close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
VIOLENT INCENDIE AU SUPERMARCHÉ " TOP SHOP " DE BLIDA
HUIT BLESSÉS
Le supermarché " Top Shop "
prend feu causant une perte de plus
de 20 milliard cts L'alerte a été donnée vers 10h30, ce vendredi matin,
pour des fumées qui se dégageaient
d'un compteur central, à l'intérieur
du supermarché " Top Shop " sis à
la rue Ahmed Zabana dans la périphérie nord de la ville de Blida.
Aussitôt, des sapeurs-pompiers, les
gendarmes et les policiers se sont
rendus sur place afin de parer à
toute éventualité. Le feu s'est propagé rapidement et réduit en cendre
toute la structure et la marchandise
du supermarché sans qu'il ne se propage aux immeubles voisins. Il a
fallu plus de trois heures de temps
pour que les sapeurs-pompiers puissent maitriser l'incendie. Selon les
premières infirmations, une étincelle électrique serait derrière ce
gigantesque incendie. Un incendie
qui a causé des blessures de différents degrés de grièveté à huit personnes dont deux éléments de la
protection civile. En outre, les préjudices ont été estimés à plus de 20
milliards de centimes.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2230 - DIMANCHE 26 JUIN 2016 - PRIX 15 DA.
Le Rebelle ne se taira jamais
enza ", " l'ironie du sort ",
" l'Hymne à Boudiaf " "
Afalkou Bezrou Alaghriv "
qui ne connait pas l'auteur de ces
chansons ? Qui a donné sa vie pour
une démocratie majeure ? Qui a dit tout
haut ce que ses frères ressentent tout
bas, dans des moments très critiques
qu'a connu l'Algérie ? N'a-t-il pas
échappé à la mort le 9octobre 1998
lorsque un gendarme lui a tiré 5 bal-
"K
Fermeture du siège d'El-Watan
Les explications de la wilaya
e nouveau siège d'El-Watan, situé
à Kouba, a été fermé par les autorités. Suite à cette fermeture, la wilaya
d'Alger a donné sa version de l'affaire.
Dans un communiqué transmis ce
vendredi à l'APS, il est précisé que " le
nouveau siège du groupe de presse
El-Watan, sis au Ruisseau, commune
de Kouba, la wilaya d'Alger précise
qu'"après examen, il ressort que le
dossier modificatif du permis de
construction, déposé au niveau de
l'APC de Kouba, le 6 juin 2016, a reçu
un avis défavorable pour les motifs
suivants : 1- Le dossier non conforme
au permis de construire initial délivré
en octobre 2010, étant donné que le
responsable du groupe a rajouté un
étage en violation du permis de
construction délivré. 2- Empiétement
sur le domaine public d'une superficie
d'environ 1 400 m2 en érigeant une
clôture en dur, en infraction à la loi 9029 modifiée et complétée relative à
l'aménagement et à l'urbanisme et au
décret exécutif 91-175 définissant les
L
règles d'aménagement, d'urbanisme et
des constructions et au décret exécutif
91-176 modifié et complété portant
modalités de délivrance des actes
d'urbanisme. Aussi, conformément à
l'article 56 du décret 91-176, le certificat de conformité valant permis d'habiter ou autorisation d'admission du
public et du personnel, le requérant ne
dispose pas du certificat de conformité
pour l'occupation des lieux". Il est à
rappeler que la rédaction du quotidien
El-Watan allait prendre possession du
nouveau siège, ce vendredi, l'opération de déménagement ayant été entamée mercredi avant qu'elle soit avortée jeudi soir par la police. Hier, à
l'heure où nous mettions sous presse,
une solution médiane aurait été trouvée.
C'est, du moins, ce que nous avons
appris d'une source proche du journal,
citant le chef de daïra d'Hussein Dey,
via les réseaux sociaux.
I.H.
GAÏD SALAH
POURSUIT SA VISITE
À LA 4E RM
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
" MATOUB rend hommage au premier
journaliste assassiné TAHAR DJAOUT
en imaginant une voix s'adressant de
l'au-delà à cet enfant de trois ans. A
travers cette chanson, il exprime son
soutient de l'homme révolté qui s'indigne des larmes coulant sur le visage
d'une petite fille. Ses textes impulsifs
parlaient de toute forme de pression
dont sont victimes les algériens.
Matoub lounes aimait vraiment son
pays . Le nom MATOUB LOUNES évoque dans la mémoire de tous et toutes
les algériens et algériennes, le courage, la bravoure, l'honneur, la révolte,
la colère, l'indignation, la liberté, tamazight, la démocratie, la fierté, l'engagement, la générosité, la fidélité ,l'authenticité. MATOUB LOUNES est devenu le
symbole dans le combat démocratique,
identitaire dans la chanson. Il est rentré dans l'histoire des grands monuments de la chanson par la grande
porte. MATOUB fait peur même après
sa mort. Les symboles ne meurent
jamais et comme tu disais " mazel
essouthik adyabaâzek ".
S.A
Page 17
Iftar :
20:14
Imsak : 03:29
Quotidien national d’information
Page 3
8ÈME ANNÉE - N° 2230 - DIMANCHE 26 JUIN 2016 - PRIX 10 DA.
2.000 milliards
USD envolés sur
les marchés
financiers...
Page 2
www.tribunelecteurs.com
IL YA DE CELA 18 ANS , IL SE FAISAIT LÂCHEMENT
ASSASSINER DANS SA KABYLIE NATALE
CONSÉQUENCES DIRECTES
ET FULGURANTES DU BREXIT
PH TDL
Par Samia Acher
chacun de nous cette soif identitaire
réprimée depuis très longtemps. Après
18 ans, les auteurs de son lâche
assassinat restent impunis. C'est le
mystère total qui règne sur cette
enquête. Matoub lounes est un chanteur populaire engagé, sa popularité la
rendu une cible facile et parfaite pour
les assassins afin de frapper fort.
Matoub refusait d'abdiquer, il refusait
toute forme d'autorité et d'oppression,
en revendiquant haut et fort la reconnaissance de la langue qui a bercé son
enfance tamazight . Il disait que ses
chansons dérangeaient. Séquestré
par les terroristes , ces derniers lui ont
interdit de remonter en scène mais malgré, toutes les menaces de mort qui
pesaient sur lui, Matoub était plus
déterminé à continuer son combat " je
me battrai davantage encore avec plus
de maturité "a-t-il déclaré lors d'un
entretien réalisé par le journaliste
Patrick Poivre D'Arvor à la chaîne TF1.
La souffrance de Matoub était beaucoup plus morale que physique, le pouvoir refusait sa langue berbère.
MATOUB LOUNES a chanté la douleur,
la souffrance. Dans la chanson, " kenza
MISSION DIFFICILE POUR L'ALGÉRIE
Pour une
formation
de pointe
IL Y A DE CELA 18 ANS , IL SE FAISAIT LÂCHEMENT ASSASSINER
DANS SA KABYLIE NATALE
les de kalachnikov à bout portant ? N'at-il pas échappé à la mort le jour ou il a
été kidnappé par un groupe terroriste
en le 25 septembre 1994 prés de
takhoukht ? Malheureusement le 25 juin
1998 il n'échappe pas aux balles des
assassins. Cette fois ci c'est ils ont
frappé là ou ça fait très mal, mais ils ne
savent que les symboles ne meurent
jamais. En partant Matoub a laissé derrière lui des milliers et des millions de
MATOUB. Matoub Lounes est un
chanteur engagé, fervent militant de la
cause identitaire amazighe en Algérie,
une langue qu'il a tant aimée. Il a
apporté sa contribution dans la revendication et la popularisation de la culture
amazighe et du combat pour la démocratie ainsi que pour la laïcité en
Algérie. Il est vrai qu'il était apolitique,
mais ses chansons étaient toutes à
caractère politique, car il parlait dans
ses chansons de l'injustice, de la pauvreté, de la corruption du déni identitaire, tous ses sujets sont d'une façon
ou d'une autre liés à la politique. A travers ces chansons il a pu réveiller en
ELIMINATOIRES AU MONDIAL-2018
Le Rebelle
ne se taira jamais
Page 24
LES DÉCHETS MÉNAGERS AUGMENTENT JUSQU'À 40%
DURANT LE RAMADHAN
CRIMINEL GASPILLAGE
Lire en page 4
1ère édition du concours Matoub Lounes
Plus de 80 chanteurs attendus
Par Roza Drik
Plus de quatre vingt chanteurs sont inscrits au concours de chant Matooub
Lounes, a indiqué Malika Matoub. A l'occasion de la commémoration du 18ème
anniversaire de l'assassinat de Lounes, la fondation qui porte son nom organise, la
première édition du concours de chants qui aura lieu du 27 au 1 er juillet prochain
à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Durant ses trois jours,
les participants seront auditionnés devant un membre de jury qui sélectionnera les
trois premiers lauréats dont les noms seront connus le 1er juillet date de clôture de
cette édition. Au programme de la fondation, une veillée religieuse à la mémoire du
défunt, a été organisée dans la soirée d'hier le 24 juin, animée par la troupe religieuse de Tizi Hibel et celle de Larbaa Nath Irtahen. Aujourd'hui, le 25 juin,un
recueillement et dépôt de gerbes de fleurs prévu à Tala Bounane sur la route
menant de Tizi Ouzou- Ath Douala, à quelques kilomètres de son village natal
Taourirt Mokrane. Vers 11 heures, un rassemblement et accueille sera réservé aux
différentes délégations des associations participatives et aux personnalités politique
et culturels. Une table ronde sur " le mouvement berbère combat politique et création artistique et production culturelle " sera animée par Tarik Aziz, Nacer et
Mokrane Allouane. Dans la soirée vers 22 heures, une rencontre citoyenne, du
chant, des témoignages qui porteront sur le parcours de Matoub Lounes, chanteur
engagé et militant de la cause identitaire amazighe.
R.D
Mieux vaut en rire
Affaire KBC
Le directeur de la chaîne sous mandat de dépôt
Six millions de baguettes
de pain jetées chaque jour…
PH. Hafida
Le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed a placé, ce vendredi,
sous mandat de dépôt le directeur de la chaîne KBC, Mehdi Benaïssa (également directeur de Ness Prod, filiale de Cevital), le directeur de la production,
Ryad Hertouf, et la directrice centrale au ministère de la Culture, Mounia Nadji.
Le mandat de dépôt a été prononcé après trois jours d'interrogatoire et de gardeà-vue dans les locaux de la gendarmerie de Bab Djedid, à Alger. Le président du
conseil d'administration du groupe Khabar, Zaher-eddine Smati, et la comptable
ont été cités comme témoins dans cette affaire liée à deux émissions critiques
"Ness stah" et "Ki hna Ki Ness", dont la diffusion a été arrêtée. Le juge d'instruction a motivé sa décision par de "fausses déclarations" et " une mauvaise utilisation de la fonction". Cela se produit dans un contexte marqué par de fortes pressions sur la presse. Le groupe Khabar a déjà une affaire relative à la demande
d'annulation de son rachat par le groupe Cevital. Une affaire intentée par le
ministère de la Communication. Après quatre reports, le tribunal administratif de
Bir Mourad Raïs a décidé de geler les effets de la transaction jusqu'à ce qu'il statue sur le fond.
I.H
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Dimanche 26 juin 2016
LAB
H
E
T
)
E
D
S
A
P
(
Conséquences directes et fulgurantes du Brexit
M I E U X V A U T E N R I R E…
2.000 milliards USD envolés
sur les marchés financiers...
La planète entière est en
train de vivre un véritable
séisme à la suite du vote
britannique. L'Algérie n'est
d'ailleurs pas en reste,
puisque les cours du
pétrole ont eux aussi
plongé de manière
fulgurante.
Par Rafik Bakhtini
et Agences
agence Moody's a
abaissé vendredi de
stable à négative la
perspective de la note du
Royaume-Uni, signifiant qu'elle
pourrait dégrader cette note dans
un avenir proche. Moody's
estime que s'amorce "une
période prolongée d'incertitude"
qui va avoir "des implications
négatives sur les perspectives de
croissance à moyen terme" de
l'économie britannique. La note
de la dette est maintenue à Aa1.
Les parallèles entre le succès du
Brexit et celui de Donald Trump
vont au-delà de la ressemblance
L'
capillaire entre le milliardaire
américain et Boris Johnson,
pressenti pour devenir le Premier
ministre
du
Royaume-Uni.
Populisme, rejet des élites technocrates, craintes de la classe
ouvrière face à la mondialisation,
peur des crises migratoires... Les
deux poussées de fièvre se nourrissent des mêmes maux. Alors
que les experts se sont cachés
derrière le bon sens pour prédire
le maintient du Royaume-Uni
dans l'UE, sous-estimant le rasle-bol britannique, Donald Trump
peut-il créer la surprise face à
Hillary Clinton? C'est possible,
mais les deux élections sont difficilement comparables. ZCZC
Le Royaume-Uni qui comprend
quatre
pays,
l'Angleterre,
l'Ecosse, l'Irlande du Nord, le
pays de galles, va faire face à la
revendication d'indépendance de
l'Ecosse et de ralliement de
l'Irlande du Nord à l'Irlande,
après le vote pour le retrait britannique de l'Union européenne,
selon des médias britanniques.
Durant la campagne électorale,
l'Ecosse et l'Irlande du Nord
avaient avisé qu'ils remettraient
sur la table la question de leur
indépendance du Royaume Uni
dans le cas d'un Brexit, et à présent, le gouvernement risque de
faire face à un nouveau mouvement d'indépendantistes, souligne-t-on. Cité par la BBC, le premier ministre de l'Ecosse, Nicola
Sturgeon, a déclaré après les
l'annonce des résultats du référendum, qu'un second référendum sur l'indépendance est "hautement probable, ajoutant qu'il
était "démocratiquement inacceptable" que l'Ecosse soit mise
hors de l'UE contre sa volonté.
Elle a annoncé que le gouvernement écossais allait commencer
à préparer la législation pour permettre un autre vote pour l'indépendance. Les chiffres du référendum montrent que l'Ecosse et
l'Irlande du Nord ont voté pour
rester dans l'UE. La victoire des
partisans du retrait, attisera certainement la revendication séparatiste du Royaume Uni, selon
les commentaires médiatiques.
Pour rappel, lors du référendum
sur l'indépendance de l'Ecosse
de 2014, les Ecossais avaient
choisi de rester dans le
Royaume-Uni. Le Parti national
écossais a menacé maintes fois,
durant la campagne sur le brexit,
de redemander un nouveau référendum si toutefois Londres
venait à divorcer d'avec l'Europe.
L'ancien premier ministre écossais et porte parole du parti national Ecossais (SNP) pour les
affaires étrangères au parlement
britannique, Alex Salmond, avait
affirmé que l'Ecosse retrouvera
son indépendance deux ans
après le référendum si toutefois
le clan du brexit l'emportait. Outre
l'Ecosse, l'Irlande du Nord, qui a
voté à 55, 8% contre le brexit,
pourra également remettre en
cause l'accord de 1998 été signé
"parce que Londres et Dublin
étaient tous deux membres de
l'UE", selon les médias. L'accord
précise que, si une majorité de
citoyens nord-irlandais se prononce pour un rattachement à
l'Irlande, un référendum sur la
réunification doit être organisé,
rappelle-t-on. Des nationalistes
de l'Irlande du nord, ont déjà
appelé à un sondage sur la réunification de l'Irlande, selon les
médias. Les observateurs estiment que le Brexit "n'augure rien
de bon pour la paix en Irlande du
Nord". Durant toute la campagne,
les partisans du maintien de
Londres au sein de l'UE, avaient
mis en garde contre le risque de
l'éclatement du Royaume Uni.
R.B.
Des acteurs politiques nationaux réagissent
" L'unité de l'UE remise en cause "
Par Assia Mekhennef
e retrait de la GrandeBretagne de l'Union
Européenne a suscité des avis
mitigés au sein de la classe
politique nationale qui s'est dit
" pour " cette décision prise par
les britanniques, estimant,
dans ce cadre, que ce retrait
aura un impact négatif sur
l'Union ce qui va la déstabiliser.
Le député du Front de la justice et du développement
(FJD), Lakhdar Benkhellaf a
estimé que décision montre le
sommet de la démocratie et
L
É ditorial
l'importance des élections dans
ce pays. " C'est cela les pays
qui respecte l'opinion de leurs
populations, contrairement aux
pays arabes, le peuple
Britannique a choisi de sortir
de l'UE malgré les explications
des autorités britanniques ", at-il indiqué. Pour Benkhellaf
cela aura un impact négatif sur
l'Union Européenne. " Son
unité deviendra faible et il peut
y avoir d'autre sortie par d'autres pays qui ont déjà envisagé
de se retirer de l'UE et cela va
faiblir l'unité de l'Union ".
Pour sa part, Seddik Chihab,
porte parole du
Rassemblement national
démocratique (RND) a indiqué
que c'est une affaire AngloEuropéenne, pour lui cela mettra en cause la position de l'UE
sur cet esprti anti-émigration. "
La Grande Bretagne est un
grand pays et ce retrait de
influencera sur l'UE ce qui va
la déstabiliser ".
Le Chargé de communication
du Mouvement de la société
pour la paix (MSP), Garouk
Tifour a déclaré qu'il y a un
changement qui se passe à
l'Europe relatif aux crises qu'a
connaît le système financier.
Selon lui, cela mènera à la
désintégration de ce qui avait
été construit après le nouveau
système financier.
" Répondre aux revendication
du peuple est une chose que
nous félicitons et la démission
de Cameron est une harmonie
holistique avec la culture
démocratique dans ce pays ",
a-t-il estimé.
" Le système mondiale est
entrée à travers ces changements dans des indicateurs de
la crise économique et financière du système capitaliste à
l'instar de la France, la Grèce
et le Portugal", poursuit notre
interlocuteur. Et d'ajouter : " les
populations de la région commencent à revenir aux anciennes monnaies. Cela aura une
influence sur l'unité de l'Europe
", conclu-t-il.
Le membre du Bureau politique du Parti des Travailleurs
(PT), Ramdane Taazibt a
considéré le retrait de la
Grande Bretagne de l'Union
Européenne d'une victoire.
Selon lui, l'Union Européenne
est à l'origine du chômage et
destruction des institutions. "
C'est un début de la fin de
l'UE, toutes les populations
sont contre l'Union, ses commissaires ne sont pas élus, ils
sont là pour servir les marchés
et non les populations ",
déclare Taazibt.
A.M.
délivrer pas mal de prestations sociales, est quasisaignée à blanc car la politique de l'Etat reste très
floue concernant cette question. D'abord, il est de
a réforme de la retraite est peut-être un mal
notoriété publique que la CNAS n'est alimentée
nécessaire qui vise à éviter à la caisse charque par les cotisations des travailleurs. A ce titre,
gée de délivrer les pensions de faire faillite,
ces derniers devraient être les seuls à avoir droit
laissant sur le carreau des millions de personnes
de regard sur sa gestion. Pourtant, celle-ci prend
âgées, dont certaines prennent jusqu'alors certains
de leurs descendants. Un pareil scénario-catastrophe n'est hélas pas exclu pour en charge les prestations sociales destinées aux handicapées et autres cas
qui se souvient que la CNR a déjà failli déposer la clé sous le paillasson dans les sociaux, alors que ces derniers devraient au contraire être à la charge de l'Etat.
années 90. Pourtant, cette " réforme " n'en devait pas moins être abordée de L'introduction du système " tiers-payant " a lui aussi contribué à vider les caisses
manière aussi " abrupte ". Lorsque les caisses de l'Etat étaient remplies à raz-bord, sociales, aussi sûrement que l'avait fait le toujours patron de l'UGTA pour le compte
ce ne sont pas les retraités ni les modestes travailleurs qui en avaient (le plus) pro- de Moumen Khalifa il y a de cela plusieurs années déjà. Avec cela, la diversification des sources de financement, comme par
fité. Il n'est pas normal, dès lors, que ce soit cette
exemple l'instauration du principe " pollueurfrange très fragile de la société qui soit appelée la
" Le projet de mise en place d'une caisse spécialement
payeur ", en imposant des taxes destinées à la
première à contribution dès l'apparition des premiers
chargée des recouvrements attend toujours d'être
sécurité sociale à toutes les industries attentatoisignes de l'actuelle crise financière et économique
concrétisé sur le terrain. Or, la CNAS, en charge de
res à la santé publique (tabac, alcool, raffinage
du pays. Mais, là, n'est même pas le propos, étant
délivrer pas mal de prestations sociales, est quasid'hydrocarbures, cimenteries…), cette diversificaentendu par ailleurs que ce sujet précis a déjà été
saignée à blanc car la politique de l'Etat reste très floue
tion-là tarde toujours à se faire jour alors que l'on
largement commenté et traité dans de précédents
concernant cette question ".
en parle depuis une bonne dizaine d'années. Ainsi,
éditoriaux. En revanche, et là je parle en connaissi les caisses sociales vont mal aujourd'hui, et si le
sance de cause, je me demande comment on se
propose de réformer le système de retraite quand on n'a même pas osé trancher régime de retraite en est menacé, c'est à cause de la mauvaise gestion qui a (presle débat relatif au type de sécurité sociale que nous souhaitons avoir. Pour ceux que) toujours caractérisé ce secteur, à commencer par le manque à gagner
qui l'ignorent encore, c'est la CNAS qui est chargée de collecter les cotisations énorme en matière de recouvrement de cotisations sociales, qui donne l'air de ne
sociales destinées aux autres caisses que sont la CNR, la CASNOS et la CACO- pas déranger outre mesure les gens en charge de la gestion de ce secteur névralBATPH. Le projet de mise en place d'une caisse spécialement chargée des recou- gique. Alors, comment refuser à ces gens, ceux-là au moins, une retraite anticipée
vrements attend toujours d'être concrétisé sur le terrain. Or, la CNAS, en charge de salvatrice pour la sécurité sociale dans le pays…
M. A.
L
Par Mohamed Abdoun
COMMENCER PAR LE…
COMMENCEMENT
2
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
- Plus d'un Français sur deux favorable à
la torture des terroristes.
- Et qui dit ça ?
- La possibilité de la torture est acceptée
par plus d'un Français sur deux, dans le
contexte des attentats djihadistes de 2015,
selon un sondage de l'Acat à l'occasion de
son rapport annuel sur le phénomène tortionnaire dans le monde.
- Ça te rappelle rien ?
- Dis toujours…
- Du temps de la guerre de Libération
nationale, l'armée coloniale avait carte
blanche pour torturer aussi, et même
assassiner, sous prétexte de récolter très
rapidement de l'info et éviter d'autres
actions de résistance de l'ALN. En clair,
quand il s'agit de leur propre sécurité, ils
ne se gênent absolument pas de redevenir
ces barbares qu'ils n'auraient jamais dû
cesser d'être.
- Tu sais, y a quand même un point positif
à relever dans cette triste affaire.
- Ah bon ! Et quel est-il ?
- Bah, tout ce ramassis rassis et assis de
Français, il n'a pas fallu les torturer pour
leur soutirer ce terrible aveu.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
" La restriction
d'accès aux
réseaux sociaux
avait pour
objectif
principal de
protéger les
candidats au baccalauréat contre
les tentatives de déstabilisation ",
Imane-Houda Feraoun, ministre
de la Poste et des Technologies
de l'information et de la
communication.
L'Egypte appelle à l'aide…
l'entité sioniste
e maréchal Al-Sissi a récemment sollicité
l'aide de Netanyahu pour la résolution du
différend avec l'Ethiopie, à propos du barrage de Grand Renaissance. Cette décision a été motivée
par l'intransigeance de l'Ethiopie et son refus face aux
appels à la coordination de l'Egypte, à propos de la
construction du barrage et des stations de retenue
d'eau.". C'est ce qu'a révélé le journal Al-Araby AlJadeed. Selon les sources du journal, cet appel au secours
intervient après que l'Ethiopie a résisté aux pressions
exercées par les pays arabes dont l'Arabie Saoudite et les
Emirats arabes unis. En effet, Addis-Abeba est persuadé
que la réalisation de ce barrage est nécessaire pour la
relève de son économie. Toujours selon le media, les
diplomates égyptiens s'inquiètent du fait que cette stratégie ne mène à un transfert des eaux du Nil vers Israël. "
Israël peut jouer un rôle important dans la résolution de
la crise, mais étant donné ses ambitions politiques et
hydrauliques, il n'est pas de l'intérêt de l'Egypte de
l'avoir comme médiateur des négociations puisqu'au
demeurant, il reste un ennemi stratégique du pays.", a
affirmé, à ce propos, au Al-Monitor, Mohamed Nasreddin
Allam, un ancien ministre des Ressources hydrauliques et
de l'Irrigation. Rappelons que l'Ethiopie construit actuellement sur le Nil le barrage de Grand Renaissance, d'une
capacité de 6 000 MW. L'Egypte craint que l'infrastructure ne restreigne son accès à l'eau du fleuve qui est sa
principale source d'eau potable. Une commission tripartite a été formée avec le Soudan pour choisir un cabinet
qui déterminera si les craintes égyptiennes sont fondées.
Le barrage est déjà construit à 50% avec un financement
mobilisé par le peuple éthiopien.
"L
Ben voyons…
1 166 cas d'intoxication
alimentaire
a directrice de la prévention socioenvironnementale au ministère de
la Santé, de la Population et de la
Réforme hospitalière, Dr Samia Amrani,
a indiqué que 1 166 cas d'intoxication
alimentaire causant la mort de deux personnes ont été enregistrés entre le 1er
janvier et le 31 mai 2016. Les principaux produits responsables de ces
intoxications alimentaires sont la pâtisserie, la viande hachée et les denrées
alimentaires dont la chaîne de froid n'a
pas été respectée, a précisé la responsable dans une déclaration à l'APS. Oum
El Bouaghi, Constantine et Médéa sont
les wilayas qui ont recensé le plus grand
nombre de cas d'intoxication alimentaire
en 2016, a fait savoir Dr Amrani qui a
appelé à une vigilance plus accrue
durant ce mois sacré de ramadan qui
coïncide avec la saison estivale où la
chaleur est propice à la prolifération
bactérienne.
L
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
En baisse
En hausse
Mohamed Aïssa, ministre
des Affaires religieuses
et des Wakfs
otre ministre des Affaires religieuse a ce formidable mérite
de casser pas mal de tabous, de
clouer le bec aux intégristes de tous
poil et de faire tout pour revenir
aux valeurs originelles et justes de
l'islam pratiqué depuis toujours en
Algérie, un islam fait de tolérance,
de respect de l'autre, de modernité
et de générosité.
N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
n aura beau gloser
sur le… sujet (avec
jeu de mot, bien sûr) pendant des années, le fait n'en
est pas moins là : la ministre de l'Education nationale, en recourant au blocage des réseaux sociaux,
n'a fait que masquer les
fuites des sujets du Bac…
O
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78
021 73 71 28
ANEP ORAN :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Bureau de Tizi-Ouzou
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Tél : 0551 97 32 08
Impression :
Bureau de Chlef
Ouest : SIO
Centre : SIA
Publicité
Tél : 0774 27 89 49
Tel/fax : 021 71 65 74
Tel/fax : 021 71 67 60
Bureau de Béjaïa
Administration & finance :
QUOTIDIEN NATIONAL
D’INFORMATION
Nouria Benghebrit, ministre
de l'Education nationale
Tél : 0773 71 99 37
Bureau de Tiaret
Tél : 0541 01 48 97
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute
éducatrice, femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue,
prof de français.
Tel :
0561 64.77.00
0561 64.77.47
Société française en assurance recrute
des téléconseillères parfaitement francophones pour des postes à mi-temps
et temps plein salaire très intéressant
entre 30 000 et 50 000DA à temps partiel dans un cadre agréable avec une
équipe jeune et motivée.
Si vous correspondez au profil,
envoyez vos CV à l'adresse suivante :
[email protected]
JH 52 ans. LEADER en son domaine,
célibataire, Bonne Présentation, avec
Diplôme + 18 années d'expérience
Professionnelle en Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage
Quincaillerie, Démarches prospection, Préconisation, Gérance
Distribution Magasins Catering
DOCUMENTATION
Offre ses services
Tél : 0553 80 50 48 Béjaia
É-mail: [email protected]
H 40 ans marié sérieux cherche emploi
comme agent de sécurité, tourneur ou
équivalent et accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
Cherche aide-patissière
(francophone)
Tel : 021 90.94.75 - 0556 05.80.03
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock,
gestion person.chargé moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aide-cuisinier, barman, plongeur,
femme de ménage,
hébergement
assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
JH 30 ans chef de rang, diplôme en
restauration en 2007, 7 ans d'exp.en
gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
Cherche commerciaux H/F pour ste
imp-exp. située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
JH possède véhicule cherche poste de
travail en qualité d'agent de sécurité ou
chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14-0770 48.65.38
Entreprise de travaux de bâtiment à
Tizi Ouzou recrute pour la gestion de
ses projets un ingénieur ou un DEUA
en génie civil expérimenté 5 ans au
minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Cherche femme de ménage tous les
jours de dimanche à jeudi à
Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
Société privée cherche secrétaire de
direction 2 ans d'expérience langue
arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset Kord (Roland+Gestenter)
et Sormz- 1 platiniste, 1 massicotier,
infographe (femme).
Tel :
0550 48.20.01
0560 91.76.87
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes
(H/F) polyvalent, ménage et vaisselle
et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et
35 ans habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur
30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia
Alger cherche aide-comptable, expérience professionnelle 1 année minimu
libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
J.H.54 ans, célibataire, Bonne
présentation, TS.Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage Quincaillerie
Démarches prospection, Préconisation,
Gérance, Distribution, Magasins,
Catering
Offre ses services
Tel : 0669 06 43 68
Email : [email protected]
JH 26 ans cherche emploi comme
chauffeur ou agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens
généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH
cherche
empoi
chauffeur.
Tel : 0551 27.00.37
comme
JH 37 ans cherche emploi comme
chauffeur coursier chez ste étatique ou
privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation
représentation travaux d'opportunités
d'appoint consulting. Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
J 38 ans cherche emploi dans une
entreprise privée ou étatique en qualité
chauffeur léger ou peintre en bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
JH 30 ans DES (bac+4) en science
biologiques option microbiologie 2
ans d'exp. comme chimiste cherche
emploi
Tel : 0557 26.02.78
JH 30 ans cherche emploi comme
chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
Retraité ancien comptable prend en
charge la gestion de stocks titulaire
CAP aide-comptable et libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue
comptabilité décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
TS en bâtiment conducteur de travaux
coordinateur 19 ans d'exp. cherche
emploi dans le domaine.
Tel : 0550 53.01.82
PENSION
Pour vos vacances, à BEJAIA il
vous est proposé. Hébergement, pension, location, à la journée ou à la
semaine, un magnifique appartement
quartier résidentiel, bien équipé toutes
commodités, dont, 2 paraboles, TV,
eau courante, salle de bain, sanitaires,
cuisine, sanitaires, climatisation.,
machine à laver, parking si véhicules,
Téléfax
TEL : 0669 06 43 68 sms
É-mail : [email protected]
CADRE octagenaire offre Pension à
Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à
Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
ELTC English School lance cours en
anglais de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
boulevard Bougara, à proximité de
l'embassade de Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans
les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D, électronique,
maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel :
021 27.59.36/73
0551 95.90.00
SBL
English
School
votre
partenaire
pour
améliorer
votre anglais lance nouv. promo
26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca
Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
Quotidien national d’information
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face
pâtisserie Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances
donne cours de langues étrangères
(général et technique) français,
anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement
pour cadres, universitaires et enfant,
en groupe ou en cours particuliers,
méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM.
Inscription Pro-Advances 136, bd
Krim Belkacem, Télémly (près de
l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires,
cadres et hommes d'affaires, écrit et
parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans la fabrication des produits
détergents.
Pour informations :
0558 58.28.71
GEOMETRIE
ET ARITHMETIQUE
- Classe de 5ème de G.COGNAC
et L. TIBERGGE ed Masson 1950
- LETTRES PERSANES
de MONTESQUIEU éd Bordas
- GERMINAL de Emile ZOLA
- Classique Larousse
- CONTES et LEGENDES
d'ESPAGNE de M..Soupex éd
Fernand Nathan 1910
- VITA é CIVILTA ITALIA
de A.Fiorato et R.Sapien
- LE VIEUX QUARTIER de Avery
Cormen l'auteur de Kramer contre
Kramer éd J'AI LU 1980
- LE CID de Corneille, Tragicomique
1937
- LE LOUP-GAROU de Boris
Vian 1970
- L' IMPURE de Guy des Cars 1974
éd j'ai lu
- Edgar ALLAN œuvres Histoires
Extraordinaires traduit par Charles
Beaudelaire
- Édito service Geneve
- LE BRONZE de Maxime Helene
- Bibliothèque des merveilles 1890
Hachette
- POEMES de SI MOHAND ou
MHAND 1960 éd minuit
SERVICES
Réparation et installation de climatisation, frigo (chaud, froid, électricité).
Tel : 0661 75 39 31
Demander Mohamed
Réparation TV + Plasma à domicile
Lyes tech. Sonacat.
Tel : 0561 27.11.30
Traiteur El Quona : vous propose (ste
ou part) une gamme de plats repas cité
Douzi 03, n° 365 BEZ. email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
É-mail : [email protected]
Tél :
0553/ 80 50 48
TERRAIN :
Vends lots de terrain à partir de 200m²
à kara Mustapha, wilaya de
Boumerdes, avec acte, livret foncier
8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya
140m² et 175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs
Tamda entièrement aménagé et cloturé
superficie totale 1 hectare accès sur la
route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain
Naadja à la cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
Béni Ksila : vend un terrain plat,
sup.2840m², vue sur mer à 30m de la
22
route avec une route carrossable pour
toutes gamme de véhicule, avec toutes
commodité, possibilité de vendre en
lots, idéal pour habitation ou investissement, avec certificat non conserné
par la ZET et acte notarié, Prix :
28000DA/m².
Tel : 026 20.07.77 - 0550 32.82.53
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie 2100m², composé d'une
usine, salle de sport, bloc administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans
la zone industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U, Prix :
100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour
hôtel, avec cahier de charge, avec acte
et livret foncier au niveau de complexe
touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
Haouche El Mekhfi vend des
terrain, Prix : 04U/m².
Tel : 0771 20.91.77 / 0551 08.36.38
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un
F4, 11e étage, avec csdb, véranda,
dans un état normal, immeuble propre,
deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore
opérationnel.
Tel :
0791 54 15 93
0550 80 78 55
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage
sup.69m², avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée, avec acte et
certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2,
1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec
acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel :
0561 45 90 94
0771 22 69 61
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et
meublé top, 2eme étage, sup.78m²,
deux façades, très bien situés, avec
parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix :
65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Blida, Soumaa : vend un F3, 2eme
étage, sup.68m², état propre, bien aménage, toutes commodités, immeuble
de 4 étage, avec acte et livret foncier,
accepte promesse de vente avec
apport, libre fin d'année, Prix :
750U/ferme
Visite uniquement les samedi.
Tel : 0668 01.29.44 -0561 13.04.45
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme
étage, neuf sup.108m², toutes commodités, chauffage central, interphone,
caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec acte et livret foncier, Prix :
2000U/Nég.
Tel :
0796 93.23.04
0550 22.59.57
VILLAS :
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
H'mer El Ain centre, à 600m de l'axe
Blida - Hadjout : vend un niveau de
villa, rdc, sup.96m², composé d'un
salon spacieux, grand hall, une chambre, cuisine, salle à manger, sdb,
débarras, jardin de 86m², avec gaz,
électricité, eau, quartier calme, bo,
voisinage, prix : 800U
Tel : 024 32.13.23 / 0550 54.74.63
Dimanche 26 juin 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Chinois Plage : loue une maison en F6,
160/280m², composée de 05 grandes
chambres, salon, cuisine, sdb et wc
séparés, avec garage pour un véhicule,
grande cour, jardin avec arbre fruitier,
sur la montagne, vue sur mer, prix :
03U/ois.
Tel :
0550 58.44.69
0778 65.77.60
Quotidien national d’information
Gaïd Salah poursuit sa visite à la 4e RM
Pour une formation
de pointe
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230
m² acte commodités nécessaires prix
négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
LOCAUX :
Vends local commercial à Tizi Ouzou
lotissement Bouzar Krim Belkacem
superficie de 60 m² très bien aménagé
en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend des locaux commerciaux,
en rdc, sup.1000m², fini et libre de
suite, toutes commodités, situé sur
l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de
grande marque, show room ou autre,
prix : 30U/m²
Tel :
034 22.31.72
034 12.46.29
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un
local, sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de
suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
PROSPECTION :
Cherche
achat
d'appartements,
à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
Cherche partenariat pour exploit, un
terrain industriel de 9000m², en plein
centre de la zone industrielle d'El
Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
Cherche pour client sérieux, achat
d'une ferme agricole ou terrain de 02 à
05 hectares, dans la wilaya de Tipasa,
Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Cherche pour client sérieux en attente,
achat d'un terrain agricole, sup. de 02
à 04 hectars, sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
AVIS DIVERS
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
SALUT pour des considérations
purement personnelles, je désire céder
les ouvrages suivants à Quiconque
m'écrira par émail
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail :
[email protected]
[email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale qu'étrangère, dispose de
nombreux périodiques, quotidiens,
hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce
jour.
Soit une colossale collection,
une montagne de papiers, d'infos
générales, scientifiques, culturelles, à
qui saura s'en servir étudie toute proposition.
e Général de corps
d'armée, Ahmed Gaïd
Salah, vice ministre
de la Défense nationale,
chef d'état-major de l'Armée
nationale populaire (ANP),
poursuit sa visite à le 4eme
Région militaire à Ouargla
en se rendant, au troisième
jour, au secteur opérationnel
de Biskra où il a inspecté un
nombre d'unités, à l'instar de
l'école d'application des
troupes spéciales, indique
vendredi un communiqué du
ministère de la Défense
nationale (MDN).
Accompagné du général
major Cherif Abderrezak,
commandant de la 4e région
militaire, le chef d'état-major
de l'ANP a donné une allocution d'orientation aux
cadres et éléments de la
Région dans la quelle il a
réitéré "l'importance majeure
qu'il accorde personnellement à la formation, à l'instruction et à la préparation
au combat de haut niveau".
"La présence permanente
des éléments de l'ANP, aux
côtés de l'ensemble des
autres corps de sécurité, sur
toute parcelle de notre territoire national, et leur persévérance dans l'accomplissement de leurs missions, de
L
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60
Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
de leur loyauté au serment
des Chouhada, qui demeure
une lanterne luisante qui
leur illumine le chemin et les
guide, à l'instar de leurs
aînés moudjahidine de
l'Armée de libération nationale, sur la voie de garantir
les facteurs de défense de
la Patrie et d'assurer les
impératifs de sa dignité
parmi les nations", a ajouté
le vice ministre de la
Défense nationale. "Tels
sont les vertus et les caractéristiques louables par lesquelles s'est distinguée
l'Armée nationale populaire,
grâce à l'attachement de ses
éléments à leur riche patrimoine civilisationnel et culturel, et le grand respect qu'ils
portent à leur glorieuse histoire nationale, qui leur a
permis d'atteindre l'excellence professionnelle, et
grâce à laquelle leurs âmes
et c£urs se sont imprégnés
de l'esprit d'altruisme, de
sacrifice et de prouesse", at-il encore ajouté.
A l'issue de la rencontre, le
Général de corps d'armée a
cédé la parole à l'ensemble
des personnels de la Région
pour exprimer "leurs préoccupations, et leur disponibilité permanente à se dresser
face à toute tentative d'atteinte à la sécurité de
l'Algérie et sa stabilité". Il
convient de signaler que le
Général de corps d'armée a
supervisé jeudi au niveau du
Secteur opérationnel nordest In Amenas, l'exécution
d'un exercice tactique avec
des tirs à balles réelles,
auquel ont pris part différentes unités des Forces terrestres et aériennes, et qui
avait pour thème "la Brigade
en contre offensive".
Gaïd Salah a supervisé de
près la haute précision dans
l'exécution de cet exercice
dans toutes ses étapes, et
qui a été marqué par "un
professionnalisme remarquable, grâce à la parfaite
interopérabilité entre les unités engagées et au strict
respect des différentes étapes du plan et à la précision
des tirs".
Ces résultats "ne sont
acquis que par la rigueur
dans la préparation, la planification et l'exécution des
différentes actions de combat et ce, tout au long de
l'année de préparation au
combat de haut niveau",
rappelle la même source.
R.N.
Bouira
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
jour comme de nuit, tout au
long de l'année et en toutes
circonstances, avec une diligence sans égal, une sérénité hors pair et une efficacité reconnue par tout le
monde, témoignent incontestablement de la foi totale
en les valeurs nationales, de
la fierté d'appartenir à cette
Patrie si chère et d'honorer
le devoir de défendre la
terre de l'Algérie et son peuple, et préserver sa sécurité,
son indépendance, sa stabilité et son intégrité territoriale", a indiqué le Général
de corps d'armée. Il a rappelé, une fois de plus, la
nécessité de "faire preuve
de vigilance et de diligence
fermes et permanentes, afin
de garantir les facteurs de
défense de la Patrie et d'assurer les impératifs de sa
dignité parmi les nations".
"C'est une preuve évidente
et indéniable de la
conscience des éléments de
l'ANP quant à la grandeur
des enjeux, rappelés à
maintes occasions par Son
Excellence le président de la
République, Chef suprême
des Forces armées, ministre
de la Défense nationale, ce
qui témoigne également de
leur haute détermination et
Deux terroristes découverts morts
es dépouilles de deux (2) terroristes, abattus lors de l'opération de
ratissage lancée le 17 mai dernier par
les forces de l'Armée nationale populaire (ANP), ont été découvertes hier,
suite à une opération de recherche
dans la forêt d'Errich, à Bouira, indique un communiqué du ministère de
la Défense nationale.
"Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l'ANP a
découvert, ce matin du 25 juin 2016,
suite à une opération de recherche et
de fouille dans la forêt d'Errich, commune d'Aïn Turk, wilaya de Bouira
L
(1eRM), les dépouilles de deux (2)
terroristes, deux (2) pistolets automatiques de type Kalachnikov, une grenade, une quantité de munitions, des
documents, des téléphones portables
et d'autres objets.
Ces terroristes ont été abattus lors de
l'opération lancée par nos forces
armées le 17 mai 2016, dont le bilan
s'élève ainsi à la mise hors d'état de
nuire quatorze (14) criminels et la
récupération d'un lot d'armements et
de munitions", précise le MDN. En
outre, et à Sidi Belabbes (2e RM),
des éléments de la Gendarmerie
nationale "ont arrêté trois (3) terroristes", alors qu'à El Oued (4eRM), un
détachement de l'ANP " a appréhendé un terroriste et quatre (4) éléments de soutien aux groupes terroristes", ajoute-t-on. Par ailleurs, et
dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement
de l'Armée nationale populaire "a
arrêté, à Djanet (4e RM), deux (2)
narcotrafiquants à bord d'un véhicule
tout-terrain chargé de (406) kg de kif
traité", rapporte encore la même
source.
3
Dimanche 26 juin 2016
Audiovisuel
La fin de l'anarchie
des chaines
privées
Par Amar CHEKAR
L'installation de l'autorité de régulation de l'audiovisuel (Arav) devra contribuer à faire plusieurs lectures, à commencer par la nécessité de professionnaliser le secteur de l'audiovisuel national.
La réorganisation, la régulation du marché audiovisuel y va dans le sens du
bon fonctionnement des chaines de
télévisions privées qui ont atteint ou
dépassé les limites.
Des centaines d'employés entres
cadres et techniciens de la télévision
nationale, ENTV, Radio, qui ont quitté
leurs anciens postes, il y a quelques
années le secteur public pour tenter
d'autres aventures dans le secteur
privé. "
A l'époque on croyait bien faire en
allant gagner un peu plus de liberté et
en augmentation des salaires, mais
malheureusement, les choses se sont
mal tournée. Nos emplois sont menacés d'un jour à l'autre et le secteur
public, refuse de nous réintégrer.
Pourtant, aucune loi n'interdit la réintégration.
C'est une mauvaise affaire de se
retrouver d'un jour à l'autre entre l'enclume et le marteau ", regrettent plusieurs anciens employés qui ont quitté
l'ENTV, afin de tenter d'autres aventures dans les chaines privés qui sont au
nombre d'une soixantaine en tout. Les
plus touchés dans cette nouvelle donne
du champ audiovisuel algérien, c'est
d'abord le départ des centaines d'employés toutes spécialités confondus,
dont les journalistes et les techniciens
surtout et qui se retrouvent dans une
véritable impasse.
La question que l'on pose auprès des
observateurs et experts du domaine
depuis, c'est le fait de laisser ces chaines diffuser des programmes hostile
aux valeurs du peuple et contre la stabilité du pays depuis des années, avant
de les rappeler à l'ordre par la force de
la loi.
" C'est une démarche sournoise et politique très intelligente.
D'une part il fallait ouvrir le champ
audiovisuel aux algériens qui ont
réclamé la création de nouvelles chaines qui pourrait donner le choix aux
téléspectateurs algériens et d'un autre
coté, le temps à donné raison aux politiques, afin de tirer les leçons et faire le
bilan de l'ouverture du champ audiovisuel Algérien ", nous dit-on sous le
seau de l'anonymat. Mère de cinq
chaines de télévisions, dont Canal
Algérie, A3, TV4, Chaine Coran,
L'ENTV a exigé le même JT pour plusieurs chaines qui devront se différencier les unes des autres. Hormi quatre
chaines privées, dont Dzair TV qui se
prépare à fusionner avec Dzair News,
El Djazairia, Echourouk et Ennahar TV,
le reste des chaines, sont sommé de se
conformer au nouveau cahier des charges ou fermer.
Conséquence d'une crise économique
sans précédent, mais aussi, résultante
d'une situation anarchique qui a trop
durée au point de donner la parole aux
anciens chefs terroristes condamnés
par la loi et vomit par le peuple, avant
de semer le trouble et la violence qui a
traumatisé et étrillé les esprits à juste
titre, l'installation de l'Arav qui s'annonce autonome, ne peut que bénéficier de soutiens et salut des téléspectateurs Algériens qui a découvert la
médiocrité et la haine contre le peuple.
L'important n'est pas dans le nombre,
mais dans la qualité et la crédibilité des
chaines qui constituent une arme à
double tranchant.
La stabilité du pays avant tout.
A.C
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
Les déchets ménagers augmentent jusqu'à 40% durant le Ramadhan
Par Rafik Bakhtini et APS
ncroyable mais, hélas,
vrai ! Les déchets ménagers collectés par l'entreprise NETCOM au niveau de
26 communes depuis le début
du Ramadhan ont atteint
21.500 tonnes soit une
hausse de 30 à 40% par rapport aux autres périodes de
l'année, a indiqué la responsable de la communication et
du développement à NETCOM, Nassima Yakoubi.
"2.000 tonnes de déchets
ménagers sont collectés au
quotidien durant le Ramadhan
soit une hausse de 500 tonnes par rapport aux autres
jours de l'année", a précisé la
responsable à l'APS. En vue
de palier cette situation, Mme
Yakoubi a rappelé les mesures prises pour améliorer la
gestion de la collecte des
déchets et le nettoiement des
chaussées et voix publiques
surtout qu'il s'agit, selon elle,
de résidus organique dont la
dégradation rapide est à l'origine d'odeurs nauséabondes". Pour une gestion optimale et un transport aisé des
déchets vers les CET de
Hamici (Zéralda) et Corso
(Boumerdes), NETCOM a
réuni tous les moyens
humains et matériels en mobilisant durant le Ramadhan
"5.400 agents et 368 camions
dont 170 camions à benne".
I
Elle a, par ailleurs, fait remarquer que 500.000 tonnes de
déchets étaient collectés chaque année par NETCOM soit
une moyenne de 40.000 tonnes/mois. Ces agents, a-t-elle
poursuivi, se déplacent cinq
fois par jour dans divers quartiers et cités de la capitale
pour "nettoyer les espaces
mais aussi collecter et transporter les déchets vers les
deux centres à partir de
22:00h jusqu'à 13:00h. Mme
Yakoubi a, en outre, rappelé
les "efforts déployés ces dernières années par NETCOM
en vue d'inculquer la culture
du tri des déchets auprès des
citoyens notamment dans les
quartiers et cités à forte densité populaire. Les déchets
recyclables sont le carton, le
pain et le plastique. Elle a
insisté, à cet effet, sur l'importance de la "généralisation du
tri sélectif des déchets en vue
de leur recyclage, une source
vitale et indispensable pour le
développement économique
et la création d'emplois. Pour
encourager et faciliter tri
sélectif des déchets et la préservation de l'environnement,
NETCOM a doté les communes de bennes conçues à cet
effet. Evoquant le gaspillage
du pain durant le mois de
Ramadhan, elle a indiqué que
plus de 2.000 kg de pain sont
collectés par jour. NETCOM,
a-t-elle poursuivi, a coordonné ses actions avec la
Direction du commerce de la
wilaya d'Alger en traçant un
programme de sensibilisation
au profit des citoyens sur ce
phénomène.
R.B.
Six millions de baguettes de pain jetées
chaque jour…
n dépit des campagnes de
sensibilisation contre les
comportements nocifs qui
sévissent de plus en plus au
sein de la société du fait d'un
mode de consommation frénétique, notamment durant le
ramadhan, ce mois de jeun se
caractérise par différents
excès. Le gaspillage, de pain
par excellence, est la principale
manifestation de ces comportements excessifs. Quelque
trois millions de baguettes de
pain sont jetées au quotidien à
la poubelle à l'échelle nationale
durant le mois de ramadhan,
selon de l'union des commerçants et artisans algériens
(UGCAA), des estimations qui
renseignent, si besoin est, sur
les proportions alarmantes du
E
fléau de gaspillage. Il semble
en effet que les appels à rationaliser la consommation de cet
aliment de base n'ont pas
trouvé d'écho. Au niveau de la
capitale seule, plus de 6200
baguettes ont été triées des
ordures ménagères durant la
première semaine du mois de
piété et de ferveur spirituelle.
Une quantité qui correspondrait au double de celle collectée pendant le reste de l'année,
selon Souhila Lardjem, directrice de l'entreprise de gestion
du centre d'enfouissement
technique (CET Hamici) de
Zeralda. La sonnette d'alarme
est tirée face à phénomène,
qui outre le préjudice économique qu'il cause, donne lieu à
des spectacles désolants
d'amas de pain jonchant les
entrées d'immeubles ou entassés dans des sacs en plastique
sur la chaussée à même les
poubelles et les bennes de
Netcom.
Chaque membre de la famille
achète quotidiennement une à
deux baguettes de pain de différentes sortes et au moment
de l'Iftar, la table est garnie de
différentes variétés de pain qui
au final ne sont pas consommées, reconnaît Mohamed,
père de famille du quartier
populaire de Bab El Oued. A
quelques heures de la rupture
du jeun, on ne peut pas résister
aux senteurs appétissantes de
pain chaud tout juste sorti du
four qui nous assiègent de
toute part ou encore à ses dif-
férentes formes, aussi tentantes les unes que les autres et
généreusement étalées dans
les vitrines de boulangerie ou
dans des étals de fortune sur la
voie publique, reconnaît-il.
Mourad, d'El Madania, dit qu'il
s'était habitué à consommer le
Mtaloue que son épouse
confectionnait à la maison.
Mais mes cinq fils ramènent
chaque jour des variétés différentes de pain industriel,
laisse-t-il entendre. A El
Mouradia, Khadidja, se plaint
de l'attitude de ces enfants qui
rentrent chaque jour avec différentes sortes de pain qu'ils ne
mangent pas, ce qui la
contraint souvent, avoue-t-elle,
à le jeter.
R.B.
Animation et solidarité ramadanesque
1000 repas et musique en plein air algérois
Par Amar CHEKAR
oignant l’utile à l’agréable en rassemblant toute les catégories algéroises autour d’un diner de l’Iftar conviviale, dont les des dizaines de familles,
des SDF, passagers des cadres, le
groupe Henkel Algérie, qui est sa troisième années conséquence a offert pas
moins de 1000 repas f’tour, vendredi soir
en plein air, à la rue didouche Mourad à
Alger centre. La mise en place qui s’est
étalée en plein cœur de la capitale, tout
au long de la rue didouche Mourad, soit
deux rangées en parallèles qui ont étés
installées entre les deux grands portails
de la faculté d’Alger. L’espace s’est avérée dépassée par le nombre des passagers et familles qui ont voulut partager
l’iftar, mais n’ont pas trouvés de places
ou se sont contenter de gringotter la
chorba avec d’autres personnes.
L’engouement formidable des dizaines
de familles et centaines des passagers
qui ont pour habitude d’aller aux restaurants Diar Errahma, qui ont ouvert leurs
portes depuis le début du mois sacrés,
se sont retrouvés vidés. L’ambiance
conviviale a changé les habitudes de
nombreuses familles et passagers qui se
sont mit dans les mêmes tables tout au
long de la rue. Le menu composé de la
chorba, olives dénoyautés, poulet,
Bourek, eau minérale et limonade Coca
Cola, n’a pas suffit pour satisfaire la
demande de tout les passagers. «
Nous voulons des logements pour habiter et non pas les repas pour vivre
décemment », ont lancé quelques famil-
J
les qui n’ont pas trouvé des places.
Autre animation qui a marqué la soirée,
c’est la forte présence des chaines de
télévision des deux secteurs, public et
privé qui ont suivi pas à pas, le mouvement du partage de l’Iftar à tout bout de
champ. Le programme d’animation,
s’est enrichit par l’organisation d’une
tombola au meme temps que le F’tour,
ou l’on trouve des tickets à remplir en
plus de la réponse à donner pour le
nombre de bouteille Isis liquide que l’on
peut utiliser pour la vaisselle des 1000
repas qui ont étés servi.
S’inscrivant
dans sa politique d’entreprise citoyenne
depuis son arrivée en Algérie il y’a 16
ans, Henkel Algérie qui organise le
F’tour du ramadhan pour sa troisième
années consécutif, réserve comme toute
entreprise citoyenne qui se respecte,
une enveloppe assez conséquente pour
le financement des activités sociale et
autres aides en faveur des familles diminués en plus des activités qui vont dans
le sens de la protection de l’environnement et réduction des déchets à travers
la rationalisation de la consommation
excessif à travers le pays. Appuyé par
la présence du président de l’APC
d’Alger, Abdelhakim Bettache, le P-DG
du groupe Henkel, Jean féminier et
autres délégations qui les ont accompagné, cette action de solidarité qui revêt
une triple importance, animation, solidarité et publicitaire à la fois, a été salué
par la population en grande pompe qui a
été gâté aussi par une soirée musicale
disco Jockey tout au long de la soirée du
vendredi.
Faouzi Ghoulam, joueur de
l’équipe nationale :
« Je suis ému par la
solidarité des Algériens »
Invité à prendre part a l’Iftar avec les
familles, la vedette de l’équipe nationale,
Faouzi Ghoulam, a été surprit par des
centaines de supporters qui l’on suivi
jusqu’à la table du F’tour et durant toute
la soirée du vendredi. « Je ne m’attendais pas que l’espace est assez grand.
Je n’ai jamais vu ça en plein centre
d’Alger.
Ça fait un peu plus plaisir. Déjà, on n’a
pas l’habitude passer Ramdhan en
famille pour la simple raison, on est souvent en préparation et au niveau du club.
Cette année, j’ai eu l’occasion de passer
Ramdhan en famille et avec le peuple
Algérien parce que je suis en vacance.
Ça fait vraiment plaisir de voire autant de
monde et manger ensemble. Je garde
un très bon souvenir », a-t-il souligné
quelques
minutes
avant
l’Iftar.
Répondant à la question de rendre cette
expérience visible et transmettre les
valeurs culturelles du peuple à travers le
monde du football Européen, Faouzi
affirme. « C’est normal. La semaine prochaine, on va aider les enfants diminués,
les orphelins. Pourquoi ne pas être
ambassadeur de l’Algérie à l’étranger,
même si l’on est déjà ambassadeur sur
le terrain du football. Mentalement on est
tranquille avant de préparer la prochaine
saison et on est tranquille». S’agissant
4
de sa préparation avec l’équipe nationale, Faouzi Ghoulam, souligne. «
Actuellement je suis en préparation tout
seul. Parce que l’équipe nationale ça
commence au mois de septembre.
Après la préparation avec mon club
Naples, Italie.
A la fin du mois d’aout ou début de septembre on aura un rassemblement et
d’ici la on verra et à fait toujours plaisir
de revenir à l’équipe nationale et en
Algérie », a assuré Faouzi Ghoulam
avec sourir et modestie. Concernant le
phénomène de la violence dans les stades qui reste toujours inquiétant, la
vedette de l’équipe nationale et du club
Italien Naples, revient sur l’importance
du sujet. « C’est vrai que j’ai beaucoup
d’échos et je m’intéresse à la problématique de la violence il n’y a pas très longtemps. C’est vrai que dans le Maghreb
c’est un peu plus que les autres. Il y’ a
de la ferveur et une vrai ambiance, mais
le débordement gène les familles et les
enfants qui veulent venir voire les
matchs », a-t-il dit, avant d’ajouter que «
C’est vraiment difficile aux familles d’accéder au stade parce que, il n’y a pas
assez de sécurité sur le terrain », et de
déplorer en disant que c’est vraiment
dommage pour les supporters et pour
les joueurs aussi. « Lorsque les joueurs
sentent qu’ils n’y a pas de sécurité dans
le stade, c’est vraiment difficile de donner son énergie à 100% », fera t-il
savoir, tout en souhaitant bonne fête de
l’aide à tous les supporters et familles
Algériennes.
A.C
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Criminel gaspillage
L'Algérien, en dépit de l'érosion continuelle de son pouvoir d'achat, n'en dépense pas moins toujours plus sous l'effet du jeûne.
Cette pratique, contraire aux préceptes de l'islam, remet carrément en cause les mérites attendus du carême. Mais, ne dit-on pas aussi "
ventre affamé n'a point d'oreilles "…
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Hongrie /
Belgique
22:50 : UEFA Euro
2016, le mag
23:20 : Les experts
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
21:00 : Renoir
22:50 : Vous n'avez
encore rien vu
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 26 juin 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Hongrie / Belgique
Grâce à un superbe but inscrit par Radja Nainggolan en
toute fin de match face à la Suède (1-0), les Diables
Rouges ont finalement décroché la 2e place de leur
groupe et affrontent la Hongrie, qui, à la surprise
générale, a terminé en tête du sien, devant l'Islande et le
Portugal. Dans une partie de tableau finalement assez
dégagée, les hommes de Marc Wilmots peuvent désormais
voir loin dans cet Euro, à condition toutefois qu'Eden
Hazard et ses partenaires fassent les efforts collectifs
nécessaires pour prendre le dessus sur leurs adversaires.
Sur France 2 - 21h00
Renoir
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad
Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
21:00 : Capital
23:00 : Enquête
exclusive
21
Sur la Côte d'Azur en 1915, Andrée Heuschling,
mandatée par la défunte femme d'Auguste Renoir,
propose au célèbre peintre d'être son modèle. Alors que
l'homme, vieillissant et perclus de douleurs, se remet
difficilement de la mort de son épouse, Andrée apporte
un peu de vie et d'insolence dans sa vie. La routine de
leur séances est bouleversée par l'arrivée de Jean, un
des fils d'Auguste, revenu blessé de la guerre.
Sur M6 - 21h00
Capital
« Kebab : plus fort que le burger ? ». Composé de
viande grillée découpée en tranches, de crudités, de
pain, le kebab, généralement peu onéreux, séduit
particulièrement les jeunes. Des entrepreneurs tentent
de redorer le blason de ce sandwich qui a mauvaise
réputation • « Snacking sain : peut-on vraiment
craquer ? ». Au milieu des chips et des friandises, de
nouveaux produits présentés comme peu caloriques ont
fait leur apparition • « Michel et Augustin à la
conquête des Etats-Unis ». Dégustation sauvage dans
la rue, porte-à-porte... pour s'implanter outreAtlantique, le duo d'entrepreneurs français compte bien
faire parler de la marque par tous les moyens.
Comment tentent-ils de faire la différence avec les
produits traditionnels américains ?
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 529
Actualité
Quotidien national d’information
Développement de la PME
Sudoku N ° 529
La nouvelle loi d'orientation
au Conseil des ministres
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Par Amirouche El Hadi
e projet de la nouvelle loi
d'orientation sur le développement des PME, qui
sera présenté lors de la prochaine
réunion du Conseil des ministres,
prévoit de nouveaux instruments
d'accompagnement pour soutenir
les PME et les start-up dans leur
démarrage.
Ce nouveau texte, qui est déjà
passé en mars dernier devant le
Conseil du gouvernement, prévoit
la création "d'un fonds d'amorçage" qui permettra le financement des projets des start-up lors
du démarrage. Autrement dit, ce
fonds accompagnera financièrement les jeunes entreprises dans
leurs premiers pas.
M. Abdelghani Mebarek, directeur
général des PME au ministère de
l'Industrie et des Mines, a indiqué
que les "fonds d'amorçage" sont
inexistants dans notre pays.
Pourtant, dit-il, il y a une loi qui
régit les sociétés de capital investissement et ces dernières peuvent faire dans l'amorçage, "mal-
L
Mots croisés N° 529
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
heureusement, on ne voit pas
venir ce genre d'entreprise",
regrette-t-il. Donc les pouvoirs
publics veulent prendre les choses en main, en créant un fonds
d'amorçage, et ce pour aider
financièrement les jeunes promoteurs à louer, par exemple, des
locaux, pour avoir un appui dans
la recherche et le développement,
et les aider pour la mise sur le
marché de leur premier produit.
Le représentant du ministère de
l'Industrie a affirmé par ailleurs
qu'il y a un ensemble de réformes,
un arsenal législatif et juridique qui
est nécessaire pour amorcer un
véritable développement de l'entreprise. Il cite le nouveau code
d'investissement en voie d'adoption au Parlement, les lois de la
normalisation et de métrologie qui
devront être adoptées avant la fin
de l'année 2016. Pour Mebarek
Abdelghani, la mise en place d'un
département ministériel dédié à
l'économie numérique aidera
davantage les jeunes start-up et
les projets qui poussent à s'épanouir et à créer de la valeur ajou-
tée. Et d'affirmer dans ce sens
que l'économie numérique dans
notre pays a besoin "d'un nettoyage" sur le plan de la règlementation, sur le plan de certains
règlements qui existent au niveau
de la Banque d'Algérie. Il a également souligné que, dorénavant,
tous les règlements et les mesures qui seront adoptés doivent
d'abord être validés par les opérateurs concernés. En ce qui
concerne la participation algérienne
à
l'évènement
Vivatechnology Paris, le représentant du ministère de l'Industrie
a plaidé pour "l'institutionnalisation" de cette participation pour les
prochaines éditions de Vivatech,
que ce soit en France ou ailleurs.
Dix start-up algériennes ont été
sélectionnées pour prendre part à
cette rencontre internationale
annuelle qui verra la participation
de plus de 5.000 start-up venues
des cinq continents en plus de
400 intervenants de renommée
mondiale et dont la plupart sont
des patrons de grandes firmes
internationales. Les jeunes pro-
moteurs algériens présenteront à
cette occasion leurs services et
solutions en matière de télégestion des services publics, les paiements électroniques par le biais
d'objets connectés (smartphones,
TV...), systèmes de protection et
antivol de véhicules, les plateformes de statistiques économiques,
ainsi que d'autres projets. Cette
participation donnera également
la possibilité aux 10 start-up algériennes de nouer des contacts
avec des investisseurs et des
clients potentiels. L'opération
contribuera par ailleurs à donner
de la visibilité à l'Algérie auprès
des professionnels du numérique
du monde entier. A noter que ces
start-up ont été sélectionnées par
un comité de parrainage composé
de représentants du ministère de
l'Industrie et des Mines, du cluster
numérique (ADC), du cabinet de
consulting EY (ex. Ernst and
Young), et de chefs d'entreprise
sur le critère de leur potentiel en
industrie numérique.
AEH.
Solidarité du ramadan
Un million de repas chauds distribués
Par Rafik Bakhtini
Horizontalement
1 - Théorie trés concrète
2 - Emission subtile - Début de courte série
3 - Prend corps - Brise
4 - Trop utilisées - Riches peintures
5 - Petite bourguignonne - Babioles - On le rétribue pour
jouer
6 - Bien cachés - Cave
7 - Ira sans but - Condiment odorant
8 - fixeront solidement
9 - Ile grecque - Elle vous empêche de manger
10 -Carnivore des marais - Le meilleur
Verticalement
A - Travail du charme entre autres
B - Thésauriser - Accord suranné
C - Housse - Arrivée brutale
D - Faire disparaître
E - Bruit de caisse - Monts d'Espagne
F - Congé cérémonial - Métaux de vaisselle
G - Préférons - Pronom trés personnel
H - Symboles du sommeil - Bien éclairci
I - Malheureuse infante - Soigner les pompes
J - Plante à belles fleurs
K - Changera de caractères - Ne reconnut rien
L - Belle saison pour le plagiste - Bien huilées
SOLUTIONS
Mots croisés N° 528
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 528
e prédisent de l'association
caritative SIDRA, Filali
Nacim a fait savoir jeudi soir à
Alger que celle ci se proposait
de distribuer un million de repas
chauds jusqu'à la fin du mois de
ramadan. Plus de 7000 familles
démunies de la capitale et de 30
autres wilayas ont bénéficié de
lots de produits alimentaires
pour un montant de 7000 DA, a
indiqué le responsable à l'issue
d'un Iftar collectif et d'une soirée
artistique organisés à la salle
des fêtes du 20 août, dans la
commune
de
Mohamed
Belouizdad. Il a ajouté que plus
de 100 locataires de centres
pour personnes âgées d'Alger
ont été conviés à ce Iftar collectif organisé dans le cadre des
efforts visant à dynamiser l'esprit
de solidarité et d'entraide
sociale en ce mois du jeun et de
piété précisant que cette initiative qui a concerné les résidents
des centres pour personnes
âgées de Sidi Moussa et Dely
Brahim, a été organisée avec le
concours du forum des Chefs
d'entreprise et une banque pri-
L
SOLUTIONS
ses et des waqf, M. Younsi a
indiqué en marge de la tournée
de la caravane de solidarité qui
a pris le départ de Dar El Imam
(Mohammadia) vers les hôpitaux Mustapha Pacha et Zemirli,
que cette opération s'inscrivait
dans le cadre des caravanes de
solidarité visant à "ancrer les
valeurs de solidarité et de prise
en charge sociale au sein de la
société algérienne durant le
mois de Ramadhan". Les colis
remis aux malades contiennent
des produits de première nécessité pour le malade notamment
de l'eau minérale, des jus, des
couches pour bébé, des jouets,
des livres et autres produits. M.
Younsi a salué à ce propos,
l'élan de solidarité manifestée
par les citoyens charitables au
niveau des mosquées des 48
wilayas du pays. Le service chirurgie infantile de l'hôpital
Mustapha Pacha qui compte 72
lits sera le premier point de
chute de la caravane. Le service
accueille des enfants âgés de 3
mois à 14 ans qui présentent
des malformations génitales ou
des traumatismes en raison
d'accidents domestiques. 60
interventions chirurgicales ont
été effectuées durant ce mois,
selon les propos du Dr. Mourad
Mouyadi, coordonnateur des
activités au niveau de ce service. Par la suite, la caravane
s'est rendue dans les trois services de neurochirurgie Ali El Okbi
ouverts en avril 2016 avec une
capacité d'accueil de 60 lits pour
aller enfin dans les services de
médecine interne et d'ophtalmologie où des cadeaux, des vêtements et des jouets pour enfants
ont été distribués aux malades
accompagnés de leur mère.
Enfin, à l'hôpital Zemirli d'El
Harrach, des cadeaux ont été
offerts dans les différents services dans une ambiance bon
enfant. M. Younsi a annoncé
que le ministère organisera
deux autres caravanes dont
l'une lundi prochain sur la sécurité routière et la lutte contre les
accidents de la route en collaboration avec les services de la
sûrete, de la protection civile et
des scouts. La seconde débutera jeudi et sera consacrée à la
visite des orphelins dans les
centres de l'enfance assistée.
R. B.
Les enfants plus accros à l'Internet
Sudoku N ° 528
Comment les préserver de l'addiction
our mettre les enfants à
l'abri des abus d'Internet,
l'Unicef s'est jointe à une vaste
campagne de sensibilisation.
En Algérie, l'option Fiamane
d'Algérie Télécom est déjà en
vigueur.L'organisation
onusienne qui se met en scène
pour sensibiliser des dangers
de certains sites de violences
et leur impact sur les enfants,
n'a pas attendu pour proposer
des aides et soutiens à des
pays ravagés par les guerres
où les enfants prennent part.
Mais en Algérie, des mesures
radicales pour contrer ces dérives du Net responsables en
partie de la délinquance juvénile, sont d'ordre sécuritaire et
P
20
vée. L'association Sidra, fondée
en 2009, a pour mission principale, selon les explications fournies par son responsable, de
promouvoir la la citoyenneté
active des jeunes à travers des
projets de service communautaire. SIDRA intervient dans le
domaine de l'aide alimentaire à
travers le projet "Algerian Food
Bank" première banque alimentaire en Algérie. De son coté le
responsable de la communication de la fondation Zelagui
Mohamed Amine, a annoncé
qu'une campagne de volontariat
sera lancée après l'Aïd El fitr
pour le nettoiement des plages
d'Alger en prévision de la saison
estivale en collaboration avec
plusieurs parties. Par ailleurs,
quelque 1.000 colis et autres
produits ont été distribués ce
jeudi aux malades des hôpitaux
Mustapha Pacha et Zemirli (El
Harrach) dans le cadre de la
caravane de solidarité initiée par
le ministère des Affaires religieuses et des Waqf à l'occasion du
mois de Ramadhan. Le directeur de l'orientation religieuse et
de l'enseignement du Coran au
ministère des Affaires religieu-
juridique. Ainsi la loi sur la
cybercriminalité permet pour
les services de sécurité d'enquêter et de procéder à l'arrestation des personnes incriminées dans ce genre de délit.
Pour les services de la DGSN,
le nombre d'arrestations des
mineurs pour différents délits
est en constante hausse où
rien qu'en 2014 prés de 5096
mineurs ont été arrêtés, ce qui
est un record. Mais il semble
néanmoins que la sensibilisation doit porter d'abord chez les
parents d'enfants. Comme le
recommande les spécialistes
en psychologie enfantine, " les
parents doivent remarquer que
si leurs enfants dépassent les 2
heures face à un PC, c'est que
ces derniers peuvent devenir
accrocs ". La surveillance est
de mise pour les enfants réputés à cet âge précoce d'être
curieux et cherchant à tout prix
jeux et divertissement via le
Net. Il faut dire que l'option
[email protected] en vigueur depuis
2013 par Algérie Télécom ne
suscite pas encore le grand
intérêt par les parents. La
mesure qui consiste en un logiciel qui permet de bloquer les
contenus illicites ou prohibés
pour les enfants ne réalise
qu'un faible impact. Pourtant ce
logiciel est gratuit car il est
compris avec l'abonnement
Internet. Un grand responsable
5
au niveau d'A.T regrette que "
60% des parents en sont pas
conscients de ces dangers et
accordent peu d'intérêt à ce
genre de programmes ".
Pourtant des spots publicitaires
sur les différentes TV et la
mobilisation de certaines associations impliquées dans la protection de l'enfance n'ont pas
réussi à inverser la tendance.
D'où d'ailleurs l'importance
d'une seconde campagne qui
doit être plus incisive cette fois
en direction des parents d'enfants et pourquoi ne pas élargir
les actions à tous les autres
secteurs pour une implication
plus profonde.
Farid Larbaoui
Dimanche 26 juin 2016
Liaison aérienne entre
Jijel et Marseille
Air Algérie
reprend ses
dessertes
Les dessertes directes entre
Jijel et Marseille (France) ont été
reprises vendredi avec l'atterrissage au tarmac de l'aéroport
Ferhat Abbas d'un Boeing 737800 de la compagnie nationale
Air Algérie, a-t-on constaté. Ce
vol inaugural a totalisé quatre
vingt seize (96) passagers à l'arrivée contre vingt six (26) au
départ, ont précisé les responsables des services aéroportuaires. Cette reprise s'inscrit dans
le cadre du programme d'été
arrêté par la compagnie nationale Air Algérie, a-t-on encore
indiqué. Des usagers, rencontrés dans le hall de l'aérogare,
ont fait part à l'APS de leur vœu
de voir maintenir "pour de bon"
cette ligne en direction de la ville
phocéenne, et également penser à introduire d'autres dessertes, depuis les villes françaises
à forte concentration de citoyens
originaires de la région de Jijel.
Cette ligne directe permet à de
nombreux résidants de Jijel et
ses environs d'éviter des déplacements longs et onéreux sur
les aéroports de Constantine ou
Bejaia pour se rendre à
Marseille. Pour rappel, en 2014,
Air Algérie avait ouvert deux vols
par semaine entre l'aéroport de
Jijel-Ferhat Abbas et MarseilleProvence, opérés en Boeing
737-800 d'une capacité d'accueil de 162 passagers. Le
directeur de wilaya du Transport,
Bensaad Guessar, a affirmé que
toutes les dispositions ont été
prises pour le bon accueil des
membres de la communauté
algérienne installée à l'étranger,
notamment en France. Venant
de Marseille, un vieux couple
d'Algériens a déclaré être venu
passer quelques jours du mois
sacré de Ramadhan et fêter
l'Aïd-el-fitr en compagnie des
membres de la famille, dans une
atmosphère typiquement du
"bled". Les formalités douanières et policières se sont déroulées dans les meilleures conditions affirment les passagers du
vol Jijel-Marseille dont beaucoup ont émis le souhait de voir
améliorer dans le traitement des
bagages, manipulés par trois ou
quatre agents manutentionnaires. L'aéroport Ferhat Abbas qui
traite plus de 32.000 passagers
par an, selon des sources aéroportuaires, a bénéficié de plusieurs actions de modernisation,
dont l'opération de réhabilitation
de sa principale piste, contribue
efficacement au désenclavement et au développement
socio-économique de la wilaya
d'autant que de nombreux projets d'envergure sont en cours
de réalisation dans cette région.
Les liaisons entre Jijel et Alger à
raison de deux (2) vols affichent
complet, selon un responsable
de l'aéroport.
R.N.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
Dimanche 26 juin 2016
RELIZANE
L'auteur d'un meurtre devant
la justice
Prix du Président de la République,
du Journaliste Professionnel
Deuxième édition, 22 octobre 2016
« La femme algérienne, acteur majeur du développement économique et social »
Le Ministère de la Communication annonce le lancement du « Prix de Président de la République, du Journaliste Professionnel »,
dans sa deuxième édition, comptant pour l’année 2016. qui sera décerné à l’occasion de la Célébration de la Journée nationale de la Presse
le 22 octobre 2016.
Ce prix annoncé par son Excellence Monsieur le Président de la République à l’occasion de la journée mondiale de la presse le 03 mai
2015, a été institué par décret présidentiel N° 15-133 du 02 Chaabane 1436 correspondant au 21 mai 2015, en signe de reconnaissance au
valeureux parcours des journalistes Algériens durant la guerre de libération nationale et d’appui aux efforts des professionnels de la presse nationale qui contribuent à la promotion du droit du citoyen à une information objective et créditée à travers la presse écrite, audiovisuelle et électronique.
Objectifs :
- Encourager et promouvoir a production journalistique nationale sous toutes ses formes.
- Stimuler l’excellence, le création et la professionnalisation au sein de la presse nationale en instaurant la culture du mérite.
- Récompenser les meilleures œuvres individuelles ou collectives ayant trait à la thématique retenue.
Catégories du prix :
- L’Information écrite : article de fond, critique, éditorial, reportage ou enquête.
- L’Information télévisuelle : reportages, enquêtes d’investigation, documentaires, bandes d’actualités filmées.
- L’Information radiophonique : émission d’information, reportages, et enquêtes.
- La presse électronique : meilleure œuvre d’information diffusée sur le net.
- L’Illustration : photographies, dessin et caricatures de presse publiés par un organe de presse nationale.
Conditions de participation ;
- Etre de nationalité Algérienne ;
- Etre titulaire de la carte nationale de journaliste professionnel ;
- Ne pas être membre du jury ;
- Lé candidat peut présenter sa candidature à titre individuel ou collectif.
- Le candidat n’est autorisé à participer que dans une seule catégorie et par une seule œuvre, à l’exception du prix d’illustration dont 1e
nombre peut atteindre dix (10) exemplaires de photographies, dessins ou caricatures de presse.
- Les œuvres présentées doivent faire l’objet de diffusion ou de publication par un organe de presse national durant la période 2015-2016.
Thème du concours : « La femme algérienne, acteur majeur du développement économique et social »
Modalités d’attribution du prix :
Le jury procèdera à la sélection des trois lauréats dens chacune des 05 catégories.
Le prix sera décerné à te meilleure œuvre des trois lauréats.
En plus du certificat de mérite, les lauréats des quatre premières catégories bénéficieront d’une récompense financière dont te montant
est fixé comme suit :
- Un million de dinars (1,000 000DA) pour le 1er lauréat
- Cinq cent mille dinars (500.000 DA) pour le 2e lauréat
- Trois cent mille dinars (300.000 DA) pour le 3e lauréat
Pour la cinquième catégorie, l’auteur de la meilleure illustration bénéficiera d’une récompense financière de l’ordre de cent mile dinars
(100,000 DA).
Dossier de candidature :
Les dossiers de candidatures doivent contenir les documents el pièces qui suivent :
a) Pièces administratives :
- Copie de la carte nationale du journaliste professionnel.
- Copie de la carte nationale d’identité.
- Certificat de nationalité.
- Attestation de travail datée de moins de trois mois.
b) Œuvre objet de participation :
- L’œuvre faisant objet de participation doit être remise dans les conditions et les normes techniques requises
c) Formulaire de candidature portant ce qui suit :
- Données personnelles sur te candidat ;
- Données relatives à l’œuvre objet de participation ;
- Justificatif de diffusion ou de publication de l’œuvre, signé conjointement par le candidat et la direction du media employeur.
Dépôt des dossiers :
Les dossiers de participation seront adressés au président du jury du Prix du Président de le république du journaliste professionnel.
Ministère de la Communication, avenue des 3 frères Bouaddou, Bir Mourad Rais. Alger.
- Par voie postale, le cachet de la poste faisant foi,
- Par dépôt au bureau d’ordre généra (B.O.G) du Ministère de la communication
La date limite du dépôt des dossiers est fixée au 1er septembre 2016.
Formulaire de candidature :
Voir le lien de téléchargement sur te site web du Ministère de te communication :
http://www.ministerecommunication.gov.dz/fr
ANEP ALGER
18
Actualité
DIVERS
FAITS par
Samia Acher
République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de la Communication
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Les gendarmes de la brigade de
Zemmoura (Rélizane) ont présenté devant M.
le Procureur de la République près le tribunal
local, le nommé (D.M) âgé de 67 ans, pour
homicide volontaire avec arme à feu, dont a
été victime la nommée (A.F) âgé de 59 ans,
épouse de son cousin. Il a été placé sous
mandat de dépôt. Rappelons que a 19h40,
avant la rupture du jeûner, suite à un litige sur
une parcelle de terre à la commune de
Zemmoura, le mis en cause a tiré deux
décharges de chevrotine au moyen de son
fusil de chasse dans la direction des victimes,
occasionnant des blessures mortelles à la
dame et des blessures diverses à ses deux
fils âgés de 34 ans et 30 ans, qui ont été évacués sur l'hôpital de Reliazne, où est également déposé le corps de la défunte. Aussitôt,
les gendarmes de la dite brigade se sont
déplacés sur les lieux, où ils ont interpellé le
mis en cause et saisi l'arme du méfait avec
vingt et une cartouches.
Quotidien national d’information
Tripartie : Gouvernement/Patronat/Syndicat
Eviter un pilotage à vue
J’ai été invité à participer à la prochaine Tripartie- Gouvernement/Patronat/Syndicat, le 05 juin 2015,
en tant qu’expert indépendant et j’ai accepté l’invitation. Pour éviter toute mauvaise interprétation,
ayant de nombreux amis tant au niveau du pouvoir, de l’opposition que de la société civile, étant un
homme de dialogue qui a eu une position constante depuis 40 ans, je rappelle mes positions
largement développées dans la presse nationale et internationale, où l’Algérie entre 2016/2020,
pouvant dépasser l’entropie actuelle, a besoin d’un sursaut national, une plus grande moralité et une
vision stratégique pour l’avenir.
OUM EL BOUAGHI
Trois malfaiteurs arrêtés
Les gendarmes de la brigade territoriale
d'El-Amiria (Oum-El-Bouaghi) ont présenté
devant M. le Procureur de la République près
le tribunal de Aïn-Fakroun, trois personnes,
pour association de malfaiteurs, tentative de
vol et coups et blessures volontaires par arme
blanche, dont a été victime un citoyen.Elles
ont été placées sous mandat de dépôt.
Rappelons que, six individus non identifiés
ont investi le domicile de la victime, en bordure de la route, reliant Aïn-Fakroun à Sigus,
dans la circonscription communale d'ElAmiria, où ils l'ont rouée de coups de bâtons
ainsi que son épouse, pour tenter de s'emparer de son cheptel d'ovins, avant de l'intervention d'un voisin, qui a ouvert le feu au moyen
d'un fusil de chasse dans la direction des
assaillants, atteignant grièvement l'un d'eux
au bras gauche et au cou. Aussitôt alertés,
les gendarmes de la brigade locale se sont
déplacés sur les lieux, où après recherches ils
ont interpellé le malfaiteur blessé à hauteur
d'une station des services, sise non loin du
lieu du méfait, alors que ses acolytes ont
réussi à prendre la fuite. Les deux autres
complices ont été interpellés par les gendarmes enquêteurs à la localité d'Aïn-Zitoun
et les trois restants (identifiés), demeurent
activement recherchés.
TAMANRASSET
Arrestation de trois
agresseurs
Les gendarmes de la section de
recherches de Tamanrasset ont présenté
devant M. le Procureur de la République près
le tribunal local, trois jeunes âgés de 19, 24
et 25 ans, pour association de malfaiteurs,
agression et vol qualifié .Ils ont été placés
sous mandat de dépôt. Rappelons que, lors
d'une patrouille près de l'aéroport de
Tamanrasset , les gendarmes de la dite section de recherches ont interpellé un des mis
en cause circulant sur une motocyclette, pour
son implication dans plusieurs agressions suivies de vol des sommes d'argent dont ont été
victimes des usagers de la route et des ressortissants africains, alors que les deux
autres complices ayant réussi à prendre la
fuite à la vue des gendarmes, ont été arrêtés
le même jour à 11 heures à la commune de
Tamanrasset .
Batna
Un enfant de deux ans trouvé
mort
L'enfant " Azddine ", âgé de 02 ans, a
trouvé la mort par noyade dans étang près de
son domicile parental au village Marmala,
commune de Barika (Batna).Le corps du
défunt a été déposé à la morgue de l'hôpital
de Barika. Une enquête est ouverte par les
gendarmes de la brigade de Barika.
Dimanche 26 juin 2016
Professeur des Universités,
Dr Abderrahmane MEBTOUL
1.- Le gouvernement doit éviter cinq
écueils s’il veut apporter des solutions
positives face à la crise financière que
traverse le pays et susciter l’adhésion
à la nécessaire nouvelle politique économique.
Premièrement, la Tripartie doit être
conçue comme une institution de
contrôle des décisions prises,
n’étant pas dans son rôle de formuler
un programme, (rôle des partis politiques) devant donc éviter toute confusion, appartenant au gouvernement
de venir avec un plan stratégique
cohérent pour convaincre les partenaires sociaux, quitte à introduire
quelques corrections grâce à un
véritable dialogue social. A ce titre,
je renouvelle ma proposition au
gouvernement, faite en novembre
2014
(voir www.google.com)
devant les membres du gouvernement , de créer un comité de suivi
très souple, débureaucratisé, présidé par un expert indépendant ,
sous l’autorité du premier ministre,
composé des représentants de
départements ministériels , d’experts, du patronat et de syndicats
représentatifs qui sera chargé de
faire le constat et des propositions
concrètes tous les deux mois,
devant éviter à tout prix un pilotage vue (1).
Deuxièmement, il serait souhaitable de convier d’autres organisations syndicales autonomes avec lesquelles notamment les ministres du
Travail, de l’Education nationale, de
l’Enseignement supérieur et de la
Santé sont déjà en contacts permanents. La composante est la même
depuis plus de deux décennies alors
que l’environnement économique et
social algérien a profondément changé, ce qui explique que les anciennes
Tripartites ont eu peu d’effets face aux
tensions sociales. D’autres forces
sociales et économiques sont apparues depuis, devant en tenir compte,
faute de quoi cela s’apparenterait à un
monologue du pouvoir avec lui-même,
sans impact pour la résolution concrète des problèmes économiques et
sociaux.
Troisièmement, le gouvernement
doit se démarquer d’une vision culturelle largement dépassée des années
1970, tant sur le plan politique, économique qu’en matière diplomatique.
Nous sommes en 2016 avec des
mutations géostratégiques considérables entre 2016/2020 qui préfigurent
7
de profonds bouleversements géostratégiques.
Quatrièmement, éviter
que
la
Tripartite soit un lieu de redistribution
de la rente (parts de marché et avantages divers supportés par le Trésor
public de ceux présents via la dépense publique) en fonction d’intérêts
étroits. Car lorsqu’un pouvoir agit
bureaucratiquement, sans concertation, sans tenir compte de la réelle
composante sociale, la société enfante ses propres règles qui lui permettent de fonctionner en dehors de l’Etat
officiel, se traduisant alors par un
divorce croissant Etat/citoyens.
Cinquièmement, on ne relance pas
l’activité économique par décret ou
des lois d’investissement sans objectifs stratégiques et une nette volonté
politique, (combien de codes d’investissement depuis l’indépendance
politique) ou par le volontarisme étatique, vision de la mentalité bureaucratique rentière. C’est l’entreprise
libérée de toutes les contraintes d’environnement ( la liberté d’entreprendre
avec un rôle stratégique à l’Etat
régulateur fort, mais fort de sa moralité), et son fondement, le savoir, au
sein d’une économie de plus en plus
mondialisée à travers des stratégies
de segments de filières internationalisées que l’Algérie peut créer une économie productive à forte valeur ajoutée. L’on ne doit pas, en ce XXIe
siècle avoir une vison matérielle, (l’ère
strictement
mécanique
étant
dépassée) mais inscrire l’ensemble
des segments économiques industrie/agriculture/tourisme, y compris la
culture, tenant compte des nouvelles technologies qui révolutionnent
tant le management politique qu’économique, au sein de nouvelles
filières qui s’internationalisent de plus
en plus, étant à l’ère de la mondialisation qui est une réalité concrète
et non une utopie.
2.-Pourquoi serai-je présent à la
Tripartie du 05 juin 2016 ? Cela
pour six raisons :
-J’ai toujours eu à privilégier uniquement les intérêts supérieurs du pays,
ayant eu à diriger, en toute indépendance, bon nombre d’audits pour
tous les gouvernements successifs
1970 à ce jour.
-Au vu de la situation financière difficile que traverse le pays, mais
devant éviter la sinistrose et
le
dénigrement gratuit, mais également
toute autosatisfaction
déconnectée
des réalités par des discours démagogiques, le langage de la vérité doit
guider tout responsable, étant un
signe de la bonne gouvernance.
-Personne n’a le monopole du nationalisme et de la vérité, tous les
Algériennes et Algériens espérant un
avenir prospère pour l’Algérie.
-Nous assistons actuellement à des
querelles stériles,
souvent personnalisées qui
ternissent l’image
de l’Algérie au niveau international
et jouent comme facteurs de démobilisation tant des investisseurs que
de la population, alors que l’Algérie
a surtout besoin, en ces moments
décisifs pour l’avenir
de la Nation,
non de diviser, mais de rassembler
tous ses enfants sans exclusive.
-Le plus grand ignorant est celui qui
croit tout savoir, devant être animé
par la critique positive et favoriser les
débats productifs tenant compte de
nos différentes sensibilités, en un
mot être respectueux des idées d’autrui grâce à la tolérance.
-Au moment où d’importantes mutations géostratégiques couplées aux
nouvelles mutations mondiales qui
s’annoncent au niveau de notre
région, est posée la problématique
de la sécurité nationale. L’Algérie a
toutes les potentialités pour devenir
un acteur actif au niveau de la région
euro-méditerranéenne et africaine.
Evitons les discours de sinistrose,
mais également l’autosatisfaction. En
2016, ayant un répit de trois années,
l’Algérie n’est pas en faillite.
3.-A ce titre, je mets en garde le
gouvernement contre les solutions
de facilité en touchant à l’autonomie de la banque d’Algérie dépendante selon la Loi, non du gouvernement mais de la présidence de la
République, la poussant à l’émission
monétaire
incontrôlée(
planche à billets) , ce qui peut
ne peut que conduire à des tensions inflationnistes incontrôlées
et donc des tensions sociales(
nivellement part le bas des
couches moyennes) sans résoudre
les problèmes économiques qui
suppose de profondes réformes
structurelles. L’Algérie se retrouverait au même scénario vénézuélien,
pays en faillite bien plus riche que
l’Algérie (300 milliards de barils en
pétrole certes lourd contre 10 pour
l’Algérie) avec un taux d’inflation
en 2016 de 180%.
S’offre trois solutions pour le gouvernement dont deux à court terme :
-: soit le déficit budgétaire avec l’inévitable dévaluation du dinar dont la
valeur est corrélée à 70% aux
réserves de change via la rente des
hydrocarbures,
-soit réduire les dépenses de fonctionnement (débureaucratisation) et
mieux gérer les dépenses d’équipements en ciblant les segments à
valeur ajoutée réelle, éviter des investissements de prestige, supposant
également d’assouplir la règle des
49/51% où l’Algérie supporte tous les
surcouts.
-La solution durable, le grand défi
à moyen et long terme est d’avoir
une
vision stratégique dans le
cadre des nouvelles mutations
mondiales, favoriser la bonne gouvernance et l’économie de la
connaissance, de bien définir les
relations dialectiques, rente/Etat/marché, afin de réaliser tant la transition tant énergétique (Mix) que la transition économique liant efficacité économique et une profonde justice
sociale qui n’est pas l’antinomie de
l’efficacité permettant de mieux mobilier la population par un sacrifice partagé.
A.M.
(1)- Voir débat sur la Tripartie sur
Dzaier New’s (21h30-22h30), le 01
juin 2016, entre experts dont le professeur Abderrahmane MEBTOUL
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Reportage
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
GENESIO :
Virée dans la wilaya de Boumerdès en compagnie
des services de police
"Ghezzal a envie de
rester à Lyon"
Des mesures sécuritaires renforcées
Par Samia. Acher
oumerdès un lieu dit "
Rocher noir " est une ville
côtière , touristique qui
accueille à chaque saison estivale
un nombre important d'estivants
qui viennent apprécier les paysages merveilleux de ce site touristique ,la beauté de sa plage et
l'accueil chaleureux de ses habitants . Cette ville voit grand, s'est
donné des perspectives
d'un
développement basé sur la valorisation de ses atouts qu'est le tourisme. Pour assurer la sécurité et
la quiétude des citoyens et limiter
les accidents de cette wilaya, en
prévision de la saison estivale et à
l'approche de l'Aid El Fitr , la
Direction générale de la sûreté
nationale a pris toutes les mesures sécuritaires . Une virée dans la
wilaya Boumerdès, en compagnie
des éléments de la police nous a
permis de constater , Tous leurs
efforts consentis pour un seul
objectif :la sécurité des citoyens.
B
Prévention routière au point
de contrôle routier de Khemis
El Khachna.
Il est 19 h , à notre arrivée au
point de contrôle routier de
Khemis El Khachna , un axe où le
trafic routier est important, vu qu'il
relie trois wilayas , Alger, Blida et
Boumerdès , un déploiement
intense des forces de police a été
constaté . Les services de police
ont, par ailleurs, appelé les conducteurs à éviter les excès de vitesse
et d'être concentrés au moment de
la conduite. Ce qui a attiré le plus
notre attention, c'est le fait que les
responsables des scouts musulmans ont fait appel aux jeunes
scouts pour prendre part à une
campagne de sensibilisation contre
les accidents de la route. Ces jeunes étaient impliqués dans la distribution des prospectus, des affiches aux automobilistes en l'incitant à être vigilants et à respecter le
code de la route. In situ , le commandant du groupe 20 des scouts
musulmans de la wilaya de
Boumerdès a salué l'initiative de la
DGSN qui entre dans le cadre de
la prévention routière. A ce propos,
il a souligné : " Notre groupe a tenu
à participer à cette campagne préventive en collaboration avec la
sûreté de daïra de Khemis El
Khachna sous le slogan , mange
avec nous , et conduis en sécurité.
Nos jeunes scouts sont mobilisés,
ils ont tenu à exprimer leur volonté
de passer le message de sensibilisation aux usagers ". Pour sa part,
le responsable de la cellule de
communication de la sûreté de la
wilaya de Boumerdès, le commissaire Touati Krimou a déclaré : " Au
cours de cette campagne, l'objectif
de nos services est de sensibiliser
les conducteurs à travers ce point
de contrôle routier sur la nécessité
de se conformer au code de la
route et de respecter les règles de
sécurité routière. Notre choix sur
l'heure de notre descente et le point
de contrôle n'est pas anodin , cet
axe connaît un trafic routier très
dense. Pour l'heure , les accidents
sont enregistrés à quelques heures de la rupture du jeûne ". A quelques minutes de la rupture du
jeûne, les rues commençaient à se
vider, mais quelques retardataires
de la circulation routière affluaient.
Pour ces derniers, L'interlocuteur
a fait savoir que des tentes sont
mises à leur disposition pour rompre le jeûne. Dans le même sillage,
le lieutenant de police , Brahimi
Walid a révélé que le nombre d'accident a connu une baisse par rapport à l'année précédente dans la
wilaya de Boumerdès , surtout
dans les zones urbaines . Cette
régression est due grâce aux
campanes de sensibilisation animées par les services de police de
cette ville. " Nous sommes en
train d'inculquer la culture de la
prévention routière aux enfants.
Chaque semaine, nous participons à des émissions à la radio
dans lesquelles nous appelons les
conducteurs à la vigilance et au
respect du code de la route.
Virée à la plage, d'où une
affluence importante
Après quoi , nous avons pris la
direction de cette plage. Un endroit
bondé de visiteurs. Un dispositif
très renforcé de la police est
déployé, y compris la brigade de
recherche et d'investigation (BRI).
Sur la placette qui donne sur la
mer, des policiers étaient en train
d'initier des enfants dans la
conduite de petites voitures. Une
initiative très bénéfique pour eux.
Une exposition a attiré également
notre attention concernant des
recommandations sur le fléau
social de la drogue qui au cours
des années a pris des proportions
alarmantes. Un des facteurs
majeurs qui engendre toutes formes de criminalité. Des jeunes
intéressés sont venus demander
des explications aux policiers
pour savoir davantage sur la drogue. Le chef de brigade des luttes
contre le trafic des stupéfiants de la
wilaya de Boumerdès , le commissaire B.R a souligné : "Vu l'ampleur
qu'a pris le phénomène de la drogue, nous avons tracé un programme rigoureux dans lequel ,
nous animons des journées de
sensibilisation
deux fois par
semaine au profit des personnes
qui s'adonnent à la drogue. Dans
sa lancée il a enchainé : "Notre
sensibilisation est destinée également aux élèves des trois paliers
(primaire, moyen et secondaire)
et étudiants des centres de formation en collaboration avec le
ministère de l'Education nationale
et les ministère de la formation professionnelle " .L'orateur a fait savoir
que durant le premier semestre
2016, la brigade des stupéfiant a
procédé à la saisie de de 4180
psychotropes et à l'arrestation de
245 dont 129 hommes et 116 femmes .Nombreuses étaient
les
familles qui s'étaient déplacées
pour apprécier la splendeur de la
mer, se poser en pique nique
s'avourant de bon verres de thé,
sous la vigilance des services de
police. " Je suis venu de Dar El
Beida , parce que j'adore cette
plage, et surtout la sécurité est très
importante " a souligné un père de
famille. La wilaya de Boumerdes
s'attend à connaître un grand rush
d'estivants, durant la saison estivale
S.A.
Un énième rapport pointe un doigt accusateur en sa direction
Le Maroc, ce royaume du cannabis
Office des Nations unies contre la
drogue et le crime classe le Maroc
comme le pays le plus producteur de
cannabis. Rien de surprenant, le
Royaume chérifien continue sa lancée
dans ce domaine et son voisin de l'Est à
savoir l'Algérie n'est que trop envahie
par ce malaise.
Rien que vendredi dernier plus de 17
quintaux de Kif traité ont été saisis, hier,
par les éléments de l'Armée Nationale
Populaire (ANP) à différentes régions du
pays.
Selon les indications fournies par le
ministère de la Défense nationale, les
saisies ont été opérées par un détachement de l'ANP et des éléments des
Gardes-frontières, hier, à Tlemcen où
deux narcotrafiquants ont été arrêtés en
possession de 16,49 quintaux de kif
L'
drogue marocaine dans le continent ".
Dans le vif du sujet, la ligue algérienne
pour la défense des droits de l'Homme a
dit suivre attentivement l'ampleur de la
drogue et de la toxicomanie fréquents en
Algérie, dont la principale source n'est
d'autre que le Maroc comme l'atteste les
quantités gigantesques que saisissent
régulièrement les forces de l'ordre.
"Le mal émane de ce pays qui n'a jamais
caché sa haine envers l'Algérie, et que
pour la punir, il n'a pas hésité d'utiliser la
drogue comme moyen politique pour
détruire son peuple, en visant particulièrement les adolescents" a indiqué l'organisation humanitaire dans un communiqué rendu public, hier. Selon la même
source, le taux de la toxicomanie dans le
pays n'est pas " véridique ", notamment
après la propagation de la drogue dans
traité. Alors que des éléments de la
Gendarmerie Nationale ont saisi une
autre quantité 33,105 kilogrammes à
Chlef et un détachement de l'ANP a
saisi, à Béchar 53 kilogrammes de kif
traité.
Dans son dernier rapport, l'ONU a
affirmé que "l'Europe, l'Afrique du Nord,
ainsi que le Proche et le Moyen-Orient
demeurent les principaux marchés de la
résine de cannabis, toujours produite en
majeure partie au Maroc et en
Afghanistan, comme le montrent les
informations fournies par les États membres concernant la provenance de la
résine saisie ".
L'institution onusienne note également
que "deux tiers des saisies qui ont eu
lieu en Europe en 2013 ont été faites en
Espagne, principale porte d'entrée de la
les écoles, les universités et les quartiers populaires. La LADDH affirme que
ce fléau est devenu un véritable problème de santé publique et que sa
consommation n'a jamais atteint un seuil
aussi alarmant dans le pays ciblant
actuellement la plus précieuse catégorie
de la nation et son énergie représentées
par les jeunes.
Le communiqué note enfin que la
LADDH a appelé les autorités et le mouvement de la société civile de soulever la
question dans les forums internationaux,
y compris l'Organisation des Nations
Unies et le reste d'autres organisations
internationales et régionales afin de
répondre à la firme de ce qui peut être
considéré comme " une guerre non
déclarée contre la jeunesse algérienne ".
N.A.
Emprunt obligataire
251 milliards DA collectés
emprunt obligataire de
l'Etat a permis de drainer
un montant de près de 251 milliards de dinars depuis son lancement en avril dernier, a
appris l'APS auprès d'une
source financière. La quasimajorité de ces souscriptions a
été enregistrée au niveau des
agences bancaires et des compagnies d'assurances, alors
que les trésoreries des wilayas
ont collecté une part infime de
l'ordre de 1%, ajoute la même
source. Interrogée sur la
cadence des souscriptions, la
même source estime que ce
L'
niveau de fonds collectés
constitue un "bon départ" et
que dans le cas d'un maintien
du même rythme durant les
prochains mois, le bilan final
devrait être appréciable. Lancé
le 17 avril dernier, ce dispositif,
baptisé "Emprunt national pour
la croissance économique"
(ENCE), a une durée de souscription de 6 mois (avril-octobre
2016). Les obligations sont
assorties de deux taux d'intérêts fixés en fonction du délai
de remboursement: les obligations de 3 ans avec un taux
d'intérêt de 5% et celles de 5
ans avec un taux d'intérêt de
5,75%. Au lancement de cette
opération, un seul type d'obligations avait été était émis
d'une valeur de 50.000 DA
chacune. Mais en début mai,
deux autres catégories d'obligations ont été introduites: celles de 10.000 DA destinées
notamment aux particuliers et
celles d'un million DA pour les
gros épargnants. La souscription qui est ouverte aux particuliers, aux entreprises, aux établissements financiers comme
aux différents organismes
publics (caisses de retraite, de
8
sécurité sociale...) se fait à travers les guichets de banques
commerciales et de la Banque
d'Algérie, bureaux de postes,
compagnies d'assurances et
trésoreries publiques. Près de
7.000 sites et centres de souscription ont été mobilisés à travers le territoire national pour
accueillir les souscripteurs. La
souscription à cet emprunt est
proposée sous deux formes:
titre nominatif ou titre au porteur (anonyme), alors que le
mode de paiement se fait par
chèque ou par cash ou par
virement. Quant au mode de
transmission des titres, ces
derniers sont librement négociables et pourront être achetés et/ou cédés à des personnes physiques ou morales par
voie de transaction directe ou
par endossement par le biais
d'intermédiaires légalement
habilités. Le remboursement
par anticipation des titres souscrits est possible, mais un
souscripteur ne peut demander
ce remboursement qu'après
écoulement de la moitié de la
durée globale du titre et après
avis du Directeur général du
Trésor.
R.N.
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Commune d'Alger-Centre :
Faouzi Ghoulam nommé
"Citoyen d'honneur"
e défenseur de
Naples, l'international
algérien Faouzi
Ghoulam a été nommé vendredi soir "Citoyen d'honneur" de la commune
d'Alger-Centre pour ses
engagements et actions
citoyennes hors domaine
footballistique.
"C'est un immense honneur
pour moi de recevoir cette
distinction", s'est félicité le
latéral gauche des "Verts"
dans une déclaration à la
presse en marge de la soirée
de remise du trophée, organisée à l'Office de la
Promotion Culturelle et
Artistique.
"Mes précédentes visites en
Algérie se limitaient à venir
L
jouer un match avant de
repartir aussitôt en Italie,
dans mon club employeur.
Aujourd'hui, l'APC d'AlgerCentre m'a donné la possibilité de passer une journée
entière avec mes compatriotes et cela m'a fait énormément plaisir", a indiqué
Ghoulam, en remerciant, à
cet effet, le P/APC
Abdelhakim Bettache qui lui
a offert cette opportunité.
Plus tôt dans la soirée, le
défenseur napolitain avait
honoré de sa présence un
iftar géant organisé par l'APC
d'Alger-Centre le long de
l'avenue Didouche-Mourad,
près de la Grande-Poste, au
profit de plus d'un millier de
personnes, avant de se ren-
dre dans une mosquée
mitoyenne, pour y effectuer
la prière des Tarawih.
"Je n'ai jamais été aussi près
du peuple algérien", a affirmé
Ghoulam, ajoutant que ce
contact direct avec ses compatriotes lui a fait "énormément plaisir".
Toujours dans le cadre des
bonnes initiatives, Ghoulam
participera ce samedi à une
campagne de sensibilisation
à la protection de l'environnement.
Il contribuera au nettoyage
des grandes artères au
niveau du quartier de
Debbih-Chérif, à Soustara.
Dimanche, par le biais de
son association caritative, la
Fondation Faouzi-Ghoulam, il
viendra en aide aux familles
ayant le plus souffert lors des
derniers séismes dans la
Wilaya de Médéa.
Interrogé à propos du tirage
au sort des éliminatoires de
la coupe du monde de 2018
en Russie, ayant versé
l'Algérie dans un groupe très
difficile qui comprend la
Zambie, le Cameroun et le
Nigeria, Ghoulam a reconnue
que "la tâche sera sûrement
ardue dans un groupe aussi
relevé" mais il a assuré que
"l'Algérie fera le maximum
pour se qualifier".
Ghoulam a souligné qu'il fallait "d'abord penser à la
CAN-2017" car elle intervient
avant le mondial de Russie.
L'entraîneur de l'Olympique Lyon
(Ligue 1 française) Bruno Genesio a
affirmé que l'ailier international algérien Rachid Ghezzal avait envie de
rester au sein des Gones, au moment
où les négociations pour la prolongation de son contrat n'ont toujours pas
abouti.
"Dans les discussions, il y a toujours
des moments qui se passent bien ou
moins bien. J'attends son retour le 4
juillet. Je l'ai déjà eu au téléphone. Il a
envie de rester à l'OL. Il y a des discussions avec le club pour son
contrat, ce n'est pas mon domaine. Je
m'attache au sportif", a indiqué le
coach de l'OL lors d'un point de
presse tenu jeudi à l'occasion de la
reprise d'entraînement du groupe professionnel.
Invité par la direction lyonnaise à prolonger son contrat, qui expire en
2017, Ghezzal (24 ans) n'a toujours
pas trouvé un accord avec le président lyonnais Jean-Michel Aulas.
Peu utilisé lors de la première partie
de la saison sous la coupe de l'ancien
entraîneur Hubert Fournier, Ghezzal
s'est complètement métamorphosé
avec l'arrivée de Bruno Genesio,
devenant une pièce maîtresse incontournable.
"Rachid est intelligent. Il est du club.
C'est normal qu'il défende ses intérêts. Je pense qu'il sait où sont ses
intérêts sportifs (à) Il sait qu'il a
encore des étapes à franchir. L'idéal
pour lui est qu'il reste", a-t-il ajouté.
Plusieurs formations se sont positionnées pour engager le joueur algérien
à l'image des clubs espagnols du FC
Valence, Celta Vigo, et Villarreal, ou
en Angleterre avec Liverpool, West
Ham et Middlesbrough.
Ghezzal, auteur de 8 buts et 6 passes
décisives en 29 apparitions lors du
précédent exercice, a été élu "révélation de la saison" par les supporters
lyonnais et a terminé 3e au suffrage
du prix "Marc-Vivien Foé 2016",
décerné chaque année par RFI et
France 24 au meilleur joueur africain
évoluant dans le championnat de
France.
Ligue des champions:
n
rie
gé
al
ll
ba
ot
fo
au
F
CA
la
de
r
du
up
co
u
Nouvea
en deux années
e football algérien paye de
nouveau les frais de la violence dans ses stades avec ce
deuxième coup dur en l'espace
de deux années seulement
asséné par la Confédération
africaine de la discipline (CAF)
à l'encontre d'un club de la
Ligue 1 algérienne.
L'ES Sétif, qui tablait énormément sur la Ligue des champions africaine pour se racheter de sa modeste saison
qu'elle vient d'effectuer au
niveau local, a été disqualifiée
de la phase de poules de la
prestigieuse compétition continentale interclubs.
Un comportement indigne de la
part d'une frange de ses supporters a fait fondre comme
neige au soleil les espoirs de
toute une ville, voire tout un
pays, placés sur l'Entente. Une
équipe qui rêvait de rééditer
l'exploit de 2014 lorsqu'elle
avait surpris tout le monde en
s'offrant le trophée de la C1.
La direction du club phare des
L
hauts plateaux n'a d'ailleurs
pas lésiné sur les moyens pour
transformer le rêve en réalité.
Elle a renforcé son effectif par
des joueurs de valeur, tout en
recrutant également un nouvel
entraîneur, en l'occurrence
Abdelkader Amrani, qui n'est
plus à présenter sur la scène
nationale.
Mais il a suffi que l'équipe
fasse une entrée ratée dans
cette phase de poules en s'inclinant à domicile face aux
Sud-Africains de Mamelodi
Sundowns (0-2) pour qu'un
nouveau ''scandale'' éclabousse le sport roi dans le
pays.
Des jets de projectiles à partir
des tribunes suivis d'un envahissement de terrain ont mis
prématurément un terme à une
aventure que les Sétifiens souhaitaient longue dans cette
compétition.
La réaction de la CAF ne s'est
pas fait attendre, puisque la
première structure footballisti-
que continentale a réagi moins
d'une semaine de la rencontre.
"Les officiels du match ont
constaté notamment un envahissement du terrain, ainsi que
de nombreux jets de projectiles, de pierres, de bouteilles et
de pétards, provoquant un certain nombre de blessés parmi
les spectateurs et les forces de
sécurité", regrette la CAF dans
un communiqué publié tard
dans la nuit de jeudi.
LA VIOLENCE,
ENCORE ET TOUJOURS
Et ce qui devait arriver arriva,
puisqu'après l'interruption de la
rencontre par l'arbitre avant
deux minutes de la fin du
temps additionnel, la CAF n'a
pas hésité à appliquer scrupuleusement les règlements
régissant un tel cas de figure
en excluant purement et simplement le représentant algérien de l'épreuve.
"Si l'arbitre est obligé d'arrêter
17
le match avant sa fin réglementaire à cause d'un envahissement du terrain ou d'une
agression contre l'équipe visiteuse, l'équipe hôte sera considérée comme perdante et sera
éliminée de la compétition,
nonobstant les sanctions prévues par les statuts et règlements", stipule le Chapitre XII
para. 3 du règlement de la
compétition, rappelle la CAF.
Un triste sort qu'avait connu
également la JS Kabylie en
2014, avant même qu'elle n'entame son aventure dans la
Ligue des champions.
Là aussi, les Kabyles ont été
victimes d'agissements répréhensibles de la part de leur
galerie, allant jusqu'à causer le
décès de l'attaquant camerounais Albert Ebosse, à l'issue
d'un match de championnat de
Ligue 1 algérienne face à
l'USM Alger. Le défunt joueur
s'apprêtait à rejoindre les vestiaires lorsqu'il a reçu un projectile mortel sur la tête.
A l'époque, la CAF avait également réagi en suspendant les
''Canaris'' des compétitions
continentales pour deux
années. Les Algériens allaient
disputer la Ligue des champions (édition 2015), après
avoir terminé le championnat
national à la deuxième place.
La violence dans les stades
algériens a pris des dimensions alarmantes lors de ces
dernières années. Tous les
efforts déployés par les différents secteurs concernés n'ont
pas réussi à endiguer définitivement le fléau. Les compétitions en Algérie ont même
battu un triste record en
matière de nombre de matchs
joués à huis clos.
Pis, pour la prochaine saison,
certains clubs vont débuter
l'épreuve devant des tribunes
vides, à l'image du MC Alger,
sanctionné de deux matchs à
huis clos et de... l'ES Sétif qui
en a pris un en fin d'exercice
passé.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
CLASSEMENT FIFA
DAMES:
L'Algérie perd sept
places (81e)
La sélection algérienne de football dames a perdu sept places au
classement mondial de la
Fédération internationale (Fifa), du
mois de juin publié vendredi et
pointe à la 81è place, alors que le
Nigeria est toujours en tête des
sélections africaines (37è avec
1592 points).
L'Algérie qui totalise 1283 points,
soit moins 28 pts que son dernier
classement, se retrouve en 10è
position au niveau africain.
Le meilleur classement mondial des
Algériennes remonte à décembre
2009, avec une 64è place, tandis
que son plus mauvais ranking date
de 2013, avec une peu confortable
118è position.
Outre l'Algérie et le Nigeria, le Top
10 africain au classement Fifa du
mois de juin est composé par ordre,
du Ghana (46è/1487 pts), du
Cameroun (47è/1484 pts), de la
Guinée Equatoriale (51è/1446 pts),
de l'Afrique du Sud (52è/1442 pts),
de la Côte d'Ivoire (62è/1386 pts),
de la Tunisie (71è/1313 pts), du
Maroc (74è/1299 pts) et de l'Egypte
(79è/1287pts).
La sélection de Maurice est dernière au classement mondial avec
335 points seulement, mais gagne,
tout de même, quatre places.
Le sommet de la hiérarchie du classement mondial féminin de la
Fifa/Coca-Cola reste inchangé,
avec les Etats-Unis qui dominent
toujours, alors que la Suisse a
atteint la 15ème place, soit le meilleur classement de son histoire.
Le prochain classement féminin
sera publié le 26 août 2016.
RC LENS :
L'Algérien Hameur
Bouazza convoité
L'ex-international algérien
Hameur Bouazza, joueur du Red
Star, Ligue 2 française de football,
est convoité par le RC Lens, du
même palier, rapporte vendredi le
site livefoot.fr.
"Un contact a bien été établi pour
l'Algérien Bouazza qui porte le maillot du Red Star et qui pourrait coûter moins de 1 million d'euros au
RC Lens.
Le joueur est séduit même si son
nom ne fait pas encore l'unanimité",
a indiqué la même source.
Le RC Lens, limité financièrement,
a fait des transferts à moindre coût
une priorité car ne pouvant pas proposer de gros salaires.
"Pour le club qui a terminé au milieu
du classement la saison 2015-2016,
le joueur du Red Star n'est pas coûteux et peut apporter un plus à l'attaque de Lens, surtout que le nouvel entraîneur Alain Casanova a fait
savoir à ses dirigeants qu'il fallait
absolument recruter un attaquant
solide pour la saison prochaine",
ajoute le site.
Après un passage à l'Entente sportive de Sétif (ESS), Hameur
Bouazza s'est engagé en 2014,
avec le Red Star, évoluant à l'époque en championnat National.
Bouazza joue une bonne saison en
faveur du club francilien et accède à
la Ligue 2 en 2015.
Bouazza est titulaire indiscutable
dans l'équipe de Saint-Ouen, jouant
28 matchs avec, à la clé, 7 buts.
Son baptême du feu avec la sélection nationale algérienne remonte à
2007, lors de la rencontre AlgérieLibye.
Dimanche 26 juin 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Eliminatoires au Mondial-2018
La commune de Ténès
Mission difficile
pour l'Algérie
Veillées
ramadanesques
Algérie n'a pas été gâté par le
tirage au sort du 3è et dernier
tour des qualifications de la
Coupe du monde 2018 de football, effectué vendredi au Caire, en se retrouvant
face à trois gros morceaux qui ont été
champions d'Afrique par le passé.
Dans le groupe B, il y a, outre l'Algérie, le
Cameroun, le Nigeria et la Zambie, des
équipes connues pour être très bien organisées, pratiquant un football très physique et académique.
Le Cameroun est un adversaire redoutable avec sa légion étrangère. C'est une
équipe
extrêmement difficile à manier, que ce
soit à domicile ou à l'extérieur.
Le Nigeria, qui n'est plus l'équipe qui fait
rêver, a le potentiel de se refaire une
santé lors de ces qualifications et du coup
prendre une revanche sur le sort.
Les "Super Eagles", qui ont échoué à se
qualifier aux deux dernières Coupes
d'Afrique des nations CAN-2013 et CAN2015, restent tout de même à redouter
notamment à domicile.
La sélection zambienne de son emblématique ancien capitaine Kalusha Bwalya,
est une vieille connaissance de l'Algérie
qui s'étaient affrontées lors des qualifications jumelées pour la CAN-2010 et le
L'
Mondial 2010.
Les Verts sont allés imposer leur loi en
terre zambienne (2-0), avant de récidiver
quelques mois plus tard à Blida (1-0).
Les observateurs estiment que les quatre
nations partiront à chances égales,
même si certains diront que l'Algérie, qui
a pris part aux deux dernières éditions du
Mondial, aura un léger avantage.
Seul le premier du groupe se qualifiera
pour la Coupe du monde 2018 dont la
phase finale aura lieu en Russie.
née, la Zambie le 2 septembre 2017,
avant de défier ensuite le Cameroun le 2
octobre 2017 à Yaoundé et de recevoir le
Nigeria le 6 novembre 2017 dans le cadre
de la 6e et dernière journée.
L'Algérie, qualifiée pour les deux dernières éditions du Mondial (2010 en Afrique
du Sud et 2014 au Brésil) se trouve
actuellement sans sélectionneur après le
départ à l'amiable de Christian Gourcuff.
L'Algérie débutera à domicile
le 3 octobre face au Cameroun
Groupe A: Tunisie, Libye, RD Congo,
Guinée
Groupe B: Zambie, Cameroun, Algérie,
Nigeria
Groupe C: Gabon, Mali, Côte d'Ivoire,
Maroc
Groupe D: Sénégal, Afrique du Sud,
Burkina Faso, Cap Vert
Groupe E: Ghana, Egypte, Congo,
Ouganda
D'autre part, il est important de noter
qu'au prograe de la compétition, la sélection algérienne de football entamera le 3è
tour des qualifications de la Coupe du
Monde 2018 à domicile face au
Cameroun le 3 octobre prochain, pour le
compte de la première journée (Gr. B).
Les Verts se déplaceront ensuite le 7
novembre pour affronter le Nigeria avant
d'aller défier la Zambie chez elle le 28
août 2017, pour le compte de la 3e journée.
Les coéquipiers de Faouzi Ghoulam
accueilleront, dans le cadre de la 4e jour-
ILS ONT DÉCLARÉ
(ex-coach des Verts) :
Djahid Zefzaf
(vice-président de la
Fédération algérienne
de football):
"C'est un tirage difficile pour les quatre équipes. Il nous faut beaucoup de
sacrifices pour prendre le seul billet du
groupe. Le staff doit gérer minutieusement chaque confrontation.
"C'est un groupe équilibré.
Pour être franc, l'Algérie bat facilement
A ce stade des qualifications, choisir ces dernières années ses adversaires à
entre nos adversaires dans le groupe domicile, mais elle trouve par contre
n'est pas une chose raisonnable, car d'énormes difficultés quand il s'agit de
toutes les équipes se valent.
jouer hors de ses bases notamment
Peut-être qu'on va surtout parler du
avec les conditions climatiques souvent
Cameroun et du Nigeria, mais à mon défavorables. Cette fois-ci, la mission
sens il ne faut pas oublier la Zambie qui sera encore plus compliquée car nous
est une équipe coriace. Le plus impor- allons affronter la Zambie, le Cameroun
tant est de préparer notre équipe avec et le Nigeria et non pas des équipes
rigueur pour qu'elle soit prête".
comme le Lesotho, la Tanzanie ou
l'Ethiopie. Je souhaite toute la réussite à
Rabah Madjer
notre équipe".
16
LES GROUPES :
NDLR : les qualifications débuteront en
octobre prochain avec le déroulement
de la première journée, tandis que la 6è
et dernière journée aura lieu en novembre 2017.
Le premier de chaque groupe ira en
Russie.
Abdelhak Bencheika
(ex-sélectionneur national) :
"Il s'agit d'un groupe difficile pour
l'Algérie mais aussi pour les autres équipes du groupe B qui ne vont certainement pas dormir cette nuit. L'équipe
algérienne fait peur à ses adversaires vu
son organisation et la qualité de l'effectif.
Nous avons quelques soucis en
défense, si nous arrivons à les régler,
notre équipe sera difficile à battre".
Ces derniers jours
de ce mois sacré,
une animation
intense caractérise
les soirées de
ramadhan à Ténès,
précisément avec
l’entame de la
deuxième semaine
du ramadan, durant
laquelle les familles
investissent rues et
boulevards
principaux de la
ville, dès la fin des
prières
surérogatoires,
contrairement au
calme plat qu’a
connu la première
semaine.
es ruelles vides de la
longue journée de
jeûne sont en effet vite
remplacées, dès le F’tour
achevé, par des artères
grouillantes d’une activité
intense créée par une multitude de jeûneurs repus en
quête, qui d’une soirée divertissante, qui d’une bonne
affaire au marché, ou simplement d’une balade à la plage
centrale de Ténès.
D’aucuns, par contre, choi-
L
Sûreté de wilaya
d’ Aïn Defla
57 personnes arrêtées
dans une opération
coup-de-poing
57 personnes ont été interpellées et contrôlées au cours de plusieurs opérations policières nocturnes menées durant la première
décade du mois de Ramadhan dans
la wilaya de Ain Défla , a-t-on appris
auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Menées
dans le cadre d’un plan de lutte
contre la criminalité et la sécurisation
des personnes et des biens, ces
opérations ont ciblé les différents
quartiers du chef-lieu de la wilaya,
ainsi la commune de Djalida. Cette
opération a permis, entre autres, de
contrôler des véhicules et motos et
de transférer de personnes suspectes pour des enquêtes et investigations approfondies, a-t-on précisé.
A.K.
Tizi Ouzou
Un gardien de parking
tué dans une rixe
entre deux bandes
rivales
sissent les lieux de culte pour
accomplir leurs prières surérogatoires
dans
une
ambiance de ferveur religieuse qu’ils tentent de mettre
à profit pour implorer la miséricorde et la bénédiction de
Dieu. Parallèlement, d’autres
citoyens investissent cafés et
salons de thé pour de longues
heures à deviser autour d’un
café, un thé, une glace, ou
des
boissons
fraîches.
D’autres jeunes préfèrent se
constituer en groupes, au
bord des rues pour des parties de dominos interminables, agrémentées de boissons fraîches ou de fruits.
Pour de nombreuses familles
de Ténès, les soirées de
Ramadhan sont, aussi, synonyme de visites échangées
entre voisins ou membres
d’une même famille, pour des
soirées chaleureuses qui les
réuniront autour d’une table
achalandée où samsa, griweche et kalb El louz , petites
douceurs
chères
aux
Ténèsois ,trônent en roi et
sont dégustés dans un
ambiance particulière.
Le Ramadhan 2016 ayant
coïncidé cette année avec
l’annonce des résultats des
examens de fin de cycle primaire et moyen, dans l’attente
de ceux de l’examen du baccalauréat, beaucoup de familles ont opté pour les soirées
de ce mois béni pour fêter le
succès de leur progéniture où
famille et voisins sont réunis
dans un ambiance festive
pour déguster les gâteaux
rois
du
Ramadhan.
Cependant, il y a d’autres
familles qui préfèrent profiter
de leurs soirées pour faire
des emplettes pour l’Aïd El
Fitr, d’où le nombre impressionnant de femmes accompagnées d’enfants, qui investissent les commerces de la
ville, qui à la quête d’habits,
qui à la recherche d’ingrédients nécessaires pour
confectionner les gâteaux de
l’Aïd.
A.K.
Un gardien de parking a trouvé
la mort, dans la nuit du jeudi à vendredi, au cours d’une rixe éclatée
entre deux bandes rivales à la nouvelle ville de Tizi Ouzou, a-t-on
appris de sources judiciaire. La victime, un jeune de 35 ans, a été mortellement blessée à l’arme blanche
avant de rendre l’âme peu de temps
après. Alertés, les éléments de la 4e
sûreté urbaine se sont déplacés sur
les lieux du crime et une opération
de recherche a été lancée dans le
quartier Krim Belkacem, qui s’est soldée par l’arrestation d’une douzaine
de personnes impliquées dans cette
bagarre alors que des armes blanches, dont des sabres, ont été saisies. L’enquête suit son cours pour
déterminer les causes exactes de
ce drame et connaitre le mobile du
crime dont a été victime ce gardien
de parking.
R.D.
Procès de l’affaire APC de Mostaganem
Le procureur de la République requiert des peines
de cinq, trois et deux ans de prison ferme
près avoir été reporté à deux reprises à la demande du collectif d’avocats, pour complément d’informations, le
procès de la fameuse affaire de
l’Assemblée populaire communale «
APC » de Mostaganem, s’est déroulé
durant la journée du mercredi 22 juin
2016 au siège du tribunal d’Aïn-Tédlès,
chef-lieu de daïra situé à 20 kilomètres
de Mostaganem. En effet, sur les dix-huit
inculpés appelés à comparaître devant
la barre, il a été relevé trois absences,
A
Chaabane Merzkane
(ancien défenseur
international):
"L'Algérie est l'équipe la mieux classée en Afrique, elle doit donc confirmer
son statut de meilleure sélection du
continent qui s'est qualifiée aux deux
dernières éditions du Mondial en 2010 et
2014. Le premier match face au
Cameroun sera important pour la suite".
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
ainsi que de quelques défaillances des
témoins. Lors des débats qui se sont instaurés, l’ensemble des inculpés qui ont
défilé devant la barre ont rejeté catégoriquement les faits qui leur sont reprochés, sous prétexte que la passation des
marchés était conforme à la règlementation en vigueur pour les uns, alors que
la situation ne souffre aucune défaillance, compte tenu de l’urgence des travaux pour les autres. Tout au long des
débats, il a été relevé des contradictions
; des confusions et autres interrogations,
dont la mesure où certains ont déclaré
au tribunal, qu’ils se sont vu dans l’obligation de signer sur injonction des responsables. Par ailleurs, quelques inculpés ont tenté de politiser cette affaire par
des déclarations infondées, ce qui a
contraint la Présidente de répliquer qu’il
faudrait se limiter au dossier. Le principal
témoin à charge a tout déballé en donnant de larges explications sur le
dénouement de cette affaire, afin d’éclai-
rer davantage le tribunal. Le collectif de
la défense a plaidé non coupable, en
sollicitant la relaxe pure et simple de ses
mandants. Le procureur de la
République a requis des peines de cinq,
trois et deux années de d’emprisonnement ferme. Le verdict mis en délibéré
sera prononcé en date du mercredi 13
juillet prochain. Nous y reviendrons en
détail sur ce procès, dans nos prochaines éditions.
S.E.
Chlef
La police judiciaire dresse son bilan
ans le cadre du dispositif de lutte
contre le crime sous ses différentes formes, les éléments de la police
judiciaires et ceux de la sûreté de la
wilaya ont dressé le bilan de ce mois
sacré. Selon le chargé de communication 163 individus ont été interpellés
dans 83 affaires relatives aux délits et
crimes contre les personnes, allant des
insurges et bagarres aux attaques à
D
l’arme blanche. Le parquet a placé
quatre personnes en détention préventive tandis que le reste comparaîtra en
citation directes pour les délits et les crimes commis. Ce qui concerne les crimes contre les biens des personnes, le
service de wilaya de a police judiciaire
a recensé 32 affaires impliquant 43 personnes dont quatre personnes ont été
placées sous mandat dépôt suite à
l’instruction des instances judiciaires.
Ces crimes se résument dans le vol
qualifié, vol par effraction et la destruction des biens des autres. S’agissant
du trafic, détention et consommation
des drogues, tous types confondus,
cinq personnes ont été impliquées dans
cinq affaires différentes.
Deux dealers suspects ont été placés
sous détention provisoire tandis que les
9
trois autres ont bénéficié d’une liberté
provisoire. Selon le commissaire Ahmed
Lâadjri, chef de service de wilaya de la
police judiciaire relevant de la SW le
dispositif exceptionnel de surveillance
sera maintenu pendant les fêtes de
l’Aïd El Fitr, afin de permettre à la population de passer ces moments dans la
joie.
A.K.
Régions
Dimanche 26 juin 2016
Culture
Dimanche 26 juin 2016
« Moi Scribe , » de Rachid Mokhtari
Relizane
Campagne pour
préserver les espaces
verts
Même s’il clame sur tous les toits
et proclame à qui veut l’entendre qu’il
est amoureux de la nature et adepte de
la verdure, l’être humain,, dans les faits
ne fait rien pour protéger les espaces
verdoyants qui sont, au contraire,
dégradés et abîmés sitôt inaugurés.
C’est à cette fâcheuse tendance destructrice que des autorités locales tentent de mettre fin, par le seul moyen de
correction de mentalité disponible, la
sensibilisation. Une campagne de sensibilisation pour la préservation des
espaces verts a été lancée dernièrement à Relizane, a-t-on appris de la
division des espaces verts de la commune. Cette action de sensibilisation
citoyenne vise la préservation des
espaces verts et des aires de jeu réalisés récemment dans certains points de
la ville de Relizane dans le cadre de
l’embellissement. Malgré les moyens
mobilisés pour leur entretien, ces équipements font l’objet parfois de dégradation par le fait de l’homme, a déploré la
déléguée de la division communale des
espaces verts. L’objectif étant d’agir
contre la détérioration de ces îlots de
verdure en appelant au civisme des
habitants et en sensibilisant les familles
sur le comportement à adopter pour
leur préservation, a souligné cette élue
locale.
A.L.
Des jeunes chômeurs
bénéficiaires
de locaux soulagés
à Oued Djemaâ
Entrant dans le cadre du programme présidentiel visant la réalisation de
cent locaux par commune, le projet de
réalisation de vingt locaux professionnels dans la commune d’Oued Djemaa
vient d’être achevé. Ces locaux sont
implantés au bord du tronçon de la
RN04. La population locale, en générale, et les jeunes chômeurs, en particulier, ont reçu avec beaucoup de satisfaction ces locaux. Des locaux qui
contribueront, à coup sûr, dans la
résorption du chômage dans cette commune, qui compte parmi les municipalités les plus pauvres à l’échelle de la
wilaya de Relizane. Selon des sources
proches de l’APC d’Oued Djemaa, les
élus locaux multiplient, depuis quelques
temps déjà, des sorties d’inspection sur
le terrain afin de dénicher une autre
parcelle de terrain devant recevoir
d’autres locaux. Par ailleurs, la commune voisine d’El Hmadna a bénéficié
d’un projet similaire dans le courant de
l’année écoulée. Sur le site, les travaux,
lancés il y a près d’une année, avancent à une cadence appréciable. Le
taux d’avancement des travaux est estimé à plus de 85%. Toujours dans la
commune d’Oued Djemaa, les habitants
de la localité d’El Malah, situé à trois
kilomètres du chef-lieu de commune
viennent de bénéficier d’un grand projet
celui de l’alimentation en eau potable
pour ces derniers.. Les travaux du projet seront lancés dans quelques mois à
venir, à en croire le président de l’APC,
qui nous informe en outre que la fiche
technique inhérente à ce projet est déjà
élaborée, il ne reste, désormais, que
son adoption par les services concernés de la wilaya. Un grand soulagement des habitants de ladite localité
précitée, a été constaté par cette nouvelle qui est de l’approvisionnement en
eau potable, cette matière vitale tant
réclamée par les habitants les plus
reculés.
A.L.
On se plaint de la flambée,
autant on achète et autant
on gaspille
Au vingtième jour
du ramadhan, les
Relizanais ne se
bousculent pas
encore pour l’achat
de la star indienne
du marché des
viandes.
Un jeu littéraire sur l’écriture
et la mémoire
Foisonnant et
polyphonique, entre satyre
politique empruntant ses
codes au théâtre de
vaudeville et récit chargé
du poids de l’histoire
algérienne, “Moi, Scribe”,
dernier roman de Rachid
Mokhtari, se lit comme un
jeu littéraire sur les
rapports entre mémoire et
écriture.
Par A. lotfi
Par Fodhil BELLOUL
ar ailleurs, l’atmosphère de la cherté
ainsi que l’absence
de contrôle sur les marchés
sont toujours les mêmes.
Sauf qu’en ces jours de canicule ce sont les fruits qui ont
la cote sur les tables du f’tour
et celles de la soirée. Il ne se
passe pas un mois de ramadhan à Relizane comme dans
le reste des pays musulmans, sans que les discussions relatives aux prix des
produits alimentaires, largement consommés en ce mois
sacré ne soient évoqués quotidiennement par des jeûneurs. Autant on se plaint de
la flambée, autant on achète
P
P
et autant on gaspille. Pour
cette année, le scénario ne
change pas ni au niveau des
marchés ni dans les cuisines.
Comme c’est le cas cette
année de deux facteurs de la
coïncidence du mois sacré
avec les grandes chaleurs
estivales ainsi que la rentrée
sociale qui ont leur effet direct
ou indirect sur le mode des
dépenses et de consommation des petites et moyennes
bourses. S’agissant de la
consommation et avec les
fortes chaleurs qui ont caractérisent ces derniers jours du
ramadhan, les jeûneurs n’ont
pas les mêmes besoins en
matière de plats copieux,
beaucoup de familles ont
diminué le nombre de plats
préparés
puisque
leur
consommation est très faible.
«Pour ce ramadhan, on se
contente des boissons et des
fruits, on ne peut pas manger» indique une mère de
famille. En ce qui concerne
les prix des fruits qui sont à la
portée, puisque ce sont des
fruits de saison. Le melon et
la pastèque sont respectivement à 80 DA et 100 DA. Les
bananes à 190 Da, les poires
de 160 à 180 DA et les
pêches 70 à 100. Par ailleurs,
une tournée à travers
quelques marchés de la ville
montre en premier lieu l’absence des contrôleurs qui se
justifie au premier coup d’œil
par le non-affichage des prix
des produits alimentaires.
Chaleur et souci de soif
n calme inhabituel a caractérisé
hier. Les gens n’étaient pas nombreux à se manifester en dehors de leur
domicile avec le retour des grosses chaleurs. Les jeûneurs ont pris la précaution
de ne pas sortir de chez eux par crainte
d’avoir soif et de se déshydrater. Une
hausse sensible de la température a été
enregistrée depuis hier à travers l’ensemble du territoire national. Cette forte
vague de chaleur est enregistrée dans
les régions nord et intérieures du pays
depuis hier, après le temps caniculaire
enregistré durant la quatrième semaine
du mois de mai dernier. Un temps lourd
et chaud a sévi depuis la matinée d’hier
dans les régions de l’intérieur ouest et
U
centre où il a été enregistré, dans
l’après-midi, un développement de cellules orageuses sur les régions steppiques. Coïncidant avec le week-end,
cette hausse de température n’a pas été
favorable pour les sorties de fin de
semaine. Les rues et quartiers de la ville
de l’Antique Mina étaient déserts dans
la journée d’hier. A l’exception des
familles qui faisaient leurs courses dans
la matinée et les fidèles qui se rendaient
à la mosquée pour la prière du vendredi,
les gens ont préféré rester chez eux.
C’est surtout le souci d’avoir soif et de
se déshydrater qui a empêché les jeûneurs de sortir. En dehors du ramadhan,
cette hausse de température aurait été
propice à un week-end en bord de mer,
à la montagne ou une quelconque sortie
familiale dans des lieux de détente. Mais
cela est loin d’être le cas quand il s’agit
d’un week-end ramadhanesque et
chaud. Deux facteurs qui n’encouragent
nullement le déplacement, s’il ne s’agit
pas d’une urgence. Contrairement aux
habituelles atmosphères de grandes
vacances, où les femmes ont les mêmes
chances de relaxation que les hommes,
en ce mois sacré, elles n’ont d’autre
destination que la cuisine. Une chose
qui les laisse indifférentes quant aux
week-ends, puisque le travail est le
même pendant tout le mois de carême.
A.L.
Les colporteurs d’eau sous
surveillance
ssurément, le décret
exécutif n°08-195 du 6
juillet 2008, fixant les conditions d’approvisionnement
en eau destinée à la
consommation humaine par
citernes mobiles, vient d’insuffler une vigueur nouvelle
au programme de lutte
contre les maladies à transmission hydrique (MTH).
C’est du moins ce que soutiennent les responsables
en charge du secteur. Cette
loi est venue baliser une
activité qui attire toute une
A
our son cinquième roman (227.p
éd. Chihab), Rachid Mokhtari
revisite avec des formes et un
ton neufs des thèmes déjà explorés
dans ses précédentes £œuvres (histoire
de l’émigration, ancestralité, décennie
de violence terroriste des années 1990)
à travers trois personnages, Scribe,
Karim-Ka et Zaïna. Le premier- qui doit
son nom à sa fonction d’écrivain public
dans un village de Kabylie durant son
adolescence- est un “bouquiniste” à la
force de l’âge, un homme dont l’obsession est de consigner et d’archiver les
faits se rapportant aux “massacres”, aux
“carnages” et aux “Disparus” en Algérie.
faune d’individus souvent
incontrôlables, attirés par le
gain facile et se souciant
peu de la santé des
citoyens. D’autant plus que
cette activité se trouve facilitée par les coupures d’alimentation en eau potable
qui interviennent fréquemment sur un réseau vétuste
et en plein réfection. Ce
décret fixe les conditions
d’exercice de cette activité
qui reste soumise à l’autorisation de l’administration
compétente et limitée, selon
10
le texte, «à des situations
de restriction conjoncturelle
dans la distribution publique
d’eau potable». Depuis la
promulgation de cette loi qui
fut suivie par la circulaire
d’application émanant du
ministère des Ressources
en eau, indiquent les responsables du service de la
prévention à la Direction de
la santé et de la population
de la wilaya de Relizane,
des réunions de coordination ont rassemblé les différents intervenants dans le
programme de lutte contre
les maladies à transmission
hydrique (MTH). En conclusion, notre interlocuteur
affirme que depuis trois ans,
grâce à des mesures drastiques, Relizane a été à
l’abri d’épidémies de fièvre
typhoïde. «Les seuls cas
que nous avons connus, qui
se comptent sur les doigts
d’une seule main, se sont
déclarés sporadiquement
dans une commune ou
l’autre de la wilaya.
A.L.
Le second, jeune animateur sportif à la
radio, est l’auteur d’une comédie sur la
mauvaise récolte d’olives au village
kabyle d’Imaqar où s’affrontent deux
ordres, celui ancestral de la djemâa dirigée par le Patriarche, et celui “moderne”
du Ppcl (Parti populaire pour le citoyen
libre) mené par le nouveau maire,
Tikouk, et sa femme, spécialiste en
salons de coiffure.Entre ces deux
hommes- qui vont collaborer à la réécriture de la pièce de théâtre- il y a Zaïna,
une étudiante traumatisée par la disparition précoce de sa mère, animatrice
d’une émission d’ornithologie qui lui vaut
des sanctions de la part de ses responsables qui croient déceler des “paraboles pernicieuses” à l’écoute de numé-
ros consacrés aux charognards. Ainsi,
le romancier fait passer sans transition
le lecteur de la pièce de Karim-Ka aux
histoires personnelles de Scribe et de
Zaïna à travers un jeu narratif basé sur
la correspondance des thèmes entre les
récits et les liens qui se créent entre les
différentes histoires. Ces choix formels
permettent également à Mokhtari de
multiplier les registres et les styles, passant du burlesque au tragique, voire au
morbide, des envolées lyriques et invocatrices aux scansions nominales
proches de l’écriture automatique. Riche
et ludique, ce rapport particulier à l’écriture se révèle également central dans le
roman au regard de la fonction de son
personnage principal. Véritable déposi-
taire de la mémoire collective, le Scribe
est le “liseur des absences” celui qui
porte sur ses “frêles épaules le poids
des exils”, et le “veilleur impénitent sur
les champs de batailles”. Le Scribe
s’avère aussi le co-auteur d’une pièce
de théâtre sur Imaqar, un village qui
s’est “retourné sur lui-même”, et dont les
“traditions,coutumes, rites, sacrifices,
légendes, proverbes, mythes, poésie,
chants étaient désormais qualifiée de
pratiques vieillottes, grégaires et passéistes”. L’évocation de la perte des
valeurs traditionnelles atteindra par
ailleurs son apogée dans la conclusion
de la pièce de théâtre en faisant le lien
entre les ossements déterrés des
ancêtres, à l’origine de l’étrange maladie
des oliviers d’Imaqar, et ceux des “charniers” des années 1990, menacés, selon
le Scribe, par l’oubli. Avec cette variation nouvelle sur les thèmes majeurs de
ses précédents romans, Rachid
Mokhtari fait le choix de mettre en avant
le plaisir de l’écriture et de la lecture,
sans y sacrifier la profondeur ou tomber
dans la redondance. Ce roman remet
également au goût du jour une liberté
des formes littéraires et un mélange des
genres narratifs porté au sommet par
des auteurs maghrébins des les années
1970 comme les Algériens Nabil Farés
et Tahar Djaout ou encore le Marocain
Mohamed Kheireddine, des écrivains
auxquels le romancier, également critique littéraire et journaliste, rend de subtils hommages.
Constantine
Le film “Tales Of Africa” capte le public
e film d’animation “Tales Of Africa”
(Des histoires de l’Afrique), Synergie
de six cinéastes africains, orchestrée par
l’algérien Djilali Beskri, a capté jeudi soir
le public nombreux de la maison de la
culture Malek-Haddad. Présenté dans le
cadre du programme d’animation du
mois de ramadhan, “Tales of America”,
ficelé dans les ateliers de Dynamic Art
Vision, producteur du projet en collaboration avec l’Agence algérienne pour le
rayonnement culturel (Aarc) est une collection de six courts métrages mettant en
valeur les contes traditionnels de six
L
pays
africains,
la
République
Démocratique du Congo, le Cameroun,
le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le
Sénégal. Chaque culture est représentée dans ce film à travers une histoire.
Le vieux Papa Nzenu, dans son habit
blanc, voyage de ville en ville, pour
raconter aux passants ses histoires. Au
son de son instrument de musique il leur
dévoile des vérités pour les éloigner de
leurs préoccupations contemporaines et
leur rappeler les valeurs ancestrales de
l’Afrique, telles que la confiance en soi
dans “Shamazulu”, les méfaits de l’avidi-
té et le respect de la parole donnée dans
“Le chasseur et l’antilope”, l’honnêteté
dans “Les trois vérités”à.etc. Après
“Certifiée Halal” de Mahmoud Zamouri
et” Mista” de Kamel Laiche, “tales of africa” est le troisième film projeté, à la maison de la culture Malek-Haddad, par le
ciné club “les zinzins du cinéma” de l’association Numidi Arts, initiatrice de l’événement, dans le cadre du programme
ciné-ramadhan. Pour le président de
cette association, Lounis Yaou l’objectif
du ciné club est de “créer un espace
d’échange et de partage où les férus de
cinéma peuvent venir débattre de leur
passion”. M. Yaou, évoquant le 7ème art
a regretté qu’une ville comme
Constantine, aux traditions culturelles
bien ancrées notamment dans le cinéma,
ne dispose toujours pas de salles de
cinéma. Le programme ciné-ramadhan
du ciné club de Numidi Arts se poursuit
avec à l’affiche le film “le menteur” d’ Ali
Mouzaoui, programmé pour le 30 juin
courant, suivi du film “Hna Berra” (Nous
dehors) de Meriem Achour Bouakkaz et
Bahïa Bencheikh-El-Fegoun dont la projection est programmée pour le 1er juillet.
Réserves du musée Ahmed Zabana àOran
100.000 pièces sont des pièces préhistoriques
a session de formation
organisée sur une réorganisation des réserves du
musée
national
“Ahmed
Zabana” d’Oran a été clôturée,
jeudi soir, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au sein
de cette structure. L’opération
de réorganisation a touché
quelque 20.000 pièces des différentes collections que renferment les réserves du
musée “Ahmed Zabana” estimées à environ 220.000
pièces dont 100.000 sont des
pièces préhistoriques, a indiqué à l’APS le Directeur du
Musée, Salah Amokrane. La
session de formation a eu
pour objet la réorganisation
des réserves du musée et a
été conduite par un expert
L
international, le français Gaël
De Guichen, spécialisé dans
la préservation des biens culturels. L’expert est conseiller
et chargé de mission au sein
de l’ICCROM (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des
biens culturels) basé à Rome,
Italie, et dépendant de
l’UNESCO. Cette mission
entre dans le cadre d’un programme de formation mis en
place par l’Union Européenne
et le ministère algérien de la
culture ciblant une vingtaine
de restaurateurs et de conservateurs des musées, a déclaré
ce responsable. La réorganisation consistait à remettre en
ordre d’une façon méthodique
les réserves archéologiques,
ethnographiques et d’arts du
musée, et ce afin de déterminer les œuvres à exposer au
public. Elle permet également
d’identifier celles qui devront
faire l’objet de réhabilitation, et
ce selon les priorités, a-t-il fait
savoir. Cette opération est une
occasion pour réorganiser les
différentes
collections
et
œuvres selon des méthodes
et
techniques
modernes
actuellement adoptées dans
les musées du monde entier.
L’autre objectif de cette opération est de faciliter les missions de l’équipe du musée
d’Oran dans le domaine de la
conservation des collections
en bon état et leur gestion,
surtout que le siège du musée
est exigu et qu’un tel établisse-
15
ment nécessite des espaces
pour d’autres activités, a-t-on
ajouté. Pour sa part, Gaël de
Guichen, qui a conduit des
opérations
similaires
au
niveau de 50 pays, et tout en
soulignant que cette mission
devra durer une année au
niveau d’autres musées du
pays, notamment à Alger,
Constantine et Tlemcen, a
précisé que lors de cette session, les 21 cadres de musées
nationaux qui y ont assisté ont
appris des méthodes de réorganisation des réserves et
d’établissement d’inventaire
des différentes collections que
peut renfermer un musée, tout
en leur recommandant la
transmission de ce savoir à
leurs collègues. L’expert a,
d’autre part, souligné que les
musées sont les gardiens et
les transmetteurs du patrimoine et ont, dans ce sens, un
rôle social à jouer. A noter
qu’une exposition temporaire
de différents objets sortis des
réserves a été organisée, jeudi
soir, au profit des invités pour
leur expliquer les résultats
qu’une telle opération peut
avoir. Inscrite dans le cadre du
programme de soutien à la
protection et valorisation du
patrimoine culturel algérien, ce
programme de formation comporte l’enseignement des
méthodes d’inventaire des collections, la formation des formateurs en métiers du patrimoine et la formation continue
des cadres des musées.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Quotidien national d’information
Dimanche 26 juin 2016
Régions
Quotidien national d’information
Dimanche 26 juin 2016
Pas de pénurie en ce mois de ramadhan
Le marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma :
Environ 1600 mandataires
approvisionnent les marchés
de fruits et légumes
Un pôle à vocation régionale
ensemble des marchés de fruits et
légumes situés à
Alger qu’ils soient officiels ou
informels sont approvisionnés par environ 1600 mandataires répartis à travers cinq
marchés de gros, a indiqué
M. Achour Mustapha, président de la Fédération nationale des marchés de gros en
fruits et légumes auprès de
l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA).”Les données
dont dispose de l’UGCAA
font état de seulement 83
mandataires aux Eucalyptus
dans la wilaya d’Alger alors
que 400 grossistes sont établis à Bougara et 370 autres
à Boufarik dans la wilaya de
Blida auxquels s’ajoutent 350
à Khemis Khachna (wilaya
de Boumerdès) et 350 à
Hetatba (wilaya de Tipasa),
soit environ 1600 mandataires.
Selon M. Achour, “les marchés de gros entourant Alger
sont suffisants pour approvisionner les détaillants et
répondre à la demande des
consommateurs mais cela ne
signifie pas nécessairement
que les prix seront bas car il
faut attendre la fin du ramadhan pour qu’ils puissent
atteindre des proportions raisonnables”.
A propos de la hausse des
prix des fruits et légumes
après le 15eme jour du ramadhan, le président de la
Fédération a imputé ce phénomène aux “habitudes de
consommation des citoyens
algériens du fait l’augmentation de la consommation crée
une tension sur le marché ce
L’
Plus de 110 739
tonnes de légumes et
fruits ont transité en
2015 par le marché
de gros d’El Kerma, à
l’entrée ouest d’Oran.
Transporteurs,
producteurs,
fournisseurs,
grossistes et
détaillants y viennent
tous les jours pour
assurer
l’approvisionnement
d’une population
oranaise avoisinant
les deux millions
d’âmes.
l est 4 heures du matin, en
ce jour de juin, au marché
de gros d’El Kerma. C’est
déjà le va-et-vient incessant
des véhicules, notamment les
poids lourds commerciaux et
autres camions légers. Un
camion, immatriculé à Blida,
arrive. Le conducteur s’acquitte
du droit d’entrée fixé à 400 DA
puis 300 autres DA pour le stationnement. « C’est pour passer la nuit, ici », fit-il remarquer
avec sourire. Il compte passer
la nuit au marché où la sécurité
est assurée H24.
Après avoir emprunté quelques
allées, dans ce brouhaha matinal, le conducteur s’arrête au
pavillon G pour décharger sa
marchandise face au quai 14.
Le chef arrive. “Il y a 40 caisses
de pêche et des fruits et légumes”. Le prix n’est pas encore
fixé pour ce fruit de saison mûr
mais l’on parle déjà de 160 DA
le kg. La journée avait commencé très tôt pour ce gros-
I
qui tire les prix vers le haut».
Le même responsable a
ajouté qu’”il y a de nombreux
intermédiaires qui profitent
de la hausse de la demande
alors que l’offre ne suit pas
toujours pour l’ensemble des
produits demandés ce qui
concourt à l’augmentation
des prix”. Il donne l’exemple
des fruits dont l’offre est qualifiée de “rare” à cause de
nombreux problèmes dans le
domaine agricole du fait que
“la floraison des arbres fruitiers ne s’est pas déroulée
dans de bonnes conditions
en raison des perturbations
climatiques ce qui a conduit à
une
récolte
faible”.
“D’ailleurs, même s’il y a une
production abondante, les
prix sont négociables et il n’y
a pas automatiquement une
tendance à la baisse”, a-t-il
ajouté. “En cette période où
le ramadhan est à mi-terme,
la pêche est cédée au marché de gros des Eucalyptus
entre 150 et 250 DA et l’abricot entre 50 DA et 90 DA
alors que la pastèque est
cédée entre 40 et 50 DA
contrairement aux premiers
jours
du
ramadhan
lorsqu’elle était à 150 DA”, a-
t-il précisé. Pour ce fruit, les
prix vont encore baisser “car
il y a la production de l’Ouest
algérien comme Tlemcen et
Saïda
ou
encore Aïn
Temouchent qui va entrer sur
le marché, ce qui est aussi le
cas pour le melon qui à 65
dinars en moyenne”, a-t-il
souligné.
Quant aux pommes et aux
poires, les quantités disponibles sont importées car la
production nationale n’est
pas encore sur le marché,
selon son témoignage. En ce
qui concerne les légumes,
c’est l’oignon et la pomme de
terre qui ont battu des
records à la baisse avec
moins de 20 dinars/kg.
Quant à la tomate et au
concombre, il n’y a que la
production des serres et “il
faut attendre la production
saisonnière après le ramadhan pour voir leurs prix tendre vers la baisse”.
Pour les autres légumes, la
courgette est cédée aux environs de 50 dinars alors que
les haricots verts sont à 70
dinars et la laitue entre 25 et
40 DA “même si son prix
atteint 100 dinars chez le
détaillant”, regrette-t-il.
M. Djamel Khaznadji nouveau
directeur général du Domaine national
. Djamel Khaznadji a
été installé mardi dernier à la tête de la Direction
générale du Domaine national (DGDN) en remplacement de M. Mohamed
Himour qui occupait ce
poste depuis six ans. La
cérémonie de passation
des pouvoirs s’est déroulée
en présence du ministre
des Finances, M. Hadji
Babaammi, et du ministre
délégué auprès du ministère des Finances, chargé
de l’Economie numérique
et de la modernisation des
systèmes financiers, M.
Mouatassem Boudiaf, ainsi
que des cadres du secteur.
Né en 1959 à Alger et titulaire d’une licence en droit
(promotion 1980) de
l’Université d’Alger, M.
Khaznadji avait exercé de
1983 à 2011 dans plusieurs
services du ministère des
Finances dont 22 ans passés à la DGDN. Par la
suite, il a occupé le poste
de chef de cabinet des
ministères, respectivement,
de l’Industrie, de la PME et
de la promotion de l’investissement (2011-2012), du
Tourisme et de l’artisanat
(2012-2013) et du Travail,
de l’Emploi et de la sécurité
sociale (2013-2015). Dans
une brève allocution prononcée lors de cette cérémonie, M. Babaammi a fait
part de la nécessité de
parachever la modernisation de l’administration des
domaines dans le but de
centraliser l’information et
de faciliter ainsi sa gestion.
Il a indiqué dans ce sens
que la DGDN veillait à
l’amélioration du service
public en réduisant notamment le délai de délivrance
des documents.
Pour rappel, la DGDN a
pour missions principales
de valoriser et de sauve-
14
garder les biens de l’Etat et
de contrôler les conditions
de leur utilisation, de gérer
les biens relevant du
domaine privé de l’Etat et
de rédiger et de conserver
les actes d’acquisition, de
vente, de concession ou de
location portant sur les
biens appartenant à l’Etat.
Cette structure est également chargée du recouvrement des produits domaniaux et de la réalisation
d’opérations immobilières
(cession des biens de
l’Etat, liquidation des entreprises publiques dissoutes,
assainissement du patri-
moine des EPE et EPIC,
...).
La DGDN joue aussi le rôle
d’expert immobilier public
du fait qu’elle donne son
avis sur le prix en matière
d’acquisition, de cession,
de location et d’expropriation poursuivie par les services et organismes
publics. En matière de
conservation foncière, la
DGDN procède notamment
à l’achèvement des opérations cadastrales dans une
commune, à l’institution du
livre foncier et à l’immatriculation foncière des
immeubles cadastrés.
siste. C’est le second camion
qu’il réceptionne, explique-t-il.
Entre temps, ce sont des tonnes de marchandises qui ont
été écoulées. “Ce sont des
commandes exprimées la
veille”, précise-t-il.
Les manutentionnaires sont
déjà sur place pour déballer la
marchandise et la livrer aux
camionneurs qui l’attendaient.
Les sonneries des téléphones
ne cessent de retentir. Les affaires battent leur plein.
“Aujourd’hui, les cours du marché sont abordables. La
pomme de terre est cédée entre
17 et 20 DA et la tomate se
négocie entre 50 et 60 DA le
kilo”, explique Abdennour
Kaladjou, un mandataire en
fruits et légumes.
Au niveau des différents pavillons, c’est le branle-bas de
combat. Les véhicules roulent
dans tous les sens. Chacun
essaie de se frayer un chemin
pour faire une bonne affaire !
Les légumes sont disponibles
en
abondance.
Carottes,
oignons, aubergines, courgettes, poivrons, pommes de terre,
haricots verts, tout y est. Les
marchandises passent d’un
camion à un autre. Une fois
chargés, les camions prennent
d’autres destinations.
Le marché de gros d’El Kerma
est desservi par au moins une
vingtaine de wilayas dont Oran,
Mascara, Saïda, Tiaret, Sidi Bel
Abbes,
Relizane,
Aïn
Témouchent, Tlemcen, Blida,
Boufarik, Chlef, Aïn Defla,
Tipasa, Tizi Ouzou, Médéa,
Biskra, El Oued, Ghardaïa,
Alger, Boumerdes et Sétif, entre
autres.
Un pôle commercial
régional
Les heures passent. Les
allées des différents pavillons
continuent d’accueillir en cette
journée quelques visiteurs, des
détaillants. C’est la baisse des
transactions.
Hormis quelques boxes de
grossistes qui restent ouverts,
la tension tombe et le silence
s’installe subitement. Le chef
de
service
exploitation,
Mohamed Salah Helaïli, présente avec fierté ses chiffres.
“Ce sont plus de 1.860 véhicules, entre visiteurs, producteurs
et fournisseurs, qui sont entrés
ce jour au marché pour assurer,
pour les besoins locaux, un
approvisionnement en fruits et
légumes”, assure-t-il, ajoutant
que cette structure traite quelque 303 tonnes de fruits et
légumes par jour. Le marché
compte 9 pavillons de 24 box
chacun, avec un total de 216
mandataires et 256 travailleurs.
« Avec le nouveau pavillon
réservé au commerce des œufs
qui sera mis en service prochainement et la mise en ouvre du
nouveau plan d’investissement,
le marché connaîtra une
hausse significative », explique
Helaili estimant que le marché
de gros d’El Kerma a toutes les
chances de devenir un pôle
commercial avec son marché à
bestiaux,géré en concession. «
Notre marché a tous les atouts
pour renforcer son attractivité,
car, nous avons l’ambition d’en
faire un pôle économique.
Toutefois, l’environnement ne
suit pas toujours », fait observer le DG de l’établissement,
Tahar Belarbi, citant le cas de la
BADR, installée au sein du marché depuis trois années, mais
qui n’as pas encore démarré
ses activités. « Nous sommes
forcés d’aller à Es-Sénia, pour
déposer nos recettes du jour »,
déplore-t-il.
Il est midi, c’est pratiquement la
fin de la journée pour les grossistes, les chefs de marchés et
les manutentionnaires. Seuls
quelques camionneurs sont sur
les quais. C’est le tour des
agents de nettoiement d’entamer leur travail. Ils collectent,
entre autres, les déchets verts
du marché qu’ils mettent dans
des bacs avant d’être dirigés
vers le centre d’enfouissement
technique de Hassi Bounif pour
être valorisés et en faire un
compostage. Le marché est
partenaire de l’ONG « R20 ».
Outre la propreté des lieux, les
responsables du marché relèvent comme autre point fort la
sécurité. « Aucun incident
majeur ne s’est produit depuis
l’ouverture du marché, en juin
2012. Des caméras de surveillance sont installées à l’entrée
du marché et à l’intérieur des
pavillons », assure-t-on.
Pour les gestionnaires, le maître mot reste incontestablement
la création d’emploi, la hausse
des activités de cette infrastructure et la concrétisation du plan
d’investissements.
« Nous
avons besoin davantage de
chambres froides. Les 3 000
mètres cubes actuels sont
insuffisants au vu du volume
d’activités projetées et attendues avec l’accroissement de la
population oranaise », explique Tahar Belarbi, qui plaide
également pour la réalisation
de structures de transformation
agroalimentaires. “Les pertes
sont énormes. Des produits fortement périssables sont jetés à
la poubelle, alors qu’ils peuvent
être transformés”, déplore-t-il.
Couscous au petit-lait
Secret des vieux de Khenchela
pour vaincre la soif
En remplacement de M. Mohamed Himour
M
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
our vaincre la soif des longues journées chaudes de
jeûne, les gens de Khenchela
ont un petit secret reçu des plus
âgés : prendre durant le s’hour,
dernier repas de la nuit avant
l’aube durant le ramadan, un
bon plat de couscous au petit
lait. Ammi Saïd, un quinquagénaire originaire de Chechar,
localité du sud de la wilaya de
Khenchela, vendeur de figues
sèches rencontré au marché de
la ville d’Aïn Touila, assure qu’il
doit sa résistance à la soif des
journées torrides de la journée
au couscous au petit lait qu’il
prend au s’hour.
Le met, lance-t-il convaincu, est
« magique » et aide le corps à
résister aux journées caniculaires. Saïd affirme que, depuis
P
des générations, le couscous
finement roulé est le plat de
s’hour de tous les membres de
sa famille. « Nos grand-père
menaient une vie très rude et
lorsqu’ils jeûnaient en été, ils
prenaient ce s’hour qui leur permettait de vaquer à leurs besognes sans trop souffrir de soif
», soutient-il.
Pas très loin dans le même
marché populaire, un septuagénaire, Salah, déambule parmi
les stands, l’air jovial. Pour ce
vieux, l’âge et le jeûne n’affectent en rien son dynamisme. Le
secret d’une telle vitalité, en
dépit de la chaleur et du ramadhan, le vieux l’explique par son
s’hour « consistant et résistant
». Il confie que son plat de
couscous au petit lait ou au lait
cru, ou encore le plat de mesfouf (couscous finement roulé,
beurré, sucré et mélangé aux
raisins secs) toujours accompagné de lait, pris lors du s’hour,
est « son secret ».
« Je ne le changerai pour rien,
l’apport du couscous au petit
lait dans la résistance à la soif
est testé et prouvé dans toute la
région des Aurès », lance-t-il
avec enthousiasme. Pour le
jeune Lotfi, 30 ans, ce mets est
le préféré de sa mère même si
pour lui il permet certes d’atténuer la soif mais pas du tout la
faim.
Léger, sain, énergétique, ce
mets est idéal pour une longue
journée à faire paître le troupeau et à courir derrière ses
bêtes, assure Amar un jeune
11
berger rencontré à plusieurs de
kilomètres de la sortie du cheflieu de la commune de
Metoussa.
Le couscous en blé entier,
ami des jeûneurs
Pour Naila B, enseignante à
l’Institut de la nutrition, de l’alimentation et des techniques
agro-alimentaires (Inataa) de
l’université de Constantine,
même si il n’est pas avéré que
le couscous au petit lait contribue à résister à la soif, le blé
entier est un aliment qui aide à
tenir le corps bien hydraté.
La spécialiste en nutrition
détaille que la consommation
du couscous fabriqué à base de
blé entier procure par contre la
sensation d’apaisement de soif
du fait que le blé entier
conserve les composantes intégrales du grain, le son, le
germe et l’amidon et ces matières, de l’avis de la spécialiste,
facilitent le transit et retiennent
l’eau dans le tube digestive. «
D’où, a-t-elle expliqué, cette
sensation de ne pas avoir soif
». Mme Naila B. souligne que,
pour éviter la sensation de soif,
mieux vaut écarter les aliments
salés et épicés et les aliments
en conserve. Elle ajoute que
d’une
manière
générale,
consommer des aliments frais
comme les fruits, les jus de
fruits naturels sans rajout de
sucre, ou encore le lait, contribue à « rester en forme » pendant les longues heures de
jeûne.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Dimanche 26 juin 2016
POUSSÉS PAR LEUR HAINE DE L'EI
WASHINGTON TIMES
HOMMAGE APPUYÉ
AU DÉFUNT PRÉSIDENT
SAHRAOUI
e quotidien américain le "
Washington Times ", a
rendu ce mardi un hommage appuyé au défunt président
sahraoui, Mohamed Abdelaziz en
saluant un homme de paix qui a
lutté pour la démocratie et l'indépendance de son pays.
" Il était un grand leader, un
musulman démocrate et un
homme qui avait consacré sa vie
à la lutte pour l'indépendance de
son peuple ", écrit David Keene,
l'éditorialiste du " Washington
Times ". Dans un éditorial intitulé
" Se rappeler un homme de paix
", Keenel'influent homme politique
américain, qui a participé aux
campagnes des présidents
Ronald Reagan et George W.
Bush est revenu sur la cause sahraouie pour laquelle le président
Mohamed Abdelaziz a milité
durant toute sa vie. " Ils sont dans
ces camps parce que leur terre a
été saisie et occupée par le
Maroc et les Sahraouis du Sahara
occidental, ainsi que les alestiniens, sont sans abri ", a-t-il dit. "
La plupart des Américains n'ont
pas entendu parler de leur situation parce que le président ohamed Abdelaziz était unhomme de
paix qui croyait à la justice et à la
primauté du droit ", a relevé l'ancien président de la National rifle
Association (NRA), le puissant
lobby américain des armes à feu.
En revenant sur les différentes
étapes de son combat, notamment sa contribution à la création
du Front Polisario, David Keene a
indiqué que Mohamed Abdelaziz
L
a réussi en 1974 à porter le conflit
sahraoui à la Cour internationale
de justice qui avait alors rejeté la
prétendue notion de souveraineté
territoriale revendiqué par le
Maroc sur le Sahara occidental.
Sans se décourager, a enchaîné
l'éditorialiste, le président sahraoui a créé la République arabe
sahraouie démocratique (Rasd) et
a multiplié ses appels adressés à
la communauté internationale
pour faire connaître la cause sahraouie tout en poursuivant la préparation des réfugiés sahraouis
pour l'indépendance. La nouvelle
République a adopté une
Constitution qui garantit l'égalité
des droits entre les Sahraouis et
a protégé le droit à la liberté religieuse ainsi que les droits des
femmes, dont beaucoup détiennent aujourd'hui des postes
importants au sein du gouvernement sahraoui, a-t-on relevé.
David Keene a rendu un hommage au défunt président qui
croyait au triomphe ultime de la
justice, a-t-il dit. En tant que leader, il avait une force de persuasion comme il était convaincu que
le monde prendra un jour
conscience de la justesse de sa
cause. Il a exhorté le peuple sahraoui à se préparer pour le jour du
retour aux terres occupées. "
Aujourd'hui, ils ont un taux d'alphabétisation de 90%, l'un des
plus élevés dans le continent africain et une démocratie qui fonctionne ", a souligné le président
de l'Union conservatrice américaine.
IMPLIQUÉS DANS UN VASTE RÉSEAU
D'IMMIGRATION CLANDESTINE
123 SUSPECTS RECHERCHÉS
PAR INTERPOL
uelque 123 suspects sont
recherchés à travers le
monde dans le cadre d'une vaste
opération de lutte contre les
réseaux d'immigration clandestine
menée par Interpol, a annoncé
jeudi l'organisation internationale
de coopération policière.
Ciblant un total de 180 suspects,
l'opération " Hydra " qui implique
44 pays mais aussi l'organisation
Europol, a déjà permis l'arrestation de 26 personnes et la localisation de 31 autres, a précisé
Interpol dans un communiqué.
Parmi les membres de ces
réseaux toujours recherchés, 11
font l'objet d'une publicité particulière de la part d'Interpol qui lance
un appel à témoins pour permettre leur arrestation. " Ce sont des
gens particulièrement difficiles à
localiser ", a commenté une
porte-parole d'Interpol. "
Ressortissant malaisien recherché par l'Espagne, Bosnien pisté
par la Croatie, Azerbaïdjanais,
Modalve, Bulgare, Slovène,
Afghan, Irakien, Vietnamien,
Pakistanais, Erythréen: ces 11
personnes sont des malfaiteurs
recherchés au niveau international", souligne Interpol. 'organisation internationale de coopération
policière, basée à Lyon, avait
annoncé en octobre le lancement
de cette opération " Hydra ", des-
Q
tinée à favoriser l'échange d'informations sur la localisation des
filières de passeurs et à améliorer
le travail en réseau des enquêteurs. Comme à son habitude,
Interpol avait livré peu de détails
sur les modalités de cette opération. Construite sur le modèle de
précédentes opérations qui ont
visé des fugitifs, suspectés de
meurtre, pédophilie, viols ou trafic
de drogue, " Hydra " a notamment
mobilisé 28 officiers de police
spécialisés dans la lutte contre
l'immigration clandestine, de 24
nationalités différentes, au siège
d'Interpol durant sa " phase opérationnelle " du 9 au 13 mai. " Les
réseaux criminels impliqués ne se
préoccupent pas de la sécurité ou
du bien-être des gens usant de
leurs services illégaux, qui ne
sont juste pour eux qu'un autre
moyen de faire des affaires, avec
comme nous l'avons vu des résultats tragiques à travers le monde
", relève Michael O'Connell, directeur de l'unité de soutien opérationnel d'Interpol, dans le communiqué. " L'opération Hydra est
destinée à démanteler ces
réseaux, à les empêcher de profiter de la détresse des gens et à
les amener devant la justice et
nous voudrions encourager quiconque disposant d'informations à
se manifester ", ajoute-t-il.
Dimanche 26 juin 2016
LE COMBAT
CONTINUE
Ex-rebelles déçus,
miliciens chrétiens
ou natifs voulant
récupérer leur terre
confisquée par les
djihadistes: ces
Syriens arabes,
unis par leur haine
du groupe Etat islamique (EI), ont
choisi de lier leur
sort aux combattants kurdes dans
le nord de la Syrie.
es partis du " Forum de la gauche arabe " au Liban ont organisé, hier soir, un sit-in près des
bureaux des Nations unies à Beyrouth
afin d'exprimer leur condamnation de
l'élection du représentant de l'entité
israélienne comme président de la
sixième commission de l'ONU chargée
des affaires juridiques, dont la lutte
contre le terrorisme et la colonisation.
La première intervention fut celle du
PCL, représenté par Ahmad Dagher
qui attira l'attention sur le danger
d'une telle élection, en plus de la présence de représentants du gouvernement Palestinien à la conférence
d'Herzlia, appelant le peuple palestinien et le peuple libanais à poursuivre
la lutte face aux violations israéliennes
des lois internationales et aux tentatives visant à normaliser les relations
avec l'occupant.
La deuxième intervention fut celle de
D. marie Nassif-Debs, coordinatrice du
" Forum de la gauche arabe " qui attira
l'attention sur le crime commis au sein
des Nations unies, parce que l'élection
du représentant de l'entité israélienne
L
M
LA VILLE QUASI
NETTOYÉE
alliés aux Kurdes car ils sont
les mieux organisés, les mieux
armés et les mieux financés",
résume Yasser al-Kadro, un
commandant de la Brigade des
Faucons de Raqa, une des
principales factions arabes des
FDS. Elle compte un millier de
combattants originaires de la
province de Raqa, principal
bastion de l'EI en Syrie. Le
rêve de Yasser al-Kadro, qui
parlait à l'AFP dans la ville de
Tall Abyad, à 100 km au nord
de Raqa, c'est de revenir dans
sa région d'origine et seules
les FDS ont selon lui la capacité d'en chasser l'EI. " A Raqa,
il y avait l'EI ou les YPG, alors
on s'est allié avec les YPG
pour combattre l'EI ", explique
à l'AFP Abou Saleh, le chef
militaire des Faucons de Raqa,
qui s'exprimait près de Minbej,
un autre fief de l'EI situé au
nord-ouest de Raqa et encerclé par les FDS. C'est cet argument d'efficacité qu'avance
aussi Ali Hajjo, à la tête des
Brigades de l'Euphrate, une
des factions assiégeant Minbej.
Les combattants locaux se sont
ralliés aux FDS car c'était " le
groupe le mieux organisé "
pour reconquérir leur région,
dit-il. Un journaliste travaillant
pour l'AFP, qui a effectué plusieurs visites sur les fronts, a
noté que même dans les
endroits où ce sont les unités
arabes qui combattent, il y a
toujours un responsable militaire kurde qui supervise les
opérations. Les FDS reçoivent
un appui aérien de la coalition
internationale conduite par les
Américains et sont aidées par
plus de 200 membres des forces spéciales américaines qui
les conseillent sur le terrain.
Selon les Américains, ce sont
en majorité des éléments arabes qui opèrent dans la région
de Minbej. Des combattants
chrétiens ont aussi rejoint les
FDS. Le Conseil militaire syriaque s'est constitué dans la province de Hassaké (nord-est) en
2013, et ses 500 hommes ont
rejoint les FDS. Pour son
porte-parole, Kino Ghibrael,
l'objectif est " de préserver la
présence syriaque dans la
région " face à l'EI. Les FDS
ont aussi ravi dans la province
septentrionale d'Alep des territoires contrôlés par une
alliance dominée par le Front
Al-Nosra, branche syrienne
d'Al-Qaïda. L'" Armée des révolutionnaires ", composante des
FDS, a participé à la conquête
de l'aéroport de Minnigh et
chassé Al-Nosra de localités au
nord de la ville d'Alep, une
revanche contre les djihadistes
qui avaient chassé en 2014 ce
groupe laïque de la province
d'Idleb. Aussi son chef, Ahmad
al-Omar, explique que son
objectif est de "bouter hors de
cette province tous les groupes
radicaux et les jihadistes". En
outre, ayant placé la lutte
contre l'EI avant celle d'abattre
le régime, les combattants arabes sont vivement critiqués par
l'opposition. "Les avions du
régime ne les bombardent
jamais. C'est suffisant pour les
qualifier de traîtres", peste Ali
Jawad, 23 ans, membre du
LA JUSTICE ÉGYPTIENNE DÉBOUTE AL-SISSI
e Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative d'Egypte, a annulé
mardi 21 juin la rétrocession à l'Arabie
saoudite de deux îles de la mer Rouge,
contestant la possibilité de céder ces
" territoires égyptiens ", a-t-on appris de
sources judiciaires.
Le retour dans le giron de Riyad des
îlots de Tiran et Sanafir avait suscité un
tollé sur les réseaux sociaux et des
manifestations contre le régime du prési-
dent Abdel Fattah Al-Sissi. L'arrêt du
Conseil d'Etat " annule la signature du
représentant du gouvernement " concernant l'accord de démarcation des frontières maritimes signé au début du mois
d'avril lors de la visite au Caire du roi
Salmane, a indiqué un magistrat de
cette institution.
Les deux îlots situés stratégiquement à
l'entrée du golfe d'Aqaba " ne peuvent
être cédés", souligne l'avocat Khaled Ali,
qui avait porté plainte devant la justice
égyptienne pour protester contre l'accord
de rétrocession.
Le gouvernement peut encore faire
appel de cette décision administrative.
Face aux protestations, il avait affirmé à
maintes reprises que ces territoires
appartenaient à Riyad, et que l'Arabie
saoudite avait demandé en 1950 au
Caire d'en assurer la protection. Des
manifestations contre la décision de
es forces irakiennes ont reconquis la quasi-totalité de Fallouja,
où le groupe Etat islamique (EI)
ne résiste plus que dans deux quartiers du nord de la ville située à l'ouest
de Baghdad, a déclaré mercredi un
commandant.
" Le nord et le centre de Fallouja ont
quasiment été vidés de Daech (acronyme arabe de l'EI) ", a idiqué à l'AFP
le général Abdulwahab al-Saadi. " Il ne
reste des combattants de l'EI que dans
les quartiers de Al-Mouallemine et AlJolan dans le nord ".
" A Al-Jolan, ils ont opposé une certaine résistance mais nous sommes en
train de les repousser et nous en
avons tués un bon nombre ", a-t-il
poursuivi.
Les forces d'élite du contre-terrorisme
(CTS), la police fédérale et d'autres
unités militaires sont aux avant-postes
de l'offensive lancée le 23 mai pour
reprendre Fallouja, aux mains des djihadistes depuis janvier 2014.
L
groupe rebelle islamiste
Noureddine Zinki, basé à Alep.
Pays frontalier de la Syrie, la
Turquie appuie la rébellion et
craint que l'expansion territoriale des FDS pose les bases
d'un État autonome kurde. Si le
régime se montre méfiant à
l'égard des FDS, une source
militaire haut placée a concédé
à l'AFP qu'il y avait une "
alliance de facto. Le gouvernement syrien n'a pas l'intention
d'ouvrir un nouveau front. La
priorité c'est la lutte contre le
terrorisme ". Les FDS aussi
marchent sur des œufs. Leur
porte-parole Talal Sello affirme
à l'AFP qu'elles n'attaqueront
pas les forces du régime mais
souligne qu'il leur serait "
impossible " de combattre à
leurs côtés.
RÉTROCESSION DE DEUX ÎLES DU GOLFE D'AQABA À L'ARABIE SAOUDITE
12
constitue un camouflage des crimes
terroristes et des crimes contre l'humanité perpétrés par Israël contre le peuple palestinien. Marie Nassif-Debs a
rendu responsable de ces crimes ceux
des pays européens et arabes, surtout, qui ont voté pour lui.
Elle a appelé toutes les formations
politiques de gauche, tant arabes
qu'internationales, à poursuivre la lutte
contre les crimes israéliens dans les
territoires occupés, à condamner
l'élection du représentant israélien et à
œuvrer dans le sens d'imposer à ceux
qui l'ont élu de lui retirer leur appui.
La troisième intervention fut celle
d'Abbas Joumaa, représentant des forces de la gauche palestinienne au
Liban.
Il a assuré que le peuple palestinien
poursuivra sa lutte afin de libérer les
territoires occupés et de reconstruire
l'Etat palestinien, ayant Al Quds pour
capitale.
A la fin du sit in, un mémorandum fut
confié à un représentant de l'ONU au
Liban.
FALLOUJA
ENTRE
L
Quotidien national d’information
RASSEMBLEMENT DES PARTIS DU " FORUM DE
LA GAUCHE ARABE " CONTRE L'ÉLECTION DU
REPRÉSENTANT D'ISRAËL À L'ONU
DES SYRIENS ARABES COMBATTENT
AVEC LES KURDES
ais leur choix
est controversé
car la rébellion,
qui cherche
depuis cinq ans
à renverser le régime de
Bachar al-Assad, les accuse
d'avoir " trahi la révolution ",
d'être des suppôts du régime
ou une " couverture arabe "
pour le projet autonomiste
kurde. Formées en octobre
2015 à l'instigation des EtatsUnis, les Forces démocratiques
syriennes (FDS) sont dominées
par la principale milice kurde
de Syrie -Les Unités de protection du peuple kurde (YPG)-,
mais le contingent arabe a
grossi pour atteindre 5 000 sur
les 25 000 combattants des
FDS, selon les estimations
américaines. Les FDS comptent trois grandes factions kurdes, 25 petites arabes, une
syriaque et deux turkmènes,
précisent les responsables de
l'organisation. Beaucoup de
combattants arabes viennent
de groupes ayant lutté contre
le régime, avant de tourner le
dos aux rebelles face à la montée en puissance des djihadistes comme l'EI ou Al-Qaïda.
Des membres arabes des FDS
ont expliqué à l'AFP que, comparé au chaos régnant chez les
insurgés, leur alliance avec les
Kurdes s'avère bien plus efficace. "Nous nous sommes
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
rétrocéder les îles avaient été réprimées
par les forces de sécurité. L'Arabie
saoudite reste l'un des principaux soutiens du régime, qui réprime toute opposition depuis qu'il a destitué en 2013 son
prédécesseur islamiste démocratiquement élu Mohamed Morsi. Riyad a
injecté des milliards de dollars en aides
et en investissement dans l'économie
égyptienne.
LES
LIGNES
FANTASTIQUE
- Je trouve ça
fantastique
- quoi?
- il suffit d'un
référendum... et hop,
un peuple décide de
son destin
- oui mais...
13
- mais quoi?
- ce n'est pas vrai
pour tous les peuples
- lequel par
exemple?
- Palestinien
- ...!?
Le Premier ministre Haider al-Abadi
avait affirmé la semaine dernière qu'elles avaient quasiment repris ce bastion
djihadiste situé à une cinquantaine de
km à l'ouest de Baghdad.
Trois-quarts de la ville sont sous leur
contrôle, selon le général Saadi et
d'autres commandants.
Mais Christopher Garver, porte-parole
de la coalition internationale antijihadistes conduite par les Etats-Unis, a
déclaré mardi que, selon les critères
de l'armée américaine, seul un tiers de
la ville avait été sécurisé.
A la faveur d'une offensive fulgurante,
l'EI s'était emparé en 2014 de vastes
pans du territoire irakien, surtout au
nord et à l'ouest de Baghdad.
Depuis deux ans, les forces irakiennes
ont repris du terrain et visent désormais la reconquête de Mossoul (nord),
la deuxième ville du pays
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Économie
Quotidien national d’information
Dimanche 26 juin 2016
Régions
Quotidien national d’information
Dimanche 26 juin 2016
Pas de pénurie en ce mois de ramadhan
Le marché de gros des fruits et légumes d’El Kerma :
Environ 1600 mandataires
approvisionnent les marchés
de fruits et légumes
Un pôle à vocation régionale
ensemble des marchés de fruits et
légumes situés à
Alger qu’ils soient officiels ou
informels sont approvisionnés par environ 1600 mandataires répartis à travers cinq
marchés de gros, a indiqué
M. Achour Mustapha, président de la Fédération nationale des marchés de gros en
fruits et légumes auprès de
l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA).”Les données
dont dispose de l’UGCAA
font état de seulement 83
mandataires aux Eucalyptus
dans la wilaya d’Alger alors
que 400 grossistes sont établis à Bougara et 370 autres
à Boufarik dans la wilaya de
Blida auxquels s’ajoutent 350
à Khemis Khachna (wilaya
de Boumerdès) et 350 à
Hetatba (wilaya de Tipasa),
soit environ 1600 mandataires.
Selon M. Achour, “les marchés de gros entourant Alger
sont suffisants pour approvisionner les détaillants et
répondre à la demande des
consommateurs mais cela ne
signifie pas nécessairement
que les prix seront bas car il
faut attendre la fin du ramadhan pour qu’ils puissent
atteindre des proportions raisonnables”.
A propos de la hausse des
prix des fruits et légumes
après le 15eme jour du ramadhan, le président de la
Fédération a imputé ce phénomène aux “habitudes de
consommation des citoyens
algériens du fait l’augmentation de la consommation crée
une tension sur le marché ce
L’
Plus de 110 739
tonnes de légumes et
fruits ont transité en
2015 par le marché
de gros d’El Kerma, à
l’entrée ouest d’Oran.
Transporteurs,
producteurs,
fournisseurs,
grossistes et
détaillants y viennent
tous les jours pour
assurer
l’approvisionnement
d’une population
oranaise avoisinant
les deux millions
d’âmes.
l est 4 heures du matin, en
ce jour de juin, au marché
de gros d’El Kerma. C’est
déjà le va-et-vient incessant
des véhicules, notamment les
poids lourds commerciaux et
autres camions légers. Un
camion, immatriculé à Blida,
arrive. Le conducteur s’acquitte
du droit d’entrée fixé à 400 DA
puis 300 autres DA pour le stationnement. « C’est pour passer la nuit, ici », fit-il remarquer
avec sourire. Il compte passer
la nuit au marché où la sécurité
est assurée H24.
Après avoir emprunté quelques
allées, dans ce brouhaha matinal, le conducteur s’arrête au
pavillon G pour décharger sa
marchandise face au quai 14.
Le chef arrive. “Il y a 40 caisses
de pêche et des fruits et légumes”. Le prix n’est pas encore
fixé pour ce fruit de saison mûr
mais l’on parle déjà de 160 DA
le kg. La journée avait commencé très tôt pour ce gros-
I
qui tire les prix vers le haut».
Le même responsable a
ajouté qu’”il y a de nombreux
intermédiaires qui profitent
de la hausse de la demande
alors que l’offre ne suit pas
toujours pour l’ensemble des
produits demandés ce qui
concourt à l’augmentation
des prix”. Il donne l’exemple
des fruits dont l’offre est qualifiée de “rare” à cause de
nombreux problèmes dans le
domaine agricole du fait que
“la floraison des arbres fruitiers ne s’est pas déroulée
dans de bonnes conditions
en raison des perturbations
climatiques ce qui a conduit à
une
récolte
faible”.
“D’ailleurs, même s’il y a une
production abondante, les
prix sont négociables et il n’y
a pas automatiquement une
tendance à la baisse”, a-t-il
ajouté. “En cette période où
le ramadhan est à mi-terme,
la pêche est cédée au marché de gros des Eucalyptus
entre 150 et 250 DA et l’abricot entre 50 DA et 90 DA
alors que la pastèque est
cédée entre 40 et 50 DA
contrairement aux premiers
jours
du
ramadhan
lorsqu’elle était à 150 DA”, a-
t-il précisé. Pour ce fruit, les
prix vont encore baisser “car
il y a la production de l’Ouest
algérien comme Tlemcen et
Saïda
ou
encore Aïn
Temouchent qui va entrer sur
le marché, ce qui est aussi le
cas pour le melon qui à 65
dinars en moyenne”, a-t-il
souligné.
Quant aux pommes et aux
poires, les quantités disponibles sont importées car la
production nationale n’est
pas encore sur le marché,
selon son témoignage. En ce
qui concerne les légumes,
c’est l’oignon et la pomme de
terre qui ont battu des
records à la baisse avec
moins de 20 dinars/kg.
Quant à la tomate et au
concombre, il n’y a que la
production des serres et “il
faut attendre la production
saisonnière après le ramadhan pour voir leurs prix tendre vers la baisse”.
Pour les autres légumes, la
courgette est cédée aux environs de 50 dinars alors que
les haricots verts sont à 70
dinars et la laitue entre 25 et
40 DA “même si son prix
atteint 100 dinars chez le
détaillant”, regrette-t-il.
M. Djamel Khaznadji nouveau
directeur général du Domaine national
. Djamel Khaznadji a
été installé mardi dernier à la tête de la Direction
générale du Domaine national (DGDN) en remplacement de M. Mohamed
Himour qui occupait ce
poste depuis six ans. La
cérémonie de passation
des pouvoirs s’est déroulée
en présence du ministre
des Finances, M. Hadji
Babaammi, et du ministre
délégué auprès du ministère des Finances, chargé
de l’Economie numérique
et de la modernisation des
systèmes financiers, M.
Mouatassem Boudiaf, ainsi
que des cadres du secteur.
Né en 1959 à Alger et titulaire d’une licence en droit
(promotion 1980) de
l’Université d’Alger, M.
Khaznadji avait exercé de
1983 à 2011 dans plusieurs
services du ministère des
Finances dont 22 ans passés à la DGDN. Par la
suite, il a occupé le poste
de chef de cabinet des
ministères, respectivement,
de l’Industrie, de la PME et
de la promotion de l’investissement (2011-2012), du
Tourisme et de l’artisanat
(2012-2013) et du Travail,
de l’Emploi et de la sécurité
sociale (2013-2015). Dans
une brève allocution prononcée lors de cette cérémonie, M. Babaammi a fait
part de la nécessité de
parachever la modernisation de l’administration des
domaines dans le but de
centraliser l’information et
de faciliter ainsi sa gestion.
Il a indiqué dans ce sens
que la DGDN veillait à
l’amélioration du service
public en réduisant notamment le délai de délivrance
des documents.
Pour rappel, la DGDN a
pour missions principales
de valoriser et de sauve-
14
garder les biens de l’Etat et
de contrôler les conditions
de leur utilisation, de gérer
les biens relevant du
domaine privé de l’Etat et
de rédiger et de conserver
les actes d’acquisition, de
vente, de concession ou de
location portant sur les
biens appartenant à l’Etat.
Cette structure est également chargée du recouvrement des produits domaniaux et de la réalisation
d’opérations immobilières
(cession des biens de
l’Etat, liquidation des entreprises publiques dissoutes,
assainissement du patri-
moine des EPE et EPIC,
...).
La DGDN joue aussi le rôle
d’expert immobilier public
du fait qu’elle donne son
avis sur le prix en matière
d’acquisition, de cession,
de location et d’expropriation poursuivie par les services et organismes
publics. En matière de
conservation foncière, la
DGDN procède notamment
à l’achèvement des opérations cadastrales dans une
commune, à l’institution du
livre foncier et à l’immatriculation foncière des
immeubles cadastrés.
siste. C’est le second camion
qu’il réceptionne, explique-t-il.
Entre temps, ce sont des tonnes de marchandises qui ont
été écoulées. “Ce sont des
commandes exprimées la
veille”, précise-t-il.
Les manutentionnaires sont
déjà sur place pour déballer la
marchandise et la livrer aux
camionneurs qui l’attendaient.
Les sonneries des téléphones
ne cessent de retentir. Les affaires battent leur plein.
“Aujourd’hui, les cours du marché sont abordables. La
pomme de terre est cédée entre
17 et 20 DA et la tomate se
négocie entre 50 et 60 DA le
kilo”, explique Abdennour
Kaladjou, un mandataire en
fruits et légumes.
Au niveau des différents pavillons, c’est le branle-bas de
combat. Les véhicules roulent
dans tous les sens. Chacun
essaie de se frayer un chemin
pour faire une bonne affaire !
Les légumes sont disponibles
en
abondance.
Carottes,
oignons, aubergines, courgettes, poivrons, pommes de terre,
haricots verts, tout y est. Les
marchandises passent d’un
camion à un autre. Une fois
chargés, les camions prennent
d’autres destinations.
Le marché de gros d’El Kerma
est desservi par au moins une
vingtaine de wilayas dont Oran,
Mascara, Saïda, Tiaret, Sidi Bel
Abbes,
Relizane,
Aïn
Témouchent, Tlemcen, Blida,
Boufarik, Chlef, Aïn Defla,
Tipasa, Tizi Ouzou, Médéa,
Biskra, El Oued, Ghardaïa,
Alger, Boumerdes et Sétif, entre
autres.
Un pôle commercial
régional
Les heures passent. Les
allées des différents pavillons
continuent d’accueillir en cette
journée quelques visiteurs, des
détaillants. C’est la baisse des
transactions.
Hormis quelques boxes de
grossistes qui restent ouverts,
la tension tombe et le silence
s’installe subitement. Le chef
de
service
exploitation,
Mohamed Salah Helaïli, présente avec fierté ses chiffres.
“Ce sont plus de 1.860 véhicules, entre visiteurs, producteurs
et fournisseurs, qui sont entrés
ce jour au marché pour assurer,
pour les besoins locaux, un
approvisionnement en fruits et
légumes”, assure-t-il, ajoutant
que cette structure traite quelque 303 tonnes de fruits et
légumes par jour. Le marché
compte 9 pavillons de 24 box
chacun, avec un total de 216
mandataires et 256 travailleurs.
« Avec le nouveau pavillon
réservé au commerce des œufs
qui sera mis en service prochainement et la mise en ouvre du
nouveau plan d’investissement,
le marché connaîtra une
hausse significative », explique
Helaili estimant que le marché
de gros d’El Kerma a toutes les
chances de devenir un pôle
commercial avec son marché à
bestiaux,géré en concession. «
Notre marché a tous les atouts
pour renforcer son attractivité,
car, nous avons l’ambition d’en
faire un pôle économique.
Toutefois, l’environnement ne
suit pas toujours », fait observer le DG de l’établissement,
Tahar Belarbi, citant le cas de la
BADR, installée au sein du marché depuis trois années, mais
qui n’as pas encore démarré
ses activités. « Nous sommes
forcés d’aller à Es-Sénia, pour
déposer nos recettes du jour »,
déplore-t-il.
Il est midi, c’est pratiquement la
fin de la journée pour les grossistes, les chefs de marchés et
les manutentionnaires. Seuls
quelques camionneurs sont sur
les quais. C’est le tour des
agents de nettoiement d’entamer leur travail. Ils collectent,
entre autres, les déchets verts
du marché qu’ils mettent dans
des bacs avant d’être dirigés
vers le centre d’enfouissement
technique de Hassi Bounif pour
être valorisés et en faire un
compostage. Le marché est
partenaire de l’ONG « R20 ».
Outre la propreté des lieux, les
responsables du marché relèvent comme autre point fort la
sécurité. « Aucun incident
majeur ne s’est produit depuis
l’ouverture du marché, en juin
2012. Des caméras de surveillance sont installées à l’entrée
du marché et à l’intérieur des
pavillons », assure-t-on.
Pour les gestionnaires, le maître mot reste incontestablement
la création d’emploi, la hausse
des activités de cette infrastructure et la concrétisation du plan
d’investissements.
« Nous
avons besoin davantage de
chambres froides. Les 3 000
mètres cubes actuels sont
insuffisants au vu du volume
d’activités projetées et attendues avec l’accroissement de la
population oranaise », explique Tahar Belarbi, qui plaide
également pour la réalisation
de structures de transformation
agroalimentaires. “Les pertes
sont énormes. Des produits fortement périssables sont jetés à
la poubelle, alors qu’ils peuvent
être transformés”, déplore-t-il.
Couscous au petit-lait
Secret des vieux de Khenchela
pour vaincre la soif
En remplacement de M. Mohamed Himour
M
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
our vaincre la soif des longues journées chaudes de
jeûne, les gens de Khenchela
ont un petit secret reçu des plus
âgés : prendre durant le s’hour,
dernier repas de la nuit avant
l’aube durant le ramadan, un
bon plat de couscous au petit
lait. Ammi Saïd, un quinquagénaire originaire de Chechar,
localité du sud de la wilaya de
Khenchela, vendeur de figues
sèches rencontré au marché de
la ville d’Aïn Touila, assure qu’il
doit sa résistance à la soif des
journées torrides de la journée
au couscous au petit lait qu’il
prend au s’hour.
Le met, lance-t-il convaincu, est
« magique » et aide le corps à
résister aux journées caniculaires. Saïd affirme que, depuis
P
des générations, le couscous
finement roulé est le plat de
s’hour de tous les membres de
sa famille. « Nos grand-père
menaient une vie très rude et
lorsqu’ils jeûnaient en été, ils
prenaient ce s’hour qui leur permettait de vaquer à leurs besognes sans trop souffrir de soif
», soutient-il.
Pas très loin dans le même
marché populaire, un septuagénaire, Salah, déambule parmi
les stands, l’air jovial. Pour ce
vieux, l’âge et le jeûne n’affectent en rien son dynamisme. Le
secret d’une telle vitalité, en
dépit de la chaleur et du ramadhan, le vieux l’explique par son
s’hour « consistant et résistant
». Il confie que son plat de
couscous au petit lait ou au lait
cru, ou encore le plat de mesfouf (couscous finement roulé,
beurré, sucré et mélangé aux
raisins secs) toujours accompagné de lait, pris lors du s’hour,
est « son secret ».
« Je ne le changerai pour rien,
l’apport du couscous au petit
lait dans la résistance à la soif
est testé et prouvé dans toute la
région des Aurès », lance-t-il
avec enthousiasme. Pour le
jeune Lotfi, 30 ans, ce mets est
le préféré de sa mère même si
pour lui il permet certes d’atténuer la soif mais pas du tout la
faim.
Léger, sain, énergétique, ce
mets est idéal pour une longue
journée à faire paître le troupeau et à courir derrière ses
bêtes, assure Amar un jeune
11
berger rencontré à plusieurs de
kilomètres de la sortie du cheflieu de la commune de
Metoussa.
Le couscous en blé entier,
ami des jeûneurs
Pour Naila B, enseignante à
l’Institut de la nutrition, de l’alimentation et des techniques
agro-alimentaires (Inataa) de
l’université de Constantine,
même si il n’est pas avéré que
le couscous au petit lait contribue à résister à la soif, le blé
entier est un aliment qui aide à
tenir le corps bien hydraté.
La spécialiste en nutrition
détaille que la consommation
du couscous fabriqué à base de
blé entier procure par contre la
sensation d’apaisement de soif
du fait que le blé entier
conserve les composantes intégrales du grain, le son, le
germe et l’amidon et ces matières, de l’avis de la spécialiste,
facilitent le transit et retiennent
l’eau dans le tube digestive. «
D’où, a-t-elle expliqué, cette
sensation de ne pas avoir soif
». Mme Naila B. souligne que,
pour éviter la sensation de soif,
mieux vaut écarter les aliments
salés et épicés et les aliments
en conserve. Elle ajoute que
d’une
manière
générale,
consommer des aliments frais
comme les fruits, les jus de
fruits naturels sans rajout de
sucre, ou encore le lait, contribue à « rester en forme » pendant les longues heures de
jeûne.
Régions
Dimanche 26 juin 2016
Culture
Dimanche 26 juin 2016
« Moi Scribe , » de Rachid Mokhtari
Relizane
Campagne pour
préserver les espaces
verts
Même s’il clame sur tous les toits
et proclame à qui veut l’entendre qu’il
est amoureux de la nature et adepte de
la verdure, l’être humain,, dans les faits
ne fait rien pour protéger les espaces
verdoyants qui sont, au contraire,
dégradés et abîmés sitôt inaugurés.
C’est à cette fâcheuse tendance destructrice que des autorités locales tentent de mettre fin, par le seul moyen de
correction de mentalité disponible, la
sensibilisation. Une campagne de sensibilisation pour la préservation des
espaces verts a été lancée dernièrement à Relizane, a-t-on appris de la
division des espaces verts de la commune. Cette action de sensibilisation
citoyenne vise la préservation des
espaces verts et des aires de jeu réalisés récemment dans certains points de
la ville de Relizane dans le cadre de
l’embellissement. Malgré les moyens
mobilisés pour leur entretien, ces équipements font l’objet parfois de dégradation par le fait de l’homme, a déploré la
déléguée de la division communale des
espaces verts. L’objectif étant d’agir
contre la détérioration de ces îlots de
verdure en appelant au civisme des
habitants et en sensibilisant les familles
sur le comportement à adopter pour
leur préservation, a souligné cette élue
locale.
A.L.
Des jeunes chômeurs
bénéficiaires
de locaux soulagés
à Oued Djemaâ
Entrant dans le cadre du programme présidentiel visant la réalisation de
cent locaux par commune, le projet de
réalisation de vingt locaux professionnels dans la commune d’Oued Djemaa
vient d’être achevé. Ces locaux sont
implantés au bord du tronçon de la
RN04. La population locale, en générale, et les jeunes chômeurs, en particulier, ont reçu avec beaucoup de satisfaction ces locaux. Des locaux qui
contribueront, à coup sûr, dans la
résorption du chômage dans cette commune, qui compte parmi les municipalités les plus pauvres à l’échelle de la
wilaya de Relizane. Selon des sources
proches de l’APC d’Oued Djemaa, les
élus locaux multiplient, depuis quelques
temps déjà, des sorties d’inspection sur
le terrain afin de dénicher une autre
parcelle de terrain devant recevoir
d’autres locaux. Par ailleurs, la commune voisine d’El Hmadna a bénéficié
d’un projet similaire dans le courant de
l’année écoulée. Sur le site, les travaux,
lancés il y a près d’une année, avancent à une cadence appréciable. Le
taux d’avancement des travaux est estimé à plus de 85%. Toujours dans la
commune d’Oued Djemaa, les habitants
de la localité d’El Malah, situé à trois
kilomètres du chef-lieu de commune
viennent de bénéficier d’un grand projet
celui de l’alimentation en eau potable
pour ces derniers.. Les travaux du projet seront lancés dans quelques mois à
venir, à en croire le président de l’APC,
qui nous informe en outre que la fiche
technique inhérente à ce projet est déjà
élaborée, il ne reste, désormais, que
son adoption par les services concernés de la wilaya. Un grand soulagement des habitants de ladite localité
précitée, a été constaté par cette nouvelle qui est de l’approvisionnement en
eau potable, cette matière vitale tant
réclamée par les habitants les plus
reculés.
A.L.
On se plaint de la flambée,
autant on achète et autant
on gaspille
Au vingtième jour
du ramadhan, les
Relizanais ne se
bousculent pas
encore pour l’achat
de la star indienne
du marché des
viandes.
Un jeu littéraire sur l’écriture
et la mémoire
Foisonnant et
polyphonique, entre satyre
politique empruntant ses
codes au théâtre de
vaudeville et récit chargé
du poids de l’histoire
algérienne, “Moi, Scribe”,
dernier roman de Rachid
Mokhtari, se lit comme un
jeu littéraire sur les
rapports entre mémoire et
écriture.
Par A. lotfi
Par Fodhil BELLOUL
ar ailleurs, l’atmosphère de la cherté
ainsi que l’absence
de contrôle sur les marchés
sont toujours les mêmes.
Sauf qu’en ces jours de canicule ce sont les fruits qui ont
la cote sur les tables du f’tour
et celles de la soirée. Il ne se
passe pas un mois de ramadhan à Relizane comme dans
le reste des pays musulmans, sans que les discussions relatives aux prix des
produits alimentaires, largement consommés en ce mois
sacré ne soient évoqués quotidiennement par des jeûneurs. Autant on se plaint de
la flambée, autant on achète
P
P
et autant on gaspille. Pour
cette année, le scénario ne
change pas ni au niveau des
marchés ni dans les cuisines.
Comme c’est le cas cette
année de deux facteurs de la
coïncidence du mois sacré
avec les grandes chaleurs
estivales ainsi que la rentrée
sociale qui ont leur effet direct
ou indirect sur le mode des
dépenses et de consommation des petites et moyennes
bourses. S’agissant de la
consommation et avec les
fortes chaleurs qui ont caractérisent ces derniers jours du
ramadhan, les jeûneurs n’ont
pas les mêmes besoins en
matière de plats copieux,
beaucoup de familles ont
diminué le nombre de plats
préparés
puisque
leur
consommation est très faible.
«Pour ce ramadhan, on se
contente des boissons et des
fruits, on ne peut pas manger» indique une mère de
famille. En ce qui concerne
les prix des fruits qui sont à la
portée, puisque ce sont des
fruits de saison. Le melon et
la pastèque sont respectivement à 80 DA et 100 DA. Les
bananes à 190 Da, les poires
de 160 à 180 DA et les
pêches 70 à 100. Par ailleurs,
une tournée à travers
quelques marchés de la ville
montre en premier lieu l’absence des contrôleurs qui se
justifie au premier coup d’œil
par le non-affichage des prix
des produits alimentaires.
Chaleur et souci de soif
n calme inhabituel a caractérisé
hier. Les gens n’étaient pas nombreux à se manifester en dehors de leur
domicile avec le retour des grosses chaleurs. Les jeûneurs ont pris la précaution
de ne pas sortir de chez eux par crainte
d’avoir soif et de se déshydrater. Une
hausse sensible de la température a été
enregistrée depuis hier à travers l’ensemble du territoire national. Cette forte
vague de chaleur est enregistrée dans
les régions nord et intérieures du pays
depuis hier, après le temps caniculaire
enregistré durant la quatrième semaine
du mois de mai dernier. Un temps lourd
et chaud a sévi depuis la matinée d’hier
dans les régions de l’intérieur ouest et
U
centre où il a été enregistré, dans
l’après-midi, un développement de cellules orageuses sur les régions steppiques. Coïncidant avec le week-end,
cette hausse de température n’a pas été
favorable pour les sorties de fin de
semaine. Les rues et quartiers de la ville
de l’Antique Mina étaient déserts dans
la journée d’hier. A l’exception des
familles qui faisaient leurs courses dans
la matinée et les fidèles qui se rendaient
à la mosquée pour la prière du vendredi,
les gens ont préféré rester chez eux.
C’est surtout le souci d’avoir soif et de
se déshydrater qui a empêché les jeûneurs de sortir. En dehors du ramadhan,
cette hausse de température aurait été
propice à un week-end en bord de mer,
à la montagne ou une quelconque sortie
familiale dans des lieux de détente. Mais
cela est loin d’être le cas quand il s’agit
d’un week-end ramadhanesque et
chaud. Deux facteurs qui n’encouragent
nullement le déplacement, s’il ne s’agit
pas d’une urgence. Contrairement aux
habituelles atmosphères de grandes
vacances, où les femmes ont les mêmes
chances de relaxation que les hommes,
en ce mois sacré, elles n’ont d’autre
destination que la cuisine. Une chose
qui les laisse indifférentes quant aux
week-ends, puisque le travail est le
même pendant tout le mois de carême.
A.L.
Les colporteurs d’eau sous
surveillance
ssurément, le décret
exécutif n°08-195 du 6
juillet 2008, fixant les conditions d’approvisionnement
en eau destinée à la
consommation humaine par
citernes mobiles, vient d’insuffler une vigueur nouvelle
au programme de lutte
contre les maladies à transmission hydrique (MTH).
C’est du moins ce que soutiennent les responsables
en charge du secteur. Cette
loi est venue baliser une
activité qui attire toute une
A
our son cinquième roman (227.p
éd. Chihab), Rachid Mokhtari
revisite avec des formes et un
ton neufs des thèmes déjà explorés
dans ses précédentes £œuvres (histoire
de l’émigration, ancestralité, décennie
de violence terroriste des années 1990)
à travers trois personnages, Scribe,
Karim-Ka et Zaïna. Le premier- qui doit
son nom à sa fonction d’écrivain public
dans un village de Kabylie durant son
adolescence- est un “bouquiniste” à la
force de l’âge, un homme dont l’obsession est de consigner et d’archiver les
faits se rapportant aux “massacres”, aux
“carnages” et aux “Disparus” en Algérie.
faune d’individus souvent
incontrôlables, attirés par le
gain facile et se souciant
peu de la santé des
citoyens. D’autant plus que
cette activité se trouve facilitée par les coupures d’alimentation en eau potable
qui interviennent fréquemment sur un réseau vétuste
et en plein réfection. Ce
décret fixe les conditions
d’exercice de cette activité
qui reste soumise à l’autorisation de l’administration
compétente et limitée, selon
10
le texte, «à des situations
de restriction conjoncturelle
dans la distribution publique
d’eau potable». Depuis la
promulgation de cette loi qui
fut suivie par la circulaire
d’application émanant du
ministère des Ressources
en eau, indiquent les responsables du service de la
prévention à la Direction de
la santé et de la population
de la wilaya de Relizane,
des réunions de coordination ont rassemblé les différents intervenants dans le
programme de lutte contre
les maladies à transmission
hydrique (MTH). En conclusion, notre interlocuteur
affirme que depuis trois ans,
grâce à des mesures drastiques, Relizane a été à
l’abri d’épidémies de fièvre
typhoïde. «Les seuls cas
que nous avons connus, qui
se comptent sur les doigts
d’une seule main, se sont
déclarés sporadiquement
dans une commune ou
l’autre de la wilaya.
A.L.
Le second, jeune animateur sportif à la
radio, est l’auteur d’une comédie sur la
mauvaise récolte d’olives au village
kabyle d’Imaqar où s’affrontent deux
ordres, celui ancestral de la djemâa dirigée par le Patriarche, et celui “moderne”
du Ppcl (Parti populaire pour le citoyen
libre) mené par le nouveau maire,
Tikouk, et sa femme, spécialiste en
salons de coiffure.Entre ces deux
hommes- qui vont collaborer à la réécriture de la pièce de théâtre- il y a Zaïna,
une étudiante traumatisée par la disparition précoce de sa mère, animatrice
d’une émission d’ornithologie qui lui vaut
des sanctions de la part de ses responsables qui croient déceler des “paraboles pernicieuses” à l’écoute de numé-
ros consacrés aux charognards. Ainsi,
le romancier fait passer sans transition
le lecteur de la pièce de Karim-Ka aux
histoires personnelles de Scribe et de
Zaïna à travers un jeu narratif basé sur
la correspondance des thèmes entre les
récits et les liens qui se créent entre les
différentes histoires. Ces choix formels
permettent également à Mokhtari de
multiplier les registres et les styles, passant du burlesque au tragique, voire au
morbide, des envolées lyriques et invocatrices aux scansions nominales
proches de l’écriture automatique. Riche
et ludique, ce rapport particulier à l’écriture se révèle également central dans le
roman au regard de la fonction de son
personnage principal. Véritable déposi-
taire de la mémoire collective, le Scribe
est le “liseur des absences” celui qui
porte sur ses “frêles épaules le poids
des exils”, et le “veilleur impénitent sur
les champs de batailles”. Le Scribe
s’avère aussi le co-auteur d’une pièce
de théâtre sur Imaqar, un village qui
s’est “retourné sur lui-même”, et dont les
“traditions,coutumes, rites, sacrifices,
légendes, proverbes, mythes, poésie,
chants étaient désormais qualifiée de
pratiques vieillottes, grégaires et passéistes”. L’évocation de la perte des
valeurs traditionnelles atteindra par
ailleurs son apogée dans la conclusion
de la pièce de théâtre en faisant le lien
entre les ossements déterrés des
ancêtres, à l’origine de l’étrange maladie
des oliviers d’Imaqar, et ceux des “charniers” des années 1990, menacés, selon
le Scribe, par l’oubli. Avec cette variation nouvelle sur les thèmes majeurs de
ses précédents romans, Rachid
Mokhtari fait le choix de mettre en avant
le plaisir de l’écriture et de la lecture,
sans y sacrifier la profondeur ou tomber
dans la redondance. Ce roman remet
également au goût du jour une liberté
des formes littéraires et un mélange des
genres narratifs porté au sommet par
des auteurs maghrébins des les années
1970 comme les Algériens Nabil Farés
et Tahar Djaout ou encore le Marocain
Mohamed Kheireddine, des écrivains
auxquels le romancier, également critique littéraire et journaliste, rend de subtils hommages.
Constantine
Le film “Tales Of Africa” capte le public
e film d’animation “Tales Of Africa”
(Des histoires de l’Afrique), Synergie
de six cinéastes africains, orchestrée par
l’algérien Djilali Beskri, a capté jeudi soir
le public nombreux de la maison de la
culture Malek-Haddad. Présenté dans le
cadre du programme d’animation du
mois de ramadhan, “Tales of America”,
ficelé dans les ateliers de Dynamic Art
Vision, producteur du projet en collaboration avec l’Agence algérienne pour le
rayonnement culturel (Aarc) est une collection de six courts métrages mettant en
valeur les contes traditionnels de six
L
pays
africains,
la
République
Démocratique du Congo, le Cameroun,
le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le
Sénégal. Chaque culture est représentée dans ce film à travers une histoire.
Le vieux Papa Nzenu, dans son habit
blanc, voyage de ville en ville, pour
raconter aux passants ses histoires. Au
son de son instrument de musique il leur
dévoile des vérités pour les éloigner de
leurs préoccupations contemporaines et
leur rappeler les valeurs ancestrales de
l’Afrique, telles que la confiance en soi
dans “Shamazulu”, les méfaits de l’avidi-
té et le respect de la parole donnée dans
“Le chasseur et l’antilope”, l’honnêteté
dans “Les trois vérités”à.etc. Après
“Certifiée Halal” de Mahmoud Zamouri
et” Mista” de Kamel Laiche, “tales of africa” est le troisième film projeté, à la maison de la culture Malek-Haddad, par le
ciné club “les zinzins du cinéma” de l’association Numidi Arts, initiatrice de l’événement, dans le cadre du programme
ciné-ramadhan. Pour le président de
cette association, Lounis Yaou l’objectif
du ciné club est de “créer un espace
d’échange et de partage où les férus de
cinéma peuvent venir débattre de leur
passion”. M. Yaou, évoquant le 7ème art
a regretté qu’une ville comme
Constantine, aux traditions culturelles
bien ancrées notamment dans le cinéma,
ne dispose toujours pas de salles de
cinéma. Le programme ciné-ramadhan
du ciné club de Numidi Arts se poursuit
avec à l’affiche le film “le menteur” d’ Ali
Mouzaoui, programmé pour le 30 juin
courant, suivi du film “Hna Berra” (Nous
dehors) de Meriem Achour Bouakkaz et
Bahïa Bencheikh-El-Fegoun dont la projection est programmée pour le 1er juillet.
Réserves du musée Ahmed Zabana àOran
100.000 pièces sont des pièces préhistoriques
a session de formation
organisée sur une réorganisation des réserves du
musée
national
“Ahmed
Zabana” d’Oran a été clôturée,
jeudi soir, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au sein
de cette structure. L’opération
de réorganisation a touché
quelque 20.000 pièces des différentes collections que renferment les réserves du
musée “Ahmed Zabana” estimées à environ 220.000
pièces dont 100.000 sont des
pièces préhistoriques, a indiqué à l’APS le Directeur du
Musée, Salah Amokrane. La
session de formation a eu
pour objet la réorganisation
des réserves du musée et a
été conduite par un expert
L
international, le français Gaël
De Guichen, spécialisé dans
la préservation des biens culturels. L’expert est conseiller
et chargé de mission au sein
de l’ICCROM (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des
biens culturels) basé à Rome,
Italie, et dépendant de
l’UNESCO. Cette mission
entre dans le cadre d’un programme de formation mis en
place par l’Union Européenne
et le ministère algérien de la
culture ciblant une vingtaine
de restaurateurs et de conservateurs des musées, a déclaré
ce responsable. La réorganisation consistait à remettre en
ordre d’une façon méthodique
les réserves archéologiques,
ethnographiques et d’arts du
musée, et ce afin de déterminer les œuvres à exposer au
public. Elle permet également
d’identifier celles qui devront
faire l’objet de réhabilitation, et
ce selon les priorités, a-t-il fait
savoir. Cette opération est une
occasion pour réorganiser les
différentes
collections
et
œuvres selon des méthodes
et
techniques
modernes
actuellement adoptées dans
les musées du monde entier.
L’autre objectif de cette opération est de faciliter les missions de l’équipe du musée
d’Oran dans le domaine de la
conservation des collections
en bon état et leur gestion,
surtout que le siège du musée
est exigu et qu’un tel établisse-
15
ment nécessite des espaces
pour d’autres activités, a-t-on
ajouté. Pour sa part, Gaël de
Guichen, qui a conduit des
opérations
similaires
au
niveau de 50 pays, et tout en
soulignant que cette mission
devra durer une année au
niveau d’autres musées du
pays, notamment à Alger,
Constantine et Tlemcen, a
précisé que lors de cette session, les 21 cadres de musées
nationaux qui y ont assisté ont
appris des méthodes de réorganisation des réserves et
d’établissement d’inventaire
des différentes collections que
peut renfermer un musée, tout
en leur recommandant la
transmission de ce savoir à
leurs collègues. L’expert a,
d’autre part, souligné que les
musées sont les gardiens et
les transmetteurs du patrimoine et ont, dans ce sens, un
rôle social à jouer. A noter
qu’une exposition temporaire
de différents objets sortis des
réserves a été organisée, jeudi
soir, au profit des invités pour
leur expliquer les résultats
qu’une telle opération peut
avoir. Inscrite dans le cadre du
programme de soutien à la
protection et valorisation du
patrimoine culturel algérien, ce
programme de formation comporte l’enseignement des
méthodes d’inventaire des collections, la formation des formateurs en métiers du patrimoine et la formation continue
des cadres des musées.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
CLASSEMENT FIFA
DAMES:
L'Algérie perd sept
places (81e)
La sélection algérienne de football dames a perdu sept places au
classement mondial de la
Fédération internationale (Fifa), du
mois de juin publié vendredi et
pointe à la 81è place, alors que le
Nigeria est toujours en tête des
sélections africaines (37è avec
1592 points).
L'Algérie qui totalise 1283 points,
soit moins 28 pts que son dernier
classement, se retrouve en 10è
position au niveau africain.
Le meilleur classement mondial des
Algériennes remonte à décembre
2009, avec une 64è place, tandis
que son plus mauvais ranking date
de 2013, avec une peu confortable
118è position.
Outre l'Algérie et le Nigeria, le Top
10 africain au classement Fifa du
mois de juin est composé par ordre,
du Ghana (46è/1487 pts), du
Cameroun (47è/1484 pts), de la
Guinée Equatoriale (51è/1446 pts),
de l'Afrique du Sud (52è/1442 pts),
de la Côte d'Ivoire (62è/1386 pts),
de la Tunisie (71è/1313 pts), du
Maroc (74è/1299 pts) et de l'Egypte
(79è/1287pts).
La sélection de Maurice est dernière au classement mondial avec
335 points seulement, mais gagne,
tout de même, quatre places.
Le sommet de la hiérarchie du classement mondial féminin de la
Fifa/Coca-Cola reste inchangé,
avec les Etats-Unis qui dominent
toujours, alors que la Suisse a
atteint la 15ème place, soit le meilleur classement de son histoire.
Le prochain classement féminin
sera publié le 26 août 2016.
RC LENS :
L'Algérien Hameur
Bouazza convoité
L'ex-international algérien
Hameur Bouazza, joueur du Red
Star, Ligue 2 française de football,
est convoité par le RC Lens, du
même palier, rapporte vendredi le
site livefoot.fr.
"Un contact a bien été établi pour
l'Algérien Bouazza qui porte le maillot du Red Star et qui pourrait coûter moins de 1 million d'euros au
RC Lens.
Le joueur est séduit même si son
nom ne fait pas encore l'unanimité",
a indiqué la même source.
Le RC Lens, limité financièrement,
a fait des transferts à moindre coût
une priorité car ne pouvant pas proposer de gros salaires.
"Pour le club qui a terminé au milieu
du classement la saison 2015-2016,
le joueur du Red Star n'est pas coûteux et peut apporter un plus à l'attaque de Lens, surtout que le nouvel entraîneur Alain Casanova a fait
savoir à ses dirigeants qu'il fallait
absolument recruter un attaquant
solide pour la saison prochaine",
ajoute le site.
Après un passage à l'Entente sportive de Sétif (ESS), Hameur
Bouazza s'est engagé en 2014,
avec le Red Star, évoluant à l'époque en championnat National.
Bouazza joue une bonne saison en
faveur du club francilien et accède à
la Ligue 2 en 2015.
Bouazza est titulaire indiscutable
dans l'équipe de Saint-Ouen, jouant
28 matchs avec, à la clé, 7 buts.
Son baptême du feu avec la sélection nationale algérienne remonte à
2007, lors de la rencontre AlgérieLibye.
Dimanche 26 juin 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Eliminatoires au Mondial-2018
La commune de Ténès
Mission difficile
pour l'Algérie
Veillées
ramadanesques
Algérie n'a pas été gâté par le
tirage au sort du 3è et dernier
tour des qualifications de la
Coupe du monde 2018 de football, effectué vendredi au Caire, en se retrouvant
face à trois gros morceaux qui ont été
champions d'Afrique par le passé.
Dans le groupe B, il y a, outre l'Algérie, le
Cameroun, le Nigeria et la Zambie, des
équipes connues pour être très bien organisées, pratiquant un football très physique et académique.
Le Cameroun est un adversaire redoutable avec sa légion étrangère. C'est une
équipe
extrêmement difficile à manier, que ce
soit à domicile ou à l'extérieur.
Le Nigeria, qui n'est plus l'équipe qui fait
rêver, a le potentiel de se refaire une
santé lors de ces qualifications et du coup
prendre une revanche sur le sort.
Les "Super Eagles", qui ont échoué à se
qualifier aux deux dernières Coupes
d'Afrique des nations CAN-2013 et CAN2015, restent tout de même à redouter
notamment à domicile.
La sélection zambienne de son emblématique ancien capitaine Kalusha Bwalya,
est une vieille connaissance de l'Algérie
qui s'étaient affrontées lors des qualifications jumelées pour la CAN-2010 et le
L'
Mondial 2010.
Les Verts sont allés imposer leur loi en
terre zambienne (2-0), avant de récidiver
quelques mois plus tard à Blida (1-0).
Les observateurs estiment que les quatre
nations partiront à chances égales,
même si certains diront que l'Algérie, qui
a pris part aux deux dernières éditions du
Mondial, aura un léger avantage.
Seul le premier du groupe se qualifiera
pour la Coupe du monde 2018 dont la
phase finale aura lieu en Russie.
née, la Zambie le 2 septembre 2017,
avant de défier ensuite le Cameroun le 2
octobre 2017 à Yaoundé et de recevoir le
Nigeria le 6 novembre 2017 dans le cadre
de la 6e et dernière journée.
L'Algérie, qualifiée pour les deux dernières éditions du Mondial (2010 en Afrique
du Sud et 2014 au Brésil) se trouve
actuellement sans sélectionneur après le
départ à l'amiable de Christian Gourcuff.
L'Algérie débutera à domicile
le 3 octobre face au Cameroun
Groupe A: Tunisie, Libye, RD Congo,
Guinée
Groupe B: Zambie, Cameroun, Algérie,
Nigeria
Groupe C: Gabon, Mali, Côte d'Ivoire,
Maroc
Groupe D: Sénégal, Afrique du Sud,
Burkina Faso, Cap Vert
Groupe E: Ghana, Egypte, Congo,
Ouganda
D'autre part, il est important de noter
qu'au prograe de la compétition, la sélection algérienne de football entamera le 3è
tour des qualifications de la Coupe du
Monde 2018 à domicile face au
Cameroun le 3 octobre prochain, pour le
compte de la première journée (Gr. B).
Les Verts se déplaceront ensuite le 7
novembre pour affronter le Nigeria avant
d'aller défier la Zambie chez elle le 28
août 2017, pour le compte de la 3e journée.
Les coéquipiers de Faouzi Ghoulam
accueilleront, dans le cadre de la 4e jour-
ILS ONT DÉCLARÉ
(ex-coach des Verts) :
Djahid Zefzaf
(vice-président de la
Fédération algérienne
de football):
"C'est un tirage difficile pour les quatre équipes. Il nous faut beaucoup de
sacrifices pour prendre le seul billet du
groupe. Le staff doit gérer minutieusement chaque confrontation.
"C'est un groupe équilibré.
Pour être franc, l'Algérie bat facilement
A ce stade des qualifications, choisir ces dernières années ses adversaires à
entre nos adversaires dans le groupe domicile, mais elle trouve par contre
n'est pas une chose raisonnable, car d'énormes difficultés quand il s'agit de
toutes les équipes se valent.
jouer hors de ses bases notamment
Peut-être qu'on va surtout parler du
avec les conditions climatiques souvent
Cameroun et du Nigeria, mais à mon défavorables. Cette fois-ci, la mission
sens il ne faut pas oublier la Zambie qui sera encore plus compliquée car nous
est une équipe coriace. Le plus impor- allons affronter la Zambie, le Cameroun
tant est de préparer notre équipe avec et le Nigeria et non pas des équipes
rigueur pour qu'elle soit prête".
comme le Lesotho, la Tanzanie ou
l'Ethiopie. Je souhaite toute la réussite à
Rabah Madjer
notre équipe".
16
LES GROUPES :
NDLR : les qualifications débuteront en
octobre prochain avec le déroulement
de la première journée, tandis que la 6è
et dernière journée aura lieu en novembre 2017.
Le premier de chaque groupe ira en
Russie.
Abdelhak Bencheika
(ex-sélectionneur national) :
"Il s'agit d'un groupe difficile pour
l'Algérie mais aussi pour les autres équipes du groupe B qui ne vont certainement pas dormir cette nuit. L'équipe
algérienne fait peur à ses adversaires vu
son organisation et la qualité de l'effectif.
Nous avons quelques soucis en
défense, si nous arrivons à les régler,
notre équipe sera difficile à battre".
Ces derniers jours
de ce mois sacré,
une animation
intense caractérise
les soirées de
ramadhan à Ténès,
précisément avec
l’entame de la
deuxième semaine
du ramadan, durant
laquelle les familles
investissent rues et
boulevards
principaux de la
ville, dès la fin des
prières
surérogatoires,
contrairement au
calme plat qu’a
connu la première
semaine.
es ruelles vides de la
longue journée de
jeûne sont en effet vite
remplacées, dès le F’tour
achevé, par des artères
grouillantes d’une activité
intense créée par une multitude de jeûneurs repus en
quête, qui d’une soirée divertissante, qui d’une bonne
affaire au marché, ou simplement d’une balade à la plage
centrale de Ténès.
D’aucuns, par contre, choi-
L
Sûreté de wilaya
d’ Aïn Defla
57 personnes arrêtées
dans une opération
coup-de-poing
57 personnes ont été interpellées et contrôlées au cours de plusieurs opérations policières nocturnes menées durant la première
décade du mois de Ramadhan dans
la wilaya de Ain Défla , a-t-on appris
auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Menées
dans le cadre d’un plan de lutte
contre la criminalité et la sécurisation
des personnes et des biens, ces
opérations ont ciblé les différents
quartiers du chef-lieu de la wilaya,
ainsi la commune de Djalida. Cette
opération a permis, entre autres, de
contrôler des véhicules et motos et
de transférer de personnes suspectes pour des enquêtes et investigations approfondies, a-t-on précisé.
A.K.
Tizi Ouzou
Un gardien de parking
tué dans une rixe
entre deux bandes
rivales
sissent les lieux de culte pour
accomplir leurs prières surérogatoires
dans
une
ambiance de ferveur religieuse qu’ils tentent de mettre
à profit pour implorer la miséricorde et la bénédiction de
Dieu. Parallèlement, d’autres
citoyens investissent cafés et
salons de thé pour de longues
heures à deviser autour d’un
café, un thé, une glace, ou
des
boissons
fraîches.
D’autres jeunes préfèrent se
constituer en groupes, au
bord des rues pour des parties de dominos interminables, agrémentées de boissons fraîches ou de fruits.
Pour de nombreuses familles
de Ténès, les soirées de
Ramadhan sont, aussi, synonyme de visites échangées
entre voisins ou membres
d’une même famille, pour des
soirées chaleureuses qui les
réuniront autour d’une table
achalandée où samsa, griweche et kalb El louz , petites
douceurs
chères
aux
Ténèsois ,trônent en roi et
sont dégustés dans un
ambiance particulière.
Le Ramadhan 2016 ayant
coïncidé cette année avec
l’annonce des résultats des
examens de fin de cycle primaire et moyen, dans l’attente
de ceux de l’examen du baccalauréat, beaucoup de familles ont opté pour les soirées
de ce mois béni pour fêter le
succès de leur progéniture où
famille et voisins sont réunis
dans un ambiance festive
pour déguster les gâteaux
rois
du
Ramadhan.
Cependant, il y a d’autres
familles qui préfèrent profiter
de leurs soirées pour faire
des emplettes pour l’Aïd El
Fitr, d’où le nombre impressionnant de femmes accompagnées d’enfants, qui investissent les commerces de la
ville, qui à la quête d’habits,
qui à la recherche d’ingrédients nécessaires pour
confectionner les gâteaux de
l’Aïd.
A.K.
Un gardien de parking a trouvé
la mort, dans la nuit du jeudi à vendredi, au cours d’une rixe éclatée
entre deux bandes rivales à la nouvelle ville de Tizi Ouzou, a-t-on
appris de sources judiciaire. La victime, un jeune de 35 ans, a été mortellement blessée à l’arme blanche
avant de rendre l’âme peu de temps
après. Alertés, les éléments de la 4e
sûreté urbaine se sont déplacés sur
les lieux du crime et une opération
de recherche a été lancée dans le
quartier Krim Belkacem, qui s’est soldée par l’arrestation d’une douzaine
de personnes impliquées dans cette
bagarre alors que des armes blanches, dont des sabres, ont été saisies. L’enquête suit son cours pour
déterminer les causes exactes de
ce drame et connaitre le mobile du
crime dont a été victime ce gardien
de parking.
R.D.
Procès de l’affaire APC de Mostaganem
Le procureur de la République requiert des peines
de cinq, trois et deux ans de prison ferme
près avoir été reporté à deux reprises à la demande du collectif d’avocats, pour complément d’informations, le
procès de la fameuse affaire de
l’Assemblée populaire communale «
APC » de Mostaganem, s’est déroulé
durant la journée du mercredi 22 juin
2016 au siège du tribunal d’Aïn-Tédlès,
chef-lieu de daïra situé à 20 kilomètres
de Mostaganem. En effet, sur les dix-huit
inculpés appelés à comparaître devant
la barre, il a été relevé trois absences,
A
Chaabane Merzkane
(ancien défenseur
international):
"L'Algérie est l'équipe la mieux classée en Afrique, elle doit donc confirmer
son statut de meilleure sélection du
continent qui s'est qualifiée aux deux
dernières éditions du Mondial en 2010 et
2014. Le premier match face au
Cameroun sera important pour la suite".
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
ainsi que de quelques défaillances des
témoins. Lors des débats qui se sont instaurés, l’ensemble des inculpés qui ont
défilé devant la barre ont rejeté catégoriquement les faits qui leur sont reprochés, sous prétexte que la passation des
marchés était conforme à la règlementation en vigueur pour les uns, alors que
la situation ne souffre aucune défaillance, compte tenu de l’urgence des travaux pour les autres. Tout au long des
débats, il a été relevé des contradictions
; des confusions et autres interrogations,
dont la mesure où certains ont déclaré
au tribunal, qu’ils se sont vu dans l’obligation de signer sur injonction des responsables. Par ailleurs, quelques inculpés ont tenté de politiser cette affaire par
des déclarations infondées, ce qui a
contraint la Présidente de répliquer qu’il
faudrait se limiter au dossier. Le principal
témoin à charge a tout déballé en donnant de larges explications sur le
dénouement de cette affaire, afin d’éclai-
rer davantage le tribunal. Le collectif de
la défense a plaidé non coupable, en
sollicitant la relaxe pure et simple de ses
mandants. Le procureur de la
République a requis des peines de cinq,
trois et deux années de d’emprisonnement ferme. Le verdict mis en délibéré
sera prononcé en date du mercredi 13
juillet prochain. Nous y reviendrons en
détail sur ce procès, dans nos prochaines éditions.
S.E.
Chlef
La police judiciaire dresse son bilan
ans le cadre du dispositif de lutte
contre le crime sous ses différentes formes, les éléments de la police
judiciaires et ceux de la sûreté de la
wilaya ont dressé le bilan de ce mois
sacré. Selon le chargé de communication 163 individus ont été interpellés
dans 83 affaires relatives aux délits et
crimes contre les personnes, allant des
insurges et bagarres aux attaques à
D
l’arme blanche. Le parquet a placé
quatre personnes en détention préventive tandis que le reste comparaîtra en
citation directes pour les délits et les crimes commis. Ce qui concerne les crimes contre les biens des personnes, le
service de wilaya de a police judiciaire
a recensé 32 affaires impliquant 43 personnes dont quatre personnes ont été
placées sous mandat dépôt suite à
l’instruction des instances judiciaires.
Ces crimes se résument dans le vol
qualifié, vol par effraction et la destruction des biens des autres. S’agissant
du trafic, détention et consommation
des drogues, tous types confondus,
cinq personnes ont été impliquées dans
cinq affaires différentes.
Deux dealers suspects ont été placés
sous détention provisoire tandis que les
9
trois autres ont bénéficié d’une liberté
provisoire. Selon le commissaire Ahmed
Lâadjri, chef de service de wilaya de la
police judiciaire relevant de la SW le
dispositif exceptionnel de surveillance
sera maintenu pendant les fêtes de
l’Aïd El Fitr, afin de permettre à la population de passer ces moments dans la
joie.
A.K.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Reportage
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
GENESIO :
Virée dans la wilaya de Boumerdès en compagnie
des services de police
"Ghezzal a envie de
rester à Lyon"
Des mesures sécuritaires renforcées
Par Samia. Acher
oumerdès un lieu dit "
Rocher noir " est une ville
côtière , touristique qui
accueille à chaque saison estivale
un nombre important d'estivants
qui viennent apprécier les paysages merveilleux de ce site touristique ,la beauté de sa plage et
l'accueil chaleureux de ses habitants . Cette ville voit grand, s'est
donné des perspectives
d'un
développement basé sur la valorisation de ses atouts qu'est le tourisme. Pour assurer la sécurité et
la quiétude des citoyens et limiter
les accidents de cette wilaya, en
prévision de la saison estivale et à
l'approche de l'Aid El Fitr , la
Direction générale de la sûreté
nationale a pris toutes les mesures sécuritaires . Une virée dans la
wilaya Boumerdès, en compagnie
des éléments de la police nous a
permis de constater , Tous leurs
efforts consentis pour un seul
objectif :la sécurité des citoyens.
B
Prévention routière au point
de contrôle routier de Khemis
El Khachna.
Il est 19 h , à notre arrivée au
point de contrôle routier de
Khemis El Khachna , un axe où le
trafic routier est important, vu qu'il
relie trois wilayas , Alger, Blida et
Boumerdès , un déploiement
intense des forces de police a été
constaté . Les services de police
ont, par ailleurs, appelé les conducteurs à éviter les excès de vitesse
et d'être concentrés au moment de
la conduite. Ce qui a attiré le plus
notre attention, c'est le fait que les
responsables des scouts musulmans ont fait appel aux jeunes
scouts pour prendre part à une
campagne de sensibilisation contre
les accidents de la route. Ces jeunes étaient impliqués dans la distribution des prospectus, des affiches aux automobilistes en l'incitant à être vigilants et à respecter le
code de la route. In situ , le commandant du groupe 20 des scouts
musulmans de la wilaya de
Boumerdès a salué l'initiative de la
DGSN qui entre dans le cadre de
la prévention routière. A ce propos,
il a souligné : " Notre groupe a tenu
à participer à cette campagne préventive en collaboration avec la
sûreté de daïra de Khemis El
Khachna sous le slogan , mange
avec nous , et conduis en sécurité.
Nos jeunes scouts sont mobilisés,
ils ont tenu à exprimer leur volonté
de passer le message de sensibilisation aux usagers ". Pour sa part,
le responsable de la cellule de
communication de la sûreté de la
wilaya de Boumerdès, le commissaire Touati Krimou a déclaré : " Au
cours de cette campagne, l'objectif
de nos services est de sensibiliser
les conducteurs à travers ce point
de contrôle routier sur la nécessité
de se conformer au code de la
route et de respecter les règles de
sécurité routière. Notre choix sur
l'heure de notre descente et le point
de contrôle n'est pas anodin , cet
axe connaît un trafic routier très
dense. Pour l'heure , les accidents
sont enregistrés à quelques heures de la rupture du jeûne ". A quelques minutes de la rupture du
jeûne, les rues commençaient à se
vider, mais quelques retardataires
de la circulation routière affluaient.
Pour ces derniers, L'interlocuteur
a fait savoir que des tentes sont
mises à leur disposition pour rompre le jeûne. Dans le même sillage,
le lieutenant de police , Brahimi
Walid a révélé que le nombre d'accident a connu une baisse par rapport à l'année précédente dans la
wilaya de Boumerdès , surtout
dans les zones urbaines . Cette
régression est due grâce aux
campanes de sensibilisation animées par les services de police de
cette ville. " Nous sommes en
train d'inculquer la culture de la
prévention routière aux enfants.
Chaque semaine, nous participons à des émissions à la radio
dans lesquelles nous appelons les
conducteurs à la vigilance et au
respect du code de la route.
Virée à la plage, d'où une
affluence importante
Après quoi , nous avons pris la
direction de cette plage. Un endroit
bondé de visiteurs. Un dispositif
très renforcé de la police est
déployé, y compris la brigade de
recherche et d'investigation (BRI).
Sur la placette qui donne sur la
mer, des policiers étaient en train
d'initier des enfants dans la
conduite de petites voitures. Une
initiative très bénéfique pour eux.
Une exposition a attiré également
notre attention concernant des
recommandations sur le fléau
social de la drogue qui au cours
des années a pris des proportions
alarmantes. Un des facteurs
majeurs qui engendre toutes formes de criminalité. Des jeunes
intéressés sont venus demander
des explications aux policiers
pour savoir davantage sur la drogue. Le chef de brigade des luttes
contre le trafic des stupéfiants de la
wilaya de Boumerdès , le commissaire B.R a souligné : "Vu l'ampleur
qu'a pris le phénomène de la drogue, nous avons tracé un programme rigoureux dans lequel ,
nous animons des journées de
sensibilisation
deux fois par
semaine au profit des personnes
qui s'adonnent à la drogue. Dans
sa lancée il a enchainé : "Notre
sensibilisation est destinée également aux élèves des trois paliers
(primaire, moyen et secondaire)
et étudiants des centres de formation en collaboration avec le
ministère de l'Education nationale
et les ministère de la formation professionnelle " .L'orateur a fait savoir
que durant le premier semestre
2016, la brigade des stupéfiant a
procédé à la saisie de de 4180
psychotropes et à l'arrestation de
245 dont 129 hommes et 116 femmes .Nombreuses étaient
les
familles qui s'étaient déplacées
pour apprécier la splendeur de la
mer, se poser en pique nique
s'avourant de bon verres de thé,
sous la vigilance des services de
police. " Je suis venu de Dar El
Beida , parce que j'adore cette
plage, et surtout la sécurité est très
importante " a souligné un père de
famille. La wilaya de Boumerdes
s'attend à connaître un grand rush
d'estivants, durant la saison estivale
S.A.
Un énième rapport pointe un doigt accusateur en sa direction
Le Maroc, ce royaume du cannabis
Office des Nations unies contre la
drogue et le crime classe le Maroc
comme le pays le plus producteur de
cannabis. Rien de surprenant, le
Royaume chérifien continue sa lancée
dans ce domaine et son voisin de l'Est à
savoir l'Algérie n'est que trop envahie
par ce malaise.
Rien que vendredi dernier plus de 17
quintaux de Kif traité ont été saisis, hier,
par les éléments de l'Armée Nationale
Populaire (ANP) à différentes régions du
pays.
Selon les indications fournies par le
ministère de la Défense nationale, les
saisies ont été opérées par un détachement de l'ANP et des éléments des
Gardes-frontières, hier, à Tlemcen où
deux narcotrafiquants ont été arrêtés en
possession de 16,49 quintaux de kif
L'
drogue marocaine dans le continent ".
Dans le vif du sujet, la ligue algérienne
pour la défense des droits de l'Homme a
dit suivre attentivement l'ampleur de la
drogue et de la toxicomanie fréquents en
Algérie, dont la principale source n'est
d'autre que le Maroc comme l'atteste les
quantités gigantesques que saisissent
régulièrement les forces de l'ordre.
"Le mal émane de ce pays qui n'a jamais
caché sa haine envers l'Algérie, et que
pour la punir, il n'a pas hésité d'utiliser la
drogue comme moyen politique pour
détruire son peuple, en visant particulièrement les adolescents" a indiqué l'organisation humanitaire dans un communiqué rendu public, hier. Selon la même
source, le taux de la toxicomanie dans le
pays n'est pas " véridique ", notamment
après la propagation de la drogue dans
traité. Alors que des éléments de la
Gendarmerie Nationale ont saisi une
autre quantité 33,105 kilogrammes à
Chlef et un détachement de l'ANP a
saisi, à Béchar 53 kilogrammes de kif
traité.
Dans son dernier rapport, l'ONU a
affirmé que "l'Europe, l'Afrique du Nord,
ainsi que le Proche et le Moyen-Orient
demeurent les principaux marchés de la
résine de cannabis, toujours produite en
majeure partie au Maroc et en
Afghanistan, comme le montrent les
informations fournies par les États membres concernant la provenance de la
résine saisie ".
L'institution onusienne note également
que "deux tiers des saisies qui ont eu
lieu en Europe en 2013 ont été faites en
Espagne, principale porte d'entrée de la
les écoles, les universités et les quartiers populaires. La LADDH affirme que
ce fléau est devenu un véritable problème de santé publique et que sa
consommation n'a jamais atteint un seuil
aussi alarmant dans le pays ciblant
actuellement la plus précieuse catégorie
de la nation et son énergie représentées
par les jeunes.
Le communiqué note enfin que la
LADDH a appelé les autorités et le mouvement de la société civile de soulever la
question dans les forums internationaux,
y compris l'Organisation des Nations
Unies et le reste d'autres organisations
internationales et régionales afin de
répondre à la firme de ce qui peut être
considéré comme " une guerre non
déclarée contre la jeunesse algérienne ".
N.A.
Emprunt obligataire
251 milliards DA collectés
emprunt obligataire de
l'Etat a permis de drainer
un montant de près de 251 milliards de dinars depuis son lancement en avril dernier, a
appris l'APS auprès d'une
source financière. La quasimajorité de ces souscriptions a
été enregistrée au niveau des
agences bancaires et des compagnies d'assurances, alors
que les trésoreries des wilayas
ont collecté une part infime de
l'ordre de 1%, ajoute la même
source. Interrogée sur la
cadence des souscriptions, la
même source estime que ce
L'
niveau de fonds collectés
constitue un "bon départ" et
que dans le cas d'un maintien
du même rythme durant les
prochains mois, le bilan final
devrait être appréciable. Lancé
le 17 avril dernier, ce dispositif,
baptisé "Emprunt national pour
la croissance économique"
(ENCE), a une durée de souscription de 6 mois (avril-octobre
2016). Les obligations sont
assorties de deux taux d'intérêts fixés en fonction du délai
de remboursement: les obligations de 3 ans avec un taux
d'intérêt de 5% et celles de 5
ans avec un taux d'intérêt de
5,75%. Au lancement de cette
opération, un seul type d'obligations avait été était émis
d'une valeur de 50.000 DA
chacune. Mais en début mai,
deux autres catégories d'obligations ont été introduites: celles de 10.000 DA destinées
notamment aux particuliers et
celles d'un million DA pour les
gros épargnants. La souscription qui est ouverte aux particuliers, aux entreprises, aux établissements financiers comme
aux différents organismes
publics (caisses de retraite, de
8
sécurité sociale...) se fait à travers les guichets de banques
commerciales et de la Banque
d'Algérie, bureaux de postes,
compagnies d'assurances et
trésoreries publiques. Près de
7.000 sites et centres de souscription ont été mobilisés à travers le territoire national pour
accueillir les souscripteurs. La
souscription à cet emprunt est
proposée sous deux formes:
titre nominatif ou titre au porteur (anonyme), alors que le
mode de paiement se fait par
chèque ou par cash ou par
virement. Quant au mode de
transmission des titres, ces
derniers sont librement négociables et pourront être achetés et/ou cédés à des personnes physiques ou morales par
voie de transaction directe ou
par endossement par le biais
d'intermédiaires légalement
habilités. Le remboursement
par anticipation des titres souscrits est possible, mais un
souscripteur ne peut demander
ce remboursement qu'après
écoulement de la moitié de la
durée globale du titre et après
avis du Directeur général du
Trésor.
R.N.
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Commune d'Alger-Centre :
Faouzi Ghoulam nommé
"Citoyen d'honneur"
e défenseur de
Naples, l'international
algérien Faouzi
Ghoulam a été nommé vendredi soir "Citoyen d'honneur" de la commune
d'Alger-Centre pour ses
engagements et actions
citoyennes hors domaine
footballistique.
"C'est un immense honneur
pour moi de recevoir cette
distinction", s'est félicité le
latéral gauche des "Verts"
dans une déclaration à la
presse en marge de la soirée
de remise du trophée, organisée à l'Office de la
Promotion Culturelle et
Artistique.
"Mes précédentes visites en
Algérie se limitaient à venir
L
jouer un match avant de
repartir aussitôt en Italie,
dans mon club employeur.
Aujourd'hui, l'APC d'AlgerCentre m'a donné la possibilité de passer une journée
entière avec mes compatriotes et cela m'a fait énormément plaisir", a indiqué
Ghoulam, en remerciant, à
cet effet, le P/APC
Abdelhakim Bettache qui lui
a offert cette opportunité.
Plus tôt dans la soirée, le
défenseur napolitain avait
honoré de sa présence un
iftar géant organisé par l'APC
d'Alger-Centre le long de
l'avenue Didouche-Mourad,
près de la Grande-Poste, au
profit de plus d'un millier de
personnes, avant de se ren-
dre dans une mosquée
mitoyenne, pour y effectuer
la prière des Tarawih.
"Je n'ai jamais été aussi près
du peuple algérien", a affirmé
Ghoulam, ajoutant que ce
contact direct avec ses compatriotes lui a fait "énormément plaisir".
Toujours dans le cadre des
bonnes initiatives, Ghoulam
participera ce samedi à une
campagne de sensibilisation
à la protection de l'environnement.
Il contribuera au nettoyage
des grandes artères au
niveau du quartier de
Debbih-Chérif, à Soustara.
Dimanche, par le biais de
son association caritative, la
Fondation Faouzi-Ghoulam, il
viendra en aide aux familles
ayant le plus souffert lors des
derniers séismes dans la
Wilaya de Médéa.
Interrogé à propos du tirage
au sort des éliminatoires de
la coupe du monde de 2018
en Russie, ayant versé
l'Algérie dans un groupe très
difficile qui comprend la
Zambie, le Cameroun et le
Nigeria, Ghoulam a reconnue
que "la tâche sera sûrement
ardue dans un groupe aussi
relevé" mais il a assuré que
"l'Algérie fera le maximum
pour se qualifier".
Ghoulam a souligné qu'il fallait "d'abord penser à la
CAN-2017" car elle intervient
avant le mondial de Russie.
L'entraîneur de l'Olympique Lyon
(Ligue 1 française) Bruno Genesio a
affirmé que l'ailier international algérien Rachid Ghezzal avait envie de
rester au sein des Gones, au moment
où les négociations pour la prolongation de son contrat n'ont toujours pas
abouti.
"Dans les discussions, il y a toujours
des moments qui se passent bien ou
moins bien. J'attends son retour le 4
juillet. Je l'ai déjà eu au téléphone. Il a
envie de rester à l'OL. Il y a des discussions avec le club pour son
contrat, ce n'est pas mon domaine. Je
m'attache au sportif", a indiqué le
coach de l'OL lors d'un point de
presse tenu jeudi à l'occasion de la
reprise d'entraînement du groupe professionnel.
Invité par la direction lyonnaise à prolonger son contrat, qui expire en
2017, Ghezzal (24 ans) n'a toujours
pas trouvé un accord avec le président lyonnais Jean-Michel Aulas.
Peu utilisé lors de la première partie
de la saison sous la coupe de l'ancien
entraîneur Hubert Fournier, Ghezzal
s'est complètement métamorphosé
avec l'arrivée de Bruno Genesio,
devenant une pièce maîtresse incontournable.
"Rachid est intelligent. Il est du club.
C'est normal qu'il défende ses intérêts. Je pense qu'il sait où sont ses
intérêts sportifs (à) Il sait qu'il a
encore des étapes à franchir. L'idéal
pour lui est qu'il reste", a-t-il ajouté.
Plusieurs formations se sont positionnées pour engager le joueur algérien
à l'image des clubs espagnols du FC
Valence, Celta Vigo, et Villarreal, ou
en Angleterre avec Liverpool, West
Ham et Middlesbrough.
Ghezzal, auteur de 8 buts et 6 passes
décisives en 29 apparitions lors du
précédent exercice, a été élu "révélation de la saison" par les supporters
lyonnais et a terminé 3e au suffrage
du prix "Marc-Vivien Foé 2016",
décerné chaque année par RFI et
France 24 au meilleur joueur africain
évoluant dans le championnat de
France.
Ligue des champions:
n
rie
gé
al
ll
ba
ot
fo
au
F
CA
la
de
r
du
up
co
u
Nouvea
en deux années
e football algérien paye de
nouveau les frais de la violence dans ses stades avec ce
deuxième coup dur en l'espace
de deux années seulement
asséné par la Confédération
africaine de la discipline (CAF)
à l'encontre d'un club de la
Ligue 1 algérienne.
L'ES Sétif, qui tablait énormément sur la Ligue des champions africaine pour se racheter de sa modeste saison
qu'elle vient d'effectuer au
niveau local, a été disqualifiée
de la phase de poules de la
prestigieuse compétition continentale interclubs.
Un comportement indigne de la
part d'une frange de ses supporters a fait fondre comme
neige au soleil les espoirs de
toute une ville, voire tout un
pays, placés sur l'Entente. Une
équipe qui rêvait de rééditer
l'exploit de 2014 lorsqu'elle
avait surpris tout le monde en
s'offrant le trophée de la C1.
La direction du club phare des
L
hauts plateaux n'a d'ailleurs
pas lésiné sur les moyens pour
transformer le rêve en réalité.
Elle a renforcé son effectif par
des joueurs de valeur, tout en
recrutant également un nouvel
entraîneur, en l'occurrence
Abdelkader Amrani, qui n'est
plus à présenter sur la scène
nationale.
Mais il a suffi que l'équipe
fasse une entrée ratée dans
cette phase de poules en s'inclinant à domicile face aux
Sud-Africains de Mamelodi
Sundowns (0-2) pour qu'un
nouveau ''scandale'' éclabousse le sport roi dans le
pays.
Des jets de projectiles à partir
des tribunes suivis d'un envahissement de terrain ont mis
prématurément un terme à une
aventure que les Sétifiens souhaitaient longue dans cette
compétition.
La réaction de la CAF ne s'est
pas fait attendre, puisque la
première structure footballisti-
que continentale a réagi moins
d'une semaine de la rencontre.
"Les officiels du match ont
constaté notamment un envahissement du terrain, ainsi que
de nombreux jets de projectiles, de pierres, de bouteilles et
de pétards, provoquant un certain nombre de blessés parmi
les spectateurs et les forces de
sécurité", regrette la CAF dans
un communiqué publié tard
dans la nuit de jeudi.
LA VIOLENCE,
ENCORE ET TOUJOURS
Et ce qui devait arriver arriva,
puisqu'après l'interruption de la
rencontre par l'arbitre avant
deux minutes de la fin du
temps additionnel, la CAF n'a
pas hésité à appliquer scrupuleusement les règlements
régissant un tel cas de figure
en excluant purement et simplement le représentant algérien de l'épreuve.
"Si l'arbitre est obligé d'arrêter
17
le match avant sa fin réglementaire à cause d'un envahissement du terrain ou d'une
agression contre l'équipe visiteuse, l'équipe hôte sera considérée comme perdante et sera
éliminée de la compétition,
nonobstant les sanctions prévues par les statuts et règlements", stipule le Chapitre XII
para. 3 du règlement de la
compétition, rappelle la CAF.
Un triste sort qu'avait connu
également la JS Kabylie en
2014, avant même qu'elle n'entame son aventure dans la
Ligue des champions.
Là aussi, les Kabyles ont été
victimes d'agissements répréhensibles de la part de leur
galerie, allant jusqu'à causer le
décès de l'attaquant camerounais Albert Ebosse, à l'issue
d'un match de championnat de
Ligue 1 algérienne face à
l'USM Alger. Le défunt joueur
s'apprêtait à rejoindre les vestiaires lorsqu'il a reçu un projectile mortel sur la tête.
A l'époque, la CAF avait également réagi en suspendant les
''Canaris'' des compétitions
continentales pour deux
années. Les Algériens allaient
disputer la Ligue des champions (édition 2015), après
avoir terminé le championnat
national à la deuxième place.
La violence dans les stades
algériens a pris des dimensions alarmantes lors de ces
dernières années. Tous les
efforts déployés par les différents secteurs concernés n'ont
pas réussi à endiguer définitivement le fléau. Les compétitions en Algérie ont même
battu un triste record en
matière de nombre de matchs
joués à huis clos.
Pis, pour la prochaine saison,
certains clubs vont débuter
l'épreuve devant des tribunes
vides, à l'image du MC Alger,
sanctionné de deux matchs à
huis clos et de... l'ES Sétif qui
en a pris un en fin d'exercice
passé.
Publicité
Quotidien national d’information
Dimanche 26 juin 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
Gratin de pommes
de terre et épinards
WILAYA DE SIDI BEL ABBES
DAIRA DE SIDI BEL ABBES
COMMUNE DE SIDI BEL ABBES
NIF : 098422015168326
Ingrédients
250 g d'épinards
2 boîtes de thon à l'huile
4 pommes de terre
1 oignon
3 c. à soupe de persil haché
4 triangles de fromage
1,5 verre à thé de crème fraîche
3 œufs
Sel, poivre, cumin
Avis d'Attribution Provisoire
des Marches N°11/2016
En application de l'article 65 Alinéa 2 du décret présidentiel N° 15/247 du
16 Septembre 2015 portant réglementation des marches publics et des
délégations de service public, la commune de Sidi Bel Abbés annonce a
tout les entreprises les résultats de l'avis d'appel d'offres Ouvert avec exigence de capacités minimales publié sur les journaux El Ahdate El
Djihaouia en date du 02/04/2016 et Tribune des Lecteurs en date du
03/04/2016, le projet à été confié à entreprise suivante :
Désignation
N°
Entreprise
-Fourniture des Produits pour
01 Service Travaux de la commune
pour l'année 2016
Quincaillerie Générale
02 Drapeau.
Zougah Dahouia
Nif295929360012920
Préparation :
Trier, laver et faire blanchir les épinards dans de l'eau
bouillante pendant 10 minutes. Les égoutter les presser.
Mixer dans un robot les épinards cuits, le persil et l'oignon, sel et poivre. Laver bien les pommes de terre et
les mettre dans une grande casserole d'eau légèrement salée, les faire cuire pendant 20 minutes, une fois
cuite, enlever la peau et passez-les au moulin à légumes. Mettre dans un saladier la purée de pommes de
terre, le mélange d'épinards-oignon, le fromage, le thon égoutté, sel, poivre, cumin, bien mélanger. Mettre
dans un saladier la crème, les œufs, sel, poivre, mélanger à la fourchette. Former de ce mélange des boules de la taille de mandarine, placez-les dans un moule à gratin, verser dessus la préparation d'œufs. Faire
cuire dans un four chaud pendant 40 minutes.
Montant TTC Offre Finance
5.590.487.00
Moins Disant
Fellahi Abdelhakim
Nif 178222900613188 7.021.000.00
Moins Disant
Baguette maison
Ingrédient :
300 g de farine
1 c et demie à soupe de poudre de lait
1 c. à soupe de levure boulangère déshydratée
1 pincée de sel
1 c. à soupe de sucre en poudre
30 g de beurre
03 Electricité en 07 Lots.
1.544.256.00
Moins Disant
Hasni Mustapha
Lot N°02 Nif196422010238148
7.910.602.00
Moins Disant
Melah Karim
Lot N°03 Nit195622010407641
9.619.120.00
Moins Disant
Boubekri Abdelfetah
Lot N°04 Nif169460102101173 10.205.874.00
Moins Disant
Fekih Mokhtar
Lot N°01 Nif172222800139107
Lot N° 05
Djebari Kamal
Eurl Tinigmart
Nif295929360012920
Djebari Hamza
Lot N° 06 Nif196422010238148
Djebari Zouaoui
Lot N° 07 Nif198422010206053
8.836.373.00
Moins Disant
7.877.940.00
Moins Disant
6.089.510.00
Moins Disant
04 Matériaux de Construction
Boutkhili Mansour
Nif 198122010664434
2.771.000.00
Moins Disant
05 Accessoire de soudure.
Frihi Habib
Nif 198322290094910
6.081.320.00
Moins Disant
5.527.060.00
Moins Disant
5.645.500.00
Moins Disant
06 Peinture en 02 lots.
Hasni Mustapha
Lot N°01 Nif198022010125251
Hasni Med
Lot N°02 Nif197822010293918
07 Bois et dérives
08 Dalle de Tombe.
AVIS
Tribune Des Lecteurs a le plaisir
de vous réserver un espace publicitaire
à titre gratuit pour toutes vos petites
annonces concernant :
- Demandes et offres d’emploi
- Perdu/ trouvé
- Recherche dans l’intérêt des familles
- Avis d’achat/vente/location terrains,
villas, appartements,
locaux commerciaux
- Avis de décès, condoléances,
veillées, pensées
Infrectueux
/
Bailak Miloud
Nif 195522280002249
Ghalmasi ismail
Nif196122290032538
4.557.000,00
Moins Disant
1.092.000.00
Moins Disant
10 Plomberie
Saidi Lahecen
Nif198022010673434
7.948.600.00
Moins disant
11 Acquisition Tissu et Rideaux
Bouaricha Noureddine
Nif186310102687191
1.377.250.00
Moins Disant
Acquisition Habillement
12 avec sérigraphie
Bouchenaki Med
Zakaria
Nif001222002373784
5.092.710.00
Moins Disant
09 Gravier et Sable
Pour une expression libre
Les Soumissionnaires désirant connaitre les résultats de l'évaluation de
leurs offres technique et financier, peuvent se rapprocher auprès du
bureau des marches de la commune au plus tard 3 jours à compter du
premier jour de la publication du présent avis.
Tout Soumissionnaires contestant le choix, peut introduire un recours
auprès de la commission des marches de la commune de Sidi Bel Abbés
dans les 10 jours à compter de la date de parution du présent avis d'attribution provisoire des marches sur les journaux ou sur le bulletin officiel
des marches de I'opérateur public
Nous sommes à votre entière disposition
pour de plus amples informations.
Tel/Fax : 021 71 65 74
Mobil : 0772 53 01 79
Le Président de l'APC
Tribune des Lecteurs - Dimanche 26 juin 2016
Préparation :
Mettre dans une jatte la farine tamisée, le sel, la levure, le sucre, la poudre de lait, bien mélanger, ajouter l'eau tiède et
mélanger l'ensemble afin d'obtenir une pâte homogène et molle, formez-la en boule. Mettre 25 g de beurre dans la centre de boule de pâte et malaxer la pâte quelques minutes. Diviser la pâte en 2 pâtons de poids égal, laissez reposer pendant 15 minutes. Façonner chaque pâton en baguette en repliant la pâte sur elle-même, disposer les baguettes sur la
plaque à four farinée et faire des incisions sur chaque baguette avec une lame de rasoir. Laisser les baguettes doubler
de volume dans un endroit chaud. Badigeonner les baguettes avec le jaune d'œuf-lait. Faire cuire dans un four préchauffé à 210°C jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
Salade de poivrons
et courgettes frites
Ingrédient :
4 poivrons verts
3 tomates
2 courgettes
1 gousse d'ail haché
1 c. à café de harissa
1/2 c. à café de cumin
1 c. à café de piment doux
Huile de friture
Sel
Tarte salée tomate cerise
& fromage
Ingrédients
Une pâte feuilletée
3 œufs
200 g de crème épaisse légère 15% MG
3 c. à soupe de fromage râpé
Des tomates cerise
Du basilic
1 petit morceau de blanc de poulet
Préparation :
Dans un saladier, mettre le poulet coupé
finement. Ajouter quelques feuilles de basilic
haché, les œufs battus en omelette, la crème
épaisse, le fromage râpé, du sel et du
poivre. Beurrer puis foncer le moule à tarte
avec la pâte feuilletée et la piquer avec une
fourchette. Verser la préparation sur la pâte
puis répartir le fromage de chèvre coupé en
tronçons, et les tomates cerise coupées en
deux. Parsemer de gruyère râpé ou du
parmesan et mettre à cuire dans un four
préchauffé à 180°C pendant une trentaine de
minutes. Servir tiède.
Carrés aux dates
et au chocolat
Ingrédients
3 œufs
1 verre à thé d'huile
1 verre à thé de sucre en poudre
1 cuillère à café de cannelle en poudre
1 sachet et demi de levure pâtissière
500g de datte
La farine selon le mélange
Garniture
300 g de chocolat blanc
Un peu de chocolat noir
Préparation :
Préparation :
Laver et couper les tomates en deux et les faire frire dans l'huile chaude
de deux côtés, les réduire en purée à l'aide de moulin à légumes. Faire frire les poivrons dans l'huile chaude de tous les
côtés, ôter les pépins, épluchez-les et les couper en carrés. Laver les courgettes et coupez-les en morceaux et les faire
frire dans l'huile chaude jusqu'à ce qu'ils soient dorés. Mettre dans une poêle profonde la purée de tomates, les morceaux de courgettes frites, les carrés de poivrons frites, l'ail haché, la harissa, assaisonner de sel, cumin, piment doux
et laisser cuire sur feu doux jusqu'à l'obtention d'une sauce épaisse.
Glace de fraises et yaourts
Ingrédient :
500 ml de crème fraîche
2 yaourts vanille
500 g de fraises
1 boîte de lait concentré sucré
1 verre à thé de lait
Préparation :
Laver, égoutter et équeuter les fraises. Mettre les fraises, le lait concentré
sucré, les yaourts et le lait dans le bol d'un mixer et mixer les ingrédients en une
purée très fine. Verser la crème fraîche bien froide dans un cul de poule et placez-la dans la glace, fouetter avec un batteur électrique en changeant de
vitesse du plus lent au plus rapide progressivement jusqu'à ce que la crème soit
transformée en crème chantilly et incorporer délicatement le mélange de fraises. Verser la crème dans un récipient hermétique et mettre au congélateur
pendant une nuit. Servir la glace de fraises en boules dans des coupelles.
ANEP 31005687
6
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
19
Faire cuire les dattes à la vapeur jusqu'à ce
qu'elles soient tendres, les réduire en purée
avec une fourchette. Travailler dans une jatte
les œufs et le sucre jusqu'à obtention d'un
mélange mousseux, ajouter l'huile et
continuer à mélanger, ajouter la cannelle, la
purée de dattes, la levure, bien mélanger et
à la fin ajouter la farine tamisée peu à peu et
mélanger bien jusqu'à l'obtention d'une pâte
homogène et souple. Étaler la pâte entre
deux feuilles de film étirable, à l'aide d'un
rouleau à pâtisserie, retirer délicatement le
premier film. Placer la pâte étalée sur une
plaque recouverte d'une feuille de papier
sulfurisé. Faire cuire dans un four préchauffé
à 180°C. Vérifier la cuisson à l'aide de la
pointe d'un couteau ; si celle-ci ressort
sèche, le gâteau est cuit. Entre-temps, faire
fondre le chocolat blanc au bain-marie.
Couper la pâte en carrés, disposez-les sur
une grille et couvrir chaque carré de pâte
avec le chocolat blanc fondu. Faire un cornet
avec du papier sulfurisé et le remplir avec le
chocolat noir fondu et tracer des traits
horizontaux sur chaque carré et marbrer
avec un couteau, laissez-les refroidir au
réfrigérateur.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 529
Actualité
Quotidien national d’information
Développement de la PME
Sudoku N ° 529
La nouvelle loi d'orientation
au Conseil des ministres
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Par Amirouche El Hadi
e projet de la nouvelle loi
d'orientation sur le développement des PME, qui
sera présenté lors de la prochaine
réunion du Conseil des ministres,
prévoit de nouveaux instruments
d'accompagnement pour soutenir
les PME et les start-up dans leur
démarrage.
Ce nouveau texte, qui est déjà
passé en mars dernier devant le
Conseil du gouvernement, prévoit
la création "d'un fonds d'amorçage" qui permettra le financement des projets des start-up lors
du démarrage. Autrement dit, ce
fonds accompagnera financièrement les jeunes entreprises dans
leurs premiers pas.
M. Abdelghani Mebarek, directeur
général des PME au ministère de
l'Industrie et des Mines, a indiqué
que les "fonds d'amorçage" sont
inexistants dans notre pays.
Pourtant, dit-il, il y a une loi qui
régit les sociétés de capital investissement et ces dernières peuvent faire dans l'amorçage, "mal-
L
Mots croisés N° 529
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
heureusement, on ne voit pas
venir ce genre d'entreprise",
regrette-t-il. Donc les pouvoirs
publics veulent prendre les choses en main, en créant un fonds
d'amorçage, et ce pour aider
financièrement les jeunes promoteurs à louer, par exemple, des
locaux, pour avoir un appui dans
la recherche et le développement,
et les aider pour la mise sur le
marché de leur premier produit.
Le représentant du ministère de
l'Industrie a affirmé par ailleurs
qu'il y a un ensemble de réformes,
un arsenal législatif et juridique qui
est nécessaire pour amorcer un
véritable développement de l'entreprise. Il cite le nouveau code
d'investissement en voie d'adoption au Parlement, les lois de la
normalisation et de métrologie qui
devront être adoptées avant la fin
de l'année 2016. Pour Mebarek
Abdelghani, la mise en place d'un
département ministériel dédié à
l'économie numérique aidera
davantage les jeunes start-up et
les projets qui poussent à s'épanouir et à créer de la valeur ajou-
tée. Et d'affirmer dans ce sens
que l'économie numérique dans
notre pays a besoin "d'un nettoyage" sur le plan de la règlementation, sur le plan de certains
règlements qui existent au niveau
de la Banque d'Algérie. Il a également souligné que, dorénavant,
tous les règlements et les mesures qui seront adoptés doivent
d'abord être validés par les opérateurs concernés. En ce qui
concerne la participation algérienne
à
l'évènement
Vivatechnology Paris, le représentant du ministère de l'Industrie
a plaidé pour "l'institutionnalisation" de cette participation pour les
prochaines éditions de Vivatech,
que ce soit en France ou ailleurs.
Dix start-up algériennes ont été
sélectionnées pour prendre part à
cette rencontre internationale
annuelle qui verra la participation
de plus de 5.000 start-up venues
des cinq continents en plus de
400 intervenants de renommée
mondiale et dont la plupart sont
des patrons de grandes firmes
internationales. Les jeunes pro-
moteurs algériens présenteront à
cette occasion leurs services et
solutions en matière de télégestion des services publics, les paiements électroniques par le biais
d'objets connectés (smartphones,
TV...), systèmes de protection et
antivol de véhicules, les plateformes de statistiques économiques,
ainsi que d'autres projets. Cette
participation donnera également
la possibilité aux 10 start-up algériennes de nouer des contacts
avec des investisseurs et des
clients potentiels. L'opération
contribuera par ailleurs à donner
de la visibilité à l'Algérie auprès
des professionnels du numérique
du monde entier. A noter que ces
start-up ont été sélectionnées par
un comité de parrainage composé
de représentants du ministère de
l'Industrie et des Mines, du cluster
numérique (ADC), du cabinet de
consulting EY (ex. Ernst and
Young), et de chefs d'entreprise
sur le critère de leur potentiel en
industrie numérique.
AEH.
Solidarité du ramadan
Un million de repas chauds distribués
Par Rafik Bakhtini
Horizontalement
1 - Théorie trés concrète
2 - Emission subtile - Début de courte série
3 - Prend corps - Brise
4 - Trop utilisées - Riches peintures
5 - Petite bourguignonne - Babioles - On le rétribue pour
jouer
6 - Bien cachés - Cave
7 - Ira sans but - Condiment odorant
8 - fixeront solidement
9 - Ile grecque - Elle vous empêche de manger
10 -Carnivore des marais - Le meilleur
Verticalement
A - Travail du charme entre autres
B - Thésauriser - Accord suranné
C - Housse - Arrivée brutale
D - Faire disparaître
E - Bruit de caisse - Monts d'Espagne
F - Congé cérémonial - Métaux de vaisselle
G - Préférons - Pronom trés personnel
H - Symboles du sommeil - Bien éclairci
I - Malheureuse infante - Soigner les pompes
J - Plante à belles fleurs
K - Changera de caractères - Ne reconnut rien
L - Belle saison pour le plagiste - Bien huilées
SOLUTIONS
Mots croisés N° 528
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 528
e prédisent de l'association
caritative SIDRA, Filali
Nacim a fait savoir jeudi soir à
Alger que celle ci se proposait
de distribuer un million de repas
chauds jusqu'à la fin du mois de
ramadan. Plus de 7000 familles
démunies de la capitale et de 30
autres wilayas ont bénéficié de
lots de produits alimentaires
pour un montant de 7000 DA, a
indiqué le responsable à l'issue
d'un Iftar collectif et d'une soirée
artistique organisés à la salle
des fêtes du 20 août, dans la
commune
de
Mohamed
Belouizdad. Il a ajouté que plus
de 100 locataires de centres
pour personnes âgées d'Alger
ont été conviés à ce Iftar collectif organisé dans le cadre des
efforts visant à dynamiser l'esprit
de solidarité et d'entraide
sociale en ce mois du jeun et de
piété précisant que cette initiative qui a concerné les résidents
des centres pour personnes
âgées de Sidi Moussa et Dely
Brahim, a été organisée avec le
concours du forum des Chefs
d'entreprise et une banque pri-
L
SOLUTIONS
ses et des waqf, M. Younsi a
indiqué en marge de la tournée
de la caravane de solidarité qui
a pris le départ de Dar El Imam
(Mohammadia) vers les hôpitaux Mustapha Pacha et Zemirli,
que cette opération s'inscrivait
dans le cadre des caravanes de
solidarité visant à "ancrer les
valeurs de solidarité et de prise
en charge sociale au sein de la
société algérienne durant le
mois de Ramadhan". Les colis
remis aux malades contiennent
des produits de première nécessité pour le malade notamment
de l'eau minérale, des jus, des
couches pour bébé, des jouets,
des livres et autres produits. M.
Younsi a salué à ce propos,
l'élan de solidarité manifestée
par les citoyens charitables au
niveau des mosquées des 48
wilayas du pays. Le service chirurgie infantile de l'hôpital
Mustapha Pacha qui compte 72
lits sera le premier point de
chute de la caravane. Le service
accueille des enfants âgés de 3
mois à 14 ans qui présentent
des malformations génitales ou
des traumatismes en raison
d'accidents domestiques. 60
interventions chirurgicales ont
été effectuées durant ce mois,
selon les propos du Dr. Mourad
Mouyadi, coordonnateur des
activités au niveau de ce service. Par la suite, la caravane
s'est rendue dans les trois services de neurochirurgie Ali El Okbi
ouverts en avril 2016 avec une
capacité d'accueil de 60 lits pour
aller enfin dans les services de
médecine interne et d'ophtalmologie où des cadeaux, des vêtements et des jouets pour enfants
ont été distribués aux malades
accompagnés de leur mère.
Enfin, à l'hôpital Zemirli d'El
Harrach, des cadeaux ont été
offerts dans les différents services dans une ambiance bon
enfant. M. Younsi a annoncé
que le ministère organisera
deux autres caravanes dont
l'une lundi prochain sur la sécurité routière et la lutte contre les
accidents de la route en collaboration avec les services de la
sûrete, de la protection civile et
des scouts. La seconde débutera jeudi et sera consacrée à la
visite des orphelins dans les
centres de l'enfance assistée.
R. B.
Les enfants plus accros à l'Internet
Sudoku N ° 528
Comment les préserver de l'addiction
our mettre les enfants à
l'abri des abus d'Internet,
l'Unicef s'est jointe à une vaste
campagne de sensibilisation.
En Algérie, l'option Fiamane
d'Algérie Télécom est déjà en
vigueur.L'organisation
onusienne qui se met en scène
pour sensibiliser des dangers
de certains sites de violences
et leur impact sur les enfants,
n'a pas attendu pour proposer
des aides et soutiens à des
pays ravagés par les guerres
où les enfants prennent part.
Mais en Algérie, des mesures
radicales pour contrer ces dérives du Net responsables en
partie de la délinquance juvénile, sont d'ordre sécuritaire et
P
20
vée. L'association Sidra, fondée
en 2009, a pour mission principale, selon les explications fournies par son responsable, de
promouvoir la la citoyenneté
active des jeunes à travers des
projets de service communautaire. SIDRA intervient dans le
domaine de l'aide alimentaire à
travers le projet "Algerian Food
Bank" première banque alimentaire en Algérie. De son coté le
responsable de la communication de la fondation Zelagui
Mohamed Amine, a annoncé
qu'une campagne de volontariat
sera lancée après l'Aïd El fitr
pour le nettoiement des plages
d'Alger en prévision de la saison
estivale en collaboration avec
plusieurs parties. Par ailleurs,
quelque 1.000 colis et autres
produits ont été distribués ce
jeudi aux malades des hôpitaux
Mustapha Pacha et Zemirli (El
Harrach) dans le cadre de la
caravane de solidarité initiée par
le ministère des Affaires religieuses et des Waqf à l'occasion du
mois de Ramadhan. Le directeur de l'orientation religieuse et
de l'enseignement du Coran au
ministère des Affaires religieu-
juridique. Ainsi la loi sur la
cybercriminalité permet pour
les services de sécurité d'enquêter et de procéder à l'arrestation des personnes incriminées dans ce genre de délit.
Pour les services de la DGSN,
le nombre d'arrestations des
mineurs pour différents délits
est en constante hausse où
rien qu'en 2014 prés de 5096
mineurs ont été arrêtés, ce qui
est un record. Mais il semble
néanmoins que la sensibilisation doit porter d'abord chez les
parents d'enfants. Comme le
recommande les spécialistes
en psychologie enfantine, " les
parents doivent remarquer que
si leurs enfants dépassent les 2
heures face à un PC, c'est que
ces derniers peuvent devenir
accrocs ". La surveillance est
de mise pour les enfants réputés à cet âge précoce d'être
curieux et cherchant à tout prix
jeux et divertissement via le
Net. Il faut dire que l'option
[email protected] en vigueur depuis
2013 par Algérie Télécom ne
suscite pas encore le grand
intérêt par les parents. La
mesure qui consiste en un logiciel qui permet de bloquer les
contenus illicites ou prohibés
pour les enfants ne réalise
qu'un faible impact. Pourtant ce
logiciel est gratuit car il est
compris avec l'abonnement
Internet. Un grand responsable
5
au niveau d'A.T regrette que "
60% des parents en sont pas
conscients de ces dangers et
accordent peu d'intérêt à ce
genre de programmes ".
Pourtant des spots publicitaires
sur les différentes TV et la
mobilisation de certaines associations impliquées dans la protection de l'enfance n'ont pas
réussi à inverser la tendance.
D'où d'ailleurs l'importance
d'une seconde campagne qui
doit être plus incisive cette fois
en direction des parents d'enfants et pourquoi ne pas élargir
les actions à tous les autres
secteurs pour une implication
plus profonde.
Farid Larbaoui
Dimanche 26 juin 2016
Liaison aérienne entre
Jijel et Marseille
Air Algérie
reprend ses
dessertes
Les dessertes directes entre
Jijel et Marseille (France) ont été
reprises vendredi avec l'atterrissage au tarmac de l'aéroport
Ferhat Abbas d'un Boeing 737800 de la compagnie nationale
Air Algérie, a-t-on constaté. Ce
vol inaugural a totalisé quatre
vingt seize (96) passagers à l'arrivée contre vingt six (26) au
départ, ont précisé les responsables des services aéroportuaires. Cette reprise s'inscrit dans
le cadre du programme d'été
arrêté par la compagnie nationale Air Algérie, a-t-on encore
indiqué. Des usagers, rencontrés dans le hall de l'aérogare,
ont fait part à l'APS de leur vœu
de voir maintenir "pour de bon"
cette ligne en direction de la ville
phocéenne, et également penser à introduire d'autres dessertes, depuis les villes françaises
à forte concentration de citoyens
originaires de la région de Jijel.
Cette ligne directe permet à de
nombreux résidants de Jijel et
ses environs d'éviter des déplacements longs et onéreux sur
les aéroports de Constantine ou
Bejaia pour se rendre à
Marseille. Pour rappel, en 2014,
Air Algérie avait ouvert deux vols
par semaine entre l'aéroport de
Jijel-Ferhat Abbas et MarseilleProvence, opérés en Boeing
737-800 d'une capacité d'accueil de 162 passagers. Le
directeur de wilaya du Transport,
Bensaad Guessar, a affirmé que
toutes les dispositions ont été
prises pour le bon accueil des
membres de la communauté
algérienne installée à l'étranger,
notamment en France. Venant
de Marseille, un vieux couple
d'Algériens a déclaré être venu
passer quelques jours du mois
sacré de Ramadhan et fêter
l'Aïd-el-fitr en compagnie des
membres de la famille, dans une
atmosphère typiquement du
"bled". Les formalités douanières et policières se sont déroulées dans les meilleures conditions affirment les passagers du
vol Jijel-Marseille dont beaucoup ont émis le souhait de voir
améliorer dans le traitement des
bagages, manipulés par trois ou
quatre agents manutentionnaires. L'aéroport Ferhat Abbas qui
traite plus de 32.000 passagers
par an, selon des sources aéroportuaires, a bénéficié de plusieurs actions de modernisation,
dont l'opération de réhabilitation
de sa principale piste, contribue
efficacement au désenclavement et au développement
socio-économique de la wilaya
d'autant que de nombreux projets d'envergure sont en cours
de réalisation dans cette région.
Les liaisons entre Jijel et Alger à
raison de deux (2) vols affichent
complet, selon un responsable
de l'aéroport.
R.N.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
Les déchets ménagers augmentent jusqu'à 40% durant le Ramadhan
Par Rafik Bakhtini et APS
ncroyable mais, hélas,
vrai ! Les déchets ménagers collectés par l'entreprise NETCOM au niveau de
26 communes depuis le début
du Ramadhan ont atteint
21.500 tonnes soit une
hausse de 30 à 40% par rapport aux autres périodes de
l'année, a indiqué la responsable de la communication et
du développement à NETCOM, Nassima Yakoubi.
"2.000 tonnes de déchets
ménagers sont collectés au
quotidien durant le Ramadhan
soit une hausse de 500 tonnes par rapport aux autres
jours de l'année", a précisé la
responsable à l'APS. En vue
de palier cette situation, Mme
Yakoubi a rappelé les mesures prises pour améliorer la
gestion de la collecte des
déchets et le nettoiement des
chaussées et voix publiques
surtout qu'il s'agit, selon elle,
de résidus organique dont la
dégradation rapide est à l'origine d'odeurs nauséabondes". Pour une gestion optimale et un transport aisé des
déchets vers les CET de
Hamici (Zéralda) et Corso
(Boumerdes), NETCOM a
réuni tous les moyens
humains et matériels en mobilisant durant le Ramadhan
"5.400 agents et 368 camions
dont 170 camions à benne".
I
Elle a, par ailleurs, fait remarquer que 500.000 tonnes de
déchets étaient collectés chaque année par NETCOM soit
une moyenne de 40.000 tonnes/mois. Ces agents, a-t-elle
poursuivi, se déplacent cinq
fois par jour dans divers quartiers et cités de la capitale
pour "nettoyer les espaces
mais aussi collecter et transporter les déchets vers les
deux centres à partir de
22:00h jusqu'à 13:00h. Mme
Yakoubi a, en outre, rappelé
les "efforts déployés ces dernières années par NETCOM
en vue d'inculquer la culture
du tri des déchets auprès des
citoyens notamment dans les
quartiers et cités à forte densité populaire. Les déchets
recyclables sont le carton, le
pain et le plastique. Elle a
insisté, à cet effet, sur l'importance de la "généralisation du
tri sélectif des déchets en vue
de leur recyclage, une source
vitale et indispensable pour le
développement économique
et la création d'emplois. Pour
encourager et faciliter tri
sélectif des déchets et la préservation de l'environnement,
NETCOM a doté les communes de bennes conçues à cet
effet. Evoquant le gaspillage
du pain durant le mois de
Ramadhan, elle a indiqué que
plus de 2.000 kg de pain sont
collectés par jour. NETCOM,
a-t-elle poursuivi, a coordonné ses actions avec la
Direction du commerce de la
wilaya d'Alger en traçant un
programme de sensibilisation
au profit des citoyens sur ce
phénomène.
R.B.
Six millions de baguettes de pain jetées
chaque jour…
n dépit des campagnes de
sensibilisation contre les
comportements nocifs qui
sévissent de plus en plus au
sein de la société du fait d'un
mode de consommation frénétique, notamment durant le
ramadhan, ce mois de jeun se
caractérise par différents
excès. Le gaspillage, de pain
par excellence, est la principale
manifestation de ces comportements excessifs. Quelque
trois millions de baguettes de
pain sont jetées au quotidien à
la poubelle à l'échelle nationale
durant le mois de ramadhan,
selon de l'union des commerçants et artisans algériens
(UGCAA), des estimations qui
renseignent, si besoin est, sur
les proportions alarmantes du
E
fléau de gaspillage. Il semble
en effet que les appels à rationaliser la consommation de cet
aliment de base n'ont pas
trouvé d'écho. Au niveau de la
capitale seule, plus de 6200
baguettes ont été triées des
ordures ménagères durant la
première semaine du mois de
piété et de ferveur spirituelle.
Une quantité qui correspondrait au double de celle collectée pendant le reste de l'année,
selon Souhila Lardjem, directrice de l'entreprise de gestion
du centre d'enfouissement
technique (CET Hamici) de
Zeralda. La sonnette d'alarme
est tirée face à phénomène,
qui outre le préjudice économique qu'il cause, donne lieu à
des spectacles désolants
d'amas de pain jonchant les
entrées d'immeubles ou entassés dans des sacs en plastique
sur la chaussée à même les
poubelles et les bennes de
Netcom.
Chaque membre de la famille
achète quotidiennement une à
deux baguettes de pain de différentes sortes et au moment
de l'Iftar, la table est garnie de
différentes variétés de pain qui
au final ne sont pas consommées, reconnaît Mohamed,
père de famille du quartier
populaire de Bab El Oued. A
quelques heures de la rupture
du jeun, on ne peut pas résister
aux senteurs appétissantes de
pain chaud tout juste sorti du
four qui nous assiègent de
toute part ou encore à ses dif-
férentes formes, aussi tentantes les unes que les autres et
généreusement étalées dans
les vitrines de boulangerie ou
dans des étals de fortune sur la
voie publique, reconnaît-il.
Mourad, d'El Madania, dit qu'il
s'était habitué à consommer le
Mtaloue que son épouse
confectionnait à la maison.
Mais mes cinq fils ramènent
chaque jour des variétés différentes de pain industriel,
laisse-t-il entendre. A El
Mouradia, Khadidja, se plaint
de l'attitude de ces enfants qui
rentrent chaque jour avec différentes sortes de pain qu'ils ne
mangent pas, ce qui la
contraint souvent, avoue-t-elle,
à le jeter.
R.B.
Animation et solidarité ramadanesque
1000 repas et musique en plein air algérois
Par Amar CHEKAR
oignant l’utile à l’agréable en rassemblant toute les catégories algéroises autour d’un diner de l’Iftar conviviale, dont les des dizaines de familles,
des SDF, passagers des cadres, le
groupe Henkel Algérie, qui est sa troisième années conséquence a offert pas
moins de 1000 repas f’tour, vendredi soir
en plein air, à la rue didouche Mourad à
Alger centre. La mise en place qui s’est
étalée en plein cœur de la capitale, tout
au long de la rue didouche Mourad, soit
deux rangées en parallèles qui ont étés
installées entre les deux grands portails
de la faculté d’Alger. L’espace s’est avérée dépassée par le nombre des passagers et familles qui ont voulut partager
l’iftar, mais n’ont pas trouvés de places
ou se sont contenter de gringotter la
chorba avec d’autres personnes.
L’engouement formidable des dizaines
de familles et centaines des passagers
qui ont pour habitude d’aller aux restaurants Diar Errahma, qui ont ouvert leurs
portes depuis le début du mois sacrés,
se sont retrouvés vidés. L’ambiance
conviviale a changé les habitudes de
nombreuses familles et passagers qui se
sont mit dans les mêmes tables tout au
long de la rue. Le menu composé de la
chorba, olives dénoyautés, poulet,
Bourek, eau minérale et limonade Coca
Cola, n’a pas suffit pour satisfaire la
demande de tout les passagers. «
Nous voulons des logements pour habiter et non pas les repas pour vivre
décemment », ont lancé quelques famil-
J
les qui n’ont pas trouvé des places.
Autre animation qui a marqué la soirée,
c’est la forte présence des chaines de
télévision des deux secteurs, public et
privé qui ont suivi pas à pas, le mouvement du partage de l’Iftar à tout bout de
champ. Le programme d’animation,
s’est enrichit par l’organisation d’une
tombola au meme temps que le F’tour,
ou l’on trouve des tickets à remplir en
plus de la réponse à donner pour le
nombre de bouteille Isis liquide que l’on
peut utiliser pour la vaisselle des 1000
repas qui ont étés servi.
S’inscrivant
dans sa politique d’entreprise citoyenne
depuis son arrivée en Algérie il y’a 16
ans, Henkel Algérie qui organise le
F’tour du ramadhan pour sa troisième
années consécutif, réserve comme toute
entreprise citoyenne qui se respecte,
une enveloppe assez conséquente pour
le financement des activités sociale et
autres aides en faveur des familles diminués en plus des activités qui vont dans
le sens de la protection de l’environnement et réduction des déchets à travers
la rationalisation de la consommation
excessif à travers le pays. Appuyé par
la présence du président de l’APC
d’Alger, Abdelhakim Bettache, le P-DG
du groupe Henkel, Jean féminier et
autres délégations qui les ont accompagné, cette action de solidarité qui revêt
une triple importance, animation, solidarité et publicitaire à la fois, a été salué
par la population en grande pompe qui a
été gâté aussi par une soirée musicale
disco Jockey tout au long de la soirée du
vendredi.
Faouzi Ghoulam, joueur de
l’équipe nationale :
« Je suis ému par la
solidarité des Algériens »
Invité à prendre part a l’Iftar avec les
familles, la vedette de l’équipe nationale,
Faouzi Ghoulam, a été surprit par des
centaines de supporters qui l’on suivi
jusqu’à la table du F’tour et durant toute
la soirée du vendredi. « Je ne m’attendais pas que l’espace est assez grand.
Je n’ai jamais vu ça en plein centre
d’Alger.
Ça fait un peu plus plaisir. Déjà, on n’a
pas l’habitude passer Ramdhan en
famille pour la simple raison, on est souvent en préparation et au niveau du club.
Cette année, j’ai eu l’occasion de passer
Ramdhan en famille et avec le peuple
Algérien parce que je suis en vacance.
Ça fait vraiment plaisir de voire autant de
monde et manger ensemble. Je garde
un très bon souvenir », a-t-il souligné
quelques
minutes
avant
l’Iftar.
Répondant à la question de rendre cette
expérience visible et transmettre les
valeurs culturelles du peuple à travers le
monde du football Européen, Faouzi
affirme. « C’est normal. La semaine prochaine, on va aider les enfants diminués,
les orphelins. Pourquoi ne pas être
ambassadeur de l’Algérie à l’étranger,
même si l’on est déjà ambassadeur sur
le terrain du football. Mentalement on est
tranquille avant de préparer la prochaine
saison et on est tranquille». S’agissant
4
de sa préparation avec l’équipe nationale, Faouzi Ghoulam, souligne. «
Actuellement je suis en préparation tout
seul. Parce que l’équipe nationale ça
commence au mois de septembre.
Après la préparation avec mon club
Naples, Italie.
A la fin du mois d’aout ou début de septembre on aura un rassemblement et
d’ici la on verra et à fait toujours plaisir
de revenir à l’équipe nationale et en
Algérie », a assuré Faouzi Ghoulam
avec sourir et modestie. Concernant le
phénomène de la violence dans les stades qui reste toujours inquiétant, la
vedette de l’équipe nationale et du club
Italien Naples, revient sur l’importance
du sujet. « C’est vrai que j’ai beaucoup
d’échos et je m’intéresse à la problématique de la violence il n’y a pas très longtemps. C’est vrai que dans le Maghreb
c’est un peu plus que les autres. Il y’ a
de la ferveur et une vrai ambiance, mais
le débordement gène les familles et les
enfants qui veulent venir voire les
matchs », a-t-il dit, avant d’ajouter que «
C’est vraiment difficile aux familles d’accéder au stade parce que, il n’y a pas
assez de sécurité sur le terrain », et de
déplorer en disant que c’est vraiment
dommage pour les supporters et pour
les joueurs aussi. « Lorsque les joueurs
sentent qu’ils n’y a pas de sécurité dans
le stade, c’est vraiment difficile de donner son énergie à 100% », fera t-il
savoir, tout en souhaitant bonne fête de
l’aide à tous les supporters et familles
Algériennes.
A.C
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Criminel gaspillage
L'Algérien, en dépit de l'érosion continuelle de son pouvoir d'achat, n'en dépense pas moins toujours plus sous l'effet du jeûne.
Cette pratique, contraire aux préceptes de l'islam, remet carrément en cause les mérites attendus du carême. Mais, ne dit-on pas aussi "
ventre affamé n'a point d'oreilles "…
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Hongrie /
Belgique
22:50 : UEFA Euro
2016, le mag
23:20 : Les experts
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
21:00 : Renoir
22:50 : Vous n'avez
encore rien vu
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 26 juin 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Hongrie / Belgique
Grâce à un superbe but inscrit par Radja Nainggolan en
toute fin de match face à la Suède (1-0), les Diables
Rouges ont finalement décroché la 2e place de leur
groupe et affrontent la Hongrie, qui, à la surprise
générale, a terminé en tête du sien, devant l'Islande et le
Portugal. Dans une partie de tableau finalement assez
dégagée, les hommes de Marc Wilmots peuvent désormais
voir loin dans cet Euro, à condition toutefois qu'Eden
Hazard et ses partenaires fassent les efforts collectifs
nécessaires pour prendre le dessus sur leurs adversaires.
Sur France 2 - 21h00
Renoir
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad
Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
21:00 : Capital
23:00 : Enquête
exclusive
21
Sur la Côte d'Azur en 1915, Andrée Heuschling,
mandatée par la défunte femme d'Auguste Renoir,
propose au célèbre peintre d'être son modèle. Alors que
l'homme, vieillissant et perclus de douleurs, se remet
difficilement de la mort de son épouse, Andrée apporte
un peu de vie et d'insolence dans sa vie. La routine de
leur séances est bouleversée par l'arrivée de Jean, un
des fils d'Auguste, revenu blessé de la guerre.
Sur M6 - 21h00
Capital
« Kebab : plus fort que le burger ? ». Composé de
viande grillée découpée en tranches, de crudités, de
pain, le kebab, généralement peu onéreux, séduit
particulièrement les jeunes. Des entrepreneurs tentent
de redorer le blason de ce sandwich qui a mauvaise
réputation • « Snacking sain : peut-on vraiment
craquer ? ». Au milieu des chips et des friandises, de
nouveaux produits présentés comme peu caloriques ont
fait leur apparition • « Michel et Augustin à la
conquête des Etats-Unis ». Dégustation sauvage dans
la rue, porte-à-porte... pour s'implanter outreAtlantique, le duo d'entrepreneurs français compte bien
faire parler de la marque par tous les moyens.
Comment tentent-ils de faire la différence avec les
produits traditionnels américains ?
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Dimanche 26 juin 2016
LAB
H
E
T
)
E
D
S
A
P
(
Conséquences directes et fulgurantes du Brexit
M I E U X V A U T E N R I R E…
2.000 milliards USD envolés
sur les marchés financiers...
La planète entière est en
train de vivre un véritable
séisme à la suite du vote
britannique. L'Algérie n'est
d'ailleurs pas en reste,
puisque les cours du
pétrole ont eux aussi
plongé de manière
fulgurante.
Par Rafik Bakhtini
et Agences
agence Moody's a
abaissé vendredi de
stable à négative la
perspective de la note du
Royaume-Uni, signifiant qu'elle
pourrait dégrader cette note dans
un avenir proche. Moody's
estime que s'amorce "une
période prolongée d'incertitude"
qui va avoir "des implications
négatives sur les perspectives de
croissance à moyen terme" de
l'économie britannique. La note
de la dette est maintenue à Aa1.
Les parallèles entre le succès du
Brexit et celui de Donald Trump
vont au-delà de la ressemblance
L'
capillaire entre le milliardaire
américain et Boris Johnson,
pressenti pour devenir le Premier
ministre
du
Royaume-Uni.
Populisme, rejet des élites technocrates, craintes de la classe
ouvrière face à la mondialisation,
peur des crises migratoires... Les
deux poussées de fièvre se nourrissent des mêmes maux. Alors
que les experts se sont cachés
derrière le bon sens pour prédire
le maintient du Royaume-Uni
dans l'UE, sous-estimant le rasle-bol britannique, Donald Trump
peut-il créer la surprise face à
Hillary Clinton? C'est possible,
mais les deux élections sont difficilement comparables. ZCZC
Le Royaume-Uni qui comprend
quatre
pays,
l'Angleterre,
l'Ecosse, l'Irlande du Nord, le
pays de galles, va faire face à la
revendication d'indépendance de
l'Ecosse et de ralliement de
l'Irlande du Nord à l'Irlande,
après le vote pour le retrait britannique de l'Union européenne,
selon des médias britanniques.
Durant la campagne électorale,
l'Ecosse et l'Irlande du Nord
avaient avisé qu'ils remettraient
sur la table la question de leur
indépendance du Royaume Uni
dans le cas d'un Brexit, et à présent, le gouvernement risque de
faire face à un nouveau mouvement d'indépendantistes, souligne-t-on. Cité par la BBC, le premier ministre de l'Ecosse, Nicola
Sturgeon, a déclaré après les
l'annonce des résultats du référendum, qu'un second référendum sur l'indépendance est "hautement probable, ajoutant qu'il
était "démocratiquement inacceptable" que l'Ecosse soit mise
hors de l'UE contre sa volonté.
Elle a annoncé que le gouvernement écossais allait commencer
à préparer la législation pour permettre un autre vote pour l'indépendance. Les chiffres du référendum montrent que l'Ecosse et
l'Irlande du Nord ont voté pour
rester dans l'UE. La victoire des
partisans du retrait, attisera certainement la revendication séparatiste du Royaume Uni, selon
les commentaires médiatiques.
Pour rappel, lors du référendum
sur l'indépendance de l'Ecosse
de 2014, les Ecossais avaient
choisi de rester dans le
Royaume-Uni. Le Parti national
écossais a menacé maintes fois,
durant la campagne sur le brexit,
de redemander un nouveau référendum si toutefois Londres
venait à divorcer d'avec l'Europe.
L'ancien premier ministre écossais et porte parole du parti national Ecossais (SNP) pour les
affaires étrangères au parlement
britannique, Alex Salmond, avait
affirmé que l'Ecosse retrouvera
son indépendance deux ans
après le référendum si toutefois
le clan du brexit l'emportait. Outre
l'Ecosse, l'Irlande du Nord, qui a
voté à 55, 8% contre le brexit,
pourra également remettre en
cause l'accord de 1998 été signé
"parce que Londres et Dublin
étaient tous deux membres de
l'UE", selon les médias. L'accord
précise que, si une majorité de
citoyens nord-irlandais se prononce pour un rattachement à
l'Irlande, un référendum sur la
réunification doit être organisé,
rappelle-t-on. Des nationalistes
de l'Irlande du nord, ont déjà
appelé à un sondage sur la réunification de l'Irlande, selon les
médias. Les observateurs estiment que le Brexit "n'augure rien
de bon pour la paix en Irlande du
Nord". Durant toute la campagne,
les partisans du maintien de
Londres au sein de l'UE, avaient
mis en garde contre le risque de
l'éclatement du Royaume Uni.
R.B.
Des acteurs politiques nationaux réagissent
" L'unité de l'UE remise en cause "
Par Assia Mekhennef
e retrait de la GrandeBretagne de l'Union
Européenne a suscité des avis
mitigés au sein de la classe
politique nationale qui s'est dit
" pour " cette décision prise par
les britanniques, estimant,
dans ce cadre, que ce retrait
aura un impact négatif sur
l'Union ce qui va la déstabiliser.
Le député du Front de la justice et du développement
(FJD), Lakhdar Benkhellaf a
estimé que décision montre le
sommet de la démocratie et
L
É ditorial
l'importance des élections dans
ce pays. " C'est cela les pays
qui respecte l'opinion de leurs
populations, contrairement aux
pays arabes, le peuple
Britannique a choisi de sortir
de l'UE malgré les explications
des autorités britanniques ", at-il indiqué. Pour Benkhellaf
cela aura un impact négatif sur
l'Union Européenne. " Son
unité deviendra faible et il peut
y avoir d'autre sortie par d'autres pays qui ont déjà envisagé
de se retirer de l'UE et cela va
faiblir l'unité de l'Union ".
Pour sa part, Seddik Chihab,
porte parole du
Rassemblement national
démocratique (RND) a indiqué
que c'est une affaire AngloEuropéenne, pour lui cela mettra en cause la position de l'UE
sur cet esprti anti-émigration. "
La Grande Bretagne est un
grand pays et ce retrait de
influencera sur l'UE ce qui va
la déstabiliser ".
Le Chargé de communication
du Mouvement de la société
pour la paix (MSP), Garouk
Tifour a déclaré qu'il y a un
changement qui se passe à
l'Europe relatif aux crises qu'a
connaît le système financier.
Selon lui, cela mènera à la
désintégration de ce qui avait
été construit après le nouveau
système financier.
" Répondre aux revendication
du peuple est une chose que
nous félicitons et la démission
de Cameron est une harmonie
holistique avec la culture
démocratique dans ce pays ",
a-t-il estimé.
" Le système mondiale est
entrée à travers ces changements dans des indicateurs de
la crise économique et financière du système capitaliste à
l'instar de la France, la Grèce
et le Portugal", poursuit notre
interlocuteur. Et d'ajouter : " les
populations de la région commencent à revenir aux anciennes monnaies. Cela aura une
influence sur l'unité de l'Europe
", conclu-t-il.
Le membre du Bureau politique du Parti des Travailleurs
(PT), Ramdane Taazibt a
considéré le retrait de la
Grande Bretagne de l'Union
Européenne d'une victoire.
Selon lui, l'Union Européenne
est à l'origine du chômage et
destruction des institutions. "
C'est un début de la fin de
l'UE, toutes les populations
sont contre l'Union, ses commissaires ne sont pas élus, ils
sont là pour servir les marchés
et non les populations ",
déclare Taazibt.
A.M.
délivrer pas mal de prestations sociales, est quasisaignée à blanc car la politique de l'Etat reste très
floue concernant cette question. D'abord, il est de
a réforme de la retraite est peut-être un mal
notoriété publique que la CNAS n'est alimentée
nécessaire qui vise à éviter à la caisse charque par les cotisations des travailleurs. A ce titre,
gée de délivrer les pensions de faire faillite,
ces derniers devraient être les seuls à avoir droit
laissant sur le carreau des millions de personnes
de regard sur sa gestion. Pourtant, celle-ci prend
âgées, dont certaines prennent jusqu'alors certains
de leurs descendants. Un pareil scénario-catastrophe n'est hélas pas exclu pour en charge les prestations sociales destinées aux handicapées et autres cas
qui se souvient que la CNR a déjà failli déposer la clé sous le paillasson dans les sociaux, alors que ces derniers devraient au contraire être à la charge de l'Etat.
années 90. Pourtant, cette " réforme " n'en devait pas moins être abordée de L'introduction du système " tiers-payant " a lui aussi contribué à vider les caisses
manière aussi " abrupte ". Lorsque les caisses de l'Etat étaient remplies à raz-bord, sociales, aussi sûrement que l'avait fait le toujours patron de l'UGTA pour le compte
ce ne sont pas les retraités ni les modestes travailleurs qui en avaient (le plus) pro- de Moumen Khalifa il y a de cela plusieurs années déjà. Avec cela, la diversification des sources de financement, comme par
fité. Il n'est pas normal, dès lors, que ce soit cette
exemple l'instauration du principe " pollueurfrange très fragile de la société qui soit appelée la
" Le projet de mise en place d'une caisse spécialement
payeur ", en imposant des taxes destinées à la
première à contribution dès l'apparition des premiers
chargée des recouvrements attend toujours d'être
sécurité sociale à toutes les industries attentatoisignes de l'actuelle crise financière et économique
concrétisé sur le terrain. Or, la CNAS, en charge de
res à la santé publique (tabac, alcool, raffinage
du pays. Mais, là, n'est même pas le propos, étant
délivrer pas mal de prestations sociales, est quasid'hydrocarbures, cimenteries…), cette diversificaentendu par ailleurs que ce sujet précis a déjà été
saignée à blanc car la politique de l'Etat reste très floue
tion-là tarde toujours à se faire jour alors que l'on
largement commenté et traité dans de précédents
concernant cette question ".
en parle depuis une bonne dizaine d'années. Ainsi,
éditoriaux. En revanche, et là je parle en connaissi les caisses sociales vont mal aujourd'hui, et si le
sance de cause, je me demande comment on se
propose de réformer le système de retraite quand on n'a même pas osé trancher régime de retraite en est menacé, c'est à cause de la mauvaise gestion qui a (presle débat relatif au type de sécurité sociale que nous souhaitons avoir. Pour ceux que) toujours caractérisé ce secteur, à commencer par le manque à gagner
qui l'ignorent encore, c'est la CNAS qui est chargée de collecter les cotisations énorme en matière de recouvrement de cotisations sociales, qui donne l'air de ne
sociales destinées aux autres caisses que sont la CNR, la CASNOS et la CACO- pas déranger outre mesure les gens en charge de la gestion de ce secteur névralBATPH. Le projet de mise en place d'une caisse spécialement chargée des recou- gique. Alors, comment refuser à ces gens, ceux-là au moins, une retraite anticipée
vrements attend toujours d'être concrétisé sur le terrain. Or, la CNAS, en charge de salvatrice pour la sécurité sociale dans le pays…
M. A.
L
Par Mohamed Abdoun
COMMENCER PAR LE…
COMMENCEMENT
2
Dimanche 26 juin 2016
Quotidien national d’information
- Plus d'un Français sur deux favorable à
la torture des terroristes.
- Et qui dit ça ?
- La possibilité de la torture est acceptée
par plus d'un Français sur deux, dans le
contexte des attentats djihadistes de 2015,
selon un sondage de l'Acat à l'occasion de
son rapport annuel sur le phénomène tortionnaire dans le monde.
- Ça te rappelle rien ?
- Dis toujours…
- Du temps de la guerre de Libération
nationale, l'armée coloniale avait carte
blanche pour torturer aussi, et même
assassiner, sous prétexte de récolter très
rapidement de l'info et éviter d'autres
actions de résistance de l'ALN. En clair,
quand il s'agit de leur propre sécurité, ils
ne se gênent absolument pas de redevenir
ces barbares qu'ils n'auraient jamais dû
cesser d'être.
- Tu sais, y a quand même un point positif
à relever dans cette triste affaire.
- Ah bon ! Et quel est-il ?
- Bah, tout ce ramassis rassis et assis de
Français, il n'a pas fallu les torturer pour
leur soutirer ce terrible aveu.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
" La restriction
d'accès aux
réseaux sociaux
avait pour
objectif
principal de
protéger les
candidats au baccalauréat contre
les tentatives de déstabilisation ",
Imane-Houda Feraoun, ministre
de la Poste et des Technologies
de l'information et de la
communication.
L'Egypte appelle à l'aide…
l'entité sioniste
e maréchal Al-Sissi a récemment sollicité
l'aide de Netanyahu pour la résolution du
différend avec l'Ethiopie, à propos du barrage de Grand Renaissance. Cette décision a été motivée
par l'intransigeance de l'Ethiopie et son refus face aux
appels à la coordination de l'Egypte, à propos de la
construction du barrage et des stations de retenue
d'eau.". C'est ce qu'a révélé le journal Al-Araby AlJadeed. Selon les sources du journal, cet appel au secours
intervient après que l'Ethiopie a résisté aux pressions
exercées par les pays arabes dont l'Arabie Saoudite et les
Emirats arabes unis. En effet, Addis-Abeba est persuadé
que la réalisation de ce barrage est nécessaire pour la
relève de son économie. Toujours selon le media, les
diplomates égyptiens s'inquiètent du fait que cette stratégie ne mène à un transfert des eaux du Nil vers Israël. "
Israël peut jouer un rôle important dans la résolution de
la crise, mais étant donné ses ambitions politiques et
hydrauliques, il n'est pas de l'intérêt de l'Egypte de
l'avoir comme médiateur des négociations puisqu'au
demeurant, il reste un ennemi stratégique du pays.", a
affirmé, à ce propos, au Al-Monitor, Mohamed Nasreddin
Allam, un ancien ministre des Ressources hydrauliques et
de l'Irrigation. Rappelons que l'Ethiopie construit actuellement sur le Nil le barrage de Grand Renaissance, d'une
capacité de 6 000 MW. L'Egypte craint que l'infrastructure ne restreigne son accès à l'eau du fleuve qui est sa
principale source d'eau potable. Une commission tripartite a été formée avec le Soudan pour choisir un cabinet
qui déterminera si les craintes égyptiennes sont fondées.
Le barrage est déjà construit à 50% avec un financement
mobilisé par le peuple éthiopien.
"L
Ben voyons…
1 166 cas d'intoxication
alimentaire
a directrice de la prévention socioenvironnementale au ministère de
la Santé, de la Population et de la
Réforme hospitalière, Dr Samia Amrani,
a indiqué que 1 166 cas d'intoxication
alimentaire causant la mort de deux personnes ont été enregistrés entre le 1er
janvier et le 31 mai 2016. Les principaux produits responsables de ces
intoxications alimentaires sont la pâtisserie, la viande hachée et les denrées
alimentaires dont la chaîne de froid n'a
pas été respectée, a précisé la responsable dans une déclaration à l'APS. Oum
El Bouaghi, Constantine et Médéa sont
les wilayas qui ont recensé le plus grand
nombre de cas d'intoxication alimentaire
en 2016, a fait savoir Dr Amrani qui a
appelé à une vigilance plus accrue
durant ce mois sacré de ramadan qui
coïncide avec la saison estivale où la
chaleur est propice à la prolifération
bactérienne.
L
Le baromètre de Tribune des Lecteurs
En baisse
En hausse
Mohamed Aïssa, ministre
des Affaires religieuses
et des Wakfs
otre ministre des Affaires religieuse a ce formidable mérite
de casser pas mal de tabous, de
clouer le bec aux intégristes de tous
poil et de faire tout pour revenir
aux valeurs originelles et justes de
l'islam pratiqué depuis toujours en
Algérie, un islam fait de tolérance,
de respect de l'autre, de modernité
et de générosité.
N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
n aura beau gloser
sur le… sujet (avec
jeu de mot, bien sûr) pendant des années, le fait n'en
est pas moins là : la ministre de l'Education nationale, en recourant au blocage des réseaux sociaux,
n'a fait que masquer les
fuites des sujets du Bac…
O
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78
021 73 71 28
ANEP ORAN :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Bureau de Tizi-Ouzou
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Tél : 0551 97 32 08
Impression :
Bureau de Chlef
Ouest : SIO
Centre : SIA
Publicité
Tél : 0774 27 89 49
Tel/fax : 021 71 65 74
Tel/fax : 021 71 67 60
Bureau de Béjaïa
Administration & finance :
QUOTIDIEN NATIONAL
D’INFORMATION
Nouria Benghebrit, ministre
de l'Education nationale
Tél : 0773 71 99 37
Bureau de Tiaret
Tél : 0541 01 48 97
23
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
VIOLENT INCENDIE AU SUPERMARCHÉ " TOP SHOP " DE BLIDA
HUIT BLESSÉS
Le supermarché " Top Shop "
prend feu causant une perte de plus
de 20 milliard cts L'alerte a été donnée vers 10h30, ce vendredi matin,
pour des fumées qui se dégageaient
d'un compteur central, à l'intérieur
du supermarché " Top Shop " sis à
la rue Ahmed Zabana dans la périphérie nord de la ville de Blida.
Aussitôt, des sapeurs-pompiers, les
gendarmes et les policiers se sont
rendus sur place afin de parer à
toute éventualité. Le feu s'est propagé rapidement et réduit en cendre
toute la structure et la marchandise
du supermarché sans qu'il ne se propage aux immeubles voisins. Il a
fallu plus de trois heures de temps
pour que les sapeurs-pompiers puissent maitriser l'incendie. Selon les
premières infirmations, une étincelle électrique serait derrière ce
gigantesque incendie. Un incendie
qui a causé des blessures de différents degrés de grièveté à huit personnes dont deux éléments de la
protection civile. En outre, les préjudices ont été estimés à plus de 20
milliards de centimes.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2230 - DIMANCHE 26 JUIN 2016 - PRIX 15 DA.
Le Rebelle ne se taira jamais
enza ", " l'ironie du sort ",
" l'Hymne à Boudiaf " "
Afalkou Bezrou Alaghriv "
qui ne connait pas l'auteur de ces
chansons ? Qui a donné sa vie pour
une démocratie majeure ? Qui a dit tout
haut ce que ses frères ressentent tout
bas, dans des moments très critiques
qu'a connu l'Algérie ? N'a-t-il pas
échappé à la mort le 9octobre 1998
lorsque un gendarme lui a tiré 5 bal-
"K
Fermeture du siège d'El-Watan
Les explications de la wilaya
e nouveau siège d'El-Watan, situé
à Kouba, a été fermé par les autorités. Suite à cette fermeture, la wilaya
d'Alger a donné sa version de l'affaire.
Dans un communiqué transmis ce
vendredi à l'APS, il est précisé que " le
nouveau siège du groupe de presse
El-Watan, sis au Ruisseau, commune
de Kouba, la wilaya d'Alger précise
qu'"après examen, il ressort que le
dossier modificatif du permis de
construction, déposé au niveau de
l'APC de Kouba, le 6 juin 2016, a reçu
un avis défavorable pour les motifs
suivants : 1- Le dossier non conforme
au permis de construire initial délivré
en octobre 2010, étant donné que le
responsable du groupe a rajouté un
étage en violation du permis de
construction délivré. 2- Empiétement
sur le domaine public d'une superficie
d'environ 1 400 m2 en érigeant une
clôture en dur, en infraction à la loi 9029 modifiée et complétée relative à
l'aménagement et à l'urbanisme et au
décret exécutif 91-175 définissant les
L
règles d'aménagement, d'urbanisme et
des constructions et au décret exécutif
91-176 modifié et complété portant
modalités de délivrance des actes
d'urbanisme. Aussi, conformément à
l'article 56 du décret 91-176, le certificat de conformité valant permis d'habiter ou autorisation d'admission du
public et du personnel, le requérant ne
dispose pas du certificat de conformité
pour l'occupation des lieux". Il est à
rappeler que la rédaction du quotidien
El-Watan allait prendre possession du
nouveau siège, ce vendredi, l'opération de déménagement ayant été entamée mercredi avant qu'elle soit avortée jeudi soir par la police. Hier, à
l'heure où nous mettions sous presse,
une solution médiane aurait été trouvée.
C'est, du moins, ce que nous avons
appris d'une source proche du journal,
citant le chef de daïra d'Hussein Dey,
via les réseaux sociaux.
I.H.
GAÏD SALAH
POURSUIT SA VISITE
À LA 4E RM
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
" MATOUB rend hommage au premier
journaliste assassiné TAHAR DJAOUT
en imaginant une voix s'adressant de
l'au-delà à cet enfant de trois ans. A
travers cette chanson, il exprime son
soutient de l'homme révolté qui s'indigne des larmes coulant sur le visage
d'une petite fille. Ses textes impulsifs
parlaient de toute forme de pression
dont sont victimes les algériens.
Matoub lounes aimait vraiment son
pays . Le nom MATOUB LOUNES évoque dans la mémoire de tous et toutes
les algériens et algériennes, le courage, la bravoure, l'honneur, la révolte,
la colère, l'indignation, la liberté, tamazight, la démocratie, la fierté, l'engagement, la générosité, la fidélité ,l'authenticité. MATOUB LOUNES est devenu le
symbole dans le combat démocratique,
identitaire dans la chanson. Il est rentré dans l'histoire des grands monuments de la chanson par la grande
porte. MATOUB fait peur même après
sa mort. Les symboles ne meurent
jamais et comme tu disais " mazel
essouthik adyabaâzek ".
S.A
Page 17
Iftar :
20:14
Imsak : 03:29
Quotidien national d’information
Page 3
8ÈME ANNÉE - N° 2230 - DIMANCHE 26 JUIN 2016 - PRIX 10 DA.
2.000 milliards
USD envolés sur
les marchés
financiers...
Page 2
www.tribunelecteurs.com
IL YA DE CELA 18 ANS , IL SE FAISAIT LÂCHEMENT
ASSASSINER DANS SA KABYLIE NATALE
CONSÉQUENCES DIRECTES
ET FULGURANTES DU BREXIT
PH TDL
Par Samia Acher
chacun de nous cette soif identitaire
réprimée depuis très longtemps. Après
18 ans, les auteurs de son lâche
assassinat restent impunis. C'est le
mystère total qui règne sur cette
enquête. Matoub lounes est un chanteur populaire engagé, sa popularité la
rendu une cible facile et parfaite pour
les assassins afin de frapper fort.
Matoub refusait d'abdiquer, il refusait
toute forme d'autorité et d'oppression,
en revendiquant haut et fort la reconnaissance de la langue qui a bercé son
enfance tamazight . Il disait que ses
chansons dérangeaient. Séquestré
par les terroristes , ces derniers lui ont
interdit de remonter en scène mais malgré, toutes les menaces de mort qui
pesaient sur lui, Matoub était plus
déterminé à continuer son combat " je
me battrai davantage encore avec plus
de maturité "a-t-il déclaré lors d'un
entretien réalisé par le journaliste
Patrick Poivre D'Arvor à la chaîne TF1.
La souffrance de Matoub était beaucoup plus morale que physique, le pouvoir refusait sa langue berbère.
MATOUB LOUNES a chanté la douleur,
la souffrance. Dans la chanson, " kenza
MISSION DIFFICILE POUR L'ALGÉRIE
Pour une
formation
de pointe
IL Y A DE CELA 18 ANS , IL SE FAISAIT LÂCHEMENT ASSASSINER
DANS SA KABYLIE NATALE
les de kalachnikov à bout portant ? N'at-il pas échappé à la mort le jour ou il a
été kidnappé par un groupe terroriste
en le 25 septembre 1994 prés de
takhoukht ? Malheureusement le 25 juin
1998 il n'échappe pas aux balles des
assassins. Cette fois ci c'est ils ont
frappé là ou ça fait très mal, mais ils ne
savent que les symboles ne meurent
jamais. En partant Matoub a laissé derrière lui des milliers et des millions de
MATOUB. Matoub Lounes est un
chanteur engagé, fervent militant de la
cause identitaire amazighe en Algérie,
une langue qu'il a tant aimée. Il a
apporté sa contribution dans la revendication et la popularisation de la culture
amazighe et du combat pour la démocratie ainsi que pour la laïcité en
Algérie. Il est vrai qu'il était apolitique,
mais ses chansons étaient toutes à
caractère politique, car il parlait dans
ses chansons de l'injustice, de la pauvreté, de la corruption du déni identitaire, tous ses sujets sont d'une façon
ou d'une autre liés à la politique. A travers ces chansons il a pu réveiller en
ELIMINATOIRES AU MONDIAL-2018
Le Rebelle
ne se taira jamais
Page 24
LES DÉCHETS MÉNAGERS AUGMENTENT JUSQU'À 40%
DURANT LE RAMADHAN
CRIMINEL GASPILLAGE
Lire en page 4
1ère édition du concours Matoub Lounes
Plus de 80 chanteurs attendus
Par Roza Drik
Plus de quatre vingt chanteurs sont inscrits au concours de chant Matooub
Lounes, a indiqué Malika Matoub. A l'occasion de la commémoration du 18ème
anniversaire de l'assassinat de Lounes, la fondation qui porte son nom organise, la
première édition du concours de chants qui aura lieu du 27 au 1 er juillet prochain
à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Durant ses trois jours,
les participants seront auditionnés devant un membre de jury qui sélectionnera les
trois premiers lauréats dont les noms seront connus le 1er juillet date de clôture de
cette édition. Au programme de la fondation, une veillée religieuse à la mémoire du
défunt, a été organisée dans la soirée d'hier le 24 juin, animée par la troupe religieuse de Tizi Hibel et celle de Larbaa Nath Irtahen. Aujourd'hui, le 25 juin,un
recueillement et dépôt de gerbes de fleurs prévu à Tala Bounane sur la route
menant de Tizi Ouzou- Ath Douala, à quelques kilomètres de son village natal
Taourirt Mokrane. Vers 11 heures, un rassemblement et accueille sera réservé aux
différentes délégations des associations participatives et aux personnalités politique
et culturels. Une table ronde sur " le mouvement berbère combat politique et création artistique et production culturelle " sera animée par Tarik Aziz, Nacer et
Mokrane Allouane. Dans la soirée vers 22 heures, une rencontre citoyenne, du
chant, des témoignages qui porteront sur le parcours de Matoub Lounes, chanteur
engagé et militant de la cause identitaire amazighe.
R.D
Mieux vaut en rire
Affaire KBC
Le directeur de la chaîne sous mandat de dépôt
Six millions de baguettes
de pain jetées chaque jour…
PH. Hafida
Le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed a placé, ce vendredi,
sous mandat de dépôt le directeur de la chaîne KBC, Mehdi Benaïssa (également directeur de Ness Prod, filiale de Cevital), le directeur de la production,
Ryad Hertouf, et la directrice centrale au ministère de la Culture, Mounia Nadji.
Le mandat de dépôt a été prononcé après trois jours d'interrogatoire et de gardeà-vue dans les locaux de la gendarmerie de Bab Djedid, à Alger. Le président du
conseil d'administration du groupe Khabar, Zaher-eddine Smati, et la comptable
ont été cités comme témoins dans cette affaire liée à deux émissions critiques
"Ness stah" et "Ki hna Ki Ness", dont la diffusion a été arrêtée. Le juge d'instruction a motivé sa décision par de "fausses déclarations" et " une mauvaise utilisation de la fonction". Cela se produit dans un contexte marqué par de fortes pressions sur la presse. Le groupe Khabar a déjà une affaire relative à la demande
d'annulation de son rachat par le groupe Cevital. Une affaire intentée par le
ministère de la Communication. Après quatre reports, le tribunal administratif de
Bir Mourad Raïs a décidé de geler les effets de la transaction jusqu'à ce qu'il statue sur le fond.
I.H
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
1 607 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content