close

Enter

Log in using OpenID

(PDF, 449KB)

embedDownload
NO VEM BRE 2 0 1 4
N °1 0 7
• Education
erce
• Actu comm
municipal
il
e
s
n
o
c
e
L
•
Dossier
Les Temps d’activités
péri scolaires
Viv re à Bégard
Bu l l et in m u nic ipa l inf or m ation
www.ville-de-begard.fr
EDITORIAL pennad-stur
E MOT
DU MAIRE
Madame, Monsieur,
En ce mois de Novembre, les vacances d’été et la rentrée sont déjà
derrière nous. Cette rentrée scolaire 2014 nous a offert une nouvelle
hausse de fréquentation de nos établissements scolaires démontrant
ainsi le dynamisme de la Commune et nous ne pouvons que nous en
réjouir. En effet, 1034 élèves ont franchi en septembre les portes de nos
écoles.
Cette année, des changements importants attendaient les écoliers de
Bégard avec la mise en place de la réforme des rythmes scolaires.
D’ailleurs, la commune de Bégard a fait le choix d’attendre cette rentrée
2014-2015 pour l’appliquer. Ce dossier, sensible à plus d’un titre, avait à
mon sens, été quelque peu précipité, c’est pourquoi nous nous sommes
donnés le temps de la réflexion et surtout de la concertation.
Cela nous a permis, dés 2013, de mener un travail important avec les
enseignants, le personnel du service enfance, les parents d’élèves et
les associations, mais également avec les communes du Canton avec
qui nous avons élaboré un projet commun sur le principe de l’égalité
des chances.
En partenariat avec l’ensemble de ces acteurs, la Commune a mis
l’enfant au coeur de son projet. Le maître mot de la mise en oeuvre de
la réforme a été l’écoute et la concertation avec tous ces acteurs de la
vie scolaire. Les échanges réguliers, depuis plus d’un an, ont permis, je
le crois, une organisation cohérente du projet en phase avec les projets
éducatifs des enseignants. J’en profite pour saluer l’important travail réalisé par les services de
la ville, les élus, professeurs et le monde associatif qui nous a permis
d’être opérationnel avec un projet structuré au moment de la rentrée.
Bien sûr, des ajustements sont encore envisageables car la municipalité
veut accompagner de façon satisfaisante les enfants dans leur scolarité.
Puisque nous avons été, nous sommes ou nous serons tous à un
moment concernés par l’école et afin de vous éclairer sur le contenu
de la réforme et ses répercussions sur l’organisation de nos écoles
bégarroises, ce bulletin y consacre un dossier complet.
Je vous souhaite à tous et à toutes de passer un bon moment à la
lecture de ce 107ème numéro de notre bulletin municipal.
A très bientôt
Gérard LE CAËR
Maire, Vice-Président du Conseil Général des Côtes d’Armor.
Pennad-stur
Emaomp e miz Du ha aet eo vakañsoù an hañv hag an distro-skol hebioù dija. Da-geñver distro-skol 2014 omp bet
laouen o welet eo kresket niver ar vugale en hon skolioù,
ar pezh a ziskouez zo lañs gant ar gumun. Setu m’omp en
em gavet gant 1034 a skolidi en hon skolioù.
Ar bloaz-mañ e oa cheñchamantoù a bouez da gaout evit
skolidi Bear peogwir omp krog gant implij-amzer nevez ar
skolioù. Dav eo lavaret he deus choazet ti-kêr Bear gortoz distro-skol 2014-2015 evit lakaat anezhe da vont endro. Da’m soñj e oa bet re brim ar gouarnamant o lañsañ
an afer-se, peadra ganti da blantañ reuz e-touez an dud,
se zo kaoz e oa gwell ganimp kemer amzer da soñjal ha
dreist-holl da gomz gant an holl.
Evel-se hon deus gallet, adalek 2013, kas ur pezh labour
da benn asambles gant ar gelennerien, implijidi servij ar
bugaleaj, tud ar skolidi hag ar c’hevredigezhioù, hag ivez
gant kumunioù ar c’hanton abalamour da sevel gante ur
raktres boutin diwar-benn ingalder ar chañsoù.
Ar vugale eo a zo bet lakaet e-kreiz ar jeu gant ar gumun
hag ar re o deus sikouret ac’hanomp aze. Selaou ha komz
gant an holl genlabourerien-se war dachenn ar skol, sed
aze ar mod m’hon eus lakaet an implij-amzer nevez e plas.
Ouzhpenn bloaz zo e oamp krog da zivizout ingal etrezompholl, gant se omp deuet a-benn, a gav din, d’aozañ an traoù
en un doare kempouez hag a gord gant ar pezh a fell d’ar
gelennerien ober gant o skolidi.
P’emaon ganti e fell din lavaret pegen pouezus eo bet al labour kaset da benn gant servijoù an ti-kêr, an dilennidi, ar
gelennerien ha tud ar c’hevredigezhioù.A-drugarez dezhe
e oa prest ha kempenn mat hon afer pa oa arru mare an
distro-skol.
Tammoù cheñchamantoù a c’hallo bezañ degaset c’hoazh,
evel-just, rak c’hoant en deus an ti-kêr da sikour ar vugale
diouzh ar gwellañ pa vezont er skol.
Peogwir eo bet, ec’h eo pe e vo ar skol hon afer deompni holl un deiz bennak, hag abalamour deoc’h d’anavezout
gwelloc’h ar pezh a zo cheñchet e mont en-dro ar skolioù
ha neuze penaos e vo kont amañ e Bear, e kavfet un teuliad
klok war ar sujed-se er gazetenn-mañ.
Mechañs ho po plijadur o lenn an niverenn 107 eus kannadig hon c’humun.
Ken ar c’hentañ
Gérard LE CAËR
Maer Kuzulier-departamant.
TAOLENN
Edito pennad-stur.............................................. 2
Conseil Municipal kuzul ti kêr.......................... 3-7
La rentrée scolaire 2014.......................... 8-9
Amélioration du cadre de vie...................... 11
DOSSIER
T.A.P Temps d’activités périscolaires.............. 12-13
Espaces verts - Environnement.................. 16
Multi accueil creche Ti poupigou . ............. 17
Vie associative kevredigezhioù.......................... 18
Actu commerce nevezintiou kenwerzh................ 19
Bilan touristique de fréquentation......... 20-21
Vie locale keleier ar gumun . ............................. 23
Page bilingue brezloneg................................. 24
MAIRIE DE BÉGARD
Tél. 02 96 45 20 19 - Fax 02 96 45 36 27
Email : [email protected]
Site internet : www.ville-de-begard.fr
8h30-12h et 13h30-17h30 :
lundi, mardi, mercredi, vendredi
8h30-12h : jeudi - 9h-12h : samedi
PERMANENCES EN MAIRIE :
>Le lundi de 10h00 à 11h00 : M. BOURDON
Yves, Maire-Adjoint aux associations, sports,
affaires scolaires.
>Le mercredi 10h00 à 11h00 : M. BERNARD
Noël, Maire-Adjoint aux finances, administration
générale.
>Le jeudi 10h00 à 11h00 : Mme DANIEL Marielouise, Maire-Adjointe aux affaires sociales
Mme OFFRET Arlette, Maire-Adjointe à
l’environnement, cadre de vie, accessibilité.
>Le vendredi de11h00 à 12h00 : Jean-Yves
JAGUIN, Maire-Adjoint à la communication
et de la citoyenneté.
>Le vendredi semaine paire de 9h00 à 10h00 :
M. CLEC’H Vincent, Maire-Adjoint aux travaux,
voirie, réseaux
> Directeur de publication :
M. Gérard LE CAËR, Maire
> Responsable de la rédaction :
Jean-Yves JAGUIN, Adjoint au Maire
> Rédaction - Régie publicitaire :
Mairie de Bégard
Tél. 02 96 45 20 19 - Fax 02 96 45 36 27
[email protected]
> Abonnement annuel :
4,50 e : France
> Composition : Mairie de Bégard
> Crédit photos : Mairie
Michel Lagadou, Gilles Racapé, J.P.
Le Gaudu, bvonline, Didier Merlhès,
breizh photos
> Mise en page et impression :
RoudennGrafik - 02 96 119 700
Séance du 5 juin 2014
Ce compte rendu est partiel, vous pouvez consulter son intégralité soit sur le
site de la ville de Bégard, soit à la mairie de Bégard.: www.ville-de-begard.fr
> COMMISSION COMMUNALE DES IMPOTS DIRECTS
L’article 1650 du code général des impôts institue
dans chaque commune une commission communale
des impôts directs présidée par le maire ou son
adjoint délégué et de huit commissaires dans les
communes de plus de 2 000 habitants. La durée
du mandat des membres de la commission est la
même que celle du conseil municipal.
La Direction Départementale des Finances Publiques,
suite aux récentes élections municipales, invite la
commune à procéder à la nouvelle constitution de
cette commission.
Monsieur le Maire informe l’assemblée qu’il est
nécessaire de proposer seize commissaires
titulaires et seize commissaires suppléants, dont
leur nomination sera effectuée par les services de
l’Etat.
Les commissaires doivent être de nationalité
française, être âgés de 25 ans au moins, jouir
de leurs droits civils, être inscrits aux rôles des
impositions directes locales dans la commune,
être familiarisés avec les circonstances locales
et posséder des connaissances suffisantes pour
l’exécution des travaux confiés à la commission.
Deux commissaires doivent être domiciliés hors de
la commune.
Le conseil municipal, à l’unanimité, CONSTITUE la
liste de présentation de la commission communale
des impôts directs.
> HENT KER GADIG : LANCEMENT D’UNE PROCEDURE DE PERIL PAR LE CENTRE DE GESTION 22
Monsieur le Maire informe l’assemblée qu’à Hent
Ker Gadig est située une ancienne maison en ruine.
Cette propriété, cadastrée B0654, appartenait à
Madame OLLIVIER Marie-Joseph décédée en 1991
et dont la succession a été réglée.
Suite à des plaintes du voisinage ayant constaté un
risque d’effondrement du pignon donnant sur la voie
publique, la commune a effectué des recherches,
rendues difficiles par des décès successifs, pour
retrouver les nombreux ayants droits.
3
Les pouvoirs du maire en matière d’édifices
menaçant de ruine sont prévus par l’article
L2213-24 du Code Général des Collectivité
Territoriales et les articles L511-1 à 511-4
du Code de la Construction et de l’Habitat.
Considérant que l’état de l’habitation
compromet la sécurité publique, il convient
de lancer une « procédure de péril » qui
permettra au maire de prescrire la réparation
ou la démolition de l’immeuble.
Séance du 3 juillet
Ce compte rendu est partiel, vous pouvez
consulter son intégralité soit sur le site de la
ville de Bégard, soit à la mairie de Bégard.
> MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RECRUTEMENT DE PERSONNEL
Monsieur le maire rappelle à l’assemblée
que la nouvelle organisation de la semaine
scolaire prévoit 24 heures d’enseignement
et des temps d’activités périscolaires appelés
TAP. Cette nouvelle organisation a nécessité
une réorganisation complète de la semaine
scolaire et par conséquent du planning des
agents du service enfance.
Les nouvelles organisations hebdomadaires
et la mise en œuvre de nouvelles activités
périscolaires ont amené à une réflexion
autour des garderies du soir et du matin et
de la pause méridienne.
> Les Temps d’Activité Périscolaires :
Les temps d’activités périscolaires (TAP) sont
positionnés, pour les élémentaires, durant
les après-midis. Les jours varient en fonction
des classes concernées et des deux écoles.
•
Pour les classes maternelles, excepté
dans les cas de regroupements de niveau
entre élèves de grande section et de cours
préparatoire(Trézélan), le choix d’un temps
calme a été adopté. Cette option se justifie
par la volonté de ne pas apporter un surcroît
d’activités aux enfants entre 3 et 5 ans.
De plus, une attention particulière a été
portée afin qu’ils aient toujours le même
4
référent au cours de la journée, à savoir
soit l’enseignant, soit l’ATSEM. Si d’autres
agents accompagneront les ATSEM dans
l’encadrement des plus petits, ceux-ci auront
continuellement une personne référente
qu’ils connaissent et reconnaissent.
•
Pour les classes élémentaires, l’option
prise dans l’organisation hebdomadaire est
de mettre en œuvre un TAP par semaine.
Cette solution permet d’éviter deux écueils :
la disponibilité des locaux et le recrutement
massif d’animateurs. Par ailleurs, elle
favorise d’une part la mise en œuvre
d’activités de qualité dans la mesure où la
commune peut faire appel à des animateurs
techniciens d’activités et évite d’autre part
la multiplication de temps d’activités qui se
seraient potentiellement retrouver sans
contenu. Les élèves bénéficieront ainsi de
TAP structurés, encadrés par des agents
communaux et des animateurs spécifiques.
> La garderie du matin et du soir
• Au regard de la fréquentation
des garderies du soir et du matin, il
convient d’accentuer l’encadrement (taux
d’encadrement fixé par le code de l’action
sociale et des familles) et l’offre pédagogique
sur ces temps d’accueil. La qualification et
le taux d’encadrement actuels du personnel
pour la déclaration en accueil de loisirs ne
correspond pas aux exigences légales. La
formation des agents permettra le respect
de ces obligations et confortera les agents
dans l’exercice de leurs missions.
> La Pause Méridienne et les temps
de transition
Cette refonte a modifié en parallèle,
l’organisation de la pause méridienne des
enfants et par conséquent du service de
restauration. Afin d’articuler, les temps
d’enseignements, les TAP, les temps calmes
et les temps de sieste des maternelles, le
temps de pause méridien, il a été nécessaire
de proposer un service de restauration décalé
entre les maternelles et les élémentaires.
Ce temps décalé nécessite un encadrement et
une surveillance accrus auprès des enfants,
en tenant compte également du temps de
pause nécessaire des agents communaux
pour leur repas.
Pour le mercredi, le temps d’enseignement
terminera à 11H45 dans les écoles.
Afin de permettre aux parents qui travaillent
de venir chercher leurs enfants, tous les
agents communaux seront sollicités pour
surveiller les enfants, pendant un temps de
transition jusqu’à 12H30.
Au regard de cette nouvelle organisation et
des exigences légales, Monsieur le Maire
informe l’assemblée qu’il convient de recruter
du personnel à compter de la rentrée
prochaine.
Le conseil municipal, après l’exposé de
Monsieur le Maire
AUTORISE celui-ci à recruter du personnel
contractuel à compter du 25 août 2014,
pour répondre à un accroissement
temporaire d’activité, dans les conditions
fixées par l’article 3 de la loi du 26 janvier
1984 précitée,
>MOTION DE SOUTIEN DE L’ AMF
pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse
massive des dotations de l’Etat
L’Association des maires de France (AMF)
engage une action collective avec les
communes et intercommunalités de France
pour alerter le gouvernement sur les
conséquences de la baisse des dotations.
L’AMF a adressé à l’ensemble des maires et
présidents d’intercommunalité une motion
de soutien aux demandes portées par l’AMF,
qu’ils pourront soumettre à leur conseil
municipal ou communautaire.
Le conseil municipal, après en avoir
délibéré, avec 21 voix pour et 5
abstentions, adopte la motion suivante :
Les collectivités locales, et en premier lieu
les communes et leurs intercommunalités,
risquent d’être massivement confrontées
à des difficultés financières d’une gravité
exceptionnelle. Dans le cadre du plan
d’économies de 50 milliards d’euros qui
sera décliné sur les années 2015-2017, les
concours financiers de l’Etat sont en effet
appelés à diminuer :
• de 11 milliards d’euros progressivement
jusqu’en 2017,
• soit une baisse cumulée de 28 milliards
d’euros sur la période 2014-2017.
Dans ce contexte, le Bureau de l’AMF a
souhaité, à l’unanimité, mener une action
forte et collective pour expliquer de manière
objective la situation et alerter solennellement
les pouvoirs publics sur l’impact des
mesures annoncées pour nos territoires,
leurs habitants et les entreprises. L’AMF,
association pluraliste forte de ses 36.000
adhérents communaux et intercommunaux,
a toujours tenu un discours responsable
sur la nécessaire maîtrise des dépenses
publiques ; aussi, elle n’en est que plus à
l’aise pour dénoncer cette amputation de
30 % de nos dotations. Quels que soient les
efforts entrepris pour rationaliser, mutualiser
et moderniser l’action publique locale, l’AMF
prévient que les collectivités ne pourront pas
absorber une contraction aussi violente de
leurs ressources.
En effet, la seule alternative sera de procéder
à des arbitrages douloureux affectant les
services publics locaux et l’investissement du
fait des contraintes qui limitent leurs leviers
d’action (rigidité d’une partie des dépenses,
transfert continu de charges de l’Etat, inflation
des normes, niveau difficilement supportable
pour nos concitoyens de la pression fiscale
globale).
La commune de Bégard rappelle que les
collectivités de proximité que sont les
communes et leurs intercommunalités
sont, par la diversité de leurs interventions,
au cœur de l’action publique pour tous les
grands enjeux de notre société :
• elles facilitent la vie quotidienne de leurs
habitants et assurent le «bien vivre ensemble » ;
• elles accompagnent les
présentes sur leur territoire ;
entreprises
• enfin, elles jouent un rôle majeur dans
l’investissement public, soutenant ainsi la
5
croissance économique et l’emploi.
La diminution drastique des ressources
locales pénalisera à terme nos concitoyens,
déjà fortement touchés par la crise
économique et sociale et pourrait fragiliser
la reprise pourtant indispensable au
redressement des comptes publics.
En outre, la commune de Bégard estime
que les attaques récurrentes de certains
médias contre les collectivités sont très
souvent superficielles et injustes.
C’est pour toutes ces raisons que la
commune de Bégard soutient les demandes
de l’AMF :
• réexamen du plan de réduction des
dotations de l’Etat,
• arrêt immédiat des transferts de charges
et des mesures normatives, sources
d’inflation de la Dépense.
• réunion urgente d’une instance nationale
de dialogue et de négociation pour remettre
à plat les politiques publiques nationales et
européennes impactant les budgets des
collectivités locales
> MISE EN VENTE D’UN TERRAIN COMMUNAL – RUE JULES FERRY
Monsieur le Maire informe l’assemblée que
la commune est propriétaire d’une parcelle
rue Jules Ferry, cadastrée AE 0032, d’une
superficie de 1 071m². Ce terrain non viabilisé,
mais dont tous les réseaux sont à proximité,
est situé près de l’école de Baloré. Celui-ci ne
présentant aucune utilité pour la commune, le
Maire propose de le mettre en vente.
Le conseil municipal décide de procéder à la
cession de la parcelle cadastrée AE 0032
d’une superficie de 1 071 m² , fixe le prix de
vente à 25,00 e TTC le m², conformément
à l’avis des services de France Domaine,
précise que les frais de bornage seront à la
charge de la commune, décide que les frais
de viabilisation et d’actes notariés inhérents
à l’acte de vente seront à la charge de
l’acquéreur,
Séance du 25 septembre 2014
6
Ce compte rendu est partiel, vous pouvez
consulter son intégralité soit sur le site de la
ville de Bégard, soit à la mairie de Bégard.
> MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RECRUTEMENT DE PERSONNEL – REAJUSTEMENT
La rentrée scolaire 2014 a nécessité de
réorganiser en totalité l’organisation du
service enfance de la commune.
Par délibération du 3 juillet 2014, Monsieur
le Maire a été autorisé à recruter du
personnel contractuel à compter du 25 août
2014, afin de répondre à un accroissement
temporaire d’activité.
Compte-tenu de l’expérience des premières
semaines de réorganisation et de mise en
place des Temps d’Activités Périscolaires
(TAP), il convient d’apporter des ajustements
aux recrutements proposés comme suit :
Un agent contractuel pour accroissement
temporaire
d’activité
à
temps
non
complet (25 heures / semaine + heures
complémentaires) faisant fonction d’Agent
Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM)
et pour assurer les missions d’animateur sur
les temps périscolaires, sous l’équivalence
du grade d’adjoint d’animation de 2ème classe.
Un agent contractuel pour accroissement
temporaire
d’activité
à
temps
non
complet (25 heures / semaine + heures
complémentaires) pour assurer les missions
d’agent d’entretien et périscolaires sous
l’équivalence du grade d’adjoint technique de
2ème classe.
Un agent en contrat unique d’insertion
(CAE/CUI) à temps complet pour assurer les
missions d’agent d’entretien et périscolaires,
avec une base de rémunération égale au
SMIC.
Un agent en emploi d’avenir qualifié BAFA
à temps complet pour assurer les missions
d’agent d’entretien et périscolaires, avec
une base de rémunération égale au SMIC.
Un agent à temps complet ou non complet,
en emploi d’avenir ou en contrat d’insertion
auprès de la mission locale ou pôle
emploi, pour assurer les missions d’agent
d’entretien et périscolaires, avec une base
de rémunération égale au SMIC.
Le conseil municipal AUTORISE le Maire
à recruter du personnel contractuel
tel présenté ci-dessus, pour répondre
à un accroissement temporaire d’activité,
dans les conditions fixées par l’article 3 de
la loi du 26 janvier 1984 précitée,
AUTORISE le Maire à engager les démarches
auprès de la mission locale afin de pourvoir
les postes présentés ci-dessus, sous
contrats aidés emplois d’avenir et contrat
d’accompagnement dans l’emploi.
AUTORISE Monsieur le Maire à signer les
conventions et tout acte nécessaire à la
mise en œuvre des dispositifs et à percevoir
les aides de l’Etat, ainsi que les contrats de
recrutement des agents en emplois d’avenir
ou en contrat d’accompagnement dans
l’emploi.
> FRAIS DE FORMATION ORGANISME
EXTERIEUR – PERSONNEL NON TITULAIRE
Monsieur le Maire rappelle à l’assemblée
que par délibération du 3 juillet 2014, dans
le cadre de la mise en place des Temps
d’Activité Périscolaire (TAP), il a été décidé de
faire appel à du personnel contractuel, pour
faire face à un besoin lié à un accroissement
temporaire d’activité.
C’est dans ce cadre que Monsieur Enrick
BOZZA a été recruté en CAE (Contrat
d’Accompagnement à l’Emploi). Pendant la
durée de son contrat, la collectivité s’est
engagée auprès de Pôle Emploi à le former.
dispensée par la ligue de l’enseignement,
fédération des Côtes d’Armor,
DECIDE de prendre en charge les éventuels
frais de repas et de déplacement.
DECIDE de solliciter une subvention dans
le cadre de cette formation, auprès de la
Caisse d’Allocations Familiales.
Dans un cadre général :
• d’inscrire les agents sous contrats aidés
ou en renfort temporaire d’activités à toute
formation utile à l’organisation des services,
• de régler les frais de repas et de
déplacement,
• De solliciter la participation de la Caisse
d’Allocations Familiales, ou tout autre
organisme dans le cadre de ces formations,
• AUTORISE le Maire ou son représentant
à signer tout document permettant la bonne
exécution de ces décisions.
N°2014/76
> DENOMINATION D’UN CHEMIN RURAL
Afin de répondre aux souhaits des
administrés, des services de sécurité
et de la Poste, lors de la commission
« Communication Citoyenneté » du 10 juin
2014, il a été proposé de nommer le chemin
rural Hentig ar Verjez (chemin du verger).
Monsieur le Maire sollicite l’assemblée afin
de pouvoir inscrire Monsieur Enrick BOZZA
à la formation BAFA dispensée par la ligue
de l’enseignement, fédération
des Côtes d’Armor, mais également afin de
pouvoir régler les éventuels frais de repas et
de déplacement.
Par ailleurs, la Caisse d’Allocations Familiales
peut participer au financement de cette
formation à hauteur de 100 €, Monsieur le
Maire propose de solliciter l’organisme.
Le conseil municipal, DECIDE d’inscrire
Monsieur Enrick BOZZA, à la formation BAFA
7
LA RENTRÉE SCOLAIRE 2014
An Distro Sko
L
Le fait marquant de cette rentrée 2014, en dehors de la mise en place des rythmes scolaires,
c’est la hausse des effectifs, puisque de 1000
élèves en 2013, on est passé à 1038 en 2014 !
Cette hausse est essentiellement due au Collège et à
l’Ecole de Trézélan qui ouvre avec 93 élèves (dont 80
de plus de 3 ans), pour 82 l’an passé.
Pour l’école privée Anne Leroy, l’effectif est stable,
106 élèves contre 105 l’an passé avec un projet de
construction d’une école déjà engagé.
A l’Ecole Maternelle Baloré, les six classes sont sous
la conduite de Sylvie Toupin (26 élèves Toute Petite
Section, Petite section, Moyenne Section et bilingue),
de Franck Morice (25 élèves toute petite section, petite section), d’Alain Rauzier (25 élèves moyen section,
grande section), de Marylène Le Lay (27 élèves petite
section, moyenne section), de Ronan L’Escop (22 élèves
moyenne section, grande section bilingue) et de la directrice Gaëlle Buzulier (28 élèves grande section).
À Trézélan, La directrice Karine Dodokal a pris en
charge à mi-temps avec Christophe l’Hôtellier les 23
élèves en grande section et CP, Cyril Bernard les 21
élèves de CE1-CE2, Cathy Lassalle les 23 élèves de
CM1-CM2 et Cécile Camus s’occupe des 24 petits
de la maternelle (très petite section, petite section,
moyenne section). On peut se réjouir du maintien des
4 classes avec un effectif louable.
En élémentaire, les cours sont assurés par Hélène
Marmouget et Marine Le Gonidec (CM1), Julien Anthoine (CM2), Nelly Guiban (CE1), Sylviane Blanc (CE2),
Anne Gorlier (CLIS), Katie Le Levier (CP), Nathalie Le
Squin (CP-CE1), le directeur Thierry Lagier (CP-CE1),
Nathalie Dubois (CP-CE1-CE2), Delphine Hamel (CE2CM1-CM2) et Catherine Ruche (CE2-CM1).
Quant au Collège François Clec’h, il a accueilli 452
élèves cette année soit 26 de plus qu’en 2013.
Ils sont répartis en 17 classes (ouverture d’une classe
de 5ème supplémentaire). Ils sont encadrés d’une
équipe de 62 adultes (toutes professions confondues,
soit 34 professeurs, 8 ATSEM, 1 CPE, 9 agents, 4
administratifs, une infirmière, une conseillère d’orientation, une assistante sociale et 3 assistants de vie
scolaire)
Réception des enseignants à la Mairie
8
La rentrée au groupe scolaire Baloré
La rentrée au collège
Equipements dans les Ecoles
De multiples demandes de travaux et d’aménagement
ont été honorées et parmi les plus importantes, il faut
citer les équipements informatiques (maternelle, élémentaire de Baloré et école de Trézélan), l’ouverture
d’un accès maternelle-élémentaire pour sécuriser l’accès des petits vers la garderie (ils n’ont plus besoin de
sortir de l’école), des travaux de peinture et de très
jolis marquages ludiques et pédagogiques au sol dans
la cour de la maternelle de Baloré. En tout, sur juillet et
août, ce sont 600 heures en régie technique municipale
qui ont été consacrées aux travaux pour un montant de
12.600€.
A cela, il faut ajouter 8.000 € de travaux d’entreprises,
12.700 € de fournitures informatiques (12.700 euros
pour 13 ordinateurs portables, 2 serveurs, 2 vidéoprojecteurs. 23.000 € de travaux de voirie pour l’aménagement des parkings et des voies d’accès (création
de 17 places de stationnement) 2.100 € de mobilier
et 11.700 € pour l’achat d’une VMC double flux à la
garderie.
Utilisation des tableaux numériques
La technologie interactive s’installe dans les
écoles publiques pour redonner envie aux
élèves d’aller au tableau !
Les tableaux numériques intéractifs sont de plus en
plus utilisés à visée pédagogique. Les écoles équipées
de tableaux interactifs ne cessent de croître d’années
en année.
Les écoles primaire de Trezelan, maternelle et élémentaire de Baloré en ont fait l’acquisition cette rentrée.
Il est utilisé par les écoliers et leurs professeurs,
comme les anciens tableaux à craie, mais avec la technologie interactive en plus.
Relié à un vidéoprojecteur il permet de projeter l’écran
de l’ordinateur sur le tableau blanc. Il est possible d’effectuer à la main ou à l’aide d’un stylet, tout ce qu’il est
possible de réaliser à l’aide d’une souris, sur un format
d’écran assez important (jusqu’à plus de 2 m de large)
Une autre fonction très intéressante: telle que la sauvegarde des cours peut être utilisée
Un outil attractif, qui peut redonner envie aux élèves
d’aller au tableau ! Coût de cet l’investissement pour la
collectivité : 5700 euros.
A terme, toutes les classes seront connectées en réseau et seront équipées d’outils informatiques neufs (à
disposition des enseignants) ou issus d’une économie
solidaire (pour les élèves).
Ces dernières acquisitions semblent répondre aux besoins des élèves et aux attentes des enseignants et
s’inscrivent dans une démarche de développement durable.
Les marquages au sol de l’école maternelle
passerelle d’accès direct sécurisée
maternelle - primaire - garderie
9
AMÉLIORATION DU CADRE DE VIE
Le Transformateur d’Armoripark
repeint par Gérard Unvoas
Pour la 3ème fois sur la Commune, Gérard Unvois ,
s’est vu confier le relooking d’un transformateur électrique, il s’agit de celui situé à l’entrée d’Armoripark.
Entièrement repensé sur le thème du jeu et du loisir,
le gris transformateur est à présent orné de couleurs
vives et de formes géométriques, typiques du style de
Gérard Unvoas, maintenant facilement reconnaissable
par les bégarrois.
Cette création représente des heures de travail, y compris de nuit puisqu’il utilise la technique de projection
de ses dessins pour les reproduire sur les façades du
transfo. Egalement un travail de précision, qui rappelle
le métier de ce jeune retraité, qui était dessinateur
dans l’industrie.
Syndicat Mixte des Eaux
du Jaudy : Un château d’eau
réhabilité et relooké
La transformation du Château d’eau de la Rue du dispensaire
n’aura échappé à personne, cette opération d’envergure
entreprise et financée par le Syndicat Mixte des Eaux du
Jaudy aura durée 2 mois.
Après la réparation de la toiture ( par la Société Ouest
Etanchéité ), le remplacement de 2 fenêtres et d’une échelle
intérieure, ainsi que la pose d’une clôture et d’un portail neuf,
le relooking du bâtiment a été confié à un jeune artiste Quiberonnais, Gildas Thomas. Spécialisé dans ce type de travaux
( il a réalisé entre autre le Château d’eau de Ploermel et de SaintSaturnin ), il réalise également des fresques en trompe-l’œil.
10
PEINTURE
DECO
PAPIER PEINT - ENDUIT DÉCORATIF - BADIGEON STAFF
STUCCO - PATINES - RAVALEMENT
Christian Le Droumaguet
BEGARD
02 96 45 36 62
(Salle d’exposition)
EURL PIRON YVON
E.U.R.L. PIRON YVON
COUVERTURE,
CHARPENTE, MENUISERIE,
PLACOPLATRE, ISOLATION,
PUB
AMÉNAGEMENT DES COMBLES
ENTREPRISE
QUALIFIÉE
KOAD YEN BRAS - 22140 BEGARD
Téléphone : 02 96 45 10 17
[email protected]
http://yvon.piron.monsite.orange.fr/
Couverture - Zinguerie - Ramonage - Démoussage
Jean-Yves GOASDOUE
6, rue de "KERLU" - PEDERNEC - Tél. 02 96 45 24 47 - Portable 06 07 61 35 69 - [email protected]
NEUF ET RESTAURATION - PROJETS ET DEVIS - BARDAGE - ISOLATION - VELUX
CARRELAGE • FENETRES • VOLETS • PORTAILS
STORES ET AUTOMATISME
(PVC, ALU ou MIXTE)
Pour un renseignement, pour un rendez-vous,
pour une étude personnalisée et un devis gratuit
02 96 45 21 43
Hall d’exposition - ZA de Coat Yen - 22140 BEGARD
11
DOSSIER
T.A.P “ TEMPS D’ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES “
Réforme des rythmes
scolaires :
Cette rentrée 2014 a eu une saveur toute particulière pour les
écoliers de l’enseignement public, puisqu’elle a été marquée
par la mise en place des Temps d’Activités Périscolaires
(T.A.P) voulus par le Ministère de l’éducation Nationale dans
le cadre de la réforme des rythmes scolaires.
Les principaux enjeux de cette réforme sont la réduction du
temps d’enseignement journalier, la scolarisation des enfants
le Mercredi matin et la mise en place des Temps d’Activités
Périscolaires.
Ces nouveaux temps d’activités périscolaires sont à la charge
des collectivités, tel que le prévoit le décret d’application,
néanmoins elles n’ont pas l’obligation d’organiser des
animations.
La commune de Bégard, en concertation avec les différents
acteurs de cette réforme (parents, enseignants, élus,
associations), a opté pour la mise en place d’un T.A.P par
semaine (de 14h40 à 16h00). Cette proposition retenue
en comité de pilotage par l’ensemble des collectivités
participantes, a permis d’éviter 2 écueils : la disponibilité des
locaux et le recrutement trop important d’animateurs.
Sur notre commune, seules les écoles publiques participent à
la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, l’école privée
n’ayant pas souhaité poursuivre dans cette démarche.
Afin de permettre à tous les enfants d’avoir accès à
l’éducation, les élus ont souhaité la gratuité de ces activités
pour tous.
Les activités sont regroupées par thème et se déroulent par
cycle. Un cycle correspond aux différentes périodes entre
chaque vacances scolaires.
Les modules d’activités proposés par les animateurs
communaux et les intervenants extérieurs répondent au
Projet Educatif du Territoire (PEDT) dont les axes
définis en comité de pilotage s’inscrivent « dans une démarche
de complémentarité entre les différents temps de l’enfant. »
Il s’agit de « favoriser l’accès aux activités culturelles, d’initier
les enfants à des pratiques sportives, de transmettre des
savoirs et connaissances liés au patrimoine local, de favoriser
l’émergence d’un esprit citoyen et de développer l’esprit
critique des enfants. » Les objectifs poursuivis dans les
activités conduites sont « l’ouverture à l’autre et l’ouverture
au monde. »
La commune de Bégard a à son actif de nombreux atouts pour
la mise en œuvre d’un projet éducatif de qualité : un tissu
associatif riche, une Maison des Jeunes et de la Culture,
une Ecole de Musique… qu’il convient de mettre à profit des
écoles.
12
Les animateurs extérieurs interviennent, dans la mesure de
leur disponibilité, dans l’ensemble des écoles du canton.
De même les activités communales sont identiques
Initiation au lancer du disque
dans toutes les écoles inscrites dans le PEDT du
canton de Bégard.
Cette organisation, à l’échelle intercommunale, permet
d’affirmer le principe d’égalité républicaine,
d’éviter la création de disparités entre les
établissements scolaires, de mutualiser les
moyens.
A Bégard, tous les animateurs sont titulaires du BAFA ou en
cours de formation et ont une expérience professionnelle dans
le domaine de l’animation.
Ils sont agents polyvalents du service enfance afin de bénéficier
d’un contrat de travail à temps plein.
Tout au long de l’année, les animateurs communaux
de toutes les collectivités bénéficieront de temps
de formation : aux ateliers scientifiques par l’association
départementale « Les petits débrouillards » ; à l’image et la
vidéo par l’ U.F.E.G ; à l’utilisation de la mallette pédagogique
de l’orgue par l’association « plenum organum » de Bégard,
aux jeux bretons par l’association « c’hoariou treger-armel »
de Bégard.
A l’issue de ces formations, les animateurs pourront proposer
de nouveaux modules aux enfants. L’emploi du temps des
activités communales est donc amené à évoluer
selon les formations réalisées. Les modules
peuvent également être réajustés en fonction de la
participation du groupe et de l’analyse faite de la pratique de
l’activité par les animateurs. Cette année étant une année de
« mise en route » du nouveau projet éducatif communal.
Des bénévoles des associations locales peuvent
également intervenir sur les temps d’activités périscolaires,
toujours en présence d’un agent communal. Sont déjà inscrits :
l’ASB, les tourneurs sur bois.
Les salariés des associations locales, personnes
ressources du territoire, ont été sollicités avec
l’objectif de préserver les emplois existants : professeurs de
danse et de tennis de l’amicale laïque de Bégard, Ecole de
Musique du Jaudy, professeurs de chant et de relaxation via
la MJC, professeur de gouren, atelier marionnettes, etc. Les
participations extérieures peuvent également évoluer dans
l’année.
Au-delà des stéréotypes, il s’agit de stimuler la curiosité de
l’enfant. La danse, la musique, le chant, les sports
de lutte, la créativité, la culture, etc. deviennent
alors des activités accessibles à tous les enfants
DOSSIER
Le gouren au petit gymnase
scolarisés dans les écoles publiques, quelque
soit leur origine sociale ou ethnique, qu’il
s’agisse d’une fille ou d’un garçon.
Ainsi 7 axes éducatifs sont déclinés dans les activités
proposées aux enfants : la découverte du Patrimoine
culturel, l’initiation sportive, le livre et l’image, les Arts,
le « vivre ensemble », la citoyenneté, les Sciences et
Techniques. L’accent est donc porté sur la culture afin de
répondre au besoin du territoire dont le diagnostic établi
a révélé que les enfants étaient majoritairement orientés
vers des activités sportives.
Les familles inscrivent les élèves à l’année sur les
temps d’activités périscolaires, l’enfant s’inscrit dans
un projet éducatif. Si l’enfant arrête sa participation
aux animations avant la fin d’un module, il ne pourra pas
réintégrer la nouvelle activité sur le cycle suivant. Cette
contrainte garantit le respect de la démarche éducative et
des taux d’encadrements organisés sur l’année.
Toute une réorganisation au sein du service
enfance
Cette réforme a nécessité une complète réorganisation
du Service Enfance et le recrutement de 3 animateurs
polyvalents : Mégane Bézirard titulaire d’un BAFA , Brevet
d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur, Enrick Bozza, en
formation BAFA et titulaire d’un BTS animation, et Angélique
Denoual, titulaire d’un CAP Petite Enfance et d’un BAFA.
Ils interviennent également sur le temps de pause
méridienne et le nettoyage des locaux.
Deux autres personnes, déjà en poste à la Mairie, Mélanie
Trémel et Nina Le Baher ont entrepris une formation BAFA
afin d’encadrer les T.A.P.
Enfin, la coordination des temps d’accueils périscolaires
communaux et du service enfance, est assuré par Véronique
Roussel. Dans le respect du taux d’encadrement, elle suit
une formation BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions
de Directeur) depuis juin dernier. 25 agents constituent
désormais le Service Enfance de la Commune.
La collectivité finance donc 4 BAFA et 1 BAFD .
De plus, des formations sont également proposées toute
l’année à l’équipe ATSEM de maternelles, qui encadrent
seules, les nouveaux temps dits « temps calmes ».
Ces temps concernent les enfants de grande section de
l’école maternelle de Bégard (à Trézélan, s’agissant
d’une classe de grande-section/CP, ils participent
tous au TAP). Les ATSEM accueillent les élèves à la
garderie de 13h à 13h45 où elles proposent un temps de
repos, de relaxation, d’écoute musicale ou d’un conte...
Ainsi les enfants gardent leurs repères auprès des agents
qu’ils côtoient toute la journée et marquent un temps de
pause dans leurs apprentissages scolaires.
En parallèle de la mise en place des temps d’activités
périscolaires, l’encadrement sur les temps d’accueil du
matin et du soir a été renforcé. Le temps du midi a été
aménagé afin que les enfants de maternelle commencent
leur repas avant les élémentaires. La présence du personnel
communal a aussi été accentuée sur ce temps méridien.
Le coût de la mise en place de cette réforme est estimé
à 100 000 € à court terme. Pour cette première année
scolaire, la commune bénéficiera d’un fond d’amorçage
d’environ 45 000 €.
Les temps activités (TAP) périscolaires sont entièrement
gratuits, seules la Garderie du matin et du soir demeure à
la charge des familles
Temps de transition
du Mercredi Midi
Pris en charge par
la commune
Pris en charge par
la Commune
Garderie
Payant *
Temps activités (TAP)
*Tarif (au 1er Janvier 2014) garderie de Baloré et Trezelan : 0,97 e/heure
(facturé à la demi-heure)
Comité de suivi
Le suivi de la mise en place de cette réforme se fera à l’issue
des conseils d’écoles, en présence des parents délégués,
des enseignants, des agents communaux et des élus.
Les élus de toutes les collectivités se réuniront afin de
faire le point et d’ajuster le projet éducatif en fonction des
éléments de retour et dans l’objectif de respecter le cadre
du PEDT visant à préserver une équité et une égalité dans
les animations proposées. Cinderella Bernard, adjointe aux
affaires scolaires, et élue référente de la mise en place
de cette réforme à l’échelle intercommunale, assure le lien
entre les collectivités.
Cinderella Bemard
13
T RIBUNE LIBRE
Le Groupe Majoritaire
Monsieur Le Maire, Chers Collègues, Mesdames, Messieurs.
Merci d’avoir répondu à notre invitation commune, celle de
Monsieur Le Maire pour la rénovation de la rue du dispensaire et la mienne pour celle du château d’eau.
Le grand ouvrage d’art qui nous surplombe mesure près de
30 m de haut, a une surface de 700m2 et un réservoir de
300 m3.
Savez-vous qu’il date des Années 1956-57 et que nous
avons la chance d’avoir parmi nous l’un de ses constructeurs, Emile BOETTEZ (il en a fait 15). Avec cinq collègues,
ils ont travaillé 7 mois sur le chantier. Tout était fait à la
main ( pas de grosses bétonneuses à l’époque). Ils montaient
environ 4 m par semaine.
L’inauguration a eu lieu le 19 janvier 1957.
Il n’y avait « me dit Emile » que des landes aux alentours.
C’est aussi à cette époque qu’a ouvert le café-épicerie
« chez Louisette » qui a précédé «le Soleil Levant ».
Mais notre Syndicat d’eau, créé en 1969, c’est encore 3
autres châteaux d’eau et 3 réservoirs semi enterrés.
Ce sont 14 communes, environ 15000 ha desservis par
510 kms de canalisations à partir de l’usine de pompage et
de traitement de Pont-Morvan sur le Jaudy créé en 1973.
800 000 m3 sont ainsi produits chaque année. Une eau de
qualité distribuée avec des analyses en continu à l’usine : du
chlore, des nitrates, pesticides, du fer, d’excellentes teneurs
en calcium, phosphates, oligo-éléments et une qualité sanitaire irréprochable .
travaux qui sont réalisés tant pour l’usine que pour l’amélioration et l’extension des réseaux notamment pour les particuliers, les entreprises ou les lotissements communaux.
Le prix de l’eau est inférieur au prix moyen départemental
et a encore baissé après le renouvellement du contrat avec
la SAUR.
Emile et ses collègues à l’époque ont fait du très bon travail.
Le château d’eau est très solide.
Pour autant, le temps a fait son œuvre et il a fallu prévoir des
travaux de réhabilitation intérieure et extérieure de clôtures
et de sécurité pour un total de 66 138.48 € dont 10 200
euros pour la fresque (1688 kgs de peinture) qui ont été
réalisés par l’entreprise Réhabilitation Ouest Etanchéité de
Champcey dans la Manche. (Après appel d’offre).
Je remercie son PDG, M.ROMERO et son équipe pour l’excellent travail réalisé, leur disponibilité et leur gentillesse.
Je termine mes propos en félicitant notre artiste, M. THOMAS, de QUIMPERLE, qui a réalisé la fresque.
Discours de Noël Bernard, Président du Syndicat du Jaudy, conseiller
municipal lors de l’inauguration le 18 octobre de la rénovation du
château d’eau.
En tout, plus de 65 paramètres sont analysés régulièrement
par les services de santé du département
Chaque année, c’est entre 400 000 et 500 000 euros de
BAGA : osons Bégard autrement 2014
Connaissez-vous L’OFFICE MUNICIPAL DES SPORTS ?
Depuis de nombreuses années, un OMS (Office Municipal
des Sports) existe à Bégard, mais de quoi parle-ton ?
qui connaît son rôle, ses missions, son fonctionnement ?
son existence même ?
Pour cette nouvelle mandature, l’adjoint aux associations et
sports a proposé le renouvellement du bureau de cet office.
BAGA a saisi cette opportunité pour demander des précisions sur le statut et son fonctionnement car au cours des
deux précedents mandats, nous n’avons pas eu d’autres
sollicitations que la participation en la planification des équipements sportifs.
En cette rentrée automnale de nouveaux statuts ont été
proposés.
S’ils permettent de clarifier les contours de cet office, le
fonctionnement reste nébuleux.
C’est quoi l’OMS à Bégard ? Une association de loi 1901
qui en lien avec la municipalité, a pour objet de soutenir,
encourager, provoquer, faciliter toutes actions concourant
au développement des activités physiques et sportives.
Quels rôles et missions ?
14
Au vu des statuts à l’étude, en concertation entre associations sportives bégarroises et élus, l’OMS est missionné
entr’autre pour :
L’usage des installations sportives
La réflexion sur les équipements
Les aides financières à l’activité sportive des enfants
Les récompenses des sportifs et dirigeants
L’organisation de manifestations et actions pour promouvoir le sport
Quel fonctionnement ? Pour répondre à ces missions aussi
nobles soient-elles, le fonctionnement est loin d’être limpide.
L’administration passe par un comité de direction composé
du collège des élus, du collège scolaire et du collège associatif.
Ce comité élit un bureau mais comment ?
Et après : quelles représentations ? quelles modalités de fonctionnement ? quel budget ?
Toutes ces interrogations ont rendu perplexe l’adjoint en
question qui clôture en interpellant sur l’intérêt de maintenir
un OMS à Bégard !
Si l’Office Municipal des Sports doit perdurer à Bégard, il
doit devenir un organisme de concertation et de proposition
au service de la population et des associations pour contribuer au développement du sport amateur au sein de la
commune. Les associations sportives ont toutes leurs places
dans une telle instance. Pour les fédérer, de la transparence
et clarté sont nécessaires nous semblent-ils, au même titre
que les modalités d’attributions des subventions aux associations.
Pour BAGA
Chantal Rouzioux, Fabien Razavet, Françoise Le Scour, Damien
Tudo, Claudine Scolan.
Pour vous accompagner au quotidien,
de
Votre agence :
l’engagement qualité
Groupama Loire Bretagne
14 place de l’hôtel de ville
22140 BÉGARD
Tél. 02 96 45 23 23
POUVOIR TOUT FAIRE
MOINS CHER
Rue de Guingamp
• Bricolage • Décoration • Matériaux• Jardinage
BEGARD
Tél. 02 96 45 41 00
C
M
J
•
CM
MJ
CJ
CMJ
N
DES ARTISANS
DU FUNÉRAIRE
TOUJOURS PRÉSENT
À VOS CÔTÉS
ARCHITECTE
ORGANISATION
DE FUNÉRAILLES
•
PRÉVOYANCE OBSÈQUES
• MONUMENTS
& TRAVAUX
DE MARBRERIE
LE CALVEZ Jacques
Architecture - environnement
Kerlogodenn - Botlezan
22140 BEGARD
Tél. 02 96 45 32 67
E.mail : [email protected]
*3123 appel gratuit depuis une ligne fixe de l’opérateur historique en france métropolitaine. Hab. 12-75-001
PanneauDignité_Begard_300x075.pdf 1 21/03/2013 16:24:22
P.F. LE GUERN DIGNITE
ZA de Coat Yen
22140 BEGARD
TÉL : 02 96 45 33 33
PEINTURE • PAPIER PEINT TISSU TENDU • MOQUETTE
• RIDEAUX • RÉFECTION FAUTEUILS • POSE DE STAFF
Tél. : 02 96 45 17 29
Fax : 02 96 45 35 92
Portable : 06 74 79 61 71
[email protected]
19, rue St Nicolas 22140 BÉGARD
15
E spaces verts - Environnement
Mesures de
sécurisation à
l’église de Bégard
Vers la fin de l’utilisation
des produits phytosanitaires
pour tous
L’église de Bégard, comme l’ensemble des bâtiments communaux, nécessite des travaux réguliers de mises aux normes.
Cette année, c’est l’ensemble de l’installation électrique qui a
été revue. Ces travaux ont été réalisés dans leur quasitotalité
par l’électricien des Services Techniques et son apprenti.
L’entreprise BODET de Plérin a procédé au de tirage câble
dans les parties hautes et difficilement accessibles.
Bien que la saison se termine, certaines «mauvaises» herbes continuent de
pousser et alimentent bien des conversations. Et cela va continuer.
En effet, l’assemblée nationale a voté le 19 novembre 2013, la fin de l’utilisation des produits phytosanitaires en 2020 pour les espaces publics et en 2022
pour les jardins des particuliers,. Il faut rappeler que déjà, l’utilisation des
désherbants était interdite aux abords des fossés, des grilles d’eau pluviales,
sur les surfaces imperméables, aux abords des ruisseaux…
Il reste donc 6 ans pour les collectivités et 8 ans pour les particuliers pour
anticiper ces décisions et faire en sorte, qu’arrivés à échéance, nos principes
de traitement des sols ait évolués et ne nous posent plus de problème.
Pour les collectivités, le désherbage manuel, à la binette, à la débroussailleuse, à la balayeuse, au désherbeur thermique à eau chaude est déjà mis en
place mais l’efficacité est moindre et le besoin de main d’œuvre est important.
Comme il n’est pas question de peser sur les finances communales en embauchant d’avantage d’agents techniques, il reste deux solutions qui peuvent être
appliquées en fonction du lieu :
Ce sont plus de 800 mètres de câbles qui ont été posés dans
un chemin de câbles créé à l’occasion au dessus des voûtes
de l’église. De nouvelles prises ont été rajoutées. Le tableau
de commandes a été remplacé. Ces travaux ont couté 1500 €
Pour compléter ce travail et se conformer à la réglementation
«gaz», une entreprise va installer, une ventilation qui a pour
but de, bien sûr, renouveler l’air de ce bâtiment mais aussi et
surtout d’évacuer les gaz brûlés qui résultent de la combustion du gaz produit par les radians utilisés pour le chauffage.
Ces travaux sont évalués à 6100 €.
Remplacement d’un
des deux tracteurs
agricoles
Ce tracteur de marque Claas sera utilisé principalement en
voirie pour le transport des déchets de curage des fossés, les
divers matériaux d’empierrement des bas côtés après usages et
bien sûr pour le passage de l’épareuse d’accotement.
C’est pour ce dernier travail, que le modèle et la marque de
ce tracteur ont été retenus. En effet, il est nécessaire d’avoir
une bonne vue sur l’épareuse afin d’anticiper tout obstacle
qui pourrait survenir. Bien que n’étant pas le seul critère du
choix qui a été effectué, l’ergonomie du poste de conduite est
primordiale. Des élus de la commission «travaux» ainsi que
l’agent de maitrise, responsable du parc automobiles et les
agents appelés à conduire cet engin ont essayé plusieurs tracteurs avant de porter leur choix sur celui-ci.
Un godet-benne multi service avec grappin a aussi été acquis
pour le chargeur manuscopique «Manitou» qui est principalement utilisé à la station d’épuration des eaux usées pour le
déplacement et le chargement du mélange «broyat/boue» en
vue de réaliser le compost agricole.
Ces achats auront
couté 55 000€ moins
la reprise de l’ancien
tracteur qui a été de
4700€.
16
1- L’enherbement des zones sablées au moyen d’un gazon à pousse lente
qui ne nécessite que quelques tontes par an.
2- L’acceptation des «mauvaises» herbes qui ne le sont d’ailleurs pas tou-
jours, voir rarement. Elles peuvent choquer par leur présence parce que nous avons été habitués à ne pas les voir.
Par contre, il est conseillé aux riverains de nettoyer leur trottoir au abords de leur propriété par l’arrachage de ces «mauvaises» herbes.
Il est certain que les Services Techniques ne pourront pas être partout à la fois.
Ces derniers privilégieront les fils d’eau des rues, certains espaces publics du fait
de leur forte fréquentation (places, parkings…) et bien sûr les massifs floraux.
Pour les particuliers, le problème est le même. Ils disposent des mêmes outils
et peuvent aussi enherber ce qui, auparavant, était désherbé.
Des contrôles sont déjà réalisés par les services de l’état et des contraventions
sont dressées lorsque les désherbants sont utilisés où ils ne devraient pas l’être.
Ces contrôles concernent les collectivités comme les particuliers.
La préservation de l’environnement, la qualité des cours d’eau, la sauvegarde de notre planète passe par ces mesures. Même si elles sont encore
insuffisantes, elles contribuent néanmoins à améliorer notre cadre de vie. Nous
sommes tous concernés
NB: Le travail de désherbage est principalement réalisé par le service «espaces verts» qui compte au total 10
agents qui ont en plus de celui-ci, l’entretien de 145 700 m 2 (plus de 14.5 hectares) de pelouses; de massifs
arbustifs, floraux; de haies; d’arbres; d’espaces sablés enherbés ou pas.
MULTI ACCUEIL CRECHE TI POUPIGOU
Structure d’accueil pour la petite enfance
Depuis 1985 l’association Ti Poupigou
offre à la population du territoire un
mode d’accueil collectif à la fois régulier
et occasionnel, en complémentarité du
système des assistantes maternelles.
Une soixantaine de familles profite
actuellement de ce service.
En 2008, l’association signe la Charte pour
le bilinguisme breton-français.
Le multi-accueil a pour objectif de favoriser
l’autonomie de l’enfant en respectant son
rythme, sa personnalité et ses besoins
fondamentaux tout en l’habituant à la vie
de groupe.
Les jours et horaires d’ouverture :
Ouvert toute l’année du lundi au vendredi de 7h30
du matin à 18h45 le soir.
Les périodes de fermeture : trois semaines en été,
une semaine pendant les vacances de Noël ainsi que
les jours fériés.
Les modalités d’accueil et d’admission :
L’établissement dispose d’une capacité d’accueil de
27 places par jour. Les enfants accueillis sont âgés de
10 semaines à 4 ans.
L’accueil régulier (ou crèche) :
Il fait l’objet d’un contrat entre les parents et l’association Ti Poupigou. Les parents définissent avec la
directrice le nombre d’heures et de jours de présences
par semaine. Suite à l’entretien avec la directrice, la
demande est validée ou non par une commission
d’admission.
Un espace adapté
Les enfants évoluent dans un espace adapté aux touts
petits dans le respect des règles relatives à la petite
enfance, avec différents espaces proposés (salle de
vie, chambres, salle de motricité, salle de peinture et
jeux d’eau...)
Des activités variées
Les enfants découvrent des activités proposées par
l’équipe : éveil psychomoteur, artistique, éveil à la
langue bretonne, sorties sur le marché, à la bibliothèque... Le multi-accueil fait aussi intervenir des
professionnels extérieurs : boulanger, musiciens, animateur en livres...
L’accueil occasionnel ou halte-garderie :
L’accueil est contractualisé, mais la formule est plus
souple car il permet aux parents de confier leur enfant occasionnellement. Les parents effectueront une
simple réservation (en fonction des disponibilités) auprès de la directrice précisant le jour, l’heure d’arrivée
et de départ de l’enfant.
L’accueil d’urgence
Une place est réservée pour un accueil d’urgence,
non prévisible par la famille. Elle peut être attribuée
sur une durée maximale de 2 semaines, le temps que
la famille puisse s’organiser pour trouver un mode
d’accueil pour leur enfant.
L’équipe professionnelle :
Elle est composée au total de 12 personnes (éducatrices de jeunes enfants, infirmière, auxiliaires de
puéricultures, auxiliaires éducatives, cuisinière) qui
travaillent ensemble sur la qualité d’accueil des
enfants (projet éducatif, projet pédagogique, charte
d’accueil...) et se forment régulièrement (premiers
secours, hygiène en cuisine, gestion de l’autorité...)
Renseignements et inscriptions
N’hésitez pas à prendre contact,
des places sont disponibles
Directrice : Mme Maïna Guillou
Multi-Accueil Ti Poupigoù
2, rue George Sand
22140 BEGARD
Tél : 02.96.45.19.25
Un accompagnement des familles
En plus de se tenir à disposition des parents
pour toutes questions relatives à leur enfant,
le multi-accueil propose des conférences sur
la petite enfance (le sommeil, les limites, les
massages aux bébés...) et des temps de rencontre (café des parents tous les trimestres,
pots évenementiels. )
Les Tarifs
La participation financière des familles est fixée sur
la base d’un prix horaire. Ce prix horaire est calculé
en fonction des ressources des familles et du nombre
d’enfants à charge, sur une base établie par la CAF.
Voici le nom des personnes présentes sur la photo :
Maïna Guillou, directrice -EJE, Christine Guignot, directrice adjointe – Infimière, Claire Bazin et Elodie Le Cam
-EJE, Laurence Saint Jalmes, Ludivine Kerfant, Sandrine
Le Roux (en remplacement de Marie-Pierre Penloup)
- auxiliaires de puériculture, Josette Le saout, Marie-Hélène Le Roux, Maiwenn Merrien (absente sur la photo)
-auxiliaires éducatives, Magali Dupré – cuisinière.
17
VIE ASSOCIATIVE
KEVREDIGEZHIOÙ
Contact :
Christine Le Braz
06 62 67 41 29 Site internet :
http://ww.pbathletisme.org
Composition du bureau
Présidente Christine Le Bras.
Vice Président Noël Floch
Trésorier : Laurent Duretz
Secrétaire : Chantal Clatin Cotisation annuelle 65€, prêt de
batons, 3 animateurs diplomés.
Pays de Bégard Athlétisme : De plus en plus d’adeptes
pour la marche nordique
L’association Pays de Bégard a créé sous l’impulsion de Patrick Le Gall la section
Marche Nordique en 2012. Ce sport, dérivé de la marche mais en plus accélérée
avec des bâtons, est extrêmement populaire dans les Pays Scandinaves et se
pratique été comme hiver. Elle se rapproche du ski de fond et de la marche
athlétique créee en Finlande dans les années 50.
Accessible à tous, sportifs ou non, jeunes, moins jeunes, homme ou femme, elle
est un des sports en vogue du moment. Elle est recommandée par de nombreux
médecins :
- En tant que sport d’endurance, il renforce le système cardio vasculaire,
beaucoup moins contraignant pour le dos et les articulations,
En prévention de l’ostéoporose. Pour la réhabilitation après des blessures de sport.
A Bégard, la marche nordique compte une trentaine d’adeptes
Les séances se déroulent durant l’hiver autour du stade d’athlétisme les lundis et
samedis à 9h, les mardis et jeudis à 18h15, et dès les beaux jours, les séances du
mardi et du jeudi ont lieu au Palacret ou à la Vallée du Perrier.
Des sorties sont prévues hors de la commune au cours de l’année
Cotisation annuelle 65 e, Prêt de bâtons, 3 animateurs diplomés.
L’Association C’horiou Treger-Armel
De tous temps, les Bretons se sont affrontés dans
des jeux et des sports qui avaient pour but d’affirmer
la force, la puissance, la résistance ou l’adresse des
compétiteurs. Certains jeux sont attestés depuis
le Moyen-Âge, d’autres ont disparu et tentent de
renaître. Ils opposaient des paroisses entre elles ou
des corporations (les courses entre meuniers, le lever
de perche des bûcherons, etc.). Les pardons étaient
l’occasion de briller et attiraient les compétiteurs.
Comme généralement en Europe, la plupart des
participants étaient des hommes.
Au fil du temps, ces jeux de force et d’adresse
sont tombés en désuétude. Les populations de nos
campagnes sont devenues des spectateurs plutôt
que des acteurs de ces manifestations. En 2007, le
nombre de programmations consacrées à ces jeux se
limitaient dans le Trégor à une dizaine par an contre une
quarantaine dans les années 2000.
C’est à partir de ce constat qu’est née l’association
C’hoariou Troger afin que cet héritage culturel ne
disparaisse avec pour objectif de :
18
- Former les jeunes à ces techniques
- Redécouvrir ces jeux en voie de disparition,
- Solliciter les comités des fêtes pour les inscrire à
leur programme des festivités.
Afin d’encadrer des séances de jeux traditionnels
de façon réglementaire et dans un cadre officiel, une
formation de brevets fédéraux 1 et 2 a été organisée
durant les vacances de la Toussaint au Camping du
Donant à Bégard par le Comité Régional (CRSMR).
Ceci va constituer une nouveauté dans le domaine
des jeux traditionnels et aussi une reconnaissance
institutionnelle. L’obtention de ces brevets permettra
ainsi d’intervenir dans différents cadres : ALSH,
Périscolaire (taps par exemple).. Dans cette formation,
seront concernés les jeux de force, de boules, de
palets, tir à la corde de Bretagne et d’ailleurs.
A cet égard, l’association fait partie du comité
départemental du sport en milieu rural des Côtes
d’Armor créé en 2011, qui milite pour le maintien
et la promotion de la pratique des jeux sportifs
traditionnels en Côtes d’Armor. Il a d’ailleurs réalisé
une malle pédagogique et ludique sur ces jeux qu’il met
à disposition des centres de loisirs, des collectivités
locales et des temps d’activité périscolaires s’ils
le souhaitent pour mieux faire découvrir ces jeux
traditionnels que sont le jeu de quille, jeu du palet,
traction à la corde…..
L’association C’hoarioù Treger-Armel propose également
des initiations tout au long de l’année, auprès de jeunes
et d’adultes. Le coût de l’adhésion à l’année est de 30
euros à partir de 7 ans et 25 euros pour une fratrie
(licence et assurance comprises) . Elle met à disposition
également la malle pédagogique, du comité, accessible
à partir de la grande section maternelle l’ association
peut intervenir dans les centres de loisirs, kermesses,
écoles, fêtes du jeu, téléthon, rando-muco. Elle dispose
au total d’une quarantaine de jeux accessibles à tous
les publics.
L’association des commerçants Bégard Cap
de Ville organisera comme chaque année des
animations durant la semaine de Noël, avec
la traditionnelle tombola, mais aussi une
après-midi de fête pour les enfants le Samedi
20 Décembre. Au programme à partir de
14h, maquillages, photos avec le père-Noël,
boissons chaudes et crêpes sous la Halle de
la Place de La République et promenades en
calèche
L’association «couleur et bonne humeur»
organise un marché de Noël, à la Résidence
Kreiz-Ker, le samedi 13 décembre à partir
de 14h.
De 14h00 à 18h00, les résidents, les
professionnels et les représentants du Conseil
d’administration ou du Conseil de la vie sociale
pourront également vous accueillir pour vous
faire visiter l’établissement et vous apporter
des informations sur le fonctionnement de la
résidence.
N’hésitez pas à contacter son
président : Monsieur Serge Falézan
06.79.60.10.29
Couleur et bonne
Bégard Cap de Ville : humeur :
Festivités de Noël Marché de Noël
Tel : Mme Annick Le Cam
06 64 23 28 53
ACTU COMMERCE
NEVEZINTIOU KENWERZH
Taxis et Pompes Funèbres du Menez Bre
Nathalie Grot, bien connue sur le territoire de Bégard
a décidé avec son fils Stéven de se mettre à son compte
dans une entreprise de taxis et pompes funèbres. Ils
ont racheté 2 licences taxi pour Bégard et Louargat
avec, entre autre, le transport spécialisé des enfants
de l’Institut Médico-Educatif de Tréguier avec desserte
sur Plounevez-Moëdec, Belle-Isle-en-Terre, Louargat et
Pommerit-Le-Vicomte.
Parmi ses prestations, taxis de transport de malades
assis toute distance, pompes funèbres avec réception
des familles, cérémonies, obsèques, démarches,
transport de corps avant et après mise en bière,
contrats d’assurance obsèques et accès aux chambres
funéraires.
>
SMICTOM : INFORMATIONS
« Les travaux de réaménagement –extension de la déchèterie
du SMICTOM du Ménez Bré ont démarré le 2 avril 2014.
La durée estimative des travaux est de un an. Ceux-ci se
déroulent en deux phases d’une durée équivalente :
• La première phase concerne la partie nouvelle sur le
terrain adjacent à la déchèterie actuelle : construction de
5 quais et d’un grand bâtiment, qui comprend un bureau
pour les agents d’accueil, un local « ressourcerie », un local
« D3E », un local « Déchets Diffus Spécifiques (DDS) » et un
préau abritant les huiles minérales.
Taxis et pompes funèbres
du Ménez Bré :
26 rue du Bon Sauveur
Tél : 02 96 45 30 37
Sur le terrain :
La nouvelle Présidente du SMICTOM, Cinderella Bernard,
s’est rendue sur le terrain avec 2 agents, Martial
Rousselet et Thierry Bonizec lors d’une tournée complète
de collecte des ordures ménagères.
Cette tournée lui a permis essentiellement de découvrir de
plus près la réalité du travail des agents, les circuits de
tournées , mais aussi d’échanger avec les habitants afin
de toujours améliorer les équipements et l’organisation.
• La deuxième phase concerne la déchèterie actuelle :
démolition des quais actuels et construction de nouveaux
quais. Le bâtiment existant comprenant la salle de réunion,
deux bureaux et la salle de pause n’est pas concernée et
restera en l’état.
La première phase est achevée. La deuxième va pourvoir
débuter. La déchèterie est ouverte depuis le 30 octobre
et la nouvelle déchetterie a ouvert le 31 octobre, dans sa
configuration provisoire.
L’accès pour les usagers se fera au niveau de la nouvelle
entrée. Le revêtement de la nouvelle plateforme d’accueil
est provisoire, l’enrobé final ne sera réalisé qu’à la toute fin
des travaux en 2015, les tracteurs et leurs remorques ne
pourront donc pas être acceptés sur le nouveau site pendant
cette période transitoire, car ils risquent d’endommager le
revêtement provisoire.
La réouverture de l’ensemble du site est prévue pour le
printemps 2015 ».
19
BILAN TOURISTIQUE DE FRÉQUENTATION
Armoripark :
bilan de la saison 2014
La saison 2014 n’a pas été aussi satisfaisante que celle de 2013 qui on peut le
dire avait été particulièrement exceptionnelle. En effet 57248 visiteurs (toutes
catégories confondues (individuels,
groupes, abonnés, scolaires, aquagym
etc…) ont franchi le seuil du parc cette
année contre 66841 en 2013.
Après un démarrage et une période de
basse-saison plutôt timide, essentiellement du fait de la météo, la haute-saison
n’a pas non plus été à la hauteur des
espérances de l’équipe de direction :
fréquentation les 2 dernières, puis une
nouvelle baisse en août.
Néanmoins, la météo n’est pas l’unique
responsable de cette saison décevante
et Armoripark n’est pas seul à avoir subi
une baisse de sa fréquentation, en effet
les structures de loisirs en général et
les restaurateurs ont été les premiers à
pâtir de la diminution du budget vacance
des français : les touristes maîtrisent de
plus en plus leurs dépenses c’est ainsi que
le budget loisir a fondu de 8 % cette année.
les 2 premières semaines de juillet toujours
difficiles à remplir, quelques pics de
20
La saison 2015 débutera le dimanche
5 Avril jusqu’au dimanche 20
Septembre
l’Office de Tourisme
du Pays de Bégard
Saison 2014 (Juin à Septembre)
Bilan de l’Office de Tourisme du Pays de Bégard
Saison 2014 (Juin à Septembre)
Quatre mois après son inauguration le 14 juin dernier,
l’Office de Tourisme tire un bilan très positif de la saison
2014.
Il a accueilli au mois de juin 1031 visiteurs (dont 287
lors de l’inauguration et l’après-midi portes ouvertes),
949 personnes au mois de juillet, 986 personnes au
mois d’août et 499 en septembre. Le compteur de passage, installé à l’entrée de l’établissement, comptabilise
donc près de 3500 visiteurs depuis l’ouverture.
91 % des demandes se font essentiellement au guichet,
le reste se faisant par mail, téléphone ou via le site web.
63 % des demandes d’informations concernent le territoire communautaire et 33 % sur le département.
114 demandes ont été comptabilisées en termes d’hébergement.
Côté loisirs, 21 % des demandes concernent le patrimoine
culturel (expositions, patrimoine bâti), 19 % sont des
demandes d’animations, 18 % sur les randonnées, 10
% sur les équipements de loisirs, 5 % sur les chemins
de randonnées vélos et VTT…
Concernant la provenance des usagers, 81 % viennent
du Grand Ouest (Régions Bretagne, Basse et Haute Normandie, Centre, Pays de la Loire, Poitou Charente), 9 %
de l’Ile de France, 3 % du Sud Est, 3 % du Nord, 2 % du
Nord Est et 2 % du Sud-Ouest.
A l’international, l’Office a accueilli une centaine de
demandes de touristes étrangers (Allemagne, Belgique,
Cameroun, Congo, Danemark, Espagne, Italie, Pays-Bas,
République Tchèque, Royaume-Uni, Suisse).
L’audience du site Internet est bonne : 2323 sessions
depuis la mise en ligne du site (Une session est la période pendant laquelle un utilisateur est actif sur son
site Web, ses applications, etc...) et on recense 1260 utilisateurs dont 230 avec la version mobile du site (Cette
statistique inclut à la fois les utilisateurs nouveaux et
connus.).
Actualités : L’Office de Tourisme accueillera une exposition du 12 novembre, au 12 décembre signée Marie
Christine Poquet, peintre plasticienne qui vous fera découvrir ses tableaux réalisés avec une technique mixte :
acrylique, encre et collage.
Information :
Horaires d’ouverture : d’octobre à mars : lundi
au vendredi 9h30 - 12h00 et de 14h00 - 17h00
Avril, mai, juin et septembre du mardi au samedi
9h30 - 12h30 et du 14h - 18h
Juillet août du lundi au samedi 9h30 à 12h30 et
de 14h à 18h et le dimanche matin de 9h30 a
12h30
Les associations ou les professionnels du Pays de
Bégard souhaitant diffuser une information peuvent
adresser les éléments à l’Office de Tourisme.
Les affiches des évènements sont à envoyer par mail
en format PDF ou JPEG à l’adresse :
[email protected]
Contact téléphonique : 02 96 38 32 30
Site Web : www.tourisme-pays-begard.fr
Note : Une demande peut émaner de plusieurs visiteurs
(un groupe de 4 personnes se renseignant sur des équipements
de loisirs correspond à une demande).
Le nombre de visiteurs est calculé automatiquement avec
le compteur de passage installé à l’entrée du bâtiment.
21
02 96 23 64 41 Tous transports - Toutes distances - Assis et allongés
Gildas HERVE Assurances
Place de la République - 22140 BÉGARD
AUTO • HABITATION • COMPLÉMENT SANTÉ
ASSURANCES DE PRÊTS • PLACEMENTS
02 96 45 45 30 - e.mail : [email protected]
22
VIE LOCALE
KELEIER AR GUMUN
Le Transport à la
demande : du nouveau
Destiné à réduire l’isolement de certains habitants du
territoire rural et à garantir une plus grande facilité
d’accès aux services publics, le service de transport à
la demande sur les communes du Canton , mais aussi
sur Guingamp et Lannion est opérationnel, depuis juin
2012 (pour 4 ou 6 euros l’aller-retour).
Bénéficiaires de ce dispositif : les personnes âgées de
plus de 70 ans, les personnes à mobilité réduite et
celles bénéficiant des minima sociaux.
Fonctionnant deux jours par semaine, l’utilisation de ce
service est illimitée.
Depuis peu, l’utilisation de ce service n’est plus
seulement limitée aux rendez-vous médicaux ou
administratifs, mais aussi aux visites à la famille et aux
amis résidant sur le Canton , toujours dans le même
esprit de favoriser le lien social.
Inscription à la Mairie - Réservation du taxi , avant midi
la veille de la course
Colis de Noël
Une nouveauté à partir de cette année. Les colis sont désormais
réservés aux personnes de plus de 75 ans au lieu des 70 ans.
Toutefois les personnes de 71 ans à 75 ans qui le recevaient jusqu’ici
auront toujours le colis. Cette année près de 700 colis seront
distribués !
La distribution des colis débutera le Samedi 13 décembre 2014.
JANVIER 2015
Recensement de
la population bégarroise
Le recensement de la population se déroulera sur la
commune de Bégard du 15 Janvier au 14 Février 2015.
Il permet de connaître le nombre de personnes résidant
dans chaque commune.
De ces chiffres découlent des éléments important pour
la vie et le fonctionnement de la commune :
• La participation de l’état au budget des communes
• Le nombre de conseillers municipaux
• La détermination des modes de scrutin
• Mais aussi, l’implantation des commerces, la
construction de logements et le développement des
moyens de transport.
Le recensement se déroule selon des procédures
approuvées par la Commission Nationale de
l’Informatique et des Libertés (CNIL), garantissant ainsi
une totale confidentialité. En effet lors du traitement
des questionnaires, votre nom et votre adresse ne
sont ni enregistrés, ni conservés dans les bases
de données. Enfin toutes les personnes ayant accès
aux questionnaires (dont les agents recenseurs) sont
tenues au secret professionnel.
Un agent recenseur recruté par votre mairie se
présentera chez vous. Il vous remettra soit vos
identifiants pour vous faire recenser en ligne, soit les
questionnaires papier à remplir qu’il viendra récupérer
à un moment convenu avec vous
Pour en savoir plus adressez-vous à la Mairie ou
rendez-vous sur le site www.le-recensement-et-moi.fr
Contact :
Mairie de Bégard
Tel. 02 96 45 20 19
En bref :
La bibliothèque municipale recherche un(e) ou deux
collégien(nes) pour être bénévoles à la bibliothèque le
vendredi soir de 16h45 à 18h.
23
LANGUE BRETONNE
L’invité de la sixième causerie
de l’association Hent Don,
organisée en juin 2013, était
Alain Toudic. Ce bégarrois
pur souche, qui exploite
maintenant la ferme familiale
de Ker Ar Forest, est également
gérant d’une petite entreprise
d’élagage. Enfant, il n’était
pas très porté sur l’école,
mais il était déjà débrouillard
puisqu’il vendait les produits
de sa ferme aux enseignants
et à la cantine scolaire. Son
parcours scolaire terminé, il a
rapidement pris la succession
de son père pour exploiter
et agrandir la ferme de Ker
Ar Forest et son imposante
bâtisse,
autrefois
grande
BREZLONEG
auberge entourée d’écuries.
Il a suivi les évolutions du métier
d’agriculteur, tout en gardant
un lien avec les pratiques
paysannes d’autrefois :
il est passionné par les outils
et machines d’autrefois, et
il a pendant un temps élevé
des chevaux de traits breton.
Quant à la langue bretonne,
il l’a apprise en famille et la
parle très bien puisque qu’il
continue de la pratiquer en
famille. Il connait d’ailleurs
quelques « kontadennoù »,
des histoires drôles, qu’il s’est
fait un plaisir de raconter lors
de la causerie !
Gant 6vet kaozeadennt ar
gevredigezh Hent Don, ‘ba
miz even 2013, oa bet pedet
Alain Toudig. Deus Bear
eo, ha n’eus ket bet kuitaet
e barrouz. Bremañ emañ
o terc’hen menaj warlerc’h e dud, ‘ba Ker Ar
Forest, ha patron eo deus
un embregerezh divarrañ.
Ne oa ket troet-kaer war
ar skol, met ‘non dibab
a oare ober. Gwerzhañ
a rae traoù ar menaj d’e
skolaerien ha d’ar c’hantin
! Ur wezh ‘neva kuitaet ar
skol oa deut da labourat
da menaj e dud. Ha prestig
goude, pa oa aet e dad en
retret, ‘na kemeret e blas.
Abaoe ‘neus derc’het da
vrasaat ar menaj, un tamm
mat, hag aet eo Alain da
heul ar cheñchamantoù zo
bet ‘ba ar vicher menajer.
Met ‘neus ket c’hoant
d’ankouaat penaos oa ar
vicher da goulz e dad :
sot eo gant an oustilhoù
hag ar mekanikoù kozh,
ha plijout a ra dezhañ ar
c’hezeg tenn. Evit pezh a
sell deus ar brezhoneg
‘neus desket anezhañ
e-mesk e familh. Kaozeal
brav a ra, dre ma ‘neus
ket paouezet da gomz, ha
derc’hen a ra d’ober gant
ar reoù kar dezhañ. Evelse ac’hanta zo degouezhet
dezhañ deskiñ un nebeud
kontadennoù, ha plijadur
‘mamp bet o selaou
anezhañ o kontañ anezhe !
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
3 779 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content