close

Enter

Log in using OpenID

2014 - sfeds

embedDownload
Actualités SEAA1718
Novembre 2014
SOMMAIRE
1. COLLOQUES
- La mer, la guerre et les affaires
- Dissenting Experience, Experiencing Dissent: Varieties of Dissenting Expression
- Bruissements de la pastorale
- Les mondes britanniques, une communauté de destins?
- Le corps de l’héroïsme
- Problematizing the self in eighteenth-century autobiographical writing in English
2. APPELS À CONTRIBUTIONS
- Ateliers SAES
- Engagisme et engagés
- Séminaire international des jeunes dix-huitièmistes
- Letters and Letter Writing
- Attending to Early Modern Women : It’s About Time
- Social Networks 1450-1850.
- Early Modern Women and the Book
- Anglo-Iberian Relations, 1500-1850
- Margaret Cavendish
- Difficult Women in the Long Eighteenth Century
- Le « préjugé hiéroglyphiste »
- La marge et les historiens : de l’Amérique du Nord aux anciens Empires
- Wrongdoing : Realities, representations, reactions
- Johnson and Shakespeare
- Illustration: The Birth of Images
3. CONCOURS, JOURNÉES D’ÉTUDES, SÉMINAIRES ET CONFÉRENCES
- Séminaire : Groupe de recherche, Frontières
- Séminaire Droits naturels et droits de l’homme
- Atelier Richesse et Vertu
- Séminaire AGON : Histoire et poétique des querelles en Europe
- Conférence Christine Chivallon
- Séminaire du réseau Culture et religion
- Séminaire HIDISOC
- The Digital Humanist
- Séminaire EPISTÉMÈ
- Séminaire EHESS Femmes et savoirs
- Séminaire 17-18 du LERMA
2
4. EXPOSITIONS, MUSÉES, SPECTACLES, SITES INTERNET
- Turner : les dernières années, la peinture libérée
- Lexicons of Early Modern English
- Friends of Dr Williams’s Library Annual Lectures
5. ANNONCES ET SOUTENANCES
- Prix de la Chancellerie des Universités de Pari
6. PARUTIONS
- Harrington et le républicanisme à l'âge classique
- Frankenstein et autres romans gothiques
- Histoire des traductions en langue française
- La Guerre civile
-‘
(1718-1719): a critical edition
- Les discours de la é o
A
é oq
- Recensions
c
q
3
1. COLLOQUES
- La mer, la guerre et les affaires : Enjeux et réalités maritimes de la Révolution
Française
Centre de Recherche Bretonne et Celtique
Université de Bretagne Occidentale, UFR Lettres et Sciences Humaines, http://www.univbrest.fr/crbc/
JEUDI 6 NOVEMBRE
SALLE DES CONFÉRENCES
9h Accueil
9h30 Introduction générale
Jeux d’échelle - Atelier présidé par Anne de MATHAN (CRBC, UBO)
Thomas CAN (GHRIS, Université de Rouen), Face à la crainte d’invasion anglaise, un
renforcement de la Terreur. Réalité de la surveillance dans les communes littorales de SeineInférieure 1793-94
Thibaut POIROT (IHRF, Univ. Paris 1), La marine à la tribune : les députés et la guerre
navale pendant la Législative
Olivier SAUZEREAU (CFV, Univ. Nantes), Les observatoires de la Marine
10h La mer, un espace à révolutionner
Martine ACERRA (CRHIA, Univ. Nantes), Entre compétences et opportunités, regards sur
soi d’un mousse devenu officier de marine. 1782-1798
Éric SAUNIER (CIRTAI idées, Univ. Le Havre), ‘La guerre est déclarée !’. Les
représentations des guerres révolutionnaires à travers les écrits de Toussaint Bonvoisin.
Ivan VALDEZ BUBNOV (UNAM, Mexico), The influence of the French Naval Engineer
Francois Gautier on the administrative policies in Spain and Spanish America during the late
1790s
11h20 Pause
11h40 Des individus interconnectés
Roger KNIGHT (Université de Greenwich), Transporting the British Army by sea and the
problem of insufficient merchant tonnage, 1793-1802
Cristina MOREIRA (University of Minho), State administrative and financial management of
provisioning food for the Army (1762-1815)
Sébastien NOFFICIAL (CERHIO-UBS Lorient), Mobilisation du port arsenal de Lorient en
1793
Agustin GUIMERA (CSIC, Madrid), Blocus et opérations amphibies espagnols et anglais
dans le Détroit et la Méditerranée occidentale, 1789-1802 : le rôle du leadership naval
14h30 Les implications économiques de la guerre - Atelier présidé par Pierrick
POURCHASSE (CRBC, Univ. Brest)
Agustin GONZALEZ ENCISO (Université de Navarre, Pampelune), The Spanish ‘contractor
state’ and the influence of Revolutionary Wars
Jean-Pierre THOMIN (CRBC, UBO), Malgré la guerre, les affaires continuent. Négoce et
armement maritime à Landerneau pendant la Révolution
Dominique DERRIEN (CRBC, UBO), Entre Atlantique et République. Le négoce des cuirs
en Bretagne au cours de la Révolution, 1789-1802
Christian PFISTER (HLLI-CRHAEL Univ. Boulogne,) Un port face à l’Angleterre :
Gravelines (1792-1802)
Karine AUDRAN (CERHIO, Univ. Rennes 2), Survivre en temps de guerre : la course au
service de l’approvisionnement des villes maritimes. L’exemple brestois sous la Révolution et
l’Empire
4
François ANTOINE (Archives de l’État, Bruxelles), La relance du commerce international à
partir d’Anvers vers 1800
VENDREDI 7 NOVEMBRE
SALLE DES CONFÉRENCES
8h30 Face aux Anglais : les négoces d’Atlantique, Manche et Mer du Nord –
Atelier présidé par André LESPAGNOL
Silvia MARZAGALLI (IUF, Univ. Nice/Sophia-Antipolis), Les avantages d’une neutralité
approvisionnante : les Américains et le commerce avec la France 1793-1815
Frédéric REGENT (IHRF, Univ. Paris 1), Les propriétaires d’esclaves de la Guadeloupe et la
guerre pendant la période révolutionnaire, enjeux économiques, idéologiques et militaires
Guy SAUPIN (CRHIA, Univ. Nantes), La gestion des plantations antillaises durant les
guerres révolutionnaires : l’alternative des États-Unis et de l’Europe du nord. L’exemple de
l’habitation Maré à Saint-Domingue
Manuel COVO (IHRF/EHESS, Univ. Philadelphie), D’une dette à l’autre : financer
l’approvisionnement de Saint-Domingue en temps de guerre et de révolutions (1791-1801)
11h Pause
11h20 Au delà de l’Atlantique - Atelier présidé par Philippe JARNOUX (CRBC, UBO)
MARTIN Virginie (IHRF, Univ. Paris 1), Les diplomates républicains sur le front de la «
guerre des subsistances » : l’enjeu diplomatique et commercial de la neutralité génoise en
1793
Denis JOUFFROY (LISA, Univ. Corte), Le royaume anglo-corse : un exemple original des
enjeux et des réalités maritimes de la Révolution en Méditerranée
Valeria PANSINI (CERHIO, Univ. Rennes 2), Guerre de course, neutralité et survie en mer
de Gênes 1793-1800
Heidi SAIDI (URMIS, Univ. Paris-Diderot), La Révolution française et la régence de Tunis.
Diplomatie, affaires, influence et commerce
- Dissenting Experience, Experiencing Dissent: Varieties of Dissenting Expression
Partenariat entre le séminaire BRITAIX 17-18 du LERMA (Aix-Marseille Université), Dr
Williams’s Library, Dr Williams’s Centre for Dissenting Studies et l’université de Liverpool
Samedi 8 novembre 2014, à la Dr Williams’s Library (Londres).
This one-day conference, organised by the Centre for the English-Speaking World of AixMarseille Université in association with the Dr Williams’s Centre for Dissenting Studies and
the University of Liverpool, focuses on the forms of dissenting expression available to
dissenters and their congregations, on both sides of the Atlantic, throughout the seventeenth
century. The conference examines the wealth and variety of written materials, both in print
and from archival sources, related to the experience of dissent across a wide spectrum of
genres: from surviving gathered-church records and church books in Old and New England to
letters and correspondence, poetry, and dissenting activities in the book trade. The conference
will explore the methodological challenges and possibilities of using such sources to explore
how the dissenting experience was documented and communicated, as well as to assess their
value in the literary history of dissent and the writing of its collective history. This is the
second in a series of three annual events exploring the collective experience of the dissenting
churches in the period 1600-1800.
List of papers:
5
Joel Halcomb (East Anglia), ‘Gathered Church Records and Religious Experience: A New
Ap-proach to the ‘‘Puritan Revolution’’’?
Robert Wordsworth (Independent Scholar), ‘Light in a Dark Corner: The Cockermouth
Church Book’
Margaret Bendroth (Congregational Library, Boston), ‘New England’s Hidden Histories:
Congregational Church Records in the Digital Age?’
James F. Cooper (Oklahoma State), ‘Early Congregational Church Records and the Practice
of Piety in Colonial New England’
Francis J. Bremer (Millersville), ‘What isn’t in the Church Books: Evidence of Lay
Empowerment in the Trans-Atlantic Puritan Community’
Johanna Harris (Exeter), ‘Letter Writing and the Sharp End of Puritan Literary Combat’
George Southcombe (St Catherine's, Oxford), ‘Poetry, Politics and Dissenting Experience’
Nicholas McDowell (Exeter), ‘A Rabelaisian Huguenot in Restoration London: Dissent,
Literary Translation, and the English Book Trade’
Jason McElligott (Marsh's Library, Dublin), ‘From the frying pan into the fire? Elie
Bouhéreau and the Hugue-not Experience in Britain and Ireland’
Space is limited, please register in advance.
http://dissent.hypotheses.org/758
- Bruissements de la pastorale / Pastoral Sounds
13-14 novembre 2014, Université de Poitiers
Formes et représentations en linguistique et littérature, FoReLL Equipe B1, (EA 3816),
MSHS Poitiers & Laboratoire REMELICE, Université d’Orléans
PROGRAMME
jeudi 13 novembre
12h00 Déjeuneur sur le campus, au restaurant Rabelais, salle Thélème
14h00 Ouverture par Catherine Rannoux, doyenne de l’UFR Lettres et Langues ; Michel
Briand, directeur du laboratoire FoReLL ; Isabelle Gadoin, directrice de l’équipe Forell
B1
14h30 Atelier 1 modératrice : Isabelle Gadoin (Université de Poitiers)
Bénédicte Chorier-Fryd (Université de Poitiers) : “‘How Can You Make the Hills Talk
Back?’—Fanny Howe and the Silence of Nature”
Catherine Hoffman (Université du Havre) : “Performing rustics: pastoral moments and
masques in Henry Purcell’s King Arthur (1691) and Benjamin Britten’s Gloriana (1953)”
15h30 Pause-café
16h Keynote speaker Terry Gifford (University of Bath, UK and Universidad de Alicante,
Spain): “Some Post-Pastoral Modes of ‘Listening Deeply’”
17h Atelier 2 modérateur : Thomas Pughe
Jeremy Price (Université de Poitiers) : “The Pastoral in British Rock: Rural and Industrial
Soundscapes”
Jean-Charles Khalifa (Université de Poitiers) : “‘The Dalesman’s Litany’—a performancebased reading”
vendredi 14 novembre
9h00 Atelier 3 modératrice : Pascale Drouet (Université de Poitiers)
Fanny Quément (Université Paris 3) : “‘At My Buried Ear’: Seamus Heaney and Pastoral
Sounds of the Exhumed North”
6
Stéphanie Noirard (Université de Poitiers) : “Nature’s Song Under the Bombs: Pastoral
Echoes in some Scottish War Poems”
Charles Holdefer (Université de Poitiers) : “‘Poo-tee-weet?’ and Other Pastoral Questions”
10h30 pause-café
11h Atelier 4 modératrice : Bénédicte Chorier-Fryd (Université de Poitiers)
Jeffrey Hopes (Université d’Orléans) : “The sounds of early eighteenth-century pastoral:
Pope, Gay and Handel”
Kristina Knowles (Northwestern University) : “Temporal Inflections of the Pastoral from
Chopin to Crumb”
Ann Lovering-Rounds (Hostos Community College, City University of New York) : “On
Stellar Magnitudes: Brian Ferneyhough’s Pastoral”
12h30 Déjeuner sur le campus, au restaurant Rabelais, salle Thélème
14h30 Atelier 5 Modérateur : Geoffrey Pitcher (Université de Poitiers)
Allan Kulikoff (University of Georgia) : “‘No Damn Black Gown Sons of Bitches Among
Them’: Rough Music and the Anti-Pastoral in the Eighteenth-Century Carolina Backcountry”
Thomas Pughe (Université d’Orléans) : “‘The Sounds of Thoreau’s ‘Brute Neighbours’ in
Walden”
Amy Wells (Université de Caen) : “Modernist Shepherdess: Gertrude Stein’s Pastoral
Sounds”
Andrew McKeown (Université de Poitiers) : “‘Natural's Not in It’ : Post-Punk Anti-Pastoral”
16h30 pause-café
17h00 Final roundtable with Terry Gifford, Thomas Pughe, Charles Holdefer, Bénédicte
Chorier-Fryd
For more information, contact:
Bénédicte Chorier-Fryd : [email protected]
Charles Holdefer : [email protected]
Thomas Pughe : [email protected]éans.fr
Secrétariat : Marie-Christine Mérine : [email protected] Tél : 05 49 45 46 51
Site Forell : http://forell.labo.univ-poitiers.fr/
- Les mondes britanniques, une communauté de destins?
Colloque du GDR 3434 du CNRS, qui se tiendra les 14 et 15 novembre prochains à la
Sorbonne: http://mondesbritanniques.fr/colloques.html
14 novembre 2014 : L’EMPIRE ET LA NORME
Salle D 223, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e
Matin (9:30-12:30) : Europe ou Empire ?
Coordinateurs : Géraldine Vaughan & Alban Gautier
• Clare Downham (University of Liverpool) : « The Impact of Vikings on British and
Irish Identities »
• Fanny Madeline (Université Paris I) : « Des Ecossais en Gascogne et des Bretons
dans le Yorkshire: politiques de circulations impériales entre 1066 et 1204 »
• Stewart Brown (University of Edinburgh) : « British Imperial Christianity and India
in the Nineteenth Century »
• Richard Finlay (Strathclyde University, Glasgow) : « What is the connection between
the end of empire and the rise of nationalism in Scotland? »
––––––––––––––––––––
Après-midi (14:30 – 17:30) : Une communauté de normes ?
7
Coordinatrice : Frédérique Lachaud
• Anthony Musson (University of Exeter) : « Legal norms and legal consciousness in
medieval England »
• Gwenael Guyon (Université René Descartes) : « To codify or not to codify ? Le
monde britannique et la codification du droit : hésitations, controverses et destins
croisés (XIXe siècle) »
• Nandini Chatterjee (University of Exeter) : « Justice Amir Ali and the place of
Islamic law in the British Empire »
• Guillemette Crouzet (Université Paris-Sorbonne) : « Boutres tricolores, boutres de
discorde. Les Britanniques et l’affaire des boutres francisés en Oman et dans le nord
de l'océan Indien : un conflits de droits ? (c. 1870-1905) »
15 novembre 2014 : PARCOURS INDIVIDUELS, RESISTANCES COLLECTIVES
Sorbonne, Amphithéâtre Guizot
Matin (9:30-12:30) : Individus et groupes : expériences et parcours
Coordinateurs : Emmanuelle de Champs & Stéphane Jettot
• Liliane Hilaire-Perez (Université Paris-Diderot) : « Le réseau juif de Matthew
Boulton. Archives comptables et commerce interculturel au XVIIIe siècle »
• Emmanuelle Chaze (Universität Bayreuth), « Les réseaux familiaux dans les
correspondances huguenotes »
• Claire Gheeraert-Graffeuille (Université de Rouen) : « Histoire individuelle et
histoire nationale dans quelques mémoires de la révolution anglaise »
• Michael Rapport (University of Glasgow) : « London and Paris in Revolution and
War, 1789-1799 »
Après-midi (14:30 – 18:00) : Un espace de contestations et de résistances ?
Coordinateurs : Clarisse Berthezène & Fabrice Bensimon
• Robert Poole (University of Central Lancashire) : « The Peterloo massacre and the
pro-democracy movement in early nineteenth-century England »
• Gordon Pentland (University of Edinburgh) : « Space and Place in ninettenth-century
Socttish µRadicalism »
• Katrina Navickas (University of Hertfordshire) : « Embodied geographies of
resistance in England : new tactics and reactions, 1830-48 »
• Cyril Pearce (University of Leeds) : « Communities of resistance: patterns of dissent
in Britain during the First World War »
- Le corps de l’héroïsme dans l’Europe de la première modernité, XVIe-XVIIe siècles
Objets et anatomie du corps héroïque (14 et 15 novembre 2014)
Journées d’étude sous la direction scientifique de Christine Sukic
Projet incitatif amont (CIRLEP-URCA EA 4299) en association avec Anne-Marie MillerBlaise et Line Cottegnies (Projet innovant : Les Objets de la littérature baroque, PRISMES
EA 4398).
Vendredi 14 novembre, Salle de conférence de la bibliothèque Carnegie, Reims
Présidence : Line Cottegnies (Paris Sorbonne Nouvelle)
10h00-11h : conférence d’Hervé DREVILLON (Paris 1) :
« Armes et corps : anatomie de la guerre et du guerrier »
11h-12h15 : Atelier 1 : De la royauté au martyre : objets et attributs de l’héroïsme
féminin
8
11h-11h15 : Antoinette GIMARET (Limoges) « ‘Ses gants et son livret pour faire testament’ :
le récit de la mort de J. Gray dans
o
M
de J Crespin et les Tragiques de
d’Aubigné ».
11h15-11h30 : Aurélie GRIFFIN (Saint-Étienne) « L’héroïsme au féminin dans The Countess
of P b ok A c
de Sir Philip Sidney (1590) et The Countes of Mo o
de Lady Mary Wroth (1621) ».
11h30-11h45 : Andy AUCKBUR (URCA) « ‘a pure mind in a pure body’: le corps féminin
exemplaire chez Sir Philip Sidney (1554-1586) ».
11h45-12h15 : Discussion
12h30-14h : Déjeuner
14h-15h15 : visite de la bibliothèque Carnegie et consultation d’ouvrages
Présidence : Christine Sukic (URCA)
15h15-16h45 : Atelier 2 : L’héroïne : constructions de genre.
15h15-15h30 : Chantal SCHÜTZ (École Polytechnique) « Héroïne ou martyre ? – approches
de la ‘femme à l’épée’ »
15h30-15h45 : Helga MEISE (URCA) : « La Vagabonde Courasche: gender et gender
crossing ».
15h45-16h00 : Eva TILLY (Rennes 2): « Des corps héroïques féminins dans les nouvelles de
Maria de Zayas : de la possession au martyr »
16h00-16h30 : Discussion
16h30-16h45 : pause
Présidence : Anne-Marie Miller Blaise (Paris Sorbonne Nouvelle)
16h45-18h00 : Atelier 3 : Héroïsme religieux
16h45-17h00 : Laïla GHERMANI (Paris Ouest Nanterre) « Le bouclier de Satan dans le
Paradis Perdu : objet héroïque, topos, ou nouvelle exploration d’une image céleste sur les pas
de Galilée ? ».
17h00-17h15 : Juliette ALLIX (École du Louvre, Paris 1) « La création d’un corps chrétien
héroïque : armure et iconographie »
17h15-17h30 : Vanessa CHAISE (URCA) « Charles I : du héros guerrier à sa
féminisation ? ».
17h30-18h00 : Discussion
Samedi 15 novembre, Campus Croix-Rouge, Reims, Amphi Recherche (bâtiment
Recherche)
Présidence : Helga Meise (URCA)
9h30-11h00 : Atelier 4 : Corps de reines
9h30-9h45 : Cécile MAURE (URCA) : « Elisabeth I ou la figure d’Hippolyte »
9h45-10h : Annette BÄCHSTÄDT, « Marie de Lorraine, l'Amazone écossaise. Les images
d'une Guise, entre domination et affirmation ».
10h-10h15 : Yan BRAILOWSKY (Paris Ouest Nanterre), « Les joyaux de la reine ».
10h15-10h45 : Discussion
10h45-11h00 : pause.
Présidence : Thomas Nicklas (URCA)
11h00-12h30 : Atelier 5 : Histoires de chair sur les scènes de théâtre.
11h00-11h15 : Denis LAGAE-DEVOLDERE (Paris Sorbonne) « ‘Va-t-il me manger ?’ » :
Nourriture et héros dans Antoine et Cléopâtre ».
9
11h15-11h30 : Diane LARQUETOUX (URCA), « Des composantes à la décomposition du
corps héroïque dans Coriolan ».
11h30-11h45 : Florence DUMORA (URCA) : « Corps dépouillé, corps armé : l’héroïsme au
théâtre : La Casilda de Lope et La Rosaura de Calderon ».
11h45-12h15 : Discussion
12h30-14h15 : déjeuner
Présidence : Laïla Ghermani (Paris Ouest Nanterre)
14h15-15h4 : Atelier 6 : Les armes sans le héros
14h15-14h30 : Anne-Valérie DULAC (Paris 13), « L’armure, pièce détachée : héroïsme et
ornement chez Sir Philip Sidney ».
14h30-14h45 : Laetitia SANSONETTI (Paris Ouest Nanterre) « Mars désarmé est-il toujours
martial ? Enjeux identitaires d’un motif iconographique chez Spenser et Shakespeare ».
14h45-15h00 : Gilles SAMBRAS (URCA) « ‘Yet was his sword or armour all his glass.’ —
Marvell et l'héroisme narcissique : Villiers et Douglas »
15h00-15h30 : discussion.
15h30-16h45 : table ronde finale, animée par Line Cottegnies, Anne-Marie Miller-Blaise et
Christine Sukic
Seventeenth-Century Journalism in the Digital Age
Saturday 22 November, 10AM - 5.30 PM, University of Sheffield, Jessop West Building.
This conference is part of Sheffield’s ‘Participating in Search Design’ AHRC project
(http://hridigital.shef.ac.uk/newsbooks-project). Places at this conference can be reserved
online at:
http://onlineshop.shef.ac.uk/browse/extra_info.asp?compid=1&modid=2&deptid=5&catid=16
&prodid=296
For further information contact Marcus Nevitt [email protected]
- Problematizing the self in eighteenth-century autobiographical writing in English.
International conference organized by the “Enlightenment and modernity” project of the
LARCA (Laboratoire de Recherches sur les Cultures Anglophones, UMR 8225 ), Université
Paris Diderot.
Dates: November 28-29, 2014.
Location: Université Paris Diderot, Amphithéâtre Pierre Gilles de Gennes, 4 rue Elsa
Morante, 75013 Paris.
Contact: Jeffrey Hopes [email protected]
Scientific committee: John Baker (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jeffrey Hopes
(Université d’Orléans), Robert Mankin (Université Paris Diderot), Marie-Jeanne Rossignol
(Université Paris Diderot), Sophie Vasset (Université Paris Diderot).
Programme
Friday November 28
10.00
Welcome
10.30
Conference opening
11.00
Andrea Stone (Smith College, Northampton, Massachusetts). “Executing
the Enemy: Death and Becoming in 18th-Century African American Gallows Literature.”
11.30
Mary Draper (University of Virginia, Charlottesville): “Richard Ligon’s
Limits: The Accuracy of A True and Exact History of the Island of Barbadoes.”
10
12.00
Benjamin H. Irvin (University of Arizona, Tucson): “‘A Subsistence Less
Precarious and Dishonorable’: Disability and Masculinity in the Making of a Revolutionary
War Pension.”
12.30
Discussion
13.00
Lunch
14.30
Kathryn Duncan (Saint Leo University, Florida): “Concealing the Self:
Privateers, Pirates, and the Gaps Created by their Silence.”
15.00
Edward White (Tulane University, New Orleans, Louisiana): “Crèvcoeur as
Autobiographical Innovator.”
15.30
Discussion
15.50
Break
16.10
Allan Kulikoff (University of Georgia, Athens): “Inventing a Childhood:
Benjamin Franklin’s Musings on a Whistle, a Pier, and a Table.”
16.40
Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot – Paris 7): “BFB’s
childhood diaries.”
17.10
Discussion
Saturday November 29
9.30
Françoise Deconinck-Brossard (Université Paris Ouest Nanterre La
Défense): “Memoirs of Eighteenth-century Dissenting Academies.”
10.00
Tessa Whitehouse (Queen Mary, University of London): “‘The Christian’s
meekness, and the poet’s fire’: exemplary women in nonconformist culture.”
10.30
Discussion
10.50
Break
11.10
Anna Svetlikova (Charles University, Prague): “Jonathan Edwards’
‘Personal Narrative’ and Farewell Sermon: Two Strategies of Self-Writing.”
11.40
Dallett Hemphill (Ursinus College, Pennsylvania): “The Many Pages of
Deborah Norris Logan: Some Speculations.”
12.10
Discussion
12.30
Break
14.00
Regina Dal Santo (University Ca' Foscari, Venice): “Lovers and Friends,
Fathers and Daughters: the Man, the Author and the Character in Laurence Sterne’s
Continuation of the Bramine’s Journal.”
14.30
Marianna D’Ezio (UNINT University for International Studies, Rome): “‘A
Strange Farrago of Sense and Nonsense’: Hester Lynch Thrale Piozzi's Auto-Biographical
Self.”
15.00
Violetta Trofimova (St. Petersburg State University): “Woman’s self in the
correspondence of Dorothy Moore.”
15.30
Discussion
16.00
Closing remarks
============
2. APPELS A CONTRIBUTIONS
- Ateliers SAES
Congrès de la SAES, Université de Toulon, 4-6 juin 2015
11
- Atelier XVI-XVII
L'atelier XVIe-XVIIe siècles, placé sous l'égide de la Société Française Shakespeare,
accueille vos propositions de communications pour le prochain congrès de la SAES qui se
tiendra à Toulon du 4 au 6 juin 2015. Le thème en sera celui du congrès, "Engagement" /
"Commitment".
Vous pourrez trouver, aux liens suivants, le texte de cadrage général en français et en anglais,
tel qu'il a été rédigé par les organisateurs du congrès:
http://ll.univ-poitiers.fr/saesfrance/IMG/pdf/texte_francais.pdf
http://ll.univ-poitiers.fr/saesfrance/IMG/pdf/texte_anglais.pdf
Pour la période qui nous occupe (qui s'étend du XVIe siècle à la Restauration), nous pourrons
nous intéresser plus particulièrement, mais pas exclusivement, aux questions suivantes:
- les diverses formes d'engagement politique, religieux, philosophique, social, personnel…
- les écritures engagées, dans leurs aspects génériques et individuels;
- les représentations artistiques et littéraires de l'engagement (dans la littérature
hagiographique, au théâtre, en poésie...)
- les tensions, dans les représentations littéraires et dans le champ du social, entre engagement
personnel, idéologie et collectivité…
Merci d'envoyer vos titres et propositions de 300 mots environ avant le 15 décembre 2015, en
français ou en anglais, ainsi qu'une courte notice bio-bibliographique à Line Cottegnies
([email protected]) et à Christine Sukic ([email protected]).
- Atelier XVIIIe siècle (SEAA) – SAES 2015 Toulon
L’atelier XVIIIe siècle, placé sous l’égide de la SEAA XVII-XVIII accueille les propositions
de communication pour le prochain congrès de la SAES qui aura lieu les 4, 5 et 6 juin 2015 à
Toulon. Le thème retenu cette année est « L’engagement / Commitment » et vous trouverez
le texte de cadrage général à l’adresse suivante :
http://ll.univ-poitiers.fr/saesfrance/IMG/pdf/texte_anglais.pdf
Concernant le long XVIIIe siècle, entendu à titre indicatif comme la période qui s’étend de
1688 à 1837, le thème peut se décliner ainsi :
- l’engagement politique et institutionnel : dans la construction des nouvelles institutions
issues de la « révolution glorieuse » et des actes d’union avec l’Écosse, la question de la
loyauté aux nouveaux monarques ou aux Stuarts, l’engagement aux côtés des Whigs ou des
Tories et la notion fluctuante d’engagement partisan ; dans la seconde moitié du siècle,
l’engagement dans la critique du Parlement et dans la réforme du droit de vote, l’engagement
des femmes et hommes dans le débat politique
- l’engagement militaire : dans les nombreux conflits qui se succédèrent entre 1688 et 1815 et
ses représentations, l’évolution des alliances, le débat autour du patriotisme
- l’engagement au moment de la guerre d’indépendance américaine, de la révolution
française
- l’engagement économique : dans le secteur commercial ou marchand en expansion, dans
l‘empire
- l’engagement religieux : la défense de la foi protestante, des libertés religieuses, la question
de la tolérance et de l’intransigeance religieuses
12
- l’engagement social : dans les mouvements de révolte et de rébellion, l’engagement de
nature philanthropique, éducatif, la réforme des mœurs, les campagnes contre les loisirs
violents, les mesures en faveur de l’amélioration de l’hygiène et de la santé
- l’engagement culturel : dans la construction culturelle de la nation, des femmes et hommes
de lettres, dans la presse, dans l’expérimentation scientifique, l’engagement artistique en
faveur de la promotion de l’art anglais (contre les influences étrangères dans les jardins, la
peinture, la gravure, l’architecture, la musique ou le théâtre par exemple), l’engagement dans
les clubs et les sociétés
Cette liste n’est en aucun cas limitative.
Je vous remercie de bien vouloir me faire parvenir vos propositions, en anglais ou en français,
avant le 15 décembre. Merci également de transmettre cet appel à vos doctorants qui sont les
bienvenus.
Les propositions sont à envoyer à l’adresse suivante : [email protected]
- Atelier "Histoire des idées"
Dans le cadre du prochain congrès de la SAES qui se tiendra à l'Université de Toulon du 4 au
6 juin 2015, l'atelier "Histoire des idées" accueillera vos communications portant sur le thème
retenu : "Engagement/Commitment"
Les propositions sont à envoyer pour le 5 décembre conjointement à Patrick Badonnel
(Université de Paris 3 - Sorbonne nouvelle) [email protected] et à
Elizabeth Durot-Boucé (Université du Havre) [email protected]
- Atelier "Genre et femmes"
Dans le cadre du prochain congrès de la SAES qui se tiendra à l'Université de Toulon du 4 au
6 juin 2015, l'atelier de la Société Anglophone sur le Genre et les Femmes (SAGEF)
accueillera vos communications portant sur le thème retenu: "Engagement/Commitment".
Devant l'engouement des jeunes chercheurs/euses pour les thématiques portant sur le genre,
nous avons décidé d'organiser cette année pour la première fois des doctoriales. Nous
encourageons donc les doctorant-e-s à nous envoyer leurs propositions.
Merci de faire parvenir vos propositions (en précisant si vous seriez d'accord, le cas échéant,
pour présider l'une des séances de l'atelier) avant le 05 décembre à:
Florence Binard (Université de Paris 7 - Diderot):
[email protected]
ET
Marc Calvini-Lefebvre (Aix-Marseille Université):
[email protected]
- Atelier études écossaises
Dans le cadre du prochain congrès de la SAES qui se tiendra à l'Université de Toulon du 4 au
6 juin 2015, l'atelier d’Etudes Ecossaises (SFEE) accueillera vos communications sur le
thème « Engagement/Commitment ». Comme chaque année, vous avez aussi la possibilité de
proposer une communication sur un thème libre lié aux études écossaises.
Nous encourageons chaleureusement les Doctorants à nous envoyer leurs propositions de
communication.
Les communications peuvent se faire en français ou en anglais.
Merci de faire parvenir vos propositions avec un résumé d’environ 300 mots avant le 05
décembre à l’adresse suivante:
[email protected]
13
- Engagisme et engagés au cœur des empires coloniaux : état des lieux et perspectives de
recherche, XVIIe-XXIe siècle
11 et 12 mai 2015, Bordeaux
Ce colloque international s’inscrit dans le cadre des 5èmes Rencontres Atlantiques organisées
par le Musée d’Aquitaine de la ville de Bordeaux et le Centre International de Recherches sur
les Esclavages (CIRESC).
Argumentaire
À mesure que le travail servile, l’esclavage et le commerce d’êtres humains furent
débattus, condamnés puis peu à peu interdits par les différentes puissances coloniales et
impériales, surgirent des projets prônant le recours à l’engagisme. Il s’agissait d’introduire des
travailleurs extérieurs de statut juridique libre, ayant avant leur départ conclu un contrat les
engageant à travailler pour un employeur dans la colonie d’arrivée pour une période
déterminée de plusieurs années. Fortement inspirés par l’engagisme mis en place aux
Amériques dès le XVIIe siècle, ces projets s’en distinguent, notamment en ne s’adressant
quasi-exclusivement qu’à des populations non-européennes. Le recours à ce nouveau type de
main-d’œuvre – des migrants non-européens sous contrat d’engagement - ne cessa de prendre
de l’ampleur tout au long du XIXe siècle et perdura jusqu’aux lendemains de la Première
Guerre mondiale.
Ainsi, pendant plus d’un siècle, des milliers de travailleurs, hommes, femmes et
enfants, quittèrent le continent asiatique et africain pour s’engager soit dans les « anciennes »
colonies d’Amérique et de l’Océan indien, parfois avant mais généralement après que
l’esclavage colonial y soit aboli, soit dans les territoires nouvellement conquis par les
puissances impériales en Afrique, en Asie et dans le Pacifique.
Le départ et plus encore l’arrivée de ces milliers d’engagés eurent un impact énorme
tant sur les économies des sociétés coloniales, leurs frontières socio-raciales, leurs cultures
que sur les vies des populations locales et celles de ces milliers d’engagés. Impact d’autant
plus considérable que pour nombre d’entre eux la migration temporaire devint permanente. Ils
marquèrent de façon pérenne leurs sociétés d’arrivée. Leurs héritages et les effets de
l’engagisme sont parfois encore saillants de nos jours dans les sociétés post-coloniales.
En comparaison de l’historiographie abondante consacrée aux traites transocéaniennes
de captifs, aux esclavages et aux migrations de travailleurs européens du XIXe et XXe siècle,
et malgré l’importance de son rôle dans le colonialisme et l’impérialisme, l’engagisme reste
peu étudié. Néanmoins, ces dernières décennies de nombreux chercheurs se sont penchés sur
ces migrations et sur cette forme de travail. Malgré leur richesse, la majorité de ces travaux
reste généralement centrée sur l’expérience d’un groupe spécifique de migrants, défini soit par
rapport à son origine continentale ou à son lieu de départ, soit par rapport à sa colonie
d’arrivée. Du fait de leur longévité et de leur importance numérique, l’engagisme dans
l’Océan indien et l’engagisme indien sont ceux qui ont fait l’objet de la plus grande attention,
notamment dans le cadre de l’empire britannique.
Ce colloque international a pour ambition de contribuer à dépasser une historiographie
de l’engagisme trop souvent cloisonnée par empire, colonie ou groupe d’engagés. Pour cela, il
a pour objectif de réunir les spécialistes travaillant sur différentes régions, empires ou
colonies, de différentes périodes et problématiques pour permettre de mener des réflexions
comparatives, croisées et plus globales sur les multiples questions que soulève l’engagisme,
comme par exemple celles de sa « construction » ; de la circulation des législations, des
savoirs et des personnes au sein des différents empires.
14
Le comité encourage en particulier les propositions de communication qui favorisent
les comparaisons, articulent les différentes échelles politiques et spatiales - impériales,
coloniales, nationales, locales – ainsi que celles invitant à décentrer le regard en adoptant des
approches plaçant au centre de leur démarche les engagés ou leurs descendants.
Les thèmes abordés pourront comprendre : la généalogie de l’engagisme, les
différentes logiques prévalant au recours à ce type de main-d’œuvre ; les conditions de
recrutement ; les liens voire les interconnections entre les migrations d’engagés et les autres
types de migrations, la construction des corpus juridiques visant à administrer et contrôler ces
travailleurs étrangers mais aussi leurs descendants, les impacts démographiques,
économiques, sociaux, culturels et politiques de ces immigrations et de cette forme de travail
sur les sociétés d’arrivée et leurs populations, les reconfigurations socio-raciales qui peuvent
en résulter ; les motivations des migrants pour s’engager, leurs réactions et/ou stratégies de
résistance en colonie ; leurs modalités d’insertion ; la circulation de ces derniers au sein des
différentes colonies et/ou empires ; la constitution de diasporas ; les héritages contemporains
en abordant par exemple les processus de mémoire, d'oubli, de commémoration, de
patrimonialisation et les revendications identitaires de personnes se définissant comme
descendantes d’engagés.
Modalités de soumission
Les résumés (de 300 à 500 mots) en français ou en anglais, accompagnés d’un bref CV (une
page maximum) sont à envoyer à l’adresse suivante : [email protected]
au plus tard le 14 décembre 2014
Comité organisateur
Nathalie
Collain
(CNRS/CRPLC/CIRESC),
Céline
Flory
(CNRS/Mondes
Américains/CERMA/CIRESC), Sophie Fontan (Musée d’Aquitaine), François Hubert (Musée
d’Aquitaine) et Katia Kukawka (Musée d’Aquitaine)
Comité scientifique
Antonio de Almeida Mendes (Université de Nantes/CRHIA/CIRESC)
Laurence Brown (Université de Manchester)
Virginie Chaillou (Université de Nantes/CRHIA)
Céline Flory (CNRS/Mondes Américains/CERMA/CIRESC)
François Hubert (Musée d’Aquitaine)
Katia Kukawka (Musée d’Aquitaine)
Jean Moomou (Université des Antilles/AIHP GEODE)
Alessandro Stanziani (CNRS/EHESS/CRH)
Ibrahima Thioub (Université Cheik Anta Diop/CARTE)
- Séminaire international des jeunes dix-huitièmistes
Dans la semaine précédant le congrès de la SIEDS 2015, le comité d'organisation du congrès
organise un séminaire international des jeunes dix-huitièmistes à Amsterdam du 20 au 24
juillet 2015. Des informations sur le séminaire, ainsi que le formulaire de candidature, se
trouvent sur le site du congrès de la SIEDS 2015:
http://sieds2015.wordpress.com/francais/seminaire-chercheurs-a-debut-carriere/.
L'envoi des dossiers de candidature est ouvert jusqu'au 15 Janvier, 2015. Les informations
supplémentaires sur le séminaire et les bourses de voyage sont fournies par le comité
d'organisation du congrès SIEDS 2015 ; on peut leur écrire à [email protected]
Le Séminaire se tiendra du lundi 20 au 24 juillet 2015, sous les auspices du Professeur Inger
15
Leemans (Université libre d’Amsterdam, Présidente de la Société flamande-néerlandaise pour
l’étude du dix-huitième siècle) et du Professeur Alicia C. Montoya (Université Radboud,
Nimègue). Il se déroulera dans le musée maritime (Scheepvaartmuseum), le Musée Geelvinck
Hinlopen, les Collections spéciales de l’Université d’Amsterdam et dans les environs
d’Amsterdam. Les langues officielles du Séminaire seront le français et l’anglais.
Cette année, le thème du Séminaire sera le suivant:
Économies sentimentales
L’économie sociale et politique des sentiments pendant le long XVIIIe siècle
Les sentiments et les différentes façons de sentir ont joué un rôle central dans la pensée du
XVIIIe siècle, dans le développement d’une nouvelle culture politique, dans la construction
de nouvelles identités de classe et dans les pratiques économiques. Scientifiques et littérateurs
ont alors cherché à créer de nouvelles économies morales et sentimentales, à la recherche d’un
équilibre affectif idéal. Du culte dit « bourgeois » de la sensibilité jusqu’à la Révolution
française (qualifiée par certains contemporains d’« émotion populaire », c’est-à-dire associée
aux classes inférieures), les statuts sociaux et les sentiments étaient de plus fortement
imbriqués les uns dans les autres dans l’Europe des Lumières.
Ce Séminaire international se propose d’explorer ces liens entre le discours des sentiments et
les pratiques politiques, sociales et économiques. Les communications pourront porter sur une
ou sur plusieurs thématiques :
Les sentiments et la politique. Dans le contexte du nouvel intérêt porté par la recherche dixhuitiémiste aux cultures politiques, le rôle des sentiments dans les théories et pratiques
politiques est devenu un sujet important d’étude. Les communications pourront porter sur des
sujets tels que les régimes sentimentaux, culture des passions et culture révolutionnaire, les
émotions et les soulèvements populaires, aussi bien que les liens établis par les hommes du
XVIIIe siècle entre certaines émotions ou façons de sentir et certains groupes sociaux
spécifiques.
Les sentiments et l’économie. Sous l’Ancien Régime l’étude de l’économie était considérée
comme relevant de la philosophie naturelle, et combinait ainsi des données provenant d’autres
domaines de la connaissance comme la biologie, la médecine, la philosophie (morale), la
théologie et l’histoire. Cette science kaléidoscopique mettait l’homme et ses actions au centre
d’un vaste système commercial et considérait les passions et les comportements (im)moraux
comme les vrais moteurs de l’économie. Nous invitons les participants à présenter des
communications portant sur le rôle des sentiments dans les théories et pratiques économiques
au XVIIIe siècle.
Les sentiments et la culture bourgeoise. L’un des topoi historiques les plus utilisés des études
dix-huitiémistes est celui de la montée au pouvoir d’une classe bourgeoise avec sa culture
propre. Cette culture bourgeoise aurait privilégié certaines façons de (se) sentir qui allaient se
cristalliser dans des genres littéraires tels que le drame bourgeois ou le roman sentimental.
Quels étaient les sentiments associés aux publics bourgeois, et comment ceux-ci se
manifestaient-ils dans des textes et produits culturels spécifiques? Quelles étaient les figures
de style et les stratégies visuelles et rhétoriques communément utilisées dans ces traditions
afin de mettre certains sentiments en rapport à ces classes sociales ?
Genre et culte de la sensibilité. Nous invitons les participants à présenter des communications
qui considèrent la philosophie et la science des passions, ainsi que la culture des sens, dans la
perspective du genre (gender). Comment le culte de la sensibilité fut-il associé à la féminité
ou à la masculinité, et comment ces représentations de la masculinité, féminité et sexualité
furent-elles influencées par la nouvelle culture des sentiments?
> Style et expérience esthétique. Comment un discours critique sur le style artistique et
littéraire a-t-il pris forme, et comment ce style littéraire fut-il associé à certaines formes de
réponse émotionnelle aux produits esthétiques? Comment ces expériences esthétiques et les
16
genres spécifiques qui les traduisaient – genres littéraires, artistiques et musicaux – furent-ils
subordonnés à certaines formes de sensibilité? Quels sont les rapports entre “style noble” et
“style bas”, ainsi qu’entre le nouveau concept du sublime et les identités et positionnements
sociaux spécifiques?
Soumission des propositions
Le Séminaire sera limité à 15 participants. Les propositions devront avoir comme base un
projet original de recherche (par exemple une thèse de doctorat ou un projet post-doctoral)
concernant l’un des aspects de la thématique décrite ci-dessus. Les deux langues officielles du
Séminaire seront le français et l’anglais. Une connaissance (passive) des deux langues est
essentielle pour pouvoir participer au Séminaire.
Les dossiers de candidature devront inclure les documents suivants :
Un court CV précisant la date d’obtention du doctorat, PhD ou équivalent
Une liste complète de publications et communications
Une brève description de la communication proposée (1,5 page environ, interligne simple)
Une lettre de recommandation
Date limite d’envoi des dossiers: La date limite pour l’envoi des dossiers est le 15 janvier
2015. Les dossiers complets devront être envoyés par courriel avec documents en pièce jointe
à: [email protected]
Les Actes du Séminaire sont habituellement publiés par Honoré Champion (Paris) dans la
collection Lumières internationales.
- 2nd Global Conference: Letters and Letter Writing (March, 2015: Lisbon, Portugal)
full name / name of organization:
Dr Rob Fisher/ Inter-Disciplinary.Net
contact email:
[email protected]
Sunday 22nd March – Tuesday 24th March 2015 ; Lisbon, Portugal
Call for Presentations:
In the eighteenth century, the letter, which had been the foremost medium of long-distance
communication since antiquity, came to be considered as a particularly intimate, natural, and
authentic form of expression and communication, capable of providing unadulterated insights
into the writer’s mind. Epistolary novels dominated the literary market, and the letters of
celebrated public figures became equally popular reading material. ‘In a man’s letters, you
know, Madam, his soul lies naked, his letters are only the mirror of his breast, whatever
passes within him is shown undisguised in its natural process’, Samuel Johnson wrote in a
letter to Hester Thrale in 1777. Today, this idealisation of the letter’s natural spontaneity and
authenticity seems naïve at best. Letters can be manipulated as well as manipulative; they can
be intercepted, censored, or fatally misread; a letter-writer might engage in histrionic selfdramatisation or active deception; genuine epistolary expression might be compromised by
linguistic, social, cultural, sexual, and moral conventions alike. Letters can be almost
completely impersonal, as in the case of spam mail, business communications, bills, circulars,
or newsletters. And, of course, even when a correspondent believes himself or herself to be
completely genuine at the moment of writing a letter, the recipient might still read a
profoundly unreliable document, since the fixed materiality of the letter clashes with the
mutability of the human mind and heart.
Letters are central to research in many disciplines yet have rarely been addressed in a
genuinely multi-disciplinary way. The first interdisciplinary conference on letters and letter
17
writing opened up a number of interesting avenues of inquiry. From Roman epistles to neoepistolarity; from high Victorian fiction to literary modernism; from concentration camps to
asylums; the letter has a bewildering variety of functions, forms and meanings. We would like
to continue this dialogue by opening up a call for presentations around issues arising out of
this discussion.
Proposals of 300 words are invited for this inter-disciplinary conference on the following
themes for any historical period or geographical location:
-What is a letter?
-Social class or status and letter writing
-The materiality of letters and letter-writing: letters on ostraca (potsherds), tablets, papyri,
vellum; handwritten letters versus typewritten letters; the significance of stamps, ink,
envelopes, writing-desks and other paraphernalia of epistolary communication
-Love letters / hate mail
-Dear John…
-Letters to oneself
-Open letters
-Famous letter writers, for example Jane Austen, Charles Dickens, the Brontës, Elizabeth
Gaskell, Thackeray, Hardy, Eliot, Trollope, Wilkie Collins
-The epistolary novel
-Letters in literature
-Letters in other art forms (e.g. letters in songs, envelope art)
-Methods and networks of delivery/postal services?
-Letters versus conversations
-Letters and posterity
-Communication across space and time
-The role of letters in doing business
-Letters in the internet age and digital letters
-Letters and authorship
-Editorial decisions in collecting letters
-Letters as historical data
-Methods of epistolary research
What to Send:
300 word abstracts should be submitted by Friday 31st October 2014. All submissions are
minimally double blind peer reviewed where appropriate. If an abstract is accepted for the
conference, a full draft paper should be submitted by Friday 23rd January 2015. Abstracts
should be submitted simultaneously to the Organising Chairs; abstracts may be in Word or
RTF formats with the following information and in this order:
a) author(s), b) affiliation, c) email address, d) title of abstract, e) body of abstract, f) up to 10
key words.
Emails should be entitled: Letters2 Abstract Submission
Please use plain text (Times Roman 12) and abstain from using footnotes and any special
formatting, characters or emphasis (such as bold, italics or underline). We acknowledge
receipt and answer to all paper proposals submitted. If you do not receive a reply from us in a
week you should assume we did not receive your proposal; it might be lost in cyberspace! We
suggest, then, to look for an alternative electronic route or resend.
Organising Chairs:
Linda McGuire: [email protected]
Rob Fisher : [email protected]
The conference is part of the At the Interface programme of research projects. It aims to bring
together people from different areas and interests to share ideas and explore various
18
discussions which are innovative and exciting. All papers accepted for and presented at the
conference must be in English and will be eligible for publication in an ISBN eBook. Selected
papers may be developed for publication in a themed hard copy volume(s). All publications
from the conference will require editors, to be chosen from interested delegates from the
conference.
Inter-Disciplinary.Net believes it is a mark of personal courtesy and professional respect to
your colleagues that all delegates should attend for the full duration of the meeting. If you are
unable to make this commitment, please do not submit an abstract for presentation.
For further details of the conference, please visit:
http://www.inter-disciplinary.net/at-the-interface/education/letters-and...
Please note: Inter-Disciplinary.Net is a not-for-profit network and we are not in a position to
be able to assist with conference travel or subsistence.
- Attending to Early Modern Women : It’s About Time
Milwaukee, Wisconsin (18-20 juin 2015)
Deadline extended to November 15
The conference website has a list of people seeking co-organizers for workshops. Check there
if you are looking for a possible workshop. If you are seeking a co-organizer, send a message
with your idea and contact info to the conference e-mail address and it will be posted there.
Taking as its inspiration the fact that 2015 marks the 25th anniversary of the first Attending to
Early Modern Women conference, the ninth conference, “It’s About Time,” will focus on
time and its passing, allowing us to archive our achievements, reflect on the humanities in the
world today, and shape future directions in scholarship and teaching. It will address such
questions as : Can we trace gendered and embodied temporalities ? How did time structure
early modern lives, and the textual and material commemorations of those lives ? In what
ways do categories of difference condition understandings of time ? How do contemporary
and early modern conceptions of time inform our work as scholars and teachers ?
Proposals for workshops that consider these questions in relationship to the following topics
are welcome :
Taxonomies of Time
Categories of time ; turning points ; teleology ; Pre- and post- ; periodicity and periodization ;
time as defined by science and other cultures of learning ; the idea of “the modern” and the
“early modern”
Commemorations
Memory and remembrances ; life-writing, biography, and autobiography ; monuments ;
portraits ; legacies ; genealogies ; origin stories ; rituals ; narratives ; reception across times
Temporalities
Women’s and men’s experiences of time ; embodied frameworks of time ; timelessness ;
instruments of time ; tempo ; speed-ups and slow-downs ; metaphors of time ; queering time ;
futurity ; appearances and disappearances ; changing velocities of history
Pedagogies
19
Changes and continuities in teaching ; time as a pedagogical tool ; presentism among students
and the public ; time and technology
The conference will be held at the University of Wisconsin-Milwaukee School of Continuing
Education in the heart of downtown Milwaukee, within easy walking distance of the
lakeshore, the Milwaukee Art Museum, the Milwaukee Public Museum, and the Amtrak
station. Conference attendees will stay in the near-by and newly renovated Doubletree Hotel.
Attendees will also have the opportunuity to participate in a special pre-conference seminar
on Wednesday June 17 at the Center for Renaissance Studies at the Newberry Library in
Chicago.
A detailed description of the conference and the call for proposals is now available at :
www.atw2015.uwm.edu
Proposals for workshops that address the conference themes may now be submitted, to [email protected] NEW Deadline : November 15, 2014.
Please forward this call to colleagues and students who you think might be interested.
Merry Wiesner-Hanks
ATW-2015 Organizing Committee Chair
www.atw2015.uwm.edu
- Social Networks 1450-1850.
16/17 July 2015, University of Sheffield. Proposals for 20-minute papers or panels of three
speakers are welcome from a wide chronological and geographical reach, exploring social
network concepts, methodologies and findings. Deadline for submission of proposals: 31
January 2015. For individual paper proposals, please submit a title and 200-word abstract,
along with contact details. For panel proposals, please include a title and 200-word abstract
for each paper and contact details for one speaker on the panel. For more information, please
contact the conference organizer, Kate Davison ([email protected])
- Early Modern Women and the Book: Ownership, Circulation, and Collecting.
Proposals are sought for a panel to be proposed for the annual meeting of the Society for the
History of Authorship, Reading and Publishing (SHARP) in Montreal and Longueuil,
Quebec, July 6-11, 2015. By Oct. 1, 2014, please send a file containing a 350 word abstract
and a 50-word biographical statement to Leah Knight ([email protected]), Micheline White
([email protected]), and Elizabeth Sauer ([email protected]) for consideration.
- Anglo-Iberian Relations, 1500-1850
Mértola, Portugal, 9-11 April 2015. We are now accepting individual papers, panels, and
roundtables by academics and heritage professionals for what is hoped to be the first of a
biennial conference in this vibrant field of European History. The conference will also launch
a new, interdisciplinary academic-heritage network: ‘Anglo-Iberian Relations, from the
Medieval to the Modern.’ Papers should be 20 minutes in length. English is the preferred
language of the conference, but papers will be considered in Portuguese and Spanish if a
detailed summary can be provided in English. Panelists may talk only on England or Portugal
20
or Spain if so desired; organisers will team them up with panelists covering the other
countries on a similar timeframe or topic. Abstracts of up to 300 words for individual papers,
and panel/roundtable descriptions, together with details of affiliation and career, should be
sent to: [email protected] no later than 30 October 2014.
- The 11th International Margaret Cavendish Society Conference
18 TO 21 June, 2015, Nicosia Museum (Centre for Visual Arts and Research), Cyprus
Host: Centre for Visual Arts and Research (CVAR) with the support of the Cornaro Institute,
Cyprus College of Art. Theme: Mediterranean and cross-cultural influences upon Cavendish's
writings. Registration form due by November 15th, 2014. Paper proposals: 20-minute papers
are invited on topics related directly or indirectly to the theme of the conference. Abstracts of
150 to 200 words should be emailed to the conference organizers.
Lisa Walters: [email protected] (President, MCS)
Sara Mendelson: [email protected]
Brandie Siegfried: [email protected]
Jim Fitzmaurice: [email protected]
Alexandra G. Bennett: [email protected]
- Difficult Women in the Long Eighteenth Century: 1680-1830
Saturday 28th November, 2015, University of York, Berrick Saul Building.
http://difficultwomenconference.wordpress.com/call-for-papers/
Please send abstracts/panel proposals of no more than 500 words
[email protected] by July 1st 2015.
Panel proposal submissions should include the full name,
affiliation, and email addresses of all participants.
- « Le préjugé hiéroglyphiste » dans la pensée occidentale de la Renaissance à la Grande
Guerre
25, 26 et 27 juin 2015, Université de Strasbourg (SEARCH, EA 2325)
Voir l’argumentaire dans la lettre d’octobre.
Les propositions de communication en français ou en anglais (environ 500 mots) devront être
adressées pour le 20 décembre 2014 à : Jean-Jacques Chardin ([email protected]), Sophie
Mantrant ([email protected]) et Rémi Vuillemin ([email protected]). La réponse du
comité scientifique parviendra aux auteurs des propositions avant le 1 février 2015.
- La marge et les historiens : de l’Amérique du Nord aux anciens Empires
Université Paris 13, 18-19 juin 2015, colloque organisé dans le cadre du projet EHDLM
(« Écrire l’histoire depuis les marges » http://hdlm.hypotheses.org), Sorbonne Paris Cité
Organisateurs : Claire Bourhis-Mariotti, Hélène Le Dantec-Lowry, Claire Parfait, Mathieu
Renault, Marie-Jeanne Rossignol.
Comité scientifique : Christine Chivallon (LAM, CNRS), Elisabeth Cunin (IRD, CNRS),
Odile Goerg (Paris Diderot), Ivan Jablonka (Paris 13), Martha S. Jones (University of
Michigan) Elika M'Bokolo (EHESS), Mélanie Torrent (Paris Diderot).
Langues du colloque : français et anglais
21
Ce colloque clôturera le projet Sorbonne Paris Cité « Écrire l'histoire depuis les marges: le cas
des Africains Américains » (hhdlm.hypotheses.org). Ce projet, qui rassemble les universités
Paris 13, Paris Diderot et Sorbonne Nouvelle, porte sur le rapport que les Africains
Américains entretiennent avec l’histoire depuis le début du XIXe siècle.
Un premier colloque en juin 2014 s'est interrogé sur le travail et l'héritage des historiens noirs
qui ont écrit, publié et enseigné entre les années 1830 et 1940, des premiers historiens
« amateurs » aux historiens professionnels ségrégués dans des universités et des maisons
d’édition spécifiques. Le colloque proposé aujourd'hui vise à élargir le questionnement à
d'autres écritures de l'histoire depuis les marges. Il s’agit en outre d’explorer le pouvoir de la
« marge » comme lieu d’innovation historique à un moment où le devenir de l’histoire comme
discipline semble soulever de profondes interrogations.
En effet, avec ce colloque nous entendons participer aux débats qui parcourent actuellement la
discipline historique : en s’intéressant aux « marges », les organisateurs engagent les
participants à s’interroger sur les discussions actuelles à propos de l’écriture de l’histoire et
ses représentations fictionnelles ou artistiques comme sur les rapports complexes entre
histoire professionnelle et mémoires, entre histoire critique et mises en scène
muséographiques et commémorations.
La réflexion spécifique que veut entamer ce colloque prend comme angle d'approche la notion
de marge prise au sens large, et porte en particulier sur « les historiens aux marges » :
- Qu'est-ce que la marge lorsque l'on travaille sur l'histoire ? La notion de marge peut-elle
toujours faire sens à un moment où les notions d'histoire croisée ou connectée et de
circulation remplacent celles d'histoire de la nation et de transferts et où les oppositions entre
« centre » et « périphérie » sont sans doute moins pertinentes ?
- Qui sont les historiens « à la marge » et de quelles marges s'agit-il ? Dans le cas des
premiers historiens africains-américains, celle-ci a plusieurs sens possibles : historiens en
marge de la société, mais également en marge des organisations et des institutions au moment
où, à la fin du XIXe siècle, l'histoire se professionnalise ; des historiens qui se situent
également à l'extérieur des réseaux du monde du livre et de l'édition, ce qui les oblige à avoir
recours à des solutions alternatives.
- Quelle histoire écrit-on, à partir de quelles sources, lorsque l'on écrit en dehors des centres
politiques, économiques et culturels ou bien dans une autre langue que la langue dominante ?
- Les historiens du présent intègrent-ils les travaux de leurs prédécesseurs qui se situent
souvent à la marge de notre vision ?
- L'histoire ayant représenté un domaine presque exclusivement masculin jusqu'à une date
relativement récente, comment les historiennes, elles-mêmes marginalisées, ont-elles
renouvelé l’écriture de l’histoire ?
- Quelle place pour les historiens qui ne font pas partie des élites sociales et intellectuelles ?
- L’histoire écrite à partir des marges est-elle nécessairement engagée ?
Les organisateurs invitent les chercheurs à proposer des communications sous forme d'études
de cas ou de réflexion théorique, sans limite de lieu ou d'époque.
Les résumés (environ 300 mots) en français ou en anglais, accompagnés d'un bref CV (une
page maximum) sont à envoyer à l'adresse suivante avant le 15 novembre 2014 :
[email protected]
22
- Wrongdoing : Realities, representations, reactions
Colloque International / International Conference, 23-25 juin / 23-25 June 2015, Université du
Havre
Crime, punishment and violence have always held a gruesome fascination with us. The idea
of crowds congregating to witness the hanging of a criminal is barbaric to us. Yet violence is
intrinsic to the material we run into every day, such as literature, films and videogames, and to
modern culture at large, where wrongdoing persists, and where our fascination with it
continues. This project thus provides a safe space within which sensitive issues that provoke
reactions such as hostility, excitement and horror can be examined. Crossing a variety of
disciplines, it engages with wrongdoing as a complex cultural phenomenon, a cultural object
for consumption as well as a momentous and vital concept for society.
The term ‘wrongdoing’ is used to encompass a large variety of aspects, covering what is
‘morally unjust, unfair, amiss or improper; the opposite or right or justice; the negation of
equity, goodness or rectitude’ (OED). It will include on the one hand a formal scope ranging
from acts forbidden by the law, through acts forbidden by religious principles and by the
Church (and conveyed through encyclicals, catechisms and sermons), to more philosophical
questions of responsibility and agency, and on the other hand more popular attitudes to
wrongdoing (conveyed in particular through ephemeral publications).
The ‘Wrongdoing’ project sets out to explore three strands: the realities of wrongdoing, the
varied representations (with particular reference to popular culture) and the issues related to
our ‘consumption’ of these cultural products. The intention of the project is to explore
society’s understanding of wrongdoing, and the way that this is translated into the world of
culture. It is thus concerned not just with wrongdoing, but with the social and cultural
responses it prompts. Such responses include anxiety, anger, desire for retribution, ignorance
or indifference (especially as regards slavery or domestic violence), identification with
perpetrators or victims of wrongdoing, the potential for vicarious engagement with
wrongdoing through cultural artefacts. It allows for questioning of the processes through
which it is evident that we, as cultural consumers and patrons, take a type of pleasure in
wrongdoing.
In ‘Realities’ we hope to include papers on historical, social, legal and medical (‘mad or
bad?’) understandings of wrongdoing while in ‘Representations’ we will consider cultural
formulations and re-formulations of wrongdoing, including the visual aspects of such
formulations. Sessions on ‘Reactions’ will include reaction to cultural products representing
wrongdoing, including thrill, voyeurism and horror, the relationship between violence and
glamour (admiration for glamorous highwaymen and their cunning to outwit the police),
together with consideration of questions such as the aesthetics and ethics of the reception of
cultural products relating to wrongdoing and the issue of censure.
We anticipate that most papiers may come from those working within 18 th-century studies,
but welcome contributions from a broad range of disciplines. The working languages of the
conference are English and French. Presentations should not exceed 25 mn so as to be
comfortably complemented by a discussion.
Publication: We plan to publish peer-reviewed proceedings. These may be in English or
French, and will be expected to be no more than 6000 words each. The editors reserve the
right to select or reject papers, and to commission further papers additional to those given at
the conference. To ensure a rapid and smooth progress through the steps of publication,
contributors will be requested to present final versions of their papers by 15 September 2015.
Scientific committee: Patrick Badonnel (Paris 3 Sorbonne Nouvelle), James G. Basker
(Columbia University), Isabelle Baudino (Lyon ENS), Norbert Col (UBS Lorient), Annick
23
Cossic (UBO Brest), Elizabeth Durot-Boucé (Le Havre), Marc Martinez (Rouen), Hermann J.
Real (Münster), Philippe Romanski (Rouen), Orla Smyth (Le Havre).
Proposed papers, in French or in English (150-300 words), as well as a short biographical
notice, should be sent before 31st December 2014 to Elizabeth Durot-Boucé: [email protected]
- Johnson and Shakespeare
A Conference to Mark the Two Hundred and Fiftieth Anniversary of the Publication of
Samuel Johnson’s 'The Plays of William Shakespeare' 7–9 August 2015, Pembroke College,
Oxford
THE CONFERENCE
The publication of Samuel Johnson’s edition of Shakespeare on 10 October 1765 was an
important event in his own life and in the history of the editing of Shakespeare. This
conference, held at Johnson's college, Pembroke College, Oxford, will invite perspectives
from Shakespearians and Johnsonians, and explore the interplay of sameness and difference,
restoration and innovation, in Johnson's work. It will reassess Johnson’s achievement as a
critic and textual editor by revisiting established contexts and developing new ones. Johnson’s
Shakespeare edition was an intervention in a discipline notable for the heat of its disputes. It
was preceded not only by Rowe’s Shakespeare (1709, the first modern edition) but by Pope’s
(1725), Theobald’s (1733), Hanmer’s (1743/4), and Warburton’s (1747). A central aspect of
Johnson’s achievement was his capacity for viewing the work of different editors as
potentially collaborative; his edition has sometimes been called the first variorum edition of
Shakespeare. Boswell, who had reservations about Johnson’s success, praised the Preface for
judiciously ‘bestowing . . . deserved and indisputable praise’ on Shakespeare while ‘candidly
admitting the faults’, and the commentary for exhibiting ‘such a mode of annotation, as may
be beneficial to all subsequent editors’. The plenary speakers will be:
Jenny Davidson (Professor of English and Comparative Literature, Columbia University),
Joseph Roach (Sterling Professor of Theater at Yale University), and Henry Woudhuysen
(Rector of Lincoln College, Oxford, and General Editor of the Arden Shakespeare).
The organizers invite proposals for panels and individual papers for this conference. Panels
should have three members; papers should be twenty minutes long. Proposals, providing a
short account of each paper (no more than 250 words) and brief biographies of the
participant(s), should be sent by email to James McLaverty to arrive no later than 30
November 2014. [email protected]
- Illustration: The Birth of Images
ILLUSTR4TIO - CALL FOR CONTRIBUTIONS
The members of the research group Illustr4tio invite contributions for the first issue of
Illustr4tio, their peer-reviewed online journal. This publication is dedicated to the genesis and
creation of illustrations as a follow-up to Illustr4tio’s first symposium “Illustration: The Birth
of Images” which was held at the Université de Bourgogne ( Dijon , France ) on 4 th April
2014.
Researchers, publishers, artists and other practitioners can submit papers that explore how
illustrative images come to be, as well as the material and aesthetic constraints that apply at
their birth. They may deal with the early stages of a collaboration between an artist and a
writer, an illustrator’s preparatory work (such as sketchbooks, studies, and underdrawings),
24
methods of (pre)visualisation, thought processes, or autobiographical writings. New
techniques, modes of reproduction and the medium’s material and sensorial characteristics
might also be examined.
Papers can also consider how the creation of an illustrative image is thematised within the
work that is illustrated. Contributors are invited to tackle the issues linked to the emergence
and the unveiling of the image, its materialisation, and its ability to capture the figural.
As with all things inchoate, the life of an image can be brief. Therefore we welcome
contributions that deal with abandoned illustration projects, or the fleeting nature of an
illustrator’s vision, and the difficulty or impossibility of giving substance to images.
Illustr4tio welcomes a variety of approaches, amongst which print culture, material culture,
the history of the book and text/image studies. Our primary field of investigation is the
Anglophone world but we are also open to other geographical spheres.
Please send your contributions in English or in French to the four members of Illustr4tio by
the end of December 2014. They will be evaluated anonymously by the advisory board. The
texts should contain about 25,000 characters (with spaces), including footnotes and
bibliography. Please do not use any formatting other than double spacing and Times New
Roman, 12 point-fonts for the main text, 9 point-fonts for footnotes. Make sure that you
obtain written permission to reproduce electronically any images (jpeg, 200 to 300 dpi) that
you might want to use for online publication.
For more information on Illustr4tio, visit our website: illustrationetwork.wordpress.com
Sophie Aymes, Université de Bourgogne, [email protected]
Nathalie Collé-Bak, Université de Lorraine, [email protected]
Brigitte Friant-Kessler, Université de Valenciennes, [email protected]
Maxime Leroy, Université de Haute-Alsace, [email protected]
============
3. CONCOURS, JOURNÉES D’ÉTUDES, SÉMINAIRES ET CONFÉRENCES
- Séminaire : Groupe de recherche, Frontières
EA 1569, Université de Paris VIII
Responsables: Lori Maguire et Rémy Bethmont
le jeudi 6 novembre de 15h30 à 17h30, Paris VIII
(metro St Denis Université), salle D143
“Thomas Paine et le moment thermidorien : la terreur des droits de l'homme"
Yannick Bosc, Université de Rouen
contact: Lori Maguire, [email protected]
25
- Séminaire Droits naturels et droits de l’homme
L'axe Frontières du centre de recherche Transferts critiques et dynamique des savoirs
(EA1569 - Paris 8) organise un séminaire de recherche sur droits naturels et droits de l'homme
le jeudi de 15h30 à 17h30 à Paris 8 dont plusieurs séances sont susceptibles de vous
intéresser:
6 novembre - Yannick Bosc (Rouen): “Thomas Paine et le moment thermidorien : la terreur
des droits de l'homme”. (salle D 143)
- Atelier Richesse et Vertu
Nous avons le plaisir de vous informer que la 1ère séance des Ateliers
"Richesse et Vertu" aura lieu le jeudi 6 novembre 2014, à Paris, sur
le thème suivant : "Richesse et Vertu : les Querelles du Luxe".
Vous trouverez à l'adresse ci-dessous le programme de la manifestation
ainsi que le bulletin d'inscription à retourner, au plus tard, le 20
octobre 2014.
https://filex.univ-paris1.fr/get?k=N7sV3bfyOEtCbz2bi5z
Pour le comité d'organisation, très cordialement,
Laurent Jaffro
- Séminaire AGON : Histoire et poétique des querelles en Europe
Maison de la Recherche - 28, rue Serpente, 75006 - 16h-18h
Vendredi 7 novembre :
Gisèle Venet (Université Paris-Sorbonne Nouvelle-EPISTEME) : ‘Giordano Bruno - la
perfidie du dialogue comme outil privilégié d'un querelleur’
(séance commune avec le séminaire EPISTEME)
Vendredi 14 novembre :
Marion Brétéché (CRM - GRIHL/EHESS) : ‘Cabale dans la librairie. Polémiques
journalistiques et prolétariat de plume à La Haye dans les années 1730’
Vendredi 5 décembre :
Héloïse Hermant (Université Sophie Antipolis) : ‘Une querelle peut en cacher des autres:
agôn, création et reconfiguration politique et culturelle dans la polémique contre les validos
de Mariana de Austria (1668-1677)’
Jeudi 11 décembre :
Rebecca Bullard (University of Reading) : ‘Disputed Secrets: Reading Anecdote, Gossip and
Scandal in Eighteenth-Century Secret History.’
(séance commune avec le séminaire VALE). Attention : cette séance a lieu jeudi à 18h et se
déroulera en Sorbonne, escalier G, 2ème étage, bibliothèque de l’UFR d’Anglais.
- Conférence organisée par l’Association pour l’étude de la colonisation européenne
1750-1850, 17, rue de la Sorbonne, 75005 Paris
26
8 novembre 2014 :
Christine Chivallon, L’esclavage, du souvenir à la mémoire. Contribution à une
anthropologie de la Caraïbe (Paris, Karthala, 2012)
- Séminaire trimestriel du réseau Culture et religion dans les pays anglophones
En collaboration avec l'EA 1569 Transferts critiques et dynamique des savoirs (Paris 8). Les
rencontres ont lieu à l'Institut Protestant de Théologie de Paris, 83 Boulevard Arago, 75014
Paris (RER Denfert-Rochereau ou Métro St Jacques) le vendredi après-midi de 14h à 17h30.
14 Novembre 2014: Missions et épistolarité
Clotilde Prunier (Paris Ouest Nanterre La Défense): La fonction de la lettre dans la vie de la
Mission d'Ecosse au XVIIIe siècle.
Maud Michaud (Le Mans): Le sacré et le profane: correspondances et réseaux de savoirs
à l'œuvre dans les missions européennes en Afrique centrale, 1860-1920.
- Séminaire HIDISOC (History and Dictionary of Sociability)
1660-1688 : A Landmark Period in the History of British Sociability ? / 1660-1688 : un
tournant dans l’histoire de la sociabilité britannique ?
Journée d’étude organisée par PLEIADE (Université Paris 13) & HCTI (UBO Brest)
Vendredi 14 novembre 2014, Salle B 203 - UFR LSHS Paris 13
9:30 Welcome address and presentation of the project
Chair Annick COSSIC (UBO Brest)
10:00 Keynote speaker : Mark KNIGHTS (University of Warwick, UK), « Sociability,
friendship and corruption 1660-1720 »
11:00 Coffee break
11:15 Brian COWAN (McGill University, Canada), « ‘Restoration’ England and the history
of sociability »
11:45 Norbert COL (UBS Lorient), « Sociability and the Glorious Revolution: a dubious
connection in Edmund Burke’s philosophy »
12:15 Discussion
12:30 Lunch
Chair Alain KERHERVÉ (UBO Brest)
14:00 Marie-Madeleine MARTINET (Université Paris 4 Sorbonne), « Mapping sociability on
Restoration townscapes »
14:30 Lawrence E. KLEIN (University of Cambridge, UK), « Sociability in motion: social
relations in the stagecoach »
15:00 Valérie CAPDEVILLE (Université Paris 13), « Why club together ? The emergence of
new ‘sociable’ aspirations (1660-1710) »
15:30 Discussion
15:45 Coffee break
16:00 Round table
17:00 End of conference
27
- The Digital Humanist: Open Resources, Shared Standards, Virtual Communities
Theme: Modern and historical scholarly communities
Mondays, Michaelmas Term (20 Oct – 24 Nov). 5.15 pm
Rees Davies Room, History Faculty, George Street, Oxford, OX1 2RL
Mon 24 Nov:
Howard Hotson (University of Oxford)
Collaboration, Early Modern Letters Online, and Horizon 2020: The Creation of One Virtual
Community to Reassemble Another
Digital Project Manager | Cultures of Knowledge
http://www.culturesofknowledge.org
- Séminaire EPISTÉMÈ-PEARL 2014-2015
http://epistemeparis3.wordpress.com/calendrier-episteme/
Les séminaires ont
I
Mo
o o (IMA), 5
co
Médecine, 75006 Paris (Métro: Odéon), sauf mention contraire. Ils sont ouverts à tous.
Lundi 24 novembre, 17h-19h, Séminaire de rentrée : Présentation du thème 2014-2015, "Les
sens et la Construction du genre" (Sandrine Parageau, Line Cottegnies), IMA, salle 33.
- Séminaire EHESS Femmes et savoirs
27 novembre 2014, Paris (27 nov. - 18 juin)
Femmes et savoirs : production, circulation, représentation (XVIIE-XXE siècle)
Séminaire organisé par :
Valérie Burgos, doctorante à l’EHESS
Dalia Deias, doctorante à l’EHESS
Juliette Lancel, doctorante à l’EHESS
Isabelle Lémonon, doctorante à l’EHESS
Jeudi de 14 h à 16 h 30 (Centre Alexandre-Koyré, 27 rue Damesme (5e étage) 75013 Paris)
Présentation :
Ce séminaire proposé par des doctorantes du Centre Alexandre Koyré, se veut un lieu de
réflexion collective, entre chercheurs, doctorants, et post-doctorants, sur le rôle des femmes
dans la production des savoirs depuis le XVIIe siècle. Son objectif n’est pas de dresser un à
un les portraits de femmes savantes, mais d’aborder par le biais de quelques exemples des
problématiques aussi bien méthodologiques que thématiques qui se présentent lors de telles
recherches. Pour cette première année d’existence, le séminaire examinera des questions
relativement larges qui permettront ensuite d’approfondir une problématique donnée.
Programme :
- jeudi 27 novembre 2014 : Quelle place pour le genre dans l’histoire des savoirs ?. Invitée :
Delphine Gardey (Université de Genève)
Discutante : Sylvie Steinberg (Université de Rouen)
- jeudi 4 décembre 2014 : Où sont les femmes ? 1e partie, Les sources “non
conventionnelles”. Invitée : Natalie
28
Pigeard Micault (Musée Curie)
- Séminaire 17-18 du LERMA à l'université d'Aix-Marseille.
http://britaix.hypotheses.org/about/presentation
Seminar sessions take place on Mondays, 5-7pm, Seminar Room, 2.44, Maison de la
Recherche, Schuman Campus, Aix-en-Provence
Session 2 (Monday 1 December 2014), 5.00-7.00 pm,
chair : Prof. Jean Viviès, Around the website Georgian Cities.
« Les parcours interactifs comme exploration des espaces urbains – des ordres d’architecture
aux lieux complexes des villes », Prof. Marie-Madeleine Martinet (Université Paris-Sorbonne,
Sorbonne Universités Équipe de recherche «Cultures, sociétés et technologies de
l’information»).
« Ordres et désordres acoustiques », Prof. Françoise Deconinck-Brossard (Université Paris
Ouest Nanterre La Défense).
============
4. EXPOSITIONS, MUSÉES, SPECTACLES, SITES INTERNET
- Turner : les dernières années, la peinture libérée / « Late Turner : painting set free »
Londres, Tate Britain, du 10 septembre 2014 au 25 janvier 2015
The EY Exhibition: Late Turner – Painting Set Free is the first exhibition devoted to the
extraordinary work J.M.W. Turner created between 1835 and his death in 1851. Bringing
together spectacular works from the UK and abroad, this exhibition celebrates Turner’s
astonishing creative flowering in these later years when he produced many of his finest
pictures but was also controversial and unjustly misunderstood.
Highlights of the exhibition include such important
pictures as Ancient Rome; Agrippina Landing with the
Ashes of Germanicus and Modern Rome – Campo
Vaccino, rarely reunited since first exhibited together in
1839; The
Wreck
Buoy1849;
and
magnificent
watercolours like Heidelberg: Sunset c.1840 and the
seldom-seen Bamburgh Castle, Northumberland c.1837.
The show also brings together major series of works including a group of unusual square
pictures, casting a light on Turner’s innovative techniques. Newly identified watercolours of a
fire at the Tower of London in 1841 are shown with the spectacular painting Burning of the
Houses of Lords and Commons 1835 and the exhibition concludes with Turner’s last
exhibited pictures from 1850, depicting the classical lovers Dido and Aeneas. It is a
panoramic survey of a bountiful and significant period of exceptional energy and vigour,
maintained despite failing health.
29
By taking a fresh look at Turner’s late works, the exhibition sheds new light on his life and
art. Challenging the myths, assumptions and interpretations that have grown around his later
work, it reveals a painter as distinguished by the broad scope of his knowledge and
imagination as he was by his radical and exploratory techniques, processes and use of
materials. As much as he brought renewed energy to the exploration of the social,
technological and scientific developments of modern life, in such icons of the machine age
as Rain, Steam, and Speed – The Great Western Railway 1844, he remained as deeply
engaged with the religious, historical or mythological themes that linked him to the cultural
traditions of his era.
John Ruskin’s description of Turner as ‘the greatest of the age’ is brought to life amongst the
many large-scale oil paintings, drawings, prints and watercolours on display
at The EY Exhibition: Late Turner – Painting Set Free, an unmissable exhibition that will
redefine ideas of one of Britain’s greatest and best-loved painters.
http://www.tate.org.uk/whats-on/tate-britain/exhibition/ey-exhibition-late-turner-painting-setfree
- Lexicons of Early Modern English
Lexicons of Early Modern English (LEME) is a historical database of monolingual, bilingual,
and polyglot dictionaries, lexical encyclopedias, hard-word glossaries, spelling lists, and
lexically-valuable treatises surviving in print or manuscript from the Tudor, Stuart, Caroline,
Commonwealth, and Restoration periods. Texts of word-entries whose headword (source) or
explanation (target) language is English tell us what speakers of English thought about their
tongue in the period served by the Short-title and Wing catalogues, from the advent of
printing to about 1700. Their lexical insights, which may at times seem misguided to us,
shaped the history of our living tongue. Any contemporary's testimony about the meaning of
his own words has an undeniable authority. For this reason, LEME is not a period dictionary
like The Middle English Dictionary or the yet unrealized Early Modern English period
dictionary. The scholar who proposed the latter, Charles C. Fries, would have
recognized LEME to be a source of "contemporary comments" that illustrate word usage.
What Fries could not have imagined eighty years ago was a technology that would store all
these quotations as distinct word-entries and have the potential to list them, alphabetically by
lemmatized headword, and then chronologically by lexicon date. LEME incorporates some of
what he hoped to create.
Lexical information takes many forms in this period
because the dictionary was an emerging genre. The
notion of an English-only, monolingual lexicon was
late in coming. Only in 1623, with Henry Cockeram's
hard-word lexicon, did the term "dictionary" (first
employed in English by Sir Thomas Elyot in 1538 for a bilingual lexicon) acquire a sense like
that we take for granted today. Historical lexicons also take many different forms.
Most LEME lexical texts have word-entries that open with a headword and close with an
explanation of that headword, but explanations of words also appear inside informative
treatises and literary editions with marginal glosses or notes that explain terminology.
Encyclopedic or topical works, such as herbals and books of reference in medicine or law,
sometimes offer logical definitions of things in subject-complement ("is-a") form.
30
Why compile a database of old dictionaries when English has the great Oxford English
Dictionary? Oxford lexicographers give a scientific account of the history and meaning of all
English words, based on corpus-linguistic principles. That is, quotations support every
definition. Now in its second edition, available online, and proceeding to a monumental third
edition, the OED grows with the English language. Even a monumental work that covers
1500 years, however, necessarily selects lexical evidence. Jürgen Schäfer observed that Early
Modern English quotations in the first edition of the OED predominantly come from major
authors and overlook information in monolingual glossaries. Clarendon Press published
Schäfer's Early Modern English Lexicographyin 1989. It surveys 133 printed glossaries to
1640 and provides new evidence for 5,000 OEDentries. The OED has expanded its coverage
of authors, thanks to Schäfer's achievement. Yet he does not provide the electronic data on
which his extracts are based; and any English lexical expression in the explanations of huge
bilingual dictionaries by the likes of Cotgrave, Florio, Minsheu, and Thomas Thomas, is hard
to find and thus easily overlooked.
http://leme.library.utoronto.ca/
- Friends of Dr Williams’s Library Annual Lectures
The Friends of Dr Williams’s Library was established in November 1946 to ‘develop and
make more widely known the very considerable research facilities of the Library’. To that
end, the Friends instituted a series of annual Lectures to promote interest in, and support for,
the Library’s collections. The inaugural Lecture was delivered by the Librarian, Stephen Kay
Jones, on 7 October 1947, and was appropriately entitled ‘Dr Williams and his Library’. A
Lecture is given every year by a leading authority in his or her field. Lectures cover a very
broad range of topics, including the 17th and 18th centuries (examples include Lectures on
Richard Baxter and Philip Doddridge, Horace Walpole, Daniel Williams, William Allen,
Joseph Butler, Henry Stubb, John Wesley, early modern Catholicism and Puritanism, etc.) and
most titles are available to order.
The last two titles in the series are The King James Bible of 1611: The Making of a Classic
Translation, by Alister McGrath and The Laity and Preaching in Post-Reformation England,
by John Spurr, both published in 2013. For further information, please
visit, http://fodwllectures.wordpress.com
============
5. ANNONCES ET SOUTENANCES
- Prix de la Chancellerie des Universités de Paris
Monsieur Hubert Malfray, est le lauréat 2014 du prix de la Chancellerie des Universités de
Paris - Aguirre-Basualdo/Labrouquère en Lettres et Sciences humaines.
Sa thèse, "Pour une esthétique du crime : les 'Newgate Novels', essai de définition d'un genre
populaire", codirigée par Frédéric Regard (Paris IV) et Neil Davie (Lyon II), fut soutenue en
Sorbonne en décembre 2013, devant un jury composé également de Sarah Thornton (Paris
VII) et Nathalie Vanfasse (Aix-Marseille, Présidente).
Monsieur Malfray est actuellement professeur de Lettres supérieures au Lycée Claude Fauriel
de Saint-Etienne.
31
============
6. PARUTIONS
- Harrington et le républicanisme à l'âge classique, GRACIANNETTE (Bernard), TERREL
(Jean), MIQUEU (Christophe), eds. PU Bordeaux, 2014.
James Harrington est contemporain de la première révolution
anglaise, de l’exécution du roi, de l’abolition de la monarchie, du
régime de Cromwell et du retour de la royauté. En relisant les récits
bibliques sur la république des Hébreux tout autant qu’Aristote et
Machiavel, il invente et rend public, entre 1656 et 1661, un modèle
républicain qui entend répondre aux nécessités d’une situation
radicalement nouvelle : la chute de la monarchie, due selon lui à un
nouveau rapport de force en Angleterre en faveur du «peuple» que
constituent les nouveaux propriétaires du sol. À ce peuple doit
revenir le pouvoir souverain de décider des lois qu’il n’aura pas
élaborées lui-même : il veut le bien commun, mais a besoin des
lumières d’une élite représentée par un sénat qui propose sans décider.
Les études rassemblées ici examinent différents aspects de cette oeuvre hautement
représentative du premier républicanisme de l’époque moderne, de sa réception au siècle des
Lumières et de son interprétation aujourd’hui.
http://pub.u-bordeaux3.fr/index.php/nouveautes/harrington-et-le-republicanisme-a-l-ageclassique-1.html
- Frankenstein et autres romans gothiques, Trad. de l'anglais par Alain Morvan et Marc
Porée. Édition d'Alain Morvan avec la collaboration de Marc Porée. Bibliothèque de la
Pléiade, n° 599, 2014. 1440 pages, rel. Peau, 108 x 170 mm
Un seul roman : il n’en faut pas plus à Horace Walpole pour conduire la
sensibilité romanesque de son temps sur de nouvelles voies. Le Château
O
(1764) inaugure le genre du récit gothique, où le passé tient le
présent à la gorge et où un Moyen Âge angoissant empiète sur les
Lumières. La mixité générique de ce livre fondateur, où le sublime
coexiste avec le grotesque en vertu d’un hiatus emprunté à Shakespeare,
va essaimer pendant près d’un siècle. Les romanciers gothiques anglais
tirent parti de la passion la plus invasive et la mieux ancrée dans la psyché
: la peur. Macabres et spectaculaires, situées au cœur de demeures hantées
ou de souterrains parsemés d’ossements, leurs histoires doivent produire
des émotions extrêmes, en premier lieu la terreur et la pitié. Confronté à la
noirceur d’âme de «héros» monomaniaques et déviants prêts à briser tous les tabous (inceste,
matricide, viol), le lecteur va de frayeur en horreur avant de compatir aux malheurs des
victimes – de sexe féminin pour la plupart. En 1796, Le Moine de M. G. Lewis atteint les
sommets en matière de sensationnalisme, avec une forte dimension érotique et mortifère qui
fit beaucoup pour le succès de ce roman, toujours actif aujourd’hui. En 1818, la jeune Mary
Shelley parachève cette tradition en donnant naissance à une créature monstrueuse qui se
nourrit des mythes de Prométhée et de Faust. Elle met en discours un concept inouï :
32
l'assemblage, à partir de morceaux de chair morte, d’un être humain, par le docteur Victor
Frankenstein, qui fait fi de la sexualité et de la reproduction biologique. Féconde invention…
- Histoire des traductions en langue française XVIIe-XVIIIe siècles (1610-1815)
Sous la direction d’Yves Chevrel, Annie Cointre et Yen-Maï Tran-Gervat. 2014. 1376 pages,
ouvrage relié. ISBN : 978-2-86432-774-5
Deuxième volume de l’Histoire des traductions en langue française
coordonnée par Yves Chevrel et Jean-Yves Masson, cet ouvrage traite
précisément des traductions réalisées entre 1610 et 1815.
Conçu sur le même mode que le volume précédent (le XIXe siècle), il
se présente comme une histoire, celle des œuvres traduites, des
traducteurs et des actes de traduction en langue française, dans tous les
domaines où cette langue a joué un rôle, non seulement pour les
lecteurs dont elle est la langue maternelle, mais aussi pour tous ceux,
nombreux à cette époque, pour qui elle est langue de communication à
l’échelle de l’Europe.
Durant ces deux siècles, la question du « génie de la langue » est au
centre des débats, qu’il s’agisse d’écrire ou de traduire. De Port-Royal
à Rivarol, la spécificité du français comme langue à la fois naturelle et logique est
constamment abordée, voire ressassée. En même temps, le français est de plus en plus
confronté aux enjeux induits par l’extension des domaines linguistiques désormais connus.
Les discours sur la traduction se multiplient, une pensée de la traduction commence à
s’élaborer, traducteurs et libraires-éditeurs sont de plus en plus présents sur le marché du
livre. L’exposé de cette nouvelle conjoncture, objet des cinq premiers chapitres, est suivi d’un
ensemble de cinq études concernant les traductions des textes sacrés de diverses religions, des
œuvres philosophiques, des travaux scientifiques, des récits de voyage, des ouvrages
historiques. Un dernier groupe de quatre chapitres traite des traductions littéraires : théâtre,
poésie, prose narrative, livres pour l’enfance et la jeunesse.
Réalisé grâce à la collaboration d’une soixantaine de chercheurs de différentes nationalités,
cet ouvrage est un instrument de travail qui se propose d’ouvrir de nouvelles perspectives de
recherche. Il comprend un index de près de 1500 traducteurs, dont beaucoup avaient été
jusqu’alors négligés ou ignorés, et chaque chapitre est suivi de références bibliographiques
permettant d’approfondir les questions abordées.
- La Guerre civile: représentations, idéalisations, identifications, sous la direction
d’Emmanuel Dupraz et de Claire Gheeraert-Graffeuille. Rouen, Presses Universitaires de
Rouen et du Havre, 2014, 180 pages, ISBN 978 2 87775 597 9
Coll. "Cahiers de l'ERIAC" - Série "Cultures sans frontières"
http://purh.univ-rouen.fr/?q=node/813
Table des matières
Représentations : de l’événement à la mémoire
Esther Martin, « 'Victum Ciceronem ducem habuistis' Philippiques,
XIII, 30 : L’éloquence cicéronienne comme arme de guerre dans les
Philippiques »
33
Dominique Briquel, « Comment on bâtit le récit d’une révolution : le renversement de
Tarquin le Superbe à Rome en 509 av. J.-C. et ses arrière-plans mythiques »
Claire Gheeraert-Graffeuille, « Entre polémique et histoire : comment écrire les guerres
civiles anglaises (1640-1660) »
Identifications : entre acceptation et déni de la guerre civile
Daniel Mortier, « Deux représentations théâtrales d’une même guerre civile : La Commune de
Paris »
Sophie Vergnes, « D’une guerre l’autre : les interactions entre guerre civile et guerre
étrangère pendant la Fronde [1648-1653] »
Jean-Pierre Cléro, « Philosophie et histoire de la guerre civile chez Hume »
Carine Lounissi, « 'This unnatural controversy in which Britons fight against Britons' : la
Révolution américaine, la question de la guerre civile et la naissance de l'américanité »
Pour ouvrir une problématique : élaborations esthétiques
Sylvaine Bataille, « 'Domestic fury and fierce civil strife/Shall cumber all the parts of Italy'
(The Tragedy of Julius Caesar, 3.1.263-264) : la guerre civile à l’écran dans Julius Caesar de
Joseph L. Mankiewicz »
- Les sages de la reuve d’ enri stienne à erem ent am. Textes réunis par JeanPierre Schandeler et Nathalie Vienne-Guerrin. Paris, Hermann, 2014. 511 pages. ISBN: 978 2
7056 8951 3http://www.editions-hermann.fr/4517-les-usages-de-la-preuve-dhenri-estienne-ajeremy-bentham.html
www.editions-hermann.fr
Table des matières:
Introduction............................................................................................................1
Jean-Pierre Schandeler et Nathalie Vienne-Guerrin
PROUVER... PROBABLEMENT
Une nouvelle approche de la preuve en éthique
et en droit. L’Introduction aux Principes de morale
é
o et le Rationale of Judicial Evidence ...............41
-P
éo
Des Preuves qui ne prouvent rien.
L’usage de la preuve chez Pascal.......................................................69
Christian Belin
Les preuves mathématiques en philosophie morale :
les cas de Craig et MacLaurin............................................................83
Olivier Bruneau
Évidence, vraisemblance et vérité
selon Pierre-Daniel Huet :
le cartésianisme en question.............................................................101
éb
« I will conclude / Out of the circumstances » :
Proof and Probability in The Devil is an Ass..........................117
Lorna Hutson
PRATIQUES ET EXPÉRIENCES
34
Élection et conjectures : la preuve éditoriale
selon Henri Estienne (1531-1598).............................................. 137
é
« Faith is the evidence of things not seen » :
preuves et épreuves de la foi dans quelques écrits
puritains sur l’assurance du salut, c. 1590-1620 ............................................ 181
Paula Barros
« Les sentinelles de Dieu » : preuve et certitude morale
chez les congrégationalistes et les baptistes ........................................................ 201
Anne Dunan-Page
Women, proof and evidence in English infanticide cases
in the later seventeenth and eighteenth centuries.......................................... 225
James Sharpe
LA SCèNE HISTORIQUE
Témoignages, traces et représentations du passé :
la mise à l’épreuve de l’histoire
par le théâtre historique shakespearien ................................................................. 245
Jean-Christophe Mayer
Shakespeare and the Dramatization of What Is :
The Case of Richard III ................................................................................................... 263
John Jowett
De l’Histoire comme preuve à la preuve
comme embrayeur d’histoire :
autour de l’ é c
de Corneille............................................................................ 277
é é c
o
-Molozay
Le vrai à l’épreuve de la publication :
captation et légitimation dans l’Histoire des aventuriers d’Alexandre-Olivier Exquemelin
(1686)............................................................. 289
Sara Harvey
ARTIFICES
Formes et modalités de la preuve dans les traités
de rhétorique vernaculaires de la Renaissance.................................................. 311
é
L’affaire est dans le sac. Le statut de la preuve
dans les plaidoyers de Pierre-François Gillet .................................................... 329
Claudie Martin-Ulrich
Un nouveau type de preuve philosophique ?
La peinture narrative dans
co
c
ode Lamy .............................................................. 349
Syliane Malinowski-Charles
Le statut de la preuve dans les
ff c é
o de Robert Challe............................................................ 367
Maria Susana Seguin
Entre les égarements de la probatio et l’autorité
de l’expérience : les preuves d’amour
dans le roman libertin du XVIIIe siècle ................................................................ 385
M cA é
CUCULLUS (NON) FACIT MONACHUM
35
« To read him by his form »:
Shakespeare on the matter of proof ........................................................................ 401
Gary Watt
La preuve par la spatule dans Le Mariage de Figaro............................................. 425
ck
« Make trial of her »: feminine constancy
put to the proof in Chapman’s T W ow T
....................................... 447
Sylvaine Bataille
De la preuve par l’habit à la justification par le corps :
critique de la preuve dans la fiction
chez Challe et Marivaux ................................................................................................. 471
Florence Magnot-Ogilvy
Index
Les Auteurs
‘La agatelle’ (1718-1719): a critical edition of ustus van ffen’s journal. Ed. JAMES L.
SCHORR. 2014. ISBN 978-0-7294-1149-3, pbk/broché, viii+344 pages
The early eighteenth century was a vibrant period for European
journalism. Already the author of several journals including the first
spectator in French (Le Misanthrope), Justus van Effen attempted to
capture the Regency spirit in France with La Bagatelle, also modelled on
the English Spectator. Characterised by their overtly ironic tone,
theBagatelliste’s comments range from witty observations on
contemporary society or literary controversies to bolder and more
subversive reflections on the principles of inheritance or religious
orthodoxy. Produced as a twice-weekly quarter sheet, La
Bagatelle included short works of poetry and prose; brevity and stealth
were its tools and its defences.
In this first critical edition of La Bagatelle, James L. Schorr uncovers the sources of each
periodical essay, and situates Van Effen’s ironic commentaries in their social and cultural
context. Tracing the influence of classical as well as contemporary English writers, Schorr
also explores an evolution in the character of the Bagatelliste himself, from the seventeenthcentury ‘man of science’ to the philosophe of the Enlightenment. Containing substantive
textual commentary and variants from the 1718-19 and 1722-24 issues, Schorr’s critical
edition represents a major addition to our knowledge of early eighteenth-century French
journalism and the intellectual climate in which it flourished.
- Les discours de la mét ode en Angleterre à l’é oque classique / Discourses on Method in
Early Modern England,
Revue en ligne LISA, Volume XII-n°5 | 2014
http://lisa.revues.org/6209
36
TABLE OF CONTENTS /TABLE DES MATIERES
1. Introduction
(Myriam-Isabelle Ducrocq et Sandrine Parageau, Université Paris Ouest)
La définition du concept de « méthode » / Defining « method »
2. On the Origins of the Early Modern Concept of “Method”: Ramus, Bacon and Descartes
Sur les origines du concept de méthode à l’âge classique : La Ramée, Bacon et Descartes
(Philippe Hamou, Université Paris Ouest Nanterre)
3.
‘A Flat Dichotomist’: Marlowe’s Critique of Ramist Method
‘A Flat Dichotomist’ : critique marlovienne de la méthode ramiste
(Laetitia Sansonetti, École polytechnique)
4.
Thomas More and the Use of Paradoxes as a Discourse on Method
Thomas More et l’utilisation du paradoxe comme discours de la méthode
(Isabelle Bore, Université de Picardie-Jules Verne)
Francis Bacon et ses Émules / Francis Bacon and his followers
5.
Bacon and Method: How to Set Invention Free
Bacon et la méthode : la libération de l’invention
(Luc Peterschmitt, ANR PNEUMA, Université Paris Ouest)
6.
“L’immortel C ancelier d’Angleterre”: Francis Bacon, mémoire et méthode
“L’immortel C ancelier d’Angleterre”: Francis Bacon, Memory and Method
(Andrew Hiscock, Bangor University)
7.
Gold and Apes. Uses of Scepticism in the Philosophy of Robert Boyle
Gold and Apes. Des usages du scepticisme dans la philosophie de Robert Boyle
(Jean-Pierre Grima-Morales, ENS de Lyon)
Méthode et raison / Method and reason
8.
“Car la RAISON n’est que Calcul”: les postulats du rationalisme de Descartes et de
Hobbes
“For REASON is nothing but Reckoning”: The Postulates of Descartes’s and
Hobbes’s Rationalism
(Jean-Marc Chadelat, IUFM de Paris)
9.
Method and Reason in On the Conduct of the Understanding by Locke Méthode et
raison dans De la conduite de l’entendement de Locke
(Alain Firode, Université d’Artois)
37
Recensions
Reviewed for H-Albion by Rebekah Higgitt
Dry, Sarah. Newton Papers: The Strange and True Odyssey of Isaac Newton's
Manuscripts. New York: Oxford University Press, 2014, 256 pp. ISBN 978-0-19-995104-8.
http://www.h-net.msu.edu/reviews/showrev.php?id=41332
Reviewer: Professor Susie Steinbach (Hamline University)
Hannah Greig, The Beau Monde: Fashionable Society in Georgian London. Oxford, Oxford
University Press, 2013, ISBN: 9780199659005; 368pp.;
http://www.history.ac.uk/reviews/review/1668
______________________
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
4
File Size
549 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content