close

Вход

Log in using OpenID

12 Février 2014 - Journal Servir

embedDownload
Vol. 20 - No 14
12 février 2014
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
1432-14s12
mois
www.journalservir.com
No de convention 40012192
Au choix
001829-13s18-j
Car and Truck Rentals
La bannière revient
après 14 ans!
Photo:cpl Jean-Roch Chabot, Imagerie Bagotville
Championnat régional de hockey féminin
Photo: Officer Cadet Caleb Ho
L’équipe féminine de hockey de la région de Montréal s’est mérité les grands honneurs lors du tournoi régional qui
s’est déroulé à la base des Forces canadiennes de Bagotville du 26 au 30 janvier dernier. Son parcours sans faute
tout au long de la compétition lui a permis de gagner tous ses matchs et de l’emporter 8-6 contre Ottawa lors de la
grande finale. À lire en page 16.
Q«Le travail
14
perform at the
Westport Fencing
16
Tournament
humanitaire fait
partie de nos vies»
$
a
s
ilitaire
aux m
de rab
SONIC LS berline
75
DEUX SEMAINES
$ AUX
LOCATION 60 MOIS
2014
750plémentaire
is sup
0$ COMPTANT
OU ACHETEZ-LÀ
À
15 545 $
PHOTO À TITRE INDICATIF. TAXES ET IMMATRICUL ATIONS EN SUS.
QUne porte qui
3
change les
opérations
5
1800_14s14
QOfficer Cadets
Caporal Poulin et soldat Bilodeau
4 Cie PM
ors de l’Exercice Pèlerin valeureux
Lreprésentée
2014, la Police militaire (PM) a bien été
par la 4 Compagnie de police
e
militaire (4 Cie PM).
Du 3 au 5 janvier 2014, nos tâches consistaient
à assurer la sécurité et l’orientation des convois
entre Lévis et Rivière-du-loup. Nous avons effectué du marquage de route et de la signalisation
routière aux points stratégiques afin que les véhicules se rendent en toute sécurité à destination.
L’exercice s’est déroulé dans le Bas SaintLaurent, principalement dans les régions ciblées
de Squatec, Mont-Citadelle, Pohénégamook et
Saint-Cyprien. Le 6 janvier, la température a
déjoué la planification de notre journée. Nous
avons reçu de la formation de la 4e Compagnie
du renseignement et du Juge-avocat général,
deux entités dont le travail est étroitement lié au
travail de la PM. Nous avons également révisé
nos procédures pour les prisonniers de guerre en
prévision de la bataille des prochains jours.
Du 7 au 10 janvier, la section de PM a été
déployée dans les compagnies (Cie A à
Pohénégamook et Cie C au Mont-Citadelle).
Lors des opérations, la moitié de la section
(deux G-wagon) était déployée derrière la ligne
avancée de la zone de bataille (LAZB). Notre
tâche était d’effectuer la cueillette des prisonniers de guerre (PG) et d’assurer les procédures
administratives s’y rapportant.
À notre arrivée, nous prenions immédiatement
en charge les PG. Pendant qu’un membre effectuait la liaison avec l’unité de capture afin de
vérifier la véracité de l’information et vérifier si
tous les renseignements nécessaires étaient présents, un autre policier militaire effectuait la
fouille complète du PG pour notre sécurité. Au
même moment, deux fusiliers assuraient la sécurité des membres sur le terrain et le commandant
faisait son travail de gestion. Le travail devait
être effectué rapidement et efficacement.
Le reste de la section est resté près du
poste de commandement (PC) afin de monter
un point de collecte avancé (PCA). Ils ont
construit une cage de prisonnier afin d’assurer un
meilleur contrôle de ceux-ci. Lors de l’arrivée
d’un PG au PCA, les opérations étaient
Le caporal-chef Bélanger avec son équipage, le soldat Lebel et le caporal Poulin, effectue du contrôle de circulation au point de
dislocation à Rivière-du-Loup le 5 janvier 2014.
Canada, ce qui inclut le marquage de la route,
la signalisation routière et la sécurité des
convois. L’Exercice Pèlerin valeureux 2014 a été
constructif pour les membres du 5e Régiment de
police militaire. Nous avons pu vérifier et
mettre en pratique les connaissances apprises
lors de l’année 2013 lors des différents exercices
au niveau du peloton ou de la brigade.
coordonnées, car chaque membre avait une
tâche attitrée.
Le 10 janvier, après avoir appuyé la Cie A,
nous nous sommes préparés pour accueillir un
évènement Exécutrek et nous avons effectué
quelques démonstrations de nos tâches de PM
réserviste. Ensuite, nous avons commencé la
préparation du retour du 35e Groupe-brigade du
An Evening of Scottish Culture at RMC Saint-Jean
Officer Cadet Em Prosper
but perhaps the most memorable toasts of the
night were those by Lieutenant-General (retired)
Michel Maisonneuve and Colonel Jennie
Carignan, who toasted to the Lassies and the
Laddies, respectively. To make the night even
more remarkable, Lieutenant (Navy) Douglas
Cuthbert performed a brilliant rendition of
“Flower of Scotland” with Warrant Officer
Daniel Holley backing him on bagpipes.
he staff and students of the Royal Military
Tcelebrated
College Saint-Jean (RMC Saint-Jean)
the life of Scotland’s favourite
son with the fifth annual Robbie Burns
Supper on January 31st. Robbie Burns
was a famed Scottish poet whose legacy
has endured the test of time, as this year
marks his 255th birthday.
The tradition of feasting upon haggis and raising a glass of scotch in Burns’ name goes back
nearly 200 years, and although the suppers are
thrown by Burns fans the world over, the Scottish
ritual remains true to its roots. The suppers often
include numerous toasts, readings of Burns’
poetry, and of course; the great Address to a
Haggis, a poem written by Burns in 1786.
Officer Cadet Carson MacNeil gives the Address to a Haggis.
music, a scotch tasting, and a poetry contest for
those who dared take on one of Burns’ verses.
When the plates were cleared, several toasts
were given by various members of the college,
Ms. Mélanie Provost and Professor Luke
Dilworth orchestrated the supper with the help of
Naval Cadet Ian Marcoux and his committee of
fellow officer cadets, who ensured that the night
was a hit with all of the participants. The evening
served to bring people from various cultures
together to enjoy an evening of broadened horizons and, for those who had certain haggis prejudices, an evening of new experiences. As the
night came to a close, members of the College
sang “Auld Lang Syne”, toasting for one last
time to the memory of a man who lived in days
past, and who continues to be celebrated the
world over.
CFO IMPÔTS INC.
Pour des déclarations bien préparées!
3PÏCIALITÏS s)MPÙTSHORSPROVINCE
s)MPÙTSAMÏRICAINS
10% de rabaisAUXMILITAIRESACTIFSOURETRAITÏS
t!
Appelez dès maintenan
Lyzane Hamel
Comptable - Accountant
"RUE#HAMPLAIN3T*EANSUR2ICHELIEU
CFOIMPOTS GMAILCOM
1959_14s13
The supper was kicked off with the Address to
a Haggis, passionately recited by Officer Cadet
Carson MacNeil, who—in keeping with Scottish
custom—stabbed the great haggis with gusto.
Those attending the dinner enjoyed bagpipe
Photo: Officer Cadet Chen ZeXi
12 février 2014 / SERVIR - Page 2
Nos policiers réservistes participent
à l’Exercice Pèlerin valeureux 2014
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
Cuisine libanaise
s Salle à manger s Livraison
501, boul. du Séminaire Nord, St-Jean-sur-Richelieu
450-376-4004
1950-13s11
Claudine Bélanger, coordonnatrice de cours à l’ELRFC, repeint les barreaux d’une
cellule du MYRC à Manille, aux Philippines.
Chantal Ruest, chargée du département d’informatique au Collège militaire royal de
Saint-Jean, s’attèle à la tâche.
001928-13s7-j
aux militaires
avec preuve
d’identité
Salle à manger
Resto-Bar (St-Jean)
Comptoir
Livraison
365, du Séminaire
St-Jean
9, rue Moreau
secteur St-Luc
450 348-1191
450 348-1192
Ginette Perron, adjointe administrative aux ressources humaines au CMR Saint-Jean,
met la main à la pâte.
Quatre employées du MDN effectuent un voyage humanitaire aux Philippines
Compétences pratiques
La logistique entourant la planification d’un
tel périple est fastidieuse. Les quatre amies
Pourquoi s’impliquer?
Q
ue retiennent ces femmes de leur
expérience hors du commun?
«Je voulais vivre une toute autre dimension du bénévolat et c’est ce que j’ai pu
faire grâce à ce voyage. J’ai également
été au contact d’un peuple résilient qui
ne se plaint jamais de sa condition. »
- Chantal Ruest.
L’heure des rénos
Du côté du MYRC, les besoins en termes de
rénovations et de travaux étaient plus qu’urgents.
Les systèmes électriques et de plomberies tombaient littéralement en ruine. Pendant que ces
messieurs leur redonnaient une seconde vie, ces
dames s’activaient entre les murs afin de nettoyer
et de repeindre les salles de détention. «À notre
arrivée, nous sentions un certain regard de la
part de la population locale et du centre. Mais,
après avoir vu tout ce que nous avons accompli
pour eux, les habitants étaient ravis de notre
présence», se souvient Mme Bélanger.
Sortir de la rue
«Ce genre de voyage remet vraiment les
choses en perspective. Ici, au Québec et au
Canada, nous jouissons d’une structure de
même que de programmes sociaux. Là-bas, les
enfants sont à la merci de l’État lorsqu’ils sont
abandonnés par leur propre famille. Notre travail
permet à ces jeunes de recevoir une éducation
afin de se sortir de la rue», ajoute-t-elle. «Tout le
monde devrait vivre une expérience semblable!»,
s’exclament ses collègues.
Pour ces femmes de cœur et de tête, cette
opportunité leur a permis de constater le chemin
«Le second voyage, tu ne le vis pas
comme le premier, surtout au niveau émotif. Je désirais reprendre ce qui avait été
entamé afin d’apporter une continuité à
notre travail»
- Ginette Perron
parcouru ainsi que les défis qui les attendent
lorsqu’elles remettront les pieds en sol philippin.
Alors que certaines espèrent prolonger leur
prochain voyage, un point fait l’unanimité
dans le groupe: «le travail humanitaire fait partie
intégrante de nos vies».
Pour en savoir davantage au sujet de Virlanie-Québec,
vous pouvez consulter leur page Facebook :
www.facebook.com/VirlanieQuebec.
✁
er nos
p uy
tr
ap
d’
p
ou
Louez à partir de
es
691 $
d’acompte
Pro
dt
o Su
ppor t Ou
rT
Rabais
additionnel
de 500$ pour
les militaires**
**Renseignez-vous auprès
de votre concessionnaire.
✁
PREMIER VERSEMENT GRATUIT**
u
148 $
- Claudine Bélanger
✁
JETTA 2014
par mois
sur 48 mois*
«C’est mon deuxième séjour et je
peux affirmer que j’ai encore plus apprécié que la première fois. J’ai le sentiment
d’être utile, d’avoir apporté du réconfort
et une force physique et mentale à ces
gens…»
ops
Forces canadiennes (ELRFC), s’est envolée
pour les Philippines afin de venir en aide
aux plus démunis de ce pays durement touché par le typhon Haiyan. Accompagnée de
ses trois collègues du ministère de la
Défense nationale (MDN) et de stagiaires
dévoués, la dame n’avait qu’une seule idée
en tête: faire une différence, aussi minime
soit-elle, auprès de la population locale.
Claudine Bélanger est une irréductible du
bénévolat. Elle a donné de son temps au Club des
petits déjeuners du Québec et s’est rendue plusieurs fois en Haïti avant de prendre la direction
des Philippines en compagnie de ses collègues
Chantal Ruest, chargée du département d’informatique au Collège militaire royal de Saint-Jean
(CMR Saint-Jean), Francine Major, adjointe aux
relations de travail à la Garnison Montréal et
Ginette Perron, adjointe administrative aux ressources humaines au CMR Saint-Jean. Durant
leur séjour de trois semaines, ces quatre femmes,
accompagnées de 16 stagiaires, n’ont pas ménagé leurs efforts afin d’améliorer la qualité de vie
des résidents du Manila Youth Reception Center
(MYRC), un centre de détention pour jeunes
délinquants qui abrite également le Recreation
and Action Center (RAC), un refuge pour les
enfants laissés à eux-mêmes dans la rue.
préparation et aucun temps mort n’est permis.
Certains coopérants sont chargés de s’occuper
des jeunes abandonnés en bas âge. «Leur but
était de recréer un cadre familial pour ces enfants
ayant été maltraités», précise Claudine Bélanger.
Les jeunes, en plus d’apprendre les rudiments de
l’hygiène personnelle, sont initiés à la cuisine, à
la couture et à l’entretien ménager. La fondation
Virlanie-Québec leur permet de fréquenter
l’école afin d’avoir de meilleures chances de
réussite.
ro
e 29 décembre dernier, Claudine
Ll’École
Bélanger, coordonnatrice de cours à
de leadership et de recrues des
planifiaient ce périple depuis près de 18 mois
déjà. Sous la tutelle de l’organisme à but non
lucratif Virlanie-Québec, qui vient en aide
aux enfants démunis des Philippines, auquel
Mme Bélanger et Mme Perron s’impliquent également à titre de secrétaire et de comptable du
conseil d’administration, elles ont réuni une
équipe solide afin d’être en mesure d’accomplir
un maximum d’actions concrètes durant leur
voyage. En plus de sélectionner des coopérants
dévoués, elles ont déniché de jeunes hommes
possédant des compétences en soudure, en
électricité et en plomberie, afin d’exécuter des
menus travaux sur le terrain.
«Infecter» son entourage
Entre la préparation des déplacements, les ateliers de formation pratique et les cours de tagalog
(la langue principale des Philippines), les coopérants ont également l’occasion de créer un esprit
d’équipe qui leur sera précieux, voire même
essentiel afin d'affronter les multiples défis qui les
attendent. «L’année et demie de préparation sert
aussi à recueillir des fonds afin de financer le
voyage et les activités», précise Ginette Perron,
qui prenait part à l’aventure pour une seconde
fois. «Mon fils a effectué un stage humanitaire
dans ce pays en 2007 dans le cadre d’un projet au
secondaire. Il a transmis à son retour sa nouvelle
vocation à toute sa famille. Et j’ai “infecté” à mon
tour mes amies», dit-elle en riant.
Recréer un cadre familial
Une fois arrivée sur place, l’équipe de coopérants n’a pas le temps de s’émouvoir sur les
paysages à couper le souffle que leur offre
la capitale du pays, Manille, où se situe le
MYRC et le RAC. L’heure est à l’action! C’est
l’aboutissement de presque deux années de
Fier
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
1869-14s14
✁
Haut-Richelieu Volkswagen
950, rue Douglas, Saint-Jean-sur-Richelieu
hrvolks.com
INTERSECTION DE PIERRE-CAISSE ET AUTOROUTE 35
450 359-4222 • 514 990-4222
vw.ca
*Sur approbation du crédit. Basé sur le modèle Jetta 2014 de 2,0 L neuf et non immatriculé de base avec boîte manuelle à 5 vitesses dont le PDSF est de 16 385 $. Acompte de 691 $ et dépôt de sécurité de 170 $ requis à la signature. Frais de 15 ¢ du kilomètre après 64 000 km en sus. RDPRM (jusqu’à 46 $),
GURLWVHWWD[HVHQVXV3UHPLHUYHUVHPHQWJUDWXLWDSSOLFDEOH¢ODORFDWLRQVXUDSSUREDWLRQGXFU«GLWGH9RONVZDJHQ)LQDQFHGǒXQY«KLFXOHQHXIHWQRQLPPDWULFXO«MXVTXǒ¢XQPD[LPXPGHWD[HVHQVXV/HFRQFHVVLRQQDLUHSHXWYHQGUHRXORXHU¢SUL[PRLQGUH2ȔUHVHQYLJXHXUMXVTXǒDXI«YULHU
3'6)bGXPRGªOHPRQWU«-HWWD+LJKOLQHGH/0RGªOHPRQWU«¢WLWUHLQGLFDWLIVHXOHPHQW9LVLWH]YRWUHFRQFHVVLRQQDLUH9RONVZDJHQSRXUOHVG«WDLOVm9RONVZDJHQ}OHORJR9RONVZDJHQHWm-HWWD}VRQWGHVPDUTXHVG«SRV«HVGH9RONVZDJHQ$*k9RONVZDJHQ&DQDGD
Page 3 - 12 février 2014 / SERVIR
10%
e lundi 3 février dernier, à la Garnison
Lmilitaires
Montréal, la Caisse Desjardins des
de la région Montréal a remis au
commandant du service des Opérations
des pièces commémoratives destinées aux
quelque 67 grands donateurs des régions
de Saint-Jean et de Montréal de la dernière
campagne de charité en milieu de travail du
gouvernement du Canada (CCMTGC). Cette
initiative vise à mettre en lumière la générosité de ceux et celles qui ont grandement
contribué au succès de la CCMTGC, dont les
objectifs ont été dépassés.
Puisque certains donateurs ont manifesté le
souhait de demeurer anonymes, la remise de ces
pièces s’effectuera au sein des différentes unités
plutôt que lors d’une cérémonie collective.
Monsieur Mathieu Girard, directeur de la Caisse
Desjardins des militaires de la région de
Montréal, a profité de l’occasion pour remettre
deux de ces pièces au lieutenant-colonel Steve
Hétu, commandant du service des Opérations
Journal
+
Internet
+
Intranet
www.journalservir.com
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
Les bureaux du journal Servir
sont situés à la Garnison
Saint-Jean
(bureau K-125, secteur orange de la
Mégastructure)
Adresse postale:
Garnison Saint-Jean, B.P. 100
Succursale bureau-chef
Richelain (Québec) J0J 1R0
Téléphone: 450 358-7099
Au sujet de ce partenariat avec la communauté
militaire, Mathieu Girard a déclaré: «Il s’agit de
redonner à la collectivité, en particulier celle des
membres des Forces armées canadiennes, qui
continue de nous appuyer jour après jour. Nous
sommes ravis de contribuer à leur succès et notre
but est toujours de créer un effet d’entraînement
en transmettant le don de soi et l’entraide».
Rappelons que ce sont 19 grands donateurs
dans la région de Saint-Jean et 48 grands
donateurs dans la région de Montréal qui ont
contribué à amasser un montant record.
M. Mathieu Girard a remis une pièce commémorative au lieutenant-colonel Steve Hétu. De gauche à droite: adjudant-chef Marc
Gabanna, sergent-major régimentaire du service des Opérations (svc Ops), lieutenant-colonel Steve Hétu, commandant du svc Ops,
Mathieu Girard, directeur de la Caisse Desjardins des militaires de la région de Montréal et Isabel Dallaire, chef de campagne
CCMTGC – région de Montréal.
L’application mobile pour la formation sur la
sensibilisation des marchandises contrôlées est lancée
L
Le cours sur la sensibilisation aux marchandises contrôlées est obligatoire pour tous les
employés qui travaillent pour le ministère de la
Défense nationale et au sein des Forces armées
canadiennes qui sont en contact avec des marchandises contrôlées. L’introduction de cette
application signifie que les entrepreneurs, les
employés des Fonds non publics et les employés
d’autres ministères fédéraux peuvent désormais avoir facilement accès au cours en matière
de conformité.
La mise au point de cette application est
une initiative de collaboration entre le Bureau
d’apprentissage du Sous-ministre adjoint
(matériels) (SMA(Mat), le Bureau d’accès et
transfert de la technologie contrôlée (ATTC), et
l’Académie canadienne de la Défense.
Le Bureau d’apprentissage du SMA(Mat)
s’occupera de gérer l’accès à l’application qui
sera retreint à ceux et celles qui n’ont pas accès
au système d’apprentissage du MDN- Gestion
de l’apprentissage du RAD. Les personnes
ayant l’accès à MDNApprentissage-RAD
peuvent et doivent continuer d’accéder au cours
de formation en ligne.
Pour accéder à l’application mobile, les
entrepreneurs, les employés des Fonds non
publics et les employés d’autres ministères
fédéraux doivent prendre connaissance des
instructions concernant la formation qui sont
disponibles sur la page d’apprentissage ASM.
Controlled Goods Awareness
Training Mobile App is Launched
O
n February 3, the Materiel Group
launched a mobile application for
Controlled Goods Awareness Training – the
first ever Group mobile application. It allows
people to access controlled goods training
from their Apple and Android phones and
tablets.
Controlled Goods Awareness Training
course is mandatory for all personnel working with and for the Department of National
Defense/Canadian Armed Forces who come
into contact with controlled goods. The app’s
introduction means that contractors, Nonpublic funds employees and employees of
other government departments can now
easily access the compliance training.
Development of the app was a collaborative
Journaliste
Alexandra Ventura-Giroux, poste 7330
[email protected]
Réception - Abonnement et petites annonces
Bélinda Raîche, poste 6346
Éditeur
[email protected]
Colonel Hercule Gosselin
Commandant du Groupe de soutien Conseiller en publicité
e
François Ménard, 450 346-2300
de la 2 Division du Canada
[email protected]
Gestionnaire
Société canadienne des postes
Guylaine Fortin, poste 7426
Envois de publications canadiennes :
[email protected]
No de convention 0040015998
Conseiller militaire
Photocomposition
Capitaine Christian F. Courtemanche Les Ateliers Graphiques du Haut-Richelieu inc.
514 252-2777 poste 4993
Imprimerie
[email protected] Hebdo Litho
Télécopieur: 450 358-7423
Courrier électronique:
[email protected]
(Intranet) : +journal servir
initiative between the Assistant Deputy
Minister(Materiel) (ADM (Mat) Learning
Office, the Controlled Technology Access and
Transfer (CTAT) office, and the Canadian
Defence Academy.
The ADM(Mat) Learning Office will
manage access to the app which will be
restricted to those who do NOT have access
to the DNDLearn-DLN Learning Management
Platform. Those with access to DNDLearn-DLN
can and should continue to access the course
online.
To gain access to the mobile app, con-tractors, Non-public funds employees and
employees of other government departments
should consult the Training Instructions found on
the MA&S Training page.
Servir est un journal non officiel autorisé
et publié bimensuellement avec la permission du commandant du Groupe de soutien
de la 2e Division du Canada. Les opinions
et les points de vue exprimés ne sont pas
nécessairement ceux de Services Bien-être
et moral des FC/Personnel des FNP, du
MDN et des Forces armées canadiennes.
Toute correspondance doit être adressée à
la rédactrice en chef.
Les demandes de publication doivent être
acheminées en Word par courrier électronique. La rédactrice en chef se réserve le
droit de rejeter, de modifier ou de publier
tout matériel rédactionnel ou publicitaire.
Tirage: 3500 copies
ISSN 0384-0417
Les articles publiés dans ce journal sont la
propriété de Servir et ne pourront être publiés,
utilisés ou reproduits sans l’autorisation de
la rédactrice en chef ou de l’auteur.
Répertorié dans
Membre du
Membre de
Prochaine parution: 26 février 2014
Date de tombée: 18 février 2014
Next edition: February 26th, 2014
Deadline: February 18th, 2014
generique_14s14
450 346-2300
Effet d’entraînement
e 3 février, le Groupe des matériels a lancé
une application mobile pour la formation sur
la sensibilisation aux marchandises contrôlées
– il s’agit de la première application mobile du
Groupe. Cette application permet aux personnes
d’avoir accès à la formation sur la sensibilisation
aux marchandises contrôlées à partir de leur
téléphone et tablettes électroniques Apple et
Android.
Annonceurs,
faites-vous voir!
François Ménard
Conseiller en publicité
(svc Ops), ainsi qu’à l’adjudant-chef Marc
Gabanna, sergent-major régimentaire du svc
Ops, eux-mêmes grands donateurs. Madame
Isabel Dallaire, chef de campagne CCMTGC –
région de Montréal, ainsi que le major Noël
Dufresne, coordonnateur à la Garnison Montréal,
étaient présents lors de cette remise.
Photo:A. Ventura-Giroux
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
001980-13s17-j
12 février 2014 / SERVIR - Page 4
Des pièces commémoratives pour
les grands donateurs de la CCMTGC
e mardi 28 janvier dernier, différents
Lbien-être
membres et partenaires des Services de
et moral des Forces canadiennes
(SBMFC) étaient présents au manège
Côte-des-Neiges afin de présenter leurs
programmes aux membres du 34e Groupebrigade du Canada (34 GBC). Une foule de
services sont offerts à la communauté
militaire et l’occasion a été belle pour
ces réservistes de les découvrir.
Ils étaient plus de 400 à s’être déplacés pour
rencontrer les personnes-ressources de plusieurs
organisations : CANEX, le Programme de reconnaissance des FC, les Programmes de soutien du
personnel (PSP), le fonds Appuyons nos troupes,
le Centre de ressources pour les familles des
militaires (CRFM), les Services financiers
RARM ainsi que le Conseil de liaison des Forces
canadiennes (CLFC).
Réservistes motivés
De l’avis de plusieurs, cet événement a été fort
rassembleur et riche en information pratique
pour les participants. «Les jeunes étaient très
intéressés et motivés. Ils ont posé beaucoup de
questions aux membres de notre équipe», a
déclaré Lyne Binette, gestionnaire adjointe des
PSP. «Nous sommes choyés d’avoir une force
constituée de Réservistes aussi enthousiastes!»,
a-t-elle ajouté.
Avis aux intéressés, le prochain rendez-vous
aura lieu le 18 mars. Pour plus de plus détails,
informez-vous auprès de votre chaîne de
commandement.
Photo : ens1 Éliane Trahan
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
Page 5 - 12 février 2014 / SERVIR
Plus de 400 réservistes
découvrent les services
qui s’offrent à eux
Lyne Binette, gestionnaire adjointe aux PSP, s’entretient avec des visiteurs.
Le Musée du R22eR à la recherche d’uniformes d’époque
L’inauguration du nouveau Musée du Royal
22e Régiment aura lieu le 28 mai à la Citadelle
de Québec. Cet événement de grande envergure
concrétisera 12 années de planification et de travail acharné.
Présentée sous la forme d’une
cérémonie militaire, la cérémonie d’ouverture inclura un
défilé de troupes, revêtues
d’uniformes représentant les
différentes époques de l’histoire régimentaire, accompagnées de la Garde en Rouge
avec les drapeaux consacrés
des cinq unités du Régiment et
de certains véhicules
militaires.
est donc à la
d’uniformes
d’illustrer ce pont intergénéraimpor tant à l’histoire
Le Musée est donc à la recherche d’uniformes et d’accoutrements qui
ont marqué l’histoire régimentaire, datant des deux grandes
guerres, en passant par la
guerre de Corée, jusqu’à
aujourd’hui (voir encadré).
Nous vous assurons de préserver toute pièce d’équipement qui serait mise à notre
disposition et de vous les
retourner une fois l’événement
complété.
Pour plus d’information, veuillez
communiquez avec l’adjudant
Jean-François Roy au 418 694-2800, poste 3037, ou
par courriel à [email protected]
Le SCTM Saint-Jean dispose
d’une nouvelle porte
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
Jean ont de quoi être fiers: une porte
flambant neuve donne désormais accès
au quai de déchargement du hangar
103 du secteur de l’Approvisionnement.
De dimension plus grande que l’ancienne, elle facile le chargement et le
déchargement de la marchandise.
Installé les 3 et 4 février derniers, cet ajout
réjouit le caporal-chef Manon Cloutier, superviseur-adjoint du SCTM, qui ne peut que
saluer les efforts déployés par ses collègues
du service du Génie ayant procédé à
l’opération.
«Nous sommes ravis que notre demande
ait été prise en compte. Cette nouvelle porte,
Photo:A.Ventura-Giroux
epuis les derniers jours, les employés
D
du Service centre de transport du
matériel (SCTM) de la Garnison Saint-
Le caporal Claudia Couture, commis à la réception et à
l’expédition, effectue ses tâches devant la nouvelle porte
du quai de déchargement du SCTM.
en plus d’être conforme aux normes, facilite
grandement notre tâche, en plus d’assurer la
sécurité des membres de notre équipe»,
ajoute le cplc Cloutier. «Nous sommes particulièrement enthousiasmés de la rapidité
d’exécution du service du Génie. Un gros
merci à eux!», ajoute-t-elle.
Liste des uniformes recherchés
– Modèle 1913 canadien
7 boutons
– Uniforme des Forces canadiennes après
l’unification
– Modèle 1902 britannique
5 boutons
– CF vert sans épaulette
– Tenue de combat britannique 1939
– CF 1988 avec épaulettes
– «Blue Patrol»
– CF beige
– Tenue de combat tropicale Italie pour la
Seconde Guerre mondiale
– Tenue de garnison
– Combat d’été ou «bush»
– Tenue de travail style camouflage
– Tenue de parachutiste canadien «jump
smock»
– «Kaki Drill Canadian Army»
www.cabaneasucre.com
Le Musée
recherche
d’époque afin
tionnel si
du Royal 22e Régiment. Malgré le fait que le
Musée détienne plusieurs uniformes d’époque,
il n’y en aura pas assez pour habiller tous les
militaires qui participeront à la cérémonie.
Réservez tôt
150, chemin Sous-Bois
Mont Saint-Grégoire
du 22 février au 27 avril 2014
s2EPASPOUREMPORTERAUCOMPTOIR
s2EPASTRADITIONNEL
s$ESSERTAUCHOIXÌVOLONTÏ
Boutique La Sucrerie
s4IREDÏRABLESURNEIGEÌVOLONTÏ
s"ALADEGRATUITEPOURLESANSETMOINS
pour votre sortie cabane à sucre 450 460-4069
mariage, party de bureau, réceptions de tous genres, baptême, etc.
001684-14s14-j
Capitaine Jocelyn Bordeleau
2e Bataillon, Royal 22e Régiment
12 février 2014 / SERVIR - Page 6
Sarah Carey : administrateur au sein
du conseil d’administration du CRFM
Jean-Nicolas Minville
Technicien en communication, CRFM
Centre de ressources pour familles mili(CRFM) région de Montréal aimerait
Lfaireetaires
connaître ses administrateurs. C’est
pour cette raison que nous avons entrepris
de vous faire le portrait de ceux-ci. Le
conseil d’administration du CRFM est obligatoirement composé à 51 % de conjoint(e)s
de militaire pour s’assurer que ces derniers
comprennent bien les enjeux et la réalité de
l’organisation.
Sarah Carey est une conjointe de militaire
originaire de la Rive-Sud de Montréal. Depuis
l’entrée de son conjoint dans les Forces
armées canadiennes, elle l’a suivi au fil de ses
mutations. Ces dernières l’ont entre autres
amenée à vivre à Gagetown, Petawawa et
Saint-Jean-sur-Richelieu.
Lorsqu’elle est tombée enceinte de leur premier enfant, madame Carey a pris la décision de
quitter son emploi pour s’occuper des enfants à
temps plein : «On a dû faire des sacrifices, mais
je n’ai aucun regret. Nous n’avons pas vécu le
stress d’avoir à trouver des gens pour s’occuper
des enfants. De plus, avec les déménagements,
c’est difficile de vraiment avoir chacun nos carrières», a déclaré cette mère de trois
enfants. «J’étais contente d’être là pour les apaiser lorsque leur père n’était pas là», a-t-elle
ajouté.
De bénévole à administrateur
Depuis maintenant un an, Sarah Carey siège
sur le conseil d’administration du CFRM
Montréal. «Je faisais du bénévolat pour le CRFM
et j’étais prête à m’impliquer davantage en plus
de mon rôle de maman», a expliqué madame
Carey.
Pour elle, la fonction d’administrateur signifiait également l’assimilation d’une grande
quantité d’information : «Au début, c’était beaucoup. On touche aux normes, au budget et à la
gestion de personnel. Le plus gros morceau est
l’aspect militaire avec tous les acronymes! Il faut
se donner du temps.» Toutefois, elle estime que
More than a mere request…
Jocelyn Rochefort
Professional social worker, 41 Canadian
Forces Health Services Center
T
he Canadian Armed Forces (CAF) are mandated to provide health services to its Regular
Force members, and eligible Reserve Force
members while in garrison and/or in theatre.
Mental Health Services are based on the philosophy of shared care. This represents one of the
cornerstones of health care delivery in the CAF;
the services delivery of mental health is no
exception. The CAF Mental Health Services
offer two tiers of services based on specializations: Psychosocial Services and Mental Health
services. These services are often distinguished
as First Line and Second Line services
respectively.
Psychosocial Program: Front Line Services
Psychosocial services are part of the primary
health care services available to CAF members.
The Psychosocial Services program is offered
and available at all CAF medical clinics across
Canada. The program is composed of professionals including: social workers, mental health
nurses, and addiction counsellors. CAF members can access these services directly through
self referral, or through referral from a doctor
and/or unit supervisor.
In addition to intervening in crisis situations,
staff from the psychosocial program also provide
assistance with regards to administrative processes such as completing psychosocial evaluation reports and providing recommendations for
administrative process’s such as: compassionate
postings, contingency cost moves & compassionate status (at the request of the chain of command); as well as pre/post deployment evaluations for members who are preparing for, or
returning from, a deployment. These evaluations
are also completed for out of Canada postings
(OUTCAN) and semi isolated postings. Services
are equally available to offer support, networking, education and counselling on an individual
basis for personal or professional issues, or
through couple counselling. Support is available
for family and couples, including issues such as
domestic and family violence. Intervention related to addictions (drugs, alcohol, gambling) are
also offered.
Psychosocial services are deemed short term
contrary to psychotherapy or second line services which are deemed medium to long term
treatments.
Mental Health Program: Second Line Services
The Mental Health Program offers specialized
treatment in mental health. This program is primarily composed of psychiatrists, psychologists,
mental health nurses, social workers and addiction counsellors. The treatments are based on
fundamental theories related to cognitive functioning. The professionals are specifically trained to treat individuals who suffer from mental
health diagnosis such as depression, anxiety,
operational stress injuries (OSI) and other
various mental health issues. The services offered through this program include psychological
and psychiatric evaluation and treatment which
is based and founded on evidence based research.
Members may only access Mental Health
Services with a recommendation from a medical
doctor (civilian or military) from their clinic. In
order to offer the best quality of care and services, Mental Health Services focus on providing a multidisciplinary approach, therefore
incorporating the expertise of the various mental
health professionals.
Barriers to seeking help
Similar to many civilians, CAF members may
often hesitate to request services. For some, they
believe that there is a stigma associated to asking
for help, such as believing it is a sign of weakness. For others, it is based on fear that seeking
help may negatively impact their career. My
experience as a social worker within the Mental
Health field leads me to believe that the longer
one waits to seek help, the bigger the risk of
developing additional and more chronic
problems. This will most likely eventually have
an impact on a member’s career.
In other cases, members refuse to ask for help
because they fear their chain of command will
have access to their medical file. Fortunately,
there are laws protecting personal rights and
information. Personal information disclosed without explicit consent from the member is illegal.
Therefore, it is important to be aware of one’s
personal rights regarding confidentially. After
having served over 32 years with the Minister of
Defence, I am surprised that the majority of CAF
leaders are committed to promoting a balanced
Mental Health to their personnel, yet, when in
need, hesitate to seek services for themselves.
If you have any questions, feel free to call Mental
Health Services at 450-358-7099, extension 6720
(Saint-Jean), or 514-252-2777, extension 4668
(Montreal).
l’aide reçue de la part des autres administrateurs
a été d’une grande utilité : «Ce que j’ai aimé avec
l’équipe, c’est qu’ils sont tous passés par là. Ils
ont été très patients et ont répondu à toutes mes
questions. En participant au CA, on comprend
mieux pourquoi on gère les choses de cette
façon», a-t-elle conclu en ajoutant qu’elle était
finalement à l’aise dans ses fonctions.
La vision du CRFM
Selon madame Carey, le CRFM Montréal dispose de tous les services nécessaires pour combler les besoins des familles militaires. Son seul
souhait serait d’augmenter la visibilité du CRFM
et de faire la promotion de ses services pour
s’assurer que toutes les familles militaires profitent pleinement de tous les services qui leur
sont offerts afin de leur faciliter la vie. Selon elle,
une plus grande implication des militaires et de
leur famille serait également souhaitable :
«Même si les employés du CRFM forment une
très bonne équipe, l’apport des bénévoles est
vital, notamment au sein du conseil
d’administration.»
Coming soon!
Defence Team is commemorating this
T(8 heyear’s
International Women’s Day
March) under the theme “Celebrating the
Past, Planning the Future“.
Events and awareness activities will be held
across the organization. Defence Champion
for Women, RAdm J.J. Bennett encourages all
civilian employees and military members to
take part in the events taking place in their
area.
To obtain copies of posters: +EE Com
[email protected](HR-Civ) [email protected]
For more information, visit the EE
Madame Sarah Carey.
Recrutement
Le conseil d’administration du CRFM est
actuellement à la recherche d’une ou d’un
conjoint de militaire pour devenir membre du
CA et combler ses rangs.
Pour information, joindre le 450 358-7099,
poste 7955.
Commemorative Events Intranet site at http://
hr.forces.mil.ca/eec-ece/. The site includes a
handbook on How to organize an EE commemorative event; regions are also invited to
send in their agendas, success stories and
photos via this website.
An online collaborative tool is also available to event OPIs, designed for organizers of
EE Commemorative Events across the department to stay connected and to share ideas
and knowledge. Regional/local event OPIs
are invited to join by requesting access at
http://collaboration-hr-civ.forces.mil.ca/sites/
eecommevents/default.aspx.
Préparation au sacrement
de la confirmation 2014
Service de l’Aumônerie
l y aura des sessions de préparation au
Ienfants
sacrement de la confirmation pour les
catholiques de 11 ans et plus
(au 1er avril 2014) à la chapelle du
Saint-Esprit de la Garnison Saint-Jean
Les enfants devront avoir reçu le premier
pardon et la première des communions. Les
rencontres se tiendront à la chapelle du SaintEsprit les 16, 23 mars et 6 avril 10h à 12h.
La présence d’au moins un parent est requise
aux rencontres. Veuillez apporter une
photocopie du certificat de baptême de votre
enfant à la première rencontre.La célébration
du sacrement aura lieu à la chapelle du
Saint-Esprit (date à déterminer).
Pour inscription, veuillez contacter le padre
Gilles Sanscartier au 450 358-7099 poste 7683.
Un minimum de six inscriptions est requis pour
débuter la préparation. Date limite d’inscription:
14 mars 2014.
Preparation for the sacrement
of confirmation 2014
here will be sessions of
Tsacrament
preparation for the
of confirmation
for catholic children over
11 years old (on 1st April
2014) at the Chapel of the
Holy Spirit located in
Saint-Jean Garrison.
Children must have
received First Penance and
First Communion. The meetings will be held
in the Chapel of the Holy Spirit on 16, 23
March and 6 of April from
10:00 a.m. until noon.
Attendance of at least one
parent is mandatory at all sessions. Confirmation will take
place in the Chapel of the Holy
Spirit (date to be confirmed).
To register, please contact padre
Gilles Sanscartier at 450-358-7099
ext 7683. At least six registrations are required in
order to proceed with the sessions. Deadline for
registration: 14 March 2014.
services de santé des Forces armées canaLcauxesdiennes
(FAC) doivent fournir les soins médien garnison et dans le cadre d’opérations de
déploiement à leur personnel de la Force régulière, à leur personnel admissible de la Force de
réserve ainsi qu’à d’autres personnes admissibles. La philosophie du partage des soins représente l’une des pierres angulaires de la prestation
des soins au sein des FAC.
Le partage des soins en santé mentale (SM) ne
fait pas exception. Les soins en SM s’inscrivent
dans un cadre à deux niveaux de service qui se
distinguent par le degré de spécialisation des services soit : les services psychosociaux comme
étant des soins de santé primaire ou de santé
mentale considérés non primaire dans le mode de
prestation. Ces deux niveaux de service sont souvent nommés des services de première et de deuxième ligne.
Les soins de santé primaires-première ligne
Les soins de santé primaire sont chapeautés
par le service d’aide psychosociale. Le programme d’aide psychosociale est disponible à
toutes les cliniques des (FAC). Son personnel est
habituellement constitué de travailleurs sociaux,
d’infirmières en santé mentale et de conseillers
en toxicomanies et autres dépendances. Les
membres des FAC peuvent avoir accès directement ou être aiguillés par un médecin ou par
d’autres personnes telles que leur superviseur.
En plus d’intervenir en situation de crise, le
programme d’aide psychosociale répond à un
certain nombre de fonctions administratives en
lien avec les services sociaux (ex : accueil, gestion des demandes administratives et
de recommandations dans les situations de
déménagements imprévus, de statuts particuliers, de mutations pour motifs personnels et
d’évaluations pour les affectations à l’extérieur
du pays (Outcan), incluant les évaluations pré/
post-déploiement des militaires se préparant ou
revenant de mission). Il répond aux interventions
en cas de toxicomanies/dépendances et de
demande de counselling de base comme : orientation sur le plan éducatif, individuel, conjugal
ou d’autres problèmes de famille y compris la
violence familiale, des difficultés d’adaptation
personnelle ou à un contexte de vie comme le
travail et des services de maintien et de suivi en
SM.
Les services psychosociaux sont de courte
durée et se distinguent des services de psychothérapie non primaires ou de deuxième ligne qui
eux reposent sur un suivi à plus long terme.
Les soins de santé non primaires - deuxième
ligne
Les services de santé mentale (SM) sont des
services spécialisés en santé mentale. Le personnel est constitué de psychiatres, psychologues,
travailleurs sociaux, d’infirmières en santé mentale et de conseillers en toxicomanie et en dépendance. Les services reposent sur des théories
fondamentales expliquant le fonctionnement du
cerveau. Les intervenants se spécialisent dans
l’évaluation et le traitement individuel et de
groupe de ceux qui souffrent de divers problèmes
de santé, tels que la dépression, l’anxiété ou
autres difficultés dans le registre de la santé mentale. Intégrés aux services de SM, les programmes spécialisés en blessure de stress opérationnel (BSO) offrent des services d’évaluation
et de traitement uniformes et très complets faisant appel à des pratiques exemplaires fondées
sur la recherche. Les membres des FAC ne
Sarah Carey :
member of the MFRC’
Jean-Nicolas Minville
Communication technician
Sarah Carey is a military spouse from
Montreal’s South Shore. Since her husband joined the Canadian Armed Forces, she has followed him on his various postings, which have
taken them to Gagetown, Petawawa and SaintJean-sur-Richelieu, among other places.
When she became pregnant with their first
child, Ms. Carey decided to quit her job to look
after their children full time. “We had to make
some sacrifices, but I have no regrets. We haven’t
had to deal with the stress of finding someone to
look after the children. And with all the moves
we’ve made, it would have been really hard for
both of us to have a career,” explained the mother
of three. “I was glad to be there to comfort them
when their father wasn’t there,” she added.
From volunteer to Board member
Sarah Carey has been sitting on the Board of
Directors of the Montreal MFRC for a year now.
“I was already volunteering for the MFRC and I
wanted to get more involved, to take on another
role on top of being a mum,” explained Ms.
Carey.
For her, becoming a Board member involved
assimilating a huge amount of information.
“At the beginning, there was a lot to absorb. We
deal with standards, the budget and personnel
peuvent avoir accès au service de SM que sur
recommandation d’un médecin (militaire ou
civil) de leur clinique médicale. Selon le besoin,
le militaire peut bénéficier d’un traitement en
services externes. Dans le but de favoriser une
continuité et d’optimiser la qualité des services,
les services de santé mentale des FAC (SSFAC)
ont adopté une approche de traitement interdisciplinaire mettant ainsi à contribution tous les
spécialistes de la santé mentale
Obstacles à demander de l’aide
Les membres des FAC, comme de nombreux
civils, hésitent à demander de l’aide. Pour beaucoup d’entre eux, il y a réprobation associée à un
signe de faiblesse. Pour d’autres, c’est la peur
qu’en allant chercher de l’aide, cela aura une
incidence négative sur leur carrière. Mon expérience de travailleur social au département de
santé mentale m’indique que de ne pas consulter
en temps opportun résulte souvent que certains
problèmes se rajoutent et se chronicisent et que
ceci pourrait éventuellement avoir des conséquences sur la carrière du militaire.
Dans d’autres cas, des militaires refusent de
consulter parce qu’ils anticipent que leurs superviseurs auront accès à leur dossier médical. Il est
important de savoir que les renseignements
médicaux des membres des FAC sont confidentiels et ne peuvent être révélés en vertu de la Loi
sur la protection des renseignements personnels.
Après avoir servi plus de 32 ans au sein du ministère de la Défense nationale (MDN), je suis toujours surpris de constater que même si la majorité des leaders des FAC sont voués à promouvoir
la santé mentale chez leur personnel, il y a toujours une hésitation à consulter quand c’est eux
qui ont besoin de services.
Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer
avec la réception du Département de santé mentale
au 450 358-7099, poste 6720 à Saint-Jean ou au
514 252-2777, poste 4668 à Montréal.
C’est bientôt!
Military Family Resource Centre
for the Montreal region would
Tlikehe(MFRC)
to introduce you to its Board of
Directors. Fifty-one percent of the Board
members must be military spouses. This
requirement is designed to ensure that
Board members have a good understanding
of the issues and the reality of the
organization.
L’équipe du département de santé mentale de la Garnison Saint-Jean. De gauche à droite, rangée du bas : capitaine Martin
LaFerrière-Simard, travailleur social (TS), et Maryse Forand, infirmière en santé mentale. Rangée du haut: Caroline Toupin,
gestionnaire des services en santé mentale, Marina Katerelos, psychologue, Perle Giroux, commis, Tanya Dubé, TS, Jocelyn
Rochefort, TS, Monique Tremblay, psychiatre, Anne-Marie Béliveau, TS, Isabelle Sarafian, psychologue, Carissa De MontgazonBain, TS et Micheline Asselin, commis. Absent au moment de la photo: Richard Rapoport, travailleur social.
C
ette année, l’Équipe de la Défense commémore la Journée internationale de la
femme, le 8 mars, sous le thème «Célébrer le
passé, planifier l’avenir».
management. The biggest challenge is the military aspect and all the acronyms! You have to
give yourself time.” However, she feels that the
help she received from the other Board members
was invaluable: “What I like about the team is
that they’ve all been there. They were very
patient and answered all my questions. When
you join the Board, you get a better understanding of why things are managed a certain way,”
she concluded, adding that she finally feels comfortable in her duties.
Divers événements et activités de sensibilisation auront
lieu à la grandeur de l’organisation. La championne de la
Défense pour la cause des
femmes, contre-amiral J.J.
Bennett, encourage tous les
employés civils et militaires à
participer aux événements
qui se dérouleront dans leurs
régions.
The vision of the MFRC
Pour obtenir des affiches:
+EE Com [email protected](HRCiv) [email protected] Pour en connaître
davantage, visitez le site Intranet des
Événements commémoratifs d’EE à: http://
According to Ms. Carey, the Montreal MFRC
has all the services required to meet the needs of
military families. Her only wish would be to
raise the MFRC’s profile and promote its services to ensure that all military families take full
advantage of all the services that are available to
make their lives easier. In her opinion, a greater
involvement of military members and their families would also be a good thing: “Although
MFRC employees make a great team, the involvement of volunteers and Board members is
crucial.”
Recruitment
The MFRC Board of Directors is currently
looking for a new military spouse to join their
ranks.
hr.forces.mil.ca/eec-ece/. Le site comprend
un manuel sur comment organiser un événement commémoratif d’EE; de plus, les régions
sont invitées à faire part de
leurs programmes, histoires de
réussites et photos via ce site.
Un outil collaboratif en
ligne est disponible. Il est
particulièrement conçu pour
que les organisateurs d’événements commémoratifs
d’ÉE dans l’ensemble du
ministère restent en contact
et échangent leurs idées et
leurs connaissances. On
invite les BPR d’événements
régionaux/locaux à s’y
joindre en demandant accès au http://
collaboration-hr-civ.forces.mil.ca/sites/
eecommevents/default.aspx.
s-ARIAGES
s!NNIVERSAIRES
s3ONORISATION
s+ARAOKÏ
Jacques Bisaillon
Dj !NIMATION 450 346-0606
Bilingual Services
001922-14s12
Jocelyn Rochefort
Travailleur social, 41e Centre de services
de santé des Forces canadiennes
Page 7 - 12 février 2014 / SERVIR
Plus qu’une simple consultation…
Sam Hughes et la mise sur pied de Valcartier en 1914 : le diable
«militaires» en conseil de guerre. Il ne tolère
aucune critique à l’égard de son cher projet.
Lorsqu’un journal de l’Ouest du pays ose critiquer la qualité de l’eau du camp, Hughes exige
que la direction de ce dernier s’excuse et se
rétracte.
.D.L.R.En attendant la sortie de l’ouN
vrage «Semper Fidelis : Valcartier au
fil du temps, 1914-2014», prévue pour ce
printemps, voici une chronique historique de
l’auteur, Michel Litalien.
Ne cachant pas son antipathie envers le
personnel de la Force permanente, Hughes le
milicien préfère employer ces militaires hautement qualifiés pour accomplir les services administratifs du camp ou à l’instruction des troupes
plutôt que de les intégrer dans le premier contingent pour le service outre-mer. Ces soldats expérimentés sont notamment utilisés pour monter
les tentes pour les nouveaux arrivants.
Comme nous l’avons vu précédemment, le
major-général Sam Hughes, ministre de la
Milice et de la Défense, a tenu son pari, celui de
constituer et d’entraîner un premier contingent
canadien pour venir en aide à la mère patrie. À
juste titre, on pourrait le qualifier de «père de
Valcartier». Aux yeux de nombreux citoyens,
Hughes est un grand patriote et un ministre efficace. Mais les premiers volontaires qui sont passés par Valcartier ont une opinion différente...
S’étant fait construire une résidence permanente sur le camp, adjacente à une voie de chemin de fer où l’attend son train privé, Hughes
passe ainsi beaucoup plus de temps à Valcartier
qu’à la Chambre des communes. Vêtu de son
uniforme de colonel (et plus tard de major-général), le ministre Hughes aime se promener parmi
ses troupes. Il est partout à la fois. Tantôt, il
assiste sans rien dire à des séances de formation,
tantôt il interrompt les instructeurs afin de les
corriger devant leurs candidats. Il donne luimême des leçons, accorde des entrevues à des
journalistes ou donne tout bonnement des promotions sur le champ, quand il ne réprimande
pas vertement les officiers devant leurs
subalternes.
D’un tempérament bouillant, notre ministre
aime tout contrôler dans les moindres détails.
Afin de réaliser son objectif, Hughes s’était
entouré d’experts issus du monde civil. Afin
d’exercer sur eux une meilleure emprise, il leur
accorde des titres de colonels et de lieutenantscolonels honoraires. Ainsi, en cas de déloyauté
ou d’échec, il peut aisément traduire ces
L’attitude du ministre ne laisse personne
indifférent. Le commandant d’une unité de la
Milice non-permanente de Toronto, en attente à
Valcartier, est le témoin du ras-le-bol général des
soldats à la suite d’une journée où Hughes a été
particulièrement insultant à l’égard de tous :
Le frère du ministre à qui l’on confia le commandement du
camp à l’été de 1915.
«... la visite de Sam Hughes fut très mal
reçue, et les commentaires à propos de ses
habilités de soldat ne devraient pas être
répétées ici. Après l’heure du souper, il
était évident que les hommes étaient
perturbés. Le tintamarre causé par le choc
des cuvettes, des chaudrons et des casseroles qui émanait des cantonnements ne
cessait de s’intensifier. Finalement, vers
8 heures, un grand détachement d’hommes
décida d’emprunter la route centrale du
camp en chantant «Nous allons pendre Sam
Hughes à un pommier». Lorsque la foule
VOUS ÊTES TRANSFÉRÉ?
Ou vous désirez simplement changer de maison?
Voici pourquoi vous devriez me faire confiance:
UÊÊÊ,iÌÀ>ˆÌjÊ`iÃʜÀViÃÊV>˜>`ˆi˜˜iÃÊ`i«ÕˆÃÊÓään
UÊÊÊÝ«jÀˆi˜ViÊ`iÃÊÌÀ>˜ÃviÀÌÃʓˆˆÌ>ˆÀiÃ
d’environ 20 000 hommes arriva
près du quartier général du camp,
ils mirent le feu à une tente. S’il
avait venté, le feu aurait certainement balayé tout le camp. Sam
Hughes quitta précipitamment sa
nouvelle résidence sur le camp et
s’enfuit jusqu’à Québec à bord de
son train privé.
Le lendemain matin, un message provenant du quartier général
du camp demanda aux officiers de
demeurer sur le camp puisque le
premier ministre Robert Borden
désirait rencontrer chacun des
officiers qui s’y trouvaient. La
visite fut de courte durée. Le premier ministre tenta de nous expliquer que le ministre de la Défense
nationale était débordé et énervé,
mais que l’on travaillait fort pour
garantir à tous des places au À Valcartier, le ministre Sam Hughes contrôlait à peu près tous les aspects de
sein du Corps expéditionnaire l’entraînement. On le voit ici, faisant la promotion d’une pièce d’équipement
qu’il trouvait révolutionnaire, la pelle-bouclier MacAdam (du nom de sa secrécanadien1...»
Photo: Bibliothèque et archives Canada
Michel Litalien
Historien militaire
Photo: collection particulière
taire qui en aurait eu l’idée). En théorie, le fantassin devait s’en servir pour se
Si Hughes devient un peu moins creuser rapidement un abri ou une tranchée de fortune, ou tout simplement
arrogant par la suite, il ne diminue l’utiliser en tant que protection contre les balles ennemies. En réalité, les soldats
pas pour autant les grandes revues détestaient cet instrument encombrant et inutile. Ils furent nombreux à s’en
et les défilés, dont il est friand. Au débarrasser en la jetant par dessus bord lors de la traversée vers l’Angleterre.
cours de telles manifestations où il
a presque toujours le rôle d’invité
viendra plus se promener aussi souvent à
d’honneur, il aime recevoir le salut des troupes. Valcartier. Lorsqu’il y met les pieds, ce n’est
Puis, vers la fin du mois de septembre 1914, le habituellement que pour quelques heures tout au
premier contingent canadien entreprend son plus. En revanche, lors de l’été 1915, il confiera
départ vers l’Angleterre. Malgré un plan le commandement du camp à l’un de ses frères,
d’embarquement soigneusement préparé par un le colonel John «Jack» Hughes, qui sera promu
spécialiste et déposé quelques jours plus tôt, le brigadier-général pour l’occasion.
ministre Hughes, fidèle à lui même, récidive en
Valcartier sera aussi étroitement associé au
n’en faisant qu’à sa tête. Changeant la donne, il
nom de Hughes en raison des nombreux scanordonne à l’un de
dales reliés à l’habilses hommes de
lement, à l’équipeconfiance, le lieute- Valcartier sera aussi
ment et à l’armement
nant-colonel hono- étroitement associé au nom
du contingent. Le
raire William Price,
ministre n’a pas
de se charger des de Hughes en raison des
hésité à octroyer de
opérations d’embar- nombreux scandales reliés
faramineux contrats
quement. Ce dernier
à l’habillement, à l’équipement aux amis de son
hérite alors d’une
tâche colossale. Le et à l’armement du contingent. parti au pouvoir.
Bien qu’il favorise le
départ de Valcartier
développement et
et l’embarquement
des troupes, des chevaux et du matériel à Québec la production de l’industrie militaire canadienne,
la qualité des produits ne sera pas souvent
s’effectue dans le plus grand des chaos.
au rendez-vous. Le favoritisme, la confusion
Ce désordre a été causé notamment par le entre les fonctions civiles et militaires, le
refus de certaines unités de suivre à la lettre les manque de respect à l’égard du Cabinet, l’inordres d’embarquement, par la congestion des compétence administrative et le scandale auront
hommes, des chevaux et du matériel au port de raison de son arrogance. Le premier ministre
Québec, ainsi que par des navires qui ne sont pas Borden le congédiera en 1916.
toujours appropriés pour contenir les canons et
les camions. Les équipements, appartenant à
Dans la prochaine édition : «Les vendeurs
certains bataillons, seront chargés dans des du temple».
navires différents.
1
Traduction de l’auteur
À partir de 1915, le ministre Hughes ne
UÊÊÊÊÛ>Õ>̈œ˜Ê`iÊۜÌÀiÊ«Àœ«ÀˆjÌjÊ>w˜Ê`½i˜ÊœLÌi˜ˆÀÊ՘iÊÊÊ
juste valeur marchande
UÊÊʜÀ“>̈œ˜ÊVœj}ˆ>iÊ`½ˆ˜Ã«iVÌiÕÀÊi˜ÊL@̈“i˜Ì
i“LÀiÊ`iÊÀiœ}i“i˜ÌÊÀœœŽwi`
Appelez-moirsuannes
tarder pou tion.
consulta
le courtier qui vend
Photo: collection de l’auteur
UÊÊʈˆ˜}Õi
Réjean Lecours
Courtier immobilier
514 594-8244
1817-14s14
12 février 2014 / SERVIR - Page 8
LORD VALCARTIER
Le départ de Valcartier et l’embarquement des troupes, des chevaux et du matériel à Québec se fit dans le plus grand des chaos.
Les navires nolisés à cet effet n’étaient pas toujours suffisamment grands pour regrouper les bataillons et tout leur matériel. Un
véritable casse-tête attendait les unités une fois arrivées en Angleterre.
Page 1- CRFM
Des dimanches occupés
pour les 5 à 8 ans!
Fun on Sundays for
5–8-year-olds
Emie Gendron
Coordonnatrice
Jeunesse et événements
Emie Gendron
Youth and Events Coordinator
-March 16: This Sunday, we’ll get out the facepainting sticks and pretend we’re makeup artists.
G
-March 23: Bring your protective goggles—
we’ll be doing science experiments.
ood news! Every Sunday from 9:00 am
to noon, children ages 5 to 8 can participate in free activities organized by dedicated activity leaders at the Loft, located in the
PMQ at Saint-Hubert.
As you can see from the detailed schedule
below, the Loft offers children such a variety of
activities that there’s something to suit everyone’s
interests. It’s an entertaining and safe environment that’s also equipped with a ping-pong table,
board games, video games, a canteen (there are
some fees) and much more.
Comme vous le constaterez
Le Loft offre aux enfants des activités variées et pour tous les goûts!
dans la programmation détaillée
ici-bas, le Loft offre aux enfants
-9 mars: avis aux sportifs, cette semaine on
des activités variées et pour tous
les goûts. Il s’agit d’un environnement divertis- joue au hockey!
sant et sécuritaire où se trouvent également une
-16 mars: ce dimanche, nous sortons les
table de ping-pong, des jeux de société, des jeux crayons et nous nous improvisons artistes
vidéo, une cantine (il y a des frais) et bien plus maquilleurs.
encore.
-23 mars: apportez vos lunettes de protection,
Des activités toujours gratuites et bilingues! car cette semaine nous ferons des expériences
Les activités proposées sont toujours gratuites scientifiques!
et bilingues. Aucune inscription n’est requise
-30 mars: bingo!
pour participer. On demande simplement de
remplir une fiche de renseignements pour votre Avril
enfant et il pourra ensuite assister aux activités
-6 avril : comédiens recherchés! Cette semaine
qui lui plaisent.
le Loft se transforme en scène de théâtre.
Voici un aperçu des activités qui seront propo-13 avril : en attendant le lapin de Pâques,
sées dans les prochains mois. Veuillez noter que
nous confectionnons des suçons en chocolat et
celles-ci peuvent être appelées à changer. Pour
nous décorons des œufs.
les mois d’hiver, assurez-vous que vos enfants
-20 avril : nous serons fermés pour le
aient leur habit de neige chaque dimanche afin
que puissions profiter des joies de l’hiver avec dimanche de Pâques
eux!
-27 avril : afin de célébrer le Jour de la Terre,
Février
nous planterons des fleurs.
-16 février : c’est le mois de l’amour et de Mai
l’amitié! Pourquoi ne pas célébrer l’occasion en
-4 mai : si la température le permet, nous irons
cuisinant des carrés aux Rice Krispies en forme
jouer au parc James.
de cœur?
-23 février : au Loft, nous avons plus d’un tour
dans notre sac! Nous apprenons à faire des tours
de magie pour épater nos amis.
Mars
CRFM
L
e saviez-vous?
Tous les
dimanches, de 9 h à midi, les
jeunes de cinq à huit ans
peuvent participer à des activités gratuites organisées par des
animateurs dévoués. Les rassemblements ont lieu à SaintHubert, plus précisément au
Loft, situé dans les logements
familiaux.
The activities are free and offered in both
languages!
The activities are always free of charge and
offered in both French and English. No registration is required. All we ask is that you fill out an
information form for your child. After that, he or
she can attend any of the activities.
Here is an overview of the activities scheduled
for the next few months. Please note that they are
subject to change. During the winter, make sure
your children have their snowsuits so that we can
play outside with them!
February
-February 16: This is the month of love and
friendship! Celebrate by baking heart-shaped
Rice Krispies treats.
-February 23: At the Loft, we have a few things
up our sleeves! We’ll learn how to do magic tricks
that will amaze our friends.
March
-March 2: The Loft will be transformed into a
sugar shack for a day. Come and enjoy some delicious maple taffy on snow.
-March 9: Calling all sports lovers—this week
we play hockey.
-March 30: Bingo!
April
-April 6: Actors wanted! This week the Loft
becomes a theatre.
-April 13: While waiting for the Easter Bunny,
we’ll make chocolate suckers and decorate eggs.
-April 20: Closed for Easter Sunday.
-April 27: To celebrate Earth Day, we’ll plant
flowers.
May
-May 4: Weather permitting, we’ll play at
James Park.
-May 11: In appreciation of our moms, we’ll
make them Mother’s Day gifts.
-May 18: How about a homemade breakfast?
This week, we’ll make crêpes.
-May 25: This will be our second science day.
June
-June 1: A great day to cool off with ice cream.
-June 8: We’ll celebrate the arrival of summer
with an outdoor picnic. Hotdogs and lemonade
will be served. There will also be outdoor games
such as hopscotch, skipping, splash pads, and
blowing bubbles.
This is our last activity before we take a break
for the summer.
For more information, contact Emie Gendron
by phone at 450-462-8777, extension 6824,
or 450- 358-7099, extension 6118, or by email
at [email protected]
-11 mai : afin de remercier notre maman, nous
lui confectionnons un cadeau pour la fête des
Mères!
-18 mai : avis aux amateurs de déjeuner, cette
semaine on cuisine des crêpes.
-2 mars : le Loft se transforme en cabane à
sucre le temps d’un dimanche. Venez déguster
de la délicieuse tire sur neige.
-25 mai : on s’improvise une fois de plus
scientifique d’un jour!
Juin
CRFM
Nous ferons ensuite relâche pour la période
estivale.
Le Loft est un environnement divertissant et sécuritaire!
Pour obtenir plus d’information, communiquez avec
Emie Gendron au 450 462-8777, poste 6824, ou au
450 358-7099 poste 6118 ou par courriel à emie.
[email protected]
MFRC
-8 juin : nous célébrons l’arrivée du beau
temps avec un pique-nique extérieur. Au menu,
hot-dogs sur le barbecue et limonade. Il y aura
également une foule de jeux extérieurs tels que
la marelle, corde à danser, jeux d’eau, bulles de
savon, etc.
The Loft offers children such a variety of activities that there’s something to suit everyone’s interests.
VENEZ FAIRE UN TOUR!
COME TAKE A LOOK!
SERVIR / 12 février - February 12th 2014
-1 juin : quoi de mieux pour se rafraîchir
qu’une bonne crème glacée?
M
aman! À la garderie
Sophie et Béatrice
n’arrêtent pas de m’achaler
pour me donner des bisous!»
Votre enfant a les pieds pris dans les filets
de l’amour? Quelle est votre réaction,
comme parent?
«
Notre réaction comme parent fera en sorte
que l’enfant comprendra si la situation est
bonne ou mauvaise pour lui. Il convient donc
de s’arrêter pour se demander ce qu’on veut
passer comme message avec notre réaction.
Par exemple, si vous faites le tour de la parenté et vous les informez que votre fils a une
petite amie, il peut risquer de se faire agacer.
Cela pourrait peut-être le rendre inconfortable et probablement qu’à l’avenir, il sera
plus discret sur ses amours!
Sonia Harvey
Childhood Services Coordinator
leurs limites, à savoir dire non et à donner des
bisous sur la joue, par exemple, et non sur la
bouche. Je vous invite à demander à votre
enfant ce que signifie être amoureux pour lui.
Jouer à papa et maman
Les enfants joueront à faire semblant de se
marier, de jouer au papa et à la maman. Ceci
est ce qu’on appelle le jeu symbolique. Il est
exécuté par les enfants afin d’imiter les
adultes et ce qu’ils voient du monde autour
d’eux, afin de comprendre ce monde.
Ils modélisent ainsi les comportements
qu’ils ont observés chez leurs parents, les
gens qui sont dans leur vie, ou bien à la télé.
Quel parent ne s’est pas reconnu dans les
mots et les attitudes de son enfant?
Quand porter une attention
particulière?
Vous et la responsable du service de garde,
En tant qu’adulte, il est facile d’y prêter les interviendrez pour recadrer la situation si :
intentions ou la signification
- les deux amis s’isolent la
qui est la nôtre. En fait, les
majorité
du temps;
Les
enfants
joueront
enfants utilisent les expresà
faire
semblant
de
sions qu’ils connaissent pour
- ils entreprennent simultase marier, de jouer au
illustrer ce qu’ils ressentent.
nément des jeux exploraIls ont vu, soient dans leur
papa et à la maman.
toires de leurs corps (ce qui
famille, leur entourage, ou à
est normal, mais qu’il faut
la télé, des gens qui parbien encadrer);
tagent un lien amoureux ou bien une
- ils n’acceptent pas que d’autres amis
connexion très forte. Les mots qu’ils ont
jouent
avec eux;
entendus dans ces contextes sont souvent réutilisés pour dire combien une amitié est parti- les comportements de l’un d’entre eux
culièrement significative à leurs yeux, par sont inadéquats (exclusion, menace du style
exemple.
« Je ne suis plus ton ami si…»);
Les enfants modélisent
nos comportements
- si votre enfant est affecté par cette
relation.
À ce stade de leur développement, il n’y a
aucun lien avec une attirance sexuelle ou physique, même si pour exprimer leur attachement les enfants se donnent parfois des
bisous. Encore une fois, parce que c’est
comme cela que nous démontrons notre attachement à nos enfants et à notre
amoureux(euse), les enfants modélisent nos
comportements. L’important, dans ce cas-ci,
est de montrer à nos enfants à reconnaître
En terminant, même si l’interprétation diffère, reste que les sentiments sont bien réels
pour l’enfant, ne l’oublions pas.
Joyeuse Saint-Valentin!
Vous pouvez joindre Sonia Harvey au 450 462-8777,
poste 6830 (Saint-Hubert) ou à Saint-Jean
au 450 358-7099, poste 7012 (Saint-Jean)
ou par courriel à [email protected]
om! At daycare, Sophie and
M
Beatrice won’t stop bugging me to
kiss them!” When a child seems to be
“
entangled in new emotions, what should
parents do?
The way parents react will influence children’s understanding of whether a situation is
good or bad for them. So it’s a good idea to
stop and ask yourself what message you want
to convey with your response. How will it
influence the way your child handles the situation? For example, if you tell all your relatives
that your little boy has a girlfriend, he might
get teased. That could make him uncomfortable, and in future he’ll probably keep such
things to himself.
As adults, we may tend to project our own
intentions and meaning onto children’s behaviour. But in fact, children use expressions
they know to express what they’re feeling.
They’ve seen (in their families, among their
friends or on television) people who are in love
or have a strong connection. Kids often use the
words they’ve heard in those contexts to
express, for example, how significant a friendship is to them.
Children model their behaviour on ours
At this stage of their development, this kind
of behaviour has nothing to do with sexual or
physical attraction, even if kids sometimes
give each other kisses to express their attachment. That’s how they see us demonstrating
our attachment to our children and our partner,
so children copy our behaviour. The important
thing is to show our kids how to recognize
their boundaries, how to say no and how to
give kisses on the cheek rather than on the
mouth. I suggest that you ask your child what
being in love means to him or her.
Playing “mom and dad”
Sometimes when they play, children will
pretend to be married—playing “mom and
dad.” This is known as symbolic play. Children
do it to imitate adults and what they see in the
world around them, in order to understand the
world.
Photo: MFRC
Sonia Harvey
Coordonnatrice Enfance
Is your child in love?
A strong connection between two children is perfectly normal.
We just need to teach them the right words to express it.
people in their lives, or people on TV doing.
What parent hasn’t recognized themselves in
their child’s words and attitudes?
When should we pay particular
attention?
The parent and the daycare worker should
intervene if:
- the two friends spend most of their time
together, isolated from other kids;
- they simultaneously start playing games
that involve exploring their bodies (“playing
doctor”) (this is normal, but they need to be
taught appropriate limits);
- they won’t let other kids play with them;
- one of them treats the other badly (eg,
exclusion, threats such as “I won’t be your
friend any more if …”);
- your child is negatively affected by the
relationship.
Lastly, even if you and your child interpret
the situation differently, don’t forget that your
child’s feelings are real.
Happy Valentine’s Day!
You can reach Sonia Harvey by phone at
450-462-8777, extension 6830 (Saint-Hubert), or
450- 358-7099, extension 7012 (Saint-Jean), or by
email at [email protected]
In their play, they model their behaviour on
what they have observed their parents, other
L’ÉPARGNE AUJOURD’HUI LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE DEMAIN
Quel type d’épargne choisirez-vous?
CELI - REER - RENE
Comptez sur les experts du RARM pour vous orienter vers l’option qui vous convient le mieux!
Pour nous joindre
To Reach Us
Services financiers
Financial Services
Saint-Hubert
A division of CFMWS
Une division des SBMFC
www.sisip.com
SAVE TODAY FOR FINANCIAL SECURITY TOMORROW
Which plan will you choose?
TFSA - RRSP - NRSP
Rely on your SISIP experts to select the right option for you!
450 462-8777, poste/ext. 6810
1913_14s14
12 février 2014 / SERVIR - Page 2
Votre enfant
est amoureux?
Saint-Jean
450 358-7099, poste/ext. 7955
Montréal
514 252-2777, poste/ext. 4984
www.forcedelafamille.ca
[email protected]
Estelle Auger
Coordonnatrice
Emploi et éducation
ous êtes nouvellement arriV
vé au Québec et vous souhaitez travailler dans votre
domaine? Sachez qu’il vous faudra peutêtre réaliser certaines démarches avant de
vous permettre de le faire.
Au Québec, il est requis d’obtenir des équivalences d’études (lorsque celles-ci ont été réalisées à l’extérieur de la province) pour exercer
certaines professions. Plusieurs domaines exigeront également la maîtrise du français.
Exemples d’emplois régis par un ordre
professionnel
Pour ceux et celles qui ont un emploi régi par
la Direction régionale du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport de leur région. Pour
plus d’information, consultez le site www.mels.
gouv.qc.ca sous l’onglet autorisation d’enseigner. Pour tout autre renseignement, communiquez avec la Direction de la formation et de la
titularisation du personnel scolaire au 1 866 7476626 (sans frais).
un ordre professionnel, il est suggéré dans un
premier temps de faire de la recherche sur le site
internet de celui-ci afin d’en savoir davantage sur
les conditions de pratique de votre profession.
Les infirmiers et les dentistes sont deux types de
professionnels pour lesquels nous recevons des
demandes d’aide pour l’obtention d’équivalences d’études effectuées hors Québec. Ces
professionnels peuvent aussi se référer à l’Ordre
des infirmières et des infirmiers du Québec
(OIIQ) (www.oiiq.org/) et à l'Ordre des dentistes
du Québec www.odq.qc.ca/
Informations générales pour entreprendre
une démarche d’équivalence
Pour connaître les modalités d’obtention du
document Évaluation comparative des études
effectuées hors du Québec, il est recommandé de
consulter le site Internet du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles à
l’adresse suivante: www.micc.gouv.qc.ca ou de
communiquer avec le Centre d’expertise sur les
formations acquises hors du Québec au 514
Informations utiles pour les enseignants
L’équivalence des études pour les enseignants
est également une demande très fréquente. Voici
quelques ressources en ce sens. Les personnes
qui résident au Québec doivent acheminer par la
poste leur demande d’autorisation d’enseigner à
864-9191. Il est à noter que dans le cadre d’une
démarche de reconnaissance des acquis, un test
linguistique doit être également réussi.
Des cours de francisation pour intégrer le
marché du travail rapidement
Pour ceux et celles qui ont besoin d’un cours
de francisation à temps plein dans le but d’une
intégration rapide sur le marché du travail, il est
possible de vérifier votre admissibilité à une formation de francisation offerte par EmploiQuébec en rencontrant un agent du Centre local
d’emploi le plus près de chez vous. Pour répertorier les Centres locaux d’emploi, visitez le
www.emploiquebec.net.
Pour toute autre information, vous pouvez joindre
Estelle Auger au 450 358-7099, poste 6084
(Saint-Jean) ou au 450 462-8777 poste 6827,
ou par courriel à [email protected]
Educational equivalencies and French classes for newcomers
Estelle Auger
Employment and Education Coordinator
H
ave you just arrived in Quebec and
want to work in your field? There may
be some steps you must take in order to do
so.
Members of some professions must obtain
educational equivalencies in order to practise in
Quebec (if they did their professional education
outside the province). Many professions also
require proficiency in French.
Examples of professions regulated by a
professional order
For anyone whose work is regulated by a professional order, the first thing to do is visit its
website to find out more about the conditions for
practising your profession. Nurses and dentists
are two groups of professionals from whom
we receive requests for assistance in obtaining
educational equivalencies for schooling completed outside Quebec. They can also contact
the Ordre des infirmières et des infirmiers
du Québec (OIIQ) (www.oiiq.org/) or the Ordre
des dentistes du Québec (www.odq.qc.ca/),
respectively.
qc.ca/enseignants/enseigner-au-quebec/autorisations-denseigner/. For any other information,
contact the Direction de la formation et de la
titularisation du personnel scolaire [Training
and certification for educators division] at
1-866-747-6626 (toll-free).
Useful information for teachers
To find out how to obtain the document titled
“Évaluation comparative des études effectuées
hors du Québec,” visit the website for the
Ministère de l’Immigration et des Communautés
culturelles at www.micc.gouv.qc.ca or contact
the Centre d’expertise sur les formations
acquises hors du Québec at 514-864-9191. As
part of the process for prior learning recogni-
General information on the procedure
for obtaining equivalency
We also frequently receive requests regarding
educational equivalencies for teachers. The following are some resources on the subject.
Teachers who live in Quebec must mail a request
for authorization to teach to their regional office
of the Ministère de l’Éducation, du Loisir et du
Sport. For more information, visit http://www.
mels.gouv.
tion, a language test is also administered.
French courses to help you enter
the labour market quickly
If you need a French course for quick entry
into the labour market, you can check your eligibility for French classes offered by EmploiQuébec by meeting with an agent at your local
employment centre.
To find the centre closest to you, visit www.
emploiquebec.net.
For any other information, contact Estelle Auger by
phone at 450-358-7099, extension 6084 (Saint-Jean),
or 450-462-8777, extension 6827, or by email at
[email protected]
Spécial «Semaine de relâche»
à vos boutiques plein air
%
50
UÊ-ŽˆÊ>«ˆ˜ÊUÊ-ŽˆÊ`iÊvœ˜`ÊUÊ,>µÕiÌÌiÃÊÊ
UÊ*>˜V…iÃÊDʘiˆ}iÊUÊ*>̈˜ÃÊUÊÌVt
March Break special!
MFRC
*Sur tout l’équipement, peu importe la durée de la location entre le 28 février et le 10 mars.
Members of some professions must obtain educational equivalencies in order to practice in Quebec.
Garnison Saint-Jean
Garnison Montréal
450 358-7099, p. 6450
514 252-2777, p. 2752
001824-14s14-cn
**
s
!
i
de r ab a
Page 3 - 12 février 2014 / SERVIR
Zoom sur les équivalences d’études et la francisation
12 février 2014 / SERVIR - Page 4
Say “I love you” every day!
Katherine Bourdon
Prevention, Support and Intervention Coordinator
alentine’s Day is the perfect occasion to
V
celebrate the love that connects us and
to remember the reasons why we chose to
share our life with our partner. It’s a great
opportunity, but let’s face it—once a year is
not enough to show someone how important they are to you.
Prenons l’habitude de le démontrer au jour le jour.
Dites «je t’aime» tous les jours!
a Saint-Valentin est une
L
belle occasion de célébrer
l’amour qui nous uni à l’autre
et de se rappeler les raisons qui font que
nous avons choisi de partager notre vie
ensemble. C’est une belle opportunité,
mais avouons-le, une fois l’an est bien peu
pour démontrer à quelqu’un l’importance
qu’il a pour nous.
Il va de soi que le quotidien, les responsabilités et le cours des choses ne nous donnent pas
l’occasion de penser autant aux besoins de
l’autre que durant les premiers temps de notre
relation. La vie va vite, on s’habitue aussi à la
présence de l’autre et il y a de moins en moins
de mystère et d’excitation dans le couple.
Pourtant, il existe des moyens simples qui
prennent peu ou pas de temps, et qui démontrent
à l’autre que nous l’estimons.
Penser à l’autre comme à un individu
distinct du couple
Prenons le temps de réfléchir à comment
vous traitez les collègues de travail. Vous dites
probablement bonjour avec le sourire le matin,
vous vous informez de leur soirée ou de leur fin
de semaine et vous leur souhaitez une bonne
fin de journée avant de quitter. Vous partagez
certainement aussi quelques histoires à l’heure
du dîner. Qu’en est-il de la façon dont vous vous
adressez à votre conjoint(e)? Lui souhaitez-vous
un bon matin, vous informez-vous de sa journée,
et prenez-vous le temps de discuter avec lui de
choses et d’autres? Trop souvent, on tient pour
acquis la présence de l’autre et on a tendance à
ne pas poser ces simples questions, comme si le
fait de former un couple avec cette personne
nous enlevait le besoin de lui démontrer de l’attention. Dire « je t’aime » ne se fait pas uniquement en mot. Ce peut-être un petit mémo sur la
machine à café, un texto gentil au milieu de la
journée, accomplir une tâche qui ne nous
revient pas, souhaiter une bonne nuit avant de
s’endormir. Autant de petits trucs qui démontrent
à l’autre qu’il compte à nos yeux.
Think about your partner as an individual
separate from your relationship
Take the time to think about how you treat
your co-workers. You probably smile and say
good morning, ask if they had a good weekend,
and wish them a good evening before leaving at
Many people who seek professional help to
improve their relationship say that they feel
“taken for granted” by their partner and don’t
feel special any more. Don’t wait for February 14
to say “I love you.” And don’t think you have to
spend a lot of money on things like restaurants
and gifts to show your love. Get into the habit of
showing it every day. Happy Valentine’s Day!
You can reach Katherine Bourdon by telephone at
450- 462-8777, extension 6828 (Saint-Hubert), or
450-358-7099, extension 7103 (Saint-Jean), or by
email at [email protected]
Plusieurs personnes qui consultent pour améliorer leur relation conjugale mentionnent le fait
qu’ils ont l’impression d’être devenus « acquis »
pour l’autre personne et qu’ils ne se sentent
plus spécial. N’attendons pas le 14 février pour
dire « je t’aime » et ne croyons pas qu’il faille
nécessairement dépenser des sous (restaurant,
cadeaux) pour démontrer notre amour à l’autre.
Prenons l’habitude de le démontrer au jour le
jour. Bonne Saint-Valentin!
Vous pouvez joindre Katherine Bourdon au
450 462-8777, poste 6828 (Saint-Hubert) ou au
450 358-7099, poste 7103 (Saint-Jean) ou par
courriel à [email protected]
Photo: MFRC
Katherine Bourdon
Coordonnatrice Prévention,
Support et Intervention
We all know that the daily routine, responsibilities, and life in general don’t leave as much
time or opportunity to think of the other person’s
needs as much as we did at the beginning of the
relationship. Life moves fast, we get used to the
other person being there, and the mystery and
excitement of the relationship dwindles. But
there are some simple things we can do that don’t
take much time and will show our partner how
much we appreciate him or her.
the end of the day. You likely share stories with
them over lunch. But what about your partner?
Do you say good morning? Do you ask about his
or her day? Do you take the time to talk to him
or her about whatever is going on? Too often, we
take the other person for granted and don’t ask
these simple questions, as if being in a relationship with the person means we no longer
need to be attentive. Saying “I love you” is not
just a matter of words. It could be expressed in
many ways: leaving a little note on the coffeemaker, sending a nice text message in the middle
of the day, doing a chore that is our responsibility, saying goodnight before going to sleep.
There are so many little ways to show the other
person that he or she matters to us.
Remember the reasons why we chose to share our life with our partner.
Joyeuse
Saint-Valentin
Tout pour
votre véhicule!
PEINTURE AUTOMOBILE ET INDUSTRIELLE
s/54),,!'%s!44!#(%32%-/215%3
51
Depuis 19
0)µ#%3$!54/
3!).4*%!.
650, de Dijon (coin Industriel)
3AINT*EANSUR2ICHELIEU
1940-14s14
0)µ#%3$!54/
BEDFORD
ROUTE
Pike River
Lundi au vendredi :
7 h 30 à 18 h 30
Samedi : 8 h à 12 h
Happy
Valentine's
Day
Guy Brouillet
Aumônier, Garnison Saint-Jean
ne jeune recrue sentait le
U
besoin de parler avec un padre.
La première semaine de son cours
parent âgé et malade. Nous choisissons un
emploi qui n’est pas nécessairement le plus
agréable, mais qui nous permettra de terminer les
études qui nous qualifieront pour une carrière
significative et bénéfique à d’autres.
de qualification militaire de base, son amie de
cœur venait de lui annoncer qu’elle le laissait;
c’était fini entre eux. D’autres mauvaises
nouvelles s’ajoutaient de surcroît. Une des questions qui le tracassait était pourquoi se sentait-il
triste même s’il venait de faire une activité physique qu’il aimait bien et que le ciel était beau et
ensoleillé. «Je devrais me sentir bien, non?», se
demandait-il.
C’est un privilège d’accompagner une
personne jusqu’à ce qu’elle trouve un soulagement des souffrances inutiles provenant de la
solitude, de la peur, d’une fausse estime de soi
ou de la honte. Toutefois, comme accompagnateur spirituel chrétien, j’ai le souci d’aider cette
personne à vouloir être meilleure et non pas
seulement de l’aider à se sentir bien. Douleurs et
déceptions ne sont pas nécessairement néfastes
sur le sentier de la vie humaine.
Plusieurs viennent me consulter comme
aumônier en s’attendant à ce que je les aide à se
sentir bien, à être heureux ou encore à intervenir
auprès de la chaîne de commandement pour
qu’ils obtiennent ce qui les rendra heureux.
Certains découvrent que le cours de recrues ne
ressemble pas à ce qu’ils s’étaient imaginé ou à
ce qu’ils avaient entendu dire. Leur rêve de jeunesse de faire partie des Forces armées canadiennes tourne au cauchemar. La déception se lit
sur leur personne. Ils ont les épaules arrondies et
la tristesse marque leur visage et leurs yeux.
Leur âme est lourde et ils veulent savoir comment être heureux et ce qui les rendra heureux.
Nous devons admettre que comme personne,
nous grandissons en raison des difficultés, des
défis, des échecs et des douleurs que la vie nous
apporte. Les moments difficiles sont essentiels à
notre développement personnel comme être
humain. L’existence d’aise, de facilité et de festivités perpétuelles est nuisible non seulement
pour la personne, mais pour la société. Il me
semble paradoxal que dans notre société d’abondance, de tranquillité et d’accessibilité facile,
plusieurs soient à la recherche d’aventures
extrêmes pouvant même amener la mort.
La psychologue Kim Gaines Exkert note que
les gens sont heureux jusqu’à ce qu’ils ne le
soient plus. Une fois que le sentiment de bonheur passe, la quête recommence pour trouver ce
qui leur procurera le même niveau de bonheur
précédemment ressenti. C’est en quelque sorte
comme la tolérance acquise avec la consommation d’alcool. Il me faut trois verres de vin pour
avoir la sensation qu’un seul verre me donnait au
début.
Cette poursuite du bonheur peut devenir le
facteur déterminant dans mes décisions. Je veux
marier cette femme, car elle me rendra heureux
comme lorsque je suis allé à Disneyland et que
cela m’avait procuré du plaisir. Le moment où je
cesse d’avoir du plaisir, je dois chercher autre
chose ou quelqu’un d’autre.
Pourtant, dans la vie, nous savons qu’il y a des
décisions ou des choix que nous faisons et qui ne
procurent pas nécessairement «le» bonheur,
par exemple, prendre soin d’un poupon ou d’un
Revenons à la jeune recrue… Il semblait surpris que je lui dise que c’était bon signe qu’il
ressente une telle tristesse et que le contraire
aurait été inquiétant. On ne perd pas un objet de
valeur sans que cela nous attriste, encore plus
quand c’est une personne à qui nous tenions vraiment. J’ai eu l’impression qu’il a quitté mon
bureau déconcerté puisqu’il ne repartait pas
heureux ou avec le sentiment d’avoir été allégé
de sa tristesse. J’espère que dans son cheminement il verra avec le recul que ce douloureux
épisode aura contribué à ce qu’il devienne une
personne meilleure.
Les moments de bonheur que nous expérimentons ne sont que cela, des moments qui
passent et qui sont bien sûr toujours les bienvenus. Nous sommes par contre des êtres qui avons
une vie ayant une durée éternelle, nous déclare
Dieu notre créateur. Trouver le contentement
d’esprit dans la situation dans laquelle nous
nous trouvons par la grâce de Dieu procure une
tranquillité qui dépasse l’entendement. C’est ce
à quoi j’invite les gens, à la poursuite du bien.
Chasing after happiness
Guy Brouillet
Chaplain, Saint-Jean Garrison
baby or nursing an ill and aging parent. Or
we choose to take on a job that is not necessarily always pleasant, because it enables us
recruit asked to speak to a padre. The
to complete our education and qualify for a
recruit’s first week of the BMQ started
career that is significant and benefits others.
with his girlfriend announcing that their
It is a privilege for me to counsel people on
relationship was over: she was breaking up
the path that leads to freedom from unneceswith him. He has also received other bad
sary suffering caused by loneliness, fear, low
news. One of the things bothering him was
self-esteem or shame. But as a Christian spirithat he didn’t feel happy, even though he
tual guide, when someone comes to me for
had just been doing a physical activity he
advice, my aim is to help them to be a good
really enjoyed, and the sun was shining in a
person, not just to feel good.
beautiful blue sky. “Why?” he asked.
Pain and failures on the path of life are not
“I should be happy, right?”
necessarily harmful. With hindsight we realize
Many people who come to see me in my
that we grow because of the difficulties, chalrole as chaplain are seeking my help to make
lenges, failures and pain that life throws our
them feel good. They want me to intervene in
way. Difficult times are essential to our devetheir favour with the chain of command to
lopment as human beings. A life of ease, selfhelp them get what will make them feel
gratification, and perpetual pleasure is detrihappy. Some discover that basic military traimental to the individual and to society. I find it
ning isn’t what they expected or is nothing
paradoxical that, in our society of abundance
like what they were told. Their longtime
and tranquillity, people risk their lives by purdream of joining the
suing extreme
Canadian Armed
sports.
Forces is turning into
My young recruit
a horrible nightseemed surprised
mare. They have all
when I told him that
the signs: their
feeling sad was a
shoulders are slumgood sign. The
ped, their faces are
contrary would
etched with distress
have been cause for
and their eyes show
concern. We don’t
despair. Their souls
lose an object that
are filled with sadwe cherish without
ness and they’re loofeeling the loss, and
king for something
that is all the more
that will make them
true when we lose a
feel happy.
person we really
Psychologist Kim
love. He seemed
Gaines Exkert says
As soon as it’s not fun anymore, the search begins disappointed when
people are happy
again for something else or someone else to
he left my office,
until they aren’t anybecause I hadn’t
make us feel good or happy.
more. Then they
relieved the sadness
look for something
in his heart. I hope
else that will bring them the same level of
that farther down the road he will come to see
happiness they felt. It’s much like tolerance to that this sad episode in his life has helped him
alcohol: soon, a person needs three glasses
become a better person.
of wine to get the feeling one glass used to
The moments of happiness that we expegive them.
rience are just that—moments. They come and
The pursuit of happiness can become the
go and are always welcome. But we need to
major factor in decision making. “I want to
remind ourselves that even though we live in
marry this woman because she will make me
time and space, we are created by God for
happy, like when I went to Disneyland and
eternity.
had fun.” As soon as it’s not fun anymore, the
Finding contentment in the situation and
search begins again for something else or
the circumstances where we find ourselves
someone else to make us feel good or happy.
by the grace of God gives us tranquillity and
Yet when we really think about life’s
peace of mind and heart which is beyond
choices, we realize that many are not made
our understanding but very real. That is why
with the goal of bringing immediate happiI encourage everyone to pursue what is true
ness: for example, taking care of a crying
and good.
A
Précisions sur les rencontres AA
à la Garnison Montréal
L
Nous savons qu’il y a des décisions ou des choix que nous faisons et qui ne procurent pas nécessairement «le» bonheur, par
exemple, prendre soin d’un poupon ou d’un parent âgé et malade. Nous choisissons un emploi qui n’est pas nécessairement le
plus agréable, mais qui nous permettra de terminer les études qui nous qualifieront pour une carrière significative et bénéfique
à d’autres.
Pour plus d’informations, vous pouvez joindre
l’organisateur, Pierre G., par téléphone au
514 222-3938 ou par courriel à l’adresse
[email protected]
Photo: Stock.xchng
es rencontres AA, qui débuteront le
mercredi 2 avril prochain à la Garnison
Montréal, sont se dérouleront au local 112
de la bâtisse 213, de 19h30 à 21h. Le
local sera ouvert dès 18h30 afin d’offrir du
café aux participants. Un gâteau sera servi
après la première rencontre.
L’instigateur du projet tient à remercier la
chaîne de commandement du 25e Dépôt des
Forces canadiennes ainsi que le lieutenantcolonel Julie Pelletier de leur support.
Page 13 - 12 février 2014 / SERVIR
La poursuite
du bonheur ou du bien
12 février 2014 / SERVIR - Page 14
Lettre à toi, ma moitié militaire…
difficile, de ta dernière mission. Après avoir
passé par toute une gamme d’émotions... Je me
souviens de ma colère face à ton absence, un
soir, alors que les enfants étaient malades. Après
avoir pensé à quitter mon emploi parce que je
n’y arrivais pas. J’avais rêvé à ton retour et
voilà que tu étais là. J’avais l’impression par
contre que ta tête était ailleurs. Te rappeler gentiment que les enfants et moi n’étions pas tes
soldats ne suffisait plus à calmer tes excès de
colère. Tu n’étais pas pareil. J’ai cherché de
l’aide et j’ai compris que tous les deux, nous
avions évolué pendant les mois où nous avions
été séparés. Nous devions nous laisser le temps
de nous redécouvrir. Heureusement, les semaines
ont passé et j’ai constaté avec soulagement
qu’au fond de nous, nous étions restés les mêmes.
Mon Amour,
C’est la Saint-Valentin et tu n’es pas là. Les
enfants sont couchés après une journée à courir
partout, comme lors de chacune de tes absences.
Ne va pas croire que je m’apitoie. Avec les
années, j’ai appris à apprécier ces quelques
moments avec moi-même et à profiter de ce
temps pour éviter de m’oublier à travers le
tumulte de notre vie.
Ce soir, la fête de l’Amour me fait penser à
nous deux, à toutes ces années que nous avons
vécues ensemble et à tout ce que nous avons
traversé...
Je me souviens de nos débuts, au moment
où mon regard s’est arrêté sur toi, superbe, dans
ton uniforme lors de cette fameuse parade. Je
pense à notre bonheur des premiers temps quand
je me disais que la vie de couple militaire allait
me convenir parce que notre amour allait nous
porter.
C’est à ton premier départ que j’ai vraiment
compris ce que cette vie impliquait. Tant de questions me sont venues en tête! Notre couple seraitil assez fort? Reviendrais-tu comme avant?
Serais-tu en danger? Est-ce que je serais capable
de vivre cette vie-là longtemps? Et puis, il y a eu
les incompréhensions des gens autour de moi qui
ne comprenaient pas mon choix et qui m’ont
même fait douter. Est-ce que je devais forcément
vivre tout ça?
Je pense aussi à ces moments où tu reviens à
la maison. J’éprouve toujours un sentiment
euphorique quand je sais que tu seras bientôt de
retour. Quel couple a la chance de vivre des
retrouvailles fréquemment, même après plusieurs années de vie commune? La passion
revient, l’envie d’être avec toi, de te regarder et
de
p ro f i t e r
pleinement
de
ta
présence. C’est ma Saint-Valentin! Puis, en
voyant les pièces d’uniforme éparpillées un peu
partout dans la maison, je réalise que tu viens un
peu bousculer les habitudes que je m’étais créées
en ton absence…
Je pense aussi à tous les moments heureux que
la vie de famille nous amène à vivre. Je pense à
notre voyage, quand nous nous sommes
retrouvés durant tes vacances de déploiement. Je
pense aux amis que j’ai pu me faire sur les bases
où nous avons vécu et aux belles rencontres que
j’ai faites dans cette communauté qui est la
nôtre. Je pense au fait que j’ai pu me bâtir une
carrière exportable, en offrant mes services professionnels à chaque endroit où nous nous
sommes établis. Je pense aux enfants qui sont
aussi à l’aise de parler français ou anglais. Et je
pense que nous avons bâti tout ça à deux.
Notre vie n’est certes pas une vie banale. Elle
est parsemée d’embûches, de défis, d’inconnu, et
d’incertitudes. Malgré tout, une chose demeure.
Ces épreuves nous ont rapprochés, ont soudé nos
liens, ont forgé notre amour, car nous les vivons
et les affrontons ensemble.
Ce soir, en pensant à nous, je me rappelle
pourquoi j’ai fait le choix de m’impliquer avec
toi. C’est parce que je t’aime.
Bonne Saint-Valentin
Claude
Faites-vous le plus
beau des cadeaux!
laude n’existe pas. Son histoire a été
inventée à partir des nombreux témoiC
gnages de conjoints et de conjointes
qu’ont entendus les intervenants du
Centre de ressources pour les familles
des militaires (CRFM).
«La vie militaire peut mettre l’amour
d’un couple à rude épreuve», explique
Katherine Bourdon, coordonnatrice
Prévention, soutien et intervention au
CRFM. «Choisir d’aller consulter quand
ça va mal, c’est la plus belle preuve
d’amour qui soit! C’est un beau cadeau
de Saint-Valentin à se faire à soi-même
et à sa tendre moitié!»
Le CRFM aide les membres des Forces
armées canadiennes et leurs conjoints,
que ce soit individuellement ou en
couple. Le service est gratuit et
confidentiel. Pour obtenir de l’information, joindre Mme Katherine Bourdon
au 450 358-7099, poste 7103.
Je me rappelle également ton retour, plus
Letter to You, my Military Sweetheart …
couldn’t cope anymore. I had dreamt about you
coming home, and there you were! But it was like
your mind was somewhere else. Reminding you
that the children and I were not your soldiers was
not enough to stave off your fits of anger. You
weren’t the same. I got help, and I realized that
we had both changed during the months we had
been apart. We had to give ourselves time to get
to know each other again. Luckily, as the weeks
passed, I understood that, deep down, we were
still the same people.
My Love,
It’s Valentine’s Day and you’re not here. The
kids are in bed after a day of running around, like
everyday when you’re away. It’s not that I’m feeling sorry for myself. Over the years, I have come
to treasure these few moments alone and enjoy
them so that I don’t get lost in the turmoil of our
life.
Tonight is a night for lovers, and I’m remembering all the years we have spent together and
all that we have gone through...
I remember when we met, the moment I first
saw you dazzling in your uniform at that unforgettable parade. I remember how happy we were
at first, when I told myself that a military couple’s
life was going to suit me just fine, because our
love would get us through.
It was at your first deployment that I really
understood what that life was all about. I had so
many doubts! Would our relationship be strong
enough? Would you be the same when you came
home? Would you be in danger? Could I live like
this for a long time? And then there were the
people close to me who didn’t understand why I
had chosen this life, and I even began to wonder
myself. Did I really have to live like that?
I’m also thinking about when you come home.
I always get so excited when I know you will be
home soon. How many couples are lucky enough
to experience so many reunions, even after years
of being together? The passion is rekindled, and
I want to be with you, look at you, and enjoy
every minute of our time together. That’s my
Valentine! Then, when I see your uniform scattered about the house, I realize that you also disrupt a little the routine that I had settled into
when you were gone …
I’m also remembering when you came home
from your last mission: that was harder. I had
experienced a whole range of emotions... I
remember how angry I was with you for not
being there one night when the kids were sick. I
had thought about quitting my job, because I just
I’m also thinking about all the happy times we
have shared as a family. I’m thinking about the
trip we took when you were on deployment leave.
I’m thinking about the friends I made on the
bases were we lived and the good times we have
had as part of the military family community. I’m
thinking about the fact that I have built a portable career by offering my professional services
wherever we lived. I’m thinking about the children, who are just as comfortable in French as in
English. And we built all that together!
Our life is certainly not humdrum. We have no
shortage of obstacles, challenges, unknowns and
uncertainties. But in spite of all that, one thing is
sure: the hardships have brought us closer together, strengthened our bond, because we have
faced them and survived them together.
Tonight, thinking about us, I remember why I
decided to throw my lot in with yours.
Because I love you.
Happy Valentine’s Day
Leslie
Offer to yourself the
most wonderful gift
L
eslie is not a real person. Her story or
his story—it can be either—is drawn
from the many stories military spouses
have told staff at the Military Family
Resource Centre (MFRC).
“Military life can put a strain on a
couple’s love for each other,” explains
Katherine Bourdon, Prevention, Support
and Intervention Coordinator at MFRC.
“Getting help when you need it is the
best way to show your love! It’s the perfect Valentine’s gift for you and your
sweetheart!”
MFRC is there to help military members
and their spouses, individually or as a
couple. The service is free and confidential. For more information, contact
Katherine Bourdon at 450-358-7099,
extension 7103.
Page 15 - 12 février 2014 / SERVIR
Promotions - décorations - mentions
Au 25e Dépôt
Aux PSP
e mardi 14 janvier dernier, un certificat de
LBélanger,
reconnaissance a été remis à M. Simon
gestionnaire des programmes
d’éducation physique aux Programme de
soutien du personnel (PSP) afin de souligner
l’excellence de ses accomplissements professionnels. Il a reçu cette récompense des
mains du vice-président des PSP, M. Peter
Atkinson, qui s’était déplacé expressément
d’Ottawa pour l’occasion.
«L’implication professionnelle de M. Bélanger
depuis sa nomination en tant que gestionnaire
des programmes d’éducation physique a eu un
impact fracassant, et ce en très peu de temps», a
mentionné M. Atkinson. «Il [M. Bélanger] s’est
entre autres mérité des éloges de la part du commandement de l’École de leadership et de
recrues des Forces canadiennes (ELRFC) et de
l’état-major pour sa compréhension hors du
commun de la mission de l’ELRFC ainsi que
pour la vitesse à laquelle il a su développer et
appliquer des solutions aux multiples défis qui se
sont dressés sur sa route. L’intégration désirée
entre les unités militaires et les moniteurs PSP a
fait un pas de géant grâce au professionnalisme
et la capacité d’écoute de M. Bélanger», a conclu
le vice-président des PSP.
Le caporal Christine Bélanger,
lors du dîner de la troupe qui a
eu lieu le 16 décembre 2013, a
reçu un certificat de mérite signé
par le major-général S.P.
Noonan, autrefois commandant
du Commandement du soutien
opérationnel du Canada
(COMSOCAN), des mains du lieutenant-colonel Julie Pelletier,
commandant du 25e Dépôt
d’approvisionnement des Forces
canadiennes (25 DAFC). La mention se lit comme suit : «En reconnaissance de votre accomplissement exceptionnel en complétant
le Défi de conditionnement physique du COMSOCAN 12 000
représentant 12 000 crédits de
conditionnement physique et
d’engagement envers le programme des Forces canadiennes
(14 septembre 2012).»
Les collègues de Simon Bélanger ont assisté à la remise de son certificat de reconnaissance. De gauche à droite: Guillaume
Leclerc, coordonnateur du conditionnement physique CPG à l’ELRFC, Sandra Renaud, adjointe administrative PSP, François
Gagnon, ancien directeur du Conditionnement physique et des sports à la Garnison Saint-Jean maintenant à la retraite, Michelle
Couture-Montpetit, adjointe aux ressources humaines des FNP, Lucille Guertin, gestionnaire des ressources humaines des FNP,
Pierre-Luc Désormeaux, directeur du Conditionnement physique, Peter Atkinson, VP des PSP, Simon Bélanger, gestionnaire des
programmes d’éducation physique, Pascal Vincent, directeur de la Promotion de la santé, Lyne Binette, gestionnaire adjointe PSP,
Pierre Chicoine, directeur des Loisirs communautaires et Guylaine Fortin, rédactrice en chef du journal Servir.
Mme Louise De GrandpréPoupart a pris sa retraite le
17 janvier 2014, après plus de
13 ans de service au sein de la
fonction publique. Elle avait
débuté au 25e Dépôt en septembre 1999 en tant que commis CR-03. Devenue employée
indéterminée, elle avait quitté
le 25 DAFC en décembre 2004
pour occuper un poste de
commis CR-04 intérimaire au
Centre d’apprentissage et de
carrière. En mars 2006, elle
avait été officiellement nommée dans ce poste puis, le
26 janvier 2009, elle était
revenue au 25 DAFC en tant
que commis à la section des
ressources humaines. Bonne
retraite Louise et merci pour
l’excellence de ton travail!
Le soldat Francis Turcotte a
été promu au grade de
caporal.
Le soldat Sébastien
Duchaine-Pruneau a été
promu au grade de caporal.
M. Guy Tardif a reçu un
certificat pour ses 35 ans
de loyaux services.
Au Groupe de soutien
de la 2 Div CA
au Groupe de soutien de la
Récemment,
2 Division du Canada, des remises ont eu lieu.
e
Le caporal Rémi Gauthier, de
l’Approvisionnement et
Mouvement, a été promu au
grade de caporal-chef.
Le sergent Alain Wagner,
de l’Approvisionnement et
Mouvement, a reçu la
1re agrafe à la Décoration des
Forces canadiennes pour
22 ans de bons services.
Des taux hypothécaires
qui rallient les troupes.
Vous déménagez bientôt? Soyez prêt grâce à un taux hypothécaire exclusifs spécial*
réservé aux membres de la communauté de la Défense canadienne. De plus,
renseignez-vous sur nos options hypothécaires flexibles offertes dans le cadre du
Programme de réinstallation intégrée.
Laissez-nous vous aider à déménager sans tracas.
Passez à votre succursale ou visitez le site bmo.com/sbcdc pour prendre rendez-vous
Un programme des SBMFC
* Les offres peuvent être modifiées, retirées ou prolongées en tout temps, sans préavis. Les critères d’octroi de crédit habituels de la Banque de Montréal s’appliquent. Certaines conditions s’appliquent. Ces offres spéciales ne sont pas valides pour le prêt hypothécaire fermé à
taux réduit fixe de 5 ans, le prêt hypothécaire fermé à taux réduit fixe de 10 ans ni pour la MargExpress sur valeur domiciliaireMD. MD Marque de commerce déposée de la Banque de Montréal.
114012_14s14
Championnat régional hockey féminin de Bagotville
Notre équipe met fin à une disette de 14 ans!
féminine de hockey de la région
Lneurs’équipe
de Montréal s’est mérité les grands honlors du tournoi régional qui s’est
déroulé à la base des Forces canadiennes
de Bagotville du 26 au 30 janvier dernier
et auquel participaient les équipes de la
région de Montréal, de Valcartier, de
Bagotville et d’Ottawa. La formation, qui a
effectué un parcours sans faute tout au long
de la compétition en gagnant tous ses
matchs, a éclipsé ses adversaires pour l’emporter 8-6 contre Ottawa lors de la grande
finale.
Les joueuses de la région de Montréal ont
entamé leur parcours en lion en remportant leurs
trois premiers matchs contre Ottawa (3-1),
Valcartier (4-1) et Bagotville (9-1), ce qui leur a
permis d’atteindre la première position du classement des rondes préliminaires. Loin de se
reposer sur leurs lauriers, les athlètes militaires
ont par la suite mis les bouchées doubles afin de
dominer Bagotville 4-0 lors de la demi-finale.
Puis, elles ont eu raison de l’équipe d’Ottawa
lors du match de la finale avec une victoire
éclatante de 8-6.
«Solides sur leurs patins»
Leur préparation acharnée aura permis aux
femmes de Montréal de se distinguer sur la
glace, croît l’entraîneur de l’équipe, l’adjudantmaître Bruno Turcotte. «Nous avons joué dans
une ligue civile à Saint-Constant contre des
équipes masculines pour nous pratiquer. Malgré
le niveau de difficulté plus élevé, cet entraînement a rendu mes joueuses beaucoup plus solides
sur leurs patins», s’est réjoui ce dernier. Il a
également souligné la performance exceptionnelle du caporal Janie Beaulieu-Gagné, du
34e Régiment du génie de combat, qui a marqué
cinq buts lors de la finale.
Photo: Imagerie Bagotville
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
L’équipe de hockey de la région de Montréal. De gauche à droite, rangée du bas: maître de 2e classe Mary Connors, sergent
Andrée Thibodeau, caporal-chef Kim Hardy, capitaine Courtney Flowers-Douglas, caporal Jany Beaulieu-Gagné, caporal Katia
Maltais, et adjudant-maître Bruno Turcotte. Rangée du haut: major Rochelle Heudes, enseigne de vaisseau de 1re classe Cindy
Rochette, caporal-chef Josianne Proulx, caporal-chef Valérie Morin, caporal Sathia Boivin, sergent Céline Picotin, caporal-chef
Nathalie Houde et capitaine Vicki-Anne Ménard. Au sommet : caporal Sabrina Fortin.
L’équipe devra conserver le même dynamisme
afin de s’illustrer lors du championnat national
de hockey féminin, qui aura lieu à Borden du
1er au 7 mars prochain.
RMC Saint-Jean at Westport
I Eat My Feelings!
Fencing Tournament
To your health!
uring the first weekend of February,
D
Officer Cadets of the Royal Military
College Saint-Jean (RMC Saint-Jean) fencing
team travelled to Westport, New York State
to compete in the Westport fencing competition. Although it was the fencing team’s
second visit here, Officer Cadets had the
opportunity to compete against new faces
from all over New York State.
On a Saturday morning, members of the
fencing team travelled across the U.S.-Canada
border on a bus provided to them, proudly
representing Canada and RMC Saint-Jean. The
competition was not only a good place to test the
skills of the Officer Cadets, but was also a good
learning experience for the entire team.
The College certainly left an impression on
the fencers from the New York State. Although
the fencing team faced numerous capable opponents with years of experience, it performed
admirably; every member of the team had improved their scores from the previous competition.
Most notably, RMC Saint-Jean dominated the
award stage with two of its Officer Cadets
Carl Coicou
Manager, Health Promotion
placing 1st and 3rd in the competition. Officer
Cadet Mathieu Briere placed 1st in the competition, proudly claiming the gold medal as his
own, in addition to gaining an official ranking in
the U.S. fencing community. Officer Cadet
Alexandre Ducharme placed 3rd in the competition, winning another medal for the fencing
team.
o we always eat for the right reasons?
Because we are actually hungry, for
D
example? In fact, the exponential increase
in obesity in industrialized countries would
indicate otherwise. Of course, lack of exercise also contributes to the phenomenon,
which, unfortunately, looks more and more
like an epidemic.
“It was a great experience for all of us. I was
very satisfied with the fact that I did much better
on this competition as compared to my last”, said
Officer Cadet Caleb Ho. “I think the entire team
developed a strong bond from sharing its achievements amongst each other.”
Food addict or food connoisseur? Both, in my
case. We have to face the fact that eating is a
pleasurable, comforting activity for most of us.
However, for some people, food is an easy
escape. I’m bored, I eat. I eat to pass the time.
I’m sad and depressed, I eat. I’m stressed out,
I eat. I’m happy, I eat. I also eat when I watch an
ad that makes me want to eat. I eat because I’m
conditioned to eat. I eat out of habit. I eat because
it is time to eat. I eat because everybody else is
eating …
As stated by Officer Cadet Ho, organized
sporting activities such as this are crucial to the
development of officer cadets. Not only is physical fitness a core component of the RMC SaintJean curriculum, sports can provide a core basis
for leadership, teamwork and cooperation. As
it is RMC Saint-Jean’s goal to produce wellbalanced future officers and allowing officer
cadets to participate in such physical activities
is part of the College’s curriculum, which is
based on Academics, Leadership, Sports and
Bilingualism.
Officer Cadet Mathieu Briere and Officer Cadet Alexandre Ducharme celebrate their achievements by proudly displaying their medals.
Officer Cadet Mathieu Briere placed first place in the entire competition, and Officer Cadet Alexandre Ducharme placed third in the
competition. Their respective placements greatly supplemented the presence of the College in the Newport regional competition.
Photo: A. Virviescas, Stock.xchng
Officer Cadet Jay Lee
Photo: Officer Cadet Caleb Ho
12 février 2014 / SERVIR - Page 16
SPORTS ET LOISIRS
One of the best ways to ward off a sweet attack or feeding
frenzy is to eat healthy snacks throughout the day.
- Nuts with dates or raisins
- Cereal with milk
Stop!
- Greek yogurt and figs
Before you eat, why not ask yourself this
basic question: could I do something other than
eating to make myself feel better? What are the
alternatives?
- Small bean salad
- Boiled egg
Bad snack ideas: empty calories
A full bag of tricks to release tension and ease
stress can be very helpful in those circumstances.
For example, getting some physical exercise to
let off steam is more effective than eating a
whole row of chocolate chip cookies and feeling
guilty about it afterwards. If, however, you just
have to eat, choose what you eat wisely and do
not eat too much of it. Your body will thank you.
- Chips and soft drinks
One of the best ways to ward off a sweet attack
or feeding frenzy is to eat healthy snacks
throughout the day. This will help stabilize your
energy level (blood sugar control) and maintain
a healthy weight.
You can do it!
Good snack ideas: nutritious foods
- Energy drinks
- Doughnuts and store-bought muffins
- Milkshakes and iced cappuccino
- Poor quality chocolate bar
- Bag of jujubes
Learning to eat better to be healthier and reach
your target weight is a long process, which
entails accepting the need to change and requires
a certain amount of courage. It is easier with
some help or support. So take the leap!
- Fresh fruit, whole grain crackers and cheese
- Raw veggies and hummus
- Half a bagel with almond butter
You can reach the Health Promotion at Saint Jean
Garrison at 450-358-7099, extension 7207, and at
Montreal Garrison at 514-252-2777, extension 2639.
For some of the officer cadets, going to this
event was a difficult decision for they would be
missing opportunities such as a trip to Quebec
City and the Robbie Burns dinner. Nonetheless
the officer cadets who put their names in saw
that a trip to their future college while supporting the Soldier On cause was worth missing
those events.
Officer cadets left the college after lunch on
the Friday before the competition and missed an
afternoon of school for the event. Upon arrival,
the officer cadets dropped off their belongings
and went straight to the College for food before
the beginning of the competition. The Bike-athon started off with a 15 minute sprint on the
stationary bike which was followed with the
official start of the 24 hours non-stop pedaling
relay race. Paring up for one hour shifts, the officer cadets worked hard all through the night and
through the next day.
When not on their bikes, the officer cadets
had the opportunity to visit the town. They got
to see many aspects of Kingston from the funpacked town to the equally amusing nightlife.
There was much for the RMC Saint-Jean
students to do when not biking, studying or
sleeping.
For the majority of the night, the
In the early morning, the tachometer on the
team’s bike presented difficulties. At first, it
stopped registering the distance, then it reset all
together. Finally, the bike stopped registering
any speed over 120 rotations per minute, making
the team have a limited amount of miles they
could register. All of these issues culminated
and the team was stuck in third position behind
the RMC of Canada Sandhurst team and Number
Three Squadron team by the middle of Saturday.
RMC Saint-Jean team still refused to be beaten easily. Hard pedaling throughout Saturday
brought the team back ahead of Sandhurst and
head to head with Number Three Squadron.
Who would have thought the strangers from the
sister College would be so competitive?
Motivated by their will to properly represent the
College, the RMC Saint-Jean team never let off
the gas and kept the tachometer maxed out the
whole time and only made switches with speed
and aggressiveness.
The competition came to an end and the two
leading teams could not have been any closer.
The results have not yet been released; however,
if any member of the team is asked about the
winner, they will most likely say they did the
best they could under the circumstances, while
adding they think their team came in second
place. Nonetheless, the RMC Saint-Jean team
knows they made their College very proud.
Truth Duty Valour
Joueuses de soccer
recherchées!
L
À votre santé!
Je mange mes émotions!
Carl Coicou
Gestionnaire, Promotion de la santé
que l’on mange toujours pour les
bonnes raisons? Entre autres, parce que
Enousst-ce
avons réellement faim? En réalité,
l’augmentation exponentielle de l’obésité
dans les pays industrialisés semble indiquer
que ce n’est pas toujours le cas. Bien sûr, la
sédentarité est aussi en cause dans ce phénomène, qui ressemble, malheureusement,
de plus en plus à une épidémie.
[email protected] Elles peuvent
également contacter le cpl Gignac au 450 3587099, poste 7434 ou par courriel au marie-eve.
[email protected], ou Louis-Philippe Doré à
l’adresse [email protected]
Photo:A. Ventura-Giroux
Stop!
«Auparavant, les joueuses
étaient envoyées à un camp d’entraînement puis transférées dans
Le caporal Marie-Ève Gignac et Louis-Philippe Doré, entraîneur de
d’autres formations si elles voul’équipe, vous invitent à soumettre votre candidature pour l’équipe fémilaient prendre part à des compéti- nine de soccer de la région de Montréal!
tions», explique Sébastien
Despars, coordonateur des Sports
une équipe qui pourra se mesurer à des
militaires à la Garnison Saint-Jean. «Si nous
adversaires au sein d’une ligue civile. Nous
avons assez de noms, nous formerons la
recherchons tous les types de joueuses, de
toute première équipe féminine de soccer de
tous les niveaux! Bienvenues à toutes!», de
la région de Montréal», ajoute-t-il. Plusieurs
mentionner le cpl Gignac.
militaires ont déjà manifesté leur intérêt pour
le projet, dont le caporal Marie-Ève Gignac,
commis à la Division soutien de l’École de
Les candidates intéressées doivent se manifester le
plus rapidement possible. Elles peuvent contacter
leadership et de recrues des Forces canala section des Sports militaires par téléphone au
diennes ainsi que le caporal Anne-Marie
450 358-7099, poste 7264 ou par courriel au
Jennings, de l’Approvisionnement.
Louis-Philippe Doré, moniteur des
Programmes de soutien du personnel (PSP) à
la Garnison Saint-Jean, agira à titre d’entraîneur de l’équipe. «Notre but est de réunir
Officer Cadet Elise Thivierge starting of the competition as first on the bike for the RMC Saint-Jean team, all in a strong attempt
to put her team in the lead early.
Gourmand ou gourmet? Les deux dans mon
cas. Il faut bien admettre que manger est une
activité agréable et réconfortante pour la plupart
d’entre nous. Toutefois, pour certains, la nourriture représente un refuge trop souvent fréquenté.
Je m’ennuie, je mange. Je mange pour passer le
temps. Je suis triste et déprimé, je mange. Je suis
stressé, je mange. Je suis heureux, je mange. Je
mange aussi quand je regarde une publicité qui
m’incite à manger. Je mange parce que je suis
conditionné à manger. Je mange par habitude. Je
mange parce que c’est l’heure. Je mange parce
que tout le monde mange…
Alexandra Ventura-Giroux
Journal Servir
a Section des Sports militaires est à la recherche de
joueuses afin de former une
équipe pour représenter la
région de Montréal au cours
de la saison 2014, qui démarrera au printemps prochain.
L’appel est donc lancé à toutes
celles qui aimeraient prendre
part à l’aventure!
Photo: Officer Cadet George Goertz
O
n February 1st, 19 officer cadets from
Royal Military College Saint-Jean (RMC
Saint-Jean) participated in the 2014 edition
of the Bike-a-thon at RMC of Canada. This
activity, generously funded by the RMC
Foundation, is a friendly competition
between both Colleges and a fundraiser for
the Soldier On Foundation that supports
wounded Canadian soldiers. The team
raised 200 $ for this foundation to do their
part.
RMC Saint-Jean team was in the lead of the
competition, always just a few miles ahead of
the competing teams. The team was pumped
with adrenaline and excitement as they could
taste victory just around the corner. As they
observed the other teams having various issues
including losing chains, disorderly speedometers, and overall team member fatigue, the RMC
Saint-Jean was starting to worry about what
might happen to them.
Avant de manger, pourquoi ne pas vous poser
cette question essentielle: est-ce que je peux
faire autre chose que manger pour me sentir
bien? N’ai-je pas d’autres options?
Un coffre à outils bien garni, pour libérer la
tension et soulager le stress, peut s’avérer salutaire dans ces circonstances. Par exemple, pratiquer une activité physique comme exutoire pour
se défouler est beaucoup plus rentable que de
manger une rangée complète de biscuits au chocolat en se sentant coupable par la suite... Si toutefois vous avez une envie irrépressible de manger, faites preuve de discernement quand vient le
temps de choisir ce que vous mangerez et soyez
raisonnable dans vos portions. Votre corps vous
remerciera.
Une des meilleures solutions pour éviter de
succomber à une rage de sucre ou à une frénésie
alimentaire, c’est d’intégrer des collations saines
tout au long de la journée. Ceci vous aidera à
stabiliser votre niveau d’énergie (contrôle de la
glycémie) et cette stratégie contribuera aussi au
maintien d’un poids santé.
Bonnes idées de collations : des aliments
nutritifs
- Fruit frais, fromage et craquelins de grains
entiers
Photo: cpl Louis Brunet, Imagerie Saint-Jean
Officer Cadet Guillaume Boucher
Page 17 - 12 février 2014 / SERVIR
The 2014 Kingston Bike-a-thon
Avant de manger, pourquoi ne pas vous poser cette question
essentielle: est-ce que je peux faire autre chose que manger
pour me sentir bien?
- Crudités et hummus
- Demi-bagel avec beurre d’amande
- Noix et dattes ou raisins secs
- Céréales avec lait
- Yogourt grec et figues
- Petite salade de légumineuses
- Oeuf à la coque
Mauvaises idées de collations :
des aliments à calories vides
- Chips et boisson gazeuse
- Boisson énergisante
- Beigne ou muffin du commerce
- Lait frappé ou cappuccino glacé
- Barre chocolatée de mauvaise qualité
- Sac de jujubes
Le mot de la faim!
Apprendre à mieux manger dans le but d’être
en meilleure santé ou pour atteindre son poids
cible est un long processus qui implique d’accepter qu’on se doit de changer, ce qui implique une
certaine dose de courage. Il est plus facile d’y
arriver quand on se fait aider ou accompagner
dans notre démarche. Alors, n’hésitez plus et
osez le changement!
Pour joindre l’équipe de la Promotion de la santé à
la Garnison Montréal, composez le 514 252-2777,
poste 2639. À la Garnison Saint-Jean, composez le
450 358-7099, poste 7207.
12 février 2014 / SERVIR - Page 18
Du 13 au 15 mars
On vous attend au 37e tournoi
de curling de la Logistique!
25e Dépôt d’approvisionnement des Forces
canadiennes
à tous les gens des métiers, civils ou militaires,
actifs et retraités de la Logistique.
O
Chaque année, une vingtaine d’équipes, prêtes
à s’affronter et surtout décidées à passer du bon
temps, s’y rencontrent. Faites vite! La date limite
d’inscription est fixée au vendredi 7 mars.
n vous attend pour la 37e édition du
tournoi de curling de la Logistique –
région du Québec – du 13 au 15 mars au
Club de curling Longue-Pointe à la Garnison
Montréal.
Pour obtenir plus d’information ou s’inscrire, joindre
Michel Dagenais au 514 252-2777, poste 2268 ou
Steve Mailloux au poste 4841.
Photo: élof Chrystelle Cloutier
Pour l’occasion, les glaces seront
spécialement réservées. L’événement est ouvert
40e anniversaire du tournoi de
ballon sur glace au CMR St-Jean
Élève-officier David Le Breton
L
a fin de semaine du 24 au 26 janvier, le
tournoi annuel de ballon sur glace
célébrait son 40e anniversaire au Collège
militaire royal de Saint-Jean (CMR SaintJean). Cet évènement rassemblait une
trentaine d’équipes dont certaines étaient
formées d’élèves-officiers du Collège
militaire royal du Canada ainsi que du
CMR Saint-Jean.
Ce tournoi, qui incluait trois différentes
catégories, avait pour but de favoriser l’esprit
d’équipe ainsi que l’esprit de compétition
entre les nombreux membres des Forces
armées canadienne y prenant part.
Notre priorité... votre satisfaction
Photo: Carol Giffen, Stock.xchng
Deux équipes se serrent la main.
March 13 to 15
You are invited to the 37th Quebec
regional Logistics curling Bonspiel
25e Canadian Forces Supply Depot
T
www.jeanpierregamache.com
he 37th Quebec regional Logistics curling
Bonspiel will be held at the LonguePointe Curling Club from the 13th of March
through 15th.
Votre n
ee
complic RT
E
TRANSF
For this special occasion, the ice has been
reserved. The Quebec Region Logistics
Bonspiel is open to all active and retired members of the Logistics Branch, military or civilian
of the Province of Quebec as well as Ottawa
Jean-Pierre
Gamache
courtier immobilier
region. Each year, this traditional event allows
the gathering of about twenty teams, ready to
face off and in particular ready to have a good
time.
Be fast! The deadline for registration is
Friday, March 7.
For more information about the Bonspiel or for a
registration form, please contact Michel Dagenais
at 514-252-2777, ext 2268 or Steve Mailloux at
ext 4841.
France
Bélanger
adjointe adm.
TRANSFÉRÉ
2
1
Toujours pour
sur pizzas et sous-marins
À VALCARTIER?
177A, Champlain, St-Jean
Livraison 11 h à 3 h
pizzasipan.com
PARTICIPANT AU SERVICE DE RELOGEMENT
ET DES FORCES CANADIENNES
001900-14s14
Pizzas
2 for 1
CUSTOMER SERVICE
REPRESENTATIVE
Confiez-moi sans tarder la recherche de votre nouvelle propriété...
Afin que nous puissions dès maintenant planifier votre projet.
PLUS DE 1000 PROPRIÉTÉS SUR LE MARCHÉ...
Peu importe la bannière ou le secteur recherché...
Je trouverai celle qui vous conviendra.
highly needed by our company
UÊ««ˆV>˜ÌʓÕÃÌÊLiÊ>VVÕÀ>ÌiÊ
UÊ£nÊÞi>ÀÃʜÀʜ`iÀ
Uʅ>ÛiÊ}œœ`ÊÌÞ«ˆ˜}ÊΈÃ
UÊëi>ŽÊ˜}ˆÃ…ÊœÀÊÀi˜V…ÊyÕi˜ÌÞÊÊÊ
Bur.: 418 843-1151 Cell.: 418 953-9732
fffÊÃ>>ÀÞʈÃÊÎʙääfʓœ˜Ì…ÞÊfffÊ
i“>ˆÊ>Ìʍ>“iÓÕÀÀ>ޅ`˜}J>œ°Vœ“ʈvʈ˜ÌiÀiÃÌi`
1960_14s13
1926-14s14
ÊÊÊÊʘÞʍœLÊiÝperience can apply
Grand condo 4 ½ à vendre sur la rue St-Jacques à côté de
la base militaire de St-Jean. Annonce du Proprio # 469870,
138 500 $ Contacter Philippe au 514 377-6246.
PETITES
ANNONCES
102. ***URGENT TRANSFERT - TOUTE OFFRE RAISONNABLE
ACCEPTÉE*** Joli cottage avec garage situé dans un secteur
familial et à proximité de tous les services. Cette propriété vous
offre 4 CAC, 3 SDB complètes, une grande véranda accessible à
tous les mois de l’année et une cour clôturée incluant une piscine
creusée. Une visite vous enchantera! MLS 9255415
Condo à louer
3 ½ meublé – Piscine extérieure chauffée – Gym – Stat.
ext/int $ - Plafond 9’ – Planchers de bois et céramique.
Entre le Collège militaire et la Garnison Saint-Jean.
514 578-9910 ou 514 846-2475.
LUXURY CONDOS FOR RENT
3 ½ furnished – Outdoor heated pool – Gym – In/Out
parking $ - 9’ Ceilings. – Wood and Ceramic floors.
Between the Military College and the Saint-Jean
Garrison. 514-578-9910 or 514-846-2475.
À louer
CLAUDE
ST-JACQUES
Le journal
bimensuel
de la
communauté
militaire
région de
Montréal
CONDOS DE LUXE À LOUER
321. Magnifique plain-pied situé dans un quartier recherché pour
sa proximité à tous les services et autoroutes. Propriété décorée
au goût du jour et le sous-sol a été refait à neuf récemment. La
cour arrière, bordée de haies de cèdres matures, est munie d’une
piscine et d’un spa. Toiture récente. Une visite vous enchantera!
MLS 11040502
5
à partir de
$
pour 150 caractères
Courtier immobilier agréé
L’ATTESTATION
D’EXCELLENCE
ATTESTATION
DIAMANT
ATTESTATION
PLATINE DU
DIRECTEUR
PALME
D’OR DU
PRÉSIDENT
Représente 0 à 3 %
des meilleurs courtiers
immobiliers de
Royal LePage au Québec
514 605-5091
[email protected]
WWWFACEBOOKCOMCLAUDESTJACQUESsWWWCLAUDESTJACQUESCOM
Date limite pour l’édition
SAINT-LUC
du 26 février: jeudi
4 ½ - Ascenseur, intercom, A/C, bois franc, possibilité
semi-meublé, possibilité garage. Près de la Garnison et
Collège militaire, 995$/mois. Info : 450 358-5737
Maison à vendre
À VENDRE – SECTEUR ST-LUC
Maison de prestige avec revenus ou bi-génération ou
pour grande famille. #Du Proprio : 223554. Info : Manon
514 830-6497.
Maison neuve à vendre 245 000 $ plus taxes (éligible au
crédit de taxes pour maison neuve), 3 chambres à coucher, plancher bois franc et céramique. Située au 836, rue
Bousquet (via Grand-Bernier). Près de la base militaire et
d’une école primaire. 450 346-6293 ou 450 357-4435.
St-Jeania
Pizzer
450 358-7099
poste 6346
[email protected]
001776-13s18-j
À deux pas du Collège militaire
450 347-5348
Bord de l’eau - Île Sainte-Thérèse. Cottage briques à
vendre, garage, hall d’entrée fermé, foyer, bois franc,
3 cac, 3 sdb, comptoir granit, solarium, cuisine neuve
2012, toiture refaite 2013. Vue splendide sur l’eau. Voir Du
Proprio # 405126. Info : 450 349-6909.
CE BRODEUR Inc.
RBQ 8359 3996 01
Charpentes - Menuiserie - Toitures de bardeaux
Charles-Étienne Brodeur
1951_14s14
Entrepreneur Spécialisé
514 835-3828
MEILLEUR PRIX GARANTI !
À 2 pas de la Garnison Montréal
Charmante propriété dans les Prés-Verts située à deux pas des parcs et écoles. 4 chambres,
2 s/bain, sous-sol fini, fenestration abondante. Terrain magnifique, paysager et agrémenté
d’une piscine. TRANSFERT! Nouveau prix: 219 000$ MLS 16789530
Maison ancestrale ayant gardée
son cachet: planchers d’origine en
pin, plafonds de lambris, boiseries,
etc. Nouvelle fondation 2009 avec
agrandissement 8x12 et patio en bois
traité 8x22. Terrain de 4.34 acres avec
grange pouvant accueillir vos animaux.
Francine 450 542-1363
DU HAUT-RICHELIEU INC.
Agence immobilière
FORTIN
514 999-9491
450 349-5868
www.accesimmobilierplus.com
Services et autres
Carole Mercier
Francine Choinière
Courtier immobilier agréé
Courtier immobilier
514 244-4749
ST-JEAN
PRÊT DE 500$
AUCUNE ENQUÊTE DE CRÉDIT
1 888 994-4054
Agence immobilière
FRANCHISÉ INDÉPENDANT ET AUTONOME DE ROYAL LEPAGE
ALAIN BROWN
Courtier immobilier
00 $
L’Équipe Huneault vos
spécialistes en relogement.
ST-JEAN
Agence immobilière
CAROLE PAQUETTE
VOYEZ NOS SERVICES ET LES PROPRIÉTÉS OFFERTES DANS LA RÉGION!
www.relogementmilitaire.ca
www.canadamilitaryrelocation.ca
COURTIER IMMOBILIER
514 886-8664
514 329-0000
REMAX ALLIANCE INC.
AGENCE IMMOBILIÈRE
VISITE LIBRE
HAUT-RICHELIEU
15 Des Sittelles, St-Jean-sur-Richelieu
Agence immobilière
Christian
Parent
Courtier immobilier
514 942-8818
HAUT-RICHELIEU
Agence immobilière
MEILLEUR VENDEUR
2005-2006(2 ) - 2007-2008 - 2009(3 )
2010 - 2011(2 ) - 2012(2 ) - 2013(2 )
e
e
ATTESTATION
DIAMANT
Christ
iane Pot
vin
DU HAUT-RICHELIEU INC.
Relogement militaire
e
e
ATTESTATION
PLATINE DU
DIRECTEUR
PALME
D’OR DU
PRÉSIDENT
Courtier immobilier agréé
514-219-3071 /450-349-5868
www.christianepotvin.com
001962-14s14
Clé en main. Magnifique propriété avec garage double situé dans un
secteur recherché. 4 chambres à coucher, pièces spacieuses. Boisé à
l’arrière de la propriété. Faites une offre! MLS 28417027
514 998-5221
L’ATTESTATION
D’EXCELLENCE
347-7766ÊUÊx£{ʙ™ä‡n™££
[email protected]
Dimanche le 16 février de 14h à 16h
AGENCE IMMOBILIÈRE
e
Farnham. Cottage offrant beaucoup de potentiel sur terrain de 75 255 pc. Foyer
combustion lente, adoucisseur d’eau, garage ou atelier de 50 X 23 avec entrée
de 100 ampères. Idéal pour petit commerce ou camionneur. MLS 16258954
450
001513-14s14
Courtier immobilier
20 ans d’expérience
dans la vente
1160-14s13
1936_14s14
Condo 4 1/2, 3e étage, construction 2009, libre immédiatement. Ascenseur, garage chauffé, plafonds
de 9 pieds, plancher ciment, très grandes fenêtres,
thermopompe, vue panoramique sur la ville. Inclus:
poêle, frigo, lave-vaisselle, micro-ondes avec fan,
laveuse et sécheuse. À voir! Centris 25380564
ESTIMATION DE LA VALEUR
MARCHANDE DE VOTRE
PROPRIÉTÉ
199 0
Belle propriété bien entretenue au fil des ans, 4 côtés
briques. 2+2 chambres à coucher. Cour extérieure clôturée et bordée d’une haie de cèdres. Près des écoles, du
Cégep, des transports en commun et de la base militaire.
Un seul propriétaire. Faites vite! MLS 27239038
www.michelbenoit.com
Courtier immobilier
BILINGUAL SERVICES
450 542-1363
001402-14s14
Voir mes inscriptions au
Daniel Gravel
WWW.CAROLINEFORTIN.CA
PRIX RÉVISÉ
POUR VENDRE
OU ACHETER
$
00
249 0
165. Joli condo avec belles grandes
pièces à aire ouverte, planchers de
bois franc, thermopompe mural, foyer
au gaz, BBQ au gaz, solarium, remise,
2 stationnements, beaucoup de rangement. Près de la base militaire, des
services, de route 35 et 104. WOW!
Carole 514 244-4749
Grande maison bi-génération ou avec revenus, idéale
pour investisseur, secteur 4 Vents à St-Luc, entrée
indépendante, 2 compteurs électriques. Voir centris.ca
#24806807. Info : 450 349-5868
VOUS VOULEZ
ACHETER OU VENDRE?
450 545-9727
HAUT-RICHELIEU
ou 514 795-3096
Agence immobilière
Les Constructions
90
Courtier immobilier agréé
Garderie en milieu familial à 27 $ / jour. Éducatrice diplômée. Remboursement anticipé dans un quartier écolier
près du cégep de Saint-Jean. Place disponible. Contactez
Marie-Ève 450-347-0959.
10, rue Jacques-Cartier Sud,
Saint-Jean-sur-Richelieu
TE
ET $
RM 00
FE 39 0
3
0$
4
18
Joints de plâtre, peinture, réparations murs et
plafonds, sablage sans poussière. Service professionnel. Contactez François 514 777-8718
Livraison GRATUITE
1870-14s14
Agence immobilière
001807-14s12
Depuis
20 février 2013
001435-14s13
STYLE CONDO
3 ½ et 4 1/2 - Face au Richelieu - 5 minutes de la Garnison
et du Collège militaire. Meublé, chauffé, insonorisé, cuisine
et planchers en bois, douche séparée. 514 240-8770.
001401-14-s14
Condo à vendre
Carignan. Charmante maison avec immense terrain. 8
pièces, 3 chambres à coucher. Beaucoup d’arbres, bel
aménagement, piscine creusée. À voir! MLS 16705981
001681-14s14
Page 19 - 12 février 2014 / SERVIR
PET IT ES ANN O NC ES
1650-14s14
LOUEZ À
NOUS
PAYONS
VOS
À L’ ACHAT OU À LA LOCATION DES MODÈLES 2013 ET 2014 NEUFS SÉLECTIONNÉS.
†
FUSION SE 2014
5,8 L/100 km sur route 9,2 L/100 km en ville±
0
%
4
ET
0
1
TAUX
ANNUEL
JUSQU’À 48 MOIS
BIEN ÉQUIPÉE AVEC :
• Système à commandes vocales SYNC©
• Siège du conducteur à réglage électrique
à 10 voies avec soutien lombaire
• Régulateur de vitesse
• Transmission SelectShift©
ET BIEN PLUS.
LES MEMBRES DE COSTCO ADMISSIBLES
OBTIENNENT UN RABAIS ADDITIONNEL DE
LOUEZ À
12 février 2014 / SERVIR - Page 20
la technologie intelligente,
à l‘économie d’essence,
à la sécurité et à la qualité.
Mais par-dessus tout,
c’est grâce
que nous sommes
à vous
ayant vendu le
la compagnie
plus de véhicules
depuis 4 ans.
PREMIERS
%
*
SUR LES VÉHICULES
NEUFS SÉLECTIONNÉS.
1 000
**
PAIEMENTS
AUX DEUX SEMAINES
FINANCEMENT
À L’ACHAT
SUR LES MODÈLES 2013 ET 2014
NEUFS SÉLECTIONNÉS
ESCAPE SE 2014
6,3 L/100 km sur route 9,5 L/100 km en ville±
0
%
1
TAUX
ANNUEL
JUSQU’À 48 MOIS
BIEN ÉQUIPÉ AVEC :
• Moteur Ecoboost® 1,6 L
• Sièges avant chauffant
• Caméra de recul livrable
• Système de stabilité AdvanceTrac®
ET BIEN PLUS.
$–
MON ÉQUIPE !
ÇA, C’EST
FRANCIS BOUILLON : PORTE-PAROLE DE L’ÉQUIPE DUPONT FORD
190-200, rue Moreau, Saint-Jean-sur-Richelieu
450 359-3673 | dupontford.com | uncamion.com
fordquébec.ca
LES ACHETEURS AVISÉS LISENT LES PETITS CARACTÈRES. Les véhicules illustrés peuvent être dotés d’équipements offerts en option. Les concessionnaires peuvent vendre ou louer à prix moindre. Ces offres s’adressent à des particuliers admissibles uniquement, sur approbation du crédit par Crédit Ford. Certains clients pourraient ne pas être admissibles au taux d’intérêt annuel le plus bas. Un dépôt de sécurité pourrait
être exigé par Crédit Ford selon les termes et conditions régissant le contrat de crédit du client. Ces offres excluent les frais d’immatriculation, les assurances, le plein de carburant, des frais maximum de RDPRM de 44$ pour les véhicules loués, plus des frais de services externes de 4$, les droits spécifiques sur les pneus neufs, la TPS et la TVQ. Tous les prix et rabais sont appliqués à partir du prix de détail suggéré par le
constructeur (PDSC). Pour obtenir tous les détails, consultez votre concessionnaire Ford, ou appelez le Centre des relations avec la clientèle Ford au 1 800 565 3673. Pour les commandes à l’usine, un client admissible peut se prévaloir des primes/offres promotionnelles de Ford en vigueur soit au moment de la commande à l’usine, soit au moment de la livraison, mais non des deux. 1 Jusqu’au 28 février 2014, louez une Fusion
et Escape 2014 et obtenez un taux d’intérêt annuel de 0 % pour un terme allant jusqu’à 48 mois sur approbation du crédit par Crédit Ford. Certains clients pourraient ne pas être admissibles au taux d’intérêt annuel plus bas. Tout montant qui pourrait être versé ou exigé au début de la période de location ainsi que le montant des versements périodiques variera en fonction du modèle de véhicule choisi. Il en va de même pour
la limite au degré d’utilisation du véhicule ainsi que du coût pour une utilisation excédentaire s’il y a lieu. Consultez votre concessionnaire pour obtenir les renseignements complémentaires relatifs au modèle choisi. *Jusqu’au 31 janvier 2014, obtenez 500 $/1 000 $/1 500 $/4 000 $/4 500 $ en rabais du constructeur à l’achat ou à la location d’un véhicule Ford neuf parmi les modèles suivants : Escape 2014 (à l’exception
du moteur 2.0 L)/Escape 2.0 L 2013/Escape S 2013/Escape 1.6 L 2013/Escape 2.0 L 2013. ** Entre le 14 janvier et le 28 février 2014, Ford du Canada Limitée dispensera les clients admissibles désirant acheter ou louer un véhicule des quatre premiers versements aux deux semaines, jusqu’à concurrence d’un montant maximum par véhicule admissible (l’« Offre »). L’Offre s’applique aux quatre premiers versements pour les
clients effectuant des paiements aux deux semaines et à la somme de 12 mensualités divisée par 26 et multipliée par 4 pour les clients effectuant des paiements mensuels (« les quatre premiers versements aux deux semaines »). Si l’équivalent des quatre premiers versements aux deux semaines dépasse le montant maximum de 1 000 $ pour la Fusion et le Escape, le client devra acquitter le solde. Le client devra assumer
les quatre premiers versements aux deux semaines (ou la mensualité équivalente, selon le cas). Les clients achetant un véhicule recevront du concessionnaire un chèque du montant des quatre premiers versements aux deux semaines. Les clients achetant au comptant ne sont pas admissibles à l’Offre. Visitez ford.ca pour les détails. 'Cette offre est en vigueur du 3 décembre 2013 au 31 janvier 2014 uniquement (« la période
de l’offre ») et s’adresse aux résidents canadiens membres en règle de Costco, en date du 30 novembre 2013 ou avant, qui achètent ou louent un véhicule Ford (à l’exception des modèles suivants : Fiesta, Focus, C-MAX, Raptor, GT500, Mustang Boss 302, Transit Connect EV et camions poids moyen), (chacun étant un « véhicule admissible »). Une seule offre est applicable à l’achat ou à la location d’un (1) véhicule admissible
par membre admissible de Costco, jusqu’à concurrence de deux (2) véhicules par numéro de membre de Costco seulement. Cette offre est transférable aux personnes vivant dans le même foyer qu’un membre admissible de Costco. Les taxes s’appliquent avant la déduction de 1 000 $ CAN. ® utilisée en vertu d’une licence accordée par Price Costco International, Inc. ± Les cotes de consommation de carburant sont établies
selon des méthodes d’essai approuvées par Transports Canada. † D’après les ventes totales de véhicules légers au Canada pour 2010, 2011, 2012 et 2013 telles qu’elles ont été compilées par DesRosiers Automotive Consultants Inc. ainsi que par The Association of International Automobile Manufacturers of Canada et l’Association canadienne des constructeurs de véhicules. †† © 2013 SIRIUS Canada Inc. « SiriusXM »,
le logo SiriusXM, de même que les noms et logos des stations sont des marques de commerce de SiriusXM Radio Inc. utilisées en vertu d’une licence. © Ford du Canada Limitée 2014. Tous droits réservés.
C’est grâce à
IL N’Y A AUCUNE COMPARAISON NI AUCUN COMPROMIS.
SEULEMENT CHEZ VOTRE CONCESSIONNAIRE FORD.
+LZtYPLWV\YSHWS\WHY[
KLZ]tOPJ\SLZ-VYK
H]LJHIVUULTLU[
††
KLTVPZWYtWH`tZ 
Author
Документ
Category
Без категории
Views
1
File Size
8 722 Кб
Tags
1/--pages
Пожаловаться на содержимое документа