close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
AVALANCHE DANS LES ALPES EN FRANCE
CINQ MILITAIRES TUÉS
Cinq militaires français ont péri ce lundi et six autres blessés
dans une avalanche dans les Alpes françaises, alors qu'ils
s'entraînaient hors piste, ont annoncé des sources policières. Au
total onze skieurs ont été emportés sur un groupe d'une
cinquantaine de militaires, à environ 2.000 mètres d'altitude, à
Valfréjus. Trois hélicoptères ont été engagés dans les
recherches, menées par les unités de police spécialisée de
secours en montagne. Cinq maîtres-chiens et trois médecins
étaient aussi présents sur place.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Quotidien national d’information
ÈME
8
ANNÉE - N° 2096 - MERCREDI 20 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
Visite de la présidente maltaise en Algérie
Pour un partenariat mutuellement bénéfique
a visite de la présidente de Malte,
Marie Louise Coleiro Preca, hier, à
Alger, aura été une occasion de
raffermir davantage les relations politiques entre les deux pays et consolider
les efforts en cours pour mettre sur pied
des partenariats économiques mutuellement bénéfiques.
La visite de la présidente maltaise en
Algérie, à l'invitation du président
Bouteflika, permettra de "consolider les
efforts des deux pays pour mettre sur
pied des partenariats économiques
mutuellement bénéfiques, en prévision
de la prochaine réunion de la commission
mixte de coopération, qui se déroulera
dans le courant de ce semestre". Les
entretiens entre les deux chefs d'Etat permettront également à l'Algérie et à Malte
de "partager leurs vues et analyses sur
les questions internationales, notamment
dans l'espace méditerranéen, ainsi que
sur les relations entre notre pays et
l'Union européenne". Le Premier ministre
maltais, Joseph Muscat, avait exprimé
lors de sa visite en novembre dernier à
Alger, la volonté de son pays de développer sa coopération avec l'Algérie dans
divers domaines, précisant partager l'approche algérienne en matière de coopé-
L
ration bilatérale, consistant à arrêter un
nombre de secteurs d'activités prioritaires
et d'y encourager la mise en place de partenariats mutuellement bénéfiques. Il
avait assuré vouloir créer les conditions
nécessaires, politiques et économiques,
pour aider les opérateurs des deux pays
à investir, affirmant que les deux économies avaient des complémentarités à
développer. Lui emboîtant le pas, le
ministre maltais des Affaires étrangères,
George William Vella, avait affirmé que la
relance en 2016 de la commission mixte
renforcerait les liens politiques et optimiserait les échanges économiques entre
les deux pays. "Avec la redynamisation
entre janvier et février 2016 de la commission mixte, dont les activités ont été
gelées en 1988, les deux pays vont se
doter d'un cadre qui leur permettra de
renforcer l'aspect politique de leurs relations", avait-il déclaré. Pour sa part, le
Premier ministre Abdelmalek Sellal avait
exprimé la volonté politique de l'Algérie et
de Malte de bâtir un partenariat de coopération "renforcé", basé sur une amitié
et des intérêts mutuellement avantageux.
Le Premier ministre s'était félicité de la
"progression" des échanges commer-
e groupe djihadiste diffuse la photo
de trois assaillants : des jeunes en
tenue de camouflage désert, kalachnikov dans les mains et bonnet noir sur la
tête.
Le groupe terroriste Al-Qaïda au
Maghreb islamique (Aqmi) a publié la
photo de trois membres du commando
qui a attaqué plusieurs hôtels et un restaurant vendredi à Ouagadougou, faisant 29 morts, a indiqué lundi SITE,
une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes. Selon
SITE, Aqmi a publié son communiqué
dimanche sur la messagerie Telegram
et sur Twitter, avec les photos de trois
jeunes terroristes âgés tout au plus de
25 ans, que Aqmi identifie comme alBattar al-Ansari, Abu Muhammad alBuqali al-Ansari et Ahmed al-Fulani alAnsari. Le nom " al-Ansari ", commun
aux trois jeunes hommes, désigne des
combattants autochtones dans la terminologie djihadiste. Le terme Fulani
signifie Peuls, une ethnie présente dans
une grande partie de l'Afrique de
l'Ouest, dont le Burkina Faso.
Pour rappel, dans la nuit de vendredi à
samedi, alors que l'attaque était en
cours, Aqmi avait déjà revendiqué l'opération, toujours selon SITE, en l'attribuant au groupe islamiste Al-
Au plan international, MM. Sellal et
Muscat avaient exprimé les positions de
Quinze suspects interpellés
Les éléments de la Gendarmerie
nationale ont arrêté 15 individus dont
une femme, présumés auteurs de l'incendie qui s'est déclaré, la semaine
écoulée, dans un bungalow au niveau
du complexe touristique "Azur-plage" à
Zeralda (Alger-ouest), faisant 7 morts.
"Les enquêteurs ont interpellé 15 individus âgés entre 20 et 40 ans et issus de
plusieurs quartiers d'Alger", a déclaré
lundi à la presse, le commandant par
intérim de la compagnie territoriale de la
Aqmi publie la photo des terroristes
L
POUR UNE RÉSOLUTION PACIFIQUE
DES CONFLITS
Attaque criminelle d'Azur-Plage
Attentat au Burkina
Par Kamel Zaïdi
ciaux enregistrée, ces dernières années,
entre les deux pays, mais avait souligné,
toutefois, que le niveau de ces échanges
"reste en deçà des objectifs ambitieux
que nous voulons assigner à notre coopération, particulièrement au regard de
l'importance des opportunités d'investissement et d'affaires existant entre nos
deux pays". Il avait affirmé que l'Algérie et
Malte possédaient des atouts et des
potentialités à même de garantir l'impulsion d'une dynamique novatrice de coopération bilatérale dans plusieurs secteurs qui possèdent un avantage comparatif. M. Sellal avait appelé, par ailleurs,
les entreprises maltaises à investir dans
l'industrie du raffinage du pétrole en
Algérie, et ne pas se limiter à l'importation
du pétrole brut algérien. "Se contenter de
commercialiser du pétrole n'est ni une
solution pour l'économie nationale, ni
pour l'avenir du pays", avait indiqué M.
Sellal.
Mourabitoune qui a récemment rejoint
ses rangs. Dans son nouveau communiqué, Aqmi diffuse la photo de trois
assaillants : de jeunes hommes en
tenue de camouflage désert, kalachnikov dans les mains et bonnet noir sur la
tête. Cette opération commando est "
une goutte d'eau dans la mer globale
du djihad ", affirme Aqmi, ajoutant que
les cibles vendredi soir, notamment l'hôtel Splendid, figurent parmi " les repaires les plus dangereux de l'espionnage
global dans l'ouest du continent africain
". Selon le ministre de l'Intérieur burkinabè, Simon Compaoré, les corps de
trois terroristes ont été identifiés. Mais
de nombreux témoins ont fait état de
plus de trois assaillants. Dans son communiqué, Aqmi ne mentionne que les
trois hommes dont il donne l'identité.
Lundi matin, sur le théâtre de l'attaque,
des enquêteurs, la plupart en blouse
blanche, poursuivaient lundi leur travail
de collecte d'informations et de données, épaulés par 18 enquêteurs français. L'attaque de Ouagadougou intervient à peine deux mois après celle,
similaire, perpétrée contre l'hôtel
Radisson Blu de Bamako qui avait fait
20 morts et avait été revendiquée par
deux groupes djihadistes, dont AlMourabitoune du chef terroriste Mokhtar
Belmokhtar, surnommé Belaâouar.
K. Z.
Gendarmerie nationale de Zeralda,
Samir Mekharif. "Trois véhicules et un
motocycle ainsi que des armes blanches
utilisées lors du méfait, ont été saisis", a
ajouté le même responsable.
Les
individus arrêtés seront présentés
devant le Procureur de la République
près le tribunal de Chéraga, et devront
répondre du chef d'accusation d'"incendie volontaire de biens publics et homicide volontaire".
l'Algérie et de Malte en faveur de la paix
et de la stabilité dans le monde, appelant
l'ensemble de la communauté internationale à recourir aux résolutions pacifiques
des conflits.
M. Sellal avait indiqué que l'Algérie et
Malte avaient des expériences à partager
"bénéfiquement au service de la consolidation de la stabilité de l'espace méditerranéen, qui constitue l'ancrage civilisationnel et humain de notre appartenance
commune".
Il s'était félicité que les deux pays "soient
activement impliqués dans les initiatives
de médiation pour promouvoir la paix
mais aussi pour relever le défi majeur du
terrorisme qui menace le devenir de la
communauté internationale".
"L'efficacité de la riposte à cette menace
requiert la concertation élargie dans la
définition des objectifs et des moyens
ainsi que la coordination synergique dans
l'efficacité de sa mise en oeuvre", avait-il
poursuivi.
M. Sellal avait affirmé que l'Algérie avait
mené avec succès la médiation internationale pour le Mali et poursuivait ses
efforts inlassablement pour trouver une
solution politique à la crise libyenne
basée sur le dialogue et préservant l'intégrité de la Libye. De son côté, M. Muscat
avait salué le rôle de l'Algérie dans la
quête d'une solution pacifique à la crise
libyenne.
"Nous saluons et remercions le rôle de
l'Algérie dans la quête d'une solution
pacifique au conflit dans un pays voisin et
ami qui est la Libye", avait-il soutenu.
Malte, tout comme l'Algérie, avait-t-il dit,
était favorable à la préservation de l'intégrité territoriale de la Libye et au retour de
la paix et de la sécurité dans le pays pour
permettre au peuple libyen de retrouver
une vie normale.
R.N.
GAÏD SALAH REVIENT EN TERMES DITHYRAMBIQUES SUR L'OPÉRATION DE TIGUENTOURINE
Un acte brave et héroïque
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
Page 2
LE PAYS A ENREGISTRÉ UN DÉFICIT
COMMERCIAL DE 13,71 MILLIARDS
DE DOLLARS EN 2015
La faillite menace
l'Algérie
Page 3
8ème année - N° 2096 - Mercredi 20 janvier 2016 - Prix 10 da. www.tribunelecteurs.com
LES TRANSPORTEURS EN COMMUN ET LES CHAUFFEURS
DE TAXIS FACE À LA HAUSSE DES PRIX DU CARBURANT
La colère monte
Les chauffeurs de taxi et des bus de la station de Caroubier affichent leur mécontentement et impatience, suite à
l'augmentation du prix du carburant (application de la loi 2016), et par conséquent n'écartent pas de leur coté une
augmentation des prix des Tickets de transport dés le mois prochain, dans le cas ou le ministère de Transport tarde
toujours à rendre sa réponse notamment en ce qui concerne la grille de la nouvelle tarification. Page 4
El-Tarf
Le corps du pêcheur disparu retrouvé
Le corps sans vie du pêcheur porté disparu depuis samedi dernier dans l'Oued
El Mafrag, près d'El Batah (El Tarf), a été repêché lundi par les éléments de la protection civile, a-t-on appris auprès de ce corps constitué. Pas moins de 35 éléments de la protection civile, dont 13 plongeurs, avaient été mobilisés pour retrouver ce pêcheur de 32 ans, originaire de la localité de Zerizer, et qui se trouvait à
bord d'une embarcation artisanale, a-t-on souligné de même source. La dépouille
a été acheminée à la morgue de l'hôpital d'El Tarf pour les besoins de l'autopsie,
tandis que l'enquête se poursuit pour déterminer les circonstances de ce drame,
a-t-on indiqué à la protection civile
Mieux vaut en rire
ILS PROTESTENT CONTRE LE NON-RESPECT
DES ENGAGEMENTS DU DG DE SONELGAZ
ORGANISÉE SUR INITIATIVE
DE LA SOCIÉTÉ CIVILE
Les citoyens marchent
à Draa Ben Khedda
La mémoire de Hocine
Ait Ahmed revisitée
Page 4
Page 5
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Mercredi 20 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Gaïd Salah revient en termes dithyrambiques sur l'opération de Tiguentourine
M I E U X V A U T E N R I R E…
Un acte brave et héroïque
Le vice-ministre de la
Défense nationale, chef
d'état-major de l'ANP,
Ahmed Gaïd Salah, a
souligné, lundi, que la
nature des défis que l'ANP
doit relever consiste à
oeuvrer "inlassablement"
à cerner les exigences
d'un "accompagnement
actif" des évènements et
évolutions militaires à
caractère géostratégique
et géopolitique.
l poursuit ses visites aux
régions militaires où il procèdera à compter de lundi à
une visite de travail et d'inspection à la 4ème RM à Ouargla,
"en vue de s'enquérir de la disponibilité opérationnelle des unités de l'armée et raffermir les
efforts de contact direct avec les
éléments
de
nos
forces
armées", indique un communiqué du ministère de la Défense
nationale. "De cette optique, se
manifeste la nature des défis
que l'armée doit relever, qui ne
sont autres que d'oeuvrer inlassablement et à tous les niveaux
à cerner les exigences d'un
accompagnement actif des
prompts évènements et évolutions militaires à caractère géostratégique et géopolitique", a
indiqué le chef d'état-major de
l'ANP. "Ce sont des objectifs si
importants qui nous requièrent,
aujourd'hui, de fournir des
efforts laborieux et continuels
sur plusieurs plans, pour atteindre les ambitions tracées par
notre Armée et notre pays, à
savoir essentiellement l'accomplissement entier, voire irréprochable, dans toutes les conditions et les circonstances, des
grandes et sensibles missions
constitutionnelles dont elle est
en charge, en parfaite conformité avec la politique de la
défense nationale et l'impératif
I
É ditorial
de renforcer ses fondements et
ses principes", a-t-il relevé.
"Concrétiser ces objectifs nobles
et légitimes et consolider leurs
tenants et exigences au sein de
nos forces armées, mobilisées
dans tous les recoins et le long
de nos vastes frontières, est une
responsabilité grande et loin
d'être aisée, dont le mérite
revient précisément et essentiellement, après Allah, ToutPuissant, à la ferme détermination des éléments militaires qui
accomplissent leur devoir national avec grande ténacité, fidélité
et abnégation. Un esprit professionnel et responsable que nous
saluons et des contributions
opérationnelles et efficaces
dans l'effort global qui ne sont
jamais assez remerciées", a-t-il
souligné. Il a consacré sa première journée de visite à la rencontre des éléments des unités
déployées le long de la frontière
sud-est du pays, notamment celles implantées à Debdeb, au
secteur
opérationnel
d'In
Amenas, où il a suivi une présentation sur le secteur de compétence et s'est enquis des
préoccupations et des intérêts
des éléments qui ont affirmé leur
"immuable et continuel engagement à faire face à toute menace
à l'égard de la sécurité et la souveraineté du pays". Il a également rendu hommage aux
efforts fournis par ces hommes
ainsi qu'à leur veille permanente
à la sauvegarde de la sécurité et
la stabilité du pays. Il a, en outre,
donné des instructions et des
orientations générales visant,
dans l'ensemble, à optimiser
continuellement les performances. Au siège du commandement du secteur opérationnel
d'In Amenas, et en compagnie
du
général-major
Cherif
Abderrezzak, commandant de la
4ème RM, il a tenu une rencontre avec les cadres et les éléments des unités déployées
dans ce secteur, où il a prononcé une allocution d'orientation, suivie via visioconférence
par l'ensemble des unités, dans
laquelle il a rappelé l'"importance de cette rencontre qui
s'inscrit dans le contexte de l'intérêt suprême qu'accorde le
haut commandement à la préparation au combat des forces
armées et aux efforts résolus et
continuels pour un accomplissement irréprochable des missions
constitutionnelles dont l'ANP est
en charge". A trois ans de l'opération
héroïque
de
Tiguentourine, il a mis l'accent
sur la nécessité de "renforcer le
dispositif de défense et de protection du site gazier". Il a également réitéré "l'intérêt
qu'il accorde personnellement à
la reconnaissance et à la grati-
tude à tous ceux qui ont participé à la réussite de cette opération militaire remarquable sur
tous les plans et qui ont pu, par
leur sacrifice et leur patience,
sauver ce site stratégique". "A
trois ans de l'opération héroïque
de Tiguentourine, qui a été
minutieusement suivie par le
président de la République, chef
suprême des forces armées,
ministre de la Défense nationale, il nous appartient,
aujourd'hui, en cette honorable
occasion, de réaffirmer notre
intérêt de manifester nos
expressions de la plus haute
estime, du respect et de la gratitude pour tous ceux qui ont eu
l'honneur de la mener du début
à la fin, avec toute volonté,
détermination et abnégation,
qu'il s'agisse des unités de l'armée ou des différents autres
corps de sécurité, et ont contribué résolument et fermement à
sa réussite, dans des conditions
exceptionnelles", a-t-il souligné.
Le général de corps d'Armée a
salué, en cette occasion, "la solidarité du peuple avec son armée
durant cette opération de qua-
lité, renforçant ainsi davantage
la cohésion entre le peuple et
son armée". "Il est également de
mise de souligner que l'opération brave et de qualité de
Tiguentourine a trouvé bon écho
à l'échelle nationale, puisqu'elle
était le sujet des préoccupations
de l'ensemble des franges du
peuple, de plus en plus fier de
son armée et plus attaché à elle,
éprouvant plus que jamais de la
quiétude pour son pays,
aujourd'hui et demain", a-t-il
noté. "Faisant ainsi de l'armée la
digne héritière de l'ALN, et motivant ses éléments à persévérer
dans la conjugaison de l'accomplissement de ses missions
constitutionnelles, y compris la
lutte inlassable des résidus terroristes, avec la poursuite, voire
la multiplication de l'effort de
développement de son corps de
bataille, au service du pays et
l'assurance d'un futur serein", at-il soutenu. La visite à la 4ème
RM se poursuivra à d'autres unités et par d'autres rencontres
avec les cadres et les éléments
de la région.
R.N.
Lutte contre le terrorisme et le grand
banditisme
Nouvelle saisie
d'armes
es armes et une quantité
de munition ont été récupérées par l'armée ce lundi
dans la région de Tamanrasset,
a indiqué hier un communiqué
du ministère de la Défense
nationale. " Un détachement
relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset/6e Région
militaire a récupéré, le 18 janvier 2016, suite à une patrouille
de reconnaissance au sud de la
ville de Tamanrasset, un pistolet mitrailleur de type kalachnikov, un fusil de type MAS-36 et
une quantité de munitions 129
D
balles ", précise le MDN.
D'autre part, les éléments de
l'ANP ont arrêté quinze contrebandiers à Tamanrasset, Bordj
Badji Mokhtar et In Guezzam
où ils ont saisi " des moyens de
détonation, trois camions, deux
véhicules tout-terrain, trois
motos, trois détecteurs de
métaux, et une quantité de
57,65 tonnes de denrées alimentaires ". À Tlemcen, des
Gardes-frontières ont arrêté
deux autres contrebandiers et
ont récupéré 600 litres de carburant.
Qu'importe si, chemin faisant, l'Etat s'évertue, comme
on dit dans notre jargon, à ajouter de l'eau, beaucoup
d'eau, à l'immense océan. Cela donne lieu à des cenANEM a-t-elle vraiment aidé, sinon à
taines de milliers d'emplois fictifs. Les bénéficiaires de
résoudre, du moins, à réduire sensiblement la problématique du chômage en Algérie ? C'est ce que tentent la formule ANEM auraient tout aussi bien pu disposer simplement d'une allocade nous faire accroire les dirigeants et promoteurs de cette formule. Les cho- tion-chômage au lieu de servir d'alibi à ces inexplicables et interminables aides
ses sont pourtant loin d'être aussi simples qu'elles sont supposées le paraître. apportées à des patrons insatiables. Ce perpétuel assistanat ne profite même
pas aux bonnes personnes. Et, contrairement à ce que
L'idée de départ était d'une noblesse décond'aucuns tentent aussi de nous faire accroire, l'ANSEJ,
certante de candeur. Déconcertante, car il eut
" Au lendemain des émeutes dites de l'huile et du
non plus, n'a pas du tout aidé à résorber la problématifallu que les patrons jouassent el jeu, ce qui
que du chômage ni à mettre en place un dense tissu
n'a pratiquement jamais été le cas. Il était
sucre, l'Etat, plus paniqué et fragilisé que jamais,
question que tout employeur créateur de
avait ouvert les vannes à l'ANSEJ et à la CNAC. Un industriel, composé de micro-entreprises compétentes,
concurrentielles et capables d'aider le pays à en finir
richesse et d'emplois, désirant s'agrandir, augargent fou a été distribué à l'emporte-pièce. Il a
menter sa production, en améliorer la qualité,
surtout servi à l'achat de fourgons, de bus et même de avec sa dépendance de la rente pétrolière. Au lendedevenir concurrentiel aussi bien en interne
machines fantômes pour des projets bidon. Beaucoup main des émeutes dites de l'huile et du sucre, l'Etat,
plus paniqué et fragilisé que jamais, avait ouvert les
qu'en externe et devenir un atout de plus pour
de bénéficiaires réclament aujourd'hui l'amnistie.
vannes à l'ANSEJ et à la CNAC. Un argent fou a été
le tissu industriel national, puisse en bénéfiQu'ils l'obtiennent ou pas importe bien peu. Ce qui
distribué à l'emporte-pièce. Il aura surtout servi à l'achat
cier. En sus de la formule ANDI qui permet à
compte, c'est que ces formules sont un fiasco quasi- de fourgons, de bus et même de machines fantômes
ces opérateurs de payer moins d'impôts, bénégénéral et que le pouvoir persiste dans l'erreur ".
pour des projets bidon. Beaucoup de bénéficiaires
ficier de sérieuses ristournes dans leurs imporréclament aujourd'hui l'amnistie. Qu'ils l'obtiennent ou
tations de machines et autres, les emplois supplémentaires nécessaires au développement sont pris en charge par l'Etat. En pas importe bien peu. Ce qui compte c'est que ces formules sont un fiasco
théorie, mais en théorie seulement, tout patron était supposé bénéficier de quasi-général, mais le pouvoir persiste dans l'erreur. A croire que même nos
cette aide précieuse uniquement le temps que le projet soit mené à bien, avant ministres (certains d'entre eux, du moins) auraient été embauchés dans le
de prendre à son compte ces nouveaux emplois créés. Quitte à en ramener cadre de l'ANEM… ce qui ne veut pas dire, forcément, que les bénéficiaires de
d'autres grâce à cette même ANEM. Or, cela n'est pratiquement jamais le cas. cette formule soient les moins bons ou les moins méritants… mais les moins
Les patrons prennent pour une " providence inespérée " cette aide de l'Etat. Ils payés, si…
M. A.
s'en délectent et ne veulent surtout pas que les choses changent un jour.
L'
Par Ali Oussi
Mirage à l'horizon
2
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
- Les ministres des Affaires étrangères
des 28 Etats membres de l'Union européenne (UE) ont déclaré à Bruxelles
que, je cite, " les implantations de
colonies juives sur les territoires palestiniens étaient illégales dans le cadre du
droit international, constituent un obstacle à la paix et risquaient de rendre
impossible une solution basée sur deux
Etats ".
- Sans blague ! Donc, des sanctions
contraignantes vont être prises à l'encontre de l'entité sioniste ?
- Je ne pense pas, non.
- Alors, des pressions économiques,
diplomatiques, militaires et autres vont
être exercées contre cette entité raciste,
illégale et terorriste afin qu'elle révise
son comportement criminel ?
- Je ne le pense pas non.
- Alors, pourquoi avoir fait cette déclaration ?
- D'abord, elle a été obtenue à l'arraché.
- Et ?
- Les Européens ont juste voulu se donner bonne conscience. Ils n'en continueront pas de sacrifier le peuple
palestinien sur l'autel de leur allégeance au lobby sioniste mondial.
- Finalement, la conscience des dirigeants européens est à très bon marché.
- Celle des dirigeants arabes est carrément bradée. Même gratos, personne
n'en veut…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
514 666 étrangers
entrés en Algérie
en 2015
as moins de 514 666 étrangers
sont entrés en Algérie en 2015
contre 459 065 en 2014, a révélé
l'inspecteur régional de police de la
région centre, Rabah Mahmoud.
Présentant le bilan des activités de la
Police judiciaire (PJ) et de la Sûreté
publique des wilayas du Centre en 2015,
le responsable a précisé que 514 666 personnes étaient entrées en Algérie en 2015,
dont 509 639 via l'aéroport international
Houari-Boumédiène et 5 027 autres via le
port d'Alger. Concernant les activités de
la police au niveau de l'aéroport international Houari-Boumédiène et du port
d'Alger, le responsable a fait état de l'arrestation de 21 personnes recherchées.
P
Mobilis couvre les 48 wilayas du pays
L'
opérateur de téléphonie
mobile
Mobilis
a
annoncé lundi, dans un communiqué, la couverture de l'ensemble des wilayas du pays
avec son réseau 3G++, après
l'extension de son service aux
neuf wilayas restantes. Avec six
millions d'abonnés, Mobilis
couvre, ainsi, " toute l'Algérie " avec son réseau 3G++ après le lancement de son service sur les wilayas supplémentaires, à savoir Mila, Mostaganem, Mascara, El-Bayadh,
Tindouf, Naâma, Aïn-Témouchent, Saïda et Tissemsilt, précise le communiqué.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
" Les détenus américains
en Iran auraient été libérés
même sans la levée des
sanctions imposées à
Téhéran par Washington ",
John Kerry, secrétaire
d'Etat.
Tout comme il n'existe
franchement pas de
hasard en politique, on
n'en finira pas de dire
que " qui se justifie "
s'accuse forcément.
" Les meilleures relations
existent entre les polices
algérienne et française ",
Jean-Marc Falcone,
directeur général de la
police nationale française.
Dans ce cas, les bandits
sévissant entre les deux
rives n'ont qu'à bien
se tenir. Avis !
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
Mercredi 20 janvier 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
WILAYA DE SAIDA
DAIRA DE YOUB
COMMUNE DE DOUI-THABET
N°67/2016
WILAYA DE SAIDA
DAIRA DE YOUB
COMMUNE DE DOUI-THABET
N° :66/2016
AVIS DE L'ANNULATION
AVIS DE L'ANNULATION
D'ATTRIBUTION PROVISOIRE D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
Conformément aux dispositions de l'article 49 du
décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010 complété et
modifié portant la réglementation des marchés publics.
Le président de l'A.P.C de Doui-Thabet informe
l'ensemble des soumissionnaires qui ont participé à l'avis
d'appel d'offre national ouvert paru au quotidiens
" ??? ????" en date du 18/03/2015 et le " Tribune des
lecteurs " en date du 21/03/2015 concernant le projet de
REALISATION DU RESEAU DE DISTRIBUTION
AEP A ABDELHADI que suit au procès verbal de la
commission d'évaluation des offres tenue le 29/04/2015
et que son attribution provisoire paru au ??? ??????? en
date du 11/07/2015 et " tribune des lecteurs " en date du
08/07/2015 au profit de l'entreprise MIMOUNI
BELHADJ d'un montant de l'offre de 9.489.636.00 DA
et d'un délai de réalisation de 04 mois.
Conformément aux dispositions de l'article 49 du décret
Présidentiel N°10/236 du 07/10/2010 complété et modifié
portant la réglementation des marchés publics.
Le Président de l'A.P.C de Doui-Thabet informe
l'ensemble des soumissionnaires qui ont participé à l'avis
d'appel d'offres national ouvert paru au quotidiens
" ???? ???? " en date du 17/03/2015 et " Tribune des
lecteurs " en date du 17/03/2015 Concernant le projet de
REALISATION D'UN RESERVOIRE D'EAU 200M3 A
LOCALITE ABDELHADI que suit au procès verbal de la
commission d'évaluation des offres tenue le 28/04/2015 et
que sont attribution provisoire paru au " ???? ??? " en
date du 07/07/2015 et le" Tribune des lecteurs " en date
du 08/07/2015 au profit de l'entreprise MIMOUNI
BELHADJ d'un montant de l'offre de 12.640.680,00DA et
d'un délai de réalisation 08 Mois.
Suite au PV de la commission des marchés tenu le
10/01/2016.il a été décidé l'annulation de l'attribution du
projet.
Suite au PV de la commission des marchés tenu le
10/01/2018 a été décidé l'annulation de l'attribution du
projet.
LE PRESIDENT DE L'APC
LE PRESIDENT DE L'APC
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
ANEP 000 650/31
ANEP 000 647/31
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Les Israéliens l'avaient
prédit, l'Algérie non !
Le pays a enregistré un déficit commercial
de 13,71 milliards de dollars en 2015
La faillite menace l'Algérie
La balance commerciale de l'Algérie a enregistré un déficit de 7,78 milliards de dollars (mds usd) durant le
premier semestre 2015, contre un excédent de près de 3,2 mds de dollars à la même période de 2014, a
appris mardi l'APS auprès des Douanes algériennes.
Par Eafik Bakhtini
D
urant les six premiers
mois de 2015, les
exportations se sont
établies à 19,28 mds usd
contre 33,24 mds usd à la
même période de 2014, soit
une baisse de près de 42%,
indique le Centre national de
l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).
Quant aux importations, elles
se sont chiffrées à 27,07 mds
usd contre 30,07 mds usd
durant la même période de
l'année écoulée, en baisse de
9,98%. Les exportations ont,
ainsi, assuré la couverture
des importations à hauteur de
71% durant le 1er semestre
2015 contre 111% à la même
période de l'année précédente. Les exportations des
hydrocarbures, qui ont représenté près de 94% des ventes extérieures du pays, ont
été évaluées à près de 18,09
mds usd contre 32,14 mds
usd durant la même période
de 2014 (-43,71%), relève le
Cnis. Pour ce qui concerne
les exportations hors hydrocarbures, elles ont été de
1,19 mds usd (6,18% du
volume global des exportations), en hausse de prés de
7,78%. Les principaux produits
hors-hydrocarbures
exportés sont constitués
notamment du groupe demiproduits avec 982 millions
usd (+13,53%), des biens alimentaires avec 149 millions
usd (-13%), les produits bruts
avec 50 millions usd (10,7%), les groupes des
biens d'équipements industriels avec 6 millions usd (25%) et les biens de consommations non alimentaires
avec 5 millions usd (-16%).
Quant aux importations, à
l'exception des biens d'équipements agricoles qui ont
connu une augmentation, celles des autres groupes de
produits ont reculé. Ainsi, les
importations
du
groupe
d'équipements agricoles ont
atteint 363 millions usd
(+16,35%). Les plus importantes baisses des importations ont concerné les groupes des énergies et lubrifiants avec des importations
de 1,12 mds usd (-25,33%),
les produits bruts avec 837
millions usd (-17,94%), les
biens de consommation non
alimentaires avec 4,48 mds
usd (-16,42%) et les produits
alimentaires avec 5,12 mds
usd (-12,44%).
Les
pays
de
l'Union
Européenne (UE) sont restés
les principaux partenaires de
l'Algérie durant le 1er semes-
tre 2015, tandis que la Chine
a maintenu sa première position en tant que fournisseur.
Les importations algériennes
auprès de l'UE ont représenté
48,88% des importations globales avec un montant de
13,23 mds usd (-16%), tandis
que les exportations du pays
vers ce bloc ont représenté
71,27% avec un montant de
13,74 mds usd (-31,6%). Les
pays de l'OCDE hors-UE
viennent en 2ème position
avec une part de 14,55% des
importations de l'Algérie (3,94
mds usd) et de 12,77% des
exportations du pays (2,46
mds usd). Le volume des
échanges avec les pays de
l'Asie a baissé à 7,5 mds usd
contre 9,4 mds usd (20,71%). Avec les pays de
l'Amérique, les échanges
commerciaux
ont
aussi
connu une diminution à 1,92
mds usd contre 3,75 mds usd
(-48,84%). Le volume des
échanges avec les pays du
Maghreb a reculé à 1,29 mds
usd contre 1,79 mds usd (28%). Les échanges avec les
pays arabes hors-Maghreb
ont légèrement reculé à 1,27
mds usd contre 1,29 mds usd
(-0,16%). Durant le 1er
semestre 2015, les cinq principaux clients de l'Algérie
étaient l'Italie (3,28 mds usd),
l'Espagne (3,19 mds usd), la
France (2,35 mds usd), la
Grande-Bretagne (2,35 mds
usd) et les Pays-Bas (1,54
mds usd). Quant aux fournisseurs, la Chine a maintenu sa
première position avec 4,33
mds usd d'exportations vers
l'Algérie, suivie de la France
(2,77 mds usd), l'Italie (2,6
mds usd), l'Espagne (2,08
mds usd) et l'Allemagne (1,86
mds usd). A rappeler que la
hausse des importations et la
baisse des exportations suite
à la chute des cours pétroliers se sont traduites par une
forte contraction de l'excédent commercial en 2014, en
s'établissant à 590 millions
usd contre 9,73 mds usd en
2013, soit le plus faible excédent commercial jamais enregistré depuis 1998. En 2014,
les exportations avaient
atteint 60,04 mds usd contre
des importations de biens de
59,44 mds usd. Dans ce sillage, les réserves de change
de l'Algérie ont enregistré une
forte contraction en s'établissant à 159,918 mds usd à fin
mars 2015 contre 178,938
mds usd à fin décembre
2014, selon les derniers chiffres de la Banque d'Algérie.
R.B.
Emploi
Les chiffres " truqués " du ministère
Par Nabila. A
"N
22
Ph : Hafida
Pour une expression libre
ous avons remarqué
une baisse du taux de
chômage pour les diplômés
durant 2015, ces derniers
s'insèrent mieux dans le
monde du travail." a déclaré,
hier, Fodil Zaidi, directeur
général de l'emploi et de l'insertion au niveau du ministère du Travail. Dans une
déclaration à la presse en
marge du séminaire de lancement de programme d'appui
jeunesse - emploi organisé à
Alger, l'interlocuteur s'exprimera longuement sur les dispositifs mis en place par l'Etat
et leur efficacité pour la
résorption du chômage dans
le pays. Il considère que le
taux de chômage estimé à
11.2% jusqu'à septembre
2015, place au mieux
l'Algérie par rapport à ses voisins. Un taux qui exprime
également, selon lui, une
baisse de chômage pour les
diplômés qui s'insèrent mieux
dans le monde du travail. Et
pour cause, le DG de l'emploi
au niveau du ministère du
Travail évoque dans ses propos prononcés l'efficacité des
dispositifs mis en place par
l'Etat notamment celui relatif
à
d'Aide
d'Insertion
Professionnelle (DAIP), qui
facilite, d'après lui, l'intégration des nouveaux diplômés
dans le monde du travail. "
L'employeur exige souvent
un profil opérationnel c'est-àdire qui dispose d'une certaine expérience pour le
recruter, le DAIP est venu
pour aider les jeunes et nouveaux diplômés en termes
d'expérience professionnelle
" a souligné le même responsable qui ne remet pas en
cause la politique prônée par
ledit dispositif pourtant tant
décrié par des milliers de jeunes qui n'ont jamais cessé
d'exprimer leur colère contre
ce qu'ils ont appelé " les
contrats de l'exploitation " qui
profitent uniquement aux
employeurs, en raison de l'incertitude de leur intégration
final dans un poste d'emploi
permanent. Interpellé sur les
dispositifs de soutien de l'emploi de jeunes pour la créa-
tion d'entreprises à l'instar de
l'Ansej, M. Zaidi, ne manquera pas de mettre en avant
sa " réussite " soulignant ainsi
" plus de rigueur " à l'avenir
dans l'octroi de prêts dans le
cadre de ce programme, une
manière, ajoute-il pour permettre de réduire les entreprises défaillantes. " D'ici là on
ne sera plus souple comme
avant, on exigera la qualification avant de financer un projet qui devra aussi être selon
les besoins du marché " dit-il.
Catégorique, il renseigne à
son tour qu'il n'y aura pas
d'effacement de dettes. " Un
prêt se rembourse. Et le
jeune qui contracte un prêt
doit travailler pour rembourser. Bien sur, il y en a qui ont
des difficultés, la banque et
l'Ansej leur propose un
3
Mercredi 20 janvier 2016
rééchelonnement " ajoute-il.
Enfin, il est à signaler que
dans le cadre de la coopération entre l'Algérie et l'Union
européenne en matière de
politiques pour l'emploi et la
jeunesse, le programme d'appui jeunesse-emploi (PAJE)
lancé, hier, vise l'accompagnement du gouvernement
dans politique nationale en
faveur de la jeunesse et pour
l'employabilité et l'insertion
des jeunes, ainsi que des
efforts de la société civile
pour une meilleure prise en
charge des jeunes dans la
société. Il s'agit d'accompagner aussi bien les dispositifs
centraux que locaux dans
quatre wilayas pilotes que
sont Bechar, Oran, Annaba et
Khenchla.
N.A.
Le pétrole
ne nourrira
plus son homme
Par Amirouche El Hadi
„ A moins de 30 dollars, les experts
assurent que les cours de brut ont atteint
leur niveau plancher. Ils ne peuvent pas
aller en deçà car le prix de revient du
baril tourne autour de 25 dollars. Il est
impossible de vendre à perte. Cette
situation a fait que l'Algérie, qui ne
compte que sur ses hydrocarbures, se
retrouve dos au mur. Parce que, non
seulement, il faut continuer à financer
certains projets incontournables de
développement, mais, plus bêtement, il
faut manger.
Les recettes pour financer les importations ayant drastiquement baissé, il faut
se creuser les méninges pour assurer la
bouffe des Algériens. Sinon, ce sera,
qu'à Dieu ne plaise- la porte ouverte à
toutes les dérives.
N'ayant aucune solution économique, ni
sous le coude ni sous la main, l'Algérie
doit puiser, encore plus, et désormais à
grosses brassées, dans ses réserves. Et
très rapidement, disent les experts, elle
doit recourir à l'endettement intérieur et
extérieur pour continuer à financer ses
projets. Cette affreuse situation à
laquelle fait face le pays est inédite. Elle
ne ressemble pas à la crise de 1986,
disent les observateurs. N'étaient les fortes inquiétudes qu'elle fait naître, tant
dans la société que chez les autorités du
pays, cette impasse relève du burlesque, disent les politiques. Pourtant, tout
au long de 2015, l'Algérie a vendu son
pétrole à plus de 50 dollars le baril. En
outre, le matelas financier du pays est
toujours à plus de 100 milliards de dollars. Alors, pourquoi les responsables se
sentent-ils si acculés ?
Cette question, qui peut paraître à certains inopportune, est pourtant tout ce
qu'il y a de logique. Parce que nos responsables étaient incapables de prévoir
ce seuil. Ne disposant d'aucun centre
d'analyse et de prospective, ils ne pouvaient savoir ce que l'avenir nous préparait. Pourtant, un pays comme Israël,
dont le sous-sol ne renferme pas de ressources naturelles, avait prédit, il y a
quelques années, tenez-vous bien, que "
le baril de pétrole atteindrait les 20 dollars à la mi-janvier 2016 ". Nous y sommes, et pile poil.
Est-ce à dire qu'Israël lisait dans le marc
à café ? Non, tout simplement, ses
experts en énergie étaient capables de
faire des prospectives à long terme. Et
analysant toutes les données sous la
main, et même cachées, ils ont abouti à
cette conclusion qui s'est vérifiée avec le
temps.
Nos responsables se sentent aussi
acculés parce qu'ils n'ont rien préparé
comme alternative à l'assèchement des
ressources pétrolières. Pourtant, des
pays comme la Tunisie ou le Maroc, qui
ne comptent que sur leur tourisme et
leur agriculture et qui n'ont aucun matelas financier, ne vivent pas la même
angoisse. Est-ce à dire qu'ils sont
inconscients ? Non, ils ne sont pas
inconscients ! Ils sont, tout simplement,
arrivés à rationaliser leurs importations
et leurs dépenses en fonction de leur
maigre budget. Et comme ils ne courent
pas après le superflu, ils ne meurent pas
de faim. Plus prosaïquement, ils ne
cherchent pas, comme le fait l'Algérie, à
jouer aux riches alors qu'elle n'a plus le
sou… Reste maintenant les solutions.
Dans immédiat, il s'agira, déjà, de surveiller nos dépenses, diminuer nos
importations et développer une économie diversifiée, alternative au pétrole. Et,
surtout, oublier les 12,5 milliards de
barils et les 2.300 milliards de M3 de gaz
que renferme notre sous-sol. Si tant est
qu'on veille le bien du pays…
A.E.H.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
ADE de Tizi Ouzou
La colère monte
Par Roza Drik
Par Doudou Abdelaziz
es chauffeurs de taxi
et des bus de la station de Caroubier affichent leur mécontentement et
impatience, suite à l'augmentation du prix du carburant
(application de la loi 2016), et
par conséquent n'écartent
pas de leur coté une augmentation
des prix des
Tickets de transport dés le
mois prochain, dans le cas
ou le ministère de transport
tarde toujours à rendre sa
réponse notamment en ce qui
concerne la grille de la nouvelle tarification. Tels ont été
les propos de M. Abdelkader
Boucherit, président de la
Fédération nationale du
transport des voyageurs et
des marchandises affiliée
(UGCAA) et membre de la
commission interministérielle
chargée de l'étude des prix. "
Si la tutelle ne rend pas rapidement sa réponse ces joursci je crains que le pire se produire dans les prochains jours
ou il y aura une anarchie
totale dans la fixation du prix
du voyage, a avertit M.
L
Abdelkader Boucherit joint
par
nos
soins
hier.
L'intervenant nous a expliqué
bel et bien que lui-même
figure et fait parti des membre
de cette commission interministérielle chargé d'étudier la
grille de la nouvelle tarification, depuis le début de ce
mois, déplorant le laxisme du
ministère de tutelle qui à son
avis, tarde à leur répondre,
pour rendre public la nouvelle
grille de tarification. Selon lui
cette situation va crée l'anarchie et d désorganiser le secteur, ou moment ou l'impact
de la Loi de finance 2016 ,
commence à sentir, a-t- il
encore mis en garde. D'après
lui, il était question d'examiner des propositions qui permettraient de mettre en place
des mécanismes convenant
à toutes les parties. La fédération avait avancé la proposition de réduire de 40 à 50%
les impôts impartis à ce secteur ainsi que la réduction de
la taxe mensuelle de 3 500
dinars, à laquelle sont
astreintes les entreprises de
transport usagers des gares
routières. En Outre " La fédé-
ration a proposé une augmentation de 10 % pour réajuster les prix pour les transporteurs privé, nous attendons la réponse du ministère
pour prendre la décision qui
convienne.
Toutefois l'intervenant a affiché ses craintes dans le cas
ou le ministère de transport
ne satisfait pas dans les
délais leur plate forme de
revendication. Le ministre
des transports Boudjemaa
Talai nous a rassuré en affirmant que des mesures d'accompagnement seront prises
au profit des transporteurs
privés pour "minimiser l'impact des augmentations" des
prix des carburants, mais
jusqu' à maintenant on voit
rien venir. A ce sujet l'intervenant s'est interrogé si ce
retard n'est pas lié au paramètre de la mixité de la station de Caroubier ou les
transporteurs des secteurs
public et privé siègent et activent au même endroit, a t- il
martelé ? Poursuivant sa missive, l'intervenant a précisé
que les transporteurs privés
ne bénéficient d'aucune aide
ou subvention à l'opposé des
transporteurs publics qui
bénéficient
annuellement
d'un soutien de l'état sous
forme d'aide financière ce
qu'ils leur permettent d'amortir les charges et amoindrir les
pertes, a -t- il encore
condamné. Mais cela explique, selon lui en toute évidence l'hésitation de la tutelle
de fixer dans la précipitation
de nouvelle tarification qui
sera profitable pour les uns et
moins bonne pour d'autres.
Pour l'instant la plupart des
chauffeurs de taxi et des bus
ont augmenté le prix entre 50
et 100 Da, selon les destinations, qui renvoient à l'arrêté
interministériel n°2503 du 29
décembre 2012, nous a
expliqué
M Abdelkader
Boucherit. En attendant la
réponse du ministère du
transport, les usagers, se
demandent si cette augmentation devra être suivie d'une
amélioration de la prestation,
un véritable problème que les
habitués du transport urbain
et inter-wilayas ont toujours
déploré.
D.A.
Ils protestent contre le non-respect des engagements du DG de Sonelgaz
Les citoyens marchent à Draa Ben Khedda
Par Roza Drik
es habitants de la cité
Chaba de Draa Ben
Khedda, à une dizaine de km
à l'ouest de Tizi Ouzou, ont
organisés, dans la matinée
d'hier, une marche vers le
siège de la daïra pour protester contre le non-respect
des engagements du DG de
Sonalgaz, pris lors de la réunion de juillet dernier. Menus
de banderoles sur lesquelles
on pouvait " Halte au chantage du Directeur de
Sonelgaz- Arrêt immédiat
des poursuites judiciaires
contre les citoyens- Le directeur de Sonalgaz n'a pas
honoré ses engagements !"
Pour les délégués de la cité
"le problème refait surface
sept mois après malgré les
garanties données et avancées par l'APC de DBK et
L
l'APW de Tizi-Ouzou dès le
premier mouvement de protestation". Lors de cette réunion, officielle à plus d'un
titre, des mesures ont été prises en présence des parties
concernées.
A cet effet, il a été arrêté : "
Les sources de financement
au devis établi par la
Sonelgaz qui s'élève à plus
de 15 milliards de DA pour la
rénovation du réseau de gaz
de la cité Chaba ont été
débloquées conjointement
par l'APC (500 millions de
centimes, dans un premier
temps) et l'APW (500 millions de centimes) et le reste
du devis, 500 millions de
centimes est différé sur 2016
" (copie du PV de réunion
remise). Les quatre parties
ont convenu à suivre cette
démarche et les délégués de
la cité ont insisté et exigé à
4
ce que le directeur de
Sonelgaz retire les poursuites judiciaires des citoyens
convoqués par la justice
Le PV ajoute :" Suite à quoi
et durant cette même réunion,
le
directeur
de
Sonalgaz s'est engagé à retirer les plaintes engagées à
l'encontre des citoyens de la
cité Chaba ". Depuis cette
réunion, les délégués ont
demandé une entrevue avec
le directeur de la sonalgaz : "
celui ci n'a pas donné de
suite". Le directeur de la
sonelgaz fait volteface "pire
encore, aujourd'hui, il veut
nous contraindre à débourser une somme de 15 000
DA par résident alors que le
montant total du projet a été
atteint et arrêté"(...) " Ce que
les résidents de la cité refusent de verser et crient au
chantage tout en dénonçant,
à travers cette marche, les
desseins inavoués du directeur de la sonalgaz" nous
avancent les délégués abordés en présence de nombreux chefs de famille exaspérés par le revivement des
propos d'un responsable
d'une structure publique qui
n'honore guère l'administration.
Une délégation a été reçue
par le nouveau chef de
Daïra, en présente de la
représentante de Sonalgaz.
Très bonne nouvelle pour les
citoyens, l'un des délégués
nous informe des résultats
de la réunion: "La Sonalgaz
s'engage à annuler le versement des 15 000 DA. Le projet sera terminé le 18 février
2016 et à partir du 19 février
2016, toutes les plaintes
déposées seront retirées !"
R.D.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
Les transporteurs en commun et les chauffeurs
de taxis face à la hausse des prix du carburant
Grève illimitée
des travailleurs
Une grève illimitée a été enclenchée
hier par les travailleurs ADE de l'unité de
Tizi Ouzou suite à la réponse du Directeur
de l'unité, qui apparemment n'a pas satisfait les travailleurs. Devant le portail fermé
de l'ADE, les nombreux travailleurs se
sont amassés et les commentaires laissaient libre cours : " Nous voulons améliorer nos conditions socioprofessionnelles et
nos responsables veulent gagner du temps
!" nous avance-t-on. Des banderoles fixées
aux murs de l'entrée de la direction de
l'unité de l'ADE de Tizi-Ouzou sur lesquelles on pouvait lire " Nous n'avons pas de
syndicat national ADE "- " Non à la discrimination "- " Nous refusons de servir de
marche pied "- " Pour la sauvegarde du
service public de l'eau "
Une plateforme de revendications est scindée en deux volets à savoir : le volet social
et le volet relatif aux conditions de travail.
Le premier volet s'étale sur pas moins de
quatorze points dont : l'établissement des
décisions de promotion et les mises à
niveau dans les délais réglementaires
conformément au travail des commissionsRégularisation des travailleurs qui occupent des postes de responsabilités sans
décision avec effet rétroactif -Définition des
taches de chaque travailleur ainsi que les
prérogatives des responsables des structures et établissement des fiches de poste
-Etude des cumuls des congés ( traiter et
assainir la situation)- Prise en charge des
travailleurs victimes d'accident de travailFormation pour tous- Informer la section
syndicale par écrit de la gestion des
conflits- Prise en charge de la gestion et
l'évolution des carrières des travailleurs et
assurer la protection des dossiers au sein
de la structure des ressources humaines Réhabiliter les travailleurs sanctionnés
arbitrairement ou licenciés par abus. Au
volet " conditions du travail " , nous relevons sept points signalés par les travailleurs, à savoir : dotation des structures de
tous les moyens nécessaires - dotation des
travailleurs par des tenues de travail - dotation des structures en matériel, en moyens
de chauffage et de climatisation , aménagement et réhabilitation des sièges des
structures commerciales et techniques de
la wilaya, renouvellement des équipements
informatiques, de mobilier de bureau et du
parc roulant . Ainsi, à la lecture de cette
plate forme de revendications, il nous est
permis de poser la question suivante : "
Comment fonctionne l'ADE ? ". Sur le terrain, c'est une autre paire de manche.
L'ADE est dépassée. Elle travaille avec les
moyens de bord. Les fuites d'eau, par
exemple, tardent à être réparées faute de
moyens matériels et humains laissant des
quantités de ce liquide qui devient, de nos
jours, de plus en plus précieux et rare,
plus qu'avant, partir dans la nature. Dans
sa réponse du 07 Janvier 2016, le directeur
de l'unité tente de calmer les esprits et "
porte à la connaissance des travailleurs
que l'administration de l'unité fait tout son
possible pour satisfaire ces doléances " la
commission paritaire des promotions dont
la section syndicale est membre a finalisé
le dossier qui est soumis à la hiérarchie
pour approbation. Les décisions concernant les personnels de maîtrise et d'exécution sont en voie de finalisation et seront
prises en charge au niveau de l'unité. Les
carrières seront étudiées avec célérité et
diligence ". Le directeur approuve que
l'ADE travaille avec beaucoup de difficultés
et le service public dépend de disponibilités financières mais assure les travailleurs
: " nous restons à l'entière disposition de
notre mission commune qui est prospérité
d notre collectif, de notre unité et du service public de qualité ". A l'heure où nous
écrivions notre article, une réunion se
poursuit avec les différentes parties : direction de l'Unité, représentant de la direction
nationale, UGTA, Inspection du travail TiziOuzou.
R.D.
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat Min
Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Les experts :
Cyber
21:45 : Les experts :
Cyber
22:35 : Les experts :
Cyber
23:25 : Les experts
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck à
la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Flic,
tout simplement
22:30 : Folie passagère
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de Babel
Mercredi 20 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
12:25 : La nouvelle
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Patron incognito
22:40 :Patron incognito
21
Les experts : Cyber
Ryan et Mundo sont envoyés à New York où la direction
d'un hôtel situé à proximité de l'ONU craint d'avoir été
victime d'une intrusion. Des informations confidentielles
détenues par de hauts dignitaires pourraient avoir été
piratées. Peu après leur arrivée, le corps d'une jeune
femme est retrouvé dans une chambre de l'établissement.
Étonnamment, tout indique que la victime était encore en
vie trois jours après l'heure officielle de sa mort.
Sur France 2 - 20h55
Flic, tout simplement
En 1994, la commissaire divisionnaire Martine Monteil
est la première femme nommée à la tête
de la prestigieuse brigade criminelle. Profondément
marquée par le meurtre d'une jeune femme,
elle s'est fixé comme priorité absolue de traquer
ce dangereux psychopathe. Pour mettre toutes les
chances de son côté, elle entreprend de faire collaborer
des services parfois rivaux. Son but : imposer la
création d'un fichier des empreintes ADN pour
confondre le meurtrier.
Sur M6 - 20h55
Patron incognito
Directeur du développement de l'enseigne de restauration
« Le Patacrêpe », spécialisée dans les crêpes maison, Axel
Mahdessian, 28 ans, a accepté une immersion incognito au
cœur de l'entreprise fondée par son père, Serge
Mahdessian. L'expérience se fera sous le regard de celui-ci
afin qu'il puisse vérifier si son fils est en mesure de lui
succéder. A Nîmes, Axel passe une journée en cuisine aux
côtés de Younès. Puis direction Mulhouse, où le patron
s'essaie au métier de serveur auprès de Marlène, 19 ans.
Enfin, Axel se rend à Lille pour être formé par Eddy, 25
ans, au poste de chef de partie.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Quotidien national d’information
Organisée sur initiative de la société civile
Sudoku N ° 398
Mots fléchés N° 398
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
La mémoire de Hocine
Ait Ahmed revisitée
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Le défunt Hocine Ait Ahmed a préféré vivre toute sa vie pour ses idées nobles et non pas pour les pouvoirs
politiques dictateurs au dépend des aspirations démocratiques et attentes du peuple.
Par Amar CHEKAR
e mouvement associatif rend hommage au défunt Hocine Ait Ahmed
(1926-2015). Plaçant la rencontre
au-dessus de la mêlée partisanes et les
sensibilités personnelles, l'association
parole à la culture et les médias, s'est distingué par son initiative en invitant des
amis et proches du père de l'opposition
Algérienne, qui a toujours mis la en exergue, la stabilité du pays au-dessus des luttes des clans et tout pouvoir politique. "
Hocine Ait Ahmed a préféré de vivre dans
l'exile au lieu de cautionner le régime dictateur, et ce, malgré toute les offres qui lui
ont étés proposées depuis ", a-t-on révélé
dans l'entourage familiale et politique qui
ont animés la rencontre à la bibliothèque
nationale El Hamma à Alger.
Boussaad Ait Ahmed, proche de la famille
du défunt Ait Ahmed qui n'a pas pu retenir
ses larmes, souligne que depuis l'annonce
du décès de Hocine Ait Ahmed, la maison
familiale et le village natal, n'a pas décès
de recevoir des visiteurs pour se recueillir
à la mémoire du défunt.
Se préparant à la célébration du 40 é jours
comme le veut la tradition est conformément aux attentes du défunt, Boussaad
qui ressemble de manière grandiose à la
sagesse morale et physique de son cousin, remercient vivement la jeunesse et
l'association qui a organisé la rencontre
tout en exprimant l'attachement aux principes et valeurs démocratique et humainsdéfendu par Hocine Ait Ahmed.
Les témoignages qui se sont suivi ont
montré une fois de plus, que la dimension
morale, culturelle et politique de Hocine
Ait Ahmed a dépassé tous les calculs politiques des tenants du pouvoir depuis l'indépendance du pays.
" Da l'Hocine Nath Ahmed, a vécu toutes
sa vie pour ses idées nobles au service du
peuple et non pas pour le pouvoir au
dépend des aspirations du peuple ", a-t-on
souligné.
Ayant consacré sa jeunesse pour l'indépendance nationale et après l'indépendance, il y a eu la création parti FFS en
1963 pour dire non à la trahison des
valeurs et du serrement du 1er novembre
1954 qui a déclenché la guerre continue,
contre le colonialisme Français, a suscité
un intérêt particulier, afin de tirer des
L
Mots croisés N° 398
Horizontalement
1 - Catégoriques
2 - Spécialiste en miroiterie - Bois de menuiserie
3 - Objets magiques - Petite bourguignonne
4 - Profond estuaire - Le rut les provoque
5 - Début d'ulcère - Frappe un bon coup - Sujet trés vague
6 - Impose - Il vaut bien l'étain - Poème à chanter
7 - Se dirigera - Ile atlantique - Vitesses acquises
8 - Limpidités
9 - Se rebeller comme un âne - Bien capable - Feuilleté
10- Trés importantes
Verticalement
A - Assemblée désordonnée
B - Fonder - Traditions
C - Oiseau de marais - Femelles palmipèdes
D - Pays du Golfe - Temps de règne
E - A moi - Se montre utile
F - Couguards - Manière d'être
G - Textures - Groupe de graines
H - Genre de mésange
I - Point de sortie - Authentique
J - Pouffé - Riches décors
K - Action incidente - Voie de berge
L - Appel urgent - Centaure empoisonnant
SOLUTIONS
Mots croisés N° 397
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 397
20
revient sur son souvenir avec Hocine Ait
Ahmed. " Contrairement à ce que l'on dit
de lui. En refusant de s'installer en Algérie,
Hocine Ait Ahmed, n'avait pas peur de la
mort, mais, rester en Algérie, cela veut
dire qu'il y'a démocratie en Algérie ". aindiqué Betatache, rien que pour clarifier
les choses. L'exil volontaire de Hocine Ait
Ahmed à Lausanne " veut dire le contraire
de la chose. Il n'y a pas de démocratie ",
martèle Betatache qui est revu sur le parcours du leader de l'opposition algérienne,
qui a toujours " préféré de se faire briser
que de se plier ", pour reprendre l'extrait
d'un poème qui a été lu à sa mémoire par
le poète Ahmed Salem.
Nacer Boudiaf, fils du défunt Mohamed Boudiaf
" L'histoire de Hocine Ait Ahmed
et Mohamed Boudiaf se ressemble "
Invité à assister à cette rencontre
symbolique à l'honneur du symbole de
la révolution algérienne et combat
démocratique et pacifique, Nacer
Boudiaf, affirme en marge de la rencontre. " Il y' a un grand lien entre mon
père est Hocine Ait Ahmed.Ils ont une
relation fraternelle et une grande
confiance entre eux. D'ailleurs, même
lorsque ils ont étés arrêtés durant la
guerre de libération nationale, ils étaient
côte à côte "a indiqué Nacer Boudiaf qui
ajoute "On ne peut parler de Mohamed
Boudiaf sans parler de Hocine Ait
Ahmed. L'histoire des deux personna-
ges sont les liés ", sera-t-il savoir dans
la modestie. Très présent sur les
réseaux sociaux, le fils de feu Mohamed
Boudiaf, qui a marqué l'histoire de
l'Algérie durant et après la révolution
Algérienne, n'a pas manqué d'insister
sur l'importance des messages politique
et humains qui ont étés laissés par ces
deux acteurs de l'indépendance nationale et qui refusent toujours le slogan "
zaim " qui cache la réalité des choses,
alors que c'est une guerre qui a
conduite et soutenue par le peuple
Algérien lui-même.
A.C
Tayeb Louh, à propos de la révision constitutionnelle :
" Mieux protéger les droits et libertés
des citoyens "
SOLUTIONS
Sudoku N ° 397
leçons de son parcours politiques, au
point de faire appel à l'introduction des
passages de ses écrits dans le système
éducatif nationale.
Les nombreux ouvrages qui étés publiés
par lui-même et d'autres écrivains qui parlent tous de la notion de citoyenneté et du
nationalisme, doivent trouver toutes la
place qu'ils méritent, afin de transmettre le
flambeau de la lutte politique et pacifique
en faveur d'une véritable démocratie qui
donne la parole au peuple, tout en respectant toutes les dimensions historiques et
contemporaines.
Prenant la parole, Ahmed Betatache,
ancien premier secrétaire du parti FFS,
es réformes introduites à
la constitution ont assurément garanti au citoyen ses
droits ainsi qu'elles ont protégé ses libertés, d'où leur
importance cruciale dans le
contexte de l'édification de
l'Etat de droits.
C'est ce que ressort de l'intervention faite avant-hier à
Khenchela par le ministre
de la Justice, garde des
Sceaux, Tayeb Louh ; qui a
considéré les clauses apportées au nouveau texte constitutionnel comme '' sans précédent' ', car étant " liées à
des questions fondamentales,
et visent à renforcer le pouvoir juridique qui constitue le
fondement de l'édification de
l'Etat de droit ".Et d'ajouter
L
que la profondeur des réformes touchant la justice dans
le projet de révision de la
Constitution découle du fait
que " ces réformes permettent la protection des droits,
et des libertés des citoyens
d'une part, et le renforcement
du pouvoir juridique, qui
constitue le fondement de
l'édification de l'Etat de droit,
d'autre part ", a-t-il estimé.
A l'occasion de l'inauguration
du siège provisoire de la
Cour de justice de
Khenchela.
M. Louh, a
tenu bien à éclaircir des
aspects ayant fait objet de
supputations, de part, et d'autre , pour affirmer que " le
contenu du nouveau code de
procédure pénale qui, entre
autres dispositions, attribue
désormais au juge, au lieu du
procureur de la République,
la prérogative de placer, ou
non un suspect sous mandat
de dépôt ",a-t-il explicité.
Cet éclaircissement intervient
comme une réplique à ceux,
qui ont jugé insignifiantes les
modifications apportées au
texte de la constitution.
D'autres sont allés jusqu'à
tenter de le dénuder de tout
contenu, en qualifiant la révision comme étant " une
manœuvre politicienne visant
la restriction du champ de
l'opposition, et de personnaliser, et monopoliser le pouvoir en le situant en dehors
des formes constitutionnelles
universelles, en l'occurrence
5
sa forme ambigue entre le
présidentiel et parlementaire
", a -t-on commenté.
Louh a également souligné
que ces mesures traduisent
un ''intérêt accru pour les
droits et libertés des individus'', et sont, en outre, ''en
adéquation avec les critères
internationaux en vigueur
dans tous les pays développés''.
Le ministre de la Justice avait
auparavant présidé, au siège
provisoire de la Cour, la
cérémonie d'installation de
Smaïl Benamara, et Foudhil
Lakehal dans leurs fonctions
respectives de président, et
de procureur général de la
Cour de Khenchela.
Synthése/ H.M
Mercredi 20 janvier 2016
Violence
contre les enfants
Des chiffres
effrayants
PAR AMEL.SENOUSSI.
Les violences sexuelles
contre les enfants sont une
grave violation des droits de
l'enfant. Pourtant, c'est une
réalité mondiale à travers tous
les pays et les groupes
sociaux.
Elles prennent la forme d'abus
sexuels, de harcèlement, de
viol ou d'exploitation sexuelle.
Elles peuvent se produire à la
maison, dans les institutions,
à l'école, sur le lieu de travail,
à la fois dans les pays en
développement et à contexte
d'urgence.
Lors de la présentation du
bilan des activités de la police
judiciaire de la région centre,
M. Rabah Mahmoud, l'inspecteur régional de police. A précisé que 1.146 enfants
avaient été victimes de violence en 2015 dans les 11
wilayas du centre contre
1.210 cas en 2014, ajoutant
que 309 agressions sexuelles
avaient été enregistrées au
cours de la même période
contre 363 cas en 2014. 653
enfants en danger moral ont
été recensés en 2015 contre
725 cas en 2014, selon le
bilan.
Le nombre d'atteinte aux
droits des enfants est en
baisse pour l'exercice 2015,
mais reste à un niveau élevé.
La plupart des enfants et des
familles ne rapportent pas ces
cas d'abus et d'exploitation de
peur d'être stigmatisés, par
crainte, et par manque de
confiance envers les autorités.
La tolérance sociale et le
manque de sensibilisation
contribuent également à la
sous-déclaration de ces faits
concernant la stratégie de la
Sûreté nationale pour sécuriser les lieux public, MM.
Rabah Mahmoud, il a souligné que des équipes avaient
été mobilisés depuis l'entrée
en service du Métro et du
tramway d'Alger pour assurer
la sécurité des voyageurs et
des infrastructures, rappelant
que 240.700.000 personnes
avaient utilisé ces deux
moyens de transport en 2015.
270 postes de police ont également été mobilisés pour
assurer la sécurité des estivants en 2015 dans les
wilayas d'Alger, de Tizi
Ouzou, de Boumerdes et de
Chlef.
En outre, Les équipes de
Sûreté ont accompagné
350.000 familles concernées
par le relogement dans la
capitale en 2015, a-t-il affirmé,
précisant que des postes de
police seraient installés dans
les nouveaux quartiers en
2016.
Au sujet des parkings anarchiques, le responsable a fait
état de l'arrestation de 1.350
jeunes, soulignant que les
services de la wilaya d'Alger
réfléchissait à des mesures
pour organisé et encadré
cette activité.
A.S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Théatre d’Oran
”Rani
m’choumer”,
nouveau
spectacle
de Mihoubi
à l’affiche
Actualité
Ghoul insiste sur la
valorisation économique
Alger et Bamako
satisfaits
L
Par D.A et APS
D’autres conventions existent,
dont une sera paraphée la
semaine prochaine avec le
ministère de la Jeunesse, et
des Sports et une autre avec le
ministère de la Santé, en vue
d’offrir des prestations sanitaires, sportives, et de loisirs
dans les sites touristiques.
Rappelant que le projet de révision de la Constitution propose
des jalons d’une économie
diversifiée, productive, et compétitive, le ministre a souligné
que le secteur du tourisme est
concerné, et doit s’adapter en
présentant des produits touristiques de qualité, et concurrentiels à ceux importés.
Le ministre a estimé, à ce propos, que cette tendance ouvre
le champ à une meilleure
exploitation des zones archéologiques, historiques, culturelles, forestières, plans d’eau
et patrimoine matériel, et imma-
tériel pour réaliser l’objectif de
croissance de l’économie nationale.
M. Ghoul a souligné aussi que
la stratégie de son ministère
vise la contribution du tourisme
à hauteur de 10 % du produit
national brut (PNB), un taux
proche des normes internationales, tout en affirmant que cet
objectif est réalisable eu égard
aux potentialités énormes dont
recèlent les régions du pays.
Pour la promotion du tourisme
dans la wilaya, le ministre a
indiqué que Tiaret dispose
d’importants atouts touristiques
dont plus de 400 sites archéologiques non classés et six classés nécessitant une valorisation économique, dont le site
d’El Djeddar, les Grottes d’Ibn
Khaldoun et Tagdemt et autres
sites témoins de la glorieuse
Révolution.
“Tiaret devra renouer avec l’or-
ganisation des festivals nationaux dont le salon national du
cheval et les fêtes du mouton et
du tapis sans recourir aux budgets des ministères concernés”,
a-t-il dit, notant que ces festivals pourront constituer une
source de revenus et de soutien à l’économie nationale.
Le ministre a fait état, par
ailleurs, de 16 projets hôteliers
actuellement en cours de réalisation dans la wilaya pour
accroître les capacités d’accueil
de 940 à 1.655 lits.
M. Ghoul a visité le site archéologique des monuments funéraires berbères d’El Djeddar,
inspecté nombre de projets
hôteliers et suivi un exposé sur
le schéma directeur d’aménagement du territoire (SDAT) de
la wilaya, présenté par le représentant de l’Agence nationale
d’aménagement du territoire.
Décès à 98 ans du peintre
et sculpteur Gottfried Honegger
e peintre et sculpteur suisse Gottfried Honegger,
acteur majeur de l’art abstrait,
est mort dimanche à son domicile de Zurich à l’âge de 98
ans. “Son oeuvre plastique,
inventive, diverse, en perpétuel
mouvement, couvre quelque
soixante-dix ans de création,
pleinement engagée dans les
grands débats d’idées propres
à l’art abstrait des XXe et XXIe
siècles”, a réagi Bernard
Exposition
sur l’Algérie
Du 20 janvier
au 2 mai à
Marseille
Blistène, directeur du Musée
national d’art moderne au
Centre Pompidou, dans un
communiqué.Défenseur de l’art
concret, Gottfried Honegger
figure dans les collections de
plusieurs grands musées,
comme le MoMma de New
York. Honegger, qui a vécu à
Paris et à Cannes, a fondé en
1990-1991, avec sa compagne
Sybil Albers-Barrier, l’Espace
de l’Art Concret à Mouans-
e ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi, prendra part mardi à Marseille
(sud de la France) à la cérémonie d’ouverture de l’exposition
“Made in Algeria,
généalogie d’un territoire”,
organisée par Musée des
civilisations de l’Europe, et
de la Méditerranée (MuCEM),
a-t-on appris auprès du
ministère de la Culture.
Cette première exposition
dédiée à la cartographie sera
ouverte au public du 20 jan-
L
Algérie et le Mali ont
exprimé leur satisfaction quant à l'évolution "positive" du processus de
paix dans le nord du Mali,
indique lundi un communiqué
conjoint à l'issue de la 10ème
réunion du Comité bilatéral
stratégique algéro-malien sur le
nord du Mali. "Passant en
revue la situation dans ces
régions (nord du Mali) au cours
des derniers mois, les deux
pays ont noté avec satisfaction
l'évolution positive du processus de paix à la faveur de la
signature les 15 mai et 20 juin
2015 à Bamako de l'Accord
pour la Paix et la Réconciliation
au Mali issu du Processus
d'Alger", précise la même source.
Le communiqué a été
signé par le ministre d'Etat,
ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
internationale,
Ramtane
Lamamra, et son homologue
malien, Abdoulaye Diop, en
marge des travaux de la
réunion de haut niveau du
Comité de suivi de mise en
œuvre de l'accord de paix au
Mali. Il a été relevé, à cet
égard, que des "actes concrets
ont été posés
dans des
domaines clés, y compris celui
de la sécurité et de la réconciliation avec, notamment, une
absence totale d'affrontements
entre les parties signataires",
ajoute le communiqué.
Les
deux parties ont noté, aussi,
"l'impatience, somme toute
légitime, exprimée quant au
rythme de la mise en oeuvre de
l'Accord". Elles se sont félicitées de l'initiative de la convocation de la réunion consultative de haut niveau des
membres du Comité de suivi de
l'Accord à Alger en formulant
l'espoir que cette réunion puis-
L'
Suisse
L
Quotidien national d’information
A l'issue de la 10ème réunion du Comité bilatéral
stratégique algéro-malien sur le nord du Mali.
Les sites archéologiques et touristiques en Algérie
e
ministre
de
l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de
l’Artisanat, Amar Ghoul, a insisté lundi à Tiaret sur la valorisation économique des sites
archéologiques, et touristiques
en Algérie permettant de contribuer à l’économie nationale.
Lors de sa visite de travail, et
d’inspection dans la wilaya, M.
Ghoul a indiqué que l’Algérie
dispose de monuments historiques remontant à la préhistoire, dont la valeur historique
dépasse celles de plusieurs
sites archéologiques ,et touristiques dans le monde, à l’instar
des monuments funéraires d’El
Djeddar, et du site de Tagdemt
à Tiaret qui nécessitent une
valorisation leur permettant de
contribuer à la croissance économique nationale.
La valorisation se fait par l’aménagement de ces sites, et leur
dotation en infrastructures touristiques susceptibles d’attirer
des touristes étrangers, et d’inciter les citoyens algériens à les
découvrir, a-t-il expliqué, insistant également sur le rôle de
l’université à valoriser des
zones archéologiques, et historiques, à chercher les voies ,et
moyens de les exploiter touristiquement.
Le ministre a souligné, dans le
même contexte, que le classement des sites archéologiques
en Algérie comme patrimoine
universel n’a aucun effet, s’ils
ne bénéficient pas d’une valorisation économique et touristique.
Dans ce sens, M. Ghoul a fait
savoir que son département a
signé une convention avec les
ministères de la Culture, des
Affaires religieuses et Wakfs.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sartoux (sud-est de la France),
près de Grasse. Dans ce lieu
est exposée leur collection forte
de 500 œuvres de 160 artistes
(abstraction, minimalisme, art
conceptuel), dont Hans Arp,
Andy Warhol,
Thomas
Hirschhorn, Man Ray ou Yves
Klein, qu’ils offriront en 20022003 à l’Etat français.
Né le 12 juin 1917, Gottfried
Honegger a fondé un atelier de
graphisme, de décoration et de
vier au 2 mai prochain, est
organisée en collaboration
avec l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et la
Bibliothèque Nationale de
France (BNF) avec le soutien
du ministère français de la
Culture, annonce-t-on sur le
site Internet du MuCEM. Elle
mettra en avant “l’invention
cartographique qui a accompagné la +conquête+ de
l’Algérie et sa description”,
selon les termes des organisateurs.
18
Près de 200 pièces provenant des plus grands musées
français, et étrangers ainsi
que des créations contemporaines inédites seront montrées au public à cette occasion.
Une série de cartes, dessins,
peintures,
photographies,
films et documents historiques, ainsi que des œuvres
d’artistes contemporains sera
présentée lors de cette exposition qui, précisent les organisateurs,”ne concerne pas la
photographie en 1938, après
des études à l’Ecole des arts
appliqués de Zurich. Il s’est
occupé de l’organisation d’expositions, dont l’Expo nationale
de Zurich en 1939, et a mis
également sur pied la première
exposition itinérante d’art graphique en Suisse. L’artiste a
aussi séjourné dans les pays
scandinaves, en Allemagne, en
Union soviétique ou encore aux
Etats-Unis.
guerre d’Algérie”.
Ouvert en 2013, le MuCEM
est consacré, entre autres, à
la conservation, l’étude et la
présentation d’un patrimoine
anthropologique relatif à
l’époque
européenne et
méditerranéenne.
M. Mihoubi, qui participe à
l’ouverture de l’exposition à
l’invitation de son homologue
française, aura un entretien
avec Fleur Pellerin sur les
échanges
culturels entre
l’Algérie, et la France.
PH. Hafida
“Rani m’choumer” (je suis
fauché) est le titre du tout nouveau spectacle de l’humoriste
Mohammed Mihoubi, prévu le 6
février prochain au Théâtre
régional Abdelkader Alloula
d’Oran, a-t-on appris lundi de
cet artiste. “Il s’agit d’un oneman-show où le personnage,
un jeune désoeuvré prénommé
Belaïd, se rend au théâtre
demander une aide financière
du public pour acheter un
cadeau à sa fiancée”, a indiqué
le comédien.
“L’histoire commence ainsi par
un dialogue avec l’assistance”,
a expliqué Mihoubi qui promet
à son public des moments de
détente à la mesure de ceux
offerts lors de ses précédentes
prestations.
Ce comédien est connu pour
ses “one-man-show” humoristiques comme “Ana naqra...
ma neqrach !”, “One, two, three,
viva l’Algérie !”, “Mir ou rabi
kbir” (c’est moi le futur maire)
et “Algérien et fier”.
Avec “Rani m’choumer”, il
signe son 22ème monologue
depuis l’entame de son parcours artistique au sein de l’association culturelle “El-Amel”
qui fête cette année le 40ème
anniversaire de sa création.
En 2012, Mihoubi a assuré la
direction artistique de l’épopée
“Abtal El-Djazaïr” (les héros de
l’Algérie), écrite et mise en
scène par Mohamed Belfadel à
l’occasion du 58ème anniversaire du déclenchement de la
glorieuse Révolution du 1er
novembre 1954.
Directeur du Théâtre technologique d’Oran (TTO) pour le
compte de l’association “ElAmel”, Mihoubi est également
investi dans la formation des
jeunes talents, animant régulièrement des stages sanctionnés
par le montage d’une pièce
mettant en vedette l’ensemble
de la promotion.
La dernière ouvre en date, intitulée “Makhber comedia” (laboratoire de la comédie), avait
permis, en août dernier, à une
vingtaine d’artistes en herbe de
faire leur première montée sur
scène au TRO.
Le prochain stage d’initiation
débutera en février prochain,
quelques jours après la première présentation de “Rani
m’choumer”, et se déroulera au
siège de l’association El-Amel,
domiciliée au Centre culturel
“M’barek el-Mili”, au centreville d’Oran.
Mercredi 20 janvier 2016
se "impulser la mise en œuvre
de l'Accord de manière à
répondre rapidement aux
attentes des populations". La
partie malienne a tenu à réitérer
"son attachement à la mise en
œuvre de l'Accord pour laquelle elle a consenti des moyens
considérables notamment sur
le plan financier" et "s'est engagée à continuer à tout mettre en
œuvre en vue de son application concertée, complète et diligente". Elle a également évoqué "une série de chantiers et
d'initiatives en cours ou envisagés au titre de la période transitoire notamment en lien avec le
renforcement de la confiance,
la coordination de la mise en
œuvre de l'Accord, la désignation des autorités locales, la
réforme institutionnelle, les préparatifs à la conférence d'entente nationale et la promotion
du rapprochement intercommunautaire". Le Mali a renouvelé
"sa confiance" à l'Algérie dans
le cadre du suivi de la mise en
oeuvre de l'Accord et formulé
"le souhait que l'Algérie puisse
poursuivre et renforcer l'aide
qu'elle apporte au Mali en la
matière". La partie malienne a
également exprimé "sa haute
appréciation des efforts que
ses représentants et tous les
autres membres des instances
de suivi de l'Accord déploient
pour consolider la stabilité au
Mali et s'est engagée à ne
ménager aucun effort pour leur
assurer les meilleures conditions possibles de travail".
Pour sa part, la partie algérienne a, de nouveau, rendu hommage au président malien
Ibrahim Boubacar Keita "pour
sa perspicacité et son engagement continu en faveur du processus de paix au profit du Mali
mais aussi des pays de la sousrégion". L'Algérie a souligné
"toute l'importance et l'urgence
pour le gouvernement malien
de parachever ses actions en
cours ou envisagées dans le
cadre de la mise en oeuvre de
l'Accord en étroite collaboration
avec ses deux autres partenaires".
Elle a, également,
exhorté les parties prenantes "à
œuvrer pour faciliter la tâche
de réunir les consensus nécessaires pour un bon et efficace
fonctionnement des instances
de suivi, tout en réaffirmant
"l'intérêt qu'attache le président
de la République, Abdelaziz
Bouteflika, à la restauration
d'une paix durable au Mali et à
la réalisation de la réconciliation entre les frères maliens".
L'Algérie a réitéré "son engagement à demeurer aux côtés du
Mali, jusqu'au rétablissement
de la paix, de la sécurité et de
la stabilité dans le pays". Les
deux parties ont exprimé "leur
vive préoccupation à l'égard de
la persistance des agissements des groupes terroristes
qui continuent de tenter d'entraver le processus de paix".
Tout en condamnant ces agissements, elles ont appelé "à la
plus grande vigilance et à l'accélération de la cadence de
mise en œuvre de l'Accord,
seule
voie à même de
répondre efficacement à ces
agissements". Compte tenu
des derniers développements,
les deux parties ont exprimé "le
besoin pour une réflexion profonde sur les voies et moyens
de renforcer et de coordonner
l'action de lutte menée par les
pays de la sous-région pour
faire face aux activités des
groupes terroristes". Les deux
parties ont exhorté tous les
acteurs internationaux "à poursuivre l'effort de mobilisation
de l'appui politique, financier et
technique nécessaire pour la
réussite de l'opérationnalisation
de l'Accord". Les deux parties
se sont félicitées de la convocation de cette dixième session du Comité bilatéral stratégique qui sera suivi prochainement des réunions du Comité
bilatéral frontalier et de la
Grande commission mixte de
coopération, conformément
aux décisions prises par les
Chefs d'Etat des deux pays lors
de la visite du président
Boubacar Keita à Alger en septembre 2015. La onzième session du Comité bilatéral stratégique se tiendra à une date à
convenir d'un commun accord,
conclut le communiqué.
Lutte contre le terrorisme et l'extrémisme
Les réformes sont la seule solution
Par Assia Mekhennef
e combat contre le terrorisme est des réformes
politiques,
économiques,
sociales et environnementales
aussi bien au plan national
qu'au plan international, a estimé le Directeur, représentant
du ministère des affaires étrangères.
" La lutte contre la dé-radicalisation s'avère certes plus que
jamais indispensable. Mais
l'histoire nous enseigne qu'un
combat pas efficacement une
idée, des avions, des navires
de guerre, des fusils et des
actions des services de sécurité et de maintien de l'ordre, ou
le combat aussi par des idées
vitales ", a-t-il souligné lors
d'une allocution prononcée à
l'occasion de l'organisation
d'un atelier sur l'enquête, la
poursuite et le jugement des
affaires de terrorisme liées aux
L
menaces des combattants terroristes étrangers.
De cela, explique le même responsable, " nous sommes
convaincus en Algérie. Et c'est
pour cela que nous avons
lancé un chantier de réformes
tout azimuts durant les deux
dernières décennies ", des
réformes, précise-t-il, qui s'approfondissent d'avantage à la
faveur de l'amendement en
cours de la Constitution.
A cet effet, le représentant du
MAE pense que ces même
réformes doivent être entreprises, sur le plan international, et ce pour démocratiser
les relations internationales au
serin du Conseil de sécurité et
des institutions de Bretton
Woods, en particulier, que
pour réaliser le développement et l'égalité sans lesquels
ils seraient vain de vouloir
concrétiser la paix, la sécurité
et la stabilité internationales.
" Comment accepter, en effet,
que le monde globalisé d'aujourd'hui continue à être géré
sur la base d'un ordre et de
règles établies par une poignée de puissance au lendemain d'une guerre dévastatrice
datant de 70 ans ? ", s'interroge le responsable des affaires
étrangères. Ce dernier n'a pas
manqué cette occasion pour
rappeler l'expérience algérienne dans la lutte antiterroriste.
Pour lui, la lutte contre l'extrémisme violent est aujourd'hui
un préalable incontournable
dans la lutte le terrorisme.
Poursuivant que la dé-radicalisation s'impose dans ce cadre,
comme une entreprise fondamentale qui concerne toutes
les dimensions de la vie politique, économique, culturelle
et sociales et qui interpelle
tous les segment de la société,
au plan interne et internationale. " Dans sa lutte contre le ter-
7
rorisme, l'Algérie a mis en
œuvre une profonde et multidimensionnelle politique de déradicalisation qui a sensiblement contribué à, l'affaiblissement des groupes terroristes,
à discréditer leurs discours et
idéologies extrémistes, à leur
rejet par la population et à l'assèchement de leurs sources
de recrutement et de financement ". L'intervenant a noté,
que grâce au combat antiterroriste qu'elle a mené l'Algérie et
immenses sacrifices qu'elle a
consentis à cette fin, l'Algérie a
acquis une expérience approfondie de ce fléau qui continue
de représenter un défi majeur
à la paix et à la sécurité internationales.
" L'Algérie dispose ainsi d'une
meilleure connaissance de la
nature transnationale du terrorisme, de don mode opératoire
et de ses mutations rapides ".
A.M.
Mercredi 20 janvier 2016
Procès Sontrach1
Début
des plaidoiries
de la partie
civile
Par Imen.Hamadache
Le procès de l'affaire Sonatrach
1dans laquelle sont impliquées 15
personnes et 4 entreprises étrangères et nationales pour corruption
qui avait débuté le 27 décembre
dernier, arrive enfin à l'étape des
plaidoiries de la parie civile du trésor public, ainsi que ceux du groupe de Sonatrach. Mohamed
Zaoukout les avocats de la partie
civile (trésor public) et le premier
qui a commencé son plaidoyer. Ce
dernier a insisté sur la 2éme paragraphe de l'article 108 qui stipule
que " l'Etat est le financier principal
de Sonatrach ". Le me Zaoukout a
critiqué l'affaire Sonatrach on
disant que " c'est une affaire décevante ". Selon lui les valeurs monétaires sont exorbitantes, ce qui
exige des explications sur la
manière de passassions des marchés qui sont fait d'après le me, à
base de " juste prix ". Par ailleurs,
il a demandé au Tribunal de ramené un expert afin d'étudier les marchés et les couts des projets avant
même de juger les prix des marche
et dire qu'ils sont des offres très
élevés. Toujours avec la partie civile au compte du trésor public, me
Zaoukouk qui a qulaifier l'implication des deux fils de l'ancien PDG
de Sontrach Mohammed Meziane
d'un mariage ou concubinage".
En outre, tous les projte de
Sontrach ont été signes avec des
entreprise étrangère (Contel Frunk
Work ,Saipem)...etc su se point la
partie civile s'interroge pour s'avoir
pour qu'elle raison les nom des
entreprises algériennes sont
absents dans des telles projets. Me
Zaoukouk se justifier " il ne faut
une compagne sous le slogan "
yes you can " pour les encouragées dans le bute de concurrencés
les entreprise étrangères " a-t-il
souligné. Concernant le projet de
réhabilitation du siège Gharmoul
l'avocat a déclaré que les
dépenses enregistrés pour la rénovation du siège sont volontaire ce
qui explique qu'il n'a y avait ni l'urgence ni la hausse des prix. Sur le
même point, il a parlé aussi du gaspillage d'argent par Sonatrach elle
même le faite qu'elle a demandé
au entreprises étrangères de s'occupées du siège, plus le recours à
un buer d'étude espagnol pour la
consultation alors que avant elle
ses entretenue avec le bureau
d'étude de CAD qui revient çà l'accusés Nouria Melianie. Le deuxième représentant du trésor public
Maitre Belaarebi Djamel, s'interroge sur pour qu'elle raison
Sonatrach avait annulé tout ses
marchés après que la police judicaire avait commencé à enquêter
sur l'affaire, pour il n'était pas les
premier à ouvrir une enquête vus
qu'il dilapidation d'argent. Sur l'implication de Mouhamed Reda
Meziane dans le projet de la télésurveillance autant qu'un consultant le me nous informe que ce dernier avait reçus 30mille Euro pour
une consultation " es que c'est son
salaire où bien un cadeau ".
Poursuit- il " Il est à noté que le
groupe de Sonatrach à plus de
120 million employés, comment se
fait-il qu'une grande entreprise telle
que Sonatrach entre dans des
négociations qui mène à l'échec ",
il a qualifié les négociations par le
marchandage.
I.H.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Mercredi 20 janvier 2016
Un taux de 85 % Couverture
sécuritaire
Le taux de la couverture sécuritaire assurée par la Gendarmerie nationale au niveau de la wilaya de Aïn Defla a atteint 85 % durant
l’année 2015, a indiqué derniérement un communiqué du groupement local de ce corps de sécurité, qui relève que sur 36
communes, 29 disposent d’une brigade de gendarmerie.
n plan visant la création
de
brigades
de
Gendarmerie dans les
communes qui n’en sont pas
encore dotées a été mise en
place dans le cadre du quinquennat 2015- 2019, précise le
texte, qui dévoilait à l’occasion
le bilan d’activité de ce corps
de sécurité durant l’année
2015.
Les communes concernées par
l’opération de réalisation de brigades de Gendarmerie sont
celles de Mekhatria, Birbouche,
AïnBenian, Aïn, Bouyahia, Ben
Allel,
Oued
Djemaâ,
et
DjemaâOuled Cheikh, souligne
le document, qui fait également
état du prochain lancement des
travaux de réalisation d’une
section de recherches
à
Khémis Miliana.
Les travaux de réalisation
d’une
unité
d’intervention
rapide de la Gendarmerie
nationale au niveau du chef-lieu
de wilaya dont la mission
consiste en la préservation de
l’ordre public seront en outre
lancés durant l’année 2016, a-ton ajouté. S’agissant de l’activité du groupement de gendarmerie de Aïn Defla durant l’an-
U
née 2015, le bilan annuel fait
état du traitement de 1427 se
rapportant à la lutte contre le
crime, soit 500 affaires de plus
par rapport à 2014.
Dans ce cadre, 906 affaires se
rapportant au crime ordinaire
ont été traitées, 126 au crime
organisé et 395 autres à la violation de la loi, a-t-on expliqué.
A la faveur des opérations
menées, 1576 personnes ont
été arrêtées dont 608 placées
sous mandat de dépôt, a-t-on
signalé. Concernant le crime
ordinaire, les crimes et délits
contre les biens arrivent en tête
de la liste des affaires traitées
(408), suivis de ceux contre les
personnes (384), la famille et
les us (60) ainsi que l’ordre
public (30 affaires). Au sujet de
la lutte contre le crime organisé,
le groupement a notamment
procédé au traitement de 95
affaires se rapportant au trafic
de drogue qui se sont soldées
par la saisie de plus de 13 quintaux de kif traité et l’arrestation
de 186 personnes dont 155 ont
été placées sous mandat de
dépôt. 23 affaires se rapportant
à l’immigration clandestine, et
11 autres à la contrebande ont
été également traitées durant la
période considérée, a-t-on
révélé. Seize affaires se rapportant à l’irrigation à l’aide d’eaux
usées ont été traitées par le
Sports
groupement durant la période
considérée, a fait savoir la
même source, qui relève que
les analyses d’échantillons réalisées par l’institut national de
criminologie de Bouchaoui
(Alger) y ont relevé la présence
de bactéries extrêmement dangereuses.
S’agissant de la sécurité routière, la même source fait état
de 823 accidents de la route
ayant causé le décès de 139
personnes et des blessures à
1531 autres, relevant que le
facteur humain reste la cause
principale de ces accidents.
Dans le but de diminuer de
l’ampleur des accidents de la
route, un radar dénommé
“Gastro” dont la mission est de
déterminer la vitesse légale à
ne pas dépasser par les automobilistes est entré en service
durant l’année 2015, a-t-on
noté, faisant état du retrait de
près de 2850 permis de
conduire. 2401 appels (dont 98
de nuit et 1511 de jour) ont enfin
été reçus par le numéro vert
(1055), a-t-on encore précisé,
relevant que l’implication des
citoyens est importante dans la
lutte contre la criminalité sous
toutes ses formes.
A.K.
"Simondi peut aider Hamdi
dans certaines séances
d'entraînement"
e manager général
de l'USM Alger,
Mehieddine
Mefetah, a expliqué lundi
la présence du directeur
technique sportif (DTS),
Bernard Simondi, à la
séance d'entraînement de
l'équipe senior par "ses
obligations à aider" l'entraîneur Miloud Hamdi.
"En tant que DTS,
Simondi est là pour chapeauter toutes les catégories y compris les seniors.
Il peut même aider l'entraîneur Hamdi dans certaines séances d'entraînement si cela est nécessaire.", a indiqué Mefath
dans un entretien accordé
au site officiel du club
algérois.
Simondi avait débuté la
saison en tant qu'entraîneur de la JS Saoura
avant d'être limogé pour
être désigné ensuite
comme DTS de l'USMA.
Le technicien français a
dirigé, en compagnie de
Hamdi, la séance d'entraînement qui s'est déroulée
dimanche au stade OmarHamadi, deux jours après
le match nul concédé face
au NA Hussein Dey (1-1)
dans le cadre de la 16e
L
A la recherche de la beauté et du bien-être
oncentré
d’ingrédients
d’origine généralement
végétale, sans colorants ni
conservateurs, les produits cosmétiques naturels connaissent
un succès grandissant.
Le label “bio” semble séduire,
de plus en plus, les consommateurs à en juger par l’engouement observé pour les produits
cosmétiques naturels, présentés au salon l’artisanat, à
Constantine.
les adeptes de la cosmétique
maison se multiplient au bonheur des gérants des ateliers
de fabrication de produits de
beauté naturels.
La vague “green” déferle
Au stand du jeune MohamedAmine Mesbah, originaire de
Tadjnanet (Mila), la variété des
produits de beauté et de soins
corporels attire de nombreuses
jeunes femmes et l’éloquence
persuasive du fabricant séduit
plus d’une cliente.
Mohamed-Amine qui gère une
entreprise familiale de fabrication de produits cosmétiques
d’origine naturelle détaille inlassablement aux visiteurs les vertus de ses produits qui, assuret-il, offrent un rapport qualitéprix “très intéressant”.
Le jeune homme expose, entre
autres, des savons à base de
persil, de miel, de gingembre
,et d’eau de rose distillée, ainsi
que des gels douche fabriqués
à partir de vinaigre de pomme,
et d’eau de rose, et présente
une série de vitamines pour
fortifier les ongles, ou encore
des huiles pour faire pousser
les cils. “J’ai grandi dans un
milieu où les plantes médicinales étaient très utilisées pour
soigner les petits bobos de la
vie quotidienne”, a indiqué l’exposant, avant d’affirmer que sa
grand-mère
qui
habitait
Chelghoum-Laïd
avait ses
“petits secrets” pour soigner par
les plantes les rhumes, les ballonnements ou les maux de
tête. Elle s’y connaissait aussi
en cataplasmes naturels pour
soulager les douleurs, tout en
gardant une peau fraîche, et
ferme en toute circonstance,
souligne Mohamed-Amine.
Ce dernier, dont l’entreprise est
née, il y a juste une année,
affirme avoir accumulé les
connaissances et les expériences sur les effets bénéfiques
de beaucoup de plantes sur la
beauté, appris le dosage approprié pour chaque substance
utilisée, et mémorisé les astuces liées à la préparation de
divers produits naturels.
Encouragés par une s£ur
esthéticienne de formation, les
Mesbah se sont lancés avec
confiance dans la fabrication de
produits cosmétiques naturels
et les affaires semblent aller de
mieux en mieux. La participation à des expositions d’artisanat “augmente et fidélise bon
nombre de clientes”, affirme
Mohamed-Amine qui précise
gérer aussi des points de vente
à Tamanrasset, Jijel, Oum El
Bouaghi et Souk Ahras.
Le jeune homme souligne aussi
que son carnet d’adresses
contient même une liste de
commerçants de pays voisins
qui passent des commandes
pour de multiples produits cosmétiques naturels.
Le produit phare de cette entreprise familiale est un masque
de visage pour éliminer les
tâches brunâtres. Il est élaboré
à partir de miel pur, de noyaux
de dattes, d’eau de rose distillée, et d’eau d’orge. A en croire
les clientes qui affluent au
stand du jeune exposant, le
petit flacon de 700 dinars est
“miraculeux”,
et donne de
l’éclat à la peau.
Mais pour le jeune fabricant,
l’emballage et l’étiquetage,
atouts-maîtres pour la mise en
valeur de ces produits, “pose
toujours problème”. MohamedAmine précise à l’APS qu’il est
“contraint de recourir aux services d’une entreprise d’impression et d’une unité de fabrication de produits en plastique,
8
mais le résultat n’est pas toujours probant, vu que ces entreprises livrent des modèles de
flacons, et des emballages
“standardisés et dépourvus
d’originalité”.
Le jeune artisan se dit convaincu que la
maîtrise de ces petits détails
“peut faire de la fabrication des
produits cosmétiques naturels
un label algérien, et un créneau
créateur d’emplois”.
Une filière à développer :
Rencontrée au salon des
semaines de l’artisanat, Souad
B., propriétaire d’une pharmacie, estime que les produits
cosmétiques naturels sont
devenus “une tendance sociétale”. Elle explique que le salon
est une opportunité pour faire
connaissance avec de nouveaux fabricants de produits
cosmétiques naturels, et commander quelques produits “pour
voir”, même si, tempère-t-elle,
il s’agit d’une filière “manquant
de visibilité”.
“Des programmes d’animation
en lien avec la fabrication locale
de la cosmétique naturelle, des
blogs et des sites internet
contribueraient à faire connaître davantage ce créneau”,
appuie cette pharmacienne,
soutenant que le climat de la
région, et sa végétation méditerranéenne “permettent la
pousse, et la récolte d’une flore
abondante dont on n’a sans
doute pas percé tous les
secrets”.
Souad avoue que ses clientes,
de plus en plus intéressées par
les produits de beauté naturels,
l’interrogent souvent sur l’efficacité de tel ou tel produit. Pour
elle, une meilleure organisation,
appuyée par une “démarche
collective” des fabricants de
cosmétique naturelle, pourrait
faire émerger ce créneau.
“Les produits naturels, ou bio,
sont de plus en plus sollicités,
et je pense que la création
d’une chaîne de distribution de
ces produits à base de substances naturelles donnerait une
vraie crédibilité au produit local
naturel, et permettrait une meilleure visibilité sur le marché
national, et maghrébin”, soutient-elle.
Entretemps, au stand de cosmétique naturelle, des femmes
très au fait des mille et une vertus des plantes et des tendances beauté au naturel négocient, commandent et achètent
des petites fioles de khôl naturel pour sublimer le regard, des
coffrets de poudre illuminatrice
à base de pulpes de fruit et des
flacons de harkous (pâte à
base de henné pour faire des
tatouages) pour être dans l’air
du temps.
journée.
Par ailleurs, Meftah a
relevé l'"excellent parcours" de l'équipe lors de
la phase aller de la compétition, qui lui a permis
de décrocher le titre honorifique de champion d'hiver, à dix longueurs de
son poursuivant direct le
CR Belouizdad.
Contrairement aux précédents mercato d'hiver,
l'USMA s'est contentée
cette fois-ci d'un seul
joueur, en l'occurrence l'attaquant Djamel Eddine
Chetal, qui revient à la
maison après un prêt
d'une saison au MO
Béjaia.
"Le club a décidé de ne
pas recruter pour la simple
raison qu'il n'y a pas de
joueurs de valeur sur le
marché. En plus, nous dis-
posons d'un effectif assez
équilibré pour terminer la
saison dans de bonnes
conditions.", a-t-il souligné.
Le club algérois, éliminé
en 32es de finale de la
Coupe d'Algérie par le
Paradou AC (1-3), effectuera un déplacement
périlleux ce week-end à
Sétif pour donner la réplique à l'ESS, pour le
compte de la 17e journée.
y:
Championnat militaire Inter-écoles de volle
10 équipes en lice pour le titre
L’artisanat, à Constantine
C
Quotidien national d’information
Mehieddine Meftah (USM Alger ):
La gendarmerie à Aïn Defla
Par Amel Korchi
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
e champion national militaire
Inter-écoles de Volley-ball a
débuté lundi à l'Ecole nationale préparatoire aux études d'ingénieur
(ENPI-Rouiba) avec la participation
de 10 équipes relevant de différentes
écoles militaires nationales.
La première journée de ce championnat a été marquée par le déroulement des matchs éliminatoires, et qui
seront suivis mardi par d'autres rencontres éliminatoires ainsi que les
demi-finales, alors que les finales
auront lieu mercredi (matin), selon
les organisateurs.
Les équipes participantes ont été
réparties en quatre poules. Les poules A et B se composent chacune de
trois équipes, alors que les Groupe C
et D sont constitués de deux forma-
L
tions chacun.
Les équipes terminant premières
dans chaque groupe sont qualifiées
aux demi-finales. Le premier du
groupe A sera opposé au premier du
groupe B et le premier du groupe C
affrontera le premier du groupe D.
La cérémonie d'ouverture s'est
déroulée
en
présence
du
Commandant de l'Ecole organisatrice de la compétition, le Général
Adnan Al Cherif qui a appelé les participants à faire preuve de discipline
et de fair-play.
Il a également salué, dans son allocution, l'intérêt que porte le service
des sports militaires de l'Armée nationale populaire aux activités sportives
dans le milieu de l'armée et les
moyens mis à la disposition de ces
activités.
Les équipes participant au
championnat 2016 sont:
Académie militaire de Cherchell,
Ecole militaire polytechnique (EMPBordj El-bahri), Ecole nationale préparatoire aux études d'ingénieur
(ENPI-Rouiba), Ecole supérieure
navale (ESNT Tamentfoust), Ecole
supérieure de transmission (Kolea),
Ecole supérieure de l'administration
militaire (Oran), Ecole d'application
des troupes spéciales (EATS-Biskra),
Ecole d'application de géni civile
Bejaia, Ecole d'application de
défense contre avion (EADCA
Laghouat), Ecole des sous-officiers
des forces navales (Mostaganem).
Grand-Prix de la Havane de judo :
L'Algérie avec 9 athlètes à Cuba
euf (9) judokas algériens (5 messieurs et
4 dames) seront engagés
dans le tournoi international "Grand-Prix de la
Havane" prévu du 22 au
24 janvier dans la capitale
cubaine, ont annoncé
lundi les organisateurs.
Chez les messieurs,
l'Algérie sera représentée
par Houd Zourdani (-66
kg), Djeddi Oussama (-73
kg), Abderrahmane
N
Benamadi (-90 kg), Lyès
Bouyacoub (-100 kg) et
Mohamed Amine Tayeb
(+100 kg). Pour ce qui est
des dames, la Fédération
algérienne de judo (FAJ) a
décidé d'engager Djazia
Haddad (-52 kg), Imène
Agouar (-63 kg), Kaouthar
Ouallal (-78 kg) et Sonia
Asselah (+78 kg).
Au total, 418 athlètes (253
messieurs et 165 dames),
de 69 pays participeront à
ce tournoi international,
considéré comme la première compétition officielle
en 2016 pour Zourdani,
Benamadi, Bouyacoub et
Tayeb. Ces quatre athlètes
ont été dispensés, en
effet, du tournoi national
"Top16", disputé le 2 janvier à la salle Harcha
Hacène, puis de l'Open
Africain (14-16 janvier à
Tunis) pour se consacrer
entièrement à leur stage
17
de préparation (4 au 16
janvier) en Ouzbékistan.
Outre la récolte de points
pour accroître leurs chances de se qualifier aux
Jeux Olympiques de 2016
à Rio, ces quatre athlètes
vont profiter du Grand-Prix
de la Havane pour évaluer
leur niveau et préparer,
par la même occasion, les
prochains championnats
d'Afrique de la discipline,
prévus en Tunisie.
Mercredi 20 janvier 2016
CS CONSTANTINE :
Le club accorde un sursis
à l'entraîneur Didier
Gomez da Rosa
La direction du CS Constantine, a décidé
d'accorder un sursis à l'entraîneur franco-portugais
Didier Gomez da Rosa, deux jours après la
défaite concédée à domicile face à la JS Kabylie
(0-1) dans le cadre de la 16e journée du championnat, a appris l'APS auprès du directeur général du club Said Hamiti.
Jusqu'à preuve du contraire, Gomez est toujours
en poste. Ce n'est nullement le moment de procéder à un changement au niveau du staff technique. Nous allons nous réunir avec lui ce lundi à
l'issue de la séance d'entraînement pour lui
demander des explications suite à cette défaite
face à la JSK", a affirmé à l'APS le dirigeant du
CSC.
Didier Gomez da Rosa, ancien entraîneur de
Coton Sport (Cameroun) avait succédé à la fin
de la phase aller, au Français Hubert Velud,
limogé.
Le club s'est fait éliminer en 32es de finale de la
Coupe d'Algérie par le MCE Eulma (Ligue 2) sur
le score de 1-0.
"Limoger Gomez n'est pas une solution au vu de
la situation actuelle de l'équipe", a souligné
Hamiti à propos du technicien qui a obtenu une
seule victoire (ndlr, face au RC Arbaâ 1-0) en
championnat (15e journée).
Au terme de la 16e journée, le CSC pointe à la
13e place au classement avec 16 points, à une
longueur du premier relégable le RC Relizane.
La suite des matchs de la phase retour du championnat seront de véritables "finales" pour le
CSC, dont les joueurs sont appelés plus que
jamais à se serrer les coudes s'ils ne veulent pas
retrouver la Ligue 2 qu'ils avaient quittée en
2011.
ARABIE SAOUDITE :
Benyettou est toujours
à Al-Chabab Essaoudi
L'attaquant algérien Mohamed Benyettou,
récemment engagé par Al-Chabab en provenance de l'ES Sétif (Ligue 1, Algérie), a nié avoir
mis un terme prématuré à son aventure en
championnat de première division saoudienne de
football.
L'absence de Benyettou aux matchs amicaux
que vient de livrer Al-Chabab dans le cadre de
son stage hivernal a suscité des spéculations
dans les milieux sportifs locaux. La presse a
même laissé entendre que le joueur a claqué la
porte pour des "raisons financières".
"Tout ce qui a été dit à ce propos est faux. Mon
absence lors des matchs amicaux est due à une
blessure que je soigne. Je me suis engagé avec
un club professionnel à qui j'ai entière
confiance", a déclaré le désormais ex-buteur de
l'ES Sétif au journal ''Al-Hayat''.
L'attaquant de 26 ans s'est engagé pour un
contrat de trois années avec le club saoudien
pour sa première expérience à l'étranger.
SANCTION :
Un match à huis clos
pour la JS Saoura
La JS Saoura (Ligue 1 algérienne de football) a écopé d'un match à huis clos en plus
d'une amende de 100,000 dinars, a annoncé la
Ligue de football professionnel (LFP) sur son site
officiel.
La commission de discipline de l'instance dirigeante de la compétition a sanctionné la JSS
pour "mauvaise organisation" et "jet de projectiles à la mi-temps et à la fin de la partie", lors de
la réception de l'USM Harrach (0-0) vendredi
dans le cadre de la 16e journée du championnat.
Du coup, le club basé à Bechar accueillera le
MC Alger sans ses supporters le samedi 30 janvier, pour le compte de la 18e journée.
De son côté, le buteur de la JSS Mustapha Djalit
a écopé d'un match de suspension ferme pour
"contestation de décision", en plus d'une amende
de 30,000 dinars.
Quatre autres joueurs se sont vu infliger la
même sanction : Mohamed Zaâbia (MC Oran),
Zineddine Mekkaoui (CS Constantine), Hamza
Heriat (USM Blida), Mohamed Benkablia (ASM
Oran), et Aboubakeur Rebih (CR Belouizdad).
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
CAN-2016 de handball (messieurs) :
Relizane Scope
L'Egypte et la Tunisie veulent détrôner
l'Algérie
Algérie (tenante du trophée),
l'Egypte et la Tunisie seront,
comme à l'accoutumée, les
favoris pour le sacre continental, à l'occasion de la 22e coupe d'Afrique des
nations de handball (CAN-2016) qu'accueillera Le Caire (Egypte) du 21 au 30
janvier.
Depuis l'entame de la compétition en
1974, la Tunisie, l'Egypte et l'Algérie ont
remporté l'ensemble des titres, soit 16
trophées pour les Nord-Africains et 5
pour les Pharaons.
Sous la houlette de Marwan Ragab, les
Egyptiens,
quintuples
champions
d'Afrique, tenteront de reconquérir la
couronne continentale, perdue en 2010
au Caire même, face aux Tunisiens.
Logée dans le groupe A, l'Egypte, qui
reste sur une sortie très honorable au
Mondial-2015 au Qatar (huitième-definaliste), retrouvera l'Algérie pour la
suprématie de cette poule où figurent
également le Cameroun, le Gabon, le
Nigeria et le Maroc.
Les Egyptiens, qui bénéficieront des
avantages du terrain et d'un public bouillant, seront sans aucun doute les favorissimes du tournoi avec une classe
biberon qui a épaté plus d'un à Doha.
Lors de la 19e édition disputée en 2010
au Caire, l'Egypte s'était fait surprendre
en finale par la Tunisie, qui avait remporté à l'époque le 8e trophée de son
histoire, avant de récidiver deux années
plus tard au Maroc face à l'Algérie.
Les amateurs algériens de la petite
balle, encore sous le choc d'un championnat du Monde-2015 calamiteux (24e
et dernière place derrière des équipes
moins huppées comme l'Arabie
Saoudite et le Chili), se demandent, eux,
avec quel visage va aborder le Sept
national le rendez-vous cairote.
Ce qui est sûr, c'est que les Verts du
revenant Salah Bouchekriou auront fort
à faire face à la Tunisie, nonuple championne d'Afrique et l'Egypte, nation hôte
et hyper motivée sur ses terres pour
décrocher l'unique accessit aux jeux
Olympiques JO-2016 de Rio de Janeiro.
La Tunisie, dirigée par le technicien français Sylvain Nouet et finaliste malheureux de l'édition-2014 d'Alger, sera en
quête de rachat. Elle partira cependant
avec les faveurs des pronostics dans le
L'
Groupe B:
12h00 : Tunisie - Kenya (salle principale)
14h00 : Angola - Congo (salle principale)
17h00 : Libye - RD Congo (salle annexe)
Le programme complet de la
compétition
Programme complet de la 22e coupe
d'Afrique des nations de handball messieurs (CAN-2016), prévue au Caire du
21 au 30 janvier (en heures algériennes)
:
21 janvier 2016 (1re journée):
Groupe A:
09h00 : Cameroun - Nigeria (salle
annexe du stade international du Caire)
13h00 : Gabon - Maroc (salle annexe du
stade international du Caire)
19h30 : Algérie - Egypte (salle principale
du stade international du Caire)
Groupe B:
11h00 : Angola - Kenya (salle principale)
11h00 : Congo - RD Congo (salle
annexe)
13h00 : Tunisie - Libye (salle principale)
22 janvier 2016 (2e journée):
Groupe A:
14h00 : Gabon - Algérie (salle principale)
17h00 : Maroc - Cameroun (salle
annexe)
18h00 : Nigeria - Egypte (salle principale)
Groupe B:
12h00 : Libye - Angola (salle principale)
13h00 : Kenya - Congo (salle annexe)
16h00 : RD Congo - Tunisie (salle principale)
23 janvier 2016 (3e journée):
Groupe A:
15h00 : Nigeria - Gabon (salle annexe)
16h00 : Algérie - Maroc (salle principale)
18h00 : Egypte - Cameroun (salle principale)
Groupe B:
15h00 : Congo - Libye (salle annexe)
16h00 : Tunisie - Angola (salle principale)
17h00 : RD Congo - Kenya (salle
annexe)
27 janvier 2016 : quarts de finale
Match 1 (18h00) : 1A - 4B (salle principale)
Match 2 (12h00) : 2B - 3A (salle annexe)
Match 3 (16h00) : 2A - 3B (salle principale)
Match 4 (14h00) : 1B - 4A (salle annexe)
28 janvier 2016 : repos
29 janvier 2016 : demi-finales (salle principale)
16h30 : Qualif. match 3 - Qualif. match 4
19h00 : Qualif. match 1 - Qualif. match 2
30 janvier 2016 :
16h30 : match pour la 3e place qualificative au Mondial-2017 (salle annexe)
19h00 : finale de la 22e édition qualificative aux JO-2016 (salle principale).
malgré son parcours couronné
de 12 titres africains .
Pour la présidente de la commission femme et sport au CIO
Lydia Nsekera, l'athlète doit
travailler sans relâche et avoir
des diplômes pour pouvoir briguer un poste au niveau des
instances sportives.
"Il faut d'abord travailler dans
un club et en parallèle avoir
des diplômes des instances
africaines et mondiales. Après
cette étape, le chemin sera
bien tracé vers les commissions des entraîneurs, des
arbitres ou des athlètes.
L'erreur de plusieurs athlètes
est de négliger souvent la formation", a t-elle estimé.
Pour sa part, Nicole GirardSavoy, chef de section des
finances et de la solidarité
olympique au CIO, s'est attardée sur la nécessité d'avoir
une formation spécifique.
"Chercher des sources de
financement durable pour
développer la pratique du sport
exige un nombre de paramètres financier et technique. Le
plan financier est en même
temps le plan d'action. Des
cours de management sont
indispensable dans le cadre de
respect des règles de bonne
gouvernance ", a-t-elle expliqué.
Saisir les opportunités de
la solidarité olympique
L'ancienne escrimeuse allemande et présidente de la
commission des athlètes au
Comité international olympique
(CIO), Claudia Bokel, a appelé
les femmes sportives africaines
à saisir les opportunités offer-
16
tes dans le cadre de la solidarité olympique pour bénéficier
d'une formation à distance leur
permettant d'aider les femmes
de leurs pays respectifs.
"Les athlètes sont au coeur du
sport et cela conformément
aux recommandations de
l'Agenda 2020 et les orientations du président du CIO
Thomas Bach. Un programme
de formation en ligne est disponible et les athlètes d'Afrique
doivent en profiter pour se perfectionner dans tous les domaines liés au sport", a fait savoir
Bokel.
Plus de 3000 athlètes ont sollicité le CIO pour ce programme
et un total de 5200 cours ont
été donnés avec un pourcentage de réussite estimé à 90%.
"Il ne faut surtout pas hésiter à
se diriger vers l'instance olympique qui accompagne les bel-
les initiatives.
Moi personnellement, j'ai eu
peur à l'idée de me retrouver
obligée à toucher aux finances,
mais avec le temps tout est
devenu facile", a-t-elle ajouté.
En clôture des travaux de la
première journée, la membre
du CIO, Anita De Frantz a
révélé que 50% des sportifs
qui participeront au Jeux
Olympiques de la jeunesse
(JOJ-2019) à Benos Aires en
Argentine, seront des femmes.
Des délégués de 40 comités
olympiques africains sont présents à Alger pour traiter des
questions relatives à la promotion du sport féminin, lors de
ce rendez-vous organisé par le
Comité olympique et sportif
algérien (COA ) et l'Association
des comité olympiques nationaux africains (ACNOA).
leurs et surtout les malades
qui nécessitent leur évacuation en urgence vers l’hôpital
de cette ville. A ce titre, le
maire de Relizane, a saisi le
service concerné pour la
réfection de ces routes dégradées.
A.Lotfi
Une fuite de gaz
provoque la panique
ne importante fuite de
gaz, accidentelle, a provoqué une grande panique
parmi la population de la de la
nouvelle ville Adda Benada
dans la wilaya de Relizane.
L’incident a eu lieu ce mercredi passé à 9h 45 quand,
un engin appartenant à une
entreprise effectuant des travaux d’aménagement au
niveau de la ville a touché
accidentellement une canalisation de gaz naturel alimentant les maisons et les résidences. En effet, le conducteur de cet engin a endommagé par inadvertance le
U
26 janvier 2016 (5e journée):
Groupe A:
12h00 : Algérie - Nigeria (salle principale)
14h00 : Cameroun - Gabon (salle principale)
18h00 : Egypte - Maroc (salle principale)
Les athlètes africaines doivent penser
à l'après-carrière
es femmes sportives africaines doivent penser à
l'après-carrière pour pouvoir
participer d'une manière efficace à la promotion de leurs
disciplines, ont unanimement
estimé les participants au
Forum Sport et femme en
Afrique organisé, lundi et
mardi, à l'Ecole supérieure
d'hôtellerie et du tourisme à
Ain Benian (Ouest d'Alger).
Plusieurs intervenantes, dans
leur majorité d'anciennes athlètes, ont indiqué qu'il était "très
difficile" pour elles d'intégrer
les fédérations sportives nationales, continentales, internationales ainsi que les commissions du Comité international
olympique (CIO).
L'ancienne judokate internationale algérienne Salima Souakri
s'est plainte des difficultés pour
intégrer les instances sportives
vée de la saison hivernale et
son lot de pluies. La situation
catastrophique de ces routes,
fait que les transporteurs des
voyageurs inter urbains, et
les chauffeurs de taxis refusent carrément d’emprunter
ces voies, un choix qui pénalise les lycéens, les travail-
Groupe B:
14h00 : Angola - RD Congo (salle principale)
15h00 : Kenya - Libye (salle annexe)
16h00 : Congo - Tunisie (salle principale)
Forum Sport et femme en Afrique :
L
Les habitants du quartier Lalla Affia
dénoncent la détérioration
de leur cadre de vie
24 janvier 2016 : repos
25 janvier 2016 (4e journée):
Groupe A:
12h00 : Cameroun - Algérie (salle principale)
17h00 : Maroc - Nigeria (salle annexe)
18h00 : Egypte - Gabon (salle principale)
groupe B, constitué aussi des équipes
d'Angola, du Congo, du Kenya, de la
Libye et de la RD Congo.
Les autres sélections, notamment celles
d'Afrique noire, tenteront (tant bien que
mal, il est vrai), de bousculer la hiérarchie pour arriver le plus loin possible, à
l'image de l'Angola, du Sénégal et de la
RD Congo.
L'Egypte organisera la CAN pour la 5e
fois de son histoire après les éditions de
1983, 1991, 2004 et 2010.
La sélection tunisienne a réussi à occuper l'une des trois marches du podium
durant l'ensemble des 21 éditions (9 fois
championne, 5 fois 2e et 7 fois 3e),
l'Algérie suivant de près avec 7 titres, 7
fois vice-championne et 4 fois 3e.
L'Egypte complète le tiercé gagnant
mais fait moins bien que ses éternelles
rivales avec 5 titres, 6 fois vice-championne et 7 fois 3e.
Le champion d'Afrique 2016 se qualifiera
aux JO-2016 de Rio et les trois premiers
prendront part au championnat du
Monde 2017 en France.
Mercredi 20 janvier 2016
es habitants du grand
quartier « Lala Affia »,
situé au chef-lieu de
Relizane, ont lancé un appel
pressant aux autorités locales
pour dénoncer fortement la
forte dégradation des routes.
Malheureusement, cet appel
L
ne semble pas avoir été pris
en considération par les autorités qui semblent faire la
sourde oreille à ces doléances.
Et l’état des lieux de ce
réseau routier risque de s’aggraver encore plus avec l’arri-
branchement principal du gaz
à l’entrée de la commune, ce
qui a provoqué la fuite de
gaz, qui était tellement importante en raison de l’odeur de
l’émanation du gaz, qui a
engendré la panique ainsi que
la colère des habitants de
quelques immeubles situés
non loin de l’incident. Les services de la Protection civile, et
de la SDO de la wilaya de
Relizane se sont dépêchés
sur les lieux, pour régler cette
situation, et procéder à la
réparation de la canalisation.
Notons qu’aucune victime
n’est à déplorer.
A. L
Quelles solutions pour sensibiliser
notre population
omme tout le monde le
sait, les conséquences
d’un environnement malsain
se répercutent en premier lieu
sur la santé, affectant les
patients sujets victimes de
pathologies respiratoires telles que l’asthme, emphysèmes etc…
Son influence sur l’économie
nationale peut engendrer des
conséquences sur toute une
politique sociale à savoir,
souffrance des catégories les
plus pauvres très vulnérables
vivant dans une précarité
indescriptible, incomparable,
Ce SOS lancé ne peut échapper aux institutions concernées : En premier lieu la
santé dont le rôle est de veiller, contrôler, sensibiliser et
C
surveiller toute progression
des maladies pouvant causer
des préjudices à des populations déjà affectées par la précarité.
Relizane ville passagère
doit jouir d’une attention, et
d’une considération très particulières de la part des autorités concernées par toutes les
formes de gestion, en raison
de sa réputation , son importance et son implantation géographique, pour la préservation, et l’entretien de ses
espaces verts, de ses sites
touristiques qui doivent être
protégés des méfaits du
citoyen, car même les écologistes doivent s’impliquer, et
contribuer pleinement à la
sauvegarde des sites, de la
nature , à la protection de l’atmosphère déjà polluée , à la
construction de tout ce qui est
sanitaire pouvant être utile, et
favorable à la préservation de
l’environnement.
Une prise en charge et une
sensibilisation de la jeunesse
est plus que nécessaire, sa
responsabilité, et son implication conscience morale et
physique auront un effet très
positif sur la construction
d’une ville saine et propre.
A l’instar des autres wilayas,
et communes du pays,
Relizane a le privilège et la
chance de ne pas être aussi
exposée à une pollution émanant de cheminées d’usines
produisant des matières toxiques ou autres gaz ayant des
effets plus que néfastes sur la
santé. Autres faits importants
et marquants, le constat du
manque d’urinoirs et de toilettes dans une commune cheflieu de wilaya, qui reçoit des
millions de passager quotidiennement, qui malheureusement, déplorent la qualité
de l’accueil et du service etc.
Saturée par une circulation
piédestal, et routière, dépourvue de parkings etc… Ainsi
que d’autres constats négatifs
dénoncés à plusieurs reprises
par les journaux locaux et
nationaux, mais qui tardent
parfois à être pris en charge,
et trouver une solution. Ne diton pas que « prévenir vaut
mieux que guérir ».
A.L.
Etudes préliminaires
pour la déviation d’une route sur 6 km
e projet de grande
envergure tendant à la
déviation d’un tronçon de
route de la ville de Sidi
M’Hamed Benaouda sur une
distance approximative de 6
km et qui a coûté plus de 70
milliards de centimes, vient
de faire l’objet d’un grand
retard eu égard aux nombreux problèmes d’ordre
techniques rencontrés. La
L
nature de l’obstacle reste
toutefois ignorée alors que le
projet en question a été
alloué à un groupement d’intervenants. Les travaux
consistent à contourner le
centre de la ville de Sidi
M’Hamed Benaouda pour
aboutir directement à l’objectif principal nécessitant à éviter cette longue attente pour
quitter la ville en un laps de
temps. Dans un autre
contexte, le pôle d’un lycée
d’une capacité de plus de
2.000 étudiants se trouve à
l’origine de l’important mouvement qui ne fait que s’accroître de plus en plus. Le
seul remède était selon les
responsables chargés du
nouveau projet, de réaliser
une seconde voie hors de la
ville. Cependant, les études
9
faites dans un premier temps
ont omis de prendre en
considération certains obstacles, qui ont fait leur apparition dès le lancement des
travaux. Une situation, qui
devra être réglée le plus
rapidement possible, sachant
que les délais impartis pour
la finalisation du projet sont
déjà connus.
A.Lotfi
Tizi-Ouzou
Un nouvel
équipement
médical pour
la polyclinique
de Timizart
Par Roza Drik
La polyclinique de Timizart, localité
située à une trentaine de kilomètres
au nord-est de la wilaya de Tizi
Ouzou, vient de bénéficier d’un nouvel équipement médical. Rappelons
que ce centre de soins a été fermé
par les villageois pour attirer l’attention des compétences concernés vu
son état dégradable très avancé.
En effet, comme a été promu par le
DSP de Tizi-Ouzou, lors de la visite
officielle effectuée par M Brahim
Merad, le wali de Tizi Ouzou, en
décembre dernier à la rencontre des
citoyens de la région. Ces derniers
ont sauté sur l’occasion pour exprimer leurs doléances et leurs prises
en charge. La structure sanitaire a
été équipée d’un a été nouvel équipement médical et rouvert à la population. Elle est dotée également
d’une ambulance, attribuée temporairement par le centre hospitalo-universitaire Nedir Mohamed de TiziOuzou, en attendant sa propre ambulance soit livrer.
Comme elle a été renforcée par deux
agents pour assurer la sécurité, et
une femme de ménage pour ce qui
est de l’hygiène. En attendant aussi
le renforcement du personnel pour le
service radiologie, et celui du laboratoire d’analyse pour assurer les
consultations H24.
R.D
Aïn Defla
Une production
de 1.100 qx
de miel
Une production de 1100 quintaux
de miel a été réalisée dans la wilaya
de Aïn Defla durant l’année 2015, soit
120 quintaux de plus par rapport à
2014, a indiqué dimanche le président de l’association locale des apiculteurs.
Le résultat obtenu représente une
hausse de la production de près de
11 %, a précisé Bendali Mounir, qui
signale que la production en question a été obtenue au niveau de 25
000 ruches d’abeilles recensées par
l’association sur le territoire de la
wilaya.
La wilaya de Aïn Defla connait un
essor en matière d’apiculture, qui
équivaut à celui-enregistré dans les
wilayas limitrophes telles Blida et
Tipasa, a assuré M.Bendali, qui
relève toutefois un manque de main
d’œuvre dans le domaine.
Un total de 600 apiculteurs de la
wilaya de Aïn Defla ont suivi, de
2004 à ce jour, des sessions de formation dans le but d’améliorer leurs
performances professionnelles et de
promouvoir cette activité, a par ailleurs, noté M.Bendali.
Ces sessions de formation, qui
s’inscrivent dans le cadre de conventions entérinées avec la direction
locale de la formation professionnelle, permettent aux jeunes, à la
faveur de sorties sur terrain, de se
frotter à des apiculteurs chevronnés,
et d’acquérir l’expérience, et le
savoir-faire nécessaires.
Régions
Mercredi 20 janvier 2016
Economie
Industrie automobile
Relizane Scope
Les exclus de la liste
des 224 logements
observent un sit-in
devant le siège de la
daïra de Djdiouia
La paisible localité de Djdiouia ,
sise à quelques encablures du cheflieu de wilaya de Relizane a connu,
hier , des moments des plus mouvementés provoqués par une cinquantaine de contestataires de logements
sociaux, qui refusent de s’arrêter en
si bon chemin par voie d’une protesta devant le siège de la daïra de
Djdiouia certes dans le calme mais
dans une situation, qui peut dégénérer à tout instant. Dès l’affiche de
la liste nominative des bénéficiaires
des deux cent vingt-quatre logements aux différents coins du village,
les exclus n’attendirent point pour
monter au créneau en assiégeant les
alentours du siège de la daïra prétextant que la liste n’est pas équitable
et comporte des indues personnes, y
compris les célibataires, des gens
aisés, et des femmes divorcées ne
nécessitant pas de logements pointant
ainsi du doigt accusateur la commission d’attribution qualifiée d’injuste.
Pour ce qui est des autorités locales
dont le chef de daïra et le P/APC,
cette sélection nominative est passée
au peigne fin, et les plus méritants ont
été choisis. Ce que réfutent catégoriquement les plaignants qui ne cessent de contredire, et de tirer à
boulets rouges sur les élus locaux.
Entre les uns et les autres, le torchon
continue de brûler.
A.L
Préparation de l’examen
du baccalauréat
Portes ouvertes au
profit des élèves
d’El Matmar
Dans le cadre de ses activités culturelles, l’association “espoir” d’El
Matmar dans la wilaya de Relizane a
organisé une journée portes-ouvertes
au profit des élèves des classes terminales. Cette manifestation socioéducative s’est déroulée ce samedi, au
siège de la maison de la culture et ce,
en présence d’une pléiade d’inspecteurs et de professeurs dont des
conférenciers, à l’image de Khalid, un
professeur de l’enseignement secondaire et un inspecteur d’éducation
nationale, reconnu en mathématiques
a animé des conférences aux côtés
de ses collègues. L’initiative était une
occasion pour les élèves de mieux
préparer, et affronter le fameux examen du baccalauréat. Les orateurs se
sont attelés à dispenser à l’assistance
quantités d’astuces pour ne pas se
faire piéger par les questions d’examen, la répartition des réponses et la
manière de rédiger une copie de
l’examen.
Cette journée a été aussi l’occasion
d’organiser un concours inter-lycées.
En effet, des représentants des lycées
d’El Matmar, Bendaoued, Yellel, et
Relizane se sont donné la réplique
pour mettre en valeur leurs connaissances. Les bons élèves des lycées
suscités, et les professeurs conférenciers ont eu droit à plusieurs prix de
valeur ainsi qu’à des diplômes.
A.L
La SNVI apte à devenir
un “composant majeur
Des eaux usées déversées
sur des terres agricoles
ous avons appris
de source proche
de la commune de
Belacel Bouzegza que d’importantes quantités des
eaux usées sont déversées
actuellement sur plusieurs
hectares de terres agricoles,
menaçant par voie de
conséquence les récoltes
de cette région.
Les eaux usées de toute la
commune de
Belacel
Bouzegza ami sont de
temps à autre déversées
dans la nature et plus préci-
N
sément dans les quatre
dayas (petits lacs ayant été
formés pour la retenue des
eaux pluviales), notamment
celles se trouvant sur la
route d’Oued Benmefad.
Les stations de relevage,
pompage et de refoulement
de ces eaux vers la station
de Messaidia (celle-ci doit
l’acheminer vers la grande
station d’Oued Djemaa),
existent certes mais leur
fonctionnement laisse à
désirer. Nous constatons de
temps à autres un déverse-
ment anarchique des eaux
usées lorsque le flux de ces
eaux indésirables dépasse
la capacité de la station ou
bien lorsqu’une panne technique ou une coupure
d’électricité survient, a indiqué un cadre communal.
La pollution de ces terres
risque de gagner encore
davantage plusieurs terres
cultivables s’il n’est pas mis
fin à cette situation, a-t-on
relevé, sachant qu’une
situation similaire est vécue
dans
la
localité
de
Bendaoued, notamment de
Belacel se trouvant à proximité de 29 logements.
Idem pour les habitants de
la cité des Olives et celle
des 152 logements situées
à la sortie nord de Belacel.
Cet état de fait on ne peut
plus déplorable est imputé à
l’ONA qui n’a pas, selon ce
responsable
communal,
réagi à toutes les correspondances qui lui ont été adressées par les services compétents de la commune.
A.Lotfi
Sensibilisation des jeunes sur le recyclage des déchets
La radio locale s’implique
ans le cadre de sa stratégie de préservation de
l’environnement, la radio
locale de Relizane, a lancé
une opération de sensibilisation des jeunes pour le recyclage des déchets. Le programme de la radio locale
s’étalera sur une durée d’une
semaine, avec à la clé une
visite du Centre d’enfouissement technique des déchets,
à Oued Djemaa, suivie d’une
D
communication sur le recyclage des déchets.
Des expositions axées,
notamment, sur les opportunités d’investissements pour
les jeunes, dans le domaine
du recyclage des déchets, et
le travail mené par les associations qui activent dans le
domaine de la protection de
l’Environnement, seront
organisées, à l’Institut spécialisé dans la formation pro-
fessionnelle du chef-lieu de
Relizane.
Des conférences sur les différents types de déchets,
leur mode de traitement et
recyclage et l’impact de ces
opérations sur l’économie et
le développement durable,
sont, aussi, prévues par les
directions de
l’Environnement, et de la
Jeunesse et des Sports.
La sensibilisation, et la com-
munication sur l’importance
de l’activité de récupération
et de valorisation des
déchets ménagers, sont
indispensables, et prendre
comme «cible» la catégorie
des jeunes, est judicieux.
Près de 14 millions de
tonnes de déchets sont
générées, chaque année, en
Algérie, dont 44%, seulement, sont recyclés.
A. L
Merainia, un douar crie son isolement
es habitants du village
Merainia relevant administrativement de la commune de la commune de Belacel
Bouzegza dans la wilaya de
Relizane, ont adressé récemment une lettre à M. Le Wali
de Relizane par laquelle ils
détaillent leurs préoccupations liées à plusieurs
domaines. En effet, la lettre
fait état que le village a
besoin d’un collège d’enseignement primaire , du fait
que plus de Cent (100)
élèves poursuivent leurs
études d’enseignement primaire au chef-lieu de la commune, distante de 05 kilomètres environ, et demeurent
toujours confrontés au pro-
L
blème de transport notamment durant la saison hivernale pour parcourir la distance reliant le village à leurs
établissements scolaires respectifs. Ainsi, la plupart des
rues dégradées cause des
désagréments et des problèmes aux automobilistes et
aux piétons. Ils demandent la
réalisation du tronçon routier
de 04 kilomètres qui lie leur
douar Merainia et Belacel,
d’une distance de 04 kilomètres, ce qui facilite sans
doute le transport des
malades en case d’acheminer vers le centre hospitalier
sans aucune difficulté. Ils
revendiquent également le
parachèvement du tronçon
routier desservant Merainia à
celle de Mekaikia en allant
cers la daïra d’El Matmar
d’une distance de 14 kilomètres seulement. La lettre
parle également que les habitants demandent la régularisation foncière de leurs logements rentrant dans le cadre
de l’auto construction rurale
réalisés durant la période
allant de l’année 1975 à 1983
. Ils demandent également
l’achèvement des projets de
réalisation des logements
rural. Les pétitionnaires clôturent leur lettre que le village
Merainia est confronté à la
marginalisation de la part des
autorités concernées, ce qui
a laissé le village dans l’oubli,
alors que le village de
Merainia est parmi le petit
nombre de villages à travers
la wilaya, qui se marque par
une position stratégique et le
grand nombre d’habitants, et
que le village de Merainia est
le plus ancien village historiquement
au niveau de la commune, et
témoignage de tous, et malheureusement il se trouve
confronté à la marginalisation
dans tous les domaines et les
secteurs de l’éducation, de
l’habitat, de la santé, la culture, les sports, ainsi que le
réseau routier, et le problème
du transport qui pénalise les
habitants depuis longtemps.
A.L
Une session de formation motivante
au profit des enseignants stagiaires
ne session de formation
a été organisée à l’intention des enseignants stagiaires de français qui a
débuté le 19 décembre 2015
dans un climat harmonieux et
convivial, sous la direction de
l’éducation de la wilaya de
Relizane.
L’événement qui s’est déroulé au sein du lycée s’est étalé
sur deux semaines et a
concerné un effectif de
soixante-cinq enseignants.
Cette dernière a donné la
chance aux enseignants de
se former en compagnie de
leurs encadreurs dont on citera, à titre d’exemple, les
aimables inspecteurs M
U
.Zaoui Youcef et Messaoud
Nacer, qui ont fourni des
efforts colossaux afin d’orienter les stagiaires vers la voie
du savoir, avec cette intime
conviction que celle ou celui,
qui la suit ne se perde jamais.
Tout au long des 15 jours de
cette stage, les participants
ont découvert les vertus de la
collaboration, cette période
leur a aussi donné la chance
d’avoir des ainés qui se sont
donné la peine de leur dispenser le savoir-faire, la
manière d’agir et la façon
d’être devant les apprenants,
n’hésitant à sacrifier pour
cela leur temps de repos. Les
participants espèrent égale-
10
Mercredi 20 janvier 2016
ment que la formation ne
devrait pas s’arrêter à ce
stade, elle devrait se poursuivre sur le terrain auquel ils
vont être confrontés dans les
prochains jours. Il faut savoir
que les élèves joueront un
rôle primordial dans cette formation, et c’est pour cette raison que les enseignants se
voient obligés, dès lors, de se
donner à fond pour être à la
hauteur de ce qu’ils ont
appris auprès de leurs encadreurs. Enfin, les stagiaires
de cette session de formation
en langue française remercient tout ce qui a contribué à
sa réussite, et plus précisément, le proviseur du lycée
Adda Benada, et les adhérents du groupe qui étaient
des éléments très motivants
de ce groupe.
Le groupe était solide, uni et
très impressionnant, il pense
avoir
vécu
d’agréables
moments qui resteront gravés
dans la mémoire de chacun
des participants et qui seront
surtout un très bel exemple
du sens de la collectivité, de
l’humanité, et de la solidarité.
Éduquer une génération n’est
guère un métier facile. Le
proverbe ne dit-il pas que “Il
faut être éduqué pendant 25
ans avant d’éduquer un
enfant.».
A. Lotfi
e plan d’urgence de la
Société nationale des
véhicules
industriels
(SNVI) fera de celle-ci “un composant majeur de l’industrie
automobile”, a affirmé, avanthier à Alger, le directeur Centre
gestion portefeuille, et partenariat de cette société publique,
Djamel Mahiout.
Lors d’une réunion de sous-traitants, organisée au siège de ce
groupe public par l’Union professionnelle des industries
automobiles et mécaniques
(Upiam), M. Mahiout a indiqué
qu’avec ce plan d’urgence, et à
travers le Centre de mécanique
(usinage) de cette société, sa
forge et son centre de tôlerie, la
SNVI deviendra “un composant
majeur de l’industrie automobile
en Algérie”.
Actuellement, la SNVI est composée de cinq filiales: forge,
mécanique, tôlerie, montage
camions et montage de bus.
Avec sa nouvelle stratégie de
développement, cette société
sera dotée de huit filiales pour
un positionnement national et
régional et pour encourager la
sous-traitance, a-t-il ajouté.
Ainsi, outre les 5 filiales existantes, trois autres seront mises
sur pied, a fait savoir le même
responsable en citant la filiale
commerciale, la filiale de rénovation de véhicules et une autre
dédiée au matériel ferroviaire,
sachant que la SNVI dispose
aussi d’un centre de formation à
Rouiba et d’un centre d’innovation.
Lors de son intervention, M.
Mahiout a présenté aux repré-
L
sentants de l’Upiam le plan
d’investissements
avec
Mercedes Benz ainsi que le
projet d’assemblage de rames
de tramways à Annaba avec le
partenaire Alstom.
Tous ces projets ont pour
objectif de renforcer l’intégration industrielle et la sous-traitance ainsi que la promotion
des PME avec le soutien du
partenaire
technologique
Daimler, a précisé M. Mahiout
qui a aussi évoqué le partenariat avec Renault.
Selon lui, le taux d’intégration
sera de 42% en 2018.
A rappeler que le groupe de
travail chargé de la mise en
£uvre du plan d’urgence de la
SNVI a été installé jeudi dernier
par le ministre de l’Industrie et
des
mines,
Abdesselam
Bouchouareb, en application
des résolutions d’un Conseil
interministériel
tenu
en
décembre dernier.
Ce plan d’urgence s’articule
autour de trois niveaux de traitement. Le premier niveau
concerne la relance de la production pour la ramener à un
niveau acceptable, la satisfaction des clients dont certains
attendent la livraison de leur
commande depuis plusieurs
années et l’apaisement du climat social.
Ce premier niveau de traitement consacre un financement
immédiat d’un montant de 5,1
milliards DA pour financer les
intrants en vue de compléter
l’encours de production qui
générera un chiffre d’affaires de
1,8 milliard DA, assurer le
fonds de roulement indispensable au fonctionnement, et la
couverture
des salaires
incluant les indemnités de
départs en retraite. Le deuxième niveau de traitement, qui a
trait à la prise en charge de la
question des dettes de ce groupe public, permettra d’éviter le
blocage du fonctionnement de
l’entreprise par les différents
créanciers.
L’objectif escompté est la
recherche de l’efficacité, l’amélioration de la productivité et
une meilleure relation avec les
différents partenaires.
Quant au troisième niveau de
traitement, il a pour finalité la
mise en place des conditions de
concrétisation du budget de
l’exercice 2016 pour une enveloppe de 12,25 milliards DA, qui
couvrira l’approvisionnement
des intrants locaux à financer
par un crédit à moyen terme
ainsi que l’approvisionnement
des intrants à l’import à financer
par un crédit à moyen terme.
Outre ce dispositif devant assurer la relance de l’activité de la
SNVI,
d’autres mesures
internes seront également
menées.
Il s’agit d’élaborer un Pacte de
stabilité à négocier, et à arrêter
avec le partenaire social, d’accélérer la mise en œuvre du
plan de développement du
groupe bénéficiant d’un crédit
bancaire à taux bonifié de
l’ordre de 91,7 milliards DA, et
de mettre en œuvre un plan
d’action relatif à la stratégie
corporative du groupe SNVI.
Salon international du tourisme et des voyages de Madrid
L’Algérie prend part à la 36 édition
e
Algérie, représentée par
l’Office
national
du
Tourisme (ONT), prendra part
à la 36e édition du salon international du tourisme, et des
voyages qui aura lieu du 20 au
24 janvier 2016 à Madrid
(Espagne). Cette participation
s’inscrit dans le cadre de la
“concrétisation du programme
d’action du ministère de
l’Aménagement du territoire,
du Tourisme et de l’Artisanat
pour la promotion de la destination algérienne, inspiré de la
stratégie de développement du
tourisme à l’horizon 2030”, a
précisé derniérement un communiqué de l’ONT. Le marché
espagnol est un “marché traditionnel d’une importance capitale pour l’Algérie”, a indiqué
l’ONT qui a ajouté que le “lien
historique qui lie les deux pays
(...) a fait que l’Algérie jouit
d’un patrimoine espagnol hors
pair
et
authentique”.
L’Espagne “compte parmi les
cinq premiers pays exportateurs de touristes vers notre
pays”, a souligné la même
source. Le salon international
du tourisme et des voyages est
L’
“l’une des plus importantes
manifestations
touristiques
après la bourse internationale
du tourisme de Berlin”, et à
laquelle l’Algérie tient à marquer sa présence, a rappelé
l’ONT. Le salon “reflète la
dynamique du marché touristique espagnol, qui englobe
les pays d’Amérique Latine et
d’Europe australe”. Il enregistrera la participation de la
majorité des pays, et des opérateurs touristiques du monde
entier qui viendront présenter
le produit touristique de leur
pays”, a indiqué le communiqué. Concernant l’Algérie, un
stand d’une superficie de
120m2 lui sera consacré,
conciliant
authenticité
et
modernité en vue de mettre en
exergue le patrimoine hispanique que recèle l’Algérie, et
les caractéristiques touristiques de la destination
Algérie”. Le stand sera réservé aux “opérateurs touristiques
algériens qui exposeront leurs
produits destinés à attirer un
plus grand nombre de touristes
et à promouvoir la destination
Algérie”. “Des supports promo-
tionnels seront exposés et distribués pour mettre en valeur
la richesse et la diversité du
patrimoine touristique algérien,
outre la présentation d’offres
touristiques attrayantes aux
visiteurs”. Le stand Algérie
“abritera diverses animations
tout au long de cette manifestation” présentées par des artisans spécialisés dans la céramique, les tenues traditionnelles et les bijoux, joyaux du
patrimoine culturel algérien”, a
précisé la même source. Par
ailleurs, d’intenses actions promotionnelles seront assurées
par la mission de l’ONAT ainsi
que la délégation qui l’accompagne afin de convaincre les
visiteurs et participants de
l”’importance de la destination
touristique Algérie, et de la
nécessité de l’introduire dans
le business du tourisme au
plan international”. Plus de
9.419 organismes de tourisme
de 165 pays avaient pris part à
la précédente édition avec la
participation de 125.084 participants
professionnels.
Quelque 97.467 visiteurs
s’étaient rendus à l’exposition
organisée sur une superficie
s’étalait sur 54.000 m².
L’évènement qui a été largement médiatisée a été couvert
par plus de 7.398 journalistes
d’une soixantaine de pays.
Japon : La Bourse de Tokyo
ouvre en nouvelle baisse
a Bourse de Tokyo a ouvert
dans le rouge mardi, après
avoir déjà enregistré neuf
séances négatives sur dix
depuis le début de l’année,
dans l’attente des chiffres de la
croissance en Chine, publiés en
fin de matinée.
A la première minute des
échanges, l’indice Nikkei des
225 valeurs vedettes cédait
0,31% (-53,28 points) à
16.902,29 points. L’indice élar-
L
15
gi Topix de tous les titres du premier tableau perdait pour sa
part 0,39% (-5,48 points) à
1.382,45 points. Sur le volet
des changes, le dollar valait
117,40 yens, en hausse par
rapport à la veille à la clôture
(117,20 yens), tout comme l’euro qui s’affichait à 127,85 yens,
mais ces mouvements d’ordinaire favorables aux actions
des groupes exportateurs japonais ne suffisaient pas à soute-
nir la place tokyoïte. La croissance chinoise devrait être tombée en 2015 au plus bas depuis
un quart de siècle, à 6,9%,
selon un panel d’analystes.
Les investisseurs scrutaient
également le marché pétrolier,
dont les cours sont au plus bas
depuis douze ans, après l’annonce lundi par l’Iran d’une
augmentation majeure de sa
production d’or noir, avec la fin
des sanctions internationales.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Quotidien national d’information
Mercredi 20 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Médéa scope
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Les habitants du quartier
Benguennif en colère
WILAYA D'EL BAYADH
DIRECTION DE LA PROTECTION CIVILE
MISE EN DEMEURE N°03
Par Mohamed Zerouat
L'entreprise des travaux ETB MADANI BACHIR titulaire du marché :N°33 du 02/04/2015 portant Réalisation
d'un poste avancé de la protection civile à BNOUD est mise en demeure pour renforcement du chantier en
moyens humains et matériels dans un délai de huit (08) jours à compter de la première parution de la présente
mise en demeure sur quotidiens nationaux faute de quoi ,des mesures correctives en vigueur seront prises à
l'entreprise.
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
ANEP 000 784/31
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
ANEP 000 822/31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE MOSTAGANEM
OFFICE DE PROMOTION
ET DE GESTION IMMOBILIERE
MOSTAGANEM
Wilaya de Tiaret
Daira de Rahouia
Commune de Guertoufa
Code Fiscale : 098414225118723
NIF N° : 099 327010248039
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
DEUXIEME AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL RESTREINT
N°01/2016
L'office de promotion et de gestion immobilière de Mostaganem
dont le siége social est à l'avenue Mohamed Khemisti -Route de
Mazagran Wilaya de Mostaganem lance un avis d'appel d'offres
national restreint pour le reste à réaliser en tous corps d'etat sauf
VRD de ILOT N° 02 : 40/80/500/2500 LPL 2ème Tr 2010 à
MESRA
Les entreprises possèdent un certificat de qualification et
classification professionnelle de catégorie 1 et plus activité
principale bâtiment ayant réalisé un cumul de 40 logements et
plus peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction de
l'office de promotion et de gestion immobilière de Mostaganem
sis Ave Mohamed Khemisti Mostaganem contre paiement des
frais de reproduction fixé à deux mille dinars (2000.00DA) non
remboursables
Les offres accompagnées des pièces et document et en cours de
validité tels qu'exige par le cahier des charges doivent être
présentées dans deux (02) enveloppes distinctes
Une enveloppe contenant l'offre technique comprenant les
pièces suivantes
-Instructions aux soumissionnaires paraphées
-Déclaration à souscrire (selon modèle joint) dument renseignée
signée et cachetée
-Copie des statuts du partenaire cocontractant
-Copie du registre de commerce du soumissionnaire et ou du
membre du groupement éventuellement
-Copie du certificat du qualification et classification
professionnelles du soumissionnaire en cours de validité de
catégorie 1 et plus activité principale bâtiment
-Pouvoirs du signataire de la soumission (dans le cas de société)
-Extrait de rôle de moins de trois (03) mois avec toutes les
impositions apuré ou avec échéancier
-Numéro d'identification fiscale (N.I.F)
-Déclaration de probité signée et cachetée
-Attestation de mise à jour ( CNAS, CASNOS, CACOBATPH) en
cours de validité
-Casier judiciaire du signataire du marché dont la date
d'établissement ne doit pas dépasser trois 03 mois
-Bilans des trois (03) dernières années visées par les services des
impôts
-Liste nominative du personnel ou attestation d'affiliation pour
l'encadrement accompagné de diplômes dument déclarés auprès de
la soumission
-Références professionnelles du partenaire cocontractant dans des
projets similaires justifiés par des attestations de bonne exécution
délivrées par les maîtres d'ouvrage
-Liste du matériel à engager a justifiée par les cartes grises plus
assurance en coirs de validité pour le matériel roulant et par des
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
Conformément aux dispositions de l'article 49 alinéa 2 du décret présidentiel n°
10/236 du 07/10/2010 modifie et complété portant réglementation des marchés
publics le président de l'assemblée populaire communale de GUERTOUFA
informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres
national restreint publié dans les quotidiens nationaux "
" et " Tribune
des lecteurs " le 13/12/2015
Après étude et examen des offres par la commission d'évaluation des offres,
l'opération est attribué provisoirement a entreprise suivante :
factures d'acquisition pour le matériel non roulant délivrées par
des organismes dument habilité et constatées par PV du huissier
de justice valide
-Dans le cas d'une location de matériel une justification devra se
faire par contrat notarié couvrant de réalisation proposé par le
soumissionnaire
-Dans le cas d'un leasing la justification doit se faire par le
contrat liant le soumissionnaire à sa société de financement
-Engagement sur le délai de réalisation signé et cacheté
-Un exemplaire du protocole d'accord liant les membres du
groupement conjoint ou solidaire
-Copie attestation de dépôt légal des comptes sociaux pour les
sociétés commerciales dotées de la personnalité morale
n groupe de citoyens
du quartier périphérique
Benguennif,
ouest de la ville de Médéa,
espèrent pouvoir soumettre
au premier responsable de la
wilaya leurs doléances qui
portent sur un certain nombre
de points dont le plus important est celui relatif au bitumage de la principale voie de
leur quartier. Pour les habitants du quartier, le bitumage
de la principale voie est une
priorité alors que la nécessité
de sa réhabilitation a déjà été
portée à la connaissance du
P/APC et du chef de daïra.
Attendant depuis plusieurs
mois une quelconque décision de son bitumage, nous
constatons que rien n’a été
entrepris. Les habitants estiment que le tronçon qui a une
longueur de près de 3 km est
dans un état de dégradation
avancée, empêchant les liaisons des transports publics
collectifs et les dessertes par
U
Une enveloppe contenant " L'offre financière " comprenant les
pièces requises par le cahier des charges
-Lettre de soumission (selon modèle joint) dument renseignée
signée et cachetée
-Bordereau des prix unitaires dument renseignés signée et cachetée
-Devis quantitatif et estimatif dument renseignée, signée et
cachetée
N.B :La présentation d'une offre non conforme au dossier
d'appel d'offre sera rejetée
Les documents et les pièces requises sont ceux exigés à l'article 10
de l'instruction aux soumissionnaires du cahier des charges
Les enveloppes doivent parvenir sou pli anonyme et fermé à
l'adresse suivante :
A MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERAL
DE L'OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE MOSTAGANEM
" SOUMISSION A NE PAS OUVRIR " AVIS D'APPEL
D'OFFRE NATIONAL RESTREINT N° ……./2015
Désignation
de l'entreprise
Rénovation de
conduite d'adduction
d'alimentation en
eau portable de
Guertoufa A partir
du réservoir
BESSEGHIR
de 1000 m3
Ramli
Abdelkader
Montant en
TTC (DA)
Délai
28.461.420.00 04 MOIS
Points Critère
de choix
52
a commune de Bir Ben
Abed enregistre un manque flagrant en matière d’infrastructures sanitaires ainsi
que l’absence totale d’encadrement médical qualifié. Des
habitants de la commune
disent qu’ils sont contraints
de faire des dizaines de kilomètres pour subir les premiers soins dans les communes voisines. Sachant que la
commune de Bir Ben Abed
L
La durée de préparation des offres est fixée à dixième (10) jours et
prend effet à partir de la première parution de l'avis d'appel
d'offre dans les quotidiens nationaux ou au BOMOP
La date de dépôt des offres est fixée au 10éme jour avant 12h00
heures à compter de la date de la première parution de l'avis
d'appel d'offre dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP
L'ouverture des plis est prévue le même jour de dépôt des offres à
13h00 heures les soumissionnaires sont invités à y assister
Si la date de dépôt et d'ouverture des offres coïncide avec un jour
férié ou un jour de week-end celle-ci est reportée au jour ouvrable
aux mêmes horaires
LE DIRECTEUR GENERAL
LE P/APC
ANEP 000 796/31
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
14
e quota de logements
(tranche complémentaire
2015), attribué à la commune de Bir Ben Abed, dans
le cadre de l’habitat rural,
suscite des mécontentements parmi la population
locale. Les dernières 180
unités octroyées par la
wilaya s’avèrent très insuffisantes, eu égard au nombre,
sans cesse grandissant de
demandeurs. Pour procéder
à la distribution et éluder
d’éventuelles réclamations
des insatisfaits, l’APC s’en
remet aux comités de villages chargés de choisir quatre bénéficiaires par agglomération et, de ce fait, faire
face à la grogne de leurs
concitoyens. Cependant, la
tâche est loin d’être aisée
puisque des dissensions
sont apparues dès qu’il s’est
L
Suivant les articles 114 et 125 du décret présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010
modifié et complété portant réglementation des marches publics
Tout soumissionnaire qui conteste le choix opéré par le service contractant dans
le cadre de l'avis d'appel d'offre peut introduire un recours dans les dix (10)
jours a compter de la première publication de l'avis d'attribution provisoire du
marche dans le bulletin officiel des marches de l'opérateur public ou la presse
auprès de la commission des marchés publics concerne
Pour les autres soumissionnaires intéresses sont invites de se rapprocher auprès
du service contractant au plus tard trois (03) jours a compter du premier jour de
la publication de l'attribution provisoire du marche a prendre connaissance des
résultats détailles de l'évaluation de leurs offres techniques et financières
depuis plusieurs années
alors que sa réalisation n’occasionnera pas beaucoup de
dépenses pour l’administration de la commune, fait-on
remarquer. Les habitants du
quartier s’étonnent de la
négligence des autorités à ne
pas vouloir mettre une clôture
autour du cimetière dont le
terrain a été offert par une
âme charitable en 1988 et qui
accueille nos morts, est-il
souligné. Gagnés par la lassitude du fait des promesses
données et non tenues, ils
ont tenu à venir se rassembler devant le siège de la
wilaya pour être écoutés, et
afin que leurs problèmes
soient pris en charge d’une
manière définitive, déclare-ton.
Z.M.
renferme cinq centres de
santé qui sont implantés au
niveau des localités d’ElChoiytia, d’Aïn Boureffou,
Mouisset, Ouled Saïd, ainsi
qu’au niveau de la localité
urbaine, mais leurs prestations restent très faibles,
d’après les mêmes habitants
et ne répondent pas à leurs
besoins notamment à Ain
Boureffou. Toujours selon
eux, toutes ces prestations se
limitent aux premiers secours
et à quelques soins faciles
avec des moyens de bord
très limités. S’ajoute à cela,
l’absence de médecins hormis au niveau du centre de
santé situé au niveau de la
localité urbaine qui dispose
d’un seul médecin généraliste. Ce qui contraint les
malades à se déplacer vers le
centre hospitalier de Guelb
El-Kebir ou vers l’hôpital de
Beni Slimane traversant ainsi
des dizaines de kilomètres.
Devant cette situation, les
habitants de la commune de
Bir Ben Abed demandent,
une nouvelle fois, la réalisation d’une polyclinique dans
la commune avec des médecins spécialistes et les équipements nécessaires afin
d’assurer la couverture médicale aux patients.
Z.M
Insuffisance des quotas de
l’habitat rural à Bir Ben Abed
CODE FISCAL
Moins 198148340095120
disant
les autres véhicules légers et
les taxis. Les amoncellements de boue sont aussi des
causes de désagréments aux
riverains, car ils rendent difficiles les déplacements à pied
et sont souvent charriées par
les pluies jusqu’à l’intérieur
des habitations. Pour les
habitants du quartier, il leur
est devenu risqué de sortir la
nuit faute d’éclairage public
Les infrastructures sanitaires font
défaut à Bir Ben Aded
Par M.Zerouat
Intitulé
de l'opération
Mercredi 20 janvier 2016
agi de procéder au tirage au
sort devant désigner les heureux élus. Ainsi, les habitants
des plus grands villages
comme Ouled Said et
Chouatia, et Ain Boureffou,
qui compte plus 900 demandes, ou encore Ouled Amer,
et bien d’autres, n’ont pas
manqué de manifester leur
désapprobation quant à cette
manière de régler la question. Ils refusent que les
comités de villages, sans
prérogatives officielles, se
substituent aux autorités.
«Nous avons élu une APC,
dotée d’une commission
sociale, pour s’occuper de ce
genre de situation. Elle ne
doit pas fuir ses responsabilités », a estimé un citoyen
d’Ain Boureffou.
Un comité de village a
même refusé de procéder à
ce partage, source de dissensions au sein de la com-
munauté. Tous les demandeurs s’estiment prioritaires,
et mettent en avant leurs
conditions de logement. Il
faut dire que, s’agissant de
Bir Ben Abed, la wilaya
aurait dû faire un effort, lors
de l’octroi des aides à l’habitat rural, sachant que la
région a bénéficié de programme de logements
sociaux, mais ces derniers
restent insuffisants. Les mallogés placent leur espoir
dans l’auto-construction pour
sortir de l’habitat précaire.
M.Z.
Un mort dans un puits
à Draê Smar
La Protection civile de la daïra d’Ouzera n’a pas pu sauver, à haï El-Arais à Dre Smar, le corps sans vie de T. S.,
58 ans, tombé dans un puits, la semaine dernière.
Asphyxié par le mélange gazeux résiduel issu de la combustion du moteur, il perd connaissance et chute dans les
eaux qui atteignent 22 mètres de profondeur. Alertés par
des témoins, les éléments de la protection civile sont arrivés immédiatement sur les lieux. Ils récupèrent le corps de
la victime et la déposent à l’hôpital de Médéa pour subir
une autopsie afin de déterminer les causes exactes du
décès. Une enquête a été aussitôt ouverte.
Z.M
ANEP 000 786/31
11
Relizane :
Augmentation
anarchique
des tarifs
En dépit des assurances du ministère des Transports quant au maintien
des mêmes tarifs dans les transports
publics, les propriétaires de bus et de
taxis à Chlef ont décidé, à leur propre
initiative, d’appliquer de nouveaux prix.
De Relizane à Oued R’Hiou en passant par Oued Djemaa, H’Madna et
Djdiouia, les usagers se plaignent de la
décision unilatérale des transporteurs
publics d’appliquer de nouveaux tarifs.
Sans en aviser au préalable les services concernés, les transporteurs exigent 5 en plus quand le trajet ne
dépasse pas la dizaine de kilomètre, et
10 DA quand le bus se rend «plus
loin».
Mais la palme revient aux chauffeurs
de taxis assurant les liaisons inter
wilayas. Ainsi, le prix à débourser pour
se rendre de Relizane à Alger est
passé de 750 DA à 900 DA. Il en est de
même pour les autres liaisons où le
client est tenu de débourser 50 DA au
moins par cinquantaine de kilomètres
parcourus. Que vont faire les autorités
face à ces abus ? Peuvent-elles
contraindre les exploitants de taxis et
de bus à appliquer la réglementation en
vigueur ? Il faut l’espérer car il s’agit
carrément d’un abus, voire d’un vol qui
ne dit pas son nom.
La principale victime restera le citoyen
qui ne sait plus s’il faut croire le ministère des Transports ou se fier à la dure
réalité de tous les jours. A signaler
aussi que les taxis clandestins ne sont
pas demeurés en reste : A Oued
R’Hiou, pour une distance de 14 km, le
chauffeur vous demande 100 DA au
lieu des 50 DA «habituels ». Nul doute
que la fièvre des augmentations va toucher d’autres secteurs si le gouvernement n’y prend pas garde.
A.L
Lutte contre
la violence
en milieu scolaire
Dans le cadre de ses activités de
proximité, les services de police en collaboration avec différents partenaires
ont établi un programme de travail
visant à mettre en place des mesures
contre la violence en milieu scolaire qui
ne cesse de prendre des proportions
alarmantes. Une rencontre a été organisée à la Direction de l’Education, à
laquelle ont pris part un représentant
du secteur, ainsi que l’ensemble des
acteurs dans le domaine notamment
les inspecteurs, le corps enseignant et
administrateurs, et les parent d’élèves.
L’objectif principal est de mettre à nu ce
phénomène et d’en connaître les causes.
Six thèmes ont été abordés aux travaux de cette rencontre à savoir les
différents types de violences enregistrés, les séquelles qui en découlent
sur le plan psychologique et social, et
les moyens à mettre en place pour lutter contre cette situation à travers les
sorties sur terrain, et prise de contact
avec les élèves, premiers concernés.
Au terme de cette initiative, les organisateurs ont constitué cinq équipes lesquelles ont pour mission de se rendre
aux différents établissements scolaires, afin de connaitre et de traiter le
problème en présence du personnel
éducatif, et les élèves.
A.Lotfi
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Monde
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
SECOND TOUR DE L'ÉLECTION
PRÉSIDENTIELLE EN HAÏTI
Le candidat
de l'opposition se retire
TERRITOIRES
PALESTINIENS
es vents froids et
chargés de sable
se sont abattus
lundi sur les territoires palestiniens et ont perturbé la vie quotidienne dans certaines
régions, selon l'Institut palestinien de météorologie. Des
témoins oculaires ont indiqué
que la plupart des magasins ont
fermé leurs portes à Ghaza et
en Cisjordanie de peur que la
tempête ne s'intensifie. Par ailleurs, les autorités ayant
conseillé aux Palestiniens de
rester à l'intérieur, le nombre
de piétons dans les rues ainsi
que la circulation routière ont
baissé. Dans un communiqué
de presse envoyé par courriel,
l'Institut palestinien de météorologie a indiqué que les enfants
et les personnes souffrant de
maladies respiratoires chroniques ou qui ont mal à la gorge
doivent rester à la maison pour
éviter d'inhaler la poussière
D
e candidat de l'opposition Jude Célestin
a annoncé lundi qu'il
ne participera pas au
second tour de la présidentielle prévu dimanche en
Haïti, qualifiant le scrutin de
" farce ". " Pour le 24 c'est
non, je n'irai pas à cette
farce, ça ne sera pas une
élection, ça sera une sélection parce qu'il y aura un
seul candidat ", affirme à
l'AFP Jude Célestin. Au premier tour du scrutin présidentiel, le 25 octobre, Jude
Célestin avait recueilli
25,29% des voix, contre
32,76% pour le candidat du
pouvoir Jovenel Moïse. Ce
refus de participer au vote
de dimanche n'a pour
autant pas encore été officiellement signifié au
Conseil électoral provisoire
(CEP), en charge de l'organisation du scrutin. " J'ai
encore le temps avant les
élections de faire un retrait
si je dois le faire ", commente Jude Célestin. " Mais
je suis sûr que, que je fasse
ce retrait ou que je ne le
fasse pas, les élections ne
pourront pas avoir lieu avec
un seul candidat ", assure-til. " Il faut être deux pour
danser le tango et cette
élection est à sens unique :
c'est une sélection, un coup
d'Etat électoral ", ajoute-t-il.
L
Début novembre, le candidat de l'opposition avait
déjà qualifié les résultats du
premier tour de " farce ridicule ". Initialement prévu le
27 décembre, le second
tour du scrutin présidentiel
a été reporté au 24 janvier,
le temps pour la commission indépendante d'évaluer
le processus. Cette commission a indiqué dans son
rapport que les élections
tenues le 25 octobre étaient
" entachées d'irrégularités ".
S'il tacle la commission
chargée de l'organisation du
scrutin, Jude Célestin
dénonce par ailleurs " l'ingérence de la communauté
internationale ", qui a largement financé le budget de
ces scrutins. " Ces élections
qui auront lieu le 24, ce
sont des élections pour une
certaine partie de la communauté internationale, des
élections pour le gouvernement pour garantir une succession dans la dictature ",
déclare-t-il à l'AFP. Lundi à
Port-au-Prince, les opposants les plus radicaux au
pouvoir en place ont bloqué
plusieurs rues du centreville en réclamant la mise
sur pied d'un gouvernement
de transition qui aurait pour
mission d'organiser de nouveaux scrutins.
Mercredi 20 janvier 2016
TEMPÊTE DE SABLE ET FROID
HIVERNAL
charriée par la tempête. Le
communiqué a précisé que les
températures pouvaient baisser
dans les prochains jours, mais
qu'il pouvait pleuvoir pendant la
nuit, ajoutant que les vents
orientés sud-ouest étaient arrivés dans l'atmosphère des territoires palestiniens. Les Forces
de défense palestiniennes ont
également demandé aux résidents de suivre les instructions
les enjoignant d'éviter les vents
froids chargés de sable, et de
tenter, dans la mesure du possible, de rester à l'intérieur,
notamment les enfants. Elles
ont également demandé aux
conducteurs de véhicules de
conduire plus lentement et en
faisant particulièrement attention car la visibilité est faible.
Enfin, elles ont conseillé de renforcer les dispositifs de fixation
des paraboles et des autres
pièces en métal susceptibles de
se décrocher en raison de la
force des vents.
Coalition
anti-EI
a coalition militaire conduite par
les Etats-Unis va examiner mercredi à Paris comment intensifier sa
campagne contre le groupe terroriste autoproclamé " Etat islamique "
(EI/Daech), qui recule en Irak et en
Syrie mais conserve une puissante
force de frappe et d'attraction. Les
ministres de la Défense des sept
pays les plus engagés dans la campagne aérienne en Irak et Syrie et la
formation des forces irakiennes
(Etats-Unis, France, Australie,
Grande-Bretagne, Allemagne, Italie
et Pays-Bas) se réuniront avec leur
homologue français Jean-Yves Le
Drian. " Ils vont voir ce qui peut être
L
RÉUNION À PARIS
nécessaire pour accélérer le tempo "
de la campagne, a-t-on indiqué dans
l'entourage de Le Drian en souhaitant
que ce rendez-vous s'institutionnalise.
Depuis les attentats de Paris en
novembre 2015, les frappes aériennes de la coalition se sont intensifiées contre l'EI, notamment sur les
sites d'hydrocarbures. " Cela porte
déjà ses fruits : il y a des tensions au
sein de l'organisation, des baisses de
rémunération des combattants, des
effets d'érosion de Daech ", selon la
même source, citée par l'AFP. L'EI
recule en Irak où l'armée régulière,
en pleine réorganisation, a notam-
ment rencontré un premier succès à
Ramadi. Pour le chef des opérations
à l'état-major des armées françaises,
le général Didier Castres, la stratégie
militaire de la coalition souffre toutefois de " faiblesses pour produire des
effets rapides ", notamment dans les
" moyens engagés ".
Les sept ministres vont également
étudier quels moyens supplémentaires mobiliser, en nombre d'avions ou
de " formateurs pour accélérer la
montée en puissance des forces
locales qui reprendront du terrain à
Daech ", indique une source du
ministère français de la Défense.
DEIR-EZ-ZOR EN SYRIE
200 000 personnes
en détresse
es Nations unies ont fait part
lundi de leur inquiétude
quant au sort d'environ 200
000 personnes, dont une majorité
de femmes et d'enfants, qui sont
confrontées à une dégradation des
conditions dans la partie ouest
assiégée de Deir-Ez-Zor, en Syrie. "
Les résidents ont besoin immédiatement d'une assistance humanitaire, notamment de nourriture et
de fournitures dans les domaines
de la santé et de la nutrition ", a
précisé le Bureau des Nations
unies pour la coordination des
affaires humanitaires (Ocha), ajoutant avoir reçu des informations faisant état de graves cas de malnutrition et de personnes mortes de
faim. Alors que les réserves du gouvernement syrien continuent de
fournir du pain, il y a très peu d'au-
L
tres fournitures dans la ville en raison d'un accès commercial ou
humanitaire restreint. Le porteparole adjoint du secrétaire général
de l'ONU, Farhan Haq, a précisé
qu'une autorisation avait été obtenue pour la livraison par voie
aérienne d'une assistance humanitaire par l'ONU. " Toutefois, des
combats féroces près de l'aéroport
militaire ont empêché l'opération
d'avoir lieu ", a-t-il indiqué lors d'un
point de presse à New York.
Par ailleurs, l'ONU a demandé lundi
aux grandes puissances de se
mettre rapidement d'accord sur la
composition de la délégation de
l'opposition syrienne aux prochains
pourparlers de paix de Genève,
sous peine de voir ces pourparlers
retardés. Des négociations sur une
solution politique en Syrie entre
gouvernement et opposition doivent
s'ouvrir à Genève à partir du 25 janvier sous l'égide de l'ONU. Selon
une feuille de route définie à Vienne
en novembre par 17 pays, un cessez-le-feu doit être conclu, un gouvernement de transition formé et
des élections organisées dans un
délai de 18 mois. " A ce stade,
l'ONU procédera au lancement des
invitations (pour Genève) quand
les pays qui dirigent ce processus
(de Vienne) se seront mis d'accord
sur qui inviter parmi l'opposition ", a
déclaré le porte-parole adjoint de
l'ONU Farhan Haq. " Le secrétaire
général (Ban Ki-moon) exhorte ces
pays à redoubler d'efforts pour parvenir à un accord ". Il a réaffirmé
que l'ONU tablait toujours sur la
date du 25 janvier. Mais il n'a pas
exclu un retard, soulignant que
12
Yémen
Six soldats tués
u moins six militaires nigériens
ont été tués par l'explosion
d'une mine au passage de leur
véhicule dans la région de Diffa (sudest), frontalière du Nigeria, où sévissent des éléments armés du groupe
nigérian Boko Haram, ont indiqué lundi
des médias locaux. " Un véhicule de
l'armée a sauté sur une mine et il y a
eu des morts et des blessés mais nous
n'avons pas les chiffres exacts ", a
déclaré Abari El Hadj Daouda, maire
de Kabaléwa, où l'explosion est survenue. Abari a précisé que l'accident
s'était produit samedi matin à 10 km de
Kabaléwa, sur les bords de la rivière
Komadougou Yobé, qui marque la frontière entre le Niger et le Nigeria. " Le
bilan est lourd : six de nos soldats sont
malheureusement morts et sept autres
blessés ", a affirmé de son côté la télévision privée Ténéré. La radio privée
Anfani, basée dans la zone, a également fait état " d'un bilan lourd de six
morts et cinq blessés ". Entre le 6
février et le 18 décembre 2015, l'ONU a
répertorié 74 attaques du groupe armé
Boko Haram impliquant ses membres
et l'armée nigérienne dans la zone.
Par ailleurs, le Niger et l'ONU ont réinstallé dans des " endroits plus sûrs "
99 des 166 écoles fermées depuis plus
d'un an dans le sud-est du Niger en
raison des attaques meurtrières de
Boko Haram, a indiqué l'ONU lundi. Ce
programme de relocalisation, lancé en
novembre, a permis " à 5 913 enfants,
dont 2 784 garçons et
3 129 filles " de reprendre les cours,
A
La Chine veut
une solution globale
La Chine a appelé lundi à une
méthode globale pour rechercher des
solutions temporaires et permanentes
sur la question nucléaire de la péninsule nord-coréenne, a annoncé le
porte-parole du ministère chinois des
Affaires étrangères, Hong Lei.
Hong a fait part de ce point de vue en
commentant un communiqué publié
samedi dernier par la République
populaire démocratique de Corée
(RPDC). La Chine espère que toutes
les parties concernées " feront preuve
de calme et traiteront la question de
l'essai nucléaire nord-coréen par le
dialogue et la consultation, s'adapteront aux préoccupations de l'un et de
l'autre, et chercheront conjointement
la paix et la stabilité durables de la
région ", a indiqué Hong. Dans le
communiqué, la Corée du Nord avait
indiqué que son essai nucléaire de
LIGNES
LEÇON D'HISTOIRE
cette date " est dans une semaine
exacte-ment ".
L'ambassadeur russe Vitali
Tchourkine a confirmé aux journalistes de profonds désaccords sur la
composition de la délégation de
l'opposition.
De son côté, le gouvernement
syrien a accepté en principe d'aller
à Genève mais veut d'abord voir la
liste des délégués de l'opposition.
Le médiateur de l'ONU Staffan de
Mistura a rendu compte lundi à huis
clos au Conseil de sécurité des préparatifs des futurs pourparlers.
Selon des diplomates, il a déclaré
aux ambassadeurs des 15 pays
membres que les invitations
seraient lancées " dès que nous
serons en terrain solide ". Il a souhaité que pour faciliter un succès à
Genève, les belligérants décident
de mesures " pour démontrer leur
bonne volonté ", par exemple lever
les sièges de certaines villes syriennes comme cela a été le cas à
Madaya, assiégée par l'armée, ou
Kefraya, assiégée par les rebelles.
Selon l'ONU, 400 000 civils sont
assiégés et affamés par les forces
gouver-nementales ou rebelles
dans 15 endroits en Syrie.
- M'sieur... m'sieur...
- qu'y a-t-il Mourad?
- pourrait-on consacrer une
leçon sur l'Allemagne?
- pourquoi?
- pour nous aider à
comprendre pourquoi les
nazis, une fois au pouvoir, ils
ont fait ce qu'ils ont fait, à
commencer par leurs
compatriotes
- je veux bien vous expliquer
selon le bulletin mensuel du Bureau de
la coordination des affaires humanitaires (Ocha) de Niamey. Ainsi, une douzaine de classes ont été construites en
matériaux définitifs, notamment dans
des camps des déplacés de l'ONU.
Toutefois, la bonne exécution du plan
est handicapée par " la persistance de
l'insécurité " et " les déplacements
continus " des populations de la région,
déplore l'agence onusienne. Début
novembre, les autorités du Niger et
l'Unicef avaient annoncé que plus de
150 écoles accueillant plus de 12 600
élèves étaient fermées à cause des
attaques des éléments de Boko Haram
dans la région de Diffa (sud-est), proche du Nigeria. La stratégie est de "
prendre en charge ces élèves dans les
écoles les moins exposées pour les
mettre à l'abri des agressions de Boko
Haram ", avait alors expliqué Brigi
Rafini, le Premier ministre du Niger. Car
la plupart des écoles fermées et désertées par les enseignants sont situées
dans des localités proches du lac Tchad
et sur les bords difficilement contrôlables de la Komadougou Yobé, une
rivière qui marque la frontière entre le
Niger et le Nigeria. Certains établissements ont fermé après les toutes premières attaques du groupe terroriste en
février 2015. D'autres plus récemment
avec la recrudescence des raids, a indiqué un responsable municipal local.
Selon l'Unicef, plus de 2 000 écoles ont
été fermées au Nigeria, au Cameroun
et au Niger, à cause des attaques du
groupe terroriste.
ESSAI NUCLÉAIRE EN CORÉE DU NORD
Des hommes armés ont abattu
lundi un juge à Aden, dans le sud du
Yémen, la dernière des attaques dans
cette ville, a indiqué la police.
Des assaillants non identifiés à bord
d'une moto ont ouvert le feu sur
Abdelhadi Mohammed près de sa maison dans le quartier de Mansoura,
tuant le juge, a affirmé un responsable
de la police, précisant que les assaillants avaient pris la fuite.
Cet attentat est le dernier en date
d'une série d'attaques meurtrières
visant des responsables des différents
services de sécurité de la grande ville
portuaire, où les groupes armés
comme le réseau terroriste d'Al-Qaïda
et l'organisation terroriste autoproclamée " Etat islamique " (Daech/EI), profitant du chaos ambiant, ont une forte
présence.
Les autorités relevant du gouvernement du président Abd Rabbo
Mansour Hadi, qui ont repris Aden aux
rebelles Houthis en juillet, peinent
depuis à y rétablir la sécurité.
LES
Quotidien national d’information
EXPLOSION D'UNE MINE À LA FRONTIÈRE
ENTRE LE NIGER ET LE NIGERIA
Un juge
assassiné
ENTRE
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
mais attention...
- à quoi?
- que ça soit bien clair...
contrairement à ce qu'a
déclaré monsieur Valls,
expliquer n'est pas du tout
excuser
- oui mais lui, m'sieur... il est
Premier ministre pas prof
d'histoire
- ...!?
13
bombe à hydrogène constituait une "
mesure d'auto-défense " et que les
Etats-Unis devaient reconnaître le
pays comme un Etat doté de la puissance nucléaire. Selon le même texte,
toutes les propositions avancées par
les Etats-Unis restent toujours valides,
y compris un moratoire sur les essais
nucléaires en échange d'une cessation des exercices militaires conjoints
entre Séoul et Washington, ainsi que
la signature d'un traité de paix destiné
à remplacer l'accord d'armistice signé
en 1953. Le 6 janvier, la Corée du
Nord a annoncé avoir mené avec succès son premier essai de bombe à
hydrogène. Cette action a immédiatement provoqué une série de condamnations au niveau international, avec
des commenta-teurs faisant part de
leurs doutes quant à la véracité de
cette annonce.
Régions
Mercredi 20 janvier 2016
Economie
Industrie automobile
Relizane Scope
Les exclus de la liste
des 224 logements
observent un sit-in
devant le siège de la
daïra de Djdiouia
La paisible localité de Djdiouia ,
sise à quelques encablures du cheflieu de wilaya de Relizane a connu,
hier , des moments des plus mouvementés provoqués par une cinquantaine de contestataires de logements
sociaux, qui refusent de s’arrêter en
si bon chemin par voie d’une protesta devant le siège de la daïra de
Djdiouia certes dans le calme mais
dans une situation, qui peut dégénérer à tout instant. Dès l’affiche de
la liste nominative des bénéficiaires
des deux cent vingt-quatre logements aux différents coins du village,
les exclus n’attendirent point pour
monter au créneau en assiégeant les
alentours du siège de la daïra prétextant que la liste n’est pas équitable
et comporte des indues personnes, y
compris les célibataires, des gens
aisés, et des femmes divorcées ne
nécessitant pas de logements pointant
ainsi du doigt accusateur la commission d’attribution qualifiée d’injuste.
Pour ce qui est des autorités locales
dont le chef de daïra et le P/APC,
cette sélection nominative est passée
au peigne fin, et les plus méritants ont
été choisis. Ce que réfutent catégoriquement les plaignants qui ne cessent de contredire, et de tirer à
boulets rouges sur les élus locaux.
Entre les uns et les autres, le torchon
continue de brûler.
A.L
Préparation de l’examen
du baccalauréat
Portes ouvertes au
profit des élèves
d’El Matmar
Dans le cadre de ses activités culturelles, l’association “espoir” d’El
Matmar dans la wilaya de Relizane a
organisé une journée portes-ouvertes
au profit des élèves des classes terminales. Cette manifestation socioéducative s’est déroulée ce samedi, au
siège de la maison de la culture et ce,
en présence d’une pléiade d’inspecteurs et de professeurs dont des
conférenciers, à l’image de Khalid, un
professeur de l’enseignement secondaire et un inspecteur d’éducation
nationale, reconnu en mathématiques
a animé des conférences aux côtés
de ses collègues. L’initiative était une
occasion pour les élèves de mieux
préparer, et affronter le fameux examen du baccalauréat. Les orateurs se
sont attelés à dispenser à l’assistance
quantités d’astuces pour ne pas se
faire piéger par les questions d’examen, la répartition des réponses et la
manière de rédiger une copie de
l’examen.
Cette journée a été aussi l’occasion
d’organiser un concours inter-lycées.
En effet, des représentants des lycées
d’El Matmar, Bendaoued, Yellel, et
Relizane se sont donné la réplique
pour mettre en valeur leurs connaissances. Les bons élèves des lycées
suscités, et les professeurs conférenciers ont eu droit à plusieurs prix de
valeur ainsi qu’à des diplômes.
A.L
La SNVI apte à devenir
un “composant majeur
Des eaux usées déversées
sur des terres agricoles
ous avons appris
de source proche
de la commune de
Belacel Bouzegza que d’importantes quantités des
eaux usées sont déversées
actuellement sur plusieurs
hectares de terres agricoles,
menaçant par voie de
conséquence les récoltes
de cette région.
Les eaux usées de toute la
commune de
Belacel
Bouzegza ami sont de
temps à autre déversées
dans la nature et plus préci-
N
sément dans les quatre
dayas (petits lacs ayant été
formés pour la retenue des
eaux pluviales), notamment
celles se trouvant sur la
route d’Oued Benmefad.
Les stations de relevage,
pompage et de refoulement
de ces eaux vers la station
de Messaidia (celle-ci doit
l’acheminer vers la grande
station d’Oued Djemaa),
existent certes mais leur
fonctionnement laisse à
désirer. Nous constatons de
temps à autres un déverse-
ment anarchique des eaux
usées lorsque le flux de ces
eaux indésirables dépasse
la capacité de la station ou
bien lorsqu’une panne technique ou une coupure
d’électricité survient, a indiqué un cadre communal.
La pollution de ces terres
risque de gagner encore
davantage plusieurs terres
cultivables s’il n’est pas mis
fin à cette situation, a-t-on
relevé, sachant qu’une
situation similaire est vécue
dans
la
localité
de
Bendaoued, notamment de
Belacel se trouvant à proximité de 29 logements.
Idem pour les habitants de
la cité des Olives et celle
des 152 logements situées
à la sortie nord de Belacel.
Cet état de fait on ne peut
plus déplorable est imputé à
l’ONA qui n’a pas, selon ce
responsable
communal,
réagi à toutes les correspondances qui lui ont été adressées par les services compétents de la commune.
A.Lotfi
Sensibilisation des jeunes sur le recyclage des déchets
La radio locale s’implique
ans le cadre de sa stratégie de préservation de
l’environnement, la radio
locale de Relizane, a lancé
une opération de sensibilisation des jeunes pour le recyclage des déchets. Le programme de la radio locale
s’étalera sur une durée d’une
semaine, avec à la clé une
visite du Centre d’enfouissement technique des déchets,
à Oued Djemaa, suivie d’une
D
communication sur le recyclage des déchets.
Des expositions axées,
notamment, sur les opportunités d’investissements pour
les jeunes, dans le domaine
du recyclage des déchets, et
le travail mené par les associations qui activent dans le
domaine de la protection de
l’Environnement, seront
organisées, à l’Institut spécialisé dans la formation pro-
fessionnelle du chef-lieu de
Relizane.
Des conférences sur les différents types de déchets,
leur mode de traitement et
recyclage et l’impact de ces
opérations sur l’économie et
le développement durable,
sont, aussi, prévues par les
directions de
l’Environnement, et de la
Jeunesse et des Sports.
La sensibilisation, et la com-
munication sur l’importance
de l’activité de récupération
et de valorisation des
déchets ménagers, sont
indispensables, et prendre
comme «cible» la catégorie
des jeunes, est judicieux.
Près de 14 millions de
tonnes de déchets sont
générées, chaque année, en
Algérie, dont 44%, seulement, sont recyclés.
A. L
Merainia, un douar crie son isolement
es habitants du village
Merainia relevant administrativement de la commune de la commune de Belacel
Bouzegza dans la wilaya de
Relizane, ont adressé récemment une lettre à M. Le Wali
de Relizane par laquelle ils
détaillent leurs préoccupations liées à plusieurs
domaines. En effet, la lettre
fait état que le village a
besoin d’un collège d’enseignement primaire , du fait
que plus de Cent (100)
élèves poursuivent leurs
études d’enseignement primaire au chef-lieu de la commune, distante de 05 kilomètres environ, et demeurent
toujours confrontés au pro-
L
blème de transport notamment durant la saison hivernale pour parcourir la distance reliant le village à leurs
établissements scolaires respectifs. Ainsi, la plupart des
rues dégradées cause des
désagréments et des problèmes aux automobilistes et
aux piétons. Ils demandent la
réalisation du tronçon routier
de 04 kilomètres qui lie leur
douar Merainia et Belacel,
d’une distance de 04 kilomètres, ce qui facilite sans
doute le transport des
malades en case d’acheminer vers le centre hospitalier
sans aucune difficulté. Ils
revendiquent également le
parachèvement du tronçon
routier desservant Merainia à
celle de Mekaikia en allant
cers la daïra d’El Matmar
d’une distance de 14 kilomètres seulement. La lettre
parle également que les habitants demandent la régularisation foncière de leurs logements rentrant dans le cadre
de l’auto construction rurale
réalisés durant la période
allant de l’année 1975 à 1983
. Ils demandent également
l’achèvement des projets de
réalisation des logements
rural. Les pétitionnaires clôturent leur lettre que le village
Merainia est confronté à la
marginalisation de la part des
autorités concernées, ce qui
a laissé le village dans l’oubli,
alors que le village de
Merainia est parmi le petit
nombre de villages à travers
la wilaya, qui se marque par
une position stratégique et le
grand nombre d’habitants, et
que le village de Merainia est
le plus ancien village historiquement
au niveau de la commune, et
témoignage de tous, et malheureusement il se trouve
confronté à la marginalisation
dans tous les domaines et les
secteurs de l’éducation, de
l’habitat, de la santé, la culture, les sports, ainsi que le
réseau routier, et le problème
du transport qui pénalise les
habitants depuis longtemps.
A.L
Une session de formation motivante
au profit des enseignants stagiaires
ne session de formation
a été organisée à l’intention des enseignants stagiaires de français qui a
débuté le 19 décembre 2015
dans un climat harmonieux et
convivial, sous la direction de
l’éducation de la wilaya de
Relizane.
L’événement qui s’est déroulé au sein du lycée s’est étalé
sur deux semaines et a
concerné un effectif de
soixante-cinq enseignants.
Cette dernière a donné la
chance aux enseignants de
se former en compagnie de
leurs encadreurs dont on citera, à titre d’exemple, les
aimables inspecteurs M
U
.Zaoui Youcef et Messaoud
Nacer, qui ont fourni des
efforts colossaux afin d’orienter les stagiaires vers la voie
du savoir, avec cette intime
conviction que celle ou celui,
qui la suit ne se perde jamais.
Tout au long des 15 jours de
cette stage, les participants
ont découvert les vertus de la
collaboration, cette période
leur a aussi donné la chance
d’avoir des ainés qui se sont
donné la peine de leur dispenser le savoir-faire, la
manière d’agir et la façon
d’être devant les apprenants,
n’hésitant à sacrifier pour
cela leur temps de repos. Les
participants espèrent égale-
10
Mercredi 20 janvier 2016
ment que la formation ne
devrait pas s’arrêter à ce
stade, elle devrait se poursuivre sur le terrain auquel ils
vont être confrontés dans les
prochains jours. Il faut savoir
que les élèves joueront un
rôle primordial dans cette formation, et c’est pour cette raison que les enseignants se
voient obligés, dès lors, de se
donner à fond pour être à la
hauteur de ce qu’ils ont
appris auprès de leurs encadreurs. Enfin, les stagiaires
de cette session de formation
en langue française remercient tout ce qui a contribué à
sa réussite, et plus précisément, le proviseur du lycée
Adda Benada, et les adhérents du groupe qui étaient
des éléments très motivants
de ce groupe.
Le groupe était solide, uni et
très impressionnant, il pense
avoir
vécu
d’agréables
moments qui resteront gravés
dans la mémoire de chacun
des participants et qui seront
surtout un très bel exemple
du sens de la collectivité, de
l’humanité, et de la solidarité.
Éduquer une génération n’est
guère un métier facile. Le
proverbe ne dit-il pas que “Il
faut être éduqué pendant 25
ans avant d’éduquer un
enfant.».
A. Lotfi
e plan d’urgence de la
Société nationale des
véhicules
industriels
(SNVI) fera de celle-ci “un composant majeur de l’industrie
automobile”, a affirmé, avanthier à Alger, le directeur Centre
gestion portefeuille, et partenariat de cette société publique,
Djamel Mahiout.
Lors d’une réunion de sous-traitants, organisée au siège de ce
groupe public par l’Union professionnelle des industries
automobiles et mécaniques
(Upiam), M. Mahiout a indiqué
qu’avec ce plan d’urgence, et à
travers le Centre de mécanique
(usinage) de cette société, sa
forge et son centre de tôlerie, la
SNVI deviendra “un composant
majeur de l’industrie automobile
en Algérie”.
Actuellement, la SNVI est composée de cinq filiales: forge,
mécanique, tôlerie, montage
camions et montage de bus.
Avec sa nouvelle stratégie de
développement, cette société
sera dotée de huit filiales pour
un positionnement national et
régional et pour encourager la
sous-traitance, a-t-il ajouté.
Ainsi, outre les 5 filiales existantes, trois autres seront mises
sur pied, a fait savoir le même
responsable en citant la filiale
commerciale, la filiale de rénovation de véhicules et une autre
dédiée au matériel ferroviaire,
sachant que la SNVI dispose
aussi d’un centre de formation à
Rouiba et d’un centre d’innovation.
Lors de son intervention, M.
Mahiout a présenté aux repré-
L
sentants de l’Upiam le plan
d’investissements
avec
Mercedes Benz ainsi que le
projet d’assemblage de rames
de tramways à Annaba avec le
partenaire Alstom.
Tous ces projets ont pour
objectif de renforcer l’intégration industrielle et la sous-traitance ainsi que la promotion
des PME avec le soutien du
partenaire
technologique
Daimler, a précisé M. Mahiout
qui a aussi évoqué le partenariat avec Renault.
Selon lui, le taux d’intégration
sera de 42% en 2018.
A rappeler que le groupe de
travail chargé de la mise en
£uvre du plan d’urgence de la
SNVI a été installé jeudi dernier
par le ministre de l’Industrie et
des
mines,
Abdesselam
Bouchouareb, en application
des résolutions d’un Conseil
interministériel
tenu
en
décembre dernier.
Ce plan d’urgence s’articule
autour de trois niveaux de traitement. Le premier niveau
concerne la relance de la production pour la ramener à un
niveau acceptable, la satisfaction des clients dont certains
attendent la livraison de leur
commande depuis plusieurs
années et l’apaisement du climat social.
Ce premier niveau de traitement consacre un financement
immédiat d’un montant de 5,1
milliards DA pour financer les
intrants en vue de compléter
l’encours de production qui
générera un chiffre d’affaires de
1,8 milliard DA, assurer le
fonds de roulement indispensable au fonctionnement, et la
couverture
des salaires
incluant les indemnités de
départs en retraite. Le deuxième niveau de traitement, qui a
trait à la prise en charge de la
question des dettes de ce groupe public, permettra d’éviter le
blocage du fonctionnement de
l’entreprise par les différents
créanciers.
L’objectif escompté est la
recherche de l’efficacité, l’amélioration de la productivité et
une meilleure relation avec les
différents partenaires.
Quant au troisième niveau de
traitement, il a pour finalité la
mise en place des conditions de
concrétisation du budget de
l’exercice 2016 pour une enveloppe de 12,25 milliards DA, qui
couvrira l’approvisionnement
des intrants locaux à financer
par un crédit à moyen terme
ainsi que l’approvisionnement
des intrants à l’import à financer
par un crédit à moyen terme.
Outre ce dispositif devant assurer la relance de l’activité de la
SNVI,
d’autres mesures
internes seront également
menées.
Il s’agit d’élaborer un Pacte de
stabilité à négocier, et à arrêter
avec le partenaire social, d’accélérer la mise en œuvre du
plan de développement du
groupe bénéficiant d’un crédit
bancaire à taux bonifié de
l’ordre de 91,7 milliards DA, et
de mettre en œuvre un plan
d’action relatif à la stratégie
corporative du groupe SNVI.
Salon international du tourisme et des voyages de Madrid
L’Algérie prend part à la 36 édition
e
Algérie, représentée par
l’Office
national
du
Tourisme (ONT), prendra part
à la 36e édition du salon international du tourisme, et des
voyages qui aura lieu du 20 au
24 janvier 2016 à Madrid
(Espagne). Cette participation
s’inscrit dans le cadre de la
“concrétisation du programme
d’action du ministère de
l’Aménagement du territoire,
du Tourisme et de l’Artisanat
pour la promotion de la destination algérienne, inspiré de la
stratégie de développement du
tourisme à l’horizon 2030”, a
précisé derniérement un communiqué de l’ONT. Le marché
espagnol est un “marché traditionnel d’une importance capitale pour l’Algérie”, a indiqué
l’ONT qui a ajouté que le “lien
historique qui lie les deux pays
(...) a fait que l’Algérie jouit
d’un patrimoine espagnol hors
pair
et
authentique”.
L’Espagne “compte parmi les
cinq premiers pays exportateurs de touristes vers notre
pays”, a souligné la même
source. Le salon international
du tourisme et des voyages est
L’
“l’une des plus importantes
manifestations
touristiques
après la bourse internationale
du tourisme de Berlin”, et à
laquelle l’Algérie tient à marquer sa présence, a rappelé
l’ONT. Le salon “reflète la
dynamique du marché touristique espagnol, qui englobe
les pays d’Amérique Latine et
d’Europe australe”. Il enregistrera la participation de la
majorité des pays, et des opérateurs touristiques du monde
entier qui viendront présenter
le produit touristique de leur
pays”, a indiqué le communiqué. Concernant l’Algérie, un
stand d’une superficie de
120m2 lui sera consacré,
conciliant
authenticité
et
modernité en vue de mettre en
exergue le patrimoine hispanique que recèle l’Algérie, et
les caractéristiques touristiques de la destination
Algérie”. Le stand sera réservé aux “opérateurs touristiques
algériens qui exposeront leurs
produits destinés à attirer un
plus grand nombre de touristes
et à promouvoir la destination
Algérie”. “Des supports promo-
tionnels seront exposés et distribués pour mettre en valeur
la richesse et la diversité du
patrimoine touristique algérien,
outre la présentation d’offres
touristiques attrayantes aux
visiteurs”. Le stand Algérie
“abritera diverses animations
tout au long de cette manifestation” présentées par des artisans spécialisés dans la céramique, les tenues traditionnelles et les bijoux, joyaux du
patrimoine culturel algérien”, a
précisé la même source. Par
ailleurs, d’intenses actions promotionnelles seront assurées
par la mission de l’ONAT ainsi
que la délégation qui l’accompagne afin de convaincre les
visiteurs et participants de
l”’importance de la destination
touristique Algérie, et de la
nécessité de l’introduire dans
le business du tourisme au
plan international”. Plus de
9.419 organismes de tourisme
de 165 pays avaient pris part à
la précédente édition avec la
participation de 125.084 participants
professionnels.
Quelque 97.467 visiteurs
s’étaient rendus à l’exposition
organisée sur une superficie
s’étalait sur 54.000 m².
L’évènement qui a été largement médiatisée a été couvert
par plus de 7.398 journalistes
d’une soixantaine de pays.
Japon : La Bourse de Tokyo
ouvre en nouvelle baisse
a Bourse de Tokyo a ouvert
dans le rouge mardi, après
avoir déjà enregistré neuf
séances négatives sur dix
depuis le début de l’année,
dans l’attente des chiffres de la
croissance en Chine, publiés en
fin de matinée.
A la première minute des
échanges, l’indice Nikkei des
225 valeurs vedettes cédait
0,31% (-53,28 points) à
16.902,29 points. L’indice élar-
L
15
gi Topix de tous les titres du premier tableau perdait pour sa
part 0,39% (-5,48 points) à
1.382,45 points. Sur le volet
des changes, le dollar valait
117,40 yens, en hausse par
rapport à la veille à la clôture
(117,20 yens), tout comme l’euro qui s’affichait à 127,85 yens,
mais ces mouvements d’ordinaire favorables aux actions
des groupes exportateurs japonais ne suffisaient pas à soute-
nir la place tokyoïte. La croissance chinoise devrait être tombée en 2015 au plus bas depuis
un quart de siècle, à 6,9%,
selon un panel d’analystes.
Les investisseurs scrutaient
également le marché pétrolier,
dont les cours sont au plus bas
depuis douze ans, après l’annonce lundi par l’Iran d’une
augmentation majeure de sa
production d’or noir, avec la fin
des sanctions internationales.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
CAN-2016 de handball (messieurs) :
Relizane Scope
L'Egypte et la Tunisie veulent détrôner
l'Algérie
Algérie (tenante du trophée),
l'Egypte et la Tunisie seront,
comme à l'accoutumée, les
favoris pour le sacre continental, à l'occasion de la 22e coupe d'Afrique des
nations de handball (CAN-2016) qu'accueillera Le Caire (Egypte) du 21 au 30
janvier.
Depuis l'entame de la compétition en
1974, la Tunisie, l'Egypte et l'Algérie ont
remporté l'ensemble des titres, soit 16
trophées pour les Nord-Africains et 5
pour les Pharaons.
Sous la houlette de Marwan Ragab, les
Egyptiens,
quintuples
champions
d'Afrique, tenteront de reconquérir la
couronne continentale, perdue en 2010
au Caire même, face aux Tunisiens.
Logée dans le groupe A, l'Egypte, qui
reste sur une sortie très honorable au
Mondial-2015 au Qatar (huitième-definaliste), retrouvera l'Algérie pour la
suprématie de cette poule où figurent
également le Cameroun, le Gabon, le
Nigeria et le Maroc.
Les Egyptiens, qui bénéficieront des
avantages du terrain et d'un public bouillant, seront sans aucun doute les favorissimes du tournoi avec une classe
biberon qui a épaté plus d'un à Doha.
Lors de la 19e édition disputée en 2010
au Caire, l'Egypte s'était fait surprendre
en finale par la Tunisie, qui avait remporté à l'époque le 8e trophée de son
histoire, avant de récidiver deux années
plus tard au Maroc face à l'Algérie.
Les amateurs algériens de la petite
balle, encore sous le choc d'un championnat du Monde-2015 calamiteux (24e
et dernière place derrière des équipes
moins huppées comme l'Arabie
Saoudite et le Chili), se demandent, eux,
avec quel visage va aborder le Sept
national le rendez-vous cairote.
Ce qui est sûr, c'est que les Verts du
revenant Salah Bouchekriou auront fort
à faire face à la Tunisie, nonuple championne d'Afrique et l'Egypte, nation hôte
et hyper motivée sur ses terres pour
décrocher l'unique accessit aux jeux
Olympiques JO-2016 de Rio de Janeiro.
La Tunisie, dirigée par le technicien français Sylvain Nouet et finaliste malheureux de l'édition-2014 d'Alger, sera en
quête de rachat. Elle partira cependant
avec les faveurs des pronostics dans le
L'
Groupe B:
12h00 : Tunisie - Kenya (salle principale)
14h00 : Angola - Congo (salle principale)
17h00 : Libye - RD Congo (salle annexe)
Le programme complet de la
compétition
Programme complet de la 22e coupe
d'Afrique des nations de handball messieurs (CAN-2016), prévue au Caire du
21 au 30 janvier (en heures algériennes)
:
21 janvier 2016 (1re journée):
Groupe A:
09h00 : Cameroun - Nigeria (salle
annexe du stade international du Caire)
13h00 : Gabon - Maroc (salle annexe du
stade international du Caire)
19h30 : Algérie - Egypte (salle principale
du stade international du Caire)
Groupe B:
11h00 : Angola - Kenya (salle principale)
11h00 : Congo - RD Congo (salle
annexe)
13h00 : Tunisie - Libye (salle principale)
22 janvier 2016 (2e journée):
Groupe A:
14h00 : Gabon - Algérie (salle principale)
17h00 : Maroc - Cameroun (salle
annexe)
18h00 : Nigeria - Egypte (salle principale)
Groupe B:
12h00 : Libye - Angola (salle principale)
13h00 : Kenya - Congo (salle annexe)
16h00 : RD Congo - Tunisie (salle principale)
23 janvier 2016 (3e journée):
Groupe A:
15h00 : Nigeria - Gabon (salle annexe)
16h00 : Algérie - Maroc (salle principale)
18h00 : Egypte - Cameroun (salle principale)
Groupe B:
15h00 : Congo - Libye (salle annexe)
16h00 : Tunisie - Angola (salle principale)
17h00 : RD Congo - Kenya (salle
annexe)
27 janvier 2016 : quarts de finale
Match 1 (18h00) : 1A - 4B (salle principale)
Match 2 (12h00) : 2B - 3A (salle annexe)
Match 3 (16h00) : 2A - 3B (salle principale)
Match 4 (14h00) : 1B - 4A (salle annexe)
28 janvier 2016 : repos
29 janvier 2016 : demi-finales (salle principale)
16h30 : Qualif. match 3 - Qualif. match 4
19h00 : Qualif. match 1 - Qualif. match 2
30 janvier 2016 :
16h30 : match pour la 3e place qualificative au Mondial-2017 (salle annexe)
19h00 : finale de la 22e édition qualificative aux JO-2016 (salle principale).
malgré son parcours couronné
de 12 titres africains .
Pour la présidente de la commission femme et sport au CIO
Lydia Nsekera, l'athlète doit
travailler sans relâche et avoir
des diplômes pour pouvoir briguer un poste au niveau des
instances sportives.
"Il faut d'abord travailler dans
un club et en parallèle avoir
des diplômes des instances
africaines et mondiales. Après
cette étape, le chemin sera
bien tracé vers les commissions des entraîneurs, des
arbitres ou des athlètes.
L'erreur de plusieurs athlètes
est de négliger souvent la formation", a t-elle estimé.
Pour sa part, Nicole GirardSavoy, chef de section des
finances et de la solidarité
olympique au CIO, s'est attardée sur la nécessité d'avoir
une formation spécifique.
"Chercher des sources de
financement durable pour
développer la pratique du sport
exige un nombre de paramètres financier et technique. Le
plan financier est en même
temps le plan d'action. Des
cours de management sont
indispensable dans le cadre de
respect des règles de bonne
gouvernance ", a-t-elle expliqué.
Saisir les opportunités de
la solidarité olympique
L'ancienne escrimeuse allemande et présidente de la
commission des athlètes au
Comité international olympique
(CIO), Claudia Bokel, a appelé
les femmes sportives africaines
à saisir les opportunités offer-
16
tes dans le cadre de la solidarité olympique pour bénéficier
d'une formation à distance leur
permettant d'aider les femmes
de leurs pays respectifs.
"Les athlètes sont au coeur du
sport et cela conformément
aux recommandations de
l'Agenda 2020 et les orientations du président du CIO
Thomas Bach. Un programme
de formation en ligne est disponible et les athlètes d'Afrique
doivent en profiter pour se perfectionner dans tous les domaines liés au sport", a fait savoir
Bokel.
Plus de 3000 athlètes ont sollicité le CIO pour ce programme
et un total de 5200 cours ont
été donnés avec un pourcentage de réussite estimé à 90%.
"Il ne faut surtout pas hésiter à
se diriger vers l'instance olympique qui accompagne les bel-
les initiatives.
Moi personnellement, j'ai eu
peur à l'idée de me retrouver
obligée à toucher aux finances,
mais avec le temps tout est
devenu facile", a-t-elle ajouté.
En clôture des travaux de la
première journée, la membre
du CIO, Anita De Frantz a
révélé que 50% des sportifs
qui participeront au Jeux
Olympiques de la jeunesse
(JOJ-2019) à Benos Aires en
Argentine, seront des femmes.
Des délégués de 40 comités
olympiques africains sont présents à Alger pour traiter des
questions relatives à la promotion du sport féminin, lors de
ce rendez-vous organisé par le
Comité olympique et sportif
algérien (COA ) et l'Association
des comité olympiques nationaux africains (ACNOA).
leurs et surtout les malades
qui nécessitent leur évacuation en urgence vers l’hôpital
de cette ville. A ce titre, le
maire de Relizane, a saisi le
service concerné pour la
réfection de ces routes dégradées.
A.Lotfi
Une fuite de gaz
provoque la panique
ne importante fuite de
gaz, accidentelle, a provoqué une grande panique
parmi la population de la de la
nouvelle ville Adda Benada
dans la wilaya de Relizane.
L’incident a eu lieu ce mercredi passé à 9h 45 quand,
un engin appartenant à une
entreprise effectuant des travaux d’aménagement au
niveau de la ville a touché
accidentellement une canalisation de gaz naturel alimentant les maisons et les résidences. En effet, le conducteur de cet engin a endommagé par inadvertance le
U
26 janvier 2016 (5e journée):
Groupe A:
12h00 : Algérie - Nigeria (salle principale)
14h00 : Cameroun - Gabon (salle principale)
18h00 : Egypte - Maroc (salle principale)
Les athlètes africaines doivent penser
à l'après-carrière
es femmes sportives africaines doivent penser à
l'après-carrière pour pouvoir
participer d'une manière efficace à la promotion de leurs
disciplines, ont unanimement
estimé les participants au
Forum Sport et femme en
Afrique organisé, lundi et
mardi, à l'Ecole supérieure
d'hôtellerie et du tourisme à
Ain Benian (Ouest d'Alger).
Plusieurs intervenantes, dans
leur majorité d'anciennes athlètes, ont indiqué qu'il était "très
difficile" pour elles d'intégrer
les fédérations sportives nationales, continentales, internationales ainsi que les commissions du Comité international
olympique (CIO).
L'ancienne judokate internationale algérienne Salima Souakri
s'est plainte des difficultés pour
intégrer les instances sportives
vée de la saison hivernale et
son lot de pluies. La situation
catastrophique de ces routes,
fait que les transporteurs des
voyageurs inter urbains, et
les chauffeurs de taxis refusent carrément d’emprunter
ces voies, un choix qui pénalise les lycéens, les travail-
Groupe B:
14h00 : Angola - RD Congo (salle principale)
15h00 : Kenya - Libye (salle annexe)
16h00 : Congo - Tunisie (salle principale)
Forum Sport et femme en Afrique :
L
Les habitants du quartier Lalla Affia
dénoncent la détérioration
de leur cadre de vie
24 janvier 2016 : repos
25 janvier 2016 (4e journée):
Groupe A:
12h00 : Cameroun - Algérie (salle principale)
17h00 : Maroc - Nigeria (salle annexe)
18h00 : Egypte - Gabon (salle principale)
groupe B, constitué aussi des équipes
d'Angola, du Congo, du Kenya, de la
Libye et de la RD Congo.
Les autres sélections, notamment celles
d'Afrique noire, tenteront (tant bien que
mal, il est vrai), de bousculer la hiérarchie pour arriver le plus loin possible, à
l'image de l'Angola, du Sénégal et de la
RD Congo.
L'Egypte organisera la CAN pour la 5e
fois de son histoire après les éditions de
1983, 1991, 2004 et 2010.
La sélection tunisienne a réussi à occuper l'une des trois marches du podium
durant l'ensemble des 21 éditions (9 fois
championne, 5 fois 2e et 7 fois 3e),
l'Algérie suivant de près avec 7 titres, 7
fois vice-championne et 4 fois 3e.
L'Egypte complète le tiercé gagnant
mais fait moins bien que ses éternelles
rivales avec 5 titres, 6 fois vice-championne et 7 fois 3e.
Le champion d'Afrique 2016 se qualifiera
aux JO-2016 de Rio et les trois premiers
prendront part au championnat du
Monde 2017 en France.
Mercredi 20 janvier 2016
es habitants du grand
quartier « Lala Affia »,
situé au chef-lieu de
Relizane, ont lancé un appel
pressant aux autorités locales
pour dénoncer fortement la
forte dégradation des routes.
Malheureusement, cet appel
L
ne semble pas avoir été pris
en considération par les autorités qui semblent faire la
sourde oreille à ces doléances.
Et l’état des lieux de ce
réseau routier risque de s’aggraver encore plus avec l’arri-
branchement principal du gaz
à l’entrée de la commune, ce
qui a provoqué la fuite de
gaz, qui était tellement importante en raison de l’odeur de
l’émanation du gaz, qui a
engendré la panique ainsi que
la colère des habitants de
quelques immeubles situés
non loin de l’incident. Les services de la Protection civile, et
de la SDO de la wilaya de
Relizane se sont dépêchés
sur les lieux, pour régler cette
situation, et procéder à la
réparation de la canalisation.
Notons qu’aucune victime
n’est à déplorer.
A. L
Quelles solutions pour sensibiliser
notre population
omme tout le monde le
sait, les conséquences
d’un environnement malsain
se répercutent en premier lieu
sur la santé, affectant les
patients sujets victimes de
pathologies respiratoires telles que l’asthme, emphysèmes etc…
Son influence sur l’économie
nationale peut engendrer des
conséquences sur toute une
politique sociale à savoir,
souffrance des catégories les
plus pauvres très vulnérables
vivant dans une précarité
indescriptible, incomparable,
Ce SOS lancé ne peut échapper aux institutions concernées : En premier lieu la
santé dont le rôle est de veiller, contrôler, sensibiliser et
C
surveiller toute progression
des maladies pouvant causer
des préjudices à des populations déjà affectées par la précarité.
Relizane ville passagère
doit jouir d’une attention, et
d’une considération très particulières de la part des autorités concernées par toutes les
formes de gestion, en raison
de sa réputation , son importance et son implantation géographique, pour la préservation, et l’entretien de ses
espaces verts, de ses sites
touristiques qui doivent être
protégés des méfaits du
citoyen, car même les écologistes doivent s’impliquer, et
contribuer pleinement à la
sauvegarde des sites, de la
nature , à la protection de l’atmosphère déjà polluée , à la
construction de tout ce qui est
sanitaire pouvant être utile, et
favorable à la préservation de
l’environnement.
Une prise en charge et une
sensibilisation de la jeunesse
est plus que nécessaire, sa
responsabilité, et son implication conscience morale et
physique auront un effet très
positif sur la construction
d’une ville saine et propre.
A l’instar des autres wilayas,
et communes du pays,
Relizane a le privilège et la
chance de ne pas être aussi
exposée à une pollution émanant de cheminées d’usines
produisant des matières toxiques ou autres gaz ayant des
effets plus que néfastes sur la
santé. Autres faits importants
et marquants, le constat du
manque d’urinoirs et de toilettes dans une commune cheflieu de wilaya, qui reçoit des
millions de passager quotidiennement, qui malheureusement, déplorent la qualité
de l’accueil et du service etc.
Saturée par une circulation
piédestal, et routière, dépourvue de parkings etc… Ainsi
que d’autres constats négatifs
dénoncés à plusieurs reprises
par les journaux locaux et
nationaux, mais qui tardent
parfois à être pris en charge,
et trouver une solution. Ne diton pas que « prévenir vaut
mieux que guérir ».
A.L.
Etudes préliminaires
pour la déviation d’une route sur 6 km
e projet de grande
envergure tendant à la
déviation d’un tronçon de
route de la ville de Sidi
M’Hamed Benaouda sur une
distance approximative de 6
km et qui a coûté plus de 70
milliards de centimes, vient
de faire l’objet d’un grand
retard eu égard aux nombreux problèmes d’ordre
techniques rencontrés. La
L
nature de l’obstacle reste
toutefois ignorée alors que le
projet en question a été
alloué à un groupement d’intervenants. Les travaux
consistent à contourner le
centre de la ville de Sidi
M’Hamed Benaouda pour
aboutir directement à l’objectif principal nécessitant à éviter cette longue attente pour
quitter la ville en un laps de
temps. Dans un autre
contexte, le pôle d’un lycée
d’une capacité de plus de
2.000 étudiants se trouve à
l’origine de l’important mouvement qui ne fait que s’accroître de plus en plus. Le
seul remède était selon les
responsables chargés du
nouveau projet, de réaliser
une seconde voie hors de la
ville. Cependant, les études
9
faites dans un premier temps
ont omis de prendre en
considération certains obstacles, qui ont fait leur apparition dès le lancement des
travaux. Une situation, qui
devra être réglée le plus
rapidement possible, sachant
que les délais impartis pour
la finalisation du projet sont
déjà connus.
A.Lotfi
Tizi-Ouzou
Un nouvel
équipement
médical pour
la polyclinique
de Timizart
Par Roza Drik
La polyclinique de Timizart, localité
située à une trentaine de kilomètres
au nord-est de la wilaya de Tizi
Ouzou, vient de bénéficier d’un nouvel équipement médical. Rappelons
que ce centre de soins a été fermé
par les villageois pour attirer l’attention des compétences concernés vu
son état dégradable très avancé.
En effet, comme a été promu par le
DSP de Tizi-Ouzou, lors de la visite
officielle effectuée par M Brahim
Merad, le wali de Tizi Ouzou, en
décembre dernier à la rencontre des
citoyens de la région. Ces derniers
ont sauté sur l’occasion pour exprimer leurs doléances et leurs prises
en charge. La structure sanitaire a
été équipée d’un a été nouvel équipement médical et rouvert à la population. Elle est dotée également
d’une ambulance, attribuée temporairement par le centre hospitalo-universitaire Nedir Mohamed de TiziOuzou, en attendant sa propre ambulance soit livrer.
Comme elle a été renforcée par deux
agents pour assurer la sécurité, et
une femme de ménage pour ce qui
est de l’hygiène. En attendant aussi
le renforcement du personnel pour le
service radiologie, et celui du laboratoire d’analyse pour assurer les
consultations H24.
R.D
Aïn Defla
Une production
de 1.100 qx
de miel
Une production de 1100 quintaux
de miel a été réalisée dans la wilaya
de Aïn Defla durant l’année 2015, soit
120 quintaux de plus par rapport à
2014, a indiqué dimanche le président de l’association locale des apiculteurs.
Le résultat obtenu représente une
hausse de la production de près de
11 %, a précisé Bendali Mounir, qui
signale que la production en question a été obtenue au niveau de 25
000 ruches d’abeilles recensées par
l’association sur le territoire de la
wilaya.
La wilaya de Aïn Defla connait un
essor en matière d’apiculture, qui
équivaut à celui-enregistré dans les
wilayas limitrophes telles Blida et
Tipasa, a assuré M.Bendali, qui
relève toutefois un manque de main
d’œuvre dans le domaine.
Un total de 600 apiculteurs de la
wilaya de Aïn Defla ont suivi, de
2004 à ce jour, des sessions de formation dans le but d’améliorer leurs
performances professionnelles et de
promouvoir cette activité, a par ailleurs, noté M.Bendali.
Ces sessions de formation, qui
s’inscrivent dans le cadre de conventions entérinées avec la direction
locale de la formation professionnelle, permettent aux jeunes, à la
faveur de sorties sur terrain, de se
frotter à des apiculteurs chevronnés,
et d’acquérir l’expérience, et le
savoir-faire nécessaires.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Mercredi 20 janvier 2016
Un taux de 85 % Couverture
sécuritaire
Le taux de la couverture sécuritaire assurée par la Gendarmerie nationale au niveau de la wilaya de Aïn Defla a atteint 85 % durant
l’année 2015, a indiqué derniérement un communiqué du groupement local de ce corps de sécurité, qui relève que sur 36
communes, 29 disposent d’une brigade de gendarmerie.
n plan visant la création
de
brigades
de
Gendarmerie dans les
communes qui n’en sont pas
encore dotées a été mise en
place dans le cadre du quinquennat 2015- 2019, précise le
texte, qui dévoilait à l’occasion
le bilan d’activité de ce corps
de sécurité durant l’année
2015.
Les communes concernées par
l’opération de réalisation de brigades de Gendarmerie sont
celles de Mekhatria, Birbouche,
AïnBenian, Aïn, Bouyahia, Ben
Allel,
Oued
Djemaâ,
et
DjemaâOuled Cheikh, souligne
le document, qui fait également
état du prochain lancement des
travaux de réalisation d’une
section de recherches
à
Khémis Miliana.
Les travaux de réalisation
d’une
unité
d’intervention
rapide de la Gendarmerie
nationale au niveau du chef-lieu
de wilaya dont la mission
consiste en la préservation de
l’ordre public seront en outre
lancés durant l’année 2016, a-ton ajouté. S’agissant de l’activité du groupement de gendarmerie de Aïn Defla durant l’an-
U
née 2015, le bilan annuel fait
état du traitement de 1427 se
rapportant à la lutte contre le
crime, soit 500 affaires de plus
par rapport à 2014.
Dans ce cadre, 906 affaires se
rapportant au crime ordinaire
ont été traitées, 126 au crime
organisé et 395 autres à la violation de la loi, a-t-on expliqué.
A la faveur des opérations
menées, 1576 personnes ont
été arrêtées dont 608 placées
sous mandat de dépôt, a-t-on
signalé. Concernant le crime
ordinaire, les crimes et délits
contre les biens arrivent en tête
de la liste des affaires traitées
(408), suivis de ceux contre les
personnes (384), la famille et
les us (60) ainsi que l’ordre
public (30 affaires). Au sujet de
la lutte contre le crime organisé,
le groupement a notamment
procédé au traitement de 95
affaires se rapportant au trafic
de drogue qui se sont soldées
par la saisie de plus de 13 quintaux de kif traité et l’arrestation
de 186 personnes dont 155 ont
été placées sous mandat de
dépôt. 23 affaires se rapportant
à l’immigration clandestine, et
11 autres à la contrebande ont
été également traitées durant la
période considérée, a-t-on
révélé. Seize affaires se rapportant à l’irrigation à l’aide d’eaux
usées ont été traitées par le
Sports
groupement durant la période
considérée, a fait savoir la
même source, qui relève que
les analyses d’échantillons réalisées par l’institut national de
criminologie de Bouchaoui
(Alger) y ont relevé la présence
de bactéries extrêmement dangereuses.
S’agissant de la sécurité routière, la même source fait état
de 823 accidents de la route
ayant causé le décès de 139
personnes et des blessures à
1531 autres, relevant que le
facteur humain reste la cause
principale de ces accidents.
Dans le but de diminuer de
l’ampleur des accidents de la
route, un radar dénommé
“Gastro” dont la mission est de
déterminer la vitesse légale à
ne pas dépasser par les automobilistes est entré en service
durant l’année 2015, a-t-on
noté, faisant état du retrait de
près de 2850 permis de
conduire. 2401 appels (dont 98
de nuit et 1511 de jour) ont enfin
été reçus par le numéro vert
(1055), a-t-on encore précisé,
relevant que l’implication des
citoyens est importante dans la
lutte contre la criminalité sous
toutes ses formes.
A.K.
"Simondi peut aider Hamdi
dans certaines séances
d'entraînement"
e manager général
de l'USM Alger,
Mehieddine
Mefetah, a expliqué lundi
la présence du directeur
technique sportif (DTS),
Bernard Simondi, à la
séance d'entraînement de
l'équipe senior par "ses
obligations à aider" l'entraîneur Miloud Hamdi.
"En tant que DTS,
Simondi est là pour chapeauter toutes les catégories y compris les seniors.
Il peut même aider l'entraîneur Hamdi dans certaines séances d'entraînement si cela est nécessaire.", a indiqué Mefath
dans un entretien accordé
au site officiel du club
algérois.
Simondi avait débuté la
saison en tant qu'entraîneur de la JS Saoura
avant d'être limogé pour
être désigné ensuite
comme DTS de l'USMA.
Le technicien français a
dirigé, en compagnie de
Hamdi, la séance d'entraînement qui s'est déroulée
dimanche au stade OmarHamadi, deux jours après
le match nul concédé face
au NA Hussein Dey (1-1)
dans le cadre de la 16e
L
A la recherche de la beauté et du bien-être
oncentré
d’ingrédients
d’origine généralement
végétale, sans colorants ni
conservateurs, les produits cosmétiques naturels connaissent
un succès grandissant.
Le label “bio” semble séduire,
de plus en plus, les consommateurs à en juger par l’engouement observé pour les produits
cosmétiques naturels, présentés au salon l’artisanat, à
Constantine.
les adeptes de la cosmétique
maison se multiplient au bonheur des gérants des ateliers
de fabrication de produits de
beauté naturels.
La vague “green” déferle
Au stand du jeune MohamedAmine Mesbah, originaire de
Tadjnanet (Mila), la variété des
produits de beauté et de soins
corporels attire de nombreuses
jeunes femmes et l’éloquence
persuasive du fabricant séduit
plus d’une cliente.
Mohamed-Amine qui gère une
entreprise familiale de fabrication de produits cosmétiques
d’origine naturelle détaille inlassablement aux visiteurs les vertus de ses produits qui, assuret-il, offrent un rapport qualitéprix “très intéressant”.
Le jeune homme expose, entre
autres, des savons à base de
persil, de miel, de gingembre
,et d’eau de rose distillée, ainsi
que des gels douche fabriqués
à partir de vinaigre de pomme,
et d’eau de rose, et présente
une série de vitamines pour
fortifier les ongles, ou encore
des huiles pour faire pousser
les cils. “J’ai grandi dans un
milieu où les plantes médicinales étaient très utilisées pour
soigner les petits bobos de la
vie quotidienne”, a indiqué l’exposant, avant d’affirmer que sa
grand-mère
qui
habitait
Chelghoum-Laïd
avait ses
“petits secrets” pour soigner par
les plantes les rhumes, les ballonnements ou les maux de
tête. Elle s’y connaissait aussi
en cataplasmes naturels pour
soulager les douleurs, tout en
gardant une peau fraîche, et
ferme en toute circonstance,
souligne Mohamed-Amine.
Ce dernier, dont l’entreprise est
née, il y a juste une année,
affirme avoir accumulé les
connaissances et les expériences sur les effets bénéfiques
de beaucoup de plantes sur la
beauté, appris le dosage approprié pour chaque substance
utilisée, et mémorisé les astuces liées à la préparation de
divers produits naturels.
Encouragés par une s£ur
esthéticienne de formation, les
Mesbah se sont lancés avec
confiance dans la fabrication de
produits cosmétiques naturels
et les affaires semblent aller de
mieux en mieux. La participation à des expositions d’artisanat “augmente et fidélise bon
nombre de clientes”, affirme
Mohamed-Amine qui précise
gérer aussi des points de vente
à Tamanrasset, Jijel, Oum El
Bouaghi et Souk Ahras.
Le jeune homme souligne aussi
que son carnet d’adresses
contient même une liste de
commerçants de pays voisins
qui passent des commandes
pour de multiples produits cosmétiques naturels.
Le produit phare de cette entreprise familiale est un masque
de visage pour éliminer les
tâches brunâtres. Il est élaboré
à partir de miel pur, de noyaux
de dattes, d’eau de rose distillée, et d’eau d’orge. A en croire
les clientes qui affluent au
stand du jeune exposant, le
petit flacon de 700 dinars est
“miraculeux”,
et donne de
l’éclat à la peau.
Mais pour le jeune fabricant,
l’emballage et l’étiquetage,
atouts-maîtres pour la mise en
valeur de ces produits, “pose
toujours problème”. MohamedAmine précise à l’APS qu’il est
“contraint de recourir aux services d’une entreprise d’impression et d’une unité de fabrication de produits en plastique,
8
mais le résultat n’est pas toujours probant, vu que ces entreprises livrent des modèles de
flacons, et des emballages
“standardisés et dépourvus
d’originalité”.
Le jeune artisan se dit convaincu que la
maîtrise de ces petits détails
“peut faire de la fabrication des
produits cosmétiques naturels
un label algérien, et un créneau
créateur d’emplois”.
Une filière à développer :
Rencontrée au salon des
semaines de l’artisanat, Souad
B., propriétaire d’une pharmacie, estime que les produits
cosmétiques naturels sont
devenus “une tendance sociétale”. Elle explique que le salon
est une opportunité pour faire
connaissance avec de nouveaux fabricants de produits
cosmétiques naturels, et commander quelques produits “pour
voir”, même si, tempère-t-elle,
il s’agit d’une filière “manquant
de visibilité”.
“Des programmes d’animation
en lien avec la fabrication locale
de la cosmétique naturelle, des
blogs et des sites internet
contribueraient à faire connaître davantage ce créneau”,
appuie cette pharmacienne,
soutenant que le climat de la
région, et sa végétation méditerranéenne “permettent la
pousse, et la récolte d’une flore
abondante dont on n’a sans
doute pas percé tous les
secrets”.
Souad avoue que ses clientes,
de plus en plus intéressées par
les produits de beauté naturels,
l’interrogent souvent sur l’efficacité de tel ou tel produit. Pour
elle, une meilleure organisation,
appuyée par une “démarche
collective” des fabricants de
cosmétique naturelle, pourrait
faire émerger ce créneau.
“Les produits naturels, ou bio,
sont de plus en plus sollicités,
et je pense que la création
d’une chaîne de distribution de
ces produits à base de substances naturelles donnerait une
vraie crédibilité au produit local
naturel, et permettrait une meilleure visibilité sur le marché
national, et maghrébin”, soutient-elle.
Entretemps, au stand de cosmétique naturelle, des femmes
très au fait des mille et une vertus des plantes et des tendances beauté au naturel négocient, commandent et achètent
des petites fioles de khôl naturel pour sublimer le regard, des
coffrets de poudre illuminatrice
à base de pulpes de fruit et des
flacons de harkous (pâte à
base de henné pour faire des
tatouages) pour être dans l’air
du temps.
journée.
Par ailleurs, Meftah a
relevé l'"excellent parcours" de l'équipe lors de
la phase aller de la compétition, qui lui a permis
de décrocher le titre honorifique de champion d'hiver, à dix longueurs de
son poursuivant direct le
CR Belouizdad.
Contrairement aux précédents mercato d'hiver,
l'USMA s'est contentée
cette fois-ci d'un seul
joueur, en l'occurrence l'attaquant Djamel Eddine
Chetal, qui revient à la
maison après un prêt
d'une saison au MO
Béjaia.
"Le club a décidé de ne
pas recruter pour la simple
raison qu'il n'y a pas de
joueurs de valeur sur le
marché. En plus, nous dis-
posons d'un effectif assez
équilibré pour terminer la
saison dans de bonnes
conditions.", a-t-il souligné.
Le club algérois, éliminé
en 32es de finale de la
Coupe d'Algérie par le
Paradou AC (1-3), effectuera un déplacement
périlleux ce week-end à
Sétif pour donner la réplique à l'ESS, pour le
compte de la 17e journée.
y:
Championnat militaire Inter-écoles de volle
10 équipes en lice pour le titre
L’artisanat, à Constantine
C
Quotidien national d’information
Mehieddine Meftah (USM Alger ):
La gendarmerie à Aïn Defla
Par Amel Korchi
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
e champion national militaire
Inter-écoles de Volley-ball a
débuté lundi à l'Ecole nationale préparatoire aux études d'ingénieur
(ENPI-Rouiba) avec la participation
de 10 équipes relevant de différentes
écoles militaires nationales.
La première journée de ce championnat a été marquée par le déroulement des matchs éliminatoires, et qui
seront suivis mardi par d'autres rencontres éliminatoires ainsi que les
demi-finales, alors que les finales
auront lieu mercredi (matin), selon
les organisateurs.
Les équipes participantes ont été
réparties en quatre poules. Les poules A et B se composent chacune de
trois équipes, alors que les Groupe C
et D sont constitués de deux forma-
L
tions chacun.
Les équipes terminant premières
dans chaque groupe sont qualifiées
aux demi-finales. Le premier du
groupe A sera opposé au premier du
groupe B et le premier du groupe C
affrontera le premier du groupe D.
La cérémonie d'ouverture s'est
déroulée
en
présence
du
Commandant de l'Ecole organisatrice de la compétition, le Général
Adnan Al Cherif qui a appelé les participants à faire preuve de discipline
et de fair-play.
Il a également salué, dans son allocution, l'intérêt que porte le service
des sports militaires de l'Armée nationale populaire aux activités sportives
dans le milieu de l'armée et les
moyens mis à la disposition de ces
activités.
Les équipes participant au
championnat 2016 sont:
Académie militaire de Cherchell,
Ecole militaire polytechnique (EMPBordj El-bahri), Ecole nationale préparatoire aux études d'ingénieur
(ENPI-Rouiba), Ecole supérieure
navale (ESNT Tamentfoust), Ecole
supérieure de transmission (Kolea),
Ecole supérieure de l'administration
militaire (Oran), Ecole d'application
des troupes spéciales (EATS-Biskra),
Ecole d'application de géni civile
Bejaia, Ecole d'application de
défense contre avion (EADCA
Laghouat), Ecole des sous-officiers
des forces navales (Mostaganem).
Grand-Prix de la Havane de judo :
L'Algérie avec 9 athlètes à Cuba
euf (9) judokas algériens (5 messieurs et
4 dames) seront engagés
dans le tournoi international "Grand-Prix de la
Havane" prévu du 22 au
24 janvier dans la capitale
cubaine, ont annoncé
lundi les organisateurs.
Chez les messieurs,
l'Algérie sera représentée
par Houd Zourdani (-66
kg), Djeddi Oussama (-73
kg), Abderrahmane
N
Benamadi (-90 kg), Lyès
Bouyacoub (-100 kg) et
Mohamed Amine Tayeb
(+100 kg). Pour ce qui est
des dames, la Fédération
algérienne de judo (FAJ) a
décidé d'engager Djazia
Haddad (-52 kg), Imène
Agouar (-63 kg), Kaouthar
Ouallal (-78 kg) et Sonia
Asselah (+78 kg).
Au total, 418 athlètes (253
messieurs et 165 dames),
de 69 pays participeront à
ce tournoi international,
considéré comme la première compétition officielle
en 2016 pour Zourdani,
Benamadi, Bouyacoub et
Tayeb. Ces quatre athlètes
ont été dispensés, en
effet, du tournoi national
"Top16", disputé le 2 janvier à la salle Harcha
Hacène, puis de l'Open
Africain (14-16 janvier à
Tunis) pour se consacrer
entièrement à leur stage
17
de préparation (4 au 16
janvier) en Ouzbékistan.
Outre la récolte de points
pour accroître leurs chances de se qualifier aux
Jeux Olympiques de 2016
à Rio, ces quatre athlètes
vont profiter du Grand-Prix
de la Havane pour évaluer
leur niveau et préparer,
par la même occasion, les
prochains championnats
d'Afrique de la discipline,
prévus en Tunisie.
Mercredi 20 janvier 2016
CS CONSTANTINE :
Le club accorde un sursis
à l'entraîneur Didier
Gomez da Rosa
La direction du CS Constantine, a décidé
d'accorder un sursis à l'entraîneur franco-portugais
Didier Gomez da Rosa, deux jours après la
défaite concédée à domicile face à la JS Kabylie
(0-1) dans le cadre de la 16e journée du championnat, a appris l'APS auprès du directeur général du club Said Hamiti.
Jusqu'à preuve du contraire, Gomez est toujours
en poste. Ce n'est nullement le moment de procéder à un changement au niveau du staff technique. Nous allons nous réunir avec lui ce lundi à
l'issue de la séance d'entraînement pour lui
demander des explications suite à cette défaite
face à la JSK", a affirmé à l'APS le dirigeant du
CSC.
Didier Gomez da Rosa, ancien entraîneur de
Coton Sport (Cameroun) avait succédé à la fin
de la phase aller, au Français Hubert Velud,
limogé.
Le club s'est fait éliminer en 32es de finale de la
Coupe d'Algérie par le MCE Eulma (Ligue 2) sur
le score de 1-0.
"Limoger Gomez n'est pas une solution au vu de
la situation actuelle de l'équipe", a souligné
Hamiti à propos du technicien qui a obtenu une
seule victoire (ndlr, face au RC Arbaâ 1-0) en
championnat (15e journée).
Au terme de la 16e journée, le CSC pointe à la
13e place au classement avec 16 points, à une
longueur du premier relégable le RC Relizane.
La suite des matchs de la phase retour du championnat seront de véritables "finales" pour le
CSC, dont les joueurs sont appelés plus que
jamais à se serrer les coudes s'ils ne veulent pas
retrouver la Ligue 2 qu'ils avaient quittée en
2011.
ARABIE SAOUDITE :
Benyettou est toujours
à Al-Chabab Essaoudi
L'attaquant algérien Mohamed Benyettou,
récemment engagé par Al-Chabab en provenance de l'ES Sétif (Ligue 1, Algérie), a nié avoir
mis un terme prématuré à son aventure en
championnat de première division saoudienne de
football.
L'absence de Benyettou aux matchs amicaux
que vient de livrer Al-Chabab dans le cadre de
son stage hivernal a suscité des spéculations
dans les milieux sportifs locaux. La presse a
même laissé entendre que le joueur a claqué la
porte pour des "raisons financières".
"Tout ce qui a été dit à ce propos est faux. Mon
absence lors des matchs amicaux est due à une
blessure que je soigne. Je me suis engagé avec
un club professionnel à qui j'ai entière
confiance", a déclaré le désormais ex-buteur de
l'ES Sétif au journal ''Al-Hayat''.
L'attaquant de 26 ans s'est engagé pour un
contrat de trois années avec le club saoudien
pour sa première expérience à l'étranger.
SANCTION :
Un match à huis clos
pour la JS Saoura
La JS Saoura (Ligue 1 algérienne de football) a écopé d'un match à huis clos en plus
d'une amende de 100,000 dinars, a annoncé la
Ligue de football professionnel (LFP) sur son site
officiel.
La commission de discipline de l'instance dirigeante de la compétition a sanctionné la JSS
pour "mauvaise organisation" et "jet de projectiles à la mi-temps et à la fin de la partie", lors de
la réception de l'USM Harrach (0-0) vendredi
dans le cadre de la 16e journée du championnat.
Du coup, le club basé à Bechar accueillera le
MC Alger sans ses supporters le samedi 30 janvier, pour le compte de la 18e journée.
De son côté, le buteur de la JSS Mustapha Djalit
a écopé d'un match de suspension ferme pour
"contestation de décision", en plus d'une amende
de 30,000 dinars.
Quatre autres joueurs se sont vu infliger la
même sanction : Mohamed Zaâbia (MC Oran),
Zineddine Mekkaoui (CS Constantine), Hamza
Heriat (USM Blida), Mohamed Benkablia (ASM
Oran), et Aboubakeur Rebih (CR Belouizdad).
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Quotidien national d’information
Théatre d’Oran
”Rani
m’choumer”,
nouveau
spectacle
de Mihoubi
à l’affiche
Actualité
Ghoul insiste sur la
valorisation économique
Alger et Bamako
satisfaits
L
Par D.A et APS
D’autres conventions existent,
dont une sera paraphée la
semaine prochaine avec le
ministère de la Jeunesse, et
des Sports et une autre avec le
ministère de la Santé, en vue
d’offrir des prestations sanitaires, sportives, et de loisirs
dans les sites touristiques.
Rappelant que le projet de révision de la Constitution propose
des jalons d’une économie
diversifiée, productive, et compétitive, le ministre a souligné
que le secteur du tourisme est
concerné, et doit s’adapter en
présentant des produits touristiques de qualité, et concurrentiels à ceux importés.
Le ministre a estimé, à ce propos, que cette tendance ouvre
le champ à une meilleure
exploitation des zones archéologiques, historiques, culturelles, forestières, plans d’eau
et patrimoine matériel, et imma-
tériel pour réaliser l’objectif de
croissance de l’économie nationale.
M. Ghoul a souligné aussi que
la stratégie de son ministère
vise la contribution du tourisme
à hauteur de 10 % du produit
national brut (PNB), un taux
proche des normes internationales, tout en affirmant que cet
objectif est réalisable eu égard
aux potentialités énormes dont
recèlent les régions du pays.
Pour la promotion du tourisme
dans la wilaya, le ministre a
indiqué que Tiaret dispose
d’importants atouts touristiques
dont plus de 400 sites archéologiques non classés et six classés nécessitant une valorisation économique, dont le site
d’El Djeddar, les Grottes d’Ibn
Khaldoun et Tagdemt et autres
sites témoins de la glorieuse
Révolution.
“Tiaret devra renouer avec l’or-
ganisation des festivals nationaux dont le salon national du
cheval et les fêtes du mouton et
du tapis sans recourir aux budgets des ministères concernés”,
a-t-il dit, notant que ces festivals pourront constituer une
source de revenus et de soutien à l’économie nationale.
Le ministre a fait état, par
ailleurs, de 16 projets hôteliers
actuellement en cours de réalisation dans la wilaya pour
accroître les capacités d’accueil
de 940 à 1.655 lits.
M. Ghoul a visité le site archéologique des monuments funéraires berbères d’El Djeddar,
inspecté nombre de projets
hôteliers et suivi un exposé sur
le schéma directeur d’aménagement du territoire (SDAT) de
la wilaya, présenté par le représentant de l’Agence nationale
d’aménagement du territoire.
Décès à 98 ans du peintre
et sculpteur Gottfried Honegger
e peintre et sculpteur suisse Gottfried Honegger,
acteur majeur de l’art abstrait,
est mort dimanche à son domicile de Zurich à l’âge de 98
ans. “Son oeuvre plastique,
inventive, diverse, en perpétuel
mouvement, couvre quelque
soixante-dix ans de création,
pleinement engagée dans les
grands débats d’idées propres
à l’art abstrait des XXe et XXIe
siècles”, a réagi Bernard
Exposition
sur l’Algérie
Du 20 janvier
au 2 mai à
Marseille
Blistène, directeur du Musée
national d’art moderne au
Centre Pompidou, dans un
communiqué.Défenseur de l’art
concret, Gottfried Honegger
figure dans les collections de
plusieurs grands musées,
comme le MoMma de New
York. Honegger, qui a vécu à
Paris et à Cannes, a fondé en
1990-1991, avec sa compagne
Sybil Albers-Barrier, l’Espace
de l’Art Concret à Mouans-
e ministre de la Culture,
Azzedine Mihoubi, prendra part mardi à Marseille
(sud de la France) à la cérémonie d’ouverture de l’exposition
“Made in Algeria,
généalogie d’un territoire”,
organisée par Musée des
civilisations de l’Europe, et
de la Méditerranée (MuCEM),
a-t-on appris auprès du
ministère de la Culture.
Cette première exposition
dédiée à la cartographie sera
ouverte au public du 20 jan-
L
Algérie et le Mali ont
exprimé leur satisfaction quant à l'évolution "positive" du processus de
paix dans le nord du Mali,
indique lundi un communiqué
conjoint à l'issue de la 10ème
réunion du Comité bilatéral
stratégique algéro-malien sur le
nord du Mali. "Passant en
revue la situation dans ces
régions (nord du Mali) au cours
des derniers mois, les deux
pays ont noté avec satisfaction
l'évolution positive du processus de paix à la faveur de la
signature les 15 mai et 20 juin
2015 à Bamako de l'Accord
pour la Paix et la Réconciliation
au Mali issu du Processus
d'Alger", précise la même source.
Le communiqué a été
signé par le ministre d'Etat,
ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
internationale,
Ramtane
Lamamra, et son homologue
malien, Abdoulaye Diop, en
marge des travaux de la
réunion de haut niveau du
Comité de suivi de mise en
œuvre de l'accord de paix au
Mali. Il a été relevé, à cet
égard, que des "actes concrets
ont été posés
dans des
domaines clés, y compris celui
de la sécurité et de la réconciliation avec, notamment, une
absence totale d'affrontements
entre les parties signataires",
ajoute le communiqué.
Les
deux parties ont noté, aussi,
"l'impatience, somme toute
légitime, exprimée quant au
rythme de la mise en oeuvre de
l'Accord". Elles se sont félicitées de l'initiative de la convocation de la réunion consultative de haut niveau des
membres du Comité de suivi de
l'Accord à Alger en formulant
l'espoir que cette réunion puis-
L'
Suisse
L
Quotidien national d’information
A l'issue de la 10ème réunion du Comité bilatéral
stratégique algéro-malien sur le nord du Mali.
Les sites archéologiques et touristiques en Algérie
e
ministre
de
l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de
l’Artisanat, Amar Ghoul, a insisté lundi à Tiaret sur la valorisation économique des sites
archéologiques, et touristiques
en Algérie permettant de contribuer à l’économie nationale.
Lors de sa visite de travail, et
d’inspection dans la wilaya, M.
Ghoul a indiqué que l’Algérie
dispose de monuments historiques remontant à la préhistoire, dont la valeur historique
dépasse celles de plusieurs
sites archéologiques ,et touristiques dans le monde, à l’instar
des monuments funéraires d’El
Djeddar, et du site de Tagdemt
à Tiaret qui nécessitent une
valorisation leur permettant de
contribuer à la croissance économique nationale.
La valorisation se fait par l’aménagement de ces sites, et leur
dotation en infrastructures touristiques susceptibles d’attirer
des touristes étrangers, et d’inciter les citoyens algériens à les
découvrir, a-t-il expliqué, insistant également sur le rôle de
l’université à valoriser des
zones archéologiques, et historiques, à chercher les voies ,et
moyens de les exploiter touristiquement.
Le ministre a souligné, dans le
même contexte, que le classement des sites archéologiques
en Algérie comme patrimoine
universel n’a aucun effet, s’ils
ne bénéficient pas d’une valorisation économique et touristique.
Dans ce sens, M. Ghoul a fait
savoir que son département a
signé une convention avec les
ministères de la Culture, des
Affaires religieuses et Wakfs.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sartoux (sud-est de la France),
près de Grasse. Dans ce lieu
est exposée leur collection forte
de 500 œuvres de 160 artistes
(abstraction, minimalisme, art
conceptuel), dont Hans Arp,
Andy Warhol,
Thomas
Hirschhorn, Man Ray ou Yves
Klein, qu’ils offriront en 20022003 à l’Etat français.
Né le 12 juin 1917, Gottfried
Honegger a fondé un atelier de
graphisme, de décoration et de
vier au 2 mai prochain, est
organisée en collaboration
avec l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) et la
Bibliothèque Nationale de
France (BNF) avec le soutien
du ministère français de la
Culture, annonce-t-on sur le
site Internet du MuCEM. Elle
mettra en avant “l’invention
cartographique qui a accompagné la +conquête+ de
l’Algérie et sa description”,
selon les termes des organisateurs.
18
Près de 200 pièces provenant des plus grands musées
français, et étrangers ainsi
que des créations contemporaines inédites seront montrées au public à cette occasion.
Une série de cartes, dessins,
peintures,
photographies,
films et documents historiques, ainsi que des œuvres
d’artistes contemporains sera
présentée lors de cette exposition qui, précisent les organisateurs,”ne concerne pas la
photographie en 1938, après
des études à l’Ecole des arts
appliqués de Zurich. Il s’est
occupé de l’organisation d’expositions, dont l’Expo nationale
de Zurich en 1939, et a mis
également sur pied la première
exposition itinérante d’art graphique en Suisse. L’artiste a
aussi séjourné dans les pays
scandinaves, en Allemagne, en
Union soviétique ou encore aux
Etats-Unis.
guerre d’Algérie”.
Ouvert en 2013, le MuCEM
est consacré, entre autres, à
la conservation, l’étude et la
présentation d’un patrimoine
anthropologique relatif à
l’époque
européenne et
méditerranéenne.
M. Mihoubi, qui participe à
l’ouverture de l’exposition à
l’invitation de son homologue
française, aura un entretien
avec Fleur Pellerin sur les
échanges
culturels entre
l’Algérie, et la France.
PH. Hafida
“Rani m’choumer” (je suis
fauché) est le titre du tout nouveau spectacle de l’humoriste
Mohammed Mihoubi, prévu le 6
février prochain au Théâtre
régional Abdelkader Alloula
d’Oran, a-t-on appris lundi de
cet artiste. “Il s’agit d’un oneman-show où le personnage,
un jeune désoeuvré prénommé
Belaïd, se rend au théâtre
demander une aide financière
du public pour acheter un
cadeau à sa fiancée”, a indiqué
le comédien.
“L’histoire commence ainsi par
un dialogue avec l’assistance”,
a expliqué Mihoubi qui promet
à son public des moments de
détente à la mesure de ceux
offerts lors de ses précédentes
prestations.
Ce comédien est connu pour
ses “one-man-show” humoristiques comme “Ana naqra...
ma neqrach !”, “One, two, three,
viva l’Algérie !”, “Mir ou rabi
kbir” (c’est moi le futur maire)
et “Algérien et fier”.
Avec “Rani m’choumer”, il
signe son 22ème monologue
depuis l’entame de son parcours artistique au sein de l’association culturelle “El-Amel”
qui fête cette année le 40ème
anniversaire de sa création.
En 2012, Mihoubi a assuré la
direction artistique de l’épopée
“Abtal El-Djazaïr” (les héros de
l’Algérie), écrite et mise en
scène par Mohamed Belfadel à
l’occasion du 58ème anniversaire du déclenchement de la
glorieuse Révolution du 1er
novembre 1954.
Directeur du Théâtre technologique d’Oran (TTO) pour le
compte de l’association “ElAmel”, Mihoubi est également
investi dans la formation des
jeunes talents, animant régulièrement des stages sanctionnés
par le montage d’une pièce
mettant en vedette l’ensemble
de la promotion.
La dernière ouvre en date, intitulée “Makhber comedia” (laboratoire de la comédie), avait
permis, en août dernier, à une
vingtaine d’artistes en herbe de
faire leur première montée sur
scène au TRO.
Le prochain stage d’initiation
débutera en février prochain,
quelques jours après la première présentation de “Rani
m’choumer”, et se déroulera au
siège de l’association El-Amel,
domiciliée au Centre culturel
“M’barek el-Mili”, au centreville d’Oran.
Mercredi 20 janvier 2016
se "impulser la mise en œuvre
de l'Accord de manière à
répondre rapidement aux
attentes des populations". La
partie malienne a tenu à réitérer
"son attachement à la mise en
œuvre de l'Accord pour laquelle elle a consenti des moyens
considérables notamment sur
le plan financier" et "s'est engagée à continuer à tout mettre en
œuvre en vue de son application concertée, complète et diligente". Elle a également évoqué "une série de chantiers et
d'initiatives en cours ou envisagés au titre de la période transitoire notamment en lien avec le
renforcement de la confiance,
la coordination de la mise en
œuvre de l'Accord, la désignation des autorités locales, la
réforme institutionnelle, les préparatifs à la conférence d'entente nationale et la promotion
du rapprochement intercommunautaire". Le Mali a renouvelé
"sa confiance" à l'Algérie dans
le cadre du suivi de la mise en
oeuvre de l'Accord et formulé
"le souhait que l'Algérie puisse
poursuivre et renforcer l'aide
qu'elle apporte au Mali en la
matière". La partie malienne a
également exprimé "sa haute
appréciation des efforts que
ses représentants et tous les
autres membres des instances
de suivi de l'Accord déploient
pour consolider la stabilité au
Mali et s'est engagée à ne
ménager aucun effort pour leur
assurer les meilleures conditions possibles de travail".
Pour sa part, la partie algérienne a, de nouveau, rendu hommage au président malien
Ibrahim Boubacar Keita "pour
sa perspicacité et son engagement continu en faveur du processus de paix au profit du Mali
mais aussi des pays de la sousrégion". L'Algérie a souligné
"toute l'importance et l'urgence
pour le gouvernement malien
de parachever ses actions en
cours ou envisagées dans le
cadre de la mise en oeuvre de
l'Accord en étroite collaboration
avec ses deux autres partenaires".
Elle a, également,
exhorté les parties prenantes "à
œuvrer pour faciliter la tâche
de réunir les consensus nécessaires pour un bon et efficace
fonctionnement des instances
de suivi, tout en réaffirmant
"l'intérêt qu'attache le président
de la République, Abdelaziz
Bouteflika, à la restauration
d'une paix durable au Mali et à
la réalisation de la réconciliation entre les frères maliens".
L'Algérie a réitéré "son engagement à demeurer aux côtés du
Mali, jusqu'au rétablissement
de la paix, de la sécurité et de
la stabilité dans le pays". Les
deux parties ont exprimé "leur
vive préoccupation à l'égard de
la persistance des agissements des groupes terroristes
qui continuent de tenter d'entraver le processus de paix".
Tout en condamnant ces agissements, elles ont appelé "à la
plus grande vigilance et à l'accélération de la cadence de
mise en œuvre de l'Accord,
seule
voie à même de
répondre efficacement à ces
agissements". Compte tenu
des derniers développements,
les deux parties ont exprimé "le
besoin pour une réflexion profonde sur les voies et moyens
de renforcer et de coordonner
l'action de lutte menée par les
pays de la sous-région pour
faire face aux activités des
groupes terroristes". Les deux
parties ont exhorté tous les
acteurs internationaux "à poursuivre l'effort de mobilisation
de l'appui politique, financier et
technique nécessaire pour la
réussite de l'opérationnalisation
de l'Accord". Les deux parties
se sont félicitées de la convocation de cette dixième session du Comité bilatéral stratégique qui sera suivi prochainement des réunions du Comité
bilatéral frontalier et de la
Grande commission mixte de
coopération, conformément
aux décisions prises par les
Chefs d'Etat des deux pays lors
de la visite du président
Boubacar Keita à Alger en septembre 2015. La onzième session du Comité bilatéral stratégique se tiendra à une date à
convenir d'un commun accord,
conclut le communiqué.
Lutte contre le terrorisme et l'extrémisme
Les réformes sont la seule solution
Par Assia Mekhennef
e combat contre le terrorisme est des réformes
politiques,
économiques,
sociales et environnementales
aussi bien au plan national
qu'au plan international, a estimé le Directeur, représentant
du ministère des affaires étrangères.
" La lutte contre la dé-radicalisation s'avère certes plus que
jamais indispensable. Mais
l'histoire nous enseigne qu'un
combat pas efficacement une
idée, des avions, des navires
de guerre, des fusils et des
actions des services de sécurité et de maintien de l'ordre, ou
le combat aussi par des idées
vitales ", a-t-il souligné lors
d'une allocution prononcée à
l'occasion de l'organisation
d'un atelier sur l'enquête, la
poursuite et le jugement des
affaires de terrorisme liées aux
L
menaces des combattants terroristes étrangers.
De cela, explique le même responsable, " nous sommes
convaincus en Algérie. Et c'est
pour cela que nous avons
lancé un chantier de réformes
tout azimuts durant les deux
dernières décennies ", des
réformes, précise-t-il, qui s'approfondissent d'avantage à la
faveur de l'amendement en
cours de la Constitution.
A cet effet, le représentant du
MAE pense que ces même
réformes doivent être entreprises, sur le plan international, et ce pour démocratiser
les relations internationales au
serin du Conseil de sécurité et
des institutions de Bretton
Woods, en particulier, que
pour réaliser le développement et l'égalité sans lesquels
ils seraient vain de vouloir
concrétiser la paix, la sécurité
et la stabilité internationales.
" Comment accepter, en effet,
que le monde globalisé d'aujourd'hui continue à être géré
sur la base d'un ordre et de
règles établies par une poignée de puissance au lendemain d'une guerre dévastatrice
datant de 70 ans ? ", s'interroge le responsable des affaires
étrangères. Ce dernier n'a pas
manqué cette occasion pour
rappeler l'expérience algérienne dans la lutte antiterroriste.
Pour lui, la lutte contre l'extrémisme violent est aujourd'hui
un préalable incontournable
dans la lutte le terrorisme.
Poursuivant que la dé-radicalisation s'impose dans ce cadre,
comme une entreprise fondamentale qui concerne toutes
les dimensions de la vie politique, économique, culturelle
et sociales et qui interpelle
tous les segment de la société,
au plan interne et internationale. " Dans sa lutte contre le ter-
7
rorisme, l'Algérie a mis en
œuvre une profonde et multidimensionnelle politique de déradicalisation qui a sensiblement contribué à, l'affaiblissement des groupes terroristes,
à discréditer leurs discours et
idéologies extrémistes, à leur
rejet par la population et à l'assèchement de leurs sources
de recrutement et de financement ". L'intervenant a noté,
que grâce au combat antiterroriste qu'elle a mené l'Algérie et
immenses sacrifices qu'elle a
consentis à cette fin, l'Algérie a
acquis une expérience approfondie de ce fléau qui continue
de représenter un défi majeur
à la paix et à la sécurité internationales.
" L'Algérie dispose ainsi d'une
meilleure connaissance de la
nature transnationale du terrorisme, de don mode opératoire
et de ses mutations rapides ".
A.M.
Mercredi 20 janvier 2016
Procès Sontrach1
Début
des plaidoiries
de la partie
civile
Par Imen.Hamadache
Le procès de l'affaire Sonatrach
1dans laquelle sont impliquées 15
personnes et 4 entreprises étrangères et nationales pour corruption
qui avait débuté le 27 décembre
dernier, arrive enfin à l'étape des
plaidoiries de la parie civile du trésor public, ainsi que ceux du groupe de Sonatrach. Mohamed
Zaoukout les avocats de la partie
civile (trésor public) et le premier
qui a commencé son plaidoyer. Ce
dernier a insisté sur la 2éme paragraphe de l'article 108 qui stipule
que " l'Etat est le financier principal
de Sonatrach ". Le me Zaoukout a
critiqué l'affaire Sonatrach on
disant que " c'est une affaire décevante ". Selon lui les valeurs monétaires sont exorbitantes, ce qui
exige des explications sur la
manière de passassions des marchés qui sont fait d'après le me, à
base de " juste prix ". Par ailleurs,
il a demandé au Tribunal de ramené un expert afin d'étudier les marchés et les couts des projets avant
même de juger les prix des marche
et dire qu'ils sont des offres très
élevés. Toujours avec la partie civile au compte du trésor public, me
Zaoukouk qui a qulaifier l'implication des deux fils de l'ancien PDG
de Sontrach Mohammed Meziane
d'un mariage ou concubinage".
En outre, tous les projte de
Sontrach ont été signes avec des
entreprise étrangère (Contel Frunk
Work ,Saipem)...etc su se point la
partie civile s'interroge pour s'avoir
pour qu'elle raison les nom des
entreprises algériennes sont
absents dans des telles projets. Me
Zaoukouk se justifier " il ne faut
une compagne sous le slogan "
yes you can " pour les encouragées dans le bute de concurrencés
les entreprise étrangères " a-t-il
souligné. Concernant le projet de
réhabilitation du siège Gharmoul
l'avocat a déclaré que les
dépenses enregistrés pour la rénovation du siège sont volontaire ce
qui explique qu'il n'a y avait ni l'urgence ni la hausse des prix. Sur le
même point, il a parlé aussi du gaspillage d'argent par Sonatrach elle
même le faite qu'elle a demandé
au entreprises étrangères de s'occupées du siège, plus le recours à
un buer d'étude espagnol pour la
consultation alors que avant elle
ses entretenue avec le bureau
d'étude de CAD qui revient çà l'accusés Nouria Melianie. Le deuxième représentant du trésor public
Maitre Belaarebi Djamel, s'interroge sur pour qu'elle raison
Sonatrach avait annulé tout ses
marchés après que la police judicaire avait commencé à enquêter
sur l'affaire, pour il n'était pas les
premier à ouvrir une enquête vus
qu'il dilapidation d'argent. Sur l'implication de Mouhamed Reda
Meziane dans le projet de la télésurveillance autant qu'un consultant le me nous informe que ce dernier avait reçus 30mille Euro pour
une consultation " es que c'est son
salaire où bien un cadeau ".
Poursuit- il " Il est à noté que le
groupe de Sonatrach à plus de
120 million employés, comment se
fait-il qu'une grande entreprise telle
que Sonatrach entre dans des
négociations qui mène à l'échec ",
il a qualifié les négociations par le
marchandage.
I.H.
Publicité
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
Wilaya de Tiaret
Daïra de Tiaret
Commune de Tiaret
NIF APC : 098414015116436
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS
WILAYA DE SAIDA
Numéro d'identification fiscale (NIF) : 408015000020074
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE DU MARCHE
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE
Conformément au l'article 49 du alinéa 02 de décret présidentiel
N°: 10/236 du : 07/10/2010 relatif à la réglementation des marchés
publics modifier et complété, Le Président de l'assemblé Populaire
communale de Tiaret déclare que l'avis d'appel d'offre Restreint paru
dans les quotidiens Nationaux ( .......... ; le Régional arabe) a partir
date du : 10/12/2015 concernant les :
Qu'à l'issue du jugement des offres en date du : 31/12/2015, le marché
est attribué provisoirement au soumissionnaire ci-après :
Soumissionnaires
Retenus
Montant de
la soumission
NIF
Off techn Off finna
Délai
De Réalisation
Intitulé du projet
Travaux de Revêtement
en BB des Voies
Intérieurs Cité 400 Logts
ZAAROURA
EURL
SOUIKET Med
39.568.600,00 DA 001414019000166
80.00
Moins
Disante
- Lot : RENFORCEMENT
DU CHEMIN RELIANT
MAAMORA A SIDI
YOUCEF SUR 8.55 KM
DU PK00+000 AU
PK08+550
06 Mois
La note
Références
de l'avis d'ap- Entreprise retenue technique
pel d'offres
HOCINE
ABDERRAHMANE 60.50
N°21/2015
- Lot : RENFORCEMENT
DU CW36 SUR 07 KMS
DU PK80+700 AU
PK87+700 RELIANT SIDI
AHMED A MORGHAD
Les soumissionnaires non retenus ont le droit de formuler leur recours
dans les 10 jours qui suivent la date de publication de cet avis
(conformément à l'article 114 du code des marchés publics modifié
et complété).
Le Président de L'APC
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
SARL SOUHOUB
56.25
NIF
Montant
de l'offre DA
Délais
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
Soins capillaires
Préparer un sérum naturel pour nourrir et réparer les cheveux chez soi
099920074211432 45 279 000.00 45 jours
DA
Les soumissionnaires peuvent introduire leurs recours devant la commission de
wilaya des marchés publics, dans un délai de dix (10 jours) à compter de la date
de la ^publication de cet avis et ce conformément à l'article 114 du décret
présidentiel n°10/236 du 07/10/2010 compléter et modifier, portant
réglementation des marchés publics.
LE DIRECTEUR
ANEP 000 224/31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
ANEP 000 808/31
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'HABITAT ET DE L'URBANISME
OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION
IMMOBILIERE DE LA WILAYA DE MASCARA
N° identification Fiscale 099329019073902001
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS
WILAYA DE SAIDA
Numéro d'identification fiscale (NIF) : 408015000020074
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N° : 08/2016
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE
- L'office de Promotion et de Gestion Immobilière de Mascara sise à Rue Sidi Kada
Belmokhtar Zone 8- Wilaya de Mascara, lance un avis d'appel d'offres national restreint
pour l'achèvement des travaux en TCE sans VRD des 15/80 logements publics locatifs à
KHALOUIA (programme Quinquennal 2010-2014).
LOT N°04 : Bloc " B4 " de 15 logements F3 en R+4.
Conformément aux dispositions de l'article 49 alinéa 2 du décret présidentiel
n°10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, la wilaya
de Saida, Direction des Travaux Publics, informe l'ensemble des
soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres national restreint
N°18/2015 pour :
- Seules les entreprises possédant un certificat de qualification et de classification
professionnelle de catégorie (01 et plus) activité principale ou secondaire en (bâtiment)
peuvent retirer le cahier des charges auprès de la direction de l'office de promotion et de
gestion immobilière de Mascara sise à Rue Sidi Kada Belmokhtar Zone 8- Wilaya de
Mascara, contre paiement des frais de reproduction fixés à (2000 DA) non remboursables.
- Les offres, accompagnées des pièces et documents et en cours de validité, tels qu'exigé
par le cahier des charges, doivent être présentées dans deux (02) enveloppes distinctes :
-REHABILITATION DU CW 12 SUR 12 KM DU PK 02+000 AU PK
14+000
NK 5.522.3.262.120.11.03
- Une enveloppe contenant " l'offre technique "avec l'ensemble des documents exigés dans
le cahier des charges
- Une enveloppe contenant " l'offre financière " comprenant les pièces recquises par le
cahier des charges.
Les documents et les pièces recquises sont ceux exigés à l'article 09 page 10 des
instructions aux soumissionnaires du cahier des charges.
Les deux enveloppes doivent parvenir sous pli anonyme et fermé à l'adresse suivante :
A
MONSIEUR LE DIRECTEUR GENERALE DE L'OFFICE DE PROMOTION
ET DE GESTION IMMOBILIERE DE MASCARA
" SOUMISSION A NE PAS OUVRIR "
AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT N° : 08/2016
Lancé et parus aux quotidiens :
- en date du 07/12/2015 et le régional
tribune des lecteurs 08/12/2015 - BOMOP qu'a l'issue des travaux de la
commission d'évaluation des offres. L'entreprise suivante a été retenue :
Intitulé du projet
REHABILITATION DU
CW 12 SUR 12 KM DU
PK 02+000 AU PK
14+000
- pour l'achèvement des travaux en TCE sans VRD des 15/80 logements publics locatifs à
KHALOUIA (programme Quinquennal 2010-2014).
La date de dépôt des offres est fixée au 15ème jour avant 13 heure, à compter de la date de
la première parution de l'avis d'appel d'offres dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP.
L'ouverture des plis est prévue le même jour de dépôt des offres à 14 heures, les
soumissionnaires sont invités à y assister
Si la date de dépôt et d'ouverture des offres coïncide avec un jour férié ou un jour de weekend celle-ci est reportée au jour ouvrable suivant aux mêmes horaires auprès du siège de la
direction L'office de Promotion et de Gestion immobilière de Mascara.
La note
Références
de l'avis d'ap- Entreprise retenue technique
pel d'offres
N°18/2015
SARL STRLT
Khelifa
70.85
NIF
Montant
de l'offre DA
Délais
Critères de
choix
08 mois Conformément
et
000027078226742 1 31 114 880.00
au cahier des
07 jours
charges
DA
Les soumissionnaires peuvent introduire leurs recours devant la commission de
wilaya des marchés publics, dans un délai de dix (10 jours) à compter de la date
de la publication de cet avis et ce conformément à l'article 114 du décret
présidentiel n°10/236 du 07/10/2010 compléter et modifier, portant
réglementation des marchés publics.
LE DIRECTEUR
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
ANEP 000 588/31
6
ANEP 000 807/31
es cheveux sont
une partie très
importante de la
beauté des femmes et
cela les incite à leur
apporter tous types de
soins pour les garder en
bonne santé. Parmi eux,
on trouve le fameux
sérum, dont les composants améliorent la qualité
de la chevelure en peu de
temps.
Qu'est-ce qu'un sérum
naturel ?
Le terme sérum désigne
un produit concentré et
nutritif qui a comme principale fonction de réparer
en profondeur la peau et
les cheveux. Dans ce cas,
les formules maison sont
conçues pour protéger et
nourrir les cheveux, qui
sont souvent la partie la
plus affectée à cause des
changements brusques de
climat ou suite à l'exposi-
L
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
Critères de
choix
169201200303165 117 940 153.50 08 mois
Conformément
DA
au cahier des
charges
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
Tribune des Lecteurs - Mercredi 20 janvier 2016
Magazine
Conformément aux dispositions de l'article 49 alinéa 2 du décret présidentiel
n°10/236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, la wilaya
de Saida, Direction des Travaux Publics, informe l'ensemble des
soumissionnaires ayant participé à l'avis d'appel d'offres national restreint
N°21/2015 pour :
- Lot : RENFORCEMENT DU CHEMIN RELIANT MAAMORA A SIDI
YOUCEF SUR 8.55 KMS DU PK00+000 AU PK08+550
- Lot : RENFORCEMENT DU CW36 SUR 07 KMS DU PK80+700 AU
PK87+700 RELIANT SIDI AHMED A MORGHAD
Dans le cadre de l'opération : Renforcement en BB des CW (06,08,09,15 et
36) sur 100 KMS
NK : 5.522.3.262.120.11.03
Lancé et parus aux quotidiens :
- en date du 26/11/2015 et le régional
tribune des lecteurs 26/12/2015 - BOMOP qu'a l'issue des travaux de la
commission d'évaluation des offres. L'entreprise suivante a été retenue :
Travaux de Revêtement en BB des Voies Intérieurs
Cité 400 Logts ZAAROURA
Nature d'opération
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
tion à d'autres facteurs
environnemen-taux.
L'application de ces recettes apporte de la vitalité à
la chevelure et la protège,
pour ne pas souffrir de
dommages postérieurs.
De plus, ces formules sont
assez économiques et ne
contiennent pas de produits chimiques, ce qui fait
qu'elles n'ont aucun effet
négatif.
Le sérum pour
revitaliser les cheveux
Ce mélange d'ingrédients
crée un produit aux multiples bienfaits pour les
cheveux endommagés,
surtout s'ils souffrent de
sécheresse ou de pointes
fourchues.
4 cuillerées d'huile de
coco (60 g)
8 cuillerées d'huile de rose
(120 g)
1 récipient
Préparation
Introduisez les ingrédients
dans le récipient et agitezle pour qu'ils se mélangent
bien.
Méthode d'application
Prenez quelques gouttes
du sérum et appliquez-les
sur le cuir chevelu et les
pointes. Appliquez ce traitement chaque jour pendant 2 semaines.
Le sérum pour nourrir
les cheveux secs
Quand les cheveux souffrent de sécheresse, ils
ont tendance à paraître
opaques et il est très difficile de leur donner une
texture soyeuse et souple.
Grâce à cette association
d'ingrédients, vous pourrez commencer à les
hydrater chaque jour et à
leur apporter tous les
nutriments dont ils ont
besoin.
Ingrédients
- 2 cuillerées d'huile de
jojoba (30 g)
- 2 cuillerées d'avocat (30
g)
- 2 cuillerées d'huile de
coco (30 g)
- 1 récipient
Préparation
Versez toutes les huiles
dans un petit récipient en
verre, de préférence sombre, et agitez pour qu'elles
se mélangent bien.
Méthode d'application
Etalez une petite quantité
du mélange sur les cheveux et le cuir chevelu.
Laissez agir toute la nuit et
rincez le jour suivant avec
votre shampooing habituel. Répétez l'application
tous les jours pendant 2
ou 3 semaines.
CROQUETTES
AUX ŒUFS
Ingrédients
6 œufs
1 oignon haché
2 cuillères à soupe de persil haché
2 tranches de salami de bœuf fumé
hachées
Sauce béchamel
1 verre et demi de lait
2 cuillères à soupe de beurre
2 cuillères à soupe de farine
150g de chapelure
Sel, poivre et muscade
2 blancs d'œufs
La chapelure
Huile pour la friture
Préparation :
Faire cuire les œufs dans une casserole d'eau en
ébullition pendant 10 minutes, Écaler et râper-les. Faire
fondre le beurre dans une casserole, ajouter l'oignon et
le persil haché et laisser cuire sur feu doux en remuant
sans cesse avec une cuire en bois, assaisonner du sel,
poivre et muscade, ajouter la farine tamisée en
mélangeant vigoureusement, incorporer graduellement
le lait en fouettant vivement pour éviter la formation de
grumeaux, laisser mijoter pendant 10 minutes, retirer la
casserole du feu et laisser refroidir. Mettre dans un
saladier le bœuf fumé haché, les œufs durs hachés,
ajouter la sauce béchamel peu à peu en mélangeant
avec une cuillère en bois, ajouter la chapelure puis
mélanger à nouveau. Façonner des croquettes
régulières avec le mélange, passer-les dans le blanc
d'œufs, ensuite les enrober dans la chapelure. Faire
frire les croquettes dans un bain d'huile chaude, les
mettre sur papier absorbant.
CAKE AU CHOCOLAT
VERMICELLE
Que faire avec le jus de cornichon?
Nettoyez votre évier !
ertains aliments sont conservés dans le vinaigre. C'est le
cas des cornichons par exemple.
Pourquoi ne pas réutiliser ce vinaigre une fois le bocal terminé ?
Heureusement, il existe une astuce
pour ne pas gâcher le vinaigre plutôt que de le jeter. L'astuce est de
l'utiliser pour nettoyer votre évier.
Comment faire ?
Ouvrez une conserve. Séparez le
vinaigre des aliments. Récupérez
le vinaigre. Utilisez-le pour nettoyer
votre évier par exemple. Résultat,
le voilà ! Vous avez réutilisé le
vinaigre de votre bocal de cornichons. D'autres légumes sont
conservés dans le vinaigre comme
certaines olives ou les légumes
aigre-doux. N'oubliez pas de le
recycler aussi. Vous pouvez alors
nettoyer un évier, ou le jeter dans
vos toilettes pour les détartrer. Et
même si ce vinaigre a une petite
odeur de cornichon, ce n'est pas
grave, son efficacité est toujours
présente.
C
Ingrédients
250g de farine
150g de beurre en pommade
150g de sucre en poudre
4 œufs
2 sachets de levure pâtissière
1 sachet de sucre vanillé
Crème chantilly
50g de chocolat vermicelle
Préparation :
Travailler dans un mélangeur électrique les œufs et le
sucre en poudre jusqu'à ce que le mélange blanchisse
et devienne mousseux, incorporer la farine tamisée, la
levure et le sucre vanillé au mélange, ajouter le beurre
en pommade, travailler bien l'ensemble jusqu'à ce qu'il
devienne homogène. Verser la préparation dans un
moule à cake beurrée et farinée. Faire cuire dans un
four préchauffé à 180°C pendant 40 minutes. Vérifier
la cuisson de cake avec une lame de couteau, avant
de le sortir du four. Démouler et laisser refroidir sur
une grille, puis faire la décoration avec le chocolat
vermicelle et la crème chantilly.
19
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Quotidien national d’information
Organisée sur initiative de la société civile
Sudoku N ° 398
Mots fléchés N° 398
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
La mémoire de Hocine
Ait Ahmed revisitée
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Le défunt Hocine Ait Ahmed a préféré vivre toute sa vie pour ses idées nobles et non pas pour les pouvoirs
politiques dictateurs au dépend des aspirations démocratiques et attentes du peuple.
Par Amar CHEKAR
e mouvement associatif rend hommage au défunt Hocine Ait Ahmed
(1926-2015). Plaçant la rencontre
au-dessus de la mêlée partisanes et les
sensibilités personnelles, l'association
parole à la culture et les médias, s'est distingué par son initiative en invitant des
amis et proches du père de l'opposition
Algérienne, qui a toujours mis la en exergue, la stabilité du pays au-dessus des luttes des clans et tout pouvoir politique. "
Hocine Ait Ahmed a préféré de vivre dans
l'exile au lieu de cautionner le régime dictateur, et ce, malgré toute les offres qui lui
ont étés proposées depuis ", a-t-on révélé
dans l'entourage familiale et politique qui
ont animés la rencontre à la bibliothèque
nationale El Hamma à Alger.
Boussaad Ait Ahmed, proche de la famille
du défunt Ait Ahmed qui n'a pas pu retenir
ses larmes, souligne que depuis l'annonce
du décès de Hocine Ait Ahmed, la maison
familiale et le village natal, n'a pas décès
de recevoir des visiteurs pour se recueillir
à la mémoire du défunt.
Se préparant à la célébration du 40 é jours
comme le veut la tradition est conformément aux attentes du défunt, Boussaad
qui ressemble de manière grandiose à la
sagesse morale et physique de son cousin, remercient vivement la jeunesse et
l'association qui a organisé la rencontre
tout en exprimant l'attachement aux principes et valeurs démocratique et humainsdéfendu par Hocine Ait Ahmed.
Les témoignages qui se sont suivi ont
montré une fois de plus, que la dimension
morale, culturelle et politique de Hocine
Ait Ahmed a dépassé tous les calculs politiques des tenants du pouvoir depuis l'indépendance du pays.
" Da l'Hocine Nath Ahmed, a vécu toutes
sa vie pour ses idées nobles au service du
peuple et non pas pour le pouvoir au
dépend des aspirations du peuple ", a-t-on
souligné.
Ayant consacré sa jeunesse pour l'indépendance nationale et après l'indépendance, il y a eu la création parti FFS en
1963 pour dire non à la trahison des
valeurs et du serrement du 1er novembre
1954 qui a déclenché la guerre continue,
contre le colonialisme Français, a suscité
un intérêt particulier, afin de tirer des
L
Mots croisés N° 398
Horizontalement
1 - Catégoriques
2 - Spécialiste en miroiterie - Bois de menuiserie
3 - Objets magiques - Petite bourguignonne
4 - Profond estuaire - Le rut les provoque
5 - Début d'ulcère - Frappe un bon coup - Sujet trés vague
6 - Impose - Il vaut bien l'étain - Poème à chanter
7 - Se dirigera - Ile atlantique - Vitesses acquises
8 - Limpidités
9 - Se rebeller comme un âne - Bien capable - Feuilleté
10- Trés importantes
Verticalement
A - Assemblée désordonnée
B - Fonder - Traditions
C - Oiseau de marais - Femelles palmipèdes
D - Pays du Golfe - Temps de règne
E - A moi - Se montre utile
F - Couguards - Manière d'être
G - Textures - Groupe de graines
H - Genre de mésange
I - Point de sortie - Authentique
J - Pouffé - Riches décors
K - Action incidente - Voie de berge
L - Appel urgent - Centaure empoisonnant
SOLUTIONS
Mots croisés N° 397
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 397
20
revient sur son souvenir avec Hocine Ait
Ahmed. " Contrairement à ce que l'on dit
de lui. En refusant de s'installer en Algérie,
Hocine Ait Ahmed, n'avait pas peur de la
mort, mais, rester en Algérie, cela veut
dire qu'il y'a démocratie en Algérie ". aindiqué Betatache, rien que pour clarifier
les choses. L'exil volontaire de Hocine Ait
Ahmed à Lausanne " veut dire le contraire
de la chose. Il n'y a pas de démocratie ",
martèle Betatache qui est revu sur le parcours du leader de l'opposition algérienne,
qui a toujours " préféré de se faire briser
que de se plier ", pour reprendre l'extrait
d'un poème qui a été lu à sa mémoire par
le poète Ahmed Salem.
Nacer Boudiaf, fils du défunt Mohamed Boudiaf
" L'histoire de Hocine Ait Ahmed
et Mohamed Boudiaf se ressemble "
Invité à assister à cette rencontre
symbolique à l'honneur du symbole de
la révolution algérienne et combat
démocratique et pacifique, Nacer
Boudiaf, affirme en marge de la rencontre. " Il y' a un grand lien entre mon
père est Hocine Ait Ahmed.Ils ont une
relation fraternelle et une grande
confiance entre eux. D'ailleurs, même
lorsque ils ont étés arrêtés durant la
guerre de libération nationale, ils étaient
côte à côte "a indiqué Nacer Boudiaf qui
ajoute "On ne peut parler de Mohamed
Boudiaf sans parler de Hocine Ait
Ahmed. L'histoire des deux personna-
ges sont les liés ", sera-t-il savoir dans
la modestie. Très présent sur les
réseaux sociaux, le fils de feu Mohamed
Boudiaf, qui a marqué l'histoire de
l'Algérie durant et après la révolution
Algérienne, n'a pas manqué d'insister
sur l'importance des messages politique
et humains qui ont étés laissés par ces
deux acteurs de l'indépendance nationale et qui refusent toujours le slogan "
zaim " qui cache la réalité des choses,
alors que c'est une guerre qui a
conduite et soutenue par le peuple
Algérien lui-même.
A.C
Tayeb Louh, à propos de la révision constitutionnelle :
" Mieux protéger les droits et libertés
des citoyens "
SOLUTIONS
Sudoku N ° 397
leçons de son parcours politiques, au
point de faire appel à l'introduction des
passages de ses écrits dans le système
éducatif nationale.
Les nombreux ouvrages qui étés publiés
par lui-même et d'autres écrivains qui parlent tous de la notion de citoyenneté et du
nationalisme, doivent trouver toutes la
place qu'ils méritent, afin de transmettre le
flambeau de la lutte politique et pacifique
en faveur d'une véritable démocratie qui
donne la parole au peuple, tout en respectant toutes les dimensions historiques et
contemporaines.
Prenant la parole, Ahmed Betatache,
ancien premier secrétaire du parti FFS,
es réformes introduites à
la constitution ont assurément garanti au citoyen ses
droits ainsi qu'elles ont protégé ses libertés, d'où leur
importance cruciale dans le
contexte de l'édification de
l'Etat de droits.
C'est ce que ressort de l'intervention faite avant-hier à
Khenchela par le ministre
de la Justice, garde des
Sceaux, Tayeb Louh ; qui a
considéré les clauses apportées au nouveau texte constitutionnel comme '' sans précédent' ', car étant " liées à
des questions fondamentales,
et visent à renforcer le pouvoir juridique qui constitue le
fondement de l'édification de
l'Etat de droit ".Et d'ajouter
L
que la profondeur des réformes touchant la justice dans
le projet de révision de la
Constitution découle du fait
que " ces réformes permettent la protection des droits,
et des libertés des citoyens
d'une part, et le renforcement
du pouvoir juridique, qui
constitue le fondement de
l'édification de l'Etat de droit,
d'autre part ", a-t-il estimé.
A l'occasion de l'inauguration
du siège provisoire de la
Cour de justice de
Khenchela.
M. Louh, a
tenu bien à éclaircir des
aspects ayant fait objet de
supputations, de part, et d'autre , pour affirmer que " le
contenu du nouveau code de
procédure pénale qui, entre
autres dispositions, attribue
désormais au juge, au lieu du
procureur de la République,
la prérogative de placer, ou
non un suspect sous mandat
de dépôt ",a-t-il explicité.
Cet éclaircissement intervient
comme une réplique à ceux,
qui ont jugé insignifiantes les
modifications apportées au
texte de la constitution.
D'autres sont allés jusqu'à
tenter de le dénuder de tout
contenu, en qualifiant la révision comme étant " une
manœuvre politicienne visant
la restriction du champ de
l'opposition, et de personnaliser, et monopoliser le pouvoir en le situant en dehors
des formes constitutionnelles
universelles, en l'occurrence
5
sa forme ambigue entre le
présidentiel et parlementaire
", a -t-on commenté.
Louh a également souligné
que ces mesures traduisent
un ''intérêt accru pour les
droits et libertés des individus'', et sont, en outre, ''en
adéquation avec les critères
internationaux en vigueur
dans tous les pays développés''.
Le ministre de la Justice avait
auparavant présidé, au siège
provisoire de la Cour, la
cérémonie d'installation de
Smaïl Benamara, et Foudhil
Lakehal dans leurs fonctions
respectives de président, et
de procureur général de la
Cour de Khenchela.
Synthése/ H.M
Mercredi 20 janvier 2016
Violence
contre les enfants
Des chiffres
effrayants
PAR AMEL.SENOUSSI.
Les violences sexuelles
contre les enfants sont une
grave violation des droits de
l'enfant. Pourtant, c'est une
réalité mondiale à travers tous
les pays et les groupes
sociaux.
Elles prennent la forme d'abus
sexuels, de harcèlement, de
viol ou d'exploitation sexuelle.
Elles peuvent se produire à la
maison, dans les institutions,
à l'école, sur le lieu de travail,
à la fois dans les pays en
développement et à contexte
d'urgence.
Lors de la présentation du
bilan des activités de la police
judiciaire de la région centre,
M. Rabah Mahmoud, l'inspecteur régional de police. A précisé que 1.146 enfants
avaient été victimes de violence en 2015 dans les 11
wilayas du centre contre
1.210 cas en 2014, ajoutant
que 309 agressions sexuelles
avaient été enregistrées au
cours de la même période
contre 363 cas en 2014. 653
enfants en danger moral ont
été recensés en 2015 contre
725 cas en 2014, selon le
bilan.
Le nombre d'atteinte aux
droits des enfants est en
baisse pour l'exercice 2015,
mais reste à un niveau élevé.
La plupart des enfants et des
familles ne rapportent pas ces
cas d'abus et d'exploitation de
peur d'être stigmatisés, par
crainte, et par manque de
confiance envers les autorités.
La tolérance sociale et le
manque de sensibilisation
contribuent également à la
sous-déclaration de ces faits
concernant la stratégie de la
Sûreté nationale pour sécuriser les lieux public, MM.
Rabah Mahmoud, il a souligné que des équipes avaient
été mobilisés depuis l'entrée
en service du Métro et du
tramway d'Alger pour assurer
la sécurité des voyageurs et
des infrastructures, rappelant
que 240.700.000 personnes
avaient utilisé ces deux
moyens de transport en 2015.
270 postes de police ont également été mobilisés pour
assurer la sécurité des estivants en 2015 dans les
wilayas d'Alger, de Tizi
Ouzou, de Boumerdes et de
Chlef.
En outre, Les équipes de
Sûreté ont accompagné
350.000 familles concernées
par le relogement dans la
capitale en 2015, a-t-il affirmé,
précisant que des postes de
police seraient installés dans
les nouveaux quartiers en
2016.
Au sujet des parkings anarchiques, le responsable a fait
état de l'arrestation de 1.350
jeunes, soulignant que les
services de la wilaya d'Alger
réfléchissait à des mesures
pour organisé et encadré
cette activité.
A.S
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
ADE de Tizi Ouzou
La colère monte
Par Roza Drik
Par Doudou Abdelaziz
es chauffeurs de taxi
et des bus de la station de Caroubier affichent leur mécontentement et
impatience, suite à l'augmentation du prix du carburant
(application de la loi 2016), et
par conséquent n'écartent
pas de leur coté une augmentation
des prix des
Tickets de transport dés le
mois prochain, dans le cas
ou le ministère de transport
tarde toujours à rendre sa
réponse notamment en ce qui
concerne la grille de la nouvelle tarification. Tels ont été
les propos de M. Abdelkader
Boucherit, président de la
Fédération nationale du
transport des voyageurs et
des marchandises affiliée
(UGCAA) et membre de la
commission interministérielle
chargée de l'étude des prix. "
Si la tutelle ne rend pas rapidement sa réponse ces joursci je crains que le pire se produire dans les prochains jours
ou il y aura une anarchie
totale dans la fixation du prix
du voyage, a avertit M.
L
Abdelkader Boucherit joint
par
nos
soins
hier.
L'intervenant nous a expliqué
bel et bien que lui-même
figure et fait parti des membre
de cette commission interministérielle chargé d'étudier la
grille de la nouvelle tarification, depuis le début de ce
mois, déplorant le laxisme du
ministère de tutelle qui à son
avis, tarde à leur répondre,
pour rendre public la nouvelle
grille de tarification. Selon lui
cette situation va crée l'anarchie et d désorganiser le secteur, ou moment ou l'impact
de la Loi de finance 2016 ,
commence à sentir, a-t- il
encore mis en garde. D'après
lui, il était question d'examiner des propositions qui permettraient de mettre en place
des mécanismes convenant
à toutes les parties. La fédération avait avancé la proposition de réduire de 40 à 50%
les impôts impartis à ce secteur ainsi que la réduction de
la taxe mensuelle de 3 500
dinars, à laquelle sont
astreintes les entreprises de
transport usagers des gares
routières. En Outre " La fédé-
ration a proposé une augmentation de 10 % pour réajuster les prix pour les transporteurs privé, nous attendons la réponse du ministère
pour prendre la décision qui
convienne.
Toutefois l'intervenant a affiché ses craintes dans le cas
ou le ministère de transport
ne satisfait pas dans les
délais leur plate forme de
revendication. Le ministre
des transports Boudjemaa
Talai nous a rassuré en affirmant que des mesures d'accompagnement seront prises
au profit des transporteurs
privés pour "minimiser l'impact des augmentations" des
prix des carburants, mais
jusqu' à maintenant on voit
rien venir. A ce sujet l'intervenant s'est interrogé si ce
retard n'est pas lié au paramètre de la mixité de la station de Caroubier ou les
transporteurs des secteurs
public et privé siègent et activent au même endroit, a t- il
martelé ? Poursuivant sa missive, l'intervenant a précisé
que les transporteurs privés
ne bénéficient d'aucune aide
ou subvention à l'opposé des
transporteurs publics qui
bénéficient
annuellement
d'un soutien de l'état sous
forme d'aide financière ce
qu'ils leur permettent d'amortir les charges et amoindrir les
pertes, a -t- il encore
condamné. Mais cela explique, selon lui en toute évidence l'hésitation de la tutelle
de fixer dans la précipitation
de nouvelle tarification qui
sera profitable pour les uns et
moins bonne pour d'autres.
Pour l'instant la plupart des
chauffeurs de taxi et des bus
ont augmenté le prix entre 50
et 100 Da, selon les destinations, qui renvoient à l'arrêté
interministériel n°2503 du 29
décembre 2012, nous a
expliqué
M Abdelkader
Boucherit. En attendant la
réponse du ministère du
transport, les usagers, se
demandent si cette augmentation devra être suivie d'une
amélioration de la prestation,
un véritable problème que les
habitués du transport urbain
et inter-wilayas ont toujours
déploré.
D.A.
Ils protestent contre le non-respect des engagements du DG de Sonelgaz
Les citoyens marchent à Draa Ben Khedda
Par Roza Drik
es habitants de la cité
Chaba de Draa Ben
Khedda, à une dizaine de km
à l'ouest de Tizi Ouzou, ont
organisés, dans la matinée
d'hier, une marche vers le
siège de la daïra pour protester contre le non-respect
des engagements du DG de
Sonalgaz, pris lors de la réunion de juillet dernier. Menus
de banderoles sur lesquelles
on pouvait " Halte au chantage du Directeur de
Sonelgaz- Arrêt immédiat
des poursuites judiciaires
contre les citoyens- Le directeur de Sonalgaz n'a pas
honoré ses engagements !"
Pour les délégués de la cité
"le problème refait surface
sept mois après malgré les
garanties données et avancées par l'APC de DBK et
L
l'APW de Tizi-Ouzou dès le
premier mouvement de protestation". Lors de cette réunion, officielle à plus d'un
titre, des mesures ont été prises en présence des parties
concernées.
A cet effet, il a été arrêté : "
Les sources de financement
au devis établi par la
Sonelgaz qui s'élève à plus
de 15 milliards de DA pour la
rénovation du réseau de gaz
de la cité Chaba ont été
débloquées conjointement
par l'APC (500 millions de
centimes, dans un premier
temps) et l'APW (500 millions de centimes) et le reste
du devis, 500 millions de
centimes est différé sur 2016
" (copie du PV de réunion
remise). Les quatre parties
ont convenu à suivre cette
démarche et les délégués de
la cité ont insisté et exigé à
4
ce que le directeur de
Sonelgaz retire les poursuites judiciaires des citoyens
convoqués par la justice
Le PV ajoute :" Suite à quoi
et durant cette même réunion,
le
directeur
de
Sonalgaz s'est engagé à retirer les plaintes engagées à
l'encontre des citoyens de la
cité Chaba ". Depuis cette
réunion, les délégués ont
demandé une entrevue avec
le directeur de la sonalgaz : "
celui ci n'a pas donné de
suite". Le directeur de la
sonelgaz fait volteface "pire
encore, aujourd'hui, il veut
nous contraindre à débourser une somme de 15 000
DA par résident alors que le
montant total du projet a été
atteint et arrêté"(...) " Ce que
les résidents de la cité refusent de verser et crient au
chantage tout en dénonçant,
à travers cette marche, les
desseins inavoués du directeur de la sonalgaz" nous
avancent les délégués abordés en présence de nombreux chefs de famille exaspérés par le revivement des
propos d'un responsable
d'une structure publique qui
n'honore guère l'administration.
Une délégation a été reçue
par le nouveau chef de
Daïra, en présente de la
représentante de Sonalgaz.
Très bonne nouvelle pour les
citoyens, l'un des délégués
nous informe des résultats
de la réunion: "La Sonalgaz
s'engage à annuler le versement des 15 000 DA. Le projet sera terminé le 18 février
2016 et à partir du 19 février
2016, toutes les plaintes
déposées seront retirées !"
R.D.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
Les transporteurs en commun et les chauffeurs
de taxis face à la hausse des prix du carburant
Grève illimitée
des travailleurs
Une grève illimitée a été enclenchée
hier par les travailleurs ADE de l'unité de
Tizi Ouzou suite à la réponse du Directeur
de l'unité, qui apparemment n'a pas satisfait les travailleurs. Devant le portail fermé
de l'ADE, les nombreux travailleurs se
sont amassés et les commentaires laissaient libre cours : " Nous voulons améliorer nos conditions socioprofessionnelles et
nos responsables veulent gagner du temps
!" nous avance-t-on. Des banderoles fixées
aux murs de l'entrée de la direction de
l'unité de l'ADE de Tizi-Ouzou sur lesquelles on pouvait lire " Nous n'avons pas de
syndicat national ADE "- " Non à la discrimination "- " Nous refusons de servir de
marche pied "- " Pour la sauvegarde du
service public de l'eau "
Une plateforme de revendications est scindée en deux volets à savoir : le volet social
et le volet relatif aux conditions de travail.
Le premier volet s'étale sur pas moins de
quatorze points dont : l'établissement des
décisions de promotion et les mises à
niveau dans les délais réglementaires
conformément au travail des commissionsRégularisation des travailleurs qui occupent des postes de responsabilités sans
décision avec effet rétroactif -Définition des
taches de chaque travailleur ainsi que les
prérogatives des responsables des structures et établissement des fiches de poste
-Etude des cumuls des congés ( traiter et
assainir la situation)- Prise en charge des
travailleurs victimes d'accident de travailFormation pour tous- Informer la section
syndicale par écrit de la gestion des
conflits- Prise en charge de la gestion et
l'évolution des carrières des travailleurs et
assurer la protection des dossiers au sein
de la structure des ressources humaines Réhabiliter les travailleurs sanctionnés
arbitrairement ou licenciés par abus. Au
volet " conditions du travail " , nous relevons sept points signalés par les travailleurs, à savoir : dotation des structures de
tous les moyens nécessaires - dotation des
travailleurs par des tenues de travail - dotation des structures en matériel, en moyens
de chauffage et de climatisation , aménagement et réhabilitation des sièges des
structures commerciales et techniques de
la wilaya, renouvellement des équipements
informatiques, de mobilier de bureau et du
parc roulant . Ainsi, à la lecture de cette
plate forme de revendications, il nous est
permis de poser la question suivante : "
Comment fonctionne l'ADE ? ". Sur le terrain, c'est une autre paire de manche.
L'ADE est dépassée. Elle travaille avec les
moyens de bord. Les fuites d'eau, par
exemple, tardent à être réparées faute de
moyens matériels et humains laissant des
quantités de ce liquide qui devient, de nos
jours, de plus en plus précieux et rare,
plus qu'avant, partir dans la nature. Dans
sa réponse du 07 Janvier 2016, le directeur
de l'unité tente de calmer les esprits et "
porte à la connaissance des travailleurs
que l'administration de l'unité fait tout son
possible pour satisfaire ces doléances " la
commission paritaire des promotions dont
la section syndicale est membre a finalisé
le dossier qui est soumis à la hiérarchie
pour approbation. Les décisions concernant les personnels de maîtrise et d'exécution sont en voie de finalisation et seront
prises en charge au niveau de l'unité. Les
carrières seront étudiées avec célérité et
diligence ". Le directeur approuve que
l'ADE travaille avec beaucoup de difficultés
et le service public dépend de disponibilités financières mais assure les travailleurs
: " nous restons à l'entière disposition de
notre mission commune qui est prospérité
d notre collectif, de notre unité et du service public de qualité ". A l'heure où nous
écrivions notre article, une réunion se
poursuit avec les différentes parties : direction de l'Unité, représentant de la direction
nationale, UGTA, Inspection du travail TiziOuzou.
R.D.
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat Min
Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Les experts :
Cyber
21:45 : Les experts :
Cyber
22:35 : Les experts :
Cyber
23:25 : Les experts
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck à
la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Flic,
tout simplement
22:30 : Folie passagère
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 : Homeland
10:05 : Homeland
10:50 : La cour de Babel
Mercredi 20 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
12:25 : La nouvelle
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Patron incognito
22:40 :Patron incognito
21
Les experts : Cyber
Ryan et Mundo sont envoyés à New York où la direction
d'un hôtel situé à proximité de l'ONU craint d'avoir été
victime d'une intrusion. Des informations confidentielles
détenues par de hauts dignitaires pourraient avoir été
piratées. Peu après leur arrivée, le corps d'une jeune
femme est retrouvé dans une chambre de l'établissement.
Étonnamment, tout indique que la victime était encore en
vie trois jours après l'heure officielle de sa mort.
Sur France 2 - 20h55
Flic, tout simplement
En 1994, la commissaire divisionnaire Martine Monteil
est la première femme nommée à la tête
de la prestigieuse brigade criminelle. Profondément
marquée par le meurtre d'une jeune femme,
elle s'est fixé comme priorité absolue de traquer
ce dangereux psychopathe. Pour mettre toutes les
chances de son côté, elle entreprend de faire collaborer
des services parfois rivaux. Son but : imposer la
création d'un fichier des empreintes ADN pour
confondre le meurtrier.
Sur M6 - 20h55
Patron incognito
Directeur du développement de l'enseigne de restauration
« Le Patacrêpe », spécialisée dans les crêpes maison, Axel
Mahdessian, 28 ans, a accepté une immersion incognito au
cœur de l'entreprise fondée par son père, Serge
Mahdessian. L'expérience se fera sous le regard de celui-ci
afin qu'il puisse vérifier si son fils est en mesure de lui
succéder. A Nîmes, Axel passe une journée en cuisine aux
côtés de Younès. Puis direction Mulhouse, où le patron
s'essaie au métier de serveur auprès de Marlène, 19 ans.
Enfin, Axel se rend à Lille pour être formé par Eddy, 25
ans, au poste de chef de partie.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Mercredi 20 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Gaïd Salah revient en termes dithyrambiques sur l'opération de Tiguentourine
M I E U X V A U T E N R I R E…
Un acte brave et héroïque
Le vice-ministre de la
Défense nationale, chef
d'état-major de l'ANP,
Ahmed Gaïd Salah, a
souligné, lundi, que la
nature des défis que l'ANP
doit relever consiste à
oeuvrer "inlassablement"
à cerner les exigences
d'un "accompagnement
actif" des évènements et
évolutions militaires à
caractère géostratégique
et géopolitique.
l poursuit ses visites aux
régions militaires où il procèdera à compter de lundi à
une visite de travail et d'inspection à la 4ème RM à Ouargla,
"en vue de s'enquérir de la disponibilité opérationnelle des unités de l'armée et raffermir les
efforts de contact direct avec les
éléments
de
nos
forces
armées", indique un communiqué du ministère de la Défense
nationale. "De cette optique, se
manifeste la nature des défis
que l'armée doit relever, qui ne
sont autres que d'oeuvrer inlassablement et à tous les niveaux
à cerner les exigences d'un
accompagnement actif des
prompts évènements et évolutions militaires à caractère géostratégique et géopolitique", a
indiqué le chef d'état-major de
l'ANP. "Ce sont des objectifs si
importants qui nous requièrent,
aujourd'hui, de fournir des
efforts laborieux et continuels
sur plusieurs plans, pour atteindre les ambitions tracées par
notre Armée et notre pays, à
savoir essentiellement l'accomplissement entier, voire irréprochable, dans toutes les conditions et les circonstances, des
grandes et sensibles missions
constitutionnelles dont elle est
en charge, en parfaite conformité avec la politique de la
défense nationale et l'impératif
I
É ditorial
de renforcer ses fondements et
ses principes", a-t-il relevé.
"Concrétiser ces objectifs nobles
et légitimes et consolider leurs
tenants et exigences au sein de
nos forces armées, mobilisées
dans tous les recoins et le long
de nos vastes frontières, est une
responsabilité grande et loin
d'être aisée, dont le mérite
revient précisément et essentiellement, après Allah, ToutPuissant, à la ferme détermination des éléments militaires qui
accomplissent leur devoir national avec grande ténacité, fidélité
et abnégation. Un esprit professionnel et responsable que nous
saluons et des contributions
opérationnelles et efficaces
dans l'effort global qui ne sont
jamais assez remerciées", a-t-il
souligné. Il a consacré sa première journée de visite à la rencontre des éléments des unités
déployées le long de la frontière
sud-est du pays, notamment celles implantées à Debdeb, au
secteur
opérationnel
d'In
Amenas, où il a suivi une présentation sur le secteur de compétence et s'est enquis des
préoccupations et des intérêts
des éléments qui ont affirmé leur
"immuable et continuel engagement à faire face à toute menace
à l'égard de la sécurité et la souveraineté du pays". Il a également rendu hommage aux
efforts fournis par ces hommes
ainsi qu'à leur veille permanente
à la sauvegarde de la sécurité et
la stabilité du pays. Il a, en outre,
donné des instructions et des
orientations générales visant,
dans l'ensemble, à optimiser
continuellement les performances. Au siège du commandement du secteur opérationnel
d'In Amenas, et en compagnie
du
général-major
Cherif
Abderrezzak, commandant de la
4ème RM, il a tenu une rencontre avec les cadres et les éléments des unités déployées
dans ce secteur, où il a prononcé une allocution d'orientation, suivie via visioconférence
par l'ensemble des unités, dans
laquelle il a rappelé l'"importance de cette rencontre qui
s'inscrit dans le contexte de l'intérêt suprême qu'accorde le
haut commandement à la préparation au combat des forces
armées et aux efforts résolus et
continuels pour un accomplissement irréprochable des missions
constitutionnelles dont l'ANP est
en charge". A trois ans de l'opération
héroïque
de
Tiguentourine, il a mis l'accent
sur la nécessité de "renforcer le
dispositif de défense et de protection du site gazier". Il a également réitéré "l'intérêt
qu'il accorde personnellement à
la reconnaissance et à la grati-
tude à tous ceux qui ont participé à la réussite de cette opération militaire remarquable sur
tous les plans et qui ont pu, par
leur sacrifice et leur patience,
sauver ce site stratégique". "A
trois ans de l'opération héroïque
de Tiguentourine, qui a été
minutieusement suivie par le
président de la République, chef
suprême des forces armées,
ministre de la Défense nationale, il nous appartient,
aujourd'hui, en cette honorable
occasion, de réaffirmer notre
intérêt de manifester nos
expressions de la plus haute
estime, du respect et de la gratitude pour tous ceux qui ont eu
l'honneur de la mener du début
à la fin, avec toute volonté,
détermination et abnégation,
qu'il s'agisse des unités de l'armée ou des différents autres
corps de sécurité, et ont contribué résolument et fermement à
sa réussite, dans des conditions
exceptionnelles", a-t-il souligné.
Le général de corps d'Armée a
salué, en cette occasion, "la solidarité du peuple avec son armée
durant cette opération de qua-
lité, renforçant ainsi davantage
la cohésion entre le peuple et
son armée". "Il est également de
mise de souligner que l'opération brave et de qualité de
Tiguentourine a trouvé bon écho
à l'échelle nationale, puisqu'elle
était le sujet des préoccupations
de l'ensemble des franges du
peuple, de plus en plus fier de
son armée et plus attaché à elle,
éprouvant plus que jamais de la
quiétude pour son pays,
aujourd'hui et demain", a-t-il
noté. "Faisant ainsi de l'armée la
digne héritière de l'ALN, et motivant ses éléments à persévérer
dans la conjugaison de l'accomplissement de ses missions
constitutionnelles, y compris la
lutte inlassable des résidus terroristes, avec la poursuite, voire
la multiplication de l'effort de
développement de son corps de
bataille, au service du pays et
l'assurance d'un futur serein", at-il soutenu. La visite à la 4ème
RM se poursuivra à d'autres unités et par d'autres rencontres
avec les cadres et les éléments
de la région.
R.N.
Lutte contre le terrorisme et le grand
banditisme
Nouvelle saisie
d'armes
es armes et une quantité
de munition ont été récupérées par l'armée ce lundi
dans la région de Tamanrasset,
a indiqué hier un communiqué
du ministère de la Défense
nationale. " Un détachement
relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset/6e Région
militaire a récupéré, le 18 janvier 2016, suite à une patrouille
de reconnaissance au sud de la
ville de Tamanrasset, un pistolet mitrailleur de type kalachnikov, un fusil de type MAS-36 et
une quantité de munitions 129
D
balles ", précise le MDN.
D'autre part, les éléments de
l'ANP ont arrêté quinze contrebandiers à Tamanrasset, Bordj
Badji Mokhtar et In Guezzam
où ils ont saisi " des moyens de
détonation, trois camions, deux
véhicules tout-terrain, trois
motos, trois détecteurs de
métaux, et une quantité de
57,65 tonnes de denrées alimentaires ". À Tlemcen, des
Gardes-frontières ont arrêté
deux autres contrebandiers et
ont récupéré 600 litres de carburant.
Qu'importe si, chemin faisant, l'Etat s'évertue, comme
on dit dans notre jargon, à ajouter de l'eau, beaucoup
d'eau, à l'immense océan. Cela donne lieu à des cenANEM a-t-elle vraiment aidé, sinon à
taines de milliers d'emplois fictifs. Les bénéficiaires de
résoudre, du moins, à réduire sensiblement la problématique du chômage en Algérie ? C'est ce que tentent la formule ANEM auraient tout aussi bien pu disposer simplement d'une allocade nous faire accroire les dirigeants et promoteurs de cette formule. Les cho- tion-chômage au lieu de servir d'alibi à ces inexplicables et interminables aides
ses sont pourtant loin d'être aussi simples qu'elles sont supposées le paraître. apportées à des patrons insatiables. Ce perpétuel assistanat ne profite même
pas aux bonnes personnes. Et, contrairement à ce que
L'idée de départ était d'une noblesse décond'aucuns tentent aussi de nous faire accroire, l'ANSEJ,
certante de candeur. Déconcertante, car il eut
" Au lendemain des émeutes dites de l'huile et du
non plus, n'a pas du tout aidé à résorber la problématifallu que les patrons jouassent el jeu, ce qui
que du chômage ni à mettre en place un dense tissu
n'a pratiquement jamais été le cas. Il était
sucre, l'Etat, plus paniqué et fragilisé que jamais,
question que tout employeur créateur de
avait ouvert les vannes à l'ANSEJ et à la CNAC. Un industriel, composé de micro-entreprises compétentes,
concurrentielles et capables d'aider le pays à en finir
richesse et d'emplois, désirant s'agrandir, augargent fou a été distribué à l'emporte-pièce. Il a
menter sa production, en améliorer la qualité,
surtout servi à l'achat de fourgons, de bus et même de avec sa dépendance de la rente pétrolière. Au lendedevenir concurrentiel aussi bien en interne
machines fantômes pour des projets bidon. Beaucoup main des émeutes dites de l'huile et du sucre, l'Etat,
plus paniqué et fragilisé que jamais, avait ouvert les
qu'en externe et devenir un atout de plus pour
de bénéficiaires réclament aujourd'hui l'amnistie.
vannes à l'ANSEJ et à la CNAC. Un argent fou a été
le tissu industriel national, puisse en bénéfiQu'ils l'obtiennent ou pas importe bien peu. Ce qui
distribué à l'emporte-pièce. Il aura surtout servi à l'achat
cier. En sus de la formule ANDI qui permet à
compte, c'est que ces formules sont un fiasco quasi- de fourgons, de bus et même de machines fantômes
ces opérateurs de payer moins d'impôts, bénégénéral et que le pouvoir persiste dans l'erreur ".
pour des projets bidon. Beaucoup de bénéficiaires
ficier de sérieuses ristournes dans leurs imporréclament aujourd'hui l'amnistie. Qu'ils l'obtiennent ou
tations de machines et autres, les emplois supplémentaires nécessaires au développement sont pris en charge par l'Etat. En pas importe bien peu. Ce qui compte c'est que ces formules sont un fiasco
théorie, mais en théorie seulement, tout patron était supposé bénéficier de quasi-général, mais le pouvoir persiste dans l'erreur. A croire que même nos
cette aide précieuse uniquement le temps que le projet soit mené à bien, avant ministres (certains d'entre eux, du moins) auraient été embauchés dans le
de prendre à son compte ces nouveaux emplois créés. Quitte à en ramener cadre de l'ANEM… ce qui ne veut pas dire, forcément, que les bénéficiaires de
d'autres grâce à cette même ANEM. Or, cela n'est pratiquement jamais le cas. cette formule soient les moins bons ou les moins méritants… mais les moins
Les patrons prennent pour une " providence inespérée " cette aide de l'Etat. Ils payés, si…
M. A.
s'en délectent et ne veulent surtout pas que les choses changent un jour.
L'
Par Ali Oussi
Mirage à l'horizon
2
Mercredi 20 janvier 2016
Quotidien national d’information
- Les ministres des Affaires étrangères
des 28 Etats membres de l'Union européenne (UE) ont déclaré à Bruxelles
que, je cite, " les implantations de
colonies juives sur les territoires palestiniens étaient illégales dans le cadre du
droit international, constituent un obstacle à la paix et risquaient de rendre
impossible une solution basée sur deux
Etats ".
- Sans blague ! Donc, des sanctions
contraignantes vont être prises à l'encontre de l'entité sioniste ?
- Je ne pense pas, non.
- Alors, des pressions économiques,
diplomatiques, militaires et autres vont
être exercées contre cette entité raciste,
illégale et terorriste afin qu'elle révise
son comportement criminel ?
- Je ne le pense pas non.
- Alors, pourquoi avoir fait cette déclaration ?
- D'abord, elle a été obtenue à l'arraché.
- Et ?
- Les Européens ont juste voulu se donner bonne conscience. Ils n'en continueront pas de sacrifier le peuple
palestinien sur l'autel de leur allégeance au lobby sioniste mondial.
- Finalement, la conscience des dirigeants européens est à très bon marché.
- Celle des dirigeants arabes est carrément bradée. Même gratos, personne
n'en veut…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
514 666 étrangers
entrés en Algérie
en 2015
as moins de 514 666 étrangers
sont entrés en Algérie en 2015
contre 459 065 en 2014, a révélé
l'inspecteur régional de police de la
région centre, Rabah Mahmoud.
Présentant le bilan des activités de la
Police judiciaire (PJ) et de la Sûreté
publique des wilayas du Centre en 2015,
le responsable a précisé que 514 666 personnes étaient entrées en Algérie en 2015,
dont 509 639 via l'aéroport international
Houari-Boumédiène et 5 027 autres via le
port d'Alger. Concernant les activités de
la police au niveau de l'aéroport international Houari-Boumédiène et du port
d'Alger, le responsable a fait état de l'arrestation de 21 personnes recherchées.
P
Mobilis couvre les 48 wilayas du pays
L'
opérateur de téléphonie
mobile
Mobilis
a
annoncé lundi, dans un communiqué, la couverture de l'ensemble des wilayas du pays
avec son réseau 3G++, après
l'extension de son service aux
neuf wilayas restantes. Avec six
millions d'abonnés, Mobilis
couvre, ainsi, " toute l'Algérie " avec son réseau 3G++ après le lancement de son service sur les wilayas supplémentaires, à savoir Mila, Mostaganem, Mascara, El-Bayadh,
Tindouf, Naâma, Aïn-Témouchent, Saïda et Tissemsilt, précise le communiqué.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
" Les détenus américains
en Iran auraient été libérés
même sans la levée des
sanctions imposées à
Téhéran par Washington ",
John Kerry, secrétaire
d'Etat.
Tout comme il n'existe
franchement pas de
hasard en politique, on
n'en finira pas de dire
que " qui se justifie "
s'accuse forcément.
" Les meilleures relations
existent entre les polices
algérienne et française ",
Jean-Marc Falcone,
directeur général de la
police nationale française.
Dans ce cas, les bandits
sévissant entre les deux
rives n'ont qu'à bien
se tenir. Avis !
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
AVALANCHE DANS LES ALPES EN FRANCE
CINQ MILITAIRES TUÉS
Cinq militaires français ont péri ce lundi et six autres blessés
dans une avalanche dans les Alpes françaises, alors qu'ils
s'entraînaient hors piste, ont annoncé des sources policières. Au
total onze skieurs ont été emportés sur un groupe d'une
cinquantaine de militaires, à environ 2.000 mètres d'altitude, à
Valfréjus. Trois hélicoptères ont été engagés dans les
recherches, menées par les unités de police spécialisée de
secours en montagne. Cinq maîtres-chiens et trois médecins
étaient aussi présents sur place.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Quotidien national d’information
ÈME
8
ANNÉE - N° 2096 - MERCREDI 20 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
Visite de la présidente maltaise en Algérie
Pour un partenariat mutuellement bénéfique
a visite de la présidente de Malte,
Marie Louise Coleiro Preca, hier, à
Alger, aura été une occasion de
raffermir davantage les relations politiques entre les deux pays et consolider
les efforts en cours pour mettre sur pied
des partenariats économiques mutuellement bénéfiques.
La visite de la présidente maltaise en
Algérie, à l'invitation du président
Bouteflika, permettra de "consolider les
efforts des deux pays pour mettre sur
pied des partenariats économiques
mutuellement bénéfiques, en prévision
de la prochaine réunion de la commission
mixte de coopération, qui se déroulera
dans le courant de ce semestre". Les
entretiens entre les deux chefs d'Etat permettront également à l'Algérie et à Malte
de "partager leurs vues et analyses sur
les questions internationales, notamment
dans l'espace méditerranéen, ainsi que
sur les relations entre notre pays et
l'Union européenne". Le Premier ministre
maltais, Joseph Muscat, avait exprimé
lors de sa visite en novembre dernier à
Alger, la volonté de son pays de développer sa coopération avec l'Algérie dans
divers domaines, précisant partager l'approche algérienne en matière de coopé-
L
ration bilatérale, consistant à arrêter un
nombre de secteurs d'activités prioritaires
et d'y encourager la mise en place de partenariats mutuellement bénéfiques. Il
avait assuré vouloir créer les conditions
nécessaires, politiques et économiques,
pour aider les opérateurs des deux pays
à investir, affirmant que les deux économies avaient des complémentarités à
développer. Lui emboîtant le pas, le
ministre maltais des Affaires étrangères,
George William Vella, avait affirmé que la
relance en 2016 de la commission mixte
renforcerait les liens politiques et optimiserait les échanges économiques entre
les deux pays. "Avec la redynamisation
entre janvier et février 2016 de la commission mixte, dont les activités ont été
gelées en 1988, les deux pays vont se
doter d'un cadre qui leur permettra de
renforcer l'aspect politique de leurs relations", avait-il déclaré. Pour sa part, le
Premier ministre Abdelmalek Sellal avait
exprimé la volonté politique de l'Algérie et
de Malte de bâtir un partenariat de coopération "renforcé", basé sur une amitié
et des intérêts mutuellement avantageux.
Le Premier ministre s'était félicité de la
"progression" des échanges commer-
e groupe djihadiste diffuse la photo
de trois assaillants : des jeunes en
tenue de camouflage désert, kalachnikov dans les mains et bonnet noir sur la
tête.
Le groupe terroriste Al-Qaïda au
Maghreb islamique (Aqmi) a publié la
photo de trois membres du commando
qui a attaqué plusieurs hôtels et un restaurant vendredi à Ouagadougou, faisant 29 morts, a indiqué lundi SITE,
une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes. Selon
SITE, Aqmi a publié son communiqué
dimanche sur la messagerie Telegram
et sur Twitter, avec les photos de trois
jeunes terroristes âgés tout au plus de
25 ans, que Aqmi identifie comme alBattar al-Ansari, Abu Muhammad alBuqali al-Ansari et Ahmed al-Fulani alAnsari. Le nom " al-Ansari ", commun
aux trois jeunes hommes, désigne des
combattants autochtones dans la terminologie djihadiste. Le terme Fulani
signifie Peuls, une ethnie présente dans
une grande partie de l'Afrique de
l'Ouest, dont le Burkina Faso.
Pour rappel, dans la nuit de vendredi à
samedi, alors que l'attaque était en
cours, Aqmi avait déjà revendiqué l'opération, toujours selon SITE, en l'attribuant au groupe islamiste Al-
Au plan international, MM. Sellal et
Muscat avaient exprimé les positions de
Quinze suspects interpellés
Les éléments de la Gendarmerie
nationale ont arrêté 15 individus dont
une femme, présumés auteurs de l'incendie qui s'est déclaré, la semaine
écoulée, dans un bungalow au niveau
du complexe touristique "Azur-plage" à
Zeralda (Alger-ouest), faisant 7 morts.
"Les enquêteurs ont interpellé 15 individus âgés entre 20 et 40 ans et issus de
plusieurs quartiers d'Alger", a déclaré
lundi à la presse, le commandant par
intérim de la compagnie territoriale de la
Aqmi publie la photo des terroristes
L
POUR UNE RÉSOLUTION PACIFIQUE
DES CONFLITS
Attaque criminelle d'Azur-Plage
Attentat au Burkina
Par Kamel Zaïdi
ciaux enregistrée, ces dernières années,
entre les deux pays, mais avait souligné,
toutefois, que le niveau de ces échanges
"reste en deçà des objectifs ambitieux
que nous voulons assigner à notre coopération, particulièrement au regard de
l'importance des opportunités d'investissement et d'affaires existant entre nos
deux pays". Il avait affirmé que l'Algérie et
Malte possédaient des atouts et des
potentialités à même de garantir l'impulsion d'une dynamique novatrice de coopération bilatérale dans plusieurs secteurs qui possèdent un avantage comparatif. M. Sellal avait appelé, par ailleurs,
les entreprises maltaises à investir dans
l'industrie du raffinage du pétrole en
Algérie, et ne pas se limiter à l'importation
du pétrole brut algérien. "Se contenter de
commercialiser du pétrole n'est ni une
solution pour l'économie nationale, ni
pour l'avenir du pays", avait indiqué M.
Sellal.
Mourabitoune qui a récemment rejoint
ses rangs. Dans son nouveau communiqué, Aqmi diffuse la photo de trois
assaillants : de jeunes hommes en
tenue de camouflage désert, kalachnikov dans les mains et bonnet noir sur la
tête. Cette opération commando est "
une goutte d'eau dans la mer globale
du djihad ", affirme Aqmi, ajoutant que
les cibles vendredi soir, notamment l'hôtel Splendid, figurent parmi " les repaires les plus dangereux de l'espionnage
global dans l'ouest du continent africain
". Selon le ministre de l'Intérieur burkinabè, Simon Compaoré, les corps de
trois terroristes ont été identifiés. Mais
de nombreux témoins ont fait état de
plus de trois assaillants. Dans son communiqué, Aqmi ne mentionne que les
trois hommes dont il donne l'identité.
Lundi matin, sur le théâtre de l'attaque,
des enquêteurs, la plupart en blouse
blanche, poursuivaient lundi leur travail
de collecte d'informations et de données, épaulés par 18 enquêteurs français. L'attaque de Ouagadougou intervient à peine deux mois après celle,
similaire, perpétrée contre l'hôtel
Radisson Blu de Bamako qui avait fait
20 morts et avait été revendiquée par
deux groupes djihadistes, dont AlMourabitoune du chef terroriste Mokhtar
Belmokhtar, surnommé Belaâouar.
K. Z.
Gendarmerie nationale de Zeralda,
Samir Mekharif. "Trois véhicules et un
motocycle ainsi que des armes blanches
utilisées lors du méfait, ont été saisis", a
ajouté le même responsable.
Les
individus arrêtés seront présentés
devant le Procureur de la République
près le tribunal de Chéraga, et devront
répondre du chef d'accusation d'"incendie volontaire de biens publics et homicide volontaire".
l'Algérie et de Malte en faveur de la paix
et de la stabilité dans le monde, appelant
l'ensemble de la communauté internationale à recourir aux résolutions pacifiques
des conflits.
M. Sellal avait indiqué que l'Algérie et
Malte avaient des expériences à partager
"bénéfiquement au service de la consolidation de la stabilité de l'espace méditerranéen, qui constitue l'ancrage civilisationnel et humain de notre appartenance
commune".
Il s'était félicité que les deux pays "soient
activement impliqués dans les initiatives
de médiation pour promouvoir la paix
mais aussi pour relever le défi majeur du
terrorisme qui menace le devenir de la
communauté internationale".
"L'efficacité de la riposte à cette menace
requiert la concertation élargie dans la
définition des objectifs et des moyens
ainsi que la coordination synergique dans
l'efficacité de sa mise en oeuvre", avait-il
poursuivi.
M. Sellal avait affirmé que l'Algérie avait
mené avec succès la médiation internationale pour le Mali et poursuivait ses
efforts inlassablement pour trouver une
solution politique à la crise libyenne
basée sur le dialogue et préservant l'intégrité de la Libye. De son côté, M. Muscat
avait salué le rôle de l'Algérie dans la
quête d'une solution pacifique à la crise
libyenne.
"Nous saluons et remercions le rôle de
l'Algérie dans la quête d'une solution
pacifique au conflit dans un pays voisin et
ami qui est la Libye", avait-il soutenu.
Malte, tout comme l'Algérie, avait-t-il dit,
était favorable à la préservation de l'intégrité territoriale de la Libye et au retour de
la paix et de la sécurité dans le pays pour
permettre au peuple libyen de retrouver
une vie normale.
R.N.
GAÏD SALAH REVIENT EN TERMES DITHYRAMBIQUES SUR L'OPÉRATION DE TIGUENTOURINE
Un acte brave et héroïque
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
Page 2
LE PAYS A ENREGISTRÉ UN DÉFICIT
COMMERCIAL DE 13,71 MILLIARDS
DE DOLLARS EN 2015
La faillite menace
l'Algérie
Page 3
8ème année - N° 2096 - Mercredi 20 janvier 2016 - Prix 10 da. www.tribunelecteurs.com
LES TRANSPORTEURS EN COMMUN ET LES CHAUFFEURS
DE TAXIS FACE À LA HAUSSE DES PRIX DU CARBURANT
La colère monte
Les chauffeurs de taxi et des bus de la station de Caroubier affichent leur mécontentement et impatience, suite à
l'augmentation du prix du carburant (application de la loi 2016), et par conséquent n'écartent pas de leur coté une
augmentation des prix des Tickets de transport dés le mois prochain, dans le cas ou le ministère de Transport tarde
toujours à rendre sa réponse notamment en ce qui concerne la grille de la nouvelle tarification. Page 4
El-Tarf
Le corps du pêcheur disparu retrouvé
Le corps sans vie du pêcheur porté disparu depuis samedi dernier dans l'Oued
El Mafrag, près d'El Batah (El Tarf), a été repêché lundi par les éléments de la protection civile, a-t-on appris auprès de ce corps constitué. Pas moins de 35 éléments de la protection civile, dont 13 plongeurs, avaient été mobilisés pour retrouver ce pêcheur de 32 ans, originaire de la localité de Zerizer, et qui se trouvait à
bord d'une embarcation artisanale, a-t-on souligné de même source. La dépouille
a été acheminée à la morgue de l'hôpital d'El Tarf pour les besoins de l'autopsie,
tandis que l'enquête se poursuit pour déterminer les circonstances de ce drame,
a-t-on indiqué à la protection civile
Mieux vaut en rire
ILS PROTESTENT CONTRE LE NON-RESPECT
DES ENGAGEMENTS DU DG DE SONELGAZ
ORGANISÉE SUR INITIATIVE
DE LA SOCIÉTÉ CIVILE
Les citoyens marchent
à Draa Ben Khedda
La mémoire de Hocine
Ait Ahmed revisitée
Page 4
Page 5
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
0
File Size
2 126 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content