close

Enter

Log in using OpenID

embedDownload
101
Numéro vert pour
signaler tout cas
suspect d’Ebola
HORIZONS
Propreté
est acte
de foi
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS - ÉDITÉ PAR L’AGENCE MAURITANIENNE D’INFORMATION - N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014 PRIX : 100 UM
Le Président de la République préside
une cérémonie de levée des couleurs
L
e Président de la République,
Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, a présidé, vendredi au Palais présidentiel à
Nouakchott, une cérémonie de
levée des couleurs, dans le cadre
des festivités commémoratives du
54e anniversaire de l'indépendance
nationale.
La cérémonie s'est déroulée en présence du Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, du
président du Sénat, M. Mohamed
El Hacen Ould El Haj, du président
de l'Assemblée Nationale, M. Mohamed Ould Boïlil, du chef de file
de l'Opposition démocratique, M.
El Hacen Ould Mohamed, du chef
d'Etat- major général des Armées,
le général de division Mohamed
Ould Cheikh Mohamed Ahmed et
du chef d'Etat-major particulier du
Président de la République, le général de brigade Mesgharou Ould
Sidi.
Le Président de la République a
passé en revue, en compagnie du
Après avoir participé au 15e sommet de l'OIF
Le Président de la République regagne Nouakchott
Le Président de la République, Président de l'Union Africaine, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a
regagné, Nouakchott, hier-après
midi en provenance de Dakar où il a
participé aux travaux du 15e sommet de l'Organisation Internationale
de la Francophonie (OIF).
Le Président de la République a été
accueilli à l'aéroport par le Premier
ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, des membres du gouvernement, le chef d'Etat-major particulier
du Président de la République, le
wali et le vice-président de la Communauté urbaine de Nouakchott.
Au cours du sommet, le Président de
la République a participé à deux
séances à huis clos dont la deuxième
était consacrée à l'élection de la nouvelle secrétaire générale de l’OIF en
la personne de Mme Michaelle Jean,
ex-gouverneure générale du Canada.
La première séance à huis clos avait
été l’occasion de discuter plusieurs
dossiers comprenant entre autres, la
coopération entre les pays membres
d'une part et entre la francophonie et
les organisations régionales et internationales d'autre part.
Le XVème sommet de la Francophonie s'est ouvert samedi au Palais
des Conférences internationales de
Dakar.
Lire page 4
chef d'Etat- major général des Armées, des unités de l’Armée et
salué les officiers supérieurs des
forces armées et de sécurité.
Le Président de la République a ensuite salué les membres du gouvernement, les responsables des
institutions constitutionnelles et les
personnalités invitées à la cérémo-
nie. Ensuite, le drapeau national a
été hissé, au rythme de l'hymne national. Le Président de la République avait, par la suite, décoré des
personnalités civiles et militaires
qui ont joué un rôle important dans
la prospérité et le développement
de la Mauritanie.
Lire page 3
Le Premier ministre inaugure l'extension du
service de pédiatrie du Centre Hospitalier
Mère et Enfant
Le Premier ministre, Monsieur Ould
Hademine, a inauguré, samedi, l’extension du service de pédiatrie du
Centre Hospitalier Mère et Enfant
(CHME) de Nouakchott dans le
cadre des festivités commémoratives du 54è anniversaire de l'indé-
pendance nationale.
Cette extension permettra d’augmenter la capacité d'hospitalisation
du service de pédiatrie pour atteindre 120 lits.
Lire page 5
Pour se prémunir contre Ebola, éviter le contact avec la personne
atteinte et se laver régulièrement les mains au savon
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
page 2
ANNONCES
Minisrère de l'Agriculture
Société Nationale de Développement Rural (SO. NA. DE. R)
Avis d'Appel à Manifestation d’intérêt (AMI) n°121CPMP/SR/SONADER/MA/2014 pour le
recrutement d'un consultant chargé de la réalisation d'études de faisabilité de
périmètres hydroagricoles villageois (PIV) dans les wilayas du Gorgol
et Guidimagha
1. La République Islamique de Mauritanie (R IM), re présentée par
le Ministèrc des Affaires économiques et du Développement
(MAED) a obtenu un concours (subvention) de I'Agence Française
de Dévefoppe.ment (AFD), intitulé Fonds d'Etudes et de Renforcement des Capacites II (FERC II), formalisé par la couvention de
financement n° CMR 3015 du I1 avril 2012, et compte utiliser une
partie du montant de ce concours pour effectuer les paiements dus
au titre du contrat de services de consultant (cabinet international
en groupement avec un Bureau d'Etudes national) pour une mission portant sur la réalisation, jusqu'au stade DAO, de l'élude de
faisabilité du Projet “ daméliorution cie la Sécurité Alimentaire par
la Relance de l'irrigué dans le Gorgol eit le Guidimakha (ASARIGG). Le MAED, conformément aux dispositions de la Convention CMR3015 a délégué au Ministère de l'Agriculture, représenté
par la Société Nationale de Développement Rural (SONADER) la
maîtrise d’oeuvre de cette étude de faisabilité.
2. Le Projet « d'amélioration de la Sécurité Alimentaire par la Relance de l'irrigué dans le Gorgol et le Guidimakha ( ASA RIGG) »",
a pour finalité de renforcer structurellernent la sécurité alimentaire
des populations rurales dans les régions du Gorgol et du Guidimakha, en améliorant la productivité des Périmètres Irrigués Villageois. Il vise trois objectifs spécifiques :
OSI: Contribuer à l’augmentation de la production et favoriser
l'accroissement des rendements et superficies emblavées dans les
régions cibles du programme.
OSII: Renforcer la concetation et le partenariat entre secteurs pour
une meilleure gestion des ouvrages et permettre de sécuriser les
activités agrioicoles sur les wones du programme.
OSIII: Renforcer la capacité des collectivités locales dans leur gouverbnance économique.
Les réalisations que ce projet envisage de mettre en place relèvent
de trois grands volets:
i- Investissements productifs et serviccs aux agriculteurs: réhabilitation de périmètres existants, sécurisation du foncier, appui à
l'organisation et à la gestion des périmètres collectifs.
Conseil agricole et hydraulique
ii. Appuis institutionnels aux acteurs de la filière: Appui à la création/renforcement des apacités d'associations chargées de
gérer/maintenir ces PlV (y compris une approche d'appui à la gestion), ainsi qu'à la commercialisation des surplus.
iii. Renforcement du rôle des communes: dans la prévention de
l’insécurité alimentaire de leurs populations, dans l'aménagement
et le développement de leurs territoires en lien avec les activités du
programme VAINCRE et des autres programmes de développement local.
Les sites d'intervention dans les régions cibles (Gorgol, Guidimagha) du projet seront identifiés, par l'étude de faisabilité objet du
présent AMI à partir de listes de sites proposées par le Ministère de
l'Agriculture.
3.Il convient de noter que les régions du Projet (Gorgol, Guidimagha) sont situées en zone classée “ “orange” (déplacements tolérés
pour motifs professionnels) par le Ministère français des Affaires
étrangères. Les prestataires internationaux peuvent donc actuellement y travailler, réserve des précautions d'usage. Les bureaux
d'études internationaux qui souhaiteront répondre à l'appel d’offres, objet du présent avis d'appel à manifestations d'intérêt, doivent
donc le faire obligatoirement en groupement avec des bureaux
d'études mauritaniens.
4.Les services attendus du consultant consistent en des études de
faisabilité, d'Avant-Projet Sommaire (APS), d'Avant-Projet détaillé
(APD) puis du DCE et d'une Etude d'impact Environnemental et
Social (EIES). Les consultants intéressés doivent fournir les informations indiquant qu'ils sont qualifiés pour exécuter lesdits services (brochures, références concernant l’exécution de contrats
analogues, expérience dans les conditions semblables, disponibilité des connaissances nécessaires parmi le personnel, équipements, logistiques ctc.)
5.Le Directeur Général de la SONADER. agissant en qualité de
Maître d'ouvrage Délégué du Ministère de l'Agriculture, invite les
consultants à présenter leur candidature en vue de fournir les ser-
ADRESSES UTILES
Police Secours
Sapeurs Pompiers
Brigade Maritime
Brigade Mixte
SOMELEC (Dépannage)
SNDE
Météo
17
18
4525 39 90
4525 25 18
4525 23 08
4529 84 88
4525 11 71
vices décrits ci-dessus.
6.Les consultants (bureaux d'études) peuvent se mettre en association pour augmenter leurs chances de qualification mais, une
fois établie la liste restreinte, qui comportera six (6) bureaux
d'études au maximum, les groupements ne seront pas autorisés
entre les consultants de la liste restreinte.
7.Un consultant sera sélectionné conformément aux dispositions
réglementaires prévues par la Loi n°2010-044 du 22/07/2010, portant Code des Marchés Publics en Mauritanie, et ses textes
d'application, et en accord avec les procédures du bailleur de fonds
du projet en question.
8.Les consultants seront évalués sur la base de leurs expériences
spécifiques liées aux domaines cités au paragraphe 4 du présent
avis d'appel à manifestations d’intérêt.
9.Seules les missions attestées par les maîtres d'ouvrage seront
prises en considération lors de l'évaluation des réponses à cet avis
à manifestation d'intérêt.
10. Les manifestations d'intérêt peuvent être envoyées par courrier à l'adresse indiquée ci- dessous:
au plus tard le 30/12/2014 à 10 heures TU. Elles devront parvenir
à la Commission en quatre (04) exemplaires y compris un original
portant clairement la mention « Manifestation d'intérêt pour le recrutement d'un consultant pour la réalisation de l'étude de faisabilité et des études APS /APD/DCE du Projet d'Amélioration de la
Sécurité Alimentaire par la Relance de l'irrigué dans le Gorgol et
le Guidimakha. »
Vous pouvez consulter la Manifestation d'intérêt sur le site de la
Commission: www.cpmpsr.com
A Monsieur le Président de la Commission de Passation des Marchés Publics du Secteur Rural Avenue Mocta r 0/ Daddah -Immeuble MOUNA, 2eme étage, Tel: (222)452421 74 ;
E:-mair: prcsident @cpmpsr.cnm
La Secrétaire Générale du Ministère de l'Agriculture
M’ Aziza Mint Mahfoudh Ould KOURBALLY
HORIZONS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
ÉDITÉ PAR L’AGENCE
MAURITANIENNE D’INFORMATION
COMMISSARIATS DE POLICE
Commissariat TZ - 1
Commissariat TZ - 2
Commissariat Ksar 1
Commissariat Ksar 2
Commissariat El Mina 1
Commissariat El Mina 2
4525 23 10
4524 29 52
4525 21 66
4525 27 38
4525 12 97
4524 25 24
AMI
FAX: 45 25 55 20
E-mail :
[email protected]
[email protected]
B P: 371/ 467
Direction des Ressources:
45 25 27 77
Siège:45 25 29 70/45 25 29 40
DIRECTEUR DE PUBLICATION : Yarba Ould Sghaïr
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION :
Mohamed Saleh Ould Chighaly
RÉDACTEUR EN CHEF :
Diagana Babouna
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA RÉDACTION :
Baba Dianfa Traoré
RESPONSABLE DE LA MAQUETTE : Elhadrami Ould Ahmedou
MISE EN PAGES ET TIRAGE : IMpRIMERIE NATIONAlE
HORIZONS
N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
page 3
ACTUALITE
Le Président de la République préside une
cérémonie de levée des couleurs
L
e Président de la République,
Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, a présidé, vendredi au
Palais présidentiel à Nouakchott,
une cérémonie de levée des couleurs, dans le cadre des festivités
commémoratives du 54e anniversaire de l'indépendance nationale.
La cérémonie s'est déroulée en présence du Premier ministre, Monsieur
Yahya Ould Hademine, du président
du Sénat, M. Mohamed El Hacen
Ould El Haj, du président de l'Assemblée Nationale, M. Mohamed
Ould Boilil, du chef de file de l'Opposition démocratique, M. El Hacen
Ould Mohamed, du chef d'Etatmajor général des Armées, le général
de division Mohamed Ould Cheikh
Mohamed Ahmed, du chef d'Etatmajor particulier du Président de la
République, le général de brigade
Mesgharou Ould Sidi.
Le Président de la République a
passé en revue, en compagnie du
chef d'Eta- major général des Armées, au rythme de la musique militaire, des unités du bataillon de
commandement et des services, de
la Gendarmerie nationale, de la fanfare, de l'Aviation militaire, de la
Marine nationale et de la Garde nationale avant de saluer les officiers
supérieurs des forces armées et de
sécurité.
Le Président de la République a ensuite salué les membres du gouvernement, les responsables des
institutions constitutionnelles, les
hautes personnalités de l'Etat, les
présidents et les représentants des
partis politiques, des syndicats, des
organisations professionnelles, du
corps diplomatique, des organisations internationales et les attachés
militaires des ambassades accréditées en Mauritanie.
Ensuite, le drapeau national a été
hissé, au rythme de l'hymne national.
Le Président de la République avait,
par la suite, décoré des personnalités
civiles et militaires qui ont joué un
rôle important dans la prospérité et
le développement de la Mauritanie.
Il s'agit des personnalités suivantes:
Ordre du Mérite National:
Grand Officier:
- Général de brigade Ahmed Ould
Bekrine
- Général de brigade N'Diaga Dieng
Commandeur:
- Général de brigade Dia Adama
Oumar
Officier:
- Général de brigade Mohamed Zna-
gui Ould Sid'Ahmed Ely
- Monsieur Mohamed El Hanchi
Ould Mohamed Saleh
Chevalier:
- Colonel Mohamed Lemine Aref El
Bara
- Monsieur Sidi Mohamed Ould Jiddou
- Monsieur Sidi M'Hamed Ould
Ghlembit
Ordre de la Reconnaissance
Nationale:
Médaille de la reconnaissance
nationale:
- Dr. Sy Alassane
- Feu Dr. Wafi Ould Boubacar Nema
(à titre posthume)
- Dr. Abou Haroune Deh
- Madame Fatimetou Mint Moctar
El Hacen
- Inspectrice de police Maïmouna
Yehdhi Sid'Ahmed
- Madame Zeinebou Mint Yeye
- Monsieur Sidi Ali Boba Nafee
- Infirmier d'Etat Dia Abdoulaye Abderrahmane
Médaille d'honneur
Première classe:
- Madame Djilitt Mint Heddou
- Madame Neya Sy
Deuxième classe:
- Monsieur Cheikh Sid'Ahmed Ould
Yass
- Monsieur Cheïbani Ould Ahmed
Djaba
- Brigadier Salma Sid'Ahmed Tah
Troisième classe:
- Sergent chef El Hacen Ould Mo-
hamed
- MDL Khadijetou Mint Sidi Yaaraf
- Gendarme 4e échelon Mamadou
Ibrahima Traoré
- Garde 2é échelon Thierno Fall.
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
page 4
ACTUALITE
Après avoir participé au 15e sommet de l'OIF
Le Président de la République regagne Nouakchott
e Président de la République,
Président de l'Union Africaine,
Monsieur Mohamed Ould Abdel
Aziz, a regagné, Nouakchott, hieraprès midi en provenance de Dakar
où il a participé aux travaux du 15e
sommet de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).
Le Président de la République a été
accueilli à l'aéroport par le Premier
ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, des membres du gouvernement, le chef d'Etat-major particulier
du Président de la République, le
wali et le vice-président de la communauté urbaine de Nouakchott.
L
Séances à huis clos du sommet de
la Francophonie
Les chefs d'Etat et de gouvernements participant au 15è sommet de
la Francophonie ont tenu, hier à
Dakar, une deuxième séance à huis
clos en présence du Président de la
République, Président de l'Union
Africaine, Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz.
Cette séance était consacrée à l'élection de la nouvelle secrétaire générale de l’OIF en la personne de Mme
Michaelle Jean, ex-gouverneure générale du Canada en remplacement
du senegalais Abdou Diouf.
Plusieurs candidats de pays membres africains, européens et asiatiques étaient canddats à ce poste.
Les chefs d'Etat et de gouvernements des pays participants au 15è
sommet de la Francophonie à Dakar
avaient tenu, samedi après- midi à
Dakar, une précédente séance à huis
clos en présence du Président de la
République, Président de l'Union
Africaine, Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz.
Au cours de cette séance, la République démocratique du Congo qui
assurait la présidence tournante de
l’OIF a passé le flambeau au Sénégal qui doit diriger cette instance durant le nouveau mandat.
Les dirigeants devaient discuter, au
cours de cette séance, plusieurs dossiers comprenant entre autres, la
coopération entre les pays membres
d'une part et entre la francophonie et
les organisations régionales et internationales d'autre part.
Ouverture du XVème
sommet de l'OIF
Le XVème sommet de la Francophonie s'est ouvert samedi au Palais
des Conférences internationales de
Dakar, en présence du Président de
la République, Monsieur Mohamed
Ould Abdel Aziz, Président de
l'Union Africaine, aux côtés des
chefs d'Etat et de gouvernements de
77 pays membres.
Le sommet a débuté par une prise
des photos souvenirs des participants, la projection d'un film qui retrace les objectifs de l'organisation et
son action en faveur de la réalisation
d'un avenir meilleur pour les générations montantes et le rapprochement entre les peuples.
La cérémonie d’ouverture avait également été marquée par un discours
du Président Sénégalais, Monsieur
Macky Sall, dans lequel il a souhaité
la bienvenue aux dirigeants africains
et au Président français.
Il a insisté sur la nécessité de renforcer cette organisation en tant qu'important espace pour la coopération
entre les pays membres dans les différents domaines.
Les participants avaient par la suite
tenu une séance plénière.
Les chefs d'Etat, quant à eux,
s’étaient retrouvés plus tard autour
d'un déjeuner organisé par le secré-
taire général de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF),
M. Abdou Diouf.
Les dirigeants de l’OIF doivent
trancher au sujet de l'acception de
nouveaux membres et la désignation
d'un successeur de l'ancien président
sénégalais, Monsieur Abdou Diouf à
la tête de la Francophonie depuis 12
ans.
Le sommet a adopté un communiqué appelé ''Déclaration de Dakar''
qui insiste sur le rôle des femmes et
des jeunes dans l'impulsion du développement et la préservation de la
paix.
Le sommet de Dakar a également
adopé des projets de résolutions relatifs à la lutte contre le terrorisme et
le virus d'Ebola.
L’OIF, connue pour ses missions de
coopération dans le développement
et de soutien à la langue française,
regroupe 57 Etats membres et 20
pays observateurs. Elle représente
274 millions de locuteurs dans le
monde. Le sommet de l'OIF se tient
tous les deux ans.
Rappelons que le Président de la République, Son Excellence Monsieur
Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de l'Union Africaine, était arrivé ce vendredi soir à Dakar
(Sénégal). Il avait été salué à son arrivée à l'aéroport international de
Dakar par le Président sénégalais,
Monsieur Macky Sall, entouré des
membres de son gouvernement. Une
délégation de la colonie mauritanienne résidant au Sénégal était également à l'accueil.
Au cours de ce voyage, le chef de
l'Etat est accompagné d'une importante délégation comprenant notamment:
- Mme Vatma Vall Mint Soueïnae,
ministre de la Culture et de l'Artisanat
- Mme Hindou Mint Aïnina, ministre déléguée auprès du ministre des
Affaires étrangères et de la Coopération chargée des Affaires maghrébines et africaines et des Mauritaniens de l'Extérieur
- Monsieur Ahmed Ould Bahiya, directeur de cabinet du Président de la
République,
- Monsieur Mohamed Lemine
Cheikh Mohamed Vadel, ambassadeur de Mauritanie à Dakar,
- Monsieur Ahmed Ould Bah, ambassadeur de Mauritanie auprès de
la Délégation permanente de
l'UNESCO à Paris
- Monsieur Ahmed Ould Bah,
conseiller à la Présidence de la République,
- Monsieur Brahim Ould Daddah,
conseiller à la Présidence de la République,
- Monsieur Abdallahi Ould Ahmed
Damou, chargé de mission à la Présidence de la République,
- Dr. Coumba Ba, chargée de mission à la Présidence de la République,
- Monsieur Ishagh Saad Sid'Elemine, conseiller à la Présidence de
la République,
- Monsieur El Hacen Ould Ahmed,
directeur général du Protocole
d'Etat.
HORIZONS
N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
ACTUALITE
Le Premier ministre inaugure l'extension du service
de pédiatrie du Centre Hospitalier Mère et Enfant
Le Premier ministre, Monsieur Ould
Hademine, a inauguré, samedi, l’extension du service de pédiatrie du
Centre Hospitalier Mère et Enfant
(CHME) de Nouakchott dans le
cadre des festivités commémoratives du 54è anniversaire de l'indépendance nationale.
Cette extension permettra d’augmenter la capacité d'hospitalisation
du service de pédiatrie pour atteindre 120 lits.
Sur place, le Premier ministre a été
édifié sur les prestations rendues
possibles par cette réalisation, notamment en matière de consultation,
d'hospitalisation, de chirurgie, de
réanimation et de diagnostic.
Prenant la parole à cette occasion, le
ministre de la Santé, M. Ahmedou
Ould Hademine Ould Jelvoune, a
précisé qu'avec cette extension l’hôpital sera au complet et disposera de
tous les services et équipements nécessaires pour une formation hospitalière moderne. Il a ajouté que le
CHME a été crée en 2009, sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, afin d'assurer la prise en
charge thérapeutique du couple mère
et enfant et réduire la mortalité chez
cette frange, conformément aux objectifs des OMD sanitaires.
''Avec cette extension, le CHME est
désormais apte à offrir les prestations sanitaires de qualité et à assurer la prise en charge des femmes
enceintes et des enfants qui viennent
directement se soigner où ceux évacués par les différentes structures sanitaires à l'échelle nationale'', a dit le
ministre.
M. Ahmedou Ould Hademine Ould
Jelvoune a salué l'expertise et le savoir-faire de l'entreprise assurant la
maitrise d'ouvrage, qui a su réaliser
dans le délai requis et suivant les
normes techniques, cette extension
dont les retombées seront utiles et
bénéfiques pour le citoyen mauritanien.
page 5
Abordant les réalisations phares de
son département, le ministre a rappelé la construction de dizaines d'hôpitaux, centres et écoles de santé, en
plus de l'acquisition d’équipements
sanitaires sophistiqués, le recrutement des ressources humaines spécialisées et l'organisation de
campagnes de vaccination et de lutte
contre la mortalité et la morbidité.
Ont assisté à l'inauguration, les ministres des Affaires économiques et
du Développement, de l'Education
nationale, des Affaires sociales, de
l'Enfance et de la Famille ainsi que
le wali et le vice-président de la
Communauté urbaine de Nouakchott et le hakem du Ksar.
CARNET DE L’AEROPORT
* La ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Mme Naha
Mint Hamdi Ould Mouknass, a regagné Nouakchott samedi matin en
provenance de la Turquie, après
avoir participé aux travaux de la 33è
session du comité permanent pour la
coopération économique et commerciale, relevant de l'OCI. La réunion s'était tenue les 27 et 28
novembre 2014 à Istanbul (Turquie).
Au cours de ce voyage, la ministre
était accompagnée de MM. Mohamed Lemine Tar, conseiller au ministère des Affaires économiques et
du Développement et Mohamed
Ould Be Ould Ne, directeur du Tourisme.
* Le ministre de l’Agriculture, M.
Brahim Ould M'Bareck Ould Mohamed El Moctar, a quitté Nouakchott
vendredi matin pour l'Italie où il représentera le Président de la République, Monsieur Mohamed Oud
Abdel Aziz, à la réunion spéciale au
siège de la FAO à Rome consacrée
aux efforts déployés en matière de
lutte contre la faim.
La réunion qui a eu lieu le 30 novembre 2014 a été l'occasion de
rendre hommage à certains pays
dont la Mauritanie pour les actions
consenties en faveur de la lutte
contre la faim et la pauvreté et pour
la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Developpement.
Le ministre est accompagné au
cours de ce voyage par le chargé de
mission au département
* Le président du Conseil constitutionnel, Me Sghaïr Ould M'Bareck,
a regagné Nouakchott vendredi
après-midi, en provenance d'Alger
après avoir participé du 24 au 26 novembre 2014 au forum, organisé à
l'occasion du 50è anniversaire du
Conseil constitutionnel algérien.
A l'aéroport, Me Sghaïr Ould M'Bareck, a déclaré à l'AMI que le forum,
qui a vu la participation des délégations issues des différents continents, avait pour thème ''La démocratie et l'édification de l'Etat de
droit''.
'' En marge de forum, j'ai eu des
contacts avec les délégations participantes consacrés à l'exposition de
l'expérience mauritanienne et les
avancées réalisées en matière de
renforcement de l'Etat de droit'', a-til, conclu.
Au cours de ce voyage, le président
du Conseil constitutionnel était accompagné du directeur administratif
du Conseil.
Le ministre des Pêches entame
une visite à Nouadhibou
Le ministre des Affaires étrangères préside une
session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe
Le ministre des Affaires étrangères
et de la Coopération, M. Ahmed
Ould Teguedi, a présidé, samedi au
siège de la ligue arabe au Caire, une
session extraordinaire du Conseil de
la ligue arabe au niveau des ministres des Affaires étrangères en présence du président palestinien,
Monsieur Mahmoud Abbas.
Cette session, qui était consacrée
aux derniers développements de la
cause palestinienne, a chargé une délégation ministérielle arabe quadripartite dirigée par le Koweït et
comprenant la Mauritanie, la Jordanie et la Palestine, en plus du secrétaire général de la Ligue arabe,
d'établir des contacts et d'organiser
les visites nécessaires afin d'obtenir
le soutien qu'il faut pour la cause palestinienne dans le but de présenter
un projet de résolution au Conseil de
Sécurité pour mettre fin à l'occupation israélienne.
Par ailleurs, le Conseil de la Ligue
arabe a également confirmé son engagement à s'en tenir à l'initiative
arabe de paix.
M. Ahmed Ould Teguedi avait souligné, dans son allocution pour la
circonstance, qu'une paix juste et
globale reste le premier choix stratégique, mais qu'elle ne sera pas possible tant qu'Israël ne se retire pas
de tous les territoires palestiniens et
arabes occupés, jusqu'à la ligne de
démarcation du 4 Juin 1967 et la
proclamation de la Palestine comme
Etat indépendant et souverain avec
Al Qods-Est comme capitale.
La Mauritanie était représentée à
cette réunion, aux cotés du ministre
par MM. Weddadi Ould Sidi Haïba,
ambassadeur en Egypte et représentant permanent auprès de la Ligue
arabe, et Hussein Ould Sidi Abdallah Ould Deh, ambassadeur directeur des Affaires arabes et des
organisations islamiques au ministère des Affaires étrangères et de la
Coopération.
Rencontre euro-africaine de Rome
Annonce d’un projet de loi sur la migration et la sécurité
La rencontre euro africaine de Rome
dénommée "Dialogue euro-africain
sur la migration et le développement" a rendu public un projet de loi
sur la migration et la sécurité.
Notre pays était représenté à cette
réunion par le ministre de l'Intérieur
et de la Décentralisation M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rare et la ministre déléguée
auprès du ministre des Affaires
étrangères et de la Coopération,
chargée des Affaires maghrébines,
africaines et des Mauritaniens de
l'étranger, Mme Hindou Mint Aïnina.
La rencontre, qui s'est déroulée du
26 au 28 novembre courant en présence de plusieurs ministres euro-
péens des Affaires étrangères et des
représentants de différents pays africains, a donné lieu à une "Déclaration de Rome" qui comporte la
traduction de la vision, pour la quatrième étape, à laquelle le processus
de Rabat est parvenu.
Ce processus couvre la période 2015
- 2017 et constitue un cadre de coopération ambitieux qui poursuit la
mise en œuvre de la stratégie de
Dakar qui a fixé à son tour les mécanismes de réalisation du processus
de dialogue annoncé au cours de la
troisième étape.
La déclaration de Rome a été adoptée à l'issue de concertations approfondies avec les partenaires en
prenant en compte les travaux et ac-
tivités en rapport avec le partage des
données et garantissant le respect
des grands équilibres et des droits
des immigrés.
Le ministre de l’Intérieur et de la
Décentralisation a transmis, au cours
d'un discours qu'il a prononcé pour
la circonstance, les salutations du
Président de la République, Président de l'Union Africaine, aux participants à la réunion.
Il a mis en exergue les efforts déployés par la Mauritanie pour faire
face à l'immigration clandestine.
Le ministre était accompagné au
cours de ce voyage par une délégation de différents départements
concernés.
Le ministre des Pêches et de l'Economie maritime, M. Nani Ould
Chrougha, a entamé, hier, une visite
au niveau des services relevant de
son département dans la ville de
Nouadhibou.
Au niveau du siège des gardes côtes
mauritaniens, première étape de
cette visite, le ministre a passé en
revue, devant les responsables de
ces directions, les grandes lignes de
la stratégie nationale de pêche en
cours d'élaboration et le rôle du département et des acteurs du secteur
dans sa mise en place.
Le ministre a pris note, dans ce
cadre, des suggestions et points de
vue des responsables présents.
Le ministre est accompagné au
cours de cette visite par une importante délégation de son département.
Le ministre sénégalais des Pêches et de l'Economie
maritime clôture une visite en Mauritanie
M. Oumar Gueye, ministre sénégalais des Pêches et de l'Economie maritime, envoyé spécial du Président
sénégalais, Monsieur Macky Sall
auprès du Président de la République, a achevé une visite de travail
de quelques jours en Mauritanie.
La visite du ministre sénégalais a été
marquée par des entretiens avec son
homologue mauritanien sur la coopération existant entre les deux pays
et les moyens de la renforcer, notamment dans le domaine des
pêches.
Les délégations des deux pays sont
tombées d'accord pour poursuivre la
concertation et le dialogue sur les
questions d'intérêt commun, particulièrement sur le dossier de la
pêche maritime qui fait l'objet d'un
protocole d'accord conclu entre les
deux parties et renouvelé à plusieurs
reprises.
Ce protocole permet aux pêcheurs
sénégalais, notamment ceux de la
ville de Saint-Louis, de pêcher dans
les eaux territoriales mauritaniennes
en contrepartie de taxes symboliques et ce dans le cadre des bonnes
relations existant entre la Mauritanie
et le Sénégal, partant des liens de
fraternité et de bon voisinage entre
les deux peuples.
Le ministre sénégalais a été salué à
son départ de l'aéroport de Nouakchott par M. Nani Ould Chrougha,
ministre des Pêches et de l'Economie maritime et l'ambassadeur du
Sénégal en Mauritanie.
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
ACTUALITE
La ministre de la Culture visite le stand mauritanien
au village de la Francophonie
La ministre de la Culture et de l'Artisanat, Mme Vatma Vall Mint
Soueïnae, a visité, hier, à Dakar, le
stand mauritanien au village de
Francophonie, organisé sur le thème
: ''le numérique au service de la diversité culturelle''.
Sur place, la ministre a été édifiée
sur le rôle de l'exposition dans l'illustration de la diversité culturelle
des différentes composantes de la
société mauritanienne.
Outre les objets artisanaux, le stand
renferme d'autres expositions relevant du ministère de l'Emploi et de
l'opérateur téléphonique national
Mauritel-SA.
Les exposants ont exprimé à la ministre leur satisfaction pour l'appréciation de leurs produits par les
visiteurs étrangers et sénégalais.
Au terme de cette visite, Mme
Vatma Vall Mint Soueïnae a fait la
déclaration suivante à
l'AMI:'' j'ai visité, en marge du
XVème sommet de la francophonie,
la tente du patrimoine mauritanien et
la maison sénégalaise de l'opéra. De
l'avis de tous, la participation mauritanienne était remarquable et a permis de vulgariser le patrimoine
culturel mauritanien dans toute sa
diversité, surtout en ce moment où
nous vivons les festivités du 54è anniversaire l'indépendance nationale.
Il s'agit là, donc, d'une heureuse opportunité de vulgariser la culture et
le patrimoine mauritaniens, qui sont
pour nous un motif de fierté et d'orgueil''.
Inauguration du nouveau siège de la FFRIM
La ministre de la Jeunesse et des
Sports, Mme Houleymata Sao, a
également inauguré, vendredi à
Nouakchott, le nouveau siège de la
Fédération de Football de Mauritanie (FFRIM) dans le cadre des festivités marquant le 54e anniversaire
de l'indépendance nationale.
Après la coupure du ruban symbolique, la ministre a suivi des explications données par le président de
la FFRIM, M. Ahmed Ould Yahya,
sur cette importante réalisation qui a
été accomplie avec l'appui financier
de la Fédération Internationale de
Football (FIFA).
En marge de l'inauguration, une
convention a été signée entre la
FFRIM et la Fédération royale espagnole de Football.
La cérémonie d'inauguration s'est
déroulée en présence du secrétaire
général du ministère de la Jeunesse
et des Sports, M. Moctar Hande et
une mission de la FIFA.
Par ailleurs, la ministre a supervisé,
vendredi, une course équestre au
terme de laquelle les cavaliers
Ahmed Ould Abidine, Moctar Ould
Abeïd et Mohamed Ould Idoumou,
ont remporté successivement les
trois prix et obtenu respectivement
les montants de 250.000, 150.000 et
100.000 Ouguiyas.
Cette compétition entre dans le
cadre des festivités commémoratives du 54è anniversaire de l'indépendance nationale.
Compétition de tir de la cible
Une compétition de tir à la cible regroupant les sélections civile et militaire a été organisée vendredi
après-midi au champ de tir situé au
nord de Nouakchott, dans le cadre
des festivités commémoratives du
54è anniversaire de l'indépendance
nationale, sous la supervision du
chef d'Etat-major de la Garde nationale, le général de brigade Félix
Negri.
Après trois rondes excessives, les
équipes de la Fédération mauritanienne de tir à la cible ont gagné 33
points contre 31 pour les militaires.
Au plan individuel, le capitaine Mohamed Ould Mohamed Saleck Ould
El Varoui du 3è bataillon BSP a
réussi cinq tirs décrochant ainsi le
titre du meilleur tireur, tandis que les
2ème et 3ème places sont revenues
aux civils, Mohamed Ould Baba
Ahmed et Mohamed Ould Boukhary, avec quatre points chacun.
Au terme de la compétition, le chef
d'Etat-major de la Garde nationale a
remis le premier prix de chaque sé-
lection et les autres prix ont été
remis par les invités.
La compétition s'est déroulée en présence du wali du Nouakchott et du
président de la Fédération mauritanienne de Tir à la Cible
Inauguration de la clinique ENNEJAH à Arafat
Le conseiller en Communication du
ministre de la Santé, M. Cheikh
Baye Ould M'Kheitratt, a inauguré,
samedi après-midi, le siège social de
la clinique ENNEJAH dans la moughataa de Arafat et ce dans le cadre
des festivités commémoratives du
54è anniversaire de l'indépendance
nationale.
La nouvelle clinique qui se propose
d'offrir des services médicaux de
qualité, comprend des sections d'urgence, de gynécologie, de pédiatrie
en plus d'un bloc opératoire.
Le directeur général de la clinique,
Dr. Mohamed Salem Ould Baba, a
indiqué que l'inauguration de cette
clinique s'inscrit dans le cadre des
page 6
Visite de l'Etat major de l'Armée de l'Air
et l'usine de confection des habits
Un groupe de députés, de sénateurs,
de journalistes et de représentants de
syndicalistes et d'organisations de la
société civile, a visité, jeudi, les locaux de l'Etat major de l'Armée de
l'Air à Nouakchott dans le cadre des
journées portes ouvertes organisées
par l'Etat- major général des Armées
à l'occasion du 54e anniversaire de
l'indépendance nationale.
Le groupe a été accueilli par le chef
d'Etat-major de l'Armée de l'Air, le
colonel pilote Mohamed Ould Lehraitani, entouré de ses collaborateurs.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le chef d'Etat-major de
l'Armée de l'Air a insisté sur l'importance de l'anniversaire de la création de l'Armée nationale. Il a ajouté
qu’il s’agit d’une occasion chère aux
Mauritaniens car elle constitue un
symbole de souveraineté et d'indépendance du pays.
Il a indiqué que l'Etat-major de l'Armée de l'Air est heureux de recevoir
ces visiteurs pour les informer de
l'amélioration qualitative et continue
intervenue, ces dernières années, au
niveau de l'armée de l'air, à l'instar
des autres composantes de l'armée
nationale.
Le colonel Mohamed Ould Lehraitani a précisé que cette amélioration
s'est concrétisée au niveau de l'armée de l'air qui est, a-t-il dit, capable
désormais de sécuriser et de surveiller l'espace aérien du pays mais
aussi d'intervenir à tout moment et
n'importe où sur le territoire national, et ce grâce aux moyens humains
et matériels mis à la disposition de
l'armée de l'air.
Dans la salle des opérations aériennes, le groupe des visiteurs a
suivi un exposé présenté par le chef
d'Etat-major de l'Armée de l'Air sur
l'historique de l'armée de l'air depuis
sa création, le premier octobre 1962,
les missions qui lui sont confiées et
qui sont d'ordre militaire, économique et social. Parmi ces missions,
il a notamment cité la reconnaissance aérienne, l'appui aux forces
sur terre, le transport des troupes, le
parachutage, les attaques aériennes,
la recherche, les secours, l'évacuation sanitaire, la surveillance maritime, la lutte contre les criquets et
les oiseaux granivores et l'ensemencement aérien.
Des explications ont été, en outre,
fournies aux visiteurs sur le type des
avions militaires utilisés, les armes,
la formation dispensée et les perspectives de développement.
Des visiteurs ont exprimé leur joie
pour le progrès réalisé au niveau de
l'armée de l'air et le rôle que joue
celle-ci dans la lutte contre le terrorisme.
Le même groupe de parlementaires,
de syndicalistes, d'Organisations de
la Société Civile et de journalistes
avait rendu visite, jeudi soir, à
l'usine de confection des habits dans
la moughataa d'El Mina à Nouakchott. Le groupe, qui a été accueilli
par le lt- colonel Taleb Ould Taleb,
s'est enquis de la qualité de la
confection d'habits militaires et civils au niveau de cet établissement.
Le groupe qui a visité tous les services de l'établissement, s'est enquis
des capacités de ce dernier à rendre
disponible la quantité requise d'habits sur toute l'étendue du territoire.
Des participants à cette visite ont exprimé leur satisfaction pour les progrès réalisés dans les différents
départements de l'institution militaire, notamment en matière de formation qui constitue la pierre
angulaire de tout progrès.
L'Institut mauritanien de la Musique organise
une soirée artistique pour commémorer
l'indépendance nationale
L'Institut mauritanien de la Musique
a organisé vendredi dans l'enceinte
du Musée national à Nouakchott une
soirée artistique et culturelle dans le
cadre des festivités commémoratives du 54è anniversaire de l'indépendance nationale.
La manifestation, présidée par la secrétaire général du ministère de la
Culture et de l'Artisanat, Mme
Moïma Mint Dehbi, a donné lieu à
des chants présentés par d'éminents
musiciens et à la lecture des poèmes
en arabe et en hassanya glorifiant les
héros de la résistance anticoloniale.
Les orateurs ont, également, mis en
exergue les réalisations appréciables
accomplies au cours du premier
mandat du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz.
Ont assisté à la soirée artistique et
culturelle un certain nombre de
conseillers au ministère de la Culture et de l'Artisanat, le directeur de
l'Institut mauritanien de la Musique,
le hakem et le maire du Ksar.
Célébration de la fête de l'indépendance
nationale dans les différentes wilayas du pays
efforts visant l'extension des infrastructures sanitaires pour décongestionner les établissements sanitaires
publics. La cérémonie d'inauguration s'est déroulée en présence de
plusieurs spécialistes mauritaniens.
Les habitants des différentes wilayas
de la Mauritanie ont célébré vendredi dans la joie et l'allégresse le
54è anniversaire de l'indépendance
nationale qui symbolise la liberté et
la gloire.
Les festivités commémoratives ont
donné lieu à des cérémonies de lever
des couleurs sous la supervision des
walis dans les chefs-lieux des wilayas et des hakems dans les moughataas. Des défilés scolaires, des
courses de chameaux et chevaux,
des jeux traditionnels et des matches
de football ont été organisés par
marquer cet anniversaire.
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
ACTUALITE
Bir Moghrein, une ville en plein essor
Après plusieurs années, voire des
décennies de déclin, le département
de Bir Moghrein renoue, aujourd'hui, avec son statut d'antan de
pôle d'attraction. Malgré son éloignement de la capitale (plus de
1100km au Nord), son ouverture sur
trois pays limitrophes lui offre la
possibilité de développer des
échanges commerciaux en plus de sa
vocation pastorale séculaire. Ces
atouts avaient été cependant mis à
rude épreuve par l'insécurité et la sécheresse ayant occasionné un exode
rural sans précédent et la dégradation des conditions de vie des citoyens restés au terroir. A l'image
des habitants des différentes capitales départementales du pays, les
17000 habitants du Tiris Zemmour
profitent actuellement des avantages
des politiques de développement engagées par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz depuis son élection à la
magistrature suprême.
Le danger des mines antipersonnel
et son lourd bilan n'est plus qu'un
mauvais souvenir et les populations
ont désormais accès aux services de
bases : eau, électricité, éducation,
santé, produits alimentaires de première nécessité à des prix abordables en plus des services de
l’internet, du téléphone et de la télévision.
L'épanouissement de Bir Moghrein
se manifeste aussi à travers l'extension du marché qui regorge de marchandises diverses, la qualité des
services des auberges et les nombreuses villas qui s’y érigent au
grand dam des éventuels visiteurs.
Les habitants de ce repère historique
des avions long courrier, partagent
allégrement avec leurs compatriotes
de Bassiknou, de N'Diago, de Chami
et autres localités la joie d'appartenir
à une Mauritanie nouvelle, fière de
son passé glorieux et de son présent
rassurant où les libertés individuelles et collectives sont garanties,
où les droits de l'homme sont respectés, où l'égalité, la justice et la
paix sociale se consolident jour
après jour. A s’ajoute une situation
économique ayant déjà engendré
une croissance dépassant les 5 %
installant la Mauritanie dans le
groupe des pays émegeants.
Le hakem de Bir Moghrein, colonel
Né Ould Soufi, a confié à l'AMI que
cette moughataa symbolique qui a
longtemps souffert de l'insécurité, de
la pauvreté et de l'enclavement est,
de nos jours, en plein épanouisse-
ment grâce à l'efficacité et à la fiabilité des programmes de développement exécutés sur instructions du
Président de la République. " Depuis
l'installation d'unités militaires dans
la zone, aucune opération terroriste
n'a été enregistrée. De ce fait, les
touristes vaquent à leurs besoins en
toute sérénité et le trafic terrestre
s'intensifie au bonheur des commerçants qui, à un moment donné, fondaient leurs espoirs sur l'unique
camion de l'armée qui assurait la navette pour le ravitaillement de la
ville", a-t-il dit.
Evoquant le problème crucial de
l'approvisionnement de la ville en
eau, le hakem a indiqué que six sondages d'une capacité de 20 tonnes
par jour ont été réalisés sur financement de l'Etat pour mettre fin à la
soif des habitants du Tiris Zemmour.
Il a rappelé que le nouveau centre de
santé de la ville et le programme
d'urgence d'appui aux éleveurs dont
le coup d'envoi a été donné par le
Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz,
mercredi dernier à partir de Bir Moghrein, constituent une source de satisfaction pour les autorités et les
habitants de cette moughataa qui apprécient ces réalisations à leur juste
valeur.
La sénatrice de la moughataa, Mme
Salma Mint Sidi Ould Alouatt a, au
nom des habitants de sa circonscription électorale, remercié le Président
de la République pour sa visite à Bir
Moghrein qui témoigne de l'intérêt
qu'il accorde à tous les Mauritaniens
notamment ceux qui vivent dans les
zones enclavées. Elle a loué les efforts déployés par les forces armées
nationales qui ont permis d’écarter à
jamais le spectre des réseaux terroristes et des trafiquants de drogue.
La sénatrice a demandé aux autorités
de procéder au lotissement de la
ville et de construire un siège pour
les coopératives féminines et un centre de formation professionnelle en
plus de l'équipement du centre de
santé de la ville et la mise en place
d'activités génératrices de revenus
au profit des habitants du Tiris Zemmour ainsi que la solution des problèmes liés à l'enseignement et à
l'eau au sein des localités relevant de
la circonscription. Elle a réitéré son
engagement à œuvrer sans relâche
pour le développement de cette
moughataa. Aussi, elle a apprécié les
interventions de la Fondation de
Bienfaisance de la SNIM, dans ce
page 7
cadre, conformément aux instructions du Président de la République,
Monsieur Mohamed Ould Abdel
Aziz.
Le député de Bir Moghrein, M. Mohamed Salem Ould Ahmed Ould
Noueiguedh, a, pour sa part, indiqué
que la politique du Président de la
République a permis de libérer la
moughataa de l'enclavement, de l'insécurité et de la pauvreté. Il a salué
les efforts entrepris par les différents
départements de l'Etat en vue de développer le Tiris Zemmour. Le député a enfin insisté sur l'importance
de la création d'emplois et son rôle
dans le développement économique
local.
Des sentiments partagés
à Bir Moghrein
M. Mohamed Vall Ould Sidi Mohamed, militaire à la retraite, a indiqué
que la visite du Président de la République à Bir Moghrein illustre l'attention particulière qu'il accorde au
suivi des projets exécutés au profit
des populations. Il a souligné l'importance de soutenir les retraités
dans le cadre des programmes orientés en faveur des franges fragiles car
ces derniers représentent une bonne
partie des habitants de la ville notamment la construction d'habitations grâce à des prêts simplifiés.
Mme Meima Mint Ahmed s'est félicitée de la visite du Président de la
République avant de souligner l'importance du programme d'urgence
d'appui aux éleveurs.
Elle a souhaité l'intégration d'une
nouvelle composante au niveau de
ce programme sous forme de vente
de matières et matériels de construction à des prix raisonnables pour
permettre aux citoyens pauvres de se
protéger contre les inondations et
autres aléas climatiques.
M. Mohamed Ould Alouatt, responsable de la localité de Hassi Loughar, a demandé aux autorités de
rassembler les localités environnantes pour constituer un regroupement qui mérite la réalisation
d'infrastructures à même d'assurer
aux citoyens l'accès aux services de
base.
Mme Fatimetou Mint Belkeir a souligné l'importance de motiver les
femmes afin qu'elles contribuent au
développement du pays à l'image
des crédits accordés récemment par
le Commissariat aux Droits de
l'Homme à certaines coopératives de
la ville.
Inauguration de réalisations
dans la wilaya du Gorgol
Me Hamdi Ould Mahjoub, le directeur général de l'Agence nationale
Tadamoun pour la Lutte contre les
Séquelles de l'Esclavage, pour l'Insertion et la Lutte contre la Pauvreté,
a supervisé, mercredi, en compagnie
du wali du Gorgol, M. Mohamed El
Moustapha Ould Mohamed Vall,
l'inauguration d'une école fondamentale et d'une mosquée dans le
village de "Aoulad El Haj" et d'une
autre école et d'une mosquée dans le
village de "Oucheikich" relevant de
la moughataa de M'Bout.
Ces inaugurations s'inscrivent dans
le cadre des festivités commémorant
le 54è anniversaire de l'indépendance nationale.
Le Directeur général a, en outre,
donné le coup d'envoi des travaux de
construction d'un barrage dans le
village de "El Jikh" relevant de la
commune de Monguel.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, Me Hamdi Ould Mahjoub a indiqué que ces inaugurations
viennent au moment où l'Agence Tadamoun procède au lancement d'un
certain nombre de projets de développement au profit des populations
en général et des nécessiteux en particulier.
Il a enfin exhorté les habitants des
villages visités à rester attachés à
l'unité nationale qui est, a-t-il dit,
une base essentielle de la stabilité du
pays.
Sensibilisation sur la fièvre Ebola dans
les zones frontalière au Hodh El Gharbi
Les autorités administratives du
Hodh El Gharbi intensifient leur
campagne de sensibilisation autour
des dangers de l'Ebola dans les
zones frontalières.
Dans ce cadre, le wali, M. Moulaye
Brahim Ould Moulaye Brahim, s'est
informé sur place du niveau d'appli-
cation des mesures entreprises pour
empêcher cette maladie de franchir
nos frontières. Il a invité les habitants de la zone à respecter strictement les consignes des autorités
sanitaires. La visite a englobé des
villes et localités relevant des moughataas de Kobéni et Tintane.
Le wali du Tiris Zemmour inaugure
4 installations publiques
Le wali du Tiris Zemmour, M. Abderrahmane Ould Mahfoud Ould
Khattry, a inauguré, jeudi, à Zouerate, 4 infrastructures publiques, notamment des bâtiments pour la
wilaya constitués de 10 bureaux financés par la Fondation de la SNIM.
Le wali a inauguré également une
école au quartier "Tarhil" réalisée
sur financement de l'Etat et une
mosquée dans le même quartier financée par la Fondation de la SNIM
ainsi qu'un centre de protection maternelle et infantile à l'hôpital régional de la ville dont les travaux de
réhabilitation ont été pris en charge
par la Fondation.
Toutes ces activités se sont déroulées en présence du directeur d'exploitation du minerai de la SNIM,
du président de sa Fondation, du
maire et des élus de Zouerate ainsi
que des autorités administratives et
sécuritaires de la wilaya.
Sortie d'un ouvrage littéraire sur la
poésie féminine mauritanienne
Un livre intitulé ''lecture dans la poésie contemporaine féminine mauritanienne'', a été exposé et discuté
samedi soir à Nouakchott, lors d'une
soirée culturelle, organisée par la
commission nationale pour l’Education, la Science et la Culture, dans le
cadre des festivités commémoratives 54ème anniversaire de l'indépendance nationale.
Intervenant en premier lieu, l'auteur
du livre, Mme Hawa Mint Meïloud,
a fait une présentation de son ouvrage qui comporte un lot de
poèmes et d'écrits sur la littérature
féminine mauritanienne.
Lui succédant, Dr. Ahmed Ould Habiboullah, a souligné que le livre
constitue une étude critique de la littérature féminine mauritanienne.
Pour sa part, le secrétaire général de
la commission nationale pour l’Education, la Science et la Culture, Dr.
Ismaïl Ould Choueib, a souligné
l'intérêt qu'accorde le Président de la
République, Monsieur Mohamed
Ould Abdel Aziz, à la promotion de
la culture. Il a ajouté que cet intérêt
a été concrétise par l'organisation
annuelle des festivals dans les anciennes villes de Mauritanie.
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
page 8
NATION
Gestion des ordures ménagères
Un devoir citoyen permanent
La croissance économique, si elle s’accompagne d’une exploitation accélérée des ressources naturelles, son corollaire,
la production des déchets est par définition inévitable. Plus
qu’une question théorique, cela pose un énorme problème
logistique et économique aux administrateurs des villes surtout dans les pays en développement. La production des déchets solides ménagers (DSM) augmente partout dans le
monde à cause des modifications des modes de vie. Ces déchets, dérivés de l’industrialisation à travers l’incitation à
la consommation ou encore des emballages des produits,
ont des effets dangereux sur la santé des humains, de la
faune et de la flore. A juste titre, l’explosion démographique, l’accroissement des activités urbaines, l’insuffisance des ressources financières des pouvoirs publics au
niveau local et la pauvreté de la population sont autant de
facteurs qui expliquent la présence des déchets le long des
grandes artères de la majorité de nos villes. Mais la clef de
voûte de la propreté de nos cités est de faire de leur assainissement un devoir citoyen permanent. Et, avec la volonté,
rien n’est impossible.
Contexte démographique de
la gestion des déchets
Les recherches récentes ont
montré que la population augmente chaque année de plus de
trente pour cent dans les pays en
développement (PED). Cette
croissance se manifeste plus
dans les milieux urbains où elle
s’accompagne de l’augmentation de la production des déchets dans l’environnement. La
faiblesse des systèmes adéquats
de salubrité, d’hygiène et d’assainissement dans de nombreux
PED à la lumière de l’augmentation des déchets, entraine la
prolifération de plusieurs maladies mortelles. Les recherches
récentes ont aussi montré que
quelques villes africaines ont
connu une croissance démographique. Cette augmentation de
la population, qui se manifeste
surtout dans les milieux urbains,
a accentué les morcellements
des parcelles et les constructions anarchiques dans la ville
qui rendent la gestion des déchets ménagers (DM) impossible. Il est donc urgent que les
autorités locales fassent un ef-
fort pour réduire la croissance
démographique dans ces ville
afin de maitriser la gestion de
déchets, sans laquelle il y aura
le déséquilibre dans l’économie
et les écosystèmes, la pauvreté
et le retard dans le développement régional. La gestion des
DM dans les cités pourraient
être contrôlées, malgré la croissance démographique, si la population était sensibilisée sur la
gestion des déchets. En effet,
cette sensibilisation doit passer
obligatoirement par la disponibilité des données sur la
connaissance antérieure (background) de la population des
villes sur la gestion de DM qui
constitue le passage obligé pour
la gestion durable des DM dans
nos villes.
Urbanisation dans les pays en
développement
L’urbanisation exerce une forte
pression sur les villes des PED
qui absorbent les deux tiers de
l’accroissement total de la population du tiers monde. A ce
rythme, l’occupation des zones
urbaines des PED évolue de
façon linéaire et, malheureusement, inversement proportionnelle
aux
ressources
disponibles. Il est évident que
les villes des PED se développent à la destruction des écosystèmes naturelles notamment le
déboisement, la pollution du
sol, de l’eau et de l’air, etc. qui
portent préjudice sur la qualité
de la vie.
Les problèmes liés à l’urbanisation dans les PED se résument
en la non maîtrise de l’ensemble
du processus d’urbanisation
face à la transformation rapide
des structures spatiales et urbaines due à la faiblesse d’une
politique d’aménagement et
l’absence de planification et
d’une réglementation convenable; la tolérance accordée à l’expansion urbaine qui prend
souvent la forme des bidonvilles
dans lesquelles les conditions de
vie sont inférieures au minimum possible; le déficit d’équipement
collectifs
et
d’infrastructures basales telles
que l’alimentation en eau potable, l’assainissement, la collecte
des DM, etc. et les phénomènes
d’exode rural qui rendent pratiquement impossible la planification et la gestion des DM.
L’insécurité
permanente,
l’exode rural, l’absence de l’application des textes juridiques
relatifs à l’urbanisation sont à la
base du surpeuplement dans
plusieurs villes africaines, qui
prend progressivement la forme
d’un bidonville. L’afflue de la
population dans les villes urbaines s’accompagne de la production excessive de DM qui
imposent une lourde tâche aux
habitants à travers le coût de
traitement des maladies qui en
résultent et le taux de mortalité
croissant. La surpopulation de
ces villes et l’urbanisation sauvage qui s’ensuit ont des conséquences sur l’environnement.
Elles entraînent, en effet, la déforestation, la pollution des
eaux, du sol et de l’air, les éboulements et les érosions, etc. qui
pourraient conduire à la disparition de certaines espèces biologiques et le déséquilibre des
écosystèmes naturels.
Collecte des déchets
ménagers
Les grands principes de la collecte de DM sont indissociables
des filières de traitement et de
valorisation. La collecte traditionnelle des DM est le système
de gestion le plus fréquent dans
les PED. En effet, dans certains
quartiers, elle fluctue en fonction des dispositions mises en
place par le service technique de
la ville, du niveau d’organisation (ONGs) et de l’état de
structures urbanistiques. Le tri
sélectif n’est pas envisagé dans
les PED à cause du nombre réduit des poubelles dans les ménages, de la fréquence de
ramassage de DM trop faible et
du manque de formation et d’information de la part de la population.
Le taux de collecte trouve l’intérêt dans l’évaluation des performances techniques du
service de collecte. Dans les
PED, le taux de collecte est insuffisant alors qu’il avoisine
100 % dans les pays industrialisés. Il existe une grande disparité du taux de couverture en
fonction des villes et des quartiers desservis. En effet, dans les
PED, la priorité de collecte est
accordée aux quartiers de haut
et moyen standing qui ont les
facilités de rémunérer les services de collecte de déchets. Les
moyens (financiers, techniques,
humains, etc.) alloués pour ces
zones sont généralement suffisants; ils permettent la collecte
des déchets produits dans sa totalité. Cependant, les zones démunis, habitées par les pauvres,
sont abandonnées ou ne bénéficient que d’actions.
Dans certaines cités africaines,
les riches et les pauvres habitent
les mêmes quartiers. La collecte
des déchets, réalisée par les
ONGs, est faite de façon sélective. Elle concerne les familles
aisées qui donnent l’assurance
d’honorer leurs engagements financiers. Les pauvres, qui ne
bénéficient d’aucune facilitation, jettent les déchets dans les
rues, les canalisations et les rivières généralement pendant la
nuit. Ce comportement rend difficile la détermination exacte du
taux de collecte dans ces villes.
Baba D. Traoré
[email protected]
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
page 9
ANNONCES
pROJETS EDUCATION - FORMATION AVIS D'APPEL A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA REALISATION
D'UNE ANALYSE FONCTIONNELLE DE L'ORGANISATION DES MINISTERES
EN CHARGE DE L'EDUCATION ET D'UN DIAGNOSTIC PARTICIPATIF
DES CAPACITES DE PILOTAGE DU SECTEUR
1. CONTEXTE
La Direction des Projets Education - Formation (DPEF)
a sollicité, dans le cadre du PNDSE, un appui de l'AFD
pour financer la réalisation d'une analyse fonctionnelle
de l'organisation des Ministères en charge de l'éducation
et un diagnostic participatif des capacités de pilotage du
secteur.
Le présent avis d'appel à manifestation d'intérêt a pour
objectif la présélection d'une liste de candidats d'expérience internationale, disposant du personnel ayant les
compétences et l'expertise nécessaires à l'élaboration de
la prestation envisagée.
II. OBJECTIFS DE L'ETUDE
L'objectif de cette étude est d'établir le diagnostic des
principales fonctions de conduite stratégique et de gestion du secteur de l'éducation, d'en identifier les dysfonctionnements et leurs causes, de proposer des mesures
organisationnelles, des méthodes et des outils à mettre en
place pour (i) permettre aux ministères en charge de
l'éducation de conduire de façon efficace et efficiente la
réalisation des objectifs du Gouvernement (ii) proposer
un plan de mise en œuvre des mesures et outils suggérés
et (iii) éclairer les conditions d'accompagnement nécessaires. De façon spécifique, il s'agit de faire des diagnostics dans les domaines suivants, en vue de définir et
mettre en œuvre les actions de renforcement des capacités destinées à améliorer la mise en œuvre du PNDSE: le
management stratégique (formulation des stratégies à
moyen et long termes et leur planification), la programmation budgétaire (la traduction des stratégies en pro-
grammes annuels incluant le fonctionnement et l'investissement), la gestion financière (incluant les passations
de marchés), la gestion des ressources humaines, l'inspection primaire et secondaire, la gestion administrative
et logistique des ministères.
Ce diagnostic sera réalisé aux niveaux central et déconcentré.
Les bureaux candidats doivent pouvoir mobiliser une
équipe d'experts spécialistes des approches institutionnelles ayant déjà réalisé ce type de prestation. L'équipe
comprendra au minimum deux experts: un chef de mission, diplômé du supérieur en gestion, ayant une expérience confirmée dans la conduite du changement - et un
consultant senior, spécialisé dans le secteur de l'éducation, ayant une expérience confirmée dans l'évaluation de
l'organisation et du fonctionnement des Ministères de
l'Education.
La durée estimée de la consultation est de 6
hommes/mois. Elle pourra évoluer en fonction de la méthodologie proposée par les candidats.
III. REPONSE A LA MANIFESTATION D'INTERET
Dans le cadre de la réalisation de cette mission, la Direction des Projets Education - Formation (DPEF) invite les
bureaux d'études qualifiés à manifester l'intérêt pour la
réalisation de cette mission. Les candidats intéressés doivent fournir les informations justifiant qu'ils sont qualifiés pour exécuter les services (présentation du candidat,
références concernant l'exécution de contrats analogues
au cours des 10 dernières années, expérience dans des
conditions semblables au cours des 10 dernières années,
disponibilité des connaissances nécessaires parmi le personnel, etc.). Les candidats peuvent s'associer pour renforcer leurs compétences respectives.
La DPEF dressera une liste restreinte d'environ six candidats, présélectionnés sur la base des candidatures reçues, auxquels il adressera le Dossier d'Appel d'Offres
pour la réalisation des services requis.
Les manifestations d'intérêt rédigées en Français, doivent
être déposées en trois (3) copies dont un (1) original à
l'adresse indiquée ci-dessous, au plus tard le mercredi 29
décembre 20 14 à 12 heures précises, et devront comporter la mention suivante: «Sollicitation de Manifestations d'Intérêt, Services de Consultant pour la mission
d'analyse fonctionnelle de l'organisation des Ministères
de l'éducation et diagnostic participatif des capacités de
pilotage du secteur ».
L'adresse de contact et de dépôt des expressions d'intérêt
est:
Secrétariat de la Commission des Marchés
La Direction des Projets Education - Formation
Ministère des Affaire économiques
et du Développement
Nouakchott
République Islamique de Mauritanie
E-mail: [email protected]
BP: 6541 -Fax: (222) 45 251513
Téléphone: (222) 45 25 20 63 ; (222) 45 29 12 03
Nouakchott, le 27 novembre 2014
Le Directeur des Projets Education - Formation
Avis d'Appel d'Offres National (AAON)
Mauritanie
pNDSE-DpEF
Avis d'appel d'offres Relatif à
L'ACQUISITION D'EQUIPEMENTS INFORMATIQUES POUR DES SERVICES
CENTRAUX ET REGIONAUX DU MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE
1. Cet Avis d'appel d'offres fait suite à l'Avis Général de Passation des Marchés paru dans numéro
6198 du quotidien national Horizons du 18/02/2014 , et dans le site undbonline/DG market en date
du 28 juillet 2014.
Le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie a reçu un don du Fonds du Partenariat
Mondial pour l'Education administré par l'Association Internationale de Développement pour financer le Projet d'appui au Secteur de l'Education de Base, et a l'intention d'utiliser une partie de ce
don pour effectuer des paiements au titre du Marché d'acquisition d'équipements informatiques pour
des services régionaux et centraux du Ministère de l'Education Nationale.
1. La Direction des projets Education Formation sollicite des offres fermées de la part de soumissionnaires éligibles et répondant aux qualifications requises pour fournir les articles objet des marchés.
2. La passation du Marché sera conduite par Appel d'Offres National (AON) tel que défini dans les
« Directives.' passation des marchés financés par les Prêts de la BIRD et les Crédits et Dons de l 'A
ID », et ouvert à tous les soumissionnaires de pays éligibles tels que définis dans les Directives 20
II.
3. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations auprès de Monsieur
Mohamed Ould Sidi Mohamed , E-mail: [email protected] et prendre connaissance des documents
d'Appel d'offres à l'adresse suivante: Direction des Projet Education - Formation,
BP: 6541 Téléphone (+222) 45252063; (+222) 45 29 1203 & 4529 1204, Fax: (+222) 45 25 15 13,
de 09 Heures du matin à 16 heures de l'après-midi (Heure GMT), pendant les jours ouvrables.
4. Les exigences en matière de qualifications sont:
•La réalisation d'un chiffre d'affaires moyen durant les trois dernières années au moins égale au montant de la soumission.
•La réalisation durant les 5 dernières années au moins 1 marché similaire. La similitude devra
porter sur le type de fournitures.
•Le Soumissionnaire doit fournir la preuve écrite que les Fournitures qu'il propose
remplissent la(les) condition(s) d'utilisation suivante : Conforme aux spécifications demandées.
5. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un dossier d'Appel d'offres complet en Français
en formulant une demande écrite à l'adresse (i), mentionnée ci-dessous à compter du 24 novembre
2014, contre un paiement non remboursable de quarante mille (40 000 MRO) ouguiya.
6.Le paiement sera effectué par versement au compte bancaire ouvert au nom de la DPEF à la BMCI,
Nouakchott, dont les coordonnées sont les suivantes:
7.Sur présentation du récépissé de la banque le Dossiers d'Appel d'Offres sera remis aux
candidats intéressés ou adressé à leurs frais en utilisant le mode d'acheminement qu'ils auraient choisis.
8.Les offres devront être soumises à l'adresse ci-dessous (ii) au plus tard le mercredi 07 janvier 2015.
La soumission des offres par voie électronique ne sera pas autorisée. Les offres remises en retard ne
seront pas acceptées.
9.Les offres seront ouvertes, en présence des représentants des soumissionnaires qui désirent assister à l'ouverture des plis et, à l'adresse (Hi) indiquéè ci-dessous le jour et à l'heure de la date limite
de dépôt des offres.
10.Les offres doivent comprendre une garantie de soumission pour un montant de 400 000 MRO ou
sa contre-valeur en monnaie librement convertible. Les offres devront demeurer valides pendant une
durée de (90) Quatre Vingt Dix jours, à compter de la date limite de dépôt des offres.
Il. Les adresses auxquelles il est fait référence ci-dessus sont:
i)Direction des Projets Education - Formation; à l'attention de Toinsi Ould Mokhtar, E-mail:
[email protected]; République Islamique de Mauritanie;
Téléphone; +(222) 4525 20 63 ; +(222) 4529 12 03 &4529 12 04, Fax: +(222) 4525 15 13 ; ii) Commission de Passation des Marchés Publics de la Direction des Projets Education - Formation.
Immeuble DPEF (Rez de Chaussée); Rue 42-037 T.Z Mauritanie Téléphone; (+222) 45 25 20 63, Fax:
(+222) 45 25 15 13 Nouakchott
Le Directeur des Projets Education - Formation
Toinsi Ould Mokhtar
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
ANNONCES
page 10
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
ANNONCES
page 11
page 12
HORIZONS N° 6397 DU LUNDI 1ER DECEMBRE 2014
SP
RTS
Sidi - Brahim dit Dieng
FFRIM- Fédération Royale Espagnole de Football
Accord de partenariat
Le Président de la Fédération Royale
Espagnole de Football, vice-président de la FIFA et de l’UEFA, Angel
Maria Villar, a laissé la porte ouverte
à une venue de la sélection espagnole en Mauritanie. « Avec Angel
tout est possible », a-t-il laissé entendre en répondant à une question
d’un journaliste sur la possibilité de
voir la sélection espagnole, en amical en Mauritanie.
C’était après la signature d’un important protocole d’accord d’assistance technique avec Ahmed Ould
Yahya, Président de la fédération
mauritanienne. Un accord de partenariat qui concerne la formation
dans l’ensemble des domaines techniques, les échanges d’expérience et
les possibilités de stages en Espagne
pour tous les acteurs du football
mauritanien.
Très à l’aise Angel Maria Villar avait
auparavant fait état de son riche parcours de footballeur avant de prendre les rênes de la Fédération
espagnole: « C’est avec la patience
que se construisent les résultats »,
avait-il lancé à l’intention de son homologue mauritanien dont il a loué
le travail et l’engagement : « Permettez à votre sélectionneur de faire
son travail et surtout prenez patience. Les résultats ne doivent pas
être un impératif immédiat. Certes
chaque pays à ses spécifiés mais
c’est ainsi que nous travaillons en
Espagne ».
Evoquant les accords bilatéraux, il a
fait savoir qu’il n’apportait pas avec
lui « une baguette magique ». «
Chaque pays à ses spécificités et
chacun doit s’ouvrir la voie qui lui
convient le mieux. La meilleure recette, c’est de toujours travailler, travailler, la seule façon de réussir ».
Le Président de la fédération espagnole, lors de sa visite à Nouakchott,
s’est rendu au nouveau siège de la
fédération mauritanienne, assisté à
la Super Coupe nationale (victoire
de L’ACS Ksar, champion, sur le FC
Nouadhibou, détenteur de la Coupe
nationale, 1-0) et été l’invité d’honneur de la 1ère soirée des Awards
qui a notamment récompensé EL
Hacen Ould Ide, meilleur joueur de
l’Année.
liga - 13e journée
Un Real Madrid puissance 16
Bien embêté par un Málaga tranchant, le Real Madrid a réussi à s'imposer en patron (1-2). Une victoire,
la seizième consécutive, qui permet
aux hommes de Carlo Ancelotti de
conforter leur première place en
Liga. Et d'entrer par la grande porte
dans l'histoire plus que centenaire de
la Maison Blanche.
Plus personne n'arrête ce Real Madrid. Depuis le 13 septembre dernier, et une défaite lors du derbi
madrileño, les hommes de Carlo Ancelotti n'ont connu qu'une seule saveur : celle de la victoire. Avec ce
2-1 acquis à la Rosaleda, les Merengues en sont à seize succès
consécutifs. Autrement dit, un nouveau record pour la Maison Blanche
et ses fondations vieilles de 112 ans.
Celle de ce samedi soir n'est sans
doute pas la plus belle. Sur une pelouse détrempée, face à des Boquerones bien en place, le Real a galéré
sans s'effrayer. Mais qu'importe,
l'ivresse, elle, est bien présente.
Avant les rencontres de l'Atlético de
Madrid et du FC Barcelone, le Real
compte respectivement sept et cinq
points d'avance. Un matelas confortable et mérité, tant la bande à Cristiano Ronaldo semble au-dessus du
lot en Espagne, que ce soit dans l'expression de son jeu collectif ou par
la force dégagée par ses individualités. Symbole de cette forme exceptionnelle, Karim Benzema : buteur
lors des six dernières journées de
Liga, le Français en est à huit pions
en Liga. Et ça ne devrait pas s'arrêter là...
Iker et son trèfle à quatre feuilles
La belle époque de Málaga est révolue. Manuel Pellegrini s'en est allé,
Isco porte désormais la liquette merengue, la thune a laissé place à la
débrouille... Pourtant, après une saison bien anonyme sous Bernd
Schuster, ce Málaga version Javi
García ravive la flamme. Dans un
style tout en muscle, la défense hermétique des Andalous enquiquine le
Real. La construction merengue est
léchée, mais, toujours, un pied (5')
ou une main de Kameni (12') pour
contrer les tentatives. Le moment
choisi par Karim Benzema pour
faire valoir sa science du déplacement. Superbement servi par Cristiano Ronaldo, il tourne autour de
son défenseur pour finalement placer un extérieur délicieux. Ficelle, et
un avantage précoce pour ce Real.
Les Boquerones, forcément plus entreprenants, sont loin d'être ridicules
devant. Le longiligne Santa Cruz
emmerde son monde de la tête pendant que Casillas ne rassure personne : sur une reprise lointaine et
lambda, il remercie son poteau d'empêcher le cuir d'entrer. Moins anecdotique, les Madrilènes, à la perte du
ballon, se retrouvent souvent en
sous-effectif au milieu de terrain. La
faute à un XI ultra-offensif qui ne
conserve sa maîtrise qu'avec la possession. Les petites fautes se multiplient et Duda, des 25 mètres, envoie
son coup franc se fracasser sur la
transversale d'un Iker toujours sanctifié. Ou cocu, c'est selon.
Kameni la muraille
Malmené plus que dominé, le Real
souhaite se mettre à l'abri sitôt la reprise. Au premier essai de Cristiano
Ronaldo par une bicyclette, un superbe jeu en triangle lui répond.
Lancé par Benzema, le Portugais
remet plein axe à Isco. Le local de
l'étape madridista ne pique pas assez
son ballon devant un Kameni sorti à
bon escient. Dommage pour elle, la
bande à Casillas a laissé passer son
quart d'heure. Car Málaga ne perd
pas en intensité, encore moins en
clairvoyance. Moins en jambe, le
milieu madrilène permet aux Andalous de s'infiltrer entre les lignes.
Mais c'est sur coup de pied arrêté
qu'ils sont le plus dangereux, à
l'image de Santa Cruz et son coup de
casque un tantinet trop enlevé (67').
Au fait de ce changement de physionomie, Carlo Ancelotti décide
alors de sortir Benzema pour Illarramendi. Un choix défensif qui rassure
son équipe. Mais pas son buteur.
Tout chanceux de recevoir le ballon
au point de penalty, Ronaldo fusille
un Kameni qui lui répond par un
arrêt réflexe. Dans la foulée, Casillas
se montre fébrile et relâche un ballon que la pointe paraguayenne ne
peut reprendre. Ce va-et-vient entre
les deux surfaces se termine finalement par une deuxième banderille
des visiteurs. Sur un contre supersonique, la tête de Ronaldo tombe dans
les pieds de Bale qui fusille le portier camerounais. Même l'exclusion
d'Isco, enfant chéri et ovationné de
la Rosaleda, et la réduction du score
de Santa Cruz dans le temps additionnel ne pourront faire bouder à
Carlo Ancelotti son plaisir : son Real
est historique.
Tir de la cible :
Victoire de l'armée au plan individuel
et de la fédération au plan collectif
Une compétition de tir à la cible regroupant deux sélections : civile et
militaire a été organisée vendredi
après-midi au champ de tir situé au
nord de Nouakchott, dans le cadre
des festivités commémoratives du
54ème anniversaire de l'indépendance nationale, sous la supervision
du Chef d'Etat major de la garde nationale, général de brigade Félix
Négri.
Après trois rondes excessives, les
équipes de la fédération mauritanienne de tir à la cible ont gagné 33
points contre 31 pour les militaires.
Au plan individuel, le capitaine Mohamed Ould Mohamed Saleck Ould
El Varoui du 3ème bataillon BSP a
pu gagner cinq tirs et décroché ainsi
le titre du meilleur tireur, tandis que
les rangs du 2ème et 3ème rang ont
été du sort des civils, Mohamed
Ould Baba Ahmed et Mohamed
Ould Boukhary, avec quatre points
chacun.
Au terme de la compétition, le Chef
d'Etat major de la garde nationale a
remis le premier prix au niveau de
chaque sélection et les autres prix
ont été remis par les invités.
La compétition s'est déroulée en présence du wali du Nouakchott et du
président de la fédération mauritanienne de tir à la cible.
Coupe de la Confédération Orange
Finale aller : Séwé-Ahly : 2-1
Le Séwé Sports de San Pedro a battu
(2-1) Al Ahly du Caire, samedi, en
finale aller de la Coupe de la Confédération Orange à Abidjan. Une victoire arrachée au bout d’une
rencontre pleine de suspense dans
un stade Robert Champroux qui a
refusé du monde.
Il n’y a pas eu de temps d’observation dans cette première manche de
la finale. Comme annoncé, c’est
pied au plancher que le Séwé Sports
de Gervais Rigo a entamé la rencontre. Mais les Egyptiens veillaient au
grain. Il a fallu attendre au bout de
20 mn pour voir Roger Assalé se
souvenir de sa promesse d’offrir la
Coupe aux Ivoiriens avant de partir
au TP Mazembe, le club congolais
où il déposera sa valise juste après
la finale retour, au Caire. L’avantcentre du Séwé qui tentait de faire la
différence en pleine surface de réparation adverse a été rudoyé par Aly
Ahmed, le portier égyptien (22').
L’arbitre, Arnaud Ottogo siffle le penalty et Christian Raoul Koffi
Kouamé, l’autre futur joueur du TP
Mazembe, se charge de le transformer (1-0, 24'), le stade est en extase.
En deuxième mi-temps, Al Ahly est
plus déterminé. Quadrillant à merveille le terrain les Égyptiens proposent un jeu direct qui s’avère payant.
Car à la suite d’une belle séquence
de jeu, les poulains de Garrido se retrouvent à deux attaquants contre un
défenseur du Séwé. Mahmoud Hassan, qui ne demandait pas mieux,
remet la pendule à l’heure (1-1, 59e
mn). Avant que Roger Assalé, ne
vienne doubler la mise pour les Ivoiriens (2-1, 83'), après une kyrielle
d'occasions de buts vendangées par
son équipe.
Une courte victoire que le Séwé espère confirmer au match retour.
Réactions :
Rigo Gervais (Entraîneur du Séwé)
Nous avons vu un bon match de
football. Le score (2-1) n’est pas si
mauvais que cela. Le rêve peut devenir réalité. En tout cas, j’y crois
après ce que mes poulains ont démontré face à Al Ahly, qui est l’une
des meilleures équipes du contient.
Bon à prendre. Quand vous revoyez
ce match avec toutes ces occasions
nettes de buts (cinq au total) vous ne
pouvez que garder l’espoir pour la
suite. Il faut rester concentré car
nous devons aller chercher le trophée chez l’adversaire.
Juan Carlos Garrido (entraîneur
Al Ahly):
Nous avons eu affaire à une bonne
équipe du Séwé Sports. Ils méritent
leur victoire, mais je trouve que le
penalty est un peu sévère. Cela dit,
rien n’est perdu pour Al Ahly, nous
avons la chance de disputer la
manche retour à domicile et je peux
vous assurer que nous n’allons pas
cracher sur le morceau. Nous allons
renverser la vapeur au Caire.
Dembélé Souleymane (capitaine
du Séwé) :
Je suis content de notre prestation.
Nous avons livré un bon match.
Nous avons tout donné pour venir à
bout de l’adversaire, malheureusement, nous avons manqué de lucidité en attaque. Pour la suite, il va
falloir continuer de travailler pour
aller confirmer au Caire dans
quelques jours.
Hossam Ghaly (capitaine Al
Ahly):
Nous avons perdu une bataille, mais
pas la guerre. Le Séwé a gagné une
manche et nous allons tout donner
pour renverser la vapeur sur nos installations. Al Ahly a une réputation à
défendre et nous irons jusqu’au
bout. C’est vrai que le Séwé est une
très bonne équipe, mais Nous avons
les hommes et l’expérience pour les
battre.
HORIZONS
Le Président de la République préside
une cérémonie de levée des couleurs
Pour se prémunir contre Ebola, éviter le contact avec la personne
atteinte et se laver régulièrement les mains au savon
Cette période a connu les effets néfastes de la sécheresse de 19681969 (cela n'avait pas attiré
l'attention des pouvoirs publics).
Les actions concernant le sous-secteur se limitaient exclu- sivement à
assurer la protection du cheptel par
des campagnes annuelles de prophylaxie contre les principales maladies et affections connues dans le
pays.
Cette période est marquée par la sécheresse de 1972 - 1973. En vingt
ans d'indépendance et en dépit de
l'apport de l'élevage dans l'économie nationale (plus du quart du produit intérieur brut national), le bilan
des activités exécutées durant les
quatre plans cités est demeuré négligeable. Les succès relatifs obtenus se situent au niveau des actions
sanitaires et de l'hydraulique pastorale (réalisée sans étude de l'impact
sur l'environnement). Aucun programme global de développement
intégré du sous-secteur n'a été
conçu sur la gestion des ressources
naturelles et la lutte contre la pauvreté induite par les effets de la sécheresse. La période de 1960 à
1985 est caractérisée par une forte
diminution des ressources fourragères naturelles (ressource quasiexclusive pour l'alimentation du bétail); des variations importantes des
effectifs du cheptel caractérisées
par une évolution en dents de scie.
En 1974, les troupeaux bovins,
ovins et caprins et camelins, ont
subi des pertes importantes par rapport à leurs effectifs de 1968 -1969.
La dernière grande sécheresse
(1982-1984), qui a frappé le pays,
a été aussi dure que la précédente
particulièrement dans les régions
du Sud-Est du pays qui étaient
moins touchées en 1971 - 1973. La
production fourragère des parcours
dépend largement des aléas climatiques.
Le mode d'élevage extensif caractérisé par le nomadisme et la transhumance est lié aux contraintes de
l'abreuvement et de l'existence des
pâturages. L'abreuvement demeure
la contrainte principale car il conditionne l'exploitation des parcours.
Les déplacements se faisaient par
groupes de familles (en petits campements) afin d'avoir une mobilité
soutenue permettant d'exploiter les
ressources végétales dispersées et
situées parfois à des distances importantes. La plupart des pasteurs
méridionaux élèvent des bovins
qu'ils associent à des petits ruminants ou à quelques camelins. Certains pratiquent en plus l'agriculture.
Aujourd'hui, l'élevage camelin est
le plus nettement lié au nomadisme.
L'élevage sédentaire était dans son
quasi totalité, avant la période des
sécheresses, le fait des communautés villageoises de la vallée du Sénégal des communautés de
planteurs de palmiers dattiers dans
les zones sahariennes des oasis. Les
périodes successives de sécheresse
ont entraîné une modification de
l'amplitude des mouvements de
transhumance; tous les animaux se
dirigent en saison sèche beaucoup
plus au sud qu'autrefois et séjournent plus longtemps dans les pays
limitrophes (Mali-Sénégal) à la recherche des pâturages et de l'eau.
Les animaux sont nourris de plus
en plus avec des aliments concentrés importés et grâce au développement des cultures irriguées, avec
des sous-produits agricoles ou
agro-industriels (paille de riz, farine
et sons etc.) L'élevage semi-intensif ou même intensif prend de l'importance. Cela se remarque à Rosso
et à Nouakchott où des dizaines de
coopératives ou d'unités laitières
(camelines et bovines) sont implantées.
Le sous-secteur de l'élevage malgré
son importance et les actions dont
il a bénéficié n'a pas atteint tous les
résultats escomptés. Il demeure encore entravé par plusieurs
contraintes dont la non maîtrise des
statistiques de l'élevage (effectifs
réels, productivités, paramètres dynamiques des troupeaux etc.); la
non implication effective et en
vraie des populations concernées
dans la gestion des ressources et de
l'environnement; les moyens humains d'encadrement et de vulgarisation non soutenus et une politique
relative à la recherche de développement quasi-inexistante; la faible
motivation des collectivités pastorales pour assurer une gestion efficace des ressources naturelles et
l'insuffisance d'un cadre juridique
approprié dans ce domaine; le
degré encore réduit de l'intégration
agriculture-élevage; le faible taux
des investissements accordé par
rapport aux autres secteurs notamment l'agriculture; la non organisation et le suivi de la
commercialisation du bétail, des
sous-produits d'élevage et le faible
degré de l'insertion de l'élevage
dans l'économie nationale etc….
La situation actuelle ne sera pas
figée : les aléas climatiques non
maîtrisables sont instables. Elle
risque même de se dégrader si une
politique énergique de consolidation des acquis n'est pas mise en
place très rapidement. Cette politique doit tenir compte de façon
claire de la problématique de l'élevage dans une optique globale et intégrée de la gestion rationnelle des
ressources naturelles et de la lutte
contre la pauvreté.
Problématique Elevage et Gestion des Ressources Naturelles
La gestion des ressources pastorales en Mauritanie était fondée depuis des siècles sur les droits
coutumiers et la référence à la
"Charria" (droit musulman). L'emprise des terres à pâturages était
non exclusive. Elle dépendait de la
structure politique et hiérarchique
de la société. Les techniques pastorales traditionnelles, fondées sur la
mobilité et la connaissance du milieu, ont permis pendant longtemps,
en période normale de la pluviosité,
une exploitation des parcours sans
les détruire. Cependant, les stratégies extensives d'exploitation qui
caractérisaient les systèmes pastoraux traditionnels visaient principalement à sécuriser les productions
animales. Elles s'exprimaient par la
propension à accumuler le cheptel
le plus important possible; or l'accroissement incontrôlé du cheptel
constitue à moyen et long termes,
un risque majeur pour l'environnement et donc pour le système luimême. Les stratégies d'exploitation
des parcours familiales ou individuelles accentuées, à nos jours par
la nouvelle typologie de propriétaires, absentéistes, de grands troupeaux,
potentialisent
inévitablement une surexploitation
des ressources naturelles surtout
que l'accès à celles-ci est libre.
Les réalisations publiques en matière de l'hydraulique pastorale durant les politiques passées, ont été
inégalement reparties dans l'espace.
D'une manière générale, les aménagements effectués n'avaient prévu
aucune mesure d'accompagnement
au niveau des points d'eau crées
(mesure relative à une gestion rationnelle de l'eau et des pâturages
environnants).
Aujourd'hui encore, malgré de
grandes réalisations sur le plan de
la création de nouveaux puits et forages, les mesures d'accompagnement définies ne sont que peu.
Aussi plusieurs zones pastorales
sont peu dotées ou dépourvues de
points d'eau. Il s'agit principalement des zones de l'Awker, des
zones comprises entre Achram Lebheir - Barkéol, entre Boumdeïd
- Kiffa - Tamchakett, Aleg-MâleMonguel, Kobeni - Touil-Tintane,
des zones pastorales au Sud du
Hodh El Chargui, des Dhars
(Néma, Oualata), de l'Agane et des
zones pastorales du Nord (Adrar et
Tiris).
Cette mauvaise répartition des
points d'eau, complique davantage
la gestion des ressources naturelles
particulièrement en période de soudure ou lors des déficits pluviométriques intra ou interannuels sur le
territoire national.
L'évolution récente dudit système,
sous les effets anthropozoogènes et
de la désertification, a entraîné un
affaiblissement général des anciens
mécanismes de régulation qu'ils
soient d'ordre biologique, social ou
politique. Les terres à pâturages se
rétrécissent de plus en plus. La désertification qui avance du Nord au
Sud associée au développement de
l'agriculture dû aux aménagements
hydro agricoles au Sud du pays. De
même, la sédentarisation massive
accentue la pression sur les ressources à cause de la recherche de
la satisfaction des besoins domestiques (nourriture, construction,
chauffage etc.). Ce sont aujourd'hui
plus de 65% de la population qui
dépend de ces ressources pour leur
sécurité alimentaire et leurs revenus.
Si sur le plan de la santé animale
(campagne de prophylaxie) le bilan
est largement satisfaisant (disparition de la peste bovine depuis
presque deux décennies), en revanche les facteurs essentiels intéressant
l'amélioration
des
productions animales et de la productivité du cheptel n'ont pas été
pris en compte de façon efficiente.
De même, le problème de la formation des groupements d'éleveurs et
du personnel technique d'encadrement à laquelle on a accordé
quelque attention que depuis peu de
temps, apparaît dans le contexte actuel comme une question fonda-
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
4 883 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content