans
le cadre de l'octroi d'un subside de 50.000 € provenant du Ministre Wallon des Affaires Intérieures et
de la Fonction Publique.
En plus de ces 2 espaces, un troisième EPN a vu le jour en mars 2011. Cet espace est situé au foyer
culturel "Jules Bodart" et est constitué d'un réseau de 5 PCs portables reliés à Internet. Il permet à
tout un chacun et plus particulièrement aux jeunes du quartier, d'utiliser l'outil qu'est Internet, c'est
à dire d'envoyer et de recevoir des courriers électroniques, de consulter le web mais aussi d'utiliser
des logiciels (Office, OpenOffice, logiciels libres, ) avec la possibilité d'imprimer ses documents
personnels.
Cette année, dans le cadre de deux subsides initiés par la région et intitulés "Papy et Mamy Surfeurs
2013", le Service Informatique s'est occupé d'acquérir du matériel informatique divers en vue de
dispenser des cours d'initiation en informatique dans les EPN de Namêche et de Seilles.
Création d'une base de donnée de gestion des patients pour le service ZoneT (SAGEISS)
En 2013, le Service Informatique a mis au point une base de données permettant la gestion des
patients et des assuétudes ainsi que le suivi des dossiers personnels.
232
2. EPN Peu d'Eau
MISE EN PLACE DU SERVICE
L'Espace Public Numérique de Peu d'Eau a été inauguré au 1er avril 2009, il a ouvert ses portes au
public pour la première fois le 4 mai 2009.
Au sein de ce quartier du Site du Bois des Dames, cette infrastructure, intégrée à la Maison de
Quartier, est le premier endroit à vocation communautaire pour la population du quartier.
L'objectif de cette structure est ainsi double. En tant qu'EPN, il s'agit de réduire la fracture
numérique au sein de la population et, à titre d'organisme communautaire, d'occuper le terrain
comme acteur social de première ligne.
L'EPN y occupe ainsi tout le rez-de-chaussée : à côté d'un bureau servant de local de rangement
sécurisé et du bureau de l'animateur, une salle est accessible au public. Celle-ci est équipée comme
suit :
•
•
•
•
•
•
5 PC's portables de marque Dell Vostro 1710 et 8 PC's de marque Dell Latitude D820. Toutes
les machines tournent sous Windows XP SP3 et sont équipés de mallettes de transport et de
licences (Windows XP-Vista, Office 2003 et Office 2007) ;
1 desktop fonctionnant sous Windows 2003 Server, comme gestionnaire de domaine (MC) ;
1 PC Pentium III faisant office de pare-feu (Shorewall) et de contrôle parental
(Dansguardian) ;
1 imprimante laser couleur Canon iRC1021i ;
1 projecteur vidéo Dell 2400MP et un écran de projection ;
Accessoires et consommables : 11 casques écouteurs et micro, CD's + DVD's vierges, papier,
11 souris et 11 lecteurs de cartes d'identité électroniques.
ACCÈS LIBRE
Un des volets du fonctionnement de l'EPN est l'accès libre aux postes informatiques. Pour rappel, ce
type de fonctionnement permet aux usagers d'utiliser les PC's de l'EPN à leur guise, en fonction de
leurs besoins ou envies. L'animateur reste en permanence présent dans la salle publique, pour
répondre à toutes les demandes pratiques des usagers, mais aussi assurer une présence éducative
(cadre et écoute) au public.
Conformément au projet défini, l'accès libre aux PC's se fait moyennant inscription auprès de
l'animateur (avec signature parentale pour les mineurs d'âge). C'est à l'occasion de cette inscription
que l'animateur informe l'usager du fonctionnement général de l'EPN.
En accès libre, l'EPN accueil en moyenne, entre 8 et 20 usagers par ouverture. L'âge des usagers
varie entre 6 et 86 ans et sont majoritairement des enfants d'âge compris entre 6 et 12 ans avec un
pourcentage relevé cette année de plus de 50%.
Depuis que l'EPN a ouvert gratuitement l'accès libre au grand public cette année, une grande
affluence est observée surtout au niveau des enfants d'âge compris entre 6 et 13 ans. Pour la bonne
gestion de cette affluence, l'EPN a réorganisé l'accès libre en accueillant d'abord les enfants de 6 à
10 ans et en leur proposant des outils pédagogiques pour un apprentissage ludique et amusant.
Après avoir quitté les lieux, les petits surfeurs cèdent leurs places aux enfants d'âge de plus de 10
ans. Pour les adultes et les seniors, l'accès-libre est resté inchangé.
En plus de l'encadrement technique assuré en permanence par l'animateur aux usagers de l'EPN, un
autre travail est mené dans une autre dimension éducative pour amener les enfants à respecter la
charte de l'EPN qui vise le respect de l'autre, du lieu et du matériel mis à leur disposition.
233
FONCTIONNEMENT
Eu égard à la proportion importante d'enfants et de jeunes adolescents fréquentant régulièrement
l'EPN dans le cadre de l'accès libre, l'animateur a opté immédiatement pour une présence
« pédagogique » (utilisation de l'outil informatique) mais aussi éducative.
Tout d'abord, au niveau du cadre, diverses règles ont été progressivement fixées aux jeunes ;
celles-ci visent le respect du matériel et de la structure, le respect de l'adulte et le respect mutuel
entre usagers.
FORMATIONS ET ATELIERS
Dans le cadre de l'objectif de réduction de la fracture numérique, outre de favoriser l'accès physique
à l'outil informatique, l'EPN a aussi pour mission de permettre aux usagers son utilisation optimale.
Ceci se concrétise au travers de formations qui se sont progressivement mises en place dès
l'ouverture de l'EPN.
Des ateliers sont également proposés et permettent une approche plus ciblée.
Travail à la cohésion sociale et à la dynamisation du quartier de Peu d'Eau.
L'EPN de Peu d'Eau travaille en collaboration avec les autres services présents sur le quartier et qui
partagent comme mission de concourir à l'épanouissement des habitants.
Ainsi l'EPN s'est associé aux activités organisées durant les vacances scolaires de Pâques, Carnaval
et d'été.
234
3. EPN Seilles
CRÉATION
Grâce à la volonté du Gouvernement wallon de soutenir les actions luttant contre la fracture
numérique, la Ville d'Andenne a pu bénéficier d'un soutien à la création d'un Espace Public
Numérique, la « Maison de la convivialité numérique ».
L'EPN est un lieu ouvert au public à vocation non lucrative, disposant d'un projet d'accompagnement
individuel et collectif favorisant l'accès, l'initiation et l'appropriation à l'Internet, au multimédia, à la
bureautique et aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC).
L'EPN a ouvert ses portes au grand public le 11 novembre 2006 et a été inauguré officiellement le 2
septembre 2006.
INFRASTRUCTURE
L'EPN est constitué d'un ensemble de 12 PC's portables équipés chacun d'un graveur CD/DVD, d'un
lecteur de carte mémoire, d'un lecteur de carte électronique (EID), d'un casque/micro et d'une
webcam.
Les PC sont reliés en réseau avec un système de connexion sans fil (wifi) et sont connectés à un
serveur (Contrôleur de domaine), qui gère toutes les connexions, les profils et les temps d'accès aux
PC portables. Un autre PC fixe est installé à proximité du serveur jouant le rôle de filtre de sites et
d'anti-virus permettant ainsi la sécurité du réseau interne.
Une imprimante Laser couleur haut débit avec module Scanner est disponible pour l'ensemble des
PC. Une imprimante jet d'encre « spéciale-photo » est aussi mise à la disposition des usagers.
L'EPN met aussi à la disposition de son public PMR (Personnes à Mobilité Réduite au sens large), 6
grands écrans plats de 26 pouces, 6 claviers à touches larges et 6 grandes souris adaptées
(trackball).
En plus de la partie matérielle, les ordinateurs sont tous équipés d'une grande variété de logiciels
commerciaux, libres et gratuits dont une partie adaptée pour le public PMR.
OBJECTIFS
Les objectifs de l'Espace Public Numérique visent à permettre les pratiques collectives et
individuelles des « ressources informatiques », à promouvoir des logiques de diffusion et
d'appropriation des TIC auprès de couches les plus fragilisées de la population.
Les objectifs de l'EPN visent aussi à lutter contre la fracture numérique en Wallonie entre les
personnes qui ont accès à la société de l'informatique et celles qui en demeurent éloignées.
L'ÉQUIPE
L'équipe de l'EPN est constituée d'un cyber-animateur salarié à mi-temps chargé des formations et
ateliers organisés le lundi et vendredi ainsi que de l'accueil en accès libre le jeudi et vendredi en
soirée.
DESCRIPTION DES ACTIVITÉS
Connecter les générations
Anciennement appelé « Les personnes âgées dans la société digitale », ce projet a été subsidié par
la fondation Roi Baudouin et a été réalisé en collaboration avec les associations du 3ème âge,
l'Institut Provincial d'Enseignement Secondaire de Seilles (IPES), le Service ACTE et l'Espace Public
Numérique (EPN) de Seilles.
235
Dans le cadre de ce projet qui a été lancé en 2006, des formations d'initiation à l'informatique et à
internet ont été proposées aux seniors par l'animateur de l'EPN en présence des élèves de l'IPES qui
venaient d'un côté pour soutenir les apprenants et d'un autre côté pour participer à un échange
intergénérationnel entre les jeunes et les seniors.
Au fil du temps le projet « connecter les générations » a pris une autre envergure mais avec
toujours les mêmes objectifs : former des seniors qui connaissent peu ou pas l'ordinateur, à
l'informatique, à internet et à la messagerie électronique.
Ce projet est toujours mené en collaboration avec les associations du 3ème âge et avec la présence
à chaque session de 6 bénévoles qui viennent soutenir et aider à encadrer les nouveaux apprenants.
Les bénévoles font partie des personnes qui ont déjà été formés à l'EPN dans le cadre de la même
formation.
Pour améliorer la qualité et la pertinence de cette formation, plusieurs modifications ont été
apportées à ce module. Ces modifications ont été apportées au niveau du temps alloué à la
formation (30 heures) et au niveau des méthodes pédagogiques utilisées afin d'améliorer cette
formation et mieux l'adapter aux seniors.
Cette formation à la demande est présentée actuellement en un module de 10 sessions de 3 heures
et se donne tous les lundis de 9h00 à 12h00 pour des groupes de 12 personnes.
Cette année, deux nouveaux groupes ont été formés en un total de 720 heures de formation. Depuis
le lancement du projet, on atteint 199 bénéficiaires de ce projet.
L'atelier créatif intergénérationnel « Papy et mamy surfeurs»
Dans le cadre de l'appel à projet « Papy et mamy surfeurs 2013», l'EPN a mené pour la deuxième
année consécutive un atelier créatif intergénérationnel intitulé « imagerie et scrapbooking ». Il s'agit
d'un atelier de traitement de l'image sur le logiciel « Photofiltre » et de scrapbooking numérique sur
le logiciel « Studio Scrap ».
Cet atelier créatif intergénérationnel est ouvert prioritairement aux personnes qui fréquentent la
Maison de la Convivialité de Seilles en particulier les enfants d'âge de 9 à 13 ans ainsi que pour les
seniors qui ont fréquenté l'EPN en accès libre ou en formation.
Les ateliers proposés ont permis aux apprenants de manipuler et de se servir de deux logiciels :
•
•
Le logiciel « PhotoFiltre Studio » pour traiter, découper et détourer les images ;
Le logiciel « Studio Scrap » pour faire des montages de photos numériques.
Durant cette année académique 2012-2013, 8 enfants et 6 seniors ont participé aux ateliers en 26
séances de 1h30 pour atteindre un total de 546 heures de formation.
Durant le cours de cette année, les participants ont développé une centaine de réalisations qui ont
fait l'objet d'une exposition à l'EPN le 30/08/2013 à l'occasion de la fête de quartier de Seilles.
Durant le cours de ces ateliers on souligne les liens remarquables qui se sont noués entre les
apprenants et particulièrement les enfants et seniors. Ces liens sont bien transcrits dans certaines
réalisations et on parle même d'amitié !
Ce projet continu à être mené pour l'année académique 2013-2014 par l'EPN de Seilles.
L'atelier retouche et impression de la photo numérique « Papy et mamy surfeurs ».
Toujours dans le cadre de l'appel à projet « Papy et mamy surfeurs 2013», l'EPN a organisé un
atelier de retouche de l'image numérique et de son impression sur du papier photo. Cet atelier est
une action élargie pour répondre à la demande du grand public de l'EPN.
L'atelier « retouche et impression de la photo numérique » a permis aux participants d'acquérir à
court terme des compétences de base en suivant un mini-module pour la retouche, la correction et
l'impression de photo numérique.
Les 2 sessions proposées ont permis aux participants de manipuler le logiciel « PhotoFiltre » pour
développer leur savoir-faire en : résolution, luminosité, contraste, correction des yeux rouges,
impression sur papier photo (10×15 / A4), etc...
Les 2 ateliers de 2h30 ont connu la participation de 12 personnes, particulièrement des seniors et
ont permis d'atteindre un total de 30 heures de formation.
236
Atelier de sensibilisation à la sécurité informatique
Suite à un article paru dans le journal « l'Avenir » sur l'EPN de Seilles, un commissaire retraité et
ex-responsable des cellules « Computers Crime Unit » de Namur et Dinant a contacté l'EPN de
Seilles pour offrir ses services bénévolement. Des séances de travail avec l'intéressé ont permis de
mettre sur pied un atelier de sensibilisation intitulé « la sécurité informatique ».
Il s'agit d'un atelier gratuit ouvert à tous pour informer et sensibiliser le grand public aux dangers
d'internet et aux mesures sécuritaires et préventives à entreprendre pour se protéger. Le contenu
du module est très riche et tourne autour de trois axes : la sécurité du système, la sécurité des
données et internet.
Durant le cours de cette année, l'EPN a organisés 2 sessions pour cet atelier. Pour chaque sessions,
3 séances de 2 heures. Un total de 31 participants à cet atelier d'échange ont permis d'atteindre 186
heures de sensibilisation.
La semaine numérique
La semaine numérique est une fête fédérale qui invite les acteurs et usagers de l'internet et du TIC à
se mobiliser pour présenter leurs initiatives à travers des actions et des projets locaux.
Chaque année, l'espace contribue ponctuellement à cette fête à travers une ou plusieurs activités.
Durant cette année, la participation de l'EPN s'est concrétisée par deux activités :
•
•
La première activité est intitulée « Show diaporama » et concerne un concours auquel les
participants devaient introduire un diaporama ou vidéo libre de droit. Cette activité qui a duré
plus de 6 heures a connu la participation de 32 concurrents, 12 spectateurs et 07
organisateurs (seniors très dynamiques à l'EPN). La compétition s'est clôturée avec la
distribution de 3 lots pour les 3 premiers lauréats ;
La seconde activité est intitulée « des jeux sur la console wii pour tout âge ! » et s'agit d'un
jeu de confrontation sur la console Wii destiné à tout âge (3+). Le jeu « Cerebrum » se
présente sous forme d'un quiz vidéo-ludique de culture générale. Une trentaine de personnes
ont participé à cette confrontation intergénérationnelle qui a duré 3h30 et qui a connu une
grande diversité dans l'âge des participants.
L'EPN en accès libre
Outre les formations, les ateliers, les activités extraordinaires et ponctuelles, l'accès libre est un
autre volet du fonctionnement de l'EPN. Cet accès est ouvert à tous les publics d'âge de 9 à 99 ans
et où les usagers peuvent utiliser les PC's de l'espace ou même venir avec leurs propres PC's pour
profiter de l'infrastructure mise à leur disposition en fonction de leurs besoins ou envies.
Les services d'un animateur sont assurés en permanence pour encadrer, soutenir ou répondre à
toutes les demandes techniques et pratiques des usagers. L'animateur assure aussi une présence
éducative en particulier vis-à-vis des enfants pour veiller à ce que les jeunes et moins jeunes
puisent partager l'espace dans un climat respectueux et serein.
En accès libre, l'EPN accueil en moyenne, entre 6 et 16 usagers par soirée. L'âge des surfeurs varie
entre 10 et 88 ans et sont majoritairement des seniors avec un pourcentage relevé cette année de
plus de 90%.
237
15. Logement
1. Le Plan communal du logement 2013-2014
Le Plan communal du logement 2014-2016, tel qu’adopté à l’unanimité par le Conseil communal en
sa séance du 25 octobre 2013, a été élaboré suite a de nombreux contacts entre opérateurs
concernés (Ville, Logis Andennais, CPAS et AIS) ainsi qu’à la tenue des deux réunions prévues par le
Code wallon du Logement et de l’Habitat durable, celles consacrées à la concertation en date du 29
août 2013 et à l’élaboration du plan à la date du 7 octobre 2013.
Ces réunions rassemblaient tous les intervenants en matière de politique du logement sur le
territoire communal (CPAS, Logis Andennais, F.L.W., S.L.W., Province de Namur, Régies des
Quartiers, etc.), convoquées régulièrement par Monsieur le Bourgmestre, conformément à l’article
188 du Code du Logement.
Finalement, onze opérations immobilières figurent au Plan, huit seront menées par les Logis
andennais, deux par la Ville d’Andenne et une par le CPAS. 43 nouveaux logements sont prévus,
soit une augmentation d’un peu plus de 5% du parc immobilier de logements publics.
Trois projets supplémentaires de prises en gestion de logement par l’AIS font également partie du
plan, soit 7 logements. A cet égard, ces projets concrétisent la volonté de la Ville de dynamiser
l’action de l'Agence immobilière sociale Gestion Logement Andenne-Ciney ASBL, en décidant
notamment de la mise en gestion de son patrimoine communal locatif au sein de l’Agence et en
veillant à sa promotion afin de réinjecter dans le circuit locatif privé un maximum de logements
salubres (ou devenus salubres par l’intervention de l’Agence).
Huit autres opérations seront des opérations de rénovation soit d’immeubles à acquérir, soit
d’immeubles à céder dans le cadre de bail emphytéotique, soit d’immeubles dont les opérateurs sont
déjà propriétaires et qui seront restructurés et rénovés de fond en comble.
Trois des onze opérations sont des opérations de construction d’immeubles neufs, tous seront des
logements passifs.
Cette année encore, les opérations sont réparties et disséminées sur l’ensemble du territoire tant en
zone urbaine qu’en zone périurbaine. Trois projets seront réalisés dans l’agglomération urbaine
d’Andenne et Seilles. Les autres opérations immobilières se situeront en zone périurbaine à
Bonneville, section jusqu’à présent dépourvue de logements sociaux, Landenne, Vezin et Namèche.
Enfin, 14 des 43 logements seront des logements dits « adaptables », ce qui permettra un
financement complémentaire. Pour faire face aux demandes croissantes de familles nombreuses, 2
logements seront équipés de 4 et 5 chambres.
En résumé, les onze opérations immobilières prévues par les trois opérateurs locaux sont :
Priorité
1
Type
d'opérat
ion
Intitulé et localisation de l'opération
Aménagement d'un logement dans
l'immeuble 3 rue Hanesse à ANDENNE
A/R
238
Logement
appart. maison
1
Opérat
eur
CPAS
2
Construction de 7 logements sur le site de
la rue de l’Amicale à LANDENNE (démolition
de l’ancienne salle et du boulodrome)
C
3
Construction de 4 logements rue
Gouverneur Falize à SEILLES (1 x 5
chambres ; 1 x 4 chambres et 2x2
chambres)
C
4
Aménagement d’un logement au 1er étage
de l’ancienne maison communale rue des
Cailloux à BONNEVILLE
5
6
Aménagement d’un logement au 1er étage
de l’ancienne maison communale rue de
Saint-Hubert à VEZIN
Aménagement de 3 logements à
l’emplacement des anciens bureaux des
Logis Andennais (RC de l’immeuble 35 Site
du Bois des Dames à ANDENNE)
3
4
LLA
4
LLA
A/R
1
VA
A/R
1
VA
A/R
3
LLA
7
Aménagement de 8 logements à l’école de
Ville-en-Warêt , rue de Houssoy à VEZIN
A/R
8
LLA
8
Aménagement de 4 logements dans l’ancien
presbytère rue de Leuze à VEZIN
A/R
4
LLA
9
Aménagement de 5 logements dans le
bâtiment dit Bivouac place Moinil à
LANDENNE
A/R
5
LLA
10
Aménagement de 6 logements au Foyer
Jules Bodart rue Vaussalle à NAMECHE
A/R
6
LLA
11
Construction de 3 logements rue Viaux à
BONNEVILLE (démolition de l'ancienne salle
Saint-Firmin)
A/R
3
LLA
A/R : acquisition et rénovation d’un bâtiment
C : construction
LLA : Logis Andennais
Six de ces opérations prévues au PCL 2014-2016 sont en réalité des projets qui avaient
malheureusement été écartés par la Région wallonne lors du PCL 2012-2013 précédent.
A titre indicatif, les trois projets de l’A.I.S. au PCL sont :
•
•
•
Prise en gestion de 3 logements situé Place des Tilleuls, 2 à ANDENNE ;
Prise en gestion de 2 logements situé rue du Pont, 54 à ANDENNE ;
Prise en gestion de 2 logements situé rue de Gramptinne, 57 à THON.
Il va sans dire que d’autres opérations de l’AIS s’ajouteront d’ici la fin du triennat.
Seule ombre au tableau, il faut déplorer une fois encore que le Fonds du Logement de Wallonie sera
absent de ce plan, étant donné qu’il ne présente et ne propose aucun projet et qu’il en va ainsi
depuis une petite dizaine d’années.
Pour conclure, les objectifs de la Ville sont de créer de par des opérations d’acquisition/rénovation
ou de construction le plus grand nombre de logements sociaux possibles. Cependant, le taux de
croissance du nombre de logements est tel à ANDENNE qu’il sera impossible d’atteindre les 10% de
logements publics sur l’entité, le seuil exigé par la Région wallonne. En effet, dans les années à
239
venir, le taux de création de logements privés, acquisitifs ou locatifs, sera nettement supérieur au
taux de création de logements publics.
240
2. Service du logement
Comme beaucoup d'autres communes, la Ville d'Andenne a réalisé un Plan Triennal du Logement
2004-2006 lequel a été approuvé par la Région wallonne.
La commune a donc l'obligation de respecter le paragraphe 2 de l'article 190 du Code wallon du
Logement. Dès lors, afin de mettre en place ce service, le Collège communal s'est orienté en 2002
vers le développement de synergies entre tous les intervenants en matière de logement (Service
A.C.T.E., l'Agence Immobilière Sociale, le C.P.A.S., le Fonds du Logement et les Logis Andennais).
Afin d'être accessible à tout un chacun, le siège central du service se situe dans les locaux du
Service A.C.T.E. qui dispose de toute l'infrastructure requise (PC, accès Internet, etc...) et qui a
intégré dans ses activités les missions du Service Communal du Logement, à savoir :
• Informer la population sur :
• Les aides et primes octroyées par la Région wallonne ;
• Les prêts sociaux ;
• L'accès logements sociaux et logements à loyers modérés ; et leur apporter une aide
pour l'introduction des candidatures auprès de ces sociétés ;
• La qualité de l'habitat ;
• Les relations propriétaires/locataires, etc... ;
• Orienter les personnes dans leur démarche grâce à diverses documentations : guides,
brochures, formulaires ;
• Orienter vers les services compétents de la commune ou de la Région wallonne ;
• Mise à disposition d'une liste de logements à louer dans la commune et alentours.
•
Présence lors des expulsions pour assurer non seulement un suivi social pour les personnes
expulsées, mais aussi la gestion des meubles (le jour de l'expulsion, durant leur entrepôt et
ce, jusqu'à la récupération de leurs biens).
Le service travaille, régulièrement, en collaboration avec les agents du Service Qualité de l'Habitat.
En effet, au travers des visites effectuées, ce service doit faire face à des situations sociales fort
précarisées pour lesquelles ils sollicitent un accompagnement social.
De plus, un Arrêté du Gouvernement Wallon du 13/06/2013 relatif au relogement de l'occupant
expulsé par le Bourgmestre, est entré en vigueur ce 1er septembre 2013. Il prévoit un relogement
pour les personnes ayant reçu un arrêté adopté par le Bourgmestre déclarant leur logement
inhabitable ou pour l'occupant d'un logement nécessitant un permis de location, qui a été refusé. Le
Bourgmestre, par l'entremise de son service social, doit vérifier, avec l'aide du CPAS, si un logement
correspondant à la composition du ménage est disponible sur le territoire communal (logement de
transit ou d'urgence, AIS, Logis Andennais, ou autres structures d'accueils). Si aucun logement n'est
disponible et après avoir suivi la procédure mise en place par notre administration, le Service
Communal du logement informera par courriel la SWL, des démarches qui ont été effectuées. La
SWL devient alors, compétente et procède à la recherche d'un logement sur le territoire de la
province.
A travers les différents entretiens, nous examinons les situations des personnes globalement et ce,
afin qu'ils puissent faire valoir les avantages sociaux auxquels ils puissent prétendre. Ce qui nous
amène aussi à aborder d'autres difficultés aussi bien administratives que familiales.
Le Service Communal se veut ouvert à tous, quelque soit son âge, sa nationalité, son handicap.
Pour les personnes ne pouvant se rendre dans les bureaux du service, la rencontre peut se faire
directement à leur domicile.
Pour assurer un suivi dans les situations rencontrées, le Service Logement travaille en étroite
collaboration, avec le réseau social andennais.
Les agents de quartier connaissent les missions du service et n'hésitent pas à prendre contact
lorsqu'ils rencontrent des situations difficiles dans le cadre de leur travail de proximité.
241
Les services proposés au public sont donc variés et étendus.
A ce jour, les renseignements les plus demandés au service sont l'accès à un logement social et/ou
à loyer modéré, les relations entre propriétaire et locataire liées à la qualité de l'habitat, les primes
de la Région wallonne et la recherche de logement.
La recherche de logement dans le secteur privé devient de plus en plus difficile étant donné le coût
élevé des loyers.
242
3. Qualité Habitat
APERÇU GÉNÉRAL
La Cellule communale de sécurité et de salubrité publique a effectué durant l'année 2013, 260
visites de logements (caravanes y compris).
Dans ces 260 visites, 19 visites ont été prévues mais n'ont pu avoir lieu pour cause d'absence
des personnes concernées (porte close) ; ce qui correspond à 7,3 % du nombre total des visites.
En fonction des procès-verbaux et des rapports de visite établis par ladite Cellule communale,
Monsieur le Bourgmestre a pris :
•
•
•
•
•
•
•
•
35 arrêtés d'abrogation ;
45 arrêtés déclarant l'immeuble améliorable habitable ;
50 arrêtés accordant au propriétaire d'un logement déclaré améliorable habitable ou
inhabitable un délai complémentaire pour terminer les travaux prescrits ;
5 arrêtés déclarant l'immeuble surpeuplé ;
3 arrêtés déclarant l'immeuble améliorable et surpeuplé ;
11 arrêtés octroyant aux occupants d'un logement déclaré surpeuplé ou inhabitable un délai
complémentaire pour quitter les lieux ;
14 arrêtés déclarant l'immeuble améliorable et inhabitable ;
1 arrêté déclarant l'immeuble non améliorable et inhabitable.
En plus de ces 35 dossiers pour lesquels l'arrêté d'insalubrité a été abrogé, 14 autres, entamés en
2013, ont été classés, soit que la situation s'est arrangée sans notre intervention, soit qu'elle ne
nécessitait pas l'intervention de la Cellule, étant un conflit privé, soit encore qu'aucun critère
d'insalubrité n'ait pu être relevé.
Pour information complémentaire, si l'on déduit les « portes closes », les 241 visites effectivement
réalisées comprennent 100 nouvelles visites et 141 visites de contrôle effectuées dans le cadre
de dossiers déjà ouverts.
Si l'on soustrait encore de ces 100 nouvelles visites les 14 visites classées « sans suite »,
précédemment citées, nous arrivons à un total de 86 nouveaux dossiers ouverts.
PRÉCISIONS
Les immeubles améliorables habitables
45 arrêtés d'insalubrité déclarant le logement améliorable habitable ont été pris durant
l'année 2013, soit 27,4 % du nombre total d'arrêtés pris.
Les délais impartis pour la réalisation des travaux d'assainissement varient suivant leur nature et
leur importance. Il s'agit principalement, comme l'année précédente, de travaux de ventilation, de
mise en conformité des installations électrique et de chauffage, de remplacement de châssis, de
toiture, de placement de mains courantes aux escaliers et surtout de travaux liés à la présence
d'humidité.
Les délais accordés pour la réalisation des travaux prescrits se répartissent de la manière
suivante :
•
•
•
3 fois quatre mois ;
39 fois six mois ;
3 fois un an.
Les logements surpeuplés
8 arrêtés de surpeuplement ont été pris durant l'année 2013, soit 4,9 % du nombre total
d'arrêtés pris.
Les délais impartis pour libérer les lieux se répartissent comme suit :
•
1 fois trois mois ;
243
•
7 fois six mois.
Les logements inhabitables (améliorables ou non améliorables)
15 arrêtés d'inhabitabilité ont été pris durant l'année 2013, soit 9,2% du nombre total d'arrêtés
pris (8,5 % améliorables et 0,7 % non améliorables).
Les délais impartis pour libérer les lieux se répartissent comme suit :
•
•
4 fois trois mois ;
4 fois six mois.
Pour une complète information, il est à noter que la moitié des arrêtés d'inhabitabilité ont été pris à
l'encontre de logements inoccupés soit parce qu'ils sont abandonnés soit qu'ils sont en cours de
rénovation, d'où le peu de délais octroyés pour libérer les lieux au regard du nombre d'arrêtés pris.
Les délais impartis pour réaliser les travaux prescrits se répartissent comme suit :
•
•
•
•
•
•
4 fois un mois ;
1 fois deux mois ;
2 fois trois mois ;
12 fois six mois ;
6 fois un an ;
1 fois dix-huit mois.
A noter que certains arrêtés prévoient deux délais différents en fonction des travaux prioritaires à
réaliser, d'où le nombre de délais supérieur au nombre d'arrêtés pris.
Les délais complémentaires
Ceux-ci sont octroyés soit au propriétaire pour terminer les travaux prescrits, soit aux locataires
d'un logement surpeuplé ou inhabitable pour libérer les lieux.
50 arrêtés de délais complémentaires ont été octroyés en 2013 pour finaliser les travaux,
soit 30,4 % du nombre total d'arrêtés pris, et sont répartis comme suit :
•
•
•
•
•
8 fois trois mois ;
1 fois quatre mois ;
28 fois six mois ;
2 fois huit mois ;
11 fois 1 an.
En plus de ces 50 délais, 11 arrêtés de délais complémentaires ont été octroyés aux
locataires pour quitter les lieux (qu'ils s'agissent de logements surpeuplés ou inhabitables) soit
6,7 % du nombre total d'arrêtés pris, et sont répartis comme suit :
•
•
•
•
•
2
2
2
4
1
fois
fois
fois
fois
fois
un mois ;
trois mois ;
quatre mois ;
six mois ;
huit mois.
Au total, 61 arrêtés octroyant des délais complémentaires ont été pris, soit 37 % du
nombre total d'arrêtés pris.
OBSERVATIONS ET COMMENTAIRES
En résumé
- 260 visites de salubrité ont été réalisées en 2013, soit plus que l'année précédente (240 en
2012), légèrement moins que durant les deux années antérieures (286 en 2011 et 301 en 2010)
mais toujours plus qu'en 2009 qui en comptabilisait 229.
- 164 arrêtés, tous types confondus, ont été pris au cours de l'année 2013, pour 203 en
2012, 256 en 2011, 229 en 2010 et 162 en 2009. Ils se répartissent comme suit, par ordre
décroissant :
37 % d'arrêtés accordant des délais complémentaires
244
27,4 % d'arrêtés déclarant le logement améliorable habitable
21,5% d'arrêtés d'abrogation
9,2 % d'arrêtés d'inhabitabilité
4,9 % d'arrêtés de surpeuplement
(voir résumé graphique en annexe )
Tendances à la baisse
Bien qu'il reste toujours important, le nombre d'arrêtés octroyant des délais complémentaires
tant au propriétaire pour réaliser les travaux qu'au locataire pour libérer les lieux est quant à lui en
baisse depuis 2010 :
45,85 % en 2010, 43,35% en 2011, 38,4% en 2012 pour 37 % en 2013.
Cette diminution du nombre d'arrêtés de délais complémentaires s'explique entre autre par l'octroi
au propriétaire de délais plus longs pour assainir son bien. En effet, l'expérience de terrain
nous montre que l'attribution de délais trop courts n'est pas porteuse. Le délai initial accordé au
propriétaire a donc été étendu à six mois au lieu de trois mois sauf motif d'urgence ou insalubrité
grave. Cet allongement des délais d'assainissement entraîne une diminution du nombre d'arrêtés
pris.
Par ailleurs, une autre tendance se dessine : ces logements déclarés insalubres et qui tardent à être
assainis sont finalement rachetés, à moindre prix, par des personnes plus jeunes qui entreprennent
de les rénover pour leur propre occupation et mettent par ce fait même fin à la mise en location.
On assiste dès lors à une augmentation de la propriété au regard d'un marché locatif de plus en plus
saturé.
En outre, les causes de ces dossiers interminables restent identiques à celles observées lors des
années précédentes, à savoir, le manque de collaboration de certains propriétaires ou, en ce qui
concerne les locataires, la difficulté de relogement.
Tendance à la stabilité
Toutes proportions gardées, on observe toujours un maintien du taux des arrêtés déclarant des
logements surpeuplés et inhabitables au cours des quatre dernières années écoulées :
•
•
•
Surpeuplement : 5,4% en 2011 (14 sur 256), 5,5% en 2012 (11 sur 203) pour 4,9% en
2013 ;
Inhabitabilité : 9,7% en 2011 (28 sur 256), 12,4% en 2012 (26 sur 203) pour 9,1% en
2013 ;
Abrogation : 22,6 % en 2011 (58 sur 256), 27% en 2012 ( 55 pour 203) pour 21% en 2013.
Ce maintien du surpeuplement est notamment due à une augmentation des grandes familles :
ménages recomposés ou enfants qui reviennent vivre chez leurs parents avec leur propre famille ou
encore parents qui s'en retournent vivre chez leurs enfants, ce qui entraîne la présence de trois
voire quatre générations au sein d'un même logement.
Les arrêtés d'inhabitabilité touchent quant à eux plus les personnes âgées, qu'elles soient
propriétaires ou locataires, vivant seules et n'ayant plus ni les ressources financières, physiques ou
encore morales pour maintenir une hygiène de vie satisfaisante et un habitat conforme aux critères
de salubrité.
Enfin, proportionnellement au nombre d'arrêtés pris, le nombre d'arrêtés d'abrogation, signifiant la
clôture des dossiers, est quant à lui, relativement stable depuis les trois dernières années.
Par contre, si l'on considère maintenant le taux de progression des nouveaux dossiers durant cette
même période, on observe les données suivantes :
•
•
•
2011 : 20 dossiers ouverts ;
2012 : 24 dossiers ouverts ;
2013 : 52 dossiers ouverts.
245
Ces chiffres sont intéressants car ils nous montrent que la constance du nombre d'arrêtés
d'abrogation pris n'implique pas d'emblée une diminution du nombre de nouveaux dossiers ouverts,
lequel est quant à lui en augmentation depuis 2011 et en nette progression en 2013.
GESTION DES DOSSIERS
Deux agents, à raison de deux mi-temps, assurent désormais en collaboration l'instruction des
dossiers relatif aux permis de location ainsi que la gestion quotidienne des dossiers relatifs aux
visites de salubrité, tant d'un point de vue technique par les visites de terrain, qu'administratif par la
rédaction des courriers et arrêtés de police, procédures qui peuvent s'étendre sur plusieurs mois,
voire des années.
Madame Coryse KIRILUK, responsable du Service, ainsi que Madame Aurore BAUVIR, son adjointe,
sont toutes deux architectes de formation et disposent des titres d'enquêteurs communaux en
matière de visite de salubrité et de permis de location.
L'approche à la fois globale et préventive menée par le Service Qualité Habitat permet, au fil du
temps, de répondre de façon plus pointue aux besoins de la population en leur permettant d'accéder
à un habitat de qualité, droit fondamental souvent mis à mal actuellement, mais aussi d'approfondir
la connaissance du parc immobilier Andennais, de le valoriser et surtout d'en assurer sa pérennité.
246
247
248
249
250
16. Personnel
PERSONNEL CADRE
Le Service du Personnel est dirigé par Madame Sylvie DOMINE, Directrice des Ressources humaines.
LE STAFF ADMINISTRATIF
Le staff administratif est composé de 3 agents équivalents temps plein (ETP) : Monsieur Amaury
BRAECKMAN, Mesdames Rolande DESPAGNE et Laetitia STEYLEMANS qui s'occupent principalement
de la gestion des dossiers ayant trait au personnel.
Madame Annick IPPERSIEL, secrétaire, travaille également pour ledit service à raison de 2 jours par
semaine.
LES TÂCHES ADMINISTRATIVES
Outre la gestion des contrats et de DIMONA, toute une série de tâches administratives incombent au
Service du Personnel ; le personnel enseignant est géré par le Service communal de l'Enseignement
(maternel et primaire) et par l'Ecole industrielle (promotion sociale).
Le Service du Personnel a une mission principalement administrative ; toutefois, l'on ne peut sousestimer les aspects sociaux qui prennent du temps.
Les congés annuels
Le Service du Personnel gère les congés des agents communaux sur base de fiches de congé :
lorsqu'un agent communal souhaite prendre congé, il complète une fiche à cet effet et le chef de
service la vise. Cette fiche envoyée au Service du Personnel et y est comptabilisée. Il faut relever
2.211 documents entrants en matière de congés légaux en pour les 10 premiers mois de l'année
2013.
Les maladies
Un agent communal malade doit informer, dans les 2 jours ouvrables au plus tard, le Service du
Personnel de son absence. 496 certificats ont été enregistrés en 2013.
Les visites médicales
Les obligations de l'employeur en rapport avec l'application et l'exécution de la surveillance de santé
sont reprises dans l'arrêté royal du 28 mai 2003 relatif à la surveillance de la santé des travailleurs.
Dès qu'un nouvel agent entre en service ou dès que la période de validité d'un examen médical
expire, le Service du Personnel dresse une nouvelle demande auprès du SPMT (le Service de
Prévention de Médecine du Travail auprès duquel la Ville d'Andenne est affilié).
Les contacts avec le SPMT se font principalement via l'Intranet. Cette manière de procéder nous
permet une gestion plus rapide et proactive des demandes de visites médicales.
De janvier 2013 à octobre 2013, les demandes d'examens médicaux qui ont abouti se ventilent
comme suit :
•
•
216 pour les agents communaux et les pompiers ;
37 pour le personnel étudiant et les moniteurs.
Les encodages de prestations spécifiques
Certains agents communaux n'ont pas de prestations régulières. En vue de les rémunérer
correctement, le Service du Personnel reçoit, mensuellement, les heures de travail qui seront
encodées agent par agent et jour par jour. Sont considérées comme prestations spécifiques les
251
catégories de pompiers et ambulanciers volontaires, ainsi que le personnel assurant les surveillances
du midi et les gardes d'études du soir.
Les jetons de présence des Conseillers communaux font aussi partie des prestations spécifiques.
Les étudiants/moniteurs
Durant les vacances d'été, la Ville d'Andenne a engagé des étudiants ainsi que des moniteurs pour
différents projets. Le Service du Personnel se voit confier la constitution des dossiers des intéressés
dans le logiciel des salaires (PERSée), ainsi que l'introduction des prestations et la liquidation de
paies intermédiaires.
Cet été, la Ville d'Andenne a engagé :
•
•
•
•
30 moniteurs pour les plaines de jeux communales ;
5 étudiants pour les projets ACTE ;
1 étudiant pour les Services Financiers ;
1 étudiant pour l'Accueil.
Les courriers sortants
Outre les documents sociaux qui ne sont pas répertoriés dans notre base de données, 821 courriers
sortants sont comptabilisés par le Service du Personnel. Ils concernent principalement des courriers
de suivi de Collège communal, des réponses aux candidatures spontanées ou bien encore des
missives vers nos interlocuteurs privilégiés (SPW, ONSS APL, SPF, etc...).
Pour les procédures de recrutement, l'on répertorie 173 courriers sortants, au nombre desquels ne
sont pas comptabilisés les courriels d'accusés de réception de candidatures, ainsi que les invitations,
toujours par courrier électronique, aux épreuves orales et écrites des examens organisés par la Ville.
Collège communal
Le Service du Personnel a réalisé les ordres du jour (rubrique : Personnel) pour les 45 Collèges
communaux organisés pendant les 10 premiers mois de 2013.
La confection de ceux-ci est notamment soutenue par les notes des agents communaux de services
connexes, mais aussi par les agents du Service du Personnel. L'on comptabilisera près de 836 notes
soumises à l'assemblée collégiale, dont 402 ont été réalisées par les agents du Service du Personnel.
Pour chacun des Collèges communaux dont question, le Service du Personnel établit les procèsverbaux des décisions, sur base des indications que donne le Directeur Général au lendemain des
réunions.
Les notifications de décisions, excepté les courriers sortants, se ventilent comme suit :
•
•
401 notes d'exécution interne, sans compter celles réalisées sous forme de publipostage ;
145 délibérations.
Conseil communal
Les dossiers qui ont été présentés cette année au Conseil communal ont amené 28 délibérations et
concernent :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
24 janvier 2013 : Personnel STLC Promotion au grade d'Attaché Spécifique Echelle A3sp ;
24 janvier 2013 : Secrétariat des membres du Collège communal ;
1er mars 2013 : Personnel Service Incendie : Désignation d'un sapeur pompier volontaire
stagiaire ;
1er mars 2013 : Personnel Service Incendie : Démission ;
29 mars 2013 : Personnel Service Incendie : Démission ;
29 mars 2013 : Personnel Service des Relations Publiques : Reprise du travail à temps plein ;
29 mars 2013 : Musée de la Céramique Conventions de mises à disposition de personnel ;
6 mai 2013 : Personnel Service Incendie : Nomination par promotion d'un Caporal au poste
de Sergent ;
3 juin 2013 : Secrétariat des membres du Collège communal - Modifications du Cabinet
politique de Monsieur SAMPAOLI ;
6 mai 2013 : Personnel Prime de fin d'année 2013 Augmentation de 10% de la partie fixe ;
3 juin 2013 : Personnel Service Incendie : Nomination par promotion d'un Caporal ;
252
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
9 septembre 2013 : Enseignement Désignation d'un professeur de seconde langue Année
scolaire 2013-2014 1er emploi ;
9 septembre 2013 : Enseignement Désignation d'un professeur de seconde langue Année
scolaire 2013-2014 2ème emploi ;
9 septembre 2013 : Enseignement Désignation d'un professeur de seconde langue Année
scolaire 2013-2014 3ème emploi ;
9 septembre 2013 : SRI Vacance d'emploi Autorisation de lancer un appel à candidatures par
promotion ;
9 septembre 2013 : Personnel administratif Démission et admission à la pension - Intégration
R.G.B Evolution R.G.B ;
9 septembre 2013 : Personnel Service Incendie : Démission de Monsieur Georges
SCARBOTTE ;
9 septembre 2013 : Personnel Statut administratif Mise à disposition de personnel
statutaire ;
9 septembre 2013 : ASBL ACSA Convention de mise à disposition de personnel ;
30 septembre 2013 : Enseignement Désignation d'un professeur d'éducation physique Année
scolaire 2013-2014 ;
30 septembre 2013 : Personnel Service Régional d'Incendie Prolongation de la période de
stage ;
30 septembre 2013 : Personnel Points APE attribués à la Ville d'Andenne Acceptation ;
25 octobre 2013 : Personnel Modification du Règlement Organique.
Les dossiers ponctuels
De nombreux dossiers récurrents ou ponctuels sont également gérés par le Service du Personnel,
tels que :
•
•
•
•
•
L'établissement de dossiers de pensions ;
La gestion des saisies et cessions de rémunérations ;
La gestion des documents sociaux (chômage à temps partiel, C4, fiches de renseignement
pour les mutualités, etc...) ;
La confection de déclarations de créance pour le personnel détaché ;
La mise à jour des décorations et distinctions honorifiques.
Comité de concertation et de négociation syndicale
3 réunions du Comité ont été tenues pour ces 10 premiers mois de 2013 avec, pour chacune d'elles,
l'établissement d'un procès-verbal et de protocoles d'accord.
LES DOSSIERS A THEME
Le Service du Personnel tient à cœur de développer une collaboration dynamique et efficace avec
ses interlocuteurs internes à la Ville d'Andenne. Bien qu'une charge conséquente de travail lui
incombe, de nombreuses réunions ont été tenues dans un souci d'efficacité et d'efficience.
Les recrutements
Le Service du Personnel participe activement aux procédures de recrutement d'agents communaux
contractuels APE en se chargeant du support et suivi administratif, de l'organisation des épreuves,
de la tenue de réunions et des aspects pratiques inhérents. Une marche à suivre a été établie
incluant aussi bien les Directeurs/chefs de services concernés, que les mandataires en charge des
matières pour lesquelles le recrutement est envisagé.
Budget et modification budgétaire
Les budget et modification budgétaire sont préparés par le Service du Personnel et mise au point en
collaboration avec les Services Financiers.
L'on y tient compte, outre les dépenses et recettes de personnel, de tous les mouvements d'agents
communaux, des évolutions d'échelles barémiques, des pécules de vacances et primes de fin
d'année, etc...
253
Les subsides
Les subventions à l'emploi (AWIPH, APE, Maribel social, PCS, ONE) sont gérées par le Service du
Personnel afin d'assurer la continuité de leur octroi et de maintenir au maximum les emplois
concernés.
Outre la gestion administrative trimestrielle des points APE, le Service du Personnel assure
également la reconduction des décisions APE ainsi que la gestion de certaines problématiques liées à
des questions plus pratiques ou spécifiques adressées, si nécessaire, aux acteurs externes concernés
(FOREM, SPW).
Pour les 10 premiers mois de 2013, nous avons géré 7 subsides APE tant en critères objectifs, qu'en
points supplémentaires ou encore en besoins temporaires et exceptionnels ou besoins spécifiques,
soit au total 470 points APE.
LES MOUVEMENTS DE PERSONNEL
Agents entrés en fonction
Dans ce listing, sont aussi compris les remplacements qui peuvent être multiples sur la période
concernée par le présent rapport.
Les recrutements qui ont eu lieu durant l'année 2013 concernent pour les contrats à durée
indéterminée :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Une puéricultrice dans le cadre du Plan global « emplois-jeunes » du Maribel Social, à raison
de 19h/semaine, D2, au 19 juin 2013 (sortie en date du 16 août 2013, démission) ;
Un attaché APE pour le Service des Festivités, à raison de 38h/semaine, A1, au 27 février
2013, lequel remplace un agent démissionnaire ;
Un secrétaire APE au Service Juridique, à raison de 38h/semaine, D4, au 2 juillet 2013,
lequel remplace un agent licencié ;
Un employé d'administration à la Bibliothèque, à raison de 19h/semaine, A1, au 1er février
2013 ;
Une puéricultrice dans le cadre du Plan global « emplois-jeunes » du Maribel Social, à raison
de 19h/semaine, D2, au 7 octobre 2013, lequel remplace un agent démissionnaire ;
Un ouvrier APE au Service de la Voirie, à raison de 38h/semaine, D1, au 21 janvier 2013 ;
Une accueillante extrascolaire APE, à raison de 19h/semaine, E1, au 15 mai 2013 ;
Une auxiliaire professionnelle APE, à raison de 19h/semaine, E1, au 1er janvier 2013 ;
Un ouvrier APE au Service Incendie, à raison de 38h/semaine, D2, au 30 avril 2013.
Les recrutements qui ont eu lieu durant l'année 2013 concernent pour les contrats à durée
déterminée :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Un agent d'administration APE au Service des Festivités, à raison de 38h/semaine, D4, du 5
août 2013 au 23 août 2013 ;
Une puéricultrice APE à l'école communale de Namêche, à raison de 19h/semaine, D2, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un assistant social APE pour le SAGEISS, à raison de 38h/semaine, B1, du 7 octobre 2013 au
31 décembre 2013 ;
Un employé d'administration APE au Service de l'Aménagement du Territoire, 19h/semaine,
A1, du 15 janvier 2013 au 30 juin 2013 ;
Un employé d'administration APE au Service de l'Aménagement du Territoire, 19h/semaine,
A1, du 1er juillet 2013 au 31 décembre 2013 ;
Un professeur de seconde langue APE, à raison de 17 périodes, du 2 septembre 2013 au 30
juin 2014 ;
Un animateur APE pour le Service Seniors, à raison de 38h/semaine, D4, du 3 janvier 2013
au 31 décembre 2013 ;
Un professeur de seconde langue APE, à raison de 17 périodes, du 2 septembre 2013 au 30
juin 2014 ;
Un employé d'administration pour le Conseil communal des Jeunes, à raison de 2h/semaine,
B1, du 27 mars 2013 au 30 juin 2013 ;
254
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Un employé d'administration APE pour le Service des Finances, à raison de 38h/semaine, B1,
du 16 septembre 2013 au 31 décembre 2013 ;
Un professeur de seconde langue APE, à raison de 24 périodes, du 2 septembre 2013 au 30
juin 2014 ;
Une puéricultrice APE à l'école communale de Sclayn, à raison de 19h/semaine, D2, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un animateur APE pour l'ASBL de Peu d'Eau, à raison de 19h/semaine, B1, du 7 octobre 2013
au 31 décembre 2013 ;
Une puéricultrice APE à l'école communale de Vezin, à raison de 38h/semaine, D3, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un agent d'administration APE pour le Musée de la céramique, à raison de 38h/semaine, A1,
du 10 janvier 2013 au 4 février 2013 ;
Une puéricultrice APE à l'école communale de Vezin, à raison de 38h/semaine, D3, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un assistant social APE pour le SAGEISS, à raison de 38h/semaine, B1, du 7 octobre 2013 au
31 décembre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Vezin, à raison de 25h/semaine, E1, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E1, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un accueillant extrascolaire APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E1, du 16 mai
2013 au 30 juin 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour les écoles, à raison de 19h/semaine, E1 du 2 septembre
2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour les écoles, à raison de 19h/semaine, E1 du 26 août 2013
au 30 août 2013 ;
Un ouvrier APE au STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 5 juillet 2013 au 4 novembre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E2, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E2, du 26
août 2013 au 30 août 2013 ;
Un ouvrier APE au STLC, à raison de 38h/semaine, D1, du 3 juin 2013 au 30 septembre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Petit-Warêt, à raison de 19h/semaine, E2, du
2 septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Petit-Warêt, à raison de 19h/semaine, E2, du
26 août 2013 au 30 août 2013 ;
Un accueillant extrascolaire APE pour l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E1, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 7 août 2013 au 6 octobre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Bonneville, à raison de 20h30/semaine, E2, du
2 septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Bonneville, à raison de 19h/semaine, E2, du
26 août 2013 au 30 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Reppe, à raison de 19h/semaine, E3, du 4
novembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 8 août 2013 au 7 octobre
2013 ;
Un accueillant extrascolaire APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 2 septembre au 30 juin
2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E3, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E3, du 26
août 2013 au 30 août 2013 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 8 août 2013 au 7 octobre
2013 ;
255
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 13 août 2013 au 12 octobre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour la Maison de l'Emploi, à raison de 19h/semaine, E1, du
28 octobre 2013 au 31 octobre 2013 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, D1, du 8 août 2013 au 7 octobre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 1er juillet 2013 au 19 juillet
2013 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 8 août 2013 au 7 octobre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E3, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E3, du 26
août 2013 au 30 août 2013 ;
Un chauffeur APE pour Monsieur SAMPAOLI, à raison de 19h/semaine, D1, du 22 avril 2013
au 21 octobre 2013 ;
Un chauffeur APE pour Monsieur SAMPAOLI, à raison de 19h/semaine, D1, du 22 octobre
2013 au 20 décembre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 30 janvier 2013 au 5 février
2013 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, D1, du 17 juin 2013 au 17 septembre
2013 ;
Un ouvrier APE pour le STLC, à raison de 38h/semaine, D1, du 6 août 2013 au 5 octobre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à la Maison de l'Emploi, à raison de 19h/semaine, E1, du 9
septembre 2013 au 13 septembre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Reppe, à raison de 19h/semaine, E1, du 21
octobre 2013 au 25 octobre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à l'école de Reppe, à raison de 19h/semaine, E1, du 23
septembre 2013 au 18 octobre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE au Service de la Population, à raison de 19h/semaine, E1, du
28 octobre 2013 au 15 novembre 2013 ;
Un ouvrier APE au STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 4 juillet 2013 au 3 novembre
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Namêche, à raison de 25h/semaine, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Namêche, à raison de 19h/semaine, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un ouvrier APE au STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 13 août 2013 au 12 octobre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E1, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E1, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Sclayn, à raison de 25h/semaine, E1, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Sclayn, à raison de 19h/semaine, E1, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un chauffeur pour le Bourgmestre, à raison de 19h/semaine, D1, du 1er juillet 2013 au 14
juillet 2013 ;
Un chauffeur pour le Bourgmestre, à raison de 7h36, D1, pour la journée du 17 avril 2013 ;
Un chauffeur car pour les plaines de jeux et les stages de l'accueil extrascolaire, à raison de
38h/semaine, D1, du 22 juillet 2013 au 2 août 2013 ;
Un chauffeur car, à raison de 7h36, D1, pour la journée du 22 août 2013 ;
Un chauffeur car, à raison de 7h36, D1, pour la journée du 24 août 2013 ;
Un chauffeur pour le Bourgmestre, à raison de 7h36, D1, pour la journée du 27 mars 2013 ;
Un chauffeur pour le Bourgmestre, à raison de 19h/semaine, D1, du 27 mai 2013 au 7 juin
2013 ;
Un chauffeur car, à raison de 7h36, D1, pour la journée du 27 août 2013 ;
256
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Un chauffeur car pour les plaines de jeux et les stages de l'accueil extrascolaire, à raison de
38h/semaine, D1, du 29 juillet 2013 au 2 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E3, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E3, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E1, du 1er
janvier 2013 au 30 juin 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E1, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE aux plaines de jeux, à raison de 19h/semaine, E1, du 1er
juillet 2013 au 5 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E1 du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Vezin, à raison de 25h/semaine, E1, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Vezin, à raison de 19h/semaine, E1, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un ouvrier APE au STLC, à raison de 38h/semaine, D1, du 3 juin 2013 au 30 septembre
2013 ;
Un ouvrier APE au STLC, à raison de 38h/semaine, E2, du 6 août 2013 au 5 octobre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à raison de 9h/semaine, E1, du 10 juin 2013 au 28 juin
2013 ;
Un agent d'accueil APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 12 août 2013 au 31 août 2013 ;
Un chauffeur car pour les plaine de jeux et les stages organisés par l'accueil extrascolaire, à
raison de 38h/semaine, D1, du 19 août 2013 au 23 août 2013 ;
Un chauffeur car pour les plaine de jeux et les stages organisés par l'accueil extrascolaire, à
raison de 38h/semaine, D1, du 22 juillet 2013 au 26 juillet 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E3, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E3, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 5 août 2013 au 30 août
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Coutisse, à raison de 19h/semaine, E2, du 2
septembre 2013 au 30 juin 2014 ;
Un auxiliaire professionnel APE à l'école de Seilles, à raison de 19h/semaine, E2, du 26 août
2013 au 30 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour les plaines de jeux, à raison de 19h/semaine, E1, du 1er
juillet 2013 au 5 août 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Reppe, à raison de 19h/semaine, E1, du 2
septembre 2013 au 18 octobre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour le Service des Festivités, à raison de 19h/semaine, E1,
du 4 novembre 2013 au 31 décembre 2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 6 mai 2013 au 17 mai
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE, à raison de 19h/semaine, E1, du 6 juin 2013 au 14 juin
2013 ;
Un auxiliaire professionnel APE pour l'école de Reppe, à raison de 19h/semaine, E1, du 26
août 2013 au 30 août 2013 ;
Un chauffeur car, à raison de 38h/semaine, D1, du 19 août 2013 au 23 août 2013 ;
Un chauffeur car, à raison de 7h36, D1, pour la journée du 27 août 2013.
Les recrutements qui ont eu lieu durant l'année 2013 concernent pour les contrats de
remplacement :
•
•
Un agent d'administration APE, à raison de 38h/semaine, D4, pour un remplacement de
congé de maternité au Service des Festivités à partir du 26 août 2013 ;
Un agent d'administration APE, à raison de 19h/semaine, A1, pour un remplacement d'un
congé parental au Service Qualité/Habitat à partir du 1er octobre 2013 ;
257
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Un employé d'administration APE, à raison de 38h/semaine, B1, pour le remplacement d'un
congé de maternité au Service des Finances, du 4 juillet 2013 au 15 septembre 2013 ;
Un employé d'administration APE, à raison de 19h/semaine, D4, pour le remplacement d'une
interruption de carrière à la coordination de l'accueil extrascolaire du 2 avril 2013 au 1er avril
2013 ;
Un employé d'administration APE, à raison de 38h/semaine, D6, pour le remplacement d'un
congé parental au Service du Tourisme du 21 janvier 2013 au 21 mars 2013 ;
Un employé d'administration APE, à raison de 38h/semaine, D6, pour le remplacement d'un
congé parental au Service du Tourisme du 21 mars 2013 au 20 avril 2013 ;
Un employé d'administration APE, à raison de 19h/semaine, D6, pour le remplacement d'un
congé parental au Service du Tourisme du 21 avril 2013 au 20 juin 2013 ;
Un employé d'administration APE, à raison de 19h/semaine, D6, pour le remplacement d'un
congé parental au Service du Tourisme du 21 juin 2013 au 20 août 2013 ;
Un agent d'administration APE, à raison de 38h/semaine, A1, pour le remplacement d'un
congé de maternité au Musée de la céramique du 5 février 2013 au 19 mai 2013 ;
Un attaché APE, à raison de 38h/semaine, A1, pour le remplacement d'un congé parental au
Musée de la céramique du 20 mai 2013 au 19 septembre 2013 ;
Un agent d'administration APE, à raison de 30,4h/semaine, D6, pour le remplacement d'un
congé de maladie au Service de la Population du 2 avril 2013 au 12 mai 2013.
En plus de ces engagements, la Ville a engagé des agents sous contrat de remplacement pour de
plus courtes périodes dans les services suivants : agents d'entretien, puéricultrices pour la crèche de
Bonneville ou encore des accueillantes extrascolaire.
Agents dont le contrat a pris fin
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Un éducateur à la Maison de la Convivialité de Seilles, B1, 38h/semaine, licencié au 10
janvier 2013 ;
Un agent d'administration, D6, 20h/semaine, licenciée au 7 février 2013 ;
Un architecte au Service de l'aménagement du territoire, B1, 19h/semaine, démission au 30
avril 2013 ;
Un accueillant extrascolaire, E1, 19h/semaine, licencié au 6 mai 2013 ;
Un conservateur du Musée, AP11, 38h/semaine, démission au 8 octobre 2013 ;
Un ouvrier au Service de la Voirie, D1, 38h/semaine, licencié au 28 octobre 2013 ;
Un ouvrier au Service de la Voirie, D1, 38h/semaine, licencié au 28 octobre 2013 ;
Un agent d'administration, consultant pour le Service Logistique, licencié le 31 octobre 2013 ;
Un agent d'administration aux écoles communales, D6, 19h/semaine, licencié le 31 octobre
2013 ;
Un agent d'administration à l'Accueil de l'Hôtel de Ville, B1, 19h/semaine, licencié le 31
octobre 2013 ;
Un agent d'administration à l'Accueil de l'Hôtel de Ville, D4, 24h/semaine, licencié le 31
octobre 2013.
En plus des fins de contrats ci-dessus, d'autres fins de contrats se sont terminées au 30 juin 2013
pour les agents d'entretiens des écoles, les enseignants engagés par la Ville ainsi que 3
puéricultrices. Ces agents sont chaque année occupés à la Ville du 1er septembre au 30 juin de
l'année suivante.
Interruption de carrière
•
•
•
•
•
•
Un Coordinateur de l'accueil extrascolaire, bénéficie d'une interruption de carrière à raison
d'1/2 temps depuis le 2 avril 2013 jusqu'au 1er avril 2014 ;
Un attaché au Service Qualité/Habitat bénéficie d'une interruption de carrière à raison d'1/2
temps, du 1er mai 2013 au 28 février 2014 ;
Un Responsable du Service Tourisme bénéficie d'une interruption de carrière complète du 21
janvier 2013 au 20 avril 2013 ;
Un Responsable du Service Tourisme bénéficie d'une interruption de carrière à raison d'1/2
temps, du 21 avril 2013 au 20 août 2013 ;
Un conservateur du Musée bénéficie d'une interruption de carrière complète du 20 mai 2013
au 19 septembre 2013 ;
Une puéricultrice bénéficie d'une interruption de carrière à raison d'1/5 temps du 1er janvier
2013 au 28 février 2014 ;
258
•
•
•
Un Responsable NTIC bénéficie d'une interruption de carrière à raison d'1/2 temps du 24 juin
2013 au 23 août 2013 ;
Un Responsable des Relations Publiques bénéficie d'une interruption de carrière à raison
d'1/2 temps du 1er janvier 2013 au 31 mars 2013 ;
Un comptable bénéficie d'une interruption de carrière à raison d'1/5 temps du 16 septembre
2013 au 15 mars 2015.
En plus de ces interruptions de carrière, 1 agent a bénéficié d'une réduction de temps de travail
volontaire ; il s'agit d'un Attaché au Service Qualité/Habitat à raison d'un mi-temps pour la période
du 1er janvier 2012 au 30 septembre 2014.
Agents admis à la pension
•
•
•
Un agent d'administration au Service des Finances, D4, 38h/semaine, admis à la pension le
1er février 2013 ;
Un agent d'administration au Service du Personnel, C4, 14h/semaine, admis à la pension le
1er juillet 2013 ;
Un auxiliaire professionnel à l'Hôtel de Ville, E3, 14h/semaine, admis à la pension le 1er
octobre 2013.
ORGANIGRAMME
L'organigramme nominatif du personnel a été revu par le Comité de Direction en 2012 et effectif
depuis cette année ; le Comité de Direction est devenu, depuis ce 1er septembre 2013, un organe
légal instauré par décret.
En outre, la réforme des grades légaux effective depuis le 1er septembre également, a converti les
fonctions de Secrétaire communal et Receveur communal, respectivement, en Directeur Général et
Directeur Financier ; leurs missions sont reprises dans le décret du 18 avril 2013.
Les Membres du Conseil communal souhaitant en obtenir une copie actualisée de l'organigramme
peuvent en faire la demande directement au Collège communal.
259
17. Population et Etat civil
STRUCTURE DE LA POPULATION AU 30 SEPTEMBRE 2013
Les chiffres sont donnés à titre purement indicatif ; ils évoluent, à la baisse comme à la hausse, à
tout moment en fonction d'opérations assurées par le service de la Population et de l'Etat civil, mais
aussi d'éléments extérieurs introduits dans le système informatique du Registre national par d'autres
communes, voire par le SPF Intérieur, et sur lesquels ledit service n'a pas d'emprise directe.
STRUCTURE DE LA POPULATION
Nationalité
Albanie: 5
Algérie: 21
Allemagne: 8
Angola: 1
Apatride: 1
Arménie: 5
Australie: 1
Azerbaïdjan: 5
Belgique: 24.772
Belorus: 3
Bosnie-Herzégovine: 3
Brési:l 5
Bulgarie: 6
Burkinafaso: 1
Cameroun: 17
Canada: 2
Chili: 2
Chine: 21
Colombie: 1
Congo: 14
Côte d'Ivoire: 3
d'origine angolaise: 1
d'origine hongroise: 1
Egypte: 2
Equateur: 1
Espagne: 128
Etats-Unis d'Amérique: 1
France: 233
260
Géorgie: 1
Guinée: 2
Indéterminé: 2
Iran: 1
Islande: 1
Italie: 343
Kazakhstan: 4
Kosovo: 16
Liban: 1
Lituanie: 3
Luxembourg (Grand-Duché): 2
Macédoine (Ex-République yougoslave de): 4
Mali: 1
Maroc: 82
Maurice: 4
Mongolie: 2
Non encore définitivement établie: 8
Ouzbékistan: 1
Pakistan: 2
Pays-Bas: 9
Philippines: 1
Pologne: 9
Portugal: 42
Réfugiés: 13
République socialiste du Vietnam: 1
République Tchèque: 9
Roumanie: 41
Royaume-Uni: 4
Russie: 5
Rwanda: 1
Sénégal: 4
Serbie: 18
Serbie-et-Monténégro: 3
Slovaquie: 1
Suède: 1
Suisse: 6
Syrie: 1
Tanzanie: 1
Thaïlande: 3
Togo: 3
261
Tunisie: 7
Turquie: 3
Ukraine: 3
Uruguay: 2
Vietman: 1
Total 25.936
Naissances
0 naissance dans la commune
Dans une autre commune du Royaume: 230
Immigration
Personnes venues d'une autre commune du Royaume : 1.167
Dossiers de non-inscription (modèle 4) : 31
Inscriptions d'office : 7
Emigration
Personnes parties pour une autre commune du Royaume : 1.021
Personnes parties à l'étranger : 34
Radiations d'office : 39
Mouvement interne
Mutations à l'intérieur de la commune : 694 personnes
Permis de conduire
Permis de conduire : 772
Permis de conduire provisoires et licences d'apprentissage : 369
Permis internationaux : 42
En date du 27 mars 2013, les permis de conduire sont passés au format carte bancaire et ont une
validité de 10 ans.
A partir du 1 octobre 2013, les permis de conduire provisoires sont égalements délivrés au format
carte bancaire.
Mise à jour du registre national
Dossiers « naissance » traités au registre national : 230
Dossiers « décès » traités au registre national : 270
Dossiers « nationalité » traités au registre national : 17
Dossiers « reconnaissance » traités au registre national : 7
Dossiers « divorce » traités au registre national : 55
Dossiers « mariage » traités au registre national : 77
Collectes (création d'un numéro national au registre national) : 283
262
Cartes d'identités électroniques (Eid)
L'introduction de la carte d'identité électronique (Eid) participe de l'e-government . Elle a permis de
sécuriser l'identification des personnes dans les communications électroniques.
La Ville d'Andenne est passée le 22 décembre 2004 dans le système de délivrance de l'Eid pour les
ressortissants belges et le 21 octobre 2008 pour les ressortissants étrangers.
Depuis le 08 septembre 2009, la Ville d'Andenne délivre les Kid's-Eid (certificat d'identité pour
enfant de moins de 12 ans).
La généralisation de l'Eid pour l'ensemble de la population est effective depuis fin 2009.
L'Eid a une validité limitée à 5 ans, la kids-Eid quant à elle est valable 3 ans.
Cartes Eid belge procédure normale : 3.883
Cartes Eid belge procédure urgente : 16
Kid's-Eid procédure normale : 846
Kid's-Eid procédure urgente : 25
Cartes Eid non belge : 144
Cartes Eid non belge procédure urgente : 0
Certificats d'identité enfants non belge: 24
Déclarations de perte ou de vol : 244
Courrier payant
Demandes de renseignements : 842
Demandes diverses ;
Certificats de milice (modèles 33), de candidats volontaires ou gendarmes.
Casier judiciaire communal
L'acquisition du logiciel informatique acquis pour le service population début 2008 permet l'encodage
et l'édition de différents documents extraits du casier judiciaire.
Demandes de bulletins de renseignements à destination des différents parquets et corps de police :
1.032
Certificats de bonnes conduite, vie et mœurs : 1.809
Avis motivé pour modèle 2 : 780
Mise à jour du fichier informatique : 1.041
Service des Passeport
La Belgique délivre depuis fin 2004 des passeports biométriques avec une puce électronique
incorporée. Ce produit à haute valeur technologique et sécuritaire correspond aux recommandations
de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI).
Passeports ordinaire pour majeur (procédure normale) : 537
Passeports ordinaire pour majeur (procédure urgente) : 8
Passeports ordinaire pour mineur d'âge (procédure normale) : 153
Passeports ordinaire pour mineur d'âge (procédure urgente) : 0
263
Service des Pensions
Demandes de pension de retraite salarié : 22
Demandes de pension de retraite secteur indépendant : 4
Demandes de pension de survie salarié : 5
G.R.A.P.A (Garantie revenus aux personnes âgées) : 7
Depuis juillet 2007, les demandes sont introduites électroniquement, par le biais d'Internet, au
départ du service population.
Allocations aux personnes handicapées
Suite à une modification de la législation au 1er juillet 2003, le plafond des revenus pris en compte
pour l'octroi de l'allocation a été revu, ce qui a entraîné une augmentation des demandes.
Demandes d'allocation de remplacement de revenu et d'intégration : 163
Demandes d'allocation pour personnes âgées : 115
Demandes de carte de stationnement :105
Les demandes en révision sont reprises dans les catégories ci-dessus.
Le service des pensions assure également le suivi de toutes les pensions jusqu'au paiement
(interventions, aide à la compréhension des différents documents, recherches d'archives).
Euthanasie
Par la loi du 28 mai 2002, entrée en vigueur le 22 septembre 2002, notre pays a dépénalisé
l'euthanasie.
Depuis le 1er septembre 2008 et en vertu d'un arrêté royal du 27 avril 2007, l'Administration
communale est chargée de l'enregistrement des déclarations anticipées en matière d'euthanasie.
Au 30 septembre 2013, 33 demandes ont été enregistrées.
Le registre des étrangers
Déclarations d'arrivée : 10
Réception des demandes relatives au changement de nationalité : 4
Dossier Article 9, 9bis, 9ter (autorisation de séjour) : 7
Délivrance des permis de travail pour travailleurs étrangers : 12
Délivrance des engagements de prise en charge et des certificats d'hébergement : 64
Prolongation des diverses annexes relatives au séjour sur le territoire ;
Notification de décisions relatives à la loi sur l'accès au territoire, le séjour, l'établissement et
l'éloignement des étrangers ;
Diverses statistiques démographiques.
RAPPORT ANNUEL ETAT CIVIL 2013
Registre des naissances
97 actes ont été rédigés soit :
0 acte d'une naissance survenue à Andenne ;
89 reconnaissances antérieures à la naissance ;
4 reconnaissances postérieures à la naissance ;
264
4 transcriptions de naissance.
Registre des déclarations de mariage
90 déclarations de mariage.
Registre des mariages
La loi du 13 février 1983, entrée en vigueur le 1er juin 2003, a ouvert le mariage à des personnes
de même sexe.
77 actes de mariage ont été rédigés dont 77 pour des cérémonies de mariage à Andenne.
Registre des divorces
45 actes de divorce.
Registre des décès
257 actes de décès rédigés correspondant à 132 décès survenus sur le territoire andennais (59
hommes et 73 femmes) et 125 décès survenus hors du territoire andennais (74 hommes et 51
femmes).
Registre des inhumations
304 permis d'inhumer, 85 incinérations et 3 exhumations.
Registre des nationalités
21 personnes ont acquis la nationalité belge.
17 actes ont été rédigés correspondant à 12 déclarations de la nationalité belge (Art. 12 bis C.N.B.),
3 acquisitions de la nationalité du conjoint belge (Art. 16 C.N.B.), 1 recouvrement de nationalité
(Art. 24 C.N.B.), 1 renonciation de nationalité (Art. 22 C.N.B).
Depuis le 1er janvier 2013, le code de la nationalité a été modifié dans le sens où les conditions sont
durcies.
Suivant l'art. 12 bis, la résidence légale et ininterrompue en Belgique doit être de 5 ans; de plus le
ressortissant étranger doit apporter la preuve de la connaissance d'une des 3 langues nationales,
d'une intégration sociale et d'une participation économique.
Gestion administrative
326 notifications adressées en matière d'état civil, auxquelles s'ajoutent :
•
•
•
•
•
•
•
•
Rédaction des délibérations du Collège communal relatives aux concessions et columbariums
dans les différents cimetières communaux ;
Les recherches généalogiques ;
La gestion du répertoire des enfants inoculés contre la poliomyélite ;
La gestion du fichier relatif aux prélèvements et à la transplantation d'organes et tissus après
le décès ;
La gestion du fichier relatif aux déclarations des dernières volontés quant au mode de
sépulture ;
L'établissement, en coopération avec le service des relations publiques, des dossiers relatifs
aux différentes cérémonies de noces ;
La remise de statistiques mensuelles ;
Le tirage de listes diverses.
265
18. Relations internationales
1. Jumelages
Le jumelage est une relation établie entre deux villes de pays différents qui se concrétise par des
échanges socio-culturels.
L'idée du jumelage est née dans les années 1950 lorsqu'il est apparu que le seul moyen de
progresser au plan des relations internationales et d'apaiser les haines et les rancoeurs surtout
après le conflit qui venait de déchirer le monde et l'Europe était de tisser des liens au niveau le plus
élémentaire, la commune. L'objectif initial consistait à échanger des connaissances, des expériences,
du savoir-faire dans tous les domaines de la vie locale.
Andenne a concrétisé et entretenu des liens jusqu'à présent avec les villes jumelées/amies.
BERGHEIM (Allemagne)
Bergheim est une ville d'Allemagne située à environ 150 kilomètres d'Andenne et à plus ou moins 30
kms à l'ouest de Cologne.
Bergheim comptait au 31.12.2012 : 59.297 habitants répartis dans les 15 hameaux réunis dans une
communauté des communes.
Bergheim étant jumelé avec Chauny, les contacts entre les Andennais et les Allemands étaient
inévitable. Un jumelage entre Andenne et Bergheim s'est imposé de lui-même. C'est donc le samedi
12 mai 1990 que l'acte de jumelage fut officiellement signé, en présence de Messieurs les
Bourgmestres Willy SCHMIDT et Claude EERDEKENS.
CHAUNY (France)
Au cœur de la Picardie, Chauny est situé à environ 250 kilomètres d'Andenne.
Le nombre d'habitants à Chauny est de : 12.592 habitants.
Le serment de jumelage, signé en 1956 à Chauny, fut confirmé un an plus tard, le 23 juin 1957 à
Andenne. Depuis plus de 50 ans, les deux villes ne cessent de nouer des contacts tant à l'occasion
de cérémonies officielles que pour des rencontres plus informelles.
Une délégation officielle d'Andenne ainsi que les Ours en fête, La Madelon, le groupe de Christel
KRUMMES et de Grégory HAZEE ont été reçus durant le week-end des 11 et 12 mai 2013 pour
participer aux traditionnelles fêtes de Rabelais.
VEZINS (France)
Vezins est situé, en Maine et Loire, à 675 kilomètres d'Andenne et à 12 kilomètres de Cholet.
C'est un jumelage footballistique qui est à la base de ses rencontres entre les deux villes.
Une délégation de Vezin s'est rendue à Vezins à la Pentecôte.
MOTTAFOLLONE (Italie)
C'est en Italie et plus précisément en Calabre que se situe Mottafollone, petit village à flanc de
montagne qui ne compte pas plus de 1500 habitants.
En 2005, Le Bourgmestre de Mottafollone, Michel BRUNO, voyant que les Mottafonnonais étaient
bien intégrés dans l'entité andennaise proposa un projet de jumelage avec Andenne. Peu après les
élections communales de 2004, le nouveau conseil communal de Mottafollone a repris le projet resté
en suspens et a demandé à Antonio MOLLO, un andennais originaire de Mottafollone, de reprendre
contact avec la Ville.
266
Engagement d'amitié pris à Mottafollone le 16 août 2005 et confirmé à Andenne le 25 septembre
2005.
C'est donc un jumelage tout neuf qui s'est lancé et qui a pour ambition de contribuer au
renforcement des liens entre les peuples des deux cités par la promotion d'échanges culturels,
pédagogiques ou autres.
En 2013, aucune rencontre n'a été effectuée ni à Andenne ni à Mottafollone.
267
2. Relations Nord-Sud
ASSOCIATION SOLIDARITE AFRIQUE ANDENNE A.S.B.L. (ASAFRAN)
Rapport d'activités 2013
Association Solidarité Afrique Andenne (ASAFRAN asbl) a été créée en 2004.
Elle a, à son actif, la création d'un élevage porcin (Sénégal 2005), diverses « opérations
médicaments » (Burundi 2007 & 2008, Bénin 2010 & 2011), l'organisation d'un stage de formation «
Elaboration, création et suivi de projets » (Burundi 2008), la création d'une coopérative maraîchère
et de cours d'alphabétisation à destination de 25 femmes (Mali 2008) et l'envoi de machines à
coudre pour la création d'un atelier de couture (Burundi 2009).
ASRAFAN a longtemps soutenu et soutient encore à l'heure actuelle des projets en Afrique Centrale
mais les responsables se sont rendus compte qu'une grande partie des subsides sont consacrés aux
frais de transports et non aux projets (un suivi étant effectué sur place pour chaque projet).
Après réflexion, l'asbl ASAFRAN a décidé, en 2010, de recentrer ses activités sur le Maghreb. Plus
précisément sur le Maroc pour sa proximité et dont l'accès est facilité par des voyages Low Cost.
Suite à un appel à projets lancé en 2010 par ASAFRAN auprès de l'Association regroupant toutes les
associations marocaines, 10 projets ont été réceptionnés et l'asbl ASAFRAN a sélectionné 2 projets.
Un premier choix s'est porté sur le projet qui vise l'installation d'une unité moderne d'apiculture
constituée de 35 ruches à KHMIS NAGA (Association KHAYR NAGA, porteur du projet : Mr Abdelouafi
ELMAGRI), province de SAFI au MAROC.
Le deuxième choix s'est porté sur le projet de la création d'une unité d'élevage de 40 Ovins « Sardi
» à DAR SIDI AISSA (Association ALFALAH, porteur du projet : Mr Abdelakim ERRAISSI), province
de SAFI au Maroc.
Le lancement de ces deux projets s'est matérialisé en octobre 2011 par l'achat et le placement des
ruches et des ovins dans les deux Douars concernés.
En 2012, ces deux projets ont fait l'objet d'une évaluation sur site par Asafran et leurs deux
responsables de projet : Messieurs Hakim Erraissi et Hicham Banani. Il est à noter que ces deux
personnes travaillent, en tant que fonctionnaire, dans une cellule de Développement Régionale. Ils
assurent le suivi continu des projets Asafran à titre gratuit.
La Ville d'Andenne et l'asbl « Pays de la Francophonie » soutiennent l'asbl ASAFRAN en 2012.
Réalisés en 2013
Asafran a déjà, par le passé, jumelé des projets de développement et des projets sanitaires comme
l'envoi de médicaments ou de petit matériel médical.
Un troisième projet, placé sous la responsabilité de Marie-Anne Meunier, infirmière de formation, a
donc été envisagé avec l'Association Errahma des diabétiques de la commune de AÏT OURIR, porteur
de projet : Mr Zeroual Abdesslem. Grace à l'aide apportée par Hôpital Sans Frontière Asafran a pu
apporter plus de 14 kilos de lunettes, deux glucomètres, 10 boites et de nombreux médicaments.
L'ensemble a été remis au sein de l'association, à AÏT OURIR, le mardi 1 octobre de cette année.
Un quatrième projet s'est concrétisé cette année, la création d'une 2e unité d'élevage de 40 Ovins
« Sardi » à DAR SI AISSA (Association ALOKHOWA, porteur du projet : Mr Hicham BANANI),
province de SAFI au Maroc. L'achat du troupeau et la mise à disposition de celui-ci à été procédé au
début de ce mois d'octobre.
Une évaluation des deux premiers projets (2011) à été réalisée.
Unité moderne d'apiculture constituée de 35 ruches : 250 kilos de miel ont été récolté.
Unité d'élevage de 40 Ovins : le nombre de bêtes s'élève désormais à 48 têtes, on dénombre 26
naissances (18 mâles et 8 femelles).
268
Diverses actions ont été réalisées en 2013 comme l'organisation D'un rallye d'initiation « La 3e
Ronde de l'Ourse », d'un souper spaghettis, la vente de produits réalisés artisanalement durant le
marché de noël d'Andenne.
La Ville d'Andenne soutient l'asbl ASAFRAN en 2013.
Asafran a organisé « La 3e ronde de l'Ourse », 37 voitures et de nombreux sympathisants étaient
préent.
Asafran sera présent au Marché de Noël à Andenne le 13, 14 et 15 décembre pour la vente de ses
chutney légendaires.
Perspective pour 2014 - Projets
Envoi de matériel médical au dispensaire d'AÏT OURIR au profit de l'Association Errahma des
diabétiques avec l'aide d'Hôpital Sans Frontière : un électrocardiogramme, un échographe, un
appareil pour l'analyse de l'acuité visuelle, appareil d'analyse des protéines dans l'urine et chaises
roulantes.
Mise à disposition de 4 machines à coudre dans un Douar pour des jeunes filles en rupture scolaire.
Subsidiassions du déplacement de deux infirmières au dispensaire d'AÏT OURIR. Elles auront en
charge les soins à apporter aux femmes enceintes.
Activités prévues :
•
•
Rallye d'initiation « La 4e Ronde de l'Ourse » (06 septembre 2014) ;
Le Marché de Noël 2014 à Andenne.
269
19. Relations publiques, Communication et NTIC
PREALABLES
Rendre lisibles les actions communales, faciliter le lien entre les usagers et leur administration,
renforcer l'attractivité territoriale, les actions du service Relations publiques s'inscrivent à la fois
dans une démarche informative stricto sensu et s'étendent à de nouveaux secteurs : ceux de la
promotion événementielle, de la communication 2.0 et visent l'ensemble des réseaux sociaux dans
et hors du web.
INFORMATION
Papier, électronique, audio-visuel, etc... tous les supports sont utilisés tantôt pour toucher un large
public, tantôt pour s'adresser à des publics ciblés. Chaque support a sa spécificité, sa périodicité,
son langage, son efficacité ; ils se complètent et interagissent.
Les pages d'informations communales dans les journaux gratuits
Les lecteurs des journaux gratuits, Andenne Potins et ProxiMag peuvent trouver des informations de
services sur l'administration ; c'est également un support que nous mettons à disposition du secteur
associatif pour y inscrire gratuitement leurs messages et agendas. Ainsi, chaque année, pas moins
de 400 « petites annonces » transitent par notre service.
La Newsletter
Cette année a vu le redesign complet de notre newsletter afin de coller au nouveau look du site ainsi
que des initiatives pour augmenter le nombre d'abonnés (cadeaux aux abonnés lors de la Semaine
Numérique).
La newsletter est envoyée chaque jeudi (ou mardi en fonction de l'actualité) et met l'accent sur trois
à quatre informations à l'agenda de la semaine. Nous avons actuellement 1060 abonnés à cette
newsletter.
Nous avons également développé une nouvelle newsletter pour le réseau A:DN (370 abonnés) ainsi
qu'une autre newsletter pour la Bibliothèque communale (720 abonnés).
Les réseaux sociaux
Nouvelle année de croissance pour notre présence sur Facebook. Nous y avons passé la barre des
4000 « amis ». Cette année, nous avons lancé des campagnes de communication exclusivement sur
Facebook qui ont rencontré un franc succès. On peut pointer la série sur les vues aériennes
d'Andenne ou les deux séries récentes de mise à l'honneur de photographes andennais et des
Andennais connus.
Nous poursuivons également l'utilisation de Tweeter pour les informations flash. Nous y avons 300
abonnés.
La charte d'utilisation des réseaux sociaux a été finalisée et mise en place afin de garantir une
certaines cohérence dans l'utilisation et la modération des réseaux sociaux par les différents services
qui y sont présents.
Le Bulletin communal
Bimestriel, le Bulletin communal est distribué dans toutes les boites aux lettres de l'entité. Composé
de 16 pages, il informe les habitants sur des thématiques communales. Outre le dossier consacré à
un sujet lié à l'actualité locale, le bulletin permet de diffuser des renseignements pratiques, des
conseils en matière de sécurité, de gestion de l'environnement, d'affaires sociales et associatives.
C'est aussi un excellent vecteur pour annoncer les programmes culturels, touristiques et festifs de la
commune.
270
Coordonné et rédigé par la Chargée de Communication, ce magazine communal est confectionné a
partir des renseignements donnés par des « correspondants » dans chaque service de la Commune.
En 2013, la Ville d'Andenne aura édité les bulletins n° 293 à 298.
Les panneaux d'affichage électronique
Placé à l'entrée du centre d'Andenne, un panneau électronique, commandé par le responsable TIC
du service, permet d'informer les automobilistes et les piétons entrant dans le centre-ville sur les
activités événementielles et/ou communales. Les informations y sont changées approximativement
tous les mois.
Par ailleurs, sur le principe du « wait marketing », une application web diffuse des annonces
communales sur une télévision placée dans la salle d'attente du service Population, site Godin, tout
en permettant la gestion des files d'attente du public.
Les courriers aux riverains
Une information circonstanciée est transmise aux riverains lors d'importants travaux dans leur
quartier. Ces courriers sont préparés en concertation avec les services techniques communaux et la
police locale.
En 2013, plusieurs chantiers ont fait l'objet d'une communication particulière : courriers aux
riverains de la Place des Tilleuls, des rues du Commerce, Brun, Léon Simon, Bertrand, Defnet, de
Loen, des Polonais, Hanesse, du Pont, place du Perron et avenue Reine Elisabeth concernant les
mesures de circulation routière et de stationnement l'occasion du passage de la course cycliste « Le
Flèche Wallonne » (17/04), et du passage du Tour de Wallonie (23/07), courrier aux riverains de la
rue Despreetz concernant des travaux de renouvellement des trottoirs (6/08), courrier aux riverains
de la rue Isidore Parmentier à Sclayn les informant des travaux de renouvellement de la voirie
(19/08), courrier aux riverains de la rue Neuve à Coutisse concernant des travaux d'entretien de la
voirie (3/10), etc...
Par ailleurs, le service Relations publiques de la Ville d'Andenne a été associé aux réunions sur la
communication mise en place par la société BESIX Park lors de l'instauration du parking payant dans
le centre-ville d'Andenne en août 2013.
Les demandes de renseignements
Le service Relations publiques traite par an un millier de mails adressés sur l'adresse «contact » du
site andenne.be. Chaque mail reçoit un accusé de réception circonstancié et est transmis aux
services ad hoc pour suivi.
La revue de presse
Rassemblant tous les articles qui traitent de la Ville d'Andenne et de son territoire, une revue de
presse est composée quotidiennement au sein des services RP. Elle reprend des extraits de huit
journaux belges, régionaux et locaux (Le Soir, L'Avenir, La Meuse Namur, La Dernière Heure, La
Libre Belgique, Vie Mosane, Andenne Potins et ProxiMag).
Cette revue de presse est scannée et est envoyée chaque semaine à une trentaine d'abonnés
(Collège, chefs de groupe et agents communaux).
DÉVELOPPEMENTS WEB
BibliothecaAndana
Malgré la migration vers un nouveau serveur fin 2012, ce site internet communal restait
extrêmement lourd et lent. Afin de remédier au problème, il a été nécessaire de reprogrammer
l'ensemble du moteur du site en prenant la performance comme critère principal. Ce fut l'occasion
de créer un nouveau look pour le site, mettant plus en avant les dossiers thématiques et les «
souvenirs » des visiteurs.
Le résultat est un site plus clair, plus convivial et surtout, nettement plus rapide.
En un an, le site a reçu 11.000 visiteurs qui ont totalisé près de 27.000 visites et ont consulté
360.000 pages (la plupart contenant plusieurs documents). Le site passionne ses visiteurs avec une
durée de visite moyenne de 11 minutes.
271
Au niveau volume, le site propose à l'heure actuelle plus de 74.000 documents et les visiteurs y ont
déposé 1.450 souvenirs personnels et annotations.
Un nouveau site pour Andenne
Le nouveau site a été lancé début mars 2013 avec des fonctionnalités inédites et un contenu
entièrement révisé.
Contrairement à l'édition précédente, qui proposait quatre sites ciblés (Citoyen, Tourisme, Economie
et AndenneTV), toute l'information sur Andenne a été regroupée sur un seul site.
Le site met l'accent sur la relation entre le citoyen et l'administration en proposant pour chaque
contenu un service à contacter pour de plus amples informations ou pour une assistance.
Tous les lieux utilisés à travers le site sont géolocalisé avec des interactions automatiques entre PC
et Smartphones/GPS via des QR Codes. Le site a également été développé de telle sorte qu'il
s'adapte automatiquement à n'importe quel type de support. Il est donc parfaitement utilisable sur
PC mais également sur tablette ou sur Smartphone.
En un an, le site a été visité 202.000 fois et près de 500.000 pages d'informations ont été
consultées. La durée moyenne de visite est de 2 minutes. Les visites sont majoritairement
concentrées sur l'axe Namur/Liège.
Un site facile à lire et à comprendre
La grande nouveauté est le site en version 'facile à lire et à comprendre'. Cette version du site a été
développée avec l'aide du projet « Visa pour le net ». Ce projet est porté par l'asbl Inter-Actions, qui
est le service d'accompagnement pour personnes en situation de handicap de Hannut et Waremme.
Les textes ont été rédigés en suivant les recommandations de l'Unapei en matière de facilité de
compréhension. Il est adapté pour toutes les personnes qui ont des difficultés de lecture et de
compréhension (personnes en alphabétisation, seniors, personnes soufrant d'un handicap mental).
Le site a été testé et corrigé par des personnes souffrant d'un handicap mental qui ont l'habitude de
tester ce genre de production et qui travaillent avec l'asbl Inter-Actions.
Nouveau site pour l'EIC
Un nouveau site pour l'Ecole Industrielle et Commerciale (EIC) de la Ville d'Andenne a été développé
en 2013. Celui-ci offre des fonctionnalités inédites comme la possibilité pour les professeurs d'avoir
une zone sécurisée afin de partager leurs documents de cours avec les élèves.
COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE
Le service Relations publiques participe à l'élaboration des plans et des mises en place de la
communication lors de l'organisation d'événements d'envergure tels que les Fêtes de Wallonie, etc...
Par ailleurs, bon nombre de travaux graphiques, tels que les visuels des Fêtes de Wallonie et du
Marché de Noël sont "home made", faites en interne. L'administration communale d'Andenne a pu
ainsi au fil du temps se créer une identité visuelle distincte.
ACCUEIL ET CONVIVIALITE
Le Bureau d'Accueil
Installé à l'Hôtel de Ville, le personnel du bureau d'accueil est chargé de la gestion de l'ensemble des
appels téléphoniques de l'administration, de l'orientation des visiteurs et de la vente des sacs de tri
de la Ville (organiques et PMC).
Ce bureau a été fermé le 31 octobre 2013.
La Réception des Nouveaux Habitants
La Ville d'Andenne met l'accent sur la convivialité et l'accueil de ses habitants. C'est ainsi qu'elle
organise chaque année une rencontre apéritive, qui permet aux nouveaux Andennais qui se sont
installés les derniers mois sur l'entité de recevoir informations sur leur ville d'adoption et bénéficier
272
de documentation et cadeaux de la part des opérateurs culturels et touristiques de la région. Les
commerçants d'Andenne sont associés à cette initiative.
La Fête des Mamans et des Bébés
II n'y a pas d'âge pour bien accueillir ses habitants. A l'initiative de l'Echevinat de la Petite Enfance,
la Ville d'Andenne reçoit les jeunes mamans et leurs nouveaux-nés de l'année pour un goûter
récréatif et informatif.
Les cérémonies et réceptions
•
•
•
•
4 noces de diamant et 12 noces d'or ont été célébrées en 2013 à l'Hôtel de Ville ou à
domicile ;
En 2013, 2 citoyennes andennaises ont eu 100 ans et ont été mises à l'honneur par les
autorités communales ;
La Ville d'Andenne a reçu le 7 juin 2013 une visite ministérielle (Eliane Tillieux, Ministre
wallonne de l'Action sociale), lors de l'inauguration des aménagements du Parc Dieudonné ;
Le 4 janvier 2013, la réception du personnel a rassemblé 380 personnes sur le thème
culinaire du Maghreb.
Les courriers de Relations publiques
Le service des Relations publiques traite toute une série de courriers qui s'inscrivent dans cette
politique d'accueil de la population :
•
•
•
•
•
Les lettres de félicitations, remerciements, excuses au nom du Collège et du Conseil
communal ;
Les courriers de condoléances pour l'ensemble des décès des habitants domiciliés dans le
Grand Andenne ;
Les mots de félicitations et transmis de la carte d'identité pour les naissances enregistrées
dans le Grand Andenne ;
Les courriers d'anniversaire (à l'occasion des 18, 80, 90 et 100 ans de nos administrés) ;
L'envoi des vœux de Nouvel An.
COMMUNICATION DE CRISE
Responsable de la D5 ( discipline de l'information en cas d'activation par le Bourgmestre du plan
d'Urgence), la Chargée des Relations publiques a participé à plusieurs réunions du Comité de Crise
de la Ville d'Andenne.
273
20. Salles communales et locaux
Le service Festivités est en charge, depuis fin 2006, de la gestion des salles communales et des
réfectoires scolaires suivants :
•
•
•
•
•
•
•
Salle des fêtes de Sclayn ;
Salle des fêtes de Seilles ;
Salle des fêtes de Maizeret ;
Foyer Jules Bodart de Namêche ;
Salle des fêtes de l'Hôtel de Ville ;
Réfectoire scolaire de Namêche ;
Réfectoire scolaire de Seilles.
La procédure de réservation d'une salle ou d'un réfectoire établie s'avère toujours aussi efficace :
rapidité de réservation, clarté dans les tarifications et procédures, gestion des lieux, entretien du
matériel et des bâtiments.
FRÉQUENTATION DES SALLES COMMUNALES
5 salles communales sont mises en location par la Ville d'Andenne. Les tableaux ci-dessous donnent
un aperçu du taux de fréquentation de ces salles. Ce rapport est réalisé en fonction des données
connues au 31 octobre 2013 :
Salle
Occupations
ponctuelles(nombre
de jours occupés)
Occupations
récurrentes(nombre
de jours occupés)
TOTAL
Sclayn
205
62
267
Seilles
107
75
182
Maizeret
77
0
77
Foyer Jules Bodart
Namêche
30
24
54
Hôtel de Ville
167
0
167
On constate que la salle la plus fréquentée ponctuellement est celles de Sclayn. On constate
également que le nombre d'occupations ponctuelles a considérablement augmenté dans toutes les
salles depuis 2012 (+91 à Sclayn, +38 à Seilles, + 11 à Maizeret,+ 12 au Foyer Jules Bodart et +
76 à l'Hôtel de Ville).
FRÉQUENTATION DES RÉFECTOIRES SCOLAIRES
2 réfectoires sont proposés à location :
Réfectoire
Occupations
ponctuelles(Nombre
de jours occupés)
Occupations
récurrentes(Nombre
de jours occupés)
TOTAL
Namêche
55
0
55
Seilles
62
33
95
274
TRAVAUX EFFECTUÉS
La rénovation de la salle des fêtes de Seilles avait débuté en 2012. (nouveau bar équipé de lampes
LED, remise en peinture du bâtiment). Cette année, les sanitaires ont été améliorés.
Les portes de la salle des fêtes de Sclayn ont été repeintes et un frigo supplémentaire y a été
installé.
D'autres aménagements sont envisagés pour les autres salles d'ici fin 2013.
275
21. Secrétariat général
LE PERSONNEL CADRE
Le staff administratif travaille sous la direction du Directeur général et de son adjoint, Monsieur
Ronald GOSSIAUX, Directeur. Monsieur Philippe CREFCOEUR, Attaché, relève de la Direction des
Ressources humaines (DRH), mais collabore à l'exécution des décisions du Collège communal et à la
gestion de divers types de dossiers du Secrétariat général.
LE STAFF ADMINISTRATIF
Le staff administratif est composé de 3, 8 équivalents temps plein (ETP), à savoir MM. Chantal
MOREAU (4/5 temps), Françoise MOUREAU (TP), Anne-Françoise LEMAITRE (TP) et Jérôme PIRSOUL
(TP).
Madame Julie DELHAISE (TP) dont le bureau est établi au Secrétariat général, relève cependant
techniquement du secteur « marchés publics » de la Direction des services juridiques
(DSJ/Marchés) ; elle travaille principalement sous les directives et le contrôle de Monsieur Vincent
BOURET, juriste, tout en prêtant sa collaboration à la bonne organisation du Secrétariat général.
LA CORRESPONDANCE ENTRANTE
a) Le Secrétariat général réceptionne tout au long de la journée l'essentiel du courrier entrant ; visé
par le Directeur général, le courrier est scanné et transmis sous format informatique, via un logiciel
spécifique dénommé ANDANA, vers son (ses) destinataire(s).
L'application ANDANA est utilisée depuis le début de l'année 2010 ; elle a été développée en interne,
en tenant compte des pratiques au sein de l'administration communale, sur base d'un logiciel libre.
Le système génère automatiquement, à l'attention des destinataires, un mail d'avertissement de
réception d'une pièce de courrier à traiter.
Le destinataire principal reçoit, outre la version informatique, le document papier ; les autres
destinataires reçoivent uniquement la version électronique.
b) Sont spécialement enregistrées au Secrétariat général les pièces qu'il aura à gérer ou destinées
aux services, dont la date d'entrée constitue un élément pouvant s'avérer déterminant.
Le développement du courrier électronique, comme la multiplication des implantations
administratives, ne permettent pas de centraliser toutes les pièces de courrier en un point unique ;
aussi, les services qui reçoivent un important volume de courrier tiennent un registre secondaire
d'entrée des correspondances. Quant aux courriels, le système informatique les enregistre avec
leurs date et heure d'entrée.
c) ANDANA permet un gain de temps (envois électroniques) et de significatives économies de papier
(photocopies). Sous un autre angle, un scan des pièces principales est conservé de manière
sécurisée sur le serveur de la Ville, ce qui permet de pallier la « perte » d'un document, le
Secrétariat général étant un point central où transitent chaque jour des dizaines de pièces.
La traçabilité des pièces enregistrées de courriers entrants est assurée ; des recherches dans les
« archives » du courrier enregistré sont possibles sur base de divers critères.
d) Le Secrétariat général a enregistré 9.315 pièces en 2007, 10.907 pièces en 2008, 9.696 pièces
en 2009, 9.851 pièces en 2010, 9.612 pièces en 2011, 9.407 pièces en 2012 et 7.978 pièces durant
les 10 premiers mois de l'année 2013.
276
LE COURRIER SORTANT
Le staff administratif du Secrétariat général a assuré la dactylographie de 7.680 lettres et notes
internes en 2007, 9.132 en 2008, 8.759 en 2009, 8.557 en 2010, 6.787 en 2011 et 8.178 en 2012.
Pour l'année 2013, l'on dénombre 5.866 pièces jusqu'au 31 octobre 2013.
Ce courrier est pour l'essentiel dicté par le Directeur général et ses deux plus proches
collaborateurs.
LE REGISTRE DES PUBLICATIONS
a) Les articles L 1133 1 et L 1133 2 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation et un
arrêté royal du 14 octobre 1991 régissent la tenue d'un registre de publication des règlements et
ordonnances.
Cette publication est une formalité essentielle ; les règlements et ordonnances deviennent
obligatoires le cinquième jour suivant celui de leur publication par voie d'affichage (avis aux valves
officielles), sauf s'ils en disposent autrement.
La durée de publication n'est pas précisée dans la loi. Sauf le cas de législations spécifiques, un jour
suffit ; dans la pratique, la plupart des avis de publication restent affichés aux valves durant au
moins 15 jours.
Des nouvelles valves extérieures ont été mises en place en 2011 sur l'une des façades latérales de
l'Hôtel de Ville et en 2013 sur la façade latérale (côté rue des Sept-Eglises) du Centre administratif.
b) Les règlements sont de diverses natures ; leur adoption, à quelques exceptions près, relève de la
compétence du Conseil communal.
L'on distingue schématiquement les règlements portant des mesures durables de circulation routière
(communément dénommés règlements complémentaires de circulation routière ou règlements de
suppléance) des autres types de règlements : règlements-taxes, règlements-redevances ou tarifs,
règlements d'administration intérieure.
Les règlements de circulation routière relevant de la compétence du Conseil communal sont mis en
forme par le Secrétariat général sur base de projets concertés avec la Direction des Services
techniques (DST) et la Zone de police des Arches, ainsi que la plupart du temps avec le représentant
du Service Public de Wallonie dans la mesure où ces règlements, une fois adoptés, sont soumis à
une tutelle régionale spécifique d'approbation, d'où l'intérêt d'une consultation préalable.
Les autres types de règlements relevant de la compétence du Conseil communal sont en général
confectionnés par les divers services, principalement la Direction des Services financiers (DSF) et la
Direction des Services juridiques (DSJ).
c) La compétence du Collège communal en matière réglementaire est limitée, essentiellement, à des
ordonnances portant des mesures temporaires de circulation routière.
Ces ordonnances sont confectionnées par Monsieur Olivier CAMPAGNE, juriste, qui s'entoure pour ce
faire de la collaboration des services concernés, ainsi que de la Police.
Ces règlements ne doivent pas être confirmés par le Conseil communal puisque le Collège communal
agit en l'occurrence sous le couvert d'une disposition légale lui donnant spécifiquement compétence
(art. 130 bis NLC).
d) Le Bourgmestre dispose quant à lui d'un pouvoir étendu de compétence qu'il exerce au travers
d'ordonnances sous le couvert de l'application de l'article 134 de la Nouvelle Loi Communale, dont le
paragraphe 1er dispose : « En cas d'émeutes, d'attroupements hostiles, d'atteintes graves portées à
la paix publique ou d'autres événements imprévus, lorsque le moindre retard pourrait occasionner
des dangers ou des dommages pour les habitants, le bourgmestre peut faire des ordonnances de
police, à charge d'en donner sur le champ communication au Conseil, Ces ordonnances cesseront
immédiatement d'avoir des effets si elles ne sont pas confirmées par le Conseil à sa plus prochaine
réunion ».
Ces ordonnances (en nette diminution compte tenu du recours à la pratique d'arrêtés), doivent faire
l'objet d'une confirmation par le Conseil communal.
277
e) Le Bourgmestre dispose également d'une compétence qu'il exerce sous le couvert non pas
d'ordonnances, mais d'arrêtés de police.
Ces arrêtés ne sont en principe pas publiés ; ils font plus simplement l'objet de notifications aux
personnes concernées.
Ils ne font pas l'objet d'une confirmation par le Conseil communal dans la mesure où le Bourgmestre
agit ici dans sa sphère de compétences.
f) Les publications sont centralisées au Secrétariat général où est tenu le registre officiel les
constatant.
En 2007, 195 annotations ont été faites dans ce registre ; l'on dénombrait 394 annotations en 2008,
326 annotations en 2009, 437 annotations en 2010, 331 annotations en 2011 et 99 annotations en
2012.
Il y eut en 2013 (jusqu'au 31 octobre) 83 annotations dans ce registre.
DIVERSITE DES TACHES
a) Le Secrétariat général centralise toutes les pièces présentées au Collège communal et au Conseil
communal, ainsi qu'un grand nombre de dossiers qui requièrent des prises de position du
Bourgmestre compte tenu de ses compétences spécifiques.
Les pièces à destination du Collège et du Conseil sont transmises par les mandataires et par tous les
services administratifs pour être intégrées dans les ordres du jour. Au lendemain des réunions, les
décisions sont renvoyées par le Directeur général, avec les instructions nécessaires, vers les services
aux fins d'exécution des décisions prises.
b) De nombreuses matières ne relevant pas spécifiquement d'un service déterminé sont par ailleurs
gérées au Secrétariat général ; l'on citera, sans être exhaustif, les courses cyclistes, la détention de
pigeons voyageurs, les déclarations d'abattage d'animaux de boucherie, les jeux de hasard, les
collectes et tombolas, les constatations de dégâts aux cultures, la déclaration des chiens de
certaines races, les calamités publiques, la tutelle (non financière) sur nombre de délibérations du
Conseil de l'Action sociale et du Bureau permanent du C.P.A.S.
Le Secrétariat général assure également le suivi administratif des nombreux rapports de prévention
du Commandant des pompiers.
c) Le Secrétariat général tient régulièrement à jour, en fonction des modifications qu'y apporte le
Conseil communal, les règlements communaux non fiscaux ; les versions coordonnées sont réunies
dans un volumineux ouvrage actualisé deux fois l'an.
d) Indépendamment des tâches de rédaction et de dactylographie des lettres, notes internes,
rapports, délibérations et procès-verbaux, le Secrétariat général assure également en permanence
un accueil des citoyens, tant par téléphone ou par mail qu'à l'occasion de visites au Centre
administratif.
e) Le Directeur général examine chaque jour le Moniteur Belge. A titre indicatif, il contenait 66.044
pages en 2007, 69.358 pages en 2008, 83.000 pages en 2009, 83.678 pages en 2010, 81.963
pages en 2011 et 88.856 pages en 2012. L'on dénombrait déjà 86.176 pages au 19 novembre 2013.
LE COLLÈGE COMMUNAL
Les ordres du jour
a) Le Code de la démocratie locale et de la décentralisation n'impose pas la confection d'un ordre du
jour des réunions du Collège communal ; c'est à Andenne l'article 10 du règlement d'ordre intérieur
du Collège communal, adopté le 27 avril 2010, qui le prescrit.
Ce document, bien que non réglementairement obligatoire, garantit une meilleure information des
membres du Collège communal et sert de fil conducteur au déroulement des réunions. Il constitue
une aide précieuse lors de la confection des procès-verbaux.
278
b) L'application ANDANA, dont il a été question ci-avant relativement à la gestion du courrier
entrant, est utilisée depuis le début 2010 pour la confection des ordres du jour du Collège.
Schématiquement, les points présentés sur ANDANA sont confectionnés par les agents,
par leur chef de service ; cette validation acquise, le pilotage en est alors assuré par
général, qui a la faculté d'intégrer les points dans un ordre du jour, le cas échéant en
des adaptations, des observations ou des précisions ou, au contraire, de les renvoyer au
le service traitant pour être corrigés ou complétés.
puis validés
le Directeur
y apportant
besoin dans
c) Le Collège se réunit en séance ordinaire les vendredis à 8 heures 30; les ordres du jour sont
confectionnés tout au long de la semaine, mais finalisés le mercredi en matinée pour être reproduits
et transmis sous format électronique à l'ensemble des membres du Collège, ainsi qu'aux services
financiers et à divers services devant assurer des vérifications.
Tous les membres du Collège reçoivent le mercredi midi une version informatisée de l'ordre du jour.
Les ordres du jour des 10 premiers mois de 2013 représentaient un volume de 33.246 pages !
Un ordre du jour complémentaire est finalisé le jeudi matin et transmis vers midi aux membres du
Collège et aux services ayant reçu l'ordre du jour primitif. Il est essentiellement composé de points
revêtant une certaine urgence et de points « plus administratifs » (location de salles, concessions de
sépultures, prêt de matériel pour des festivités, simples communications, etc...) n'appelant
traditionnellement pas de longs débats.
d) Les membres du Collège reçoivent en fait un ordre du jour en trois parties :
•
•
La 2ème partie, qui est la plus volumineuse, est celle des points présentés sur Andana ; les
autres points, à l'exception de ceux relevant la rubrique « Personnel », constituent la
première partie ;
La 3ème partie, qui connaît une diffusion plus limitée compte tenu d'une nécessaire
confidentialité, est celle des points de la rubrique « Personnel ».
e) Les ordres du jour, dès qu'ils sont confectionnés, sont transmis le mercredi midi aux services
financiers communaux.
Ceux-ci procèdent à un contrôle des disponibilités budgétaires ; ils font part au Collège de leurs
observations éventuelles.
Ils établissent chaque semaine un tableau récapitulatif des dépenses ; ce document, disponible en
séance, permet au Collège de disposer d'une situation financière de dernière minute pour chaque
article budgétaire sur lesquels des dépenses sont proposées dans l'ordre du jour.
Les réunions
Le Collège s'est réuni à 61 reprises en 2006, 66 reprises en 2007 et 2008, à 56 reprises en 2009, à
58 reprises en 2010, à 52 reprises en 2011 et à 55 reprises en 2012. L'on dénombre en 2013,
jusqu'au 31 octobre, 50 réunions.
Points examinés
Le Collège a examiné 8.449 points en 2007, 9.102 points en 2008, 9.127 points en 2009, 9.362
points en 2010, 9.165 points en 2011 et 9.509 points en 2012.
Les statistiques 2013 ne sont pas disponibles puisque l'année n'est pas échue.
Le volume et le contenu des ordres du jour sont principalement fonction des besoins de la gestion
courante, des sollicitations citoyennes et de l'état d'une réglementation en constante mutation.
Les rubriques les plus importantes, en nombre de dossiers, sont l'aménagement du territoire, le
personnel et les marchés publics.
Les procès-verbaux
a) C'est l'article L 1123 20 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation qui définit le
contenu des procès-verbaux des réunions du Collège communal : « Seules les décisions sont
actées au procès-verbal et au registre des délibérations ; elles sont seules susceptibles d'avoir des
effets de droit ».
Les procès-verbaux sont confectionnés par le Directeur général, qui s'entoure dans les matières
techniques de la collaboration active des services concernés.
279
Le nombre de points examinés par le Collège communal et leur complexité sans cesse croissante,
d'une part, et les obligations légales en matière de motivation formelle des actes administratifs,
d'autre part, ont considérablement allongé et compliqué la confection des procès-verbaux au fil des
ans.
b) Les procès-verbaux du Collège s'étendaient en 2005 sur 5.524 pages, en 2006 sur 5.834 pages,
en 2007 sur 6.173 pages, en 2008 sur 7.904 pages, en 2009 sur 7.118 pages, en 2010 sur 6.824
pages, en 2011 sur 6.341 pages et en 2012 sur 8.274 pages.
Les informations statistiques 2013 ne sont pas disponibles dans la mesure où l'année n'est pas
échue.
c) Compte tenu de l'introduction d'ANDANA, la présentation des procès-verbaux du Collège a été
adaptée dans le courant de l'année 2010 ; les procès-verbaux transcrits comprennent 2 parties :
•
•
Une partie finalisée sur ANDANA par le Directeur général ; environ 90% sur base des
décisions du Collège sont connus des services traitants dès le jour de la réunion du Collège ;
Une partie, distincte, comprenant les points non présentés sur ANDANA.
Adoption et transcription des procès-verbaux
A défaut de dispositions spécifiques dans le Code de la démocratie locale et de la décentralisation,
c'est le règlement d'ordre intérieur du Collège communal, voté le 27 avril 2010, qui fixe les lignes
directrices de la procédure d'adoption et de transcription des procès-verbaux :
•
•
•
•
Finalisation en projet des procès-verbaux dans les 30 jours calendrier des réunions ;
Information du Collège communal, via l'ordre du jour, de la finalisation en projet d'un ordre
du jour ;
A défaut d'observation formulée par le Collège communal lors de la réunion suivante, le
procès-verbal est considéré comme adopté ;
Transcription ensuite dans le registre officiel des procès-verbaux.
LE CONSEIL COMMUNAL
Les ordres du jour
Les points à soumettre à l'examen du Conseil communal sont centralisés par le Directeur général ;
ils servent à l'établissement, sous sa dictée, des projets d'ordre du jour qu'arrête le Collège
communal en y apportant éventuellement des adaptations.
C'est le Collège communal qui est compétent pour fixer les ordres du jour des réunions du Conseil
communal ; toutefois, des ajouts y sont possibles :
•
à l'initiative des Conseillers communaux : en vertu de l'article L 1122- 24 alinéa 3 du Code de
la démocratie locale : « Toute proposition étrangère à l'ordre du jour doit être remise au
Bourgmestre au moins 5 jours francs avant l'assemblée ; elle doit être accompagnée d'une
note explicative ou de tout document susceptible d'éclairer le Conseil. Il est interdit à un
membre du Collège communal de faire usage de cette faculté Lorsqu'il en est fait usage, le
Bourgmestre transmet sans délai les points complémentaires de l'ordre du jour aux membres
du Conseil communal ».
Nota bene : un décret du 8 décembre 2005 prescrit que « le Conseiller communal qui
demande l'inscription à l'ordre du jour d'un point donnant lieu à une décision joint à sa
demande un projet de délibération » ; tel n'est pas le cas lorsqu'il s'agit de questions ou
interpellations si aucune décision formelle n'est requise.
•
à l'initiative du Collège : le principe consacré par l'article L 1122 24 alinéa 1er du Code de la
démocratie locale et de la décentralisation est qu'aucun objet étranger à l'ordre du jour ne
peut être mis en discussion, sauf cependant « dans les cas d'urgence où le moindre retard
pourrait occasionner du danger ». Dans ce cas, le Conseil communal doit décréter l'urgence à
la majorité des 2/3 au moins des membres présents préalablement à l'examen des points.
Le commentaire des points
a) Les commentaires des points sont désormais assurés au travers de « notes de synthèse
explicative », document prévu par l'article L 1122 13 § 1er, alinéa 2 CDLD : « Les points à l'ordre du
280
jour sont accompagnés d'une note de synthèse explicative », texte résultant d'une modification du
CDLD par un décret du 31 janvier 2013.
Le CDLD n'a défini ni la forme, ni le contenu minimal des notes de synthèse, de sorte que certains
documents d'information des membres du Conseil communal sont susceptibles d'en tenir lieu.
Un formulaire standardisé, mis au point en interne,, est utilisé dans la plupart des cas. Il contient en
substance une présentation du point et une proposition de décision, des informations budgétaires
actualisées (en ce compris le cas échéant le montant/le taux des subventions, escomptées ou
acquises) et les coordonnées des agents traitants et de leur supérieur hiérarchique. La plupart des
notes de synthèse sont accompagnées d'un projet de délibération et de pièces utiles à la bonne
compréhension des dossiers. Ce sont les agents traitants et leurs chefs hiérarchiques qui ont la
meilleure connaissance des dossiers ; les coordonnées sont indiquées de manière à permettre aux
membres du Conseil communal de les consulter, au besoin, pour obtenir des explications d'ordre
technique/administratif.
b) Le Directeur général et la Directrice financière, ou les agents qu'ils désignent, se tiennent
également à la disposition des membres du Conseil communal ; une permanence est assurée de 17
à 19 heures un jour (qui est précisé au bas des convocations) entre celui de la convocation et celui
de la réunion du Conseil communal.
Les dossiers sont également disponibles en journée, durant les heures de bureau (entre 8 heures 30
et midi et entre 13 heures et 16 heures 30), au Centre administratif. Ils sont centralisés dans le
bureau du Directeur général.
Les convocations
C'est au Collège communal qu'appartient dans tous les cas la décision de convoquer le Conseil
communal, lequel doit s'assembler « toutes les fois que l'exigent les affaires comprises dans ses
attributions ».
Le Collège dispose d'un pouvoir discrétionnaire pour fixer les réunions du Conseil communal et en
arrêter les ordres du jour ; il est toutefois tenu de convoquer le Conseil communal "aux jour et
heure indiqués" à la demande expresse d'un tiers des membres en fonction; cette proportion est
ramenée à un quart si le Conseil communal s'est réuni moins de 10 fois l'année précédente.
Les convocations se font légalement par écrit et à domicile, 7 jours francs à l'avance ; ceci signifie
qu'un délai de 7 jours entiers doit être prévu (sauf cas d'urgence) entre la convocation et la réunion.
Le jour de la convocation et celui de la réunion ne sont pas comptabilisés dans ce délai.
Les ordres du jour sont distribués par porteur ou, sur demande expresse d'un conseiller, envoyé par
mail sur une adresse spécifiquement créée et mise gratuitement à disposition par la Ville ; les ordres
du jour complémentaires, qui sont réglementairement établis sous la seule signature du
Bourgmestre, sont transmis par la poste ou par mail.
Au 31 octobre 2013, 6 conseillers ont souhaité recevoir les convocations par mail ; les membres du
Collège les reçoivent également désormais par mail uniquement.
Les réunions
Le Directeur général assiste aux réunions du Conseil communal aux côtés du bourgmestre, des
échevins et des conseillers ; le Conseil communal ne peut délibérer et prendre de résolutions hors sa
présence ou de celle de celui qui le remplace en cas de congé ou d'empêchement légal.
Le Code de la démocratie locale et de la décentralisation, en son article L 1122 11, prescrit un
minimum de 10 réunions du Conseil communal par année civile.
Le Conseil communal s'est réuni à 13 reprises en 2006, à 11 reprises en 2007, à
13 reprises en 2008 (plus une réunion commune avec le Conseil de l'Action sociale) à
13 reprises en 2009 (plus une réunion commune avec le Conseil de l'Action sociale), à
12 reprises en 2010 (plus une réunion commune avec le Conseil de l'Action sociale), à
12 reprises en 2011 (plus une réunion communale avec le Conseil d'action sociale) et à 11 reprises
en 2012.
281
En 2013, le Conseil communal, jusqu'au 30 octobre 2013, s'était réuni à 8 reprises, à savoir les 24
janvier, 29 mars, 6 mai, 3 juin, 15 juillet, 9 septembre, 30 septembre et 25 octobre.
Les points examinés
Une liste exhaustive des points examinés par le Conseil communal en 2012 est disponible au
Secrétariat général. Les membres du Conseil communal qui souhaiteraient en disposer se mettront
personnellement en rapport avec le Directeur général.
La liste des points examinés en 2013 sera disponible en février 2014.
Les procès-verbaux
Les procès-verbaux sont établis par le Directeur général ; y sont intégrées les délibérations motivées
en fait et en droit confectionnées par le Directeur général et les divers services compétents dans les
matières déterminées.
Le procès-verbal, en vertu de l'article L 1132 2 du Code de la démocratie locale et de la
décentralisation, reprend les objets mis en discussion, ainsi que la suite réservée à tous les points
pour lesquels le Conseil n'a pas pris de décision. Il reproduit essentiellement les décisions.
L'objectif premier du procès-verbal est d'acter les décisions, non les échanges de vues.
L'adoption des procès-verbaux
Le Code de la démocratie locale et de la décentralisation ne prévoit pas d'approbation formelle des
procès-verbaux ; il y est au demeurant question de l'adoption et non de l'approbation des procèsverbaux.
Le procès-verbal est mis à la disposition (en consultation) des conseillers communaux 7 jours francs
avant celui de la séance suivante.
Tout membre a le droit, pendant cette séance, de faire des observations sur la rédaction du procèsverbal. Si ces observations sont adoptées (par Conseil communal), le Directeur général est chargé
de présenter un nouveau texte conforme à la décision du Conseil.
Si par contre la séance s'écoule sans observation, le procès-verbal est considéré comme adopté et
signé.
Il peut arriver dans la pratique qu'un procès-verbal ne soit pas disponible lors de la convocation de
la réunion suivante du Conseil communal car il n'a pu être complètement confectionné. Il suffit d'un
seul service en retard de rédiger une délibération pour retarder la finalisation d'un procès-verbal
tout entier ; un autre cas est la réunion du Conseil communal à des dates rapprochées. Dans ce cas,
la convocation de la séance suivante le mentionne ; ceci permet d'éviter une adoption tacite d'un
procès-verbal incomplet.
Le fait qu'un procès-verbal ne soit pas disponible lors de la convocation de la réunion suivante du
Conseil communal n'affecte d'aucune façon la régularité ni de la convocation, ni de la tenue de cette
réunion.
La transcription des procès-verbaux
La transcription des procès-verbaux dans le registre officiel tenu à cette fin s'étendait sur 1.424
pages en 2006, 1.874 pages en 2007, 2.268 pages en 2008, 1.710 pages en 2009, 1.454 pages en
2010 et 1.844 pages en 2011 et 1.587 pages en 2012.
Les données statistiques relatives à l'année 2013 ne sont pas disponibles puisque l'année n'est pas
échue.
TABLEAUX STATISTIQUES
Les traditionnels tableaux statistiques seront établis par le Directeur général en février 2014 ; il
s'agit de pouvoir comparer des années civiles complètes.
282
22. Sécurité
1. Service régional d'incendie et Service 100
GÉNÉRALITÉS
Le Service Incendie de la Ville d’Andenne protège trois communes dont la population est répartie
comme suit :
Commune(s) ou
partie(s) de
commune(s)
Andenne
Ohey
Gesves
Total
Nombre
d'habitants
Superficie (ha)
25860
4926
7034
37820
8617
5664
6492
20773
Il y a lieu de trouver ci-dessous le tableau générique des missions effectuées par le SRI depuis
2004. Toutes les années sont complètes à l’exception de l’année en cours, clôturée au 01/10/2013.
Nombre de missions par année complète
2004
Interventions
Incendies
Ambulances
Prévention
1141
2005
1198
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
>31/10/2012
430
125
1272
171
637
118
1554
228
636
134
1616
320
727
171
1620
238
1011
172
1440
258
1124
167
1532
278
581
173
1596
236
460
156
1389
215
En 2012 : 1300 courses ambulances ont été effectuées dont 351 courses avec VIM, jusqu’au
31/10/2013.
Il y a lieu de constater une légère augmentation de l'activité ambulance par rapport à 2012.
En ce qui concerne le nombre d’appels pour incendie ou alarme incendie, ce nombre se maintient.
Par contre, il est constaté une diminution du nombre d’interventions de prévention.
Effectivement, en 2013, la Ville d’Andenne a été relativement épargnée au niveau des intempéries
et le nombre d’interventions pour nids de guêpes a chuté comme en 2012.
283
1800
1600
1400
1200
1000
800
600
400
200
0
Interventions
Incendies
Ambulances
20
11
>3
1/
10
/2
01
2
20
10
20
09
20
08
20
07
20
06
Prévention
20
05
20
04
Nombre
Nombre d'interventions
Année
5
Total
Havelange
Autre
1
1
Ohey
19
8
3
51
Héron
1
Huy
86
13
265
Hannut
Incendie
Substances dang. et environnement
Interv. techn. et sauvetage
Interventions spéciales
Logistique
Présence préventive lors d'une
7
manifestation
8 Fausse alerte
Gesves
1
2
3
4
5
Fernelmont
Description
Ciney
Code
Andenne
De manière plus ventilée, en ce qui concerne les interventions « pompier », le tableau ci-dessous
reprend le nombre d’interventions détaillées par commune recevant les secours du SRI Andenne.
2
6
10
3
28
2
1
25
116
20
370
3
1
2
30
1
2
1
1
2
45
2
1
16
1
1
2
8
5
72
A ces fins, le SRI dispose en terme de personnel :
Grade
Capitaine
Lieutenant
Sous-lieutenant
Adjudant
Sergent
Caporal
Sapeur-pompier
Sapeur-pompier stagiaire
Secouriste ambulancier civil
Secrétaire de corps
Secrétaire
Testeur de BI
Professionnel
1
1
1
Volontaire
Remarque
1
3
4
7
21
11
1
1
2
1
1 ETP
1 ETP
1/2 ETP
1 ETP
PERSONNEL
Au cours de l’Exercice 2012, la Ville d’Andenne a procédé au recrutement de 11 pompiers
volontaires durant le dernier trimestre 2012. 7 d’entre eux ont suivi le cours AMU en 2013, avec
284
succès. 4 d’entre eux sont envoyés au cours AMU depuis octobre 2013. Tous seront envoyés au
cours sapeur pompier en 2014.
OPÉRATIONNEL
Lors de l’exercice 2013, le Service Incendie a conclu les dossiers de modernisation de matériel
roulant et embarqué suivants :
•
•
•
•
•
•
•
Achat de récepteurs d’appel individuels avec accusé de réception ;
Entretien extraordinaire et réparation de l’autoéchelle ;
6 Systèmes intégrés de communication dans les casques ;
Acquisition de matériel pour les plongeurs ;
Renouvellement de radios ;
Achat de tenues d’intervention de base ;
Acquisition subsidiée d’un détecteur de gaz avec interface informatique.
285
2. Zone de secours N.A.G.E.
La zone de secours "N.A.G.E" a été constituée par l'arrêté royal du 28 décembre 2011 portant
modification de l'arrêté royal du 2 février 2009 déterminant la délimitation territoriale des zones de
secours.
La zone de secours "N.A.G.E." est une nouvelle personne morale de droit public, en charge de la
gestion des services d'incendie, son ressort territorial comprend 10 communes : Andenne, Assesse,
Eghezée, Fernelmont, Gembloux, Gesves, La Bruyère, Namur, Ohey et Profondville. La population
totale protégée par "N.A.G.E." s'élève à 222.460 habitants pour une superficie de 82.900 ha.
Actuellement, deux lois coexistent quant à l'organisation des services d'incendie.
Les services d'incendie demeurent en effet actuellement régis par la loi du 31 décembre 1963 sur la
protection civile qui demeure d'application. Cette loi fixe actuellement l'organisation des services
d'incendie en groupes régionaux.
D'autre part, la loi du 15 mai 2007 prévoyant les zones de secours qui n'est entrée en vigueur qu'à
l'égard de certaines dispositions de la loi. La mise en vigueur des principaux articles de la loi du 15
mai 2007 dépend de la publication de nouveaux arrêtés royaux.
L'article 220 de la loi du 15 mai 2007 dispose, en particulier, que :
« Les Services d'incendie sont intégrés au sein des postes d'incendie et de secours lorsque le Roi
constate qu'il a été satisfait aux conditions suivantes :
1. La circonscription territoriale de la zone a été fixée, conformément à l'article 14 ;
2. L'effectif et le matériel minimum de la zone ont été déterminés, conformément aux articles
102 et 119 § 1er ;
3. La dotation fédérale a été fixée, conformément à l'article 69 ;
4. Les dotations des diverses communes de la zone ont été inscrites dans les budgets
communaux, conformément à l'article 68. Ces dotations sont déterminées sur la base de
l'accord intervenu entre les Conseils communaux des communes de la zone. A défaut
d'accord entre les Conseils communaux dans les 6 mois qui suivent la détermination du
ressort territorial de la zone, les dotations des communes sont fixées par le Roi ».
Actuellement seule la condition énoncée à l'article 220,1° est remplie.
En vue de préparer le passage en zone de secours, le législateur a institué le concept de "prézone
de secours" qui sont également des personnes morales de droit public dotées de la personnalité
juridique.
Les prézones de secours sont administrées par un Conseil, composé de l'ensemble des
Bourgmestres de la zone de secours, et présidées par un Président, qui en l'espèce est Monsieur
Maxime Prevot, Bourgmestre de Namur.
Au cours de l'année écoulée, la prézone de secours a veillé a implémenter un Plan zonal opérationnel
dont la rédaction et la réalisation ont été confiées à un Coordonnateur en la personne de Monsieur
Pierre Bocca du SRI de Namur. La prézone est également chargée d'administrer la dotation fédérale
à la prézone en vue de la réalisation dudit plan.
Au cours de l'année 2013, le conseil de la prézone de secours s'est réuni à 6 reprises. Aux termes de
la dernière modification budgétaire de ce 5 novembre 2013, la dotation fédérale s'élevait à 864.920
€ et est utilisée essentiellement en vue de faire face aux dépenses d'équipements EPI, à
l'équipement de véhicules de balisage et aux travaux d'extension de la caserne de Namur destinée à
héberger le futur personnel administratif et logistique de la future zone.
L'entrée en vigueur des futures zones n'est pas envisagée avant le 1er janvier 2015, la prézone
"N.A.G.E." plaidant pour que l'article 67 de la loi du 15 mai 2007 soit mis en vigueur avant le
passage en zone, cet article prévoyant le rééquilibrage des dépenses d'incendie entre les communes
et le fédéral (50/50).
286
3. Sécurité au travail
PERSONNEL
Le service de prévention est assuré par Monsieur Belche Frédéric en qualité de conseiller en
prévention niveau II à plein temps réparti comme suit :
•
•
•
60% à l'administration communale ;
25% au centre public d'action sociale ;
15% à la régie sportive communale ;
pour assurer les tâches et missions de ce service.
MISSIONS
Le Service Interne de Prévention et Protection (SIPP) a pour mission d'assister l'employeur, les
membres de la ligne hiérarchique et les travailleurs dans l'élaboration, la programmation, la mise en
oeuvre et l'évaluation de la politique en matière de sécurité et de bien-être des travailleurs lors de
l'exécution de leur travail.
Dans le cadre du système dynamique de gestion des risques, le service interne est chargé des
missions suivantes :
1. en relation avec l'analyse des risques :
◦ participer à l'identification des dangers ;
◦ donner un avis sur les résultats de l'analyse des risques qui découlent de la définition et
de la détermination des risques et proposer des mesures afin de disposer d'une analyse
des risques permanente ;
◦ donner un avis et formuler des propositions sur la rédaction, la mise en œuvre et
l'adaptation du plan global de prévention et du plan annuel d'action.
2. participer à l'étude des facteurs qui ont une influence sur la survenue des accidents ou des
incidents et à l'étude des causes déterminantes de tout accident ayant entraîné une
incapacité de travail ;
3. participer à l'analyse des causes de maladies professionnelles ;
4. contribuer et collaborer à l'étude de la charge de travail, à l'adaptation des techniques et des
conditions de travail à la physiologie de l'homme ainsi qu'à la prévention de la fatigue
professionnelle, physique et mentale et participer à l'analyse des causes d'affections liées à la
charge de travail et aux autres facteurs psycho-sociaux liés au travail ;
5. donner un avis sur l'organisation des lieux de travail, des postes de travail, les facteurs
d'ambiance et les agents physiques, chimiques, cancérigènes et biologiques, les équipements
de travail et l'équipement individuel ;
6. rendre un avis sur l'hygiène des lieux de travail, notamment des cuisines, des cantines, des
vestiaires, des installations sanitaires, les sièges de travail et de repos et les autres
équipements sociaux particuliers à l'entreprise destinés aux travailleurs ;
7. rendre un avis sur la rédaction des instructions concernant :
◦ l'utilisation des équipements de travail ;
◦ la mise en œuvre des substances et préparations chimiques et cancérigènes et des agents
biologiques ;
◦ l'utilisation des équipements de protection individuelle et collective ;
◦ la prévention incendie ;
◦ les procédures à suivre en cas de danger grave et immédiat.
8. rendre un avis sur la formation des travailleurs :
◦ lors de leur engagement ;
◦ lors d'une mutation ou d'un changement de fonction ;
◦ lors de l'introduction d'un nouvel équipement de travail ou d'un changement
d'équipement de travail ;
◦ lors de l'introduction d'une nouvelle technologie.
9. faire des propositions pour l'accueil, l'information, la formation et la sensibilisation des
travailleurs concernant les mesures relatives au bien-être des travailleurs lors de l'exécution
287
de leur travail en application dans l'entreprise ou institution et collaborer aux mesures et à
l'élaboration des moyens de propagande qui sont déterminés à cet égard par le Comité ;
10. fournir à l'employeur et au Comité un avis sur tout projet, mesure ou moyen dont
l'employeur envisage l'application et qui directement ou indirectement, dans l'immédiat ou à
terme, peuvent avoir des conséquences pour le bien-être des travailleurs ;
11. participer à la coordination, la collaboration et l'information en matière de bien-être des
travailleurs lors de l'exécution de leur travail, pour ce qui concerne les entreprises extérieures
et les indépendants, et participer à la coordination, la collaboration et l'information en
matière de sécurité et de santé pour ce qui concerne les entreprises et les institutions qui
sont présentes sur un même lieu de travail ou pour ce qui concerne les chantiers temporaires
ou mobiles ;
12. être à la disposition de l'employeur, des membres de la ligne hiérarchique et des travailleurs
pour toutes questions soulevées concernant l'application de la loi et des arrêtés d'exécution
et, le cas échéant, soumettre celles-ci à l'avis du service externe ;
13. participer à l'élaboration des procédures d'urgence internes et à l'application des mesures à
prendre en cas de situation de danger grave et immédiat ;
14. participer à l'organisation des premiers secours et des soins d'urgence aux travailleurs
victimes d'accident ou d'indisposition ;
15. exécuter toutes les autres missions qui sont imposées par la loi et ses arrêtés d'exécution.
MISSIONS ET TÂCHES EFFECTUÉES
1. Enquêtes annuelles sur la sécurité et l'hygiène des lieux de travail et des postes de travail, en
compagnie du médecin du travail du Service de Prévention et de Médecine du travail des
Communautés Française et Germanophone de Belgique (S.P.M.T.), pour les bâtiments et
services suivants :
◦ Ecole de Petit-Warêt et crèche de Petit-Warêt le 17 mai 2013 ;
◦ Ecole de Coutisse et école industrielle le 6 juin 2013 ;
◦ Hôtel de ville et maison du tourisme le 8 juillet 2013 ;
◦ Bibliothèque et maison de l'emploi le 30 août 2013 ;
◦ Home « la Quiétude et Monjoie » le 17 septembre 2013 ;
◦ Complexe sportif d'Andenne le 14 octobre 2013.
2. 33 analyses suite à des accidents de travail ;
3. Suite de l'élaboration et/ou mise à jour, en collaboration avec le service technique et
logistique communal, des plans d'évacuation ;
4. Aide à l'employeur pour l'établissement des 3 plans annuels d'action (1 par entité) ;
5. Etablissement pour chaque entité du rapport annuel d'activité destiné au service public
fédéral emploi, travail et concertation sociale ;
6. Suivi de l'application de la réglementation sur les vêtements de travail pour les services
concernés ;
7. Mise à disposition des fiches de données de sécurité des produits chimique utilisés dans les
services suivants : garage communal, magasin communal, musée de la céramique, personnel
d'entretien, garage du service régional d'incendie ;
8. Acquisition d'équipement de protection individuel divers (chaussures, vêtements de
tronçonnage, gants, vestes d'hiver, etc...) ;
9. Suivi et avis pour les travaux de désamiantage de l'école de Namêche, de la piscine et de la
crèche de Seilles ;
10. Analyser et remettre un avis quant à la sécurité lors de l'établissement des cahiers spéciaux
des charges lors de l'acquisition de nouveaux équipements de travail, nouvelles machines ;
11. Analyser lors de la réception d'un nouvel équipement de travail si celui-ci répond aux
caractéristiques demandées au point de vue de la sécurité. Suite à cela, rédiger les
instructions claires à l'attention des travailleurs concernées ;
12. Mise à jour des systèmes d'alarme incendie des bâtiments communaux équipés ;
13. Suivi des différents contrôles périodiques de sécurité (basse tension, extincteurs, centrale
d'alarme incendie, engins de levage, etc...) ;
14. Contrôle et mise à jour du contenu des boîtes de secours (Ville, CPAS et régie sportive) ;
15. Elaboration de cahier des charges en vue de rassembler le contrôle périodique des engins de
levage ;
288
16. Faire le suivi auprès des services concernés des propositions émises ou les modifications
demandées lors des visites de lieux de travail.
289
4. Plan d'urgence
Pour mémoire, c'est l'Arrêté royal du 16 février 2006 qui prévoit que les plans communaux
d'urgence doivent être approuvés par le Gouverneur de la Province.
Le Plan d'urgence de la Ville d'Andenne a été approuvé 1er juillet 2010.
Il est notamment utilisé comme canevas dans beaucoup de Communes de la Province.
Ce document doit être en perpétuelle adaptation et étoffé au fur et à mesure par de nouvelles
données susceptibles d'informer de la manière la plus correcte tous les intervenants de cinq
disciplines.
Suite à l'élaboration du projet de Plan Particulier d'Urgence et d'Intervention Provincial de la centrale
nucléaire de Tihange, nous avons élaboré un projet de volet additionnel du Plan d'Urgence
Communal sur le risque particulier centrale nucléaire de Tihange.
Ce volet particulier a pu être testé durant l'exercice de grande ampleur qui s'est déroulé durant 48h
entre le 20 et 21 novembre 2012.
Cet exercice dénommé « PEGASE » avait pour objectif de réaliser une fiche réflexe d'évacuation de
grande ampleur, mais aussi tester notre Plan d'Urgence et d'Intervention Communal et son volet
additionnel sur le risque particulier de la central nucléaire de Tihange.
Durant l'exercice, les différentes disciplines ont du gérer plusieurs facteurs à savoir :
•
•
La pression médiatique simulée par les élèves de la haute école de communication l'IHECS ;
Faire le tri sur les éléments essentiels dans le flux de communication entre les différentes
cellules de crise fédérale, provinciale, communales ainsi que les postes de commandement
opérationnels.
L'exercice proposé était principalement basé sur le modèle « Table Top » qui permet de limiter les
coûts, sauf pour le Service Régional d'Incendie qui s'est déployé sur le terrain pour créer une zone
de décontamination à la sortie de la zone contaminée.
En 2013, la cellule de sécurité s'est réunie à 5 reprises et a participé à 3 réunions de débriefing pour
l'exercice « Pegase ».
Pour les perspectives 2014, la cellule de sécurité va continuer à s'attacher à identifier et analyser les
risques des bâtiments industriels implantés dans les dix entités de la Commune, elle procédera à la
présentation au Conseil communal du volet additionnel du Plan d'Urgence Communal sur le risque
particulier centrale nucléaire de Tihange pour le faire approuver, le document sera ensuite soumis à
l'approbation de Monsieur Denis MATHEN, Gouverneur.
Un exercice sur terrain sera organisé en collaboration avec une entreprise de type « SEVESO ».
290
5. Police - Dotation communale
291
23. Sports
1. Régie sportive communale d'Andenne
Cette année 2013 fut particulière pour la Régie Sportive Communale Andennaise en raison des
travaux de rénovation de la piscine, priorité de la régie des sports depuis sa fermeture, entamés en
février 2013 et finis en août 2013. Depuis plus de 3 ans, les utilisateurs de la Ville d'Andenne et des
communes voisines étaient privés d'une piscine communale, outil essentiel de notre politique
sportive pour ses bienfaits pédagogiques, et ses vertus en termes de santé et de loisir.
La réouverture de la piscine permet donc d'accueillir à nouveau les différentes écoles de l'entité, nos
clubs sportifs et les nombreux utilisateurs individuels dans des installations modernes, sécurisées et
moins énergivores. La mobilité des PMR est désormais assurée au sein d'infrastructures ouvertes à
tous nos concitoyens.
Les travaux de rénovation de la piscine concernent, entre autres choses :
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
La rénovation de la structure de la piscine par le placement de goulottes de débordement en
inox ;
La mise en place d'un système de débordement des eaux de piscine ;
La rénovation du liner du grand bassin et de la pataugeoire ;
De nouveaux systèmes de filtration de l'eau pour le grand bassin et la pataugeoire ;
La rénovation des plages ;
La rénovation des vestiaires ;
Le placement de casiers individuels avec code ;
De nouveaux éclairages ;
De nouveaux échangeurs servant à chauffer l'eau des bassins ;
Une accessibilité PMR complète.
Par ailleurs, dans le cadre de la rénovation de l'Andenne Arena, d'importants travaux avaient déjà
été réalisés en 2011 :
•
•
Le placement d'un nouveau système de chauffage, plus performant, écologique et
économique ;
La pose de châssis diminuant les pertes thermiques.
Le sport doit être accessible à tous. Conscients du développement du sport « loisir » ouvert à tous,
la régie des sports a initié les formations « Je cours pour ma forme », projet dynamique de (re)mise
au sport par l'athlétisme dans un esprit convivial et non-compétitif. Le succès rencontré par la
première édition nous permet de reconduire cette opération auprès des Andennaises et Andennais
de tous âges, en pérennisant cette activité qui connaît un essor indéniable.
L'athlétisme connaît un succès important auprès de nos utilisateurs individuels, scolaires ou nos
clubs. A cet effet, la régie des sports a entamé un marché public de travaux, subventionné par
INFRASPORTS à hauteur de 85%, pour la réalisation d'un local bordant la piste d'athlétisme et qui
pourra accueillir les membres du club d'athlétisme et servir aux utilisateurs individuels par sa
configuration. Un marché de travaux de rénovation de la piste d'athlétisme, subventionné par
INFRASPORTS, a également été approuvé en 2013. Les travaux débuteront durant le début de
l'année 2014.
292
STAGES SPORTIFS
Carnaval : 1 semaine
Semaine 1, du 11 au 15 février 2013 :
•
•
•
57 inscriptions ;
5 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
Les stages de Carnaval 2013 ont accueilli 57 enfants.
Pâques : 2 semaines
Semaine 1, du 2 au 5 avril 2013 :
•
•
•
72 inscriptions ;
5 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
Semaine 2, du 8 au 12 avril 2013 :
•
•
•
75 inscriptions ;
5 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
Les stages de Pâques 2013 ont accueilli 147 enfants.
Eté : 4 semaines
Semaine 1, du 29 juillet au 2 août :
•
•
•
44 inscriptions ;
5 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
Semaine 2, du 5 au 9 août :
•
•
•
61 inscriptions ;
5 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
Semaine 3, du 12 au 16 août :
•
•
•
58 inscriptions ;
5 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
Semaine 4, du 19 au 3 août :
•
•
•
52 inscriptions ;
4 moniteurs à temps plein ;
1 personne préposée au service repas à mi-temps.
A titre informatif mais non-représentatif :
EVOLU
TION
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Particip
ants
751
835
849
892
868
848
82
0
657
362
293
ORGANISATIONS
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Gala de boxe au complexe sportif de Seilles le 2 février 2013 ;
Une compétition de judo les 9 et 10 février réunissant plus ou moins 700 participants ;
La venue exceptionnelle des Harlem Globbe Trotters le 21 mars ;
L'organisation de deux sessions de « je cours pour ma forme » en avril et septembre avec
une réussite particulière au niveau du nombre de participants ;
Gala de boxe Thaï le 27 avril. Estimation de 400 personnes présentes ;
Une randonnée sportive VTT organisée par ANDUROXC le 1er mai ;
La finale de la coupe de la province de football avec une participation de plus ou moins 1200
personnes le 8 mai ;
Final 4 BDL (basket-ball) les 8 et 9 mai ;
Un gala de la royale Andennaise (gymnastique) le 25 mai ;
Les 10 km d'Andenne (jogging) le 21 juillet ;
L'arrivée d'une étape du tour de la région Wallonne le 23 juillet ;
Un match amical entre les équipes nationales belges et hollandaise de basket le 27 juillet ;
WE « Pass Sport » (31 août et 1er septembre) :
EVOLUT
ION
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Participa
nts
200
258
386
513
601
437
610
467
534
Activités
proposé
es
19
25
35
41
42
40
44
48
49
•
Tournoi de Wallonie (7 et 8 septembre) : le KIWANIS CLUB d'Andenne organisait, en
collaboration avec la Régie sportive, un grand tournoi de basket. Celui-ci a vu s'opposer 4
équipes de division I (GENERALI OKAPI AALSTAR VOO VERVIERS PEPINSTER LIEGE BASKET
BELFIUS MONS HAINAUT). C'est le Dexia Mons Hainaut qui a remporté ce tournoi.
Cette manifestation était au profit des œuvres sociales du KIWANIS qui apporte son soutien aux
enfants moins favorisés ; les bénéfices iront plus particulièrement à l'asbl Envol et au cercle de sport
adapté andennais ;
•
Trophée Commune Sportive (28 septembre) : A Louvain-la-Neuve, représentation de la
Commune d'Andenne parmi les 96 communes participantes. Voici les résultats de cette
édition :
◦
◦
◦
◦
◦
◦
◦
•
•
Classement général : 68ème (96 communes participantes) ;
Classement par catégorie : 14ème (20 communes participantes) ;
Jogging : 71ème ;
Mini-foot : 65ème ;
Pétanque : 75ème ;
VTT : 38ème ;
Tir à l'arc : 19ème.
Soirée de Gala du Mérite Sportif d'Andenne (5 octobre) : Les sportifs méritants de la saison
2012-2013 ont été récompensés lors d'une soirée en leur honneur ;
Un gala de boxe le 5 octobre avec le champion Hervé Hubeaux réunissant 800 personnes.
Sans oublier la participation et le soutien à diverses manifestations de clubs ou d'associations locales
(compétitions, matchs, cérémonies, etc...).
294
AUTRES ACTIVITES
Ecole des Sports
EVOLUTION
Saison sportive 2011-2012
Saison sportive 2012-2013
Activités proposées
13
12
Participants
190
157
Objectifs
Sensibiliser les jeunes à la pratique du sport, leur proposer un éventail intéressant de disciplines et
leur permettre de s'initier à la pratique sportive sous la direction d'un entraîneur spécialisé. 157
affiliés ont été enregistrés à l'Ecole des Sports pour l'année sportive 2012-2013.
Clubs partenaires (au cours de la saison sportive 2012-2013)
SHIN-GHI-TAÏ AÏKIDO ANDENNE, LES VOLANTEUX, B.C. FIRST ANDENNE, TOP TENNIS, SEN-NOSEN JUDO ANDENNE, KARATE CLUB ANDENNE-SEILLES, SOCIETE ROYALE DE GYMNASTIQUE « LE
PROGRES », LES TOURNESOLS, LA ROYALE ANDENNAISE, ALLIANCE FOOT ANDENNE, SOO BAHK
DO, BEOM JHOLEE TAEKWONDO WALLONIE.
Répartition des affiliés par discipline (au cours de la saison sportive 2012-2013)
Discipline
C1
C2
C1 & C2
TOTAUX
Aïkido (SHIN-GHITAÏ AÏKIDO
ANDENNE)
1
1
10
12
Badminton (LES
VOLANTEUX)
1
1
5
7
Basket-ball (B.C.
FIRST ANDENNE)
4
3
6
13
Tennis (TOP
TENNIS)
4
3
6
13
Judo (SEN-NOSEN JUDO
ANDENNE)
4
4
14
22
Karaté (KARATE
CLUB ANDENNESEILLES)
5
3
6
14
Baby Gym (SOC.
ROY. DE GYM "LE
PROGRES")
1
0
1
2
Gym Préparatoire
(SOC. ROY. DE
GYM "LE
PROGRES")
0
0
5
5
Gym Transitoire
(SOC. ROY. DE
GYM "LE
PROGRES")
0
0
5
5
Gym Loisirs Filles
(SOC. ROY. DE
GYM "LE
PROGRES")
0
0
5
5
295
Discipline
C1
C2
C1 & C2
TOTAUX
Gym Garçons
(SOC. ROY. DE
GYM "LE
PROGRES")
0
1
3
4
Psychomotricité
(LES
TOURNESOLS)
1
1
6
8
Modern Jazz (LES
TOURNESOLS)
1
1
7
9
Psychomotricité
(LA ROYALE
ANDENNAISE)
0
0
4
4
Gym Filles (LA
ROYALE
ANDENNAISE)
0
0
0
0
Funky (LA ROYALE
ANDENNAISE)
1
1
7
9
Football
(ALLIANCE FOOT
ANDENNE)
2
1
6
9
Soo Bahk Do (SOO
BAHK DO
"SEILLES")
2
0
4
6
Tae
Kwon
Do
(BEOM
JHOLEE
TAEKWONDO
WALLONIE)
Total
enfants/catégori
e
2
29
3
23
5
105
10
157
Perspectives de l'"Ecole des Sports" 2013-2014
Comme la saison 2012-2013, la saison 2013-2014 laisse la possibilité de choisir un cycle ou deux.
Le premier cycle a débuté le 09 septembre pour se terminer le 15 décembre 2013 et le second cycle
débutera, quant à lui, le 06 janvier pour prendre fin le 25 mai 2014.
Le Sport accessible à tous - Opération « Chèques sport »
Le sport permet l'apprentissage de certaines valeurs : respect du règlement, de l'autorité, de
l'adversaire, dépassement de soi, esprit d'équipe, rigueur, solidarité, respect de son corps et
hygiène de vie, etc...
Malheureusement, le coût d'une inscription à un club et celui de l'équipement peuvent, dans certains
cas, constituer un frein à la pratique sportive des enfants et des adolescents.
Consciente de cette situation, la Ville d'Andenne, avec le soutien du C.P.A.S d'Andenne et du
Ministère des Sports de la Communauté française, a initié et prolongé un projet qui favorise l'accès
au sport pour tous.
Ce projet est donc complémentaire au projet « Chèques sport » mis en place par la Communauté
française et s'adresse aux jeunes de 3 à 18 ans dont les parents bénéficient de revenus
296
correspondant aux conditions d'octroi des bourses d'étude et qui ne sont pas en relation avec le
C.P.A.S.
En pratique
•
•
•
Les chèques sport sont disponibles auprès du service A.C.T.E (Andenne Contre Toute
Exclusion) et du C.P.A.S. d'Andenne. Ces derniers veillent au respect des conditions et
demandent de fournir les documents justificatifs ;
Ces chèques ont une valeur faciale de 5, 10 ou 20 euros ;
Ces chèques sont nominatifs ; ils font mention du bénéficiaire, du club auprès duquel ils
peuvent être échangés ou de l'activité qu'ils financent partiellement.
En ce qui concerne l'inscription auprès d'un club sportif
La hauteur de l'intervention dans les frais d'inscription est évaluée par l'assistant(e) social(e) au
regard de la situation financière de la famille du bénéficiaire.
Cependant, les chèques sport peuvent financer au maximum 75% du coût de la cotisation annuelle
du club. Toutefois, cette intervention financière est limitée à 120 euros.
Une liste des clubs adhérant à cette opération peut être obtenue sur simple demande auprès de la
Régie Sportive Communale Andennaise.
En ce qui concerne l'inscription à un stage sportif
L'intervention financière au moyen des chèques sport est limitée à 20 euros par enfant et par stage.
L'aide est octroyée pour un seul stage par enfant et par période de vacances scolaires.
Participation de la Régie Sportive Communale Andennaise dans l'opération « Chèques sport »
Une convention a été établie avec les clubs sportifs adhérant au projet. Cette convention garantit
l'acceptation, par le club, des chèques sport en guise de paiement. Elle assure en outre le
remboursement de ces chèques sport par la Régie Sportive Communale Andennaise.
Afin de permettre aux clubs partenaires de supporter les frais inhérents à l'augmentation de
l'encadrement, un montant complémentaire correspondant à 40 % du montant des chèques sport
perçus est versé aux clubs.
COLLABORATION AUX ACTIVITES ORGANISEES PAR DES MOUVEMENTS SPORTIFS ET
SCOLAIRES
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
T.S. TEAM KICK POWER TRAINING : Stage de kick power training au complexe sportif de
Seilles (13 janvier) ;
ALLIANCE FOOT ANDENNE : Tournoi de football en salle U11 à l'Andenne Arena (26 janvier) ;
B.C. ONE 2 ONE ANDENNE : Championnat du Monde junior de boxe au complexe sportif de
Seilles (02 février) ;
SEN-NO-SEN JUDO ANDENNE : Championnat régional « jeunes » de judo à l'Andenne Arena
(09 et 10 février) ;
ALLIANCE FOOT ANDENNE : Traditionnel tournoi annuel de football en salle à l'Andenne
Arena (16 et 17 février) ;
DANCE LIKE THE STARS : Stage de danse au complexe sportif de Seilles (03 mars) ;
AJA CONCERTS SPRL : Manifestation de basket-ball par les HARLEM GLOBETROTTERS à
l'Andenne Arena (21 mars) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (23 mars) ;
OLYMPIC CLUB ANDENNAIS : Stage de perfectionnement en athlétisme à destination de
jeunes à l'Andenne Arena (du 08 au 12 avril) ;
ECOLES SAINTE-BEGGE : Cross gratuit à destination des élèves de 5ème et 6ème primaire
de la commune à l'Andenne Arena (19 avril) ;
"OLIMPBOXE" MUAY THAÏ : Gala de boxe thaï à l'Andenne Arena (27 avril) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (27 avril) ;
SOO BAHK DO : Championnat de Belgique de soo bahk do à l'Andenne Arena (04 mai) ;
COMITE DE QUARTIER « VEZINONS ENSEMBLE » : Journée « balades » au départ du
complexe sportif de Vezin (05 mai) ;
297
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
OLYMPIC CLUB ANDENNAIS : Première étape du circuit de l'amitié Haute-Meuse/Hesbaye à
l'Andenne Arena (05 mai) ;
BASKETBALL LEAGUE BELGIUM : Final 4 Espoirs de basket-ball à l'Andenne Arena (08 et 09
mai) ;
M.F. SEILLOIS : Finales « Dames » 2012-2013 de la Ligue Francophone de Football en Salle à
l'Andenne Arena (18 mai) ;
OLYMPIC CLUB ANDENNAIS : Epreuve du Challenge BPM (Benjamins, Pupilles, Minimes) à
l'Andenne Arena (19 mai) ;
B.C. FIRST ANDENNE : Traditionnelle fête du club au complexe sportif de Seilles (19 mai) ;
ECOLE COMMUNALE DE VEZIN/VILLE-EN-WARÊT : Traditionnelle fancy-fair au complexe
sportif de Vezin (25 mai) ;
ROYALE ANDENNAISE : Spectacle de gymnastique et de danse à l'Andenne Arena (25 mai) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (01er juin) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (08 juin) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (15 juin) ;
LIGUE FRANCOPHONE DE FOOTBALL EN SALLE : Projet de valorisation de l'arbitrage par
Monsieur le Ministre André ANTOINE à l'Andenne Arena (21 juin) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (22 juin) ;
ECOLES COMMUNALES D'ANDENNE : Journées sportives à l'Andenne Arena (24, 25 et 27
juin) ;
LES TOURNESOLS : Spectacle de modern jazz au complexe sportif de Seilles (27 juin) ;
KARATE CLUB ANDENNE-SEILLES : Stage de karaté à destination de jeunes à l'Andenne
Arena (29 juin) ;
ALLIANCE FOOT ANDENNE : Tournoi dans le cadre de la préparation des équipes pour la
saison sportive 2013-2014 (29 juin) ;
BASKETBALL LEAGUE BELGIUM : Match amical de préparation au Championnat d'Europe de
Basket 2013 en Slovénie à l'Andenne Arena (27 juillet) ;
OLYMPIC CLUB ANDENNAIS : Stage de perfectionnement en athlétisme à destination de
jeunes à l'Andenne Arena (16, 17 et 18 août) ;
KIWANIS CLUB ANDENNE : Tournoi de Wallonie de basket-ball à l'Andenne Arena (07 et 08
septembre) ;
FEDERATION ROYALE SPORTIVE DE L'ENSEIGNEMENT LIBRE PROVINCE DE NAMUR :
Journées de découvertes sportives à destination d'écoles maternelles et primaires de l'entité
andennaise à l'Andenne Arena (24, 25 et 26 septembre) ;
B.C. ONE 2 ONE ANDENNE : Gala de boxe à l'Andenne Arena (05 octobre) ;
ADMINISTRATION COMMUNALE D'ANDENNE : Opération « Place aux enfants » à l'Andenne
Arena (19 octobre) ;
COBEGGE BILLARD : Tournoi de billard au complexe sportif de Seilles (19 octobre) ;
ETE JEUNES.
Sans oublier la participation et le soutien à diverses manifestations de clubs et/ou d'associations
locales (dîners, soupers, réceptions, etc.) au sein de l'espace restaurant « Le Free Time ».
DESCRIPTION DES PROJETS VISANT A PROMOUVOIR LE SPORT, SOUTENIR
ASSOCIATIONS SPORTIVES ET PERMETTRE L'ACCES AU SPORT POUR TOUS
LES
La Ville d'Andenne, par l'intermédiaire de sa Régie sportive communale autonome, poursuit des
objectifs de promotion du sport en travaillant sur deux axes :
•
•
Des actions visant à promouvoir le sport et à permettre l'accessibilité au sport à l'ensemble
des citoyens de la commune ;
Des actions visant à aider les clubs partenaires pour l'intégration par le sport.
Malgré les circonstances de travail particulières mieux décrites en préambule, la Régie Sportive
Communale Andennaise s'est efforcée de poursuivre les objectifs qui avaient été définis par la Ville :
•
•
•
Un nouveau règlement-tarif, voté par le Conseil communal du 3 juin 2013, permet désormais
aux différentes associations locales, pour leurs équipes d'âge, de bénéficier de la gratuité
pour l'accès aux infrastructures comme l'organisation de leurs activités ;
Soutien tarifaire, matériel et organisationnel aux clubs de sport adapté ;
Soutien tarifaire aux ASBL d'intérêt général pour leurs activités ;
298
•
•
•
•
•
Mise à disposition gratuite des installations au profit des clubs lorsque les heures
d'occupation sont exclusivement dévolues à des équipes jeunes ;
La gratuité pour des jeunes individuels si 75% des membres du groupe sont mineurs ;
La qualité de « club entité » peut désormais s'acquérir par le biais d'une participation au
week-end « Pass-Sport » et en contribuant à l'achat de places pour la cérémonie du Mérite
sportif correspondant à 5% des membres du club avec un plafonnement à 10 places ;
La Régie avait également inscrit à son budget 2013, un montant permettant de financer
l'achat de 10.000 euros de chèques sport. Lors du week-end « Pass-Sport » des 31 août et
1er septembre dernier, un millier enfants de moins de 12 ans qui avaient été affiliés en 20122013 à un club de l'entité andennaise ont été invités à venir retirer un chèque-sport de 5
euros, selon le montant de leur cotisation, à valoir sur leur affiliation 2013-2014 ;
La Régie sportive est reconnue par la Province de Namur comme centre de médecine
sportive. L'achat de matériel a été financé par la Province de Namur pour un montant de
25.000 euros afin de permettre la mise en place de consultations pour la fin de l'année 2013.
MARCHES PUBLICS
Agents traitants
•
•
Vincent BOURET, Juriste ;
Oxana ALEXEEVA, Collaboratrice marchés publics.
Marché public de travaux portant sur la rénovation de la piscine communale
Le marché le plus conséquent auquel la Régie a dû faire face est le marché public de travaux portant
sur la rénovation de la piscine communale.
Marché de travaux
En séance du 7 décembre 2012, le Comité de direction a attribué le marché public de travaux de
rénovation de la piscine aux établissements Jean WUST, de Malmedy, pour un montant vérifié de
1.094.055 euros HTVA.
La piscine a été inaugurée le 30 août 2013.
Subsides
Une subvention a été sollicitée auprès du Service Public de Wallonie Département des infrastructures
subsidiées (INFRASPORTS) à concurrence de 75% des travaux d'aménagement de ce projet, dans le
cadre du décret régional du 25 février 1999 relatif aux subventions octroyées à certains
investissements en matière d'infrastructures sportives.
La promesse ferme de la subvention de 787.050 euros est parvenue à la Régie le 26 novembre
2012. Le premier acompte de 319.540 euros a déjà été liquidé par INFRASPORTS suite à la
transmission des premiers états d'avancement.
Autres marchés
1. En date du 22 avril 2013, le Conseil d'administration a décidé de passer par procédure
négociée un marché public de services ayant pour objet la mission d'auteur de projet relative
à la rénovation du système de production de chaleur et d'eau chaude sanitaire pour le
complexe sportif de VEZIN. Ce marché a été attribué par le Comité de direction, en date du
16 septembre 2013, à la société DTS SA, de Villers-la-Ville, pour un montant d'honoraires
estimé de 12.000 euros HTVA. Ce montant est basé sur le devis estimatif des travaux de
136.490 euros HTVA.
La mission de « coordination sécurité-santé » sera réalisée par la société ARCOPLAN,
adjudicataire du marché « Coordination sécurité-santé : stock d'intervention » passé en
2006, dont le solde s'élève à 4.206 euros HTVA.
Une subvention sera sollicitée auprès du Service Public de Wallonie Département des
infrastructures subsidiées (INFRASPORTS) à concurrence de 75% pour les travaux
299
d'aménagement de ce projet, dans le cadre du décret régional du 25 février 1999 relatif aux
subventions octroyées à certains investissements en matière d'infrastructures sportives. Une
subvention UREBA à concurrence de 15% sera sollicitée auprès du département de l'Energie
et du Bâtiment de la Direction générale opérationnelle Aménagement du territoire, Logement,
Patrimoine et Energie (DGO4) ;
2. En date du 6 février 2013, le Conseil d'administration a décidé de passer par procédure
négociée un marché public de travaux portant sur la fourniture et la pose des tentes solaires
sur la terrasse de l'espace « Free-Time ». Ce marché a été attribué par le Comité de
direction, en date du 17 juin 2013, à la société AZUR CONFORT, d'Assesse, pour un montant
global de 29.752,06 euros HTVA.
La réception provisoire des travaux s'est tenue le 9 septembre 2013, sans remarque ;
3. Un marché public de services de prestations de médecine a été passé par le Conseil
d'administration, en séance du 6 août 2013, dans le cadre de la création d'une antenne
médico-sportive à l'Andenne Arena, complexe sportif d'Andenne. Il a été attribué par le
Comité de direction, en date du 23 septembre 2013, à la sprl Cardioma, d'Andenne. Le
médecin cardiologue désigné en vue de prester les services demandés est Docteur Rachid
MAAMAR.
Le marché public de fourniture du matériel de médecine sportive, passé le 11 octobre 2012, a
été attribué, par le Comité de direction du 6 mai 2013, à la société CARDIONICS, pour un
montant de 28.692,64 euros TVAC, soit 23.712,93 euros HTVA. Le matériel fait l'objet d'une
réception provisoire sans remarque.
Suivi des marchés en cours
1. Le marché public de services portant sur la construction d'un boulodrome au complexe sportif
de Seilles, attribué par le Comité de direction, en date du 28 septembre 2012, au bureau
d'architecture QUATAERT, est toujours en cours. Une demande du permis d'urbanisme a été
adressée ce lundi 4 novembre 2013 au Fonctionnaire délégué.
Une subvention sera sollicitée auprès du Service Public de Wallonie Département des
infrastructures subsidiées (INFRASPORTS) à concurrence de 75% pour les travaux ;
2. Le marché public de travaux portant sur la construction d'un local d'athlétisme a été attribué,
en date du 25 mars 2013, à la société Thomassen et fils, de Visé, pour une somme globale
de 190.504,23 euros HTVA. Les travaux ont débuté le 17 juin 2013 et sont actuellement en
cours.
Le marché public de travaux portant sur la rénovation de la piste d'athlétisme a été attribué,
en date du 12 août 2013, à la société LESUCO, pour le prix contrôlé de 391.378,17 euros
HTVA. Les travaux débuteront en mars 2014.
Pour ces deux dossiers, une subvention a été sollicitée auprès du Service Public de Wallonie
Département des infrastructures subsidiées (INFRASPORTS) à concurrence de 85% pour la
piste et 75% pour le local, dans le cadre du décret régional du 25 février 1999 relatif aux
subventions octroyées à certains investissements en matière d'infrastructures sportives. La
promesse ferme du subside de 558.360 euros est parvenue à la Régie le 27 décembre 2012 ;
3. En date du 13 août 2013, le Conseil d'administration a approuvé la passation par appel
d'offre général avec publicité européenne du marché de services ayant pour objet la
conclusion d'emprunts pour le financement des dépenses reprises dans le programme
d'investissements 2013. La procédure est actuellement en cours, l'ouverture des offres se
tiendra prochainement.
4. Espace multisports de Landenne :
Selon le projet présenté initialement par l'auteur de projet, à savoir l'Atelier « Nicola
Prebenna », le marché était divisé en deux lots, à savoir : le premier relatif aux travaux
d'aménagements de la Place Félix Moinil et le second relatif à l'aménagement d'une cafétéria
de vestiaires. Le coût des travaux était estimé par l'auteur de projet à 720.387,62 euros
HTVA.
300
Vu l'absence de subsides, le projet a du être abandonné dans son entièreté. Il a été
nécessaire de revoir le projet à la baisse, pour pouvoir espérer l'octroi de subsides. La
mission de services a dès lors été agencée en vue de revoir le projet initial à la baisse.
Assurances
Le dossier le plus conséquent auquel la Régie doit faire face concerne le sinistre incendie survenu le
29 septembre 2011 dans la réserve du restaurant « Free Time » de l'Andenne Arena.
En date du 31 janvier 2012, Monsieur Alain MOUREAUX, Inspecteur Ethias, nous a informés de la
décision d'Ethias d'ester en justice pour l'ensemble des parties. Maître Thierry BRAIBANT a été
mandaté par notre assureur à cet effet. La procédure est toujours en cours : en date du 25
septembre 2012, le Tribunal de Première Instance de Namur a ordonné une expertise et en a confié
la réalisation à Monsieur Jean-Louis HOTTE, expert. L'expert disposait initialement d'un délai de 6
mois pour déposer son rapport définitif au greffe du tribunal. Suite à sa dernière demande, adressée
au tribunal le 26 juin 2013, le juge a décidé de lui accorder un délai supplémentaire de 3 mois, à
dater du 4 septembre 2013, pour le dépôt de son rapport.
301
302
2. Evolution de la dotation communale à la Régie des sports
303
24. Tourisme
Le Service du Tourisme et l'a.s.b.l. Office du Tourisme travaillent en collaboration sur des dossiers
communs traitant du Tourisme.
DEFINITIONS ET STRUCTURES
L'asbl « Office du Tourisme de la Ville d'Andenne », en abrégé « OTVA », a son siège administratif
place des Tilleuls, 48 à Andenne.
Depuis le Conseil d'Administration de l'asbl « Office du Tourisme de la Ville d'Andenne » est composé
des personnes suivantes:
•
•
•
•
•
•
•
Madame Elisabeth MALISOUX, présidente ;
Monsieur Benjamin CONSTANTINI, vice-président ;
Monsieur Guy HAVELANGE, vice-président ;
Monsieur Patrick MAGNEE, trésorier ;
Madame Marie-Madeleine GOFFIN, administrateur ;
Madame Marie BRASSEUR, administrateur ;
Madame Debbie WAUTERS, administrateur.
Le fonctionnement quotidien est assuré par Madame Sophie FRAIKIN, chef du Service du Tourisme.
Celle-ci a été secondée Madame Aurélie KEMPENEERS, APE, depuis septembre 2011. Monsieur
Guillaume LEJEUNE a assuré le remplacement de Madame Sophie FRAIKIN dans le cadre de son
congé de maternité et congé parental. Madame Pascale VANMECHELEN est engagée au sein du
service en tant qu'Art 60 jusqu'en février 2014. Une aide supplémentaire de deux ou trois personnes
sous statut ALE est indispensable, notamment pour l'accueil, le soutien lors de certains évènements
ou le rebalisage de nos promenades balisées.
L'Office du Tourisme a pour but la valorisation de la commune d'Andenne sur le plan touristique au
sein et en dehors de ses murs. Cela comprend l'accueil des visiteurs (touristes ou population locale),
la promotion de toute activité locale, la défense et la mise en valeur du patrimoine andennais au
sens large du terme, la gestion de l'information, les partenariats avec les acteurs du tourisme local
ainsi que la mise sur pied d'activités ou de produits visant au développement touristique d'Andenne.
Le service du Tourisme de la Ville d'Andenne fait partie de la Maison du Tourisme du Pays de Namur
asbl qui rassemble les communes d'Andenne, Assesse, Gesves, Ohey, Fernelmont, La Bruyère,
Namur, Profondeville, Fosses-la-Ville et Floreffe. Une représentation de la Ville est assurée par
Madame Sophie FRAIKIN, qui est secrétaire de cette asbl ainsi que Monsieur Maxime DELAITTE.
ACCUEIL, INFORMATION ET PROMOTION
Les bureaux de l'Office du Tourisme de la Ville d'Andenne, situés au rez-de-chaussée du bâtiment
situé au 48 de la place des Tilleuls, sont ouverts au public plus de 320 jours par an, comprenant
tous les week-end des vacances scolaires, tous les week-end du mois d'avril à septembre ainsi que
certains jours fériés ; soit trois fois plus que la législation de la Région Wallonne ne l'impose. L'Office
du Tourisme est donc accessible au public 40 heures par semaine et 52 heures par semaine lorsque
l'Office est ouvert le week-end !
L'accueil et la prise en charge des visiteurs en quête d'informations fait partie du quotidien du
personnel de l'Office du Tourisme : andennais, visiteurs des communes limitrophes, francophones,
néerlandophones, germanophones et anglophones, étudiants, professeurs, pèlerins vers SaintJacques de Compostelle, familles, organisateurs et participants à diverses manifestations,
randonneurs Bref, un large éventail de visiteurs à qui il faut pouvoir répondre avec qualité aux
questions les plus diverses.
304
L'Office du Tourisme réalise différentes brochures de promotion parlant de sujets tels que l'histoire,
le patrimoine, les promenades, les sports et les loisirs, les évènements, le folklore, les restaurants et
les hébergements, la nature et la culture. Certaines de ces brochures sont réalisées en collaboration
avec le Musée de la Céramique, les Grottes de Sclayn ou d'autres acteurs du tourisme andennais.
Ces brochures sont disponibles en français, néerlandais, allemand, anglais et italien pour certaines.
Outre ces dépliants ne concernant qu'Andenne, des brochures sont éditées par la Maison du
Tourisme du Pays de Namur dont le contenu est rédigé ou vérifié par le personnel de l'Office du
Tourisme concernant différents sujets : Guide « Vallée d'Art et de Traditions » de 80 pages
présentant les 10 communes, Guide « Se loger et se restaurer en Pays de Namur » reprenant tous
les restaurants et hébergements présents dans les 10 communes, Farde « En marche au Pays de
Namur » reprenant 35 balades dont 4 sur notre territoire, « En route au Pays de Namur » reprenant
trois circuits touristiques (auto, vélo et moto) traversant le Pays de Namur, Carte d'appel, Brochure
d'appel « La Nature au Pays de Namur » ainsi qu'une nouvelle brochure concernant les randonnées
en vélos au Pays de Namur la plupart de ces brochures sont disponibles en français, néerlandais,
allemand et anglais. Une collaboration et une mise à jour du site Internet de la Maison du Tourisme
du Pays de Namur : www.paysdenamur.be sont également réalisées par notre intermédiaire. Un
concours photo en collaboration avec la Maison du Tourisme du Pays de Namur dont le thème était
«Le Pays de Namur Insolite » a également été mis sur pied cette année.
Une collaboration a été mise en place avec la Fédération du Tourisme de la Province de Namur et
plusieurs autres communes pour la réalisation d'une brochure « Chemin vers Saint-Jacques de
Compostelle » et d'une brochure « La Meuse en Province de Namur ».
Des mailings d'affiches et brochures sont réalisés par le biais de l'Office du Tourisme. Ces brochures
concernent Andenne ainsi que les différentes manifestations qui ont lieu sur le territoire ou qui
concernent les différents acteurs du tourisme andennais. Ces mailings sont envoyés aux différents
Syndicats d'Initiatives, Offices du Tourisme, Maisons du Tourisme des alentours, ainsi qu'à la
Fédération du Tourisme de la Province de Namur, l'Office de Promotion du Tourisme Bruxelles
Wallonie et au sein de divers points stratégiques de la commune.
Les informations concernant notre commune (attractions, curiosités, manifestations) sont également
encodées par le personnel de l'Office du Tourisme sur des sites Internet de promotion de
manifestations en Belgique.
La présence et la distribution d'une documentation de l'Office du Tourisme hors de ses bureaux lors
de manifestations et représentations de la Ville d'Andenne ou sur les salons du tourisme belges et
étrangers par l'intermédiaire de la Maison du Tourisme du Pays de Namur sont également d'usage.
Participation cette année de l'équipe de l'Office du Tourisme sur le stand « Tourisme et Culture » à
l'occasion des Fêtes de Wallonie.
La mise a disposition à l'Office du Tourisme d'une documentation touristique, d'une librairie
touristique (livres, cartes de promenades) ainsi que de cartes postales, d'un DVD de promotion ou
de « souvenirs d'Andenne » (oursons, magnets, bics, jetons caddies, crayons, T-Shirt, tasses) ainsi
que la mise en valeur des différentes vitrines au sein du bureau augmentent également la qualité de
notre accueil. Une recherche d'informations, de contenus et de décorations est effectuée
régulièrement.
Des contacts avec la presse écrite, radio et télé, locale, régionale ou nationale sont également
entrepris régulièrement : divers reportages cette année sur RTBF (Télétourisme) Canal C, sur
Vivacité, la Première, Fréquence Plus Andenne, Bel RTL ainsi que dans la presse comme Le Soir, la
Libre Belgique, Vers l'Avenir, le groupe Sud Presse ainsi que Passe Partout, Vie Mosane, Vlan,
Andenne Potins, 7 Dimanche, le Confluent de Namur.
PLAN D'ACTIONS ET PARTENARIATS
Afin de pouvoir répondre au mieux aux demandes, un entretien et un affinage continuel de la
connaissance de la commune mais aussi de la Wallonie en général ainsi qu'une mise à jour de nos
dépliants, bibliothèque interne sont nécessaires. Des remises en question régulières par rapport à la
qualité de l'accueil, du type d'informations diffusées, des besoins et des demandes des visiteurs, de
l'évolution du secteur touristique en général ainsi que la diffusion de l'information par rapport à ce «
travail de terrain » aux responsables sont également plus que nécessaires.
305
La participation à des formations est dés lors très importante pour le personnel. Le personnel a
participé à différentes formations dans le courant de l'année.
Afin de développer des dépliants concernant Andenne, une collaboration avec des graphistes ainsi
qu'avec des bureaux de traductions est inévitable pour ainsi obtenir un matériel promotionnel de
qualité.
Des mises à jour régulières, modifications et ré-impressions des brochures en français et des
brochures en néerlandais, anglais, allemand et italien sont faites suite aux modifications intervenues
sur celles-ci.
Des contacts réguliers avec les acteurs du tourisme (musées, attractions, hébergements,
restaurants, producteurs locaux) de la région ainsi qu'avec les différents groupes touristiques belges
comme Wallonie-Bruxelles Tourisme, le Commissariat Général au Tourisme, le Cabinet du Ministre
du Tourisme, la Fédération du Tourisme de la Province de Namur, l'asbl « Accueil Champêtre en
Wallonie », l'asbl « Les Plus Beaux Villages de Wallonie », l'asbl « Les Gîtes de Wallonie », le
département touristique du Bureau Economique de la Province de Namur sont très importants.
La participation aux Assemblées Générales, aux Conseils d'Administration, aux réunions « Cellules
Relais », aux réunions du Comité d'Accompagnement et aux réunions de diverses « commissions »
telle que la « commission Communication et Internet » de la Maison du Tourisme du Pays de Namur
est également assurée.
L'organisation d'une « Journée Découverte » à Andenne pour les « agents de terrain » des
communes de la zone Maison du Tourisme du Pays de Namur est organisée chaque année afin qu'ils
puissent promouvoir au mieux notre commune et ses atouts touristiques. Cette journée comprend
des visites d'attractions, d'hébergements et de restaurants. L'équipe de l'Office du Tourisme
participe également aux Journées découvertes organisées par les autres communes.
L'accueil de stagiaires ainsi que d'étudiants à l'Office du Tourisme a permis de faire découvrir le
métier ainsi que la région à plusieurs jeunes cette année encore.
La mise sur pied de produits de qualité à l'attention des groupes est réalisée grâce à une
collaboration avec différents partenaires. Accueil de deux groupes cette année.
Les bases de données sont revues régulièrement et corrigées afin de disposer des meilleures
informations : restaurants, hébergements, manifestations, photos, artisans, produits du terroir,
personnes ressources dans tels ou tels domaines, périodes de chasses, personnes accueillant les
pèlerins allant à Saint-Jacques de Compostelle.
Des collaborations avec le Musée de la Céramique dans le cadre de différentes activités.
Un partenariat avec le domaine de Chevetogne est en route depuis plusieurs années notamment via
la vente de passeports pour l'abonnement annuel à Chevetogne. Vente de plus de 200 passeports
d'entrée.
Collaborations dans le cadre de la carte topographique de la commune (au 1:25 000) reprenant les
chemins balisés ainsi que les chemins communaux sur notre territoire. Etat des lieux par rapport à
l'état général des chemins, comptes-rendus des défrichages à effectuer par le Service des Technique
et Logistique, notamment par le biais de l'a.s.b.l. Mieux Vivre, vérification du balisage, vérification
de l'état général des panneaux de départ et du mobilier 10 promenades pédestres, 3 parcours VTC
et 4 randonnées équestres : plus de 200 kilomètres de chemins balisés.
Collaboration dans le cadre des 25es Journées du Patrimoine.
Collaboration dans le cadre des visites guidées, en association avec les Guides du Namurois, les
guides de la réserve naturelle de Sclaigneaux ainsi qu'avec des acteurs locaux. « Programme des
visites et des promenades guidées thématiques ».
Mise sur pied de dossiers de demandes de passages sur le territoire communal de marches ADEPS
ou autres, rallyes d'ancêtres, balades VTT et vélo, randonnées quads, 4 X 4 par des organisations ou
des particuliers.
Collaboration dans le cadre de la réception pour l'Accueil des Nouveaux Habitants à Andenne avec le
service des relations publiques.
306
Collaboration avec le service des relations publiques, de la population et du service technique et
logistique dans le cadre de la réédition d'un nouveau plan des rues d'Andenne.
Mise en place de divers concours : concours photos et collaboration dans le cadre de concours
photos organisés par d'autres acteurs (touristiques, régionaux, provinciaux).
Réalisation de nouvelles cartes postales à vendre à l'Office du Tourisme et dans d'autres lieux de la
commune.
Collaboration avec la région et la province dans le cadre de dossiers subsidiés (promotion, matériel,
projet de schéma d'implantation d'aire pour motorhome, réhabilitation du site du Calvaire, signature
d'une charte avec la province, etc...).
Partenariat avec la province de Namur dans le cadre de trois grands projets : mise en place de
visites guidées théâtralisées en collaboration avec les services culturels provinciaux, balades en
Segway et développement du M-Tourisme et de manière générale sur les nouvelles technologies de
l'information et de la communication au tourisme, un secteur dans lequel l'Office du Tourisme de la
Ville d'Andenne a déjà fortement investi.
Suite à une demande de bpost, les bureaux de l'Office du Tourisme seront reconnus en tant que
« Magasins de Timbres ».
Mise en place de visites guidées en Segway à Andenne suite à des contacts avec la société
« Segwaynam ».
Collaboration avec le Musée de la Céramique, le service des Festivités, le service des relations
publiques.
Collaboration active avec l'Office du Tourisme de Floreffe et de Fosses-la-Ville à la mise sur pied de
programmes à l'attention de groupe (édition d'une brochure) ; les programmes « Détours »
permettront aux groupes de visiter ces trois villes : attractions, visites guidées, repas, segway,
croisières.
Dans le cadre de la mise sur pied de la manifestation « Meuse en Fête » par la Fédération du
Tourisme du Pays de Namur, collaboration avec six autres communes de la province de Namur
situées en bord de Meuse à la mise sur pied de projets en rapport avec la Meuse.
Mise sur pied au mois d'août de croisières sur la péniche le Carpe Diem afin de dynamiser et de
renforcer notre offre touristique et développer le tourisme fluvial à Andenne.
TOURISME ET NOUVELLES TECHNOLOGIES
Depuis quelques années, une vraie révolution en matière de nouvelles technologies se met en route
dans le monde du Tourisme. En Wallonie, grâce au travail réalisé par le personnel de l'Office du
Tourisme de la Ville d'Andenne depuis fin 2009, c'est Andenne qui en est en tête de ligne dans ce
domaine. Nous sommes même les premiers en Belgique pour certaines spécificités. En plus de
balades GPS ou de visites audio-guidées en MP3, nous proposons depuis peu au touriste branché de
découvrir les curiosités de notre commune avec son smartphone. Voici les différentes possibilités en
matière de Tourisme et de Nouvelles Technologies à Andenne :
L'Office du Tourisme andennais est présent sur Internet via le site www.andennetourisme.be dont la
gestion journalière de l'entièreté du site est effectuée par le personnel du service du Tourisme. Ce
site est également disponible en version mobile.
L'Office du Tourisme andennais est également présent sur Internet via Facebook, Twitter,
Foursquare, DailyMotion ou Flickr. Ce qui permet un échange d'informations ainsi que la mise en
valeur des évènements andennais.
Grâce à notre collaboration avec la société SityTour (anciennement Geolives), toutes nos
promenades balisées sont consultables gratuitement sur supports informatiques et téléchargeables
en version gpx (GPS), pour smartphones (Iphone, Androïd et Nokia) via notre site Internet et ce, sur
supports de type cartes topographiques, en 3D via Google Earth, sur google ou openstreet maps
(cartes opensources). De plus, chaque point d'intérêt est géolocalisé ; ce qui permet un
déclenchement automatique (texte ou voix de synthèse) lorsque le promeneur passe à proximité.
307
Grâce à notre collaboration avec la société Cirkwi, d'autres promenades sont également consultables
gratuitement sur supports informatiques et téléchargeables en version gpx (GPS), pour smartphones
(Iphone, Androïd et Nokia) via notre site Internet.
Grâce à notre collaboration avec la société Ibeaken, nous avons installé sur les panneaux
d'informations de type RIS locaux du centre ville et des villages de la commune, des autocollants
reprenant un code lettre et chiffre, un QRcode ainsi qu'une puce NFC reprenant chaque point
d'intérêt (bâtiments, musées, patrimoine naturel) d'Andenne et des villages de la commune. Nous
avons fait de même au Musée de la Céramique en ce qui concerne les différentes salles d'expositions
et œuvres exposées au musée.
Grâce à notre collaboration avec la société Ibeaken, chaque point d'intérêt est géolocalisé ; ce qui
permet l'utilisation de la réalité augmentée à Andenne via Layar ou Wikitude. Il suffit de « pointer »
son smartphone vers un bâtiment et d'obtenir directement l'information concernant celui-ci et le
chemin le plus court pour y accéder.
Grâce à notre collaboration avec la société Ibeaken nous avons mis sur pied un mini-site
www.andennetourisme.mobi. Ce site reprend toutes les données touristiques en version mobile
c'est-à-dire consultables directement sur un smartphone ou une tablette numérique. Cette solution
facilite la lecture de site et est beaucoup moins coûteuse que la mise sur pied d'une application
propre au système IOS, Androïd ou Symbian OS.
Mise en place également d'un accès Wifi gratuit à l'intérieur et devant l'Office du Tourisme pour
permettre aux utilisateurs de smartphones, tablettes ou portables de télécharger les programmes
adéquats et accéder gratuitement à l'information touristique concernant Andenne et ce, 7j/7 et
24h/24.
OBJECTIFS POUR 2014
Il va de soi que l'objectif principal de cette année sera une fois de plus la formation du personnel de
l'Office du Tourisme afin de pouvoir accueillir et orienter au mieux les touristes et afin de pouvoir
gérer les dossiers avec rapidité et qualité.
Le travail réalisé ces dernières années est à continuer : nouveaux projets, notamment grâce au
maintien des contacts avec différents partenaires, nouveaux créneaux ainsi que nouvelles
collaborations.
Mise en place d'une rencontre avec les acteurs touristiques afin de leur faire part de nos actions et
nouveautés.
De nouveaux dépliants touristiques seront également réalisés en fonction de la demande et de
nouvelles traductions seront effectuées.
De nouveaux programmes de visites guidées ainsi que de nouvelles collaborations pour des
manifestations comme les 26es Journées du Patrimoine seront bien vite en préparation.
De nouvelles participations à différentes formations sont également envisagées.
Réalisation d'une nouvelle carte papier de promenades en collaboration avec l'IGN est également
programmée.
Mise sur pied d'un nouveau dossier à l'attention des futurs propriétaires d'hébergements touristiques
(gîtes, chambres d'hôtes ou hôtels) sera une nouvelle fois relancée afin de motiver certains à ouvrir
des hébergements touristiques à Andenne.
Recensement des différentes caches de Geocaching et la mise en place de nouvelles caches à
Andenne sont prévus.
Collaboration avec les écoles de l'enseignement maternel, primaire et secondaire pour la création de
produits touristiques concernant l'éveil des élèves au patrimoine de leur ville est en cours.
L'amélioration, la structuration, l'innovation, la valorisation ainsi que le dynamisme du tourisme
andennais (produits, accueil) seront les objectifs de l'année à venir.
Le Tourisme Numérique sera une nouvelle fois un des axes essentiels dans le développement
touristique de la Ville d'Andenne, notamment grâce aux partenariats avec Sity Tour, Ibeaken,
308
Tourismegps et Cirkwi. Utilisation des QR codes et de produits utilisés grâce aux différentes
possibilités des smartphones et tablettes numériques, des nouvelles technologies, de l'Internet et
des réseaux sociaux, etc...
309
25. Travaux
COMPOSITION
Tout comme les autres services communaux, le Service Technique et Logistique Communal a été
renommé par le Collège communal en sa séance du 13 septembre 2013. Il est désormais désigné
par l'appellation suivante : Direction des Services Techniques (DST).
Il se compose de plusieurs équipes :
Staff administratif
13 personnes :
•
•
•
•
•
•
1
1
1
6
3
1
Directeur technique - Chef de service ;
Directeur technique adjoint ;
ingénieur industriel ;
agents techniques en chef ;
employées d'administration ;
ouvrier.
Equipes voirie
35 personnes dont :
•
•
•
1 responsable (agent technique en chef). Cet agent est également responsable des équipes
fossoyeurs et festivités ;
3 brigadiers ;
1 agent exclusivement affecté à la surveillance des aires de jeux (contrôle, nettoyage, mise
en conformité et réparation).
Afin de renforcer les équipes, le Collège communal a accepté d'engager 10 ouvriers
supplémentaires. Il s'agit de saisonniers, c'est-à-dire sous contrat à durée déterminée. Ont été
concernées : 3 personnes du 3 juin au 30 septembre, 6 personnes du 6 juillet au 6 octobre et 1 du 3
juin au 3 novembre 2013.
Ces engagements sont notamment destinés à compenser les absences pour maladie de longue
durée de 4 agents et le non engagement d'ouvriers depuis 2011 malgré de nombreux départs.
Equipe fossoyeurs
4 personnes dont 1 brigadier.
Equipe festivités
3 personnes dont 1 responsable.
Equipe garage, magasin et atelier
8 personnes dont 1 responsable.
L'un de ces agents est le premier remplaçant de l'huissier titulaire. Il est régulièrement appelé à
exercer cette fonction.
Equipe bâtiments
12 personnes :
•
•
•
•
•
•
1
3
1
2
2
2
brigadier ;
ardoisiers (dont 1 brigadier ff) ;
menuisier ;
peintres ;
chauffagistes - sanitaristes ;
électriciens ;
310
•
1 agent non spécialisé.
Equipe plantations
9 personnes dont 1 brigadier + 1 saisonnier entre mi juin et fin octobre.
Personnes détachées par le CPAS sous statut Article 60
En moyenne, deux personnes ont travaillé sur la période considérée sous ce statut. Ces ouvriers
sont principalement affectés à des travaux de nettoyage des voiries. A noter qu'auparavant, une
dizaine d'ouvriers sous statut Article 60 étaient engagés, cinq l'an dernier.
ORGANIGRAMME
Voir en annexe 1 l'organigramme de la Direction des Services Techniques.
MISSIONS
Service administratif
Etablissement des documents pour la constitution des dossiers relatifs aux travaux
extraordinaires et ordinaires (cahiers spéciaux des charges, plans, états d'avancement,
décomptes, vérifications) mais aussi pour les modifications de voiries, ventes de terrains.
Etudes des projets relatifs à la voirie, l'égouttage, la signalisation routière, aux bâtiments
communaux, cours d'eau, bâtiments du culte et suivi des marchés.
Suivi des chantiers par entreprises et des interventions des sociétés concessionnaires sur le
domaine communal.
Etablissement et suivi des marchés de services avec auteur de projet pour divers dossiers dans les
bâtiments (communaux, scolaires, ancrage communal, etc...).
Etablissement et suivi de marchés de fournitures nécessaires au bon fonctionnement du service
(outillage, matériaux, véhicules, etc...).
Etablissement des rapports suite aux vérifications des exigences relatives à la PEB
(performance énergétique des bâtiments) dans le cadre des permis d'urbanisme qui le requièrent.
Appui à la Régie sportive communale andennaise dans le cadre des dossiers relatifs aux
infrastructures sportives communales et aux aires de jeux.
Renseignements à la population pour tout ce qui concerne le Service technique (voirie,
égouttage, signalisation, cimetières, sociétés concessionnaires, bâtiments communaux, scolaires et
du culte, parcs et plantations, etc...).
Mise à jour de l'inventaire du patrimoine communal.
Etablissements des rapports suite aux vérifications techniques des permis d'urbanisme relatifs à
de nouvelles constructions, des certificats d'urbanisme et des permis d'urbanisation. Et, à
partir de mars 2013 et la démission d'un agent du Service de l'aménagement du territoire, rédaction
des rapports techniques sur toutes les formes de dossiers urbanistiques (tous les permis
d'urbanisme mais aussi les divisions de biens, les avis préalables, les plaintes, etc...).
Gestion de la procédure d'achat et délivrance d'actes de concession.
Service de la voirie
Travail administratif
Suivi et rapports divers sur le personnel ouvrier.
Devis pour travaux divers.
Contrôle des factures.
Travail manuel
Entretien des chemins communaux, des rues, places et parkings et réparation des trottoirs.
311
Nettoyage d'accotements (élagage, débroussaillage, désherbage).
Entretien et placement de signalisation routière (panneaux et marquage au sol, miroirs).
Nettoyage des égouts, des avaloirs et des filets d'eau, curage de fossés.
Entretiens divers dans les bois communaux.
Construction de petits ouvrages en maçonnerie (chambre de visite, murets de soutènement).
Pose de revêtements hydrocarbonés ou de gravier sur les divers chemins ou sur les
accotements.
Pose de canalisations en béton pour l'évacuation des eaux de ruissellement.
Placement de filets d'eau.
Participation régulière aux tâches relatives à l'organisation des festivités diverses.
Nettoyages divers après orages et inondations.
Déneigement (mise en place de fondants routiers ou chasse-neige).
Enlèvement des immondices dans les dépôts cantonniers, les complexes sportifs et en été, les
herbes du Service Plantations, ramassage des petites poubelles de rues.
Service des cimetières
Inhumations, exhumations et entretien des seize cimetières.
Service des festivités
Travaux divers à l'occasion des fêtes locales et festivités dans les écoles.
Transport de matériel et préparatifs pour des festivités importantes (fêtes de Wallonie, carnaval
des ours, marché de Noël, brocantes, etc...).
Service garage, atelier et magasin
Garage
Entretien et réparation de tous les véhicules communaux et des cars scolaires.
Entretien et réparation des véhicules du CPAS, de la Régie sportive, de la Zone de Police des
Arches.
Gestion des véhicules abandonnés sur la voie publique, stockage.
Gestion du parc automobile et contacts avec les réparateurs et autres fournisseurs.
Entretien et réparation des machines du Service des plantations (tondeuses, taille haies,
tronçonneuses, etc.) et du Service de la voirie (semoirs, dameuses, épandeuses, etc...).
Inspections et passages aux contrôles techniques des véhicules communaux.
Atelier
Confection, placement et réparations de clôtures, barrières.
Réparation d'avaloirs et autres outillages.
Travaux de soudure sur tracteurs, camions.
Sécurisation des différents bâtiments communaux.
Confection de supports pour le Service des plantations.
Magasin
Gestion des stocks (signalisation, sel de déneigement, outillages divers, ciments, carburants,
herbicides, etc...).
Préparation de signalisations diverses.
Gestion et livraison des poubelles à puce.
312
Service des bâtiments
Travaux divers effectués dans les bâtiments communaux, scolaires et du culte :
•
•
•
•
•
•
•
Mise en peinture (à l'intérieur et en extérieur) ;
Entretien et réparations d'installations sanitaires ;
Entretiens annuels des systèmes de chauffage, vérification des installations et réparations
diverses ;
Mise en conformité d'installations électriques suite aux rapports des organismes de
contrôle agréés ;
Menuiserie ;
Entretien et réparation des toitures et plates-formes ;
Divers aménagements intérieurs : fabrication d'étagères, de portes, de meubles.
Sécurisation des bâtiments vandalisés (communaux ou autres, sur demande de la police).
Réparation d'abris pour voyageurs.
Guirlandes lumineuses, coffrets électriques et autres interventions pour festivités diverses.
Divers dépannages spontanés.
Relevés des compteurs eau, gaz, électricité.
Vérification des consommations d'eau.
Cette année, le Service de bâtiments a rejoint le Service de la voirie et le Service des plantations à
Sclaigneaux dans les anciens halls Dumont. Ce déménagement fait suite à la vente de l'immeuble
quai des Fusillés occupé auparavant par ce service. Les travaux nécessaires à la réhabilitation du
hall concerné ont été réalisés par les Services de la voirie et des Bâtiments.
Service des plantations
Aménagement et entretien des parcs, squares communaux et ronds-points.
Mise en place de plantations diverses dans l'entité.
Elagage à la période automnale.
Entretien dans les bois communaux pendant la période hivernale.
Tonte des terrains de football.
Fleurissement de l'entité.
Sablage des routes communales en période hivernale.
QUELQUES CHIFFRES (DU 01/01/2013 AU 31/10/2013)
Correspondances
A la date du 31/10/2013, on comptabilisait :
•
•
4577 « entrées » (courriers et notes diverses) ;
4811 correspondances :
◦ 3667 « sorties » (courriers, notes internes et rapports au Collège) ;
◦ 1144 « OT » (ordres de travail c'est-à-dire notes de service adressées au personnel
ouvrier pour solliciter la réalisation d'un travail).
Depuis mi avril 2011 et l'utilisation de la plateforme ANDANA, la Direction des Services Techniques
génère également les notes d'exécution suite aux rapports qu'elle adresse au Collège communal
(hormis les rapports relatifs aux marchés publics dont les notes d'exécution sont traitées par la
Direction des Services Juridiques/Marchés).
Les notes d'exécution générées par la DST ne sont pas comptabilisées dans le nombre de
correspondances précité car elles portent le même numéro de sortie que le rapport dont elles font le
suivi avec un indice "b". A titre d'information, pour la période concernée, ce sont environ 650 notes
d'exécution qui ont été produites par la DST et adressées aux services concernés. L'an dernier, un
peu plus de 700 notes d'exécution avaient été dressées.
313
Voir en annexe 2 le graphique d'évolution du nombre de sorties au cours des trois dernières années.
Marchés publics imputés au budget extraordinaire dont la passation a été approuvée par le Conseil
communal entre le 01/01/2013 et le 31/10/2013
Travaux : 28 ;
Fournitures : 25 ;
Services : 8 (tous des recours à la convention In House avec l'INASEP).
Voir en annexe 3 le graphique d'évolution du nombre des marchés publics (budget extraordinaire)
au cours des trois dernières années.
Concessions délivrées
Caveau : 19 ;
Pleine terre : 17 ;
Loge de columbarium : 21 ;
Parcelle des étoiles : 1 ;
Terrain non concédé : 1 ;
Dispersion : 19 ;
Dispersion sur terrain privé : 2 ;
Reprise d'urne à domicile : 7.
Rapports de contrôle des exigences PEB
150 avis (236 en 2012 ; 160 en 2011).
A noter qu'il existe trois types de rapports :
•
•
•
engagement PEB : déclaration d'intention à respecter les exigences PEB prévues dans le Code
wallon de l'Aménagement du territoire, de l'Urbanisme, du Patrimoine et de l'Energie
(CWATUPE) ;
déclaration initiale : avant les travaux : description des éléments prévus à mettre en œuvre
pour respecter les exigences, calcul de celles-ci ;
déclaration finale : description des éléments réellement mis en œuvre, vérification du respect
des exigences et délivrance par la Région wallonne du certificat PEB.
Rapports relatifs aux dossiers urbanisme (à partir de mars (cf. ci-avant)
Permis d'urbanisme : 290 (61 en 2012) ;
Permis d'urbanisation : 2 (2 en 2012) ;
Certificats d'urbanisme : 32 (26 en 2012) ;
Divisions : 45 ;
Rapports urbanistiques : 10.
QUELQUES DOSSIERS
Bâtiments communaux
Le Conseil communal a approuvé le 29 mars 2013 le dossier d'aménagement des locaux du Perron
(future Maison des Associations). Etabli par un auteur de projet extérieur (la sprl ARCOPLAN de
LANDENNE), ce dossier est l'aboutissement d'une série de réunions du Comité d'Accompagnement.
Ces aménagements intérieurs représentent la deuxième phase de travaux qui avaient débuté par le
renouvellement de la toiture (travaux terminés au printemps 2013). Sur base du rapport
d'adjudication de l'auteur de projet, la DST a proposé au Collège communal d'attribuer les travaux
d'aménagement des locaux à la sa LIXON de CHARLEROI pour un montant de 747.438,71 euros
TVAC. Le dossier est subsidié par le Service public de Wallonie (Patrimoine) à concurrence de
404.110,02 €.
314
De nombreux marchés ont été exécutés les années précédentes pour le remplacement de
menuiseries extérieures dans des bâtiments communaux pour un meilleur confort des usagers mais
aussi pour réduire les consommations énergétiques. En 2013, c'est le n° 3 de la rue des Ecoles à
Seilles qui est concerné. Les menuiseries actuelles en bois simple vitrage de ce bâtiment qui abrite
l'école des devoirs et les consultations de l'ONE sont très vétustes et certaines fenêtres ne s'ouvrent
plus. Une demande de subside (30% des coûts éligibles) a été adressée au Service public de
Wallonie (SPW) dans le cadre du programme UREBA. L'ouverture des offres de ce marché public est
prévue le 20 novembre 2013.
Le Conseil a approuvé le recours à la convention In House avec l'Intercommunale Namuroise de
Services Publics (INASEP) de NANINNE pour que cette intercommunale établisse une étude relative
à la rénovation complète de l'installation électrique de l'Hôtel de Ville. Les travaux à réaliser étaient
en effet trop importants pour être confiés au Service communal des bâtiments. L'étude est
actuellement en cours.
En 2013, les travaux au Centre culturel ont débuté avec :
•
•
•
La climatisation (chauffage) : dossier approuvé par le Conseil communal le 27 février 2012 et
attribué le 29 mai 2012 par le Collège à la sa DELTA THERMIC de HERSTAL au prix de
414.210,15 €. Les travaux ont débuté en juillet 2013 et se sont terminés à l'automne. Le
subside escompté est de 184.020 € (SPW UREBA) ;
L'extension : approuvés par le Conseil du 23 mars 2012, les travaux ont démarré en août
2013. Ils sont exécutés par la sa WUST de MALMEDY pour un montant de 2.312.657,56 €
TVAC. Les travaux sont subsidiés par la Fédération Wallonie Bruxelles (promesse pour
681.271,88 €) ;
La conception graphique et artistique d'une œuvre d'art à intégrer dans le projet du nouveau
bâtiment a été confiée le 6 juillet 2012 à Monsieur Marc WENDELSKI de LIEGE pour
23.840,48 €. La conception est en cours.
Bâtiments scolaires
Le Conseil du 3 juin 2013 a approuvé un marché en deux lots pour le remplacement des menuiseries
extérieures des écoles de Vezin (lot 1 : Vezin-Centre et lot 2 : Ville-en-Warêt). Les travaux sont
estimés à 44.443,30 € TVAC et un subside de 35.554,64 € TVAC est escompté dans le cadre du
programme UREBA du SPW (60 % des coûts éligibles pour les bâtiments affectés à l'enseignement
auxquels s'ajoutent 20 % des coûts éligibles pour l'Enseignement fondamental). Le lot 1 a été
attribué à la société ALTO/AFERVA de GRACE-HOLLOGNE au prix de 24.682,85 € TVAC et le lot 2 à
FERMALUX de ERPENT pour 25.678,62 € TVAC. Les travaux seront notifiés à l'entreprise dès
réception de la promesse ferme de subside pour ce qui concerne le lot 1. Par contre, le marché
relatif au lot 2 est abandonné compte tenu d'une future réaffectation de l'école de Ville-en-Warêt.
Le Conseil a approuvé le recours à la convention In House avec l'INASEP pour l'étude et la
coordination sécurité santé dans le cadre du renouvellement des menuiseries extérieures et du
ravalement de façade à l'école de Petit-Warêt, dossier inscrit au programme prioritaire de travaux
introduit auprès du Service Général des Infrastructures publiques subventionnées de la Fédération
Wallonie Bruxelles. Le prix de cette mission est de 16.350 € HTVA (pas de TVA entre l'INASEP et la
Ville).
Un nouveau module scolaire a été placé dans le courant du mois d'octobre à l'école communale de
Coutisse par la nv DE MEEUW de WILLEBROEK pour 46.898,93 € TVAC.
Bâtiments du culte
Le 1er mars 2013, le Conseil a approuvé les conditions de passation du marché de renouvellement
de la toiture de l'église de Thon ainsi que son devis de 97.832,84 euros TVAC. Conformément à la
procédure en vigueur pour les bâtiments du culte, les travaux avaient au préalable reçu l'accord de
l'Evêché de Namur. Sur base du rapport de l'auteur de projet (l'INASEP), le Collège a attribué les
travaux le 18 juin 2013 à la sprl CB TOITURES de GRAND-LEEZ pour un montant de 95.307,25 €
TVAC. Toujours suivant la procédure à suivre, le dossier a été transmis le 16 juillet au SPW Direction
du Patrimoine et des Marchés publics des pouvoirs locaux en vue de l'exercice de la tutelle de la
tutelle spécifique (autorisation) prévue par l'arrêté royal du 16 août 1824. Il est à l'instruction
auprès de cette administration.
315
Lors de ce même Conseil de mars, la restauration et la préservation de la façade et du clocher de
l'Eglise de Coutisse a été décidée sur base du cahier spécial des charges établi par le Bureau
d'études BIEMAR et BIEMAR de LIEGE. Attribué le 18 juin 2013 à la sprl IRENO de STAVELOT par le
Collège pour un montant de 114.191,81 € TVAC, le dossier est également au SPW depuis juillet.
En fonction de pannes régulières et de lourdes consommations de mazout, la chaudière du
presbytère d'Andenne a été remplacée par le Service des bâtiments (travaux réalisés cet automne).
Les marchandises ont été commandées à la sa SANIDEL de JAMBES pour un montant de 3.189,10 €
TVAC.
Le desservant de la paroisse de Ville-en-Warêt a contacté la DST pour signaler qu'il recevait des
décharges électriques dans sa salle de bains, notamment en prenant une douche. L'installation
électrique a donc été vérifiée par le Service des bâtiments et un organisme de contrôle agréé a
confirmé que cette installation présentait de nombreuses infractions. Le Service des bâtiments a
donc procédé à la rénovation de l'installation électrique (marchandises commandées chez Rexel
BELGIUM de ALLEUR pour un montant de 4.781,18 € TVAC). Suite à ces travaux, il a été nécessaire
de remplacer certains éléments de la salle de bains. Compte tenu des travaux en cours, le Collège,
sur base d'une proposition de la DST, a également décidé de procéder au rafraîchissement des
peintures de la salle de bains mais aussi du reste du bâtiment, les anciennes peintures datant de +/15 ans. Les travaux ont été exécutés par le Service des bâtiments (accessoires fournis par la sa
VANDEN BERGH de GEMBLOUX pour un montant de 1.362,02 € TVAC et peintures commandées
chez LAMBERT de NANINNE pour le prix de 3.320,02 € TVAC).
Voirie
Des aménagements PMR seront réalisés au printemps 2014. Approuvés par le Conseil du 3 juin
2013, les travaux ont été attribués à la sprl Benoît OLIVIER de VEZIN pour un montant de
134.025,77 € TVAC. Ils consistent en le démontage des accès aux passages pour piétons existants,
le placement de nouvelles bordures surbaissées pour passage pour piétons, la réfection des trottoirs
avec dalles podotactiles (dalle de conduite et dalle d'éveil à la vigilance). En tout, 28 passages pour
piétons seront adaptés dans les rues de la Station, du Pont, Rogier, place des Tilleuls, dans le rond
point des ours et au niveau des 4 coins.
Le Conseil a décidé de la réalisation de 3 décanteurs et traversées à ANDENNE et COUTISSE. Le
marché débutera en novembre. Il sera réalisé par la sprl THOMASSEN & FILS de VISE pour
82.061,24 € TVAC. Les travaux devraient régler deux problématiques :
•
•
Rue aux Arches, à proximité des immeubles 177 et 192 : d'anciens aqueducs s'obstruent
régulièrement et ne peuvent suivre l'évacuation des eaux de pluie, ce qui entraîne une
inondation de la voirie ;
Rue des Echavées à proximité des immeubles 40 et 31 : des traversées de voirie sont
obstruées. Par ailleurs, l'aqueduc au niveau du n° 31 est très vétuste et présentera à terme
une menace pour la circulation routière.
Au conseil de mai 2013, deux dossiers ont été approuvés pour l'aménagement de deux ralentisseurs
de type sinusoïdal d'une part, rue Vaudaigle à BONNEVILLE (à hauteur des immeubles 269 H et 269
E) et d'autre part, rue Chant d'Oiseaux à LANDENNE (au niveau des habitations 498 D et 497 A).
Les deux marchés ont été attribués à la sprl Benoît OLIVIER de VEZIN par le Collège lors de sa
séance du 5 juillet, respectivement pour 23.244,09 € et 14.063,36 €. Ils devraient débuter en
décembre 2013.
Parmi les dossiers attribués fin 2012 par le Collège communal et réalisés en cours d'année, on peut
citer :
•
•
•
•
•
La réalisation de filets d'eau et de bandes de contrebutage et rénovation du revêtement
hydrocarboné dans la rue du Bois d'Heer à Coutisse ;
Le fraisage et le renouvellement de la voirie rue Isidore Parmentier à Sclayn ;
L'entretien de la voirie au moyen d'un MBCF rue de la Montagne à Coutisse ;
L'entretien de la voirie rue de Saint-Hubert à Vezin ;
Le complément d'égouttage rue de Rouvroy à Bonneville.
Véhicules
Le Collège a attribué le marché relatif à l'acquisition d'un car scolaire (en remplacement d'un car
désimmatriculé) à la sprl AUTOMET BENELUX de KORTRIJK pour la somme de 147.476,72 € TVAC
316
(options incluses et reprise de l'ancien car déduite). La Ville disposera ainsi à nouveau de trois cars
scolaires. A noter que le délai de livraison est de 150 jours calendrier à dater du 10 septembre
2013. Le Conseil avait approuvé ce marché en mars 2013.
Il a également approuvé l'acquisition d'une chargeuse-pelleteuse pour le service de la voirie en
remplacement d'un JCB BAMFORD immatriculé en 2004 et qui affiche 8.978 heures au compteur.
L'estimation est de 125.000 €. L'ouverture des offres a eu lieu le 18 septembre 2013. Le rapport
d'attribution est en cours.
Autres
Dans le cadre d'un appel à projet de la Région wallonne baptisé « ville amie des aînés », le Parc
Dieudonné a subi un important relifting.
Divers travaux (réfection des sentiers, réalisation d'une zone pic-nic, d'une aire de jeux seniors
(dalle), remplacement de couvre-murs, ) ont été réalisés par la sprl Benoît OLIVIER de VEZIN
(attribution par le Collège du 6 novembre 2012 au prix de 24.424,45 € TVAC).
Plusieurs marchés de fournitures ont également été passés pour l'acquisition de :
•
•
•
14 poubelles de rue livrées par la société 4Must de Loyers au prix de 11.180,40 € (Collège du
9 octobre 2012) ;
10 bancs publics fournis par la société BELURBA de MERCHTEM au prix de 6.715,50 €
(Collège du 9 octobre 2012) ;
appareils de fitness auprès de la sprl DURLAY de GOE pour 12.848,02 € (Collège du 6
novembre 2012).
L'ensemble de ces travaux et fournitures a été subsidié à hauteur de 46.000 €.
Le nouveau parc Dieudonné a été inauguré le 7 juin 2013.
317
318
319
320
26. Troisième Age
1. Service des Aînés
La population des plus de 60 ans dépasse les 20% pour la Commune d'Andenne.
RÔLE ET ACTIONS DE LA COORDINATRICE SENIORS
Depuis trois ans, Madame Marylène Carrier a été désignée comme Coordinatrice Seniors au sein de
la Ville d'Andenne.
Etre à l'écoute de nos Aînés est la fonction prioritaire de la Coordinatrice Seniors.
La Coordinatrice Seniors est la personne de référence pour les Aînés. Un numéro de téléphonique
unique a été mis en place à cet effet.
Ses missions en faveur des aînés sont par exemple : essayer de rompre l'isolement de ceux-ci,
d'informer nos aînés sur des thèmes de santé, de sécurité, d'aménagement de leur habitation, de
sexualité, de dénutrition, de violences, etc...
Diverses activités sont également mises en place ainsi que des animations. Elle est le relais entre
l'Administration Communale et les Aînés de notre commune.
PRISE DE CONTACTS EN VUE DE L'ORGANISATION DE SÉANCES D'INFORMATIONS ET/OU
FESTIVITÉS
•
•
•
•
•
•
•
Recherches d'activités, de séances d'informations et d'animations diverses gratuites en
faveur des Aînés ;
Fixer les dates avec les orateurs, réservations de salles, réservation de matériels ;
Réalisation d'un dépliant promotionnel par trimestre, impression et expédition à nos Seniors
ainsi que des flyers pour la Journée Internationale des Aînés du 1er octobre 2013 ;
Mise en place des séances d'informations, débats et conférences, action spécifiques pour la
promotion (affiches communiqué de presse, annonces sur le site de la Ville, Internet, sur nos
écrans de la Ville, dans le Bulletin Communal, la presse local, etc...) ;
Suivi du bon fonctionnement de chaque projet ;
Prise de contacts, préparation et organisation de la Journée Internationale des Aînés du 1er
octobre à Sclayn. En collaboration avec divers organismes (IPES Seilles, la Ville d'Andenne,
Province de Namur, etc...) ;
Depuis 2008, les Aînés de plus de 65 ans ont le privilège de pouvoir participer gratuitement à
une après-midi théâtrale (plus de 800 personnes répondent chaque année à l'invitation). Le
rôle de la Coordinatrice Seniors est de gérer la préparation et l'expédition des courriers
d'invitation aux après-midi théâtrales en wallon organisé gratuitement en faveur de nos
Seniors. Prise de contact avec la troupe de théâtre, demande de remise de prix (cougnous,
cadeaux), réservation de la salle, réalisation du programme, etc...
EXEMPLES DES DIFFÉRENTS PROJETS PROPOSÉS
•
Préparation, mise en place, gestion et participation :
◦ Séances d'informations comme : Bien vieillir chez soi, j'ai la Mémoire qui flanche, la
maladie d'Alzheimer, le Diabète, la Télé vigilance, le Sommeil, la Dénutrition, la Sclérose
en Plaques, au Domicile ou en Institution le Respect des Seniors est primordial, Comment
Aménager son Domicile pour bien Vivre chez soi, etc... ;
321
Débats ou ciné/débat comme : Fait-il bon vieillir, les Nouveautés du Code de la Route, Vol
et Agression au quotidien, la Sexualité des Aînés, film Indian Palace, etc... ;
◦ Plusieurs ateliers Papy et Mamy surfeurs (initiation à l'ordinateur, initiation à Internet et
aux photos numérique) ;
◦ 2 cours/semaine de gym douce, 1 cours/semaine de Fitness avec Gymsana ;
◦ Ateliers de Préventions de Chutes chez les Seniors et accompagnement physique ;
◦ Ateliers de Yoga du Rire 1/mois ;
◦ Plusieurs ateliers de formation aux GSM pour Seniors (pour les Aînés vivants au domicile
ou en institution).
Autres projets importants :
◦ Réhabilitation et aménagement d'une zone sportive adaptée aux aînés et aux personnes à
mobilité réduite au Parc Dieudonné dans le centre-ville d'Andenne avec des animations
proposées durant juillet/août (Rencontres, loisirs et amusement intergénérationnel ainsi
qu'une lecture partagée intergénérationnelle tous les jeudis) ;
◦ Préparation, organisation et accompagnement d'une Journée Intergénérationnelle avec
toutes les 6ème primaire de notre commune à Brûly-de-Pesche et la Base Aérienne de
Florennes. Ce projet a été offert à plus de 160 élèves, en collaboration avec le CCAA.
Cette journée a rencontré un vif succès ;
◦ Préparation, organisation et accompagnement dans le projet du Territoire de la Mémoire,
projet Intergénérationnel. Une dizaine de jeunes de 15 ans à 25 ans accompagnés de
Patrick Thomas et Hassan Ouchan (éducateurs de la Maison de la Convivialité de Seilles)
et une dizaine d'aînés accompagnés de Marylène Carrier (coordinatrice seniors) et de
Marie-Rose Auquier (coordinatrice Langues Etrangères) ont participé au projet. Ce projet
a été financé par la Province de Namur. Il rencontre un vif succès et n'est pas encore
terminé. Deux films ont été diffusés aux participants, une visite au Territoire de la
Mémoire de Liège, une visite a eu lieu au Fort de Breendonk, et nous avons fait le voyage
contre l'oubli vers Buchenwald et Mittelbau-Dora du lundi 28 au mercredi 30 octobre
2013. Nous devons encore nous rencontrer pour préparer notre Exposition qui aura lieu le
19 et 20 décembre prochain. Il faut savoir que pour tous les participants ceci n'est pas la
fin d'un voyage, mais bien le début d'un engagement collectif très fort ! Il faut que ce
pèlerinage de mémoire porte ses fruits. Nous avons vécu une expérience inoubliable, rare
et intense au niveau intergénérationnel et interculturel.
◦
•
SANS OUBLIER
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Le travail de bureau au quotidien ;
La recherche d'informations en fonction des demandes spécifiques des Seniors (Services de
repas à domicile, aide-ménagère, taxi social, aide financière, Grappa, etc...) ;
La participation à des formations, colloques dont le thème principal est les Aînés ;
Rencontre et collaboration avec différentes associations du troisième Age actives sur notre
commune ;
Travail en collaboration avec différents services de la ville (Maison de la convivialité, maison
de Quartier, maison des jeunes, Zone T, agent de quartier, etc...) afin d'augmenter la
sécurité de nos Aînés et une meilleure compréhension entre les générations ;
Mise en place d'une collaboration avec les différents Homes de notre commune, afin d'éviter
l'isolement ;
Recherche et élaboration d'appel à projet afin de subsidier nos différentes actions et projets
en faveur des Aînés de notre Commune ;
Participation aux réunions et collaboration à des projet initiés par le Conseil Consultatif des
Aînés Andennais ;
Mise en place d'un groupe de bénévoles.
322
2. Conseil Consultatif des Aînés Andennais
Le Conseil Consultatif des Aînés Andennais a été installé au cours de la séance du Conseil communal
du 3 octobre 2003 pour une durée de 6 ans. Son renouvellement a eu lieu début d'année 2010 ; le
conseil compte 11 hommes et 7 femmes, Mr Guy Staes en est le Président. Cinq réunions plénières
ont été tenues en 2013. Cette année encore, le conseil a bénéficié de l'assistance de la coordinatrice
seniors, Mme Carrier.
Les activités des quatre groupes de travail installés en 2007 et voués à la santé, à la sécurité, à
l'intergénérationnel et à la lutte contre l'isolement ont été poursuivies.
Le groupe sécurité a organisé à Vezin, le 16 mai, avec les représentants de la Police de la zone des
Arches, une séance d'information sur la prévention des vols dans et hors des habitations.
Le dossier établi en mai 2009 sur la situation et l'état des passages protégés, objet d'une réunion
avec les Autorités et les Services communaux le 25 février 2011 et d'une rencontre avec les services
de la Région wallonne le 16 août de la même année est au point mort bien qu'il reste d'actualité.
Une séance d'information sur la pratique du code de la route a eu lieu le 18 juin à Sclayn, animée
par la Police fédérale et en présence de la Police de la zone des Arches.
Le groupe de travail santé a continué son activité en collaborant le 6 juin avec le Service seniors
d'Andenne dans une séance à l'Hôtel de Ville sur la sclérose en plaques.
Dans le cadre de ses activités, le groupe de travail intergénérationnel a participé à une réunion à
Seilles le 5 avril. Des membres du CCAA ont accompagné des jeunes dans le projet des « Territoires
de la Mémoire » comportant des séances de réflexion et des excursions à Liège « Territoire de la
Mémoire » le 4 septembre, à « Breendonk » le 12 octobre et les 28/29/30 octobre à « Buchenwald
et Mittelbau-Dora ».
Pour lutter contre l'isolement des aînés, le CCAA prépare des activités à l'intention des résidents
dans les maisons de repos de l'entité d'Andenne ; en outre, des parties de trairies « seniors» vont
être organisées le 26 novembre à Sclayn. Enfin, une aide logistique sera à nouveau apportée au
Service seniors de la Ville pour la séance théâtrale du 17 décembre.
La campagne d'information commencée en 2012 par des questionnaires distribués en octobre et une
invitation lancée dans la presse à participer à une journée de réflexion sur les souhaits des aînés, a
été complétée par un folder d'information adressé en février dernier par le Service seniors à tous les
aînés de l'entité.
Enfin, 2013 a vu mettre à jour la présentation du CCAA sur le site www.andenne.be.
323
27. Abréviations
ACP
ACSA
ACTE
ADEL
ADL
AFSCA
AIS
ALE
ALES
AMIS
AMO
APE
APERE
APP
ARA
AWESJ
AWIPH
BIJ
CAI
CAI
CAIPS
CB
CCATM
CCIPN
CCA
CCAA
CCP
CDLD
CDWEJ
CEB
CEC
CEFA
CET
CID
CLPS
CM
CPSA
CSA
CSIS
CWATUPE
CWEDD
DAG
DGATLP
DGPL
DGRNE
DGTRE
DIIS
Afrique – Caraïbes - Pacifique
Actions Culturelles et Sociales d’Andenne
Andenne Contre Toute Exclusion
Allocation de Déménagement et de Loyer
Agence de Développement Local
Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire
Agence Immobilière Sociale
Agence Locale pour l’Emploi
Actions Locales contre l’Exclusion Sociale
Aire Multisport d’Intégration Sociale
Service d’Aide aux jeunes en Milieu Ouvert
Aide à la Promotion de l’Emploi
Association pour la promotion des énergies non renouvelables
Atelier pédagogique personnalisé
Athénée Royal d’Andenne
Agence Wallonne d’Encadrement et de Sensibilisation à la
Jeunesse
Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes
Handicapées
Bureau International de la Jeunesse
Centre d’Action Interculturelle
Comité d’Acquisition d’Immeubles (Ministère des Finances)
Concertation des Ateliers d’Insertion Professionnelle et Sociale
Cadre de Base (Police)
Commission Consultative communale d’Aménagement du
Territoire et de Mobilité
Chambre de Commerce et d’Industrie de la Province de Namur
Commission Communale de l’Accueil
Conseil consultatif des aînés andennais
Conseil Consultatif de Prévention
Code de la démocratie locale et de la décentralisation
Centre Dramatique de Wallonie pour l’Enfance et la Jeunesse
Certificat d’Etudes de Base
Centre d’Expression et de Créativité
Centre d’Enseignement et de Formation en Alternance
Centre d’Enfouissement Technique
Carte d’Identité Européenne
Centre local de promotion de la santé
Cadre moyen (Police)
Coordination Provinciale Sida Assuétudes
Coordination Sida Assuétudes
Cavité Souterraine d’Intérêt Scientifique
Code Wallon de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et du Patrimoine et de
l’Energie
Conseil Wallon de l’Environnement pour le Développement Durable
Direction des affaires générales
Direction Générale de l’Aménagement du Territoire, du Logement et du Patrimoine
Direction Générale des Pouvoirs Locaux (Ministère de la Région Wallonne)
Direction Générale des Ressources Naturelles et de l’Environnement (Ministère de la
Région Wallonne)
Direction Générale des Technologies, de la Recherche et de l’Energie (Ministère de la
Région Wallonne)
Direction Interdépartementale de l’Intégration Sociale (Ministère de la Région
Wallonne)
324
DIISP
DPA
DPE
DRH
DSCL
DSF
DSJ
DST
EdD
EIC
EPN
ETP
FIPI
FLE
FSE
GED
GRAPA
HP
IGN
INS
ISP
IST
LAN
M.B.
MC
MCAE
MDE
MIRENA
N.D.
NLC
NO
NTIC
OISP
OPJ
OTVA
PAN
PCA
PCS
PCUI
PE
PE
PEP
PIB
PISQ
PMTIC
PPA
PPP
PSI
PSIOE
PSSP
PTP
RAN
RDR
RGBSR
RGPE
RGPT
ROI
SAE
Dispositif Intégré d’Insertion Socio-Professionnelle
Division de la Prévention et des Autorisations (Ministère de la Région Wallonne)
Division de la Police de l’Environnement
Direction des ressources humaines
Direction des solidarité, citoyenneté et loisirs
Direction des services financiers
Direction des services juridiques
Direction des services techniques
Ecole des Devoirs
Ecole Industrielle et Commerciale
Espace Public Numérique
Equivalent Temps Plein
Fonds d’Impulsion à la Politique des Immigrés
Français Langue Etrangère
Fonds Social Européen
Gestion Electronique de Documents
Garantie Revenus Aux Personnes Agées
Plan HP = Plan d’action pluriannuel relatif à l’habitat permanent dans les
équipements touristiques
Institut Géographique Naturel
Institut National des Statistiques
Insertion socioprofessionnelle
Infections Sexuellement Tansmissibles
Local Arca Network (réseau local)
Moniteur Belge
Maison de la Convivialité
Maison communale d’accueil de l’enfance
Maison de l'Emploi
MIssion REgionale pour l’emploi de NAmur
Non Disponible
Nouvelle Loi Communale
Unité Non Organisée
Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication
Organisme d’Insertion Socio-Professionnelle
Officier de Police Judiciaire
Office du Tourisme de la Ville d’Andenne
Port Autonome de Namur
Plan Communal d’Aménagement
Plan de Cohésion sociale
Plan communal d’Urgence et d’Intervention
Périodes – élèves
Permis d'environnement
Périodes – élèves Pondérées
Prêt Interbibliothécaire
Petite Infrastructures Sociales de Quartier
Plan Mobilisateur des Technologies de l’Information et de la Communication
Plan particulier d’aménagement
Plan de Prévention et de Proximité
Plan Social Intégré
Plan interne de Surveillance des Obligations environnementales
Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention
Programme de Transition Professionnelle
Réseau Assuétudes Namurois
Réduction De Risques
Règlement Général sur les Bâtisses en Site Rural
Règlement Général pour la Protection de l’Environnement
Règlement Général sur le Protection du Travail
Règlement d’Ordre Intérieur
Site d’Activités Economiques
325
SAED
SAGEISS
SAILFE
SAJ
SASPE
SIG
SGIB
SIPAA
SIPPT
SLSP
SPAF
SPMT
SPW
SRWL
SSA
STEC
SVE
TIC
TIBUR
TMS
UF
UTLA
VPN
ZAP
ZHIB
ZP
ZPS
ZSC
Site d’Activités Economiques Désaffecté
Service d'Assistance, Guidance et Intervention Sanitaire et Sociale
Service d’Aide et d’Intervention Locales pour les Familles et les
Enfants
Service d’Aide à la Jeunesse
Services d’Accueil Spécialisés de la Petite Enfance
Système d’Information Géographique
Site de Grand Intérêt Biologique
Service Information Prévention Accompagnement Assuétudes
Service d’Intervention, de Prévention et de Protection au
Travail
Sociétés de Logement de Services Publics
Service provincial d’aides familiales
Service de Prévention et de Médecine du Travail
Service Public de Wallonie
Société Régionale Wallonne du Logement
Service spécialisé en assuétudes
Stagiaire Education Communauté Française
Service Volontaire Européen
Techniques de l’Information et de la Communication
Technicien en Utilisation de l’Informatique
Travailleur médico-social
Unité de Formation
Université du Temps Libre d’Andenne
Virtual Private Network (réseau privé virtuel)
Serveur VPN : serveur d’accès distant
Zone d’Actions Prioritaires
Zone Humide d’Intérêt Biologique
Zone de Police
Zone de Protection Spéciale
Zone Spéciale de Conservation
326