close

Enter

Log in using OpenID

congres international - Association Africaine des Sciences du Sport

embedDownload
Association Africaine des Sciences du Sport
ACTES DU 1er CONGRES INTERNATIONAL
De « l’Association Africaine des Sciences du Sport »
Sol Azur, Hammamet, Tunisie, le 14 et 15 mars 2014
Direction scientifique :
Hassane ZOUHAL (Université Rennes 2, France)
Organisé par :
L’Association Africaine des Sciences du Sport 2A2S
http://2a2s.org/
En partenariat avec :
L’ISSEP Ksar Said, l’Observatoire National du Sport
L’Association Tunisienne des Jeunes Chercheurs en Sciences et Techniques des Activités
Physiques et Sportives
Hammamet, Tunisie 2014
1
COMITÉ SCIENTIFIQUE INTERNATIONAL
- Dr. Jean-Nicolas Renaud (ENS Cachan,
Sciences biologiques :
France)
- Pr. Hassane Zouhal (U. Rennes2, France)
Sciences Humaines, Sciences cognitives et
-Pr. Zouhaier Tabka (Faculté de Médecine, Sousse)
Sciences de l’intervention :
- Pr. Catherine Dziri (Hôpital Kassab, Tunis)
- Pr. Jacques Prioux (ENS Cachan, Rennes, France)
- Pr. Jean François Desbiens (Sherbrooke,
- Pr. Carrol Groussard (Rennes, France)
Canada)
- Pr. Ezzeddine Bouhlel (ISSEP, Tunis)
- Dr. Zhaira Ben Chaabene (ISSEP, Tunis)
- Dr. Omar Ben Ounis (ISSEP, Tunis)
- Dr. Maher Mrayah (ISSEP, Tunis)
- Dr. Souhaiel CHelly (ISSEP, Tunis)
- Dr. Naila Bali (ISSEP, Tunis)
- Pr. Nathalie boisseau (U. Clermont-Ferrand,
- Dr. Geneviève Gabagno (U Rennes 2, France)
France)
- Pr Carlo Spallanzani (U.Sherbrooke, Canada)
- Pr. Thierry Paillard (U. de Pau, France)
- Pr François Vandercleyen (U.Sherbrooke,
- Pr. Said Ahmaidi (Université de Picardie, France)
Canada)
- Pr. Tarak Driss (Directeur de l’UFR STAPS)
- Pr Martin Roy (U.Sherbrooke, Canada)
- Pr. Nabila Mimouni (INFS/STS Alger)
- Pr Vincent Beaucher (U.Sherbrooke, Canada)
- Dr. Sophie Lemoine-Morel (U. Rennes 2,
- Pr Robert Goyette (U.Sherbrooke, Canada)
France)
- Isabelle Matte (ergothérapeute, Canada)
- Dr. Mansour Benlakehal (Université
- Dr Jonathan Chevrier (Canada)
Mostaganem, Algérie)
Neurosciences comportementales, Contrôle
Sciences Sociales, Management et Histoire :
Moteur, Biomécanique :
- Dr. Sabeur Hamrouni (ISSEP, Tunis)
-Pr. Nicolas Benguigui (U. de Caen, France)
- Dr. Jarraya Mohamed (ISSEP, Sfax)
-Dr. Cyrill Garnier (U.de Valencienne, France)
- Dr. Annick Durny (U. Rennes 2, France)
-Dr. Armel Crétual (U. Rennes 2, France)
- Pr. Dominique Bodin (U. Rennes 2, France)
-Dr. Richard Kulpa (U. Rennes 2, France)
- Dr. Stéphane Héas (U. Rennes 2, France)
2
COMITE D’ORGANISATION
Responsable :
– Hassane Zouhal : Président 2A2S
– Nizar Souissi : Président du congrès
– Chokri Ben Hassen : vis Président du congrès
– Abderraouf Ben Abderrahman : Secrétaire général
- Maher Mraieh (ISSEP, Tunis)
- Chaima Aouf (ISSEP, Tunis)
- Mohamed Sami Bouzid (ISSEP, Tunis)
-Boubaker Abdelkarim (ISSEP, Tunis)
- Hassane Zouari (ISSEP, Tunis)
- Hamdi chtourou (ISSEP Sfax)
- Zouita SGHAIER (ISSEP, Tunis)
- Hamza Baati (ISSEP Sfax)
- Jihed Faleh (ISSEP, Tunis)
- Nafaa Souissi (ISSEP, KEF)
- Talel Madeh (ISSEP, Tunis)
- Nadhir Hammami (ISSEP, KEF)
- Imed Ghariani (Tunis)
- Assma chaatani (ISSEP, Tunis)
3
Sommaire
Les enseignants stagiaires finissants perçoivent-ils la qualité de l’environnement
d’apprentissage de manière fiable?
Desbiens, Jean François………………………………………………………………. 23
Relations entre la qualité de la supervision active et la qualité de l’environnement
d’apprentissage selon les perceptions d’enseignants associés en ÉPS.
Desbiens, Jean François…………………………………………………………….…. 25
Perception du sentiment d’efficacité personnelle à gérer la classe d’enseignants
stagiaires finissants en éducation physique.
Amamou Salem……………………………………………………………...………... 27
Symposium : Analyse des pratiques enseignantes en Education Physique et Sportive :
Point de vue de la didactique clinique.
Hejer Ben Jomâa Ben Hsouna (coordinatrice)…………………………………………29
Communication n°1 : Les options théoriques de la didactique clinique de l’EPS
André Terrisse……………………………………………………………………….…30
Communication n°2 : Les options méthodologiques de la didactique clinique de l'EPS et
les perspectives pour la formation des enseignants.
Marie-France Carnus…………………………………………………………………..31
Communication n°3: La gestion des Ruptures du Contrat Didactique comme révélateur
de l’expertise sportive de l’enseignant d’EPS : Etude de cas contrastés.
Hejer Ben Jomaa Ben Hsouna………………………………………………….……..33
Communication n°4 : Rapport au corps et Je professionnel, entre évolution et
permanence : une étude longitudinale d’un professeur d’EPS sur dix ans.
Isabelle Jourdan………………………………………………………………………..35
Communication n°5 : La position imaginaire du professeur d’EPS dans l’espace
didactique ou « la forme reflétée du maître ».
Pablo Buznic Bourgeacq……………………………………………………………….36
Communication n°6 : Analyse clinique des bouleversements subjectifs liés à l’entrée
dans le métier de professeur ; Le cas d’enseignants d’EPS.
Yves-Félix Montagne…………………………………………………………………..39
Communication n°7 : Analyse didactique clinique de pratiques d’enseignants débutants
et expérimentés en football.
Maher Guerchi………………………………………………………………………….42
Communication n°8 : De l’ingénierie didactique coopérative à l’analyse didactique
clinique des pratiques enseignantes auprès des élèves à besoins particuliers. Une étude
exploratoire dans le champ des activités physiques adaptées.
Hanène Lengliz…………………………………………………………………………44
Etude de la participation du gardien de but de haut niveau dans les actions technicotactiques offensives et défensives en football cas : coupe d’Europe des nations 2012.
Adel Dakhia…………………………………………………………………………….47
Effet de l’heure de la journée et du niveau de difficulté sur la performance du jet de
fléchettes et sur la perception du niveau de difficulté des enfants âgés de 9 à 11 ans.
Yousri El Ghoul……………..………………………………………………………….49
Effects of high vs. moderate exercise intensity during interval training on lipids and
adiponectin levels in obese young females.
Ghazi Racil……………………………………………………………………………. 52
4
Postural Control and Neuromuscular Activation in 11-13-year-old Athletic Swimmers.
Rym Baccouch………………………………………………………………………... 54
Impact des sprints répétés sur l’anxiété chez des jeunes footballeurs Tunisiens.
Walid Selmi….……………………….……………………………………..………….56
Impact de l’expertise personnelle sur l’enseignement de l’EPS : Eude de cas.
Hassine Nouri..................................................................................................................58
Malaise des partenaires de la relation sportive «Approche centrée sur la dimension
affective »
Benaki Mohand Akli………………………………………...…………………………61
Analyse didactique clinique des interactions langagières lors d’un cycle de football :
étude de cas de quatre enseignants d’EPS.
Maher Guerchi………………………………………………………………………….62
Effets de l’heure de la journée sur les performances aérobies et anaérobies des
jeunes footballeurs (10-11 ans)
Hamdi Chtourou………………………………………………………………………..65
Le développement de la détente chez les handballeurs algériens
Zaki Bounemri saliha………………………………………………………………..…67
Effets de deux méthodes d’entraînement : Intermittent versus Continu sur la capacité
aérobie et les marqueurs hématologiques chez des garçons pubères physiquement actifs
âgés de 17 à 19 ans
Ouerghi Najem …………………………………………………………….…............. 68
Le surpoids chez les enfants scolarisés au cycle primaire et l'activite physique
Assam Samir………………………………………………..………………………….70
La dynamique des efforts et son impact dans l’identification des filières énergétiques
lors de compétitions masculines seniors de Football : modélisation de l’entraînement par
la méthode d’intervalle.
Said Mimouni……………………………………………………………………….…72
Santé et Détresse Psychologique chez le Personnel Enseignant d’Education Physique et
Sportive
Fairouz Azaiez…………………………………………………………………………74
Réinsertion sportive après ligamentoplastie du genou (du quatrième au sixième mois
postopératoire): Effets d’un programme d’entraînement intensifié
Sabrine Souissi…………………………………………………………………………77
Praxéologie motrice entre jeu traditionnel et sport collectif : Etude de la relation entre
les communications motrices et les interactions socio affectives dans deux situations de
jeu sportif
Noureddine Rejeb………………………………………………………………………80
Formation en natation des enseignants d’EPS au regard de l’Action didactique conjointe
Sghaier Donia…………………………………………………………………………..82
5
Impact économique primaire de court terme d’un évènement sportif : cas du tournoi de
tennis de la ville d’Abidjan 2008-2010
Serge Alain AYEKOE…………………………………………………………………84
Le handicap à l’épreuve des activités physiques et sportives de pleine nature:
Développement et perspectives
Frédéric Reichhart…………………………….………………………………………..86
Evaluation Différenciée des capacités physiques et niveaux de maturation biologique
chez des footballeurs de 11 à 16 ans
Abdelmalek Mohammed………………………………….……………………………88
Analyse et Conception d’un système d’information d’une Fédération Sportive : cas de la
FTA
Nadiya Ben Halima…………………………………………………….………………90
Analyse de la préparation physique et technique des handballeurs U16
Ferahtia Sabira………………………………………………………………………….92
Impact du développement de la force sur la performance en demi-fond
Mahour Bacha Mourad………………………………………………………………..94
Je ressens, donc je pense : eduquer - par corps - a l’empathie des l’ecole primaire.
Omar Zanna……………………………………………………………………………96
Analyses densitométriques chez des sauteurs de haut niveau en Tunisie
Hela Trabelsi……….…………………………………………………………………..99
Effet de la caféine sur l’Etat de l’humeur, la vigilance et la performance anaérobie suite
à une privation partielle de sommeil en fin de nuit
Makram Souissi……………………………………………………………………… 101
Effet d’une épreuve d’endurance en natation sur la fonction ventilatoire : Intérêts de
l’entrainement des muscles respiratoires
Neila Naouar………………………………………………………………………… 103
Réponses musculaires périphériques à l’exercice de sprints répétés entrecoupés par des
séquences de jeu avec ballon chez le footballeur : Relations avec les indices de fatigue
Ahmed Berriri……………………………………………………………………….. 105
Relation entre la surconsommation de VO2 global et l’extra désoxyhémoglobine
musculaire (HHb) durant un exercice incrémental maximal.
Ferid Oueslati………………………………………………………………………... 107
L’engagement de filles d’immigrés maghrébins de confession musulmane dans des
territoires sexués : le football et la gymnastique
Charlotte Parmantier………………………………………………………………… 109
Effet d’une méthode de neuromodulation sur la fatigue neuromusculaire
Achraf Abdelmoula…………………………………………………………………. 111
Effet selectif de l’expertise motrice dans une tâche de rotation mentale des mains
Hamdi Habacha………………………………………………………………………113
6
Effets d’un programme de saut de 9 semaines sur la masse osseuse chez des basketteurs
péripubères
Anis Zribi…………………………………………………………………………….. 115
Comment élever la conscience dans les pratiques motrices ? Contribution des entretiens
introspectifs
Ines Bouguerra……………………………………………………………………….. 117
Le développement des compétences professionnelles lors des stages pratiques: les actions
des enseignants associés et des superviseurs universitaires selon le point de vue des
stagiaires.
Georges Kpazaï……………………………………………………………………….119
Analyse des dispositifs curriculaires de formation à la professionnalité chez des
étudiants universitaires en activité physique et en santé : cas de l’école des sciences de
l’activité physique de l’université Laurentienne en Ontario au Canada
Georges Kpazaï………………………………………………………………………. 121
Étude comparative de la capacité de traitement de l’information visuelle de deux
disciplines sportives différentes
Mohamed Jarraya……………………………………………………………………. 123
Gouvernance d’un territoire naturel entre préservation, dynamique touristique et
complexité locale : Le cas du Parc National du Mercantour
Imed Ben Mahmoud………………………………………………………………… 125
Effets de l’intensité de la pratique physique sur les marqueurs du stress oxydant chez les
seniors
Mohamed Amine Bouzid…………………………………………………………… 127
Impact du diabète de Type 1 sur la capacité de diffusion alvéolo-capillaire, le transport
et l’utilisation de l’oxygène à l’exercice – répercussions sur l’aptitude physique aérobie –
Résultats préliminaires
Tagougui Semah………………………………………………………………………129
Histoire du rugby au Brésil - L'altérité à un discours hégémonique
Thiago Kater…………………………………………………………………………..131
Etude analytique des observations des conseillers pédagogiques des stagiaires a la
faculté des sciences du sport et de l'activité physique (université roi saoud)
Draoui amor………………………………………………………………………….. 133
The effect of suggested movement games on selected development motor skills for
children
Mazen S. Aljassas……………………………………………………………………. 135
L’hypothèse cathartique de la pratique sportive chimère ou réalité : le cas des
adolescents tunisiens vivant en France.
Philippe C. Brunel………………………………………………………………………… 137
Referee: we have not the same jersey but we have the same passion
Philippe C. Brunel…………………………………………………………………….139
7
L’hypothèse cathartique chimère ou réalité : le cas des adolescents tunisiens vivant en
France
Fathi Chelly………………………………………………………………………….. 141
Effet de perception vers l’avenir sur le sentiment d’auto efficacité chez des enseignants
d’EPS de la ville de Sfax
GUEMRI Ayman…………………………………………………………………… 143
L’effet de la fatigue musculaire unilatérale du genou et de la cheville sur le contrôle
posturale bipodal
Amine Ghram………………………………………………………………………. 145
Effect of Associative Imagery training on Perceived Exertion in youth weightlifters
Ibtissem Ben Alaya………………………………………………………………… 147
The effect of nocturnal melatonin supplementation on morning anaerobic performance
in the following day
Omar Hammouda.........................................................................................................148
Effet de l’affûtage par exponentiel rapide et par électrostimulation sur les performances
anaérobies suite à un entraînement de force
Fatma Rhibi………………………………………………………………………… 150
Méthodes d’enseignement, contenu d’enseignement en EPS, changement de conceptions,
évolution des techniques et des performances, quelle adéquation ?
Med ghanem Kechaou……………………………………………………………… 152
L’entraînement combiné de la force et de l’endurance chez de jeunes footballeurs
Anis Kamoun……………………………………………………………………… 154
Traits de personnalité et poste de jeu en handball
Yessine Arfa………………………………………………………………………… 157
Traits de personnalité et contenu de l’entrainement chez les joueurs de handball
Yessine Arfa………………………………………………………………………… 159
Effet de la privation totale de sommeil sur la perception de la distance égocentrique suite
à une répétition de sprint
Hamza Baati………………………………………………………………………… 160
L’impact économique des grands évènements sportifs: cas des Jeux Olympiques d’été
Amira Saidi………………………………………………………………………… 162
Réponses physiologiques et analyse de la performance en karaté: quelle différence entre
une situation officielle et simulée de combat
Helmi Chaabène………………………………………………………………………164
Isocinétisme et Hémiplégie du Membre Supérieur
Nadhir Hammami…………………………………………………………………… 168
Le décrochage psychologique en situation de prise d’avantage au score lors des
occasions manifestes de but en Football
Abderrazzak Ouazzani Ibrahimi …………………………………………..………… 170
Effet de la musique sur les performances en sprints répétés et leurs variations diurnes
Mohamed Tounsi…………………………………………………………………… 172
8
Effet de l’heure habituelle d’entraînement en sprints répétés pendant Ramadan sur les
variations diurnes des performances physiques
Aloui Asma……………………………………………………………………………173
Time-of-day effects on aerobic contribution to the 30-s Wingate test performance
against a high braking force
Hamdi Jaafar………………………………………………………………………… 175
Reliability of surface electromyography during maximal isometric voluntary cocontractions of the right elbow flexors and extensors muscles
Virgile Serrau……………………………………………………………………….. 177
Six-week maximal isometric voluntary co-contraction training of elbow flexor and
extensor muscles: effect on strength and surface electromyography
Sana Zbidi.....................................................................................................................180
Perceptions de l’effort (RPE de Borg) et de ses relations avec la fréquence cardiaque et
la lactatémie : Comparaisons lors d’exercices sur ergocycle à puissance constante et à
puissance variable (square waves)
Badrane Zinoub……………………………………………………………………….183
Analyse quantifiée de la marche normale et pathologique chez le sportif: résultats
préliminaires
Amira Zouita………………………………………………………………………… 185
Does the instruction influence voluntary force production regardless of gender during a
handgrip exercise?
Chama Belkhiria………………………………………………………………………187
Plan de formation et dirigeants cyclistes, un process managériale à enclencher
Sophie Mérel………………………………………………………………………… 189
Les facteurs endogènes et exogènes Contribuant à l’autodétermination de d’élève.
Melliti Nefaa………………………………………………………………………… 191
Effects of Ramadan intermittent fasting on postural control in judo athletes
Souissi, Nafaa…………………………………………………………………………193
Validation de SkillSpector: Nouveau logiciel "Open Source" pour l’analyse du
mouvement
Bessem Mkaouer…………………………………………………………………… 195
Comparaison du temps consacré aux situations de groupe par des candidats à
l’enseignement de l’ÉPS inscrits dans des filières de formation différentes
Mohamed Sami Bouzid……………………………………………………………… 198
Effect of Ramadan fasting on physiological parameters and athletic performance in
highly trained endurance athletes
Lotfi Bouguerra …………………………………………………………………….. 200
Effect of Ramadan fasting on biochemical parameters and lipid profile in highly trained
endurance athletes.
Lotfi Bouguerra…………………………………………………………………… 202
9
Les effets d'un entraînement en force et en puissance sur la performance chez de jeunes
footballeurs élites
Sghayer Zouita……………………………………………………………………… 205
Conférence : Gouvernance, management et performance des organisations sportives
Emmanuel Bayle………………………………………………………………………208
Conférence : La reprise de l’activité sportive après un événement cardio vasculaire
Dhaker Lahidheb…………………………………………………………………… 210
Le rôle des associations sportives de proximité dans l’activation de la pratique sportive
compétitif et de loisir dans la société algérienne
Bouadjenek Kamal………………………………………………………………………211
Etude de la participation du gardien de but de haut niveau dans les actions technicotactiques offensives et défensives en football cas : coupe d’Europe des nations 2012
Adel Dakhia…………………………………………………………………………… 212
Les pressions du changement social en Algérie
Koudjil Yamina……………………………………………………………………… 214
La détection des jeunes talents sportifs en Algérie (Cas d’une étude nationale)
Nabila Mimouni…………………………………………………………………….. 215
Dynamique de la charge d’entraînement au cours d’un macrocycle (semi – annuel) chez
des judokas féminines
Mahdad Azzouz Dalila ……………………………………………………………... 216
Le parrainage de création et le parrainage de participation dans le domaine de
l’événementiel sportif tunisien : un choix stratégique
Chedlia Fitouri……………………………………………………………………… 217
Etude de l’Influence du niveau d’expertise sur l’Activation des Bases de Connaissances
dans une tâche de prise de décision d’arbitrage en Handball
Sebbane Abdelkarim………………………………………………………………… 218
Apport de la simulation pour l’entraînement à la prise de décision: en sport : quels
bénéfices et quelles limites ?
Otmane Benbernou ………………………………………………………………… 218
Compréhension de la souffrance des enseignants stagiaires: le mal-être au stage
Wadii Zayed………………………………………………………………………… 219
Analyse didactique de l’évolution du discours du maître de stage : entre accueil et fin du
stage
Wadii Zayed………………………………………………………………………… 220
L’analyse vidéo-informatique des performances technico-tactiques en football
Cas : matchs Algérie vs Burkina-Faso
Abdennour Hamici……………………………………………………………………222
Tensions internes au sein d’une équipe de football amateur
Onomo Onomo Modeste Ghislain……………………………………………………223
10
Inactivités et réactions des nseignants stagiaires : corrélation avec le biveau socioéconomique des établissements scolaires (cas des lycées Tunisiens)
Maddeh Talel……………………………………………………………………… 224
Formation professionnalisante : quelles perspectives professionnelles ?
Hassen Zied……………………………………………………………………………225
Les effets de l'approche Apprendre et Comprendre par le jeu (ACpJ) sur la
compréhension tactique du jeu de tennis des jeunes Québécois de 9-12 ans
El Omri Alaoui My El Mustapha………………………………………………………226
The Effect of Aerobic Training Using critical Speeds Upon The Body Composition and
Cardio-Vascular Fitness for Military Personals.
Ali Mohammed Jbbari……………………………………………………………… 227
La pratique sportive, entre la performance et les progrès socio-économiques
Amen Allah Belkhiria……………………………………………………………….228
Effet d’un entraînement combiné de pliométrie et de l’équilibre sur l’équilibre statique
et dynamique et sur les paramètres athlétiques chez des adolescents collégiens
Ben Othmen A……………………………………………………………………… 229
Etude des effets de l’entraînement à base d’exercices haltérophile sur le développement
des qualités de force, de puissance et d’équilibre chez des enfants pré-pubères
Kaabi Sofien………………………………………………………………………… 230
The Effect of Sequencing Strength and Endurance training in Young Soccer Players
Makhlouf Issam……………………………………………………………………… 231
The importance of vertical explosive strength and power to sprint performance in young
soccer players.
Hammami Raouf……………………………………………………………………..232
Effet de l’intensité des exercices de Postactivation potentiation combinés au stretching
au cours de l’échauffement sur la performance de sprint chez des handballeurs élites.
Mhadhbi Amira………………………………………………………………………233
Conférence : Rôles de l’Inné (marqueurs génétiques) et de l’Acquis (réponses à
l’entraînement) dans les performances physiques.
Xavier Bigard……………………………………………………………………….. 234
Conférence : Perte de poids et diminution de masse grasse chez le sportif de hautniveau.
Stratégies et risques potentiels.
Nathalie Boisseau…………………………………………………………………….236
Effect of warm-up durations and the recovery interval prior to exercise on short-termmaximal performance
Mohamed Frikha…………………………………………………………………… 238
Effets de la durée de l’échauffement et de l’heure de la journée sur les réponses
thermiques et les performances anaérobies en climat modéré
Nesrine Chaâri...............................................................................................................239
11
Conférence : Prédiction vs. prospection dans la régulation du mouvement et des
interactions avec l'environnement
Nicolas Benguigui…………………………………………………………………… 240
Somatotype in 6 to 12-year-old West of Algeria primary schoolchildren
Beghalia Mohamed……………………………………………………………………242
Effet de l’entrainement physique sur la variation du volume plasmatique au cours de
l’exercice (intense et modéré) chez les hommes adultes
Sellami Maha………………………………………………………………………… 243
Relationship between body composition and bone mineral density among adolescent
combat sports athlet
Nasri Raouf……………………………………………………………………………245
Spécificité temporelle de l’entrainement de résistance en haltérophilie : Effet sur la
performance, les paramètres hématologiques et les paramètres de dommages musculaire
Ammar Achraf…………………… ………………………………………………… 248
L’effet de la taille du terrain sur deux paramètres physiologiques (FC, RPE) de deux
variables des jeux réduits (stop-ballon vs. petites cages) dans une situation de 4 vs. 4
chez des jeunes footballeurs.
Jamel Halouani……………………………………………………………………… 251
Effet de la consommation des Weight-gainers dans les salles de sport sur l’équilibre
alimentaire et la composition corporelle des amateurs de la musculation
Oussama Saidi………………………………………………………………………… 253
La fatigue neuromusculaire chez les handicapés mentaux suite à un exercice
intermittent maximal.
Rihab Borji……………………………………………………………………………254
Variations diurnes et hebdomadaires des performances cognitives et sportives des
enfants tunisiens
Sana Jarraya………………………………………………………………………… 257
Effet de la privation partielle de sommeil et de l’heure de la journée sur les capacités
attentionnelles des gardiens de but de Handball
Sana Jarraya………………………………………………………………………… 259
Effet et de l’heure de la journée et de la durée du week-end sur les performances
physiques et cognitives des enfants tunisiens
Sana Jarraya...................................................................................................................261
Rôle des sprints répétés dans l’amélioration de la motivation intrinsèque chez des élèves
post adolescents
Walid Selmi………………………………………………………………………… 263
Approche descriptive des interactions verbales entre enseignant « débutant, expert » et
élèves
Maher Guerchi……………………………………………………………………… 265
12
Effet de l’Age et de la Position Spatiale de l’Objet sur le Développement de la
Préférence Podale
Sana Ghamgui…………………………………………………………………………268
Relationship between repeated sprint ability and laboratory and field anaerobic fitness
tests in team-sport players
Zied Gharbi……………………………………………………………………………270
Etude longitudinale de l’effet d’un entraînement bilatéral sur la latéralité de
performance podale
Ahmed ben kahla…………………………………………………………………….. 272
Effets de la supplémentation en boisson énergétique sur les performances
anaérobies suite à une nuit de privation partielle de sommeil
Neila Salem………………………………………………………………………….. 274
Associations ludosportives en contexte urbain au Cameroun : entre socialisation
ethnique et entraide communautaire
Désiré Manirakiza……………………………………………………………………. 276
Effects of playing surface on short-term maximal performance in football players
Fadhel Euchi…………………………………………………………………………. 278
La reproductibilité relative et absolue des indices temporels de la variabilité de la
fréquence cardiaque chez des sportifs.
Nabli Med Ali…………………………………………………………………………280
Fluctuations diurnes de la puissance maximale anaérobie: effet de la supplémentation en
caféine : Effet de l’heure de la journée et de la caféine sur l’état de l’humeur, le temps de
réaction et la puissance musculaire des judokas
Makram Souissi……………………………………………………………………… 282
Effet de la caféine sur l’Etat de l’humeur, le temps de réaction et la performance
anaérobie suite à 36 h de privation de sommeil
Makram Souissi……………………………………………………………………… 284
Le kid’s athletics à l’école pourquoi ? (l’importance d’introduire le kid’s athletics au
milieu scolaire)
Akezouh Salim………………………………………………………………………. 286
L’importance de l’évaluation dans la sélection et la détection des jeunes talents algériens
Gurioune Khaled……………………………………………………………………. 288
L’influence de l’âge chronologique sur les performances anaérobies
chez les
footballeurs Algériens
Hamrouche Ridha……………………………………………………………………..291
L'influence des charges de la période compétitive sur les efforts anaérobies chez les
Footballeurs Algériens
Haimoud Ahmed…………………………………………………………………….. 293
Orientations de valeurs des enseignants stagiaires: qu’elles conceptions?
Zayed Wadii………………………………………………………………………… 295
13
Impact de la révolution Tunisienne sur la relation enseignant-élève.
Zayed Wadii………………………………………………………………………
297
Amélioration de la masse osseuse chez les basketteurs prépubères.
Effet de la pratique de basket-ball sur la masse osseuse chez les basketteurs prépubères.
Anis Zribi…………………………………………………………………………… 298
Typologie de l’évaluation et sa place dans la pédagogie de l’enseignement :
Influence de l’expérience des enseignants sur son usage
Maddeh Talel…………………………………………………………………………..300
La gestion financière des clubs du football tunisien : tentative du rapprochement avec
l’entreprise (cas de l’Espérance Sportive, Stade Tunisien, Monastir et l’Etoile du Sahel)
Maddeh Talel …………………………………………………………………………303
Huit semaines de stretching dynamique au cours de l’échauffement améliorent la
performance lors des tests de détente verticale mais n’affectent pas les performances en
sprint et en sprints répétés.
Lamia Turki-Belkhiria……………………………………………………………… 304
Comparaison expert-novice en tennis dans le domaine de coordination visuo-manuelle
Application dans une tâche de poursuite 2D
Maroua Mallek………………………………………………………………………. 306
Activity profile of international kickboxing matches
Ibrahim Ouergui………………………………………………………………………308
The Effects of 5 weeks of Typical kickboxing Training on Physical Fitness
Ibrahim Ouergui…………………………………………………………………… 310
Construction et validation d’un instrument de mesure de la représentation sociale de
l’agression dans le sport (QRSAS) : le cas des adolescents tunisiens
Fathi Chelly……………………………………………………………………….
312
Influence of knee and ankle muscle fatigue on postural control in the unipedal quiet
standing
Amine Ghram………………………………………………………………………. 314
The Ramadan fasting effect on nocturnal anaerobic performances in females handball
players
Ahmed Graja………………………………………………………………………. 316
L’effet de l’handicap et de l’entrainement régulier sur les processus attentionnels et le
temps de réaction simple suite a une perception visuelle chez les handicapes mentaux.
Jrad Haifa…………………………………………………………………………. 318
The effect of warm-up duration on short-term maximal performance during Ramadan
Hana Baklouti……………………………………………………………………… 319
The effects of morning melatonin ingestion on evening aerobic performances in soccer
players
Kais ghattassi................................................................................................................321
14
Effet de l’entorse grave de la cheville sur l’équilibre postural
Imene Romane ……………………………………………………………………… 324
Inter-step distribution analysis of race walking via wearable sensors
Yahyaoui A. ……………………………………………………………………….. 326
Méthodes d’enseignement, contenu d’enseignement en EPS, changement de conceptions,
quelle adéquation ?
Med ghanem Kechaou………………………………………………………………..327
La personnalité et ses relations avec l’amplitude de l’écart entre la performance réalisée
et la performance escomptée chez les haltérophiles
Yahia Ahmed Ridha…………………………………………………………………330
Relations strategies du coping, anxiete et personalite et leurs variations en fonction des
specialites sportives
Hela Znazen …………………………………………………………………………332
Les stratégies du coping et leurs relations avec la personnalité et l anxiété chez les
sujets a antécédents traumatologiques
Hela Znazen…………………………………………………………………………..335
Relation personnalité et tolérance de la fatigue et ses variations en fonction du type
d’effort.
Mhadhbi Amina…………………………………………………………………….. 336
Effet de la répétition de sprint sur l’estimation de la distance égocentrique en fonction
de l’angle de vue
Hamza Baati………………………………………………………………………… 337
Evolution des paramètres morphologiques et des capacités physiques des étudiants en
STAPS de l’université M’HAMED BOUGHERRA de Boumerdes.
Fetni-Nouri Monia…………………………………………………………………. 339
Impairment of bimanual coordination after stroke: The role of somatosensory and
afference-based processes
Nadhir Hammami………………………………………………………………….. 341
La pratique des activités physiques dans le processus de prise en charge physique et
psychologique des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) à Abidjan
Kouamé N’guessan………………………………………………………………… 343
Effects of electrostimulation strength training at the same time of the day on diurnal
fluctuations of neuromuscular performances
Helmi Gueldich……………………………………………………………………….345
Sentiment d’efficacité personnelle et performance sportive : différence entre des garçons
et des filles scolarisés (17-18 ans)
Imen Zarrouk…………………………………………………………………………347
15
Evaluation de l’aptitude aérobie chez les enfants atteints des troubles d'acquisition de la
coordination (TAC)
Faiçal Farhat…………………………………………………………………………..349
The Effect of Using Interactive Video in Acquiring & Retention the Technique of rising
Clean & jerk in Weightlifting.
Hazim Ahmed Matrood……………………………………………………………….351
Intérêt et utilisation de la méthodologie d’ingénierie didactique coopérative dans
l’analyse didactique clinique des pratiques enseignantes auprès d’élèves en situation de
handicap mental
Hanene Lengliz……………………………………………………………………… 352
Les réponses physiologiques durant un combat de boxe et pendant la période de
récupération
Sabri Nassib………………………………………………………………………… 353
The effectiveness of the use of non-aids on some field variables mechanical movement
flip front air annexation on a carpet of ground movements in gymnastics
Mumtaz Ahmed Ameen……………………………………………………………. 354
Evaluation de l’impact de l’estime de soi et de l’état dépressif sur la performance
sportive chez les jeunes adolescents scolarisés
Aziz Eloirdi………………………………………………………………………… 355
Effet de l’intensité des exercices de PAP combinés au stretching dynamique au cours de
l’echauffement sur la performance de 30-m sprint chez des handballeurs de haut niveau
Turki Olfa…………………………………………………………………………….356
Dix minutes de stretching dynamique suffisent a potentialiser les caractéristiques de la
performance de détente verticale.
Turki Olfa…………………………………………………………………………….357
Le volume, l’intensité et le timing de la puissance musculaire sont variables
Belkhiria Turki Lamia………………………………………………………………..358
L’impact de l’épistémologie pratique de l’enseignant dans la gestion de l’hétérogénéité
des élèves (Cas d’une séance d’EPS)
Chebli Souad…………………………………………………………………………..359
Précompétitive effet de l'anxiété sur la concentration et la performance sur les
gymnastes d'élite
Sarra Hammoudi-Nassib………………………………………………………………361
Evaluation skills training among some coaches collective and individual Research
Summary
Joseph M. Furman…………………………………………………………………… 361
Effet de la hauteur du contrebas sur la performance en fonction du poids, de la taille et
de la longueur des membres inférieurs
Samiha Amara Mkaouer………………………………………………………………362
16
Construction of Endurance Of Compound Skill Performance Test For Youth Handball
Players Of The Northern Region
Saad Basim Jameel……………………………………………………………………365
Problématiques actuelles des recherches en STAPS
Benaadja mohamed………………………………………………………………… 366.
VO2pic vs VO2max chez la souris : quel protocole d'exercice? Protocole d'exercice pour
déterminer VO2max chez la souris
Mohamed Ayachi…………………………………………………………………… 369
Stratégie du coping, anxiété et personnalité chez les joueurs de sport collectif de salle
Hela Znazen………………………………………………………………………… 370
Caractéristiques anthropométriques, physiques, physiologiques et psychologiques
des escrimeurs de l’élite tunisienne.
Zouari MH………………………………………………………………………………… 372
Interaction entre les stratégies mentales d’entrainement et de compétition et la
performance sportive en escrime
Ben Chaabane Imen…………………… …………………………………………… 374
Effect of Ramadan fasting on biochemical parameters and lipid profile in highly trained
endurance athletes.
Lotfi Bouguerra………………………………………………………………………376
Exploration des registres de légitimation d’autorité des enseignants des APS en Tunisie
Hana Hazemi Fakhfakh…………………………………………………………… 379
Multi-directional sprints and small-sided games training effect on agility and change of
direction abilities in youth soccer
Chtara, Mokhtar………………………………………………………………………381
L’influence de l’expertise athlétique sur la gestualité enseignante et les interactions
didactique dans l’enseignement de lancer de poids
Dammak Houda……………………………………………………………………….383
Somatotype in 6 to 12-year-old West of Algeria primary schoolchildren
Beghalia Mohamed……………………………………………………………………385
Formation professionnalisante : quelles perspectives professionnelles ?
Zied Hassen………………………………………………………………………………….386
Ajustements cinematiques des lancers francs effectués dans un anneau réduit de
basketball
Khlifa Riadh…………………………………………………………………………..388
Self-evaluation of physical education teachers in the light of competencies
Fatima Joma Bin Saud………………………………………………………………..392
Strategy to develop a system of educational supervision in the field Physical Education
in Sudan
Halima Ibrahim Isaac………………………………………………………………….395
17
Teachers' attitudes towards the use of e-learning in teachingphysicaleducation in
Kuwait
Hamada Eid NwarAlantably………………………………………………………..
396
The role of the sports media in the university to reduce violence amongstudents in
Egyptianuniversities
Hamada Eid Nawar Al-antably……………………………………………………… 397
A comparative study of the impact of learning software Alaskrach Achievement in
enriching creativity to learning skills Motor basic education for the children of the first
episode (6-9 years)
‫………………………امال دمحم ابراھیم‬...…………………………………………………398
The impact of self-relaxation exercises in emotional arousal and some enemy variables
kenamateke in the 110-meter hurdles Researcher Researcher
Mohammed Hussein Hamidi…………………………………………………
399
The effect of aerobic training using critical speeds upon the body composition and
cardio-vascular fitness for military personals
Ali Mohammed Jbbari………………………………………………………………. 400
Le rôle des associations sportives de proximité dans l'activation de la pratique sportive
compétitif et de loisir dans la société algérienne
Bouadjenek Kamal……………………………………………………………………401
La prévention juridique dés risques sportives
Abbas Djamal…………………………………………………………………………402
Les pressions du changement social en Algérie
Koudjil Yamina……………………………………………………………………….402
Intelligence and coloration Assertive Behavior and Achievement Motivation for Football
Players.
Amer Saeed Al-khigani……………………………………………………………… 403
L’analyse vidéo-informatique des performances technico-tactiques en football
Cas : matchs Algérie vs Burkina-Faso
Hamici Abdennour……………………………………………………………………404
Limitation of Evaluating the Levels of the Young Football Players’ Fitness
(under 15) in Alzawia and Tripoli
Farhat Ramadhan Ghali…………………………………………………………….. 405
The effect of the use of style Albulaomitri on the effectiveness of defensive moves under
18 years in Libya
Farhat Ramadhan Ghali alghali………………………………………………………406
Intelligence and coloration Assertive Behavior and Achievement Motivation for Football
Players.
Amer Saeed Al-khigani………………………………………………………………407
The Impact of Brainstorming in the kinesthetic Sensory Activity and Creative Thinking
within Women Football Players
Rafe Fathi Saleh………………………………………………………………………408
18
Reactive Oxygen Speciesand DNA Integrity InSome IraqiAthletics Female
RaffiaAl-Kubaysi…………………………………………………………………… 409
L'influence des charges de la période compétitive sur les efforts anaérobies chez les
Footballeurs Algériens
Haimoud Ahmed………………………………………………………………………410
Troubles du comportement alimentaire chez le sportif algérien.
Laissaoui Aicha……………………………………………………………………… 412
Étude des caractéristiques psychologiques qui caractérisent les étudiants dansL'activité
physique et sportif et sa relation avec la motivation de sport.
Saidia houari………………………………………………………………………… 413
Effet de l’Age et de la Position Spatiale de l’Objet sur le Développement de la
Préférence Podale
Sana Ghamgui………………………………………………………………………414
Analyse Quantifiée de la Marche, Évaluation Posturale et Fonctionnelle des sportifs
tunisiens opérés du Ligament Croisé Antérieur.
Syrine Ben Moussa…………………………………………………………………416
Les caractéristiques des paramètres sanguins et physiques des joueurs algériens durant
la première période préparatoire
Mehimdate Rachid…………………………………………………………………. 420
‫الطرق التكنولوجية في تدريب المواهب الرياضية الجزائرية الشابة في كرة القدم‬
Cherifi Ali…………………………………………………………………………… 425
A training program to develop some coordination abilities, and its effect on the
combined skillful performance to the Handball junior players
Khaled Ali Ahmed ElBorii………………………………………………………… 433
L’effet du niveau de difficulté et de la pression du temps sur la performance
psychomotrice des enfants âgés de 9 à 11 ans
Yousri El Ghoul……………………………………………………………………… 435
Troubles du comportement alimentaire chez le sportif algérien.
Laissaoui Aicha……………………………………………………………………… 436
Influence de l’âge et de la maturité sur les dimensions corporelles des footballeurs
algériens U-17
Nabila Mimouni……………………………………………………………………….437
Effet de la variation de l’intervalle de retention entre «psyching-up » et le sprint sur la
performance
Sarra Hammoudi-Nassib………………………………………………………………438
Effet des différentes stratégies du psyching-up sur la performance en sprint
Sarra Hammoudi-Nassib………………………………………………………………439
La violence verbale chez les filles au milieu scolaire après le 14 janviers 2011 a Tunis
Moufida Mimouni…………………………………………………………………… 440
19
‫‪Validation d’une echelle de mesure par les modeles des equations structurelles : Cas de‬‬
‫‪l’image de marque de l’evenement « tunis open » de tennis‬‬
‫‪Chedlia Fitouri……………………………………………………………………… 441‬‬
‫دور حصة التربية البدنية و الرياضية والرياضية في الخفض من السلوكات العدوانية لدى تالميذ الطور المتوسطة‬
‫‪ ………………………………………………………………………442‬براھیم عطاب‬
‫‪.‬‬
‫دور حصة التربية البدنية و الرياضية في تفعيل الجانب الترويحي لدى المراهق في مؤسسات التعليم المتوسط‬
‫‪ ….......…………………..………………………………………………444‬براھیم عطاب‬
‫توظيف برنامج تدريبي مقترح للتحضير البدني المدمج لتنمية القوة العضلية و السرعة و أثرهما في تطوير بعض‬
‫المهارات األساسية في كرة القدم‬
‫‪.………………………………………………………………………… 446.‬بلكحل منصور‬
‫استجابات بعض متغيرات الدم اثر الجهدين الهوائي والالهوائي‬
‫‪……………………….............................................................................447.‬دمحم حازم‬
‫فاعلي التمارين المهارية في مستوى االداء لحركات اللف على جهاز بساط الحركات االرضية لالعبي الجمناستك الشباب‬
‫‪………………...........................................‬صائب مهدي ابراھیم‬
‫‪448‬‬
‫دراسة ميدانية لبعض أندية والية البويرة واقع المراقبة الطبية لدى مصارعي رياضة الجيدو – فئة أواسط‪-‬‬
‫‪………………………………………………………………………………449‬رمیلي عمر‬
‫اآلثار السلبية للقنوات الفضائية الرياضية والدعائية على نظام التربية البدنية والرياضة كنظام تربوي داخل المجتمع‬
‫‪…………………………………………….…………….……………451.‬أ‪.‬بوغربــي دمحم‬
‫العنف الرياضي في المالعب الجزائرية من خالل االعالم المرئي ‪-‬دراسة تحليلية للقناة االرضية بالتلفزيون الجزائري‪-‬‬
‫‪………………….………………………………………………………452.‬سلیمان الوسین‬
‫مدى مساهمة النشاط البدني الرياضي في تكوين سلوكات صحية لتجنب االصابات ا لرياضية (دراسة میدانیة على مستوى‬
‫ثانويات والية البويرة)‬
‫‪………………….………..………………………………………………453‬دحماني جمال‬
‫تأثير تمارين اإلطالة والتمديد العضلي في تحسين اإلستشفاء لدى مصارعي الجيدو بعد الجهد الالهوائي والهوائي‬
‫في رياضة الجيدو بوالية مستغانم )‪ 19-17‬سنة( بحث تجريبي أجري على المصارعين من صنف األواسط‬
‫‪………………………………………………………………………………454‬بشیر حسام‬
‫استراتيجية تربوية مقترحة لتطوير منهاج التربية البدنية في مرحلة التعليم االبتدائي بالجزائر‬
‫‪……………………………………………………………………………455‬طاھر مسعودي‬
‫اثر برنامج ارشادي نفسي لتعديل السلوك االجتماعي لالعبين المتقدمين بالكرة الطائرة‬
‫‪………………………………………………………………………456‬عكلة سلیمان الحوري‬
‫تأثير تمارين اإلطالة والتمديد العضلي في تحسين اإلستشفاء لدى مصارعي الجيدو بعد الجهد الالهوائي والهوائي‬
‫‪………………………………………………………………………………457‬حسام بشیر‬
‫االحتياجات التدريبية ألعضاء هيئة التدريس بكلية التربية البدنية و علوم البدنية ألعداد البرامج التعليمية و المقررات‬
‫الدراسية وفق متطلبات جودة التعليم الجامعي بطرابلس‬
‫‪………………………………………………………………………458‬زكیة إبراھیم كامل‬
‫التقييم الذاتي لمعلمي التربية البدنية في ضوء الكفايات‬
‫‪………………………………………………………………………459‬فاطمة جمعة بن سعود‬
‫‪20‬‬
‫واقع الرياضة الجامعية الجزائرية ‪-‬بين الواقع والمأمول‪-‬‬
‫‪…………………………………….…………………………………461‬بوداود عبد الیمین‬
‫التفكير الخططي وعالقته بوسائل تنفيذ خطط اللعب الهجومية لالعبي كرة القدم في الجزائر‬
‫‪ ………………………………………………………………………462‬بن لكحل منصور‬
‫تأثير التدريب باأللعاب المصغرة على تطوير بعض المهارات األساسية عند ناشئ كرة القدم أقل من ‪ 17‬سنة‬
‫‪………………………………………………………………………………………463‬بن قوة علي‬
‫أ ثُر الظروف االمنية واالنقسام السياسي على توقف فريق كرة القدم النسوي في قطاع غزة ( من ‪ 2005‬إلى ‪) 2102‬‬
‫‪………………………………… …………………………………464.‬نیللي إسماعیل المصري‬
‫دور التربية البدنية والرياضية في الحد من العنف المدرسي عند المراهق‬
‫‪…………………………………………………………………………………464‬بنینال دمحم لمین‬
‫أثر استخدام استراتيجية خرائط المفاهيم(المجمعة) و(المقارنة) في اكتساب التحصيل المعرفي واالتجاه نحو درس طرائق‬
‫التدريس‬
‫‪………………………………………………………………………465‬فراس أكرم الخیاط‬
‫مداخلة بعنوان ‪:‬تعليمية التربية البدنية و الرياضية و أثرها في تفعيل عملية التعليم و التعلم لدى التالميذ – دراسة‬
‫ميدانية لبعض ثانويات والية عين الدفلى–‬
‫‪ …………………………………………………………………………467‬ساغي عبد القادر‬
‫عنوان المداخلة ‪:‬تأثير التغذية الراجعة السمعية البصرية على التعلم الحركي للمهارات األساسية في كرة القدم‬
‫‪ ………………………………………………………………………468‬دخیة عادل‬
‫االبداع في الرياضة العربية‬
‫‪…………………………………………………………………………469‬احمد الشريف‬
‫األسباب التي تؤدي بعزوف التالميذ عن ممارسة التربية البدنية والرياضية في الطور الثانوي وما له من تأثير على‬
‫رياضة النخبة‬
‫‪………………………………………………………………………………470.‬العربي دمحم‬
‫ملخص المداخلة ‪:‬بطارية اختبارات لتقويم القدرات المهارية النتقاء الناشئين في رياضة السباحة‬
‫‪……………………………………………………………………………..471‬عباس جمال‬
‫أهمية التربية البدنية والرياضية في الوسط المدرسي‬
‫‪……………………………………………………………………………472.‬إبوشوكان دمحم‬
‫التعرف على موضوعية االختبار لعدد من المهارات الحركية في فعالية الجمناستك على وفق التحليل الميكانيكي باستخدام‬
‫اللغة البرمجية (الماتالب)‬
‫‪ …………………………………………………………472..‬أُبي ا رمز عبد الغني البكري‬
‫التطوير التنظيمي و أثره على فعالية القرارات اإلدارية و النصوص القانونية لرياضة كرة القدم الجزائرية –دراسة‬
‫ميدانية لبعض أندية الرابطة الوطنية المحترفة األولى و الثانية–‬
‫‪………………………………………………………………………473‬ساغي عبد القادر‬
‫عنوان الدراسة ‪:‬دور ممارسة الرياضة الجبلية في الرفع من كفاءة االداء الفسيولوجي للجسم‬
‫‪......................................................................................................................474‬زاوي علي‪.‬‬
‫عالقة تقدير الذات بالسلوك العدواني لدى العبي كرة القدم‬
‫…‪………………………..‬الدكتور ‪:‬بوحاج مزيان‬
‫‪474‬‬
‫‪21‬‬
‫‪475.‬‬
‫عنوان الدراسة ‪:‬واقع تدريس التربية البدنية والرياضية بمدينتي البيضاء وذمار وفق المقاربة بالكفايات‬
‫‪……………………....‬د ‪.‬دمحم حسین النظاري‬
‫دور ممارسة الرياضة الجبلية في الرفع من كفاءة االداء‬
‫‪……………………………………………………………………………476.‬احمد جاسر‬
‫التغيرات اليومية في النوم وتناول الطعام والشراب والنشاط البدني خالل شهر رمضان‬
‫‪……………………………………………………………………………477.‬لطفیة الكیب‬
‫دور خريجي كلية التربية الرياضية في تحسين األداء اإلداري في االتحادات الرياضية‬
‫‪……………………………………………………………………… 478‬حسین صالح جعیم‬
‫الصعوبات التي تواجه تطبيق درس التربية الرياضية في مدارس أمانة العاصمة صنعاء بالجمهورية اليمنية‬
‫‪………………………………………………………………… 478.‬نجیب صالح مصلح جعیم‬
‫إعداد تمرينات خاصة باستخدام التدريبات باألثقال الحرة وبعض األدوات المساعدة لتطوير قوة الذراع الرامية وتأثيرها‬
‫في قوة ودقة التصويب البعيد لدى ألالعبين الناشئين بكرة اليد‬
‫‪…………………………………………………………………… 479‬حمودي عصام نعمان‬
‫برنامج تدريبي لتنمية بعض القدرات التوافقية وأثره علي األداء المهارى المركب لناشئى كرة اليد‬
‫‪………………………………………………………………… 480.‬خالد علي أحمد البرعي‬
‫د راسة مقارنة في السلوك الصحي بين الذكور واالناث من الرياضيين‬
‫‪……………………………………………………………………....481‬شذى حازم كوركیس‬
‫واقع تدريب الكرة الطائرة جلوس بمحافظات قطاع غزة من منظور الجودة‬
‫‪…………………………………………………………………482.‬دمحم حسین إبراھیم العجوري‬
‫تحليل انواع الهجوم وعالقتة بترتيب فرق مربع الذهبي لدوري العراق بالكرة الطائرة للنساء‬
‫‪ …………………………………………………………………………498‬بیداء خضر بهنام‬
‫بالتصويبة الحرة بكرة السلة لدى دراسة مقارنة المستوى العالي والمنخفض بالقوة العضلية القصوى للذراعين واثرها‬
‫قسم التربية الرياضية‪/‬طالبات كلية التربية االساسية‬
‫‪……………………………………………………………………507‬احمد ھشام احمد الهاللي‬
‫التحضير النفسي ومدى تأثيره على درجة القلق التنافسي في المنافسات الرياضية عند عدائي ذوي اإلحتياجات الخاصة‬
‫– دراسة ميدانية لعداءي النوادي الرياضية ألقصى الشرق الجزائري ذكور أكابر‪-‬‬
‫‪……………………………………………………………………….514‬موفق صالح‬
‫االنتقاء وفق المستوى البدني واالتجاه النفسي وأثره في تعلم بعض المهارات األساسية في رياضة كرة اليد‬
‫‪ ……………………………………………………………………………521.‬فؤاد العیداني‬
‫‪22‬‬
Les enseignants stagiaires finissants perçoivent-ils la qualité de l’environnement
d’apprentissage de manière fiable?
Desbiens, J.-F.,1-3 Bali, N.,2 Le Bot, G.1-3-4, Bouzid, M. S.,2 Ben Alaya, I., 1 HoussemEddine, F.,1 Amamou, S.1 et Lakdhara, I.1
[email protected]
1. FEPS, Université de Sherbrooke, 2. ISSEP Ksar Saïd) de Tunis, 3. CRIFPE (Canada) , 4.
UBO, Brest (France).
Cette recherche visait à vérifier les associations entre les jugements que posent des enseignants
stagiaires (ES) finissants sur l’environnement d’apprentissage (EA) et des indicateurs d’efficacité
de l’EA lors du processus d’intervention. Les données ont été collectées selon une approche
multiméthodologique. Les résultats indiquent que le jugement des ES au regard de la qualité de
l’EA est fiable et qu’ils sont capables en fin de formation initiale de s’en créer une représentation
viable.
Mots-clés : perceptions, environnement d’apprentissage, climat d’apprentissage, stagiaires, ÉPS.
INTRODUCTION
Des travaux recensés par Desbiens et al. (2009) ont mis en évidence que les enseignants
stagiaires (ES) en éducation physique (ÉP) ont besoin d’être guidés dans l’observation des
événements de la classe. Habités de préconceptions agissant comme filtres et ne disposant pas
des habiletés cognitives ni des schémas interprétatifs nécessaires à la lecture d’un
environnement aussi complexe que la classe d’ÉP, leur abordage de cette réalité couvre un
spectre de préoccupations souvent très restreint. Par exemple, les ES sont très sensibles à
l’ambiance dans laquelle les cours se déroulent. Ils ont tendance à se centrer sur les
dimensions sociales davantage que sur celles liées à l’enseignement et à l’apprentissage
(Paese & Zinkgraf, 1991). En outre, s’il ressort que les perceptions des ES quant aux
moments où surviennent les comportements perturbateurs sont fiables, la représentation du
degré d’indiscipline régnant durant leur cours est imprécise (Desbiens et al., 2009). De leur
côté, Turcotte & Spallanzani (2007) ont constaté qu’une divergence importante existe entre
l’autoanalyse des situations professionnelles vécues lors du stage et l’analyse réalisée a
posteriori en groupe lors d’épisodes dirigés par des personnes-ressources.
OBJECTIFS DE RECHERCHE
Cette communication s’appuie sur une analyse secondaire de données.. Elle a pour objet
d’examiner les associations entre les perceptions de stagiaires quant à la qualité de l’ EA
durant un cours d’ÉP au secondaire et des appréciations par des observateurs externes et par
questionnaire des degrés d’engagement moteur approprié, de déviance de soutien et de
contrôle.
METHODOLOGIE
Vingt-cinq ES (17 hommes et 8 femmes) de la province de Québec (Canada) terminant leur
programme de baccalauréat en éducation physique et à la santé ont participé volontairement à
cette étude. Leurs perceptions quant à l’EA et aux relations interpersonnelles entretenues avec
les élèves ont été mesurées à l’aide d’un questionnaire à choix forcé administré
immédiatement après le cours. Les perceptions par des élèves du secondaire (n = 564) du
soutien et du contrôle manifestés par les ES ont été recueillies à l’aide de la version française
du Questionnaire for Teacher Interaction administrée à la fin des cours. Les taux
d’engagement moteur approprié et de déviance des élèves ont été déterminés à l’aide du
Système d’observation du temps d’apprentissage (Desbiens et al., 2011). Les scores bruts de
soutien, de contrôle, de déviance et d’engagement moteur approprié ont été transformés en
modalités ordinales afin de permettre le calcul du coefficient d’association ordinale G de
Goodman-Kruskall.
RESULTATS
Les perceptions des ES au regard de l’EA et de la relation avec les élèves durant le cours sont
très positives. En effet 84 % des répondants se sont déclarés en accord ou très en accord avec
23
l’énoncé « J’estime que durant ce cours, le climat d’apprentissage a été satisfaisant. » alors
que 96 % d’entre eux se sont déclarés en accord ou très en accord avec l’énoncé « Durant ce
cours, ma relation avec les élèves de ce groupe a été très bonne ». Les perceptions des élèves
face aux comportements d’interaction des ES sont également favorables puisque 76 % ont
estimé le degré de soutien comme étant modéré à élevé alors que 84% ont perçu le degré de
contrôle comme étant faible à modéré. Les taux d’engagement moteur approprié des élèves
ainsi que de déviance étaient majoritairement faibles à modérés (respectivement 72 % et 76
%). Les associations présentées au tableau 1 indiquent que les perceptions des ES concernant
la qualité de l’EA sont plutôt fiables et que les stagiaires sont en mesure de baser leurs
appréciations sur des indicateurs d’efficacité du processus d’intervention reconnus.
Tableau 1. Coefficients d’association de Goodman-Kruskall entre les variables
Engagement
Déviance
Soutien
Contrôle
moteur approprié
Climat
G = 0,630
G = -0,921
G = 0,733
G = -0,034
d’apprentissage
p = 0,005
p = 0,000
p = 0,006
p = 0,916
Relation avec les
G = 0,463
G = -0,564
G = 0,574
G = 0,055
élèves
p = 0,110
p = 0,050
p = 0,043
p = 0,848
DISCUSSION ET CONCLUSION
Arrivés à la fin de leur parcours de formation initiale à l’enseignement de l’ÉPS, les ES sont
capables de se construire une représentation fiable de la qualité de l’EA qu’ils proposent aux
élèves. Ces résultats encourageants convergent avec ceux produits par Spallanzani et
Tousignant (1990). Soulignons que les ES participants ont été formés à l’aide des instruments
de recherche utilisés dans cette étude et qu’il est plausible que cette socialisation ait eu une
influence sur leur manière d’interpréter l’écologie de la classe. Il est essentiel d’amener les ES
à développer leur lecture des situations d’apprentissage qu’ils dirigent. Sharp et al. (1996) ont
montré qu’à mesure que s’améliorent les habiletés d’auto-supervision des intervenants, la
quantité de temps allouée à l’enseignement des contenus, aux observations spécifiques et aux
comportements d’encouragement dirigés vers les élèves tendent à s’accroître alors que le
pourcentage de temps de classe alloué à des comportements qui nuisent à l’apprentissage tend
à diminuer.
Bibliographie
Desbiens, J.-F., Lanoue, S., Turcotte, S. & Tourigny, J.-S. (2009). Perception de la fréquence
des comportements perturbateurs par des stagiaires en enseignement de l’éducation physique
et à la santé? Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, 12(2), 179-193.
Desbiens, J-F., Spallanzani, C., Roy, M. Turcotte, S. Lanoue, S. Tourigny, J-S. (2011).
L’instauration d’un climat favorable à l’apprentissage : un défi pour des stagiaires finissants
en éducation physique et à la santé. In P. Mauban, J. Clénet et D. Poisson (dir), Débats sur la
professionnalisation des enseignants (pp. 57-88). Sainte-Foy : Presses de l'Université du
Québec.
Paese, P. C. & Zinkgraf, S. (1991). The effect of student teaching on teacher efficacy and
teacher stress. JTPE, 10, 307-315.
Sharp, T., Spies, R., Newman, D. & Spickelmier-Vallin, D. (1996). Assessing and improving
the accuracy of in-service teachers’ perceptions of daily practice. JTPE, 15, 297-318.
Spallanzani, C. & Tousignant, M. (1990). L’efficacité de l’enseignement telle que perçue par
des éducateurs physiques en formation. Revue des sciences de l’éducation, XVI(3), 433-450.
24
Relations entre la qualité de la supervision active et la qualité de l’environnement
d’apprentissage selon les perceptions d’enseignants associés en ÉPS
Desbiens, J.-F. 1-3, Bali, N.2, Le Bot, G.1-3-4, Bouzid, M. S.2, Houssem-Eddine, F.1, Ben Alaya,
I.1, Lakdhara, I.1 et Amamou, S. 1
[email protected]
1. FEPS, Université de Sherbrooke, 2. ISSEP Ksar Saïd) de Tunis, 3. CRIFPE (Canada) , 4.
UBO, Brest (France).
Cette recherche avait pour but d’examiner les corrélations entre les perceptions d’enseignants
associés quant à la qualité de la supervision active (SA) de leur enseignant stagiaire et des
indicateurs de la qualité de l’environnement d’apprentissage. Les résultats montrent que le
jugement porté sur la SA est surtout influencé par la fréquence des comportements perturbateurs
alors que la documentation scientifique recommande d’insister sur la réduction des pertes de temps
et l’optimisation du temps d’engagement. D’autres travaux sont requis avec de plus grands
échantillons tout en conservant l’approche multiréférenciée préconisée.
Mots-clés : perceptions, environnement d’apprentissage, supervision active, personne enseignante associée, ÉPS.
INTRODUCTION
Les stages occupent une part conséquente de la formation initiale des enseignants d’éducation
physique et à la santé (EPS) de la province de Québec (Canada). Dans ce contexte, la
contribution de la personne enseignante associée (PEA) dans l’évaluation des enseignants
stagiaires (ES) est déterminante. Faute de directives et de critères clairs, de l’absence d’un
consensus sur l’efficacité de l’enseignement et de l’insuffisance de la formation à
l’accompagnement, cette fonction est difficile à exercer. (Desbiens & Spallanzani, 2013). La
supervision active (SA) est une fonction pédagogique jugée essentielle à un enseignement de
qualité en ÉPS. Les enseignants y consacrent entre 20 % et 45 % de leur temps de classe. Il
est important de savoir comment et sur quelles bases les PEA apprécient cette fonction. Même
des enseignants expérimentés et efficaces peuvent manquer de fiabilité et de précision dans la
perception des pratiques. En outre, ces perceptions influent sur la nature des feed-back qu’ils
communiquent à leur ES (Sharp et al., 1996).
OBJECTIFS DE RECHERCHE
Cette communication consiste en une analyse secondaire de données. Elle a pour objet
d’examiner de façon exploratoire les associations entre les perceptions de PEA quant à la
qualité de la SA effectuée par leur ES et une sélection d’indicateurs de la qualité de
l’environnement d’apprentissage (EA).
METHODOLOGIE
Huit PEA du secondaire (6 hommes et 2 femmes) expérimentés (8 à 32 ans d’expérience) ont
participé volontairement à cette étude. Leurs perceptions de la qualité de la SA et de l’EA ont
été recueillies à l’aide d’un questionnaire à choix forcé administré immédiatement après le
cours. Le taux d’engagement moteur approprié a été déterminé à l’aide du Système
d’observation du temps d’apprentissage. Les comportements d’enseignement ont été identifiés
à l’aide du Système d’observation du climat d’apprentissage alors que les comportements
perturbateurs (CP) des élèves ont été identifiés à l’aide du Système d’observation des
incidents disciplinaires (Desbiens et al., 2011). Les associations ordinales ont été calculées à
l’aide du d de Sommers.
RESULTATS
Les PEA et les ES ne perçoivent pas la qualité de l’EA de manière convergente (d = -0,09, p =
0,811). Les pratiques de SA des ES sont perçues favorablement par les PEA. L’appréciation
de la qualité de la SA par les PEA dépend davantage des manifestations d’indiscipline que de
la qualité et de la quantité de l’engagement des élèves (tableau 1). Une SA favorable à
l’apprentissage des contenus est caractérisée par la capacité des ES de bien répartir leur
attention ainsi que par de fréquents feed-back généraux positifs.
Tableau 1. Coefficients de Sommers (d) entre les variables
Items du questionnaire
EM+
CP
FGP
RA
1. Distribue sa présence…
NS
d = 0,-583
NS
NS
p = 0,043
25
2. Positionnement … champ de
vision…
3. Balayages visuels fréquents…
4. Manifester attentes élevées et
réalistes…
5. Manifeste constance…
6. Interventions fréquentes…
NS
NS
d = 0,522
p = 0,051
NS
NS
d = 0,-640
p = 0,018
NS
NS
NS
NS
NS
NS
NS
NS
d = 0,-640
p = 0,018
d = 0,-583
p = 0,043
d = 0,-545
p = 0,05
d = 0,-640
p = 0,018
NS
NS
NS
NS
NS
7. Climat favorable à
NS
NS
NS
l’apprentissage…
8. Soutien bienveillant conduites
NS
NS
NS
sociales…
9. Soutien bienveillant
NS
d = 0,714
d = 0,828
apprentissages…
p = 0,011
p = 0,001
Note. EM+ : Engagement moteur approprié; CP : Comportements perturbateurs; FGP : Feedback général positif; RA : répartition de l’attention; NS : non significatif.
DISCUSSION ET CONCLUSION
Les résultats produits dans cette étude suggèrent que les perceptions divergentes des PEA et
des ES concernant notamment la qualité de l’EA peuvent être des sources de conflits lors des
entretiens post-intervention. Nous constatons que même des PEA expérimentées semblent
centrer leur analyse de la SA davantage par rapport à sa contribution au contrôle des CP que
sur les comportements et les stratégies à adopter pour engager les élèves dans les tâches et de
leur faire vivre de la réussite. Or, l’étude de Han et al. (2011) recommande d’aider les ES à
faire l’acquisition d’habiletés d’enseignement visant l’optimisation de temps d’engagement
moteur et la réduction du temps perdu. Ils signalent que pour les ES, apprendre à utiliser la
SA en vue d’ajuster le degré de difficulté des tâches afin que les défis soient appropriés aux
capacités des élèves est plus long et difficile. Cette étude avait un caractère exploratoire. La
petite taille de l’échantillon empêche toute généralisation. Les résultats produits à l’aide de
l’approche multiréférenciée préconisée constituent une invitation à reprendre une démarche
similaire à plus grande échelle afin d’accroître la robustesse des résultats et des conclusions.
BIBLIOGRAPHIE
Desbiens, J-F. et Spallanzani, C. (2013). Réflexions soulevées par l’analyse de quelques
parcours accidentés d’étudiants en formation pratique à l’enseignement. In J-F. Desbiens, C.
Spallanzani et C. Borges (dir), Quand le stage en enseignement déraille. Regards pluriels sur
une réalité trop souvent occultée (pp.63-88). Sainte-Foy : Presses de l’Université du Québec.
Desbiens, J-F., Spallanzani, C., Roy, M. Turcotte, S. Lanoue, S. Tourigny, J-S. (2011).
L’instauration d’un climat favorable à l’apprentissage : un défi pour des stagiaires finissants
en éducation physique et à la santé. In P. Mauban, J. Clénet et Daniel Poisson (dirs), Débats
sur la professionnalisation des enseignants (pp. 57-88). Sainte-Foy : Presses de l'Université du
Québec.
Han, C., Housner, L. & Wayda, V. (2011). The Development of Teaching Skills in
Preservice Teachers. International Journal of Applied Sports Sciences, 23(2), 465-486.
Paese, P. C. & Zinkgraf, S. (1991). The effect of student teaching on teacher efficacy and
teacher stress. JTPE, 10, 307-315.
Sharp, T., Spies, R., Newman, D. & Spickelmier-Vallin, D. (1996). Assessing and improving
the accuracy of in-service teachers’ perceptions of daily practice. JTPE, 15, 297-318.
26
Perception du sentiment d’efficacité personnelle à gérer la classe d’enseignants
stagiaires finissants en éducation physique.
Amamou, S.1-2, Desbiens, J.-F.1-2, Spallanzani, C.1-2
1. Faculté d’éducation physique et sportive, Université de Sherbrooke2. Centre de
recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante
(CRIFPE).
Cette recherche visait à mesurer l’évolution du SEP à gérer la classe de stagiaires finissants d’ÉPS
entre le début et la fin d’un stage court. Les résultats indiquent que les perceptions du SEP
précédant le stage sont élevées. Des améliorations post-stage (cohorte A > Cohorte B) sont
également constatées. Ces résultats convergent avec ceux d’études précédentes identifiant le stage
comme une source possible du développement du SEP.
Mots-clés : sentiment d’efficacité personnelle, gestion de classe, stagiaires, EPS.
INTRODUCTION
La gestion de classe est une fonction déterminante de l’efficacité de l’enseignement et de la
qualité du climat d’apprentissage. Desbiens et al. (2011) ont montré que l’établissement d’un
climat favorable à l’apprentissage constitue un immense défi pour des stagiaires finissants en
éducation physique et à la santé (ÉPS). Clairement, l’expérience du stage peut orienter la
perception du stagiaire quant à sa capacité de remplir avec succès sa tâche d’enseignant. Selon
la façon dont cette expérience est vécue, elle constituerait donc une occasion unique de
développer leur sentiment d’efficacité personnelle (SEP) (Androzzi, 2011; Ballinger&
Bishop, 2011).
OBJECTIFS DE RECHERCHE
Cette communication s’appuie sur une analyse secondaire de données. Elle a pour objet de
mesurer l’évolution du SEP à gérer la classe de stagiaires d’ÉPS entre le début et la fin d’un
stage court d’ÉPS.
METHODOLOGIE
Cette étude a été menée auprès de 82 stagiaires de deux cohortes A (29 hommes, 12 femmes;
Âge moyen = 21,69 ans ± 1,38) et B (31 homme et 10 femmes; Âge moyen = 22,11 ans±
1,80) d’un programme de formation initiale à l’enseignement de l’ÉPS au Québec (Canada)
d’une durée de 4 ans. Ces stagiaires de deuxième année étaient inscrits à un cours de gestion
de classe (année 2) ainsi qu’à un stage intensif de trois semaines ayant la gestion de classe
pour thème principal. Leurs perceptions quant au SEP à gérer la classe ont été mesurées à
l’aide d’un questionnaire à choix forcés dans lequel les stagiaires devaient se prononcer par
rapport à 9 composantes de la compétence à gérer la classe (MEQ, 2001). Cette appréciation
était contextualisée par rapport à une à trois activités qu’ils avaient pour mandat d’enseigner
durant leur stage. Pour les participants de la cohorte A, l’échelle ordinale utilisée comportait 5
niveaux (1 : Cette tâche m’apparaît très difficile à réaliser; 5 : Cette tâche m’apparaît très
facile à réaliser) alors que celle employée avec la cohorte B était graduée plus finement (9
niveaux).Les données collectées ont été traitées à l’aide de la version 13 du logiciel SPSS. Les
fréquences absolues et relatives des réponses par modalité ont été calculées. La comparaison
des résultats obtenus avant et après le stage a été effectuée à l’aide du test non paramétrique
de Wilcoxon pour échantillons dépendants.
RESULTATS
Le SEP perçu par composante est élevé avant le stage pour les cohortes A (mode = 4 / 5) et B
(mode = 6-8 / 9) et présente sensiblement les mêmes valeurs modales après le stage. Des
différences sont signalées entre les deux cohortes quant à la distribution des réponses. Les
fréquences relatives moyennes pour les catégories Changement nul, Changement + et
Changement – sont similaires car elles varient entre 11 % et 13,5 %. La proportion
anormalement élevée (M = 63 %) de réponses indéterminables suggère que dans plusieurs cas
les activités planifiées avant le stage n’ont pas été réalisées tel qu’anticipé. Le tableau 1
indique que pour la cohorte A, l’expérience de stage a provoqué un ajustement positif et
significatif du SEP pour six composantes de la compétence à gérer la classe alors que pour la
27
cohorte B, seulement trois composantes voient un ajustement positif et significatif du SEP.
Aucun ajustement négatif et significatif du SEP n’est rapporté.
Tableau 2. Comparaison pré-stage et post-stage du sentiment d’efficacité personnelle à gérer
la classe à l’aide du test de Wilcoxon pour données pairées (Cohortes A et B)
A
C1
C2
C3
C4
C5
C6
C7
C8
Comparaison Post>
Post<
Post<
Post > Post>
Post< Post< Post>
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Valeur z
-3,128
-1,213
-0,128
-2,501
-2,852
2,559 -2,352 -1,732
Valeur p*
0,002*
0,225
0,898
0,012* 0,004* 0,01* 0,019 0,083
*
B
C1
C2
C3
C4
C5
C6
C7
C8
Comparaison Post >
Post >
Post <
Post < Post > Post< Post> Post<
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Pré
Valeur z
-1,819
-1,395
-2,532
-2,405
-1,342
-2,252 -1,669 -0,107
Valeur p
0,069
0,163
0,011*
0,016* 0,18
0,024 0,095 0,914
*
Note. C1 : composante 1. Pré : avant le stage; Post : après le stage; *: significatif si α < 0,05.
DISCUSSION ET CONCLUSION
Cette analyse secondaire ne permettait pas de prendre en considération ni de contrôler
l’influence des expériences antérieures des stagiaires et celle des conditions de réalisation de
leur stage. Ceci constitue une limite claire de l’interprétation des résultats. Ceux-ci indiquent
néanmoins des effets d’ajustement des perceptions par le stage mais contrastés d’une cohorte
à l’autre sur l’évolution du SEP à gérer la classe. Ces résultats convergent avec l’idée que le
stage peut être une expérience marquante (Androzzi, 2011; Nichols, 2011) et qu’elle peut être
une source de développement du SEP (Bandura, 2007). De prochaines études mobilisant à la
fois des approches qualitatives et quantitatives pourraient permettre de préciser à quelles
conditions. De prochaines analyses vérifieront les associations statistiques entre le degré
d’expertise perçu dans les activités enseignées en stage et le SEP à gérer la classe. Nous
faisons l’hypothèse que la maîtrise de la discipline et de démarches pédagogico-didactiques
sont des facteurs qui influent sur le SEP à gérer la classe.
Bibliographie
Androzzi, J. (2011 ). The Effects of Early Clinical Teaching Experiences on PreService
Teacher's Self-Efficacy.University of North Carolina, Doctorate Degree, 156 p.
Bandura, A. (2007). Self-efficacy in health functioning. In S. Ayers, et al. (Eds.). Cambridge
handbook of psycholog y, health & medicine (2nd ed.). New York: Cambridge
University Press.
Ballinger, D. A. & Bishop, J . G. (2011 ). Mentoring Student Teachers: Collaboration with
Physical Education Teacher Education.Strategies, 24, 4, 30-34.
Desbiens,J-F. et al., (2011). L’instauration d’un climat favorable à l’apprentissage : un défi
pour des stagiaires finissants en éducation physique et à la santé. In P. Mauban, J.
Clénet et Daniel Poisson (dirs), Débats sur la professionnalisation des enseignants (pp.
57-88). Sainte-Foy : Presses de l'Université du Québec.
Klassen, R. M., & Chiu, M. M. (2010). Effects on teachers’ self-efficacy and job satisfaction:
teacher gender, years of experience, and job stress. Journal of EducationalPsychology,
102(3), 741-756.
Nichols, B. (2011 ). Preservice Teachers' Perception of a Final Field Experience.Arkansas
State University, DoctorateDegree, 61 pages.
Analyse des pratiques enseignantes en Education Physique et Sportive :
28
C9
Post<
Pré
-2,8
0,005*
C9
Post >
Pré
-1,15
0,25
SYMPOSIUM
Point de vue de la didactique clinique
Symposium coordonné par Hejer Ben Jomâa Ben Hsouna
ISSEP Ksar-Saïd, Université de La Manouba
UMR EFTS, Université de Toulouse 2 le Mirail, EDiC
Laboratoire SYFACTE (LR03es07)
[email protected]
MOTS-CLES : didactique clinique, pratiques enseignantes, éducation physique et sportive,
formation des enseignants.
INTRODUCTION
Ce symposium se situe à l’interface de la didactique et de la clinique. Il s’attache à présenter
l’actualité des travaux portant sur l'analyse des pratiques des professeurs d’EPS du double
point de vue didactique et clinique à référence psychanalytique. Il traite une question qui nous
paraît fondamentale, la part subjective que prend un enseignant d'EPS dans le choix et le
traitement des savoirs en classe. Dans le cadre de ces travaux, nous pensons l’enseignant
comme un sujet responsable, un être de parole, divisé par son inconscient, assujetti et
singulier. Cette question reste pour notre équipe de recherche, l'EDiC (Equipe de recherche en
Didactique clinique de l'EPS, UMR EFTS, Ecole Interne de l'Université Toulouse 2 Le
Mirail) une focale que nous traitons comme il se doit, par la recherche. L'objectif de ces
travaux est en effet de déterminer la logique d'enseignement du professeur d’EPS, pris comme
"auteur et créateur de savoir" (Beillerot, 1996) pour en comprendre et expliquer les raisons
subjectives du traitement proposé. Ainsi se justifie le double point de vue adopté : l'analyse
didactique des savoirs enseignés, à partir de choix conceptuels et d’outils d‘analyse
didactiques créés par cette équipe pour rendre compte de ce processus complexe, énigmatique
et intime pour l'enseignant que constitue l'acte d'enseignement et une méthodologie clinique,
soit des outils méthodologiques de recueil et de traitement des données en trois temps que
sont le déjà-là, l'épreuve et l'après coup. Ces acquis scientifiques et méthodologiques et cet
approfondissement conceptuel ont permis de préciser davantage la part que prend l'enseignant
dans le choix et le traitement de savoir ainsi que dans la conduite de la classe pour mieux les
formaliser à travers plusieurs indicateurs forgés par l'EDiC, comme « conversion didactique »,
« Sujet Supposé Savoir » ou « impossible à supporter ». Bien entendu, à travers la posture
clinique, qui marque les travaux de l’EDiC, nous cherchons à valoriser l’étude des contraintes
et ressources internes propres aux sujets engagés dans la transmission des savoirs. La logique
de présentation des travaux dans le cadre de ce symposium est celle de l'approfondissement
des concepts comme ceux de rapport au savoir, du contrat didactique, de déjà-là, d'après coup
ou d'impossible à supporter, des méthodes, comme l'étude longitudinale d'un enseignant, la
méthodologie didactique clinique ou la méthodologie d’ingénierie didactique remaniée à
partir des études de cas. A partir de travaux récents de l’EDiC, huit communications seront
présentées dans le cadre de ce symposium qui s’attache également à ouvrir de nouveaux
horizons dans l’articulation recherche - formation.
29
Communication n°1 : André Terrisse
Les options théoriques de la didactique clinique de l’EPS
Laboratoire UMR EFTS, Université de Toulouse 2 le Mirail, EDiC
Cette communication a pour objet de présenter les options théoriques de l'EDiC, équipe
de recherche en Didactique Clinique de l'EPS. Elle sera complétée par les autres
interventions et illustrée par les résultats de recherche que produisent les chercheurs de
cette orientation scientifique. Intégrée aux Sciences de l'Education, elle a l'originalité de
croiser, pour les besoins de la recherche sur les pratiques des enseignants d'EPS, les
concepts et les méthodes de la didactique et de la clinique psychanalytique. Cette option
s'est imposée aux chercheurs depuis que Marie France Carnus a montré dans sa thèse
combien les enseignants d'EPS transmettent des savoirs souvent à leur insu et qu'ils ont
pour effet de transformer les contenus d'enseignement (Carnus, 2001). Depuis, plusieurs
travaux ont développé cette orientation, dont vous trouverez les résultats dans les
interventions qui vont suivre et dans les ouvrages récents qui les présentent (Terrisse,
Carnus, 2009; Carnus, Terrisse, 2013).
INTRODUCTION
La didactique clinique de l'EPS s'est développée à partir des travaux d'analyse des
séances d'éducation physique et sportive (EPS). Ces recherches, intégrées dans un laboratoire
de didactiques des sciences (LEMME, Université Paul Sabatier, Toulouse), en ont adopté les
concepts et les méthodologies.
Du point de vue des concepts, ils en retinrent trois pour analyser les pratiques des
enseignants : la transposition didactique qui décrit le passage du savoir savant au savoir
enseigné (Chevallard, 1991, le contrat didactique (Brousseau, 1998), qui détermine le
processus par lequel s'effectue la transmission du savoir et le rapport au savoir, notion à
l'origine forgée par Lacan (Lacan, 1966), mais développée par trois options différentes :
didactique, sociologique et psychanalytique.
Si ces concepts ont servi à étudier les contenus de savoir transmis dans les séances
d'EPS, ils ont trouvé assez rapidement une butée logique lorsqu'ils n'ont pu rendre compte et
expliquer les ruptures de contrat didactique observés chez certains enseignants alors que la
situation ne l'exigeait pas (Carnus, 2001).
Ainsi ont été développés au cours des travaux de l'EDiC trois autres concepts qui
rendent mieux compte, d'après nous, de la réalité de l'enseignement et surtout de ses
difficultés.
EXIGENCES THEORIQUES A UNE ANALYSE DIDACTIQUE CLINIQUE
Ces concepts ont été élaborés à partir d'une posture, une recherche sur les pratiques
d'enseignement qui se caractérisent par leur contingence. En effet, aucun enseignement ne
peut prévoir ce que l'élève apprend, ni quand, ni comment (Verret, 1975) et ceci pour au
moins deux raisons :
- l'élève est un autre sujet, soumis à une logique d'apprentissage qui lui est propre et qui
quelquefois échappe à l'enseignant, mais aussi à lui-même,
- l'enseignant, malgré sa compétence professionnelle, ne peut tout transmettre de son savoir
car ce savoir est personnel et souvent incorporé par une pratique assidue ou une expérience
professionnelle accumulée. Il ne peut en délivrer qu'une partie, dans le temps toujours trop
court d'une séance.
Ainsi se trouvent mis en évidence deux questions théoriques à l'analyse des pratiques
d'enseignement de l'EPS (Terrisse, 2002):
30
- une théorie du sujet permettant une analyse fine des conditions de transmission d'un
savoir,
- la prise en compte d'un impossible à enseigner (Freud, 1925), auquel se heurte les
enseignants quand ils doivent transmettre à autrui un savoir, notamment moteur.
LES TROIS CONCEPTS ACTUELS DE LA DIDACTIQUE CLINIQUE
Compte tenu de ces présupposés, nous développerons trois concepts actuellement
utilisés par les chercheurs de l'EDiC, en fonction de leurs problématiques de recherche qui
leur sont personnelles (Carnus & Terrisse, 2013).
Conversion didactique : Ce terme rend compte du poids de l'expérience
professionnelle d'un enseignant ou de son expertise dans une APSA dans les contenus
d'enseignement qu'il propose en classe
Sujet supposé savoir : Cette expression met en évidence le statut symbolique de
l'enseignant auquel il est assigné et dont il n'est pas assuré, notamment chez les débutants,
Impossible à supporter : l'observation des séances montre que l'enseignant provoque
quelquefois des ruptures de contrat didactique à partir du moment où la situation lui est
insupportable. Ce moment est essentiel à analyser pour tenter de comprendre ce qui provoque
cet acte.
CONCLUSION
Il n'y aura pas de conclusion à cette présentation, car elle sera prolongée par celle de
M F Carnus sur les méthodologies utilisées et sur les orientations de formation qu'elle permet.
Communication n°2 : Marie-France Carnus
Les options méthodologiques de la didactique clinique de l'EPS et les perspectives
pour la formation des enseignants
Laboratoire UMR EFTS, Université de Toulouse 2 le Mirail
Cette contribution au symposium a pour objet de présenter les options
méthodologiques de la didactique clinique de l'EPS et d’envisager quelques prolongements
possibles en formation d’enseignants. Elle fait suite et complète l’intervention d’André
Terrisse portant sur les options théoriques élaborées au sein de l’EDiC. A l’interface de la
didactique et de la clinique psychanalytique, je présenterai ici les grandes lignes qui sont
l’étude de cas et la construction d’une temporalité en trois temps pour la recherche : le déjà-là,
l’épreuve et l’après-coup. Dans un second temps, et dans une visée stratégique, j’envisagerai
les éventuels prolongements que la didactique clinique de l’EPS permet d’entrevoir et de
mettre en œuvre dans le champ de la formation.
INTRODUCTION
En ouverture du symposium, André Terrisse présente les principales options théoriques de la
didactique clinique de l'EPS. Ces options articulent les dimensions didactique et clinique au
sein d’une théorie du sujet qui intègre la présence de manifestations de l’inconscient dans
l’analyse des pratiques enseignantes et des enjeux de savoir qui en émergent. Ce
positionnement théorique entraîne des conséquences méthodologiques dont je trace ici les
grandes lignes qui sont l’étude de cas et la construction d’une temporalité en trois temps pour
la recherche : le déjà-là, l’épreuve et l’après-coup. Dans un second temps, et dans une visée
stratégique, j’envisage les prolongements que la didactique clinique de l’EPS permet
d’entrevoir et de mettre en œuvre dans le champ de la formation. Dans une vision non
applicationniste, distanciée et critique, je voudrais ainsi montrer que cette orientation est de
31
nature à ouvrir des perspectives fécondes, heuristiques et originales pour la formation des
enseignants.
LES CONSEQUENCES METHODOLOGIQUES POUR UNE ANALYSE
DIDACTIQUE CLINIQUE DES PRATIQUES ENSEIGNANTES EN EPS.
Plusieurs options méthodologiques découlent des orientations conceptuelles de la didactique
clinique de l’EPS. La première est l’étude « au cas par cas, au un par un » (Terrisse, 1999)
constitutive de l’approche clinique. Pour Jean-Claude Passeron et Jacques Revel (2005), les
« sciences du cas » peuvent assurer une « convergence entre la valeur descriptive de la
méthode clinique et la valeur méthodologique de l’observation contextualisée dans
l’administration de la preuve » (Passeron, Revel, 2005, p. 40). Pour ces mêmes auteurs, « le
cas trouve une première définition subjective dans l’interruption qu’il impose au mouvement
coutumier de l’expérience perceptive comme au parcours prévu d’un discours descriptif… »
(Passeron, Revel, 2005, p. 16). Pour Freud, il se présente comme une énigme, « le cas, c’est
l’obstacle » car « on ne peut apprendre du nouveau que par des analyses présentant des
difficultés particulières » (Freud, 1948, p. 327-328). Il donne l’occasion de mettre en relation
des éléments disjoints d’une configuration au départ indéchiffrable (Passeron et Revel, 2005).
Par ailleurs, « nous privilégions, dans cette orientation clinique l’observation « in situ » et les
entretiens comme modes de recueil des données, puisque notre observation est centrée sur
l’enseignant (et parfois les élèves) en activité. Fidèle à une observation la plus précise
possible de l’enseignant, le recueil des données le suit dans son activité, sans pour autant se
confondre avec elle. Nous utilisons donc une méthodologie « temporelle », selon les trois
temps de l’activité professorale » (Terrisse, 2009, p.26) : le déjà-là, l’épreuve et l’après-coup.
Ces trois temps seront développés dans mon exposé.
ORIENTATIONS ET PERSPECTIVES EN FORMATION D’ENSEIGNANTS : LES
ARTICULATIONS ENTRE RECHERCHE ET FORMATION
Pour prévenir les risques de l’illusion applicationniste ou de la confusion entre recherche en
didactique et formation des enseignants, il sera bon de considérer la rupture épistémologique
entre ces deux domaines en prenant en compte leurs spécificités respectives se traduisant au
travers de finalités et de temporalités bien distinctes (Carnus, 2009a). Compte tenu du temps
contraint de l’exposé j’évoquerai et illustrerai trois niveaux d’articulations envisageables entre
recherche en didactique clinique de l’EPS et formation des enseignants : les résultats à travers
l’exemple des écarts entre intention et décision, les méthodologies à travers l’exemple de
l’entretien d’après-coup et les concepts à travers celui de conversion didactique. Il reste à
questionner le caractère opérationnel de ces articulations étroitement lié à la diffusion des
travaux de recherche d’une part et, d’autre part, à la volonté des acteurs de la formation
d’intégrer dans leurs pratiques professionnelles les avancées de la recherche en didactique
clinique (Carnus, 2009b).
CONCLUSION
Le positionnement scientifique actuel des chercheurs de l’EDIC et les orientations théoriques
et méthodologiques qui en découlent ne peuvent se comprendre qu’à travers le cheminement
singulier et la dynamique d’une équipe. Au cœur des sujets et centrées sur le fonctionnement
didactique ces orientations rejoignent des préoccupations actuelles relatives à la fécondité des
articulations entre recherche et formation des enseignants et rencontre aujourd’hui l’intérêt
d’étudiants qui poursuivront leur route, avec nous, tout en traçant leur sillon dans ce champ
co-construit.
32
Communication n°3: Hejer Ben Jomaa Ben Hsouna
La gestion des Ruptures du Contrat Didactique comme révélateur
de l’expertise sportive de l’enseignant d’EPS :
- Etude de cas contrastés –
ISSEP Ksar-Saïd, Université de La Manouba, Tunisie
Laboratoire SYFACTE (LR03es07), Université de Sfax
UMR EFTS, EDiC, Université de Toulouse 2, le Mirail,
Cette communication creuse un aspect d’une recherche menée dans le cadre d’une cotutelle de
thèse de doctorat et poursuivie ensuite au sein de l’EDiC1. Elle porte sur les modalités de
gestion du contrat didactique de deux enseignants d’EPS débutants lors de leurs pratiques
enseignante in situ à partir de l’observation, de la description et de l’analyse des ruptures du
contrat didactique locales. Cette étude s’inscrit dans une orientation didactique clinique
d’inspiration psychanalytique, et s’attache à analyser comment l’enseignant gère les phases de
rupture de contrat didactique à partir de trois analyseurs didactiques cliniques : le rapport au
savoir, les pratiques ostensives déployées lors de ces phases et « l’impossible à supporter »,
comme outil pour décrire le réel (Lacan, 1977) qui « ne cesse pas de ne pas s’écrire »
(Terrisse, 1997)2. En lien avec nos travaux de recherche antérieurs (Ben Jomaa & Terrisse,
2011), la question focale de notre recherche s’attache à rendre compte, en référence à
Blanchard-Laville, de la dimension subjective du métier d’enseignant. En effet, nous
soutenons l’idée qu’« un enseignant, bien plus que des savoirs, transmet son propre rapport au
savoir qu’il enseigne et ainsi transmet tout autant sa partie vivante que ses (…) impensés »
(Blanchard-Laville, 2009). Il s’agit de décrire et d’analyser l’incidence de l’expertise
personnelle dite aussi sportive, acquise à partir de longues années de pratique spécialisée
d’une activité physique et sportive en dehors du cadre de l’école, sur l’acte d’enseigner. Pour
ce faire, nous nous intéressons à son rapport au savoir et au corps. Les trois outils d’analyse
didactique clinique utilisés nous ont permis de tracer, à travers deux études de cas contrastés,
le contour du rapport personnel au savoir de l’enseignant d’EPS débutant qui s’avère, d’après
les résultats de cette recherche, un processus organisateur de l’action d’enseignement, des
choix didactiques et de l’épistémologie professionnelle de l’enseignant débutant pris dans
l’œuvre de livraison de savoir et « divisé » entre référence officielle - référence personnelle du
savoir.
INTRODUCTION
Les dilemmes émergeant du réel observé de l’enseignement de la même activité physique et
sportive (APS) par deux enseignants différents, c'est-à-dire, d'expertise sportive et
d’expérience professionnelle différentes, nous conduisent à revisiter la problématique de
l’analyse des pratiques enseignantes et à interroger les cadres théoriques utilisés.
L’observation de ces pratiques et l’analyse du verbatim des interactions verbales renvoient, y
compris dans les pratiques scolaires, à un rapport personnel au savoir, au corps et à une
construction de savoirs in-corporés, dont le retentissement profond des pratiques sportives
antérieures et l’investissement subjectif du sujet sont à prendre en compte.
CADRE D’ANALYSE DIDACTIQUE CLINIQUE
L’option théorique et conceptuelle consiste, dans le cadre de cette étude, à concevoir le
clinique du point de vu de la singularité du sujet didactique (ici l’enseignant), c'est-à-dire au
« cas par cas », au « un par un » (Terrisse, 1999) en rupture avec l’idée d’un sujet générique.
1
Equipe de Didactique Clinique, UMR EFTS, Toulouse II, Le Mirail
C’est un descripteur proposé dans la topologie lacanienne de la structure du sujet et utilisé par les chercheurs de l’EDiC dans leurs travaux
en tant qu’analyseur clinique de la pratique des enseignants d’EPS.
2
33
Ce positionnement nous permet de s’intéresser au sujet enseignant dans sa dimension
inconsciente, dynamique et singulière, qui « à partir des savoirs acquis, produit de nouveaux
savoirs singuliers lui permettant de penser, de transformer et de sentir le monde naturel et
social » (Beillerot, 1996). Dans le cadre de cette recherche, nous approchons le concept
d’expertise, à travers la "spécialité sportive" du sujet enseignant. Il s’agit de l’expertise d’un
point de vue sportif qui se rattache à un aspect particulier de l’expertise de l’enseignant
d’EPS, celui de « sa compétence de spécialiste d’une discipline sportive particulière » (Piéron
et Carreiro Da Costa, 1995). Nous cherchons les traces de cette expertise lors des phases de
gestion des ruptures du contrat didactique, présentées par Brousseau (1998) comme les
modifications de l’enjeu de savoir en situation contractuelle hypothétique. Pour ce faire, nous
tentons de rendre compte du rapport au savoir du sujet enseignant en référence à Beillerot (op,
cit) qui définit cette notion comme une « disposition d’un sujet envers le savoir qui met en jeu
son histoire entière : sa façon de savoir, d’apprendre, son désir de savoir »
METHODOLOGIE DIDACTIQUE CLINIQUE
Nous présentons une étude de cas croisés (Passeron et Revel, 2005). L’observation vidéo « in
situ » nous a permis de transcrire douze séances d’EPS menées par deux enseignants d’EPS
débutants experts, de spécialités sportives différentes (gymnastique et basket-ball). L’analyse
des discours de ces deux enseignants a été menée à partir de la pratique de quatre types
d’entretiens « cliniques » semi-directifs d’explicitation et d’auto-confrontation, de l’analyse
du discours et de l’analyse « détaillée et fouillée » du contenu (Van Der Maren, 1995). Le
recours à la méthodologie didactique clinique (Terrisse, 2009), marquée par ses trois
temporalités : le déjà-là, l’épreuve et l’après-coup, nous a permis également de suivre les
traces du rapport au savoir de l’enseignant débutant. La confrontation des données à partir du
processus de triangulation (Savoie-Zajq, 1996) est en mesure d’assurer la « validation
interne » de nos résultats de recherche.
RESULTATS
Les savoirs mis en avant lors des phases de gestion des RCD renvoient à deux registres de
savoirs : officiel et personnel. L’enseignant expert a tendance à dépasser le cadre officiel des
programmes et de mobiliser des savoirs issus de son histoire singulière de sujet actualisant
ainsi son rapport personnel aux objets de savoirs.
Nos résultats à propos de la forme de gestion des RCD ont permis d’identifier une origine
différentielle des RCD (enseignant et/ou élève) et une stratégie singulière de gestion de ces
ruptures marquant particulièrement l’enseignement de la spécialité.
Nos résultats à propos des pratiques ostensives ont montré un recours différent aux
procédures ostensives locales lors des ces phases d’interactions ponctuelles. L’enseignant
expert (spécialiste) mobilise prioritairement, et souvent à son insu, son expertise corporelle
pour gérer la classe du fait qu’il passe inconsciemment à la démonstration corporelle et à la
transmission de svoirs « in-corporés » : « je ne sais pas… c’est plus fort que moi, je ne
supporte pas ne pas démontrer… ». Cet « impossible à supporter » est ancré dans une logique
personnelle de transmission de savoirs voire même une « épistémologie personnelle »
(Kagan, 1992) de professeur débutant et permet ainsi d’orienter ses choix et ses actions
didactiques.
CONCLUSION
Au travers des deux vignettes didactiques cliniques présentées, nous avons tenté de tracer le
contour d’un élément subjectif constituant de la singularité du sujet enseignant d’EPS : le
rapport personnel au savoir. L’approche du sujet enseignant à partir de sa pratique personnelle
dans l’APS nous a permis de prendre en compte le rapport de son histoire singulière aux
objets de savoir qu’il transmet, c'est-à-dire l’un des fondamentaux de sa singularité, et de voir
comment celle-ci est dans la mesure d’orienter la forme de gestion du contrat didactique et de
déterminer son épistémologie professionnelle.
34
Communication n°4 : Isabelle Jourdan
Rapport au corps et Je professionnel, entre évolution et permanence :
une étude longitudinale d’un professeur d’EPS sur dix ans.
EDiC, UMR-EFTS, Université Toulouse - Le Mirail et CCLEPoDI, ESPE Midi-Pyrénées
INTRODUCTION
Cet article rend compte d’un aspect d’une recherche menée dans le cadre d’une thèse de
doctorat et poursuivie ensuite au sein de l’EDiC. Elle porte sur l’évolution de la pratique d’un
professeur d’EPS sur une période de dix ans à partir de sa première année de formation.
L’étude présentée ici, s’inscrit dans une perspective didactique clinique d’inspiration
psychanalytique, et cherche à repérer comment la pratique de cet enseignant en classe évolue
au fil du temps. En lien avec nos travaux de recherche antérieurs (Jourdan, 2006, 2009), la
question spécifique de notre recherche s’attache aujourd’hui à identifier comment, en
référence à Aulagnier (1975), le « je professionnel » de l’enseignant observé se construit et
évolue. Nous considérons plus particulièrement son rapport savoir et au corps et c’est à
travers celui-ci que nous allons tenter de rendre compte de sa pratique professionnelle et de
son évolution. Après avoir résumé les résultats de notre précédente recherche, nous
présentons Marc, dix ans après son premier entretien, alors qu’il était en année de préparation
au concours du CAPEPS, entre évolution et permanence.
HISTORIQUE DE LA RECHERCHE
Lors de notre première recherche, située dans le contexte de la formation initiale en
EPS, nous nous sommes intéressés à la façon dont les étudiants et les professeurs stagiaires
s’approprient les savoirs, à la façon dont ils vivent leur formation et comment cela se
répercute sur leurs logiques professionnelles3. Les questions centrales étaient : quelles
relations entre le sujet et le corps, entre le sujet et les APSA ? Comment se croisent les
diverses pratiques des APSA pour soi, pour enseigner, à enseigner ? Comment le sujet s’y
investit-il et comment se construit-il professionnellement ?
Nous avons suivi six étudiants sur ces deux années, trois hommes et trois femmes avec qui
nous avons mené des entretiens semi-directifs de recherche, le premier en juin 2002 et le
deuxième en juin 2003. Ces études de cas nous ont permis de dégager une typologie des
logiques professionnelles en lien avec leur rapport au savoir et leur rapport au corps. Nous
avons constaté comment chacun d’eux présente une logique professionnelle qui leur est
singulière et qui tient compte de leur passé d’élève, d’étudiant et de sportif. Les résultats
montrent combien pèsent dans leurs choix didactiques et leur façon d’être enseignant, leurs
conceptions du métier et les différentes influences dont ils ont pu se nourrir, mais surtout le
poids de leurs propres expériences corporelles dans leurs pratiques.
Nous avons poursuivi cette recherche dans son aspect longitudinal afin d’interroger
l’évolution d’un des six étudiants, Marc, recontacté dix ans plus tard. Quels sont les éléments
stables ? Quels sont ceux qui évoluent ? Qu’en est-il de la logique professionnelle, notamment
dans sa construction identitaire ? Plus précisément aujourd’hui, en référence à Aulagnier,
quelle est l’évolution du « je professionnel » ?
RECHERCHE ACTUELLE, RESULTATS ET DISCUSSIONS
Marc, a été interviewé à trois reprises : lors du premier entretien (juin 2002), il était étudiant
en première année de préparation au concours ; le deuxième (juin 2003), reçu au concours et
professeur stagiaire, le troisième, (juin 2012), professeur titulaire en collège.
3
Nous entendons par logique professionnelle le cheminement, l’itinéraire personnel et singulier que chacun mène pour
construire sa professionnalité (que nous définissons en référence à Bourdoncle (1991) comme étant l’acquisition des savoirs
praxéologiques mis en œuvre pour agir « efficacement »).
35
D’un point de vue méthodologique, pour ce troisième temps, nous procédons comme lors de
la première recherche, à partir d’un entretien semi directif de recherche, intégralement
retranscrit4.
Plutôt que de décrire le trajet de Marc sous forme chronologique, nous préférons le présenter,
au travers des éléments significatifs de ses discours, les éléments de changement et les
éléments de permanence de sa pratique professionnelle.
En ce qui concerne son parcours, Marc, après sa deuxième année de formation à l’IUFM a été
nommé dans un collège classé ZEP de la banlieue parisienne. Pour la rentrée 2010, Marc est
affecté dans un collège rural en Midi-Pyrénées. Il est donc en poste dans ce nouvel
établissement depuis moins d’un an lorsque nous l’interviewons.
Les éléments de permanence sont d’une part, le souci permanant pour Marc d’avoir
l’adhésion des élèves avec en contrepoint l’inquiétude de ne pas l’avoir, et d’autre part,
l’importance d’être pour les élèves le sujet supposé savoir et d’être totalement crédible à leurs
yeux. Pour se faire, compromis et compromissions sont possibles (Carnus, 2009) pour ne
jamais perdre la face.
Pour se former professionnellement, Marc lit peu d’ouvrages théoriques dans un rapport très
pragmatique au savoir. Il va toujours observer ses collègues de qui il « pompe » des
situations « qui marchent » et ainsi le rassure dans sa pratique, notamment quand il se
retrouve à enseigner une activité qu’il ne maîtrise pas comme la danse.
Le premier élément de changement est le passage d’une conversion didactique centrée sur sa
pratique personnelle dans l’activité à une conversion didactique intégrant les expériences
d’enseignement vécues ou observées. Dans ce glissement, la permanence est l’importance de
l’expérience qui seule peut permettre de progresser professionnellement.
La planification des séances, des cycles, est une nouvelle donnée professionnelle. Elle est
pour Marc un outil pour réfléchir et mettre en place ses contenus d’enseignement mais aussi
pour construire la cohérence de ces derniers sur un cycle.
CONCLUSION
Avec l’expérience, Marc prend confiance professionnellement et personnellement. La
construction psychique du « je professionnel » exige un temps, « le temps pour comprendre,
qui réintroduit l’historicité du sujet » (Terrisse, 2000).
Les attributs manifestes de Marc que nous avions identifiés lors des deux premiers entretiens,
spécifient les éléments psychiques constitutifs de son « je professionnel » et apparaissent être
d’une stabilité étonnante. L’évolution de Marc se fait dans une dynamique de projet
identificatoire d’une place à prendre en vue d’une professionnalité à affirmer.
Communication n°5 : Pablo Buznic Bourgeacq
La position imaginaire du professeur d’EPS dans l’espace didactique
ou « la forme reflétée du maître »
MCF, CERSE (EA 965), Université de Caen Basse-Normandie
Notre communication portera sur les liens indentifiables par le chercheur en didactique
clinique entre l’activité didactique de l’enseignant sur et dans le milieu de l’élève et la
modalité singulière par laquelle celui-ci occupe une « position imaginaire dans l’espace
didactique » (Buznic, 2010), c'est-à-dire une « image relative de maîtrise du savoir que
l’enseignant projette sur l’élève ». Nous nous appuierons sur les cas de deux professeurs
d’EPS débutants, Sam et Fanny, au cœur de deux recherches (Buznic, 2007, 2010), pour
lesquels cette position imaginaire constitue un organisateur nodal des pratiques
d’enseignement.
4
Les extraits de verbatim sont en italique, sans ponctuation ; le symbole … signifie un temps de suspension dans le discours ;
le symbole (…) signifie que des extraits de corpus ont été sectionnés.
36
CADRE THEORIQUE : THEORIE DU SUJET ET POSITION IMAGINAIRE
DE L’ENSEIGNANT
Inscrit en didactique clinique, notre travail s’appuie sur une théorie du sujet pour
décrire et interpréter les phénomènes didactiques. Cette théorie fait référence à la
formalisation lacanienne du sujet sous la forme des trois registres : Réel, Symbolique,
Imaginaire (Lacan, 1974). Le sujet s’y définit d’une incomplétude, d’un « manque à être »
(Chemama, 2009) face au leurre de l’image qui l’identifie et à l’assujettissement à la fonction
symbolique qui le situe.
Cette perspective nous permet alors d’établir les coordonnées du
sujet et s’avère heuristique pour envisager les modes d’organisation d’un sujet en position
d’enseignant. Elle permet notamment d’éviter d’envisager celui-ci comme une entité unifiée
et transparente à elle-même, en postulant sa division comme structurelle, et ainsi de prendre
en compte conceptuellement la structure des « contraintes internes » (Blanchard-Laville,
2001) qui traversent le sujet en position d’enseignant.
Nous nous centrerons ici sur la position imaginaire du sujet pour deux raisons. D’une
part, elle a été moins développée d’un point de vue conceptuel que la position symbolique,
dans l’équipe EDiC. D’autre part, le congrès d’Hammamet étant centré sur l’EPS et le sport, il
nous semble intéressant d’aborder les particularités du sujet enseignant en EPS et notamment
le statut essentiel de son image, mise en scène d’une manière très spécifique par rapport aux
autres disciplines.
Le registre lacanien de l’imaginaire constitue l’instance de l’image, du leurre et de la
méconnaissance (Lacan, 1966, p.99), témoignant ainsi d’une première forme d’ambigüité
dans la transparence du sujet à lui-même. D’un point de vue développemental, il s’origine lors
du « stade du miroir » (op.cit.) où l’enfant se confronte à lui-même comme image et donc à
son existence comme forme unifiée. Cette image souche constitue le support du « moi », c'està-dire la part du sujet qui le confond avec l’image qu’il a de lui-même. Tout le développement
du sujet s’organise alors à partir cette forme initiale, à la fois structurante et aliénante. Dans la
relation intersubjective, le sujet ne s’identifie alors qu’au reflet de ce qu’il projette sur l’autre.
Ce jeu de miroirs signe la relation imaginaire, fondée sur un jeu d’identifications –
« transformation(s) produite(s) chez le sujet quand il assume une image » (Lacan, 1966, p.84)
– où chacun s’imagine dans l’autre. L’imaginaire constitue ainsi le registre privilégié de la
relation duale – non médiatisée par un tiers Autre – où l’altérité s’efface, laissant place à
l’ambivalence du semblable, à la « confusion entre soi et l’autre » (Chemama, 2009).
La force de cette ambivalence dans la relation didactique a conduit à interroger ce jeu
de miroirs au cœur des pratiques d’enseignement (Pujade-Renaud, 1983 ; Filloux, 1996 ;
Pechberty, 2003 ; Buznic, 2010). Face aux élèves, l’enseignant se trouve en effet confronté à
lui-même en tant qu’élève, enfant, apprenant, mais aussi en tant que pratiquant de l’activité
enseignée (rugby, dissertation, cartographie, modélisation scientifique, etc.). Ainsi, de
« pratiquant » à pratiquant, la relation conserve une dimension imaginaire où l’enseignant
s’imagine dans l’élève pratiquant, son semblable. Dès lors, il assume une image qui spécifie
sa position imaginaire dans l’espace didactique (Buznic, 2009), c'est-à-dire l’image de
maîtrise relative du savoir qui l’identifie face aux élèves. Or évidemment cette image n’est
pas neutre et la relation entre semblables bien dissymétrique. « L’enseignant est assigné à
conserver cette place de premier, une place de maîtrise dans cette relation « inégalitaire » au
savoir, qu’il doit assumer avec plus ou moins de difficultés » (Terrisse, 1999). Car il est
assigné à une place, l’image qu’il assume face aux élèves est elle aussi attendue. Il s’agit de la
forme reflétée du maître, de celui qui maîtrise par son savoir, meilleur que ses semblables.
Cette image peut alors dissimuler la place symbolique qui la légitime et la relation s’appuyer
principalement sur des enjeux d’affirmation ou d’évitement d’une blessure narcissique au
travers d’effets de prestance, de séduction ou de rivalité.
37
Nous nous attacherons à identifier comment ces enjeux constituent un organisateur des
pratiques de Sam et Fanny et plus particulièrement comment ils spécifient leur activité
didactique sur et dans le milieu de l’élève.
METHODOLOGIE : PRATIQUES ET DISCOURS DE DEUX PROFESSEURS
D’EPS DEBUTANTS
L’enseignement de deux APSA est analysé chez chaque enseignant. Une dans laquelle
ce dernier a une expérience personnelle prolongée (Rugby chez Sam et Danse chez Fanny),
l’autre dans lequel il n’a aucune expérience (Basket chez Sam et Lutte chez Fanny). Les
données recueillies proviennent du filmage de trois séances consécutives et d’une série
d’entretiens (post-séances et après-coup).
L’analyse a été menée en plusieurs deux étapes : descriptions qualitatives et
quantitatives de l’activité didactique pour construire la logique didactique singulière de
chaque enseignant, puis confrontation des logiques didactiques dégagées au discours aprèscoup de chaque enseignant sur sa propre activité didactique, afin d’identifier les enjeux
subjectifs qui l’organisent. Nous avons alors reconstruit la cohérence de ces enjeux au travers
de la théorie du sujet développée ci-dessus.
SAM OU L’IMAGE DE L’AUTRE : « EN ME METTANT MOI A LEUR
PLACE »
Sam enseigne des automatismes, renvoyant à des règles d’action, potentiellement
construites par les élèves au travers de nombreuses répétitions nécessitant de faire un choix et
sous les injonctions de Sam explicitant la solution la plus pertinente. En revanche, la manière
dont Sam s’engage dans le milieu de l’élève se spécifie fortement. En rugby, Sam pratique
avec les élèves, jusqu’à endosser le rôle de capitaine d’équipe et régule leur activité en faisant
principalement référence à la qualité de ses propres performances corporelles. En basket, les
injonctions demeurent, mais elles sont effectuées par Sam de l’extérieur du milieu de l’élève
qu’il aménage progressivement pour orienter l’activité décisionnelle des élèves. Une tentative
délicate de démonstration le conduira par ailleurs à leur rappeler sa supériorité potentielle
dans la pratique du basket.
Nous montrerons que la position imaginaire occupée par Sam renvoie très
spécifiquement à une image de maîtrise à laquelle il s’aligne, au rythme des enjeux
narcissiques soulevés par la relation à l’élève, soit en affirmant avec prestance son excellence
corporelle (« c’était tellement… pour moi »), soit en restant sur ses gardes, hors du milieu de
l’élève, dans un climat de rivalité (« je suis resté plus sur mes gardes »).
FANNY OU L’IMAGE DU MAITRE : « LEUR EN METTRE PLEIN LA VUE »
Dans chacun de ces enseignements, deux phases s’alternent, spécifiant directement la
nature des savoirs en jeu : de longues phases de recherche dans laquelle les élèves s’essayent
à créer, ressentir et expérimenter des solutions aux problèmes construits au sein d’un milieu
aménagé et des phases lors desquelles Fanny arrête l’activité de tous les élèves pour la
recentrer sur elle-même en proposant à la classe entière des principes à suivre ou des formes à
reproduire. Elle enseigne à chaque fois des pratiques singulières à chaque élève et des formes
instituées à la classe. En revanche en lutte, lors des phases de recherche, Fanny erre sur le
tatami mais n’intervient presque jamais auprès d’un élève ; alors qu’en danse, elle enchaîne
ses interventions d’élève en élève pour proposer, en les montrant corporellement, des
solutions aux problèmes construits. Aussi, les phases collectives autour de Fanny se
distinguent fortement. En lutte, Fanny arrête ponctuellement l’activité de la classe pour
institutionnaliser tout savoir qu’elle vient de voir émerger quelque part dans l’activité d’un
élève. En danse, face à l’activité adaptative parfois maladroite des élèves en situation de
création, Fanny change radicalement de situation ; elle les regroupe en cercle autour d’elle
pour reproduire ses mouvements dans leur technicité et leur esthétique.
38
Nous montrerons que la position imaginaire occupée par Fanny renvoie, comme pour
Sam, à une image de maîtrise à préserver face à l’élève. Toutefois, cette image s’articule plus
spécifiquement chez Fanny à une position d’autorité à laquelle est donné initialement un
crédit (« tu ne montres pas, parce que t’es flag [pris en flagrant délit], donc tu te
discrédites… »). La dynamique d’alignement de Fanny tend alors à préserver ce crédit initial
d’un savoir supposé, en n’intervenant par exemple en lutte que sous la forme
d’institutionnalisations de principes moteurs sans mettre en jeu son propre corps, et à
l’appuyer, lorsqu’elle le peut, d’une image de maîtrise indiscutable, comme lorsqu’elle établit
un cercle d’élève dansant autour d’elle en reproduisant son image corporelle (« si tu fais un
truc et que tu le fais bien, c’est vrai que c’est bien aussi pour toi »).
CONCLUSION : POSITION IMAGINAIRE, AMBIVALENCE ET ENJEUX
NARCISSIQUES
La position imaginaire de l’enseignant dans l’espace didactique renvoie à la forme
reflétée du maître, c'est-à-dire l’image de maîtrise relative projetée sur l’élève. Elle a pour
fondement l’ambivalence entre semblables, une relation de pratiquant à pratiquant, et s’appuie
sur la satisfaction d’enjeux narcissiques, actualisés dans des effets de prestance ou de rivalité.
Les pratiques et discours de Sam témoignent particulièrement de l’ambivalence de son
positionnement. Il enseigne en se mettant à la place des élèves, dans l’affirmation de son
image de maîtrise ou dans un climat de rivalité qui le laisse sur ses gardes. Fanny incarne,
quand elle suppose en avoir le crédit, cette image de maîtrise, attachée à « en mettre plein la
vue » aux élèves par de nombreux effets de prestance. Ainsi pour Sam et Fanny, l’assomption
de la responsabilité de la transmission des savoirs apparaît relativement secondaire dans la
relation duale qui organise leurs pratiques. C’est principalement le rapport direct, non médié
et donc ambivalent, à l’élève, parfois « meilleur que moi », qui oriente leur positionnement
dans l’espace didactique. A enseigner « sur [s]es gardes » ou pour « leur en mettre plein la
vue », les effets de rivalité et de prestance apparaissent ainsi centraux dans leurs pratiques.
Mais ces effets s’articulent inévitablement avec des enjeux d’alignement ou de
décalage à une fonction supposée de responsable de la transmission des savoirs, c'est-à-dire à
sa position symbolique dans l’espace didactique (Buznic, 2009). Cette articulation prend la
forme, pour Fanny, du « plaisir à asseoir ton autorité en montrant que tu maîtrises ». Pour
d’autres enseignants, ces enjeux constituent le cœur de leur dynamique de positionnement par
rapport à la figure du professionnel.
Communication n°6 : Yves-Félix Montagne
Analyse clinique des bouleversements subjectifs liés à l’entrée dans le métier de
professeur ;
Le cas d’enseignants d’EPS
Unité de Performance de Formation et de Recherche en Sciences et Techniques des APS,
(UPFRSTAPS) Besançon. Laboratoire ELLIAD, Université de Franche Comté.
Chercheur associé Laboratoire EDiC, UMR-EFTS Université de Toulouse - Le Mirail
Ce travail, depuis le champ conceptuel de la psychanalyse, se propose de montrer en
quoi les enseignants d’EPS nouveaux titulaires vivent une déstructuration des
représentations professionnelles qu’ils s’étaient construit avant leur prise de fonction
plus intense que leurs collègues d’autres disciplines L’analyse clinique des dires de
certains d’entre eux, entendus en groupe d’analyse de pratique, montre que les
premières rencontres avec les élèves les confrontent à l’absence de Sujet Supposé
Savoir et déchirent leur fantasme professionnel.
39
INTRODUCTION
Certains jeunes enseignants, sont si désillusionnés lors de leurs premiers contacts avec les
élèves qu’ils remettent en cause leur choix de métier et envisagent sérieusement des
réorientations professionnelles. D’autres également perturbés font front dans l’inconfort. Ils
témoignent ainsi de l’écart entre ce qu’ils s’attendaient à vivre et la réalité des classes. Pour
aider ces nouveaux titulaires à palier les difficultés rencontrées, le ministère de l’Education
Nationale en France a émis le souhait (BO N°32 du 06/09/01) de voir les formations des
professeurs mettre en place des moyens capables de prendre en charge ce désenchantement.
Ces dispositifs nouveaux, devaient être susceptibles de “développer des capacités d’écoute et
d’analyse avant de conseiller et d’évaluer, ...d’être capables d’aider à identifier des
questions”. Ils offraient une alternative aux formations plus traditionnelles d’apport de savoirs
disciplinaires ou pédagogiques. Des groupes d’analyse de pratique ont pu ainsi être envisagés
à Paris pour aider les professeurs d’EPS néo titulaires à faire face à leur “ça va pas 5”.
Des conversations, tirées de ces groupes, analysées depuis le champ conceptuel de la
psychanalyse et la méthode clinique, ont laissé entrevoir certains embarras professoraux
récurrents. Deux seront présentés ici. D’abord ceux liés à la solitude professionnelle révélant
l’absence de l’appui d’un Autre dans cette épreuve. Puis ceux relatifs au constat de l’écart
entre les élèves attendus et les élèves rencontrés.
Quelques hypothèses quant à « l’effet EPS » sur ces deux embarras seront avancées.
CHAMP CONCEPTUEL
La psychanalyse qui éclaire ce propos est celle de Freud et de Lacan. Ce « mode
d’investigation du psychisme, traitement du psychisme et corpus de connaissance impossible
à élaborer sans cette investigation et ce traitement » (Sauret, 1995) sera pris comme « science
du déchiffrement du discours inconscient et de ses effets » (Sauret, 1995). Elle engage le
chercheur qui écoute un discours, à pointer dans les mots, « ce qui va dévoiler la thématique
du sujet et l’articulation de cette thématique avec ce qui gène le sujet dans sa vie » (Lacan,
1960). Contrairement aux autres approches en sciences humaines, la psychanalyse permet
d’introduire, au sein de la recherche d’une cause aux conduites humaines, non seulement un
questionnement sur ces conduites, mais aussi un questionnement sur le savoir établi. Le savoir
qu’elle dégage comme conséquence de la recherche reste troué et jamais fini. La
psychanalyse renvoie à une position épistémologique qui postule que les êtres humains sont
vivants et parlants (Lacan les a nommés “Parlêtres”). C’est donc par ses élaborations
langagières que le sujet témoigne (souvent à son insu) de son architecture psychique. Option
théorique qui postule que, « seul le sujet peut dire quelque chose sur la part qu’il prend dans
ce qui lui arrive » (Terrisse, 2000) et que la méthode susceptible de rendre compte de cette
part est la clinique.
METHODOLOGIE CLINIQUE
La particularité de la clinique est d’offrir une analyse du sujet dont la singularité
constitue « plus qu’un simple exemplaire de la généralité » (Castoriadis, 1979) et, grâce au
singulier, de renseigner l’universel de la structure humaine. La clinique se sert de la théorie
psychanalytique pour montrer le registre double du langage d’un sujet. Celui des
identifications et des images et celui du signifiant. C’est dans l’articulation du symbolique et
de l’imaginaire que se dévoile une part du Réel de celui qui parle. Ce n’est pas de la vérité qui
est recherchée dans la parole du sujet, mais bien ce qui dans cette parole est signifiant pour le
sujet, et fait effet de vérité sur celui qui écoute. En effet, précise Labridy (2012), « dans la
parole quelque chose ne concourt pas aux effets de signification que par ailleurs elle
produit ». Il s’agit de dégager dans le discours émis une « intentionnalité inconsciente »
5
Les parties du texte « entre guillemets et en italique » sont des extraits de paroles de professeurs récoltées dans
des conditions précisées plus avant dans le texte.
40
(Peron, 1975). Cette logique organise des groupes de paroles (3 rencontres de 2 heures en
groupe de 10 enseignants) mis en place à Paris pour des néo professeurs. Leurs propos ont été
retranscrits intégralement et interprétés. Dans ces deux temps (écoute et relecture) les chaines
signifiantes du chercheur et le discours des sujets se croisent et des pistes étiologiques du
malaise des sujets entendus peuvent poindre. La posture clinicienne engageant le chercheur
dans « l’association étroite de la recherche et de la formation » (Revault d’Allones, 1999), des
pistes de formation seront évoqué en fin de propos.
PERTE DU “SUJET SUPPOSE SAVOIR”: « J’AI PAS ENCORE RENCONTRE
QUELQU’UN QUI A PU ME DIRE COMMENT IL FALLAIT FAIRE »
En disant « j’ai pas encore rencontré quelqu’un qui a pu me dire comment il fallait
faire », « ce qu’il faut savoir je ne sais pas qui va nous l’apprendre », ces jeunes enseignants
d’EPS semblent témoigner de leur rencontre avec le manque de Sujet Supposé Savoir inhérent
à la fonction professorale. Le sujet supposé savoir est un syntagme inventé par Lacan (2001)
pour désigner le psychanalyste tel qu’imaginé par son patient. L’analyste est vu comme celui
qui possède un savoir sur la cause, la nature et la solution à l’embarras du patient. Ces deux
professeurs semblent ainsi être en attente de la part de formateurs, de l’institution d’une voix
qui saurait à coup sur dire comment faire cours quand « ça va pas ». Cette tendance semble
forte chez les jeunes enseignants d’EPS entendus (par rapport à leurs collègues des autres
disciplines). Ne peut on pas voir là un effet de leur habitude d’avoir été formés (en partie) par
des entraineurs sportifs, savants absolus, experts sachant comment faire faire des progrès et
ayant toujours réponse à tout ? Cet écart ne permet il pas d’expliquer leur angoisse quand ils
constatent que, face aux élèves, ils « n’ont à attendre d’aide de personne quant à savoir
vraiment comment faire avec l’autre» (Lacan, 1986) ?
UN FANTASME DECHIRE : “ILS RESSEMBLENT A RIEN, CES ELEVES!”
Le fantasme est à comprendre comme l’agencement psychique qui conditionne
l’existence, le synopsis qui organise la réalité et le mode de vie du sujet. C’est « l’histoire que
chacun se raconte pour comprendre ce qui arrive à son désir » (Sauret, communication
privée). Les nouveaux enseignants en rencontrant leurs nouveaux élèves expérimentent dans
le Réel le message porté par le tableau surréaliste de Magritte : « ceci c’est pas une pipe». Ils
constatent en face des élèves l’impasse de certaines de leurs représentations et que « ceux ci
ne sont pas l’élève » (idéal qu’ils attendaient, qu’ils se représentaient). L’un de ces jeunes
enseignants va jusqu’à dire « ils ressemblent à rien ces élèves ». Par ricochet, certains
enseignants prennent par cela la mesure du fait qu’ils ne sont pas non plus le professeur qu’ils
pensaient (désiraient) être. Un d’eux précise : « je ne suis pas mon prof idéal ». Ce double
« impeachment » (action du parlement américain récusant, destituant un président) du
fantasme professoral, ne pas être celui qui comble des élèves qui ne sont pas idéaux, est
difficile à accepter. Tellement qu’il conduit un professeur a reporter son impossible sur les
élèves et à les pathologiser en disant: «ces élèves, ils sont insatifaisables, enfin je veux dire
qu’on ne peut pas les satisfaire ». Dans cette logique il fait de son impossible à lui un
impossible en eux. La encore la spécificité de l’éducation physique semble accentuer la
cassure. L’omniprésence de la monstration du corps, et donc de l’imaginaire, dans le gymnase
fait en effet que pour qu’un élève soit un élève et un prof un prof, leurs images (et celle de
leur lien) dans une sorte de gestalt, doivent coller au couple pédagogique élaboré lors de la
formation initiale. « Un cours ça doit ressembler à un cours », résume cet enseignant, « sinon
je m’y retrouve pas ».
CONCLUSION
Cette recherche, par l’option théorique de la psychanalyse et de la clinique qui la
soutiennent, s’est efforcé de mettre en lumière non tant un savoir sur le sujet (professeur)
41
qu’un savoir du sujet. En cela, peut s’envisager que les constructions didactiques faites en
aval et en amont des étapes du lien éducatif présentées ici, doivent être pensées comme des
inventions singulières, intersubjectives et non définitives.
Dés lors plutôt que de penser le métier d’enseignant forgé par l’idée d’un Sujet Supposé
Savoir, il s’est agi ici de supposer du savoir au sujet pour éclairer et faire face aux imprévus
des relations humaines en cours.
Enfin, au lieu de soutenir que les élèves puissent correspondre à une part ancienne du
Moi idéal des professeurs, ce travail a suggéré l’intérêt de les accueillir en cours comme ils
sont et surtout comme ils ne sont pas.
Dans tous les cas, il s’agit d’envisager le métier d’enseignant, et ses difficultés lors des
premières classes, en se souvenant du propos de Derrida (1979) : « nous sommes
irréductiblement exposés à la venue de l'autre”. L’autre soi-même, nouveau professeur
éprouvant le manque structural du métier. L’autre élève, petit autre miroir déformant du soi
professoral. Cela revient à s’efforcer de mettre l’hétérogène au coeur des contenus de la
formation des enseignants et ainsi réserver un autre sort au contingent, en aidant les jeunes
professeurs à se dire “ça peut arriver » et espérer l’autre, plutôt que « ça va arriver » et le
craindre.
Communication n°7 : Maher Guerchi, Hanène Lengliz & Marie-France Carnus
Analyse didactique clinique de pratiques d’enseignants débutants et expérimentés en
football
Laboratoire EFTS UMR - Université de Toulouse II, Le Mirail, EDiC
Dans le cadre d’une recherche en didactique clinique portant sur l’analyse des
pratiques d’enseignement du football, nous tentons de mettre en évidence
différents enjeux de savoirs transmis par deux enseignants d’EPS (débutant et
expérimenté). Cette recherche met en évidence le rôle important du savoir
personnel de l’enseignant et de son histoire personnelle dans le choix des
savoirs à construire et à transmettre. Des extraits issus de deux études de cas
nous permettent de montrer d’une part, les objets de savoirs déclarés et les
objets de savoirs réellement enseignés en football, à travers le « déjà-là » de
chaque enseignant qui agit en arrière-plan du fonctionnement didactique
comme un filtre personnel.
INTRODUCTION
La didactique clinique de l'EPS s'est développée à partir des travaux d'analyse des séances
d'éducation physique et sportive. Dans une perspective didactique, Venturini, Amade-Escot et
Terrisse (2002) mettent l’accent sur l’analyse des pratiques d’enseignement pour appréhender
les savoirs transmis selon une tryptique : savoir-enseignant-élèves auquel se réfère tout
chercheur en didactique (Sensevy, 2007). La construction et la transmission du savoir s’inscrit
dans une relation humaine entre un enseignant et des élèves. La singularité du sujetenseignant placé au centre de notre recherche nous amène à questionner une théorie du sujet
en didactique qui fonde la didactique clinique (Terrisse, Carnus, 2009). Cette dernière
suppose un processus de conversion didactique de l’expérience de l’enseignant en contenus
d’enseignement (Buznic, 2006), ce que nous allons nous tentons d’analyser dans cette
communication, en mettant en évidence les « filtres » personnels de deux enseignant qui
42
agissent en arrière-plan du fonctionnement didactique, et qui auront un effet déterminant dans
le choix des savoirs effectivement enseignés par les sujets enseignants. Ces filtres sont les
« déjà là» (Carnus, 2003) et qui sont largement développés en sport de combat (Loizon, 2009,
2013).
UN OUTIL CONCEPTUEL EMPRUNTE A LA CLINIQUE, LE « DÉJA-LÀ »
Le déjà-là représente les conceptions, les références, l’idéologie privée, les intentions, les
expériences qui influencent en partie les pratiques enseignantes (Touboul, Carnus, &
Terrisse, 2012). Ce « déjà-là », influence implicitement ou explicitement la façon dont
l’enseignant construit et transmet un savoir. Il agit comme un « filtre » dans les prises de
décisions didactiques sans que l’enseignant en ait véritablement conscience (Loizon, Margnes
& Terrisse, 2005). Cet outil emprunté à la clinique fournit au chercheur une vision sur le vécu
intériorisé et sur le rapport personnel entretenu avec l’objet de savoir enseigné. Le « déjà-là »
intègre les intentions didactiques de chaque enseignant qui oriente les stratégies de
planification et le projet interactif.
LES OUTILS METHODOLOGIQUES POUR ACCEDER AU « DEJA-LA »
Dans notre étude nous analysons des pratiques enseignantes en football et nous cherchons à
rendre compte du « déjà-là » de deux enseignants d’EPS : l’un est débutant et l’autre
expérimenté. Nous avons recours à une méthodologie didactique clinique en trois temps
correspondant aux trois moments essentiels caractérisant l’activité de l’enseignant. Nous
utilisons également une méthodologie d’ingénierie didactique afin d’accéder le plus finement
possible aux intentions didactiques des enseignants.
 le premier temps avant l’épreuve permet au chercheur d’accéder au « déjà là » des
enseignants. Le déjà là conceptuel, intentionnel et expérientiel sont des données
recueillies à partir d’un questionnaire d’enquête et d’entretiens préliminaires, d’une
recherche documentaire et de repères historiques. Dans notre intervention, nous
développerons particulièrement ce premier temps.
 le deuxième temps est celui de l’épreuve où se déroule la confrontation des sujets
(enseignant et élèves) à la contingence de la transmission du savoir et de son
appropriation par les élèves. C’est le temps où l’enseignant actualise et réalise son
projet qui est observé par le chercheur.
 le troisième temps est celui de l’après coup. Dans cette phase l’enseignant se trouve en
situation réflexive différée choisie par le chercheur pour recueillir, au travers du
discours, des éléments utiles pour l’interprétation des résultats.
CONCLUSION
Ce dispositif méthodologique permet au chercheur de repérer les écarts entre les idéaux, les
conceptions de l’enseignant confrontés à ses intentions didactiques, d’accéder aux causes du
choix, du traitement et de la transmission des savoirs, et aux mobiles qui ont provoqué et
orienté les décisions des enseignants débutants et expérimentés. En phase interactive avec les
élèves, cette méthodologie permet de rendre compte des écarts entre les intentions et les
décisions didactiques de l’enseignant. L’approche didactique clinique apporte un nouvel
éclairage sur l’analyse des pratiques enseignantes en EPS. Les phénomènes didactiques ne
sont pas seulement considérés comme l’effet de contraintes didactiques, mais comme le
produit de l’histoire du sujet. Elle montre le rôle déterminant de la dimension personnelle et
intime de l’enseignant en tant que sujet responsable de ses choix.
43
Communication n°8 : Hanène Lengliz, Maher Guerchi & Marie-France Carnus
De l’ingénierie didactique coopérative à l’analyse didactique clinique des pratiques
enseignantes auprès des élèves à besoins particuliers.
Une étude exploratoire dans le champ des activités physiques adaptées
Laboratoire UMR EFTS, Université de Toulouse 2 le Mirail, EDiC
Cette communication s’inscrit dans le cadre d’un travail de thèse sur l’analyse didactique
clinique des pratiques enseignantes en éducation physique et plus particulièrement dans le
champ des activités physiques adaptées auprès d’élèves à besoins particuliers scolarisés dans des
institutions spécialisées en Tunisie. Notre but est de présenter et de mettre en valeur le dispositif
méthodologique qui articule la méthodologie didactique clinique en trois temps : le déjà –là,
l’épreuve et l’après-coup avec une méthodologie d’ « ingénierie didactique coopérative » dont le
schéma chronologique balise et oriente les étapes de notre recherche.
INTRODUCTION ET OBJET DE LA RECHERCHE
L’intérêt porté ces dernières années aux activités physiques adaptées et leur utilisation dans un
projet éducatif et intégratif permettant aux élèves déficients intellectuels de s’investir dans des
pratiques signifiantes correspondant à leurs besoins physiologiques, psychologiques et
sociaux, met en valeur, d’une part, l’importance capitale et majeure du travail sur les contenus
afin de les adapter aux caractéristiques et aux besoins des élèves concernés et, d’autre part, le
rôle et la pratique de l’enseignant spécialisé qui se présente comme un professionnel qui a
reçu une formation complémentaire lui permettant d’être attentif à la maitrise et à la
transmission des savoirs et des savoirs faire adaptés.
Ce constat nous conduit à analyser dans le champ de la didactique clinique de l’EPS cette
pratique enseignante adaptée auprès d’élèves handicapés mentaux scolarisés dans des
institutions spécialisées en Tunisie. Cette pratique se définie comme la manière de faire
singulière d’une personne dans une institution d’enseignement.
Dans cette recherche, nous nous intéressons à la nature des enjeux de savoirs qui se
transmettent entre des enseignants spécialisés et des élèves en situation de handicap mental
tout en sachant que « les phénomènes relatifs à la transmission appropriation de savoirs en
EPS relève d’une dynamique psychique consciente et inconscients et qui déterminent les
pratiques et placent les sujets enseignants au cœur des analyses pour un autre regard et une
autre compréhension du fonctionnement didactique marqué par la contingence de tout
enseignement apprentissage ».(Terrisse, Carnus,2009).
Notre orientation de recherche articule, le didactique par son enjeu qui prend en compte les
relations qui existent entre les trois pôles : enseignant, savoir, élèves et questionne entre autre
la spécificité des contenus disciplinaires au regard de leurs conditions de transmission et
d’appropriation, et la clinique qui « s’intéresse au sujet singulier dans sa dynamique à la fois
psychique et sociale. »(Beillerot ; Blanchard Laville, Mosconi 1996) c’est une approche qui «
intègre la dimension du sujet » (Carnus 2003), son histoire, sa singularité qui influence sa
relation avec le savoir et l’institution où il exerce.
DISPOSITIF METHODOLOGIQUE
Dans le cadre d’une approche didactique et clinique d’orientation psychanalytique en science
de l’éducation, diverses méthodes sont employées pour analyser les pratiques enseignantes.
Compte tenu des avancées de notre recherche, nous utiliserons dans cette contribution au
symposium un corpus constitué d’entretiens et de filmage de leçons d’EPS dans des
institutions spécialisées auprès d’élèves en situation de handicap mental. Ce dispositif de
recueil de données articule des études de cas constitutive de l’approche clinique selon la
méthodologie didactique clinique (MDC) des trois temps :le déjà-là (intentionnel, conceptuel
et expérientiel), l’épreuve et l’après coup, ainsi qu’une méthodologie d’ « ingénierie
44
didactique coopérative » (MIDC) qui se définie comme « une production d’un nouveau
genre… :… sous la responsabilité des enseignants et des chercheurs construisant ensemble
des fins communes d’un processus pensé comme collectif » (Sensevy,2007). Ce dispositif
méthodologique permet d’accéder après co-construction des situations d’enseignementapprentissage à différentes facettes du « déjà-là décisionnel » des sujets observés (Carnus,
2003). Les quatre phases chronologiques de la MIDC se croisent et s’imbriquent avec les trois
temps de la MDC. Elles balisent et oriente la recherche. Il s’agit :
 Des analyses préalables pour accéder aux éléments qui structurent les sujets (leur déjàlà)
 De la conception a priori d’une ingénierie négociable (ici collectivement) entre
enseignants spécialisés, chercheurs et équipe de suivi pluridisciplinaire. (Ingénierie
coopérative).
 De l’épreuve, qui est le lieu de la mise en pratique des interactions didactiques.
 Des analyses a posteriori et la validation interne suite à l’épreuve de l’interaction.
 Dans l’après coup, les entretiens qui seront une occasion d’avoir un regard réflexif sur
la pratique observée et d’en reconstruire le sens.
DISCUSSION
La discussion portera alors sur la difficulté, la pertinence et les limites de l’importation /
transposition de cet outil méthodologique pour l’analyse didactique clinique des pratiques
enseignantes.
RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Artigue, M. (2002). Didactic engineering and the complexity of learning processes in
classroom situations. In Bergsten, C et al (eds), research and action in the mathematics
classroom, proceedings of MADIF 2, 5-20. Linkoping: SMF.
Beillerot, J. (1996). Les savoirs, leurs conceptions et leur nature, in Beillerot, J., Blanchard
Laville, C. & Mosconi, N. Pour une clinique du rapport au savoir, (pp. 119-143). Coll. Savoir
et Formation, Paris, L’Harmattan.
Ben Jomaa, H., & Terrisse, A. (2011). De l’expertise à l’enseignement : Analyse comparative
du rapport au savoir de deux enseignants d’EPS de spécialités sportives différentes. Éducation
et didactique, vol 5, 3, (pp. 61-79).
Blanchard-Laville, C. (2001). Les enseignants entre plaisir et souffrance. PUF, Paris.
Blanchard-Laville, C. (2009). Entretien par P. Chaussecourte, Cliopsy, 1, (pp. 7-24).
Brousseau, G. (1998). La théorie des situations didactiques. Grenoble : La pensée Sauvage.
Buznic-bourgeacq, P. (2006). L’expérience du sujet enseignant et les contraintes didactiques.
Un jeu de codéterminations vu par la didactique clinique. 8ème Biennale de l’éducation et de la
formation. Lyon: Eds INRP.
Carnus, M.-F. (2003). Analyse didactique du processus décisionnel de l'enseignant d'EPS en
gymnastique : une étude de cas croisés, dans C Amade-Escot, Didactique de l'éducation
physique, état des recherches, (pp 195-224). Paris: Editions Revue EPS.
Carnus, M.-F. (2009a). Les relations possibles entre recherche sur les pratiques enseignantes
et formation professionnelle initiale et continue. Illustrations en didactique de l’éducation
physique et sportive (EPS), in J. CLANET (dir.), Recherche et formation, quelles
articulations ? PUR, Rennes, (pp. 57-68).
Carnus, M.-F. (2009b). Pour une didactique clinique de l’EPS. Perspectives pour la formation
des enseignants. Note de synthèse pour l’habilitation à diriger des recherches. Université Paris
Ouest Nanterre La défense,France.
Carnus, M.-F. (2010). L’inscription clinique en didactique de l’éducation physique et sportive,
Cliopsy, 4, (pp. 73-88).
45
Carnus, M.-F. & Terrisse, A. (2013). Didactique clinique de l'EPS : le sujet enseignant en
question. Paris : Editions Revue EPS.
Freud, S. (1948). Psychopathologie de la vie quotidienne. Payot, Paris.
Henri-Louis, G. (2009). Des ingénieries didactiques de l’œuvre (deux exemples en
maternelle). Education et didactique .Vol 3, 2, (pp. 7-45).
Kagan, D.-M. (1992). Implications of research on teacher belief. Educational psychologist, 27
(1), (pp. 65-90).
Lacan, J. (1977). Ouverture de la Section clinique, Ornicar, 9.
Loizon, D., Margnes, E. & Terrisse, A. (2005). La transmission des savoirs : le savoir
personnel des enseignants, Savoirs n°8, (pp. 107-123).
Loizon D. (2009). Les filtres personnels dans l’action didactique. In A. Terrisse, M.-F. Carnus
(dir.) Didactique clinique de l’éducation physique et sportive (EPS). Quels enjeux de
savoirs ? (pp. 83-100). Bruxelles, Édition De Boeck.
Loizon D. (2013) L’enseignant d’EPS et ses filtres déjà-là. In M.-F. Carnus et A. Terrisse
(sous la direction de), Didactique clinique de l’EPS. Le sujet enseignant en question (pp. 1321). Paris : Éditions EP.S.
Passeron, J.C., Revel, J. (2005). Penser par cas. EHESS, Paris.
Piéron, M. & Carreiro Da Costa, F. (1995). L’expertise dans l’enseignement des APS. Revue
de l’EPS, 35, 4, (pp.159-171). Paris, Revue EPS.
Savoie-Zajq, L. (1996). Triangulation., in Muchielli, Dictionnaire des méthodes qualitatives
en sciences humains et sociales. Paris : Armand Colin.
Sensevy, G. (2007). Des catégories pour décrire et comprendre l’action didactique, in Sensevy
G. & Mercier A. (Eds.), Agir ensemble. L’action didactique conjointe du professeur et des
élèves dans la classe, (pp. 13-49). Rennes : Presses Universitaires de Rennes.
Terrisse, A. (1997). La transmission du savoir dans une activité physique et sportive : les
sports de combat, in Brousse, M.-H., Labridy, F., Terrisse, A. & Sauret, M.-J. Sport,
Psychanalyse et science. (pp. 109-159). Paris, PUF.
Terrisse, A. (1999). La question du rapport au savoir dans le processus d’enseignement –
apprentissage : le point de vue de la clinique. Carrefour de l’éducation, 7- (pp. 62-87).
Terrisse, A. (2009). La didactique clinique en EPS. Origine, cadre théorique et recherches
empiriques. In A. Terrisse et M.-F. Carnus (dir.). Didactique clinique de l’EPS, quels enjeux
de savoirs ? (pp. 13-31). Bruxelles : De Boeck.
Terrisse, A. &, Carnus, M- F. (2009). La didactique clinique de l’EPS : quels enjeux de
savoir ? Bruxelles : De Boeck.
Touboul, A., Carnus, M.F. & Terrisse, A. (2012). L’influence de l’expérience et de l’expertise
sur l’enseignement de l’Education Physique et sportive Une étude de cas contrastés en Savate
Boxe Française. Ejrieps n° 26, IUFM de Besançon, (pp. 67-93).
Venturini, P., Amade-Escot, C. & Terrisse, A. (2002). Etudes des pratiques effectives :
l'approche des didactiques. Grenoble : La pensée sauvage.
Van Der Maren, J. M. (1996). Méthodes de recherche en éducation. Bruxelles : De Boeck
Université.
46
ETUDE DE LA PARTICIPATION DU GARDIEN DE BUT DE HAUT NIVEAU
DANS LES ACTIONS TECHNICO-TACTIQUES OFFENSIVES ET DEFENSIVES
EN FOOTBALL CAS : COUPE D’EUROPE DES NATIONS 2012.
1
Adel Dakhia1
Laboratoire de Sciences du sport, INSTITUT des STAPS, Université Oum Ebouaghi
L’objectif de cette recherche consiste à étudier la participation téchnico-tactiques défensives et
offensives des gardiens de but-de football- européens de haut niveau durant la compétition lors de
la coupe d’Europe des nation 2012.
Pour atteindre les objectifs de notre travail de recherche nous avons observés les gardiens de but
choisi par le biais de la fiche d’observation de l’activité compétitive défensif et offensif du gardien
de but élaboré par Réné Taelman (1998), et en utilisant les moyens audio-visuels.
Pour la réalisation de cette étude, nous avons retenu comme échantillon les meilleurs gardiens de
but européens dans les dernières années, nous avons choisi onze goals pour les observer durant les
différentes rencontres de l’Euro 2012.
Nous avons utilisé le traitement statistique des données enregistrés pour calculer les indices
statistiques tel que le pourcentage, la moyenne arithmétique, La coefficient d’efficacité, effectifs.
Les résultats obtenus montre que les gardiens de but européens de haut niveau possède une
moyenne d’efficacité énorme durant la compétition quel que soie dans la participation offensive et
défensive et le taux de l‘efficacité de la participation des gardiens de but est très élevé (environ
93%) que ce soit lors de la phase défensive et offensive, aussi nous avons constaté que le
pourcentage d’intervention offensive est plus important à celui de l’intervention défensive, 58%
contre 42%.
Mots clefs : Gardiens de but, Participation Offensive et Défensive, Haut niveau, la
Compétition, Football
Introduction
Le football moderne se manifeste par un niveau très élevé sur tous les plans :
physique, technique, tactique, et se base sur la simplicité dans le jeu, il sollicite aussi
beaucoup d'exigences de tout joueur de l'équipe malgré la différence et les postes
occupés(Garel, 1979).
Le rayonnement du football moderne réside dans l'évolution des systèmes de jeu qui
s'imbriquent inéluctablement, et où le rôle du joueur en général et le gardien de but en
particulier est devenu difficile et complexe, par le fait qu'il exige une spécialisation et une
polyvalence à la fois. Le gardien de but a aussi le rôle de directeur et de meneur, c’est lui qui
est le mieux placé de tous les joueurs pour évaluer une situation sur une phase de jeu, c’est à
lui que revient la tâche de placer ses coéquipiers dans les différentes phases de jeu(Wrzos,
1984).
Aussi, le poste de jeu du gardien de but a une grande importance dans le processus
d'études et d'entrainement des équipes de haut niveau, surtout avec l’avènement de la nouvelle
réglementation qui empêche le gardien de but d'intercepter avec ses mains une balle donnée
volontairement des pieds par un de ses coéquipiers, et aussi la loi des six secondes. Ce
changement dans les lois influence certainement le comportement et le rôle du gardien de but
qui doit s'adapter et orienter sa préparation (entraînement). De là, le goal obtient une place
importante sur le plan tactique, car c’est lui qui va définir la suite de l'action offensive ;
d’ailleurs nous voyons de plus en plus de gardien de but, qui par des dégagements rapides se
transformer en passeurs décisifs, et il joue le rôle de libéro dans les interceptions des balles en
profondeur (Puxel, Lawniczak, 2000).
En effet le problème de la participation du gardien de but dans le jeu reste toujours
posé dans la recherche de nouveaux moyens et méthodes spécifiques d’entrainement que dans
l’essai de trouver les critères objectifs d'appréciation des gardiens de but. Leur activité
constitue dans les dernières années, le sujet d'attention de nombreux spécialistes car la
construction du jeu de l’équipe dans les actions offensives devient importante mais le gardien
de but a-t-il une participation sur le plan offensif ?
Dans cet ordre d’idée, l’optimisation de l’entraînement commande la connaissance du
football actuel. C'est dans ce sens que s’inscrit notre étude ; autrement dit, la connaissance des
47
enseignements apportés par l’analyse de la participation du gardien de but de haut niveau dans
le jeu lors de l’euro 2012.
1-Problématique
La construction de jeu de l'équipe dans les actions défensives et offensives sont
devenues importantes, mais le gardien de but a- t il une grande participation et un rôle à
jouer sur le plan défensif et offensif ?
2-Hypothèse
Nous supposons que le gardien de but de haut niveau participe beaucoup dans le
succès de son équipe et cela grâce à son efficacité sur le plan tactique que ce soit défensif et
/ou offensif
3-Objectif de la recherche
L'objectif de notre travail de recherche consiste à rechercher la participation technicotactique défensive et offensive des gardiens de but qui ont participé à l'Euro 2012.
Aussi cette étude nous permettrait de dégager des exigences et des orientations sur
l'activité compétitive du gardien de but dans les aspects techniques et tactiques pour s'en
servir dans le processus d'apprentissage et d'entraînement des gardiens de but locaux.
4-Tâches de la recherche
Les tâches de la recherche que nous nous sommes fixées pour atteindre notre objectif
sont les suivantes :
Analyser le champ théorique relatif à notre thème de recherche et cela par l’analyse
de la littérature spécialisée
Etudier des qualités propres du gardien de but et ses caractéristiques par le biais de
la recherche bibliographique.
Déterminer les indices quantitatifs et qualitatifs des actions technicotactiques
défensives et offensives du gardien de but dans les conditions compétitives.
Etablir des recommandations théoriques et pratiques à partir de
l'analyse
bibliographique et des résultats de la recherche.
5-Echantillon de la recherche
Pour la réalisation de cette étude, nous avons retenu comme échantillon les meilleurs gardiens
de but européens dans les dernières années, nous avons choisi onze goals pour les observer
durant les différentes rencontres de l’Euro 2012. Pour plus de clarification de notre
échantillon de recherche, nous avons élaboré un tableau récapitulatif.
6-Moyens de la recherche
 Humains : ils représentent les onze gardiens de buts observés durant les rencontres de
l’Euro 2012.
 Matériels : ce sont les outils que nous avons utilisés pour la réalisation de notre
travail de recherche (CD, Magnétoscope, Micro-ordinateur, Casettes vidéos, Fiches
d’observation). Casettes vidéos, Fiches d’observation).
7-Méthodes de la recherche
Méthode de l'analyse bibliographique :
Sur la base des données bibliographiques les plus diverses, nous nous proposons
d'orienter notre travail tout en essayant de l'intégrer dans une réalité Algérienne. Cette
méthode nous offre la possibilité et l'avantage de pouvoir faire une approche de tout ce qui en
méthodologie de la préparation du gardien de but et cela en dépit d'un manque de
documentation spécialisée.
Méthode de l'observation pédagogique
L'observation pédagogique à l'aide de moyens audio-visuels est considérée de nos jours
comme l'un des moyens les plus efficace pour l'obtention de cette méthode ; cela permet de
48
rassembler un grand nombre de données en vu d'analyser l'activité des joueurs en général et le
gardien de but en particulier.
C'est dans cette optique que nous avons tenté d'atteindre notre objectif qui consiste à la
participation du gardien de but dans les actions technico-tactiques défensives et offensives
lors de l'Euro 2012.
Pour cela on a utilisé la fiche d'observation de l’activité compétitif du gardien de but de René
Taelman (1998) afin d’atteindre l'objectif de notre recherche.
BIBLIOGRAPHIE :
1 .Angonesse. P, Le gardien de but moderne éd. Broodcoorens Michel, ،Bruxelles, 1990.
2.CREVOISIER.J, Football et psychologie (la dynamique de l’équipe), Edition Chiron,
Paris, 1985.
3.Garel.F, La préparation du footballeur, éd. Amphora, Paris, 1979.
4.Joel et M. Hausman, Le gardien de but moderne، éd. Brood coorens Michel, Belgique،
1990.
5. Lawniczak J et C. Puxel, Guide pratique du gardien de but،, éd. Amphora, Paris, 2000.
6. Petiot, G, Le robert des sports, S.N.L.75011, Paris 1982.
7.Pinoges.
Y,
Profession
footballeur,
2001,
dans
le
cite
électronique
WWW.MAXIFOOT.COM
8.Taelman. R, Le gardien de but، éd. Amphora, Paris, 2002.
9.Taelman. R, L’entraînement du gardien de but, éd. Amphora، Paris, 1993.
10.Weineck J, Manuel d’entraînement, 4ème édition, éd. Vigot, Paris, 1996.
11.Wrzos, La tactique de l’attaque، éd. Brood coorens / Braket 1984.
Dictionnaires :
12. Dictionnaire électronique, Le petit Larousse, 2005.
Effet de l’heure de la journée et du niveau de difficulté sur la performance du jet de
fléchettes et sur la perception du niveau de difficulté des enfants âgés de 9 à 11 ans
Yousri El Ghoul1,2, Mouhamed Frikha1,2 &Nizar Souissi 2,3
Institut Supérieur de l’éducation physique et du sport de Sfax ; 2Laboratory Sport
Performance Optimization, National Center of Medicine & Science in Sport, Tunis, Tunisia ;
3
Institut Supérieur du Sport et de l'Education Physique de Ksar-Saïd, Université de la
Manouba, Tunisie.
E-mail: [email protected]
1
L’objectif de ce travail consiste à étudier la variation de la performance du jet de fléchette et la
perception de la difficulté sur une cible en fonction de l’heure de la journée et du niveau de
difficulté chez des enfants âgés de 9 à 11 ans. Douze enfants droitiers (âge = 9,8 ± 0,5 ans
[moyenne ±SD], taille = 144 ± 6,2 cm et masse corporelle = 32,7 ± 3,4 kg), se sont portés
volontaires pour participer à cette étude. Ils n’ont aucune expérience au jeu de fléchettes. L'analyse
de variance a montré un effet principal significatif de l’heure de la journée sur la température (p
<0,001). Un effet significatif sur la moyenne du score (F (1.11) = 5,29; P <0,05) et sur la distance du
jet (F (1.11) = 6.63;P <0,05). L'analyse post-hoc a révélé que les scores moyens étaient
significativement plus élevés dans l'après-midi que le matin pour les courtes et longues distances
(CD et LD) (p <0,05).La perception de la difficulté (PD) (F = 16,92, p = 0,01) a diminué de
manière significative de 07:00 h à 17:00 h. Par ailleurs, le score PD était plus élevé pour LD que
pour CD (p <0,001).
49
Keywords: Heure de la journée, Performance psychomotrice, Jet de fléchettes, Perception de la difficulté
INTRODUCTION
Les rythmes circadiens sont présents dans plusieurs éléments sensori-moteur, psychomoteur,
perceptif, et de la fonction cognitive Drust et al. (2005). Le jet de fléchettes sur une cible est
une tâche psychomotrice qui comprend des composantes similaires à de nombreuses activités
quotidiennes et sportives. Un compromis est établi entre la force musculaire nécessaire et la
coordination œil -main pour effectuer une tâche de précision Cauraugh et al. (1990).
Récemment, Edwards et al. (2007) indiquent que les effets du l’heure de la journée sur la
performance, chez des sujets adultes, dépendent de l'importance relative de la force et de la
précision. Par conséquent, le moment du pic de performance dépendra de l'équilibre entre la
performance musculaire et cognitive requise par une tâche particulière. Ainsi, l’objectif de ce
travail consiste à étudier la variation de la performance du jet de fléchette et la perception de
la difficulté sur une cible en fonction de l’heure de la journée et du niveau de difficulté chez
des enfants âgés de 9 à 11 ans.
MATERIEL & METHODES
Douze enfants droitiers (âge = 9,8 ± 0,5 ans [moyenne ±SD], taille = 144 ± 6,2 cm et la masse
corporelle = 32,7 ± 3,4 kg), se sont portés volontaires pour participer à cette étude. Tous les
garçons ont été classés comme pré-pubères (stade 1) par un pédiatre en fonction des critères
de Tanner (Tanner, 1962). Ils n’ont aucune expérience au jeu de fléchettes. Les sujets ont été
informés et familiarisés aux procédures expérimentales avant de participer. Dans un ordre
aléatoire, les sujets ont effectué deux sessions expérimentale de test de fléchettes à 07:00 h et
17:00 h. les sessions était séparées par au moins cinq jours pour minimiser l’effet de
l’apprentissage. Les sujets sont appelés à réaliser un bloc de 6 jets de fléchettes le plus prés du
centre. Pas de consignes quant à l’adoption d’une technique de jet. Après chaque lancer, le
score du jet a été enregistré. La cible officielle a été placée sur un mur de sorte que son centre
était à la hauteur des yeux de chaque sujet (Edwards et al, 2007). Deux distances sont
retenues. La première distance était de 2m (CD) (Michal et al, 2008) et la deuxième était la
distance réglementaire 2.37m (LD). Les deux distances ont été marquées par une ligne sur le
sol.
RESULTATS
L'analyse de variance a montré un effet principal significatif de l’heure de la journée sur la
température (p <0,001). Un effet significatif sur la moyenne du score (F (1.11) = 5,29; P <0,05)
et sur la distance du jet (F (1.11) = 6.63;P <0,05). L'analyse post-hoc a révélé que les scores
moyens étaient significativement plus élevées dans l'après-midi que le matin pour les courtes
et longues distances (CD et LD) (p <0,05).
L'analyse de variance a révélé un effet significatif de l’heure de la journée sur les erreurs
(nombre de zéros) (F (1.11) = 8 91;P <0,01). De même, les distances (CD et LD) ont été
affectés par l’heure de la journée (F (1.11) = 11; P <0,01). L'analyse post-hoc a révélé que le
nombre de zéros est significativement plus élevé à 07:00 h à 17:00 h en SD et LD. La
perception de la difficulté (PD) (F = 16,92, p = 0,01) (Figure 1). a diminué de manière
significative de 07:00 h à 17:00 h. Par ailleurs, le score PD était plus élevé pour LD que pour
CD (p <0,001).
50
***
Perception de la difficulté
10,0
**
**
9,0
*
8,0
7,0
6,0
07:00h
5,0
3,0
17:00h
8,5
4,0
7,0
6,4
4,6
2,0
1,0
0,0
SD
LD
DISCUSSION
Le but de cette étude est d'étudier les variations diurnes des performances de jet des fléchettes
et de la perception de la difficulté chez des garçons âgés de 9 à 11 ans. Nos résultats ont
montré que la performance des jets de fléchette est meilleure à 17:00 h par rapport à 07:00 h
pour LD et CD. Les nombres de zéro sont plus élevés le matin que le soir. Nos résultats
rejoignent celles d’Edwards et al. (2007). Ils indiquent que les effets du moment de la journée
sur la performance dépendent de l'importance relative à la force et à la précision. Pour la
courte distance, l’accent est plutôt orienté vers les mécanismes de contrôle. Des recherches
antérieures, pour des sujets plus âgés, avancent des résultats similaires. Lorsque la tâche est
orienté vers la force musculaire, la performance augment en parallèle avec le rythme de la
température (Reilly et al. 2000, Waterhouse, 2005).
De même, les fluctuations de performances peuvent être attribuées à des changements
structurels (Bonnefond et al. 2003, Bonnet, 2000). Ces changements peuvent s'expliquer par
la difficulté de la tâche à laquelle le sujet est confronté. Plusieurs études ont montré que la
manipulation expérimentale (i.e., qualitative ou quantitative) affecte de façon significative la
performance psychomotrice (Jourden et al. 1991). En outre, la perception de la difficulté
apparaît comme un déterminant central pour la réalisation d'une performance optimale. Des
études antérieures ont montré que le concept de la difficulté de la tâche est couramment
introduit dans les modèles psychologiques tels que la motivation et les émotions (Frömer et
al. 2012).
CONCLUSION
La performance des jets de fléchettes et la perception de la difficulté s’améliore le long de la
journée. Cette amélioration a été évaluée par la moyenne du score, des nombre de zéros et
l'écart type des erreurs. L'amélioration a été beaucoup plus prononcée pour les longs que pour
les lancers à courte distance. Les deux distances de lancer ont besoin de contraction
musculaire et de la coordination œil –main. Pour les jets à longue distance, l'équilibre est
déplacé vers la contraction musculaire. Le protocole du jet de fléchette peut être utilisé
comme modèle pour expliquer les effets de l’heure de la journée sur la performance
psychomotrice et sur la perception du niveau de difficulté chez l’enfant âgée de 9 à 11 ans.
BIBLIOGRAPHIE
Abedelmalek, S., Chtourou, H., Aloui, A., Aouichaoui, C., Souissi, N., Tabka, Z. (2012).
Effect of time of day and partial sleep deprivation on plasma concentrations of IL-6 during a
short-term maximal performance. Eur. J. Appl. Physiol.
51
Bonnefond, A., Rohmer, O., Hoeft, A., Muzet, A., Tassi, P. (2003). Interaction of age with
time of day and mental load in different cognitive tasks. Perceptual Motor Skills,96, 12231236.
Chtourou, H., Chaouachi, A., Driss, T., Dogui, M., Behm, D.G., Chamari, K., Souissi, N.
(2012a). The effect of training at the same time of day and tapering period on the diurnal
variation of short exercise performances. J Strength Cond Re, 26,697–708.
Edwards, B., Waterhouse, J., Atkinson, G., Reilly, T. (2007). Effects of time of day and
distance upon accuracy and consistency of throwing darts. Journal of Sports Sciences, 25(13),
1531 – 1538.
Drust, B., Waterhouse, J., Atkinson, G., Edwards, B., Reilly, T. (2005). Circadian rhythms in
sports performance-an update. Chronobiol. Int, 22, 21–44.
Cauraugh, J., Gabert, T., White, J. (1990). Tennis serving velocity and accuracy. Perceptual
and Motor Skills, 70, 719 – 722.
Frömer, R., Hafner, V., Sommer, W. (2012). Aiming for the bull’s eye: Preparing for
throwing investigated with event-related brain potentials. Psychophysiology, 49, 335.
Effects of high vs. moderate exercise intensity during interval
training on lipids and adiponectin levels in obese young females
Ghazi Racil1, Amani Kallel2 ,Omar Hammouda3, Karim Chamari3, Riadh Jemaa2, Naziha
Kaabachi2&Mohamed Amri1
1
Department of Biological Sciences, Faculty of Science of Tunis, University Tunis El Manar,
Tunis, Tunisia
2
Biochemistry Laboratory, CHU Rabta, University of Tunis El Manar, Tunis, Tunisia
3
Research Laboratory ‘‘Sport Performance Optimization’’,National Center of Medicine and
Sciences in Sport (CNMSS),Tunis, Tunisia
[email protected]
This paper aims to demonstrate the effect of moderate- or high-intensity interval training (MIIT or
HIIT) on blood lipids and plasma levels of adiponectin in thirty-four obese adolescent females
who were randomized to HIIT, MIIT and a control group (CG). Their peak oxygen uptake
(VO2peak) and their maximal aerobic speed (MAS) were determined; plasma lipids and adiponectin
levels were measured in all subjects before (T0) and after twelve weeks of training (T1). In both
group (at T1), body mass (BM), Z-score of body mass index (BMI-Z-score), and percentage body
fat (%BF) decreased, while VO2peak and MAS increased. Indeed, the training groups altered
positively, LDL-C, HDL-C, adiponectin levels and decreased the usual index of insulin resistance
(HOMA-IR). Only HIIT group decreased significantly waist circumference (WC), triglyceride
(TG) and total cholesterol (TC). The results show that HIIT positively changed blood lipids and
adiponectin variables in adolescent obese girls, resulting in improved insulin sensitivity, and
achieving better results compared to moderate-intensity exercise.
Keywords: Training intensity, Interval training, Adipose tissue, Insulin resistance, Adolescent.
INTRODUCTION
The role of exercise in weight loss, metabolic and hormonal regulation in young obese and
sedentary girls, remains much more controversial. If few researchers have highlighted the
significant effect of exercise on the various changes that may result in this direction, many
others, however, stated that without caloric restriction associated, physical exercise permitted
only negligible improvements in lipid and hormonal parameters (Crouse et al. 1997).
However, it now appears from one day to the next, that it is not only the dietary restriction, or
the practice of physical exercise that matters, but also the way how it is designed. On this
basis, we have developed an individualized interval-training program, spread over twelve52
weeks for obese young girls. When compared to other intensities, high-intensity interval
training (HIIT) induced significantly greater improvements in cardio-respiratory fitness and
other physiological parameters (Cornish et al. 2011).
Regular HIIT has also been shown to significantly increase both aerobic and anaerobic
fitness, to decrease insulin resistance (Boutcher 2011) and to promote a number of skeletal
muscle adaptations that result in enhanced fat oxidative capacity and improved glucose
tolerance (Boutcher 2011). In that case the notion that HIIT can be performed by anybody
(Metcalfe et al. 2011) needs to be proved, especially in obese adolescent girls whose -exercise
capacity is reduced and by whom the effects of supra-maximal interval-training programs on
blood lipids profile and plasma adiponectin are still lacking.
METHODS
Thirty-four obese adolescent females [age =15.9 ± 0.3 years; BMI and BMI-Z-score = 30.8 ±
1.6 kg/m2 and 3 ± 0.3, respectively], were randomized to high-intensity interval training
(HIIT, n = 11), moderate intensity interval-training (MIIT, n = 11), or a control group (CG, n
= 12). Respiratory gas exchange was measured breath-by breath using a calibrated portable
telemetric system to measure peak oxygen uptake (VO2peak) through a maximal graded test
carried out on 200-m outdoor track, and maximal aerobic speed (MAS) was determined.
Plasma lipids and adiponectin levels were measured in all subjects before (T0) and at the end
of the intervention (T1).
The training groups participated in an interval training program 3 times per week on nonconsecutive days and spread over 12 weeks. The HIIT group, exercising at 100 to 110% of
MAS; the MIIT group, exercising at 70 to 80% of MAS, and a non-exercising CG.
Training sessions were composed of interval exercises with active recovery and were
performed on an outside 200-m track. All sessions included three different periods: the
sessions were started by a standardized warm-up, which consisted of 10-min continuous
jogging at moderate intensity (50 % of MAS), followed by 5 min dynamic stretching
exercises and 5 short bursts of ~20 m accelerations on the track. Then, the subjects performed
their training program. All the training sessions were controlled and monitored using a heart
rate monitor.
Following the training program, in both trained groups, body mass, BMI-Z-score, and % BF
decreased (-3.8 and -2. 1%; -16.8 and -8.4%;-7.8 and -5.1%; HIIT vs. MIIT, respectively).
VO2peak and MAS increased (7.6 and 5.2%; 11.5 and 11.0%; HIIT vs. MIIT, respectively).
LDL-C, HDL-C, and adiponectin levels were positively altered (-12.6 and -7.4 %; 6.3 and 8.0
%; 35.8 and 16.2 %; HIIT vs. MIIT, respectively). WC, triglyceride and TC decreased only in
HIIT group (-3.5; -5.3 and -7.0 %, respectively, in all P < 0.05). Significant decrease in the
usual index of insulin resistance (HOMA-IR) occurred in HIIT and MIIT groups (-29.2 ± 5.3
and -18.4 ± 8.6 %, respectively; P < 0.01) (Figure 1).
53
Fig. 1 Percentage changes of LDL-C, insulin and HOMA-IR levels
in the three groups after the intervention. Values are mean ± SD
#
(*P < 0.05, P < 0.01)
CONCLUSION
The results show that HIIT positively changes blood lipids and adiponectin variables in obese
adolescent girls, resulting in improved insulin sensitivity, as attested by a lower HOMA-IR,
and achieving better results compared to moderate-intensity exercise. In this context, HIIT
seems to be a better approach for the prevention and management of the adolescent obesity
and the metabolic, cardiovascular, and hormonal disorders observed in this population than
does MIIT. Further studies must experiment with the optimal training protocol designs to
optimize health status variables’ improvement and the enjoyment of the interval exercise.
BIBLIOGRAPHY
Boutcher, S.H. (2011). High-intensity intermittent exercise and fat loss. J Obes. Article ID
868305.
Cornish, A.K., Broadbent, S., Cheema, B.S. (2011). Interval training for patients with
coronary artery disease: a systematic review. Eur J Appl Physiol 111:579–589.
Crouse, S.F., O’Brien, B.C., Grandjean, P.W., Lowe, R.C., Rohack, J.J., Green, J.S. (1997).
Effects of training and a single session of exercise on lipids and apolipoproteins in hypercholesterolaemic men. J App Physiol 83:2019–2028.
Metcalfe, R.S., Babraj, J.A., Fawkner, S.G., Vollaard, N.B. (2011). Towards the minimal
amount of exercise for improving metabolic health: beneficial effects of reduced-exertion
high-intensity interval training. Eur J Appl Physiol. doi:10.1007/s00421-011-2254-z.
Postural Control and Neuromuscular Activation in 11-13-year-old
Athletic Swimmers
Rym Baccouch1, Haithem Rebai2, Badreddine Hadj Sassi1, Sonia Sahli1
Unité de Recherche: Neurophysiologie de la Vigilance, de l’Attention et des Performances
99/UR/08-23. CHU Sahloul Sousse, Tunisie.
2
Unité de recherche sur les adaptations cardio-circulatoires, respiratoires, métaboliques et
hormonales à l’exercice musculaire, 99/UR/0867, Université de Sousse, 4002 Sousse, Tunisia
1
This study aimed to identify the effects of athletic swimming training and vision removal on
postural control and neuromuscular activation in young adolescents. Ten athletic swimmers (A- S)
and ten non-athletic swimmers (N-A-S) were asked to maintain upright bipedal stance on a force
platform with eyes open (EO) and eyes closed (EC) in a static and 2 dynamic postures. A-S
showed significantly better postural control than N-A-S in the anterior-posterior (AP) direction in
EO and EC conditions. Removal of vision significantly decreased the postural control of both
groups in dynamic postures. A-S showed significantly better neuromuscular activation of the
postural muscles at the ankle joint than N-A-S in the AP direction in both visual conditions.
Removal of vision significantly increased muscle-response amplitude for the two groups.
Keywords: Postural control, young adolescent, athletic swimming, EMG
54
Introduction:
It has been established that children exhibit a greater magnitude of postural sway than adults
during a quiet standing position (Peterson et al., 2006). Concerns have been raised about the
effect of athletic training on postural control in adults (Perrin et al., 2002) but this effect
remains unclear in young adolescents. Indeed, it has been suggested that regular swimming
may improve upper extremity motor control in the elderly population contributing to better
postural balance (Hsu et al., 2010). However, the relations between athletic swimming and
postural control in young adolescents are not described widely in scientific literature.
Therefore, this study aimed to: (a) identify the effect of athletic swimming training on
postural control and neuromuscular activation in 11-13-year-old boys and to, (b) determine
how much young swimmers are affected by the removal of vision in different postural tasks.
Methods:
10 athletic swimmers (A-S) and 10 non-athletic swimmers (N-A-S) were asked to maintain
upright bipedal stance on a force platform with eyes open (EO) and eyes closed (EC) in a
static and 2 dynamic postures (in anterior-posterior (AP) and medial-lateral (ML) directions).
Center of pressure mean velocity (CoPVm), center of pressure area (CoPArea), length X (CoPLx)
and length Y (CoPLY) were recorded from center of pressure excursions. The root mean
square (RMS) of gastrocnemius medialis and tibialis anterior muscles were measured with
surface electromyography in dynamic AP and ML postural conditions.
Results:
A-S had showed significantly (p < 0.01) better postural control in the anterior-posterior (AP)
direction in EO and EC conditions than N-A-S. Removal of vision significantly (p < 0.01)
decreased the postural control of both groups when the difficulty of the postural task
increased. A-S responded with significantly (p < 0.01) better neuromuscular activation than
N-A-S in the AP direction in EO and EC conditions. Removal of vision significantly (p <
0.05) increased muscle-response amplitude for the two groups.
Discussion:
Athletic swimming training seems to improve the postural control of young adolescents
particularly in the AP direction. This effect could be explained by the development of specific
balance control abilities according to the discipline practiced (Perrin et al., 2002).The
buoyancy provided by water has not only the potential for facilitating full or partial range of
movement, but also postural control through a reduction in gravitational effects (Sigmundsson
& Hopkins, 2009). Our A-S showed better AP balance control than N-A-S in both of EO and
EC condition indicating that the athletes were less dependent on vision than non-athletes. It
was demonstrated that prolonged training in water improves the plantar cutaneous sensitivity
threshold (Robert et al., 2004) which may have an important impact on bipedal balance
control (Kavounoudias et al., 1998). Our participants are affected by the removal of vision in
the dynamic postural conditions. This suggested that the role of vision increased when the
difficulty of the stance increased (Crémieux et al., 1994). The better neuromuscular activation
observed in A-S could be explained by the endurance-resistance training program of our
athletic swimmers which may lead to specific adaptations in muscle properties (Costill et al.,
1976). Training with repetitive practice such as swimming may lead to specific adaptations in
the nervous system; it can facilitate transmission in the neural impulses (Hsu et al., 2010).
Despite of the vision suppression, our A-S group had showed better neuromuscular activation
of gastrocnemius medialis and anterior tibialis muscles than the N-A-S one. It was established
that swimming could increase percentage of ankle strategy during the EC which was usually
used to keep balance in young people (Hsu et al., 2010).
Conclusion:
Young A-S developed specific balance abilities characterized by improving the postural
control and the neuromuscular activation particularly in the AP direction with a lower reliance
on vision. Therefore, athletic swimming could be suggested as a suitable balance exercise for
young adolescents to prevent them from fall risk in challenge conditions.
55
Bibliography:
Costill, D.L., Fink, W.J., & Pollock, M.L. (1976). Muscle fiber composition and enzyme
activities of elite distance runners. Medicine & Science in Sports & Exercise, 8, 96-100.
Crémieux, J., Mesure, S., & Amblard, B. (1994). Does the role of vision increase with the
difficulty of the postural task? In: Taguchi, K. Igarashi, M., & Mori, S. (EDS). Vestibular and
neural front. Pro- ceedings of the 12th International Symposium on Posture and Gait.
International Congress Series V, 1070. Amsterdam: Elsevier Science, 267—70.
Dummer, G.M., Clarke, D.H., & Vaccaro, P. (1985). Age-related differences in muscular
strength and muscular endurance among female Masters swimmers. Res Q Exerc Sport,
56:97- 102.
Hsu, H.C., Chou, S.W., Chen, C., Wong, A., Chen, C.K., & Hong, J.P. (2010). Influence of
swimming on motor control and balance: Effects of swimming on eye hand coordination and
balance in the eldery. The Journal of Nutrition, Health & Aging, volume 14.
Karamanidis, K., Arampatzis, A., & Mademli, L. (2007) Age-related deficit in dynamic
stability control after forward falls is affected by muscle strength and tendon stiffness. Journal
of Electromyography & Kinesiology, 18: 980-989.
Kavounoudias, A., Roll, R., & Roll, J.P. (1998). The plantar sole is a 'dynamometric map' for
human balance control. Neuroreport, 9:3247-3252.
Perrin, P., Deviterne, D., Hugel, F., & Perrot, C. (2002). Judo, better than dance, develops
sensorimotor adaptabilities involved in balance control. Gait Posture, 15:187—94.
Peterson, M.L., Christou, E., & Rosengren, K.S. (2006). Children achieve adult-like sensory
integration during stance at 12-years-old. Gait Posture, 23:455–463.
Robert, G., Gueguen, N., Avogadro, P., & Mouchnino, L. (2004). Anticipatory balance
control is affected by loadless training experiences. Hum Mov Sci, 23(2):169-83.
Sigmundsson, H., & Hopkins, B. (2009). Baby swimming: exploring the effects of early
intervention on subsequent motor abilities. Child: care, health and development, 36, 3, 428–
430.
Impact des sprints répétés sur l’anxiété chez des jeunes
footballeurs Tunisiens
1,2
Walid Selmi , Souhail Hermassi1,2, Hamza Selmi3, Karim Chamari1,4
1: Laboratoire ‘Optimisation de la Performance Sportive’ CNMSS
2 : Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Ksar Said
3 : Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique du Kef.
4 : Centre de Recherche et d’Education, Aspetar, Quatar
E-mail : [email protected]
Résumé
L’objectif de cette étude est de montrer la relation entre l’Anxiété et les efforts intenses et répétés
chez 33 footballeurs Juniors et espoirs. Les sujets ont accepté de se soumettre à cette étude en
répondant au Questionnaire d’Anxiété-Etat « CSAI-2 » et en réalisant l’épreuve de sprints répétés
RSA (6× (20+ 20 m)) entrecoupée d’une durée de récupération de 25 s. Cette épreuve nous a
permis de mesurer le Temps Total (RSATT), le Temps Moyen (RSAMoy), le Temps Max (RSAMax)
et l’indice de fatigue (RSAIF). L’analyse statistique a révélé une corrélation très significative entre
les scores d’anxiété pré et post test et les indices de performances: RSA TT (r = 0.74, p < 0,01),
RSAMoy (r = 0.62, p < 0.01) et RSA Max (r = 0.70, p < 0.01). D’après nos résultats, les indices de
performance du test RSA permettraient l’évaluation de l’état émotionnel des jeunes footballeurs.
Mots clés : Repeated Sprint Ability, Anxiété cognitive, Anxiété Somatique, Adolescence.
56
INTRODUCTION
L'influence des états émotionnels sur l'activité du sportif et sa performance constitue un
thème majeur de recherche en psychologie du sport. Les recherches récentes dans le domaine
des émotions (Brewer & Skinner, 2002) assimilent davantage l’anxiété à une émotion
désagréable ou déplaisante plutôt qu’a une émotion négative. De manière générale, l’anxiété
est définie comme le côté déplaisant des émotions. L’Anxiété se retrouve chez tout le monde,
des plus jeunes au plus âgés, mais de manière propre à chacun, propre à chaque âge et propre
à chaque culture. Mais quant est-il de la situation chez les adolescents sportifs ?
A notre connaissance il n’a pas dans la littérature une étude qui vérifie l’existence d’une
relation entre anxiété et l’effort physique intense. Notre étude se propose d’analyser s’il y a
une variation du degré d’anxiété chez l’athlète adolescent suite à la pratique des sprints
répétés en navettes.
METHODES
Sujets : 33 Footballeurs de l’Avenir Sportif de la Marsa, 20 Juniors et 13 Espoirs.
Protocole expérimental : Le repeated Sprint Ability RSA (6× (20+ 20 m) en navettes
entrecoupée par 20 secondes de récupération. Bishop; Marcora & Rampinini, (2007).
Protocole psychologique : Le CSAI-2 «Competitive State Anxiety Inventory». Burton ;
Martens & Vealey (1990).
Déroulement de l’expérience : Après l’échauffement, nos 33 footballeurs remplissent le
CSAI-2 et commencent l’épreuve physique : RSA 25 s (6× (20+ 20 m)) entrecoupée d’une
durée de récupération de 25s. A la fin de cette épreuve, nos mêmes sujets sont appelés une
nouvelle fois pour remplir le CSAI-2. Cette épreuve nous a permit de mesurer le temps total
(RSATT), l’indice de fatigue (RSAIF), le temps max (RSAMax) et d’avoir une quantification du
degré d’anxiété pré et post RSA.
RESULTATS
Tableau 1 : Les performances des paramètres mesurés
RSAT RSAMo RSAMa RSAI
T
y
x
F
(s)
(s)
(s)
(s)
8.03
8.52
3.93
Moyenn 48.15
e
2.7
0.45
0.53
0.08
± ET
Anxiét
é Pré
40.19
Anxiét
é
Post
39.19
10.86
10.49
Tableau 2 : Corrélation entre les indices de performances du test RSA et l’anxiété pré et post
test
RSATT RSAMoy RSAMax RSAIF
(s)
(s)
(s)
(s)
Score Anxiété
0.74**
0.62*
0.70**
0.10
Pré
Score Anxiété
0.51*
0.50*
52*
0.05
Post
DISCUSSION
Dans notre cas, les 33 sujets testés ont vu leur degré d’anxiété baisser
considérablement après avoir terminer les 6 séries de sprints répétés. (r = 0.74, p < 0,01) très
significative entre le temps total d’exécution des répétitions RSATT et l’anxiété. Et d’un autre
côté (r = 0.70, p < 0,01) significative entre la meilleure répétition RSAMax et l’anxiété
57
(Tableau.2). Cela nous mène à conclure qu’obtenir des bonnes performances dans les sprints
répétés fait baisser significativement le degré d’anxiété chez l’adolescent sportif.
A ce niveau deux positions théoriques peuvent être défendues. Selon la première, que
l'on retrouve notamment chez (McGrath, 1970) plus la probabilité de succès est faible, plus la
situation est anxiogène. Dans ce cas, l'incertitude varie linéairement avec la probabilité
subjective de succès, et résulte de l'ampleur de la dissonance entre difficulté perçue et habileté
perçue. Certaines observations vont cependant à l'encontre de cette proposition, Mechanic
(1970) montre que des sujets n'envisageant plus d'autre issue que l'échec présentent des
niveaux d'anxiété plus faibles que ceux qui continuent à croire en leurs chances.
CONCLUSION
Le contrôle des états émotionnels est une des préoccupations centrales des psychologues
sportifs, en fonction de l'idée selon laquelle un certain taux d'activation est nécessaire à la
réalisation d'une bonne performance, mais qu'au-delà d'un certain niveau, l’anxiété aurait
plutôt des effets débilitants. Jackson ; Seabourne & Weinberg, (1985).
Notre étude a fait le point sur la variation du degré d’anxiété pré et post efforts
physiques répétés. Selon les résultats trouvés, on peut conclure que l’anxiété diminue chez le
sportif après avoir eu recours à un effort physique intense.
BIBLIOGRAPHIE
Bishop, D., Marcora, S.M., Rampinini, E., (2007). Validity of simple field tests as indicators
of match-related physical performance in top-level professional soccer players. Int. J. Sports
Med. 28(3): 228–235. doi:10.1055/s-2006-924340. PMID:17024621.
Burton D, Martens R, Vealey R.S, (1990). Development and validation of the competitive
state anxiety inventory (CSAI- 2), in Martens R, Vealey R.S, Burton D, Competitive anxiety
in sports. Champaign, II., Human Kinetics, p.117-190.
Brewer, N. & Skinner, N., (2002). The dynamics of threat and challenge appraisals prior to
stressful achievements events. Journal of Personality and Social Psychology, 83(3), 678-692.
Jackson, A., Seabourne, T., & Weinberg, R.S., (1985). The effects of specific and non specific
mental preparation strategies on strength and endurance performance. Journal of Sport
Behavior, 8, 175-180.
McGrath J. E. (1970). Social and psychological factors in stress. New York: Holt Rinehart
and Winston.
Mechanic, D. (1970). Some problems in developing a social psychology of adaptation to
stress. New York: Holt, Rinehart & Winston.
Impact de l’expertise personnelle sur l’enseignement de l’EPS : Eude de cas
Hassine Nouri¹, Hejer Ben Jomaa Ben Hsouna²
Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Ksar said
[email protected]
Cette recherche se situe dans le cadre des recherches en didactique clinique sur l’analyse des
pratiques enseignantes « in situ », en Education Physique et Sportive (EPS) dont l’objectif est de
rendre compte de la singularité du sujet enseignant (Terrisse, 2013), de son rapport à l’APS
enseignée, au savoir et au corps. Il s’attache à examiner l’effet de l’expertise sportive et/ou
personnelle sur l’enseignement de l’EPS. Nous présentons une étude de cas : un enseignant d’EPS
débutant, expert est appelé à vivre deux situations paradoxales : il doit enseigner deux APS
contrastés : sa spécialité sportive de prédilection et une deuxième APS qu’il ne connaît pas assez.
Ce travail vise à mettre en évidence les enjeux subjectifs de l’acte d’enseignement à partir de
l’histoire singulière du sujet enseignant.
Mots clés : Expertise personnelle, didactique clinique, rapport au savoir, étude de cas, enseignant
d’EPS
58
INTRODUCTION
Les pratiques d’enseignement en EPS constituent depuis les années quatre vingt un objet de
recherche. Plusieurs facteurs peuvent influencer l’enseignement, l’un de ces facteurs est
l’expertise personnelle de l’enseignant. Dans le cadre de cette étude, nous nous intéressons à
« un aspect particulier de l’expertise de l’enseignant d’EPS, celui de sa compétence de
spécialiste d’une discipline particulière » (Piéron & Carreiro Da Costa, 1995). Notre étude se
situe dans le cadre des recherches en didactique clinique de l’EPS sur l’analyse des pratiques
enseignantes in situ et dont le but est de rendre compte de la singularité du sujet enseignant
(Terrisse, 2013) de son rapport personnel au savoir et à l’APS enseignée. L’enseignant d’EPS
débutant commence sa pratique de l’enseignement en ayant à enseigner une multiplicité
d’APS. Du coup, il est appelé à vivre deux situations paradoxales du fait qu’il doit enseigner
deux APS : une activité qu’il maîtrise et dans laquelle il est spécialiste, du fait de sa pratique
sportive prolongée en dehors du cadre de l’école et de sa connaissance profonde de cette
activité, et une deuxième activité qu’il ne connaît pas assez et qui pourrait même susciter en
lui un sentiment de doute et/ou d’incompétence. Ainsi, l’enseignant enseigne-t-il les deux
APS de la même manière ? Et dans quelle mesure l’expertise personnelle pourrait organiser
ses référentiels conceptuels et didactiques (rapport au savoir, rapport à l’APS, rapport au
corps) ? Nous formulons l’hypothèse que l’enseignant expert pourrait varier les modalités de
mise en œuvre des stratégies d’enseignement efficaces (Pablo Buznic & al, 2009).
Le but de cette étude consiste à observer un enseignant débutant expert dans deux APS
différentes et à analyser son rapport au savoir, son rapport à l’APS et sa conception
d’enseignement. Il s’agit d’examiner comment l’expertise personnelle en EPS pourrait
mobiliser d’autres référentiels de savoirs (non prévus), orienter la façon d’enseigner et
structurer ainsi la compétence professionnelle.
METHODOLOGIE
Nous avons observé un enseignant débutant dans la pratique professionnelle et expert sportif
du fait qu’il est spécialiste de saut en longueur. Cet enseignant a accepté d’intervenir dans
deux APS différentes, sa spécialité sportive de prédilection et une deuxième APS qu’il ne
connaît pas assez (le Handball).Pour analyser sa pratique d’enseignement, nous avons utilisé
la méthodologie didactique clinique marquée par son mode temporel présenté en trois temps
distincts : le déjà-là, l’épreuve et l’après-coup. Des entretiens dirigés, semi-dirigés et libres
sont utilisé auprès de l’enseignant collaborateur. Nous avons choisi d’observer quatre séances
successives : la première correspond à une pré-expérimentation, les autres correspondent à la
deuxième, troisième et quatrième séance dans chaque des deux cycles. Le choix des classes
observées a porté sur des élèves inscris en neuvième année de base. Ce choix a été aléatoire et
conséquent du choix de l’enseignant. L’analyse didactique est menée à partir d’analyseurs
didactiques cliniques utilisés dans le cadre structuré de l’EDiC comme la différenciation
savoir officiel-savoir personnel, l’ostension et/ou la rupture du contrat didactique (Ben Jômaa,
2013), de l’analyse de contenu et du processus de triangulation des données. Ces analyseurs
pourraient être pris comme des indices différenciant ainsi l’enseignement du spécialiste et/ou
de l’expert de celui du non spécialiste. Ce travail a permis de rendre compte des enjeux
subjectifs de l’acte de transmission de savoirs afin de sortir de l’ombre la face cachée de ce
métier « impossible », celui de l’enseignant.
RESULTAS
L’enseignant a montré, pour chaque APS enseignée un mode de traitement didactique
différent selon le rapport qu’il entretient avec l’APS qu’il a la charge d’enseigner. Son rapport
à l’activité saut en longueur se traduit par l’intérêt à l’activité, le plaisir et le désir de
l’enseigner. Sa conception d’enseignement de cette activité, qui représente sa spécialité, se
focalise sur des finalités techniques et sportives de reproduction du geste modèle. Cette
conception sportive découle d’une référence personnelle, celle de son vécu sportif d’athlète.
Par contre pour le handball, il n’a jamais pratiqué cette activité en dehors du cadre formel de
l’établissement. Sa connaissance de cette activité s’avère alors limitée, son rapport au
59
handball semble s’attacher à une obligation professionnelle. Sa conception d’enseignement de
la non spécialité est considérablement marquée par une référence officielle scolaire et par un
ancrage officiel des savoirs tout en se servant des textes de programme comme support à son
enseignement. Dans l’enseignement de la spécialité, nous avons identifié deux registres de
savoirs réellement transmis aux élèves : un registre officiel prévu répondant essentiellement à
des exigences techniques, liées à « l’apprentissage technique du geste du saut » et un registre
personnel imprévu de savoirs qui s’organise autour des quatre thèmes de savoirs : « le choix
des situations », « les corrections techniques », « les interventions ponctuelles pour gérer les
difficultés » et « la démonstration corporelle ». Constat qui n’a pas été noté dans
l’enseignement de la non spécialité.
DISCUSSION ET CONCLUSION
Le déjà-là expérientiel personnel et conceptuel de l’enseignant semble peser sur sa
compétence professionnelle. Ces résultats trouvent appui dans les travaux de l’EDiC (Buznic,
2009 ; Toboul et al, 2012 ; Jourdan, 2005 ; Ben Jomaa, 2011, Loizon, 2013) dans lesquels les
auteurs ont montré le poids de la transmission du « savoir expérientiel », « du filtre
personnel », de « la transposition expérientielle » et/ou de « l’empreinte corporelle » dans
l’enseignement de l’EPS. Les résultats de notre recherche permettent de tracer le contour du
rapport au savoir du sujet enseignant en tant qu’outil qui permet de mobiliser les ressources
subjectives de cet enseignant, de faire écho à son expertise personnelle et de structurer sa
compétence professionnelle dans le cadre de la pratique professionnelle de l’enseignement
d’EPS (Ben Jomâa, 2011, 2013 ; Touboul & al, 2012).
BIBLIOGRAPHIE
BEN JOMAA, H. & TERRISSE, A. (2011). De l’expertise a l’enseignement : Analyse
comparative du rapport au savoir de deux enseignants d’EPS de spécialités sportives
différentes. Revue Education et didactique, pp. 61-79. Rennes : PUR.
BEN JOMAA (H.). (2013). De l’expertise professionnelle à l’expertise personnelle en EPS :
quel effet pour quel enseignement ? , in A. Terrisse & M. F. Carnus. Didactique clinique de
l’EPS, le sujet enseignant en question, Paris : Edition Revue EPS.
BUZNIC-BOURGEACQ, P., TERRISE, A., & LESTEL, G. (2009). Expérience personnelle
et expérience professionnelle dans l’enseignement de l’EPS : deux études de cas contrastés en
didactique clinique. Education et didactique (2/3). PUR : Rennes.
JOURDAN, I. (2005). L’évolution de rapport au savoir comme « révélateur » de la logique de
professionnalisation : six études de cas en formation initiale en EPS à l’IUFM Midi Pyrénées.
Thèse de doctoral. Université Paul Sabatier. Toulouse III.
PIERON, M., CARREIRO DA COSTA (1995). L’expertise dans l’enseignement des activités
physiques et sportives. Revue de l’Education Physique, vol.35, 4, pp.161-162. Paris : Ed
Revue EPS.
TERRISSE, A. (2013). La construction du cas : un enjeu scientifique en didactique clinique de
l’EPS », in A. Terrisse & M.-F. Carnus. Didactique clinique de l’EPS, le sujet enseignant en
question. Paris : Edition Revue EPS.
TOUBOUL, A., CARNUS, M-F. &, TERRISE, A. (2012). L’influence de l’expérience et de
l’expertise sur l’enseignement de l’Education Physique et sportive, eJRIEPS, 26, pp. 67-93.
Université de Toulouse : Marie-Paule Poggi (Éd.).
60
MALAISE DES PARTENAIRES DE LA RELATION SPORTIVE
« Approche centrée sur la dimension affective »
Prof :Benaki Mohand Akli
IEPS _ univ d’alger 3
ABSTRACT : il s’agit d’élucider certains états de faits des partenaires de la relation
sportive compétitive ,notamment du point de vue de la communication non- verbale et des
interactions inconscientes, voire le langage corporel affectif permettant de détecter le malaise
de l’entraîneur et de l’entraîné, dont l’impact se fait sentir sur le plan compétitif, en particulier
au niveau des résultats sportif.
Résolution du problème :
Adopter une relation pédagogique et didactique inspirée du savoir psychanalytique et
socio-analitique
Démarche méthodique :
 Elle repose sur une façon objective et logique afin de parvenir a un résultat désiré .
 Un processeur scientifique pour y remédier a une situation embarrassante.
certaines approches scientifiques adoptées :
• Approche globale (structurelle et fonctionnelle).
• Approche analytique (déterminants explicites et implicites).
• Approche systémique (liens dynamique et corrélatifs entre variables et invariables,
voir déterminants).
• Approche cybernétique (logique interne de l’athlète et de l’équipe sportive).
• Approche stratégique
de la relation pédagogique et didactique(processus
intermédiaire pour le développement de la performance sportive).
CONCLUSION:
Dans la relation sportive « l’enjeu pertinent réside dans l’adoption D’une relation inspirée du
savoir psychanalytique ; dont la dominante repose sur la communication infra verbale d’où
sur l’interaction inconsciente dans la dynamique du groupe afin d’éviter dans la
communication le système informel.
Quant à la solution alternative recommandée , il s’agit de développer chez l’entraîné les
principes directeurs suivants :
1- Mobilisation de l’énergie physique, morale et mentale afin de libérer l’énergie
psychologique dont l’impact se fait sentir sur le plan technique- tactique, voire de la
performance sportive.
2- Chercher l’équilibre entre -liberté- contrainte- plaisir –douleur – ambition- réalité...
En outre on doit faire remarquer que : Par opposition à l’agressivité, la panique, la
précipitation et la lutte ouverte en situation de « dualisme critique », il faut favoriser la
sublimation en tant que mécanisme de protection chez l’athlète surtout face aux conduites
narcissiques ou de régressions et de fixation du comportement. Autrement dit on doit
développer chez l’athlète un contrôle meilleur du moi- (auto-évaluation et auto -critique).
Face au transfert pouvant engendrer l’identification par opposition au contre transfert et la
suggestion
Ou l’autosuggestion. A ce propos on doit prendre connaissance des mécanismes de défense
de l’équipe sportive dans les deux cas: réussir ou échouer ,gagner ou perdre .
61
Analyse didactique clinique des interactions langagières lors d’un cycle de
football : étude de cas de quatre enseignants d’EPS
Maher Guerchi1, Najmeddine Ouesslati2 Hanen Langliz 1, Denis Loizon3, MarieFrance Carnus4
1. EFTS - Laboratoire Education, Formation, Travail et Savoirs UMR - Université de
Toulouse
2. Institut Supérieur de Sport et de l’Education Physique du Kef. Le Kef
3. LEMME, Université Paul Sabatier, Toulouse IUFM de Bourgogne
4. IUFM Midi-Pyrénées, Ecole interne de l’Université de Toulouse 2-Le Mirail, UMR
EFTS, Université de Toulouse.
[email protected]
Résumé : Les interactions langagières en EPS sont fréquemment utilisées par l’enseignant pendant
ses cours. Il s'agit souvent d’un jeu de « questions-réponses-remarques » pour verbaliser des
règles ou principes d'action dans le but de favoriser les apprentissages. Il sera question, au travers
de cette recherche, de cerner les modalités de mise en œuvre d'interactions langagières nécessaires
pour favoriser les apprentissages dans une activité sportive collective. Au travers d’une étude de
cas croisés, l’idée maîtresse consiste à opérer des rapprochements entre enseignants expérimentés
et débutants au regard de la façon dont ils s’y prennent pour transmettre un savoir en football.
L’analyse des interactions langagières, nous permet de rendre compte des analogies et des
différences entre deux enseignants débutants et deux enseignants expérimentés dans la façon
d’aborder la notion de la conservation de la balle.
Mots-clés: Interaction didactique, Approche langagière, football, enseignants débutants, enseignants
expérimentés.
Introduction
Les interactions langagières en EPS autorisent chez l’élève un travail de négociation autour
des conflits d’interprétations propice à la transformation de l’action. De coté L'enseignant, ce
dernier utilise fréquemment les interactions langagières pendant ses cours. Il s'agit des
situations pendant lesquels il amène ses élèves par un jeu guidé de « questions-réponsesremarques » à faire verbaliser des règles ou principes d'action dans le but de favoriser les
apprentissages. Dans cette perspective, plusieurs travaux portant sur l’analyse didactique de
pratiques d’enseignants ont mis en évidence la variabilité inter et intra individuelle de
l’activité décisionnelle des enseignants (Carnus, 2003). On s’appuyant sur le cadre d’analyse
des variables didactiques de Bru (1991), ces travaux rendent compte des variations dans les
modalités d’un certain nombre de variables « manipulées » par les enseignants, notamment au
cours des phases interactives. Dans notre recherche, nous nous intéressons plus
particulièrement à la variable « registre de la communication didactique » appartenant à la
deuxième catégorie du cadre d’analyse de M. Bru. L’étude des modalités de cette variable met
en évidence différents types d’approches langagières utilisées par les enseignants d’EPS et qui
participent au développement des capacités adaptatives de l'élève et favorisent l'intégration
des connaissances qui lui permettant de construire, tout au long du cycle de football des
nouvelles stratégies du jeu. Dans le cadre de notre recherche, nous cherchons à opérer des
rapprochements entre enseignants débutants et expérimentés au regard de la façon dont ils
verbalisent des « savoirs en actes» indispensables à la construction des nouveaux « projets
d’actions efficaces » (Gréhaigne et al, 1999). Dans cette optique, nous nous interrogeons sur
les modalités adoptés par les enseignants d’EPS pour transmettre un savoir technique,
technico-tactique, voire tactique pour des filles et des garçons. Au travers de l’analyse des
interactions didactiques, nous cherchons à rendre compte des analogies et des différences
entre les enseignants débutants et expérimentés.
Matériel et méthodes
62
Dans notre recherche, l’étude de cas porte sur 4 enseignants dont 2 expérimentés (de 15 à 25
ans d’expérience pédagogique) et 2 débutants (moins de 3 ans d’expérience pédagogique).
Pour les quatre enseignants, leurs interventions se déroulent avec des classes de 9ème année de
base. Le recueil des données se réalise grâce à l’observation de trois séances consécutives du
cycle dont l’objectif d’enseignement est « la conservation de la balle ».
Les 3 séances sont filmées, le visionnage de la vidéo permet d’analyser la gestuelle de
l’enseignant et de compléter le cadre d’analyse. Ensuite on a fait la retranscription des
verbatim des enseignants pour rend compte des différentes formulations et reformulations du
savoir technique, technico-tactique et tactique.
Un cadre d’analyse des interactions didactiques
La première lecture des bandes audio et vidéo met en évidence un ensemble des approches
langagières adoptées par les enseignants débutants et expérimentés.
Tableau 1 : grille d’analyse des approches langagières
Type
Code
Corpus
Approche langagière
VERBALE
ALV
Retranscription du discours
Approche langagière
GESTUELLE
ALG
Visionnage de la vidéo
(image)
Approche langagière
COMBINEE
ALV+ALG
Visionnage de la vidéo (son
et image
Une deuxième lecture, plus fine du discours et des images permet d’identifier, à l’intérieur de
la catégorie « approche langagière verbale » des sous catégories à savoir, « approche
langagière verbale analogique, Approche langagière verbale formelle, Approche langagière
verbale informelle, approche langagière verbale technique…. ».
 Soit l’enseignant utilise un vocabulaire technique, spécifique au registre de la
discipline du football.
 Soit l’enseignant utilise un registre analogique usuel plus ou moins familier consistant
à qualifier ou à présenter l’action notion à construire par des qualificatifs et/ou des
verbes d’action (« jambe d’appui placée à côte de la balle » ; « pour tirer la balle, tronc
penché vers l’avant »).
 Soit l’enseignant utilise un registre analogique métaphorique en ayant recours à des
images diverses (« pensez à capten Majed » ; « dribbler comme Maradona»).
Résultat
L’analyse catégorielle des différentes modalités utilisées par les enseignants débutants et
expérimentés met en évidence, au-delà de la singularité des cas, plusieurs tendances qui
semblent se dégager. Les deux enseignants expérimentés utilisent de manière privilégiée une
logique combinant l’approche langagière gestuelle et l’approche langagière verbale
analogique (métaphorique) que les deux débutants. Par ailleurs, les deux enseignants
débutants semblent utilisent d’avantage l’approche langagière verbale formelle.
Il nous semble que le mode de présentation du savoir en football chez les enseignants
expérimentés se base essentiellement sur l’approche gestuelle, il semblerait que le mode de
63
présentation et d’explication des savoirs en adoptant une approche langagière verbale soit
prioritaire chez les enseignants débutants.
Conclusion
Cette étude de cas nous permet de comparer des pratiques d’enseignants expérimentés et
débutants dans des contextes singuliers et authentiques. En fait, les résultats indiquent une
variation interindividuelle entre les enseignants débutants et les enseignants expérimentés
lorsqu’il s’agit de transmettre un savoir d’une activité à connotation masculine. Une de
perspectives de travail serait alors d’envisager l’étude des incidents disciplinaires selon les
activités physiques et leur connotation sexuée.
Bibliographie
Bru, M. (1991). Les variations didactiques dans l’organisation des conditions
d’apprentissage, Toulouse, EUS.
Carnus, M.F. (2003). Analyse didactique du processus décisionnel de l’enseignant d’EPS en
gymnastique : une étude de cas croisés in C Amade-Escot, Didactique de l’éducation
physique, état des recherches, Paris, éditions Revue EPS, 195-224.
Gréhaigne, J.F., Billard, M., & Laroche, J.Y. (1999). L’enseignement des sports collectifs à
l’école,
Paris, Bruxelles, De Boek Université.
64
Effets de l’heure de la journée sur les performances aérobies et
anaérobies des jeunes footballeurs (10-11 ans)
Hamdi Chtourou, Mohamed Louati, Asma Aloui, Karim Chamari, Anis
Chaouachi, Nizar Souissi
Laboratoire de recherche ''Optimisation de la performance sportive'' Centre
National de la Médecine et des sciences du sport, Tunis, Tunisie.
[email protected]
Le but de cette étude était d'examiner les effets de l’heure de la journée sur les performances
aérobies et anaérobies des enfants. 12 enfants pratiquant le football y ont participé. Ils ont effectué
les tests de squat-jump (SJ) et de counter-movement-jump (CMJ) et le Yo-Yo (YY) à 08:00h,
14:00h et 18:00h. SJ et CMJ sont significativement supérieures à 14:00h et 18:00h par rapport à
08:00h (p<0.05 et p<0.01 respectivement). En revanche, l'effet de l'heure de la journée n'est pas
significatif entre 14:00h et 18:00h. Lors du test YY, la vitesse maximale aérobie (VMA) est
significativement supérieure, seulement, à 18:00h par rapport à 08:00h (p<0.05). Nos résultats
suggèrent que les performances aérobies et anaérobies des enfants pratiquant le football varient au
cours de la journée avec des acrophases observées à 14:00h et 18:00h.
Mots clés: Variation diurne, Performances aérobies, Performances anaérobies, Enfants.
INTRODUCTION
Chez l’enfant (i.e., non entraîné), l’analyse des travaux de la littérature révèle la présence
d'une variation diurne des performances anaérobies avec des acrophases vers 18:00h (Souissi
et al., 2012). Néanmoins, à notre connaissance, aucune donné n'est disponible concernant
l’effet de l’heure de la journée sur les performances aérobies de l’enfant. Chez les adultes, les
performances de longues durées au cours des exercices submaximaux varient au cours de la
journée (Reilly & Waterhouse, 2009). Cet effet de l’heure de la journée tend à disparaître avec
l’augmentation de l’intensité de l’exercice (Reilly & Waterhouse, 2009). En outre, Atkinson
et al. (1993) ont montré que l’amplitude du rythme diurne est supérieure chez les sujets
pratiquant de l’activité physique par rapport aux sujets sédentaires. Ainsi, l’objectif de ce
travail est d’évaluer les effets de l’heure de la journée sur les performances (i) aérobies
enregistrées durant le Yo-Yo intermittent recovery test (YYIRT) et (ii) anaérobies lors des
tests de squat-jump (SJ) et de counter-movement-jump (CMJ) chez des enfants pratiquant le
football.
MATERIEL ET METHODES
12 enfants (âge: 10.7 ± 0.4 ans; taille: 1.47 ± 0.6 m; poids: 44.8 ± 3.1 kg) ont participé à cette
étude. Le protocole expérimental comporte 3 sessions de test, i.e., 08:00h, 14:00h et 18:00h.
Les sessions de test ont été réalisées selon un ordre randomisé. Durant chaque session, ils ont
réalisé successivement et dans le même ordre le SJ, le CMJ et le YYIRT, avec 5 min de
récupération entre deux tests successifs. Les sujets réalisent une seule session de test par jour
avec une récupération d’au moins 48-h entre deux sessions successives. Durant le test de SJ,
le sujet effectue une poussée maximale vers le haut à partir de la position fléchie à 90°
(articulation des genoux) alors que pour le CMJ, le sujet débute de la position debout (i.e.,
effectuer une flexion préalable à l’extension). Lors des deux tests, les mains sont sur les
hanches pour éviter la participation des bras. Durant les tests de SJ et de CMJ, les sujets ont
réalisé 3 répétitions séparées par 15-s et la meilleure hauteur du saut a été enregistrée pour les
analyses statistiques. Le YYIRT consiste à parcourir la plus grande distance lors d’une course
navette sur 20 m avec 5 m de récupération en respectant des vitesses de course qui
augmentent progressivement à l’aide de bips sonores spécifiques. Durant le YYIRT, la VMA
a été enregistrée pour les analyses statistiques. Une ANOVA à un facteur (heure de la
journée) avec des mesures répétées a été utilisée. En cas d'un effet significatif, un test post hoc
de Tukey a été appliqué.
65
RESULTATS
L’ANOVA montre un effet significatif de l’heure de la journée sur le SJ, CMJ et la VMA
enregistrée lors du YYIRT. L’analyse post hoc montre que les hauteurs de saut en SJ et en
CMJ sont significativement supérieures à 14:00h et 18:00h par rapport à 08:00h (p<0.05 et
p<0.01 respectivement). En revanche, aucune différence significative n’a été observée entre
14:00h et 18:00h (Tableau 1). La VMA lors du YYIRT est significativement supérieure à
18:00h par rapport à 08:00h (p<0.05). Cependant, aucune différence significative n’a été
montrée entre 08:00h et 14:00h et entre 14:00h et 18:00h.
Tableau 1. Hauteurs du saut en squat-jump (SJ) et en counter-movement-jump (CMJ) et la
vitesse maximale aérobie (VMA) lors du YYIRT enregistrées à 08:00h, 14:00h et 18 :00h.
08:00 h
14:00 h
18:00 h
25.6 ± 3.3 26.7 ± 3.1* 27.4 ± 3.5*
SJ (cm)
26.8 ± 3.3 28.1 ± 3.6* 28.2 ± 3.9*
CMJ (cm)
-1
VMA (km · h ) 13.4 ± 0.2 13.5 ± 0.2 13.7 ± 0.2*
*: différence significative par rapport à 08:00 h.
DISCUSSION ET CONCLUSION
Conformément aux travaux antérieurs chez l’adulte (Chtourou et al., 2011) et chez les enfants
(Souissi et al., 2012), les résultats de la présente étude ont montré une variation diurne des
performances anaérobies avec des acrophases observées à 14:00h et 18:00h. De plus, nos
résultats ont montré, pour la première fois, que les performances aérobies varient au cours de
la journée avec une acrophase enregistrée à 18:00h. Ainsi, les fluctuations journalières des
performances anaérobies et aérobies de l’enfant doivent être prises en considération par les
scientifiques de l’exercice, les entraîneurs, les enseignants dans la réalisation des recherches,
des programmes d’entraînement et dans la préparation des emplois de temps à l’école afin
d’optimiser les performances sportives et scolaires.
BIBLIOGRAPHIE
Atkinson, G., Coldwells, A., Reilly, T., & Waterhouse, JM. (1993). A comparison of
circadian rhythms in work performance between physically active and inactive subjects.
Ergonomics, 36, 273–281.
Chtourou, H., Zarrouk, N., Chaouachi, A., Dogui, M., Behm, D.G., Chamari, K., Hug, F., &
Souissi, N. (2011). Diurnal variation in Wingate-test performance and associated
electromyographic parameters. Chronobiology International, 28, 706–713.
Reilly., T., & Waterhouse, J. (2009). Chronobiology and exercise. Medicine of Sport, 13, 54–
60.
Souissi, H., Chtourou, H., Chaouachi, A., Dogui, M., Chamari, K., Amri, M., & Souissi, N.
(2012). The effect of training at a specific time-of-day on the diurnal variations of shortterm exercise performances in 10-11-years-old Boys. Pediatric Exercise Science, 24, 84–
99.
66
Le développement de la détente chez les handballeurs algériens
Zaki Bounemri saliha
[email protected]
Laboratoire et équipe de recherche : Laboratoire de méthodologie de l’entrainement sportif
Résumé :
Le handball est une discipline sportive dont l’objectif principal est de marquer les buts. Un
grand nombre de facteurs conditionnent sa réussite, et parmi eux, la détente est prépondérante.
La parfaite connaissance s’un procédé technique est obligatoire pour obtenir de bons résultats.
De nos jours, il existe plusieurs méthodes visant l’amélioration de la détente. Les études
entreprises par Bosco et Komi (1979), Cometti (1988), Avery et al (2001) font toujours
référence. Les résultats de ces études ont permis de mettre en évidence que les exercices
pliométriques permettaient d’augmenter de façon significative la force explosive.
En Algérie, aucune étude ne s’est penchée sur le développement de la détente en handball. De
ce fait, pour parvenir à la contribution et à l’orientation de l’entraînement en vue de
l’amélioration de ce paramètre de jeu, nous avons élaboré un programme d’entraînement en
axant sur les exercices de pliométrie et nous l’avons appliqué sur un groupe de handballeurs,
en supposant qu’une à deux fréquences par semaine permettraient d’enregistrer des
modifications sur le plan musculaire tout en améliorant la qualité du saut.
Méthodologie :
Notre échantillon est constitué de 37 athlètes, seniors, divisé en deux groupes :
Le premier groupe est composé de 19 athlètes, issus de l’institut des sports de Ouargla et le
deuxième groupe est composé de 18 handballeurs évoluant en Nationale 1.
Le premier groupe a réalisé un programme d’entraînement pliométrique à raison de deux
séances de 1h 15 min chacune pendant 7 semaines ; le deuxième groupe a réalisé un
programme d’entraînement pliométrique d’une séance de 1h 15 min pendant 7 semaines en
plus de leur programme d’entraînement quotidien au sein de leur club.
La méthode expérimentale est constituée par une batterie de tests physiques ou nous avons
privilégié les exercices de pliométrie (sargent test, counter movment jump, triple saut) et de
mesures anthropométriques (poids, taille, circonférences des cuisses et des jambes).
Résultats :
Les résultats enregistrés entre le groupe témoin et le groupe expérimental du premier groupe
montrent des gains très importants pour p< 0,001 en faveur du groupe expérimental pour la
détente verticale, le saut en contrebas et pour p<0,05 pour
La détente horizontale et le triple saut.
Les performances réalisées chez le deuxième groupe expérimental ayant subi un programme
d’entraînement à raison d’une séance par semaine, montrent un gain faible avec une
différence significative par rapport au groupe témoin uniquement au niveau de la détente
verticale (p<0,05) ; les circonférences ont également évoluées dans les deux groupes de
travail.
La bibliographie confirme ces résultats et nous citons Brown et al. (1986) qui dit qu’un
entraînement à partir d’exercices de sauts en contrebas permet d’augmenter la détente de
façon significative.
Conclusions :
Un entraînement en pliométrie améliore la qualité de détente. Nos résultats ont montré une
nette amélioration de cette qualité chez nos handballeurs. Nous recommandons à nos
entraîneurs d’inclure des exercices de pliométrie tout en respectant les principes de
l’entraînement.
Bibliographie :
Avery D. Faigenbaum, E.D. and Donald A. Chu (2001) : Plyometric training for children and
adolescents, American Colleg of Sports Medecine, current comment
67
Bosco C, Komi V. (1979) : Adaptative reponse of human skeletal muscle to stimulate
hypergravity condition, Acta physiol. Scand 106
Cometti G. (1988) : La pliométrie : comptes rendus du colloque de Février 1988 à l’UFRAPS
de Dijon
Effets de deux méthodes d’entraînement : Intermittent versus Continu sur
la capacité aérobie et les marqueurs hématologiques chez des garçons
pubères physiquement actifs âgés de 17 à 19 ans
Ouerghi N1, Khammassi M1, Guelmami N1, Said M1, Feki M2 & Bouassida A1, 3
1. Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique du Kef (ISSEP Kef), Tunis, Tunisie.
2. Hôpital la Rabta, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis - El Manar, Tunisie.
3. Laboratoire des adaptations cardio-circulatoires, respiratoires, métaboliques et hormonales
à l’exercice musculaire, Faculté de Médecine Ibn El Jazzar, 4002 Sousse, Tunisie.
[email protected]
Le but de cette étude est de comparer l’effet de l’entraînement continu (EC) et intermittent (EI) de
9 semaines à raison de 3 séances par semaine sur le profil hématologique et la capacité aérobie
chez 16 garçons sains, âgés de 17 à 19 ans répartis en 2 groupes égaux. Après 9 semaines, le VO2
max a augmenté significativement de 9,58% après l’EI et 6,39% après l’EC. Aucune différence
significative n`est enregistrée entre les groupes. Nos résultats ont montré également que l`EC ne
modifie en rien le profil hématologique alors que l`EI induit une diminution significative de
l`effectif des Leucocytes (LE), des Lymphocytes (LY), des Eosinophiles (EO) et des Plaquettes
(PL). D`ailleurs, la comparaison entre les deux groupes relève une infériorité significative des
effectifs lymphocytaires et monocytaires (MO) chez le groupe qui s’entraînait en intermittent.
Mots clefs : Entraînement intermittent, Entraînement continu, Marqueurs hématologiques,
Capacité aérobie.
INTRODUCTION
L’hématologie est une discipline médicale qui a pour but l’étude du sang, plus
particulièrement ses composantes (lignée blanche, rouge et plaquettaire) et leurs altérations
pathologiques qui ont un rôle dans l'oxygénation, l'immunité et la coagulation. Plusieurs
chercheurs se sont intéressés à l’étude des effets de l`exercice musculaire et de l’entraînement
physique sur le profil hématologique. Néanmoins, les résultats étaient très fluctuants voir,
parfois, contradictoires : Alors que certaines recherches ont montré que l’entraînement
physique apporte de nombreuses modifications sur les marqueurs hématologiques (Petersen et
al. 2005 ; Romeo et al. 2010) d’autres n`ont apporté aucune modification signifiante (Woods
et al.1999 ; Morgado et al. 2012). C`est dans ce cadre-là que s`inscrit la présente étude qui
tend à évaluer l’influence de deux types d’entraînement physiques (EI vs. EC) sur la capacité
aérobie et sur les marqueurs hématologiques chez des garçons pubères physiquement actifs.
MATERIEL ET METHODES
Seize lycéens physiquement actifs, de sexe masculin, âgés de 17 à 19 ans, pubères répartis en
deux groupes égaux et homogènes en fonction de leurs VMA [Groupe 1 (EI, n = 8) et Groupe
2 (EC, n = 8)], ont été soumis à deux programmes d’entraînement différents: programme
d’entraînement intermittent (EI) et programme d’entraînement continu (EC) pendant 9
semaines à raison de trois séances hebdomadaires. Tous les sujets ont réalisé avant et après
entraînement, un test progressif de course navette afin de déterminer la VMA et un
prélèvement de sang était effectué à partir d`une veine cubitale dans un tube EDTA pour la
68
détermination de la Numération et la Formule Sanguine. Le protocole est approuvé par le
comité scientifique de l`ISSEP du Kef.
RESULTATS
Au niveau de la lignée rouge, l’effectif érythrocytaire de base (avant entraînement) mesuré
chez le groupe EI différait significativement de celui mesuré chez le groupe EC. Aucune
différence significative n’est observée avant l’entraînement entre les deux groupes pour les
autres paramètres. Après l’entraînement, aucune modification significative au niveau du poids
et de l’IMC n`est enregistrée. Toutefois, la consommation maximale d’oxygène a augmentée
significativement chez les deux groupes (p<0,01 après l’EI et p<0,05 après l’EC).
L`augmentation était de l`ordre de 9,58% après EI et de 6,39% après EC. Aucune différence
significative n`est enregistrée entre les groupes. L’EI a montré également une diminution
significative de l`effectif des LE (p<0,01), des LY (p<0,01), des EO (p<0,05) et des PL
(p<0,05). En revanche, aucune modification n’est observée après EC. Toutefois, la
comparaison intergroupe relève des effectifs significativement réduit au niveau des LY
(p<0,05) et des MO (p<0,01) après EI.
DISCUSSION
Nos résultats sont en accord avec ceux de Morgado et al. (2012) qui n’ont montré aucune
modification significative au niveau de la lignée rouge (GR, Hb, Hct et VGM) après un
entraînement intensif. Nos résultats concordent également avec ceux de Hansen et al. (2004)
qui ont montré des effets similaires chez des jeunes footballeurs pendant la période pubertaire.
Par contre, Wilkinson et al. (2002) ont montré une diminution observable des concentrations
plasmatiques des GR, Hb et Hct après 6 semaines d’entraînement intermittent de haute
intensité chez 11 cyclistes.
Pour la lignée blanche (LE, LY, NE et MO), une diminution significative était enregistrée par
Lamina et al (2011) après 8 semaines d’entraînement par intervalle et par Borges et al. (2012)
après un entraînement intensif. Toutefois, les études de Morgado et al. (2012) et de Woods et
al. (1999) n’ont soulevé aucune modification significative de cette lignée, respectivement,
suite à un entraînement intensif et à un entraînement modérée sur 6 mois.
CONCLUSION
Nos résultats ont montré que les deux méthodes d`entraînement adoptées ont crée une
amélioration significative de la capacité aérobie des jeunes garçons pubères. Cette
amélioration est accompagnée, après l’entraînement intermittent, d`une diminution
significative de l`effectif des cellules immunitaires circulantes et des plaquettes. Toutefois,
l`entraînement continu ne modifie en rien ces paramètres.
BIBLIOGRAPHIE
Borges GF, Rama LM, Pedreiro S, Rosado F, Alves F, Santos AM, Paiva A, Teixeira AM.
(2012). Haematological changes in elite kayakers during a training season. Appl Physiol Nutr
Metab. 37(6):1140-6.
Hansen L, Klausen K. (2004). Development of aerobic power in pubescent male soccer
players related to hematocrit, hemoglobin and maturation. A longitudinal study. J Sports Med
Phys Fitness. 44(3):219-23.
Lamina S, Okoye CG. (2011). Effect of interval training program on white blood cell count in
the management of hypertension: A randomized controlled study. Niger Med J. 52(4):271-7.
Morgado JM, Rama L, Silva I, de Jesus Inácio M, Henriques A, Laranjeira P, Pedreiro
S, Rosado
F, Alves
F, Gleeson
M, Pais
ML, Paiva
A, Teixeira
AM.
(2012).Cytokine production by monocytes, neutrophils,and dendritic cells is hampered by lon
g-term intensive training inelite swimmers. Eur J Appl Physiol. 112(2):471-82.
69
Petersen AM , Pedersen BK. (2005). The anti-inflammatory effect of exercise. J Appl Physiol.
Apr. 98 (4): 1154-62.
Romeo J, Wärnberg J, Pozo T, Marcos A. (2010). Physical activity, immunity and infection.
Proc Nutr Soc. 69 (3):390-9.
Wilkinson JG, Martin DT, Adams AA, Liebman M. (2002). Iron status in cyclists during
high-intensity interval training and recovery. Int J Sports Med. 23 (8): 544-8.
Woods JA, Ceddia MA, Wolters BW, Evans JK, Lu Q, McAuley E. (1999). Effects of 6
months of moderate aerobic exercise training on immune function in the elderly. Mech
Ageing Dev. 109(1):1-19.
LE SURPOIDS CHEZ LES ENFANTS SCOLARISÉS AU CYCLE
PRIMAIRE ET L'ACTIVITE PHYSIQUE
Assam Samir1, Mimouni Nabila2 & Fetni Mounia1
1
Université de Boumerdes- Algérie
2
Professeur à l' Ecole Nationale Supérieur en Sciences et technologies des sports -Alger
[email protected]
Un enfant en surpoids le restera à l'âge adulte ce qui aggravera, pour les générations futurs, les
risques de maladies cardio-vasculaires et les problèmes psycho-sociaux liés à l'image de soi, cette
situation pèsera très lourd sur l'économie de l'état. Plusieurs pays occidentaux ont installé des
politiques afin de parer à ce problème qu'ils considèrent comme un problème de santé publique
majeure. A l'instar des pays industrialisés, l'obésité est en progression dans les pays en
développement comme l'Egypte 6,5 % chez les filles et 4,5% chez les garçons et la Tunisie 3.1%
durant l'année (2000). Nous avons engagé en Algérie , une enquête nationale sur le surpoids et les
facteurs associés auprès des enfants scolarisés au cycle primaire en se référant aux normes IOTF
pour cerner le phénomène, afin de proposer les solutions adéquates.
Mots clés: Enfant- scolaire- surpoids- activité physique.
INTRODUCTION
Le phénomène du surpoids semble prendre de l'ampleur de manière inquiétante. Nous tentons
à travers une enquête nationale (enquête en cours), d'évaluer l'ampleur du phénomène en
Algérie auprès de la population scolarisée au cycle primaire et d'en cerner les facteurs
associés pour proposer les solutions adéquates. Les résultats de cette communication
concernent une seule direction d'éducation régionale qui est celle d'Alger centre.
On s'est fixé trois objectifs principaux, d'abord déterminer la prévalence de l'obésité 1 et 2
(IOTF), ensuite leurs répartitions selon les tranches d'âges et les sexes et finalement ressortir
les habitudes quotidiennes des élèves afin de relever d'éventuelles relations de cause à effet.
POPULATION ET ECHANTILLON
La direction d'Alger centre totalise 61894 élèves, 211 établissement et 2825 classes. Nous
avons procédé par la technique d'échantillon aléatoire simple.
Tableau 1. Echantillon des élèves de la direction d'éducation d'Alger centre
Nombre d'écoles
Direction régionale Alger centre
Nombre d'élèves
Publiques
Privées
Alger centre
30
5
6510
METHODOLOGIE
A l'aide des mesures anthropométriques et des questionnaires, nous avons récolté les
informations relatives à l'anthropométrie, aux caractéristiques socio économiques, aux
habitudes alimentaires et aux activités physiques.
70
RESULTATS
Pour l'ensemble de l'échantillon, la moyenne d'âge est de 8.02 ± 0.86 ans la moyenne de taille
est de 127,23± 3,93 cm et le poids moyen est de 27,73±4,79 kg.
La prévalence de l'obésité de type 1 chez les filles (18,52%) est plus élevée que chez les
garçons (17,56%), par contre la prévalence de l'obésité de type 2 est plus élevée chez les
garçons (2,9%) que chez les filles(2,1%).
Tableau 2. Prévalence de l'obésité 1 et 2 selon la catégorie socioprofessionnelle (%)
Enfants en SP1***et SP2
Enfants en SP1 et SP2
CSP* père
CSP* mère
(%)
(%)
Cadre sup
Cadre sup
11,61
11,59
Cadre moyen
Cadre moyen
12,52
11,81
C/d'entreprise
C/d'entreprise
11,96
12,76
Artisan**
Artisan**
13,67
13,69
employer
employer
14,36
14,86
journalier
journalier
16,62
16,64
Sans emploi
Sans emploi
19,25
18,65
*csp: catégorie socioprofessionnelle; ** artisan, commerçants; ***SP .Surpoids
Les prévalences de l'obésité de type 1 et 2 sont plus importantes chez les catégories de
familles à bas revenus (tableau 2). Les corrélations statistiques avec le type d'alimentation
selon le champ théorique cette situation peut être reliée au manque, voire à l'absence de
consommation de fruits et viandes.
L'enquête révèle que seulement 12.56% d'enfants font de l'activité physique en milieu
organisé, parmi eux 61.12% ont entre 7 et 8 ans ce qui laisse penser que les parents ont
tendance à retirer leurs enfants de la pratique physique et sportive au fur et à mesure qu’ils
avancent dans leurs scolarités. 39.52% des élèves marchent moins de 30 minutes par jour,
45.26% parmi eux sont en surpoids; 57.18% des élèves prennent des cours de soutien le
mardi et vendredi, ce qui les élimine de la pratique sportive en milieu organisé.
Parmi l'échantillon, 29.25% ne prennent pas de petit déjeuner et 48,42% d'entre eux sont en
surpoids; 12,52 % sont en obésité de type 2; 60.56% de l'échantillon consomment
régulièrement des boissons sucrées; 70.12% consomment régulièrement des friandises et
barres chocolatées à la collation à 10h00 et/ou à 16h00, parmi eux 36.72% sont en surpoids.
CONCLUSION
Le phénomène du surpoids chez les jeunes élèves de la direction d'Alger centre est important,
il est dû vraisemblablement à un déséquilibre alimentaire associé à une dépense énergétique
journalière très faible. Il est de notre devoir de prendre en charge ce problème et agir sans
perdre de temps pour éviter à notre jeunes population des problèmes de santé et améliorer
ainsi leur bien être par lequel passe le bien être de la société.
BIBLIOGRAPHIE
Abath AA & Demers G (2008). Sports collectifs dans le milieu de l’éducation - Pour recruter
et garder les officiels, rouage essentiel de la pratique sportive. Rapport d’une étude effectuée
pour le ministère de l’Éducation,du Loisir et du Sport, Université Laval, Québec, 9 p.
Bois J & Sarrazin P (2006). Les chiens font-ils des chats? Une revue de littérature sur le
rôle des parents dans la socialisation de leur enfant pourle sport. Sci Motricité.
Comité scientifique de Kino-Québec (2006).L’activité physique et le poids corporel.
Secrétariat au loisir et au sport, ministère de l’Éducation,du Loisir et du Sport, gouvernement
du Québec, réédité en 2008, Québec, 44 p.
Cameron C & al. (2007). Activité physique et sport : encourager les enfants
71
à être actifs. Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie,
Ottawa, 211 p. www.cflri.ca.
La dynamique des efforts et son impact dans l’identification des filières énergétiques
lors de compétitions masculines seniors de Football : modélisation de l’entraînement
par la méthode d’intervalle.
Said MIMOUNI, Med Lamine KRIDECHE,
Ecole Supérieure en Sciences et Technologie du Sport BP. 71, El Biar Alger, Algerie
E-mail : [email protected]
Introduction
La compétition exige des joueurs des efforts maximaux, quelque soit le type d’action qu’ils
réalisent, pour peu qu’ils soient dans des conditions de jeu dit actifs. La variété des actions
de jeu (attaque- défense), leurs durées inégales les unes par rapport aux autres, tant du
point de vue de l’effort que de celui de la récupération ou contre effort, va provoquer des
réactions métaboliques différentes selon l’importance de leur durée d’exécution d’abord et
du temps de repos par la suite.
L’étude de la répartition des durées d’effort et de récupération au cours d’un match constitue
un préalable indispensable si l’on veut reproduire au cours de entraînement certaines
caractéristiques de la charge de la compétition notamment par l’utilisation de la méthode par
intervalle. Ainsi la préparation physique est envisagée en relation étroite avec le niveau et le
type de dépense énergétique sollicitée par la compétition
Dans le domaine de la conduite des entraînements, la tendance actuelle est orientée vers des
références essentiellement bioénergétique.
Les sources d’apport énergétique et leur maintien sont diversement appréciés selon différents
auteurs : Astrand, 1973 – Fox et Mathews, 1983 – Palau, 1985 – Mac Ardle, 1986 – PerronetFergusson, 1994 - Platonov, 1988 – Hegner, 1990- Brunet- Guedj, 2000 – Billat, 2003….
Les filières énergétiques sont présentées comme moyens d’entraînement pour le
développement de la puissance ou la capacité :
- anaérobie alactique,
- anaérobie lactique,
- aérobie
Objectifs
L’étude de la répartition des durées d’effort et de récupération au cours d’un match constitue
un préalable indispensable si l’on veut reproduire au cours de entraînement certaines
caractéristiques de la charge de la compétition notamment par l’utilisation de la méthode par
intervalle. Ainsi la préparation physique est envisagée en relation étroite avec le niveau et le
type de dépense énergétique sollicitée par la compétition.
Méthodes
La principale méthode utilisée est celle de la quantification de la durée des compétitions et de
l’activité motrice constituée par une succession de séquences composées de phases actives et
passives à l’aide de chronomètres électroniques multi temps (150).
72
Les observations ont été réalisées sur des équipes Algériennes de football de division
nationale 1 et 2. (10 compétitions chacune) lors du championnat national 2006-2007
Résultats
Pour ce qui concerne les durées des compétitions, nous avons réparti les résultats
comme suit :
-la durée moyenne des matchs durant le processus de compétition des équipes de football de
division nationale 1 est de 98.07 minutes.
- la durée réelle de jeu de 75 minutes.
-la durée moyenne d’une phase actives dix (10) matchs observés durant est respectivement de
144.48±124.94 secondes.
-la durée moyenne d’une phase passive est respectivement de 48.09±34.06 secondes
La quantification des phases actives nous a permis de définir l’importance (%) des différentes
filières énergétiques :
-1-la filière aérobie, avec un pourcentage de 55.48%.
- 2- la filière anaérobie lactique avec un pourcentage de 39.68%.
- 3- la filière anaérobie alactique avec un pourcentage de 4.84%.
Conclusion
Durée de jeu réelle,durées moyennes des phases actives et passives nous ont permis de
procéder à la modélisation de l’entraînement par intervalle mettant en évidence les durées de
travail et de repos, les nombres de répétitions et des séries dans chaque filière énergétique
sollicitée par les compétitions de football
Mots clés : filières énergétiques – compétition – entraînement – modélisation - chargesREFERENCES BIBLIOGRAPHIQUE
ASTRAND (P.O) et RODHAL (K) (1973) : Manuel de physiologie de l’exercice musculaire,
Masson et Cie.
BILLAT V. (2003) : physiologie et méthodologie de l’entraînement de la Théorie à la
pratique 2éme édition. Edition de Boeck Université, Bruxelles, 2003.
BRUNET E., GUEDJ, GENETY G. (2000) : Médecine du sport 6éme édition. Edition
Masson, Paris, 2000.
FOX (E.L) et MATHEWS (D.K) (1983) : « Interval training » ; éditions VIGOT, PARIS
HEGNER (J) (1990) : Fondements biologiques de l'entraînement en endurance ; REVUE
MACOLIN ; N°6, pp4-8 - SUISSE
MC ARDLE (WD); KATCH (E) ; KATCH (V) (1986) : Physiologie de l'activité physique
Energie, Nutrition et Performance -Traduit de l'édition Américaine : Exercise Physiology 2°Edition VIGOT PARIS, France
MIMOUNI (S) (2003) : Modélisation de la charge (volume et intensité) dans les processus
d’entraînement et de planification des équipes masculine de basket-ball de 1ère division –
Thèse de doctorat d’Etat – Université d’Alger – Alger 2003
73
PALAU (J.M) (1985) : Sciences biologiques de l’enseignement sportif- EDITIONS DOIN
FRANCE
PLATONOV (V.N) (1988) : L’entraînement sportif : Théorie et méthodologie de
l’entraînement. KIEV - EDITIONS REVUE EPS –PARIS, FRANCE
Santé et Détresse Psychologique chez le Personnel Enseignant
d’Éducation Physique et Sportive
Fairouz Azaiez1,2, Souhir Sbaa2 & Nasr Chalghaf2.
1
Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Sfax
1
Laboratoire GEDES, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Sfax
Résumé: Notre objectif est d'identifier les facteurs responsables de la santé et de la détresse
psychologique du personnel enseignant. Le problème de santé mentale chez les enseignants en
général et chez les enseignants d’Education Physique et Sportive en particulier demeurent une
situation inquiétante pour les chercheurs ainsi que pour les Etats. La vitesse des métamorphoses qui
s’opèrent dans le monde de l’éducation génère une intensification du travail des enseignants dont les
conséquences affectent autant les personnels enseignants (détresse psychologique, épuisement,
irritation, anxiété et dépression) (Du Tertre, 2006; Dwyer & al., 2006; Clot, 2008) que les
organisations (absentéisme, stress occupationnel, problème de qualité) (Beech-Hawley & al., 2004;
Rochefort, 2000; Danna & al., 1999; Kovess-Masféty & al., 2007; Daniels, 2000; Royer & al.,
2001). Cette série de mutations ne s’est pas installée sans effet. Déjà, 3.7% des enseignants tunisiens
souffrent de troubles psychiques (Ghachem, 2012).
Cette détresse se traduit par une fréquence élevée d’anxiété, d’irritation et d’épuisement
professionnelle ainsi qu’un faible niveau de vitalité vécu par les enseignants.
Quelles sont les facteurs responsables de la santé et de la détresse psychologique des enseignants
d’éducation physique et sportive ?
Mots clés : Santé, Détresse psychologique, Enseignants, EPS
Introduction
La présente recherche consiste en une étude exploratoire ayant pour but la compréhension de
la dynamique du stress dans l'enseignement et de sa gestion telle que sentie par les
enseignants d’éducation physique et sportive. Nous identifierons les éléments probablement
stressants présents dans le travail des enseignants et les façons ou manières avec lesquelles ils
viennent gérer ces difficultés. En effet, le milieu de l’éducation en Tunisie a vécu plusieurs
changements depuis l’indépendance (1956): Le budget du ministère de l’éducation nationale
est de 3507,335 millions de dinars tunisien, soit 7.5 % du PIB (2013). Les défis de l’école du
XXIème siècle sont plus exigeantes, plus déterminée à démocratiser l’accès aux savoirs et enfin
articuler l’intime et l’universel. Et enfin, les effectifs des enseignants de plus en plus
nombreux et en croissance (59 786 dont 2 774 enseignants d’EPS en 2013 contre 58 342 dont
994 enseignants d’EPS en 2005). La vitesse des métamorphoses qui s’opèrent dans le monde
de l’éducation génère une intensification du travail des enseignants dont les conséquences
affectent autant les personnels enseignants (détresse psychologique, épuisement, irritation,
anxiété et dépression) (Du Tertre, 2006) que les organisations (absentéisme, stress
occupationnel, problème de qualité) (Kovess-Masféty & al., 2007). Cette série de mutations
ne s’est pas installée sans effet. Déjà, 3.7% des enseignants tunisiens souffrent de troubles
psychiques (Ghachem, 2012). Le problème de santé mentale chez les enseignants en général
et chez les enseignants d’Education Physique et Sportive en particulier demeurent une
situation inquiétante pour les chercheurs ainsi que pour les Etats. Les symptômes sont
diverses, et les contextes sont éphémères mais le problème reste le même (Geving, 2007). Les
manifestations les plus courantes sont les réactions anxiogènes et dépressives face à la vie (la
74
fatigue, le manque d’énergie, l’irritabilité, les problèmes cognitifs). Ainsi, la détresse
psychologique ne constitue pas un trouble mental spécifique au même titre que la dépression
et l’épuisement professionnel. Cependant, elle s’avère un facteur prévisionnel important dans
l’apparition de troubles mentaux plus sévères, tels que les troubles d’anxiété, la dépression et
le syndrome de stress post traumatique (Houlford, Sauvé (2010). La santé psychologique fait
référence (Foucher, 2004), d’une part, aux possibilités qu’offrent le contexte organisationnel,
les conditions de travail et la capacité de l’organisme de l’individu à s’ajuster voire s’adapter
(Leroux al., 2008); d’autre part, la santé psychologique au travail fait référence à l’état que
développe l’individu par rapport aux indices qui sont l’estime de soi ou la valorisation de soi,
l’épanouissement, l’équilibre de vie et le niveau de stress (Klusmann & al., 2008). Les
problèmes de santé et de stress psychologique ne résultent pas exclusivement de facteurs
reliés au travail en tant que tel, mais également du contexte organisationnel et social
(participation aux prises de décisions, relation avec les parents, charge de travail, la discipline
et la gestion de classe) (Pépin, 1991; Chanlat, 1985). Toutefois, quelles sont les facteurs
responsables de la santé et de la détresse psychologique des enseignants d’éducation physique
et sportive ?
Méthode
Notre population d'étude est composée de 151 enseignants d'EPS appartenant à différentes
régions de la Tunisie. L’âge moyen est de 38.92 avec un Ecart type de 10,62. Les données
collectées à l’aide du questionnaire de Houlfort & Sauvé (2010). Ce questionnaire évalue neuf
dimensions, on a retenu que quatre qui identifient les facteurs responsables de la santé et de la
détresse psychologie du personnel enseignant (Vitalité, expérience au travail, épuisement,
santé et mieux-être). L’analyse quantitative comprend donc des statistiques de X2 et des
analyses de variance (ANOVA) réalisées à l’aide du logiciel «Statistical Package for the
Social Sciences» 19.
Résultats et discussions
Les résultats de l’analyse exploratoire montrent que l’échelle d’évaluation de la santé
psychologique des enseignants d’EPS reproduit bien le modèle théorique avec une
consistance interne intéressante ( = .824) et une bonne stabilité temporelle (r= test et re-test
=.745). Par ailleurs, plusieurs résultats suggèrent que la durée d’exposition aux facteurs de
risques organisationnels pourrait influencer le niveau de détresse vécue. Les conditions
précaires de travail sont généralement considérées comme nuisibles à la santé mentale des
enseignants. L’ensemble de ces résultats concorde avec les travaux de Pollard (2001). De
plus, les femmes vivent plus des symptômes de détresse psychologique que les hommes. Et
elles sont plus affectées que les hommes par les difficultés relationnelles vécues avec les
collègues et avec la direction des établissements scolaires comme le montre les travaux de
Gambert & al. 2010. Mais d’autres (Chanlat, 1986; Priscilla, 2000) signalent que les femmes
autant que les hommes sont affectés par le stress.
Conclusion
Notre travail nous a permis d'identifier les facteurs responsables de la santé et de la détresse
psychologique du personnel enseignant. En effet, la population enseignante d’éducation
physique et sportive semble vivre certainement de la détresse psychologique au travail
(charge de travail élevée, difficultés conjuguées à la gestion de classe et contexte
organisationnel). Cette détresse se traduit par une fréquence élevée d’anxiété, d’irritation et
d’épuisement professionnelle ainsi qu’un faible niveau de vitalité vécu par les enseignants.
75
Bibliographie
- Chanlat, J-F. (1985). Le stress et la santé des cadres de direction masculins: mythe et
réalités, I. Le mythe du prix du succès, Revue Internationale de Gestion, vol. 11, 3,
Octobre, pp. 5-14.
- Chanlat, J-F. (1986). Le stress et la santé des cadres de direction masculins: II. Les
réalités du stress professionnel, Revue Internationale de Gestion, vol. 11, 3, Octobre,
pp. 44-49.
- Du Tertre, C. (2006). Mieux évaluer la charge de travail. Travail et Changement 307,
1-16.
- Foucher, R. (2004). La santé psychologique au travail : une responsabilité
partagée. Psychologie Québec, 21 (6), p 36-38.
- Gambert, P. & Bonneau J. (2010). Etre professeur d’éducation physique et sportive
en 2009, dossier n°197, Février, éditions centre de Documentation de la DEPP, Paris.
- Geving, A-M. (2007). Identifying the types of student and teacher behaviours
associated with teacher stress. Teaching and Teacher Education, 23, 624-640.
- Ghachem, R. (2012). La révolution de la santé mentale: 53% des tunisiens soufrent de
stress,
http://www.tuniscope.com/index.php/article/18432/business/conseils/traumatique
011715#. UmJAfFDIYzo, publié le 19-11-2012.
- Hakanen, J-J., Bakker, A. B. & Schaufeli, W. B. (2006). Burnout and work
engagement among teachers. Journal of school psychology (43), 495-513.
- Houlford, N. & Sauvé, F. (2010), Santé psychologique des enseignants de la
fédération autonome de l’enseignement, Ecole National d’Administration Publique,
Canada.
- Leroux, M. & Théorêt, M. (2008). Liens heuristiques entre la réflexion sur la
pratique et la résilience des enseignants en zones défavorisées. Travail et Formation en
Éducation.
- Pépin, R. (1991). Diagnostic et gestion du stress au travail, Revue Internationale de
Gestion, n° 16, Novembre, pp. 8-18.
- Pollard, T.M. (2001). Changes in mental well-being, blood pressure and total
cholesterol levels during workplace reorganization: the impact of uncertainty. Work
and Stress, 15(1), 14-28.
- Priscilla, E. (2000). Stress and the workload of professional women in Sweden, The
Academy of Management Executive, Ada.
76
Réinsertion sportive après ligamentoplastie du genou (du quatrième au sixième mois
postopératoire): Effets d’un programme d’entraînement intensifié
Sabrine Souissi1,2, Del P. Wong3, Alexandre Dellal4, Jean-Louis Croisier5, Zied Ellouze6 &
Karim Chamari6
1
Laboratoire de recherche ‘Optimisation de la performance sportive'' - Centre national de
médecine et des sciences du sport (CNMSS), Tunis, Tunisie
2
ISSEP, Ksar-Saïd, Université de la Manouba 2010, Tunisie
3
Département de santé et d’éducation physique, Institut d’éducation Hong Kong
4
Université Française des sports et exercices, 14b rue Descartes, 67084 Strasbourg, France
5
Département des Sciences de la motricité, ISEPK B21, Allée des Sports 4, 4000 Liège,
Belgique
6
Hôpital d’orthopédie et de médicine du sport, Doha, Qatar
[email protected]
Résumé
L’objectif de cette étude était d’étudier les effets d’un programme d’entraînement intensifié de
deux mois sur l’évolution de la force, de la puissance des jambes et de l’agilité chez des sportifs
opérés du ligament croisé antérieur (LCA).
Deux groupes (expérimental (GE) et contrôle(GC)) ont été évalués à 4 et à 6 mois postopératoire
(PO) et les effets du réentraînement ont été mesurés par des tests fonctionnels, des tests de
puissance et un test d’agilité.
Après réentraînement, les performances du GE ont montré des améliorations significatives
comparées au GC au niveau de la jambe opérée pour le saut unipodal et pour le five jump-test ainsi
que des progrès au test d’agilité. Par contre, pour les tests de puissance, les résultats n’ont montré
des différences qu’au contremouvement jump jambe opérée. Ces résultats permettraient aux
sportifs opérés du LCA d’avoir une reprise du sport au niveau antérieur et dans de bonnes
conditions.
Mots clés: LCA, Réentraînement, Pliométrie, Force, Agilité
INTRODUCTION
L’engouement actuel pour le sport aboutit à une recrudescence de la prévalence des entorses
du ligament croisé antérieur (LCA). Ces lésions sont très fréquentes dans les sports de pivot
et/ou contact, elles déstabilisent le genou. La ligamentoplastie est donc nécessaire pour
redonner la stabilité et retrouver le sport au niveau antérieur (Ruedl et al. 2011).
En l’absence d’un véritable programme de réhabilitation, le déconditionnement du sportif est
majeur. Les programmes de réentraînement n’ont pas montré leurs effets dans l’amélioration
de la performance chez les sportifs blessés et les approches thérapeutiques sont encore
classiques.
En Tunisie, on continue à utiliser le protocole classique entre 4 et 6 mois PO. Le sportif est
incorporé rapidement en situations contraignantes, ce qui engendre des risques sur son genou
opéré. Durant cette période, il est important de mesurer le niveau de performance de la jambe
opérée et plusieurs tests permettent d’évaluer les déficiences musculaires ainsi que le niveau
fonctionnel PROBLEMATIQUE
La phase de réadaptation sportive classique est très générale d’ou la nécessité d’élaborer un
nouveau protocole plus approprié de réhabilitation.
OBJECTIFS
Etudier les effets d’un programme d’entraînement intensifié sur l’amélioration des capacités
de force, de puissance des jambes et de l’agilité et combler le vide existant entre la fin de la
rééducation et la reprise du sport par une phase de réhabilitation efficace permettant au sportif
de retrouver son meilleur niveau.
77
HYPOTHESE
Le programme d’entraînement fonctionnel (2 séances/ semaine) permet de meilleures
adaptations que le programme classique (3 séances/semaine) et induit des améliorations
significatives de la performance, particulièrement de la détente verticale, de la détente
horizontale et de l’agilité.
METHODES
1- PROGRAMMES DE REHABILITATION
Les sujets ont été répartis en deux groupes entre 4 et 6 mois PO (figure n°1).
Figure n°1 : Répartition des différents groupes
L’entraînement fonctionnel était progressivement autorisé à 4 mois PO après certaines
précautions évaluées par le médecin physique: Déficit isocinétique inférieur à 70% par
rapport à la jambe saine; capacité à sauter sans douleur et avec atteinte de mobilité complète
du genou.
2-PARAMETRES D’ETUDE
Le sujet effectue les protocoles suivants selon l’ordre ; pour l’évaluation des tests de
puissance : Le squat jump (SJ) ; le contre-mouvement jump (CMJ) ; le CMJ avec utilisation
des bras (CMJB) et le CMJ uniopodal, ensuite pour l’évaluation des tests fonctionnels : Le
test d’agilité; le saut uniopodal (SU) ; le triple saut unipodal (TSU) et le five jump test (5JT).
RESULTATS
A 4 mois PO, les deux groupes étaient similaires pour les données anthropométriques et
descriptives alors que des différences sont observées pour les tests fonctionnels (tableau n°1).
Tableau n°1 : Résultats des tests fonctionnels et d’agilité
Variables
Groupe Pré-test
Post-test
% progrès
Saut unipodal
(jambe
opérée)(m)
Triple
saut
unipodal (jambe
opérée)(m)
Five jump test
(jambe
opérée)(m)
GE
1.45 ± 0.26
1.91 ± 0.18*
34.64 ± 24.16
GC
1.6 ± 0.12
1.77 ± 0.16
10.92 ± 10.42
GE
4.14 ± 0.78
5.28 ± 0.4*
32.15 ± 30.57
GC
4.38 ± 0.48
5.04 ± 0.15*
16.05 ± 9.54
GE
10.36±0.93
11.25 ± 0.83*
8.87 ± 6.14
GC
10.18±0.73
10.67 ± 0.57
5.03 ± 4.15
GE
GC
11.92±0.59
11.24 ± 0.6
10.18 ±0.39*+ 17.26 ± 7.86
10.86 ± 0.71* 13.03 ± 8.37
T test (s)
78
Effet taille basé
sur le % de
progrès
1.38/Large
0.71/Moyen
0.73/Moyen
0.52/Moyen
DISCUSSION
EVALUATION DES TESTS FONCTIONNELS: DETENTE HORIZONTALE ET
AGILITE
Pour le saut unipodal, un progrès a été trouvé, ce qui est en conformité avec les travaux de
(Myer et al. 2005). L’entraînement neuromusculaire améliore la force, la puissance et la
stabilité du genou opéré, ceci pourrait être dû à un réapprentissage moteur.
Concernant le five jump test, Paavolainen et al. (1999) trouvent que ce test est sensible aux
effets d’entraînement et que l’entraînement au 5JT améliore la puissance musculaire par
l’augmentation du recrutement des unités motrices.
Les résultats d’agilité ont aussi montré des progrès chez le GE qui pourraient être liés à des
adaptations neuromusculaires. Les exercices pliométriques souvent améliorent le départ,
l’arrêt et le changement de direction (Young et al. 2001).
EVALUATION DES TESTS DE PUISSANCE: DETENTE VERTICALE
Les différences non significatives entre les groupes (SJ, CMJ, CMJB) sont dues à la diversité
des programmes d’entraînement (volume, intensité, nature..), au niveau d’entraînement et à
l’âge des sujets. Une période de récupération de 4 semaines est nécessaire avant re-test
(Herrero et al. 2010).
Le CMJ unipodal montre un progrès chez le GE lié à des meilleures propriétés élastiques du
muscle d’où une meilleure production de force (Wilson et al. 1993).
CONCLUSION
Le réentraînement doit être bien conduit pour permettre une reprise du sport au niveau
antérieur.
Deux séances intenses suffisent à induire des améliorations de la performance des membres
inférieurs.
BIBILOGRAPHIE
Young, WB., McDowell, MH Scarlett, BJ. (2001). Specificity of spring and agility training
methods. J Strength Cond Res 15: 315-319.
Herrero, AJ., Martín J., Martín T., Abadía O., Fernández B., García-López D. (2010). Shortterm effect of strength training with and without superimposed electrical stimulation on
muscle strength and anaerobic performance. A randomized controlled trial. J Strength Cond
Res. 24(6): 1609-15.
Wilson, GJ., Newton, RU., Murphy, AJ., Humphries, BJ. (1993). The optimal training load
for the development of dynamic athletic performance. Med Sci Sports Exerc 25: 1279-1286.
Myer, GD., Ford, KR., Palumbo, JP., Hewett, TE. (2005). Neuromuscular training improves
performance and lower extremity biomechanics in female athletes. J Strength Cond Res 19:
51-60.
Paavolainen, L., Hakkinen, K., Hamalainen, I., Nummela, A., Rusko, H. Explosive strength
training improves 5-km running time by improving running economy and muscle power.
(1999). J Appl Physiol 86: 1527-1533.
Ruedl G., Webhofer M., Linortner I., Schranz A., Fink C., Patterson C., Nachbauer W.,
Burtscher M. (2011). ACL Injury Mechanisms and Related Factors in Male and Female
Carving Skiers: A Retrospective Study. Int J Sports Med. Jun 21.
79
Praxéologie motrice entre jeu traditionnel et sport collectif
Etude de la relation entre les communications motrices et les interactions socio
affectives dans deux situations de jeu sportif
1.2
Noureddine Rejeb 1, Fadhel Euchi3 Zhaira Ben Chaabene3
Institut supérieur de sport et de l’éducation physique Ksar-Said Université Manouba Tunis
2
Centre national de médecine de sport et de santé, laboratoire OPS «Optimisation des
performances sportives » 3Unité de recherche EM2S : Education, Motricité, Sport et Santé
[email protected]
1
L’objectif de cette étude est de mettre en valeur la dimension socio-affective du jeu traditionnel à
et de la comparer avec celle du sport, pratique institutionnalisée, codifiée et sous forme de
compétition. Trente élèves scolarisés âgés de 10 à 12 ans pratiquent tous le Football dans centre de
formation privé ont participé à cette étude. La mesure de relation entre les communications
motrices en football en tant que sport collectif institutionnalisé ainsi que dans le jeu de la «balle
assise» en tant que jeu traditionnel et paradoxal a été réaliser par le test de corrélation de BravaisPearson avec un seuil de significativité fixé à p=5%.. L’analyse des résultats ont montré une
étroite relation entre le jeu de la «balle assise» et les choix socio affectifs des élèves (r 0,83; r 0,65;
r 0,64; p<0,05 pour les groupes «A», «B» et «C» respectivement). Aucune corrélation significative
n’a été dégagée entre les choix socio affectifs et le jeu de football.
Mots clés : Education physique et sportive, communication motrice, choix socio affectif, sport
collectif, jeu traditionnel
Introduction
L’intégration sociale, l’aspect relationnel et coopératif des apprenants représentent l’un des
objectifs primordiaux de la pratique physique et sportive dans les écoles.
Dans le cadre de la recherche d’un rapport entre les relations socio affectives et les
communications motrices des élèves en situation de jeu, nous avons porter notre attention sur
la présence ou non d’une corrélation entre ces deux variables afin de tenter de répondre aux
questions suivantes :
 La qualité des relations socio-affectives a-t-elle un effet sur la fréquence des
communications motrices entre les élèves en situation de jeu de football?
 La qualité des relations socio-affectives a-t-elle un effet sur la fréquence des
communications motrices entre les élèves en situation de jeu de la balle assise?
 Entre la pratique d’un sport (football) et celle d’un jeu traditionnel (balle assise), quel
est celui qui sollicite le plus les qualités socio affectives ?
L’objectif de cette étude est de mettre en valeur la dimension socio-affective du jeu
traditionnel à l’exemple de "la balle assise" et de la comparer avec celle du sport, pratique
institutionnalisée, codifiée et sous forme de compétition, à l’exemple du Football.
Méthode
30 élèves scolarisés âgés de 11 à 13 ans subdivisés en trois sous-groupes équivalents selon la
catégorie d’âge.
Méthodes et moyens de recueil des données
 Le Questionnaire sociométrique :
Nous avons, soumis notre population à un questionnaire sociométrique élaboré sur la base
des travaux de la sociométrie de Moreno (1954) et adapté à l’âge et au niveau cognitif des
sujets.
La sociométrie a pour objet l'étude des réseaux d'affinité au sein d'un groupe. Il s'agit de
savoir s'il est possible d'effectuer une radiographie socio-affective des groupes (Parlebas,
1992).
80
De ces choix effectués émerge une description des réseaux à l'intérieur du groupe. Un
dessin, comme une carte, de ces réseaux est appelé un sociogramme. Les données pour le
sociogramme peuvent également être affichées comme une table ou une matrice de choix de
chaque personne. Un tableau croisé appelé la sociomatrice. (Hoffman, 1992)
 L’Observation :
Nous avons filmé chaque groupe d’élèves au jeu de football ainsi qu’au jeu de la balle
assise durant 25 minutes pour chaque jeu, et deux séances par jeu pour chaque groupe,
pendant 3 semaines.
Résultats
L’analyse des résultats ont montré une étroite relation entre le jeu de la « balle assise » et les
choix socio affectifs des élèves (r 0,83 ; r 0,65 ; r 0,64 ; p <0,05 pour les groupes « A », « B »
et « C » respectivement).
Aucune corrélation significative n’a été dégagée entre les choix socio affectifs et le jeu de
football.
Discussion
- Grâce à sa structure ambivalente et instable, le jeu de la balle assise développe
d’importantes relations socio affectives chez les élèves.
- Lors du déroulement de ce type d’activités instrumentales, nous sommes en présence de
processus orientés vers la tâche (Oberlé et Drozda-Senkowska, 2006).
- Proposer des cycles d’apprentissage composés de relations motrices collectives variées
(basket-ball, tchoukball, jeu des sept pierres, les trois camps, la balle aux chasseurs, handball,
etc.) pourrait s’avérer intéressant dans un programme d’EPS au collège.
Conclusion
Les résultats de notre expérience, témoignent du besoin de réfléchir à la programmation des
activités physiques au sein du cursus scolaire pour espérer faire coïncider les effets conquis
avec les effets souhaités. Cela demande une réflexion sur la durée des cycles d’apprentissage
et leur répétition sur plusieurs années scolaires. Cet aspect temporel doit être corrélé de
manière forte avec la prise en considération de la présence de domaines d’action.
Référence bibliographique
Moreno, J.L., (1954). Fondements de la sociométrie. Presses Universitaires de France. Paris.
Oberlé, D., & Drozda-senkowska, E., (2006). Processus orientés vers la tâche vs processus
orientés vers le groupe: une vieille distinction toujours fructueuse? Les cahiers
internationaux de psychologie sociale. 2006/2 Numéro 70, p. 63-72.
81
Formation en natation des enseignants d’EPS au regard de l’Action didactique conjointe
Sghaier Donia
Enseignante de natation à l’Issep du Kef
ISSEP, Institut Supérieur du Sport et de l’Education physique du Kef
[email protected]
Cette présentation s’intéresse à décrire et à analyser l’activité didactique conjointe de trois
formateurs et de leurs étudiants dans l’enseignement de la natation en Tunisie. Son objectif est de
déterminer l’influence de la formation des enseignants et de leurs expériences sur la mise en
scène et la régulation des situations didactiques. Afin d’éclairer au mieux la complexité de la
réalité observée, cette étude s’appuie sur le triplet de la «genèse du savoir» : la mésogénèse, la
topogénèse et la chronogénèse (Sensevy, 2007) qui constitue l’instrument de nos analyses. Notre
recherche est quasi ethnographique qui tente d’analyser le système didactique en interrogeant
l’impact du degré d’expertise en natation. Les résultats mettent en évidence les effets conjugués
de la formation des enseignants et de leurs expériences professionnelles sur le développement
de leurs pratiques.
Mots clés : Action didactique conjointe, Formation, Expérience, Expertise, Natation.
INTRODUCTION
La formation académique des enseignants et l’expérience professionnelle impactent sur le
développement de leurs pratiques qui pourraient diverger selon que l’on est un enseignant
novice ou « expérimenté » (Tochon, F.V.1993). On ignore si les facteurs d’expérience et
d’expertise dans l’APS enseignée influencent les processus didactiques in situ, dans l'action
didactique conjointe professeur-élèves. Le but de cette communication est de dégager l’effet
de la formation de l’enseignant et son expertise sur la mise en scène et les régulations des
situations didactiques à travers le triplet de la « genèse du savoir » (Sensevy, 2007).
MATERIELS ET METHODES
30 étudiants de l’ISSEP KEF, répartis en 2 groupes de niveau (nageurs et non nageurs) ont
été encadré par 3 formateurs en natation dont le degré d’expertise est différent.
Deux séances portant sur l’enseignement du mouvement de bras en crawl ont été observées
pour chacun des formateurs. Les situations didactiques ont été décrites à partir de
l'enregistrement audio et vidéo des séances et des données d'entretiens (ante cycle, ante séance
post séance et post cycle).
Figure1. Récapitulatif des étapes des observations menées au cours de la 4ème séance de
mouvement de bras en crawl.
82
RESULTATS
L'expertise et l’expérience ont un impact important en termes d'agencement des milieux
didactiques, d'exploitation des variables de situations, de gestion des incertitudes liées au
contrat didactique en lien avec l'action des élèves (Schubauer-Leoni, 2008).
DISCUSSION
L’expertise dans la discipline enseignée et l’expérience professionnelle permettent de
mieux gérer les dimensions mésogénétiques, chronogénétiques et topogénétiques aux
principes de l'action conjointe professeur-élèves.
CONCLUSION
La formation des enseignants et leur expérience influencent sur la mise en scène et la
régulation des situations didactiques à travers : prise en compte de l’activité singulière
de l’étudiant dans les régulations proposées, agencement et modifications des milieux
didactiques et valorisation de certains enjeux de savoir.
BIBLIOGRAPHIE
Amade-Escot,C.(1991).Caractérisation de la formation didactique initiale des
enseignants d'EPS et évaluation de ses retombées sur les compétences
professionnelles. Thèse de doctorat STAPS non publiée. Université Toulouse III, France.
Brousseau G.(1996). L’enseignant dans la théorie des situations didactiques, in Actes de la
VIII° École et Université d’Été de didactique des mathématiques. pp. 3-46. IREM ClermontFerrand.
Develay, M.(1992). De l'apprentissage à l'enseignement. Paris : ESF
Gal- Petitfaux N.(2000). Typicalité dans la signification et l’organisation de l’intervention des
professeurs d’EPS en situation d’enseignement de la Natation : le cas des situations de nage
en « file indienne ».Thèse non publiée de doctorat en STAPS, Université Montpellier.
Gal-Petifaux,N.,&Durand,M.(2001).L’enseignement de l’EPS comme action située. Pour une
approched’anthropologie cognitive. STAPS, 55, 79-100.
GalPetifaux,N.,&Saury,J.(2002).Analyse de l’agir professionnel en Education Physique et en
sport dans une perspective d’anthropologie cognitive. Revue Française de Pédagogie, 138. 5161.
Schubauer-Leoni et Leutenegger, F.( 2003). Etude des interactions didactiques en classe de
mathématiques : un prototype méthodologique. Bulletin de Psychologie, 56(4), 559-571.
Schubauer-Leoni,M.L.(2008). La construction de la référence dans l'action conjointe
professeur-élève. In N. Wallian, MP. Poggi, & M. Musard (Eds.), Co-construire des savoirs:
les métiers de l'intervention par les APSA pp. 67-86. Besançon: PUFC.
Sensevy,G.(2007). Des catégories pour décrire et comprendre l’action conjointe. In
G.Sensevy et A. mercier (Eds.). Agir ensemble, l’action didactique conjointe du professeur
et des élèves pp. 13-49. Presse universitaire de Rennes.
Tochon, F.V.(1993). L’enseignant expert. Paris : Nathan pédagogie.
83
Impact économique primaire de court terme d’un évènement sportif : cas du
tournoi de tennis de la ville d’Abidjan 2008-2010
Serge Alain AYEKOE1, Géro Fulbet AMOUSSOUGA2, Libérat
TANIMOMO3
(1) Doctorant Centre d’Étude, de Formation et de Recherche en Développement
(CEFRED), [email protected]
(2) Professeur Titulaire des Sciences Économiques, Directeur de l’École Doctorale de la
FASEG
(3) Professeur Agrégé de Psychologie du sport Sous Directeur de l’École
Doctorale Pluridisciplinaire APS et Développement Humain
Résumé
Cet article vise à mettre en évidence, l’impact économique primaire de court terme produit ex post
par le tournoi de tennis de la ville d’Abidjan 2008-2010 à l’échelle de la commune hôte.
La méthode d’analyse « injections/fuites » utilisée a permis de montrer qu’il existe un lien entre les
tournois de tennis et l’accroissement de l’activité économique qui en découle au plan local. L’évènement a
produit concrètement un solde positif de 23.280.000 F CFA pour l’organisateur du tournoi et un
impact économique primaire de court terme ponctuel de 373.531.000 F CFA dans l’économie
locale, grâce aux dépenses d’organisation, des participants et visiteurs présents à l’occasion de
l’évènement.
Mots clés : Évènements sportifs ; Impact économique de court terme ;
Théorie de la base ; Méthode injections/fuites.
La littérature socioéconomique du sport fait état d’un grand nombre d’études sur les
retombées économiques des grands évènements sportifs parce qu’ils contribuent au
développement économique des territoires sur lesquels ils sont organisés (Zimbalist, 2010).
Toutefois, en l'absence de cadre méthodologique clair, les types d'impacts mesurés et les
modes opératoires utilisés ont souvent été très différents d'une étude à l'autre, empêchant toute
capitalisation de l'information et toute comparaison des résultats (Barget et Gouguet, 2011).
En revanche l’impact économique direct généré par les évènements sportifs d’envergure
locale, a été jusqu’à présent relativement peu étudié par les chercheurs (Maurence, 2011).
Dans cette perspective, la présente étude a poursuivi deux principaux objectifs :
- En premier lieu, montrer que les évènements sportifs organisés de 2008 à 2010 dans la
commune de Cocody constituent une activité basique pour le territoire d’accueil
(Connaughton, 2012).
- En second lieu, utiliser la méthode « injections-fuites » issue de la théorie de la base pour
mettre en évidence l’existence d’un lien entre l’accueil de tournois de tennis et l’accroissement
de l’activité économique qui en découle au plan local (Sanchez-Fernadez et Barajas, 2012).
Les données de cette étude proviennent d’enquêtes réalisées en 2012 sous forme d’entretiens
semi-directifs) et interviews auprès de l’organisateur, des sponsors et du réceptif hôtelier qui
accueille l’ensemble des participants et officiels de la manifestation sportive. La perspective
ex post dans laquelle se situe l’étude, n’ont pas permis d’élaborer un questionnaire ni de
procéder à des entretiens courts à destination des différents participants et visiteurs des
tournois.
L’échantillon de l’étude d’impact économique des tournois de tennis 2008-2010 de la ville
d’Abidjan est de type non probabiliste de convenance est estimé à 663 sujets issus des sousgroupes suivants :
84
Echantillon
joueurs inscrits
touristes
officiels
joueurs invités
organisateur
Illustration 1 : Présentation de l’échantillon de l’étude
Les tournois de tennis de la ville d’Abidjan génèrent concrètement un impact
économique primaire de court terme ponctuel de 373.531.000 F CFA dans l’économie
locale, grâce aux dépenses d’organisation, des participants et visiteurs présents à
l’occasion de l’évènement.
Touristes;
100130000
;0
joueurs
inscrits;
130531000
organisateur
; 142870000
Illustration 2 : Impact des différents
L’ampleur de l’impact économique des tournois de la ville d’Abidjan dans la commune d’accueil
montre qu’il existe un lien entre la présence d’un évènement sportif et l’accroissement de l’activité
économique qui en découle au plan local (Baade, 1996). Il confirme les conclusions de certaines
études antérieures qui ont établi une relation entre l’impact économique d’un évènement, le
territoire qui bénéficie des dépenses réalisées à cette occasion et les agents économiques qui
profitent de l’injection monétaire extérieure (Siegfried et Zimbalist, 2002 ; SanchezFernandez et Barajas, 2012).
Bibliographie
Baade, R.A. (1996), Professional Sports as Catalysts for Metropolitan Economic
Development, Journal of Urban Affairs, Vol. 18, n° 1 , pp. 1 – 17.
Barget, E & Gouguet J.-J. (2011), De l’importance des dépenses des spectateurs
étrangers dans l’impact touristique des grands événements sportifs, Téoros. Revue de
recherche en tourisme, Volume 30, numéro 2, pp. 105-119
Connaughton, J.E. (2012), Final report. The economic impact of sports and sports
events, The Charlotte MSA Economy
Maurence, E. (2011), Journée technique PRNSN sur la mesure des retombées
économiques des manifestations sportives de nature, Atelier technique, CNOSF
Sanchez-Fernandez, P. & Barajas, A. (2012), Measuring the economique impact of
swimming sport events, Comparison of two study cases. 19th Conference of European
association for sport management
Siegfried, J. & Zimbalist, A. (2002), A Note on the Local Economic Impact of Sports
Expenditures, Journal of Sports Economics, Vol. 3, No. 4, pp. 361-66.
Zimbalis,t A. (2010), Is It Worth It? Hosting the Olympic Games and other mega
sporting events is an honor many countries aspire to—but why? Finance &
Development, Volume 47, Number 1
85
Le handicap à l’épreuve des activités physiques et sportives de pleine nature :
Développement et perspectives
Frédéric Reichhart
Groupe de recherches sur le handicap, l'accessibilité, les pratiques éducatives et scolaires
(GRAHPES- EA 7287), INS HEA, France
[email protected]
La démocratisation des activités physiques et sportives à destination des personnes déficientes
englobe également les activités de pleine nature. Constituant une offre diversifiée, ces activités
accessibles sont stimulées d’une part, par un dynamisme associatif important, parfois très
territorialisé et localisé, et d’autre part, par les effets d’une politique nationale inclusive et
d’accessibilité, soutenant entre autre une campagne de labellisation des ressources accessibles.
Toutefois, le développement de cette offre est limité par un manque de lisibilité et par des facteurs
financiers. Cependant, cette offre bénéficie de l’évolution conceptuelle de l’accessibilité qui
s’élabore dans une dynamique transversale et écologique, privilégiant la continuité et
interconnexion des ressources, au sein d’un espace défini.
Mots clés : accessibilité, sport de pleine nature, handicap
INTRODUCTION
Un nombre croissant d’activités de pleine nature sont proposées à des personnes déficientes.
Comment s’organisent et se déroulent ces activités et à qui sont-elles proposées ? A partir de
l’analyse de brochures, catalogues, guides et portails internet, complétés par des entretiens de
pratiquants et des observations participantes, il s’agit de présenter et d’analyser le
développement de ces activités, d’identifier les conditions nécessaires à leur réalisation et bon
déroulement mais aussi de mettre en exergue les limites et perspectives de ce développement.
UNE OFFRE DIVERSIFIEE D’ACTIVITES
Un rapide état des lieux dévoile une offre très diversifiée d’activités de plein nature, à la mer
comme à la montagne, et en toutes saisons, répondant aux besoins des personnes déficientes
mentales, physiques et sensorielles (Reichhart, 2013). Cette offre englobe des activités
aquatiques et subaquatiques telles que la baignade, le rafting, le kayak, le canoë, la plongée
sous-marine, des activités aériennes telles que le saut en parachute tandem ou le parapente
mais aussi des activités plus classiques comme la randonnée pédestre, l’escalade ou le ski.
D’un point de vue adaptatif, ces activités sont accessibles par la mobilisation de trois
facilitateurs complémentaires en fonction des types et degré de déficience des pratiquants ;
l’innovation technologique, l’intervention humaine et l’aménagement architectural (Reichhart
et Causer, 2010).
LE DEVELOPPEMENT D’UNE OFFRE ACCESSIBLE
Le développement de cette offre résulte de multiples actions ; en effet, il faut souligner le
dynamisme de la mobilisation des fédérations sportives et du secteur associatif et la mise en
place de formations de professionnels encadrant les activités. Par exemple, la Fédération
Française Handisport a mis en place un programme de formation pour les professionnels et
bénévoles qui encadrent des pratiques comme la randonnée, le kayak de mer, le ski. Ces
actions sont complétées par un travail de communication qui consiste en la diffusion
d’information, sur support papier et via des portails électroniques, qui détaille les conditions
de mise en accessibilité de sites naturels et d’activités (Reichhart et Lomo, 2013). Enfin, cette
offre n’est pas sans lien avec un contexte socio politique favorable à l’accessibilité et
l’inclusion. En France, ce contexte se traduit par une politique touristique nationale axée sur
la labellisation de structures et activités accessibles.
86
QUELS FREINS ET LIMITES A CETTE OFFRE?
Toutefois, cette offre et son développement sont restreints et limités par l’inaccessibilité de la
plus grande partie du parc touristique (Gagneux, 1999). En fait, cette offre apparait partielle,
morcelée, avec l’inaccessibilité qui vient biaiser les choix du consommateur et du client. La
cartographie de l’offre touristique accessible apparaît inégale et poreuse, sous la forme d’un
archipel, avec de nombreux espaces vides où « peu » voire pas de ressources, d’équipements
et de prestations sont accessibles (Amiaud, 2012). De plus, cette offre est confrontée à un
manque de lisibilité et de promotion qui entraine des difficultés pour le consommateur dans le
repérage des activités et équipements accessibles. En ce sens, il importe de soutenir et
coordonner les supports de communication pour informer les clients de cette accessibilité.
Bien que l’accessibilité et la labellisation des sites soient des démarches essentielles, elles
doivent être complétées par la diffusion de cette offre à l’aide de brochures, annuaires,
répertoires, portails électroniques (Reichhart et Lomo, 2013). Enfin, une autre limite au
développement de cette offre est économique : comme le montre l’étude de marché sur l’offre
et la demande en matière de tourisme et handicap réalisée par l’Agence Française d’Ingénierie
Touristique, le coût du séjour pour une personne handicapée peut être un frein (Doucet, 2001).
Par exemple, pour un skieur déficient moteur, l’achat de matériel adapté implique une somme
importante. Pour un skieur déficient visuel, il faut prendre en charge les frais d’hébergement,
de restauration, de transport, de location de matériel, d’accès aux infrastructures de son guide.
DE NOUVELLES PERSPECTIVES : LE DFA ET LE TERRITOIRE ADAPTE
Aujourd’hui, l’accessibilité à des activités et des pratiques s’inscrit dans une vision plus large
et écologique de l’accessibilité. Il ne s’agit plus de penser et d’organiser l’accessibilité vers un
objet autonome et ciblé, à savoir une activité, une prestation, un équipement ou une
infrastructure, mais résolument vers l’ensemble des composantes environnementales d’un
espace déterminé. En fait, lorsqu’une personne déficiente pratique une activité de pleine
nature, d’autres prestations non sportives, de type hôtellerie et restauration, sont nécessaires
pour compléter l’accueil de la personne: il faut convoquer ici, d’une part, le concept de chaîne
de déplacement qui institue la continuité de l’accessibilité, et d’autre part, la démarche
expérimentale de « territoires adaptés » qui conditionne l’accessibilité et l’interconnexion de
l’ensemble des ressources au sein d’un territoire.
BIBLIOGRAPHIE
Amiaud, D.(2011). Tourisme et handicap : vers un habiter pour tous, Tourisme : Concepts et
méthodes, Actes des 1ères Doctoriales du tourisme de la Chaire UNESCO « Culture,
Tourisme, Développement, Paris.
Reichhart, F., et Lomo, A. (2013). Accessibilité et communication ou comment rendre visible
ce qui est accessible ? L’exemple des informations touristiques destinées aux personnes en
situation de handicap en France, MEI Média et Information, 36.
Reichhart, F,. et Causer, J-Y.(2012). Quelles possibilités d’autonomie, dans l’accès aux
loisirs, pour une personne déficiente? In Gilles Ferreol, Autonomie et dépendance,
Fernelemont, Editions Modulaires Européennes.
Reichhart, F.(2013). Évolution et perspectives de l’offre de loisirs à destination de personnes
handicapées, Revue espaces, 314, 66-75.
Doucet, A.(2001). Tourisme et handicaps : Etude de marché de la population handicapée face
à l’offre touristique Française. Editions AFIT, Collection Guide de savoir-faire.
Gagneux M.(1999). Tourisme et handicap, l’offre touristique. Secrétariat d’État au tourisme.
Paris : Conseil National du Tourisme.
87
Evaluation Différenciée des capacités physiques et niveaux de maturation biologique
chez des footballeurs de 11 à 16 ans
Abdelmalek, M.1, Chabni, S.2&Mimouni, N.1
1
Laboratoire des Sciences Biologiques Appliquées au Sport, ES/STS, Rachid
Harraîgue,Dely Ibrahim,
2
Centre de radiologie pédiatrique, CHU BeniMessous& INSM La Perrine, Université
Alger 2
[email protected]
Ce document a pour but de présenter une étude sur la comparaison des capacités physiques, entre
niveaux de maturation biologique, en vue de la détermination des âges et des capacités
différenciables chez des footballeurs âgés de 11 à 16 ans (figure 1). 884 footballeurs âgés de 11 à
16 ans ont participé à cette étude. Nous avons déterminé l’âge de maturation biologique par la
méthode de Wutscherk (1971) et l’âge chronologique, ainsi que les niveaux de maturation
biologique par la valeur des écarts des âges biologiques et chronologique. 10 épreuves mesurant
les capacités physiques ont été utilisées. Il existe des différences significatives entre les accélérés
(A), normaux (N) et les retardés (R) surtout aux âges de 14 ans et de 15 ans. Ces différences
concernent les tests rendant compte des capacités physiques conditionnelles. Elles sont en faveur
des A par rapport aux N et R et en faveur de N par rapport aux R. L’habileté spécifique, elle est
soit similaire entre les trois niveaux de maturation, soit en faveur des R.
Mots clés : football-maturation-âge chronologique-capacités physiques-évaluation
INTRODUCTION
Le but de cette étude est de comparer des capacités physiques, en fonction des niveaux de
maturation biologique (NMB). Cette comparaison permettra la détermination des âges et des
capacités différenciables et, une évaluation différenciée, en fonction des niveaux de
maturation biologique, chez des footballeurs âgés de 11 à 16 ans.
METHODOLOGIE
L’étude a touché 884 footballeurs âgés de 11 à 16 ans, appartenant à 31 clubs, répartis sur 10
Wilayat et cinq ligues régionales. Ils pratiquent entre 7 et 10 heures de football par semaine.
Les niveaux de maturation ont été déterminés par la soustraction de l’âge biologique de l’âge
chronologique. Si le résultat est compris entre -1 et +1, le sujet est dit de maturation normale
(N), s’il est inférieur à-1, il est dit de maturation accélérée (A) et s’il est supérieur à +1 il est
dit retardé (R). L’âge de maturation biologique a été déterminé par la méthode
anthropométrique de Wutscherk (1971) réajusté sur des sujets algériens par Abdelmalek et al.
(2006). Les capacités physiques ont été mesurés par les tests de course de 9 minutes de
Jackson et Coleman (1976), dit de l’AAHPERD, le lancer de ballon, le saut en longueur sans
élan, la course de vitesse de 40 mètres, la course navette de 4x10mètres, les cinq bonds (5
foulées bondissantes sans élan), le test de souplesse du tronc, le test du 8 avec ballon
d’Akramov (1990), la conduite de ballon en slalom et tir sur 30 mètres et enfin le test de
distance d’envol suite à un tir au pied.
RESULTATS
Les trois niveaux de maturation biologique (N, A et R) sont peu différentiables aux âges
extrêmes de notre échantillon (il n’existe pas de différences significatives : à 11 ans entre A et
N au 9 minutes et au 30m slalom et A et R au 8 avec Ballon et à 16 ans entre A et R au lancer
de ballon et entre A et N au test de souplesse), mais plus différentiables (il existe des
différences significatives pour p<0,05 à p<0,00001 aux âges de 12 à 15ans (figure 01).
La supériorité du niveau des capacités physiques s’accentue le plus aux âges de 14 ans et de
15 ans, dans les tests rendant compte des capacités physiques conditionnelles. Cet âge
coïncide avec l’âge ou il y a une très grande dissemblance de la masse musculaire entre les
NMB en faveur des A par rapport aux N et R et en faveur de N par rapport aux R. Par ailleurs,
nous notons que l’habileté spécifique mesurée par le test du 8 avec Ballon, elle est 11 ans en
faveur des R par rapport à A, à 14 ans en faveur des R par rapport à A et à N et à 15 ans en
faveur des N par rapport à A et des R par rapport à A.
Figure 1 : Diagramme des significations des écarts aux résultats des tests physiques
88
Age
A(ans)
N
11
12
13
14
15
16
Age
A(ans)
N
11
12
13
14
15
16
SLSE
A- NR R
9minutes
A- NR R
entre niveaux de maturation biologique
5 bonds
Lballon
Nav 4x10m
A- A- N- A- A- N- A- A- NN R R N R R N R R
40m
A- A- NN R R
8 Ballon
A- A- NN R R
Souplesse
A- A- NN R R
30m Slaloms Tir d'Envol
A- A- N- A- A- NN R R N R R
A statistiquement
supérieur à R
écarts entre NMB adjacents pour NMB
supérieur
R supérieur statiquement
àA
écarts entre NMB adjacents pour NMB
inférieurs
CONCLUSION
Une prise de conscience de la nécessité de connaissance de l’évaluation des différences de
maturation biologique doit avoir lieu. Celle-ci permet une évaluation dans les différences, de
la part de l’entraîneur de football (éventuellement assisté par un staff médical) et contribue à
la proposition de contenus adaptés, en fonction du niveau de maturation. Ce procédé permet
de concrétiser ainsi, le principe de différentiation par groupes de niveaux, jusqu’à
individualisation de l’entraînement. Pour cela, cette étude nous a permis de réaliser un
diagramme déterminant les capacités physiques différentiables par les niveaux de maturation
biologique, en fonction de chaque âge chronologique de 11 à 16 ans (figure 1).
BIBLIOGRAPHIE
Abdelmalek M., Mimouni N., Grangaud J. P., Massarelli R. et Messaffeur A. (2006). Etude
de la validité de la méthode anthropométrique de Wutscherk pour l’estimation du niveau de
maturation biologique chez un groupe de sportifs âgés de 11-18 ans. Biom. Hum. Anthropol.
24 (3-4) : 161-169.
Akramov R. A. (1990). Sélection et préparation des jeunes footballeurs. OPU, Alger.
Malina R. M., Cumming S. P., Morano P. J., Barron M. & Miller S. J. (2005). Maturity Status
of youth football players : A non invasive estimate. Med. Sci. Sports Exerc., 37 (6) : 10441052.
Malina R. M., Ribeiro B. Aroso J & Cumming S. P. (2007). Characteristics of youth soccer
players 13-15 years classified by skill level. Br. Med. J., published online Jan 15th 2007,
downloaded from [bjsm.bmj.com].
Wutscherk H. (1988). Grundlagen der sportmedizin : sportanthropologie (Fondements de la
médecine du sport : anthropologie sportive). Leipzig, DHFK.
89
Analyse et Conception d’un système d’information d’une Fédération Sportive :
cas de la FTA
N. Ben Halima1, M. Annabi2, S. Drissi3
(1) Institut Supérieur du Sport et d’Education Physique de
Ksar_Saïd
(2) Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de Tunis
(3) Fédération Tunisienne d'Athlétisme
[email protected], [email protected], [email protected]
ISSEP, Institut supérieur du Sport st de l’Education Physique de Ksar-saïd, La Manouba
2010, Tunisie.
Tel : +216(97 29 38 46)
Résumé :
L’une des tâches les plus importantes que l’informatique est invitée à assurer est l’organisation et la
gestion des structures sportives (Associations, Fédérations,…) sachant que la réussite sportive est un
facteur dépendant des échéances, de la bonne circulation des informations et de la bonne
organisation fonctionnelle de ces fédérations. Ces dernières souffrent d’un manque d’organisation et
d’une défaillance d’outils de gestion. Ainsi, les activités sont souvent exécutées dans les limites des
temps impartis voir même tardivement, ce qui affecte la qualité des services offerts.
Ainsi, nous nous sommes proposés, en partenariat avec la FTA, d’analyser les activités menées et de
concevoir un système d’informations permettant d’une part d’améliorer le processus de
l’organisation et de la gestion selon une approche TQM (Total Quality Management) et d'autre part
d'assurer l'affranchissement des prestations de la Fédération et promouvoir la discipline sportive.
MOTS-CLES : Analyse, Restructuration, système d’informations, Gestion, Fédération Sportive
La FTA, comme toute les Fédérations Sportives, est appelée à planifier et à exécuter un
ensemble d’activités sous des contraintes temporelles, spatiales et organisationnelles qu’elle
n’arrive plus à surmonter efficacement et à les traiter à temps. De plus, elle est aussi appelée à
gérer diverses informations pertinentes. Ces Fédérations Sportives souffrent d’un manque
d’organisation et d’une défaillance d’outils de gestion ce qui fait que les activités sont souvent
exécutées dans les limites des temps impartis (pour ne pas dire tardivement) ce qui affecte la
qualité des services offerts.
Dans ce cadre, nous nous sommes proposés, en partenariat avec la FTA, d’analyser les
activités menées et de concevoir un système d’informations permettant d’une part d’améliorer
le processus de l’organisation et de la gestion selon une approche TQM (Total Quality
Management) et d'autre part d'assurer l'affranchissement des prestations de la fédération et de
promouvoir la discipline sportive.
La méthode PIPO (Planification des Interventions Par Objectifs), basée sur une approche
participative a été utilisée. Il s’agit d’abord d’organiser un Atelier de travail regroupant les
différents responsables de la FTA et ensuite de structurer d’une manière hiérarchique les
diverses activités tout en identifiant les responsables et les ressources nécessaires.
Dans une deuxième étape, nous nous sommes investis pour identifier l’environnement
informationnel de ces activités ce qui nous a permis enfin de spécifier le système
d’information et de développer une application informatique jugée sensible : la gestion du
Bureau d’Ordre.
Externe
Méthodologie de travail
Ministère
La FTA est un système défini par sa frontière,
ses activités, ses relations, ses ressources et ses
contraintes (Fig.1-). Ce système est déterminé parFTA
étendu
diverses composantes : technique,
e
organisationnelle, gestion administrative et
90
Clubs
Interne
Présid
FTA
C
C
DTN
SG
DFi
n
Lig
ues
rég
ion
ale
s
Autres
Instances
InterNat.
Fig.1- La FTA en tant que système
structur
financière, gestion du système d'information et de communication,… Les activités de ces
composantes doivent être Coordonnées et synchronisées selon une démarche structurée.
Pour analyser ce système, il faut :
- Identifier la structure régissant les activités
- Identifier les activités selon leur position hiérarchique
- Identifier le responsable de chaque activité ainsi que ses collaborateurs
- Identifier les divers paramètres des activités (ressources nécessaires, lieu, timing,…)
- Identifier les indicateurs de réalisation des activités
La méthode PIPO (Planification des Interventions Par Objectifs), basée sur une approche
participative et un travail: de groupe a été utilisée. Il s’agit d’abord d’organiser un Atelier de
travail regroupant les différents responsables de la FTA, et ensuite de structurer d’une
manière hiérarchique les diverses activités tout en identifiant les responsables et les ressources
nécessaires. Durant cet Atelier, toutes les idées exprimées par écrit sont respectées et
acceptées ; des Références de base sont utilisées pour instruire le travail. Cette méthode se
déroule en 3 étapes : L’étape d’analyse des Problèmes, l’étape d’analyse des Objectifs et
l’étape de Planification des Activités. Ainsi nous avons pu analyser les activités de la FTA et
identifier ensuite l’environnement informationnel de ses activités et ce en définissant la
matrice des informations (Tab.1) permettant d’analyser le processus d’échange informationnel
entre les activités (Pour chaque activité l’information produite est marqué « 0 » et
l’information importée est marquée « 1 ».
N°
1
2
3
Code
Activité
Information
If2 If3 If4 If5 If6 If7
OS1
0
1
1
R2.3
0
0
1
0
A4.2.1
1
0
0
0
0
0
Tab.1 - Matrice d’informations.
If1
0
Analyse générale des activités de la FTA
L'analyse des activités de la FTA nous a permis de définir sept objectifs spécifiques
permettant d’atteindre l’objectif global (OG) : Gestion de la FTA efficiente. Les objectifs
spécifiques sont :
OS1: Référentiels et Organisation de la FTA identifiés
OS2: Gestion technique efficiente
OS3: Gestion Administrative et financière efficiente
OS4: Equipement et infrastructure satisfaisants
OS5: Ligues et clubs bien gérés
OS6: Ressources humaines satisfaisantes
OS7: Système d’information et de communication efficient
Chacun de ces objectifs est développé en résultats, résultats intermédiaires, activités, sous
activités tâches et sous tâches.
Développement d'un module spécifique
Parmi les activités du système d'informations analysées, le module Gestion du bureau d'ordre
à été jugé sensible et nous nous sommes convenus de le détailler et d'en développer une
application informatique (BOFed), permettant de le gérer et de prendre en charge l’ensemble
des flux de courriers. Et nous l'avons développé dans l'environnement évolutif SQL Server et
suivant une architecture Client-Serveur ce qui faciliterai son intégration dans le futur système
d'informations.
BOFed, Comporte Cinq groupes de fonctionnalités : Référentiels, Saisie des Courriers,
Distribution et suivie des courriers, Consultation, Fonctions complémentaires.
91
Conclusion
L'analyse des activités de la FTA nous a permis, d'une part, de souligner les facteurs
organisationnels et de gestion d'une fédération sportive et d'autre part de prouver le besoin en
un système d'informations et de communication pour mieux réussir la gestion de la
Fédération. Ainsi, ce travail devrait être complété en vue de formuler les détails des différents
modules nécessaires du système d'informations.
Bibliographie
[1] AGCD, 1991,”Planification des interventions par objectifs (PIPO) ”. Administration
Générale de la Coopération au Développement. 2ème Edition, Bruxelles.
[2] Annabi. M, 2003, ”PIPO étendue : Méthode Intégrée de Spécification, de Développement
et d’Implémentation de Projet MISDIP”. STA’2003, Sousse, Tunisie.
[3] Alain Loret, 1993, "Sport et management S/D" DUNOD, Paris.
[4] D. Bernardeau Moreau, 2004, "Sociologie des Fédérations Sportives", L'Harmattan.
[5] D.Vailleau, 2004, «Connaissances des organisations sportives », Faculté des sciences du
sport Poitiers.
[6] Emmanuel BAYLE, 2005, « Management et performance des Fédérations Sportives
Nationales » (conférence invitée Institut des sports de Ksar Saïd et Comité olympique
tunisien.
[7] Emmanuel BAYLE, 2000, « Facteurs clé de la performance des fédérations sportives
nationales : bilan et perspectives » revu Européenne de management du sport, Presses
Universitaires du sport, n°3 Avril.
[8] Mélissa SAADOUN, 2000, "Technologies de l'information et management" Editions
Hermès.
Analyse de la préparation physique et technique des handballeurs U16
S.MAHOUR BACHA. FERAHTIA1, M.MAHOUR BACHA2
1
Laboratoire des sciences biologiques appliquées au sport ES/STS, Algérie ; IEPS de Sidi
Abdallah, Université Alger3 ; 2Laboratoire des sciences biologiques appliquées au sport,
ES/STS, Algérie.
sabiraferahtia @gmail.fr
Mots clés maximum : Handball, préparation physique, technique, tests de terrain.
Résumé :
Introduction : Les caractéristiques morphologiques et physiques des joueurs représentent des
facteurs importants pour les enfants pour le choix d’un sport (Pienaar et al. (1998), Gabbett et al.
(2006). On possède très peu d'informations de cette nature chez des athlètes adolescents engagés
dans un programme d'entraînement à long terme. Ce constat est particulièrement vrai en Algérie
où cette population n'a que très peu été étudie. Actuellement, l’évaluation dans le domaine sportif
occupe une place prépondérante dans la stratégie du développement et de la promotion de la
pratique sportive en Algérie afin d’identifier les jeunes sportifs les plus aptes à exceller dans les
manifestations sportives à venir. Pour cette identification, il est nécessaire que les indices et les
attributs du sujet, tant physiques que techniques se rapprochent au maximum des exigences d'une
discipline sportive déterminée. L’évaluation du niveau de la préparation physique et son influence
sur la préparation technique des handballeurs Algériens de moins de 16 ans, à travers une batterie
de tests de terrain permet de déterminer le niveau d’entraînement du joueur et facilite l’accès de
nos jeunes handballeurs à la performance sportive en handball. Le but de cette étude est d'analyser,
non seulement les données issues des tests, mais aussi de mettre en évidence le profil de la
préparation physique et technique des handballeurs U 16 ans.
92
Matériels Et Méthodes : La réalisation de notre expérimentation a porté sur une population
de jeunes handballeurs U16 ans évoluant dans des clubs de différentes régions nationales.
Tous les athlètes s’entraînent avec une fréquence de 04 à 05 par semaine, avec une ancienneté
d’une moyenne de 09 ans de pratique sportive. Cent douze (112) handballeurs, ont pris part à
l’expérimentation, avec les caractéristiques physiques suivantes :[(Âge15.5ans±0,69),
(taille168.4cm±7,47), poids corporels 65,73kg±8,59)]. Parmi la multitude de tests
d’évaluation des sportifs utilisés dans le domaine de la recherche scientifique, nous avons
choisi la batterie de tests suivants: quatre mesures anthropométriques fondamentales dans la
définition morphologique en rapport avec la spécificité de l'activité handball Bayer (1993), la
stature, le poids, l'envergure, l'empan, les tests physiques et techniques retenus ont la
caractéristique d'être des épreuves de terrain valides, Fidèles et couramment utilisées dans
cette discipline . Notre choix s’est porté sur les tests suivants : Test de course de 30 mètres
départ arrêté, Test de course de 30 m drible, Test de course navette (4x10 m), Test de Saut en
longueur sans élan, Test de lancer de balle, Test de lancer de médecine ball, test de détente
verticale, Test de souplesse, test de coordination. Les épreuves techniques choisies dans
cette étude sont : la passe contre le mur, le déplacement en défense et le tir au but après
dribble ainsi que le drible en slalom.
RESULTATS : Les mesures anthropométriques (la taille et l’envergure des bras sont
essentielles afin d’assurer un suivi méthodique et systématique du développement physique
de l’enfant et de l’adolescent. En ce qui concerne la stature, nous remarquons que les
handballeurs de la région Centre sont caractérisés par une grande stature en comparaison
avec les autres handballeurs d’une moyenne de (177,49± 6,20), la différence est très
significative (F =61,36 pour P < 0,001). Les résultats des moyennes du poids corporel sont
significativement différents d’une région à une autre. La région Ouest est caractérisée par la
plus grande moyenne en comparaison des autres régions nationales (Centre, Est et Sud). En
l’occurrence, selon le barème de la mesure de l’empan proposé par Bayer, (1993), nous
pouvons déduire que les jeunes handballeurs de la région Est enregistrent la moyenne la plus
élevée par rapport aux autres échantillons.
Tests physiques : Les groupes examinés dans les quatre régions nationales ont cependant des
résultats de la qualité physique vitesse presque équivalents. L’étude des résultats du test de
course navette, nous a permis d’évaluer l’habileté des handballeurs de la tranche d’âge 15-17
ans. Concernant les résultats de la détente verticale et horizontale, la région Est obtient les
meilleures moyennes avec des valeurs respectives de (41,94cm± 6,4 ; 218,65cm± 16,50). Au
niveau du test du lancé de balle, c’est la région Ouest qui obtient le meilleur résultat
(39,89m 2,64). La différence est très significative pour (P<0,001).
Tests techniques : Il semblerait cependant que les performances des jeunes handballeurs de
la région Centre et Ouest aient tendance à être meilleures que celles de la région Centre sur
le plan de la maitrise technique. La comparaison des moyennes du test technique (drible en
slalom), montre l’existence des différences très significatives (F=8,77 pour p<0,001) entre les
régions avec des meilleures respectives de (4,94s ± 0,44 ; 4,98s ± 0,43). De telles actions de
jeu comme par exemple les déplacements à grande vitesse en attaque et en défense, la contreattaque, le repli défensif, les différentes formes de tir etc. La force vitesse est indispensable
pour la résolution des différentes situations de jeu. L’analyse de la discipline sportive permet
de mettre en évidence les exigences et les qualités requises pour la pratique de la discipline
choisie. La détermination de ces qualités permet l'optimisation de l'entraînement qui passe par
la caractérisation des facteurs de la performance dans l'activité concernée. L’analyse
corrélative entre les tests physiques et techniques montre des corrélations très significatives au
seuil de signification de p<0.01.
BIBLIOGRAPHIES:
Bayer ,C . (1993). Formation du joueur. Edition vigot.
93
Gabbett, T. J. (2006). A Comparison Of Physiological And Anthropometric Characteristics
Among Playing Positions In Sub-Elite Rugby League Players. Journal Of Sports Sciences, 24,
1273–1280.
Gorostiaga, e. M., granados, c., ibarez, j., & izquierdo, m.(2005). Differences in physical
fitness and throwing velocity among elite and amateur male handball players. International
journal of sports médicine, 26, 225–232.
Léger l. Et Lambert j., poids et taille des québécois de 6 à 17 ans en 1981 - variations
régionales, sexuelles et séculaires. Can. J. Pub. Health. 76 : 1985, p. 388-397.
Pienaar, A. E., Spamer, M. J., &Steyn, H. S.(1998). Identifying And Developing Rugby
Talent Among10-Years-Old Boys: A Practical Model. Journal Of Sports Sciences,16, 691–
699.
Zapartidis I, Kororos, P, Christodoulidis T, , Skoufas D Bayios I (2011): Profile of Young
Handball Players by Playing Position and Determinants of Ball Throwing Velocity Journal of
Human Kinetics volume 27/, 17-30 DOI: 10.2478/v10078-011-0002-4 17 Section I –
Kinesiology
Šibila M, Vuleta D, Pori P. (2004): Position related differences in volume and intensity of
large scale cyclic movements of male players in handball. Kinesiol; 36: 58-68.
Lidor, R., Falk, B., Arnon, M., Cohen, Y., Segal, G., & Lander,Y. (2005). Measurement of
talent in team handball: The questionable use of motor and physical tests. Journal of Strength
and Conditioning Research, 19, 318–325.
Impact du développement de la force sur la performance en demi-fond.
Mahour Bacha Mourad1 & Mahour Bacha Ferahtia Sabira2
1
Laboratoire des sciences biologiques appliquées au sport ES-STS, 2 IEPS, Université Alger3
[email protected]
Mots clés maximum : demi-fond, force, performance, programme d’entrainement, tests
physiques.
Résumé :
Introduction :
Le but de cette étude est de mettre en évidence l’impact d’un programme d’entraînement orienté
vers le développement de la qualité force sur la performance en demi-fond.
L’amélioration rapide des performances et des records sportifs dans toutes les disciplines est
devenue possible grâce au perfectionnement des méthodes d’entrainement, de la planification de
l’entrainement et des moyens de récupération. L’entrainement physique soumet l’organisme à une
succession de charges de travail, d’intensité et de fréquence suffisantes pour déterminer un effet
mesurable. Les performances sportives sont à la fois les indicateurs de la qualité de travail fourni
par l’athlète et la mesure de son succès. Ainsi, un choix judicieux d’un programme d’entrainement
de la qualité de force lors de la période préparatoire et compétitive contribue à l’amélioration de
cette qualité mais également celle de la performance en demi-fond.
Matériels Et Méthodes
L’étude a porté sur vingt (20) coureurs de demi-fond et cross-country de niveau national avec
des caractéristiques physiques :[(Âge26,6 ± 2,3), (taille 174,8 ± 3,9), poids corporels 64,7 ±
3,1)] de niveau national, issus des clubs sportifs d’athlétisme, répartis en deux groupes
(groupe expérimental et le groupe témoin). Le groupe expérimental a été soumis à un
programme d’entraînement tandis que le groupe témoin a suivi le programme ordinaire
proposé par leur entraîneur. Tous les sujets ont subi des tests pédagogiques effectués lors de la
période compétitive. Les deux groupes ont suivi un entraînement régulier de 2h par jour, cinq
fois par semaine durant toute la période de l’expérimentation. Pour l’évaluation du
programme de nos athlètes nous avons utilisé des tests physiques suivants : Un test de force
94
maximale de ¼ de squat à 110° ; Test de course vitesse de 20metres lancés ainsi qu’un test de
3000 mètres.
Résultats
 Analyse des résultats du Test Force Max (1/4 de Squat à 110°).
Les résultats de l’expérimentation montrent que le groupe expérimental a enregistré des gains
très importants représentés par des différences très significatives à p0,01et p 0,001 pour la
capacité de développement de la force par rapport au groupe témoin.
L’analyse statistique des moyennes du test force Max (1/4 de squat à 110°) des deux groupes
(expérimental et témoins) montre une différence très significative pour P 0,05). Le meilleur
résultat est relevé chez coureurs du groupe expérimental. (t =3,207, pour p0.01), par rapport
au groupe témoin. Une augmentation visible de niveau de force après la soumission au
programme d’entrainement de 17,5 kg
 Analyse des résultats du Test 20m lancé
L’analyse des résultats du test de vitesse (moyennes des 2 groupes : Expérimental et
Témoin) montre une augmentation visible de la vitesse moyenne chez le groupe
Expérimental après l’application du programme d’entrainement de force explosive
(différence entre les moyennes de vitesse de groupe Expérimental avant et après le
programme de force =2,54 km/h), avec une différence statiquement très significative entre
les 2 moyennes (t =11,0 pour p0.001).
 Analyse des résultats de Test de 3000m
Concernant les résultats du test de 3000 m, on remarque que les athlètes du groupe
expérimental sont caractérisés par la plus grande moyenne du test de 3000m d’une valeur
de (8’ 18 " 9±3,6) par rapport au groupe témoin. La différence est statistiquement très
significative t=3,207, pour p0.05entre les deux échantillons.

Analyse corrélative entre les résultats des tests de force et le résultat du test
d’endurance
L’analyse corrélationnelle entre les différents résultats des tests de force et le résultat du test
d’endurance du groupe expérimental avant l’application du programme a mis en évidence les
résultats de coefficient de corrélation suivants :
Le test de 20 m lancé est fortement corrélé avec le test de force maximale (r= -0,82 pour P
0.01). Cette corrélation est inversement proportionnelle
Le test de 3000m présente une corrélation r= -0,72 très significative au seuil de P 0.01 est
décelée avec le test de force maximale.
Discussion
L’amélioration observée chez le groupe expérimental est due probablement au transfert positif
du programme orienté vers le développement de la force en général et explosive en
particulier.
Nous avons pu démontrer qu’un programme d’entrainement méthodique (moyens et méthodes
d’entrainement rationnels permettent d’avoir un meilleur niveau de performance en demifond.
En guise de conclusion, on constate que le travail de force Explosive améliore la performance
de force, de vitesse et aussi celle de demi-fond (Endurance). Cette constatation doit pousser
les spécialistes à réorienter leur entrainement basé sur le volume et la quantité du travail vers
un entrainement plus spécifique basé sur la qualité.
Références bibliographiques :
Cajer B. renforcement musculaire de la foulée et course de demi-fond AEFA144,1996 pp.1517
Carrio c. (amphora, paris) Pliométrie et performance sportive 2001 p ; 10
95
Ferre J. Leroux P. Bases anatomiques et physiologiques de l’exercice musculaire et
méthodologie de l’entrainement : (paris, amphora) 2009 ; pp 392 396
Gacon G. Amélioration de la force de l’appui et entraînement chez le coureur de demi-fond :
"Le travail force-intermittent". AEFA (1997).146, 40-74
Gacon G. amélioration de la force de l’appui et entrainement chez le coureur de demi-fond
(AEFA, ) 1997 146, pp.19-25
Nummela A. : Rôle des facteurs neuromusculaires dans les performances d’endurance aérobie
(Paris : INSEP), 2006, pp. 71-73
Parienté R. la fabuleuse histoire de l’athlétisme : (Paris, la Marinière). 1996Paavolainen
Shmidtbleicher D. Die lehre der leithathletik, n° 50, (RFA) 1984, pp. 1785-1792 ThépautMathieu Ch., Miller Ch., Quièvre J.. Entraînement de la force. Spécificité et planification.
Les cahiers de l'INSEP, (éds, paris) 1997. 21, 371 pp
Thépaut-Mathieu Ch., Miller Ch., Quièvre J. (éds). Entraînement de la force. Spécificité et
planification. Les cahiers de l'INSEP, 21, 371 pp (1997).
Vanddervael v la naissance des jeux olympiques et le sport dans l’antiquité :(2eme edition
paris, les belles lettres) 2004,
JE RESSENS, DONC JE PENSE : EDUQUER - PAR CORPS - A L’EMPATHIE
DES L’ECOLE PRIMAIRE.
Omar Zanna
Sociologue, Maître de conférences (hdr)
VIP&S – Le Mans, Université du Maine
[email protected]
RESUME
Ces dix dernières années, un réel regain d'intérêt pour le concept d'empathie voit le jour ; il
cherche à renouveler l'explication des logiques de compréhension et d'action dans les
relations sociales. Ce chantier théorique en construction commence déjà à produire des effets
dans les recherches en sociologie, en psychologie des apprentissages et en sciences de
l’éducation. La recherche-action titré : de l’empathie pour lutter contre le harcèlement à
l’école, menée avec 19 classes de CM1 au cours de l’année 2012-2013, en est une illustration.
Ce programme d’éducation – par corps - à l’empathie propose aux élèves de vivre des
situations permettant d’accéder à la reconnaissance de l’autre en utilisant la médiation des
émotions générées par la mise en scène des corps. Ma communication propose de restituer la
procédure et quelques résultats de ce travail.
Mots clés: Corps, Education, Emotions, Empathie
EDUQUER - PAR CORPS - A L’EMPATHIE DES L’ECOLE PRIMAIRE
Dans la mesure où elle concerne tous les enfants, l’école primaire représente un
espace
privilégié d’éducation à l’empathie. Pour autant, à la lecture des programmes scolaires,
l’éducation aux compétences émotionnelles, n’occupe actuellement que peu de place. Rien
de surprenant donc d’observer que les programmes révèlent, encore aujourd’hui, une forte
prépondérance de l’enseignement des connaissances. L’école se limite bien souvent aux
seuls sens de l’ouïe ou du regard. Seuls les sens – a priori nobles-, de la mise à
distance y ont droit de cité. Pourtant, ce sont nos cinq sens qui nous permettent de lire
la réalité et quand cette réalité est humaine, quand elle vient de notre semblable, il en faut
un sixième qui s’appuie sur les précédents pour les interpréter : le sens de l’autre:
l’empathie. C’est pourquoi l’introduction d’une éducation à l’empathie dès l’école primaire
96
viendrait judicieusement renforcer les apprentissages disciplinaires. On sait en effet qu’un
QI élevé n’est pas synonyme de réussite. Loin s’en faut ! Une autre forme d’intelligence
doit être cultivée pour réussir sa vie, tant personnelle que professionnelle. Et cette autre
forme d’intelligence suppose l’acquisition de compétences émotionnelles et sociales. Mais
comment agir concrètement ? Si l’on accepte l’idée que les émotions empathiques - dans la
mesure où elles encouragent et facilitent la communication -, constituent l’un des
ferments des apprentissages, alors des ateliers favorisant une éducation à l’empathie
émotionnelle, représente un support efficient. C’est cette hypothèse qui a été mise à
l’épreuve dans le cadre de cette recherche-action
METHODES ET RESULTATS
Dans sa mise en œuvre, ce programme consiste à encadrer 19 classes de CM1, à raison
d’une
séance par semaine au cours d’une année. Le cœur des interventions est l'occasion
de proposer aux élèves de vivre des situations permettant d'accéder à la reconnaissance de
l'autre, de s'ouvrir à l'autre. Dans cette perspective, il s'agit d'utiliser, à raison d’une
vingtaine de séances, la médiation des émotions provoquées par la mise en jeu des corps au
travers d’activités physiques, de théâtre-forum, de jeux de rôle, de jeux dansés… Le jeu
suivant en est une illustration.
Le « jeu des mousquetaires »
La règle du jeu : Spécifiquement conçu pour des élèves de 7 à 9 ans, ce type de
jeu consiste à faire jouer ensemble plusieurs équipes de 4 élèves. Dans chaque équipe,
les élèves ont une position à tenir. L’un a les bras tendus parallèles au sol, l’autre les
bras tendus vers le ciel, le troisième se tient sur une jambe et le quatrième (le joker)
court autour de la salle selon un parcours prédéfini. Les trois premiers peuvent appeler
le joker pour se faire remplacer. Le groupe qui tient le plus longtemps les positions
gagne la manche… Un point essentiel il n’est pas autorisé de parler pendant l’exercice.
Ce qui est recherché : Tous les élèves doivent prendre en considération leurs
partenaires : repérer celui qui va
« lâcher » au risque de faire perdre son équipe. Chacun doit, par conséquent, être
attentif aux mimiques, aux expressions du visage, aux cris (appels au secours)... Dans ce
jeu, ce sont les corps qui s’expriment. En affichant immédiatement une réaction
appropriée, l’observateur transmet de façon précise et éloquente à la fois sa
conscience de la situation de l’autre et son propre engagement. En tant qu’intuition
vécue des états affectifs de ses camarades, la faculté d’empathie inscrit les autres en soi.
Partager des sensations vécues – rictus, grimaces, souffles, rougeurs... – donne à
chaque élève la possibilité de reconnaître ses camarades comme une version possible
de lui-même. C’est alors que l’empathie advient.
Comme on peut le voir l’émotion est rendue visible par des mimiques, des cris, des
gémissements, des postures. Tout bien considéré, la capacité de comprendre la situation
d’un autre et son état émotionnel, pour l’avoir soi-même vécu, est un puissant moyen de
créer l’attention chaleureuse à autrui et l’acceptation sociale . De telles situations placent
les élèves en position d’appréhender et de comprendre les ressentis de leurs pairs, ce qu’ils
ne faisaient pas nécessairement auparavant. Ainsi les mises en scène des corps, lors
des partages collectifs des émotions, en plus de créer les conditions du développement de la
disposition à l’empathie favorisent les mises en mots. Les élèves ont, en effet, de plus en
plus de mots pour exprimer leurs émotions, voire certaines de leurs peurs ou angoisses. Les
jeux, et notamment les temps de verbalisation, ont par exemple mis au jour des lieux (la
grille de l’école, le préau) ou des trajets (pour se rendre à l’école) craints. Ces informations
97
ont permis au conseil de maîtres de s’en saisir pour tenter d’apporter des solutions :
discussion avec les élèves concernés, information des collègues et des familles. Il a
également été relevé que les élèves sont aujourd’hui moins hésitants à dire les choses à leurs
pairs - quand bien même plus grands qu’eux -, et à l’enseignant… Finalement, le fait que les
réservoirs de mots pour dire ses émotions se soient étoffés a, aux dires des enseignants, eu
des retombées positives sur la qualité de l’écoute.
CONCLUSION
Avec ce programme, je crois tenir ce qui constitue, une méthode opératoire d’éducation, par
corps, à l’empathie. En l’espèce, ce travail ambitionne d’éclairer l’action éducative des
enseignants au sein des écoles primaires, pour insuffler aux élèves, dès le plus jeune âge,
que le monde est peuplé d’Autres avec lesquels il faut composer. On ne saurait conclure,
même provisoirement, sans préciser que ce travail est aussi l’occasion de restituer au corps
sa place dans l’éducation, en ce sens qu’il constitue l’interface de communication. Ce projet
consiste donc aussi à alléguer avec force la nécessité d’allouer sa juste place au corps
dans le champ de l’éducation et plus largement de la socialisation. Ce qui m’amène à
laisser à Pierre Bourdieu les derniers mots : « c’est parce que le corps est exposé, mis en
jeu, en danger dans le monde, affronté au risque de l’émotion, de la blessure, de la
souffrance, parfois de la mort, donc obligé de prendre au sérieux le monde, qu’il est en
mesure d’acquérir des dispositions qui sont elles-mêmes ouverture au monde, c'est-à-dire
aux structures mêmes du monde social dont elles sont la forme incorporée » (Bourdieu,
1997, 168).
BIBLIOGRAPHIE
BOURDIEU P. (1997). Méditations pascaliennes. Paris : Seuil.
DAMASIO A. (1999). Le sentiment même de soi/ Corps, émotion, conscience. Paris : Odile Jacob.
DESCAMPS, M.-A., Le Langage du corps et la communication corporelle, Paris, PUF,
1996. DEJOURS Ch. (2001). Le Corps d’abord. Paris : Payot.
GOLEMAN D. (2009). Cultiver l’intelligence relationnelle. Paris : Robert Laffont.
MAUSS M. (2004). « Les techniques du corps », in Sociologie et anthropologie. Paris : PUF.
MEAD G. H., L’Esprit, le soi et la société, Paris, PUF, 1963.
ZANNA O. (2010). Restaurer l’empathie chez les mineurs délinquants. Paris : Dunod.
98
Analyses densitométriques chez des sauteurs de haut niveau en Tunisie
Hela Trabelsi. 1, Mohammed Elloumi 1, Abdelkrim Sallemi2, Zouhaier Tabka 1, Abdelkrim
Zbidi A3
1
Laboratoire des explorations fonctionnelles CHU Sousse ; 2: Hôpital Universitaire
LARABTA service de Rhumatologie Tunis ; 3 Faculté de Médecine « IBN EL JAZZAR »
Sousse
[email protected]
L’activité physique est considérée comme un déterminant majeur dans l’acquisition et le
développement du tissu osseux. L’objectif de la présente étude est d’examiner l’effet de la pratique
du saut sur la masse et le contenu minéral osseux (CMO) chez des sauteurs de haut niveau
tunisiens. 40 sujets ont participé à cette étude dont 18 sauteurs et 22 contrôles. Les mesures
densitométriques de l’ensemble de nos sujets ont été réalisées par une absorptiométrie bi
photonique DEXA. Les sauteurs avaient des valeurs de CMO, de densité minérale osseuse (DMO)
et de surface osseuse, au niveau de la majorité des sites analysés, supérieures par rapport aux
sujets du groupe contrôles. La pratique du saut commencé avant la puberté génère un
accroissement et une acquisition de la masse et de l’architecture osseuse. Le volume et la
fréquence d’entrainement sont des facteurs prédictifs de cette différence
Mots clés- DEXA, masse osseuse, saut
INTRODUCTION
L’activité physique est considérée comme un déterminant majeur dans l’acquisition et le
développement du tissu osseux. Par ailleurs, Il semble que les activités de port de charges ont
un effet ostéogénique plus important que celles véloces (Amstrong et al., 2000 ; Welch et
al., 2008). Le saut est une activité qui produit des tensions et des impacts relativement
importants favorisant l’augmentation de la densité et du contenu minéral osseux (CMO)
(Joaquin et al., 2001 ; Ursina et al., 2013). Ainsi, l’objectif de la présente étude est
d’examiner l’effet de la pratique du saut sur la masse osseuse et le CMO chez des sauteurs de
haut niveau tunisiens.
METHODE
40 sujets ont participé à cette étude dont 18 sauteurs de haut niveau et 22 sujets contrôles non
entrainés. Les mesures densitométriques (figure1) de l’ensemble de nos sujets ont été réalisées
par une absorptiométrie bi photonique DEXA.
Figure 1 : Examen densitométrique du fémur, du rachis et du corps entier
(Cliché d’un sauteur)
99
RESULTATS
Les sauteurs avaient des valeurs de CMO, de DMO et de surface osseuse, au niveau de la
majorité des sites analysés (tableau1), supérieures par rapport aux sujets du groupe contrôles
(p<0,01). En outre, les effets de la pratique du saut sur le CMO, la masse et la surface
osseuse étaient plus marqués au niveau des membres inférieurs (p<0,01), et notamment au
niveau du fémur droit et gauche (p<0,05).
Tableau1: Le contenu minéral osseux (CMO ; g) du corps entier pour les sauteurs et les sujets
contrôles (moyenne± déviation standard)
Mesures
CMO T
CMO tête
CMO Tronc
CMO Rachis
CMO L1-L4
CMO Bassin
CMO fémur D
CMO fémur G
CMO col fémur D
CMO col fémur G
CMO jambes
CMO jambe D
CMO jambe G
Contrôles
Sauteurs
4819,388±0,701
494,833±61,833
1000,861 ±136,475
281,094±37,836
80,391±9,711
410,133±56,830
42,339±5,136
43,243±5,170
5,383±1,402
5,591±1,601
1179,107±323,578
627,011±74,959
604,905±115,151
3516,431±384,997
492,363±57,338
1111,250±130,763
299,804±33,704
85,298±15,574
460,718±60,794
47,293±6,898
47,904±6,324
476,276±1,627
6,413±1,587
1401,031±161,768
697,136±93,628
703,845±74,068
Valeur de
P
ns
ns
ns
ns
ns
<0,05
<0,05
<0,05
ns
ns
<0,01
<0,05
<0,05
CONCLUSION
La pratique du saut commencé avant la puberté génère un accroissement et une acquisition de
la masse osseuse. Les forces de compression, de torsion et de traction rencontrées dans cette
activité étaient assez importantes pour produire une réponse positive générale et spécifique du
tissu osseux. Le volume et la fréquence d’entraînement pourraient être des facteurs prédictifs
de la différence entre les sauteurs et les sujets contrôles.
BIBLIOGRAPHIE
Welch JM, Turner C.H., Devareddy L., Arjmandi B.H., Weaver C.M. et al, (2008). High
impact exercise is more beneficial than dietary calcium for building bone strength in the
growing rat skeleton, Bone, 12.220
Amstrong DW, Shakir KMM, Drake AJ. (2000), Dual x-ray absorptiometry total body bone
mineral content and bone mineral density in 18- to 22- year- old Caucasian men. Bone;
Joaquin SM, Cecilia D, Hugo O, Calbet JA et al, (2010) Bone and lean mass inter-arm
asymmetries in young male tennis players depend on training frequency
Ursina Meyer, Dominique Ernst, Lukas Zahner, Christian Schindler, Jardena J. Puder, Marius
Kraenzlin, René Rizzoli, Susi Kriemle (July 2013) 3-year follow-up results of bone mineral
content and density after a school-based physical activity randomized intervention trial
Original Research Article Bone, Volume 55, Pages 16-22.
100
Effet de la caféine sur l’Etat de l’humeur, la vigilance et la performance anaérobie suite
à une privation partielle de sommeil en fin de nuit
Makram Souissi, Najiba Chiek, Hanène Affès Ahmed Hakim, Zouhair Sahnoun
Laboratoire de pharmacologie, faculté de médecine Sfax, Tunisie.
[email protected]
Le but de la présente étude était d’évaluer l’effet de la privation partielle de sommeil et de la
caféine sur les puissances musculaires et sur la performance psycho-cognitive. 12 sujets
physiquement actifs y ont participé. Ils ont effectué 4 sessions de test comportant, le temps de
réaction, la vigilance, l’état de l’humeur, le test de Wingate et le test australien suite à l’ingestion
d’un placebo ou de la caféine suite à une nuit de référence ou une privation partielle de sommeil en
fin de nuit. Une augmentation du temps de réaction et de l’état de l’humeur négatif et une
diminution de la vigilance et de performance musculaire ont été constaté suite à la privation de
sommeil. En revanche, nos résultats ont prouvé une compensation des effets délétères de la
privation de sommeil sur la performance psycho-cognitive et musculaire engendré par la prise de
caféine.
Mots clés : privation de sommeil, caféine, vigilance, humeur et performance anaérobie
Introduction- Les sportifs peuvent être soumis à divers types de perturbations du cycle du
sommeil allant de la privation partielle à la privation totale, Souissi et al., (,2008) et
Abedelmalek et al., 2012 ont montré qu’une privation partielle du sommeil altère la
performance anaérobie évaluée l’après midi. Plusieurs études examinant l’effet
comportemental de la caféine (Kautz, (1999), Hasenfratz et al. (1994)) ont conclu que cette
drogue peut récompenser les pertes des performances psychophysiologiques et cognitives
engendrées par la perturbation ou la privation de sommeil.
Matériel et méthodes-12 sujets physiquement actifs de type « intermédiaire » ont participé
au déroulement de l’expérience. La moyenne (± écart-type) de l’âge, du poids et de la taille
des sujets étaie de 21,1 (± 1,1) ans, 77,1 (± 14) kg et 177 (± 6,3) cm respectivement. Ils ont
été prescrits de consommer des repas iso-calorique standards avec un petit déjeuner à 08h,
un déjeuner à 13 h et un dîner à 20:00 h. Seule une boisson fraîche d'eau a été autorisée dans
la période qui s’étale entre le repas et 18 h. Ils ont réalisé quatre sessions de test (2 sessions
de contrôle et 2 sessions suite à une privation totale de sommeil) une heure après l’ingestion
d’un placebo ou de la caféine à raison de 5mg/kg. Durant chaque session, 5 épreuves
d’évaluation ont été réalisé ; (temps de réaction, la vigilance, l’humeur, le test Wingate 10s et
l’australien test) avec un intervalle de 15 minute de récupération séparant le test de Wingate
10s et l’australien test. Les différentes sessions de test ont été randomisées en aveugle et
conduites toujours à la même heure (18 H) de la journée avec un intervalle d’une semaine qui
les séparent. L’analyse des résultats a été réalisée à l’aide d’une analyse de variance
(ANOVA) à deux facteurs 2 [caféine] × 2 [privation de sommeil].
Résultats- La privation de sommeil a induit à une augmentation du temps de réaction simple,
une diminution de la vigilance, une augmentation de l’humeur négatif, une diminution de la
performance du test de Wingate et une diminution de l’indice d’endurance et de l’indice de
résistance lors du test australien. Suite à la prise de caféine nos résultats ont révélées, une
diminution du temps de réaction simple, une augmentation de la vigilance et de l’humeur
positive et une augmentation de la performance du test de Wingate et du test australien.
Discussion- nos résultats rejoignent les constatations de Souissi et al., (2008) et de
Abedelmalek et al., (2012) qui ont montré que la privation partielle de sommeil altère la
puissance musculaire l’après midi. Jusqu’à présent aucune étude n’a examiné l’effet de la
caféine sur la performance anaérobie suite à une privation du sommeil et la seule constatation
que nous avons et celle de Lillan et al.,(2007) qui ont prouvé que la caféine augmente le
rendement physique des soldats suite à la privation du sommeil.
101
Conclusion : l’ingestion de 5 mg /kg de caféine permet de restaurer la perte de performances
psycho-cognitives et de la puissance musculaire suite à une privation partielle de sommeil.
Références bibliographiquesPenetar DM, McCann U, Thorne D, Kamimori G, Galinski C, Sing H, Thomas M, Belenky G.
1993. Caffeine reversal of sleep deprivation effects on alertness and mood ».
Psychopharmacology 112:359–365.
Ruijter J, Lorist MM. and Snel J. 1999. The influence of different doses of caffeine on visual
task performance. Journal of Psychophysiology. 13: 37–48.
Salma Abedelmalek, Hamdi Chtourou, Asma Aloui , Chirine Aouichaoui, Nizar Souissi,
Zouhair Tabka (2012) Effect of time of day and partial sleep deprivation on plasma
concentrations of IL-6 during a short-term maximal performance. Eur J Appl Physiol
10.1007/s00421-012-2432-7
Souissi N, Sesboue B, Gauthier A, Larue J, Davenne D (2003) Effects of one night’s sleep
deprivation on anaerobic performance the following day. Eur J Appl Physiol 89:359–366
Souissi N, Souissi M, Souissi H, Chamari K, Tabka Z, Dogui M, Davenne D (2008) Effect of
time of day and partial sleep deprivation on short-term, high-power output. Chronobiol Int
25:1062–1076.
VanHelder T., Radomski MW., (1989) Sleep deprivation and the effect on exercise
performance ». Sports Med. 7(4):235-47
Walsh JK, Muehlbach MJ, Humm TM, et al. 1990.Effect of caffeine on physiological sleep
tendency and abilitto sustain wakefulness at night. Psychopharmacology. 101:271–3.
102
Effet d’une épreuve d’endurance en natation sur la fonction ventilatoire :
Intérêts de l’entrainement des muscles respiratoires
Neila Naouar1, Said Ahmaidi1
1
Laboratoire EA-3300, UFR-STAPS, Université de Picardie Jules Verne, Amiens, France.
[email protected] et [email protected]
Le but de cette étude est d’évaluer les conséquences de l’épreuve d’endurance; 1500m NL et les
effets de l’entrainement de natation combiné aux entrainements des muscles respiratoires
(N+EMR) sur la fonction ventilatoire et la performance physique. 20 nageurs endurants ont
effectué un test de VMA, puis avaient réalisé un test spirométrique et un test de force et
d’endurance des muscles respiratoires avant et après une épreuve de 1500m NL. Un
entrainement habituel en natation a été suivi par un groupe de 10 nageurs (G1, N) et un
entrainement combinant à la fois entrainement en natation et entrainement spécifique des muscles
respiratoires (N+EMR). Après ces entrainements, les nageurs ont effectué les même trois
précédents tests respiratoires avant et après l’épreuve de 1500m NL. Les résultats montrent qu’il y
a une diminution significative (p<0,01) des paramètres de la fonction ventilatoire chez les 20
nageurs après l’épreuve de 1500m NL, avant les entrainements. Après les entrainements, une
diminution significative (p<0,01) intergroupe et intragroupe entre les paramètres de la fonction
ventilatoire a été également observée après l’épreuve de 1500m NL. La performance a été
améliorée seulement chez le groupe (N+EMR).
Mots clés : Endurance, Entraînement des muscles respiratoires, Natation, Spirométrie.
INTRODUCTION :
Les muscles respiratoires se caractérisent par une grande capacité aérobie, et malgré ce
caractère, ces derniers se fatiguent pendant un exercice d’intensité supérieure à 80% de
VO2max ( (Dempsey, JA., Lee, Romer., Joshua, Rodman., Jordan, Miller., Curtis, Smith.,
2006)). En effet, ( (Vergès, S., Sager, Y., Erni, C., Spengler, CM., 2007b) ; (Mador, MJ.,
Acevedo, FA., 1991)) ont montré que la diminution de la performance à l’exercice intense à
85% de VO2 max est liée à une fatigue spécifique des muscles respiratoires. Par ailleurs, il a
été montré que l’entraînement spécifique en endurance des muscles respiratoires (EEMR)
permet de diminuer la fatigue de ces muscles ( (Vergès, S., Lenherr- Haner, AC., Schulz, C.,
Spengler, CM., 2007a)) par l’augmentation à la fois de l’effort réalisé ( (McMahon, ME.,
Boutellier, U., Smith, RM., Spengler, CM. , 2002)), du seuil de fatigue et permet ainsi une
amélioration de la performance d’endurance chez le nageur ( (Markov, G., Spengler, CM.,
Knöpfli,Lenzin., Stuessi, C., Boutellier, U., 2001)). Le milieu aquatique est l'un des plus
sollicitant de la fonction musculaire respiratoire dans la mesure où l’expiration se fait dans
l’eau représentant ainsi un travail supplémentaire additionnel en comparaison au milieu
terrestre ( (McConnell-Alison,K., 2009)). Nous émettons l’hypothèse que l’épreuve
d’endurance; 1500m nage libre, entraine une fatigue des muscles respiratoires chez les
nageurs et que l’entraînement spécifique des muscles respiratoires combiné aux entraînements
de natation permet de réduire la fatigue, optimiser les effets pour l’amélioration à la fois de la
performance chronométrée lors de cette épreuve et celle de la fonction ventilatoire.
METHODE
Vingt nageurs endurants âgés de 17.5 ± 3 ans, masse corporelle = 67 ± 6 kg et taille = 168,5 ±
4cm, qui s’entrainent régulièrement à raison de deux heures et demie par jour depuis 5 ans,
ont participé à cette étude. Ils ont effectué un test de VMA permettant la détermination de la
vitesse maximale aérobie dont la vitesse initiale était de 1,0 m/s et étant augmentée de 0,05
m/s (N libre) par palier de 2 min, puis avaient réalisé un test spirométrique, un test de force en
mesurant les pressions inspiratoires et expiratoires maximales à l’aide d’un manomètre et un
test d’endurance des muscles respiratoires à l’aide d’un SpiroTiger en mesurant la ventilation
maximale soutenue et le temps de maintien lors du test ventilatoire incrémental, avant et après
une épreuve de 1500m NL. Les tests de VMA et de 1500m NL ont été effectués dans un
103
bassin de 50m à une température de 28°C. Deux jours après, les vingt nageurs ont été divisés
en deux groupes de 10 sujets homogènes. Le premier groupe (N) a suivi son entrainement
habituel en natation ; le second (N+EMR) parallèlement à son entrainement en natation
habituel, il a subi des entrainements en endurance des muscles respiratoires. Après six
semaines d’entrainements, les deux groupes avaient réalisé les mêmes tests spiromètriques,
d’endurance et de force des muscles respiratoires avant et après l’épreuve de 1500m NL. Ces
trois tests ont été réalisés au bord de la piscine à une température de 28°C.
RESULTATS
Les résultats montrent qu’il y a une diminution significative (p<0,01) entre tous les
paramètres de la fonction ventilatoire chez les vingt nageurs après l’épreuve de 1500m NL.
Après la période d’entrainements, une diminution significative (p<0,01) a été observée entre
les variables du test spirométrique, du test de force et d’endurance des muscles respiratoires
chez les deux groupes. Néanmoins, l’évaluation des bénéfices apportés par chaque
entraînement par la comparaison des deltas n’a pas montré de différence significative entre les
deux types d’entrainement. L’entraînement additionnel des muscles respiratoires n’a pas
permis de réduire les effets sur la fonction ventilatoire après le 1500m NL. Au niveau de la
performance chronométrée, comparé au groupe natation, seul le groupe ayant participé aux
entrainements combinant natation et entraînement des muscles respiratoires qui a vu sa
performance améliorée (p<0,01).
CONCLUSION
L’épreuve de 1500m NL réduit la performance de la fonction ventilatoire. Les entraînements
de natation combinés aux entrainements spécifiques des muscles respiratoires permettent
d’améliorer la performance chronométrée en natation sans pour autant réduire les
conséquences engendrées par l’épreuve 1500m NL sur la fonction ventilatoire.
BIBLIOGRAPHIE
-Dempsey, JA., Lee, Romer., Joshua, Rodman., Jordan, Miller., Curtis, Smith. (2006).
Consequences of exercise-induced respiratory muscle work. Respiratory Physiology &
Neurobiology , 15:242–250.
-Mador, MJ., Acevedo, FA. (1991). Effect of respiratory muscle fatigue on subsequent
exercise performance. J. Appl. Physiol, 70:2059-2065.
Markov, G., Spengler, CM., Knöpfli,Lenzin., Stuessi, C., Boutellier, U. (2001). Respiratory
muscle training increases cycling endurance without affecting cardiovascular responses to
exercise. Eur. J. Appl. Physiol, 85:233-239.
McConnell-Alison,K. (2009). Respiratory muscle training as an ergogenic aid. J Exerc Sci
Fit, S18–S27.
McMahon, ME., Boutellier, U., Smith, RM., Spengler, CM. . (2002). Hyperpnea training
attenuates peripheral chemosensitivity and improves cycling endurance. J Exp Biol, Dec;
205(Pt 24):3937-43.
Vergès, S., Lenherr- Haner, AC., Schulz, C., Spengler, CM. (2007a). Increased fatigue
resistance of respiratory muscles during exercise after respiratory muscle endurance. Am. J.
Physiol. Regul. Integr. Comp. Physiol, 292:R1246-1253.
Vergès, S., Sager, Y., Erni, C., Spengler, CM. (2007b). Expiratory muscle fatigue impairs
exercise performance. E. J. Appl. Physiol, 101:225-232.
104
Réponses musculaires périphériques à l’exercice de sprints répétés entrecoupés par des
séquences de jeu avec ballon chez le footballeur : Relations avec les indices de fatigue
Ahmed Berriri 1, Saïd Ahmaidi 1
1
Faculté des Sciences du Sport, Laboratoire APERE, EA-3300: Adaptations Physiologiques à
l’Exercice et Réadaptation à l’effort, Université de Picardie Jules Verne, Amiens, France.
[email protected] et [email protected]
Le but de ce travail était d’étudier les réponses musculaires périphériques en relation avec les
indicateurs de fatigue lors d’un exercice de sprints répétés entrecoupés par des séquences de jeu
avec ballon. Douze footballeurs amateurs ont effectué un test VamEval et trois séries de 6 sprints
répétés entrecoupés par 25s de récupération passive, active ou de séquences de jeu avec ballon
(RSEFS). Les résultats montrent que L’RSE FS induit une évolution plus marquée des indicateurs de
fatigue, une désoxygénation musculaire plus marquée lors des sprints et une réoxygénation
retardée pendant les récupérations. Des corrélations significatives ont été aussi trouvées entre la
VO2 max et le % de baisse de performance (Sdec , r = -0,61; p<0,05), les taux de désoxygénation et
de réoxygénation et le % Sdec (respectivement r = -0,7 et r = -0,69 ; p<0,05). L’addition de ces
séquences de jeu entre les sprints entraine une charge additionnelle et par conséquent un facteur
supplémentaire de l’augmentation de la fatigue.
Mots-clés : Répétition de sprints, NIRS, aptitude aérobie, Phosphocréatine
INTRODUCTION:
La capacité à répéter des efforts explosifs tels que les sprints courts suivis par des sauts ou des
séquences de jeu à base d’éléments techniques est considérée comme une aptitude physique
essentielle pour les sports collectifs (Sheppard et al., 2007). Par ailleurs, la capacité à répéter
des sprints (RSA) et l’exécution des gestes techniques sont souvent évaluées (Impellizzeri et
al., 2008) et/ou entrainées (Bravo et al., 2008) comme des qualités séparées sur le terrain.
L’addition des séquences de jeu avec ballon durant la période de récupération après chaque
sprint, telle que cela se reproduit dans le jeu réel, pourrait occasionner une demande en O2
plus importante pouvant amener à des niveaux élevés de désoxygénation musculaire et une
moindre production de puissance. Comprendre les réponses physiologiques impliqués dans
ce type d’effort en football, pourrait avoir comme objectif de proposer en pratique des
méthodes d’évaluations, de reconditionnement et d’entrainements plus spécifiques et bien
adaptées. L’objectif premier de ce travail était donc d’étudier les réponses physiologiques
musculaires aigues lors d’un exercice de sprints répétés entrecoupés par des séquences de jeu
avec ballon par la mesure de l’oxygénation musculaire évaluée à partir du calcul du taux de
saturation tissulaire en O2 (%TSI) et des indicateurs de fatigue principalement le % de baisse
des performances durant les sprints (% Sdec), la baisse de la puissance musculaire, le taux de
la lactatémie ([La-]sg) et la perception de l’effort (RPE). Le second objectif était d’examiner
en suite les relations entre les paramètres de l’aptitude aérobie globale (VO2 max),
musculaires périphériques et les indicateurs de l’installation de la fatigue pouvant limiter ce
type d’effort.
METHODOLOGIE:
Douze footballeurs amateurs ont participé à cette étude. Ils ont tous effectué dans un ordre
randomisé, un test VamEval pour déterminer la VO2 max et 3 séries de sprints répétés
composées chacune de 6 sprints maximaux de 25m. Chaque sprint était entrecoupé soit par
25s de récupération passive (RSEPR : arrêt) ou active (RSEAR : trot à faible intensité) ou soit
par des séquences de jeu avec ballon (RSEFS). Au cours de chaque série ont été mesurés le %
Sdec, le Smoy, la baisse de la puissance musculaire, le taux de la lactatémie sanguine 3min après
l’effort ([La-]sg) et la pénibilité de l’effort perçue (RPE). L’indice de saturation tissulaire
(%TSI) a été également enregistrée afin d’étudier l’oxygénation musculaire pendant chaque
RSE en utilisant la NIRS. La séquence de séquences de jeu avec ballon étaient composées
comme précisées ci-dessous (Figure 1):
 7 slaloms de 5m avec ballon (chaque dribble dure à peu prés 3s)
 6 tirs au but : Trois tirs à 10m ; Trois tirs à 5m
 Echange de passes : 5 passes à 10m (avec contrôle) ; 5 passes à 5m (Sans contrôle)
105


Echange de passes avec la tête : 4 passes pieds au sol ; 4 passes avec suspension.
Quatre centres
Figure 1: Schéma des sprints répétés en ligne droite entrecoupés par des séquences de
jeu avec ballon
RESULTATS:
Les principaux résultats montrent que le % Sdec, le Smoy, [La-]sg et la RPE sont plus élevés lors
du RSEFS comparativement aux RSEPR et RSEAR (Tableau 1). Une désoxygénation
musculaire plus importante avec une réoxygénation retardée pendant les récupérations
accompagnées d’une baisse de la puissance musculaire ont été également observées lors du
RSEFS. Des corrélations significatives ont été obtenues entre la VO2 max et le % Sdec (r = 0,61 ; p<0,05), les taux de désoxygénation et de réoxygénation musculaire et le % Sdec
(respectivement r = -0,7 et r = -0,69 à p<0,05).
RSEPR
RSEAR
RSEFS
Tableau 1 : Résultats des exercices de sprints répétés
S moy (s)
% S dec
Puissance
Puissance
RPE
AV (w/kg)
AP (w/kg)
(6-20)
4,18
-0,61 ±
14,12 ± 1,43 13,92 ± 1,29
12,5 ±
±0,22**
8,17**
0,79**
4,19
±0,17**
4,52
±0,26**
-1,87 ±
8,86**
3,95 ±
0,26**
14,19 ± 1,92
13,93 ± 1,74
14, 42 ±1, 9
14,08 ±
1,82 †
13,58 ±
0,9**
15,5 ±
1,16**
[La]sg 3’
(mmol/L)
12,03 ±
0,81**
12,75 ±
0,6**
15,38 ±
0,81**
CONCLUSION:
L’ajout des séquences de jeu avec ballon entre les sprints sollicite des besoins énergétiques
spécifiques supplémentaires. Ainsi, les séquences de sprints entrecoupées par des éléments
techniques pourraient être des protocoles susceptibles de stimuler de façon optimale les
systèmes musculaire et cardio-respiratoire des joueurs en fonction des exigences du football.
BIBLIOGRAPHIE:
Bravo, DF., Impellizzeri, FM., Rampinini, E., Castagna, C., Bishop, D., Wisloff, U. (2008).
Sprint vs. interval training in football. Int J Sports Med, 29:668–674.
Impellizzeri, FM., Rampinini, E., Castagna, C., Bishop, D., Ferrari Bravo, D., Tibaudi, A.,
Wisloff, U. (2008). Validity of a repeated-sprint test for football. Int J Sports Med, 29:899-905
Sheppard, JM., Gabbett, T., Taylor, KL., Dorman, J., Lebedew, AJ., Borgeaud, R. (2007).
Development of a repeated-effort test for elite men’s volleyball. Int J Sports Physiol Perform,
2:292–304.
106
Relation entre la surconsommation de VO2 global et l’extra désoxyhémoglobine
musculaire (HHb) durant un exercice incrémental maximal.
Ferid Oueslati1,2, Zouhair Tabka2, Saïd Ahmaidi1
1
Laboratoire APERE (EA-3300), UFR des Sciences du Sport, Avenue Paul Claudel, Campus
Universitaire le Bailly, 80025 Amiens Cedex, France. 2UR12ES06 : Physiologie de l'Exercice
et Physiopathologie, CHU Sousse, Tunisie.
[email protected] et [email protected]
Le but de ce travail était de vérifier l'existence du phénomène d'extra VO 2 musculaire évalué par la
cinétique de déoxyhémoglobine par la NIRS puis, étudier la relation entre « extra VO2 global » et
« extra HHb » d’une part et entre VO2 et HHb d’autre part. 10 cyclistes entrainés ont participé à
cette étude. Ils ont effectué un exercice incrémental sur ergocycle au cours duquel ont été mesurés
simultanément les échanges gazeux respiratoires et l'oxygénation musculaire au niveau du vaste
externe par spectroscopie du proche infrarouge (NIRS). Une surconsommation ; extra de VO2
global de l'ordre de 134.35ml/min correspondant à 4.52% VO2max attendu (VO2max%) et un extra
HHb de l'ordre de 1.87 correspondant à 30% de HHb max attendu (HHbmax%) ont été mis en
évidence. Aucune relation significative entre VO2max% et HHbmax% n’a été observée (r= -0.32).
Cependant, la corrélation obtenue entre le VO2 et HHb était significative (r= 0.98 ; p<0.001).
INTRODUCTION :
Durant un exercice incrémental conduit jusqu'à l'épuisement, la demande énergétique de
nature aérobie (VO2) augmente en fonction de l'intensité de l'effort. Plusieurs travaux ont
montré une relation linéaire entre cette augmentation de VO2 et la puissance de l'exercice
(Astrand 1986). Cependant d'autres études (Zoladz et al. 1998 et Lucía et al. 2002) ont montré
que cette linéarité est observée uniquement pour des niveaux d’intensité inférieur au seuil
d'accumulation du lactate. Au delà, la linéarité se perd et une augmentation relative plus
élevée dans la pente de la relation VO2/puissance était observée caractérisant le phénomène de
surconsommation de VO2 (extra VO2). Ce phénomène est décrit comme lié à l'augmentation
de travail des muscles respiratoires (Zoladz et al. 1998; Korzeniewski et Zoladz 2003), et/ou
au recrutement des muscles locomoteurs accessoires et des fibres rapides (Pedersen et al.
2002).
Dans la mesure où les muscles locomoteurs sont responsables de 86% de l'augmentation de
VO2 (Poole et al. 1991), le présent travail consiste à objectiver ce phénomène d’extra VO2 au
niveau musculaire périphérique par l’enregistrement de la cinétique de désoxyhémoglobine
(HHb) par spectroscopie du proche infrarouge (NIRS) et à étudier ensuite sa relation avec
l’extra VO2 évalué au niveau global.
MÉTHODES :
10 cyclistes masculins entrainés ont participé à cette étude. Ils ont effectué un exercice
incrémental sur ergocycle (5' d'échauffement à 60 W, suivi d'une incrémentation de 30
W/min). Au cours de cet exercice ont été mesurés les échanges gazeux respiratoires à l'aide
d'un analyseur Cosmed K4b2, et l'oxygénation musculaire au niveau du vaste externe par
spectroscopie du proche infrarouge (NIRS). Les cinétiques de VO2 global et musculaire ont
été étudiées en fonction de la puissance développée. Les valeurs de l’extra VO2 (ΔVO2) et
extra HHb (ΔHHb) ont été ensuite calculées de la même manière suivante :
- ExtraVO2 : ΔVO2 = VO2max mesuré - VO2max attendu
- Extra HHb: ΔHHb = HHbmax mesuré - HHbmax attendu
Le VO2max et le HHbmax attendus ont été estimés respectivement à l’aide des équations de
régressions linéaires VO2/puissance et HHb/puissance obtenues à partir des valeurs mesurées
avant le premier seuil ventilatoire ensuite, en remplaçant la puissance par la Puissance
maximale aérobie (PMA). HHbmax mesuré : HHbmax mesuré pendant l'exercice incrémental à
l'aide de la NIRS.
107
Les valeurs de VO2 et HHb ont été ensuite standardisées à 0, 20, 40, 60, 80 et 100% de la
PMA afin d'étudier le rapport VO2/HHb. Les valeurs de l’extra HHb ont été exprimées par
rapport aux valeurs de HHb attendu.
RÉSULTATS :
Une surconsommation ; extra de VO2 de l'ordre de 134 ml/min correspondant à 4.52% VO2max
attendu (VO2max%) et un extra HHb de l'ordre de 1.87 correspondant à 30% de HHbmax
attendu (HHbmax%) ont été mis en évidence. Aucune relation significative entre VO2max% et
HHbmax% n’a été observée (r=-0.32). Cependant, une corrélation significative a été trouvée
entre la VO2 et HHb (r=0.98 ; p<0.001).
CONCLUSION :
Ce travail avait permis d'identifier un extra HHb au niveau musculaire avec une corrélation
significative entre VO2 et HHb. L’absence de corrélation significative entre HHbmax% et
VO2max% suggère que d'autres facteurs pourraient contribuer à expliquer le phénomène d'extra
VO2.
BIBLIOGRAPHIE:
Astrand, P, O., Rodahl, K. (1986). Textbook ofWork Physiology. Physiological Basis of
Exercise. New York: McGraw Hill.
Korzeniewski, B., Zoladz, J,A. (2003). Possible factors determining the non-linearity in the
VO2-power output relationship in humans: theoretical studies. Journal of Physiology. 53:271–
280.
Lucía, A., Hoyos, J., Santalla, A., Pérez, M., Chicharro, J,L. (2002). Curvilinear VO2:power
output relationship in a ramp test in professional cyclists: possible association with blood
hemoglobin concentration. Journal of Physiology. 52:95–103.
Pedersen, P,K., Sørensen, J,B., Jensen, K., Johansen, L., Levin, K. (2002). Muscle fiber type
distribution and nonlinear.VO2-power output relationship in cycling. Medicine & Science in
Sports Exercise. 34:655–661.
Poole, D,C., Schaffartzik, W., Knight, D,R., Derion, T., Kennedy, B., Guy, H,J., Prediletto,
R., Wagner, P,D. (1991). Contribution of exercising legs to the slow component of oxygen
uptake kinetics in humans. Journal of Applied Physiology. Bethesda Md 1985 71:1245–1260.
Zoladz, J,A., Duda, K., Majerczak, J. (1998). Oxygen uptake does not increase linearly at
high power outputs during incremental exercise test in humans. European Journal of Applied
Physiology. 77:445–451.
108
L’engagement de filles d’immigrés maghrébins de confession musulmane dans des
territoires sexués : le football et la gymnastique
Charlotte Parmantier,
chercheure associée équipe SPOTS, UR CIAMS, UFR STAPS, Université Paris-Sud 11
[email protected]
Dans cette communication, nous nous proposons d’étudier les effets des différentes formes de
socialisation sur la construction des dispositions sexuées, sportives et religieuses de filles
d’immigrés maghrébins de confession musulmane, vivant en Île-de-France, inscrites dans une
pratique sportive « masculine », le football, ou « féminine », la gymnastique. Deux portraits de
sportives - une gymnaste et une footballeuse- permettront d’analyser la cohérence ou non des
dispositions construites par ces filles au sein de différentes instances de socialisation ainsi que les
transgressions qui en résultent ou non.
Mots clés : Filles d’immigrés maghrébins, sports sexués, religion, famille
INTRODUCTION
Le nombre de gymnastes licenciées à la fédération française de gymnastique (FFG) en
Île-de-France est près de quatre fois plus élevé que celui des footballeuses licenciées à la
fédération française de football (FFF) (17100 gymnastes contre 4868 footballeuses) 6. La
répartition des filles dans ces deux activités peut être expliquée par la différenciation sexuée
qui s’y exerce : le football, sport « masculin », compte 95,9 % de licenciés hommes alors que
la gymnastique, sport « féminin », recense 78,2% de licenciées femmes en 2011. Les
recherches en sociologie du sport montrent que le monde sportif est porteur d’inégalités
sociales, culturelles et sexuées (Davisse, Louveau, 1998 ; Mennesson, 2005 ; Messner, Sabo,
1994). Dès la fin du XIXe siècle, le sport s’organise en un espace essentiellement masculin
(Elias, Dunning, 1994) et reste aujourd’hui encore un excellent modèle et le lieu même de la
construction de cette masculinité (Louveau, 1986 ; Mennesson, 2005 ; Terret, 2004). Le
maintien des représentations collectives traditionnelles de la masculinité et de la féminité est
prégnant dans le domaine du sport, lequel constitue l’un des domaines de la vie sociale où la
socialisation sexuée est extrêmement marquée (Courcy, Erard, Laberge, Louveau, 2006). Ce
constat n’est pourtant pas valable pour toutes les sportives : le nombre de filles portant un
nom « à consonance maghrébine » 7 en gymnastique n’est même pas deux fois plus élevé
qu’en football (1436 filles aux noms « à consonance maghrébine » en gymnastique soit 8,4%
contre 931 filles en football soit 19,1%). Des travaux en sociologie du sport (Croquette,
2005 ; Louveau, 1986 ; Mennesson, 2005) ont analysé les conditions sociales conduisant les
femmes à s’orienter vers des pratiques sportives non-conformes à leur sexe. Selon ces
travaux, les trajectoires sociales, scolaires, sportives dépendent en partie de la socialisation
familiale reçue.
OBJET DE LA COMMUNICATION
Dans cette communication, nous nous proposons d’étudier les effets des différentes
formes de socialisation sur la construction des dispositions sexuées, sportives et religieuses de
filles d’immigrés maghrébins, vivant en Île-de-France, inscrites dans une pratique sportive
« masculine », le football, ou « féminine », la gymnastique. Les sports, formes de
socialisation secondaire, constituent des « territoires sexués » (Terret, 2004), féminins d’un
côté, représentant le modèle occidental de la « féminité dominante », masculins de l’autre,
représentant la « masculinité hégémonique » (Connell, 1995). Le choix d’analyser les
6
Selon les résultats de l’étude quantitative effectuée dans le cadre d’un travail de thèse : le comptage des
noms dans les fichiers des licenciées de la FFF et FFG en Ile-de-France en 2007.
7
Nous avons repéré les noms « à consonance maghrébine » selon la méthode utilisée par Felouzis, Liot,
Perroton (2005) et Croquette (2005) dont Mennesson (2007) expose le caractère discutable mais qui offre
néanmoins la possibilité d’objectiver une réalité à laquelle on ne peut accéder en France par les indicateurs
classiquement utilisés dans les enquêtes statistiques.
109
activités sportives comme instances de socialisation secondaire et par conséquent comme
espace de pratiques sociales et culturelles paraît pertinent dans la mesure où le corps est
« l’interlocuteur privilégié de l’espace vécu » (Zannad-Bouchrara, 1994, p.16), tant dans
l’islam que dans la pratique sportive.
METHODOLOGIE
Nous appréhenderons cette question à travers deux portraits8 de sportives - une
gymnaste et une footballeuse, filles d’immigrés maghrébins et musulmanes pratiquantes 9 afin d’illustrer deux profils culturels marqués par une présence de pratiques et de goûts peu
légitimes en apparence c'est-à-dire plus ou moins consonants, par rapport à leurs pratiques
culturelles et sportives en fonction de leur milieu social, des modèles parentaux liés aux
normes et valeurs du pays d’émigration ainsi qu’à la pratique religieuse. Ces portraits
permettent d’analyser la cohérence ou non des dispositions construites par ces filles au sein de
différentes instances de socialisation ainsi que les transgressions qui en résultent ou non.
Constituer, à partir de l’analyse de nos données qualitatives10, des profils culturels par rapport
aux pratiques effectuées et aux différentes socialisations reçues, semble propre à mettre en
lumière les raisons des variations intra-individuelles et inter-individuelles des pratiques
culturelles, et non plus seulement l’existence de ces variations (Lahire, 2006).
BIBLIOGRAPHIE
Connell R.W. (1995) Masculinities, Cambridge, Polity Press
Courcy I., Laberge S., Erard C., Louveau C. (2006) « Le sport comme espace de reproduction
et de construction des représentations stéréotypées de la féminité », Recherches féministes,
19, n°2, pp. 29-36
Croquette E. (2005) Les filles issues de l’immigration nord-africaine dans le sport intensif en
France. Modes de socialisation, trajectoires sociales et construction de soi, Thèse de doctorat
non publiée sous la direction de Clement J.-P. et Mennesson C., Université Toulouse III- Paul
Sabatier
Davisse A., Louveau C. (1998) Sports, école, société : la différence des sexes. Féminin,
masculin et activités sportives, Paris, L’Harmattan
Elias N., Dunning E. (1994 [1986]) Sport et civilisation ; la violence maîtrisée, Paris, Fayard
Felouzis G., Liot F., Perroton J. (2005) L’apartheid scolaire. Enquête sur la ségrégation
ethnique dans les collèges. Paris : Seuil.
Guenif-Souilamas N. (2003) Des beurettes. Paris : Hachette littérature.
Lahire B. (1995) Tableaux de famille. Lonrai : Gallimard et Seuil.
Lahire B.(2006 [2004]) La culture des individus. Dissonances culturelles et distinction de soi.
Paris : La Découverte et Poche.
Louveau C. (1986), Talons aiguilles et crampons alu, les femmes dans les sports de tradition
masculine, Paris, INSEP
MC CALL L. (1992) « Does Gender Fit ? Bourdieu, Feminism and the Concept of
Social Order », Theory and Society, 26, 6, pp. 837-867.
Mennesson C. (2005) Etre une femme dans le monde des hommes, Paris, L’Harmattan
8
Les portraits présentés reprendront les caractéristiques proposées par Lahire (1995) : inspiré du genre
littéraire, le portrait repose sur des données de terrain et doit clairement laisser apparaître le point de vue à
partir duquel le chercheur observe et explicite le monde.
9
Selon leur propre définition de la pratique : ainsi certaines se considèrent comme pratiquantes lorsqu’elles
respectent le jeûne du ramadan et les différents interdits alimentaires alors que, pour d’autres, il n’y a pratique
que si les cinq prières par jour sont effectuées en plus du respect des interdits alimentaires et du jeûne du
ramadan.
10
Ces portraits représentent la possibilité d’approfondir, au cas par cas, les analyses d’entretiens biographiques
effectués avec des sportives, filles d’immigrés maghrébins lors d’un travail de thèse au cours duquel méthode
quantitative et qualitative ont été croisées: étude statistique, questionnaire et entretiens biographiques menés
avec huit gymnastes et six footballeuses, filles d’immigrés maghrébins.
110
MESSNER M-A, SABO D-F. (1994) Sex, Violence and power in Sport : rethinking
masculinity, Boston, Beacon Press
Terret T. (2004) « Sport et masculinité : une revue de questions »l, Revue Staps, 66, pp. 209225
Tlili F. (2002) « Statut féminin, modèle corporel et pratique sportive en Tunisie », Revue
STAPS, 57, pp.53-68
Zannad-Bouchrara T. (1994) Les lieux du corps en Islam, Paris, Publisud
Effet d’une méthode de neuromodulation sur la fatigue neuromusculaire
Achraf Abdelmoula, Stéphane Baudry et Jacques Duchateau
Laboratoire de biologie appliquée, faculté des sciences de la motricité, Université
Libre de Bruxelles
[email protected]
L'objectif de ce travail consistait à étudier les effets d'une méthode de neuromodulation sur la
capacité à réitérer une contraction musculaire fatigante réalisée avec les fléchisseurs du coude et
sur les ajustements nerveux et musculaires sous-jacents. Nos résultats indiquent que l'application
d'une méthode de neuromodulation prolonge le temps de maintien d’une contraction sousmaximale des membres supérieurs lors de la réitération d’une contraction statique sans modifier
les ajustements nerveux et musculaires.
Mots clés : Fatigue, tDCS, Oxygénation, EMG, performance musculaire
INTRODUCTION
La stimulation électrique transcrânienne par un courant continu de faible intensité (tDCS) est
une méthode non-invasive qui modifie l’excitabilité neuronale pendant et après la période de
stimulation (Nitsche et Paulus, 2000 ; Nitsche et coll. 2003). Cette technique de
neuromodulation permet notamment d’augmenter l’excitabilité des neurones corticaux des
aires motrices (Nitsche et coll. 2005). Par ailleurs, une étude a montré que l'application de la
tDCS avec un courant anodique (a-tDCS) augmentait le temps d'endurance (durée maximale
de l'effort) d’une contraction isométrique maintenue des fléchisseurs du coude faisant suite à
une contraction similaire réalisée 60 min auparavant (Cogiamanian et coll. 2007). Cependant,
l'influence de la tDCS sur les ajustements nerveux et musculaires lors de contractions
maintenues n'a pas encore fait l'objet d'étude spécifique.
La fatigue musculaire est définie comme étant une diminution transitoire et réversible de la
capacité à produire une force ou une puissance donnée (Enoka et Duchateau, 2008). Elle peut
trouver son origine au niveau des systèmes nerveux et musculaire. Outre l’électromyographie
(EMG), l’activité musculaire, et plus particulièrement l’oxygénation tissulaire, peut être
étudiée lors d’une contraction isométrique maintenue au moyen d’une technique de
spectroscopie utilisant des longueurs d’ondes proches de l’infrarouge (NIRS ; Ferrari et coll.
2004). Cette technique a notamment permis de mettre en évidence les effets du niveau de
force développé sur l’oxygénation tissulaire du biceps brachial lors d’une contraction
isométrique maintenue jusqu’à épuisement (Booghs et coll. 2012).
Aussi, l'objectif de ce travail est d'étudier les effets d'une stimulation a-tDCS sur les
ajustements nerveux et musculaires lors de la réitération d'une contraction isométrique des
muscles fléchisseurs du coude maintenue jusqu'à épuisement.
111
MATERIEL ET METHODE
Treize adultes (23 ± 4 ans) ont participé à cette étude. Chaque sujet a participé à deux séances
expérimentales séparées d'au moins 72 heures. Lors de chaque séance, il était demandé aux
sujets de réaliser deux contractions isométriques sous-maximales effectuées à une intensité de
35% de leur force maximale, et séparées d'une période de récupération de 60 min. Les
contractions étaient soutenues jusqu'à ce que le sujet n’arrive plus à maintenir ce niveau de
force pendant 5s. Avant et après chaque contraction fatigante, une contraction volontaire
maximale (CVM) des muscles fléchisseurs du coude était réalisée. Lors des dix dernières
minutes de la période de récupération, une stimulation a-tDCS (10 min; 1.5 mA) ou une
stimulation "Placebo" (a-tDCS induite pendant seulement 2 min; 1.5 mA) était appliquée au
niveau du cortex moteur. La force développée et l'activité EMG du biceps brachial étaient
enregistrées lors des CVMs. Les modifications de l’activité musculaire pour le muscle biceps
brachial au cours des contractions maintenues étaient mesurées au moyen de l'EMG et de la
méthode NIRS. Les valeurs EMG enregistrées lors des contractions maintenues étaient
normalisées avec celles enregistrées lors des CVM.
RESULTATS
La force développée lors des CVMs diminuait de 37.5% (p <0.05) suite aux contractions
maintenues. Cette diminution ne différait pas significativement entre les contractions
fatigantes (1ère et 2ème contraction), de même qu'entre le type de stimulation appliquée (atDCS et placebo). Alors que le temps de maintien de la première contraction fatigante ne
différait pas (p = 0.29) entre les deux séances (245.5 ± 69.5s), le temps de maintien de la
seconde contraction (exprimé en % du temps de la première contraction) était
significativement (p = 0.018) supérieur pour celle consécutive à la stimulation a-tDCS (97 ±
22.7%) comparativement à celle réalisée après la stimulation Placebo (75.5 ± 21.1%).
L'activité EMG du biceps brachial augmentait de manière similaire au cours des deux
contractions fatigantes lors des deux séances (de 28.9 ± 4.7% CVM à 64.7 ± 10.4% CVM, p =
0.001). L'indice d'oxygénation tissulaire enregistré au niveau du biceps brachial diminuait
significativement pendant les contractions maintenues (de 68.7 ± 1.2% à 58.4 ± 2.6% ; p =
0.048) mais cette diminution ne différait pas entre les contractions et les types de stimulation.
DISCUSSION ET CONCLUSION
L'objectif de ce travail était d'étudier les effets de la tDCS sur la fatigue neuromusculaire lors
de la réitération d’un effort. Les principaux résultats indiquent que le temps de maintien lors
de la deuxième contraction est augmenté suite à l'application de la tDCS pendant 10 min au
niveau du cortex moteur. Cependant, l’augmentation du temps de maintien de la deuxième
contraction ne semble pas avoir été induite par une modification des ajustements nerveux et
musculaires lors de cette contraction. Même si les effets de la tDCS sur la fatigue
neuromusculaire restent encore mal connus, son caractère non-invasif et sa facilité
d’utilisation pourrait faire de cette méthode un outil précieux dans le cadre sportif pour limiter
la fatigue neuromusculaire lors d’efforts successifs.
BIBLIOGRAPHIE
Booghs C, Baudry S, Enoka R, Duchateau J. (2012). Influence of neural adjustments and
muscle oxygenation on task failure during sustained isometric contractions with elbow flexor
muscles. Exp Physiol. 97(8):918-29
Cogiamanian F, Marceglia S, Ardolino G, Barbieri S, Priori A. (2007). Improved isometric
force endurance after transcranial direct current stimulation over the human motor cortical
areas. Eur J Neurosci. 26: 242-9.
Enoka RM, Duchateau J. (2008). Muscle fatigue: what, why and how it influences muscle
function. J Physiol. 586:11-23.
112
Ferrari M, Mottola L, Quaresima V. (2004). Principles, techniques, and limitations of near
infrared spectroscopy. J Appl Physiol. 29(4):463-87.
Nitsche, M.A. & Paulus, W. (2000). Excitability changes induced in the human motor cortex
by weak transcranial direct current stimulation. J. Physiol. 527: 633–639.
Nitsche, M.A., Liebetanz, D., Lang, N., Antal, A., Tergau, F. & Paulus, W. (2003). Safety
criteria for transcranial direct current stimulation (tDCS) in humans. Clin Neurophysiol. 114:
2220–2222.
Nitsche, M.A., Seeber A, Frommann K, Klein CC, Rochford C, Nitsche MS, Fricke K,
Liebetanz D, Lang N, Antal A, Paulus W, Tergau F. (2005). Modulating parameters of
excitability during and after transcranial direct current stimulation of the human motor cortex.
J. Physiol. 568:291-303.
Effet selectif de l’expertise motrice dans une tâche de rotation mentale des mains
Hamdi Habacha, Corinne Molinaro, Laure Lejeune-Poutrain
Normandie Université, France, UNICAEN, CesamS, F-14032 Caen, France.
[email protected]
INTRODUCTION
Plusieurs études suggèrent une relation étroite entre les processus mentaux et moteurs ;
l’imagination et l’exécution d’une même action activent un niveau de représentation commun
(Prinz, 1997). Les tâches mentales impliquant l’utilisation de l’imagerie motrice (IM)
permettent de révéler les effets de l’expertise sélective par des données comportementales
(Steggemann, Engbert, et Weigelt, 2011). L’IM est l’imagination du mouvement de la totalité
ou d’une partie de notre corps sans exécution réelle. La rotation mentale des mains est l’une
des tâches qui implique le plus d’engagement en IM. Lors de cette tâche, les sujets imaginent
le mouvement de leurs propres mains vers la position des stimuli (figures de mains) pour
ensuite fournir une réponse (Parsons, 1994). Les temps de réponse (TR) aux rotations latérales
(RL) des mains sont plus longs que ceux des rotations médiales (RM)11.
La relation entre mouvements imaginés et exécutés ainsi que l’implication de l’IM lors de
la tâche de rotation mentale des mains nous laisse supposer que l’expertise motrice en
mouvements rapides et précis pourrait influencer les performances dans une tâche de rotation
mentale des mains. Pour vérifier cette hypothèse nous avons comparé des experts en
mouvements de mains (joueurs de tennis de table) à des non-experts (footballeurs) dans une
tâche de rotation mentale des mains.
METHODES
Participants
Deux groupes d’âge comparable ont été formés : le premier groupe d’experts est constitué
de 14 joueurs de tennis de table droitiers (Mage = 23 ans, ET = 2.8) et le deuxième groupe de
non-experts est constitué de 15 joueurs de football droitiers (Mage = 22.5 ans, ET = 2.8).
Stimuli
Des figures de mains gauches et droites ont été présentées selon différentes rotations
autour de 3 axes: 2 rotations longitudinales (vue de dos, vue de paume), 2 rotations
transversales (60 ° et 300 °), et 12 sagittales (0 °, 30 °, 60 °, 90 °, 120 °, 150 °, 180 °, 210 °,
La différence significative des TR selon les RM ou RL est preuve d’implication de l’IM lors de la tâche de rotation mentale des mains
(Parsons, 1994).
11
113
240 °, 270 °, 300 ° et 330 °), résultant en 96 stimuli: 48 stimuli de main droite et 48 de main
gauche (Figure 1).
Figure 1. Exemples de figures de mains avec vue de paume et une rotation transversale de 300° selon les différentes rotations
sagittales.
ANALYSES STATISTIQUES
Afin de mesurer l'engagement dans l’IM, nous avons analysé l’effet de la direction de
rotation (DR) (rotations médiales vs rotations latérales), nous avons défini les rotations
médiales (RM) et latérales (RL) en se référant à des études antérieures (Parsons, 1994). En
conséquence les RM de la main droite étaient composées de 210 °, 240 °, 270 °, 300 °, 330 °
et les RL composées de 30 °, 60 °, 90 °, 120 °, 150 °, et vice-versa pour les rotations de la
main gauche.
Les TR enregistrés ont été soumis à une ANOVA à mesures répétées avec comme
variables inter-sujets la DR (RM, RL) et la latéralité (main droite, main gauche) et comme
variable intra-sujets l’expertise (experts, non-experts). Les comparaisons post-hoc on été
effectuées en utilisant le test de Bonferroni (p = 0,05).
RESULTATS ET DISCUSSION
Les résultats ont montré que les sujets étaient plus rapides pour les RM par rapport aux
RL (F(1,27) = 26.305, p < .001, η2 = .49) révélant l’utilisation de l’IM lors de la tâche. Une
triple interaction significative entre expertise, DR, et latéralité (F(1,27) = 9.710, p < .004, η2 =
.27) a montré que les non-experts ont été plus rapides dans le RM que les RL pour les 2 mains
(p < .001) alors que les experts l’ont été seulement pour leur main droite (p = .033). Ces
derniers sont habitués aux mouvements rapides et précis des mains et ceci s’est révélé au
niveau mental (Figure 2).
Ces résultats confirment l’implication de l’IM lors des tâches de rotation mentale des
mains. Cette stratégie a permis aux experts de mettre en œuvre leur expertise spécifique avec
les mouvements rapides et précis des mains dominantes pour annuler l’effet de la DR. Cette
étude procure des éléments nouveaux confirmant la relation étroite entre les processus
mentaux et moteurs.
Figure 2. TR des experts et des non-experts pour les mains gauches et droites selon les RM et RL.
114
RÉFÉRENCES
- Prinz, W. (1997). Perception and action planning. European Journal of Cognitive
Psychology, 9, 129–154. doi:10.1080/713752551
- Steggemann, Y., Engbert, K., & Weigelt, M. (2011). Selective effects of motor expertise in
mental body rotation tasks: Comparing object-based and perspective transformations. Brain
and Cognition, 76, 97 – 105. doi:10.1016/j.bandc.2011.02.013
- Parsons, L. M. (1994). Temporal and kinematic properties of motor behavior reflected in
mentally simulated action. J Exp Psychol Hum Percept Perform, 20:709–730.
doi.org/10.1037//0096-1523.20.4.709
Effets d’un programme de saut de 9 semaines sur la masse osseuse chez des
basketteurs péripubères.
1
A. Zribi1, M. Zouch1, H. Chaari1, E. Bouajina2, M. Zouali1, Z. Tabka1
Laboratoire de Physiologie et des Explorations Fonctionnelles, Hôpital Farhat Hached
Sousse. Tunisie.
2
Service de Rhumatologie, CHU Farhat Hached, Sousse. Tunisie.
[email protected]
Les effets d'un programme de saut (à fort impact au sol) de 9 semaines sur le métabolisme osseux
ont été examinés chez 51 joueurs de basket-ball masculin péripubères, répartis en un groupe
sauteur (GS: 25 participants) et un groupe contrôle (GC: 26 participants). La densité minérale
osseuse (DMO) et le contenu minéral osseux (CMO) des membres inférieurs, et les taux sériques
d'ostéocalcine (OC) et de C-terminal telopeptide fragment de collagène de type I (CTX), ont été
évalués à l'inclusion et après 9 semaines d’entraînement. A l'issue de ce programme, on note une
augmentation significative du CMO du corps entier et de l'OC chez le GS. Cependant, la DMO et
le CMO des sites soumis aux impacts restent inchangés chez les 2 groupes. En conclusion, la
réponse osseuse à un programme de saut de courte durée est systémique et non site-spécifique.
Mots-clés: programme de saut, ostéocalcine, CTX, DMO, CMO.
INTRODUCTION
Au cours des deux dernières décennies, la recherche a porté sur les facteurs pouvant optimiser
le pic de la masse osseuse (PMM). Parmi les principaux facteurs, l'activité physique à
impacts, celle qui induit à l’os des contraintes mécaniques externes, pratiquée au début ou au
cours des années de la puberté (Davies 2005) a été décrite comme une stratégie visant à
optimiser la masse osseuse (Khan 2000), et à réduire le risque de fractures plus tard dans la
vie (Wekks 2010). Les programmes d'entraînement de longue durée (> 6 mois), utilisant des
exercices de saut, ont constamment rapporté une augmentation positive de la densité minérale
osseuse (Fuchs 2001, et McKay 2005) et du turnover osseux (Anek 2011). On ignore si les
paramètres densitométriques et celles du turnover osseux peuvent être affectés suite à un
programme de saut de courte durée. L’objectif de la présente étude est d’étudier les effets
d’un programme de saut de fort impact de 9 semaines sur les paramètres densitométriques et
le turnover osseux chez des basketteurs péripubères.
MATERIELS ET METHODES
51 sujets péripubères (12 ± 0,8 ans) pratiquant le basketball étaient répartis en 2 groupes : un
groupe sauteur (GS ; n = 26 ; 2 séances /semaine, 9 semaines) et un groupe contrôle (GC ; n =
25 qui suit ses entraînements normaux de basketball sans saut). Les paramètres mesurés à
l'inclusion et après 9 semaines d’entraînement sont : (i) la densité minérale osseuse (DMO;
115
g/cm2), le contenu minéral osseux (CMO; g) au niveau du corps entier, du rachis lombaire L2L4, du col fémoral, du trochanter et de la hanche totale par absorptiométrie biphotonique à
rayons X (DXA), et (ii) les concentrations des marqueurs du turnover osseux : celles de la
formation osseuse l’ostéocalcine (Oc), et de résorption osseuse, le C-télopeptide (CTx).
RESULTATS
Pas de différence post-entraînement entre les 2 groupes au niveau des paramètres
densitométriques, sauf pour le CMO du corps entier chez le GS (P < 0.05). Cependant, on
note une augmentation significative de la concentration sérique de l’Oc chez le GS par rapport
au GC (P < 0.001), celle de la CTx reste inchangée chez les 2 groupes (P > 0.05).
DISCUSSION
L’absence de différence entre les 2 groupes post-entraînement pour les paramètres
densitométriques des sites soumis aux impacts a été également trouvée par McWhannel et al.
(McWhannel 2008) chez des enfants qui participaient à un programme d’entraînement de saut
à fort impact. Nos résultats pourraient être expliqués par la courte durée (9 semaines) et la
basse fréquence de notre programme de saut (2 séances hebdomadaires). Cependant,
l’augmentation de l’Oc chez le GS témoigne d’une réponse métabolique du tissu osseux
favorisant la formation osseuse sous l’effet des contraintes mécaniques induites par les sauts.
CONCLUSION
Un programme de saut de 9 semaines ne modifie pas les paramètres densitométriques des
sites soumis aux impacts, il induit cependant une modification du turnover osseux dans le
sens d’une formation osseuse chez des basketteurs péripubères.
BIBLIOGRAPHIE
1. Anek A, Kanungsukasem V, Bunyaratavej N. (2011). Effects of the circuit box jumping on
bone resorption, health-related to physical fitness and balance in the premenopausal women. J
Med Assoc Thai, 94 Suppl 5:S17-23.
2. Davies JH, Evans BA, Gregory JW. (2005). Bone mass acquisition in healthy children.
Arch Dis Child, 90, 373-378.
3. Fuchs RK, Bauer JJ, Snow CM. (2001). Jumping improves hip and lumbar spine bone mass
in prepubescent children:a randomized controlled trial. J Bone Miner Res, 16, 148-150.
4. Khan K, McKay HA, Haapasalo H, Bennell KL, Forwood MR, Kannus P, Wark JD.
(2000). Does childhood and adolescence provide a unique opportunity for exercise to
strengthen the skeleton? J Sci Med Sport, 3, 150-164.
5. McKay H A, MacLean L, Petit M, MacKelvie-O’Brien K, Janssen P, Beck T, Khan K M.
(2005). ‘‘Bounce at the Bell’’: a novel program of short bouts of exercise improves proximal
femur bone mass in early pubertal children. Br J Sports Med, 39, 521-526.
6. McWhannell N, Henaghan JL, Foweather L, Doran DA, Batterham AM, Reilly T, Stratton
G. (2008). The effect of a 9-week physical activity programme on bone and body composition
of children aged 10-11 years: an exploratory trial. Int J Sports Med, 9, 941-947.
7. Wekks BK, Beck BR. (2010). The Relationship between physical activity and bone during
adolescence differs according to Sex and biological maturity. Journal of Osteoporosis, 546593.
116
Comment élever la conscience dans les pratiques motrices ? Contribution des entretiens
introspectifs.
Ines Bouguerra1, Sabeur Hamrouni2 & Linda El Mejid2.
1Unité de recherche EM2S, Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Sfax,
Tunisie
2Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Tunis, Université de la Manouba
[email protected]
Mots clés : conscience, introspection, mental.
Résumé : À l’instar de la place contestée accordée au mental dans le domaine de l’entrainement
sportif et l’apprentissage moteur, cette présente étude inscrite dans une perspective cognitiviste, est
axée sur l’expérience de la conscience, considérée comme un moyen de connaissance de soi, aussi
sur l’introspection, qui vise à explorer le champ mental du sujet au moyen d’une interrogation
directe et méthodique invitant ce dernier à décrire et à expliciter son mode de fonctionnement. Le
but de l’étude s’attache à l’acte mental, par lequel le sujet construit un geste. Il consiste à
démontrer les mécanismes mentaux mis en oeuvre par le sujet, en l’occurrence, le sportif et
l’élève, et sa capacité à introspecter son traitement mental.
Introduction :
Il s’avère considérable de poser la question sur la manière avec laquelle le sujet opère pour
réussir et atteindre sa visée motrice, c'est-à-dire de quitter un état initial en vue d’atteindre un
état final, à l’aide de procédures particulières (Richard, 1998)
Le cheminement mental personnel, selon De la Garanderie (1982) est la façon dont chacun
procède pour s’approprier des connaissances, réaliser des activités. Il se construit dans une
cohérence propre à chaque individu. Toutefois, le mental suppose une prise de conscience et
une connaissance de soi. Comme l’affirme Lafortune et Saint-Pierre (1994), «Pour prendre
conscience du fonctionnement de sa pensée, il faut faire un retour sur sa démarche ou sur son
activité cognitive, être capable de verbaliser et de porter un jugement sur son efficacité»
Pour Mucchielli (1996), l’introspection est «la réflexion que fait un sujet pour s’observer et
s’analyser lui-même. Dans cet effort d’auto-connaissance, le sujet se prend pour objet : il
devient à la fois sujet de connaissance, agent ou instrument de connaissance et objet de sa
propre connaissance». En effet, « Regarder en soi pour voir ce qui s’y passe » : voilà la façon
dont Schlanger (2001) définit ce qui constitue pour lui le coeur de l’introspection. Ainsi, il
distingue une introspection "naturelle", qui nous accompagne de façon quasi permanente dans
la conscience que nous avons de nous-mêmes et qui devient plus explicite à certains moments
(nous comprendre dans une situation donnée, procéder à un examen de conscience
rétrospectif, etc.) et une introspection "méthodique", employée dans un but cognitif, « afin de
mieux comprendre notre activité mentale et d’en tirer des conclusions sur notre manière
d’être, de penser, d’agir»
Dans l’ordre de ces idées, une question fédératrice a fédéré cette recherche : La conduite
mentale, lors d’une activité physique pourrait-elle être décrite ?
Matériel et méthode :
La méthode utilisée dans ce travail est l’introspection. En effet, cette recherche se base sur les
connaissances introspectives et conscientes qu’un individu a de ses propres états et processus
cognitifs. La population d’étude (N= 68 : 28 basketteurs, moyenne=13,64 ans, ET=0,487 et 40
élèves, moyenne=15,5 ans, ET=0,506).
À cet âge, on peut considérer que les sujets sont relativement matures du point de vue du
développement métacognitif (Melot, 1991). L’adolescent prend conscience de sa propre
pensée. Il est en mesure non seulement « de dégager des règles à partir de ses observations,
mais aussi de réfléchir sur les règles elles-mêmes, afin d’en tirer d’autres règles. Il développe
une réflexion sur sa pensée, une conscience de sa propre activité mentale. » (Cloutier, 1996)
Le groupe expérimental (N= 34 : 14 basketteurs et 20 élèves).a été invité à participer à un
dialogue pédagogique (D.P) qui constitue une occasion où l’élève procède à une introspection
c'est-à-dire une auto-analyse. Le groupe témoin (N= 34 : 14 basketteurs et 20 élèves).n’a pas
été concerné par l’expérimentation (en d’autres termes il n’a pas été invité à l’évocation et le
117
D.P). Lors des analyses statistiques quantitatives, on a utilisé le khi carré pour comparer
l’effectif des deux groupes.
Le recueil et le traitement des données se sont effectués suite à une mise en place d’une grille
d’analyse spécifique aux types d’évocations anticipatrices, à savoir, visuelles, auditives et
kinesthésiques, au cours d’un dialogue pédagogique comme étant un outil d’accompagnement
à l’introspection.
Résultats et Discussion :
Qu’il s’agit d’entrainement sportif ou d’apprentissage moteur, les résultats de cette étude ont
montré des différences significatives entre le groupe expérimental et le groupe témoin dans
les deux contextes.
La participation active du sujet (élève/basketteur) implique un échange langagier, qui porte
sur les contenus mentaux, leur composition en images visuelles, auditives ou verbales,
concrètes ou abstraites, les habitudes mentales contractées, et les gestes mentaux pratiqués
avec la tâche à laquelle le sujet est soumis. Le geste mental est considéré comme un
programme de fonctionnement mental. Il est défini comme le geste physique, il se développe
dans l temps et dans l’espace.
Certains sujets performants utilisent mentalement des procédures dont ils n’ont pas forcément
conscience et qu’il conviendrait d’actualiser afin qu’ils améliorent leur rendement. La prise de
conscience de leurs propres modes de fonctionnements et le fait d’émerger à la conscience des
habitudes et des contenus mentaux inviteraient les sujets, en question, à décrire et expliciter
leurs modes de fonctionnement. Il s’agirait d’atteindre les processus mentaux, en rapport avec
la tâche à laquelle il est soumis pour s’interroger sur ses capacités de réflexion. En effet, la
connaissance, par un individu, de ses « habitudes mentales » lui permet de passer d’une
compétence acquise par hasard à des choix plus efficaces
Conclusion :
Dans ce travail, on s’intéresse aux mécanismes mentaux mis en oeuvre par l’élève lors d’une
tâche motrice scolaire. L’on cherche à discerner le cheminement mental mobilisé par l’élève
lors de l’apprentissage d’une activité physique et sportive et sa capacité à introspecter son
traitement mental par le biais du dialogue pédagogique. Ce dernier repose sur l’introspection
qui suppose la présence active et consciente de l’apprenant, il s’agit, stricto sensu, d’une
description de ses mécanismes mentaux avec l’aide de questions qui le permettra de
s’expliquer davantage.
Notre réflexion sur les rapports entre le mental et le physique s’inscrit dans le débat sur la
place de l’une ou l’autre en éducation physique et sportive et en entrainement sportif. Cette
expérience permet d’introduire la dimension subjective dans le monde normatif de la
technique et la tactique.
BIBLIOGRAPHIE
Cloutier, R. (1996). Psychologie de l’adolescence. Boucherville: Gaeten Morin.
De la Garanderie, A. (1982). Pédagogie des moyens d’apprendre. Les enseignants face aux
profils pédagogiques, Le Centurion.
De la Garanderie, A. (1984). Le dialogue pédagogique avec l’élève. Paris : Le Centurion.
De la Garanderie, A. (1987). Comprendre et imaginer les gestes mentaux et leur mise en
oeuvre, Le Centurion, p. 8.
Gaté, J.P ; Géninet, A ; Giroul, M ; De la Garanderie, T. P. (2009). Vocabulaire de la gestion
mentale. Pédagogie/formation. p25.
Gombert J.E. (1990). Le développement métalinguistique. Paris: PUF.
Lafortune, L. et St-Pierre, L. (1994) Les processus mentaux et les émotions dans
l'apprentissage. Montréal : Les éditions Logiques inc. Melot, A.M. (1991). Contrôle des
conduites de mémorisation et métacognition. Bulletin de psychologie, 44, 135-148.
Mucchielli A., (1996). Dictionnaire des méthodes qualitatives en sciences humaines et
sociales. Paris : Armand Colin, p. 110.
118
Schlanger J., (2001). Introspection, rétrospection, prospection. In Revue de métaphysique et
de morale, 2001/4 - 32, p.528
Le développement des compétences professionnelles lors des stages pratiques: les actions
des enseignants associés et des superviseurs universitaires
selon le point de vue des stagiaires.
Georges Kpazaï, Ph.D.
LAboratoire de Recherche sur l’Intervention en Activité Physique (LARIAP), École des
sciences de l’activité physique, Université Laurentienne (Sudbury), Canada.
[email protected]
Depuis plus d’une décennie, dans la plupart des curriculums de formation à l’enseignement, la
construction et/ou le développement des compétences professionnelles sont au cœur des actions de
formation (Lafortune, Ettabi et Jonnaert, 2007; UNESCO, 2004). Les stages pratiques réalisés
dans les milieux professionnels réels, dans cette perspective, se présentent comme de véritables
dispositifs de formation axés sur le développement des compétences professionnelles (Desbiens,
Borges et Spallanzani, 2009 ; Gervais et Desrosiers, 2005 ; Molina Correa & Gervais, 2008). La
présente communication discute des actions que doivent posées les formateurs pédagogiques
(superviseurs universitaires et enseignants associés) pour aider les stagiaires à mieux construire
et/ou développer leurs compétences professionnelles lors des stages en enseignement de
l’éducation physique et santé (ÉPS) selon la perception des étudiants-stagiaires.
Mots clés : Compétences professionnelles, stages pratiques, perception des stagiaires en ÉPS.
INTRODUCTION
Face aux différents défis de la société actuelle et à la complexité de l’acte d’intervention sans
cesse grandissant, la plupart des curricula de formation en enseignement de l’éducation
physique et santé (ÉPS) se centrent depuis plus d’une décennie sur la construction et le
développement des compétences professionnelles (Lafortune, Ettabi et Jonnaert, 2007;
UNESCO, 2004). Plusieurs stratégies et dispositifs de formation sont mis en place dans les
départements et écoles de formation initiales pour développer les compétences
professionnelles (Bidjang, Gauthier, Mellouki et Desbiens, 2006; Gauthier et Mellouki,
2006). Un des dispositifs curriculaires, le plus utilisé, est le stage pratique (Boutet et
Rousseau, 2002). Car, pour la plupart des concepteurs des curriculums de formation à
l’enseignement, le développement d’une compétence professionnelle passe nécessairement
par l’interaction du professionnel avec les situations professionnelles réelles (Légendre, 2007;
Samurçay et Pastré, 2001). Pour eux, la compétence professionnelle se présente comme
« l’intelligence des situations » basée sur la mobilisation de multiples ressources internes
(cognitives, conatives, corporelles) et externes (sociales, matérielles, spatiales et temporelles)
(Jonnaert, 2002, 2004 ; Gervais, Correa Molina et Lepage, 2007; Le Boterf, 2006). Par
ailleurs, lors des stages pratiques, trois acteurs sont impliqués dans la formation des
compétences professionnelles des futurs étudiants: le superviseur universitaire (venant de
l’université), l’enseignant associé (du milieu professionnel) et l’étudiant lui-même. La
question de la recherche est la suivante : lors des stages pratiques d’enseignement en ÉPS,
quelles sont les ressources que les formateurs pédagogiques (superviseurs universitaires et
enseignants associés) devraient faire mobiliser par les stagiaires pour les aider à construire
et/ou à développer leurs compétences professionnelles, et ce, selon la perception des
stagiaires?
119
MÉTHODOLOGIE
Trente-cinq étudiant-e-s de la 4e année du baccalauréat en ÉPS ont participé de façon
volontaire à l’étude. Ils avaient à répondre à deux questions ouvertes relatives aux actions à
déployer par les formateurs pédagogiques pour les aider à construire leurs compétences
professionnelles. Les feuilles des réponses sont rapportées à un assistant de recherche par les
stagiaires eux-mêmes. Le traitement du corpus recueilli a été fait par le biais d’une analyse de
contenu des réponses des stagiaires (L’Écuyer, 1990). Les différentes ressources mobilisables
pour la construction et le développement des compétences professionnelles telles que
conceptualisées par Jonnaert (2002) et Masciotra (2009) ont essentiellement constituées le
cadre théorique d’interprétation des données.
RÉSULTAT
CONCLUSION
Selon la perception des stagiaires, les actions des accompagnateurs pédagogiques
(superviseurs universitaires et enseignants associés) susceptibles de mieux les aider à
construire et à développer leurs compétences professionnelles doivent prioritairement être
dirigées vers la mobilisation des ressources humaines ou sociales, puis les ressources
cognitives et enfin les ressources conatives et matérielles. Ce qui signifie que pour les
stagiaires, la construction des compétences professionnelles, lors des stages pratiques, ne
passe pas d’abord par la « tête » mais par la construction d’un environnement humanisant.
BIBLIOGRAPHIE
- Bidjang, S. G., Gauthier, C., Mellouki, M. et Desbiens, J.-F. (2006). Les finissants en
enseignement sont-ils compétents? Une enquête québécoise. Les Presses de l’Université
Laval.
- Correa Molina, E et Gervais, C. (2008). Les stages en formation à l’enseignement. Pratiques
et perspectives théoriques. Sainte-Foy : Presses de l’Université du Québec.
- Desbiens, J.-F., Borges, C. et Spallanzani, C. (2009). La supervision pédagogique en
enseignement de l’éducation physique. Éducation et Francophonie, XXXVII (1), 1-5.
- Gauthier, C. et Mellouki, M. (dir.) (2006). La formation des enseignants au Québec à la
croisée des chemins. Conditions et promesses de l’approche de formation par
compétences. Presses de l’Université Laval
- Gervais, C. et Desrosiers, P. (2005). L’école, lieu de formation d’enseignants. Questions et
repères pour l’accompagnement de stagiaires. Québec : Presses de l’université Laval
- Jonnaert, Ph. (2002). Compétences et socioconstructivisme. Un cadre théorique. Bruxelles :
De Boeck & Larcier.
120
- Lafortune, L.; Ettabi, M. et Jonnaert, P. (dir.) (2007). Observer les réfomes en éducation.
Sainte-Foy : Les Presses de l’Université du Québec
- Legendre, M.-F. (2007). L’évaluations des compétences professionnelles. Dans Louise,
Bélair, Dany Laveault et Christine Lebel (Dir), Les compétences professionnelles en
enseignement et leur évaluation (pp169-179). Presses de l’Université d’Ottawa.
- L’Écuyer, R. (1990). Méthodologie de l’analyse développementale de contenu. Méthode
GPS et concept de soi. Presses de l’Université du Québec.
- Pastré, P., Mayen, P. et Vergnaud , G. (2006). La didactique professionnelle. Revue
française de pédagogie, 154, 145-198.
- UNESCO (2004). Developing keys compentencies in Education – Some Lessons from
International and National Experience. Paris, BIE / Unesco.
Analyse des dispositifs curriculaires de formation à la professionnalité chez des
étudiants universitaires en activité physique et en santé : cas de l’école des sciences de
l’activité physique de l’université Laurentienne en Ontario au Canada.
Georges Kpazaï, Ph.D.
LAboratoire de Recherche sur l’Intervention en Activité Physique (LARIAP), École des
sciences de l’activité physique, Université Laurentienne (Sudbury), Canada.
[email protected]
La tendance de formation dans les écoles de formation professionnelle, depuis plus d’une
décennie, est de mieux outiller les étudiant-e-s à faire face aux différents et nombreux problèmes
inhérents à leurs métiers (Audigier et Tutiaux-Guillon, 2008; Carroll, 2006; Le Boterf, 2006). Face
à l’insuffisance de la rationalité technique en formation professionnelle (Schön, 1987, 1994), les
curriculums de formation professionnelle se sont désormais centrés sur le modèle de la
professionnalité de sorte à permettre aux futurs professionnels de passer du « savoir exécuter » au
« savoir comprendre » et au « savoir s’adapter » (Pastré, 2004; Pastré, Mayen et Vergnaud, 2006).
Dans ce contexte, un ensemble de dispositifs curriculaires sont mis de l’avant dans les formations
professionnalisantes. Qu’en est-il de l’école des sciences de l’activité physique de l’Université
Laurentienne, une école faisant partie de la faculté des écoles professionnelles ?
Mots clés : Dispositifs curriculaires, professionnalité, école des sciences de l’activité physique.
INTRODUCTION
La question de la construction de la professionnalité en formation initiale est au cœur des
préoccupations des curriculums de formation universitaire (Belair, Laveault et Lebel, 2007 ;
Lafortune, Ettayebi et Jonnaert, 2007). Ainsi, les concepteurs des curriculums élaborent un
ensemble de dispositifs permettant de mieux construire une vision professionnelle des futurs
professionnels en formation initiale. Dans cette perspective, l’épistémologie sous-tendant la
formation initiale s’éloigne de plus en plus de celle de la rationalité technique pour une
épistémologie de la pratique professionnelle (Schön, 1983, 1987 ; Tardif, Borges & Malo,
2012). Quels sont les dispositifs de développement et de construction de la professionnalité
des futurs professionnels en activité physique et en sport (APS) présents dans les curriculums
prescrits de l’École des Sciences de l’Activité Physique de l’Université Laurentienne (ÉSAP)?
Notons que selon Granget (2007), les dispositifs sont des éléments clés de la qualité du
curriculum réel. Ils peuvent être classés en deux catégories : 1) les dispositifs curriculaire et 2)
les dispositifs pédagogique. Les dispositifs curriculaires, pour Granget (2007), sont des
organisations ou des agencements qui sont susceptibles de réguler les apprentissages scolaires
selon un mode intégré. Ce sont des agencements de situations ou de moyens éducatifs qui
121
couvrent plusieurs années, impliquant des choix d’objectifs (disciplinaires, pluridisciplinaires
et transversaux), provoquent des interactions entre différents types d’acteurs (enseignants du
cycle, de l’établissement, intervenants éducatifs et apprenants) et explicitent les modalités de
prise de décision (évaluation, recueil et communication d’informations entre les acteurs
éducatifs). De tels dispositifs sont représentés, par exemple, par des portfolios régulant la
progression de l’apprenant d’un cycle à un autre ou, encore, par un document répertoriant ou
organisant les compétences essentielles à la poursuite du parcours scolaire.
MÉTHODOLOGIE
Dans la quête d’informations sur les dispositifs curriculaires de construction à la
professionnalité des étudiant-e-s offerts par l’ÉSAP, deux techniques furent utilisées : 1) une
entrevue semi-dirigée avec le directeur de l’école et les 5 coordonnateurs des programmes
francophones, et 2) une analyse documentaire : les curriculums des 5 programmes
francophones (documents de présentation de la vision, la mission de l’école; plans de
formation des 5 programmes; documents officiels présents dans l’annuaire de l’université;
etc.). Le corpus issu des entrevues semi-dirigées et des documents des curriculums a fait
l’objet d’une analyse de contenu en vue de ressortir les dispositifs de formation à la
professionnalité (Bardin, 1996 ; Mucchielli, 2005).
RÉSULTAT
Les résultats de l’analyse des données révèlent l’existence de quatre grandes catégories de
dispositifs curriculaires :
 Le plan de formation
o Une formation axée sur les exigences des professions existantes,
o Une formation axée sur l’acquisition des habiletés, des attitudes et des
compétences essentielles
o Une formation axée l’obtention de baccalauréats professionnels (3 BEPH, 1
B.Sc et 1 B.A)
o Etc.
 Le clin d’œil aux professions
o L’existence de stages pratiques en milieux professionnels (1 ou 2)
o Exigence de certificats en APS
o Etc.
 Les types et formes de cours
o Cours théoriques et pratiques (APS, laboratoires, vécus expérientiels
professionnels)
o Contenus variés
o Etc.
 Autres dispositifs
o Thèse de fin de programme (B.Sc. kinésiologie)
o Mémoires professionnels
o Rapports de stage
o Etc.
Toutefois, il y a absence de référentiels de compétences professionnelles et les stages
pratiques n’ont pas une réelle supervision pédagogique
CONCLUSION
Bien qu’il existe plusieurs dispositifs curriculaires à l’ÉSAP pour former les étudiant-e-s à
leur monde professionnel, l’absence de référentiel de compétences professionnelles et/ou de
référentiels explicites aux différents métiers font de cette école, non une école professionnelle
mais plutôt une école de préparation aux écoles professionnelles.
122
BIBLIOGRAPHIE
- Bélair, L., Laveault, D. & Lebel, C. (dir.) (2007). Les compétences professionnelles en
enseignement et leur évaluation. Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa.
Granget, M (2007). Contribution d’une évaluation des dispositifs d’enseignement à la
modification des conceptions professionnelles des enseignants. Dans Matthis Behrens
(dir.), La qualité en éducation. Pour réfléchir à la formation de demain (p.99-126). SainteFoy : Presses de l’Université du Québec – Collection Éducation-Recherche.
- Lafortune, L., Ettayebi, M. & Jonnaert, P. (dir.) (2007). Observer les réfomes en éducation.
Presses de l’Université du Québec
- Schön, D.A. (1983). The reflective practitioner : How professional think in action. New
York: Basic Books.
- Schön, D.A. (1987). Educating the Reflective Practitioner. San Francisco: Jossey-Bass.
- Tardif, M., Borges, C. & Malo, A. (dir.) (2012). Le virage réflexif en éducation. Où en
sommes-nous 30 ans après Schön? Bruxelles : De Boeck Éditions
Étude comparative de la capacité de traitement de l’information visuelle
de deux disciplines sportives différentes
Mohamed Jarraya1,2
Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique, Université de Sfax, Tunisie
2
Laboratoire de recherche “Optimisation de la performance sportive” (CNMSS), Tunisie
[email protected]
1
Le temps de réaction qui est le déterminant phare de la performance s’avère dépendant de la
capacité de l’athlète à traiter une grande quantité d’informations en dépit des contraintes
informationnelles. Ainsi, pour réussir la préparation cognitive suivie de l’exécution gestuelle ; il
est impératif pour un joueur de s’appuyer sur la perception d’une part et la rapidité de prise de
décisions d’autre part. Le but de cette étude est de contribuer, en fonction de la discipline
pratiquée, à connaître la capacité du pratiquant à produire des réponses correctes en un temps très
réduit ainsi que l’effet de l’expertise sur la réduction du temps de réaction et le développement du
traitement cognitif des informations visuelles. Les résultats du temps de réaction ont montré un
effet significatif de l’expertise et du type de pratique sportive
Mots clés : Perception, Traitement de l’information, Expertise visuelle
INTRODUCTION
Les performances motrices évoluent différemment selon la nature de la complexification de la
tâche et le niveau d’expertise des joueurs. Il convient de faire une distinction entre les sports
acrobatiques tels que la gymnastique et les sports à grande demande informationnelle comme
le basketball, dans lequel la lourdeur des opérations cognitives parait difficilement compatible
avec les contraintes des situations sportives (Ripoll, 2008). La réalisation d’une habileté
motrice nécessite un meilleur développement du système perceptif qui émerge de l’interaction
observateur-environnement. Cette étude porte sur l’importance de la relation sujetenvironnement permettant d’y accéder directement à l’information utile pour agir dans un
contexte en changement permanent. Nous supposons que le développement de la vitesse et la
quantité d’information dépendrait du type d’activité pratiquée et du niveau d’expertise.
L’expert en basketball aurait surdéveloppé son système perceptif, lui permettant d’anticiper et
de réagir adéquatement aux stimuli extérieurs visuels.
METHODE
1.
La population d’étude: Notre étude a été menée sur une population de 40 sujets de
sexe masculin :
Tableau 1. Caractéristiques des sujets participant à l’expérience
123
Nb de sujets
Pratique sportive
Age
Expérience sportive
10 étudiants de L’ISSEP de Sfax
Basket ball
21,10 ±1,10
Une fois/ semaine pendant 1 an et demi
10 Basketteurs (SRS)
Basket ball
20,40 ±1,17
5 fois/ semaine pendant 10 ans (±1,25)
10 étudiants de L’ISSEP de Sfax
Gymnastique
19,40 ±0,60
Une fois/ semaine pendant 1 an et demi
10 gymnastes (sélection régionale)
Gymnastique
20,8 ±1,48
5 fois/ semaine 10 ans (±0,52)
2.
Procédure expérimentale : Lors du dispositif expérimental, les joueurs sont appelés à
appuyer soit sur la barre d’espace du clavier soit sur le bouton gauche de la souris chaque fois
où le stimulus concerné apparaît sur l’écran. Les temps de réactions et la précision de chacun
ont été calculés et évalués. Le recueil des données de notre expérience est réalisé grâce à un
logiciel de mesure du temps de réaction simple et complexe (REACTION ; F. Tilquin).
Chaque sujet (S) de chaque type de Pratique Sportive (PS : Basketball vs. Gymnastique) en
fonction de son Niveau d’Expertise (NE : Expert vs. Novice) devait effectuer 3 types de Test
de temps de réaction (T : apparition ; une forme parmi x ; comparaison) comprenant chacun 2
séries de 10 essais. Autrement dit, chaque sujet est appelé à réaliser 20 essais. Donc, le plan
expérimental est comme suit : S10 <PS2* NE2> * T3
RESULTATS
Les résultats de l’analyse de la variance (ANOVA) ont montré une différence significative
entre les experts et les novices dans les deux disciplines pratiquées (gymnastique et
basketball) pour ce qui concerne les temps de réactions [F(3,36)= 100,06 ; p< .05] et la
précision [F(3,36)= 110,57 ; p< .05]. Nous avons également testé l’effet des stimuli visuels
(apparition, une forme parmi X, comparaison) en interaction avec l’expertise sur le TR. Les
résultats de l’analyse de la variance (ANOVA) ont montré une interaction « stimuli visuels »
× « expertise » significative [F(6,72)= 47,42 ; p< .05].
Figure1. Effet de l’expertise et de la discipline pratiquée sur le temps de
réaction (*** différence significative)
DISCUSSION
Cette étude a montré la capacité de l’expert à réagir aux stimuli visuels en un temps nettement
inférieur par rapport à celui d’un novice et cela parce qu’il est doté de la capacité à anticiper
les inédits du jeu et témoignent d’une maturité visuelle. Ces constatations viennent soutenir
celles démontrées par McLeod (1997) et par Vicker et Adolph (1997), qui ont affirmé que la
vision prépare à l’action et que les experts mettent moins de temps et d’erreurs pour répondre
à un stimulus visuel par rapport aux novices. L’entraînement améliore le traitement cognitif
des informations visuelles, ce constat est compatible avec celui de Temprado (1989) qui a
124
affirmé que l’entraînement conduit à réduire le temps disponible pour traiter l’information et
augmenter la précision requise pour l’exécution.
En conclusion, la perception s’affiche primordiale puisqu’il s’agit de l’étape correspondante
à l’extraction des informations et des indices du milieu externe ; toutefois, cela nécessite de la
part du joueur un certain niveau d’expertise.
Bibliographie
Ripoll, H. (2008). Le mental des champions : Comprendre la réussite sportive. Editions Payot, Paris.
McLeod, P. (1987). Visual reaction time and high-speed ball games. Perception, 16, 49-59.
Temprado (J.J), (1989). Prise de décision en sport : modalités d’études et données actuelles. Sciences et
techniques des activités physiques et sportives, 10 (19), 53-67.
Vicker, J. N., & Adolph, P. M. (1997). Gaze behavior during a ball tracking and aiming skill. International
Journey of sport vision, 4, 18-27.
Gouvernance d’un territoire naturel entre préservation, dynamique touristique et
complexité locale : Le cas du Parc National du Mercantour
Imed Ben Mahmoud et Bernard Massiera
Laboratoire Motricité Humaine Éducation Sport Santé (LAMHESS), EA 6309, UFR STAPS de Nice.
[email protected]
Mots clés : gouvernance, partenariat, régulation, tourisme, territoire.
RESUME
L’évolution de la pratique sportive vers les activités de pleine nature incite les territoires naturellement
dotés d’espaces à se tourner vers cette nouvelle manne touristique tout en préservant leur
environnement. Le désengagement progressif de l’Etat depuis la décentralisation contraint les élus à se
tourner vers des partenariats plus ou moins complexes dans un environnement incertain. La
gouvernance est l’un des moyens de répondre à ces problématiques dans un objectif d’efficacité
collective. L’analyse de l’évolution des modes de gestion du territoire naturel permet de déterminer les
critères les plus pertinents et les conditions les plus favorables permettant la mise en place d’un mode
d’un partenariat efficient, tout en intégrant la notion d’incertitude qu’il convient de contrôler et
d’intégrer dans la logique managériale des acteurs concernés.
INTRODUCTION
En autorisant l’accueil des pratiques touristiques, les espaces naturels protégés permettent à un
territoire de disposer d’un indéniable atout économique et d’un réel bénéfice d’image. Ces
territoires prédisposés aux pratiques de nature engendrent une attractivité pour le territoire
périphérique en redynamisant certaines communes par le développement économique et social
qu’ils apportent. Si la première mission d'un Parc naturel est la conservation de ses paysages et de
son patrimoine naturel et culturel, il participe également au développement d'une zone en cours de
dépeuplement, sous une forme compatible avec la préservation du patrimoine. Le Parc National
du Mercantour s’est engagé dans un développement qualitatif du tourisme en mobilisant les
opérateurs de tourisme, les agences de voyages et les accompagnateurs pour qu’ils créent des
produits attractifs.
CADRE THEORIQUE
De plus en plus d’acteurs ont choisi de mettre en place une politique de développement de leur
territoire basée sur le tourisme en mettant en valeur les ressources locales (naturelles, historiques,
sociales…) (Deffontaines 2001; Kebir et Maillat 2004) et permettant la génération d’activités
économiques directes ou indirectes « dans le respect de l’environnement socioéconomique de
l’espace mis en tourisme » (Fabry 2009).
Depuis les années soixante-dix, les formes de gouvernances locales ont considérablement évolué.
A l’origine, le modèle correspondait à une « régulation croisée » entre les hauts fonctionnaires et
les élus locaux selon l’analyse de (Duran et Thoenig, 1996) où l’Etat jouait un rôle central et
125
adoptait une approche interventionniste de type descendant. Il se caractérisait par une
gouvernance à la fois hiérarchique (Bernier, Bouchard et Lévesque, 2002 ; Bourque, 2000) et
publique (Enjolras, 2004).
METHODOLOGIE
Compte tenu de la spécificité de l’objet d’étude, il a été privilégié une approche sociologique par
le biais de l’interactionnisme symbolique qui désigne « une tendance de la sociologie étudiant
l’influence réciproque que les partenaires exercent sur leurs actions respectives, lorsqu’ils sont en
présence effective et immédiate les uns des autres » (Callède et Dané, 1991 : 7). Dans un premier
temps, en rapport étroit avec les grandes évolutions historiques du territoire, il est identifié les
modes de gestion avant la création d’un parc naturel jusqu’à la période de son émergence qui sera
exploré par la théorie des jeux formalisés (Elias, 1991), permettant de mettre en lumière les
rapports de forces sous sous-jacents qui régissent les interactions entre les différents acteurs. Dans
un second temps, il est prospecté les différentes formes de relations conventionnelles qui
pourraient voir le jour afin de faire émerger un nouveau modèle de gouvernance applicable au
territoire naturel.
RESULTATS
Des entretiens effectués auprès des différents acteurs montrent que de profondes divergences
existent. Tout d’abord, entre les prescripteurs, en l’occurrence les responsables du Parc Naturel du
Mercantour, et les populations locales, le dialogue semble rompu. Les entretiens montrent très
nettement que la population a le sentiment d’être dépossédé de son patrimoine. L’autorité du Parc
est vécue comme coloniale. Finalement, c’est le manque de concertation qui semble le plus
marquer les témoignages. Ensuite, des divergences sont également relevées entre les prescripteurs
et les prestataires. Entre le souhait de limiter l’exploitation du Parc pour les uns et le nécessaire
développement de l’activité pour les autres, un terrain d’entente semble plus qu’illusoire. Enfin, il
est constaté que la position hiérarchique occupée par les protagonistes (prescripteurs et
prestataires) montre un rapport de force qui parait équivalent, « législatif contre économique » ce
qui les place en position horizontale et semble induire les conditions d’affrontement. En revanche,
la population, qui doit se plier aux nouvelles lois et règles dictées par le Parc est davantage en
position verticale, occupant le rang inférieur. En position de faiblesse, elle préfère éviter le conflit.
CONCLUSION
La gouvernance territoriale permet de comprendre le territoire comme un construit social sans en
considérer seulement sa dimension spatio-temporelle. Outre l’identification d’un problème
commun, elle se caractérise par la transformation des ressources¸ à savoir l’appropriation par les
populations locales des ressources non valorisées des territoires. De nouveaux modes de relations
basées sur la coordination et la négociation obligent à créer de nouveaux espaces de concertation,
de nouveaux modes d’action et de décision. Ce mode de gouvernance, qui se base sur la
multiplicité et la diversité des acteurs ainsi que sur la définition d’un espace identitaire, semble
une voie d'avenir pour contribuer à la dynamique touristique des espaces de nature protégé
administrés par l'état français.
BIBLIOGRAPHIE
- Bernier L., Bouchard M.J., Lévesque B. (2002). La prise en compte de l’intérêt général au
Québec. Nouvelle articulation entre intérêt individuel, collectif et général. In : Von Bergman
M.L., Enjolras E. et Saint-Martin O. (dir.), Economie plurielle et régulation socio-économique,
(pp. 47-72). Liège : CIRIEC-International.
- Bourque G. (2000). Le modèle québécois de développement industriel: de l'émergence au
renouvellement, Sainte-Foy, Presses de l'Université du Québec.
- Callède J-P., & Dané M. (1991). Sociologie des politiques sportives locales, trente ans d’action
sportive à Bègles (Gironde) 1959-1989. Bordeaux : Editions Maison des Sciences de l’Homme
d’Aquitaine.
- Deffontaines, J.-P. (2001). Développement territorial et valorisation concertée des ressources
locales. In : J.-P. Deffontaines et J.-P Prud'homme (dir.). Territoires et acteurs du développement
local. De nouveaux lieux de démocratie (pp.93-104).
126
- Duran P., & Thoenig J-P. (1996). L’Etat et la gestion publique territoriale. In : Revue française
de science politique, 46ème année, n°4, 583-623.
- Elias N. (1991). Qu’est-ce que la sociologie. Paris : Editions de l’Aube.
- Enjolras E. (2004). Regimes of gouvernance and general interest, communication au colloque du
CIRIEC-Canada, Congrès de l’ACFAS, Montréal, UQAM, 10-12 mai.
- FABRY N. (2009). Clusters de tourisme, compétitivité des acteurs et attractivité des territoires.
Revue internationale d’Intelligence économique, vol. 1-1, 55-66.
- Kebir, L., & Maillat D. (2004). Ressources naturelles et culturelles quels modes d'organisation?.
In : XLème Colloque de l’ASRDLF, Convergence et disparités régionales au sein de l’espace
européen. Les politiques régionales à l’épreuve des faits. Bruxelles : ASRDLF.
Effets de l’intensité de la pratique physique sur les marqueurs du stress oxydant chez les
seniors
Mohamed Amine Bouzid 1, Régis Matran 2, Sophie Robin2, Claudine Fabre1
1
Université Lille Nord de France, UDSL, EA-4488 Activité Physique Muscle Santé, Faculté
des Sciences du Sport, France ; 2Service EFR, CHRU de Lille, France.
[email protected]
Introduction
Selon la théorie radicalaire avancée par Harman et al 1956, le vieillissement résulte des effets
délétères des radicaux libres. Dans ce contexte, plusieurs études ont noté une augmentation de
la production des radicaux libres et une altération des défenses antioxydantes avec l’avancée
en âge. Ce déséquilibre de la balance oxydants/antioxydants chez les seniors a été décrit
comme l’origine de plusieurs maladies et de déficiences telles que : la sarcopénie, le diabète,
le cancer… Plusieurs études ont montré l’apport bénéfique de la pratique physique régulière
sur la santé chez cette population et dans la prévention des maladies liées à l’âge. De plus, la
pratique physique régulière peut rééquilibrer la balance oxydants / antioxydants chez les
séniors en améliorant l’activité antioxydante et en diminuant la production des radicaux libres
au niveau de la mitochondrie. Dans ce sens, l’étude de Vincent et al. (2002) a montré qu’une
pratique physique régulière à haute intensité réduit le taux de peroxydation lipidique chez les
seniors. D’autres part, l’étude de Parise de et al. (2005) a montré qu’un entrainement à
intensité modérée améliore les défenses antioxydantes (superoxide dismutase, catalase).
Cependant, le lien entre l’intensité de la pratique physique et le stress oxydant chez les seniors
reste encore imprécis et peu étudié. L’objectif de cette étude est d’étudier les marqueurs du
stress oxydant au repos et en réponse à un exercice physique aigu chez des seniors pratiquants
des activités physiques à différentes intensités en comparaison à des seniors sédentaires.
Matériels et Méthodes
50 sujets âgés de plus de 60 ans ont participé à cette étude, dont 15 étaient sédentaires (groupe
sédentaire: GS) 18 sujets pratiquaient de la gymnastique d’entretien depuis au moins 2 ans
(groupe basse intensité: BI) et 17 sujets pratiquaient du cyclotourisme depuis au moins 2 ans
(groupe haute intensité: HI). Tous les sujets ont effectué une épreuve triangulaire sur
ergocycle. Pour les groupes GS et BI, l’épreuve d’effort commence par une période
d’échauffement à 30 watts pendant 3 minutes. Ensuite, la charge de l’exercice augmentait de
20 watts pour les hommes et de 10 watts pour les femmes toutes les 3 minutes jusqu’à
l’épuisement. Pour les sujets du groupe HI l’incrémentation de la charge de travail était de 30
watts toutes les 3 minutes. Des prélèvements sanguins ont été réalisés au repos et à 20
127
minutes post exercice (récupération). Les paramètres mesurés ont été: la superoxyde
dismutase (SOD), la glutathion peroxydase (GPX), la glutathion réductase (GR), l’acide
ascorbique, l’α-Tocophérol et la malondialdheyde (MDA). L’activité antioxydante de la SOD,
GPX et GR ainsi que le taux de l’acide ascorbique ont été mesurés à l’aide d’un automate
(Konelab 60). Les taux de l’α-Tocophérol et de MDA ont été mesurés à l’aide de la technique
de HPLC (chromatographie liquide haute performance).
Résultats
Au repos, les groupes HI et BI présentent des niveaux plus élevé en l’α-Tocophérol et SOD
par rapport au GS (p<0.05) alors que l’activité de GPX et été plus élevée chez HI par rapport
aux BI et GS (p<0.01). De plus, le taux de MDA était plus élevé chez HI à rapport à BI
(p<0.05). En phase de récupération le taux de l’α-Tocophérol a augmenté uniquement chez BI
(p<0.05) et l’activité de SOD a augmenté uniquement chez le groupe HI (p<0.05). Le taux de
GPX a augmenté chez les groupes BI et HI (p<0.05) associé une différence intergroupe entre
BI et HI (p<0.05). Le taux de MDA a augmenté chez les 3 groupes (p<0.05) avec des valeurs
plus élevées chez HI et GS par rapport à BI (p<0.05).
Discussion
Au repos, nos résultats montrent que les groupes actifs (HI et BI) présentent une meilleure
capacité antioxydante par rapport au groupe sédentaire. Ceci peut s’expliquer par l’effet de la
pratique physique. En effet, Leeuwenburgh et al. (2001) ont montré que la pratique physique
régulière active les voies de signalisation cellulaire tels que la NF-Kb et la AP-1, qui sont
impliquées dans la régulation des activités antioxydantes en particulier les enzymes
antioxydantes. De plus, nos résultats montrent un taux plus élevée en antioxydants chez HI
par rapport BI. Ceci peut être lié à l’intensité de la pratique physique. En effet, ces deux types
d’entrainement induisent deux états de stress oxydant différents et impliquent deux masses
musculaires différentes. Li (2005) a noté que la mitochondrie produit plus des radicaux libres
en fonction de l’intensité de l’exercice. En réponse à l’exercice régulier l’organisme, produit
des antioxydants en fonction des ROS produits afin de maintenir l’intégralité de l’organisme
face aux attaques radicalaires.
En phase de récupération, nos résultats montrent une augmentation du taux l’α-Tocophérol
uniquement chez le groupe BI. Cette réponse à l’exercice a pour effet de lutter contre le
phénomène de peroxydation lipidique. En effet, l’augmentation de la consommation
d’oxygène pendant l’exercice accroit la production des radicaux libres qui vont provoquer
plusieurs dommages radicalaires dans l’organisme tel que la peroxydation lipidique. l’αTocophérol est un antioxydant connu par son rôle majeur dans la lutte contre la peroxydation
lipidique. Cette augmentation du taux de l’α-Tocophérol chez le groupe BI peut expliquer leur
faible taux de MDA pendant la phase de récupération. En plus, nos résultats montrent une
augmentation de l’activité de GPX chez les groupes BI et HI alors que l’activité de SOD a
augmenté uniquement chez le groupe HI. Ces résultats peuvent refléter : i) que les groupes
actifs (HI et BI) sont mieux armés face au stress oxydatif induit par l’exercice et ceci est
reflété par une meilleure activité antioxydante, et ii) que la réponse antioxydante varie en
fonction du niveau de la pratique physique. De plus, nous avons noté une augmentation des
taux de MDA chez les trois groupes. Ceci peut s’expliquer par l’augmentation des attaques
radicalaires à l’exercice. En revanche, le taux de MDA était plus élevé au groupes Hi et GS
par rapport au groupe BI. Deux hypothèses explicatives sont possible : i) ceci peut s’expliquer
par l’augmentation des taux de l’α-Tocophérol à la récupération chez le groupe BI,
antioxydant connu par son rôle majeur contre la peroxydation lipidique ou bien ii) les groupes
GS et HI produisent plus de radicaux libres à l’exercice par rapport au groupe BI.
En conclusion, la présente étude montre que la pratique physique régulière améliore l’activité
antioxydante chez les seniors et que ces effets sont en corrélation avec l’intensité de la
pratique physique. Toutefois, l’exposition répétée à des exercices intenses peut augmenter les
dommages radicalaires chez cette population. Des supplémentations alimentaires en
antioxydants sont recommandés lors de la pratique d’une activité physique à intensité élevée.
128
Bibliographie
Leeuwenburgh C, Heinecke JW. (2001). Oxidative stress and antioxidants in exercise. Curr
Med Chem, 8,829-38.
Li Li Ji. (1999). Antioxidants and Oxidative Stress in Exercise. Exp Biol Med, 222,3283-292.
Parise G, Phillips SM, Kaczor JJ, Tarnopolsky MA. (2005). Antioxidant enzyme activity is
up-regulated after unilateral resistance exercise training in older adults. Free Radic Biol Med,
39, 89-295.
Vincent KR, Vincent HK, Braith RW, Lennon SL, Lowenthal DT. (2002). Resistance
exercise training attenuates exercise-induced lipid peroxidation in the elderly. Eur J Appl
Physiol, 87,416-423.
Impact du diabète de Type 1 sur la capacité de diffusion alvéolo-capillaire, le transport et
l’utilisation de l’oxygène à l’exercice – répercussions sur l’aptitude physique aérobie –
Résultats préliminaires
Tagougui Semah 1, Daussin Fréderic1, Wieczorek Valerie2, Caiazzo Robert3, Fontaine Pierre
4
, Matran Régis 5, Descatoire Aurélien6, Watry Aline4, Combes Adrien1, Baquet Georges1,
Heyman Elsa 1
1
University of Lille, EA 4488: Physical Activity – Muscle – Health, Lille, France
2
Regional Hospital Centre of Lille, Lille, France
3
Department of General and Endocrine Surgery, Lille Regional University Hospital, Lille,
France
4
Department of Diabetology, University Hospital; EA 4489, Lille, France
5
Department of Physiology, EA 2689 & IFR 22, Lille, France
6
Regional Hospital Centre of Roubaix, France
FSSEP 9, rue de l’université 59790-Ronchin, France.
Tel : +33648781288 Email: [email protected] ou [email protected]
Comme la glycation de l’hémoglobine pourrait modifier ses propriétés de liaison à l’oxygène,
notre étude vise à évaluer, à l’exercice, l’impact du diabète de type 1 et des niveaux élevés
d’hémoglobine glyquée sur le transport artériel de l’oxygène, l’extraction d’oxygène ainsi que
son utilisation au niveau musculaire.
Mots clés: Diabète, exercice physique, oxygénation, respiration mitochondriale.
INTRODUCTION
La consommation maximale d’oxygène (VO2max) dépend de l’apport en O2 et de son
utilisation au niveau des muscles actifs. Quelques travaux montrent une altération de la
VO2max chez les diabétiques de Type 1 (DT1) (Niranjan et al., 1997). Notre hypothèse est que
l’apport et l’utilisation de l’O2 sont limités chez le patient DT1 et se traduira 1) par une
diminution de la diffusion alvéolo-capillaire, puisque la glycation non enzymatique des
capillaires sanguins peut conduire à une diminution du volume sanguin des capillaires
pulmonaires (Popov et al., 1997) 2) par une diminution du transport artériel de l’O2 et/ou 3/
une altération la dissociation de l’oxyhémoglobine (HbO2) au niveau des capillaires
musculaires puisque la glycation de l’hémoglobine pourrait modifier son affinité pour l’O2
129
(Castilho et al., 2003) et enfin 4/ une altération de la respiration mitochondriale (Item et al.,
2012).
MATERIELS ET METHODES
Seize adultes DT1 (HbA1c=8.1±1.4%) indemnes de complications micro et macrovasculaires,
sont comparés avec 16 sujets contrôles sains (CON) appariés au niveau de l’âge, du sexe, de
la composition corporelle (DEXA) et du niveau d’activité physique (port d’un accéléromètre
sur une semaine).
La double diffusion DLCO (capacité de diffusion des poumons du monoxyde de carbone) et
DLNO (capacité de diffusion des poumons du monoxyde d’azote) au repos a permis d’évaluer
les paramètres de diffusion alvéolo-capillaire (capacité de diffusion de la membrane alvéolocapillaire (Dm) et volume capillaire pulmonaire (Vc)).
Un exercice incrémental exhaustif a permis de déterminer VO2max et l’oxygénation musculaire
(muscle vaste latéral) par spectroscopie du proche infrarouge (NIRS). Ce système estime les
variations de concentration de l’oxyhémoglobine (HbO2), la deoxyhémoglobine (HHb) et
l’hémoglobine totale (Hbtot) en mesurant l’absorption de la lumière dans le tissu musculaire à
des longueurs d’onde de 760 et 850 nm permettant de différencier respectivement HHb et
HbO2.
La capacité de transport artériel de l’O2 (contenu artériel en O2) et des facteurs pouvant
modifier la courbe de dissociation de l’HbO2 (pH, PaCO2 et 2,3-DPG érythrocytaire) ont été
réalisés au repos et à l’effort maximal sur des microprélèvements capillaires artérialisés et
veineux.
Lors d’une seconde visite, qui a lieu 3 jours minimum et 5 semaines maximum après
l’épreuve d’effort, un prélèvement musculaire est effectué à jeun dans le vaste latéral à l’aide
d’une aiguille de Bergström. La mesure de la respiration mitochondriale a été effectuée sur
des fibres perméabilisées pour déterminer 1) l’activité des différents complexes de la chaîne
de transport des électrons et 2) la capacité à oxyder les glucides et les acides gras.
RESULTATS
Les sujets DT1 présentent une VO2max plus faible (P<0,05) ainsi qu’une dissociation de HbO2
musculaire plus faible (reflétée par une augmentation de HHb moins importante) à partir de
60% de VO2max (P<0,01) en comparaison des sujets CON, malgré les mêmes niveaux de 2,3DPG. La capacité de diffusion alvéolo-capillaire, le volume capillaire pulmonaire, le transport
artériel de l’O2 et les capacités oxydatives musculaires des différents complexes de la chaîne
respiratoire ainsi que la capacité d’utilisation des substrats énergétiques (glucides et acides
gras) ne différent pas significativement entre les sujets DT1 et les sujets CON. Néanmoins,
nous notons une corrélation inverse entre un contrôle glycémique altéré sur la dernière année
(moyenne des 4 dernières valeurs d’hémoglobine glyquée) et l’activité du complexe IV de la
chaîne respiratoire chez les sujets DT1 (r = - 0.61 ; P < 0,05).
CONCLUSION
La diffusion alvéolo-capillaire et le transport artériel de l’O2 ne semblent pas être altérés chez les
patients DT1. La moindre dissociation de l’oxyhémoglobine au niveau musculaire lors d’exercices à
intensités élevées observée chez les patients DT1 malgré les mêmes niveaux de 2,3-DPG soutient
l'hypothèse que la glycation de l'hémoglobine augmente son affinité pour O2. Ceci pourrait
contribuer à l’altération de l’aptitude aérobie des patients.
Enfin, chez ces patients DT1 pourtant encore indemnes de complications microvasculaires, la
capacité d’utilisation mitochondriale de l’O2, notamment au niveau du complexe IV de la chaîne
respiratoire, pourrait être altérée en cas de moins bon contrôle glycémique à long terme.
130
BIBLIOGRAPHIE
Castilho, EM., Glass, ML., Manco, JC. (2003). The effects of 2,3-diphosphoglycerate,
adenosine triphosphate, and glycosylated hemoglobin on the hemoglobin-oxygen affinity of
diabetic patients. Braz J Med Biol Res, 36, 731-737.
Item, F., Heinzer-Schweizer, S., Wyss, M., Fontana, P., Lehmann, R., Henning, A., Weber,
M., Boesiger, P., Boutellier, U., Toigo, M. (2011). Mitochondrial capacity is affected by
glycemic status in young untrained women with type 1 diabetes but is not impaired relative to
healthy untrained women. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol, 301, 60-6.
Niranjan V, McBrayer DG, Ramirez LC, Raskin P, Hsia CC. (1997). Glycemic control and
cardiopulmonary function in patients with insulin-dependent diabetes mellitus. Am J Med,
103, 504-513.
Popov, D., Hasu, M., Costache, G., Stern, D., Simionescu, M. (1997). Capillary and aortic
endothelia interact in situ with nonenzymatically glycated albumin and develop specific
alterations in early experimental diabetes. Acta Diabetol, 34, 285-293.
Histoire du rugby au Brésil - L'altérité à un
discours hégémonique
Thiago Kater, Victor Ramalho & Diego Gutierrez
LUDENS, FFLCH, Université de São Paulo
[email protected]
Le Brésil est internationalement connu comme « le pays du football ». Au-delà des quatre lignes
du terrain, notre sport national reçoit l’attention presque total de la presse, du peuple et de l’argent.
La pratique du football est aussi naturalisé que même l’historiographie ne questionne pas
effectivement des processus historiques qui ont généré cet arrangement actuel. Certains recherches
placent l’adoption du sport comme un événement prévue, depuis que quelques villes brésiliennes
eurent les conditions sociales nécessaires pour sa consolidation : urbanisation ; communauté des
immigrants qui introduisent le sport ; places et espaces de socialisation qui permettent leur
diffusion. Cependant, ces recherchés négligent qui avec le football « arrive » aussi le rugby.
Problématiser le discours hégémonique, toutefois, c’est possible par l'étude critique des sources et
des documents relatifs au rugby, en fournissant nouveaux regards.
Mots clés : Histoire, Rugby, Football, Brésil
INTRODUCTION
Aperçu pendant les dernières années comme une puissance émergent, où une politique sociale
plus efficace s'installe afin de partager une partie des rendements capitalistes, le Brésil se
dégage en face aux pays du monde entier. La réalisation de la Coupe du Monde FIFA 2014 et
des Jeux Olympiques 2016 - malgré toutes les discordances internes - c'est publié comme le
triomphe d'un programme politique-social pour le pays.
Au-delà de la réalisation de la Coupe du Monde FIFA 2014, tout un imaginaire social et une
mémoire collective constitué et récupéré par un discours historiquement présent au pays (Le
Goff 1988) se réaffirme. Le football est mis dans un milieu presque naturel au brésilien. Une
essence - ou un esprit - typique des hommes et aussi des femmes (on voit la joueuse Marta)
qui habitent ces tropiques, prédisposés depuis sa genèse à la pratique du football.
Ce regard dépasse la couverture médiatique et le sens commun. En plusieurs recherches et
essais cette interprétation c'est confirmé et légitime, de toute façon, ce discours que réduit la
compréhension historique-social à propos du début de cette pratique sportive au Brésil.
131
LE RÔLE DE L’HISTOIRE DU RUGBY
D'abord, c'est important faire attention qui n'est pas seulement les processus historiques
d'adoption générale du football qui doit être revu. D'autres interprétations ont pris comme
prémisse cette « disposition » des brésiliens (soit justifie à cause du métissage, de la résistance
politique ou l'aptitude naturelle) en jouer au football; qui, en effet, ont produit explications un
peu controverses, comme qui grâce au football la démocratie raciale se fait au Brésil
(Rodrigues Filho 2003), ou sur « la nature elliptique du football brésilien », sujette toujours à
dribbler (Wisnik 2008: 14).
De cette façon l'idée de construire et fournir une altérité au discours hégémonique sur l'arrivé
du football au Brésil et son développement vient de la nécessite de repenser une histoire
fondée en anachronismes: le postérieur succès que le football aurait ne peut pas être vu
comme explication/légitimation historique d'une pratique ou une prédisposition à ce.
Donc il faut étudier d'une façon critique les sources et les influences sociales qui établirent la
configuration actuelle des traditions sportives brésiliennes. Et l'histoire du rugby au Brésil
peut aider dans ce débat.
Bien sûr que certains recherches échappent de ce anachronisme (DaMatta 1994; Toledo 2002;
Franco Junior 2007), par contre, pour différents motifs, elles peu s'occupent aux environ de la
thématique de l'introduction presque commun du football et du rugby au Brésil ainsi comme
que « le choix » d'un ou d’autre est un problème historique.
En effet, il n'y a aucune étude systématique vers l'historie du rugby au Brésil. Par rapport
l'absence de recherches qu'on se propose à le faire.
Encore au début de cette recherche on a déjà des informations très intéressantes. En plusieurs
sources on trouve des considérations des journaliste en respect au football et au rugby. Dans
un premier moment un regard étrange à cette curieuse pratique sportive (jusqu'à ce moment-là
la natation, les régates et les courses à cheval ont été les principaux programmes sportives au
Brésil), pour ensuite, une élaboration plus pertinente sur les jeux et les pratiquants.
Autour des villes plus urbanisées (São Paulo et Rio de Janeiro) et concentré d'abord dans les
communautés des immigrants anglais, le football gagne une rapide adhésion de publique et de
joueurs brésiliennes, montrent les sources. Cependant, le rugby a leur pratiquant aussi. La
formule pour le rugby s'assimiler facilement au football, dit la presse dans ce moment, serait
seulement une question de temps et plus stades.
Comment on sait, le rugby n'est pas réussi. L'objectif de notre recherche est travaillée aussi
avec ces questions. Il faut, encore, comprendre le rugby comme un élément matériel et
symbolique de la société, et prende soin à leurs bases sociologiques qui ont permis sa
structuration (Dunning & Sheard 1979).
CONCLUSION
En face aux nouveaux regards sur les sources et en gardant à l'esprit les problèmes résultant
des analyses anachroniques, on essaie de contribuer avec l'actuel état de recherche sur la
diffusion de la pratique sociale-sportive au Brésil au XXème siècle, spécialement du rugby, en
dialoguant avec des autres propositions concernent à ce phénomène.
Enfin, notre proposition désire présente un petit peu le contexte de l'introduction du football et
lesquelles qu'on a sur le début du rugby au Brésil, les théories plus acceptés et aussi
promouvoir un intense dialogue entre les différentes sources disponibles, afin de revoir la
possible trajectoire de ces deux sports, dénaturalisant le succès du football comme « le destin
manifeste » (ayant un sens téléologique d'Histoire) du peuple brésilien.
BIBLIOGRAPHIE
DaMatta, Roberto. (1994). Antropologia do óbvio. São Paulo: Revista USP, nº 22, p. 10-17,
jun.
Dunning, Eric & Sheard, Kenneth. (1979). Barbarians, Gentlemen and Players: A
Sociological Study of Rugby Football. New York: New York University Press.
132
Franco Junior, Hilário. (2007). A dança dos deuses. Futebol, sociedade, cultura. São Paulo:
Cia. das Letras.
Le Goff, Jacques. (1988). Histoire et mémoire. Paris : Éditions Gallimard.
Rodrigues Filho, Mario. (2003). O negro no futebol brasileiro. Rio de Janeiro: Mauad (4ª
Edição).
Toledo, L. H. de. (2002). Lógicas no futebol. São Paulo: Hucitec/Fapesp.
Wisnik, J. M. (2008). Veneno remédio. O futebol e o Brasil. São Paulo: Cia das Letras.
ETUDE ANALYTIQUE DES OBSERVATIONS DES CONSEILLERS
PEDAGOGIQUES DES STAGIAIRES A LA FACULTE DES SCIENCES DU SPORT
ET DE L'ACTIVITE PHYSIQUE (UNIVERSITE ROI SAOUD)
DRAOUI Amor, MAHROUS Yasser, ALJASSAS Mazen.
College of Sport Sciences and Physical Activity, King Saud University, Kingdom of Saudi Arabia
Premier auteur :DRAOUI Amor, College of Sport Sciences and Physical Activity, King
Saud University, Saudi Arabia, P.O.Box 1949, Riyadh 11441. Email :
[email protected]
Résumé:
L'étude vise à analyser le contenu des rapports de visite des stagiaires dans le but
d'étudier la cohérence entre les observations formulées par les conseillers pédagogiques et les
compétences fixées dans la grille d'évaluation mise vigueur par la Faculté. L'étude a été faite sur
un nombre de 340 rapports pour les années universitaires 2011 et 2012. La grille d'évaluation
regroupe 20 compétences réparties sur les trois parties de la séance. Les résultats ont été analysés
à l'aide des outils statistiques suivants: Moyennes, Ecart type, Répétitions, Pourcentage, Khi carré.
Les résultats obtenus ont montré que les conseillers pédagogiques ont insisté dans leurs rapports
sur les consignes relatives à la préparation et la réalisation de la séance, mais ils ont négligées les
consignes se rapportant à l'évaluation. Certaines consignes formulées par les conseillers peuvent
enrichir la grille d'évaluation en vigueur.
Mots clefs : Pédagogie pratique, observations, conseillers pédagogiques, évaluation.
Introduction.
La pédagogie pratique constitue un élément indispensable et essentiel dans le cursus
de formation du future enseignant d'Education Physique et Sportive à la Faculté des Sciences
du Sport et de L' Activité Physique. Le stage pédagogique permet aux étudiants de mettre en
pratique leurs connaissances théoriques et leurs acquis pratiques et d'acquérir des habilités
d'enseignement dans des conditions les plus proches de leur future profession (Margaret &
Matthew 2009, ‫ مجدي‬9002, Thomson & Liu 2003, Sidentop & Tannehill (2000).
Le suivi du travail du stagiaire au lycée est assuré par un conseiller pédagogique qui
évalue ses capacités à programmer, à diriger et à évaluer les séances d'Education Physique et
de lui prodiguer les observations et les conseils nécessaires pour améliorer son niveau
d'intervention (‫ مالكي‬2011).
La présente étude vise à analyser le contenu des rapports de visite des stagiaires dans
le but de voir s'il existe une cohérence entre les observations formulées par les conseillers et
les compétences fixées dans la grille d'évaluation mise vigueur par la Faculté.
Méthodologie.
L'étude a été faite sur un nombre de 340 rapports de visite conseil formulés par 24
conseillers pédagogiques pour les années universitaires 2011 et 2012. La grille d'évaluation
utilisée regroupe 20 compétences réparties sur les trois parties de la séance. Les résultats
133
obtenus ont été analysés à l'aide des outils statistiques suivants: Moyennes, Ecart type,
Répétitions, Pourcentage, Khi carré.
Interprétation des résultats.
Les données présentées dans le tableau n°1, montrent que les conseillers pédagogiques
ont insisté dans leurs rapports de visite sur les consignes se rapportant aux deux premières
parties de la séance ( phase de préparation et phase de réalisation), quant aux consignes
relatives à la partie finale de la séance, elles ont été négligées par les conseillers.
Tableau n° 1
Les observations des conseillers pédagogiques faites selon la grille d'évaluation
Observations
1- PREPARATION DE LA SEANCE:
Respecter la répartition horaire des
différentes parties de la séance
Utiliser d'une manière rationnelle les
espaces disponibles à l'école.
Varier les formations et les évolutions
dans la séance.
Prendre soin de la préparation et
organisation de la séance.
Formuler les objectifs en fonction du
contenu
Utiliser d' une manière rationnelle les
moyens disponibles
2- REALISATION DE LA SEANCE:
Utiliser la progression pédagogique lors
de l'apprentissage.
Se placer par rapport aux élèves pour
observer et gérer.
Adapter le contenu de la séance aux
capacités des élèves
Tenir compte des facteurs de sécurité et
prévention des accidents
Donner de l'importance à la clarté de la
voix et l'intonation.
Gérer la séance avec confiance loin de
toute tension et nervosité.
Gérer les difficultés rencontrées dans la
séance
Aider et motiver les élèves à
l'apprentissage.
3- EVALUATION DE LA SEANCE:
Créer une ambiance de classe propice au
travail.
Détecter les points faibles chez les
élèves et les corriger.
Varier les méthodes et les outils
d'évaluation.
Apporter des feedback dans la séance.
Encourager les élèves à la création et
l'improvisation dans la séance.
Evaluer les objectifs fixés dans la
séance.
Moy
Ecar
t
type
0.26
Oui = 2
Non = 1
Nombre
%
Nombre
%
Total
score
Relative
importance
Ordre
Khi
carré
0.44
90
26.5
250
73.5
180
26.47
3
75.29
0.16
0.37
56
16.5
284
83.5
112
16.47
6
158.29
0.32
0.47
110
32.4
244
67.6
220
32.35
1
42.53
0.28
0.45
96
28.2
244
71.8
192
28.23
2
64.42
0.15
0.35
50
14.7
290
85.3
100
14.70
8
169.41
0.02
0.15
8
2.4
332
97.6
16
2.35
17
308.75
0.23
0.42
77
22.6
263
77.4
154
22.64
4
101.75
0.15
0.35
50
14.7
290
85.3
100
14.70
8
169.41
0.06
0.23
20
5.9
320
94.1
40
5.88
13
264.7
0.22
0.41
75
22.1
265
77.9
150
22.05
5
106.41
0.10
0.29
33
9.7
307
90.3
66
9.70
11
220.81
0.07
0.25
24
7.1
316
92.9
48
7.05
12
250.77
0.05
0.22
18
5.3
322
94.7
36
5.29
15
271.81
0.11
0.31
38
11.2
302
88.8
76
11.17
10
204.98
0.06
0.23
20
5.9
320
94.1
40
5.88
13
264.7
0.16
0.37
55
16.2
285
83.8
110
16.17
7
155.58
0.03
0.17
10
2.9
330
97.1
20
2.94
16
301.17
0
0
0
0
340
100
0
0
19
0
0
0
0
0
340
100
0
0
19
0
0
0.09
3
0. 9
337
99.1
6
0.88
18
328.10
Remarque : Le Khi carré au seuil 0.05 = 3.841
Le tableau n°2 regroupe les observations des conseillers qui ne font pas partie de la
grille d'évaluation. Nous remarquons que certaines de ces observations ont été formulées à
plusieurs reprises par les conseillers, ce qui permet de conclure que ces consignes peuvent
éventuellement être prises en considération pour enrichir la grille d'évaluation.
.
Tableau n° 2
Les observations des conseillers pédagogiques qui ne font pas partie de la grille d'évaluation
Nombre de répétitions
64
43
69
60
Observations
Utiliser d'une manière rationnelle le matériel pédagogique et personnel .
Eviter de laisser les élèves sans activité pendant la séance.
Veiller à la préparation des séances avant de passer à l'exécution.
Varier les jeux et les activités physiques dans les séances .
134
Ordre
1
9
3
6
Bibliographie :
1.Margaret, S., & Mathew, D.(2009). Influence of two preservice teachers' value orientations
on their interpretation and delivery of sport education. Sport, Education and Society. 14. P
339-352.
2.Thomson, J., & Wenhao, L.(2009). Preservice teachers' reflections on student teaching
experiences : Lessons learned and suggestions for reform in PETE programs. The Physical
Educator . 60. p 2 -11.
3.Siedentop, D.,& Tannehill, D.(2000). Developing teaching skills in Physical Education. 4 th
Edition. McGraw-Hill Companies,Incorporated.
‫ "رؤية‬:‫ المؤتمر العلمي الرياضي الثاني‬.‫ تقويم الكفاءة العلمیة لمطبقات درس التربیة الرياضیة‬.)2100( ‫ فاطمة المالكي‬-6
.‫ األردن‬-‫ عمان‬."‫استشرافیة لإلبداع الرياضي – أفاق وتطلعات‬
.‫ اإلسكندرية‬.‫ دار الوفاء‬.‫ األسس العلمیة والعملیة لطرق التدريس‬.)2112(‫ مجدي فهيم‬-8
"This is a research project that was supported by a grant from the research center for the sport
sciences and physical activity, deanship of scientific research at King Saud University"
The effect of suggested movement games on selected development
motor skills for children
Mazen S. Aljassas1
1
College of Sport Sciences and Physical Activity- King Saud University. Email:
[email protected]
"This is a research project that was supported by a grant from the research center for the sport
sciences and
physical activity, deanship of scientific research at King Saud University"
Extraction
Extraction the study the of findings presence of statistically significant differences for the
experimental group at the level of motor skills; and existence of a significant improvement in the
left- footed jump for the children of the experimental group; it also, the skill of throwing to longest
possible distance came in the second place; then the skill of long jump from standing position.
Introduction
Children tend to practice motor activities in childhood, but with the rapid technology
development in the world and children involvement in this process especially with the
electronic games, it has led to decrease the level of physical activeness considerably, where it
became clear from studies conducted in many societies that due to the shortage of time and
resources specified for physical activities, as well as replacing the time spent on motor games
with time spent on electronic games, children are turning increasingly to the lack of physical
and body activeness, and studies indicate that more than two-thirds of children in many
countries , whether developed or developing , do not engage in physical activities adequately (
Dennison et al., 2002( )Ronda et al., 2001( )Khunti et al., 2007 (.
School is the first educational institution after the family which contributes in providing
students with the knowledge and skills through educational experiences acquired by the
student in their various educational experiences, and the school takes a great responsibility to
provide students with opportunities to practice physical activities and motor skills when
offering variable of programs inside the classroom or outside )Salmon et al. 2007 ( (Corbin, 2002).
From the researcher observations in physical education programs for children in
kindergarten and primary education , and lack of exercise suitable motor activities for their
age level, and does not focus on basic motor skills for children , leading to delays in motor
135
development . However, few studies in this field are done by the researcher" the impact of
motor games on development in motor skills of children.
Aim of the study:
The main aim of the study is to investigate the effect of using some movement games
during physical education (PE) classes on some of the movement skills development for
preschool children with comparing their performance with their peers who engage in regular
PE classes that using the traditional methods.
Methods:
In this study, an experimental method was sued in order to collect the needed data. 44
children with main age (5.8yrs + 0.8) were recruited from Al-qatif city in Saudi Arabia.
Participants in the study were distributed into two groups, experimental group (n=22) and
control group (n=22). The experimental group engaged in a suggested movement games for
45 minutes during the PE classes twice a week for 8 weeks. The suggested movement games
included basic psychomotor skills movement transition- processing and handling skillscommand and control). The control group was instructed to engage in the traditional program
of PE classes that provided by the Ministry of Education. Movement development level was
evaluated by measuring some of the selected movement skills (long jump- throwing tennis
ball- hopping by right and left legs). T-test was used to compare the differences between
groups in the measured variables. Percentage of the data was used to assess the level of
improvement of the measured variables between groups. All values were assessed at P value
< 0.05 .
Results:
Table ( 1 ) illustrates the differences between the averages of the experimental group
and the control group for measuring the dimensional variables in the study
Control
Experimental
Rate of
Value
N
=
22
N
=
22
Tests to Variables
sign
better
(t)
Std
Std
M
M
%
*
long jump ( CM )
83.15
8.47
96.82
9.04
3.84
0.01
16.44
throwing tennis ball ( M )
9.18
2.84
7.63
3.16
2.36*
0.02
20.31
hopping by right ( step )
20.71
7.25
17.18
4.74
1.91
0.07
20.55
*
hopping by left ( step )
21.33
5.45
15.49
6.76
3.01
0.01
37.70
* P value < 0.05
from table ( 1 ) shows results:
- There are significant differences between groups in all variables except hopping with
right leg. This is probably because of the right leg is the dominant leg.
- The average improvement in most measured skills such as hopping with left leg
(37.7%) and in throwing tennis ball (20.31%). The improvement was less in long jump
(16.44%) and hopping with left leg (20.55%)
Conclusion:
The present study found that the suggested movement games for preschool children might
help them to accelerate some aspects of their motor development skills. More studies are
suggested in order to enhance this finding including children in primary schools.
References
Corbin, C. B. (2002). Physical activity for everyone: What every physical educator should
know about
promoting lifelong physical activity. Journal of Teaching in Physical
Education, 21,128-44.
Dennison, B. et al.(2002).Television Viewing and Television in Bedroom Associated with
Overweight Risk among Low-Income Preschool Children. Pediatrics, 109, no. 6: 1028-35.
136
Khunti, K. et al. (2007). Physical activity and sedentary behaviors of South Asian and white
European children in inner city secondary schools in the UK. Family Practice, 24(3), 237244.
Ronda, G. et al. (2001). Stages of change, psychological factors and awareness of physical
activity levels in the Netherlands. Health Promotion International, 16, 305–314.
Salmon, J. et al. (2007). Promoting Physical Activity Participation among Children and
Adolescents. Epidemiologic Reviews , 29(1):144-159.
Khunti, K. et al. (2007). Physical activity and sedentary behaviors of South Asian and white
European children in inner city secondary schools in the UK. Family Practice, 24(3), 237244.
L’hypothèse cathartique de la pratique sportive chimère ou réalité : le cas des
adolescents tunisiens vivant en France.
Referee: we have not the same jersey but we have the same passion.
Philippe C. Brunel
University of Limoges, GRESCO EA3815, France.
[email protected]
The aim of this study was to test antecedents and consequences of passion (Vallerand et al 2003).
Among 150 active referees, it was hypothesized that the way individuals internalize their activity
into the self represents a main determinant of the passion they experience. Furthermore, they have
to value their activity. In terms of consequences, it was hypothesized that harmonious passion will
lead to positive emotion while obsessive passion will lead to negative emotions. Results from path
analyses tend to confirm our hypotheses. Results will be discussed according to Vallerand’s
model.
Keywords: Passion, Motivation, Self-determination, emotions.
INTRODUCTION
Recently, Vallerand and his colleagues (Vallerand et al. 2003) developed a motivational
approach of passion for different activities. It is hypothesized that the different types of
passion arise from an internalization process and when an activity is highly valued and
meaningful. Thus, when an activity is internalized in the self in a controlled fashion, this will
lead to obsessive passion. This activity is then part of the self but has not been willingly
integrated in the self. The person feel pressured to execute their passionate activity due to
contingencies belonging to it. Although the person likes the activity, he/she fells compelled to
engage in it and consequently is more prone to experience negative affects during and once
the activity is finished. However, when an individual has freely accepted the activity as
important but without any contingencies attached to it, an autonomous internalization occurs.
Consequently, he/she is more inclined to experience positive emotions during and once the
activity is finished. The purpose of this study was to test these hypotheses on a population of
referees.
METHOD
Participants were 150 active referees from collective sports (volley ball, n=81 and basket ball n=69).
All participants were approached individually after a game and asked to complete a proposed survey
137
regarding the game they just finished to arbitrate. They were requested to send back the
questionnaires using a pre stamped envelope so that we ensured that their participation was
voluntary.
Passion. The French version of the passion scale (Vallerand et al., 2003). It is made of two subscales:
harmonious (HP) and obsessive passion (OP). Each subscale was measured through 7 items each on a
7-point likert scale. Cronbach alphas indicated that this scale was found reliable with α=.70 for
harmonious passion and α=.91 for obsessive passion.
Internalization. A short version of the Global Motivation Scale (Guay, Mageau & Vallerand, 2002) was
used to assess their level of internalization. It is made of five subscales: intrinsic motivation (doing an
activity out of pleasure experienced) identified regulation (doing an activity out of choice),
introjected regulation (doing an activity out of self-imposed pressure), external regulation (engaging
in an activity in order to receive rewards or avoid punishment), and amotivation (or the relative
absence of motivation). These subscales are made of four items each and are rated on a 7-point
scale. Alpha coefficients indicated that this scale was reliable (from .60 to .81). We then computed
two scores reflecting the different level of internalization. Thus, the self determined forms of
motivation (i.e., intrinsic motivation and identified regulation) were used to compute the
autonomous internalization style. As well, the non self determined form of motivation (i.e.,
introjected and external regulations) composed the controlled form of internalization.
Activity valuation. We used 4 items to assess how their refeering activity is important and valuated by
the different referees (α=.72).
Emotion. To assess emotions referees experienced during the game they just ended, we asked them to
fill out the Positive Affect and Negative Affect Scale (PANAS, Watson, Clark & Tellegen, 1988).
This scale is made of 20 items reflecting the positive affects (10 items, α=.79) and the negative Affects
(10 items, α=.85).
RESULTS
Due to a high correlation (r=.42, p<.001) between HP and OP, partial correlations were used. When
controlling for OP, results indicated that HP was positively related to autonomous internalization
(r=.38, p<.001) and positive emotions (r=.28, p<.001) and unrelated to other variables. When
controlling for HP, findings indicated that OP was positively related to controlled internalization
(r=.30, p<.001), negative emotions (r=.19, p<.02) and positive emotions (r=.31, p<.001) as well.
A path analysis using LISREL 8.54 was conducted in order to test on the nature of different
antecedents of passion as defined by the motivational approach. The specified model was
tested with standardized coefficients obtained from the maximum likelihood method of
estimation. Preliminary test of the model suggested adding covariance between both types of
passions and different emotions as well. Then Results from path analysis yielded to a good fit
to the data with a 2 (n = 150, df = 11) = 18.77, p <. 065; NNFI = .90, CFI =. 95, RMSEA =
.070). All path were found significant (t > 1.96)
DISCUSSION
Results of this study provided supports to our hypotheses. First, it appears that a passion
originated from a highly valued and meaningful activity. Indeed, to be considered as a
passion, an activity has to be important for individual so that they are able display efforts and
invest time in it. Then, how individuals internalized the activity in the self influence the
passion in nature. When the activity is autonomously internalized in the self, individuals
developed an harmonious passion. It means that being a referee represent an important
activity in their life but not an end in itself. However, when the activity internalized in a
controlled fashion, they developed an obsessive passion. It seems that being a referee is
important for them because it represents their way of life. Second, it appears that passions
lead to different emotions. Harmonious passion lead the referees to experience positive
emotions once their activity in finished. In the same way, obsessive passion leads to positive
emotions but is prone to develop negative emotions as well. Indeed, when the game is over
138
referees are still focusing on positive thoughts from their involvement in their passionate
activity but are also able to focus on more negative cognitions such as rumination (Vallerand
et al., 2003). Being a referee need a huge time and energy investment in terms of training or
traveling. All of them were not professional, that is they have a regular working activity
during the week. When refereeing represents a way of life, it could interfere with other aspect
of their life and causes some conflicts.
In conclusion and as hypothesized, HP and OP represent two different forms of internalization
of an activity in individual’s self.
REFERENCES
Vallerand, R.J., Blanchard, C., Mageau, G.A., Koestner, R., Ratelle, C., Leonard, M., Gagné,
M., & Marsolais, J. (2003). Les passions de l’âme: On obsessive and harmonious passion.
Journal of Personality and Social Psychology, 85, 756-767.
Watson, D., Clark, L.A., Tellegen, A. (1988). Development and validation of brief measures
of positive and negative affect: The PANAS scales. Journal of Personality and Social
Psychology, 54, 1063-1070.
Referee: we have not the same jersey but we have the same passion.
Philippe C. Brunel
University of Limoges, GRESCO EA3815, France.
[email protected]
The aim of this study was to test antecedents and consequences of passion (Vallerand et al 2003).
Among 150 active referees, it was hypothesized that the way individuals internalize their activity
into the self represents a main determinant of the passion they experience. Furthermore, they have
to value their activity. In terms of consequences, it was hypothesized that harmonious passion will
lead to positive emotion while obsessive passion will lead to negative emotions. Results from path
analyses tend to confirm our hypotheses. Results will be discussed according to Vallerand’s
model.
Keywords: Passion, Motivation, Self-determination, emotions.
INTRODUCTION
Recently, Vallerand and his colleagues (Vallerand et al. 2003) developed a motivational approach of
passion for different activities. It is hypothesized that the different types of passion arise from an
internalization process and when an activity is highly valued and meaningful. Thus, when an activity
is internalized in the self in a controlled fashion, this will lead to obsessive passion. This activity is
then part of the self but has not been willingly integrated in the self. The person feel pressured to
execute their passionate activity due to contingencies belonging to it. Although the person likes the
activity, he/she fells compelled to engage in it and consequently is more prone to experience negative
affects during and once the activity is finished. However, when an individual has freely accepted the
activity as important but without any contingencies attached to it, an autonomous internalization
occurs. Consequently, he/she is more inclined to experience positive emotions during and once the
activity is finished. The purpose of this study was to test these hypotheses on a population of referees.
METHOD
Participants were 150 active referees from collective sports (volley ball, n=81 and basket ball n=69).
All participants were approached individually after a game and asked to complete a proposed survey
regarding the game they just finished to arbitrate. They were requested to send back the questionnaires
using a pre stamped envelope so that we ensured that their participation was voluntary.
Passion. The French version of the passion scale (Vallerand et al., 2003). It is made of two subscales:
harmonious (HP) and obsessive passion (OP). Each subscale was measured through 7 items each on a
7-point likert scale. Cronbach alphas indicated that this scale was found reliable with α=.70 for
harmonious passion and α=.91 for obsessive passion.
139
Internalization. A short version of the Global Motivation Scale (Guay, Mageau & Vallerand, 2003)
was used to assess their level of internalization. It is made of five subscales: intrinsic motivation
(doing an activity out of pleasure experienced) identified regulation (doing an activity out of choice),
introjected regulation (doing an activity out of self-imposed pressure), external regulation (engaging in
an activity in order to receive rewards or avoid punishment), and amotivation (or the relative absence
of motivation). These subscales are made of four items each and are rated on a 7-point scale. Alpha
coefficients indicated that this scale was reliable (from .60 to .81). We then computed two scores
reflecting the different level of internalization. Thus, the self determined forms of motivation (i.e.,
intrinsic motivation and identified regulation) were used to compute the autonomous internalization
style. As well, the non self determined form of motivation (i.e., introjected and external regulations)
composed the controlled form of internalization.
Activity valuation. We used 4 items to assess how their refeering activity is important and valuated by
the different referees (α=.72).
Emotion. To assess emotions referees experienced during the game they just ended, we asked them to
fill out the Positive Affect and Negative Affect Scale (PANAS, Watson, Clark & Tellegen, 1988).
This scale is made of 20 items reflecting the positive affects (10 items, α=.79) and the negative Affects
(10 items, α=.85).
RESULTS
Due to a high correlation (r=.42, p<.001) between HP and OP, partial correlations were used. When
controlling for OP, results indicated that HP was positively related to autonomous internalization
(r=.38, p<.001) and positive emotions (r=.28, p<.001) and unrelated to other variables. When
controlling for HP, findings indicated that OP was positively related to controlled internalization
(r=.30, p<.001), negative emotions (r=.19, p<.02) and positive emotions (r=.31, p<.001) as well.
A path analysis using LISREL 8.54 was conducted in order to test on the nature of different
antecedents of passion as defined by the motivational approach. The specified model was tested with
standardized coefficients obtained from the maximum likelihood method of estimation. Preliminary
test of the model suggested adding covariance between both types of passions and different emotions
as well. Then Results from path analysis yielded to a good fit to the data with a 2 (n = 150, df = 11) =
18.77, p <. 065; NNFI = .90, CFI =. 95, RMSEA = .070). All path were found significant (t > 1.96)
Autonomous
Internalieation
Style
Activity
Valuation
.29
.46
.51
Controlled
Internalieation
Style
Positive
Emotions
.26
Harmonious
Passion
Obsessive
Passion
.25
.32
.15
Negative
Emotions
DISCUSSION
Results of this study provided supports to our hypotheses. First, it appears that a passion originated
from a highly valued and meaningful activity. Indeed, to be considered as a passion, an activity has to
be important for individual so that they are able display efforts and invest time in it. Then, how
individuals internalized the activity in the self influence the passion in nature. When the activity is
autonomously internalized in the self, individuals developed an harmonious passion. It means that
being a referee represent an important activity in their life but not an end in itself. However, when the
activity internalized in a controlled fashion, they developed an obsessive passion. It seems that being a
referee is important for them because it represents their way of life. Second, it appears that passions
lead to different emotions. Harmonious passion lead the referees to experience positive emotions once
140
their activity in finished. In the same way, obsessive passion leads to positive emotions but is prone to
develop negative emotions as well. Indeed, when the game is over referees are still focusing on
positive thoughts from their involvement in their passionate activity but are also able to focus on more
negative cognitions such as rumination (Vallerand et al., 2003). Being a referee need a huge time and
energy investment in terms of training or traveling. All of them were not professional, that is they have
a regular working activity during the week. When refereeing represents a way of life, it could interfere
with other aspect of their life and causes some conflicts.
In conclusion and as hypothesized, HP and OP represent two different forms of internalization of an
activity in individual’s self.
REFERENCES
Guay, F., Mageau, G., & Vallerand, R.J. (2003). On the hierarchical structure of self-determined
motivation : A test of top-down and bottom-up effects. Personality and Social Psychology Bulletin,
29, 992-1004.
Vallerand, R.J., Blanchard, C., Mageau, G.A., Koestner, R., Ratelle, C., Leonard, M., Gagné, M., &
Marsolais, J. (2003). Les passions de l’âme: On obsessive and harmonious passion. Journal of
Personality and Social Psychology, 85, 756-767.
Watson, D., Clark, L.A., Tellegen, A. (1988). Development and validation of brief measures of
positive and negative affect: The PANAS scales. Journal of Personality and Social Psychology, 54,
1063-1070.
L’hypothèse cathartique chimère ou réalité : le cas des adolescents
tunisiens vivant en France.
1
Fathi Chelly 1 & Philippe Brunel 1
Groupe de recherche en sociologie du centre ouest EA 3815, Université de Limoges
[email protected]
Résumé : L’objectif de notre étude est de mettre en exergue les différences et les similitudes
comportementales entre des adolescents Immigrés sportifs avec leurs homologues Français et Tunisiens.
Nous focalisons notre travail sur la mesure de la représentation de l’agression et de l’agressivité chez des
adolescents sportifs et non sportifs. Les résultats de notre étude montrent que les Immigrés sportif sont les
plus agressif au niveau représentationnel et attitudinal (p<.0001). Le model en pistes causales a les
indices les plus faibles et ne s’ajuste pas correctement au données par rapport aux autre groupes.
Mots clés : Agression, Représentation sociale, Adolescence, Culture, Sport.
INTRODUCTION
Le sport, comme toutes les activités humaines, a eu et a toujours ses défenseurs (et ses
détracteurs. Parisot et Rasse (1991) considère que les compétences sociales acquises dans la
pratique sportive sont transférables à la vie sociale. L’espace sportif est considéré comme
l’outil de la resocialisation des jeunes. Ce qui devait conduire à l’intériorisation de la règle
sociale. Par ailleurs, Jodelet (1993) indique qu’un lien direct existe entre les représentations
sociales et les attitudes des individus.
L’agressivité des jeunes de quartier est mise en avant dans les médias, et parfois elle explique
un malaise ainsi qu’une identité altérée. Le sport aiderait-il vraiment à canaliser cette
agressivité ? Et reconstruit-il cette identité biaisée ? Tels sont nos interrogations de départ.
Devant cette ambivalence de l’effet de la pratique sportive, nous nous interrogeons sur la solidité de la
thèse de l’effet cathartique du sport. Le premier objectif de cette étude était d’analyser les
représentations et les attitudes agressives d’adolescents issus de trois cultures différentes Français (Fr),
Tunisiens (Tu) et Immigrés (Img), sportif (sptf) ou non sportif (Nsptf). Le deuxième objectif était de
141
mesurer l’effet de la non agression dans le sport (NOAGRES) sur la représentation sociale de
l’agression dans le sport (RSAGS), de l’effet de cette dernière sur les représentations de l’agression
expressive (EXP) et instrumentale (INST) dans la vie quotidienne. Ainsi, que l’effet de EXP et INST
sur le comportement (compt).
2. METHODE
2.1 PARTICIPANTS : La population était constituée de 872 adolescents formant 6 groupes,
Frsptf (n = 158), FrNsptf (n= 157), Tusptf (n = 228), TuNsptf (n= 167), Imgsptf (n = 55) et
ImgNsptf (n= 107). L’âge moyen des participants est de (15.04 ± .33 ans). Ils ont rempli les
versions modifiées et validées du Questionnaire d’Agression (QA) de Buss et Perry (1992)
pour mesurer les attitudes agressives de tous les jours, de l’Expagg mesurant les
représentation de l’agression dans la vie quotidienne de Archer et Haigh (1997b) et le QRSAS
(questionnaire de représentation sociale de l’agression dans le sport) mesurant la RSAS de
Chelly et Brunel (2014).
2.2 INSTRUMENTS DE MESURES
Le QA est constitué de quatre échelles, 5 items respectivement pour l’agression physique
(PHY), l’agression verbale (VER), de l’Hostilité (HOST) et de la Colère (COL). L’Expagg est
constitué de deux échelles, 5 items pour l’agression expressive (EXP) et 10 pour
l’istrumentale (INST). Et le QRSAS, 4 items respectivement pour la dimension de l’agression
innée (IN), acquise (AQCS) et de la non agression (NOAGRES). Les adolescent indiquent
leurs choix sur une échelle de Likert à cinq modalités de réponse.
ANALYSES DES RESULTATS
MANOVA : a porté sur les six groupes. Les résultats ont montré un effet principal de
l’origine (Wilks λ = .88, F(18, 680) = 2.34, p < .01) et un effet principal de la pratique (Wilks
λ =.93, F(9, 340) = 2.59, p < .01) . Par ailleurs, une interaction était constatée entre l’origine
et la pratique (Wilks λ = .80, F(18, 680) = 4.31, p < .0001). Cette interaction se situe niveau
de VER (F(2, 348) = 7.35, p < .001), de l’EXP (F(2, 348) = 3.57, p < .05), de l’INST (F(2,
348) = 22.31, p < .0001), de l’IN (F(2, 348) = 5.69, p < .05) et de l’ACQS (F(2, 348) = 6.18, p
< .01). Les Imgsptf détiennent les scores les plus hauts aux niveaux des différentes variables
dépendantes (p<.001), sauf pour l’EXP ou les scores des FrNsptf sont les plus hauts (p<.05).
PISTES CAUSALES : Les analyses sont réalisées à travers les models d’équations
structurel, par l’intermédiaire du logiciel Lisrel. Les résultats les plus intéressants de cette
étude concernent d'abord la mise en évidence du rôle du sport (NOAGRES) généralisé dans
son effet sur les RSAS dans les deux types de groupes sportifs et non sportifs. Cet effet était
toujours négatif. D’ailleurs l’effet de la NOAGRES sur RSAS est compris entre (-.55 < ß <.20). Nous soulevons que la plus petite valeur est celle du groupe des sportifs immigrés (ß=.19). Le model hypothétique du départ est le plus médiocre chez les Imgsptf. Les indices
d’ajustement sont les plus faibles dans ce groupe.
Tableau1: comparaison des deux modèles testés chez les immigrés sportifs
χ²
Df
χ²/df GFI NNFI CFI PNFI SRMR
Modèle non retenu
9.47 5.00 1.89 .93 -.84 .08 .18
.11
Modèle accepté
0.74 3.00 .24
.99
2.44
1.00 .29
.03
Note : N = 55, χ²: Chi-deux, df : dégrée de liberté, GFI : Goodness of Fit Index, Réf : valeur de référence
indiquant une bonne adéquation, NNFI : Bentler-Bonnet Non Normed Fit Index, CFI : Comparative Fit Index de
Bentler, PNFI : Parsimony Normed Fit Index, SRMR : Standardized Root Mean Square.
DISCUSSION
Les immigrés sportifs détiennent les scores les plus élevés à l’exception de la représentation
de l’agression expressive. Les résultats de notre étude montrent bien que l’hypothèse
142
cathartique de la pratique sportive n’est pas vérifiée chez les sportifs immigrés. En revanche,
elle reste à discuter au niveau de l’EXP. Cette variable est plus d’ordre féminin et c’est pour
cette raison que les Imgsptf n’ont pas de score élevé pour garder la forme de machisme et
marquer leur différence par rapport aux filles. Aussi c’est une variable rationnel ou le sport
n’a pas d’effet. Les scores faibles de NOAGRES pourraient influencer l’agressivité accrue des
Imgsptf. Il est possible que se soit un problème avec la règle en générale. Le model en pistes
causales est le plus médiocre chez les Imgsptf. Aussi, ils manifestent les scores les plus élevés
au niveau de la IN et ACQS dans le sport. Les résultats de notre étude ne nous permettent de
validé que les Imgsptf sont moins agressifs que les Tu et Fr. Le sport ne permet pas aux
immigrés garçons de diminuer leurs agressivités.
BIBLIOGRAPHIE
Archer, J., & Haigh, A. (1997b). Beliefs about aggression among male and female prisoners.
Aggressive Behavior, 23, 405-415.
Buss, A. H. & Perry, M (1992). The aggression questionnaire. Journal of Personality and
Social Psychology, 63 (3), 452-459.
Chelly, F. & Brunel, P. (2014). La construction et la validation du QRSAS : étude
confirmatoire. Congrès International de l'Association Africaine des Sciences du Sport.
Hammamet : Tunisie.
Jodelet, D. (1993). Les représentations sociales. Paris : PUF.
Parisot, D., & Rasse, P (1991). Les sports : des vertus intégratives limitées, dans : N. Midol
(dir.) Performance et santé, (pp. 167-171). AFRAPS-LANTAPS, Nice.
Effet de perception vers l’avenir sur le sentiment d’auto efficacité
chez des enseignants d’EPS de la ville de Sfax.
GUEMRI Ayman1, Hentati Abdelaziz1, JBELI Tarak2
1 UR-EM2S : Education, motricité, sport et santé.
2 Laboratoire'' Optimisation de la Performance Sportive'' Centre CNMSS.
Adresse : Route Afrane km 1.5 Avenue 407 n° 18 –Sfax 3003
E-mail : [email protected]
Type de communication : communication orale
La participation au prix des jeunes chercheurs : oui
Thème de recherche : science humaine
Langue utilisé : français
Champs disciplinaire : science humaine
Résumé
L’objectif de cette étude consiste à chercher la relation entre le sentiment d’auto-efficacité et la
perception future de l’enseignant d’EPS. Pour calculer ces effets, il a été procédé à deux
questionnaires à ESAE, Gibson et al (1984) et EST, Usunier et al (2007) pour une population de
236 enseignants d’EPS. Le tableau de l’analyse factorielle montre que ces deux échelles ont une
bonne consistance interne. L’étude de la relation entre le sentiment auto efficacité et la perception
future a relevé une corrélation non significative. L’enseignant d’EPS avait manifesté sa tendance à
une identité projectuelle défaillante en ce qui concerne l’évaluation de soi. On peut postuler que la
prise de conscience du temps est atypique ; l’individu y est déconnecté, débranché, il n’ pas
d’orientation futur.
Mot clé : le sentiment d’auto efficacité, orientation vers l’avenir, l’enseignant d’EPS
143
Introduction : Le métier d’enseignement est classé parmi les métiers les plus difficiles dans
le monde. D’après le classement de l’UNESCO, il est classé en deuxième place après le
travail dans les carrières. Tout cela nous amène à étudier la vision vers l’avenir de
l’enseignant en ce qui concerne l’efficacité de leur profession pour qu’il permette de persister
face à la difficulté rencontrée. Tout cela peut se traduire par la perception future développée
par Usunier et Valette-Florence (2007). La perception future est la prédominance des pensées
envers l’avenir. Cette perception peut influencer la croyance en efficacité, autrement dit, le
sentiment d’auto efficacité. L’enseignement est un acte impliquant (il est en rapport avec la
personnalité, l’appartenance de l’enseignant, ses croyances, sa vision de monde) et cela nous
amène à poser la question suivante : l’enseignant est-il préoccupé par des aspects relatifs à
l’efficacité de son enseignement, celui notamment lié à ses propres
satisfactions/insatisfactions suite à un retour sur ses propres prestations éducatives ? Cette
efficacité personnelle a-t-elle un lien avec le style temporel de l’enseignant d’EPS notamment
la perception future ? Notre recherche s’inscrit dans le paradigme de la psychologie de
l’éducation. L’objectif de cette étude consiste à chercher la relation qui peut exister entre le
sentiment d’auto-efficacité et la perception future de l’enseignant d’éducation physique et
sportive.
Matériel & Méthodes : Pour calculer ces effets, il a été procédé à deux questionnaires à
l’échelle de sentiment d’auto efficacité de l’enseignant, Gibson et Dembo (1984) et l’échelle
des styles de temps, Usunier et Valette-Florence (2007), ces deux échelles sont distribués
auprès de 236 enseignants d’EPS dans les différentes écoles préparatoires et lycées de la
ville de Sfax.
Résultats : pour assurer la fiabilité de questionnaire, on a utilisé la méthode de l’analyse
factorielle. Le tableau de l’analyse factorielle montre que l’échelle de sentiment d’autoefficacité de l’enseignant et l’échelle des styles de temps ont une bonne consistance interne.
Pour calculer l’Effet de perception vers l’avenir sur le sentiment d’auto efficacité on a utilisé
la corrélation. L’étude de la relation entre le sentiment d’efficacité personnelle et la
perception future (figure 1) a relevé une corrélation non significative à p < 0.05, r = -0,02 et
l’étude de la relation entre le sentiment d’efficacité générale et la perception future a relevé
encore une corrélation non significative à p < 0.05, r = -0,06.
Discussion et conclusion : L’absence des études antérieures qui relient entre le sentiment
d’auto-efficacité et perception future nous empêche de comparer ce résultat avec les études
antérieures. Mais il existe des indices qui peuvent nous aider à relier ces deux concepts à
travers des expressions telle que anticipation, optimisme, innovation, ambition, but pour
désigner le futur. En effet, La relation entre le sentiment d’efficacité personnelle et la
perception future se manifeste à travers la définition de Bandura de : c’est la croyance en ce
que possède un individu, en sa capacité de produire ou non une tâche Bandura, (1993). On
peut conclure que L’enseignant d’EPS avait manifesté sa tendance à une identité projectuelle
défaillante en ce qui concerne l’évaluation de soi. On peut postuler que la prise de conscience
du temps est atypique ; l’individu y est déconnecté, débranché, il n’ pas d’orientation futur.
Références :
Bandura A, 1993. Perceived self-efficacy in cognitive development and functioning.
Educational Psychologist, 28(2), 117-148.
-François P. H, & Botteman, A. E, 2002. Théorie sociale cognitive de Bandura et bilan de
compétences : applications, recherches et perspectives critiques. Carriérologie, Revue
francophone internationale, p. 520.
-Gibson S, & Dembo M. 1984. Teacher efficacy: A construct validation. Journal of
Educational Psychology, 76(4), 569-582.
-Usunier J, & Valette-Florence P, 2007. The time styles scales: A review of developpement
and replications of 15 years, revue time and society, p.35.
144
L’effet de la fatigue musculaire unilatérale du genou et de la cheville
sur le contrôle posturale bipodal
Amine Ghram1, Salma Jeribi2,3, Abdelmonem Yahia2,3, Nadhir Hammami4,5, Mohamed
Habib Elleuch2,3
¹ Institut Supérieur de Sport et de l’Éducation Physique de Sfax
²Service de Médecine Physique, CHU Habib Bourguiba, Sfax
3
Unité de recherche de l’évaluation des pathologies de l’appareil locomoteur UR12ES18
Université de Sfax
4
Movement to Health (M2H), Université Montpellier-1
5
laboratoire Optimisation de la performance sportive du Centre national de la médecine et
des sciences du sport de Tunis
[email protected]
Résumé : L’objectif était de comparer les effets de la fatigue du genou et de la cheville induite
par contraction musculaire volontaire sur un dynamomètre isocinétique en mode concentrique sur
le contrôle postural bipodal. Un groupe GENOU de dix sujets (20 ans ±2,49) et un groupe
CHEVILLE de neuf sujets (20,44 ans ±3) ont été évalués avant (PRE fatigue), immédiatement
après (POST fatigue) après un protocole de fatigue sur le contrôle postural bipodal (plateforme de
force). En condition POST, le contrôle postural a été affecté pour les deux exercices mais
l’exercice CHEVILLE a dégradés de façon plus importante que l’exercice GENOU. En condition
POST. En conclusion, d’une part, l’exercice CHEVILLE contribue à altérer la détérioration du
contrôle postural comparativement à l’exercice GENOU.
Mots clés: Contrôle postural, Fatigue, Muscles fléchisseurs plantaires de la cheville, Muscles
extenseurs du genou
INTRODUCTION
La fatigue musculaire perturbe le contrôle postural bipodal (Bisson et al. 2010 ; Chaubet et
al. 2011; Ledin et al. 2004; Wojcik et al. 2011 ; Paillard et Borel. 2013).
Des études ont rapporté des effets néfastes de la fatigue musculaire locale (FML) des
fléchisseurs plantaires-sur le contrôle postural bipodal (Ledin et al. 2004; Pinsault and
Vuillerme 2008). Aussi, Des études ont montré que la fatigue musculaire unilateral (FMU)
du muscle quadriceps induite par des contractions isometriques en condition yeux fermés
(YF) affecte le contrôle postural bipodal (Paillard et Borel. 2013 ; Chaubet et al. 2011).
Par conséquent, l’objectif de notre étude est de comparer les effets de la fatigue musculaire
unilatérale aigue de la musculature de la cuisse et du mollet sur le contrôle postural bipodale
en condition yeux ouverts (YO) et yeux fermés (YF) séparément.
MATERIELES ET METHODES
Un groupe de sujets (n=10) a réalisé une tache de fatigue par l’intermédiaire de contractions
musculaires volontaires des muscles du genou (groupe GENOU) et un autre groupe (n=9) a
effectuée une tache de la fatigue musculaire des muscles de la cheville (groupe CHEVILLE).
Le niveau de fatigue était considéré avéré lorsque la force des différents muscles diminuait
de 50 % par rapport à leur niveau initial en utilisant un dynamomètre isocinétique en mode
concentrique à une vitesse angulaire 60°/s. Le contrôle postural (en appui bipodal) a été
évalué avant et après la réalisation des exercices de du déplacement du centre des pressions
(CP). Le contrôle postural a été évalué avant (condition pré-fatigue) et après (condition postfatigue) la réalisation des tâches motrices fatigantes grâce à une plate-forme de force qui
enregistre le déplacement du centre des pressions (CP) des pieds des sujets avec 2 séries YO
puis 2 séries YF. Le total de 8 séries pour chaque protocole.
Résultats
145
A l’issue des deux exercices, en condition POST, le contrôle postural était perturbé de façon
similaire pour les deux exercices dans les deux conditions visuelles (YO et YF). Concernant
le paramètre surface en condition YO, l’analyse de la variance montre un effet significatif
fatigue en condition yeux ouverts (F= 9,369 ; p = 0,007 < 0,01). Le post hoc LSD montre un
effet significatif p < 0,05 pour le groupe CHEVILLE. Par conséquent, la fatigue des muscles
de la cheville affecte le contrôle postural bipodal plus que la fatigue du genou. L’ANOVA
montre des interactions non significative dans les deux conditions visuelles (YO et YF).
Discussion
Nos résultats ont montré que le contrôle postural bipodal est perturbé immédiatement
(POST) après la fatigue musculaire de la cheville et du genou. La fatigue de la cheville
induit une altération plus importante du contrôle postural que la fatigue du genou. La surface
et la vitesse moyenne augmentent de façon similaire pour les deux exercices. Ces donnes
montrent que la fatigue musculaire (GENOU, CHEVILLE) affecte également le contrôle
postural bipodal (Caron, 2004) et contribue à altérer l’efficacité des afférences sensorielles
et/ou les afférences motrices du contrôle postural.
Conclusion
La fatigue de la cheville induit une altération plus importante du contrôle postural que la
fatigue du genou. Ces données peuvent avoir des applications directes dans le domaine de la
rééducation fonctionnelle pour prévenir les possibles chutes des patients liées à une perte
d’équilibre générée par une séance de contractions volontaires (Chaubet et al. 2011)
BIBLIOGRAPHIE
Bisson, J. E., Chopra, S., Azzi, E., Morgan, M., & Bilodeau, M. (2010). Acute effects of
fatigue of the plantarflexor muscles on different postural tasks. Gait and Posture, 32, 482–
486.
Caron, O. (2003). Effects of local fatigue of the lower limbs on postural control and postural
stability in standing posture. Neuroscience Letters, 340, 83–86.
Chaubet, V., Maitre, J., Cormery, B., & Paillard, T. (2011). Stimulated and voluntary
fatiguing contractions of quadriceps femoris similarly disturb postural control in the bipedal
stance. European Journal of Applied Physiology. http://dx.doi.org/10.1007/ s00421-0112168-9.
Ledin, T., Fransson, P. A., & Magnusson, M. (2004). Effects of postural disturbances with
fatigued triceps surae muscles or with 20% additional body weight. Gait and Posture, 19,
184–193.
Paillard, T., Borel,L (2013). Unilateral and bilateral fatiguing contractions similarly alter
postural stability but differently modify postural position on bipedal stance. Human
Movement Science, 32, 353–362.
Pinsault N, Vuillerme N (2008) Differential postural effects of plantar-flexor muscles fatigue
under normal, altered and improved vestibular and neck somatosensory conditions. Exp
Brain Res 191:99–107
Wojcik, L. A., Nussbaum, M. A., Lin, D., Shibata, P. A., & Madigan, M. L. (2011). Age and
gender moderate the effects of localized muscle fatigue on lower extremity joint torques
used during quiet stance. Human Movement Science, 30, 574–583.
146
Effect of Associative Imagery training on Perceived Exertion in youth
weightlifters
Ibtissem Ben Alaya1, Monoem Haddad2, Salma M.Guizani3, Karim Chamari4.
1
Faculté d'éducation physique et sportive. Université de Sherbrooke. Québec, Canada.
2
Institut Supérieur du Sport et d’Education Physique (ISSEP) Kef. Université de Jendouba.
Kef, Tunisie.
3
Institut Supérieur du Sport et d’Education Physique (ISSEP) Manouba. Université de
Manouba. Tunis, Tunisie.
4
Athlete Health and Performance Research Centre, ASPETAR, Qatar Orthopaedic and Sports
Medicine Hospital, Qatar.
[email protected]
The aim of this study was to evaluate the training effect of associative imagery on perceived
exertion of trained weightlifters. Results showed that twenty sessions of imagery’ training were
sufficient to decrease subjects’ rating of perceived exertion (RPE) and to increase their
concentration and self-confidence. In addition, the current findings suggested that the use of
mental training concurrently with the physical training can be beneficial for weightlifters’.
Keywords: physical effort, mental imagery, intentional strategy, rating of perceived
exertion, hard load
INTRODUCTION
Rating of perceived exertion (RPE) is derived from a psychophysical process combining all
sensations and feelings of physical stress, discomfort and fatigue that a person undergoes
during exercise or physical activity. The physiological bases of RPE provide initial
determinants for the intensity perception. However, the RPE may be influenced by
sociological, psychological, environmental factors, and specific characteristics of the subjects
(Haddad 2013a). This tool has the potential to impact a large proportion of the global sporting
community since it is a simple and inexpensive tool which is highly practical and accurately
measures an individual’s perception of the outcome of an exercise session. Different tools
were used to decrease RPE (e.g, caffeine, music) but the mental imagery despite its great
effects on psychological well-being and physical activity was rarely employed (Razon 2010).
Aim of the study
The aim of the communication will be to present the results of the effects of associative
imagery training on the RPE to weightlifters’ training.
METHODOLOGY
Twenty-six high level weightlifters (Mean age = 15.25±1.25 years) were randomized in two
groups: AI training group and control training group (CG) [i.e., absence of training imagery].
The AI group was invited to follow mental program training during the precompetitive
session (4 weeks with 5 repetitions per week). RPE was evaluated each session using the
validated French version of the CR-10 Scale (Haddad 2013b) at 80%, 90, and 100% of the
subjects’ maximal load. Mental Imagery Questionnaire (MIQ-R) and Vividness of Visual
Imagery Questionnaire (VVIQ) were used to evaluate vivacity and clarity’s image. OMSAT-3
evaluated mental ability for all participants before and at the end of the study with similar
environmental conditions. According to Watt’s model of imagery ability in relation to sport
(Watt, Morris, & Andersen, 2004), 15 minutes’ imagery training session (AI) has been
performed by the experimental group 5 times per week. For 20 sessions, this group was
invited to visualize a scene related to weightlifting and develop mentally the feeling of
confidence, concentration pain’s control. Each mental training session begun with a small
respiration performed before physical training in quite room. Repeated measures analysis of
variance (two-ways ANOVA) was used. Due to the presence of initial differences between the
two groups, analysis of covariance (ANCOVA) was also applied to compare the two groups
(the pretest data was used as covariates).
147
RESULTS
At the end of the present study, RPE was lower in AI training group (p<0.05). This group
developed clarity and vivacity of mental images (p< 0.01) after the 20 mental training’s
sessions however no significant differences were observed in control group.
CONCLUSION
The present study shows that AI can be used during precompetitive period to decrease RPE by
increasing concentration and self confidence.
BIBLIOGRAPHY
1. Razon, S., Basevitchy, I., Filhoz, E., Land, W., Thompson, B., Biermann, M., Tenenbaum,
G. (2010). Associative and dissociative imagery effects on perceived exertion and task
duration. Journal of Imagery Research in Sport and Physical Activity, 5(1), 27.
2. Watt, A.P., Morris, T., Andersen, M.B. (2004). Issues in the development of a measure of
imagery ability in sport. Journal of Mental Imagery, 28, 149-180.
3. Haddad, M. (2013a). Factors influencing perceived exertion [Docorat in exercice
physiology]. Bizete: Biology Departement, Faculty of Sciences of Bizerte, Carthage
University.
4. Haddad, M., Chaouachi, A., Castagna, C., Hue, O., Wong, D. P., Tabben, M., et al. (2013).
Validity and psychometric evaluation of the french version of RPE scale in young fit
males when monitoring training loads. Science & Sports, 28(2), 29-35.
The effect of nocturnal melatonin supplementation on morning anaerobic
performance in the following day
Omar Hammouda1, Kais Ghattassi1, Ahmed Graja1, Hamdi Chtourou1, Nahla Ben Ibrahim
Boudina1, Anis Chaouachi1& Nizar Souissi1,2
1
Research Laboratory “Sport Performance Optimization”, National Center of Medicine and
Sciences in Sport (CNMSS), Tunis, Tunisia
2
High Institute of Sport and Physical Education, Ksar-Saïd, Manouba University, Tunis,
[email protected]
This paper aimed to investigate the effect of nocturnal melatonin ingestion on anaerobic
performance in the morning among football players. For this aim, 12 players performed a Wingate
test in the morning at 7h: 30 after melatonin (5 mg, 8 mg) or placebo ingested 30’ before nocturnal
sleep. Results showed that the two doses of melatonin did not affect significantly the morning
performance. Blood lactate was not changed after the test. In conclusion, the present study showed
that a small dose of melatonin (≤ 8mg) taken before nocturnal sleep has no effect on the anaerobic
performance.
Key words: oral supplementation, melatonin, anaerobic performance, football players
INTRODUCTION
Athletes worry about whether they are obtaining adequate sleep during periods in which they
are engaged in important competitions or serious training to such an extent that they may take
psycho-active substances like melatonin (Schwenk, 1997). Moreover, melatonin may
influence physical performance, and thus, there is a mutually interaction between exercise and
melatonin production which may be beneficial (Escames et al., 2011). Though, results of
previous research are contradictory in the study of the melatonin effect on physical
performance (Atkinson et al. 2001, 2003, 2005; Maldonado et al., 2012). The contradiction
between researches could be explained by various factors (i.e., time of ingestion, dose of
melatonin, training level, exercise intensity and modality) (Atkinson et al. 2001, 2003, 2005;
148
Dollins et al. 1993). Moreover, ingestion of 5 mg of melatonin as a hypnotic before night-time
sleep does not appear to lead to any significant hangover effects on performance measures
(e.g. cycling time trial, grip strength) and subjective sleep quality in the following morning
(Atkinson et al. 2001). It has been concluded that soporific and hypothermic changes occur in
parallel with the circadian rhythm in endogenous melatonin concentration (Atkinson et al.
2001). Thus, the aim of this work was to investigate the effect of different doses (5 mg, 8 mg)
of melatonin supplementation taken in evening on anaerobic performance achieved in the
morning of the following day.
MATERIEL AND METHODS
12 active soccer players participated to the present study. Their mean ( SD) height and
weight were 1.79 ± 0.03 m, and 77.09 ± 7.25 kg, respectively. During each test session, five
or eight milligrams of melatonin (Jamieson Laboratories Toronto, Montreal, Vancouver
Canada N8W 5B5) or placebo were ingested in capsule at 22:30 hours in a double-blind
counter-balanced experiment design. Successive test sessions were separated by at least two
days of rest. Participants were given instructions concerning the protocol before signing an
informed consent form. During each session, subjects performed the Wingate test at 7h: 30 in
the following morning. In each session blood Lactate were measured after the test.
P moy (watt)
P max ( watt)
RESLUTS
10,8
10,5
10,2
9,9
9,6
9,3
PLA
5MG
8,24
8,14
8,04
7,94
7,84
7,74
7,64
PLA
8MG
LACTATE
(mmol/L)
IF (watt)
PLA
5 MG
8MG
DOSES
DOSES
50
48
46
44
42
40
5MG
8 MG
10,8
10,5
10,2
9,9
9,6
9,3
9
PLA
DOSES
5MG
8MG
DOSES
Fig 1. Pmax, Pmoy, fatigue index and blood lactate during the Wingate test performed in the
morning (at 7h: 30) after evening melatonin (5MG, 8MG) or placebo (PLA) ingestion.
The results showed that the dose effect was not significant for of the Pmax and Pmoy between
placebo and 5mg sessions at 7h30 ( p>0.05, F= 0.53 ; F =0.24, p>0.05; respectively).
Moreover, fatigue index and blood lactate (F = 0.22, p>0.05, F=0.41, p>0.05 respectively)
were not different in the tow melatonin conditions (5 mg and 8 mg) in comparison with
placebo. Fig 1.
CONCLUSION
149
The present study showed that, low-doses of melatonin (5 mg and 8 mg) did not alter
anaerobic performance of football players when this hormone is ingested before nocturnal
sleep.
REFERENCES
1. Atkinson G, Buckley P, Edwards B, Reilly T, Waterhouse J. Are There HangoverEffects on Physical Performance When Melatonin is ingested by Athletes before
Nocturnal Sleep? Int J Sports Med 2001; 22: 232-234.
2. Fraschini F, Cesarani A, Alpini D, Esposti D, Stankov BM. Melatonin influences
human balance. Biol Sig Recept 1999; 8: 111-119.
3. G. Atkinson; H. Jones; B. J. Edwards; J. M. WaterhouseJ. M. (2005). Effects of
daytime ingestion of melatonin on short-term athletic performance. Ergonomics, 48:
11, 1512- 1522.
4. J. Arendt, A.A. Borbely, C. Franey and J. Wright. The effects of chronic, small doses
of melatonin given in the late afternoon on fatigue in man. Neuroscience Letters, 45
(1984) 317-321.
5. M.D. Maldonado et al. Melatonin administrated immediately before an intense
exercise reverses oxidative stress, improves immunological defenses and lipid
metabolism in football players. Physiology & Behavior 105 (2012) 1099-1103.
Effet de l’affûtage par exponentiel rapide et par électrostimulation sur les
performances anaérobies suite à un entraînement de force
Fatma Rhibi1, Hamdi Chtourou2, Anis Zribi3, Amine Ghram1, Ahmed Baati1& Haithem
Rebai1,3
1
Institut supérieur de sport et de l’éducation physique de Sfax
2
laboratoire de recherche (CNMSS), Tunis
3
unité de recherché cardio-vasculaire, respiratoire, adaptations métaboliques et
hormonales, faculté de médecine Ibn El Jazzar, Sousse
[email protected]
Le but de cette étude était d'étudier l’effet de l’affûtage par exponentiel rapide et par électrostimulation
sur la force et la détente verticale après un entraînement de force. Les sujets ont été repartis en 3 groupes
G1:groupe contrôle; G2:groupe affûtage exponentiel rapide; G3:groupe affûtage avec électrostimulation
(ES). Le programme d’entraînement pendant la première période est le même pour les 3 groupes. Lors de
l’affûtage G1 a suivi le même programme, G2 a eu une diminution du volume de travail et une
augmentation de l’intensité et de même pour le G3 en ajoutant l’ES. Les tests de la répétition maximale
(1-RM), de squat jump et de countermovement jump ont été effectués pré et post entraînement de force et
post affûtage. Les performances des 3 tests ont augmenté significativement après l’affûtage seulement
chez G2 et G3. En outre, pas de différence significative entre les performances de G2 et G3.
Mots clés: Entraînement de force, Affûtage, Electrostimulation, Performances anaérobies
INTRODUCTION
L’affûtage est un élément clé de la préparation physique permettant d’améliorer les
performances physiques. Plusieurs recherches ont étudié l’affûtage mais aucun travail n’a
traité l’effet de l’utilisation de l’électrostimulation (ES) lors de cette période bien qu’il
demeure efficace pour l’amélioration des performances. Ainsi, l’objectif de notre étude était
d’étudier l’effet de l’affûtage (i.e., exponentiel rapide vs. Par ES) sur la force et la détente
verticale.
150
MATERIELES ET METHODES
28 sujets de sexe masculin ont été répartis en trois groupes: un groupe contrôle (G1, n=9), un
groupe d’affûtage exponentiel rapide (G2, n=9) et un groupe d’affûtage avec ES du
quadriceps femoris (G3, n=10). Les sujets ont réalisé des tests de squat jump (SJ),
countermovement jump (CMJ) par un Optojump (Microgate, Bolzano, Italie) et de la
répétition maximale (1-RM) lors de l’exercice de demi-squat à 3 sessions: avant (T0), après 5
semaines d’entraînement de force (T1) et après 2 semaines d’affûtage (T2). La séance
d’entraînement comprend le demi-squat, le Leg extension et le Leg curl à raison 2
séances/semaine (Tableau 1).
Tableau1. Détails du programme d’entraînement
Entraînement
Période d’affûtage
de force
Séance 1
Séance 2
Séance 3
Séance 4
G1 3×10×2 à 10RM 3×10×2 à 10RM 3×10×2 à 10RM 3×10×2 à 10RM 3×10×2 à 10RM
G2 3×10×2 à 10RM 3×9×3 à 9RM 3×8×3 à 8RM 3×7×3 à 7RM 3×6×3 à 6RM
G3 3×10×2 à 10RM 3×9×3 à 9RM 3×8×3 à 8RM 3×7×3 à 7RM 3×6×3 à 6RM
(Séries × répétitions × récupération par minutes)
Le groupe G3 a subi en plus une ES avec les paramètres suivants : fréquence: 80 Hz, durée
d’impulsion: 250 µs, intensité entre 10 mA et 24 mA selon la tolérance du sujet.
RESULTATS
Après la période d’entraînement, une augmentation significative (P<0,001) a été remarquée
au niveau de la 1-RM (G1: +34,2±9,4%; G2: +41,4±19,8 %; G3: +46,4±20,8%), du SJ (G1:
+2,1±1,2 %; G2: +2,7±0,6%; G3: +3,2±1,5%) et du CMJ (G1: +1,7±0,7%; G2: +1,6±0,8% ;
G3: +2,3±1,7%). Lors de l’affûtage, nos résultats ont indiqué une amélioration significative
(P<0,001) seulement pour G2 et G3 au niveau de la 1-RM (G2: +26,6±8,5% ;G3:
+32,7±14,0%), du SJ (G2: +1,9±0,6%; G3: +2,4±0,5%) et du CMJ (G2: +2,0 ±0,9%; G3:
+2,6±0,3%). En outre, pas de différence significative (p>0,05) entre G2 et G3 à T2.
DISCUSSION
Notre étude a montré que la force et la détente verticale se sont améliorées après 5 semaines
d’entraînement de force. Chtourou et al.(2012) et Izquierdo et al.(2009) ont montré qu’une
période d’entraînement en renforcement musculaire de 4 à 8 semaines à raison de 2 ou 3
séances par semaine a permis une amélioration de la détente et de la force musculaire lors des
tests de SJ, de CMJ et de la 1-RM. Lors de l’affûtage, nos résultats s’accordent avec des
travaux antérieurs qui ont observé une augmentation significative de la force et de la détente
verticale (SJ et CMJ) après 10 à 14 jours d’affûtage (Johns, 1992). Notre étude a montré que
l’ES améliore la force et la détente verticale; mais pas de différence significative entre G2 et
G3. Ceci pourrait être expliqué par l’insuffisance de 2 semaines d’affûtage pour apporter des
adaptations neuromusculaires. En effet, la plupart des auteurs privilégient l'hypothèse de 5
semaines d’ES pour induire des modifications au niveau du muscle (Gondin et al., 2005).
CONCLUSION
Notre travail a permis de confirmer que les performances peuvent être optimisées pendant les
périodes d’affûtage. En revanche, pas de différence significative entre le programme
d’affûtage avec stimulation électrique surimposée et celui sans ES. Les deux programmes
d’affûtage (exponentiel rapide et par ES) améliorent la force et la détente verticale. Donc,
l’intégration de l’ES pour une durée de deux semaines durant la période d’affûtage semblerait
être insuffisante pour permettre un meilleur gain de la performance comparativement à la
méthode exponentiel rapide.
BIBLIOGRAPHIE
Chtourou, H., Chaouachi, A., Driss, T., Dogui, M., Behm, D.G., Chamari, K. & Souissi, N.
(2012). The effect of training at the same time of day and tapering period on the diurnal
151
variation of short exercise performances. J Strength Cond Res, 26, 297-708.
Gondin, J., Guette, M., Ballay, Y & Martin, A. (2005). Electromyostimulation training effects
on neural drive and muscle architecture. Med. Sci Sports Exerc, 37, 1291–1299.
Izquierdo, M., Ibañez, J., Calbet, J.A., Navarro-Amezqueta, I., González-Izal, M., Idoate, F.,
Häkkinen, K.., Kraemer, W.J., Palacios-Sarrasqueta, M., Almar, M & Gorostiaga, E.M.
(2009). Cytokine and hormone responses to resistance training. Eur J Appl Physiol, 107, 397–
409.
Johns,
R.A., Houmard, J.A., Kobe, R.W., Hortobágyi, T., Bruno, N.J., Wells, J.M & Shinebarger,
M.H. (1992). Effects of taper on swim power, stroke distance and performance. Med Sci
Sports Exerc, 24, 1141–1146.
Méthodes d’enseignement, contenu d’enseignement en EPS, changement
de conceptions, évolution des techniques et des performances,
quelle adéquation ?
Med ghanem Kechaou1, Chokri Naffeti2
1, 2
: Unité de recherche, institut supérieur du sport et de l’éducation physique de Sfax, Tunisie
[email protected]
Cette étude compare l’évolution tant des connaissances déclaratives et procédurales, que des
performances et techniques motrices, chez des filles scolarisées de 16-17ans, selon deux méthodes
d’enseignements différentes (globale (MG) et analytique (MA)) et en fonction de deux contenu
distincts (saut en longueur (SL) et course de vitesse (CV)), à la suite d’un cycle d’apprentissage
d’un mois à raison de 2 heures par semaine pour chacun des deux contenus. La méthode de
collecte des données consiste en un questionnaire pour l’évaluation des conceptions, un test de
performance (mesure) et enfin une grille d’observation pour la technique au SL et en CV.
Les résultats montrent des améliorations conceptuelles, de performances et de techniques,
différenciées, selon la méthode et en fonction du contenu.
Mots clés : conception, déclarative, procédurale, méthode, performance, technique.
INTRODUCTION
Le processus enseignement-apprentissage impose à l’enseignant le rôle d’intermédiaire entre
l’apprenant et le savoir ; Il doit, entre autres, observer et analyser le rapport Elève-Savoir
(notamment les transformations conceptuelles), à fin d’y agir et rendre le savoir à enseigner
accessible, simple et facile à comprendre et à apprendre. Si pour Astolfi, 1989, « un véritable
apprentissage se définit au moins autant par les transformations conceptuelles qu’il produit
chez l’élève que par le produit du savoir qui est dispensé à ce dernier », Cornu et Vernioux,
1990, notent que « l’efficacité, la justesse des actions d’enseigner et d’instruire…, sont
caractérisées par la recherche de méthodes pour organiser le travail scolaire et ordonner les
enseignements ». Quoiqu’un véritable apprentissage soit ainsi défini et que le débat sur les
méthodes soit si ancien et en dépit du fait conséquent que la régulation du rapport ElèveSavoir nécessite des manœuvres d’ajustement de méthodes d’enseignement à l’objet de
l’apprentissage, les études concernant cet ajustement de méthodes en éducation physiques et
sportives (EPS), ne portent paradoxalement que sur les apprentissages moteurs (technique et
performance) et rarement sur le rapport "Elève-Savoir" et duquel, les transformations
conceptuelles dont notamment, les connaissances déclaratives et procédurales.
La question est de savoir si d’une part, la méthode d’enseignement le mieux adaptée pour les
transformations conceptuelles peut l’être pour les acquisitions motrices y relatives, et d’autre
part, si cette méthode peut varier en fonction de l’activité physique et selon quel critère ?
La présente étude tente d’apporter des éléments de compréhension quant à l’adéquation que
pose le processus enseignement-apprentissage entre les méthodes d’enseignement (globale
(MG), analytique (MA)), le contenu d’enseignement en EPS (course de vitesse (CV), saut en
152
longueur (SL)), le rapport Apprenant-Savoir (les transformations conceptuelles tant des
connaissances déclaratives que procédurales) et l’évolution des techniques et performances,
chez des filles scolarisées âgées de 16 à 17 ans, lors de l'apprentissage de la CV et du SL.
MATERIEL ET METHODE
Echantillon : 64 jeunes filles âgées de 16 à 17 ans et réparties en 4 groupes (Tableau 1) ont
étés sollicitées. Toutes sont volontaires, ne présentant aucune contre indication à la pratique
des activités physiques et sportives, ne pratiquant aucune activité sportive extrascolaire, et
enseignées par un même professeur d’EPS.
Tableau 1. Répartition des sujets selon la discipline sportive et la méthode d’enseignement
Discipline \ Méthode Globale
analytique Total sujets
Course de vitesse
15
15
30
Saut longueur
17
17
34
Protocole des méthodes d’enseignement : La MA s’appuie sur le fractionnement selon les
différentes éléments du SL (course d'élan, appel, envol et ramenée) et de la CV (départ bas,
vitesse de réaction, redressement, coordination bras jambes, course dans le couloir et arrivée).
Ces éléments sont d’abord appris indépendamment les uns des autres puis ensemble. Pour la
MG, l'apprentissage des techniques du SL et de la CV s’effectue sur le mouvement global.
Procédure : Chacun des 4 groupes est enseigné par l’une des 2 méthodes : analytique ou
globale, au cours d’un cycle d’un mois de CV ou de SL, à raison de 2 heures par semaine et
selon le programme des instructions officielles. Les connaissances procédurales et
déclaratives ont étés évaluées grâce à un questionnaire, la performance a été mesurée par un
test de SL ou de CV et la technique motrice a été évaluée par une grille d’observation. Tous
les tests ont été administrés aux élèves avant et après le cycle d’apprentissage de CV ou de SL
RESULTATS ET DISCUSSION
Quelque soit la méthode et le contenu enseigné, une nette amélioration a été notée pour toutes
les variables (t de Student très significatif), sauf pour la technique du SL enseignée par la MG.
L’analyse de covariance (tableau 2) montre que la MG préside ou égalise dans l’amélioration
aussi bien des connaissances que des performances motrices dans les deux activités de CV et
de SL, alors que la MA domine dans l’apprentissage des techniques et seulement au SL.
L’opposition entre les méthodes d’enseignement est liée principalement à la variation, d’une
activité à l’autre, de la nature de la technique gestuelle (MG pour CV et MA pour SL) et non
pas à la variation conséquente des connaissances. Cependant, pour chaque activité, la méthode
la plus appropriée pour l’une des acquisitions, conceptuelles ou motrices, l’est aussi pour
l’autre, garantissant ainsi l’aspect multidimensionnel de l’apprentissage.
Tableau 2. Résultats de l’analyse de covariance : comparaison des progrès réalisés aux
différentes variables estimées selon le contenu et la méthode d’enseignement
Progrès MG / MA
Meilleure méthode
Progrès MG / MA
SL
Meilleure méthode
CV
Connaissances
Connaissances
Technique
déclaratives
procédurales
gestuelle
26,81% / 25,09% 24,18% / 23,81% 35,39% / 18,54%
MG**
MG ≈ MA
MG**
6,60% / 5,77%
5,95% / 5,95%
3,05% / 9,41%
MG ≈ MA
MG ≈ MA
MA**
Performance
motrice
7,18% / 3,73%
MG**
5,42% / 4,89%
MG ≈ MA
La domination multidimensionnelle de la MG en CV peut s’expliquer par la logique interne
de la CV qui met en relief sa nature globale avec une complexité et une organisation faibles et
trouve une assise dans les propos d’Arnauld, 1982, "la préparation du geste en vue de ce qui
suit favorise l’émergence des montages neuro-moteurs impliqués et fourni les conditions
optimums d’exécution aux actions à venir. Elle demande une prise en compte totale du
mouvement qu’exclut carrément l’apprentissage analytique". Cependant, la domination de la
MA en SL peut s’expliquer par la logique interne du SL qui tend plutôt à une succession de
phases ou d’habileté avec une complexité élevée et une faible organisation. Ces résultats
trouvent assise dans les propos de Briggs et al., 1962 et Naylor et al., 1960, convenant que la
controverse des effets méthodes s’explique par la prise en compte de la nature de la tâche
153
envisagée : Pour une complexité et une organisation faibles, la MG serait plus efficace, pour
une complexité élevée et une faible organisation, la méthode fractionnée serait plus efficace.
CONCLUSION
Pour de meilleures transformations multidimensionnelles dans les apprentissages, à la fois
conceptuelles, techniques et de performances, la MG est la plus adéquate dans les activités où
la technique est moins complexe comme la CV, alors que la MA se montre plus indiquée dans
les activités plus complexes, à l’exemple du SL.
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Arnauld, P. (1982). Psychopédagogie des APS. Ed PRIVAT.
Astolfi, J-P., Develay, M. (1989). Didactique des sciences. Paris, PUF.
Bonnet, C., Hoc, J-H., Tiberghien, G. (1986). Psychologie, intelligence artificielle et
automatique. Bruxelle, Mardaga. p118.
Briggs, G.E. et Naylor, J.C. (1962). The relative efficiency of several training methods as a
function of transfer task complexity. Journal of Experimental Psychology, n° 64, pp. 505-512.
Chabchoub, A. (2000). Rapports aux savoirs et apprentissage des sciences. Copyright ATRD2000. p 149.
Cornu, L. et Vergnioux, L. 1990. la didactique en questions. Hachette Education : p19-20.
Naylor, J. C. et Briggs, G. E. (1960). Effects of task complexity and task organization on the
relative efficiency of part and whole training methods, Journal of Experimental Psychology,
1960, pp. 109-112.
Parlebas, P. (1968). Motricité émiettée et motricité structurée, Revue EPS, n° 93, juillet 1968,
pp. 17-23.
L’entraînement combiné de la force et de l’endurance chez de jeunes footballeurs
1
A. Kamoun1, M. A. Khanfir2, L. Masmoudi1 R, Heubert3
Unité de recherche de l’institut supérieur du sport et de l’éducation physique de Sfax,
Tunisie.
2
Départements de l'éducation physique de la faculté de l'éducation. Université de Hail.
Arabie Saoudite.
3
Laboratoire d’Etude de la Physiologie de l’Exercice, Université d’Evry, France.
[email protected]
L’objectif de cette étude était de vérifier l’effet d’un entraînement combiné de force et
d’endurance spécifiques au football sur la consommation maximale d’oxygène (VO 2max),
l’économie de course, la vitesse de course, la force maximale et la détente verticale chez de jeunes
footballeurs. Dix jeunes footballeurs ont suivi un programme d’entraînement de 8 semaines. Une
évaluation avant et après entraînement a permis de dégager les effets de cet entraînement.
L’entraînement combiné de force et d'endurance spécifiques au football a permis l’amélioration
des qualités physiques des jeunes footballeurs. Sachant l’importance du travail technico-tactique
en football, un entraînement en endurance avec ballon associé à un entraînement spécifique de la
force sans problème d’interférence peut présenter une réelle alternative aux entraînements
physiques standards.
Mots clés : Football, Entraînement combiné, Force, Endurance.
INTRODUCTION
Les actions décisives en football sont des mouvements explosifs qui sont généralement
réalisés sur un fond d’endurance [1]. Pour être performant, il est primordial d’entraîner
régulièrement ces deux qualités [2, 3]. Toutefois, l’entraînement de l’endurance et de la force
154
induit des mécanismes d'adaptation neuromusculaires différents et souvent contraires [4]. Ce
conflit nommé "phénomène d'interférence", explique le fait que le développement de la force
soit affecté lorsque celle-ci est entraînée en même temps que l'endurance [5]. Pour éviter ce
phénomène d’interférence, les entraînements combinés relevés dans la littérature sont des
entraînements standards de force et d’endurance [6]. En sachant que, d’une part les exercices
avec ballon dans l’entraînement de l’endurance présentent une priorité en football [7, 8], et
d’autre part l’entraînement en pliométie dans l’entraînement de la force serait plus efficace
que la méthode des charges maximales en football [9], il noua a semblé intéressant de mettre
en place un entraînement combiné de force et d’endurance spécifique au football basé sur des
exercices avec ballons pour l’endurance et des exercices de pliométrie pour la force où on
peut éviter le phénomène d’interférence serais un grand apport à l’entraînement du football.
Le but de cette étude est de vérifier l'efficacité d’un entraînement combiné de force et
d’endurance spécifiques au football, sur la force maximale, la détente verticale, la vitesse de
course, la consommation maximale en oxygène (VO2max) et l’économie de course chez de
jeunes footballeurs.
MATERIELS ET METHODES
16 joueurs de football de niveau régional (âge : 18,2 ± 0,9 ans, masse corporelle : 70,8 ± 11,3
kg, taille : 178,8 ± 3,8 cm) ont accepté de participer à cette étude. L'étude a été conduite au
cours de la période compétitive. Seuls 10 joueurs ont achevé les évaluations après
entraînement. Les sujets avaient donné leur consentement après avoir été informés du but de
la recherche, du protocole expérimental et de ses contraintes. Le protocole expérimental était
composé d’une période de 3 semaines de familiarisation aux différents exercices de force,
d’un entraînement de 8 semaines et de deux sessions d’évaluation. Durant cette étude, les
sujets effectuaient quatre séances d’entraînement et un match chaque semaine. Deux des
séances d’entraînement étaient consacrées à l’entraînement combiné de force et d’endurance
spécifiques et deux séances étaient consacrées au travail technico tactique. La durée de
chaque séance d’entraînement était de 90 minutes. Au cours des sessions d’évaluation, des
mesures anthropométriques et des tests physiques ont été effectué.
RESULTATS
La masse corporelle et la masse grasse étaient significativement réduites après l'entraînement
combiné de la force et de l'endurance. En revanche, le volume musculaire du membre
inférieur n'était pas modifié (tableau 1). La force maximale était améliorée significativement
après entraînement au demi-squat (+60%, P<0.001), au leg-extension (+40%, P<0.001) et au
leg-curl (+49%, P<0.001). La détente verticale a significativement augmenté à l'issue de la
période d'entraînement au SJ (+15,6%, P<0.001) et au CMJ (+13%, P<0.001). La vitesse de
déplacement s’est améliorée significativement après entraînement sur 5 m (+5,5%, P<0.001)
et sur 30 m (+2%, P<0.01) (Tableau 2). La vitesse maximale aérobie (VMA), les valeurs
absolues et relatives de VO2max et l’économie de course se sont améliorées significativement à
l'issue de la période d'entraînement, respectivement de +7,3% (P<0.001), +4,9% (P<0.05),
+2,3% (P<0.05) et +5,7% (P<0.05) (Tableau 3).
CONCLUSION
L’entraînement combiné de force et d’endurance spécifiques au football permet des
améliorations des indices de force et d’endurance aussi importantes que les entraînements
standards basés sur la course à pieds pour l’endurance et les charges maximales pour la force
d’une part, et les entraînements spécifiques de force seule et d’endurance seule d’autre part.
un entraînement combiné de force et d’endurance spécifique au football qui peut substitué un
entraînement combiné de force et d’endurance standard peut présenter une stratégie efficace
155
pour améliorer la performance, sans problème d'interférence entre le développement des
qualités de force et d'endurance.
BIBLIOGRAPHIE
[1]
Stolen T, Chamari K, Castagna C, Wisloff U. Physiologie of Soccer. Sports med 2005;
35(6): 501-536.
[2]
Helgerud J, Kemi OJ, Hoff J. Pre-season concurrent strength and endurance
development in elite soccer players. In: Hoff J, Helgerud J, editors. Football. New
Developments in Physical Training Research. Trondheim, Norway, Norwegian University of
Science and Technology; 2002. p. 55-66.
[3]
Helgerud J, Rodas G, Kemi OJ, Hoff J. Strength and endurance in elite football
players. Int J Sports Med 2011; 32 (9): 677-82.
[4]
Garcia-Pallares J, Sanchez-Medina L, Carrasco L, Diaz A, Izquierdo M. Endurance
and neuromuscular changes in world-class level kayakers during a periodized training cycle.
Eur J Appl Physiol 2009; 106 (4): 629-638.
[5]
Docherty D, Sporer B. Proposed Model for Examining the Interference Phenomenon
between Concurrent Aerobic and Strength Training. Canada Sports Med 2000; 30 (6): 385394.
[6]
Garcia-Pallares J, Izquierdo M. Strategies to optimize concurrent training of strength
and aerobic fitness for rowing and canoeing. Sports Med 2011; 41(4): 329-43.
[7]
Hoff J, Wisløff U, Engen LC, Kemi OJ, Helgerud J. Soccer specific aerobic endurance
training. Br Sports Med 2002; 36: 218-221.
[8]
Impellizzeri FM, Marcora SM, Castagna C, Reilly T, Sassi A, Iaia FM et al.
Physiological and performance effects of generic versus specific aerobic training in soccer
players. Int J Sports Med 2006; 27(6): 483-492.
[9]
Vissing K, Brink M, Lønbro S, Sørensen H, Overgaard K, Danborg K et al. Muscle
adaptations to plyometric vs resistance training in untrained young men. J Strength Cond Res
2008 ; 22: 1799–1810
156
TRAITS DE PERSONNALITE et POSTE DE JEU EN HANDBALL
Yessine ARFA
Institution: ISSEP KSAR SAID
RESUME :
Objectif:
Cette étude vise l explication des modifications des traits de la personnalité des joueurs de
handball sous l effet de la pratique du handball de compétition. Parmi les composantes de la
pratique du handball le jeu par poste peut avoir un impact sur le sens du developpement de la
personnalite dans la mesure ou les situations rencontres dans diferents postes sont tres
differentes et par consequent exigent une constellation de capacites physiques et d habiletes
motrices et mentales specifique a chacun de ces poste. Cet effet peut varier d un joueur a un
autre en fonction de la structure initiale de la personnalité de chacun.
Méthodologie:
Population :
Ont pris part cette étude 86 sujets masculins dont 28 âgés de 14-15 ans, 29 âgés de 16-17 ans
et 29 âgés de 18-19 ans. Ces sujets sont des joueurs de handball qui suivent des entrainements
et participent a la compétition régulièrement.
Outils d investigation :
Un test de personnalité (16 PF de Cattell)
Un questionnaire permettant de distinguer les sujets qui jouent regulierement dans un poste
donne. Les joueurs polyvalents ou qui ont mutes durant la duree de l experience d un poste a
une autre ont été élimine de notre population
Outils d analyse statistiques
La régression multiple pas a pas sur les variations des traits de la personnalite sur les scores
du test initial de personnalité pour chacun des groupes constitues en fonction des poste de jeu
qu ils ont occupe.
Ces résultats permettent de relever que l’amplitude des modifications du facteur E est liée aux
scores enregistrés au début de l’expérience au niveau des traits E et L
Résultats :
Les resultats obtenus ont permi de constater que les variations des traits de la personnalite
sous l effet de la pratique du handball de competition differe d un joueur a un autre et que ces
changement sont dependants de scores déjà enregistres lors du premier test.
Ceci nous conduit a penser que le developpement des traits de personnalite des joueurs dans
les diffferents postes depends de la nature des taches et de leur exigences de ce dernier d une
part et du profil de la personnalite lors du debut de l experience d autre part.
Conclusion :
L efffet de la pratique du sport sur la personnalite n est pas du uniquement au sport mais et
surtout de la personnalite initiale du joueur donc la structure va predeterminer le type d
interaction avec cet environnement handballistiaue
157
References bibliographiques :
1. Allport G. W.:Personnality, a psychological interpretation. New York; Henny Hill &
C° 1949. Becoming : Basic considerations for psychology of personnality. New Haven
Yale Univ. Press 1955
2. Bayer C. : La pratique du Handball et son approche psycho-social: Personnalité et
conduite sportive. Librairie J. VRIN Psychologie du sport. 1983 pages 51-70
3. Cattell R. B.: La personnalité; étude systématique et concrête
Tome 1: Discription et mesure psychodynamique et psychosomatique
traduit par Muiel Cahen. Presses Universitaires de France.
4. Cattell R. B. ;Day M. & Meeland J.: Occupational! profiles on the 16 Personnal
Factors
questionnaire. Occupationnal Psychology 1956 ; 9
5. Cattell R. B. & Eber H. W. :Manuel d’application du test 16 PF de Cattell.
Les éditions du Centre de Psychologie Appliquée Paris
6. Conrad W.: Investigationon personnality differences and level and kind of
achievements
Psychologish - Rundschair ; 1976 Jul Vol 27 (3) 151-175
U. Mannheim, Lehistuhl Psychologie II, West Germany.
7. Cooper L.: Athlétic activity and personnality: a review of the litterature
Res. Quart. 1969 March 40 ; 17-32
8. Haris D. V. : Involvement in sport: a somatopsychic rationale for activity.
Philadelphia LEA & FEBIGER 1973
9. Kroll : Sixteen Personal factors of college wrestlers
Res. Quart. 1967 38 ; p 49-57
10. Laymann E. M.:Psychological affects of physical activities
In; Exercise ans sport sciences review (ed) J. H. Wilmore New York
Academic Press 1974
11. Maddi S. : Personnality théories, a comparative analysis
Homewood ; III : Dorsey Press. 1980
158
TRAITS DE PERSONNALITE et CONTENU DE L’ENTRAINEMENT chez les
joueurs de handball
Yessine ARFA
Institution: ISSEP KSAR SAID
RESUME :
Objectif:
Cette étude vise l explication des modifications des traits de la personnalité des joueurs de
handball sous l effet de la pratique du handball de compétition. Parmi les composantes de la
pratique du handball le contenu de l entrainement peut avoir un impact qui peut varier d un
joueur a un autre en fonction de la structure initiale de la personnalité de chacun.
Méthodologie:
Population :
Ont pris part cette étude 86 sujets masculins dont 28 âgés de 14-15 ans, 29 âgés de 16-17 ans
et 29 âgés de 18-19 ans. Ces sujets sont des joueurs de handball qui suivent des entrainements
et participent a la compétition régulièrement.
Outils d investigation :
Un test de personnalité (16 PF de Cattell)
Un questionnaire permettant de distinguer les sujets qui suivent un entrainement oriente vers
ll organisation collective de ceux qui perçoivent l ; entrainement qu’ils suivent comme étant
oriente vers un équilibre entre la formation individuelle et l’organisation collective.
Outils d analyse statistiques
La regression multiple pas a pas sur les variations des traits de la personnalite sur les scores
du test initial de personnalite pour chacun des groupes constitues en fonction de contenu d
entrainement qu ils ont suivi.
Résultats :
Les résultats obtenus montrent que les sujets qui étaient soumis à entraînement visant
l’amélioration de l’organisation collective du jeu, ont subi des modifications significatives au
niveau des traits A, B, C, F, H et Q2.
Alors que les sujets qui ont suivi durant deux ans des entraînements caractérisés par un
équilibre entre le développement des capacités individuelles et l’amélioration de
l’organisation collective du jeu. Les traits concernés par ces changements significatifs sont :
B, C, E, F, H, I, L, N et Q2.
Conclusion :
Ceci nous conduit a déduire que la pratique du handball en général et le contenu de l
entrainement en particulier agit sur la personnalité mais son action n est pas uniforme mais
varie d un individu a un autre selon les particularités de sa propre personnalité, ceci nous
conduit aussi a déduire que la pratique du handball n a pas le même effet mais son impact est
fonction de la personnalité c est a dire que la personnalité joue un rôle actif au niveau de sa
sensibilité aux éléments de son entourage. Pour cela la formation du joueur doit être
individualisée non seulement en fonction des données techniques et physiques mais aussi en
fonction de son profil de personnalité qui, comme cette étude l a démontré oriente le
développement de la personnalité du joueur vers un profil plus ou moins adapté aux exigences
de la compétition.
159
References bibliographiques :
1. Allport G. W.:Personnality, a psychological interpretation. New York; Henny Hill &
C° 1949. Becoming : Basic considerations for psychology of personnality. New Haven
Yale Univ. Press 1955
2. Bayer C. : La pratique du Handball et son approche psycho-social: Personnalité et
conduite sportive. Librairie J. VRIN Psychologie du sport. 1983 pages 51-70
3. Cattell R. B.: La personnalité; étude systématique et concrête
Tome 1: Discription et mesure psychodynamique et psychosomatique
traduit par Muiel Cahen. Presses Universitaires de France.
4. Cattell R. B. ;Day M. & Meeland J.: Occupational! profiles on the 16 Personnal
Factors
questionnaire. Occupationnal Psychology 1956 ; 9
5. Cattell R. B. & Eber H. W. :Manuel d’application du test 16 PF de Cattell.
Les éditions du Centre de Psychologie Appliquée Paris
6. Conrad W.: Investigationon personnality differences and level and kind of
achievements
Psychologish - Rundschair ; 1976 Jul Vol 27 (3) 151-175
U. Mannheim, Lehistuhl Psychologie II, West Germany.
7. Cooper L.: Athlétic activity and personnality: a review of the litterature
Res. Quart. 1969 March 40 ; 17-32
8. Haris D. V. : Involvement in sport: a somatopsychic rationale for activity.
Philadelphia LEA & FEBIGER 1973
9. Kroll : Sixteen Personal factors of college wrestlers
Res. Quart. 1967 38 ; p 49-57
10. Laymann E. M.:Psychological affects of physical activities
In; Exercise ans sport sciences review (ed) J. H. Wilmore New York
Academic Press 1974
11. Maddi S. : Personnality théories, a comparative analysis
Homewood ; III : Dorsey Press. 1980
Effet de la privation totale de sommeil sur la perception de la distance égocentrique suite
à une répétition de sprint
1
Hamza Baati , Mohamed Jarraya2, Hamdi Chtourou2, Liwa Masmoudi1, Ahmad Hakim3,
Rim Marrakchi4, Wassim Moalla1
[email protected]
1
Research Unit (EM2S), High Institute of Sport and Physical Education Sfax-Tunisia;
2
Research Laboratory “Sports Performance Optimization”National Center of Medicine and
Science in Sports (CNMSS)Tunis, Tunisia; 3Laboratory of pharmacology of the faculty of
médcin Sfax-Tunisia; 4Laboratory of biochimie of the Hedi Chaker Hospital Sfax-Tunisia
Résumé: Le but de cette étude était de vérifier l’effet de la privation totale de sommeil sur
l’estimation de la distance égocentrique (la distance entre le sujet et un objet dans l’espace) suite
à un effort intense chez 10 footballeurs. Les participant dans cette étude ont été privés de
sommeil pendant toute la nuit par la suite ils sont appelés à estimer trois distances différentes
avant et après une répétition de sprint (10 fois de pédalage avec une vitesse maximale pendant 6
seconde). Les résultats de cette étude ont montré que le manque de sommeil affecte la perception
de la distance égocentrique (sous-estimation de la distance) que ce soit avant ou après l’effort
physique.
Mots clés : Privation Totale, Sommeil, Perception, Distance égocentrique, Répétition de sprint
160
Introduction :
Les sportifs sont fréquemment confrontés à des situations de privation de sommeil. Dans ce
contexte, le stress et l’anxiété qui précèdent les compétions, le décalage horaire, le
changement du lieu de couchage, les compétions sportives d’une durée qui dépasse les 24h
(navigation en solitaire, ultra triathlon…) et le jeûne du Ramadan, par exemple, peuvent
engendrer, chez les sportifs, des privations de sommeil partielle ou totale et uniques ou
répétées. Ces perturbations provoquent une diminution des capacités cognitives par atteintes
des mécanismes de maintient de l’attention d’où la nécessité de taches qualitatives plutôt que
quantitatives (Wimmer et al. 1992).
Matériel et Méthodes :
10 footballeur de sexe masculin (22,81 ± 1,3 ans ; 72,83 ± 10,46 kg ; 1,79 ± 0,03 m) ont
participé volontairement à cette étude. Ils appartiennent à des clubs civils Tunisiens et/ou à
l’équipe universitaire de football de l’institut supérieur du sport et de l’éducation physique de
Sfax-Tunisie. Tous ces sujets ont une vision normale ou corrigé. Chaque sujet a été privé de
sommeil pendant toute la nuit. Il été appelé par la suite, de faire une estimation de la distance
qui le sépare d’une personne placé sur un point bien déterminer, avant et après un effort de
type RSA (répétition de 10 sprint : pédalage avec une vitesse maximale sur un ergocycle
Monark E 894 pendant 6 secondes contre une charge qui correspond à 50g par kilogramme
du poids du sujet, avec 24 secondes de récupération après chaque répétition). Toutes les
estimations doivent être prononcées (en unité de mètre) tout en prenant place sur l’ergocycle.
Avant chaque estimation de la distance, nous avons dissimulé le champ visuel du sujet à
l’aide des rideaux afin de cacher les déplacements des personnes cibles qui vont indiquer à
chaque fois une des différentes distances égocentriques (15, 25 et 35 mètres).
Résultats :
L’analyse statistique à montré un effet significatif de la privation totale de sommeil sur la
perception de la distance égocentrique (F(1,9)=11,22; p < 0,01). En effet, les résultats ont
révélé une sous-estimation remarquable (compression de la distance réelle) des distances
estimées avant et après la répétition de sprint.
Tableau 1 : Moyennes ± écarts types des estimations par apport les distances réelles en
fonction de sommeil, avant et après l’effort.
Nuit de contrôle
Privation totale
Distance Avant
Après
Avant
Après
effort
effort
effort
effort
35 m
2,5 ± 8,25 4 ± 5,68
2,4±4,71** 2,9±5,34***
1,2
±
-4,4
±
25m
-2,5 ± 4,85
-5,6±4,14*
7,5+##
4,9***
-0,4 ± 4,3
-3,7 ± 2,86
15 m
-1,1 ± 6,3#
#
3,5±2,014# *
* : Significativement différent de nuit de contrôle à p < 0,05
+: Significativement différent de l’avant effort à p < 0,05
# : Significativement différent de la distance 35 m à p < 0,05
161
Discussion :
Les résultats de cette étude ont montré une sous-estimation notable de la distance perçue par
apport les valeurs enregistrés dans la nuit de contrôle quelque soit avant ou après la répétition
de sprint. Ce ci nous amène à déduire que le processus perceptif et visuelle à été affecté par le
manque de sommeil .Ces constatations prolongent celles de Horne (1988) ; Wimmer et al.
(1992) et Thomas et al.( 2000) qui ont montré la détérioration importante des performances
cognitives après une privation de sommeil. De même, Davenne et al. (1994) ont montré que la
privation totale de sommeil provoque une altération de l’humeur, une dépression, une
diminution de la vigilance, et un ralentissement dans l’exécution des mouvements
Conclusion :
Dans cette étude on a vérifié l’effet de la privation totale de sommeil sur la perception de la
distance égocentrique. On a pu démontrer que la privation totale de sommeil affecte la
perception de la distance d’une façon très remarquable avant et après l’effort.
Bibliographie :
Davenne D (1994) Rythmes biologiques, sommeil et activités sportives, In : H. Monod et al.
(eds) Médecine du sport pour le praticien. Paris : SIMEP, pp. 385-387.
Horne JA (1988) Why We Sleep? The function of sleep in humans and others mammals.
Oxford: Oxford University Press, 319p.
Thomas M, Sing H, Belenky G, Holcomb H, Mayberg H, Dannals R, Wagner H, Thorne D,
Popp K, Rowland L, Welsh A, Balwinski S, Redmond D. (2000): Neural basis of alertness
and cognitive performance impairments during sleepiness: I. Effects of 24 hours of sleep
deprivation on waking human regional brain activity. J Sleep Res 9:
L’impact économique des grands évènements sportifs: cas des Jeux Olympiques d’été
Amira Saidi1 et Abdessatar Ati2
1
Laboratoire PS2D, FSEG Tunis-El Manar.
2
College of Business Administration, Jazan.
[email protected]
L’objectif principal de notre article est d’étudier l’importance économique de l’organisation des
grands évènements sportifs, en concentrant la lumière sur les Jeux Olympiques d’été organisés
entre 1988 et 2008. A partir d’un modèle économétrique multi-varié (VAR), on a pu conclure que
les influences économiques des J.O. ne sont qu’éphémères : la fin des Jeux fait, le plus souvent,
entrer le pays/ville hôte dans une phase de récession économique, caractérisée par la détérioration
du taux de croissance du PNB, l’augmentation du taux de chômage, l’inflation, comme ils laissent
les pays hôtes inondés dans une vague très profonde de dettes. Nous estimons, par conséquent, que
les impacts économiques de tels évènements seront plus importants pour les pays en
développement, nonobstant les coûts pesants qui en découlent.
Mots clés : Jeux Olympiques d’été, impacts économiques.
INTRODUCTION
Dès ces dernières décennies, et en vertu de la mondialisation, les grands évènements sportifs
sont devenus mondiaux, qu’ils réunissent des équipes nationales, des clubs sportifs
professionnels et même des athlètes individuels, et s’organisent donc dans divers pays du
monde, comme les Jeux Olympiques, la Coupe du Monde de la FIFA, …
Les manifestations sportives de grande ampleur exigent des préparations afin de garantir
qu’elles se passent dans des conditions adéquates. Les retombées économiques de telles
162
manifestations concernent, certes, outre les organisations sportives et les sponsors, des
secteurs industriels et le marché d’emploi, ce qui affecte certainement le développement d’une
région ou d’un pays. Ainsi, les pays organisateurs consacrent tout un budget pour la mise en
œuvre des travaux de construction et d’entretien d’équipements indispensables (cités
olympiques, réseaux de transport et de communications, routes et autoroutes, chemins de fer,
ports et aéroports…). Les budgets prévisionnels de préparation et d’organisation de tels
évènements sont considérables. En ajoutant les coûts d’investissement et les dépenses liées
au déroulement des épreuves, le budget total effectif peut atteindre la valeur du PIB d’un pays
du tiers Monde12. On enregistre toujours des dépassements de coût qui s’accroit de plus en
plus. A ces dépenses énormes s’attachent des opérations de dettes lourdes, qui produisent par
la suite de l’inflation.
L’organisation de grands évènements sportifs s’avère, certainement, archi-coûteuse, mais ça
n’empêche l’existence de certains avantages. De telles manifestations ont fait le sujet de
certains études et travaux de recherche, portant aussi bien sur les avantages que sur les
inconvénients. Dans ce papier, nous tentons à étudier, via un modèle économétrique multivarié (VAR), les retombées économiques réelles de l’organisation des J.O. d’été (Séoul-1988
/ Pékin-2008).
METHODOLOGIE, MODELE ET RESULTATS
Pour ce faire, après avoir jeté un coup d’œil sur la revue de la littérature théorique et
empirique faite sur un tel sujet, et en se référant aux J.O. ayant lieu entre 1988-2008 (de
Séoul-1988 à Pékin-2008), nous avons utilisé un modèle économétrique multi-varié (VAR)
avec des données annuelles s’étalant sur la période 1986-2010 dont les variables sujettes à
l’analyse sont des grandeurs macroéconomiques ( la croissance économique (CRE), le solde
budgétaire (SB), le taux de chômage (TCH), la dette publique (DP), le taux de croissance de
formation brute du capital fixe (TCFC), la consommation finale de ménages (CFM) et les
recettes touristiques (RT)). Le modèle étudié s’écrit sous la forme de l’équation suivante:
Yit = δ + Ф1Yit-1 + Ф2Yit-2 + εt13
Notre souci, ici, est d’analyser l’évolution de ces agrégats avant, pendant et après les Jeux.
Notre étude fait inclure l’analyse impulsionnelle et la causalité au sens de Granger.
Nous avons pu dégager, d’après les résultats d’estimation obtenus, que la vague de
préparations déclenchées avant la manifestation des J.O. stimule transitoirement la croissance
économique et améliore légèrement la majorité des autres agrégats. D’après l’analyse
impulsionnelle, on a montré que les impacts économiques d’une telle organisation
s’estompent au cours du temps, pour s’annuler à long terme, hormis les recettes touristiques
dont des Jeux affectent positivement leur dynamique à long terme. A partir des tests de
causalité de Granger, nous avons montré qu’il n’existe que trois relations unidirectionnelles
très fortes des variables TCFC, CFM et RT vers la croissance économique qui, en contre
partie, ne les conditionne pas. Nous avons prouvé, également, qu’il n’existe aucune relation
de causalité entre les autres variables de notre modèle. Elles se comportent comme
indépendantes.
CONCLUSION
La fin des J.O. est, le plus souvent, le début d’une récession économique. Leur accueil ne
contribue à la croissance économique qu’à court terme. Leurs incidences sur le marché du
travail sont négligeables (Hagn et Maennig (2009), Matheson (2009)…). Ils ébranlent la
viabilité financière des pays organisateurs, qui sont le plus souvent développés, en creusant
des soldes publics déficitaires et en les laissant inondés dans les dettes, à côté de la sousutilisation/inutilisation des équipements construits. De tels facteurs génèrent de l’inflation, qui
épuise le pouvoir d’achat des consommateurs. Seul le secteur touristique qui peut en profiter.
1
Le budget total des J.O. d’hiver d’Albertville-1992 est de même grandeur que le PIB du Mali ou du Niger.
Notre modèle est bien VAR (2) avec Yit = (CREit SBit TCHit DPit TCFCit CFMit RTit)’, où i désigne le pays
accueillant les J.O. d’été et t la date allant de 1986 à 2010.
2
163
 L’organisation des grands évènements sportifs, à savoir les J.O., n’apporte pas de la
richesse aux pays développés. Certes que leurs coûts y seront pesants, nous préconisons
que les retombées économiques de telles manifestations seront plus importantes pour les
pays en développement.
Amira_Saidi_com_orale_final.zip.
BIBLIOGRAPHIE
Andreff, M., Andreff, W., & Poupaux, S. (2008). Les determinants économiques de la
performance olympique: Prévision des médailles qui seront gagnées aux Jeux de Pékin.
Revue d’Economie Politique, (n°2).
Andreff, W. et Nys J.F. (1997). Economie du sport. Que sais-je, Presse Universitaire de
France.
Barget, E. et Gouguet, J.J. (2010). La mesure de l’impact économique des grands évènements
sportifs. L’exemple de la Coupe du monde de Rugby 2007. Revue d’Economie Régionale et
Urbaine, 3 juin, pp. 379-408.
Gilles, C. (2005). L’impact économique et financier des Jeux Olympiques : La France a-t-elle
vraiment perdu ? Entreprise et Finance. Cereg. Université Paris-Dauphine, Option Finance.
N° 843, 18 Juillet.p 13.
Gratton, C., Shibli, S. et Coleman, R. (2006). The economic impact of major sports events: a
review of ten events in the U.K. The Editorial Board of the Sociological Review, pp. 41-58.
Humphreys, B. et Zimbalist, A. (2008). The financing and economic impact of the Olympic
Games. The Business of sports. Vol. 1.
Matheson, V. (2009). Economic Multipliers and Mega-Event Analysis. International Journal
of Sport Finance, vol.4, n° 1, pp. 63-70.
REPONSES PHYSIOLOGIQUES ET ANALYSE DE LA PERFORMANCE EN
KARATE: QUELLE DIFFERENCE ENTRE UNE SITUATION OFFICIELLE ET
SIMULEE DE COMBAT
2
Helmi Chaabène ; Bessem Mkaouer 3 ; Emerson Franchini 4 ; Nafaa Souissi 3 ; Mohamed
Amine Selmi 5 ; Yassine Negra 1 ; Karim Chamari 2-6
1. Unité de recherche “Analyse et évaluation des facteurs affectant la performance
sportive” Institut supérieur de sport et d’éducation physique de Ksar Said, Tunisie
2.Laboratoire de recherche “optimisation de la performance sportive” centre nationale de
médecine et des sciences du sports. Tunisie. 3. Institut supérieur de sport et d’éducation
physique de Ksar Said. Université de la Manouba, Tunis. Tunisie. 4.Group de recherché
en sport de combat. Ecole d’éducation physique et du sport. Université de Sao Paulo, Sao
Paulo, Brasil. Faculté des sciences du sport. Université de Montpellier I, France. 5.Unité
de recherch « School and University Sportive Practices and Performance », institut
supérieur du sport et d’éducation physique de Kéf. Université de Jendouba. Tunisie. 6.
Centre de recherché et d’éducation, Aspetar, Hôpital d’orthopédie et de la médecine du
sport. Doha, Qatar
Objectif : Comparer les indicateurs internes (indices physiologiques), ainsi que, les indicateurs
externes (analyse technique et temporelle de l’activité) entre une situation officielle et simulée de
combat. Méthodologie : Dix karatékas de haut niveau ont participé à cette étude. Résultats : Les
karatékas font fréquemment recours aux techniques d’attaque sollicitant les membres supérieurs
durant les conditions officielles de combat par comparaison aux conditions simulés. Le nombre
d’action de haute intensité (durée comprit entre <1sec jusqu’au 5 sec), durant les situations
officielles et simulées de combat était respectivement 14±6 et 18±5 (p>0.05). La durée de la phase
164
d’affrontement pure au cours des conditions officielles de combat était inférieure à valeurs
enregistrées au cours des conditions simulées. Le rapport effort/récupération était de 1 :1 et le
rapport actions intenses/récupération était de 1 :7 durant les conditions simulées. Au cours des
conditions officielles de combat, Le rapport effort/récupération était de 1 :1.5 et celui entre les
actions intenses/récupération était de 1 :11. [La] était significativement plus élevée durant les
conditions officielles par comparaison aux conditions simulées. La RPE diffère significativement
entre les conditions officielles et simulées. Les sensations locales de fatigue ont été orientées
essentiellement vers les groupes musculaires des membres inférieurs au cours des deux situations de
combat. Conclusion : les conditions officielles et simulées de combat différent significativement.
Mots clés: Karaté kumité, Analyse technique et temporelle, Réponses physiologiques
Introduction
La pratique des arts martiaux et plus particulièrement le karaté est largement connu
dans le monde. Les indices physiologiques tels que la concentration de lactate sanguine et la
fréquence cardiaque ont été largement utilisé dans divers sports de combat a savoir le
taekwondo (Bridge et al, 2009; Matsushigue et al., 2009), kung-fu (Artioli et al, 2009) et la
boxe (Davis et al., e-ahead of print). L’optimisation de la performance et la bonne
programmation de l’entrainement passe forcément par une analyse temporelle détaillée de
l’activité concernée (Koropanovski and Jovanovic, 2007). A notre connaissance, les études
scientifiques traitant l’analyse technique et temporelle de l’activité en karaté sont manquantes.
De plus, les séances de simulation de combat sont largement utilisées en karaté. Toutefois, la
différence entre une situation officielle et simulée de combat reste encore un sujet à élucider.
Ainsi, l’objectif du présent travail de recherche est de comparer les indicateurs
internes (indices physiologiques) ainsi que les indicateurs externes (analyse technique et
temporelle de l’activité) entre une situation officielle et simulée de combat chez des karatékas
de haut niveau.
Méthodologie
Dix karatékas élite du sexe masculin ont participé a cette étude Ils sont tous membres
de l’équipe national Tunisienne de karaté. Ils ont participé à une situation officielle et
simulée de combat. Tous les combats ont été filmés. L’analyse des combats a été effectuée
via le logiciel Dartfish (Dartfish Edition MPT34M Pro 5.5, Lausanne, Switzerland).
Chaque combat été classé en 3 phases d’activités distinctes :



La phase préparatoire (PP) (preparatory activity)
La phase d’affrontement pure (PA) (fighting activity)
La phase d’arrêt (A) (stoppage activity)
Les indicateurs physiologiques ([La]) et perceptive (RPE, Perception de la
récupération (PRS) et sensation locale de fatigue (LRPE)) ont été enregistrés
Résultats
Les karatékas font fréquemment recours aux techniques d’attaque sollicitant les
membres supérieurs durant les conditions officielles de combat par comparaison aux
conditions simulés. (6±3 vs 3±1; p=0.05, respectivement). Le nombre d’action de haute
intensité (entre <1sec jusqu’au 5 sec), durant les situations officielles et simulées de combat
était respectivement 14±6 et 18±5 (p>0.05). La durée de PA au cours des conditions
officielles de combat était inférieurs aux valeurs enregistrés au cours des conditions simulées
(21.0±8.2 sec vs 30.4±9.9 sec, p<0.01, respectivement). Le rapport entre la durée de l’effort
(10.0±2.8 sec) et la récupération (11.9±2.7 sec) était de 1:1 tandis que le rapport entre les
actions intenses (1.6±0.3 sec) par rapport à la récupération (11.9±2.7 sec) était de 1:7 et c’est
durant les conditions simulées de combat. Au cours des conditions officielles de combat, le
rapport entre l’effort (10.0±3.4 sec) et la récupération (16.2±4.1 sec) était de 1:1.5 et celui
165
entre les actions de hautes intensités (1.5±0.3 sec) par rapport à la récupération (16.2±4.1 sec)
était de 1:11. La concentration de lactate sanguin était significativement plus élevée durant les
conditions officielles de combat (11.14±1.82 mmol.l-1) par comparaison aux conditions
simulées (7.80±2.66 mmol.l-1) (p<0.05). La perception subjective de l’effort diffère
significativement entre les conditions officielles et simulées de combat (14±2 vs 12±2;
p<0.05, respectivement). Les sensations locales de fatigue ont été orientées essentiellement
vers les groupes musculaires des membres inférieurs au cours des deux situations de combat.
Discussion
Les karatékas ont tendance a utilisé plus fréquemment les techniques d’attaque de
coup de poings durant les rencontres officiels par comparaison au combat simulés.
La dominance des techniques de coups de poings semble être dû a leurs plus grande chance a
atteindre la cible dans un lap de temps très réduit par comparaison aux techniques de coups de
pieds (Koropanovski et al. 2008; Laird et Mcleod. 2009; Mudric, 2001).
Le pourcentage des actions qui ont une durée <2 sec été similaire entre les deux
conditions de combat avec 75,98±14,74% durant les rencontres simulés et 78,63±15,44% au
cours des rencontres officiels. Ces résultats sont en accord avec ceux établie par Beneke et al.
(2004) qui a révélé un nombre de 16,3±5,1 d’actions de très haute intensité avec une durée
s’étalant de 1 à 3 secs. La PP été significativement plus longue durant les combats simulés.
Ce résultat a souligné le fait que les karatékas ont été moins engagés dans des périodes
d’affrontement durant la simulation de combat. La durée de A diffère, à son tour,
significativement entre les deux conditions de combat (plus long durant la situation officielle).
En ce qui concerne le rapport effort/récupération durant les combats simulés, nous n’avons
pas enregistré de différence entre l’effort et la récupération avec un rapport E:R de 1 :1. Le
rapport E :R dans l’étude de Beneke et al. (2004) été de l’ordre de 2 :1 (18±6 secs d’effort vs
9±6 secs de pause). Concernant les combats officiels, les résultats ont montré qu’il y a une
différence entre l’effort et la récupération (rapport E:R; 1:1,5). Le rapport entre les actions de
très haute intensité et la récupération été de l’ordre de 1:11. Étant donné que les athlètes sont
moins concernés par le résultat et par les chances de réussite d’une attaque au cours de la
simulation de combat, ils ont passé plus de temps dans des périodes d’affrontement pur par
rapport aux combats officiels.
La concentration de lactate post-combat diffère significativement entre la situation
officielle et simulée de combat. Ces résultats montre des demandes métabolique plus élevée
pour les combats officiels par rapport au simulés. Des valeurs similaires de [La] (7,7±1,9
mmol.l1) ont été établies par Beneke et al. (2004) après une simulation de combat de karaté.
Il a été enregistré une sensation subjective de l’effort (RPE) plus élevée durant les situations
officielles de combats (RPE : Assez dure) par comparaison aux situations simulées (RPE :
Légère) de combat. En effet, dans les deux cas, une dissociation claire entre la [La] et la RPE
a été établie. On n’a pas révélé de corrélation entre le PRS et le nombre d’action, ainsi que, la
durée des actions intenses. La majorité des karatékas ont exprimé une plus importante
sollicitation et par la suite une sensation de fatigue localisée au niveau des muscles des
membres inférieurs (quadriceps, ischio-jambier et triceps surale) durant les deux conditions de
combat.
Conclusion :
Les karatékas élites ont tendance a utilisé plus fréquemment les techniques d’attaque de
coups de poings au cours des combats officiels par comparaison a ceux simulés. Les résultats
montrent que les karatékas de haut niveau ne s’engagent que dans les périodes d’attaque ou il
y a plus de chance de réussite durant les rencontres officiels.
La concentration de lactate sanguine été plus faible durant la simulation de combat
témoignant que le type de match (simulation vs officiel) peut influencer la part de synthèse de
l’énergie via la glycolyse anaérobie. Les sensations locales de fatigue ont été orientées
essentiellement vers les groupes musculaires des membres inférieurs au cours des deux
166
situations de combat. Les conditions officielles et simulées de combat différent
significativement. Par conséquence, les entraineurs devront crée des nouvelles stratégies au
cours de leurs séances d’entrainement afin d’atteindre un rapport effort/récupération
comparable a celui enregistré durant les combats officielles et/ou les karatékas devront être
soumis fréquemment dans des situations de compétition afin de s’adapter le plus au profil de
cet événement.
Références bibliographiques
Bridge, C.A., Michelle, A.J., & Drust, B. (2009). Physiological responses and perceived
exertion during international taekwondo competition. International Journal of Sports
Physiology and Performance, 4, 485-493
Matsushigue, K.A, Hartman, K, & Franchini, E. (2009). Taekwondo: Physiological
responses and match analysis. Journal of Strength and Conditioning Research, 23(4),1112-7.
Artioli, G.G., Gualano, B., Franchini, E., Batista, R.N., Polacow, V.O., & Lancha,
A.H.(2009). Physiological, performance, and nutritional profile of the Brazilian
OlympicWushu (kung-fu) team. Journal of Strength and Conditioning Research, 23: 20–25.
Davis, P., Wittekind, A., Beneke, R. (2012). Amateur Boxing: Activity Profile of Winners
and Losers. International Journal of Sports Physiology and Performance. Jul 31. [Epub ahead
of print].
Koropanovski, N., & Jovanovic, S. (2007). Model Characteristics of combat at elite male
karate competitons. Serbian Journal of Sports Science, 1, 97-115.
Francesco, T., Laura, C., Salvatore, C., Carlo, M., & Antonio, T.Time motion analysis of
youth olympic taekwondo combats. Journal of Strength and Conditioning Research. 2013,
27(1):223-8.
Beneke, R., Beyer, T., Jachner, C., Erasmus, J., & Hutler, M. (2004). Energetics of karate
kumite. European Journal of Applied Physiology, 92, 518–523.
Koropanovski, N., Dopsaj, M., & Jovanovic, S. (2008). Characteristics of pointing actions of
top male competitors in karate at world and european level. Brazilian journal of biomotricity,
2(4), 241-251.
Laird, P., & McLeod, K. (2009). Notational analysis of scoring technique in competitive
men’s karate. International journal of performance analysis of sport, (9), 171-187.
Murdic, R. (2001). Model of time parameter of attack in karate. Security,Belgrade v. 1, p. 91116 (in Serbian).
167
Isocinétisme et Hémiplégie du Membre Supérieur
Nadhir Hammami1,2,3, Ibrahim Ouargui2, Monoem Haddad2, Nizar Hsin2, Mohamed Amri4,
Denis Mottet1
1
Laboratoire M2H, Université Montpellier 1
2
ISSEP le Kef ;
3
Laboratoire « Sport Performance Optimization » CNMSS, Tunisie,
4
Laboratoire de Neurophysiologie Fonctionnelle et Pathologies, Université Tunis El Manar.
Email: [email protected] ; [email protected]
Nous avons réalisé un protocole d’entraînement basé sur un renforcement musculaire isocinétique
(RMI) du membre supérieur et une rééducation classique, chez des patients hémiplégiques. Le but
était de montrer le rôle et l’intérêt du RMI dans la restauration fonctionnelle du membre supérieur
atteint. La recherche a été effectuée dans le CHRU de Montpellier sur des patients à plus de 6 mois de
leur 1er accident vasculaire cérébral (AVC). Les tests isocinétiques ainsi que le programme de RMI
étaient réalisés en deux modes : le Mode « Concentrique » et le mode « Compensation Passive du
Mouvement (CPM) » pour les articulations du coude et du poignet. Nos résultats préliminaires
montrent que le RMI est potentiellement efficace pour l’amélioration de la force musculaire du
membre supérieur induisant une amélioration de sa fonction globale.
Mots clefs : Hémiplégie; Renforcement isocinétique; Motricité; Membre supérieur
INTRODUCTION
L'AVC est un problème de santé mondial. Il engendre des séquelles cognitives et sensorimotrices avec, le plus souvent, une perte des capacités fonctionnelles (limitation d’activité),
en particulier au niveau du membre supérieur. Les résultats de la recherche sur la
réorganisation du cerveau et la récupération motrice encouragent le développement de
nouvelles stratégies pour la restauration de la fonction du membre supérieur après un AVC
(Bohannon, 2007 ; Oujamaa et al., 2009). Dans cette optique, l’outil isocinétique (Chang et
al., 2007) et le RMI constituent une piste potentiellement intéressante de rééducation pour des
hémiplégiques (Hammami et al., 2012). Dans cette optique, notre étude vise à évaluer la
faisabilité et l’intérêt d’un programme de RMI post-AVC, du coude et du poignet chez des
patients hémiplégiques.
METHODE
Une étude prospective randomisée est en cours au CHRU de Montpellier. 14 patients
hémiparétiques répartis en deux groupes, bénéficient d’un programme de rééducation
conventionnelle associant deux séances de kinésithérapie et une séance d’ergothérapie
quotidiennes (6 semaines-3 fois/semaine). Deux sessions de 45 minutes chacune sont
proposées, une de RMI (groupe expérimental) et l’autre de mobilisations passives (groupe
contrôle) des extenseurs/fléchisseurs du poignet et du coude. Un dynamomètre isocinétique
Con-Trex est utilisé. Six vitesses angulaires retenues : 10, 20, 30°/s (coude) et 10, 15, 20°/s
(poignet). Les évaluations sont réalisées pré-post, à 3 et 6 mois du programme, dont les
critères sont cliniques et isocinétiques. Le paramètre isocinétique retenu est le Moment de
Frce Maximal (MFM).
RESULTATS
À 3 mois, les 14 patients inclus jusqu’ici ont augmenté leur score de Fugl-Meyer du membre
supérieur, leurs capacités fonctionnelles globales et de préhension. Au niveau du coude, une
différence significative est constaté du MFM avant et après le protoccole de RMI (F=5,514 ;
p<0,05). Au niveau du poignet, l’analyse a montré une différence statistiquement significative
(F=5,699 ; p<0,05) entre le pré et le post programme du RMI au niveau du MFM. Cependant,
cette effet ne semble pas être différent entre le groupe expérimental et de contrôle (F=0,697 ;
p=0,422).
168
CONCLUSION ET PERSPECTIVES
L’intérêt et la faisabilité d’un programme de RMI du membre supérieur du patient
hémiplégique semble confirmée au vu de ces résultats préliminaires (Morris et al., 2004 ;
Patten et al., 2006) et en référence aux protocoles sur les membres inférieurs (Rouleaud et al.,
2000). L’isocinétisme se présente comme un outil prometteur et fiable pour une meilleurr
prise en charge chez cette population. De nombreux aménagements sont nécessaires dans la
définition des paramètres du protocole de RMI, le dosage de la charge d’entraînement et le
choix du mode de travail fourni par la machine isocinétique.
REFERENCES
Bohannon, R.W. (2007). Muscle strength and muscle training after stroke. Journal of
Rehabilitation Medicine, 39(1), 14-20.
Chang, J.J., Tung, W.L., Wu, W.L., Huang, M.H., Su, F.C. (2007). Effects of robot-aided
bilateral force-induced isokinetic arm training combined with conventional rehabilitation on
arm motor function in patients with chronic stroke. Archives of Physical Medicine and
Rehabilitation, 88, 1332-1338.
Hammami, N., Coroia, F.O., Julia, M., Amri, M., Mottet, D., Hérisson, C., Laffont, I. (2012).
Isokinetic muscle strengthening after acquired cerebral damage: a literature review. Annals of
Physical and Rehabilitation Medicine, 55(4), 279-291.
Morris, S.L., Rochester, L., Recordon. A. (2004). Outcomes of progressive resistance strength
training following stroke: a systematic review. Clinical Rehabilitation, 18(1), 27-39.
Oujamaa, L., Relave, I., Froger, J., Mottet, M., Pelissier, J.Y. (2009). Rehabilitation of arm
function after stroke. Literature review. Annals of Physical and Rehabilitation Medicine, 52,
269-293.
Patten, C., Dozono, J., Schmidt, S., Jue, M., Lum, P. (2006). Combined functional task
practice and dynamic high intensity resistance training promotes recovery of upper-extremity
motor function in post-stroke hemiparesis: a case study. Journal of Neurologic Physical
Therapy, 30(3), 99-115.
Rouleaud, S., Gaujard, E., Petit, H., Picard, D., Dehail, P., Joseph, P.A., Mazaux, J.M., Barat,
M. (2000). Isocinétisme et rééducation de la marche de l’hémiplégique. Annales de
Réadaptation et de Médecine Physique, 43, 428-436.
169
Le décrochage psychologique en situation de prise d’avantage au score lors des
occasions manifestes de but en Football
Abderrazzak Ouazzani Ibrahimi, Laboratoire d’études et de recherches en psychologie et
sociologie ; mode de pensée et dynamiques psychologiques et sociales ;FLSHDM, USMBA
E-mail : [email protected]
Résumé :
L’objectif de cette étude était d’investiguer les mécanismes cognitifs en lien avec l’autorégulation
de l’attention de l’attaquant en football au moment du tir au but dans une position idéale (en
situation de jeu dynamique). Ce geste décisif est supposé être une tâche qui a un moment de
perception très redoutable se caractérisant par une prise d’information qui se fait par rapport au
but, aux adversaires, au temps alloué et à l’espace ou se déroule l’action. Le décrochage
psychologique de nos joueurs s’annonce par un pourcentage élevé des occasions de buts ratées.
Les résultats obtenus de prédisposition à la pleine conscience montrent une faiblesse de score au
niveau de l’autorégulation de l’attention (i.e., attention soutenue, flexibilité cognitive, inhibition
des processus d’élaboration), Bishop et al. (2004). Cela nous a amené à nous interroger sur la
conception de nouveaux alternatives d’intervention visant le développement des habiletés
attentionnelles chez le footballeur marocain. Mots clefs : football, décrochage psychologique,
attention, tâche, anxiété cognitive
INTRODUCTION
Pour tout footballeur dans une compétition, marquer un but lors d’une rencontre est une chose
importante qui procure une joie immense. Ce moment décisif à l’issue duquel le joueur prend
l’ascendant ou bien décroche psychologiquement englobe des caractéristiques cognitives,
physiologique, affectif et comportemental résultant en un changement rapide de performance
(Taylor & Demick, 1994). L’origine d’un tel revirement psychologique ou « momentun
psychologique » peut être notamment recherché dans la précipitation d’un événement ou
d’une série d’événement constitutifs du scénario de la tâche à accomplir qui affecte la
perception par le sportif que celui-ci progresse vers le but à atteindre (Perreault, Vallerand,
Montgomery, & Provencher, 1998 ; Taylor & Demick, 1994). Plus précisément, ce sont les
niveaux de perceptions de contrôle, de motivation, d’optimisme, d’énergie et de synchronisme
qui sont affectés (Higham, 2000 ; Perreault et all., 1998). La présente étude avait pour but de
sensibiliser nos footballeurs aux problèmes d’attention et de concentration rencontrés au
moment d’entamer une action de but, ainsi de proposer un moyen plus efficace pour
développer les capacités d’adaptation et d’autorégulation de l’attention envers la tâche à
accomplir.
METHODOLOGIE
24 footballeurs occupant des postes en attaque, appartenant à 6 équipes qui évoluent en
première ligue professionnelle marocaine, âgés en moyenne de 24,4 ans et qui suivent un
régime d’entraînement de haut niveau. Tous les matchs sont transmis par des chaines de
télévision. Dans les 10 matchs disputés on a relevé une moyenne de 17 occasions franches de
but manquées par joueur. Après chaque rencontre des entretiens d’autoconfrontation
individuelles à partir de vidéos de matchs enregistrés ont servi à identifier les phases de
momentum, leur contexte d'occurrence ainsi que leurs contenus cognitifs, motivationnels,
émotionnels et comportementaux. Après visionnement des situations individuelles, on a
proposé aux athlètes le test des stratégies de performance (TOPS) comportant 15 items
(Thomas, Murphy et Hardy, 1999). Parallèlement, on a demandé à nos sujets de répondre au
questionnaire destiné à mesurer l’anxiété cognitive d’état. L’Echelle d’Etat d’Anxiété en
Compétition (EEAC) est le résultat d’une procédure de validation française (Pérès, 1996 ;
Pérès, Cury et Famose, 1998) du (CSAI-2) de Martens et al (1990).
RESULTAT
L’analyse du (TOPS) a montré que la plupart des joueurs estiment avoir rencontré des
problèmes de focalisation de l’attention envers la tâche à accomplir au moment présent en
170
affichant des scores faibles. Pour l’EEAC, les résultats obtenus montrent une émergence
d’anxiété cognitive pour 19 joueurs soit 79% des sujets testés. Une corrélation positive a été
remarquée entre la perception de l’anxiété cognitive et une faible disposition à être attentif et
vigilent devant la tâche à accomplir au moment présent (r =.815 ; p<.001). Les décrochages
psychologiques sont apparus être associés d’une part à la présence d’anxiété cognitive et
d’autre part à une défaillance au niveau des habiletés attentionnelles. L’enjeu de la situation,
l’état de distraction vis-à-vis la tâche à réaliser, la pression des entraineurs et du public en
termes d’attentes des résultats, le souci de rayonnement, semblent des facteurs retenus dans
l’explication d’un mauvais contrôle attentionnel et de l’apparition de cette anxiété cognitive.
DISCUSSION
L’analyse des résultats met en évidence le rôle prépondérant des facteurs "inadaptation aux
situations à fort enjeu, déficience des habiletés attentionnels" dans le déclenchement des
décrochages psychologiques. Ces facteurs agissent en façonnant la manière dont les joueurs
appréhendent les situations à fort enjeu, qui se traduit par une incapacité d’inhibition des
processus d’élaboration, parce qu’elle agit en faveur de l’émergence de la perception de
l’enjeu de la tâche à accomplir, à l’origine de l’anxiété cognitive (Martens, Vealey & Burton,
1990). Sans négliger le facteur "Pression des entraîneurs et de public en terme d’attente de
résultat" qui a été soulevé par les joueurs en cour des entretiens. Dans le but de trouver une
solution appropriée aux problèmes rencontrés par les joueurs dans les situations à fort enjeu,
on a va soumettre nos sujets volontaires à un programme d’intervention basé sur la pleine
conscience et l’acceptation, intitulé Mindfulness-Acceptance-Commitment (MAC), Gardner
et Moore, (2007). Ce programme est centré sur le développement de l’habileté
d’autorégulation de l’attention, qui est lié à la performance optimale. D’après ces auteurs
l’intervention MAC s’est révélée efficace pour aider les sportifs à interpréter leurs sensations
d’anxiété comme fonctionnelles et à accepter ces états anxieux. Après l’intervention, on va
procéder par une étude comparative, en espérant obtenir des résultats encourageants.
BIBLIOGRAPHIE
Bishop,S.R.,Lau,M.,Shapiro,S.,Carlson,L,.Anderson,N.D.,Carmody,J.etal.(2004).Mindfulness
: A proposed operational definition. Clinical psychology: Science and practice, 11,230-241.
Famose (J.-P.), Apprentissage moteur et difficulté de la tâche. Paris, INSEP publication,
1990.
Gardner, F.L., & Moore, Z.E. (2007). Thepsychology of enchancing human performance :
The Mindfulnes-Acceptance-Commitment (MAC) approach. N.Y:Springer Publication
Martens, R., Vealey, R.S., & Burton, D. (Eds.) (1990). Competitive anxiety in sport.
Champaign, IL: Human Kinetics.
Perreault, S., Vallerand, R.J., Montgomery, D., & Provencher, P. (1998). Coming from
behind: On the effect of psychological momentum on sport performance. Journal of
Sport & Exercise Psychology, 20, 421-436.
Pérès (c.), validation française du CASAI-2, Mémoire de DEA Staps, université
ParisVI,1996
Taylor, J., &
Demick, A. (1994). A multidimensional model of momentum in sports. Journal of Applied
Sport Psychology, 6, 51-70. 1996
171
Effet de la musique sur les performances en sprints répétés
et leurs variations diurnes
Mohamed Tounsi1*, Asma Aloui2, Seif Messaoud2, Hamdi Chtourou2, Nizar Souissi2
1
Département de Physiologie et des Explorations Fonctionnelles, Faculté de Médecine IbnAl-Jazzar, Université de Sousse, Sousse
2
Laboratoire de recherche « Optimisation de la Performance Sportive », Centre national de la
médecine et des sciences du sport.
[email protected]
Ce travail a pour objectif d’examiner les effets potentiels de l’écoute de la musique sur les
performances en sprints répétés et leurs variations diurnes. Vingt footballeurs ont réalisé le
Repeated Sprint Shuttle Test (RSSA) deux fois le matin et deux fois le soir (i.e., avec et sans
écoute de musique lors de l’échauffement). Les scores de perception de fatigue (RPE) étaient
relevés après l’échauffement et après le RSSA. Les résultats ont montré que les indices relevés du
RSSA n’étaient pas affectés par la présence de musique lors de l’échauffement. Concernant l’RPE,
les scores enregistrés l’après-midi étaient supérieurs après l’échauffement avec musique par
rapport à l’échauffement sans musique (p<0.01). En outre, les scores enregistrés après le RSSA
étaient supérieurs suite à l’échauffement sans musique par rapport à l’échauffement avec musique
le matin (p<001).
Mots clés: musique; exercice maximal de courte durée; heure de la journée; échauffement.
Introduction
L’écoute de la musique lors de l’exercice ou lors de la phase d’échauffement a suscité l’intérêt
des chercheurs en sciences du sport. La musique peut avoir des effets importants sur les états
cognitifs, affectifs, motivationnels, physiologiques et comportementaux des individus
(Karageorghis et al. 2009). En outre, il est bien documenté que les performances maximales
de courte durée varient au cours de la journée avec des pics observés le soir. Les faibles
performances matinales pourraient être attribuées à un faible niveau de motivation à ce
moment de la journée. Parmi les solutions suggérées, l’écoute de la musique, en tant que
stimulus auditif permettant d’améliorer la motivation des sujets (Chtourou et al. 2012),
pourrait contrecarrer cette baisse de performance.
Ainsi, l’objectif de cette étude était d’examiner les effets potentiels de l’écoute de la musique
sur les performances en sprints répétés et leurs variations diurnes.
Matériel et méthodes
Vingt footballeurs (âge : 17.3 ± 0.2 ans; taille : 174.1 ± 4.05 cm; masse corporelle : 66.8 ± 5.1
kg) évoluant à la première ligue tunisienne étaient volontaires pour participer à cette étude. Le
protocole expérimental consiste à réaliser le Repeated Sprint Shuttle Test (RSSA) deux fois le
matin et deux fois le soir (i.e., avec et sans musique). Ce test comprend 6 sprints de 40 m (20
m + 20 m avec un changement de direction de 180°) entrecoupés de 20 s de récupération
passive (Rampinini et al. 2007). Le RSSA est précédé de 15 min d’échauffement soit avec
écoute de musique soit sans écoute de musique. La musique utilisée lors de l’échauffement
avait un tempo élevé (> 140 bpm). Les paramètres relevés du RSSA étaient: le temps moyen
des six sprints (RSAmean), le temps du meilleur sprint (RSAbest) et l’indice de baisse de
performance (RSAdec) exprimé en (%) et calculé selon l’équation suivante: RSAdec (%) =
([RSAmean]/[RSAbest] × 100) - 100. Les scores de perception de l’effort (RPE) étaient relevés à
la fin de l’échauffement et à la fin du RSSA.
Résultats
Nos résultats ont montré que le temps moyen des six sprints, le temps du meilleur sprint et
l’indice de baisse de performance ne varient pas au cours de la journée que ce soit après
l’échauffement avec ou sans écoute de la musique. De même, ces paramètres n’étaient pas
172
affectés par la présence de musique lors de l’échauffement. Concernant l’RPE, les scores
enregistrés l’après-midi étaient supérieurs après l’échauffement avec musique par rapport à
l’échauffement sans musique (p<0.01). En outre, les scores enregistrés après le RSSA étaient
supérieurs suite à l’échauffement sans musique par rapport à l’échauffement avec musique le
matin (p<001).
Discussion
L’absence d’effet de l’écoute de la musique sur les performances des footballeurs pourrait être
attribuée au niveau des joueurs. En effet, la plupart des participants sont des joueurs
internationaux. En outre, Brownley et al. (1995) ont suggéré que les réponses à la musique
diffèrent entre les sujets entraînés et ceux non entraînés. En effet, les auteurs ont observé que
les participants non entraînés bénéficient plus de la musique sur le plan psychologique alors
que les athlètes bien entraînés considèrent la présence de la musique comme facteur
perturbant et ne permettant pas la concentration. Dans ce sens, nos résultats ont montré que
les scores d’RPE enregistrés après le RSSA étaient supérieurs suite à l’échauffement sans
musique par rapport à l’échauffement avec musique le matin.
Références
Brownley, K.A., McMurray, R.G., Hackney, A.C. (1995). Effects of music on physiological
and affective responses to graded treadmill exercise in trained and untrained runners.
International Journal of Psychophysiology, 19, 193-201.
Chtourou, H., Chaouachi, A., Hammouda, O., Chamari K., Souissi, N. (2012). Listening to
music affects diurnal variation in muscle power output. International Journal of Sports
Medicine, 33, 43-47.
Karageorghis, C.I., Mouzourides, D.A., Priest, D.L., Sasso, T.A., Morrish, D.J., Walley, C.J.
(2009). Psychophysical and ergogenic effects of synchronous music during treadmill walking.
Journal of Sport & Exercise Psychology, 31, 18-36.
Effet de l’heure habituelle d’entraînement en sprints répétés pendant
Ramadan sur les variations diurnes des performances physiques
Aloui Asma1, Chtourou Hamdi1 & Souissi Nizar1
1
Laboratoire de recherche “Optimisation de la Performance Sportive” centre national de la
médicine et des sciences du sport (CNMSS), Tunisie
[email protected]
Mots clés: Ramadan; heure habituelle d’entraînement; entraînement en sprints répétés.
INTRODUCTION
Ramadan est un mois sacré du calendrier lunaire musulman durant lequel il est prescrit aux
croyants une restriction hydrique et alimentaire complète du début de l’aube au coucher du
soleil. Pendant ce mois, les principales modifications enregistrées se résument en un
changement brutal du rythme de vie et une alimentation exclusivement nocturne (Waterhouse,
2010). Dans la plupart des études, le changement de la fréquence des apports alimentaires et
hydriques et des habitudes de sommeil pendant Ramadan entraîne un déclin de certains
aspects de la performance sportive (Maughan, 2010). Néanmoins, l’impact de Ramadan sur
les adaptations à l’entraînement reste mal établi.
173
Ainsi, l’objectif de cette étude était d’examiner l’effet de l’heure habituelle d’entraînement sur
les variations diurnes des performances en détente verticale, en sprints répétés et en Yo-Yo
test suite à un entraînement en sprints répétés réalisé pendant Ramadan.
MATERIEL & METHODES
Trente footballeurs étaient divisés en 3 groupes: un groupe s’entraînait le matin (07:00 h08:00 h), un groupe s’entraînait l’après-midi (17:00 h-18:00 h) et un groupe contrôle qui ne
participait à aucun entraînement. Les sessions d’entraînement étaient réalisées pendant
Ramadan 2011 et consistait en 3 séries de 6 sprints de 40 m (2 × 20 m avec changement de
direction de 180°) entrecoupés de 20 s de récupération passive avec 4 min de récupération
inter-séries (une session d’entraînement /2 jours).
Les 3 groupes étaient évalués avant et après Ramadan où ils ont réalisé un test de détente
verticale, un test de sprints répétés [6 × 40 m (2 × 20 m avec changement de direction de
180°)] et le Yo-Yo test niveau 1 à 07:00 h et à 17:00 h avec un minimum de 36 h entre 2
sessions de test.
Le temps qui s’écoule du début de l’aube jusqu’au coucher du soleil était de 03:51 h à 19:20 h
au début de Ramadan et de 04:20 h à 18:49 h à la fin du mois. Durant cette période, les
participants ont consommé leur dernier repas vers 03:00 h et depuis, s’abstiennent de manger
et de boire jusqu’au coucher du soleil. En outre, tous les participants étaient autorisés à faire
de la sieste entre 13:00 h et 15:00 h tout au long du mois de Ramadan.
RESULTATS
Les performances enregistrées lors du test de sprints répétés et du Yo-Yo test étaient
supérieures l’après-midi par rapport au matin avant Ramadan chez les 3 groupes. Cependant,
ces variations étaient modifiées après Ramadan et les performances étaient supérieures à
l’heure de la journée pendant laquelle l’entraînement était effectué pour les groupes
d’entraînement. En outre, l’amélioration des performances suite à l’entraînement pendant
Ramadan était supérieure chez le groupe de l’après-midi. De plus, les hauteurs de saut lors du
test de détente verticale étaient supérieures l’après-midi par rapport au matin chez les 3
groupes avant et après Ramadan.
DISCUSSION & CONCLUSION
Le changement des rythmes diurnes des performances suite à un entraînement à une heure
spécifique confirme les résultats antérieurs (Souissi et al., 2002; Chtourou et al., 2012). En
outre, l’observation de performances meilleures chez le groupe de l’après-midi pourrait être
attribuée au phénomène de surcompensation glycogénique (Pilardeau, 1995). En effet, durant
Ramadan, l’épuisement des réserves glucidiques induit par le jeûne diurne était couplé à
l’entraînement de l’après-midi, et suivi de la recharge de ces réserves dès la rupture du jeûne,
ce qui pourrait améliorer les réserves énergétiques.
REFERENCES
Chtourou, H., Driss, T., Souissi, S., Gam, A., Chaouachi, A., & Souissi, N. (2012) The effect
of strength training at the same time of day on the diurnal fluctuations of muscular anaerobic
performances. J Strength Cond Res. 26: 217-225.
Maughan, R.J. (2010). Fasting and sport: an introduction. Br J Sports Med, 44: 473-475.
Pilardeau, P. (1995). Biochimie et nutrition des activités physiques et sportives: Le
métabolisme énergétique (Vol. 1). Masson.
Souissi, N., Gauthier, A., Sesboüé, B., Larue, J., & Davenne, D. (2002). Effects of regular
training at the same time of day on diurnal fluctuations in muscular performance. J Sports Sci,
20: 929-937.
Waterhouse, J. (2010) Effects of Ramadan on physical performance: chronobiological
considerations. Br J Sports Med, 44: 509-515.
174
Time-of-day effects on aerobic contribution to the 30-s Wingate test performance
against a high braking force
Hamdi Jaafar, Majdi Rouis, Laure Coudrat & Tarak Driss
Laboratoire CeRSM (EA 2931), UFR STAPS, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
[email protected]
The present investigation aimed to examine the effects of daytime variation on the aerobic
contribution to the 30 seconds all-out Wingate cycling test. 11 active male performed two Wingate
test at 7:30 and 18:30h on separate sessions. The work from aerobic pathway was estimated from
respiratory gas exchanges and expressed as a percentage of total work yielded over 5-s intervals.
The results revealed a greater aerobic contribution in the evening (21.2%) by comparison to the
morning (18.9%) mostly at the second half of the test. The total work was not affected by the time
of day, which could be due in part to the choice of the braking force (11.5% of body mass). The
aerobic contribution to the Wingate test should be examined for a valid interpretation of diurnal
variations.
Keywords: circadian rhythms, all-out cycling exercise, maximal work output, aerobic
contribution, braking force
INTRODUCTION
It is well known that daytime variation influences some physical performances with morning
nadirs and afternoon maximum values. However, the literature revealed controversial results
about the effects of circadian rhythms on the Wingate test. For instance, Souissi et al. (2004)
reported diurnal variations of Wingate test performances. In contrast, Reilly and Down (1992)
showed no significant effect of time of day on this test. Although the Wingate test has been
used extensively as an index of anaerobic performance, the rate of aerobic energy contribution
is considerable and depend on subject’ anaerobic level (Granier et al., 1995). Therefore the
aerobic contribution to the total work may explain the discrepancies between studies.
Moreover the load traditionally used in various studies is much low to maximize work output
(Driss and Vandewalle, 2013). Thus, the aim of the present study was to examine the effects
of time of day on aerobic contribution to the total amount of energy released during the
Wingate test using high braking force.
METHODS
Eleven male physical education students volunteered to participate in the study (25 ± 3 years,
183 ± 8 cm, 83 ± 9 kg, and 15 ± 5% fat mass). Following a familiarization session,
participants performed in randomized order two Wingate tests on two separate sessions at
7:30 and 18:30h (± 00:30h). The braking force applied on the cycle ergometer (Monark 894E)
was 11.5% of participant’ body mass (11.5% BM). During each test, the expired gasses were
measured using a breath by breath automated metabolic system (Cosmed K4b²). The net O2
uptake (VO2net) was derived by subtracting the VO2 at rest from the VO2 consumed during the
test. The VO2net was converted to work by a factor of 20.92 kJ.l.O2-1 assuming 100%
carbohydrate oxidation and adjusted for an arbitrary mechanical efficiency of 22%. The
aerobic contribution (AC%) was calculated from the ratio of aerobic work (WO2) to the total
work (Wtot). The values of Wtot, WO2 and AC were averaged over 5-s intervals. The data were
analyzed by means of two-way analysis of variance (ANOVA) with repeated measures (time
of day × time intervals). When results revealed a significant main effect, Newman-Keuls post
hoc test was applied to determine where that difference occurred. The level of significance
was set at p<.05.
RESULTS
The morning and evening performances over 5-s intervals are presented in Table 1. The
ANOVA revealed a significant main effect of time interval on Wtot (p<.001). The post hoc
showed that Wtot decreased after 10 s with morning and evening confounded. However, no
significant effects of time of day, and time of day × time interval were observed on W tot
(p>.05).
175
Significant main effects of time of day and time interval were observed on WO2 (p=.018 and
p<.001, respectively). Also, a significant interaction effect of time of day × time interval was
noted on this parameter (p=.046). The post hoc revealed that WO2 increased during the test
and was greater in the evening by comparison to the morning at the second half of the test.
Similar patterns were observed for AC (%) (time of day: p=.049, time interval: p<.001, and
time of day × time interval: p=.011).
Table 1 Values (mean ± SD) of total work (Wtot), aerobic work (WO2) and aerobic
contribution to the total work (AC%)
Wtot(kJ)
WO2(kJ)
AC(%)
0-5 s
5-10 s
10-15 s
15-20 s
20-25 s
25-30 s
M
4.94 ± 0.79
4.81 ± 0.72
4.14 ± 0.51
3.59 ± 0.39
3.09 ± 0.32
2.74 ± 0.35
E
5.21 ± 0.76
5.02 ± 0.74
4.23 ± 0.52
3.64 ± 0.49
3.13 ± 0.45
2.79 ± 0.33
M
0.22 ± 0.08
0.39 ± 0.08*
0.56 ± 0.11*
0.71 ± 0.14*
0.87 ± 0.14*
1.04 ± 0.17*
E
0.27 ± 0.06
0.44 ± 0.06*
0.62 ± 0.11*
0.84 ± 0.14†*
1.04 ± 0.16†*
1.15 ± 0.15†*
M
4.74 ± 2.26
8.43 ± 2.64* 13.72 ± 2.97* 19.80 ± 3.69*
28.45 ± 4.7*
38.36 ± 6.44*
E
5.30 ± 1.15 8.90 ± 1.82* 14.85 ± 3.00* 23.36 ± 4.32†* 33.44 ± 5.27†* 41.35 ± 4.90†*
M: morning, E: evening ,† and * denote significance between morning and evening, and consecutive pair of
time intervals, respectively (p<.05)
DISCUSSION
The main finding in the present study was that the aerobic contribution is greater at the
evening by comparison to the morning. This finding is in agreement with that of Souissi et al.
(2007). It is obvious that the test duration is too long enough for the aerobic metabolism
contribution not to be negligible. In accordance with Reilly and Down (1992), the results of
the present study showed no significant effect of daytime variation on total work despite that
the work at the first 10-s was greater in the evening by comparison to the morning (p<.05).
The use of a high braking force in the present study (11.5% BM vs. 7.5% or 8.7% BM in the
literature) could explain this finding. Indeed work output during the Wingate test depends on
optimal values of braking forces (Driss and Vandewalle, 2013). Therefore, it is essential to
use optimal braking force and evaluate aerobic contribution to the total work in order to
elucidate the mechanisms responsible of diurnal variations of Wingate test performances.
CONCLUSION
The aerobic contribution to the total work is greater in the evening which must be taken into
account for the correct interpretation of Wingate test performances.
REFERENCES
Driss, T., & Vandewalle, H. (2013). The Measurement of Maximal (Anaerobic) Power Output
on a Cycle Ergometer: A Critical Review. BioMed Research International, 2013, 1-40.
Granier, P., Mercier, B., Mercier, J., Anselme, F., & Préfaut, C. (1995). Aerobic and
anaerobic contribution to Wingate test performance in sprint and middle-distance runners.
European Journal of Applied Physiology, 70, 58–65.
Reilly, T., & Down, A. (1992). Investigation of circadian rhythms in anaerobic power and
capacity of the legs. Journal of Sports Medicine and Physical Fitness, 32, 343–347.
Souissi, N., Bessot, N., Chamari, K., Gauthier, A., Sesboüé, B., & Davenne, D. (2007). Effect
of time of day on aerobic contribution to the 30-s Wingate test performance. Chronobiology
International, 24, 739–748.
176
Souissi, N., Gauthier, A., Sesboüé, B., Larue, J., & Davenne, D. (2004). Circadian rhythms in
two types of anaerobic cycle leg exercise: force-velocity and 30-s Wingate tests. International
Journal of Sports Medicine, 25, 14–19.
Reliability of surface electromyography during maximal isometric voluntary cocontractions of the right elbow flexors and extensors muscles
Virgile Serrau¹, Henry Vandewalle², Tarak Driss¹
¹CeRSM (E.A.2931), UFR STAPS, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
² Laboratoire de Physiologie, UFR Santé et Médecine, Université Paris XIII
[email protected]
The aim of this work was to study the reliability of the iEMG of the Biceps Brachii (BB) and the
triceps brachii (TB) during maximum voluntary isometric co-contractions (MIVCC) of the right
elbow. 12 participants took place over two sessions one week apart. At each session, they were
asked to perform: i) 5 MVC of elbow flexion (MVCflex) and 5 MVC of elbow extension
(MVCext) in a randomized order; ii) 7 unilateral MIVCC (UNI), 7 bilateral flexions (BiFlex) and
7 bilateral extensions (BiExt) in a randomized order. BB and TB iEMG during Uni, BiFlex and
BiExt between the session 1 and 2 showed: 7.0% < CV < 11.3%, 0.64 < CCI < 0.82, 9.3 < SEE%
< 17.6 (except for BB-UNI; 26.1%), and 5.4 < SEM% < 10.7 (except for BB-UNI; 16.3%). These
results suggested a satisfying reliability of iEMG during MIVCC.
Keywords: Reproducibility, Self-resistance, maximum co-contraction, isometric strength, EMG
INTRODUCTION
Some studies have investigated the maximum isometric voluntary co-contractions (MIVCC),
i.e. the simultaneous and voluntary contraction of muscles or muscle groups on the same
joint, to verify the maximum level of activation that can be reached by the solicited muscles
during this form of contraction (Tyler & Hutton, 1986; Serrau et al., 2012). More recently, it
have been demonstrated that MIVCC training enhanced MVC of the elbow flexors and
extensors without increases of their co-activation level at MVC (Driss et al., 2013 ; Maeo et
al., 2013). However, several factors may be able to skew the results (the variability of the
EMG measures, experimental rigor, subjects understanding on the kind of contraction that
they have to perform, etc.). The aim of the present study was to verify the intra- and intersession reliability of EMG during MIVCC using different statistical approaches (CV, CCI,
SEE and SEM).
MATERIAL AND METHOD
Twelve male participants, healthy, and right-handed arm participated in this study (age: 25.5
± 4.9 years, height: 178.6 ± 6.7 cm, weight: 77.4 ± 10.4 kg). The participants were tested on
two different sessions a week apart, under the same experimental conditions. Prior the start of
the experimentations, contractions were made as familiarization. Materials, protocols and
modalities were similar to previous study (Driss et al., 2013). MVC was recorded by means of
a strain gauge transducer (200 kN,TME, France) at a frequency of 1 kHz. The participants
exerted their force by pulling on a strap, located around the wrist and linked to the force
transducer (1 kHz). Simultaneously, surface electromyographic (EMG) activity (bi-polar
electrodes with pre-amplifiers, 2 cm inter-electrode distance) of the long head of the biceps
brachii (BB) and the lateral head of the triceps brachii (TB) were recorded with a MA300-6
EMG System (Motion Lab Systems, USA) at a 1 kHz sampling frequency. Participants were
asked to perform in a same position of arm and body: 5 MVC in flexion (MVCflex) and 5
MVC in extension (MVCext) protocols (5 s of contraction and 2 min rest period between
trials), 7 unilateral MIVCC (UNI) (5 s of co-contraction and 1 min 30 s of rest between trials),
and maximal bilateral self-resistance exercises (Bil: BiFlex and BiExt; same trial number,
177
time of contraction and rest period than UNI). For UNI, the instruction was: “Tense your arm
muscles as hard as you can without moving your arm, i.e. keeping the elbow in the same
position as in the other protocols”. Bil exercises consisted of two kind of maximal
contractions against contralateral oppositions: a maximal isometric flexion of the right elbow
against the opposition of the left elbow extensors (BiFlex) and a maximal isometric extension
of the right elbow against the opposition of the left elbow flexors (BiExt). Different statistical
indexes were used: coefficient of variation (CV), Student's paired test (t), intra-class
correlation (ICC), standard error of measurement in absolute (SEM) and relative (in % of
mean, %SEM) value, standard error of estimation in absolute (SEE) and relative (in % of
mean, %SEE) value. Furthermore, a two way ANOVA for repeated measures (Bonferroni
post-hoc test) was used to analyze the significance level of difference between sessions for the
normalized iEMG (in % of iEMGmax) values (Muscle x Session).
RESULTS
The results show a good intra-session reliability in session 1 and session 2 for MVCflex
(CVS1 = 3.7 and CVS2 = 3.1, respectively) and MVCext (CVS1 = 2.9 and CVS2 = 2.7,
respectively) and a very good inter-session reliability for both of them (0.95 < ICC < 0.98).
On an other hand, the results show a relatively good inter-session reliability of the iEMG
(expressed in arbitrary unit) for BB at MVCflex (ICC = 0.78) and TB at MVCext (ICC =
0.80). The iEMG values (of BB and TB) during UNI, BiFlex and BiExt modalities and their
intra- and inter-session reliability indexes are presented in table 1. In addition, ANOVA for
repeated measures showed that there were no significant difference between session 1 and
session 2 for the normalized iEMG levels as for the CV values for each muscle at each
protocol.
Table 1: Mean ± SE values of BB and TB activations (iEMG expressed in %iEMGmax) and coefficients of
variation (CV), as an index of intra-session reliability, during UNI, BiFlex and BiExt in sessions 1 and 2. Are
also presented the inter-session reliability indexes (SEE, ICC and SEM).
Muscle
BB-Uni
TB-Uni
BB-Bil
TB-Bil
iEMG (%)
CV (%)
iEMG (%)
CV (%)
iEMG (%)
CV (%)
iEMG (%)
CV (%)
Session 1
64.3 ± 4.5
7.6
66.0 ± 4.3
8.5
75.3 ± 3.2
11.3
84.3 ± 2.4
7.1
Session 2
62.0 ± 5.2
8.8
61.1 ± 4.7
7.0
74.4 ± 3.5
10.7
83.0 ± 3.4
7.5
t (p)
0.70
0.28
0.21
0.23
0.77
0.73
0.62
0.67
SEE
SEE%
ICC
SEM
SEM%
16.3
26.1
0.64
10.1
16.3
11.6
17.6
0.82
6.5
10.7
9.1
12.1
0.82
4.9
6.6
7.9
9.3
0.80
4.5
5.4
CONCLUSION
In conclusion, the results of the present study demonstrated a high reliability of MVC and a
lower but satisfying reliability of EMG activity during MIVCC. The lower but satisfying
reliability of BB and TB activations during UNI, BiFlex and BiExt could be reasonably
attributed, for a part, to the variability of the EMG signal itself and on another part, to the
atypical nature of the MIVCC contractions. Furthermore, according to the recent studies, the
results of the present study demonstrated that muscles activation during MIVCC were
relatively consistent. Consequently, the utilization of this kind of exercises in the field of
rehabilitation or strength enhancement programs can be recommended.
BIBLIOGRAPHIE
Driss, T., Serrau, V., Behm, DG., Lesne-Chabran, E., Le Pellec-Muller, A., Vandewalle, H.
(2013). Isometric training with maximal co-contraction instruction does not increase coactivation during exercises against external resistances. Journal of Sports Sciences, Jul 23.
[Epub ahead of print] PMID: 23876029.
Maeo S., Yoshitake Y., Takai Y., Fukunaga T., Kanehisa H. (2013). Effect of Short-term
Maximal Voluntary Co-contraction Training on Neuromuscular Function. International
Journal of Sports Medicine. Jul 18. [Epub ahead of print].
178
Serrau, V., Driss, T., Vandewalle, H., Behm, D.G., Lesne-Chabran, E., Le Pellec-Muller, A.
(2012). Muscle activation of the elbow flexor and extensor muscles during self-resistance
exercises: comparison of unilateral maximal cocontraction and bilateral self-resistance.
Journal of Strength and Conditioning Research, 9:2468-77.
Tyler, AE., Hutton, RS. (1986). Was Sherrington right about co-contractions? Brain
Research, 370:171-5.
179
Six-week maximal isometric voluntary co-contraction training of elbow flexor and
extensor muscles: effect on strength and surface electromyography
Sana Zbidi, Virgile Serrau, Badrane Zinoubi, Chama Belkhiria, Henry Vandewalle & Tarak
Driss
CeRSM (E.A. 2931), UFR STAPS, Université Paris Ouest Nanterre – La Défense, France
[email protected]
The aim of this study was to investigate the effect of a six-week maximal isometric voluntary cocontraction (MIVCC) training of the elbow on : i) maximal voluntary contraction (MVC) of the
elbow flexors (MVCflex) and extensor muscles (MVCext), ii) the activation (EMG) of biceps
brachii (BB), triceps brachii (TB) at MVC. Ten subjects participated in this study. MVC and EMG
were measured during a pre-training session (T0), a first post-training session T0 + 4 weeks (T1)
and over a second post-training session T0 + 6 weeks (T2). The results showed that MVC increased
significantly from T0-T1 (+6 and +10%) and T0-T2 (+14 and +11%) for MVCext and MVCflex,
respectively. However, only MVCext increased significantly from T1-T2 (+8%). Furthermore, no
training effect was observed in iEMG of BB and TB when they act as agonist or antagonist at MVC.
Keywords: Maximal isometric cocontraction, training, elbow, strength, EMG
INTRODUCTION
The increase of maximum voluntary contraction (MVC) developed by a joint, depends on the
improvement of the force generated by the agonist muscles and/or the decrease of the
coactivation of the antagonist muscles (Carolan and Cafarelli., 1992 ; Maeo & al., 2013).
Recently, a new form of exercise consisting in contraction of agonist muscles against the
resistance of their corresponding antagonist muscles has been proposed as a mean for
improving muscle strength (MacKenzie & al., 2010). Furthermore, Serrau & al., (2012) have
shown a high EMG activity of the elbow flexor (60% EMGmax) and extensor (70%
EMGmax) muscles during maximum isometric voluntary co-contraction (MIVCC). More
recently, other studies have observed an increase of the MVC elbow flexors and extensor after
a short-term (4-week) elbow MIVCC training (9.5% and 12.5% MVC, respectively; Driss &
al., 2013 vs 13.5% and 14% MVC; Maeo & al., 2013). The aim of this study was to
investigate the effect of a six-week MIVCC training of the elbow on : i) maximal voluntary
contraction (MVC) of the elbow flexor (MVCflex) and extensor muscles (MVCext), ii) the
activation (EMG) of biceps brachii (BB), triceps brachii (TB) at MVC.
METHODS
Ten active male (26±2.9 years, 81.7±8.3 kg, 180.8±7.4 cm) participated in this study which
consisted of: a pre-training session (T0) before starting the MIVCC training programm, a first
post-training session after 4-week of MIVCC training (T1) and a second post training session
T0 + 6-week MIVCC training (T2). MVCflex and MVCext of the right elbow were measured
in a randomized order at an angle of 90° with a strain gauge transducer (2kN).
Simultaneously, the EMG activity of BB and TB was recorded (ZeroWire Wirless Imaging).
The sampling frequencies of the force and EMG recordings were 1 kHz. The particpants
performed six maximal isometric flexions and extensions in a radomized order with 2-min
recovery period between trials and over 5s for each trial. The average of the three best trials
for MVCflex and MVCext were taken into account for analysis. The EMG corresponding to
these data of MVC have been integrated (iEMG) on a 128 ms period. The MIVCC training
consisted on the realization of 6 sets of 8 MIVCC of 5s each, with a 1min30s-rest period
between sets and 30s of recovery between trials.
RESULTS
The 2 way ANOVA analysis for repeated measures (T0-T1-T2 x MVCext-MVCflex) showed
a training effect on MVC (P<0.001) with an interaction between the two factors (P=0.01).
From T0-T1, MVCext and MVCflex increased (6% and 10%, respectiveley, P<0.02).
However, from T1 to T2, only MVCext increased significantly (+8%, P=0.002). In addition,
180
MVCext and MVCflex increased significantly between T0-T2 (14% and 11%, respectively,
P<0.001, Fig1.A).
Figure 1. A: Mean values of MVCflex and MVCext at T0 and T2. B: iEMGmax (mean ± SE)
of BB muscle at MVCflex and TB at MVCext for T0, T1 and T2.
BB-iEMG at MVCflex and TB-iEMG at MVCext did not vary significantly from T0-T1-T2
(P≥0.5), Fig1.B). No significant difference was observed between T0-T1-T2 for
co-activations of BB and TB at MVCext and MVCflex, respectively (P=0.9).
DISCUSSION
The 6-week of MIVCC training induced an improvement of MVCext and MVCflex. These
improvements are higher than those observed in subjects of the present study after only
4-week MIVCC but similar to those observed by Driss & al., (2013) and Maeo & al., (2013)
using 4-week MIVCC training. Moreover, as expected and according to these previous
studies, strength improvements after 6-week training was statistically higher for MVCext than
MVCflex. This result could be due to the fact that, during MIVCC the extensor muscle
developed a very strong resistance against the flexor muscle that are considered much
stronger. Moreover, according to Driss & al., (2013), the present study showed no change for
BB-iEMGmax and TB-iEMGmax neither in the iEMG of these muscles when they act as
antagonist. The present study suggested that the improvement in strength after a MIVCC
training occurs without increasing the level of co-activation.
REFERENCES
Carolan, B., & Cafarelli, E. (1992). Adaptations in coactivation after isometric resistance
training. Journal of Applied Physiology, 73, 911-917.
Driss, T., Serrau, V., Behm, DG., Lesne-Chabran, E., Le Pellec-Muller, A. & Vandewalle H.
(2013). Isometric training with maximal co-contraction instruction does not increase coactivation during exercises against external resistances. Journal of Sports Sciences, July 23
[Epub ahead of print].
MacKenzie, SJ., Rannelli, LA. & Yurchevich, JJ. (2010). Neuromuscular adaptations
following antagonist resisted training. Journal of Strength and Conditioning Research, 24,
156-164.
Maeo, S.,Yoshitake, Y., Takai, Y., Fukunaga, T., Kanehisa, H. (2013). Effect of short-term
maximal voluntary co-contraction training on neuromuscular function. International Journal
of Sports Medicine, July 30 [Epub ahead of print].
Sahaly, R., Vandewalle, H., Driss, T., Monod, H. (2001). Maximal voluntary force and rate of
force development in humans–importance of instruction. European J Applied Physiology, 85,
345-50.
181
Serrau , V., Driss, T., Vandewalle, H., Behm, DG., Lesne-Chabran, E., & Le Pellec-Muller,
A. (2012). Muscle activation of the elbow flexor and extensor muscles during self-resistance
exercises: comparison of unilateral maximal cocontraction and bilateral self-resistance.
Journal
of
Strength
and
Conditioning
Research,
26,
2468-77.
182
Perceptions de l’effort (RPE de Borg) et de ses relations avec la fréquence cardiaque et
la lactatémie : Comparaisons lors d’exercices sur ergocycle à puissance constante et à
puissance variable (square waves)
Badrane Zinoubi1, Sana Zbidi1, Henry Vandewalle2, Tarak Driss1
1
CeRSM (E.A. 2931), UFR STAPS, Université Paris Ouest Nanterre – La Défense
2
Service d’Explorations Fonctionnelles et Médecine du Sport, Hôpital Avicenne, Bobigny
E-mail : [email protected]
Cette étude a été réalisée dans le but de vérifier l’efficacité de deux modalités d’exercices
d’entrainement : Continu (C) et sinusoïdal (S) avec des intervalles de travail variables 10 (S10) et
20 (20S) secondes à 160 et 240 W lors d’un exercice de pédalage sur ergocycle. Ont été étudiés la
fréquence cardiaque (FC), la lactatémie [La] et la perception de l’effort (RPE) et les relations entre
ces trois paramètres physiologiques lors des exercices C, S10 et S20 chez 11 sujets. Ces indices
étaient moins élevés dans le protocole C comparé au S, suggérant que ce dernier ne permettrait
pas de réaliser d’importante quantité de travail. Cependant, les relations entre FC, [La] et RPE
n’étaient pas significativement différentes entre les protocoles en particulier à puissance élevée.
Mots clés : Exercice continu ou sinusoïdal, fréquence cardiaque, lactatémie, RPE, ergocycle.
INTRODUCTION
La spécificité de certaines disciplines physiques et sportives exige la pratique de différentes
modalités d’exercices, dont le profil de la charge demeure constant (exercice continu) ou
alterné (sinusoïdal) afin de maintenir un niveau d’effort compatible avec les différentes
activités. A notre connaissance, peu d’études se sont intéressées à ce sujet (Idir et al., 1993,
1999). L’objet de la présente communication est d’étudier la fréquence cardiaque (FC), la
lactatemie [La] et la perception de l’effort (RPE) ainsi que les relations du RPE avec FC et
[La] lors de deux épreuves de pédalage à 160 et 240W. Au cours de ces épreuves, les sujets
effectuent les mêmes exercices à la même puissance moyenne mais soit à puissance constante
(C), soit à puissance sinusoïdale (S) (temps de travail à puissance élevée/temps de puissance
peu élevée) en vue de déterminer la modalité la plus efficace et la moins contraignante sur le
plan métabolique et cardiorespiratoire.
METHODE
11 sujets masculins (179,7 ± 5,9 cm ; 76 ± 8,34 kg ; PMA : 312,7 ± 11,4 W) ont participé à
cette étude. Dans un premier temps, ils ont réalisé un test de PMA. Une semaine après, les
sujets réalisent 3 séances séparée chacune de 2 à 7 jours. Les sujets passent 3 protocoles (C ou
S10 ou S20, voir ci-dessous) de pédalage sur ergocycle pendant 10 min dans un ordre
randomisé. Dans le protocole C, les sujets ont pédalé à une puissance constante de 160 W et,
une heure après à 240 W. Lors du protocole S, la puissance variait sur un intervalle de 10 s
(S10) ou de 20 s (S20) de ± 40 W à une intensité moyenne de 160 et 240 W (Figure 1).
L’ordre de passage des protocoles C, S10 et S20 a été randomisé. L’exercice a été
accompagné d’un enregistrement continu de FC. Le RPE (échelle de Borg) et [La] ont été
mesurés à 5 et 10 min d’exercice. Une ANOVA à un facteur pour des mesures répétées à été
utilisée, suivi, en cas d’effet, d’un test post hoc de Bonferroni.
183
Figure 1. Présentation schématique de deux protocoles [continu (C) et sinusoïdal (S10-S20)].
RESULTATS
Les relations FC-[La] mesurées à la 5ème (symboles vides) et 10ème minutes (symboles noirs)
sont présentées sur la figure 2. A gauche, sont représentées les droites reliant les mesures aux
5ème et 10ème minutes afin de mettre en évidence l’effet des protocoles sur la dérive de la
relation avec le temps de mesure. A droite, sont représentées les droites de régression
Figure 2 : Relation FC-[La] au cours des exercices à 160 et 240 W.
Figure 3. Relation entre RPE et [La] (à gauche) et FC (à
droite) au cours des exercices à 160 et 240 W.
correspondant aux mesures effectuées à un
instant donné afin de mettre en évidence l’effet du temps de mesure sur la relation FC-[La].
La relation entre RPE et [La] est présentée sur la figure 3, gauche. A part, la valeur de [La]
correspondant à l’exercice à 240 W à puissance constante, la relation RPE-[La] est bien
décrite par une relation linéaire incluant tous les protocoles et les valeurs mesurées aux 5ème et
10ème minutes. Par contre, le facteur temps de mesure a un effet significatif sur la relation
entre FC et RPE (figure 3, droite).
DISCUSSION
La comparaison des indices physiologiques étudiés selon les trois modalités (C, S10 et S20) a
montré des valeurs statistiquement supérieures lors du protocole S20 en comparaison à S10 et
surtout à C (figure 2), mettant en évidence un caractère plus contraignant d’un point de vue
cardiaque et métabolique lors du S20. Cette différence d’adaptation de FC et de [La] selon les
protocoles serait expliquée en partie par la difficulté et l’intensité élevée du protocole variable
avec une récupération incomplète, sollicitant un volume musculaire important lors de ce type
d’exercice. La « surcote » de RPE au cours des protocoles S10 et S20 était probablement
l’expression de l’augmentation des contraintes physiologiques lors d’exercices à puissance S
(Edwards et coll. 1973). En effet, s’il existe des différences de RPE entre les exercices
continus et variables pour une même puissance moyenne, elles seraient probablement le
184
résultat de dépenses énergétiques supérieures car les mêmes relations lactate-RPE (figure 3,
gauche) et FC-RPE (figure 3, droite) peuvent décrire les relations entres ces grandeurs pour
les différents modes d’exercice. Toutefois, la relation entre RPE et [La] à un instant donné
(5ème ou 10ème min) était moins étroite que celle entre RPE et fréquence cardiaque aux mêmes
instants. Il en était de même en course à pied dans l’étude de Zinoubi et coll. (2011) et pour
des exercices de pédalage S, dans celle de Idir (1993): RPE était mieux corrélé avec FC
qu’avec [La]. Ainsi, les conditions d’ajustement cardio-circulatoire et d’adaptation métabolique
différentes d’une modalité à l’autre doivent être prises en compte et peuvent orienter le choix
de la modalité de l’exercice à proposer au sujet. Il serait donc possible d’utiliser les valeurs
FC, [La] et RPE collectées au cours d’un test d’effort traditionnel (puissance constante à
chaque palier) dans la prescription de programme d’entraînement où la puissance varie.
BIBLIOGRAPHIE
Edwards, R.H.T., Ekelund, L.G., Harris, C., Hesser, C.M., Hultman, E., Maelcher, A.
Wigertz, O. (1973). Cardiorespiratory and metabolic costs of continuous and intermittent
exercise in man. Journal of Physiology. 234:481-497.
Idir, Z., Vandewalle, H., Mokrani, A., Monod, H. (1999). Relation fréquence cardiaque /
Lactatémie en course à pied. Comparaison d’exercices réalisés à vitesse constante et à vitesse
variant sinusoïdalement. 8ème Congrès International de l’ACAPS. 389-390. Macolin.
Zinoubi ,B., Driss, T., Zbidi, S., Vandewalle, H. (2011). Comparaison des indices physiologiques
recueillis lors de la réalisation d’exercices continus à intensité constante et d’exercices à intensité
variable lors de la course à pied. 13ème Congrès International de l'ACAPS. 455-456. Rennes.
Analyse Quantifiée de la Marche
Normale et pathologique chez le sportif: Résultats préliminaires
A .Zouita 1-3, C. Dziri 2, F.Z. Ben Salah 3
Institut supérieur du sport et de l'éducation physique, Ksar-said, Tunisie
2 -Service de médecine physique et réadaptation fonctionnelle Institut national
d'orthopédie M.T. KassabTunisia »
3- Laboratoire de Recherche an Biomécanique. Institut national d'orthopédie «
M.T. Kassab »
Mots clés : AQM, reproductibilité, genou, LCA, cheville, entorse,
L’étude de la marche humaine par analyse quantifiée de la marche (AQM) est un domaine
relativement récent qui a évolué de façon spectaculaire au cours des trois dernières décennies
L’Analyse Quantifiée de la Marche (AQM) concoure à une meilleure compréhension des
anomalies rencontrées et est devenue un outil important d’évaluation. Les récents progrès dans la
technologie informatique et l'application des méthodes de mécanique à l'analyse la marche ont
permis à cette discipline de se développer comme un outil puissant dans le milieu clinique et dans
la prise en charge des sportifs sain et victime d’atteinte articulaire à l’exemple du genou et de la
cheville .
Introduction
L'AQM est largement acceptée comme un excellent outil de recherche (13; 17) qui offre un
appui solide pour aider au diagnostic des pathologies de la marche.
L’Objectif principal de cette présentation est de mettre en évidence l’apport de l’AQM dans
la caractérisation du cycle de marche du sportif sain et les répercussions de certaines
185
pathologies articulaires et ligamentaireà l’exemple de la ligamentplastie du LCA du genou et
de l’entorse moyenne de la cheville sur les paramètres biomécaniques du cycle de marche.
Matériel et méthodes
La population d’étude est composée sportifs. Groupe sain, groupe opéré du LCA du genou (à
recul 18 mois) et groupe victime d’entorse moyenne de la cheville (à recul 1 mois). L’AQM
est réalisé Laboratoire de Recherche an Biomécanique. Institut national d'orthopédie « M.T.
Kassab », par le système « Analysis Motion ». Le protocole est en conformité avec la
littérature (Bonnefoy, 2006).
Le sujet marche à sa cadence habituelle et l’enregistrement n’est conservé que si la
phase d’appui est correctement centrée sur la plateforme de forces. Cinq essais ont été
enregistrés pour chaque jambe et deux d’entre eux sont sélectionnés pour être dépouillés, puis
traités et analysés.
Les données expérimentales sont traitées (calculs cinématiques et de
dynamique inverse) avec un programme adapté au Laboratoire de Biomécanique et
Mécanique des Chocs de l’université de Claude Bernard (France) sous le logiciel Matlab 7.
Résultats
Il ressort de cette étude qu’une excellente reproductibilité intrinsèque existe au
niveau des paramètres spatio-temporels et de la force de réaction de sol au cours de la phase
d’appui. Ensuite, on a constaté symétrie entre les deux membres lors du cycle de marche chez
le sportif sain.
Ce pendant, chez les deux groupes pathologiques (GLCA et GENT), on note une
diminution significative (p<0,05) de la longueur du pas (cm), une diminution de la longueur
du cycle (cm) avec une augmentation significative de la cadence. De plus on note une
augmentation significative de la durée de l’appui total du membre sain par rapport au groupe
contrôle et par rapport aussi au membre lésé (p<0,05). Par contre la durée du double appui
initial et la durée de l’appui unipodal du membre lésé sont statistiquement inférieure à celles
du MS et du groupe contrôle (p<0,05). A la fin la largeur du pas est statiquement moindre que
la valeur moyenne du groupe contrôle (P<0,05).
Discussion -Conclusion
Suite à une atteinte articulaire (genou ou cheville), les durée relative cycle de marche
n’atteignent pas les valeurs du membre sain (Shi, 2010 ; Ma YH et al, 2007). Ce pendant il
serait prudent de prendre comme valeur de référence le membre controlatéral supposé sain,
pratiquement laissé « à l’abandon » durant toute la rééducation Il semble donc intéressant de
s’interroger sur sa validité. D’où l’utilité du groupe de référence (Hot, 2007).
Conclusion
A l’issue de nos résultats, on pourrait supposer que le sportif opéré du LCA ou atteint d’entorse
de la cheville tend à décharger le membre lésé en faveur du membre sain. Et le placement de son
centre de masse est en arrière en surchargeant leur appui sain présente d’une stratégie de
compensation et de protection pour moduler son orientation posturale lors du cycle de marche (Tecco,
2005).
References
[1] Bacchinini M, Cademartiri C, Soncini G. Gait analysis in patients undergoing ACL
rebuilding according to technical Kenneth Jones'. Acta Biomed 2009; 80: 140-149.
[2] Puig PL, Finds P and Laboute E. Apology For Intensive Athlete Program Training After
ACL Rebuilding To Prepare The Return To The Field. Lett, Med, Phys, Réadapt 2010; 26:
38-42.
186
[3] Shi, 2010 ; SHI Dong-Ling, WANG Yu-binand. Effect of anterior cruciate ligment on
biomechanical features of knee in level walking: a meta analysis. Chinese medical journal
2010; 123 (21): 3137-3142.
[4] Ma YH, Zhou J, Liang J, Bai YH, Yu H, Jiang L, et al. A pilot study on the gait analysis
after anterior cruciate ligament reconstruction. Chin J Physi Med Rehab (Chin) 2007; 29: 555556.
Does the instruction influence voluntary force production regardless
of gender during a handgrip exercise?
Chama Belkhiria, Giovanni de Marco, Hamdi Jaafar, Sofia Ben Jebara & Tarak Driss
Laboratoire CeRSM (EA. 2931), UFR STAPS, Université Paris Ouest Nanterre La Défense
[email protected]
The aim of this study was to compare the results of maximal voluntary contraction (MVC) and
maximal rate of force development (MRFD) in women and men during handgrip exercise
performed following three different instructions: Oral instruction (OI): Started with audible
tripping and accompanied by encouragement during the whole muscle contraction. Triggered
instruction (TI): Same as oral instruction, but without encouragement. Self-initiated instruction
(SI): The subject himself decided to start and to stop the contraction. Women’s MVC and MRFD
with OI were higher than SI. No significant difference has been found between instructions in
men. Our results suggested that women are more sensitive to the instruction effect compared to
men. Further explanations will be proposed using surface EMG and fMRI measurements.
Key words: Instruction, gender, MVC, MRFD, handgrip
INTRODUCTION
Force production depends on central and peripheral nervous system. Maximal voluntary
contraction (MVC) and Maximal rate of force development (MRFD) are defined as peripheral
measures of neuromuscular performance during isometric contractions (Blackburn and al.,
2009). Many studies have demonstrated that performance during isometric contraction is
influenced by the type of instruction given to the subject (Hard and Fast, Slow and gradual,
Fast) (Bemben et al., 1990; Sahaly et al., 2001). Furthermore, MVC and MRFD are higher in
men than in women (Häkkinen et al., 1991). This gender effect is explained by anatomical
(cross-sectional area of muscle), physiological (muscle type), cognitive difference, etc. To our
knowledge, no study has examined the possible prospective difference in the treatment of
cerebral information associated with muscle response between men and women, and the
influence of the instruction during muscle contraction. The aim of the present study was to
compare the response of men and women to instruction during maximal handgrip contraction.
METHOD
23 right-handed adult participated in the study: 12 women (30.4 ± 7.6 years, 61.5 ± 8.3 kg)
and 11 men (29.4 ± 3.9 years, 84.0 ± 14.4 kg). The subjects performed 5 maximal voluntary
contractions of 4.4 s each, with 44-s recovery between exercises at each instruction:
i) Oral instruction (OI), an audible signal at the beginning of the contraction followed by a
pre-recorded vocal encouragement. ii) Triggered instruction (TI), same as oral instruction, but
without encouragement. iii) Self-initiated instruction (SI), the start and the stop of the
contraction initiated by the subject himself. At each instruction, the 3 best values of MVC and
MRFD were averaged and included in the statistical treatment of data. MVC and MRFD were
expressed in absolute units (kg and kg.s-1), reported to body mass (kg.kg-1 and kg.s-1.kg-1) and
reported to body mass0.67 (kg.kg-0.67and kg.s-1.kg-0.67).
The instruction effect was tested using a one-way ANOVA with repeated measures in men
and women separately.
187
RESULTS
In women’s MVC results, the one-way ANOVA with repeated measures showed a significant
effect of instruction whatever the expression of results [in kg (P= 0.023), in kg.kg-1 (P =
0.016) and in kg.kg-0.67, (P = 0.018)]. The post-hoc Bonferroni t-test showed that MVC was
higher with OI instruction compared with SI instruction (P = 0.023, P = 0.015 P = 0.017, for
MVC in kg, kg.kg-1 and kg.kg-0.67, respectively. There was also a trend of superiority of the TI
instruction compared to the SI instruction, whatever the expression of MVC (kg, kg.kg-1 and
kg.kg-0.67) (P < 0.1).
In women’s MRFD results, the one-way ANOVA with repeated measures showed a
significant effect of instruction whatever the expression of data [in kg.s-1 (P = 0.013), in kg.s1
.kg-1 (P = 0.010) and in kg.s-1.kg-0.67 (P = 0.011)]. The post-hoc Bonferroni t-test showed that
MRFD was higher with OI instruction compared to SI instruction (P 0.021). In addition,
MRFD was higher with TI instruction compared to SI instruction (P 0.046).
In men, whatever the expression of data, there was neither effect of instruction on MVC nor
on MRFD (P > 0.05).
A
B
Figure 1: Means ±
standard errors of MVC
and MRFD expressed in
absolute units (A), values
reported to body mass
(B), and values reported
to body mass 0.67 (.kg-0.67)
(C) in men and women.
C
OI
TI
DISCUSSION
In accordance with our hypothesis, this preliminary study indicated that the impact of
instruction was greater in women than in men, especially with OI instruction compared to SI
instruction. This finding could be explained by muscle organization and differences in
cognitive strategy between men and women.
That’s what we intend to highlight by the analysis of the recorded data during the present
study of the agonist and antagonist muscles EMG signals and the brain activity using
functional magnetic resonance imaging (fMRI).
BIBLIOGRAPHIE
Blackburn, JT., Bell, DR., Norcross, MF., Hudson, JD. & Engstrom, LA., (2009).
Comparison of hamstring neuromechanical properties between healthy males and females and
the influence of musculotendinous stiffness. Journal of Electromyography and
Kinesiology,19, e362–9.
188
SI
Häkkinen K. (1991). Force production characteristics of leg extensor, trunk flexor and
extensor muscles in male and female basketball players. Journal of Sports Medicine and
Physical Fitness, 31, 325–331.
Bemben, M.G., Clasey, J.L.&, Massey, B.H. (1990). The effect of the rate of muscle
contraction on the force-time curve parameters of male and female subjects. Research
Quarterly of Exercise & Sport, 61, 96-99.
Sahaly, R., Vandewalle, H., Driss, T., Monod, H. (2001) Maximal voluntary force and rate of
force development in humans-importance of instruction. European Journal of Applied
Physiology, 85, 345-350.
Plan de formation et dirigeants cyclistes, un process managériale à enclencher
Sophie Mérel, Laboratoire VIPS, mail : [email protected]
Résumé : dans le monde associatif cycliste, l’engagement des dirigeants bénévoles nécessite de
développer des postures managériales afin de pérenniser le club. Y sont-ils sensibles ? Que leur
est-il proposé ? Que peut-on améliorer ?
Mots clés : management, formation, cyclisme
Les arguments qui poussent à s’engager dans le bénévolat sont multiples. Havard Duclos et
Nicourd (2005) expliquent que le poids des trajectoires familiales conduit à envisager ce don
de soi comme une évidence. Le milieu cycliste reste cohérent avec ces trajectoires
biographiques. Le cyclisme est présenté comme particulièrement clanique (Garnotel, 2009).
De plus, le sport, « encastré » dans le tissu socio-économique moderne, doit se résoudre à
apporter une réponse satisfaisante à la demande par une offre construite. Falcoz et Walter
(2009), Chantelat (2001), Bayle (2007), Tribou, (2004) démontrent que le monde associatif
est investi par un ensemble de discours et de pratiques managériales. L’association devient un
objet hybride, évaluée dans sa performance et ses objectifs. Ainsi, les comportements des
dirigeants oscillent entre l’individualisme méthodique et action collective. Bayle distingue
trois logiques d’action chez les dirigeants : les valeurs (culture), les influences sur autrui
(pouvoir), les intérêts (stratégie). Aussi, l’association devient une conduite de projets dans
laquelle une multitude d’acteurs évolue, coopérant ou résistant à l’action. Les contraintes du
dirigeant s’établissent autour de diverses thématiques. Leurs compétences nécessitent d’être
larges et variées.
UNE METHODOLOGIE POUR RENDRE COMPTE DES BESOINS
La formation actuelle dédiée aux dirigeants bénévoles est-elle adaptée ? Répond- elle à leurs
attentes et leurs besoins ? Qu’est ce qui peut être amélioré ? Le travail de recherche tente de
proposer des pistes de réponses. Sur le territoire français, 28 entretiens qualitatifs ont été
menés dans des Comités Olympiques (17) et Comités de la FFC (11) ; puis dans 6 régions,
109 questionnaires quantitatifs ont été récoltés auprès de dirigeants de clubs cyclistes.
L’ensemble a permis définir les contours des besoins et des attentes, au regard des contraintes
des dirigeants.
QUELQUES CONSTATS INTRODUCTIFS
La Loi 1901 amène l’équipe dirigeante à prendre ses fonctions par le biais d’une élection, non
sur ses compétences. Les résultats quantitatifs montrent que cette population déclare à 54%,
la tâche comme abordable ou facile contre 45.3% comme difficile voire très difficile. En
surface, la majorité se prononce positivement. On remarque que la communication semble
être la tâche la plus facile (12%) ainsi que les relations avec la fédération (10.2%) alors que
189
les discours des personnes interrogées en qualitatif, font état d’un ensemble de mécanismes
apportant des tensions, des ruptures de communication et des comportements individualistes
générant une certaine forme de cannibalisme.
Les tâches évoquées comme les plus difficiles sont la recherche de sponsors (23.6%) et les
organisations de courses (15.4%). Autrement dit, ce sont les démarches de recherches de
financement comme les relations avec les collectivités locales, territoriales qui posent
problème. Or, les entretiens montrent aussi de grandes difficultés dans le management des
hommes, les compétences en comptabilité ainsi que les connaissances dans les éléments
juridiques. L’ensemble des outils de la science de gestion semble être mal maîtrisé : des outils
de stratégie au développement d’un plan d’action et de son contrôle.
Au sein de la fédération cycliste, les plans de formations sont uniquement dédiés à la
« technique » du sport (l’animation, entrainement) ainsi qu’aux unités de contrôle (arbitre,
chronométreur et commissaire). La fonction de dirigeant, elle, semble oubliée. Les comités
olympiques apportent des réponses en termes de formations sur ces thématiques : 10.1% des
dirigeants cyclistes affirment fréquenter les CDOS et 11% pour les CROS. Il apparait donc
que ces modules de formation soient peu fréquentés par le monde cycliste : 72.5% des
dirigeants déclarent « ne faire aucune démarches de formations hors fédération ».
Ainsi, vis-à-vis des dirigeants, la fédération ne communique pas sur l’intérêt de se former. De
plus, les entretiens menés s’accordent pour démontrer que la formation semble parfois être
perçue comme une contrainte, un retour à « l’école ». Ceci induit des difficultés à déterminer
les attentes spécifiques des dirigeants (organisations de courses, gestion d’un club de division
nationale ou d’un club dédié au cyclisme loisirs). Des méthodes empiriques apparaissent
comme privilégier où l’avancée « à tâtons » subsiste au détriment d’un plan de formations
déterminé et motivé.
La convergence des investigations (quantitatif et qualitatif) met en relief, entre autres, trois
principales demandes de la part des dirigeants. Celles-ci se tournent vers la relation et la
recherche des sponsors (22.5%) qui seraient organisées au niveau régional ou national (pour
rencontrer d’autres dirigeants) en soirée dont le déroulé pédagogique s’imprègnerait d’une
méthodologie proche des retours d’expériences ; les aspects juridiques (17.4%) dispensés en
e.learning ou au sein du département et animés par des professionnels, le week-end enfin la
communication (11%) organisée dans le département durant la période d’intersaison avec une
attente forte sur la qualité des outils donnés.
CONSLUSION
L’engagement du dirigeant reflète une envie de participer à l’action collective. L’engrenage
managérial dans lequel le dirigeant est pris, apporte des compétences spécifiques. Un
ensemble de dispositions sont mis en place afin que le dirigeant puisse faire évoluer et
pérenniser son association sportive. L’adéquation entre les besoins - les attentes des dirigeants
et la réponse en matière de formation qui leur est proposée semble faire apparaitre quelques
points d’amélioration. Un sur-mesure par discipline semble être réclamé.
BIBLIOGRAPHIE
Bayle, Emmanuel. 2007a. « Essai de définition du management des organisations sportives :
objet, champ, niveaux d’analyse et spécificités des pratiques managériales ». Staps 75(1): 59.
———. 2007b. La gouvernance des organisations sportives. Paris: l’Harmattan.
Falcoz, Marc, et Emmanuelle Walter. 2009. « L’emploi dans le sport associatif et fédéral ».
Staps 83(1): 43.
190
Garnotel, Xavier. 2009. « Le peloton cycliste : ethnologie d’une culture sportive ».
l’Harmattan.
Havard Duclos, bénédicte, et Nicourd Sandrine. 2005. « Le bénévolat n’est pas le résultat
d’une volonté individuelle ». Pensée plurielle 9(1): 61.
Tribou, Thierry LARDINOIT et GARY. 2004. « Quelle est la spécificité de la gestion du
sport ? » Revue française de gestion no 150(3): 125‑130.
Zintz, Thierry, et Daniel Vailleau. 2008. « La gouvernance des fédérations sportives.
Proposition d’un cadre d’analyse et d’action ». Revue française de gestion 34(187): 15‑34.
Les facteurs endogènes et exogènes Contribuant à
l’autodéterminationde d’élève
Melliti Nefaa
[email protected]
MOTS-CLEFS : Les attentes-Perceptions de soi-Compétence perçue-Autodétermination
RESUME :
L’approche didactique étant enracinée dans celle de la psychologie de l’apprentissage et
inversement. La combinaison « enseignement-apprentissage » indique que l’apprenti
ssage ne peut se réaliser que par la conjonction de l’action de l’enseignant et de l’activité de
l’élève. Cette conjonction révèle d’une manière magistrale l’interdisciplinarité entre ces deux
approches, voire deux grands dispositifs de l’identification de l’élève à savoir le statut de
« compétent » qui répond à l’autoréalisation, à l’estime de soi et celui de « motivé » qui répond à
l’autodétermination (travailleur et autonome).
L’objet du présent travail est d’appréhender le dynamisme et l’interaction des différents facteurs
endogènes et exogènes auxquels se tirent enseignant et élève en cours d’EPS dans l’élaboration de
deux aspects particuliers du soi de l’élève : Le statut de « compétent » et celui de « motivé »
(travailleur et autonome). L’enjeu est de comprendre comment vont pouvoir s’articuler, d’une part
les tentatives et les probabilités plus au moins conscientes de l’enseignant de modeler l’élève afin
qu’il se conforme à ce qu’il pense de lui, et d’autre part, le souci de l’élève de modifier l’image
que l’enseignant a de lui quand celle-ci semble en décalage avec sa vision de lui-même. En partant
du contrat didactique, l’élève agit sur l’enseignant et l’enseignant agit sur l’élève, ainsi comment le
statut d’élève compétent et motivé se négocie-t-il en cours d’EPS.
La population d’étude retenue est composée de76 filles et 50 garçons, âgés en moyenne 12.65 ans,
élèves dans 5 collèges du gouvernorat de (Tunis et Manouba) et leurs enseignants.
Les questionnaires utilisé dans notre travail concernant les attentes des enseignants, les
perceptions, la compétence et le style pédagogique sont issus du laboratoire Sport et
Environnement Social (E.A., 3742) ; Université J.Fourier-Grenoble 1 UFR-APS.
Questionnaire « Attentes de l’enseignant »
En début et en fin de cycle, les enseignants ont rempli une fiche individuelle (Sarrazin et al.
(2004). pour chaque élève de la classe, destinée è mesurer les attentes qu’ils pouvaient avoir à
leur égard.
Questionnaire « Compétence en gymnastique »
En début et en fin de cycle, les perceptions de compétence des élèves ont été mesurées grâce
au questionnaire de Trouilloud et al. (2005).
Questionnaire « Motivation autodéterminée pour la gymnastique »
191
En début et en fin de cycle, les élèves ont complété un questionnaire destiné à mesurer leur
niveau d’autodétermination dans l’activité gymnastique. Ce questionnaire élaboré à partir de
l’échelle de motivation envers les sports (EMS) (Briére et al. 1995) et de l’échelle de
motivation envers l’éducation (EME) (Valérand et al. 1989).
L’indice d’auto détermination (IAD) est calculé en pondérant les scores obtenus à chacune
des sous échelles en fonction de leur position sur le continuum d’autodétermination selon la
formule
suivante :
IAD=
[(2*(MIS+MIC+MIA)/3)
+MEID][((MERE+MEIN)/2) + (2*A)]
Questionnaire «Perceptions de l’élève relatives à l’enseignant » (Trouilloud et al. 2005).
Questionnaire « Le style d’enseignement préféré » (Trouilloud et al. 2005).
Concernant les procédures statistiques nous avons utilisé un logiciel de traitement statistique
SP.SS.13.0. Nous avons utilisé le t de Student, (cas d’échantillons dépendants pour comparer
les variables 2 à 2, cas d’échantillons indépendants pour comparer les variables 2 à2). Afin
d’étudier la relation entre les attentes de l’enseignant et l’IAD par exemple, nous avons eu
recours au coefficient de corrélation simple de Person. Afin de comparer la prévalence
négative avec la prévalence positive de la compétence perçue, nous avons utilisé le Khi carrée
global.
Les résultats de la présente étude ont montré que :
 En situation d’apprentissage, les attentes initiales de l’enseignant prédisent la
motivation autodéterminée finale.
 En situation naturelle de classe, les résultats obtenus font état d’un poids relativement
modeste des attentes de l’enseignant.
 Le style d’enseignement préféré par l’élève ne détermine pas son profil motivationnel
par la perception du caractère justifié ou non justifié des feed-back. Dans une relation
hiérarchique dissymétrique, l’enseignant demeure la plupart du temps susceptible
d’influencer plus fortement l’élève.
 La perception de l’élève n’est pas liée la compétence perçue. Ce ci suggère que les
perceptions faussement positives ne sont pas toujours adaptatives. Ce n’est pas
forcément qu’une perception de soi élevée répond à une estime de soi élevée. Les
problèmes de la motivation et les perceptions de soi sont liés à la notion de but et
d’anti-but, d’où il nous semble de mieux approfondir les futurs études sur le
fonctionnement de la motivation qui repose sur les perceptions et les croyances des
élèves et sur le phénomène des prédictions d’auto réalisatrices tout en mettant en relief
l’importance de l’activité et des buts fixés et leur acceptation par l’élève et les
variables qui entrent en jeu dans le contexte scolaire : le sexe, le genre, le climat des
pairs
Bibliographie
 Bandura,A.(2002). Auto efficacité. Le sentiment d’efficacité personnelle. De
Boeck.

Briere,N.,Blais,M.,Pelletier,L.,&Vallerand,R.(1995).
"Developpement
et
Validation d'une Mesure de Motivation Intrinseque, Extrinseque et d'Amotivation
en Contexte Sportif: L'Echelle de Motivation dans les Sports (EMS)." International
Journal of Sport Psychology 26: 465-489.

Chanal,J.(2002). Le prof. me voit-il comme je suis, ou suis- je comme il me
voit ? ».DEA Sport et Performance
192

Cury,F.,et Sarrazin,P.(2001). Théories de la motivation et pratique sportive. Etat
des recherches. PUF.

Famose,JP.(2004). La motivation en EPS.In Ghislain,C (Ed), Si l’on parlait du
plaisir d’enseigner l’education physique (AFRAPS ed) Montpellier.

Trouilloud,D.,Sarrazin,P.,Martinek,T.&Guillet,E.(2005). "The influence of
Teacher expectations on student achievement on physical education classes:
Pygmalion revisited" European Journal of Social Psychology .

Vallerand,R.J.,Blais,M.,Briere,N.,&Pelletier,L.(1989). "Construction et validation
de l'Echelle de Motivation en Education (EME)." Revue Canadienne des Sciences
du Comportement 21: 323-349.
Effects of Ramadan intermittent fasting on postural control in judo athletes
Souissi, N., Chtourou, H., Zouita, A., Ferchichi, H., Dziri, C., & Souissi, N
Abstract
The present study was designed to evaluate Ramadan intermittent fasting (RIF)
effects on postural control in judo athletes. In a counterbalanced order, 11 male
judokas (22.5+2.8 yrs, 173.8+6.9 cm and 70.3+4.4 kg; mean+standard deviation)
were asked to perform three protocols of postural control one week before and
during the second week of RIF. The sway velocity was measured during the
unipodal (on the right and left foot) and the bipodal (on a firm and an unstable
surface) stance with the eyes opened and then with the eyes closed. In addition,
the percentage of body weight borne during the weight-bearing squat test by each
leg was measured with the judoka standing at 08 (erect position), 308, 608 and
908 of knee flexion. The results of the present study showed that the sway
velocity during bipodal and unipodal stance and the percentages of the body
weight were significantly lower during RIF in comparison with that before RIF
(p50.05). In conclusion, RIF may negatively affect the postural control of judo
athletes, which might affect their performances during competitions scheduled in
this month. In fact, equilibrium was worthy during RIF in comparison with that
before RIF.
Keywords: equilibrium; Ramadan fasting; Judo
Introduction
Ramadan intermittent fasting (RIF) is a fundamental Islamic rule that require Muslims to
abstain from eating, drinking, smoking or having sexual relationship during the daytime
between sunrise and Sunset. These changes in eating habits and lifestyle may affect daytime
activities and performance in the mental, physical and social domains (Waterhouse, 2010).
Some studies have investigated the effects of sleep deprivation on postural control using
centre of pressure and centre of pressure area (Caldwell et al., 2003; Gribble and Hertel,
2004) and showed that postural control efficiency decreases after one night of sleep
deprivation while postural sways can be correlated to sleepiness (Fabbri et al., 2006).
Recently, Bougard and Davenne (2011) showed that one night of partial sleep deprivation
193
reduced the ability to maintain balance (i.e., during the stork stand test of the dominant leg)
when tests were performed at 18:00 h.
OBJECTIF DE RECHERCHE
The aim of the present study was determine the effect of RIF on postural control in young
judo athletes.
Materials and Methods
Subjects
Eleven judokas (22.5 ± 2.8 yrs, 173.8 ± 6.9 cm and 70.3 ± 4.4 kg) volunteered to take part in
this study. All the judokas participated in official judo competitions during that year, trained 4
to 5 times a week and were first kyu (brown belt) or first dan (black belt). According to their
weight categories, all judokas participated in this study compete in the under 73 kg.
Experimental design
During the week before the experiment, all participants were fully familiarized with the
procedure and tests involved, to minimize learning effects during the experiment. Then, each
subject was evaluated during two test sessions which took place one week before and during
the second week of RIF. Test sessions were conducted in a counterbalanced order. During
each session, the judokas were asked to complete 3 trials on 8 tests with 15-s rest interval
between trials. The mean of the three trials for each test was used in the statistical analysis
To avoid the effect of time-of-day on postural control, all tests were performed in the morning
between 08:00 h and 09:00 h.
Posturographic assessments
The measurement of postural stability was done using the NeuroCom® Balance master. 8
protocols were selected from a broad spectrum and each parameter was measured as a threetrial average score.
Results
Bipodal and unipodal stance
Data of the sway velocity obtained at the two times of testing (i.e., before and during RIF)
during bipedal stance in a firm and an unstable surface and during unipedal stance on the right
and the left foot with the EO and with the EC are shown in figures 1, 2, 3 and 4 respectively.
Statistical analysis showed that the sway velocity during bipedal stance in a firm and an
unstable surface with the EO and with the EC are significantly lower during RIF in
comparison with before RIF (p<0.05). Likewise, sway velocity during unipedal stance on the
right and the left foot with the EO and with the EC are significantly affected by RIF (p<0.05).
Weight Bearing Squat (WBS)
Data of the body weight born during 0°, 30°, 60° and 90° before and during RIF are shown in
figures 1A, 1B, 1C and 1D respectively.
Statistical analysis showed that the body weight born are significantly higher during RIF in
comparison with before RIF (p<0.05) for both the right and left foot.
DISCUSSION & CONCLUSION
The aim of the present study was to evaluate the influences of RIF on postural control using
static balance tests in judo athletes. The results show that RIF seems to influence measures of
postural control of judokas.
The decrease in alertness in the morning during RIF could be related to two factors: (i) the
delay in rising time (i.e., sleepiness, especially in the morning) and (ii) the abstinence of
breakfast with its usual coffee drink content (Roky et al. 2003).
194
In conclusion, the present study suggested that RIF may negatively affect the postural control
of judo athletes. In fact, static equilibrium was worthy during RIF in comparison with that
before RIF. This effect might, in part, result in a markedly poor performance of judoka during
competitions scheduled in RIF.
Bibliographie
Bougard C, Davenne D. Effects of sleep deprivation and time-of-day on selected physical
abilities in off-road motorcycle riders. Eur J Appl Physiol. 2011.
Caldwell JA, Prazinko B, Caldwell JL. Body posture affects electroencephalographic activity
and psychomotor vigilance task performance in sleep-deprived subjects. Clin
Neurophysiol. 2003 Jan;114(1):23-31.
Fabbri M, Martoni M, Esposito MJ, Brighetti G, Natale V (2006) Postural control after a
night without sleep. Neuropsychologia 44:2520–2525
Gribble PA, Hertel J (2004) Changes in postural control during a 48-h sleep deprivation
period. Percept Mot Skills 99:1035–1045
Roky R, Chapotot F, Benchekroun MT, Benaji B, Hakkou F, Elkhalifi H, Buguet A. Daytime
sleepiness during Ramadan intermittent fasting: polysomnographic and quantitative
waking EEG study. J Sleep Res. 2003 Jun;12(2):95-101.
Waterhouse J. Effects of Ramadan on physical performance: chronobiological considerations.
Br J Sports Med 2010;44:509–515.
Validation de SkillSpector® : Nouveau logiciel "Open Source"
pour l’analyse du mouvement
Bessem Mkaouer1, Monèm Jemni2, Helmi Chaabène3, Samiha Amara Mkaouer1,
Zouhair Tabka4
1
Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Ksar Saïd, Université de la
Manouba, Tunisie ; 2School of Science, University of Greenwich, London, United Kingdom ;
3
Centre Nationale de la Médecine et des Sciences du Sport de Tunis, Tunisie ; 3Faculté de
Médecine de Sousse, Université de Sousse, Tunisie.
[email protected]
Le but de cette étude était de valider un logiciel d’analyse du mouvement "Open Source"
SkillSpector® par rapport un outil de référence (i.e., plateforme de force Quattro Jump) lors de la
réalisation de deux séries acrobatiques (rondade flic-flac salto arrière et rondade salto-tempo salto
arrière). Cinq gymnastes d’élites ont participé à cette étude (âge 20.20 ± 3.61 ans ; taille 1.64 ±
0.05 m ; poids 55.40 ± 6.87 kg). Ces gymnastes ont était soumis à une analyse cinématique et
dynamique concomitante, afin d’évaluer la force d’impulsion lors de la courbette salto arrière. Les
résultats montrent une similitude entre les deux méthodes (p>0.05) avec une quasi parfaite
corrélation (r=0.99) et un coefficient de détermination R 2=0.99. De même, l’étude de la fiabilité
était très significative (ICC=0.999).
Mots clefs : Validation, freeware, cinématique, dynamique inverse, plateforme de force.
INTRODUCTION
Une multitude de logiciels d’analyse du mouvement allant du semi-automatique à l’analyse en
temps réel se trouvent sur le marché de nos jours. Vicon®, Contemplas®, Zerbis®, Motion
195
Analysis®, BIOGESTA®, APAS®, SIMI®, etc… sont considérés parmi les plus pointus dans
le monde de la recherche scientifique. La plus part de ces logiciels sont destinés pour des
recherches en laboratoire que pour terrain à cause d’un matériel 3D très encombrant. En plus
ces logiciels ne sont pas abordables, vue leurs prix exorbitant. En revanche, on trouve sur le
Net quelques logiciels "Open Source" qui sont mis en ligne pour téléchargement gratuit à
l’exemple de Kinovea®, KaVideo®, GeitLab®, KineMat® et SkillSpector®. Ceux-ci, sont cités
par plusieurs auteurs comme outil d’investigation dans leurs travaux de recherche publiés
dans des revues scientifiques. Parmi ces logiciels libres, nous avons choisi SkillSpector®
(outil vidéo pour l’analyse du mouvement humain en 2D et 3D sous Windows ; disponible en
téléchargement gratuit à http://video4coach.com), vue sa malléabilité et sa précision entre
autres. Il est cité dans les travaux de Da Rocha et al. (2013), Mkaouer et al. (2013), Bini et al.
(2012), Sinclair et al. (2012), Halwish (2011), Prados et al. (2010) et Nicolas et Bideau
(2009). Cependant, il n’a y a pas eu d’étude de validation de ce logiciel "Open Source" à notre
connaissance jusqu’à maintenant. A cet égard, nous proposons dans cette étude un essai de
validation de ce logiciel à travers une étude comparative entre deux méthodes d’estimation de
la force d’impulsion du gymnaste. La méthode directe "Standard" par la plateforme de force
(Buckthorpe et al. 2012) versus indirecte par la dynamique inverse (Smith, 1983).
METHODES
Cinq gymnastes d’élites volontaires de l’équipe nationale Tunisienne de gymnastique
artistique masculine (âge 20.20 ± 3.61 an ; taille 1.64 ± 0.05 m ; poids 55.40 ± 6.87 kg) ont
participé à cette étude. L’essai de validation était établi grâce à une étude comparative et
corrélative ainsi que de concordance et de fiabilité entre les valeurs de forces calculées
directement à partir de la plateforme de force Quattro Jump (QJ) de KISTLER (type
2822A1-1, dimension 100 x 100 x 12 cm, fréquence d’acquisition 500 Hz) et indirectement
par SkillSpector, en utilisant la dynamique inverse à travers les équations de Smith (1983)
[(SE) équations (a) et (b)], lors de deux séries acrobatiques "rondade flic-flac salto arrière
(RFS) et rondade salto-tempo salto arrière (RTS)".
(a)
F
x
 m  (
v
t
2
_
1

v
t
1
2
)
(b)
F
y
 m 
v
t
3
2
*(Fx) force horizontale ; (Fy) force verticale ; (m) masse du gymnaste ; (t1) temps d’amortissement ; (t2) temps de
poussée ; (v1) vitesse horizontale initiale "début de la phase d’amortissement" ; (v2) vitesse horizontale finale
"fin de la phase de poussée" ; (v3) vitesse verticale finale "fin de la phase de poussée".
RESULTATS
L’étude a montré que les deux méthodes de mesures, effectuées avec QJ et SE sont similaire
(p>0.05), que ce soit pour la RFS ou RTS [6874.40±1204.70 N vs. 7361.71±1427.93 N
(CV=4.81%) et 8423.10±1427.71 N vs. 8979.93±1618.58 N (CV=4.31%) respectivement]. La
corrélation ainsi que le coefficient de détermination étaient quasi parfait, r=0.997 avec
R2=0.994 pour la RFS et r=0.998 avec R2=0.994 pour la RTS. La concordance entre QJ et SE
était dans les normes avec des limites d’agrément de 487.30 N (avec TE=244.45) pour la RFS
et 556.90 N (avec TE=205.14) pour la RTS. L’étude de la fiabilité de SkillSpector a montré
des résultats très concluants, la reproductibilité est quasi parfaite pour les deux techniques
(p>0.05) avec un CV=2.8% pour la RFS et un CV=2.83% pour la RTS. La fiabilité absolu
était significative (SEM% = 0.74 et 0.43 ; MDC% = 2.05 et 1.21 ; SWC = 274.94 et 305.53
respectivement pour la RFS et la RTS). De même, la fiabilité relative était très sensible pour
les deux séries acrobatiques (ICC = 0.999). Enfin, l’effet de la taille de l’échantillon était très
fort (dz = 7.99 et 12.99 respectivement pour la RFS et la RTS).
CONCLUSION
A la lumière de ces résultats nous pouvons avancer que SkillSpector est un logiciel valide et
fiable puisqu’il reproduit approximativement, à travers la cinématique inverse, les valeurs de
196
force d’impulsion mesurées par la plateforme de force "Quattro Jump de Kistler" lors des
acrobaties arrière. A cet égard, nous pourrions estimer la force du gymnaste générée lors de
l’impulsion en situation réelle de la pratique sportive sans avoir recours à un matériel lourd et
assez complexe dans son installation.
BIBLIOGRAPHIE
Bini, R. R., Senger, D., Lanferdini, F. & Lopes, A. L. (2012). Joint kinematics assessment
during cycling incremental test to exhaustion. Isokinetics and Exercise Science, 20, 99-105.
Buckthorpe, M., Morris, J. & Folland, J. P. (2012). Validity of vertical jump measurement
devices. Journal of sports sciences, 30, 63-69.
Da Rocha, E. S., Machado, Á. S., Franco, P. S., Guadagnin, E. C. & Carpes, F. P. (2013). Gait
Asymmetry During Dual-Task Obstacle Crossing in the Young and Elderly. Human
Movement, 14, 138-143.
Halwish, A. (2011). Kinematics of the mawashi shoudan kick as a parameter of designing a
training program for karate juniors. World J Sport Sci, 5, 237-244.
Mkaouer, B., Jemni, M., Amara, S., Chaabene, H. & Tabka, Z. (2013). Kinematic and kinetic
analysis of two gymnastics acrobatic series to performing the backward stretched somersault.
J Hum Kinet, 37, 17-26.
Nicolas, G. & Bideau, B. (2009). A kinematic and dynamic comparison of surface and
underwater displacement in high level monofin swimming. Human movement science, 28,
480-493.
Prados, J. A. L., Jurado, J. A. G. & Martín, P. F. (2010). Estudio piloto del modelo técnico de
ejecución del pitch a captura de pies en gimnasia acrobática. RICYDE: Revista Internacional
de Ciencias del Deporte. International Journal of Sport Science, 6, 166-176.
Sinclair, P. J., Walker, C. A. & Rickards, T. (2012). Kinematic determinants of dive height in
springboard diving. Movement & Sport Sciences, 107-112.
Smith, J. A. (1983). The back somersault takeoff - A biomechanics study. Carnegie Research
Paper, 5, 31-39.
197
Comparaison du temps consacré aux situations de groupe par des candidats
à l’enseignement de l’ÉPS inscrits dans des filières de formation différentes
Mohamed Sami Bouzid1, Maher Mraieh1, Jean-François Desbiens2,
Nizar Souissi3.
1
ISSEP K.S ; ISEFC, Tunis
FEPS, Université de Sherbrooke
3
Laboratory Sport Performance Optimization, National Center of
Medicine & Science in Sport, Tunis, Tunisia ; Institut Supérieur du Sport et de
l'Education Physique de Ksar-Saïd, Université de la Manouba, Tunisie.
2
[email protected]
Cette recherche a été réalisée dans le but d’étudier la qualité d’appropriation de la compétence de
gestion de classe chez deux catégories d’enseignants stagiaires issus de deux cursus de formation
en l’occurrence celui de Maîtrise (4 années de formation) et celui du LMD (3 années de
formation). Le facteur temps d’apprentissage étant déterminant dans l’efficacité de la séance
d’EPS, nous avons pu mettre en évidence des différences au plan de l’acquisition des habiletés
nécessaires à une bonne gestion du temps en faveur des enseignants stagiaires maîtrisards. Les
enseignants stagiaires du cursus LMD ont présenté des habiletés souvent insuffisantes pour
permettre une gestion du temps efficace.
Mots clés : gestion de classe, temps d’apprentissage, enseignants stagiaires, cursus de formation.
INTRODUCTION
Plusieurs chercheurs dans le domaine de l’éducation ont défini la gestion de classe comme
étant un ensemble de stratégies et de procédures nécessaires dans l’établissement et le
maintien d’un environnement favorisant l’enseignement et l’apprentissage (Martineau et
collab., 1999). A cet égard, la gestion du temps se révèle parmi les indicateurs susceptibles de
favoriser le bon déroulement de la classe. L’analyse de la composante temps permet de
déterminer la manière dont l’enseignant utilise le temps alloué à la séance d’EPS. Prenant
compte que le temps utile n’est pas entièrement employé à l’apprentissage, Brunelle et al.,
(1996) utilisent un système d’analyse du temps d’apprentissage (SATA) pour collecter des
données portant sur le temps d’apprentissage. L’objectif de cette étude était de voir si la
gestion du temps serait ou non favorable à l’apprentissage de l’élève. Autrement dit, y auraitil une différence entre les deux groupes de stagiaires, des deux cursus de formation, dans leur
gestion du temps durant une séance d’éducation physique.
METHODOLOGIE
Nous avons mené notre étude sur 10 enseignants stagiaires volontaires. L’échantillon
comptait cinq stagiaires provenant du cursus LMD inscrit en 3ème année à l’ISSEP Ksar Saïd
(ESL) et cinq autres provenant du régime bac+4 issu du cursus Maîtrise (ESM).
L’élaboration des items relatifs au temps d’apprentissage est inspirée du système
d’observation du temps d’apprentissage (SOTA) de Brunelle et al. (1996). Cependant, nous
nous sommes limités aux types de situation offerte au groupe à savoir les situations
préparatoires, les situations de développement de connaissance ainsi que les situations de
développement moteur. Une grille d’observation nous a permis de mesurer le temps alloué à
l’accomplissement des tâches. Pour l’analyse statistique, nous avons utilisé un logiciel de
statistique « Statistical Package of Social Science» SPSS 16.0. Nous avons choisi le test de
Mann-Whitney pour comparer les données des deux groupes relatives au temps consacré à
trois situations de groupe. Le seuil de signification retenu est de 0,05.
RESULTATS
Les résultats obtenus ont montré une meilleure gestion du temps par les ESM en consacrant
moins de temps aux situations préparatoires au profit des situations de développement moteur.
Cette tendance semble inversée chez les licenciés ESL qui consacrent beaucoup plus de temps
à l’échauffement, à la gestion du groupe et à la présentation des objectifs et du contenu de la
séance.
198
ANALYSE COMPARATIVE DU TEMPS D’APPRENTISSAGE DES DEUX TYPES D’ENSEIGNANTS
STAGIAIRES (ESM) ET (ESL)
48,69%
35,13%
développement moteur
13,37%
11,33%
développment des…
ESM
37,93%
53,36%
Situation préparatoire
ESL
0% 10%20%30%40%50%60%
Aucune différence significative entre les deux catégories de stagiaires n’a été observée
concernant le temps consacré aux situations de développement de connaissance. Les ESL
consacrent aussi plus de la moitié de la séance aux situations préparatoires (53,36%) dont
24,79% à l’échauffement. La différence avec les étudiants ESM est significative (p < 0,028).
Par contre, ces mêmes stagiaires, ne consacrent que 35,13% du temps de la séance aux
situations de développement moteur soit significativement moins que les étudiants ESM
(p<0.047). Les étudiants ESL inscrit dans un programme modifié suite à la récente réfome
LMD semblent moins efficaces dans la gestion du temps alloué que les étudiants ESM. car la
répartition du temps devrait plutôt favoriser le développement moteur des élèves (Cloes,
1996). Desbiens (2009) affirme que les enseignants débutants et les stagiaires manifestent
souvent des habiletés insuffisantes aux plans de l’animation des séances et de la gestion de
classe. Il rapporte de ce fait que ces insuffisances professionnelles provoquent des pertes de
temps.
A l’issu de nos résultats, nous proposons d’approfondir recherche en gestion de classe auprès
d’un échantillon plus important de candidats tunisiens à l’enseignement de l’ÉPS et
d’élaborer un dispositif de formation qui permettra d’améliorer le développement de la
compétence à gérer la classe.
BIBLIOGRAPHIE
Archambault, J. et Chouinard, R. (2003). Vers une gestion éducative de la classe. (2 e édition).
Boucherville : Gaëtan Morin.
Chouinard, R. (2006). Enseignants débutants et pratique de gestion de classe. Revue des
sciences de l’éducation, XXV(3), 497-514.
Desbiens, J.F (2006). La gestion de classe : contextes et perspectives. Formation et
profession. Bulletin de CRIFPE. Volume 13, numéro 1.
Desbiens, J.F. et al,. (2009). « perception de la fréquence d’apparition des comportements
perturbateurs par des stagiaires en enseignement de l’éducation physique et à la santé
(EPS) » Nouveaux cahiers de la recherche en éducation vol.12, n°2, 179 -193.
Emmer, E. T. et Stough, L. M. (2001). Classroom management : A critical part of teacher
educational psychology, with implications for teacher education. Educational Psychologist.
36(2), 103-112.
Martel, D., Brunelle, J. et Spallanzani, C. (1994). Validation d’un système d’observation du
climat d’apprentissage. Revue des sciences de l’éducation, 20(3), 493-511.
199
Effect of Ramadan fasting on physiological parameters and athletic performance in
highly trained endurance athletes
Lotfi Bouguerra1, Abderraouf Ben Abderrahman1-2, Hamdi Chtourou 1, Hassane Zouhal2,
Jacques Prioux2.
1
Laboratoire des adaptations cardio-circulatoires, respiratoires, métaboliques et hormonales à
l’exercice musculaire (Faculté de Médecine Ibn El Jazzar)
2
Laboratoire Mouvement Sport Santé (M2S), UFRAPS, University Rennes 2.
3
Laboratoire de recherche “Optimisation de la Performance Sportive” centre national de la
médicine et des sciences du sport (CNMSS), Tunisie
[email protected]
The aim of the present study was to investigate the effect of Ramadan fasting on maximal aerobic
velocity (MAV), time until exhaustion at MAV (tlim100), distance limit at MAV (dlim100) and
performance on 3000 m in three groups of middle and long-distance high level runners who
trained at different time-of-day (i.e., 9:00 h, 16:00 h, and 22:00 h). The participants participated in
three testing sessions: session A (before Ramadan), session B (during Ramadan) and session C
(after Ramadan). During sessions A and C, athletes first performed a maximal incremental test
(MIT) to determine their MAV and measured their maximal oxygen uptake. Then, they performed
a time to exhaustion task at 100 % of the MAV (tlim100) and a 3000 m running exercise. During
session B, athletes performed only a MIT and a 3000 m running exercise. Our results show a
decrease in performance (MAV and 3000 m) during Ramadan. Physical training of the afternoon
seems to be more effective to improve the performance of highly trained endurance athletes.
Keywords: Ramadan, sports performance, highly trained endurance athletes.
INTRODUCTION
During the ninth month of the Islamic calendar of Hijra, devout Muslims refrain from eating
and drinking from pre-dawn until dusk for 29-30 days. Therefore, during this month (i.e.,
Ramadan), Muslims were required to changes their meals times: Sahur meal (i.e., before the
beginning of the fast) and Iftar meal (i.e., the breaking of the fast). Actually, athletes, coaches,
and sports scientists are interested to identify some strategies to overcome the effects of
Ramadan on sport performance. However, until now, it appears that only one study (Aziz et
al., 2012) has investigated the optimal time-of-day of training during Ramadan to maintain
physical performance. In this last study, the authors showed that performance during 6
successive Wingate test was maintained during Ramadan when trained at 21:00 h. However,
as reported by Souissi et al. (2012), exercising later in the night may affect the sleep of the
athletes. In view of the above considerations, the aim of the present study was to investigate
the effect of Ramadan fasting on maximal aerobic velocity (MAV), time until exhaustion at
MAV (tlim100), distance limit at MAV (dlim100) and performance during 3000 m running in
three groups of middle and long-distance high level runners who trained at different time-ofday (i.e., 9:00 h, 16:00 h and 22:00 h).
EXPERIMENTAL PROCEDURE
Twenty-four middle and long-distance runners (age: 28.5 ± 10.6 yrs) voluntarily participate in
this study. They were assigned to three groups of 8 participants: group 1 (G1) trained between
14:00 h and 16:00 h, group 2 (G2) trained between 09:00 h and 11:00 h, and group 3 (G3)
trained between 22:00 h and 24:00 h. The participants participated in three testing sessions:
session A (before Ramadan), session B (during Ramadan) and session C (after Ramadan).
During sessions A and C, athletes first performed a maximal incremental test (MIT) to
determine their MAV and measured their maximal oxygen uptake ( VO 2max ) and then a time
to exhaustion at 100 % of the MAV (tlim100) and a 3000 m running exercise. During session B,
athletes performed only a MIT and a 3000 m running exercise. Finally, during sessions A and
C the anthropometric measurements (height, body mass and percentage of fat mass) were
taken.
200
STATISTICAL ANALYSIS
MAV, VO 2max and performance during the 3000 m running exercise were analyzed using a
two-way ANOVA (3 [groups] × 3 [Ramadan]) with repeated measures on all factors.
Anthropometric data, tlim100 and dlim100 were analyzed using a two-way ANOVA (3 [groups] ×
2 [Ramadan]). Statistical significance was set at p ≤ 0.05.
RESULTS
Anthropometric data. In G1 and G2, body mass, fat mass and BMI significantly (p < 0.001)
decreased between before and after Ramadan. In G3 only fat mass significantly (p < 0.001)
decreased between before and after Ramadan. Before and after Ramadan, no significant
differences of body mass, fat mass and BMI were observed between G1, G2 and G3.
Maximal aerobic velocity (MAV). For G1 and G2 no significant difference of MAV was
observed between before, mid and after Ramadan. For G3 a significant decrease (p < 0.05) of
MAV was observed between before and mid of Ramadan and a significant increase (p < 0.05)
between mid and after Ramadan. Moreover, before, at mid and after Ramadan, MAV was
significantly higher (p < 0.01) in G1 and G2 compared to G3. Finally, a significant difference
(p < 0.01) of MAV was observed between G1 and G2 but only after Ramadan.
Maximal oxygen uptake ( VO 2max ). For G1 and G3 a significant decrease (p < 0.05) of
VO 2max was observed between before and mid of Ramadan and a significant increase (p <
0.05) between mid and after Ramadan. For G2 no significant difference of VO 2max was
observed between before, mid and afterRamadan. Moreover, before, at mid and after
Ramadan, VO 2max was significantly higher in G1 and G2 compared to G3 (p < 0.001) and in
G1 compared to G2 (p < 0.01).
Performance during the 3000 m running exercise. For G1, G2 and G3 a significant
increase (p < 0.01) of time on 3000 m running exercise was observed between before and mid
of Ramadan and a significant decrease (p < 0.01) between mid and after Ramadan. Moreover,
before (p < 0.01) and after (p < 0.01) Ramadan, the time on 3000 m running exercise was
significantly higher in G3 and G2 compared to G1 and no significant difference was observed
between G3 and G2. At mid of Ramadan, the time on 3000 m running exercise was
significantly different (p < 0.05) between both groups.
tlim100 and dlim100. Between before and after Ramadan tlim100 significantly increased (p < 0.001)
in G1 and decreased (p < 0.01) in G3. No significant difference was observed in G2.
Moreover, both before and after Ramadan tlim100 was significantly lower (p < 0.001) in G2 and
G3 compared to G1 and no significant difference of tlim100 was observed between G2 and G3.
Between before and after Ramadan dlim100 significantly increased (p < 0.001) in G1 and
decreased (p < 0.05) in G3. No significant difference was observed in G2. Before Ramadan
dlim100 were significantly lower (p < 0.001) in G2 and G3 compared to G1 and no significant
difference of dlim100 was observed between G2 and G3. After Ramadan dlim100 was
significantly different (p < 0.01) between both groups.
BIBLIOGRAPHY
Aziz AR, Chia MY, Low CY, Slater GJ, Png W, Teh KC. Conducting an acute intense interval exercise session
during the Ramadan fasting month : what is the optimal time of the day ? Chronobiol Int. Oct;29(8):1139-50,
2012.
Souissi M, Chtourou H, Zrane A, Ben Cheikh R, Dogui M, Tabka Z, Souissi N. Effect of time-of-day of aerobic
maximal exercise on the sleep quality of trained subjects. Biological Rhythm Research Vol. 43, No. 3, June
2012, 323–330.
201
Effect of Ramadan fasting on biochemical parameters and lipid profile
in highly trained endurance athletes.
Lotfi Bouguerra1, Abderraouf Ben Abderrahman1-2, Chtourou Hamdi3, Hassane Zouhal2,
Jacques Prioux2.
1
Laboratoire des adaptations cardio-circulatoires, respiratoires, métaboliques et hormonales à
l’exercice musculaire (Faculté de Médecine Ibn El Jazzar)
2
Laboratoire Mouvement Sport Santé (M2S), UFRAPS, University Rennes 2.
3
Laboratoire de recherche “Optimisation de la Performance Sportive” centre national de la
médicine et des sciences du sport (CNMSS), Tunisie.
[email protected]
The aim of the present study was to investigate the effect of Ramadan fasting on K +, Na+,
haemoglobin, haematocrit, cholesterol, and triglycerides before and after a maximal incremental test
(MIT) in three groups of middle and long-distance high level runners who trained at different timeof-day (i.e., 9:00 h, 16:00 h, and 22:00 h). The participants participated in three testing sessions:
session A (before Ramadan), session B (during Ramadan) and session C (after Ramadan). During
sessions A and C, athletes first performed a MIT to determine their MAV and measured their
maximal oxygen uptake and then a time to exhaustion at 100 % of the MAV (tlim100) and a 3000 m
running exercise. During session B, athletes performed only a MIT and a 3000 m running exercise.
Finally, during sessions A and C the anthropometric measurements (height, body mass and
percentage of fat mass) were taken and the blood samples were drawn before and after the MIT. The
results showed that training in the afternoon hours is better than morning and evening training for
physical performance improvement and for greater biochemical responses.
Keywords: Ramadan, sports performance, highly trained endurance athletes, biochemical parameters.
INTRODUCTION
The decreased of performance during Ramadan (Hammouda et al., 2012; Chtourou et al.,
2011) could be attributed to peripheral and/or central factors. Since potassium (K+) is released
from the intracellular to the extracellular space of skeletal muscle and inversely for sodium
(Na+) during exercise, changes of K+ and Na+ could reflect the exercise induced fatigue.
Moreover, due to the reduction in fluid intake, Ramadan may decrease plasma volume (i.e.,
increase serum hemoglobin and hematocrit) (Aloui et al., 2012). Ramadan fasting, also, has
beneficial effects on lipid metabolism (Hammouda et al. 2013), reduced total cholesterol and
triglycerides. Therefore, the aim of the present study was to investigated the effect of
Ramadan on K+, Na+, hemoglobin, hematocrit, cholesterol, and triglycerides before and after
a MIT in three groups of middle and long-distance high level runners who trained at different
time-of-day (i.e., 9:00 h, 16:00 h and 22:00 h).
EXPERIMENTAL PROCEDURE
Twenty-four middle and long-distance runners (age: 28.5 ± 10.6 yrs) voluntarily participate in
this study. They were assigned to three groups of 8 participants: group 1 (G1) trained between
14:00 h and 16:00 h, group 2 (G2) trained between 09:00 h and 11:00 h, and group 3 (G3)
trained between 22:00 h and 24:00 h. The participants participated in three testing sessions:
session A (before Ramadan), session B (during Ramadan) and session C (after Ramadan).
During sessions A and C, athletes first performed a MIT to determine their MAV and
measured their maximal oxygen uptake ( VO 2max ) and then a time to exhaustion at 100 % of
the MAV (tlim100) and a 3000 m running exercise. During session B, athletes performed only a
MGT and a 3000 m running exercise. Finally, during sessions A and C the anthropometric
measurements (height, body mass and percentage of fat mass) were taken and the blood
samples were drawn before and after the MIT.
202
BIOCHEMICAL PARAMETERS AND LIPID PROFILE
Blood samples (20 ml) were collected in heparinized vacutainer tubes (5 ml) for cholesterol,
triglycerides, sodium, potassium and in fluorur vacutainer tubes (5ml) for glycemia. All these
variables were measured using an autoanalyser (Cobas 6000). For the Ht measurements,
whole blood samples were collected into EDTA vacutainer tubes (5 ml), which were then
centrifuged for 3 min (Hema-C, Jouan, France). Ht measurements were done in triplicate. For
the Hb determination, 20 µL of whole blood was analyzed with an automate (COULTER LH
750 - Beckman Coulter).
STATISTICAL ANALYSIS
MAV was analyzed using a two-way ANOVA (3 [groups] × 3 [Ramadan]) with repeated
measures on all factors. For biochemical parameters, a three-way ANOVA (3 [groups] × 2
[Ramadan] × 2 [exercise]) with repeated measures was used. Statistical significance was set at
p ≤ 0.05.
RESULTS
Maximal aerobic velocity (MAV). For G1 and G2 no significant difference of MAV was
observed between before, mid and after Ramadan. For G3 a significant decrease (p<0.05) of
MAV was observed between before and mid of Ramadan and a significant increase (p<0.05)
between mid and after Ramadan. Moreover, before, at mid and after Ramadan, MAV was
significantly higher (p<0.01) in G1 and G2 compared to G3. Finally a significant difference
(p<0.01) of MAV was observed between G1 and G2 but only after Ramadan.
Hemoglobin. There was no-significant difference between the three groups at the two testing
period both before and after the MIT. Hemoglobin was significantly higher before than after
Ramadan in G1 both before and after the exercise (p<0.001). However, no significant
difference between before and after Ramadan was observed in G2 and G3. Hemoglobin
increased significantly between before and after the MIT only before Ramadan in G1
(p<0.01) and G2 (p<0.05) and before (p<0.001) and after (p<0.001) Ramadan in G3.
Hematocrit was significantly higher after than before Ramadan only after the MIT in G2 and
G3 (p<0.05). However, there was no significant difference between before and after Ramadan
in G1 both before and after the MIT and in G2 and G3 before the MIT. Finally, hematocrit
increased significantly between before and after the MIT only after Ramadan in G2 (p<0.05).
Sodium.There was no significant difference in sodium between before and after Ramadan in
the three training groups. Finally, sodium increased significantly between before and after the
MIT only before Ramadan in the three training groups (p < 0.05 in G1 and G3 and p<0.01 in
G2).
Potassium was significantly higher before than after Ramadan before and after the MIT in G1
(p<0.001 and p<0.05 respectively) and after than before Ramadan after the MIT in G3
(p<0.05). Finally, potassium was significantly higher (p<0.05) before than after MIT in G1
and G3 only before Ramadan.
Cholesterol was significantly higher before than after Ramadan in G1 only before the MIT
(p<0.001). Likewise, cholesterol was significantly higher after than before Ramadan in G3
both before and after the MIT (p<0.001). Finally, cholesterol was significantly higher before
than after the MIT only in G3 before Ramadan (p<0.05).
Triglyceride was significantly higher before than after Ramadan in G1 before and after the
MIT (p<0.001). Likewise, triglyceride was significantly higher after than before Ramadan in
203
G3 both before and after the MIT (p<0.001). Finally, triglyceride was significantly higher
before than after the MIT only in G3 after Ramadan (p<0.05).
Glucose was significantly higher before than after Ramadan in G1 before and after the MIT
(p<0.01). Likewise, glucose was significantly higher after than before Ramadan in G3 only
after the MIT (p<0.01). Glucose was significantly higher before than after the MIT in G1
before Ramadan (p<0.05) and in G2 before (p<0.05) and after (p<0.001) Ramadan.
BIBLIOGRAPHY
Hamoudaa O, Chtouroua H, Farjallaha MA, Davenne D, Souissia N. The effect of Ramadan
fasting on the diurnal variations in aerobic and anaerobic performances in Tunisian youth
soccer players. Biological Rhythm Research. Vol. 43, No. 2, 177–190, 2012.
Chtourou H, Hammouda O, Souissi H, Chamari K, Chaouachi A, Souissi N. The Effect of
Ramadan Fasting on Physical Performances, Mood State and Perceived Exertion in Young
Footballers. Asian Journal of Sports Medicine, Vol 2 (No 3), Pages: 177-185, 2011.
204
Les effets d'un entraînement en force et en puissance sur la performance
chez de jeunes footballeurs élites
S. Zouita1, A. Zouita Ben Moussa1-2, AR. Ben Abderrahman1-3, FZ Ben Salah2, H. Zouhal4
1-Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique Ksar-Said, 2010 Manouba,
Tunisie ;
2-Laboratoire de Recherche en Biomécanique et Biomatériaux Orthopédiques «
INOMT » Kassab ;
3- Laboratoire de Recherche «Optimisation de la Performance Sportive », Centre
National de Médecine et Science des Sports (CNMSS), Tunis, Tunisie ;
4-Laboratoire mouvement-sport-santé (M2S), UFR-APS, université Rennes 2, 35044
Rennes cedex, France.
L’entraînement et la recherche de la performance en football amènent à rendre les jeunes joueurs plus forts
et plus puissants. La musculation et le renforcement musculaire doivent permettre de répondre à ces 2 aspects à
condition de respecter des grands principes et de maîtriser les différentes techniques. L’originalité de ce travail
réside dans l’intégration de la musculation avec et sans charge pour des jeunes footballeurs tunisiens élites âgés
de 13-14 ans.
Mots clés : musculation / football/ jeune/ puissance
Introduction
Bien que l'activité de football dépende majoritairement de la capacité aérobie des joueurs,
des sprints courts, des actions brèves et intenses s’ajoutent tels que les changements brusques
de trajectoire, les contrôles de ballon face à l'adversaire, les sauts et les tirs. Ces actions sont
principalement dépendantes des qualités physiques de force et de puissance des joueurs. Il
existe peu d'études concernant les effets positifs sur la performance d'un entraînement en
force et en puissance chez de jeunes joueurs. L’objectif de l’étude était d'observer les effets
de 12 semaines d'entraînement en force et en puissance chez de jeunes footballeurs âgés en
moyenne de 13-15 ans. Cet entraînement s'est déroulé avant le début de la saison compétitive.
Matériels et méthodes
Une analyse des différences de performance avant / après au niveau de :



La puissance des membres inférieurs : Five Jump test : FJT, Squat Jump Test SJT et
Counter Movement Jump Test: CMJ de saut vertical.
La vitesse de course : Sprint de 30m avec mesure du temps de passage à 10m.
La performance aérobie intermittente : Test "Yo-Yo IRT1"
Pour cette étude, 52 jeunes footballeurs élites tunisiens ont participé volontairement. Ils
appartenaient tous à la catégorie U14, et faisaient partie d'équipes évoluant au plus haut
niveau de compétition de leur catégorie d'âge. Ils ont été divisés en 2 groupes : Groupe
Expérimental : 2 entraînements de musculation par semaine en plus des entraînements de
football et Groupe Contrôle : Entraînements de football uniquement.
Les entraînements de musculation ont été réalisés avec différents équipements : medecine
balls de 1 à 3kg, des Powerbags de 5 à 25 kg, et des haies de 30cm de hauteur. Les charges
étaient augmentées toutes les deux semaines. Le programme a été divisé en 3 phases de 4
semaines chacune : une phase d'adaptation pour apprendre les techniques et les bons gestes,
une phase pour le travail de la force et une phase pour le travail de la puissance.
205
Résultats
Sur le plan anthropométrique des gains statistiquement comparables sont obtenues en terme
de taille et en masse corporelle pour les deux groupes (Tableau 1).
Tableau 1 Effets de 12 semaines d'entraînement sur les caractéristiques
anthropométriques
Groupe Expérimental
Groupe Contrôle
Taille (cm)
T0
167.7
±6.5
T2
174.1
±5.7
différence
6.4**
±2.6
T0
168.6
±5.7
T2
174.1
±4.9
différence
5.4**
±2.0
Masse Corporelle
(kg)
52.9
±6.2
58.5
±6.5
5.5*
±5.2
52.6
±8.1
60.8
±8.4
8.1*
±11.9
£: differences Significative entre TG et GC; £ p<0.05, ££ p<0.01;
*: differences Significative entre Pre et Post -test, * p<0.05, ** p<0.01.
Tableau 2. Effets de 12 semaines d'entraînement en force et en puissance
Groupe Expérimental (n = 26).
Groupe Contrôle (n = 26).
Pre-Test
Post-Test
Différence
Pre-Test
Post-Test
Différence
Sprint 10m
(s)
Sprint 30m
(s)
10.2
±0.5
27.8
±6.5
34.3
±3.8
2.09
±0.12 £
4.92
±0.25
11.3
±0.6
35.1
±5.2
41.9
±3.1
1.89
±0.08
4.78
±0.29
1.1**
±0.8
7.2**
±7.5 £
7.6**
±3.0
-0.19££ **
±0.12
-0.14£
±0.29
10.5
±0.6
29.2
±3.3
33.3
±3.6
2.24
±0.20
4.95
±1.06
11.2
±0.8
31.2
±4.4
40.4
±2.9
3.31
±0.42
4.72
±0.31
0.7*
±0.9
2.0
±4.5
7.0**
±3.0
-0.12**
±0.24
-0.42
±0.51
VO2max
(ml/min/kg)
59.1
±5.0
71.2
±6.0
12.1
±8.6**£
58.8
±4.7
66.7
±4.3
7.9**
±5.6
YYIRTL1
(m)
1015.4
±372.0
1907.7
±443.7
892.3**
±633.9£
993.8
±347.7
1576.9
±320.6
583.1**
±416.9
5JT (m)
SJ (m)
CMJ (m)
5JT: 5 Jump Test; SJ: Squat Jump; CMJ: Counter Movement Jump; Yo-Yo IRT1: YO-YO
intermittent recovery test (level-1). £: differences Significative entre TG et GC; £ p<0.05, ££
p<0.01; *: differences Significative entre Pre et Post -test, * p<0.05, ** p<0.01.
Le groupe expérimental a significativement amélioré ses performances en puissance lors du
squat jump, en vitesse sur 10 et 30 m et endurance intermittente avec modification du le
VO2MAX comparé au groupe contrôle. Les résultats principaux sont résumés dans le tableau
2.
Discussion
L'entraînement combiné de force et de puissance a permis d'augmenter la hauteur de saut
vertical (Shah 2012). Les gains dus à l'entraînement de musculation semblent également avoir
206
été transférés en partie dans l'aptitude à courir vite (i.e., sprint sur 30m). Toutes ces actions
sont essentiellement dépendantes du développement de la vitesse et de la force, et donc de la
production de puissance (Ronnestad, 2008). Les 12 semaines de protocole ont permis
d'augmenter la distance parcourue lors du test "Yo-Yo IRT1", avec changement du VO2MAX.
Des études ont montré, l'amélioration de la force musculaire et de la puissance permet une
amélioration de l’efficience du corps et de son économie dans les sports d'endurance (e.g.,
course à pied, cyclisme, etc.). L'amélioration de la puissance musculaire et de l'efficience de
course pourrait être à l'origine de la performance accrue au test "Yo-Yo IRT1" (Wong 2010).
Conclusion
Cette étude montre l'efficacité chez de jeunes footballeurs d'un programme simple à mettre
en place, ne nécessitant que peu de matériels sur l'amélioration de la vitesse, de la force et de
la puissance musculaire spécifiques au football. De plus, il semble qu'un tel entraînement soit
également bénéfique pour l'amélioration de l'efficience de course et de la performance
d'endurance en intermittent.
Références
­
­
­
Ronnestad, B.R., Kvamme, N.H., Sunde, A., & Raastad, T. (2008). Short-term effects
of strength and plyometric training on sprint and jump performance in professional
soccer players. J Strength Cond Res. 22: 773–780.
Shah, S. (2012). Plyometric Exercises. International Journal of Health Sciences &
Research. 116, 2(1): 115-126.
Wong, P.L., Chamari, K., & Wisloff, U. (2010). Effects of 12-week on-field combined
strength and power training on physical performance among U-14 young soccer
players. J Strength Cond Res 24 (3) : 644-652.
207
Gouvernance, management et performance
des organisations sportives
Emmanuel BAYLE
Institut des Sciences du Sport (ISSUL), Université de Lausanne
[email protected]
Les organisations sportives (fédérations sportives, comités olympiques, ligues professionnelles,
clubs professionnels et amateurs…) peuvent être qualifiées d’organisations hybrides qui doivent
intégrer des logiques d’action a priori contradictoires (associative versus commerciale…) mais
pourtant complémentaires pour leur développement. Dans ce contexte, leurs dirigeants et managers
doivent gérer des paradoxes et contradictions. Comment alors analyser et comprendre les logiques
de gouvernance, les pratiques de management et mesurer les performances (sportive, économique,
sociale, voire sociétale) des organisations sportives ?
Mots clés : Fédération sportive, Gouvernance, Management, Performance, organisation sportive
INTRODUCTION
Les organisations sportives (fédérations sportives, clubs sportifs professionnels et amateurs)
sont au cœur de multiples enjeux dont est porteur le phénomène sportif organisé : éducation,
santé, tourisme, prestige national, développement durable (…). Ces organisations peuvent être
qualifiées d’organisations hybrides (Bayle, 2007) qui doivent intégrer des logiques d’action a
priori contradictoires (associative, commerciale, service public) mais pourtant
complémentaires pour leur développement. Dans ce contexte, leurs dirigeants et managers
doivent gérer des paradoxes et contradictions. Comment alors analyser et comprendre les
logiques de gouvernance, les pratiques de management et mesurer les performances (sportive,
économique, sociale, voire sociétale) des organisations sportives. Cette problématique pose la
question de la spécificité des principes et outils de gestion du management de la performance
dans des organisations aux rationalités différentes de celles des entreprises.
CADRES D’ANALYSES
Les travaux portant sur le management de la performance appliquées aux organisations
sportives en général et portant sur les fédérations sportives en particulier sont assez peu
nombreux. La plupart des travaux précédents ayant porté soit sur les évolutions des structures
organisationnelles, la professionnalisation et la compréhension des modalités du changement
organisationnel (dans le sillage creusé par les travaux de Trevor slack et ses collègues ; voir
pour une synthèse Slack& Parent, 2006) soit sur la mesure de la performance des fédérations
sportives (par exemple : Madella et al. 2005, Papadimitriou& Taylor, 2000 ; Winand et al.
2010).
De nouveaux travaux de nature plus managériale ont progressivement émergé pour
comprendre les capacités organisationnelles des associations sportives (Misenet& Doherty,
2009), les capacités stratégiques des comités nationaux olympiques (Robinson & Miskin,
2011). Des travaux de recherche dans le cadre du programme SPLISS ont proposé une
analyse du management de la performance du sport d’élite (Sotiriadou& De Bosscher, 2013).
La mise en relation des pratiques de management et la performance des fédérations sportives
a également été étudiée implicitement par des études de cabinets de conseils mandatés par les
institutions sportives pour moderniser le management des fédérations (Deloitte&Touch, 2003
pour les fédérations britanniques ; Crawford report, 2009 en Australie ; voir pour une
présentation Robinson & Palmer, 2010).
A partir de différentes recherches précédentes et du cadre d’analyse appliqué aux fédérations
sportives françaises par Bayle et Robinson (2007) ainsi que d’une approche méthodologique
systémique d’une fédération, la communication vise à présenter et illustrer les facteurs clés de
succès du management de la performance des fédérations sportives.
208
Six facteurs clés de succès (FCS) et quatre facteurs clés d’échec (FCE) du management de la
performance (Bayle & Robinson, 2007) sont successivement présentés. Les six FCS sont les
suivants : les modalités de gouvernance, la qualité du maillage fédéral, la taille de la filière
économique et la position occupée par la fédération, les formes et types de
professionnalisation, la démarche de partenariats, la culture d’entreprise sportive associative
et les quatre FCE sont les suivants : déficit des systèmes d’information, complexité des
mécanismes incitatifs, absence de contrôle des acteurs, scléroses de gouvernance.
CONCLUSION
Des préconisationsmanagérialessontformulées pour le pilotage de la performancedes
federations sportivesnotammentautour du nouveau potentiel de regulation quereprésente la
RSE (Bayle et al. 2011 ;Paramio-Salcines et al., 2013).Cependant, ces organisations sportives
restent des organisations très « politiques » dans leur gouvernance et leur fonctionnement où
l’accès et la maitrise du pouvoir par les dirigeants sont essentielles et justifient parfois des
pratiques de gouvernance et de management très contestables.
BIBIOGRAPHIE
Paramio-Salcines, J.L. and Babiak, K. and Walters, Geoff (eds.). (2013) The
RoutledgeHandbook of Sport and Corporate Social Responsibility.Foundations of Sport
Management. Abingdon, UK: Routledge.
Bayle E., Chappelet J-L., François A., Maltese L. (2011), Sport et RSE. Vers un management
responsable ? Bruxelles : De Boeck Editions.
Bayle E. (2007a), La recherche en management des organisations sportives : objet, champ,
niveaux d’analyse et spécificités des pratiques de management, Revue Internationale en
Science du sport et de l’éducation physique, N°75/1, Eds De Boeck, 59-81.
Bayle, E. et Robinson, L. (2007b). A Framework for understanding the performance of
national governing bodies of sport, European Sport Management Quarterly, 7(3), Taylor &
Francis, 249-268
Chappelet J-L.etBayle E.(2004) Performance and strategic management of olympic sport
organizations, Eds. HumanKinetics, 2004.
Deloitte etTouche (GB) (2003). Investing in change - high level review of the modernisation
programme for governing bodies of sport, july, London.
Kikulis, L. M. (2000). Continuity and change in governance and decision making in national
sport organizations: institutional explanations. Journal of Sport Management, 14, 293–320.
Madella A., Bayle E. & J-L. Tome (2005). Performance measurement of sports national
organisations in Europe: a comparative analysisbetween four national swimmingfederations.
European Journal of Sport Science.
Misener, K. & Doherty A.,(2009) A Case Study of OrganizationalCapacity in
NonprofitCommunity Sport, Journal of Sport Management, 23, 457-482
Papadimitriou D. & Taylor P. (2000). Organisationaleffectiveness of hellenic national sports
organisations: a multiple constituencyapproach. Sport Management Review, 3, 23-46.
Robinson L. Palmer D Eds. (2010), Managingvoluntary organisations, Routledge
Robinson, L., Minikin, B. (2011). Developingstrategiccapacity in Olympic sport organisations,
Sport, Business and Management: An International Journal, Vol. 1 Iss: 3, 219 - 233
Slack, T. & Parent, M. (2006). Understanding sport organizations. The application of
organization theory. Champaign, IL: Human Kinetics (2nd Edition).
Sotiriadou P. & De Bosscher V. (2013), Managing high performance sport, Routledge.
Winand, M., Zintz, T., Bayle E. & Robinson, L. (2010). Organizational performance of
Olympic sport governing bodies: dealingwithmeasurement and priorities, Managing
Leisure,15, 279-307.
209
La reprise de l’activité sportive après un événement cardio vasculaire
Pr. Ag Dhaker Lahidheb
Le sport se définit comme « une activité physique individuelle ou collective pouvant
donner lieu à compétition. L'activité physique est associée à la notion de modération, de
contrôle et n'implique pas l'obligation de performance.
La compétition ( contre soi-même et ses propres performances ou contre des adversaires )
engendre un dépassement de soi physique et psychologique.
L'activité physique tout à la fois protège contre la maladie athéromateuse ( plaque
d’athérome) et provoque un certain nombre d'infarctus myocardiques aigus et/ou de morts
subites.
Autoriser la pratique d'une activité physique intensive et sportive à un patient coronarien
est une décision grave qui répond à des règles générales appliquées individuellement.
L'activité physique est une méthode de prise en charge des facteurs de risque et du mode
de vie, après un événement cardio vasculaire et après revascularisation.
La revascularisation myocardique par Angioplastie ou Pontage autorise-t-elle une pratique
sportive plus intense ?
L'activité physique est définie comme tout mouvement corporel produit
par les muscles squelettiques qui entraîne une dépense d'énergie au-delà des dépenses de
repos. L'exercice est un sous-ensemble de l'activité physique
qui est planifié, structuré, répétitif, et utile dans la sens que l'amélioration ou le maintien
de la condition physique.
La pratique sportive entraine :
1.
2.
3.
4.
5.
6.
Hyperactivité sympathique
Décharge cholinergique
Activation plaquettaire
Activation thrombotique
Troubles ioniques
Ischémie induite par le stress
L'activité physique tout à la fois protège contre la maladie athéromateuse et provoque un
certain nombre d'infarctus myocardiques aigus et/ou de morts subites.
Autoriser la pratique d'une activité physique intensive et sportive à un patient coronarien
est une décision grave qui répond à des règles générales appliquées individuellement.
L'activité physique régulière fait partie intégrante du traitement du coronarien
revascularisé ou non. Elle répond à des règles pratiques et à une évaluation fonctionnelle
précise.
La notion de compétition ne peut être introduite au cas par cas que chez des coronariens
revascularisés de façon complète et présentant tous les critères de faible risque
210
Le rôle des associations sportive de proximité dans l'activation de la pratique
sportive compétitif et de loisir
Dans la société algérienne
BOUADJENEK KAMAL1
Maître de conférences Rang (A)
Université Khemis Miliana
[email protected]
FERNANE MADJID2
Maître Assistant (Doctorant)
Université Bouira
[email protected]
Résumé:
Cette étude couvre le rôle des associations sportives de proximité dans l'activation de la
pratique sportive dans ses deux tranches compétitives et de loisir vis avis de la société
algérienne
Les chercheurs on pris, dans cette étude, un échantillon de 200 membres de ces
associations dans la capitale d’Alger, en utilisant la méthode Descriptive Analytique le suivi
et d’analyse à travers les outils et étapes suivantes:
- L’observation primaire
- L’étude de survol
- L’entretien
- Le questionnaire.
Les résultats de l’étude ont bel et bien démontré le rôle des associations sportives de
proximité grâce aux moyens et aux programmes dont elles disposent pour l’encadrement des
membre de la société, en les incitant à la pratique des activités sportives qui jouent un rôle très
important dans leur développement physique, mental et social.
L’étude conclut définitivement, et suivant les quatre étapes de l’analyse, l’exactitude de
l’hypothèse générale de la recherche, qui est le rôle des associations sportives de proximité
dans l'activation de la pratique des activités sportive dans la société algérienne.
Mots clés : associations sportive, pratique sportive, compétitif, loisir.
211
ETUDE DE LA PARTICIPATION DU GARDIEN DE BUT DE HAUT
NIVEAU DANS LES ACTIONS TECHNICO-TACTIQUES OFFENSIVES ET
DEFENSIVES EN FOOTBALL CAS : COUPE D’EUROPE DES NATIONS 2012.
Adel Dakhia
Laboratoire de Sciences du sport, INSTITUT des STAPS, Université Oum Ebouaghi
L’objectif de cette recherche consiste à étudier la participation téchnico-tactiques défensives et offensives
des gardiens de but-de football- européens de haut niveau durant la compétition lors de la coupe d’Europe
des nation 2012.
Pour atteindre les objectifs de notre travail de recherche nous avons observés les gardiens de but choisi
par le biais de la fiche d’observation de l’activité compétitive défensif et offensif du gardien de but
élaboré par Réné Taelman (1998), et en utilisant les moyens audio-visuels.
Pour la réalisation de cette étude, nous avons retenu comme échantillon les meilleurs gardiens de but
européens dans les dernières années, nous avons choisi onze goals pour les observer durant les
différentes rencontres de l’Euro 2012.
Nous avons utilisé le traitement statistique des données enregistrés pour calculer les indices statistiques
tel que le pourcentage, la moyenne arithmétique, La coefficient d’efficacité, effectifs.
Les résultats obtenus montre que les gardiens de but européens de haut niveau possède une moyenne
d’efficacité énorme durant la compétition quel que soie dans la participation offensive et défensive et le
taux de l‘efficacité de la participation des gardiens de but est très élevé (environ 93%) que ce soit lors de
la phase défensive et offensive, aussi nous avons constaté que le pourcentage d’intervention offensive est
plus important à celui de l’intervention défensive, 58% contre 42%.
Mots clefs : Gardiens de but, Participation Offensive et Défensive, Haut niveau, la
Compétition, Football
Introduction
Le football moderne se manifeste par un niveau très élevé sur tous les plans :
physique, technique, tactique, et se base sur la simplicité dans le jeu, il sollicite aussi
beaucoup d'exigences de tout joueur de l'équipe malgré la différence et les postes
occupés(Garel, 1979).
Le rayonnement du football moderne réside dans l'évolution des systèmes de jeu qui
s'imbriquent inéluctablement, et où le rôle du joueur en général et le gardien de but en
particulier est devenu difficile et complexe, par le fait qu'il exige une spécialisation et une
polyvalence à la fois. Le gardien de but a aussi le rôle de directeur et de meneur, c’est lui qui
est le mieux placé de tous les joueurs pour évaluer une situation sur une phase de jeu, c’est à
lui que revient la tâche de placer ses coéquipiers dans les différentes phases de jeu(Wrzos,
1984).
Aussi, le poste de jeu du gardien de but a une grande importance dans le processus
d'études et d'entrainement des équipes de haut niveau, surtout avec l’avènement de la nouvelle
réglementation qui empêche le gardien de but d'intercepter avec ses mains une balle donnée
volontairement des pieds par un de ses coéquipiers, et aussi la loi des six secondes. Ce
changement dans les lois influence certainement le comportement et le rôle du gardien de but
qui doit s'adapter et orienter sa préparation (entraînement). De là, le goal obtient une place
importante sur le plan tactique, car c’est lui qui va définir la suite de l'action offensive ;
d’ailleurs nous voyons de plus en plus de gardien de but, qui par des dégagements rapides se
transformer en passeurs décisifs, et il joue le rôle de libéro dans les interceptions des balles en
profondeur (Puxel, Lawniczak, 2000).
En effet le problème de la participation du gardien de but dans le jeu reste toujours
posé dans la recherche de nouveaux moyens et méthodes spécifiques d’entrainement que dans
l’essai de trouver les critères objectifs d'appréciation des gardiens de but. Leur activité
constitue dans les dernières années, le sujet d'attention de nombreux spécialistes car la
construction du jeu de l’équipe dans les actions offensives devient importante mais le gardien
de but a-t-il une participation sur le plan offensif ?
Dans cet ordre d’idée, l’optimisation de l’entraînement commande la connaissance du
football actuel. C'est dans ce sens que s’inscrit notre étude ; autrement dit, la connaissance des
212
enseignements apportés par l’analyse de la participation du gardien de but de haut niveau dans
le jeu lors de l’euro 2012.
1-Problématique
La construction de jeu de l'équipe dans les actions défensives et offensives sont
devenues importantes, mais le gardien de but a- t il une grande participation et un rôle à
jouer sur le plan défensif et offensif ?
2-Hypothèse
Nous supposons que le gardien de but de haut niveau participe beaucoup dans le
succès de son équipe et cela grâce à son efficacité sur le plan tactique que ce soit défensif et
/ou offensif
3-Objectif de la recherche
L'objectif de notre travail de recherche consiste à rechercher la participation technicotactique défensive et offensive des gardiens de but qui ont participé à l'Euro 2012.
Aussi cette étude nous permettrait de dégager des exigences et des orientations sur
l'activité compétitive du gardien de but dans les aspects techniques et tactiques pour s'en
servir dans le processus d'apprentissage et d'entraînement des gardiens de but locaux.
4-Tâches de la recherche
Les tâches de la recherche que nous nous sommes fixées pour atteindre notre objectif
sont les suivantes :
Analyser le champ théorique relatif à notre thème de recherche et cela par l’analyse
de la littérature spécialisée
Etudier des qualités propres du gardien de but et ses caractéristiques par le biais de
la recherche bibliographique.
Déterminer les indices quantitatifs et qualitatifs des actions technicotactiques
défensives et offensives du gardien de but dans les conditions compétitives.
Etablir des recommandations théoriques et pratiques à partir de
l'analyse
bibliographique et des résultats de la recherche.
5-Echantillon de la
recherche
Pour la réalisation de cette étude, nous avons retenu comme échantillon les meilleurs gardiens
de but européens dans les dernières années, nous avons choisi onze goals pour les observer
durant les différentes rencontres de l’Euro 2012. Pour plus de clarification de notre
échantillon de recherche, nous avons élaboré un tableau récapitulatif.
6-Moyens de la recherche
 Humains : ils représentent les onze gardiens de buts observés durant les rencontres de
l’Euro 2012.
 Matériels : ce sont les outils que nous avons utilisés pour la réalisation de notre
travail de recherche (CD, Magnétoscope, Micro-ordinateur, Casettes vidéos, Fiches
d’observation). Casettes vidéos, Fiches d’observation).
7-Méthodes de la recherche
Méthode de l'analyse bibliographique : Sur la base des données bibliographiques les
plus diverses, nous nous proposons d'orienter notre travail tout en essayant de l'intégrer dans
une réalité Algérienne. Cette méthode nous offre la possibilité et l'avantage de pouvoir faire
une approche de tout ce qui en méthodologie de la préparation du gardien de but et cela en
dépit d'un manque de documentation spécialisée.
Méthode de l'observation pédagogique
213
L'observation pédagogique à l'aide de moyens audio-visuels est considérée de nos jours
comme l'un des moyens les plus efficace pour l'obtention de cette méthode ; cela permet de
rassembler un grand nombre de données en vu d'analyser l'activité des joueurs en général et le
gardien de but en particulier.
C'est dans cette optique que nous avons tenté d'atteindre notre objectif qui consiste à la
participation du gardien de but dans les actions technico-tactiques défensives et offensives
lors de l'Euro 2012. Pour cela on a utilisé la fiche d'observation de l’activité compétitif du
gardien de but de René Taelman (1998) afin d’atteindre l'objectif de notre recherche.
BIBLIOGRAPHIE :
1 .Angonesse. P, Le gardien de but moderne éd. Broodcoorens Michel, ،Bruxelles, 1990.
2.CREVOISIER.J, Football et psychologie (la dynamique de l’équipe), Edition Chiron,
Paris, 1985.
3.Garel.F, La préparation du footballeur, éd. Amphora, Paris, 1979.
4.Joel et M. Hausman, Le gardien de but moderne، éd. Brood coorens Michel, Belgique، 1990.
5. Lawniczak J et C. Puxel, Guide pratique du gardien de but،, éd. Amphora, Paris, 2000.
6. Petiot, G, Le robert des sports, S.N.L.75011, Paris 1982.
7.Pinoges. Y, Profession footballeur, 2001, dans le cite électronique WWW.MAXIFOOT.COM
8.Taelman. R, Le gardien de but، éd. Amphora, Paris, 2002.
9.Taelman. R, L’entraînement du gardien de but, éd. Amphora، Paris, 1993.
10.Weineck J, Manuel d’entraînement, 4ème édition, éd. Vigot, Paris, 1996.
11.Wrzos, La tactique de l’attaque، éd. Brood coorens / Braket 1984.
Dictionnaires :
12. Dictionnaire électronique, Le petit Larousse, 2005.
Les pressions du changement social en Algérie
KOUDJIL Yamina
Doctorante en sociologie du sport : Université Alger3
Email : [email protected]
Tout s’accélère et tout s’intensifie. Notre époque exige de nous des efforts de réajustement
toujours plus nombreux et plus rapides, un effort d’adaptation toujours plus fréquent et plus
important. Les événements en sont la preuve parfois inquiétante et si nous échouons dans nos
efforts, les conséquences en sont chaque jour plus alarmantes.
Chaque nation doit faire le point pour savoir ou elle est quant à ses objectifs et ses possibilité
par rapport à l’environnement et la nouvelle technologie et à ses buts actuels de
développement.
Compte tenu des évolutions technologiques et la mondialisation les jeunes filles qui portent
le hidjab et qui fond carrière dans le domaine du sport trouvent des difficultés pour la
sociabilité. Au cœur de l’idéologie patriarcale, est discriminatoire vis-à-vis de la femme.
Les mots clés :
La mondialisation- la sociabilité- idéologie patriarcale- la femme sportive.
214
La détection des jeunes talents sportifs en Algérie (Cas d’une étude nationale)
Nabila MIMOUNI, Mohammed ABDELMALEK, Said MIMOUNI, Saliha ZAKI, El
hachemi HADJ-HAMMICHE
Ecole Supérieure en Sciences et Technologie du Sport, BP 71, El Biar, Alger, ALGERIE
e-mail : [email protected]
Résumé :
Au regard des résultats actuels du sport, le ministère de la jeunesse et des sports algérien
accorde une grande importance à la détection des jeunes talents sportifs. Nous rapportons les
résultats d’une étude qui a été réalisée sur 9 wilayates du pays (départements), scolarisés dans
le premier palier fondamental et âgés de 06 à 12ans.
Méthodologie :
Notre investigation a touché 1519 sujets des deux sexes âgés de 6ans à 12ans, 784 garçons et
735 filles, et appartenant à 8 willayates, situées au nord (Alger, Bouira), au sud (Ouargla,
Laghouat), à l’est (Béjaia, Sétif, Constantine) et à l’ouest (Oran, Bechar). Nous avons utilisé
les méthodes anthropométriques pour l’évaluation du profil biométrique.
Résultats :
Les résultats nous ont permis d’avoir une idée sur les courbes de l’évolution de la croissance
des jeunes écoliers et ce, pour les deux sexes et de voir les différences morphologiques qui se
trouvent entre les enfants des willayas étudiées. L’étude des capacités motrices a révélé une
corrélation entre les paramètres biométriques et las résultats des tests physiques selon les
différentes tranches d’âge.
Conclusions :
Cette étude s’inscrit dans la problématique de la croissance de l’enfant algérien et la détection
des jeunes talents. La corrélation entre les caractéristiques morphologiques et la motricité,
évaluée à travers des tests physiques permettra de mieux sélectionner les futurs sportifs de
haut niveau.
Mots-clés : détection, jeunes talents, Algérie, différentes régions.
215
Dynamique de la charge d’entraînement au cours d’un macrocycle (semi – annuel) chez
des judokas féminines
MAHDAD. AZZOUZ D ; Taou Taou Z ; Zaki Bounemri S
ES/STS de Delly – Ibrahim El – Biar, Alger
[email protected]
Résumé
Cette étude consiste à distinguer l’effet d’un programme d’entraînement intensif moins
volumineux par rapport à un autre programme moins intensif et plus volumineux, chez des
judokas féminins juniors et seniors afin d’observer les particularités d’évolution de leurs
performances en fonction de ces deux types de charge.
L’investigation a porté sur quarante (40) sujets dont, vingt (20) de niveau international (F1)
suivent un programme d’entraînement intensif et moins volumineux et vingt (20) de niveau
national (F2) suivent un entraînement moins intensif et plus volumineux. Pour l’évaluation de
l’effet des deux programmes, nous avons opté pour une batterie de tests physiques généraux et
spécifiques durant les différentes périodes du macrocycle. (S1, S2, S3).
Les résultats de notre étude montrent des différences statistiquement significatives entre (S1 –
S2), (S2 – S3) et (S1 – S3) concernant les tests physiques généraux et spécifiques chez le
groupe de niveau international (F1), ces différences restent moins significatives chez le
groupe de niveau national (F2).
La comparaison entre les deux groupes dévoile des performances meilleures chez le groupe de
niveau international (F1) lors de la seconde (S2) et la troisième (S3) évaluations dans
l’ensemble des tests physiques. Quant au pourcentage de progression il est nettement
supérieur chez le groupe de niveau international (F1) comparé au groupe de niveau national
(F2).
Les performances réalisées lors des tests physiques généraux et spécifiques durant la seconde
et la troisième évaluations semblent être influencées par l’intensité des exercices, résultats
traduit par l’effet très prononcé d’une charge d’entraînement intensive et moins volumineuse
sur l’amélioration des performances chez des judokas féminins à une charge d’entraînement
volumineuse et moins intensive (Antzembeger, 1991).
Mots : judo, entraînement, charge, intensité, volume, macrocycle, judoka féminins.
216
LE PARRAINAGE DE CREATION ET LE PARRAINAGE DE PARTICIPATION
DANS LE DOMAINE DE L’EVENEMENTIEL SPORTIF TUNISIEN : UN CHOIX
STRATEGIQUE
Chedlia FITOURI: Assistante, Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique, KsarSaid, Unité de Recherche ERMA, Université de Tunis El Manar
[email protected]
Kaouther SAIED BEN RACHED: Professeur, Faculté des Sciences Economiques et de
Gestion de Tunis, Directrice du Département Marketing, Faculté des Sciences Economiques
et de Gestion de Tunis, Unité de Recherche ERMA, Université de Tunis El Manar
[email protected]
Résumé :
Créer et/ou participer parmi d’autres à un évènement sportif constitue de plus en plus
une décision stratégique pour le parrain soucieux du retour sur investissement. L’objectif de
cette recherche est de comparer l’effet du parrainage de création et du parrainage de
participation en termes de notoriété et de transfert d’image. La première action est destinée à
une large population de consommateurs qui ne sont pas nécessairement sportifs, et ce dans un
esprit ludique, convivial et de bien être. Quand au parrainage de participation, il s’agit d’une
action de communication visant les évènements sportifs fédéraux de compétition classique.
Pour vérifier nos hypothèses sur le terrain, nous avons retenu le cas d’application de
la marque « Coca-cola », qui est d’une part parrain du tournoi international de Judo « Grand
Prix de Tunis», et d’autre part créateur en Tunisie de l’évènement « Coca-Cola Fan
Academy», et ce à l’occasion de la Coupe du Monde de Football 2010. Les résultats obtenus
montrent que le parrainage de création permet une meilleure notoriété et facilite au mieux le
transfert d’image, que le parrainage de participation. Nous avons également constaté que la
force de ce transfert d’image de l’évènement sportif vers le parrain, est plus importante dans
le cas du parrainage de création que dans celui de participation.
Le parrainage de création semble être une action plus efficace que le parrainage de
participation, mais aussi prometteuse étant donné que nous comptons 83% de non-pratiquants
en Tunisie.
Mots clés: efficacité comparée – parrainage de création – parrainage de participation –
évènement sportif – notoriété - transfert d’image.
217
Etude de l’Influence du niveau d’expertise sur l’Activation des Bases de Connaissances
dans une tâche de Prise de Décision d’arbitrage en Handball
M.Sebbane ; A. Abdedaim , F. Abed
Laboratoire des Sciences Appliquées au Mouvement Humain (SAMH)
Institut d’Education Physique et Sportive
Université Abdelhamid Ibn Badis – Mostaganem-Algérie
Mail : [email protected]
Résumé
Différents travaux sur l’expertise cognitive ont définis une nouvelle approche en décrivant la
supériorité des experts sur les novices comme un avantage du répertoire de connaissance
acquit au cour de la pratique. En effet, comme tout acteur dans une scène de jeux collectif
(football, handball...etc.), l’arbitre doit constamment prendre des décisions (arrêter ou laisser
le cours du jeu, identification de la faute si elle existe et émission de sanction) dans un
environnement complexe (situation d’attaque et de défense très rapide, suivi de situations de
contres attaques) et riche (nombre de joueurs présent dans la scène, variété et similarité des
fautes…etc.).
Cette étude a pour principale objectif de montrer que la supériorité des performances
cognitives est le résultat d’une interaction très rapide entre d’une part, un traitement de haut
niveau (connaissances stockées en mémoire grâce à la pratique) et un traitement perceptif
rapide des informations existantes dans l’environnement immédiat.
Mots Clés: Expertise cognitive, Bases de connaissances, Prise de décision
Apport de la simulation pour l’entraînement à la prise de décision: en
sport : quels bénéfices et quelles limites ?
Otmane Benbernou ; Mohammed Sebbane & Hadj Mohamed Benkazdali
Laboratoire d’optimisation des programmes en APS
Institut d’éducation physique et sportive
Université de Mostaganem-Algérie
Mail : [email protected]
45e session national
Mots clés : Simulation ; Prise de décision ; Sport
1-Résumé
La simulation est devenue incontournable pour aider à la maîtrise de sociétés marquées par
la mondialisation et la complexification. Ce terme regroupe des notions aussi variées que
l’aide à la décision stratégique ou la formation d’un personnel qualifié. Dans le domaine du
sport, la formation et l’entraînement représentent des enjeux primordiaux pour atteindre des
performances. La première partie de cette modeste communication est consacrée à un état des
lieux de la simulation dans le domaine de la recherche scientifique et de l’entraînement
sportif. Dans sa seconde partie, une approche suivant deux angles sera approfondit :
technologique et facteur humain, avec une formulation de divers recommandations.
218
Compréhension de la souffrance des enseignants stagiaires: le mal-être au stage.
ZAYED Wadii* / BALI Naila**
Adresse Email: [email protected]
* Doctorant ISSEP Ksar Saïd, UMA, Tunisie.
** MA ISSEP Ksar Saïd, UMA, Tunisie.
Résumé:
Selon Martineau et Corriveau (2000) l’enseignant débutant doit se construire une
représentation adéquate et fonctionnelle de son milieu de travail. En ce sens, ils ajoutent que
l’insertion professionnelle est un véritable processus de transformation identitaire. Martineau
(2003) remarque que l’entrée dans la carrière d’enseignant représente généralement un choc
de la réalité. Mais pour tenir le coup et pour s’adapter quotidiennement aux contraintes
paradoxales du système scolaire, les enseignants développent, chacun de leur côté, de manière
plus ou moins consciente et intentionnelle des façons de tenir le coup (Dejours, 2008).
Chennoufi et al (2012) affirment que nous sommes de plus en plus confrontés aux souffrances
et au malaise des enseignants. Ils se sentent harcelés par l’accumulation des demandes et des
exigences. Certains d’entre eux ne parviennent plus à s’adapter, ils ne peuvent plus faire face,
ce qui fait d’eux des candidats potentiels à l’épuisement professionnel.
En Tunisie, la formation universitaire a pour objectif d’aider l’enseignant stagiaire (ES) à
s’intégrer dans la vie professionnelle. Comment les enseignants stagiaires arrivent-ils à
s’adapter dans le stage ? Qu’elle est la nature des stratégies adoptées par ces derniers pour
faire face aux conditions de travail et pour tenter de tenir au travail ?
L’objectif de cette étude est de faire la lumière sur le malaise ressenti, de comprendre les
sources de souffrance chez l’enseignant stagiaire (ES), afin de repenser à l’organisation du
stage préparatoire à la vie professionnelle.
Nous avons répondu à travers cette recherche aux questions suivantes :
- Quelles sont réellement les souffrances des enseignants stagiaires?
- Les souffrances vécues par les enseignants stagiaires trouvent-elles essentiellement leur
origine dans des causes individuelles ou collectives?
- Quelle est la nature des stratégies adoptées par les enseignants pour faire face aux conditions
de travail?
La méthodologie utilisée s’appuie à la fois sur un questionnaire et l’analyse des entretiens
semi directifs auprès d’un échantillon de 200 enseignants stagiaires de l’ISSEP Ksar Saïd
durant le stage pédagogique dans les établissements scolaires au cours de l’année scolaire
2013/2014.
Nous présenterons dans cette communication les résultats de cette étude.
Mots clés: Formation professionnelle, malaise, stratégie, enseignant stagiaire.
Références bibliographiques:
André, B. (2011). S’investir dans son travail. Entre plaisir et souffrance. Dans Doudin, P.A.,Curchod-Ruedi, D., Lafortune, L., Lafranchise, N. La santé psychosociale des enseignants
et des enseignantes, (39-59). Presses de l’Université du Québec, Québec.
Chennoufi, L., Ellouze, F., Cherif, W., Mersni, M., & M’rad, M. F. (2012). Stress et
épuisement professionnel des enseignants tunisiens. L'Encéphale.
219
Doudin, P.-A., Curchod-Ruedi, D., Lafortune, L., Lafranchise, N. (2011). La santé
psychosocialedes enseignants et des enseignantes. Presses de l’Université du Québec, Québec.
Dejours, C. (2008). Travail, usure mentale : essai de psychopathologie du travail. Paris :
Bayard Éditions.
Godbout, S. (2010). Le « choc de la réalité » professionnel dans les écoles : un phénomène
réel chez les nouveaux enseignants. Essai de maîtrise inédit. Université Laval.
Martineau, S., & Corriveau, G. (2000). Vers une meilleure compréhension du sentiment
d’incompétence pédagogique chez les enseignants en insertion professionnelle au secondaire.
Formation et Profession, 6(3), 5-8.
Martineau, S., & Presseau, A. (2003). Le sentiment d’incompétence pédagogique des
enseignants en début de carrière et le soutien à l’insertion professionnelle. Brock Education
Vol.12, No.2.
Analyse didactique de l’évolution du discours du maître de stage :
entre accueil et fin du stage.
Auteur (s) : ZAYED Wadii* / BALI Naila**
Adresse Email: [email protected]
* Doctorant ISSEP Ksar Saïd, UMA, Tunisie.
** MA ISSEP Ksar Saïd, UMA, Tunisie.
Résumé:
De nombreuses recherches ont montré l’importance de l’accompagnement des
enseignants stagiaires sur leur lieu de stage. Dans ce cadre, le maitre de stage joue un rôle
fondamental pour faciliter leurs intégrations dans le contexte professionnel (Lévesque et
Gervais 2000; Martineau, 2003; Perez-Roux, 2012). L’activité tutorial du conseiller va
engendrer du développement au plan des compétences professionnelles des enseignants
stagiaires (Darnis et Magendie, 2011). D’autres recherches se sont interrogées sur le contenu
enseigné (Leriche, Desbiens, Dugal, et Amade-Escot, 2010) qui ont remarqué une centration
progressive sur les contenus d’enseignement. Carlier (2000); Crinon (2003); Trohel et al
(2004) ont parlé de l’importance d’échange à propos des savoirs savants, déclarent que le
maître de stage voudrait enseigner comme il a été enseigné et qu’il agit en s’appuyant
essentiellement sur son expérience professionnelle et son compétence à enseigner.
Dans le cadre de la formation universitaire en Tunisie, l’ISSEP Ksar Saïd a pour but d’aider
l’enseignant stagiaire (ES) à construire des compétences professionnelles. Le maître de stage
(MS) (ou conseiller pédagogique (CP) ou enseignant associé (EA) selon d’autres appellations)
est considéré comme une personne d’alternance entre deux milieux, le milieu universitaire et
le stage, contribuant à la formation par les conseils et l’accompagnement.
Dans cette étude extraite d’une recherche en mastère (2012-2013) nous avons analysé
les interventions réelles du MS afin d’identifier son rôle effectif auprès des enseignants
stagiaires dans le cadre du stage préparatoire à la vie professionnelle.
Nous avons rependu aux questions suivantes :
- Quels sont réellement les conseils des maîtres de stage?
- Quelle est la nature de ces conseils?
- Quels sont les préoccupations des maîtres de stage durant le stage?
-Que pensent les maîtres de stage de cet accompagnement? Quelles compétences
souhaitent-ils voir chez ES?
220
Pour répondre à ces questions nous avons analysé à deux temps le discours post séance
des maîtres de stage lors de la séance d’accueil des enseignants stagiaires et à la fin du stage.
Nous avons réalisé aussi des entretiens semi directifs auprès des maîtres de stage pour mettre
en évidence leurs conseils et prendre une idée sur leurs attentes et besoins en matière
d’accompagnement dans le but de mieux comprendre leurs préoccupations.
Mots clés: Formation professionnelle, maître de stage, accueil, accompagnement.
Références bibliographiques :
Brau-Antony, S., Mieusset, C., Lenfant, A. & Miot, C. (2011). Analyser le travail de tuteurs
d'enseignants débutants. Education Permanente, 186, 175-185.
Carlier, G., Clerx, M. (2012). Le plaisir de participer à un stage de formation continue. In:
Carlier, G., Borges, C., Clerx, M., Delens, C. Identité professionnelle en éducation physique.
Recherche en formation des enseignants et en didactique. Belgique: presse universitaire de
Louvain, p. 23-41
Darnis, F. Magendie, E (2011). Formation des enseignants en alternance : vers la coconstruction de concepts pragmatiques. Revue Savoirs. N°27, p. 63-83
Leriche, J., Desbiens, J. F., Dugal, J. P., & Amade-Escot, C. (2010). Analyse de
l’accompagnement du stage en responsabilité au Québec et en France: un regard sur les
entretiens post-leçons à l’aide de l’écologie de la classe. Revue e-JRIEPS. P 71-98.
Perez-Roux, T. (2012). Construction identitaire des enseignants débutants : Quelle
reconnaissance d’autrui pour se (re)connaître en tant que professionnel ? Revue Recherches
& Educations, n° 7, pp. 69-84.
221
L’analyse vidéo-informatique des performances technico-tactiques en football
Cas : matchs Algérie vs Burkina-Faso
HAMICI Abdennour1 , DRISSI Bouzid2 et Benmesbah Kamel3
1
Laboratoire de technologie et de l’entrainement sportif - ES/STS Dely ibrahim
2
Institut d’éducation physique et sportive Sidi Abdelah - Université d’ALGER 3
3
Institut d’éducation physique et sportive Sidi Abdelah - Université d’ALGER 3
[email protected]
Résumé
L'analyse du jeu en football est un sujet d’une grande importance chez les entraîneurs, les
directeurs sportifs et les scientifiques du sport, cette importance croit chaque jour. Lorsqu'on
se réfère à cet aspect particulier de la méthodologie du sport, L'information et le traitement
des données appropriées sont considérés comme des facteurs clé.
Actuellement le concept de «l’analyse de match » est utilisée dans plusieurs pays pour définir
le processus d'observation et d'évaluation d’un « ensemble de comportements » adoptée par
les joueurs au cours d’une compétition, en utilisant des différentes méthodologies à l’aide des
moyens spécifiques et outils, afin de:
1. Collecter et traiter les données concernant les caractéristiques d'un jeu ou d’un
certain sport, sous différents points de vue;
2. Fournir les données collectées et traitées d'une manière ; qu’elles soient accessible à
tous les acteurs des différents niveaux du football (Par exemple, les entraîneurs, les
joueurs, les directeurs sportifs, les chercheurs en science, les arbitres, et les
Journalistes, etc.);
3. Fournir une interprétation des données collectées et traitées, afin de mieux définir
certaines caractéristiques spécifiques de la performance recherchées (par exemple,
l'état physiologique, biomécanique ou les aspects tactiques du match), dans le but final
est d'améliorer ces aspects à travers l’administration d’un processus d’entraînement et
de formation approprié.
En d’autres termes, l’Analyse du match est un terme générique qui englobe ; l’étude des
multiples caractéristiques du jeu, qui est recherché par des divers analystes afin d'évaluer:
1. Les aspects physiologiques et physiques des joueurs au cours d’un match; (niveau
1) ;
2. Les aspects techniques des joueurs exercés au cours d'un match (niveau 2) ;
3. Les aspects stratégiques et les caractéristiques tactiques observables lors d'un match
(niveau 3).
En conséquence, le but de ce travail préliminaire était de montrer l’intérêt de l’analyse vidéoinformatique d’une manière générale, mais spécialement une nouvelle forme de l’analyse de
l’activité technico-tactique de l’équipe nationale d’Algérie de football (niveau 3), en
observons les matchs joués lors des barrages qualificatif à la coupe du monde 2014 (Brésil).
Les différentes données qualitatives et quantitatives décrivent fidèlement les modèles de jeu
(système de jeu de base utilisées, l’organisation défensive-offensive, la transition défensiveoffensive et les coups de pied arrêtés en situations défensifs et offensifs).
L'analyse qu’ont propose montre : comment l’équipe nationale d’Algérie à jouer lors des deux
derniers matches de l’équipe nationale d’Algérie qualificatif à la coupe du monde 2014?
Mots clés: Analyse de match, Football, Technico-Tactique, Vidéo-Informatique, équipe
nationale d’Algérie
222
Tensions internes au sein d’une équipe de football amateur
Onomo Onomo Modeste Ghislain et Chazaud Pierre
Résumé
Les difficultés de cohabitation des joueurs entre eux et leurs conséquences dans le
fonctionnement des équipes de sport collectifs deviennent depuis quelques décennies, un objet
d’étude en sciences sociales, voire en management. La majorité des recherches en football
porte sur la pratique fédérale où l’arbitre est garant du respect des règles du jeu. Quelques
études valorisent un nouveau type de pratique : le football « auto-organisé » , moins sérieux,
voire libertaire. Mais aucune recherche à ce jour ne s’est intéressée au management des
joueurs répondant à la fois aux logiques sportives fédérales et auto-organisées au sein d’une
équipe de football en club.
Les travaux sur le football auto-organisé ont servi de point de départ à notre étude
mais nous avons dû nous en éloigner lorsqu’il a fallu donner une place aux dirigeants que
sont l’entraîneur et la présidente qu’ignorent en partie leurs auteurs. La cohésion dans cette
étude est considérée comme la conséquence de la coopération entre membres d’une
organisation. La coopération est l’« ensemble d’arrangements, de négociations, de
marchandages, de jeux de pouvoir et de stratégie permanents explicites et implicites entre
acteurs d’une organisation.» Crozier et Friedberg (1977). Les acteurs qui nous intéressent sont
les joueurs, l’entraîneur et la présidente de l’équipe senior de GFC. A partir de la sociologie
des organisations et l’analyse stratégique de Crozier et Friedberg (1977), nous étudions la
cohésion sportive de GFC.
GFC a été créé en 2001 par quatre parents naturalisés français originaires de l’Afrique
du nord, de l’Espagne et du Portugal. Pour l’année de notre étude 2010/2011, GFC évolue
dans le championnat de deuxième division du District du Rhône avec deux français d’origine
et seize naturalisés d’origine maghrébine comme joueurs. L’observation de l’intérieur de GFC
suscite des questions : Comment les joueurs arrivent-ils à négocier entre eux et avec leurs
dirigeants ? La cohésion de GFC se construit-elle seulement au moment du jeu sportif entre
joueurs ou alors pour s’exprimer, a-t-elle besoin du consensus socioculturel de tous ses
membres que sont joueurs et dirigeants?
Equipe de football amateur de la commune de Grigny, GFC est affiliée au
championnat de deuxième division du District de Football du Rhône au cours de la saison
2010-2011. L’objectif de l’étude est de montrer que la cohésion sportive d’une équipe de
football amateur dépend des logiques sportives des joueurs, mais également des dirigeants. Ce
travail offre aussi des clés nouvelles pour mieux comprendre le football ethnique dans les
banlieues françaises. Les joueurs de GFC sont adeptes de deux footballs aux logiques
sportives opposées: le football fédéral dont les arbitres sont chargés de faire appliquer les
règles et le football auto-organisé aux règles négociables. La présence des deux footballs au
sein de GFC donne lieu à un autre type de pratique que nous appelons le football métissé.
L’équipe est divisée en deux sous groupes : un minoritaire formé de pratiquants du football
fédéral et un majoritaire formé de pratiquants du football auto-organisé. Malgré les reproches
mutuels et les stratégies d’acteurs opposées, les joueurs réussissent à faire des compromis
pour le fonctionnement du groupe. Toutefois, leurs interactions difficiles interpellent les
dirigeants qui s’accordent sur l’existence de l’indiscipline grandissante dans l’équipe mais pas
sur sa gestion.
Pendant que la présidente veut sanctionner les fautifs, l’entraîneur se positionne en
paternaliste et refuse de sanctionner pour discipliner les joueurs qui perçoivent la mésentente
des dirigeants. L’entraîneur manipule à la fois les joueurs et la présidente qu’elle fait
d’ailleurs passer pour le bouc émissaire. Dès lors, les joueurs minoritaires soutiennent la
présidente et les majoritaires l’entraîneur. GFC est au final, une équipe divisée en deux sous
groupes tant au niveau des joueurs que des dirigeants, sur le terrain de jeu et en dehors. Ces
divisions entre les membres de l’équipe engendrent une cohésion globale faible qui se traduit
par une série de défaites tout au long de la saison sportive empêchant au groupe d’atteindre
223
l’objectif sportif fixé par certains membres notamment l’entraîneur et ses acolytes à savoir la
promotion en division supérieure. Et même le second objectif fixé par les autres membres
notamment la présidente et les siens à savoir le maintien dans la même division avait
pratiquement échappé au groupe qui filait droit vers la relégation quand l’entraîneur a posé sa
démission.
L’entraîneur est remplacé par un joueur maghrébin d’origine comme la grande
majorité de ses coéquipiers, expérimenté et respecté par ses camarades. Contrairement à
l’ancien entraîneur paternaliste, il a adopté pour les trois matchs qui restaient avec le concours
de son ami, un jeune français d’origine diplômé en entraînement du football, le management
participatif en impliquant tous les joueurs. Les deux jeunes encadreurs ont mis la présidente à
l’écart le temps des trois matchs de fin du championnat et ont obtenus après plusieurs
réunions l’engagement individuel et collectif de la quasi-totalité des joueurs. C’est ainsi qu’il
ont pu obtenir un climat apaisé qui a favorisé l’obtention des trois victoires nécessaires au
maintien de l’équipe qui n’a été effectif qu’à la dernière journée de championnat.
Mots clés : Cohésion sportive - Football amateur - Football fédéral - Football auto-organisé.
Inactivités et réactions des nseignants stagiaires : corrélation avec le biveau socioéconomique des établissements scolaires (cas des lycées Tunisiens)
Maddeh Talel ; enseignant chercheur et doctorant à l’ISSEP Tunis Kssar-Said
[email protected]
Mots clés :
Incivilités, enseignant stagiaires, réaction des enseignants, socio-économique.
Résumé :
Aujourd’hui le métier d’enseignant s’exerce dans des conditions fort inégales et ceci est lié à
plusieurs composantes de ce dernier à savoir le grade, le lieu de l’établissement, l’effectif, le
niveau enseigné et autres. De plus, basé sur la transmission et la communication, ce métier
d’enseignant dépendra impérativement du relationnel qui va conditionner l’efficacité de
l’enseignement. Celle-ci est effectivement rendue très difficile suite aux comportements très
imprévisibles des élèves .En effet, depuis quelques années nous constatons une augmentation
des cas de violence ou d’indiscipline au niveau des classes enseignées. Cette constatation
s’accentue encore si on évoque les cours d’éducation physique dont on sait à l’avance que ce
champ offre un espace plus large suite aux différentes variables qui structurent ces cours
(relations directes et rapprochées , le lieu de déroulement des séances ,l’enjeu du cops
,etc…).
Cet article présentera la panoplie des différentes incivilités des élèves ainsi que les réactions
des enseignants stagiaires face à ces derniers. Nous traiterons aussi la corrélation entre le
niveau socio-économique des élèves (populaire ou non populaire) et la variation de ces
incivilités au sein de l’établissement scolaire (cas des lycées Tunisiens).
224
Formation professionnalisante : quelles perspectives professionnelles ?
Auteurs : Hassen, Z & Bali, N
Mots clés : formation-emploi, professionnalisation, EPS.
Résumé :
L’objectif de cette étude est de faire la lumière sur les métiers auxquels la formation proposée
au sein des ISSEP prépare et les perspectives d’emploi sur le marché du travail (marché
tunisien et international).
Il sera pertinent également de constater la situation des diplômés au chômage, des acteurs du
sport non diplômés ainsi que des pistes pouvant permettre des éléments de réponse à ces
problématiques.
Enfin, cette étude essayera de cerner la place ou la responsabilité des ISSEP au regard des
programmes et formations proposées et leurs corrélations avec le marché du travail et les
métiers exercés.
La présentation analysera :
1. Le marché et les métiers du sport en Tunisie.
2. L’avenir de ce secteur.
3. Le profil des professionnels et perspectives professionnels dans ce secteur.
4. La formation au sein des ISSEP est-elle toujours en phase avec la réalité du marché ?
Une solution ne serait-elle pas de réfléchir à une formation en alternance et ainsi plaider
« pour une didactique professionnelle de l’usage de l’expérience en situation de travail
comme moyen de formation et de professionnalisation ». Si se poser la question sur la relation
Formation-emploi et la professionnalisation des formateurs d’enseignants n’est pas récente en
France, la Tunisie semble considérer cette question comme un tabou, et ainsi, malgré la
mobilisation de certains, aucune remise en question du système en place n’a pu aboutir et ce
sachant qu’ en plus d’être archaïque, il est complètement déphasé par rapport à la réalité du
marché du travail et de ses besoins.
Ainsi les formateurs tunisiens, se contente uniquement de penser la formation comme
compétences et savoirs faire car dans les fais ce n’est qu’un amalgame de sciences (sciences
humaines, sciences biologiques….) sans aucun efforts fournit pour les consolider et leur
permettre d’être identifié comme composante d’un métier. Alors que l’on peut constater de
son application dans l’ouvrage « a quoi servent les sciences humaines », ainsi que les travaux
« Du bon usage des sciences humaines et sociales dans la formation des enseignants » qui
soulignent le fait que lorsqu’on traite de l’éducation, les disciplines comme l’histoire, la
sociologie, la psychologie font parties du cursus de formation, mais sont-elles adaptées aux
disciplines, aux publics visés et surtout sont-elles transposables en compétences
opérationnelles ?
Bibliographie :
Altet, M (2002). Formateurs d’enseignant. Ed : De Boeck.
Bali, N (2013). Teachers’ Thought Processes: The Case of Tunisian Gymnastic University
Teachers. In creative education. Vol4 N° 7B. DOI: 10.4236/ce.2013.47A2020.
Mayen, P (2007). Alternance en formation ed De Boeck.
Tanguy L. (dir.) (1986). L’introuvable relation formation-emploi : Un état des recherches en
France, La Documentation française, Paris.
Paquay & all (2001). Former des enseignants professionnels. Quelles stratégies ? Quelles
compétences ? Bruxelles, de Boeck, 1996, 3e éd. 2001.
Sophie Genelot et Guy Lapostolle (2012). Du bon usage des sciences humaines et sociales
dans la formation des enseignants. Revue de Sciences humaines [En ligne], #12 | 2012, mis en
ligne le 29 octobre 2014. DOI : 10.4000/traces.5520.
225
Les effets de l'approche Apprendre et Comprendre par le jeu (ACpJ) sur la
compréhension tactique du jeu de tennis des jeunes Québécois de 9-12 ans
Par:
1
El Omri Alaoui My El Mustapha (1), 2Alain Steve Comtois & 3Georges Kpazaï
Résumé:
L'enseignement du tennis selon les méthodes dites technicistes montre ses limites : beaucoup
de jeunes abandonnent la pratique du sport (Butler, 2006; Mandigo et al. 2007; Bunker et
Thorpe, 1982; Mitchell et Oslin, 1999; Turner et Martinek, 1992).
Aussi, de nouvelles approches se sont développées, dont l'ACpJ (Apprendre et Comprendre
par le jeu), basée sur la stratégie et la tactique, et un certain sens de plaisir, pour augmenter
l'efficacité et la fidélisation des apprenant-e-s. Ainsi, face à notre question de recherche
«Quels sont les effets de l'approche ACJ sur la compréhension tactique du jeu dans le tennis
auprès des jeunes de 9 à 12 ans au Québec ?», nous formulons l'hypothèse que « Les jeunes
ayant bénéficié de l'approche ACpJ montrent une amélioration de la compréhension tactique
du jeu supérieure au tennis par rapport à ceux qui s'entrainent avec l'approche technique
traditionnelle ».
Nous menons actuellement une expérimentation sur le groupe-cible, pour l'étude des variables
suivantes de "service et retour", "d'échange", etc., et ce, pour refléter la réalité du jeu. Pour ce
faire, nous divisons l’échantillon en deux groupes de 15 jeunes joueurs. Le groupe
expérimental est soumis à un programme d’entraînement avec l’approche ACpJ alors que le
groupe-témoin reçoit un entraînement classique de l’enseignement du tennis, qui se base sur
l’aspect technique. La durée des séances d'entraînement des deux groupes est de 40 min, à
raison de deux séances par semaine, et ce, durant huit semaines. Nous filmons également les
enfants dans le pré-test et le post-test en situation de service et en situation d’échange pour
des fins d’analyse des séquences filmées. Notre recherche permettra de tester des variables,
susceptibles d'améliorer les méthodes d'enseignement du tennis chez les jeunes de 9-12 ans,
pouvant éventuellement s'adapter à d'autres disciplines sportives.
Les résultats préliminaires nous permettent d'affirmer que l’utilisation de l’approche ACpJ par
le groupe expérimentale a souscrit l’amélioration à raison de plus de 95% les résultats en
général et de 94.4% les décisions tactiques dans le jeu versus le groupe témoin entrainé par
l’approche technique. Les résultats du groupe expérimental démontre une amélioration entre
le pre-test et le post-test en ce qui concerne les balles d’attaque en situation de service.
Toutefois, pour la situation d’échange, il nous notons une amélioration marquée en relation
avec les balles gagnées versus balles perdues.
Toutefois, nous présumons que ladite recherche parvient à améliorer l’état des connaissances.
De la visée pédagogique de l’approche ACpJ sur la compréhension tactique du jeu au tennis et
sur l’apprentissage de celui-ci pour les jeunes joueurs âgés de 9 à 12 ans.
Bibliographie
Bunker, D. & Thorpe, R. (1982). A model for the teaching of games in secondary schools.
Bulletin of physical education, 18(1), 5-8.
Butler, Joy I. (2006). Curriculum constructions of ability: enhancing learning through
teaching games for understanding (TGfU) as a curriculum model Sport. Education
and society, 243-258.
Mandigo, J., Butler, J., & Hopper, T. (2007). What is teaching games for understanding? A
canadian perspective. The physical educator, 73(2), 14-20.
226
Mitchell, S. & Griffin, L. (1994). Tactical awareness as a developmentally appropriate focus
for the teaching of games in elementary. Physical educator, 51(1), 8-29.
Mitchell, S. & Oslin, J. (1999). An investigation of tactical transfer in net games. European
Journal of Physical Education, 4, 162-172.
Turner, A. & Martinek, T. (1992). A comparative analysis of two models for teaching games
(technique approach and game centered (tactical focus) approach). International
journal of physical education, 24, 131-152.
The Effect of Aerobic Training Using critical Speeds Upon The Body Composition and
Cardio-Vascular Fitness for Military Personals.
Ali Mohammed Jbbari
Associate professor , Department of Exercise Physiology , King Saud University
Abstract:
This study aimed to identify the effect of aerobic training using critical speeds upon the body
composition and vascular fitness for the military personals . The experimental design has been
used in this study using a sample consisted of (25) individuals divided into two groups, the
control group included (10) individuals , their average age (29.53) years, weight (77,33)kilo,
body mas index (26,31/m2), and fat percentage (23,o4%) .The experimental group included
(15) individuals , with average age (28.50) years, weight (76,20)kilo, body mas index
(26,21/m2), and fat percentage (21,50%) .The equality between the two groups has been done
before the pre- test using 1600m running to identify the actual time needed for this distance
for each individual . The running test for (6) minutes with full speed has been used for the
experimental group in order to calculate the correct distance to make up the training task in
the purposed program (2 times per week). The experimental group has applied Billat speed
program , in addition to the normal program for (4 Weeks).
The Study results showed that the training program did not come with any difference between
the experimental and control group at the (0,05) level in the body composition factor, even
there was a percentage of improving in the experimental group. Also, there was significant
difference at (0.05) level in cardio-vascular factor between the two groups, when was a higher
parentage of improvement for the experimental group (-10,40%- -1.5) . The study also
concluded the importance of applying the purposed program upon different groups and for a
longer period, also indicated the importance of comparing the present results with other
laboratory measurements.
.
227
La pratique sportive, entre la performance et les progrès socio-économiques
BELKHIRIA Amen Allah
Université de la Manouba ; ISSEP Ksar Said Tunis
Résumé :
L’évolution des conditions socio-économiques est à l’origine de multiples bouleversements
dans les sociétés modernes en l’occurrence sur le mode de vie des populations modernes. La
pratique sportive avec ses multiples facettes s’adapte et suit ces évolutions : il suffit
d’observer l’émergence des différentes formes de disciplines sportives nouvelles, sports
extrêmes, sports de pleine natures et autres pratiques dérivées du fitness. Une adaptation des
concepts et des stratégies dans ce cadre semble s’imposer. Si généralement le système
politico-économique dans les sociétés occidentales dites aussi « libérales », les instances
juridiques, institutionnelles et autres parties intervenantes suivent systématiquement, ceci
n’est pas toujours le cas dans les pays émergents.
Les populations dans les pays émergents comme leur nom l’indique, sont confrontés à des
problèmes beaucoup plus terre à terre que de « taper dans un ballon » à l’image de toute autre
forme culturelle ou artistique. Dans ce sens, les travaux de Fates Y., Fougeyrolas P. et
BROHM.J. et autres sociologues du sportdu vingtième siècle, demeurent tout à fait
d’actualité en cette deuxième décade du XXIème siècle : les dépenses astronomiques allouées
aux stars des stades, aux footballeurs, de champions internationaux de quelques autres
disciplines, laissent parfois perplexes, surtout si on les comparaissait aux budgets alloués par
les collectivités aux pratiques hygiéniques du sport pour la population. A priori les dirigeants
ne semblent s’intéresser qu’aux moyens qui confortent leur propre égo à savoir les résultats
sportifs. Les medias et les discours démagogiques se chargeant de focaliser l’attention des
masses sur ces « exploits » leur adjugeant le mérite, la gloire et les éloges, ne se souciant
guère de la mission socio-éducative du sport.
Problématique : La nécessaire actualisation de la gestion de la pratique sportive dans les
pays émergents serait freinée, bloquée par des stéréotypes douteux focalisés sur la
performance et sa médiatisation au détriment de son apport social et son adaptation aux
nouvelles donnes.
Hypothèse : il nous a été permis de supposer qu’une étude caractérielle des composantes de
la gestion de la pratique des APS(A) dans les pays émergents, à l’exemple de la Tunisie, et
d’autres pays émergents, mettrait en exergue la nécessité de la réformer à la base.
Objectifs :
1- Etudier les textes régissant la pratique sportive
2- collecte des données relatives au financement, au nombre de pratiquants et à la
médiatisation des pratiques motrices relatives aux déclarations énoncées
3- élaboration et distribution de questionnaires aux personnes concernées
4- analyse et interprétation des résultats
5- dégager les conclusions et les recommandations pratiques
Les premières constatations de l’analyse des résultats obtenus nous ont confortés dans
nos suppositions
Mots clés : justice sociale - politique - médiatisation – performance – élite, santé
Bibliographie :
Brohm J . Socilogie politique du sport, Nancy, P.U.N., réédition 1992, p 298
Defrance J. (1995). Sociologie du sport, Paris, La découverte.
Fatès Y. (1994). Sport et Tiers-Monde, Paris, Puf.
Fougeyrollas P. : "La Nation. Essor et déclin des sociétés modernes", Fayard 1987
228
Gasparini W., (1997). La construction sociale de l’organisation sportive. Champ et engagement
associatif, in STAPS, n° 43, pp. 51-69.
Huberman A. M., Miles M. B. (1991). Analyse des données qualitatives, Recueil de nouvelles
méthodes, Bruxelles, De Boeck.
Perrin C. (2000). "La santé en EPS, de l'évidence à l'éducation", Spirales, n° 25, pp. 38-88
Effet d’un entraînement combiné de pliométrie et de l’équilibre sur l’équilibre statique
et dynamique et sur les paramètres athlétiques
chez des adolescents collégiens
Ben Othmen A, Hammami R, Behm DG, Chaouachi A
Laboratoire de recherché: “Optimisation de la Performance Sportive”
Centre National de la Médecine et des Sciences du Sport
[email protected]
Le but de cette recherche était de déterminer l’effet d’un entrainement combiné de
l’équilibre et de la puissance explosive sur les paramètres athlétique chez des jeunes
adolescents collégiens. 42 collégiens et adolescent âgés de 12 à 15 ans, taille 159,2±14 masse
corporelle 46,1±19, IMC =18,11±4,1 stade pubertaire 3,71(entre 2et5) ont été divisés
aléatoirement en trois groupes un groupe contrôle (GT, n=14)) et deux groupes
expérimentaux (GC, n=14 et GP, n=14), le premier groupe GC a subit un entrainement
combiné de pliométrie et de l’équilibre et le deuxième groupe GP a subit un entrainement de
puissance explosive (pliométrie). Une batterie des tests (sprint sur 10 et 30m, agilité 4*9m,
CMJ, SLSE, THD, test de raideur des membres inférieurs, test de la force réactive, test de
l’équilibre statiques (SST), test de l’équilibre dynamique (SEBT) et test de 1 RM) a été
administrée avant et après une période de 8 semaines d’entrainement.
Les principaux résultats obtenus ont montré des améliorations similaires chez les deux
groupes GC et GP dans toutes les variables dépendantes en comparant avec le groupe
contrôle, sauf au niveau des tests de sprint sur 10m et de la raideur des membres inférieurs au
niveau du GP (l’entrainement pliométrique n’avait aucun effet sur ces deux qualités).
Concernant les performances de sprint sur 10m, d’agilité et de la raideur des membres
inférieurs les meilleures améliorations ont été observées chez GC. Il est donc recommandé
aux entraineurs en charge des jeunes sportifs d’intégrer l’entraînement de l’équilibre dans les
programmes d’entraînement classique pour obtenir des résultats similaires voir mêmes plus
affectifs tout en diminuant la charge d’entraînement et pour améliorer la biomécaniques des
mouvements diminuant ainsi les risques des blessures chez les jeunes athlètes.
229
Etude des effets de l’entraînement à base d’exercices haltérophile sur le développement
des qualités de force, de puissance et d’équilibre chez des enfants pré-pubères
Kaabi S, Hamami R, Ben Othman A, Chara M, Behm DG, Chaouachi A
Laboratoire de recherché: “Optimisation de la Performance Sportive”
Centre National de la Médecine et des Sciences du Sport
[email protected]
Le but de ce travail est d’étudier les effets de le l’entraînement à base d’exercices
haltérophiles sur les paramètres de force, de puissance et d’équilibre chez les enfants âgés de
10 à 12 ans. Trente garçons (n = 63) ont été répartis de façon aléatoire en deux groupes. E
premier groupe a été soumis à un programme d’entraînement composé d’exercices
haltérophiles sur une durée de rois mis à raison de deux séances par semaine. Le deuxième
groupe servait de groupe contrôle. Une batterie de tests (sprints sur 5,10 et 30m, détente
verticale, saut longueur sans élan, force isocinétique à 60, et 300°/s, 1RM développé couché,
force de préhension de la main et test de l’équilibre statique) a été administrée avant et après
une période de 12 semaines d’entraînement. Les principaux résultats de cette étude ont montré
que l’entraînement à base d’exercices haltérophiles a induit des améliorations significatives
des paramètres de force, de puissance et d’équilibre par comparaison au groupe contrôle. La
probabilité clinique d’induire le plus petit changement significatif (PCS) est supérieure au
seuil de 85% (effet varie entre modéré et large). A la lumière des idées reçues que les
exercices à haute intensités et vitesse élevée ainsi que les activités coordonnées plus complexe
telles que l’haltérophilie olympique peuvent être inefficaces et entrainer des blessures chez les
enfants, la présente étude montrent l’efficacité de cette modalité d’entraînement. Il est donc
recommandé d’inclure les exercices de type haltérophiles dès le jeune âge aux enfants pour
optimiser le développement neuromusculaire induit par l’entraînement de force et de
puissance.
230
The Effect of Sequencing Strength and Endurance training in Young Soccer Players
Makhlouf I, Hammami R, Ben Othman A, Chaouachi A
Laboratoire de recherché: “Optimisation de la Performance Sportive”
Centre National de la Médecine et des Sciences du Sport
[email protected]
The aim of this study was to examine the effect of strength and endurance sequence on
fitness development in youth soccer players. Fifty-seven elite level soccer players (age:
13.7±0.5 years; height: 164±8.3 cm; body mass: 53.5±8.6 kg ; body fat; 15.6±3.9%) were
allocated into a control group (n=14, only soccer training, CG) and in three experimental
groups that differed for sequencing strength (S) and endurance (E) training intra-session (i.e.
SE, n=15 and ES, n=14) and performing S and E training on alternated days (i.e. SEA, n=14).
Concurrent training was performed two time a week for all the training period (8 weeks).
During the remaining weekly training sessions players performed mainly technical tactical
drills for individual and team skill development. No baseline between-groups differences
were found for the variables of interest. A significant main training effect for time was
detected in all the experimental groups. The CG showed significant (p<0.05) pre-to-post
changes in the YRTL1 (2=large), 30m, Agility-15m (2=medium) and Squat (2=large). In
the ES, SE groups large pre-post changes were found in the endurance and strength variables.
In the sprint and jump tests the SE and ES showed large to medium changes after training.
Agility-15m and Ball-15m showed medium to large changes in the all the experimental
groups. Small and medium changes were reported in the sprint, change of direction and jump
variables in the CG after the training period. The MB-Throwing performance showed medium
effects in all the groups but SEA (2=large). Large post intervention changes were found in
ASE for all the variables of interest but Ball-15m (2=small). Post-training changes between
ES and SE were trivial for the endurance, Agility-15m and jumps variables. Strength and
sprint performances showed small differences between ES and SE. Difference between ES
and SEA were small but for the 10m (2=large) and 30m, SJ, bench-press (2=medium) and
Ball-15m (2=trivial). Small difference in training outcomes were found between SE and SEA
in all the variables but 10m, squat (2=medium) and VAM and Ball-15m (2=trivial). CG
showed large difference in YRTL1 from SE. The intervention groups reported small to
medium difference from CG in all the variables considered. The 30m in CG was trivially
faster than in SEA group. This study results showed no main superior effect on E-and-S
training sequence on fitness variables suggesting that concurrent training in youth soccer
should be provided according to construct assumed and training logistic.
231
The importance of vertical explosive strength and power to sprint performance in young
soccer players.
Hammami R, Makhlouf I, Ben Othman A, Kaabi S, Chtara M, Chaouachi A
Laboratoire de recherché: “Optimisation de la Performance Sportive”
Centre National de la Médecine et des Sciences du Sport
[email protected]
The aim of this study was to investigate the relationship between the explosive strength ratio
which is the quotient between countermovement jump with arm and standing start jump (armCMJ/SJ) and the 30 m sprint performance. Eighty four children gave informed consent to
participate in this study. All subjects performed a series of 30-m sprints, CMJ with arm and
SSJ (with both legs) in randomized block order during the same testing session. Pearson’s
product moment correlation coefficients (r) were used to determine the explosive strength
ratio and the directionality of the relationship between tests. The coefficients of determination
(R2) were used to examine the amount of explained variance between tests. Stepwise multiple
regression analysis was used to estimate the best predictor model of sprint performance.
Results shows that the correlation coefficient between Ratio (arm-CMJ/SJ), 0-10, and 0-30 m
sprint time was moderate (r = 0.40 and 0.48 respectively). However, correlation with (3010m) sprint time (r=0.52) was large. According to the results obtained by the stepwise
multiple regression analysis, the Ratio arm-CMJ/SJ was the best single predictor factor (p <
0.001) of the flight time (30-10 m sprint time), and explained by 27% of the variance. It was
suggested that for improving sprint performance as well as maximal speed and flight time,
coaches could ensure the explosive strength ratio as an index to calibrate sprint development
program and also for enhancing sport speed in children’s. Conditioning coach and
practitioners will be able to use the findings of this research to better test and monitor
children’s athletes requiring different skills and to identify talented soccer players and to
evaluate the possible effects of training in sporty children.
Key words: Explosive strength ratio, Maximal speed, Flight time, Prediction, Children’s
232
Effet de l’intensité des exercices de Postactivation potentiation combinés au stretching
au cours de l’échauffement sur la performance de sprint chez des handballeurs élites.
Mhadhbi A, Turki O, Chtara M, Chaouachi A
Laboratoire de recherché: “Optimisation de la Performance Sportive”
Centre National de la Médecine et des Sciences du Sport
[email protected]
L’intensité optimale des exercices de PAP à associer au stretching dynamique au cours d’un
échauffement précédant une performance à caractère explosif tel que les sprints reste encore à
déterminer. Par conséquent, l’objectif de ce travail était d’examiner les effets de différentes
protocoles de PAP à base d’un exercice de demi-squat de différentes intensités associés au
stretching dynamique au cours de l’échauffement sur la performance subséquente de 30-m
sprint, et cela, à travers une augmentation systématique des intervalles de récupération sur une
durée de 16 min. 17 handballeurs d’élite (âge: 17,65±0,49ans ; taille: 1,83±0,06cm ; masse
corporelle: 77,02±9,40kg) ont effectué d’une manière randomisée et contrebalancée les 6
protocoles d’ échauffement suivants: PAP(1): 1x5rep à 25%1RM et 1x5rep à 35%1RM; (b)
PAP(2) : 1x5rep à 45%1RM et 1x5rep à 65%1RM; (c) PAP(3) : 1x5rep à 85%1RM et 1x5rep
à 95%1RM; (d) ES : échauffement spécifique au 30-m sprint, (e) stretching dynamique (SD)
et (f) Protocole contrôle (CON). Des mesures de la performance de 30-m sprint ont été
effectuées avant, et à la 4ème, 8ème, 12ème et 16ème min post-intervention. L’analyse ANOVA
n’a révélé aucun effet significatif du facteur temps (p>0,05) et ce, concernant la totalité des
durées de récupérations testées. De même aucune différence significative n’a été observée
entre les différentes conditions expérimentales. L’analyse des données pic a révélé que les
protocoles de potentiation qui ont suscité une probabilité clinique d’induire le plus petit
changement significatif (PCS) au dessus de seuil fixé à 75% de la signifiance clinque sont
respectivement par ordre d’importance : (a) SD/PAP(2) (PSC=99,38), (b) ES (PSC=96,47),
(c) SD/PAP(1) (PSC=96,42), (d) SD (PSC=94,61), et (e) SD/PAP(3) (PSC=77,15). Seule la
condition contrôle n’as pas entrainé des changements qui ont excédé les 75% de chance de
dépasser le PCS. Ce travail a démontré l’existence de l’effet de l’intensité des exercices de
PAP à base de squats associés au stretching dynamique des membres inférieurs au cours de
l’échauffement sur la performance subséquente de 30-m sprint chez des joueurs de handball
de haut niveau. Les meilleurs résultats ont étés obtenus avec le protocole incluant du
stretching dynamique associé à des exercices de PAP de moyenne intensité SD/PAP(2). De
plus, des améliorations similaires de la performance de 30-m sprint ont été enregistrées à la
suite des protocoles d’échauffement spécifique et celui incluant des intensités faibles. Ceci
suggère que pour des athlètes de sports collectifs de haut niveau, il est tout aussi avantageux
d’effectuer des échauffements PAP qu’un échauffement spécifique au 30-m sprint en vue
d’optimiser la performance subséquente de 30-m sprint.
233
Rôles de l’Inné (marqueurs génétiques) et de l’Acquis (réponses à l’entraînement) dans
les performances physiques.
Xavier Bigard
Agence française de lutte contre le dopage, Paris.
Il est assez commun de penser que la réussite sportive et les performances réalisées par
certains athlètes relèvent, certes de plans d’entraînement bien structurés et adaptés, mais aussi
d’un héritage génétique qu’on a souvent du mal à caractériser. Le but de cette présentation est
de faire le point des connaissances acquises ces dernières années sur les déterminants
génétiques de la performance sportive.
Les principales réponses à l’entraînement physique seront rapidement rappelées, dans
les différents domaines de l’augmentation de la masse musculaire, de la convection de
l’oxygène et de son utilisation par les tissus utilisateurs, des capacités du muscle à utiliser les
différents substrats, etc.
A partir de l’exemple des coureurs de fond de l’Afrique de l’Est (éthiopiens, kényans,
etc.) le rôle de l’Inné dans la réussite sportive sera abordé. L’exemple des performances
réalisées par ces coureurs est remarquable ; ils gagnent en effet plus de la moitié des médailles
olympiques sur les courses de fond et de demi-fond depuis les jeux de Séoul en 1988.
L’hypothèse d’un support génétique à ces performances a très vite été évoquée ; en effet, alors
que les Kalenjis représentent approximativement 0,1% de la population mondiale, les athlètes
issus de cette ethnie ont gagné 50 médailles olympiques en fond et demi-fond. On n’a
cependant aucun argument biologique pour penser que cette ethnie, comme d’autres, soit
restée un isolat génétique (Wilber et Pitsiladis, 2012). Par ailleurs, la présence chez ces
athlètes, d’allèles de gènes qui sont communément associés avec les performances en
endurance (gène codant l’enzyme de conversion de l’angiotensine,
-actinine-3) ne
diffère pas de la répartition observée dans la population générale (Scott et coll., 2005 ; Yang
et coll., 2007).
Le pourcentage d’athlètes internationaux originaires de ces pays, qui très tôt ont un
régime d’activité physique important (absence de transport en commun, course pour se rendre
à l’école) est bien plus important que dans la population générale (Scott et coll., 2003). Il n’est
cependant pas évident que cette activité physique à la course très tôt entretenue, soit à
l’origine de modifications de variables physiologiques associées aux performances en
endurance, comme la consommation maximale d’oxygène (Saltin et coll., 1995). Les
capacités de transport de l’oxygène ont été étudiées chez ces athlètes, mais sans que les
données mesurées soient convaincantes. De même il n’existe aucun argument histochimique
et histologique solide pour penser le muscle squelettique de ces athlètes diffère d’autres
athlètes internationaux. On a cependant montré, au moins chez les athlètes kényans, que leur
morphotype ectomorphique semble leur assurer une meilleure économie de course (Larsen et
coll., 2004).
D’autres facteurs ont été étudiés afin de tenter d’expliquer la supériorité des athlètes
d’Afrique de l’Est. Si leur régime alimentaire est riche en glucides et pauvre en lipides, il ne
semble pas foncièrement différer de celui d’athlètes occidentaux de mêmes disciplines
(Wilber et Pitsiladis, 2012). Par ailleurs, les athlètes éthiopiens et kényans naissent et vivent
dans une région située entre 1800 et 2450m. Les conséquences de l’exposition et de
l’entraînement en altitude ont été étudiées chez ces athlètes, et comparées à celles d’athlètes
occidentaux, sans explication probante à leur succès. Il semble que ce soit plus probablement
leurs capacités à s’entraîner à hautes charges de travail qui les caractérise ; les athlètes
kényans ont en particulier, une remarquable capacité à tolérer des vitesses de course élevées à
l’entraînement, avec un volume raisonnable d’entraînement, sans développer pour autant
d’état de surentraînement (Saltin et coll., 1995 ; Billat et coll., 2003).
234
Enfin, la possibilité par le sport de haut niveau de bénéficier d’un « ascenseur social » et
d’acquérir une notoriété internationale est largement entretenue au sein d’académies qui
regroupent les jeunes athlètes (Ecole Saint-Patrick de Iten, dans la vallée du Rift). Même s’il
est difficile d’évaluer de manière précise l’influence de ces facteurs psychologiques, on ne
peut les écarter dans une explication globale des performances exceptionnelles réalisées ces
athlètes.
En conclusion, il est à ce jour bien difficile d’attribuer des explications biologiques
rationnelles au succès des athlètes d’Afrique de l’Est. Deux éléments semblent cependant
déterminants, leur somatotype qui les prédispose aux performances à la course, et leur
capacité à s’entraîner à haute vitesse en moyenne altitude, mais sans qu’on ait pu identifier
des explications biologiques à ces particularités. Enfin, les opportunités offertes par le gain de
notoriété grâce au sport de haut niveau contribuent aussi probablement au succès des athlètes
d’Afrique de l’Est.
Billat V, Lepretre PM, Heugas AM, Laurence MH, Salim D, Koralsztein JPA. Training and
bioenergetic characteristics in elite male and female Kenyan runners. Med Sci Sports
Exerc. 2003;35:297–304.
Larsen HB, Christensen DL, Nolan T, Sondergaard H. Body dimensions, exercise capacity
and physical activity level of adolescent Nandi boys in western Kenya. Ann Hum Biol.
2004;31:159–173.
Saltin B, Larsen H, Terrados N, et al. Aerobic exercise capacity at sea level and at altitude in
Kenyan boys, junior and senior runners compared with Scandinavian runners. Scand J
Med Sci Sports. 1995;5:209–221.
Scott RA, Georgiades E, Wilson RH, Goodwin WH, Wolde B, Pitsiladis YP. Demographic
characteristics of elite Ethiopian endurance runners. Med Sci Sports Exerc.
2003;35:1727–1732.
Scott RA, Moran CN, Wilson RH, et al. No association between angiotensin converting
enzyme (ACE) gene variation and endurance athlete status in Kenyans. Comp Biochem
Physiol A Physiol. 2005;141:169–175.
Wilber RL, Pitsiladis YP. Kenyan and Ethiopian distance runners : what makes them so
good ? Int J Sports Physiol Perform 2012;7:92-102.
Yang N, MacArthur DG, Wolde B, et al. The ACTN3 R577X polymorphism in East and
West African athletes. Med Sci Sports Exerc. 2007;39:1985–1988.
235
Perte de poids et diminution de masse grasse chez le sportif de haut-niveau.
Stratégies et risques potentiels.
Pr Nathalie. Boisseau
Laboratoire des Adaptations Métaboliques à l'Exercice en conditions Physiologiques et
Pathologiques (AME2P). Université Blaise Pascal, Bât. Biologie B,24 avenue des Landais,
BP 80026, 63171 Aubière Cedex.Mail : [email protected]
Ladiminution de poids corporel et/oudu tissu adipeux favorisent la performance en diminuant
le rapport masse musculaire/masse grasse. L'objectif de cetteprésentationest de développer
diverses stratégies utilisées chez différents sportifs de haut-niveauet d'en exposer les risques
associés.
La balance énergétiqueest définie par :Apports Energétiques Totaux (AET) - Dépenses
Energétiques Totales (DET). Ainsi, les apports alimentaires et les dépenses énergétiques (dont
celles liées à l'activité physique) déterminent le plateau autour duquel le poids corporel et la
masse grasse sont régulés. Classiquement, une diminution pondérale et adipeuse
sontfavorisées lors d’exercices de type aérobie bien connus pour stimuler le métabolisme
lipidique.
Chez les sportifs de haut-niveau, la dépense énergétique quotidienne étant élevée, la meilleure
stratégie pour promouvoir une perte de poids et une réduction de masse grasse est de diminuer
les apports énergétiques totaux ( kcal consommés,  % lipides,  des glucides à index
glycémique élevé). Des conseils généraux peuvent être apportés concernant la taille des
portions, les méthodes de cuisson, la diminution des graisses alimentaires, des collations peu
énergétiques, des glucides à IG bas sans omettre un apport suffisant en protéines, glucides et
autres nutriments. Des stratégies diminuant l’appétit peuvent également être associées. D’un
point de vue pratique, différentes approches incluant la modulation des fréquences des repas,
des régimes riches en protéines, des réserves élevées en glycogène, la réalisation d’exercices
intermittents de haute intensité ou en altitude peuvent être proposés.
Les variations de poids corporel doivent être progressives, exclusivement pratiquées en
période d’entraînement et sans restrictions énergétiques importantes. En moyenne, la perte de
poids attendue doit se situer autour de 0.5-0.9 kg/semaine mais ne devrait pas dépasser 1,5%
du poids du corps/semaine. Une réduction pondérale excessive génère la plupart du temps une
déshydratation, des déficits nutritionnels et parfois une protéolyse. Ces effets négatifs
impactent sur la physiologie, le statut nutritionnel et la performance.
Des pressions psychologiques dans l'entourage des sportifs peuvent favoriser une perturbation
des comportements dont des déviances alimentaires. Des programmes éducationnels pour les
entraineurs et les athlètes pourraient aider à limiter certaines pratiques dangereuses encore
trop souvent observées dans les sports "esthétiques" ou à catégories de poids.
Références principales
 Turocy PS, DePalma BF, Horswill CA, Laquale KM, Martin TJ, Perry AC, Somova
MJ, Utter AC: National Athletic Trainers' Association position statement: safe weight
loss and maintenance practices in sport and exercise. J Athl Train 2011, 46(3):322336.
 Garthe I, Raastad T, Refsnes PE, Koivisto A, Sundgot-Borgen J: Effect of two
different weight-loss rates on body composition and strength and power-related
performance in elite athletes. Int J Sport Nutr Exerc Metab 2011, 21(2):97-104.
 Stensel D: Exercise, appetite and appetite-regulating hormones: implications for food
intake and weight control. Ann Nutr Metab 2010, 57 Suppl 2:36-42.
 Boutcher SH: High-intensity intermittent exercise and fat loss. J Obes 2011,
2011:868305.
236
 Trapp EG, Chisholm DJ, Freund J, Boutcher SH: The effects of high-intensity
intermittent exercise training on fat loss and fasting insulin levels of young women. Int
J Obes (Lond) 2008, 32(4):684-691.
 Leidy HJ, Campbell WW: The effect of eating frequency on appetite control and food
intake: brief synopsis of controlled feeding studies. J Nutr 2011, 141(1):154-157.
 Tanihara S, Imatoh T, Miyazaki M, Babazono A, Momose Y, Baba M, Uryu Y, Une
H: Retrospective longitudinal study on the relationship between 8-year weight change
and current eating speed. Appetite 2011, 57(1):179-183.
 Rankin JW: Weight loss and gain in athletes. Curr Sports Med Rep 2002, 1(4):208213.
 Koral J, Dosseville F: Combination of gradual and rapid weight loss: effects on
physical performance and psychological state of elite judo athletes. J Sports Sci 2009,
27(2):115-120.
 Sundgot-Borgen J, Garthe I: Elite athletes in aesthetic and Olympic weight-class
sports and the challenge of body weight and body compositions. J Sports Sci 2011, 29
Suppl 1:S101-114.
 Smith WJ, Underwood LE, Clemmons DR: Effects of caloric or protein restriction on
insulin-like growth factor-I (IGF-I) and IGF-binding proteins in children and adults. J
Clin Endocrinol Metab 1995, 80(2):443-449.
 Benson JE, Allemann Y, Theintz GE, Howald H: Eating problems and calorie intake
levels in Swiss adolescent athletes. Int J Sports Med 1990, 11(4):249-252.
 Brownell KD, Steen SN, Wilmore JH: Weight regulation practices in athletes: analysis
of metabolic and health effects. Med Sci Sports Exerc 1987, 19(6):546-556.
 Sundgot-Borgen J: Eating disorders, energy intake, training volume, and menstrual
function in high-level modern rhythmic gymnasts. Int J Sport Nutr 1996, 6(2):100109.
 Bonci CM, Bonci LJ, Granger LR, Johnson CL, Malina RM, Milne LW, Ryan RR,
Vanderbunt EM: National athletic trainers' association position statement: preventing,
detecting, and managing disordered eating in athletes. J Athl Train 2008, 43(1):80108.
237
Effect of warm-up durations and the recovery interval prior to exercise on short-termmaximal performance
Mohamed Frikha2,*, Nesrine Chaâri 1, 2, Nizar Souissi1, 3
1
Research Laboratory “Sports Performance Optimization” National Center of Medicine and
Science in Sports (CNMSS), Tunis, Tunisia
2
Research Unit EM2S, High Institute of Sport and Physical Education, Sfax University, Sfax
Tunisia
3
High Institute of Sport and Physical Education, Ksar-Saïd, Manouba University, Manouba,
Tunisia
*
Corresponding author. E-mail address: [email protected]
Abstract
The purpose of the study was to determine the impact of different warm-up durations (AWU)
and the rest interval separating it from exercise on short-term maximal performance.
Eleven physical education students with an average age, body height and mass, underwent the
Wingate test after three AWU durations: 5 min (AWU5), 15 min (AWU15) and 20 min
(AWU20), with recovery (WREC), or without a recovery (NREC) interval, separating the
AWU at the exercise. All the AWU consisted of pedaling at a constant pace of 60 rpm against
at 50% of the maximal aerobic power. The rest interval between the end of warm-up and the
beginning of exercise was set at 5 min. During the Wingate test, peak power (PP), mean
power (MP) and the fatigue index (FI) were recorded and analyzed. Oral temperature was
recorded at rest and at the end of warm-up. Likewise, rest, the post-warm-up, the postWingate heart rate (HR) and rating of perceived exertion (RPE) were recorded during each
session.
The ANOVA shows a significant effect of recovery interval, warm-up durations and point of
measures on RPE scores (P<0.001).However, there was no significant effect of the recovery
period on MP and PP (P>0.05), a significant effect of the AWU durations on those parameters
(P<0.05) and a significant interaction between the recovery and the AWU durations (P<0.001
and P<0.05 on MP and PP respectively). The AWU15 improves the MP and PP when
associated with a recovery period prior to exercise of 5 min. However the AWU5 still the
better duration improving those parameters when there is no recovery period. Teachers and
students in physical education must take in account the duration of warming up and the
following recovery period in the assessment of practical activities requiring short-term
maximal performance.
KEY WORDS: Active Warm-Up, Recovery, Anaerobic performance, physical education
students
238
Effets de la durée de l’échauffement et de l’heure de la journée sur les réponses
thermiques et les performances anaérobies en climat modéré
Effects of warm-up durations and time-of-day on the thermal responses and anaerobic
performance in moderate climate
Nesrine Chaâria,*, Nizar Souissia,b
a
Research Laboratory “Sports Performance Optimization” National Center of Medicine and
Science in Sports (CNMSS), Tunis, Tunisia
b
High Institute of Sport and Physical Education, Ksar-Saïd, Manouba University, Manouba,
Tunisia
* Email: [email protected]
Abstract
The purpose of this investigation was to assess the effects of different active warm-up (AWU)
durations on the diurnal variations of temperature and power output during the Wingate test in
moderate conditions. Eleven physical education students underwent the Wingate test at 08:00
and 18:00 h after four active warm-up protocols: control warm-up (CWU), 5 min (AWU5), 15
min (AWU15), and 20 min (AWU20). The CWU consisted on 5min of free pedaling; however
the AWU5, AWU15, and the AWU20 protocols consisted of pedaling at a constant pace of 60
rpm against at 50% of the maximal aerobic power. Oral temperature was recorded at rest, at
the end of warm-up, and before and after the Wingate test. During the Wingate test, power
peak (PP), power means (MP), and the fatigue index (FI) were measured. The temperature has
improved significantly from morning to evening. However, the increase was greater after
AWU15 and AWU20 than CWU and AWU5. PP and MP were significantly higher in the
evening in comparison with morning. These diurnal variations persisted after all AWU
durations. However the increase was greater in the morning and in the evening following the
AWU15 in comparison with the AWU5 and the AWU20. The FI recorded in the evening were
statistically higher in comparison with those recorded in the morning. In addition, our
findings show an effect of the AWU durations on the FI. In moderate conditions, an AWU of
15 min at 50% of the maximal aerobic power is the best duration for the improvement of both
core temperature and muscle power in the morning and in the evening.
Keywords: Active Warm-up, Anaerobic load, Diurnal variation, Temperature
239
Prédiction vs. prospection dans la régulation du mouvement et des interactions avec
l'environnement
Nicolas Benguigui
Université de Caen-Basse Normandie – Laboratoire CESAMS (EA 4260).
Résumé : Pour agir dans son environnement, il est nécessaire de prélever des informations
permettant la production et la régulation d’actions efficaces. Une des questions qui se pose dans ce
domaine est de savoir si les informations utilisées sont prédictives pour permettre d’anticiper les
événements à venir et programmer des réponses adaptées ou au contraire prospectives pour
permettre de réguler le geste en continu sur la base de lois de contrôle qui ne nécessitent ni
anticipation ni prédiction. Dans cette présentation, les modèles théoriques de la perception et de la
régulation du mouvement seront présentés, illustrés et confrontés à partir d'exemples de situations
complexes telles qu’on peut les retrouver dans le domaine sportif. Ces différents exemples
permettront de montrer des niveaux d’interactions différents en fonction des contraintes
individuelles et environnementales impliquant des processus de nature très diverses.
Pour interagir efficacement avec son environnement, il est nécessaire de prélever des
informations rendant compte des propriétés de cette interaction et d’utiliser ces informations
pour produire et réguler des actions adaptées et efficaces. D’un point de vue épistémologique,
il est intéressant de noter que ces questions ont suscité des débats et des controverses d’une
grande intensité qui peuvent se résumer par l’opposition entre deux courants théoriques
majeurs. Le premier courant s’appuie sur les théories cognitivistes qui considèrent que la
perception repose sur le traitement et l’enrichissement d’indices informationnels (e.g., Marr,
1982) pour les rendre exploitables en terme d’action à partir de l’élaboration de programmes
moteurs (e.g., Schmidt, 1975). Le second repose sur l’approche écologiste qui considèrent que
la perception permet d’accéder directement à des informations rendant compte des invariances
du système acteur-environnement (Gibson, 1979) et d’exploiter ces informations à partir de
lois de contrôle (e.g., Kugler, Kelso & Turvey, 1982 ; Warren, 2006).
Dans cette présentation, il s’agira d’illustrer ces controverses et les solutions
théoriques qui ont été proposées notamment à travers l’étude des actions d’interception. Ces
actions qui consistent à attraper ou frapper un objet en mouvement permettent de traiter des
questions essentielles pour la compréhension des interactions complexes avec
l’environnement. Elles sont marquées par des contraintes spatiales et temporelles très élevées
qui n’empêchent pas les pratiquants experts de démontrer des niveaux de maitrise et de
performances tout à fait fascinants. Elles représentent de ce fait un excellent support
permettant de tester la robustesse des propositions et conceptions avancées.
Une des questions qui sera particulièrement traitée sera de savoir si les informations
utilisées sont prédictives pour permettre d’anticiper les événements à venir et pour
programmer des réponses adaptées ou au contraire prospectives pour permettre de réguler le
geste en continu sur la base de lois de contrôle qui ne nécessitent ni anticipation ni prédiction.
Après avoir défini la proposition initiale de l’approche cognitiviste pour expliquer le contrôle
des actions d’interception (Tydesley et Whiting, 1975), nous soulignerons les limites que cette
approche a pu rencontrer (e.g, Bootsma & van Wieringen, 1990). Nous montrerons comment
l’approche écologiste a su proposer des réponses à un certain nombre de ces limites (e.g.,
Montagne et al, 1999) et aussi comment en retour l’approche cognitiviste a pu démontrer
certaines limites dans les applications possibles de l’approche écologiste (e.g., Zago et al.,
2009). Ce débat à rebondissement nous conduira à envisager des modèles mixtes ou
intégrateurs permettant d’envisager différents niveaux de fonctionnement selon les contraintes
des situations rencontrées.
240
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES
Bootsma, R. J., & Van Wieringen, P .C. W. (1990). Timing an attacking forehand drive in
table tennis. Journal of Experimental Psychology: Human Perception and Performance,
16, 21-29.
Gibson, J. J. (1979). An ecological approach to visual perception. Hougton-Mifflin, Boston.
Kugler, P. N., Kelso, J. A. S., & Turvey, M. T. (1982). On the control and co-ordination of
naturally developing systems. In J. A. S. Kelso & J. E. Clark (Eds.), The development
of movement control and co-ordination (pp. 5-87). New York : Wiley.
Marr, D. (1982). Vision. New York, W. H. Freeman and Co.
Montagne, G., Laurent, M., Durey, A. and Bootsma, R. J. (1999). Movement reversals in ball
catching. Experimental Brain Research, 129, 87-92.
Tyldesley, D. A., & Whiting, H. T. A. (1975). Operational timing. Journal of Human
Movement Studies, 1, 172-177.
Schmidt, R. A. (1975). A schema theory of discrete motor skill learning. Psychological
Review, 82, 225-260.
Warren, W. H. (2006). The Dynamics of Perception and Action. Psychological Review, 113,
358–389
Zago M, McIntyre J, Senot P, Lacquaniti F (2009) Visuo-motor coordination and internal
models for object interception. Experimental Brain Research, 192, 571-604.
241
Somatotype in 6 to 12-year-old West of Algeria primary schoolchildren
BEGHALIA Mohamed*-a, Nacer abdelkaderb, Boufaden Othmane b,Belghrissi Abdelhamid b
a- University Centre of Relizane, Algeria.
b- University of Abdelhamid Ibnbadis - Mostaganem ( STAPS ) , Algeria.
* _Correspondingauthor.Tel: +213561096544
E-mail address: [email protected]
Abstract
This study aims at analyzing the evolution of somatotype during growth, amongst 105
primary schoolchildren (42 boys and 63 girls aged between 6 and 12) .The purpose is to
find a special sex difference in this relationship, this is why males and females were studied
separately. Through the analysis of the results, it was found that both males and females of all
ages have "thin muscles" and it is evidence of the control of muscle mass at this age. We
noted that the fine component confined between 02 and 04 when the sexes, indicating that
there was no difference in this component, where the sex differences do not affect until the
age of 13. Note that the theoretical and practical studies show that there is no difference
between males and females in any morphology characteristic.
Key words : Somatotype. Schoolchildren. Age. Growth. Anthropometry.
242
EFFET DE L’ENTRAINEMENT PHYSIQUE SUR LA VARIATION DU VOLUME
PLASMATIQUE AU COURS DE L’EXERCICE (INTENSE ET MODERE) CHEZ
LES HOMMES ADULTES
SELLAMI., M.1, BEN ABDERRAHMEN, A.2.2, AOUF, C2., KEBSI, W.0, JMAIEL, H.,
ZOUHAL, H0.
1
Laboratoire Mouvement, Sport, santé et science (M2S). UFRAPS, Université de Rennes 2ENS Cachan, Av. Charles Tillon, 35044 Rennes cedex, France.
2
Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Tunis, Ksar Saîd. Université de
Manouba, Tunis, Tunisia.
3
Laboratoire de recherche tunisien, ''Sport Performance Optimisation'' Centre National de
Médecine et des sciences de sport (CNMSS Tunisie)
4
Centre d'Expertise de Médecine Aéronautique
[email protected]
Mots clés: entrainement de sprint, entrainement de musculation, Test Wingate, Quatrième
décennie.
Résumé: La déshydratation induite par l’exercice physique a pour effet de perturber l’homéostasie
générale, d’où la variation du volume plasmatique en réponse à cet effort. Cette variation sollicite
des régulations à partir des systèmes endocrine et nerveux afin de couvrir les besoins énergétiques
et de limiter les modifications de composition des compartiments liquidiens. La variation du
volume plasmatique dépend ainsi de l’intensité et de type d’entrainement. En effet nos résultats ont
montré qu’un entrainement intense basé sur des exercices de sprint et de musculation étalé sur 13
semaines agit de deux manières sur la variation du volume plasmatique tels que la modification de
cette variation en réponse à l’exercice d’une part et d’autre part la modification du ce volume
plasmatique au repos chez les jeunes et les âgés. Par conséquent, ce type d’entrainement a pour
impact de réduire l’effet de l’âge entre les groupes.
ABSTRACT
Introduction: Les variations du volume plasmatique sont affectées par plusieurs facteurs tels
que l’âge (Rolls et coll., 1990 ; Kenney., 1995), l’entrainement physique (Deschenes et coll.,
2006) et l’intensité de l’exercice (Moussa et coll., 2003, Ben Abderrahman et coll., 2012). Le
but ultime de cette étude était d’étudier l’effet de 13 semaines d’entrainement intense de
sprint et de musculation (EISM) sur la variation du volume plasmatique (∆VP) en réponse à
l’exercice supramaximal chez les athlètes hommes adultes jeunes et âgés (moyen âge).
Méthodes: Vingt huit hommes, moyennement entrainés (21.3±1.2 et 40.6±1.9 ans) ont
participé à cette étude. Ils ont été réparties en quatre groupes comme suit: Groupe jeune
entrainé (GJE, 21.3±1.1 ans., n= 7), groupe jeune contrôle (YC, 21.9±1.1 ans., n=7), groupe
âgé entrainé (GAE, 40.3±1.8 ans., n= 7) et groupe âgé contrôle (GAC, 40.9±1.8 ans.,
n=7).Les groupes entrainés s’entrainent en EISM deux à quatre fois par semaine durant 13
semaines. Avant et après EISM, tous les sujets ont réalisés un test Wingate (TW).
L’hématocrite (Ht) et l’hémoglobine (Hb) ont été mesurés au repos, après un échauffement
(15 min, 50% VO2max), immédiatement après le (TW) et après 10 min de récupération. Le
∆VP a été calculé en utilisant Ht et Hg.
Résultats: Avant et après EISM, l’échauffement a induit une augmentation significative
(p<0.05) de la ∆VP seulement chez le GAE. Cependant, une diminution significative (p<0.05)
de la ∆VP a été observe chez tous les groupes avant EISM à la fin du TW. La valeur
maximale enregistrée été -12.7±7.4% chez GAE et -10.8±3.3% chez GJE avant EISM. Une
augmentation significative de ∆VP a été aussi observée chez le GJE après EISM et à la fin du
TW. Par conséquent, l’augmentation du ∆VP d’avant à après EISM été beaucoup plus
prononcé chez GJE avec un pourcentage de 2% suggérant l’effet de l’âge en réponse au TW.
243
Durant la récupération après EISM, ∆VP augmente significativement (p<0.05) chez les deux
groupes entrainés (GJE et GAE). Cette augmentation été significativement plus élevée chez
GJE (p<0.05) comparant aux autres groupes.
Les données de la variation du volume plasmatique durant le TW sont exprimées en valeurs
moyennes (±SD), Groupe Jeune Entrainé (GJE), Groupe Jeune Contrôle (GJC), Groupe Agé
Entrainé (GAE), Groupe Agé Contrôle (GAC).
*: Différence significative entre avant et après HISST, *: p<0.05
$: Différence significative entre AE and AC, $: p<0.05
π: Différence significative entre JE and JC, π: p<0.05
€: Différence significative entre JE and AE, €: p<0.05
β: Différence significative entre JC and AC, β: p<0.05
Conclusion: La similitude des résultats entre GJE et GAE après échauffement et après EISM
est peut être due à l’effet bénéfique du programme d’entrainement entre les groupes
expérimentales. La diminution la plus prononcée du ∆VP chez GAE observée à la fin du TW
peut être expliquée par l’effet de l’âge en réponse à l’exercice supramaximal. L’augmentation
la plus marquée du ∆VP durant la récupération chez GJE semble être le résultat d’une
244
adaptation métabolique liée à l’entrainement de sprint et de musculation. Cependant, cette
hypothèse reste à expliquer.
Références:
Rolls, BJ., Barbara, J., Paddy, A., Phillips, MB., Phil, D. (1990). Aging and Disturbances of
Thirst and Fluid Balance. Nutrition Reviews, 48(3), 137–144.
Kenney, WL., Ho, CW. (1995). Age alters regional distribution of blood flow during
moderate-intensity exercise. Journal of Applied Physiology, 79(4), 1112-1119.
Deschenes, MR., Hillard, MN., Wilson, JA., Dubina, MI., Eason, MK. (2006). Effects of
gender on physiological responses during submaximal exercise and recovery. Med Sci Sports
Exerc, 7, 1304–10.
Moussa, EZH., Prioux, J., Delamarche, P., Gratas-Delamarche, A. (2003). Variations du
volume plasmatique induites par un exercice de sprint chez des sprinters, des endurants et des
non entraînés de sexe masculin. Sci Sports, 202–8.
Ben Abderrahman, A., Zouhal, H., Chamari, K., Thevenet, D., de Mullenheim,
PY., Gastinger, S., Tabka, Z., Prioux, J. (2013). Effects of recovery mode (active vs. passive)
on performance during a short high-intensity interval training program: a longitudinal study.
Eur J Appl Physiol, 113(6), 1373-83.
RELATIONSHIP BETWEEN BODY COMPOSITION AND BONE MINERAL
DENSITY AMONG ADOLESCENT COMBAT SPORTS ATHELET
Nasri Raouf1, Hassen Zrour aoussenS2, Rebai Haithem1, Neffati Fadoua3 , Najjar Mohamed
Fadhel,3 Bergaoui Naceur2, Mejdoub Hafedh4 &Tabka Zouhair1
1: Laboratory of Cardio-Circulatory, Respiratory, Metabolic and Hormonal Adaptations to the
Muscular Exercise, Faculty of Medicine Ibn El Jazzar, University of Sousse,Tunisia .
2: Rheumatology department. Monastir Teaching Hospital, Tunisia.
3: Biochemistry and Toxicology Laboratory. Monastir Teaching Hospital, Tunisia
4: Research Laboratory of Protein Sequencer. Faculty of Sciences of Sfax, University of Sfax.
Tunisia.
ABSTRACT
Introduction
Bone is living tissue, exposed to continuous remodeling that is essential for the adaptation of
skeleton to mechanical stress. Regulary performaning weight bearing and resistance exercise
may increase peak bone mass in children and adolescent (1). Body composition appears to be
an important determinant of bone mineral density (BMD) (2). For instance, in a study that
investigated the correlation between eight measures of body composition and BMD, it was
shown that total weight, body mass index (weight corrected for height; kg/m²), lean mass and
fat mass were positively correlated with BMD measurements (3).
However, the relative effects of body composition indices total body fat (TBF) and lean body
mass (LBM) on BMD are steel being debated. Wang MC et al. (4) added that in children and
adolescents the contribution of weight, lean mass and fat to bone density are unclear.
The present study, therefore, was conducted to assess the relationships between body
composition and BMD, and to determine the most predictor of BMD among adolescent male
combat sports athletes.
245
Materiel and Methods
50 combat sports athletes aged 17.1 ± 0.2 years, compared to 30 sedentary subjects matched
for age, height and pubertal stage. BMD in whole body, lumbar spine L2-L4, pelvis, arms and
legs were assessed by dual-energy X- ray absorptiometry (DEXA). Anthropometric and body
composition measurements were evaluated.
Results: weight, body mass index and lean body mass were significantly higher in athletes
than in sedentary group (p<0.001). BMD measurements were greater in the combat sports
athletes than in the sedentary group (p<0.01). BMI was able to explain variance in whole
body BMD at 11%. Weight contributes to the variability of BMD arms and L2-L4 Z score at
38% and 18% respectively. Therefore weight explained variance in BMD pelvis at 17%.
However LBM contribute to 29% of the variability in WBZ score, and at 25% in BMD legs.
LBM can account for 20% of variance in BMD L2-L4.
Conclusion: Our findings establish weight and lean mass an increment as an important
predictor of majority of BMD measurements. We recommended achieving a program of
training to improve muscle hypertrophied to maximize BMD accrual during this crucial
period of bone growth.
References
Fernando, D., S, & Fabiana, S. (2013) Bone Mineral Density and Body Composition of
Adult Premenopausal Women with Three Levels of Physical Activity. Journal of
Osteoporosis Volume, 1, 7.
Leslie, W.D. (2008) Elevated bone mass: a weighty matter? Skeletal Radiol, 37(12):10637
Edelstein, S.L.,Barrett-Connor E. (1993) Relation between body size and bone mineral
density in normal women. Am J Epidemiol , 138(3):160-9 .
Wanga, M.C., Bachrachc L.K, Van Loand, M., Hudesb, K.M., Flegalb, P.B. (2005). The
relative contributions of lean tissue mass and fat mass to bone density in young women.
Bone,37 474 – 481.
246
Posters
247
Spécificité temporelle de l’entrainement de résistance en haltérophilie : Effet sur la
performance, les paramètres hématologiques et les paramètres de dommages musculaire
Ammar Achraf ,
[email protected]
L'objectif de la présente étude était d’examiner les effets de l’entraînement de force réalisé à
différents heure de la journée sur la performance et les réponses biochimiques chez des
haltérophiles. Nos résultats ont montré que la performance a été meilleure l’après midi avec une
moindre fatigabilité par apport au matin et au soir. Ceci a été associé à des valeurs de la
température buccale les plus élevés, aux taux d’augmentations les plus bas des paramètres de
dommages musculaire et à la seule augmentation significative des WBC. D’autre part, la période
de 48h était suffisante pour récupérer les valeurs de repos uniquement pour les paramètres
hématologiques. Ces résultats suggèrent un lien possible entre la fluctuation diurne des réponses
biochimiques et celle de la performance et de la fatigue musculaire.
Mots clés: Variation diurne, Paramètres biochimiques, Performance, Haltérophilie.
Introduction
Actuellement, il est clairement établi que (CK), (LDH), (ASAT), (ALAT), (PAL), et (GT)
sont les enzymes les plus utiles comme marqueurs de dommage musculaire et indicateurs de
fatigue musculaire et de surentrainement durant l’exercice physique (Main et al 2010;
Rietjens et al 2006; Yalcin et al 2003) et que la leucocytose induite par l'exercice reflète aussi
une augmentation des dégâts musculaires généralisées (Pyne 1994). En revange, l’influence
de l’entrainement d’haltérophilie sur les marqueurs de dommage musculaire est rarement
décrite. Ainsi, Compte tenu du manque d’études dans ce domaine, le premier objectif de
cette étude est d’analyser l’effet d’un entrainement de résistance en haltérophilie sur les
paramètres hématologiques, et les marqueurs de dommage musculaire , tout en cherchant la
période nécessaire pour faire récupérer les valeurs de repos. En outre, il est bien établi que les
WBC et de leurs sous-populations ainsi que les marqueurs biochimiques de dommages
cellulaires sont dépendants du temps du jour avec des pics de concentrations généralement
observés dans la soirée (Haus et al 1983, Kanabrocki et al 1990) et que cette différence
significative matin-soir persiste et même s'approfondit après l’exercice physique (Omar
hammouda el al 2011, 2012). Toute fois ces études ont investigué seulement 2 temps de la
journée et n’ont pas étudiés les exercices physiques surtout de force. Ainsi le deuxième
objectif de cette étude consiste à reconnaitre le temps d’entrainement idéal en haltérophilie
dont les modifications de la température, des paramètres hématologiques et des marqueurs de
dommage musculaire sont en faveur d’une meilleure performance.
Hypothèses: - Une séance d’entrainement d’Haltérophilie de type puissance aurait un effet
significatif sur la modification des paramètres hématologiques et des dommages musculaires,
et une période de 48h pourrait être suffisante pour faire récupérer leurs valeurs de repos.
- La variation journalière et circadienne des réponses biologiques pourraient être l’un des
mécanismes impliqués dans les variations diurnes de la fatigue et de la performance.
Procédure expérimentale
Cette étude a regroupé 10 haltérophiles masculins appartenant à l’équipe régionale de
Sfax. Leur chrono types soit "d’aucun type" (n =8) ou "modérément du matin" (n =1). Les
sujets ont réalisé 3 séances d’entrainement dans un ordre aléatoire : 08:00 h, 14:00 h, et 18:00
h (3 à 4 athlètes par séance d’entrainement) avec au moins 48h de repos entre 2 séances
successives. Avant d’effectuer les sessions d’entrainements, une séance de familiarisation a
été réalisée à fin de déterminer l’ 1-RM de chaque athlète dans chaque mouvement. La
Température, l’humidité de la salle au cours de chaque séance el les températures orales avant
et après chaque séance d’entrainement ont été enregistrées. Les tests HOOPER et POMS ont
été rempli par les athlètes avant chaque séance. Les prélèvements expérimentaux ont été
effectués avant et immédiatement après chaque séance d'entraînement de résistance alors que
les prélèvements de repos ont été effectués après 7 jours de récupération.
248
Résultat et conclusion
Au repos, la majorité des paramètres biochimiques suivent une fluctuation diurne avec
des valeurs significativement supérieures le soir par rapport au matin (p<0 ,05).Ces valeurs
supérieures sont dues essentiellement à l’augmentation significative marquée dans la période
séparant l’après midi et le soir pour les paramètres hématologiques et la période séparant le
matin et l’après midi pour les paramètres de dommages musculaires (p < 0,01). (tableau1)
Tableau 1 : Variation diurne des paramètres biochimiques au repos chez des Haltérophiles le
matin, l’après midi et le soir (moyenne ± Err type S ; n= 10)
Immédiatement après la séance d’entrainement et même après 48h de récupération, les
paramètres hématologiques conservent cette fluctuation diurne. Alors que la plus part des
paramètres de dommage musculaire, ont changé leurs rythmes circadiens avec soit des valeurs
inférieures le soir par rapport au matin, soit une différence non significative.
Concernant la performance, elle a été bien meilleure l’après midi par rapport au soir et au
matin (F = 15,97 ; P < 0,001). Alors que les valeurs de l’RPE ont été significativement moins
élevées l’après midi par rapport au matin et au soir (F = 8 ; P < 0,01).Et pour les valeurs de la
température, les valeurs pré-entrainement ont été supérieures l’après-midi par rapport à la
session du matin, ces valeurs ont subit une augmentation significative donnant naissance à des
valeurs post-entrainement plus élevées par rapport aux 2 autres sessions (figure 1 et 2)
En comparant les valeurs pré et post entrainement on peut déduire que la séance
d’entrainement engendre une augmentation significative pour tous les paramètres de
dommage musculaire quelque soit l’heure de la journée avec des taux d’augmentations moins
élevés l’après midi, alors que pour les paramètres hématologique, elle a engendré une
augmentation significative seulement lors de l’après.
La comparaison entre les valeurs de repos et celles de 48h de récupération montre que cette
période est capable de faire retourner les valeurs post entrainement à leur état de repos juste
pour les paramètres hématologiques ce qui n’est pas le cas pour les dommages musculaires.
Pour conclure, notre travail a permis de confirmer, qu’au cours de la journée, la performance
en haltérophilie présente une acrophase l’après midi et le soir et une batyphase le matin avec
une moindre fatigabilité l’après midi. Et on a pu expliquer ces résultats par les variations
diurnes de la température et des paramètres biochimiques. Ainsi, les deux hypothèses émises
à l'origine de ce travail sont confirmées dans leur majorité sauf la partie liée à la récupération.
249
Hammouda, O., Chahed, H., Chtourou, H., Ferchichi, S., Miled, A., & Souissi, N. (2012). Morning to evening
difference of biomarkers of muscle injury and antioxidant status in young trained soccer players. Biological
Rhythm Research, 43, 431–438.
Hammouda, O., Chtourou, H., Chahed, H., Ferchichi, S., Chaouachi, A., Kallel, C., Souissi, N. (2012). High
intensity exercise affects diurnal variation of some biological markers in trained subjects. International Journal of
Sports Medicine, 33, 886–891.
Hammouda, O., Chtourou, H., Chahed, H., Ferchichi, S., Kallel, C., Miled, A., Souissi, N. (2011). Diurnal
variations of plasma homocysteine, total antioxidant status, and biological markers of muscle injury during
repeated sprint: Effect on performance and muscle fatigue–a pilot study. Chronobiology International, 28, 958–
967.
Haus E , Lakatua D , Jacqueline S , Sackett-Lundeen L (1983). Chronobiology in hematology and immunology .
Am J Anat ; 168 : 467 – 517
Kanabrocki E L , Scheving S E , Vesely L , Tsai H , Shelstad J , Cournoyer C , Greco J , Mermall H , Ferlin H ,
Nemchausky M , Bushnell L , Kaplan E , Kahn S , Augusthe G , Holmes E , Rumbyrt J , Sturtevant P ,
Sturtevant F , Bremner F , Third C , McCormick B , Dawson S , Sackett-Lundeen L , Haus E , Halberg F ,Pauly
E , Olwins H (1990). Reference values for circadian rhythms of 98 variables in clinically healthy men in the fi
fth decade of life . Chronobiol Int ; 7 : 445 – 461
Main LC, Dawson B, Heel K, Grove R, Landers GJ, Goodman C. (2010). Relationship between inflammatory
cytokines and self-report measures of training overload. Res. Sports Med. 18:127–139
Pyne D B (1994). Exercise-induced muscle damaged and infl ammation: a review . Aust J Sci Med Sport ; 26 :
49 – 5
Rietjens GJ, Kuipers H, Adam JJ, Saris WH, Van Breda E, Van Hamont D, Keizer HA. (2006). Physiological,
biochemical and psychological markers of strenuous training-induced fatigue. Int. J. Sports Med. 26:16–26.
Yalcin O, Alpaslan E, Sedat M, Melek B, Oguzk B. (2003). Time course of hemorheological alterations after
heavy anaerobic exercise in untrained human subjects. J. Appl. Physiol. 94:997–1002.
250
L’effet de la taille du terrain sur deux paramètres physiologiques (FC, RPE) de deux
variables des jeux réduits (stop-ballon vs. petites cages) dans une situation de 4 vs. 4
chez des jeunes footballeurs.
Jamel Halouani, Hamdi Chtourou, Anis Chaouachi, Karim Chamari
Laboratoire de recherche ''Optimisation de la performance sportive'' Centre National de
la Médecine et des sciences du sport, Tunis, Tunisie.
E-mail : jamelhal@yahoo.fr
Le but de cette étude était d’examiner l’influence de la variable taille du terrain sur deux
paramétres physiologiques (FC, RPE) de deux variables des jeux réduits (stop-ballon vs. petits
cages) dans une situation de 4 vs. 4 chez des jeunes footballeurs. 16 jeunes joueurs de football ont
participé à cette étude. Ils ont joué sous la forme de 4 vs.4 sur 3 dimensions du terrain (10×15,
15×20, 20×25m) Au cours du JRSB (stop-ballon), les joueurs doivent mettre la balle dans une
surface de 15 x 1 m derrière la ligne de fond. Cependant, au cours du JRPC (petits cages), les
joueurs doivent marquer un but dans une cage de 1 x 0,5 m. Les résultats montrent que pour les 3
dimensions les valeurs du JRSB sont significativement plus élevés a celles du JRPC pour la FC,
alors que pour l’RPE on trouve que les valeurs du JRSB sont significativement élevés seulement
pour la plus petite dimension (1). De plus, au niveau du JRSB, les valeurs les plus élevées sont
enregistrés en faveur de la plus grande dimension (3).Cette étude a mis en point l’efficacité de la
situation de stop-ballon en rapport avec la variable taille du terrain qui peut influencer l’intensité
des jeux réduits.
Mots clés: Football, Jeux réduits, Taille du terrain, Jeunes.
Introduction : Parmi les variables qui affectent l’intensité des jeux réduits on trouve la taille
du terrain. Plusieurs recherches ont examiné cette variable en rapport avec les réponses
physiologiques (Kelly et Drust, 2008 ; Casamichana et Castellano, 2011 ; Atli et al., 2012).
En effet, l’augmentation de la taille du terrain est associée généralement par l’augmentation
des paramètres physiologiques (Atli et al., 2012 ; Kenett et al., 2011) avec quelques
exceptions qui ont trouvé des résultats contraires ( Kelly et Drust, 2008). Mais, il est
remarquable qu'aucune étude n'a tenté d'évaluer l'influence de la taille du terrain sur les
réponses physiologiques (FC, RPE) de deux variables : stop-ballon (JRSB) vs. petites cages
(JRPC). Ainsi, le but de cette étude était d'établir une comparaison entre ces deux variables
(stop-ballon vs. petites cages) sur deux paramètres physiologiques au niveau de la taille du
terrain.
Matériels et méthodes : Seize jeunes joueurs amateurs de football (âge: 14 ± 0,7 ans; masse
corporelle: 53,2 ± 7 kg; hauteur: 164 ± 5 cm) ont joué sous la forme 4 vs. 4 sur trois
dimensions du terrain (Dim1 :10×15, Dim2 : 15×20, Dim3 : 20×25m) soit avec JRSB ou avec
JRPC. Le temps du jeu était de 4 × 4 min avec 2 min de récupération. Au cours du JRSB, les
joueurs doivent mettre la balle dans une surface de 15 x 1 m derrière la ligne de fond.
Cependant, au cours du JRPC, les joueurs doivent marquer un but dans une cage de 1 x 0,5
m. Durant ce travail, les valeurs de la FC ont été enregistrées au cours du travail et de l’RPE a
la fin du travail.
Résultats : Les résultats montrent pour les 3 dimensions les valeurs du JRSB sont
significativement plus élevés a celles du JRPC pour la FC (167 vs. 164 ; 172 vs. 169 ; 175 vs.
171 batt/min, respectivement), alors que pour l’RPE on trouve que les valeurs du JRSB sont
significativement élevés seulement pour la dimension 1(6,25 ± 0,97 vs 5,83 ± 0,94) et on n’a
pas trouvé une signification pour les autres dimensions. De plus, concernant la comparaison
du JRSB entre les 3 dimensions on a trouvé que les valeurs les plus élevés sont en faveur de la
plus grande dimension (3), soit pour la FC (167 vs. 172 vs. 175 batt/min, respectivement) ou
pour l’RPE (6.25 vs. 6.83 vs. 7.17, respectivement)
Discussion : Les résultats montrent que la FC est significativement élevé chez les JRSB que
chez les JRPC. Puisque cette variable (Stop-ballon) est étudiée pour la première fois, nous
spéculons que cette différence est du cette différence au facteur « motivation ». Il peut être
que cette nouvelle forme de marquer des points a motivé la plupart des joueurs (Sassi et al.,
251
2004). De plus, pour la non signification des valeurs de l’RPE pour la dimension 2 et3, cela
peut être due a (i) la subjectivité de cet outil de mesure (Pandolf, 1983) et (ii)
l’inexpérimentation des enfants avec cette méthode (Bar-Or, 1977 ; Robertson, 2004).
Concernant la meilleure dimension pour travailler les JRSB on a trouvé que la meilleure
dimension est celle la plus grande (20×25m).Ces résultats se concordent avec celles de Kenett
et al. (2011) et Casamichana et Castellano, (2011) qui ont une trouvé une augmentation de
l’intensité de l’exercice en jeux réduits avec l’augmentation de la taille du terrain.
Conclusion : En conclusion, cette étude a mis en point l'efficacité de cette nouvelle variable
en rapport avec la taille du terrain qui peut influencer l’intensité des jeux réduits.
Bibliographie:
Atli, H., Köklü, Y., Alemdaroğlu, U., & Koçak, F.U.(2012). A comparison of heart rate
response and frequencies of technical actions between half-court and full-court 3-a-side
games in female high school basketball players. Journal of Strength Conditioning Research,
Publish ahead of print.
Bar-Or O.(1977). Age-related changes in exercise perception. In: Borg G, editor. Physical
work and effort. New York, USA: Pergamon press,.p. 255–66..
Casamichana, D., Castellano, J., & Castagna, C.(2012). Comparing the physical demands of
friendly matches and small-sided games in semiprofessional soccer players. Journal of
Strength Conditioning Research, 26(3),837–843.
Kelly DM, Drust B.(2008). The effect of pitch dimensions on heart rate responses and
technical demands of small-sided soccer games in elite players. J Sci Med Sport; 12(4): 475479.
Kennett, D.C., Kempton, T., & Coutts, J.A. (2011). Factors affecting exercise intensity in
rugby-specific small-sided games. Journal of Strength Conditioning Research, Publish ahead
of print.
Pandolf KB.(1983). Advances in the study and application of perceived exertion. Exerc
Sport Sci Rev;11:118–58.
Robertson RJ.(2004). Exercise programs using a target rating of perceived exertion. In:
Robertson RJ, editor. Perceived exertion for practitioners: rating effort with the OMNI picture
system. Champaign, USA: Human Kinetics; 2004. p. 53–62
Sassi, R., Reilly, T., & Impellizzeri, F.M. 2004. A comparison of small-sided games and
interval training in elite professional soccer players [abstract]. Journal of Sports Science, 22,
562.
252
Effet de la consommation des Weight-gainers dans les salles de sport sur l’équilibre
alimentaire et la composition corporelle des amateurs de la musculation
Oussama Saidi ¹, Raja Serairi ¹, Ikram Ben ayed ² & Salwa Jamaleddine ³
¹ Départment de Nutrition, Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de la Santé, Tunis,
Tunisie; ² Centre National de la Médecine et des Sciences des Sports, El Menzah, Tunis,
Tunisie; ³ Laboratoire de Physiologie, Faculté de médecine, Tunis, Tunisie.
ESSTST, Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de la Santé de Tunis, Bab Souika 176.
Tunisie. Tel.: + 216 (23 12 29 83)
E-mail: saidi.oussama.002@live.com
Keywords: Weight-gainers, diet, body-building, body composition
RESUME
INTRODUCTION
Les Weight-gainers figurent parmi les suppléments alimentaires les plus utilisés par les
amateurs de la musculation dans les salles de sports en Tunisie. Ils sont composés
majoritairement de carbohydrates. L’usage de ces produits repose sur le faite que beaucoup de
sportifs de résistance ne notent pas une augmentation de leur masse musculaire à cause d’une
sous-alimentation. Seulement cette hypothèse a été critiquée par plusieurs scientifiques.
OBJECTIFS
Dans notre étude on se propose d’étudier l’effet de l’usage non contrôlé des Weight-gainers
par les amateurs de la musculation dans les salles de sports sur l’équilibre alimentaire et la
composition corporelle.
POPULATION ET METHODES
Les sujets sont tous des hommes (n=36) d’âge compris entre 18 et 38 ans, s’entrainant à
raison de deux heures par jours, trois jours sur sept dans les salles de sport du grand Tunis et
consommant des Weight-gainers. Ces sujets ont étés suivies pendant une période de 8
semaines. Ils étaient conviés à assister à deux séances d’évaluation au cours desquelles, une
enquête alimentaire (rappel de 3 jours, avec les fréquences de consommation sur une durée
de 7 jours) et les mesures anthropométriques (Poids, taille, TT, TH , masse maigre, masse
grasse) ont étés réalisés. Lors de la période test un questionnaire a été rempli afin
d’approché la consommation de gainers chez notre population.
RESULTATS
Le poids moyen de notre population est de 78.6Kg ±4.2, La taille moyenne trouvée est de
180.2cm ± 2.1, donnant un IMC moyen de 23.9kg/m². La dose moyenne de gainers
consommés par ces sportifs est de 138.61 g/j ± 86.09. Ces bodybuilders ont noté une prise de
poids significative au bout de 2 mois. Les résultats de la bio-impédancemétrie ont révélés que
ce gain était au dépens de la masse grasse (ΔPoids =1.70Kg ±1.46, ΔMasse Grasse =0.97Kg
±1.96) malgré que concernant leurs alimentation, les apports énergétiques corresponde aux
dépenses énergétique (p>0.05). Par ailleurs, une forte corrélation positive entre la variation de
la MG durant la période test et l’apport calorique des gainers consommés a été noté (r = 0.8,
p<0.001). Ce résultat suggère que la consommation de ces suppléments avec des doses non
adaptés aux besoins par les amateurs de la musculation au grand Tunis peut être à l’origine
d’un déséquilibre alimentaire qui conduit à l’augmentation de la masse grasse.
CONCLUSION
L’utilisation des gainers est recommandée chez certaines personnes extrêmement maigre et
ayant du mal à satisfaire leurs besoins alimentaires. Plusieurs sportifs seraient bien avisés de
faire preuve de prudence lors de l’utilisation de ces produits.
253
La fatigue neuromusculaire chez les handicapés mentaux suite à un exercice
intermittent maximal.
Rihab Borjia*, Sonia Sahlib, Nidhal Zarroukb, Firas Zghalc, Haithem Rebaia
borji-rihab1@hotmail.fr
L’objectif de notre étude a été d’étudier la fatigue neuromusculaire chez des personnes
handicapées mentaux après un effort intermittent maximal. Nous avons associé la mesure de la
force maximale volontaire générée par le quadriceps avec l’électromyographie lors des
contractions maximales volontaires avant et après un exercice intermittent. Les résultats montrent
que le groupe des personnes handicapées ont présenté un moindre niveau de la force maximale
(p<0.05), et de la valeur Root Mean Square (RMS) (p<0.05) comparativement aux valides.
Aucune différence n’été remarquée pour la valeur Median Frequency (MF) et l’indice
Neuromuscular efficiency (NME). La diminution enregistrée chez les personnes handicapées a été
plus importante que celle enregistrée chez les personnes valides (p < 0.001 vs. p < 0.01). La RMS
a significativement diminué (p < 0.001) et la NME a significativement augmenté (p < 0.05) chez
les personnes handicapées. En revanche ces deux valeurs restent inchangées chez les personnes
valides. La valeur MF a significativement (p < 0.001) diminué chez les deux groupes sans
remarquer une différence entre les groupes.
Mots clés : Déficience mentale légère- fatigue neuromusculaire- fatigue centrale- fatigue
périphérique- EMG de surface.
INTRODUCTION : Depuis la mise en place des jeux paralympiques, la motricité des
personnes ayant un handicap mental a suscité de nombreux travaux: (Amemiya, 1982 ;
Angelopoulou et al, 1999 ; Carmeli et al, 2012) dans le but d’adapter l’entraînement et
d’améliorer les performances. Pour atteindre cet objectif, il est primordial de connaitre leur
capacité à résister à l’exercice intense et à la fatigue. L’objectif de notre étude a été d’étudier
la fatigue chez les handicapés mentaux après un effort intermittent maximal.
MATERIELS ET METHODES : Nous avons associé la mesure de la force maximale
volontaire des muscles vaste latéral (VL), vaste médial (VM), et droit antérieur (DA) avec
enregistrement de l’activité EMG de surface lors des contractions maximales volontaires
isométriques de 5s (CMV) avant et après un exercice fatigant intermittent maximal chez un
groupe de personnes handicapés mentaux et un groupe contrôle (des valides). L’exercice
fatigant consiste à 5 séries de nombre maximal de cycle flexion -extension de la jambe droite
à 90° degré et à 80% de son 1RM séparées par 1min30 de récupération sur la machine «Leg
extension».
RESULTATS : Nos résultats montrent qu’avant l’exercice fatiguant les handicapés mentaux
présentent une force maximale (fig1), ainsi qu’une RMS inferieure à celle générée par les
valides (fig2). Par contre, il n’existe pas de différence au niveau de la NME (fig3), et la MF
(fig4). Après l’exercice fatigant la chute de la force est plus importante chez les handicapés
mentaux que chez les valides (fig1). La RMS reste inchangée chez les sujets valides.
Cependant, elle diminue chez les handicapés mentaux (fig2). La NME reste inchangée chez
les valides. Par contre, elle augmente chez les handicapés mentaux (fig3). La MF diminue
chez les deux groupes et au niveau de tous les muscles étudiés (fig4).
DISCUSSION : Nos résultats ont montré que les handicapés mentaux développent une force
maximale volontaire inferieure par rapport à celle développée par les sujets valides. Ces
résultats sont en accord avec l’ensemble des travaux des recherches antérieurs (Angelopoulou
et al, 2000; Carmeli et al, 2002; Zafeiridis et al, 2010). Concernant la fatigabilité des
handicapés mentaux, nos résultats ont montré qu’ils sont plus sensibles à la fatigue que les
sujets valides ce qui se traduit par une chute de la force plus importante par rapport à celle
enregistrée chez les valides. Nos résultats sont en accord avec ceux d’Auxter (1966).
Cependant, nos résultats ne sont pas en accord avec ceux de Zafeiridis et al (2010) qui ont
trouvé que les handicapés mentaux sont moins sensibles à la fatigue ce qui se traduit par une
chute de la force moins importante que celle remarquée chez les valides après un exercice
fatiguant intermittent maximal. Nos résultats ont montré que les valeurs MF diminuent après
254
La force du m quadriceps en
N
un effort intermittent maximal pour les trois muscles étudiés chez nos deux groupes étudiés
(les valides et les handicapés mentaux) de la même façon. La diminution de cet indice indique
une fatigue périphérique (Mereletti et al, 1984). Ces résultats pourraient nous permettre de
conclure que la fatigue plus intense remarquée chez les handicapés mentaux ne peut pas être
expliquée par des mécanismes périphériques. L’origine centrale accrue de la fatigue
neuromusculaire chez les handicapés mentaux ce manifeste dans nos résultats de la valeur
RMS diminue significativement ainsi que la valeur NME qui a présenté une augmentation
significative. Ce ratio force/EMG peut classiquement diminuer après un tel effort signalant
ainsi une fatigue périphérique, ou bien rester stable ce qui signifie une fatigue centrale
(Deschenes et al, 2002). Son augmentation pourrait témoigner la fatigue centrale intense chez
ces personnes.
CONCLUSION : La déficience mentale induit une fatigue neuromusculaire d’origine
centrale plus intense chez les sujets handicapés mentaux que celle remarquée chez les sujets
valides après un effort intermittent maximal. Ces résultats semblent avoir une grande utilité
pratique pour les entraîneurs de ces sportifs pour agir sur la plasticité du système nerveux
pour améliorer la performance et retarder la fatigue.
RÉFÉRENCES:
Amemiya, M. (1982). An analysis of simple reaction time in mentally retarded and
nonretarded children matched on mental age: examination using intertrial interval as a
variable. Shinrigaku Kenky, 53(4), 193-9.
Angelopoulou, N., Matziari, C., Tsimaras, V., Sakadamis, A., Souftas, V., & Mandroukas, K.
(2000). Bone mineral density and muscle strength in young men with mental retardation (with
and without Down syndrome). Calcified Tissue International, 66(3), 176-80.
Auxter, D. Muscular fatigue of mentally retarded children. (1966). The Training School
Bulletin, 63, 5–10.
Carmeli, E., Ayalon, M., Barchad, S., Sheklow, S. L., & Reznick, A. Z. (2002). Isokinetic leg
strength of institutionalized older adults with mental retardation with and without Down's
syndrome. The Journal of Strength and Conditioning Research, 16(2), 316-20.
Zafeiridis, A., Giagazoglou, P., Dipla, K., Salonikidis, K., Karra, C., & Kellis, E. (2010).
Muscle fatigue during intermittent exercise in individuals with mental retardation. Research in
Developmental Disabilities, 31(2), 388-96. doi: 10.1016/j.ridd.2009.10.003.
Les figures:
900
800
700
600
500
400
300
200
100
0
**
G valides
779,21 728,99
737,14
Avant
652,86
G handicapés
Après
***: Résultat très significatif à P<.001
**: Résultat significatif à P<.01
Figure n°1: L’évolution de la force volontaire maximale avant et après un exercice
intermittent maximal.
255
RMS de 3 muscles en mV
8
**
NS
*
7
6
5
G valides
4
6,15
3
G handicapés
5,73
4,43
2
2,43
1
0
Avant
Après
***: Résultat très significatif à P<.001
**: Résultat significatif à P<.01
*: Résultat significatif à P<.05
NS: Résultat non significatif
Figure n°2: L’évolution de la valeur RMS avant et après un exercice intermittent maximal.
La NME :ratio force/RMS
700
*
600
**
500
400
G valides
300
G handicapés
464,93
200
100
139,22
236,00
136,93
0
Avant
Après
**: Résultat significatif à P<.01
*: Résultat significatif à P<.05
NS: Résultat non significatif
Figure n°3: L’évolution de la valeur NME ratio force/RMS avant et après un exercice
intermittent maximal.
120
100
NS
***
***
***
NS
88,98
81,18
79,28
67,78
80,88
80,78
70,07
71,47
40
76,77
82,08
60
87,28
91,19
La MF en
Hz
80
Avant
Après
Avant
Après
Avant
Après
20
Valides
Handicapés
0
Vast lateral
Vast interne
Rectus femoris
***: Résultat très significatif à P<.001
NS: Résultat non significatif
Figure n°4: L’évolution de la valeur MF avant et après un exercice intermittent maximal.
256
Variations diurnes et hebdomadaires des performances cognitives et sportives des
enfants tunisiens
Sana Jarraya12, Nizar Souissi13&Mohamed Jarraya12
1
Research Laboratory ''Sports performance optimization'' National Center of Medicine
and Science in Sports (CNMSS), Tunis, Tunisia.
2
Research Unit, High Institute of Sport and Physical Education, Sfax University,
Tunisia.
3
High Institute of Sport and Physical Education Ksar Said, Manouba University, Tunis,
Tunisia.
sonson.j@hotmail.fr
Le but de cette étude était l’analyse de l’effet de l’heure de la journée et du jour du test sur des
performances cognitives et sportives de l’enfant tunisien. 132 écoliers ont participé au protocole ;
Ils ont réalisé deux tâches cognitives, entre autre, le TR au choix - test et le test de barrage et
quatre épreuves physiques. Nos résultats affirment de meilleurs performances attentionnelles
pendant la matinée alors la meilleure prestation du TR au choix et des performances physiques est
observée pendant l’après-midi ; de plus toutes les performances atteignent l’acrophase au milieu de
la semaine.
Mots clés: Variations diurnes, Variations hebdomadaires, performances scolaires, enfant tunisien
INTRODUCTION
Les aménagements scolaires ne sont toujours pas concordants avec le rythme endogène de
l’enfant (Fotinos et Testu 1996).La fluctuation sinusoïdale des rythmes psychologiques et
biologiques de type circadien ne rend possible un travail optimal que quelques heures par
jour ; de plus, le moment de l’efficience varie également en fonction des jours de la semaine
(Beau et al., 1999 ; Brand, 1996). Ainsi, l’objectif de la présente recherche était l’étude du
profil journalier et hebdomadaire de certaines performances cognitives et sportives afin de
mieux imbriquer la séance d’EPS dans la mosaïque de l’emploi de temps.
MÉTHODE
132 écoliers (Mage = 10 ± 0. 7 ans) ont participé au protocole proposé qui se compose de
deux tâches cognitives, pour évaluer respectivement le temps de réaction (TR) (Zimmerman
et Fimm, 1992) et de l’attention (Zazzo,1972), et quatre tâches pour estimer respectivement
la force explosive des bras, la force explosive des jambes, la souplesse de la chaine
postérieure et la vitesse (Eurofit, 1993) ; ceci pendant quatre moments de la journée à savoirs,
09 : 00 h, 11 :00 h, 14 :00 h et 16 :00 h en tenant en compte les différents jours de la
semaine. Le recours aux tâches cognitives précitées est dû au fait que les épreuves sportives
rencontrées dans la séance d’EPS n’exclue guerre les capacités mentales d’attention et de
vigilance.
RÉSULTATS
Les résultats de l’analyse statistique de variance (ANOVA) révèlent respectivement une
interaction « heure »× « jour du test » significative [F(9,1572)=2.96 ; p<.05] ; [F(9,1572)=
14.96 ; p<.05] pour ce qui concerne les tâches cognitives entre autre le TR et attention.
L’ANOVA montre également un effet significatif [F (3.128)= 11.24 ; p<.05] ;
[F(3,128)=12.19 ; p<.05] [F (3.128)= 4.29 ; p<.05] ; [F(3,128)=15.15 ; p<.05] pour les
tâches physiques, respectivement, la force explosives des bras, la force explosives des jambes,
la souplesse de la chaine postérieure et la vitesse.
257
DISCUSSION
Conformément aux résultats de Jarraya et al. (2012) les résultats de la présente étude montrent
que l’attention est meilleure pendant le matin par rapport à l’après-midiAu contraire, les
performances du TR sont meilleures l’après-midi et se trouvent de la sorte conformes à ceux
trouvés Montager (2009) Les performances physiques sont plutôt meilleurs l’après-midi par
rapport au matin conformément aux résultats de Sedliak et al. (2009). Quant au profil
hebdomadaire, les performances cognitives et physiques commencent basse le début de la
semaine, s’améliore au milieu et chutent vers la fin de la semaine, qui est parfaitement
compatible avec les travaux de Beau et al. (1999) et Brand (1996).
CONCLUSION
Il est ainsi recommandé d’administrer les nouveaux apprentissages lors de la séance d’EPS
pendant la matinée, au milieu de la semaine et positionner les tâches de consolidation pendant
l’après-midi, au début et en fin de la semaine
BIBLIOGRAPHIE
Beau J, Carlier M, Duyme M, Capron C, Perez-Diaz F.1999.Procedure to extract a weekly
pattern of performance of human reaction time. Percept Mot Skills. 88 : 469-483.
Brand G. 1996. Social synchronizers and infradian variations of reaction time. C R Seances
Soc Biol Fil. 190 :487-496.
Fotinos Georges & Testu François (1996). Aménager le temps scolaire. Paris : Hachette, 287
Montagner H. 2009. « Les rythmes majeurs de l'enfant ». Sociales. 3(153):14–20.
Jarraya S, Jarraya M, Chtourou H, Souissi N. 2012. Diurnal variations on cognitive
performances in handball goalkeepers. Biol Rhythm Res. In press
Sedliak M, Finni T, Cheng S, Lind M et Häkkinen K. 2009. Effect of time-of-day-specific
strength training on muscular hypertrophy in men. J Strength Cond Res., 23: 2451–2457.
258
Effet de la privation partielle de sommeil et de l’heure de la journée sur les capacités
attentionnelles des gardiens de but de Handball
Sana Jarraya12, Mohamed Jarraya12 & Nizar Souissi13
1
Research Laboratory ''Sports performance optimization'' National Center of Medicine
and Science in Sports (CNMSS), Tunis, Tunisia.
2
3
Research Unit, High Institute of Sport and Physical Education, Sfax University,
Tunisia.
High Institute of Sport and Physical Education Ksar Said, Manouba University, Tunis,
Tunisia.
sonson.j@hotmail.fr
Le but de cette étude était l’analyse de l’effet de l’heure de la journée et de la privation partielle de
sommeil sur les performances cognitives de gardiens de but de handball en termes de temps de
réaction (TR) et d'attention. Douze gardiens de but de handball ont participé au protocole ; Ils ont
réalisé trois tâches cognitives, entre autre, le TR-test, le Stroop-test, et le test de barrage,
respectivement pour évaluer le TR, l’attention sélective, et l’attention soutenue, suite à deux
situations de privation partielle de sommeil et une situation de contrôle. La privation partielle de
sommeil induit la détérioration des performances cognitives, cause une avance de phase de la
température orale. De plus nos résultats affichent l’absence de lien de causalité entre les
paramètres évalués et la température orale.
Mots clés: Privation partielle de sommeil, Heure de la journée, performances cognitives, GB de
handball
INTRODUCTION
Les répercussions de la privation de sommeil sur les paramètres physiologiques ont
largement été abordées, alors que les effets d’une dette de sommeil sur les performances
cognitives sont peu entrepris. Ainsi, l’objectif de la présente étude était de vérifier l’effet de
l’interaction entre la privation partielle de sommeil et l’heure de la journée sur le niveau de la
vigilance de gardiens de but de Handball en termes de temps de réaction (TR) et d’attention
sélective et soutenue.
MÉTHODE
Douze sujets (18.5 ± 1.7 ans ; 8.3 ± 2.4 ans d’expérience) ont participé au protocole proposé
qui consiste à l’exécution de trois tâches cognitives, au moyen du TR-test(Zimmerman et
Fimm, 1992), du Stroop-test(Stroop (1935)et du test de barrage (Zazzo,1972) pour évaluer
respectivement le TR, l’attention sélective et soutenue, au cours de cinq sessions suite à deux
situations de privation de sommeil, l’une de début et l’autre de fin de nuit et une troisième
situation contrôle qui correspond à la nuit normale de sommeil.
RÉSULTATS
Les résultats de l’analyse statistique de variance (ANOVA) révèlent respectivement une
interaction « heure »× « type de privation » significative [F(8,132)=5.89 ; p<.05] ; [F(8,132)=
21.59 ; p<.05] ; [F(2,33)=61.83 ; p<.05] pour ce qui concerne le TR, l’attention soutenue et
sélective. La privation partielle de sommeil a induit également une avance de phase du
rythme de la T° orale et l’analyse de la variance ANOVA à un facteur le prouve avec [F (2.22)=
15.45 ; p<.05].
259
DISCUSSION
Les résultats auxquels on a abouti sont parfaitement conformes à ceux trouvés par Pilcher et
Huffcut (1996) qui affirment que les courtes privations de sommeil entraînent la détérioration
des performances lors de l’exécution de tâches cognitives brèves. Par ailleurs, le déclin des
performances cognitives pendant l’après-midi par rapport à la matinée, est probablement dû à
l’accumulation de la fatigue ; ceci est plutôt confirmé par les résultats trouvés par Edwards,
Waterhouse et Reilly, (2007).L’absence de corrélation et de relation de causalité entre la T° et
les performances cognitives pourrait être expliqué par l’existence de plus d’une horloge
biologique qui agence les rythmes biologiques (Wever, 1975).
CONCLUSION
La privation de sommeil qu’elle soit de début ou de fin induit la détérioration de
performance cognitive du gardien de but.
la
BIBLIOGRAPHIE
Pilcher, J.J. & Huffcutt, A.I. (1996). Effects of sleep deprivation on performance: a metaanalysis. Sleep, 19, 318-26.
Wever, R. (1975). The circadian multi-oscillator system of man.I.J. of chronobio, 3, 19-55.
Edwards, B., Waterhouse, J. & Reilly, T. (2007). The effects of circadian rhythmicity and
time-awake on a simple motor task. Chronobiol. Int, 24, 1109–1124.
260
Effet et de l’heure de la journée et de la durée du week-end sur les performances
physiques et cognitives des enfants tunisiens
Sana Jarraya12, Nizar Souissi13&Mohamed Jarraya12
1
Research Laboratory ''Sports performance optimization'' National Center of Medicine
and Science in Sports (CNMSS), Tunis, Tunisia.
2
3
Research Unit, High Institute of Sport and Physical Education, Sfax University,
Tunisia.
High Institute of Sport and Physical Education Ksar Said, Manouba University, Tunis,
Tunisia.
sonson.j@hotmail.fr
Le but de cette étude était l’analyse de l’effet de l’heure du jour et de la durée du repos
hebdomadaire sur des performances cognitives et sportives des enfants tunisiens. 120 écoliers ont
participé au protocole ; ils ont réalisé deux tâches cognitives, entre autre, le trail-making-test et
TR- test et deux épreuves physiques à savoir le test Flamingo et le sprint sur 30 m. Nos résultats
affirment de meilleurs performances cognitives et physiques l’après-midi et suite à une durée de
deux jours plein de repos hebdomadaire.
Mots clés: Rythmes scolaires, performances scolaires, durée du repos hebdomadaire, enfant
tunisien
INTRODUCTION
Le lundi est le jour où la désynchronisation du rythme biologique de l’enfant pèse le plus et
ceci se répercutent en une baisse considérable des performances scolaires (Beau, Carlier,
Duyme, Capron et Perez-Diaz, 1999 ; Brand, 1996) ; on se demande ainsi au cas où l’on
prolonge la durée du week-end par l’élimination du samedi, serait-il plus avantageux pour la
reprise de lundi. Ainsi, l’objectif de la présente recherche était l’analyse de l’effet de l’heure
de la journée et la durée du week-end sur certaines performances cognitives (temps de
réaction et fonctions exécutives), et certaines performances sportives (vitesse sur 30 m et
équilibre debout) afin de choisir l’organisation scolaire optimale.
MÉTHODE
120écoliers (âge :10 ± 0.7 ans) ont participé au protocole proposé qui se compose de 2 tâches
cognitives, au moyen du trail-making-test (Parkington & Leiter, 1949) qui comprend deux
parties en l’occurrence A et B et du TR-test(Zimmerman et Fimm, 1992) pour évaluer
respectivement les fonctions exécutives et le temps de réaction simple (TR) lors du départ au
sprint(TR), de 2 tâches physiques au moyen du test Flamingo (Eurofit, 1993)et du sprint sur
30 m pour l’estimation respective de l’équilibre debout et la vitesse et ceci pendant deux
moments de la journée entre 09:00 h et 16:00 h et suite à deux durée de repos hebdomadaires
en l’occurrence une coupure de deux jours et une autre d’un jour et demi.
RÉSULTATS
L’analyse de variance (ANOVA) révèlent un effet « heure de la journée » significatif
(F(1,118) = 224,49 ; P < 0,001), (F(1,118) = 52,13 ; P < 0,001), (F(1,118) = 82,39 ; P<
0,001), (F(1,118) = 264,27 ; P < 0,001) et (F(1,118) = 45,24 ; P < 0,001) respectivement pour
la vitesse, le maintien d’équilibre, le TR, la partie A du trail-making test et la partie B du trail
test. L’ANOVA montre également un effet durée du week-end plutôt significative (F(1,118) =
48,29 ; P < 0,001), (F(1,118) = 7,52 ; P < 0,001), (F(1,118) = 33,68 ; P < 0,001), (F(1,118) =
104,34 ; P < 0,001) et (F(1,118) = 27,27 ; P < 0,001) relativement aux mêmes performances.
261
DISCUSSION
Conformément aux résultats trouvés par Montager (2009), Testu (2008) et Sedliak, Finni,
Cheng, Lind et Häkkinen (2009), nos résultats avancent des performances cognitives et
sportives meilleures pendant l’après-midi par rapport à la matinée. Nos résultats affichent un
effet plutôt significatif de l’effet du repos hebdomadaire de deux jours par rapport à celui d’un
jour et demi et se trouvent ainsi concordant avec les résultats de Batejat, Lagarde, Navelet et
Binder (1999).
CONCLUSION
L’organisation scolaire de cinq jours semble avoir de l’avantage par rapport à celle de cinq
jours et demi en termes de rendement scolaire.
BIBLIOGRAPHIE
Batejat D, Lagarde D, Navelet Y, Binder M. Evaluation of the attention span of 10,000 school
children 8-11 years of age. Arch Pediatr 1999, 6: 406-415
Beau J, Carlier M, Duyme M, Capron C, Perez-Diaz F.1999.Procedure to extract a weekly
pattern of performance of human reaction time. Percept Mot Skills.88 : 469-483
Brand G. 1996. Social synchronizers and infradian variations of reaction time. C R Seances
Soc Biol Fil. 190 : 487-496
Montagner H. 2009. « Les rythmes majeurs de l'enfant ». Sociales. 3(153):14–20.
Sedliak M, Finni T, Cheng S, Lind M and Häkkinen K.( 2009) Effect of time-of-day-specific
strength training on muscular hypertrophy in men. J Strength Cond Res, 23: 2451–2457.
Testu F. 2008. Rythmes de vie et rythmes scolaires : aspects chronobiologiques et
chronopsychologiques. Issy-les-Moulineaux : Elsevier Masson.
262
Rôle des sprints répétés dans l’amélioration de la motivation intrinsèque chez des élèves
post adolescents
Walid Selmi1,2, Souhail Hermassi1,2, Hamza Selmi3, Karim Chamari1,4
1: Laboratoire ‘Optimisation de la Performance Sportive’ CNMSS
2 : Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique de Ksar Said
3 : Institut Supérieur du Sport et de l’Education Physique du Kef.
4 : Centre de Recherche et d’Education, Aspetar, Quatar
E-mail : selmiwalid13@yahoo.fr
Résumé
L’objectif de cette étude est de montrer la relation entre la Motivation intrinsèque et les efforts
intenses et répétés chez 21 sportifs de différentes disciplines. Les sujets ont accepté de se
soumettre à cette étude en répondant au Questionnaire de Motivation dans le Sport « EMS-28 » et
en réalisant l’épreuve de sprints répétés RSA (6× (15+ 15 m)) entrecoupée d’une durée de
récupération de 20 s. Cette épreuve nous a permis de mesurer le Temps Total (RSA TT), le Temps
Moyen (RSAMoy), le Temps Max (RSAMax) et l’indice de fatigue (RSAIF). L’analyse statistique a
révélé une corrélation très significative entre les scores de motivation à la stimulation (r = 0.89, p
< 0,001), les scores de la motivation à l’accomplissement (r = 0.54, p < 0,01) et le test RSA (r =
0.89, p < 0,001). D’après nos résultats, on peut conclure que les efforts brefs et intenses
permettraient un regain de la motivation intrinsèque chez le jeune sportif.
Mots clés : Repeated Sprint Ability, motivation intrinsèque à l’accomplissement, motivation
intrinsèque à la stimulation.
INTRODUCTION
La motivation est probablement le processus le plus utilisé dans les milieux du sport pour
rendre compte de la réussite sportive. Elle est considérée comme l’un des facteurs clefs de la
performance. (Chantal, Y. et Vallerand, R. J., 2000). Dans notre recherche, on s’intéresse
essentiellement à la motivation intrinsèque chez des élèves sportifs face à une tâche bien
précise qui est la pratique de sprints répétés. La motivation intrinsèque est définie par
Vallerand et Thill (1993) comme étant le fait de pratiquer une activité pour elle-même, par
plaisir de participer à l’activité, pour la satisfaction ressentie suite à la pratique et en l’absence
de contingences externes.
A notre connaissance il n’a pas dans la littérature une étude qui vérifie l’existence d’une
relation entre la motivation intrinsèque à la stimulation, à l’accomplissement et l’effort
physique intense. Notre étude se propose d’analyser une éventuelle amélioration de la
motivation chez l’athlète adolescent suite à la pratique des sprints répétés en navettes.
METHODES
Sujets : 21 élèves appartenant à un lycée secondaire, âgés entre 16 et 18 ans et affiliés à des
clubs sportifs de différentes disciplines.
Protocole expérimental : Le Repeated Sprint Ability RSA (6× (15+ 15 m)) en navettes
entrecoupée par 20 secondes de récupération. Bishop & Casagna (2002).
Protocole psychologique : Échelle de Motivation dans le Sport (ÉMS-28), Nathalie M.
Vallerand, R.J & al. (1995).
Déroulement de l’expérience : Après un échauffement de 10 minutes, nos 21 élèves
remplissent le ÉMS-28 et commencent l’épreuve physique : RSA (6× (15+ 15 m))
entrecoupée d’une durée de récupération. A la fin de cette épreuve, nos mêmes sujets sont
appelés une nouvelle fois à remplir l’ÉMS-28. Cette épreuve nous a permit de mesurer le
temps total (RSATT), le temps max (RSAMax), l’indice de fatigue (RSAIF), et d’avoir une
quantification de la motivation intrinsèque chez nos sujets pré et post RSA.
263
RESULTATS
24,00
23,00
A
22,80
23,50
23,00
22,60
22,50
22,40
22,00
22,20
21,50
22,00
21,00
21,80
20,50
Avant
Après
Avant
Figure.1 : Evolution de la Motivation intrinsèque à
l’accomplissement avant et après RSA.
Après
Figure.2 : Evolution de la Motivation
intrinsèque à la stimulation avant et après RSA.
DISCUSSION
Nous avons relevé une corrélation significative (r = 0.54, p < 0,01) entre les scores obtenus
au test RSA et degré de motivation intrinsèque à l’accomplissement avant et après les efforts
répétés (Fig.1). La motivation à l’accomplissement augmente, mais légèrement après la
passation du protocole RSA. Une personne est motivée par l’accomplissement lorsqu’elle fait
une activité pour le plaisir et la satisfaction qu’elle ressent lorsqu’elle est en train de
l’accomplir, de créer quelque chose ou d’essayer de relever un défi difficile (Brière & al,
1995). Par ailleurs, une distincte corr&