close

Enter

Log in using OpenID

Des Lecteurs - tribunelecteurs

embedDownload
Pages 01-24
C M
J N
C M
J N
LE BILAN DE L'ANNÉE 2015 FAIT FROID
DANS LE DOS
2 653 ARMES SAISIES AUX USA
Un total de 2.653 armes à feu saisies a été enregistré dans les
aéroports en 2015 aux Etats-Unis. Plus de 2.212 armes à feu ont
été saisies dans les aéroports américains en 2015, soit une
hausse de 20% par rapport à l'année 2014. L'Agence américaine
de sécurité des transports a intercepté plus de 2.198 pistolets
chargés dans 236 aéroports américains. Près de 708 millions de
passagers ont été contrôlés en 2015. Parmi les autres armes
saisies dans des sacs de voyage, l'on relève des pistolets
paralysants, des explosifs de démolition, des grenades, et même
des fusils
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
est ainsi que le nombre de ces
personnes en difficulté de diverses nationalités a atteint près
de 37.000 migrants, et réfugiés ont tra-
C'
La tentation du chaos !
Page 5
Quotidien national d’information
La Tunisie dont la révolution,
venue donner le la à celle
de plusieurs autres pays
arabes, paraissait être la
mieux achevée et la mieux
rondement menée, en dépit
de l'entrée en lice des
islamiste et de l'érection de
poches terroristes sur le
mont Chaambi, est en train
de voir son expérience virer
au cauchemar intégral.
Rien, ni personne, ne
semble en mesure de
stopper cette machine
infernale.
8ÈME ANNÉE - N° 2099 - DIMANCHE 24 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
MÉMOIRES
DE BETCHINE
Refuge des migrants
imprudents
versé la Méditerranée au cours des trois
premières semaines de l'année 2016, a
rapporté
l'Organisation Internationale
pour les Migrations (OIM).
Au fait ,ces migrants sont contraints en
bonne partie de prendre tous les risques
pour quitter leurs pays de misère et de
guerre .
La mer est devenue ,ces derniers temps,
le lot funeste de plusieurs , à savoir
35.949 émigrants qui ont opté selon l'OIM
à des arrivées maritimes , 35.949 où le
terme Harraga,made in Algéria, signifie
l'audace extrême à préférer de braver la
UNE PALESTINIENNE DE 13 ANS TENTE DE POIGNARDER
UN GARDE QUI LA TUE
Encore une martyre
en Cisjordanie
Une adolescente palestinienne a tenté de poignarder hier un garde israélien
d'une colonie juive de Cisjordanie occupée qui l'a tuée, a indiqué la police. "Une
Palestinienne de 13 ans avec un couteau à la main a couru en direction d'un
garde de sécurité civil (dans la colonie d') Anatot", a déclaré la police dans un
communiqué. "Le garde a ouvert le feu, la blessant grièvement, et les médecins
l'ont déclarée morte peu après".
mort en noyade que de rester dans des
conditions insoutenables, à plus d'égards
dans son pays natal livré à tous les malheurs,équivalant pire que la mort, comme
c'est le cas des dizaines algériens, qui ont
eu la primeur d'épouser cette aventure
meurtrière, à partir du début de la troisième millénaire, quand la menace des
hordes terroristes avait battu son plein, et
contraint l'Etat à négocier des trêves ,qui
ont conduit , au fil des années, à une formule de réconciliation, parfois synonyme
de concessions incalculables au profit des
chefs de file de l'opposition terroriste
armée.
Ces migrants, dont l'origine n'a pas été
précisée, étaient partis de Libye à bord de
huit canots pneumatiques.
Plusieurs
navires italiens, et étrangers, participant
aux opérations Triton et Sophia de
secours et de lutte contre les passeurs en
Méditerranée, qui préoccupent aujourd'hui
la communauté internationale, eu égard
aux multiples dangers que représente ce
phénomène, à plus d'un titre.
H.M
C M
J N
LES VIOLENCES EN TUNISIE VIRENT AUX PILLAGES ET AUX SACCAGES DES ÉDIFICES PUBLICS
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Méditerranée
Les pays de la rive sud de la
Méditerranée continuent d'être le
refuge de jeunes et adultes en fuite
des affres des conflits internes et de
la misère sociale et détresse existentielle qu'ils n'ont pu subir aussi longtemps dans leurs pays, particulièrement du continent africain.
C M
J N
Des révélations
en perspective
Le général à la retraite,
ancien conseiller à la présidence,
Mohamed Betchine, aurait achevé
la rédaction de ses Mémoires,
lesquels devraient paraître au
courant de cette année, révèle "
Jeune Afrique ".
En retrait de la politique depuis
qu'une violente campagne médiatique le contraignit à la démission,
en octobre 1998, il promet de
faire des révélations sur plusieurs
épisodes controversés de l'histoire récente du pays.
Aujourd'hui reconverti dans les
affaires, cet ex-patron des services (fin des années 1980) devrait
évoquer notamment le recours à
la torture contre des opposants et
des jeunes ayant participé aux
émeutes d'octobre 1988 ainsi que
les négociations secrètes menées
avec les dirigeants du FIS pour
les convaincre de se désolidariser
du GIA.
Ces Mémoires aborderont aussi
la démission, en septembre 1998,
du président Liamine Zéroual. " Il
a été contraint de quitter le pouvoir ", révèle-t-il, en raison des
pressions exercées sur lui par l'armée.
C'est la première fois que ce scénario est évoqué par un familier
de l'ex-chef de l'État.
A.Z.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2099 - DIMANCHE 24 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
LA LADDH INDIGNÉE DU NOMBRE D'EXCLUS
DES OPÉRATIONS DE RELOGEMENT À ALGER
Près de 3000 familles
dans la rue !
La ligue algérienne pour la défense des droits de
l'Homme descend sur le terrain et dénonce une exclusion
" arbitraire " pour près de 3000 familles qui résidaient
dans les bidonvilles ciblés récemment par les opérations de
relogement à Alger. Dans un rapport rendu public, hier, la
LADDH s'interroge mais dresse surtout un bilan amer,
appelant le gouvernement à intervenir dans l'urgence.
Lire en page 4
Anniversaire
Toute la famille Hammouche de
Dely Ibrahim est fière de souhaiter
un joyeux anniversaire aux
adorables soeurs Ania et Tanina
qui ont soufflent leurs bougies les
23 et 31 de ce mois de janvier,
bouclant respectivement 9 et 12 ans.
Que bonheur, réussite, joie, argent
et santé soient présents à profusion
tout le long de leur cheminement
dans la vie.
Mieux vaut en rire
Collision entre un train et un camion à Mascara
Quatre morts et treize blessés
uatre personnes ont trouvé la mort
et 13 autres ont été blessées dont
deux grièvement dans une collision
vendredi entre un bus de transport de
voyageurs et un train de marchandises
transport du carburant à l'entrée de la
ville de Bouhnaifia (Mascara), a-t-on
constaté. L'accident est survenu vers
9:10h à un passage à niveau non gardé
lorsqu'un conducteur d'un bus en provenance d'Oran a tenté de traverser la
voie ferrée avant de rentrer en collision
avec un train de marchandises à partir
de la ville de Mohamadia vers les
wilayas du sud-ouest, a indiqué le
chargé de l'information à la Direction
de la protection civile de la wilaya de
Mascara. Les blessés ont été évacués
Q
C M
J N
Pages 01-24
vers les urgences de l'hôpital de
Bouhnaifia de Mascara tandis que les
personnes décédées ont été transférées vers la morgue de l'hôpital de
"Meslem Taïb" de la même ville. Dans
un communiqué rendu public, la SNTF
a signalé que bien que la vitesse du
train ne soit pas élevé (15 km/heure),
celui-ci venant à peine de démarrer de
la gare, un choc violent s'en est suivi et
le véhicule a été trainé sur environ 40
mètres.
Tout en signalant que ce passage à
niveau est bitumé, doté de la signalisation réglementaire et offre une visibilité
"bien dégagée", la SNTF relève qu'aucun accident similaire n'a été enregistré
en ce lieu.
MENACE TERRORISTE
AUX FRONTIÈRES-SUD DU PAYS
EXAMENS DE FIN
DE CYCLES SCOLAIRES
Nouvelle saisie
d'armes de guerre
Page 2
C M
J N
C M
J N
Une totale
cacophonie
Page 7
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Dimanche 24 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Menace terroriste aux frontières-sud du pays
M I E U X V A U T E N R I R E…
Nouvelle saisie d'armes de guerre
Par Doudou Abdelaziz
peine dix jours après la
mise en échec d'une
tentative d'introduction
d'armes de guerre aux frontières
du sud du pays, une nouvelle tentative d'armes vient d'être
déjouée durant ces 48 heures,
par un détachement de l'Armée
nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel d'InGuezzam, a indiqué le ministère
de la Défense nationale dans un
communiqué. "Dans le cadre de
la sécurisation des frontières et
de la lutte contre la contrebande
et la criminalité organisée, et
grâce à la permanente vigilance
des forces de l'ANP, un détachement relevant du secteur opérationnel d'In-Guezzam (6ème
Région militaire) a mis en échec,
lors d'une patrouille de reconnaissance opérée près des frontières, aujourd'hui 22 janvier 2016,
une tentative d'introduction d'une
quantité d'armements et de munitions", a souligné la même
source. Cette opération a permis
"la récupération de trois pistolets
mitrailleurs de type kalachnikov,
quatre chargeurs de munitions,
A
(142) balles et deux véhicules
tout-terrain", a précisé le communiqué. Pour rappel, au début du
mois le détachement de l'Armée
nationale populaire relevant du
secteur opérationnel d'Adrar
(3ème Région militaire), a également saisie une quantité impressionnante d'armes semi-lourdes
aux frontières-sud du pays .Ces
tentatives dont sont devenues,
ces derniers mois récurrentes, ne
sont pas la cause en quelque
sorte de la situation sécuritaire
régionale assez fragile notamment en Sub-Sahel (Libye et le
nord Mali) ? Evidemment oui et
lorsque on s'aperçoit qu'un avec
même la formation d'un gouvernement en Libye et l'accord de
paix d'Alger (pour le nord du
mali), les convoitises et les intentions des pays occidentaux, n'ont
pas de limite, en prévoyant
même des interventions militaires
au printemps prochain. Ce qui va
surement aggraver davantage la
situation, en mettant le chaos et
l'instabilité, dans la région. D' ou
va régner en sus le trafic d'arme
et la circulation de la drogue,
menaçant forcément la sécurité
de l'Algérie. Il est à rappeler aussi
qu'à la fin du mois de décembre
de l'année 2015 une importante
quantité d'armes avec des munitions ont été saisi à Bordj Badji
Mokhtar, alors qu'au début du
mois deux dangereux trafiquants
d'armes, qui tentaient d'écoulé
leur marchandise en plein cœur
d'Alger, ont été écroués par la
gendarmerie
nationale.
Parallèlement sept casemates
ont été découvertes et détruites
par un détachement de l'armée
nationale populaire de la 1ère
région à Ain Defla, Médéa,
Tissemsilt et Boumerdès. Enfin,
et s'agissant de la contrebande,
des détachements de l'ANP ont
arrêté jeudi dernier, onze contrebandiers de différentes nationalités africaines et saisi deux véhicules tout-terrain, et plus de 2,5
tonnes de denrées alimentaires,
une sommes d'argent estimée à
37.976 DA, des téléphones portables et divers objets", a ajouté
la même source.
D'autre part, "lors d'une opération
de ratissage au niveau du secteur opérationnel de Naâma
(2ème Région militaire), des éléments de la Gendarmerie nationale en collaboration avec les
éléments des gardes-frontières
ont saisi une quantité de 394
kilogrammes de kif traité", précise la même source.
D.A.
Prévues dans l'avant-projet de révision de la Constitution
Les quatre vérités de ces amendements
Par Mourad Belkaïd
e Dr Safou Mohamed de la
faculté de Droit et des
sciences politiques à l'université
Mohamed Benahmed d'Oran a
souligné que les amendements
renforçant le rôle du Conseil
constitutionnel en tant qu'instance de contrôle de la constitutionnalisation des lois et des
résultats des élections, sont en
soi une révolution du point de
vue juridique. "L'exigence d'une
expérience d'au moins 15 ans
dans l'enseignement supérieur
en sciences juridiques pour faire
partie du Conseil constitutionnel
permettra à cette instance de
disposer de compétences en
L
É ditorial
mesure d'exercer un contrôle en
toute indépendance et liberté,
sans l'attribution de telles prérogatives au Conseil constitutionnel, la Constitution n'aura qu'une
simple valeur symbolique". Pour
sa part, l'universitaire Draou
Toufik, spécialiste en Droit
constitutionnel à la faculté de
Droit et sciences politiques
d'Oran, s'est félicité des amendements contenus dans l'avant
projet de révision de la
Constitution, qualifiant d'acquis
fondamental le renforcement du
Conseil constitutionnel en
matière de contrôle, qui est une
revendication de différentes parties consultées. Il a expliqué que
la mouture de révision constitu-
tionnelle a élargi la notification
qui était concentrée sur les pouvoirs législatif et exécutif, soulignant qu'il est possible d'aviser
le Conseil constitutionnel sur la
base d'un renvoi de la Cour
suprême ou du Conseil de l'Etat,
ce qui prouve, selon lui, que le
régime est ouvert et prend en
considération les propositions
des différentes parties consultées. Ce maitre-assistant en
sciences politiques a estimé que
ces amendements constituent
une révolution sur nombre de
critères dont l'élévation de l'effectif de la composante du
Conseil de 9 à 12 membres leur
permettant d'exercer totalement
leurs prérogatives et la jouis-
sance d'indépendance financière
et administrative. L'universitaire
Bousmaha a également indiqué
que ce que propose l'avant-projet de révision de la Constitution
est considéré comme suppléments nouveaux qui n'existaient
pas et qui interviennent pour
renforcer l'opposition et les pouvoirs exécutif et législatif, et exigent des institutions de contrôle
d'assumer leur rôle.
L'universitaire Bousmaha
Nasrediine, spécialiste dans le
Droit commun à la même
faculté, a salué l'exigence de
hautes qualifications juridiques
des membres du Conseil constitutionnel, estimant que cette
condition est très importante car
le Conseil constitutionnel a pour
mission de statuer sur des questions purement juridiques qui
relève de compétences dans le
domaine juridique et judiciaire.
Ce qui est suggéré pour le
Conseil constitutionnel dépasse
ce qui a été demandé, à la lecture des propositions formulées.
Le contrôle constitutionnel
dépendra, selon lui, de la personnalité des membres qui
seront élus et désignés, de leur
formation, de leurs compétences, de leurs convictions juridiques et de leur indépendance
qui est garantie par la
Constitution et non pas par rapport à des considérations politiques.
M.B.
appliquées aux détaillants pour ne pas se être contraints de
mettre la clé sous paillasson. La suite, tout le monde la
connait. Aujourd'hui, qu'on s'apprête à aller vers des mesures
e ministre du Commerce, qui a déjà derrière lui un
similaires, les résultats risquent d'être nettement accentués
bilan honorable, du temps où il occupait le poste dans
les années 90, fait aujourd'hui face à des défis immenses. Pour l'avoir personnelle- et aggravés. Cela intervient sur fond de crise financière aigue, causée par la chute drastiment connu, sa bonne foi et sa rectitude morale ne font de doute pour personne. Voilà, que des cours du pétrole, avec une flambée de tous les prix des biens et services. Les
pourquoi il convient, je pense, de toucher du doigt une question cruciale avant que le pire ingrédients d'une implosion sociale sont bel et bien là. Et, ce qui n'arrange franchement pas
n'advienne. Bakhti Belaïb, qui rêve d'assainir le secteur dont il a la charge, a forcément les choses, ce qui se passe à nos frontières contribue à chauffer encore plus une atmosconstaté que les choses ont gravement évolué du mauvais au pire entre les années 90 (où, phère tout simplement étouffante et à jeter encore plus d'huile sur le feu. La Libye, en pleine
guerre civile, à partir de laquelle des quantités industrielles
déjà, les barons des containers et la faune de grossistes
d'armes de guerre tentent de transiter par notre pays, la
avaient le bras long, disposant de relais au sein des circuits
Tunisie qui bascule irrémédiablement vers le chaos, le
et instances décisionnels) et la période actuelle. Il envisage,
" Je m'explique. Je pense ne rien apprendre à mes amis
pourtant, de livrer bataille de manière frontale. Pour ce faire,
lecteurs en leur rappelant que les sanglantes émeutes, dites Mali qui n'en finit plus avec une guerre civile à répétition
vieille de dizaines d'années, un Maroc impérialiste qui
l'obligation de paiement par facture sera rendue obligatoire
de l'huile et du sucre (fin 2010/début 2011), ont eu lieu à
refuse de laisser le peuple sahraoui décider librement et
pour les grossistes afin de séparer le bon grain de l'ivraie et
cause d'une mesure absolument similaire. Les grossistes,
souverainement de son sort… ce sont là autant de facéliminer la faune de parasites et spéculateurs écumant l'accontraints par les importateurs et les producteurs (dont
teurs exogènes qui viennent se grever à des facteurs
tivité. L'initiative est louable à merci et mérite d'être saluée
Cevital de Rebrab, selon ses propres " aveux " à la
endogènes, encore plus préoccupants. Je ne dis pas, bien
bien bas. Il n'en demeure pas moins qu'elle risque d'avoir
commission d'enquête parlementaire mise en place au
sûr, qu'il ne faille pas en finir avec la mafia du commerce
des effets fort dommageables sur tout le pays. Je n'irais pas
lendemain de ces tragiques évènements) de traiter
de gros. Et même les autres mafias. Toutes les autres. Je
jusqu'à dire que l'histoire a cette fâcheuse tendance de se
désormais
avec
des
factures,
ne
pouvaient
plus
ruser
avec
le
pose seulement la question sur le timing, me disant aussi
répéter à chaque fois qu'on met en concours les mêmes
fisc, réduire leur chiffre d'affaires, faire affaire avec des
qu'il serait possible de procéder par des méthodes plus "
facteurs. Mais, ici, ces derniers sont carrément aggravés
contrebandiers…il leur fallait, donc, revoir les marges
douces ", qui peuvent certes prendre plus de temps mais
par d'autres. Aussi importants, sinon, plus que les premiers.
bénéficiaires appliquées aux détaillants pour ne pas être
dont les " effets indésirables ", comme on dit dans le jarJe m'explique. Je pense ne rien apprendre à mes amis leccontraints de mettre la clé sous paillasson ".
gon de la pharmacologie, ne seraient pas dévastateurs
teurs en leur rappelant que les sanglantes émeutes, dites
pour le pays. J'entends par méthodes douces, à simple
de l'huile et du sucre (fin-2010/ début-2011), ont eu lieu à
cause d'une mesure absolument similaire. Les grossistes, contraints par les importateurs et titre d'exemple, un renforcement des inspections sur le terrain, avec une plus grande morales producteurs (dont Cevital de Rebrab, selon ses propres " aveux " à la commission d'en- lisation de cette fonction qui, comme chacun le sait, n'est franchement pas blanche comme
quête parlementaire mise en place au lendemain de ces tragiques évènements) de traiter neige. Engager des enquêtes discrètes pour identifier les gros nababs qui imposent leur
désormais avec des factures, ne pouvaient donc plus ruser avec le fisc, réduire leur chiffre diktat aux autres, avant de les isoler et les " neutraliser ". La liste reste ouverte, bien sûr…
d'affaires, faire affaire avec les contrebandiers…il leur fallait revoir les marges bénéficiaires Surtout que je ne me fais pas payer pour ces conseils. Ni en liquide ni par chèque…
M. A.
L
Par Mohamed Abdoun
Enseignement de l'histoire
2
Dimanche 24 janvier 2016
- Est-ce que tu connais un certain Ashton
Carter ?
- Le nom " Carter " me dit quelque chose, en
tout cas.
- C'est peut-être un cousin de Jimmy. Mais là
n'est pas la question.
- Où réside-t-elle alors ?
- C'est le chef du Pentagone.
- Et alors ?
- Il vient d'avoir une sortie médiatique que je
trouve vachement intéressante.
- Dis toujours.
- Evoquant la prétendue lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak, voilà ce qu'il a eu
l'outrecuidance de dire : " Nous pouvons faire
beaucoup nous-mêmes... (mais) nous souhaitons que les autres fassent leur part. Nous
avons besoin que les autres assument leurs responsabilités, personne ne devrait faire cavalier
seul.
- Est-ce qu'il oublie que ce sont les Américains
qui ont illégalement envahi l'Irak, sans mandat
de l'ONU, et sur la base de preuves falsifiées
par la CIA ? Que ce sont aussi les Américains
qui ont permis l'assassinat du président irakien ? Que ce sont les Américains qui soutiennent aujourd'hui les terroristes se battant
contre le président syrien ? Que ce sont les
Américains qui ont donné naissance au terrorisme dans toute cette région, comme ils
l'avaient fait, auparavant, en Afghanistan.
- Donc, ils ont fait leur part…
- Je vois.
- Tu vois quoi ?
- Après avoir foutu la m… (hachakoum) dans
toute la région, ils pensent avoir fait leur part.
celle des autres est, donc, de se mettre à
essuyer…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Arrestation d'individus
en possession
d'un fusil à pompe
eux personnes transportant une
arme de chasse de type fusil à
pompe et un lot de cartouches ont
été arrêtées par les éléments de la
Gendarmerie nationale à El Hadjeb
(Biskra), a-t-on appris auprès du groupement de wilaya de ce corps constitué. Le
véhicule à bord duquel circulaient les deux
individus, se dirigeant vers Biskra en provenance d'une wilaya limitrophe, ont été
appréhendés au niveau d'un barrage dressé
par les gendarmes sur le territoire de la commune d'El Hadjeb, a ajouté cette source,
précisant que l'arme ainsi que 5 cartouches
ont été saisies au cours de l'opération. Une
enquête a été aussitôt ouverte tandis qu'un
dossier judiciaire à l'encontre des deux personnes appréhendées est en cours d'élaboration, a-t-on conclu de même source.
" Nous n'avons pas de baguette
magique pour donner de
l'emploi à tout le monde en
même temps. Il y a des
priorités, des mesures urgentes
ont été prises, mais la création
d'emplois demande énormément
d'efforts ", Habib Essid,
Premier ministre tunisien.
En tout cas c'est trop pour
Mohamed El-Bouazizi et
Ridha Yahyaoui
D
" L'état d'urgence, instauré
après les attentats de novembre,
sera prolongé jusqu'à
l'éradication de l'Etat islamique
", Manuel Valls, Premier
ministre français.
En clair, les Français
seront privés d'une partie
de leurs droits pendant le
restant de leur vie.
Kheireddine Merzougui contrôlé positif
heireddine Merzougui
est suspendu par la
Fédération algérienne
de football. L'attaquant du MC
Alger a été contrôlé positif à la
Methylhexaneamine alors que
son équipe devait s'opposer à
l'USMA dans un derby pour le
compte de la 11e journée du
championnat. " Le joueur
entendu par la commission
médicale fédérale a renoncé à
l'ouverture de l'échantillon B ",
K
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
précise l'instance. " Il est par
conséquent suspendu provisoirement et comparaîtra devant
la Commission de discipline
lors de sa prochaine session,
prévue le lundi 25 janvier 2016.
" Le dopage n'est pas nouveau
dans le championnat algérien.
Merzougui est le 4e joueur
depuis le début de la saison à
être contrôlé positif. Le joueur
risque une suspension de 2 à 4
ans.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Annonces classées
OFFRES D'EMPLOI :
Ecole privée Beni Messous recrute
éducatrice, femme de ménage, cuisinière, orthophoniste, psychologue,
prof de français.
Tel :
0561 64.77.00
0561 64.77.47
Société française en assurance recrute
des téléconseillères parfaitement francophones pour des postes à mi-temps
et temps plein salaire très intéressant
entre 30 000 et 50 000DA à temps partiel dans un cadre agréable avec une
équipe jeune et motivée.
Si vous correspondez au profil,
envoyez vos CV à l'adresse suivante :
[email protected]
JH 52 ans. LEADER en son domaine,
célibataire, Bonne Présentation, avec
Diplôme + 18 années d'expérience
Professionnelle en Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage
Quincaillerie, Démarches prospection, Préconisation, Gérance
Distribution Magasins Catering
DOCUMENTATION
Offre ses services
Tél : 0553 80 50 48 Béjaia
É-mail: [email protected]
H 40 ans marié sérieux cherche emploi
comme agent de sécurité, tourneur ou
équivalent et accepte mêmes déplacements avec hébergement.
Tel : 0552 19.90.14
Cherche aide-patissière
(francophone)
Tel : 021 90.94.75 - 0556 05.80.03
JH cherche emploi comme gestionnaire, administratif gestion de stock,
gestion person.chargé moyen généraux.
Tel : 0660 48.32.98
Restaurant Dély Ibrahim cherche serveur, aide-cuisinier, barman, plongeur,
femme de ménage,
hébergement
assuré.
Tel : 0550 46.68.86 / 0550 13.94.33
JH 30 ans chef de rang, diplôme en
restauration en 2007, 7 ans d'exp.en
gastronomie cherche emploi.
Tel : 079773.50.21
Cherche commerciaux H/F pour ste
imp-exp. située à Eucalyptus.
Envoyez CV au : [email protected]
JH possède véhicule cherche poste de
travail en qualité d'agent de sécurité ou
chauffeur.
Tel : 0776 66.71.14-0770 48.65.38
Entreprise de travaux de bâtiment à
Tizi Ouzou recrute pour la gestion de
ses projets un ingénieur ou un DEUA
en génie civil expérimenté 5 ans au
minimum.
Faxer CV au 026 20.44.92
Cherche femme de ménage tous les
jours de dimanche à jeudi à
Bouzaréah.
Tel : 0555 83.94.93
Société privée cherche secrétaire de
direction 2 ans d'expérience langue
arabe, français, anglais
Tel : 0560 94.51.16
[email protected]
Imp.à Tizi Ouzou recrute 2 conducteurs offset Kord (Roland+Gestenter)
et Sormz- 1 platiniste, 1 massicotier,
infographe (femme).
Tel :
0550 48.20.01
0560 91.76.87
Pâtisserie à Kouba cherche jeunes
(H/F) polyvalent, ménage et vaisselle
et apprentie.
Tel : 0554 66.61.82
Labo dentaire recrute JH, JF age 25 et
35 ans habite Alger et env.
Tel : 0797 19.24.95
Recrute ouvrier atelier, chauffeur
30-45 ans Alger.
Envoyez CV fax : 021 33.33.49
Ste étrangère sise à Mohammadia
Alger cherche aide-comptable, expérience professionnelle 1 année minimu
libre de tout engagement.
Email : [email protected]
DEMANDE D'EMPLOI :
J.H.54 ans, célibataire, Bonne
présentation, TS.Gestion Approv,
Stocks PR/MC Outillage Quincaillerie
Démarches prospection, Préconisation,
Gérance, Distribution, Magasins,
Catering
Offre ses services
Tel : 0669 06 43 68
Email : [email protected]
JH 26 ans cherche emploi comme
chauffeur ou agent de sécurité.
Tel : 0560 09.76.14
Cherche emploi resp. moyens
généraux.
Tel : 0777 96.77.49
JH
cherche
empoi
chauffeur.
Tel : 0551 27.00.37
comme
JH 37 ans cherche emploi comme
chauffeur coursier chez ste étatique ou
privée tte proposition.
Tel : 0551 43.77.91
Documentation mailing domiciliation
représentation travaux d'opportunités
d'appoint consulting. Collaboration
Tel : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
J 38 ans cherche emploi dans une
entreprise privée ou étatique en qualité
chauffeur léger ou peintre en bâtiment.
Tel : 0550 56.72.40
JH 30 ans DES (bac+4) en science
biologiques option microbiologie 2
ans d'exp. comme chimiste cherche
emploi
Tel : 0557 26.02.78
JH 30 ans cherche emploi comme
chauffeur léger
Tel : 0662 05.64.02
Retraité ancien comptable prend en
charge la gestion de stocks titulaire
CAP aide-comptable et libre de suite.
Tel : 0553 63.60.46
Comptable cherche emploi tenue
comptabilité décl. fisc. bilan.
Tel : 0697 70.31.15
TS en bâtiment conducteur de travaux
coordinateur 19 ans d'exp. cherche
emploi dans le domaine.
Tel : 0550 53.01.82
PENSION
Pour vos vacances, à BEJAIA il
vous est proposé. Hébergement, pension, location, à la journée ou à la
semaine, un magnifique appartement
quartier résidentiel, bien équipé toutes
commodités, dont, 2 paraboles, TV,
eau courante, salle de bain, sanitaires,
cuisine, sanitaires, climatisation.,
machine à laver, parking si véhicules,
Téléfax
TEL : 0669 06 43 68 sms
É-mail : [email protected]
CADRE octagenaire offre Pension à
Jh ou couple
Preference corps medical
Nourri, logé, Contre. Gardiennage à
Alger-Centre
Tel : 0799. 09 32 96
COURS ET LEÇONS :
ELTC English School lance cours en
anglais de communication nouv. session 26 sept.
Tel : 0781 65.18.29-0549 53.92.93
boulevard Bougara, à proximité de
l'embassade de Russie, El Biar
IMA offre plus de 20 formations dans
les domaines de l'informatique, infographie, site, Web, 3D, électronique,
maintenance, électricité, télésurveillance, réseaux et autre.
Tel :
021 27.59.36/73
0551 95.90.00
SBL
English
School
votre
partenaire
pour
améliorer
votre anglais lance nouv. promo
26 septembre
SBL Alger Grande Poste
021 74.20.58 - 0550 86.47.84
SBL Rouïba cité EPLF en face Coca
Cola
021 81.55.36 - 0560 38.64.33
Quotidien national d’information
SBL Boumerdès coop. 11 Déc. en face
pâtisserie Mezghena
Tel : 024 91.41.95 - 0550 10.14.76
Le centre de formation Pro-Advances
donne cours de langues étrangères
(général et technique) français,
anglais, espagnol, allemand et italien
de l'initiation au perfectionnement
pour cadres, universitaires et enfant,
en groupe ou en cours particuliers,
méthodes audiovisuelles, large choix
horaire. Toefel, FCE, bac, BEM.
Inscription Pro-Advances 136, bd
Krim Belkacem, Télémly (près de
l'école de Beaux-Arts)
Tel : 021 23.06.53 - 0560 42.34.52
Anglais à domicile pour scolaires,
cadres et hommes d'affaires, écrit et
parlé toutes LV1 et LV2
Tel : 0663 75.65.69
Nous lançons prochainement une formation dans la fabrication des produits
détergents.
Pour informations :
0558 58.28.71
GEOMETRIE
ET ARITHMETIQUE
- Classe de 5ème de G.COGNAC
et L. TIBERGGE ed Masson 1950
- LETTRES PERSANES
de MONTESQUIEU éd Bordas
- GERMINAL de Emile ZOLA
- Classique Larousse
- CONTES et LEGENDES
d'ESPAGNE de M..Soupex éd
Fernand Nathan 1910
- VITA é CIVILTA ITALIA
de A.Fiorato et R.Sapien
- LE VIEUX QUARTIER de Avery
Cormen l'auteur de Kramer contre
Kramer éd J'AI LU 1980
- LE CID de Corneille, Tragicomique
1937
- LE LOUP-GAROU de Boris
Vian 1970
- L' IMPURE de Guy des Cars 1974
éd j'ai lu
- Edgar ALLAN œuvres Histoires
Extraordinaires traduit par Charles
Beaudelaire
- Édito service Geneve
- LE BRONZE de Maxime Helene
- Bibliothèque des merveilles 1890
Hachette
- POEMES de SI MOHAND ou
MHAND 1960 éd minuit
SERVICES
Réparation et installation de climatisation, frigo (chaud, froid, électricité).
Tel : 0661 75 39 31
Demander Mohamed
Réparation TV + Plasma à domicile
Lyes tech. Sonacat.
Tel : 0561 27.11.30
Traiteur El Quona : vous propose (ste
ou part) une gamme de plats repas cité
Douzi 03, n° 365 BEZ. email : [email protected]
Tel : 0775 64.07.87
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
É-mail : [email protected]
Tél :
0553/ 80 50 48
TERRAIN :
Vends lots de terrain à partir de 200m²
à kara Mustapha, wilaya de
Boumerdes, avec acte, livret foncier
8000DA/m².
Tel : 0550 27.11.00
Essalam immobilier vend à Ain Taya
140m² et 175m² avec acte et livret foncier.
Tel : 021 87.50.62 - 0661 42.68.63
Loue terrain à Tizi Ouzou environs
Tamda entièrement aménagé et cloturé
superficie totale 1 hectare accès sur la
route principale toutes commodités
pour toutes activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend terrain 21 ares avec maison Ain
Naadja à la cité de Safsafa.
Tel : 0550 70.64.41
Vend terrain à Réghaia 63000m².
Tel : 0561 73.06.57
Béni Ksila : vend un terrain plat,
sup.2840m², vue sur mer à 30m de la
22
route avec une route carrossable pour
toutes gamme de véhicule, avec toutes
commodité, possibilité de vendre en
lots, idéal pour habitation ou investissement, avec certificat non conserné
par la ZET et acte notarié, Prix :
28000DA/m².
Tel : 026 20.07.77 - 0550 32.82.53
Vend un terrain, sup.02x5000m², surface bâtie 2100m², composé d'une
usine, salle de sport, bloc administratif, hauteur de 09m en charpente
métallique, panneaux sandwich, dans
la zone industrielle avec 02 livrets foncier, offert 87000U, Prix :
100000U/ferme.
Tel : 0550 78.38.14 - 021 93.54.42
Vend un terrain sup.5000m², pour
hôtel, avec cahier de charge, avec acte
et livret foncier au niveau de complexe
touristique, Prix : 13U/m².
Tel : 021 95.73.79 - 0665 16.33.87
Haouche El Mekhfi vend des
terrain, Prix : 04U/m².
Tel : 0771 20.91.77 / 0551 08.36.38
APPARTEMENTS :
Oran, Dar El Hayat, Bte A : vend un
F4, 11e étage, avec csdb, véranda,
dans un état normal, immeuble propre,
deux façades, avec belle vue, bon voisinage, avec ascenseur neuf pas encore
opérationnel.
Tel :
0791 54 15 93
0550 80 78 55
Vend un F3, Birkhadem, 2eme étage
sup.69m², avec garage, dans une nouvelle résidence clôturée, avec acte et
certificat de conformité, prix : 1350U
Tel : 0559 35.63.71 -0550 62.45.60
Tipaza, Khemisti ville : vend un F2,
1er étage, proche de toutes commodités, possibilité crédit bancaire, avec
acte et livret foncier, prix : 590U.
Tel :
0561 45 90 94
0771 22 69 61
Tizi ouzou centre, loue un F3 fini et
meublé top, 2eme étage, sup.78m²,
deux façades, très bien situés, avec
parking, toutes commodités, sans visà-vis libre de suite, Prix :
65000DA/mois
Tel : 026 21.77.29
Blida, Soumaa : vend un F3, 2eme
étage, sup.68m², état propre, bien aménage, toutes commodités, immeuble
de 4 étage, avec acte et livret foncier,
accepte promesse de vente avec
apport, libre fin d'année, Prix :
750U/ferme
Visite uniquement les samedi.
Tel : 0668 01.29.44 -0561 13.04.45
Bou-Ismail batigec : vend un F4 2eme
étage, neuf sup.108m², toutes commodités, chauffage central, interphone,
caméra de surveillance, dans une cité
clôturée avec parking pour stationnement, avec acte et livret foncier, Prix :
2000U/Nég.
Tel :
0796 93.23.04
0550 22.59.57
VILLAS :
Vend villa à El Mouradia 415m²
Tel : 0555 15.69.71
H'mer El Ain centre, à 600m de l'axe
Blida - Hadjout : vend un niveau de
villa, rdc, sup.96m², composé d'un
salon spacieux, grand hall, une chambre, cuisine, salle à manger, sdb,
débarras, jardin de 86m², avec gaz,
électricité, eau, quartier calme, bo,
voisinage, prix : 800U
Tel : 024 32.13.23 / 0550 54.74.63
Dimanche 24 janvier 2016
Actualité
Chinois Plage : loue une maison en F6,
160/280m², composée de 05 grandes
chambres, salon, cuisine, sdb et wc
séparés, avec garage pour un véhicule,
grande cour, jardin avec arbre fruitier,
sur la montagne, vue sur mer, prix :
03U/ois.
Tel : 0550 58.44.69
0778 65.77.60
Vend à Beni Taou Blida villa R+1 230
m² acte commodités nécessaires prix
négociable après-visite.
Tel : 0776 25.85.42
LOCAUX :
Vends local commercial à Tizi Ouzou
lotissement Bouzar Krim Belkacem
superficie de 60 m² très bien aménagé
en bureau convient pour toutes
activités.
Tel : 0550 37.13.08
Vend des locaux commerciaux,
en rdc, sup.1000m², fini et libre de
suite, toutes commodités, situé sur
l'axe principal, idéals pour grande
surface, assurances, magasin de
grande marque, show room ou autre,
prix : 30U/m²
Tel :
034 22.31.72
034 12.46.29
Ouled Aich, cité 360 logt : vend un
local, sup.24m², avec wc, pour taxiphone, bureaux, pâtisserie, libre de
suite, avec acte, prix : 320U/Nég.
Tel : 0662 12.01.08 / 0551 54.00.76
PROSPECTION :
Cherche
achat
d'appartements,
à Béjaia.
Tel : 034 22.13.28 - 0772 30.35.65
Cherche partenariat pour exploit, un
terrain industriel de 9000m², en plein
centre de la zone industrielle d'El
Kseur, Béjaia.
Tel : 0771 40.32.29 -0553 13.01.78
AVIS DIVERS
Cède 2 Machines à TRICOTER Etat
neuf, jamais servi, sous emballage
TOYOTA 747 et PASSAP
Tel : 0553 80 50 48
Email : [email protected]
SALUT pour des considérations
purement personnelles, je désire céder
les ouvrages suivants à Quiconque
m'écrira par émail
Tél : + 213 669 06 43 68
É-mail :
[email protected]
[email protected]
Lecteur assidu de la presse, tant nationale qu'étrangère, dispose de
nombreux périodiques, quotidiens,
hebdo.
Et autres magazines. Depuis 1950 à ce
jour.
Soit une colossale collection,
une montagne de papiers, d'infos
générales, scientifiques, culturelles, à
qui saura s'en servir étudie toute proposition.
Tél : 0779 18 21 06
É-mail : [email protected]
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Pour vos annonces nous vous offrons
Les meilleurs prix
Contactez-nous sur Tel/Fax : 021.71.67.60
Tel/Fax : 021.71.65.74
E.Mail : [email protected]
Des prix étudiés pour les notaires et huissiers
Anniversaires fêtes Décès condoléances
Demandes et offres d'emplois
Avec nous c'est gratuit
Quotidien national d’information
" Mazafran 2 " de l'ISCO
Le pétrole
" invité d'honneur "
est de la situation
financière
du
pays qu'elle puisa
son ordre du jour. Pour son
" Mazafran 2 " prévu pour le
mois de mars prochain,
l'Instance de consultation et
de suivi de l'opposition qui
réunit sous sa coupe partis
politiques et personnalités
nationales, a choisi principalement comme thème à
aborder : les retombées de
la chute des prix du pétrole.
De par son communiqué
sanctionnant les travaux de
la réunion périodique, tenue
jeudi dernier, les membres
de l'ICSO ont appelé à l'élaboration d'une vision prospective à même de dégager
des solutions préservant le
pouvoir d'achat du citoyen
en cette conjoncture marquée par l'effondrement des
prix du brut. Déjà que les
résultats du premier "
congrès " restent pour le
moins discutables, l'opposition démontre encore une
fois qu'elle ne détienne une
alternative réelle à présen-
C'
ter. Profitant de la crise
financière qui secoue le
pays, notamment dès suite
de la baisse drastique des
cours du pétrole, elle ne
prônera, cependant, par cet
ordre du jour que des propositions
conjoncturelles.
Pourtant, les partis prenantes de cette démarché ont
depuis le début voulu faire
croire qu'elles se rassemblent en vue d'un changement réel du régime, qui
estiment-elles " ne cherche
qu'à se régénérer alors qu'il
est à bout de souffle aux
yeux de tous".
Le projet de révision de la
constitution, sera lui, le
deuxième point qui sera
abordé lors de ce deuxième
congrès. L'ICSO recommande à ce que la future
Constitution doit " traduire
les aspirations d'un peuple à
la liberté et à la dignité et
donc émaner de la volonté
populaire ". Elle indique
également qu'elle " fait
sienne les revendications
populaires légitimes " et
défend les " droits des
citoyens à une vie digne et à
un développement équitable
et équilibré ". Ce thème
suscite lui aussi des interrogations, du fait que les
acteurs de l'ISCO ont toujours affiché une position
claire, notamment en rejetant sèchement le projet qui
dit-on, ne " repose sur
aucune légitimité populaire ".
N.A.
Hommage à Mohamed Lamine Debaghine
La mémoire du créateur
de l'OS ressuscitée
Cherche pour client sérieux, achat
d'une ferme agricole ou terrain de 02 à
05 hectares, dans la wilaya de Tipasa,
Blida, avec acte de propriété.
Tel : 024 32.13.23 - 0550 54.74.63
Cherche pour client sérieux en attente,
achat d'un terrain agricole, sup. de 02
à 04 hectars, sur bord de route.
Tel : 024 49.11.94 - 0770 99.14.30
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Mohamed Debaghine
s'est retiré de la vie
politique à tous les
niveaux, dès
l'indépendance nationale,
le 5 juillet 1962, afin de
se consacrer à son
activité de médecin
indépendant, au-dessus
des intérêts
partisanes,jusqu'à à son
décès le 20 janvier 2003
à Alger. Un exemple de
nationalisme à méditer.
Par Amar CHEKAR
ohamed
Lamine
Debaghine
(19172003) un des architectes du
premier congré du PPA
(Parti du Peuple Algérien)
au mois de février 1947 qui
a vu la naissance de l'organisation secrète ( OS) pour
l'indépendance nationale, a
été revisité hier, lors d'une
rencontre qui a été animé
par Rédha Malek à la bibliothèque et centre culturel
d'Alger centre.
Figure emblématique de la
révolution Algérienne 19541962, le martyr de l'indépendance nationale, n'a laissé
derrière lui que ses positions politiques et principes
nobles qui qu'il a défendu
durant pour l'émancipation
du peuple Algérien. " Feu
Mohamed
Lamine
Debaghine, n'a pas laissé
de livres ou de mémoires
pour reprendre tout son
M
parcours de militants de la
cause nationale. Mais, ses
positions politiques et engagement dans le processus
de l'indépendance nationale, sont toujours présents
pour montrer toute la valeur
et grandeur d'homme digne
de l'histoire durant et après
la révolution Algérienne ", a
indiqué Rédha Malek qui a
été invité par l'APC D'Alger
centre en collaboration d
l'association
Mechaal
Echahid qui active dans le
domaine
de
l'histoire,
selonle degré de ses
connaissances et moyens.
Rédha Malek, n'a pas manqué de saluer les efforts de
l'APC d'Alger centre qui travaille dans le sens de la
réhabilitation de l'histoire du
pays à travers les hommages de plusieurs personnages historiques, dont Larbi
Ben
M'hidi,
Didouche
Mourad,
Mustapha Ben
Boulaid et bien d'autres
noms écrit en lettres d'or
dans l'histoire de l'Algérie.
Tout en évitant d'entrer dans
les détails des différents qu
il a eu avec Messali l' hadj
pour les mêmes raisons que
tous les acteurs de l'indépendance nationale qui ont
opté pour les armes pour
l'indépendance nationale,et
également avec
Ferhat
Abbas à commencer par sa
démission du GPRA en
1959, en tant que ministre
des affaires étrangères,
ainsi que sa démission du
sérail politique post indépendance.
Le conférencier a souligné
que l'engagement de feu
Mohamed
Lamine
Debaghine est irréprochable
est restera une des icônes
de
la
révolution
Algérienne.L'arrivée des forces Alliées en Algérie durant
la
deuxième
mondiale
durant les années 1940,
Mohamed
Lamine
Debaghine et Ferhat Abbas,
ont exploité la présence des
hauts responsables militaires Américains et Anglais,
pour leurs donner des documents rédigé par Ferhat
Abbas, pour dénoncer le
colonialisme Français en
Algérie, afin d'aider le peuple Algérien et ses dirigent
pour l'indépendance national.
L'association de manifeste
pour la liberté (AML) a
constitué un moment très
fort pour Ferhat Abbas,
Mohamed
Lamine
Debaghine et compatriotes
qui ont travaillés dans le
sens de l'éveille de l'intelligence du peuple Algérien
pour son indépendance et
d'un autre côté, sensibiliser
et informer les dirigeants et
militaires des forces politiques militaires des forces
alliées se trouvant Algérie
durant la deuxième guerre
mondiale, afin de contrer
l'avancée
des
Nazis
Allemands qui sont allée
dans une logique de crime
contre l'humanité et la colonisation du monde .
" Dès son engagement au
PPA en 1949, soit deux ans
après la création du parti,
Mohamed
Lamine
3
Debaghine a commencé à
développer l'idée de l'indépendance dans l'esprit du
peuple, afin de le faire sortir
de l'exploitation du colonialisme Français " a révélé
Rédha Malek.
En raison de ses idées
engagés et très vite comprises par le peuple au point
de devenir très populaire en
quelques
temps,
Feu
Mohamed
Lamine
Debaghine, a était écarté de
son poste du parti, avant
d'être rappelé par Feu
Abane Ramdhane en 1954
en connaissance de cause
pour sa qualité de révolutionnaire assidu pour l'envoyer avec la délégation
Algérienne au Caire aux
côté de Hocine Ait Ahmed,
Boudiaf, Ben Bella.
Après l'indépendance nationale, le 5 juillet 1962, Feu
Mohamed Debaghine, s'est
retiré de la vie politique a
tous les niveaux, afin de se
consacrer à son activité de
médecin libre et indépendant de toutes pression et
récupération partisanes au
dépend jusqu'à à son décès
le 20 janvier 2003 à Alger.
La rencontre a été l'occasion de récompenser Rédha
Malek en tant que membre
actif durant la révolution
algérienne et après l'indépendance nationale, ainsi
que
le neveu de feu
Mohamed
Lamine
Debaghine,
dans
une
ambiance familiale et symbiose
"
révolution
Algérienne ".
A.C
Dimanche 24 janvier 2016
Mouvement
de redressement au PT
La " riposte "
de Louisa Hanoune
Par Assia Mekhennef
Le Parti des Travailleurs (PT), qui a réuni
en urgence son Bureau Politique au lendemain de la publication de la liste des membres du mouvement de redressement, a
accusé certains acteurs politiques (étrangers au PT) d'être à l'origine du mouvement
de redressement du parti.
Le SBP du parti de Louisa Hanoune a
affirmé que parmi les pseudo-noms de "
redresseurs " énoncés par les médias figurent des noms complètement étrangers au
PT et n'ayant absolument jamais appartenu
à aucune structure du Parti. " Des noms de
dirigeants du PT cités à leur insu dans le
communiqué de ce groupe ont décidé de
porter plainte pour faux et usage de faux ",
précise la même source.
Le communiqué a expliqué que le PT et sa
secrétaire générale sont coupables de
patriotisme et de fidélité au serment de
novembre 1954 et de la lutte à mort contre la
prédation des biens de la collectivité nationale. Il a affirmé, dans ce cadre, que le parti
est attaqué sauvagement pour avoir, avec
plusieurs autres partis politiques, dévoilé au
peuple algérien le coup de force opéré à
l'APN par les centres maffieux qui veulent,
selon le SBP, de piller le pays et soumettre
son Etat au diktat de la mafia locale au service des multinationales.
" Les méthodes fascistes et de voyous, utilisées par la maffia et exécutées par des mercenaires à leur service, démontrent si
besoin est, qu'ils sont aux abois après que
des pans entiers de la population laborieuse
se soulèvent contre les mesures contenues
dans la LF 2016 et que la démarche du
Groupe des 19, dont les préoccupations
exprimées sont confirmées par les agissements de ces mercenaires, ait eu un écho
très favorable ", lit-on.
Après 20 ans dans le PT, Louisa Hanoune,
cette femme " trotskiste " qui s'est retrouvée
au cœur d'une tempête, semble résistante
face à toutes ces accusations. Le SBP de sa
formation politique affirme qu'aucune
menace ni aucune manœuvre ne feront
dévier le PT d'un iota de sa ligne politique
indépendante, marquée en ce moment précis par la défense inconditionnelle de l'Etat,
de la nation, de ses bases matérielles menacées par des groupes maffieux qui agissent
dans l'impunité totale. " Le SBP rappelle que
le mercenaire dénommé Salim Labatcha est
exclu des rangs du Parti par un vote à l'unanimité, en présence d'un huissier de justice,
de son comité central réuni les 8 et 9 janvier
2016, et, de ce fait n'a aucun droit de parler
au nom du Parti des travailleurs ". "
Contrairement aux affirmations mensongères des exécutants de cette opération antiPT, il n'y a et ne saurait y avoir de mouvement de sauvetage/redressement du Parti
car cette manœuvre grossière est complètement extérieure au Parti. Elle est élaborée
par des centres maffieux qui se sont constitués en pouvoir parallèle ", souligne le SBP.
Le PT a fait savoir que sa Secrétaire générale a alerté le Secrétaire général de l'UGTA,
Abdelmadjid Sidi Saïd, de ces agissements
d'une extrême gravité, menés de l'intérieure
de l'UGTA, qui a affirmé, de son tour, qu'aucune instruction visant à nuire les syndicalistes du PT ni d'aucun autre parti n'a été
donné, et, qu'entant que premier responsable de l'UGTA, il désapprouvait toute utilisation du cadre de l'UGTA pour porter atteinte
à quelque parti politique que ce soit.
" Le SBP note avec regret que malgré cette
clarification franche et fraternelle, les mercenaires du FLN ont continué à agir par des
moyens maffieux pour faire plier notamment
les responsables du PT dans l'UGTA, en les
menaçant ouvertement de pires sanctions ".
" Jusqu'à présent, le PT s'est abstenu de
donner des noms pour ne pas rajouter à la
situation politique déjà délétère, mais si
cette cabale fasciste n'est pas stoppée
immédiatement il assumera toutes ses responsabilités ".
A.M.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
La LADDH indignée du nombre d'exclus des opérations de relogement à Alger
La ligue algérienne pour la
défense des droits de
l'Homme descend sur le
terrain et dénonce une
exclusion " arbitraire "
pour près de 3000 familles
qui résidaient les
bidonvilles ciblés
récemment par les
opérations de relogement
à Alger.
ans un rapport rendu
public,
hier,
la
LADDH s'interroge
mais dresse surtout un bilan
amer, appelant le gouvernement à intervenir dans l'urgence.
Elle indique, de ce fait, que
plusieurs familles qui résidaient à Hai Remli n'ont toujours pas connues les raisons de leur exclusion pour
bénéficier d'un logement
décent, alors qu'elles ont
présenté tous les documents
justifiant leur situation de par
le fait de n'avoir bénéficié au
passé d'une quelconque
D
aide de l'Etat. Le communiqué indique " des dépassements qui ont eu lieu lors de
l'opération de relogement du
Hai Remli, à savoir : la présence de personnes étrangères au site qui ont pu
bénéficier d'un logement. " A
cet effet, la LADDH pointe du
doigt les services de la
wilaya d'Alger qui, après
avoir démolie les habitations
de ces familles n'ont toujours
pas répondu à leurs recours.
Autre fait, le secrétaire générale chargé des dossiers
spécialisés, Houari Keddour,
s'est étonné de l'arrêt de
scolarité de plus de 200 élèves sans que les autorités
n'aient bougé pour cette
situation. Par ailleurs, l'organisation estime le nombre de
3000 de familles exclues
d'estimatif. Elle précise que,
selon des sources, le nombre dépasserait les 9500
familles, certains d'entre
eux, ajoute-elle, ont été "
jetées à la rue " pour démolir
leurs bâtisses sans dédommagement,
alors
qu'ils
détiennent un acte de propriété.
Elle cite à titre d'exemple
cinq familles qui ont été
exclues à 04 rue, Meliani
Belhadj, à Alger-centre. En
termes de chiffres, la LADDH
évoque une confusion.
" Un élu d'une Assemblée
qui a préféré rester dans
l'anonymat
dans
notre
enquête nous a indiqué que
le nombre d'habitations précaires au niveau d'Alger
avant 2015 était d'environ 72
000 habitations. Comment
est que 84 000 logements
ont été distribués pour les
habitants des bidonvilles
alors que les services de la
wilaya ont recensé 72 000
habitations précaires ? "
s'est interrogée la LADDH,
qui a surtout fait appel à la "
conscience " des responsables locaux.
N.A.
Haddad " propose " 110 milliards de dollars à l'Algérie
Qui garantira les futurs emprunts du FCE ?
Par Amirouche El Hadi
elon certaines sources, Ali
Haddad aurait affirmé
qu'un Fond saoudien lui a proposé un prêt de…100 milliards
de dollars (sic !) alors que le
responsable du fond Hermès
en Allemagne serait prêt à mettre à sa disposition 10 autres
milliards de dollars de crédit. Et
d'ajouter que "si l'Algérie me le
demande, je peux faire le
nécessaire pour ramener ces
prêts ". Les questions qui se
posent ici sont : Premièrement
qui va garantir le remboursement des ces probables futurs
emprunts ? Secundo, qui va
bénéficier des gros projets qui
seront éventuellement lancés à
S
partir de ces prêts ? Les vraies
réponses à ces questions cardinales diront suffisamment la
sincérité ou non des " services
que veut rendre au pays " le
patron du FCE. Ensuite, il y a
d'autres interrogations qui viennent immédiatement à l'esprit et
qui taraudent les neurones des
âmes bien intentionnée : pourquoi veut-on endetter maintenant l'Algérie alors qu'elle n'en
a pas expressément besoin ?
Et surtout, comment peut-on
garantir que ces emprunts ne
vont pas suivre les mêmes
voies occultes que celle des
800 milliards de dollars du
temps de l'aisance financière ?
En ces moments de grande
austérité populaire et où l'avenir
Par Ammar Zitouni
es relations entre l'opposition et
le pouvoir restent tendues. Cela
est d'autant plus inquiétant que
l'avènement de la réconciliation nationale avait pour objectif fondamental de
balayer rancune et animosité, tout en
suscitant de grandes espérances politiques et démocratiques. A travers cette
longue polémique qui dure et s'amplifie,
comment expliquer cette crise aiguë qui
oppose les deux parties ? Comment
expliquer que l'opposition, après avoir
afficher clairement son absence aux différents cycles de dialogue et de concertation autour de la révision de la
Constitution, dénonce ce projet qui,
selon la présidence de la République, a
été possible sur la base de la synthèse
et conclusion des propositions et suggestions émises par société politique et
civile ayant pris part aux consultations.
Elle multiplie les provocations et les
agressions morales contre le pouvoir et
les institutions. Une campagne virulente
L
du pays se négocie sur le fil du
rasoir, toute initiative financière
se trouve entourée de brume.
C'est que l'Algérie qui a énormément souffert de la gabegie
et des détournements des
deniers publics n'incite pas particulièrement ses citoyens à
faire la part des choses. Pour
ces derniers, les pis de la
Vache des Orphelins ont tellement été essorés frauduleusement que tous les apports
financiers qui ne vont pas directement dans leurs poches
paraissent suspects. Raison de
plus quand il s'agit de gros
paquets de bons billets verts
sonnants et trébuchants. Nous
ne voudrions pas diminuer de
l'enthousiasme de M. Haddad
ni mettre en doute ses nobles
intentions, mais tout ce que
nous pouvons lui souhaiter c'est
de recourir aux prêts dont il
parle pour financer ses projets
sans passer par les garanties
du Trésor public.
C'est-à-dire de l'Etat. Le patron
du FCE qui assure qu'il envisage de lancer de grands projets à l'internationale, pourra
présenter ses projets comme
garanties.
Et aucun Algérien ne trouvera à
redire. Au contraire, il se trouvera même des citoyens honnêtes pour l'applaudir car ils
verront en lui un vrai entrepreneur privé qui ne compte que
sur son travail et ses capitaux
pour créer de la richesse dans
Eclairage
Trêve de démagogie
multitude de tentatives dans un environnement à la recherche de conditions
pour tuer tout espoir. Le défaut de cette
opposition est qu'elle passe le clair de
son temps à faire dans une stratégie
mesquine et le désir grotesque de faire
passer ses vessies pour des lanternes.
A croire en cela, on se dit automatiquement que si les politiques en question
arrivent à ce niveau, cela signifie tout
simplement qu'ils n'ont pas plus rien à
proposer au peuple. Tellement ils continuent à enfumer la société avec de
multiples faux plans de sortie de crise.
Une recherche que seuls les grands
démagogues peuvent faire. La preuve,
l'histoire politique et démocratique est
jonchée de plusieurs discours pompeux
dont le contenu est porté par d'innombrables titres mais qui hélas ne furent
est menée dans les médias contre tout
ce qui émane du sommet de l'État, y
compris les solutions à la crise économique et financière. Une première explication vient à l'esprit. Au moment où la
nation entière est mobilisée pour surmonter cette crise imposée par la chute
du prix du baril de pétrole, l'opposition
applique la stratégie pour laquelle elle a
toujours eu recours : empêcher par tous
moyens le resserrement des rangs et la
mobilisation des énergies nationales,
diviser et provoquer par intrigues et
manœuvres des tensions et foyers de
conflit artificiels. Ce sont ces pratiques
qui expliquent les récents événements
sur le front social pour compromettre
les perspectives économiques, sociales
et politiques pointant à l'horizon.
L'opposition continue de faire dans une
4
son pays. Ceci d'autant que Ali
Haddad n'arrête pas, depuis
qu'il est élu à la tête du Forum
des chefs d'entreprises, de
chanter sur tous les airs que
c'en est fini de l'ère de l'assistanat et qu'il revient aux Algériens
de grandir et de ne plus compter sur les aides de l'Etat.
Et comme il est convenu dans
notre culture que "le croyant
doit commencer pas soi-même
", nous recommandons, donc, à
M. Haddad de donner l'exemple
en garantissant lui-même les
crédits qu'il compte lever de
l'étranger. Autre voie que cellelà, toutes ses actuelles gesticulations ne peuvent être perçues
que comme du pipeau….
A.E.H.
pas à la portée de l'opinion publique qui
avait du mal à les lire tant l'avenir en
confiance n'est pas mis en évidence.
D'aucuns devrait arrêter de prendre les
citoyens pour des demeurés, pour des
statistiques et des calculs pour gagner
un certain populisme auprès d'eux. Les
citoyens en général, la jeunesse en
particulier, souffrent de plusieurs maux.
Ils ne sont pas seulement un lit électoral, mais une frange forte de la société.
Il faut que ces gens-là qui meublent
l'actualité politique arrêtent de les infantiliser avec des discours creux qui présagent d'un avenir hypothétique. On
devrait aller à l'essentiel, car les
Algériens méritent mieux que ce qu'on
leur offre actuellement au plan politique
et démocratique. La politique politicienne devrait être d'un autre temps. Le
peuple a besoin d'actions fortes dans
les programmes et au fil du temps. A
présent, la société a besoin d'un changement radical, d'une révolution de
paradigme. Trêve de démagogie et
place au réalisme !
A.Z.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Près de 3000 familles dans la rue !
Par Nabila. A
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Flight
23:30 : Mentalist
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Le seigneur des
anneaux : la communauté de l'anneau
23:50 : Faites entrer l'accusé
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 24 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Capital
23:00 :Enquête exclusive
21
Flight
Commandant de bord expérimenté, Whip Whitaker est
aussi un alcoolique et un consommateur de cocaïne.
Après une nuit agitée, il assure la liaison entre Orlando et
Atlanta sur un vol commercial. Les conditions météo sont
très mauvaises. Peu de temps avant l’atterrissage, l'avion
devient soudain incontrôlable. Whitaker réussit la
prouesse de poser l'appareil en catastrophe. Six
personnes trouvent la mort dans l'accident.
Sur France 2 - 22h35
Le seigneur des anneaux :
la communauté de l'anneau
Un anneau magique attise les convoitises. La relique
appartient à un peuple pacifique, les Hobbits. Le
magicien Gandalf le Gris, qui soupçonne le pouvoir
maléfique de l'anneau, leur conseille de le détruire. La
mission est confiée au jeune Frodon, aidé de ses
cousins Pippin et Merry et de son fidèle serviteur Sam.
Mais les chevaliers noirs du puissant Sauron, seigneur
de Mordor, sont sur leurs traces.
Sur M6 - 20h55
NCIS : Los Angeles
Des produits réparables à vie. A l'heure où des
constructeurs sont accusés de programmer l’obsolescence
de leurs appareils, certains s'engagent dans la voie
inverse. Par ailleurs, tandis que des ingénieurs finalisent
une machine à laver « increvable », des sites Internet
offrent des solutions pour permettre aux consommateurs de
réparer eux-mêmes les pannes • Avis de consommateurs :
un incroyable business ! De nombreux sites proposent des
commentaires de particuliers sur toutes sortes d'articles ou
de services. Mais près de 50 % des points de vue seraient
faux • Le boom de la livraison de repas à domicile. Le
succès d'Allo Resto sur ce marché très lucratif aiguise
l'appétit de nouveaux concurrents. Même des géants
comme Uber, Amazon et La Poste s'y intéressent.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Les violences en Tunisie virent aux pillages et aux saccages des édifices publics
Sudoku N ° 398
Mots fléchés N° 398
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
La tentation du chaos !
La Tunisie dont la révolution, venue donner le la à celle de plusieurs autres pays arabes, paraissait être la mieux achevée et la mieux rondement menée, en
dépit de l'entrée en lice des islamiste et de l'érection de poches terroristes sur le mont Chaambi, est en train de voir son expérience virer au cauchemar intégral. Rien, ni personne, ne semble en mesure de stopper cette machine infernale.
Par Kamel Zaïdi
rrémédiablement, la Tunisie
est en train de basculer
entièrement dans le chaos.
Les autorités tunisiennes ont
décrété un couvre-feu nocturne
dans tout le pays et appelé la
population à la "sagesse", au
moment celui-ci est secoué par
une vague de protestations
sociales déclenchée par la
mort à Kasserine (centre) d'un
jeune chômeur en marge d'une
manifestation. Cinq ans après
les troubles ayant renversé le
régime de Zine El Abidine Ben
Ali, des manifestations contre la
misère et pour la justice sociale
ont débuté samedi dernier
dans la région de Kasserine
lorsqu'un chômeur de 28 ans,
Ridha Yahyaoui, est mort électrocuté après être monté sur un
poteau. Il protestait avec d'autres contre son retrait d'une liste
d'embauches dans la fonction
publique. Le mouvement s'est
propagé ces derniers jours à de
nombreuses autres villes et a
notamment été marqué la nuit
dernière par des violences dans
le Grand Tunis. Face à cette
situation explosive, Tunis a
décrété un couvre-feu de
20H00 à 05H00 (19H00 à
04H00 GMT) "au vu des atteintes contre les propriétés publiques et privées et de ce que la
poursuite de ces actes représente comme danger pour la
sécurité de la patrie et des
citoyens", selon le ministère
tunisien de l'Intérieur. Une
mesure similaire avait déjà été
prise au soir de l'attentat suicide
contre la sécurité présidentielle
(12 agents tués) revendiqué par
le groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI,
Daech) le 24 novembre dans la
capitale tunisienne.
I
Mots croisés N° 398
Horizontalement
1 - Catégoriques
2 - Spécialiste en miroiterie - Bois de menuiserie
3 - Objets magiques - Petite bourguignonne
4 - Profond estuaire - Le rut les provoque
5 - Début d'ulcère - Frappe un bon coup - Sujet trés vague
6 - Impose - Il vaut bien l'étain - Poème à chanter
7 - Se dirigera - Ile atlantique - Vitesses acquises
8 - Limpidités
9 - Se rebeller comme un âne - Bien capable - Feuilleté
10- Trés importantes
Verticalement
A - Assemblée désordonnée
B - Fonder - Traditions
C - Oiseau de marais - Femelles palmipèdes
D - Pays du Golfe - Temps de règne
E - A moi - Se montre utile
F - Couguards - Manière d'être
G - Textures - Groupe de graines
H - Genre de mésange
I - Point de sortie - Authentique
J - Pouffé - Riches décors
K - Action incidente - Voie de berge
L - Appel urgent - Centaure empoisonnant
SOLUTIONS
Mots croisés N° 397
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 397
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 397
La vague de contestation
sociale en cours en Tunisie
pour l'emploi et le développement a tourné aux saccages et
pillages, ont rapporté vendredi
des
médias
locaux.
A
Tajerouine (gouvernorat du
Kef), des protestataires ont
attaqué, dans la nuit de jeudi à
vendredi, le siège du district de
la sûreté nationale avec des
cocktails Molotov, ont pris d'assaut des espaces commerciaux
et bloqué, avec des pneus en
feu, les artères principales de la
ville. La cité Ettadhamen (gouvernorat de l'Ariana) a connu
également des affrontements
entre les protestataires et les
unités de la garde nationale et
des actes de vol et de pillage
de
locaux
commerciaux.
D'autre part, différents établissements publics à Skhira (gouvernorat de Sfax) ont été fermés ce vendredi par des protestataires.
En raison de ces troubles, le
Premier ministre tunisien Habib
Essid a dû écourter une tournée en Europe. Il rentrera vendredi soir en Tunisie après une
visite à Paris où il a déjà rencontré le président français
François Hollande, d'après la
présidence tunisienne. En
attendant son retour en Tunisie
où il réunira samedi une cellule
de crise et un conseil des ministres exceptionnel, avant une
conférence de presse, selon la
même source, M. Essid a, dans
un entretien à la chaîne France
24, promis que son gouvernement ferait "tout ce qu'il peut
pour mettre fin à la grave crise
sociale que traverse la ville de
Kasserine". "Nous sommes parfaitement au courant de la
situation, mais nous sommes
une jeune démocratie et pendant la jeunesse il y a une
période d'adolescence à traverser", a-t-il soutenu. Le chef du
gouvernement tunisien a, en
outre, indiqué que la situation
ne pouvait se régler d'un coup
de "baguette magique". "Il y a
des priorités, des mesures
urgentes ont été prises", mais
"la création d'emplois demande
énormément d'efforts", a-t-il
souligné. De leur côté, des responsables tunisiens ont appelé
au calme. "Nous aimerions que
le citoyen fasse preuve d'un
peu de sagesse, qu'il sache
qu'il est de notre intérêt de préserver la Tunisie", a dit sur
Shems FM le ministre de la
Fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la
corruption, Kamel Ayadi, en
assurant que "l'Etat (...) étudie
le dossier de l'emploi". Pour sa
part, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Walid
Louguini, a dénoncé une "tentative de la part de criminels de
profiter de la situation". "Nous
sommes avec les manifestants
pacifiques, mais les autres
actes, les violences contre les
biens publics et privés, seront
sévèrement punis", a-t-il prévenu. A l'échelle nationale, au
moins "trois postes de police
ont été attaqués" et 42 membres des forces de l'ordre blessés au cours des dernières 24
heures, a ajouté M. Louguini.
Le porte-parole du ministère de
la
Défense,
Belhassen
Oueslati, a lui assuré que "des
unités supplémentaires" de l'armée avaient été déployées en
renfort dans tous les gouvernorats pour assurer "la protection
des institutions publiques mais
aussi des institutions privées
sensibles". A Sidi Bouzid (centre), où l'immolation du vendeur
ambulant Mohammed Bouazizi
en décembre 2010 avait
déclenché la révolution, le gouvernorat a ainsi été placé sous
la protection de l'armée.
K.Z.
Analyse
Pourquoi les régions s'enflamment
es événements qui secouent
Kasserine montrent que les gouvernements postérieurs au 14 janvier [2011,
en référence à la révolution qui a fait
tomber le régime dictatorial de Ben Ali]
n'ont rien compris aux mutations profondes de la Tunisie. Personne ne s'attache
à élaborer un modèle de société adapté
aux bouleversements de la société et à
son devenir. Certes, la nouvelle
Constitution tunisienne est un acquis
incontestable. Mais rien ne s'est fait au
niveau des différents secteurs du quotidien et du vécu du citoyen, en particulier
dans le domaine socio-économique. Les
autorités continuent à gérer ce secteur
vital selon une approche désuète qui a
été à l'origine même de la révolution.
Rien n'a été fait pour redonner de l'espoir aux jeunes qui croupissent dans la
pauvreté, le chômage, la frustration. Le
gouvernement est incapable de traiter
d'une manière frontale et efficace les
urgences du pays. Qu'a-t-on fait pour
combattre l'économie parallèle qui
constitue un des fléaux majeurs de notre
pays ? Qu'a-t-on conçu de concret pour
les régions et les couches défavorisées,
marginalisées, qui ont pourtant inventé
le 14 janvier ? Y a-t-il une seule décision
en faveur des jeunes ? La réponse
L
tombe comme un couperet : rien. C'est
ce rien qui entraînera la Tunisie dans
une nouvelle phase de violence, de
clash et de désordre. Autre indice de la
cécité et de la surdité de la classe politique, toutes tendances confondues : face
à ce nouveau mouvement de protestation, on se livre aux échanges d'accusations et de soupçons et on parle d'agents
comploteurs, de phénomènes exogènes. On déplorerait l'opportunisme de tel
ou tel parti politique, voire même l'incursion des terroristes qui peuvent mettre à
profit la précarité de la situation. Le problème est fondamentalement et historiquement ancré dans les régions concernées où l'indice de développement
humain avoisine le zéro, quand il n'est
pas purement et simplement nul. Au
sujet des régions et des catégories
démunies, les autorités se sont révélées
incapables d'écoute véritable et systématique et d'alternatives convaincantes.
Il y a un divorce total entre les voix collectives et la classe politique. En résulte
l'absence de vision, de plan d'action
clair, cohérent, disposant de financements précis, pour apporter des réponses palpables aux catégories sociales et
régions totalement démunies. Des
ministres ont bien visité ces régions,
mais sans incidences réelles, sans
résultats probants. En revanche, on
constate qu'à l'occasion de chaque crise
ponctuelle, un conseil des ministres se
tient et prend des décisions pour calmer
les ardeurs locales. Le gouvernement
est incapable de s'affranchir de sa
méthodologie des réflexes conditionnels
: stimulus-réponse. Il l'avait déjà adoptée
à l'occasion de crises locales antérieures et a gardé la même approche. Réuni
le 20 janvier 2016 pour examiner les
concessions à envisager suite à la pression conjoncturelle, le gouvernement
décide d'intégrer 5000 chômeurs dans
des mécanismes connus, de régulariser
la situation de 1400 personnes concernées par le mécanisme 16, d'assurer le
financement de microprojets avec une
envelopper de 6 millions de dinars et de
transformer des terres collectives en terres particulières avant le 31 mars 2016.
Le gouvernement décide aussi d'allouer
l'enveloppe de 135 millions de dinars
pour la construction de 1 000 logements
sociaux. Selon quelles priorités ? On a
constaté, en effet, que les zones défavorisées sont les plus exposées au danger
terroristes, à cause de leur emplacement, les plus démunies en termes d'infrastructure, de conditions minimales de
5
la vie digne (eau, électricité, accès, etc.).
Au-delà de cet effet d'annonce à valeur
anesthésiante, il faut un véritable plan
d'aménagement, une vision d'ensemble
fondée sur des critères qualitatifs et
quantitatifs. Rien de cela ne pointe à
l'horizon. Si le gouvernement est capable d'apporter autant de réponses
concrètes aux besoins des régions,
pourquoi ne l'a-t-il pas annoncé avant la
crise ? Pourquoi attend-il que les choses
pourrissent ? Pourquoi ne le fait-il pas
pour les autres régions, souffrant du
même calvaire ? Comment fera-t-il pour
anticiper et contourner les crises possibles des autres régions ayant exactement les mêmes carences ? La permanence du problème des régions défavorisées cinq ans après le 14 janvier est le
signe de l'incapacité structurelle des
autorités en place, de leur mode d'action, de leur inaptitude à définir une stratégie adaptée aux urgences d'un pays
en effervescence. On ne peut remédier
aux problèmes des régions et des classes défavorisées que si l'approche gouvernementale change totalement, et que
le modèle de développement, tout en
s'attaquant aux urgences, se met luimême en cause.
K. Z.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
“Les Phares d’Algérie”
Un beau-livre cosigné
par Mohamed Balhi et
Zinedine Zebar
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Le journaliste Mohamed Balhi
et le photographe Zinedine Zebar
cosignent “Les Phares d’Algérie”,
un livre d’art consacré à l’histoire
de ces systèmes de signalisation
maritimes érigés sur toute la côte
algérienne.
Paru récemment aux éditions
Casbah, ce livre de 287 pages met
en relief la beauté de vingt-sept
phares, autant de monuments du
patrimoine algérien, construits pendant la colonisation française entre
la deuxième moitié du XIXe, et la
première moitié du XXe siècle.
Il éclaire également sur l’importance historique, et les particularités
géographiques des 1600km, qui forment les côtes algériennes depuis
l’antiquité jusqu’à la colonisation
française, en passant par la
Régence ottomane, et les différents
royaumes fondés dans des villes
comme Bejaia, et Tlemcen.
Présentés comme un périple, qui va
de l’extrême Est de la côte algérienne, à El Taref, jusqu’à l’ouest
(Ghazaouet, Tlemcen), en passant
par Alger, ou encore Dellys
(Boumerdès), les photographies
d’une grande beauté de Zinedine
Zebar sont accompagnées de
textes descriptifs sur l’histoire, et les
spécificités de chaque phare présenté.
En se basant sur différentes
sources (romaines, françaises,
espagnoles, arabes, etc.),
Mohamed Balhi met, aussi, en
lumière la longue histoire des villes
côtières, et de la marine en Algérie,
tout expliquant le rôle joué par la
construction de ces phares dans
l’expansion de la colonisation française.
Sous-titré les “Vigies de la côte”, le
livre est également agrémenté de
reproductions de cartes d’époque
ainsi que de nombreuses références bibliographiques. Sociologue
de formation, Mohamed Balhi a
exercé comme journaliste, et reporter, puis comme directeur de la
rédaction à l’hebdomadaire AlgérieActualités.Tandisque , Zinedine
Zebar, photographe reporter de
presse reconnu en Algérie, et à l’international, a, lui, publié de nombreux travaux sur le patrimoine
algérien.
Symposium sur le film
de “La Bataille d’Alger”
en mai en Grande-Bretagne
Un symposium sur le film
“La Bataille d’Alger”, du
réalisateur italien Gillo
Pontecorvo, sera organisée
en mai prochain en
Grande-Bretagne à
l’occasion du 50 ème
anniversaire de sa sortie
en salle (1966).
ntitulé “la Bataille d’Alger 50 ans
après : legs pour le cinéma et la littérature”, le symposium se veut une
“occasion pour comprendre comment
ce legs multiple peut contribuer à la
compréhension de l’Histoire algérienne,
et son impact sur le cinéma, et les arts
en Algérie”.
Le film constitue, selon
les organisateurs une “épopée contre le
colonialisme», et “un témoignage sur la
résistance héroïque du peuple algérien”
soulignant son impact sur le cinéma
nord-africain. Les travaux du symposium porteront sur des thèmes divers
I
dont le legs colonial dans le cinéma et
la littérature, le colonialisme et le postcolonialisme, la violence politique outre
l’histoire et l’art.
Le film “La Bataille d’Alger”, un chefd’œuvre du cinéma algérien, demeurera à tout jamais témoin de la résistance
es journées culturelles des arts
populaires accueillies, une semaine
durant, par la capitale de l’Ahaggar
Tamanrasset ont permis de valoriser le
riche patrimoine artistique, et culturel
saharien, a affirmé récemment le président de l’association culturelle “Assarou
n’Ahaggar” de Tamanrasset (partie
organisatrice). Animées par plus d’une
vingtaine de troupes d’arts populaires,
ces journées ont révélé une fois de plus
le riche legs culturel, et les composantes
culturelles, et identitaires nationales, a
précisé
Lamine
Hassani.
L’organisation de ces journées vise, a-t-
L
il dit, l’attachement au patrimoine culturel saharien algérien et sa préservation
face aux mutations induites par la mondialisation menaçant les arts populaires.
Le directeur de la Culture de la wilaya de
Tamanrasset, Ahmed Heniya, a, de son
côté, mis en relief l’intérêt de l’organisation de pareils évènements culturels
susceptibles de contribuer à la promotion de la culture, et d’informer le grand
public sur la diversité du patrimoine culturel des populations du Sahara.
Ayant regroupé des troupes issues
des wilayas de Tindouf, Adrar, Béchar ,
et Tamanrasset, ainsi qu’une troupe de
Tunisie, cette manifestation culturelle a
été marquée par l’animation, au niveau
de la place du “1er novembre”, de
parades montrant le riche folklore de ces
régions altières, telles les danses populaires d’El-Baroud, de Karkabou et de
Takouba, en plus de chants Tindi.
Des récitals poétiques en variante
Targuie “Tissiwaï” ont également été
déclamés, dans un décor embelli par les
“Ihektène” (tentes traditionnelles targuies), dressées en plein air à la satisfaction des visiteurs venus nombreux
apprécier ce riche répertoire littéraire du
terroir.
Une grande exposition de la sculpture de l’Est
e grand salon de la sculpture de l’Est, organisé par le
département Expositions de
“Constantine, capitale de la culture arabe”, réunit, depuis mercredi soir au palais de la culture
Mohamed-Laïd Al Khalifa 31
artistes venus de plusieurs
wilayas de l’Est du pays.
Quelque 200 œuvres reflétant les différentes techniques,
et déclinaisons de la sculpture, réalisées en bois, en pierre,
en plâtre, en résine, en terre
cuite, en plomb, en polyester,
ou à partir de produits de récupération peuvent être admirées par le public constantinois, très nombreux dès l’ouverture de la manifestation.
Pour M. Amar Noui, artiste,
et membre du département
Expositions, le grand salon de
la sculpture de l’Est permet,
non seulement de rassembler
des artistes partageant la
même passion mais offre également au public constantinois
“une approche sur l’art de la
sculpture” qui demeure de
l’avis de cet artiste “assez
mal, ou peu connu dans notre
pays”.
Zahia-Djenat Dehil Hebrih,
artiste confirmée venue de la
wilaya d’Annaba, a souligné à
l’APS, quant à elle, que le
salon est “une opportunité
pour familiariser le public à
l’art de la sculpture”. Cette
artiste, qui a fait ses études à
l’école des Beaux-arts de
Constantine, présente cinq (5)
de ses œuvres sculptées de
terre cuite, et de résine évoquant les thèmes de la famille,
et de la femme.
Orfèvre en matière de
transformation de banals
matériaux de récupération en
véritables œuvres d’art, le
jeune
artiste
Hicham
Belkhadar de la wilaya d’Oum
El Bouaghi se distingue par
une dizaine de sculptures, qui
ne manquent pas de susciter
l’admiration des visiteurs du
salon. “Ma technique consiste à récupérer des pièces de
métal, et de les façonner à ma
manière”, confie Hicham, soulignant qu’à travers ses
œuvres il livre, aussi bien “des
discours artistiques que des
discours philosophique”.
La technique de la récupé-
18
ration est aussi l’essence du
travail de l’artiste Nourredine
Lounis de Bejaia qui, à travers
du fer remodelé, et de vieux
journaux, présente “Masque
africain”, “Rencontre entre
femmes”, et tant d’autres
œuvres traduisant passion, et
imagination.
Devant se
poursuivre jusqu’au 29 février
prochain, le grand salon de la
sculpture de l’Est consacre
aussi deux véritables références en la matière
en
Algérie, en l’occurrence les
artistes Ahmed Akriche, et
Mohamed Demagh.
On compte vingt -cinq (25)
œuvres sculptées sur bois
d’Ahmed Akriche qui sont
exposées, et racontent la passion, et le talent de cet artiste
disparu que son ami, et ancien
président de l’Assemblée
populaire communale de
Constantine,
Mohamed
Arbaoui, définit comme un
“génie dans l’art ,et la manière
de donner une forme à un
objet, quelle que soit sa taille”.
Le salon a été consacré
également
à
Mohamed
Demagh présenté comme le
père de la sculpture en Algérie,
celui que les artistes participant à la manifestation considèrent comme “l’homme, qui
sait maintenir le bois en éveil».
L’ensemble des œuvres présentées et les biographies des
artistes exposants sont aussi
disponibles sur le site électronique
du
département
Expositions.
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Examens de fin de cycles scolaires
Une totale cacophonie
Par Imen Hamadache
examen du baccalauréat 2016 devrait se
dérouler à partir du 12
juin prochain, alors que pour le
BEM, le début des épreuves est
prévu le 7 juin, mais Benghebrit
finalement a décidé que les examens nationaux auront bien lieu
avant le mois de Ramadan.
Une polémique sur la date des
prochains examens de fin d'année qui devront coïncider avec le
début du mois de ramadhan a
chamboulé le département de
Benghebrit. Il est à rappeler que
la ministre de l'Education nationale, en mois d'octobre, été claire envers se point qui fait les une
dans les médias depuis quelques
jours.
" Si on avance la dates de l'examen du bac, cela va influer négativement sur le volume de l'enseignement qui demeure un indicateur primordial et essentiel dans
la qualité de l'enseignement "telle
était la déclaration de Benghebrit
L'
.Une autre déclaration qui confirme son point de vue " si on avance l'examen d'une semaine, ce
sont sept jours de cours en
moins, et c'est beaucoup ", a
expliqué Mme Benghebrit au
début de la rentré scolaire.
Les déclarations quotidiennes de
la ministre concernant le nouveau calendrier d'examens de fin
d'année son qualifié par certains
pour "un faux débat".
En plus, le ramadhan revient tous
les 36 ans en été, c'est à dire en
pleine période d'examens, donc
il est difficile d'éviter l'examen du
bac pendant le mois de ramadhan et la ministre l'évite cette
année, elle ne peut le faire l'année prochaine, normalement !
Par contre, ce qui pose problème, c'est là non stabilité des
dates des examens de fin d'année. Comme on la déjà annoncé
dans notre édition précédente "
le département de Benghebrit se
contredit ", une nouvelle sorti
médiatique de la ministre à partir
de Londres vient confirmer notre
hypothèse.
Elle a confirmé jeudi dernier que
" les examens nationaux auront
bien lieu avant le mois de
Ramadan, comme souhaité par
les parents d'élèves et les partenaires sociaux ". " Les élèves et
leurs parents ont exprimé une
demande, qui traduit une inquiétude tout a fait légitime, à laquelle je ne pouvais pas répondre
avant de connaître les résultats
des trois conférences régionales
", a expliqué Mme Benghebrit
dans une déclaration. Et pourtant
selon ses déclarations précédentes elle affirme elle même
qu'il n'y avait aucun problème "
n'y a aucun problème là-dessus
et aucune demande n'a été formulée dans ce sens ni par
l'Association
des
parents
d'élèves ni par les syndicats de
l'éducation" ce qi veut dire que
Benghebrit attendait seulement
le bon moment pour revenir sur
ses déclarations es satisfirent le
maillon fort (candidats, syndicats,
parents d'élèves).
S'agissant des travaux des
conférences
régionales,
la
ministre a précisé que ces rencontres ont " finalement montré
l'état d'avancement des programmes d'enseignement ". Elle
a, dans ce contexte, relevé que "
la possibilité d'avancé les dates
d'examen est d'actualité au
regard de la stabilité qu'a connu
le premier trimestre " de l'année
scolaire.
Mme Benghebrit, pour qui il était
"indispensable" d'étudier la question d'échéances des examens
nationaux avec les partenaires
sociaux, a appelé à la préservation de la stabilité connaît le secteur pour " l'intérêt de nos élèves
".
" La décision d'avancer la date
des examens est pertinente et
répond aux préoccupations légitimes de nos élèves ", a-t-elle
réitéré.
I.H.
Mokhtar Belmokhtar
L'insaisissable terroriste du désert
L'ombre du djihadiste Mokhtar Belmokhtar plane sur les attentats de Ouagadougou. Il reste l'un des djihadistes les plus recherchés
de la planète. Portrait.
Les journées des arts populaires à Tamanrasset
Constantine capitale de la culture arabe-2015
L
Actualité
héroïque du peuple algérien. Interdit de
diffusion en France pour près d’un demi
siècle, le film a été sacré du Prix “Le lion
d’Or” pour le meilleur film au Festival du
cinéma de Venise (Italie) en 1966. Il a
été également deux fois nominé aux
Oscars en 1967, et 1969.
Valoriser le riche patrimoine
saharien
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Par Kamel Zaïdi
l est toujours le terroriste le plus
recherché du Sahel. Ennemi numéro
1 des soldats Français de l'opération
Barkhane, comme des Américains qui
offrent 5 millions de dollars pour sa capture, le djihadiste Mokhtar Belmokhtar
continue de défier le monde. L'attaque
d'un restaurant et d'un hôtel de la capitale burkinabé, Ouagadougou, attribué à
son groupe Al-Mourabitoun, par AlQaïda au Maghreb islamique (Aqmi),
illustre l'influence qu'exerce encore ce
vétéran de l'islamisme dans le Sahel et
au-delà. Introuvable, annoncé mort plusieurs fois, il est derrière de nombreuses
attaques ces dernières années contre
des cibles occidentales dont il s'est fait
une spécialité.
En 2015, deux attentats d'ampleur lui
sont attribués :
Le 7 mars, un commando armé ouvre le
feu dans un bar de la capitale malienne,
Bamako, tuant cinq personnes dont
deux Français.
Sa katiba récidive une semaine après
les attentats parisiens de novembre dernier en attaquant l'hôtel Radisson Blu de
Bamako. La prise d'otage fera 22 morts.
La longévité de Mokhtar Belmokhtar
dans le paysage djihadiste, adepte de
multiples retours en force, déconcerte
alors que bon nombre de chefs djihadistes -Abou Zeïd, Abdelkrim le Touareg
pour ne citer qu'eux- ont été tués par les
forces militaires qui les combattent.
I
Le maître du Sahara
Ses nombreux surnoms illustrent le
caractère quasi-légendaire du personnage : "Le Borgne", en référence au fait
qu'il a perdu un œil en Afghanistan,
"l'émir du Sahel", "le Ben Laden du
Sahara",
"l'insaisissable",
"Mister
Marlboro"... Il est à lui tout seul l'une des
figures les plus importante du djihadisme moderne. Cet Algérien de 43 ans,
originaire de Ghardaïa aux portes du
désert, écume le Sahara depuis maintenant 25 ans. Dès l'âge de 19 ans, il voue
un culte au Palestinien Abdallah Azzam,
considéré comme le père du djihad
armé. Sa mort dans un attentat à la
bombe à Peshawar au Pakistan en
1989, pousse Mokhtar Belmokhtar à
qu'il tissera des liens importants avec les
tribus locales. Son mouvement d'alors
est à l'origine de l'enlèvement de deux
Français à Niamey, au Niger le 7 janvier
2011. Fin 2012, Mokhtar Belmokhtar
rompt avec Aqmi, pour des questions de
leadership estimant que lui revenait le
titre d'émir par son ancienneté dans le
Sahara et le Sahel, qu'on lui refusait. Il
créé alors sa propre katiba, les "enturbannés" qui deviendra après une fusion
opérée avec les Maliens djihadistes du
Mujao,
Al-Mourabitoune,
(les
Almoravides), du nom d'une dynastie
berbère qui a régné au XIème et XIIème
siècle. C'est contre ce nouveau groupe
que se battront principalement les
armées françaises et africaines après le
lancement de l'opération Serval en janvier 2013. Face à l'offensive, Mokhtar
Belmokhtar quitte le Mali.
aller combattre les soviétiques en
Afghanistan en 1991. De retour sur sa
terre natale, il met à profit ses nouvelles
connaissances militaires auprès du
Groupe islamique armé (GIA) qui mène
une guérilla sanglante pendant dix ans.
Il va se singulariser et très vite afficher
son ambition en créant sa propre unité
au sein du groupe terroriste, la "Brigade
du martyre". Son champ d'action est
déjà l'immense étendue désertique du
Sahara et il devient le principal pourvoyeur en armes du GIA. Il s'imposera
notamment avec l'assassinat de plusieurs policiers. "Il est à l'origine de l'expansion du djihad dans le sud algérien et
l'intervention de groupes djihadistes
dans le nord du Mali et dans les pays du
pourtour saharien", raconte Lemine Ould
Salem, auteur d'une enquête sur
Mokhtar Belmokhtar, "Le Ben Laden du
Sahara" (La Martinière, 2014). Certaines
sources affirment qu'il y développe des
activités criminelles. Contrebande de
semoule, de riz, d'huile, de farine, de
cigarettes, d'armes, il aurait touché à
tout et aurait ainsi acquis le surnom de
"mister Marlboro". "Son activité de
contrebande n'est pas prouvée. Il s'agit
d'une rumeur soutenue par les journaux
algériens et par les services secrets
algériens. A ma connaissance, il n'y a
pas d'éléments prouvant qu'il s'est adonné au trafic, bien au contraire", assure
Lemine Ould Salem qui a été en contact
avec certains chefs djihadistes. En
revanche, il se fait une spécialité dans le
rapt d'otages, beaucoup moins dangereux et qui rapporte beaucoup plus.
Opérations d'envergure
En dépit du fait qu'il n'est jamais sur le
terrain, Mokthar Belmokhtar n'a jamais
cessé de commanditer des actions d'envergure.
On lui doit la prise d'otages du complexe
d'In Amenas dans le sud de l'Algérie en
2013 qu'il coordonne via la section "Les
signataires par le sang" chargé des opérations spéciales. Puis en mai les attentats-suicides d'Arlit, au Niger contre le
groupe français Areva et à Agadez
contre l'armée nigérienne. La suite est
moins spectaculaire et de moindre intensité. "Cette période moins active est
notamment liée à la présence des
armées française et africaine qui rend
les mouvements du groupe beaucoup
plus difficiles. Les djihadistes n'ont plus
de base arrière dans le nord du Mali,
mais cela ne les a pas empêché de
mener des actions ici et là", précise
Lemine Ould Salem.
Rupture avec Aqmi
Mokhtar Belmokhtar voit grand. Plus
grand que le GIA. Il est l'un des acteurs
majeurs de la rupture historique au sein
du groupe terroriste algérien en encourageant une grande partie des chefs du
mouvement à se retirer dans le sud à la
fin des années 2000 et a créé le GSPC"
qui deviendra Aqmi. "C'est lui encore qui
mettra en relation le GSPC avec l'entourage de Ben Laden", raconte encore
Lemine Ould Salem. Avec Abou Zeïd,
chef d'Aqmi, Mokthar Belmokhtar s'implante progressivement dans le nord
Mali où il profite d'un Etat malien quasiment absent dans cette zone. C'est là
Retrouvailles avec Aqmi
Si Mokhtar Belmokhtar fait désormais
cavalier seul, il a toujours gardé un lien
affectif et idéologique avec Aqmi, affaibli
depuis quelques temps, et a renouvelé
son allégeance à al-Zawahiri, le chef
d'Al-Qaïda. "Les liens n'ont jamais été
rompus entre Belmokhtar et ses anciens
amis, même au plus fort de l'occupation
du nord du Mali lorsqu'il est allé s'instal-
7
ler à Gao avec le Mujao. Les échanges
épistolaires, les appels entre son entourage et les dirigeants d'Al-Qaïda restés à
Tombouctou n'ont jamais cessé.
D'ailleurs les opérations à Arlit et Agadez
avaient été baptisés 'hommage à Abou
Zeïd' qui venait de mourir". Des opérations communes ont eu lieu contre la
Minusma, contre l'armée malienne ou
encore contre le MNLA, les nationalistes
touaregs, un temps alliés de circonstances avec les djihadistes. Les
attaques de Bamako et de Ougadougou
revendiquées par Aqmi et alMourabitoun scellent les retrouvailles
officielles
et
la
réconciliation.
Abdelmalek Droukdel, le chef d'Aqmi,
annonce dans un enregistrement audio
le ralliement d'al-Mourabitoune. "La disparition de grands chefs charismatiques
comme Abou Zeïd ou Nabil Makhloufi,
fait qu'aujourd'hui Belmokhtar est devenu quasiment incontournable. Il a une
légitimité historique, a montré de
grandes capacités d'organisation. Aqmi
avait besoin d'un grand chef dans le
Sahara et Belmokhtar a toujours rêvé
d'un grand destin dans cette région.
L'occasion lui ait donné de retrouver son
statut d'antan", souligne Lemine Ould
Salem. L'arrivée de leur grand rival l'Etat
islamique (EI) dans le paysage djihadiste mondiale a poussé Al-Qaïda à marquer son territoire, montrer qu'il existe et
qu'il possède encore une grande capacité de frappe. Un des objectifs des
attaques à Bamako et à Ouagadougou
vise notamment à recruter des jeunes
qui pourraient être tentés de rejoindre
l'Etat islamique. Les profils des combattants des rangs d'Aqmi ont d'ailleurs
évolué. "Les premiers djihadistes installés dans le Sahara étaient des Algériens.
Les assaillants d'aujourd'hui sont originaires des ethnies de la sous-région.
Ceux de Ouagadougou étaient Peul,
Arabe et Touareg noir", note le spécialiste de Mokhtar Belmokhtar.
Traqué de toutes parts, aussi bien par la
France, les armées africaines, mais
aussi par le MNLA, l'Etat islamique qui a
mis sa tête à prix en août 2015, les trafiquants de drogue, Mokhtar Belmokhtar
reste introuvable. Il n'est pourtant pas
une légende. Tant s'en faut…
K. Z.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Accomplir
la démocratie
participative
Le développement de la
numérisation se traduira
par la mise en place de la
déclaration électronique et
du guichet unique pour les
opérateurs économiques,
soulignant que ces actions
vont permettre de faciliter
davantage les procédures,
et de réduire les délais de
dédouanement.
l’occasion de la sortie
d’une nouvelle promotion d’officiers de
l’Ecole nationale supérieure
des Douanes d’Oran, le
directeur de la formation à la
Direction
générale
des
Douanes, Djamel Brika a
laissé entendre que «Le nouveau Code des Douanes a
été adopté par le Conseil de
gouvernement, et comporte
plusieurs mécanismes en
faveur de la numérisation des
procédures douanières».
A
La cérémonie de sortie de
cette promotion a été aussi
marquée par une conférence
mettant en relief l’intérêt des
technologies de l’information
et de la communication.
Ainsi, plusieurs mécanismes
portant promotion de la
numérisation des procédures
douanières sont définis par le
nouveau Code des douanes,
qui vient d’être adopté par le
Conseil de gouvernement, a
indiqué, avant-hier à Oran le
directeur de la formation à la
Direction
générale
des
Douanes. Les lauréats de
cette compétition seront
honorés le 26 janvier prochain par le DG des
Douanes, à l’occasion de la
journée internationale de la
Douane, dédiée cette année
par l’Organisation mondiale
des douanes (OMD) à la promotion de l’usage des TIC
sous le slogan «La douane
numérique : la voie vers une
intégration accrue». Cet établissement a également
abrité la phase finale de la
3ème compétition nationale
de tir aux armes à feu, dont le
coup d’envoi a été donné, au
nom du Dg des Douanes, par
le Directeur de l’administra-
tion
générale,
Nacer
Fellah.Ce responsable a fait
savoir, qu’un nouveau plan
stratégique a été élaboré
pour les années à venir, dont
les grandes lignes seront
dévoilées par le directeur
général des Douanes le 26
janvier prochain, coïncidant
avec la journée internationale
de la Douane.
Quelque 200 officiers de
contrôle et inspecteurs principaux ont été promus à ces
grades après leur formation à
l’Ecole nationale supérieure
des
Douanes
d’Oran.
L’importance de la numérisation a été également mise en
avant par le directeur régional des Douanes d’Oran,
Abbas El-Hadi, qui a rappelé
qu’un déclarant devait auparavant parcourir plusieurs
guichets pour effectuer les
procédures au port, alors
qu’avec le nouveau système
(guichet unique) le contrôle
n’exige pas de déplacement.
M.B.
Relogement de 500 familles
à Sidi Chahmi
familles du quartier populaire d’El Hamri,
bénéficiaires de décisions de pré-affectations, et dont les habitations menacent
ruine.
Le wali d’Oran a souligné que l’éradication de ce site précaire permettra de
récupérer l’assiette foncière et réaliser
les différents réseaux (assainissement,
AEP et gaz) du projet des 4 100 logements de type LPA, bloqué, en raison de
la présence de ce site précaire.
Selon le wali : «Avec cette opération,
nous avons fait d’une pierre deux coups,
reloger 500 familles dans des habitations décentes améliorant ainsi leurs
conditions de vie, et assurer l’achèvement des travaux du projet des 4 100
opération de relogement s’est
déroulée en présence du wali
d’Oran, Abdelghani Zaâlane, et dans de
bonnes conditions à la faveur des
moyens humains et matériels mobilisés
par les autorités locales pour assurer
son bon déroulement.
Quelques 500 familles occupant le
site précaire dit Hayat Regency, implantée dans la commune de Sidi Chami ont
bénéficié, avant-hier de logements
décents à Gdyel, à l’Est de la ville
d’Oran.
D’importantes opérations ont touché,
entre autres, le site précaire dit Le
virage, dans la daïra d’Es-Senia, ou
encore le relogement de centaines de
L’
logements LPA, et permettre aux bénéficiaires d’occuper leurs logements».
Le wali d’Oran a annoncé que la prochaine étape de relogement concernera
les occupants d’habitations menaçant
ruine, précisant que le programme de
cette opération sera annoncé prochainement. Cette nouvelle opération de relogement s’inscrit dans le cadre d’un vaste
programme initié par les services de la
wilaya visant à éradiquer tous les sites
précaires dénaturant l’aspect urbain
d’Oran, et de récupérer des assiettes
foncières pour l’investissement, la promotion du tissu industriel dans la wilaya,
et la réalisation d’équipements publics.
M. B.
Prévu les 11 et 12 février prochain
1er Forum national des huissiers
de justice
elon Mohamed-Bachir
Mezghiche, «ce regroupement se tiendra sous le
thème «L’indépendance de
l’huissier de justice garant de
la sécurité économique et
sociale », l’objectif consiste
à consolider la formation des
professionnels.
Ainsi, selon le président
de la Chambre régionale
Ouest de ce corps auxiliaire
de la justice qui s’est exprimé
: «Ce 1er Forum national des
huissiers de justice se tiendra
les 11 et 12 février prochain
au Centre des conventions
d’Oran (CCO) Mohamed
Benahmed. Le 1er Forum
national prévu février prochain à Oran intervient dans
le sillage de plusieurs rencontres aux objectifs similai-
S
res, dont deux colloques de
dimension
internationale
organisés en 2010, et 2013 à
Oran, avec le soutien de la
CNHJ et de l’UIHJ, sous les
thèmes respectifs «L’huissier
de justice, un professionnel
au service de l’Etat, du droit,
de l’économie et ouvert au
progrès» et «L’huissier de
justice, reflet d’une justice
contemporaine». Mezghiche
a expliqué que « près de 1
700 huissiers en activité sont
conviés à ce Forum, qui leur
permettra d’actualiser leurs
connaissances à la lumière
des conférences programmées dans ce cadre autour
des dispositifs de la législation algérienne relative à
l’exercice, et à l’organisation
de ce métier». La Chambre
8
nationale algérienne des
huissiers de justice (CNHJ)
est présidée par Me Brahim
Bouchachi qui assurera, à
partir de mars prochain, la
présidence de l’Union maghrébine des huissiers de justice. «Le regroupement sera,
en outre, mis à profit pour un
aperçu sur l’expérience
étrangère en la matière, qui
sera présentée par des responsables de Chambres
homologues et de l’Union
internationale des huissiers
de justice (UIHJ)».
Le Forum verra également
la participation de directeurs
centraux, des présidents des
chambres régionales des
huissiers de justice, et de
magistrats près les différentes Cours de justice du pays.
La notification, et l’exécution
des décisions de justice figurent parmi les missions principales de l’huissier de justice.
La
Chambre
régionale
d’Oran, qui couvre les juridictions de 13 Cours de justice
de l’Ouest du pays, a réalisé
un taux d’exécution de 97%
en 2015, contre 92% en
2014.
Cette même instance
organise également des stages de spécialisation au profit des jeunes huissiers, et ce,
à la faveur des protocoles de
jumelage signés avec ses
homologues de Marrakech
(Maroc), Bizerte (Tunisie) et
Montpellier (France).
M .B.
Quotidien national d’information
Dimanche 24 janvier 2016
TENNIS:
CAN-2016 de handball (2e Journée) :
Large victoire de l'Algérie
devant le Gabon (35-24)
Sortie d’une nouvelle
promotion d’officiers
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Direction générale des douanes
Gestion publique
En vue de renforcer le contact
de la commune avec le citoyen dont
le rapprochement sera un important
moyen pour une participation de qualité dans la prise de décisions favorables au développement local, les
communes sont chargées de missions plus élargies dont la délivrance
des documents administratifs (passeport biométrique a estimé le secrétaire général de l’APC d’Oran,
Benaoumer Fekha.
Toujours selon Fekha, «cette nouvelle
expérience de l’APC d’Oran utile et
fructueuse. Cette tendance a contribué au renforcement de la relation
citoyen-administration et à l’amélioration du service public». Il a recommandé, en substance, que les services administratifs de l’APC d’Oran
répartis à travers ses délégations
exécutives ont délivrée, à ce jour,
plus de 9 000 passeports biométriques et 3 000 cartes grises ajoutant
que l’opération se déroule dans de
meilleures conditions.
Ainsi, des responsables administratifs et élus des communes de la
wilaya d’Oran ont souligné que les
nouvelles procédures d’élargissement
des prérogatives des communes
dans le domaine de la gestion publique, ont permis de concrétiser la
démocratie participative. En marge de
portes ouvertes sur les communes à
Oran, ils ont affirmé que ces procédures auront un impact positif, surtout,
sur le rôle économique futur de la
commune, et répondront aux exigences du développement local.
Pour le chef de daïra de Boutlélis,
Abdelmadjid Himeur a estimé que les
procédures adoptées dernièrement
par l’Etat, à travers l’élargissement
des prérogatives des communes
reflètent le degré de conscience des
autorités suprêmes du pays de l’importance de la commune comme
base de la politique de gestion publique, et espace propice pour concrétiser la démocratie participative. Il dira
qu’il n’y a pas d’administration plus
proche du citoyen que la commune,
ce qui nécessite de lui accorder tout
l’intérêt, et les prérogatives pour
consacrer le principe de rapprochement du citoyen de l’administration.
Le transfert des services administratifs de la daïra à la commune comme
ceux du passeport biométrique, et de
la carte grise a été accueilli avec
satisfaction par les citoyens ayant
apprécié la qualité du service public,
a-t-il fait remarquer.
Le président d’APC de Hassi
Benokba, Kada Benothmane
Abdelbaki a qualifié l’élargissement
des prérogatives des communes de
mesure intelligente surtout pour la
concrétisation de l’administration pour
l’intérêt public et le développement
local. Le responsable a considéré les
nouvelles procédures comme réforme
administrative exemplaire trouvant un
écho chez les citoyens, tout en affirmant que les communes disposent
de tous les moyens leur permettant
d’assurer un service de qualité et un
effet sur l’orientation des programmes
de développement. Le projet de révision de la Constitution comporte des
perspectives prometteuses et complémentaires aux dernières procédures dans le cadre du renforcement de
la place de la commune, ses prérogatives, et du renforcement de la participation du citoyen à la prise de décisions en matière de développement,
tout en valorisant le rôle des services
des daïras à la lumière de ces dispositions, où ils se chargeront du soutien, et de la coordination des actions
de développement.
M.B.
Dimanche 24 janvier 2016
Dix entraîneurs
décrochent le grade
"level 1 / ITF"
Dix (10) des 22 entraîneurs de tennis
ayant suivi un stage de formation à Annaba,
ont décroché le grade "level 1 / ITF", a indiqué la Fédération algérienne de tennis
(FAT).
Les dix lauréat sont : Mohamed Kherkhache
(Annaba), Hamza Bouchareb (Skikda),
Mounir Cadi (Souk-Ahras), Youcef Khalil
Chekkat (Skikda), Adel Ibrahim Khezzane
(Annaba), Tarek Mira (Annaba), Mohamed
Chemseddine Oulhaci (Annaba), Mohamed
El Mehdi Ikhlef (Annaba), Mohamed Lamine
Guediri (Annaba) et Mohamed Rafik Narsis
(Annaba).
Ce stage, destiné uniquement à des candidats de l'Est de l'Algérie, s'était déroulé au
Tennis Club de la Tabacoop (Annaba) sous
la direction du formateur ITF, Nabil Cheriak,
qui fut assisté de Karim Boudebagha.
Une initiative qui entre dans le cadre du
développement de la discipline, à travers le
territoire national.
CYCLISME:
De l'envoyé spécial de
l'APS au Caire
a sélection algérienne de handball
(messieurs) a décroché vendredi au Caire sa
première victoire à la CAN2016, en s'imposant largement face à une modeste
équipe du Gabon sur le
score de 35 à 24 (mitemps: 19-14), en match
comptant pour la deuxième
journée du groupe A.
Pour cette deuxième rencontre en moins de 24h00,
l'entraîneur algérien, Salah
L
Bouchekriou a aligné d'entrée une équipe remaniée
en incorporant des joueurs
qui n'ont pas joué lors de la
défaite concédée la veille
face à l'Egypte.
Si les Algériens ont mis du
temps pour rentrer dans le
match avec beaucoup de
balles perdues et des fautes d'agacement en
défense, les Gabonais eux
ont su concrétiser leurs
occasions pour rester au
contact des tenants du titre,
(8-8) après 15 minutes de
jeu. Les Verts trop passifs
en défense ont tout de
même réussi à faire un
petit break avant la pause
en rejoignant les vestiaires
avec 5 buts d'avance (1914). En deuxième mitemps, les Algériens mieux
appliqués des deux côtés
du terrain ont mis le pied
au plancher pour prendre
une avance confortable de
10 buts, (28-18) à la 45'
minutes, avant de conclure
le match sur le score de 35
à 24. A la faveur de ce succès, l'Algérie enregistre ses
deux premiers points dans
la compétition, alors que le
Gabon compte zéro point
en deux matchs joués.
Cette victoire face à une
modeste équipe du Gabon
a permis aux Algériens de
reprendre confiance avant
d'enchainer avec un troisième match en trois jours
face au Maroc. Une victoire
sera la bienvenue pour les
hommes de Bouchekriou
afin s'assurer la 2e place
du groupe derrière l'Egypte.
Le match face au Gabon a
également été marqué par
l'émergence de la jeune
génération à l'image de
Boudjenah (6 buts) et
Daoud (4 buts).
Championnat d'Algérie individuel d'echecs:
L'échéphile Talbi Chafik (NR Malki)
sacré champion
échéphile Talbi Chafik du NR
Malki d'Alger a été sacré champion d'Algérie individuel messieurs,
clôturé vendredi à Tiaret après sept
jours de compétition.
Talbi a terminé à la première place
avec 7, 5 points devant Saim
Mohamed Ilyes du club Hilil de Sidi Bel
Abbes (7 points). Bengharabi Khelil de
l'AS Sûreté nationale et Nacer Ali de
l'ES Tizi Ouzzou complètent le podium
avec 6,5 points.
L'
Cette phase finale du championnat,
disputée selon le système suisse en 9
rondes à la cadence d'une heure
trente minutes au finish, avec l'ajout de
30 secondes pour chaque coup joué,
sous la direction de l'arbitre international Benyamina Ali, assisté de Sekrane
Ahmed et Ghoufi Mohamed Amine.
30 échéphiles dont 24 qualifiés des
phases régionales et des échéphiles
titrés issus de 15 clubs, ont pris part à
cette phase finale, jugée d'un niveau
technique "appréciable" par les spécialistes présents à Tiaret.
En clôture de ce rendez-vous sportive,
des trophées et des médailles ont été
remis aux vainqueurs, en présence
des membres de la Fédération algérienne des échecs et de représentants
de la DJS de la wilaya de Tiaret.
La phase finale individuel seniors
dames a débuté ce vendredi au centre
culturel Historial d'Alger avec la participation 22 joueuses.
Les coureurs du club
Tahadi Oued Tlélat
s'illustrent à Tafraoui
Les coureurs du club Tahadi Oued Tlélat
d'Oran se sont illustrés lors de la course
cyclisterégionale, disputée vendredi sur un
circuit fermé dans la commune de Tafraoui
(Oran).
En seniors, qui ont concouru sur une distance de 90 km, en trois tours, la victoire est
revenue au cycliste Ould Ameur Ali du vélo
club de Mostaganem qui a dominé l'épreuve
devant Zoheir Benyoub du groupement sportif pétroliers et Feroudi Walid de l'USPC
Oran.
Chez les juniors, qui ont effectué la même
distance, la première place est revenue à
Yebka Sif Eddine du club Tahadi Oued
Tlélat, suivi de ses coéquipiers Mellouki
Tayeb et Belbia Mohamed Amine.
Chez les cadets, sur une distance 60km, la
victoire est revenue au jeune cycliste Nehari
Mohamed Amine du Amel El Malah qui a
remporté l'épreuve devant Berrached
Abdelkader du vélo club de Sidi Bel Abbes et
Belasri Amine du Nasr Oued Tlélat.
En minimes, le jeune Bouras Nasrallah de
Sidi Bel Abbes s'est imposé devant Haroun
Djebali du Amel El Malah et Ahmed Abdeljalil
du club de Chlef.
Cette compétition, qui a enregistré la participation de 87 coureurs représentant cinq
wilayas de l'ouest du pays, à savoir, Chlef,
Ain Témouchent, Sidi Bel Abbès,
Mostaganem et Oran, a été qualifiée d'un
"bon niveau" technique par les organisateurs.
Ce rendez-vous sportif a été clôturé par une
cérémonie de remise de prix et de cadeaux
aux lauréats, en présence des représentants
de la direction de la jeunesse et des sports
d'Oran.
JO-2016 de volley-ball:
Le staff technique de la sélection algérienne-dames connu
entraîneur de la sélection
algérienne dames de volley-ball, Mohamed Amine
Belacel a complété son staff
technique qui l'accompagnera
dans sa mission qui débutera
par le tournoi africain, qualificatif aux Jeux Olympiques de
Rio-2016, prévu en février prochain à Yaoundé (Cameroun),
a appris l'APS auprès de l'intéressé.
Le staff est composé du préparateur physique, Mouzaia
Madjid et du statisticien Yazid
Assef, alors que Zaza sera la
kinésithérapeute de l'équipe.
"En principe, le staff sera au
complet, dès notre prochain
L'
stage de quatre jours, prévu à
partir du 30 janvier à Alger,
avant de se déplacer en
Tunisie le 3 février, en vue du
stage précompétitif en commun
programmé avec la sélection
tunisienne", a indiqué à l'APS,
l'entraîneur Belacel, précisant
que les membres choisis ont
de l'expérience pour avoir déjà
travaillé au sein des équipes
nationales.
Interrogé sur le premier stage
effectué la semaine dernière à
Alger et considéré comme une
prise de contact avec les
joueuses, l'entraîneur national,
Mohamed Amine Belacel a
souligné que c'était pour lui,
l'occasion de connaître le
groupe avec lequel il sera
appelé à travailler.
"Sur les 22 éléments convoqués, j'ai enregistré la blessure
d'une joueuse et la défection
de deux (malades). J'ai eu à
expliquer le plan de travail de
l'équipe, en vue des objectifs
qui lui sont assignés d'ici à
2017. Cette prise de contact
m'a aussi permis d'évaluer le
groupe sur le plan physique et
technique. Le stage était bénéfique pour tous le monde",
s'est réjoui le coach.
En prévision du tournoi de
Yaoundé, prévu du 12 au 19
février, une liste de 19 joueu-
17
ses, sélectionnées par le staff
technique, sera transmise à la
Confédération africaine de volley-ball (CAVB).
Le staff technique devra
ensuite puiser dans cette liste
pour en retenir les sélectionnées pour défendre les chances de l'Algérie au Cameroun.
"Le prochain stage d'Alger et
celui de Tunisie (3-8 février)
seront décisifs pour désigner
les 12 ou 14 éléments qui
prendront part au tournoi de
Yaoundé. On sera obligé de
faire une sélection, et l'apport
de l'expérience primera sur
notre choix car l'échéance est
très courte", a faire remarqué
Belacel.
Lors du stage de Tunis, les
verts devront jouer trois à quatre matchs amicaux contre
leurs homologues de Tunisie,
qui préparent elles aussi le
tournoi de qualification.
Selon le site de la
Confédération africaine de volley-ball (CAVB), dix sept (17)
pays sont annoncés au tournoi
de Yaoundé : Algérie, Tunisie,
Cameroun (pays hôte),
Gambie, Cap-Vert, Burkina
Faso, Nigeria, Ghana, RD
Congo, Gabon, Kenya, Egypte,
Ouganda, Mozambique,
Zimbabwe, Botswana et
Madagascar.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Installation de la nouvelle
section syndicale
des travailleurs
L'Olympique de Médéa
nouveau leader
Ligue 1 Mobilis (17e
journée):
Résultats
des matchs
avancés
Résultats :
DRB Tadjenanet - JS Saoura
0-0
MC Oran - CS Constantine
1-1
Classement provisoire:
Pts
J
1). USM Alger
37 16
2). CR Belouizdad
29 16
3). MO Béjaïa
26 16
--). DRB Tadjenanet
26 17
5). MC Alger
24 16
--). USM El-Harrach 24 16
7 ). ES Sétif
22 16
--). MC Oran
22 17
9 ). JS Kabylie
21
16
--). JS Saoura
21
17
11). NA Hussein-Dey 20
16
--). USM Blida
20
16
13). CS Constantine
17
17
Olympique de Médéa, victorieux
(2-1) chez l'OM Arzew vendredi
pour le compte de la 17e journée de la Ligue 2 Mobilis de football, a
subtilisé la première place du classement
à l'ex-leader l'USM Bel-Abbès, battue (10) par l'US Chaouia, au moment où le CA
Batna a réussi le "Hold-up" parfait chez la
JSM Skikda, en s'imposant (1-0) à deux
minutes de la fin.
En perte de vitesse depuis quelques
semaines, l'USMBA s'est inclinée (1-0) au
stade Zerdani Hassouna d'Oum El
Bouaghi, et dès la 21e minute, sur un but
de Demane, cédant par la même occasion
le leadership à l'O.Médéa, l'ayant emporté
de son côté (2-1) à Arzew, grâce à un doublé de Hamia (17',60'), alors que
Baaouche avait réduit le score pour
l'OMA, sur penalty à la 78e.
Avec cette défaite, la seconde la saison,
l'USMB rétrograde à la troisième position
à deux unités du nouveau leader.
Dans le derby de l'Est entre la JSM Skikda
et le CA Batna, les locaux soutenus par
public nombreux ont raté un penalty par
Boulaincer à la 69e minute, et ç'a été le
tournant de cette chaude empoignade,
puisque le CAB a repris confiance et a
réussi à arracher une précieuse victoire
(1-0) grâce à Boulekrouche (88e).
Un succès des hommes de Rachid
Bouarata qui leur permet de se hisser à la
seconde place à une longueur du leader,
L'
tandis que la JSMS glisse à la huitième
place.
Le Paradou AC, qui restait sur un bon
résultat nul (0-0) chez l'ancien leader,
l'USMBA, a confirmé sa bonne santé en
enchaînant par une victoire à domicile (10) contre l'ASO Chlef.
Les Chélifiens, anciens pensionnaires de
la Ligue 1 et candidats au retour parmi
l'élite, avaient résisté pendant plus d'une
heure, avant de s'incliner sur un penalty
de Chaoui à la 67e minute. Le PAC a raté
auparavant un premier penalty par
Benayad.
Auteur d'un doublé pour le MC Saïda aux
64e et 81e, Saâd a été le bourreau de la
lanterne rouge USMM Hadjout, qu'il a
enfoncé un peu plus, avec désormais neuf
points de retard sur le premier club non
relégable.
L'AS Khroub est allé gagner (1-0) en
déplacement chez l'Amel Boussaâda, tandis que le CRB Aïn Fekroun et la JSM
Béjaïa se sont neutralisés (0-0).
Le derby des hauts plateaux, entre le MC
El Eulma et le CA Bordj Bou Arréridj, quant
à lui, est prévu samedi, à El Eulma.
Résultats :
OM Arzew - Olympique Médéa
US Chaouia - USM Bel-Abbès
JSM Skikda - CA Batna
1-2
1-0
0-1
CRB Aïn Fekroun - JSM Béjaïa
Paradou AC - ASO Chlef
Amel Boussaâda - AS Khroub
USMM Hadjout - MC Saïda
0-0
1-0
0-1
0-2
Reste à jouer :Hier au moment où on mettait sous presse:
A El Eulma : MC El Eulma - CA Bordj Bou
Arréridj
Une cérémonie
d’installation des
nouveaux membres de la
section syndicale des
travailleurs de
l’Entreprise publique «
Algérie-Poste » de la
wilaya d’Aïn-Témouchent
s’est déroulée, avant-hier,
au siège de la direction
d’Algérie –Poste de la
wilaya d’AïnTémouchent, présidée
par le secrétaire général
du bureau de wilaya de
l’Union générale des
travailleurs Algériens
(UGTA) d’AïnTémouchent, en
présence du directeur du
secteur « Algérie Poste »
de la wilaya .
Classement provisoire :
1 ). O. Médéa
2 ). CA Batna
3 ). USM Bel-Abbès
4 ). JSM Béjaïa
5 ). ASO Chlef
6 ). Paradou AC
7 ).CABB Arréridj
8 ). JSM Skikda
--). AS Khroub
10). US Chaouia
--). MC El Eulma
12). A Boussaâda
--). MC Saïda
14). OM Arzew
--). CRB Aïn Fekroun
16). USMM Hadjout
14). RC Relizane
15). ASM Oran
16). RC Arbaâ
Pts
31
30
29
27
26
25
23
22
22
21
21
20
20
17
17
11
15
13
8
J
17
17
17
17
17
17
16
17
17
17
16
17
17
17
17
17.
16
16
16.
e milieu de terrain international algérien du
FC Valence (Liga espagnole de football)
Sofiane Feghouli, complètement rétabli de sa
blessure, a repris vendredi l'entraînement collectif rapporte le site spécialisé Super Deporte.
Feghouli, qui souffrait d'une fasciite plantaire
(ndlr, une blessure au pied causée par un étirement ou une rupture du fascia plantaire), a disputé tout l'entraînement du jour qui s'est tenu à
un rythme élevé sous la houlette du coach
anglais Gary Neville, précise la même source.
Le joueur algérien pourrait du coup être convoqué pour le match en déplacement face au
Deportivo La Corogne dimanche dans le cadre
L
de la 21e journée de la Liga.
Le joueur algérien, absent des terrains depuis
un mois et demi avait disputé jusque-là 10
matchs dont 6 comme titulaire en en championnat.
Le joueur de 26 ans, dont le contrat avec
Valence expire en juin prochain, n'est toujours
pas fixé sur son avenir.
Un nouveau bail de cinq ans lui a été proposé
par la direction, assorti d'une revalorisation
salariale, mais rien n'a encore été signé entre
les deux parties au moment où plusieurs clubs
européens convoiteraient le joueur à l'image de
l'Inter Milan (Italie) et Fenerbahçe (Turquie).
16
a nouvelle section syndicale des travailleurs
de cet établissement
public à caractère industriel et
commercial (EPIC) « Algérie
Poste » de la wilaya d’AïnTémouchent
présidée par
Berrabah
Nouredine, et
compte 04 autres membres
chargés respectivement de
l’organique, des affaires sociales, des conflits, et de l’information, et de la communication. Le nouveau secrétaire
L
syndical a intervenu pour
déclarer qu’il ne ménagera
aucun effort tendant à impulser le dialogue entre l’administration et les travailleurs pour
améliorer les conditions du travail des travailleurs, dans le
but de satisfaire, de plus en
plus, les clients de l’entreprise
« Algérie-Poste » au niveau
des structures postales, et
trouver toutes des solutions à
tout éventuel problème ou
conflit social. Au cours de cette
rencontre, monsieur YAROU
Safa , directeur de wilaya l’entreprise « Algérie-Poste »
d’Ain-Temouchent a honoré
madame Belaili ,employée au
bureau « Algérie Poste «
d’Ain-EL-Arba (daira d’Ain-ElArba),qui s’est distinguée par
la 1ère position dans l’opération du retrait effectuée durant
le mois dernier à l’échelle de la
wilaya, et a informé que la
nouvelle opération d’informatisation des bureaux de postes
(IBP) a été lancée avec l’exécution du programme du nouveau système retrait, et dépôt
des montants financiers à travers plusieurs bureaux postaux, et toute prestation postale ( virement-retrait- mandats- ouverture CCP etc. ., tout
en ajoutant que la wilaya
d’Ain-Temouchent est la 5ème
wilaya, qui en a bénéficié de
ce système à l’échelle nationale, et qui entre dans le cadre
de l’amélioration des prestations de service du client et lui
facilite toute opération au
niveau des bureaux « AlgériePoste ».
B.A.
Hammam-Boughrara- (Tlemcen)
Saisie de 34 kg de kif traité
à Hammam-Boughrara
ccomplissant leur mission
entrant dans le cadre de la prévention et la lutte contre la drogue
sous toutes ses formes, les éléments de la brigade polyvalente des
douanes du poste frontalier « Akid
Abbès » à Maghnia, ont réussi à
découvrir et saisir une quantité de
34 kg de kif traité répartie à travers
03 colis.
Cette quantité de drogue a été
transportée à bord d’un véhicule
A
automobile de marque « Clio », et
a été découverte lors d’une mission
de barrage routier, accomplie dans
la zone de Hammam-Boughra, relevant administrativement de la daïra
de Maghnia.La valeur de la marchandise, et du moyen de transport
est estimée à un montant de 3 042
000 DA, tandis que l’amende douanière est d’un montant de 31 445
000 dinars.
B.A.
Relizane
Une circulation automobile
suffocante à Relizane
FC Valence :
Probable retour à la compétition
de Feghouli aujourd'hui
Quotidien national d’information
Algérie-Poste d’Aïn-Témouchent
17e journée de la Ligue 2 Mobilis:
Reste à jouer:
Hier au moment où on mettait
sous presse :
Larbaâ
: RC
Arbaâ - CR Belouizdad
Alger (1er novembre) : USM
Harrach - USM Blida
Alger (20-août 1955) : NA
Hussein Dey - ASM Oran
Tizi-Ouzou
: JS
Kabylie - MO Béjaia
Sétif
: ES Sétif
- USM Alger
Alger (Omar-Hamadi) : MC Alger
- RC Relizane
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Dimanche 24 janvier 2016
algré l’application d’un
nouveau plan de circulation, la réalisation de nouvelles
infrastructures, et la programmation d’autres projets pour le
court, et moyen terme, la ville
de Relizane continue de souffrir d’une asphyxie chronique
de la circulation automobile,
devenue, de jour en jour, un
véritable cauchemar pour les
citoyens. Ceux-ci, sont obligés de patienter d’interminables heures pour regagner
leurs lieux de travail, où leurs
domiciles durant des heures
de pointe, de plus en plus
nombreuses, contrairement
M
aux usages dans d’autres villes, ailleurs... Cette situation
s’est accentuée essentiellement, selon une étude technique réalisée dernièrement
par une commission de la
direction de transport, suite à
l’inadé-quation du parc automobile, et du réseau routier,
intra-urbain ayant atteint le
seuil de saturation, et n’étant
plus en mesure d’absorber le
moindre surplus de moyens de
transport. Ainsi, les statistiques indiquent que la largeur
moyen de la voie de circulation
automobile, à Relizane, varie
entre 6 et 9 mètres, et dont les
accotements sont souvent
occupés par des véhicules en
stationnement, en plus de
l’existence, anachronique, de
« tronçons » de routes nationales, à l’intérieur même du
tissu urbain, ou du moins à sa
périphérie immédiate, font que
la congestion se fait de plus en
plus pressante. En outre, l’état
des routes, et autres voies de
circulations étant, généralement mal entretenu ou
vétuste, cela impacte lourdement la circulation à l’intérieur
de la cité dont les habitants
subissent une agression continue, qui n’est pas sans influer
9
sur leurs comportements, et
partant sur les rapports
sociaux. La circulation sur les
voies menant vers le centreville est souvent encombrée,
bloquée même, surtout sur les
axes passant par plusieurs «
artères » principales connues,
telle le boulevard Mohamed
Khemisti, rue de Fortassa ou
encore les rues, qui connaissent une circulation très
dense, notamment les rue d’El
Graba, Hai Tob, ainsi que
l’avenue
de
Boulevard
Benama. Ce qui provoque une
perturbation immense.
A.L.
Dimanche 24 janvier 2016
Relizane
Les habitants
d’Aïn Rahma
réclament
la rénovation
des trottoirs
Les bulldozers ont fait leur
œuvre à Aïn Rahma, localité
située à l’est de la wilaya de
Relizane. En effet, les nouveaux
trottoirs de La principale artère du
centre-ville dont l’opération de
revêtement a suscité des interrogations au sein de la population,
à cause de la médiocrité des travaux, viennent d’être détruits.
Les services concernés informés
on vite réagi, et après un contrôle
technique, ils n’avaient pas tardé
à dévoiler des malfaçons scandaleuses. Ces nouveaux trottoirs
sont devenus impraticables avant
même l’achèvement des travaux,
déplorent de nombreux citoyens.
D’ailleurs, on laisse entendre que
les nouveaux responsables de la
wilaya sont à cheval, et que tout
projet entrepris devrait être réalisés à l’avenir d’une manière efficace et durable. Une décision
accueillie avec enthousiasme par
l’ensemble de la population. «Une
première dans cette localité où un
travail bâclé a été banni», dira un
habitant. Par ailleurs, les nombreux commerçants et habitants
de cette artère affirment que les
nouveaux trottoirs sont trop élevés, et dépassent largement le
seuil de leurs locaux, et maisons.
Ces plaignants s’attendent au pire
en hiver. Leurs maisons, et locaux
pourraient être complètement
inondés par l’eau des pluies.
Dans ce contexte, ils sollicitent
l’intervention des services compétents, notamment monsieur le wali
pour y remédier à la situation.
A.L.
Des chérubins
réclament une aire
de jeu à Relizane
Le déficit des espaces d’oxygénation et de loisirs pour les
enfants dans la wilaya de
Relizane touche pratiquement les
trente-huit communes que compte
la wilaya de Relizane. Pas un
endroit qui dispose de périmètre
consacré au jeu, et la détente des
enfants et encore moins d’équipements adéquat ne peut être cité.
Même les adeptes de jeux collectifs, comme le football ne trouvent
des terrains vagues pour s’adonner à leur loisir.
Pourtant, la population de jeunes
citoyens s’est multipliée de
manière importante. Le plus désolant c’est que les espaces,
quand ils existent sont transformée en dépotoirs et autres
décharges sauvages. Mais la
localité la plus déshéritée en
matière d’espaces et de terrain de
jeu reste la commune de Semmar
.Et sa proximité avec la commune
d’Ain Rahma dans la wilaya de
Relizane n’arrange pas les choses. Et ce n’est pas parce que la
commune susmentionnée est à
vocation agricole que ses enfants,
et ses jeunes citoyens n’ont pas
droit à la détente, et aux jeux,
faute d’assiette et de terrains. Les
chérubins de ladite commune lancent un appel au premier responsable de la wilaya, dont le but
d’enregistrer leur localité dans
son calepin, afin qu’il puisse dissiper les nuages, qui entourent leur
bourgade.
A.L.
Régions
Mostaganem Scope A L’HORIZON 2 019
L ’A.P.C. Commémore
l’ordonnance
du 18 janvier 1967
Dans le cadre du rapprochement des
services sécuritaires auprès du citoyen,
et afin d’assurer une meilleure protection
des biens, et des personnes, le
commandement régional de la
gendarmerie nationale de la wilaya de
Mostaganem, envisage la réalisation de
six nouvelles brigades à l’horizon 2
019,au niveau des communes d’ Aïn-Sidi
Chérif, bled Touahria, Haciane, Souafliah,
Saf Saf et Nekmaria.
i aujourd’hui le taux
de couverture sécuritaire est estimé à
81,25% avec 26 communes,
vers l’horizon 2 019 il sera de
100% soit les 32 communes
que compte la wilaya seront
couverte.
En ce qui concerne la
sécurité routière, deux nou-
S
Pour permettre
à l’entreprise
du tramway
de réaliser un viaduc
Comme prévu, dans le cadre des
travaux de réalisation du tramway, le
fameux souk populaire de fruits et
légumes de Aïn-Sefra situé en plein
cœur de la ville de Mostaganem, a été
totalement démantelé durant la journée
du lundi dernier 18 de ce mois de janvier 2 016.Considéré comme un véritable pôle d’attraction et d’activité commerciale, de toute la région, ce marché
est fréquenté par une dizaine de milliers de consommateurs quotidiennement. Les 410 box où activaient les
commerçants en fruits et légumes
seront rasé, afin de permettre à l’entreprise d’effectuer des travaux de réalisation d’un viaduc reliant le pont du quartier de Saint –Jules au boulevard du
Dahra, que le tramway empruntera.
Plusieurs engins ont été mobilisés pour
libérer cet espace, et dégager toutes
sortes de ferrailles et de matériaux
hétéroclites. Un dispositif sécuritaire a
été mis en place pour assurer le bon
déroulement de cette opération. Selon
les responsables de l’U.G.C.A. l’ensemble des commerçants concernés
par cette opération seront pris en charge, et bénéficieront d’une indemnisation
mensuelle équivalente au S.M.I.G. soit
18 000 dinars, le temps que les travaux
seront chevés.IL est à noter, qu’une
fois les travaux du viaduc achevés, les
exploitants pourront retourner sur les
lieux, et reprendre leurs activités, alors
qu’une bonne partie de ses commerçants sont sceptiques, et ne croient nullement aux promesses. En tout état de
cause, quoique ce marché fasse la joie
des bourses moyennes, le centre ville
vient d’être libéré d’une sorte de cancer
social.
Lors de cette
rencontre, organisée
par la direction locale
de services
agricoles (DSA) en
collaboration avec
l’ITMAS,il a été
question de débattre
de la méthode
traditionnelle
pratiquée
localement, et qui
consiste à produire
du sorgho séché, qui
est ensuite bottelé,
“ne permet pas
d’obtenir une grande
quantité de cet
aliment”.
velles brigades seront également réalisées à Sidi –
Lakhdar et Bouguirat.
IL y a lieu de remarquer
que pour l’instant, il n’existe
qu’une
seule
structure
implantée au niveau de la
ville de Mostaganem.
S.E.
Transport maritime :
“L
L’ambitieux projet de la gare
en question
Le marché
d’Ain-Sefra démantelé
ans la perspective de booster le
projet de la gare maritime, à l’effet
que les travaux soient lancés dans les
plus brefs délais, le Wali M ;Temmar
Abdelwahid a présidé une réunion de
travail qui a regroupé le Directeur de
l’Entreprise Portuaire, les Directeurs du
Transport, des travaux publics, de la
Douane, des responsables des services
de sécurité, du Chef de Daïra et du
P/A.P.C. de Mostaganem.
Lors de cette rencontre il a été fait
D
état de la présentation de l’étude
approuvée, par le bureau d’étude et du
suivi.
Après avoir donné un large aperçu
sur la portée de ce projet, le Wali a
exhorté l’ensemble des responsables
concernés, de déployer d’énormes
efforts à l’effet de concourir à la réalisation de tous les aspects de ce projet, et
la création d’un parking de véhicules,
afin d’assurer le meilleur accueil des
voyageurs, et des prestations de servi-
ce de qualité. IL est utile de signaler,
qu’un premier voyage à titre expérimental MOSTA/ VALENCE aura lieu le mois
de mars prochain, alors que cette traversée ne perturbera en aucun cas la
poursuite des travaux d’aménagement.
Avec la réalisation des trois lignes
ferroviaires, ce projet permettra à
Mostaganem de connaitre un remarquable essor économique.
S.E.
Le wali exhorte les responsables
à y remédier en urgence à cette
regrettable situation
près avoir été informé
de la situation qui prévaut au niveau du secteur de
la santé à Mostaganem, le
Wali M.Temmar Abdelwahid
a effectué une visite de travail et d’inspection auprès
des différentes structures,
ponctuée par une réunion de
travail regroupant les responsables des établissements publics et cadres de la
santé au siège de la
Direction. Lors de cette visite, le wali s’est interrogé sur
la situation déplorable qui
règne au niveau de l’hôpital
chee
Guevvara,
les
urgences,
l’insuffisance
d’ambulances et la mauvaise
prise en charge des patients.
« C’est scandaleux, qu’un
patient est transporté jusqu’au troisième étage sur
une chaise par ses proches
», en l’absence d’ascenseur
dira le wali. Le premier responsable de l’exécutif n’a
pas manqué d’exhorter les
responsables d’y remédier
en toute urgence à cette
regrettable situation. Les officines de pharmacies ne respectent pas la permanence,
les malades au niveau des
services de l’hémodialyse ne
dispose d’aucun endroit pour
changer leurs habits, le ser-
10
vice des urgences n’arrive
plus à répondre à la prise en
charge des patients, des
congés de complaisance
sont délivrés par des médecins, telles ont été les principales défaillances relevées
par M.Temmar.
Lors de la rencontre, le Wali
a révélé de nombreux dysfonctionnements au niveau
du secteur de la santé, tout
en déclarant sa stupéfaction
des agissements des uns et
des autres, et de la négligence des responsables censés
remplir dignement la noble
mission qui leur est affectée.
Saisissant cette opportunité,
e procédé d’enrubannage permet
de conserver un
fourrage vert, et de haute
valeur nutritive, et d’en disposer toute l’année puisqu’il se
conserve un an, contrairement
au bottelage effectué sur un
fourrage sec”, a expliqué M.
Abizar. Ainsi produit, ce fourrage peut être utilisé comme
ration de base en raison de sa
bonne teneur en sucres
solubles, en énergie et en protéines, pour l’alimentation du
bétail, a-t-il fait remarquer, soulignant que le sorgho enrubanné est plus digeste que l’aliment sec, réduisant ainsi les
problèmes gastriques chez
l’animal. Ainsi, les agriculteurs
et éleveurs activant à travers
la wilaya de Tizi-Ouzou ont été
invités par un expert en nutrition fourragère animalière à
moderniser la culture, et la production de sorgho fourrager,
pour améliorer sa productivité.
A ce propos, Abizar Saïd, qui a
donné,
dernièrement,
à
l’Institut de technologie moyen
agricole spécialisé en agriculture de montage ITMAS) de
Boukhalfa, une communication
sur les nouvelles techniques de
culture du Sorgho fourrager.
“En outre, cette méthode réduit
la valeur nutritive du sorgho
qui est pourtant très intéressant, en raison de sa richesse
en nutriments”, a-t-il soutenu.
La nouvelle méthode exposée
consiste à produire des fourrages verts en fauchant le sorgho encore vert puisqu’il ne
sera pas bottelé, mais plutôt
enrubanné.
L’agriculteur peut pratiquer
(entre mai, et octobre, voire
novembre)
plusieurs fauchages, en utilisant le sorgho
dit multi-coupes, qui repousse
au bout d’un mois. Le directeur de l’ITMAS, Tamene Saïd,
a, pour sa part, annoncé que
l’établissement qu’il dirige participe à cet effort destiné à
améliorer la production fourragère en général, et la culture
du Sorgho en particulier. A cet
effet, il est prévu de lancer en
mars prochain, un site de
démonstration pour développer la culture du sorgho, selon
les normes présentées lors de
cette rencontre. M. Tamene a
fait savoir dans ce sillage, que
le suivi technique de cette culture sera assuré par l’ITMAS,
en collaboration avec un spécialiste turc en culture fourragères.
Un Forum
international
sur les statistiques
du tourisme
prochainement
en Algérie
Un forum international sur
les statistiques du tourisme
sera organisé, cette année, en
Algérie sous l’égide de
l’Organisation mondiale du
tourisme (OMT), a annoncé
récemment le ministère de
l’Aménagement du territoire,
du Tourisme et de l’Artisanat.
L’organisation de ce forum, qui
verra la participation de plusieurs experts, a été décidée
lors d’un entretien entre le
ministre de l’Aménagement du
territoire, du Tourisme et de
l’Artisanat, Amar Ghoul, et le
secrétaire général de l’OMT,
Taleb D. Rifai, en marge des
travaux du 7ème Forum sur
l’investissement, et les opportunités d’affaires en Afrique qui
ont débuté jeudi à Madrid, a
précisé le ministère dans un
communiqué. La rencontre
entre les deux responsables a
permis, par ailleurs, d’examiner les “possibilités de renforcer” la coopération dans le
domaine du tourisme, a ajouté
la même source. Ils ont, à cet
effet, évoqué les moyens d’accompagner l’Algérie dans le
domaine de la formation sur le
tourisme, le contrôle et l’ajustement des structures de classification des hôtels, et la
modernisation de la gestion de
ces structures.
Des ministres du Golfe
Constat déplorable du secteur de la santé
A
Dimanche 24 janvier 2016
Valorisation de méthode
productive traditionnelle
à TIZI-OUZOU
La gendarmerie assurera
un taux de couverture
sécuritaire à 100%
Conformément aux instructions du
Ministère de l’intérieur, et à l’instar des
autres régions du pays, le siège de la
salle conférence de la wilaya a été au
rendez-vous, de l’organisation portes
ouvertes sur les Assemblées
Populaires Communales, sous le haut
patronage du Président de la
République, à l’effet de commémorer la
promulgation de l’ordonnance N° 67-24
du 18 janvier 1 967 portant sur le premier code communal de l’Algérie indépendante. Lors de cette rencontre, le
Secrétaire Général de la Wilaya
M.Louh Seif Eddine a donné lecture du
message transmis par le Ministre
M.Bedoui, mettant en exergue l’hommage rendu aux premiers élus locaux
qui ont assumé des mandats aux premières années de l’indépendance, ainsi
que les sacrifices consentis par les
Présidents de Délégations Exécutifs
Communales ‘’D.E.C.’’, sans oublier
l’engagement des gardes communaux,
et des patriotes. Par ailleurs il a été fait
état, que cet évènement sera célébré la
journée du 18 janvier de chaque année.
La lutte contre la bureaucratie, la
modernisation de l’administration, le
développement local, la démocratie
participative, la biométrie dans les services, de l’état civil, tels sont les principaux points mis en relief dans le contenu de la lettre du Ministère de l’intérieur
et des collectivités locales. IL y a lieu
de signaler, que cette louable initiative
est aussi une opportunité, pour donner
un large aperçu sur les véritables prérogatives de la commune, et le rôle des
Plans Communaux de Développement
‘’P.C.D.’’.
S.E.
Economie
Dimanche 24 janvier 2016
le wali a sommé les responsables de procéder à l’ouverture d’un service des
urgences au niveau de l’hôpital Chee-Guevarra, pour
pallier à la pression quotidienne
des
Urgences
Médicales de Kharrouba. Par
ailleurs, M.Temmar a annoncé que le nouveau Hôpital de
Kharrouba ‘’240’’ lits, sera
opérationnel dès le 3ième trimestre de l’année courante,
alors que ceux de Mesra,
Achaacha, et Bouguirat de
60 lits chacun, seront fonctionnels, dès le mois de mars
prochain.
S.E.
La chute des prix du pétrole, une “chance”
pour les économies de la région
a chute des prix du pétrole, principale source de revenus des pays du
Golfe, constitue une chance pour eux de
mettre fin à leurs subventions et introduire des réformes économiques, ont
indiqué vendredi des ministres de ces
monarchies arabes à Davos, en Suisse.
Le ministre koweïtien des Finances
Anas Saleh lors du Forum économique
mondial a déclaré : “Avec des prix bas.
C’est le bon moment” de réduire les subventions sur les produits pétroliers ».
Lors d’un débat sur l’avenir des réformes
économiques dans le monde arabe, M.
Saleh, qui occupe les fonctions de
ministre du Pétrole par intérim, a également estimé que le prix bas du pétrole
rendrait moins pénible, pour les
L
consommateurs, la levée des subventions sur les produits pétroliers. Le
ministre émirati de l’Energie, Suhail alMazroui, qui participait au même débat,
a ajouté : “Il s’agit d’une opportunité
pour les gens de faire la bonne chose,
qui est de payer le coût réel de l’énergie.” Nous devons repenser les réformes
majeures qui feront en sorte que nos
budgets ne dépendent pas des recettes
pétrolières”, a-t-il dit.
Après avoir libéralisé les prix en juin
dernier, les Emirats cherchent à lever
les subventions sur d’autres produits et
services, a poursuivi M. Mazroui, citant
l’exemple des subventions encore existantes sur l’électricité. “C’est malsain”, at-il dit, parlant du gaz vendu à des four-
nisseurs d’électricité avec un taux de
subvention. Il a souligné la nécessité
d’”appliquer les prix du marché international”.
Le chef du Bureau du développement
économique de Bahreïn, Khalid alRoumaihi, est même allé plus loin, qualifiant la chute des recettes pétrolières
comme une “bénédiction déguisée” car
elle fournit une “chance pour les
réformes”. Selon lui, la chute des revenus pétroliers, qui représentent le gros
des recettes des Etats du Golfe, peut
avoir comme conséquences des
réformes fiscales et un élargissement
de la base économique de ces pays. Le
ministre koweïtien a déclaré que si les
prix venaient à remonter, les gouverne-
ments devraient “envisager de rationaliser les subventions (...) pour ceux qui en
ont besoin”. Contrairement aux Emirats,
et au Koweït, Bahreïn est un petit exportateur de pétrole. Il a récemment augmenté de plus de 50% les prix de l’essence, après avoir réduit les subventions sur les produits énergétiques.
Le Koweït a commencé à vendre du
gazole, et du kérosène au prix du marché début 2015, et l’émir a annoncé
des projets pour faire augmenter les prix
du pétrole, de l’électricité et de l’eau.
Sachant, par ailleurs, que l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de
pétrole, pris des mesures sans précédent, pour réduire les subventions sur
les produits énergétiques.
La France candidate à sa succession
à la tête du FMI
a Française Christine
Lagarde a officiellement
annoncé vendredi sa candidature à un deuxième mandat à la
tête du Fonds monétaire international (FMI), après avoir reçu
plusieurs soutiens de poids.
“Oui, je suis candidate pour un
deuxième mandat”, a-t-elle affirmé sur France 2, au lendemain
du lancement du processus de
désignation par l’institution
L
financière. Elle a, en outre, affirmé : “J’ai eu l’honneur de recevoir des soutiens dès l’ouverture de la procédure”, tout en
mentionnant, en particulier, la
France, la Grande-Bretagne,
l’Allemagne, et la Chine.
Concernant les Etats-Unis, le
principal actionnaire du FMI,
elle a rappelé qu’ils avaient
l’habitude de communiquer leur
position à la fin du processus.
Elle a, toutefois, cité de récents
soutiens exprimés au sein de
l’administration du président
Barack Obama.
“Les propos du vice-président (Joe Biden) des Etats-Unis
l’autre jour, dans son intervention publique, étaient extrêmement élogieux, et presque
embarrassants, et le secrétaire
d’Etat au Trésor (Jack Lew) a
dit espérer continuer à travailler
15
avec moi”, a souligné Mme
Lagarde, qui vient de fêter ses
60 ans, et de conclure : “Je
pense qu’il est difficile pour les
Etats-Unis de faire beaucoup
plus à ce stade”.
Interrogée sur son renvoi en
décembre devant la justice
française pour sa “négligence”
supposée dans l’affaire de l’arbitrage rendu en faveur de
Bernard Tapie concernant la
vente d’Adidas par le Crédit
Lyonnais, l’ancienne ministre
de l’Economie a assuré avoir
“agi dans l’intérêt de l’Etat,
conformément à la loi”.
A cet égard, Mme Lagarde
a affirmé : “J’ai ma conscience
pour moi dans cette affaire.
J’espère que la justice, au
terme de la procédure, aussi
longue, et pénible qu’elle soit,
en conviendra».
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Publicité
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
WILAYA DE MASCARA
DAIRA DE AIN-FARES
COMMUNE DE AIN-FARES
AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE
N.I.F 098429245048415
Conformément aux dispositions du décret présidentiel n° 10/236 du 07.10.2010, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics, la commune d'Aïn Farès informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offre restreint relatif à :
Aménagement du Stade communal d'Aïn-Farès (1re Tranche)
Publié dans les quotidiens nationaux :
-El Batal le : 07.01.2016 et " Tribune des lecteurs " le 09.01.2016,
Qu'a l'issue de l'évaluation des offres, le marché est attribué provisoirement à l'entreprise suivante :
N°
Projet
Entreprise
Adresse :
Montant TTC
Délai de
Réalisation
Observation
01
Aménagement du
Stade communal
d'Aïn Farès
(1re Tranche)
EURL SOTRAMLE
BENCHABANE
NASSIME
Rue Frères El
Atrache - Commune
Amoucha SETIF.
20.540.520,60 DA
04 mois
Moins disant à condition de faire un
rabais.
Régions
Près de 12.000 postes
offerts en Session
de février 2016
Pas moins de 11.963
postes de formation
diplômantes , et
qualifiantes offerts par
la Direction de la
Formation de
l’Enseignement
Professionnels pour la
session de février 2016,
selon un communiqué
adressé par la dfep de
Tizi Ouzou.
Par Roza Drik
es postes sont répartis
comme suit :
2.535 postes de formation résidentielle, 5.879
postes de formation apprentissage, 3.549 postes de formation qualifiante scindés
Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés compétente dans un délai de 10 jours, à
compter de la première publication du présent avis dans la presse nationale et ce, conformément à l'article 114 du décret présidentiel n° 10/236 du
07.10.2010, modifié et complété portant réglementation des marchés publics.
LE PRESIDENT DE L'APC
ibune des Lecteurs - Dimanche 24 janvier 2016
ans le même cadre de la
prévention et la lutte
contre la criminalité sous toutes ses formes, les services
de la Sureté de wilaya d’AinTemouchent ont enregistré,
durant l’année 2015, un nombre 413 affaires d’atteintes
aux biens réparties entre 163
vols qualifiés, 232 vols simples, et 18 vols de voitures.
Parmi ces affaires enregistrés, l’on note 320 traitées,
soit un taux de 77,43% impliquant 452 individus lesquels
ont soumis à la procédure
d’usage et traduits par devant
D
Avis d'attribution provisoire
De l'appel d'offre national restreint N° 03/2015
Conformément aux dispositions de l'article 125 et 49 alinéa 02 du décret présidentiel n°236/10 du 07/10/2010 modifié et complété portant
réglementation des marchés publics,
01
REALISATION DUN
OUVRAGE D'ART CW
N°02 MEDRISSA -AIN
DHEB
Entreprise
EURL HACHEMI
N° NIF
Note tech
000420074236136
96
Montant
de l'offres en DA
TTC
17.630.613.00
DELAI
" Les autres soumissionnaires peuvent se reprocher au plus tard trois (03) jours à compter du premier jour de la publication de l'attribution provisoirement du marché à
prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres techniques et financières.
Tout soumissionnaire contestant ce choix, peut introduire un recours auprès de la commission des marchés publics de la commune de Medrisa dans les dix (10) jours
qui suivent la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux suscites conformément à l'article 114 du décret présidentiel n° 236/10 du 07/10/2010 modifié
et complèté portant réglementation des marche publics.
LE PRESIDENT DE L'APC
ibune des Lecteurs - Dimanche 24 janvier 2016
ANEP 000 911/31
14
wilaya, où 125 ont été mises
en détention préventive,142
sous contrôle judiciaire, 25
citations directes,30 relaxées
et 11 demeurent en fuite, soit
une différence par rapport à
cette année dernière 2014,
un nombre de 168 affaires
enregistrées dont 129 traitées de plus, et réparties de
58 vols qualifiés de plus
de105 vols simples et 05
vols
de
véhicules
.
Cependant, le nombre des
individus impliqués dans les
affaires d’atteintes aux biens
a augmenté par rapport à
l’année 2014 avec 119. IL a
été restitué durant l’année
2015 un nombre de 11 véhicules automobiles volés.
Cependant, la brigade de la
police technique et scientifique a traité 03 affaires par le
biais
du
Système
d’Identification, et de la
Recherche Criminelle (SIRC),
et 162 affaires enregistrées
dont 62 traitées par le
Système
automatisé
d’Identification
des
Empreintes Digitales (AFIS).
B.A.
Saisie de 1000 kg
de kif traité
à Béni-Boussaid
Exploitant une information qui
leur est parvenue, signalant l’éventualité d’un passage d’un véhicule
transportant de la drogue à partir
du Maroc, en transitant par la
zone frontalière, les éléments de
brigade mobile de la police judiciaire de la Sûreté de la daïra de
Béni-Boussaid , dans la wilaya de
Tlemcen, n’ont pas tardé à prendre des dispositions de sécurité
d’usage en bloquant toutes les
issues que pourraient utiliser les
narcotrafiquants, et qui se sont
soldées par la découverte, et la
saisie , avant-hier, une quantité de
1000 kg de kif traité répartis à travers 40 colis contenant 25 kg chacun , dissimulés soigneusement à
bord d’un véhicule automobile en
provenance du Maroc . Le conducteur, devant la présence des policiers sur place, et en évitant d’être
coincé, a abandonné son véhicule transportant ce poison pour
prendre la fuite à la faveur de
l’obscurité et le terrain accidenté
de la zone frontalière de BeniBoussaid .Cependant, un autre
conducteur d’un véhicule suspect
qui est entré en collision avec un
autre véhicule, a été interpellé, et
arrêté pour être soumis à l’enquête d’usage.
B.A.
M’SILA
Saisie
de 3,5 quintaux
de viande avariée
Une quantité de 3,5 quintaux
de viande ovine avariée a été saisie au marché hebdomadaire de
Boussaâda (M’sila) par les éléments de la police judiciaire relevant de la Sûreté de daïra, a-t-on
appris récemment auprès de la
Sûreté de wilaya. La saisie, opérée
lors d’une opération de contrôle, a
ciblé trois (3) commerçants qui
proposaient cette viande à la vente
dans des conditions d’hygiène
déplorables, a-t-on précisé. La
viande saisie a été détruite après
confirmation, par un médecin-vétérinaire, de son caractère impropre
à la consommation, a-t-on ajouté
de même source, soulignant que
deux commerçants ont été arrêtés
pour avoir mis la vie d’autrui en
danger, tandis qu’un troisième, en
fuite, est activement recherché.
Le chef de la daira inspecte des projets
d’habitat et de l’éducation
RQ
08 mois OFFRES MOINS DISANTE
les juridictions pénales compétentes qui ont mis en
détention préventive 119 individus, 07 sous contrôle judiciaire, 57 citations directes,
05 relaxés et 37 demeurent
en fuite alors qu’en 2014, il a
été recensé 245 affaires
enregistrées dont 105 vols
qualifiés ,127 vols simples, et
13 vols de voitures.
Les affaires traitées sont
au nombre de 191 soit un
taux de 77,95%, impliquant
333 personnes qui ont déférées par devant les parquets
des juridictions pénales de la
Tlemcen
Hammam-Bou-Hadjar – Ain-Temouchent
Le Président de l'Assemblée Populaire Communal de Medrissa informe l'ensemble des entreprises ayant participé a l'appel d'offres national n°03/2015
paru dans la presse Ouest tribune le 10-12-2015 et ????? ?????? le 09-12-2015 relatif au projet REALISATION DUN OUVRAGE D'ART CW N°02
MEDRISSA-AIN DHEB que après le jugement des offres le 27-12-2016, le projet cite ci-dessus est attribué provisoirement comme suit :
Projet
en milieu rural qualifiante,
240 postes de Formation
conventionnée -100 poste de
Formation en cours du soir,
75 postes de Formation dans
les écoles privées. Les ins-
La restitution de 11 véhicules
automobiles volés en 2015
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Wilaya de Tiaret
Daïra d'Ain Kermes
Commune de Medrissa
NIF : 098414085117134
comme suit : 1.214 postes de
formation femme au foyer.
1.070 postes de formation initiale qualifiante, 600 postes
de Formation au milieu carcéral- 250 postes de Formation
criptions débuteront le 24 janvier, et prendront fin le 20
février 2016.
Des journées de sélection, et d’orientation sont également prévues les 21, 22 et
23 février 2016. Quant à la
proclamation des résultats,
sont rendus le 24 février
2016. Ainsi, la rentrée officielle (reconduits et nouveaux stagiaires) aura lieu le
dimanche 28 février 2016. La
Direction de la Formation et
de
l’Enseignement
Professionnels de la wilaya
de Tizi Ouzou informe également que les inscriptions
peuvent se faire par internet
sur le site du Ministère de la
Formation
et
de
l ’ E n s e i g n e m e n t
Professionnels
:
www.mfep.gov.dz, conclut-il.
R.D.
Ain-Temouchent
ANEP 000 908/31
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Formation professionnelle à Tizi Ouzou:
S
N°
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
onsieur Kerdah Mohamed, chef de
la daira de Hammam-Bou-Hadjar
accompagné de messieurs Benlebna
Abdelhakim, et Othmani Bouhadjar respectivement architecte et subdivisionnaire des logements de la daïra précitée,
et Secrétaire Général de la Commune
de Hassasna a visité , dans la matinée
d’avant-hier, inopinément le siège de la
mairie, où il a inspecté les différents services administratifs, et techniques en
présence des responsables de la commune, tout en insistant sur la prise en
charge des prestations de services, et
des préoccupations des citoyens dans
de bonnes conditions avant de s’entretenir avec des citoyens venus lui exposer
leurs préoccupations d’ordre social . Le
M
premier responsable de la daïra a noté
toutes les préoccupations de ces habitants tout en leur informant que la daïra,
et la commune ne ménageront aucun
effort tendant à trouver des solutions à
leurs préoccupations avec l’amélioration
de leur cadre de vie. Ensuite, le chef de
la daira s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de la réalisation du
futur lycée de 800 places pédagogiques
qui est à 80% ou plus .Là, le chef de la
daïra a donné des strictes instructions,
afin que cet établissement d’enseignement secondaire soit achevé pour qu’il
puisse accueillir les élèves durant la prochaine année scolaire 2016-2017. Ce
lycée, une fois achevé, abritera la scolarisation des élèves résidant dans les
communes
de
Chentouf,
Oued
Berkèches et les zones rurales, qui suivent actuellement leurs cours au niveau
au chef-lieu de la daira de HammamBou-Hadjar. Monsieur Kerdah Mohamed
a clôturé sa visite inopinée d’inspection,
et de travail au douar « Ain-Zdyel » distante à une dizaine de kilomètres du
chef-lieu de la commune de Hassasna
où il a inspecté le projet de 58 logements
ruraux dont 22 sont en cours, et s’est
entretenu avec des bénéficiaires. IL a
également insisté sur l’achèvement des
logements ruraux dans les délais impartis avec le renforcement des chantiers.
Rappelons que l’habitat rural a connu,
ces derniers mois, durant ces derniers
mois, une relance considérable par les
11
responsables de la daïra, et ceux de la
subdivision du logement qui ont relancé
plusieurs projets rentrant dans ce cadre
après avoir réglé toutes les situations
techniques, foncières et financières en
collaboration avec les autorités locales
de la wilaya, et les responsables des
secteurs concernés de la wilaya.
Soulignons dans le cadre du programme quinquennal 2010-2015, la
commune de Hassasna a bénéficié 450
logements ruraux dont 160 sont en
cours de réalisation ,20 logements promotionnels aidés (LPA) avec un taux
d’avancement des travaux de 70% , et
120 logements publics locatifs (LPL)
dont 44 achevés et 76 en cours .
B.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Dimanche 24 janvier 2016
ESPAGNE
L
chef du PSOE Pedro
Sanchez avait repoussé
catégoriquement sa proposition, préférant un gouvernement de gauche avec le
parti anti-austérité
Podemos, ou de centregauche avec Podemos et
Ciudadanos. Le chef de
Podemos, Pablo Iglesias, a
relevé le gant vendredi et
proposé de former un gouvernement avec Pedro
Sanchez et le petit parti
écolo-communiste
Izquierda Unida. Iglesias a
revendiqué pour lui-même
la vice-présidence du gouvernement et pour son parti
plusieurs ministères importants. Le roi Felipe VI, qui
avait proposé à Rajoy de
tenter le premier de former
un gouvernement, a
annoncé qu'il mènerait une
nouvelle ronde de consultations à partir de mercredi
pour désigner un autre candidat à la présidence.
Destinés aux migrants en Turquie
Saisie de 2 500
gilets de sauvetage
contrefaits
a police turque a saisi
vendredi plus de 2 500
gilets de sauvetage contrefaits destinés aux migrants
qui tentent tous les jours la
traversée périlleuse de la
mer Egée pour rallier les
îles grecques depuis les
côtes turques, a rapporté la
presse locale. Les forces de
l'ordre ont réalisé cette saisie lors d'une série de perquisitions visant 120 magasins et entreprises dans huit
villes de l'ouest et du sud
de la Turquie, dont
Istanbul, a rapporté l'agence
de presse progouvernementale Anatolie. La totalité
de ces gilets ont été immédiatement détruits, a ajouté
l'agence. Au début du mois,
la police turque avait déjà
saisi plus de 1 200 de ces
mêmes articles contrefaits
dans un atelier de fabrication clandestin d'Izmir
L
(Ouest), où travaillaient illégalement des réfugiés
syriens. La Turquie, qui
accueille 2,2 millions de
Syriens et 300 000 Irakiens
qui ont fui leur pays en
guerre, est devenue l'un
des principaux points de
départ des migrants qui
veulent s'installer en
Europe. Malgré les très
mauvaises conditions hivernales, de nombreux
migrants tentent encore
chaque jour de traverser la
mer Egée. Vendredi, au
moins 44 d'entre eux, dont
20 enfants, se sont noyés
dans trois naufrages survenus. Selon des estimations
de l'Organisation internationale pour les migrations
(OIM), 77 personnes sont
mortes dans ces traversées
pour la seule période du
1er au 18 janvier.
e Parlement libyen
de Tobrouk, reconnu
par la communauté
internationale doit se
réunir dans les prochains jours pour approuver la
composition du gouvernement
d'union nationale pour qu'il entre
en fonction. Le nouveau gouvernement, annoncé le 19 janvier,
après un long processus, a pour
mission de rassembler les factions rivales du pays dans le
cadre d'un plan soutenu par les
Nations unies, en ce moment crucial pour sortir de la crise politique et sécuritaire qui le secoue
depuis la chute de l'ancien régime
en 2011, en plus d'une grave
crise économique. Mais sans la
bénédiction de l'ensemble de la
population, il sera difficile pour le
nouveau staff gouvernemental de
régner sur l'ensemble du pays
dirigé depuis 2014, par deux gouverne-ments et parlements rivaux,
les uns basés à Tripoli, et les
autres les seuls reconnus par la
L
communauté internationale dans
l'Est. La nouvelle équipe, composée de 32 ministres représentant
trois régions, Barka, Fezzan et
Tripoli et dirigée par l'homme d'affaires tripolitain Fayez el Serraj,
doit avant d'entrer en fonction être
approuvée par une majorité des
deux tiers au sein du Parlement
reconnu, qui a échoué à deux
reprises à tenir une séance en
l'absence de quorum. Ce gouvernement, constitué après consultation pendant plusieurs semaines
d'une commission ad hoc mise en
place après l'accord politique du
17 décembre, a siégé à l'étranger,
à Tunis. Il va falloir attendre qu'un
certain nombre de parlementaires
présents en Tunisie ou en Egypte
pour des raisons de sécurité
acceptent de rentrer à Tobrouk,
de siéger et ratifier l'accord parrainé par les Nations unies, et
voter les pouvoirs du gouvernement d'union, selon les médias
libyens. S'il devient opérationnel,
ce sera une étape importante
pour la stabilisation du pays, qui
pourrait efficacement faire reculer
le groupe terroriste autoproclamé
Etat islamique (EI/Daech), qui
jusqu'à présent prospère en raison du vide institutionnel et politique dans le pays.
Le processus a été long et compliqué. En tout les Nations unies
ont envoyé trois envoyés spéciaux en Libye dont le dernier en
date Martin Kobler, a pressé le
Parlement de Tobrouk d'approuver la composante du nouveau
gouvernement. Le plan d'accord
des Nations unies a été arraché
aux différentes parties sans
consensus au préalable de toutes
les parties et notamment des
chefs de tribu qui sont de grands
notables incontournables dans la
construction de la paix en Libye.
En décembre, des membres du
Parlement de Tobrouk et du
Congrès général national (CGN,
ex-Parlement) basé à Tripoli, et
de la société civile avaient signé
l'accord politique qui a confié au
même s'il reste évolutif. Trentedeux noms pour contenter trois
groupes ethniques, quelque 20
tribus principales, trois provinces
et deux entités politiques rivales.
Alors que la liste n'avait pas
encore été révélée, deux membres du Conseil présidentiel en
charge des nomina-tions démissionnaient. L'un parce que les
régions de l'Ouest n'étaient pas
assez représentées, l'autre parce
que le général Khalifa Haftar, qui
soutient le Parlement de Tobrouk
dans la lutte contre Daech dans
l'est libyen, était écarté. Haftar,
issu de l'ancien régime et dont un
de ses proches vient d'être
nommé ministre de la Défense,
est perçu comme un potentiel
allié de poids pour lutter contre
l'organisation Etat islamique, une
urgence absolue, autant pour le
nouveau gouvernement que pour
la communauté internationale.
Dans le nouveau gouvernement,
des pro-fédéralistes de la
Cyrénaïque côtoient des ministres proches des Frères musulmans. Mais l'amalgame laisse
dubitatif, surtout que la plupart
des ministres sont des inconnus.
Les grandes tribus se considèrent
ix personnes, dont le conducteur
d'une ambulance de Médecins
sans Frontières (MSF), ont été
tuées et une trentaine blessées dans
des frappes de la coalition sous commandement saoudien dans le nord du
Yémen, a indiqué vendredi l'organisation humanitaire. Les frappes ont visé
jeudi trois villages dans la province septentrionale de Saada, fief des rebelles
houthis, a précisé Malak Shaher, porteparole de MSF. Dans un communiqué,
MSF a indiqué que le conducteur avait
trouvé la mort à Dhayan, à 20 km de la
ville de Saada, alors que son ambulance se trouvait sur le lieu d'une première frappe. Selon le communiqué,
une seconde frappe a eu lieu tandis
que des personnes tentaient de porter
assistance aux victimes. L'ambulancier
est lui mort dans une troisième frappe
au même endroit. MSF l'a présenté
comme un fonctionnaire local travaillant
pour l'hôpital public de Jamhouri, encadré par MSF. Selon l'organisation
humanitaire, les villages voisins de
S
marginalisées, à commencer par
les Warfalla qui se disent discriminés, car la tribu s'est rangée du
côté de l'ancien régime pendant
la révolution. Les ethnies touboue
et touarègue sont présentes mais
estiment que leur cause ne serait
" pas entendue par un gouvernement à dominante arabe ", tandis
que les " modérés " de la ville de
Misrata et la communauté internationale se sont réjouis de l'annonce du gouverne-ment d'union.
La coalition Aube de Libye, dominée par des hommes de la ville de
Misrata, a vu un homme " acquis
à sa cause " nommé au poste de
ministre de l'Intérieur. Mais les
milices de Zinten à l'ouest de la
capitale n'ont eu aucune représentation. Ces milices régnaient
sur l'aéroport interna-tional avant
d'en être chassées en 2014. En
revanche, 260 personna-lités du "
grand Tripoli " ont affirmé jeudi,
dans un communiqué signé par
ses forces nationales libyennes,
leur soutien au gouvernement
d'union nationale " comme le
seule moyen de sortir la Libye de
sa crise actuelle ".
Les élections reportées
Soupçonnés d'appartenance
à l'EI en Inde
Le président du Conseil électoral provisoire (CEP) en charge de l'organisation des scrutins en Haïti, a annoncé vendredi en début d'après-midi le report des
élections prévues ce dimanche " pour des raisons évidentes de sécurité ". Le
second tour de l'élection présidentielle et des législatives partielles étaient prévues pour dimanche mais l'opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer " un coup d'Etat électoral " fomenté par Martelly. Pierre-Louis Opont, le président du CEP, a justifié l'annulation du vote, prise à moins de 48 heures des scrutins, par l'" ensemble d'incidents et d'actes violents sur l'ensemble des infrastructures du conseil ". Plusieurs bureaux électoraux ont été incendiés en province
dans la nuit de jeudi à vendredi. Au premier tour du scrutin présidentiel le 25
octobre, le candidat du pouvoir Jovenel Moïse a recueilli 32,76% des voix, contre
25,29% pour Jude Célestin. Ce dernier, qui n'a pas fait campagne, avait indiqué
lundi qu'il refusait de participer au scrutin de dimanche.
Quatorze suspects arrêtés
Tadjikistan
Présidence à vie pour Emomali
Rakhmon
La police indienne a arrêté 14 membres présumés du groupe terroriste autoproclamé Etat Islamique (EI, Daech) lors d'une vaste opération contre les suspects, a rapporté vendredi la chaîne de télévision
locale Times Now. Six personnes soupçonnées d'être en lien avec
l'EI ont été arrêtées dans l'Etat de Karnataka, dans le sud du pays, et
un autre, soupçonné d'être un recruteur de l'organisation terroriste, a
été arrêté à Mumbai, a indiqué le média. La police a procédé à d'autres arrestations dans deux autres Etats et l'opération se poursuit,
selon Times Now. Six jeunes, dont quatre originaires de Bangalore,
ont été arrêtés à Karnataka pour leurs liens présumés avec l'EI, a
indiqué le ministre de l'Intérieur
de l'Etat de Karbataka,
G.Parameshwara. " Quatre personnes ont été arrêtées à Bangalore,
une à Mangaluru et une autre à Tumakuru ", a-t-il révélé au média.
D'importantes quantités d'armes et de munitions ont été retrouvées et
saisies dans la maison louée par deux des suspects, a rapporté IndoAsian News Service. D'après cette agence de presse, des sources
ont indiqué que des sympathisants de l'EI voulaient lancer une attaque à l'occasion de la Journée de la République le 26 janvier.
Des réservoirs de pétrole toujours en feu
12
le nord du pays plongé dans la
violence. " Le désastre
dépasse nos capacités ", a-t-il
dit. Selon lui, le feu dans l'un
des réservoirs est " complètement hors de contrôle " et
cette installation " peut s'effondrer à tout moment ". Les pompiers s'attellent à éteindre les
flammes qui se dégagent des
trois autres réservoirs dans la
région de Ras Lanouf, à quelque 650 km à l'est de Tripoli.
Jeudi à l'aube, des éléments de
l'EI ont attaqué le site des
réservoirs à Ras Lanouf pour
en prendre le contrôle, selon la
compagnie nationale de pétrole
(NOC).
Après les combats, " des
réservoirs remplis de brut ont
pris feu et plusieurs tours électriques et des lignes haute tension qui alimentent les quartiers
résidentiels et la zone industrielle " se sont effondrées,
selon elle.
Les gardes des installations
pétrolières ont repoussé l'assaut de l'EI et dans leur retraite
les terroristes de Daech ont tiré
des roquettes qui ont touché
les réservoirs, ont indiqué des
responsables.
Aucune indication n'a été donnée sur de possibles victimes
dans le sinistre ou les combats.
Aucun chiffre n'a été non plus
fourni sur les pertes financières.
La Libye dispose des réserves
pétrolières les plus importantes
d'Afrique, estimées à 48 milliards de barils. Sa production
était estimée à 1,6 million b/j en
2011 mais a chuté d'un tiers
depuis.
L'EI a gagné du terrain en
Baqim et Jawf ont également été touchés jeudi par les frappes. " Le nombre
total de morts et de blessés est encore
incertain mais MSF a reçu 40 victimes
dont six sont mortes ", a indiqué MSF
dans son communi-qué. Plus tôt, l'organisation humanitaire avait parlé sur
Twitter de cinq morts et 35 blessés.
Début janvier, MSF avait assuré que
des avions de la coalition avaient visé
l'un de ses hôpitaux dans la même province de Saada, tuant au moins quatre
personnes. MSF avait déjà accusé fin
2015 la coalition d'avoir bombardé l'une
de ses installations à Taëz, dans le
sud-ouest du pays, faisant neuf blessés, dont deux parmi l'ONG. De son
côté, la coalition arabe qui intervient au
Yémen depuis fin mars pour contrer
l'avancée des rebelles Houthis et soutenir le président Abd Rabbo Mansour
Hadi, répète qu'elle ne vise pas les
civils. La guerre au Yémen a fait plus
de 5 800 morts depuis mars, pour la
moitié des civils, selon l'ONU.
A cause de l'insécurité qui règne à Haïti
amendement à la Constitution per Le Parlement tadjik a approuvé vendredi un
de briguer un nombre illimité de
mon
Rakh
ali
Emom
l
mettant au président actue
présidence à vie. " Le chef de
une
à
mandats présidentiels, ouvrant ainsi la voie
élu au poste de président
être
a
pourr
mon,
Rakh
ali
la nation, le président Emom
ure ce nouvel article
d'incl
sé
propo
un nombre illimité de fois. Les députés ont
té tadjik Makhmadali
dépu
le
redi
vend
ré
décla
a
",
pays
dans la Constitution du
peut se présenter que
ne
nne
perso
une
Vatanzoda. " Selon la Constitution tadjike,
rne pas le chef de la
conce
ne
cela
t,
ndan
Cepe
dent.
deux fois au poste de prési
lois et des droits de
des
ission
Comm
la
nation ", a ajouté Vatanzoda, président de
doit encore être
qui
ent,
-dem
amen
cet
uvé
appro
ont
tés
l'homme. Les 62 dépu
. Le titre de "
ndum
référe
par
té
adop
approuvé par la cour constitution-nelle puis
mon, renRakh
ali
décembre à Emom
chef de la nation " à vie avait été attribué en
au pouArrivé
.
tadjik
dent
prési
du
é
forçant un peu plus le culte de la personnalit
fois en 1994 puis
ière
prem
une
dent
prési
élu
est
mon
Rakh
voir en 1992, Emomali
itution-nelle, il avait été autorisé à
réélu en 1999. A la faveur d'une réforme const
ce qui lui avait permis d'être réélu
se représenter deux fois à une présidentielle,
E (Organisation pour la sécul'OSC
on,
en 2006 et 2013. Lors de sa dernière électi
in d'" élection sans réel choix
scrut
le
ié
qualif
avait
e)
Europ
rité et la coopération en
".
Objets d'attaques terroristes en Libye
Les pompiers tentaient
vendredi pour le deuxième jour
consécutif de circonscrire le feu
dans des réservoirs de pétrole
à Ras Lanouf en Libye, cibles
de roquettes du groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI, Daech), a indiqué un
responsable. " Quatre réservoirs qui contiennent environ
deux millions de barils de brut
sont en feu ", a dit ce responsable de la sécurité qui se
trouve avec les pompiers à
Ras Lanouf, dans la région dite
du " Croissant pétrolier ", dans
Quotidien national d’information
Encore une bavure
au Yémen
LE GOUVERNEMENT
DE LA DERNIÈRE CHANCE
Conseil présidentiel, de neuf
membres, la mission de désigner
dans un délai d'un mois un gouvernement d'union que le Conseil
de sécurité de l'ONU devra
appuyer par l'adoption d'une résolution. Par la suite, le gouvernement désigné a entamé ses fonctions de façon provisoire depuis
la capitale tunisienne, en attendant de régler les questions
sécuritaires
pour
s'installer
ensuite à Tripoli. L'accord politique, qui n'a pas été ratifié par les
deux chambres libyennes, prévoit
notamment la formation d'un gouvernement d'union basé à Tripoli
et d'un Conseil présidentiel d'une
transition de deux ans qui devrait
s'achever par la tenue des élections.
D'après la composante du gouvernement d'unité nationale, le
portefeuille de la Défense est
revenu à al Mehdi Ibrahim al
Bourghouthi, celui de la Justice à
Abdesselam al Djenidi et
l'Intérieur à al Aaref al Khodja.
Celui des Affaires étrangères a
été confié à Marwan Ousriouil, le
ministère de la Coopération internationale à Mahmoud Faraj, et le
ministère des Finances à Taha
Mohamed Sarkaz.
Seuls sept
des neuf membres du Conseil
présidentiel ont signé le document, qui porte nomination de 32
ministres, en raison de dissensions sur l'attribution des portefeuilles. On ignore encore comment et quand le nouveau gouvernement sera à même d'installer ses quartiers en Libye.
Tripoli est contrôlée par une faction dite " Aube de la Libye ", proche des islamistes, et le Chef du
gouvernement autoproclamé et
soutenu par cette faction, a jugé
que les préparatifs entrepris par le
Conseil présidentiel pour sécuriser la capitale " violaient les lois
militaires ". La question de la
représentativité délicate. La question de la représentativité du gouvernement est délicate: aucun
des deux Parlements, des deux
gouvernements n'étaient prêts à
faire de grandes concessions.
L'accord actuel est le plus abouti
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Six morts, dont un ambulancier de MSF,
dans des frappes arabes
CRISE POLITIQUE ET SÉCURITAIRE EN LIBYE
Rajoy renonce
à former
un gouvernement
e Chef du gouvernement espagnol sortant, le conservateur
Mariano Rajoy, a renoncé
vendredi à tenter de former
un gouverne-ment dans
l'immédiat, faute de soutien
au congrès des députés. "
Pour le moment je n'ai pas
les appuis nécessaires "
pour obtenir l'investiture de
la chambre basse, a
reconnu devant la presse
Rajoy, un mois après avoir
perdu sa majorité absolue,
à l'issue des législatives du
20 décembre. " Je maintiens ma candidature mais
je ne peux pas la présenter
aujourd'hui parce que non
seulement je n'ai pas la
majorité mais il y a une
majorité contre moi ". Le
dirigeant conservateur avait
proposé de former un gouvernement à trois, avec le
Parti socialiste (PSOE),
arrivé deuxième aux élections, et avec le nouveau
parti libéral Ciudadanos. Le
Dimanche 24 janvier 2016
Libye depuis un an, tirant profit
du chaos politique : deux autorités s'y disputent le pouvoir
avec l'une basée dans la capitale Tripoli proche d'une coalition de milices, et l'autre, dont
le dernier Parlement élu, exilée
dans l'est du pays.
Un gouvernement d'union
nationale a été annoncé mardi,
une étape prévue par l'accord
parrainé par l'ONU, mais il doit
encore être approuvé par une
majorité des deux tiers du
Parlement reconnu par la communauté internationale.
ENTRE
LES
LIGNES
PAS À VENDRE
- Que fais-tu Layla?
- j'accroche notre drapeau à la
fenêtre
- pourquoi?
- pour dire que l'appartement est
habité et qu'il n'est pas à vendre
- ils vont nous expulser pour
terrorisme
- ...!?
NB : " Un groupe de dizaines
de colons juifs accompagnés par
un rabbin ont forcé l'entrée de
l'immeuble " dans la rue alChouhada (martyrs) d'Hébron, a
déclaré à l'AFP Jawad Abou
Eisheh, un membre d'un groupe
de jeunes hostile à la
colonisation. Des soldats ont été
vus plus tard protégeant les
colons qui ont été attaqués à
coups de pierres par des
habitants palestiniens.
13
Régions
Mostaganem Scope A L’HORIZON 2 019
L ’A.P.C. Commémore
l’ordonnance
du 18 janvier 1967
Dans le cadre du rapprochement des
services sécuritaires auprès du citoyen,
et afin d’assurer une meilleure protection
des biens, et des personnes, le
commandement régional de la
gendarmerie nationale de la wilaya de
Mostaganem, envisage la réalisation de
six nouvelles brigades à l’horizon 2
019,au niveau des communes d’ Aïn-Sidi
Chérif, bled Touahria, Haciane, Souafliah,
Saf Saf et Nekmaria.
i aujourd’hui le taux
de couverture sécuritaire est estimé à
81,25% avec 26 communes,
vers l’horizon 2 019 il sera de
100% soit les 32 communes
que compte la wilaya seront
couverte.
En ce qui concerne la
sécurité routière, deux nou-
S
Pour permettre
à l’entreprise
du tramway
de réaliser un viaduc
Comme prévu, dans le cadre des
travaux de réalisation du tramway, le
fameux souk populaire de fruits et
légumes de Aïn-Sefra situé en plein
cœur de la ville de Mostaganem, a été
totalement démantelé durant la journée
du lundi dernier 18 de ce mois de janvier 2 016.Considéré comme un véritable pôle d’attraction et d’activité commerciale, de toute la région, ce marché
est fréquenté par une dizaine de milliers de consommateurs quotidiennement. Les 410 box où activaient les
commerçants en fruits et légumes
seront rasé, afin de permettre à l’entreprise d’effectuer des travaux de réalisation d’un viaduc reliant le pont du quartier de Saint –Jules au boulevard du
Dahra, que le tramway empruntera.
Plusieurs engins ont été mobilisés pour
libérer cet espace, et dégager toutes
sortes de ferrailles et de matériaux
hétéroclites. Un dispositif sécuritaire a
été mis en place pour assurer le bon
déroulement de cette opération. Selon
les responsables de l’U.G.C.A. l’ensemble des commerçants concernés
par cette opération seront pris en charge, et bénéficieront d’une indemnisation
mensuelle équivalente au S.M.I.G. soit
18 000 dinars, le temps que les travaux
seront chevés.IL est à noter, qu’une
fois les travaux du viaduc achevés, les
exploitants pourront retourner sur les
lieux, et reprendre leurs activités, alors
qu’une bonne partie de ses commerçants sont sceptiques, et ne croient nullement aux promesses. En tout état de
cause, quoique ce marché fasse la joie
des bourses moyennes, le centre ville
vient d’être libéré d’une sorte de cancer
social.
Lors de cette
rencontre, organisée
par la direction locale
de services
agricoles (DSA) en
collaboration avec
l’ITMAS,il a été
question de débattre
de la méthode
traditionnelle
pratiquée
localement, et qui
consiste à produire
du sorgho séché, qui
est ensuite bottelé,
“ne permet pas
d’obtenir une grande
quantité de cet
aliment”.
velles brigades seront également réalisées à Sidi –
Lakhdar et Bouguirat.
IL y a lieu de remarquer
que pour l’instant, il n’existe
qu’une
seule
structure
implantée au niveau de la
ville de Mostaganem.
S.E.
Transport maritime :
“L
L’ambitieux projet de la gare
en question
Le marché
d’Ain-Sefra démantelé
ans la perspective de booster le
projet de la gare maritime, à l’effet
que les travaux soient lancés dans les
plus brefs délais, le Wali M ;Temmar
Abdelwahid a présidé une réunion de
travail qui a regroupé le Directeur de
l’Entreprise Portuaire, les Directeurs du
Transport, des travaux publics, de la
Douane, des responsables des services
de sécurité, du Chef de Daïra et du
P/A.P.C. de Mostaganem.
Lors de cette rencontre il a été fait
D
état de la présentation de l’étude
approuvée, par le bureau d’étude et du
suivi.
Après avoir donné un large aperçu
sur la portée de ce projet, le Wali a
exhorté l’ensemble des responsables
concernés, de déployer d’énormes
efforts à l’effet de concourir à la réalisation de tous les aspects de ce projet, et
la création d’un parking de véhicules,
afin d’assurer le meilleur accueil des
voyageurs, et des prestations de servi-
ce de qualité. IL est utile de signaler,
qu’un premier voyage à titre expérimental MOSTA/ VALENCE aura lieu le mois
de mars prochain, alors que cette traversée ne perturbera en aucun cas la
poursuite des travaux d’aménagement.
Avec la réalisation des trois lignes
ferroviaires, ce projet permettra à
Mostaganem de connaitre un remarquable essor économique.
S.E.
Le wali exhorte les responsables
à y remédier en urgence à cette
regrettable situation
près avoir été informé
de la situation qui prévaut au niveau du secteur de
la santé à Mostaganem, le
Wali M.Temmar Abdelwahid
a effectué une visite de travail et d’inspection auprès
des différentes structures,
ponctuée par une réunion de
travail regroupant les responsables des établissements publics et cadres de la
santé au siège de la
Direction. Lors de cette visite, le wali s’est interrogé sur
la situation déplorable qui
règne au niveau de l’hôpital
chee
Guevvara,
les
urgences,
l’insuffisance
d’ambulances et la mauvaise
prise en charge des patients.
« C’est scandaleux, qu’un
patient est transporté jusqu’au troisième étage sur
une chaise par ses proches
», en l’absence d’ascenseur
dira le wali. Le premier responsable de l’exécutif n’a
pas manqué d’exhorter les
responsables d’y remédier
en toute urgence à cette
regrettable situation. Les officines de pharmacies ne respectent pas la permanence,
les malades au niveau des
services de l’hémodialyse ne
dispose d’aucun endroit pour
changer leurs habits, le ser-
10
vice des urgences n’arrive
plus à répondre à la prise en
charge des patients, des
congés de complaisance
sont délivrés par des médecins, telles ont été les principales défaillances relevées
par M.Temmar.
Lors de la rencontre, le Wali
a révélé de nombreux dysfonctionnements au niveau
du secteur de la santé, tout
en déclarant sa stupéfaction
des agissements des uns et
des autres, et de la négligence des responsables censés
remplir dignement la noble
mission qui leur est affectée.
Saisissant cette opportunité,
e procédé d’enrubannage permet
de conserver un
fourrage vert, et de haute
valeur nutritive, et d’en disposer toute l’année puisqu’il se
conserve un an, contrairement
au bottelage effectué sur un
fourrage sec”, a expliqué M.
Abizar. Ainsi produit, ce fourrage peut être utilisé comme
ration de base en raison de sa
bonne teneur en sucres
solubles, en énergie et en protéines, pour l’alimentation du
bétail, a-t-il fait remarquer, soulignant que le sorgho enrubanné est plus digeste que l’aliment sec, réduisant ainsi les
problèmes gastriques chez
l’animal. Ainsi, les agriculteurs
et éleveurs activant à travers
la wilaya de Tizi-Ouzou ont été
invités par un expert en nutrition fourragère animalière à
moderniser la culture, et la production de sorgho fourrager,
pour améliorer sa productivité.
A ce propos, Abizar Saïd, qui a
donné,
dernièrement,
à
l’Institut de technologie moyen
agricole spécialisé en agriculture de montage ITMAS) de
Boukhalfa, une communication
sur les nouvelles techniques de
culture du Sorgho fourrager.
“En outre, cette méthode réduit
la valeur nutritive du sorgho
qui est pourtant très intéressant, en raison de sa richesse
en nutriments”, a-t-il soutenu.
La nouvelle méthode exposée
consiste à produire des fourrages verts en fauchant le sorgho encore vert puisqu’il ne
sera pas bottelé, mais plutôt
enrubanné.
L’agriculteur peut pratiquer
(entre mai, et octobre, voire
novembre)
plusieurs fauchages, en utilisant le sorgho
dit multi-coupes, qui repousse
au bout d’un mois. Le directeur de l’ITMAS, Tamene Saïd,
a, pour sa part, annoncé que
l’établissement qu’il dirige participe à cet effort destiné à
améliorer la production fourragère en général, et la culture
du Sorgho en particulier. A cet
effet, il est prévu de lancer en
mars prochain, un site de
démonstration pour développer la culture du sorgho, selon
les normes présentées lors de
cette rencontre. M. Tamene a
fait savoir dans ce sillage, que
le suivi technique de cette culture sera assuré par l’ITMAS,
en collaboration avec un spécialiste turc en culture fourragères.
Un Forum
international
sur les statistiques
du tourisme
prochainement
en Algérie
Un forum international sur
les statistiques du tourisme
sera organisé, cette année, en
Algérie sous l’égide de
l’Organisation mondiale du
tourisme (OMT), a annoncé
récemment le ministère de
l’Aménagement du territoire,
du Tourisme et de l’Artisanat.
L’organisation de ce forum, qui
verra la participation de plusieurs experts, a été décidée
lors d’un entretien entre le
ministre de l’Aménagement du
territoire, du Tourisme et de
l’Artisanat, Amar Ghoul, et le
secrétaire général de l’OMT,
Taleb D. Rifai, en marge des
travaux du 7ème Forum sur
l’investissement, et les opportunités d’affaires en Afrique qui
ont débuté jeudi à Madrid, a
précisé le ministère dans un
communiqué. La rencontre
entre les deux responsables a
permis, par ailleurs, d’examiner les “possibilités de renforcer” la coopération dans le
domaine du tourisme, a ajouté
la même source. Ils ont, à cet
effet, évoqué les moyens d’accompagner l’Algérie dans le
domaine de la formation sur le
tourisme, le contrôle et l’ajustement des structures de classification des hôtels, et la
modernisation de la gestion de
ces structures.
Des ministres du Golfe
Constat déplorable du secteur de la santé
A
Dimanche 24 janvier 2016
Valorisation de méthode
productive traditionnelle
à TIZI-OUZOU
La gendarmerie assurera
un taux de couverture
sécuritaire à 100%
Conformément aux instructions du
Ministère de l’intérieur, et à l’instar des
autres régions du pays, le siège de la
salle conférence de la wilaya a été au
rendez-vous, de l’organisation portes
ouvertes sur les Assemblées
Populaires Communales, sous le haut
patronage du Président de la
République, à l’effet de commémorer la
promulgation de l’ordonnance N° 67-24
du 18 janvier 1 967 portant sur le premier code communal de l’Algérie indépendante. Lors de cette rencontre, le
Secrétaire Général de la Wilaya
M.Louh Seif Eddine a donné lecture du
message transmis par le Ministre
M.Bedoui, mettant en exergue l’hommage rendu aux premiers élus locaux
qui ont assumé des mandats aux premières années de l’indépendance, ainsi
que les sacrifices consentis par les
Présidents de Délégations Exécutifs
Communales ‘’D.E.C.’’, sans oublier
l’engagement des gardes communaux,
et des patriotes. Par ailleurs il a été fait
état, que cet évènement sera célébré la
journée du 18 janvier de chaque année.
La lutte contre la bureaucratie, la
modernisation de l’administration, le
développement local, la démocratie
participative, la biométrie dans les services, de l’état civil, tels sont les principaux points mis en relief dans le contenu de la lettre du Ministère de l’intérieur
et des collectivités locales. IL y a lieu
de signaler, que cette louable initiative
est aussi une opportunité, pour donner
un large aperçu sur les véritables prérogatives de la commune, et le rôle des
Plans Communaux de Développement
‘’P.C.D.’’.
S.E.
Economie
Dimanche 24 janvier 2016
le wali a sommé les responsables de procéder à l’ouverture d’un service des
urgences au niveau de l’hôpital Chee-Guevarra, pour
pallier à la pression quotidienne
des
Urgences
Médicales de Kharrouba. Par
ailleurs, M.Temmar a annoncé que le nouveau Hôpital de
Kharrouba ‘’240’’ lits, sera
opérationnel dès le 3ième trimestre de l’année courante,
alors que ceux de Mesra,
Achaacha, et Bouguirat de
60 lits chacun, seront fonctionnels, dès le mois de mars
prochain.
S.E.
La chute des prix du pétrole, une “chance”
pour les économies de la région
a chute des prix du pétrole, principale source de revenus des pays du
Golfe, constitue une chance pour eux de
mettre fin à leurs subventions et introduire des réformes économiques, ont
indiqué vendredi des ministres de ces
monarchies arabes à Davos, en Suisse.
Le ministre koweïtien des Finances
Anas Saleh lors du Forum économique
mondial a déclaré : “Avec des prix bas.
C’est le bon moment” de réduire les subventions sur les produits pétroliers ».
Lors d’un débat sur l’avenir des réformes
économiques dans le monde arabe, M.
Saleh, qui occupe les fonctions de
ministre du Pétrole par intérim, a également estimé que le prix bas du pétrole
rendrait moins pénible, pour les
L
consommateurs, la levée des subventions sur les produits pétroliers. Le
ministre émirati de l’Energie, Suhail alMazroui, qui participait au même débat,
a ajouté : “Il s’agit d’une opportunité
pour les gens de faire la bonne chose,
qui est de payer le coût réel de l’énergie.” Nous devons repenser les réformes
majeures qui feront en sorte que nos
budgets ne dépendent pas des recettes
pétrolières”, a-t-il dit.
Après avoir libéralisé les prix en juin
dernier, les Emirats cherchent à lever
les subventions sur d’autres produits et
services, a poursuivi M. Mazroui, citant
l’exemple des subventions encore existantes sur l’électricité. “C’est malsain”, at-il dit, parlant du gaz vendu à des four-
nisseurs d’électricité avec un taux de
subvention. Il a souligné la nécessité
d’”appliquer les prix du marché international”.
Le chef du Bureau du développement
économique de Bahreïn, Khalid alRoumaihi, est même allé plus loin, qualifiant la chute des recettes pétrolières
comme une “bénédiction déguisée” car
elle fournit une “chance pour les
réformes”. Selon lui, la chute des revenus pétroliers, qui représentent le gros
des recettes des Etats du Golfe, peut
avoir comme conséquences des
réformes fiscales et un élargissement
de la base économique de ces pays. Le
ministre koweïtien a déclaré que si les
prix venaient à remonter, les gouverne-
ments devraient “envisager de rationaliser les subventions (...) pour ceux qui en
ont besoin”. Contrairement aux Emirats,
et au Koweït, Bahreïn est un petit exportateur de pétrole. Il a récemment augmenté de plus de 50% les prix de l’essence, après avoir réduit les subventions sur les produits énergétiques.
Le Koweït a commencé à vendre du
gazole, et du kérosène au prix du marché début 2015, et l’émir a annoncé
des projets pour faire augmenter les prix
du pétrole, de l’électricité et de l’eau.
Sachant, par ailleurs, que l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de
pétrole, pris des mesures sans précédent, pour réduire les subventions sur
les produits énergétiques.
La France candidate à sa succession
à la tête du FMI
a Française Christine
Lagarde a officiellement
annoncé vendredi sa candidature à un deuxième mandat à la
tête du Fonds monétaire international (FMI), après avoir reçu
plusieurs soutiens de poids.
“Oui, je suis candidate pour un
deuxième mandat”, a-t-elle affirmé sur France 2, au lendemain
du lancement du processus de
désignation par l’institution
L
financière. Elle a, en outre, affirmé : “J’ai eu l’honneur de recevoir des soutiens dès l’ouverture de la procédure”, tout en
mentionnant, en particulier, la
France, la Grande-Bretagne,
l’Allemagne, et la Chine.
Concernant les Etats-Unis, le
principal actionnaire du FMI,
elle a rappelé qu’ils avaient
l’habitude de communiquer leur
position à la fin du processus.
Elle a, toutefois, cité de récents
soutiens exprimés au sein de
l’administration du président
Barack Obama.
“Les propos du vice-président (Joe Biden) des Etats-Unis
l’autre jour, dans son intervention publique, étaient extrêmement élogieux, et presque
embarrassants, et le secrétaire
d’Etat au Trésor (Jack Lew) a
dit espérer continuer à travailler
15
avec moi”, a souligné Mme
Lagarde, qui vient de fêter ses
60 ans, et de conclure : “Je
pense qu’il est difficile pour les
Etats-Unis de faire beaucoup
plus à ce stade”.
Interrogée sur son renvoi en
décembre devant la justice
française pour sa “négligence”
supposée dans l’affaire de l’arbitrage rendu en faveur de
Bernard Tapie concernant la
vente d’Adidas par le Crédit
Lyonnais, l’ancienne ministre
de l’Economie a assuré avoir
“agi dans l’intérêt de l’Etat,
conformément à la loi”.
A cet égard, Mme Lagarde
a affirmé : “J’ai ma conscience
pour moi dans cette affaire.
J’espère que la justice, au
terme de la procédure, aussi
longue, et pénible qu’elle soit,
en conviendra».
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Installation de la nouvelle
section syndicale
des travailleurs
L'Olympique de Médéa
nouveau leader
Ligue 1 Mobilis (17e
journée):
Résultats
des matchs
avancés
Résultats :
DRB Tadjenanet - JS Saoura
0-0
MC Oran - CS Constantine
1-1
Classement provisoire:
Pts
J
1). USM Alger
37 16
2). CR Belouizdad
29 16
3). MO Béjaïa
26 16
--). DRB Tadjenanet
26 17
5). MC Alger
24 16
--). USM El-Harrach 24 16
7 ). ES Sétif
22 16
--). MC Oran
22 17
9 ). JS Kabylie
21
16
--). JS Saoura
21
17
11). NA Hussein-Dey 20
16
--). USM Blida
20
16
13). CS Constantine
17
17
Olympique de Médéa, victorieux
(2-1) chez l'OM Arzew vendredi
pour le compte de la 17e journée de la Ligue 2 Mobilis de football, a
subtilisé la première place du classement
à l'ex-leader l'USM Bel-Abbès, battue (10) par l'US Chaouia, au moment où le CA
Batna a réussi le "Hold-up" parfait chez la
JSM Skikda, en s'imposant (1-0) à deux
minutes de la fin.
En perte de vitesse depuis quelques
semaines, l'USMBA s'est inclinée (1-0) au
stade Zerdani Hassouna d'Oum El
Bouaghi, et dès la 21e minute, sur un but
de Demane, cédant par la même occasion
le leadership à l'O.Médéa, l'ayant emporté
de son côté (2-1) à Arzew, grâce à un doublé de Hamia (17',60'), alors que
Baaouche avait réduit le score pour
l'OMA, sur penalty à la 78e.
Avec cette défaite, la seconde la saison,
l'USMB rétrograde à la troisième position
à deux unités du nouveau leader.
Dans le derby de l'Est entre la JSM Skikda
et le CA Batna, les locaux soutenus par
public nombreux ont raté un penalty par
Boulaincer à la 69e minute, et ç'a été le
tournant de cette chaude empoignade,
puisque le CAB a repris confiance et a
réussi à arracher une précieuse victoire
(1-0) grâce à Boulekrouche (88e).
Un succès des hommes de Rachid
Bouarata qui leur permet de se hisser à la
seconde place à une longueur du leader,
L'
tandis que la JSMS glisse à la huitième
place.
Le Paradou AC, qui restait sur un bon
résultat nul (0-0) chez l'ancien leader,
l'USMBA, a confirmé sa bonne santé en
enchaînant par une victoire à domicile (10) contre l'ASO Chlef.
Les Chélifiens, anciens pensionnaires de
la Ligue 1 et candidats au retour parmi
l'élite, avaient résisté pendant plus d'une
heure, avant de s'incliner sur un penalty
de Chaoui à la 67e minute. Le PAC a raté
auparavant un premier penalty par
Benayad.
Auteur d'un doublé pour le MC Saïda aux
64e et 81e, Saâd a été le bourreau de la
lanterne rouge USMM Hadjout, qu'il a
enfoncé un peu plus, avec désormais neuf
points de retard sur le premier club non
relégable.
L'AS Khroub est allé gagner (1-0) en
déplacement chez l'Amel Boussaâda, tandis que le CRB Aïn Fekroun et la JSM
Béjaïa se sont neutralisés (0-0).
Le derby des hauts plateaux, entre le MC
El Eulma et le CA Bordj Bou Arréridj, quant
à lui, est prévu samedi, à El Eulma.
Résultats :
OM Arzew - Olympique Médéa
US Chaouia - USM Bel-Abbès
JSM Skikda - CA Batna
1-2
1-0
0-1
CRB Aïn Fekroun - JSM Béjaïa
Paradou AC - ASO Chlef
Amel Boussaâda - AS Khroub
USMM Hadjout - MC Saïda
0-0
1-0
0-1
0-2
Reste à jouer :Hier au moment où on mettait sous presse:
A El Eulma : MC El Eulma - CA Bordj Bou
Arréridj
Une cérémonie
d’installation des
nouveaux membres de la
section syndicale des
travailleurs de
l’Entreprise publique «
Algérie-Poste » de la
wilaya d’Aïn-Témouchent
s’est déroulée, avant-hier,
au siège de la direction
d’Algérie –Poste de la
wilaya d’AïnTémouchent, présidée
par le secrétaire général
du bureau de wilaya de
l’Union générale des
travailleurs Algériens
(UGTA) d’AïnTémouchent, en
présence du directeur du
secteur « Algérie Poste »
de la wilaya .
Classement provisoire :
1 ). O. Médéa
2 ). CA Batna
3 ). USM Bel-Abbès
4 ). JSM Béjaïa
5 ). ASO Chlef
6 ). Paradou AC
7 ).CABB Arréridj
8 ). JSM Skikda
--). AS Khroub
10). US Chaouia
--). MC El Eulma
12). A Boussaâda
--). MC Saïda
14). OM Arzew
--). CRB Aïn Fekroun
16). USMM Hadjout
14). RC Relizane
15). ASM Oran
16). RC Arbaâ
Pts
31
30
29
27
26
25
23
22
22
21
21
20
20
17
17
11
15
13
8
J
17
17
17
17
17
17
16
17
17
17
16
17
17
17
17
17.
16
16
16.
e milieu de terrain international algérien du
FC Valence (Liga espagnole de football)
Sofiane Feghouli, complètement rétabli de sa
blessure, a repris vendredi l'entraînement collectif rapporte le site spécialisé Super Deporte.
Feghouli, qui souffrait d'une fasciite plantaire
(ndlr, une blessure au pied causée par un étirement ou une rupture du fascia plantaire), a disputé tout l'entraînement du jour qui s'est tenu à
un rythme élevé sous la houlette du coach
anglais Gary Neville, précise la même source.
Le joueur algérien pourrait du coup être convoqué pour le match en déplacement face au
Deportivo La Corogne dimanche dans le cadre
L
de la 21e journée de la Liga.
Le joueur algérien, absent des terrains depuis
un mois et demi avait disputé jusque-là 10
matchs dont 6 comme titulaire en en championnat.
Le joueur de 26 ans, dont le contrat avec
Valence expire en juin prochain, n'est toujours
pas fixé sur son avenir.
Un nouveau bail de cinq ans lui a été proposé
par la direction, assorti d'une revalorisation
salariale, mais rien n'a encore été signé entre
les deux parties au moment où plusieurs clubs
européens convoiteraient le joueur à l'image de
l'Inter Milan (Italie) et Fenerbahçe (Turquie).
16
a nouvelle section syndicale des travailleurs
de cet établissement
public à caractère industriel et
commercial (EPIC) « Algérie
Poste » de la wilaya d’AïnTémouchent
présidée par
Berrabah
Nouredine, et
compte 04 autres membres
chargés respectivement de
l’organique, des affaires sociales, des conflits, et de l’information, et de la communication. Le nouveau secrétaire
L
syndical a intervenu pour
déclarer qu’il ne ménagera
aucun effort tendant à impulser le dialogue entre l’administration et les travailleurs pour
améliorer les conditions du travail des travailleurs, dans le
but de satisfaire, de plus en
plus, les clients de l’entreprise
« Algérie-Poste » au niveau
des structures postales, et
trouver toutes des solutions à
tout éventuel problème ou
conflit social. Au cours de cette
rencontre, monsieur YAROU
Safa , directeur de wilaya l’entreprise « Algérie-Poste »
d’Ain-Temouchent a honoré
madame Belaili ,employée au
bureau « Algérie Poste «
d’Ain-EL-Arba (daira d’Ain-ElArba),qui s’est distinguée par
la 1ère position dans l’opération du retrait effectuée durant
le mois dernier à l’échelle de la
wilaya, et a informé que la
nouvelle opération d’informatisation des bureaux de postes
(IBP) a été lancée avec l’exécution du programme du nouveau système retrait, et dépôt
des montants financiers à travers plusieurs bureaux postaux, et toute prestation postale ( virement-retrait- mandats- ouverture CCP etc. ., tout
en ajoutant que la wilaya
d’Ain-Temouchent est la 5ème
wilaya, qui en a bénéficié de
ce système à l’échelle nationale, et qui entre dans le cadre
de l’amélioration des prestations de service du client et lui
facilite toute opération au
niveau des bureaux « AlgériePoste ».
B.A.
Hammam-Boughrara- (Tlemcen)
Saisie de 34 kg de kif traité
à Hammam-Boughrara
ccomplissant leur mission
entrant dans le cadre de la prévention et la lutte contre la drogue
sous toutes ses formes, les éléments de la brigade polyvalente des
douanes du poste frontalier « Akid
Abbès » à Maghnia, ont réussi à
découvrir et saisir une quantité de
34 kg de kif traité répartie à travers
03 colis.
Cette quantité de drogue a été
transportée à bord d’un véhicule
A
automobile de marque « Clio », et
a été découverte lors d’une mission
de barrage routier, accomplie dans
la zone de Hammam-Boughra, relevant administrativement de la daïra
de Maghnia.La valeur de la marchandise, et du moyen de transport
est estimée à un montant de 3 042
000 DA, tandis que l’amende douanière est d’un montant de 31 445
000 dinars.
B.A.
Relizane
Une circulation automobile
suffocante à Relizane
FC Valence :
Probable retour à la compétition
de Feghouli aujourd'hui
Quotidien national d’information
Algérie-Poste d’Aïn-Témouchent
17e journée de la Ligue 2 Mobilis:
Reste à jouer:
Hier au moment où on mettait
sous presse :
Larbaâ
: RC
Arbaâ - CR Belouizdad
Alger (1er novembre) : USM
Harrach - USM Blida
Alger (20-août 1955) : NA
Hussein Dey - ASM Oran
Tizi-Ouzou
: JS
Kabylie - MO Béjaia
Sétif
: ES Sétif
- USM Alger
Alger (Omar-Hamadi) : MC Alger
- RC Relizane
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Dimanche 24 janvier 2016
algré l’application d’un
nouveau plan de circulation, la réalisation de nouvelles
infrastructures, et la programmation d’autres projets pour le
court, et moyen terme, la ville
de Relizane continue de souffrir d’une asphyxie chronique
de la circulation automobile,
devenue, de jour en jour, un
véritable cauchemar pour les
citoyens. Ceux-ci, sont obligés de patienter d’interminables heures pour regagner
leurs lieux de travail, où leurs
domiciles durant des heures
de pointe, de plus en plus
nombreuses, contrairement
M
aux usages dans d’autres villes, ailleurs... Cette situation
s’est accentuée essentiellement, selon une étude technique réalisée dernièrement
par une commission de la
direction de transport, suite à
l’inadé-quation du parc automobile, et du réseau routier,
intra-urbain ayant atteint le
seuil de saturation, et n’étant
plus en mesure d’absorber le
moindre surplus de moyens de
transport. Ainsi, les statistiques indiquent que la largeur
moyen de la voie de circulation
automobile, à Relizane, varie
entre 6 et 9 mètres, et dont les
accotements sont souvent
occupés par des véhicules en
stationnement, en plus de
l’existence, anachronique, de
« tronçons » de routes nationales, à l’intérieur même du
tissu urbain, ou du moins à sa
périphérie immédiate, font que
la congestion se fait de plus en
plus pressante. En outre, l’état
des routes, et autres voies de
circulations étant, généralement mal entretenu ou
vétuste, cela impacte lourdement la circulation à l’intérieur
de la cité dont les habitants
subissent une agression continue, qui n’est pas sans influer
9
sur leurs comportements, et
partant sur les rapports
sociaux. La circulation sur les
voies menant vers le centreville est souvent encombrée,
bloquée même, surtout sur les
axes passant par plusieurs «
artères » principales connues,
telle le boulevard Mohamed
Khemisti, rue de Fortassa ou
encore les rues, qui connaissent une circulation très
dense, notamment les rue d’El
Graba, Hai Tob, ainsi que
l’avenue
de
Boulevard
Benama. Ce qui provoque une
perturbation immense.
A.L.
Dimanche 24 janvier 2016
Relizane
Les habitants
d’Aïn Rahma
réclament
la rénovation
des trottoirs
Les bulldozers ont fait leur
œuvre à Aïn Rahma, localité
située à l’est de la wilaya de
Relizane. En effet, les nouveaux
trottoirs de La principale artère du
centre-ville dont l’opération de
revêtement a suscité des interrogations au sein de la population,
à cause de la médiocrité des travaux, viennent d’être détruits.
Les services concernés informés
on vite réagi, et après un contrôle
technique, ils n’avaient pas tardé
à dévoiler des malfaçons scandaleuses. Ces nouveaux trottoirs
sont devenus impraticables avant
même l’achèvement des travaux,
déplorent de nombreux citoyens.
D’ailleurs, on laisse entendre que
les nouveaux responsables de la
wilaya sont à cheval, et que tout
projet entrepris devrait être réalisés à l’avenir d’une manière efficace et durable. Une décision
accueillie avec enthousiasme par
l’ensemble de la population. «Une
première dans cette localité où un
travail bâclé a été banni», dira un
habitant. Par ailleurs, les nombreux commerçants et habitants
de cette artère affirment que les
nouveaux trottoirs sont trop élevés, et dépassent largement le
seuil de leurs locaux, et maisons.
Ces plaignants s’attendent au pire
en hiver. Leurs maisons, et locaux
pourraient être complètement
inondés par l’eau des pluies.
Dans ce contexte, ils sollicitent
l’intervention des services compétents, notamment monsieur le wali
pour y remédier à la situation.
A.L.
Des chérubins
réclament une aire
de jeu à Relizane
Le déficit des espaces d’oxygénation et de loisirs pour les
enfants dans la wilaya de
Relizane touche pratiquement les
trente-huit communes que compte
la wilaya de Relizane. Pas un
endroit qui dispose de périmètre
consacré au jeu, et la détente des
enfants et encore moins d’équipements adéquat ne peut être cité.
Même les adeptes de jeux collectifs, comme le football ne trouvent
des terrains vagues pour s’adonner à leur loisir.
Pourtant, la population de jeunes
citoyens s’est multipliée de
manière importante. Le plus désolant c’est que les espaces,
quand ils existent sont transformée en dépotoirs et autres
décharges sauvages. Mais la
localité la plus déshéritée en
matière d’espaces et de terrain de
jeu reste la commune de Semmar
.Et sa proximité avec la commune
d’Ain Rahma dans la wilaya de
Relizane n’arrange pas les choses. Et ce n’est pas parce que la
commune susmentionnée est à
vocation agricole que ses enfants,
et ses jeunes citoyens n’ont pas
droit à la détente, et aux jeux,
faute d’assiette et de terrains. Les
chérubins de ladite commune lancent un appel au premier responsable de la wilaya, dont le but
d’enregistrer leur localité dans
son calepin, afin qu’il puisse dissiper les nuages, qui entourent leur
bourgade.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Accomplir
la démocratie
participative
Le développement de la
numérisation se traduira
par la mise en place de la
déclaration électronique et
du guichet unique pour les
opérateurs économiques,
soulignant que ces actions
vont permettre de faciliter
davantage les procédures,
et de réduire les délais de
dédouanement.
l’occasion de la sortie
d’une nouvelle promotion d’officiers de
l’Ecole nationale supérieure
des Douanes d’Oran, le
directeur de la formation à la
Direction
générale
des
Douanes, Djamel Brika a
laissé entendre que «Le nouveau Code des Douanes a
été adopté par le Conseil de
gouvernement, et comporte
plusieurs mécanismes en
faveur de la numérisation des
procédures douanières».
A
La cérémonie de sortie de
cette promotion a été aussi
marquée par une conférence
mettant en relief l’intérêt des
technologies de l’information
et de la communication.
Ainsi, plusieurs mécanismes
portant promotion de la
numérisation des procédures
douanières sont définis par le
nouveau Code des douanes,
qui vient d’être adopté par le
Conseil de gouvernement, a
indiqué, avant-hier à Oran le
directeur de la formation à la
Direction
générale
des
Douanes. Les lauréats de
cette compétition seront
honorés le 26 janvier prochain par le DG des
Douanes, à l’occasion de la
journée internationale de la
Douane, dédiée cette année
par l’Organisation mondiale
des douanes (OMD) à la promotion de l’usage des TIC
sous le slogan «La douane
numérique : la voie vers une
intégration accrue». Cet établissement a également
abrité la phase finale de la
3ème compétition nationale
de tir aux armes à feu, dont le
coup d’envoi a été donné, au
nom du Dg des Douanes, par
le Directeur de l’administra-
tion
générale,
Nacer
Fellah.Ce responsable a fait
savoir, qu’un nouveau plan
stratégique a été élaboré
pour les années à venir, dont
les grandes lignes seront
dévoilées par le directeur
général des Douanes le 26
janvier prochain, coïncidant
avec la journée internationale
de la Douane.
Quelque 200 officiers de
contrôle et inspecteurs principaux ont été promus à ces
grades après leur formation à
l’Ecole nationale supérieure
des
Douanes
d’Oran.
L’importance de la numérisation a été également mise en
avant par le directeur régional des Douanes d’Oran,
Abbas El-Hadi, qui a rappelé
qu’un déclarant devait auparavant parcourir plusieurs
guichets pour effectuer les
procédures au port, alors
qu’avec le nouveau système
(guichet unique) le contrôle
n’exige pas de déplacement.
M.B.
Relogement de 500 familles
à Sidi Chahmi
familles du quartier populaire d’El Hamri,
bénéficiaires de décisions de pré-affectations, et dont les habitations menacent
ruine.
Le wali d’Oran a souligné que l’éradication de ce site précaire permettra de
récupérer l’assiette foncière et réaliser
les différents réseaux (assainissement,
AEP et gaz) du projet des 4 100 logements de type LPA, bloqué, en raison de
la présence de ce site précaire.
Selon le wali : «Avec cette opération,
nous avons fait d’une pierre deux coups,
reloger 500 familles dans des habitations décentes améliorant ainsi leurs
conditions de vie, et assurer l’achèvement des travaux du projet des 4 100
opération de relogement s’est
déroulée en présence du wali
d’Oran, Abdelghani Zaâlane, et dans de
bonnes conditions à la faveur des
moyens humains et matériels mobilisés
par les autorités locales pour assurer
son bon déroulement.
Quelques 500 familles occupant le
site précaire dit Hayat Regency, implantée dans la commune de Sidi Chami ont
bénéficié, avant-hier de logements
décents à Gdyel, à l’Est de la ville
d’Oran.
D’importantes opérations ont touché,
entre autres, le site précaire dit Le
virage, dans la daïra d’Es-Senia, ou
encore le relogement de centaines de
L’
logements LPA, et permettre aux bénéficiaires d’occuper leurs logements».
Le wali d’Oran a annoncé que la prochaine étape de relogement concernera
les occupants d’habitations menaçant
ruine, précisant que le programme de
cette opération sera annoncé prochainement. Cette nouvelle opération de relogement s’inscrit dans le cadre d’un vaste
programme initié par les services de la
wilaya visant à éradiquer tous les sites
précaires dénaturant l’aspect urbain
d’Oran, et de récupérer des assiettes
foncières pour l’investissement, la promotion du tissu industriel dans la wilaya,
et la réalisation d’équipements publics.
M. B.
Prévu les 11 et 12 février prochain
1er Forum national des huissiers
de justice
elon Mohamed-Bachir
Mezghiche, «ce regroupement se tiendra sous le
thème «L’indépendance de
l’huissier de justice garant de
la sécurité économique et
sociale », l’objectif consiste
à consolider la formation des
professionnels.
Ainsi, selon le président
de la Chambre régionale
Ouest de ce corps auxiliaire
de la justice qui s’est exprimé
: «Ce 1er Forum national des
huissiers de justice se tiendra
les 11 et 12 février prochain
au Centre des conventions
d’Oran (CCO) Mohamed
Benahmed. Le 1er Forum
national prévu février prochain à Oran intervient dans
le sillage de plusieurs rencontres aux objectifs similai-
S
res, dont deux colloques de
dimension
internationale
organisés en 2010, et 2013 à
Oran, avec le soutien de la
CNHJ et de l’UIHJ, sous les
thèmes respectifs «L’huissier
de justice, un professionnel
au service de l’Etat, du droit,
de l’économie et ouvert au
progrès» et «L’huissier de
justice, reflet d’une justice
contemporaine». Mezghiche
a expliqué que « près de 1
700 huissiers en activité sont
conviés à ce Forum, qui leur
permettra d’actualiser leurs
connaissances à la lumière
des conférences programmées dans ce cadre autour
des dispositifs de la législation algérienne relative à
l’exercice, et à l’organisation
de ce métier». La Chambre
8
nationale algérienne des
huissiers de justice (CNHJ)
est présidée par Me Brahim
Bouchachi qui assurera, à
partir de mars prochain, la
présidence de l’Union maghrébine des huissiers de justice. «Le regroupement sera,
en outre, mis à profit pour un
aperçu sur l’expérience
étrangère en la matière, qui
sera présentée par des responsables de Chambres
homologues et de l’Union
internationale des huissiers
de justice (UIHJ)».
Le Forum verra également
la participation de directeurs
centraux, des présidents des
chambres régionales des
huissiers de justice, et de
magistrats près les différentes Cours de justice du pays.
La notification, et l’exécution
des décisions de justice figurent parmi les missions principales de l’huissier de justice.
La
Chambre
régionale
d’Oran, qui couvre les juridictions de 13 Cours de justice
de l’Ouest du pays, a réalisé
un taux d’exécution de 97%
en 2015, contre 92% en
2014.
Cette même instance
organise également des stages de spécialisation au profit des jeunes huissiers, et ce,
à la faveur des protocoles de
jumelage signés avec ses
homologues de Marrakech
(Maroc), Bizerte (Tunisie) et
Montpellier (France).
M .B.
Quotidien national d’information
Dimanche 24 janvier 2016
TENNIS:
CAN-2016 de handball (2e Journée) :
Large victoire de l'Algérie
devant le Gabon (35-24)
Sortie d’une nouvelle
promotion d’officiers
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Direction générale des douanes
Gestion publique
En vue de renforcer le contact
de la commune avec le citoyen dont
le rapprochement sera un important
moyen pour une participation de qualité dans la prise de décisions favorables au développement local, les
communes sont chargées de missions plus élargies dont la délivrance
des documents administratifs (passeport biométrique a estimé le secrétaire général de l’APC d’Oran,
Benaoumer Fekha.
Toujours selon Fekha, «cette nouvelle
expérience de l’APC d’Oran utile et
fructueuse. Cette tendance a contribué au renforcement de la relation
citoyen-administration et à l’amélioration du service public». Il a recommandé, en substance, que les services administratifs de l’APC d’Oran
répartis à travers ses délégations
exécutives ont délivrée, à ce jour,
plus de 9 000 passeports biométriques et 3 000 cartes grises ajoutant
que l’opération se déroule dans de
meilleures conditions.
Ainsi, des responsables administratifs et élus des communes de la
wilaya d’Oran ont souligné que les
nouvelles procédures d’élargissement
des prérogatives des communes
dans le domaine de la gestion publique, ont permis de concrétiser la
démocratie participative. En marge de
portes ouvertes sur les communes à
Oran, ils ont affirmé que ces procédures auront un impact positif, surtout,
sur le rôle économique futur de la
commune, et répondront aux exigences du développement local.
Pour le chef de daïra de Boutlélis,
Abdelmadjid Himeur a estimé que les
procédures adoptées dernièrement
par l’Etat, à travers l’élargissement
des prérogatives des communes
reflètent le degré de conscience des
autorités suprêmes du pays de l’importance de la commune comme
base de la politique de gestion publique, et espace propice pour concrétiser la démocratie participative. Il dira
qu’il n’y a pas d’administration plus
proche du citoyen que la commune,
ce qui nécessite de lui accorder tout
l’intérêt, et les prérogatives pour
consacrer le principe de rapprochement du citoyen de l’administration.
Le transfert des services administratifs de la daïra à la commune comme
ceux du passeport biométrique, et de
la carte grise a été accueilli avec
satisfaction par les citoyens ayant
apprécié la qualité du service public,
a-t-il fait remarquer.
Le président d’APC de Hassi
Benokba, Kada Benothmane
Abdelbaki a qualifié l’élargissement
des prérogatives des communes de
mesure intelligente surtout pour la
concrétisation de l’administration pour
l’intérêt public et le développement
local. Le responsable a considéré les
nouvelles procédures comme réforme
administrative exemplaire trouvant un
écho chez les citoyens, tout en affirmant que les communes disposent
de tous les moyens leur permettant
d’assurer un service de qualité et un
effet sur l’orientation des programmes
de développement. Le projet de révision de la Constitution comporte des
perspectives prometteuses et complémentaires aux dernières procédures dans le cadre du renforcement de
la place de la commune, ses prérogatives, et du renforcement de la participation du citoyen à la prise de décisions en matière de développement,
tout en valorisant le rôle des services
des daïras à la lumière de ces dispositions, où ils se chargeront du soutien, et de la coordination des actions
de développement.
M.B.
Dimanche 24 janvier 2016
Dix entraîneurs
décrochent le grade
"level 1 / ITF"
Dix (10) des 22 entraîneurs de tennis
ayant suivi un stage de formation à Annaba,
ont décroché le grade "level 1 / ITF", a indiqué la Fédération algérienne de tennis
(FAT).
Les dix lauréat sont : Mohamed Kherkhache
(Annaba), Hamza Bouchareb (Skikda),
Mounir Cadi (Souk-Ahras), Youcef Khalil
Chekkat (Skikda), Adel Ibrahim Khezzane
(Annaba), Tarek Mira (Annaba), Mohamed
Chemseddine Oulhaci (Annaba), Mohamed
El Mehdi Ikhlef (Annaba), Mohamed Lamine
Guediri (Annaba) et Mohamed Rafik Narsis
(Annaba).
Ce stage, destiné uniquement à des candidats de l'Est de l'Algérie, s'était déroulé au
Tennis Club de la Tabacoop (Annaba) sous
la direction du formateur ITF, Nabil Cheriak,
qui fut assisté de Karim Boudebagha.
Une initiative qui entre dans le cadre du
développement de la discipline, à travers le
territoire national.
CYCLISME:
De l'envoyé spécial de
l'APS au Caire
a sélection algérienne de handball
(messieurs) a décroché vendredi au Caire sa
première victoire à la CAN2016, en s'imposant largement face à une modeste
équipe du Gabon sur le
score de 35 à 24 (mitemps: 19-14), en match
comptant pour la deuxième
journée du groupe A.
Pour cette deuxième rencontre en moins de 24h00,
l'entraîneur algérien, Salah
L
Bouchekriou a aligné d'entrée une équipe remaniée
en incorporant des joueurs
qui n'ont pas joué lors de la
défaite concédée la veille
face à l'Egypte.
Si les Algériens ont mis du
temps pour rentrer dans le
match avec beaucoup de
balles perdues et des fautes d'agacement en
défense, les Gabonais eux
ont su concrétiser leurs
occasions pour rester au
contact des tenants du titre,
(8-8) après 15 minutes de
jeu. Les Verts trop passifs
en défense ont tout de
même réussi à faire un
petit break avant la pause
en rejoignant les vestiaires
avec 5 buts d'avance (1914). En deuxième mitemps, les Algériens mieux
appliqués des deux côtés
du terrain ont mis le pied
au plancher pour prendre
une avance confortable de
10 buts, (28-18) à la 45'
minutes, avant de conclure
le match sur le score de 35
à 24. A la faveur de ce succès, l'Algérie enregistre ses
deux premiers points dans
la compétition, alors que le
Gabon compte zéro point
en deux matchs joués.
Cette victoire face à une
modeste équipe du Gabon
a permis aux Algériens de
reprendre confiance avant
d'enchainer avec un troisième match en trois jours
face au Maroc. Une victoire
sera la bienvenue pour les
hommes de Bouchekriou
afin s'assurer la 2e place
du groupe derrière l'Egypte.
Le match face au Gabon a
également été marqué par
l'émergence de la jeune
génération à l'image de
Boudjenah (6 buts) et
Daoud (4 buts).
Championnat d'Algérie individuel d'echecs:
L'échéphile Talbi Chafik (NR Malki)
sacré champion
échéphile Talbi Chafik du NR
Malki d'Alger a été sacré champion d'Algérie individuel messieurs,
clôturé vendredi à Tiaret après sept
jours de compétition.
Talbi a terminé à la première place
avec 7, 5 points devant Saim
Mohamed Ilyes du club Hilil de Sidi Bel
Abbes (7 points). Bengharabi Khelil de
l'AS Sûreté nationale et Nacer Ali de
l'ES Tizi Ouzzou complètent le podium
avec 6,5 points.
L'
Cette phase finale du championnat,
disputée selon le système suisse en 9
rondes à la cadence d'une heure
trente minutes au finish, avec l'ajout de
30 secondes pour chaque coup joué,
sous la direction de l'arbitre international Benyamina Ali, assisté de Sekrane
Ahmed et Ghoufi Mohamed Amine.
30 échéphiles dont 24 qualifiés des
phases régionales et des échéphiles
titrés issus de 15 clubs, ont pris part à
cette phase finale, jugée d'un niveau
technique "appréciable" par les spécialistes présents à Tiaret.
En clôture de ce rendez-vous sportive,
des trophées et des médailles ont été
remis aux vainqueurs, en présence
des membres de la Fédération algérienne des échecs et de représentants
de la DJS de la wilaya de Tiaret.
La phase finale individuel seniors
dames a débuté ce vendredi au centre
culturel Historial d'Alger avec la participation 22 joueuses.
Les coureurs du club
Tahadi Oued Tlélat
s'illustrent à Tafraoui
Les coureurs du club Tahadi Oued Tlélat
d'Oran se sont illustrés lors de la course
cyclisterégionale, disputée vendredi sur un
circuit fermé dans la commune de Tafraoui
(Oran).
En seniors, qui ont concouru sur une distance de 90 km, en trois tours, la victoire est
revenue au cycliste Ould Ameur Ali du vélo
club de Mostaganem qui a dominé l'épreuve
devant Zoheir Benyoub du groupement sportif pétroliers et Feroudi Walid de l'USPC
Oran.
Chez les juniors, qui ont effectué la même
distance, la première place est revenue à
Yebka Sif Eddine du club Tahadi Oued
Tlélat, suivi de ses coéquipiers Mellouki
Tayeb et Belbia Mohamed Amine.
Chez les cadets, sur une distance 60km, la
victoire est revenue au jeune cycliste Nehari
Mohamed Amine du Amel El Malah qui a
remporté l'épreuve devant Berrached
Abdelkader du vélo club de Sidi Bel Abbes et
Belasri Amine du Nasr Oued Tlélat.
En minimes, le jeune Bouras Nasrallah de
Sidi Bel Abbes s'est imposé devant Haroun
Djebali du Amel El Malah et Ahmed Abdeljalil
du club de Chlef.
Cette compétition, qui a enregistré la participation de 87 coureurs représentant cinq
wilayas de l'ouest du pays, à savoir, Chlef,
Ain Témouchent, Sidi Bel Abbès,
Mostaganem et Oran, a été qualifiée d'un
"bon niveau" technique par les organisateurs.
Ce rendez-vous sportif a été clôturé par une
cérémonie de remise de prix et de cadeaux
aux lauréats, en présence des représentants
de la direction de la jeunesse et des sports
d'Oran.
JO-2016 de volley-ball:
Le staff technique de la sélection algérienne-dames connu
entraîneur de la sélection
algérienne dames de volley-ball, Mohamed Amine
Belacel a complété son staff
technique qui l'accompagnera
dans sa mission qui débutera
par le tournoi africain, qualificatif aux Jeux Olympiques de
Rio-2016, prévu en février prochain à Yaoundé (Cameroun),
a appris l'APS auprès de l'intéressé.
Le staff est composé du préparateur physique, Mouzaia
Madjid et du statisticien Yazid
Assef, alors que Zaza sera la
kinésithérapeute de l'équipe.
"En principe, le staff sera au
complet, dès notre prochain
L'
stage de quatre jours, prévu à
partir du 30 janvier à Alger,
avant de se déplacer en
Tunisie le 3 février, en vue du
stage précompétitif en commun
programmé avec la sélection
tunisienne", a indiqué à l'APS,
l'entraîneur Belacel, précisant
que les membres choisis ont
de l'expérience pour avoir déjà
travaillé au sein des équipes
nationales.
Interrogé sur le premier stage
effectué la semaine dernière à
Alger et considéré comme une
prise de contact avec les
joueuses, l'entraîneur national,
Mohamed Amine Belacel a
souligné que c'était pour lui,
l'occasion de connaître le
groupe avec lequel il sera
appelé à travailler.
"Sur les 22 éléments convoqués, j'ai enregistré la blessure
d'une joueuse et la défection
de deux (malades). J'ai eu à
expliquer le plan de travail de
l'équipe, en vue des objectifs
qui lui sont assignés d'ici à
2017. Cette prise de contact
m'a aussi permis d'évaluer le
groupe sur le plan physique et
technique. Le stage était bénéfique pour tous le monde",
s'est réjoui le coach.
En prévision du tournoi de
Yaoundé, prévu du 12 au 19
février, une liste de 19 joueu-
17
ses, sélectionnées par le staff
technique, sera transmise à la
Confédération africaine de volley-ball (CAVB).
Le staff technique devra
ensuite puiser dans cette liste
pour en retenir les sélectionnées pour défendre les chances de l'Algérie au Cameroun.
"Le prochain stage d'Alger et
celui de Tunisie (3-8 février)
seront décisifs pour désigner
les 12 ou 14 éléments qui
prendront part au tournoi de
Yaoundé. On sera obligé de
faire une sélection, et l'apport
de l'expérience primera sur
notre choix car l'échéance est
très courte", a faire remarqué
Belacel.
Lors du stage de Tunis, les
verts devront jouer trois à quatre matchs amicaux contre
leurs homologues de Tunisie,
qui préparent elles aussi le
tournoi de qualification.
Selon le site de la
Confédération africaine de volley-ball (CAVB), dix sept (17)
pays sont annoncés au tournoi
de Yaoundé : Algérie, Tunisie,
Cameroun (pays hôte),
Gambie, Cap-Vert, Burkina
Faso, Nigeria, Ghana, RD
Congo, Gabon, Kenya, Egypte,
Ouganda, Mozambique,
Zimbabwe, Botswana et
Madagascar.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
“Les Phares d’Algérie”
Un beau-livre cosigné
par Mohamed Balhi et
Zinedine Zebar
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Le journaliste Mohamed Balhi
et le photographe Zinedine Zebar
cosignent “Les Phares d’Algérie”,
un livre d’art consacré à l’histoire
de ces systèmes de signalisation
maritimes érigés sur toute la côte
algérienne.
Paru récemment aux éditions
Casbah, ce livre de 287 pages met
en relief la beauté de vingt-sept
phares, autant de monuments du
patrimoine algérien, construits pendant la colonisation française entre
la deuxième moitié du XIXe, et la
première moitié du XXe siècle.
Il éclaire également sur l’importance historique, et les particularités
géographiques des 1600km, qui forment les côtes algériennes depuis
l’antiquité jusqu’à la colonisation
française, en passant par la
Régence ottomane, et les différents
royaumes fondés dans des villes
comme Bejaia, et Tlemcen.
Présentés comme un périple, qui va
de l’extrême Est de la côte algérienne, à El Taref, jusqu’à l’ouest
(Ghazaouet, Tlemcen), en passant
par Alger, ou encore Dellys
(Boumerdès), les photographies
d’une grande beauté de Zinedine
Zebar sont accompagnées de
textes descriptifs sur l’histoire, et les
spécificités de chaque phare présenté.
En se basant sur différentes
sources (romaines, françaises,
espagnoles, arabes, etc.),
Mohamed Balhi met, aussi, en
lumière la longue histoire des villes
côtières, et de la marine en Algérie,
tout expliquant le rôle joué par la
construction de ces phares dans
l’expansion de la colonisation française.
Sous-titré les “Vigies de la côte”, le
livre est également agrémenté de
reproductions de cartes d’époque
ainsi que de nombreuses références bibliographiques. Sociologue
de formation, Mohamed Balhi a
exercé comme journaliste, et reporter, puis comme directeur de la
rédaction à l’hebdomadaire AlgérieActualités.Tandisque , Zinedine
Zebar, photographe reporter de
presse reconnu en Algérie, et à l’international, a, lui, publié de nombreux travaux sur le patrimoine
algérien.
Symposium sur le film
de “La Bataille d’Alger”
en mai en Grande-Bretagne
Un symposium sur le film
“La Bataille d’Alger”, du
réalisateur italien Gillo
Pontecorvo, sera organisée
en mai prochain en
Grande-Bretagne à
l’occasion du 50 ème
anniversaire de sa sortie
en salle (1966).
ntitulé “la Bataille d’Alger 50 ans
après : legs pour le cinéma et la littérature”, le symposium se veut une
“occasion pour comprendre comment
ce legs multiple peut contribuer à la
compréhension de l’Histoire algérienne,
et son impact sur le cinéma, et les arts
en Algérie”.
Le film constitue, selon
les organisateurs une “épopée contre le
colonialisme», et “un témoignage sur la
résistance héroïque du peuple algérien”
soulignant son impact sur le cinéma
nord-africain. Les travaux du symposium porteront sur des thèmes divers
I
dont le legs colonial dans le cinéma et
la littérature, le colonialisme et le postcolonialisme, la violence politique outre
l’histoire et l’art.
Le film “La Bataille d’Alger”, un chefd’œuvre du cinéma algérien, demeurera à tout jamais témoin de la résistance
es journées culturelles des arts
populaires accueillies, une semaine
durant, par la capitale de l’Ahaggar
Tamanrasset ont permis de valoriser le
riche patrimoine artistique, et culturel
saharien, a affirmé récemment le président de l’association culturelle “Assarou
n’Ahaggar” de Tamanrasset (partie
organisatrice). Animées par plus d’une
vingtaine de troupes d’arts populaires,
ces journées ont révélé une fois de plus
le riche legs culturel, et les composantes
culturelles, et identitaires nationales, a
précisé
Lamine
Hassani.
L’organisation de ces journées vise, a-t-
L
il dit, l’attachement au patrimoine culturel saharien algérien et sa préservation
face aux mutations induites par la mondialisation menaçant les arts populaires.
Le directeur de la Culture de la wilaya de
Tamanrasset, Ahmed Heniya, a, de son
côté, mis en relief l’intérêt de l’organisation de pareils évènements culturels
susceptibles de contribuer à la promotion de la culture, et d’informer le grand
public sur la diversité du patrimoine culturel des populations du Sahara.
Ayant regroupé des troupes issues
des wilayas de Tindouf, Adrar, Béchar ,
et Tamanrasset, ainsi qu’une troupe de
Tunisie, cette manifestation culturelle a
été marquée par l’animation, au niveau
de la place du “1er novembre”, de
parades montrant le riche folklore de ces
régions altières, telles les danses populaires d’El-Baroud, de Karkabou et de
Takouba, en plus de chants Tindi.
Des récitals poétiques en variante
Targuie “Tissiwaï” ont également été
déclamés, dans un décor embelli par les
“Ihektène” (tentes traditionnelles targuies), dressées en plein air à la satisfaction des visiteurs venus nombreux
apprécier ce riche répertoire littéraire du
terroir.
Une grande exposition de la sculpture de l’Est
e grand salon de la sculpture de l’Est, organisé par le
département Expositions de
“Constantine, capitale de la culture arabe”, réunit, depuis mercredi soir au palais de la culture
Mohamed-Laïd Al Khalifa 31
artistes venus de plusieurs
wilayas de l’Est du pays.
Quelque 200 œuvres reflétant les différentes techniques,
et déclinaisons de la sculpture, réalisées en bois, en pierre,
en plâtre, en résine, en terre
cuite, en plomb, en polyester,
ou à partir de produits de récupération peuvent être admirées par le public constantinois, très nombreux dès l’ouverture de la manifestation.
Pour M. Amar Noui, artiste,
et membre du département
Expositions, le grand salon de
la sculpture de l’Est permet,
non seulement de rassembler
des artistes partageant la
même passion mais offre également au public constantinois
“une approche sur l’art de la
sculpture” qui demeure de
l’avis de cet artiste “assez
mal, ou peu connu dans notre
pays”.
Zahia-Djenat Dehil Hebrih,
artiste confirmée venue de la
wilaya d’Annaba, a souligné à
l’APS, quant à elle, que le
salon est “une opportunité
pour familiariser le public à
l’art de la sculpture”. Cette
artiste, qui a fait ses études à
l’école des Beaux-arts de
Constantine, présente cinq (5)
de ses œuvres sculptées de
terre cuite, et de résine évoquant les thèmes de la famille,
et de la femme.
Orfèvre en matière de
transformation de banals
matériaux de récupération en
véritables œuvres d’art, le
jeune
artiste
Hicham
Belkhadar de la wilaya d’Oum
El Bouaghi se distingue par
une dizaine de sculptures, qui
ne manquent pas de susciter
l’admiration des visiteurs du
salon. “Ma technique consiste à récupérer des pièces de
métal, et de les façonner à ma
manière”, confie Hicham, soulignant qu’à travers ses
œuvres il livre, aussi bien “des
discours artistiques que des
discours philosophique”.
La technique de la récupé-
18
ration est aussi l’essence du
travail de l’artiste Nourredine
Lounis de Bejaia qui, à travers
du fer remodelé, et de vieux
journaux, présente “Masque
africain”, “Rencontre entre
femmes”, et tant d’autres
œuvres traduisant passion, et
imagination.
Devant se
poursuivre jusqu’au 29 février
prochain, le grand salon de la
sculpture de l’Est consacre
aussi deux véritables références en la matière
en
Algérie, en l’occurrence les
artistes Ahmed Akriche, et
Mohamed Demagh.
On compte vingt -cinq (25)
œuvres sculptées sur bois
d’Ahmed Akriche qui sont
exposées, et racontent la passion, et le talent de cet artiste
disparu que son ami, et ancien
président de l’Assemblée
populaire communale de
Constantine,
Mohamed
Arbaoui, définit comme un
“génie dans l’art ,et la manière
de donner une forme à un
objet, quelle que soit sa taille”.
Le salon a été consacré
également
à
Mohamed
Demagh présenté comme le
père de la sculpture en Algérie,
celui que les artistes participant à la manifestation considèrent comme “l’homme, qui
sait maintenir le bois en éveil».
L’ensemble des œuvres présentées et les biographies des
artistes exposants sont aussi
disponibles sur le site électronique
du
département
Expositions.
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Examens de fin de cycles scolaires
Une totale cacophonie
Par Imen Hamadache
examen du baccalauréat 2016 devrait se
dérouler à partir du 12
juin prochain, alors que pour le
BEM, le début des épreuves est
prévu le 7 juin, mais Benghebrit
finalement a décidé que les examens nationaux auront bien lieu
avant le mois de Ramadan.
Une polémique sur la date des
prochains examens de fin d'année qui devront coïncider avec le
début du mois de ramadhan a
chamboulé le département de
Benghebrit. Il est à rappeler que
la ministre de l'Education nationale, en mois d'octobre, été claire envers se point qui fait les une
dans les médias depuis quelques
jours.
" Si on avance la dates de l'examen du bac, cela va influer négativement sur le volume de l'enseignement qui demeure un indicateur primordial et essentiel dans
la qualité de l'enseignement "telle
était la déclaration de Benghebrit
L'
.Une autre déclaration qui confirme son point de vue " si on avance l'examen d'une semaine, ce
sont sept jours de cours en
moins, et c'est beaucoup ", a
expliqué Mme Benghebrit au
début de la rentré scolaire.
Les déclarations quotidiennes de
la ministre concernant le nouveau calendrier d'examens de fin
d'année son qualifié par certains
pour "un faux débat".
En plus, le ramadhan revient tous
les 36 ans en été, c'est à dire en
pleine période d'examens, donc
il est difficile d'éviter l'examen du
bac pendant le mois de ramadhan et la ministre l'évite cette
année, elle ne peut le faire l'année prochaine, normalement !
Par contre, ce qui pose problème, c'est là non stabilité des
dates des examens de fin d'année. Comme on la déjà annoncé
dans notre édition précédente "
le département de Benghebrit se
contredit ", une nouvelle sorti
médiatique de la ministre à partir
de Londres vient confirmer notre
hypothèse.
Elle a confirmé jeudi dernier que
" les examens nationaux auront
bien lieu avant le mois de
Ramadan, comme souhaité par
les parents d'élèves et les partenaires sociaux ". " Les élèves et
leurs parents ont exprimé une
demande, qui traduit une inquiétude tout a fait légitime, à laquelle je ne pouvais pas répondre
avant de connaître les résultats
des trois conférences régionales
", a expliqué Mme Benghebrit
dans une déclaration. Et pourtant
selon ses déclarations précédentes elle affirme elle même
qu'il n'y avait aucun problème "
n'y a aucun problème là-dessus
et aucune demande n'a été formulée dans ce sens ni par
l'Association
des
parents
d'élèves ni par les syndicats de
l'éducation" ce qi veut dire que
Benghebrit attendait seulement
le bon moment pour revenir sur
ses déclarations es satisfirent le
maillon fort (candidats, syndicats,
parents d'élèves).
S'agissant des travaux des
conférences
régionales,
la
ministre a précisé que ces rencontres ont " finalement montré
l'état d'avancement des programmes d'enseignement ". Elle
a, dans ce contexte, relevé que "
la possibilité d'avancé les dates
d'examen est d'actualité au
regard de la stabilité qu'a connu
le premier trimestre " de l'année
scolaire.
Mme Benghebrit, pour qui il était
"indispensable" d'étudier la question d'échéances des examens
nationaux avec les partenaires
sociaux, a appelé à la préservation de la stabilité connaît le secteur pour " l'intérêt de nos élèves
".
" La décision d'avancer la date
des examens est pertinente et
répond aux préoccupations légitimes de nos élèves ", a-t-elle
réitéré.
I.H.
Mokhtar Belmokhtar
L'insaisissable terroriste du désert
L'ombre du djihadiste Mokhtar Belmokhtar plane sur les attentats de Ouagadougou. Il reste l'un des djihadistes les plus recherchés
de la planète. Portrait.
Les journées des arts populaires à Tamanrasset
Constantine capitale de la culture arabe-2015
L
Actualité
héroïque du peuple algérien. Interdit de
diffusion en France pour près d’un demi
siècle, le film a été sacré du Prix “Le lion
d’Or” pour le meilleur film au Festival du
cinéma de Venise (Italie) en 1966. Il a
été également deux fois nominé aux
Oscars en 1967, et 1969.
Valoriser le riche patrimoine
saharien
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Par Kamel Zaïdi
l est toujours le terroriste le plus
recherché du Sahel. Ennemi numéro
1 des soldats Français de l'opération
Barkhane, comme des Américains qui
offrent 5 millions de dollars pour sa capture, le djihadiste Mokhtar Belmokhtar
continue de défier le monde. L'attaque
d'un restaurant et d'un hôtel de la capitale burkinabé, Ouagadougou, attribué à
son groupe Al-Mourabitoun, par AlQaïda au Maghreb islamique (Aqmi),
illustre l'influence qu'exerce encore ce
vétéran de l'islamisme dans le Sahel et
au-delà. Introuvable, annoncé mort plusieurs fois, il est derrière de nombreuses
attaques ces dernières années contre
des cibles occidentales dont il s'est fait
une spécialité.
En 2015, deux attentats d'ampleur lui
sont attribués :
Le 7 mars, un commando armé ouvre le
feu dans un bar de la capitale malienne,
Bamako, tuant cinq personnes dont
deux Français.
Sa katiba récidive une semaine après
les attentats parisiens de novembre dernier en attaquant l'hôtel Radisson Blu de
Bamako. La prise d'otage fera 22 morts.
La longévité de Mokhtar Belmokhtar
dans le paysage djihadiste, adepte de
multiples retours en force, déconcerte
alors que bon nombre de chefs djihadistes -Abou Zeïd, Abdelkrim le Touareg
pour ne citer qu'eux- ont été tués par les
forces militaires qui les combattent.
I
Le maître du Sahara
Ses nombreux surnoms illustrent le
caractère quasi-légendaire du personnage : "Le Borgne", en référence au fait
qu'il a perdu un œil en Afghanistan,
"l'émir du Sahel", "le Ben Laden du
Sahara",
"l'insaisissable",
"Mister
Marlboro"... Il est à lui tout seul l'une des
figures les plus importante du djihadisme moderne. Cet Algérien de 43 ans,
originaire de Ghardaïa aux portes du
désert, écume le Sahara depuis maintenant 25 ans. Dès l'âge de 19 ans, il voue
un culte au Palestinien Abdallah Azzam,
considéré comme le père du djihad
armé. Sa mort dans un attentat à la
bombe à Peshawar au Pakistan en
1989, pousse Mokhtar Belmokhtar à
qu'il tissera des liens importants avec les
tribus locales. Son mouvement d'alors
est à l'origine de l'enlèvement de deux
Français à Niamey, au Niger le 7 janvier
2011. Fin 2012, Mokhtar Belmokhtar
rompt avec Aqmi, pour des questions de
leadership estimant que lui revenait le
titre d'émir par son ancienneté dans le
Sahara et le Sahel, qu'on lui refusait. Il
créé alors sa propre katiba, les "enturbannés" qui deviendra après une fusion
opérée avec les Maliens djihadistes du
Mujao,
Al-Mourabitoune,
(les
Almoravides), du nom d'une dynastie
berbère qui a régné au XIème et XIIème
siècle. C'est contre ce nouveau groupe
que se battront principalement les
armées françaises et africaines après le
lancement de l'opération Serval en janvier 2013. Face à l'offensive, Mokhtar
Belmokhtar quitte le Mali.
aller combattre les soviétiques en
Afghanistan en 1991. De retour sur sa
terre natale, il met à profit ses nouvelles
connaissances militaires auprès du
Groupe islamique armé (GIA) qui mène
une guérilla sanglante pendant dix ans.
Il va se singulariser et très vite afficher
son ambition en créant sa propre unité
au sein du groupe terroriste, la "Brigade
du martyre". Son champ d'action est
déjà l'immense étendue désertique du
Sahara et il devient le principal pourvoyeur en armes du GIA. Il s'imposera
notamment avec l'assassinat de plusieurs policiers. "Il est à l'origine de l'expansion du djihad dans le sud algérien et
l'intervention de groupes djihadistes
dans le nord du Mali et dans les pays du
pourtour saharien", raconte Lemine Ould
Salem, auteur d'une enquête sur
Mokhtar Belmokhtar, "Le Ben Laden du
Sahara" (La Martinière, 2014). Certaines
sources affirment qu'il y développe des
activités criminelles. Contrebande de
semoule, de riz, d'huile, de farine, de
cigarettes, d'armes, il aurait touché à
tout et aurait ainsi acquis le surnom de
"mister Marlboro". "Son activité de
contrebande n'est pas prouvée. Il s'agit
d'une rumeur soutenue par les journaux
algériens et par les services secrets
algériens. A ma connaissance, il n'y a
pas d'éléments prouvant qu'il s'est adonné au trafic, bien au contraire", assure
Lemine Ould Salem qui a été en contact
avec certains chefs djihadistes. En
revanche, il se fait une spécialité dans le
rapt d'otages, beaucoup moins dangereux et qui rapporte beaucoup plus.
Opérations d'envergure
En dépit du fait qu'il n'est jamais sur le
terrain, Mokthar Belmokhtar n'a jamais
cessé de commanditer des actions d'envergure.
On lui doit la prise d'otages du complexe
d'In Amenas dans le sud de l'Algérie en
2013 qu'il coordonne via la section "Les
signataires par le sang" chargé des opérations spéciales. Puis en mai les attentats-suicides d'Arlit, au Niger contre le
groupe français Areva et à Agadez
contre l'armée nigérienne. La suite est
moins spectaculaire et de moindre intensité. "Cette période moins active est
notamment liée à la présence des
armées française et africaine qui rend
les mouvements du groupe beaucoup
plus difficiles. Les djihadistes n'ont plus
de base arrière dans le nord du Mali,
mais cela ne les a pas empêché de
mener des actions ici et là", précise
Lemine Ould Salem.
Rupture avec Aqmi
Mokhtar Belmokhtar voit grand. Plus
grand que le GIA. Il est l'un des acteurs
majeurs de la rupture historique au sein
du groupe terroriste algérien en encourageant une grande partie des chefs du
mouvement à se retirer dans le sud à la
fin des années 2000 et a créé le GSPC"
qui deviendra Aqmi. "C'est lui encore qui
mettra en relation le GSPC avec l'entourage de Ben Laden", raconte encore
Lemine Ould Salem. Avec Abou Zeïd,
chef d'Aqmi, Mokthar Belmokhtar s'implante progressivement dans le nord
Mali où il profite d'un Etat malien quasiment absent dans cette zone. C'est là
Retrouvailles avec Aqmi
Si Mokhtar Belmokhtar fait désormais
cavalier seul, il a toujours gardé un lien
affectif et idéologique avec Aqmi, affaibli
depuis quelques temps, et a renouvelé
son allégeance à al-Zawahiri, le chef
d'Al-Qaïda. "Les liens n'ont jamais été
rompus entre Belmokhtar et ses anciens
amis, même au plus fort de l'occupation
du nord du Mali lorsqu'il est allé s'instal-
7
ler à Gao avec le Mujao. Les échanges
épistolaires, les appels entre son entourage et les dirigeants d'Al-Qaïda restés à
Tombouctou n'ont jamais cessé.
D'ailleurs les opérations à Arlit et Agadez
avaient été baptisés 'hommage à Abou
Zeïd' qui venait de mourir". Des opérations communes ont eu lieu contre la
Minusma, contre l'armée malienne ou
encore contre le MNLA, les nationalistes
touaregs, un temps alliés de circonstances avec les djihadistes. Les
attaques de Bamako et de Ougadougou
revendiquées par Aqmi et alMourabitoun scellent les retrouvailles
officielles
et
la
réconciliation.
Abdelmalek Droukdel, le chef d'Aqmi,
annonce dans un enregistrement audio
le ralliement d'al-Mourabitoune. "La disparition de grands chefs charismatiques
comme Abou Zeïd ou Nabil Makhloufi,
fait qu'aujourd'hui Belmokhtar est devenu quasiment incontournable. Il a une
légitimité historique, a montré de
grandes capacités d'organisation. Aqmi
avait besoin d'un grand chef dans le
Sahara et Belmokhtar a toujours rêvé
d'un grand destin dans cette région.
L'occasion lui ait donné de retrouver son
statut d'antan", souligne Lemine Ould
Salem. L'arrivée de leur grand rival l'Etat
islamique (EI) dans le paysage djihadiste mondiale a poussé Al-Qaïda à marquer son territoire, montrer qu'il existe et
qu'il possède encore une grande capacité de frappe. Un des objectifs des
attaques à Bamako et à Ouagadougou
vise notamment à recruter des jeunes
qui pourraient être tentés de rejoindre
l'Etat islamique. Les profils des combattants des rangs d'Aqmi ont d'ailleurs
évolué. "Les premiers djihadistes installés dans le Sahara étaient des Algériens.
Les assaillants d'aujourd'hui sont originaires des ethnies de la sous-région.
Ceux de Ouagadougou étaient Peul,
Arabe et Touareg noir", note le spécialiste de Mokhtar Belmokhtar.
Traqué de toutes parts, aussi bien par la
France, les armées africaines, mais
aussi par le MNLA, l'Etat islamique qui a
mis sa tête à prix en août 2015, les trafiquants de drogue, Mokhtar Belmokhtar
reste introuvable. Il n'est pourtant pas
une légende. Tant s'en faut…
K. Z.
Publicité
Quotidien national d’information
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
Dimanche 24 janvier 2016
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
***************************************************
AVIS D'ATTRIBUTION
PROVISOIRE DE MARCHE
NIF : 408015000008090
POUR LA LOCATION De 29 locaux
A Sidi Amar GHAZAOUET
Conformément à l'article 49 alinéa 02 du décret présidentiel N°10-236
du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics modifié et
complété, la Direction des Travaux Publics de la Wilaya de Béchar
informe les soumissionnaires ayant participé à l'Appel d'Offres
National Restreint publié dans les quotidiens nationaux Jeunesse le
19/11/2015 et ?????? le 19/11/2015 relatif au " Remise En Etat du
Tronçon De Route RN 50 A La Base De Hamaguir " dans le cadre ETUDE ET Remise En Etat Du Tronçon De Route RN 50 A La
Base De Hamaguir - que l'évaluation des offres a donné le résultat
suivant : Le marché est par conséquent attribué provisoirement à
l'entreprise suivante :
Le Président de l'Assemblée Populaire communale de Ghazaouet informe les citoyens
qu'il sera procédé à la location par adjudication sous plis cachetés au plus offrant 29 local
commercial cite sidi Amar Ghazaouet. La séance d'ouverture des plis aura lieu le :
08/02/2016 à 10h00 du matin au siège de l'APC.
ACTIVITES
Mise à prix
Superficie
Numéro
Vente poissons
3 800
18,06
03
Vente poissons
3 800
18,06
05
Boucherie
3800
18,06
07
Surgelé
3 900
18,48
09
Vente poulet
3 600
17,20
11
Cordonnier
3 300
16,77
13
Fast food
3 800
18,04
17
Fruit et légume
3 800
18,04
19
Fruit et légume
3 800
18,04
21
Fruit et légume
3 800
18,04
23
Herboriste
3 800
18,04
25
Coiffeur
3 800
18,04
27
Photographie
3 800
18,04
29
N° Entreprise
01
Numéro
Note
Montant et Délai
D'identification Technique
Fiscale
000230012310516
EURL
JUMELLE
TRAVAUX
MULTIPE
69,58
Mise à prix
Superficie
Numéro
Crèmerie
5 400
18,06
01
Articles de ménage
5 400
18,06
02
Activité libre
5 400
18,06
04
Coiffeuse
5 400
18,06
06
Electro-ménager
5 500
18,48
08
Alimentation
5 200
17,20
10
Alimentation
5 000
16,77
12
Médecin
12 000
40
14
Restaurant
12 000
40
15
Vente gâteau
5 400
18,04
16
Librairie
5 400
18,04
18
Avocat
5 400
18,04
20
Habillement
5 400
18,04
22
Cosmétique
5 400
18,04
24
Matériel couture
5 400
18,04
26
Activité libre
5 400
18,04
28
Selon critères
cités dans le
cahier
des charges.
NB : Tout soumissionnaire qui contesterait ce choix peut
introduire un recours auprès du comité des marchés de la wilaya
de Béchar dans un délai de dix (10) jours à compter de la date de
la première publication du présent avis.
Tribune des Lecteurs - Dimanche 24 janvier 2016
ACTIVITES
75.069.774,00DA
en T.T.C
Neuf (09) mois.
OBS
ANEP 000 925/31
Tisane " coup de fouet "
contre le mal de gorge
ANEP 000 899/31
Ingrédients
4 cuisses de poulet
1 yaourt nature
1 œuf battu
1 branche de romarin
La chapelure
L'huile de friture
Sel, poivre, piment fort
avez un nectar contre les
maux de gorge.
Pour servir, prendre une
cuillère à soupe de cette
gelée dans une tasse et
versez de l'eau bouillante.
Apaiser le mal de gorge
pour le soir…
Votre toux est persistante
et le mal de gorge vous
empêche de dormir?
Préparez-vous cette tasse
de lait chaud à la cannelle
qui vous aidera à apaiser
l'irritation de la gorge et à
trouver le sommeil plus
facilement.
- Mélangez 1/4 de cuillère
à café de cannelle et 1/4
de cuillère à café de gingembre en poudre dans
une casserole
- Versez par dessus 1
tasse de lait (240 ml)
- Faites chauffer le tout à
feu doux, puis ajoutez 1
cuillère à soupe de miel
- Mélangez-bien, Buvez
chaud
Le gingembre,
un antiviral naturel…
Le gingembre, fortement
utilisé en médecine ayurvédique et en médecine
traditionnelle chinoise pour
sa polyvalence pour soigner le rhume. Les scientifiques se sont donc naturellement penchés sur les
vertus du gingembre et en
ont même répertorié et
isolé plusieurs composan-
tes du gingembre susceptibles de combattre les
virus les plus fréquents à
l'origine des différents
types de rhumes, les rhinovirus.
Il a été mis en évidence
lors de ces recherches
que d'autres composantes
du gingembre étaient efficaces pour atténuer la fièvre, la douleur et de stopper la toux.
- Faites infuser dans 1
tasse (240 ml) d'eau
chaude, 1 cuillère à soupe
de gingembre frais râpé
pendant 15 minutes
- Égouttez et ajoutez 1
cuillère à café de miel
(facultatif).
Réaliser sa crème hydratante
evenons 2000 ans
en arrière en Grèce.
C'est à ce moment-là,
que Galien, un des pères
de la médecine, a élaboré
cette recette de crème
hydratante. C'est facile à
faire, totalement naturel,
et cette crème peut être
utilisée pour enlever le
maquillage et protéger la
peau grâce, notamment,
à la cire d'abeille qui met
R
* Tout dossier incomplet ne sera pas pris en considération.
Les intéressés peuvent consulter ou retirer le cahier des charges auprès du bureau
des biens communaux tous les jours sauf vendredi et samedi.
Pour une expression libre
6
CUISSES DE
POULETS FRITS
L
Préparation maison
Les personnes intéressées doivent adresser leurs demandes de participation à
monsieur le président de l'APC de GHAZAOUET sous double enveloppe
cachetée.
L'enveloppe extérieure devra comporter la mention suivante : (A NE PAS
OUVRIR- adjudication local commercial cite Sidi Amar Ghazaouet).
Le dernier délai de dépôt des dossiers sera le 08/02/2016 à 10h00 du matin.
DOSSIER
1- Demande de participation légalisée.
2- Une Photocopie de la C.N.I.
3- Extrait de rôles apuré original.
4- Extrait du casier judiciaire n°3
5- Chèque bancaire du cautionnement provisoire de 10% du montant de la mise à
prix.
6- Une photo.
LE PRESIDENT DE L'APC
CUISINE
Remèdes de grand-mère
es remèdes de
grand-mère recèlent de trésors
lorsqu'il faut donner un "
coup de fouet " contre les
maux de gorge. Voici une
recette de concoction épicée très efficace à ce propos. L'utilisation du poivre
de Cayenne aidera à
déboucher par la même
occasion les sinus et le
citron apportera une dose
de vitamine C non négligeable. Alors si vous supportez les goûts épicés,
cette potion est faite pour
vous !
- Versez dans 1 tasse
d'eau (240 ml) bouillie, 1/4
d'une cuillère à café de
poivre de Cayenne moulu
- Laissez poser 5 minutes
- Ajoutez 2 cuillères à café
de miel et le jus d'un demi
citron
Potion contre le mal de
gorge
Préparez cette potion
avant l'hiver, pour éviter de
prendre des médicaments
qui vont diminuer vos
défenses naturelles.
- Verser du thé dans un
bocal
- Combiner à des tranches
de citron, du miel et du gingembre si possible coupé
en tranches.
- Fermer le récipient et le
mettre dans le réfrigérateur, une gelée se forme.
- Conservez au réfrigérateur 2-3 mois. Et là vous
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Page animée par Cylia Tassadit
***************************************************
AVIS
D'ADJUDICATION
Tribune des Lecteurs - Dimanche 24 janvier 2016
Magazine
MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS
DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS
DE LA WILAYA DE BECHAR
WILAYA DE TLEMCEN
DAIRA DE GHAZAOUET
COMMUNE DE GHAZAOUET
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
COIN
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
la peau à l'abri des agressions extérieures. Il a
même été démontré que
cette crème réduisait les
rides et les signes de
vieillissement.
Il vous faut
1 cuillère à soupe de
miel, 8 cuillères à soupe
de cire d'abeille râpée,
200 ml d'huile d'amande
douce, 1/2 tasse d'eau de
rose, 2 petits bocaux en
verre propres et désinfectés
Préparation
Dans une casserole,
mélangez la cire d'abeille
et le miel dans l'huile
d'amande douce. Chauffez
à feu doux. Une fois que le
mélange a fondu, enlevez
la casserole du feu.
Laissez refroidir quelques
minutes. Versez l'eau de
rose goutte par goutte
19
dans la casserole en fouettant en même temps. Une
fois que l'eau de rose est
bien incorporée dans le
mélange, la crème commence à perler. C'est à ce
moment-là que vous pouvez arrêter de mélanger.
Laissez reposer quelques
minutes pour que ça refroidisse.
Mettez le mélange dans
les 2 bocaux en verre et
laissez refroidir complètement avant de mettre les
couvercles.
Et voilà, votre crème de
jour maison est prête à
être utilisée :-)
Sachez que la crème
s'éclaircit au fur et à
mesure qu'elle refroidit
dans les bocaux. Cette
crème est particulièrement
adaptée
aux
peaux
sèches ou en traitement
pendant l'hiver. Vous pouvez utiliser cette crème
hydratante tous les jours,
sur le visage ou n'importe
quelle zone sèche du
corps.
Cette
crème
convient à toute la famille,
du plus petit au plus grand.
Préparation :
- Mettre les cuisses de poulet dans une marmite,
ajouter le branche de romarin, couvrir d'eau et
laisser cuire pendant 15 minutes, égoutter-les et
laisser refroidir tranquillement.
- Mélanger dans un grand bol le yaourt nature et
l'œuf battu, sel, poivre et piment fort, tremper les
cuisses de poulet dans ce mélange, puis roulerles dans la chapelure, puis faire dorer dans un
bain d'huile chaude, égoutter-les dans un papier
absorbant et servir chaud.
BRIOCHE ROULÉE
AU CHOCOLAT NOIR
Ingrédients
80 g de beurre fondu
1 œuf
100 g de sucre en poudre
2 c. à soupe de l'eau de fleur d'oranger
1,5 c. à soupe de levure boulanger
225 ml de lait tiède
1 pincée de sel
La farine selon le mélange
Garniture
1,5 c. à soupe de beurre fondu
2 c. à soupe de sucre en poudre
4 c. à soupe de raisins secs
Chocolat noir coupé en petits morceaux
1 jaune d'oeuf
Préparation :
Faire gonfler les raisins secs dans un bol d'eau,
laisser sécher dans un linge. Délayer la levure et
le sucre dans de lait tiède. Mettre d'abord les
liquides le beurre fondu, le mélange de levure,
l'oeuf, l'eau de fleur d'oranger, bien mélanger,
ajouter le sel et la farine tamisée peu à peu et
pétrir bien jusqu'à l'obtention d'une pâte très
molle. Mettre la pâte dans un saladier, recouvrirla avec un linge propre, laisser lever dans un
endroit chaud jusqu'à doubler de volume. Étaler
la pâte en un grand rectangle sur un plan de
travail fariné. La badigeonner de beurre fondu et
saupoudrer de sucre en poudre, recouvrir avec
les raisins secs et les petits morceaux de
chocolat et rouler assez serré en boudin dans le
sens de la longueur. Couper le boudin de pâte
en 1 tranche de 7 cm de large et placer-le au
milieu d'un moule à manqué beurré et fariné
ensuite couper le reste en tranches de 3cm
d'épaisseur et les placer côte à côte dans le
moule, laisser doubler de volume dans un
endroit chaud pendant 1h30 minutes,
badigeonner-le de jaune d'oeuf. Faire cuire dans
un four préchauffé à 180°C pendant 25 minutes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Actualité
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Les violences en Tunisie virent aux pillages et aux saccages des édifices publics
Sudoku N ° 398
Mots fléchés N° 398
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
La tentation du chaos !
La Tunisie dont la révolution, venue donner le la à celle de plusieurs autres pays arabes, paraissait être la mieux achevée et la mieux rondement menée, en
dépit de l'entrée en lice des islamiste et de l'érection de poches terroristes sur le mont Chaambi, est en train de voir son expérience virer au cauchemar intégral. Rien, ni personne, ne semble en mesure de stopper cette machine infernale.
Par Kamel Zaïdi
rrémédiablement, la Tunisie
est en train de basculer
entièrement dans le chaos.
Les autorités tunisiennes ont
décrété un couvre-feu nocturne
dans tout le pays et appelé la
population à la "sagesse", au
moment celui-ci est secoué par
une vague de protestations
sociales déclenchée par la
mort à Kasserine (centre) d'un
jeune chômeur en marge d'une
manifestation. Cinq ans après
les troubles ayant renversé le
régime de Zine El Abidine Ben
Ali, des manifestations contre la
misère et pour la justice sociale
ont débuté samedi dernier
dans la région de Kasserine
lorsqu'un chômeur de 28 ans,
Ridha Yahyaoui, est mort électrocuté après être monté sur un
poteau. Il protestait avec d'autres contre son retrait d'une liste
d'embauches dans la fonction
publique. Le mouvement s'est
propagé ces derniers jours à de
nombreuses autres villes et a
notamment été marqué la nuit
dernière par des violences dans
le Grand Tunis. Face à cette
situation explosive, Tunis a
décrété un couvre-feu de
20H00 à 05H00 (19H00 à
04H00 GMT) "au vu des atteintes contre les propriétés publiques et privées et de ce que la
poursuite de ces actes représente comme danger pour la
sécurité de la patrie et des
citoyens", selon le ministère
tunisien de l'Intérieur. Une
mesure similaire avait déjà été
prise au soir de l'attentat suicide
contre la sécurité présidentielle
(12 agents tués) revendiqué par
le groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (EI,
Daech) le 24 novembre dans la
capitale tunisienne.
I
Mots croisés N° 398
Horizontalement
1 - Catégoriques
2 - Spécialiste en miroiterie - Bois de menuiserie
3 - Objets magiques - Petite bourguignonne
4 - Profond estuaire - Le rut les provoque
5 - Début d'ulcère - Frappe un bon coup - Sujet trés vague
6 - Impose - Il vaut bien l'étain - Poème à chanter
7 - Se dirigera - Ile atlantique - Vitesses acquises
8 - Limpidités
9 - Se rebeller comme un âne - Bien capable - Feuilleté
10- Trés importantes
Verticalement
A - Assemblée désordonnée
B - Fonder - Traditions
C - Oiseau de marais - Femelles palmipèdes
D - Pays du Golfe - Temps de règne
E - A moi - Se montre utile
F - Couguards - Manière d'être
G - Textures - Groupe de graines
H - Genre de mésange
I - Point de sortie - Authentique
J - Pouffé - Riches décors
K - Action incidente - Voie de berge
L - Appel urgent - Centaure empoisonnant
SOLUTIONS
Mots croisés N° 397
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 397
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 397
La vague de contestation
sociale en cours en Tunisie
pour l'emploi et le développement a tourné aux saccages et
pillages, ont rapporté vendredi
des
médias
locaux.
A
Tajerouine (gouvernorat du
Kef), des protestataires ont
attaqué, dans la nuit de jeudi à
vendredi, le siège du district de
la sûreté nationale avec des
cocktails Molotov, ont pris d'assaut des espaces commerciaux
et bloqué, avec des pneus en
feu, les artères principales de la
ville. La cité Ettadhamen (gouvernorat de l'Ariana) a connu
également des affrontements
entre les protestataires et les
unités de la garde nationale et
des actes de vol et de pillage
de
locaux
commerciaux.
D'autre part, différents établissements publics à Skhira (gouvernorat de Sfax) ont été fermés ce vendredi par des protestataires.
En raison de ces troubles, le
Premier ministre tunisien Habib
Essid a dû écourter une tournée en Europe. Il rentrera vendredi soir en Tunisie après une
visite à Paris où il a déjà rencontré le président français
François Hollande, d'après la
présidence tunisienne. En
attendant son retour en Tunisie
où il réunira samedi une cellule
de crise et un conseil des ministres exceptionnel, avant une
conférence de presse, selon la
même source, M. Essid a, dans
un entretien à la chaîne France
24, promis que son gouvernement ferait "tout ce qu'il peut
pour mettre fin à la grave crise
sociale que traverse la ville de
Kasserine". "Nous sommes parfaitement au courant de la
situation, mais nous sommes
une jeune démocratie et pendant la jeunesse il y a une
période d'adolescence à traverser", a-t-il soutenu. Le chef du
gouvernement tunisien a, en
outre, indiqué que la situation
ne pouvait se régler d'un coup
de "baguette magique". "Il y a
des priorités, des mesures
urgentes ont été prises", mais
"la création d'emplois demande
énormément d'efforts", a-t-il
souligné. De leur côté, des responsables tunisiens ont appelé
au calme. "Nous aimerions que
le citoyen fasse preuve d'un
peu de sagesse, qu'il sache
qu'il est de notre intérêt de préserver la Tunisie", a dit sur
Shems FM le ministre de la
Fonction publique, de la gouvernance et de la lutte contre la
corruption, Kamel Ayadi, en
assurant que "l'Etat (...) étudie
le dossier de l'emploi". Pour sa
part, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Walid
Louguini, a dénoncé une "tentative de la part de criminels de
profiter de la situation". "Nous
sommes avec les manifestants
pacifiques, mais les autres
actes, les violences contre les
biens publics et privés, seront
sévèrement punis", a-t-il prévenu. A l'échelle nationale, au
moins "trois postes de police
ont été attaqués" et 42 membres des forces de l'ordre blessés au cours des dernières 24
heures, a ajouté M. Louguini.
Le porte-parole du ministère de
la
Défense,
Belhassen
Oueslati, a lui assuré que "des
unités supplémentaires" de l'armée avaient été déployées en
renfort dans tous les gouvernorats pour assurer "la protection
des institutions publiques mais
aussi des institutions privées
sensibles". A Sidi Bouzid (centre), où l'immolation du vendeur
ambulant Mohammed Bouazizi
en décembre 2010 avait
déclenché la révolution, le gouvernorat a ainsi été placé sous
la protection de l'armée.
K.Z.
Analyse
Pourquoi les régions s'enflamment
es événements qui secouent
Kasserine montrent que les gouvernements postérieurs au 14 janvier [2011,
en référence à la révolution qui a fait
tomber le régime dictatorial de Ben Ali]
n'ont rien compris aux mutations profondes de la Tunisie. Personne ne s'attache
à élaborer un modèle de société adapté
aux bouleversements de la société et à
son devenir. Certes, la nouvelle
Constitution tunisienne est un acquis
incontestable. Mais rien ne s'est fait au
niveau des différents secteurs du quotidien et du vécu du citoyen, en particulier
dans le domaine socio-économique. Les
autorités continuent à gérer ce secteur
vital selon une approche désuète qui a
été à l'origine même de la révolution.
Rien n'a été fait pour redonner de l'espoir aux jeunes qui croupissent dans la
pauvreté, le chômage, la frustration. Le
gouvernement est incapable de traiter
d'une manière frontale et efficace les
urgences du pays. Qu'a-t-on fait pour
combattre l'économie parallèle qui
constitue un des fléaux majeurs de notre
pays ? Qu'a-t-on conçu de concret pour
les régions et les couches défavorisées,
marginalisées, qui ont pourtant inventé
le 14 janvier ? Y a-t-il une seule décision
en faveur des jeunes ? La réponse
L
tombe comme un couperet : rien. C'est
ce rien qui entraînera la Tunisie dans
une nouvelle phase de violence, de
clash et de désordre. Autre indice de la
cécité et de la surdité de la classe politique, toutes tendances confondues : face
à ce nouveau mouvement de protestation, on se livre aux échanges d'accusations et de soupçons et on parle d'agents
comploteurs, de phénomènes exogènes. On déplorerait l'opportunisme de tel
ou tel parti politique, voire même l'incursion des terroristes qui peuvent mettre à
profit la précarité de la situation. Le problème est fondamentalement et historiquement ancré dans les régions concernées où l'indice de développement
humain avoisine le zéro, quand il n'est
pas purement et simplement nul. Au
sujet des régions et des catégories
démunies, les autorités se sont révélées
incapables d'écoute véritable et systématique et d'alternatives convaincantes.
Il y a un divorce total entre les voix collectives et la classe politique. En résulte
l'absence de vision, de plan d'action
clair, cohérent, disposant de financements précis, pour apporter des réponses palpables aux catégories sociales et
régions totalement démunies. Des
ministres ont bien visité ces régions,
mais sans incidences réelles, sans
résultats probants. En revanche, on
constate qu'à l'occasion de chaque crise
ponctuelle, un conseil des ministres se
tient et prend des décisions pour calmer
les ardeurs locales. Le gouvernement
est incapable de s'affranchir de sa
méthodologie des réflexes conditionnels
: stimulus-réponse. Il l'avait déjà adoptée
à l'occasion de crises locales antérieures et a gardé la même approche. Réuni
le 20 janvier 2016 pour examiner les
concessions à envisager suite à la pression conjoncturelle, le gouvernement
décide d'intégrer 5000 chômeurs dans
des mécanismes connus, de régulariser
la situation de 1400 personnes concernées par le mécanisme 16, d'assurer le
financement de microprojets avec une
envelopper de 6 millions de dinars et de
transformer des terres collectives en terres particulières avant le 31 mars 2016.
Le gouvernement décide aussi d'allouer
l'enveloppe de 135 millions de dinars
pour la construction de 1 000 logements
sociaux. Selon quelles priorités ? On a
constaté, en effet, que les zones défavorisées sont les plus exposées au danger
terroristes, à cause de leur emplacement, les plus démunies en termes d'infrastructure, de conditions minimales de
5
la vie digne (eau, électricité, accès, etc.).
Au-delà de cet effet d'annonce à valeur
anesthésiante, il faut un véritable plan
d'aménagement, une vision d'ensemble
fondée sur des critères qualitatifs et
quantitatifs. Rien de cela ne pointe à
l'horizon. Si le gouvernement est capable d'apporter autant de réponses
concrètes aux besoins des régions,
pourquoi ne l'a-t-il pas annoncé avant la
crise ? Pourquoi attend-il que les choses
pourrissent ? Pourquoi ne le fait-il pas
pour les autres régions, souffrant du
même calvaire ? Comment fera-t-il pour
anticiper et contourner les crises possibles des autres régions ayant exactement les mêmes carences ? La permanence du problème des régions défavorisées cinq ans après le 14 janvier est le
signe de l'incapacité structurelle des
autorités en place, de leur mode d'action, de leur inaptitude à définir une stratégie adaptée aux urgences d'un pays
en effervescence. On ne peut remédier
aux problèmes des régions et des classes défavorisées que si l'approche gouvernementale change totalement, et que
le modèle de développement, tout en
s'attaquant aux urgences, se met luimême en cause.
K. Z.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 24 janvier 2016
Quotidien national d’information
Petit écran
La LADDH indignée du nombre d'exclus des opérations de relogement à Alger
La ligue algérienne pour la
défense des droits de
l'Homme descend sur le
terrain et dénonce une
exclusion " arbitraire "
pour près de 3000 familles
qui résidaient les
bidonvilles ciblés
récemment par les
opérations de relogement
à Alger.
ans un rapport rendu
public,
hier,
la
LADDH s'interroge
mais dresse surtout un bilan
amer, appelant le gouvernement à intervenir dans l'urgence.
Elle indique, de ce fait, que
plusieurs familles qui résidaient à Hai Remli n'ont toujours pas connues les raisons de leur exclusion pour
bénéficier d'un logement
décent, alors qu'elles ont
présenté tous les documents
justifiant leur situation de par
le fait de n'avoir bénéficié au
passé d'une quelconque
D
aide de l'Etat. Le communiqué indique " des dépassements qui ont eu lieu lors de
l'opération de relogement du
Hai Remli, à savoir : la présence de personnes étrangères au site qui ont pu
bénéficier d'un logement. " A
cet effet, la LADDH pointe du
doigt les services de la
wilaya d'Alger qui, après
avoir démolie les habitations
de ces familles n'ont toujours
pas répondu à leurs recours.
Autre fait, le secrétaire générale chargé des dossiers
spécialisés, Houari Keddour,
s'est étonné de l'arrêt de
scolarité de plus de 200 élèves sans que les autorités
n'aient bougé pour cette
situation. Par ailleurs, l'organisation estime le nombre de
3000 de familles exclues
d'estimatif. Elle précise que,
selon des sources, le nombre dépasserait les 9500
familles, certains d'entre
eux, ajoute-elle, ont été "
jetées à la rue " pour démolir
leurs bâtisses sans dédommagement,
alors
qu'ils
détiennent un acte de propriété.
Elle cite à titre d'exemple
cinq familles qui ont été
exclues à 04 rue, Meliani
Belhadj, à Alger-centre. En
termes de chiffres, la LADDH
évoque une confusion.
" Un élu d'une Assemblée
qui a préféré rester dans
l'anonymat
dans
notre
enquête nous a indiqué que
le nombre d'habitations précaires au niveau d'Alger
avant 2015 était d'environ 72
000 habitations. Comment
est que 84 000 logements
ont été distribués pour les
habitants des bidonvilles
alors que les services de la
wilaya ont recensé 72 000
habitations précaires ? "
s'est interrogée la LADDH,
qui a surtout fait appel à la "
conscience " des responsables locaux.
N.A.
Haddad " propose " 110 milliards de dollars à l'Algérie
Qui garantira les futurs emprunts du FCE ?
Par Amirouche El Hadi
elon certaines sources, Ali
Haddad aurait affirmé
qu'un Fond saoudien lui a proposé un prêt de…100 milliards
de dollars (sic !) alors que le
responsable du fond Hermès
en Allemagne serait prêt à mettre à sa disposition 10 autres
milliards de dollars de crédit. Et
d'ajouter que "si l'Algérie me le
demande, je peux faire le
nécessaire pour ramener ces
prêts ". Les questions qui se
posent ici sont : Premièrement
qui va garantir le remboursement des ces probables futurs
emprunts ? Secundo, qui va
bénéficier des gros projets qui
seront éventuellement lancés à
S
partir de ces prêts ? Les vraies
réponses à ces questions cardinales diront suffisamment la
sincérité ou non des " services
que veut rendre au pays " le
patron du FCE. Ensuite, il y a
d'autres interrogations qui viennent immédiatement à l'esprit et
qui taraudent les neurones des
âmes bien intentionnée : pourquoi veut-on endetter maintenant l'Algérie alors qu'elle n'en
a pas expressément besoin ?
Et surtout, comment peut-on
garantir que ces emprunts ne
vont pas suivre les mêmes
voies occultes que celle des
800 milliards de dollars du
temps de l'aisance financière ?
En ces moments de grande
austérité populaire et où l'avenir
Par Ammar Zitouni
es relations entre l'opposition et
le pouvoir restent tendues. Cela
est d'autant plus inquiétant que
l'avènement de la réconciliation nationale avait pour objectif fondamental de
balayer rancune et animosité, tout en
suscitant de grandes espérances politiques et démocratiques. A travers cette
longue polémique qui dure et s'amplifie,
comment expliquer cette crise aiguë qui
oppose les deux parties ? Comment
expliquer que l'opposition, après avoir
afficher clairement son absence aux différents cycles de dialogue et de concertation autour de la révision de la
Constitution, dénonce ce projet qui,
selon la présidence de la République, a
été possible sur la base de la synthèse
et conclusion des propositions et suggestions émises par société politique et
civile ayant pris part aux consultations.
Elle multiplie les provocations et les
agressions morales contre le pouvoir et
les institutions. Une campagne virulente
L
du pays se négocie sur le fil du
rasoir, toute initiative financière
se trouve entourée de brume.
C'est que l'Algérie qui a énormément souffert de la gabegie
et des détournements des
deniers publics n'incite pas particulièrement ses citoyens à
faire la part des choses. Pour
ces derniers, les pis de la
Vache des Orphelins ont tellement été essorés frauduleusement que tous les apports
financiers qui ne vont pas directement dans leurs poches
paraissent suspects. Raison de
plus quand il s'agit de gros
paquets de bons billets verts
sonnants et trébuchants. Nous
ne voudrions pas diminuer de
l'enthousiasme de M. Haddad
ni mettre en doute ses nobles
intentions, mais tout ce que
nous pouvons lui souhaiter c'est
de recourir aux prêts dont il
parle pour financer ses projets
sans passer par les garanties
du Trésor public.
C'est-à-dire de l'Etat. Le patron
du FCE qui assure qu'il envisage de lancer de grands projets à l'internationale, pourra
présenter ses projets comme
garanties.
Et aucun Algérien ne trouvera à
redire. Au contraire, il se trouvera même des citoyens honnêtes pour l'applaudir car ils
verront en lui un vrai entrepreneur privé qui ne compte que
sur son travail et ses capitaux
pour créer de la richesse dans
Eclairage
Trêve de démagogie
multitude de tentatives dans un environnement à la recherche de conditions
pour tuer tout espoir. Le défaut de cette
opposition est qu'elle passe le clair de
son temps à faire dans une stratégie
mesquine et le désir grotesque de faire
passer ses vessies pour des lanternes.
A croire en cela, on se dit automatiquement que si les politiques en question
arrivent à ce niveau, cela signifie tout
simplement qu'ils n'ont pas plus rien à
proposer au peuple. Tellement ils continuent à enfumer la société avec de
multiples faux plans de sortie de crise.
Une recherche que seuls les grands
démagogues peuvent faire. La preuve,
l'histoire politique et démocratique est
jonchée de plusieurs discours pompeux
dont le contenu est porté par d'innombrables titres mais qui hélas ne furent
est menée dans les médias contre tout
ce qui émane du sommet de l'État, y
compris les solutions à la crise économique et financière. Une première explication vient à l'esprit. Au moment où la
nation entière est mobilisée pour surmonter cette crise imposée par la chute
du prix du baril de pétrole, l'opposition
applique la stratégie pour laquelle elle a
toujours eu recours : empêcher par tous
moyens le resserrement des rangs et la
mobilisation des énergies nationales,
diviser et provoquer par intrigues et
manœuvres des tensions et foyers de
conflit artificiels. Ce sont ces pratiques
qui expliquent les récents événements
sur le front social pour compromettre
les perspectives économiques, sociales
et politiques pointant à l'horizon.
L'opposition continue de faire dans une
4
son pays. Ceci d'autant que Ali
Haddad n'arrête pas, depuis
qu'il est élu à la tête du Forum
des chefs d'entreprises, de
chanter sur tous les airs que
c'en est fini de l'ère de l'assistanat et qu'il revient aux Algériens
de grandir et de ne plus compter sur les aides de l'Etat.
Et comme il est convenu dans
notre culture que "le croyant
doit commencer pas soi-même
", nous recommandons, donc, à
M. Haddad de donner l'exemple
en garantissant lui-même les
crédits qu'il compte lever de
l'étranger. Autre voie que cellelà, toutes ses actuelles gesticulations ne peuvent être perçues
que comme du pipeau….
A.E.H.
pas à la portée de l'opinion publique qui
avait du mal à les lire tant l'avenir en
confiance n'est pas mis en évidence.
D'aucuns devrait arrêter de prendre les
citoyens pour des demeurés, pour des
statistiques et des calculs pour gagner
un certain populisme auprès d'eux. Les
citoyens en général, la jeunesse en
particulier, souffrent de plusieurs maux.
Ils ne sont pas seulement un lit électoral, mais une frange forte de la société.
Il faut que ces gens-là qui meublent
l'actualité politique arrêtent de les infantiliser avec des discours creux qui présagent d'un avenir hypothétique. On
devrait aller à l'essentiel, car les
Algériens méritent mieux que ce qu'on
leur offre actuellement au plan politique
et démocratique. La politique politicienne devrait être d'un autre temps. Le
peuple a besoin d'actions fortes dans
les programmes et au fil du temps. A
présent, la société a besoin d'un changement radical, d'une révolution de
paradigme. Trêve de démagogie et
place au réalisme !
A.Z.
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
Près de 3000 familles dans la rue !
Par Nabila. A
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Flight
23:30 : Mentalist
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas
les paroles
19:25 : N'oubliez pas
les paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Le seigneur des
anneaux : la communauté de l'anneau
23:50 : Faites entrer l'accusé
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour
deux
14:55 : Un cas pour
deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 24 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Capital
23:00 :Enquête exclusive
21
Flight
Commandant de bord expérimenté, Whip Whitaker est
aussi un alcoolique et un consommateur de cocaïne.
Après une nuit agitée, il assure la liaison entre Orlando et
Atlanta sur un vol commercial. Les conditions météo sont
très mauvaises. Peu de temps avant l’atterrissage, l'avion
devient soudain incontrôlable. Whitaker réussit la
prouesse de poser l'appareil en catastrophe. Six
personnes trouvent la mort dans l'accident.
Sur France 2 - 22h35
Le seigneur des anneaux :
la communauté de l'anneau
Un anneau magique attise les convoitises. La relique
appartient à un peuple pacifique, les Hobbits. Le
magicien Gandalf le Gris, qui soupçonne le pouvoir
maléfique de l'anneau, leur conseille de le détruire. La
mission est confiée au jeune Frodon, aidé de ses
cousins Pippin et Merry et de son fidèle serviteur Sam.
Mais les chevaliers noirs du puissant Sauron, seigneur
de Mordor, sont sur leurs traces.
Sur M6 - 20h55
NCIS : Los Angeles
Des produits réparables à vie. A l'heure où des
constructeurs sont accusés de programmer l’obsolescence
de leurs appareils, certains s'engagent dans la voie
inverse. Par ailleurs, tandis que des ingénieurs finalisent
une machine à laver « increvable », des sites Internet
offrent des solutions pour permettre aux consommateurs de
réparer eux-mêmes les pannes • Avis de consommateurs :
un incroyable business ! De nombreux sites proposent des
commentaires de particuliers sur toutes sortes d'articles ou
de services. Mais près de 50 % des points de vue seraient
faux • Le boom de la livraison de repas à domicile. Le
succès d'Allo Resto sur ce marché très lucratif aiguise
l'appétit de nouveaux concurrents. Même des géants
comme Uber, Amazon et La Poste s'y intéressent.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Dimanche 24 janvier 2016
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Menace terroriste aux frontières-sud du pays
M I E U X V A U T E N R I R E…
Nouvelle saisie d'armes de guerre
Par Doudou Abdelaziz
peine dix jours après la
mise en échec d'une
tentative d'introduction
d'armes de guerre aux frontières
du sud du pays, une nouvelle tentative d'armes vient d'être
déjouée durant ces 48 heures,
par un détachement de l'Armée
nationale populaire (ANP) relevant du secteur opérationnel d'InGuezzam, a indiqué le ministère
de la Défense nationale dans un
communiqué. "Dans le cadre de
la sécurisation des frontières et
de la lutte contre la contrebande
et la criminalité organisée, et
grâce à la permanente vigilance
des forces de l'ANP, un détachement relevant du secteur opérationnel d'In-Guezzam (6ème
Région militaire) a mis en échec,
lors d'une patrouille de reconnaissance opérée près des frontières, aujourd'hui 22 janvier 2016,
une tentative d'introduction d'une
quantité d'armements et de munitions", a souligné la même
source. Cette opération a permis
"la récupération de trois pistolets
mitrailleurs de type kalachnikov,
quatre chargeurs de munitions,
A
(142) balles et deux véhicules
tout-terrain", a précisé le communiqué. Pour rappel, au début du
mois le détachement de l'Armée
nationale populaire relevant du
secteur opérationnel d'Adrar
(3ème Région militaire), a également saisie une quantité impressionnante d'armes semi-lourdes
aux frontières-sud du pays .Ces
tentatives dont sont devenues,
ces derniers mois récurrentes, ne
sont pas la cause en quelque
sorte de la situation sécuritaire
régionale assez fragile notamment en Sub-Sahel (Libye et le
nord Mali) ? Evidemment oui et
lorsque on s'aperçoit qu'un avec
même la formation d'un gouvernement en Libye et l'accord de
paix d'Alger (pour le nord du
mali), les convoitises et les intentions des pays occidentaux, n'ont
pas de limite, en prévoyant
même des interventions militaires
au printemps prochain. Ce qui va
surement aggraver davantage la
situation, en mettant le chaos et
l'instabilité, dans la région. D' ou
va régner en sus le trafic d'arme
et la circulation de la drogue,
menaçant forcément la sécurité
de l'Algérie. Il est à rappeler aussi
qu'à la fin du mois de décembre
de l'année 2015 une importante
quantité d'armes avec des munitions ont été saisi à Bordj Badji
Mokhtar, alors qu'au début du
mois deux dangereux trafiquants
d'armes, qui tentaient d'écoulé
leur marchandise en plein cœur
d'Alger, ont été écroués par la
gendarmerie
nationale.
Parallèlement sept casemates
ont été découvertes et détruites
par un détachement de l'armée
nationale populaire de la 1ère
région à Ain Defla, Médéa,
Tissemsilt et Boumerdès. Enfin,
et s'agissant de la contrebande,
des détachements de l'ANP ont
arrêté jeudi dernier, onze contrebandiers de différentes nationalités africaines et saisi deux véhicules tout-terrain, et plus de 2,5
tonnes de denrées alimentaires,
une sommes d'argent estimée à
37.976 DA, des téléphones portables et divers objets", a ajouté
la même source.
D'autre part, "lors d'une opération
de ratissage au niveau du secteur opérationnel de Naâma
(2ème Région militaire), des éléments de la Gendarmerie nationale en collaboration avec les
éléments des gardes-frontières
ont saisi une quantité de 394
kilogrammes de kif traité", précise la même source.
D.A.
Prévues dans l'avant-projet de révision de la Constitution
Les quatre vérités de ces amendements
Par Mourad Belkaïd
e Dr Safou Mohamed de la
faculté de Droit et des
sciences politiques à l'université
Mohamed Benahmed d'Oran a
souligné que les amendements
renforçant le rôle du Conseil
constitutionnel en tant qu'instance de contrôle de la constitutionnalisation des lois et des
résultats des élections, sont en
soi une révolution du point de
vue juridique. "L'exigence d'une
expérience d'au moins 15 ans
dans l'enseignement supérieur
en sciences juridiques pour faire
partie du Conseil constitutionnel
permettra à cette instance de
disposer de compétences en
L
É ditorial
mesure d'exercer un contrôle en
toute indépendance et liberté,
sans l'attribution de telles prérogatives au Conseil constitutionnel, la Constitution n'aura qu'une
simple valeur symbolique". Pour
sa part, l'universitaire Draou
Toufik, spécialiste en Droit
constitutionnel à la faculté de
Droit et sciences politiques
d'Oran, s'est félicité des amendements contenus dans l'avant
projet de révision de la
Constitution, qualifiant d'acquis
fondamental le renforcement du
Conseil constitutionnel en
matière de contrôle, qui est une
revendication de différentes parties consultées. Il a expliqué que
la mouture de révision constitu-
tionnelle a élargi la notification
qui était concentrée sur les pouvoirs législatif et exécutif, soulignant qu'il est possible d'aviser
le Conseil constitutionnel sur la
base d'un renvoi de la Cour
suprême ou du Conseil de l'Etat,
ce qui prouve, selon lui, que le
régime est ouvert et prend en
considération les propositions
des différentes parties consultées. Ce maitre-assistant en
sciences politiques a estimé que
ces amendements constituent
une révolution sur nombre de
critères dont l'élévation de l'effectif de la composante du
Conseil de 9 à 12 membres leur
permettant d'exercer totalement
leurs prérogatives et la jouis-
sance d'indépendance financière
et administrative. L'universitaire
Bousmaha a également indiqué
que ce que propose l'avant-projet de révision de la Constitution
est considéré comme suppléments nouveaux qui n'existaient
pas et qui interviennent pour
renforcer l'opposition et les pouvoirs exécutif et législatif, et exigent des institutions de contrôle
d'assumer leur rôle.
L'universitaire Bousmaha
Nasrediine, spécialiste dans le
Droit commun à la même
faculté, a salué l'exigence de
hautes qualifications juridiques
des membres du Conseil constitutionnel, estimant que cette
condition est très importante car
le Conseil constitutionnel a pour
mission de statuer sur des questions purement juridiques qui
relève de compétences dans le
domaine juridique et judiciaire.
Ce qui est suggéré pour le
Conseil constitutionnel dépasse
ce qui a été demandé, à la lecture des propositions formulées.
Le contrôle constitutionnel
dépendra, selon lui, de la personnalité des membres qui
seront élus et désignés, de leur
formation, de leurs compétences, de leurs convictions juridiques et de leur indépendance
qui est garantie par la
Constitution et non pas par rapport à des considérations politiques.
M.B.
appliquées aux détaillants pour ne pas se être contraints de
mettre la clé sous paillasson. La suite, tout le monde la
connait. Aujourd'hui, qu'on s'apprête à aller vers des mesures
e ministre du Commerce, qui a déjà derrière lui un
similaires, les résultats risquent d'être nettement accentués
bilan honorable, du temps où il occupait le poste dans
les années 90, fait aujourd'hui face à des défis immenses. Pour l'avoir personnelle- et aggravés. Cela intervient sur fond de crise financière aigue, causée par la chute drastiment connu, sa bonne foi et sa rectitude morale ne font de doute pour personne. Voilà, que des cours du pétrole, avec une flambée de tous les prix des biens et services. Les
pourquoi il convient, je pense, de toucher du doigt une question cruciale avant que le pire ingrédients d'une implosion sociale sont bel et bien là. Et, ce qui n'arrange franchement pas
n'advienne. Bakhti Belaïb, qui rêve d'assainir le secteur dont il a la charge, a forcément les choses, ce qui se passe à nos frontières contribue à chauffer encore plus une atmosconstaté que les choses ont gravement évolué du mauvais au pire entre les années 90 (où, phère tout simplement étouffante et à jeter encore plus d'huile sur le feu. La Libye, en pleine
guerre civile, à partir de laquelle des quantités industrielles
déjà, les barons des containers et la faune de grossistes
d'armes de guerre tentent de transiter par notre pays, la
avaient le bras long, disposant de relais au sein des circuits
Tunisie qui bascule irrémédiablement vers le chaos, le
et instances décisionnels) et la période actuelle. Il envisage,
" Je m'explique. Je pense ne rien apprendre à mes amis
pourtant, de livrer bataille de manière frontale. Pour ce faire,
lecteurs en leur rappelant que les sanglantes émeutes, dites Mali qui n'en finit plus avec une guerre civile à répétition
vieille de dizaines d'années, un Maroc impérialiste qui
l'obligation de paiement par facture sera rendue obligatoire
de l'huile et du sucre (fin 2010/début 2011), ont eu lieu à
refuse de laisser le peuple sahraoui décider librement et
pour les grossistes afin de séparer le bon grain de l'ivraie et
cause d'une mesure absolument similaire. Les grossistes,
souverainement de son sort… ce sont là autant de facéliminer la faune de parasites et spéculateurs écumant l'accontraints par les importateurs et les producteurs (dont
teurs exogènes qui viennent se grever à des facteurs
tivité. L'initiative est louable à merci et mérite d'être saluée
Cevital de Rebrab, selon ses propres " aveux " à la
endogènes, encore plus préoccupants. Je ne dis pas, bien
bien bas. Il n'en demeure pas moins qu'elle risque d'avoir
commission d'enquête parlementaire mise en place au
sûr, qu'il ne faille pas en finir avec la mafia du commerce
des effets fort dommageables sur tout le pays. Je n'irais pas
lendemain de ces tragiques évènements) de traiter
de gros. Et même les autres mafias. Toutes les autres. Je
jusqu'à dire que l'histoire a cette fâcheuse tendance de se
désormais
avec
des
factures,
ne
pouvaient
plus
ruser
avec
le
pose seulement la question sur le timing, me disant aussi
répéter à chaque fois qu'on met en concours les mêmes
fisc, réduire leur chiffre d'affaires, faire affaire avec des
qu'il serait possible de procéder par des méthodes plus "
facteurs. Mais, ici, ces derniers sont carrément aggravés
contrebandiers…il leur fallait, donc, revoir les marges
douces ", qui peuvent certes prendre plus de temps mais
par d'autres. Aussi importants, sinon, plus que les premiers.
bénéficiaires appliquées aux détaillants pour ne pas être
dont les " effets indésirables ", comme on dit dans le jarJe m'explique. Je pense ne rien apprendre à mes amis leccontraints de mettre la clé sous paillasson ".
gon de la pharmacologie, ne seraient pas dévastateurs
teurs en leur rappelant que les sanglantes émeutes, dites
pour le pays. J'entends par méthodes douces, à simple
de l'huile et du sucre (fin-2010/ début-2011), ont eu lieu à
cause d'une mesure absolument similaire. Les grossistes, contraints par les importateurs et titre d'exemple, un renforcement des inspections sur le terrain, avec une plus grande morales producteurs (dont Cevital de Rebrab, selon ses propres " aveux " à la commission d'en- lisation de cette fonction qui, comme chacun le sait, n'est franchement pas blanche comme
quête parlementaire mise en place au lendemain de ces tragiques évènements) de traiter neige. Engager des enquêtes discrètes pour identifier les gros nababs qui imposent leur
désormais avec des factures, ne pouvaient donc plus ruser avec le fisc, réduire leur chiffre diktat aux autres, avant de les isoler et les " neutraliser ". La liste reste ouverte, bien sûr…
d'affaires, faire affaire avec les contrebandiers…il leur fallait revoir les marges bénéficiaires Surtout que je ne me fais pas payer pour ces conseils. Ni en liquide ni par chèque…
M. A.
L
Par Mohamed Abdoun
Enseignement de l'histoire
2
Dimanche 24 janvier 2016
- Est-ce que tu connais un certain Ashton
Carter ?
- Le nom " Carter " me dit quelque chose, en
tout cas.
- C'est peut-être un cousin de Jimmy. Mais là
n'est pas la question.
- Où réside-t-elle alors ?
- C'est le chef du Pentagone.
- Et alors ?
- Il vient d'avoir une sortie médiatique que je
trouve vachement intéressante.
- Dis toujours.
- Evoquant la prétendue lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak, voilà ce qu'il a eu
l'outrecuidance de dire : " Nous pouvons faire
beaucoup nous-mêmes... (mais) nous souhaitons que les autres fassent leur part. Nous
avons besoin que les autres assument leurs responsabilités, personne ne devrait faire cavalier
seul.
- Est-ce qu'il oublie que ce sont les Américains
qui ont illégalement envahi l'Irak, sans mandat
de l'ONU, et sur la base de preuves falsifiées
par la CIA ? Que ce sont aussi les Américains
qui ont permis l'assassinat du président irakien ? Que ce sont les Américains qui soutiennent aujourd'hui les terroristes se battant
contre le président syrien ? Que ce sont les
Américains qui ont donné naissance au terrorisme dans toute cette région, comme ils
l'avaient fait, auparavant, en Afghanistan.
- Donc, ils ont fait leur part…
- Je vois.
- Tu vois quoi ?
- Après avoir foutu la m… (hachakoum) dans
toute la région, ils pensent avoir fait leur part.
celle des autres est, donc, de se mettre à
essuyer…
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Arrestation d'individus
en possession
d'un fusil à pompe
eux personnes transportant une
arme de chasse de type fusil à
pompe et un lot de cartouches ont
été arrêtées par les éléments de la
Gendarmerie nationale à El Hadjeb
(Biskra), a-t-on appris auprès du groupement de wilaya de ce corps constitué. Le
véhicule à bord duquel circulaient les deux
individus, se dirigeant vers Biskra en provenance d'une wilaya limitrophe, ont été
appréhendés au niveau d'un barrage dressé
par les gendarmes sur le territoire de la commune d'El Hadjeb, a ajouté cette source,
précisant que l'arme ainsi que 5 cartouches
ont été saisies au cours de l'opération. Une
enquête a été aussitôt ouverte tandis qu'un
dossier judiciaire à l'encontre des deux personnes appréhendées est en cours d'élaboration, a-t-on conclu de même source.
" Nous n'avons pas de baguette
magique pour donner de
l'emploi à tout le monde en
même temps. Il y a des
priorités, des mesures urgentes
ont été prises, mais la création
d'emplois demande énormément
d'efforts ", Habib Essid,
Premier ministre tunisien.
En tout cas c'est trop pour
Mohamed El-Bouazizi et
Ridha Yahyaoui
D
" L'état d'urgence, instauré
après les attentats de novembre,
sera prolongé jusqu'à
l'éradication de l'Etat islamique
", Manuel Valls, Premier
ministre français.
En clair, les Français
seront privés d'une partie
de leurs droits pendant le
restant de leur vie.
Kheireddine Merzougui contrôlé positif
heireddine Merzougui
est suspendu par la
Fédération algérienne
de football. L'attaquant du MC
Alger a été contrôlé positif à la
Methylhexaneamine alors que
son équipe devait s'opposer à
l'USMA dans un derby pour le
compte de la 11e journée du
championnat. " Le joueur
entendu par la commission
médicale fédérale a renoncé à
l'ouverture de l'échantillon B ",
K
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
précise l'instance. " Il est par
conséquent suspendu provisoirement et comparaîtra devant
la Commission de discipline
lors de sa prochaine session,
prévue le lundi 25 janvier 2016.
" Le dopage n'est pas nouveau
dans le championnat algérien.
Merzougui est le 4e joueur
depuis le début de la saison à
être contrôlé positif. Le joueur
risque une suspension de 2 à 4
ans.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
23
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
Pages 01-24
C M
J N
C M
J N
LE BILAN DE L'ANNÉE 2015 FAIT FROID
DANS LE DOS
2 653 ARMES SAISIES AUX USA
Un total de 2.653 armes à feu saisies a été enregistré dans les
aéroports en 2015 aux Etats-Unis. Plus de 2.212 armes à feu ont
été saisies dans les aéroports américains en 2015, soit une
hausse de 20% par rapport à l'année 2014. L'Agence américaine
de sécurité des transports a intercepté plus de 2.198 pistolets
chargés dans 236 aéroports américains. Près de 708 millions de
passagers ont été contrôlés en 2015. Parmi les autres armes
saisies dans des sacs de voyage, l'on relève des pistolets
paralysants, des explosifs de démolition, des grenades, et même
des fusils
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
est ainsi que le nombre de ces
personnes en difficulté de diverses nationalités a atteint près
de 37.000 migrants, et réfugiés ont tra-
C'
La tentation du chaos !
Page 5
Quotidien national d’information
La Tunisie dont la révolution,
venue donner le la à celle
de plusieurs autres pays
arabes, paraissait être la
mieux achevée et la mieux
rondement menée, en dépit
de l'entrée en lice des
islamiste et de l'érection de
poches terroristes sur le
mont Chaambi, est en train
de voir son expérience virer
au cauchemar intégral.
Rien, ni personne, ne
semble en mesure de
stopper cette machine
infernale.
8ÈME ANNÉE - N° 2099 - DIMANCHE 24 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
MÉMOIRES
DE BETCHINE
Refuge des migrants
imprudents
versé la Méditerranée au cours des trois
premières semaines de l'année 2016, a
rapporté
l'Organisation Internationale
pour les Migrations (OIM).
Au fait ,ces migrants sont contraints en
bonne partie de prendre tous les risques
pour quitter leurs pays de misère et de
guerre .
La mer est devenue ,ces derniers temps,
le lot funeste de plusieurs , à savoir
35.949 émigrants qui ont opté selon l'OIM
à des arrivées maritimes , 35.949 où le
terme Harraga,made in Algéria, signifie
l'audace extrême à préférer de braver la
UNE PALESTINIENNE DE 13 ANS TENTE DE POIGNARDER
UN GARDE QUI LA TUE
Encore une martyre
en Cisjordanie
Une adolescente palestinienne a tenté de poignarder hier un garde israélien
d'une colonie juive de Cisjordanie occupée qui l'a tuée, a indiqué la police. "Une
Palestinienne de 13 ans avec un couteau à la main a couru en direction d'un
garde de sécurité civil (dans la colonie d') Anatot", a déclaré la police dans un
communiqué. "Le garde a ouvert le feu, la blessant grièvement, et les médecins
l'ont déclarée morte peu après".
mort en noyade que de rester dans des
conditions insoutenables, à plus d'égards
dans son pays natal livré à tous les malheurs,équivalant pire que la mort, comme
c'est le cas des dizaines algériens, qui ont
eu la primeur d'épouser cette aventure
meurtrière, à partir du début de la troisième millénaire, quand la menace des
hordes terroristes avait battu son plein, et
contraint l'Etat à négocier des trêves ,qui
ont conduit , au fil des années, à une formule de réconciliation, parfois synonyme
de concessions incalculables au profit des
chefs de file de l'opposition terroriste
armée.
Ces migrants, dont l'origine n'a pas été
précisée, étaient partis de Libye à bord de
huit canots pneumatiques.
Plusieurs
navires italiens, et étrangers, participant
aux opérations Triton et Sophia de
secours et de lutte contre les passeurs en
Méditerranée, qui préoccupent aujourd'hui
la communauté internationale, eu égard
aux multiples dangers que représente ce
phénomène, à plus d'un titre.
H.M
C M
J N
LES VIOLENCES EN TUNISIE VIRENT AUX PILLAGES ET AUX SACCAGES DES ÉDIFICES PUBLICS
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Méditerranée
Les pays de la rive sud de la
Méditerranée continuent d'être le
refuge de jeunes et adultes en fuite
des affres des conflits internes et de
la misère sociale et détresse existentielle qu'ils n'ont pu subir aussi longtemps dans leurs pays, particulièrement du continent africain.
C M
J N
Des révélations
en perspective
Le général à la retraite,
ancien conseiller à la présidence,
Mohamed Betchine, aurait achevé
la rédaction de ses Mémoires,
lesquels devraient paraître au
courant de cette année, révèle "
Jeune Afrique ".
En retrait de la politique depuis
qu'une violente campagne médiatique le contraignit à la démission,
en octobre 1998, il promet de
faire des révélations sur plusieurs
épisodes controversés de l'histoire récente du pays.
Aujourd'hui reconverti dans les
affaires, cet ex-patron des services (fin des années 1980) devrait
évoquer notamment le recours à
la torture contre des opposants et
des jeunes ayant participé aux
émeutes d'octobre 1988 ainsi que
les négociations secrètes menées
avec les dirigeants du FIS pour
les convaincre de se désolidariser
du GIA.
Ces Mémoires aborderont aussi
la démission, en septembre 1998,
du président Liamine Zéroual. " Il
a été contraint de quitter le pouvoir ", révèle-t-il, en raison des
pressions exercées sur lui par l'armée.
C'est la première fois que ce scénario est évoqué par un familier
de l'ex-chef de l'État.
A.Z.
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2099 - DIMANCHE 24 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
LA LADDH INDIGNÉE DU NOMBRE D'EXCLUS
DES OPÉRATIONS DE RELOGEMENT À ALGER
Près de 3000 familles
dans la rue !
La ligue algérienne pour la défense des droits de
l'Homme descend sur le terrain et dénonce une exclusion
" arbitraire " pour près de 3000 familles qui résidaient
dans les bidonvilles ciblés récemment par les opérations de
relogement à Alger. Dans un rapport rendu public, hier, la
LADDH s'interroge mais dresse surtout un bilan amer,
appelant le gouvernement à intervenir dans l'urgence.
Lire en page 4
Anniversaire
Toute la famille Hammouche de
Dely Ibrahim est fière de souhaiter
un joyeux anniversaire aux
adorables soeurs Ania et Tanina
qui ont soufflent leurs bougies les
23 et 31 de ce mois de janvier,
bouclant respectivement 9 et 12 ans.
Que bonheur, réussite, joie, argent
et santé soient présents à profusion
tout le long de leur cheminement
dans la vie.
Mieux vaut en rire
Collision entre un train et un camion à Mascara
Quatre morts et treize blessés
uatre personnes ont trouvé la mort
et 13 autres ont été blessées dont
deux grièvement dans une collision
vendredi entre un bus de transport de
voyageurs et un train de marchandises
transport du carburant à l'entrée de la
ville de Bouhnaifia (Mascara), a-t-on
constaté. L'accident est survenu vers
9:10h à un passage à niveau non gardé
lorsqu'un conducteur d'un bus en provenance d'Oran a tenté de traverser la
voie ferrée avant de rentrer en collision
avec un train de marchandises à partir
de la ville de Mohamadia vers les
wilayas du sud-ouest, a indiqué le
chargé de l'information à la Direction
de la protection civile de la wilaya de
Mascara. Les blessés ont été évacués
Q
C M
J N
Pages 01-24
vers les urgences de l'hôpital de
Bouhnaifia de Mascara tandis que les
personnes décédées ont été transférées vers la morgue de l'hôpital de
"Meslem Taïb" de la même ville. Dans
un communiqué rendu public, la SNTF
a signalé que bien que la vitesse du
train ne soit pas élevé (15 km/heure),
celui-ci venant à peine de démarrer de
la gare, un choc violent s'en est suivi et
le véhicule a été trainé sur environ 40
mètres.
Tout en signalant que ce passage à
niveau est bitumé, doté de la signalisation réglementaire et offre une visibilité
"bien dégagée", la SNTF relève qu'aucun accident similaire n'a été enregistré
en ce lieu.
MENACE TERRORISTE
AUX FRONTIÈRES-SUD DU PAYS
EXAMENS DE FIN
DE CYCLES SCOLAIRES
Nouvelle saisie
d'armes de guerre
Page 2
C M
J N
C M
J N
Une totale
cacophonie
Page 7
C M
J N
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
2
File Size
2 091 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content