close

Enter

Log in using OpenID

Des LecteursDes Lecteurs

embedDownload
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8
ÈME
ANNÉE - N° 2088 - LUNDI 11 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
HARCÈLEMENT CONTRE LES FEMMES ET VIOLENCE SEXUELLE
LES MAGHRÉBINS POINTÉS DU DOIGT EN EUROPE
La nouvelle année 2016
s'ouvre en Europe par de
nouveaux fantasmes,
crispations identitaires et
négations des libertés
comme au temps obscurs
du Moyen-Âge.
Par Amirouche El Hadi
Cologne et en Norvège,
des groupes de "soulards" du 31 décembre,
au soir, ont harcelé ou agressé
des femmes et des jeunes filles
dans la confusion des explosions de joie, à minuit tapante.
C'est grave, impardonnable et
indigne de ces jeunes, surexcités par la fête particulière de fin
d'année. Les policiers ont fait
leur travail, et des coupables ont
été arrêtés. Les mis en cause
méritent une punition et une
condamnation exemplaires.
Dans le groupe des coupables, il
y a des citoyens allemands mais
aussi des Maghrébins, des
Arabes et même des réfugiés.
Ils devront répondre de leurs
actes sales et mesquins. En
revanche, hormis la maire de
Cologne qui a tenté de calmer
les esprits surchauffés d'extrémistes et autres nazillons, pour
éviter l'amalgame dans la communauté étrangère, de manière
générale, cela donnerait-il le
droit à certains responsables
politiques et "spécialistes" de
l'immigration lesquels n'ont pas
hésité à saisir l'occasion pour
cibler, dans leurs dénonciations
de ces actes barbares, les seuls
Arabes et Maghrébins, les qualifiant de "prédateurs" innés de la
gente féminine ? "Les Arabes et
les Maghrébins voient les fem-
A
mes comme des gibiers de
chasse", a déclaré une responsable politique belgo-flamande
du parti C&V (Social-chrétien)
faisant partie du gouvernement
fédéral. Immédiatement, d'autres
porte-voix de partis conservateurs et d'extrême droite ont pris
le relais pour déclarer des "horreurs" racistes d'une rare violence : les Maghrébins et les
Arabes sont génétiquement des
prédateurs sexuels, des violeurs, des barbares sans aucune
morale, etc. On savait le cliché
classique collé aux Arabes et
aux Maghrébins, faisant d'eux
des jouisseurs, des "violeurs
potentiels", ou encore l'Africain
et son corps aux proportions
idéales qui fait fantasmer les
dames blanches européennes,
mais, là, un pas vient d'être franchi dans la surenchère raciste et
aveugle : on découvre que
l'agressivité sexuelle est innée,
un trait de caractère et une
nature chez ces populations. On
l'aura compris, le but est de faire
regretter à l'Allemagne sa générosité dans l'accueil de près d'un
million de réfugiés de guerre,
l'année dernière. Derrière, l'extrême droite et les conserva-
Agression de réfugiés syriens au gaz poivre au Canada
CONDAMNATION UNANIME
"consterné" par cet incident. Ces
réfugiés étaient venus assister "à
un événement visant à leur souhaiter la bienvenue au Canada,
ce qui rend l'attaque encore plus
choquante et condamnable", a-til ajouté. A l'adresse de tous les
"réfugiés syriens récemment arrivés", John McCallum a souligné
que "cette attaque ne représente
en aucune façon leur nouveau
foyer". En dépit de cet "incident
regrettable", l'Association musulmane du Canada a appelé
samedi dans un communiqué "à
la tolérance et la compréhension
entre les communautés". La
cheffe du gouvernement de la
province de Colombie-britannique,
Christy Clark, a qualifié l'acte
"d'intolérable et ce, quel qu'en soit
le motif". "Mettons fin à cette
haine avec toute notre compassion", a déclaré Thomas Mulcair,
chef du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche) en qualifiant
cette "agression" de "geste déplorable". Toujours pour l'opposition,
Rona Ambrose, cheffe du parti
conservateur, a souhaité que les
coupables de ces agressions
soient "arrêtés et poursuivis"
devant les tribunaux.
R.N.
Explosion de gaz de Skikda
LA SITUATION DES BRÛLÉS STABILISÉE
L'
état de santé des quatre
travailleurs brûlés lors de
l'incendie du centre d'enfutage
de Skikda, transférés mercredi
dernier d'urgence au Centre
Hospitalier Universitaire (CHU)
de Batna, s'est stabilisé, a
affirmé hier le chef du service
des brûlés de cet établissement,
Mokhtar Touam. Ce responsable
a assuré à l'APS que ces travailleurs atteints de brûlures
"diverses" aux visages et aux
mains, dont l'un d'entre eux portait des brûlures "inquiétantes"
au niveau des membres inférieurs, sont "tous pris en charge
et leur état de santé s'est amélioré". Il a expliqué que le plus
important pour le cas d'un brûlé
c'est de le maintenir vivant et de
stabiliser l'état de son corps, et
qu'il faut dans l'immédiat couvrir
les parties atteintes qui sont de
véritables portes aux microbes.
De son côté, le docteur Kheira
Benghalia, exerçant au niveau
du même service, a indiqué que
les patients nécessitent généralement des soins de longue
haleine, expliquant que face aux
situations d'urgence, le service
n'a que le temps de s'occuper
des malades exigeant des premiers soins, alors que l'apport
rééducateur, chirurgical et réparateur intervient en seconde
phase. Dix-sept personnes ont
été atteintes de brûlures, dont
une grièvement, suite à une
explosion suivie d'un incendie
qui s'est produite mardi dernier
à l'unité d'enfûtage du gaz
butane de la Sonatrach,
dans la zone industrielle
de la ville de Skikda.
Mieux vaut en rire
DE LA LIBERTÉ
DE MANIFESTER
PACIFIQUEMENT
Par Amirouche El Hadi
article 41 bis de l'avant
projet de revision de la
constitution laisse entendre
que "la liberté de manifestation pacifique est garantie au
citoyen ". Cet article a donné
beaucoup d'espoirs aux adeptes de la marche à travers les
travées d'Alger. Surtout ceux
qui se donnent, régulièrement,
pour devoir d'arpenter les
grands boulevards de la capitale afin de monter à l'assaut
du Palais pérsidentiel d'El
Mouradia. Cependant, ce que
nos marcheurs ont perdu de
vue, par négligence ou par
manque de discernement et
d'analyse, et que l'article 41
bis, lui, n'a pas omis, est que
la liberté de manifester doit
s'exercer " dans le cadre de la
loi qui fixe les modalités de
son exercice ". Et c'est là tout
le problème. Les hommes de
loi pensent que la deuxième
partie de l'article laisse libre
cours aux responsables du
pays, généralement les responsables de la wilaya où est
prévue la marche, d'user de
leur autorité comme bon leur
semble. Ainsi, un wali peut,
d'un trait de plûme, avisé ou
non, interdire "la manifestation
pacifique" en se cachant derrière certaines " modalités ". Et
ainsi, vider l'article 41 bis de
toute sa teneur et de son
essence même puisqu'il nous
raménerait à cette sinistre ère
qui a avait succédé à la
décennie rouge et où toute
manifestation était interdite.
Les hommes de loi croient que
le pouvoir a usé de subterfuge
pour mettre de la poudre aux
yeux des citoyens en enlevant
de la main gauche ce qu'il
aura donné de la main droite.
Pour eux, si l'intention des
rédacteurs de l'avant projet
était honnète, ils auraient
assujetti le droit de manifester
pacifiquement à la seule
condition " d'informer " les
autorités. Seulement informer
sur l'objet, le lieu, l'itinéraire…Et non pas demander
l'autorisation qui peut-être
refusée sous les pretextes les
plus saugrenus. Et de souligner, donc, que ce n'est pas
demain la veille que les
Algériens vont pouvoir manifester librement pour dénoncer
ce qui dérange leur vécu : ce
droit est toujours assujeti,
concluent-ils, sur note pessimiste, au bon vouloir des
autorités qui pourraient user et
abuser du maintien de l'ordre
public pour continuer à interdire toute manifestation, pacifique ou non. Et notamment
dans la capitale, lieu de tous
les enjeux politiques…
A.E.H.
L'
LA HAUSSE DE PRIX DES PRODUITS INQUIÈTE
DE PLUS EN PLUS LES MÉNAGES
MENACES SUR LE POUVOIR D'ACHAT
Après 10 jours
seulement, les
retombées de la
loi de Finances
2016 sur les
prix de produits
de large
consommation
ne cessent d'y
faire du bruit.
C'est devenu
même le sujet
de discussion
du moment
dans les
transports en
commun ou
simplement
en marchant
dans la rue.
Page 2
PRÉSIDENCE DU SÉNAT
INDÉBOULONNABLE BENSALAH
Abdelkader Bensalah a été reconduit, hier, à la tête du Conseil de la nation. Le plébiscite de Bensalah, selon
le sénateur Abbes Bouamam, a pour objectif d'assurer la stabilité dans cette conjoncture très particulière
que traverse le pays. Un avis partagé par les sénateurs qui ont levé les mains pour dire " Oui ".
Lire en page 3
PH. Hafida
agression au gaz poivre
d'une trentaine de réfugiés
syriens, à l'occasion d'une soirée
organisée à Vancouver (Ouest), a
été unanimement condamnée par
le monde politique canadien. "Je
condamne l'attaque des réfugiés
syriens à Vancouver", a déclaré le
Premier ministre Justin Trudeau.
Cette agression, selon lui, "ne
reflète pas l'accueil chaleureux
des Canadiens" envers les
Syriens dont près de 8.000 sont
déjà arrivés depuis la fin novembre sur les 25.000 attendus avant
fin février. C'est à l'extérieur du
bâtiment où se déroulait une soirée d'accueil de l'Association
musulmane du Canada que l'incident s'est déroulé vendredi "un
peu après 22h30 (samedi 06h30
GMT), quand une centaine de
personnes, dont un petit groupe
de réfugiés, attendaient le bus", a
indiqué la police de Vancouver.
"Un inconnu à vélo s'est approché
et a aspergé de gaz poivre des
hommes, des femmes et des
enfants", selon le commissaire de
police Adam Palmer. Une vingtaine de personnes ont été soignées sur place, a indiqué le
ministre fédéral de l'Immigration,
John McCallum, qui s'est dit
L'
teurs se frottent les mains pour
remettre à l'ordre du jour les
menaces sur la sécurité, les traditions et l'identité européenne,
définie comme exclusivement
chrétienne, blanche et supérieure dans le genre humain.
Cette stratégie qui mélange
amalgame, fantasme et délire à
des fins électorales n'est pas
nouvelle. D'ailleurs, lors des
découvertes des dégâts causés
par des ecclésiastiques pédophiles, l'opprobre a sali toute
l'église chrétienne, jusqu'au
Vatican. Ce qui est inquiétant
dans ce cas-ci, c'est que cette
soudaine poussée supplémentaire de racisme intervient dans
une conjoncture politique difficile
en Europe (chômage, terrorisme, flux migratoires) et catastrophique, dans son voisinage
immédiat (guerre en Syrie,
Libye, etc.) Autrement dit, la
crainte d'une amplification des
crispations identitaires, des violences racistes et des dérives
sécuritaires, en Europe, est
réelle, puisque tant en Libye
qu'en Syrie, l'espoir d'une paix
globale est une perspective lointaine, mieux, les tensions entre
l'Iran et Arabie Saoudite et l'aggravation de la guerre au
Yémen ne vont pas aider à freiner le flot des réfugiés de guerre
et de violence. Ce qui s'est
passé, au lendemain des évènements du 31 décembre 2015,
est nouveau, dangereux. Parce
que des agressions de ce type
et à cette occasion, il y en a partout à des degrés divers, chaque
année, et partout en Europe et
dans le monde. En revanche,
utiliser les faits qui ont eu lieu à
Cologne, impliquant quelques
étrangers parmi les Allemands
de souche, pour conclure à des
thèses aussi farfelues que dangereuses n'est pas une erreur
de communication sous le poids
de "l'émotion". Elle procède
d'une méthode et d'une stratégie
si bien connues des extrémistes
et conservateurs pour pousser à
l'affrontement intercommunautaire, voire de "civilisations", à
des fins bassement électoralistes, sans souci pour la cohésion
sociale dans leurs pays. Sans
ces clivages, ces exploitations
éhontées de vrais sentiments de
citoyens, mis en marge de la
société ou ayant été victimes de
crimes et d'agression, les extrémistes de toutes obédiences
n'ont pas d'avenir.
A.E.H.
HUMEUR
www.tribunelecteurs.com
UNE ÉGLISE
CAMBRIOLÉE
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:26 12:55 15:31
17:50 19:20
8ÈME ANNÉE - N° 2088 - LUNDI 11 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
L'église "Tafat", au sud-est
de Tizi Ouzou, a été
cambriolée durant la nuit de
vendredi à samedi. Selon
certaines sources, les
cambrioleurs s'y seraient introduits par effraction par une
fenêtre. Une fois à l'intérieur, ils se sont emparés du matériel
de sonorisation, d'une somme d'argent et du tronc de la dîme.
Une plainte a été déposée par le pasteur auprès de la police. Il
est à signaler que l'église "Tafat" regroupe plus de cent
chrétiens. Pour rappel, en 2010, elle a déjà été saccagée et
incendiée par des islamistes.
R.D.
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Par Roza Drik
TIZI OUZOU
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
La hausse des prix de produits inquiète les ménages
É ditorial
Question de
décence
Par Ali Oussi
i l'on venait à mourir,
défendez nos mémoires ".
Telle a été l'une des maximes les plus célèbres du grand révolutionnaire Didouche Mourad. Le dernier
des Historiques, Hocine Aït Ahmed,
vient de tirer sa révérence depuis moins
de deux semaines. Ses funérailles ont
mis en avant l'amour et l'estime que lui
voue la majeure partie des Algériens.
Toute sa vie durant, qu'on soit d'accord
ou pas avec lui, il a su rester fidèle à ses
convictions. Sa rectitude morale, denrée
rare chez les hommes politiques d'aujourd'hui, ne pouvait que forcer l'admiration. Et le respect aussi. A commencer
par ses adversaires politiques. Partant,
il eut été tellement plus judicieux qu'on
le laissât reposer en paix. Or, la terre de
sa tombe ne s'est même pas tassée et les
larmes de ses vrais amis ou proches pas
encore séchées, qu'on s'évertue à " triturer " sa mémoire et essayer de réécrire
l'histoire, son histoire, chacun selon sa
version. Il est vrai que les morts, partis
pour toujours, n'ont aucun moyen de se
défendre. Que dis-je, de contester une
version par rapport à une autre. De dire
si telle anecdote est authentique ou non.
Voilà pourquoi il me semble qu'un minimum de décence aurait voulu qu'on laissât tranquille la mémoire, la vie et le
parcours de ce grand homme. A quoi
cela nous avancerait-il,
après
" Voilà
coup, de savoir si
pourquoi il me
la présidence de
semble qu'un
l'Etat (et non pas
minimum de
celle
de
décence
aurait
République) lui
voulu
qu'on
avait été propolaissât
sée ou pas ?
Après tout, si tel
tranquille la
avait été le cas mémoire, la vie
(ce qui me parait et le parcours de
être la version la
ce grand
plus probable),
homme ".
son refus était
conforme à ses
principes. La venue de Boudiaf (à sa
place ?) tend ainsi à confirmer que les
dirigeants du moment cherchaient un
historique pour combler la perte de la
légitimité populaire, après la démission
de Chadli Bendjedid, par une légitimité,
somme toute, historique. Ces faits relèvent de l'histoire. Il eut été plus judicieux et plus honnête, surtout, que le
démenti ait été fait du vivant d'Aït
Ahmed, histoire de lui donner l'occasion
d'apporter sa version des faits. Dans le
cas contraire, et c'est bien le cas, en
effet, il eut été plus " moral " de garder
définitivement le silence. Surtout face à
ces polémiques qui enflent, et dans lesquelles n'importe qui est en train de dire
n'importe quoi, allant jusqu'à revendiquer l'amitié de cet Historique, alors que
les faits sont tellement différents de ce
que d'aucuns tentent de faire paraître
aujourd'hui. Hocine Aït Ahmed est
mort. Personne ne se lèvera pour défendre sa mémoire. On se précipite, en
revanche, pour la triturer et tenter d'en
faire un piédestal au profit de sa propre
gloire ternie et plus que discutable.
A.O.
"S
Lundi 11 janvier 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
Menaces
sur le pouvoir d'achat
Par Nabila. A
près 10 jours seulement, les retombées
de la loi de Finances
2016 sur les prix de produits
de large consommation ne
cessent de faire du bruit.
C'est devenu même le sujet
de discussion du moment
dans les transports en commun ou dans la rue. La
hausse dans le carburant a
changé la donne. Celle relative aux discours rassurants
sur les augmentations de
prix qui ne devaient toucher
que les gros consommateurs, à savoir, les industriels.
Le gouvernement ignorait-il
à ce point les retombées de
la hausse sur les prix des
biens finaux ? La réponse
est non. Les mots rassurants
sur la préservation du pouvoir d'achat des basses couches ont été mis à nu par les
représentants du gouvernement, eux-mêmes. Le ministre
des
Finances,
Abderrahmane Benkhalfa,
savait tout. En s'attaquant,
en décembre dernier, aux
A
commerçants, pour avoir
anticipé, comme il l'avait dit,
les hausses de prix de certains produits avant même
l'entrée en vigueur de la LF2016, Benkhalfa s'est fait
prendre la main dans le sac,
en déclarant tout bonnement
que la flambée des prix de
certains produits déclenchée
par certains commerçants
n'avait pas lieu d'être tant
que les tarifs du carburant,
de l'électricité et du gaz n'ont
pas encore été augmentés.
Aujourd'hui, les tarifs sur l'alimentation générale, les
transports ou la téléphonie
mobile suscitent indignation.
Le gouvernement, mis à mal,
a
évidemment
décidé
de réagir.
En rencontrant, jeudi, les
représentants de l'UGCAA,
le Premier ministre a tenté
de rassurer une nouvelle fois
la population. En abordant
les augmentations de prix
exigées par les opérateurs
notamment dans le transport
de voyageurs, Hadj Tahar
Boulenouar, porte-parole de
l'Association des commerçants et artisans algériens
(Ancaa), en cours de constitution, estime logique la
doléance. Il ajoute que le
ministère des Transports sait
bel et bien que la doléance
soulevée par les transporteurs est logique.
" Une réunion aurait dû être
programmée en fin d'année
2015 entre les représentants
du gouvernement et les
organisations corporatistes
pour examiner la question
des tarifs ", a-t-il confié à
Tribune des lecteurs, hier.
Selon cet interlocuteur, l'allègement des charges fiscales
sur les transporteurs pourrait
être une alternative à une
éventuelle révision à la
hausse par rapport au prix
du ticket de transport et éviter ainsi de léser les
citoyens. Hocine Ait Braham,
représentant des chauffeurs
de taxi, a pour sa part appelé
la tutelle à prendre ses responsabilités. Contacté, l'interlocuteur a exhorté le
ministère à trouver des solutions pour préserver la
marge des chauffeurs de
taxi. " Nous avons au tout
début sollicité la tutelle pour
réserver un couloir dans chaque station-service aux
chauffeurs de taxi pour s'approvisionner en carburant
avec l'ancien prix. Une
doléance restée sans écho.
Maintenant, en attendant
que le ministère se décide,
certains chauffeurs ont
imposé de nouveaux tarifs,
et cela relève de la responsabilité de la tutelle qui tarde
à réagir " dira-t-il.
Dans toute cette chaîne, le
consommateur demeure le
maillon faible. L'Association
de protection et l'orientation
du consommateur n'a réagi
qu'avant-hier par un communiqué dénonçant l'attitude
des commerçants de procéder à une révision à la
hausse de plusieurs produits, allant jusqu'à parler de
" comportement opportuniste
". " Nous avons demandé
aux consommateurs d'exprimer leur colère contre les
hausses injustifiées par certains opérateurs, mais de
manière pacifique ", a conclu
Mustapha Zebdi, président
de l'organisation.
N.A.
A cause des mauvaises conditions de travail
Les postiers en colère
Par Doudou Abdelaziz
es postiers d'Alger-centre et de Sétif reviennent à la charge, ils se plaignent des mauvaises conditions de travail, notamment
l'absence des appareils de
chauffage, et menaçant de
déclencher une grève nationale ouverte. En effet, dans
un communiqué rendu
public hier et dans la tribune des lecteurs a reçu
une copie. Les employés de
la poste d'Alger-centre et de
Sétif menacent de hausser
le ton, en déclenchant un
mouvement de protestation
L
à travers tout le territoire
nationale, pour protester
contre les actes d'abus des
responsables,
l'autoritarisme, les décisions aléatoires, et les mauvaises conditions de travail, note t- on
dans le communiqué. Dans
ce sens, ils accusent principalement la direction générale d'Algérie poste de faire
la sourde d'oreille, sur la
plate forme de revendications envoyée depuis un
mois, en les ignorants et les
abandonnant dans leur sort,
ajoute la même source.
Documents à l'appui, les
postiers expliquent que plu-
sieurs employés sont tombés malade en piquant des
crises à défaut d'absence
des appareils de chauffage,
notamment dans la région
des hauts plateaux, connue
particulièrement pour son
froid glacial dans ces temps
hivernales. Tandis que d'autres cadres qui sont sur le
point de départ à la retraite,
ont piqué des pics de tension et sont rentré à l'hôpital
et cela après avoir été humilié par la directrice régionale
à raison de rencontre le DG
des postes la semaine dernière, ajoute la même
source. Les postiers récla-
ment également l'accès aux
soins nécessaire notamment à travers la présence
régulière de la médecine de
travail. A cet effet, les postiers des agences régionales postières ont mis en
œuvre une pétition pour
exprimer leur indignation et
colère vis-à-vis des actes
d'abus, exercés par leurs
supérieurs. Enfin, les postiers appelle le directeur
général d'Algérie poste a
intervenir rapidement pour
mettre terme à ces actes
abusifs et irresponsables,
conclue le communiqué.
D.A.
Licenciements abusifs
Des syndicats autonomes
montent au créneau
lusieurs syndicats victimes du licenciement
abusif ont décidé d'observer
un sit-in devant le siège du
Bureau International du
Travail, BIT à Alger.
La décision a été prise à
l'issue
d'une
réunion,
récemment tenue à la maison des syndicats à Alger,
qui a regroupé les représentants du SNATEG et du
SNAP, ainsi que l'union
nationale des agents de la
Protection Civile, affiliée au
SNAPAP, et ce "
pour
débattre des voies, et de
moyens susceptibles de
P
mettre un terme au licenciement abusif ", en le qualifiant d'une "injustice qui a
toute l'apparence d'une
expédition punitive", lit-on
dans un communiqué émanant du comité intersyndical. Dans le même document, dont unecopie est
transmise à notre rédaction,
cet organisme syndical
signale que ces dernièresannées, le mouvement
syndical libre a subi des
attaques farouches, répression et licenciement abusif
comme solution finale,
condamnant " ces instru-
2
ments d'une cabale qui vise
à anéantir toute forme d'expression syndicale autonome et libre ", a-t-on
ajouté. Devant cette situation alarmante, les syndicats
victimesdu
licenciement
abusif devraient fédérer
leurs efforts pour exiger leur
réhabilitation, en vue " de
mener une campagne commune visant à interpeller les
instances nationales et
internationales sur la gravité
de la situation des libertés
syndicales et sur leslicenciements abusifs en particulier, survenant au mépris
des lois et des conventions
internationales, et sous le
silence complice des pouvoirs publics ", ont souligné
les signataires du communiqué rendu public.
Dans le mêmesillage, il est
également mentionné qu' "
une batterie d'actions a été
adoptée, et qui sera dévoilée au moment opportun, en
fonction des évaluations faites à chaque étape ", a
conclu le communiqué du
comité intersyndical pour la
lutte contre le licenciement
abusif.
A.H.Meg
Lundi 11 janvier 2016
Aqmi diffuse une image
des otages suédois
et sud-africain
- Les monarchies du Golfe, très
remontées contre l'Iran, ont convoqué
une réunion d'urgence à l'issue de
laquelle elles ont sommé Téhéran de
ne pas s'ingérer dans les affaires des
pays arabes de la région, et appelé la
communauté internationale à faire
pression sur le régime des Mollahs.
- Dis, les monarchies du Golfe, c'est
bien ces dictatures obscurantistes que
mène l'Arabie saoudite par le bout du
nez ?
- Exact.
- Riyad, en accusant l'Iran d'ingérance
et blabla, oublie-t-il qu'il est en train
de provoquer un génocide au Yémen et
que les terroristes qui massacrent en
Syrie et en Irak sont ses propres créatures ?
- Je ne crois pas, non.
- Alors, pourquoi fait-il ça ?
- Faut qu'il reste le seul à s'ingérer
dans les affaires internes et souveraines des pays de la région.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
" Si les
infractions
pénales sont
engagées et
les gens se
tiennent
hors la loi
... il doit y avoir des
conséquences pour les demandes
d'asile et les demandes de permis
de séjour ", Angela Merkel,
chancelière allemande.
Chassez le naturel, il revient
au galop. Les viols en série
de Cologne sont une aubaine
en or pour la responsable
allemande de montrer sa
véritable nature.
l-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) a diffusé sur Internet une image des otages suédois,
Johan Gustafson et sud-africain Stephen Malcolm
McGown promettant la publication prochaine d'un
message qui sera adressé à leurs gouvernements respectifs. L'image montre derrière les deux otages une
photo d'un terroriste d'Aqmi sur laquelle il est écrit
: "Attendez bientôt….. Un message aux gouvernements suédois et sud-africain ". La dernière apparition des deux otages était dans une vidéo de près de
19 minutes, diffusée le 23 juin passé. Affichant une
barbe fournie, les deux étaient visiblement en bonne
santé et ils sollicitaient leurs gouvernements respectifs pour leur libération. Johan Gustafson et Stephen
Malcolm McGown ont été enlevés le 25 novembre
2011 sur la terrasse d'un hôtel à Tombouctou dans le
nord du Mali.
A
" Nous nous
félicitions
des
propositions
importantes
contenues
dans l'avantprojet de
révision constitutionnelle, car
elles préparent l'avenir du pays
dans un cadre consensuel ",
Amar Ghoul, président du TAJ.
Cet acteur politique, également
ministre du Tourisme, ferait
mieux ce s'occuper de son secteur,
toujours en berne alors que
l'Algérie a un besoin pressant de
diversifier son économie et que ses
atouts touristiques sont tout
simplement incommensurables.
La 10e SIEL s'ouvre aujourd'hui
a 10e édition du Salon
international des équipements et services pour
l'hôtellerie, la restauration et les
collectivités (SIEL) sera organisée
du 11 au 14 janvier à Alger avec la
participation de plusieurs entreprises nationales et étrangères. Ce
Salon, prévu à l'hôtel Hilton, permettra " de regrouper les spécialistes et professionnels de l'hôtellerie
d'Alger et de plusieurs pays étrangers désirant développer le secteur
du tourisme à travers leurs compé-
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
tences et leurs expériences pour
sortir d'une économie basée sur les
ressources en hydrocarbures ".
Cette manifestation, destinée aux
professionnels de l'hôtellerie, a
pour objectif de faire connaître les
équipements hôteliers d'ameublement et de restauration en vue de
moderniser et d'améliorer les prestations. Lors de ce Salon, plusieurs
types de plats traditionnels et internationaux devant figurer au menu
des restaurants seront présentés
aux professionnels.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 041 33 66 13
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute
éducatrice, femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue,
prof de français.
Tel :
0561 64.77.00
0561 64.77.47
Société française en assurance recrute
des téléconseillères parfaitement francophones pour des postes à mi-temps
et temps plein salaire très intéressant
entre 30 000 et 50 000DA à temps partiel dans un cadre agréable avec une
équipe jeune et motivée.
Si vous correspondez au profil,
envoyez vos CV à l'adresse suivante :
[email protected]
JH 52 ans. LEADER en son domaine,
célibataire, Bonne Présentation, avec
Diplôme + 18 années d'expérience
Professionnelle en Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage
Quincaillerie, Démarches prospection, Préconisation, Gérance
Distribution Magasins Catering
DOCUMENTATION
Offre ses services
Tél : 0553 80 50 48 Béjaia
É-mail: [email protected]
H 40 ans marié sérieux cherche emploi
comme agent de sécurité, tourneur ou
équivalent et accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
Cherche aide-patissière
(francophone)
Tel : 021 90.94.75 - 0556 05.80.03
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock,
gestion person.chargé moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aide-cuisinier, barman, plongeur,
femme de ménage,
hébergement
assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
JH 30 ans chef de rang, diplôme en
restauration en 2007, 7 ans d'exp.en
gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
Cherche commerciaux H/F pour ste
imp-exp. située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
JH possède véhicule cherche poste de
travail en qualité d'agent de sécurité ou
chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14-0770 48.65.38
Entreprise de travaux de bâtiment à
Tizi Ouzou recrute pour la gestion de
ses projets un ingénieur ou un DEUA
en génie civil expérimenté 5 ans au
minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Cherche femme de ménage tous les
jours de dimanche à jeudi à
Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
Société privée cherche secrétaire de
direction 2 ans d'expérience langue
arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes
(H/F) polyvalent, ménage et vaisselle
et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et
35 ans habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur
30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia
Alger cherche aide-comptable, expérience professionnelle 1 année minimu
libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
J.H.54 ans, célibataire, Bonne
présentation, TS.Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage Quincaillerie
Démarches prospection, Préconisation,
Gérance, Distribution, Magasins,
Catering
Offre ses services
Tel : 0669 06 43 68
Email : [email protected]
JH 26 ans cherche emploi comme
chauffeur ou agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens
généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH
cherche
empoi
chauffeur.
Tel : 0551 27.00.37
comme
JH 37 ans cherche emploi comme
chauffeur coursier chez ste étatique ou
privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation
représentation travaux d'opportunités
d'appoint consulting. Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
JH 30 ans DES (bac+4) en science
biologiques option microbiologie 2
ans d'exp. comme chimiste cherche
emploi
Tel : 0557 26.02.78
JH 30 ans cherche emploi comme
chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
Retraité ancien comptable prend en
charge la gestion de stocks titulaire
CAP aide-comptable et libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue
comptabilité décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
TS en bâtiment conducteur de travaux
coordinateur 19 ans d'exp. cherche
emploi dans le domaine.
Tel : 0550 53.01.82
PENSION
Pour vos vacances, à BEJAIA il
vous est proposé. Hébergement, pension, location, à la journée ou à la
semaine, un magnifique appartement
quartier résidentiel, bien équipé toutes
commodités, dont, 2 paraboles, TV,
eau courante, salle de bain, sanitaires,
cuisine, sanitaires, climatisation.,
machine à laver, parking si véhicules,
Téléfax
TEL : 0669 06 43 68 sms
É-mail : [email protected]
CADRE octagenaire offre Pension à
Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à
Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
ELTC English School lance cours en
anglais de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
boulevard Bougara, à proximité de
l'embassade de Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans
les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D, électronique,
maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel :
021 27.59.36/73
0551 95.90.00
SBL
English
School
votre
partenaire
pour
améliorer
votre anglais lance nouv. promo
26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca
Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face
pâtisserie Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances
donne cours de langues étrangères
(général et technique) français,
anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement
pour cadres, universitaires et enfant,
en groupe ou en cours particuliers,
méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM.
Inscription Pro-Advances 136, bd
Krim Belkacem, Télémly (près de
l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires,
cadres et hommes d'affaires, écrit et
parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans la fabrication des produits
détergents.
Pour informations :
0558 58.28.71
GEOMETRIE
ET ARITHMETIQUE
- Classe de 5ème de G.COGNAC
et L. TIBERGGE ed Masson 1950
- LETTRES PERSANES
de MONTESQUIEU éd Bordas
- GERMINAL de Emile ZOLA
- Classique Larousse
- CONTES et LEGENDES
d'ESPAGNE de M..Soupex éd
Fernand Nathan 1910
- VITA é CIVILTA ITALIA
de A.Fiorato et R.Sapien
- LE VIEUX QUARTIER de Avery
Cormen l'auteur de Kramer contre
Kramer éd J'AI LU 1980
- LE CID de Corneille, Tragicomique
1937
- LE LOUP-GAROU de Boris
Vian 1970
- L' IMPURE de Guy des Cars 1974
éd j'ai lu
- Edgar ALLAN œuvres Histoires
Extraordinaires traduit par Charles
Beaudelaire
- Édito service Geneve
- LE BRONZE de Maxime Helene
- Bibliothèque des merveilles 1890
Hachette
- POEMES de SI MOHAND ou
MHAND 1960 éd minuit
SERVICES
Réparation et installation de climatisation, frigo (chaud, froid, électricité).
Tel : 0661 75 39 31
Demander Mohamed
Réparation TV + Plasma à domicile
Lyes tech. Sonacat.
Tel : 0561 27.11.30
Traiteur El Quona : vous propose (ste
ou part) une gamme de plats repas cité
Douzi 03, n° 365 BEZ. email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
É-mail : [email protected]
Tél :
0553/ 80 50 48
TERRAIN :
Vends lots de terrain à partir de 200m²
à kara Mustapha, wilaya de
Boumerdes, avec acte, livret foncier
8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya
140m² et 175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs
Tamda entièrement aménagé et cloturé
superficie totale 1 hectare accès sur la
route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain
Naadja à la cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
Béni Ksila : vend un terrain plat,
sup.2840m², vue sur mer à 30m de la
22
route avec une route carrossable pour
toutes gamme de véhicule, avec toutes
commodité, possibilité de vendre en
lots, idéal pour habitation ou investissement, avec certificat non conserné
par la ZET et acte notarié, Prix :
28000DA/m².
Tel : 026 20.07.77 - 0550 32.82.53
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie 2100m², composé d'une
usine, salle de sport, bloc administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans
la zone industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U, Prix :
100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour
hôtel, avec cahier de charge, avec acte
et livret foncier au niveau de complexe
touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
Haouche El Mekhfi vend des
terrain, Prix : 04U/m².
Tel : 0771 20.91.77 / 0551 08.36.38
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un
F4, 11e étage, avec csdb, véranda,
dans un état normal, immeuble propre,
deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore
opérationnel.
Tel :
0791 54 15 93
0550 80 78 55
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage
sup.69m², avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée, avec acte et
certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2,
1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec
acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel :
0561 45 90 94
0771 22 69 61
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et
meublé top, 2eme étage, sup.78m²,
deux façades, très bien situés, avec
parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix :
65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Blida, Soumaa : vend un F3, 2eme
étage, sup.68m², état propre, bien aménage, toutes commodités, immeuble
de 4 étage, avec acte et livret foncier,
accepte promesse de vente avec
apport, libre fin d'année, Prix :
750U/ferme
Visite uniquement les samedi.
Tel : 0668 01.29.44 -0561 13.04.45
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme
étage, neuf sup.108m², toutes commodités, chauffage central, interphone,
caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec acte et livret foncier, Prix :
2000U/Nég.
Tel :
0796 93.23.04
0550 22.59.57
VILLAS :
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
H'mer El Ain centre, à 600m de l'axe
Blida - Hadjout : vend un niveau de
villa, rdc, sup.96m², composé d'un
salon spacieux, grand hall, une chambre, cuisine, salle à manger, sdb,
débarras, jardin de 86m², avec gaz,
électricité, eau, quartier calme, bo,
voisinage, prix : 800U
Tel : 024 32.13.23 / 0550 54.74.63
Lundi 11 janvier 2016
Actualité
LOCAUX :
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un
local, sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de
suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
PROSPECTION :
Cherche
achat
d'appartements,
à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
Cherche partenariat pour exploit, un
terrain industriel de 9000m², en plein
centre de la zone industrielle d'El
Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
Cherche pour client sérieux, achat
d'une ferme agricole ou terrain de 02 à
05 hectares, dans la wilaya de Tipasa,
Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Cherche pour client sérieux en attente,
achat d'un terrain agricole, sup. de 02
à 04 hectars, sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
AVIS DIVERS
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
SALUT pour des considérations
purement personnelles, je désire céder
les ouvrages suivants à Quiconque
m'écrira par émail
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail :
[email protected]
[email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale qu'étrangère, dispose de
nombreux périodiques, quotidiens,
hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce
jour.
Soit une colossale collection,
une montagne de papiers, d'infos
générales, scientifiques, culturelles, à
qui saura s'en servir étudie toute proposition.
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60
Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
Vrai ou faux débat ?
Par Amar CHEKAR
Abdelkader Bensalah a été reconduit, hier, à la tête du Conseil de la nation. Le plébiscite de
Bensalah, selon le sénateur Abbes Bouamam, a pour objectif d'assurer la stabilité dans cette
conjoncture très particulière que traverse le pays. Un avis partagé par les sénateurs qui ont levé
les mains pour dire " Oui ".
Par Assia Mekhennef
ors d'une séance plénière présidée par
Salah Goudjil en sa
qualité de doyen d'âge, il a
été procédé à la lecture de la
liste des membres élus et
des membres désignés dans
le cadre du tiers présidentiel,
et à la constitution de la commission de validation de la
qualité de membre de ces
derniers.
Concernant les membres du
tiers Présidentiel désignés
par le Président de la
République,
Abdelaziz
Bouteflika, sont comme suit :
Achour Rachid, Benzaghou
Ben
Ali,
Benkortbi
Noureddine (directeur de
cabinet du président Chadli
Bendjedid) et Ben Boulaid
Abdelhak (fils de Mostafa
Benboulaid).
Quant aux membres maintenus il s'agit de : Achoua
Louisa, Laila Tayeb, Rafika
Kasri, Krab Zohra, Mohamed
Madani
Houd
Mouissa,
Mohamed Tayeb El Askri,
Omar Ramdhan, Taher Zbiri,
Mustapha
Cheloufi,
Abelkader Malki, Melah
Mohamed Salah, Ghouma
Ibrahim,
Ferhat
H'mida
Tayeb.
Le tiers présidentiel a connu
donc, le départ de Zahra Drif
Bitat, Zahia Benarouss,
Ibrahim Boulahia et Yassef
Saadi.
Dans ce cadre et après son
plébiscite, le Président du
Conseil de la Nation,
Abdelakader Bensalah a
estimé, dans une allocution
prononcée, que l'avant projet
de révision Constitutionnelle
L
parachève le feuilleton des
lois de réformes politiques
initiées par le Chef de l'Etat et
qui traduisent, également, le
contenu de son programme
électoral. " Il s'agit aussi d'autres lois qui nécessitent la
gestion ordinaire du travail
gouvernemental et qui seront
programmées dans les prochaines sessions du parlement dans les prochaines
années ", a-t-il indiqué.
Le Président du Sénat a rappelé, dans ce sillage, que
l'avant projet de révision de
Constitution est venu pour
accomplir le long consensus
des consultations avec les
acteurs politiques et les
experts mené sous instruction du Président Bouteflika. "
Ce projet contient aussi le
changement périodique et la
volonté exprimée par la majorité pour arriver à une amélioration ", précise-t-il.
Revenant aux élections du
renouvellement partiel du
Sénat, Bensalah a souligné
la présence de l'opposition
dans cette institution parlementaire qui a maintenu,
selon
lui,
sa
place.
Exprimant, dans ce sens, son
soulagement, quant à la participation de l'opposition dans
la pratique démocratique et
l'enrichissement de la performance parlementaire et
législative. S'adressant aux
membres du Conseil de la
nation Abdelkader Bensalah
a réaffirmé, donc, son engagement à oeuvrer à la promotion de l'institution parlementaire en la hissant à la hauteur des attentes de ses élus,
d'être à la hauteur de la
confiance renouvelée mais
aussi à accomplir sa mission
avec impartialité.
Il a souligné qu'il respectera
tous les avis dans le cadre de
l'intérêt général et des objectifs du Conseil et oeuvrera à
hisser l'institution parlementaire à la hauteur des espérances de ses membres.
A.M.
Avant-projet de révision de la Constitution
Blanc-seing du RND
Par Doudou Abdelaziz
e RND dit oui à l'avantprojet de loi portant
révision de la Constitution.
A contrario du FLN qui a
critiqué l'article 51, le parti
d'Ahmed Ouyahia n'émet
aucune réserve sur le texte
de loi. En effect,le
Rassemblement national
démocratique (RND) a
exprimé hier, sa "grande
satisfaction" du contenu de
l'avant-projet de révision de
la Constitution proposé par
le président de la
République, Abdelaziz
Bouteflika, affirmant soutenir "pleinement" cette initiative, note -t- on dans le
communiqué rendu public
L
hier par le parti. Cette position a été exprimée à l'issue
d'une réunion du secrétariat
national du parti, sous la
présidence du secrétaire
général par intérim de cette
formation politique, Ahmed
Ouyahia.
Lors de cette réunion le
secrétariat national a
approuvé le contenu du
document, dans le lequel se
retrouvent de nombreuses
propositions avancées par
le Parti, durant les consultations menées sur le projet
de révision constitutionnelle
", ajoute la même source.
Le RND " soutient pleinement " cette initiative et
appelle ses élus au sein du
Parlement " à se mobiliser
pour voter en faveur de ce
projet, tout comme il charge
les structures locales du
Rassemblement de mener
une large campagne d'explication du contenu de
cette proposition ", ajoute la
même source.
Ouyahia a résolument
le vent en poupe
Evoquant la situation organique du parti, le secrétariat
national, a arrêté la tenue
de la 5e session ordinaire
du Conseil national du parti
pour les 28 et 29 janvier
2016. A cet effet, la session
du Conseil national mettra
sur pied une commission
nationale de préparation du
Congrès extraordinaire,
3
Lundi 11 janvier 2016
Le projet de révision
de la constitution crée
une polémique entre
résidents et émigrés
Indéboulonnable
Bensalah
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230
m² acte commodités nécessaires prix
négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
Vend des locaux commerciaux,
en rdc, sup.1000m², fini et libre de
suite, toutes commodités, situé sur
l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de
grande marque, show room ou autre,
prix : 30U/m²
Tel :
034 22.31.72
034 12.46.29
Quotidien national d’information
Présidence du Sénat
Chinois Plage : loue une maison en F6,
160/280m², composée de 05 grandes
chambres, salon, cuisine, sdb et wc
séparés, avec garage pour un véhicule,
grande cour, jardin avec arbre fruitier,
sur la montagne, vue sur mer, prix :
03U/ois.
Tel : 0550 58.44.69
0778 65.77.60
Vends local commercial à Tizi Ouzou
lotissement Bouzar Krim Belkacem
superficie de 60 m² très bien aménagé
en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Ph : Hafida
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset Kord (Roland+Gestenter)
et Sormz- 1 platiniste, 1 massicotier,
infographe (femme).
Tel :
0550 48.20.01
0560 91.76.87
J 38 ans cherche emploi dans une
entreprise privée ou étatique en qualité
chauffeur léger ou peintre en bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
Quotidien national d’information
lequel se tiendra vraisemblablement entre fin avril et
début mai 2016, pour élire
le Secrétaire général du
parti. Le secrétariat a également indiqué que, " après
avoir parachevé sa participation aux élections relatives au renouvellement de
la moitié des membres du
Conseil de la nation, le
Rassemblement va, à présent, s'atteler à la préparation de son congrès extraordinaire ". A noter que Le
RND est actuellement dirigé
par Ahmed Ouyahia,
nommé Secrétaire général
par intérim, après la démission d'Abdelkader
Bensalah, fin mai dernier.
D.A.
L'article 51, l'égal accès aux fonctions
et aux emplois au sein de l'État est
garanti à tous les citoyens sans autres
conditions que celles fixées par la loi. La
nationalité algérienne exclusive est
requise pour l'accès aux hautes responsabilités de l'Etat et aux fonctions politiques.
Paradoxe ! Au lieu de se consacrer aux
grandes préoccupations du peuple, à
commencer par trouver des solutions
politiques et économiques pour la phase
de l'après-pétrole et pour une diversification de la production nationale, Amar
Saâdani, SG du FLN, se focalise sur un
détail qui ne va forcément pas dans l'intérêt des citoyens, attachés qu'ils sont à
leur patrie où qu'ils soient dans le
monde.
De nombreux observateurs politiques et
syndicalistes avertis reviennent à la
charge. " L'article 51 du projet de constitution ouvre un grand débat. La double
nationalité donne automatiquement droit
à l'occupation d'un poste politique. C'est
le cas de deux ministres d'origine algérienne du gouvernement français ",
affirme Said H, cadre à l'Ugta.
En effet, il s'agit de Mme Yamina
Benguigui, cinéaste algérienne, naturalisée française, en 1989, ministre déléguée aux Français de l'étranger et à la
Francophonie, que nous avions rencontrée il y a quelques années à la cinémathèque algérienne, lors d'un festival sur
le cinéma et l'immigration, et où elle
avait présenté un de ses films, et de Mr
Kader Arif, ministre délégué aux Anciens
combattants. Fils de harki, arrivé en
France en 1959, et proche de François
Hollande, ce député européen était en
charge du pôle coopération dans la
campagne du futur président. Militant
socialiste depuis 1983, il a accompagné
Hollande lors d'un déplacement en
Algérie, en 2010.
Engagé dans une polémique qui n'est
pas stérile, puisque l'article 51 suscite
des interrogations sur ses tenants et
aboutissants, les internautes qui suivent
l'actualité nationale via les réseaux
sociaux n'ont pas manqué d'exprimer
leur avis de façon différente. Qui avec
subtilité, qui par des insultes. Chacun
avec sa pertinence et sa réaction,
convergentes ou divergentes, à travers
les quatre coins du pays ou de la planète.
Amar Saâdani est consœur du FLN, se
réjouissent de tout les amendements qui
sont portés dans le projet de la révision
de la constitution, sauf, l'article 51 qui
exclut les binationaux des hautes fonctions politiques de l'Etat au point de
réclamer la modification ou la suppression pur et simple. " Avant de suivre
l'exemple de la constitution Française
qui s'ouvre à ce genre de nominations
de ministres ayant la double nationalité,
il faut d'abord, arriver au stade de son
développement qui se base sur une
stratégie politique et économique à long
terme ", rétorque M L, député FLN qui
s'exprime sous l'anonyme, pour éviter
les réactions et représailles de Amar
Saidani qui défend cette article qui ne
correspond nullement à l'exigence
actuelle du pays.Le Front de libération
nationale, du secrétaire général Amar
Saidani a exprimé, mercredi passé son
contentement par rapport au projet, tout
en avançant que la majorité des propositions du FLN, ont étés prises en charges dans le projet de la révision de la
constitution, avant de revenir sur un article qui le fâche est qui a démontré aussi,
est de manière très forte la distance politique par rapport au cercle de la décision
qui concerne la vie et l'avenir du pays.
A.C.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
L'ex-PDG
à la barre
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Castle
21:35 : Castle
22:20 : Castle
23:05 : Alcaline le mag
23:55 : Dans quelle étagère
Par Imen.Hamadache
e juge a convoqué hier à la barre
l'ex PDG de Sontrach, Mohamed
Meziane. Ce dernier est poursuivis pour " blanchiment d'argent, dilapidation de deniers publics et augmentation
des prix lors de la passation des marchés ". M.Reggaed le juge a préféré
commencer par Mouhamed Meziane
vus qu'il est impliqué dans tous les projets et les contrats affilier à Sonatrach.
L'accusé qui est depuis 6ans sans
salaire et sans sécurités sociale a été
interrogé hier par le tribunal pour ce
défendre et expliqué de son coté l'urgence des projets qui ont été signé par
Sonatach. La repense de prévenu a justifier cette état par la situation sectaire
du pays. " La situation sécuritaire était
très critique depuis 2005 c'est pour cela
que la réalisation des projets étaient
dans le cadre de l'urgence " a affirmé
l'accusé.
" Ma mission à moi consistait à organiser la stratégie de la compagnie. Mon
rôle n'était pas d'intervenir dans les
contrats. Je peux dire, peut-être, qu'il y a
eu entente à un plus haut niveau…", a-til attesté. Mohamed Meziane, dont les
L
deux fils sont en prison et l'épouse est
décédée, affirme que la responsabilité
se situe au niveau du ministre ou "
encore plus haut ". D'emblée, Mohamed
Meziane relève que tous les contrats
pour lesquels il est poursuivi " ont été
traités et étudiés par le comité exécutif et
les commissions des marchés.
Le juge lui demande de lui expliqué pour
qu'elle raison il a choisi " Contel " qui
appartient à Ismail Redda Djaafer qui est
un amis intime de son fils Mouhamed
Reda Meziane et associer r dans le
Holding du transport avec son deuxième
fils Bachir fawzi Meziane. Sur ca relation
avec le choix de Contel, Meziane a
déclaré qu'il avait rencontré Ismail Reda
Djaafer dans son bureau pour lui donner
une chance d'exposé sans projet dans la
télé surveillance. " Je luis avait dit que
tous les équipements sans à la hauteur
mais il faut voir les experts dans le
domaine technique car moi je ne suis
pas un expert " a-t-il souligné. Il est à
noter qu'Isamail Reda Djaafer avait proposé le marché en 2004 avant même
que l'ancien ministre des énergies et des
mines ne donne l'instruction de sécuriser
tous les infrastructures de Sonatrach
dans tout le territoire national.
Mouhamed Meziane a même évoqué
l'histoire de son fils Bachir Fawzi
Meziane, qui été démissionnaire de
Sonatarch après qu'il a été dégradé de
son poste suite à ordre donnais à son
supérieure de la part de son père. " J'ai
pas intervenus pour mon fils, comment
voulais vous que j'intervienne pour un
inconnus ". Sur ce point, le détenu s'exprime en disant que sont poste qui l'occupe depuis 2003 lui a permit d'avoir des
prévisions au sujet des problèmes de
sécurité. " La protection des bases de
Sonatrach étaient parmi les préoccupations du ministre ". Il a citais come exemple la fuite de gaz à Erzew ou nous
avons une catastrophe nucléaire,
Rhourde Nouss à Ouargla ont été
assiégé pendant quatre jour ; et aussi y
avait même des personnes qui ont pénétrai dans les siège de stratégie de
Sonatrach pour faire des prêches.
À propos de l'apprêtement de la défunte
de Mouhamed Mezaine, acheter par son
fils Mouhamed Reda Meziane suite à un
versement d'un montant de 650 mille
Euro dans son compte. L'ex PDG a
annoncé qu'il n'avait aucune information
sur l'achat de l'habitat. Ta femme avant
sa mort avait déclaré au juge d'instruction que le jour ou vous étiez au courant
tu étais fâché pourquoi, souligne le juge.
Le détenu a expliqué qu'il est contre ces
actes vus son poste. Le juge a informé
Meziane que Blakacem Boumediéne, et
Hassani Mustapha ainsi que Chikh
Mustapha ont témoignés que chaque
écrit, et contrat doit être accordé par
vous. " Je n'ai jamais donné des instructions pour choisir une entreprise, même
dans le cadre de l'urgence on passe sur
une réunion élargi ", précise l'accusé. Il
est même allé plus loin ou il a annoncé
que celui qui a déclaré que je lui avais
donné des ordres qu'il vienne m'affronter. Meziane Mohamed a précisé une
nouvelle fois que chaque décision prise
de sa part était une orientation du l'ex
ministre de l'énergie. " L'Algérie était
menacé par certains pays concurrents
qu'il voulait à tous prix pénétrer dans la
région Sud dans le bute de protéger nos
richesses ".
I.H
Conférence de presse des avocats du général à la retraite Hocine Benhadid :
" Nous allons introduire une demande de mise en liberté provisoire "
Par Mohamed Abdoun
es avocats du général à la
retraite Hocine Benhadid,
maintenu en détention préventive depuis une centaine de
jours, ont l'intention d'introduire
dans le courant de cette
semaine une demande urgente
en vue de sa mise en liberté provisoire en attendant son jugement. C'est, en effet, ce qu'ont
annoncé hier Me Khaled
Bourayou et Bachir Mecheri lors
d'une conférence de presse animée au cabinet du premier
nommé. Ce dernier, dans sa
déclaration liminaire, a préféré
jouer à fond la carte de l'apaisement. Pour ne pas dire celle de
la " réconciliation ". Voilà pourquoi il n'a pas souhaité s'appesantir sur les conditions de son
arrestation. Non plus de sa
détention provisoire (supposée
être l'exception et non pas la
règle), qui perdure depuis une
bonne centaine de jours sans
que l'instruction n'ait commencé,
et que l'occasion ne lui ait été
donnée de s'exprimer sur le fond
de cette affaire aux fins de s'expliquer sur les faits qui lui sont
reprochés.
Bourayou,
au
Par Ammar Zitouni
a focalisation sur les questions
politiques et démocratiques de la
part de l'ensemble de la classe
politique nationale ne retient pas sélectivement les défis auxquels l'Algérie est
actuellement confrontée. On prêche
dans un champ à la recherche de
pesanteurs, d'obstacles. Il suffit d'aller à
la découverte de l'actualité pour s'apercevoir de cette vérité. Le filtre des événements du moment laisse à conclure
que le politique est en train de tourner
en rond et de rendre la situation invivable au lieu d'un paysage répondant plus
sérieusement plus strictement aux
canons académiques de la démocratie
ou d'une saine et loyale compétition
politique. Le pluralisme politique en
Algérie est loin de devenir un instrument d'avenir, croître, régler la question
de l'extrême pauvreté politico-organique, mobiliser au mieux sa composante
humaine pour des espaces citoyens. Et
jusqu'à preuve du contraire, la classe
politique sans distinction est impuissante à faire et à profiter des chances
L
Petit écran
Sonatrach1
L'affaire Sontrach1 qui a été ouverte depuis deux semaines ce
poursuit toujours au niveau du Tribunal criminel d'Alger. Après un
repos de deux jours l'audition des accusés est toujours en cours.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
contraire, préfère revenir sur le
contenu de la nouvelle constitution qui, selon lui, vient consacrer la liberté d'expression et l'indépendance de la justice.
Ajoutant que toute démocratie
est avant tout jugée à l'aune de
sa liberté d'expression. Et de
conclure, après avoir laissé Me
Mecheri revenir en détail sur les
conditions de détention préventive (non réunies en ce qui
concerne le cas Benhadid, explique-t-il d'un ton péremptoire),
ainsi que sur " l'irrecevabilité " de
l'accusation retenue contre lui
puisque le seul témoin possible,
à savoir le directeur du média
dans lequel s'était exprimé le
suspect, n'a pas été entendu,
étant entendu que cela aurait
requalifié l'acte d'accusation en
un simple délit de presse, étant
entendu que le témoin en question est un journaliste professionnel. Le collectif de défense
du général à la retraite
Benhadid, donc, compte déposer une demande de remise en
liberté provisoire dans le courant
de cette semaine, et espère fortement que celle-ci sera acceptée, " si tant est que les pouvoirs
publics soient sincères en ce qui
Eclairage
Amphétamines
consensus national comme objectifs de
développement global du pays.
Trop d'embûches ont été dressées pour
ne pas permettre l'émergence de ce
consensus autour des grands axes et
tâches qui s'imposent au pays au
regard de la conjoncture présente. Le
sous-dialogue, le vieux fond de l'arrogance sont à la base de cet état de fait
qui d'ailleurs ne fait qu'empirer. L'envie
(El-wahm, comme dirait ma grandmère) est l'un des pires ressorts de la
rivalité entre politiques et politicards de
chez-nous, ce fait psychologique où
chacun hait l'autre au sens d'un caractère incarnant la quintessence, la provocation, à l'image de la femme en
période d'envie, s'élargit et s'étend chaque jour. N'additionne-t-on pas impudemment les " triomphes " politiciens
répétés, un ascendant idéologique pervers, un charisme de soi, un engage-
qui se présentent à elle pour faire valoir
ses intérêts sains et sa proximité avec
la société. Elle s'engloutit dans des
voies qui ne lui permettent plus d'être
capable d'agir comme sujet à la fois
partisan et collectifs au lieu de ce statut
pernicieux et futile et pour affronter les
vrais problèmes du pays : le développement socio-économique , politique,
démocratique et bien d'autres difficultés
y compris la situation sécuritaire ou la
lutte contre le terrorisme, le banditisme,
le trafic d'armes , de drogues, la
bureaucratie, la corruption et tant d'autres maux sociaux. Toute cette période
agitée reflète un sous-table, des luttes
intestines, le populisme et les forces et
clans qui ont fini par déboucher sur un
nouveau champ politique inculte et souvent à la récolte amère et différant, une
fois de plus, la perspective d'intégration
démocratique et l'avènement d'un
4
concerne leur démarche portant
révision de la constitution ". Me
Bourayou pousse l'argumentaire
encore plus loin en rappelant
que le préambule de cette même
constitution évoque la réconciliation. " Or, comment celle-ci a-telle pu s'établir avec ces terroristes qui ont mis à feu et à sang la
République, et pas avec un
général à la retraite, très affaibli
par la maladie et par sa détention, qui a passé le plus clair de
sa vie au service de sa patrie ? ",
s'est encore exclamé le conférencier en guise de conclusion…
M. A.
ment incandescent, une histoire personnelle éruptive, une éloquence dramatique ? Rien d'étonnant si ce caractère généralisé suscite donc une abondante démystification. Deux positions
s'en détachent, l'une qui se veut sévère
et plus cruelle, l'autre, empathique mais
sans concession.
Dans les deux opposés on n'aime ni le
style, ni les idées, ni encore moins les
initiatives de l'autre ou son programme.
Chacun à de l'allergie pour les va-etvient entre la réalité et les faux fuyants,
l'imaginaire pour en définitive s'exaspérer devant sa propre primatie politique
sans vouloir traquer les contradictions,
les divergences ou les impressions de
conjoncture. A force de persistance de
ces phénomènes dérivants et pleins de
risques, ce manque de courage et ses
mystères, le citoyen apolitique décortique mal ces rapports politiques à
essence de beaucoup d'amphétamines,
d'abîmes, de subversion sur l'intérêt
national, l'espoir, les défis, l'engagement et les ambitions au service de la
collectivité.
A.Z.
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Camping
Paradis
22:45 : New York Unité
Spéciale
23:35 : New York Unité
Spéciale
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Lundi 11 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :L'amour est
dans le pré
22:50 :L'amour est dans
le pré : que sont-ils
devenus ?
21
Camping Paradis
Pour la première fois depuis quatre ans, Tom et son
équipe abandonnent leur camping pour partir en
vacances. Ils se rendent en Corse pour faire de la
randonnée. Sur place, ils font la connaissance d'Ange
Paoli, un guide qui semble bien peu aimable. Mal en
point, ce dernier a demandé à sa fille Emma de le
remplacer. Le groupe découvre également qu'il ne sera
pas seul pour le séjour...
Sur France 2 - 22h35
Castle
Un avocat charismatique, surnommé le Pitbull,
est retrouvé mort dans une ruelle d'Harlem.
Il a été assassiné. Son assistante révèle aux
enquêteurs qu'il s'était récemment montré
paranoïaque et nerveux à propos d'une affaire.
Bientôt, son bureau est cambriolé ; tous ses dossiers
sont volés. Parallèlement, l'équipe se prépare
activement au concours de talents organisé par le gala
annuel de la police.
Sur M6 - 20h55
L'amour est dans le pré
Karine Le Marchand revient ce soir pour présenter
quatorze nouveaux agriculteurs célibataires. De la
Bretagne à l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, de la
Provence-Alpes-Côte-d'Azur à la Normandie, en passant
par la Bourgogne-Franche-Comté ou encore le
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l'animatrice a
sillonné la France pour découvrir onze hommes et trois
femmes dans leur environnement quotidien. A cette
occasion, ces derniers dévoileront leur personnalité et se
confieront sans fard sur les attentes amoureuses. Suite à la
diffusion de ces portraits, les téléspectateurs et
téléspectatrices séduits auront la possibilité de leur écrire.
Les agriculteurs choisiront ensuite parmi les courriers
reçus les personnes qu'ils souhaitent rencontrer.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Climat
Des progrès notables
enregistrés
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
La réforme de la justice a vu une certaine accélération durant l'année 2015. Globalement, des lois importantes ont été validées. La loi sur la violence à l'égard des femmes, les amendements du code pénal et le
renforcement des droits de personnes. Mais le chantier reste ouvert pour cette année.
commencer par l'introduction de nouvelles dispositions du
code pénal dont les premiers
débats ont animé la scène
nationale dés mars dernier.
Le ministre de la justice s'est
" engagé sur des réformes de
la justice sans reculer ". En
effet, le fait marquant aura été
sans doute les amendements
portés au code pénal avec la
réduction de la détention préventive à deux jours avec présence obligée de l'avocat
pour un prévenu ou un
accusé. Cette durée faut-il le
rappeler a été auparavant un
véritable calvaire pour une
personne inculpée par le parquet du tribunal. Cela pouvait
durer des mois d'enfermement avant que les personnes concernées se voient
signifier un non lieu ou
condamnés à la prison. Dans
ce volet, la nouveauté
consiste à introduire la présomption d'innocence dans le
principe de droit. Cette
mesure qui a été saluée par
beaucoup est vue comme
une consécration du renforcement des droits de personnes dont le ministre a promis
dés septembre dernier à la
mettre en application. Les
avocats et autres membres
influents des droits de
l'homme ont également salué
cette initiative. Pour Bouzid
Lazhari, expert à la commission des droits de l'Homme à
l'ONU, " les nouvelles dispositions prévoient que la personne placée en garde à vue
doit être présentée immédiatement devant le juge et a le
droit de contacter son avocat
et d'introduire un recours si la
durée de détention dépasse
sept jours ". L'autre fait marquant de l'actualité des réformes est sans conteste la loi
sur la violence à l'égard des
femmes qui a coulé beau-
A
Mots croisés N° 391
Horizontalement
1 - Enchanteur
2 - Evaluateurs de talents
3 - Ressuscites - Oiseaux des îles
4 - Ornés de belles couleurs - Science de notre temps
5 - Indice de viscosité - Plaisante - Copulative
6 - Dégustera - Elle rompit son bail pour une pomme
7 - Léger ennui - Influait - Désinence verbale
8 - Miasme putride
9 - Se servir du fer - Qui vient du Nord
10- Accumules - Orient
Verticalement
A - Canot
B - Dirigerais - Premier dans le compte
C - Petit plat - Gaz de mauvais goût
D - Partisans - Oeuvre lyrique
E - Eloquentes
F - Bien dans le coup - Méridiennes
G - Passage entre deux milieux - Effet de commerce
H - Element d'un ensemble - Flancs
I - Bien dégagée - Voisins de l'équerre
J - Libéré de sa dette - Ne reconnaît rien
K - Pot pour cendres - Graves défauts
L - Chassèrent l'humidité
SOLUTIONS
Mots croisés N° 390
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 390
coup d'encre. Cette loi a été
attendue depuis longtemps
est un texte qui criminalise
toute forme d'agression physique et morale à l'endroit des
femmes. Les premiers débats
à l'APN ont été fort houleux
en juin. Cela tient du fait que
les conservateurs et les islamistes ont tenté de bloquer
cette loi en faveur des femmes. Mais la majorité a su
l'emporter en l'adoptant tout
comme le Sénat l'a également avalisé. Le ministre de
la Justice répondant à ces
détracteurs en octobre a eu
ses mots : " Contrairement à
ce que prétendent certaines
parties, ce texte vise à préserver la cohésion de la cellule familiale à travers le pardon de la victime qui met fin à
toute poursuite judiciaire
contre le coupable, une
clause qui n'existe pas dans
le code pénal en vigueur ".
C'est à juste titre que certaines associations du mouvement féministe estiment que
la clause du " pardon " doit
être estimée alors que pour
Tayeb Louh " le pardon de la
victime relève des principes
et valeurs de notre société ".
Il est à rappeler que l'un des
articles de cette porte sur la
protection de l'épouse des
coups et des blessures volontaires, provoquant un état
d'invalidité ou causant l'amputation, la perte d'un membre, une invalidité permanente ou la mort de la victime,
en introduisant des sanctions
en fonction du préjudice. Par
ailleurs, dans le chapitre des
nouveautés, il faut noter la
mise en place de nouvelles
mesures visant à " la protection des témoins et experts "
dans des affaires liées à la
corruption complétant l'arsenal juridique mis en place.
Tout comme la nouveauté
consistait à condamner toute
personne en Algérie qui se
lierait à des activités de terrorisme à l'étranger.
Sur ce point, la loi est ferme
sur une condamnation à une
peine alourdie si la personne
est incriminée directement
aux réseaux terroristes à
l'étranger. Dans l'autre optique des réformes, il est
signaler l'importance que
revêt l'indépendance de la
justice.
C'est un chantier qui reste
ouvert mais quelques prémices indiquent que le mouvement a été enclenché.
Dans ce chapitre, la formation
et le recyclage des magistrats
a été la donne essentielle
durant cette année.
La création de nouveaux tribunaux et de nouvelles cours
ainsi que l'accélération des
procédures judiciaires ont été
l'agenda durant cette année.
Mais une loi qui a été votée
pendant la rentrée et qui
concernent le corps des avocats n'est pas appréciée
comme modèle.
Cette loi qui établit la possibilité de perquisitionner les
bureaux des avocats et limite
leurs prérogatives de défense
est vue comme un point noir.
Quoi qu'il en soit, les avocats
attendent l'année nouvelle
pour se battre sur front.
Farid Larbaoui
La sécheresse
guette
Par Amirouche El Hadi
Il ne pleut toujours pas. Pourtant,
il y'a quelques temps, de nombreux
Algériens s'étaient dirigés vers les
mosquées et les terrains de plein air
pour effectuer la " prière de la pluie ".
Résultat des courses, le lendemain, il
avait plu en Europe. Comme si nos
prieurs avaient initialisé leurs prières
sur le… renvoi d'appel. On prie ici
mais il pleut là-bas. Au delà des suspects éclats de rire qui avaient suivi
cette singulière "salat el Istisqa-a",
certains trouvent que s'il a plu en
Europe, c'est tout bêtement parce que
les peuples occidentaux gardent
encore des cœurs intacts et propres.
C'est-à-dire, humains. Alors que chez
nous, c'est le chacun pour soi et Dieu
pour…moi. Poussez-vous que je m'y
mette est la revendication qui sied le
plus dans cette contrée de tous les
paradoxes. Crainte naturelle : s'il ne
pleut pas cette semaine, délai justejuste pour que les pousses de blés
s'épanouissent, nous foncerons droit
sur le mur de la sécheresse. Une
éventualité que personne ne souhaite
à ce pays déjà malmené plus que de
raison. Avec la baisse des prix du
pétrole et du dinar, s'il faut encore
ajouter les effets dévastateurs de la
sécheresse, ce sera fini pour notre
nourriture. Déjà en période d'abondance, nous importions la moitié de
nos besoins en céréales, qu'en sera-til cette fois si la retenue de la terre
algérienne et le manque de pluie
venaient à se mettre de la partie ?
Une partie particulièrement endiablée
qui fera sortir les plus raisonnables de
leurs sages réserves. Même en ces
temps d'économie de bazar, il est dit
qu'il ne suffit plus de prier pour se
faire ouvrir les mannes célestes.
Encore faut-il "aider" nos appels à
Dieu en travaillant. Les techniques du
pivot et de l'irrigation au " goûte-àgoûte " ont fait leurs preuves.
Pourquoi ne les avions-nous pas
généralisées à tous les segments de
notre agriculture au moment où le
baril du pétrole avait dépassé le seuil
des 120 dollars et où nos réserves de
change dépassaient les 200 milliards
en billets verts ? Tous les économistes
vous le diront : cela s'appelle l'absence de prévisions. Ou plus platement, de la mauvaise gouvernance.
Allons-nous continuer encore longtemps à ne compter que sur la rente
pétrolière (cette bénédiction est, dans
notre cas, devenue une vraie malédiction) et la miséricorde céleste pour ne
pas mourir de faim ?
Promotion immobilière
Le privé veut sa part du gâteau
SOLUTIONS
PAR AMEL SENOUSSI
Sudoku N ° 390
e
président
de
l'Organisation
nationale
des promoteurs immobiliers
(O.N.P.I), M'hamed Sahraoui, a
annoncé, samedi à Alger, la
préparation de l'ouverture du
parc foncier de l'Etat aux promoteurs privés pour la réalisation de logements à caractère
commercial contre l'affectation
d'un quota de 10 % aux logements sociaux.
Dans une déclaration à la
presse, en marge du premier
congrès de l'O.N.P.I, il a indiqué
qu'" une réflexion est lancée sur
une nouvelle règlementation qui
permettra aux promoteurs
immobiliers privés de bénéficier
d'un abattement sur les prix du
foncier relevant du domaine
privé de l'Etat, en contrepartie
L
20
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Réforme de la justice
Sudoku N ° 391
Mots fléchés N° 391
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
d'un engagement pour la réalisation d'un quota de logements
à caractère social de pas moins
de 10 % du volume du projet ".
La règlementation s'inscrit dans
le cadre du renforcement du
rôle du privé dans le secteur du
logement qui prévoit le règlement de la crise du logement,
d'ici 2019, grâce aux programmes publics avant de procéder
à la gestion des nouvelles
demandes, en comptant essentiellement sur les promoteurs
privés.
Le gouvernement a promulgué
en octobre 2015 un décret exécutif qui encadre l'opération
d'octroi de contrats de concession sur les terres relevant des
biens de l'Etat, consacrées à la
réalisation de projets de promotion immobilière à caractère
commercial. Le parc foncier
public s'est doté récemment
d'importantes assiettes récupérées suite aux opérations de
relogement qui ont atteint un
niveau record en 2015.
Le représentant du ministère de
l'Habitat, Mohamed Zahana, a
déclaré que ce dispositif permettra de réaliser l'équilibre
économique exigé pour les privés. Ces derniers ont participé
à la réalisation de programmes
sociaux et participatifs à des
prix qui ne servent pas leurs
intérêts et ne couvrent pas parfois le coût de la réalisation, a-til expliqué. A l'ouverture du
congrès, la SG de l'organisation, Houria Bouhired, a
demandé la révision des prix de
la réalisation de logements
dans le cadre de programmes
publics, soulignant la nécessité
d'adapter le système fiscal à la
5
nature de cette profession et
faciliter l'accès aux financements bancaires. Elle a également appelé à créer un guichet
unique pour la réception et traitement des dossiers de souscription au niveau des promotions immobilières indépendantes nécessitant des compétences administratives et non des
promoteurs immobiliers. "En
tant que promoteurs, nous ne
disposons pas de la formation
nécessaire pour gérer les affaires administratives", a-t-elle
conclu.
De son côté, Mme Bouhired a,
entre autres, souligné la nécessité de tirer profit de la formation et l'appui nécessaires pour
prendre en charge la gestion
immobilière, à savoir la maintenance des ascenseurs, la sécurité, l'hygiène, etc.
Selon le règlement appliqué
aux promoteurs immobiliers,
ces missions doivent être assurées pendant deux ans à compter de la remise des clefs, après
quoi, les locataires prennent en
charge la gestion immobilière
de leur immeuble.
Une commission mixte, regroupant les promoteurs immobiliers
et les représentants de ministères, sera prochainement créée
pour examiner la question.
Créée en novembre dernier,
l'ONPI veille à défendre les intérêts de ses membres à travers
le dialogue avec les différents
intervenants dans le domaine,
selon son président. Le ministère de l'Habitat a recensé quelque 5.900 promoteurs immobiliers dans le pays.
A.S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Prix du
pétrole
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Régions
es cours s’affichaient
pourtant en légère hausse à près de 38 dollars
en début de semaine sur fond
de craintes d’approvisionnement d’or noir alors que Ryadh
a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec
Téhéran. A Londres, le baril de
Brent de la mer du Nord pour
livraison en février a perdu 20
cents vendredi en fin
d’échanges à 33,55 dollars sur
l’Intercontinental Exchange
(ICE), accusant un recul de
10,01% sur la semaine. Le
L
cours du baril de “light sweet
crude” (WTI) pour livraison à la
même échéance a perdu 11
cents à 33,16 dollars sur le
New York Mercantile Exchange
(Nymex), restant au plus bas
depuis février 2004 et totalisant
une baisse de 10,48% sur la
semaine, marquée par le tumulte sur l’ensemble des marchés
financiers mondiaux. Vendredi,
les cours s’étaient brièvement
appréciés, l’optimisme semblant
revenu après la stabilisation
des marchés chinois et les bons
chiffres de l’emploi aux EtatsUnis. “On peut beaucoup discuter de la croissance mondiale, il
y a beaucoup d’inquiétude làdessus, mais pour le moment
quand on voit que l’économie
américaine a créé presque 3
millions d’emplois l’année dernière et 292.000 en décembre,
cela donne l’impression qu’on
va voir la demande en pétrole
augmenter”, se réjouissait un
analyste. Mais les bonnes nouvelles sur le front de l’emploi
ont conduit le dollar à s’appré-
cier, ce qui pèse sur le brut
puisque les cours sont libellés
en dollars. En effet, comme les
échanges de brut sont libellés
en dollars, toute hausse du
billet vert pénalise les acheteurs
munis d’autres devises et donc
pèse sur les cours. Plus généralement, “on peut défendre
l’idée d’un rebond technique à
court terme, mais les données
fondamentales du marché sont
solidement baissières, ce que
qu’a confirmé cette semaine la
forte augmentation des stocks
de produits pétroliers aux
Etats-Unis”, a fait valoir un
autre analyste. Cet analyste a
énuméré les facteurs qui pourraient encore entraîner le brut
à la baisse la semaine prochaine: une nouvelle dégradation
de la situation économique chinoise, un nouveau raffermissement du dollar, et une éventuelle levée des sanctions visant
l’Iran. “Il est probable qu’on va
tester un niveau à 32,10 dollars,
il n’y a pas d’espoir raisonnable qu’on puisse remonter
bientôt”, a-t-il dit. Dans ce
contexte, le FMI a estimé que
les prix du pétrole, qui ont
perdu plus de 70% de leur
valeur depuis juin 2014,
devraient “rester durablement
bas” prévoyant un léger redressement des prix en 2019. “Le
défi est d’autant plus redoutable
qu’à la différence des cycles
précédents, les prix devraient
cette fois-ci rester durablement
bas”, a déclaré la présidente
du Fonds Chistine Lagarde à
Yaoundé (Cameroun) lors d’une
rencontre avec les ministres
des Finances de la communauté économique et monétaire de
l’Afrique centrale (Cemac).
Selon la patronne du FMI, “les
marchés à terme ne laissent
entrevoir qu’un léger redressement des cours à environ 60
dollars le baril en 2019”.
Tandis que 2016 ne sera
pas une bonne année pour les
pays producteurs, et exportateurs de pétrole, et la situation
“pourrait être différente”, si
l’OPEP décide de réduire sa
production, avait indiqué pour
sa part lundi Francis Perrin,
président de Stratégies et
Politiques Energétiques et
d’Energy Industries Stratégies
Information. “Il est peu probable
que 2016 soit une bonne année
pour les pays producteurs et
exportateurs de pétrole”, a
déclaré le directeur de la publication et de la rédaction de
Pétrole et Gaz Arabes (PGA),
dans un entretien à l’APS,
expliquant qu’il y a beaucoup
de facteurs qui “ne sont pas
favorables” à un redressement
du marché. Au fait , “L’offre
pétrolière mondiale reste supérieure à la demande, l’OPEP ne
réduit pas sa production, bien
au contraire, les stocks pétroliers mondiaux sont très élevés, l’Irak devrait continuer à
accroître sa production, l’Iran
veut produire et exporter plus
de pétrole en 2016- et ce pays
en a les moyens- et le dollar
américain est fort”, a- conclu la
même source.
Quotidien national d’information
Admission de nouvelles
spécialités
La spécialité de
communication et
d’industrie
infographique sera
ouverte avec une
capacité de 30 places
au profit des jeunes du
niveau de troisième
année secondaire au
centre de formation
professionnelle et
d’apprentissage
(CFPA) de haï
(quartier) El Hamri,
selon Bouzid Laïd,
cadre à la direction.
elon la Direction de
la formation et de
l’enseignement professionnels, de nouvelles
spécialités seront introduites
à la prochaine rentrée de
février 2016 à Oran en vue
d’enrichir la carte de formation et satisfaire le marché
de l’emploi. La direction de
la formation et de l’enseignement professionnels offre
pour la session de février 6
504 places, soit 1 000 places
de plus que la session de
février 2015. Les jeunes
sans niveau bénéficient de
1900 places, les femmes au
foyer de 600, les femmes
rurales de 200 et les détenus
d’établissements pénitentiaires de 585 places. Une
formation en pisciculture
S
Algérie-UE
Les énergies renouvelables et l’efficacité
énergétique, nouvelles priorités de la coopération
a promotion et le renforcement du partenariat entre
l’Algérie et l’Union européenne
(UE) dans le domaine des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique devraient constituer la priorité du nouveau
schéma de coopération énergétique, ont estimé des experts
du think tank européen
“Bruegel” basé à Bruxelles.
Dans une contribution publiée
vendredi par la revue “The
Parliament
“
Simone
Tagliapietra,
et
Georg
Zachmann, ont estimé que «
L
L’efficacité énergétique devrait
être la cible principale d’un nouveau” schéma de coopération
énergétique Algérie û UE, d’autant plus que le potentiel de
l’Algérie est énorme, ce qui
peut générer rapidement des
résultats concrets”.
La deuxième cible d’un nouveau schéma de coopération
entre les deux parties, selon
ces deux experts, devrait être
axée sur l’énergie renouvelable,
un domaine où l’Algérie dispose
également d’énormes ressources énergétiques solaires
et éoliennes.
“Une étude
publiée en 2005 par le Centre
aérospatial allemand a estimé
que l’Algérie possède le potentiel le plus élevée dans le
monde en matière de production d’énergie solaire concentrée”, ont-ils fait remarquer.
En effet, l’Algérie présente
des conditions exceptionnelles
pour la production de l’électricité solaire.
La moyenne annuelle d’ensoleillement la place comme un
site de premier choix en Afrique
du Nord. L’Algérie mise de plus
en plus sur les énergies renouvelables en complément aux
combustibles fossiles afin de
répondre aux besoins croissants en énergie, de l’ordre de
7% par an jusqu’à 2020.
Dans le cadre de sa stratégie, le gouvernement algérien
s’est engagé pour qu’environ
40% de l’énergie solaire produite d’ici à 2030 soit d’origine
renouvelable.
Les deux intervenants ont
ajouté que “La coopération
dans les domaines de l’électricité, l’efficacité énergétique et
les énergies renouvelables
pourrait être très bénéfique à la
fois pour l’UE et l’Algérie”. A
moyen terme, l’exploitation des
ressources d’énergie renouvelable
pourrait générer des
avantages
économiques
consistants pour l’Algérie,
notamment à travers des économies substantielles de gaz
naturel, actuellement utilisées
pour la production d’électricité
domestique, pour injecter des
quantités supplémentaires à
l’exportation vers l’Europe, ontils encore expliqué.
Energies renouvelables
Pour une mise à contribution des banques européennes
oursuivant leur analyse du potentiel
énergétique algérien, les deux
experts exhortent l’UE à “engager une
coopération complète dans le domaine
de l’énergie avec l’Algérie pour créer des
conditions favorables à l’investissement”. A ce titre, les associations des
opérateurs méditerranéens de l’énergie
à l’instar de MEDREG et Med-TSO peuvent fournir une contribution essentielle
à cette démarche, ont-ils estimé.
Le principal facteur déterminant la
vitesse à laquelle les énergies renouvelables deviennent compétitives en
Algérie réside dans le coût de l’investissement qui est souvent élevé pour les
énergies renouvelables, ont affirmé ces
deux experts, suggérant la mise à
contribution des banques publiques
européennes qui pourraient fournir une
assistance technique et financière pour
permettre de meilleures conditions de
financement pour ces projets en Algérie.
“La Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque européenne
pour la reconstruction et le développement (BERD) pourraient contribuer à
développer et à soutenir des dispositifs
d’atténuation des risques qui permettront aux investisseurs privés de s’engager dans des projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique en
Algérie”, ont-ils préconisé.
Abondant sur le même sens, les deux
P
experts notent que l’infrastructure et les
conditions géologiques
semblent
réunies pour “une amélioration significative” de la coopération entre l’Algérie et
l’UE dans le secteur du gaz naturel qu’ils
qualifient de “vital” pour l’économie
algérienne. Rappelant qu’en 2013,
l’Algérie a exporté 25 milliards de mètres
cubes de gaz naturel par pipeline sur
une capacité d’exportation de 54 milliards de mètres cubes, et 15 milliards
de mètres cubes de GNL sur une capacité d’exportation de 40 milliards de
mètres cubes, les deux experts mettent
en exergue “l’impressionnante” capacité
d’exportation de l’Algérie comparativement à celles du corridor sud pour le
gaz, qui devrait livrer à l’UE que 10 milliards de mètres cubes de GNL par an
d’ici à 2020.
S’agissant de la mise en place de la
nouvelle stratégie énergétique
de
l’Europe, le Commissaire européen à
l’énergie et au climat, M. Miguel Arias
Canete, s’était rendu à Alger, en mai
2015, pour lancer un nouveau dialogue
politique de haut niveau sur les questions énergétiques. A cet effet, la nouvelle initiative qui vise à renforcer la
coopération énergétique bilatérale a
permis de mettre en place deux groupes
d’experts : sur le gaz naturel et sur
l’électricité, les énergies renouvelables
et l’efficacité énergétique. Sachant, en
outre qu’un Mémorandum d’entente portant sur l’établissement d’un partenariat
stratégique, entre l’Algérie et l’UE dans
le domaine de l’énergie a été signé à
Alger en juillet 2013 entre les deux parties. D’autant, ce Mémorandum établit
un cadre de coopération qui couvre l’ensemble des sujets d’intérêt commun, à
savoir les hydrocarbures, les énergies
renouvelables et l’efficacité énergétique, la réforme du cadre législatif et
réglementaire, l’intégration progressive
des marchés de l’énergie, le développement des infrastructures d’intérêt commun, le transfert de technologie et le
développement local.
18
intégrée à l’agriculture sera
ouverte au CFPA de
Misserghine, selon le même
responsable qui a indiqué
que cette spécialité offre 30
places pour une formation
de six mois. Cette formation
intervient en application de
la convention entre les
ministères de la Formation
et de l’Enseignement professionnels et de l’Agriculture,
du Développement rural et
de la Pêche. Dans le domaine de la formation continue
des travailleurs, le mode de
cours du soir sera renforcé
par une filière de topographie permettant aux stagiaires d’obtenir un diplôme
de technicien et d’améliorer
leur niveau professionnel.
M.B.
Grand jardin public
Sidi El Houari
Véritable espace de villégiature
pour les citoyens
Ce quartier populaire
aura son marché
couvert
itué au carrefour des quartiers
populaires de Sananès, Boulanger,
El Hamri, Médioni et M’dina Jdida, cet
oasis de verdure représente un véritable
poumon et un espace de villégiature
pour les citoyens. Les anciens habitués
des lieux vous diront que le jardin attirait
de nombreux visiteurs qui venaient là
pour se distraire et goûter au plaisir de
la nature. Les enfants non accompagnés par des adultes n’étaient pas
admis. Les visiteurs des lieux étaient,
dès l’entrée, aussitôt accueillis par une
verdure luxuriante faite d’arbres et de
plantes ramenés de tous les pays du
monde pour être mis soigneusement en
terre par des jardiniers aux mains
expertes. Les allées du parc étaient soigneusement entretenues et des corbeilles placées un peu partout invitaient
les consommateurs de bonbons et
cacahuètes à y jeter les restes de leurs
friandises et autres papiers. Trois
entrées permettaient d’y accéder et,
devant chacune d’elles, une guérite
abritait un gardien qui était chargé de
S
veiller aux allers et venues. Le jardin
public d’Oran est l’un des plus beaux du
pays, sinon le deuxième après le jardin
d’essai d’Alger. Le grand lac était occupé par des cygnes, canards et autres
oiseaux aquatiques qui faisaient la joie
des enfants quand les volatiles plongeaient leurs têtes dans l’eau pour becqueter les morceaux de pain ou de
gâteau que leur lançaient les gamins.
Des pédalos sillonnaient le bassin avec
à leur bord des adultes qui les louaient
au préposé, un vieil Espagnol qui ne
tolérait aucun retard et se mettait en
colère, jurant et pestant, si l’embarcation
n’était pas rendue à l’heure convenue. Il
usait de son sifflet pour rappeler les
récalcitrants à l’ordre. Pour les enfants,
des poneys leur offraient l’occasion de
monter à cheval, se prenant pour des
héros de western, contre quelques
pièces. Des petites voitures et autres
chariots les faisaient aussi rêver quand
ils se mettaient à leurs commandes. Une
ménagerie pouvait être visitée gratuitement et de nombreux animaux y étaient
hébergés. Des singes, des renards, des
fennecs, des paons, des oiseaux multicolores, des dromadaires et même des
tortues étaient en captivité dans leurs
enclos et pouvaient être admirés par les
nombreux visiteurs qui se pressaient en
cet endroit qu’ils semblaient beaucoup
priser. Les bancs du jardin étaient
propres et occupés, surtout, par des personnes âgées qui venaient là pour se
réchauffer au soleil ou accompagner
leurs petits-enfants, tricotant ou papotant
entre elles. Des agents faisaient des
rondes régulières pour maintenir le
calme des lieux qui, aujourd’hui, hélas,
ont perdu leur sérénité qui faisait du jardin public d’Oran un grand havre de paix
et de farniente fréquenté par de paisibles
citoyens.Bien que, à la même période de
l’année, une exposition de plantes et de
fleurs y est organisée actuellement, le
jardin public d’Oran gagnerait à être
mieux pris en charge pour qu’il retrouve
son lustre d’antan qui faisait de lui un
très beau parc.
M.B.
Commission de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme
Pour une meilleure coordination
PUBLICITÉ
a commission de l’aménagement du
territoire et de l’urbanisme «La
CATU» a tenu une réunion à laquelle
ont pris part tous les responsables des
services techniques des douze secteurs
urbains en présence notamment de la
responsable de la Direction de l’urbanisme de la wilaya d’Oran. La rencontre,
qui a eu lieu au siège du secrétariat
général, a donné lieu à un riche débat
entre les différents acteurs de la question de l’urbanisme. Elle s’inscrit dans le
cadre d’un programme d’actions élaboré
par les élus de la capitale de l’Ouest à
l’initiative du P/APC, Nour Eddine
Boukhatem, qui assure le suivi de tous
les dossiers de la plus grande commune
d’Algérie. Il est à signaler dans ce
contexte qu’une coordination est en
train de naître qui verra des réunions
similaires entre les membres de la
CATU et les responsables des secteurs
de l’hydraulique, des travaux publics, de
la Sonelgaz, de la SEOR, de l’urbanis-
L
TDL 11-01-2016
Lundi 11 janvier 2016
Pour la rentrée de février 2016 à Oran
Dégringolade sur les marchés mondiaux
Les prix du pétrole ont
terminé la semaine en
baisse passant sous la
barre des 35 dollars, leur
plus bas niveau depuis
plus de 11 ans, sous
l’effet d’une offre toujours
excédentaire malgré les
tensions au Moyen-Orient.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Othmania, Haï Salam, Bouamama, Cité
Loubet, Savignon, 1245 logements
USTO, Cité des enseignants, 500 logements
Seddikia,
Yaghmoracen,
Canastel, Fellaoucen (Barki), Maraval,
artères du boulevard 3e périphérique,
boulevard de l’ENTV, rond-point des
Castors, M’dina J’dida, etc.. Il faut dire
que l’APC d’Oran a remis son programme à la DUP, concernant les aménagements urbains, les espaces verts et
l’éclairage public. Le programme en
question s’inscrit, souligne-t-on, dans le
cadre du plan d’action 2012-2017.
L’APC d’Oran s’apprête, en outre, à
sensibiliser les citoyens lors des lancements des chantiers d’aménagements
pour les inciter à faire preuve de patience et de compréhension, et ce, dans le
but d’assurer un meilleur résultat technique. Car une bonne remise à niveau
des chaussées est toujours souhaitable.
M.B.
me, et ce, dans le but d’assurer la bonne
marche de la wilaya d’Oran en général
et la commune d’Oran en particulier.
«Cette réunion n’est pas le fruit du
hasard, il y aura d’autres rencontres du
même genre avec l’hydraulique, la DTP,
la Sonelgaz, la SEOR afin de connaitre
les différents programmes et ne pas
tomber dans des erreurs banales telles
que se trouver sur un même chantier au
même moment pour un bon suivi. Il est
important d’informer les services techniques des douze secteurs urbains de
faire un bon suivi dans leurs périmètres
respectifs. «Et nous demandons aux
citoyens oranais de collaborer aux aménagements situés au niveau de leurs
cités», a affirmé dans cet ordre d’idées,
Nouar Seghir, président de ladite commission. A noter que des aménagements auront lieu prochainement au
niveau des cités et qui toucheront
l’éclairage public et la voirie ; on citera 1
500 logements, Haï Zitoune, Haï El
7
Cette action de lutte contre le marché informel a ciblé, pour rappel, plusieurs quartiers d’Oran. Plusieurs sites
et espaces publics, jusque-là occupés
illégalement par le commerce informel,
ont été démantelés par la force
publique après la mise en demeure de
leurs occupants et l’expiration du délai
qui leur a été accordé pour évacuer les
lieux. L’assainissement du commerce
dans le marché de Sidi El Houari a
donné lieu au démantèlement de
quelque 37 tables et 3 baraques de
fruits et légumes. Avec la récupération
de nombreux espaces publics, les
autorités locales veulent réorganiser
l’activité commerciale et surtout inciter
les commerçants à préserver l’environnement, dans un cadre concurrentiel
édicté par la loi. L’ouverture du marché couvert déserté depuis des
années par ses occupants, à Sidi El
Houari, a été bien accueillie. La division des Affaires économiques a fait en
sorte que les 26 postes réservés à la
vente des fruits et légumes du marché
accueillent également les ambulants.
Chaque box abrite deux commerçants.
Plusieurs brigades, relevant du service
de la police de l’Urbanisme et de la
Protection de l’environnement, en plus
d’effectifs des sûretés urbaines, sont
mobilisées pour assister les services
de la commune et particulièrement
ceux des secteurs urbains dans ces
opérations visant le commerce informel. Cette régularisation, généralisée
à plusieurs secteurs urbains, a donné
lieu à l’installation de plusieurs tables à
l’intérieur des marchés couverts pour
abriter les commerçants informels. En
plus des huit box réservés aux poissonniers, les services pilotant cette
opération ont jugé indispensable d’insérer les ambulants qui squattaient les
ruelles étroites, pas loin du mausolée
de Sidi El Houari, à l’intérieur de cette
enceinte commerciale. Ceux-ci rendaient la circulation piétonne et automobile difficile. La division des Affaires
économiques note, à ce titre, que plus
de 1.000 dossiers, déposés par des
jeunes, pour être insérés dans les nouveaux marchés de proximité dont certains ont été déjà réceptionnés, ont été
étudiés.
M.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
BLIDA
Un accident
tragique a été
enregistré au lieudit
Djlalta sur la route
de Chréa , samedi
passé vers
16h40mn, selon les
services de la
Protection civile.
E
été atteints plus ou moins gravement au niveau de différentes parties du corps. Après le
constat de décès établi par le
médecin légiste, la dépouille
de la victime a été évacuée à
la morgue du centre hospitalouniversitaire (CHU) Franz
Fanon de Blida. La même
source fait savoir que les blessés ont reçu les premiers
secours sur place avant d’être
transporté, à leur tour, au centre hospitalier de Benboulaïd
pour des soins complémentaires. La brigade de gendarmerie de Bab Dzair a diligenté
une enquête à l’effet de déterminer les circonstances exactes de cet accident tragique.
Toujours selon la même
source, un autre accident de
la circulation est survenu lors
de la même journée, qui fait la
mort à un enfant âgé de 11 ans,
écrasé avec son vélo par un
camion au niveau de la RW
112, reliant la commune de
Soumaâ à celle de Boufarik. Le
corps sans vie a été évacué à la
morgue de l’hôpital de Boufarik.
Z.M.
Saisie de 16 kg de kif Traité
sur l’autoroute Est-Ouest
Par K.Benkhelouf
est, à la suite de leur contrôle routinier que dans la journée du vendredi 8 janvier 2016, vers 16 h 30, sur
l’autoroute Est-Ouest à proximité de la
commune de Hassi Zahana, les éléments
de la Brigade polyvalente des services
de la Douane de Benbadis ( W. Sidi BelAbbès) ont effectué et réussi un nouveau
coup de filet, allant dans le cadre de la
lutte acharnée, contre le trafic de drogue,
en interceptant dans le bus de la ligne
C’
Tlemcen/Souk Arras, un individu âgé de
30 ans, transportant dans son cabas
personnel, une quantité de 16 kg de kif
traité, nous confirme l’officier Miroua
Abdelaziz.
L’estimation financière de la marchandise prohibée saisie remonte à 960 millions de centimes, et l’amande encourue
par le mis en cause est de 4 milliards de
cts.Le trafiquant a été systématiquement
remis aux services de l’inspection de
recherche de la Gendarmerie nationale
aux fins d’enquête.Ainsi, dans leur veille
sans relâche, afin de venir à bout des
envahissements de par toutes leurs formes des produits prohibés gangréneux
tels que le kif, les comprimés psychotropes, les boissons alcoolisées et autres,
les brigades de la Douane algérienne de
la wilaya de Sidi Bel-Abbès, font de la
lutte contre la drogue non seulement un
devoir professionnel, mais une obligation
de défense contre tout ce qui nuit à l’économie de notre pays et à la santé de
notre population de jeunes qui en est
menacée.
Aïn-Témouchent
Une bande de malfaiteurs dangereux
mis hors d’état de nuire
ccomplissant leurs missions de la prévention et
de lutte contre la criminalité
sous toutes ses formes, et
une fois, après avoir consigné
les plaintes d’agression commises par des malfrats armés
de couteaux et d’épées ,
notamment dans les endroits
isolés , provoquant un climat
de peur, de psychose et de
terreur parmi les victimes, les
éléments de la 3e Sûreté
urbaine d’Aïn-Témouchent
ont pris des dispositions de
sécurité qui leur ont permis de
les coincer et les faire tomber
dans les filets des policiers
dans plusieurs points noirs de
la ville . Ces derniers se
dénomment Z.B , âgé de 27
ans, repris de justice, B.A , 22
ans, et B.S , 21 ans, tous
demeurant à Aïn-Témouchent
Poussant leur enquête, les
policiers ont réussi à identifier
les armes blanches utilisées
A
par les malfaiteurs dans l’accomplissement de leurs actes
d’agression , après une perquisition autorisée par l’autorité judiciaire territorialement
compétente effectuée dans un
appartement d’un immeuble,
des armes blanches, des téléphones portables volés, des
épées et 03 chiens pitbull,
ainsi qu’un morceau de kif
traité, et 33 comprimés psychotropes. Soumis à la procédure d’usage , ces présumés
auteurs de ces actes pénaux
dangereux ont été soumis à la
procédure d’usage avant
d’être présentés devant le tribunal territorialement compétent d’Aïn Témouchent, où ils
ont été mis en détention préventive pour détention d’armes blanches prohibées sans
motif valable et commercialisation de la drogue, constitution d’une association de malfaiteurs, incitation de mineurs
à la débauche, création de
lieu débauche et prostitution
clandestine. Cette arrestation
et la mise hors d’état de nuire
de ces malfaiteurs dangereux
a soulagé les citoyens de la
ville notamment ceux résidant
des quartiers dépourvus de
structures de sécurité.
B.A.
Blida
Prestation de serment
de 684 lieutenants de police
Une promotion de 684 officiers dont 67 femmes officiers
de police ayant suivi une formation à l’Ecole de police de
Soumaâ a prêté serment samedi à la cour de Blida conformément à l’article 16 du statut de la Direction générale de la
Sûreté nationale (DGSN). Le directeur de l’Ecole de police a
indiqué à cette occasion qu’il s’agissait de la 10e promotion
composée de 684 officiers. Les éléments de cette promotion
ont suivi une formation de 24 mois, ils sont appelés à renforcer différents services opérationnels de la Sûreté nationale
dédiés à la garantie de la sécurité des citoyens, la protection
de leurs biens et la lutte contre le crime sous toutes ses formes, selon le communiqué de presses dressé par le chargé
de communication de la Sûreté de Blida.
Z.M.
8
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Le Real de Zidane écrase
La Corogne 5-0
Saisie
d’une quantité
de 1 812 bouteilles
de boissons
alcoolisées
Les éléments de la brigade
territoriale de la Gendarmerie
nationale de Hassi-El-Ghella ,
dans la daïra d’El-Amria (wilaya
d’Aïn-Témouchent) ont saisi ,
avant-hier, une quantité de 1 812
bouteilles de boissons alcoolisées de différentes marques
estimée à 541 200 DA. Cette
marchandise a été transportée
dans un camionnette avec un
frigo de marque
« DFSK » et a été saisie, au
cours d’une mission de barrage
dressé par les gendarmes, dans
la zone de la commune de
Hassi-El-Ghella.Le conducteur et
les individus qui les accompagnent, ont été soumis à la procédure d’usage et présentés
devant l’autorité judiciaire territorialement compétente qui les a
mis en détention préventive, tandis que la marchandise a été
remise aux services de la
Direction des domaines.
B.A.
Tlemcen
Découverte
et saisie d’une
quantité de 97 kg
de kif traité et 860
kg de déchets de
cuivre
Dans le cadre de la prévention et la lutte de la drogue et la
contrebande sous toutes leurs
formes, les éléments de la brigade polyvalente d’Ouled
Mimoun, dans la wilaya de
Tlemcen, ont réussi à découvrir
e une quantité de 97 kg de kif
traité transportée à bord d’un
véhicule automobile de marque «
Kango », venant de Maghnia et
se dirigeant vers la wilaya
d’Oran . Cette marchandise de
drogue a été saisie au cours de
l’accomplissement d’un barrage
dressé sur le tronçon de l’autoroute Est-Ouest. Le présumé
auteur de cette affaire de drogue
qui a tenté de prendre la fuite, a
été arrêté par les douaniers
avant d’être soumis à l’enquête
d’usage et présenté par devant
l’autorité judiciaire territorialement compétente. Dans le même
cadre, leurs collègues de la brigade mobile des douanes de
Ghazaouet ont saisi une quantité de 860 kg de déchets de cuivre transportés à bord d’un véhicule automobile de marque
«Renault Symbol », et ce au
cours d’une mission de contrôle
effectuée sur la route nationale
N°98 dans la zone « Boukabou »
dans la daïra Fellaouchene,
dans la wilaya de Tlemcen. La
valeur des marchandises et des
moyens de transport saisis est
estimée à 64 258 000 DA tandis
que l’amende douanière est de
89 605 000 DA.
B.A.
Lundi 11 janvier 2016
Super-Division "A" de basket :
Espagne:
Hassi-El-Ghella
Deux morts et trois blessés
dans deux accidents
de la circulation
n effet et selon le
chargé de communication de la Protection
civile, un bus a dérapé puis
s’est renversé, faisant un mort
et trois blessés venus de la
ville de Bentalha à Alger. La
victime, qui est morte sur le
coup, est âgée de 8 ans, tandis que les trois blessés ont
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Résultats de la 13e
journée
Vendredi :
RC Constantine - NB Staouéli
O. Batna - NA Hussein-Dey
AB Skikda - CRB Dar Beida
GS Pétroliers - WA Boufarik
PS El-Eulma - IRB Bordj Bou Arréridj
OMS Miliana - COBB Oran
Samedi :
USM Blida - US Sétif
79-92
51-61
73-86
82-59
55-65
57-53
non joué
Super-Division "B" :
Résultats de la 10e
journée
Vendredi :
CSC Gué de Constantine - le MC Saida 56-49
Samedi :
US Biskra - MOO Ouargla
47-34
OM Bel-Abbès - ASPTT Oran
66-73
USM Alger - CSMBB Ouargla
58-55
JSB
M'sila
MS
Cherchell
(reporté)
CAN-2016 (préparation):
Algérie 29 - Maribor
Branik (Slovène) 26
e nouvel entraîneur
du Real Madrid,
Zinédine Zidane a
réussi ses débuts sur le
banc merengue avec une
large victoire 5-0 contre
La Corogne samedi pour
la 19e journée du
Championnat d'Espagne,
avec un triplé de Gareth
L
Bale et un doublé de
Karim Benzema.
Transfigurée par la nomination du technicien français en début de
semaine, l'équipe merengue s'est imposée sur
une talonnade (15e) et
une frappe limpide de
Benzema (90e+1), ainsi
que deux têtes et un tir
instantané de Bale (22e,
49e, 63e).
Après 19 journées, le
Real reste troisième (40
pts) mais se rapproche de
la tête, désormais occupée par le Barça (1er, 42
pts, un match de moins)
après sa victoire contre
Grenade (4-0) avec un triplé de Lionel Messi.
L'Atletico Madrid (2e, 41
pts) peut repasser devant
dimanche sur le terrain du
Celta Vigo, si les
intempéries en Galice ne
perturbent pas cette rencontre.
Championnat national " Honneur":
Les lutteurs d'Alger raflent la mise
es lutteurs de la ligue d'Alger
(lutte libre et gréco-romaine), ont
survolé les finales du championnat
national " Honneur" seniors de lutte,
disputées vendredi et samedi à la
Coupole Mohamed Boudiaf d4Alger,
avec la participation de 180 athlètes
représentant 11 ligues.
En lutte libre, les athlètes d4Alger ont
décroché 15 médailles ( 4 or, 5 argent
et 6 de bronze), suivis des lutteurs du
CREPESM de Ben Aknoun ( 2 or, 1
argent et 2 de bronze), alors que les
ligues d4Oran et d4Aannaba ont raflé
chacun une médaille d4or dans les
L
catégories de 65 Kg et 97 Kg.
Dans la lutte gréco-romaine, les lutteurs de la ligue d4Alger ont frappé
une nouvelle fois en remportant 11
médailles (4 or, 5 argent et 2 de
bronze), suivis par les athlètes du
CREPESM de Ben Aknoun, avec 11
médailles (2 or, 2 argent et 7 de
bronze).
Le directeur technique national
(DTN), Ait-Hocine Arezki, a qualifié d'
"appréciable " le niveau de la compétition avec la belle prestation des lutteurs de la ligue d4Alger et du CREPSEM de Ben Aknoun, ce qui prouve
qu'un travail de fond existe sur le terrain et qu'une politique de formation
est appliquée au sein de ces clubs.
Cent quatre vingt (180) athlètes
issus de 11 ligues de wilaya ont pris
part au championnat national
"Honneur" seniors de lutte (grécoromaine et libre) qui a pris fin samedi
soir à la Coupole Mohamed Boudiaf
d4Alger.
Les ligues participante sont: Alger Annaba - Oran - Blida - Tipaza Taref- Bordj Bou Arreridj-SkikdaBéjaia, Mostaganem et Chlef.
Championnat de natation (cadets-juniors) :
Rania Nefsi (GSP) s'illustre lors de la
dernière journée de compétition
a nageuse du GS
Pétroliers Rania Nefsi
a marquée la 4e et dernière journée au championnat d'Algérie d'hiver
(cadets-juniors) en petit
bassin, disputée samedi,
en battant le record
d'Algérie juniors du 200m
dos avec un temps de
(2:19.58).
Nefsi (19 ans) qui s'est
adjugée quasiment toutes
les épreuves en juniors filles, a amélioré de deux
secondes l'ancien record
détenu par la nageuse de
l'OC Alger Lynda
Abderrahmane (2:21.20).
"Je suis très contente de
mon parcours au championnat d'hivers qui s'est
L
terminé ce samedi par un
record d'Algérie. Je tiens à
remercier mon père qui est
également mon entraîneur
pour son soutien durant
toutes ses années", a
déclaré Nefsi à l'APS.
A l'issue de quatre journées de compétition, les
nageurs du GS Pétroliers
ont largement dominé les
épreuves du championnat
national d'hivers qui s'est
déroulé du 6 au 9 janvier à
la piscine de Bab Ezzouar
(Alger), avec la participation de 165 nageurs (45
dames et 120 messieurs),
représentant 33 clubs.
En juniors filles, le GSP a
remporté toutes les épreuves (6 médailles d'or)
grâce à une seule
nageuse qui a outrageusement dominé la compétition, à savoir Rania Nefsi.
Chez les garçons, c'est le
NR Dely Brahim (9 médailles) qui termine premier
devant le GS Pétroliers (3
médailles d'or) et Sahel
nautique d'El Biar (3
médailles d'or).
Dans la catégorie cadette,
c'est encore le GS
Pétroliers qui a récolté le
plus de titres nationaux en
remportant 6 médailles
d'or, toutes remportées par
la jeune espoir de la natation algérienne Mejda
Chebaraka (15 ans),
devant le RC Hamri d'Oran
(5 médailles d'or) et le SA
17
Bab Ezzouar (3 médailles
d'or). Chez les garçons,
les nageurs du GS
Pétroliers ont écrasé la
concurrence en décrochant 14 médailles d'or
devant l'USM Alger (3
médailles d'or) et le
CSF Oran (1 médailles
d'or). Le directeur technique national (DTN),
Brahim Assloum, a dressé
un bilan "mitigé" à l'issue
de la compétition, soulevant l'absence de performances des clubs de l'Est
et le recul de la participation féminine notamment
chez les juniors, ce qui a
poussé les organisateurs à
annuler quelques épreuves.
La sélection algérienne de handball messieurs s'est imposée samedi face à la formation
slovène de RK Maribor Branik (Super league)
sur le score de 29 à 26 en match amical préparatoire disputé en Slovénie en vue de la 22e
Coupe d'Afrique des nations CAN-2016 prévue
au Caire (Egypte) du 21 au 30 janvier.
Les joueurs du sélectionneur Salah Bouchekriou
disputeront trois autres matchs amicaux contres
de clubs slovènes de Super League, au cours de
ce stage pré-compétitif : lundi face au RK
Ormoz, mercredi devant RK Gorenje Velenje et
vendredi contre RK Celje Pivovarna.
La sélection nationale a déjà effectué un stage
en Serbie ponctué par deux tests face au
Partizan de Belgrade (33-21) et l'Etoile Rouge
de Belgrade (43-21).
L'Algérie s'est rendue ensuite au Monténégro
pour disputer deux matchs amicaux face à la
sélection locale : une défaite (25-19) et une victoire (24-22).
La sélection nationale s'envolera pour le Caire le
lundi 18 janvier à partir d'Alger pour prendre part
à la CAN, dont elle est le tenant du trophée.
L'Algérie évoluera lors de la CAN-2016 (21-30
janvier) dans le groupe A avec l'Egypte (pays
hôte), le Maroc, le Gabon, le Nigeria et le
Cameroun. Le groupe B est composé de la
Tunisie, du Kenya, de la RD Congo, de la Libye,
du Congo et de l'Angola.
Le champion d'Afrique se qualifiera aux JO-2016
de Rio et les trois premiers prendront part au
championnat du monde 2017 en France.
Challenge National de Cross-country :
Large domination des
internationaux militaires
Les athlètes de la sélection nationale militaire, classés aux trois premières places, ont
outrageusement dominé le Challenge National
de Cross-country, disputé samedi à Bouchaoui
(Alger), au moment où Souad Aït Salem
(Olympique Bordj Bou Arréridj) s'est facilement
imposée chez les dames.
Rabah Khaouas a été le premier à franchir la
ligne d'arrivée chez les seniors messieurs, suivi
de ses deux coéquipiers en sélection nationale
militaire Ahmed Dali (2e) et Mansour Haroui
(3e).
Chez les dames, Souad Aït Salem a bouclé les
5000m avec aisance, franchissant la ligne d'arrivée avec une confortable avance sur les athlètes
de l'ASA Protection Civile, notamment, Riham
Senani (2e) et Kheira Benmediouni (3e).
Outre les 2e et 3e places, l'ASA Protection Civile
a réussi à s'emparer même de la 4e, grâce à
Sara Bouzaia, au moment où l'AS Sûreté
Nationale s'est contentée de la 6e place, prise
par Meriem Harek.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Mohamed Raouraoua :
JO-2016:
Algérie-Palestine
le 17 février
en amical
La sélection olympique algérienne
affrontera son homologue de la
Palestine le 17 février prochain pour
sa première sortie amicale en vue des
Jeux Olympiques-2016 à Rio de
Janeiro, a annoncé le président de la
Fédération algérienne de football
(FAF), Mohamed Raouraoua.
Les Olympiques algériens devraient
également participer à un tournoi
international au Qatar en mars prochain, si la sélection qatarie décrochait sa qualification pour le rendezvous olympien à l'issue du tournoi
qualificatif d'Asie qui se déroulera prochainement à Doha, a encore informé
Raouraoua au cours d'une conférence
de presse animée au stade du 5-juillet
(Alger).
Dans le cas de l'annulation du tournoi
en question, les protégés de
Shurmann
pourraient
affronter
l'équipe olympique du Portugal à
Lisbonne, selon toujours le président
de la FAF, qui a assuré que les
coéquipiers de Zindeddine Ferhat,
effectueront des stages mensuels à
partir de ce mois de janvier.
A ce propos, le premier regroupement
aura lieu du 17 au 20 janvier en cours
au Centre technique de Sidi Moussa.
En attendant, l'entraîneur national,
Pierre-André Shurmann, a entamé
samedi ses séries de réunions avec
les parties concernées pour arrêter
son programme de préparation complet en vue des JO-2016. Il sera également question de dresser une liste
élargie des joueurs susceptibles d'être
retenu pour le rendez-vous brésilien,
un effectif devant connaître des changements sensibles par rapport à celui
qui a pris part à la Coupe d'Afrique
des moins de 23 ans au Sénégal, au
cours de laquelle l'Algérie a validé son
billet pour les JO grâce à sa deuxième
place au classement finale.
Outre trois joueurs de plus de 23 ans
autorisés à prendre part à l'évènement, le président de la FAF a
annoncé avoir eu l'accord des joueurs
Yacine Benzia (Lille, France) et Adam
Ounas (Bordeaux) pour porter le maillot algérien.
Les deux joueurs, au vu de leur âge,
ont le droit de postuler à une participation aux JO. Le premier a 21 ans, alors
que le second en a 19.
A cause de contentieux
financiers, des clubs menacés
par la FIFA
es clubs de Ligue 1 professionnelle Mobilis risque la défalcation de points ou même la rétrogradation en divisions inférieures s'ils ne
règlent pas leurs contentieux financiers
avec d'anciens joueurs ayant recouru à
la Fédération internationale (Fifa) pour
être rétabli dans leurs droits, a indiqué à
Alger, le président de la FAF, Mohamed
Raouraoua.
"Nous ne souhaitons pas recourir à de
tels sanctions, mais la faute incombe
aux clubs en question qui engagent des
joueurs étrangers sans pour autant qu'ils
soient en mesure d'honorer leurs engagements envers eux", a déploré le président de la FAF, en conférence de presse
tenue au stade du 5-juillet(Alger).
Raouraoua n'a pas en revanche, dévoilé
les noms des formations concernées, se
contentant de révéler que celles-ci ont
sollicité la FAF pour régler ces contentieux tout en s'engageant à rembourser
ses dettes à l'avenir, une proposition que
le conférencier n4est pas prêt à accepter, a-t-il dit.
"A titre d'exemple, un club a payé dernièrement la mirobolante somme de
100.000 dollars en guise de frais de formation d'un joueur étranger qu'il a
recruté", a révélé Raouraoua.
D
La situation délicate dans laquelle se
sont retrouvés plusieurs clubs de l'élite
vis-à-vis de leurs joueurs étrangers, a
conforté Raouraoua dans sa décision
d'interdire le recrutement des étrangers
à partir de l'actuel mercato d4hiver.
"Ni lois en vigueur, ni la situation financière déplorable des clubs algériens ne
permettent de poursuivre dans cette
politique de recrutement des joueurs
étrangers. Ce n'est donc qu'un mesure
temporaire qu'on pourra revoir à l'avenir
si les données changent bien sûr", a
assuré le président de la FAF.
Et pour étayer davantage ses propos
concernant l'échec du recrutement des
joueurs étrangers, Raouraoua a fait
savoir que 46% des 28 étrangers exerçant dans le championnat algériens seulement ont joué la moitié des matchs au
cours de la phase aller.
140 dossiers traités par la
CRL
Dans la foulée, le premier responsable
de la FAF a déploré le comportement
des équipes de l'élite qui continuent à
marginaliser les joueurs des catégories
jeunes, préférant recruter d'ailleurs sans
pour autant que ces recrues ne donnent
le plus escompté.
A cet effet, il s'est dit déçu de constater
que seulement 21 joueurs de la catégorie des moins de 21 ans ont été utilisés
par leurs clubs respectifs au cours de la
première partie de la saison.
Sur un autre registre, le président la FAF
a critiqué sévèrement la gestion financière des clubs professionnels, lesquels
souffrent dans leur majorité écrasante
de "déficit financier énorme".
Cela ne les a pas empêchés pour autant
de revoir chaque saison à la hausse leur
masse salariale qui représente la part du
lion de leur budget respectif.
"C'est tout a fait normal donc que les
entreprises sportives des clubs se
retrouvent dans l'incapacité de payer les
salaires de leurs joueurs d'où ce nombre
élevé de 130 dossiers traités par la commission de règlement des litiges (CRL)
de la FAF cette saison", s'est insurgé
Raouraoua.
Malgré cet énorme handicap financier
qui menace l'expérience de professionnalisme en Algérie, Raouraoua a précisé
que son instance n'est pas en mesure en
aucun cas de procéder au "plafonnement des salaires des joueurs", estimant
que cette responsabilité était du ressort
des dirigeants des clubs eux-mêmes.
L'ES Sétif sort le CR Belouizdad,
le R. Ain Defla cendrillon
ES Sétif s'est imposée dans le
choc des seizièmes de finale de la
Coupe d'Algérie face au CR Belouizdad
(2-1) après prolongations, marqués également par la qualification à l'arrachée
du tenant du trophée le MO Bejaia
contre JSD Jijel aux TAB, tandis que le
cendrillon du prochain tour est la surprenante formation de R. Ain Defla
(Régionale 1).
L'ES Sétif, mal en point en championnat
de Ligue 1, est sortie victorieuse de la
confrontation contre le CR Belouizdad
(2e de Ligue1) 2-1 après prolongation
dans un match serré.
Un second but Dagulou en première
période de la prolongation a permis aux
Setifiens de passer en huitièmes de
finale.
Le MO Bejaia, tenant du titre a souffert le
martyre pour sortir la formation de Jijel
qui a résisté jusqu'à la fatidique série
des tirs au but.
Menés au score sur une réalisation de
Cours d’alphabétisation à Aïn Defla
13 000 apprenants inscrits
Par Amel Korchi
u total, 13 000 apprenants sont inscrits aux
cours d’alphabétisation au
niveau de la wilaya de Aïn
Defla, a-t-on appris hier du
directeur de l’annexe locale
de l’Office d’alphabétisation
et d’enseignement pour les
personnes âgées. De ce
chiffre, quelque 7 700 personnes suivent des cours
d’alphabétisation dans les
zones rurales de la wilaya,
a
indiqué
Abdelkader
Choumani en marge de la
célébration de la Journée
A
N'doy (104'), les visiteurs ont égalisé à
l'ultime minute de la seconde prolongation par Zine Mehdi avant de céder aux
TAB (3-1).
Un autre pensionnaire de Ligue 1, le
DRB Tadjenanet a peiné avant de passer l'écueil de l'EC Oued Smar aux TAB
(2-1) après une égalité parfaite (1-1)
durant 120 minutes.
La surprise de ce tour est à mettre à l'actif de la formation de l'ARB Ghriss qui a
éliminé l'ASM Oran aux TAB, tandis que
le Raed. Ain Defla a décroché une qualification historique contre le CRB Ouled
Djellal 4-2 (a.prol.) devenant ainsi le petit
poucet de l'épreuve.
Une autre équipe de palier inférieur l'US
Tébessa a réalisé un retentissant exploit
en sortant l'USM Blida 1-1 (8-7 aux tab).
Le NA Hussein-dey s'est qualifié de son
côté aux dépens de la
JS
Saoura aux TAB après une égalité parfaite (0-0) entre deux pensionnaires de
Ligue 1.
Résultats complets :
Samedi:
R. Ain Defla- CRB Ouled Djellal
(a.prol.)
HB Chelghoum Laid- E Collo
ASM Oran- ARB Ghriss
(ARBG aux tab 4-2).
ASAM Ain M4lila- ASB Maghnia
ESB Dahmouni- RC Relizane
EC Oued Smar- DRB Tadjenanet
(DRBT aux tab 2-1)
CR Béni Thour- Paradou AC
US Tébessa- USM Blida
(UST aux tab 8-7)
RC Arbaâ- USB Tissemsilt
MO Béjaia- JSD Jijel
(MOB aux tab 3-1)
ES Sétif- CR Belouizdad
(a.prol.)
NA Hussein Dey- JS Saoura
(NAHD aux tab 4-3)
Vendredi:
USM El Harrach- IRB El Kerma
16
4-2
1-0
0-0
0-1
0-1
1-1
0-3
1-1
1-0
1-1
2-1
0-0
2-0
MC Alger- US Biskra
MCE Eulma- CRB Ain Fekroun
(CRBAF aux tab 4-2)
SCM Oran- USM Bel-Abbès
1-0
1-1
0-1
arabe
d’alphabétisation
coïncidant
avec
le
8 janvier de chaque année.
Outre l’ouverture de centres
d’alphabétisation dans les
zones reculées
de la
wilaya, il a soutenu que les
efforts entrepris par son
office sont axés notamment
sur la tranche d’âge comprise entre 25 et 49 ans au
regard de l’importance de
l’alphabétisation dans son
insertion sociale et professionnelle. La conjugaison
des efforts de nombreux
intervenants est nécessaire
pour l’éradica-tion de l’anal-
phabétisme, a précisé
Choumani, faisant remarquer que la lutte contre ce
fléau n’est pas du ressort
exclusif de l’Office d’alphabétisation et d’enseignement pour les personnes
âgées mais « concerne la
société toute entière ». Des
personnes âgées présentes
à la cérémonie abritée à
cette occasion par la
Maison de la culture Emir
Abdelkader de Aïn Defla ont
fait part de l’«incommensurable» bonheur que leur
procure le suivi des cours
d’alphabétisation.
«
Apprendre à lire et à écrire
est assurément synonyme
d’une seconde naissance
», ont-elles soutenu à l’unisson, mettant en avant le
proverbe qui assimile la
science à la lumière et
l’ignorance à l’obscurité. «
Si à l’heure des TIC et du
numérique, la non-maîtrise
des moyens modernes de
communication est considérée comme une sorte
d’analphabétisme, que dire
alors d’une personne qui ne
sait ni lire ni écrire?», se
sont-elles demandé.
A.K.
Parution de la revue « Madinati »
sur l’urbanisme, l’architecture
et la construction
ne nouvelle revue « Madinati »
(«Ma ville ») qui s’intéresse à
l’urbanisme, l’architecture et à la
construction, vient de paraître à Oran.
Le numéro zéro de cette publication a
été distribué samedi, lors d’une
séance de présentation organisée à
l’Institut de développement des ressources humaines (IDRH). La revue «
Madinati » a été fondée par Tahraoui
Djillali, architecte de formation et de
métier et également enseignant universitaire. Lors de la séance de présentation, Tahraoui a indiqué que cette
U
publication
constitue un espace
d’échanges entre les différents intervenants dans le milieu urbain, entre
autres, les architectes, les paysagistes, les sociologues et même les artistes. « Il s’agit de capitaliser la
mémoire individuelle et la mémoire
collective autour de l’espace », a-t-il
estimé à ce propos.
Dans les 64 pages de ce numéro,
la revue propose une série d’articles
sur l’espace urbain et des réflexions
sur la ville, des contributions d’universitaires abordant plusieurs aspects,
Ligue 2 (3 clubs):
CRB Ain-Fakroun - Paradou AC - USM
Bel-Abbès
Championnat amateur (3):
ASB Maghnia - HB Chelghoum Laid US Tébessa
Inter-Régions (1):
ARB Ghriss
Régionale (1):
R. Ain Defla.
allant de l’histoire au temps présent et
s’interrogeant sur les perspectives à
venir, dont «Les villes et les sociétés
au Maghreb, selon Ibn Khaldoun », «
La Casbah d’Oran et l’urgence des
fouilles
archéologiques »,
«
L’histoire de l’architecture culturelle à
Oran ».La ville d’Oran ayant décroché
l’organisation des Jeux méditerranéens 2021, la revue présente, dans
ce cadre, un dossier sur le complexe
omnisports de la capitale de l’ouest
algérien.
M.B.
Relizane
La wilaya raccordée à 95% au réseau
d’eau potable
a wilaya de Relizane a franchi le
cap des 90% concernant le raccordement de ses communes et
douars au réseau d’eau potable.
Un pourcentage très satisfaisant
surtout quand on sait qu’il y avait, il y a
à peine une décennie, certains faubourgs et douars relevant des trentehuit communes que la wilaya de
Relizane, situés dans des contrées
éloignées qui souffraient du manque
d’eau potable. Cette opération a été
accomplie grâce au raccordement, la
semaine passée, au réseau de l’AEP
L
aux douars de la commune de Sidi
Saâda et de ceux de Béniketir. Cette
opération, selon nos sources, se poursuit à un rythme accéléré dans d’autres douars non-raccordés et ce, dans
le cadre du programme sectoriel ou/et
du plan de développement communal.
A noter que les autorités locales
donnent une priorité aux secteurs dits
névralgiques pour être constamment
suivis et développés tels quie l’hydraulique, l’éducation, l’enseignement
supérieur et le secteur économique
qui a bénéficié ces derniers temps de
la réalisation de plusieurs marchés
couverts à travers les daïras de la
wilaya pour éradiquer l’informel de
cette activité. Il est à signaler que la
wilaya de Relizane abrite trois grands
ouvrages en matière de ressources
hydrique, à savoir, le barrage de
Gargar, Merdjat Sidi Abed et Sidi
M’hamed Benaouda.
Et rappelons qu’un autre barrage
est en cours de réalisation, situé à
Djdiouia, situé à 45 kilomètres du
chef-lieu de Relizane.
A.L.
Les routes de Halouia
La Cité Fettel croule sous les déchets
en mauvais état
Blida
Par Mohamed Zerouat
Les clubs qualifiés par palier
Ligue 1 (8 clubs):
DRB Tadjenanet - ES Sétif - MC Alger MO Bejaia (tenant du trophée) - NA
Hussein-DeyRC Arbâa (Finaliste)- RC Relizane USM Harrach
e problème des ordures ménagères dans la Cité Fettel relevant de la
commune d’Ouled Yaïch, semble s’installer dans la durée, cette Cité
ne dispose d’aucune décharge communale appropriée. Cette situation a
contraint les habitants à jeter les déchets sur les berges de l’oued, en bas
du chef-lieu de la cité. Mais voilà, les riverains de cette rivière ne l’entendent pas de cette oreille. Ainsi, ils ont empêché, à plusieurs reprises, les
riverains d’évacuer les détritus dans le lit de l’oued, arguant que les miasmes et autres fumées, qui s’en dégagent, « les asphyxient et leur rendent
la vie insupportable ! ». Dans les rues, le spectacle est désolant. Des
amoncellements d’ordures ménagères ont envahi les trottoirs et les accotements de la route, en enflant au fil des jours. L’air devient empestant et
irrespirable. Ce problème récurrent donne beaucoup de soucis aux autorités communales, qui ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver
une solution durable. Le désarroi est exprimé par les habitants qui nous
ont déclarés: « Cette situation nous donne beaucoup de soucis ! Nous
avons saisi les autorités locales ainsi que la direction de l’environnement
pour régler ce lancinant problème.
L
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Oran
16e de finale de la Coupe d Algérie:
L'
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
a Cité Halouia qui se trouve au nord de
la commune de Soumaâ, connaît un
déficit considérable en matière d’infrastructures routières. Les principaux accès à ce
bourg sont saturés, et ne répondent désormais plus aux exigences du développement. Ce problème est un obstacle pour
tous les habitants des cités avoisinantes,
nous ont confié quelques citoyens. Il en est
de même pour les écoliers et lycéens,
quand il s’agit de rejoindre leurs établissements respectifs. « Les moyens de transport sont inexistants et nous sommes souvent obligés de faire le trajet à pied », nous
disent, encore ces habitants. L’état du
réseau routier nous indique sur le développement de la région. Cela étant, il est désormais impératif de prendre en charge la
rénovation de ce secteur.
MZ.
L
9
Relizane
Cinquante cas de diabète
révélés à Beni Zantis
Une campagne de sensibilisation sur
le dépistage du diabète a été lancée au
niveau de la commune de Béni Zantis,
relevant de la daïra de Mazouna, organisée par l’association locale «Dahra » présidée par Mr Belaidouni Mohamed, sous le
patronat de l’APC. Parmi une centaine de
personnes soumises à un test d’analyse
de glycémie et une consultation gratuite
effectuée par une équipe de laborantins
(es) et infirmiers (es) sous l’autorité du
docteur Boumediene, cinquante cas se
sont révélés positifs avec un taux de glycémie supérieur à 2g/l. Ces malades ont
tous été pris en charge par les médecins
de la localité pour un suivi, et un traitement. Le but recherché, c’est l’assurance
d’une meilleure couverture sanitaire ainsi
qu’une sensibilisation de toute la population pour effectuer des contrôles médicaux
réguliers et prévenir certaines maladies
chroniques. En effet, une projection de
films relative à la maladie du diabète a
montré les conséquences de la maladie et
un suivi sur le plan nutritionnel (régime alimentaire) aussi une distribution des
dépliants éducatifs et informatiques sur le
diabète a eu lieu. Par ailleurs, notre interlocuteur a fait des interventions en insistant sur cette maladie chronique , sur ses
signes, ses complications, et les mesures
de prévention, et le traitement comme elle
a expliqué par ailleurs l’importance de suivre une alimentation équilibrée en se
conformant à une bonne hygiène de vie,
et de pratiquer un sport car cela demeure
la meilleure façon de contrer cette maladie
«mieux vaut prévenir que guérir» . Cette
campagne vise à informer le grand public
sur le diabète, et un appel a été lancé aux
gens pour faire un dépistage dont le but
d’éviter les complications pouvant engendrer cette maladie.
A.L.
Relizane
Ezzergaoui, un quartier
sale
La Cité Ezzergaoui sis au chef-lieu de
Relizane est une cité calme et paisible,
malheureusement elle n’échappe pas à
certains maux dont les habitants se plaignent. En effet, depuis le début du mois
d’octobre dernier, une invasion de moustiques et de rongeurs investit les lieux et ne
laisse pas les locataires indifférents. «Les
moustiques sont l’un de nos plus grands
problèmes», dit une des habitantes. «Cela
devient insupportable, on a essayé tous
genres de produits pour les exterminer
mais ils persistent», ajoute une autre. Les
habitants sont excédés et pointent du
doigt les autorités locales car les caves
débordent, d’insectes et de rongeurs et
rien n’est fait pour remédier à ce problème. Ajouter à cela aucun entretien des
aires de jeux n’a été établi. On constate,
de ce fait, la détérioration des quelques
stades, des jardins abandonnés pour certains et devenus des décharges. Les
familles ne trouvent plus où se promener,
même si deux nouvelles aires de jeux ont
été conçues, cela reste insuffisant pour
une si grande cité. Aucune animation culturelle ou sportive n’est organisée, les jeunes se consolent à jouer aux dominos
entre eux ou faire des parties de foot interminables dans des stades improvisés.
L’insécurité reste aussi un point noir à traiter. En effet, les habitants se plaignent des
quelques délinquants qui empruntent les
ruelles de leur cité et qui, parfois, dérangent et trouvent une aubaine à perpétuer
des actes de vandalisme. Cette cité reste,
néanmoins, loin des agitations que subissent la plupart des quartiers de la ville de
Relizane, mais sans pour autant être
négligée. Ce quartier a besoin d’une petite
attention pour offrir une certaine qualité de
vie.
A.L.
Régions
13 tentatives
de suicide enregistrées
Médéa
Affichage d’une liste
de 50 logements
sociaux à Cheniguel
Après une longue attente, la commune de Cheniguel vient de procéder
à l’affichage des listes des bénéficiaires de logements sociaux.
Quelques centaines de dossiers ont
fait l’objet d’étude, de complément de
documents et autres tracasseries, pour
enfin arrêter une liste de 50 bénéficiaires. Par précaution et en prévision
d’éventuels dépassements, l’affichage
des listes à travers les principales
artères de la ville, a eu lieu la matinée
de mardi dernier. Comme une traînée
de poudre, la nouvelle a fait le tour de
la ville, des groupes de citoyens ont
accourus vers les endroits d’affichage.
De très forts moyens de sécurité sont
déployés pour empêcher les mécontents. Les forces de l’ordre ont su maîtriser la situation et la circulation a
repris son cours normal en fin de journée. Une trentaine de personnes se
disant lésées, ont été reçues par les
autorités en place pour entendre leurs
doléances tout en leur affirmant
qu’elles peuvent introduire leurs
recours dans les délais impartis à la
commission de la daïra.
Le prix du poulet flambe
Le prix du poulet est monté en
flèche en l’espace d’un mois. Vendu, il
y a quelques jours seulement, à 210
DA, il place la barre trop haut et affiche
les 320 et 350 DA le kilo. Les marchands brandissent l’argument de la
cherté des aliments de la volaille, qui
se répercute sur le prix de vente.
L’explication reste sans effet sur le
consommateur qui souffre le martyre.
« Les prix de la viande blanche ont
augmenté sur le marché, nous
sommes obligés de changer nos habitudes alimentaires », a reconnu un
citoyen rencontré au marché de la ville
de Guelb Kebir, une région très
connue de sa vocation agricole. Il y a
quelques années, nous avons changé
nos habitudes culinaires en recourant
de plus en plus à la viande blanche,
mais le prix actuel de cette dernière
nous pousse à chercher une autre
solution. Laquelle ? Je ne sais pas »,
ajoute le citoyen en désarroi. « Je ne
comprends pas cette flambée des prix,
mais nous devons nous débrouiller
pour nous nourrir, nous devons traverser cette dure épreuve », a-t-il conclu.
Z.M.
La célébration de Yennayer
Un entrepreneur épinglé
par des policiers
Un grand carnaval "Ayrad"
prévu ce mardi à Tizi Ouzou
Opérant dans un
chantier relatif à la
construction d’un
ensemble immobilier
de 200 logements
initié dans le cadre du
Fonds national de
péréquation des
œuvres sociales
(FNPOS) situé au
niveau de la Cité
Khalifa Ben Mahmoud
(ex-Le complexe), des
ouvriers d’une
entreprise privée ont
été pris en effraction
de coulage du béton
sur une dalle d’un
étage de l’un des
immeubles en
construction.
n effet, lors d’une
ronde de routine, des
agents de la Sûreté
de daïra d’Arzew, ont été
attirés, vers 21 heures, en
E
pleine pluie et par un froid
glacial, par le bruit nocturne
des équipements de coulage
de béton, ce qui les a poussés à approfondir leur
enquête pour découvrir un
chantier d’une entreprise privée de construction activant
en pleine nuit en pleine violation de la législation en
vigueur en matière de
construction
immobilière.
Cette loi interdit le coulage
nocturne de béton sans
autorisation préalable des
services de contrôle technique de construction (CTC),
du maître de l’ouvrage et
celles, notamment, des services techniques de la commune qui sont les seuls habilités à délivrer un permis de
bâtir en milieu urbain.
Le chantier en question
était animé par des ouvriers
en maçonnerie qui activaient
sous une pluie battante et
disposant comme source
d’éclairage, juste d’un petit
projecteur, dont le faisceau
lumineux était très minime.
Le comble dans cette situation entachée d’illégalité, de
gros engins bruyants de tra-
vaux publics étaient mis en
service, dont une grande
pompe et un malaxeur de
béton, ce qui portait préjudice à la tranquillité et à la
quiétude du voisinage qui
est situé à quelques mètres
dudit chantier. Selon un
technicien des services de
l’urbanisme, «tous les bruits
occasionnés par les chantiers lors de leurs activités
sont réglementés par la loi et
tout dépassement est sujet à
des sanctions,» précisera-t-il
en ajoutant, «tout chantier
doit obtenir au préalable une
autorisation délivrée par les
services techniques de la
mairie fixant les horaires
d’activité.
Concernant les engins
bruyants, leur utilisation est
interdite en général avant 7
heures du matin et après 19
heures du soir, alors que
toute activité durant le weekends et les jours fériés est
quasiment interdite. Dans le
cas de non-respect de la
législation en vigueur, et si le
chantier est situé en milieu
urbain, c’est à la police
urbaine de procéder à la verbalisation», soulignera-t-il.
M.B.
Rue Mohamed Boudiaf (ex-Mostaganem)
Le tramway bloqué
par les habitants d’un immeuble
loquer le tramway est devenu ainsi
le moyen de protestation préféré
des familles en détresse, une alternative face à l’absence d’une oreille attentive et des réponses claires de la part
des autorités. Par ailleurs et selon les
citoyens, cette situation n’est pas prête
de disparaître dans un futur proche, au
vu du nombre impressionnant d’immeubles menaçant ruine uniquement
au centre-ville.
16 familles résidant dans un
immeuble vétuste situé sur la rue
Mohamed
Boudiaf
(ex-rue
de
Mostaganem), ont bloqué, avant-hier,
la circulation du tramway. Ils avaient
également posé aux environs de 11
B
heures, des pierres et toutes sortes
d’objets hétéroclites sur le tracé du
tramway traversant cette voie de communication.
Ces familles ont agi de la sorte pour
protester contre l’effondrement partiel
de leur immeuble conséquemment aux
dernières intempéries qui s’étaient
abattues sur la ville d’Oran durant les
48 heures.
Les protestataires ont, en outre,
dressé une grande tente et accroché
des pancartes sur laquelle était inscrit
«16 familles en danger». Regroupés au
bas de leur bâtisse, ils ont notamment
scandé des slogans dénonçant leur
situation et appelé les autorités locales
à prendre en charge leur problème. Il y
a lieu de signaler qu’en raison de l’obstruction de la circulation, les passagers
du tramway ont été priés de quitter les
rames de ce moyen de transport qui a
arrêté le service durant des heures. Ce
mode de protestation qui consiste à
bloquer la circulation du tramway, n’est
pas nouveau dans la capitale de
l’Ouest, puisque depuis l’entrée en service, au mois de mai dernier, plusieurs
cas y ont été signalés il y une vingtaine
de jours à Es-Sénia, lorsque des
citoyens avaient bloqué la circulation
pour attirer l’attention des pouvoirs
publics sur la vétusté de leur habitation.
M.B.
APC d’Es-Sénia
L’accueil laisse à désirer au niveau
de la réception
n doit dire que des
changements ont été
effectués au niveau des
agents chargés de l’accès
des citoyens chez le maire
afin de redynamiser le service de l’accueil et lui confier
les vraies missions qu’il doit
accomplir.
Malheureusement, il y a
des agents qui fourrent leur
nez dans ce qui ne les regarde pas. Des responsables
sont chaque jour, au four et
O
Lundi 11 janvier 2016
Arzew
CHUO
Le service des urgences a enregistré pas moins de treize tentatives de
suicide durant une semaine seulement
et dont les causes principales sont
liées à des problèmes familiaux ou
sentimentaux que vivent la frange des
jeunes. Ce service des urgences médicales relevant de l’hôpital universitaire
d’Oran a, en outre, enregistré, avanthier, la réception d’une mineure âgée
de 17 ans qui a tenté de se suicider
dans son domicile familial à Gambetta
en ingurgitant une boîte de médicaments destinée au traitement de la
température. La victime répondant aux
initiales de B.S. qui a ressenti d’intenses douleurs au niveau de son
appareil digestif poussant à l’inquiétude de ses parents qui l’ont immédiatement évacuée vers l’hôpital universitaire d’Oran, où elle a été soumise à un
lavage de son estomac, pour lui faire
évacuer le poison qu’elle avait
consommé, quant aux causes qui l’ont
poussé à l’acte restent inconnues.
M.B.
Culture
Lundi 11 janvier 2016
au moulin, et au chevet des
doléances des citoyens.
Mais, il est inadmissible
qu’une poignée d’agents
gâchent le travail titanesque
qu’est en train d’effectuer
cette commune notamment
sur le plan du service public.
Des citoyens de Sénia se
sont plaints de la qualité de
l’accueil
réservé
par
quelques agents de la réception du président d’APC.
Pourtant cette mairie reçoit
10
quotidiennement
des
marées
humaines.
Un
citoyen raconte qu’un agent,
au lieu de vérifier si le responsable que demande à
voir un autre citoyen, était
disponible ou pas, a le culot
de lui demander d’appeler ce
responsable par téléphone
pour savoir s’il veut le recevoir.
Une étrange attitude qui
renseigne que beaucoup
reste à faire désormais sur le
plan de l’accueil. Les
citoyens qui nous ont
contactés disent que ce scénario s’est répété plusieurs
fois, croyant sans doute
qu’ils sont en train de diminuer la pression sur les responsables.
Ce n’est pas vraiment ce
que souhaitent ces derniers
qui s’investissent corps et
âme dans l’accueil et la
réception des gens.
M.B.
Cette année, la célébration
de Yennayer a un goût
particulier avec l'annonce
de l'officialisation de
tamazight dans le projet
de révision de la
Constitution.
Yennayer (yen = 1er, Ayer
= lune ou mois) ou premier
jour du mois, correspond à
la victoire du roi berbère
Chachnaq sur le roi des
Pharaons Ramsès III, en
(950 av. JC).
Par : Roza Drik
elon cette version,
raconte-t on, Chachnaq
qui arrive sur le trône va
fonder la 22e dynastie
égyptienne qui régnera sur le
pays pendant deux siècles.
Yennayer marque aussi le
début de l'année agraire chez
les Amazighs d'Afrique du Nord
et célèbre les traditions qui
S
symbolisent la fertilité.
Le coup d'envoi des festivités a
été donné dans la matinée
d'hier Samedi, à la Maison de
la culture Mouloud Mammeri de
Tizi Ouzou, par une animation
folklorique avec la troupe
Idhebalene, qui a drainé une
foule nombreuse.
Un programmé riche et varié
est concocté par la Direction
de la culture de Tizi-Ouzou en
collaboration avec plusieurs
organismes culturels et
associatifs, organisé sous le
Haut patronage de Monsieur le
ministre de la Culture, et
l'Egide de Monsieur le wali de
Tizi-Ouzou pour célébrer
Yennayer 2966, portant le
slogan cette année : "Yennayer
: une date, un repère national,
une histoire millénaire".
Le Théâtre régional KatebYacine, la Maison de la culture
Mouloud-Mammeri ont prévu
un programme riche et varié.
Des festivités qui toucheront
plusieurs localités de la wilaya
à savoir Azazga, Draa El
Mizan, Ouadhias, Boghni, Beni
Douala.
Une visitée guidée des
différents stands des
expositions du patrimoine
culturel de la Kabylie. Un
espace est réservé aux
artisans qui exposent leur
produit artisanal, afin de
promouvoir leur activité
artisanale.
Un atelier pédagogique sur le
patrimoine sera lancé sur la
thématique de la maison
kabyle, encadré par des
spécialistes en la matière.
Un autre atelier est consacré
aux enfants, portant sur l'art du
contre. Il sera animé par
l'association "Grain Magique".
Côté littéraire, des maisons
d'édition prendront par à ce
rendez-vous, en étalant de
multiples titres liés à cette
occasion.
Une projection d'un film
pédagogique Tirza n tmusni
autour de la maison
traditionnelle kabyle, réalisé par
Cherbi Saliha, a été projetée à
la petite salle du même
établissement.
Pour la deuxième journée, une
journée d'étude autour de la
célébration de Yennayer, sa
date, son histoire sera
organisée. Cette date repère
d'une histoire millénaire est
fêtée à travers les régions sous
multiples rites.
Par ailleurs, deux conférences
sur : "Yennayar : présages et
célébrations" et " Le mythe et
la réalité de cette fête
millénaire " seront
respectivement animée par
l'auteur Kamel Drici Kamel et le
journaliste et auteur Mohamed
Ghobrini.
A signaler qu'un nombre
important de conférences est à
l'ordre du jour. "Yennayer : le
symbole du renouveau
amazigh ; une histoire à
revisiter", "Yennayer : une fête,
une culture et un patrimoine à
sauvegarder".
Au niveau local, le centre de
rééducation de Draa El Mizan
abritera une conférence autour
de "Yennayer", suivie d'une
présentation théâtrale. Pour sa
part, la localité d'Azazga, par le
biais de l'annexe de la Maison
de la culture, sera au rendezvous. Au programme la
projection du film intitulé mmizren de Ali Mouzaoui, une
pièce théâtrale intitulée : Times
par l'association culturelle
Itrane de †akerboust. Cette
année, les animations sur les
places publiques constituent la
nouveauté.
En effet, de la place de l'Olivier,
les organisateurs comptent, ce
mardi, lancer le grand Carnaval
"Ayrad" avec la participation
des différentes wilayas et les
troupes théâtrales de TiziOuzou.
Une "Waada" de Yennayer sera
organisée avec la participation
du mouvement associatif de la
wilaya et différents sponsors.
Yennayer est fêté par les
Algériens avec faste et rites, en
attendant de l'institutionnaliser
comme Fête nationale.
L'après -midi, les organisateurs
ont prévu une comédie
musicale intitulée " Huska "
sera présentée par
l'association culturelle
Igawawen de LNI, au nouveau
du théâtre régional Kateb
Yacine de Tizi Ouzou.
R.D.
Selon Mihoubi
La promotion de tamazight consolide
l'identité nationale
e ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi, a souligné samedi à Alger que la promotion de tamazight langue
nationale et officielle devrait
consolider l'identité nationale. Et
ce à l'occasion du coup d'envoi
des célébrations du nouvel an
amazigh "Yennayer", au Palais
de la Culture Moufdi-Zakaria, à
Alger.
Mihoubi a d'emblée mis en
relief que "l'identité algérienne
est consolidée par la promotion
de tamazight langue nationale
et officielle, prévu dans l'avant
projet de révision de la
Constitution devant être pré-
L
Patrimoine
n symposium sur les célébrations de Yennayer, le
nouvel an amazigh, se tiendra
le 20 février prochain à Oran
pour étudier l'opportunité du
classement national de cette
fête, a annoncé samedi à Alger
le secrétaire général du Haut
conseil à l'Amazighité (HCA),
Si El Hachemi Assad qui s'exprimait en marge du lancement
des célébrations de Yennayer
2966 A l'occasion, il a convié
la communauté scientifique à
travailler sur le dossier de
classement de cette fête célébrée dans tous les pays
U
senté prochainement au parlement. Et d'ajouter que
"Cet acquis est à même de
consolider davantage la cohésion et l'unité des Algériens".
Il a relevé également que "la
promotion de la langue amazighe nécessite, durant les
années à venir, des efforts
scientifiques et académiques
considérables", ajoutant que
cette responsabilité incombe à
la société civile, à l'université et
aux centres de recherche".
Par ailleurs, le ministre de la
culture a affirmé "la disposition
de son département à soutenir
tout projet devant servir la cultu-
re amazighe qui est l'une des
composantes de l'identité nationale", soulignant que ce soutien
touchera le cinéma, le livre et
les arts.
De son côté, le secrétaire général du Haut commissariat à
l'Amazighité (HCA), Si El
Hachemi Assad a indiqué que la
célébration du nouvel an
Amazigh "Yennayer", revêt cette
année un caractère particulier
car coïncidant avec "un nouveau départ, à savoir la constitutionnalisation de langue amazighe comme langue nationale
et officielle".
Par ailleurs, le secrétaire géné-
ral du ministère de l'Education
nationale Abdelkrim Belabed a
indiqué que "le ministère a fait
de l'élargissement de l'enseignement de Tamazight une de
ses priorités", estimant qu'"étant
un atout pour l'école algérienne, la promotion de la langue
amazighe a nécessité la mise
en place de mécanismes de
développement de la recherche
dans ce domaine".
A ce titre, le Haut-commissariat
à l'amazighité avait signé en
févier 2015 le ministère de
l'Education nationale un protocole pour l'élargissement de
l'enseignement de tamazight à
travers la mise en place d'une
commission technique conjointe
de suivi.
Sur un autre registre, le ministère de l'Education nationale
consacre, le 12 janvier prochain, un cours sur l'importance de la célébration du nouvel
an amazigh, Yennayer.
Les
festivités qui se poursuivront
jusqu'au 12 janvier, comprennent un petit salon du livre, une
exposition d'artisanat, des
stands dédiés à l'apprentissage
de la calligraphie Tifinagh, des
conférences et des rencontres
sur la poésie Tamazight, programmés à Alger.
Le classement national de Yennayer
en discussion le 20 février
d'Afrique du nord. Il a également indiqué que le HCA disposait d'une banque de données conséquente (recherches
et documents audiovisuels)
liées aux festivités, et aux différents rituels entrant dans la
célébration du nouvel an amazighe. Avec le concours des
anthropologues du Centre de
recherches préhistoriques,
anthropologiques et historiques
(Cnrpah), et le Centre de
recherche en anthropologie
sociale et culturelle (Crasc)
d'Oran, le HCA ambitionne
d'élaborer un dossier scienti-
fique, en vue du classement de
Yennayer au patrimoine immatériel de l'Algérie. L'idée du
classement du nouvel an
Amazigh à la liste représentative du patrimoine immatériel de
l'humanité par l'Unesco reste
une piste de réflexion lancée
en 2015 par le HCA, et qui
nécessite l'intervention des
anthropologues, des centres
de recherches et des ministères de la Culture et de
l'Education nationale, a-t-il
expliqué dans la même foulée.
Un Classement de l'Unesco
serait d'autant plus envisa-
15
geable que la célébration de
Yennayar est commune à plusieurs pays, a-t-il dit.
Interrogé sur la reconnaissance
de la fête de Yennayer, en tant
que fête nationale au même
titre que les fêtes du nouvel an
de l'hégire, ou du nouvel an
grégorien, le SG du HCA, a
indiqué que celle-ci "doit passer
par la révision des textes juridiques" de 1963 régissant les
fêtes nationales et qui,
d'ailleurs, appelés à évoluer
pour "s'adapter" à la réalité de
l'Algérie d'aujourd'hui, a-t-il
plaidé. Lancées samedi au
Palais de la Culture MoufdiZakaria à Alger, les festivités
de célébration de Yennayer
2966 qui se poursuivront jusqu'au 12 janvier, comprennent
un petit salon du livre, une
exposition d'artisanat, des
stands dédiés à l'apprentissage de la calligraphie Tifinagh,
des conférences et des rencontres sur la poésie. A partir
de dimanche, des caravanes
culturelles feront escale dans
14 villes d'Algérie, en plus d'un
programme pédagogique en
direction des établissements
scolaires, encadré par le HCA.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'HABITAT ET DE L'URBANISME
DIRECTION DES EQUIPEMENTS
PUBLICS DE LA WILAYA D'ORAN
NIF : 099831019295905
Il faut lire
ERRATUM D'AVIS D'ATTRUBUTION PROVISOIRE
DE MARCHES PUBLICS
CONSULTATION RESTREINT N° 75/2015
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
Conformément à l'article 49 alinéa 2 du décret présidentiel 10-236 du 07/10/2010
portant réglementation des marchés publics modifié et complété et le P.V de
jugement des offres en date du 31/12/2015
Le président de l'APC de Remchi, proclame les résultats relatifs à l'appel
d'offres national dans un délai de 15 jours, affiché au niveau des journaux
" ???? ????? " en langue arabe du 03/12/2015 et " Tribune Des Lecteurs " en langue
française du 07/12/2015 relatif au projet suivant :
- ETUDE ET AMENAGEMENT D'UNE PLACETTE A COTE DE LA
MOSQUEE IMAM MALEK
Après l'opération d'évaluation et d'analyse, les projets en question sont attribués
provisoirement comme suit :
01
Montant de
l'offre (DA)
en T.T.C
Délai
N.I.F.
Observation
Entreprise de 6.199.479,00
ETUDE ET
DA
Bâtiment
AMENAGEMENT
MEBREK
D'UNE
BRAHIM
PLACETTE A
-TLEMCENCOTE DE LA
MOSQUEE
IMAM MALEK
Cinq
(05)
mois
196913020011939
Retenue
techniquement Et
Offre Moins Disante
Désignation du
projet
L'entreprise
REALISATION DES 40 CLASSES EN EXTENSION POUR
LE CYCLE PRIMAIRE A TRAVERS LA WILAYA D'ORAN
LOT 04 : REALISATION DE 08 CLASSES EN EXTENSION
A L'ECOLE SIDI EL BACHIR 2-4 Bir El Djir
Conformément à la disposition de l'article 49/6 du décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 portant
réglementation des marchés publics modifié et complété, la direction des équipements publics de la wilaya d'Oran
informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à la consultation restreint N° 75/2015 paru dans les
quotidiens nationaux le 12/07/2015 relatif à réalisation des 40 classes en extension pour le cycle primaire à travers
la wilaya d'Oran
Lot 04 : Réalisation de 08 classes en extension à l'école Sidi El Bachir 2-4 Bir El Djir qu'après séance d'analyse et
d'évaluation des offres les marchés on été attribués provisoirement comme suit :
Au lieu
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHES PUBLICS
APPEL D'OFFRE NATIONAL RESTREINT N°50/2015
REALISATION DES 40 CLASSES EN EXTENSION POUR LE CYCLE PRIMAIRE A TRAVERS LA
WILAYA D'ORAN
LOT 04 : REALISATION DE 08 CLASSES EN EXTENSION A L'ECOLE SIDI EL BACHIR 2-4 Bir El
Djir
Conformément à la disposition de l'article 49/6 du décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 portant
réglementation des marchés publics modifié et complété, la direction des équipements publics de la wilaya d'Oran
informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offre national restreint N° 50/2015 paru dans
les quotidiens nationaux le 12/07/2015 relatif à réalisation des 40 classes en extension pour le cycle primaire à
travers la wilaya d'Oran
Lot 04 : Réalisation de 08 classes en extension à l'école Sidi El Bachir 2-4 Bir El Djir qu'après séance d'analyse et
d'évaluation des offres les marchés on été attribués provisoirement comme suit :
Le reste sans changement
ENTREPRISE
Lots
RAMDANE
Lot 04 : réalisation de 08
ABDELAZIZ
classes en extension à
l'école sidi el bachir 2-4 Nif : 197502040035640
Bir El Djir
Les soumissionnaires peuvent introduire leur recours à la commission communale
des marchés, dans un délai de dix (10) jours, à compter du premier affichage dans
les panneaux publicitaires, conformément à l'article 116 du décret Présidentiel 10236 du 07/10/2010 réglementation des marchés publics modifié et complété.
Et ceux d'entre eux qui sont intéressés, sont invités de se rapprocher du service
contractant, à prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs
offres techniques et financières, au plus tard trois (03) jours à compter du premier
jour de la publication de l'attribution provisoire du marché, conformément à
l'article 125 du décret Présidentiel précité.
LE PRESIDENT DE L'APC
Tribune des Lecteurs - Lundi 11 janvier 2016
MONTANT
DELAI
OBSERVATION
35.653.913,10 DA
TTC
10 mois
Note technique :
61,00/100 Entreprise
sélectionnée moins
disante
Conformément à l'article 114 du décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des
marchés publics modifié et complété, tout soumissionnaire contestant le choix opéré par le service contractant peut
introduire un recours auprès de la commission des marchés publics de la wilaya d'Oran dans les 10 jours qui
suivent la publication du présent avis dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP.
Conformément à l'article 125 du décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des
marchés publics et complété les entreprises sont invités au cours des trois jours suivant la parution du présent avis
d'attribution à se rapprocher auprès de la direction des équipements publics de la wilaya d'Oran tous les
soumissionnaires désirant connaitre le résultat de l'évaluation technique et financière.
LE DIRECTEUR
ANEP 000 331/31
Tribune des Lecteurs - Lundi 11 janvier 2016
ANEP 000 318/31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Ministère de l'Habitat, de l'urbanisme
et de la ville
Office de Promotion et de Gestion
Immobilière de Ain Temouchent
Département Maîtrise d'Ouvrage
WILAYA D'ORAN
DAIRA D'OUED TLELAT
COMMUNE EL BRAYA
N° FISCALE DE COMMUNE 098431185061919
1 ÈRE MISE EN DEMEURE
AVANT RESILIATION
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
D'APPEL N°05/2015
- (Vu le Décret présidentiel N°10-236 du 7 octobre 2010 portant réglementation
des marchés publics, modifié et complété, notamment ses articles 112 et 113,
- (Vu l'arrêté ministériel du 23 Rabie Ethani 1432 correspondant au 28 mars
2011 fixant les mentions à porter dans la mise en demeure et les délais de sa
publication,
- (Vu le Marché N°003/2012 du 25/01/2012 des travaux de réalisation de
70/690/1490 logements L.P.L de type F3 programme RHP 2010 à AOUBELLIL
Wilaya d'Ain TEMOUCHENT conclu avec l'entreprise SARL EAGLE CONST,
représenté par Monsieur KARA TERKI YACINE domicilié à Cité KARA
IMAMA-MANSOURAH, TLEMCEN.
- (Vu l'ordre de service de commencement des travaux enregistré sous le
N°29/2012 du 06/02/2012 notifié par l'entreprise,
- (Vu le retard important accusé par l'entreprise dans l'exécution des travaux,
Conformément aux dispositions de l'article 49 alinéa 02 et 03
du décret présidentiel N ° 10/236 de la 07/10/2010 portant
réglementation des marchés publics il est porté a la connaissance
de l'ensemble des soumissionnaires ayant participe a l'avis d'appel
d'offre relatif à l'opération
AQUISITION D'UN CAMION Vidange
-A l'issu du jugement des offres le marche est attribue
provisoirement a l'entreprise suivante :
N°
Une première mise en demeure avant résiliation est adressé à l'entreprise SARL
EAGLE CONST, représenté par Monsieur KARA TERKI YACINE afin de
remédier aux insuffisances suivantes :
Objet
Entreprise
retenue
Identification
fiscale
communale
Identification
fiscale
de l'entreprise
Montant
Délai
01 Acquisition HYUNDAI 098431185061919 099916000613967 8 928 085 .00 03 mois
DA
MOTOR
d'un
ALGERIE
camion
vidange
01 - Redynamiser le chantier en moyens humains et matériels,
02 - Approvisionner le chantier en matériaux de construction,
03 - Rattraper le retard accusé en appliquant la formule double brigade " 2 x 8 "
OB
Attribution
provisoire
Un délai de 8 (huit) jours, à compter de la date de première parution du présent
avis sur la presse nationale, est accordé à l'entreprise afin de respecter à la lettre
les 3 réserves suscitées. Dans le cas contraire, le maître de l'ouvrage prononcera
la résiliation unilatérale aux torts exclusifs de l'entreprise.
Tout soumissionnaires contestant le choix peut introduire un
recours auprès de la commission des marchés dans un délai de dix
(10) jours à compter de la date da le première publication
conformément à l'article 114 du décret présidentiel N ° 10/236 de la
07/10/2010 portant réglementation des marchés publics
Le Directeur Général
P/APC
Tribune des Lecteurs - Lundi 11 janvier 2016
ANEP 000 387/31
Tribune des Lecteurs - Lundi 11 janvier 2016
14
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Contribution
ANEP 000 396/31
Quotidien national d’information
Lundi 11 janvier 2016
Nouveaux enjeux énergétiques
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE TLEMCEN
DAIRA DE REMCHI
COMMUNE DE REMCHI
NIF : 095516049000166
N°
Lundi 11 janvier 2016
RAPPORT ALARMANT
DE LA BANQUE D'ALGÉRIE
Le cours du Brent est coté le 07 janvier 2016 à 33,16 dollars US et le WIT à 32,81 dollars, avec un cours euro/dollar 1,085, le dollar en
baisse impactant pour une fraction le cours du pétrole. J'ai toujours conseillé aux responsables algériens que dans la pratique des affaires
n'existent pas de sentiments et que chaque nation entend défendre ses intérêts. Or, s'il s 'avère vrai, de l'information du site spécialisé
dans le domaine énergétique Enerdata, du 04 janvier 2016, avec la déprime actuelle du marché pétrolier et gazier, la récente décision du
Qatar de livrer à l'Inde le GNL à 6/7 dollars le MBTU aurait des conséquences négatives sur les recettes de Sonatrach prévues en forte
baisse et le prix dont la rentabilité pour l'Algérie doit être de 14/15 dollars le MBTU. Car le gouverneur de la Banque d'Algérie, en date du
06 janvier 2016, vient de faire un bilan inquiétant pour l'avenir du pays pour les neuf premiers mois de 2015, n'apportant rien de nouveau,
puisque j'ai eu à le dresser maintes fois dans les médias nationaux et internationaux, entre 2010/2015.
Par Abderrahmane Mebtoul,
Professeur des Universités
Dr Abderrahmane MEBTOUL
-Expert International
4.-Le gouverneur de la Banque
d’Algérie vient d’établir le06 janvier 2016 pour les neuf premiers
mois de 2015 un scénario
inquiétant pour l’avenir. Ainsi, le
fonds de régulation des recettes
serait de moins de 30 milliards
de dollars (baisse de 40,4% en
12 mois), résultat d’un solde
global des opérations du trésor
négatif à hauteur de 1653,6 milliards (à septembre 2015). Pour
la loi de finances 2016, le FRC
s’établirait à fin décembre 2016
à moins de 18 milliards de dollars, avec un déficit budgétaire
de plus de 35 milliards de dollars
au cours de 98 dinars le dollar.
La fiscalité pétrolière est passée
de 2603,4 milliards de dinars
durant les 9 premiers mois 2014
à 1834,14 milliards de dinars.
La balance commerciale non
compris les services et les transferts légaux de capitaux accuse
un déficit important : 12,82 milliards de dollars sur les 9 premiers mois de 2015. Ainsi le
solde de la balance des paiements seul document valable de
référence « affiche un important
déficit », avec un montant de
20,82 milliards de dollars sur les
seuls 9 premiers mois de 2015.
Les réserves de change s’établissent à fin septembre 2015 à
152 milliards de dollars en attendant le paiement des factures en
instance durant le dernier trimestre 2015, ce qui donnerait
un montant inférieur à 150 milliards de dollars fin 2015 contre
plus de 192 milliards de dollars
au 31/12/2013.Dans ce cadre ,
il y a urgence pour l’Algérie
d’avoir d’une stratégie à
moyen et long terme de développement, devant éviter
d’être un acteur passif, qui
renvoie aux enjeux énergétiques en Méditerranée et également en Afrique. Ne devant
pas être utopique, la rente des
hydrocarbures traditionnels,
étant encore pour longtemps la
rentrée principale de devises, il y
a urgence de repenser un
nouveau management stratégique tant au ministère de
l’Energie qu’à Sonatrach, qui fait
cruellement défaut, naviguant
à vue, étant rivé uniquement au
cours des hydrocarbures qui ne
dépendent pas de la décision
interne(1). Il y a lieu de tenir
compte à la fois des nouvelles mutations énergétiques mondiales et de la forte consom-
mation intérieure qui risque de
dépasser, horizon 2030, avec
l’inéluctable épuisement, les
exportations
actuelles,
au
moment où la population atteindra 50 millions. Cette nouvelle
vision, pour sa réalisation,
dépasse le cadre strictement
économique et renvoie à une
nette volonté politique d’asseoir
une économie diversifiée hors
hydrocarbures, rencontrant une
forte résistance des tenants de
la rente.
2. -Dans cette conjoncture
baissière, une mauvaise nouvelle pour l’Algérie. Selon le
site Enerdata, cabinet d’études et de conseil indépendant spécialisé dans le secteur de l’énergie (pétrole, gaz,
charbon, énergie, renouvelable et carbone), créé en 1986,
en date du 4 janvier 2016,
le gazier qatari RasGas aurait
accepté de réduire de moitié
le prix du GNL vendu à l’indien Petronet LNG d’environ
US $ 12-13 / MBtu, à US 6-7 /
MBtu $, à compter du 1er janvier 2016, et ce, jusqu’à fin
2028. Le nouveau contrat, toujours selon ce site, devrait
introduire la dynamique du marché basé sur une formule de prix
de brut liée, contrairement au
contrat antérieur où RasGas ne
permettait pas de changement
de prix. Si RasGas accepte de
réduire le prix du GNL vendu à
Petronet, cela risque d’avoir un
impact en chaîne sur tous les
autres producteurs, dont l’important gazoduc qui reliera la
Sibérie à la Chine, avec cette
forte concurrence pouvant fermer à terme le marché du
GNL à l’Algérie, dont la rentabilité pour les canalisations se
situe entre 9/10 dollars le MBTU
et 13/15 dollars, tenant compte
du coût de liquéfaction et du
transport du GNL, GNL et GN
représentant un montant important des recettes de Sonatrach.
C’est
que deux
années,
l’’importateur indien trouve sur le
marché du spot (exceptionnel) le
GNL à un prix inférieur d’au
moins 36 %. Or, à terme, cette
baisse pourrait être encore plus
importante avec l’arrivée massive du gaz australien. Alors qu’il
reste 14 ans encore à Petronet
sur le contrat de 25 ans qu’il
avait conclu avec Qatar’s
RasGas Co, l’importateur indien
a élargi une clause qui prévoit la
possibilité de reporter sur une
autre année 10 % des volumes
annuels de gaz, la faisant passer à 30 %. Cette opération
ne risque t-elle pas d’ être suivie
par d’autres grands importateurs
comme la Chine ou la Corée du
Sud et pourquoi pas à terme par
le premier client du Qatar le
Japon ? Cela n’est pas nouveau mais la baisse est cette
fois importante , puisque
l’’accord de Berlin avec le
géant russe Gazprom qui a
accepté d’écouler 25% sur le
marché spot et a atteint 30% du
marché européen malgré la
crise ukrainienne, contre 8/9%
pour l’Algérie en 2014 .Par ailleurs la résolution des tensions au Moyen orient permettrait d’exploiter les 20.000 milliards de mètres cubes en méditerranée
orientale et
le
Mozambique deviendra le troisième producteur
de gaz traditionnel en Afrique dès fin
2016, sans compter les 1500
milliards de mètres cubes de
la Libye à peine exploitée, ce
pays ayant misé sur le pétrole
. C’est que deux années,
l’’importateur indien trouve sur le
marché du spot (exceptionnel),
le GNL à un prix inférieur d’au
moins 36 %. Or à terme cette
baisse pourrait être encore plus
importante avec l’arrivée massive du gaz australien. Alors qu’il
reste 14 ans encore à Petronet
sur le contrat de 25 ans qu’il
avait conclu avec Qatar’s
RasGas Co, l’importateur indien
a élargi une clause qui prévoit la
possibilité de report sur une
autre année de 10 % des volumes annuels de gaz, la passant
à 30 %. Cette action pourrait
être suivie par d’autres grands
importateurs comme la Chine ou
la Corée du Sud et pourquoi pas
à terme par le premier client du
Qatar le Japon.
3.-.Selon les données internationales de 2012, les réserves
prouvées de gaz naturel traditionnel sont pour la Russie
47.570 milliards de mètres
cubes gazeux, 33.070 pour l’Iran
et 24.300 pour le Qatar, le
Turkmenistan 24.300 sur un
total de réserves mondiales de
208.400 milliards de mètres
cubes gazeux soit plus de 62%
des réserves mondiales à des
couts compétitifs. L’Algérie selon
les données de l’avant dernier
conseil des ministres (2015)a
des réserves évaluées à 2700
milliards de mètres cubes
gazeux soit 1,3% des réserves
mondiales et seulement 10 milliards de barils pour le pétrole.
Pour l’Algérie, les exportations
par canalisation, se font par
Medgaz qui est le troisième
gazoduc algérien qui livre le gaz
à l’Europe, avec le GME (gazoduc Maghreb-Europe qui transite par le Maroc et le détroit de
Gibraltar). On estime à 2 milliards de dollars annuellement
les revenus en devises tirés par
l’Algérie de Medgaz dans une
première phase pour un volume
d’exportation de 8 milliards m3
par an contre un coût de 28 milliards de DA en monnaie locale
et 148 millions d’euros en devises. Et bien entendu ce montant
concerne le chiffre d’affaire et
non le profit net de Sonatrach
11
après retrait des charges. Un
bas prix met en danger la rentabilité financière de ce projet
au même titre que celui bien
plus important du réseau
Tr a n s - m é d i t e r r a n é e n
(Transmed d’une capacité
d’environ 30,2 milliards de
mètres cubes (mmc) de gaz
naturel par an, étant prévu
d’étendre cette capacité à 33,5
milliards de mètres cubes de
gaz naturel par an aussi
connu sous gazoduc Enrico
Mattei). C’est un pipeline de
gaz naturel qui relie l’Algérie via
la Tunisie à la Sicile et de là vers
l’Italie. Son extension à travers
le projet GALSI(8 milliards de
mètres cubes gazeux) mais
dont le coût initial prévu de 2
milliards de dollars dépasse
actuellement 4 milliards de dollars, devait acheminer le gaz
naturel du gisement de gaz
d’Hassi R’mel en Algérie vers
l’Italie du Nord après avoir traversé la Sardaigne, n’est toujours pas réalisé( voir interviews
Dr Abderrahmane Mebtoul à la
télévision française France 3 sur
les raisons octobre 2012 ) .
Comme se pose le problème de
la rentabilité du projet NIGAL où
suite au mémorandum d’entente
qui avait été signé en janvier
2002, entre Sonatrach et la
Nigerian National Petroleum
(NNPC), réunis à Abuja au
Nigeria, suivi d’un autre accord
signé le 3 juillet 2009 par les
ministres du pétrole et de l’énergie d’Algérie, du Niger et du
Nigeria. Ce gazoduc baptisé
Trans Saharan Gas Pipeline
(TSGP),de 4 128 kilomètres
(dont 2310km pour le territoire
algérien) devrait servir à alimenter l’Europe en gaz puisé dans le
delta du Niger au sud du Nigeria.
Avec un coût prévu initialement
à 5/6 milliards de dollars puis
reporté à 10 milliards de dollars
en 2009 il aurait dépassé actuellement les 20 milliards de dollars, selon une étude de l’IFRI
Ce projet financé pour partie par
l’Europe avec la crise d’endettement et le bas prix du gaz est-il
rentable sans compter les
conflits tribaux ?
4.- Rappelons que la production de
Sonatrach
entre 2013/2014 a été de 186,9
millions de TEP dont 64% en
gaz naturel, ( en association
16%), 27% de pétrole brut,(
en association 47%),
5%
de condensat ( en association
16%) et 4% de GPL ( en
association 21%). Concernant
le GNL, l’Algérie pourra-t-elle du
fait des faibles capacités et de
la déperdition de ses cadres,
après avoir été par le passé leader dans ce domaine, concurrencer le Qatar, l’Iran proche
de l’Asie, la Russie ? Car il lui
faudra tenir compte outre de
son coût de production, du
coût de transport devant
contourner toute la corniche
d’Afrique pour arriver en Asie,
liant forcément son marché
naturel à l’Europe. Et c’est là
que rentre la concurrence et les
décisions du Conseil européen qui vient d’approuver l’accord énergétique stratégique
entre l’Algérie et les 27 pays de
l’Union européenne le 15 avril
2O13, accord ratifié par le
parlement européen, et qui a été
signé à Alger à l’occasion de
la visite du commissaire européen à l’Énergie début juillet
2013. Comme je l’ai montré (voir
ma contribution parue le 02
juillet 2013 du grand quotidien
financier les Echos Fr Paris
France), les négociations sur ce
contrat sont intervenues donc
dans un contexte particulier,
marqué par des bouleversements profonds de la carte énergétique mondiale. Le nouveau
mémorandum insistera sur la
déconnexion des prix du gaz et
du pétrole qui n’est plus en
vigueur depuis au moins trois
années et qu’adviendra-t-il
des prix du gaz algérien aussitôt
les contrats à moyen et long
terme arrivés à expiration,
l’Europe faisant pression pour
une baisse
des
prix ?
Rappelons que dans le cadre
de la renégociation de contrats
de gaz à long terme par le
groupe italien Edison qui a été
repris par le groupe français
EDF, Sonatrach a perdu en mars
2013, une affaire d’arbitrage où
le groupe italien a obtenu la révision à la baisse des prix d’un
contrat de fourniture de gaz
naturel et ce sur décision, rendue par la Cour d’arbitrage de la
Chambre de commerce internationale avec un impact estimé à
environ 300 millions d’euros
(390 millions de dollars) sur
l’Ebitda (excédent brut d’exploitation) du groupe Sonatrach en
2013(1).
En résumé, sans réformes structurelles qui seront douloureuses
et vision stratégique l’Algérie va
droit au mur. Le gouvernement
sans verser dans la démagogie
doit dire comme vient de le souligner le président de la république en date du 03 janvier 2016,
la vérité, rien que la vérité à la
population algérienne car les
ajustements à venir seront douloureux, mais nécessaires pour
éviter le scénario de 1986. Il y
va de la sécurité nationale.
A.M.
(1)- Voir ma contribution de
janvier/mars
2016 «
Sonatrach face aux mutations
énergétiques
mondiales »
(revue trimestrielle internationale gaz d’aujourd’hui –Paris/
France) et « pour un nouveau
management
de
Sonatrach », revue HEC,
Montréal, Canada, 2012.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Lundi 11 janvier 2016
ELECTION PRÉSIDENTIELLE AU NIGER
QUINZE CANDIDATURES VALIDÉES
a Cour constitutionnelle
du Niger a validé 15 candidatures pour la présidentielle du 21 février, dont celle
de l'opposant Hama Amadou,
écroué depuis près de deux
mois pour un trafic présumé
de bébés, a indiqué le ministère de l'Intérieur samedi.
Dans un arrêt, la Cour a
déclaré "éligibles" 15 candidats, a affirmé le ministre de
l'Intérieur Hassoumi
Massaoudou lors d'un point
presse. " Hama Amadou du
Mouvement démocratique
nigérien (Moden) " figure sur
la liste lue par le ministre. En
début de semaine, le ministère avait transmis 16 candidatures à la Cour, selon la
presse locale. Les candidatures des grandes personnalités ont toutes été retenues
par la Cour. Le président sortant Mahamadou Issoufou,
L
élu en 2011, le chef de file de
l'opposition Seïni Oumarou et
l'ancien président Mahamane
Ousmane sont en lice pour
la présidentielle de même
que l'ancien ministre du Plan
Amadou Boubacar Cissé dit
" ABC ", l'ex-Premier ministre
Cheiffou Amadou ou Abdou
Labo, ex-ministre de
l'Agriculture. Seul AbdoulKarim Bakasso, chef d'un
petit parti, a été déclaré "
inéligible ", a souligné
Massaoudou. Le dossier de
Bakasso a été rejeté pour "
défaut de certificat médical ",
a expliqué Ousseïni Salatou,
le porte-parole de l'opposition, qui a obtenu une copie
de l'arrêt de la Cour constitutionnelle. " En dehors de
Bakasso, tous les candidats
de l'opposition sont retenus,
y compris Hama Amadou ", a
résumé Ousseïni Salatou.
Hama Amadou, l'ex-président
du Parlement, qui avait permis l'élection de Mahamadou
Issoufou au second tour de la
présidentielle en 2011, a été
emprisonné le 14 novembre
dès sa descente d'avion lors
de son retour au pays.
Considéré comme le plus
farouche opposant au président Issoufou, il est accusé
d'être impliqué dans une
affaire de trafic de bébés
avec le Nigeria, alors que lui
clame son innocence et crie
au procès " politique " destiné
à l'écarter de la présidentielle. Ce dossier très sensible
empoisonne l'atmosphère
politique du pays. Le pouvoir
parle d'un " dossier de droit
commun ". La justice nigérienne doit se prononcer le 11
janvier sur une nouvelle
demande de liberté provisoire
de Amadou.
plusieurs blessés légers, des personnes souffrant notamment de
coupures. La manifestation était
organisée à l'appel du mouvement
islamophobe Pegida (" Patriotes
européens contre l'islamisation de
l'Occident "), créé à l'automne
2014 à Dresde (est) et a rassemblé environ 1 700 personnes,
d'après la police. Près de la moitié
des manifestants étaient des hooligans prêts à en découdre, a estimé la police.
Après l'intervention des forces de l'ordre, un
porte-parole de Pegida a rapidement
demandé à " tous les participants de rentrer à
la maison ", décrétant officiellement la manifestation terminée. Face aux partisans de l'extrême droite, plus de 1 300 contre-manifestants s'étaient rassemblés de l'autre côté de la
place, criant " Nazis dehors ! ", tandis que les
quelque 2 000 policiers présents maintenaient
les deux camps à distance.
Heurts entre manifestants d'extrême
droite et policiers à Cologne
L'Allemagne tourne
le dos aux migrants
es heurts ont éclaté samedi après-midi à
Cologne entre des manifestants d'extrême droite hostiles aux immigrants et la
police qui a utilisé du gaz lacrymogène et des
canons à eau, ont rapporté des médias. Après
avoir reçu des bouteilles et des tirs de feux
d'artifice d'un groupe de manifestants, les forces de l'ordre ont mis fin au rassemblement,
demandant aux gens présents de se disperser.
Un journaliste a été blessé, a déclaré un porteparole de la police, tandis que, selon l'agence
de presse dpa, des témoins ont fait état de
D
Projet d'extension israélien du bloc de colonies
de Goush Etzion en Cisjordanie occupée
Washington… déplore
es Etats-Unis ont déploré vendredi l'annonce par l'occupant israélien de l'extension du bloc de colonies de Goush Etzion en
Cisjordanie occupée, estimant que ce projet va
" clairement compromettre " la solution à deux
Etats pour résoudre le conflit israélo-palestinien. " La poursuite et l'extension de la politique de colonisation suscitent des doutes légitimes quant aux intentions d'Israël sur le long
terme et ne serviront qu'à rendre encore plus
difficile la solution à deux Etats ", a déclaré le
porte-parole du Département d'Etat américain
L
John Kirby lors de son point de presse quotidien. Il a ajouté que les Etats-Unis étaient "
profondément préoccupés " par le feu vert
accordé par le gouvernement hébreu à l'extension de ce bloc de colonies " situé près de
Beitlehm, au sud d'El-Qods ".
Cette politique est " illégitime et contre-productive " au regard du processus de paix, a indiqué Kirby. Selon les Nations unies, 170
Palestiniens ont été tués par les forces d'occupation en 2015, et plus de 15 000 autres ont
été blessés dans la même période.
Intensification des frappes de la coalition arabe contre le Yémen
Ban Ki-Moon… préoccupé
e secrétaire général de l'ONU, Ban Kimoon, s'est dit profondément préoccupé par
l'intensification des frappes aériennes de la
coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite et
des combats au sol au Yémen. " Le secrétaire
général est particuliè-rement préoccupé par les
informations faisant état de frappes aériennes
intenses dans des zones résidentielles et
contre des bâtiments civils à Sanaâ, notamment
la Chambre de commerce, une salle de
mariage et un centre pour aveugles ", a indiqué
dans une déclaration vendredi le porte-parole de
Ban, Stephane Dujarric. " Ban a rappelé à toutes les parties la nécessité absolue de respecter
leurs obligations en matière de droits humains et
L
de droit humanitaire, qui interdit les attaques
dirigées contre des civils et des infrastructures
civiles ", a poursuivi Dujarric. Parallèlement,
Ban a demandé à toutes les parties au conflit au
Yémen de discuter de bonne foi avec son
envoyé spécial pour le pays en vue de convoquer une nouvelle série de pourparlers de paix
dès que possible. L'envoyé spécial de l'ONU
pour le Yémen, Ismail Ould Cheikh Ahmed, est
arrivé vendredi dans la capitale saoudienne
Riyadh, où il devrait rencontrer le Premier
ministre yéménite Khaled Bahah, la délégation
du gouvernement yéménite aux pourparlers,
des dirigeants de partis politiques yéménites, et
de hauts responsables saoudiens.
12
Lundi 11 janvier 2016
RAIDS RUSSES CONTRE UNE PRISON D'AL-QAÏDA EN SYRIE
PRÈS DE SOIXANTE MORTS
Près de 60 personnes ont trouvé la
mort ce samedi dans des raids de
l'aviation russe contre un bâtiment
servant de prison au réseau djihadiste
Al-Qaïda en Syrie, pays ravagé depuis
près de cinq ans par une guerre
dévastatrice, a indiqué une ONG.
ur un autre plan,
des préparatifs sont
en cours pour acheminer au plus tard
lundi de l'aide humanitaire à
trois villes au bord de la
famine en Syrie -Madaya,
Foua et Kafraya, a déclaré le
Croissant-Rouge syrien. Le
bilan des frappes russes
contre un immeuble utilisé par
le Front Al-Nosra, la branche
syrienne d'Al-Qaïda, comme
prison à Maaret al-Noomane
(nord-ouest) n'a cessé de
s'alourdir, l'Observatoire
syrien des droits de l'homme
(OSDH) parlant de 57 morts
en soirée. " Le bilan est
monté à 57 morts, dont 21
civils y compris un enfant et
deux femmes, 23 combattants
d'Al-Nosra, 6 rebelles et sept
détenus ", a précisé l'ONG. Et
S
il risque de s'alourdir encore
car " 30 blessés sont dans un
état critique ". Le centre de
détention se trouve près d'un
marché populaire de cette
ville contrôlée par les rebelles
et Al-Nosra dans la province
d'Idleb (nord-ouest). La
Russie est intervenue fin septembre dans le conflit pour
venir en aide aux troupes du
régime face aux rebelles et
aux djihadistes. Fin décembre, l'OSDH avait affirmé que
les frappes russes avaient fait
en trois mois 2 371 morts,
dont près d'un tiers de civils.
La guerre en Syrie a été
déclenchée par la répression
en mars 2011 de manifestations pacifiques réclamant des
réformes. Opposant au départ
le régime de Bachar al-Assad
à des opposants armés, elle
s'est ensuite complexifiée
avec l'implication de groupes
djihadistes ainsi que des
grandes puissances sur un
territoire de plus en plus morcelé. Plus de 260 000 person-
Conflit armé en Libye
Tirs d'obus sur une centrale
électrique de Benghazi
a centrale électrique
de Benghazi qui alimente la plus grande
partie de l'Est de la Libye
a été la cible samedi de
tirs d'obus, ont indiqué
un responsable militaire
et un ingénieur. Elle été
touchée une première fois
vendredi soir et deux fois
samedi, a déclaré à
l'AFP Moussa Souleimani,
ingénieur à la centrale. "
Cinq des six transformateurs sont définitivement
hors service ". " C'est la
cinquième fois en deux
mois que la centrale est
la cible de tirs ", a-t-il
ajouté, soulignant que "
les coupures de courant
allaient se prolonger jusqu'à huit heures par
jour dans les régions situées entre Benghazi
et la frontière avec l'Egypte ", soit sur 500
km. Souleimani a dit qu'il était " impossible de
procéder à la réparation des transformateurs
sans l'intervention d'une compagnie étrangère spécialisée, ce qui est impensable vu la
situation sécuritaire dégradée ". " Si cette
centrale a été prise pour cible, c'est pour obliger les habitants de Benghazi à renoncer à
combattre les groupes terroristes ", a déclaré
à l'AFP le capitaine Adnane al-Baba de l'organisme de lutte antiterroriste. " Les bombardements ont été menés avec des (canons)
nes ont péri dans le conflit et
plusieurs millions ont été
poussées à la fuite, alors que
la situation humanitaire y est
catastrophique. Selon le chef
des opérations du CroissantRouge syrien, Tamam
Mehrez, une aide humanitaire
de l'ONU et du Comité international de la Croix-Rouge
doit être acheminée aux quelque 60 000 habitants au bord
de la famine des villes assiégées de Madaya, Foua et
Kafraya.
DISTRIBUTION
LUNDI DE L'AIDE
L
" Il y a un accord et techniquement nous sommes prêts
à commencer la distribution
dès dimanche. Mais en cas
de problèmes de logistique ce
sera lundi au plus tard ", a-t-il
dit à l'Agence France-Presse.
" C'est sûr que la distribution
d'aide n'aura pas lieu dimanche pour des raisons logisti-
ENTRE
ques. Nous travaillons dur
pour qu'elle ait lieu lundi ", a
déclare de son côté à l'AFP
Pawel Krzysiek, porte-parole
du Cicr à Damas.
L'ONU et le Cicr doivent faire
parvenir de l'aide aux 42 000
habitants de Madaya, dans la
province de Damas, où selon
Médecins sans Frontières 23
personnes sont mortes de
faim depuis le 1er décembre.
Dans le même temps, les 20
000 habitants des localités
chiites de Foua et Kafraya,
dans la province d'Idleb,
encerclées par les rebelles,
doivent eux aussi recevoir
une aide.
Lundi, le Conseil de sécurité
de l'ONU doit évoquer à huis
clos la situation dans ces trois
villes. Selon le bureau de
coordination des affaires
humanitaires de l'ONU
(OCHA), " l'ONU a reçu des
rapports crédibles sur des
personnes qui meurent de
faim et ont été tuées en
essayant de
LES
quitter la ville ". Alors que
jusqu'à présent tous les
efforts en vue d'une solution
politique ont échoué en Syrie,
le régime a insisté samedi
auprès du médiateur de
l'ONU pour voir la liste de la
délégation de l'opposition qui
se rendra aux négociations de
paix censées débuter le 25
janvier.
A l'issue d'une rencontre à
Damas avec Staffan de
Mistura à Damas, le chef de
la diplomatie Walid Mouallem
a confirmé, selon l'agence
Sana, que son gouvernement
participerait à ces négociations dont l'objectif est de
mettre en place une autorité
transitoire négociée entre le
régime et l'opposition.
La brève visite de Staffan de
Mistura à Damas fait partie
d'une tournée qu'il effectue
dans les pays de la région
pour préparer ces négociations. Après s'être rendu à
Ryad et Ankara, il est attendu
dimanche à Téhéran.
LIGNES
ORDRE NOUVEAU
Howitzer. Il n'est pas possible de cibler cette
centrale avec autant de précision sans des
données fournies par des personnes de l'intérieur aux terroristes ", a-t-il dit. Les affrontements à Benghazi, située à 1 000 km à l'est
de Tripoli, ont fait près de 2 000 morts
depuis 2014, selon un bilan de l'organisation
indépendante Libya Body Count mi-décembre
dernier. Toujours à Benghazi, des obus sont
tombés sur un camp de déplacés qui ont fui
leur ville de Tawergha (272 km à l'est de
Tripoli), faisant un mort -une femme- et neuf
blessés y compris un enfant, selon des sources médicales.
" L'Italie et les Etats-Unis
ont présidé dimanche à
Rome une conférence
internationale sur la
Libye "
" eeuuhh... "
" quoi? "
" pourquoi à Rome? "
" dans l'ancien ordre
mondial, la Libye était
une colonie italienne "
" et pourquoi les EtatsUnis président-ils aussi
cette conférence de
Rome? "
" ils sont à la tête de
l'ordre nouveau mondial
"
" ...!? "
NB : Dernière possession
ottomane en Afrique,
l'actuel territoire de la
Libye est conquis et
colonisé par le Royaume
d'Italie en 1912, à l'issue
de la guerre italo-turque.
Durant la Seconde
Guerre mondiale, la
Libye italienne est
envahie et occupée par
les Alliés. En 1951, elle
proclame son
indépendance sous la
forme d'une monarchie
dirigée par Idris Ier.
Celui-ci est renversé par
un coup d'État militaire
en 1969 : la monarchie
est abolie, et cède la
place à la République
arabe libyenne.
13
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Provoquée par la question de la
déchéance de nationalité en France
Tempête au sein
du gouvernement
La proposition d'inscrire,
dans la révision constitutionnelle, la déchéance de la
nationalité aux binationaux,
condamnés pour terrorisme,
a non seulement causé une
déchirure au sein de la gauche, mais également provoqué une tempête au niveau
du gouvernement après les
signaux contradictoires
envoyés par la ministre de
la Justice, Christiane
Taubira. Venant parasiter
l'image d'un gouvernement
soudé autour des grandes
questions, notamment après
la décision ferme du président François Hollande,
lors du Conseil des ministres, de maintenir cette disposition dans le projet de
révision constitutionnelle, la
ministre a réaffirmé jeudi sa
conviction que la
déchéance de nationalité
n'est pas souhaitable" pour
les Français binationaux,
critiquant une mesure à l'efficacité absolument dérisoire". " Je ne fais pas mystère du fait que oui, je
pense que la déchéance de
nationalité n'est pas souhaitable pour des Français
binationaux parce que l'efficacité, je l'ai dit avant tout
le monde (...) et le Premier
ministre en a convenu sans
difficulté, est absolument
dérisoire", a-t-elle expliqué
sur iTELE. Plusieurs observateurs de la scène politique française se sont
demandé, après cette
déclaration, comment la
ministre, connue pour être
proche des " frondeurs" de
l'aile gauche de la majorité,
va pouvoir défendre devant
les députés le projet de
réforme de la Constitution
comprenant la déchéance
de la nationalité, sur
laquelle elle n'est pas d'accord. Une situation qui
prend une ½allure inédite"
au sein d'un gouvernement,
jugent-ils. A moins, expliquent-ils, que le Premier
ministre, Manuel Valls, ne
procède à un léger un
remaniement ministériel
avant le grand débat. A ce
propos, Valls a indiqué, mercredi dernier, dans un entretien à BFMTV, qu'un remaniement de son gouvernement était " toujours possible", probablement voulant
lancer un dernier signal à sa
ministre de la Justice.
Interrogé sur le sort
Christiane Taubira, il n'a pas
directement répondu : "
Christiane Taubira défend
son projet, qui est le sien",
alors qu'elle persiste et
signe qu'elle y est opposée.
Vendredi, la droite ne s'est
pas fait attendre en appelant
François Hollande à ½trancher" le cas de Christiane
Taubira. " Cette crise gouvernementale, elle doit se
trancher soit par le fait que
Mme Taubira retire ses propos, ce que je n'imagine pas
qu'elle pourrait faire, soit
qu'elle quitte le gouvernement", a déclaré le président du MoDem, François
Bayrou. Je comprends
qu'elle veuille s'accrocher à
son poste de ministre, mais
si elle considère que c'est
un sujet important et qu'elle
est en désaccord avec le
président de la République,
j'imagine qu'elle devrait
avoir à coeur de respecter
ses convictions et de quitter
le gouvernement", a souligné pour sa part le président de l'UDI JeanChristophe Lagarde. Pour
les Républicains, Thierry
Solère ironise en relevant
qu'au sommet de l'Etat, "
personne ne croit à ce que
le président de la
République et le gouvernement mettent en œuvre"
cette disposition, alors que
pour Luc Chatel, " François
Hollande doit mettre un
terme à ce désordre". Même
si le premier responsable du
Parti socialiste, JeanChristophe Cambadélis, a
tenté de minimiser l'affaire,
de nombreux observateurs
s'attendent à un changement de gouvernement
dans les jours à venir pour
que Valls le présente avec
un véritable esprit d'équipe
et éviter toute cacophonie.
Régions
13 tentatives
de suicide enregistrées
Médéa
Affichage d’une liste
de 50 logements
sociaux à Cheniguel
Après une longue attente, la commune de Cheniguel vient de procéder
à l’affichage des listes des bénéficiaires de logements sociaux.
Quelques centaines de dossiers ont
fait l’objet d’étude, de complément de
documents et autres tracasseries, pour
enfin arrêter une liste de 50 bénéficiaires. Par précaution et en prévision
d’éventuels dépassements, l’affichage
des listes à travers les principales
artères de la ville, a eu lieu la matinée
de mardi dernier. Comme une traînée
de poudre, la nouvelle a fait le tour de
la ville, des groupes de citoyens ont
accourus vers les endroits d’affichage.
De très forts moyens de sécurité sont
déployés pour empêcher les mécontents. Les forces de l’ordre ont su maîtriser la situation et la circulation a
repris son cours normal en fin de journée. Une trentaine de personnes se
disant lésées, ont été reçues par les
autorités en place pour entendre leurs
doléances tout en leur affirmant
qu’elles peuvent introduire leurs
recours dans les délais impartis à la
commission de la daïra.
Le prix du poulet flambe
Le prix du poulet est monté en
flèche en l’espace d’un mois. Vendu, il
y a quelques jours seulement, à 210
DA, il place la barre trop haut et affiche
les 320 et 350 DA le kilo. Les marchands brandissent l’argument de la
cherté des aliments de la volaille, qui
se répercute sur le prix de vente.
L’explication reste sans effet sur le
consommateur qui souffre le martyre.
« Les prix de la viande blanche ont
augmenté sur le marché, nous
sommes obligés de changer nos habitudes alimentaires », a reconnu un
citoyen rencontré au marché de la ville
de Guelb Kebir, une région très
connue de sa vocation agricole. Il y a
quelques années, nous avons changé
nos habitudes culinaires en recourant
de plus en plus à la viande blanche,
mais le prix actuel de cette dernière
nous pousse à chercher une autre
solution. Laquelle ? Je ne sais pas »,
ajoute le citoyen en désarroi. « Je ne
comprends pas cette flambée des prix,
mais nous devons nous débrouiller
pour nous nourrir, nous devons traverser cette dure épreuve », a-t-il conclu.
Z.M.
La célébration de Yennayer
Un entrepreneur épinglé
par des policiers
Un grand carnaval "Ayrad"
prévu ce mardi à Tizi Ouzou
Opérant dans un
chantier relatif à la
construction d’un
ensemble immobilier
de 200 logements
initié dans le cadre du
Fonds national de
péréquation des
œuvres sociales
(FNPOS) situé au
niveau de la Cité
Khalifa Ben Mahmoud
(ex-Le complexe), des
ouvriers d’une
entreprise privée ont
été pris en effraction
de coulage du béton
sur une dalle d’un
étage de l’un des
immeubles en
construction.
n effet, lors d’une
ronde de routine, des
agents de la Sûreté
de daïra d’Arzew, ont été
attirés, vers 21 heures, en
E
pleine pluie et par un froid
glacial, par le bruit nocturne
des équipements de coulage
de béton, ce qui les a poussés à approfondir leur
enquête pour découvrir un
chantier d’une entreprise privée de construction activant
en pleine nuit en pleine violation de la législation en
vigueur en matière de
construction
immobilière.
Cette loi interdit le coulage
nocturne de béton sans
autorisation préalable des
services de contrôle technique de construction (CTC),
du maître de l’ouvrage et
celles, notamment, des services techniques de la commune qui sont les seuls habilités à délivrer un permis de
bâtir en milieu urbain.
Le chantier en question
était animé par des ouvriers
en maçonnerie qui activaient
sous une pluie battante et
disposant comme source
d’éclairage, juste d’un petit
projecteur, dont le faisceau
lumineux était très minime.
Le comble dans cette situation entachée d’illégalité, de
gros engins bruyants de tra-
vaux publics étaient mis en
service, dont une grande
pompe et un malaxeur de
béton, ce qui portait préjudice à la tranquillité et à la
quiétude du voisinage qui
est situé à quelques mètres
dudit chantier. Selon un
technicien des services de
l’urbanisme, «tous les bruits
occasionnés par les chantiers lors de leurs activités
sont réglementés par la loi et
tout dépassement est sujet à
des sanctions,» précisera-t-il
en ajoutant, «tout chantier
doit obtenir au préalable une
autorisation délivrée par les
services techniques de la
mairie fixant les horaires
d’activité.
Concernant les engins
bruyants, leur utilisation est
interdite en général avant 7
heures du matin et après 19
heures du soir, alors que
toute activité durant le weekends et les jours fériés est
quasiment interdite. Dans le
cas de non-respect de la
législation en vigueur, et si le
chantier est situé en milieu
urbain, c’est à la police
urbaine de procéder à la verbalisation», soulignera-t-il.
M.B.
Rue Mohamed Boudiaf (ex-Mostaganem)
Le tramway bloqué
par les habitants d’un immeuble
loquer le tramway est devenu ainsi
le moyen de protestation préféré
des familles en détresse, une alternative face à l’absence d’une oreille attentive et des réponses claires de la part
des autorités. Par ailleurs et selon les
citoyens, cette situation n’est pas prête
de disparaître dans un futur proche, au
vu du nombre impressionnant d’immeubles menaçant ruine uniquement
au centre-ville.
16 familles résidant dans un
immeuble vétuste situé sur la rue
Mohamed
Boudiaf
(ex-rue
de
Mostaganem), ont bloqué, avant-hier,
la circulation du tramway. Ils avaient
également posé aux environs de 11
B
heures, des pierres et toutes sortes
d’objets hétéroclites sur le tracé du
tramway traversant cette voie de communication.
Ces familles ont agi de la sorte pour
protester contre l’effondrement partiel
de leur immeuble conséquemment aux
dernières intempéries qui s’étaient
abattues sur la ville d’Oran durant les
48 heures.
Les protestataires ont, en outre,
dressé une grande tente et accroché
des pancartes sur laquelle était inscrit
«16 familles en danger». Regroupés au
bas de leur bâtisse, ils ont notamment
scandé des slogans dénonçant leur
situation et appelé les autorités locales
à prendre en charge leur problème. Il y
a lieu de signaler qu’en raison de l’obstruction de la circulation, les passagers
du tramway ont été priés de quitter les
rames de ce moyen de transport qui a
arrêté le service durant des heures. Ce
mode de protestation qui consiste à
bloquer la circulation du tramway, n’est
pas nouveau dans la capitale de
l’Ouest, puisque depuis l’entrée en service, au mois de mai dernier, plusieurs
cas y ont été signalés il y une vingtaine
de jours à Es-Sénia, lorsque des
citoyens avaient bloqué la circulation
pour attirer l’attention des pouvoirs
publics sur la vétusté de leur habitation.
M.B.
APC d’Es-Sénia
L’accueil laisse à désirer au niveau
de la réception
n doit dire que des
changements ont été
effectués au niveau des
agents chargés de l’accès
des citoyens chez le maire
afin de redynamiser le service de l’accueil et lui confier
les vraies missions qu’il doit
accomplir.
Malheureusement, il y a
des agents qui fourrent leur
nez dans ce qui ne les regarde pas. Des responsables
sont chaque jour, au four et
O
Lundi 11 janvier 2016
Arzew
CHUO
Le service des urgences a enregistré pas moins de treize tentatives de
suicide durant une semaine seulement
et dont les causes principales sont
liées à des problèmes familiaux ou
sentimentaux que vivent la frange des
jeunes. Ce service des urgences médicales relevant de l’hôpital universitaire
d’Oran a, en outre, enregistré, avanthier, la réception d’une mineure âgée
de 17 ans qui a tenté de se suicider
dans son domicile familial à Gambetta
en ingurgitant une boîte de médicaments destinée au traitement de la
température. La victime répondant aux
initiales de B.S. qui a ressenti d’intenses douleurs au niveau de son
appareil digestif poussant à l’inquiétude de ses parents qui l’ont immédiatement évacuée vers l’hôpital universitaire d’Oran, où elle a été soumise à un
lavage de son estomac, pour lui faire
évacuer le poison qu’elle avait
consommé, quant aux causes qui l’ont
poussé à l’acte restent inconnues.
M.B.
Culture
Lundi 11 janvier 2016
au moulin, et au chevet des
doléances des citoyens.
Mais, il est inadmissible
qu’une poignée d’agents
gâchent le travail titanesque
qu’est en train d’effectuer
cette commune notamment
sur le plan du service public.
Des citoyens de Sénia se
sont plaints de la qualité de
l’accueil
réservé
par
quelques agents de la réception du président d’APC.
Pourtant cette mairie reçoit
10
quotidiennement
des
marées
humaines.
Un
citoyen raconte qu’un agent,
au lieu de vérifier si le responsable que demande à
voir un autre citoyen, était
disponible ou pas, a le culot
de lui demander d’appeler ce
responsable par téléphone
pour savoir s’il veut le recevoir.
Une étrange attitude qui
renseigne que beaucoup
reste à faire désormais sur le
plan de l’accueil. Les
citoyens qui nous ont
contactés disent que ce scénario s’est répété plusieurs
fois, croyant sans doute
qu’ils sont en train de diminuer la pression sur les responsables.
Ce n’est pas vraiment ce
que souhaitent ces derniers
qui s’investissent corps et
âme dans l’accueil et la
réception des gens.
M.B.
Cette année, la célébration
de Yennayer a un goût
particulier avec l'annonce
de l'officialisation de
tamazight dans le projet
de révision de la
Constitution.
Yennayer (yen = 1er, Ayer
= lune ou mois) ou premier
jour du mois, correspond à
la victoire du roi berbère
Chachnaq sur le roi des
Pharaons Ramsès III, en
(950 av. JC).
Par : Roza Drik
elon cette version,
raconte-t on, Chachnaq
qui arrive sur le trône va
fonder la 22e dynastie
égyptienne qui régnera sur le
pays pendant deux siècles.
Yennayer marque aussi le
début de l'année agraire chez
les Amazighs d'Afrique du Nord
et célèbre les traditions qui
S
symbolisent la fertilité.
Le coup d'envoi des festivités a
été donné dans la matinée
d'hier Samedi, à la Maison de
la culture Mouloud Mammeri de
Tizi Ouzou, par une animation
folklorique avec la troupe
Idhebalene, qui a drainé une
foule nombreuse.
Un programmé riche et varié
est concocté par la Direction
de la culture de Tizi-Ouzou en
collaboration avec plusieurs
organismes culturels et
associatifs, organisé sous le
Haut patronage de Monsieur le
ministre de la Culture, et
l'Egide de Monsieur le wali de
Tizi-Ouzou pour célébrer
Yennayer 2966, portant le
slogan cette année : "Yennayer
: une date, un repère national,
une histoire millénaire".
Le Théâtre régional KatebYacine, la Maison de la culture
Mouloud-Mammeri ont prévu
un programme riche et varié.
Des festivités qui toucheront
plusieurs localités de la wilaya
à savoir Azazga, Draa El
Mizan, Ouadhias, Boghni, Beni
Douala.
Une visitée guidée des
différents stands des
expositions du patrimoine
culturel de la Kabylie. Un
espace est réservé aux
artisans qui exposent leur
produit artisanal, afin de
promouvoir leur activité
artisanale.
Un atelier pédagogique sur le
patrimoine sera lancé sur la
thématique de la maison
kabyle, encadré par des
spécialistes en la matière.
Un autre atelier est consacré
aux enfants, portant sur l'art du
contre. Il sera animé par
l'association "Grain Magique".
Côté littéraire, des maisons
d'édition prendront par à ce
rendez-vous, en étalant de
multiples titres liés à cette
occasion.
Une projection d'un film
pédagogique Tirza n tmusni
autour de la maison
traditionnelle kabyle, réalisé par
Cherbi Saliha, a été projetée à
la petite salle du même
établissement.
Pour la deuxième journée, une
journée d'étude autour de la
célébration de Yennayer, sa
date, son histoire sera
organisée. Cette date repère
d'une histoire millénaire est
fêtée à travers les régions sous
multiples rites.
Par ailleurs, deux conférences
sur : "Yennayar : présages et
célébrations" et " Le mythe et
la réalité de cette fête
millénaire " seront
respectivement animée par
l'auteur Kamel Drici Kamel et le
journaliste et auteur Mohamed
Ghobrini.
A signaler qu'un nombre
important de conférences est à
l'ordre du jour. "Yennayer : le
symbole du renouveau
amazigh ; une histoire à
revisiter", "Yennayer : une fête,
une culture et un patrimoine à
sauvegarder".
Au niveau local, le centre de
rééducation de Draa El Mizan
abritera une conférence autour
de "Yennayer", suivie d'une
présentation théâtrale. Pour sa
part, la localité d'Azazga, par le
biais de l'annexe de la Maison
de la culture, sera au rendezvous. Au programme la
projection du film intitulé mmizren de Ali Mouzaoui, une
pièce théâtrale intitulée : Times
par l'association culturelle
Itrane de †akerboust. Cette
année, les animations sur les
places publiques constituent la
nouveauté.
En effet, de la place de l'Olivier,
les organisateurs comptent, ce
mardi, lancer le grand Carnaval
"Ayrad" avec la participation
des différentes wilayas et les
troupes théâtrales de TiziOuzou.
Une "Waada" de Yennayer sera
organisée avec la participation
du mouvement associatif de la
wilaya et différents sponsors.
Yennayer est fêté par les
Algériens avec faste et rites, en
attendant de l'institutionnaliser
comme Fête nationale.
L'après -midi, les organisateurs
ont prévu une comédie
musicale intitulée " Huska "
sera présentée par
l'association culturelle
Igawawen de LNI, au nouveau
du théâtre régional Kateb
Yacine de Tizi Ouzou.
R.D.
Selon Mihoubi
La promotion de tamazight consolide
l'identité nationale
e ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi, a souligné samedi à Alger que la promotion de tamazight langue
nationale et officielle devrait
consolider l'identité nationale. Et
ce à l'occasion du coup d'envoi
des célébrations du nouvel an
amazigh "Yennayer", au Palais
de la Culture Moufdi-Zakaria, à
Alger.
Mihoubi a d'emblée mis en
relief que "l'identité algérienne
est consolidée par la promotion
de tamazight langue nationale
et officielle, prévu dans l'avant
projet de révision de la
Constitution devant être pré-
L
Patrimoine
n symposium sur les célébrations de Yennayer, le
nouvel an amazigh, se tiendra
le 20 février prochain à Oran
pour étudier l'opportunité du
classement national de cette
fête, a annoncé samedi à Alger
le secrétaire général du Haut
conseil à l'Amazighité (HCA),
Si El Hachemi Assad qui s'exprimait en marge du lancement
des célébrations de Yennayer
2966 A l'occasion, il a convié
la communauté scientifique à
travailler sur le dossier de
classement de cette fête célébrée dans tous les pays
U
senté prochainement au parlement. Et d'ajouter que
"Cet acquis est à même de
consolider davantage la cohésion et l'unité des Algériens".
Il a relevé également que "la
promotion de la langue amazighe nécessite, durant les
années à venir, des efforts
scientifiques et académiques
considérables", ajoutant que
cette responsabilité incombe à
la société civile, à l'université et
aux centres de recherche".
Par ailleurs, le ministre de la
culture a affirmé "la disposition
de son département à soutenir
tout projet devant servir la cultu-
re amazighe qui est l'une des
composantes de l'identité nationale", soulignant que ce soutien
touchera le cinéma, le livre et
les arts.
De son côté, le secrétaire général du Haut commissariat à
l'Amazighité (HCA), Si El
Hachemi Assad a indiqué que la
célébration du nouvel an
Amazigh "Yennayer", revêt cette
année un caractère particulier
car coïncidant avec "un nouveau départ, à savoir la constitutionnalisation de langue amazighe comme langue nationale
et officielle".
Par ailleurs, le secrétaire géné-
ral du ministère de l'Education
nationale Abdelkrim Belabed a
indiqué que "le ministère a fait
de l'élargissement de l'enseignement de Tamazight une de
ses priorités", estimant qu'"étant
un atout pour l'école algérienne, la promotion de la langue
amazighe a nécessité la mise
en place de mécanismes de
développement de la recherche
dans ce domaine".
A ce titre, le Haut-commissariat
à l'amazighité avait signé en
févier 2015 le ministère de
l'Education nationale un protocole pour l'élargissement de
l'enseignement de tamazight à
travers la mise en place d'une
commission technique conjointe
de suivi.
Sur un autre registre, le ministère de l'Education nationale
consacre, le 12 janvier prochain, un cours sur l'importance de la célébration du nouvel
an amazigh, Yennayer.
Les
festivités qui se poursuivront
jusqu'au 12 janvier, comprennent un petit salon du livre, une
exposition d'artisanat, des
stands dédiés à l'apprentissage
de la calligraphie Tifinagh, des
conférences et des rencontres
sur la poésie Tamazight, programmés à Alger.
Le classement national de Yennayer
en discussion le 20 février
d'Afrique du nord. Il a également indiqué que le HCA disposait d'une banque de données conséquente (recherches
et documents audiovisuels)
liées aux festivités, et aux différents rituels entrant dans la
célébration du nouvel an amazighe. Avec le concours des
anthropologues du Centre de
recherches préhistoriques,
anthropologiques et historiques
(Cnrpah), et le Centre de
recherche en anthropologie
sociale et culturelle (Crasc)
d'Oran, le HCA ambitionne
d'élaborer un dossier scienti-
fique, en vue du classement de
Yennayer au patrimoine immatériel de l'Algérie. L'idée du
classement du nouvel an
Amazigh à la liste représentative du patrimoine immatériel de
l'humanité par l'Unesco reste
une piste de réflexion lancée
en 2015 par le HCA, et qui
nécessite l'intervention des
anthropologues, des centres
de recherches et des ministères de la Culture et de
l'Education nationale, a-t-il
expliqué dans la même foulée.
Un Classement de l'Unesco
serait d'autant plus envisa-
15
geable que la célébration de
Yennayar est commune à plusieurs pays, a-t-il dit.
Interrogé sur la reconnaissance
de la fête de Yennayer, en tant
que fête nationale au même
titre que les fêtes du nouvel an
de l'hégire, ou du nouvel an
grégorien, le SG du HCA, a
indiqué que celle-ci "doit passer
par la révision des textes juridiques" de 1963 régissant les
fêtes nationales et qui,
d'ailleurs, appelés à évoluer
pour "s'adapter" à la réalité de
l'Algérie d'aujourd'hui, a-t-il
plaidé. Lancées samedi au
Palais de la Culture MoufdiZakaria à Alger, les festivités
de célébration de Yennayer
2966 qui se poursuivront jusqu'au 12 janvier, comprennent
un petit salon du livre, une
exposition d'artisanat, des
stands dédiés à l'apprentissage de la calligraphie Tifinagh,
des conférences et des rencontres sur la poésie. A partir
de dimanche, des caravanes
culturelles feront escale dans
14 villes d'Algérie, en plus d'un
programme pédagogique en
direction des établissements
scolaires, encadré par le HCA.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Mohamed Raouraoua :
JO-2016:
Algérie-Palestine
le 17 février
en amical
La sélection olympique algérienne
affrontera son homologue de la
Palestine le 17 février prochain pour
sa première sortie amicale en vue des
Jeux Olympiques-2016 à Rio de
Janeiro, a annoncé le président de la
Fédération algérienne de football
(FAF), Mohamed Raouraoua.
Les Olympiques algériens devraient
également participer à un tournoi
international au Qatar en mars prochain, si la sélection qatarie décrochait sa qualification pour le rendezvous olympien à l'issue du tournoi
qualificatif d'Asie qui se déroulera prochainement à Doha, a encore informé
Raouraoua au cours d'une conférence
de presse animée au stade du 5-juillet
(Alger).
Dans le cas de l'annulation du tournoi
en question, les protégés de
Shurmann
pourraient
affronter
l'équipe olympique du Portugal à
Lisbonne, selon toujours le président
de la FAF, qui a assuré que les
coéquipiers de Zindeddine Ferhat,
effectueront des stages mensuels à
partir de ce mois de janvier.
A ce propos, le premier regroupement
aura lieu du 17 au 20 janvier en cours
au Centre technique de Sidi Moussa.
En attendant, l'entraîneur national,
Pierre-André Shurmann, a entamé
samedi ses séries de réunions avec
les parties concernées pour arrêter
son programme de préparation complet en vue des JO-2016. Il sera également question de dresser une liste
élargie des joueurs susceptibles d'être
retenu pour le rendez-vous brésilien,
un effectif devant connaître des changements sensibles par rapport à celui
qui a pris part à la Coupe d'Afrique
des moins de 23 ans au Sénégal, au
cours de laquelle l'Algérie a validé son
billet pour les JO grâce à sa deuxième
place au classement finale.
Outre trois joueurs de plus de 23 ans
autorisés à prendre part à l'évènement, le président de la FAF a
annoncé avoir eu l'accord des joueurs
Yacine Benzia (Lille, France) et Adam
Ounas (Bordeaux) pour porter le maillot algérien.
Les deux joueurs, au vu de leur âge,
ont le droit de postuler à une participation aux JO. Le premier a 21 ans, alors
que le second en a 19.
A cause de contentieux
financiers, des clubs menacés
par la FIFA
es clubs de Ligue 1 professionnelle Mobilis risque la défalcation de points ou même la rétrogradation en divisions inférieures s'ils ne
règlent pas leurs contentieux financiers
avec d'anciens joueurs ayant recouru à
la Fédération internationale (Fifa) pour
être rétabli dans leurs droits, a indiqué à
Alger, le président de la FAF, Mohamed
Raouraoua.
"Nous ne souhaitons pas recourir à de
tels sanctions, mais la faute incombe
aux clubs en question qui engagent des
joueurs étrangers sans pour autant qu'ils
soient en mesure d'honorer leurs engagements envers eux", a déploré le président de la FAF, en conférence de presse
tenue au stade du 5-juillet(Alger).
Raouraoua n'a pas en revanche, dévoilé
les noms des formations concernées, se
contentant de révéler que celles-ci ont
sollicité la FAF pour régler ces contentieux tout en s'engageant à rembourser
ses dettes à l'avenir, une proposition que
le conférencier n4est pas prêt à accepter, a-t-il dit.
"A titre d'exemple, un club a payé dernièrement la mirobolante somme de
100.000 dollars en guise de frais de formation d'un joueur étranger qu'il a
recruté", a révélé Raouraoua.
D
La situation délicate dans laquelle se
sont retrouvés plusieurs clubs de l'élite
vis-à-vis de leurs joueurs étrangers, a
conforté Raouraoua dans sa décision
d'interdire le recrutement des étrangers
à partir de l'actuel mercato d4hiver.
"Ni lois en vigueur, ni la situation financière déplorable des clubs algériens ne
permettent de poursuivre dans cette
politique de recrutement des joueurs
étrangers. Ce n'est donc qu'un mesure
temporaire qu'on pourra revoir à l'avenir
si les données changent bien sûr", a
assuré le président de la FAF.
Et pour étayer davantage ses propos
concernant l'échec du recrutement des
joueurs étrangers, Raouraoua a fait
savoir que 46% des 28 étrangers exerçant dans le championnat algériens seulement ont joué la moitié des matchs au
cours de la phase aller.
140 dossiers traités par la
CRL
Dans la foulée, le premier responsable
de la FAF a déploré le comportement
des équipes de l'élite qui continuent à
marginaliser les joueurs des catégories
jeunes, préférant recruter d'ailleurs sans
pour autant que ces recrues ne donnent
le plus escompté.
A cet effet, il s'est dit déçu de constater
que seulement 21 joueurs de la catégorie des moins de 21 ans ont été utilisés
par leurs clubs respectifs au cours de la
première partie de la saison.
Sur un autre registre, le président la FAF
a critiqué sévèrement la gestion financière des clubs professionnels, lesquels
souffrent dans leur majorité écrasante
de "déficit financier énorme".
Cela ne les a pas empêchés pour autant
de revoir chaque saison à la hausse leur
masse salariale qui représente la part du
lion de leur budget respectif.
"C'est tout a fait normal donc que les
entreprises sportives des clubs se
retrouvent dans l'incapacité de payer les
salaires de leurs joueurs d'où ce nombre
élevé de 130 dossiers traités par la commission de règlement des litiges (CRL)
de la FAF cette saison", s'est insurgé
Raouraoua.
Malgré cet énorme handicap financier
qui menace l'expérience de professionnalisme en Algérie, Raouraoua a précisé
que son instance n'est pas en mesure en
aucun cas de procéder au "plafonnement des salaires des joueurs", estimant
que cette responsabilité était du ressort
des dirigeants des clubs eux-mêmes.
L'ES Sétif sort le CR Belouizdad,
le R. Ain Defla cendrillon
ES Sétif s'est imposée dans le
choc des seizièmes de finale de la
Coupe d'Algérie face au CR Belouizdad
(2-1) après prolongations, marqués également par la qualification à l'arrachée
du tenant du trophée le MO Bejaia
contre JSD Jijel aux TAB, tandis que le
cendrillon du prochain tour est la surprenante formation de R. Ain Defla
(Régionale 1).
L'ES Sétif, mal en point en championnat
de Ligue 1, est sortie victorieuse de la
confrontation contre le CR Belouizdad
(2e de Ligue1) 2-1 après prolongation
dans un match serré.
Un second but Dagulou en première
période de la prolongation a permis aux
Setifiens de passer en huitièmes de
finale.
Le MO Bejaia, tenant du titre a souffert le
martyre pour sortir la formation de Jijel
qui a résisté jusqu'à la fatidique série
des tirs au but.
Menés au score sur une réalisation de
Cours d’alphabétisation à Aïn Defla
13 000 apprenants inscrits
Par Amel Korchi
u total, 13 000 apprenants sont inscrits aux
cours d’alphabétisation au
niveau de la wilaya de Aïn
Defla, a-t-on appris hier du
directeur de l’annexe locale
de l’Office d’alphabétisation
et d’enseignement pour les
personnes âgées. De ce
chiffre, quelque 7 700 personnes suivent des cours
d’alphabétisation dans les
zones rurales de la wilaya,
a
indiqué
Abdelkader
Choumani en marge de la
célébration de la Journée
A
N'doy (104'), les visiteurs ont égalisé à
l'ultime minute de la seconde prolongation par Zine Mehdi avant de céder aux
TAB (3-1).
Un autre pensionnaire de Ligue 1, le
DRB Tadjenanet a peiné avant de passer l'écueil de l'EC Oued Smar aux TAB
(2-1) après une égalité parfaite (1-1)
durant 120 minutes.
La surprise de ce tour est à mettre à l'actif de la formation de l'ARB Ghriss qui a
éliminé l'ASM Oran aux TAB, tandis que
le Raed. Ain Defla a décroché une qualification historique contre le CRB Ouled
Djellal 4-2 (a.prol.) devenant ainsi le petit
poucet de l'épreuve.
Une autre équipe de palier inférieur l'US
Tébessa a réalisé un retentissant exploit
en sortant l'USM Blida 1-1 (8-7 aux tab).
Le NA Hussein-dey s'est qualifié de son
côté aux dépens de la
JS
Saoura aux TAB après une égalité parfaite (0-0) entre deux pensionnaires de
Ligue 1.
Résultats complets :
Samedi:
R. Ain Defla- CRB Ouled Djellal
(a.prol.)
HB Chelghoum Laid- E Collo
ASM Oran- ARB Ghriss
(ARBG aux tab 4-2).
ASAM Ain M4lila- ASB Maghnia
ESB Dahmouni- RC Relizane
EC Oued Smar- DRB Tadjenanet
(DRBT aux tab 2-1)
CR Béni Thour- Paradou AC
US Tébessa- USM Blida
(UST aux tab 8-7)
RC Arbaâ- USB Tissemsilt
MO Béjaia- JSD Jijel
(MOB aux tab 3-1)
ES Sétif- CR Belouizdad
(a.prol.)
NA Hussein Dey- JS Saoura
(NAHD aux tab 4-3)
Vendredi:
USM El Harrach- IRB El Kerma
16
4-2
1-0
0-0
0-1
0-1
1-1
0-3
1-1
1-0
1-1
2-1
0-0
2-0
MC Alger- US Biskra
MCE Eulma- CRB Ain Fekroun
(CRBAF aux tab 4-2)
SCM Oran- USM Bel-Abbès
1-0
1-1
0-1
arabe
d’alphabétisation
coïncidant
avec
le
8 janvier de chaque année.
Outre l’ouverture de centres
d’alphabétisation dans les
zones reculées
de la
wilaya, il a soutenu que les
efforts entrepris par son
office sont axés notamment
sur la tranche d’âge comprise entre 25 et 49 ans au
regard de l’importance de
l’alphabétisation dans son
insertion sociale et professionnelle. La conjugaison
des efforts de nombreux
intervenants est nécessaire
pour l’éradica-tion de l’anal-
phabétisme, a précisé
Choumani, faisant remarquer que la lutte contre ce
fléau n’est pas du ressort
exclusif de l’Office d’alphabétisation et d’enseignement pour les personnes
âgées mais « concerne la
société toute entière ». Des
personnes âgées présentes
à la cérémonie abritée à
cette occasion par la
Maison de la culture Emir
Abdelkader de Aïn Defla ont
fait part de l’«incommensurable» bonheur que leur
procure le suivi des cours
d’alphabétisation.
«
Apprendre à lire et à écrire
est assurément synonyme
d’une seconde naissance
», ont-elles soutenu à l’unisson, mettant en avant le
proverbe qui assimile la
science à la lumière et
l’ignorance à l’obscurité. «
Si à l’heure des TIC et du
numérique, la non-maîtrise
des moyens modernes de
communication est considérée comme une sorte
d’analphabétisme, que dire
alors d’une personne qui ne
sait ni lire ni écrire?», se
sont-elles demandé.
A.K.
Parution de la revue « Madinati »
sur l’urbanisme, l’architecture
et la construction
ne nouvelle revue « Madinati »
(«Ma ville ») qui s’intéresse à
l’urbanisme, l’architecture et à la
construction, vient de paraître à Oran.
Le numéro zéro de cette publication a
été distribué samedi, lors d’une
séance de présentation organisée à
l’Institut de développement des ressources humaines (IDRH). La revue «
Madinati » a été fondée par Tahraoui
Djillali, architecte de formation et de
métier et également enseignant universitaire. Lors de la séance de présentation, Tahraoui a indiqué que cette
U
publication
constitue un espace
d’échanges entre les différents intervenants dans le milieu urbain, entre
autres, les architectes, les paysagistes, les sociologues et même les artistes. « Il s’agit de capitaliser la
mémoire individuelle et la mémoire
collective autour de l’espace », a-t-il
estimé à ce propos.
Dans les 64 pages de ce numéro,
la revue propose une série d’articles
sur l’espace urbain et des réflexions
sur la ville, des contributions d’universitaires abordant plusieurs aspects,
Ligue 2 (3 clubs):
CRB Ain-Fakroun - Paradou AC - USM
Bel-Abbès
Championnat amateur (3):
ASB Maghnia - HB Chelghoum Laid US Tébessa
Inter-Régions (1):
ARB Ghriss
Régionale (1):
R. Ain Defla.
allant de l’histoire au temps présent et
s’interrogeant sur les perspectives à
venir, dont «Les villes et les sociétés
au Maghreb, selon Ibn Khaldoun », «
La Casbah d’Oran et l’urgence des
fouilles
archéologiques »,
«
L’histoire de l’architecture culturelle à
Oran ».La ville d’Oran ayant décroché
l’organisation des Jeux méditerranéens 2021, la revue présente, dans
ce cadre, un dossier sur le complexe
omnisports de la capitale de l’ouest
algérien.
M.B.
Relizane
La wilaya raccordée à 95% au réseau
d’eau potable
a wilaya de Relizane a franchi le
cap des 90% concernant le raccordement de ses communes et
douars au réseau d’eau potable.
Un pourcentage très satisfaisant
surtout quand on sait qu’il y avait, il y a
à peine une décennie, certains faubourgs et douars relevant des trentehuit communes que la wilaya de
Relizane, situés dans des contrées
éloignées qui souffraient du manque
d’eau potable. Cette opération a été
accomplie grâce au raccordement, la
semaine passée, au réseau de l’AEP
L
aux douars de la commune de Sidi
Saâda et de ceux de Béniketir. Cette
opération, selon nos sources, se poursuit à un rythme accéléré dans d’autres douars non-raccordés et ce, dans
le cadre du programme sectoriel ou/et
du plan de développement communal.
A noter que les autorités locales
donnent une priorité aux secteurs dits
névralgiques pour être constamment
suivis et développés tels quie l’hydraulique, l’éducation, l’enseignement
supérieur et le secteur économique
qui a bénéficié ces derniers temps de
la réalisation de plusieurs marchés
couverts à travers les daïras de la
wilaya pour éradiquer l’informel de
cette activité. Il est à signaler que la
wilaya de Relizane abrite trois grands
ouvrages en matière de ressources
hydrique, à savoir, le barrage de
Gargar, Merdjat Sidi Abed et Sidi
M’hamed Benaouda.
Et rappelons qu’un autre barrage
est en cours de réalisation, situé à
Djdiouia, situé à 45 kilomètres du
chef-lieu de Relizane.
A.L.
Les routes de Halouia
La Cité Fettel croule sous les déchets
en mauvais état
Blida
Par Mohamed Zerouat
Les clubs qualifiés par palier
Ligue 1 (8 clubs):
DRB Tadjenanet - ES Sétif - MC Alger MO Bejaia (tenant du trophée) - NA
Hussein-DeyRC Arbâa (Finaliste)- RC Relizane USM Harrach
e problème des ordures ménagères dans la Cité Fettel relevant de la
commune d’Ouled Yaïch, semble s’installer dans la durée, cette Cité
ne dispose d’aucune décharge communale appropriée. Cette situation a
contraint les habitants à jeter les déchets sur les berges de l’oued, en bas
du chef-lieu de la cité. Mais voilà, les riverains de cette rivière ne l’entendent pas de cette oreille. Ainsi, ils ont empêché, à plusieurs reprises, les
riverains d’évacuer les détritus dans le lit de l’oued, arguant que les miasmes et autres fumées, qui s’en dégagent, « les asphyxient et leur rendent
la vie insupportable ! ». Dans les rues, le spectacle est désolant. Des
amoncellements d’ordures ménagères ont envahi les trottoirs et les accotements de la route, en enflant au fil des jours. L’air devient empestant et
irrespirable. Ce problème récurrent donne beaucoup de soucis aux autorités communales, qui ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver
une solution durable. Le désarroi est exprimé par les habitants qui nous
ont déclarés: « Cette situation nous donne beaucoup de soucis ! Nous
avons saisi les autorités locales ainsi que la direction de l’environnement
pour régler ce lancinant problème.
L
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Oran
16e de finale de la Coupe d Algérie:
L'
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
a Cité Halouia qui se trouve au nord de
la commune de Soumaâ, connaît un
déficit considérable en matière d’infrastructures routières. Les principaux accès à ce
bourg sont saturés, et ne répondent désormais plus aux exigences du développement. Ce problème est un obstacle pour
tous les habitants des cités avoisinantes,
nous ont confié quelques citoyens. Il en est
de même pour les écoliers et lycéens,
quand il s’agit de rejoindre leurs établissements respectifs. « Les moyens de transport sont inexistants et nous sommes souvent obligés de faire le trajet à pied », nous
disent, encore ces habitants. L’état du
réseau routier nous indique sur le développement de la région. Cela étant, il est désormais impératif de prendre en charge la
rénovation de ce secteur.
MZ.
L
9
Relizane
Cinquante cas de diabète
révélés à Beni Zantis
Une campagne de sensibilisation sur
le dépistage du diabète a été lancée au
niveau de la commune de Béni Zantis,
relevant de la daïra de Mazouna, organisée par l’association locale «Dahra » présidée par Mr Belaidouni Mohamed, sous le
patronat de l’APC. Parmi une centaine de
personnes soumises à un test d’analyse
de glycémie et une consultation gratuite
effectuée par une équipe de laborantins
(es) et infirmiers (es) sous l’autorité du
docteur Boumediene, cinquante cas se
sont révélés positifs avec un taux de glycémie supérieur à 2g/l. Ces malades ont
tous été pris en charge par les médecins
de la localité pour un suivi, et un traitement. Le but recherché, c’est l’assurance
d’une meilleure couverture sanitaire ainsi
qu’une sensibilisation de toute la population pour effectuer des contrôles médicaux
réguliers et prévenir certaines maladies
chroniques. En effet, une projection de
films relative à la maladie du diabète a
montré les conséquences de la maladie et
un suivi sur le plan nutritionnel (régime alimentaire) aussi une distribution des
dépliants éducatifs et informatiques sur le
diabète a eu lieu. Par ailleurs, notre interlocuteur a fait des interventions en insistant sur cette maladie chronique , sur ses
signes, ses complications, et les mesures
de prévention, et le traitement comme elle
a expliqué par ailleurs l’importance de suivre une alimentation équilibrée en se
conformant à une bonne hygiène de vie,
et de pratiquer un sport car cela demeure
la meilleure façon de contrer cette maladie
«mieux vaut prévenir que guérir» . Cette
campagne vise à informer le grand public
sur le diabète, et un appel a été lancé aux
gens pour faire un dépistage dont le but
d’éviter les complications pouvant engendrer cette maladie.
A.L.
Relizane
Ezzergaoui, un quartier
sale
La Cité Ezzergaoui sis au chef-lieu de
Relizane est une cité calme et paisible,
malheureusement elle n’échappe pas à
certains maux dont les habitants se plaignent. En effet, depuis le début du mois
d’octobre dernier, une invasion de moustiques et de rongeurs investit les lieux et ne
laisse pas les locataires indifférents. «Les
moustiques sont l’un de nos plus grands
problèmes», dit une des habitantes. «Cela
devient insupportable, on a essayé tous
genres de produits pour les exterminer
mais ils persistent», ajoute une autre. Les
habitants sont excédés et pointent du
doigt les autorités locales car les caves
débordent, d’insectes et de rongeurs et
rien n’est fait pour remédier à ce problème. Ajouter à cela aucun entretien des
aires de jeux n’a été établi. On constate,
de ce fait, la détérioration des quelques
stades, des jardins abandonnés pour certains et devenus des décharges. Les
familles ne trouvent plus où se promener,
même si deux nouvelles aires de jeux ont
été conçues, cela reste insuffisant pour
une si grande cité. Aucune animation culturelle ou sportive n’est organisée, les jeunes se consolent à jouer aux dominos
entre eux ou faire des parties de foot interminables dans des stades improvisés.
L’insécurité reste aussi un point noir à traiter. En effet, les habitants se plaignent des
quelques délinquants qui empruntent les
ruelles de leur cité et qui, parfois, dérangent et trouvent une aubaine à perpétuer
des actes de vandalisme. Cette cité reste,
néanmoins, loin des agitations que subissent la plupart des quartiers de la ville de
Relizane, mais sans pour autant être
négligée. Ce quartier a besoin d’une petite
attention pour offrir une certaine qualité de
vie.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
BLIDA
Un accident
tragique a été
enregistré au lieudit
Djlalta sur la route
de Chréa , samedi
passé vers
16h40mn, selon les
services de la
Protection civile.
E
été atteints plus ou moins gravement au niveau de différentes parties du corps. Après le
constat de décès établi par le
médecin légiste, la dépouille
de la victime a été évacuée à
la morgue du centre hospitalouniversitaire (CHU) Franz
Fanon de Blida. La même
source fait savoir que les blessés ont reçu les premiers
secours sur place avant d’être
transporté, à leur tour, au centre hospitalier de Benboulaïd
pour des soins complémentaires. La brigade de gendarmerie de Bab Dzair a diligenté
une enquête à l’effet de déterminer les circonstances exactes de cet accident tragique.
Toujours selon la même
source, un autre accident de
la circulation est survenu lors
de la même journée, qui fait la
mort à un enfant âgé de 11 ans,
écrasé avec son vélo par un
camion au niveau de la RW
112, reliant la commune de
Soumaâ à celle de Boufarik. Le
corps sans vie a été évacué à la
morgue de l’hôpital de Boufarik.
Z.M.
Saisie de 16 kg de kif Traité
sur l’autoroute Est-Ouest
Par K.Benkhelouf
est, à la suite de leur contrôle routinier que dans la journée du vendredi 8 janvier 2016, vers 16 h 30, sur
l’autoroute Est-Ouest à proximité de la
commune de Hassi Zahana, les éléments
de la Brigade polyvalente des services
de la Douane de Benbadis ( W. Sidi BelAbbès) ont effectué et réussi un nouveau
coup de filet, allant dans le cadre de la
lutte acharnée, contre le trafic de drogue,
en interceptant dans le bus de la ligne
C’
Tlemcen/Souk Arras, un individu âgé de
30 ans, transportant dans son cabas
personnel, une quantité de 16 kg de kif
traité, nous confirme l’officier Miroua
Abdelaziz.
L’estimation financière de la marchandise prohibée saisie remonte à 960 millions de centimes, et l’amande encourue
par le mis en cause est de 4 milliards de
cts.Le trafiquant a été systématiquement
remis aux services de l’inspection de
recherche de la Gendarmerie nationale
aux fins d’enquête.Ainsi, dans leur veille
sans relâche, afin de venir à bout des
envahissements de par toutes leurs formes des produits prohibés gangréneux
tels que le kif, les comprimés psychotropes, les boissons alcoolisées et autres,
les brigades de la Douane algérienne de
la wilaya de Sidi Bel-Abbès, font de la
lutte contre la drogue non seulement un
devoir professionnel, mais une obligation
de défense contre tout ce qui nuit à l’économie de notre pays et à la santé de
notre population de jeunes qui en est
menacée.
Aïn-Témouchent
Une bande de malfaiteurs dangereux
mis hors d’état de nuire
ccomplissant leurs missions de la prévention et
de lutte contre la criminalité
sous toutes ses formes, et
une fois, après avoir consigné
les plaintes d’agression commises par des malfrats armés
de couteaux et d’épées ,
notamment dans les endroits
isolés , provoquant un climat
de peur, de psychose et de
terreur parmi les victimes, les
éléments de la 3e Sûreté
urbaine d’Aïn-Témouchent
ont pris des dispositions de
sécurité qui leur ont permis de
les coincer et les faire tomber
dans les filets des policiers
dans plusieurs points noirs de
la ville . Ces derniers se
dénomment Z.B , âgé de 27
ans, repris de justice, B.A , 22
ans, et B.S , 21 ans, tous
demeurant à Aïn-Témouchent
Poussant leur enquête, les
policiers ont réussi à identifier
les armes blanches utilisées
A
par les malfaiteurs dans l’accomplissement de leurs actes
d’agression , après une perquisition autorisée par l’autorité judiciaire territorialement
compétente effectuée dans un
appartement d’un immeuble,
des armes blanches, des téléphones portables volés, des
épées et 03 chiens pitbull,
ainsi qu’un morceau de kif
traité, et 33 comprimés psychotropes. Soumis à la procédure d’usage , ces présumés
auteurs de ces actes pénaux
dangereux ont été soumis à la
procédure d’usage avant
d’être présentés devant le tribunal territorialement compétent d’Aïn Témouchent, où ils
ont été mis en détention préventive pour détention d’armes blanches prohibées sans
motif valable et commercialisation de la drogue, constitution d’une association de malfaiteurs, incitation de mineurs
à la débauche, création de
lieu débauche et prostitution
clandestine. Cette arrestation
et la mise hors d’état de nuire
de ces malfaiteurs dangereux
a soulagé les citoyens de la
ville notamment ceux résidant
des quartiers dépourvus de
structures de sécurité.
B.A.
Blida
Prestation de serment
de 684 lieutenants de police
Une promotion de 684 officiers dont 67 femmes officiers
de police ayant suivi une formation à l’Ecole de police de
Soumaâ a prêté serment samedi à la cour de Blida conformément à l’article 16 du statut de la Direction générale de la
Sûreté nationale (DGSN). Le directeur de l’Ecole de police a
indiqué à cette occasion qu’il s’agissait de la 10e promotion
composée de 684 officiers. Les éléments de cette promotion
ont suivi une formation de 24 mois, ils sont appelés à renforcer différents services opérationnels de la Sûreté nationale
dédiés à la garantie de la sécurité des citoyens, la protection
de leurs biens et la lutte contre le crime sous toutes ses formes, selon le communiqué de presses dressé par le chargé
de communication de la Sûreté de Blida.
Z.M.
8
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Le Real de Zidane écrase
La Corogne 5-0
Saisie
d’une quantité
de 1 812 bouteilles
de boissons
alcoolisées
Les éléments de la brigade
territoriale de la Gendarmerie
nationale de Hassi-El-Ghella ,
dans la daïra d’El-Amria (wilaya
d’Aïn-Témouchent) ont saisi ,
avant-hier, une quantité de 1 812
bouteilles de boissons alcoolisées de différentes marques
estimée à 541 200 DA. Cette
marchandise a été transportée
dans un camionnette avec un
frigo de marque
« DFSK » et a été saisie, au
cours d’une mission de barrage
dressé par les gendarmes, dans
la zone de la commune de
Hassi-El-Ghella.Le conducteur et
les individus qui les accompagnent, ont été soumis à la procédure d’usage et présentés
devant l’autorité judiciaire territorialement compétente qui les a
mis en détention préventive, tandis que la marchandise a été
remise aux services de la
Direction des domaines.
B.A.
Tlemcen
Découverte
et saisie d’une
quantité de 97 kg
de kif traité et 860
kg de déchets de
cuivre
Dans le cadre de la prévention et la lutte de la drogue et la
contrebande sous toutes leurs
formes, les éléments de la brigade polyvalente d’Ouled
Mimoun, dans la wilaya de
Tlemcen, ont réussi à découvrir
e une quantité de 97 kg de kif
traité transportée à bord d’un
véhicule automobile de marque «
Kango », venant de Maghnia et
se dirigeant vers la wilaya
d’Oran . Cette marchandise de
drogue a été saisie au cours de
l’accomplissement d’un barrage
dressé sur le tronçon de l’autoroute Est-Ouest. Le présumé
auteur de cette affaire de drogue
qui a tenté de prendre la fuite, a
été arrêté par les douaniers
avant d’être soumis à l’enquête
d’usage et présenté par devant
l’autorité judiciaire territorialement compétente. Dans le même
cadre, leurs collègues de la brigade mobile des douanes de
Ghazaouet ont saisi une quantité de 860 kg de déchets de cuivre transportés à bord d’un véhicule automobile de marque
«Renault Symbol », et ce au
cours d’une mission de contrôle
effectuée sur la route nationale
N°98 dans la zone « Boukabou »
dans la daïra Fellaouchene,
dans la wilaya de Tlemcen. La
valeur des marchandises et des
moyens de transport saisis est
estimée à 64 258 000 DA tandis
que l’amende douanière est de
89 605 000 DA.
B.A.
Lundi 11 janvier 2016
Super-Division "A" de basket :
Espagne:
Hassi-El-Ghella
Deux morts et trois blessés
dans deux accidents
de la circulation
n effet et selon le
chargé de communication de la Protection
civile, un bus a dérapé puis
s’est renversé, faisant un mort
et trois blessés venus de la
ville de Bentalha à Alger. La
victime, qui est morte sur le
coup, est âgée de 8 ans, tandis que les trois blessés ont
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Résultats de la 13e
journée
Vendredi :
RC Constantine - NB Staouéli
O. Batna - NA Hussein-Dey
AB Skikda - CRB Dar Beida
GS Pétroliers - WA Boufarik
PS El-Eulma - IRB Bordj Bou Arréridj
OMS Miliana - COBB Oran
Samedi :
USM Blida - US Sétif
79-92
51-61
73-86
82-59
55-65
57-53
non joué
Super-Division "B" :
Résultats de la 10e
journée
Vendredi :
CSC Gué de Constantine - le MC Saida 56-49
Samedi :
US Biskra - MOO Ouargla
47-34
OM Bel-Abbès - ASPTT Oran
66-73
USM Alger - CSMBB Ouargla
58-55
JSB
M'sila
MS
Cherchell
(reporté)
CAN-2016 (préparation):
Algérie 29 - Maribor
Branik (Slovène) 26
e nouvel entraîneur
du Real Madrid,
Zinédine Zidane a
réussi ses débuts sur le
banc merengue avec une
large victoire 5-0 contre
La Corogne samedi pour
la 19e journée du
Championnat d'Espagne,
avec un triplé de Gareth
L
Bale et un doublé de
Karim Benzema.
Transfigurée par la nomination du technicien français en début de
semaine, l'équipe merengue s'est imposée sur
une talonnade (15e) et
une frappe limpide de
Benzema (90e+1), ainsi
que deux têtes et un tir
instantané de Bale (22e,
49e, 63e).
Après 19 journées, le
Real reste troisième (40
pts) mais se rapproche de
la tête, désormais occupée par le Barça (1er, 42
pts, un match de moins)
après sa victoire contre
Grenade (4-0) avec un triplé de Lionel Messi.
L'Atletico Madrid (2e, 41
pts) peut repasser devant
dimanche sur le terrain du
Celta Vigo, si les
intempéries en Galice ne
perturbent pas cette rencontre.
Championnat national " Honneur":
Les lutteurs d'Alger raflent la mise
es lutteurs de la ligue d'Alger
(lutte libre et gréco-romaine), ont
survolé les finales du championnat
national " Honneur" seniors de lutte,
disputées vendredi et samedi à la
Coupole Mohamed Boudiaf d4Alger,
avec la participation de 180 athlètes
représentant 11 ligues.
En lutte libre, les athlètes d4Alger ont
décroché 15 médailles ( 4 or, 5 argent
et 6 de bronze), suivis des lutteurs du
CREPESM de Ben Aknoun ( 2 or, 1
argent et 2 de bronze), alors que les
ligues d4Oran et d4Aannaba ont raflé
chacun une médaille d4or dans les
L
catégories de 65 Kg et 97 Kg.
Dans la lutte gréco-romaine, les lutteurs de la ligue d4Alger ont frappé
une nouvelle fois en remportant 11
médailles (4 or, 5 argent et 2 de
bronze), suivis par les athlètes du
CREPESM de Ben Aknoun, avec 11
médailles (2 or, 2 argent et 7 de
bronze).
Le directeur technique national
(DTN), Ait-Hocine Arezki, a qualifié d'
"appréciable " le niveau de la compétition avec la belle prestation des lutteurs de la ligue d4Alger et du CREPSEM de Ben Aknoun, ce qui prouve
qu'un travail de fond existe sur le terrain et qu'une politique de formation
est appliquée au sein de ces clubs.
Cent quatre vingt (180) athlètes
issus de 11 ligues de wilaya ont pris
part au championnat national
"Honneur" seniors de lutte (grécoromaine et libre) qui a pris fin samedi
soir à la Coupole Mohamed Boudiaf
d4Alger.
Les ligues participante sont: Alger Annaba - Oran - Blida - Tipaza Taref- Bordj Bou Arreridj-SkikdaBéjaia, Mostaganem et Chlef.
Championnat de natation (cadets-juniors) :
Rania Nefsi (GSP) s'illustre lors de la
dernière journée de compétition
a nageuse du GS
Pétroliers Rania Nefsi
a marquée la 4e et dernière journée au championnat d'Algérie d'hiver
(cadets-juniors) en petit
bassin, disputée samedi,
en battant le record
d'Algérie juniors du 200m
dos avec un temps de
(2:19.58).
Nefsi (19 ans) qui s'est
adjugée quasiment toutes
les épreuves en juniors filles, a amélioré de deux
secondes l'ancien record
détenu par la nageuse de
l'OC Alger Lynda
Abderrahmane (2:21.20).
"Je suis très contente de
mon parcours au championnat d'hivers qui s'est
L
terminé ce samedi par un
record d'Algérie. Je tiens à
remercier mon père qui est
également mon entraîneur
pour son soutien durant
toutes ses années", a
déclaré Nefsi à l'APS.
A l'issue de quatre journées de compétition, les
nageurs du GS Pétroliers
ont largement dominé les
épreuves du championnat
national d'hivers qui s'est
déroulé du 6 au 9 janvier à
la piscine de Bab Ezzouar
(Alger), avec la participation de 165 nageurs (45
dames et 120 messieurs),
représentant 33 clubs.
En juniors filles, le GSP a
remporté toutes les épreuves (6 médailles d'or)
grâce à une seule
nageuse qui a outrageusement dominé la compétition, à savoir Rania Nefsi.
Chez les garçons, c'est le
NR Dely Brahim (9 médailles) qui termine premier
devant le GS Pétroliers (3
médailles d'or) et Sahel
nautique d'El Biar (3
médailles d'or).
Dans la catégorie cadette,
c'est encore le GS
Pétroliers qui a récolté le
plus de titres nationaux en
remportant 6 médailles
d'or, toutes remportées par
la jeune espoir de la natation algérienne Mejda
Chebaraka (15 ans),
devant le RC Hamri d'Oran
(5 médailles d'or) et le SA
17
Bab Ezzouar (3 médailles
d'or). Chez les garçons,
les nageurs du GS
Pétroliers ont écrasé la
concurrence en décrochant 14 médailles d'or
devant l'USM Alger (3
médailles d'or) et le
CSF Oran (1 médailles
d'or). Le directeur technique national (DTN),
Brahim Assloum, a dressé
un bilan "mitigé" à l'issue
de la compétition, soulevant l'absence de performances des clubs de l'Est
et le recul de la participation féminine notamment
chez les juniors, ce qui a
poussé les organisateurs à
annuler quelques épreuves.
La sélection algérienne de handball messieurs s'est imposée samedi face à la formation
slovène de RK Maribor Branik (Super league)
sur le score de 29 à 26 en match amical préparatoire disputé en Slovénie en vue de la 22e
Coupe d'Afrique des nations CAN-2016 prévue
au Caire (Egypte) du 21 au 30 janvier.
Les joueurs du sélectionneur Salah Bouchekriou
disputeront trois autres matchs amicaux contres
de clubs slovènes de Super League, au cours de
ce stage pré-compétitif : lundi face au RK
Ormoz, mercredi devant RK Gorenje Velenje et
vendredi contre RK Celje Pivovarna.
La sélection nationale a déjà effectué un stage
en Serbie ponctué par deux tests face au
Partizan de Belgrade (33-21) et l'Etoile Rouge
de Belgrade (43-21).
L'Algérie s'est rendue ensuite au Monténégro
pour disputer deux matchs amicaux face à la
sélection locale : une défaite (25-19) et une victoire (24-22).
La sélection nationale s'envolera pour le Caire le
lundi 18 janvier à partir d'Alger pour prendre part
à la CAN, dont elle est le tenant du trophée.
L'Algérie évoluera lors de la CAN-2016 (21-30
janvier) dans le groupe A avec l'Egypte (pays
hôte), le Maroc, le Gabon, le Nigeria et le
Cameroun. Le groupe B est composé de la
Tunisie, du Kenya, de la RD Congo, de la Libye,
du Congo et de l'Angola.
Le champion d'Afrique se qualifiera aux JO-2016
de Rio et les trois premiers prendront part au
championnat du monde 2017 en France.
Challenge National de Cross-country :
Large domination des
internationaux militaires
Les athlètes de la sélection nationale militaire, classés aux trois premières places, ont
outrageusement dominé le Challenge National
de Cross-country, disputé samedi à Bouchaoui
(Alger), au moment où Souad Aït Salem
(Olympique Bordj Bou Arréridj) s'est facilement
imposée chez les dames.
Rabah Khaouas a été le premier à franchir la
ligne d'arrivée chez les seniors messieurs, suivi
de ses deux coéquipiers en sélection nationale
militaire Ahmed Dali (2e) et Mansour Haroui
(3e).
Chez les dames, Souad Aït Salem a bouclé les
5000m avec aisance, franchissant la ligne d'arrivée avec une confortable avance sur les athlètes
de l'ASA Protection Civile, notamment, Riham
Senani (2e) et Kheira Benmediouni (3e).
Outre les 2e et 3e places, l'ASA Protection Civile
a réussi à s'emparer même de la 4e, grâce à
Sara Bouzaia, au moment où l'AS Sûreté
Nationale s'est contentée de la 6e place, prise
par Meriem Harek.
Publicité
Quotidien national d’information
Lundi 11 janvier 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'HABITAT DE L'URBANISME
ET DE LA VILLE
WILAYA DE TLEMCEN
DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT
AVIS D'APPEL D'OFFRE NATIONAL
RESTREINT N°01/D.E/S.A.M/2016
NIF : 099613019135030
DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS
NIF N° 099808019086701
WILAYA BECHAR
2 AVIS D'APPEL D'OFFRES
NATIONAL RESTREINT
N°03 D.E.P/2016
ÉME
Intitulée de l'opération : Etude, Réalisation et équipement d'un centre de tri pour
le regroupement Maghnia-Hammam Boughrara.
Objet de l'appel d'offres : Réalisation d'un centre de tri pour le regroupement
Maghnia-Hammam Boughrara.
En application des dispositions du décret présidentiel N° 10-236 du 07/10/2010
modifié et complété portant réglementation des marchés publics.
La direction de l'environnement de la wilaya de Tlemcen lance un avis d'appel
d'offres national restreint pour " Réalisation d'un centre de tri pour le regroupement Maghnia-Hammam Boughrara ".
Les entreprises publiques ou privés intéressées par le présent avis d'appel d'offre titulaires d'un Certificat de qualification et de classification professionnelle
catégorie II et plus en Bâtiment activité principal en cours de validité ,peuvent
retirer le cahier des charges auprès des services de la direction de l'environnement
de la wilaya de Tlemcen " Bd pasteur siège wilaya ".
Les offres des soumissionnaires doivent comporter les documents suivants :
La direction des équipements publics de la wilaya de BECHAR lance un avis d’appel d’offre
national restreint pour
ACHEVEMENT DE L’HOPITAL 60 LITS A BENI OUNIF
Les entreprises intéressées par le présent avis et possédant le certificat de qualification catégorie
IV (quatre) et plus en bâtiment (activité principale) peuvent retirer le cahier des charges auprès
du bureau d’études CAM (Omari) cite ELBADR 622 LOGTS N° 08 BECHAR tel 049 21 30 21
contre paiement de 5000.00DA frais de reproduction
- Contenu du dossier d’appel d’offre :
L’ensemble du dossier d’appel d’offre qui doit être présenté par le soumissionnaire sera réparti
en deux offres : une technique et l’autre financière
A/OFFRE TECHNIQUE :
La déclaration à souscrire dûment renseignée, datée, signée et cachetée.
La déclaration de probité dûment renseignée, datée, signée et cachetée.
Certificat de qualification et de classification professionnelle catégorie II et
plus en Bâtiment activité principale en cours de validité.
Références professionnelles dans les travaux similaires, durant les cinq dernières années justifiées par des attestations de bonne exécution.
Statut de l'entreprise éventuel pour les personnes morales.
Registre de commerce authentifié.
Les bilans comptables financiers certifiés des trois dernières années.
Référence bancaire.
Attestation d'organisme de sécurité social en cours de validité (CNAS-CASNOS-CACOBATH).
L'extrait de rôle datant de moins de (03) mois apuré ou avec échéancier de paiement portant la mention non inscrit sur le fichier des fraudeurs.
Casier judiciaire N03 en cours de validité.
Numéro d'identification fiscale (NIF).
Attestation de dépôt du compte ou des comptes sociaux délivré par la CNRC
pour les personnes morales (SARL, SNC, EURL,..) sous forme de société pour les
personnes morales de droit algériens.
La liste des Moyens humains de l'entreprise destinés à l'exécution du projet justifiée par des CV et des diplômes assuré par les services compétant.
La liste des Moyens matériels de l'entreprise destinés à l'exécution du projet
justifiée par un PV d'huissier de justice ou PV d'un expert évaluateur agrée récent
2015 et carte grise avec police d'assurance pour le matériel roulant.
Une explication de la démarche et de la méthodologie proposée par le bureau
d'études pour répondre aux termes de référence.
Le planning et le détail des travaux.
Le PV de visite de site.
A. PLI CONTENANT L’OFFRE TECHNIQUE DOIT COMPRENDRE :
1. La déclaration à souscrire conforme au modèle joint au cahier des charges signée achetée
et datée
2. La déclaration de probité conformée au modèle joint au cahier des charges signée cachetée
et datée
3. L’instruction aux soumissionnaires paraphés qui doit obligatoirement porter dans sa dernière
page la mention « lu et accepté » le cachet la signature et la date
4. Le cahier des charges paraphé qui doit obligatoirement porter dans sa dernière page pour
chaque cahier de charges la mention « lu et accepté » le cachet la signature du soumissionnaires
et la date en cours de validité
5. Copie de l’extrait du casier judiciaire du soumissionnaire lorsqu’il s’ »agit d’une personne
physique et du gérant ou du directeur général de l’entreprise lorsqu’il s’agit d’une société en cas
du groupement constitué l’ensembles des membres du groupe doivent présenter leurs casier
judiciaires en cours de validité à la date d’ouverture des plis
6.Copie des statuts de l’entreprises lorsqu’il s’agit d’une personne morale ou société
7. Copie des attestations de bonne exécutions des travaux délivrés par les maîtres de l’ouvrage
publics
8.L’état des moyens humains de l’entreprise justifiée par des déclaration vis à vis la CNAS
datée 12 mois au maximum avant la date de dépôt des offres accompagnée par des copies de
succès ou des diplômes pour l’encadrement clé de l’entreprise délivrées par l’employeur
9.Moyens matériel mis à la disposition du projet justifié par les copies cartes grises ou récépissé
de dépôt +assurance pour matériel roulant en cours de validité à la date des dépôts des offres
et PV d’huissier de justice daté au maximum douze (12) mois avant la date des dépôts des
offres pour le matériel non roulant. Copie du certicat de qualification et classification professionnelle activité principale bâtiment catégorie quatre (IV) ou plus en cours de validité à la date
d’ouverture
11. Copie du registre de commerce
12. Une copie de la carte portant le numéro d’identification fiscale (NIF)
13. Copie l’extrait de rôle datant de plus de 03 mois à la date de dépôt des offres apuré ou avec
échéancier . 14-Copie de l’attestation de dépôt des comptes sociaux délivrée par l’antenne
du registre de commerce (CNRC) pour les sociétés commerciales en cours de validité
15. Copie des bilans financiers des trois (03) dernières années (2012-2013-2014) certifié par
services des impôts
16. La copie de l’attestation de situation fiscale, daté au plis 12 mois de dépôt des offres
(CN°20)
17. Copie des attestations de mise à jour (CASNOS CNAS et CACOBATH) en cours de
validité
18. Un exemplaire du protocole d’accord liant les membres du groupement
19. Délai de réalisation accompagné d’un planning des travaux
20. Délai de garanti technique (lettre d’engagement signé daté et cacheté ) selon le spécimen
Magazine
Soins capillaires
6 astuces pour de beaux
cheveux résistants
T
à base de céréales complètes. Ils apportent de
grandes quantités de biotine, de zinc, de fer et
d'acide folique.
Une coupe de cheveux
adaptée peut faire des
miracles
Vos cheveux fins et plats
vous donnent un air triste
? L'origine du problème
est souvent une coupe de
cheveux non adaptée. Un
rendez-vous chez un coiffeur-visagiste compétent
et expérimenté est donc
une excellente idée. Ce
dernier analysera la structure de votre cheveu et
saura vous donner les
Le délai de préparation des offres est fixé à 21 jours, à compter de la première
parution dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP.
Les offres doivent être déposées (et non envoyées par voie postale) à l’adresse du maître de
l’ouvrage figurant sur l’avis d’appel d’offre a la direction des équipements publics de la wilaya
de BECHAR cite triangle universitaire
La date de dépôt des offres est arrêtée au 21 éme jour à compter de la date de la première
parution du présent avis dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP avant 12h00 cette date est
prorogée au premier jour ouvrable suivant si elle coïncide avec un jour férié ou de repos légal
- Les offres resteront valides pendant une période de 90 jours à partir de la date d’ouverture des plis
- L’ouverture des plis aura lieu à 14h00mn le dernier jour de dépôt des offres à la direction des
équipements publics de la wilaya de BECHAR.
- Les soumissionnaires sont invités à y assister
- L’offre doit être bien remplie et signée toute offre incomplète ou déposée après la date de dépôt
des offres sera rejetée
LE DIRECTRICE
-LES OFFRES DEPOSEES APRES L'EXPIRATION
DU DELAI FIXE SERONT REJETEES.
Les soumissionnaires resteront engager par leurs offres, pour une durée de 80
jours à partir de la date de dépôt des offres.
La séance d'ouverture des plis techniques et financiers se fera en séance publique
et tenante le dernier jour correspondant à la date de dépôt des offres, à 14 heures
30mn. Les soumissionnaires sont cordialement invités à y assister.
Tribune des Lecteurs - Lundi 11 janvier 2016
ANEP 000 383/31
6
CHAUSSON À LA
VIANDE HACHÉE
Ingrédients
250g de pâte brisée
Pour la farce
200g de viande hachée
3 tomates râpées
Un peu de persil haché
1càs d'huile
1càs de concentrée de tomates
2 jaunes d'œufs
Sel, poivre, cumin, piment doux et fort, une
pincée de gingembre
Un peu de thym
Préparation :
Faites chauffer dans une poêle l'huile, ajoutez
les tomates râpées, le concentrée de tomates.
Laissez réduire à feu moyen jusqu'à
l'évaporation totale d'eau. Puis ajoutez la viande
hachée, sel, poivre, cumin, piment doux et fort,
le gingembre, le persil haché et le thym. Etalez
la pâte brisée au rouleau de 2mm d'épaisseur
sur un plan fariné. Coupez cette pâte à l'aide
d'un emporte-pièce rond, tracez des disques de
15centimètres. Déposez sur chaque moitié de
disque une cuillerée à café de farce.
Badigeonnez les bords des disques avec du
jaune d'œuf délayé avec de l'eau. Rabattez les
disques pour former des chaussons. Appuyez
légèrement avec le dos d'une fourchette
l'ensemble des bords afin de les donner des
effets décoratifs. Faites cuire ses chaussons sur
un four moyen chaud jusqu'à ce qu'ils soient
bien dorés.
BISCUITS
À LA MAÏZENA
Comment bien nettoyer son four ?
-L'ENVELOPPE EXTERIEURE, NE DOIT COMPORTER
QUE LES MENTIONS SUIVANTES :
" SOUMISSION A NE PAS OUVRIR "
" APPEL D'OFFRE NATIONAL RESTREINT N°01/D.E/S.A.M/2016
Réalisation d'un centre de tri pour le regroupement Maghnia-Hammam
Boughrara
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT
N°………..D.E.P/2015
ACHEVEMENT DE L’HOPITAL 60 LITS A BENIOUNIF
Soumission (A ne pas ouvrir)
A MADAME LA DIRECTRICE DE LA DIRECTION
DES EQUIPEMENTS PUBLICS DE LA WILAYA DE BECHAR
bons conseils. Vous aurez
ainsi la bonne coupe de
cheveux, pas juste une
coupe à la mode. Ensuite,
votre nouvelle coiffure
devra être rafraîchie toutes les six semaines.
Donnez de la souplesse
à votre chevelure
Les après-shampooings
aident les cuticules à rester souples et soyeuses.
Appliquez-les sur les parties abîmées de vos cheveux et les pointes
sèches.
Lissage, brushing :
protégez vos cheveux
de la chaleur :
Évitez de soumettre vos
cheveux à l'épreuve du
feu. Lorsque vous faites
un brushing, maintenez
votre sèche-cheveux en
mouvement constant et
évitez
d'utiliser
des
embouts qui concentrent
le flux d'air chaud.
Choisissez la température
moyenne. Les sèche-cheveux ou appareils à coiffer
tels que les fers à lisser ou
à boucler atteignent souvent une température de
200 °C.
Cheveux gras, bas les
pattes !
Les femmes ayant les
cheveux gras doivent éviter autant que possible de
tripoter leur chevelure,
pour ne pas répartir le
sébum
des
racines
jusqu'aux aux pointes
avec leurs doigts.
Les secrets d'une belle
chevelure
Vos cheveux auront l'air
plus épais si vous les foncez d'un ton. Vous pouvez
également les crêper délicatement : cela leur
apportera de la tenue et
les rendra plus faciles à
manipuler. Notre botte
secrète pour les cheveux
fins : utilisez un shampooing volumateur, qui
reconstitue la structure de
la fibre capillaire.
Enfin, si vos cheveux ont
tendance à être gras, n'utilisez que des shampooings doux pour bébé.
Conseils pratiques
Les offres doivent déposées le dernier jour de la durée de préparation des offres à
12 heures, au niveau de la direction de l'environnement " Boulevard pasteur siège
de la wilaya de Tlemcen " sous double enveloppe.
L'enveloppe extérieure doit être anonyme et contiendra deux enveloppes distinctes, l'une portant l'offre technique et l'autre l'offre financière.
C - PRESENTATION DES OFFRES :
- Les offres technique et financière doivent être contenues dans deux enveloppes et ne comporte
que les mentions suivantes enveloppe N° 01 (offre technique) enveloppe N ° 02 (offre financière)
- Les deux offres doivent être contenues dans une seule enveloppe anonyme
- Les offres devront être cachetées dans une enveloppe intérieure et dans une enveloppe extérieure anonyme l’enveloppe extérieure portera de façon apparente au dessus de l’adresse de l’administration l’inscription suivante :
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
outes les femmes
rêvent d'avoir des
cheveux brillants,
résistants,
pleins
de
volume et en bonne santé.
Mais comment obtenir la
chevelure de ses rêves ?
Voici 6 astuces pour une
crinière plus belle que
jamais.
Un régime alimentaire
sain est la clé d'une
chevelure en bonne
santé
Les protéines et la vitamine B5 jouent un rôle
crucial pour garantir un
cuir chevelu et des cheveux sains. Les œufs, noix
et fromages sont gorgés
des protéines nécessaires.
La vitamine B5 se trouve,
quant à elle, dans le riz
complet naturel, les haricots ou encore les céréales complètes.
Les vitamines et les sels
minéraux renforcent la
racine des cheveux.
Attention : le café stimule
la sécrétion de sébum aux
racines, ce qui favorise la
desquamation et le développement des pellicules.
La nicotine et l'alcool n'ont
pas non plus leur place
dans notre régime beauté
équilibré.
En revanche, misez à fond
sur les fruits, le poisson, la
volaille, les légumes à
feuilles vertes ainsi que le
lait, le soja et les produits
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
B/OFFRE FINANCIERE :
Le présent cahier des charges dûment signé, cacheté, paraphé et approuvé par
la CMPW.
Lettre de soumission dûment remplie et signée.
Bordereau des prix unitaires.
Devis quantitatif et estimatif.
B. PLI CONTENANT L’OFFRE FINANCIERE DOIT COMPRENDRE :
1. Lettre de soumission conforme au modèle joint au cahier des charges signée cachetée datée
et remplie
2. Le bordereau des prix unitaires remplie signé daté et cacheté
3. Le devis quantitatif et estimatif rempli signé daté et cacheté
4. Lettre de rabais le cas échéant
Tribune des Lecteurs - Lundi 11 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
est une corvée de
nettoyer son four
surtout
lorsqu'il
est
recouvert d'une tache de
graisse cuite. Pour éviter
ce désastre il y a quelques précautions à prendre. Avant de mettre un
plat dans le four, le
recouvrir d'une feuille de
papier aluminium, puis la
C'
retirer une fois que le plat
sort du four.
Nettoyer son four
après chaque usage
Avant de nettoyer et
dégraisser son four, on
enlève les grilles à l'intérieur et on les lave à l'eau
chaude avec du produit
vaisselle ou encore on
peut les mettre dans le
lave-vaisselle. Ensuite,
après chaque utilisation,
on essai de gagner du
temps et on passe une
éponge imbibée d'eau
savonneuse sur toute les
surfaces du four. La chaleur fait fondre la saleté
plus rapidement.
Nettoyer un four très
sale
Si les graisses sont
incrustées depuis longtemps, le nettoyage
devient une vraie mission.
Pour cela, on saupoudre
les parois de bicarbonate
de soude dans un four
froid et on attend quelques minutes que le produit agisse, puis on
essuie à l'aide d'une
éponge humide. Si les
taches ne partent toujours pas, on opte pour
l'ammoniaque que l'on
verse dans le fond d'un
bol et on laisse agir 5
heures, porte fermée.
L'ammoniaque va permettre d'attaquer les
dépôts qui sont tenaces.
ANEP 000 375/31
19
Enfin, on passe une
éponge imbibée d'eau
savonneuse, puis on
essuie bien.
Enlever les odeurs de
son four
Il y a certains plats qui
laissent des odeurs fortes, notamment lorsqu'on
fait un gigot d'agneau ou
du poisson.
La solution pour chasser
les odeurs est simple, il
suffit de mettre quelques
épluchures de citron ou
d'orange, ou les 2 de préférences, dans le four
encore
chaud
mais
éteint. Les épluchures
vont naturellement enlever les odeurs du four.
Faire briller votre four
Il n'y a rien de plus agréable de voir son four briller
et sans trace. Pour ce
fait, on verse quelques
gouttes de vinaigre sur
un chiffon humide et on
frotte doucement. On finit
par rincer à l'eau. Plus on
entretient régulièrement
et bien son four, plus sa
durée de vie est garantie.
Ingrédients
200g de maïzena
500g de beurre
250g de sucre glacé
1 verre à thé d'huile
1 sachet de levure à pâtissière
La farine selon le mélange
Préparation :
Travailler dans une jatte le sucre glacé et le
beurre jusqu'à l'obtention d'un mélange
crémeux, ajouter l'huile en continuant à
travailler, ajouter le maïzena, la levure, bien
mélanger, ajouter la farine tamisée peu à peu et
pétrir bien jusqu'à l'obtention d'une pâte
homogène et molle. Mettre l'emporte-pièce
spécial pour ce gâteau dans la machine à
biscuit. Prendre un morceau de pâte et mettre-la
dans la machine à biscuit tourner doucement la
manivelle pour sortir des rectangles de 8cm de
long et 2,5cm de large, disposer-les au fur et à
mesure sur une tôle huilée. Faire cuire dans un
four moyennement chaud jusqu'à ce qu'ils soient
dorés.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Climat
Des progrès notables
enregistrés
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
La réforme de la justice a vu une certaine accélération durant l'année 2015. Globalement, des lois importantes ont été validées. La loi sur la violence à l'égard des femmes, les amendements du code pénal et le
renforcement des droits de personnes. Mais le chantier reste ouvert pour cette année.
commencer par l'introduction de nouvelles dispositions du
code pénal dont les premiers
débats ont animé la scène
nationale dés mars dernier.
Le ministre de la justice s'est
" engagé sur des réformes de
la justice sans reculer ". En
effet, le fait marquant aura été
sans doute les amendements
portés au code pénal avec la
réduction de la détention préventive à deux jours avec présence obligée de l'avocat
pour un prévenu ou un
accusé. Cette durée faut-il le
rappeler a été auparavant un
véritable calvaire pour une
personne inculpée par le parquet du tribunal. Cela pouvait
durer des mois d'enfermement avant que les personnes concernées se voient
signifier un non lieu ou
condamnés à la prison. Dans
ce volet, la nouveauté
consiste à introduire la présomption d'innocence dans le
principe de droit. Cette
mesure qui a été saluée par
beaucoup est vue comme
une consécration du renforcement des droits de personnes dont le ministre a promis
dés septembre dernier à la
mettre en application. Les
avocats et autres membres
influents des droits de
l'homme ont également salué
cette initiative. Pour Bouzid
Lazhari, expert à la commission des droits de l'Homme à
l'ONU, " les nouvelles dispositions prévoient que la personne placée en garde à vue
doit être présentée immédiatement devant le juge et a le
droit de contacter son avocat
et d'introduire un recours si la
durée de détention dépasse
sept jours ". L'autre fait marquant de l'actualité des réformes est sans conteste la loi
sur la violence à l'égard des
femmes qui a coulé beau-
A
Mots croisés N° 391
Horizontalement
1 - Enchanteur
2 - Evaluateurs de talents
3 - Ressuscites - Oiseaux des îles
4 - Ornés de belles couleurs - Science de notre temps
5 - Indice de viscosité - Plaisante - Copulative
6 - Dégustera - Elle rompit son bail pour une pomme
7 - Léger ennui - Influait - Désinence verbale
8 - Miasme putride
9 - Se servir du fer - Qui vient du Nord
10- Accumules - Orient
Verticalement
A - Canot
B - Dirigerais - Premier dans le compte
C - Petit plat - Gaz de mauvais goût
D - Partisans - Oeuvre lyrique
E - Eloquentes
F - Bien dans le coup - Méridiennes
G - Passage entre deux milieux - Effet de commerce
H - Element d'un ensemble - Flancs
I - Bien dégagée - Voisins de l'équerre
J - Libéré de sa dette - Ne reconnaît rien
K - Pot pour cendres - Graves défauts
L - Chassèrent l'humidité
SOLUTIONS
Mots croisés N° 390
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 390
coup d'encre. Cette loi a été
attendue depuis longtemps
est un texte qui criminalise
toute forme d'agression physique et morale à l'endroit des
femmes. Les premiers débats
à l'APN ont été fort houleux
en juin. Cela tient du fait que
les conservateurs et les islamistes ont tenté de bloquer
cette loi en faveur des femmes. Mais la majorité a su
l'emporter en l'adoptant tout
comme le Sénat l'a également avalisé. Le ministre de
la Justice répondant à ces
détracteurs en octobre a eu
ses mots : " Contrairement à
ce que prétendent certaines
parties, ce texte vise à préserver la cohésion de la cellule familiale à travers le pardon de la victime qui met fin à
toute poursuite judiciaire
contre le coupable, une
clause qui n'existe pas dans
le code pénal en vigueur ".
C'est à juste titre que certaines associations du mouvement féministe estiment que
la clause du " pardon " doit
être estimée alors que pour
Tayeb Louh " le pardon de la
victime relève des principes
et valeurs de notre société ".
Il est à rappeler que l'un des
articles de cette porte sur la
protection de l'épouse des
coups et des blessures volontaires, provoquant un état
d'invalidité ou causant l'amputation, la perte d'un membre, une invalidité permanente ou la mort de la victime,
en introduisant des sanctions
en fonction du préjudice. Par
ailleurs, dans le chapitre des
nouveautés, il faut noter la
mise en place de nouvelles
mesures visant à " la protection des témoins et experts "
dans des affaires liées à la
corruption complétant l'arsenal juridique mis en place.
Tout comme la nouveauté
consistait à condamner toute
personne en Algérie qui se
lierait à des activités de terrorisme à l'étranger.
Sur ce point, la loi est ferme
sur une condamnation à une
peine alourdie si la personne
est incriminée directement
aux réseaux terroristes à
l'étranger. Dans l'autre optique des réformes, il est
signaler l'importance que
revêt l'indépendance de la
justice.
C'est un chantier qui reste
ouvert mais quelques prémices indiquent que le mouvement a été enclenché.
Dans ce chapitre, la formation
et le recyclage des magistrats
a été la donne essentielle
durant cette année.
La création de nouveaux tribunaux et de nouvelles cours
ainsi que l'accélération des
procédures judiciaires ont été
l'agenda durant cette année.
Mais une loi qui a été votée
pendant la rentrée et qui
concernent le corps des avocats n'est pas appréciée
comme modèle.
Cette loi qui établit la possibilité de perquisitionner les
bureaux des avocats et limite
leurs prérogatives de défense
est vue comme un point noir.
Quoi qu'il en soit, les avocats
attendent l'année nouvelle
pour se battre sur front.
Farid Larbaoui
La sécheresse
guette
Par Amirouche El Hadi
Il ne pleut toujours pas. Pourtant,
il y'a quelques temps, de nombreux
Algériens s'étaient dirigés vers les
mosquées et les terrains de plein air
pour effectuer la " prière de la pluie ".
Résultat des courses, le lendemain, il
avait plu en Europe. Comme si nos
prieurs avaient initialisé leurs prières
sur le… renvoi d'appel. On prie ici
mais il pleut là-bas. Au delà des suspects éclats de rire qui avaient suivi
cette singulière "salat el Istisqa-a",
certains trouvent que s'il a plu en
Europe, c'est tout bêtement parce que
les peuples occidentaux gardent
encore des cœurs intacts et propres.
C'est-à-dire, humains. Alors que chez
nous, c'est le chacun pour soi et Dieu
pour…moi. Poussez-vous que je m'y
mette est la revendication qui sied le
plus dans cette contrée de tous les
paradoxes. Crainte naturelle : s'il ne
pleut pas cette semaine, délai justejuste pour que les pousses de blés
s'épanouissent, nous foncerons droit
sur le mur de la sécheresse. Une
éventualité que personne ne souhaite
à ce pays déjà malmené plus que de
raison. Avec la baisse des prix du
pétrole et du dinar, s'il faut encore
ajouter les effets dévastateurs de la
sécheresse, ce sera fini pour notre
nourriture. Déjà en période d'abondance, nous importions la moitié de
nos besoins en céréales, qu'en sera-til cette fois si la retenue de la terre
algérienne et le manque de pluie
venaient à se mettre de la partie ?
Une partie particulièrement endiablée
qui fera sortir les plus raisonnables de
leurs sages réserves. Même en ces
temps d'économie de bazar, il est dit
qu'il ne suffit plus de prier pour se
faire ouvrir les mannes célestes.
Encore faut-il "aider" nos appels à
Dieu en travaillant. Les techniques du
pivot et de l'irrigation au " goûte-àgoûte " ont fait leurs preuves.
Pourquoi ne les avions-nous pas
généralisées à tous les segments de
notre agriculture au moment où le
baril du pétrole avait dépassé le seuil
des 120 dollars et où nos réserves de
change dépassaient les 200 milliards
en billets verts ? Tous les économistes
vous le diront : cela s'appelle l'absence de prévisions. Ou plus platement, de la mauvaise gouvernance.
Allons-nous continuer encore longtemps à ne compter que sur la rente
pétrolière (cette bénédiction est, dans
notre cas, devenue une vraie malédiction) et la miséricorde céleste pour ne
pas mourir de faim ?
Promotion immobilière
Le privé veut sa part du gâteau
SOLUTIONS
PAR AMEL SENOUSSI
Sudoku N ° 390
e
président
de
l'Organisation
nationale
des promoteurs immobiliers
(O.N.P.I), M'hamed Sahraoui, a
annoncé, samedi à Alger, la
préparation de l'ouverture du
parc foncier de l'Etat aux promoteurs privés pour la réalisation de logements à caractère
commercial contre l'affectation
d'un quota de 10 % aux logements sociaux.
Dans une déclaration à la
presse, en marge du premier
congrès de l'O.N.P.I, il a indiqué
qu'" une réflexion est lancée sur
une nouvelle règlementation qui
permettra aux promoteurs
immobiliers privés de bénéficier
d'un abattement sur les prix du
foncier relevant du domaine
privé de l'Etat, en contrepartie
L
20
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Réforme de la justice
Sudoku N ° 391
Mots fléchés N° 391
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
d'un engagement pour la réalisation d'un quota de logements
à caractère social de pas moins
de 10 % du volume du projet ".
La règlementation s'inscrit dans
le cadre du renforcement du
rôle du privé dans le secteur du
logement qui prévoit le règlement de la crise du logement,
d'ici 2019, grâce aux programmes publics avant de procéder
à la gestion des nouvelles
demandes, en comptant essentiellement sur les promoteurs
privés.
Le gouvernement a promulgué
en octobre 2015 un décret exécutif qui encadre l'opération
d'octroi de contrats de concession sur les terres relevant des
biens de l'Etat, consacrées à la
réalisation de projets de promotion immobilière à caractère
commercial. Le parc foncier
public s'est doté récemment
d'importantes assiettes récupérées suite aux opérations de
relogement qui ont atteint un
niveau record en 2015.
Le représentant du ministère de
l'Habitat, Mohamed Zahana, a
déclaré que ce dispositif permettra de réaliser l'équilibre
économique exigé pour les privés. Ces derniers ont participé
à la réalisation de programmes
sociaux et participatifs à des
prix qui ne servent pas leurs
intérêts et ne couvrent pas parfois le coût de la réalisation, a-til expliqué. A l'ouverture du
congrès, la SG de l'organisation, Houria Bouhired, a
demandé la révision des prix de
la réalisation de logements
dans le cadre de programmes
publics, soulignant la nécessité
d'adapter le système fiscal à la
5
nature de cette profession et
faciliter l'accès aux financements bancaires. Elle a également appelé à créer un guichet
unique pour la réception et traitement des dossiers de souscription au niveau des promotions immobilières indépendantes nécessitant des compétences administratives et non des
promoteurs immobiliers. "En
tant que promoteurs, nous ne
disposons pas de la formation
nécessaire pour gérer les affaires administratives", a-t-elle
conclu.
De son côté, Mme Bouhired a,
entre autres, souligné la nécessité de tirer profit de la formation et l'appui nécessaires pour
prendre en charge la gestion
immobilière, à savoir la maintenance des ascenseurs, la sécurité, l'hygiène, etc.
Selon le règlement appliqué
aux promoteurs immobiliers,
ces missions doivent être assurées pendant deux ans à compter de la remise des clefs, après
quoi, les locataires prennent en
charge la gestion immobilière
de leur immeuble.
Une commission mixte, regroupant les promoteurs immobiliers
et les représentants de ministères, sera prochainement créée
pour examiner la question.
Créée en novembre dernier,
l'ONPI veille à défendre les intérêts de ses membres à travers
le dialogue avec les différents
intervenants dans le domaine,
selon son président. Le ministère de l'Habitat a recensé quelque 5.900 promoteurs immobiliers dans le pays.
A.S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Lundi 11 janvier 2016
Quotidien national d’information
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
L'ex-PDG
à la barre
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Castle
21:35 : Castle
22:20 : Castle
23:05 : Alcaline le mag
23:55 : Dans quelle étagère
Par Imen.Hamadache
e juge a convoqué hier à la barre
l'ex PDG de Sontrach, Mohamed
Meziane. Ce dernier est poursuivis pour " blanchiment d'argent, dilapidation de deniers publics et augmentation
des prix lors de la passation des marchés ". M.Reggaed le juge a préféré
commencer par Mouhamed Meziane
vus qu'il est impliqué dans tous les projets et les contrats affilier à Sonatrach.
L'accusé qui est depuis 6ans sans
salaire et sans sécurités sociale a été
interrogé hier par le tribunal pour ce
défendre et expliqué de son coté l'urgence des projets qui ont été signé par
Sonatach. La repense de prévenu a justifier cette état par la situation sectaire
du pays. " La situation sécuritaire était
très critique depuis 2005 c'est pour cela
que la réalisation des projets étaient
dans le cadre de l'urgence " a affirmé
l'accusé.
" Ma mission à moi consistait à organiser la stratégie de la compagnie. Mon
rôle n'était pas d'intervenir dans les
contrats. Je peux dire, peut-être, qu'il y a
eu entente à un plus haut niveau…", a-til attesté. Mohamed Meziane, dont les
L
deux fils sont en prison et l'épouse est
décédée, affirme que la responsabilité
se situe au niveau du ministre ou "
encore plus haut ". D'emblée, Mohamed
Meziane relève que tous les contrats
pour lesquels il est poursuivi " ont été
traités et étudiés par le comité exécutif et
les commissions des marchés.
Le juge lui demande de lui expliqué pour
qu'elle raison il a choisi " Contel " qui
appartient à Ismail Redda Djaafer qui est
un amis intime de son fils Mouhamed
Reda Meziane et associer r dans le
Holding du transport avec son deuxième
fils Bachir fawzi Meziane. Sur ca relation
avec le choix de Contel, Meziane a
déclaré qu'il avait rencontré Ismail Reda
Djaafer dans son bureau pour lui donner
une chance d'exposé sans projet dans la
télé surveillance. " Je luis avait dit que
tous les équipements sans à la hauteur
mais il faut voir les experts dans le
domaine technique car moi je ne suis
pas un expert " a-t-il souligné. Il est à
noter qu'Isamail Reda Djaafer avait proposé le marché en 2004 avant même
que l'ancien ministre des énergies et des
mines ne donne l'instruction de sécuriser
tous les infrastructures de Sonatrach
dans tout le territoire national.
Mouhamed Meziane a même évoqué
l'histoire de son fils Bachir Fawzi
Meziane, qui été démissionnaire de
Sonatarch après qu'il a été dégradé de
son poste suite à ordre donnais à son
supérieure de la part de son père. " J'ai
pas intervenus pour mon fils, comment
voulais vous que j'intervienne pour un
inconnus ". Sur ce point, le détenu s'exprime en disant que sont poste qui l'occupe depuis 2003 lui a permit d'avoir des
prévisions au sujet des problèmes de
sécurité. " La protection des bases de
Sonatrach étaient parmi les préoccupations du ministre ". Il a citais come exemple la fuite de gaz à Erzew ou nous
avons une catastrophe nucléaire,
Rhourde Nouss à Ouargla ont été
assiégé pendant quatre jour ; et aussi y
avait même des personnes qui ont pénétrai dans les siège de stratégie de
Sonatrach pour faire des prêches.
À propos de l'apprêtement de la défunte
de Mouhamed Mezaine, acheter par son
fils Mouhamed Reda Meziane suite à un
versement d'un montant de 650 mille
Euro dans son compte. L'ex PDG a
annoncé qu'il n'avait aucune information
sur l'achat de l'habitat. Ta femme avant
sa mort avait déclaré au juge d'instruction que le jour ou vous étiez au courant
tu étais fâché pourquoi, souligne le juge.
Le détenu a expliqué qu'il est contre ces
actes vus son poste. Le juge a informé
Meziane que Blakacem Boumediéne, et
Hassani Mustapha ainsi que Chikh
Mustapha ont témoignés que chaque
écrit, et contrat doit être accordé par
vous. " Je n'ai jamais donné des instructions pour choisir une entreprise, même
dans le cadre de l'urgence on passe sur
une réunion élargi ", précise l'accusé. Il
est même allé plus loin ou il a annoncé
que celui qui a déclaré que je lui avais
donné des ordres qu'il vienne m'affronter. Meziane Mohamed a précisé une
nouvelle fois que chaque décision prise
de sa part était une orientation du l'ex
ministre de l'énergie. " L'Algérie était
menacé par certains pays concurrents
qu'il voulait à tous prix pénétrer dans la
région Sud dans le bute de protéger nos
richesses ".
I.H
Conférence de presse des avocats du général à la retraite Hocine Benhadid :
" Nous allons introduire une demande de mise en liberté provisoire "
Par Mohamed Abdoun
es avocats du général à la
retraite Hocine Benhadid,
maintenu en détention préventive depuis une centaine de
jours, ont l'intention d'introduire
dans le courant de cette
semaine une demande urgente
en vue de sa mise en liberté provisoire en attendant son jugement. C'est, en effet, ce qu'ont
annoncé hier Me Khaled
Bourayou et Bachir Mecheri lors
d'une conférence de presse animée au cabinet du premier
nommé. Ce dernier, dans sa
déclaration liminaire, a préféré
jouer à fond la carte de l'apaisement. Pour ne pas dire celle de
la " réconciliation ". Voilà pourquoi il n'a pas souhaité s'appesantir sur les conditions de son
arrestation. Non plus de sa
détention provisoire (supposée
être l'exception et non pas la
règle), qui perdure depuis une
bonne centaine de jours sans
que l'instruction n'ait commencé,
et que l'occasion ne lui ait été
donnée de s'exprimer sur le fond
de cette affaire aux fins de s'expliquer sur les faits qui lui sont
reprochés.
Bourayou,
au
Par Ammar Zitouni
a focalisation sur les questions
politiques et démocratiques de la
part de l'ensemble de la classe
politique nationale ne retient pas sélectivement les défis auxquels l'Algérie est
actuellement confrontée. On prêche
dans un champ à la recherche de
pesanteurs, d'obstacles. Il suffit d'aller à
la découverte de l'actualité pour s'apercevoir de cette vérité. Le filtre des événements du moment laisse à conclure
que le politique est en train de tourner
en rond et de rendre la situation invivable au lieu d'un paysage répondant plus
sérieusement plus strictement aux
canons académiques de la démocratie
ou d'une saine et loyale compétition
politique. Le pluralisme politique en
Algérie est loin de devenir un instrument d'avenir, croître, régler la question
de l'extrême pauvreté politico-organique, mobiliser au mieux sa composante
humaine pour des espaces citoyens. Et
jusqu'à preuve du contraire, la classe
politique sans distinction est impuissante à faire et à profiter des chances
L
Petit écran
Sonatrach1
L'affaire Sontrach1 qui a été ouverte depuis deux semaines ce
poursuit toujours au niveau du Tribunal criminel d'Alger. Après un
repos de deux jours l'audition des accusés est toujours en cours.
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
contraire, préfère revenir sur le
contenu de la nouvelle constitution qui, selon lui, vient consacrer la liberté d'expression et l'indépendance de la justice.
Ajoutant que toute démocratie
est avant tout jugée à l'aune de
sa liberté d'expression. Et de
conclure, après avoir laissé Me
Mecheri revenir en détail sur les
conditions de détention préventive (non réunies en ce qui
concerne le cas Benhadid, explique-t-il d'un ton péremptoire),
ainsi que sur " l'irrecevabilité " de
l'accusation retenue contre lui
puisque le seul témoin possible,
à savoir le directeur du média
dans lequel s'était exprimé le
suspect, n'a pas été entendu,
étant entendu que cela aurait
requalifié l'acte d'accusation en
un simple délit de presse, étant
entendu que le témoin en question est un journaliste professionnel. Le collectif de défense
du général à la retraite
Benhadid, donc, compte déposer une demande de remise en
liberté provisoire dans le courant
de cette semaine, et espère fortement que celle-ci sera acceptée, " si tant est que les pouvoirs
publics soient sincères en ce qui
Eclairage
Amphétamines
consensus national comme objectifs de
développement global du pays.
Trop d'embûches ont été dressées pour
ne pas permettre l'émergence de ce
consensus autour des grands axes et
tâches qui s'imposent au pays au
regard de la conjoncture présente. Le
sous-dialogue, le vieux fond de l'arrogance sont à la base de cet état de fait
qui d'ailleurs ne fait qu'empirer. L'envie
(El-wahm, comme dirait ma grandmère) est l'un des pires ressorts de la
rivalité entre politiques et politicards de
chez-nous, ce fait psychologique où
chacun hait l'autre au sens d'un caractère incarnant la quintessence, la provocation, à l'image de la femme en
période d'envie, s'élargit et s'étend chaque jour. N'additionne-t-on pas impudemment les " triomphes " politiciens
répétés, un ascendant idéologique pervers, un charisme de soi, un engage-
qui se présentent à elle pour faire valoir
ses intérêts sains et sa proximité avec
la société. Elle s'engloutit dans des
voies qui ne lui permettent plus d'être
capable d'agir comme sujet à la fois
partisan et collectifs au lieu de ce statut
pernicieux et futile et pour affronter les
vrais problèmes du pays : le développement socio-économique , politique,
démocratique et bien d'autres difficultés
y compris la situation sécuritaire ou la
lutte contre le terrorisme, le banditisme,
le trafic d'armes , de drogues, la
bureaucratie, la corruption et tant d'autres maux sociaux. Toute cette période
agitée reflète un sous-table, des luttes
intestines, le populisme et les forces et
clans qui ont fini par déboucher sur un
nouveau champ politique inculte et souvent à la récolte amère et différant, une
fois de plus, la perspective d'intégration
démocratique et l'avènement d'un
4
concerne leur démarche portant
révision de la constitution ". Me
Bourayou pousse l'argumentaire
encore plus loin en rappelant
que le préambule de cette même
constitution évoque la réconciliation. " Or, comment celle-ci a-telle pu s'établir avec ces terroristes qui ont mis à feu et à sang la
République, et pas avec un
général à la retraite, très affaibli
par la maladie et par sa détention, qui a passé le plus clair de
sa vie au service de sa patrie ? ",
s'est encore exclamé le conférencier en guise de conclusion…
M. A.
ment incandescent, une histoire personnelle éruptive, une éloquence dramatique ? Rien d'étonnant si ce caractère généralisé suscite donc une abondante démystification. Deux positions
s'en détachent, l'une qui se veut sévère
et plus cruelle, l'autre, empathique mais
sans concession.
Dans les deux opposés on n'aime ni le
style, ni les idées, ni encore moins les
initiatives de l'autre ou son programme.
Chacun à de l'allergie pour les va-etvient entre la réalité et les faux fuyants,
l'imaginaire pour en définitive s'exaspérer devant sa propre primatie politique
sans vouloir traquer les contradictions,
les divergences ou les impressions de
conjoncture. A force de persistance de
ces phénomènes dérivants et pleins de
risques, ce manque de courage et ses
mystères, le citoyen apolitique décortique mal ces rapports politiques à
essence de beaucoup d'amphétamines,
d'abîmes, de subversion sur l'intérêt
national, l'espoir, les défis, l'engagement et les ambitions au service de la
collectivité.
A.Z.
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Camping
Paradis
22:45 : New York Unité
Spéciale
23:35 : New York Unité
Spéciale
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Lundi 11 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :L'amour est
dans le pré
22:50 :L'amour est dans
le pré : que sont-ils
devenus ?
21
Camping Paradis
Pour la première fois depuis quatre ans, Tom et son
équipe abandonnent leur camping pour partir en
vacances. Ils se rendent en Corse pour faire de la
randonnée. Sur place, ils font la connaissance d'Ange
Paoli, un guide qui semble bien peu aimable. Mal en
point, ce dernier a demandé à sa fille Emma de le
remplacer. Le groupe découvre également qu'il ne sera
pas seul pour le séjour...
Sur France 2 - 22h35
Castle
Un avocat charismatique, surnommé le Pitbull,
est retrouvé mort dans une ruelle d'Harlem.
Il a été assassiné. Son assistante révèle aux
enquêteurs qu'il s'était récemment montré
paranoïaque et nerveux à propos d'une affaire.
Bientôt, son bureau est cambriolé ; tous ses dossiers
sont volés. Parallèlement, l'équipe se prépare
activement au concours de talents organisé par le gala
annuel de la police.
Sur M6 - 20h55
L'amour est dans le pré
Karine Le Marchand revient ce soir pour présenter
quatorze nouveaux agriculteurs célibataires. De la
Bretagne à l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, de la
Provence-Alpes-Côte-d'Azur à la Normandie, en passant
par la Bourgogne-Franche-Comté ou encore le
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, l'animatrice a
sillonné la France pour découvrir onze hommes et trois
femmes dans leur environnement quotidien. A cette
occasion, ces derniers dévoileront leur personnalité et se
confieront sans fard sur les attentes amoureuses. Suite à la
diffusion de ces portraits, les téléspectateurs et
téléspectatrices séduits auront la possibilité de leur écrire.
Les agriculteurs choisiront ensuite parmi les courriers
reçus les personnes qu'ils souhaitent rencontrer.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
La hausse des prix de produits inquiète les ménages
É ditorial
Question de
décence
Par Ali Oussi
i l'on venait à mourir,
défendez nos mémoires ".
Telle a été l'une des maximes les plus célèbres du grand révolutionnaire Didouche Mourad. Le dernier
des Historiques, Hocine Aït Ahmed,
vient de tirer sa révérence depuis moins
de deux semaines. Ses funérailles ont
mis en avant l'amour et l'estime que lui
voue la majeure partie des Algériens.
Toute sa vie durant, qu'on soit d'accord
ou pas avec lui, il a su rester fidèle à ses
convictions. Sa rectitude morale, denrée
rare chez les hommes politiques d'aujourd'hui, ne pouvait que forcer l'admiration. Et le respect aussi. A commencer
par ses adversaires politiques. Partant,
il eut été tellement plus judicieux qu'on
le laissât reposer en paix. Or, la terre de
sa tombe ne s'est même pas tassée et les
larmes de ses vrais amis ou proches pas
encore séchées, qu'on s'évertue à " triturer " sa mémoire et essayer de réécrire
l'histoire, son histoire, chacun selon sa
version. Il est vrai que les morts, partis
pour toujours, n'ont aucun moyen de se
défendre. Que dis-je, de contester une
version par rapport à une autre. De dire
si telle anecdote est authentique ou non.
Voilà pourquoi il me semble qu'un minimum de décence aurait voulu qu'on laissât tranquille la mémoire, la vie et le
parcours de ce grand homme. A quoi
cela nous avancerait-il,
après
" Voilà
coup, de savoir si
pourquoi il me
la présidence de
semble qu'un
l'Etat (et non pas
minimum de
celle
de
décence
aurait
République) lui
voulu
qu'on
avait été propolaissât
sée ou pas ?
Après tout, si tel
tranquille la
avait été le cas mémoire, la vie
(ce qui me parait et le parcours de
être la version la
ce grand
plus probable),
homme ".
son refus était
conforme à ses
principes. La venue de Boudiaf (à sa
place ?) tend ainsi à confirmer que les
dirigeants du moment cherchaient un
historique pour combler la perte de la
légitimité populaire, après la démission
de Chadli Bendjedid, par une légitimité,
somme toute, historique. Ces faits relèvent de l'histoire. Il eut été plus judicieux et plus honnête, surtout, que le
démenti ait été fait du vivant d'Aït
Ahmed, histoire de lui donner l'occasion
d'apporter sa version des faits. Dans le
cas contraire, et c'est bien le cas, en
effet, il eut été plus " moral " de garder
définitivement le silence. Surtout face à
ces polémiques qui enflent, et dans lesquelles n'importe qui est en train de dire
n'importe quoi, allant jusqu'à revendiquer l'amitié de cet Historique, alors que
les faits sont tellement différents de ce
que d'aucuns tentent de faire paraître
aujourd'hui. Hocine Aït Ahmed est
mort. Personne ne se lèvera pour défendre sa mémoire. On se précipite, en
revanche, pour la triturer et tenter d'en
faire un piédestal au profit de sa propre
gloire ternie et plus que discutable.
A.O.
"S
Lundi 11 janvier 2016
M I E U X V A U T E N R I R E…
Menaces
sur le pouvoir d'achat
Par Nabila. A
près 10 jours seulement, les retombées
de la loi de Finances
2016 sur les prix de produits
de large consommation ne
cessent de faire du bruit.
C'est devenu même le sujet
de discussion du moment
dans les transports en commun ou dans la rue. La
hausse dans le carburant a
changé la donne. Celle relative aux discours rassurants
sur les augmentations de
prix qui ne devaient toucher
que les gros consommateurs, à savoir, les industriels.
Le gouvernement ignorait-il
à ce point les retombées de
la hausse sur les prix des
biens finaux ? La réponse
est non. Les mots rassurants
sur la préservation du pouvoir d'achat des basses couches ont été mis à nu par les
représentants du gouvernement, eux-mêmes. Le ministre
des
Finances,
Abderrahmane Benkhalfa,
savait tout. En s'attaquant,
en décembre dernier, aux
A
commerçants, pour avoir
anticipé, comme il l'avait dit,
les hausses de prix de certains produits avant même
l'entrée en vigueur de la LF2016, Benkhalfa s'est fait
prendre la main dans le sac,
en déclarant tout bonnement
que la flambée des prix de
certains produits déclenchée
par certains commerçants
n'avait pas lieu d'être tant
que les tarifs du carburant,
de l'électricité et du gaz n'ont
pas encore été augmentés.
Aujourd'hui, les tarifs sur l'alimentation générale, les
transports ou la téléphonie
mobile suscitent indignation.
Le gouvernement, mis à mal,
a
évidemment
décidé
de réagir.
En rencontrant, jeudi, les
représentants de l'UGCAA,
le Premier ministre a tenté
de rassurer une nouvelle fois
la population. En abordant
les augmentations de prix
exigées par les opérateurs
notamment dans le transport
de voyageurs, Hadj Tahar
Boulenouar, porte-parole de
l'Association des commerçants et artisans algériens
(Ancaa), en cours de constitution, estime logique la
doléance. Il ajoute que le
ministère des Transports sait
bel et bien que la doléance
soulevée par les transporteurs est logique.
" Une réunion aurait dû être
programmée en fin d'année
2015 entre les représentants
du gouvernement et les
organisations corporatistes
pour examiner la question
des tarifs ", a-t-il confié à
Tribune des lecteurs, hier.
Selon cet interlocuteur, l'allègement des charges fiscales
sur les transporteurs pourrait
être une alternative à une
éventuelle révision à la
hausse par rapport au prix
du ticket de transport et éviter ainsi de léser les
citoyens. Hocine Ait Braham,
représentant des chauffeurs
de taxi, a pour sa part appelé
la tutelle à prendre ses responsabilités. Contacté, l'interlocuteur a exhorté le
ministère à trouver des solutions pour préserver la
marge des chauffeurs de
taxi. " Nous avons au tout
début sollicité la tutelle pour
réserver un couloir dans chaque station-service aux
chauffeurs de taxi pour s'approvisionner en carburant
avec l'ancien prix. Une
doléance restée sans écho.
Maintenant, en attendant
que le ministère se décide,
certains chauffeurs ont
imposé de nouveaux tarifs,
et cela relève de la responsabilité de la tutelle qui tarde
à réagir " dira-t-il.
Dans toute cette chaîne, le
consommateur demeure le
maillon faible. L'Association
de protection et l'orientation
du consommateur n'a réagi
qu'avant-hier par un communiqué dénonçant l'attitude
des commerçants de procéder à une révision à la
hausse de plusieurs produits, allant jusqu'à parler de
" comportement opportuniste
". " Nous avons demandé
aux consommateurs d'exprimer leur colère contre les
hausses injustifiées par certains opérateurs, mais de
manière pacifique ", a conclu
Mustapha Zebdi, président
de l'organisation.
N.A.
A cause des mauvaises conditions de travail
Les postiers en colère
Par Doudou Abdelaziz
es postiers d'Alger-centre et de Sétif reviennent à la charge, ils se plaignent des mauvaises conditions de travail, notamment
l'absence des appareils de
chauffage, et menaçant de
déclencher une grève nationale ouverte. En effet, dans
un communiqué rendu
public hier et dans la tribune des lecteurs a reçu
une copie. Les employés de
la poste d'Alger-centre et de
Sétif menacent de hausser
le ton, en déclenchant un
mouvement de protestation
L
à travers tout le territoire
nationale, pour protester
contre les actes d'abus des
responsables,
l'autoritarisme, les décisions aléatoires, et les mauvaises conditions de travail, note t- on
dans le communiqué. Dans
ce sens, ils accusent principalement la direction générale d'Algérie poste de faire
la sourde d'oreille, sur la
plate forme de revendications envoyée depuis un
mois, en les ignorants et les
abandonnant dans leur sort,
ajoute la même source.
Documents à l'appui, les
postiers expliquent que plu-
sieurs employés sont tombés malade en piquant des
crises à défaut d'absence
des appareils de chauffage,
notamment dans la région
des hauts plateaux, connue
particulièrement pour son
froid glacial dans ces temps
hivernales. Tandis que d'autres cadres qui sont sur le
point de départ à la retraite,
ont piqué des pics de tension et sont rentré à l'hôpital
et cela après avoir été humilié par la directrice régionale
à raison de rencontre le DG
des postes la semaine dernière, ajoute la même
source. Les postiers récla-
ment également l'accès aux
soins nécessaire notamment à travers la présence
régulière de la médecine de
travail. A cet effet, les postiers des agences régionales postières ont mis en
œuvre une pétition pour
exprimer leur indignation et
colère vis-à-vis des actes
d'abus, exercés par leurs
supérieurs. Enfin, les postiers appelle le directeur
général d'Algérie poste a
intervenir rapidement pour
mettre terme à ces actes
abusifs et irresponsables,
conclue le communiqué.
D.A.
Licenciements abusifs
Des syndicats autonomes
montent au créneau
lusieurs syndicats victimes du licenciement
abusif ont décidé d'observer
un sit-in devant le siège du
Bureau International du
Travail, BIT à Alger.
La décision a été prise à
l'issue
d'une
réunion,
récemment tenue à la maison des syndicats à Alger,
qui a regroupé les représentants du SNATEG et du
SNAP, ainsi que l'union
nationale des agents de la
Protection Civile, affiliée au
SNAPAP, et ce "
pour
débattre des voies, et de
moyens susceptibles de
P
mettre un terme au licenciement abusif ", en le qualifiant d'une "injustice qui a
toute l'apparence d'une
expédition punitive", lit-on
dans un communiqué émanant du comité intersyndical. Dans le même document, dont unecopie est
transmise à notre rédaction,
cet organisme syndical
signale que ces dernièresannées, le mouvement
syndical libre a subi des
attaques farouches, répression et licenciement abusif
comme solution finale,
condamnant " ces instru-
2
ments d'une cabale qui vise
à anéantir toute forme d'expression syndicale autonome et libre ", a-t-on
ajouté. Devant cette situation alarmante, les syndicats
victimesdu
licenciement
abusif devraient fédérer
leurs efforts pour exiger leur
réhabilitation, en vue " de
mener une campagne commune visant à interpeller les
instances nationales et
internationales sur la gravité
de la situation des libertés
syndicales et sur leslicenciements abusifs en particulier, survenant au mépris
des lois et des conventions
internationales, et sous le
silence complice des pouvoirs publics ", ont souligné
les signataires du communiqué rendu public.
Dans le mêmesillage, il est
également mentionné qu' "
une batterie d'actions a été
adoptée, et qui sera dévoilée au moment opportun, en
fonction des évaluations faites à chaque étape ", a
conclu le communiqué du
comité intersyndical pour la
lutte contre le licenciement
abusif.
A.H.Meg
Lundi 11 janvier 2016
Aqmi diffuse une image
des otages suédois
et sud-africain
- Les monarchies du Golfe, très
remontées contre l'Iran, ont convoqué
une réunion d'urgence à l'issue de
laquelle elles ont sommé Téhéran de
ne pas s'ingérer dans les affaires des
pays arabes de la région, et appelé la
communauté internationale à faire
pression sur le régime des Mollahs.
- Dis, les monarchies du Golfe, c'est
bien ces dictatures obscurantistes que
mène l'Arabie saoudite par le bout du
nez ?
- Exact.
- Riyad, en accusant l'Iran d'ingérance
et blabla, oublie-t-il qu'il est en train
de provoquer un génocide au Yémen et
que les terroristes qui massacrent en
Syrie et en Irak sont ses propres créatures ?
- Je ne crois pas, non.
- Alors, pourquoi fait-il ça ?
- Faut qu'il reste le seul à s'ingérer
dans les affaires internes et souveraines des pays de la région.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
" Si les
infractions
pénales sont
engagées et
les gens se
tiennent
hors la loi
... il doit y avoir des
conséquences pour les demandes
d'asile et les demandes de permis
de séjour ", Angela Merkel,
chancelière allemande.
Chassez le naturel, il revient
au galop. Les viols en série
de Cologne sont une aubaine
en or pour la responsable
allemande de montrer sa
véritable nature.
l-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) a diffusé sur Internet une image des otages suédois,
Johan Gustafson et sud-africain Stephen Malcolm
McGown promettant la publication prochaine d'un
message qui sera adressé à leurs gouvernements respectifs. L'image montre derrière les deux otages une
photo d'un terroriste d'Aqmi sur laquelle il est écrit
: "Attendez bientôt….. Un message aux gouvernements suédois et sud-africain ". La dernière apparition des deux otages était dans une vidéo de près de
19 minutes, diffusée le 23 juin passé. Affichant une
barbe fournie, les deux étaient visiblement en bonne
santé et ils sollicitaient leurs gouvernements respectifs pour leur libération. Johan Gustafson et Stephen
Malcolm McGown ont été enlevés le 25 novembre
2011 sur la terrasse d'un hôtel à Tombouctou dans le
nord du Mali.
A
" Nous nous
félicitions
des
propositions
importantes
contenues
dans l'avantprojet de
révision constitutionnelle, car
elles préparent l'avenir du pays
dans un cadre consensuel ",
Amar Ghoul, président du TAJ.
Cet acteur politique, également
ministre du Tourisme, ferait
mieux ce s'occuper de son secteur,
toujours en berne alors que
l'Algérie a un besoin pressant de
diversifier son économie et que ses
atouts touristiques sont tout
simplement incommensurables.
La 10e SIEL s'ouvre aujourd'hui
a 10e édition du Salon
international des équipements et services pour
l'hôtellerie, la restauration et les
collectivités (SIEL) sera organisée
du 11 au 14 janvier à Alger avec la
participation de plusieurs entreprises nationales et étrangères. Ce
Salon, prévu à l'hôtel Hilton, permettra " de regrouper les spécialistes et professionnels de l'hôtellerie
d'Alger et de plusieurs pays étrangers désirant développer le secteur
du tourisme à travers leurs compé-
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
tences et leurs expériences pour
sortir d'une économie basée sur les
ressources en hydrocarbures ".
Cette manifestation, destinée aux
professionnels de l'hôtellerie, a
pour objectif de faire connaître les
équipements hôteliers d'ameublement et de restauration en vue de
moderniser et d'améliorer les prestations. Lors de ce Salon, plusieurs
types de plats traditionnels et internationaux devant figurer au menu
des restaurants seront présentés
aux professionnels.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 041 33 66 13
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8
ÈME
ANNÉE - N° 2088 - LUNDI 11 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
HARCÈLEMENT CONTRE LES FEMMES ET VIOLENCE SEXUELLE
LES MAGHRÉBINS POINTÉS DU DOIGT EN EUROPE
La nouvelle année 2016
s'ouvre en Europe par de
nouveaux fantasmes,
crispations identitaires et
négations des libertés
comme au temps obscurs
du Moyen-Âge.
Par Amirouche El Hadi
Cologne et en Norvège,
des groupes de "soulards" du 31 décembre,
au soir, ont harcelé ou agressé
des femmes et des jeunes filles
dans la confusion des explosions de joie, à minuit tapante.
C'est grave, impardonnable et
indigne de ces jeunes, surexcités par la fête particulière de fin
d'année. Les policiers ont fait
leur travail, et des coupables ont
été arrêtés. Les mis en cause
méritent une punition et une
condamnation exemplaires.
Dans le groupe des coupables, il
y a des citoyens allemands mais
aussi des Maghrébins, des
Arabes et même des réfugiés.
Ils devront répondre de leurs
actes sales et mesquins. En
revanche, hormis la maire de
Cologne qui a tenté de calmer
les esprits surchauffés d'extrémistes et autres nazillons, pour
éviter l'amalgame dans la communauté étrangère, de manière
générale, cela donnerait-il le
droit à certains responsables
politiques et "spécialistes" de
l'immigration lesquels n'ont pas
hésité à saisir l'occasion pour
cibler, dans leurs dénonciations
de ces actes barbares, les seuls
Arabes et Maghrébins, les qualifiant de "prédateurs" innés de la
gente féminine ? "Les Arabes et
les Maghrébins voient les fem-
A
mes comme des gibiers de
chasse", a déclaré une responsable politique belgo-flamande
du parti C&V (Social-chrétien)
faisant partie du gouvernement
fédéral. Immédiatement, d'autres
porte-voix de partis conservateurs et d'extrême droite ont pris
le relais pour déclarer des "horreurs" racistes d'une rare violence : les Maghrébins et les
Arabes sont génétiquement des
prédateurs sexuels, des violeurs, des barbares sans aucune
morale, etc. On savait le cliché
classique collé aux Arabes et
aux Maghrébins, faisant d'eux
des jouisseurs, des "violeurs
potentiels", ou encore l'Africain
et son corps aux proportions
idéales qui fait fantasmer les
dames blanches européennes,
mais, là, un pas vient d'être franchi dans la surenchère raciste et
aveugle : on découvre que
l'agressivité sexuelle est innée,
un trait de caractère et une
nature chez ces populations. On
l'aura compris, le but est de faire
regretter à l'Allemagne sa générosité dans l'accueil de près d'un
million de réfugiés de guerre,
l'année dernière. Derrière, l'extrême droite et les conserva-
Agression de réfugiés syriens au gaz poivre au Canada
CONDAMNATION UNANIME
"consterné" par cet incident. Ces
réfugiés étaient venus assister "à
un événement visant à leur souhaiter la bienvenue au Canada,
ce qui rend l'attaque encore plus
choquante et condamnable", a-til ajouté. A l'adresse de tous les
"réfugiés syriens récemment arrivés", John McCallum a souligné
que "cette attaque ne représente
en aucune façon leur nouveau
foyer". En dépit de cet "incident
regrettable", l'Association musulmane du Canada a appelé
samedi dans un communiqué "à
la tolérance et la compréhension
entre les communautés". La
cheffe du gouvernement de la
province de Colombie-britannique,
Christy Clark, a qualifié l'acte
"d'intolérable et ce, quel qu'en soit
le motif". "Mettons fin à cette
haine avec toute notre compassion", a déclaré Thomas Mulcair,
chef du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche) en qualifiant
cette "agression" de "geste déplorable". Toujours pour l'opposition,
Rona Ambrose, cheffe du parti
conservateur, a souhaité que les
coupables de ces agressions
soient "arrêtés et poursuivis"
devant les tribunaux.
R.N.
Explosion de gaz de Skikda
LA SITUATION DES BRÛLÉS STABILISÉE
L'
état de santé des quatre
travailleurs brûlés lors de
l'incendie du centre d'enfutage
de Skikda, transférés mercredi
dernier d'urgence au Centre
Hospitalier Universitaire (CHU)
de Batna, s'est stabilisé, a
affirmé hier le chef du service
des brûlés de cet établissement,
Mokhtar Touam. Ce responsable
a assuré à l'APS que ces travailleurs atteints de brûlures
"diverses" aux visages et aux
mains, dont l'un d'entre eux portait des brûlures "inquiétantes"
au niveau des membres inférieurs, sont "tous pris en charge
et leur état de santé s'est amélioré". Il a expliqué que le plus
important pour le cas d'un brûlé
c'est de le maintenir vivant et de
stabiliser l'état de son corps, et
qu'il faut dans l'immédiat couvrir
les parties atteintes qui sont de
véritables portes aux microbes.
De son côté, le docteur Kheira
Benghalia, exerçant au niveau
du même service, a indiqué que
les patients nécessitent généralement des soins de longue
haleine, expliquant que face aux
situations d'urgence, le service
n'a que le temps de s'occuper
des malades exigeant des premiers soins, alors que l'apport
rééducateur, chirurgical et réparateur intervient en seconde
phase. Dix-sept personnes ont
été atteintes de brûlures, dont
une grièvement, suite à une
explosion suivie d'un incendie
qui s'est produite mardi dernier
à l'unité d'enfûtage du gaz
butane de la Sonatrach,
dans la zone industrielle
de la ville de Skikda.
Mieux vaut en rire
DE LA LIBERTÉ
DE MANIFESTER
PACIFIQUEMENT
Par Amirouche El Hadi
article 41 bis de l'avant
projet de revision de la
constitution laisse entendre
que "la liberté de manifestation pacifique est garantie au
citoyen ". Cet article a donné
beaucoup d'espoirs aux adeptes de la marche à travers les
travées d'Alger. Surtout ceux
qui se donnent, régulièrement,
pour devoir d'arpenter les
grands boulevards de la capitale afin de monter à l'assaut
du Palais pérsidentiel d'El
Mouradia. Cependant, ce que
nos marcheurs ont perdu de
vue, par négligence ou par
manque de discernement et
d'analyse, et que l'article 41
bis, lui, n'a pas omis, est que
la liberté de manifester doit
s'exercer " dans le cadre de la
loi qui fixe les modalités de
son exercice ". Et c'est là tout
le problème. Les hommes de
loi pensent que la deuxième
partie de l'article laisse libre
cours aux responsables du
pays, généralement les responsables de la wilaya où est
prévue la marche, d'user de
leur autorité comme bon leur
semble. Ainsi, un wali peut,
d'un trait de plûme, avisé ou
non, interdire "la manifestation
pacifique" en se cachant derrière certaines " modalités ". Et
ainsi, vider l'article 41 bis de
toute sa teneur et de son
essence même puisqu'il nous
raménerait à cette sinistre ère
qui a avait succédé à la
décennie rouge et où toute
manifestation était interdite.
Les hommes de loi croient que
le pouvoir a usé de subterfuge
pour mettre de la poudre aux
yeux des citoyens en enlevant
de la main gauche ce qu'il
aura donné de la main droite.
Pour eux, si l'intention des
rédacteurs de l'avant projet
était honnète, ils auraient
assujetti le droit de manifester
pacifiquement à la seule
condition " d'informer " les
autorités. Seulement informer
sur l'objet, le lieu, l'itinéraire…Et non pas demander
l'autorisation qui peut-être
refusée sous les pretextes les
plus saugrenus. Et de souligner, donc, que ce n'est pas
demain la veille que les
Algériens vont pouvoir manifester librement pour dénoncer
ce qui dérange leur vécu : ce
droit est toujours assujeti,
concluent-ils, sur note pessimiste, au bon vouloir des
autorités qui pourraient user et
abuser du maintien de l'ordre
public pour continuer à interdire toute manifestation, pacifique ou non. Et notamment
dans la capitale, lieu de tous
les enjeux politiques…
A.E.H.
L'
LA HAUSSE DE PRIX DES PRODUITS INQUIÈTE
DE PLUS EN PLUS LES MÉNAGES
MENACES SUR LE POUVOIR D'ACHAT
Après 10 jours
seulement, les
retombées de la
loi de Finances
2016 sur les
prix de produits
de large
consommation
ne cessent d'y
faire du bruit.
C'est devenu
même le sujet
de discussion
du moment
dans les
transports en
commun ou
simplement
en marchant
dans la rue.
Page 2
PRÉSIDENCE DU SÉNAT
INDÉBOULONNABLE BENSALAH
Abdelkader Bensalah a été reconduit, hier, à la tête du Conseil de la nation. Le plébiscite de Bensalah, selon
le sénateur Abbes Bouamam, a pour objectif d'assurer la stabilité dans cette conjoncture très particulière
que traverse le pays. Un avis partagé par les sénateurs qui ont levé les mains pour dire " Oui ".
Lire en page 3
PH. Hafida
agression au gaz poivre
d'une trentaine de réfugiés
syriens, à l'occasion d'une soirée
organisée à Vancouver (Ouest), a
été unanimement condamnée par
le monde politique canadien. "Je
condamne l'attaque des réfugiés
syriens à Vancouver", a déclaré le
Premier ministre Justin Trudeau.
Cette agression, selon lui, "ne
reflète pas l'accueil chaleureux
des Canadiens" envers les
Syriens dont près de 8.000 sont
déjà arrivés depuis la fin novembre sur les 25.000 attendus avant
fin février. C'est à l'extérieur du
bâtiment où se déroulait une soirée d'accueil de l'Association
musulmane du Canada que l'incident s'est déroulé vendredi "un
peu après 22h30 (samedi 06h30
GMT), quand une centaine de
personnes, dont un petit groupe
de réfugiés, attendaient le bus", a
indiqué la police de Vancouver.
"Un inconnu à vélo s'est approché
et a aspergé de gaz poivre des
hommes, des femmes et des
enfants", selon le commissaire de
police Adam Palmer. Une vingtaine de personnes ont été soignées sur place, a indiqué le
ministre fédéral de l'Immigration,
John McCallum, qui s'est dit
L'
teurs se frottent les mains pour
remettre à l'ordre du jour les
menaces sur la sécurité, les traditions et l'identité européenne,
définie comme exclusivement
chrétienne, blanche et supérieure dans le genre humain.
Cette stratégie qui mélange
amalgame, fantasme et délire à
des fins électorales n'est pas
nouvelle. D'ailleurs, lors des
découvertes des dégâts causés
par des ecclésiastiques pédophiles, l'opprobre a sali toute
l'église chrétienne, jusqu'au
Vatican. Ce qui est inquiétant
dans ce cas-ci, c'est que cette
soudaine poussée supplémentaire de racisme intervient dans
une conjoncture politique difficile
en Europe (chômage, terrorisme, flux migratoires) et catastrophique, dans son voisinage
immédiat (guerre en Syrie,
Libye, etc.) Autrement dit, la
crainte d'une amplification des
crispations identitaires, des violences racistes et des dérives
sécuritaires, en Europe, est
réelle, puisque tant en Libye
qu'en Syrie, l'espoir d'une paix
globale est une perspective lointaine, mieux, les tensions entre
l'Iran et Arabie Saoudite et l'aggravation de la guerre au
Yémen ne vont pas aider à freiner le flot des réfugiés de guerre
et de violence. Ce qui s'est
passé, au lendemain des évènements du 31 décembre 2015,
est nouveau, dangereux. Parce
que des agressions de ce type
et à cette occasion, il y en a partout à des degrés divers, chaque
année, et partout en Europe et
dans le monde. En revanche,
utiliser les faits qui ont eu lieu à
Cologne, impliquant quelques
étrangers parmi les Allemands
de souche, pour conclure à des
thèses aussi farfelues que dangereuses n'est pas une erreur
de communication sous le poids
de "l'émotion". Elle procède
d'une méthode et d'une stratégie
si bien connues des extrémistes
et conservateurs pour pousser à
l'affrontement intercommunautaire, voire de "civilisations", à
des fins bassement électoralistes, sans souci pour la cohésion
sociale dans leurs pays. Sans
ces clivages, ces exploitations
éhontées de vrais sentiments de
citoyens, mis en marge de la
société ou ayant été victimes de
crimes et d'agression, les extrémistes de toutes obédiences
n'ont pas d'avenir.
A.E.H.
HUMEUR
www.tribunelecteurs.com
UNE ÉGLISE
CAMBRIOLÉE
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:26 12:55 15:31
17:50 19:20
8ÈME ANNÉE - N° 2088 - LUNDI 11 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
L'église "Tafat", au sud-est
de Tizi Ouzou, a été
cambriolée durant la nuit de
vendredi à samedi. Selon
certaines sources, les
cambrioleurs s'y seraient introduits par effraction par une
fenêtre. Une fois à l'intérieur, ils se sont emparés du matériel
de sonorisation, d'une somme d'argent et du tronc de la dîme.
Une plainte a été déposée par le pasteur auprès de la police. Il
est à signaler que l'église "Tafat" regroupe plus de cent
chrétiens. Pour rappel, en 2010, elle a déjà été saccagée et
incendiée par des islamistes.
R.D.
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Par Roza Drik
TIZI OUZOU
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 385 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content