close

Enter

Log in using OpenID

2016-02-01_12D

embedDownload
Aussurucq
PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN/« SUD OUEST »
Le crash fait
deux blessés Page 11
PAYS BASQUE
LUNDI
1 FÉVRIER 2016
1,00$
er
WWW.SUDOUEST.FR
Dernière chance pour
le « Modern Express »
❚ Aujourd’hui,
ultime tentative
de remorquage
❚ En cas d’échec,
le cargo pourrait
s’échouer sur
la côte landaise
❚ Une pollution
du littoral ne
serait toutefois
pas à craindre
La tentative de remorquage du cargo panaméen, menée vendredi, n’a pu aller à son terme. PHOTO LOÏC BERNARDIN/MARINE NATIONALE
$:HIMKNB=^UVUUW:[email protected]@[email protected]@K
R 20319 21930 1.00$
SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Les motards
entre les files
À compter d’aujourd’hui,
une expérimentation
dans 11 départements, dont
la Gironde, permet aux
deux-roues de remonter
les files de voitures. Page 7
Hollande gracie
Jacqueline Sauvage
JUSTICE Grâce à cette « remise gracieuse de sa peine
d’emprisonnement », la sexagénaire condamnée à
dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent
pourra demander sa libération conditionnelle. Page 6
Pages 2 et 3
2
GOLFE DE
GASCOGNE
Le Fait du Jour
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Le port refuge sur la côte nord de l’Espagne ?
La navigation et le survol sont interdits sur la zone
Si jamais on parvenait aujourd’hui à attraper le cargo au lasso,
il s’agirait de lui trouver un port refuge adapté à la situation. La
solution d’un port basque espagnol semble, pour l’heure, privilégiée.
Eu égard au danger, la préfecture maritime de l’Atlantique a pris un
arrêté interdisant toute navigation ou tout survol, y compris par des
drones, de la zone concernée par les opérations autour du cargo.
Le navire qui menace
Le « Modern Express »,
un cargo qui transporte
3 600 tonnes de bois, pourrait
s’échouer dans les 24 heures
JEAN-DENIS RENARD
[email protected]
omme un condamné qui attend sa dernière cigarette, le
« Modern Express » a dû passer une mauvaise nuit. Sauf avarie
brutale qui l’aurait envoyé par le
fond dans la nuit noire – en raison
du décrochage de sa porte arrière,
par exemple –, il a été roulé en permanence dans des creux de plusieurs mètres. Et il attend ce matin
que l’on décide pour lui. Le talent et
la détermination des hommes qui
l’entourent le sauveront peut-être.
Si tel n’est pas le cas, la force conjuguée de la houle, des vents et des
courants le drossera à la côte à l’horizon de vingt-quatre heures. C’est
ce qu’a esquissé hier, en début
d’après-midi, le préfet maritime de
l’Atlantique, le vice-amiral d’escadre
Emmanuel de Oliveira, qui s’exprimait depuis son QG brestois.
C
Dernière chance avant la terre
Comme chacun a pu s’en apercevoir en mettant le nez à la fenêtre,
les conditions météo étaient hier
des plus défavorables. Elles ont interdit toute intervention humaine
sur le cargo en perdition. Dans une
mer moins formée, une première
tentative aurait pu tourner à la catastrophe vendredi. L’un des acrobates de la société néerlandaise spécialisée Smit Salvage a été blessé à
l’épaule et a estimé avoir eu « beaucoup de chance » de s’en sortir sans
plus de pépins.
L’équipe était alors parvenue à poser une « ligne de passage légère » –
un premier filin – qui reliait le « Modern Express » à un remorqueur.
Mais, dans des creux de plusieurs
mètres, les mises en tension brutales du filin ont provoqué sa rupture.
« Lors de l’échouage,
des brèches
pourraient se produire
dans les soutes,
entraînant une
pollution limitée »
Une ultime tentative se déroulera
aujourd’hui, dès le lever du jour,
pour profiter d’une légère accalmie.
L’opération est complexe. Les bollards – les bittes d’amarrage – sur lesquels enrouler les bouts ne sont apparemment pas accessibles depuis
le pont du navire. Il faut passer par
une coursive pour les atteindre. Un
pari périlleux quand un bâtiment
est quasiment sur le flanc et ballotté par les flots.
« Si la remorque n’est pas passée
dans la journée, le ‘‘Modern Express’’
s’échouera sur la côte sableuse du
département des Landes entre lundi soir et mardi soir », s’est aventuré
le préfet maritime. Si l’entreprise
réussit, le bateau pourrait être tiré
jusqu’à l’abri d’un port pour transborder sa cargaison.
Des moyens importants sont réunis pour ce faire. L’« Abeille Bourbon », le remorqueur surpuissant
affrété par la Marine nationale, le
« Centaurus » et le « Ria de Vigo »,
deux remorqueurs espagnols affrétés par la société Smit Salvage, la frégate de lutte anti-sous-marine « Primauguet » avec un hélicoptère Lynx
à son bord, et le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution
(BSAD) « Argonaute », affrété par la
Marine nationale.
« La cargaison
a-t-elle été arrimée
en dépit du bon sens ?
Des élingues
ont-elles rompu ? »
Ce dernier navire est censé parer à
toute catastrophe de type marée
noire. Le « Modern Express », qui
a 3 600 tonnes de billes de bois et
des engins de chantier à fond de
cale, ne transporte « que » 300 tonnes de fioul et de gazole pour les besoins de ses moteurs. Par comparaison, la cargaison du pétrolier
« Prestige » était lourde de
77 000 tonnes de fioul lors de son
funeste périple atlantique de l’automne 2002.
Emmanuel de Oliveira a tenu à
rassurer son monde sur ce point.
« Les soutes à gazole de propulsion
sont intègres. Nous n’avons détecté
ces derniers jours aucune fuite de
carburant, donc nous considérons
que la coque est aujourd’hui étanche. Mais, lors de l’échouage, des brèches pourraient se produire dans
les soutes, entraînant une pollution
limitée. » Les autorités se tiennent
prêtes à déclencher un plan Polmar,
en cas de péril.
Des dommages à l’échouage
Si les 164 mètres du cargo roulier
parviennent à la côte, les dégâts
éventuels seront tributaires de la nature des fonds. S’il devait taper du
caillou basque, le « Modern Express »
risquerait la déchirure. S’il se calait
mollement sur le sable landais, il serait peut-être préservé. Car la structure du navire apparaît saine aux experts. Immatriculé au Panama, le
bateau a été construit en 2001 et n’a
rien d’un navire-poubelle. Ceci rend
d’autant plus inexplicable sa mésaventure, survenue mardi dernier
à 280 kilomètres de la pointe nord-
Une dernière tentative de remorquage du cargo est prévue aujourd’hui. PHOTO LOÏC BERNARDIN/MARINE NATIONALE
ouest de l’Espagne, alors qu’il poursuivait sa route entamée au Gabon
(sur la façade atlantique de l’Afrique) en direction du Havre.
Le renflouer ou le démanteler
Une faute humaine ?
Le navire a lancé un appel de détresse alors que sa gîte sur tribord
était devenue ingérable. Ses 22 hommes d’équipage ont alors été hélitreuillés et évacués par des hélicoptères espagnols lors d’une opération
rendue délicate par une mer très
formée. Même si elle ne changera
rien aux opérations des prochaines
heures, la recherche de la cause de
cette gîte sera essentielle pour déterminer les responsabilités. La cargaison a-t-elle été arrimée en dépit du
bon sens ? Des élingues ont-elles
rompu ?
Ce sont des hypothèses qui agitent les experts, car le « Modern Express » a traversé une mer, certes difficile, mais très habituelle au large
du golfe de Gascogne à cette période
de l’année. Des centaines de navires
l’affrontent sans frémir. Pourquoi le
« Modern Express » s’est-il soudain
cassé les dents sur les déferlantes ?
Inutile de prédire un point d’atterrissage au « Modern Express » : sa trajectoire dans les prochaines heures
sera tributaire des vents, des courants et de la marée. Ces derniers
jours, il a progressé à une vitesse
moyenne de 5 km/h vers le sud-est.
La grande surface émergée du bâtiment le rend très sensible au sens et
à la direction du vent. Après avoir
soufflé plein ouest toute la nuit, le
vent devrait s’établir ouest-sudouest pour la journée, à une vitesse
moyenne qui n’excédera pas
25 km/h.
La trajectoire du bateau est devenue très « rentrante » depuis l’appel
de détresse (voir infographie ci-contre). Si rien ne peut le détourner de la
terre, l’hypothèse la moins défavorable serait un échouage sur la côte sableuse et inhabitée des Landes. On
ne peut, hélas, écarter la malchance
qui le précipiterait sur l’un des rares
QUE FAIRE À TERRE ?
endroits aménagés de la côte, la jetée de Capbreton par exemple. La situation deviendrait plus délicate encore s’il dérivait toujours plus au sud,
vers l’embouchure de l’Adour et le littoral urbanisé du Pays basque.
Suivant le cas de figure, il faudra
arbitrer entre le renflouement du navire et son démantèlement. Hier, le
préfet maritime de l’Atlantique a fait
part de son scepticisme quant à la
première des deux solutions. « Le
renflouement me paraît aujourd’hui
peu probable, étant donné l’état du
navire, sa gîte et sa taille. Je pense
que c’est plutôt vers un démantèlement que l’on s’orientera », a expliqué Emmanuel de Oliveira. À l’hiver
2011-2012, il avait fallu compter trois
mois entre l’échouage du vraquier
« TK Bremen » sur le sable de la côte
sud de la Bretagne, son démantèlement et la remise en état de la
plage.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
3
Le Fait du Jour
Quinze communes des Landes mises en alerte
En théorie, ce sera à l’armateur de payer la facture des opérations
Si le point d’échouage et l’heure seront précisés « au fil des heures », les 15 communes du
littoral des Landes ont déjà été mises en alerte, a indiqué la préfecture du département. En
cas d’échouage, des plans antipollution Polmar, Mer et Terre, seront déclenchés localement.
Même si des bâtiments affrétés par la Marine nationale sont sur zone, c’est à l’armateur
que revient la charge financière des opérations. Celui-ci répond à une mise en demeure
du préfet maritime pour faire cesser le danger. Il a soumis un plan d’action qui a été validé.
la côte landaise
Les mauvaises fortunes
de mer ont déjà frappé
PRÉCÉDENTS D’autres
navires ont été drossés
sur les côtes du SudOuest par le passé.
Avec des suites diverses
En décembre 1976, à Mimizan
dans les Landes, deux navires
s’échouent coup sur coup sur le sable, au sud de la station balnéaire.
Il s’agit d’un vieux cargo, le « Virgo »,
et d’un non moins cacochyme pétrolier nommé « Apollonian
Wave ». Une terrible tempête les envoie sur le rivage, à 700 mètres l’un
de l’autre. Elle drosse de la même
manière le cargo « Ruben » sur la
plage du Penon, à Seignosse, 60 ki-
Le « Luno », échoué en 2014
à Anglet. PHOTO J.-D. CHOPIN/« SUD OUEST »
Capbreton, tout proche, où il est
coulé.
Un an après, en octobre 1997 à
Anglet, au Pays basque, le cargo
« Capetan Tzannis » passe trois
jours à terre avant d’être déhalé et
tiré au large. En octobre 2006, à
3 kilomètres de l’île de Ré, en Charente-Maritime, le porte-conteneurs « Rokia Delmas » talonne le
fond, ce qui provoque une voie
d’eau. Irrécupérable, ce navire de
185 mètres est l’objet d’une délicate
déconstruction qui s’étire entre
mars et novembre 2007.
Le « Rokia Delmas », en 2006
à La Rochelle. PHOTO ARCHIVES X. LEOTY
lomètres plus au sud. Seul le dernier reprendra la mer, au bout de
sept mois. Les deux autres devront
être découpés sur place.
Vingt ans plus tard, en novembre 1996 à Biarritz, le navire-usine
« Frans Hals » n’est plus qu’une
épave promise à la démolition
quand il rompt la remorque qui le
relie au bateau qui le tire vers Bilbao. Il part à la dérive et atterrit sur
la plage du Miramar, en plein Biarritz. Un mois plus tard, on parvient
à l’expulser de sa ventouse de sable
pour le remorquer vers le gouf de
Le « Capetan Tzannis »,
en 1997 à Anglet. PHOTO ARCHIVES AFP
Le « Frans Hals », en 1996
à Biarritz. ARCHIVES « SO »
Plus au nord, en mars 2008, le
cargo « Artémis » s’échoue spectaculairement sur la plage des Sables-d’Olonne, en Vendée.
Il peut être remorqué vers La Rochelle, dix jours plus tard.
Plus près de nous, le cargo espagnol « Luno » est victime de la tempête Petra en février 2014 à Anglet. Il se disloque sur la digue des
Cavaliers, victime d’une avarie moteur alors qu’il manœuvrait pour
emprunter l’embouchure de
l’Adour et rejoindre les installations portuaires. Coupé en trois
morceaux, le vraquier est démantelé au printemps. Non sans mal :
une énorme grue tombe à l’eau, en
avril, sans faire de victime…
J.-D. R.
4
Actualité
ÉDITORIAL
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
LA PHOTO DU JOUR
À Des Moines,
le cœur des ÉtatsUnis balance
L
e marathon qui débute dans le petit État rural de
l’Iowa et s’achèvera dans neuf mois avec l’accouchement électoral d’un 45e président est l’occasion de
mettre à jour la réalité d’une Amérique dont l’évolution nous concerne. Et ce que fait entrevoir la campagne en
cours est déjà surprenant.
À droite, l’irruption du tonitruant milliardaire Donald
Trump et, surtout, son enracinement sondagier illustrent
l’humeur d’un peuple conservateur décidé, pour l’instant
du moins, à bouder les candidats classiques. La quasi-disparition de Jeb Bush, petit frère de George W. et fils de George,
témoigne du rejet de l’« establishment », tandis que la percée
de Ted Cruz, figure du courant ultrareligieux, montre la
force d’un sentiment identitaire
campé sur les « valeurs moraCHRISTOPHE
les ».
LUCET
Et ceux qui pensaient que les
[email protected]
provocations grossières de
Trump lasseraient le public, découvrent que ses tirades sur
l’Amérique forte, la trahison des
élites ou l’insécurité, parlent à
une classe moyenne blanche inquiète, moins influente, et en
Tandis que Trump baisse sur l’échelle des revenus.
À gauche, le paysage semblait
affole les sondaplus apaisé. On se préparait à
ges, Hillary gère
une passation des pouvoirs enson encombrant
tre Obama et celle qu’il avait batstatut de canditue en 2008 avant d’en faire sa
date « naturelle » secrétaire d’État. Mais ce statut
de candidate naturelle est finalement encombrant pour Hillary Clinton. Être la première
femme à pouvoir siéger au Bureau ovale ne suffit pas à incarner la rupture aux yeux d’un pays qui se méfie toujours de la
supposée arrogance de Washington, et que l’idée d’un scénario écrit à l’avance peut braquer. Le surprenant Bernie Sanders bénéficie de ce contexte. Mais le décollage de ce vieux
sénateur aux idées socialistes – si incongrues d’habitude outre-Atlantique – fait surtout penser à celui de Jeremy Corbyn
en Grande-Bretagne : l’élu du Vermont partage avec le nouveau patron du Labour anglais la défiance face au pouvoir
de l’argent, la cohérence du parcours politique, le choix d’un
État social capable de réduire les inégalités. Face à une Hillary empêtrée dans l’affaire de ses courriels diplomatique non
sécurisés, Sanders rêve de faire « turbuler le système ».
L’Iowa n’est qu’un galop d’essai. La ligne d’arrivée est encore loin, et gagner à Des Moines ne garantit rien. Mais des
deux côtés de l’échiquier politique, l’Amérique balance.
EN HAUSSE
EN BAISSE
Les danseurs polynésiens.
Un contrebandier philippin.
Quelque 2 980 Polynésiens
ont battu le record du
monde du plus grand rassemblement de Ori Tahiti
(danse tahitienne), samedi
à Tahiti. Les organisateurs
souhaitent voir cette performance inscrite dans le livre
Guinness des records. Le
précédent record était détenu par le Mexique, avec
1 539 danseurs rassemblés.
Un policier de l’aéroport
de Manille a été arrêté pour
avoir tenté de passer en
contrebande vers le Japon
des animaux rares, dont
11 tarsiers, 11 serpents, 11 varans, 98 lézards et plusieurs
hiboux. Le tarsier des Philippines (photo), un des plus
petits primates au monde,
est particulièrement
menacé.
●
@
www.sudouest.fr
Péages, prix du gaz, Pôle emploi : retrouvez sur notre site
tout ce qui change aujourd’hui, 1er février.
Des milliers de personnes masquées et costumées ont assisté hier au traditionnel « saut de
l’ange » qui marque le lancement du carnaval de Venise. Tassée sur la place Saint-Marc, la foule
a attendu les 12 coups de midi pour voir une jeune femme s’élancer du haut du campanile de la
basilique et lui jeter des confettis. PHOTO VINCENZO PINTO/AFP
ENTRETIEN
« L’empire évaporé »
EX-URSS Hélène Carrère d’Encausse décrypte dans un livre
la période 1985-1991 qui a vu l’empire soviétique se liquéfier
« Sud Ouest ». La chute de l’URSS
fut un événement énorme mais, ce
qui surnage, c’est d’abord la chute
du Mur. Pourquoi ce décalage ?
Hélène Carrère d’Encausse (1). Par
manque de sens historique. L’aspect
émotionnel du 9 octobre 1989 à Berlin occulte ce que fut la guerre froide
entre deux superpuissances qui allèrent au bord du gouffre. On oublie
surtout que la disparition de ce régime totalitaire se fit sans violence.
Or,touteslesfinsd’empireontététragiques. Ce miracle, on le doit à la volonté de Mikhaïl Gorbatchev et de
Boris Eltsine.
Leur rôle personnel fut-il capital ?
Oui. L’arrivée de Gorbatchev a frappé pour des raisons superficielles
– sa jeunesse, l’élégance de son
épouseRaïssa–,maisonestimaitque
le système soviétique primait sur les
individus. Et l’admiration pour les
actes individuels de gens exceptionnels s’efface.
Gorbatchev et Eltsine étaient des
apparatchiks que les circonstances
ont métamorphosés. Le premier,
marquéparleréformismedeKhrouchtchev de 1956 qu’il avait bien analysé, a assumé toutes les conséquences de la nécessité de changer le
système ; le second a eu le courage de
comprendre que l’empire était fini
et qu’il fallait signer l’acte de décès.
Si on les sous-estime, c’est qu’ils
ne savaient pas où ils allaient ?
Oui. Les Russes jugent Gorbatchev
incertain. Ce communiste voulait
sauver l’URSS, mais les décisions qu’il
dut prendre ont anéanti le système.
Son intelligence fut d’accepter la vérité. Et quand le mythe soviétique
s’est déchiré et que les nations
ont surgi avec une force incroyable,
Boris Eltsine s’est levé : en revendiquantlaprésidencedelaRussie,ilfaisait reconnaître l’existence même de
celle-ci.
Hélène Carrère d’Encausse. PHOTO QUENTIN SALINIER/« SUD OUEST »
« L’intelligence de
Gorbatchev ? Assumer
les conséquences de
la fin du mensonge sur
le régime soviétique »
l’armée,lesforcesdesécurité.Gorbatchev s’est dit : « Il faut changer. » Or
tout se tenait et il y eut un enchaînement : en trois ans, il s’est retrouvé
face à un Congrès des députés sans
que le PCUS ait été consulté. Sa tentative de refaire le pacte soviétique a
échoué : il a dû accepter la réunification de l’Allemagne, il a vu renaître
les nationalités, et ses concessions à
la démocratie ont permis à la volonté populaire d’achever l’URSS.
En 1985, l’empire soviétique
n’était-il pas déjà fini ?
Non. Un autre Brejnev aurait pu le
prolonger un peu. Mais il était affaibli par le réveil des nationalités, par
la guerre d’Afghanistan, et le fut gravement par Tchernobyl, un accident
devenu impossible à cacher avec les
moyens de communication. Cela a
contribué à dévoiler le mensonge
sur lequel était bâti l’URSS. La Pologneétaitenrévolte,maisGorbatchev
a compris que le temps où Moscou
pouvait envoyer les chars était révolu.
Ce fut donc le rôle d’Eltsine…
Oui. Il a su dominer ses problèmes
de santé pour aller au bout. Il voulait
que les communistes ne puissent jamais revenir. Il l’a fait au prix du désordre et du pillage de l’État, mais l’Europe, en laissant la Russie défaire
toute seule le totalitarisme, porte
une responsabilité dans le chaos des
années 1990.
Recueilli par Christophe Lucet
La fin pacifique de l’URSS,
vous l’imaginiez ?
Non. Il avait fallu la guerre mondiale
pour liquider le nazisme. Et le régime soviétique était bien plus ancré, vermoulu certes, mais il y avait
(1) Secrétaire perpétuel de l’Académie
française, spécialiste du monde russe,
auteur de « L’Empire éclaté » (1978) et de
nombreux livres sur la Russie, elle publie
« Six années qui ont changé le monde,
1985-1991 », éd. Fayard, 415 p., 22 €.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les plus de
Actualité
« Sud Ouest »
5
DÉCRYPTAGE
l’affaire, Me Pierre Santi rappelle que
les délais et l’effroyable complexité
de la procédure ont découragé bien
des plaignants.
«Une instruction avait été ouverte
au tribunal de grande instance de
Brest. L’État français a fait le choix politique d’abandonner les parties civiles françaises en acceptant que la
justice espagnole reprenne le dossier à titre exclusif. Les deux pays ne
voulaient surtout pas de problème
entre eux. Résultat, 80 % des parties
civiles françaises ont arrêté à ce moment-là. Et, aujourd’hui, on se retrouve avec la condamnation d’un
lampiste,sansmiseencausedel’État
espagnol. C’est tout simplement
scandaleux », tonne l’avocat palois,
quidéfendencorelescommunesde
Saint-Jean-de-Luz et de Bidart dans
ce dossier.
« Il faut
s’attendre
à deux nouvelles
années de
procédure »
Le pétrolier « Prestige » s’est brisé en deux à 240 km du rivage et a coulé par 3 500 mètres de fond, en novembre 2002. ARCHIVES AFP
Le « Prestige »
et le lampiste
La Cour suprême espagnole
a reconnu la faute du seul
commandant. Une boulette ?
JEAN-DENIS RENARD
[email protected]
I
ronie du sort, c’est au moment
où un navire en perdition s’approche des côtes aquitaines que
les boulettes de pétrole du « Prestige » nous reviennent en mémoire.
L’infortune de mer du « Modern Express» n’est, heureusement, pas porteusedesmalheursquele«Prestige»
emportait dans ses soutes à l’automne 2002 : 77 000 tonnes d’un
fioul lourd et visqueux que le pétrolier, battant pavillon bahaméen, devait acheminer de Ventspils, en Lettonie, à Singapour, en frôlant la
façade atlantique jusqu’à Gibraltar.
Depuis treize ans, le patient travail
duressacetlesbrasdeshommesont
effacé les traces de la catastrophe.
Des centaines de kilomètres de côtes souillées, de la Galice jusqu’au
suddel’Angleterre,ontretrouvéleur
aspect d’origine. Mais l’épilogue judiciaire se fait toujours attendre. La
semaine dernière, la Cour suprême
espagnole – l’équivalent de la Cour
de cassation française – a cassé l’arrêt de l’audience provinciale (cour
d’appel) de La Corogne, qui, en novembre 2013, avait prononcé un ac-
quittement général. Ni les deux accusés grecs, le commandant du
« Prestige », Apostolos Mangouras, et
son chef mécanicien, Nikolaos Argyropoulos, ni le directeur de la marine marchande espagnole de l’époque, José Luis López-Sors, n’avaient
été reconnus coupables du délit
d’« atteinte à l’environnement et à
des espaces naturels protégés ». Seul
le commandant avait été condamné, à titre secondaire, pour « désobéissance grave ». Aujourd’hui octogénaire, il avait écopé de neuf
mois de prison pour avoir refusé
pendant plusieurs heures le remorquage de son navire.
« Par imprudence »
Au fil des 188 pages de son arrêt, la
plus haute juridiction espagnole
s’estlivréeàuneautrelecturedudossier. Pour les magistrats madrilènes,
le commandant est bien l’auteur
d’une « atteinte à l’environnement
par imprudence », qui entraîne « la
responsabilité civile directe» du propriétaire libérien du pétrolier, Mare
Shipping Inc. – filiale de l’armateur
grec Universe Maritime –, et de son
assureur britannique, The London
P&I Club. Cette compagnie était engagée à hauteur de 1 milliard de dollars, soit 920 millions d’euros.
Encore loin du compte
Le montant de la couverture est loin
d’être suffisant. Regroupées en
55 parties civiles distinctes lors du
procès à La Corogne, les victimes de
la marée noire réclamaient alors
plus de 2,2 milliards d’euros. Le préjudice total avait été chiffré à plus de
4,1 milliards d’euros, l’essentiel à la
charge de l’État espagnol. Quelles indemnisations au bout de ce nouvel
épisode judiciaire ? A priori, le dossier va maintenant repartir de Madrid vers La Corogne, où l’audience
provinciale statuera sur les deman-
des. « Il faut s’attendre à deux nouvelles années de procédure, au minimum », soupire Me Renaud Lahitète, l’avocat montois qui défend le
Syndicat mixte de protection du littoral landais, créé après la marée
noire pour mutualiser les efforts du
Conseil départemental des Landes
et des communes littorales sinistrées (Biscarrosse n’en fait pas partie).
In fine, la décision de la Cour suprême de Madrid figure-t-elle une
victoire pour les parties civiles et
pour les défenseurs de l’environnement ? Les hommes de loi sont dubitatifs. Avocat de nombreux professionnelsetdecollectivitéslocalesdes
Pyrénées-Atlantiques au début de
TRANSPORT MARITIME
Les citoyens restent démunis
En septembre 2012, l’arrêt de la
Cour de cassation sur le dossier de
l’« Erika » avait été, à juste titre,
considéré comme un pas en avant.
Affrété par Total, ce pétrolier avait
sombré en décembre 1999 au large
de la Bretagne et causé une terrible
marée noire, du Finistère à la Charente-Maritime. Les juges français
avaient confirmé les condamnations pour pollution prononcées en
appel, ainsi que les 200 millions
d’euros de dommages et intérêts.
L’arrêt espagnol sur le « Prestige » est d’une ambition bien
moindre. Le propriétaire du navire
(le libérien Mare Shipping Inc.), son
affréteur (le suisse Crown Resources), l’agence de certification du
navire (l’américain ABS), les responsables politiques espagnols :
aucun d’eux n’a été mis en examen.
Et aucune personne morale ne figurait parmi les accusés.
Le fait est que, si l’on avait voulu décourager les victimes, on ne s’y serait
pas pris autrement. À l’époque, le
Fonds international d’indemnisationpourlesdommagesdusàlapollution par les hydrocarbures (Fipol)
fondait les seuls espoirs d’une indemnisation correcte. Las, il n’était
doté que de 171,5 millions d’euros,
une plaisanterie au regard de l’énormitédesdégâts.Leschèquestiréssur
ce fonds ont été autant d’aumônes,
quand chèques il y a eu. « Pour obtenir le remboursement des repas des
personnes qui travaillaient au nettoyage des plages, il fallait présenter
les justificatifs de l’achat de la baguette de pain », ironise Me Lahitète.
L’État espagnol préservé
Quant à la procédure devant les tribunaux, elle a remis Kafka au goût
du jour. Eurojust, l’unité européenne de coopération judiciaire, a
décidé, en novembre 2005, qu’il fallait confier l’affaire au seul tribunal
espagnol. Le but : éviter un conflit de
juridictions avec deux instructions
parallèles dans deux pays différents
sur les mêmes faits.
Toutes les parties civiles françaises
qui avaient remis leur sort entre les
mains du tribunal de Brest en ont
été pour leurs frais. Du jour au lendemain, il leur a fallu s’adresser au
juge d’instruction de la petite ville
galicienne de Corcubión. C’est ensuite l’audience provinciale de La Corogne qui a repris et jugé le dossier.
À chaque étape, la responsabilité de
l’État espagnol a été discutée. Et pour
cause : la décision de renvoyer le pétrolier au large alors qu’il se trouvait
à une dizaine de kilomètres des côtes galiciennes a été du seul ressort
des autorités.
Elle est à l’origine de la perte du
« Prestige », qui s’est brisé en deux
dans la tempête à 240 kilomètres du
rivage et qui a coulé par 3 500 mètres de fond. À La Corogne comme à
Madrid, les juges ont dédouané le directeur de la marine marchande et,
à travers lui, l’État espagnol. Ce qui libère définitivement celui-ci de toute
responsabilité pécuniaire. Et en fait
même la victime du seul coupable
désigné, le commandant, qui s’était
opposé vainement au remorquage
en haute mer. C’est bien pratique.
6
Un attentat fait plus
de 70 morts à Damas
SYRIE Au moins 70 personnes
ont été tuées hier dans une triple
explosion près d’un sanctuaire
chiite dans la banlieue de Damas,
un attentat revendiqué par
Daesh le jour où des pourparlers
tentent de trouver une issue au
conflit syrien. En fin de matinée,
une voiture piégée a explosé devant un arrêt de bus à proximité
du sanctuaire de Sayeda Zeinab,
un haut lieu du chiisme qui
abrite le mausolée de l’une des
petites-filles de Mahomet. Deux
kamikazes ont ensuite déclenché
leurs ceintures d’explosifs au moment où des témoins se rassemblaient sur les lieux.
« La pire sécheresse
depuis trente ans »
ÉTHIOPIE Le pays subit la plus
grave sécheresse depuis trente
ans et a besoin de « soutien immédiat », a mis en garde hier le secrétaire général des Nations
unies, Ban Ki-moon, au sommet
de l’Union africaine à Addis-Abeba. « L’urgence est d’une trop
grande ampleur pour un seul
gouvernement », selon lui.
Plus de 10 millions de personnes
ont besoin d’aide humanitaire en
Éthiopie, un nombre qui pourrait « doubler en quelques mois »,
selon des prévisions de l’ONU,
plongeant un cinquième de la
population dans la famine.
EN BREF
■ IRAK
Les Nations unies ont lancé hier un
appel aux dons de 861 millions de
dollars pour apporter une assistance
humanitaire à plus de 7 millions de
personnes « dans le plus grand
besoin » en Irak.
■ BOKO HARAM
Au moins 50 personnes ont été
tuées samedi soir par des militants
de Boko Haram dans le nord-est du
Nigeria, tandis qu’au Tchad voisin
deux attentats-suicides ont fait hier
3 morts et 56 blessés.
■ ISRAËL/PALESTINE
Pour le Premier ministre israélien,
Benyamin Netanyahou, la
proposition de la France de relancer
son projet de conférence
internationale sur la solution de deux
États « va inciter les Palestiniens à
refuser la moindre concession ».
■ « BREXIT »
Faute d’accord, hier soir, les
discussions entamées hier à Londres
entre le Premier ministre, David
Cameron, et le président de l’Union
européenne, Donald Tusk, ont été
prolongées pour vingt-quatre
heures.
10 000
Plus de 10 000 enfants
migrants non accompagnés
ont disparu en Europe sur les
dix-huit à vingt-quatre
derniers mois, a affirmé hier
l’agence de coordination
policière Europol, craignant
que nombre d’entre eux
soient exploités, notamment
sexuellement, par le crime
organisé.
Actualité
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Grâce partielle accordée
à Jacqueline Sauvage
JUSTICE L’intervention de François Hollande permettra à cette femme condamnée à dix
ans de prison pour le meurtre de son mari violent de demander une libération conditionnelle
D
eux jours après avoir reçu à
l’Élysée ses filles et ses avocates, François Hollande a accordé hier la grâce présidentielle à
Jacqueline Sauvage, condamnée à
dix ans de prison pour le meurtre
de son mari violent, une grâce partielle qui pourrait entraîner sa libération dès la mi-avril.
En vertu du droit de grâce que lui
accorde la Constitution, le président
« a décidé d’accorder à Mme Jacqueline Sauvage une remise gracieuse
de sa peine d’emprisonnement de
deux ans et quatre mois ainsi que de
l’ensemble de la période de sûreté
qu’il lui reste à accomplir », a annoncé hier soir l’Élysée. « Cette grâce lui
permet de présenter immédiatement une demande de libération
conditionnelle », a précisé la présidence.
Les condamnations restent
Selon l’Élysée, « face à une situation
humaine exceptionnelle », le chef
de l’État a voulu « rendre possible,
dans les meilleurs délais, le retour
de Mme Sauvage auprès de sa famille » mais « dans le respect de l’autorité judiciaire. Cette grâce n’est
donc que partielle et n’efface pas totalement les condamnations de Jacqueline Sauvage en première instance et en appel.
François Hollande s’était donné
vendredi « le temps de la réflexion »
après avoir reçu, outre les avocates
de Jacqueline Sauvage, les trois filles
de celle-ci, Sylvie, Carole et Fabienne
Marot. Il a finalement pris sa décision très vite, après avoir recueilli
l’avis du nouveau garde des Sceaux,
Jean-Jacques Urvoas, et évoqué le cas
de cette femme de 68 ans avec le Premier ministre, Manuel Valls.
Le 3 décembre, la cour d’assises de
Loir-et-Cher avait confirmé en appel
la condamnation à dix ans de réclusion de Jacqueline Sauvage, reconnue coupable d’avoir tué son mari
de trois coups de fusil dans le dos, en
2012, après quarante-sept ans d’en-
Jacqueline Sauvage et l’une de ses avocates, lors de son procès, début décembre. PHOTO J. DUTAC/« LA NR »
RÉACTIONS
Ses filles sont « heureuses »
Les avocates de Jacqueline Sauvage, Janine Bonaggiunta et Nathalie Tomasini, se sont réjouies à l’annonce de la grâce : « Concrètement,
le président a fait sauter le verrou
de la peine de sûreté et il permet à
Jacqueline Sauvage de pouvoir être
accessible à une libération conditionnelle dès la mi-avril 2016. » Ses
filles « sont heureuses, car le président les a entendues et ne les a pas
déçues », ont-elles ajouté.
fer conjugal. Son cas a cependant
suscité une mobilisation croissante.
Ses filles ont adressé au président de
la République une demande de
grâce, appuyée par de nombreux
parlementaires, dont Valérie Boyer
(Les Républicains), et personnalités
et relayée par une pétition, « Libérez
Jacqueline ! », ayant recueilli
400 000 signatures. Un comité de
soutien s’est constitué, réunissant
notamment Anne Hidalgo, Daniel
Cohn-Bendit et Jean-Luc Mélenchon. Les signataires soulignaient
que la sexagénaire avait été « victime
ainsi que ses enfants de viols répétés et d’extrêmes violences conjugales depuis quarante-sept ans ».
Taubira et NKM approuvent
L’ex-garde des Sceaux Christiane
Taubira, qui a démissionné la semaine dernière du gouvernement,
s’est dite « heureuse » que « malgré
tous les avis réservés le président de
la République ait fait droit à ses arguments ». « Enfin ! Sous la pression
de l’opinion publique mobilisée,
Hollande a cédé. Heureuse pour Jacqueline Sauvage et la cause des femmes », a également tweeté l’ex-ministre Nathalie Kosciusko-Morizet
(LR), qui avait rendu visite à la condamnée mardi dans sa prison de Saran (Loiret).
L’article 17 de la Constitution autorise le président de la République
à exercer le droit de grâce (uniquement à titre individuel depuis
2008). Mais l’entourage de François
Hollande avait rappelé récemment
que celui-ci n’était par principe pas
favorable à la grâce présidentielle. Il
ne l’avait d’ailleurs exercée qu’une
seule fois jusqu’à présent, permettant la libération conditionnelle, en
janvier 2014, du plus ancien détenu
de France, Philippe El Shennawy,
sans éteindre sa peine.
Le Drian : « Daesh s’installe en Libye »
TERRORISME La communauté internationale appelle à la formation d’un
gouvernement libyen d’union pour juguler la montée en puissance de Daesh
Réunie à Addis-Abeba, l’Union africaine a annoncé la création d’un
groupe de cinq chefs d’État pour aider à la formation d’un gouvernement d’union en Libye. Le pays est
déchiré depuis un an par une
guerre civile et compte deux gouvernements et deux parlements rivaux, les uns basés à Tripoli et les autres, reconnus par la communauté
internationale, dans l’est du pays.
Il est « urgent » de trouver une solution politique à la crise libyenne
pour permettre à la communauté
internationale de venir en aide militairement à un futur gouvernement d’union nationale et empêcher Daesh de progresser dans le
pays, a de son côté estimé le ministre français de la Défense, Jean-Yves
Le Drian.
La France et les États-Unis, qui sont
engagés dans une lutte militaire
contre Daesh en Irak et en Syrie, où
cette dernière a conquis de vastes
portions de territoire, craignent que
les djihadistes ne renforcent leurs
positions en Libye, où ils ont déjà
pris pied dans la ville côtière de
Syrte.
Prévu par l’accord
« Daesh s’installe », a rappelé le ministre français. « Ils sont là, sur près
de 300 kilomètres linéaires de côtes, et ils se répandent. Et ils sont à
350 kilomètres de Lampedusa (île
italienne, NDLR). Lorsque le beau
temps va arriver en Méditerranée, il
y a des risques de passage de combattants », a-t-il ajouté.
Comme Washington et l’ONU, il
a pressé les Libyens de mettre en
place un gouvernement d’union nationale prévu par un accord signé
au Maroc entre des représentants
des deux camps rivaux, à la mi-décembre.
De son côté, l’Union africaine a
averti que « le soi-disant État islamique se propage vers l’est de la Libye,
frappant les installations pétrolières comme à Ras Lanouf et souhaitant élargir sa présence dans ce pays,
y compris au sud ».
« C’est un aspect qui nous préoccupe tous et qui commande une action vigoureuse, mais nous ne pouvons le faire que si nous avons un
gouvernement en place et des forces libyennes que nous pourrons à
ce moment-là encadrer, équiper », a
déclaré le commissaire à la paix et à
Le ministre de la Défense,
Jean-Yves Le Drian. PH.OTO PQR
la sécurité de l’Union africaine,
Smaïl Chergui.
Mais ce dernier a affirmé ne pas
croire pour le moment à une solution militaire qui, selon lui, « compliquerait davantage la donne ».
7
Actualité
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
juge prononcera la
Les motos peuvent Un
déchéance de nationalité
passer entre les files
CIRCULATION La Gironde fait partie des départements où est
testé le droit pour les motards de remonter les files de voitures
BENOÎT LASSERRE
[email protected]
A
compter d’aujourd’hui, les
automobilistes roulant sur
la rocade bordelaise seront
informés par un panneau lumineux qu’il n’est plus d’usage de
maudire les motards qui remontent entre les files de voitures.
Pour être tout à fait franc, la plupart des conducteurs sont naturellement fair-play à l’égard des deuxroues motorisés et donnent
souvent un coup de volant pour
leur dégager un peu plus d’espace.
La nouveauté est donc que, ce
1er février, 11 départements, dont la
Gironde ainsi que ceux d’Île-deFrance, les Bouches-du-Rhône et le
Rhône, vont expérimenter le droit
pour les motards de remonter les
files de voitures.
L’autorisation s’accompagne évidemment d’un cahier des charges
très précis, comme l’explique Alain
Rambaud, le Monsieur Moto à la Sécurité routière de Gironde. « Ce sera
seulement sur un axe à deux fois
deux voies, avec un séparateur central et dont la vitesse autorisée est
égale ou supérieure à 70 kilomètres
à l’heure. »
En Gironde sont donc concernés
les autoroutes, la rocade, l’axe Bordeaux-Libourne ou encore une partie de la voie directe Bordeaux-Arcachon. La remontée, à faible vitesse,
entre les files ne sera évidemment
autorisée qu’en cas de congestion
du trafic et pas quand les voitures
avancent allègrement à 90, voire à
130 kilomètres à l’heure.
« Remonter entre les files est une
pratique déjà en vigueur depuis
longtemps bien qu’illégale, précise
Alain Rambaud. L’objectif est donc
de la tester en vue d’une éventuelle
légalisation. »
Si la Gironde a été élue, c’est parce
qu’elle additionne de nombreux
critères choisis par la Sécurité rou-
En Gironde, les autoroutes, la rocade, l’axe Bordeaux-Libourne
et une partie de la voie Bordeaux-Arcachon sont concernés. T. D.
tière, en tête desquels la présence
d’une grande agglomération et des
routes au goût de bouchon. Mais
aussi de médiocres statistiques
d’accidents. « Les motards ne représentent que 2 % des usagers de la
route mais 30 % des victimes. C’est
beaucoup trop », souligne M. Rambaud.
Moto-écoles
Un taux qu’on déplore évidemment aussi à la Fédération française
des motards en colère (FFMC), dont
Marianne Grand est la coordinatrice départementale. Elle approuve, bien sûr, ce qu’elle appelle
« le partage de la route entre deux
et quatre-roues » et souligne que
cette expérimentation faisait partie de la (longue) liste des revendications de la FFMC.
« L’un des avantages de l’expérimentation et, espérons-le, de l’autorisation définitive est que cette
pratique pourra être enseignée
dans les moto-écoles, alors que, jusqu’à présent, ce n’était pas le cas »,
se réjouit Marianne Grand.
8 000 demandes
d’employeurs
77 %
AIDE À L’EMBAUCHE La minis-
C’est le pourcentage de
Français qui souhaitent que
l’on oblige les migrants dont
la demande d’asile a été
rejetée à quitter le territoire
national, selon un sondage
réalisé par BVA pour Orange
et iTélé.
tre du Travail, Myriam El Khomri,
a indiqué sur BFM TV que « plus
de 8 000 demandes d’employeurs » avaient été enregistrées pour la nouvelle aide à
l’embauche aux entreprises de
moins de 250 salariés, annoncée
par François Hollande le 18 janvier.
Cette aide à l’embauche, pouvant aller jusqu’à 4 000 euros
sur une période de deux ans,
concerne les TPE-PME de moins
de 250 salariés qui embauchent,
en CDI ou en CDD de plus de six
mois, un salarié payé jusqu’à
1,3 fois le smic.
Ségolène Royal :
« Le combat
continue »
« BOUES ROUGES » La minis-
tre de l’Écologie, Ségolène Royal,
a assuré que « le combat » continuait contre les rejets de « boues
rouges » polluantes par l’industriel Alteo dans les calanques
marseillaises, après l’autorisation de ces rejets par une décision préfectorale.
Alteo, après cinquante ans
de rejets de « boues rouges » polluantes en Méditerranée, a obtenu à la fin de novembre une nouvelle autorisation préfectorale.
Le groupe a modifié ses procédés et ne rejette plus qu’un liquide filtré, mais les opposants
continuent de le considérer
comme polluant.
« Remonter des files de voitures nécessite un vrai savoir-faire », renchérit M. Rambaud.
Seul regret émis par Marianne
Grand, la durée de l’expérimentation, fixée à quatre ans. « À la FFMC,
nous pensons qu’un an ou deux auraient été suffisants. » Ce qui n’est
pas l’avis de M. Rambaud. « Il faudra
ce délai pour s’assurer que cela
n’augmente pas les accidents. S’il y
en a plus ou si nous constatons que
les motards ne respectent pas les
règles, l’expérimentation sera arrêtée et remonter les files de voitures
restera interdit. »
Autant dire que, dans ces prochaines semaines, les motards seront (encore plus) sous surveillance
des forces de l’ordre et de caméras
placées sur les sites stratégiques. « Il
ne s’agit pas de traquer les pilotes
dangereux, mais de faire des observations », assureM. Rambaud.
Le moment de rappeler par conséquent que le coup de pied dans
la portière d’une voiture qui ne
s’écarte pas assez vite reste totalement prohibé.
EN BREF
■ CENTRAFRIQUE/SANGARIS
La France souhaite mettre fin à son
opération militaire Sangaris en
Centrafrique en 2016, a déclaré
Jean-Yves Le Drian.
■ ATTENTATS/SENTINELLE
Le dispositif militaire Sentinelle
sera maintenu à 10 000 hommes
« tant que nécessaire », a déclaré
Jean-Yves le Drian.
■ NOTRE-DAME-DES-LANDES
Ségolène Royal a demandé qu’un
rapport soit réalisé dans les deux
mois pour évaluer les projets
« alternatifs ou
complémentaires » à l’aéroport.
■ DISPARITION
Le chef cuisinier charentaismaritime Benoît Violier se serait
suicidé selon la police suisse.
■ PRIMAIRE À GAUCHE
L’exécutif et la direction du PS
cherchent à neutraliser l’appel de
l’aile gauche du parti à organiser
une primaire à gauche pour 2017.
PARLEMENT Selon
l’avant-projet de loi,
un juge judiciaire pourra
l’ordonner comme peine
complémentaire
Si la référence aux binationaux est
beletbiengommée,ilssont,dansles
faits, les seuls qui pourront être concernés par la déchéance de nationalité puisqu’il est écrit noir sur blanc
dans le texte qui sera examiné mercredi en Conseil des ministres que
cette peine ne pourra être prononcée « si elle a pour résultat de rendre
la personne condamnée apatride ».
Mercredi dernier, devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, Manuel Valls avait déjà laissé entendre que ce pourrait être
« une peine complémentaire » prononcée par un juge judiciaire.
Aujourd’hui, c’est une décision
administrative prise par décret, subordonnée à un avis conforme du
Conseil d’État. Dans la législation actuelle, un étranger devenu français
(et disposant toujours de sa nationalité d’origine) peut être déchu de la
nationalité française s’il a été condamné pour terrorisme. Après les attentats du 13 novembre, François
Hollandeaannoncésavolontéd’inscrire cette mesure dans la Constitution.
Une mesure dénoncée
Cette évolution est « un pas dans la
bonnedirection».«C’estnormalque
ce soit le juge, qui est indépendant,
qui prononce ce genre de sanctions », a jugé François Bayrou (Modem). Si la droite est majoritairement pour, la mesure est dénoncée
commediscriminatoireetinefficace
par la gauche de la gauche, et elle a
entraîné le départ du gouvernement de la garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui y était hostile.
Une partie des députés PS récalcitrantsontsaluécettesemainelasup-
Manuel Valls avait déjà parlé
de « peine complémentaire »
mercredi dernier. ARCHIVES AFP
CHRISTIANE TAUBIRA
Selon France 2, l’ex-garde des
Sceaux publie aujourd’hui un essai
contre la déchéance de nationalité
intitulé « Murmures à la jeunesse ».
pression dans le texte de toute référence aux binationaux.
L’avant-projet de loi ordinaire crée
un nouvel article du Code pénal stipulant que cette peine est encourue
pour les crimes d’« atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation »
ou « constituant des actes de terrorisme » ainsi que pour les délits concernant les mêmes faits et « punis
d’au moins dix ans d’emprisonnement ». Pour ces crimes et délits graves, le juge pourra décider– cette fois
pour tous les Français, y compris
mononationaux – de déchoir la personne condamnée de tout ou partie
des droits civiques attachés à la nationalité : droit de vote, d’éligibilité,
d’exercer une fonction juridictionnelle ou publique.
Le projet de loi constitutionnelle
sera débattu à partir de vendredi à
l’Assemblée nationale, pour un vote
attendu le 10 février.
8
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
La région
Luna Ginestet poursuit l’aventure « The Voice »
La Tonneinquaise de 17 ans est montée sur la scène de « The Voice » samedi
pour interpréter « Battez-vous », de Brigitte. Une prestation qui a séduit le jury,
faisant se retourner Garou et Florent Pagny. Elle chantera avec Garou. ARCH. « SO »
Un risque d’érosion sous-estimé ?
CAP FERRET Le plan de prévention des
risques adopté en 2001 pourrait être révisé.
Une fosse s’est agrandie devant la zone du
Mimbeau, sortie du périmètre inconstructible
malgré l’opposition des services de l’État
DOMINIQUE RICHARD
[email protected]
E
n Vendée, les services de l’État,
qui ne s’étaient pas opposés à
l’urbanisation d’une zone côtière inondable, ont finalement
échappé aux poursuites pénales.
Mais, au sein de la préfectorale, les
47 morts de la tempête Xynthia, associés à la peur de voir la responsabilité de hauts fonctionnaires engagée, ont marqué les esprits. L’heure
est plus que jamais à la surveillance
des zones sensibles, à l’image de ce
qui se passe à la pointe du cap Ferret, en Gironde, dont l’extrémité est
grignotée depuis des décennies par
l’érosion.
Menace sur le Mimbeau
Il entre et sort du bassin d’Arcachon
de 200 à 400 millions de mètres cubes deux fois par jour. Ces masses
d’eau empruntent un réseau de
chenaux. À marée descendante, celui du Ferret expulse vers l’Océan les
écoulements venus des chenaux de
Piquey et du Teychan. Trop étroit
pour absorber un tel flux, il se
creuse sous la pression des courants et se déplace imperceptiblement vers la face interne du cap Ferret, entraînant un recul du trait de
côte.
Au printemps dernier, une ombre menaçante est venue voiler
l’une des plus belles cartes postales
du Bassin : la conche du Mimbeau.
Ce petit coin de paradis protégé par
une langue de sable se vide et se
remplit au gré des marées. Au droit
de cette lagune aux airs africains,
une fosse a triplé de volume, menaçant d’aspirer la plage et les villas
avoisinantes. Si elle continuait à
s’approfondir, elle pourrait entraîner l’effondrement du talus du che-
nal du Ferret, que les ostréiculteurs
protégeaient autrefois en le tapissant de blocs de tourbe.
Les dernières mesures communiquées par la Direction départementale des territoires et de la mer
(DDTM) ont atténué les inquiétudes mais sans les dissiper. « Les profils indiquent des pentes à 20 degrés alors que les problèmes
d’instabilité surviennent à partir de
30 ou 40 degrés. Les évolutions relevées ne révèlent pas un risque immédiat d’érosion brutale par glissement du Mimbeau », tempère la
sous-préfète d’Arcachon, Dominique Christian.
Comment se comportera la
fosse ? Nul n’est capable de répondre à cette question, malgré la nuée
d’expertises effectuées depuis
trente ans. Alain Guesdon, le directeur adjoint de la DDTM de la Gironde, les a recensées : elles noircissent près de cinq pages sans que ne
figure un seul relevé sur le trou du
Mimbeau. À croire que tout cet argent dépensé par le contribuable
n’a pas servi à grand-chose. « Toutes
les données vont être remises à plat,
l’évolution de l’érosion sera analysée. Et s’il y a lieu de réviser le plan
de prévention des risques littoraux
(PPRL), cela se fera », prévient Dominique Christian.
« Erreur cartographique »
Adopté en 2001, ce plan a classé en
zone rouge, donc inconstructible,
le secteur situé entre l’extrémité de
la Pointe et le restaurant Chez Hortense, alors qu’il était défendu par
des ouvrages de protection dont la
digue du célèbre Benoît Bartherotte. En revanche, le secteur du
Mimbeau, situé plus au nord entre
Chez Hortense et l’embarcadère Be-
L’extrémité de la pointe du cap Ferret est grignotée depuis des décennies par l’érosion. ARCH. L. THEILLET
lisaire, quoique non protégé, avait
été exclu de ce périmètre, ce qui autorisait la délivrance de nouveaux
permis de construire.
L’étude de référence réalisée en
1995 par le cabinet d’experts Sogelerg-Sogreah-Larag-Onf prévoyait
pourtant un recul du trait de côte
de l’ordre de 5 à 6 mètres par an sur
une période de cent ans entre l’extrémité de la Pointe et Belisaire.
Mais, six ans plus tard, la Sogreah, à
nouveau sollicitée, revenait sur ses
conclusions.
Invoquant une erreur cartographique, le bureau d’études certifiait
que le secteur du Mimbeau ne serait pas affecté par le déplacement
du chenal du Ferret. Une position
qui rejoignait celle exprimée quelques semaines plus tôt par Michel
Sammarcelli, le maire de Lège-CapFerret, dans un courrier adressé au
préfet Christian Frémont, aujourd’hui décédé. « Le Mimbeau suffit à
procurer une protection en écar-
tant légèrement mais suffisamment le courant littoral de la
plage », assurait l’élu.
« Règles interprétées »
Dans le dossier soumis à enquête
publique en 2001, les commissaires enquêteurs avaient relevé une
anomalie de taille ! Le recul du trait
de côte n’apparaissait pas sur les
cartes jointes à la procédure. « La flèche du Mimbeau, une bande de sable fluctuante, formée naturellement par la présence des courants
de la passe nord, ne pouvait pas être
considérée comme un ‘‘ouvrage de
protection’’ construit en tant que
tel, protégeant la côte à l’arrière
comme un perré ou une digue »,
souligne l’un des trois commissaires enquêteurs de l’époque.
Or, il a été fait une autre interprétation des règles nationales d’élaboration des PPRL sur ce secteur
maintenu en zone blanche alors
qu’il aurait dû être en rouge, c’est-
à-dire inconstructible. Cédant aux
pressions, Christian Frémont avait
non seulement passé outre l’avis
des commissaires enquêteurs,
mais il avait aussi fait fi des mises en
garde de sa propre administration,
consignées dans les notes du Centre d’études techniques maritimes
et fluviales ou du Service régional
de défense et de protection civile.
Le préfet, qui par la suite dirigera le
cabinet de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, promettait d’engager de nouvelles études.
Si elles ont été lancées, le comité
de suivi du PPRL, qui ne se réunissait plus, n’a jamais eu l’occasion
d’en débattre. « Le passé ne m’intéresse pas, seul l’avenir m’importe,
explique la sous-préfète Dominique Christian, qui le convoque désormais régulièrement. Ce qui
compte, c’est ce qu’on va faire maintenant en faisant travailler ensemble les collectivités, les associations
et les services de l’État… »
Des victimes de l’amiante se fédèrent
GRANDE RÉGION Six
associations de salariés
et retraités exposés
aux dangers des fibres
du minéral s’unissent
Plusieursassociationsdedéfensedes
victimes de l’amiante viennent de
s’unir au niveau de la grande région.
En créant la Coordination des associations de victimes de l’amiante et
maladies professionnelles (Cavam),
ses animateurs veulent étendre leur
action à l’ensemble des risques liés
aux « substances cancérogènes, mutagènes et rétro toxiques » utilisées
dans le cadre professionnel.
La Cavam réunit Allô Amiante, les
Périgourdins de Cerader 24, les Fumélois de Cerader 47, les Limou-
litants qui ont lancé leur action auprèsdesvictimesd’asbestose,decancers et autres lésions pulmonaires
dues aux fibres d’amiante, il y a treize
ans. Les associations se sont créées
souvent sur des problématiques locales ou industrielles particulières
(ici l’éverite, là les isolants, la Poudrerie à Bergerac, etc.). D’autres existent
autour de sites comme l’ancienne
centrale thermique d’Ambarès, en
Gironde, le Cerader Albret 47, le port
de la Pallice à La Rochelle, etc.
René Vincent et Georges Arnaudeau, lors du lancement
de la Cavam. PHOTO G. G.
geauds de Cerader 87, et les unions
locales CGT de Morcenx et Mimizan
(Landes), ont expliqué Georges Arnaudeau et René Vincent, responsa-
bles de la coordination avec Pierre
Martinez.
« Nous représentons 3 000 famillesadhérentes»,affirmentcesmi-
Au niveau national aussi
Elles se heurtent, le plus souvent, à
des « difficultés pour faire reconnaître l’exposition des salariés à
l’amiante par les tribunaux. Même
si elle est évidente », disent-ils. Elles
ferraillent de tribunal des affaires de
Sécurité sociale en cour d’appel.
« L’objectif de la coordination est de
se grouper aussi pour les actions en
justice », souligne Georges Arnaudeau. En observant : « Quand le mouvement social dérouille, les victimes
de l’amiante aussi. ». « L’objectif est
de se fédérer au niveau national, en
commençant par une jonction avec
des coordinations en Nord-Pas-deCalais-Picardie et dans l’est de la
France. Au final, le but est d’obtenir
l’éliminationdel’amiante»,ajoutent
Georges Arnaudeau et Roger Vincent.
G. G.
La Cavam est installée au siège d’Allô
Amiante, 132 bis, rue Amédée-Saint-Germain, à Bordeaux. Tél. 05 56 91 60 69.
Georges Arnaudeau : tél. 06 28 26 43 58.
24 HEURES
EN RÉGION
ANGOULÊME
Elle a remporté
le concours
de la Résistance
Saadia Aberbour a 16 ans, 18 sur 20
de moyenne et a remporté le concours de la Résistance. Demain, elle
portera les couleurs de la Charente, d’Angoulême et de son quartier, Basseau, à Paris. Sur une centaine de finalistes, Saadia a
remporté le premier prix, ex æquo
avec trois autres élèves. Demain, la
ministre de l’Éducation la félicitera
aux Invalides.
Le concours de la Résistance et
de la Déportation est ouvert à tous
les collégiens et lycéens du territoire français. Objectif : écrire un
texte sur la période en question.
PHOTO ANNE LACAUD
BORDEAUX
Des bureaux flottants
L’agence 2:pm architectures
va construire d’ici à 2017 un siège
9
La région
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
social inédit dans le quartier des
Bassins à flot, à Bordeaux, pour la filiale française de la société portugaise Carmo. Ce nouveau siège social sera installé sur une barge
amarrée au quai, près de l’ancien
pont du Pertuis, dans le bassin no 1.
La barge accueillera aussi un espace de coworking et un comptoir
de restauration.
Paul Rolland, Matthieu Bergeret
et Hans Lefèvre sont les trois architectes qui ont travaillé sur ce projet. Ils ont essayé de réunir « ce qui
fait identité sur un bateau : les
ponts imbriqués, la différence entre la proue et la poupe, la vigie ».
Outre le bois utilisé pour la construction, les cloisonnements seront réalisés en terre crue du
Barp (33). La construction devrait
démarrer durant l’été 2016 pour
une livraison au premier semestre 2017.
AGEN
Le 48e RT
sous le soleil
Le 48e régiment de transmissions,
à Agen, est représenté dans toutes
les opérations extérieures. Cette
année, 254 militaires doivent partir en opération au Tchad, au Mali,
en Irak ou au Koweït. 190 soldats
passeront les fêtes de fin d’année
loin de chez eux.
L’an passé, une soixantaine de
soldats de la deuxième compagnie
sont partis en Polynésie française.
Ils ont en effet assuré la sécurité du
site de Mururoa, sous surveillance
scientifique et militaire constante.
Mais, dans ces contrées aux eaux
turquoise, les militaires ont aussi
effectué des missions auprès de la
population, qui, si elle a les moyens
de mener des projets de réfection
de sites, comme une école dans ce
cas précis, n’a pas toujours les
moyens humains pour y répondre. Ce sont les militaires lot-et-garonnais qui ont fait ces travaux. Enfin, et c’était une première depuis
dix ans, ils ont effectué un exercice
avec des marines américains.
FOURAS (17)
Jacqueline,
Super Mamie 2016
Jacqueline Seguin, âgée de 77 ans et
habitant Pont-l’Abbé-d’Arnoult (17),
a été élue Super Mamie 2016 pour
la Charente-Maritime. Elle représentera le département le 12 juin
prochain lors de la finale nationale
à Nice.
Hier, elles étaient cinq à concourir pour le titre, au casino de Fouras : Micheline, Christiane, Josette,
Annick et Jacqueline. 300 personnes étaient venues les soutenir lors
d’épreuves. L’une a dansé le tango
avec son fils, l’autre a lu un texte en
patois… Une compétition dans
une ambiance bon enfant.
PHOTO PHILIPPE BRÉGOWY
La maison Hennessy
épaule l’Inra Bordeaux
VITICULTURE Ce lundi,
le no 1 du cognac remet
600 000 euros aux
scientifiques luttant
contre les maladies
du bois de la vigne
Ce lundi, dans un grand hôtel du
16e arrondissement de Paris, Hennessy, le numéro un du cognac, va
remettre un chèque de 600 000 euros à une unité mixte de l’Institut
national de recherche agronomique (Inra) de Bordeaux-Aquitaine,
engagée dans la lutte contre les maladies du bois de la vigne.
Le fléau serait comparable au
phylloxéra, qui a ravagé le vignoble
français à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui, l’eutypiose, l’esca et le
« black dead arm » (BDA) rongent
les ceps et font jaunir les feuilles.
Méconnues, ces maladies n’ont pas
de remède. Longtemps, on les a traitées à l’arsénite de soude, mais ce
produit cancérogène a été interdit
en 2001.
Mobilisation générale
Selon un récent rapport des députés Catherine Quéré et Jean-Marie
Sermier, le mal affecterait tout le vignoble français, dont 13 % serait devenu improductif. Le manque à gagner est évalué à environ 1 milliard
d’euros. Des régions (le Jura et le
pays du cognac) et des cépages (notamment l’ugni blanc) sont plus
touchés que d’autres. Dès 2014,
Hennessy a sonné la mobilisation
Bernard Peillon, le PDG des
cognacs Hennessy. PHOTO C. LEVAIN
générale. « La recherche scientifique ne peut évidemment pas
garantir de résultats certains, mais
notre maison se veut force d’entraînement et d’optimisme. Ce mal viticole n’est pas incurable », a indiqué le PDG Bernard Peillon.
L’appel à projets du négociant cognaçais a intéressé 23 équipes de
13 pays. Sept dossiers ont retenu l’attention d’un comité présidé par le
maître de chai Yann Fillioux. Finalement, c’est la copie d’une équipe
du département santé et agroécologie du vignoble de l’Inra Bordeaux-Aquitaine qui a été retenue,
notamment pour son « approche
systémique alliant recherches fondamentale et appliquée ». Hennessy a été sensible à l’ouverture de ces
chercheurs qui ont des collaborateurs partout en France mais aussi
en Hongrie, en Allemagne, en Espagne, aux Amériques et en Afrique
du Sud.
Olivier Sarazin
10
Publicité
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
11
Pays
Basque
SACHEZ-LE
Emmanuel Macron
avec les Basques à Paris
Le ministre de l’Économie sera
l’invité d’honneur de l’événement
« Pays basque, cap sur Paris »,
au Trianon, ce vendredi.
Parmi les participants,
Serge Blanco, Christian
Etchebest ou Pierre Agnès.
PHOTO AFP
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
AUSSURUCQ
« Un bruit terrible »
Une rafale de vent a causé le crash d’un ULM, samedi matin, en Soule. Deux blessés sont à déplorer
PIERRE PENIN
[email protected]
R
oger Miguelgorry a assisté au
crash. Il est alors aux environ
de 13 heures, samedi, non loin
du col de Pelo Crutxia, sur la commune d’Aussurucq. « J’étais à la
chasse aux sangliers. Quand c’est arrivé, je cassais la croûte dans ma voiture. J’ai vu l’ULM qui était entrain de
virer, comme pour faire demi-tour.
Une rafale de vent l’a déséquilibré. »
Il s’est écrasé quelques dizaines de
mètres plus loin. Le pilote a été gravement blessé, son passager plus légèrement.
L’accident s’est produit dans la
montagne basque, en un endroit
franchement isolé aux confins de la
Basse-Navarre et de la Soule. « Heureusement qu’on chassait par là», relève Roger Miguelgorry. Et heureusement qu’il avait son talkie-walkie
sur lui : « Mon téléphone portable ne
passe pas. Il a fallu que j’appelle avec
le talkie un collègue qui, lui, pouvait
téléphoner aux pompiers. »
« De la chance »
Le témoin a « entendu un bruit terrible ». « Comme un arbre qui tombe
en se cassant toutes les branches ».
L’aéronef léger est tombé à l’orée de
la forêt des Arbailles. Le lieutenant et
chef de groupe Olivier Mancino a piloté les opérations de secours. Le
pompier estime « qu’ils ont eu de la
chance dans leur malheur ». Les arbres ont retenu la chute de l’appareil
et de ses passagers. «La végétation les
arrête. Derrière, c’est le ravin », relève
le gradé.
Les pompiers de Saint-Jean-Piedde-Port et Tardets ont beau bien connaître le massif, difficile de repérer
les débris de l’engin. Le chemin vertigineuxenlacéautourdespentesoù
Les débris de l’ULM disloqué. Les arbres de la forêt des Arbailles ont retenu l’appareil et ses deux passagers : derrière, la pente
tombe à pic. PHOTOS JEAN-DANIEL CHOPIN
« Les pompiers
de Saint-Jean-Piedde-Port et Tardets
ont beau bien
connaître le massif,
difficile de repérer
les débris de l’engin »
planent les vautours s’arrête avant
les Arbailles. Il faut encore crapahuter une dizaine de minutes à travers
champs pour atteindre les victimes
en en un point que les autorités ont
dû situer sur la carte du département grâce à ses coordonnées GPS,
pour déterminer que l’événement
relève bien du parquet de Pau.
Héliportage
Cet isolement a nécessité le départ
de l’hélicoptère de la gendarmerie,
Dragon 64 et de celui du Samu de
Bayonne. C’est ce dernier qui évacuera le blessé plus durement touché :
ilsouffrenotammentd’uneplaieimportante au niveau d’une jambe.
L’hommeestoriginairedeBretagnede-Marsan. Le second présente des
contusions : ce sont les pompiers de
Saint-Jean-Pied-de-Port qui le transporteront vers le Centre hospitalier
de la Côte basque, à Bayonne. Les
deux passagers avaient pris leur envol de la base ULM d’Amou, dans les
Landes.
Sur les lieux du sinistre, en milieu
d’après-midi, les enquêteurs de la
gendarmerie procédaient encore
aux prélèvements et constatations
nécessairesàladéfinitionprécisedes
causes du crash. Devant leurs yeux,
la cellule principale disloquée de
l’ULM caréné, l’aile droite arrachée,
la dérive brisée…
Roger Miguelgorry
12
Pays Basque
Un plaidoyer offensif
pour l’EPCI unique
CCI PAYS BASQUE Son président a rappelé,
lors des vœux, les enjeux de l’intercommunalité
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Le stationnem
PARKINGS Indigo
gère tous les parcs
souterrains de
Biarritz et St-Jeande-Luz. Évolutions
en perspectives
EMMANUEL PLANES
[email protected]
C
Le port de pêche de Saint-Jean-de-Luz-Ciboure se hisse
au 5e rang national. PHOTO ARCHIVES JEAN-DANIEL CHOPIN
Offensif. André Garreta, le président
de la Chambre de commerce et
d’industrie Bayonne Pays basque,
a prononcé un discours très volontariste lundi soir à l’occasion des
vœux aux entrepreneurs locaux.
Son plaidoyer en faveur de l’Établissement public de coopération intercommunale (EPCO) unique Pays
basque illustre cet état d’esprit. « Le
monde économique, à une très
large majorité, réclame cet EPCI, affirme-t-il. Nous devons saisir cette
opportunité que certains réclament depuis si longtemps. Une
simplification de l’organisation institutionnelle qui va nous permettre de peser dans la nouvelle
grande région. Uni, le Pays basque
comptera ».
En cette année électorale où il
sera candidat à sa succession à l’automne prochain, André Garreta insiste sur « l’appui de proximité pour
aider les entreprises à augmenter
leurs chiffres d’affaires, améliorer
leurs marges, condition essentielle
pour investir et s’adapter aux évolutions technologiques ». Favoriser
la création d’entreprises fait également partie des axes prioritaires de
l’année, tout comme « les défis de
l’innovation et du développement
durable ».
André Garreta prévoit aussi
« d’agir en acteur de confiance et
contribuer à la rédaction d’un
pacte économique ». Des objectifs
à mettre en place avec nos partenaires (Etat, Région, collectivités locales…).
La renommée de l’Estia
La CCI prévoit d’étendre son éventail dans le domaine de la forma-
tion professionnelle pour en faire
« un vrai levier de performances
pour les salariés et de compétences
pour les entreprises ». La formation
initiale avec Kedge Bachelor poursuit son développement pour préparer « les managers de demain ».
En 2015, le magazine « Usine nouvelle » a classé l’Estia en tête des écoles d’ingénieur pour son double diplôme à l’étranger, et s’installe dans
les 30 premières écoles d’ingénieurs en France.
À Saint-Jean-de-Luz, le port de pêche se hisse à la 5e place des sites
français avec plus de 10 000 tonnes
de poissons débarqués, représentant un volume de vente supérieur
à 30 millions d’euros. « Ce port est
un atout pour notre territoire, avec
de nouvelles stratégies et de lourds
investissements », explique André
Garreta.
« Nous avons de l’ambition »
À Bayonne, pour le port industriel,
« la priorité, c’est le trafic, un développement qui constitue une nécessité », souligne le président de la
CCI. Les premiers résultats de la drague « Hondarra » lancée l’an dernier
ont été rappelés. Les projets du laminoir des Landes et du laminoir
de Celsa sont suivis de près par la
chambre consulaire, gestionnaire
du port. Plus d’un million de tonnes de trafic maritime est prévu et
300 000 tonnes de fer via l’opérateur ferroviaire de proximité qui se
met en place. « Nous avons de l’ambition et nous sommes résolument
optimistes, notre détermination
renforce notre espoir », annonce
André Garreta.
Pierre Sabathié
omme les automobilistes
peuvent le constater en entrant sur l’un ou l’autre des
parkings souterrains de Biarritz et
Saint-Jean-de-Luz (1), le groupe Vinci est devenu Indigo. Pourquoi Indigo ? « C’est un nom qui fait référence à la septième couleur de
l’arc-en-ciel, un bleu violet très profond, que Léonard de Vinci définissait comme la couleur du lointain,
de l’infini et du futur. Cela nous va
très bien », commentait, il y a quelques jours, Sébastien Fraisse, directeur général adjoint d’Indigo pour
la France, de passage à Biarritz. Il
était accompagné de Marc Wencel,
directeur régional, Éric Grand, directeur de secteur, Benjamin Voron,
chargé de communication.
Ce changement de nom remonte à novembre 2015 et correspond à un changement dans le capital : le groupe Vinci en a cédé la
majorité à deux autres actionnaires : Ardian et Crédit Agricole Assurances. « Ce fut l’occasion pour nous
de nous doter de moyens supplémentaires et d’accroître notre développement », précise le dirigeant.
(lire par ailleurs)
Durant longtemps, les parkings
souterrains ont souffert d’une
image désastreuse : celle de lieux
peu sûrs, lugubres, sales et malodorants. Pour le directeur général adjoint, dans les années 2000, Vinci a
« réinventé » le stationnement en
ouvrage, en y apportant de la couleur, de la musique, parfois des parfums.
Mais aujourd’hui, de nouveaux
enjeux apparaissent. « Les attentes
de nos clients évoluent, constate
Marc Wencel, directeur régional. Ils
veulent retrouver d’autres services
et d’autres moyens de mobilité :
vélo, covoiturage et autopartage. Ils
veulent des parcours plus personnalisés. » Ces attentes, le groupe va
s’efforcer d’y répondre.
À Biarritz, Sébastien Fraisse (à droite), directeur général adjoint d’Indigo pour
Parcours sans contacts
D’autres évolutions sont en cours.
À Biarritz, tous les parkings sont
déjà équipés de lecteurs de plaques,
de lecteurs optiques, d’équipements sans contacts. Ce système est
appelé à se perfectionner. « On pourra mettre en place de véritables parcours sans contacts, indique Marc
Wencel. L’automobiliste qui a ouvert un compte sur une application
de smartphone, inséré un numéro
de carte bancaire et un numéro
d’immatriculation, n’aura plus besoin de ticket. Il sera reconnu à l’entrée et à la sortie du parking. Et son
compte bancaire sera directement
débité. C’est un système qui sera valable pour tous les clients sur l’ensemble des parkings du groupe. Et
les abonnés retrouveront dans tous
les parkings les mêmes avantages
que dans celui où ils ont pris leur
abonnement. »
En surface aussi
Même évolution pour le stationnement en surface : l’automobiliste
n’aura plus besoin de monnaie
pour payer. Il pourra régler ce qu’il
doit à l’aide de son téléphone portable, comme c’est déjà le cas à
Saint-Jean-de-Luz depuis le mois
d’août dernier.
Mais tous les problèmes ne sont
pas résolus pour autant. En été, à
Biarritz, les jours de grosse affluence, il arrive aux abonnés de
faire la queue à l’entrée d’un parking, sans être sûrs de trouver une
place. Car elles ne sont pas réservées.
Éric Grand soupire : « Il faut être
un peu patient. Nous avons dans
tous nos parkings du personnel qui
Anglet, seule ville de la côte à pr
TARIFS Le prix du stationnement en voirie varie d’une ville à l’autre. Tour d’horizon des
Les parkings souterrains sont souvent utilisés lorsque les places de
voirie, en surface, sont toutes prises. Ces places sont plus ou moins
coûteuses en fonction des villes.
Tour d’horizon.
Anglet. Ici, le stationnement est
gratuit partout, mais limité à 1 h 30
dans les zones bleues. Un disque, à
récupérer dans certains commerces autour de ces zones, permet à la
police municipale de contrôler le
respect de cette durée.
Hendaye. Dans la cité transfrontalière, le coût de l’heure de station-
nement est différent selon la zone
choisie. En zone rouge, il s’élève à
1,40 €. En zone bleue, il est fixé à
1,20 €.
Saint-Jean-de-Luz. La Cité des
corsaires a également défini des zones, mais aussi un système saisonnier. La zone 1 fixe un prix de l’heure
à 1,20 € en basse saison et 1,50 € en
haute saison. Les deux autres zones
sont moins coûteuses : 1 euro en
basse saison et 1,40 € en haute saison. La différence entre les zones 2
et 3 se situe au niveau de la durée
maximale de stationnement (plus
longue dans la zone 3).
Biarritz. La ville de l’impératrice a
réglé ses horodateurs à 1,30 € de
l’heure. Ce tarif n’était que de 1,20 €
en octobre, quand la Ville décida de
chasser les voitures ventouses, tout
en ajoutant 165 places payantes en
surface et en agrandissant le secteur payant saisonnier de 116 places,
aux abords de la plage du Miramar.
Bayonne.Ici, une heure coûte aussi 1,30 €. Là encore, il s’agit d’un tarif en hausse, depuis juillet 2015. Par
ailleurs, l’automobiliste paiera 11 %
de plus à partir de 2 heures et 17 %
de plus à partir de 4 heures.
T. V.
ent 2.0
MAM confirmée à la présidence
LES RÉPUBLICAINS
Sortante, elle était
aussi l’unique
candidate
Et à la fin, c’est MAM qui gagne ! Les
élections internes des Républicains,
qui se sont déroulées samedi dans
six bureaux de vote du département (Biarritz, Anglet, Mauléon, Jurançon, Lons et Idron) n’auront offert que peu de surprise. Il s’agissait
pourtant d’une première, dans les
Pyrénées-Atlantiques comme partout en France, puisqu’on élisait la
présidence départementale au suffrage universel. Mais comme personne n’avait pris l’initiative de se
présenter face à la sortante et ancienne ministre, les jeux étaient
donc faits.
Les 2625 adhérents des Républicains dans le département étaient
appelés aux urnes pour ce scrutin,
mais aussi pour renouveler les délégués de circonscriptions, et leurs
délégués au bureau national du Parti (lire par ailleurs). Au total, 898 se
sont déplacés dans les urnes, soit un
petit 44 % de participation que Max
Brisson, au siège du parti à Pau samedi soir, n’analysait pas comme
une bouderie, au contraire. « Aucune procuration n’était admise, les
gens se sont donc plutôt bien déplacés dans les six bureaux ouverts ». Il
est vrai qu’après le psychodrame de
l’élection Copé-Fillon de 2012, le parti, qui s’appelait encore l’UMP, a préféré fixer des règles strictes, excluant
donc les procurations, mais aussi le
vote électronique.
la France, avec d’autres cadres du groupe. PHOTO E. P.
garde deux ou trois places près des
bureaux d’accueil pour les abonnés.
Et, de toute façon, même si on leur
réservait des places, cela ne résoudrait pas le problème de l’entrée qui
est la même pour les abonnés et les
usagers occasionnels. »
Effectivement, c’est là que le bât
blesse. D’où l’intérêt de l’application
sur mobile qui permet à un automobiliste, à Biarritz comme à SaintJean-de-Luz, de connaître le nombre
de places qui restent libres dans les
différents parkings de ces villes.
(1) Indigo gère sept ouvrages à Biarritz
et deux à Saint-Jean-de-Luz.
Dans les deux villes, le groupe est prestataire de services pour la gestion des horodateurs. À Biarritz, il officie également
comme le gestionnaire du parking
de camping-cars de la Milady.
13
Pays Basque
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
14 pays, 500 villes
et 3 continents
■ Présent dans 500 villes du
monde, gérant 4 000 parcs de stationnement et 2 500 km de voirie,
Vinci est, aujourd’hui, « le premier
groupe de stationnement et de mobilité individuelle en France, en Europe et dans le monde, le seul opérateur présent dans quatorze pays
et trois continents dans les trois segments de marché : stationnement
en ouvrage (parkings souterrains),
voirie (places dans la rue) et parkings partagés », souligne Sébastien
Fraisse, directeur général
adjoint d’Indigo pour la France.
Son chiffre d’affaires était
de 730 millions d’euros en 2014.
atiquer la gratuité
horodateurs de la côte basque, de Bayonne à Hendaye
Anglet est la seule ville de la côte à pratiquer la gratuité. J.-D. C
Confortée
Toujours est-il que d’autres verront
dans cette abstention une forme de
désintérêt quant au renouvellement d’une sortante sûre de l’emporter. D’autres encore, étaient
prêts à s’attarder sur les bulletins
blancs ou nuls (149), finalement relativement peu nombreux, et ne
marquant en tout cas pas un désaveu.
Michèle Alliot-Marie. PHOTO ARCHIVES ARNAUD DEJEANS
Un rajeunissement des cadres
■ Max Brisson se félicitait samedi
d’un rajeunissement des cadres
du parti dans le département.
Un rajeunissement qu’il voit dans
l’élection de tout jeunes délégués
de circonscription. Certes, pour ces
scrutins-là non plus, le suspense
n’était pas intenable. Il n’y a que
dans la troisième circonscription,
celle de David Habib, que l’on a assisté à un duel entre l’Orthézien André Arribot (le sortant) et le Palois
Pierre Saulnier, un des représentants
de la jeune garde béarnaise, qui
a d’ailleurs été élu. Ailleurs parmi
les jeunes, on compte Claire Bordagarray dans la 4e, Anthony Bleuze,
adjoint au maire d’Anglet dans la 5e,
Julien Carlos dans la première.
Sortants et réélus, Éric Saubatte,
adjoint au maire de Pau dans la
deuxième, et dans la sixième Henri
Levrero, un solide soutien de MAM,
notamment au sein du Chêne.
Michèle Alliot-Marie, que son
mandat au Parlement européen a
un peu plus éloignée de ses terres
d’élection, ressort donc confortée
dans ce vote. Et si elle n‘était pas présente à la proclamation des résultats samedi soir à Pau, alors qu’elle
était à Tarbes le matin, elle a pris soin
de remercier les militants via le réseau social Twitter, leur promettant
même « à très vite sur le terrain ».
Le secrétaire départemental des
Républicains, Max Brisson, voyait
en tout cas dans le résultat de samedi un « scrutin sans encombre. La
réélection de Michèle Alliot-Marie
est très claire, et je suis très fier d’annoncer que parmi nos nouveaux
délégués de circonscription, quatre
sur six ont moins de 40 ans. Des cadres profondément relégitimés par
les suffrages des militants, ce qui
nous conforte dans la préparation
de la primaire, du 20 au 25 novembre prochain ».
Nicolas Rebière
Un bateau volé à Hendaye
PORT L’embarcation
a disparu du port de
Caneta, où de nombreux
méfaits sont dénoncés
À Hendaye, depuis quelque temps,
les membres de l’Association des riverains de Caneta ont remarqué
que des choses insolites se déroulaient au port. Les plates, les petites
embarcations stationnées à terre et
servant à se rendre au bateau,
étaient utilisées la nuit.
« Les cadenas étaient coupés,
mais bien rangés de sorte que l’utilisation de l’embarcation ne se
voyait pas. Pour d’autres, les chaînes
étaient carrément coupées et nous
les avons retrouvées du côté du
pont international, parfois plus
loin », relate Jean-Claude Alza, le président de l’association, dont le siège
est sur la rive. Il ajoute : « Je craignais
que les copains ne tombent sur ces
voleurs, voire trafiquants. La colère
aurait pris le dessus sur le raisonnable et le châtiment aurait été à la
hauteur du préjudice. »
Autorités alertées
Il a donc pris la décision d’alerter les
autorités. La marine et la gendarmerie maritime ont exercé des rondes
Le bateau de Pantxoa Hiriarte a disparu. Il a porté plainte. PHOTO DR
de nuit, sans succès. Mais, il y a trois
jours, Jean-Claude Alza s’est aperçu
qu’il manquait, au mouillage, le bateau de Pantxoa Hiriarte qu’il a immédiatement prévenu. Ce dernier
a porté plainte. Un message a également été diffusé sur Facebook.
Jean-Claude Alza pense qu’il faudrait insister auprès de la douane
afin que les enregistrements des caméras de l’autoroute, côté français
et espagnol, soient analysés. « Il est
plus facile de transporter de la drogue sur un bateau immatriculé en
France et en règle. »
Samedi, deux camions de CRS
étaient postés à la hauteur de l’ancien consulat ainsi qu’une voiture
de la police au port de plaisance. La
douane maritime stationnait en
baie du Figuier, des douaniers arpentaient les allées du port de plaisance et la gendarmerie maritime
circulait autour des bateaux de plaisance sur un Zodiac. Les riverains
du port de Caneta ne peuvent s’empêcher de lâcher : « Il va bien falloir
que ce coin soit surveillé. Gare à celui que l’on va choper ! »
Édith Anselme
14
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Bayonne
LE PIÉTON
A reçu une photo insolite
d’une lectrice la semaine dernière.
Visiblement, un panneau indiquant
la direction du Village du Père Noël,
place Montaut, a été oublié
sur un poteau de la place Pasteur.
À moins que le vénérable barbu en
habit rouge est décidé de prolonger
son séjour sur la Côte basque,
histoire de profiter des températures bien plus agréables qu’au Pôle
Nord…
PHOTO SANDRINE PONT
AGENDA
Zoom sur les zones humides à la plaine d’Ansot
Dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides, la plaine d’Ansot
organise un parcours déambulatoire, à la découverte de sa faune et de sa flore,
avec une animatrice, ce samedi, de 10 h 30 à 12 heures. Gratuit, sur inscription
au 05 59 42 22 61 ou par mail à [email protected] ARCHIVES J.-D. CHOPIN
De l’espace pour analyser
les produits sanguins
SANTÉ Le site de l’Établissement français du sang s’agrandit. L’occasion de rappeler
le rôle majeur de cette structure qui jouxte le centre hospitalier de la Côte basque
PIERRE SABATHIÉ
[email protected]
L
e sang a coulé de toutes les
veines en novembre dernier
pour venir en aide aux victimes des attentats de Paris. Spontanément, de nombreuses personnes qui n’avaient pas l’habitude de
le faire ont proposé de donner du
sang auprès des établissements
spécialisés. Le Pays basque n’a pas
dérogé à ce réflexe citoyen. Mais,
c’est toute l’année que l’Établissement français du sang (EFS) travaille au quotidien pour recueillir,
analyser et acheminer ce produit
vital.
À Bayonne, le site de délivrance
et le laboratoire d’immuno-hématologie de l’EFS sont majeurs. Mais
ils se retrouvaient à l’étroit dans les
locaux qui jouxtent l’hôpital. Avec
le concours du directeur du centre
hospitalier de Côte basque, Michel
Glanes, l’EFS a pu étendre et moderniser son site dans la même enceinte. Le laboratoire est désormais installé dans 350 m².
« Le site de notre établissement
au centre hospitalier est très important pour nous, précise le docteur Azzedine Assal, directeur du
territoire Aquitaine-Limousin.
Mais nous avions constaté que les
conditions de travail étaient difficiles, il fallait des locaux plus spacieux. Notre partenariat avec l’hôpital est un succès exemplaire de
modernisation des infrastructures pour la santé de nos concitoyens. »
Population plus nombreuse
Un lien d’autant plus fort avec le
centre hospitalier, qu’il dispose
d’un important centre d’hématologie. « Vous rendez beaucoup de
services à notre établissement, précise Michel Glanes. Avec un outil
performant, au niveau des autres
services de l’hôpital. »
Le maire de Bayonne, Jean-René
Etchegaray, et Sylvie Durruty, présidente du conseil de surveillance,
17 000 produits sanguins sont distribués chaque année à partir du site de Bayonne. PHOTO J.-D. CHOPIN
en ont profité pour « se réjouir de
voir la coordination entre l’EFS et
l’hôpital. Cette extension répond
à un besoin de développement
pour une population de plus en
plus nombreuse. Ce pôle hospitalier est majeur pour tout notre bassin de vie ».
Changement de directrice
Rappelons que la mission de ce laboratoire est de « réaliser les analyses d’immuno-hématologie, c’està-dire de déterminer le groupe
sanguin chez les malades en attente de transfusion. Il doit également s’assurer de la parfaite compatibilité entre le sang du malade
et celui de la poche qui va lui être
transfusée », prévient l’EFS. Une fois
ces analyses réalisées, le site peut
délivrer le produit sanguin (globules rouges, plaquettes, plasma…).
La directrice, Isabelle Desmoulins, vient de faire valoir ses droits
à la retraite. Dominique Larricq lui
LE POINT NOIR DU STATIONNEMENT
« C’est notre épine »
Les représentants de l’EFS et de
l’hôpital ont profité de l’inauguration du nouveau laboratoire en fin
de semaine dernière pour souligner
aux élus les difficultés de stationnement sur le site. Le parking est régulièrement engorgé.
Jean-René Etchegaray a entendu
le message, pas véritablement
surpris du constat de cette situation. Le maire a rappelé que le choix
de conserver l’hôpital en centre-ville
de Bayonne provoquait forcément
des contraintes. Il n’a pas annoncé
de solutions miracles pour y remédier, mais a rappelé les orientations
programmées en matière de mobilité. « C’est notre épine, on le savait à
partir du moment où l’on concentre
autant d’activités sur un même site,
tel que celui-ci. J’espère, qu’un jour,
les automobilistes que nous sommes changeront de comportement
en laissant la voiture chez eux, et en
empruntant les transports en commun dont l’offre va être de mieux en
mieux adaptée. La ligne 2 du futur
Tram’bus s’arrêtera devant l’hôpital
toutes les cinq à sept minutes. Mais
il y aura toujours des voitures, c’est
pourquoi l’on réfléchit à la création
de 200-250 places tout près d’ici. »
succède, elle occupait les mêmes
fonctions jusque-là à Agen.
17 000 produits sanguins sont dis-
tribués chaque année à Bayonne
où travaillent trois biologistes et
neuf techniciens.
AUJOURD’HUI
Barreau de Bayonne. Permanence
le premier lundi du mois,
de 9 h à 12 h à la CCI.
Inscriptions au 05 59 46 59 46.
Cimade. Permanence de 15 h
à 18 h, 20 rue Lagréou.
Tél. 06 25 68 08 72.
Ligue contre le cancer. Permanence
Espace Ligue, 66 allées Marines,
de 14 h à 18 h. Tél. 05 59 59 17 39.
UFC - Que choisir. Permanence
de 14 h à 17 h 30, 9 rue SainteUrsule (en face du parking
de la gare).
Tél. 05 59 59 48 70.
À L’ÉCHO
DES REMPARTS
Les habitants
interrogés
En ce début d’année, l’Insee réalise plusieurs enquêtes sur la commune de Bayonne : à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 30 avril, une
enquête statistique sur le cadre de
vie et la sécurité en France métropolitaine ; jusqu’au 16 juillet, une
enquête sur l’emploi, le chômage
et l’inactivité. Les ménages sollicités recevront une lettre indiquant
l’objet de l’enquête et le nom de
l’enquêteur. Celui-ci sera muni
d’une carte officielle lors de sa visite et il sera tenu au secret professionnel. Les réponses des enquêtes resteront anonymes et seront
saisies sur ordinateur portable.
Carnaval : le concours
de garbure de retour
Cette année, Bayonne fêtera carnaval les 11, 12 et 13 février, sur le
thème des carnavals basques. À
cette occasion, le samedi, le concours de garbure organisé par les
associations bayonnaises et les
La peña Gela Ttiki a remporté la 1re édition. ARCHIVES JULIE MARTINEZ
MVC lancé l’an passé fera son retour, dès 10 heures, sur l’esplanade Roland-Barthes (ex-mail
Chaho-Pelletier). Renseignements auprès de l’office de tourisme au 05 59 46 09 00.
COMMUNES EXPRESS
■ TARNOS
■ ONDRES
Assemblée générale du COS.
à 17 h, à la médiathèque, rencontre
avec Xavier Isabal, chef étoilé de
l’hôtel-restaurant Ithurria (Ainhoa)
et la photographe Andrea Schmitz.
Ils évoqueront leurs travaux
respectifs et leur collaboration
à travers la projection de photographies inédites. Entrée gratuite.
Loto Rencontre et amitié. L’association Rencontre et amitié organise
un loto mercredi 10 février à 14 h 30
à la salle Maurice-Thorez,
place Albert-Castets. Goûter offert.
Hip-hop 2016. Ce samedi de 11 h
à 20 h 30, salle Biarrotte (RD 817),
l’AST Urban dance school organise
Hip-hop 2016, le championnat
départemental de danses urbaines
de la Fédération française
de danse. Entrée : 3 € (enfant, 2 €).
Petite restauration sur place.
Réservations au 07 61 56 19 75
ou 06 26 58 54 10.
Le Comité des œuvres sociales
du personnel communal tiendra son
assemblée générale le jeudi 11 février,
à 19 h, à Dous Maynadyes. En attendant, le COS prépare activement son
traditionnel vide-greniers qui aura
lieu le Lundi de Pâques (28 mars).
Inscriptions à partir de ce mercredi
3 février au 06 13 42 88 15
ou au 06 25 56 75 56.
Cuisine et photographie. Ce samedi
15
Grand Bayonne
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
■ MOUGUERRE
Bethi Pichkor se réunit. L’association
des seniors organise son assemblée
générale annuelle ce jeudi à 10 h 30,
salle Haitz Ondoan.
Les adhérents, ainsi que les personnes désireuses de rejoindre l’association sont attendus nombreux afin
de dresser le bilan de 2015
et d’évoquer les projets à venir.
Un repas convivial suivra
l’assemblée générale.
TARNOS
Rupture « historique »
Le débat d’orientations budgétaires
à l’ordre du jour du conseil municipal du 28 janvier a révélé une rupture qualifiée « d’historique » par
l’adjoint au maire chargé des finances, Alain Perret. « En 2016, les recettes de fonctionnement seraient en
baisse principalement sous l’effet de
la baisse de la dotation globale de
fonctionnement (DGF) », a-t-il ainsi
souligné.
Ces recettes devraient atteindre
20 317 000 euros (21 157 202 euros
en 2015), la DGF de l’État et les subventions continuant à baisser
(1 726 000 euros cette année contre 2 108 000 euros en 2015), de
même que les impôts et taxes
(8 188 000 euros cette année contre 8 586 000 euros en 2015).
Parallèlement, les dépenses augmentent : 18 756 701 euros en 2016
contre 1 8 440 593 euros en 2015.
Taux de fiscalité inchangés
Il en découle des priorités fortes :
maintien des taux de fiscalité, mais
travail d’optimisation des bases en
lien avec les services fiscaux ; effort
de valorisation du patrimoine communal foncier et bâti (cessions ou
locations), efforts pour contenir les
dépenses de personnel (298 agents
dont 244 fonctionnaires à temps
plein), pour diminuer certaines
charges à caractère général et pour
maintenir l’enveloppe des subventions aux associations.
Avant un nouvel emprunt, la capacité de financement du programme d’investissement s’élève à
Alain Perret a révélé une rupture « historique » : la baisse
des recettes de fonctionnement. PHOTO J.-Y. I.
2 100 000 euros. Sont prévus, en
2016, le début des travaux de reconstruction des ateliers municipaux
(600 000 euros), l’entretien du patrimoine bâti communal, des travaux de voirie à La Plaine, rue des
Dauphins, rue du 19-Mars-1962 ; le
lancement des travaux de l’agenda
d’accessibilité, la participation aux
travaux du Tram’bus, au foyer des
jeunes travailleurs et à quelques
équipements publics (cimetière,
eaux pluviales, aires de jeux).
Ensuite, le débat relatif au Projet
d’aménagement et de développement durable (PADD) du Plan local
d’urbanismeintercommunal(PLUI)
du Seignanx a donné lieu aux mêmes critiques que celles formulées
la veille en conseil communautaire
par quatre élus PCF et Républicains.
Ils épinglent « la précipitation », « les
déficits en concertation », estiment
le document « inconsistant et préjudiciable pour le Seignanx ».
Marie-Ange Delavenne (Tarnos
pour tous) a contesté les principales
critiques rappelant qu’une trentaine de réunions a eu lieu pour l’élaboration du PLUI, précisant que « ce
plan a pour objectif de rendre possible les divers projets portés par les
collectivités tout en donnant des
orientations générales». Par ailleurs,
les orientations générales du règlement local de publicité intercommunal ont satisfait le Conseil.
Jean-Yves Ihuel
16
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Les Genêts en assemblée le 12 février
Anglet
LE PIÉTON
L’Association des Genêts d’Anglet, qui regroupe les sections Banda
des Genêts, Angeluarrak et gym détente, ainsi que les Genêts football,
tiendra son assemblée générale annuelle le vendredi 12 février, à 19 h 30,
à la salle de répétition de la banda, 29 rue de Hausquette. PHOTO F. D.
La Ville va récupérer
son « trésor »
A été impressionné par la hauteur
des poteaux d’éclairage du stade
de Choisy : 22 mètres ! Fiat lux !
À propos du stade de la rue
de Hausquette, selon certaines
sources, sa pelouse synthétique
flambant neuve devrait être foulée
pour la première fois par des crampons (moulés évidemment) dès le
mois de février. Quant à l’habillage
des tribunes, il devrait être retiré
d’ici l’assemblée générale.
PHOTO F. D.
UTILE
AGENCE « SUD OUEST »
Résidence Aitzina (3e étage), 69,
avenue de Bayonne, 64600 Anglet
Rédaction. Tél. 05 59 44 72 00.
Télécopie : 05 59 44 72 02.
Mail : [email protected]
Ouvert du lundi au vendredi,
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Publicité. Tél. 05 59 44 72 26.
Télécopie : 05 59 44 72 28.
Ouvert du lundi au vendredi,
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Abonnements. Tél. 05 57 29 09 33.
Distribution du journal à domicile
(portage). Pour recevoir « Sud
Ouest » à votre domicile tôt
le matin, tél. 05 57 29 09 33.
VIE LOCALE Le Centre des finances publiques va quitter la place du Général-de-Gaulle
pour l’ancienne aérogare. De quoi libérer du volume pour différents services de la mairie
FÉLIX DUFOUR
ela a été officialisé lors de la
présentation des vœux de
l’aéroport de Biarritz Pays
basque en début de semaine dernière, le Centre des finances publiques, que certains usagers appellent Trésor public, va quitter la
place du Général-de-Gaulle pour
déménager dans les locaux de l’ancienne aérogare, après un long bail
qui date des années 60.
Depuis quelques années déjà, les
attributions de cette trésorerie
avaient fondu comme neige au soleil et des services avaient été transférés en partie à Bayonne. En outre,
le recours progressif des contribuables à Internet a diminué l’utilité de ce centre. Or, ces locaux faisaient et font toujours partie du
patrimoine de la Ville. Celle-ci va
donc simplement les récupérer.
Des négociations avec le Trésor public étaient menées depuis quelque temps, afin de mettre un
terme au bail qui liaient les deux
parties.
« Nous les louions à un prix très
raisonnable, presque de principe,
rappelle le maire, Claude Olive.
Nous leur avons bien sûr laissé le
temps de trouver un autre lieu.
L’informatique aidant, il leur fallait trouver un endroit approprié,
mais ils avaient le désir de rester à
Anglet et ont donc trouvé ce bâtiment à proximité de l’aéroport.
Mais il est évident que nous leur
prolongeons le bail d’un ou deux
mois, de manière à ce qu’ils prennent le temps de déménager. »
C
Labyrinthe peu pratique
Ce « Trésor » était enchâssé dans
l’immeuble administratif des services techniques aux volets vert
basque, place du Général-deGaulle à proximité de la mairie.
Son retour constitue un gain de
surface dont la Ville a grand besoin. Car si le bâtiment de la mai-
Le centre des finances publiques était « enchâssé » depuis les années 60 dans le petit immeuble
des services techniques. PHOTO F. D.
rie a fort belle allure avec son style
néobasque (lire ci-dessous) et son
séduisant petit patio, en revanche,
on ne peut dire que l’intérieur soit
des plus pratiques. Couloirs et pièces étroits qui ressemblent à un labyrinthe, un accueil et un service
d’état civil on ne peut plus concentré. Bref, la mairie était à l’étroit
dans ses murs.
Ce manque de place obligeait
même l’éparpillement de quelques-uns de ses services. Ainsi la direction des relations humaines de
la Ville se trouve-t-elle dans une
charmante petite villa qui répond
au joli nom de Le Petit Bois, située
en face de la Villa Beatrix-Enea. Qui,
elle-même, vient d’accueillir le ser-
vice communication de la Ville rattaché au service culture. « Mais ce
lieu se doit d’être également réaménagé. »
Une étude à venir
La précédente municipalité de
Jean Espilondo avait d’ailleurs déjà
été sensibilisée à cette ergonomie
d’un autre âge et avait profité de
l’agrandissement de la Maison
pour tous pour y transférer, en son
sous-sol, les archives de la Ville.
Lors du déménagement de celles-ci, certains se souviennent, avec
le sourire, avoir découvert des documents et des tableaux, notamment des photographies sous cadre d’anciens maires qui
« dormaient » depuis des années
dans un escalier qui menait aux
combles de la mairie : un comble !
Anglet s’agrandissant et les documents se multipliant, il y avait urgence.
« Nous avons voté une enveloppe de 100 000 euros, lors du
conseil municipal du mois de décembre pour effectuer une étude,
afin de procéder à un véritable
aménagement rationnel de l’ensemble des services », ajoute le
maire.
Il y a, par exemple, de fortes
chances que l’accueil du public et
le service d’état civil se retrouvent
en lieu et place de l’ancienne trésorerie.
LES TROIS VIES DE LA MAIRIE
Après la Révolution de 1789, la première mairie d’Anglet était installée dans un bâtiment qu’elle partageait avec l’école à côté de l’église
Saint-Léon (1).
Détruite lors de l’invasion
anglaise, elle fut reconstruite en
face. Puis, après plusieurs déménagements, elle fut édifiée en 1886
sur un terrain communal situé
en face de l’église.
À partir des années 1950, le néobasque devint la seule référence de
l’administration pour apprécier l’intégration au site, ce qui contribua
à figer le renouveau de la création
architecturale contemporaine.
Vers 1930, l’œuvre des frères
Gomez et celle de William Marcel
reprennent la « Casa-torre »
(maison tour) des provinces
de Navarre et de Guipuzcoa au Pays
basque espagnol.
C’est dans ce contexte créatif et
de développement de la Côte basque que le Conseil municipal d’Anglet, qui venait d’élire son nouveau
maire, le docteur Daubin, confia,
en mai 1935, à l’architecte biarrot
William Marcel, le projet
de construire une nouvelle mairie.
(1) On peut retrouver tous les « historiques » d’Anglet sur www.anglet.fr
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Publicité
17
18
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Biarritz
LE PIÉTON
Se demande si Marie-Capucine
Maury, du Bar de la plage, surpassera les restaurateurs landais qui
participent avec elle à « L’Addition
s’il vous plaît » sur TF1. La diffusion
de cette émission de téléréalité
débute ce soir. Le Bipède souhaite
à la Biarrote de rejoindre Matthieu
de Courson, du restaurant Arosta,
qui avait remporté, au printemps
dernier, la compétition qui l’opposait à la cidrerie Tipia (Bayonne),
au Goxoki et au Bar Bu.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Fnaca. Permanence, de 15 h
à 17 h, 20, rue des Jardins.
Tél. 05 59 22 27 51.
Yoga du rire. Proposé par l’associa-
tion Youpla vie, de 19 h 15
à 20 h 15, salle Errecarte,
42 rue Pétricot. E-mail :
[email protected]
Association Pleine Lune. Tai chi
chuan et qi gong, de 10 h 30
à 12 h, aux AEL, 8, rue Jean-Bart.
Tél. 06 17 80 32 93
L’avenir des seniors fait salon à Iraty
Les futurs retraités et ceux qui, déjà pensionnés, souhaitent profiter activement
de leur temps libre, trouveront, au salon Bel avenir, 80 exposants pour les aider
à se divertir, se maintenir en forme ou gérer leurs biens. Les samedi 13 et
dimanche 14 février, de 10 à 18 heures, à la halle d’Iraty. Entrée : 3 euros. PHOTO MAXPPP
Lassosalai a bien
négocié le virage
SKATEBOARD Plus gros club d’Aquitaine, Lassosalai a constitué un groupe de 10 jeunes
qu’il épaule lors des compétitions. Les premiers résultats sont déjà au rendez-vous
VÉRONIQUE FOURCADE
[email protected]
R
omain Rouveyre et Alexandre Lonné, les deux éducateurs sportifs de skate de
Lassosalai, n’ont pas douté une seconde que le club ramènerait de
bons résultats de la première manche du championnat de France de
skate, qui a eu lieu à Nantes le
24 janvier : « On a une bonne équipe
de riders qui ont commencé il y a
cinq ou six ans, par l’école de skate.
Ils sont au top. Et puis on a Tim Débauché, champion de France 2015,
compétition qu’il a faite à titre individuel », racontent en chœur les
deux piliers du skate park indoor
de La Négresse et employés de l’association Lassosalai qui l’anime.
En attendant le skate park municipal, dont la construction avance
à pas de fourmi (1), l’association a
décidé, à la rentrée dernière, de
prendre un tournant.
L’équipementier Nike a accordé
à l’école de skate son soutien. Cela
représente, en plus de vêtements
et autres lots pour les jeunes, une
aide financière de 10 000 euros
pour le club. À rapprocher des
13 000 euros de subventions de la
Ville. Le président fraîchement arrivé à la tête de l’association, Frédéric Lucbernet, se félicite de ce partenariat : « Il n’y a que quatre clubs
qui sont dans ce qu’ils appellent le
“Team Honor Roll”. Les trois autres
sont dans des grandes villes, à Marseille, Lyon et Paris. Si nous avons
été acceptés, c’est parce que nous
sommes le plus gros club d’Aquitaine et que nous avons des résultats. »
Frédéric Lucbernet ne veut pas
courir après le sponsoring, mais ne
crache évidemment pas dans la
Le top 10 de Lassosalai : Iony, Hugo, Elian, Tim, Alexandre (moniteur), Jules, Romain (moniteur),
Maël et le président, Frédéric Lucbernet. PHOTO V. F.
soupe. « Les marques courtisent les
riders qui ont des résultats. Ici, c’est
une aide pour Lassosalai qui colle
à notre esprit associatif. Tous les
membres peuvent en profiter. »
« Création de lien social »
Le président défend la même philosophie en matière de compétition. « Au départ, ce n’est pas une
priorité. On est un club qui a été
construit par ses membres, avec
pour but l’apprentissage de base de
la discipline, la création de lien social. L’école de skate doit être accessible au plus grand nombre. Au fil
des ans, des gamins ont commencé les championnats à titre individuel. Aujourd’hui, le niveau étant
très bon, le club a décidé de s’orienter vers la compétition. » L’associa-
tion offre l’organisation logistique
et prend en charge les frais pour un
groupe de 10 jeunes qui participent
au championnat de France. « On va
essayer de faire le maximum des
cinq manches, de manière raisonnable, sans surenchère et en tenant
compte des impératifs des familles,
de l’école et des jeunes. »
L’épopée nantaise conforte ce
choix, mais sous les tôles du skate
park, Alexandre et Romain gardent
la tête froide : « Les résultats, c’est
bien. Le vécu du groupe vaut plus
encore pour ces gamins qu’on a
connus petits. »
(1) Le chantier du nouveau skate park,
à quelques mètres de l’actuel, lancé en
2014, a été arrêté près d’un an et sa construction n’est toujours pas achevée.
Centre social du Braou. Mutxiko,
country, danses traditionnelles
tous niveaux. Renseignements
sur place au 55, avenue du Braou.
Association Kunming. Cours de dao
yin qi gong, de 19 h 30 à 21 h 30,
à la halle des sports, avenue
d’Étienne. Possibilité d’un cours
d’essai.
Bibliothèque sonore. Permanence
de l’association Les Donneurs
de voix, de 14 h à 16 h, villa Sion,
79 bis rue d’Espagne. Mise à disposition gratuite d’audio livres enregistrés par des bénévoles.
Tél. 05 59 43 76 84.
Cours de mutxiko. Pour les débu-
tants, de 14 h à 15 h ; pour fandango et larrain jotas, de 15 h à 16 h. Au
studio des ballets basques Oldarra, 17, rue Duler. Tél. 06 89 55 65 06.
Jeunes chorégraphes
en finale de concours
L’Aquarium retrouve
ses visiteurs
Soirée théâtre
au lycée hôtelier
La représentation publique du
club théâtre du lycée hôtelier
aura lieu ce vendredi 5 février, à
partir de 19 h 30. La pièce inter-
L’association Lassosalai compte
160 adhérents et environ 400 licenciés pratiquant le skate dans
son hangar aménagé du quartier
de la Négresse. Celui-ci enregistre
7 500 passages de skateurs, chaque année, dans ses installations
ouvertes en soirée et les weekends. École de skate et stage sont
encadrés par les éducateurs diplômés d’État.
L’entrée coûte 5 euros. Elle est
gratuite pour les filles afin de favoriser leur participation pratiquée
très majoritairement par des garçons.
Plus d’infos sur
www.skateparkbiarritz.com
autre séance réservée aux internes du lycée, le même jour, à 20 h.
DU PHARE
À LA MILADY
Après trois semaines de fermeture annuelle, l’Aquarium (que
l’on n’appelle plus « musée de la
Mer ») a repris du service samedi.
La Cité de l’Océan, elle, rouvre
samedi prochain.
LE SKATE À BIARRITZ
Les bassins sont de nouveau accessibles au public. ARCHIVES L. GARCIA
prétée par ces comédiens en
herbe s’intitule « Un Dimanche à
Biarritz ». Le spectacle sera accompagné de la vente de tapas et
boissons pour une soirée mêlant
convivialité, humour et culture.
Tarifs : 3 et 5 euros (boisson comprise) ; enfants, 3 euros (un verre
de jus de fruit compris). Cette soirée ouverte à tous sera précédée,
ce mercredi 3 février, d’une représentation puis d’un goûter, dédiés aux personnes âgées des
maisons de retraite environnantes (en partenariat avec l’association Les Blouses roses) et d’une
Le Ballet de l’Opéra national de
Bordeaux, conduit par Charles
Jude, et le Malandain Ballet Biarritz ont lancé, fin 2015, le premier
concours de jeunes chorégraphes. Six ont été retenus pour la
finale qui aura lieu le 24 avril, à la
Gare du Midi. Il s’agit de Ricardo
Amarante (Ballet royal de Flandre), Yvon Demol (Opéra national de Paris), Martin Harriague
(Kibbutz contemporary dance
Company), Olaf Kollmannsperger (Deutsche Oper Berlin), Vitali
Safronkine (Ballett Basel) et Xenia
Wiest (Deutsche Oper Berlin).
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Publicité
19
20
Labourd
BIDACHE
Échange de vive
voix avec Axel Kahn
Elle s’apprête à vivre des moments à
forte sonorité culturelle, la petite bibliothèque municipale de Bidache !
Animé par une équipe de six bénévoles où les jeunes retraités de l’enseignementontlapartbelle,l’établissement confortablement installé au
rez-de-chaussée de la mairie recevra
le célèbre chercheur et écrivain Axel
Kahn demain pour une séquence
originale à propos de sa randonnée
pédestre de 2 000 kilomètres, des
Ardennes au Pays basque.
Souhaitant faciliter la rencontre
du scientifique de renommée mondiale avec la population du Pays de
Bidache, à la jonction du Béarn, de la
Gascogne et du Pays basque, les bibliothécaires ambitieux ont monté
puis déposé un dossier de candidature l’an dernier auprès de la Bibliothèque départementale, à Pau. Au titre d’une animation appelée « De
vive voix », cette dernière proposait
aux établissements sous sa juridiction d’accueillir des écrivains de leur
choix. En vue de moments de débat
et de découverte précieux.
Jamais seul
«Nous avions souhaité recevoir le généticien Axel Kahn dont l’œuvre,
toute d’humanisme, faisait l’unani-
mité de notre petit jury d’amoureux
de la lecture », dit Christine Le Normand, qui a inscrit sa carrière d’enseignante en Île-de-France et habite
désormais à Bardos. « Nous nous
sommes réjouis quand la réponse,
positive, est tombée », souligne Jean
Portail, qui a longtemps tenu pour
«SudOuest»lachroniqueduPaysde
Bidacheoùilenseignadurantdelongues années. Virginie, Michèle, Marie-FranceetXavierapprouvent.Tout
comme le maire de Bidache, Michel
Dallemane, qui invite la population
à partager la belle moisson de choses vues de l’auteur de « Pensées en
chemin », son livre paru chez Stock.
Parti marcher en solitaire, Axel
Kahn ne s’est jamais retrouvé tout à
fait seul. Chaque jour, attendu chemin faisant par des femmes et des
hommes ayant appris sa venue
grâce à la presse et aux réseaux sociaux, il a multiplié les contacts
émouvants,lesdécouvertesenrichissantes.ÀBidache,c’estvéritablement
de vive voix que se fera un échange
dont chacun est invité à venir faire
son miel.
Jean Weber
Rendez-vous en bibliothèque de Bidache
demain, mardi, à partir de 18 h 30.
DE VILLE
EN VILLAGE
ESPELETTE Le bar Etxemendi accueillera, le samedi 13 février, une
soirée particulière avec les artistes
de Dawa Krew. Ils viennent de sortir un nouveau CD et lancent ainsi
leur promo. Cette soirée show
case débutera à partir de 22 heures. Baptisée « Nouveau départ »,
à l’instar du titre gravé, elle est en
entrée libre. Dawa Krew, c’est un
mélange d’univers éclectiques et
de mélodies aux multiples couleurs, tantôt rock reggae pour les
guitares, groove funky pour la batterie, jungle electro ska grâce à la
session basse-piano gérée avec finesse et robustesse.
Dawa Krew sera au bar
Etxemendi le 13 février. PHOTO DR
Ce projet, bien que récent, rapproche cinq musiciens qui, depuis
plus de dix ans, évoluaient dans
différentes formations au Pays
basque et alentour. Le groupe s’est
enfermé dans un studio monté
par ses soins, dans la petite commune de Came. C’est dans ce studio 100 % indépendant que les répétitions se sont enchaînées et
que cet EP « Nouveau Départ » a vu
le jour. Début et fin de soirée avec
Selekta Komagain.
Plus d’infos sur
www.facebook.com/dawa.krew
HALSOU Carnaval sera digne-
COMMUNE EXPRESS
■ HASPARREN
Portes ouvertes. Une matinée por-
tes ouvertes aura lieu à l’école
maternelle le samedi 13 février,
de 9 h 30 à 12 h. Les parents intéressés sont conviés à venir visiter
l’établissement avec leurs enfants
et à les inscrire à ce moment-là,
munis du livret de famille et du
carnet de santé. Cela concerne
les enfants nés en 2013. Et pour
les enfants nés en 2014, seulement
une pré-inscription.
Repas des aînés. Comme chaque
année, les personnes de 65 ans et
plus sont conviées au repas offert
par la municipalité qui aura lieu ce
mercredi 3 février, à 12 h, au restaurant Bil Toki. La mairie rappelle
qu’un courrier a été envoyé à toutes
les personnes de 75 ans et plus. Ces
dernières ont choisi soit un coffret
par foyer, soit le repas offert par la
commune. Les personnes ayant
choisi le coffret peuvent participer
au repas à titre payant.
ESPELETTE
Dawa Krew en piste
Carnaval et visite
de l’école
L’œuvre d’Axel Kahn a fait l’unanimité au sein du « petit jury
d’amoureux de la lecture » de la bibliothèque. PHOTO J. W.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ment fêté par l’école du village
ce vendredi 5 février. À 17 heures,
le défilé démarrera pour s’arrêter
au fronton où les enfants exécuteront les danses apprises avec les
enseignants. Puis, direction la Maison pour tous afin d’écouter la
sentence de San Pantzar. À l’intérieur, la soirée continuera avec la
fameuse soupe chaude et les tapas
confectionnées par les parents
d’élèves. Tout le monde est chaleureusement invité.
Le lendemain, rendez-vous à
l’école, de 10 heures à midi pour
une visite de l’établissement.
Le périmètre de la source est protégé. PHOTO ARCHIVES M. B.
Antxarruntxa :
les indemnités
contestées
Le Conseil municipal était au
grand complet, samedi 30 janvier,
à l’occasion d’une séance avec trois
points figurant à l’ordre du jour.
Le premier concernait l’affaire
Noblia, « affaire de la source », opposant Jean-Baptiste Noblia, de
l’EARL Bizia, à la municipalité d’Espelette. Le Conseil municipal a voté
à l’unanimité la délégation au
maire pour défendre les intérêts
de la commune en justice. « Il nous
intente un procès car il conteste les
indemnités proposées dans le cadre de la protection du périmètre
de la source Antxarruntxa et réclame des sommes beaucoup plus
importantes », a précisé le maire,
Jean-Marie Iputcha.
Électrification
Autre sujet abordé, une demande
d’intervention auprès de l’Établissement public foncier local du
Pays basque (EPFL) en vue de lancer les négociations avec les propriétaires de Borda Handia et Elizaldia. « Cette action foncière a
pour objectif de valoriser l’offre de
logements », a souligné le premier
édile. Situés en zone UA et UB du
Plan local d’urbanisme, le premier
projet, Borda Handia, sera concrétisé en collaboration avec l’Office
64 tandis que la magnifique bâtisse Elizaldia connaîtra peut-être,
en plus de logements locatifs, une
destination liée à la petite enfance.
Dernier point abordé ce samedi
matin, celui des travaux d’électrification, d’un montant global de
8 959 euros, avec à la charge de
la commune 20 %, soit environ
1 700 euros. Le Conseil a voté à
l’unanimité ces travaux qui seront
financés sur les fonds propres de
la commune.
Mathilde Bauthier
CAMBO-LES-BAINS/LARRESSORE
Les valeurs du chant
Les enfants sur les planches lors du kantaldi. PHOTO DR
La tête de San Pantzar faite
par les enfants. PHOTO J. M.
Pour redécouvrir, ou découvrir les
lieux, les grands auront préparé
un circuit présentant les différentes classes. Les enseignants seront
présents pour évoquer le fonctionnement et la pédagogie.
Le rythme de la semaine à quatre
jours, l’immersion en basque
pour les maternelles, le bilinguisme pour les autres et l’apprentissage de l’espagnol dès la
moyenne section seront notamment expliqués.
« On écrit sur les murs la force de
nos rêves, nos messages en forme
de graffitis… » Mises en musique,
ces dernières paroles résonnent
encore dans la tête de très nombreux spectateurs venus écouter
le Kantaldi, cru 2016, de l’école
Sainte-Marie de Cambo-les-Bains,
qui s’est déroulé vendredi 22 janvier à la salle polyvalente, de Larressore.
Les chants sur des thèmes aussi
variés que l’automne, le partage, la
vie et la solidarité ont rythmé cette
soirée. De 3 à 10 ans, les enfants
étaient tous très fiers et impatients
de monter sur scène afin de chanter devant leurs parents. Accompagnés de deux guitaristes (un pa-
rent d’élève et une ancienne élève)
et d’un triki, ils ont livré un concert
de qualité tant dans l’interprétation que dans la joie et l’entrain
mis à l’exécution des chants. Nahasiak a animé la fin de soirée autour
de délicieux mets concoctés par les
parents d’élèves.
Portes ouvertes samedi
L’école Sainte-Marie travaille, cette
année, autour du thème de la différence et du handicap. Le projet
d’école sur les « intelligences multiples » se poursuit également.
L’école ouvrira ses portes ce samedi 6 février, de 10 heures à midi,
afin de présenter tous ses projets.
Joseph Maya
21
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
St-Jean-de-Luz/Ciboure
Collectes de sang
Les prochaines collectes luziennes
auront lieu aux anciens tennis couverts :
demain, de 7 h 30 à 11 h 30, et mercredi
et jeudi, de 15 heures à 19 heures.
Une école autrement
ÉDUCATION Une association veut lancer à Jalday un gros projet écoconçu autour d’une
école alternative avec, entre autres, maison des associations, jardins et piscine naturelle
LE PIÉTON
RAPHAËLLE GOURIN
[email protected]
Croyait que l’on était affublé d’un
nstaller sur 8 000m², en bordure
de la zone de Jalday, un pôle écoconçu avec deux « écoles » aux pédagogies alternatives, une maison
des associations, neuf chambres
d’hôtes, un restaurant bio, 4 000 m²
de jardins en permaculture, une piscine naturelle ou encore une piste
d’entraînement de freeride : voilà le
gros pari des motivés du projet
Pôle 64. L’association éponyme, financée via le Fondation pour l’accession à l’autonomie intuitive, responsable et solidaire (Fairs), voudrait
ouvrir ses deux unités éducatives du
chemin de Jauregia début 2017. Irréaliste alors qu’il reste financements à
trouver et contraintes urbanistiques
à lever (1) ? Pas tant que cela, selon le
président du Fairs, le Luzien d’Acotz,
Pascal Bertincourt.
déguisement pour demander des
sous aux passants que lorsqu’on faisait son enterrement de vie de garçon ou de jeune fille. Vers midi hier,
il a aperçu, du côté du boulevard
Victor-Hugo, l’une de ces victimes
consentantes. À savoir, un jeune
homme escorté de quelques filles.
Le Marcheur était trop loin pour lire
le panneau en carton autour de son
cou, mais il a compris qu’il n’y avait
pas de mariage en vue quand il a
entendu la petite bande demander
à la ronde, « une petite pièce pour
ses 18 ans ! » Qu’est ce que ce sera
quand il se préparera à convoler…
I
« centre éducatif
»
1 Untransversal
Le porteur du projet dit cogiter depuis de longues années sur les questions éducatives et d’autosuffisance.
Elles résonnent avec son propre parcours. « Je me suis toujours demandé ce dont mes filles auraient besoin
pour devenir autonomes si je disparaissais, raconte Pascal Bertincourt.
Ce serait l’alimentation, l’accès à
l’énergie et le savoir. »
Lui-même a fait le choix d’une
école alternative pour sa plus jeune
fille de 14 ans, « en souffrance dans le
systèmeclassique».Sasolution?L’envoyer en Angleterre à Sands School,
une école « libre et démocratique »
où « chaque enfant définit ses propres objectifs, choisit son programme, est libre d’aller en cours ou
non. » Son adolescente s’y est, dit-il,
« métamorphosée. » De quoi le pousser à vouloir créer « un centre éducatif transversal et autonome où les associations et les gens de l’extérieur
viennent », explique-t-il.
AGENDA
AUJOURD’HUI
Fermeture de l’office de tourisme de
Ciboure. Suite aux fêtes patronaPour lancer le pôle, il est prévu d’ajouter des extensions à la villa existante. PHOTO PÔLE 64
aux enfants
en difficulté
2 Priorité
Une rencontre, en mai 2015, avec le
collectif Pour une éducation bienveillante, qui rassemble diverses associations vouées au bien-être enfantin, enclenche le projet autour d’un
noyau dur d’une dizaine de personnes. Montessori ? Freinet ? Steiner ?
Autant de pédagogues, autant de
méthodes défendues par les uns et
les autres. « On ne veut pas imposer
une pédagogie comme un dogme,
mais s’adapter aux besoins de chacun », décrit-il encore.
Un pôle sera réservé à 12 enfants de
3 ans et plus, et un autre, de la même
capacité, aux plus de 8 ans. L’association veut donner la priorité à ceux
quines’adaptentpasausystèmescolaire ordinaire. Et, « pour assurer une
mixité sociale, s’il y a plus de candidats que de places, nous tirerons au
sort en fonction du quotient fami-
lial ». Les familles modestes paieraient 10 euros par mois, les plus aisées 1 300 euros mensuels.
000 € à trouver
pour obtenir le prêt
3 150
Reste que pour un tel projet, il faut
trouver des fonds. Beaucoup. Le Fairs
doit finaliser l’achat du terrain et de
la maison de 470 m² qui s’y trouve
puis construire les extensions et
équipements. Selon Pascal Bertincourt, le propriétaire du terrain, intéressé par le projet, serait prêt à faire
un prix.
Résultat, annonce-t-il, « notre budget est de 970 000 euros travaux
compris. Nous pourrons emprunter
à la banque éthique, La Nef,
770 000 euros, mais il faut un apport. Il est donc nécessaire de trouver des personnes prêtes à prendre
des parts pour réunir 150 000 euros », explique-t-il.
PIPERADE
ET TTORO
Autoroute :
des fermetures
cette semaine
Dans le cadre de l’élargissement de
l’A 63, Vinci Autoroutes poursuit
l’aménagement des bretelles des
échangeurs de Saint-Jean-de-Luz
Sud (n° 2) et Nord (n° 3). Cette opération nécessite des fermetures
ponctuelles.
Ces dernières s’effectueront
de nuit, entre 20 heures et 7 heures.
Saint-Jean-de-Luz Sud (n° 2) :
la sortie sera fermée la nuit prochaine dans le sens Espagne/France. Saint-Jean-de-Luz Nord
(n° 3) : la sortie sera fermée la nuit
obstacles
à franchir
4 D’autres
Une fois la somme réunie, il faudra
régler les problèmes d’accès routiers
au site et s’entendre avec les services
municipaux pour coller aux règles
urbanistiques. Des conditions indispensables pour valider un permis de
construire et pouvoir étendre le bâti.
La course d’obstacles ne s’achèvera pas là. Entre prêt à rembourser et
frais de fonctionnement, le Fairs devra faire rentrer de l’argent chaque
mois. Frais de scolarité, chambres
d’hôtes ou adhésions pour participer aux activités proposées doivent
y pourvoir. Cela suffira-t-il à pérenniser la structure ? « La vraie question
dans le fond, estime Pascal Bertincourt, c’est : jusqu’où la société est
prête à s’engager pour qu’un tel lieu
puisse exister ? » Difficile à dire.
de mardi à mercredi dans le sens
France/Espagne et la bretelle d’entrée dans la nuit du mercredi 3 au
jeudi 4 février, dans le sens
France/Espagne.
Crématistes
L’Association crématiste de la Côte
basque tiendra sa permanence demain, de 10 heures à midi, dans les
Aikido Yoga 64. Cours de yoga,
de 18 h 30 à 19 h 30 et d’aikido,
à 19 h 30 ou 20 h 30, à la Maison
des associations,
21, rue J.-B.-Carassou, à Ciboure.
Jyotis. Cours de Hatha Yoga,
à 12 h 45, 5, rue de la Fontaine
Laborde, à Ciboure. Horaires
différents selon les jours.
Tél. 06 31 45 56 75.
Sécurité routière. Association
pour la sensibilisation à la sécurité routière et la défense des automobilistes. Conseils gratuits
sur le permis à points. Permanence du lundi au vendredi,
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
5, rue Koxe-Basurco à Ciboure
et par téléphone, 7 jours sur 7,
de 9 h à 20 h. Tél. 05 59 51 94 84.
(1) Projet complet sur : www.pole64.fr
Secours catholique. Tous les lundis,
locaux de la crèche municipale de
Ciboure, pour ceux qui veulent se
renseigner sur ses modalités et la
législation en vigueur. Contact :
05 59 93 34 39 ou [email protected]
permanence, de 14 h 30 à 16 h 30
et les lundis et mercredis, de
14 h 30 à 17 h, pause-café, loisirs
créatifs, jeux et vestiaire SDF.
Impasse ancienne école SainteElisabeth, rue Saint-Jacques
(entrez dans la cour, 1er étage).
Tél. 06 77 04 92 35.
Formés aux gestes
qui sauvent
L’équipe d’animation du service enfance jeunesse et sports de
Ciboure a pu réviser ses connaissances de premiers secours. PH. DR
les de la Bixintxo, le bureau est
fermé aujourd’hui.
De quoi rassurer les parents !
L’équipe d’animation du service
enfance jeunesse et sports de Ciboure a reçu durant deux jours, la
semaine dernière, une formation
aux premiers secours. Il s’agissait
pour tous de remettre à jour des
connaissances pour savoir mieux
réagir et faire les gestes qui sauvent
en cas d’accident. Mi-février, après
les animateurs, ce sera au tour
des agents Atsem des écoles de
s’initier ou de revoir ces connaissances.
Consultations de nourrissons.
De 14 h à 16 h 30, à Ciboure, ancienne crèche, rue Iduski-Leku.
Tél. 05 59 47 08 02.
Cercle de reliure d’art. De 15 h à 18 h,
au 2e étage de la Maison des associations R.-Berné, rue J.-BaptisteCarassou, à Ciboure.
Ilargi Taldea. Mosaïque tous les
lundis ou mardis, de 10 h à 12 h.
Tél. 05 59 26 28 94.
Zubia. Association pour la prévention contre la toxicomanie,
de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Tél. 06 75 61 67 84.
22
Saint-Jean-de-Luz-Ciboure
Sud Pays basque
– Sud Pays Basque
Enfants et parents :
rendez-vous à Ichaca
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
ASCAIN
SAGARDIAN Le centre propose des animations
pour les Journées départementales des familles
Dans le cadre des Journées départementales des familles, le centre social Sagardian de Saint-Jean-de-Luz
propose des animations et des moments de réflexion à destination des
enfants et de leurs parents.
Ce mercredi 3 février, une sortie
familiale au musée de la Mer de Biarritz est organisée pour les enfants
de moins de 3 ans accompagnés de
leurs parents (sur inscription au
06 08 78 59 60). Le départ est prévu
de Saint-Jean-de-Luz vers 9 h 15 pour
un retour vers midi.
Jeudi 4, vendredi 5 et mardi 9 février, rendez-vous est donné de
19 heures à 21 heures au Pôle petite
enfance Ichaca pour trois soirées
d’échanges et de débats avec des
professionnels.
Jeudi, la soirée sera animée par
Marc Rodriguez, psychologue clinicien, docteur en psychologie, psychomotricien et psychothérapeute.
Il interviendra autour du thème
« Angoisses, peurs, phobies : comment aider nos enfants à les surmonter ? »
Le poids des mots
Vendredi, Claude Polycarpe, conseiller familial et parental à la CAF,
et Cédric Sampere, coordinateur de
la maison des enfants Adoenia, évoqueront avec les parents les questions suivantes : « Les écrans, le multimédia et les relations parents-ados,
les multimédias et les adolescents ».
Mardi 9, la thérapeute familiale
Sophie Schumacher évoquera avec
les personnes présentes « le poids
des mots. »
R. G.
L’entrée est libre et gratuite. Une garderie
est assurée sur inscription lors de
ces rendez-vous. Renseignements au
06 08 78 59 60 ou au 06 15 50 43 37.
Plusieurs soirées de débats et une sortie familiale au musée de
la Mer de Biarritz sont prévues dès cette semaine. PHOTO ARCHIVES O. B.
COMMUNES EXPRESS
■ ARBONNE
Vide-greniers. L’association des
parents d’élèves de l’école Laurendi
Eskola, à Arbonne, organisera son
premier vide-greniers ce dimanche
7 février au Bil-Toki.
■ ASCAIN
Conseil municipal. Le Conseil munici-
pal se réunit ce lundi soir, à 20 h, salle
Bil Toki.
Emplois saisonniers. Les candidatures aux postes d’emplois saisonniers
à la commune d’Ascain pour l’été
prochain sont ouvertes jusqu’au jeudi 31 mars. Les candidats doivent
adresser leur candidature par courrier, avec CV (diplômes Bafa, BNSSA,
permis B, etc.) et lettre de motivation à la mairie, en précisant le mois
où ils seront disponibles.
Renseignements auprès du
secrétariat au 05 59 54 68 30.
Tournoi de mus au bar Plazan. Le
tournoi de mus organisé par la fédération Euskal herriko mus txapelketa
se déroulera au bar Plazan,
le samedi 6 février, à partir de 17 h.
Renseignements
au 05 59 54 00 80.
L’équipe d’Adeli en cours de nettoyage. À l’arrière plan, les baccharis qui restent à éradiquer. PH. A. D.
Les barthes en cours
de restauration
Depuis la deuxième semaine de janvier et pour une durée d’un mois,
les barthes de la Nivelle situées près
de la zone artisanale Lan Zelai font
l’objet d’un chantier de restauration. « Cette zone humide est un
écosystème remarquable. Notre objectif est de renaturaliser le milieu »,
explique Alexandre Ribes, technicien rivière au Pôle eau et environnement de l’Agglomération Sud
Pays basque. Actuellement visée,
une plante invasive : le Baccharis halimifolia, qui occupe une partie des
quatre hectares de ce secteur.
« Tout est encadré »
Originaire d’Amérique du Nord, cet
arbuste à feuilles caduques, qui
peut atteindre trois à quatre mètres
de hauteur, fait l’objet d’un programme d’éradication systématique dans le cadre d’un plan d’action
en faveur des barthes, voté par les
élus en 2004 et revu en 2010.
« Nous agissons en conformité
avec la réglementation environnementale. Tout ce que nous réalisons
ici fait l’objet de documents rigoureux, soumis et validés par les services instructeurs de l’État, et en particulier d’une déclaration d’intérêt
général. Tout est encadré. On planifie très en amont, et toujours en collaboration avec les services des
communes concernées. Je prépare
les chantiers à l’intérieur des programmes votés. Le travail est assuré par l’association de réinsertion
Adeli, par le biais d’une convention.
Actuellement, les équipes de cette
association scient les baccharis au
ras du sol et brûlent troncs et branches sur place afin d’éviter toute
contamination sur d’autres zones.
Cette phase dite de restauration
sera suivie d’une phase d’entretien,
pendant a minima cinq ans », précise Alexandre Ribes. Et de noter
comme encourageants les pre-
miers signes de l’action menée sur
ces barthes depuis 2013. Comme la
réinstallation du roseau des marais
qui permet un traitement naturel
des eaux.
Biodiversité locale
Les tulipiers de Virginie (une autre
espèce importée d’Amérique) qui
se trouvent sur cet espace seront
également abattus. Pour le même
enjeu : favoriser en priorité la biodiversité locale de ce milieu naturel
spécifique. Un respect qui va jusqu’au choix de la période des travaux : s’ils se font l’hiver, c’est parce
que les oiseaux migrateurs qui fréquentent ces zones humides ne
sont pas là.
« Leur présence est par ailleurs
une bonne indication du bien-fondé des actions menées dans les barthes de la Nivelle », conclut Alexandre Ribes.
Annie Dumay
■ SARE
Conférence. Une conférence dont le
AINHOA
thème sera « Entretenir sa mémoire » aura lieu ce vendredi 5 février, à 10 h, à la salle Lur Berri. Elle
sera animée par Audrey Delmas, psycho-gérontologue. Entrée gratuite.
Ça marche bien pour Atsulai
■ SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE
Tournoi de mus. Le tournoi de mus
de l’Union basque de Saint-Pée aura
lieu le vendredi 5 février à l’hôtel
Bonnet. Les inscriptions seront
reçues ce jour-là, dès 19 h, ou
par anticipation au 06 19 79 21 07.
La 33e assemblée générale d’Atsulai
s’est tenue, samedi 23 janvier, dans
la salle des associations. À cette occasion, le président Philippe Aspirot a présenté ses vœux au nom de
l’ensemble du bureau de l’association sportive et culturelle et a tenu
à remercier la municipalité, les employés communaux, l’office de tourisme et les nombreux bénévoles,
« même si malheureusement
comme partout, le bénévolat s’essouffle et (qu’)il y a peu de renouvellement avec les jeunes pour l’instant ».
Le bilan d’activité de l’association
a fait état d’une année 2015 plutôt
satisfaisante avec plus de 400 inscrits à la marche de Xareta Oinez et
une centaine de randonnées programmées tout au long de l’année,
les jeudis et dimanches, « grâce aux
nombreux accompagnateurs fidèles sans qui le club ne pourrait pas
exister », a ajouté Philippe Aspirot.
La section Pilates présente, elle,
une légère baisse de ses effectifs en
2015 avec 22 inscrits et deux séances
Le bureau est composé de Philippe Aspirot, Claudine Mailharro,
Francis Borel, Arrantxa Arriada et Christine Arruferia. PHOTO V. T.
programmées tous les vendredis
soir.
Xareta Oinez le 24 juillet
D’un point de vue financier, les
comptes sont créditeurs malgré un
résultat négatif lors de l’année
écoulée. Le trésorier, Francis Borel,
a précisé qu’un don de 417 euros a
pu être fait à l’association Les Poneys de Manon. Parmi les projets
pour 2016 : le carnaval du village qui
aura lieu le 13 février, la randonnée
Xareta Oinez le 24 juillet avec des
nouveautés prévues dans les circuits et une sortie de plusieurs
jours en programmation au printemps. La fédération basque de la
randonnée Zirkuita a confirmé que
l’épreuve 2016 de Xareta Oinez s’inscrirait dans leur programme.
Valérie Then
23
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
« Black nicotine »
Hendaye/Txingudi
Les collégiens d’Irandatz présenteront ce
jeudi 4 février, à 18 h 30, aux Variétés, « Black
Nicotine », un DVD qu’ils ont réalisé pour
dire non à la première cigarette. PHOTO É. A.
Ils guident les victimes
de harcèlements
LE PIÉTON
ASSOCIATION
Sodha apporte
écoute et solutions
pratiques pour
se reconstruire et
ne pas se laisser faire
Attend avec impatience l’ouverture
de la nouvelle librairie, rue des Mimosas. Mais il se complaît déjà à
lire et relire les petites phrases et
dictons parsemés sur la future vitrine et qui cachent les travaux
d’intérieur. Une bonne idée du libraire qui donne soif de lire. Exemple : « Vous pouvez devenir écrivain, mais il faut être auteur » ; ou
bien : « Un livre est un outil de liberté ». L’ouverture est prévue pour
les vacances de Pâques et si elles
sont pluvieuses, les bipèdes sauront les occuper.
L
e harcèlement, quel qu’il soit,
détruit à petit feu. Mais comment se sortir de l’impasse
quand tout semble s’effondrer ? En
2013, des bénévoles ont créé Sodha,
un joli nom pour dire « Sortir du
harcèlement en Aquitaine ». L’association a été constituée par Katixa
Haramboure, infirmière libérale,
Dominique Rapin, psycho praticienne, et Frédéric Plègues, gestaltthérapeute.
Ils tentent, à Bayonne et à Hendaye, de libérer la parole et de
mieux faire connaître ce phénomène aux contours malheureusement trop flous. Ils accueillent et
accompagnent toute personne victime de harcèlement moral ou
sexuel dans la sphère privée, professionnelle ou scolaire. « Sodha
privilégie le travail en réseau pour
rompre la détresse et l’isolement,
renouer les liens interhumains et
enfin, reprendre sa place. »
Encore faut-il savoir que cette association existe, qu’il suffit de composer son numéro de téléphone (1)
pour être écouté puis orienté vers
les bons professionnels, médicaux,
sociaux, juridiques ou les syndicats. Alors un premier pas vers la
reconstruction est franchi. Dominique Rapin, cofondatrice hendayaise de Sodha, explique que
deux antennes sont désormais
bien en place à Bayonne et à Hendaye. « Nous assurons deux permanences par mois au centre communal d’action sociale (CCAS)
Katixa, Dominique et Frédéric, des praticiens décidés à apporter, avec Sodha, une aide à toutes
les victimes de harcèlements. PHOTO É. A.
PHOTO ÉDITH ANSELME
d’Hendaye et chaque semaine sur
rendez-vous, rue des Allées. On
peut aussi nous appeler, nous écoutons et orientons. »
« Meurtre psychique »
Les trois associés exercent quotidiennement au cœur de toutes les
détresses. « Nous avons conscience
de la destruction que peut engendrer le harcèlement, qui relève souvent du meurtre psychique. Le désarroi, l’isolement et la perte de
toute énergie envahissent celui ou
celle qui en est victime. »
Si les membres de Sodha se réjouissent de constater que le sujet
est enfin abordé et connu, ils regrettent que la victime vive encore
un parcours du combattant pour
se faire entendre, souvent faute de
preuves. Lors de l’accueil, il s’agit de
maîtriser la grande confusion, puis
de clarifier la situation. « Il nous
faut différencier les champs du
harcèlement : les orientations seront alors différentes. »
Katixa, Frédéric et Dominique savent qu’il faut poser un regard,
écouter et faire en sorte que la personne en grande détresse retrouve
une possibilité de rencontre humaine et reçoive des mesures de
protections. « Il existe trois sortes
de harcèlement : en milieu scolaire,
en milieu professionnel et celui qui
s’installe dans la sphère privée. » La
mission de Sodha est d’informer,
de reconstruire, de faire parler, de
récupérer son identité disparue. « Il
faut nommer le processus, établir
une distance avec des points d’appui, reprendre une position verticale, puis éviter le rebond en trou-
vant les ressources qui apaiseront
et chasseront l’insécurité. »
Les trois professionnels de santé
psychologique sont sûrs d’une
chose, « il ne faut pas se laisser
faire ». Ils travaillent à s’entourer de
personnes qui connaissent le sujet
et pourront apporter des solutions
concrètes. « Nous n’assurons pas
de suivi psychologique, nous orientons et nous formons des bénévoles dans les secteurs comme la santé, le judiciaire et l’éducatif. » Mais
au fil de leurs interventions, les associés de Sodha constatent et regrettent que « l’humain régresse ».
Édith Anselme
(1) Permanences téléphoniques,
entretiens sur rendez-vous : à Hendaye,
tél. 06 51 27 73 85 ; sur le BAB,
tél. 06 95 38 69 01.
AGENDA
Une Bixintxo dans la plus pure tradition
AUJOURD’HUI
Club Pleine forme. Dojo municipal.
Tél. 05 59 20 39 06.
FÊTES Retour sur dix jours qui ont enthousiasmé une foule d’Hendayais
Tennis-Club. Rue Elissacilio,
Voilà. Les fêtes de la Bixintxo, qui
avaient débuté le 22 janvier, sont terminées. On ne parlera plus des petits
tracas qui l’ont émaillée pour ne retenir que les bons moments qui ont
enthousiasmé les Hendayais de
bonne composition.
La participation spontanée des associations est sûrement le secret de
la réussite de cette Bixintxo 2016. Les
premiers vendredi et samedi, leurs
portes étaient grandes ouvertes en
centre-ville, tout comme les bars de
la place, apportant un peu plus de
convivialité. Le premier week-end a
été réchauffé par une météo pour
une fois clémente, qui a permis les
déambulations et retrouvailles
joyeuses. Un concert de Kalakan
époustouflant a suivi le retour an-
nuel de Pellot, toujours très attendu.
La tamborrada a fédéré plus que jamais une population très mélangée,
reflet d’une ville très ouverte et accueillante. La refête a commencé par
de jolies parties de pelote qui ont attiré un nombreux public au mur à
gauche Daniel-Ugarte.
Et maintenant, le carnaval !
Samedi, 36 équipes s’étaient inscrites pour le traditionnel tournoi de
mus au Bakarxoko. Pour ce jeu ancestral, les jeunes n’ont pas hésité à
braver les plus anciens joueurs. Des
jeunes qui savent manier les cartes
autant que les ballons, et qui ont
prouvé en tout cas, qu’ils n’étaient
pas indifférents à la vie locale.
L’équipe Garcia, père et fils, a empor-
té la boina, suivie de près par la fameuse paire Andoni Etcharri et
Beñat Etchenausia.
Enfin, dimanche, le chapiteau a accueilli à midi les amoureux de
chants basques, les danseurs de
mutxiko avant que tous ne mettent
les pieds sous les tables sur lesquelles 110 couverts étaient dressés. Bien
entendu, les fêtes commencées en
musique se sont achevées par un
concert à l’église avec les meilleurs
groupes vocaux hendayais. Des fêtes
de la Bixintxo dans la tradition avec
des recettes éprouvées qui savent
s’adapter à l’air du temps. Maintenant, et presque sans répit, il faut se
préparer pour le carnaval, le samedi
13février,annoncéavecdessurprises.
É. A.
parc des sports Ondarraitz.
Tél. 05 59 20 02 73.
Yatch Club Sokoburu-Itsasoa.
De 9 h à 12 h et 14 h à 18 h.
Tél. 05 59 48 06 70.
Centre Nautique. École de voile
légère, de 9 h à 12 h et 14 h à 18 h.
Tél. 05 40 39 85 43.
Centre de loisirs maternel. Enfants
de 3 à 6 ans, à la Maison de la petite
enfance, tél. 05 59 48 02 05. Pour
les 6-16 ans, tél. 05 59 20 19 07.
Mutxiko Elkartea. Cours de danses
Les joueurs de mus ont battu
les cartes pendant de
nombreuses heures. PHOTO É. A.
basques, débutants et perfectionnement, de 20 h 30 à 22 h, au gymnase d’Irandatz à l’école primaire
Ville. Tél. 05 59 20 21 96.
24
Soule et Basse Navarre
GARAZI-BAIGORRI
La future piscine
fait réagir
Suite aux vœux prononcés par
Beñat Arrabit (lire notre édition
du 27 janvier), président de la Communauté de communes GaraziBaigorri, Jean-Michel Galant,
ancien président du conseil communautaire, a souhaité réagir aux
propos tenus, en particulier concernant le projet de la piscine :
« Lors de la cérémonie des vœux du
25 janvier, le président de la CDC
Garazi-Baigorri a cru bon de justifier la reprise du projet de piscine
mené par l’ancien exécutif en déclarant ce dernier entaché d’irrégularités et non finançable. Qu’en
est-il ? »
« Manque à gagner »
Et Jean-Michel Galant d’intituler
son argumentaire « La vérité » :
« Alors que les négociations avec
les entreprises candidates dans le
cadre de l’appel d’offres nécessitant une dernière proposition de
leur part avant de pouvoir procéder à l’attribution du marché (il n’y
a là aucune irrégularité), le nouvel
exécutif décidait seul de stopper
en l’état la négociation et d’abandonner la totalité du projet jusquelà soutenu à l’unanimité par l’ancien conseil communautaire. Un
projet dont le plan de financement
était entièrement bouclé contrairement à l’actuel et dont on connaissait la part d’autofinancement.
De combien sera-t-elle ? On ne le
sait pas. Un projet ayant obtenu le
soutien de la commune de SaintJean-Pied-de-Port à hauteur de
1 million d’euros. Qu’en est-il aujourd’hui ? Un équipement nou-
SAINT-JEAN-PIEDDE-PORT
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
TARDETS-SORHOLUS/ALOS
Ciné rencontre au
Vauban, mercredi
Révélation du dernier Festival international du film de Saint-Sébastien, « Amama » sera l’objet du ciné
rencontre de ce mercredi 3 février,
à 20 h 30, au Vauban. Cerise sur le
gâteau, le réalisateur Asier Altuna
sera présent et le public pourra débattre avec lui à l’issue de la projection.
Le maire, Arnaud Villeneuve, remercie les adhérents. PHOTO P. B.
Jean-Michel Galant, délégué
du conseil communautaire,
ex-président de la CDC. PHOTO P. C.
veau s’appuyant sur les conclusions d’une étude et répondant
aux besoins des populations locales et à l’amélioration de l’offre touristique par onze mois d’ouverture
contre sept aujourd’hui. Un projet
parfaitement finançable par la
CDC si le vote d’opposition lors du
précédent mandat de deux délégués d’Arrossa et un d’Ispoure
n’était venu anéantir la possibilité
de percevoir le fonds de péréquation intercommunale, cette nouvelle source de financement qui représente à elle seule un manque à
gagner de 421 000 euros cumulés
pour les trois dernières années, fragilisant d’autant la capacité financière de la CDC pour faire face à ses
engagements. »
Patrice Crusson
MAULÉON-LICHARRE
Le projet Espace
est sur la bonne voie
Conflit générationnel
Dans une famille du Pays basque
rural, Amaia est la benjamine de
trois frères et sœurs. Un conflit de
génération éclate quand Gauzka,
l’aîné censé reprendre la ferme,
décide de partir à l’étranger. Sous
les yeux de sa grand-mère impassible, Amaia se heurte à l’inflexibilité de son père, qui ne vit que par
les traditions et le rythme immuable des travaux des champs. Impossibles à concilier, leurs visions
de la vie trop éloignées les séparent.
Le film traite des thèmes traditionnels de la culture basque,
abordés à travers le prisme du conflit générationnel. Une soirée vivement conseillée.
P. C.
COMMUNES
EXPRESS
■ SAINT-MICHEL
Club Behisaro. Les membres du club
Behisaro sont invités à participer à
l’assemblée générale qui se tiendra
vendredi 5 février, à 10 h, dans la
salle jouxtant l’église.
■ SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT
Libertimendua. La population
locale est invitée à participer
nombreuse, ce dimanche 7 février,
à la cavalcade qui sera proposée
dès 9 h 30 dans les rues de SaintJean-Pied-de-Port. Puis, à 11 h,
place du Trinquet, spectacle (théâtre, danses, zirztils et bertsulari)
suivi, à 13 h, d’un apéritif et repas
sur réservations au marché
couvert. Contact : Garaztarrak
Dantza Taldea (tél. 06 14 17 44 97).
Les aînés d’Alos et
Tardets fusionnent
Une assemblée extraordinaire a
approuvé, lundi dernier, la modification des statuts du club Générations Mouvement (les aînés ruraux) Leheneko Gaetiak de Tardets,
lui permettant d’augmenter le
nombre d’administrateurs au
maximum de 21, pour accueillir
des membres du club du village
voisin. Une délibération adoptée
à l’unanimité, ainsi que celle concernant la voix prépondérante
du président en cas d’égalité de
vote.
Après plusieurs années à la tête
du club d’Alos, la présidente a souhaité se retirer, et n’ayant pas trouvé de successeur, la fusion était la
solution, acceptée dernièrement
par les adhérents en assemblée.
Les voyages à venir
L’assemblée générale a ainsi permis d’accueillir une partie des
adhérents d’Alos. Pierre Aran, président du club, leur a souhaité la
bienvenue et Arnaud Villeneuve,
maire de Tardets, a annoncé la
mise aux normes du local du club
avant de remercier les membres
pour leur implication dans la vie
de la commune.
Après avoir évoqué les activités
du club en 2015, Pierre Aran a présenté le programme des voyages
2016 : Amou et son château, un détour par Brassempouy dans les
Landes en mai, Laàs (Béarn) et son
musée en juillet, Jaca (Espagne) et
sa citadelle en septembre. Le choix
a été validé et une décision importante a été prise : la suppression du
petit-déjeuner en route, ce qui permettra de partir plus tard.
Le compte rendu de l’assemblée
2015 a été adopté ainsi que le bilan
de l’année écoulée, en excédent de
660 euros. En 2016, le bilan comprendra les deux clubs, Alos ayant
reversé ses fonds disponibles à Tardets. Le tiers sortant a été reconduit
et cinq nouvelles dames intègrent
le conseil d’administration, qui se
réunira rapidement pour élire un
nouveau bureau. Une discussion
s’est engagée enfin sur différents
thèmes avant que la séance ne soit
levée, direction le goûter offert par
le club.
Pierre Burger
TARDETS-SORHOLUS
Travaux pour tous en 2016
■ SAINT-PALAIS
Forum des métiers. Les élèves de
3e du collège d’Amikuze, option
découverte professionnelle, et
leurs professeurs organisent un Forum des métiers et des formations
à la salle d’Aicirits, ce vendredi 5 février, de 10 h à midi et de 13 h 30
à 16 h 30. Plus de 300 élèves des
collèges du secteur (Saint-Palais,
Saint-Jean-Pied-de-Port, Mauléon…) y sont attendus. Une quarantaine d’intervenants leur permettront d’affiner leur projet
d’orientation au sortir du collège.
Les partenaires du projet Espace au grand complet. PHOTO DR
Les partenaires du projet « Évaluer
situer un parcours apprenant citoyen-européen », ou Espace, se
sont retrouvés à Errenteria, au Pays
basque espagnol, du 26 au 29 janvier dernier, pour une quatrième
réunion transnationale de travail.
Ce projet, qui vise à parfaire l’évaluation de l’élève stagiaire en entreprise, avance à grand pas et est sur
le point de se concrétiser.
Savoir-faire mutualisés
À l’approche de l’échéance finale du
28 avril prochain, date de la conférence restituant l’évolution et les ré-
sultats du projet, les établissements
scolaires CIFP Don Bosco LHII d’Errenteria et CIP.ETI de Tudela pour
l’Espagne, St John’s Collège Cork
pour l’Irlande et le lycée de la maintenance Jean-Pierre-Champo de
Mauléon pour la France ont poursuivi leurs travaux en mutualisant
leurs savoir-faire.
Différents ateliers ont permis de
finaliser le travail sur les documents
associés, facilitant un suivi complet
du parcours de formation du stagiaire, depuis la contractualisation
du stage jusqu’à sa conclusion.
Pierre-Alex Barcoïsbide
■ MAULÉON/TARDETS
Grande braderie à la Croix-Rouge.
L’unité locale de la Croix-Rouge de
Mauléon-Tardets organise sa prochaine grande braderie ouverte à
tous, ce samedi 6 février, de 9 h à
15 h, dans son local, 4, avenue de
Tréville (près de l’hôpital). Vêtements, chaussures, bibelots et objets divers neufs ou en excellent
état y seront vendus. Un chapiteau
installé dans la cour proposera aussi des meubles et du petit matériel.
Les acheteurs pourront ainsi faire
des affaires tout en permettant à
la Croix-Rouge d’aider les familles
en difficulté.
Le maire et une partie de l’assistance lors des vœux. PHOTO P. B.
Vendredi dernier, le maire, Arnaud
Villeneuve, a reçu les autorités locales, les commerçants, les artisans, les industriels, les habitants
et les responsables d’associations
de la commune pour la présentation des vœux. « Ce territoire est
rendu dynamique par ses habitants, à travers leurs activités, et les
associations qui s’adressent à tous
les âges », a déclaré le premier édile.
« Un territoire qui s’adapte à toutes
les générations, de l’école primaire
au collège et à la maison Saint-Antoine qui prend en charge nos aînés. Un territoire qui propose tous
les services à la population, bientôt
une des premières maisons des
services au public du département.
Une maison médicale permettrait
d’attirer les professions de santé, il
faut se battre pour l’obtenir. »
« Recevoir les migrants »
Pour 2016, le maire a annoncé « la
poursuite des travaux avec la rénovation du local des aînés et de la bibliothèque, la mise en accessibilité des bâtiments publics, la
rénovation des appartements de
La Poste et de la perception pour
recevoir les migrants ou tous ceux
qui veulent vivre en Soule et l’étude
sur le château Daguerre ». La communication n’a pas été oubliée,
avec l’évocation du bulletin municipal, du site Internet (bientôt en
souletin) et de la presse locale. Un
buffet a clôturé la cérémonie.
P. B.
25
Pyrénées-Atlantiques
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Sortir
À L’AFFICHE
AUJOURD’HUI
Le grandiose
« Turandot » du Met
Marché
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT
Tradition et gastronomie. Matin : produits
gastronomiques au marché couvert. Toute
la journée, marché traditionnel place De-Gaulle
L’opéra de Puccini, donné samedi
dernier au Metropolitan Opera
de New York, sera diffusé en différé à la Gare du Midi à Biarritz,
ce samedi soir. Le rôle de la princesse chinoise Turandot est assuré par la soprano suédoise Nina
Stemme tandis que son prétendant Calaf est interprété
par le ténor italien Marco Berti.
Chœurs et décors sont bien
évidemment spectaculaires,
comme il se doit
dans les productions du Met.
Pelote basque
SAINT-JEAN-PIED-DE-PORT
Main nue. À partir de 16 h. Au trinquet Garat.
Spectacles
ANGLET
Théâtre. « Deux sœurs » de Fabio Rubiano
Orjuela. Olivia découvre que son mari lui est
infidèle. Elle le dit à sa sœur Alis. Plus tard, elle
soupçonne Alis d’être l’amante de son mari… Les
deux sœurs passent du rire aux larmes, de la haine
à la réconciliation, de la peur à l’apaisement, du
thriller passionnel à la comédie sentimentale, du
vaudeville à la tragédie… Jusqu’au samedi 6 février.
À partir de 20 h 30. Au théâtre Quintaou, petite
salle. Tarifs : 18 €, jeune 12 €. Placement libre.
BAYONNE
Théâtre. « La Vraie vie » de Gennaro Costagliola
présenté par la compagnie des Lézards
qui bougent. Jusqu’au samedi 6 février. À partir
de 20 h 30. À la MVC du Polo-Beyris.
Tarifs : 18 €, enfants 12 €. Places numérotées.
EXPOSITIONS
BAYONNE
Fanny Douvier. Oeuvres du figuratif à l’abstrait
peintures et textiles. Jusqu’au dimanche 28 février.
À la galerie de la Rue-en-Pente,
29, rue Poissonnerie.
Musée basque. Expo permanente, 2000 objets
ethnographiques présentés selon une mise en
espace contemporaine et thématique : agropastoralisme, architecture de la maison et mobilier,
jeux, sport, danse, religion, activité maritime et
fluviale. Jusqu’au samedi 31 décembre. Ouvert de
10 h 30 et à 18 h, du mardi au dimanche, sauf jours
fériés. 37, quai des Corsaires. Tarif : 6,50 €.
Stéphanie Viollet. Peinture Jusqu’au samedi
6 février. Du lundi au samedi de 10 h à 19 h. Entrée
libre. À la galerie des Corsaires, 16, rue Pontrique.
BIARRITZ
Andoni Maillard. Artiste qui emprunte
différents médiums, à la fois provocateur
et désarmant de kitch il écarte de ses œuvres
la dérision. Les objets souvent moqués y sont
rappelés au rang de fétiches quotidiens.
Jusqu’au samedi 2 avril. Atabal. 37, allée du Moura.
Contact : Atabal. Internet : http ://www.
atabal. biarritz. fr Tél. 05 59 41 73 20.
Drôles d’animaux. Sculptures de Douglas
Wong Aguirre, originaire du Chili. Jusqu’au samedi
13 février. Médiathèque, 2, rue Ambroise-Paré.
Contact : médiathèque. Internet :
http://www.mediatheque-biarritz.fr
Tél. 05 59 22 28 86.
« Rencontre avec l’Asie ». XVIe exposition
collective des artistes du Pays basque : peinture,
sculpture, terre cuite, émail, textile, photo, vitrail…
Jusqu’au vendredi 4 mars. Musée Asiatica, 1, rue
Guy-Petit.
www.museeasiatica. com Tél. 05 59 22 78 78.
« Lumières au Palais ». Photos de Claude
Nori. Jusqu’au dimanche 14 février. Hôtel du Palais,
avenue de l’Impératrice.
« Sous le soleil des Indiens ». Exposition
culturelle et artisanale. Jusqu’au samedi 20 février.
Médiathèque, 2, rue Ambroise-Paré. Entrée libre.
www.mediatheque-biarritz.fr
Tél. 05 59 22 28 86.
CAMBO-LES-BAINS
« 10 ans de Kaskarot ». Exposition photos.
Jusqu’au samedi 13 février. À la médiathèque.
HENDAYE
20e anniversaire de l’exposition 12 cm.
L’association Begiradak accueille 340 œuvres ne
dépassant pas 12 cm sur 12 cm, réalisées par plus
de 170 artistes de nationalités diverses. Diversité
des techniques utilisées (peinture, sculpture,
photographie, vidéo). Nouveauté en 2016, un pays
À Biarritz, à la Gare du Midi, ce samedi
6 février, à 19 heures. Entrée : 15 et 21 euros. Réservations auprès de l’office
de tourisme de Biarritz au
05 59 22 44 66 ou sur www.biarritz.fr
Pour le tableau final, le rigolo Trotro était accompagné de Lili, Nana, ses parents et Boubou. PHOTO DR
Un cirque
trop trop bien
BIARRITZ La Gare du Midi affichait quasi complet samedi
pour « Trotro fait son cirque ». Ce spectacle, fort réussi, a ravi
es familles étaient au rendezvous, samedi en fin aprèsmidi, à la Gare du Midi. La
salle biarrote affichait quasi complet pour « Trotro fait son cirque ».
Un spectacle parfaitement calibré
pour les petits qui savouraient
bien souvent là leur premier spectacle dans une salle de grands.
Avec délice, les enfants ont retrouvé l’univers d’un de leurs personnages de livres et dessins animés préférés : Trotro, le petit âne
tout gris trop trop rigolo. Accompagné sur scène par ses deux
meilleurs amis, Lili et Boubou, il
s’est démené pendant près d’une
heure (avec un entracte bienvenu)
pour monter un spectacle de cirque, afin de conquérir le cœur de
son amoureuse, la jolie Nana à la
crinière frisottée.
invité : la Turquie, avec une cinquantaine d’œuvres
d’artistes turcs. Jusqu’au samedi 13 février.
Du mardi au samedi de 10 h à 13 h et de 15 h
à 19 h. À l’espace culturel Mendi-Zolan, boulevard
de la Mer, Sokoburu. Tél. 05 59 48 30 49.
Animaux dans le patrimoine basque.
« Entre nature et culture, les animaux dans
le patrimoine basque », exposition produite par le
Muséum d’histoire naturelle de Bayonne. Cheval,
ours, coucou, abeilles, bouc, etc. apparaissent dans
les chants, les danses, sous forme de sculptures ou
de dessins sur les maisons, les stèles, les blasons.
Jusqu’au samedi 26 mars. Du mardi au samedi, de
10 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 30. À Asporotsttipi,
Maison de la corniche basque, CD 913, route
de la Corniche. Entrée libre. Tél. 05 59 74 16 18.
Les vieux métiers. Retrace la vie d’artisans
hendayais Jusqu’au samedi 6 février.
À la médiathèque.
« Pêcher intelligent, pêcher
durablement ». Caractériser cette activité et
ses pratiquants sur le littoral atlantique, identifier
les impacts potentiels de la pêche à pied récréative
et transmettre les bonnes pratiques auprès
de pêcheurs. Jusqu’au samedi 26 mars. Du mardi
au samedi, de 10 h à 12 h et de 14 h 30 à 17 h 30.
À Asporotsttipi, maison de la corniche basque,
CD 913, route de la Corniche. Entrée libre.
Tél. 05 59 74 16 18.
L
Dialogues et chansons
Alternant parfaitement courts dialogues (avec les voix du dessin animé) et petites chorégraphies sur
des chansons bien pensées et rythmées, le spectacle a ravi les enfants… et les parents ! Rires, applaudissements et commentaires
savoureux ont ponctué toute la du-
BIENTÔT
Animation
HENDAYE
Créons nos cosmétiques naturels. Atelier
participatif, ludique, créatif, utile, écologique et
économique. Fabriquez et emportez vos
cosmétiques naturels et personnalisés : une
crème visage et un fard à paupières. Ouvert à
tous. Le mercredi 10 février. À 17 h 30.
Nekatoenea, domaine d’Abbadia. Participation
rée de ce show interactif. Un show
comprenant tous les ingrédients
pour séduire un jeune public :
fleurs qui parlent… et qui pètent,
baguettes magiques qui rangent
les chambres, « animals sauvages »,
rototos de limonade, cubes lancés,
luciole facétieuse…
Bref, un spectacle trop trop
bien avec, cerise sur le gâteau pour
de nombreux petits spectateurs :
un ballon Trotro offert par leurs parents à l’issue de la représentation.
Histoire de prolonger ce bon moment à la maison.
Camille Boulongne
aux frais pour le matériel : 15 €.
Tél. 05 59 74 16 18.
Animation jeunesse
HENDAYE
Atelier créatif. Animé par le collectif Arteliburu 21,
pour les 8 à 12 ans. Inscription obligatoire.
Du mardi 23 au vendredi 26 février. De 9 h 30 à
12 h 30. Au domaine d’Abbadia. Tél. 05 59 20 37 20.
Braderie
URRUGNE
Braderie d’Elkartasuna. Vêtements enfants,
adultes, chaussures, etc. Le samedi 13 février.
À la Maison des associations, au rond-point
de Kixoenea.
Concerts
ANGLET
Musique classique. Avec le pianiste Nikolay
Khozyainov sur des œuvres de Frédéric Chopin,
Franz Liszt et Robert Schumann. Le vendredi
19 février. à partir de 20 h 30. Au théâtre Quintaou,
petite salle. Tarifs : 25 €, enfant 18 €.
Places numérotées.
BAYONNE
Rock. Avec Coldust & Blastwave. Le vendredi
5 février. À partir de 21 h 30. Au Magneto,
3, chemin de Mousserolles. Entrée libre.
Rock Garage. Avec Brain Traps & The Lookers
Le vendredi 19 février. À partir de 21 h 30.
Au Magneto, 3, chemin de Mousserolles. Tarifs : 5 €.
Récital à trois voix. Avec Élise Archambault,
« voie » majestueuse d’opéra, accompagnée
de l’accordéoniste Jean-Christian Irigoyen et de ses
deux invités : Élisabeth Hermil, mezzo soprano
et Jean-Marc Etchart, baryton, sur de nombreux
univers musicaux comme Mozart, Offenbach, airs
a capella de la Renaissance, mais aussi Verdi,
Puccini et… Francis Lopez.
Le vendredi 19 février. À partir de 20 h 30.
À la Luna Negra.
Musique du monde. Avec David Doren Project,
trio original, David Doren à l’accordéan,
Jesus Aured, Diego Burgard à la basse et guitare
Le samedi 20 février. À partir de 20 h 30.
À la Luna Negra.
Jazz. Avec Jean-Loup Lognon Big Band.
Le mardi 23 février. À partir de 20 h 30.
Au théâtre. Tarifs : 25 €, enfant 18 €.
Places numérotées.
Acoustic blues. « In the mood for blues »
accueille Slava, chanteuse, pianiste, compositrice
présente son nouveau programme autour
du blues, du jazz et de nouvelles compositions
où elle révèle une voix d’un groove puissant
dans sa nostalgie slave. Le jeudi 25 février.
À partir de 20 h 30. À la Luna Negra.
Chant et musique slaves. Avec Stanislava
quartet, ce groupe s’inspire de folklores
aux influences slave, tzigane et yiddish. Histoires
vécues, anecdotes… voyage plein d’humour
et d’émotions. Du vendredi 26 février
jusqu’au samedi 27 février. À partir de 20 h 30.
À la Luna Negra.
Rock. Avec Zéro & Koweit Acid Transfer Le jeudi
10 mars. À partir de 21 h 30. Au Magneto,
3, chemin de Mousserolles. Tarifs : 5 €.
Afro rock. Avec Kolinga & Tamala. Le vendredi
25 mars. À partir de 21 h 30. Au Magneto,
3, chemin de Mousserolles. Tarifs : 5 €.
26
LES
SALLES
ANGLET
MONCINÉ
Rue des Barthes.
Tél. 0 892 686 606.
CREED L'HÉRITAGE
DE ROCKY BALBOA
14h / 16h30 / 19h30 / 22h
ENCORE HEUREUX
14h / 16h / 20h / 22h
ET TA SŒUR
18h
LA 5E VAGUE (AVERT.)
14h / 16h30 / 19h30 / 22h
LEGEND (INT. -12 ANS)
22h
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
14h / 18h / 21h
LES SAISONS
14h / 16h / 18h / 20h
PARIS-WILLOUBY
16h / 18h / 22h
STAR WARS LE RÉVEIL DE LA FORCE
14h / 16h30 / 19h30 / 22h
TOUT SCHUSS
14h / 20h
Cinéma
BAYONNE
CGR TARNOS
RN 10. Tarnos.
Tél. 0 892 68 85 88.
BABYSITTING 2
13h45 / 16h / 18h / 20h30 /
22h30
CREED L'HÉRITAGE
DE ROCKY BALBOA
13h45 / 16h30 / 19h45 / 22h15
ENCORE HEUREUX
14h / 16h / 18h / 20h / 22h15
JANE GOT A GUN (AVERT.)
13h45 / 16h / 18h / 20h /
22h15
LA 5E VAGUE (AVERT.)
13h40 / 15h50 / 18h / 20h10 /
22h20
LE GRAND PARTAGE
20h / 22h15
LEGEND (INT. -12 ANS)
13h45 / 16h30 / 19h45 / 22h15
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
13h45 / 17h / 20h30
LES SAISONS
13h45 / 16h / 18h / 20h /
22h15
MON MAÎTRE D'ÉCOLE
14h / 16h
PARIS-WILLOUBY
18h
STAR WARS LE RÉVEIL DE LA FORCE
3D : 13h45 / 16h30 / 18h /
19h40 / 22h15
THE BOY (INT. -12 ANS)
13h45 / 16h / 20h / 22h15
TOUT SCHUSS
13h45 / 16h / 18h / 20h /
22h15
L'ATALANTE
7, rue Denis-Etcheverry.
Tél. 05 59 55 67 70.
LES DÉLICES DE TOKYO
VO : 14h45 / 18h45
LES PREMIERS,
LES DERNIERS
17h / 20h45
L'AUTRE CINÉMA
3, quai Amiral-Sala.
Tél. 05 59 55 52 98.
CAROL
VO : 20h30
LE GARÇON ET LA BÊTE
VO : 17h45
LES CHEVALIERS BLANCS
20h15
LES HUIT SALOPARDS
CREED L'HÉRITAGE
DE ROCKY BALBOA
14h / 19h45 / 22h15
JANE GOT A GUN (AVERT.)
14h / 16h / 18h / 20h10
LA 5E VAGUE (AVERT.)
13h45 / 16h / 20h / 22h15
LE CONVOI (INT. -12 ANS)
18h / 20h / 22h15
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
16h30 / 20h30
SPOTLIGHT
14h / 16h30 / 19h45 / 22h15
STAR WARS LE RÉVEIL DE LA FORCE
3D : 15h30 / 18h / 22h15
THE BOY (INT. -12 ANS)
14h / 16h / 22h15
THE DANISH GIRL
18h / 20h
TOUT SCHUSS
14h / 16h
BIARRITZ
(INT. -12 ANS)
VO : 17h30
MÉGA CGR
Allée de Glain.
Tél. 05 59 59 90 90.
http://www.cgrcinemas.fr/bayonne/
BABYSITTING 2
13h45 / 18h10
ROYAL
8, av. Foch.
Tél. 05 59 24 45 62
45 ANS
VO : 15h35 / 18h50
ARGENTINA
VO : 14h
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
BANG GANG
(UNE HISTOIRE D'AMOUR
MODERNE) (INT. -12 ANS)
14h
CAROL
VO : 17h40
EXPERIMENTER
VO : 14h / 22h
LE GARÇON ET LA BÊTE
VO : 17h50
LES DÉLICES DE TOKYO
20h
VO 15h45
LES HUIT SALOPARDS
(INT. -12 ANS)
VO : 20h35
LES PREMIERS,
LES DERNIERS
15h50 / 19h50 / 21h40
TOUT EN HAUT DU MONDE
17h20
CAMBO-LES-BAINS
L'AIGLON
Rue du Docteur-Chatard.
Tél. 05 59 29 95 07.
ARRÊTE TON CINÉMA!
20h30
HASPARREN
HENDAYE
ST-JEAN-PIED-DE-PORT
LES VARIÉTÉS
LE VAUBAN
10, rue du Théâtre.
Tél. 05 59 20 61 18.
4, rue Renaud.
Tél. 05 59 37 06 04.
AMAMA
VO : 21h
THE BIG SHORT :
LE CASSE DU SIÈCLE
18h
JANE GOT A GUN (AVERT.)
21h
SAINT-JEAN-DE-LUZ
LE SÉLECT
29, boulevard Victor-Hugo.
Tél. 05 59 85 80 82.
45 ANS
VO : 16h15
AMAMA
VO : 16h15 / 21h
AU-DELÀ DES MONTAGNES
VO : 18h30
CAROL
VO : 14h30 / 18h30
ENCORE HEUREUX
14h15
JANE GOT A GUN (AVERT.)
16h15 / 21h
LES CHEVALIERS BLANCS
18h30
LES HUIT SALOPARDS
SAINT-PALAIS
SAINT-LOUIS
Rue du Fronton.
Tél. 05 59 65 74 20.
AMAMA
VO : 20h30
ARRÊTE TON CINÉMA!
20h30
URRUGNE
ITSAS-MENDI
29, rue Bernard-de-Coral.
Tél. 05 59 24 37 45
AMAMA
VO : 15h50
ARRÊTE TON CINÉMA!
17h40
BACK HOME
VO : 14h
KNIGHT OF CUPS
VO : 20h45
MISTRESS AMERICA
VO : 19h15
(INT. -12 ANS)
HARITZ BARNE
7, rue Yats.
Tél. 05 59 29 18 63.
MIA MADRE
VO : 21h
17h / 20h15
LES SAISONS
14h15 / 21h
PARIS-WILLOUBY
14h15
LES FILMS
AP : avant-première.
VO : version originale.
AVERT. : des scènes, des propos ou des
images peuvent heurter la sensibilité
des spectateurs.
C'est dans l'enthousiasme que Sybille
démarre l'écriture de son premier film.
Actrice reconnue, elle va passer pour la
première fois de l'autre côté de la caméra.
Tout semble lui sourire… CAMBO-LES-BAINS
Sorties nationales
45 ANS
(L'AIGLON). SAINT-PALAIS (SAINT-LOUIS).
URRUGNE (ITSAS-MENDI).
Andrew Haigh. Avec Charlotte Rampling, Tom
Courtenay, Geraldine James (Britannique.
1 h 35). Drame.
AU-DELÀ DES MONTAGNES
Zhang-ke Jia. Avec Zhao Tao, Sylvia Chang,
Dong Zijian (Chinois, Français, Japonais.
2 h 06). Drame, romance.
Kate et Geoff Mercer sont sur le point
d'organiser une grande fête pour leur 45e
anniversaire de mariage. Pendant ces
préparatifs, une lettre bouleverse la vie du
couple : le corps du premier grand amour de
Geoff, disparue 50 ans auparavant dans les
glaces des Alpes, vient d'être retrouvé…
Chine, fin 1999. Tao, une jeune fille de
Fenyang est courtisée par ses deux amis
d'enfance, Zang et Lianzi. Zang, propriétaire
d'une station-service, se destine à un avenir
prometteur tandis que Liang travaille dans
une mine de charbon… SAINT-JEAN-DE-LUZ
BIARRITZ (ROYAL). SAINT-JEAN-DE-LUZ
(LE SÉLECT).
(LE SÉLECT).
BABYSITTING 2
ENCORE HEUREUX
Nicolas Benamou. Avec Philippe Lacheau,
Tarek Boudali, Vincent Desagnat (Français.
1 h 33). Comédie.
Benoît Graffin. Avec Sandrine Kiberlain,
Édouard Baer, Bulle Ogier (Français. 1 h 33).
Comédie.
Sonia souhaite présenter Franck à son père,
Jean-Pierre directeur d'un hôtel écologique
au Brésil. Toute la bande s'y retrouve ainsi
pour y passer des vacances de rêve. Un
matin, les garçons partent en excursion dans
la forêt amazonienne. Jean-Pierre leur confie
sa mère acariâtre Yolande… BAYONNE (CGR
D'accord, Marie est un peu fatiguée de
l'insouciance de son mari Sam, cadre sup au
chômage depuis 2 ans. D'accord, elle est très
tentée de se laisser séduire par ce bel
inconnu qui lui fait la cour. D'accord, il y a
aussi le concours de piano de sa fille…
TARNOS, MÉGA CGR).
ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
EXPERIMENTER
Michael Almereyda. Avec Peter Sarsgaard,
Winona Ryder, Jim Gaffigan (Américain.
1 h 37). Biopic, drame.
En 1961, à l’Université de Yale, le professeur
de psychologie Stanley Milgram conduit une
expérience sur la question de la soumission
à l’autorité qui deviendra la célèbre
« Expérience de Milgram ». Très vite les
résultats de ses recherches et les méthodes
employées dérangent et déclenchent une
vive polémique. Dénigré par certains, admiré
par d’autres, le scientifique affronte la
tourmente. BIARRITZ (ROYAL).
JANE GOT A GUN
Gavin O'Connor. Avec Natalie Portman, Joel
Edgerton, Ewan Mc Gregor (Américain. 1 h 38
Avert.). Drame, western, action.
Jane Hammond est une femme au caractère
bien trempé mariée à Bill, l'un des pires
bandits de la ville… BAYONNE (CGR TARNOS,
MÉGA CGR). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
ST-JEAN-PIED-DE-PORT (LE VAUBAN).
BACK HOME
À l’affiche, « Encore heureux », avec Édouard Baer et Sandrine Kiberlain. PHOTO DR
LES DÉLICES DE TOKYO
SPOTLIGHT
Naomi Kawase. Avec Kirin Kiki, Masatoshi
Nagase, Etsuko Ichihara (Français, Allemand,
Japonais. 1 h 53). Drame, comédie.
Tom McCarthy. Avec Michael Keaton, Mark
Ruffalo, Rachel Mc Adams (Américain.
2 h 08). Drame, thriller.
Les dorayakis sont des pâtisseries
traditionnelles japonaises qui se composent
de deux pancakes fourrés de pâte de
haricots rouges confits, « AN ». Tokue, une
femme de 70 ans, va tenter de convaincre
Sentaro, le vendeur de dorayakis, de
l'embaucher… BAYONNE (L'ATALANTE).
Adapté de faits réels, « Spotlight » retrace
la fascinante enquête du Boston Globe –
couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à
jour un scandale sans précédent au sein de
l’église catholique. Une équipe de
journalistes d’investigation, baptisée
Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur
des suspicions d’abus sexuels au sein d’une
des institutions les plus anciennes et les plus
respectées au monde. BAYONNE (MÉGA CGR).
BIARRITZ (ROYAL).
LES PREMIERS, LES DERNIERS
Bouli Lanners. Avec Albert Dupontel, Bouli
Lanners, Michael Lonsdale (Français, Belge.
1 h 38). Drame.
Dans une plaine infinie balayée par le vent,
Cochise et Gilou, deux inséparables
chasseurs de prime, sont à la recherche d'un
téléphone volé au contenu sensible.
BAYONNE (L'ATALANTE). BIARRITZ (ROYAL).
LA 5E VAGUE
LES SAISONS
J Blakeson. Avec Chloë Grace Moretz, Nick
Robinson, Alex Roe (Américain. 1 h 57. Avert.).
Jacques Perrin. (Français, Allemand. 1 h 37).
Documentaire.
Quatre vagues d'attaques, chacune plus
mortelle que la précédente, ont décimé la
presque totalité de la Terre. Terrifiée, se
méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente
désespérément de sauver son jeune frère…
ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS,
MÉGA CGR).
Après avoir parcouru le globe à tire d'ailes
avec les oiseaux migrateurs et surfé dans
tous les océans en compagnie des baleines
et des raies mantas, Jacques Perrin
et Jacques Cluzaud reviennent pour ce
nouvel opus sur des terres plus familières…
ANGLET (MONCINÉ). BAYONNE (CGR TARNOS).
SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
Oloukine. Explorateur renommé, concepteur
d'un magnifique navire, le Davaï, il n'est
jamais revenu de sa dernière expédition à la
conquête du Pôle Nord… BIARRITZ (ROYAL).
À l'affiche
AMAMA
Joachim Trier. Avec Isabelle Huppert, Gabriel
Byrne, Jesse Eisenberg (Norvégien, Français,
Danois. 1 h 49). Drame.
Alors que se prépare une exposition
consacrée à la célèbre photographe Isabelle
Reed trois ans après sa mort accidentelle,
son mari et ses deux fils sont amenés à se
réunir dans la maison familiale et évoquer
ensemble les fantômes du passé… URRUGNE
(ITSAS-MENDI).
Asier Altuna. Avec Amparo Badiola, Kandido
Uranga, Klara Badiola (Espagnol. 1 h 43).
Drame.
BANG GANG
(UNE HISTOIRE D'AMOUR
MODERNE)
Eva Husson. Avec Finnegan Oldfield, Marilyn
Lima, Daisy Broom (Français. 1 h 38.
Int. -12 ans). Drame.
THE BOY
Dans une famille du Pays basque rural,
Amaia est la benjamine de trois frères et
sœurs. Un conflit de génération éclate
quand Gaizka, l'aîné censé reprendre la
ferme, décide de partir à l'étranger…
William Brent Bell. Avec Lauren Cohan, Rupert
Evans, Ben Robson (Américain. 1 h 38.
Int. -12 ans). Épouvante-horreur.
HENDAYE (LES VARIÉTÉS). SAINT-JEAN-DE-LUZ
(LE SÉLECT). SAINT-PALAIS (SAINT-LOUIS).
URRUGNE (ITSAS-MENDI).
Pour essayer d'échapper à son passé, une
jeune Américaine se fait engager comme
assistante maternelle en Angleterre, dans
une maison perdue en pleine campagne.
À son arrivée, elle découvre qu'elle a été
embauchée pour s'occuper d'une poupée de
porcelaine grandeur nature. BAYONNE (CGR
TARNOS, MÉGA CGR).
TOUT EN HAUT DU MONDE
ARGENTINA
Carlos Saura. Avec Chaqueño Palavecino,
Soledad Pastorutti, Jairo (Argentin, Espagnol,
Français. 1 h 27). Documentaire.
De la pampa aux Andes, de l'univers des
Indiens Mapuche à celui des villageois qui
chantent leur nostalgie dans les cafés, du
monde des Gauchos à celui des grandes
villes d'aujourd'hui… BIARRITZ (ROYAL).
Rémi Chayé. Avec Christa Théret, Féodor
Atkine, Thomas Sagols (Français. 1 h 20).
Animation.
ARRÊTE TON CINÉMA !
1882, Saint-Pétersbourg. Sacha, jeune fille
de l'aristocratie russe, a toujours été fascinée
par la vie d'aventure de son grand-père,
Diane Kurys. Avec Sylvie Testud, Josiane
Balasko, Zabou Breitman (Français. 1 h 30).
Comédie.
Les faubourgs aisés d'une ville sur la côte
atlantique. George, jolie jeune fille de 16 ans,
tombe amoureuse d'Alex. Pour attirer son
attention, elle lance un jeu collectif où sa
bande d'amis va découvrir, tester et
repousser les limites de leur sexualité…
BIARRITZ (ROYAL).
CAROL
Todd Haynes. Avec Cate Blanchett, Rooney
Mara, Kyle Chandler (Britannique, Américain.
1 h 58). Drame, romance.
Dans le New York des années 1950, Therese,
jeune employée d'un grand magasin de
Manhattan, fait la connaissance d'une
cliente distinguée, Carol, femme séduisante,
prisonnière d'un mariage peu heureux. À
l'étincelle de la première rencontre succède
rapidement un sentiment plus profond…
BAYONNE (L'AUTRE CINÉMA). BIARRITZ
(ROYAL). SAINT-JEAN-DE-LUZ (LE SÉLECT).
27
Annonces
LUNDI 1ER FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
Adjugé !
annonces légales et oicielles
sudouest-legales.fr - sudouest-marchespublics.com - Ailié à francemarches.com
Pour mieux vous faire connaître les milieux juridiques,
votre quotidien part à la rencontre de professionnels.
Ventes aux enchères
VENTES VOLONTAIRES
VENTES JUDICIAIRES
Interview, cette semaine, de
Me Jon
Bertizberea
Avocat
■ Quels sont les domaines du droit dans lesquels
vous travaillez ?
Jon Bertizberea. Nous sommes plusieurs associés,
mais mes domaines d’intervention sont le droit de la
construction, le droit du travail, le droit civil et le droit
pénal, essentiellement dans le judicaire. La plus importante de mes activités concerne le droit de la
construction et le droit pénal. La plupart du temps,
c’est le hasard qui vous amène à traiter tels types
de dossiers plutôt que d’autres, ce qui est mon cas,
en dehors du pénal que je fais par choix. Un ou deux
procès gagnés peuvent vous faire venir des clients,
et vous vous attachez à certains domaines du droit
sans l’avoir choisi sciemment. L’expérience vous
permet par la suite de maîtriser le sujet.
VENTES AU TRIBUNAL
■ Pourquoi ce choix justement du pénal ?
J. B. A priori, mes autres domaines de compétence
ne se marient pas vraiment avec le pénal, mais j’ai
toujours été attiré par cet aspect de la profession.
Pour moi, même si cette activité est peu rentable,
c’est celle qui colle le plus à l’image que je me fais
de l’avocat : celle du dernier rempart face à la justice. Bien sûr, quand on gagne un procès, tout avocat est satisfait, mais annoncer à un client qu’il ne
fera pas de prison est un plaisir sans commune mesure. Je suis passionné par ce métier, autant pour
l’aspect raisonnement que pour le débat. Le droit,
c’est avant tout du bon sens.
■ De quoi se compose votre clientèle ?
J. B. La moitié concerne des institutionnels, tels que
syndicats, banques ou compagnies d’assurances,
l’autre moitié concerne les particuliers. Les particuliers maîtrisent rarement le droit, il faut alors créer un
rapport de confiance essentiel, c’est très vivant. Les
rapports humains font d’ailleurs partie intégrante de
cette profession. Du côté des institutionnels, les
échanges se déroulent essentiellement par mail,
c’est très différent.
SCP UHALDEBORDE-SALANNE-GORGUET
Cité du Palais
24, avenue de Marhum - 64100 Bayonne
Tél. : 05 59 59 00 96
Les compagnies d’assurances opposent régulièrement
à leurs assurés pour la mise en jeu des garanties la
règle relative à la prescription biennale (2 ans). En réalité, une jurisprudence datant de 2011 précise que si
le texte de loi concernant cette prescription n’est pas
reproduit en intégralité sur le contrat d’assurance, elle
ne fonctionne pas. Dans les faits, la plupart des
contrats antérieurs à cette jurisprudence sont donc
concernés.
ID É E C A D E A
U
,
e
c
n
a
s
s
i
a
Une n
?
e
r
i
a
s
r
e
un anniv
t
al comple
n
r
u
jo
le
z
e
r
f
Of
d Ouest !
u
S
e
d
e
n
U
ou la
ujourd’hui
àa
oix de 1944
- Dates au ch
rt offerts
- Frais de po
ule choisie
selon la form
€
0
5
à
€
0
- De 2
Tél. 05 35 31 31 31
[email protected]
TEST _LAC
Le saviez-vous ?
.
28
Pyrénées-Atlantiques
Carnets
LUNDI 1ER FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Une équipe à votre service du lundi au vendredi de 8 h à 17 h
Particuliers : 05 35 31 27 27 • Professionnels : 05 35 31 29 37
En cas d’urgence uniquement, week-ends et jours fériés de 14 h 30 à 19 h :
05 35 31 37 97 ou fax : 0 820 024 000 (N° Indigo)
Déposez vos hommages et messages chaque jour à partir de 14 h : carnet.sudouest.fr
AVIS D’OBSÈQUES
AVIS DE DÉCÈS
REMERCIEMENTS
ET
PA G E S C A R N
roche
p
n
u
à
ir
is
la
p
s
Faite
AU
DE
A
C
E
É
D
I
E
N
U
!
ORIGINALE aire,
Annivers
nce,
mariage, naissa
ats
retraite, résult
d’examen…
se
Créez la surpri
t
en annonçan
l'événement
s
dans les page
e
tr
Carnet de vo
quotidien.
LA PAGE
CARNET
DE VOTRE
QUOTIDIEN
e
Votre messag
personnalisé idien.
ot
dans votre qu
Renseignements
05 35 31 27 27
Une équipe au service
des particuliers
Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h
• Particuliers :
05 35 31 27 27
• Professionnels : 05 35 31 29 35
En cas d’urgence uniquement :
Après 18 h, week-end et jours fériés
05 35 31 37 97 ou par fax :
3
3
le
seu ment
à partir de
€90
LUNDI 1ER FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
.
Pyrénées-Atlantiques
29
30
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Pays Basque
Des danses traditionnelles, des chants, un repas : hier, les réfugiés de Baigorri ont partagé un moment important avec la population locale. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN
Le village a dit « oui »
BAIGORRI La commune a accueilli 48 réfugiés et dessiné un modèle pour cette mission délicate
PIERRE PENIN
[email protected]
S
aint-Étienne-de-Baïgorry aurait
pu dire «non ». Qui pour s’en offusquer ? Un « non » après tout
légitime et la vie qui coule dans son
lit. Mais la municipalité a dit « oui ».
En novembre dernier, elle a accueilli
dans son Village vacances familles
(VVF) des migrants en provenance
de Calais et sa « jungle » surpeuplée.
Des inconnus, dont elle savait juste
la détresse. Hier, à l’approche de leur
départ, une « fête interculturelle » réunissait habitants et réfugiés. Le moment donnait à mesurer la portée
de cette expérience. Ses acteurs ont
peut-être modélisé ce type d’accueil.
Dans la salle Plaza Xoko, les convivesdujours’apprêtentàdégusterles
mets préparés par leurs hôtes venus
d’Afghanistan, du Soudan, d’Iran,
d’Irak, d’Érythrée, du Pakistan. JeanDaniel Elichiry dirige l’association
Atherbea, à laquelle l’État a confié le
dispositif de « mise à l’abri ». La voix
couverte par des chants kurdes, le
travailleur social mesure mieux que
quiconque l’enjeu de ce qui se joue
à Baigorri. « Il y avait une prise de risque partagée par tous : associations,
État, mairie. Il était impensable de ne
pas réussir. La question est trop sensible pour avoir droit à l’erreur. »
Trinité de l’accueil
L’époquedésignel’étranger,serepaît
de l’Autre éternel. Tout échec aurait
eu des effets désastreux dans l’opinion.Sansdouteétouffédepossibles
initiatives locales, nourri bien audelà une défiance déjà trop enkys-
tée. « Pour réussir, il fallait que convergent trois éléments, détaille JeanDanielElichiry:unemunicipalitévolontariste, un réseau de bénévoles et
d’associations solide, de bonnes conditions d’accueil. C’est-à-dire le simple respect des gens. »
L’État demandeur couvrait les
frais : 200 000 euros pour les trois
mois de séjour.
« L’identité basque
est bien affirmée dans
ces terres. L’identité
n’y prend pas une
dimension défensive »
Il y a 23 ans, des milliers de Kosovars
fuyaient en masse les Balkans en feu.
Baigorri avait accueilli une centaine
defamilles.Vocationsingulièrepour
ce village de 1 200 âmes, au creux des
montagnes basques. Jean-Daniel Elichiry trouve une piste d’explication
dans « la force de la question identitaire ». « L’identité basque est bien affirmée dans ces terres. L’identité n’y
prend pas une dimension défensive. » La fermeté des repères prémunit de bien des peurs. Et des discours
qui les touillent.
80 bénévoles
Le maire de Baigorri, Jean-Michel
Coscarat, n’entend pas faire croire
que tout est allé de soi. « Des inquiétudes se sont fait jour, c’est normal.
Ce n’était pas des familles que l’on recevait, mais des hommes seuls. » Les
attentatsdeParisetSaint-Denisn’ont
rien apaisé. La parole, oui. « En fin
d’année, j’ai fait, avec d’autres la distribution de petits colis que la commune offre traditionnellement aux
personnes âgées. J’ai pu entendre
leurscraintes.Ilsévoquaientsouvent
les attentats. Nous avons expliqué. »
« Pédagogie offensive », résume le directeur d’Atherbea. Comme ce courrier envoyé à tous les foyers, en
amont de l’accueil. « Il y aura toujours les irréductibles. C’est de l’ordredelabêtiseetonlarencontrepartout », scelle le premier magistrat.
Lui est « fier de ce qui se passe ». « Il
y a une belle implication, depuis
deux mois et demi. Vous avez 80 bénévoles qui proposent tous les jours
des activités, des services.» Prenez Arbil, qui vient de danser l’aurresku (1)
pourlesréfugiés.Audépart,une«annonce à la radio » s’adresse à toutes
les bonnes volontés : « Je suis allée à
la réunion pour faire bénévole. J’habite au village, je viens aider dès que
je peux. » Dans l’apprentissage du
français, par exemple.
Maillots du BO
Le désir de jouer au foot revient souvent dans les discussions. Sa fille et
son fils poussent le ballon à SaintJean-Pied-de-Port et Anglet. « J’en ai
parlé au président du club de Garazi. Il a proposé aux plus jeunes de
s’entraîner, tous les mardis, avec les
U17. Ils continuent. » Un dimanche,
les seniors affrontent la sélection des
migrants. « Il a fallu leur trouver un
peu d’équipement », sourit Jean-Daniel Elichiry. Ils ont trouvé des tuniques du côté du Biarritz Olympique.
«Ilsjouaientavecdesmaillotsderugby. Ça ne les a pas empêchés de gagner. » Plus tard, les gars de Nafarroa
ont aussi poussé la citrouille, « mais
on a mélangé les équipes ».
Randonnées, musique, pelote…
les bénévoles ont proposé mille occasionsdesecroiser.Chaquefoisque
le maire « monte au VVF », il voit
« beaucoup de monde disponible ».
«Çamerassure.Oui,çamerassure
sur les gens. » Arbil relativise : « Vous
savez, on donne un coup de main,
mais on reçoit beaucoup. Il y a des
échanges très forts, qu’on ne peut
pas expliquer. Certains nous racontent des choses. » Des réfugiés confient la guerre qu’ils ont fuie. Les persécutions. La famille en danger. « Ça
nous montre la vie d’une autre façon. » L’édile en est certain, « cette expérience fait du bien au village ».
Jean-Daniel Elichiry sait que ce sera
un héritage. Il aime la « douceur » offerte. Elle traversera les années. « Ce
qui s’est passé va se transmettre. »
Statut de réfugié
Dans la salle polyvalente, les chants
succèdent aux danses traditionnelles. Mohammed, un Afghan, prend
autant de photos que possible. Il
filme les gens d’ici. Pose avec eux. « Je
veux me souvenir », souffle-t-il. Lui a
fui deux fois le conflit. Il a réussi à passer en Angleterre, avant d’être expulsé dans son pays. Il n’est pas allé au
bout de sa deuxième tentative. Il a
laissé Calais et son rêve britannique.
«Je vais demander l’asile à la France. »
Unetrentainesuivracettedémarche
(lire par ailleurs).
33
C’est le nombre de réfugiés
accueillis à Baigorri qui font
une de demande d’asile en
France. Celle-ci sera traitée
par l’Office français pour
la protection des réfugiés et
apatrides. Il accède à environ
20 % des demandes.
Les demandeurs ont vocation
à intégrer des centres
d’accueil un peu partout en
France. Au total, 48 personnes
sont passées par Baigorri.
Certaines sont reparties
comme elles étaient venues.
D’autres espèrent l’asile dans
d’autres pays d’Europe.
L’accueil dans le village
basque s’achève le 15 février.
Personne ne sait encore si Mohammed, Suleiman, Sharif, Basir et
les autres obtiendront durablement
le précieux statut de réfugié. Il faudrait être d’un optimisme forcené
pour leur imaginer un avenir facile
dans une France qui souffre. Il faudrait être béat d’ingénuité pour penser l’expérience de Baigorri significative de l’accueil des migrants dans
l’Hexagone. Ce Kurde, au micro, le
sait bien. Mais « peu importe ce qui
va arriver maintenant, dit-il, le peuplebasqueresteratoujoursdansnos
cœurs ».
(1) La danse basque pratiquée
en l’honneur de quelqu’un.
31
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Deux Charentais pour le Pôle emploi
Retrouvez toute
l’actualité économique
sur sudouest.fr/economie
Véronique Brouillet, au titre du Medef, et Jean-Marie Nocquet
(CFE-CGC) ont été élus présidente et vice-président de la nouvelle
instance paritaire du Pôle emploi. Cette structure est chargée de
veiller à l’application des accords relatifs à l’assurance-chômage.
Le groupe Fayat accroît
son activité à l’export
LA FEMME
DE LA SEMAINE
BTP ET INDUSTRIE Le groupe bordelais a maintenu le cap sur le plan financier en 2015,
en dépit d’une baisse d’activité en France et de difficultés au Brésil et en Russie
JEAN-BERNARD GILLES
[email protected]
L
es années post-crise se suivent
et se ressemblent sur le plan financier pour Fayat. Le groupe
girondin de BTP et d’industries (matériel routier, centrales d’enrobage
et balayeuses) rendra publics ses résultats 2015, la semaine prochaine,
à Paris. Ils laissent apparaître un chiffre d’affaires identique à celui de l’an
passé, à 3,4 milliards d’euros, et un
résultat net de 57 millions d’euros,
très voisin lui aussi de celui de l’exercice précédent. Mais cette apparente
linéarité masque une situation plus
délicate sur certains marchés et
dans certaines filiales de ce groupe
qui en compte 140. La société a fort
heureusement internationalisé ses
activités depuis quelques années
sous l’impulsion de Jean-Claude
Fayat, fils aîné de Clément, le fondateur, qui parle quatre langues et qui
préside désormais aux destinées de
ce petit empire familial. « Notre activité sur les marchés à l’export représente désormais 36 % de notre
chiffre d’affaires, contre 18 % en
2010 », explique Jean-Claude Fayat.
Trou d’air en France
Le groupe a perdu 250 millions
d’euros de business en France en
2015, quand il en gagnait autant sur
les marchés étrangers. Ce qui ne
veut pas dire qu’il a vécu l’an passé,
loin de ses bases, une année facile.
La chute des prix du pétrole a réduit
la capacité d’investissement des
pays producteurs. Et les évolutions
monétaires ont changé la donne.
Les résultats dans les pays émergents en crise comme la Russie ou
le Brésil sont aussi en retrait. Heu-
MARIE-ANGE GAY-RAMOS
Présidente de la Fédération
française du bâtiment de Gironde
Jean-Claude Fayat, le président du groupe girondin qui emploie 20 000 salariés dans le monde.
PHOTO GUILLAUME BONNAUD/« SUD OUEST »
reusement, Razel-Bec a « performé »
sur ses marchés africains, où il a réalisé les aéroports de Bamako et de
Maputo, mais aussi en Jordanie, en
Birmanie et en Haïti, terres de conquête.
Bomag (matériel routier), qui
pèse 650 millions d’euros, a connu
une belle année aux États-Unis et
aussi en Chine, où l’année 2015,
après des changements d’équipes,
a été meilleure qu’escompté. Plus
difficile est le marché français, où
Fayat réalise encore près des deux
tiers de son activité. La construction
de logements repart. Et le groupe
mise sur ses nouvelles activités de
promoteur pour les développer à
Bordeaux et à Paris.
Le chantier de la LGV Tours-Bordeaux, pour lequel Fayat a réalisé
250 millions d’euros de travaux, est
terminé. Plusieurs autres s’annoncent avec le Grand Paris (lignes 4 et
14 du métro), mais Jean-Claude
Fayat craint un trou d’air en 2016
pour sa branche BTP en France. Castel et Fromaget, la gersoise qui a livré le grand stade de Bordeaux, est
en manque de nouveaux grands
projets. Elle va probablement faire
l’objet d’une réorganisation.
À Bordeaux, où Fayat va construire un nouveau siège pour ses activités girondines quai Deschamps
(30 M€), le groupe espère sortir vainqueur, face à Vinci notamment, de
l’appel d’offres pour la réalisation
du pont Jean-Jacques-Bosc. Fayat,
qui s’est construit par une croissance externe réussie depuis cinquante ans, y a presque renoncé l’an
passé en dépit d’occasions. Il s’est
désendetté et dispose d’une trésorerie de 373 millions d’euros. Enfin,
sa marge brute d’exploitation
s’érode un peu mais demeure supérieure à 3 %.
Santé : favoriser les échanges transfrontaliers
SAINT-SÉBASTIEN Les Rencontres industries bio-santé Aquitaine/Euskadi réuniront les acteurs de
la santé venus des deux côtés des Pyrénées. Cette seconde édition, renouvelée, se tiendra le 11 février
Le 11 février prochain se tiendront
les secondes Rencontres industries
bio-santé Aquitaine/Euskadi, à
Saint-Sébastien, au Pays basque espagnol. Après une première édition prometteuse, en 2014, le Gipso (Groupement des industries
pharmaceutiques et de santé du
Sud-Ouest), le cluster aquitain
TICsanté et la basque Biocluster, organisateurs, ont décidé de renouveler l’événement.
Ce rendez-vous intéresse tous les
acteurs de l’innovation dans le domaine de la santé, qu’ils soient industriels, chercheurs ou universitaires. « Le but est d’ouvrir d’autres
marchés et de rencontrer d’autres
personnes, parce qu’on se rend
compte qu’il y a des acteurs très volontaires de l’autre côté des Pyré-
nées », indique Nathalie Simonin,
du Gipso.
Laboratoires et entreprises
La particularité des Rencontres est
de réunir des laboratoires de recherche publics et des entreprises. Cela
permet de nouer des partenariats
intéressants dans ce secteur. Le programme prévoit des présentations
rapides des professionnels présents.
Les entreprises et les unités de recherche ont six minutes pour vanter leurs atouts devant l’assistance.
Mais il est aussi possible pour les participants de prévoir en amont des
rendez-vous en tête à tête, dans un
souci d’efficacité. « Les rendez-vous
peuvent être pris directement sur le
site du Gipso, les participants choisissent leur horaire, et on s’occupe
de leur trouver un lieu », précise Nathalie Simonin. Des exemples de collaborations transfrontalières réussies font également l’objet d’un
éclairage particulier, notamment
celle entre l’Université du Pays basque et l’Université de Bordeaux.
L’exemple de Nutrikéo
Mais, si les acteurs publics ont déjà
noué des liens, pour les entreprises
tout reste à faire. Nutrikéo, jeune entreprise du secteur de la nutrition
installée à Pessac (33), compte bien
profiter des occasions offertes lors
de ce rendez-vous.
Cette société de 25 salariés, qui a
généré un chiffre d’affaires de
1,7 million d’euros en 2015, développe en ce moment une série de
« serious game » baptisée « Planeat ».
Pour Grégory Dubourg, son directeur et fondateur, « l’objectif est de
nouer des partenariats pour donner une dimension européenne
[au] projet aquitain ».
Pour Bertin Pharma, société issue
de l’université de pharmacie de Bordeaux et qui développe déjà 40 % de
son chiffre d’affaires à l’international, l’intérêt de ces Rencontres est
d’asseoir son réseau à l’international. « Certains programmes de recherche et développement présentés lors de ce rendez-vous nous
intéressent, et l’on peut peut-être les
accompagner », souligne Luc Grislain, le cofondateur de Bertin Pharma, qui emploie aujourd’hui
130 personnes pour un chiffre d’affaires de 16 millions d’euros.
Stéphanie Lacaze
Marie-Ange Gay-Ramos, 39 ans,
vient de succéder à Bruno Garabos
à la tête de la Fédération française
du bâtiment Gironde. Une étape
logique dans le parcours de cette
jeune femme, directrice générale
d’Etrelec, la petite entreprise
d’électricité (une vingtaine de
salariés, 1,6 M€ de chiffre d’affaires)
fondée en 1981, à Blanquefort, par
son père, Christian Gay. Dès son
plus jeune âge, Marie-Ange GayRamos s’est préparée à travailler (en
1998) dans l’entreprise familiale.
Après un bac pro, elle enchaîne avec
un BTS puis intègre l’École
supérieure des jeunes dirigeants
du bâtiment. « Non à la
concurrence déloyale et à la spirale
de la baisse des prix », c’est son
cheval de bataille. Elle le répète aux
720 adhérents de la FFB 33 et à
toutes les TPE et PME du secteur :
d’une part, il faut arrêter de tirer les
prix vers le bas, avec les risques de
plaintes sur la qualité qui en
découlent ; d’autre part, compte
tenu de l’ambiguïté de la législation
sur les salariés détachés, mieux
vaut ne pas en employer. À ce titre,
la nouvelle présidente salue la
charte de la commande publique
que vient d’adopter le Conseil
départemental de la Gironde, avec
ses cinq engagements en faveur
des TPE et des PME.
Michel Monteil
Le groupe Le Bélier
à la hausse
VÉRAC (33) Le groupe girondin
Le Bélier (3 500 salariés) publie un
chiffre d’affaires en hausse. Ce spécialiste en fonderie aluminium
pour l’automobile, présent sur
tous les continents (dix implantations) auprès des principaux constructeurs, a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 318,7 millions
d’euros, en hausse de 23,2 % sur
une année. La progression, à périmètre constant, est toutefois inférieure mais toujours à deux chiffres, à plus 13,7 %. C’est en effet à la
fin du mois de juillet 2014 que le
groupe HDPCI, lui aussi présent en
Chine, et spécialisé dans la fabrication de pièces moulées en aluminium dans les domaines du freinage et du turbo automobile, est
entré dans le périmètre de consolidation. L’Asie surtout mais aussi
l’Europe ont tiré l’activité du Bélier,
qui publiera ses résultats fin mars.
32
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Courses
AUJOURD'HUI À VINCENNES
Réunion 1 (12h55) Hier à Vincennes
Quinté+ 13h50
Quel engagement pour Victoria du Viaduc
Le prono de Steve Ouazan
16
15
8
5
11
13
10
3
12
Victoria du Viaduc
Valse du Pirai
Felicia V.E.
Vallée d'Haufor
Viva Haufor
Vestale du Goutier
Princess Kronos
Viva Yad
(En cas de N.P.)
Le prono de Gérard Liska
16
10
8
15
6
7
13
11
3
Victoria du Viaduc
Princess Kronos
Felicia V.E.
Valse du Pirai
Vicky du Mirel
Primula Brazza'
Vestale du Goutier
Viva Haufor
(En cas de N.P.)
Le prono de Joël Lacoste
16
10
15
9
13
5
8
11
3
Victoria du Viaduc
Princess Kronos
Valse du Pirai
Valentina Jiel
Vestale du Goutier
Vallée d'Haufor
Felicia V.E.
Viva Haufor
(En cas de N.P.)
En direct des pistes
d'entraînement
10. Princess Kronos
Vincent Martens : Excellente pour sa
rentrée le 3 décembre, elle a déçu la fois
suivante. C'est une jument qui n'est pas de
tous les jours. Au travail, elle donne entière
satisfaction. En classe pure, elle mérite un
large crédit dans ce quinté. Mais sa dernière
prestation m'empeche d'aborder cet
engagement en faisant preuve d'un
optimisme débordant.
16. Victoria du Viaduc
2. PRIX DE RETHEL
Attelé - Course Européenne - Femelles - 48.000€ - 2.700m - Grande piste - Cde à gauche
Pour juments de 7 ans (V), n'ayant pas gagné 152.000 €.
TIRELIRE : 10.050.000€
Propriétaires
N°
Scuder.Trotto Italia Sas
W. Zanetti
C. Clin
Ec. M.et A.P.Bezier
Ec. Christian Bigeon
Mlle A. Holmgren
Scuderia Dell'Acquario
H. Borg
Ec. Luck
Ec. du Domaine du Parc
Ec. Christian Bigeon
Ec. Xavier Forget
Ec. Smart
J. Loiodice
G.-A. Lachemi
P. Bonnifait
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
Chevaux
Drivers
PEPEVITA
PAOLA FKS VIVA YAD
VITORIA LA CHANCEL
VALLÉE D'HAUFOR VICKY DU MIREL
PRIMULA BRAZZA FELICIA V.E. VALENTINA JIEL PRINCESS KRONOS
VIVA HAUFOR VOLCANIA DE DYPP VESTALE DU GOUTIER VANILLETTE
VALSE DU PIRAI VICTORIA DU VIADUC Marco Smorgon
A. Gocciadoro
D. Thomain
M. Bézier
E1 Christ. Bigeon
B. Piton
R. Andreghetti
B. Goop
M. Abrivard
C. Martens
E1 Charles Bigeon
G. Gelormini
A. Barrier
P.-Y. Verva
M. Lenoir
F. Nivard
Dist.
S.A.
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
F7
Entraîneurs
Performances
1. Pepevita : 2 échecs à Vincennes. Pas dénuée
de qualité mais assez fautive. Ne semblait pas
mal le 16/11 à Marseille lors de sa faute. Avantagée
par la longue distance. Le lot s'est finalement
creusé. A ne pas négliger.
2. Paola Fks : A échoué 5 fois à Vincennes, 3 fois
sur ce tracé. Quelque peu limitée à l'attelé, a plus
de marge au monté. Vu ses gains, elle n'a pas le
choix des engagements. Elle a besoin de rassurer.
Ne nous tente pas.
3. Viva Yad : 1 sur 4 sur ce parcours. Sans doute
plus percutante pistes plates. Dominée par
plusieurs de ses rivales du jour lors de ses dernières
sorties, il est difficile d'imaginer une revanche de
sa part. Fera son possible.
4. Vitoria la Chancel : 1 essai sur ce parcours : 6e
dai. Elle se trouve en retard de gains car elle a été
longtemps absente. Le problème est qu'elle n'a
qu'une course dans les jambes depuis le mois de
juin. Insuffisant selon nous. On attend.
5. Vallée d'Haufor : 56% de réussite sur ce
tracé (5 sur 9). La régularité n'est pas son point
fort. Elle a affiché des progrès en dernier lieu,
déferrée des 4 pieds. Ce sera encore le cas lundi.
Sans détenir une première chance, elle peut se
placer.
8. Felicia V.E. : Récente 10e pour ses débuts à
Vincennes (2100 m GP). Elle a manqué son
départ mais ne s'est pas mal comportée en
retrait. Elle avait bien couru auparavant en Suède.
Si elle part, elle est capable d'aller loin.
14. Vanillette : 1 sur 4 sur ce tracé. Pas vue à son
avantage cet hiver. Ce n'est pas un modèle de
courage mais elle fait ce qu'elle peut à chaque
fois. Barrée pour la gagne, elle peut se placer en
rasant les murs. Pour une cote.
9. Valentina Jiel : 3 sur 10 sur ce tracé. Elle
évolue dans sa catégorie, ayant déjà dominé
plusieurs de ses adversaires du jour. Retrouve
Matthieu Abrivard avec qui elle a obtenu ses
meilleurs résultats. Les ''Dersoir'' sont en forme. A
retenir.
15. Valse du Pirai : 50% de réussite sur ce tracé
(5 sur 10). Elle n'a couru que deux fois cet hiver,
mais super bien. Et dans des quintés en plus. Elle a
rechargé ses accus, l'engagement est idéal. Bref,
elle a tout pour plaire. Une des bases.
10. Princess Kronos : 1 sur 2 sur ce parcours.
Troisième d'un lot identique le 3/12, elle n'a pas
répété le coup d'après. Les ''Martens'' sont
insaisissables dans les quintés ! Elle sera peut-être
aussi bien ferrée. Rachat attendu.
11. Viva Haufor : 64% de réussite sur ce parcours
(7 sur 11). Délicate à utiliser à l'attelé, ça se passe
mieux au monté. Ayant retrouvé la forme, son
entraîneur n'hésite pas à la déferrer des 4 pieds.
Cela peut lui permettre de prendre une place.
12. Volcania de Dypp : 3 échecs sur ce tracé.
Aucune fausse note cet hiver, mais sur 2100
mètres, sa distance de prédilection. Elle est moins
percutante sur les parcours de tenue. En courant
cachée, ça devrait bien se passer. Notre regret.
16. Victoria du Viaduc : 6e de son seul essai sur
ce parcours. Irrésistible en 2013 et 2014, elle a
connu des problèmes de santé et ce n'est plus la
même. Elle est tout de même capable de figurer à
l'arrivée de ce lot. A 750 € du plafond, on s'en
méfie.
La presse et le quinté+
GENY.COM
LE TÉLÉGRAMME
LE RÉPUBLICAIN L.
LE PARISIEN
TROPIQUES FM
SUD OUEST
QUINTÉNET
ECHO FM
ALTITUDE FM
LES AUTRES COURSES À VINCENNES
5. Vallée d'Haufor
Christ. Bigeon : Après plusieurs échecs,
elle vient de remontrer le bout de son nez
dans un quinté, alors qu'elle était déferrée
des quatre pieds pour la première fois. Elle
le sera encore ce lundi. Elle n'a pas de marge
et doit impérativement courir à l'économie.
Si elle bénéficie d'un déroulement de course
favorable, elle doit s'immiscer dans la
bonne combinaison.
7. Primula Brazza
Salvatore Carro : Elle est arrivée à l'écurie,
il y a peu. Je ne la connais pas encore très
bien. Récemment, j'étais plutôt satisfait de
sa première sortie pour mon entraînement.
La jument est bien au travail, mais elle ne
me paraît pas au top. Cette réserve modère
quelque peu ma confiance. Maintenant, en
valeur pure, elle a le droit de finir dans le
quinté, voire peut-être mieux... Cette fois,
elle sera pieds nus.
11. Viva Haufor
Christ. Bigeon : Elle vient de prendre une
encourageante deuxième place sous la
selle, sur le parcours qui nous intéresse. Elle
va se présenter au top pour son retour à
l'attelage. Elle sera pieds nus pour cet
engagement favorable. Même si elle n'a pas
de marge, il faut la retenir car il ne faut pas
perdre de vue qu'elle avait gagné une
course similaire l'hiver dernier.
34/1
40/1
29/1
50/1
11/1
60/1
13/1
9/1
22/1
4/1
15/1
17/1
25/1
45/1
7/1
5/1
sort bien en général avec elle. Elle peut manquer
pour finir, car absente depuis début décembre. En
fin de jeu.
15. Valse du Pirai
Peter Untersteiner : Elle n'a aucune
expérience du départ volté. Je compte aussi
sur l'expérience parisienne de Björn (Goop).
De condition, elle est très bien ayant
séjourné à Grosbois depuis sa dernière
tentative, où, elle a montré qu'elle
appréciait la piste, après un départ raté.
Cotes
que décevoir. Y compris dans un quinté début
janvier. Vient d'afficher un regain de forme en
amateurs. Retrouve son driver préféré. Attention.
Sébastien Ernault : Elle reste sur deux
sorties malheureuses. Avec le bonnet fermé
sur les 2.100 mètres, elle était trop tendue
et a compromis ses chances. Ensuite, avec
Franck Nivard, elle n'a jamais pu réellement
s'exprimer et elle avait les moyens de
figurer sur le podium. Elle ne peut rêver
meilleur engagement. Sa marge est réduite
mais, à l'issue d'un bon parcours, elle a un
très bon rôle à jouer.
8. Felicia V.E.
78.533
81.474
90.440
96.140
101.160
105.400
106.861
110.366
113.370
115.155
120.620
125.620
130.040
139.260
143.640
151.250
Déferrés : : antérieurs : postérieurs : 4 pieds
6. Vicky du Mirel : 6 sur 21 sur ce parcours. A la
recherche de sa meilleure forme depuis un
moment. Elle n'a plus pris un euro à Vincennes
depuis janvier 2015. On n'y croit pas mais son
entourage n'étant pas négatif, à ne pas éliminer.
Ses deux dernières sorties lui confèrent ici
une chance solide. Déferrée des quatre
pieds, elle vient de descendre sous la barre
des 1'15'' à deux reprises sur des tracés de
longue haleine. Michel Lenoir s'entend
remarquablement bien avec elle.
Idéalement située au plafond des gains, elle
ralliera de nombreux suffrages.
Gains
Marco Smorgon Da(15)4aDa1a1a
P. Bengala
10a(15)6a1m4m4m
C. Clin
7a8a(15)7a1a4a
M. Bézier
Da(15)7a4aDa1a
Christ. Bigeon (15)5a10a8a5a6a
Anders Lindqvist Da(15)0a9a9a6a
S. Carro
3a0a(15)0a7aDa
P. Untersteiner 10a(15)3a1a1a2a
J.-L. Dersoir
(15)Da2a12a4a9a
V. Martens
7a(15)3a0a5aDa
Christ. Bigeon 2m(15)5m4Dm5m7a
X. Forget
4a(15)3a1a9m8a
C. Buhigné
(15)DmDa1a8a9a
S. Morice
(15)8aDa9aDa3a
G.-A. Lachemi (15)3a1a7a8a4a
S. Ernault
6a0a(15)3a0a8a
7. Primula Brazza : 3 sur 10 sur ce parcours. Extra
en fin d'hiver et au printemps, elle n'a ensuite fait
PRIX DE LÉZIGNAN
Monté - Crse C - Femelles
35.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Dame de la Rouvre (M. Abrivard) ..... 2700
2 Dragonne Ginyu (M. Mottier) ............ 2700
3 Dame Noire Phi (D. Thomain) ........... 2700
4 Déesse de Foot (E. Raffin) ................ 2700
5 Déléna du Brieu (J.-R. Launois) ......... 2700
6 Duchesse Danica (L.-M. David) ......... 2700
7 Danser sur la Lune (Aur. Desmarres).... 2700
8 Diva Charentaise (F. Lagadeuc) ........ 2700
9 Douce des Gossets (A. Garandeau).... 2700
10 Dreadlocks (M. Daougabel)................ 2700
11 Down To The River (Y. Lebourgeois).... 2700
12 Doyolsa de Chenu (Mlle A. Barthélemy).... 2700
Pronostic : 8-11-12-6-7-1
PRIX DE FAVEROLLES
Monté - Crse C
58.000 - 2.175m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Véro des Obeaux (F. Desmigneux) ...... 2175
2 Verdi de Payre (S.-E. Pasquier) ............ 2175
3 Vic de La Loge (L. Abrivard) ................ 2175
4 Véloce du Londel (P. Masschaele) ...... 2175
5 Val de l'Iton (M. Mottier) ..................... 2175
6 Valtess (D. Thomain) ............................ 2175
7 Vélinotte du Derby (G. Monnier)......... 2175
8 Valjean Wild (F. Gence) ....................... 2175
9 Voltorb d'Oliverie
Non Partant
10 Va Vole du Lys (Mlle C. Levesque) ........ 2175
11 Volcan de Bellande (P. Sorais)........... 2175
12 Vishkaya de Gruson (A. Lhérété)........ 2175
13 Virtuose de Grez (A. Abrivard) ............ 2175
Pronostic : 8-3-13-12-2
Coup placé : 8 Valjean Wild
PRIX DE CHEVILLY
Attelé - Crse D - Femelles
44.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
1 Baliverne d'Ortige (G.-A. Pou Pou).... 2700
2 Biscotte Ergé (P. Ploquin) ................. 2700
3 Bahia de Ligny (E. Raffin) ................. 2700
4 Brise d'Awagne (P. Vercruysse) ......... 2700
5 Bartavelle du Rib (J.L.C. Dersoir) ....... 2700
6 Bellissima de Lou (A. Abrivard) ........ 2700
7 Betsy du Quenne (D. Thomain) ........ 2700
8 Bréviana (F. Nivard) ........................... 2700
9 Bettina d'Avril (F. Ouvrie) ................. 2700
10 Banana Wild (C. Dreux)..................... 2700
11 Béa de Chantereine (A. Barrier) ....... 2700
12 Bodega Del Arte (B. Le Beller) .......... 2700
13. Vestale du Goutier : 3 sur 8 sur ce parcours.
Se produit dans les 2 spécialités du trot.
Compliquée à utiliser mais Anthony Barrier s'en
13 Baline de la Fye (P. Sorais) ............... 2700
14 Belgian Beauty (C. Martens) ............. 2700
15 Bad Girl (E. Gout) ............................... 2700
16 Bahia d'Omblais (M. Abrivard) ......... 2700
17 Belle Eclaircie (S. Levoy) ................... 2700
Pronostic : 15-7-8-9-14-17-16-3
Sélection : 15 Bad Girl
PRIX D'ISSOIRE
Attelé - Crse D - Course Européenne - Mâles et
hongres
37.000 - 2.700m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Twister Bi (B. Goop) .......................... 2700
2 Chablis d'Herfraie (D. Thomain)....... 2700
3 Cristal du Gite (F. Ouvrie) ................. 2700
4 Crazy Dream (Y. Boireau) .................. 2700
5 Cyber de Souvigné (M. Lenoir) ......... 2700
6 César Express (M. Abrivard) .............. 2700
7 Tamboss (Mass. Castaldo).................. 2700
8 Cocktail d'Auvrecy (J.L.C. Dersoir) .... 2700
9 Coach Franbleu (L. Guinoiseau)......... 2700
10 Tiger Di Poggio (J.-M. Bazire) ............ 2700
11 Cérenzo Turbo (G.-A. Pou Pou) .......... 2700
12 Toronto As (M. Baroncini) .................. 2700
13 Halva Von Haithabu (P. Vercruysse).... 2700
14 Copernic (J. Gosselin) ......................... 2700
15 Temon Your SM (Marco Smorgon)..... 2700
Pronostic : 10-11-15-13-1-12-5
PRIX D'YVETOT
Attelé - Crse E - Mâles et hongres
37.000 - 2.175m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI - PICK5
1 Béguin d'Ali (Y. Dreux) ........................ 2175
2 Boss de Baudrairie (E. Dubois) ........... 2175
3 Birthday (N. Perrelle) ........................... 2175
4 Bel Air (P.-Y. Verva) .............................. 2175
5 Boy de Rebomard (C. Terry)............... 2175
6 Bijou de Firfol (M. Abrivard) ................ 2175
7 Blue Label (J.-M. Bazire) ...................... 2175
8 Baron de Fleur (G.-V. Gundersen) ........ 2175
9 Barry Black (F. Nivard) ........................ 2175
10 Baron de Majuag (D. Thomain) .......... 2175
11 Bengale du Vivier (E. Raffin) .............. 2175
12 Bel Ami des Dames (A. Abrivard) ....... 2175
Pronostic : 4-10-5-9-7-6-3-12
PRIX DE PUY-GUILLAUME
Monté - Crse E - Mâles et hongres
35.000 - 2.850m - PP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Ce Beau Jour (J. Raffestin) ................ 2850
2 Cache Cœur (A. Barrier) ..................... 2850
15 16 8 5 11 13 10 9
8 15 16 5 11 3 14 10
16 15 13 5 11 8 7 3
15 16 10 5 9 8 12 3
7 8 15 11 16 9 5 10
15 10 8 16 12 4 5 1
8 16 15 7 10 5 1 12
10 16 15 8 7 2 1 13
8 11 16 10 15 3 7 13
3 César Bois Jouan (R. Gougeon) ......... 2850
4 Caprice d'Or (P.-Y. Verva) .................. 2850
5 Cipion Dairpet (F. Joseph)................. 2850
6 Crack d'Ariane (M. Abrivard) ............. 2850
7 Cévérino d'Echal (F. Nivard) ............. 2850
8 Carat d'Haufor (Charles Bigeon) ....... 2850
9 Cocktail Digeo (L. Abrivard) .............. 2850
10 Cristal de Jiel (A. Garandeau) ............ 2850
11 Cyrus de Cayola (F. Picot) ................. 2850
12 Carton Nep (E. Raffin) ....................... 2850
13 Centaure Dairpet (D. Thomain) ........ 2850
14 Codrag de Bellouet (A. Abrivard) ..... 2850
Pronostic : 14-12-6-8-11-5-4
PRIX DE FLEURANCE (GR A)
Attelé - Crse D - Femelles
33.000 - 2.200m - GPP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Danseuse Samba (E. Duperche) ....... 2200
2 Daljemosa (D. Thomain).................... 2200
3 Duchesse Darling (B. Bourgoin) ........ 2200
4 Darling de Corday (M. Verva) ........... 2200
5 Dona (P.-Y. Verva) .............................. 2200
6 Dotalie du Goutier (A. Abrivard) ....... 2200
7 Danseuse For Ever (F. Nivard) .......... 2200
8 Dune d'Avignère (M. Daougabel) ...... 2200
9 Diablesse d'Atout (S. Roger)............ 2200
10 Diane Venesi (M. Abrivard) ................ 2200
11 Dame Island (J.-M. Bazire)................. 2200
12 Divine Emeraude (T. Chalon) ........... 2200
Pronostic : 9-6-10-11-7-2
PRIX DE FLEURANCE (GR B)
Attelé - Crse D - Femelles
33.000 - 2.200m - GPP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Déesse de la Basle (L. Koubiche)...... 2200
2 Diane d'Houlbec (F. Giard) ............... 2200
3 Dalabama (L.-C. Abrivard) ................. 2200
4 Dolesmie Mérité (Y. Lebourgeois) ..... 2200
5 Dearly Class (E. Dubois) .................... 2200
6 Discrète Girl (Y. Dreux) ...................... 2200
7 Déesse of Fairy (C. Martens) ............. 2200
8 Diamond Lady (J. Dubois)................. 2200
9 Dynastie d'Héripré (C. Terry) ........... 2200
10 Douce Raudière (B. Le Beller) ........... 2200
11 Délicatesse (E. Raffin) ....................... 2200
12 Dubara (S. Houyvet) ........................... 2200
Pronostic : 9-7-10-3-11-5
TIERCÉ (1€) : 10-18-9
Ordre.......................................................123,00€
Désordre..................................................24,60€
QUARTÉ+ (1,30€) : 10-18-9-13
Ordre.....................................................489,84€
Désordre...................................................61,23€
Bonus........................................................15,60€
QUINTÉ+ (2€) : 10-18-9-13-5
Ordre et N°+ 1571..................Pas de gagnant
Ordre................................................14.920,00€
Désordre...............................................298,40€
Bonus 4...................................................24,60€
Bonus 4sur5............................................12,30€
Bonus 3......................................................8,20€
MULTI (3€) : 10-18-9-13
Multi en 4 chevaux...........................630,00€
Multi en 5 chevaux.............................126,00€
Multi en 6 chevaux..............................42,00€
Multi en 7 chevaux................................18,00€
2SUR4 (3€) : 8,70€
1° COURSE (Tous couru)
1. 7 Bilibili................................................. (A. Abrivard)
2. 4 Biscuit Delavera................................................. (C. Frecelle)
3. 1 Boldena...................................................................... (C. Terry)
4. 2 Baron du Chêne................................................... (F. Nivard)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (7) : 1,30€- Pl : (7) : 1,10€- Pl : (4) : 1,50€.
Couplé Ordre : Gt : (7-4) : 2,70€.
2° COURSE (Tous couru)
1. 2 Barrio Josselyn.................................. (J.-M. Bazire)
2. 11 Black Atout.................................................... (P. Vercruysse)
3. 1 Black Charm.......................................................... (E. Raffin)
4. 15 Shiraz Roc......................................................... (M. Abrivard)
5. 16 Scellino Luis................................................... (O. Kihlström)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (2) : 8,10€- Pl : (2) : 3,00€Pl : (11) : 17,30€- Pl : (1) : 5,60€.
Couplé : Gt : (2-11) : 351,30€- Pl : (2-11) : 61,60€- Pl : (2-1) :
16,30€- Pl : (11-1) : 60,90€.
Couplé Ordre : Gt : (2-11) : 500,00€.
Trio : Gt : (2-11-1) : 760,20€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(2-11-1) : 1.546,50€-Désordre309,30€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (2-11-1-15) : 53,70€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(2-11-1-15) : 5.859,00€- En 5:
1.171,80€- En 6: 390,60€- En 7: 167,40€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (2-11-1-15-16) : 4.026,10€ - 17
mises gagnantes.
3° COURSE (Tous couru)
1. 4 Ukerlza du Benjo................................ (M. Mottier)
2. 12 Texas de l'Iton....................................................... (F. Nivard)
3. 10 Téatro.......................................................... (Charles Bigeon)
4. 6 Vrai Voyou............................................................. (A. Barrier)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 1,60€- Pl : (4) : 1,30€Pl : (12) : 1,50€- Pl : (10) : 1,90€.
Couplé : Gt : (4-12) : 3,60€- Pl : (4-12) : 2,20€- Pl : (4-10) :
3,80€- Pl : (12-10) : 5,40€.
Couplé Ordre : Gt : (4-12) : 6,10€.
Trio : Gt : (4-12-10) : 13,50€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(4-12-10) : 28,00€-Désordre5,60€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (4-12-10-6) : 5,70€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(4-12-10-6) : 85,50€- En
5: 17,10€- En 6: 5,70€.
4° COURSE (NP: 10)
1. 7 Traders................................................ (N. Roussel)
2. 1 Caïd Griff............................................................ (M. Abrivard)
3. 2 Charly du Noyer........................................ (Y. Lebourgeois)
4. 8 Cahal des Rioults......................................... (J.-P. Monclin)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (7) : 3,60€- Pl : (7) : 1,70€Pl : (1) : 2,00€- Pl : (2) : 1,40€.
Couplé : Gt : (7-1) : 21,40€- Pl : (7-1) : 4,80€- Pl : (7-2) :
2,70€- Pl : (1-2) : 3,40€.
Couplé Ordre : Gt : (7-1) : 36,50€.
Trio : Gt : (7-1-2) : 16,50€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(7-1-2) : 101,90€-Désordre8,30€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (7-1-2-8) : 4,50€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(7-1-2-8) : 30,00€- En 5:
6,00€- En 6: 3,15€.
5° COURSE (NP: 15)
1. 11 Aubrion du Gers................................ (J.-M. Bazire)
2. 9 Viking Va Bene.............................................. (O. Kihlström)
3. 6 Dante Boko.................................................... (Lutfi Kolgjini)
4. 7 Alpha Saltor..................................................... (M. Abrivard)
5. 3 Quite An Avenger................................................. (M. Forss)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (11) : 2,90€- Pl : (11) : 1,50€Pl : (9) : 1,60€- Pl : (6) : 2,10€.
Couplé : Gt : (11-9) : 7,10€- Pl : (11-9) : 3,70€- Pl : (11-6) :
4,60€- Pl : (9-6) : 6,90€.
Couplé Ordre : Gt : (11-9) : 12,50€.
Trio : Gt : (11-9-6) : 16,90€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(11-9-6) : 33,00€-Désordre6,60€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (11-9-6-7) : 7,50€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(11-9-6-7) : 189,00€- En 5:
37,80€- En 6: 12,60€- En 7: 5,40€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (11-9-6-7-3) : 671,50€ - 125
mises gagnantes.
6° COURSE (Tous couru)
QUINTÉ+
1. 10 Bold Eagle............................................. (F. Nivard)
2. 18 Timoko...................................................................... (B. Goop)
3. 9 Oasis Bi............................................................ (P. Vercruysse)
4. 13 Akim du Cap Vert................................................... (F. Anne)
5. 5 Moses Rob........................................................ (P. Levesque)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (10) : 1,80€- Pl : (10) :
1,50€- Pl : (18) : 2,10€- Pl : (9) : 6,30€.
Couplé : Gt : (10-18) : 6,30€- Pl : (10-18) : 3,90€- Pl : (10-9) :
16,80€- Pl : (18-9) : 42,30€.
Couplé Ordre : Gt : (10-18) : 7,90€.
Trio : Gt : (10-18-9) : 85,00€.
7° COURSE (NP: 15)
1. 2 Red Rose America........................... (O. Kihlström)
2. 17 Air Frame........................................................... (M. Abrivard)
3. 1 Adélia de Mélodie......................................... (D. Thomain)
4. 11 Ninepoints Lucy............................................ (G. Gelormini)
5. 7 Ustie Haufor.............................................. (Charles Bigeon)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (2) : 2,60€- Pl : (2) : 1,60€Pl : (17) : 2,50€- Pl : (1) : 3,90€.
Couplé : Gt : (2-17) : 18,40€- Pl : (2-17) : 8,60€- Pl : (2-1) :
12,00€- Pl : (17-1) : 37,00€.
Couplé Ordre : Gt : (2-17) : 25,10€.
Trio : Gt : (2-17-1) : 88,80€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(2-17-1) : 237,50€-Désordre47,50€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (2-17-1-11) : 20,10€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(2-17-1-11) : 1.071,00€- En 5:
214,20€- En 6: 71,40€- En 7: 30,60€.
Pick 5 pour 1€ : Gt : (2-17-1-11-7) : 313,50€ - 283
mises gagnantes-.
8° COURSE (Tous couru)
1. 5 Cayenne de Houelle........................ (P. Vercruysse)
2. 6 Caly Loulou....................................................... (M. Abrivard)
3. 9 Chelsea des Champs.......................................... (E. Raffin)
4. 2 Cédéa Josselyn................................................ (J.-M. Bazire)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (5) : 15,80€- Pl : (5) :
4,30€- Pl : (6) : 10,30€- Pl : (9) : 2,20€.
Couplé : Gt : (5-6) : 293,80€- Pl : (5-6) : 61,90€- Pl : (5-9) :
8,20€- Pl : (6-9) : 27,00€.
Couplé Ordre : Gt : (5-6) : 500,00€.
Trio : Gt : (5-6-9) : 326,40€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(5-6-9) : 892,00€-Désordre174,40€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (5-6-9-2) : 7,80€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(5-6-9-2) : 472,50€- En 5:
94,50€- En 6: 31,50€- En 7: 13,50€.
9° COURSE (Tous couru)
1. 3 Doberman.............................................. (F. Nivard)
2. 4 Dragueur.............................................................. (M. Mottier)
3. 9 Ducato Bourbon............................................. (J.-M. Bazire)
4. 7 Drop.................................................................... (M. Abrivard)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (3) : 1,90€- Pl : (3) : 1,30€Pl : (4) : 1,90€- Pl : (9) : 1,70€.
Couplé : Gt : (3-4) : 6,10€- Pl : (3-4) : 3,10€- Pl : (3-9) :
2,40€- Pl : (4-9) : 6,00€.
Couplé Ordre : Gt : (3-4) : 10,10€.
Trio : Gt : (3-4-9) : 11,60€.
Classic Tiercé pour 1€ : Ordre(3-4-9) : 31,00€-Désordre6,20€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (3-4-9-7) : 3,90€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(3-4-9-7) : 72,00€- En 5:
14,40€- En 6: 4,80€.
10° COURSE (Tous couru)
1. 16 Up Julry............................................... (L. Abrivard)
2. 7 Speed Pacha............................................. (Mlle A. Lepage)
3. 15 Toto du Minon.................................................... (V. Pateau)
4. 3 Saphir Gédé....................................................... (A. Dabouis)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (16) : 2,10€- Pl : (16) :
1,40€- Pl : (7) : 2,70€- Pl : (15) : 7,30€.
Couplé : Gt : (16-7) : 14,60€- Pl : (16-7) : 6,70€- Pl : (16-15) :
15,60€- Pl : (7-15) : 60,80€.
Couplé Ordre : Gt : (16-7) : 18,70€.
Trio : Gt : (16-7-15) : 207,40€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (16-7-15-3) : 41,70€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(16-7-15-3) : 8.946,00€- En 5:
1.789,20€- En 6: 596,40€- En 7: 255,60€.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
33
Courses
ÉCHOS DE NOS
HIPPODROMES
À CAGNESAujourd'hui à Toulouse R.4 (16h20) AUJOURD'HUI
SUR-MER
PRIX D'ABBEVILLE
Attelé - Crse D - Course Nationale - LeTROT Open
des Régions - Sud-Ouest - 3 ans
Course qualificative
19.000 - 2.325m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Diablo Del Rolando (I.-P. Blanchon)..... 2325
2 Daro Desbois (C. Feyte) ..................... 2325
3 Deep Magik (J.-A. Eliphe) ................... 2325
4 Drole de Tartifume (N. Langlois) ....... 2325
5 Désirée Idef (J. Paillé) ........................ 2325
6 Divine Winning (N. Vimond) .............. 2325
7 Darold de Dypp (F. Clozier) ................ 2325
8 Don Quichotte (T. Duvaldestin).......... 2325
9 Diléo d'Auralie (D. Brossard) ............. 2350
10 Dauphin Royal (B. Goetz) ................. 2350
Pronostic : 8-1-10-7-6
Coup placé : 8 Don Quichotte
PRIX D'AIGNAN
Attelé - Crse E - Femelles - Autostart
17.000 - 2.150m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Caline du Biwetz (N. Langlois) ........... 2150
2 Chance de Lespi (C. Gazengel) ........... 2150
3 Céréna du Château (L. Donati) ......... 2150
4 Cybèle du Gers (R. Lacroix) ................ 2150
5 Coldienne Alfa (N. Vimond) ............... 2150
6 Causca du Chêne (M. Criado)............. 2150
7 Carmen d'Attaque (D. Prost) ............ 2150
8 Cannelle du Jacky (F. Clozier)............ 2150
9 Crème Brûlée (M.-X. Charlot) ............. 2150
10 Cérès du Dollar (D. Brossard) ........ E1.. 2150
11 Comtesse Ile de Ré (F. Jamard)......... 2150
12 Clef des Champs (B. Goetz)............... 2150
13 Chimène du Dollar (A. Barre) ....... E1.. 2150
Pronostic : 3-2-5-1-6-7
PRIX DE LA CARTOUCHERIE
Attelé - Crse C
24.000 - 2.950m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI - QUARTÉ+ RÉGIONAL
1 Ukes du Patural (P.-M. Manceau) ..... 2950
2 Utian Joy (F. Rodes) .......................... 2950
3 Urgande Nay (S. Zamparo) ............... 2950
4 Volos de Bassiere (A. Wissocq)......... 2950
5 Une Caennaise (D. Prost) ................. 2950
6 Uxon d'Hague (G. Noyon) ................. 2950
7 Alice du Truffié (J. Guériel)................ 2950
8 Verdi des Charmes (D. Brossard) ...... 2950
9 Ulster du Bleutour (J.-H. Treich)....... 2950
10 Alto du Loir (Y. Henry) ................... E1 . 2975
11 Venise Danover (C. Gazengel) ....... E1 . 2975
12 Utu de Tilou (R. Lacroix)..................... 2975
13 Bixente (M. Criado) ............................. 2975
14 Vizzavona (M.-X. Charlot) ................... 2975
15 Aribo Mix (D. Cordeau) ........................ 2975
16 Visconti (B. Goetz) .............................. 2975
17 Astre d'Or (R.-W. Denéchère) .............. 2975
18 Uxter Mix (V. Poupiot) ........................ 2975
Pronostic : 16-13-15-17-9-11-8
PRIX DES VIOLETTES
Attelé - Crse F - Apprentis et lads-jockeys Challenge de l'Avenir - Autostart
18.000 - 2.750m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Atout de Landemer (Ch. Bouillon)..... 2750
2 Alister du Suret (J.-M. Le Cerf) ........... 2750
3 Athos de la Crou (M. Auvray) ............. 2750
4 Arsène de Survie (S. Zamparo) .......... 2750
5 Always Madrik (C. Mignot) ................. 2750
6 Aubin de Larcy (P. Le Moel) ............... 2750
7 Archi de Naïade (Mlle M. Blot) ........... 2750
8 Achille du Fossé (Mlle V. Moine) ........ 2750
9 Ascain (J. Pasquier) ............................. 2750
10 Aurore d'Asnois (Mme L. Asselie) ....... 2750
11 Amadéo Jenko (Y. Faux) ................... 2750
12 Axius de Laxa (Morgan Viel) .............. 2750
13 Andréa Bella (S. Romero) .................. 2750
14 Arum Noir (Mlle B. Michaud) ............... 2750
15 Artiste de Ginai (J. Cordeau) .............. 2750
16 Alma Haufor (D. Bertrand) ................. 2750
Pronostic : 3-6-5-4-16-12-9
Attelé - Crse E - Mâles et hongres - Autostart
17.000 - 2.150m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Cocktail Julino (A. Lamy) ................... 2150
2 Celado (I.-P. Blanchon) ........................ 2150
3 Cavaleur d'Enfer (M. Criado) ............. 2150
4 Cannonball (N. Mathias) .................... 2150
5 Cigaro des Iles (P. Labrousse)............. 2150
6 Caïd du Perche (R.-W. Denéchère) ...... 2150
7 Camiros du Goutier (J. Rivière) .......... 2150
8 Cow Boy Cléville (P.-M. Manceau) ...... 2150
9 Cachou Narcy (D. Brossard) ................ 2150
10 Calidjo de Ligny (B. Muel).................. 2150
11 Classic Tartifume (N. Langlois).......... 2150
12 Cœur d'Albret (B. Vanacker) .............. 2150
Pronostic : 6-9-8-11-12-10-7
PRIX DES MIMOSAS
Attelé - Crse E - Autostart
22.000 - 2.150m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Berceuse d'Amour (E. Audebert) ....... 2150
2 Banjo de Perthuis (I.-P. Blanchon)..... 2150
3 Boavista (A. Lamy) ............................. 2150
4 Bilto du Bois (J.-H. Treich) .................. 2150
5 Bea Gyn (J.-P. Lagenèbre).................... 2150
6 Banca (B. Goetz) ................................. 2150
7 Bleuet de Larré (M.-X. Charlot) .......... 2150
8 Buzz Glamour (L. Delestre) ................ 2150
9 Brociago (B. Muel) .............................. 2150
10 Bloony (N. Vimond) ............................. 2150
11 Bagdad (Mlle E. Lepage)................. E1.. 2150
12 Basque Eclair (F. Marty)..................... 2150
13 Banjo d'Or (M. Criado) ........................ 2150
14 Brin de Chance (J.-P. Treich) .............. 2150
15 Brillant Madrik (P.-M. Manceau) ... E1.. 2150
16 Brutus d'Havaroche (C. Feyte) ......... 2150
Pronostic : 3-6-4-15-16-2-13
Sélection : 3 Boavista
PRIX DES OEILLETS
Monté - Crse D
18.000 - 2.325m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Bosko de Ligny (D. Laisis) .................. 2325
2 Acala du Patural (Mlle C. Louas)... E1 . 2325
3 Addax des Taureaux (M. Hadjira) ..... 2325
4 A Way To Paris (M. Cantin)................. 2325
5 Angie du Vallon (Mlle C. Saout) .... E1 . 2325
6 Bacchus Chambray (A. Lamy) .......... 2325
7 As de Thure (P. Gesret) ...................... 2325
8 Blizzard de Farnay (J. Da Veiga) ........ 2325
9 Beau Favori (J.-L. Magalhaes Neto) ..... 2325
10 Bome d'Herfraie (Q. Seguin) ............. 2325
11 Antinéa Dechambou (T. Couvrechel)..... 2325
12 Aridelle de Renier (C. Gazengel) ........ 2325
Pronostic : 6-10-12-8-1-5
PRIX DES GÉRANIUMS
Attelé - Crse G - Amateurs - CHALLENGE UNAT
Eliminatoire de la coupe
6.000 - 2.950m - Cde à droite
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Voyou des Bruyères (Mme M. D'Esparbes).... 2950
2 Anna du Pont (M. M. Badin) .............. 2950
3 Vincenzo Augenaies (M. N. Hardy).... 2950
4 Argentina Somolli (M. F. Fradin) ...... 2950
5 Valium Soyer (Mlle A. Houzot) ........... 2950
6 Velours Darche (M. J.-M. Bernard) ..... 2950
7 Astre Eclatant (M. D.-A. Langlois) ..... 2950
8 Vendangeur (M. D. Bouyne) ............... 2950
9 Venti d'Ouest (M. E. Landesque)......... 2975
10 Vahiné Bleue (M. A. Redon) ................ 2975
11 Varuna Mérité (M. J.-S. Seigné) .......... 2975
12 Topaze Cilao (Mme M. Cazenave) ........ 2975
13 Un Rêve du Loisir (M. H.-C. Bakker)..... 2975
14 Uvéo du Maza (M. G. Solignac) ........... 2975
15 Uzzolo Simardière (M. F.-F. Mary) ..... 2975
16 Ulysse du Campdos (M. G. Aché) ...... 2975
Pronostic : 16-8-15-14-7-6-13
Hier à Cagnes-sur-Mer
1° COURSE (NP: 1)
1. 13 Beauvallon Gédé...................................... (J. Uroz)
2. 9 Beaux Arts........................................................... (R. Derieux)
3. 8 Banco Barbés................................................. (Y.-A. Briand)
4. 10 Belle de Cerisy......................................................... (E. Gout)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (13) : 4,80€- Pl : (13) :
1,90€- Pl : (9) : 1,90€- Pl : (8) : 3,00€.
Couplé : Gt : (13-9) : 8,00€- Pl : (13-9) : 3,30€- Pl : (13-8) :
8,30€- Pl : (9-8) : 7,70€.
Couplé Ordre : Gt : (13-9) : 19,20€.
Trio : Gt : (13-9-8) : 28,40€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (13-9-8-10) : 9,00€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(13-9-8-10) : 364,50€- En
5: 72,90€- En 6: 24,30€.
2° COURSE (Tous couru)
1. 10 Bigoudin............................................ (C. Mirandel)
2. 3 Balzano du Douet........................................... (R. Mourice)
3. 7 Born To Gis........................................................ (L. Fresneau)
4. 13 Béquia d'Usseda.............................................. (D. Békaert)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (10) : 30,80€- Pl : (10) :
6,30€- Pl : (3) : 3,80€- Pl : (7) : 9,90€.
Couplé : Gt : (10-3) : 89,70€- Pl : (10-3) : 23,50€- Pl : (10-7) :
96,30€- Pl : (3-7) : 49,70€.
Couplé Ordre : Gt : (10-3) : 279,90€.
Trio : Gt : (10-3-7) : 635,30€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (10-3-7-13) : 41,10€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(10-3-7-13) : 3.640,50€En 5: 728,10€- En 6: 242,70€.
3° COURSE (Tous couru)
1. 3 Vanaë des Voirons.............................. (J.-F. Senet)
2. 7 Vanetta d'Azur.......................................... (P. Lebouteiller)
3. 5 Vurlice Montaval................................................... (D. Cinier)
4. 2 Safie Pont Vautier........................................... (D. Békaert)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (3) : 2,10€- Pl : (3) : 1,50€Pl : (7) : 2,00€- Pl : (5) : 4,20€.
Couplé : Gt : (3-7) : 7,90€- Pl : (3-7) : 4,40€- Pl : (3-5) :
10,40€- Pl : (7-5) : 21,40€.
Couplé Ordre : Gt : (3-7) : 12,50€.
Trio : Gt : (3-7-5) : 73,00€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (3-7-5-2) : 14,10€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(3-7-5-2) : 661,50€- En 5:
132,30€- En 6: 44,10€.
4° COURSE (Tous couru)
Ecurie gagnante : 5-9
1. 9 Vitinou.................................................. (J. Guelpa)
2. 12 Ursis des Caillons............................................ (V. Foucault)
3. 3 Tipol de Nappes............................................ (Y.-A. Briand)
4. 14 Uttingeois........................................................... (R. Métayer)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (9) : 2,90€- Pl : (9) : 1,80€Pl : (12) : 10,00€- Pl : (3) : 3,30€.
Couplé : Gt : (9-12) : 95,80€- Pl : (9-12) : 26,30€- Pl : (9-3) :
5,50€- Pl : (12-3) : 98,50€.
Couplé Ordre : Gt : (9-12) : 120,00€.
Trio : Gt : (9-12-3) : 226,80€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (9-12-3-14) : 18,90€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(9-12-3-14) : 2.772,00€- En 5:
554,40€- En 6: 184,80€- En 7: 79,20€.
5° COURSE (Tous couru)
1. 4 Django Wood...................................... (D. Békaert)
2. 7 Dimmidisia....................................................... (Loris Garcia)
3. 1 Daily Up............................................................. (R. Le Vexier)
4. 8 Dame d'Yvel.............................................. (A.-A. Chavatte)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 1,60€- Pl : (4) : 1,20€Pl : (7) : 1,50€- Pl : (1) : 1,70€.
Réunion 3 (11h30)
PRIX D'AJACCIO
Couplé : Gt : (4-7) : 4,90€- Pl : (4-7) : 2,40€- Pl : (4-1) :
2,80€- Pl : (7-1) : 4,00€.
Couplé Ordre : Gt : (4-7) : 5,00€.
Trio : Gt : (4-7-1) : 7,90€.
Trio Ordre : Gt : (4-7-1) : 19,50€.
6° COURSE (Tous couru)
1. 8 Chacha............................................... (S. Cingland)
2. 7 Comète Darche.................................................... (J. Guelpa)
3. 5 Cibelle du Midi......................................................... (E. Gout)
4. 2 Celtic Legend..................................................... (R. Mourice)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (8) : 6,90€- Pl : (8) : 2,80€Pl : (7) : 1,50€- Pl : (5) : 2,20€.
Couplé : Gt : (8-7) : 13,00€- Pl : (8-7) : 7,20€- Pl : (8-5) :
9,70€- Pl : (7-5) : 4,90€.
Couplé Ordre : Gt : (8-7) : 26,10€.
Trio : Gt : (8-7-5) : 45,50€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (8-7-5-2) : 10,50€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(8-7-5-2) : 283,50€- En 5:
56,70€- En 6: 18,90€- En 7: 8,10€.
7° COURSE (Tous couru)
1. 7 Va Très Bien......................................... (F. Jamard)
2. 4 Ut Vinière............................................................. (J.-F. Senet)
3. 12 Varus du Bocage............................................. (S. Cingland)
4. 9 Tamarro................................................................ (C. Derhan)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (7) : 3,80€- Pl : (7) : 1,90€Pl : (4) : 2,40€- Pl : (12) : 1,80€.
Couplé : Gt : (7-4) : 12,40€- Pl : (7-4) : 5,60€- Pl : (7-12) :
4,10€- Pl : (4-12) : 6,00€.
Couplé Ordre : Gt : (7-4) : 23,20€.
Trio : Gt : (7-4-12) : 23,60€.
Quarté+ Régional pour 1,30€ : Ordre(7-4-12-9) : 4.161,30€Désordre343,72€-Bonus(7-4-12) : 4,68€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (7-4-12-9) : 9,90€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(7-4-12-9) : 801,00€- En
5: 160,20€- En 6: 53,40€.
8° COURSE (Tous couru)
1. 7 Timola Airemme...................... (Mlle G. Ambrogio)
2. 1 Viking Ludois................................................... (M. D. Crozet)
3. 11 Azaro du Caux....................................... (Mlle K. Fresneau)
4. 5 Vas Y donc Paris............................................. (M. J.-P. Izzo)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (7) : 2,00€- Pl : (7) : 1,40€Pl : (1) : 3,50€- Pl : (11) : 2,40€.
Couplé : Gt : (7-1) : 18,10€- Pl : (7-1) : 6,80€- Pl : (7-11) :
4,40€- Pl : (1-11) : 12,40€.
Couplé Ordre : Gt : (7-1) : 12,30€.
Trio : Gt : (7-1-11) : 41,90€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (7-1-11-5) : 4,20€.
Multi pour 3€ : Gagnant en 4(7-1-11-5) : 63,00€- En 5:
12,60€- En 6: 4,20€- En 7: 3,15€.
9° COURSE (Tous couru)
1. 4 Carbo.................................................. (S. Cingland)
2. 7 Câlin du Reynard...................................................... (J. Uroz)
3. 9 Cracker du Campdos.................................... (Y.-A. Briand)
4. 10 Classic Somolli.................................................. (R. Mourice)
Rapports pour 1€ : Simples : Gt : (4) : 6,10€- Pl : (4) : 2,80€Pl : (7) : 3,40€- Pl : (9) : 2,80€.
Couplé : Gt : (4-7) : 41,30€- Pl : (4-7) : 11,20€- Pl : (4-9) :
11,90€- Pl : (7-9) : 11,60€.
Couplé Ordre : Gt : (4-7) : 66,20€.
Trio : Gt : (4-7-9) : 123,40€.
2sur4 pour 3€ : Gt : (4-7-9-10) : 26,40€.
Mini Multi pour 3€ : Gagnant en 4(4-7-9-10) : 1.800,00€- En
5: 360,00€- En 6: 120,00€.
PRIX DE GRIMAUD (PELOTON A)
Plat - Crse F - Mâles et hongres
24.000 - 2.150m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Striveforgreatness (Alexis Badel)....... 58
2 Silver Dollar (N. Perret) ................... 58
3 Combat des Trente (G. Congiu)....... 58
4 Ambre Doux (Mlle S. Callac) ............ 58
5 Cross Tie Walker (I. Mendizabal)....... 58
6 Sterling Lines (T. Bachelot) ............. 58
7 Calajani (E. Hardouin) ...................... 58
8 Hayabusa One (F. Blondel) ............. 58
9 Strex (C. Demuro) ............................. 58
10 Another Episode (R.-C. Montenegro)E1 .... 58
11 Surprised Again (A. Hamelin) .. E1 .... 58
12 Qossomir (F. Forési) ......................... 58
13 Kid Candy (M. Guyon) ...................... 58
Pronostic : 13-5-11-8-4-9
3
9
6
11
12
13
8
10
5
2
1
4
7
PRIX DE GRIMAUD (PELOTON B)
Plat - Crse F - Mâles et hongres
24.000 - 2.150m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
1 Mystical Prince (L. Delozier) ......... 56,5 8
2 Puyfolais (S. Maillot) ....................... 58 4
3 Newyear Kiss (R.-C. Montenegro)....... 58 12
4 Beau Temps
Non Partant
5 Galet Mersois (L.-P. Beuzelin).......... 58 6
6 Long Breeze (Alexis Badel) .............. 58 9
7 Rayodor (T. Bachelot) ...................... 58 10
8 Luca (F.-X. Bertras) ........................... 58 3
9 Salut Lionel (E. Hardouin) ............... 58 13
10 Going Viral (A. Hamelin) .................. 58 11
11 Saoséo (M. Forest) ........................... 58 5
12 Flapjack (M. Guyon) ......................... 58 1
13 Dino Velvet (T. Piccone) .................. 56 2
Pronostic : 10-12-7-5-13-1
PRIX DE TOULOUSE
Plat - Crse D
28.000 - 2.000m - PSF - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO & ORDRE
1 Zack Hall (F. Gavilan) ........................ 57
2 Runaway (Ronan Thomas) ............ 59,5
3 Iceberg (M. Guyon) ........................ 59,5
4 Aimless Lady (I. Mendizabal) ........... 58
5 Campillo (P.-C. Boudot) ................. 57,5
6 Pistolero (C. Demuro) ..................... 57,5
7 Almalyk (T. Messina)..................... 56,5
8 Mouhjim (F. Lefebvre) ................... 56,5
Pronostic : 1-6-4-3-5
Sélection : 1 Zack Hall
4
7
5
1
8
6
3
2
Plat - Crse E - Jeunes Jockeys et apprentis
Handicap de catégorie (+32)
19.000 - 1.500m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Mysterious Star (N. Larenaudie)....... 60
2 Piler Lann (Mlle J. Moschietto) ....... 56,5
3 Black Princess (V. Gambart)......... 58,5
4 Horky (P.G. Khozian) ...................... 55,5
5 Arbol de Humo (A. Moreau) ......... 56,5
6 Aratika (L. Boisseau) ...................... 57,5
7 Lady Commandement (M. Grandin)........ 55
8 Seradora (T. Speicher) ................... 57,5
9 Adara (J. Resimont) ....................... 55,5
10 Buena Fortuna (Mlle P. Boehm).... 56,5
11 Batinah (F. Gavilan) ....................... 53,5
12 Cracco Boy (L. Delozier) .................... 55
13 Fly Grazer (Mlle I. Magnin) ................. 53
14 Safzebos (Mlle S. Chuette) ................ 51
Pronostic : 12-3-7-4-11-10-14
12
8
6
4
7
11
10
5
3
1
2
13
14
9
PRIX DES CIGALES
Plat - Crse E
Handicap divisé (+32) - Deuxième épreuve
19.000 - 1.300m - PSF - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI - QUARTÉ+ RÉGIONAL
1 Agnès Champ (A. Crastus) .............. 60 2
2 Secly (I. Mendizabal) ......................... 60 5
3 Zémiro (T. Bachelot).................. E1 . 59,5 1
4 Célina Béré (U. Rispoli) ................. 59,5 3
5 Standby Junior (C. Demuro) ..... E1 . 59,5 8
6 Boltcity (T. Piccone) ......................... 59 10
7 Victorianvalentine (M. Forest) ....... 59 9
8 Timizmiz (M. Guyon) ........................ 59 12
9 Best Love Royal (Alexis Badel) ....... 59 4
10 Suprana
Non Partante
11 Red Sérénade (N. Perret) ............. 58,5 7
12 Mtsamboro (A. Hamelin) .................. 57 11
13 Sombre Héros (Ronan Thomas)........ 57 6
14 Flying Scotsman (P.-C. Boudot).... 56,5 13
Pronostic : 2-6-1-3-7-11
Plat - Crse D
Handicap divisé (+23.5) - Première épreuve
23.000 - 1.300m - PSF - Cde à gauche
Plat - Crse F - Femelles
24.000 - 2.150m - GP - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - MULTI - PICK5
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
13
6
5
2
9
15
11
8
3
14
1
4
12
10
16
7
1 Serez (P.G. Khozian) .......................... 59
2 Mogadishio (E. Hardouin) .............. 61,5
3 Attilas (J. Cabre) ............................... 61
4 Hatari (A. Hamelin) .......................... 59
5 Saon Secret (M. Guyon)................ 58,5
6 Stephill (Ronan Thomas)............... 58,5
7 Petit Humus (E. Lacaille).................. 57
8 Calamari (P.-C. Boudot) ................ 56,5
9 Judgement of Paris (L. Delozier).... 54,5
10 Color Code (Mlle S. Chuette) ............. 53
11 Splashing (R.-C. Montenegro)............ 53
12 Der Graue (Alexis Badel) ................ 52,5
13 Maharad (M. Forest) ...................... 52,5
14 Stark Danon (C. Demuro) .............. 52,5
Pronostic : 4-13-5-10-1-9-2-3
5
12
4
3
10
7
8
13
2
14
11
1
9
6
PRIX DES PLATANES
Plat - Crse G
Handicap divisé (+37) - Troisième épreuve
15.000 - 1.300m - PSF - Cde à gauche
PRIX DE THÉOULE-SUR-MER
Plat - Crse G - A réclamer
17.000 - 1.600m - PSF - Cde à gauche
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MINI MULTI
COUPLÉS - TRIO - 2/4 - MULTI
1 Swift Reply (T. Piccone) .................. 60
2 Kiyouno (F. Gavilan) ....................... 57,5
3 Browsing (N. Perret) ..................... 58,5
4 Diaspora (L. Delozier) ........................ 57
5 Ribot Dream (M. Forest).................. 58
6 Time of England (M. Guyon)........... 58
7 Lirato (F. Blondel) ............................. 58
8 Obiwan (G. Braem)........................ 56,5
9 Princess Emma (E. Hardouin) ...... 56,5
10 Sfarzosa (U. Rispoli)...................... 56,5
11 Civèles (A. Hamelin) .................. E1 . 56,5
12 Kilmartin (S. Maillot) ....................... 56
13 Loup Royal (I. Mendizabal) .............. 56
14 Dark Redeemer (A. Moreau) ......... 52,5
GRAND PRIX DES JEUNES JOCKEYS
ET APPRENTIS
PRIX DE LA GARRIGUE
PRIX DE RAMATUELLE
1 Al Wathna (I. Mendizabal) ............... 58
2 Mortrée (C. Demuro)......................... 58
3 Painting Angel (Alexis Badel) ......... 58
4 Scottish Sun (M. Forest).................. 58
5 Jolie Comtesse (M. Guyon).............. 58
6 Lorqueen (U. Rispoli) ....................... 58
7 Mistinguette (R.-C. Montenegro)....... 58
8 Love Her Madly (J. Resimont) ...... 55,5
9 Scandaleuse (N. Perret) .................. 58
10 Lambarene's Years (T. Piccone)....... 58
11 Fine Angels (S. Maillot) ................... 58
12 Rosa Damascena (E. Hardouin)....... 58
13 Diamantfee (Mlle S. Hofer).............. 58
14 Grand Mother (T. Bachelot) ............ 58
15 Sinndanara (P.-C. Boudot)............... 58
16 My Nina (F. Gavilan) ...................... 55,5
Pronostic : 1-2-10-15-13-3-11
15 Délice des Bieffes (R.-C. Montenegro)E1 .... 56 1
16 Allsingingndancing (T. Bachelot).... 54,5 6
17 Dahlia Béré (Ronan Thomas) ........ 54,5 11
18 Oh Simple Thing (C. Demuro) ...... 54,5 4
Pronostic : 13-4-1-12-2-3-10
10
13
9
7
18
17
15
16
12
3
2
14
8
5
■ MORT FIN DÉCEMBRE
À 25 ans, le gris Smadoun nous a
quittés. Chouchouté par R. Douaire
et B. Renard, il a gagné le Grand
Critérium de Bordeaux 1992, le
Derby de l’Ouest, les Grands Prix du
Sud-Ouest, de Bordeaux et de Dax.
1 Senor Salsa (P.-C. Boudot) .............. 60 7
2 Piedi Di Oro (E. Hardouin) ............. 58,5 8
3 Be On The Bell (F. Forési) ............... 58 10
4 Sèvres Ship (L.-P. Beuzelin) ............. 58 4
5 Colunga (G. Congiu) .......................... 57 6
6 Love To Love (U. Rispoli) .................. 57 11
7 Lucky Lawyer (M. Forest) ................. 57 2
8 Vilna (T. Bachelot) ............................. 57 9
9 Royale Way (S. Maillot) .................... 57 13
10 People Chop (Alexis Badel) .............. 57 1
11 Vivacité
Non Partante
12 Vendôme Palace (F. Lefebvre) ........ 57 5
13 Waringham (Mlle S. Callac)............... 57 3
Pronostic : 2-12-7-3-10-4-13
Coup placé : 2 Piedi Di Oro
Bold Eagle survole l’Amérique !
Championnat du monde des trotteurs attelés, le Prix d’Amérique Opodo, édition 2016,
avait, comme à son habitude, réuni dix-huit cracks, sur un même échelon de départ,
prêts à en découdre sur le parcours classique de la grande piste de Vincennes. Net
vainqueur du Critérium Continental (Gr.I), puis impressionnant lors de sa victoire face
aux vieux, dans le Prix de Belgique (Gr.II), l’extraterrestre Bold Eagle a confirmé toute
l’estime que son entourage porte en lui en faisant aussi bien que son géniteur, Ready
Cash, double lauréat de ce prestigieux rendez-vous, en 2011 et 2012.
Parti derrière un dos, Bold Eagle (10 – F. Nivard) a assuré son début de parcours. Placé
en sept-huitième position lors du premier passage devant les tribunes, le pensionnaire
de Sébastien Guarato est passé à l’offensive, en troisième épaisseur, pour prendre
l’avantage sur Timoko (18 – B. Goop), aux avant-postes depuis le départ. Attaqué par
Up and Quick (17 – J.-M. Bazire) en plaine, le représentant de Pierre Pilaski a apporté
une vive réplique au représentant de l’Ecurie Quick Star pour conserver le meilleur, et
aborder ainsi l’ultime tournant avec d’évidentes ressources. Dès lors, tout laissait à
penser que le rejeton de Ready Cash allait mener sa tâche à bien. Lancé par Franck
Nivard dans la ligne d’arrivée, Bold Eagle s’est véritablement envolé pour remporter
l’édition 2016 du Prix d’Amérique, dans le temps record de 1’11’’4.
Grâce à ce succès, Franck Nivard, déjà vainqueur avec Meaulnes du Corta (2009) et
Ready Cash (2011 et 2012) égale Jos Verbeeck au palmarès de ce classique, lauréat à
quatre reprises. Rempli de bonheur lors de son retour aux balances, le quadruple
lauréat de « la Belle » a déclaré : « C’est un soulagement, on était très attendu. Il a
montré qu’il était très fort. A mi-montée, j’allais facilement. Après, le danger était
surtout dans mon dos. Il était vraiment très froid aujourd’hui. C’est un super cheval, il
prend les courses de mieux en mieux. Il est capable de faire au moins aussi bien que son
père, Ready Cash. »
Constamment remarqué dans le sillage du futur lauréat, Timoko (18 – B. Goop) a une
nouvelle fois livré un « drôle » de combat mais n’a rien pu faire face à la supériorité de
l’élève de Sébastien Guarato. Le protégé de Richard Westerink a toujours trotté dans le
dos de Bold Eagle, et s’est montré très courageux dans la ligne d’arrivée pour s’octroyer
le premier accessit, juste devant Oasis Bi (9 – P. Vercruysse), remarqué sur un troisième
rideau le long de la corde.
Attentiste durant la majeure partie du parcours, Akim du Cap Vert (13 – F. Anne) s’est
vivement rapproché dans le dernier virage et s’est montré accrocheur pour conclure son
parcours au quatrième rang aux dépens de Moses Rob (5 – P. Levesque), bon finisseur,
après avoir cheminé sur un quatrième rideau, côté corde.
■ COPIE CONFORME
Les Prix G. Sereys et de Navarre, à
Pau, ont vu chacun deux chevaux
nettement dominateurs devant les
autres, Reste de Mohaison et Star
Rochelais, dans le cross, et Plumeur
devant Extrême Sud sur les haies.
■ NOUVELLES
Le Palois Soufiane Saadi, 19 ans,
avec Céfiro, entraîné en Espagne, a
remporté, à Cagnes, son premier
quinté. L’élégante cavalière
montoise Lara Le Geay représentera
la France en 2016 dans les épreuves
de la Fégentri.
■ TAPIS VERT
La commission d’appel de France
Galop a confirmé le distancement
de Sakhiza, lauréate le 11 mai au
Bouscat du Prix des Grands Crus, ce
dont profite la montoise Lady
Angélique, associée au doué
Valentin Séguy.
■ SUD-OUEST À PARIS
Amelièse du Dropt, élevée par
Marie-Catherine Lemière, entraînée
et portant les couleurs du Lot-etGaronnais Christophe Feyte, a
trouvé sa voie au monté à
Vincennes, renouvelant son succès
du 5 janvier.
■ GRAND PRIX DE PAU
Cinq jours après le quinté Prix
A. de Castelbajac grâce à Amirande,
Alexis Poirier et Isabelle Pacault,
grande fidèle du meeting, ont
remporté le Grand Prix avec
Winneyev, qui avait terminé
deuxième de la préparatoire.
■ MERCREDI À PAU
Sous les yeux de Nathalie Desoutter,
bientôt opérationnelle, doublé de
Jérémy Rey, à qui il ne manque plus
que 11 succès pour passer pro, avec
Irish Bay pour Serge Foucher dans le
cross, puis Baby Boy.
■ EN PLAT À PAU
Bonne journée pour C. Baillet,
deuxième avec Fourmetot et Désert
Blanc, précédant Myasun (4e), dans
des épreuves gagnées par Vénuste
(M. Forest) et Buscavidas
(J.-L. Martinez), et première victoire
2016 grâce à Milk Bar.
■ VISITEURS
Pau a pu admirer Lizzie Kelly, 22 ans,
première femme lauréate d’un
Groupe I britannique avec Tea For
Two à Kempton en 2015 et son
mentor Nick Williams qui, en 2012,
fut le premier Anglo-Saxon lauréat
de la Crystal Cup.
■ DIMANCHE PROCHAIN
Après les 7 400 spectateurs
présents pour le Grand Prix, grande
affluence attendue à Pau par le
président Jean-Louis FoursansBourdette et son équipe, à
l’occasion de la Grande Course de
haies et du Grand Cross.
■ CHEVAUX À SUIVRE
Superbe ligne droite de Nomad
Arrow (4e à 48/1). Dwalilya va
gagner son handicap. Étoile des As
(3e) manquait d’une course.
Attention à Fourmetot dans un
prochain maiden de plat sur
1 900 mètres.
34
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Le magazine « Lui » mercredi sur Paris Première
Zapping
Un documentaire nostalgique revient sur l’arrivée, dans la France
prude de 1963, du magazine « Lui », publication calquée sur
l’américain « Playboy ». Sur Paris Première, ce mercredi à 22 h 30. PH. DR
FESTIVAL DE LA BD
e
V République,
l’histoire invisible
ANGOULÊME « Cher pays de notre enfance », du tandem
Collombat-Davodeau, a reçu le Fauve prix du public Cultura
HÉLÈNE RIETSCH
[email protected]
C
e n’est pas le Fauve d’or,
meilleur album désigné par
le jury du Festival international de la BD d’Angoulême (lire cicontre), mais le très convoité Fauve
du public Cultura (1) qu’a décroché
« Cher pays de notre enfance », soustitré « Enquête sur les années de
plomb de la Ve République » (2). L’album s’attaque à un sujet encore tabou, la violence politique en France
dans les années Pompidou et Giscard via une série d’assassinats politiques, fruits de l’alliance entre le
grand banditisme et le Service d’action civique (SAC), milice du parti
gaulliste engagée dans une dérive
mafieuse. Il est particulièrement
question de l’assassinat du juge
François Renaud, en 1975, du syndicalisme malmené dans l’industrie
automobile ou de l’affaire Robert
Boulin, ministre du Travail, retrouvé mort noyé, en 1979, dans la forêt
de Rambouillet.
Pépites de vérité
On le doit au talent conjugué de
deux hommes faits pour se rencontrer. Le journaliste Benoît Collombat, « un des meilleurs spécialistes
de la Ve République », auteur d’« Un
homme à abattre. Contre-enquête
sur la mort de Robert Boulin »
(Fayard), et Étienne Davodeau, passé maître dans la BD d’actualité et
Un ovni graphique en or
■ Présidé par Antoine Baudry, diplomate et scénariste de « Quai d’Orsay », le jury du 43e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême
a décerné son trophée le plus prestigieux, le Fauve d’or du meilleur album
de l’année, à « Ici », de l’Américain Richard McGuire (Gallimard). Prolongation sur 300 pages d’une mouture de
six planches parues dans le magazine
« Raw », « Ici » est une mise en abyme
de l’observation du monde, de l’apparition de la vie sur Terre jusqu’à un futur imaginaire, depuis l’angle du salon
d’une maison du New Jersey.
Le jury a accordé un prix spécial à
« Carnet de santé foireuse » (Delcourt), une salvatrice plongée graphique dans l’enfer vécu par son auteur,
Pozla, atteint par la maladie de Crohn.
Le prix de la série revient à « Miss
Marvel » (Panini Comics), du Canadien Adrian Alphona et de l’Américaine Gwendolyn Willow Wilson : deux
tomes de cette série, qui met en scène
la première héroïne Marvel musulmane, sont déjà parus en France.
Les autres prix : Fauve jeunesse
pour « Le Grand Méchant Renard »
(Delcourt), de Benjamin Renner ;
Fauve patrimoine pour « Père et Fils »
(Warum) de e.o.plauen (ou Erich Ohser) ; Fauve révélation pour « Une
étoile tranquille. Portrait sentimental
de Primo Levi » (Rackham), de Pietro
Scarnera ; Fauve polar pour « Tungstène » (Çà et Là), de Marcello Quintanilha ; Fauve de la BD alternative pour
la revue « Laurence 666 » (Mauvaise
Foi).
de reportage, auteur de « Rural ! »
ou encore d’« Un homme est
mort ». Une alliance qui emballe
aussitôt le journaliste, parce
« qu’elle l’oblige à aller à l’essentiel
et à faire la part des choses entre la
petite histoire et la grande Histoire ».
Le duo, mis en scène par le dessinateur, nous entraîne dans les tâtonnements et les coulisses de son
enquête, prouvant que « les pépites
de vérité », ça se mérite. Il recueille
notamment les témoignages des
premiers journalistes à pointer la
collusion entre politiques et
truands, et qui l’ont souvent payé
très cher. Une façon de leur rendre
hommage ainsi qu’à ces derniers
témoins, forcément âgés.
Chape de plomb
Pas de discours moralisateur pour
autant. « Notre volonté, c’est l’éveil
des consciences. L’idée, c’est qu’on
est plus libre et plus éclairé si on
connaît notre passé », assure Benoît
Collombat. Mais une description
sans concession de ce que les auteurs appellent à dessein « les années de plomb », référence à l’Italie,
mais avec des spécificités bien françaises comme le SAC. « Le plomb,
c’est celui des pistolets, mais aussi
la chape de plomb mise sous le tapis », enfonce le journaliste. En couverture, le profil du général de
Gaulle, éclaboussé de sang, donne
le ton, même si le Général n’apparaît jamais dans l’album. Il fait partie des fantômes du livre comme
Jacques Foccart, « mécano en chef »
des réseaux Françafrique.
Un large chapitre est consacré
bien entendu à Robert Boulin,
« gaulliste social, voire gaulliste de
gauche », ministre pendant quinze
ans, record sous la Ve République.
Le duo a recueilli une vraie mine de
témoignages (journalistes, proches
Jacques Higelin, ou les aventures d’un chanteur tombé du ciel
ÉDITION La journaliste
Valérie Lehoux s’est
associée au chanteur
pour une biographie
à quatre mains
Exister tout entier. Tout bouffer de
la pomme : la pulpe, la peau, la
queue et les pépins. « La vie est
dure, dit Higelin. Il manquerait
plus qu’elle soit molle ! » Un demisiècle après ses débuts, quatre décennies après l’explosion siglée
« BBH », Jacques Higelin, 75 ans, se
raconte enfin.
Ni vraie autobiographie ni interview longue, le fruit de ses échanges avec la journaliste Valérie Lehoux, la spécialiste chanson de
« Télérama », a le charme du récit
d’aventure(s). Une excursion dont
les mots sonnent comme une bal-
lade acoustique. Le chapelet des
souvenirs résonne comme une
mélodie dépouillée. Une chanson
nue que Valérie Lehoux a habillée
d’arrangements délicats : l’anecdote d’un rendez-vous compliqué,
la révélation tendre des petites manies du bonhomme, la description
d’un sourire ou d’une émotion
brute.
Figures et fantômes
Higelin et Lehoux semblent fascinés l’un par l’autre. « C’est quelqu’un qui ne calcule rien, glisse la
journaliste. S’il a envie de tourner
à gauche quand tous les panneaux
indiquent qu’il fallait aller à droite,
il tournera à gauche quand
même… et trouvera son chemin. »
Higelin l’observe, la taquine, et
sourit dans un soupir. « Faire des
rencontres, voilà la seule chose qui
me fasse vibrer. » Le tandem est
allé ici et là. Notamment à Chelles
(Seine-et-Marne), banlieue où Higelin a passé son enfance. Précision de souvenirs, retrouvailles improbables avec des gens, des lieux,
des ambiances…
Et voici que ressurgissent des décors, des secrets intimes, des figures et fantômes, tutélaires souvent :
les femmes et les enfants d’abord,
forcément. Mais aussi Jacques Canetti, le musicien Henri Crolla (qui
lui offrit sa première guitare), les
amis Marco Pico, Areski, Brigitte
Fontaine, Jacno…
Et Charles Trenet, bien sûr : « Oh
putain, le pognon qu’il a dû se ramasser avec “La Mer” ! s’amuse Higelin. D’ailleurs, c’était un grand
visionnaire, car il avait écrit : “La
mer a des reflets d’argent”… »
Higelin n’omet rien. Ni des cer-
titudes qui l’animent, ni du doute
qui semble l’habiter constamment. Avec candeur, il confie sa fascination pour Barbara, et la jalousie qui l’a envahi quand « elle a fait
“Lily Passion” avec un autre » (Gérard Depardieu, en l’espèce).
« En paix avec moi-même »
Et puis ce soir de 1986 où Higelin a
décidé de tout arrêter. Fatigué par
une longue tournée bouclée sur
un record : un mois entier à Bercy.
« Je suis allé au bout de mes rêves.
J’ai mené des spectacles énormes
mais, maintenant, c’est fini. J’ai besoin de calme, je veux me retrouver en paix avec moi-même. »
Trente ans plus tard, Higelin n’a
finalement rien lâché. À l’automne
prochain, il publiera un nouvel album et repartira en tournée.
Stéphane C. Jonathan
Jacques Higelin. PHOTO PASCAL ITO
« Je vis pas ma vie, je la rêve »,
par Jacques Higelin et Valérie Lehoux,
éd. Fayard, 406 p., 20,90 €.
35
Zapping
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Cinq groupes d’ici en tournée « XL Tour »
Les Tindersticks arrivent en Gironde
Les groupes landais Coldust, Cranks, Persepolis et Titanic et les bordelais
Sunday Wankers inaugureront jeudi à Talence (33) les soirées « Hexagone »
de la Smac de réseau Landes. Puis la tournée interrégions « XL Tour »
les conduira en Suisse, dans l’Allier, en Auvergne… www.smac-landes.fr
Le groupe anglais de Stuart Staples publie « The Waiting Room »,
un nouvel album mélancolique qu’il présentera le jeudi 3 mars en
concert à Cenon (33). En ouverture, Christine Ott, spécialiste des ondes
Martenot, vue autrefois avec Radiohead. Tél. 05 56 74 80 00. PH. « SO »
TENDANCES TECHNO
Jeu de go : l’intelligence
artificielle bat un professionnel
L’intelligence artificielle vient de
marquer un point très significatif
face à l’intelligence humaine : un
système informatique a battu à
plate couture le champion d’Europe du jeu de go. Ce programme
informatique se mesurera au
meilleur joueur du monde au cours
du mois de mars prochain.
AlphaGo, programme développé
par Google DeepMind, a défait en
octobre à Londres par 5 à 0 Fan Hui,
un joueur professionnel chinois installé en France et considéré comme
le plus fort d’Europe, révèle une
étude publiée la semaine dernière
dans la revue britannique « Nature ».
AlphaGo avait précédemment été
alimenté par 30 millions de mouvements de joueurs professionnels.
« Une avancée majeure »
« C’est la première fois qu’un joueur
de go professionnel perd un tournoi » face à une machine, a constaté
l’Association britannique de go, en
saluant « une avancée majeure » de
l’intelligence artificielle.
« Le jeu de go
est probablement
le jeu le plus
complexe inventé
par l’homme »
Benoît Collombat et Étienne Davodeau, hier, au Festival. PH. M AMAT
du ministre, fille du cofondateur
du SAC, etc.), sans imaginer que l’affaire connaîtrait un nouveau rebondissement judiciaire, l’été dernier, avec l’ouverture d’une information judiciaire pour « arrestation, enlèvement et séquestration
suivis de mort ou assassinat », pile
avant le bouclage de l’album.
Preuve, s’il en est, que l’histoire
du livre continue. « On pourrait embaucher cinq ou six équipes jusqu’à
notre mort. La matière est là », reconnaît en rigolant Étienne Davodeau, qui néanmoins ne souhaite
pas pour l’instant une suite à l’album, se méfiant du « coup de trop ».
(1) Plus de 20 000 votants.
(2) Aux éditions Futuropolis.
« Homeland », un tournant
avec la cinquième saison
CANAL+ La série trouve
un second souffle
La cinquième saison de la série
« Homeland » débute jeudi prochain. On retrouve Carrie Mathison (Claire Danes) à Berlin, élevant
tranquillement sa fille, bien loin
de l’Afghanistan et des manigances de Washington. Une nouvelle
vie paisible qui va basculer avec
deux événements : le piratage de
documents top secret, style WikiLeaks, et la préparation du déplacement de son nouvel employeur
au Liban.
« Homeland » trouve ici un second souffle qui manquait cruellement lors de la saison précédente. Les scénaristes de la série
arrivent à nous tenir en haleine
Carrie Mathison et sa fille.
PHOTO CANAL+
dans une ambiance toujours aussi pesante.
Sur Canal+, à partir du jeudi 4 février,
à 21 heures.
Cet exploit est annoncé presque
vingt ans jour pour jour après la première défaite, lors d’une partie classique, du champion d’échecs Garry
Kasparov face à l’ordinateur d’IBM,
Deep Blue, qui avait battu le Russe
en match complet en 1997.
D’origine chinoise
Jeu d’origine chinoise extrêmement ancien, le go se joue à deux,
avec des pions (pierres) noirs et
blancs que l’on place sur les intersections d’un plateau quadrillé (goban). Le but du jeu est d’occuper
le plus d’espace possible, en
bloquant peu à peu les pions de
l’adversaire et en les capturant.
« Les règles sont très simples », mais
Le but du jeu est d’occuper le plus d’espace possible, en
bloquant les pions de l’adversaire et en les capturant. PHOTO DR
il s’agit « probablement du jeu
le plus complexe inventé par
l’homme », a souligné Demis Hassabis, directeur exécutif de DeepMind.
« Le nombre de combinaisons possibles est supérieur au nombre
d’atomes dans l’Univers », a-t-il
assuré.
Calcul contre intuition
« Pendant des décennies, les gens
ont pensé qu’il y avait quelque
chose de mystique dans le jeu de go
et que les algorithmes ne seraient
pas capables d’atteindre ou de dépasser les performances humaines.
Ils pensaient que c’était tellement
intuitif que les ordinateurs n’en seraient pas capables. Nous avons
prouvé que cela n’était pas le cas »,
se félicite David Silver, de Google
DeepMind et coauteur de l’article.
« À présent, il nous faut démontrer
que nous sommes capables de battre le meilleur joueur mondial » de
ces dix dernières années, ajoute-t-il.
Il s’agit du Sud-Coréen Lee Sedol, âgé
de 32 ans, et classé 9e dan – le plus
haut niveau en go.
Le tournoi aura lieu en mars à
Séoul. Le vainqueur gagnera 1 million de dollars. Si c’est la machine de
DeepMind qui l’emporte, la somme
sera reversée à des associations caritatives.
À terme, les progrès dans le domaine de l’intelligence artificielle
trouveront leurs applications dans
le tri des données, comme dans la
modélisation climatique, le diagnostic médical ou… d’autres jeux,
tel le poker.
36
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Santé
Tumeur, à l’origine
RECHERCHE Martin Teichmann, médecin généticien, chef d’équipe à l’Institut
européen de chimie et biologie de Pessac, analyse la formation des tumeurs
ISABELLE CASTÉRA
[email protected]
M
artin Teichmann a été recruté en 2002 au sein de
l’université Rockefeller, à
New York. Le meilleur site de recherche au monde : sept équipes sur 70
y sont dirigées par des prix Nobel.
Médecin généticien, le jeune chercheur allemand était alors un
brillant associé de recherche lorsque l’Europe et la Région Aquitaine
sont venues le solliciter. Seulement
associé. « Venir en France, à Bordeaux, au sein de l’Institut européen
de chimie et biologie, était un avancement dans ma carrière, concèdet-il. Enfin, je pouvais diriger mon
propre groupe de recherche. » Depuis, il travaille avec une petite dizaine de collaborateurs à débusquer les mécanismes de la
formation de certaines tumeurs
malignes : cancers du sein, du cerveau, du sang.
Recherche fondamentale
« Bordeaux est une bonne place de
recherche en France, à l’instar de
Montpellier, de Toulouse ou de Lyon.
Je ne regrette pas d’avoir été embarqué dans cette nouvelle aventure :
université d’excellence, Bordeaux
est un Siric (1), avec une plate-forme
de 150 chercheurs de l’Université, du
CHU et de l’Institut Bergonié. Je suis
par ailleurs intégré à une unité Inserm-CNRS. Il existe une véritable
émulation », reprend le chercheur.
La régulation de l’expression des
gènes est son domaine d’expertise.
Chaque individu est conçu à partir de chromosomes qui contiennent des gènes du père et de la
mère. Ces gènes doivent être exprimés pour que les cellules puissent se créer. Explication du Pr
Teichmann : « Nous étudions la manière dont la régulation des cellules
saines se met en place, et pourquoi
cette régulation se fait mal ou ne se
fait pas. Car ce dysfonctionnement
est responsable du développement
de cellules tumorales malignes. »
Cela s’appelle de la recherche fondaLES SIRIC
Les Siric (sites de recherche intégrée sur le cancer) ont été créés
par le plan Cancer 2 afin d’améliorer l’organisation de la recherche,
la production de connaissances, et
le transfert de l’innovation à tous
les bénéficiaires potentiels.
Huit Siric ont été labellisés, parmi lesquels Bordeaux recherche intégrée en oncologie (Brio).
Les activités des Siric incluent la
coordination de programmes de
recherche intégrée ainsi que la
mise en place de programmes de
diffusion des connaissances scientifiques et des nouvelles pratiques.
LE SPÉCIALISTE
Les chiropracteurs face
aux mauvaises postures
Les troubles musculo-squelettiques sont en augmentation. L’origine serait surtout liée aux mauvaises postures. Pour prévenir ces
troubles et soulager le mal au dos,
la chiropraxie propose une prise en
charge complète. Il existe 800 chiropracteurs en France. La pratique
est reconnue au niveau international par l’Organisation mondiale de
la santé et, en France, par le Code de
la santé publique. Mais la pratique
reste encore confidentielle, les
Français étant plus prompts à consulter les ostéopathes.
L’ALERTE
La pédopsychiatrie en danger
à Montpon (24)
À la suite de l’annonce de la directrice du centre hospitalier spécialisé Vauclaire à Montpon de supprimer cinq postes de psychologue
en pédopsychiatrie après de nombreux autres, toutes catégories
confondues, les professionnels de
l’intersecteur ouest de pédopsychiatrie ont constitué un Collectif
de salut public. Ces suppressions
de postes risquent en effet d’entraîner les fermetures du centre médico- psychologique de Saint-Astier,
de l’hôpital de jour pour enfants de
Mussidan, et de l’hôpital de jour
pour adolescents de Bergerac. Ce
qui concerne au total 460 patients.
LE LIVRE
« Deux livres de chair »,
de Florence Delaporte
Martin Teichmann, lors de la Journée des chercheurs de la Ligue contre le cancer. PHOTO FABIEN COTTEREAU
mentale. Travail de laboratoire, dit
de « paillasse ».
Les mécanismes malins
L’équipe de chercheurs se focalise
sur l’origine des cancers, et en particulier sur certaines tumeurs du sein,
du cerveau et sur une leucémie particulière. « On tente de comprendre
les mécanismes qui sont à l’origine
de tumeurs malignes, sur ces trois
types de tumeurs, car nous avons
mis au jour la même protéine surexprimée dans ces trois cas. Nous
étudions l’hypothèse que cette surexpression soit à l’origine du développement des tumeurs. À ce jour,
nous n’en sommes qu’aux hypothèses, rien n’est sûr, » avance Martin
Teichmann.
L’équipe a quand même consta-
té que lorsque l’expression de cette
protéine est inhibée, la croissance
tumorale l’est tout autant. Il n’y a
plus qu’à trouver un médicament
pour inhiber la protéine, est-on tenté de croire ? « Pas si simple, précise
le chercheur. Mais c’est un peu l’idée.
Dans l’avenir, on va tenter de trouver un médicament qui bloquerait
la surexpression de cette protéine.
Il faut du temps encore… »
Et donc, de l’argent. L’équipe du
Pr Teichmann est labellisée par la Ligue contre le cancer, qui finance ce
projet de recherche depuis cinq ans.
« Nous avons un devoir vis-à-vis des
donateurs, note le professeur. Celui
de donner des nouvelles de l’état de
nos recherches. Nous travaillons en
pensant aux patients et à l’urgence
de la maladie. Même si les études se
font en laboratoire, le contact avec
le réel est indispensable. Et motivant. »
Martin Teichmann se bagarre la
moitié de son temps pour trouver
de nouveaux financements afin de
poursuivre sa tâche. En France, ce
sont les chercheurs qui doivent
« vendre » leurs sujets d’étude pour
continuer. Les subventions de l’État,
des Régions et autres collectivités
publiques ne suffisent pas. Les fondations et associations comme la Ligue contre le cancer se révèlent puissamment nécessaires.
(1) Ce Siric (site de recherche intégrée sur
le cancer) Brio (Bordeaux recherche intégrée oncologie) supporte une recherche
multidisciplinaire et translationnelle en
cancérologie.
Ligue : la Journée des chercheurs
MÉRIGNAC (33)
23 projets bénéficieront
d’une aide globale
de 350 000 euros
Les comités départementaux de la
Ligue contre le cancer AquitaineCharentes ont organisé cette semaine, à Mérignac, la quatrième
Journée des chercheurs. L’occasion
pour une vingtaine d’entre eux,
tous labellisés ou financés par les
dons de la Ligue, de présenter leurs
résultats et les avancées possibles
pour une meilleure connaissance
des cancers et une amélioration
des traitements. Cette Journée des
chercheurs est aussi le moment
idéal pour les jeunes professionnels de disciplines différentes de
faire des rencontres intéressantes
et profitables en vue du développement de futures collaborations.
Le soutien de la Ligue contre le
cancer n’est accordé aux projets déposés par les chercheurs qu’après
une expertise menée par le Conseil
scientifique régional.
L’aide financière attribuée à la re-
cherche par les sept comités départementaux, Charente, CharenteMaritime, Dordogne, Gironde,
Landes, Lot-et-Garonne, PyrénéesAtlantiques, provient exclusivement de dons et de legs de leurs
adhérents ; dons qui, compte tenu
des difficultés économiques persistant en France, sont en baisse.
Cependant, et pour cette année 2016, la somme à répartir entre les 23 projets qui ont été expertisés et validés par le Conseil
scientifique régional s’élève à
350 000 euros.
Encore un récit de cancer du sein,
penserez-vous. Un de plus. Eh
bien, pas tout à fait. Florence Delaporte, dans ce
récit mené d’une
écriture serrée,
limpide, apporte
un éclairage plus
profond sur l’histoire d’une reconstruction
après un cancer.
L’histoire d’un
corps que le cancer menace, celui
d’un corps qu’il faut amputer
pour sauver la vie. Au-delà des
lieux communs.
« Deux livres de chair », aux Éditions François Bourin.
BIEN MANGER
BIEN VIVRE
L’endive, une douceur
de l’hiver
L’endive, ou chicon dans le
Nord, correspond au « bourgeon hypertrophié et
compact » de la
chicorée de
Bruxelles. Consommée crue ou
cuite, l’endive c’est avant tout…
de l’eau (95 % de sa composition)
et des fibres (1 gramme pour
100 grammes). Très peu calorique, elle renferme aussi de nombreux minéraux et autres oligoéléments (calcium, magnésium,
phosphore, potassium…).
37
Bien-être
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Apprendre sans peine
BRAIN GYM Conçue aux États-Unis pour optimiser l’apprentissage, la « gym du cerveau »
repose sur 26 mouvements permettant de connecter le corps et l’esprit et d’améliorer les résultats
résultats, j’ai sauté le pas. » La Bordelaise quitte la communication et réalise son rêve à quelques lettres près :
elle devient kiné(siologue) et sophrologue. Et si la Brain Gym, technique non médicale, a ses détracteurs, elle a aussi ses adeptes. La
preuve : elle est entrée dans les maisons de retraite, les entreprises.
AUDE FERBOS
[email protected]
Z
oé, 7 ans : jamais envie de faire
ses devoirs en rentrant de
l’école. Louise: tétanisée à l’idée
de réciter sa poésie au tableau. Ou
encore Fabien, cadre : il n’écoute jamais ses collègues en réunion. Et
même Lysiane, qui, après sa mise en
plis, oublie toujours son chéquier
chezlecoiffeur…Justeunpetitgrain
de sable, et l’action s’enraye. C’est
pour faire face à ces situations de
tous les jours touchant tous les âges
qu’une discipline de la kinésiologie,
la Brain Gym, ou « gym du cerveau »,
a été créée dans les années 1980 aux
États-Unis.
Cette approche éducative est fondée sur le principe que le mouvement est à la base de tout apprentissage et qu’il permet de développer
ou restaurer le fonctionnement cognitif. Ses fondateurs, le docteur Paul
Dennison et son épouse, Gail, ont
ainsi mis au point 26 exercices mêlant diverses techniques (gym, yoga,
réflexologie, automassage, optométrie…). Conçue au départ pour faciliter l’apprentissage linguistique des
expatriés, cette gymnastique stimulerait le cerveau, rendant plus efficaces les compétences scolaires, professionnelles, sportives, ainsi que
nos activités quotidiennes.
La Brain Gym repose sur l’idée que le « mouvement influence la fonction ». PHOTO SHUTTERSTOCK
À Bordeaux, Laurence Bastide en
fait l’expérience tous les jours à son
cabinet, dans les formations qu’elle
dispense, ou en milieu scolaire avec
les élèves. C’est un peu par hasard
que cette ex-salariée dans les domaines de la communication et du marketing, chargée de former les futurs
chefs d’entreprise, rencontre la
Brain Gym. Après avoir rêvé d’être kinésithérapeute, elle se forme à la sophrologie. « Une technique efficace,
mais il me manquait la dimension
du corps », explique-t-elle. Une dimension qu’elle trouve dans la
kinésiologie, « une technique de libération du stress physique et émotionnel par le rééquilibrage muscu-
laire ». En tant que cliente, Laurence
Bastide essaie cette méthode, sur elle
et sur sa fille. « Efficace ! » Si bien
qu’elle se forme. Au cours de ce nouveau cursus, elle découvre la Brain
Gym, qui en est l’une des ramifications. « J’ai glissé quelques mouvements dans mes formations aux
chefs d’entreprise, et, constatant les
Avant la dictée
Et Laurence officie dans les écoles,
notamment dans le cadre des
temps d’activités périscolaires, en
animant, en musique, des ateliers
pour enfants, en Charente-Maritime. «Mais, le mieux, c’est encore de
former les enseignants eux-mêmes,
pour qu’ils utilisent ces outils dans
leur classe tout au long de l’année. »
Ce que fait Béatrice Pasquereau, professeur des écoles à Mérignac.
Avant la dictée, un mouvement
de 8, pour délier le poignet. Après la
récré ? Le « déroulé » des oreilles,
pour préparer les élèves à être à
l’écoute. Avant de passer au tableau ?
Un exercice de « contacts croisés » !
Résultat : « On a moins besoin de
faire le gendarme, les enfants sont
plus posés, concentrés, moins stressés et plus dans le plaisir. » L’école
avec le sourire ! Prochaine étape : les
ateliers avec parents et enfants, pour
que ce soit aussi la joie à la maison.
38
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Jeux
C’est le moment de…
Le truc du jour
Préparer de la confiture de mandarines. Laisser macérer vingt-quatre
heures les mandarines coupées en fines lamelles dans de l’eau
et du sucre. Le tout avec les pépins placés dans un sac de mousseline.
Faire ensuite cuire à petits bouillons pendant trois heures.
Pour savoir si une plante d’intérieur a besoin d’être rempotée,
il faut la sortir de son pot en la soulevant délicatement par le pied.
Si de nombreuses racines sans terre apparaissent, c’est que
la plante est trop à l’étroit.
Les jeux de l’écrit et du web
P
© Fotolia.
I
C
T
A
I
M
E
R
D
I
E
S
E
E
L
F
I
N
O
C
O
N
S
D
E
E
D
E
T
S
I
R
I
A
T
R
O
N
O
O
L
I
A
N
D
E
E
G
V
S
I
E
U
E
E
T
C
L
I
R
E
S
T
E
N
I
E
N
U
R
A
O
T
L
A
MOTS FLÉCHÉS : CONCIS
Mathieu Rhuys
P
S
I
DANS MON OPEN SPACE
T
J
6
D
I
OURDIE
U
c
R
H
a
A
G
5
R
F
E
c
d
U
PEINTRES
DU MOYEN
ÂGE
E
VOISINE
DE DIJON
T
PARFUMÉ
c
d
A
PROBLÈME
d
D
E
CONDITIONNEL
PRONONCES
C
N
ASTATE
SYMBOLISÉ
d
c
E
d
c
B
I
LIQUIDE
VITAL
PÉTALE
DE ROSE
OPÉRÉ
3
a
c
T
CHALEUR
ANIMALE
E
MARQUE
DE DÉDAIN
A
4
d
c
2 3 4 5 6 7 8 9 10
S
ALLÉCHER
1
E
ENVELOPPE
F
d
c
R
DÉVOILER
E
a
S’ALLONGE
(S’)
S
TACHE
D’ENCRE
d
c
UNION
D’ÉTATS
I
d
LIVRE c
DE PRIÈRES
S
ESCAMOTÉS
I
DROGUE
LAXATIVE
d
c
G
DIEU
ÉGYPTIEN
T
d
c
NAPPE
D’EAU
A
a
M
FLUIDE
GAZEUX
CHANT DE
LOUANGE
SOLUTIONS DES JEUX
I
ÉTENDUE
D’HERBE
2
d
ELLE VALAIT c
SIX PIEDS
3
E
d
VERTICALEMENT
– 1 – Etat où l’impatience et le mécontentement priment. – 2 – Sans doute trop ferme.
Nuire à la réputation d’autrui. – 3 – Elle est
située dans le nord-est de l’Italie. Elle soumet à contribution. – 4 – Tortue aquatique.
Donneur d’ordres. – 5 – Jeter dans la stupéfaction. – 6 – Il accompagne le brunch.
Attrapé. – 7 – Il est pour une bonne harmonie. Musée madrilène. – 8 – Absurde. Dans
une épitaphe. – 9 – Symbole du cobalt. Elle
sert de bouche-trou. – 10 – Touchées au cœur.
Huitième fils de Jacob.
S
NOUS
AUSSI
DIVINITÉ
c
c
REFUS
I
d
c
9
7 2
8
S
COMPULSER
4 7
5 1
8
MOTS CROISÉS
a
8
O
EXPOSER
À LA VENTE
ÉGOUTTOIR
POISSONS
ROUGES
c
N
HOMME
CANONISÉ
A
c
2
D
U
R
E
1
NOTE DE
MUSIQUE
4
6
9 5 7
1
8 9 10
I C E
N O M
E
U
P R E
T U S
E S
T A
G I S
I N E
T E R
d
6 7
T R
E
A L
A
E
U P
R
E A
D
L O
GREFFER
d
7
4
3 4 5
U C A
D I T
I S T
N T E
E U R
D R
T E E
A
R
X E
E M B
VOGUER
b
S
A
L
I
R
GRAND
VIOLON
1
E
N
E
R
V
E
M
E
N
T
b
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
D’UNE
SEULE
TEINTE
9
6 4 7 3 1 8 5 2 9
d
b
3
5
2
3 5 7
SUDOKU FORCE 2
d
PORTECHARGE
6 4
2
2 1 3 5 4 9 7 6 8
DRAME
JAPONAIS
b
6
5 9 8 2 6 7 1 3 4
SUCRER
AUX MILLE
REFLETS
5
9 3 5 7 2 4 8 1 6
b
4
1 2 4 8 3 6 9 5 7
a
MAGISTRAT
MUNICIPAL
3
7 8 6 1 9 5 2 4 3
b
MODE
DE CONJUGAISON
2
FORCE 2
8 6 2 4 7 1 3 9 5
CERTITUDE
1
MOTS CROISÉS FORCE 1 SUDOKU
HORIZONTALEMENT
– A – Son enseignement est éducatif. – B – Elle
ne vous laisse rien sur le dos. Pour identifier.
– C – On dirait une abeille. – D – Source de
revenus. Difficile à avaler. – E – Affluent de la
Seine. Gardés pour soi. – F – Sembles aussi.
Les abricots, les cerises et les prunes en sont.
– G – Enfin soumise à l’autorité. Le chimiste y
voit du tantale. – H – Il succéda au roi Baasa.
Te manifestes donc. – I – Nymphe des
légendes germaniques. Passe à table. – J –
Etre agité de petits mouvements répétés.
4 5 1 9 8 3 6 7 2
Mathieu Rhuys
Définition du mot à découvrir grâce aux cases numérotées :
DU GENRE LAPIDAIRE.
3 7 9 6 5 2 4 8 1
MOTS FLÉCHÉS
James
KENO
LOTO
KENO
HOROSCOPE
BÉLIER (21/03 - 20/04)
Travail : Vous avez le soutien des forts.
Cet appui est important et déterminant
pour ce que vous avez décidé d’entreprendre. Amour : Accord parfait avec l’être aimé.
Plénitude totale dans vos relations amicales. Tout
va bien ! Santé : Bonne.
TAUREAU (21/04 - 20/05)
Travail : Faites preuve de prudence et
diversifiez vos actions. C’est la seule solution pour éviter une catastrophe.
Amour : Vos idées sont troubles. Cette complexité
n’arrange nullement vos affaires sentimentales.
Santé : Risque de surmenage.
GÉMEAUX (21/05 - 20/06)
Travail : Vous allez franchir un cap. Cela
peut être déterminant pour la suite de vos
plans, mais attention, on vous jalouse.
Amour : Climat passionnel et passionnant, car vous
avez la chance d’avoir Vénus dans votre signe.
Santé : Nervosité.
CANCER (21/06 - 22/07)
Travail : Vos idées sont claires et réalistes. Il vous reste donc à convaincre vos
supérieurs si vous souhaitez passer
quelque échelon. Amour : Vous êtes d’humeur
casanière, ce qui n’est pas pour déplaire à votre partenaire. Santé : Tonus.
LION (23/07 - 22/08)
Travail : Depuis que vous vous montrez
sous votre vrai jour, vous pouvez apprécier un vrai climat de confiance. Amour :
C’est le moment de prévoir un petit week-end, car la
flamme de votre passion a besoin d’être ravivée.
Santé : Mangez léger.
VIERGE (23/08 - 22/09)
Travail : Un problème vous préoccupe ?
Parlez-en sans attendre, car il n’est
jamais bon de ruminer en solo ! Amour :
Liens solides avec les Scorpion. Profitez-en pour les
renforcer et échanger des idées. Santé : Evitez
tabac et alcool.
BALANCE (23/09 - 23/10)
Travail : Votre esprit inventif va vous
servir. Vous obtiendrez d’ailleurs des
résultats appréciables. Amour : Soirée
agréable entre amis. C’est en effet l’amitié qui sera
aujourd’hui sur le devant de la scène. Santé :
Manque de vitalité.
SCORPION (24/10 - 22/11)
Travail : Soyez diplomate et ferme à la
fois. Restez sur vos positions coûte que
coûte. Amour : Vous avez une fâcheuse
tendance à chercher le conflit. Ce qui n’est pas du
tout du goût de vos proches. Santé : Petits ennuis
dentaires.
SAGITTAIRE (23/11 - 21/12)
Travail : Vous gênez quelqu’un d’important. Il faudra autant d’intelligence que
d’intuition pour résoudre cette situation.
Amour : Climat affectif serein. Evitez toutefois des
discussions amicales trop vives et passionnées.
Santé : Moyenne.
CAPRICORNE (22/12 - 20/01)
Travail : Calculez à bon escient. Comme
pour une partie d’échecs, vous devrez
composer avec une certaine méthode.
Amour : Nuages et soleil en alternance. Vous vivrez
une journée assez agitée sur le plan sentimental.
Santé : Nerfs à ménager.
VERSEAU (21/01 - 18/02)
Travail : Votre réussite ne plaît pas à
tout le monde et cela vous étonne ? Quel
naïf vous faites ! Amour : Ce n’est pas le
coup de foudre, mais c’est une histoire qui pourrait
bien se terminer, amis célibataires ! Santé : La
grande forme.
POISSONS (19/02 - 20/03)
Travail : Vous avez envie de bien faire ?
Faites-le savoir en agissant avec méthode
et précision. Amour : Ne laissez pas une
petite contrariété vous miner le moral. Passez à
autre chose, souriez, riez ! Santé : Douleurs musculaires.
TF1
FRANCE 2
EN JOURNÉE
6h25 TFou. Barbapapa - Mike le chevalier Diego - Robin des Bois 8h30 Téléshopping
9h25 Petits secrets entre voisins 9h55 Petits
secrets entre voisins 10h25 Petits secrets
entre voisins 10h55 Petits secrets entre
voisins 11h20 Petits secrets en famille 12h00
Les douze coups de midi 13h00 Journal
13h55 Les feux de l’amour. Feuilleton 15h15
Casey Anthony : une mère tueuse ?
Téléfilm dramatique de Peter Werner
(2013) Avec Rob Lowe 17h00 L’addition,
s’il vous plaît 18h00 Bienvenue chez nous
À L’AFFICHE
F. Deville, A. Caillon
20h55
19.00
19h00 Money Drop
20.00
20h00
20h35
20h45
20h55
Journal
Tirage du Loto
C’est Canteloup
Camping Paradis Téléfilm
humoristique français de Philippe
Proteau (2013). Avec Laurent
Ournac, Géraldine Lapalus, Thierry
Heckendorn. L’animateur vedette
d’une émission qui a pris ses quartiers
au Camping Paradis se montre
particulièrement désagréable.
22.30
22h50 New York Unité Spéciale
Saison 16 (18/23)
23h35 New York Unité Spéciale
Saison 15 (12/24)
0h30 New York Unité Spéciale
Saison 9 (11/19)
1h15 New York Unité Spéciale
Saison 9 (10/19)
ARTE
FRANCE 3
6h00 Les Z’amours 6h30 Journal 6h35
Télématin 7h00 Journal 7h10 Télématin
(suite) 8h00 Journal 8h10 Télématin (suite)
9h35 Amour, gloire et beauté. Feuilleton
10h00 C’est au programme 10h55 Motus
11h25 Les Z’amours 12h00 Tout le monde
veut prendre sa place 13h00 Journal 14h00
Toute une histoire 15h05 L’histoire continue
15h35 Comment ça va bien ! Invitée : Emma
de Caunes 16h20 Comment ça va bien !
17h15 Dans la peau d’un chef 18h15 Joker
18h55 N’oubliez pas les paroles
D. Ingram, S. Katic...
20h55
EN JOURNÉE
6h15 Voyage aux Amériques 6h45 Arte
reportage 7h35 Arte journal junior 7h45 Les
métamorphoses de l’ours polaire 8h30 X:
enius 8h55 Le coelacanthe 10h35 360°-GEO
11h30 360°-GEO 12h25 360°-GEO 13h20 Arte
journal 13h35 Le miroir se brisa. Film policier
britannique de Guy Hamilton (1980) 15h30
Ports d’attache 16h20 Les pharaons de
l’Egypte moderne 17h20 X:enius. La police
scientifique, nouveau Sherlock Holmes ?
17h45 France-Allemagne, une histoire
commune 18h15 La splendeur des Bahamas
20h55
Jonas Nay (au centre) 21h00
7h36 SamSam 8h01 Les triplés. Série. Saison
1 (35) 8h09 Les mini sorcières. Série. Saison
1 8h21 Manimo. Série. Saison 1 8h25 A vous
de voir 9h00 Les maternelles 10h15 Vues
d’en haut 10h50 Les orphelins du paradis
11h45 La quotidienne 13h00 La quotidienne,
la suite 13h40 Le magazine de la santé 14h35
Allô, docteurs ! 15h05 Eurêka : Petite histoire
des grandes découvertes médicales 15h10
Embarquement immédiat 15h35 Verdict
16h35 Les routes de l’impossible 17h30
C à dire ?! 17h45 C dans l’air
Jean-Yves Berteloot
20h40
19h00 C à vous
20h00 Journal
20h55 Castle Série policière américaine.
Saison 7 (22/23). «La mort n’est pas
une blague». Avec Nathan Fillion,
Susan Sullivan. Castle et Beckett
enquêtent sur la mort d’un auteur,
pendant que Martha met au point
son jeu de scène, juste avant la
présentation de sa pièce de théâtre.
21h35 Castle Saison 7 (23/23)
22h20 Castle Saison 4 (14/23)
20h00 Tout le sport
20h25 Plus belle la vie
20h55 Monaco, le rocher était
presque parfait Documentaire
français réalisé par Gérard Miller,
Anaïs Feuillette (2014).
Des documents d’archives,
commentées par le psychanalyste
Gérard Miller, déroulent le fil de la
fascination mondiale pour la saga
de la famille Grimaldi.
20h10 Le petit journal ©
20h50 Les Guignols
21h00 Deutschland 83 Série
dramatique allemande. Saison 1
(7/8). «Haute tension». Avec
Jonas Nay, Ludwig Trepte. Martin
reçoit une confirmation qu’en
Allemagne de l’Est, on prend très
au sérieux une simulation de
guerre nucléaire initiée par l’OTAN .
21h45 Deutschland 83 Saison 1 (8/8)
20h00 C à vous la suite
20h15 Entrée libre
20h40 La tranchée des espoirs Téléfilm
historique français de Jean-Louis
Lorenzi (2003). Avec Jean-Yves
Berteloot, Cristiana Reali. Dans
des tranchées qui se font face, une
douzaine de soldats ennemis, Français
et Allemands, se retrouvent coupés du
reste du front : une trêve s’esquisse.
22h25 C dans l’air Magazine
23h05 Alcaline le mag
Magazine. AaRON
0h10 Vivement dimanche Invité :
Michel Bouquet
2h05 13h15, le samedi...
2h35 Toute une histoire -
22h25 Ce que savait Jackie Kennedy
Documentaire
23h25 Grand Soir 3
0h00 La France en docs
0h55 Père Court métrage tunisien de
Lotfi Achour. VO
1h15 L’île à midi Court métrage
1h55 Midi en France
22h30 Spécial investigation Magazine.
Ukraine : les masques de la
révolution
23h25 L’oeil de Links
23h55 Toute première fois Comédie
française de Maxime Govare,
Noémie Saglio (2015)
1h20 Belle Drame
23h30 Avis de sorties
23h40 Entrée libre Invitée : Nathalie Baye
0h05 Les métiers de l’impossible
Documentaire
0h55 Les routes de l’impossible
Documentaire
1h50 Chroniques du zoo de Londres
Documentaire
CÂBLE & SAT
7h20 Princesse Sofia 7h40 Miles dans
l’espace. Saison 1 (2) 8h10 K3. Série. Saison
1 8h25 Alvinnn !!! et les Chipmunks 8h35 Les
p’tits cuistots 8h40 Les p’tits cuistots 8h50
M6 boutique 10h00 Drop Dead Diva. Saison
3 (12/13) 10h50 Drop Dead Diva. Saison 3
(13/13) 11h45 Drop Dead Diva. Série. Saison
4 (1/13) 12h45 Le 12.45 13h10 Scènes de
ménages. Série 13h45 Soupçons. Téléfilm
de suspense 15h45 L’empreinte du passé.
Téléfilm de suspense 17h25 Les reines du
shopping 18h40 Chasseurs d’appart’
Top chef
20h55
19.00
20.00
22.30
19h45 Le 19.45
20h05 28 minutes
20h55 La vie devant ses yeux Thriller de
Vadim Perelman (2008). Avec Uma
Thurman. Dans une petite ville du
Connecticut, une mère de famille
tente d’échapper au souvenir d’un
drame qui avait bouleversé la
population, quinze ans plus tôt.
22h15 Ne touchez pas à la hache
Drame de Jacques Rivette (2007).
Avec Jeanne Balibar
20h10 Scènes de ménages
Série humoristique française.
20h55 Top chef Présenté par Stéphane
Rotenberg. Episode 2. En cette
deuxième semaine de concours,
treize candidats sont encore en
lice. Et le jury est plus que jamais
impliqué dans la compétition,
puisque Michel Sarran et Philippe
Etchebest endossent le rôle de
commis.
0h00 Marius Comédie dramatique
française d’Alexander Korda
(1931) Avec Raimu, Pierre Fresnay
2h05 Youth Drame israélien de Tom
Shoval (2013). VO. Avec Eitan
Cunio, David Cunio
23h10 Top chef, les secrets des
grands chefs Magazine
23h55 Top chef, les secrets des
grands chefs
0h30 Top chef, les secrets des
grands chefs
1h10 Top chef, les secrets des
grands chefs
Président-directeur général :
Olivier Gerolami.
Directeur général délégué,
directeur de la publication :
Patrick Venries.
La princesse Grace...
9h10 False Flag. Série. Saison 1 (8/8) 9h50
L’émission d’Antoine 10h50 Bébé Tigre.
Drame 12h15 Mon oncle Charlie. Série.
Saison 11 (15/22) 12h38 Importantissime,
les coulisses de l’émission. © Série 12h40 La
nouvelle édition © 14h04 Carte blanche ©
14h05 Macho politico 15h30 Le tube 16h15
Night Run. Thriller 18h05 Mon oncle Charlie.
Série. Saison 11 (16/22) 18h25 Album de la
semaine © 18h35 Importantissime, les
coulisses de l’émission. © Série 18h41 Carte
blanche © 18h45 Le JT du Grand Journal ©
19h10 Le grand journal ©
19h00 Carnavals Oruro, la danse sacrée.
(1/5)
19h45 Arte journal
« Les faits sont sacrés,
les commentaires
sont libres »
6h54 Garfield & Cie 8h01 Les lapins crétins :
invasion 8h07 Les lapins crétins : invasion
8h14 Les lapins crétins : invasion 8h26 Les
lapins crétins : invasion 8h33 Inspecteur
Gadget. Saison 1 8h45 Peanuts 8h50 Dans
votre région (1ère partie) 9h50 Dans votre
région (2e partie) 10h50 Midi en France
12h00 Le 12/13 12h55 Météo à la carte 13h55
Un cas pour deux. Saison 8 (8/9) 15h05 Un
cas pour deux. Série. Saison 8 (9/9) 16h15
Des chiffres et des lettres 16h55 Harry 17h30
Slam 18h10 Questions pour un champion
FRANCE 5
19h00 19/20 : Journal régional
19h18 19/20 : Edition locale
19h30 19/20 : Journal national
À L’AFFICHE
20h55
CANAL +
19h25 N’oubliez pas les paroles Jeu.
Présenté par Nagui
M6
E. R. Wood, E. Amurri
39
Télévision
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
Direction de l’information :
Yves Harté, Laurent Cramaregeas,
Francis Dupuy.
Numéro de commission paritaire :
0420 C 86477.
Lundi 1er février 2016. No 22 193.
Tirage du samedi 30 janvier 2016 :
272 102 exemplaires. Imprimé par SAPESO.
A vitesse grand V
Ciné+ Famiz, 20h45
Ciné+ Famiz : 20.45 A vitesse
grand V. Film d’aventures de
Joachim Masannek (2013).
Avec Georg Sulzer. 22.30 Une
chance sur deux. Film d’action
de Patrice Leconte (1997).
Avec Jean-Paul Belmondo.
Ciné+ Premier : 20.45
Evasion. Film d’action de
Mikael Hafström (2013). Avec
Sylvester Stallone. 22.40
Poursuite mortelle. Thriller de
Julian Gilbey (2011). Avec
Melissa George.
Disney Channel : 16.25
Jessie. Saison 1. 15/26. 20.35
L’école de tous les talents.
Téléfilm.
Eurosport : 20.00 Tennis.
Open d’Australie 2016. Finale
dames Serena Williams (E-U)
/ Angelique Kerber (All).
23.00 Rugby. Championnat de
France Pro D2. 17e journée
Lyon / Mont-de-Marsan.
TNT
Apocalypse…
Planète+, 20h45
Kaamelott
6ter, 20h55
6ter : 20.55 Kaamelott 22.30
Kaamelott
22.45 Family Guy. Saison 9.
3/18.
Planète+ : 20.45 Apocalypse
Neandertal. Doc. 22.20 C’était
mieux avant? L’immigration.
RTL 9 : 20.40 La famille
Addams. Comédie de Barry
Sonnenfeld (1991). Avec
Anjelica Huston. 22.25 Les
valeurs de la famille Addams.
Comédie de Barry Sonnenfeld
(1993). Avec Anjelica Huston.
Téva : 20.40 Un mariage trop
parfait. Comédie romantique
d’Adam Shankman (2001).
Avec Jennifer Lopez. 22.35
Arrête-moi si tu peux.
Comédie dramatique de
Steven Spielberg (2002).
Avec Leonardo DiCaprio.
TV5MONDE : 21.00 Les
invasions barbares. Comédie
dramatique de Denys Arcand
(2003). Avec Rémy Girard.
23.10 Ainsi soient-ils.
MCM : 20.50 King of the Nerds Saison 2. 1/8.
GIRONDINS TV
18.45 Football. Chpt de
France Ligue 1.
8e journée.
Bordeaux / Lyon.
20.25 Virage Sud. Ep. 5
20.30 D’un stade à l’autre
20.40 Football. Chpt de
France Ligue 1. 23e
Diffusion totale payée 2014 :
261 587 exemplaires.
Service clients abonnés :
tél. 05 57 29 09 33.
Formule abonnement 1 an, 7 jours/7 :
426,40 € TTC dont TVA à 2,1 %
journée. Bordeaux /
Rennes.
22.20 Virage Sud. Ep. 5
22.25 Marine et blanc.
Bordeaux / Soyaux
et Bordeaux /
Le Mans
22.40 Côté terrain
SUD-OUEST PUBLICITÉ
23, quai des Queyries, CS 20001,
33094 Bordeaux Cedex. Tél. 05 35 31 31 31
E-mail: [email protected]
Régies extra-locales. COMQUOTIDIENS.
Publicité : tél. 01 55 38 21 00.
Annonces classées : tél. 01 55 38 21 70.
Le collectionneur
TMC, 20h55
Saison 3. 6/24.
Chérie 25 : 20.55 Twist Again
à Moscou. Comédie de JeanMarie Poiré (1986). Avec
Philippe Noiret. 22.45 San
Antonio. Comédie de Frédéric
Auburtin (2004). Avec Gérard
Lanvin, Gérard Depardieu.
D17 : 20.50 American Restoration, les rois de la bricole. Doc.
La nouvelle recrue. 22.25
American Restoration, les rois
de la bricole. Tel père, tel fils.
D8 : 21.00 Limitless. Thriller
de Neil Burger (2011). Avec
Bradley Cooper. 23.00 The
Prince. Téléfilm.
L’Equipe 21 : 20.45 L’Équipe
enquête. Multisports. 22.00
L’Équipe Explore. Doc. Une
étoile américaine.
NRJ 12 : 20.55 Crimes En
Aquitaine. 22.50 Crimes Crimes
à Grenoble.
NT 1 : 20.55 Super Nanny 22.50
Super Nanny
Numéro 23 : 20.50 Révélations
Chirurgie esthétique : être jeune
à tout prix. 22.35 Révélations
Périphérique parisien : la police
en action.
France 4 : 20.50 Montreux
Comedy Festival. Spectacle.
France Ô : 20.50 Point Break,
extrême limite. Film d’action
de Kathryn Bigelow (1991).
Avec Keanu Reeves. 22.50 Au
service secret de Sa Majesté.
Film d’action (1969).
Gulli : 20.45 La belle
américaine. Comédie de
Robert Dhéry (1961). Avec
Louis de Funès. 22.25 Clara et
les méchants. Comédie de
Raoul André (1958).
HD1 : 20.50 Les experts :
Manhattan. Saison 3. 24/24.
22.25 Les experts : Manhattan.
SA DE PRESSE ET D’ÉDITION
DU SUD-OUEST. Société anonyme
à conseil d’administration
au capital de 268 400 euros.
Siège social : 23, quai des Queyries,
CS 20001, 33094 Bordeaux Cedex.
Tél. 05 35 31 31 31.
www.sudouest.fr
La Chaîne parlementaire :
20.30 Pandémies, une menace
mondiale. Doc. 22.00 On va
plus loin
RMC Découverte : 20.50
Occasions à saisir. Doc. BMW
Z1. 22.30 Occasions à saisir.
Doc. Ford Thunderbird.
TMC : 20.55 Le collectionneur.
Thriller de Gary Fleder (1997).
Avec Morgan Freeman. 23.10
Bone Collector. Thriller de
Phillip Noyce (1999).
W9 : 20.55 Speed 2 : cap sur le
danger. Film d’action de Jan
de Bont (1997). Avec Sandra
Bullock, Jason Patric. 23.05
Speed. Film d’action de Jan
de Bont (1994).
Principaux associés : GSO.SA, SIRP,
Société civile des journalistes,
Société des cadres.
1944-1968 : Jacques Lemoîne, fondateur.
1968-2001 : Jean-François Lemoîne.
2001-2013 : Mme É.-J. Lemoîne,
présidente d’honneur.
40
Météo
Pleine lune le 22 février
Nouvelle lune le 08 février
01h42
LEVER
COUCHER 12h23
METEO FRANCE
32e
10°
10°
JOUR DE L’ANNÉE
8°
Mer forte
Houle d'ouest 3 m
9°
11°
20
Morte en 1261, belle-sœur de
Richard Cœur de Lion, elle fonda à Laycock (Lancashire) une
abbaye d’augustines dont elle
fut la première abbesse.
Les Ella sont actives.
Couleur : le bleu. Chiffre : le 3.
14°
10°
10°
14°
13°
14°
14°
10°
Mer forte
Houle de nord-ouest 3.5 m
Après les dernières pluies faibles et
éparses, le ciel reste le plus souvent
couvert. Seuls les sommets pyrénéens
sont baignés de soleil. Vent faible de sudouest. Demain, peu ou pas d'évolution
concernant la couleur du ciel.
11°
MARDI
Ella
11 °
9°
11°
11°
9°
14°
15°
12°
8° 15°
10°
14°
10°
15°
9°
12 °
10°
10°
10
INSOLITE
13 °
10°
Mer forte
Houle de nord-ouest 3.5 m
11°
MERCREDI
Mer forte
Houle de nord-ouest 3.5 m
1879 : « La Marseillaise » redevient l’hymne national français.
1954 : appel de l’abbé Pierre à
Radio Luxembourg en faveur
des sans-logis. 1979 : retour à
Téhéran de l’ayatollah Khomeyni, après quinze ans d’exil.
15°
15°
7° 14°
8° 15°
10
12°
8° 13°
14°
14°
10°
10° 13°
10° 14°
13°
9°
D’autres
1er février
Le tigre se fâche
avec le bouc
DOUX MAIS GRIS
13°
14°
11°
10 °
Le saint du jour
13°
12°
7° 11°
4° 9°
7° 12°
14°
10°
10°
13°
15°
9° 13°
14°
7° 11°
10° 13°
9°
14°
10°
15°
15°
JEUDI
08h22
LEVER
COUCHER 18h09
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
6° 12°
1° 8°
4° 12°
10°
10°
15°
9°
15°
16°
8°
7°
14°
15°
8° 14°
5°
7°
12°
4° 11°
6° 15°
12°
PRESSIONS
VENDREDI
Un tigre russe, devenu célèbre
pour s’être pris d’affection pour
un bouc qu’il était censé dévorer,
a fini par l’attaquer sans le blesser,
a annoncé l’administration d’un
parc de l’Extrême-Orient russe.
Au début de décembre, le tigre
Amour avait refusé de manger le
bouc Timour, proposé en plus de
sa ration hebdomadaire. Il dormait même avec lui. Mais, depuis,
le bouc, qui passait son temps à le
taquiner, a fini par agacer le tigre.
Les anciens amis ont été placés
dans des enclos distincts. Et le zoo
cherche une compagne au bouc.
13°
14°
13°
13°
14°
13°
7° 13°
3° 11°
5° 14°
12°
12°
8° 16°
14°
2° 14°
8° 17°
15°
1
22
25
23
-9
15°
19°
18°
19°
15°
17°
16°
41 - 37
01 février il y a ...
4
4
3
6
4
6
4
5
11
11
10
11
12
8
8
10
9
9
10
9
9
13
13
12
13
13
2
1
1
1
1
1
1
1
3
2
3
2
3
4
3
4
8
8
7
8
5
6
6
5
16
17
17
15
15
16
15
19
11 15
11 14
9 14
9 13
10 14
/
12:26
07:25
00:46
13:14
09:17
19:49
21:41
11:59
/
06:25
18:49
11:26
/
05:42
18:10
11:06
23:57
05:22
17:50
10:19
23:00
04:04
16:28
10:10
22:52
03:38
16:12
10:40
23:17
03:56
16:25
10:12
22:49
04:03
16:32
09:17
23:03
03:48
16:19
09:37
23:23
04:43
17:14
10:05
22:39
03:47
16:23
09:56
22:40
03:40
16:21
10
10
4
3
9
1
8
18
18
14
11
12
9
12
10
10
6
-1
8
-3
3
18
14
16
2
19
4
13
10
22
23
20
1
7
9
19
29
32
32
7
13
16
13
-9
2
26
20
11
5
26
3
5
32
26
22
14
5
29
29
29
-2
26
25
25
17
27
31
31
32
26
29
sud
ouest
LUNDI 1er FÉVRIER 2016 I WWW.SUDOUEST.FR/UNES/SPORTS
Novak Djokovic a rattrapé Björn Borg
Top 14 : Toulon
enfonce le Stade
Français. Page 8
Le n°1 mondial serbe a balayé Andy Murray, hier en finale
de l’Open d’Australie. C’est son 11e titre en Grand Chelem. Page 9
Sports
Guirado, parcours
d’un capitaine
Le talonneur catalan sera
le capitaine du XV de France
dans le Tournoi des
Six-Nations. Portrait. Page 16
Ils se sont fait
plaisir !
BORDEAUX RENNES
0
Pages 2 et 3
PHOTO LAURENT THEILLET
4
2-2
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Sports
FOOTBALL Ligue 1 (23e journée)
Les Bordelais concentrés sur coup de pied arrêté. Au centre, deux des buteurs girondins : Cheick Diabaté et Diego Rolan. PHOTO LAURENT THEILLET
Revenus dans la course
BORDEAUX - RENNES Jolis vainqueurs de Rennes, les Girondins se sont replacés dans la course à
l’Europe. Mais Willy Sagnol, échaudé par les hauts et les bas de ses hommes, demeure assez prudent
THIERRY VAUTRAT
[email protected]
eptièmes ! Jamais, cette saison, les Girondins n’avaient figuré si haut au classement
qu’hier soir et cette situation, presque luxueuse pour eux, confortaient les larges sourires que la victoire contre Rennes avait suscités.
Car 4-0, il y avait belle lurette que
Bordeaux n’avait signé un succès
aussi ample à domicile. C’était le
1er décembre 2013 contre l’AC Ajaccio, dans une autre vie.
Nous avions peut-être tort de redouter cette partie, face à une
équipe pourtant coriace, invaincue
en déplacement depuis la première journée, dont on imaginait,
qu’avec Courbis à sa tête, elle ne se
laisserait pas manœuvrer. Certes,
rien n’aurait été aussi facile, si Ntep,
lancé en profondeur à la 13e, n’était
venu buter sur Prior, gâchant le
beau début de son équipe, organisée sans avant-centre, avec le seul
Quintero en pointe, chargé d’écarter sur les côtés.
Bordeaux
S
Diabaté irrésistible
Mais quand le jeu bordelais se met
en place, avec cette façon subtile
qu’ont ses joueurs techniques de
jouer dans les espaces, l’efficacité redoutable de Diabaté, qui marque à
chacune de ses sorties, fait le reste.
Le Malien, avec un doublé de la
tête (29e) et du gauche (50e), rendit
la situation beaucoup plus confortable. Willy Sagnol savoura sans ostentation le succès de ses hommes
et d’avantage que la 7e place, préférait retenir le « +1 » affichée à la co-
4
22
3
Ounas
Contento
0
Rennes
13
29
6
23
Fernandes
Vada
21
Yambéré
30
11
11
26
Guilbert
Diabaté
Plasil (C)
17
9
Poko
Rolan
André
7
Ntep
Mexer
1
Costil
Sylla
21
18
4
20
Quintero
Chantôme
Prior
Danzé (C)
Sio
22
Armand
3
Mbengué
LIEU Bordeaux (Matmut Atlantique) . TEMPS Pluvieux.
SPECTATEURS 19.883. ARBITRE M. Lesage MI-TEMPS 1-0 Temps additionnel 5’.
BORDEAUX
BUTS Diabaté (29e, 51e), Rolan (67e), Touré (90e+2).
AVERTISSEMENTS Guilber (48e), Contente (59e).
REMPLACEMENTS Plasil par Traoré (73e), Diabaté par Crivelli (75e), Vada par Touré (81e).
RENNES
AVERTISSEMENTS André (71e).
REMPLACEMENTS Sylla par Dembélé (46e), Ntep par Grosicki (61e), Quintero par Boga
(70e).
lonne différence de buts. « On
n’avait jamais été positif cette saison », lâcha-t-il. « Cela veut dire que
si l’on a pris beaucoup de buts, on
en a marqué pas mal aussi. Et nous
prouvons que malgré le départ de
certains joueurs, nous parvenons à
marquer. »
Cette efficacité désormais précieuse, illustrée par la contribution
de Rolan (51e) et Touré (90e+3), ouvre de nouvelles perspectives aux
Girondins, beaucoup plus convaincants qu’aux heures tristes de l’au-
tomne. C’est une équipe différente,
aux certitudes affirmées par ses
qualités techniques, à la volonté offensive parfois laborieuse mais toujours exprimée pendant ses matches.
Mais Bordeaux, qui ne figure plus
qu’à quatre points de la troisième
place, paraît encore trop versatile,
pour que l’ancien joueur du Bayern
puisse laisser aller à sourire totalement. Le souvenir brûlant de la déroute de Lille le hante sans doute.
« C’est une génération qui passe
vite d’un événement à l’autre », observe-t-il.
Concurrence accrue
Il reste donc prudent face à l’avenir,
cela d’autant qu’il faudra aller affronter Lyon mercredi, puis recevoir Saint-Etienne dimanche prochain. « Il y a dix journées, on était
17e ou 18e », rappelle-t-il. « L’important, c’est de faire partie du bon wagon. On a mis de l’espace avec les
équipes de derrière mais on ne va
pas commencer à ne regarder que
devant. Ce match nous fait du bien.
Mais nous avons deux rendez-vous
délicats, sur lesquels il faut prendre
des points, si l’on veut continuer à
bien figurer. »
Ses hommes, revigorés après leur
déception lilloise, affichent moins
de prudence. Cédric Yambéré :
« Notre objectif a toujours été une
qualification européenne », glisset-il. « Le championnat est serré, il y
a quelque chose de bien à faire »,
souligne Thomas Touré.
Dans son opération remontée,
Bordeaux disposera de nouveaux
atouts. Les arrivées de Mauro Arambarri et Malcom, ainsi que celle, probable, d’un défenseur, lui offrent
tout de même de belles perspectives. « Le fait d’avoir de nouveaux
joueurs va élargir mes horizons en
termes de choix », dit Sagnol. « Car
jusqu’ici, ils étaient souvent dictés
par les impératifs d’effectif. Cela va
amener de la concurrence, cela va
forcer les joueurs à donner encore
plus. Et plus les joueurs hausseront
leur niveau de jeu, plus ce sera bénéfique pour Bordeaux. »
TEMPS FORTS
e André intercepte une mau13
vaise passe de Yambéré pour
Chantôme. Il glisse le ballon à Quintero, qui lance Ntep. Prior se couche
parfaitement sur le tir de l’attaquant
rennais.
e Au bout d’une séquence de
29
jeu avec Vada, Ounas coffre un
centre idéal. Diabaté percute une
tête plongeante, Costil ne peut que
repousser le ballon dans ses propres
filets. 1-0
e Sur un corner de Vada, Yam43
béré percute une tête au
deuxième poteau. Cette fois Costil se
couche bien.
e Rolan met une petite balle en
51
cloche dans la surface. La défense, gênée par Chantôme, dégge
mal le ballon. Diabaté frappe du gauche, dans le petit filet de Costil. 2-0
e Sur un coup franc à gauche
60
de la surface bordelaise, Quintero tire directement. Prior dégage
des deux poings.
e Poko, sur la droite, glisse la
68
balle en retrait à Ounas qui
tenta sa chance. Costil plonge et repousse comme il peut. Rolan suit.3-0
e+3 Face au but de Costil,
90
Thomas Touré crochète son
défenseur sur sa gauche et décoche
un tir tendu du gauche qui ne laisse
aucune chance à Costil. 4-0
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
2-3
Sports
FOOTBALL Ligue 1 (23e journée)
Valentin Vada,
l’air pur et l’épure
UN HOMME DANS LE MATCH L’Argentin a été à la fois
simple et brillant. Il confirme des progrès rapides ★★★★★
PATRICK FAVIER
[email protected]
F
in décembre dans la salle de
muscu de la CFA, Jean-Jacques
Gresser, préparateur physique
des jeunes, l’avait taquiné sur son
éclosion. Avec le sourire, mais résolu, il avait répondu qu’il bossait, que
cette fois il était sur le bon chemin.
Cétait vrai. L’espoir venu d’Argentine si jeune que les procédures réglementaires ont été lourdes pour
valider son contrat, est resté longtemps un prodige en attente. Puis
les blessures lui ont donné du
temps de jeu, il a saisi sa chance jusqu’à signer des matches maîtrisés
en L1, comme celui d’hier.
Vada n’était pas un prodige hier,
mais, plus naturellement, un beau
joueur totalement dans son match.
« Je me suis efforcé de faire jouer
mes partenaires, comme d’habitude, je me suis senti bien ce soir »
disait-il hier, collectif avant tout
puisqu’il vantait « l’esprit solidaire »
de son équipe.
Un modèle de sobriété
Sur le terrain comme devant la
presse, il n’a pas tiré la couverture à
lui. Vada a, comme un Plasil, servi
juste et dans les temps. À chaque
ballon touché, il a créé ou trouvé l’espace, donnant de l’air pur au jeu
bordelais, à Contento son voisin de
l’aile gauche, dans l’axe aussi, évitant
que l’abus de ballons aériens vers
Diabaté ne dure plus de 15 minutes.
Dans son jeu, jamais un crochet
« Un mercato pas achevé »
Nicolas de Tavernost a fait le point
sur le mercato hier. Alors que les
trois recrues Paul Bernardoni, Mauro Arambarri et Malcom étaient
dans les tribunes, le président a annoncé une arrivée possible et aucun départ. Ses déclarations point
par point.
Valentin Vada a su jouer juste hier face à Rennes. PHOTO L. THEILLET
de trop, le contrôle est court et simple, dans le mouvement, pas une seconde ne se perd entre la prise de
balle et la prise de décision. Ce sens
de l’épure, voilà un modèle pour
Ounas, qui certes n’a pas le même
jeu et réclame des dribbles, mais
cette volonté de ne pas faire jouer
de prolongations à la virtuosité est
un bel exemple.
À son crédit aussi, une participation au travail pour bloquer l’expression du milieu rennais.
Vada aurait mérité d’y aller de son
but hier, et cela aurait pu venir sur
un contre mené par Rolan, mais la
passe de l’Uruguayen a été prise,
pour une reprise hors-cadre, par
Contento. Au moins, son remplacement par Thomas Touré (81e) a
permis à ce dernier de marquer son
premier but en L1 cette saison. De
nouveaux jeunes, un Brésilien et un
Uruguayen arrivent à Bordeaux
donc. Mais il y a aussi un petit Argentin…
béré, a connu quelques couacs
quand Rennes réussissait à trouver
de la profondeur.
tôme. Il a peu à peu fermé les portes aux transversales rennaises qui
faisaient mal en début de match.
Support technique idéal pour l’expression des jeunes qui l’entourent. Remplacé par Abdou Traoré
(72e).
Encore du mouvement ?
« Le mercato n ‘est pas tout à fait terminé, attendez demain (Ndlr, aujourd’hui, fin du marché à minuit.)
Nous avons une opportunité d’arrivée, aucun départ prévu. Pour Lamine Sané aussi, mais on verra, on
a jusqu’à demain. Pour Cheick Diabaté (en fin de contrat en juin), nous
ne souhaitons pas qu’il parte. »
La dernière recrue,
un défenseur ?
« Vous êtes compétente » a dit en
souriant M. de Tavernost à la consœur qui lui posait la question.
L’effectif et les nouveaux
« En dehors de la blessure de Cédric
Carrasso, évidemment imprévue,
nous avions décidé de faire des ajustements. L’effectif est de qualité, il a
bien réagi à la défaite de Lille, nous
nous sommes bien replacés en
championnat, et le championnat
est plus important que la Coupe.
Nos jeunes joueurs sont bons, et
ceux qui arrivent vous verrez sont
de grands talents, ils nous réservent
de bonnes surprises, le public de
Bordeaux va redevenir enthousiaste. »
Nouveaux objectifs ?
« Attendez, goûtons la victoire de ce
soir. La 7e place, c’est tout frais, nous
venons juste de quitter la 12e. Des
matches difficiles nous attendent.
Mais Lyon et Saint-Etienne sont prévenus, Bordeaux vendra chèrement sa peau. »
Recueilli par P.F
L’AVIS DE
Jérôme Prior ★★★★★
Pas de facile de jouer avec derrière
soi une pilée à Lille et Bernardoni
dans les tribunes. Devant une défense moins panique que mardi, il
a été propre, tranchant même, avec
des interventions sensibles, dont,
surtout, un face à face avec Ntep
(12e) et un ballon très chaud boxé
près de son poteau sur coup-franc
direct en début de deuxième période. Il a du cran et les nerfs deviennent solides.
Cédric Yambéré ★★★★★
La rage, la bonne rage, l’expression
résume sa performance. Dans ses
courses, dans toutes les directions,
ses coups de tête (deux essais dans
les mains de Costil). Dans son intervention face à Dembelé en fin de
match. Pour la ligne, comme Guilbert.
André Biyogo-Poko ★★★★★
Parfois au supplice derrière (Dembelé lui a emballé un appel et deux
crochets en trois secondes), mais
toujours accrocheur, et devant, décisif. Son explosivité a ébréché la défense rennaise sur le premier but
de Diabaté et sur celui de Rolan, où
il sert parfaitement Ounas après
avoir imposé sa présence physique.
Diego Contento ★★★★★
Sa solidité défensive a pesé lourd
en début de match, c’était moins
net après. Du très bon devant
comme son enchaînement contrôle en pleine course centre de volée qui fait naître le but de Rolan,
des ratés comme son énorme occasion (frappe non cadrée à 15 mètres
vers la 74e).
Frédéric Guilbert ★★★★★
Des tacles salvateurs dans la surface, du pied devant Ntep (18e) et
moins classique, de la poitrine (65e)
pour transformer deux situations
rennaises chaudes en corner. Relances sûres. Par contre, l’alignement pour jouer le hors-jeu, dont il
partage la responsabilité avec Yam-
Clément Chantôme ★★★★★
Un contrôle raté offre une énorme
occasion à Rennes (12e). Bon match
ensuite, au service du collectif et
précieux pour contrôler Sylla et
Gelson.
Jaroslav Plasil ★★★★★
Même commentaire que Chan-
Diego Rolan ★★★★★
Du bon Rolan, dès qu’il a touché
des ballons au sol. Son but (un renvoi de Costil sur un tir d’Ounas) récompense sa volonté de joueur
vers l’avant, simplement, et ses replis défensifs, constants. A construit
Cheick Diabaté ★★★★★
Il a commencé par un bon ballon
gâché (4e) mais, ensuite, il a tenu
son rôle en pivot et terminé le travail avec un doublé qui a tué un
match jusque-là indécis. Remplacé
par Enzo Crivelli (75e).
Adam Ounas ★★★★★
Un cadeau, son centre sur la tête de
Diabaté pour le premier but. Un autre présent, sa frappe tendue sans
contrôle sur le but de Rolan. Ce qui
montre ce dont il est capable
quand la simplicité accompagne
son aisance technique et sa vitesse.
P.F.
Les recrues Paul Bernardoni (à gauche) et le Brésilien Malcom
étaient présents dans les tribunes. PHOTO LAURENT THEILLET
ILS ONT DIT
Willy Sagnol
Entraîneur de Bordeaux
«
On a mal débuté mais on sait
qu’un, match c’est long. On en
a fait l’expérience plusieurs fois. À
Nice notamment, ou à Lorient,
où on était largement supérieur
sur les 20 premières minutes, où
l’on menait même au score et où
l’on s’est effondré après. 90 minutes dans le football, ça laisse
beaucoup de place. Je suis content d’un score comme celui-là
mais je dois me poser des questions, pour savoir pourquoi on a
mal entamé ce match. On a trouvé tactiquement les ressources
pour fermer un peu plus le jeu,
car on avait du mal à anticiper les
premiers ballons, notamment
d’Armand et Sylla qui trouvaient
un peu trop facilement Ntep sur
le côté gauche. On a bien corrigé.
En étudiant bien cette équipe on
avait vu qu’elle était très friable
début de 2e période. On avait décidé de mettre un gros coup d’accélérateur quitte à prendre des risques physiquement.
Clément Chantôme
Milieu de terrain de Bordeaux
«
Les 20-25 premières minutes
ont été compliquées, on a eu
de la chance qu’ils n’ouvrent pas
le score. C’est bien, on va sereinement à Lyon. Je vais rester à Bordeaux jusqu’à la fin de saison.
Après, on verra si les dirigeants
veulent me garder.
2-4
Sports
LIGUE 1 / RÉSULTATS ET CLASSEMENT
Vendredi
Marseille - Lille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Samedi
Angers - Monaco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Bastia - Lyon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
GFC Ajaccio - Montpellier . . . . . . . . . . . . . .
Lorient - Reims . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Classement
1 Paris SG
2 Monaco
3 Angers
4 Nice
5 Caen
6 Rennes
7 Bordeaux
8 Saint-Etienne
9 Nantes
10 Marseille
11 Lyon
12 Lorient
13 Bastia
14 Guingamp
15 Lille
16 GFC Ajaccio
17 Montpellier
18 Reims
19 Toulouse
20 Troyes
Pts
63
39
37
36
36
34
33
33
32
31
30
30
28
27
26
26
25
23
20
11
1-1
Toulouse - Guingamp . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 2
Troyes - Nantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 0 - 1
3-0
1-0
0-4
2-0
Hier
Bordeaux - Rennes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 0
Caen - Nice . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 0
Saint-Etienne - Paris SG . . . . . . . . . . . . . . . 0 - 2
J
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
23
Prochaine journée (24e)
Mardi 2 février : Monaco-Bastia (19 heures,
Bein Sports 1). Montpellier-Marseille (21 heures, Canal +).
Mercredi 3 février : Nantes-Ajaccio, Guingamp-Troyes, Lyon-Bordeaux, Reims-Angers,
Nice-Toulouse, Lille-Caen (19 heures, Bein Sports
1). Paris SG-Lorient (21 heures, Bein Sports 1).
G
20
10
10
10
11
8
8
10
8
7
8
7
8
7
5
6
7
5
4
1
N
3
9
7
6
3
10
9
3
8
10
6
9
4
6
11
8
4
8
8
8
P
0
4
6
7
9
5
6
10
7
6
9
7
11
10
7
9
12
10
11
14
BP
58
33
24
37
26
32
31
25
21
33
28
32
22
22
18
24
27
23
25
16
BC
Dif
10
48
28
5
18
6
28
9
28
-2
29
3
30
1
27
-2
22
-1
24
9
27
1
32
0
27
-5
30
-8
19
-1
31
-7
29
-2
32
-9
41
-16
45
-29
Jeudi 4 février : Rennes- Saint-Etienne
(21 heures, Canal +).
Classement des buteurs
19 buts : Ibrahimovic (Paris SG),
12 buts : Batshuayi (Marseille).
OMNISPORTS
FOOTBALL
Les Bleus en stage
au Pays basque
Avant normalement d’affronter
la Côte d’Ivoire le lundi 30 ou
mardi 31 mai à Nantes en préparation à l’Euro 2016, l’équipe de
France sera en stage au Pays basque du 17 au 21 mai. C’est l’ancien
international Jean-Michel Larqué, président du district des Pyrénées-Atlantiques, qui l’a annoncé lors d’une réunion. Les Bleus
s’entraîneront (sur les installations d’Aguilera) et logeront (hôtel Regina) à Biarritz. À noter que
le Pays basque accueillera également le tournoi qualificatif pour
le championnat d’Europe des
moins de 17 ans, à Biarritz,
Bayonne et Saint-Jean-de-Luz
(29 mars-3 avril). Tenante du titre,
l’équipe de France tentera de valider son ticket pour le tour principal afin de défendre son titre.
Matches face à la Grèce, l’Autriche
et l’Irlande.
Florian Thauvin
de retour à Marseille
11 buts : Moukandjo (Lorient).
10 buts : Ben Arfa (Nice), Cavani (Paris SG).
Zlatan décisif
SAINT-ETIENNE - PARIS SG Le PSG s’est
imposé grâce à un doublé du buteur suédois
Saint-Etienne
Paris SG
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
0
2
BUTS Ibrahimovic (62e, 90e+1).
AVERTISSEMENTS Söderlund (14e), Lemoine (65e), Cohade (78e), Clément (84e) à
Saint-Etienne ; Kimpembe (9e), Motta (36e)
à Paris SG.
SAINT-ETIENNE S. Ruffier - Malcuit, Theophile-Catherine, Bayal Sall (cap), Pogba, Tabanou (Roux 85e) - Monnet-Paquet, Lemoine
(Clément 81e), Cohade, Bahebeck (Tannane
73e) - Söderlund.
Le Paris SG a égalé le record d’invincibilité en championnat de France
détenu jusqu’à présent par Nantes
avec 32 matches après sa victoire,
hier, au stade Geoffroy-Guichard
contre Saint-Etienne (2-0) en match
de la 23e journée de Ligue 1. La dernière défaite du club parisien en
championnat date du 15 mars dernier sur le terrain de Bordeaux (3-2)
pour la 29e journée du championnat 2015 : le PSG porte son avance en
tête de la Ligue 1 à 22 points sur son
dauphin, Monaco.
Ibrahimovic voit double
L’invincible armada a un capitaine :
c’est Zlatan Ibrahimovic. Le Suédois
a encore marqué par deux fois pour
donner la victoire aux Parisiens.
Il donné l’avantage au PSG en reprenant magnifiquement de l’extérieur du pied droit un centre délivré de l’aile droite par le défenseur
Serge Aurier (61e). Puis l’attaquant a
porté le score à 2-0 dans le temps additionnel en reprenant devant la
cage, mais pas en position de hors
jeu, une passe d’Angel Di Maria à la
suite d’un centre en retrait de la
L’Allemagne été sacrée championne d’Europe de handball messieurs
en battant en finale l’Espagne 24 à 17, hier à Cracovie. C’est le deuxième
titre continental des Allemands après celui de 2004 et il leur offre une
qualification directe pour les Jeux de Rio où ils compteront parmi les
principaux favoris avec la France, double tenante du titre. La
«Mannschaft» n’avait plus remporté la moindre médaille depuis son sacre mondial à domicile en 2007. L’Espagne, elle, est décidément maudite dans cette compétition : c’est son quatrième échec en finale après
ceux de 1996, 1998 et 2006. PHOTO AFP
deuxième victoire de la semaine
après celle de jeudi.
Le sprinteur de l’équipe LottoSoudal, âgé de 33 ans, s’est montré le plus rapide sur le front de
mer de la capitale des Baléares.
Bouhanni (Cofidis) a fini
deuxième, devant le jeune Suisse
Dylan Page (Team Roth). Greipel
s’adjuge ainsi le Trophée Playa de
Palma - Palma, ultime manche
du Challenge de Majorque, après
avoir remporté jeudi le Trophée
Felanixt-Ses Salines-Campos-Porreres.
Thauvin, à l’OM, en 2014. AFP
LIEU Saint-Etienne (Stade Geoffroy Guichard) SPECTATEURS 17 061 MI-TEMPS
0-0 ARBITRE L. Jaffredo
PARIS SG Trapp - Aurier, Marquinhos, Kimpembe, Maxwell - Stambouli (Verratti 59e),
Thiago Motta, Matuidi - Di Maria, Ibrahimovic (cap), Lucas (Cavani 73e).
L’Allemagne championne
Zlatan a survolé l’ASSE. AFP
droite d’Edinson Cavani après une
attaque menée par Aurier (90e+2).
Le Suédois a une nouvelle fois été
le cauchemar des Verts en inscrivant ses douzième et treizième buts
sur ses huit derniers matches contre l’ASSE, son 19e cette saison en
championnat de France dont il est
le meilleur buteur. Dans l’ensemble, le PSG a livré un match très solide et s’est montré assez réaliste en
raison du peu d’occasions nettes
qu’il s’est procuré.
De leur côté, les Verts, désormais
8e du classement, qui avaient adopté un dispositif avec cinq défenseurs, ont aussi eu leurs occasions.
Sur un centre de la droite de Kevin
Malcuit, le gardien Kevin Trapp détournait du bout des doigts en corner avant que l’Allemand ne repousse une belle tentative de
Franck Tabanou (11e). Juste avant la
mi-temps, Mustapha Bayal manquait de peu de reprendre un coup
franc joué par Tabanou (45e). Trapp
était une nouvelle fois présent sur
un tir de Kevin Monnet-Paquet insuffisamment appuyé (60e). Paris a
su gérer son avance avec 65% de possession de balle sur l’ensemble du
match.
L’attaquant Florian Thauvin a été
prêté jusqu’à la fin de la saison
par le club anglais de Newcastle à
l’Olympique de Marseille où il
avait évolué lors des deux précédents exercices, a annoncé hier la
formation de Ligue 1 sur son site.
L’international Espoirs de 23 ans
avait été transféré en août à Newcastle contre une somme estimée à 17 millions d’euros (outre
le prêt de Rémy Cabella). Thauvin
ne s’est pas imposé en Angleterre, où il a fait 16 apparitions et
marqué un seul but.
CYCLISME
GP La Marseillaise :
Devenyns s’impose
Le Belge Dries Devenyns (IAM) a
remporté le Grand Prix cycliste La
Marseillaise, disputé sur 143,8 km
dans les Bouches-du-Rhône,hier.
À l’arrivée à Marseille, non loin
du stade Vélodrome, Devenyns a
devancé au sprint son compagnon d’échappée, le Français Thibaut Pinot (FDJ). Le Belge Baptiste
Planckaert a réglé le peloton
pour la troisième place, à 42 secondes du duo de tête. Devenyns
prend également la tête de la
Coupe de France.
Majorque : Greipel
devance Bouhanni
L’Allemand André Greipel a devancé hier le Français Nacer Bouhanni dans un sprint massif à
Palma hier lors de la dernière
manche du Challenge de Majorque (Espagne), décrochant sa
mètre (aviron indoor), samedi, à
Paris. Le Bergeracois a été battu
dans la catégorie poids légers par
son compère du deux de couple
avec qui il a été champion du
monde d’aviron en 2015, Jérémie
Azou, qui a battu son propre record de France (6’0’’4). Delayre a
fait 6’11’’3, devancé par Pierre
Houin. Ce dernier confirme qu’il
sera une menace pour la composition du bateau français pour la
saison 2016. Les deux premiers en
skiff poids légers aux championnats de France, début avril, seront
retenus dans l’embarcation qui
sera aux JO de Rio.
CYCLO-CROSS
Wout Van Aert
EQUITATION
champion du monde Les Français loin
Le Belge Wout Van Aert est devenu, à 21 ans, champion du monde du compte à Zurich
de cyclo-cross pour la première
fois chez les élites, hier, à
Heusden-Zolder. Il a devancé le
Néerlandais Lars van der Haar et
un autre Belge, Kevin Pauwels.
Champion du monde sortant et
grand favori de la course, le Néerlandais Mathieu van der Poel s’est
contenté de la 5e place après avoir
perdu 20 secondes dans un accrochage avec Van Aert peu après
la mi-course.
Van den Driessche
dément avoir triché
La jeune Belge Femke Van den
Driessche a assuré hier que le
vélo muni d’un moteur caché
qu’elle a utilisé lors des Mondiaux Espoirs de cyclo-cross, samedi à Heusden-Zolder, ne lui appartenait pas et qu’elle ignorait la
présence de ce moteur. « Ce
n’était pas mon vélo mais celui
d’un ami, identique au mien,
mais qui s’est retrouvé dans mes
mains suite à une méprise d’un
mécanicien », a-t-elle expliqué, en
larmes, lors d’une interview à la
chaîne Sporza.
AVIRON
Delayre troisième
Stany Delayre a pris la 3e place des
Championnats de France d’ergo-
Le Suisse Pius Schwitzer et PSG Future ont remporté, hier à Zurich,
le Grand Prix Coupe du Monde
de saut d’obstacles, ultime rendez-vous avant le Jumping de
Bordeaux ce week-end. Ils ont devancé l’Irlandais Denis Lynch et
All Star de quelques centièmes au
barrage. Rageant pour Lynch
déjà second au précédent Grand
Prix de Leipzig. Seuls 8 des 36 engagés ont réalisé un sans-faute
sur le premier parcours, et aucun
Français. Ce n’est pas trop préoccupant pour Pénélope Leprévost
et Simon Delestre, déjà qualifiés
pour la finale de la Coupe du
Monde à Göeteborg, un peu plus
pour Kevin Staut qui, comme Patrice Delaveau, viendra à Bordeaux assurer sa qualification
pour la finale. C’est la dernière
chance d’y parvenir. Les principaux animateurs de l’épreuve ;
dont Schwitzer et Lynch, seront à
Bordeaux du 5 au 7 février.
HIPPISME
Bold Eagle remporte
le Prix d’Amérique
Le trotteur de 5 ans ans Bold Eagle, drivé par Franck Nivard, a
remporté avec autorité hier sur
l’hippodrome de Paris-Vincennes
le 95e Prix d’Amérique, devant
près de 40.000 spectateurs.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
2-5
Sports
LES RÉSULTATS
FOOTBALL
Ligue 2
Brest - Paris FC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
Créteil - Dijon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Evian TG - Metz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Laval - Niort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Nancy - Clermont . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 1
Nîmes - Auxerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Sochaux - Bourg-en-Bresse . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Tours - AC Ajaccio . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Valenciennes - Red Star . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Le Havre - Lens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 0
Paris FC - Clermont . . . . . . . . . . . . . . .Auj. 20h30
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Nancy
46 23 13 7 3 38 18 20
2 Dijon
45 23 13 6 4 40 19 21
3 Metz
39 23 11 6 6 29 21 8
4 Le Havre
38 23 11 5 7 29 24 5
5 Clermont
37 23 10 7 6 37 34 3
6 Red Star
36 23 9 9 5 21 17 4
7 Lens
34 23 8 10 5 23 24 -1
8 Auxerre
32 23 9 5 9 24 28 -4
9 Bourg-en-Bresse
31 23 9 4 10 34 38 -4
10 Brest
30 23 8 6 9 23 25 -2
11 Tours
29 23 6 11 6 21 20 1
12 Laval
29 23 7 8 8 23 26 -3
13 AC Ajaccio
25 23 5 10 8 19 23 -4
14 Niort
25 23 4 13 6 22 27 -5
15 Valenciennes
25 23 5 10 8 18 24 -6
16 Evian TG
24 23 6 6 11 27 26 1
17 Nîmes
21 23 7 8 8 33 33 0
18 Sochaux
21 23 4 9 10 17 22 -5
19 Créteil
21 23 6 3 14 24 41 -17
20 Paris FC
16 23 1 13 9 15 27 -12
National
Amiens - Dunkerque . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Avranches - Sedan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Belfort - Orléans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Boulogne - Chambly . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
CA Bastia - Les Herbiers . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 0
Châteauroux - Colmar . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 2
Luçon - Fréjus St-Raphaël . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Marseille Consolat - Epinal . . . . . . . . . . . . . . .4 - 2
Strasbourg - Béziers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Strasbourg
33 19 9 6 4 19 12 7
2 Marseille Consolat 30 19 8 6 5 31 22 9
3 Belfort
30 19 7 9 3 18 12 6
4 Luçon
30 19 8 6 5 24 21 3
5 Amiens
28 19 7 7 5 24 20 4
6 Dunkerque
27 19 8 3 8 23 26 -3
7 CA Bastia
26 19 7 5 7 16 19 -3
8 Orléans
25 19 5 10 4 25 22 3
9 Châteauroux
25 18 7 4 7 29 27 2
10 Chambly
24 19 5 9 5 17 14 3
11 Avranches
24 19 5 9 5 27 25 2
12 Sedan
24 19 5 9 5 17 15 2
13 Boulogne
24 18 6 6 6 25 24 1
14 Les Herbiers
24 19 5 9 5 24 26 -2
15 Béziers
21 19 5 6 8 17 25 -8
16 Colmar
18 18 4 6 8 19 24 -5
17 Epinal
17 18 4 5 9 22 31 -9
18 Fréjus St-Raphaël 15 19 2 9 8 13 25 -12
CFA
Groupe C
Colomiers - Rodez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
Marseille (B) - Toulon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Martigues - Bayonne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Monaco (B) - Tarbes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Mont-de-Marsan - Sète . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Nice (B) - Marignane . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Pau - Le Pontet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Pau
50 16 10 4 2 23 9 14
2 Nice (B)
44 16 9 1 6 24 22 2
3 Hyères
41 15 7 5 3 20 10 10
4 Colomiers
39 15 7 3 5 14 12 2
5 Monaco (B)
38 15 6 5 4 28 19 9
6 Toulon
38 16 4 10 2 14 12 2
7 Martigues
38 16 5 7 4 11 12 -1
8 Le Pontet
37 16 5 6 5 20 19 1
9 Rodez
35 16 5 4 7 13 14 -1
10 Mont-de-Marsan 35 16 5 4 7 11 17 -6
11 Sète
33 16 3 8 5 14 16 -2
12 Marseille (B)
33 16 3 8 5 12 15 -3
13 Marignane
33 16 4 5 7 17 26 -9
14 Tarbes
32 16 4 4 8 16 23 -7
15 Bayonne
26 15 3 2 10 12 23 -11
Groupe D
Bergerac - Bordeaux (B) . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 2
Cholet - Fontenay-le-Comte . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Nantes (B) - Concarneau . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Saint-Malo - Trélissac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Stade Bordelais - Lorient (B) . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Viry-Châtillon - Romorantin . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
Vitré - Plabennec . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Concarneau
56 16 12 4 0 28 13 15
2 Romorantin
48 17 9 4 4 24 17 7
3 Bergerac
47 16 10 1 5 22 18 4
4 Lorient (B)
47 17 8 6 3 27 16 11
5 Saint-Malo
44 16 8 4 4 28 16 12
6 Trélissac
43 16 8 3 5 28 16 12
7 Fleury-Mérogis
38 15 6 5 4 21 17 4
8 Châteaubriant
37 16 5 6 5 26 25 1
9 Cholet
36 15 5 6 4 16 15 1
10 Nantes (B)
32 17 4 3 10 17 25 -8
11 Bordeaux (B)
32 17 3 6 8 12 22 -10
12 Viry-Châtillon
32 17 3 6 8 13 20 -7
13 Plabennec
31 16 3 6 7 15 28 -13
14 Stade Bordelais
30 16 3 5 8 11 18 -7
15 Vitré
29 17 2 6 9 19 31 -12
16 Fontenay-le-Comte 29 16 2 7 7 21 31 -10
CFA2
Groupe C
Angoulême - Lège Cap-Fe., 3-5; Balma - Montpellier
(B), 2-0; Blagnac - Limoges, 2-0; Castanet - Anglet,
1-2; Niort (B) - Aurillac, 2-2; Pézenas - Ville.-d'Ornon,
5-1; Toulouse (B) - Marmande, 0-4
1. Pézenas, 42 (14 m., 15); 2. Marmande, 41 (14 m.,
10); 3. Montpellier (B), 40 (14 m., 8); 4. Anglet,
39 (14 m., 5); 5. Toulouse (B), 37 (14 m., 5); 6.
Balma, 35 (14 m., 3); 7. Angoulême, 32 (14 m., 4); 8. Aurillac, 31 (14 m., -3); 9. Lège Cap-Ferret, 31
(14 m., -5); 10. Niort (B), 30 (14 m., 0); 11. Blagnac,
30 (14 m., -7); 12. Castanet, 29 (14 m., -8); 13. Limoges, 28 (14 m., -7); 14. Ville.-d'Ornon, 22 (14 m., -12)
U 17
Groupe E
Angers - Blag., 5-1; Bayonne - Libourne, 3-2; La Roche
s/ Yon - Bordeaux, 0-2; Mérignac - Niort, 1-2; Muret Angoul., 0-2; Nantes - Pau, 0-1; Vertou - Rodez, 0-1
1. Nantes, 62 (17 m., 54); 2. Bordeaux, 57 (17 m.,
22); 3. Niort, 53 (17 m., 19); 4. Angers, 49 (17 m.,
17); 5. Rodez, 43 (17 m., 8); 6. Muret, 43 (17 m., -3);
7. Bayonne, 41 (17 m., -5); 8. Mérignac, 41 (17 m., 7); 9. Pau, 33 (17 m., -11); 10. La Roche s/ Yon, 33 (17
m., -17); 11. Angoulême, 33 (17 m., -18); 12. Vertou
U.s.s.a, 32 (17 m., -9); 13. Libourne, 27 (17 m., -24);
14. Blagnac, 25 (17 m., -26)
Foot Etranger
Allemagne
Mayence - Borussia M'gladbach . . . . . . . . . .1 - 0
Augsburg - Francfort . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Bayer Leverkusen - Hanovre . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Borussia Dortmund - Ingolstadt . . . . . . . . . .2 - 0
Darmstadt - Schalke 04 . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 2
Stuttgart - Hambourg . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Werder Brême - Hertha Berlin . . . . . . . . . . . .3 - 3
Bayern Munich - Hoffenheim . . . . . . . . . . . . .2 - 0
Wolfsburg - Cologne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Bayern Munich
52 19 17 1 1 50 9 41
2 Borussia Dortmund 44 19 14 2 3 52 24 28
3 Hertha Berlin
34 19 10 4 5 29 21 8
4 Bayer Leverkusen 31 19 9 4 6 29 21 8
5 Schalke 04
30 19 9 3 7 26 26 0
6 Borussia M'gladbach 29 19 9 2 8 35 34 1
7 Wolfsburg
27 19 7 6 6 29 25 4
8 Mayence
27 19 8 3 8 24 24 0
9 Cologne
25 19 6 7 6 20 25 -5
10 Ingolstadt
23 19 6 5 8 12 20 -8
11 Hambourg
22 19 6 4 9 21 27 -6
12 Augsburg
21 19 5 6 8 21 26 -5
13 Francfort
21 19 5 6 8 24 30 -6
14 Darmstadt
21 19 5 6 8 19 29 -10
15 Stuttgart
21 19 6 3 10 27 39 -12
16 Werder Brême
19 19 5 4 10 23 36 -13
17 Hoffenheim
14 19 2 8 9 18 28 -10
18 Hanovre
14 19 4 2 13 19 34 -15
Espagne
Eibar - Malaga . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 2
FC Barcelone - Atlético Madrid . . . . . . . . . . . .2 - 1
Getafe - Athletic Bilbao . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Real Sociedad - Betis Séville . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Villarreal - Grenade . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
FC Séville - Levante . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 1
Las Palmas - Celta Vigo . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Real Madrid - Espanyol Barcelone . . . . . . . .6 - 0
Valence - Gijón . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
4 Inter Milan
5 AS Rome
6 AC Milan
7 Sassuolo
8 Lazio Rome
9 Empoli
10 Bologne
11 Torino
12 Chievo Vérone
13 Atalanta
14 Palerme
15 Udinese
16 Genoa
17 Sampdoria
18 Carpi
19 Frosinone
20 Hellas Vérone
J
21
22
22
22
22
22
22
22
21
22
22
22
22
22
22
22
21
22
21
22
G
16
15
14
13
10
10
10
9
6
7
7
5
6
5
6
5
6
5
5
4
N
3
3
5
5
6
4
4
6
11
6
5
10
6
7
4
6
3
5
4
5
P
2
4
3
4
6
8
8
7
4
9
10
7
10
10
12
11
12
12
12
13
BP
54
31
64
29
31
33
33
35
28
18
26
26
26
15
20
23
23
24
26
21
BC
17
10
20
18
23
30
35
28
25
20
32
23
34
31
41
34
35
44
45
41
Dif
37
21
44
11
8
3
-2
7
3
-2
-6
3
-8
-16
-21
-11
-12
-20
-19
-20
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
22
12
10
10
8
9
9
9
7
7
7
7
7
6
6
4
4
0
5 5 26 17 9
8 4 40 25 15
6 6 32 25 7
9 5 26 24 2
5 8 29 30 -1
5 8 28 31 -3
2 11 27 29 -2
6 9 27 28 -1
6 9 27 30 -3
6 9 22 25 -3
4 11 24 35 -11
4 11 19 35 -16
6 10 24 27 -3
5 11 33 39 -6
7 11 21 37 -16
4 14 23 48 -25
11 11 14 33 -19
RUGBY
Poule 1
Cognac - Lavaur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 14
Graulhet - Soyaux Angoulême . . . . . . . . . 0 - 16
Massy - Chalon/Saône . . . . . . . . . . . . . . . . 25 - 0
Tyrosse - Anglet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36 - 10
Valence d'Agen - Bobigny . . . . . . . . . . . . .25 - 16
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
J G N P Pp
Soyaux Angoulême54 12
Massy
51 12
Tyrosse
37 11
Valence d'Agen 31 12
Lavaur
31 12
Bobigny
21 12
Anglet
19 12
Cognac
19 12
Graulhet
17 12
Chalon/Saône -20 11
10
11
8
6
6
4
3
2
3
5
0
0
0
1
0
1
0
0
0
0
2
1
3
4
6
7
9
10
9
5
377
351
334
237
229
218
194
198
198
143
Pc Dif Bonus
137 240
179 172
218 116
249 -12
259 -30
322 -104
312 -118
308 -110
280 -82
215 -72
9
5
5
1
3
2
3
6
4
1
Poule 2
Bergerac - Saint-Nazaire . . . . . . . . . . . . . . 31 - 3
Limoges - Libourne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 - 3
Rouen - Langon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24 - 13
Saint-Médard-en-Jalles - Tulle . . . . . . . . 23 - 7
Vannes - Lille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23 - 0
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
J G N P Pp
Vannes
50 12
Lille
40 12
Limoges
38 11
Rouen
36 12
St-Médard-en-Jalles2812
Libourne
22 12
Langon
21 11
Saint-Nazaire 20 12
Bergerac
15 12
Tulle
7 12
10
9
8
8
5
5
4
4
3
1
0
0
1
0
1
0
0
1
0
1
2
3
2
4
6
7
7
7
9
10
378
368
299
354
213
189
199
209
222
224
Pc Dif Bonus
153 225
211 157
199 100
290 64
212 1
286 -97
239 -40
347 -138
346 -124
372 -148
10
4
4
4
6
2
5
2
3
1
Poule 3
Agde - Blagnac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .30 - 16
Auch - Lombez-Samatan . . . . . . . . . . . . .34 - 10
Castanet Tolosan - Nevers . . . . . . . . . . . .13 - 33
Oloron - Bagnères-de-Bigorre . . . . . . . . .28 - 12
Rodez - Mauléon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30 - 5
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
Nevers
52
Auch
46
Castanet Tolosan 31
Bagnères-de-Bigorre
Oloron
30
Rodez
21
Blagnac
19
Lombez-Samatan 17
Mauléon
13
Agde
13
J G N P Pp
12
12
12
31
12
12
12
12
12
12
11
10
7
12
7
4
3
4
3
3
0
0
1
7
0
0
1
0
0
0
1
2
4
0
5
8
8
8
9
9
514
395
228
5
219
209
205
169
129
163
Pc Dif Bonus
147 367 8
162 233 6
223 5 1
257 219 38
218 1 2
232 -23 5
297 -92 5
299 -130 1
360 -231 1
331 -168 1
Poule 4
Aubenas - Grasse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 - 8
Bourg-en-Bresse - Valence . . . . . . . . . . . . 27 - 6
Chambéry - Strasbourg . . . . . . . . . . . . . . .25 - 15
La Seyne-sur-Mer - Vienne . . . . . . . . . . . . 26 - 0
Macon - Romans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 - 5
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Pts
Bourg-en-Bresse 50
Chambéry
42
Aubenas
40
La Seyne-sur-Mer 38
Romans
23
Grasse
19
Strasbourg
18
Macon
16
Valence
13
Vienne
12
J G N P Pp
12
11
11
12
12
12
11
11
12
12
11
8
9
8
4
4
3
3
2
3
0
1
0
1
1
0
2
0
1
0
1
2
2
3
7
8
6
8
9
9
346
308
299
302
241
179
193
187
203
175
Pc Dif Bonus
140 206
161 147
173 126
232 70
245 -4
288 -109
250 -57
237 -50
307 -104
400 -225
6
8
4
4
5
3
2
4
3
0
Fédérale 2
Poule 6
Marmande - Casteljaloux, 15-3; Castelsarrasin Lourdes, 24-0; Lannemezan - Montauban, 3-3;
Orthez - Hendaye, 22-10; Saint-Jean-de-Luz Boucau-Tarnos, 27-19
Le Real de Benzema a écrasé
l’Espanyol Barcelone (6-0). AFP
Italie
AS Rome - Frosinone . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 1
Atalanta - Sassuolo . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Carpi - Palerme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
AC Milan - Inter Milan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Bologne - Sampdoria . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 2
Chievo Vérone - Juventus . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 4
Genoa - Fiorentina . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Naples - Empoli . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 - 1
Torino - Hellas Vérone . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Udinese - Lazio Rome . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Naples
50 22 15 5 2 50 19 31
2 Juventus
48 22 15 3 4 42 15 27
3 Fiorentina
42 22 13 3 6 39 21 18
1. Niort, 41 (12 m., 104); 2. Bassin d'Arcachon, 39 (12
m., 115); 3. St Jean d'Angély, 39 (12 m., 94); 4.
Nafarroa, 32 (12 m., 34); 5. Hagetmau, 28 (12 m.,
0); 6. Morlaas, 27 (12 m., -33); 7. Peyrehorade, 26
(12 m., -10); 8. Lormont, 15 (11 m., -72); 9. Aire-surl'Adour, 14 (11 m., -84); 10. St Paul, 12 (12 m., -148)
Fédérale 3
1. Saint-Jean-de-Luz, 40 (12 m., 173); 2. Castelsarrasin, 39 (12 m., 64); 3. Hendaye, 36 (12 m.,
43); 4. Orthez, 29 (12 m., -4); 5. Marmande, 28
(12 m., -12); 6. Lourdes, 27 (12 m., -27); 7. Lannemezan, 23 (12 m., -10); 8. Montauban, 21 (12 m., -75);
9. Casteljaloux, 18 (12 m., -69); 10. Boucau-Tarnos,
13 (12 m., -83)
Poule 7
Cahors - Malemort-Brive, 19-15; Figeac - Decazeville,
5-25; Gaillac - Levezou Segala, 50-3; Millau - Issoire,
35-3; Saint-Junien - Trélissac, 10-13
1. Gaillac, 41 (12 m., 144); 2. Trélissac, 41 (11 m., 198);
3. Millau, 40 (12 m., 67); 4. Cahors, 33 (12 m., 77);
5. Decazeville, 30 (12 m., 47); 6. Malemort-Brive,
27 (12 m., -48); 7. Saint-Junien, 26 (12 m., -27); 8.
Issoire, 17 (12 m., -199); 9. Levezou Segala, 15 (12 m.,
-156); 10. Figeac, 12 (11 m., -103)
Poule 8
Hagetmau - Nafarroa, 9-16; Lormont - Bassin
d'Arcachon, 16-16; Peyre.- Aire-sur-l'Adour, 17-6; St
Jean d'Angély - Morlaas, 16-9; St Paul - Niort, 11-10
Paul - Mouguerre, 13-17
1. Mauléon, 33 (8 m., 134); 2. Oloron, 32 (9 m.,
206); 3. Tyrosse, 31 (9 m., 126); 4. Hasparren, 29 (9
m., 105); 5. Mouguerre, 24 (9 m., 0); 6. St Paul, 23
(9 m., 51); 7. Bayonne /Cambo, 16 (9 m., -42); 8.
Hendaye - Urrugne, 4 (9 m., -231); 9. Bidart, -4 (9
m., -349)
Poule 6
Poule 11
La Tremblade - Puilboreau, 15-32; Mérignac - Floirac,
Remis; Poitiers - Belvès, 23-25; Sarlat - Stade Foyen,
19-14; Surgères - Royan-Saujon, 43-6
Bardos - Sud Landes, 13-16; Hagetmau-Mugron Anglet, 11-23; Nafarroa - La Nivelle, 38-3
1. Sarlat, 42 (12 m., 102); 2. Stade Foyen, 38 (12
m., 88); 3. Belvès, 35 (12 m., 61); 4. Floirac, 35 (11 m.,
61); 5. Surgères, 34 (12 m., 23); 6. Puilboreau, 33 (12
m., 19); 7. Mérignac, 25 (11 m., 21); 8. Poitiers, 18
(12 m., -43); 9. La Tremblade, 11 (12 m., -125); 10.
Royan-Saujon, 7 (12 m., -207)
Poule 7
Fédérale 1
Classement
Classement
Pts
1 FC Barcelone
51
2 Atlético Madrid
48
3 Real Madrid
47
4 Villarreal
44
5 FC Séville
36
6 Athletic Bilbao
34
7 Celta Vigo
34
8 Eibar
33
9 La Corogne
29
10 Malaga
27
11 Getafe
26
12 Valence
25
13 Real Sociedad
24
14 Betis Séville
22
15 Espanyol Barcelone 22
16 Las Palmas
21
17 Gijón
21
18 Grenade
20
19 Rayo Vallecano
19
20 Levante
17
41
38
36
33
32
32
29
27
27
27
25
25
24
23
19
16
11
Arpajon - Nontron, 9-3; Fumel - Ribérac, 14-3;
Grenade - Souillac, 35-11; Nègrepelisse - SaintCernin, 16-23; Périgueux - Monflanquin, 33-3
1. Périgueux, 48 (11 m., 244); 2. Grenade, 41 (12 m.,
74); 3. Saint-Cernin, 35 (12 m., 1); 4. Fumel, 31 (12
m., -11); 5. Arpajon, 26 (11 m., -5); 6. Nontron, 22 (11
m., -31); 7. Nègrepelisse, 21 (11 m., -5); 8. Ribérac,
18 (11 m., -39); 9. Souillac, 16 (11 m., -89); 10. Monflanquin, 13 (12 m., -139)
Poule 8
Bon-Encontre/Boé - Rion-des-Landes, 17-14;
Mugron - Riscle, 24-34; Nogaro - St Sever, 30-18;
Salles - Bazas, 13-6; Tournon - Layrac, 19-14
1. Salles, 48 (12 m., 168); 2. Nogaro, 36 (12 m., 30);
3. Tournon, 33 (12 m., 31); 4. Mugron, 32 (12 m.,
35); 5. Layrac, 32 (12 m., 4); 6. Riscle, 28 (12 m., 7);
7. Rion-des-Landes, 27 (12 m., -12); 8. Bazas, 21
(11 m., -43); 9. Bon-Encontre/Boé, 17 (11 m., -67);
10. St Sever, 8 (12 m., -153)
Poule 9
Pont Long - Bizanos, 10-6; Aramits - Mouguerre, 253; Arudy - Bayonne, 8-11; Hasparren - Barcus, 26-20;
Larressore - Saint-Palais, 20-20
1. Hasparren, 37 (12 m., 53); 2. Larressore, 36 (12 m.,
26); 3. Saint-Palais, 34 (12 m., 31); 4. Mouguerre,
32 (12 m., 26); 5. Aramits, 30 (12 m., 65); 6. Bizanos, 28 (12 m., 20); 7. Pont Long, 27 (12 m., 9); 8.
Bayonne, 27 (12 m., -31); 9. Barcus, 25 (12 m., -10);
10. Arudy, 4 (12 m., -189)
Poule 10
Argeles - Vic-Bigorre, 21-20; Gimont - Seron Bedeille,
16-6; Navarrenx - Salvetat Plaisance, 26-5; Pamiers
- St Lary Soulan, 63-14; Toac Toec - Rieume, 29-32
1. Pamiers, 45 (11 m., 216); 2. Gimont, 41 (12 m.,
82); 3. Rieume, 36 (12 m., 25); 4. Vic-Bigorre, 29 (11
m., 33); 5. Seron Bedeille, 26 (11 m., -18); 6. Navarrenx, 24 (12 m., 4); 7. St Lary Soulan, 23 (12 m., -68);
8. Toac Toec, 17 (11 m., -36); 9. Argeles, 15 (12 m., 160); 10. Salvetat Plaisance, 15 (12 m., -78)
Reichel
Poule 1
Narbonne - Agen, 22-16; Bayonne - Toulon, 13-11;
Brive - Bordeaux-Bègles, 9-23; Clermont - Toulouse,
33-25; La Rochelle - Montpellier, 31-28; Pau - Racing,
13-9; Perpignan - Stade Français, 22-14
1. Bordeaux-Bègles, 56 (17 m., 139); 2. Clermont,
49 (17 m., 106); 3. Agen, 49 (17 m., 90); 4. Pau, 48
(17 m., -14); 5. La Rochelle, 45 (17 m., 62); 6. Montpellier, 44 (17 m., 1); 7. Toulon, 43 (17 m., 94); 8.
Perpignan,43 (17 m.,65); 9.Toulouse,41 (17 m.,28);
10. Stade Français, 36 (17 m., -73); 11. Racing, 28 (17
m., -74); 12. Bayonne, 28 (17 m., -77); 13. Narbonne,
27 (17 m., -121); 14. Brive, 12 (17 m., -226)
Poule 2
Béziers - Aurillac, 14-21; Carcassonne - Grenoble, 3019; Montauban - Bourgoin, 45-11; Tarbes - Albi, 3322; Aix en Provence - Colomiers, 41-27; Biarritz Oyonnax, 13-8; Dax - Castres, 3-30; Mont-deMarsan - Lyon, 23-19
1. Castres, 82 (19 m., 326); 2. Lyon, 70 (19 m., 284);
3. Grenoble, 63 (19 m., 235); 4. Colomiers, 57 (19 m.,
98); 5. Oyonnax, 52 (19 m., 143); 6. Albi, 49 (19
m., -23); 7. Béziers, 45 (19 m., 60); 8. Mont-deMarsan, 43 (19 m., -19); 9. Tarbes, 41 (19 m., -12);
10. Biarritz, 41 (19 m., -109); 11. Aurillac, 41 (19 m.,
-78); 12. Carcassonne, 41 (19 m., -42); 13. Aix en
Provence, 40 (19 m., -93); 14. Montauban, 22 (19
m., -219); 15. Bourgoin, 17 (19 m., -187); 16. Dax, 13
(19 m., -364)
Juniors Belascain
1. Nafarroa, 35 (8 m., 210); 2. Anglet, 32 (8 m.,
118); 3. La Nivelle, 27 (8 m., 47); 4. Bts/aso, 17 (7 m.,
30); 5. Bardos, 16 (8 m., -12); 6. Sud Landes, 9 (8
m., -179); 7. Aire-sur-l'Adour, 7 (7 m., -94); 8. Hagetmau-Mugron, 5 (8 m., -120)
Poule 13
Castillon - Bordeaux Stade, 22-3; Limoges Libourne, 19-3; Soyaux Angoulême - Mérignac, 3-8
1. Limoges, 32 (8 m., 107); 2. Mérignac, 29 (8 m.,
108); 3. Soyaux Angoulême, 25 (8 m., 60); 4. Castillon, 24 (8 m., 38); 5. Puilboreau, 18 (7 m., 16); 6.
Bordeaux Stade, 13 (8 m., -45); 7. Suraca17, 9 (7 m.,
-67); 8. Libourne, -6 (8 m., -217)
Crabos
Poule 4
Auch - Dax, 17-10
Division 1 Féminine Elite
Blagnac - Montpellier, 7-5; Bobigny - Rennes, 10-15;
Caen - Lille Metropole Rc Villeneuvois, 5-10;
Perpignan - Stade Toulousain, F-25
1. Lille Metropole Rc Villeneuvois, 41 (11 m., 161); 2.
Montpellier, 40 (11 m., 184); 3. Blagnac, 36 (11 m.,
79); 4. Stade Toulousain, 35 (11 m., 92); 5. Bobigny,
33 (11 m., 57); 6. Rennes, 26 (11 m., -4); 7. Caen, 6 (11
m., -294); 8. Perpignan, -22 (11 m., -275)
Division 1 Féminine A. Auclair
Poule 2
Gaillac - Bordeaux Stade, 5-10; Lons - Stade
Rochelais Poc Ettes, 38-0; Nérac - Castres, 0-6;
Tarbes - Bayonne, 0-15
1. Lons, 51 (11 m., 416); 2. Bayonne, 46 (11 m., 256);
3. Bordeaux Stade, 41 (11 m., 202); 4. Tarbes, 30 (11
m., 139); 5. Gaillac, 23 (11 m., -73); 6. Castres, 12 (11
m., -225); 7. Stade Rochelais Poc Ettes, 11 (11 m., 176); 8. Nérac, -3 (11 m., -539)
Fédérale Féminine à XV
Poule 9
Salies-Sauveterre - Menditte, 7-0; Grenade - Pau, 032; Sud Toulousain - Bagnères-de-Bigorre, 14-7;
Toulouse Chem. Marengo - Bayonne, 27-5
1. Pau, 39 (10 m., 252); 2. Sud Toulousain, 37 (10 m.,
122); 3. Bagnères-de-Bigorre, 36 (10 m., 104); 4.
Salies-Sauveterre, 23 (10 m., -45); 5. Menditte, 20
(10 m., -14); 6. Grenade, 13 (10 m., -79); 7. Toulouse Chem. Marengo, 11 (10 m., -89); 8. Bayonne,
6 (10 m., -251)
Poule 10
Agen - Mont-de-Marsan, 3-19; Lons - Magnoac, 25F; Luzech - Herm, 6-12; Montauban - Auch, 7-15
1. Herm, 43 (10 m., 284); 2. Mont-de-Marsan, 38
(10 m., 162); 3. Montauban, 25 (10 m., 57); 4.
Luzech, 25 (10 m., 1); 5. Auch, 23 (9 m., -21); 6.
Lons, 21 (9 m., 17); 7. Agen, 11 (10 m., -155); 8.
Magnoac, -3 (10 m., -345)
Poule 11
Bordeaux Stade - Pessac drop de béton, 10-0;
Casteljaloux-Duras-Marmande - Bruges
Blanquefort, F-25; Galgon - Bergerac, 5-34; La
Couronne - Périgueux, 10-8
1. Bruges Blanquefort, 50 (10 m., 560); 2. Bergerac, 39 (10 m., 228); 3. Bordeaux Stade, 39 (10
m., 225); 4. Pessac drop de béton, 26 (10 m., 61);
5. Casteljaloux-Duras-Marmande, 11 (9 m., -139);
6. La Couronne, 11 (10 m., -185); 7. Périgueux, 10 (9
m., -136); 8. Galgon, -2 (10 m., -614)
Poule 12
Perigord Blanc - Salon St-Yrieix, 17-7.
1. Salon St-Yrieix, 25 (8 m., 83); 2. Perigord Blanc,
22 (7 m., 41); 3. Poitiers, 19 (5 m., 64); 4. Limoges,
16 (5 m., 123); 5. Brive, 5 (6 m., -106); 6. Tulle, 0 (5
m., -205).
uRUGBY À XIII
Poule 8
Elite 1
Montauban - Langon, Remis; Montech - Agen, 23-6;
Valence d'Agen - Lormont, 0-35;
Blagnac/Aussonne/Seilh - St-Médard-en-Jalles, 716; Nérac - Castelsarrasin, F-25
Avignon - Carcassonne, 22-32; Fc Lézignan Corbières
- Albi, 30-14; Villeneuve - Limouxin, 12-25
1. Lormont, 37 (10 m., 157); 2. Blagnac/Aussonne/Seilh, 36 (9 m., 277); 3. Saint-Médard-enJalles, 35 (10 m., 157); 4. Langon, 33 (9 m., 133); 5.
Castelsarrasin, 28 (10 m., 57); 6. Montech, 26 (10
m., -37); 7. Valence d'Agen, 14 (10 m., -236); 8.
Agen, 8 (10 m., -177); 9. Nérac, 4 (10 m., -197); 10.
Montauban, 2 (8 m., -134)
Poule 9
Lourdes - Pont Long, 12-32; Haute Bigorre - Morlaas,
33-3; Pays D'armagnac - Tournefeuille, 10-17;
Toulouse Lalande - Toac Toec, 9-13
1. Pont Long, 37 (9 m., 162); 2. Haute Bigorre, 34
(9 m., 137); 3. Adour Echez, 29 (8 m., 102); 4. Lourdes, 22 (9 m., 9); 5. Toac Toec, 21 (9 m., 4); 6. Toulouse Lal, 16 (9 m., -38); 7. Tournefeu, 14 (9 m., -66);
8. Morlaas, 14 (9 m., -112); 9. Pays d’Arm. -1 (9 m.,
-198)
Poule 10
Bayonne /Cambo - Bidart, 25-F; Hasparren Hendaye - Urrugne, 25-F; Oloron - Tyrosse, 23-11; St
Elite 2
Lyon Villeurbanne - Carpentras, 28-6; La Réole Lescure-arthès, 20-12; Montpellier - Villefranche
Aveyron, 38-34; St Gaudens - Villegailhenc, 24-16
BADMINTON
Top 12 - Poule 2
MDM ST Aignan - Talence . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 6
Union St Bruno - Aix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 8
WATER-POLO
N1 Masculine
Charenton - Moulins, 13-7; Choisy le Roi - Taverny, 58; Denain - St-Jean-D'Angély, 9-15; Givors - Harnes,
14-12; Limoges - Reims, 4-19; Livry-Gargan - Union
St-Bruno, 16-10; Aix en Savoie -
N2 Masculine
Antony - La Rochelle, 6-13; Arras - Racing Club, 16-6;
Le pont de Claix - Conflans Ste Honorine, 13-11;
Mulhouse - Colmar, 13-4; Thionville - Chenove, 23-8
2-6
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Sports
LES RÉSULTATS
BASKET-BALL
Pro A
Pau - Paris-Levallois . . . . . . . . . . . . . . . . . .76 - 62
Rouen - Nancy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .78 - 92
Châlons-Reims - Gravelines . . . . . . . . . . .98 - 69
Cholet - Dijon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79 - 73
Limoges - Le Havre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .86 - 67
Nanterre - Monaco . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .82 - 76
Orléans - Le Mans . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .73 - 82
Villeurbanne - Strasbourg . . . . . . . . . . . . .63 - 84
Antibes - Chalon/Saône . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . SOH_RugCla_Long_Maigre:1. Gravelines, 31 (18
m.); 2. Le Mans, 31 (18 m.); 3. Monaco, 31 (18 m.);
4. Nanterre, 30 (18 m.); 5. Villeurbanne, 30 (18
m.); 6. Strasbourg, 30 (18 m.); 7. Chalon/Saône,
27 (17 m.); 8. Pau, 28 (18 m.); 9. Antibes, 26 (17
m.); 10. Limoges, 27 (18 m.); 11. Dijon, 28 (18 m.);
12. Orléans, 26 (18 m.); 13. Châlons-Reims, 25
(18 m.); 14. Cholet, 25 (18 m.); 15. Nancy, 24 (18
m.); 16. Paris-Levallois, 23 (18 m.); 17. Rouen, 22
(18 m.); 18. Le Havre, 19 (18 m.)
Pro B
Bourg - Saint-Chamond . . . . . . . . . . . . . .69 - 80
Fos - Saint-Quentin . . . . . . . . . . . . . . . . . . .56 - 57
Lille - Le Portel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .63 - 50
Roanne - Charleville-Mézières . . . . . . . .96 - 84
Boulogne - Hyères-Toulon . . . . . . . . . . . .101 - 96
Orchies - Denain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79 - 89
Poitiers - Boulazac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76 - 66
Souffelweyersheim - Vichy/Clermont .70 - 68
Nantes - Evreux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .84 - 91
SOH_RugCla_Long_Maigre:1. Boulogne, 26 (15
m.); 2. Hyères-Toulon, 26 (15 m.); 3. Bourg, 25
(15 m.); 4. Evreux, 24 (15 m.); 5.
Souffelweyersheim, 23 (15 m.); 6. Poitiers, 23
(15 m.); 7. Le Portel, 23 (15 m.); 8. Boulazac, 23
(15 m.); 9. Vichy/Clermont, 22 (15 m.); 10. SaintQuentin, 22 (15 m.); 11. Fos, 22 (15 m.); 12. SaintChamond, 22 (15 m.); 13. Denain, 22 (15 m.); 14.
Lille, 21 (15 m.); 15. Charleville-Mézières, 21 (15
m.); 16. Roanne, 21 (15 m.); 17. Nantes, 21 (15 m.);
18. Orchies, 18 (15 m.)
Espoir Pro A
Pau - Paris-Levallois, 67-51; Rouen - Nancy, 68-76;
Châlons-Reims - Gravelines, 57-75; Cholet - Dijon,
77-68; Limoges - Le Havre, 82-70; Nanterre Monaco, 111-55; Orléans - Le Mans, 67-77;
Villeurbanne - Strasbourg, 84-64
1. Pau, 31 (17 m., 268); 2. Chalon/Saône, 30 (17 m.,
134); 3. Le Mans, 30 (17 m., 85); 4. Villeurbanne, 30
(17 m., 133); 5. Gravelines, 31 (18 m., 185); 6. Cholet, 29 (17 m., 141); 7. Paris-Levallois, 28 (17 m.,
90); 8. Nanterre, 29 (18 m., 89); 9. Nancy, 27 (17 m.,
99); 10. Rouen, 27 (17 m., 168); 11. Le Havre, 24 (17
m., -89); 12. Limoges, 25 (18 m., -42); 13. Antibes,
23 (17 m., -51); 14. Dijon, 22 (17 m., -93); 15. Strasbourg, 22 (18 m., -157); 16. Orléans, 20 (17 m., 184); 17. Châlons-Reims, 19 (17 m., -203); 18.
Monaco, 18 (17 m., -573)
18 Centre Fédéral
19 19 0 19 1171 1698 -527
Nationale 1
Avignon Sorgues - Get Vosges . . . . . . . . .60 - 75
Caen - La Rochelle Rupella . . . . . . . . . . . .90 - 65
Centre Fédéral - Aix-Maurienne . . . . . . . .55 - 82
Chartres - Angers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .79 - 69
JSA Bordeaux - Blois . . . . . . . . . . . . . . . . . .78 - 84
Challans - Quimper . . . . . . . . . . . . . . . . . . .78 - 80
Mulhouse - Vitré . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .71 - 74
Rueil - Tarbes Lourdes . . . . . . . . . . . . . . . . .90 - 78
Saint-Vallier - Berck . . . . . . . . . . . . . . . . . . .99 - 72
SOH_RugCla_Long_Maigre:1. Blois, 35 (19 m.);
2. Rueil, 33 (19 m.); 3. Saint-Vallier, 32 (19 m.); 4.
Tarbes Lourdes, 32 (19 m.); 5. Aix-Maurienne,
32 (19 m.); 6. Get Vosges, 30 (19 m.); 7. Caen, 30
(19 m.); 8. Angers, 29 (19 m.); 9. Avignon
Sorgues, 28 (19 m.); 10. Chartres, 27 (19 m.); 11.
Challans, 27 (19 m.); 12. Quimper, 27 (19 m.); 13.
Berck, 27 (19 m.); 14. La Rochelle Rupella, 27 (19
m.); 15. Mulhouse, 27 (19 m.); 16. JSA Bordeaux,
26 (19 m.); 17. Vitré, 25 (19 m.); 18. Centre
Fédéral, 19 (19 m.)
Nationale 2
Poule B
Luçon - USV Ré, 82-90; Toulouse - Cognac, 77-81; BB
Marmande - Dax-Gamarde, 87-94; Brissac Valence-Condom, 109-73; Elan Pau NE - Garonne
ASPTT, 74-69; Stade Montois - Gardonne, 61-93;
Tours - Chateau d'Olonnes, 72-82
1. Tours, 25 (14 m., 70); 2. Brissac, 25 (14 m., 182);
3. USV Ré, 24 (14 m., 110); 4. Elan Pau NE, 22 (14 m.,
-52); 5. Cognac, 22 (14 m., 68); 6. BB Marmande,
21 (14 m., -8); 7. Luçon, 20 (14 m., -19); 8. Chateau
d'Olonnes, 20 (14 m., -17); 9. Toulouse, 20 (14 m.,
15); 10. Garonne ASPTT, 20 (14 m., -24); 11. DaxGamarde, 20 (14 m., -16); 12. Gardonne, 19 (14 m.,
-31); 13. Valence-Condom, 18 (14 m., -113); 14.
Stade Montois, 17 (14 m., -165)
Nationale 3
Poule C
Agen - ASCH, 75-81; Albi - Coteaux Luy, 88-71; Auch Villefranche, 61-60; Hagetmau-Doazit - Colomiers,
79-59; Réal Chalossais - Rodez, Remis; Val d'Albret Elan SMS, 79-48
1. Réal Chalossais, 24 (13 m., 163); 2. Elan SMS, 24
(14 m., 96); 3. ASCH, 23 (14 m., 61); 4. Val d'Albret,
23 (14 m., 82); 5. Hagetmau-D, 22 (14 m., 35); 6.
Auch, 22 (14 m., -2); 7. Coteaux Luy, 21 (14 m., 45); 8. Albi, 19 (14 m., -55); 9. Rodez, 18 (12 m.,
82); 10. Agen, 17 (14 m., -113); 11. Colomiers, 17 (14
m., -162); 12. Villefranche, 16 (13 m., -142)
Poule D
Castelnau Médoc - Cognac (B), 72-58; Chateauroux
- Mérignac, 90-70; Limoges - Limoges Saint Antoine,
70-49; Panazol-Feytiat - Boulazac (B), 78-82;
Poitiers (B) - Villeneuve/Pujols, 80-65; SaintMédard - Tresses, 69-70
1. Chateauroux, 26 (14 m., 126); 2. Saint-Médard,
25 (14 m., 145); 3. Castelnau Médoc, 23 (13 m.,
113); 4. Poitiers (B), 22 (14 m., 79); 5. Boulazac
(B), 22 (14 m., 93); 6. Mérignac, 21 (14 m., -14); 7.
Villeneuve/Pujols, 21 (14 m., 9); 8. Limoges, 20
(13 m., 9); 9. Cognac (B), 19 (14 m., -100); 10. Panazol-Feytiat, 18 (14 m., -56); 11. Tresses, 17 (14 m., 127); 12. Limoges SA, 15 (14 m., -277)
Ligue Féminine
Bourges - Lyon, 72-62; Charleville-Mézières Mondeville, 96-48; Hainaut - Calais, 62-49; Nice Montpellier, 69-81; Nantes Reze - Arras, 91-65;
Toulouse - Basket Landes, 43-67; Villeneuve d'Ascq Angers, 69-54
1. Montpellier, 26 (14 m., 219); 2. Bourges, 26 (14 m.,
221); 3. Nice, 25 (15 m., 88); 4. Villeneuve d'Ascq,
24 (14 m., 160); 5. Basket Landes, 24 (14 m., 65);
6. Charleville-Méz, 23 (14 m., 108); 7. Hainaut, 21
(14 m., 6); 8. Lyon, 21 (14 m., 33); 9. Mondeville,
20 (14 m., -106); 10. Nantes Reze, 19 (14 m., 51); 11.
Calais, 18 (15 m., -299); 12. Toulouse, 17 (14 m., 230); 13. Angers, 17 (14 m., -114); 14. Arras, 16 (14 m.,
-202)
Nationale 1F
Poule B
Brive Correze - Feytiat, 73-58; Centre Fédéral (B) - St
Paul Reze, 41-73; Colomiers - La Glacerie, 62-48; Ifs Orthez, 70-53; La Garnache - Thouars, 64-81; Le
Havre - Rennes, 74-60
1. St Paul Reze, 26 (14 m., 245); 2. Le Havre, 26 (14
m., 139); 3. Thouars, 26 (14 m., 131); 4. Ifs, 25 (14 m.,
116); 5. Colomiers, 22 (14 m., 21); 6. Orthez, 21 (14
m., -17); 7. La Glacerie, 21 (14 m., -5); 8. La Garnache, 20 (14 m., -42); 9. Feytiat, 18 (14 m., -109); 10.
Brive Correze, 17 (14 m., -80); 11. Rennes, 16 (14 m.,
-185); 12. Centre Fédéral (B), 14 (14 m., -214)
Nationale 2 F
Poule B
Anglet - Nantes Reze, 62-52; Basket Landes - Le
Poinconnet, 59-75; Pays rochelais - Espoir Chalosse,
95-67; St Delphin - Gimont, 64-46; Stade Montois Bourges, 67-60; Tournefeuille - Bc Solerien, 46-59
1. Le Poinconnet, 26 (14 m., 197); 2. Pays rochelais,
25 (14 m., 222); 3. Bc Solerien, 25 (14 m., 105); 4.
Anglet, 24 (14 m., 50); 5. Stade Montois, 22 (14 m.,
29); 6. St Delphin, 22 (14 m., -15); 7. Gimont, 22
(14 m., 4); 8. Espoir Chal, 19 (14 m., -45); 9. Basket
Landes, 18 (14 m., -106); 10. Nantes Reze, 17 (14 m.,
-108); 11. Tournefeuille, 17 (14 m., -128); 12. Bourges, 15 (14 m., -205)
Nationale 3 F
Poule B
Elan Chalossais - Amou, 54-67; Adour Dax Villeneuve/Pujols, 65-49; EBPLO Mourenx Vacquiers Bouloc, 52-50; Garonne ASPTT Carmaux, 43-73; Grandfonds - Gimont, 75-60;
Tarbes - Puycasquier, 74-63
1. Carmaux, 26 (14 m., 160); 2. Grandfonds, 25 (14
m., 125); 3. Gimont, 24 (14 m., -4); 4. Adour Dax, 23
(14 m., 80); 5. Amou, 23 (14 m., 101); 6. Villeneuve/Pujols, 22 (14 m., 21); 7. Garonne ASPTT, 20
(14 m., -113); 8. Vacquiers Bouloc, 20 (14 m., -19);
9. EBPLO Mourenx, 19 (14 m., -98); 10. Elan Chalossais, 19 (14 m., -33); 11. Tarbes, 16 (14 m., -100);
12. Puycasquier, 15 (14 m., -120)
Poule C
Bressuire le réveil - Saran, 63-77; JSA Bordeaux Laguenne, 69-62; La Couronne - Nantes, 74-48;
Limoges (B) - Stade poitevin, 74-61; Pays rochelais
(B) - Tours, 48-59; Saint Avertin - Limoges, 42-47
1. La Couronne, 27 (14 m., 230); 2. Tours, 26 (14 m.,
152); 3. Bressuire le réveil, 24 (14 m., 72); 4.
Laguenne, 23 (14 m., 83); 5. JSA Bordeaux, 22 (14
m., 81); 6. Nantes, 21 (14 m., -11); 7. Saran, 20 (14 m.,
-3); 8. Pays rochelais (B), 20 (14 m., -99); 9. Limoges (B),19 (14 m.,-69); 10.Limoges,18 (14 m.,-103);
11. Saint Avertin, 16 (14 m., -155); 12. Stade poitevin, 16 (14 m., -178)
HANDBALL
Nationale 1
Poule 1
Bagnols Gard - Rodez Aveyron, 24-24; Grenoble Villeurbanne, 29-23; Martigues - Cavigal Nice, 2629; Montelimar - Ajaccio, 38-27; Montpellier - Pau
Nousty, 24-23; St Raphael - St-egreve, 27-25
1. Grenoble, 28 (10 m., 43); 2. Cavigal Nice, 27 (10
m., 23); 3. Montpellier, 25 (10 m., 26); 4. Rodez
Aveyron, 22 (10 m., 6); 5. Pau Nousty, 20 (10 m., 9);
6. Martigues, 20 (10 m., -1); 7. Bagnols Gard, 19
(10 m., -15); 8. Montelimar, 18 (10 m., 18); 9. St
Raphael, 16 (10 m., -27); 10. St-egreve, 14 (10 m.,
-16); 11. Villeurbanne, 9 (10 m., -41); 12. Ajaccio, 8
(10 m., -25)
Nationale 2
Poule 1
1. Boulogne Billancourt, 30 (10 m., 73); 2. Saintes, 26 (10 m., 48); 3. Torcy, 23 (10 m., 10); 4. Reze,
23 (10 m., 21); 5. Granville, 21 (10 m., 7); 6. St Nazaire,
20 (10 m., -3); 7. Massy, 19 (10 m., 9); 8. Chartres M,
18 (10 m., -3); 9. Cesson Rennes, 18 (10 m., -32); 10.
Saint Maur, 16 (10 m., -28); 11. Sully Sur Loire, 13 (10
m., -50); 12. Le Chesnay, 13 (10 m., -52)
Nationale 3
Poule 1
Asson - Balma, 40-33; Bordeaux Cauderan Aurillac, 28-27; Espalion - Tardets, 22-21; Limoges Libourne, 34-31; Thuir - Anglet-Biarritz, 33-23;
Tournefeuille - Pau Nousty, 31-23
1. Asson, 24 (10 m., 33); 2. Espalion, 24 (10 m., 2);
3. Aurillac, 23 (10 m., 15); 4. Tardets, 22 (10 m., 7);
5. Pau Nousty, 21 (10 m., 12); 6. Libourne, 21 (10
m., 3); 7. Tournefeuille, 20 (10 m., 11); 8. Limoges,
20 (10 m.,-3); 9.Balma,20 (10 m.,-8); 10.Bordeaux
Cauderan, 17 (10 m., -18); 11. Thuir, 16 (10 m., 1); 12.
Anglet-Biarritz, 12 (10 m., -55)
Poule 2
Haut Anjou - La Rochelle Perigny, 33-29; Jeanne D
Arc Bruz - Limoges, 31-30; Les Olonnes - Angers, 2030; Niort - Vierzon, 31-22; Rennes - Erdre Et Loire, 2923; St Malo - Panaloisirs, 27-16
1. St Malo, 27 (10 m., 48); 2. Haut Anjou, 26 (10 m.,
70); 3. Panaloisirs, 23 (10 m., 9); 4. Angers, 23 (10
m., 19); 5. Jeanne D Arc Bruz, 21 (10 m., 10); 6. Niort,
20 (10 m., 22); 7. Rennes, 20 (10 m., -31); 8. La
Rochelle Per., 20 (10 m., 0); 9. Vierzon, 18 (10 m.,
0); 10. Erdre Et Loire, 16 (10 m., -30); 11. Limoges,
16 (10 m., -25); 12. Les Olonnes, 10 (10 m., -92)
LFH
Toulon/Saint-Cyr - Besançon, 25-27; Dijon - Exempt,
-; Fleury - Nantes, 24-29; Issy Paris - Metz, 20-32;
Nîmes - Nice, 25-22
1. Metz, 33 (12 m., 60); 2. Issy Paris, 28 (13 m., 0); 3.
Fleury, 28 (12 m., 27); 4. Nîmes, 27 (13 m., 4); 5.
Besançon, 26 (12 m., 5); 6. Nice, 24 (13 m., -8); 7.
Nantes, 23 (12 m., -10); 8. Toulon/Saint-Cyr, 20 (13
m., -23); 9. Dijon, 15 (12 m., -55)
Nationale 1F
Poule 1
Fleury - Octeville, 25-24
1. Rennes, 32 (12 m., 41); 2. Colombelles, 28 (12
m., 24); 3. Nantes, 26 (12 m., 25); 4. Rochechouart,
26 (12 m., 20); 5. Fleury, 25 (12 m., 10); 6. Octeville, 25 (12 m., 25); 7. Aulnay, 25 (12 m., 9); 8.
Angoulême, 22 (12 m., -17); 9. Pessac, 22 (12 m., 22); 10. Lampaul, 19 (12 m., -19); 11. Erdre Et Loire,
18 (12 m., -29); 12. Mont-le-breton., 17 (12 m., -67)
Poule 3
Bergerac - CA Bègles, 34-27
1. Plan de Cuques, 35 (12 m., 84); 2. Le Pouzin, 30
(12 m., 54); 3. Bouillargues, 28 (12 m., 28); 4. Toulon/Saint-Cyr, 25 (12 m., -9); 5. Antibes/Juan les
Pins, 24 (12 m., -11); 6. Entente Handball Feminin Loire Sud 42, 23 (12 m., -19); 7. Bergerac, 22 (12
m., -6); 8. Gardeen, 21 (12 m., -24); 9. CA Bègles, 21
(12 m., -10); 10. Toulouse, 20 (12 m., -17); 11. Bruguieres, 20 (12 m., -18); 12. Narbonne, 18 (12 m., -52)
VOLLEY-BALL
Ligue A
Nancy - Montpellier, 3-2; Nantes Rezé - Poitiers, 3-0;
Lyon - Ajaccio, 2-3; Paris - Beauvais, 3-1; Toulouse Cannes, 3-0; Tours - Sète, 2-3; Chaumont Narbonne, 3-1
1. Sète, 33 (15 m., 19); 2. Chaumont, 30 (15 m., 9);
3. Tours, 28 (14 m., 13); 4. Toulouse, 27 (14 m., 10);
5. Montpellier, 27 (14 m., 9); 6. Poitiers, 25 (15 m.,
4); 7. Nantes Rezé, 23 (15 m., 1); 8. Ajaccio, 23 (15
m., 1); 9. Paris, 23 (13 m., 5); 10. Cannes, 23 (15 m.,
1); 11. Lyon, 19 (14 m., -1); 12. Beauvais, 12 (15 m., -16);
13. Narbonne, 7 (15 m., -26); 14. Nancy, 6 (15 m., 29)
Elite M
Caudry - St Nazaire, 1-3; Hainaut - Ass Sport Orange
Nassau, 3-0; Halluin - St Pierre, 0-3; Merignac - Les
Herbiers, 3-1; St Jean d'Illac - Conflans, 3-0
1. Ass Sport Orange Nassau, 30 (12 m., 20); 2. St
Nazaire, 30 (12 m., 22); 3. St Jean d'Illac, 26 (12
m., 16); 4. St Pierre, 25 (12 m., 14); 5. Merignac, 18
(12 m., -3); 6. Hainaut, 15 (12 m., -6); 7. Halluin, 11
(12 m., -13); 8. Les Herbiers, 10 (12 m., -13); 9. Caudry, 10 (12 m., -15); 10. Conflans, 5 (12 m., -22).
Elite F
Amiens - Quimper, 2-3; Harnes - Strasbourg, 3-1;
Marcq Baroeul - Calais, 3-1; Saint-fons - Merignac, 30
1. Quimper, 34 (12 m., 30); 2. Marcq Baroeul, 28
(12 m., 20); 3. Amiens, 24 (12 m., 12); 4. Calais, 18 (12
m., 0); 5. Harnes, 14 (12 m., -9); 6. Merignac, 10
(12 m., -14); 7. Saint-fons, 9 (12 m., -17); 8. Strasbourg, 7 (12 m., -22).
Nationale 2
Bruges - Bouguenais, 32-25; L'union - Bègles, 38-33;
Pessac - Floirac Cenon, 23-37; TEC - Toulouse, 33-30;
Billère - Lormont, 30-23; Bordeaux - Irissarry, 30-28
Poule F
1. Bruges, 30 (10 m., 85); 2. Floirac Cenon, 30 (10
m., 39); 3. Bordeaux, 22 (10 m., -8); 4. Bouguenais,
21 (10 m., 22); 5. Lormont, 20 (10 m., 18); 6. TEC, 20
(10 m., 1); 7. Toulouse, 20 (10 m., 12); 8. Billère, 18
(10 m., 1); 9. L'union, 16 (10 m., -32); 10. Bègles, 15
(10 m., -42); 11. Pessac, 14 (10 m., -66); 12. Irissarry,
14 (10 m., -30)
1. Brive, 28 (14 m., 13); 2. Sporting Ouest, 26 (14 m.,
8); 3. Chantepie, 24 (14 m., 3); 4. St-brieuc, 22 (14
m., 3); 5. Fleury, 20 (14 m., -1); 6. Royan, 19 (14 m.,
-3); 7. Poitiers (B), 15 (14 m., -11); 8. Tours, 14 (14 m.,
-12).
Poule 2
Boulogne Billancourt - Saintes, 28-26; Cesson
Rennes - Granville, 27-20; Chartres M - Sully Sur
Loire, 27-24; Massy - Le Chesnay, 34-20; St Nazaire Torcy, 29-33; Reze - Saint Maur, 31-27
Royan - Poitiers (B), 3-2; Chantepie - Brive, 3-2;
Fleury - St-brieuc, 3-1; Sporting Ouest - Tours, 0-3
Nationale 3
Poule F
Chartres - Boulogne-Billancourt (B), 0-3;
Chateaudun - Orgerblon, 3-1; Fontenay - Rennes, 30; Malouin - Poissy, 3-0; Rennes Etud. - Laval, 3-0
1. Rennes Etud., 30 (11 m., 25); 2. Fontenay, 27 (11
m., 19); 3. Chateaudun, 24 (11 m., 13); 4. Malouin,
20 (11 m., 5); 5. Orgerblon, 18 (11 m., 3); 6. Laval, 15
(11 m., -3); 7. Boulogne-Billancourt (B), 13 (11 m.,
-7); 8. Rennes, 9 (11 m., -14); 9. Poissy, 5 (11 m., 20); 10. Chartres, 4 (11 m., -21)
Poule G
Merignac (B) - Kloar-aven, 3-1; Ambares - Saint
Avertin, 2-3; J.s.a. Bordeaux - Niort, 2-3; Nantes VB Reze (B), 1-3; St Nazaire (B) - Nantes Léo.L, 3-2
1. Saint Avertin, 29 (11 m., 21); 2. Nantes VB, 21 (11
m., 9); 3. J.s.a. Bordeaux, 20 (11 m., 6); 4. Nantes
Léo.L, 18 (11 m., 2); 5. Niort, 18 (11 m., 4); 6. Reze (B),
16 (11 m., 1); 7. Merignac (B), 16 (11 m., -6); 8. St
Nazaire (B), 13 (11 m., -7); 9. Kloar-aven, 8 (11 m., 13); 10. Ambares, 6 (11 m., -17)
Poule H
Agde - Clermont, 3-0; ASBAM Montpellier Mesplede, 3-0; Balma Fonsegrives - Croix d'Argent
Montpellier, 0-3; Biscarrosse - Le Cres, 2-3; Castres St Jean d'Illac (B), 3-1
1. ASBAM Montpellier, 33 (11 m., 27); 2. Balma
Fons., 23 (11 m., 10); 3. Castres, 23 (11 m., 10); 4. Le
Cres, 20 (11 m., 8); 5. Mesplede, 18 (11 m., 3); 6.
Agde, 18 (11 m., 6); 7. Croix d'Argent Montpellier, 11
(11 m., -8); 8. Clermont, 9 (11 m., -15); 9. Biscarrosse, 8 (11 m., -17); 10. St Jean d'Illac (B), 2 (11 m.,
-24).
Nationale 2 F
Poule E
Chaville-sevres - Clamart, 0-3; La Rochellechatelaillon - Joue, 3-0; St Jean d'Illac - Asnieres, 32; Vincennes - Nantes 2, 0-3
1. Clamart, 42 (14 m., 41); 2. Nantes 2, 31 (14 m.,
19); 3. St Jean d'Illac, 29 (14 m., 14); 4. Asnieres, 25
(14 m., 5); 5. Chaville-sevres, 18 (14 m., -5); 6. La
Rochelle-chatelaillon, 12 (14 m., -16); 7. Vincennes,
7 (14 m., -26); 8. Joue, 4 (14 m., -32).
Nationale 3F
Poule B
Cappelle La Grande - Chef-Boutonne, 6-8;
Charleville Mezieres - Stade Montois, 2-8;
Fouesnant - Douai, 8-5; Nantes - Cestas Sag, 8-2
1. Chef-Boutonne, 6 (2 m., 8); 2. Nantes, 6 (2 m.,
8); 3. Cestas Sag, 4 (2 m., -1); 4. Fouesnant, 4 (2 m.,
-2); 5. Stade Montois, 4 (2 m., 4); 6. Cappelle La
Grande, 3 (2 m., -2); 7. Douai, 3 (2 m., -3); 8. Charleville Mezieres, 2 (2 m., -12).
Nationale 2
Poule D
Boulogne Billancourt (C) - Biarritz Goelands, 8-3;
Ferriere - Bordeaux Cam, 8-5; Le Chesnay 78 As - St
Pierraise Ent (B), 1-8; Niort - Romagne (la) (B), 9-3
1. Niort, 6 (2 m., 12); 2. St Pierraise Ent (B), 6 (2 m.,
9); 3. Bordeaux Cam, 4 (2 m., 2); 4. Ferriere, 4 (2 m.,
1); 5. Boulogne Billancourt (C), 4 (2 m., 0); 6.
Romagne (la) (B), 4 (2 m., 0); 7. Biarritz Goelands, 2 (2 m., -11); 8. Le Chesnay 78 As, 2 (2 m., -13)
Poule E
Auch - Cestas Sag (B), 8-2; Caen (C) - Saint
Sebastien, 0-8; Ermont-plessis - Nantes (B), 5-8;
Vern/Seiche - Thorigne Fouillard (B), 8-2
1. Saint Sebastien, 6 (2 m., 14); 2. Auch, 5 (2 m., 6);
3. Nantes (B), 5 (2 m., 3); 4. Vern/Seiche, 4 (2 m.,
3); 5. Cestas Sag (B), 4 (2 m., -3); 6. Thorigne
Fouillard (B), 4 (2 m., 0); 7. Caen (C), 2 (2 m., -14);
8. Ermont-plessis, 2 (2 m., -9).
Nationale 3
Poule A
Beaufou Vendee - Saint Maur, 2-8; Iles Perros Angers Vaillante (C), 6-8; Le Mans - Beglais Ca, 8-5;
Rennes (B) - Marmande Raquette, 2-8
1. Le Mans, 6 (2 m., 8); 2. Marmande Raquette, 6
(2 m., 10); 3. Saint Maur, 5 (2 m., 6); 4. Angers
Vaillante (C), 4 (2 m., -3); 5. Beaufou Vendee, 3 (2
m., -6); 6. Beglais Ca, 3 (2 m., -3); 7. Rennes (B), 3
(2 m., -6); 8. Iles Perros, 2 (2 m., -6)
Poule F
Poule K
La Roche/yon - St-brieuc, 3-0; Laval - Poitiers (B), 03; Nantes VB (C) - Reze, 3-1; Quimper - Rennes, 0-3;
Saint-cyr - Janze Corps-nuds, 3-0
Hennebont Gv (C) - Merignac Sa, 8-2; Julien Lacroix Poitiers (B), 2-8; Royan Saint Sulpice - Cestas Sag
(C), 5-9; Saintes - Cugnaux Villeneuve, 6-8
1. Rennes, 33 (11 m., 32); 2. Saint-cyr, 27 (11 m., 18);
3. Nantes VB (C), 21 (11 m., 10); 4. Reze, 20 (11 m.,
8); 5. Laval, 15 (11 m., -5); 6. La Roche/yon, 15 (11 m.,
-4); 7. Janze Corps-nuds, 13 (11 m., -8); 8. Quimper,
11 (11 m., -11); 9. Poitiers (B), 7 (11 m., -15); 10. Stbrieuc, 3 (11 m., -25)
1. Cugnaux Villeneuve, 6 (2 m., 9); 2. Poitiers (B),
6 (2 m., 8); 3. Cestas Sag (C), 4 (2 m., -3); 4. Saintes, 4 (2 m., 5); 5. Royan Saint Sulpice, 4 (2 m., 0);
6. Hennebont Gv (C), 4 (2 m., 4); 7. Julien Lacroix,
2 (2 m., -13); 8. Merignac Sa, 2 (2 m., -10)
Poule G
Poule P
Foyer De Ger - Muret, 3-0; L'union (B) - Anglet, 3-1; La
Bastide - Lescar, 3-0; Les Fleurs De Pau - Grenade, 30; Merignac (B) - Balma Fonsegrives, 3-0
1. Les Fleurs De Pau, 31 (11 m., 28); 2. Merignac (B),
26 (11 m., 17); 3. Balma Fonsegrives, 24 (11 m., 15);
4. Grenade, 17 (11 m., -1); 5. L'union (B), 14 (11 m., 6); 6. La Bastide, 13 (11 m., -5); 7. Anglet, 12 (11 m.,
-8); 8. Lescar, 11 (11 m., -9); 9. Foyer De Ger, 9 (11 m.,
-14); 10. Muret, 8 (11 m., -17).
HOCKEY/ GLACE
Angoulême - Talence Us, 8-2; Js Cugnaux-vill (B) Stade Montois (B), 8-0; Pana Loisirs - Fouras, 2-8;
Reuilly Esperance - Plaisance, 4-8
1. Angoulême, 6 (2 m., 13); 2. Fouras, 6 (2 m., 13);
3. Plaisance, 6 (2 m., 9); 4. Js Cugnaux-vill (B), 4 (2
m., 1); 5. Talence Us, 4 (2 m., -2); 6. Pana Loisirs, 2
(2 m., -11); 7. Reuilly Esperance, 2 (2 m., -8); 8.
Stade Montois (B), 2 (2 m. -15).
Nationale 2 F
Poule B
Ligue Magnus
Briançon - Epinal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .Remis
Chamonix - Strasbourg . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4 - 1
Gap - Rouen . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 - 6
Grenoble - Angers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4 - 3
Lyon - Brest . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 3
Morzine - Amiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 2
Amiens - Grenoble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 2
Angers - Chamonix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 2
Briançon - Brest . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 5
Dijon - Morzine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 4
Epinal - Bordeaux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .7 - 5
Rouen - Lyon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 2
Strasbourg - Gap . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 6
SOH_RugCla_Long_Maigre:1. Gap, 52 (24 m.); 2.
Epinal, 51 (23 m.); 3. Angers, 49 (24 m.); 4.
Grenoble, 47 (24 m.); 5. Rouen, 45 (24 m.); 6.
Brest, 44 (24 m.); 7. Amiens, 40 (24 m.); 8.
Strasbourg, 38 (24 m.); 9. Bordeaux, 29 (24
m.); 10. Chamonix, 27 (24 m.); 11. Lyon, 23 (24
m.); 12. Briançon, 20 (23 m.); 13. Morzine, 18 (24
m.); 14. Dijon, 15 (24 m.)
Division 1
Caen - Anglet . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 3
Cholet - La Roche-sur-Yon . . . . . . . . . . . . . . .7 - 2
Courbevoie - Dunkerque . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 6
Mulhouse - Neuilly-sur-Marne . . . . . . . . . . . .3 - 1
Nice - Nantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 - 3
Toulouse-Blagnac - Mont-Blanc . . . . . . . . .2 - 4
Val Vanoise - Tours . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 0
SOH_RugCla_Long_Maigre:1. Anglet, 53 (22
m.); 2. Cholet, 51 (22 m.); 3. Nice, 49 (22 m.); 4.
Mulhouse, 44 (21 m.); 5. Dunkerque, 42 (22 m.);
6. Neuilly-sur-Marne, 42 (22 m.); 7. Nantes, 34
(21 m.); 8. Caen, 30 (22 m.); 9. Val Vanoise, 26
(22 m.); 10. Tours, 25 (22 m.); 11. Mont-Blanc, 23
(22 m.); 12. Courbevoie, 21 (22 m.); 13. La Rochesur-Yon, 16 (22 m.); 14. Toulouse-Blagnac, 3 (22
m.)
TENNIS DE TABLE
Nationale 1
Poule A
Boulogne Billancourt (B) - Agen, 2-8; Lille Argentan Bayard (B), 8-6; Tours - Saint Louis, 8-1;
Villeneuve (B) - Saint Quentin, 8-2
1. Villeneuve (B), 6 (2 m., 9); 2. Agen, 5 (2 m., 6); 3.
Tours, 5 (2 m., 7); 4. Lille, 5 (2 m., 2); 5. Argentan
Bayard (B), 4 (2 m., 4); 6. Saint Quentin, 3 (2 m.,
-6); 7. Boulogne Billancourt (B), 2 (2 m., -12); 8.
Saint Louis, 2 (2 m., -10)
Narbonne - Passage, 4-8; Nimes (B) - Marly Le Roi, 77; Rennes (B) - Bordeaux Cam, 3-8; St Christol Marmande Raquette, 3-8
1. Bordeaux Cam, 6 (2 m., 12); 2. Passage, 6 (2 m.,
11); 3. Marly Le Roi, 5 (2 m., 8); 4. Marmande
Raquette, 5 (2 m., 5); 5. Nimes (B), 4 (2 m., 0); 6.
Narbonne, 2 (2 m., -11); 7. Rennes (B), 2 (2 m., 13); 8. St Christol, 2 (2 m., -12)
Poule D
Angoulême - Mer Amo, 8-1; Argentan / Perche Vannes, 6-8; Coutances/saint Lo - Loperhet, 8-3;
Rennes - Thorigne Fouillard, 8-6
1. Angoulême, 6 (2 m., 12); 2. Coutances/saint Lo,
6 (2 m., 12); 3. Rennes, 5 (2 m., 2); 4. Loperhet, 4 (2
m., -2); 5. Vannes, 4 (2 m., -3); 6. Mer Amo, 3 (2 m.,
-7); 7. Argentan / Perche, 2 (2 m., -5); 8. Thorigne
Fouillard, 2 (2 m., -9).
Nationale 3 Dames
Poule D
Angoulême (B) - St Yrieix, 2-8; Poitiers (C) - Saint
Orens/Albi, 8-5; Toulouse - Yevres/Courvillois, 7-7;
Vineuil Suevre - Niort (B), 8-3
1. Vineuil Suevre, 6 (2 m., 12); 2. Yevres/Courvillois,
5 (2 m., 6); 3. Poitiers (C), 4 (2 m., -2); 4. Niort (B),
4 (2 m., 0); 5. Saint Orens/Albi, 4 (2 m., -1); 6. St
Yrieix, 4 (2 m., -1); 7. Toulouse, 3 (2 m., -2); 8. Angoulême (B), 2 (2 m., -12).
RINK HOCKEY
Elite N1
Aix-les-Bains - Plonéour-Lanvern, 4-4; Coutras Ploufragan, 3-5; La Roche-sur-Yon - Mérignac, 6-5;
Nantes - St-Omer, 4-4; Quévert - Lyon, 4-2; StBrieuc - Noisy-le-Grand, 4-4.
A LA TÉLÉ
BASKET
2 h 30: NBA. San Antonio Spurs - Orlando Magic.
BeIN Sport 1, direct.
FOOTBALL
20 h 25 : Championnat d’Espagne. 22e
journée. Deportivo La Corogne - Rayo
Vallecano.
BeIN Sport 1, direct.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
2-7
Sport Aquitaine
LES RÉSULTATS
FOOTBALL
Honneur
Anglet (B) - Bassin d'Arcachon . . . . . . . . . . .1 - 0
Biarritz - Trélissac (B) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 0
Lormont - Libourne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Sarlat-Marcillac - Cestas . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 2
La Brède - Mérignac Arlac . . . . . . . . . . . .Reporté
Langon - Mérignac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
Pau (B) - St-Medard en J. . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 0
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Lormont
42 14 8 4 2 26 14 12
2 Pau (B)
41 14 8 3 3 36 18 18
3 Mérignac Arlac
39 13 7 5 1 30 13 17
4 Libourne
38 14 7 4 3 26 17 9
5 Bassin d'Arcachon 37 14 7 2 5 23 19 4
6 Cestas
37 14 7 2 5 26 29 -3
7 Langon
35 14 6 3 5 25 23 2
8 St-Medard en J.
33 14 5 4 5 13 26 -13
9 Trélissac (B)
29 14 4 3 7 18 25 -7
10 Biarritz
29 14 3 6 5 15 21 -6
11 Mérignac
28 14 4 2 8 17 21 -4
12 La Brède
26 13 3 4 6 13 11 2
13 Sarlat-Marcillac
24 14 3 1 10 13 31 -18
14 Anglet (B)
23 14 2 3 9 13 26 -13
DHR
Poule A
Agen - Canéjan, 0-1; Blanquefort - Marmande (B), 31; Croisés Bayonne - Saint-Pierre d'Irube, 3-2; Portes
E2M - COC Chamiers, 4-0; Estuaire Hte Gironde Bergerac (B), 1-0; Mourenx - Bayonne (B), 0-0
1. Bergerac (B), 42 (12 m., 17); 2. Estuaire Hte
Gironde, 41 (11 m., 22); 3. Bayonne (B), 32 (12 m.,
6); 4. Mourenx, 32 (12 m., 1); 5. Portes E2M, 30 (12
m., 7); 6. Blanquefort, 27 (11 m., 3); 7. Croisés
Bayonne, 26 (12 m., -8); 8. Marmande (B), 26 (12
m., -8); 9. Agen, 25 (12 m., -1); 10. Saint-Pierre
d'Irube, 23 (12 m., -10); 11. COC Chamiers, 20 (11
m., -17); 12. Canéjan, 18 (11 m., -12)
Poule B
Biscarrosse - Oloron, 2-1; Eysines - Mont-de-Marsan
(B), 2-5; Orthez - Graves, 0-1; St Jean de Luz - Tartas
Fc, 3-2; St-Emilion - Stade Bordelais (B), 3-5; St
Medard 2 - Luy De Bearn, 3-2
1. Orthez, 37 (11 m., 16); 2. Tartas Fc, 34 (12 m., 4);
3. Stade Bordelais (B), 32 (12 m., 9); 4. Biscarrosse, 30 (12 m., -1); 5. St Jean de Luz, 28 (12 m., 1);
6. Luy De Bearn, 28 (12 m., -6); 7. St Medard 2, 28
(12 m.,-4); 8.Oloron,26 (12 m.,0); 9.Mont-de-Marsan (B), 26 (11 m., 1); 10. Graves, 25 (12 m., -5); 11. StEmilion, 25 (12 m., -3); 12. Eysines, 22 (12 m., -12)
PH
Poule A
Andernos - Martignas Illac, 1-0; Coqs Rouges Bx Mérignac Arlac (B), 3-1; Lescar - Pau Bleuets, 3-1;
Orthez (B) - Le Bouscat, 1-0; Seignosse Capb Soust Floirac, 2-0; St Paul Sport - Esman, 4-1
1. Coqs Rouges Bx, 37 (12 m., 8); 2. St Paul Sport, 33
(12 m., 12); 3. Esman, 33 (12 m., 1); 4. Floirac, 32 (12
m., 0); 5. Lescar, 31 (12 m., 7); 6. Mérignac Arlac
(B), 30 (12 m., 3); 7. Martignas Illac, 29 (12 m., 3);
8. Pau Bleuets, 28 (11 m., -1); 9. Andernos, 22 (11 m.,
-5); 10. Orthez (B), 21 (12 m., -9); 11. Le Bouscat, 21
(12 m., -12); 12. Seignosse Capb Soust, 21 (12 m., 7)
Poule B
Dax - Nérac, 2-3; Boucau Elan - Talence Alliance, 2-0;
Bourbaki - Lormont (B), Reporté; Lège Cap-Ferret
(B) - Lons, 1-1; Morlaas Est Bearn Fa - Ste Helene, 2-1;
Pessac Al - Pardies, 6-2
1. Morlaas Est Bearn Fa, 42 (12 m., 18); 2. Talence
Alliance, 34 (12 m., 5); 3. Boucau Elan, 32 (12 m., 9);
4. Dax, 32 (12 m., 8); 5. Lège Cap-Ferret (B), 29
(11 m., 7); 6. Pessac Al, 29 (12 m., 4); 7. Nérac, 27 (11
m., 0); 8. Pardies, 26 (12 m., -13); 9. Lormont (B),
22 (11 m., 1); 10. Ste Helene, 22 (11 m., -8); 11. Lons,
20 (12 m., -13); 12. Bourbaki, 17 (10 m., -18)
Poule C
B.E.C. - Prigonrieux, 1-2; Bassin d'Arcachon (B) Villenave-d'Ornon (B), 1-2; Cenon - Nontron StPardoux, 4-0; Facture Biganos - Bordeaux RC, 3-4;
Izon Vayres - Thenon/Limeyrat, 3-3; Villeneuve-surLot - Boulazac, 2-2
1.Bassin d'Arcachon (B),33 (12 m.,10); 2.Villenaved'Ornon (B), 32 (11 m., 7); 3. Boulazac, 31 (11 m., 10);
4. Izon Vayres, 31 (12 m., 5); 5. Facture Biganos,
30 (11 m., 9); 6. Bordeaux RC, 30 (12 m., -1); 7. Thenon/Limeyrat, 29 (12 m., 1); 8. Villeneuve-surLot, 28 (11 m., 7); 9. Prigonrieux, 27 (12 m., -5); 10.
Cenon, 23 (12 m., -5); 11. Nontron St-Pardoux, 21
(12 m., -16); 12. B.E.C., 15 (12 m., -22)
Sénior Promotion de ligue
Poule A
Marcellus/Cocumont - Gensac Montcaret, 2-1;
Rouffignac-Plazac - Antonne-Le Change, 2-2; Agen
(B) - Targon-Soulignac, 1-0; Bassens - Bergerac La
Catte, 1-1; Bourg/Gironde - Le Taillan, Reporté; SaintLoubès - Mérignac (B), 0-2
1. Mérignac (B), 35 (12 m., 11); 2. Bergerac La Catte,
33 (11 m., 7); 3. Marcellus/Cocumont, 32 (12 m.,
1); 4. Antonne-Le Change, 29 (11 m., 2); 5. Le Taillan,
28 (11 m., 5); 6. Bassens, 27 (11 m., 3); 7. Rouffignac-Plazac, 26 (11 m., -1); 8. Saint-Loubès, 25
(12 m., -7); 9. Bourg/Gironde, 25 (10 m., 4); 10. Targon-Soulignac, 25 (12 m., -6); 11. Agen (B), 22 (12
m., -7); 12. Gensac Montcaret, 17 (11 m., -12)
Poule B
Bruges - Razac, 2-1; Cot. Libournais - St-André , 2-3;
Libourne (B) - Bdx St-Bruno, 4-1; Mussidan/StMédard - Bergerac (C), 3-0; Pays du Dropt Portugais, 0-1; Terrasson - St-Medard en J. (B), 1-4
1. St-André de Cubzac, 42 (12 m., 16); 2. Bruges,
41 (12 m., 20); 3. St-Medard en J. (B), 33 (12 m.,
13); 4. Bordeaux St-Bruno, 32 (12 m., 7); 5. Mussidan/Saint-Médard, 31 (12 m., 10); 6. Libourne
(B), 29 (11 m., 5); 7. Pays du Dropt, 26 (11 m., -10);
8. Coteaux Libournais, 25 (11 m., -12); 9. Portugais, 23 (11 m., -9); 10. Bergerac (C), 22 (12 m., -4);
11. Terrasson, 18 (11 m., -18); 12. Razac, 14 (11 m., -18)
Poule C
Arsac Le Pian - Chambery, 1-1; Cauderan Agja Thiviers, 1-0; Montpon-Ménesplet - Casseneuil, 2-0;
Saint-Seurin - Boé/Bon-Encontre, 3-1; SarlatMarcillac (B) - Coteaux Bdx, 0-2; Villenave-d'Ornon
(C) - Ambarès, 1-1
1.Cauderan Agja,37 (12 m.,15); 2.Montpon-Ménesplet, 34 (10 m., 15); 3. Saint-Seurin, 32 (10 m., 10);
4. Ambarès, 31 (11 m., 7); 5. Villenave-d'Ornon (C),
27 (12 m., 6); 6. Thiviers, 26 (10 m., 2); 7. Coteaux
Bdx, 26 (12 m., -18); 8. Arsac Le Pian, 24 (11 m., -1);
9. Boé/Bon-Encontre, 22 (11 m., -7); 10. SarlatMarcillac (B), 19 (11 m., -8); 11. Chambery, 19 (11
m., -13); 12. Casseneuil, 19 (11 m., -8)
Poule D
Seignosse Capb Soust (B) - Mont-de-Marsan (C), -;
Castelnau - St Jean de Luz (B), 0-3; Hagetmau Ustaritz, 1-2; Macau - Caudrot, 2-2; Pointe Medoc Beguey Cadillac, 3-1; Siros - Pau, 2-1
1. Ustaritz, 35 (11 m., 10); 2. Hagetmau, 33 (11 m., 13);
3. St Jean de Luz (B), 33 (11 m., 9); 4. Macau, 31 (11
m., 16); 5. Pointe Medoc, 29 (10 m., 8); 6. Castelnau, 28 (11 m., 5); 7. Pau, 24 (10 m., 8); 8. Siros, 19
(11 m., -13); 9. Caudrot, 17 (11 m., -17); 10. Seignosse
Capb Soust (B), 17 (10 m., -16); 11. Beguey Cadillac,
16 (11 m., -23); 12. Mont-de-Marsan (C), 0 (0 m., 0)
Poule E
Cadaujac - Graves (B), 1-2; Morlaas Est Bearn Fa (B) St Pierre Du Mt, 0-3; Artix - Doazit, 0-1; Mauleon Audenge, 0-2; Morcenx - Pau Portugais, 4-0; St
Sever - Izon Vayres (B), 5-1
1. St Sever, 38 (12 m., 12); 2. St Pierre Du Mt, 37 (12
m., 14); 3. Pau Portugais, 31 (12 m., 4); 4. Audenge,
30 (11 m., 5); 5. Doazit, 29 (12 m., 5); 6. Graves (B),
29 (12 m., -1); 7. Mauleon, 28 (12 m., 6); 8. Izon Vayres (B),25 (12 m.,-6); 9.Artix,25 (12 m.,-6); 10.Morcenx, 25 (12 m., -7); 11. Morlaas Est Bearn Fa (B), 20
(11 m., -11); 12. Cadaujac, 19 (12 m., -15)
Poule F
Colayrac - Croisés Bayonne (B), 5-0; Et.Montoise Ygos, 2-2; Hasparren - Billère, 1-2; La Réole - La Brède
(B), 2-3; Le Teich - Médoc Ocean, 1-0; Pontonx Asmur, 3-3
1. Colayrac, 40 (12 m., 25); 2. Ygos, 34 (12 m., 9); 3.
Hasparren, 33 (12 m., 11); 4. Asmur, 30 (12 m., 4);
5. Le Teich, 30 (12 m., 3); 6. Etoile Montoise, 28 (11
m., 4); 7. Billère, 28 (11 m., 1); 8. Pontonx, 27 (11 m.,
-7); 9. Médoc Ocean, 26 (12 m., -5); 10. Croisés
Bayonne (B), 24 (12 m., -12); 11. La Brède (B), 24 (12
m., -3); 12. La Réole, 12 (11 m., -30)
Honneur F
Bergerac - Trélissac, 1-1; Caumont/Fourques Talence Alliance, 1-3; Eysines - Anglet, 3-1; Mérignac
Arlac (B) - Bruges, 4-0;
1. Bordeaux (B), 29 (8 m., 15); 2. Eysines, 29 (10
m., 23); 3. Trélissac, 28 (9 m., 18); 4. Talence , 26
(10 m., 11); 5. Anglet, 24 (9 m., 3); 6. Bergerac, 24
(10 m., 4); 7. Mérignac Arlac (B), 23 (10 m., -4);
8. Caumont/Fourques, 18 (10 m., -7); 9. Bruges,
16 (10 m., -30); 10. Izon Vayres, 8 (8 m., -33)
Gironde Entreprise
Banque Po.So - Lyonnaise/Eaux, -;Pichet - Logifoot,
1-4; Poudrerie S - Port Autonome, 1-4; Bordeaux Michelin Bassens, 2-5; Talence - Secucaf, 2-1
1. Talence, 35 (10 m., 35); 2. Secucaf, 33 (9 m., 26);
3. Michelin Bassens, 31 (10 m., 15); 4. Logifoot, 28
(10 m., 7); 5. Pichet, 24 (10 m., -10); 6. Lyonnaise/Eaux, 20 (8 m., 6); 7. T.c.b. Bordeaux, 20
(10 m., -18); 8. P.Autonome, 18 (10 m., -13); 9. Banque Pop, 14 (9 m., -21); 10. Poudrerie , 9 (10 m., -27)
BASKET
Pre Nationale M
Castel-Gaujacq - Puymirol . . . . . . . . . . . . .64 - 75
Labenne - Vieux Boucau . . . . . . . . . . . . . . .57 - 62
Le Bruilhois - Layrac Astaffort . . . . . . . . .83 - 60
Luy Adour - Elan Tursan . . . . . . . . . . . . . . . .55 - 74
Pessac - Maz.-Malaussanne . . . . . . . . . . .63 - 79
Seyches - Oloron . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .75 - 79
Tursan basket - Cassen-St Geours . . . . .83 - 62
Classement
Pts J G P PP PC Dif
1 Elan Tursan
27 14 13 1 1059 916 143
2 Castel-Gaujacq
24 14 10 4 1069 984 85
3 Maz.-Malaussanne
24 14 10 4 1121 993 128
4 Tursan basket
23 14 9 5 947 898 49
5 Oloron
23 14 9 5 1058 1012 46
6 Seyches
22 14 8 6 1077 1011 66
7 Le Bruilhois
22 14 8 6 1067 1073 -6
8 Layrac Astaffort
21 14 7 7 948 939 9
9 Puymirol
21 14 7 7 1090 1062 28
10 Cassen-St Geours
18 14 4 10 1034 1114 -80
11 Luy Adour
18 14 4 10 948 1082 -134
12 Labenne
18 14 4 10 883 920 -37
13 Vieux Boucau
17 14 3 11 997 1152 -155
14 Pessac
16 14 2 12 982 1124 -142
Promotion M
Poule A
Cauneille - Saint Cricq, 67-85; Orthez - Coteaux Luy
(B), 86-58; Prechacq Les Bains - Villeneuve/Pujols,
89-54; Saint-Médard (B) - Saint Sever B, 77-68;
Stade Montois - Urcuit, 78-69
1. Prechacq Les Bains, 22 (13 m., 95); 2. Saint Sever
B, 21 (13 m., 49); 3. Coteaux Luy (B), 21 (13 m., 28); 4. Saint Cricq, 20 (13 m., 44); 5. Villeneuve/Pujols, 20 (13 m., -12); 6. Urcuit, 20 (13 m.,
68); 7. Saint-Médard (B), 19 (13 m., 11); 8. Orthez,
19 (13 m., 15); 9. Stade Montois, 19 (13 m., -25); 10.
Cauneille, 17 (13 m., -155); 11. St Jean Luz, 17 (12 m.,
-10); 12. Réal Chalossais (B), 16 (12 m., -52)
Poule B
ASCH (B) - Bergerac, 68-78; BB Marmande (B) Samazan, 63-65; Espoir Chalosse - Colayrac, 77-75;
Garonne ASPTT (B) - Arrigans, 74-69; JSA Bordeaux
(B) - Eyres Fargues Coud., 64-60
1. Espoir Chalosse, 22 (12 m., 73); 2. JSA Bordeaux
(B), 21 (12 m., 102); 3. Arrigans, 20 (12 m., 77); 4.
Colayrac, 20 (12 m., 97); 5. Bergerac, 20 (12 m.,
50); 6. Eyres Fargues Coud., 17 (12 m., -18); 7. Samazan, 17 (12 m., -45); 8. Union St Bruno, 16 (11 m., 3);
9. Garonne ASPTT (B), 16 (12 m., -96); 10. BB Marmande (B), 14 (12 m., -120); 11. ASCH (B), 12 (11 m.,
-123)
Honneur M
Poule A
Adour Dax - Serignac, 72-59; Larriviere Cazeres Langon, 63-49; Basket Océan - Ascain, 72-50;
Blanquefort - Orthez, 81-54; Misson Pouillon Lormont, 85-54; Seyches (B) - Mérignac (B), 48-55
1. Adour Dax, 25 (13 m., 242); 2. Misson Pouillon, 24
(13 m., 194); 3. Blanquefort, 23 (12 m., 210); 4.
Serignac, 23 (13 m., 81); 5. Basket Océan, 21 (13
m., 102); 6. Mérignac (B), 20 (13 m., 74); 7. Larriviere
Cazeres, 18 (13 m., -69); 8. Seyches (B), 16 (13 m.,
-189); 9. Langon, 16 (13 m., -127); 10. Ascain, 16 (13
m., -171); 11. Orthez, 15 (13 m., -176); 12. Lormont, 14
(12 m., -171)
Poule B
Elan Chalossais - Luy Adour (B), 82-55; Grandfonds Hagetmau Momuy, 92-87; St Front De Pradoux Montaut, 83-80; Elan SMS (B) - Petites Landes, 8173; Le Bouscat - Agen (B), 93-67; Union St Bruno (B)
- Barcelonne, 49-46
1. Le Bouscat, 26 (13 m., 218); 2. Grandfonds, 24 (13
m., 171); 3. Elan SMS (B), 22 (13 m., 126); 4. Petites
Landes, 20 (13 m., 136); 5. St Front De Pradoux, 20
(13 m., -22); 6. Agen (B), 19 (13 m., -57); 7. Elan
Chalossais, 19 (13 m., 12); 8. Hagetmau Momuy, 18
(13 m., -104); 9. Barcelonne, 18 (13 m., -99); 10.
Montaut, 18 (13 m., -39); 11. Union St Bruno (B), 15
(13 m., -187); 12. Luy Adour (B), 15 (13 m., -155)
24 (13 m., 214); 3. Tursan basket, 22 (13 m., 115); 4.
Lit/saint Julien, 21 (13 m., 4); 5. Pujols, 20 (13 m.,
132); 6. Vieux Boucau, 20 (12 m., 61); 7. Haut Mauco,
19 (13 m.,-22); 8.Luy Adour (B),19 (12 m.,-1); 9.Foulayronnes, 18 (13 m., -68); 10. Ste Eulalie, 16 (13 m.,
-157); 11. Perigueux (B), 14 (13 m., -290); 12. Coteaux
De Garonne, 13 (13 m., -330)
HANDBALL
Pré-Nationale
Bruges - Hendaye . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20 - 33
Irissarry - Lescar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .36 - 29
Lucq De Bearn - Canejan . . . . . . . . . . . . . . .22 - 28
Oloron - Floirac Cenon . . . . . . . . . . . . . . . . .25 - 28
Orthez - Lasseube . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .32 - 24
Ossau - Champcevinel . . . . . . . . . . . . . . . . .34 - 31
Classement
Pts J G P PP PC Dif
1 Orthez
31 12 9 2 355 301 54
2 Hendaye
28 12 8 4 335 306 29
3 Irissarry
28 12 8 4 356 333 23
4 Oloron
27 12 7 4 328 305 23
5 Lasseube
26 12 7 5 338 312 26
6 Canejan
26 11 7 3 328 305 23
7 Lescar
26 12 7 5 353 351 2
8 Floirac Cenon
24 12 6 6 369 343 26
9 Bruges
23 12 5 6 319 315 4
10 Ossau
20 12 4 8 324 390 -66
11 Champcevinel
13 11 1 10 309 375 -66
12 Lucq De Bearn
12 12 0 12 272 350 -78
Excellence
Gazinet Cestas - Bdx Etudiants, 26-30; Pessac Asson, 32-22; St Medard - Eysines, 17-29; Bordeaux Arcachon La Teste, 25-38; Lormont - Villenave, 2224; Mérignac - Blanquefort, -
1. Eysines, 32 (12 m., 64); 2. Pessac, 28 (12 m., 47);
3. Lormont, 25 (12 m., 7); 4. Mérignac, 25 (11 m., 1); 5. Bdx Etudiants, 25 (12 m., -9); 6. Blanquefort, 24 (11 m., 16); 7. St Medard, 22 (12 m., -8); 8.
Asson, 22 (11 m., -5); 9. Arcachon La Teste, 21 (11 m.,
-2); 10. Villenave, 18 (11 m., -10); 11. Bordeaux, 17 (12
m., -65); 12. Gazinet Cestas, 16 (11 m., -34)
Honneur
Poule C
Poule A
Amou - La Pennoise, 75-62; Bordeaux - Elan Tursan
(B), 69-66; Lahourcade - Francescas, 82-52; Cauna
- Espoir Chalosse (B), 70-53; Jurancon - Arboucave,
82-78; Pau NE (B) (B) - Coteaux De Garonne, 96-52
Barzun - Marmande, 26-21; Beglais - Gradignan, 4224; Bosdarros - Saint Paul les Dax, 28-19;
Parempuyre - Capbreton, 31-30; Talence - Leognan,
34-20; Us Lalinde Hb - Aviron Bayonnais, 20-27
1. Arboucave, 22 (13 m., 86); 2. Jurancon, 22 (13
m., 100); 3. Lahourcade, 22 (13 m., 66); 4. Amou,
22 (13 m., 40); 5. Cauna, 21 (13 m., 149); 6. Elan
Tursan (B), 20 (13 m., -20); 7. Coteaux De Garonne,
19 (13 m., -32); 8. Bordeaux, 19 (13 m., -50); 9. Pau
NE (B) (B), 18 (13 m., 3); 10. Espoir Chalosse (B),
18 (13 m., 3); 11. La Pennoise, 16 (13 m., -180); 12.
Francescas, 15 (13 m., -165)
1. Barzun, 31 (11 m., 60); 2. Marmande, 27 (11 m., 47);
3. Aviron Bayonnais, 27 (11 m., 39); 4. Parempuyre,
27 (12 m., 33); 5. Beglais, 26 (12 m., 25); 6. Talence,
25 (12 m., 24); 7. Gradignan, 25 (12 m., -1); 8. Bosdarros, 23 (12 m., -14); 9. Capbreton, 19 (11 m., 17);
10. Us Lalinde Hb, 16 (12 m., -75); 11. Leognan, 16 (11
m., -53); 12. Saint Paul les Dax, 14 (11 m., -102)
Poule D
Campagne-Meilhan - Pau BC, 93-57; Cenon - Luy de
Béarn, 69-42; Chartrons Bordeaux - Maz.Malaussanne (B), 65-74; Lons - Bdx Etudiants, 5672; Pontonx - Audaux Navarrenx, 81-77; Bonnut Layrac Astaffort (B), 70-43
1. Bdx Etudiants, 26 (13 m., 333); 2. CampagneMeilhan, 24 (13 m., 148); 3. Bonnut, 22 (13 m., 160);
4. Pontonx, 21 (13 m., 10); 5. Lons, 21 (13 m., 5); 6.
Audaux Navarrenx, 20 (13 m., 106); 7. Maz.Malaussanne (B), 19 (13 m., -61); 8. Cenon, 18 (13
m., -106); 9. Luy de Béarn, 17 (13 m., -135); 10. Layrac Astaffort (B), 17 (13 m., -47); 11. Chartrons Bordeaux, 15 (13 m., -129); 12. Pau BC, 14 (13 m., -284)
Pre Nationale F
Coteaux Luy - Mérignac, 48-57; Hagetmau Momuy Bdx Etudiants, 59-47; Pau NE - Luy Adour, 55-49;
Perigueux - Campagne-Meilhan, 67-68; Talence - Le
Taillan, 56-68
1. Hagetmau Momuy, 22 (12 m., 61); 2. Pau NE, 20
(12 m., 61); 3. Campagne-Meilhan, 19 (12 m., 68);
4. Le Taillan, 19 (12 m., 39); 5. Perigueux, 19 (12 m.,
25); 6. Mérignac, 19 (12 m., 5); 7. Bdx Etudiants, 18
(12 m., 42); 8. Luy Adour, 16 (12 m., -49); 9. Talence,
15 (12 m., -115); 10. Coteaux Luy, 13 (12 m., -137)
Promotion F
Poule B
Bègles (B) - Brax, Reporté; Bordeaux Cauderan (B) Mt de Marsan, 25-26; Gan - Pau Nousty (C), 40-15;
Lons - Cote D'argent, 35-27; Paillet - Hbc
Casteljaloux, Reporté; Montpon-menesterol Libourne (B), 26-29
1. Gan, 33 (11 m., 125); 2. Bègles (B), 29 (11 m., 75);
3. Montpon-menesterol, 29 (12 m., 48); 4. Paillet,
29 (11 m., 19); 5. Mt de Marsan, 28 (12 m., 64); 6.
Brax, 22 (11 m., -16); 7. Bordeaux Cauderan (B),
22 (11 m., 56); 8. Hbc Casteljaloux, 18 (11 m., -24);
9. Libourne (B), 17 (12 m., -52); 10. Cote D'argent,
16 (12 m., -57); 11. Lons, 16 (12 m., -109); 12. Pau
Nousty (C), 15 (12 m., -129)
Pré-Nationale F
Gan - Pau Nousty, 25-15; Gazinet Cestas - St Loubes,
22-23; St Medard - Eysines / Le Haillan, 21-20;
Tardets - Perigueux, 35-23; Tyrosse - Pessac, 30-17;
Urrunarrak - Floirac Cenon, 27-15
1. Gan, 36 (12 m., 101); 2. Floirac Cenon, 32 (12 m.,
47); 3. Tardets, 29 (12 m., 51); 4. St Medard, 26 (12
m., 22); 5. Urrunarrak, 25 (12 m., 22); 6. Pau Nousty,
24 (12 m., -7); 7. Gazinet Cestas, 22 (12 m., -21); 8.
Eysines / Le Haillan, 21 (12 m., 1); 9. Tyrosse, 19 (12
m., -28); 10. St Loubes, 19 (12 m., -33); 11. Pessac,
18 (12 m., -78); 12. Perigueux, 16 (12 m., -77)
Excellence F
Castel-Gaujacq - Pessac, 76-42; Cauna - Boé/BonEncontre, 78-68; Espoir Chalosse (B) - Pontonx, 5741; Labenne - Saint Sever B, 58-46; Stade Montois
(B) - Anglet (B), 51-70; US Adour - Bizanos, 76-66
Anglet-Biarritz - Bdx Etudiants, 27-25; Bergerac Médoc Handball, 28-19; Foyen Velinois - La Force Ossau, 23-22; Girondins Bordeaux Bastide - Lege
Cap-ferret, 14-25; Sarlat - Cambo, 21-34.-
1. Espoir Chalosse (B), 23 (13 m., 169); 2. CastelGaujacq, 22 (13 m., 76); 3. Anglet (B), 21 (13 m.,
118); 4. Labenne, 21 (13 m., 45); 5. Stade Montois
(B), 20 (13 m., 0); 6. Cauna, 20 (13 m., -18); 7. Pontonx, 20 (13 m., 26); 8. Boé/Bon-Encontre, 19 (13
m., -24); 9. Bizanos, 19 (13 m., 5); 10. Saint Sever B,
18 (13 m., -66); 11. US Adour, 16 (13 m., -78); 12.
Pessac, 15 (13 m., -253)
1. Anglet-Biarritz, 31 (12 m., 79); 2. Cambo, 30 (12
m., 50); 3. Bergerac, 30 (12 m., 89); 4. Bordes, 25
(10 m., 77); 5. Lege Cap-ferret, 23 (11 m., -5); 6.
Carbon Blanc, 23 (11 m., -23); 7. Sarlat, 22 (12 m., 47); 8. Foyen Velinois - La Force, 20 (12 m., -48); 9.
Médoc Handball, 20 (12 m., -32); 10. Girondins
Bordeaux Bastide, 20 (12 m., -39); 11. Ossau, 20 (12
m., -25); 12. Bdx Etudiants, 15 (12 m., -76)
Honneur F
Poule A
Artix-Labastide - Lévignac/Ste-Colombe, 84-62;
Audaux Navarrenx - Bdx Etudiants (B), 32-21;
Biarritz - Adour Dax (B), 51-74; La Brede - Hendaye,
69-76; Maz.-Malaussanne - Grandfonds, 59-58.
1. Maz.-Malaussanne, 23 (13 m., 178); 2. ArtixLabastide, 22 (13 m., 124); 3. Adour Dax (B), 22
(13 m., 146); 4. La Brede, 21 (13 m., 51); 5. Réal Chalossais,21 (12 m.,119); 6.Grandfonds,20 (13 m.,88);
7. Audaux Navarrenx, 19 (13 m., -75); 8. Hendaye,
19 (13 m., -30); 9. Lévignac/Ste-Colombe, 17 (13 m.,
-117); 10. Bdx Etudiants (B), 17 (13 m., -65); 11.
Bidos, 17 (12 m., -51); 12. Biarritz, 13 (13 m., -368)
Poule B
Coteaux De Garonne - Castillonnès, 37-66; Luy
Adour (B) - Vieux Boucau, -; Pujols - Haut Mauco, 8547; Foulayronnes - Lit/saint Julien, 56-49; St
Delphin (B) - Ste Eulalie, 77-48; Tursan basket Perigueux (B), 55-32
1. St Delphin (B), 25 (13 m., 342); 2. Castillonnès,
VOLLEY-BALL
Pre-nationale
J.s.a. Bordeaux - Merignac . . . . . . . . . . . . . . .3 - 0
Perigueux - Stade Montois . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 1
St Jean d'Illac - Les Fleurs De Pau . . . . . . . . .0 - 3
Talence - Chapelle Rousse . . . . . . . . . . . . . . .3 - 2
Classement
Pts J G P PP PC Dif
1 J.s.a. Bordeaux
35 13 12 1 37 10 27
2 Les Fleurs De Pau
33 13 11 2 34 10 24
3 Talence
24 13 8 5 30 20 10
4 Merignac
24 13 8 5 29 20 9
5 Perigueux
14 13 6 7 21 31 -10
6 Chapelle Rousse
11 13 3 10 18 33 -15
7 St Jean d'Illac
11 13 3 10 16 33 -17
8 Stade Montois
4 13 1 12 9 37 -28
Regionale
Groupe A
Lescar - Us Carcen-ponson, 1-3
1. Orthe, 23 (9 m., 15); 2. Villeneuve Sur Lot, 17 (9 m.,
6); 3. Us Carcen-ponson, 12 (9 m., -2); 4. Boe Bon
Encontre, 11 (9 m., -4); 5. Lons, 10 (9 m., -6); 6.
Lescar, 8 (9 m., -9)
Pre-Nationale F
PlayDowns
J.s.a. Bordeaux - Merignac, 2-3; Orthe - Cauderan, -;
Talence Gradignan - Floirac, 0-3
1. Floirac, 4 (2 m., 2); 2. J.s.a.Bordeaux, 4 (2 m., 0);
3. Talence Gradignan, 4 (2 m., -1); 4. Merignac, 3 (1
m., 1); 5. Cauderan, 1 (1 m., -2); 6. Orthe, 0 (0 m., 0)
PlayOffs
Bournos Doumy - Le Haillan, 3-1; Les Fleurs De Pau Tulle, 3-1; St Jean d'Illac - Villeneuve Sur Lot, 2-3
1. Les Fleurs De Pau, 6 (2 m., 3); 2. St Jean d'Illac,
4 (2 m., 2); 3. Bournos Doumy, 3 (1 m., 2); 4. Villeneuve Sur Lot, 3 (1 m., 1); 5. Le Haillan, 2 (2 m., -3);
6. Tulle, 2 (2 m., -5)
TENNIS DE TABLE
Pré-Nationale
Poule A
Arc De Dax - Begles (C), 7-7; Bordeaux Cam (B) Libourne (B), 9-5; Lescar - Stade Montois (D), 10-4;
Merignac (B) - Cestas (D), 13-1
Poule B
Carbon Blanc - Stade Montois (C), 9-5; Libourne Passage/Villeneuve, 9-5; Raq. Gujanaise - Talence
(B), 4-10; Yvrac - Begles (B), 9-5
Régionale 1
Poule A
Biron - Coqs Rouges, 9-5; Merignac (C) - Ste Helene,
9-5; Sablons/Lalande (B) - Cenon, 6-8; Stade
Montois (E) - Le Haillan, 8-6
Poule B
Begles (D) - Cenon (B), 10-4; Bougue Laglor. - Pau,
10-4; Cestas (E) - Merignac (D), 8-6; Hendaye Villenave, 6-8
Poule C
Sablons/Lalande - Marmande (B), 13-1; Sarliac Agen (B), 7-7; Villeneuve (C) - Merignac (E), 11-3;
Yvrac (B) - Bordeaux Cam (C), 7-7
Régionale 2
Poule A
Ambares - Hasparren, 3-11; Bazas - Peujard, 5-9;
Lescar (B) - Stade Montois (G), 12-2; Talence (D) Biscarrosse O., 4-10
Poule B
Audenge - Aire/Adour, 13-1; Merignac (F) - Eysines,
11-3; Mios - G. Biarritz (B), 5-9; Stade Montois (F) Lescar (C), 8-6
Poule C
Branne - Bordeaux Centre, 3-11; Coulounieix - Grand
Perigueux, 6-8; Passage/Villeneuve (B) - Lalande,
11-3; Villeneuve (D) - Lesparre, 7-7
Poule D
Andernos-ares - Bouscat, 11-3; Jurancon - Pau (B), 311; Marmande (C) - Bordeaux Cam (D), 9-5; Merignac
(G) - Eysines (B), 5-9
Poule E
Lalinde (B) - Le Haillan (B), 7-7; Langon Monflanquin/Fumel, 6-8; Libourne (C) - Peujard
(B), 6-8; Talence (C) - Perigord Noir, 11-3
Régionale 3
Poule F
Cestas (F) - Talence (E), 7-7; Coqs Rouges (B) - St
Medard Muss., 12-2; Lagruere - Begles (E), 3-11; Nord
Gir. - Lalinde, 11-3
Poule A
Ambares (B) - Bergerac, 8-6; Fargues - St Loubes
(B), 5-9; Nord Gir. (B) - Aubas, 12-2;
Passage/Villeneuve (D) - Gradignan (B), 6-8
Poule B
Coqs Rouges (C) - Sarliac (B), 7-7; Coulounieix (B) Villenave (C), 9-5; Sablons/Lalande (C) - Sarlat, 311; Villeneuve (E) - St Loubes, 2-12
Poule C
Marmande (D) - Perigord Vert, 2-12; Nord Gir. (C) Ambares (C), 10-4; Sarliac (C) - Passage/Villeneuve
(E), 12-2; Ste Helene (B) - Perigord Noir (B), 5-9
Poule D
Bernadets - Yvrac (C), 11-3; Bigtest - Villenave (B), 59; Merignac (I) - Biscarrosse O. (B), 6-8; Pau (C) Hossegor, 9-5
Poule E
Bougue Laglor. (B) - Libourne (D), 8-6; Hendaye (B)
- Espace Associa., 5-9; Hinx - Vath Vielha Tt, 3-11;
Raq. Gujanaise (B) - Geaune, 12-2
Poule F
Arc De Dax (B) - Nerac, 8-6; Audenge (B) Aire/Adour (B), 7-7; Biron (B) - Mios (B), 0-14;
Pomarez - Union St Jean, 10-4
Poule G
Cestas (G) - Pomarez (B), 13-1; Le Haillan (D) - Tt
Sanguinet, 7-7; Marmande (E) - Souletin, 3-11;
Passage/Villeneuve (C) - Jurancon (B), 6-8
Poule H
Arc De Dax (C) - Le Haillan (C), 3-11; Le Frêche - Stade
Montois (H), 6-8; Libourne (E) - Gradignan, 2-12;
Merignac (H) - Villeneuve (F), 8-6
Poule I
Cadillac - Agen (C), 5-9; Grand Perigueux (B) Cenon (C), 12-2; Lalinde (C) - Bordeaux Cam (E), 8-6;
Union St Jean (B) - Lesparre (B), 6-8
2-8
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Sports
RUGBY Top 14 (14e journée)
TOP 14
Toulon gagne sans briller
TOULON - STADE FRANÇAIS Les Toulonnais sont remontés sur le podium
du Top 14 grâce à leur victoire (23-16) face au Stade Français, hier à Nice
Toulon
Stade Français
23
16
LIEU Nice ( Allianz Riviera) - SPECTATEURS
29 414 ARBITRE Jérômes Garces MI-TEMPS
11-6.
TOULON: 1 essai Habana (12e), 6 pénalités
Escande (30e, 40e, 44e, 59e, 61e, 65e).
Vendredi
Brive - La Rochelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28 - 6
Samedi
Agen - Grenoble . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27 - 33
Castres - Bordeaux-Bègles . . . . . . . . . . . . 19 - 9
Clermont - Montpellier . . . . . . . . . . . . . . . . 15 - 19
Racing - Oyonnax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26 - 3
Toulouse - Pau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 54 - 3
Hier
Toulon - Stade Français . . . . . . . . . . . . . . .23 - 16
Classement
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Pts
Racing
43
Toulouse
43
Toulon
40
Clermont
39
Brive
36
Montpellier
36
Castres
33
Bordeaux-Bègles 33
Grenoble
28
La Rochelle
26
Stade Français 22
Pau
20
Oyonnax
14
Agen
10
J G N P Pp
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
13
10
9
8
7
8
8
7
7
6
5
5
4
3
2
1
0
0
1
0
0
0
1
0
0
0
1
0
0
2
4
5
5
5
5
6
5
7
8
8
8
10
11
270
363
404
340
252
332
294
275
323
264
245
207
220
259
Pc Dif Bonus
225
176
257
234
211
318
273
253
343
301
285
370
411
391
45
187
147
106
41
14
21
22
-20
-37
-40
-163
-191
-132
1
7
8
9
4
4
5
3
4
6
2
2
2
2
15e journée
Vendredi 19 février : Stade Français - Brive
L’équipe: Mitchell - Tuisova, Bastareaud, Noe
nu, Habana - (o) Cooper (Taylor, 53 , J. O’Connor, 77e), (m) Escande (Pélissié, 66e) - S. Armitage, Vermeulen, Gorgodze (Fernandez
Lobbe, 58e) - R. Taofifenua (Lassalle, 42e), Suta (cap) - Chilachava (Saulo, 41e), Guirado
(Orioli, 67e), Chiocci (Fresia, 53e).
(20 h 45 sur Canal+ Sport).
Samedi 20 février : Castres - Clermont (14 h 45
sur Canal+) ; Montpellier - Peau, Bordeaux-Bègles Agen ; Grenoble - Racing 92 (18 h 30 sur rugby +) ;
La Rochelle - Toulouse (20 h 45 sur Canal+ Sport).
Dimanche 21 février : Oyonnax - Toulon
(16 h 45 sur Canal +).
STADE FRANÇAIS: 1 essai M. Steyn (55e), 1
transformation M. Steyn, 3 pénalités M. Steyn
(3e, 38e, 52e).
13e journée (en retard)
Dimanche 14 février : Bdx-Bègles - Toulon
Samedi 19 mars : Stade-Français La Ro-
L’équipe: D. Camara - Waisea, Doumayrou
(Arias, 66e), P. Williams, Sinzelle - (o) M. Steyn
(Plisson, 74e), (m) Tomas (Daguin, 74e) - Lakafia, Ross (cap, Burban, 53e), Nicolas - Flanquart (Papé, 66e), Pyle - Alo Emile (Slimani,
46e), Burden (Panis, 53e), Taulafo (H. van der
Merwe, 66e).
chelle, Clermont - Toulouse, Oyonnax - Agen,
Montpellier - Racing 92, Grenoble - Brive, Pau
- Castres.
PRO D2
Remplacements temporaires : S. Taoe
e
fifenua par Lassalle (35 -40 , saignement),
Gorgodze par Fernandez Lobbe (35e-40e, protocole commotion) pour Toulon. Ross par Burban (52e-56e) pour le Stade Français.
Le LOU a dû
s’employer
T
oulon a parfaitement achevé
un mois de janvier crucial en
dominant hier à Nice le Stade
Français (23-16), champion de
France en titre qui s’est un peu plus
éloigné de la qualification pour la
phase finale à l’issue de la 14e journée de Top 14. Un dernier coup de
collier. Voilà ce qu’avait demandé le
manager toulonnais Bernard Laporte à ses troupes avant deux semaines de trêve internationale, et
surtout après trois matches couperet remportés sur le fil pour se qualifier en quarts de finale de la Coupe
d’Europe.
« Que février, mars, avril, mai ressemblent à janvier ! » s’est ainsi réjoui Laporte après le match. Son RCT
pointe à la troisième place du classement, à trois longueurs du duo de
tête formé du Racing 92 et de Toulouse. A l’inverse, la qualification
pour la phase finale devient de plus
en plus illusoire pour le Stade Français, désormais à 14 points de la
sixième place, occupée par Montpellier. « On a un retard considérable sur les six premiers. On va se concentrer sur nous-même. Mais sur ce
qu’on a vu dernièrement, il y a un
état d’esprit rassurant et de bonnes
choses en défense. Tôt ou tard ça va
Le deuxième ligne béarnais du RCT Thibault Lassalle . PHOTO AFP
ILS ONT DIT
Bernard Laporte
Manager général de Toulon
«
Gonzalo Quesada
Directeur sportif du Stade Français
«
C’était tout
sauf un
grand match de
rugby. Il y a beaucoup de matches
quand on joue
sur toutes les compétitions. C’est
difficile d’enchaîner. On aurait dû
gagner plus largement. »
Je suis fier
des joueurs
mais certaines situations n’ont
pas été arbitrées
assez justement.
Je cherche toujours ce que l’on
peut corriger. Là, on a donné du
temps de jeu à des joueurs. »
payer », a positivé son manager
Gonzalo Quesada.
péens des trois derniers week-ends
(face à Bath, deux fois, et contre les
Wasps).
Mais Toulon a fini par repousser
les assauts des Parisiens qui auraient pu repartir en fin de match
avec le point de bonus défensif,
voire un match nul (pénalité man-
Les regrets de Quesada
Ses joueurs ont ainsi fait vaciller le
triple tenant de la Coupe d’Europe,
qui a tremblé jusqu’au bout,
comme lors de ces succès euro-
quée par Jules Plisson, 76e ; ballon
gardé au sol par Julien Arias dans les
22 mètres varois, 80e). « On a des regrets de partir sans point de ce
match. Mais je suis fier de mes
joueurs car on méritait de gagner
ce match. On a laissé trop d’occasions en route et on a été beaucoup
pénalisés », a souligné Quesada. Le
RCT, dominateur pendant une
heure, s’est finalement appuyé, outre sur la botte de son demi de mêlée Éric Escande (18 points), sur ses
points forts depuis un moins environ : sa solidité défensive et sa capacité à venir contester dans les regroupements.
« On aurait dû gagner plus largement […] On prend peu d’essai et
on concède peu de points, c’est notre force, a expliqué Laporte. On doit
être plus précis dans le contenu. »
Mais au plan des résultats, le compte y est.
PLANÈTE RUGBY
TOURNOI DES 6 NATIONS
Fofana forfait, Teddy
Thomas en renfort
Wesley Fofana ne disputera pas le
match d’ouverture du Tournoi
des six Nations du XV de France,
samedi face à l’Italie à Saint-Denis.
Le trois-quarts centre de Clermont s’est blessé avant-hier contre Montpellier lors de la 14e journée du Top 14 (15-19). C’est l’ailier
du Racing Teddy Thomas (22 ans,
4 sélection) qui a été appelé pour
palier à la blessure du Clermontois. Thomas a disputé samedi
avec le Racing 92 contre Oyonnax
Il n’y a pas eu de surprise hier à Lyon,
lors du match de clôture de cette
17e journée de Pro D2: le leader a réussiunnouveaucartonàdomicile(4015), face à des Montois qui ont concédé une neuvième défaite en
autant de déplacements cette saison. Sauf que le score ne dit pas tout
de l’excellente résistance des Landais, qui menaient 9-15 juste avant la
pause, grâce à deux essais de Dargier
et Béal. Le LOU regagnait toutefois
les vestiaires avec un léger avantage,
grâce à un essai de Fearns (16-15, 40e),
avant de dérouler en seconde période face à une équipe landaise remaniée mais courageuse, ce qui ne
fut pas toujours le cas à l’extérieur
jusqu’ici.
Au final, même sans le bonus offensif, le LOU conserve 16 points
d’avance sur Bayonne, alors que
Mont-de-Marsan s’est rassuré avant
de recevoir Biarritz vendredi.
Résultats et classements
Jeudi 28 janvier
Biarritz - Bayonne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 16
Vendredi 29 Janvier
Albi - Montauban . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 16
Aurillac - Béziers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24 - 10
Carcassonne - Provence Rugby . . . . . . . . 13 - 3
Dax - Colomiers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 - 29
Perpignan - Bourgoin . . . . . . . . . . . . . . . . . 25 - 6
Tarbes - Narbonne . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16 - 20
Hier
Lyon - Mont-de-Marsan . . . . . . . . . . . . . . .40 - 15
Classement
(26-3) son premier match de la saison gâchée jusqu’ici par une blessure chronique aux ischio-jambiers. ( lire également page 16).
essai encaissé à la dernière minute. Le tournoi a été remporté
sur ses terres par la Nouvelle-Zélande. Prochain rendez-vous : le
tournoi de Sydney le week-end
prochain.
RUGBY À VII
Les Français
treizièmes
L’équipe de France de rugby à 7 a
dû se contenter de la 13e place à
Wellington, troisième étape du
circuit mondial. Déjà battus deux
fois samedi, les Bleus ont perdu en
quart de finale de la Bowl hier
contre les Japonais (14-19), sur un
TOP 14
Toulon contre
Toulouse à Nice
Le club de Toulon a annoncé qu’il
allait délocaliser à Nice son match
contre le Stade toulousain du
30 avril prochain. Hier le RCT affrontait également le Stade Fran-
çais à l’Allianz Riviera et ce fut un
beau succès en terme d’affluence
avec prés de 30 000 spectateurs.
Gaëtan Germain
prolonge à Brive
Le meilleur buteur du Top 14 l’arrière-buteur de Brive Gaëtan Germain avec (171 points marqués)
prolonge à Brive jusqu’en juin
2019, a annoncé hier le club corrézien, actuel quatrième en championnat après 13 journées. Germain (25 ans), formé à Romans
puis à Bourgoin, est arrivé au CAB
en 2013, en provenance du RacingMétro.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
Pts
Lyon
68
Bayonne
52
Béziers
50
Aurillac
46
Perpignan
44
Colomiers
43
Albi
41
Narbonne
38
Montauban
36
Mont-de-Marsan 33
Carcassonne
32
Bourgoin
31
Biarritz
29
Tarbes
26
Dax
23
Provence Rugby 22
J G N P Pp
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
15
11
11
10
9
9
9
8
8
7
7
6
6
7
5
5
0
1
1
0
1
2
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
2
5
5
7
7
6
7
9
9
10
10
11
11
10
12
12
561
410
450
417
373
334
321
349
317
317
279
289
341
306
312
283
Pc Dif Bonus
275 286
339 71
339 111
348 69
336 37
348 -14
303 18
350 -1
365 -48
376 -59
395 -116
351 -62
331 10
352 -46
416 -104
435 -152
8
6
4
6
6
3
3
6
4
5
4
7
5
6
3
2
La prochaine journée
Vendredi 5 février : Mont-de-Marsan-Biarritz,
Bourgoin-Carcassonne, Provence Rugby-Aurillac, Béziers-Tarbes, Narbonne-Albi (19 h 30 sur europsport
Player) ; Colomiers-Perpignan (21 heures sur Europsort 2).
Samedi 6 février : Montauban-Lyon (20 h 45
sur Canal+ Sport).
Dimanche 7 février : Bayonne-Dax (14 h 25 sur
Eurosport 2).
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
2-9
Sports
TENNIS Open d’Australie (Grand Chelem, dur)
Un Djoko record
FINALE MESSIEURS Novak Djokovic est rentré encore un
peu plus dans l’histoire du tennis en dominant Andy Murray
N
ovak Djokovic a rejoint d’un
coup trois légendes du tennis après sa victoire face à
Andy Murray 6-1, 7-5, 7-6 (7/3), hier,
en finale de l’Open d’Australie. Il
égale ainsi Roy Emerson au nombre de victoires à Melbourne avec
six, et Rod Laver et Bjorn Borg à celui des titres en Grand Chelem avec
onze.
Le Serbe poursuit sur la lancée de
son extraordinaire saison 2015 et
confirme sa main mise sur le circuit. Il en est désormais à sept tournois remportés d’affilée, dont l’US
Open et le Masters de Londres, et n’a
plus perdu un match à élimination
directe depuis le mois d’août. « Je
suis très fier de me retrouver aux côtés de telles légendes de notre
sport », a-t-il dit en citant Emerson,
qui avait établi le record des victoires à l’Open d’Australie dans les années 1960, et Laver, présent dans les
tribunes de l’Arena portant son
nom.
À la fin, c’est Murray qui perd
Pour son adversaire, l’Écossais Andy
Murray, l’histoire se répète aussi,
mais dans le mauvais sens. C’était
la cinquième fois qu’il disputait la
finale de l’Open d’Australie, la quatrième contre Djokovic, et le dénouement a été le même que d’habitude. « J’ai l’impression d’être déjà
passé par là », a dit le joueur de 28
ans, la voix tremblante d’émotion.
Il va maintenant filer à Londres où
son épouse attend leur premier enfant. Djokovic partait archi-favori
contre un rival qu’il a maintenant
battu onze fois sur leurs douze dernières rencontres, en deux ans et
demi. Une finale qui s’est déroulée
à l’image de leurs précédents duels.
Le n° 1 mondial a été régulier du
fond du court, remarquable en défense et en retour de service, et il a
gagné les longs échanges les plus
importants. Murray a vu dans
quelle impasse il s’engageait en
jouant comme le Serbe, mais un
ton en dessous. Il a alors essayé de
taper plus fort et de monter au filet,
mais contrairement à ce qui s’était
passé lors des finales de l’US Open
en 2012 et de Wimbledon en 2013,
cela n’a pas suffi. Djokovic était
beaucoup trop solide.
Comme souvent entre les deux
champions, la partie a été âpre, et
même serrée dans les deux derniers sets, mais pas toujours spec-
taculaire. Ce fut surtout un combat
d’usure où les fautes (65 du Britannique, 41 du Serbe) ont été plus
nombreuses que les points gagnants.
Simon était plus proche
Les supporteurs de Djokovic ont
cru un moment à une victoire
éclair après une première manche
expédiée en trente minutes et un
break réussi au milieu de la seconde. Mais Murray s’est résolu à
prendre plus de risques et à recoller au score. Mais il a fléchi à 5-5 dans
un jeu de service qu’il maîtrisait
pourtant (40-0). Les cinq points encaissés d’affilée, dont un après un
échange de 36 coups de raquette,
lui ont fait perdre le deuxième set,
c’est-à-dire presque le match contre
un adversaire aussi endurant que
le Serbe.
Djokovic a fait le break dès le premier jeu du troisième set d’un sublime passing-shot de revers en
bout de course, le plus beau coup
du match, et on pensait l’issue proche. Murray a eu le mérite de revenir à nouveau mais il s’est sabordé
dans le tie-break en faisant deux
doubles fautes.
Novak Djokovic a remporté hier son 6e Open d’Australie. PHOTO AFP
La finale, longue de 2 h 53 min,
n’a pas été le match le plus compliqué du tournoi de Djokovic, qui a
su, en grand champion, élever son
niveau de jeu au fil des tours. C’est
le Français Gilles Simon qui lui a
posé les plus gros problèmes dans
un huitième de finale en cinq sets
et plus de quatre heures et demie
de jeu.
REPÈRES
Les plus titrés en Grand Chelem
17 victoires : Roger Federer (Sui).
14 victoires : Rafael Nadal (Esp), Pete Sampras (E-U).
12 victoires: Roy Emerson (Aus).
11 victoires : Novak Djokovic (Ser), Bjorn
Borg (Suè), Rod Laver (Aus).
10 victoires : Bill Tilden (E-U).
2-10
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
Sports 64
Espoirs : les Bayonnais engrangent
Après Agen (2e), l’Aviron a dominé Toulon (6e)
(13-11) hier. Le BO domine aussi Oyonnax 13-8
HOCKEY SUR GLACE Division 1 (22 e journée)
Toujours souverains
CAEN - ANGLET Vainqueurs pour la sixième fois consécutivement à l’extérieur, les Angloys conservent
leur fauteuil de leader après un succès étriqué en Normandie. De bon augure avant de recevoir Nice (3e)
Caen
Anglet
LA RÉAC’
2
3
Olivier Dimet
Entraîneur d’Anglet
LIEU Caen (patinoire de la Mer). SPECTATEURS 1 400. ARBITRES MM. Le Berre,
Villard et Yssembourg. TIERS-TEMPS 0-2,
«
Dans l’ensemble, on a fait un
match sérieux, le score reflète
la physionomie de la rencontre,
où l’on a fait un match plein du
début à la fin. Malgré le pressing
caennais sur la fin avec la sortie
de son gardien, on a su garder de
la solidité défensive. C’est une
belle victoire qui nous permet de
garder notre dynamique.
1-1, 1-0.
CAEN 6 minutes de pénalité (6+0+0)
Buts Leveille (34’ 02”, en sup.), ass. Gertsakis et Gliga ; Chauvel (58’ 54”), ass. Geffroy et
Gertsakis.
ANGLET 6 minutes de pénalité (4+2+0)
Buts André (13’ 59”, en sup.), ass. Hokkanen
et Olsson ; André (19’ 09”), ass. Rubes et Suzzarini ; Lagarde (29’ 29”), ass. Brenton et Suzzarini.
F
ace à une formation caennaise qui avait à cœur de
prendre des points dans la
perspective des play-offs, l’Hormadi a réalisé une prestation digne
d’un leader avec une application
sans failles pendant 60 minutes.
La troupe d’Olivier Dimet, qui s’est
une nouvelle fois mis en quatre défensivement, a constamment fait
la course en tête en menant 3-0 sur
un doublé de Mathieu André.
Si les Bas-Normands ont campé
dans la zone basque dans le dernier quart d’heure, l’Hormadi
d’Anglet n’a pas rompu, s’imposant pour la neuvième fois lors de
ses dix dernières rencontres. C’est
en profitant d’une supériorité numérique que les visiteurs débloquaient la situation, où sur une
Les Angloys peuvent savourer leur troisième succès de rang. PHOTO ARCHIVES ÉMILIE DROUINAUD
passe astucieuse d’Olsson, André
faisait mouche (0-1, 13’59).
Raibon solide dans les cages
Ce dernier se mettait une nouvelle
fois en évidence juste avant la sirène de la fin du premier tierstemps pour récompenser l’em-
prise de sa formation (0-2, 19’09).
Les Caennais tentaient bien de
renverser la vapeur, mais aussi
bien Palis que Leveille butaient inlassablement sur le portier Sébastien Raibon. Le dernier rempart
des Angloys (38 arrêts) repoussait
toutes les tentatives des Drakkars,
qui pliaient sur une nouvelle accélération de Maxime Suzzarini avec
en point de chute Benjamin Lagarde (0-3, 29’29). Un réalisme à
toute épreuve pour la troupe d’Olivier Dimet qui dans la foulée commençait à perdre de sa vista.
Ainsi peu à peu, Caen se relevait
et trouvait des motifs d’espoir
quand Leveille trouvait enfin la
faille sur un power-play (1-3, 34’02).
Avec 29 arrêts à son actif, Kello
s’avérait précieux, sortant même
de sa ligne de but pour malmener
les Basques. À force de concéder du
terrain, ces derniers craquaient à
une minute de la fin (2-3, 58’54). Faisant le dos rond dans les ultimes
secondes, Anglet gardait sa mainmise, pour conserver deux points
d’avance sur Cholet et quatre sur
Nice, son prochain adversaire samedi à la Barre. Un choc qui pourrait permettre aux Basques de faire
un grand pas vers une place définitive dans le duo de tête en fin de
saison.
Thomas Loisel
BASKET-BALL Nationale 2 féminine (poule B, 14e journée)
Poussive mais vitale
ANGLET - NANTES-REZE ESPOIR La victoire arrachée dans la
douleur samedi soir permet à l’ACBB (4e) de rester dans la course
aux playoffs. Les regards sont tournés vers Le Soler (3e)
Anglet
Nantes-Rezé espoirs
62
52
LIEU Anglet (salle El Hogar). SPECTATEURS
Environ 350. ARBITRES MM. Trejaut et Walewski. QUARTS-TEMPS 15-18, 18-13, 21-14,
8-7. MI-TEMPS 33-31.
ANGLET Senghor Sy (17), Diop (12), Hugues
(10), Bourbon (6), Ibarlosa (5), Pagelli (4),
Quemper (4), Caprais (2), Sanoko (2), Limouzin.
NANTES-REZE ESPOIR Michaud (13), Raveleau (11), Lenglet (10), Afonso (4), Meignen
(4), Armant (3), El Bakkouche (3), Farcy (2),
Lingua (2), Ecolasse, Nicolas.
Les Angloyes ont été poussées dans
leurs derniers retranchements par
des Déferlantes déchaînées. Décomplexée, la formation nantaise,
à la moyenne d’âge très juvénile
(seize ans et demi), a joué libéré
alors que de son côté, l’ACBB « a joué
avec une facilité indigne, analyse à
chaud Mickaël Lavaleur. Ça a été
très poussif, il n’y a pas eu d’intensité. Nous avions travaillé la continuité du jeu et on a vu qu’on a envie
d’évoluer ensemble. C’est un point
positif qu’il nous faut conserver. »
En tête au tableau d’affichage (913, 8e), Nantes-Rezé a notamment
profité des échecs basques aux lancers francs. « Ça commence à être
embêtant, avoue le technicien. Ça
nous a déjà été fatal contre Montde-Marsan. Face au Soler, il va falloir
laisser beaucoup moins de rebonds en route et être plus efficace
au tir. » En difficulté, Anglet s’est pris
une déferlante durant quelques
minutes avant de connaître un léger mieux dans le troisième acte
(remporté 21-14, 54-45 au total). Avec
une dizaine de points d’avance en
fin de match, l’ACBB a géré, contrôlant tranquillement son pécule.
Sans préparation
Au coup de sifflet final, une question se posait. Les Angloyes avaientelles la tête déjà tournée vers Le Soler ? « Je pense, déclare Lavaleur.
Sans leur faire injure, j’avoue ne pas
avoir préparé cette rencontre contre Nantes-Rezé. On ne va pas travailler Le Soler en trois-quatre jours.
Cela fait trois semaines qu’on se
La lutte fut âpre pour Diop et les Angloyes samedi mais elles ont
réussi à enchaîner un troisième succès de rang. PHOTO BERTRAND LAPÈGUE
prépare. » Léa Ibarlosa, auteure du
seul panier à trois points angloy,
confirme. « On a pris ce match au
sérieux parce qu’il faut toujours se
méfier des espoirs mais effectivement, on avait plus ou moins la tête
au Soler. Personnellement, je suis
un peu stressée. Je commence à
avoir la pression. Heureusement,
Mike (NDLR, le coach) nous met en
confiance. Nous nous sommes
bien entraînées cette semaine et on
va continuer ces prochains jours. »
Nicolas Gréno
RUGBY - PRO D2
EN UN COUP D’ŒIL
2-11
Sports Pays basque
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
RUGBY Fédérale 1 (poule 1, 12 e journée)
Anglet encore battu
TYROSSE - ANGLET Les Angloys sont de nouveau rentrés bredouilles
de leur court voyage dans les Landes. Ils ne décollent pas au classement
Tyrosse
Anglet
36
10
LIEU Saint-Vincent de Tyrosse. SPECTATEURS 1100 environ. ARBITRE M Cornier
(Limousin) MI-TEMPS 24- 10.
Jean-Jo Marmouyet tête basse
après son carton jaune, mais
l’Aviron tiendra à 14. PH.E. DROUINAUD
Marmouyet menacé…
Entré en jeu en seconde mi-temps
jeudi soir lors de la victoire à Biarritz (13-16), le troisième ligne de
l’Aviron Bayonnais Jean-Jo Marmouyet a écopé d’un carton jaune
en fin de partie (72e). C’est le
deuxième carton pour Marmouyet cette saison après Montde-Marsan fin octobre. Le troisième ligne sera suspendu une
rencontre en cas de nouvel avertissement. Le pilier Anton
Peikrishvili est également dans ce
cas. Martin Laveau a, lui, récolté
son premier carton jaune de la saison lors du derby.
…Placines aussi
Le troisième ligne du Biarritz
Olympique Alban Placines a écopé jeudi soir contre Bayonne de
son deuxième carton jaune en
deux rencontres, après Albi. Il
sera supendu en cas de nouvel
avertissement. Il rejoint parmi les
Biarrots menacés de suspension,
Jean Sousa, Elvis Levi et Nemia
Soqeta. Rodney Davies et Bertrand Guiry ont, eux, écopé de
leurs premiers cartons jaunes
jeudi.
Le chiffre
2
Deux jours de récupération de
plus. Battu jeudi par Bayonne
(13-16), le Biarritz Olympique
va posséder deux jours supplémentaires de préparation par rapport à
son prochain adversaire, Mont-deMarsan. Les Landais se sont, en effet, inclinés hier après-midi à Lyon
(40-15) et n’auront que quatre jours
pour basculer sur la réception du
BO vendredi (19 h 30).
La phrase
Nous avons
encore les
50 points encaissés à
l’aller sur le cœur (448). Nous devrons
montrer un autre
visage pour espérer
gagner.
«
●
Carlos Muzzio
et les
Montois
reçoivent
Biarritz
vendredi
(19 h 30)
TYROSSE 5 essais de Martinez (21e), Grocq
(29e), Uberti (40e), Visensang (58e), Villetorte
(75e) ; 4 transformations (21e, 29e, 40e, 58e) et
1 pénalité (38e) de Dubert.
L’équipe : Martinez, Rodriguez, Lagain, Kahn,
Fabre, Visensang, Sainte-Croix, Weltzer, (m)
Dubert (cap), (o) Argel, Grocq, Descazaux,
Uberti, Villetorte, Durquet. Sont entrés en jeu :
Belestin, Brissot, Samson, Lafitte, Sohet, Foulgot, Savre, A.Attia.
Carton blanc : Rodriguez (32 e). Carton
jaune : Martinez (10e), Rodriguez (55) e.
ANGLET 1 essai de Basulto (34e) ; 1 transformation (34e) et 1 pénalité de Fauqué (10e).
L’équipe : Bruno, Tapie, Argagnon, Basulto,
Aline, Telleria, Biscay, Taffernaberry, (m) Alcade, (o) Fauqué (cap), Mathieu, Achigar, Larrart, Rallot, Chouzenoux. Sont entrés en jeu :
Cordobes, Dupuy, Gaston, Capedeville, Petit,
David, Aguirre, Essain.
Carton blanc : Telleria (32). Carton jaune :
Argagnon (10e), Telleria (55e).
Les Angloys étaient distancés dès la première mi-temps hier après-midi. PHOTO ISABELLE LOUVIER
P
our avoir ouvert son année par
une « boulette » majeure à domicile, Semisens avait hier
beaucoup à se faire pardonner. À l’arrivée, si cette opposition sur le sol de
la Fougère finit par sourire largement aux locaux, il n’y eut pas toujoursmatièreàgrimperauxrideaux.
Même si deux ou trois actions révélatrices du réel potentiel offensif
rouge et bleu firent monter l’ambiance dans les tribunes, les hommes de Dubert mettront quasiment
vingt minutes avant de prendre le
jeu à leur compte.
Jusque-là, les Angloys récompensés par une pénalité de Fauqué (0-3
à la 10e) avaient simplement fait valoir leur envie pour maintenir les
Landais dans leurs petits crampons.
Encore un brin approximatif dans
leurs approches, les acteurs du cru
conjugueront puissance et technique du jeu d’avants pour forcer le
verrouaprèsdeuxpénaltouchessuccessives. Martinez labellisait l’effort
collectif (7-3 à la 21e). Sur un ballon libéré dans un bon tempo et illico
écarté, Grocq s’extirpait des mailles
basques, pour signer l’échappée
belle (14-3 à la 29e).
L’affaire semblait enfin lancée,
croyait-on. Jusqu’à l’essai de Basulto,
concrétisant une marche avant du
pack visiteur, à son tour sur pénaltouche (14-10 à la 34e). Sur le coup,
l’implication de l’opposition rouge
ne sembla pas flagrante. Le meilleur
de ce premier acte heureusement
était encore à venir. Après une pénalité de Dubert (17-10 à la 37e), un enchaînement lumineux allait mettre
ladéfensed’Anglethorsservice,juste
avant le retour aux vestiaires. Grocq
libérait un couloir royal à Durquet,
qui s’appuyait sur Weltzer et Uberti
pour parachever l’œuvre (24-10).
Rendez-vous à Bobigny
Àlareprise,unrushtonitruantdeLagain, prolongé par Argel qui perdait
le ballon sur la ligne, enflammait à
nouveau les travées. Dommage certes, mais l’action se voulait encore illustration des atouts maison, tant
dans le fond que dans la forme.
Trois renversements de jeu plus
loin, c’était Visensang qui s’arrachait
sur une mêlée gagnante pour l’essai
du bonus (31-10 à la 58e). L’UST lâchait
les chevaux, mais gâchait encore
une ou deux occasions en route
avant de subir une bonne réaction
collective des voisins de la côte.
Pendantdixminutes,Tyrossebaissait le pied et semblait s’endormir.
Un retour de flammes inspiré, sur
un petit botté de Savre au profit de
Villetorte, confirmait néanmoins le
surplus de potentiel offensif en vigueur ce dimanche.
Le succès était certes acquis, mais
comme le prédisait avant le match
le coprésident Christian Laclau, il ne
sauraitsuffireàluiseulàtraduiredes
ambitions.
Jean-Marc Darribat
RUGBY Fédérale 1 (poule 3, 12 e journée)
Mauléon n’y arrive toujours pas
RODEZ - MAULÉON Nouveau voyage
à vide pour le SAM qui reste en danger
Rodez
Mauléon
30
5
LIEU Rodez (stade Paul-Lignon). SPECTATEURS 1 500. ARBITRE M. Bouzac (Alpes).
MI-TEMPS 16-0.
RODEZ 3 essais de Barros (17e), Kotze (54e),
Alonso (56e) ; 3 pénalités de Vaffier (5e, 34e,
40e) ; 3 transformations de Vaffier (17e, 54e,
56e).
L’équipe : Boscus - Favre-Trosson, Pardakhty
(Lamprecht 70e), Hyardet, Alonso (Miquel
80e) - (o) Vaffier, (m) de Barros (Molinié 69e)
- Fabre (Martin 60e), Roca, Auréjac - Tsukhisvili, Kotze (Alarcon 66e) - Rezkallah (Ulumbelashvili 65e), Theron (16e), Conticello (48e),
Bezhiashvili.
Carton jaune : Pardakhty (60e).
MAULÉON 1 essai de Aboïtiz (64e)
L’équipe : Claverie - Ascery (Haristoy 60e),
Guiresse, Rosier, Guérin, (o) Barbéraréna, (m)
Loustaunau (Garicoix 73e) - Cazobon, Orabé
(Laborde 72e), Montois (Arla 50e) - Dunaté,
Sallaberemborde - Chabannes (Aboïtiz 38e),
Pocorena (Recalt 61e), Goyheneche.
Cartons blancs Loustaunau (23e),
Goyheneche (50e).
En d’autres temps, la victoire ruthénoise contre Mauléon aurait entraîné de longs chants de victoire. Il
n’en a rien été hier. Loin de bouder
leur succès, les Aveyronnais ont fait
preuve de retenue. Au travers de ce
combat, il faut y voir une lutte pour
le maintien dans laquelle les deux
clubs sont engagés. C’était d’ailleurs
le thème de cette partie entre Rodez et Mauléon hier. « Le gros pack
ruthénois nous a fait mal mais les
joueurs avaient à cœur de résister ».
Pourtant Rodez ira plusieurs fois à
l’essai et Mauléon sera en échec
dans toutes ses tentatives au pied.
Les « sang et or » avaient pour
mission de donner le meilleur
pour gratter le point du bonus. La
faute à ce combat de fin de match
où les visiteurs ont connu leur
temps fort de la rencontre allant
même jusqu’à l’essai par Aboïtiz.
Un travail d’autant plus néces-
pourra se satisfaire d’une régulière
et bonne présence en touche de ses
joueurs.
Mauléon était décroché dès la
mi-temps. PHOTO DAVID LE DEODIC
saire que dans le bas du championnat, la victoire d’Agde sur Blagnac
hier modifie les pronostics. Mauléon a ainsi vu les Agathois revenir
à son niveau de points en ce dernier
dimanche. Avec ses 21 points, Rodez
se glisse à la 6e place avec 8 unités
d’avance sur le duo Agde, Mauléon
fermant la marche. Le coach local
Confiance en l’avenir
En revanche l’entraîneur ruthénois
demandait que ses joueurs « sentent plus le jeu », il aura noté que le
demi de mêlée de Barros a apporté
hier une touche de vitesse, de spontanéité qui a parfois piégé Mauléon.
Un fait de jeu que l’on ne voyait pas
dans un récent passé.
Alors dans cette victoire sans bonus faut-il penser que Mauléon
avait une ultime énergie à faire valoir ? « Le départ de nos entraîneurs
ne résulte pas d’une crise interne
mais de leur propre souhait. Nous
avons un groupe sain et solidaire.
On veut s’appuyer sur notre fin de
match à Rodez pour construire
l’avenir ».
Aussi, faut-il voir simplement
dans le point de bonus ruthénois
envolé la lutte de Mauléon pour ne
pas mourir ?
Stéphane Hurel
2-12
Sports Pays basque
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
RUGBY (poule 6, 12 e journée)
Hendaye rentre
bredouille
ORTHEZ - HENDAYE Les Xuriak perdent
la tête après avoir été trop pénalisés
Orthez
Hendaye
Juanicotena a lancé le SJLO sur la bonne voie dès le début du match avec cet essai. PHOTO J.-DANIEL CHOPIN
L’Olympique seul en tête
ST-JEAN-DE-LUZ - BOUCAU-TARNOS Après un match
très moyen et émaillé de bagarres, le SJLO monte en grade
Saint-Jean-de-Luz
Boucau-Tarnos
27
19
LIEU Saint-Jean de Luz (Pavillon bleu). SPECTATEURS 1000. ARBITRE M. Tartini (MidiPyrénées). MI-TEMPS 24-16.
SAINT-JEAN-DE-LUZ 3 essais Juanicotena
(3e), collectif (21e), de pénalité (23e), 3 transformations et 2 pénalités (12e, 68e) J. Iturriria
L’équipe : J. Iturriria - Bordagaray, Daubas, Irazoqui, Behoteguy - (o) X. Iturriria, (m) LopezHerrero - Juanicotena (cap), Soucaze, Deliart
- Paillard, Goya - tescher, Hiriart-Urruty, Hirigoyen. Entrés en jeu : Ducote, Alliot, Elissalde, Etcheverry, Carrère, Dupont, Etcheverrigaray.
Carton blanc Goya (29e). Cartons jaunes
Paillard (45e), Irazoqui (59e). Carton rouge
Alliot (80e).
BOUCAU-TARNOS 1 essai Ospital (31 e),
1 transformation, 1 drop (9e) et 3 pénalités (7e,
14e, 64e) de Betbeder.
L’équipe : Lagarde - Larrondo, Thomazo, Herrero, Ruiz - (o) Betbeder, (m) Courtade - Cano, Ospital (cap), Le Flem - Dejean, Mundubeltz - Boutaty, Courade-Bontemps, Gaye.
Entrés en jeu : Iputcha, Pourteau, Mocho, Duplé, Sentenac, Haurieu, Mays.
Carton blanc Ospital (16e). Carton jaune
Courade-Bontemps (45e). Carton rouge
Sentenac (80e).
râce à sa victoire face au BTS,
le SJLO prend la tête de la
poule.C’esttoutcequel’onretiendra de ce derby parti sur des bases offensives prometteuses, et achevé par une vilaine bagarre générale
jusquesurlapisted’athlétisme.Quel-
G
quepeudépasséparlesévènements,
l’arbitre expulsa deux lampistes, Alliot et Sentenac, alors qu’il aurait dû
sévir bien avant.
Dommage car tout avait bien
commencé entre deux équipes très
joueuses qui faisaient vivre intensément le cuir. Jouant tous les ballons
à la main, les Luziens firent le ravissementdeleurpublicetplongèrentles
Boucalais dans le doute. Par ailleurs,
le pack vert, pourtant privé d’Elgoyhen (inflammation de la hanche) et
de Valdes (sélection chilienne), mettait son rival au supplice lors de trois
groupés pénétrants dont deux
s’achevèrent par des essais.
Sept cartons au total
Déjàpourtant,lesprémicesd’unedégradation commençaient à fleurir :
une brutalité de Goya au bout d’un
quart d’heure, une affreuse cuillère
boucalaise sur Daubas (entraînant
un essai de pénalité) huit minutes
après. Saint-Jean de Luz inscrivit ses
trois essais durant les 23 premières
minutes, le BTS quelques instants
plus tard, et rideau !
La seconde période fut d’ure rare
pauvreté technique, les Luziens se
mettant au diapason des Boucalais
aux abois qui devaient user d’expédients pour s’en sortir. Première ba-
VESTIAIRES
Adrien Juanicotena
Capitaine de Saint-Jean-de-Luz
«
C’est vrai que le final n’était
pas joli joli, mais on ira boire
des bières tous ensemble quand
même. Pour nous, c’est une
bonne journée car nous prenons
la tête, mais on ne pavoise pas.
Notre jeu s’est effiloché au fil des
minutes, on a raté pas mal de
choses. On était là dans le combat, c’est déjà pas mal, mais on rêvait d’un autre rugby. En plus, les
cartons vont nous faire mal, Alliot
et Paillard vont être suspendus.
22
10
LA DÉCLA
LIEU Orthez. SPECTATEURS 300. ARBITRE
M. Laborie (Midi-Pyrénées). MI-TEMPS 6-3.
Jean-Marc Zubizaretta
Capitaine du Stade Hendayais
ORTHEZ 1 essai de Souverbie (79e) ; 1 transfor-
«
mation et 5 pénalités Manolé (17e, 29e, 45e, 48e,
68e).
L’équipe Manolé - Lasserre, Castagnet, Souverbie, Lagoardette - (o) Séré-Peyrigain, (m)
Cruzalèbes (cap) ; Elissalde, Saint-Martin, Soriano - Douet, Erremundeguy - Martinez, Prieto, Cuyolla. Entrés en jeu : Testemale, Mousques,
Lorenzo, Bielsa, Cazanave, Bergero, Daubagna.
HENDAYE 1 essai de pénalité (53e) ; 1 transformation et 1 pénalité Jimenez (35e).
L’équipe Sallaber - Danjou, Gaillardet, Azpeitia, Dubosq - (o) Jimenez, (m) Mahé - Sallenave, Zubizaretta (cap), Le Calvez - Vial, Labarthe - Imaz de Tomas, Berho, Dudicourt. Entrés
en jeu : S. Ibarburu, Hiriart, F. Ibarburu, Laurent,
Labèguerie, Bain Conau, Monoela.
Au match aller les Orthéziens
avaient arraché le point du bonus
défensif à Hendaye après un match
abouti. Pour ce match retour, l’USO
n’a pas le droit de perdre s’il voulait
conserver une mince chance de
qualification. C’est la raison pour laquelle leslocaux démarrent pied au
plancher et dominent assez largement les Maritimes. Mais seuls les
buteurs se chargent de meubler le
score (6-3 à la mi-temps).
Les Orthéziens reviennent sur le
terrain avec de plus franches intentions. Ils bousculent sévèrement les
visiteurs et les poussent à la faute.
Manolé nourrit le tableau (12-3, 48e).
Nous avons pris le combat
dans le mauvais sens et les pénalités ne nous ont pas été épargnées. C’est dommage, car nous
avions largement la place de passer à 12-10. Il nous a manqué de la
continuité. Cela ne peut sourire
tous les dimanches.
C’est le moment que choisissent
les Maritimes pour occuper abondamment les 15 mètres de l’USO.
Après une série de pénaltouches et
des fautes multipliées, l’arbitre se dirige sous les poteaux pour accorder
l’essai de pénalité aux Basques (1210, 53e). Les Orthéziens, constants
dans leurs efforts, ne changent rien
dans leur manière de jouer et Manolé donne un peu d’oxygène avec une
pénalité (15-10, 68e). Les dix dernières
minutes seront tout à l’avantage des
Orthéziens et sur une nouvelle accélération de Cruzalèbes, le pack mène
parfaitement le groupé pénétrant,
le ballon est écarté pour Manolé qui
envoie Souverbie à dame, sans opposition (22-10, 79e) avec la transformation. Hendaye repart sans rien.
Gérard Maysonnave
garre à la 45e, pas méchante, mais révélatricedelatensionquirégnait.Par
la suite, on eut droit à la panoplie
complète : pénaltouches ratées, fautes de main, manque de lucidité.
Seuls les buteurs eurent l’occasion
de marquer trois petits points.
Dans les derniers instants, le ton
se durcissait et, alors que la dernière
minute s’affichait, ces messieurs s’offrirent un bouquet final avec toute
la troupe en train de boxer pendant
une minute.
François Trasbot
Hendaye a buté sur un mur hier. PHOTO ARCHIVES BERTRAND LAPÈGUE
RUGBY (poule 8, 12e journée)
Nafarroa tire le gros lot dans les Landes
Hagetmau
Nafarroa
9
16
LIEU Hagetmau. ARBITRE M. Bourgeois
(Côte d'Argent). MI-TEMPS 9-7.
HAGETMAU 3 pénalités Lagoueyte (1re, 3e,
20e).
L’équipe Ducournau-Vergne, Ndombi, Monier, Pardies- (o) Lagoueyte, (m) - Beuste (c)Veeckman, Jacques, Gachard- Destrade, Durand- Castagnet, Lesburguères, Kefoa.
NAFARROA 1 essai Lucu (22e), 1 transformation (22e) et 3 pénalités (45e, 63e, 70e)
Guecaimburu
L’équipe : Cadot- Seychal, Esponda, Erguy,
Lucu- (o) Guecaimburu, (m) Barnetche- Iphar,
Carricart, Lassalle- Perez, Laby- Diriart,
Perez (cap), Alchourroun. Entrés : Berterreche, Iphar, Ospital, Harlouchet, Gastambide,
Matéo, Idiart.
HAGETMAU - NAFARROA Très bonne opération pour les visiteurs qui s’imposent
à l’extérieur face à leur principal concurrent pour la qualification
Hagetmau a chuté à domicile contre Nafarroa. Incontestablement
une mauvaise affaire dans la course
à la qualification, contre un adversaire direct. Le ciel n’est pas complètement bouché, mais il s’est sérieusement assombri pour les
Chalossais : « Nous avons mal géré
notrematch,pastraduitauscorenotre domination de la première période, nous avons payé cher notre fébrilité, maintenant il faut aller
chercher des points à l’extérieur », ré-
sumait l’entraîneur Olivier Toulouze.
Pourtant, les Landais avaient bien
engagé les hostilités, puisqu’ils menaient à la 20e, avec trois pénalités
réussies par Lagoueyte sanctionnant les fautes au sol d’un adversaire
constamment mis sur le reculoir.
Mais les Basques, sur leur première
incursion (22e), jetaient un coup de
froid, marquant un bel essai au large
par Lucu (9 à 7 à la pause pour les locaux).
Grosse baisse de régime
C’est mal payé pour les Chalossais
qui avaient longtemps campé dans
le camp visiteur en fin de première
mi-temps,maissansconcrétiserleur
domination. Dommage, car la
deuxième période allait être basque: les visiteurs, toujours généreux,
collent inlassablement au ballon et
parviennent à embrouiller les locaux.
L’ouvreur visiteur Gueccaimburu, par ailleurs excellent au pied
dans l’occupation du terrain, se
charge de convertir trois pénalités,
la dernière à la 70e enlevant tout espoir à Hagetmau de remporter la
victoire. Un sale après-midi pour les
Chalossais qui ont trois semaines
pour préparer la venue de Peyrehorade. Un derby qui vaudra cher puisqu’ils n’ont désormais plus de joker.
Nafarroa confirme de son côté sa
montée en puissance et semble lancé vers la qualification
Michel Lacrouts
2-13
Sports Pays basque
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
RUGBY Elite 2F (poule 2, 12e journée)
RUGBY Fédérale 3 (poule 9, 12 e journée)
Les Bayonnaises ont
encore fait le boulot
TARBES - AS BAYONNE Nouvelle victoire
bonifiée pour l’ASB qui reste deuxième
Tarbes
AS Bayonne
0
15
LIEU Tarbes (stade Lulu Abadie). SPECTATEURS 250. ARBITRE M.Lafon (Midi-Pyrénées) MI-TEMPS 0-10.
TARBES
L’équipe Cibassie - Daunes, Delas, C.Delas,
Lassalle - Baguette (o), Bégarie (m) - Nanteau, Rojo, Laban (cap) - Delamarre, Létao St Macary, Escalière. Entrées en jeu : Dabat,
Gomez, esplède, Kaddour, Recurt, Lagarde.
AS BAYONNE 3 essais C. Ferrer (10e), I. Amigoréna (31e), M. Brust (80e).
L’équipe Lapouble - Perestrello, Muzzarelli,
Match prolifique de haut de tableau hier mais pas de vainqueur à Larressore. PHOTO BERTRAND LAPÈGUE
Pas si nul que ça
LARRESSORE - SAINT-PALAIS Le duel au sommet a tenu
toutes ses promesses et le score de parité semble contenter
les deux équipes
Larressore
Saint-Palais
20
20
LIEU Larressore (stade municipal). SPECTATEURS environ 600. ARBITRE M. Philippe Bichon (Poitou-Charentes). MI-TEMPS
8-10.
LARRESSORE 3 essais Montolieu (16 ), Trolliet (65e), Bergé (72e) ; 1 transformation Franzone (73e) ; 1 pénalité Franzone (29e).
L’équipe : Bergé - Montolieu, Betachet, Irosbehere, Saffore - (o) Franzone, (m) Trolliet
(cap.) - Soussens, Ayphasso, Aguerre - Oxandaburu, Eizmendi – Michelena, Platero, Pocorena. Entrés en jeu : Pinaquy, B. Ribeton,
Pandeles, Canning, Anchordoqui, Samanos,
Santesteban.
Carton jaune Canning (55e).
Carton blanc Oxandaburu (33e).
SAINT-PALAIS 2 essais Massondo (33e),
G. Narbais (61e) ; 2 transformations Aguer (35e,
61e) ; 2 pénalités Aguer (27e, 54e).
L’équipe : Aguer - Vierge, Lordon, Oillarburu, Massondo - (o) Franchistéguy, (m) Lamaison - G. Narbais (cap.), Saint-Marie,
M. Narbais - Miremon, Prévost - Lacroix, Guichandut, Larroque. Entrés en jeu : Onchalo,
Diharce, Urruty, Ainciburu, Bordagaray, Jaca,
Thicoïpé.
Cartons jaunes Oillarburu (29e), Sainte-Marie (70e).
e
C
et affrontement entre Larressoars et Saint-Palaisiens
promettait d’être accroché.
Les quelque 600 spectateurs du
stade municipal n’ont pas été déçus. Le début de match a été marqué par la faillite des buteurs, Franzone (9e, 15e) et Aguer (11e), jusqu’à
ce que l’Inthalatz ne mette les gaz.
Après une belle action collective
rondement menée, Montolieu
s’en est allé conclure le premier
temps fort des locaux (16e). Les
8
11
LIEU Arudy (stade Jean Latapie). ARBITRE
M.Brettes (Midi-Pyrénées).
Jean-François Lucu
Entraîneur de Saint-Palais
«
«
On a eu un gros caractère
pour revenir. Nos joueurs ont
eu un mental à toute épreuve. Ça
fait plaisir de les voir remonter
12 points de retard et revenir
dans le match en s’accrochant.
Nous restons invaincus à domicile. Avec ces deux bons points,
c’est plutôt bien engagé pour le
maintien.
hommes de Jean-François Lucu,
qui semblaient dominés, ont connu quelques fulgurances. À
l’image de l’essai inscrit par Massondo, qui a vu le ballon lui retomber dans les bras après que la pénalité d’Aguer ne rebondisse contre
le poteau gauche (8-10, 35e). Franzone, qui avait l’occasion de redonner l’avantage à son équipe, a loupé deux nouvelles tentatives de
pénalité juste avant la mi-temps.
12 points de retard à combler
Au retour des vestiaires, pendant
qu’Aguer continuait d’enquiller les
points (8-13, 54e), Canning écopait
d’un carton jaune. Larressore traversait alors une zone de turbulences tandis que Saint-Palais reprenait le dessus, mettant même le
feu à la défense adverse. Proche de
la rupture, elle a fini par craquer
BARCUS 1 essai et 5 pénalités.
Aramits
Mouguerre
25
3
LIEU Aramits (stade municipal, René-Garat). TEMPS pluvieux. SPECTATEURS 500.
ARBITRE Cédric Hueso. MI-TEMPS 18 3.
ARUDY 1 essai et 1 pénalité.
AS BAYONNE 1 essai et 2 pénalités.
Hasparren
Barcus
Pascal Idieder
Entraîneur de Larressore
HASPARREN 4 essais et 3 transformations.
LES AUTRES MATCHS
Arudy
AS Bayonne
LES DÉCLAS DU DERBY
26
20
LIEU Hasparren (stade Xapitalia). ARBITRE M. Vergnaud (Côte d’Argent).
Nous sommes les premiers à
venir chercher deux points à
Larressore. Le score reflète parfaitement ce match avec deux bonnes équipes aux qualités similaires. Ça a été un match ouvert,
engagé, propre, très correct. Pour
nous, c’est deux points positifs.
Ça s’assimile même à une demivictoire.
sous les coups de boutoirs mixains
(8-20, 61e). Mais le leader n’entendait pas laisser filer la victoire
comme ça. Et c’est en bon capitaine que Trolliet allait inscrire un
essai salvateur (13-20, 65e).
En se retrouvant qu’à un essai
transformé du match nul, les
joueurs du duo Jeanneau-Idieder,
insistants devant l’en-but de SaintPalais, ont fini par marquer (18-20,
72e). Franzone, en difficulté au pied,
a passé la transformation la plus
importante de la partie. Avec un
score de parité à six minutes du
terme, on se dirigeait tout droit
vers une fin de match à suspense.
D’un côté comme de l’autre, on se
battait pour conserver ou arracher
la place de leader. Au final, les deux
formations se sont partagé les
points.
Nicolas Gréno
L’équipe : Oyhenard, Chutahandy, Gouaillard,
Lavigne, Lahore D. (cap), Gabastou, Esconobiet, Casau Bordeu, Juhan, Forsans, Lahore B. Dies, Casaux, Ducombs. Sont entrés :
Poyer, Blanchard, Coste, Lapeyre, Urrustoy,
Bengochéa, Larricq.
MOUGUERRE 1 pénalité de Mittoux (18e).
Carton blanc : Brosse (32 ). Carton jaune :
Cazedebat (65e),
e
ARAMITS 3 essais de Gabastou (13e), Chu-
L’équipe : Comite, Darnautmandy, Guille-
tahandy (33e), Larricq (66e), 2 transformations (13e, 66e) et 2 pénalités de Juhan (11e,
24e).
min, Brosse, Pinovo U., Pinovo, C. Betachet,
Mendy, Fischer, Biscay, Mittoux, Larrenduche, Picard, Vierge, Lareguy. Sont entrés :
Cardonne, Raveane, Monge, Cazedebat, Larrue.
Cartons blancs : Esconobiet (36 e),
Gouaillard (45e). Carton jaune : Juhan (37e).
Bourdon, Cenderent - Cabalou (o), Menanteau, (m), - Gonzalez, Ferrer, Istrillart - Guntin Miranda, Carré - Argagnon, Amigorena
(cap), Balde. Entrés en jeu : Haicaguerre, Brust,
Puissant, Pierret, Marchand.
D’entrée de jeu, on sent que cette
rencontre va être très engagée et
que les deux équipes ne vont rien
lâcher malgré les circonstances du
temps et du vent.
Dès les premières minutes, les
Bayonnaises dominent et campent
dans le camp des Bigourdanes. Souvent très près du planchot local, les
Basques se montrent puissantes et
déterminées. Céline Ferrer sera à la
conclusion (10e) bien portée par son
pack en marquant un bel essai en
coin. Ce dernier ne sera pas transformé par Pauline Bourdon (0-5).
Les Bigourdanes essayent ensuite de mieux se concentrer et de
faire du jeu mais elles sont vite refoulées dans leur camp. Les joueuses de l’ASB continuent leur travail
de sape pendant de longues minutes. Elles arrivent à la percer la défense des Oursonnes (31e) et la capitaine basque qui va à l’essai.
À la mi-temps les Basques sont
devant au score et leur challenger
sans aucun point de marqué.
VESTIAIRES
Bruno Haubman
Entraineur de l’ASB
«
Je suis heureux de cette victoire après avoir été accrochées à Lons et fait tomber Bordeaux. Nous sommes la seule
équipe à avoir eu le bonus offensif
ci sur le terrain des Tarbaises. Les
joueuses bigourdanes ont été très
valeureuses mais nous les avons
bien contenues.
Ingrid Amigorena
Capitaine de l’ASB
«
Je suis très satisfaite du comportement de notre équipe
dans un match qui a été dur jusqu’au bout. Tarbes a une grosse
équipe devant, a réussi à nous tenir tête mais sans marquer. Notre
contrat est rempli ce soir avec les 5
points du bonus offensif et ce malgré des blessées et joueuses cadres
absentes pour les sélections.
Dès la reprise les Pyrénéennes se
montrent moi timorées, plus vives
dans leurs actions en contenant les
attaques adverses. Plusieurs fois elles arriveront dans les 22 mètres des
visiteuses sans conclure en points.
Par la suite les Basques occupent le
terrain des Tarbaises après petit un
passage à vide. Une seconde période où les locales ne concrétisaient pas leurs temps forts.
Pour clôturer la rencontre
l’AS Bayonne marque un essai à la
80e par Maïka Brust et obtient le bonus offensif.
Jean-Pierre Duluc
Comme à l’aller, les Bayonnaises n’ont jamais tremblé. ARCH. E. D.
(2/2), Mazquiaran (0/4), B. Pontaut (2/5),
Sarrat (7/10 dont 3 pen.).
HANDBALL
Exclusions temporaires : Peillen (15e, 29e),
Arhie (4e), Pontaut (28e), Khayar (30e).
N 3 M (POULE 1, 10E JOURNÉE)
Espalion
Tardets
22
21
LIEU Espalion (centre social et culturel F.Poulenc). MI-TEMPS 13-12. ARBITRES MM.
Cervera et Pitarch. CORRESPONDANCE Fabrice Borowczyk.
ESPALION Costes (6 arrêts), Beillot (5 arrêts) ; Camviel (0 but/2 tirs), Dellerue (1/3),
Duverel (3/6 dont 1 pen.), Fournier (1/3), Y.
Fraysse (9/13), Izard (0/1), Reylet (4/9 dt
2 pen.), Rozier (4/10).
Exclusions temporaires Rozier (29e, 49e),
Druot (21e), Duverel (21e), Reylet (29e), Fournier (45e), Y. Fraysse (49e).
TARDETS Plagnart (13 arrêts), Iriart (2 arrêts) ; Arhie (3 buts/8 tirs), Baque (4/8), Etchebehere (1/1), J. Khayar (2/2), Marmissolle
Thuir
Anglet-Biarritz
33
23
LIEU Thuir (salle multisports). MI-TEMPS
16-11. ARBITRES MM. Boitel et Rome.
THUIR Ali Minihadji (6 buts), Barbon (5),
Grandener (10), Humbert (6), Palmade (1),
Schaller (5).
Exclusions temporaires Ali Minihadji, Barbon, Cribeillet (3x2’), Humbert (2x2’), Schaller (2x2’).
ANGLET-BIARRITZ Cazalon (2 buts), Moreau (3), Muraru (7), Cantillac (1), Mercadal
(1), Rambeau (6), Bittiger (2), Diffine (1).
Exclusions temporaires Goulard, Bittiger,
Rambeau, Muraru.
2-14
Sports Pays basque
HANDBALL
N2M (poule 1, 10e j.)
A deux doigts
de l’exploit
BORDEAUX IRISSARRY S’ils
s’inclinent d’un rien
en Gironde,
les Basques restent
en ballottage
pour le maintien
Bordeaux
Irissarry
30
28
LIEU Bordeaux (salle Jean-Dauguet). ARBITRES MM. Boyer et Marques. MI-TEMPS 11-
FOOTBALL CFA (groupe C, 16e journée)
DIVISION HONNEUR (14e JOURNÉE)
Vraiment pas verni
Anglet B
Arcachon
Martigues
Bayonne
BORDEAUX
Marqueurs Mossant (9 buts), Beaumard (4),
BUTS Ouchmid (90e+2) pour Martigues ; Bah
IRISSARRY
Marqueurs Vallée (7), Etchebarne (6), Mel-
louk (4), Oxarango (4), Fauche (3), Montoya
(2), Oxandabaratz (2), Capdevielle, Ostiz,
Rocchia, Saragueta.
Et dire qu’ils menaient à la mitemps (11-13). Les Irisartars étaient à
deux doigts de signer un exploit en
étant tout proches de faire plier les
Girondins, nouveaux venus sur le
podium. « On avait très bien entamé le match, avoue Philippe Oxandabaratz, fraîchement élu président du club basque et présent sur
le parquet de Jean-Dauguet hier
après-midi. Cependant, on a loupé
beaucoup d’immanquables. On a
dû manquer entre dix et quinze
tirs… ».
En tête à la pause, les BasNavarrais ont craqué au retour
des vestiaires. ARCHIVES B. LAPÈGUE
En seconde période, le groupe
basque s’est quelque peu désorganisé, pris de court par des Bordelais
opportunistes. « Nous avons eu un
trou d’air d’une dizaine de minutes
en défense mais également en attaque. Les Girondins ont su en profiter. En commettant des erreurs tactiques dans le money-time, nous
avons fini par le payer. On avait le
match en main, c’est vraiment râlant une fois de plus. Il y a du bien
aussi, il y a des points positifs. »
Outre le fait que ce soit le huitième revers de la saison, cette défaite est une grosse déception pour
Irissarry. En effet, la formation basque aurait pu mettre à distance des
concurrents directs au maintien
comme Bègles et Pessac, qui ont
eux aussi perdu ce week-end. « Si
nous avions gagné aujourd’hui
(hier), nous aurions fait un sacré
bond au classement. Ça aurait été
bon pour le moral ». Surtout à une
semaine de la venue de L’Union (9e),
à la salle Airoski.
Nicolas Gréno
RÉACTION. « Ce n’est pas évident de jouer avec
l’obligation de l’emporter. Samedi, tout le monde
a joué le jeu. Les joueurs sont enfin récompensés car le contenu était très bon. Cette victoire
nous permet de bien entamer la phase retour. »
Cédric Pardeilhan (entraîneur d’Anglet).
Biarritz
Trélissac B
BIARRITZ Gotte - A. Aguirre, Borghese, Latuille,
Claveranne - H. Aguirre, Hajji, Labarthe, Chazalon - Burgue, M. Aguirre (puis T. Milheres, Damon, Jauniau).
RÉACTION. « On sort un peu frustré de cette
rencontre. Comme d’habitude, il y a eu des occasions des deux côtés et on a manqué d’un peu
de réussite. Les joueurs sont contents de leur
prestation, le staff est un peu déçu qu’il n’y ait
pas les quatre points. » Xavier Legaz (entraî-
gues ; Hirigoyen (6 ), Diegou (76 ), Maura
(85e) à Bayonne.
e
MARTIGUES Kouakbi- Leparmentier, Canet,
BAYONNE Lesca- Maura, Arhancet, Degoul
(cap), Diegou- Nzif (Mendy, 68e), Claverie,
Élissalt (Lestable 80e), Hirigoyen (Duventu
87e)- Goicoechea, Dos Santos.
L
es joueurs de Jean-Claude Gay
sont toujours encalminés au
dernier rang du groupe.
Néanmoins, ils ont offert un visage
séduisant, en posant de sérieux
soucis à leurs homologues provençaux. Mobiles, bien positionnés,
vifs dans les duels, ils ont bien contenu le pressing adverse, pour rapidement prendre la direction des
opérations.
Les Bayonnais, sans complexes,
tombent le masque, sortent rapidement de l’ornière. À la réception
d’une relance de sa défense, Nzif
s’offre un face-à-face avec Kouakbi,
qui supplée sa défense assez passive sur le coup (20). Un avertissement sans frais pour « les sang et
or »… temporairement. Sur un
coup franc d’Élissalt, Bah dévie le
ballon dans ses propres filets (0-1,
30e). Dans la foulée, Dos Santos hérite même d’une balle de break, en
neur de Biarritz)
L’Aviron Bayonnais reste à la dernière place. ARCHIVES JEAN-DANIEL CHOPIN
s’offrant un nouveau duel face au
portier provençal. En vain (32e).
Le FCM se ressaisit alors un peu.
Après un relais avec Nouar, Perez
seul aux six mètres, bute sur Lesca
(44e). Les Provençaux ne sont vraiment pas à la noce durant cette
première mi-temps.
N’Zif manque le break
Après la pause, les Basques en remettent une couche. Sur un centre
d’Elissalt, Nzif ajuste une reprise de
la tête deviée par Kouakbi (54e). Les
Martégaux éprouvent à sortir la
tête de l’eau, les Bayonnais resserrant les rangs. Les minutes défilent,
Martigues ne trouve toujours pas
la clé. La faute à un jeu offensif trop
stéréotypé.
Le néo-Martégal Autran fait alors
son entrée et sera décisif. Surtout
quand Moahamed Ouchmid s’infiltre dans le camp bayonais et égalise au bout du supense (1-1, 90e+2).
Comme quoi, il ne faut jamais rien
lâcher. Mais au nombre d’occa-
sions franches, les Bayonnais auraient fini avec un avantage bien
plus conséquent.
Les regrets des Bayonnais
L’entraîneur Jean-Claude Gay conserve un logique sentiment
d’amertume, au terme de la rencontre : « Un match dure quatrevingt-dix minutes et légèrement
plus. Si nous avons été bien dans le
coup, nous avons cédé dans les derniers instants. C’est regrettable car
nous méritions vraiment de repartir avec un succès. Avec plus
d’adresse, nous aurions pu capitaliser notre déplacement. »
Entré en jeu en fin de rencontre,
le milieu défensif Antoine Lestable
partage ce point de vue. « L’équipe
était bien en place, bien organisée
derrière. Seul un manque de réalisme a fait défaut. » Les Bayonnais
doivent garder le même entrain
pour leurs deux prochains matchs
à domicile, face à Monaco et l’OM.
Alain Agostini
FOOTBALL CFA 2 (groupe C, 14e journée)
Les Genêts étaient supérieurs
CASTANET - ANGLET Les Basques ont dû attendre les arrêts de jeu
Castanet
Anglet
1
2
LIEU Castanet. ARBITRE M. Sylvestre. MITEMPS 0-0.
BUTS Cardinali (53e) pour Castanet ; Chain-
teuil (46e), N’Gadi (90e) pour Anglet.
AVERTISSEMENT Yao (50e) à Anglet.
CASTANET Mwembia, Mazaud puis Ritter
(66e), Moreira, Dolcini, Meunier (cap), Metayer, David puis Ababou (58e), Bories, Cardinali puis Eychennne (82e), Dauban, Lozes
ANGLET Gruel, Lapegue, Yao, Laporte (cap),
Laudebat, Dos Santos, Chaintreuil puis N’gadt
Kakou (79e), Mendiburo, Dogo, Giron puis
Bourhis (58e), Sauvestre.
En déplacement en terre toulousaine, chez une formation à la recherche de points pour son maintien, Anglet a montré un visage
séduisant notamment en première
0
0
LIEU Biarritz (parc Saint-Martin). SPECTATEURS 50. ARBITRE M. Jacques.
AVERTISSEMENTS Garcia (68e) à Marti-
Youcef, Bah (Autran, 80e)- Shaiek- Ouchmid,
Rakotoharisoa (Akeb-Daoud, 56e), LedyNouar, Perez (Garcia, 60e).
BUT Tastet (67e).
ARCACHON Klein - Lambourde, Remaut,
Muanza, Brechou - Lartigue, Mesple, Saint-Ramon, Diop - Pradines, De Caro (puis Belbaz,
Souane, Potin).
contre son camp (30e) pour Bayonne.
e
LIEU Anglet (stade Saint-Jean). SPECTATEURS 80. ARBITRE M. Pallaruello. MITEMPS 0-0.
ANGLET B Brun - Insua, Gourgues, Chort, Leymonie - Escude, Boulay, Tastet - Behety, Comets,
Berhondo (puis Lefebvre, Atif, Coulon).
1
1
LIEU Martigues (Stade Francis-Turcan). ARBITRE M. Rodrigues. MI-TEMPS 0-1.
1
0
AVERTISSEMENTS Comets (26e) à Anglet B ;
Pradines (27e), Belbaz (87e) à Arcachon.
MARTIGUES BAYONNE
L’Aviron a mis fin
à six défaites de
rang mais concède
le match nul dans
les arrêts de jeu
13.
Fofana (4), Kitsadi (4), Sierra (4), Guegan (2),
Moussay (2), Ambry (1), Grandeau, Ledoux.
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUE ST.FR
période où la domination fut totale.
Il n’aura manqué que des buts pour
asseoir cette supériorité car les occasions étaient bien réelles.
Pourtant, le duo Giron-Dogo en
faisait voir de toutes les couleurs. Par
deux fois, le but s’offrait à eux mais
le poteau ou un manque de spontanéité annihilaient ces tentatives.
Au bout du suspense
Comment Anglet revenait aux vestiaires sans mener à la marque et s’il
n’allait pas regretter cette finition
absente ? La réponse allait être donnée dès le retour sur le terrain.
Chaintreuil repiquait au centre
pour adresser un tir croisé gagnant
(0-1, 46e). Au lieu de se libérer, Anglet
reculait face à une équipe retrouvant de sa verve. Au chômage jusque-là, le gardien Gruel allait cher-
cher le ballon dans son but suite à
la seule erreur défensive sur un tir
instantané dans sa surface (1-1, 53e).
Le doute s’installait, Laporte et Laudebat colmataient les brèches.
Les minutes s’écoulaient, dans un
dernier forcing afin d’enlever une
victoire méritée. N’gadi, fraîchement entré, va terminer un travail
de Dogo (1-2, 90e). « Nous aurions dû
nous mettre à l’abri bien avant, reconnaît le coach Henri Ozazcuaga.
L’égalisation nous a rendus fébriles
et nous n’étions pas à la merci d’un
but. Il aurait été regrettable de ne
pas gagner cette rencontre au regard de notre prestation. »
Des propos appuyés par le capitaine Julien Laporte, exemplaire samedi : « La réception du leader Paulhan dans 15 jours sera un tournant. »
Daniel Drouet
DHR (12e JOURNÉE)
Croisés de Bayonne
Saint-Pierre-d’Irube
3
2
LIEUBayonne(stadeDeschamps).SPECTATEURS
180.ARBITREM.Mora.MI-TEMPS0-1.
BUTS Roldan (57e), Guerre (81e), Bisauta (87e)
pour les Croisés ; Caillaba (13e), Erramouspe (53e)
pour Saint-Pierre.
AVERTISSEMENTS Lasquibar (25e), Bourdin
(73e), Guerre (83e), Lalanne (92e) aux Croisés ;
Labat (33e), Dubosc (57e), Bentley (66e), Dourthe (71e), Fesser (80e) à Saint-Pierre.
EXPULSION Labat (86e) à Saint-Pierre.
CROISES BAYONNE Mercadier - Teixugueira,
Guillen, Lange, Roldan - Etcheberry, Linguenheld,
Haure (Lalanne 46e), Bourdin (Bisauta 32e) - Lasquibar, Etchecopar (Guerre 46e).
SAINT-PIERRE-D’IRUBE Bousquet - Labat,
Dubosc, Bentley, Fraty - Idiart, Fesser (Dourthe
32e), Latxague, Caillaba (Erramouspe 46e) - Bariller (Charles 35e), Capdupuy.
RÉACTION. « Encore une fois, ça a été très la-
borieux et on a attendu d’être mené pour réagir, gagner des duels, mettre de l’envie. Ces
matchs, il n’y a pas longtemps, on les perdait
tous. Là, ça va faire du bien pour le maintien et
surtout pour nos têtes. » Jérôme
Bisauta (attaquant des Croisés)
« C’est très frustrant de perdre comme ça d’autant plus qu’on menait au score. Mais en seconde période, il y a eu un changement tactique chez eux et ça nous a déboussolés. Ça s’est
joué au mental et en seconde période, on a été
Loïc
Capdupuy
bouffé.
»
(attaquant de Saint-Pierre).
Arin Luzien
Tartas
3
2
LIEU Saint-Jean-de-Luz. SPECTATEURS 60.
ARBITRE M. Lesavre. MI-TEMPS 2-1.
BUTS Leclercq (16e), Barnetche (35e), Tapia (86e
sp) pour l’Arin. (26e), (60e, sp) pour Tartas.
ARIN LUZIEN Couchot - Barnetche, Desautes,
Guttierrez, Urculayeta, Urriza - Larrea, Zubeldia, Chauviteau - Leclercq, Oyhampe (puis
Irastorza, Mongaburu et Tapia).
RÉACTION. « On a été suffisamment saignants
pour les contrarier et ces 4 points nous permettent de recoller au milieu de tableau. On a construit notre victoire avec beaucoup d’implication. D’après les spectateurs, c’était un match
agréable à suivre. » Mark Bourdoulous (en-
traîneur de l’Arin).
Mourenx
Bayonne B
0
0
LIEU Mourenx. ARBITRE M. Ribeiro.
BAYONNE B Caboche - Zugasti, Salem, Alazet, Haramboure - Curutchet, R.Driollet, Blasco - Sissoko, Koko, Palengat (puis Blazquez,
Nascimiento).
RÉACTION. « C’était un match globalement
équilibré. On a manqué quelques opportunités en tout début de rencontre et on a eu un
peu plus de difficulté en seconde période. On se
contentera de ces 2 points et on sait que ça va
être compliqué pour la suite. » Charles Pimentel (entraîneur de Bayonne).
2-15
Sports Pays basque
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
WWW.SUDOUEST.FR
PELOTE BASQUE Main nue Elite
LES RÉSULTATS
De Marsacq, 5 (4 m., -29)
pro (demi-finale)
4e Série
Campet - Sare, 0-68; Labatut - Amou, 15-17;
Sauveterre - Narrosse, 22-19
1. Sauveterre, 18 (4 m., 159); 2. Sare, 15 (4 m., 96);
3. Narrosse, 11 (4 m., 70); 4. Amou, 8 (4 m., -41); 5.
Labatut, 7 (4 m., 1); 6. Campet, 0 (4 m., -285)
BASKET-BALL
Excellence Masculin
Real et Athletic au top
Après deux matches sans succès, la Real Sociedad a renoué avec la victoire
lors de la 22e journée du championnat d’Espagne. Les joueurs d’Eusebio Sacristan ont dominé le Betis Seville (2-1), grâce à des buts de Prieto (18e) et Martinez (34e). Castro a réduit la marque. La Real remonte à la 13e place. Loin toutefois derrière l’Athletic Bilbao (6e), qui continue d’engranger. Grâce à Iñaki
Williams (24e), les coéquipiers d’Aymeric Laporte ont gagné à Getafe (0-1). Eibar (8e) est de son côté plus en difficulté actuellement et s’est incliné à la maison contre Malaga (1-2). Un deuxième revers consécutif. PHOTO JAVIER ETXEZARRETA
FOOTBALL
uDISTRICT 64
1re Division
Arthez L.Audejos - Hendaye . . . . . . . . . . . . . .0 - 2
Arudy - Nay . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Biarritz (B) - Boucau Elan (B) . . . . . . . . . . . . .1 - 3
Bournos Doumy - Anglet (C) . . . . . . . . . . . . .0 - 3
La Ribère - Sendets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 0
Pau Espagnol - Vallee Ousse . . . . . . . . . . . . .3 - 2
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 La Ribère
42 12 9 3 0 27 12 15
2 Anglet (C)
34 12 7 1 4 30 15 15
3 Bournos Doumy
34 12 6 4 2 22 16 6
4 Sendets
32 12 6 2 4 21 18 3
5 Hendaye
29 12 5 2 5 18 21 -3
6 Biarritz (B)
28 12 4 4 4 23 23 0
7 Arudy
28 12 5 1 6 21 22 -1
8 Pau Espagnol
27 12 4 3 5 28 26 2
9 Arthez L.Audejos 27 12 4 3 5 15 22 -7
10 Vallee Ousse
24 12 3 3 6 17 20 -3
11 Boucau Elan (B)
21 12 3 3 6 24 31 -7
12 Nay
15 12 0 3 9 18 38 -20
2e Division
Poule A
Cr. Bayonne (C) - Pontacq . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
L Aval - Castétis Gouze (B) . . . . . . . . . . . . . . .3 - 2
Oloron (B) - Lons (B) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4 - 1
Siros (B) - Lahontan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
St Jean de Luz (C) - FC3A . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 3
Ustaritz (B) - Haut Béarn . . . . . . . . . . . . . . . . .0 - 1
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Cr. Bayonne (C)
43 12 10 1 1 35 12 23
2 Haut Béarn
38 12 8 2 2 35 17 18
3 FC3A
34 10 8 0 2 25 11 14
4 L Aval
34 11 7 2 2 13 10 3
5 Lons (B)
29 11 6 0 5 28 24 4
6 Ustaritz (B)
26 11 5 0 6 16 18 -2
7 Pontacq
25 11 4 2 5 23 17 6
8 Oloron (B)
23 11 4 0 7 15 36 -21
9 Lahontan
22 12 2 4 6 13 23 -10
10 Castétis Gouze (B) 21 11 3 1 7 13 22 -9
11 St Jean de Luz (C) 20 12 2 2 8 25 27 -2
12 Siros (B)
17 12 1 2 9 11 35 -24
Poule B
Artix (B) - Monein . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .4 - 0
Asptt Pau - Gelos . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 2
Billère (B) - Bidache . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 6
Bourbaki (B) - Esman (C) . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Luy De Bearn (C) - Pau (B) . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1
Pau Espagnol (B) - Ardanavy . . . . . . . . . . . . . .1 - 1
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Asptt Pau
35 12 7 2 3 27 18 9
2 Gelos
34 11 7 4 0 39 13 26
3 Monein
33 11 7 1 3 18 17 1
4 Artix (B)
31 10 7 0 3 32 12 20
5 Ardanavy
31 11 6 2 3 23 18 5
6 Pau (B)
31 12 6 1 5 23 20 3
7 Bourbaki (B)
27 12 4 3 5 25 24 1
8 Luy De Bearn (C)
25 12 4 2 6 23 29 -6
9 Bidache
23 11 3 3 5 22 20 2
10 Pau Espagnol (B) 21 12 2 3 7 16 31 -15
11 Esman (C)
21 12 3 1 7 21 43 -22
12 Billère (B)
17 12 1 2 9 15 39 -24
Promotion 1re Division
Poule A
Arbona, 28 (12 m., -3); 7. Salies, 26 (12 m., -6); 8. Av.
Mourenx (B), 24 (12 m., -15); 9. Ste Suzanne, 23 (12
m., -9); 10. Pardies (B), 21 (12 m., -19); 11. Asmur (B),
20 (12 m., -13); 12. ES Pyrénéenne, 19 (12 m., -11)
Poule B
Esman (B) - Enclaves Du Plateau, 1-0; La Ribère (B) Lescar (B), 0-1; Mourenx Bourg - Castétis Gouze, 1-2;
Pau Bleuets (B) - Baigts Berenx, 6-3; Poey Lescar Morlaàs Est Bearn Fa (C), 3-1; Taron Sévignacq - Pau
Portugais (B), 2-2
1. Castétis Gouze, 46 (12 m., 22); 2. Lescar (B), 43
(12 m., 11); 3. Enclaves Du Plateau, 39 (12 m., 12);
4. Pau Portugais (B), 34 (12 m., 7); 5. Pau Bleuets
(B), 33 (12 m., 8); 6. Poey Lescar, 30 (12 m., 1); 7.
Esman (B), 26 (12 m., -4); 8. Mourenx Bourg, 20 (12
m., -8); 9. Baigts Berenx, 19 (12 m., -14); 10. Taron
Sévignacq, 19 (11 m., -9); 11. Morlaàs Est Bearn Fa
(C), 18 (12 m., -15); 12. La Ribère (B), 14 (11 m., -11)
RUGBY
uCÔTE BASQUE-LANDES
Honneur
Bardos - Léon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 12
Cambo - St-Pée-sur-Nivelle . . . . . . . . . . .28 - 14
Soustons - Bidart . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49 - 7
Classement
1
2
3
4
5
6
Pts
Soustons
19
Léon
17
Cambo
10
Bardos
5
Bidart
4
St-Pée-sur-Nivelle 3
J G N P Pp
4
4
4
4
4
4
4
4
2
1
0
0
0
0
0
0
1
1
0
0
2
3
3
3
151
65
86
49
46
56
Pc Dif Bonus
54
38
86
82
100
93
97
27
0
-33
-54
-37
3
1
2
1
2
1
Promotion Honneur
Ondres - Habas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 21
Salies-Sauveterre - Grenade . . . . . . . . . .16 - 22
Urrugne - Tartas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 19
Classement
1
2
3
4
5
6
Pts
Urrugne
15
Habas
12
Tartas
9
Grenade
5
Salies-Sauveterre 5
Ondres
1
J G N P Pp
Pc Dif Bonus
4
3
3
3
3
4
52
28
35
51
64
101
3
3
2
1
1
0
0
0
0
0
0
0
1
0
1
2
2
4
81
60
59
43
53
35
29
32
24
-8
-11
-66
3
0
1
1
1
1
1re Série
Capbreton - St Martin Seignanx . . . . . . . 16 - 9
Landes Ocean - U S Saultoise . . . . . . . . . . 17 - 8
Lesperon Onesse - Montfort . . . . . . . . . . .20 - 14
Classement
1
2
3
4
5
6
Pts
Lesperon Onesse 13
Montfort
10
Capbreton
10
U S Saultoise
9
St Martin Seignanx 9
Landes Ocean
5
J G N P Pp
Pc Dif Bonus
4
4
4
4
4
4
45
52
48
45
58
56
3
2
2
2
2
1
0
0
0
0
0
0
1
2
2
2
2
3
62
58
49
61
40
34
17
6
1
16
-18
-22
1
2
2
1
1
1
2e Série
Castets/Linxe - Ciboure............................0-25(F)
U S Hermoise - Puyoo . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 - 15
Ustaritz - Pomarez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .28 - 32
Classement
Pts
J G N P Pp
1
2
3
4
5
6
17
11
9
7
5
0
4
3
4
4
3
4
Castets/Linxe
Puyoo
Pomarez
U S Hermoise
Ustaritz
Ciboure
4
2
2
1
1
0
0
1
0
1
0
0
Pc Dif Bonus
0 89 23
0 61 32
2 63 76
2 51 77
2 63 73
3 23 69
66
29
-13
-26
-10
-46
0
1
1
1
1
2
Luy De Bearn (B) - Pardies (B), 2-0; Av. Mourenx (B) St Palais, 2-3; ES Pyrénéenne - Saint-Pierre d'Irube
(B), 1-3; Gan - Arbona, 1-1; Salies - Asmur (B), 2-0; Ste
Suzanne - Jurançon, 0-3
Ascain - Menditte, 8-38; St Jean De Marsacq - SaintPierre Du Mont, 15-8; Pouillon - Arcangues, 26-10
1. Saint-Pierre d'Irube (B), 40 (12 m., 20); 2. Jurançon, 38 (12 m., 11); 3. Luy De Bearn (B), 34 (11 m., 19);
4. St Palais, 33 (11 m., 20); 5. Gan, 33 (12 m., 6); 6.
1. Menditte, 13 (4 m., 37); 2. Pouillon, 13 (4 m., 39);
3. S C St Pierre Du Mont, 10 (4 m., 5); 4. Arcangues,
8 (4 m., -21); 5. Ascain, 6 (4 m., -31); 6. F R E P St Jean
3e Série
Asmur - Idron . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .43 - 56
Haut Béarn - Billère . . . . . . . . . . . . . . . . . . .64 - 72
Hendaye - Biarritz . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .76 - 66
Lescar - Mirepeix . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .60 - 82
Luy Béarn (B) - Hasparren . . . . . . . . . . . . .77 - 80
Oloron (B) - Lahourcade (B) . . . . . . . . . . .57 - 48
Classement
Pts J G P PP PC Dif
1 Hasparren
26 14 12 2 973 855 118
2 Biarritz
24 14 10 4 868 805 63
3 Billère
24 14 10 4 935 822 113
4 Idron
24 14 10 4 885 865 20
5 Hendaye
22 14 8 6 967 942 25
6 Oloron (B)
22 14 8 6 878 814 64
7 Mirepeix
22 14 8 6 897 820 77
8 Lescar
19 14 5 9 873 884 -11
9 Lahourcade (B)
18 14 4 10 802 898 -96
10 Luy Béarn (B)
18 14 4 10 890 1021 -131
11 Haut Béarn
17 14 3 11 816 914 -98
12 Asmur
16 14 2 12 690 834 -144
Promotion Excellence
Artix-Labastide - Gotein, 61-74; Bonnut (B) - Sames,
77-39; SCAN (B) - Maz.-Malaussanne, 43-58; Idron
(B) - Bayonne, 82-75; Jurancon (B) - Lons (B), -; Pau
(D) - Nord Béarn, -
1. Maz.-Malaussanne, 27 (14 m., 365); 2. Gotein, 26
(14 m., 207); 3. Bayonne, 25 (14 m., 296); 4. Lons
(B), 24 (13 m., 237); 5. Artix-Labastide, 22 (14 m.,
25); 6. Idron (B), 21 (14 m., 11); 7. Bonnut (B), 20 (14
m., 11); 8. SCAN (B), 19 (14 m., -66); 9. Jurancon (B),
17 (13 m., -267); 10. Nord Béarn, 15 (13 m., -47); 11.
Pau (D), 15 (13 m., -361); 12. Sames, 15 (14 m., 411)
HANDBALL
uPYRENÉES ATLANTIQUES
Pré-Régional
Anglet-Biarritz - Billère . . . . . . . . . . . . . . . .35 - 24
Boucau Tarnos - Oloron . . . . . . . . . . . . . . . .23 - 23
Buros - Lasseube . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27 - 24
Orthez - Urrunarrak . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23 - 30
Saint Pee - Bruges . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .34 - 22
Tardets - Ossau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .53 - 17
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Tardets
37 14 11 1 2 450 329 121
2 Buros
35 12 11 1 0 381 296 85
3 Saint Pee
33 13 10 0 3 354 288 66
4 Billère
32 13 9 1 3 386 348 38
5 Urrunarrak
31 14 8 1 5 386 354 32
6 Anglet-Biarritz
26 12 7 0 5 305 278 27
7 Bruges
24 12 6 0 6 304 319 -15
8 Boucau Tarnos
23 13 4 2 7 317 335 -18
9 Lasseube
22 14 4 0 10 347 380 -33
10 Oloron
20 14 2 2 10 323 387 -64
11 Orthez
18 14 2 0 12 318 416 -98
12 Ossau
15 13 1 0 12 286 427 -141
HANDBALL
uPYRENÉES ATLANTIQUES
Pré-Régionale F
Boucau Tarnos - Lucq De Bearn . . . . . . . .20 - 16
Mourenx - Irissarry . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .29 - 15
Asson - Orthez . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .27 - 27
Gan - Buros . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22 - 19
Nafarroa - Lescar . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .23 - 24
Classement
Pts J G N P BP BC Dif
1 Boucau Tarnos
28 11 8 1 2 278 230 48
2 Mourenx
28 13 7 1 5 322 285 37
3 Lucq De Bearn
28 12 8 0 4 271 228 43
4 Nafarroa
26 11 7 1 3 298 273 25
5 Orthez
26 13 6 1 6 305 309 -4
6 Lescar
24 10 7 0 3 232 227 5
7 Bayonne
24 11 6 1 4 257 242 15
8 Gan
23 12 5 1 6 257 280 -23
9 Irissarry
18 12 3 0 9 257 286 -29
10 Buros
16 11 2 1 8 245 297 -52
11 Asson
15 12 1 1 10 269 334 -65
Ducassou gagne
en patron
INDIVIDUEL L’Itsasuar a largement dominé
Bixintxo Bilbao à Arcangues (40-18).
Dimanche, Baptiste Ducassou visera la passe
de deux face à Peio Larralde, son dauphin
Repoussée par deux fois pour
cause de condensation au trinquet
Jean Pierre Ourkhia, la demi-finale
entre Baptiste Ducassou et
Bixintxo Bilbao a finalement eu
lieu. Vendredi à Arcangues, devant
la foule des grands soirs, Baptiste
Ducassou le tenant du titre a écarté sans ménagement le challenger
Bixintxo Bilbao (40-18). La finale opposera dimanche en matinée à
Bayonne, au Moderne (11 h),
comme l’an passé, Baptiste Ducassou et Peio Larralde.
En une heure à peine vendredi,
l’Itsasuar Baptiste Ducassou, en
proie au doute après sa défaite en
finale du Super prestige unique
compétition en tête à tête du circuit Elite pro, a rassuré tous ses supporters. A commencer par ses entraineurs qui ont eu cesse de
l’encourager et de le conforter
dans ses choix de jeu.
« C’est une immense
satisfaction. Je suis
vraiment content
d’être en mesure de
défendre mon titre
dimanche prochain »
Comme pressenti, l’entame de la
partie a donné lieu à des séquences musclées et spectaculaires (3-3,
7-5, 10-6). Mais très vite, Baptiste Ducassou prompt à engager tendu eu
filet du fond (5 buts au 11e point, 14
au total) et à aligner les pelotes le
long du filet, a pris ses distances (129, 19-11, 20-12).
Malgré un changement de but
par le mur de gauche et quelques
tentatives de deux murs de la gau-
PELOTEXPRESS
GARAZI
Cet après-midi, au Garat (16 h), la
paire Ospital-Guichandut affrontera Monce et Bonetbelche.
che, Bixintxo Bilbao n’a pas assez
varié son jeu pour espérer faire
douter son adversaire. A l’inverse,
il est vrai bien installé dans la partie, Ducassou lucide et particulièrement efficace a alterné les deux
murs et autres pan coupés qui lui
ont permis d’accroître son avance
et de saper le moral du Ziburutar
(22-13, 30-14, 34-14).
Lucide et efficace
En confiance, le pilotari du pays de
la cerise profite des fautes du challenger et termine à sa main, via un
pan coupé d’école et un 14e but
plein centre qui scelle définitivement le sort de la rencontre. « C’est
une immense satisfaction, je suis
vraiment content d’être en mesure
de conserver mon titre dimanche
prochain au Moderne », livrait Baptiste Ducassou visiblement heureux et soulagé. Remis en selle par
une confrontation bien maîtrisée,
surtout après la vingtaine face à
Antton Amulet, Baptiste Ducassou
attendait avec impatience ce choc
face à Bixintxo Bilbao.
Désormais, c’est en toute sérénité qu’il s’apprête à défendre sa boïna face à un adversaire coriace et
doté de toute la panoplie des
coups du jeu en solitaire. Un duel
entre deux jeunes talents qui suscite dans le « mundillo » un engouement sans précédent.
Andde Bello
Excellence
Asson - Montaut Hb, 25-29; Hendaye - Lescar, 28-19;
Madiran - Saint Palais, 35-18; Ossau (B) - Lucq De
Bearn, 31-16; Barzun - Pau Nousty, 36-20
1. Barzun, 34 (12 m., 102); 2. Madiran, 34 (13 m.,
63); 3. Asson, 32 (13 m., 95); 4. Ossau (B), 30 (13
m., 27); 5. Montaut Hb, 24 (12 m., -11); 6. Hendaye,
24 (12 m., -6); 7. Saint Palais, 22 (13 m., -65); 8.
Gan, 20 (12 m., -6); 9. Pau Nousty, 18 (12 m., -86);
10. Lucq De Bearn, 17 (11 m., -67); 11. Lescar, 17 (13 m.,
-46)
Excellence F
Barzun - Saint Pee, 25-17; Madiran - Bordes, 27-18;
Ossau - Urrunarrak, 43-17; Pau Nousty - Montaut Hb,
23-28; Bosdarros - Sare, 23-21
1. Barzun, 34 (13 m., 63); 2. Bosdarros, 31 (13 m., 41);
3. Tardets, 29 (12 m., 47); 4. Montaut Hb, 28 (12 m.,
22); 5. Madiran, 26 (11 m., 34); 6. Bordes, 25 (12
m., -12); 7. Saint Pee, 22 (12 m., -2); 8. Pau Nousty,
19 (13 m., -76); 9. Sare, 19 (12 m., -51); 10. Ossau, 19
(11 m., 26); 11. Urrunarrak, 12 (11 m., -92)
Baptiste Ducassou a sorti le grand jeu face à Bixintxo Bilbao
pour s’imposer largement vendredi. PHOTO JEAN-DANIEL CHOPIN
Sports
sud
ouest
LUNDI 1er FÉVRIER 2016
RUGBY Tournoi des Six-Nations
L’estomac du talon
ÉQUIPE DE FRANCE Nouveau capitaine des Bleus, qui affrontent l’Italie samedi en ouverture
du Tournoi, Guilhem Guirado (29 ans, 38 sélections) s’est construit d’épreuves en épreuves
CV
Guilhem Guirado
Né le 17 juin 1986 (29 ans) Céret (66).
Nationalité Française.
Mensurations 1,83 m, 105 kg.
Poste Talonneur.
Clubs successifs Toulon (depuis 2014),
Perpignan (2006-2014).
Sélections 38 (dont 17 titularisations).
1re sélection : le 9 mars 2008 face à l’Italie.
Palmarès Champion d’Europe 2015 avec
Toulon ; Champion de France 2009 avec Perpignan.
«I
l y a quelques années, cela aurait pu me surprendre que
Guilhem Guirado soit capitaine du XV de France. Aujourd’hui,
cela ne m’étonne plus vu son parcours et son autorité ». Pour l’avoir
entraîné à Perpignan de 2007 à 2011,
Jacques Brunel est en mesure d’apprécier l’actuelle légitimité du garçon. Ce parcours, « un peu atypique » auquel fait allusion le
sélectionneur de l’équipe d’Italie,
pourunjoueur« quines’estpastout
de suite imposé, qui a maturé, mis
du temps », Guilhem Guirado
(29 ans), le doit prioritairement à luimême. À la force d’un caractère forgé et endurci par les claques, en dépitd’unenaturequ’illuiafalluforcer,
voire violenter, pour se révéler et
s’installer.
Pour résumer, rien ne s’est donné
au Catalan qui a dû aller le chercher.
Il a surtout puisé dans sa relation
chaotique avec le XV de France (1 titularisation en 20 sélections du
8 mars 2008 au 6 juin 2014), le traumatisme de la relégation avec l’Usap
sous son capitanat en mai 2014 et
son départ pour Toulon (2014-2015)
les tenants, non pas d’une métamorphose, mais d’une prise de conscience et d’un épanouissement.
« Je le vois encore
presque lever le doigt
dans les vestiaires
pour demander
l’autorisation
de parler »
Bernard Goutta
« C’est quelqu’un qui a pris des
coups qui lui ont fait du bien, cela l’a
fait progresser et il n’a pas fini. C’est
clair, il revient de loin », confirme le
pilier de Montpellier (Top 14), Nicolas Mas, son ami et ancien partenaire
tricolore et de club. De très loin, du
bout du monde, du pays du long
nuage blanc où sa carrière internationale s’est voilée d’un crêpe noir.
Au retour de la Coupe du monde
2011 en Nouvelle-Zélande, Guilhem
n’était que l’ombre de Guirado, défait par un Mondial expédié en costard (27 minutes de jeu) et meurtri
par la situation de l’Usap, déjà en
lutte pour le maintien.
ÀAimé-Giral,letalonneur-sonfantôme - rasait les murs, fuyait ses in-
« Pour durer et s’imposer, il faut avoir quelque chose », affirme Jacques Brunel au sujet de Guilhem Guirado. PHOTO MAXPPP
terlocuteurs privilégiés, se drapant
dans un alarmant silence et une désespérante morosité. L’enfant d’Arlessur-Tech (Pyrénées-Orientales) renvoyait l’image troublée d’un
personnage, certes pas exubérant,
que d’aucuns pensaient taciturne,
lisse, replié sur lui-même, là où
l’homme n’est que retenue, pudeur
et humilité. « Il a appris de ce Mondial et cela l’a rendu plus fort », concède Nicolas Mas.
Sans se presser
Cette capacité à retenir les leçons, à
être volontaire, dur au mal, l’a aidée
à s’élever progressivement. « Il me
faisait penser à moi quand il est arrivé en équipe première à Perpignan.
Il était très introverti, réservé, avoue
le manager de Colomiers (Pro D2),
Bernard Goutta, son ex-coéquipier
puis entraîneur du titre avec l’USAP
en 2009. Mais il observait, écoutait
lesanciensenverslesquelsilétaittrès
respectueux, s’imprégnait des valeurs de solidarité, d’état d’esprit
dont il est désormais le garant. Pendant deux-trois ans, tu ne l’as pas entendu. Je le vois encore presque lever
le doigt dans les vestiaires pour demander l’autorisation de parler ou
de s’asseoir. Guilhem m’appelait “le
grand frère”. Son éducation a été
faite dans le respect des traditions,
de la transmission, il n’a pas bousculé les choses. Il avait déjà des qualités
rugbystiques exceptionnelles de
punch, d’explosivité », poursuit le
manager de Colomiers.
« Il a acquis ses galons car il en a
bavé, travaillé des heures et des heures », renchérit Didier Sanchez, l’un
de ses mentors en mêlée dès les cadets.
La dernière de ses quatorze années à l’Usap (2013-2014) a marqué
untournantdécisif danslaconstruction de Guirado. Le voilà capitaine,
succédantencoursdesaisonauflanker Bertrand Guiry, blessé de longue
durée. Malgré une appréhension de
la fonction hésitante au début, le talonneur prend ses responsabilités,
passe devant. Il endosse et assume
pleinement le statut et acquiert une
nouvelle dimension au cœur de la
tourmente. Celle d’un leader, d’un
meneur, capitaine de peu de mots
mais d’exemple.
« On ne devient pas
le chef d’un paquet
d’avants comme
celui de Toulon
sans charisme »
Jacques Brunel
La relégation est une déchirure pour
Guirado, investi à 100 % alors qu’il a
annoncé son départ au RCT depuis
des mois. Une fois encore, il s’en relèvera, grandira, se mettant en danger
dans le Var où la concurrence sera à
nouveau son moteur. « Malgré la déceptiondeladescente,ilafaitlechoix
de partir. C’était difficile car c’est un
mecattachéàl’Usap,àsarégion.Cela
montre qu’il a du caractère. Il a su rebondir et s’imposer à Toulon. Sa per-
sonnalité,quin’apaschangédutout
au tout, s’est révélée à travers tout
cela », estime Jacques Brunel.
La tournée de juin 2014…
Entre-temps, le talonneur saisit enfin sa chance avec les Bleus en tournée en Australie en juin 2014 (trois titularisations en trois matches et
autant de défaites, NDLR). « Depuis
cette tournée, où il s’est révélé, il
montre la voie sur le terrain. Les coaches ont eu confiance et il a pris confiance en lui. Guilhem a pris conscience qu’il était né pour ça, c’est un
leader », juge Mas.
« Il est devenu meilleur à son
poste, en mêlée, sur les lancers. Étant
libéré de ces charges, Guilhem a pris
et travaillé sur lui et s’est rendu
compte qu’il était un leader. De par
son abattage, son jeu, son attitude, il
est devenu capitaine. Ce n’est pas un
suiveur, mais un type que l’on suit,
car il paie de sa personne », insiste Didier Sanchez.
« Au talonnage, il faut du charisme. On ne devient pas le chef d’un
paquet d’avants comme celui de
Toulon sans charisme. Pour durer et
s’imposer, il faut avoir quelque
chose. C’est un exemple sur le terrain, généreux dans le combat, il
donne des assurances en mêlée, est
fiable au lancer. Ce n’est plus le
même type qu’en 2007 », renchérit
Brunel. Non, car les fractures de Guirado ont consolidé le joueur et
l’homme, incontournable vertèbre
de la colonne tricolore.
Cannelle Lamazou
REPÈRES
Le Tournoi 2016
1RE JOURNÉE
Samedi 6 février : France - Italie (15 h 25)
2E JOURNÉE
Samedi 13 février : France - Irlande
(15 h 25)
3E JOURNÉE
Vendredi 26 février : pays de Galles France (21 h 05).
4E JOURNÉE
Dimanche 13 mars : Écosse - France (16
heures)
5E JOURNÉE
Samedi 19 mars : France - Angleterre (21
heures)
Le groupe des 31
AVANTS (17)
Eddy Ben Arous (Racing 92), Jefferson Poirot
(Bordeaux-Bègles), Uini Atonio (La Rochelle),
Vincent Pelo (La Rochelle), Rabah Slimani
(Stade Français), Guilhem Guirado (Toulon,
cap.), Camille Chat (Racing 92), Yoann Maestri (Toulon), Alexandre Flanquart (Stade
Français), Sébastien Vahaamahina (Clermont), Paul Jedrasiak (Clermont), Yacouba
Camara (Toulouse), Damien Chouly (Clermont), Wenceslas Lauret (Racing 92), Louis
Picamoles (Toulouse), Antoine Burban (Stade
Français), Kevin Gourdon (La Rochelle).
ARRIÈRES (14)
Sébastien Bézy (Toulouse), Maxime Machenaud (Racing 92), Jules Plisson (Stade Français), Jean-Marc Doussain (Toulouse), Jonathan Danty (Stade Français), Maxime Mermoz
(Toulon), Gaël Fickou (Toulouse), Teddy Thomas (Racing 92), Rémi Lamerat (Castres),
Marvin O’Connor (Montpellier), Virimi Vakatawa (FFR), Maxime Médard (Toulouse), Hugo
Bonneval (Stade Français), Scott Spedding
(Clermont).
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
15 416 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content