Mise en page 1 (Page 2)

C M
J N
C M
J N
MENACE
D'AGRESSION
TERRESTRE
DE LA TURQUIE
CONTRE LA SYRIE
MOSCOU TAPE
SUR LA TABLE
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Page 24
LE PATRIMOINE MUSICAL
DE LA LÉGENDE DU CHAÂBI
EN VERSION 2.0
EZZAHI
POUR TOUS !
Page 14
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2123 - DIMANCHE 21 FÉVRIER 2016 - PRIX 15 DA.
www.tribunelecteurs.com
APRÈS LA DÉCOUVERTE D'ARMES AMÉRICAINES À ALGER,
LES BARBOUZES US PARACHUTENT DES ARMES À TUNIS
COMPLOT CONTRE LE MAGHREB !
Page 2
LES MÉNAGES SE TOURNENT
VERS LE RATIONNEMENT ET LE STOCK
PANIQUE DANS
LES CHAUMIÈRES
Avec l'envolée des prix des principales denrées alimentaires,
les Algériens seront appelés à stocker les produits nécessaires à la consommation.
C'est une manière de prévoir et d'anticiper les crises et pénuries.
Lire en page 5
C M
J N
C M
J N
Pages 02-23
C M
J N
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Après la découverte d'armes américaines à Alger,
les barbouses US parachutent des armes à Tunis
Complot contre le Maghreb !
C'est la demi-révélation d'un
officier de douane sur une
chaîne de TV tunisienne. la
cargaison d'armements saisis
au port de Nabeul était
destinée à l'ambassade des
Etats-Unis à Tunis. Plus grave
encore, depuis 2013, plus de
80 colis ou cargaisons
suspectes sont arrivées en
Tunisie.
Par Rafik Bakhtini
près la saisie d'armes
américaines à Alger
par la gendarmerie
nationale, il semble que des
barbouses, agissant pour le
compte des autorités américaines, et donc pour le lobby sioniste et les " printemps arabe ",
aient décidé de changer de fusil
d'épaule en envoyant des
armes en Tunisie. Ainsi, a-t-on
constaté la saisie dans le courant de la semaine passée à
Nabeul la saisie d'un container
destiné à deux barbouzes belges. Le container en question
contenait différentes armes de
guerre et munitions, un drone,
du matériel de plongée sous
marine. Or, pour importante
que fut cette énorme prise, elle
n'en représente pas moins que
la l'arbre qui cache la forêt. De
A
É ditorial
sources douanières fiables
citées par les mêmes sources,
indiquent en effet que depuis
septembre 2013, 86 cargaisons
ou colis suspects sont arrivés
en Tunisie et ont été réceptionnés par leurs destinataires. 9
sont arrivés à l'aéroport de
Tunis-Carthage, 6 à l'aéroport
de Djerba, 39 au port de
Radès, 18 au port de la
Goulette et 15 au port de
Zarzis. On se souvient encore
des "fusils à chasse" qui ont été
intercepté le 22 décembre 2015
à l'aéroport de Tunis-Carthage
à bord d'un avion de la compagnie Turkish Airlines, une
affaire qui dort encore dans les
tiroirs du ministère de la Justice
! Cela sans parler des saisies
quasi quotidiennes par les forces de l'ANP d'arsenaux de
guerre aux frontières sud et
d'est algériennes. Sur les 39
livraisons transitées par le port
de Radès, 7 étaient destinées
aux mêmes " entrepreneurs "
de nationalité belge et française qui viennent d'être arrêtés par la police tunisienne et
qui disposaient de deux yachts
amarrés au port de plaisance
d'Hammamet. Le belge s'appelle Philippe Risse, né en
février 1966 et propriétaire
d'une bijouterie à Bruxelles, il
serait dans le trafic d'armes, de
diamants et d'or. Et l'épouse de
son complice français dont on
ignore encore le nom est une
tunisienne. Le dernier conteneur saisi à Nabeul avec des
armes, des munitions, un drone
et du matériel de plongée sous
marine, tout cela dissipé dans
une quantité d'effets personnels (salon, chambres à coucher, réfrigérateur, télévisions,
ordinateurs, matériel de jardinage…), a quitté le port de
Radès le 30 décembre 2015,
après avoir été soumis à un
scanner qui n'avait rien révélé.
Or, des révélations explosives
qui viennent d'être faites par un
officier supérieur des Douanes
tunisiennes. Mohamed Bazini a
en effet déclaré sur une chaîne
de télévision locale qu'il y a dix
jours, " au niveau du fret de
l'aéroport de Tunis-Carthage,
dans un vol régulier en provenance de Californie, une marchandise contenant des grenades et des ceintures explosives
a été interceptée par les douaniers". En fait, l'avion en provenance de Californie a fait une
escale à l'aéroport de Roissy
Charles de Gaulle. Cette "marchandise" a été expédiée à
l'aéroport de Tunis-Carthage en
deux voyages. Le premier
effectué le 21 janvier 2016
pesait 270 Kg. Et le second,
effectué le 23 janvier 2016,
pesait 1500 Kg. Toujours selon
cet officier des douanes, ces
deux colis étaient destinés à "
l'ambassade d'un grand pays
en Tunisie ". Le grand pays en
question, dont l'ex Secrétaire
d'Etat Madeleine Albright
pavoise actuellement à Tunis,
est les Etats-Unis d'Amérique.
L'ambassade de ce pays " ami
" qui a préparé et supervisé le
coup d'Etat du 14 janvier 2011
a bien évidemment démenti
toute implication dans cette
affaire en niant que la marchandise en question lui était destinée. Cette très grave affaire
remonte à janvier 2016 et
depuis cette date, la Direction
centrale des douanes comme
le ministère de l'Intérieur n'ont
ordonné aucune enquête. Le
douanier qui a découvert cette
livraison très particulière s'attendait à une promotion. Bien
sur, il n'en a été rien. En attendant, le complot contre le
Maghreb, qui aura comme
point d'orgue l'agression armée
contre la Libye, poursuit inexorablement son petit bonhomme
de chemin. Il va sans dire que
le raid américain mené la veille,
vendredi, contre la Libye vient
compliquer et aggraver une
situation qui l'était bien assez
sans cela. L'étau se resserre
très dangereusement sur
l'Algérie et la Tunisie.
R.B.
Dimanche 21 février 2016
Lutte contra l
a contrebande
Douze
suspects
interpellés
„ Douze contrebandiers et
neuf immigrants clandestins
ont été arrêtés et divers objets
destinés à la contrebande saisis jeudi par des détachements
de l'Armée nationale populaire
(ANP) dans les wilayas de
Tamanrasset et El Oued, indique vendredi le ministère de la
Défense nationale (MDN) dans
un communiqué. "Dans le
cadre de la sécurisation des
frontières et de la lutte contre
la contrebande et la criminalité
organisée, un détachement de
l'Armée nationale populaire
relevant du secteur opérationnel d'El Oued (4e région militaire) a appréhendé, le 18
février 2016, dans la localité
d'El-Trifaoui un contrebandier
et a saisi un camion chargé de
10 quintaux de denrées alimentaires et de 1716 unités de
produits cosmétiques et d'ustensile de cuisine", note la
même source. Un autre détachement relevant du secteur
opérationnel de Laghouat, en
coordination avec des éléments
de la Sûreté nationale, "a saisi
1567 bouteilles de différentes
boissons". Dans le même
contexte, des détachements
relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset et des éléments de la Gendarmerie nationale d'In Guezzam (6e région
militaire) "ont arrêté 11 contrebandiers et 9 immigrants clandestins et ont saisi 10 détecteurs de métaux, six 6 appareils d'électroménager et 3
véhicules". Au niveau de la 5e
région militaire, des éléments
des Gardes-frontières "ont mis
en échec à Souk-Ahras,
Tébessa et à El-Taref, des tentatives de contrebande d'importantes quantités de carburant s'élevant à 41692 litres et
ont saisi 2 véhicules utilisés
dans la contrebande", ajoute la
même source.
L'étau se resserre
quand bien même l'eurent-ils fait, le risque était
grand de voir les responsables libyens ainsi
informés s'en aller prévenir leurs " amis " visés
l va sans dire qu'il n'y a pas de hasard en politique.
de l'imminence de ce raid. Dans ce pays parti en
En diplomatie non plus. Or, qui dit diplomatie, dit
miette, en effet, on ne sait vraiment pas qui est
aussi guerre, qui se trouve être une autre forme de
diplomatie. Juste un peu plus violence que les pratiques courantes. J'en arrive qui, et qui fait quoi… il parait même que certains responsables libyens étaient au
au propos du moment. Washington vient de bombarder la Libye. Elle vient de le courant des préparatifs liées à la sanglante prise d'otages du site gazier de
faire pour la première fois. Et rien ne nous dit que ce sera la dernière. Bien au Tiguentourine, sans qu'ils ne pensassent un moment, un seul, leurs vis-à-vis
contraire. L'Oncle Sam, avec ses quarante premiers morts (qui ne sont peut-être algériens. Dans ce pays, partis en lambeaux depuis l'assassinat de Kadhafi, on
pas -tous- des terroristes, vient de donner le " la " pour une vaste et planétaire ne sait en effet pas qui est qui, ni qui fait quoi… Sauf qu'un flux massif de terroristes de l'EI y est en train de débouler, fuyant
campagne menée contre la Libye, mais visant de
l'enfer des frappes (véritables celles-là) de l'aviafaçon indirecte l'Algérie ainsi que la Tunisie, seuls
" Il parait même que certains responsables
tion russe. Or, comme on prenait jadis prétexte
pays arabes ayant réussi en grande partie leur tranlibyens étaient au courant des préparatifs liées à de la présence de la présence d'Al-Qaïda (pour
sition démocratique, demeurés républicains, et prola sanglante prise d'otages du site gazier de
cacher celle plus aguichante du pétrole) pour
ches des causes justes, qui ne sont pas celles de
envahir un pays donné, l'EI fait aujourd'hui parl'Occident. Non plus celles du puissant lobby sioTiguentourine, sans qu'ils ne pensassent un
faitement l'affaire en remplaçant fort à propos
niste. Lorsque Washington prétend avoir prévenu
moment, un seul, leurs vis-à-vis algériens ".
l'organisation terroriste d'Oussame Ben Laden.
les autorités libyennes avant de mener cette frappe,
Or, s'il n'y a plus rien à espérer de la Libye, les
cela prête tout simplement à sourire. D'abord, parce
que l'on ne prévient pas un Etat souverain. On lui demande plutôt sa permission. expériences algérienne et tunisienne dérangent beaucoup de monde. A travers
La nuance est de taille, n'est-ce pas ? Et ce n'est pas là le moindre des repro- les attaques menées contre la Libye, je grande l'intime conviction que ce sont
ches que l'on pourrait faire à cette " inamicale " attaque lorsque l'on sait que nous autres Algériens, ainsi que nos frères et amis tunisiens, qui sommes visés.
même le chaos libyen est le produit de la politique occidentale menée contre ce Les jours et semaines à venir donneront forcément une réponse à ces sombres
pays dans le cadre des " printemps arabes ". En effet, il existe en Libye deux par- prémonitions. D'autant que l'Algérie jouit d'énormes capacités pour se défendre.
lements et deux gouvernements. Auxquels d'entre eux les responsables US se Quelles que soient les armes (diplomatiques) utilisées.
M. A.
sont adressés, s'ils l'avaient vraiment fait, car le doute est plus que permis ? Et
I
Par Mohamed Abdoun
2
C M
J N
Pages 02-23
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Gouvernement
Parti Taj
Amar Ghoul appelle
à la création d'une charte
d’éthique et de déontologie
Par Doudou Abdelaziz
e président du parti de rassemblement de l'espoir de l'Algérie a
appelé hier la classe politique et
la société civile a crée une charte éthique de déontologie. " Je lance un appel
à tous les acteurs de la classe politique
et la société civile d'entamer une action
conjointe à la faveur de créer une
charte d'éthique nationale de déontologie, pour but d'élever le niveau des
débat politiques et sociaux dans les
affrontements médiatiques " a affirmé
hier Amar Ghoul président de rassemblement de l'espoir d'Algérie à Alger
devant un parterre des jeunes adhérents du parti et les gens de la presse et
médias, l'occasion de la tenue de la
rencontre nationale des structures de
jeunesse. Amar Goul précise que les
débats politiques entre les partis pro du
pouvoir et ceux de l'opposition doivent
déroulés dans la dignité et le respect
mutuel. Hors ce n'est pas le cas
aujourd'hui le niveau des débats politiques, sont atteignent un niveau trop
bas. Raison pour la quelle j'appelle la
classe politique et la société civile a
crée une charte d'éthique de déontologie, pour mettre terme à la gabegie
actuelle, a t- il soutenu. Poursuivant son
allocution Amar Ghoul n'a pas manqué
d'accorder les trois quarts de son discours en faveur de la jeunesse, en affirmant que la place des jeunes est grandiose dans la vision du parti, en assurant que depuis la création de son parti
celui-ci a toujours donné une grande
importance aux jeunes. " Nous pensons que les jeunes sont un trésor précieux qu'il faut absolument le préserver
et le mobiliser pour l'édification ". "Le
parti Taj est le seul parti qui donne de
l'importance aux jeune, et par preuve
nous œuvrons à 80 % sur les jeunes
L
dans les prochaines les échéances prochaines. A ce propos nous appelons les
jeunes à s'appliquer davantage dans
le travail en se mobilisant pour pouvoir
postuler aux postes des leaders.Dans
ce même d'ordre d'idées Ghoul précise
que la vision du parti consiste à trois
forces à savoir : la force tranquille, la
force objective et la force exemplaire.
En expliquant que la première ne
devrait pas exploser ses capacités et
ses énergies de façon anarchique, mais
plutôt de manière civilisée. Concernant
la deuxième Ghoul précise qu'elle
consiste à réaliser les buts de son militantisme en s'entraidant pour créer une
civilisation. A ce propos le président de
Taj a saisi l'occasion de la journée du
Chahid( 18 février 1957) pour rappeler
aux futurs générations de s'inspirer des
sacrifices des jeunes de la révolution
de libérations qui n'ont hésité à mettre
de coté toutes les tentations offertes à
l'époque en faveur de la cause nationale. S'agissant de la troisième force
Ghoul a expliqué qu'elle se réfère aux
valeurs et principes de la nation, selon
lui ceux-ci sont vitale pour créer une
nation forte. Par ailleurs Amar Ghoul n'
pas manqué de saisir cette occasion,
pou rappeler aux jeunes les acquis de
la nouvelle constitution notamment en
faveur des jeunes.
" Depuis l'ouverture des débat et discussions au parlement, au sujet de la
révision des textes de la constitution,
Taj n' jamais cessé de revendiqué les
droits des jeunes, et dieu merci le président de la république a pris en compte
cet aspect, en donnant une place
majeur aux jeunes dans la constitution
à travers la constitution d'un conseil
haut de la jeunesse, a t-il souligné. En
fin à noter qu'en marge de la conférence de presse Amar Goul a rendu
hommage en récompensant les deux
jeunes inventeurs ,sont ont honoré
l'Algérie dans les concours internationales à savoir Faouzi Benrahma et
Sofiane kortiche.
Remaniement ministériel
Sahli préfère un gouvernement " partisan "
Par Assia Mekhennef
e Secrétaire général de
l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem
Sahli a souligné, hier, que
son parti préfère un gouvernement " partisan " et non "
technocrate ".
Selon Sahli qui a animé une
conférence de presse au
siège nationale de sa formation politique, l'actuel gouvernement n'a pas perdu sa
légitimité, notamment argumente-t-il, qu'il a remporté la
confiance du Parlement. "
Nous voyons qu'il n'est pas
nécessaire de parler d'un
remaniement ministériel ", "
l'ANR respecte les prérogatives du Président de la
République ".
Le conférencier a profité de
cette occasion pour appeler
le gouvernement à élargir sa
base politique, en proposant
de se réunir avec ses partisans dans une coalition ou
deux comme a fait l'opposition.
Evoquant le sujet de la nouvelle Constitution, le SG de
l'ANR l'a qualifié de "
consensuelle ", selon lui le
consensus s'est réalisé par
L
trois étapes : la première
étape
concerne
les
Consultations, ces dernières
étaient, d'après lui, larges et
aucune partie n'a été exclue.
" Ces consultations ont allé
loin de là. Le ministre d'Etat,
Directeur du cabinet du
Président a même consulté
certains terroristes repentants. La deuxième est relative à la formule de la
Constitution, où la majorité
des propositions présentées
par la classe politique ont été
prises en considérations.
Quant à la troisième étape,
le SG de l'ANR l'a liée avec
l'adoption de la loi fondamentale de la République.
Pour lui, c'est la meilleur des
" pratiques démocratiques ".
Dimanche 21 février 2016
Ainsi, l'ancien ministre de la
communauté algérienne à
l'étranger considère la nouvelle Constitution d' " équilibrée " et ce en rappelant les
grandes lignes du dit document, notamment, l'officialisation
de
la
langue
Amazighe. " Dans notre parti
on préférait le retour à la formule de " Chef du gouvernement ".
Une Constitution rassurante,
c'est
ce
qu'a
estimé
Belkacem Sahli. Car, dit-il,
elle préserve les richesses
souterraines et les institutions stratégiques. " Le
Président a enlevé toutes les
craintes de l'opposition
concernant la loi des finances 2016 et a enlevé toutes
3
les inquiétudes concernant
l'ingérence étrangère dans le
pays ".
" Une Constitution qui immunise la nation et non le système comme le voit l'opposition. L'amazighité est déjà un
exemple, la constitutionnalisation des principes de la
réconciliation nationale et la
lutte contre la corruption et
les phénomènes sociaux
dans le pays aussi ", a-t-il
indiqué.
S'agissant de la deuxième
république, Sahli l'a qualifié
encore, de chut d'un régime
et l'apparition d'un autre et
chute des pratiques et l'apparition d'autres.
Le SG de l'ANR a rappelé la
mise en place d'une cellule
de suivie de la nouvelle
Constitution. Pour lui cette
annonce faite par le Chef de
l'Etat contient trois messages. " Le premier message :
le Président a exprimé sa
volonté pour l'incarnation
des acquis et rassurer l'opposition. Il a répondu à ceux
qui doutes de ses capacité
de gestions, en affirmant qu'il
veillera en personne à suivre
cette cellule ".
A.M.
Spéculez, spéculez…
Par Amirouche El Hadi
La communication n'est, assurément,
pas ce qui se fait le mieux à l'intérieur de
notre système politique. Ainsi, l'avenir de
l'actuel gouvernement, dit de technocrates, a fait l'objet d'une courte dépêche,
diffusée par l'APS. L'agence officielle qui
cite "une source autorisée" de la
Présidence a affirmé laconiquement que
la démission du gouvernement "n'est pas
à l'ordre du jour" et qu'aucune, " disposition de la Constitution révisée ne le prévoit". Point barre. Bien sûr, l'intention
était de mettre fin aux interminables supputations qui sont nées jusqu'après
l'adoption de la nouvelle constitution par
le Parlement. D'autant que, jusque-là,
beaucoup de rumeurs ont courru, alimentées notamment, par le FLN qui vise, en
tant que parti majoritaire, le poste de
chef du gouvernement. L'objectif communicationnel de la présidence serait atteint
mais en partie seulement. Car si la "
source autorisée " s'est tout platement
contentée d'affirmer que "rien dans la
Constitution révisée ne nécessite une
démission du gouvernement", il reste que
la nouvelle Loi fondamentale du pays
relève bien que la désignation du
Premier ministre doit passer par une
consultation de la majorité parlementaire.
Sellal devrait, donc, présenter sa démission une fois la nouvelle Constitution
publiée dans le Journal officiel. Ce qui
ouvrira la voie au chef de l'Etat, après
consultation des responsables du FLN et
du RND, pour reconduire l'actuel Premier
ministre ou en désigner un autre qui
devra, à son tour, soit maintenir l'Exécutif
en l'état, soit procéder à un remaniement
ministériel. C'est dire que l'équivoque
continue de planer, cette question donnant lieu à diverses interprêtations par
les analystes politiques. Ceci d'une part.
D'autre part, une petite question qui peut
s'avérer grande vient tout naturellement
à l'esprit : "pourquoi la Présidence n'a
pas chargé son directeur de cabinet, qui
est normalement habilité à parler en son
nom sur ces questions, à annoncer la
chose ?
Est-ce parce qu'Ouyahia, est concerné
en tant que responsable du RND, un
parti qui participe à la majorité, près du
pouvoir en place ? Ou est-ce, tout bêtement, pour le disqualifier ? Actuellement
en lutte ouverte contre Saïdani, Ouyahia
et son parti convoitent ouvertement le
Palais du gouvernement. La patron du
RND est-il en train de payer pour ses
dernières sorties politiques, tout aussi
audacieuses que dangereuses ? Notons,
par ailleurs, que l'actuel gouvernement a,
par ailleurs un plan d'action, validé par le
parlement, à mener à bon port, mais
avec une nouvelle donne, une austérité
budgétaire stressante, avec un affaissement des recettes pétrolières, depuis juin
2014.
Ce plan d'action du gouvernement, qui
doit mettre en œuvre le Programme quinquennal de développement (2015-2019)
du président, pourrait-il être mené par un
autre Premier ministre? Si l'on s'en tient
au Plan d'action du gouvernement Sellal,
non.
A contrario, si le président veut donner
un autre cap à son programme de développement à l'orée de 2019, et une nouvelle politique sociale et économique, qui
prendrait en considération la nouvelle
donne économique et financière du pays,
c'est chose possible.
Enfin, le gouvernement a un programme
de travail, étalé sur cinq ans, et un changement de ministres et non de Premier
ministre, ne peut être apprécié que
comme un correctif, un changement de
profil et non de stratégie de développement. M. Sellal, nommé Premier ministre,
en 2012, en remplacement d'Ahmed
Ouyahia, n'a démissionné qu'une fois,
lorsqu'il a troqué son poste de Premier
ministre, pour celui de directeur de la
campagne présidentielle de M.
Bouteflika, le 13 mars 2014.
AEH
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Dimanche 21 février 2016
Ce que pensent les cadres du changement fréquent des ministre
Leurs nominations obéissent aux ordres
géopolitiques et économiques
Le silence sur bon nombre de
sujet relatif à la vie politique, la
corruption, les détournements
est les boites noires qui
désignent est limogent les
ministres, interpellent la
conscience national de l’Algérie
poste indépendance.
Par Amar CHEKAR
e changement fréquent
des ministres, déstabilisent les institutions de la
République. « Il est aberrant de
voire plusieurs ministres sur nos
têtes aux bout de quelques
années. Chaque nouveau ministre apporte sa méthode de travail,
son élan d’émotions est son programme. Chaque changement de
ministre, on se retrouve face à de
nouveaux plans est programmes
d’actions », déplorent plusieurs
cadres de différents ministères
que nous avons sollicité. Le mur a
des oreilles. S’exprimant tant tôt
avec réserve, tant tôt ouvertement parce que les cœurs sont
damnés, ces cadres supérieurs
des nations, qui de chefs de cabinets, de conseillés de ministres
est des chefs des départements,
ces acteurs ont aussi le devoir de
s’exprimer est donner leurs opinions est avis sur les questions
qui relèvent de l’intérêt national.
« Le fait de travailler dans les
L
ministères, les gens croient qu’on
est heureux. Mais, c’est faux.
Chacun est responsables de ses
actes est pensées. Chacun possède sa propre sensibilités vis-àvis sa conscience, secteur et le
pays », soulignent d’autres
cadres de la nation.
Interrogé sur les causes de leurs
inquiétudes par rapports aux
changements des ministres à
commencer par la peur de la
perte des nouvelles nominations
qui viennent à chaque arrivée
d’un nouveau ministre, nos interlocuteurs répondent. « Non pas
du tout. Le poste c’est mon dernier souci. Je travaille ailleurs est
je ne pense pas au poste. Mais,
c’est bien à l’évolution des formations des cadres qui se brisent à
chaque fois. Cette ces situations
qui reviennent fréquemment,
empêche le suivi des programmes », regrette t-on.
Le discours religieux cache la
réalité.
Kamal Lefhel invoque la gravité
du discours religieux est partisanes qui plane sur le monde du travail est les institutions. « Un jour
de vendredi ou je travail, j’entends un discours religieux qui dit
que tout ceux ne font pas la prière
iront à l’enfer. Du coup je me suis
dit « alors tout ce qui j’ai fait pour
le pays est parti dans l’air. Donc,
c’est la prière qui l’emporte sur le
travail, l’honnêteté, l’engagement
pour l’intérêt du pays », déplore
Dieu a donné l’intelligence à
l’homme, afin de se distinguer
des animaux, réfléchir est se
développer. Mais, malheureusement, on à tendance à rejeter toutes nos erreurs sur le destin. «
L’homme est responsable sur tout
ce qu’il fait, surtout lorsque on est
responsables des programmes
est les prise des décisions »,
affirme K. Lefhel. A chacun son
discours. « Je ne suis pas dans
le secret de dieu. Le changement
des ministres, c’est comme une
boite noire. C’est ce qui se fait
partout dans le monde », souligne A M, ancien cadre du ministère du tourisme qui n’a pas manqué de souligner que le changement des ministres est une chose
logique. « Chaque ministre doit
ramener les collaborateurs avec
qui il peut travailler dans la sérénité. Les changements viennent
selon les conjonctures politiques
est économique. Un cadre qui
reste 20 ans dans un poste, c’est
toute à fait normale de voire plusieurs ministre défiler sur sa tête
». Exercer comme cadre au
ministère, n’est pas une carrière.
Toutes les compétences finissent
par atterrir dans d’autres secteurs
économiques ou ouvrir des cabinets est entreprises à leurs comptes, afin de contribuer au développement de la cité.
L’habit ne fait pas les moines.
Replié sur le passé religieux est
Publicité
4
les prévisions d’ordres claniques
est politiques malsaines, au lieu
de développer une vision qui
porte sur l’avenir est l’intérêt du
pays, les changements fréquents
des ministres, bien qu’ils soient
nécessaires, ne sont en fait que
des résultantes d’une situation
est des conséquences politiques
ou économiques qui répercutent
négativement sur l’avenir du
pays, selon nos interlocuteurs.
Pour penser est construire, il faut
revenir à la réalité et l’autocritique, afin de se corriger sois
même dans la vie quotidienne,
afin de se consacrer pour l’intérêt
général est le développement du
peuple, souligne t-on, auprès de
nombreux cadres supérieurs qui
ont insistés sur l’anonymat, rien
que pour se protéger des représailles des ministres qui mettent
leurs intérêt personnels au dessus ou qui ne partagent pas forcements les mêmes avis.
Chakib Khelil, un mauvais
exemple pour le peuple
Le fond de la problématique est
un secret de polichinelles. La
nomination fréquente des ministres engendre la nomination de
nouveaux collaborateurs qui
obéissent à l’ordre du chef ou
répondent à l’exigence, selon la
nature des choses. Un nombre
importants de cadres supérieurs,
s’applique avec les décisions des
ministres, rien que pour éviter des
représailles, n’a l’image de ce
cadre qui a été envoyé à la
retraite bien avant l’âge. «
Chakib Khelil, m’avait forcé la
main de signer un document, afin
de partager le gâteaux. Mais, j’ai
été mis à l’écart quelques mois
après, rien que pour voire dit non
à sa demande », se rappel M D,
expert dans le domaine des
hydrocarbures qui a finit par
décrocher un autre poste est
dans un autre secteur.
L’exemple
des
dossiers
Sonatrach I et II, l’autoroute
Est/Ouest est tant d’autres dossiers non révélé encore, en
témoignent de la complexité de la
chose. « Il y a des dossiers qui
sont plus grave encore que ceux
que vous avez connu sous le
règne
Chakib Khelil ou de
Mohamed Meziane, ex PDG de
Sonatrach qui reste floue malgré
l’intervention de la justice »,
déplore un cadre de Hassi
Messaoud que nous avons rencontré à Alger. Le silence de la
presse nationale sur bon nombre
de sujet relatif à la corruption est
les détournements, est une autre
paire de manche qui interpellent
la conscience des patriotes est
nationalistes
honnêtes
de
l’Algérie poste indépendance.
C’est le premier jour du reste de
la vie. Ne gâchons pas le reste de
notre vie dans le néant est la fuite
en avant.
A.C.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Les ménages se tournent vers le rationnement et le stock
Panique dans les chaumières
Avec l'envolée des prix de principales denrées alimentaires, les Algériens seront appelés à stocker les produits
nécessaires à la consommation. C'est une manière de prévoir et d'anticiper les crises et pénuries.
Par Farid Larbaoui
vec ce début d'année
qui annonce une difficile perspective pour
la consommation, les ménages n'ont d'autres choix que
de consacrer leurs achats
pour stocker les produits de
première nécessité et d'anticiper une éventuelle hausse
de prix sur d'autres produits.
Il est admis certes que les
produits comme la semoule,
la farine, le lait et le pain
continuent à être subventionnés. De là donc, leurs prix
sont règlementés et ne seront
pas concernés par une augmentation de leurs prix. Mais
le problème des pénuries se
pose actuellement avec
acuité. Le sachet de lait qui
reste mal distribué et dont les
quantités approvisionnées ne
suffisent pas, fait que les
ménages sont obligés de se
rabattre sur les autres marques du privé avec des prix
variant entre 90 et 110 DA.
Pour ce qui est des autres
denrées comme les légumes
secs, ceux-ci sont soumis au
prix libre et donc à une
hausse qui peut être prévu à
n'importe quel moment. Le
kilo de lentilles et d'haricots
ne se vend pas en dessous
des 200 DA. Dans des superettes de luxe, ils sont proposés parfois à 250 DA. Le
sucre non plus n'est subventionné par l'Etat, ce qui fait
que malgré les grosses quantités disponibles sur le marché, les consommateurs
A
achètent parfois en quantité
pour le stock hivernal. Pour
les huiles alimentaires, c'est
le privé qui domine le marché
avec des prix plus au moins
stable durant ces années.
Les opérateurs dans secteur
font des annonces publiques
lorsqu'il s'agit de réajustement des prix. Mais à l'envers
du décor, ces ont d'autres
produits alimentaires dont les
légumes et les fruits qui
subissent continuellement le
renchérissement des prix et
comme il est impossible de
les stocker, les ménages
recourent habituellement à
des achats mesurés avec
toute la prudence budgétaire
qui est de mise. Les consommateurs se rabattent en ces
temps de vaches maigres à
des subterfuges en épiant les
soldes et les promotions dans
certains supermarchés. Et là
encore pas d'achats inutiles
ni de shoppings dispendieux.
Les rayons d'alimentations,
de fromages produits localement et les viandes blanches
voient un rush de consommateurs de tous âges pour acheter au maximum à bas prix
comparativement aux magasins du centre-ville où les prix
restent quand même élevés
et hors de portée pour les
petites bourses.
Au lieu de déplacer dans les
marchés de légumes et fruits
habituels, les consommateurs les plus avertis se rendent dans les hypermarchés
qui regorgent de tous les produits frais et parfois avec un
prix inférieur. C'est le cas de
la pomme de terre, tomate,
oignon, carottes dont les prix
affichés (entre 50 et 70 DA)
séduisent la masse des acheteurs.
De plus, l'avantage des discounts fait le bonheur de ces
citoyens salariés qui saisissent ces occasions pour faire
le plein. C'est de quoi s'assurer pendant des semaines
une alimentation assez variée
mais qui est réduite au strict
minimum pour les catégories
sociales
vulnérables.
D'autres préfèrent le choix de
la culture alimentaire domestique où les confitures, compotes, plats de résistance et
confiseries sont concoctés
avec moins de dépense.
Histoire d'éviter fast-food et
restaurants qui de nos jours
sont plus coûteux.
F.L.
Journée mondiale de la justice sociale
L'inquiétude de la LADDH
Par : Imen.Hamadache
ans un communiqué
publié par la ligue algérienne pour la défense des
droits de l'homme (LADDH) à
l'occasion de la journée mondiale de la justice sociale
coïncidant le 20 février de
chaque année. A cet effet, la
Ligue algérienne de la
défense des droits de
l'homme (LADDH), a évoqué
dans son document l'état du
citoyens algérien qui ne vie
pas dans le confort liée à la
justice. Ainsi, la LADDH a
rapporté dans son rapport,
rendu public, hier, et dont
notre rédaction a reçu une
copie, plusieurs détailles qui
confirment que les Algériens
vivent dans une situation critique, essentiellement après
l'entrée en vigueur de la loi de
finances 2016. Inégalité,
bureaucratie,
corruption,
interdiction de manifester,
répression, pression sur les
associations, le chômage,
crise de logement, criminalité,
viols et vols, atteinte à l'intégrité physique, violence
contre les femmes. " Les
droits des Algériens sont,
pour la Ligue, quotidiennement bafoués ", a souligné M.
Kaddour Houari, Président de
la LADDH Chlef, qui a tiré la
D
sonnette d'alarme suite aux
actes de viole de la paie
sociale an Algérie. Par ailleurs, la LADDH prévoie une
"explosion" et une "catastrophe", si les choses ne sont
pas remises en question de la
part des politiciens. Autre, elle
affirme que la justice sociale
peine à poser ses fondements
en Algérie, "la justice sociale
est toujours absente dans
notre pays. Il suffit de contempler la manière avec laquelle
l'état distribue les postes de
travail, le logement ou les terres agricoles, ect", lit-on sur le
document, qui va jusqu'à
déplorer la discrimination économiques entre les wilayas du
Sud et du Nord, sans oublier
les inégalités de développement entre les régions du
pays. Aussi, afin de mieux
comprendre la grogne sociale
et l'accroissement des manifestations atteignant14.000
protestation à travers le territoire national, la Ligue a rappelé que cette situation est
due aux engagements politiques de l'Algérie qui est basé
sur " l'appauvrissement, la
marginalisation et d'inégalités
sociales ". Les revendications
sociales sont d'ailleurs de
plus en plus nombreuses et
d'importantes manifestations
sont organisées pour récla-
mer l'amélioration du niveau
de vie", poursuit-on dans le
même rapport. Les Algériens
qui revendiquent le respect de
leurs droits aussi bien civils et
politiques qu'économiques,
sociaux et culturels, font l'objet de discriminations et d'arrestations, rapporte la même
source. Pour ce qui est des
chiffres qui témoignent des
inégalités sociales, la LADDH
a fait savoir que le taux du
chômage est en nette progression atteignant 29.8%,
alors que les chiffres officiels
évoquent un taux de10% de
la population. Aussi, la même
source a rappelé dans son
rapport que plus de1.500
Algériens ont tenté d'immigrer
clandestinement en 2015,
sans oublier que 174 000
commerçants
ont
été
contraints d'arrêter leurs activités commerciales en raison
de la hausse des impôts et la
dégradation
du
pouvoir
d'achat des citoyens. En sus,
l'autre chiffre terrifiant fourni
par la Ligue est relatif au logement. En effet, ils seraient
plus de 450.000 familles dans
le besoin urgent d'un toit.
L'ONG relève, par ailleurs,
que 35% des Algériens vivent
avec un revenu de moins de 1
dollar 25 cents par jour, et que
80% de la fortune est entre
5
les mains de 10% de population seulement. En autres, la
LADDH appelle dont son
communiqué le gouvernement " à revoir la directive du
Premier ministre, Abdelmalek
Sellal, relative au gel du
recrutement dans la Fonction
publique ". Dans ce sillage, la
Ligue prédit le licenciement
entre 800.000 à 1.000.000 de
fonctionnaires, dans le secteur public, essentiellement
dans les secteurs des travaux
publics et bâtiment. Le chiffre
avancé est très important et
confirme la gravité des répercussions de la chute des prix
du pétrole. Dans le même sillage, la ligue a mis en garde
contre le retour du scénario
des années 90, durant lequel
l'état a fermé des centaines
d'usines, et a licencié un nombre important de travailleurs.
S'agissant des solutions, la
LADDH, appelé à la nécessité
d'instaurer des politiques de
développement global, ainsi
elle a insisté sur l'obligation
de pratiquer la politique du
dialogue en mesure d'édifier
la justice sociale afin d'immuniser la situation interne du
pays qui est le bouclier qui
protège l'Algérie de ce qui se
passe dans la région et le
moyen orient.
I.H.
Dimanche 21 février 2016
Formation
professionnelle
De nouvelles
spécialités
annoncées
„ La campagne d'information sur les
inscriptions, lancée 24 janvier dernier a pris fin hier , la nouvelle rentrée
professionnelle, pour sa session qui
débutera le 28 février 2016, est marquée par la multiplication des sections de formation, et d'apprentissage
au profit de près de 100.000 stagiaires, qui se sont déjà inscrits pour
cette nouvelle session, ainsi que
d'amples
d'opportunités d'emplois
aux stagiaires promus, a-t-on appris
auprès du ministère de la Formation
et de l'Enseignement professionnels.
Ainsi, la tutelle de ce secteur, de plus
en plus, névralgique dans la vie économique du pays , vient d'ouvrir trois
nouvelles spécialités qui vont diversifier la formation ,en l'occurrence
en géologie minière, en traitements
des matériaux, et en efficacité énergétique et automatisme industriel
.Cette nouveauté s'inscrit ,selon les
responsables du secteur, " dans l'optique de satisfaire les besoins soulevés au marché du travail, qui est
censé être au diapason des préoccupations de la formation, et à l'aspiration des stagiaires ",est-il noté.
A ce titre, le ministère
de la
Formation et de l'Enseignement professionnel se déclare déterminé à
gagner le pari engagé, depuis belle
lurette, et qui consiste à accroitre le
nombre d'emplois en fonction de
celui promus des différents centres
de formation, et d'apprentissage
,CFPA ,à travers les willayas du pays
.Pour cette saison ,il est clairement
annoncé que " la tutelle table sur
265.500 postes de formation".
C'est dire autrement, œuvrer sans
cesse à élargir les infrastructures
d'accueil au niveau des communes
défavorisées, afin d'absorber le taux
élevé, d'une année à l'autre, des
exclus de la scolarité pour diverses
raisons, et leur procurer, par ricochet,
l'aubaine de bénéficier d'une formation professionnelle utile. En outre,
permettre l'accès à des filières assez
spécialisés à travers l'ouverture des
instituts nationaux de formation performante dans des créneaux dont
l'activité économique a grandement
besoin, dans sa phase de relance, et
son souci de diversification.
A cet effet, le ministère prévoit l'ouverture, lors de cette session, de 11
Centres de formation professionnelle
et d'apprentissage (CFPA), et de 5
nouveaux instituts nationaux de formation et d'enseignement professionnels.
Simultanément à la formation et l'enseignement professionnels que dispense l'ensemble de ces centres et
instituts existants à l'échelle nationale, Il est initié à l'ouverture de
168.147 postes de formation, 98.000
postes d'apprentissage, et de 7.500
postes de formation à distance. Un
type de formation, qui est accessible
aux jeunes vivant dans des régions
reculées, ou enclavées, de même
que pour les filles, et femmes au
foyer et autres catégories pouvant
bénéficier des notions de base relatives à maints métiers qui débouchent
souvent sur des emplois à domicile,
ou à proximité, tels la pâtisserie, couture, broderie, coiffure, entre autres.
A noter, enfin, que la campagne d'information sur les inscriptions à la
session de février, lancée 24 janvier
dernier, a pris fin hier, à travers les
CFPA ouverts au niveau des communes ,des circonscriptions administratives, et des chefs-lieux de wilayas
du pays.
H.M.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Dimanche 21 février 2016
Quotidien national d’information
Tizi Ouzou
Réda Malek invité de l'association ABANE
Par Roza Drik
es idéaux prônés
par
Abane
Ramdane
sont
plus que jamais d'actualité.
L'Algérie qui avance, c'est
Abane qui l'a pensée", clamera Réda Malek, sublimant la
vision du monde et la pensée
politique basée sur la modernité, la rationalité, l'ouverture
sur le monde et l'universalité.
Une utopie que Abane a imprimé à la révolution et qu'il voulait être celle de l'Algérie indépendante.
En effet, l'ex chef de gouvernement et membre des négociateurs des accords d'Evian,
Réda Malek, ex chef de gouvernement était l'invité de
marque de
l'association
Abane Ramdane qui a organisé, dans la journée de jeudi
dernier, un programme d'activité, dédié à la mémoire de
"L
l'architecte du congrès de la
Soummam, à l'occasion de la
journée nationale du chahid.
Réda Malek a évoqué l'apport
de celui dont il avait partagé
une certaine proximité en tant
que l'un de ses collaborateurs
au sein du journal El
Moudjahed, l'organe du FLN
de l'époque avant l'indépendance à la structuration et de
la révolution pour l'indépendance de l'Algérie. Au-delà de
l'étoffe de grand stratège et de
leader sourcilleux qui a jeté les
bases organisationnelles et
institutionnelles de la révolution qui allaient conduire à l'indépendance de l'Algérie,
mérites qui sont de notoriété
publique et reconnus à Abane,
le public de la maison de la
culture de Tizi-Ouzou s'est
montré plus que jamais friand
de certains chapitres de la vie
de Abane qui font toujours l'objet d'une controverse qui ne
veut toujours pas s'estomper
autour des rapports qu'entretenait ce dernier avec d'autres
dirigeants de la révolution.
Rapports conflictuels, s'il en
est, alimentés par la différence de vision sur les orientations doctrinaires qui devaient
être imprimées à la révolution
et qui ont été pour beaucoup,
d'après divers témoignages
et lectures d'historiens, dans
la neutralisation puis la liquidation physique de Abane par
ses paires. Refusant visiblement de s'impliquer dans le
débat récurèrent sur le voyage-traquenard à Tétouane
(Maroc) où Abane sera étranglé, Réda Malek reviendra sur
l'épisode de la fameuse
réunion poste congrès de la
Soummam du CCE (comité
de coordination et d'exécution)
du Caire où il (Abane) sera mis
en minorité et les principes
cardinaux contenus dans la
plateforme paraphée par les
congressistes d'Ifri
furent
remis en cause et
carrément rejetés. Réda Malek
qui s'est fait un point d'honneur d'insister sur la contribution théorique d'Abane sur la
révolution, en jetant les bases
d'une charpente institutionnelle et une configuration hiérarchique qui manquaient, avant
le congrès de la Soummam, à
l'action insurrectionnelle. La
création du CNRA, du CCE et
de l'ALN est une idée de
Abane, rappellera le fondateur
de l'ANR. " Tout cela est parti
du Congrès de la Soummam
et de la plateforme éponyme
pour donner une impulsion
extraordinaire à la révolution ",
rappellera Réda Malek qui
évoquera ce qui s'apparente,
vu d'ici et maintenant, au
début de la fin de Abane
Ramdane '' (qui) a failli être
éjecté du Comité de coordina-
tion et d'exécution (CCE) " Et
les raisons sont connues : les
principes de la primauté du
politique sur le militaire, et de
l'intérieur sur l'extérieur font
partie des griefs et non
moindres
retenus
contre
Abane et qui alimenté le ressentiment
de
nombreux
membres de la délégation
extérieure du FLN à son
encontre.
On se contentera pas de la
remise en cause des résolutions du Congrès de la
Soummam, " certains iront jusqu'à exiger qu'on efface le
terme de révolution de la littérature de la révolution ",
regrettera l'ex chef de gouvernement qui n'a pas manquer
de se féliciter de la pérennité
des idées de Abane Ramdane
et de leur validité pour la
conduite des affaires de
l'Algérie d'aujourd'hui.
R.D.
L’association SIDRA relance le programme « Young Arab Voices »
Le débat à l’honneur
Par Nabila. A
ans le cadre de son programme d’activités, l’association algéroise, de la commune Mohammed Belouizdad
«SIDRA», a, ce vendredi,
lancé une session de formation
au profit d’une dizaine de
jeunes sur les techniques d’argumentation dans le débat. Il
s’agit de la deuxième édition
du projet «Young Arab Voices
». Un film en relation avec le
D
thème de la formation a été
projeté, jeudi après-midi, à la
salle de conférence du centre
culturel Lakhdar Rebbah à
Alger, dont les participants ont,
débattu, à son issu sur les
techniques d’argumentation.
C’est quoi un débat, comment
utiliser ses arguments ou comment improviser ou utiliser le «
body language » ont été les
quelques questions traitées
entre les membres du Club de
l’association. Hanane
Kaouane, coordinatrice du projet renseigne que le but de cet
évènement est de former des
groupes de débats.
De ce fait, les participants vont
prendre part à une compétition
nationale qui regroupera des
clubs de débats issus de différentes wilayas du pays. Il est
également question de temps,
le thème d’un débat sera
connu lors de la compétition
48H avant le jour J, d’où la
nécessité d’être bien préparé
pour le rendez-vous. Pourquoi
cette envie de débattre ? Une
manière « sophistiquée »,
pour certains, afin de se faire
entendre, mais aussi une façon
pour défendre des idées, et
pouvoir convaincre et influencer, pour d’autres « un bon
moyen pour se dépasser soimême ».
Basée dans le quartier de
Belouizdad à Alger, l’association SIDRA, dispose de riches
programmes pour les jours à
venir. Il est sans rappeler que
c’est grâce au volontarisme de
ces jeunes, que plusieurs
actions caritatives, environnementales et autres ont été réalisées dans la capitale mais
aussi à travers certaines
wilayas du pays. La plus
célèbre, peut-être, la customisation des escaliers près de la
Bibliothèque nationale qui ont
été repeignés aux couleurs
d’un arc-en-ciel.
N.A.
Lamine Zellag, chargé de la communication à l’association SIDRA
« Nous comptons 120 membres, mais le but
c’est de faire participer encore plus de jeunes »
amine Zellag est chargé de la communication au sein de l’Association
SIDRA. Dans ce bref entretien il nous
renseigne sur les activités et les objectifs de cette organisation à vocation culturelle et humanitaire, parti il y a
quelques années d’une simple idée
entre un groupe d’amis.
L
Tribune des lecteurs : L’Association
SIDRA a été créée en 2009, pour ceux
qui ne la connaissent pas, quels
objectifs a-t-elle tracés, quelle genre
d’activités entreprend-t-elle?
Lamine Zellag : SIDRA est une association de jeunesses qui a pour objectifs
d’encourager la citoyenneté active des
jeunes tout en faisant plusieurs projets
dans plusieurs domaines. Dans le volet
environnement, nous avons lancé l’année dernière la première édition du projet « Earth hour » un évènement international qui avait pour but de sensibiliser les gens sur l’économie d’énergie
pour protéger la terre contre les effets
de serre et la protection de l’environnement en général. SIDRA mobilise aussi
les jeunes autour des bonnes actions.
Dans le cadre du projet « Algerian Food
Bank », nous avons pu venir en aide à
pas moins de 1500 familles le ramadhan dernier à travers la collecte de denrées alimentaires. A SIDRA, nous formons aussi les jeunes dans quelques
domaines qu’on ne trouve pas forcé-
lement des réseaux sociaux pour inviter
les membres des associations à participer. Vous avez à titre d’exemple, le projet RAJA, généralement nous désignons de chacune des trois associations rassemblées sous cet espace un
représentant dont la coordination se fait
par le chef de projet. Si le nombre de
places est limité pour une telle ou telle
session, c’est une Commission spécialisée qui établit la liste des participants.
Concernant l’encadrement, les formateurs sont reconnus et ont des compétences et des acquis pour former.
ment
à l’université. Y a, à titre
d’exemple, le projet RAJA (Réseau
algérois des jeunes actifs) qui propose
des formations pour des jeunes qui sont
déjà adhérents à des associations.
RAJA regroupe trois associations que
sont « Jeunesse plus », « Etoile du sud
» et « SIDRA ALGERIE », ces trois
associations se sont regroupées sous
cet espace pour renforcer leur travail.
Aujourd’hui, nous relançons « Arab
Young Voices », un projet régional que
nous organisons en partenariat avec
British Council et qui consiste à renforcer les compétences des jeunes en
techniques d’argumentations dans les
débats.
Côté financement, d’où puise «
SIDRA » ses ressources pour organiser autant de diverses activités ?
On est toujours à la recherche de partenariat et de sponsors pour nos activités.
Nous avons pu récemment décrocher
un partenariat avec le Jil FCE, d’où l’expérience entreprenariat sera partagée.
Nos jeunes académiciens pourront à
cet effet bénéficier de stages pratiques
qui seront organisés avec les entrepreneurs, du consulting …etc.
L’idée SIDRA…
C’était l’idée de jeunes algériens, qui
sont nés et grandis à Alger (commune
de Mohamed Belouizdad), et qui à un
certain moment ont vu qu’il fallait faire
quelque chose pour la société algérienne, qu’il fallait donner de l’espoir à la
jeunesse et qu’il fallait que la société
civile se mette à bouger, y’avait cette
envie de laisser une trace positive dans
la commune et pourquoi pas dans le
pays.
Et c’est facile pour vous de décrocher des partenariats ?
Ce n’est pas facile, c’est un long et dur
travail, on se réuni des fois jusqu’à des
heures tardives on essaye de mobiliser
l’effort de tous le monde. Ce n’est pas le
travail d’une ou trois personnes mais
c’est tout un groupe qui est mobilisé
Comment se fait la participation aux
sessions de formations, qu’en est-il
aussi de l’équipe d’encadrement ?
Tout dépend du projet à lancer. Dans la
plupart du temps, nous usons essentiel-
7
pour préparer de tels évènements et les
faire réussir. Et on se base essentiellement sur le réseautage pour décrocher
un partenariat.
Qu’en est-il de l’engouement de la
part de cette frange que vous visez et
qu’est la jeunesse ?
La force de l’association et la force du
pays en général c’est les jeunes. Nous
comptons 120 membres mais le but
c’est de faire participer encore plus de
jeunes parce qu’ils ont besoin de ces
formations, de cet accompagnement.
Avec plus de 20 000 bénévoles qui
n’adhèrent pas à l’association mais qui
participent à nos activités, SIDRA a
depuis sa création à ce jour, progressé
positivement à l’image du nombre d’adhérents mais aussi à l’image du suivi
que nous constatons de l’extérieur, principalement sur les réseaux sociaux.
Nous sommes fiers d’avoir un bon
écho, un acquis qu’il faut protéger et
développer. C’est vrai que nous
sommes quelque peu satisfaits de ce
que nous faisons mais nous aimerions
toujours travailler plus parce que notre
but c’est aussi la continuité du travail.
Un dernier mot…
Je lance un appel aux jeunes pour
venir à SIDRA en vue de donner des
idées, d’être formé. Les portes sont
ouvertes à tous le monde.
Entretien réalisé par Nabila Abada
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Dimanche 21 février 2016
Quotidien national d’information
La Sûreté de Sidi Bel-Abbès
On célèbre
la journée du chahid
A l’instar de toutes
les régions du pays,
la Sûreté nationale
de la wilaya de Sidi
Bel- Abbès a
commémoré la
Journée nationale du
Chahid, coïncidant
avec le 18 février, à
l’Unité du maintien de
l’Ordre de la wilaya,
et au cours de
laquelle, un riche
programme a été
réalisé, pour marquer
cet évènement
mémorable.
Par K.Benkhelouf
our cette occasion, un
programme riche en
une diversité d’activités
de rencontres sportives, culturelles et scientifiques, des activités enfantines, projection de
films, visite guidée au musée du
P
moudjahid, ont été réalisés,
depuis la matinée.
L’après-midi fut consacré à
une conférence animée par le
Dr Chekroun professeur d’histoire, dans l’amphithéâtre archicomble de l’Unité de maintien
de l’Ordre, à laquelle assistèrent le personnel de la Sûreté
de wilaya, et des représentant
de la société civile.
Au cours de l’évènement, il
fut présenté aux présents, deux
moudjahidine témoins vivant,
Adim El Hadj et Hallouche
Kaddour, qui, dans des voix
sanglotantes, retracèrent l’un
après l’autre les grandes péri-
péties vécues sous la monstruosité de l’armée française et
des qualités et le courage de
nos combattants, pour que
l’Algérie recouvre son indépendance.
La conférence sur l’histoire
de l’Algérie animée par le professeur Chekroun, aborda l’en-
semble des étapes que traversa
la colonisation de l’Algérie, et
dans son intervention, il mettra
a en exergue l’importance de la
commémoration de cette journée qui garantit le respect des
symboles de la révolution, la
mémoire des chouhada, et la
dignité de leurs ayants droit et
des moudjahidine, Il soulignera
également que le symbole fort
de cet anniversaire, et son
impact sur la vie du peuple
algérien, rappelant que les martyrs ont sacrifié leur vie pour
que l’Algérie vive libre et digne
et que le peuple algérien doit
œuvrer pour que l’Algérie
demeure fière et forte et que
nous puissions honorer la
mémoire de nos martyrs.
Et avant la clôture, des
récompenses ont été distribuées aux enfants ayant participé aux diverses activités
organisées en la circonstance.
De même les deux moudjahidine, et la conférence furent
honorés.
Enfin, une collation à
laquelle prirent part l’ensemble
des assistants fut offerte pour
marquer dans la convivialité
cette importante journée du
souvenir de nos chouhada du
champ d’honneur et du devoir.
K.B.
Sidi Bel-Abbès
Une aire de jeu à Haï El Houria
travaux n’ayant pas encore été achevés,
et aucun garde fou n’a été réalisé, afin
que les enfants n’envahissent pas les
lieux au risque de tout saccager, les
enfants inconscients, risquent dans très
peu de temps, réduire à néant cet investissement.
Cette aire de jeux, qui comble de joie
la population enfantine, risque de ne pas
« faire long jeu », car située à l’entrée de
la cité et qu’elle n’est protégée ni par un
grillage ni par un gardien. C’est alors
que devant l’envie effrénée de jouer,
ces chérubins en font à leur tête, et plus
qu’il n’en faut.
Aussi, le matériel de jeux qui a été
installé, les arbres boisés qui ont été
plantés, se trouvent dans l’insécurité.
Un gardien serait nécessaire et une
délimitation de l’aire de jeu serait indispensable, pour la séparer du lieu de stationnement utilisé par la gendarmerie.
Les pouvoirs publics ont entendu
l’appel, et ont fait leur devoir en répondant aux souhaits des citoyens, reste
maintenant, à la population de ce quartier, et à leur représentant, d’accomplir le
reste, en sensibilisant les familles et en
veillant à la survie des arbres plantés.
D’autres missions qu’il pourrait réaliser, pour préserver les acquis, et dans
ce cas particulier, nous verrons si les
responsables du mouvement associatif
sauront contribuer en veillant, à ce qui a
été réalisé pour leurs enfants.
K.B.
Boukhanefis
Une ferme sans eau
ne entreprise se trouve, depuis
quelques mois, en plein chantier,
pour meubler les trottoirs de pavé et
c’est une bonne chose, pour ce quartier
qui depuis de longues dates a été marginalisé, et omis par les élus qui se sont
succédé à travers plusieurs mandats, et
qu’il n’ont plus revu, malgré leur promesse électorale, et pour lequel la population n’avait pas cessé de réclamer une
part du développement, au même titre
que certaines cités.
C’est alors que Hattab Mohamed,
wali de Sidi Bel-Abbès, qui est très
U
Nous apprenons par la bouche d’un élu de la commune de Boukhanefis, que
les habitants de la ferme Blanche, sont en rupture d’eau depuis plus de 10 jours et
ce en raison, de l’absence du chargé de la manipulation de la vanne d’eau. Cet
opérateur, se trouve à La Mecque pour accomplir le petit pèlerinage « Omra » et
n’a pas délégué un remplaçant provisoire, pour effectuer cette mission qui prive
un ensemble de familles de cette « source de vie ». Il semblerait, également
selon notre source, que la responsable de l’annexe de l’ADE, qui a été saisie par
les citoyens qui souffrent du manque d’eau, n’a pas trouvé quoi répondre, et
jusqu’au 18 du mois, l’eau n’est toujours pas apparue dans les robinets.
Ce qui est impressionnant et désolant, est d’apprendre qu’il s’agit de la dernière
inquiétude des principaux responsables de l’APC de Boukhanefis, qui au courant
de cette situation dont sont pénalisés injustement des familles, n’ont pratiquement
rien fait pour remédier à cet état de chose. L’on peut se priver de plusieurs éléments, mais de l’eau Non ! Alors, toujours selon notre source, les familles sont
obligées de recourir à l’achat de l’eau.
K.B.
attentif aux sollicitudes et messages des
citoyens, a réagi dès qu’il a eu connaissance des besoins de ces citoyens de
Haï El Houria, en donnant instruction à
qui de droit, pour améliorer le cadre de
vie, de ces citoyens au statut pauvre, ou
moyen en majeure partie. Pour Haï El
Houria, il avait compris à travers nos articles, que les jeunes enfants étaient en
besoin d’un lieu approprié pour se mouvoir et se divertir, alors, il donna instruction pour inclure une aire de jeu, et cette
dernière a été créée.
Cependant, nous constatons que les
8
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Bordj-Bou-Arréridj
1 050 foyers raccordés
au gaz
La commune de SidiEmbarek a accueilli
jeudi la cérémonie
officielle de la wilaya de
Bordj-Bou-Arréridj
commémorant la
Journée nationale du
Chahid. La délégation
officielle composée du
wali, des membres du
conseil de sécurité de
la wilaya, et des
membres de la famille
révolutionnaire après
s’être recueillie au
carré des martyrs, a
rendu visite à la veuve
du chahid Messaoud
Bellil pour l’honorer,
elle et ses enfants.
Par Hassan Wahid
avenue principale de
la localité a été à
l’occasion baptisée
au nom du chahid Ahmed
Mihoub tombé au champ
d’honneur en 1960. Un peu
plus loin au nord de cette
L’
commune, le wali et la délégation l’accompagnant a procédé symboliquement à la
mise en fonction du réseau de
gaz naturel de la localité de
Boulhaf raccordant ainsi 491
foyers à ce réseau. Sur place,
les services de la Sonelgaz
ont fourni la fiche technique
de ce poste commun, qui alimente désormais les localités
de Ouled-Gaïd, Ouled-Saadi,
Ouled Chalabi dans relevant
de la commune de SidiEmbarek soit un total de raccordement de 1 050 foyers. Le
poste commun se prolonge
vers les communes limitrophes Hasnaoua, et Zemourah
pour une autorisation de programme de plus de 36 milliards de centimes, un réseau
de distribution de 121,92 kilomètres. Dans cette région
3517 ont été raccordés à cette
énergie propre à travers 26
localités. Un taux de couverture qui a atteint 80 % et qui
atteindrait avec l’achèvement
des chantiers dans 7 autres
localités un taux de 97,4 %. Le
wali,
M.
Abdessamie
Saïdoune a annoncé à la
presse locale que le raccorde-
ment de 18 localités au réseau
du gaz naturel dans 18 localités des communes de Teffreg,
et El-Main (daïra de Djaâfra)
et Bendaoud (daïra de
Mansourah) se fera dans les
prochaines semaines. Au
retour vers Bordj-Bou-Arréridj
la délégation de wilaya s’est
arrêtée au complexe agricole
pour fabrication de l’aliment
du bétail et l’élevage agricole
exploité par un privé. Ce complexe emploi 100 travailleurs
et a une production de 300
tonnes/jours.
H.W.
Relizane
Visite de la directrice de l’éducation
Par A.Lotfi
raîchement installée à la tête de la
Direction de l’éducation de la wilaya
de Relizane, Mme Hedayat Hirèche n’a
pas tardé de faire une tournée à travers la
wilaya en vue de s’enquérir de son secteur. La directrice de l’éducation a, lors de
sa tournée à travers les établissements
scolaires, décidé une série de mesures
dans le but de redresser la situation, qui
prévaut dans le secteur, et d’initier des
solutions adéquates, et n’a pas hésité à
exprimer sa satisfaction pour les efforts
consentis par certains chefs d’établissements, et leur sens de responsabilité.
F
En effet, et dans le contexte de la gestion
des ressources humaines, elle a réussi à
faire bénéficier les professeurs contractuels de leurs arriérés de l’année 20142015 et a ainsi mis fin à leur protestation
exprimée par des sit-in devant le siège de
la direction de l’éducation. Quant à la
récupération des logements de fonction
du secteur de l’éducation de la wilaya de
Relizane indument occupés par des
retraités, préoccupe énormément la responsable de ce département.
Dans le souci de traiter ce dossier d’une
façon objective et assainir le parc de
logement. La responsable du département de l’éducation s’est basée dans la
prise de sa décision sur la consultation
du fichier national de logement, et a
refusé la justification par le certificat dit
négatif pour la simple raison que ce document ne concerne pas les logements
sociaux. Concernant la prochaine rentrée
scolaire, a instruit les responsables
concernés par l’aide scolaire des 3 000
DA à mettre à jour les listes des bénéficiaires, et a ordonné que l’opération du
payement doit être fini la première
semaine de la rentrée scolaire. Ces
mêmes recommandations s’appliquent
aussi pour le livre scolaire.
A.L.
Dimanche 21 février 2016
Tizi Ouzou
Le bétail volé
à Bouhinoun
Par Roza Drik
Les éléments de la
Gendarmerie nationale viennent de restituer le bétail volé à
Bouhinoun dans la commune
de Tizi Ouzou, tandis que les
voleurs sont toujours en fuite.
Selon les informations fournies
par Dahou Habib, le chargé de
communication du groupement
de la Gendarmerie nationale
de Tizi Ouzou, le vol a été
commis lundi dernier, dans un
entrepôt sis au village de
Bouhinou où une douzaine
moutons , quatre têtes de
bœufs et deux chiens de race
belge, ont été volés . Ils ont agi
suite à une plainte déposée par
la victime, immédiatement une
enquête a été ouverte, et qui a
permis d’identifier l’entrepôt où
a té caché le bétail volé, qui a
restitué et remis au propriétaire. Tandis que les deux mis
en cause demeurent en fuite,
ajoute la même source.
R.D.
Nouvelle-Ville
3 dealers
sous les verrous
Les forces de police de la
brigade de recherche et investigation relevant du SW.PJ –
Sûreté de wilaya de Tizi Ouzou
ont procédé à l’arrestation de
trois individus pour trafic de stupéfiants, indique un communiqué de la Sûreté de wilaya. Ils
ont agi suite à un renseignement recueilli sur le terrain, faisant état d’un trafic de stupéfiants au niveau de la NouvelleVille de Tizi-Ouzou, ont mené
une opération de police dans ce
secteur, qui a abouti à l’arrestation des trois individus, en possession d’une quantité de 155
grammes de kif traité destiné à
la vente, et d’une arme blanche.
Présentés au Parquet de Tizi
Ouzou, mercredi dernier, pour «
détention de stupéfiants à des
fins de commer-cialisation », «
complicité, port d’arme blanche
prohibé », et « rébellion contre
les forces de l’ordre dans l’exercice de leurs fonctions », les
deux mis en causes ont été mis
en détention préventive.
R.D.
La pêche à Aïn-Témouchent
Des experts européens s’y intéressent
Par B.Abdelhak
éjour d’une délégation
européenne d’experts en
pêche et ressources halieutiques.
Dans le cadre de la poursuite de leur mission entrant
dans le cadre du partenariat
entre notre pays et l’Union
européenne, inspiré du programme du renforcement de la
diversité de l’économie nationale notamment dans le
domaine de la pèche et des ressources halieutiques (DIVICO
S
2), une délégation européenne
séjournera du 21 au 21 février
2016 à travers la wilaya d’AinTemouchent .A cet effet, un programme a été élaboré par les
services de la pêche et des ressources halieutiques de la
wilaya d’Ain-Temouchent, qui
sera marqué, dans l’après-midi
du 21 février par l’organisation
d’une séance de travail au
siège de ladite direction en présence des experts européens
en charge du programme
Divico 2,des membres de la brigade mixte chargée des infra-
structures de la pêche, et
d’aquaculture de la wilaya, ceux
de la commission du suivi de
l’ensemencement des plans
d’eaux, de la commission de
salubrité des produits de pêche,
et d’aquaculture de la wilaya
,ainsi que le représentant du
centre nationale de recherche,
et de développement de la
pêche et de l’aquaculture
(CNRDPA) .
Cependant, le 22 février,
cette délégation visitera le port
de pêche de Béni-Saf, consistant au débarquement de la
9
production, halle à marée l’unité
de fabrication de glaces de la
Sarl Ghorsi pêche, celle Sarl
Sexim trading, et Eurl Zabibas,
avant de se rendre à l’annexe
du centre national de recherche
et de développement de la
pêche et de l’aquaculture.
Celle-ci visitera, le 23 février,
le port de pêche de Bouzedjar,
implanté dans le littoral de la
commune de Bouzedjar, daïra
d’El-Amria,pour s’informer du
débarquement de la production,
la halle à marée, et les unités
de la fabrication des glaces
Drissi, et Badsi avant de se rendre dans la commune et la daira
de Hammam-Bou-Hadjar pour
visiter la conserverie Zemali, et
l’unité d’expédition Sarl EL
FADL.
La délégation européenne
clôture son séjour à l’école de
formation technique de pêche
et d’aquaculture de Béni-Saf
pour animer une journée
d’étude, et de formation continue dans le domaine des techniques liées au secteur de
l’aquaculture.
B.A.
Régions
Dimanche 21 février 2016
Le ministre de Tourisme à Oran
Lecture interactive
La jeunesse d’Oran lit
Le vice-président de l’association des jeunes d’Oran, et animateur
des clubs, Mohamed Mankour, a indiqué que ces clubs n’accueillent pas
uniquement des enfants, mais acceptent la participation d’adolescents des
lycées, et de jeunes universitaires.
Pas moins de 190 enfants et jeunes
sont encadrés dans quatre clubs de
lecture interactive créés dans le
cadre du projet «La jeunesse d’Oran
lit ». Le projet «La jeunesse d’Oran lit
» a été lancé en avril 2015 avec deux
clubs composés d’une centaine de
personnes. Le nombre d’adeptes a
grandi ensuite pour atteindre 190 lecteurs en début d’année courante.
L’élément féminin enregistre une forte
présence. De nombreuses mères ont
choisi d’accompagner leurs enfants et
prendre part à cette activité culturelle.
Des éléments des quatre clubs se
réunissent chaque semaine (samedi)
dans les bibliothèques communales
de Bir El Djir , et de Misserghine,
ainsi que celles des cités universitaires de «Badr», et «30ème anniversaire». Cette rencontre prend deux
heures, la première est consacrée à
la lecture rapide, à l’élargissement du
champ visuel pendant la lecture et
aux entraînements par rapport à l’assimilation, et à la concentration dirigés par des spécialistes en développement humain du centre international «Apprend» d’entraînement, et
d’accompagnement d’Alger. Quant à
la deuxième heure, elle est réservée
à la lecture interactive.
M.B.
La journée du Chahid
à Ain-Témouchent
Vers la réalisation
de 1 300 projets
Le ministre de
l’Aménagement du
territoire, du Tourisme et
de l’Artisanat, Amar
Ghoul a salué les efforts
de développement
consentis par le secteur
du tourisme en Algérie,
surtout dans la dernière
décennie, prenant
comme exemple la
wilaya d’Oran, qui a
connu un essor
considérable dans ce
domaine où la capacité
d’accueil est passée de
500 lits en 2000 à plus
de 15.000 dernièrement.
Par Mourad Belkaïd
insi, selon le ministre
de l’Aménagement
du
territoire,
du
Tourisme, et de l’Artisanat,
Amar Ghoul, 1.300 projets
touristiques sont en cours de
A
Des festivités
à Aïn-EL-Arba
les conditions sont réunies
pour concrétiser les objectifs
tracés par le Gouvernement
pour le secteur touristique, où
il est attendu d’atteindre, à
moyen terme, 500.000 lits, et
de créer 250.000 emplois en
assurant une formation pour
tous les concernés par ces
postes. Ces projets renforceront, à court terme, les capacités d’accueil du parc hôtelier par 160.000 lits nouveaux
à travers le territoire national,
a souligné le ministre en
marge de sa visite de travail à
Oran, ajoutant que ceci est
un facteur incitant à développer le secteur, et le rendre au
cœur de la croissance économique.
Pour le ministre la formation est une «priorité dans la
stratégie du secteur, qui projette d’assurer une formation
qualitative
à
différents
niveaux».
M.B.
Un expert japonais à Oran
A propos des énergies solaires
Par B.Abdelkader
Dans le cadre de la commémoration de la Journée nationale du
Chahid, coïncidant avec celle du 18
février 2016, un programme de festivités a été élaboré par le comité des
fêtes de la wilaya d’Aïn-Témouchent,
marqué notamment par l’organisation
d’une réception au siège de wilaya
de l’Organisation ationale des enfants
de chouhada (Onec) dans l’après midi du 17 février 2016, par les responsables de cette organisation
nationale de la famille révolutionnaire.
Le 18 février 2016,les autorités
locales civiles et militaires à leur tête
le wali, en compagnie des directeurs
de l’exécutif, de la famille révolutionnaire, de la société politique et civile,
ainsi que de la presse locale, se rendront au chef-lieu de la daïra d’AïnEl-Arba, distante d’une trentaine de
kilomètres à l’Est du chef-lieu de
wilaya d’Aïn-Témouchent, où elles
assistent à la cérémonie d’un dépôt
d’une gerbe de fleurs à la mémoire
des chouhada de la région tombés
dans le champ d’honneur, au cimetière des chouhadas avant d’inaugurer,
et de baptiser une recette postale à
Aïn-El-Arba, et y assister à l’ouverture de la session de la formation de
jardinage, de Février 2016 liée ,
dans les espaces verts de la place de
la révolution.
Au chef-lieu de commune de SidiBoumédiène, relevant administrativement de la daïra d’Aïn-El-Arba,les
autorités locales civiles et militaires
de la wilaya procéderont à la baptisation d’une école primaire au nom d’un
chahid tombé dans le champ d’honneur dans cette commune, avant
d’inaugurer, et de baptiser le siège de
la délégation communale d’OuedSebbah.
B.A.
réalisation à travers le pays, a
indiqué jeudi à Oran.
Le ministre prévoit que la
wilaya puisse atteindre, à
court et moyen termes,
40.000 lits eu égard à l’importance des projets en cours de
réalisation dans la région,
tout en exhortant à exploiter
les potentialités naturelles
dont dispose Oran, pour
développer le tourisme écologique et balnéaire.
M. Ghoul a estimé que toutes
elon le manager du «SSB», Pr
Amine Boudghene Stambouli, qui a
laissé entendre, depuis El-Bahia « le
programme algéro-japonais «Sahara
Solar Breeder» (SSB), dédié au développement des technologies solaires,
fera l’objet d’un nouveau workshop international, prévu du 21 au 24 février courant à Tsukuba (Japon). Le Pr Stambouli
animera dans ce cadre la conférence
plénière portant récapitulatif des principales composantes du SSB et de tous
les travaux réalisés à l’USTO-MB, et à
l’Université «Tahar Moulay »de Saïda
(UTMS), au titre de ce programme de
coopération. Deux autres chercheurs
algériens de l’USTO-MB prendront part
au workshop de Tsukuba, à savoir Pr
Samir Flazi, et Dr Mokhtar Zerdali, qui
animeront des conférences consacrées
respectivement au transport de l’énergie
(captée par les panneaux solaires) à tra-
S
vers les supraconducteurs à haute température, et à la production du silicium à
partir du sable, et diatomée. Cette dotation a hissé l’USTO-MB au rang de premier établissement universitaire algérien
producteur de silicium, favorisant également l’émergence de l’idée de création
d’une usine de fabrication locale. Pr
Stambouli rappelle à ce titre que l’Algérie
recèle d’importances ressources naturelles tant le sable du Sahara que dans
d’autres gisements comme celui de Sig
(Mascara) renfermant la roche dite diatomée (riche en silice). La rencontre initiée par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) se tiendra à
l’Institut national des sciences des matériaux (INSM) relevant de l’Université de
Tsukuba, a précisé ce professeur-chercheur à l’Université des sciences et de la
technologie d’Oran Mohamed Boudiaf
(USTO-MB). A la faveur du SSB,
l’USTO-MB a acquis des équipements
de pointe, dont un four à induction permettant la purification de la silice pour
produire le silicium, composant essentiel
des cellules photovoltaïques. Le SSB
(Sahara solar breeder, ou élevage de
stations solaires) a été entériné en août
2010 par la signature d’une convention
entre le ministère de l’Enseignement
supérieur et de la Recherche scientifique, l’USTO-MB, et deux agences
japonaises dédiées à la coopération
internationale (JICA) et aux sciences et
technologies (JSTA). Ce programme a
été concrétisé en 2015 conformément
aux délais convenus par les parties,
donnant lieu à l’étude de faisabilité d’un
projet d’envergure de production électrique à partir du Sahara, en vue de son
acheminement vers le nord du pays, via
les câbles supraconducteurs.
M.B.
L’environnement à Oran
Les enfants s’en soucient
lus de 150 enfants ont bénéficié de
cours de sensibilisation et d’activités intellectuelles sur la protection de la
Méditerranée et le littoral algérien des
risques de pollution, selon le secrétaire
général de l’association. L’atelier pédagogique de la Méditerranée au port
d’Oran, relevant de l’association écologique «Barberousse», constitue un
espace, pour inculquer aux enfants une
culture environnementale et les sensibiliser pour la préservation la biodiversité
en milieu marin. Cet atelier est doté d’un
stand exposant différentes épaves, et
autres objets récupérés des fonds par
un vieux marin appelé «Ammi Djelloul »,
et mis à la disposition de l’association
P
pour permettre aux enfants de découvrir
des secrets de la mer. Par ailleurs, l’atelier pédagogique qui comprend un mini
musée marin conservant des modèles
de poissons, des espèces de plantes
marines permet aux enfants de faire
connaissance des trésors que recèle le
littoral oranais. Lancée depuis l’inauguration de ce chantier en février 2015 par
le ministre de l’Agriculture, du
Développement rural, et de la pêche,
cette opération cible les enfants des
crèches et des écoles primaires d’Oran,
en vue de les sensibiliser sur la protection de la mer contre la pollution (par le
non rejet de déchets dans les plages,
entre autres), a indiqué Chakouri Amine.
10
Les responsables de l’association fournissent aux enfants des explications sur
les risques de pollution, l’importance de
préserver la biodiversité en milieu marin,
et les plages dont recèle la wilaya
d’Oran, selon la même source qui a souligné que la sensibilisation sur la protection de l’environnement marin doit commencer avec les enfants et les scolarisés Des dépliants seront distribués aux
enfants sur ce thème, en plus de la projection de vidéos sur les ressources
halieutiques, et végétales des côtes
algériennes, de la Méditerranée, et l’organisation de ballades sur la briselames du port d’Oran.
M.B.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Dimanche 21 février 2016
Quotidien national d’information
La violence scolaire à Aïn Defla
Relizane
Une campagne
pour y parer
Relogement
de 70 familles
Par A.Lotfi
Une opération de relogement
dans des appartements neufs de
soixante (70) familles résidant dans
des habitations vétustes à Graba, sis
au chef-lieu de Relizane a été entamée dernièrement, a-t-on constaté.
Ces familles qui vivaient dans des
conditions de grande précarité dans
une cité dénommée «Ouled Sidi Blel»
ont fait part, lors de leur déménagement vers des logements flambants
construits près de Graba (non loin
du centre-ville), de leur «bonheur»,
et de leur «profond soulagement» de
pouvoir désormais vivre dans des
conditions décentes. Cette opération
de relogement intervient, selon les
services de la wilaya, en exécution
du programme du président de la
République, Abdelaziz Bouteflika,
visant l’éradication de l’habitat précaire et insalubre.
Les habitations évacuées ont été
démolies parallèlement à la cérémonie de remise des clés des nouveaux
appartements à leurs bénéficiaires, at-on constaté sur place. Au total, six
cent familles qui habitaient dans des
logements précaires, insalubres,
vétustes, menaçant ruine, ainsi que
dans de vieilles «haras» remontant à
l’époque coloniale, à Hai
Fortassa,Nilou et Chémérik , ont été
relogées depuis juin dernier, ont rappelé les services de la wilaya.
L’opération de relogement se poursuivra pour toucher 2 000 autres
familles dans le cadre de ce vaste
programme d’éradication de l’habitat
précaire, a-t-on également indiqué de
même source.
A.L.
Les services de sécurité d’Aïn Defla ont lancé, récemment, une campagne de
sensibilisation contre la violence en milieu scolaire, a-t-on appris de la sûreté de
wilaya. S’inscrivant dans le cadre de la matérialisation du concept de police de
proximité, cette campagne, organisée sous le slogan “pour un environnement
scolaire serein”, vise à ancrer la culture de tolérance, et de rejet de la violence, a-t-on
indiqué de même source.
Par Amel Korchi
ette campagne se
prolongera jusqu’à la
fin de l’année scolaire en cours. Elle est destinée aux élèves de 54 établissements scolaires des trois
paliers de l’Education éparpillés sur le territoire de la
wilaya, a-t-on précisé.
Des conférences animées
par le responsable de service
de protection de l’enfance,
et des mineurs de la police
judiciaire, ainsi qu’un psychologue figurent au programme de cette campagne
organisée
conjointement
avec la direction locale de
l’Education.
L’objectif de cette campagne de sensibilisation dont le
coup d’envoi a été donné, à
partir du lycée Ghalmi
Abdelkader du chef-lieu de
wilaya, vise à jeter la lumière
C
sur le phénomène de la violence scolaire, ainsi que sur
les voies, et moyens permettant d’en atténuer l’ampleur.
Mettant en avant cette initia-
tive, qui s’intéresse à un fait
de société aux répercussions graves, des élèves ont
mis l’accent sur le fait que ce
fléau, qui ronge les établis-
sements scolaires, ne relève
pas seulement de l’école
mais
doit impliquer la
société entière.
A.K.
Accident à Laghouat
4 morts et 305 blessés
à Hassi R’mel
Médéa
Arrestation de fabricants
de cartouches
n réseau spécialisé dans la
fabrication et la vente illicite
de cartouches pour fusils a été
neutralisé par les éléments de la
police judiciaire (PJ) de BeniSlimane, à 70 km à l’est de Médéa,
a-t-on appris mardi auprès de la
Sûreté de wilaya. La même opération s’est également soldée par
l’arrestation de l’ensemble des
membres de ce réseau, a-t-on
ajouté. L’enquête diligentée par la
police judiciaire de Beni-Slimane,
suite à des informations sur l’existence d’un trafic de cartouches de
fusils de chasse au niveau de cette
agglomération urbaine, s’est soldée par l’arrestation d’un premier
suspect en possession de plusieurs cartouches destinées à être
U
Par M.Zerouati
Quatre personnes, âgées entre
28 ans et 37 ans, ont trouvé la mort,
et trente cinq autres grièvement blessées, dans un accident de la circulation survenu jeudi dernier vers
2h35mn, à proximité de la localité de
Hassi R’mel, à 120 km de la daïra de
Laghouat, a-t-on appris, hier, auprès
de la Protection civile de la wilaya.
L’accident s’est produit suite au dérapage puis au renversement d’un
autobus assurant la ligne Chlef-Hassi
Messaoud, selon la même source.
Toutes les victimes ont été évacuées
par la Protection civile vers les hôpitaux de Laghoaut, et de la daïra de
Hassi Rmel, où les blessés ont reçu
les soins nécessaires, précise-t-on.
Une enquête a été ouverte par les
services de la Gendarmerie nationale, pour déterminer les causes
exactes de l’accident.
Z.M.
écoulées sur le marché, a-t-on
indiqué. L’audition de cet individu a
permis aux enquêteurs d’identifier
d’autres personnes impliquées
dans ce trafic, a ajouté la même
source, précisant que les perquisitions opérées dans le domicile de
l’un des cinq complices ont abouti
à la découverte d’un lot de cartouches de calibres 12, et 16, de capsules, d’une quantité de grenaille
servant de munitions, ainsi que
d’un matériel de fabrication, et des
armes blanches. Présentés devant
la justice, deux membres de ce
réseau ont été mis sous mandat
de dépôt, et écroués, alors que
quatre autres personnes ont été
placées sous contrôle judiciaire, a
fait savoir la même source.
AADL 2001 à Bouira
On réclame les logements
ne cinquantaine de souscripteurs
au programme 2001 de l’Agence
nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL) ont
observé mardi un sit-in devant le siège
de la wilaya de Bouira pour réclamer
leurs logements, a-t-on constaté.
Au cours de ce rassemblement, les
protestataires ont dénoncé l’énorme
retard accusé dans la réalisation des
logements AADL dans la wilaya, ainsi
U
que dans l’attribution des affectations
aux bénéficiaires concernés, appelant
les autorités locales à intervenir, afin
de « zleur trouver une solution puisque les souscripteurs protestataires
ont tous payé leurs première, et
seconde tranches financières depuis
des années ».
Les manifestants réclament ainsi le
lancement des projets AADL, dont un
programme de 800 logements attribué
à Bouira, n’a toujours pas démarré.
Une délégation représentant les souscripteurs a été reçue par le chef de
cabinet de la wilaya, Kamel Berkane.
Ce dernier a expliqué que « la
wilaya ne pourra pas intervenir au
niveau local pour les logements AADL
», tout en promettant aux contestataires de “transmettre leurs doléances à
la direction générale de l’AADL, sise à
Alger”.
11
Selon les services de la direction
locale de l’AADL de Bouira, les travaux
de réalisation de ce programme de
800 logements « devront être lancés
incessamment » sans en préciser la
date, et le site.
Les mêmes services ont assuré
que ces 800 logements sont « directement
destinés aux souscripteurs
AADL (1) c’est-à-dire de l’ancien programme 2001-2002 ».
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Raid américain contre la Libye
UNE QUARANTAINE
DE MORTS
u moins 41 personnes ont
été tuées vendredi dans
un raid aérien contre une maison abritant des membres du
groupe terroriste autoproclamé
Etat islamique (EI, Daech) en
Libye, a indiqué un responsable
libyen cité par des médias. La
maison visée à l'aube est située
à Sabrata, à 70 km à l'ouest de
Tripoli, et a été entièrement
détruite, a déclaré un responsable de la municipalité de la ville,
Hussein al-Dawadi, cité par
l'AFP. " Le raid a fait 41 morts et
toutes les personnes tuées se
trouvaient à l'intérieur de la maison ", a-t-il ajouté en faisant
également état de six blessés. "
La grande majorité des morts
étaient des Tunisiens, vraisemblablement des membres de
l'EI ", a-t-il précisé. Plusieurs
médias ont confirmé cette information. Le New York Times
citant un responsable occidental
non identifié, a affirmé que le
raid avait été mené contre un
camp de l'EI où se trouvait, un
haut responsable tunisien du
groupe Daech lié à deux attentats sanglants l'année dernière
en Tunisie. L'agence de presse
tunisienne TAP citant un spécialiste de la question libyenne, a
aussi fait état de " plusieurs
morts et blessés tunisiens " lors
du raid américain à Sabrata.
Par ailleurs, le Département de
la défense américain (DoD) a
indiqué, vendredi à Washington,
qu'il était en train d'évaluer les
résultats de son raid aérien
opéré ce matin en Libye contre
ce qu'il appelé un camp d'entraînement de Daech. " Nous éva-
A
luons les résultats de l'opération
et nous fournirons des informations supplémentaires le cas
échéant ", a déclaré Peter
Cook, le porte-parole du
Pentagone. Le responsable
américain a indiqué que la
frappe aérienne a visé un camp
d'entraînement près de Sabrata
dans lequel activait Noureddine
Chouchane, alias "Sabir", un
ressortissant tunisien, considéré
comme le principal facilitateur
de l'Organisation terroriste Etat
Islamique (EI-Daech) en Libye.
Ce responsable de l'EI est lié
aux attaques meurtrières du
Musée du Bardo en Tunisie en
mars 2015. Il a également facilité, selon le porte-parole du
Pentagone, le mouvement des
"djihadistes" étrangers de la
Tunisie vers la Libye.
L'élimination de Chouchane,
élément expérimenté de l'EI
"devrait avoir un impact immédiat sur les capacités de
l'Organisation de l'Etat islamique
en Libye", a précisé Peter Cook.
Sa liquidation devrait, aussi,
réduire les capacités de l'EI à
recruter de nouveaux membres, à établir des bases en
Libye, et potentiellement à planifier des attaques externes
contre les intérêts américains
dans la région, a-t-il dit. " Cette
frappe démontre que nous
allons traquer l'EI à chaque
fois qu'il est nécessaire, en utilisant tous les moyens à notre
disposition ", a-t-il affirmé. Le
raid opéré tôt ce matin par l'armée américaine a fait 41 morts,
selon un responsable libyen cité
par des médias.
TERRITOIRES OCCUPIES
700 PALESTINIENS
EMPRISONNÉS
SANS JUGEMENT
armée d'occupation israélienne détient plus de 700
Palestiniens en prison sans
inculpation ni procès, a déploré
vendredi le Club des prisonniers
palestiniens. Le nombre des prisonniers palestiniens en détention administrative a considérablement augmenté ces derniers
mois avec les arrestations
menées récemment dans les
territoires occupés par les forces
israéliennes, a affirmé le Club
dans un communiqué. La détention administrative est un régime
extrajudiciaire qui permet l'incarcération de suspects sans
procès ni inculpation pendant
six mois renouvelables indéfiniment. Ce régime est à nouveau
au coeur de l'actualité avec l'affaire Mohammed al-Qiq, un
journaliste en danger de mort
après 87 jours de grève de la
faim pour obtenir sa libération.
La détention administrative est
controversée non seulement
chez les Palestiniens, pour lesquels elle est une manifestation
supplémentaire de l'arbitraire
L'
Monde
Dimanche 21 février 2016
sous l'occupation, mais aussi
chez les défenseurs des droits
de l'Homme et au sein de la
communauté internationale.
L'envoyé spécial de l'ONU au
Proche-Orient, Nickolay
Mladenov, l'a encore évoquée
jeudi soir devant le Conseil de
sécurité de l'ONU. Il a réclamé
que soit inculpée ou libérée
"immédiatement" toute personne
actuellement en détention
administrative. Il s'est aussi dit "
profondément inquiet devant la
détérioration de l'état " de
Mohammed al-Qiq. Plus de 7
000 Palestiniens sont actuellement incarcérés après avoir été
condamnés ou placés en détention administrative, selon le Club
des prisonniers. Parmi eux, une
trentaine ont été incarcérés
avant la signature en 1993 des
Accords d'Oslo.
L'Autorité palestinienne fait de
leur libération une condition
pour reprendre avec l'occupant
israélien les négociations de
paix, dans l'impasse depuis plusieurs années.
Dimanche 21 février 2016
UN ACCORD A FINALEMENT ÉTÉ TROUVÉ À BRUXELLES ENTRE
DAVID CAMERON ET LES EUROPÉENS
LONDRES NE QUITTE PAS L'UE
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
TIR D'ARTILLERIE NORD-CORÉEN
PRÈS DE LA FRONTIÈRE AVEC
LA CORÉE DU SUD
BRUIT DE BOTTES
Le Premier Ministre Britannique
s'est félicité de pouvoir désormais jouir
"du meilleur des deux mondes"...
n accord a été trouvé
entre les 28 dirigeants
européens vendredi
soir sur les demandes
de réforme exigées par le
Premier ministre britannique,
David Cameron, pour le maintien
du Royaume-Uni dans l'UE, a
annoncé sur Twitter la présidente
lituanienne ainsi que Donald
Tusk, le président du Conseil
européen. " Accord. Soutien unanime pour un nouveau règlement
pour le Royaume-Uni au sein de
l'UE ", a tweeté le Polonais tandis
que Dalia Grybauskaité a indiqué
que c'était la " fin du feuilleton ". "
David Cameron s'est bien battu
pour la Grande-Bretagne. Un bon
accord pour le Royaume-Uni et
l'UE. Félicitations !", a écrit de
son côté le Premier ministre
danois Rasmussen sur le site de
micro-blogging. Enfin David
Cameron s'est félicité : " J'ai
négocié un accord qui donne au
Royaume-Uni un statut spécial
dans l'UE. "
U
LE "MEILLEUR
DES DEUX MONDES"
"Je pense que cela suffit pour
recommander que le RoyaumeUni reste dans l'UE", a déclaré le
Premier Ministre britannique lors
d'un point presse, se félicitant de
pouvoir désormais jouir "du meilleur des deux mondes".
"Le monde d'aujourd'hui est un
endroit incertain.
A mon avis, c'est le moment de
se serrer les coudes, un moment
pour être fort en nombre", a-t-il
poursuivi, ajoutant : "C'est un
moment historique", "qui déterminera le destin de notre pays".
Plus tôt dans la soirée, une proposition finale avait été présentée
aux chefs d'Etat et de gouvernement réunis en sommet à
Bruxelles depuis jeudi. " Les principaux points du projet sont un
compromis, dans lequel chacun a
donné un peu ", avait alors pré-
cisé Joseph Muscat, le Premier
ministre maltais.
QU'A OBTENU DAVID
CAMERON ?
Les 28 dirigeants de l'UE se sont
accordé vendredi sur un compromis "renouvelant le pacte" du
Royaume-Uni avec l'Europe. Un
accord que le Premier Ministre
David Cameron juge suffisant
pour recommander le maintien de
son pays dans l'Union européenne lors d'un prochain référendum.
Mais que contient-il? Voici les
principaux points résumant les
revendications de David
Cameron, telles que présentées
dans une lettre datant de novembre 2015 au président du Conseil
européen Donald Tusk, et ce qu'il
a obtenu dans une série de compromis souvent tournés dans un
langage diplomatique ambigu.
a Corée du Nord a procédé
samedi à un tir d'artillerie au
cours d'un supposé exercice militaire près d'une île proche de la
frontière entre les deux Corées,
a indiqué Séoul dans un contexte
tendu entre les deux Etats.
" Il y a eu un seul tir d'artillerie
dans le Nord " près de la zone
maritime disputée en mer Jaune,
a précisé à l'AFP un porte-parole
du ministère sud-coréen de la
Défense, ajoutant que " le tir a
apparemment touché le côté
nord de la frontière maritime et
nous n'avons pas subi de dégâts
". Ce tir a contraint les résidents
de l'île Yeonpyeong à brièvement
L
Epidémie de grippe aviaire en Chine
RESTRICTIONS SUR
LES AIDES SOCIALES
AUX MIGRANTS
Sous l'immense pression de ses
concitoyens et du parti conservateur contre la hausse de l'immigration, David Cameron voulait
un moratoire de quatre ans pour
les ressortissants de l'UE au
Royaume-Uni candidats aux
aides et logements sociaux.
Il souhaitait également empêcher
ces migrants de bénéficier des
allocations familiales en faveur de
leurs enfants restés à l'étranger.
Face à l'oppo-sition des pays
d'Europe de l'Est, Cameron a
obtenu une clause de sauvegarde
de sept ans sur certaines aides
sociales pour les nouveaux
migrants, qui permet de limiter les
versements selon une échelle
graduelle. Un système sera également mis en place pour indexer
les allocations familiales au
niveau de vie du pays où vivent
les enfants. Cela s'applique aux
nouveaux demandeurs mais peut
être étendu aux bénéficiaires
actuels à partir de 2020.
SYSTÈME
DE "CARTON ROUGE"
David Cameron, pour répondre à
ceux qui s'inquiètent du joug de
Bruxelles sur les institutions britanniques, réclamait de pouvoir
échapper à l'engagement vers
une "Union toujours plus étroite",
l'un des piliers de la construction
européenne, de façon "légalement contraignante et irréversible". Concrètement, il appelait à
un système de "carton rouge" qui
permettrait à un groupement de
parlements nationaux d'opposer
un veto à toute législation européenne. Le dirigeant s'est assuré
d'une exemption pour le
Royaume-Uni sur "l'Union toujours plus étroite", qui doit être
inscrite dans les traités si l'oppor-
tunité de leur remaniement se
présentait. Le "carton rouge" est
présent sous condition d'une
alliance de 55% des votes
alloués aux parlements nationaux, ce qui le rend compliqué en
pratique. Sur le principe de subsidiarité, Cameron a indiqué qu'il
prévoyait de prendre de nouvelles
mesures pour protéger la souveraineté britannique.
NE PAS PAYER
POUR LES CRISES
DE LA ZONE EURO
David Cameron ne voulait pas voir
le statut du Royaume-Uni handicapé par le fait que le pays n'utilise pas l'euro. C'est un domaine
particulièrement sensible pour le
pays, dont la capitale est l'un des
principaux centres financiers au
monde. Il demandait une série de
"principes légalement contrai-
Accumulation d'indices montrant un lien entre virus Zika et microcéphalies
TOUJOURS DE MAL EN PIS
Organisation mondiale
de la santé (OMS) a
déclaré vendredi qu'il
faudrait probablement des mois
avant de dire avec certitude que
le virus Zika provoque des
microcéphalies chez les nouveaux-nés, mais que les preuves s'accumulaient. " Il y a
L'
12
aujourd'hui une accumulation
croissante d'indices en faveur
de ce lien ", a dit à la presse
Bruce Aylward, directeur général
adjoint de l'OMS. Le virus Zika,
transmis par le moustique tigre,
est suspecté de provoquer de
graves troubles neurologiques
tels que la microcéphalie (réduc-
s'abriter, a indiqué l'agence sudcoréenne Yonhap. Le Nord avait
déjà procédé à des tirs sur l'île
Yeonpyeong en 2010, qui
avaient fait quatre morts. L'île est
située en mer Jaune, au sud
immédiat de la frontière nordcoréenne.
La tension ne cesse de monter
une fois de plus ces dernières
semaines entre les deux
Corées. Un mois après son quatrième essai nucléaire,
Pyongyang a procédé le 7
février au lancement d'une fusée,
considéré par la communauté
internationale comme un test de
missile balistique.
tion du périmètre crânien,
néfaste au développement intellectuel) chez les nouveaux-nés
et le syndrome de GuillainBarré, maladie neurologique qui
peut entraîner une paralysie
irréversible ou la mort. En attendant, " le virus est considéré
comme coupable jusqu'à ce
qu'on prouve son innocence ",
a dit le numéro deux de l'OMS.
Le moustique a déjà transmis le
Zika dans au moins 36 pays,
dont 28 en Amérique du Nord
et du Sud, et Aylward a indiqué
que le virus était en train de se
propager à six autres pays, sans
fournir de précisions.
gnants", comme la reconnaissance que l'UE possède plusieurs
monnaies, que les pays non-membres de la zone euro ne doivent
pas être victimes de discrimination
et que les contribuables britanniques ne doivent pas payer pour
les crises de la zone euro.
AUCUN VETO À
LONDRES EN MATIÈRE
DE DÉCISION
Le Premier Ministre britannique
revendique avoir obtenu des protections pour la City contre toute
discrimination des pays utilisant
la monnaie unique, estimant que
l'UE reconnaissait "pour la première fois" qu'elle avait plusieurs
monnaies. Mais le vocabulaire du
ENTRE
LES
texte reste vague: les institutions
de l'Union "faciliteront la coexistence entre plusieurs perspectives". Le président de la
Commission européenne JeanClaude Juncker a insisté que l'accord n'accordait aucun veto à
Londres en matière de décision.
"Améliorer la compétitivité"
Moins de charges administratives, libre-circulation du capital,
des biens et des services: telles
étaient les demandes de
Cameron dans ce domaine.
Cette partie n'a jamais été vraiment problématique, la compétitivité étant une priorité de la
Commission Juncker.
Le bloc s'est accordé pour
"améliorer la compétitivité"
et prendre "des mesures
concrètes" pour avancer.
LIGNES
LA CHOSE
- Les pourparlers de paix
sur la Syrie s'ouvrent
vendredi à Genève en
l'absence de l'opposition
syrienne réunie à Riyad
- eeuuhh...
- quoi?
- c'est où Riyad?
- en Arabie saoudite
- un pays ami de la France
- oui... pourquoi?
- l'achat des 118 Airbus
par l'Iran risque de freiner
un peu la chose
- quelle chose?
- la paix en Syrie
- oui mais ça va peut-être
créer des emplois en
France
- ...!?
13
UN NOUVEAU CAS
HUMAIN DÉTECTÉ
n nouveau cas humain
de grippe aviaire H7N9 a
été signalé dans la province
chinoise du Shandong (est),
a annoncé vendredi un porteparole de la Commission
provin-ciale de la santé. Le
patient, âgé de 57 ans, est
hospitalisé. Il a été testé
positif au virus de la grippe
aviaire H7N9 mercredi et était
en contact avec de la volaille.
Le virus H7N9 est une souche de grippe aviaire, dont le
premier cas humain en Chine
a été signalé en mars 2013. Il
est plus virulent au cours de
U
l'hiver et au printemps. Entre
septembre dernier et le 1er
février, 44 cas humains de
grippe aviaire H7N9, dont dix
mortels, ont été enregistrés
dans la partie continentale
de la Chine, soit 70 de moins
que durant la même période
il y a un an, selon la
Commission nationale de la
santé et de la planification
familiale. La baisse des cas
signalés a été attribuée au
renforcement de la supervision menée par la Chine sur
les marchés aux volailles
vivantes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Une oeuvre
majeure
à compiler
„ Le nombre impressionnant d’enregistrements numérisés ne
représente pourtant que
40% de la totalité de
l’oeuvre du chanteur,
affirme l’animateur de la
page.
“Amar Ezzahi a chanté
dans des fêtes tous les
soirs ou presque depuis
les années 1970, avec
des interprétations à
chaque fois différentes,
des morceaux uniques”,
rappelle ce passionné
pour dire l’étendue d’une
carrière musicale
menée loin des projecteurs. Pour lui, la sauvegarde ce patrimoine
musical permettrait surtout de mesurer toute la
diversité du chaâbi
d’Amar Ezzahi qui a touché à “tous les registres
de la poésie populaire”
(mystique, amoureuse,
morale, épique) et introduit du jazz et de la
musique classique” dans
ses morceaux.
“Sans Amar Ezzahi, les
jeunes n’auraient jamais
écouté le chaâbi”,
assène ce fan qui évoque au passage l’
“incontestable” influence
du maître sur de nombreux jeunes artistes
d’aujourd’hui. A ce paradoxe entre la modernité
d’une musique et le
choix de la pratiquer
dans un cadre purement
traditionnel s’ajoute celui
de la modestie d’un
artiste se définissant
comme un “petit chanteur populaire” et que les
fans, les plus jeunes
surtout, acclament sur
les réseaux sociaux par
le vénérable titre de
“Cheikh Leblad” ou
“Maître du blues
algérois”.
F.B.
Quotidien national d’information
Le patrimoine musical de la légende du chaâbi en version 2.0
Ezzahi pour tous !
Sa discographie officielle se limite à une cassette et quelques vinyles, mais ses 50 ans de carrière sont
disponibles en quelques clics: l’oeuuvre de la légende vivante du chaâbi Amar Ezzahi est désormais
compilée par une nouvelle génération de fans qui s’en sont emparés pour la diffuser sur Internet.
Par Fodhil BELLOUL
ur une page Facebook,
entièrement dédiée au
chanteur de 75 ans, ce
sont ainsi de centaines d’heures
d’enregistrements des fêtes privées que Amar Ezzahi a animées depuis les années 1960
qui ont été numérisées par de
jeunes amoureux du chaâbi. La
page intitulée “Cheikh Amer
Ezzahi” (ainsi orthographié) et
qui revendique, après huit ans
d’existence, plus de 76.000
fans, offre un aperçu de la carrière prolifique d’un maître de la
musique populaire réputé pour
sa discrétion et dont la dernière
apparition sur scène remonte à
près de 30 ans, en 1987.
Motivée au départ par l’idée de
partager l’art d’un “génie de la
musique,
écouté d’Alger à
Tamanrasset”, l’animation de la
S
page s’est transformée en aventure de “conservation” et de collecte d’enregistrements rares du
chanteur, explique un de ses
responsables. Pour ce fan trentenaire, informaticien de son
état, préfèrant garder l’anonymat “par fidélité” à la légendaire
discrétion d’Amar Ezzahi, c’est
un “véritable réseau” qu’il aura
fallu tisser patiemment au fil des
années pour compiler et numériser des K7 menacées par
l’usure et vendues jusque-là illégalement. Un coffret de dix CD
contenant des enregistrements
de fêtes a bien été édité en
2012 par le ministère de la
Culture et un autre quelques
années plus tôt chez l’éditeur
privé Atlas, mais ces compilations restent difficiles à trouver
dans le commerce, de l’avis de
nombreux fans du chanteur. Ce
travail nécessite, par ailleurs,
Musique
une moyenne de deux heures
pour numériser une seule “Lila”
(soirée) et l’acquisition de logiciels professionnels pour améliorer la qualité des enregistrements, explique encore ce passionné pour souligner l’investissement personnel et financier
des administrateurs de la page.
Ces derniers rivalisent également d’ingéniosité pour illustrer
les morceaux qu’ils diffusent:
montages de photos du chanteur, date et lieu de la soirée,
titre du Qsid (poème) et paysages collant aux textes, autant
d’éléments pour
réhausser
l’éclat de ces pépites du patrimoine chaâbi. Poésie populaire
et musiciens mythiques. En plus
de diffuser une oeuvre musicale
exceptionnelle par sa diversité
et sa richesse, cette page
contribue aussi à faire connaître
les pièces du “Melhoun” (poé-
Hommage à Ray Charles
lusieurs musiciens célèbres rendront hommage à
Ray Charles, le père de la soul
music américaine décédé en
2004 lors d’un concert mercredi prochain à la Maison
Blanche. Ce concert qui sera
retransmis deux jours plus tard
sur la chaîne publique PBS,
sera le16e du genre donné à la
demeure du Président depuis
l’entrée en fonction de Barack
Obama, qui s’exprimera lors de
l’événement. Le concert réunira
outre Usher et Demi Lovato, la
chanteuse gospel Yolanda
Adams, la star montante de la
soul Andra Day, le groupe country The Band Perry et la chanteuse Britanny Howard du
groupe blues-rock Alabama
Shakes. Le bureau de la première dame Michelle Obama a
fait l’annonce vendredi de la
P
Dimanche 21 février 2016
tenue du concert, et souligné la
présence de plus de 130 étudiants venus des quatre coins
des Etats-Unis. Ray Charles,
décédé le 10 juin 2004 à
Beverly Hills, a joué un rôle
fondateur dans l’émergence de
la musique soul, mêlant le
chant gospel traditionnel des
Noirs aux Etats-Unis à la musique jazz et R&B.Aveugle
depuis l’enfance, le musicien a
été l’un des premiers chanteurs
noirs à séduire une vaste
audience parmi la population
blanche et à imposer sa griffe
sur sa production musicale face
aux labels. Les précédents
concerts à la Maison Blanche
de l’ère Obama ont été l’occasion de rendre hommage à plusieurs artistes, encore en vie,
comme Stevie Wonder ou Paul
McCartney.
14
sie populaire maghrébine) que
l’artiste a interprétées. Des
extraits de poèmes, vieux de
plusieurs siècles et difficiles
d’accès pour les néophytes,
sont ainsi publiés tous les jours,
accompagnés parfois d’explication de texte ou d’éclairages historiques. C’est, par ailleurs, tout
un pan de l’histoire du chaâbi
qui est exhumé par ces aficionados d’Ezzahi à travers l’évocation des musiciens de
légende qui l’ont accompagné.
De Sid Ahmed Naguib, talentueux gaucher au banjo qui a
accompagné Ezzahi dans les
années 1970, à “P’tit Moh” qui
l’a remplacé dans les années
1980 avant de se lancer dans
une carrière internationale, en
passant par “Satan” le terrible
joueur de derbouka, autant d’artistes que cette page contribue
à faire connaître.
Culture
4
Dimanche 21 février 2016
Association Abdelkader Alloula
ème
rencontre inter-écoles
Le musée du Moudjahid, qui en cette période mémorable offre son espace aux enfants des écoles de la wilaya, a également permis à
l’Association Abdelkader Alloula, d’organiser sa cinquième émission des inter-écoles et au cours de laquelle, il propose, comme à chaque fois, un
riche programme de divertissement culturel au thermes duquel, des spécialistes réagiront afin de corriger l’enfant, l’orienter et le récompenser.
Par K.Benkhelouf
n cet après-midi du 17
février, une ambiance
festive a regroupée des
enfants accompagnés de leur
parents et enseignant, dument
sélectionnés des écoles Ali
Bekhaled, Ouafi Abdelkader,
Ahmed Medeghri, et des CEM
Ahmed Benbella, Kahina, Tarik
Ibn Ziad, pour se confronter
dans plusieurs activités dont
celle de la récitation de verset
du Coran, dans de la Chorale,
dans des mini pièces de
Théâtre et un Atelier de Dessin
et de Peinture. La section des
clowns de l’Association, réagira
par intermittence avec le duo «
Loulou et Foufou », pour susciter l’intelligence des jeunes, en
présentant des tirades et jeux
de mots, avec erreurs et par
interaction, solliciter la mot ou la
phrase juste auprès des élèves,
qui se régalent de ce types de
question-réponses, pouvant,
les faire valoir auprès de l’école adverse et leur permettre de
gagner des point pour leur
école. Des chorales et des
pièces théâtrales, démontrent
de par l’interprétation dramatique très bien exécuté, et la
justesse dans les voix, qu’un
travail sérieux est effectué en
matière de culture au sein de
ces écoles, qui dans le cadre de
cette émission qui leur permet
de se présenter à un public de
parent, à se parfaire en atten-
E
dant la prochaine occasion.
Parallèlement à cela un atelier
de dessin et de peinture, permet à l’enfant, de toucher au
matériel avec lequel, il devra
exécuter son épreuve et leur
permettre de comprendre de la
sorte les objectifs de l’école qui
les mèneront à un projet personnel
à son terme.
L’association
Culturelle
Abdelkader Alloula, dont l’ob-
jectif est de donner un sens à
ses actions, en œuvrant inlassablement avec le monde
enfantin scolarisé, afin de fortifier en eux, l’identité de jeune
algérien pour qu’il parviennent,
par une complémentarité culturelle à concilier aux projets de
classe, à atteindre tout en se
donnant du sens à ce que l’on
entreprend pour réussir, grâce
à la diversité des activités
sciemment étudié et exécuté
par l’Association, en collaboration avec une équipe homogène, constitué de spécialiste tel
que le Dr Belhaimer Said , le Pr
Benmoussa Abbès et le Pr
Abbès Kouider d’autres enseignantes membre du jury.
Le président de l’association
Soum Abdelkader, nous dira
que « l’organisation de ces
émissions,
permettent
de
construire et se construire
ensemble et développer l’approche sensorielle de l’élève, le
divertir également et lui faire
percevoir le sens du défi et du
classement ». La clôture de cet
évènement que les enfants
n’auraient pas voulu en voire la
fin, s’est terminé par une petite
collation, que se sont partagé
avec joie les participants.
K.B.
Semaines de Djelfa et de Mostaganem
Le chant bédouin à l’honneur
es chants bédouins rythmés d’Ouled Nail et l’art
des planches dans la capitale
algérienne du théâtre amateur
ont donné le “la” aux semaines
culturelles de Djelfa et de
Mostaganem, jeudi soir à
Constantine.
Les membres de la troupe
Abderrahmane El-Naass de
chant bedouin ont ravi l’assistance nombreuse qui avait pris
place dans la salle de spectacles Ahmed-Bey et et les
‘‘ayyay’’ langoureux des chanteurs à la voix puissante ont été
c h a l e u r e u s e m e n t
applaudis.Les “ambassadeurs”
d’Ouled Nail, qui ont pesé de
tout leur poids dans cette soirée à laquelle ont pris part les
membres de la délégation
palestinienne présents sur le
Rocher dans le cadre de la
semaine
culturelle
Palestinienne en Algérie, ont
dévoilé des trésors de la culture
Djelfaouie.Le poètes Zouaoui
Mabrouk et Mohamed Al
Ouakal, à la sensibilité à fleur
de peau, ont animé un récital
poétique melhoun avec beaucoup de sincérité, reflétant la
beauté des mots et des images
poétiques et évoquant la vie,
l’amour et les choses de la vie.
La troupe “Al Noudjoum” a pris
le relais pour gratifier le public
L
d’un bouquet de chants naïlis
modernes avec les chanteurs
Kamel
Naili,
Ferhat
Lakhnache,
Abdelkader
Karfaoui et la chanteuse Naila
qui ont subjugué avec une
fresque musicale riche et variée
qui a longtemps fait danser le
public de la salle AhmedBey.Du côté du Dahra , les
représentants de la ville de
Mostaganem
ont
ensuite
donné le ton avec la pièce théâtrale “Ichhad ya tarikh” (Histoire,
sois témoin) produite par la
maison de la culture OuldAbderrahmane Kaki. Mise en
scène par Abdallah Benseghir,
l’£uvre est une fresque poétique, musicale et artistique
évoquant les plus importantes
étapes de la guerre de
Libération et valorisant “des
haltes clés” de l’histoire de la
résistance algérienne pendant
132 ans.
La jeune Aya Baghdadi, accompagnée d’une chorale, a ébloui
avec des passages musicaux
glorifiant la lutte armée, sur des
poèmes de Larbi Abdelkader
mis en musique par Mohamed
Amine. Dans une ambiance
conviviale, la magie mostaganemoise qui a rapidement
opéré, s’est poursuivie, avec le
mounchid Belalia Bendehiba
qui, en compagnie de sa troupe
musicale “Nour El Mustaphaé, a
gratifié le public de chants religieux et soufis très appréciés.
Inscrite dans le cadre du programme d’activités de la manifestation ‘‘Constantine, capitale
2015 de la culture arabe’’, la
semaine culturelle des wilayas
de Djelfa et de Mostaganem se
poursuivra jusqu’à dimanche
prochain, Les artistes d’Ouled
Nail proposent, ce vendredi,
des tableaux de danses populaires de la région qui seront
exécutées par la troupe Al
Hidhab, alors que la troupe
féminine de musique andalouse
Al Fen oua Nachat de
Mostaganem promet un voyage saisissant dans le monde de
la musique savante. Les
Djelfaouis enchaîneront samedi
avec un spectacle de marionnettes destiné aux enfants
assuré par la troupe Al Manara
et un monologue ‘‘Al Fartass’’
de
l’artiste
Amroune.
Mostaganem prendra le relais
avec un cocktail de chants
bédouins et châabi avec, à l’affiche, les cheikhs Touhari et
Chiker et le chanteur Rachid
Kettafa. La soirée de la clôture
de cette semaine culturelle,
programmée pour dimanche,
mettra en vedette le chanteur
Abdelkader El Khaldi, côté
mostaganémois et, côté djelfaoui,
le
luthiste
Malek
Mustapha.Le riche patrimoine
culturel, historique et artistique
des deux wilayas hôtes de la
ville des ponts pourra également être découvert à découvrir
de riches expositions multiformes mettant en valeur le
savoir-faire et le savoir-vivre
des ces régions.
Une réserve d’antilopes menacées d’extinction
candidate au patrimoine naturel mondial
Le monde au chevet du Tibet
a réserve naturelle de Hol
Xil, isolée dans l’ouest
de la Chine, qui est l’habitat
de 70.000 antilopes tibétaines,
a déposé sa candidature pour
obtenir le statut de patrimoine
naturel mondial de l’Unesco a
déclaré vendredi l’administration de la réserve.La réserve,
couvrant 60.000 kilomètres
carrés, dans la province chinoise du Qinghai (nord-ouest)
et située à une altitude de
plus de 4.500 mètres, sera le
L
15
seul site en Chine à faire cette
demande en 2017, a annoncé
Tsering Samdrup, chef du
département de l’information
de l’administration de la réserve. Le comité de l’Unesco inspectera la réserve en septembre, et ses conclusions
devraient être publiées en été
2017, lors de la 41e session
du Comité du patrimoine
mondial, a-t-il indiqué. Des
antilopes tibétaines menacées
d’extinction, des yaks sau-
vages et des ânes sauvages
habitent à Hol Xil, une réserve
aux 7.000 lacs. La Chine
compte actuellement dix sites
naturels sur la liste du patrimoine mondial. L’UNESCO a
reconnu 1.031 sites dans le
monde figurant sur la liste du
patrimoine mondial, à savoir
802 sites culturels, 197 sites
naturels et 32 sites mixtes.
La Chine possède 48 sites sur
la liste, juste après l’Italie,
selon le site de l’UNESCO.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
PROLONGEMENT DU CONTRAT
DE FEGHOULI :
Reprise des
négociations entre
l'agent du joueur
et la direction
Le représentant du milieu international
algérien Sofiane Feghouli et la direction du
FC Valence (Liga espagnole) ont repris les
négociations pour tenter de trouver un
accord relatif au prolongement du contrat
du joueur, rapporte vendredi le site spécialisé Superdeporte.
Feghouli, arrivé à Valence en 2010, souhaite prolonger son aventure avec les
"Chauves-souris" pour "les quatre ou cinq
prochaines années" ajoute la même
source, soulignant que le joueur devrait
être fixé sur son avenir prochainement.
Un nouveau bail de cinq ans lui a été proposé en janvier dernier par la direction,
assorti d'une revalorisation salariale mais
rien n'a encore été signé entre les deux
parties au moment où plusieurs clubs
européens convoitent le joueur à l'image
de Manchester United (Angleterre) l'Inter
Milan (Italie) et Fenerbahçe (Turquie).
Superdeporte a souligné que l'arrivée du
nouveau directeur sportif du club Jésus
Garcia Pitarch a "refroidi les négociations"
en dépit des déclarations faites par ce dirigeant qui avait affirmé que le prolongement du contrat de Feghouli constituait "un
objectif" pour lui.
Le joueur âgé de 26 ans qui souffrait d'une
fasciite plantaire (ndlr, une blessure au
pied causée par un étirement ou une rupture du fascia plantaire) a retrouvé la compétition le 27 janvier dernier après deux
mois d'absence.
Feghouli détient jusque-là 13 apparitions
en championnat dont 9 comme titulaire.
Jeudi, en match aller des 16es de finale
de l'Europa league face aux Autrichiens du
Rapid Vienne, le N.10 des Verts n'a pas
été convoqué pour cette rencontre qui a vu
Valence l'emporter largement à domicile
(6-0).
Lille:
Le choix de Benzia entre
l'Algérie et la France "est fait"
attaquant de Lille
OSC (Ligue 1
française) Yassine
Benzia a indiqué vendredi,
que son choix entre porter
les couleurs de la sélection
algérienne ou française
"était fait". "Si j'ai choisi
l'équipe de France ou la
sélection algérienne ? Vous
allez bientôt le savoir, mais
mon choix est fait", a-t-il
déclaré, dans des propos
relayés par le compte
L'
Twitter du club nordiste.
L'attaquant a été annoncé,
en janvier dernier, par le
président de la Fédération
algérienne de football,
Mohamed Raouraoua,
comme un futur renfort de
la sélection nationale, mais
l'intéressé a réagi en précisant qu'il n'avait pas encore
tranché sur son avenir international. Après un début de
saison difficile avec le club
nordiste, Benzia s'est libéré
au fil des matchs et a
réussi, jusque-là, à inscrire
cinq buts en championnat.
Outre Benzia, le nom du
milieu de terrain de
Bordeaux (Ligue 1/France)
Adam Ounas a également
été cité par le président de
la FAF, avant que le joueur
ne sorte de sa réserve jeudi
pour affirmer qu'il allait faire
"dans une année" son choix
entre l'Algérie et la France.
"Pour l'instant, je n'ai pas
fait de choix pour les A.
J'attends une petite année
parce que j'ai décidé
d'abord de m'imposer dans
mon club", a déclaré le
joueur de la sélection française des moins de 19 ans
dans des propos repris par
RMC Info.
Cette saison, Ounas a disputé 13 matches en Ligue 1
(3 buts), 3 en Coupes nationales (1 but) et 2 en Europa
League.
Coupe d'Algérie (1/8es de finale) :
L'ARB Ghriss et l'US Tébessa créent
les premières surprises
MOB-USMA (21E JOURNÉE
LIGUE 1) :
Le MOB demande le
report de son match
La direction du MO Béjaia a demandé
le report de son match avancé à domicile
face à l'USM Alger, prévu mardi prochain,
dans le cadre de la 21e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, en
raison de son engagement en Ligue des
champions d'Afrique.
"Le club a saisi la Ligue de football pour le
report du match face à l'USMA, qui intervient cinq jours avant le match retour face
aux Ghanéens de l'Ashanti Gold en ligue
des champions que nous devons bien préparer. Nous n'avons reçu pour le moment
aucune réponse de la part de la LFP", a
indiqué vendredi l'entraîneur de l'équipe
Abdelkader Amrani.
Engagé en Ligue des champions d'Afrique,
le MOB a disputé dimanche dernier en
déplacement son match aller du tour préliminaire face à l'Ashanti Gold (défaite 1-0),
au moment où les Crabes vont enchaîner
samedi avec le rendez-vous face au NA
Hussein Dey dans le cadre des 1/8es de
finale de la Coupe d'Algérie.
" Les décideurs devront prendre en considération notre demande, du moment que
nous représentons le pays. Disputer trois
matchs en espace d'une semaine est loin
d'arranger nos affaires", a regretté Amrani
à la radio nationale.
Le MOB a également formulé une
demande pour le report de son match de
coupe face au Nasria, qui a aussitôt été
rejetée par la commission de la Coupe
d'Algérie présidée par Ali Malek.
Dimanche 21 février 2016
Quotidien national d’information
Par Rafik Bakhtini
lors que six matchs des huitièmes
de finale de la Coupe d'Algérie se
disputaient hier, deux équipes des divisions inférieures ont crée la surprise en
éliminant deux autres, l'une de la Ligue
1 Mobilis et l'autre de la Ligue 2 !
Il s'agit de l'ARB Ghris et l'US Tébessa
qui ont éliminé respectivement le CRB
Ain Fekroune et l'USM El Harrach.
Ainsi donc et pour ces huitièmes de
finales de cette prestigieuse compétition, l'US Tébessa est le premier qualifié en quarts en battant l'USM
El Harrach (1-0) suite à un penalty
transformé par Douadi à la 20e minute.
Les Harrachis avaient réussi à trouver
le chemin des filets sur coup franc à la
23e minute, mais ce but égalisateur
leur a été refusé pour une position de
hors jeu.
Par la suite, l'expulsion de Boucherit, a
bien compliqué la tâche des joueurs de
A
JO-2016
(préparation) :
Corée du
Sud-Algérie
les 25 et 28
mars à Séoul
Boualem Charef depuis la demi heure
du jeu.
Les camarades du capitaine Hamza Aït
Ouamar ont réussi à se procurer un
grand nombre d'occasions, mais sans
parvenir à les concrétiser.
Au final, c'est donc l'US Tébessa qui se
qualifie en quarts de finale, où il affrontera
le vainqueur du match ASB Maghnia HB Chelghoum Laïd qui se disputait
hier au moment où on mettait sous
presse.
Dans le deuxième match des huitièmes
de finales disputé vendredi, l'ARB
Ghriss (Inter-régions Centre-ouest)
s'est qualifié, sur le fil, en quarts de
finale suite à sa victoire sur ce même
score de (1-0) contre le CRB Ain
Fekroune.
Les deux clubs s'étaient neutralisés (00) pendant le temps réglementaire et
c'est à quelques encablures de la fin
des prolongations (118e) que l'ARB
a sélection algérienne de football des
moins de 23 ans (U-23) disputera
deux matchs amicaux face à son homologue sud-coréenne, les 25 et 28 mars prochain à Séoul, en vue des Jeux olympiques JO-2016 de Rio de Janeiro, a
annoncé la Fédération algérienne de football (FAF) sur son site officiel.
Ces deux rencontres amicales s'inscrivent
dans le cadre du calendrier de la fédération internationale de football (FIFA).
L'Algérie a disputé mercredi un match
amical face à la Palestine au stade du 5-
L
16
Ghriss a réussi à faire la différence par
l'intermédiaire de Sahbi (1-0).
Une qualification historique pour l'ARB
Ghriss, sociétaire de la division Interrégions (Centre-ouest) ayant réussi à
éliminer un adversaire évoluant au sein
d'un palier supérieur, puisque le CRB
Ain Fekroun est sociétaire du championnat de Ligue 2 Mobilis.
Au prochain tour donc en quarts de
finale, l'ARB Ghriss affrontera le vainqueur du match
RC Relizane - MC Alger qui se disputait
hier au moment où on mettait sous
presse. D'ailleurs le président de
Ghriss a espéré en fin de match rencontrer le MC Alger au prochain tour…
Ces huitièmes de finales de la Coupe
d'Algérie 23015-2016 ont bien débuté
par deux " surprises " reste à savoir s'il
n y en n'aurait pas d'autres lors des
matchs qui se disputaient hier au
moment où on mettait sous presse.
R.B.
juillet d'Alger soldé par une défaite (0-1).
La sélection olympique algérienne de football avait composté son billet pour les JO2016 en décembre dernier, en atteignant
la finale de la Coupe d'Afrique des nations
CAN-2015 disputée au Sénégal (28
novembre-12 décembre), perdue face au
Nigeria (2-1).
L'Algérie enregistre son retour sur le plan
olympique après 36 ans d'absence, soit
depuis les JO-1980 disputés à Moscou
(Russie).
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Tournoi international Mehdi-Bouras de tennis:
Lynda Benkaddour
en finale
a joueuse de tennis
algérienne Lynda
Benkaddour s'est
qualifiée pour la finale du
tournoi international junior
"Mehdi-Buras" organisé du
14 au 20 février à Hydra
(Alger) en disposant de
l'égyptienne Hala Khaled
(2-1) en demi-finale, disputée vendredi.
Benkeddour était pourtant
L
mal rentrée dans ce match,
concédant le premier set
(6-1), avant de se ressaisir
et de remporter les deux
suivants (7-5, 6-1), pour
une victoire finale (2-1).
En finale, prévue ce
samedi à partir de 10h00,
Benkaddour sera opposée
à la turque Irem Soylu.
Un total de 81 joueurs, de
19 pays, participent à ce
tournoi de grade 5, dédié à
la mémoire de l'ancien
international algérien Mehdi
Bouras, disparu tragiquement en 2013, à l'âge de
24 ans.
La FAT a engagé 23
joueurs dans cette compétition (12 garçons et 11 filles) dont quelques internationaux U-14, à l'instar de
Mohamed-Ali Abibsi, pour
se forger en prévision des
Championnats d'Afrique de
leur catégorie, prévus au
mois de mars, en Afrique
du Sud.
Après l'Algérie, pays organisateur de ce tournoi, c'est
l'Italie qui enregistre le taux
de participation le plus
élevé, avec un total de dix
athlètes engagés.
13e championnat méditerranéen U-19 de hand :
Algérie 17 Tunisie 26
a sélection algérienne de handball
des moins de 19 ans (U-19) s'est
inclinée vendredi à Alexandrie
(Egypte) face à son homologue tunisienne (26-17) en match de qualification du championnat méditerranéen
de la catégorie.
Il s'agit de la deuxième défaite du sept
national face à la Tunisie aprés celle
concédée au 1er tour (27-15).
La sélection algérienne n'a remporté
qu'un seul succès lors du premier tour
L
face à la Jordanie (21-11), avant de
concéder quatre défaites face à
l'Arabie Saoudite (24-21), la Tunisie
(27-15), l'Egypte (34-15) et la Turquie
(24-13).
Les trois vainqueurs des matchs de
qualification ainsi que le meilleur perdant animeront les demi-finales de la
compétition.
La 13e édition du championnat méditerranéen des U-19 de handball, qui
se déroule du 15 au 20 février à
Alexandrie, enregistre la participation
de six pays : l'Egypte (pays organisateur), l'Algérie, la Jordanie, l'Arabie
Saoudite, la Turquie et la Tunisie.
Le 1er tour s'est joué en poule unique
et a vu la qualification des six équipes
au deuxième tour.
Lors du premier tour, des matchs de
qualification et des demi-finales, les
matchs se jouent en 45 minutes (3x15
minutes). La finale, quant à elle, se
jouera en 60 minutes (3x20 minutes).
Dimanche 21 février 2016
SEMI MARATHON :
Le championnat
d'Algérie le 4 mars à El
Oued
Le championnat d'Algérie de Semi-marathon "Abdelmadjid Mada" ouvert uniquement
aux seniors et aux vétérans (messieurs /
dames) se déroulera le 4 mars prochain, dans
la localité de Guemar (Wilaya d'El-Oued) a-ton appris auprès de la Fédération algérienne
d'athlétisme (FAA).
"Le départ sera donné à 08h30, sur une distance de 21,098km, pour les seniors et les
vétérans (messieurs / dames), âgés de 18 à
60 ans et plus" a encore précisé la FAA dans
un communiqué.
Même les athlètes ne disposant pas d'une
licence sportive à puce pour la saison 20152016 "peuvent participer à ce semi marathon"
ont annoncé les organisateurs, précisant toutefois que ces athlètes non licenciés "doivent
présenter un certificat médical, comportant la
mention : apte à courir".
Le classement "par équipes" sera établi suivant les règlements en vigueur de la
Fédération internationale d'athlétisme (IAAF).
Est déclaré vainqueur, l'équipe qui réalisera le
temps le moins élevé sur trois (03) athlètes.
En cas d'égalité, les équipes totalisant le
même nombre de points seront départagées
en faveur du club ayant l'athlète le mieux
classé.
"Des postes de ravitaillements et de rafraîchissements seront établis toute au long du
parcours et chaque 2.5km" ont rassuré les
organisateurs.
Les participants à ce Championnat national de
semi marathon pourront retirer leurs dossards
le jeudi 03 mars de 09h00 à 20h00, au niveau
de la Maison de jeunes Houari Boumediene.
CHAMPIONNAT MINIMES ET
JUNIORS DE JUDO:
Plus de 300 judokas au
rendez-vous de Jijel
Pas moins de 321 jeunes athlètes venus
de plusieurs wilayas du pays prennent part,
depuis vendredi à Jijel, au championnat national par équipes de judo, dans les catégories
minimes (garçons et filles) et juniors (garçons). Cette compétition qui désignera les
équipes championnes pour la saison 20152016, se poursuivra samedi avec l'entrée en
lice des Juniors garçons, ont indiqué les organisateurs. Vingt quatre (24) clubs des régions
d'Alger, Blida, Constantine, Ghardaïa,
Annaba, Tizi Ouzou et Mascara ont entamé
les épreuves éliminatoires dans une salle surchauffée par le public venu nombreux encourager les jeunes sportifs.
Le président du comité d'organisation de la
ligue de wilaya de Judo, Abdelhak Touhami, a
souligné, dans une déclaration à l'APS, le
"bon niveau technique" des athlètes ainsi que
"l'excellent arbitrage".
La cérémonie inaugurale a été marquée par la
présence du président de la Fédération algérienne de Judo (FAJ), Messaoud Mati, du
directeur de wilaya de la Jeunesse et des
sports, Amar Djaiz ainsi que d'autres responsables locaux.
Fédération algérienne des sports de Boules:
Adoption des bilans moral et financier 2015
es membres de l'assemblée générale de la
Fédération algérienne des
sports de Boules (FASB), réunis en session ordinaire, vendredi à l'ENS/STS de DélyBrahim (Alger), ont adopté à
l'unanimité les bilans moral et
financier de l'exercice 2015.
Avant l'approbation des deux
bilans, les membres présents
dont le nombre était de 47 sur
les 73 que compte l'AG, ont
passé en revue, surtout le rapport moral. Certains ont rémunéré plusieurs anomalies
L
concernant notamment le
mode de sélection des joueurs
de l'équipe nationale.
" Une sélection nationale ne
peut en aucun cas se limiter à
quatre athlètes (hommes) et
autant en dames. Le mode
actuel adopté par le bureau
fédéral n'est pas fait pour élever le niveau des joueurs, donc
il faut augmenter le nombre de
l'effectif, ainsi que celui des
stages et leur durée", a indiqué
le président de la ligue de
Biskra, Chetti Noureddine.
Quelques intervenants ont éga-
lement souhaité plus de champ
de travail aux différents staffs
techniques de pétanque et de
jeu Long, pour leur permettre
de mieux préparer leur équipe
aux importantes échéances
internationales.
Pour sa part, le président de la
ligue de Relizane, Mohamed
Chraa a reproché à la fédération le manque de communication.
" On a jamais reçu les procès
verbaux des réunions du BF.
On a constaté une certaine
marginalisation de plusieurs
17
arbitres dans les deux disciplines qui ont été formés, mais
ne sont pas sollicités lors des
manifestations nationales. On
a aussi constaté l'absence de
contrôle et de suivi des ligues",
a souligné le président de la
ligue de Relizane, souhaitant
que pour l'année 2016, les
choses s'améliorent pour le
bien de la discipline.
Le dernier point soulevé par
les présents à l'AGO, concernait l'organisation de plusieurs
tournois en même temps
durant le même week-end,
chose qui pénalise tout le
monde.
Le président de la FASB,
Abdelaziz Rih a tenu à rassurer tout les présents. " Les
remarques sont justes et
seront prises en considération .
Malgré cela, je pense que
notre bilan de 2015 est acceptable. C'est à travers l'implication des bonnes volontés que
les disciplines des sports de
boules peuvent se développer
et les résultats seront meilleurs
à l'avenir", a estimé le président de la FASB.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Economie
Quotidien national d’information
Dimanche 21 février 2016
Créances agricoles à Blida
1,4 milliard DA impayés
Les créances du droit
de jouissance des
terres agricoles du
domaine privé de
l’Etat à Blida, converti
en droit de
concession depuis
2010, dépassent 1,4
milliard DA, a-t-on
appris auprès du
directeur des
domaines de l’Etat.
es
redevances
impayées du droit
de concession agricole sont estimées à un milliard
(1) 443 millions de DA”, a indiqué Boughriss Karim, précisant que cette somme était un
cumul remontant à novembre
1987, date de promulgation de
la loi de jouissance, et incluant
les redevances effectives suite
à la promulgation de la loi sur la
concession agricole, en août
2010. M. Boughriss a, à cet
effet, lancé un appel aux agriculteurs concernés pour se
rapprocher de ses services
dans “les plus brefs délais” et
s’acquitter
de leurs redevances. “Nous avons reçu des
instructions fermes de la part du
ministère de tutelle sur l’obligation de recouvrer les redevances”, a-t-il fait savoir, estimant que la restitution de ce
montant “colossal” nécessitait
une sensibilisation à travers
notamment les medias locaux,
sur “l’impératif de versement
des redevances,
dont les
délais de payement sont déjà
dépassés”. L’opération de sensibilisation a donné de “bons
résultats” dans de nombreuses
wilayas, à l’instar de Sidi
BellAbes, et de Tiaret, s’est il
“L
félicité. Interrogé sur le retard
accusé dans le lancement de
l’opération de recouvrement
par les services des Domaines,
M. Boughris a expliqué que cela
était dû à la situation financière
des agriculteurs qui “ne le permettait pas” auparavant. “C’est
pour cela que nous avons
attendu jusqu’à ce que les agriculteurs reçoivent leurs actes
de concession”, a-t-il soutenu.
Pour une solution
urgente
De son côté, le secrétaire de
wilaya de l’Union nationale des
paysans algériens (UNPA),
Djebbar Zoubir, a exhorté les
autorités sur la “nécessité de
trouver, dans les plus brefs
délais, une solution à l’accumulation des dettes des Fellahs”.
Il a affirmé la disponibilité des
agriculteurs de la wilaya de
Blida à “s’acquitter de leurs
dus, mais selon les modalités
fixées par la nouvelle loi de
2010”.Cette situation constitue,
a-t-il mis en garde, une
“contrainte” pour le développement de l’agriculture, et le soutien de la production agricole,
soulignant la nécessité de
“résoudre le problème de façon
urgente”. “Nous serons submergés de dettes, si l’on nous oblige au versement des redevances, d’autant plus que certains agriculteurs sont redevables de sommes allant de 2
à 7 millions DA”. Précisant que
les agriculteurs locaux avaient
reçu des convocations les incitant à payer leurs redevances,
conformément à la loi de 2010,
M. Djebbar a évoqué la “surprise” de ces derniers de se voir
réclamer, par les services
concernés, le versement de
leurs redevances “avec effet
rétroactif, à partir de 1987”,
avant de payer leurs nouvelles
dettes dues, au titre de la loi
2010. Il n’a estimé que la «loi
stipule le versement des redevances, à partir de la date de
délivrance de l’acte de concession agricole”. Les agriculteurs
“refusent” de payer le cumul
New York
d’anciennes redevances, a-t-il
indiqué, affirmant que l’amendement de l’ancienne loi
engendre, automatiquement,
l’annulation des anciennes
dettes, et que “la faute ne peut
pas être incombée aux agriculteurs, si personne ne leur a
réclamé de payer depuis 1987”.
Qu’en est-il de
délivrance des actes
La direction des domaines
de Blida a agréé 8.841 dossiers
sur un total
de 8.854
demandes d’actes de concession agricoles réceptionnées, a
indiqué M. Boughriss, signalant
que le refus signifié au reste
des dossiers est dû au fait
qu’ils soient incomplets, ou que
la terre est l’objet d’un conflit
juridique, entre autres. “Au jour
d’aujourd’hui, l’opération de
délivrance des actes de
concession agricole à Blida est
quasi achevée, soit un taux
estimé à 97,7 %”, a-t-il ajouté.
La loi du 15 août 2010 portant
sur les actes de concession
Le pétrole en baisse
es cours du pétrole ont ouvert en
nette baisse vendredi à New York
face à des inquiétudes persistantes sur
la surabondance mondiale, notamment
au lendemain de l’annonce d’une hausse hebdomadaire des réserves américaines. Le cours du baril de “light sweet
crude” (WTI) pour livraison en mars, qui
a pris près de 5 dollars, depuis une
semaine, baissait cet après-midi de
1,13 dollar à 29,64 dollars sur le New
York Mercantile Exchange (Nymex).
Selon les analystes, le marché baisse
parce qu’il jauge manifestement le
niveau élevé des réserves américaines.
Même si le marché new-yorkais avait
réussi à finir en très légère hausse
jeudi, l’annonce par le Département de
l’Energie (DoE) d’une progression hebdomadaire des stocks américains de
brut, qui ont atteint un niveau sans précédent, depuis plus de 85 ans, a porté
un coup d’arrêt à un rebond nourri par un
accord de gel de la production entre plusieurs grand producteurs, dont l’Arabie
saoudite et la Russie. Depuis la mi2014, les cours ont perdu deux tiers de
L
leur valeur, en grande partie à cause de
l’offre pléthorique à travers le monde,
même si certains observateurs citent
d’autres facteurs comme les incertitudes
sur la demande, et la force du dollar,
défavorable aux échanges pétroliers car
ils sont libellés en monnaie américaine.
Mais les chiffres du DoE ne sont pas
aussi négatifs que le marché semble les
percevoir, ont relativisé des experts.
“Après tout, on s’attendait à cette hausse, après un déclin lié au mauvais
temps”, ont-ils souligné. De plus, elle
s’accompagne d’une nette hausse des
importations, alors que la production, un
élément plus stratégique pour juger de
l’état du marché, a elle baissé au plus
bas depuis octobre, ont-ils encore noté.
Sur ce plan, le marché va prendre
connaissance du décompte hebdomadaire des puits de pétrole en activité aux
Etats-Unis, établi par le groupe de services pétroliers Baker Hughes, dont la
chute persistante laisse espérer à certains observateurs une franche baisse
de la production américaine.
18
agricole a reçu un écho “très
favorable” auprès des propriétaires d’exploitations agricoles
privées et collectives, ayant
bénéficié, au titre de la loi du 8
novembre 1987, du droit de
jouissance, également, en possession d’actes administratifs
ou d’un arrêté du wali. Selon
les explications fournies, l’intérêt de cette loi réside pour les
bénéficiaires dans le règlement
de leur situation, en plus des
multiples avantages qu’elle leur
offre en matière de crédits agricoles. Le droit de concession
est, aussi, cessible et transmissible. La même loi stipule que
l’exploitant concessionnaire a le
droit d’exploiter les terres agricoles et les biens y rattachées,
alors que lorsqu’il s’agit d’une
exploitation agricole collective,
l’acte de concession est établi
au nom de chaque exploitant
dans l’indivision et à parts
égales. Toutefois, l’acquisition
par une seule personne de plusieurs droits de concession, en
vue de constituer une exploitation agricole d’un seul tenant,
est permise dans le respect de
superficies maximales fixées
par la réglementation. Le rôle
de la direction des services
agricoles (DSA) de la wilaya se
limite à l’encadrement de la
Commission de wilaya chargée
de la classification des terres
proposées à la concession, suivant les potentialités agricoles
de chaque zone (montagneuse, steppique ou de plaine), a
indiqué, de son côté, le directeur, Messaoud Guenis. C’est
suite à cette opération qu’une
décision de classification est
établie, et adressée au directeur des domaines de la wilaya,
et au directeur de l’Office national des terres agricoles
(ONTA), afin de déterminer les
redevances de chaque exploitant concessionnaire, a-t-il précisé.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
Quotidien national d’information
Nutrition
La cuisson écologique
des aliments
CUISINE
LES ŒUFS FARCIS
AU THON
COIN
Page animée par Cylia Tassadit
Dimanche 21 février 2016
Ingrédients
5 œufs
2 petits pommes de terre
1 boîte de thon d'huile
3 cuillerées à soupe de mayonnaise
Quelques tomates cerises
30g de parmesan râpé
Cette pratique bien qu'hygiénique et saine à première vue, nous joue parfois des tours. Tour d'horizon sur la façon écologique de cuire les aliments.
LE MODE DE CUISSON
DES ASIATIQUES,
UN EXEMPLE À SUIVRE
Cela fait plus de 2000 ans
que le wok, un ustensile
de cuisine, fait partie de
l'habitude culinaire de la
civilisation chinoise. Il
apparait comme l'ustensile
principal, sinon le seul, utilisé dans la cuisson des
aliments chez les Chinois.
Le wok permet de cuire
très rapidement les aliments : viandes, poissons,
légumes, céréales.
Les aliments à faire sauter
ne nécessitent que 1 à 2
minutes de passage à feu
vif dans cet ustensile de
cuisine chinois. Pour cela
on doit au préalable découper en petits morceaux les
Cuire les aliments à haute température et pour une longue durée, est typique de la civilisation occidentale.
aliments, et les remuer
constamment du centre
vers les bords. Cuire avec
le wok ne nécessite qu'une
quantité infime de matières
grasses.
Le wok permet ainsi de
conserver après la cuisson toutes les saveurs, les
couleurs et les nutriments
des aliments. Le mode de
cuisson de la cuisine japonaise est aussi un autre
bon exemple de cuisson
écologique.
Les Japonais cuisent leurs
aliments, non pas avec de
l'huile alimentaire, mais
avec de la sauce soja, du
vinaigre de riz, ou encore
du colza. Pour tout dire,
les Japonais cuisent très
rarement leur nourriture.
Ils privilégient plutôt les
aliments crus. Et ces ali-
ments ne sont pas du tout
sans goût !
Autres gestes pratiques
pour une cuisson écologique Outre les habitudes
de cuisson des Japonais
et des Chinois, quelques
gestes simples dans notre
cuisine suffisent pour
obtenir une cuisson écologique et saine. Ce mode
de cuisson nous permet
tout d'abord d'éviter le
gaspillage
d'énergie,
ensuite de conserver les
qualités nutritionnelles des
aliments, et enfin d'éviter
les risques d'absorption de
substances cancérigènes.
La cuisson à l'étouffée est
un des nombreux exemples de cuisson écologique. Elle consiste à cuire
les légumes avec très peu
d'eau, et à feu doux, infé-
rieur à 90°C. Ce qui évite
aux légumes de perdre
leurs saveurs. Ne pas
oublier de couvrir le tout
pour optimiser la cuisson.
En effet, mettre un couvercle sur les casseroles ou
les marmites, permet de
faire une économie d'énergie de près de 30 %. La
cuisson à la vapeur quant
à elle, permet de cuire les
légumes de façon optimale et efficace. Sous l'effet de la vapeur, les légumes sont débarrassés de
toutes les impuretés qu'ils
peuvent contenir : pesticide, ver et autres insectes
nuisibles.
Et ce tout en gardant toujours leurs qualités nutritionnelles. Côté ustensile,
il est préférable d'éviter
les matériels faits en
aluminium ou en céramique. Privilégiez plutôt
l'utilisation des ustensiles
en pyrex, en inox ou en
terre cuite.
Préparation :
Faire cuire les œufs dans de l'eau bouillante
pendant 15 minutes, les laisser refroidir, les écaler.
Couper les œufs durs en deux et retirer les jaunes.
Faire cuire les pommes de terre avec leur peau
dans de l'eau salée, lorsque les pommes de terre
sont cuites, Éplucher-les et râper-les à l'aide d'une
râpe à petit trou.
Dans un saladier, mettre les jaunes d'œufs, les
pommes de terre râpés, la mayonnaise, le thon,
bien mélanger.
Disposer les blancs d'œufs dans une assiette, les
farcir avec la préparation, décorer avec le
parmesan râpé et les tomates cerises.
BISCUITS
À LA MERINGUE
Problèmes dorsaux
7 Étirements à faire en 7 min
pour soulager les douleurs
du bas du dos
ous sommes de plus en
plus sédentaires dans nos
sociétés actuelles. Les longues journées au travail, passées
derrière nos écrans d'ordinateurs,
se traduisent souvent par l'apparition de tensions et de douleurs au
niveau du dos et des épaules.
Alors voici, illico, des petits exercices pour vous aider à vous détendre tranquillement.
N
Ingrédients
500g de beurre
250g de sucre glacé
8 jaunes d'œufs
1/2cuillerée à thé d'arôme vanille
1/2cuillerée à thé d'arôme d'amande
la farine selon le besoin de mélange
Garniture
125g de sucre en poudre
2 blancs d'oeufs
Les amandes
1. Les coudes derrière le dos,
commencez par vous positionner
bien assis sur votre chaise.
Posez vos mains sur vos hanches
et, tout en respirant profondément,
rapprochez vos coudes derrière
votre dos. Reproduisez ce geste
plusieurs fois de suite.
cuisses, étirez bien votre colonne
vertébrale comme si vous vouliez
grandir, grandir, grandir ! Répétez
l'exercice 5 fois de suite.
2. Toujours bien droit sur votre
siège, appuyez les mains sur vos
3. Un petit truc pour les cervicales
Enfin, pour vos cervicales, vous
allez toucher votre épaule droite
avec l'oreille située du même côté
(si vous y parvenez avec l'oreille
opposée, tout en poussant le bras
gauche vers le sol. Même chose de
l'autre côté et ce, 5 fois également.
Et voilà, vous êtes comme neuf !
19
Préparation :
Travailler énergiquement le sucre glacé, le beurre
jusqu'à ce qu'ils soient crémeux, ajouter les jaunes
d'œufs, bien mélanger, ajouter l'arôme vanille,
l'arôme d'amande, incorporer la farine tamisée peu
à peu, mélanger bien et pétrir la pâte jusqu'à ce
qu'elle soit lisse et ferme.
Couper la pâte en plusieurs pâtons.
Battre les blancs en neige très ferme, ajouter le
sucre glace peu à peu, continuer à battre pendant
8 minutes jusqu'à l'obtention d'un mélange très
crémeux.
Etaler la pâte au rouleau sur une épaisseur de
3mm, découper la pâte à l'aide d'un emportepièce, disposer-les sur la plaque du four chemisée
de papier sulfurisé, napper les gâteaux avec le
mélange crémeux (meringue), les garnir avec les
amandes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Dimanche 21 février 2016
Quotidien national d’information
Mots fléchés N° 428
Sudoku N ° 428
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Mots croisés N° 428
Horizontalement
1 - Emotion admirative
2 - Effleura affectueusement - Dessert pour ursidés
3 - Inflammation du conduit auditif - Cogne
4 - Feuilleté - Mélange confus
5 - Para - Mesura la propriété
6 - Fabrique d'étuis - Détint
7 - Emergence - Ralleras
8 - Affirmation - De l'argent pour la chimie - Refus trés net Rencontré
9 - Titre de souverain - Décommander
10- Estonie en V.O. - Envolées
Verticalement
A - Vert
B - Empaille
C - Sélection - Ne reconnaît pas - Brillant exécutant
D - Chef cosaque - Technique raffinée
E - Graveleuse - Pays de dunes
F - Habitudes - Esprit du foyer
G - Veste ceinturée
H - Escomptons
I - Distrait - Méat de sortie
J - Animaux fabuleux - Elu normand
K - Dispose - Caché - Helminthe
L - Appareils de levage
SOLUTIONS
Mots croisés N° 427
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 427
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 427
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat
Min Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : G.I. Joe :
conspiration
23:05 : Esprits criminels
23:50 : Esprits criminels
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au programme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck
à la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Ma part du
gâteau
22:45 : Faites entrer l'accusé
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
Babel
12:25 :
Homeland
Homeland
La cour de
La nouvelle
Dimanche 21 février 2016
Sur TF1 - 20h55
édition
12:45 : La nouvelle édition,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
G.I. Joe : conspiration
Les soldats d'élite du GI Joe sont envoyés récupérer des
têtes nucléaires au Pakistan. Mais au lieu d'évacuation,
les hommes de Hauser sont victimes d'une terrible
attaque. Zartan, qui a pris la place du président
américain, a en effet ordonné la destruction de
l'escouade. Roadblock, Jaye et Flint sont les seuls
survivants. Dans le même temps, se faisant passer pour
Snake Eyes, Storm Shadow organise l'évasion de Cobra
Commander.
Sur France 2 - 20h55
Ma part du gâteau
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Zone interdite
23:00 :Enquête exclusive
21
A Dunkerque, France, qui a perdu son emploi
d'ouvrière dans une usine en faillite, vient de faire une
tentative de suicide. Aidée par les siens, elle remonte
la pente et décide de se rendre à Paris pour y trouver
du travail. Elle est embauchée comme femme de
ménage par Stéphane, un trader. Travaillant pour une
société de la bourse de Londres, ce dernier développe
un projet important à Paris, qui doit le propulser vers
les sommets.
Sur M6 - 20h55
Zone interdite
Quatre huissiers à Tours (Indre-et-Loire), Bar-le-Duc
(Meuse), Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et Paris ont
été suivis dans l'exercice de leur fonction. Si ces officiers
ministériels pratiquent encore des constats d'adultère,
l'essentiel de leur activité est le recouvrement de dettes.
Expulsion des familles qui ne peuvent plus payer le loyer de
leur pavillon ou la cantine de leurs enfants, vente aux
enchères du matériel d'une PME en faillite ou encore saisie
des machines de paysans dans l'impossibilité de régler
leurs factures... chaque mission révèle l'état de la société.
Les huissiers sont en première ligne pour observer une
France qui souffre. Les confrontations sont parfois tendues,
et les mauvais payeurs peuvent se montrer violents.
C M
J N
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Dimanche 21 février 2016
Quotidien national d’information
LAB
(PAS DE) TEH
MIEUX VAUT EN RIRE…
Un singe Magot
libéré par
la gendarmerie
- La SNTF croit vraiment avoir découvert le beurre à couper le fil. Sa trouvaille est à vous… couper le souffle.
- A ce point !
- Les dirigeants de cette boîte, franchement pas sur rails, croient avoir mis au
point la réservation en ligne.
- Mais c'est une bonne chose ça.
Pourquoi être toujours critiques,
quand certains innovent, tentent
d'avancer ?
- Attends, mais c'est quoi cette réservation en ligne ?
- Normalement, t'achètes ton billet en
ligne en payant par carte bancaire, tu
as l'heure et le jour de départ, tu récupères ton billet en arrivant à la gare
une heure avant le départ…
- C'est ça. Mais, avec la SNTF l'achat
du billet en ligne consiste juste à…
prendre rendez-vous pour se rendre à
la gare acheter son billet…
- Tu déc… là !
- Promis que non !
- Ayhouh !
up de gueule ?
Coup de cœur, co
.fr
[email protected]
mo
:
se
Une seule adres
M.A.
U
n singe magot,
un animal protégé car en voie
de disparition, a été
détenu illégalement par
deux individus qui s'apprêtaient à le transférer
vers Annaba avant
d'être récupéré par les
services de police à la
gare routière de Bouira, a indiqué mercredi la Sûreté
de wilaya. Un des mis en cause âgé de 31 ans et originaire de Bouira détenait l'animal à la station climatique de Tikjda (est de Bouira) depuis cinq mois avant
qu'il ne le remette à un autre jeune originaire d'ElOued (Sud). Ce dernier s'apprêtait, de son côté, à le
transférer à Annaba pour l'utiliser dans des prises de
photo sur des places publiques, selon les détails fournis par la même source. Il s'agit d'une détention illégale d'une espèce animale menacée d'extinction et
qui est protégée par un décret présidentiel de 1983,
selon les services du Parc national du Djurdjura
(PND). Les services de la Sûreté de la wilaya de
Bouira sont intervenus au niveau de la gare routière
de Bouira où ils ont pu mettre la main sur les deux
mis en cause et récupérer le singe Magot, qui est
considéré comme un animal porteur de certaines
maladies inconnues et transmissibles à l'homme, a-ton précisé. Après avoir mené une enquête sur cette
affaire, les services de la Sûreté de la wilaya ont
transféré le dossier à l'instance judiciaire concernée,
a-t-on ajouté de même source.
" J'appelle le gouvernement et le
Parlement à hâter la concrétisation
des points positifs prévus dans la
révision constitutionnelle par la
promulgation de lois en ce sens ",
Abdelmadjid Menasra, président du
Front du changement (FC).
Comme quoi, on peut être
opposant sans tout voir en noir
absolu…
Un espace
de Coworking
lancé
à Alger
A
lger a récemment vu l'ouverture
d'un nouvel espace de
Coworking: The Address. L'espace
de co-travail a ouvert ses portes ce 7
février au centre commercial
Mohammadia Mall à Alger et s'étend
sur une superficie de 250 m². Fondé
par Marouan Aoudia, entrepreneur
algéro-américain, The Address peut
accueillir jusqu'à 45 personnes, et est
ouvert toute la semaine de 9h à 19h
sauf les vendredis. The Address comprend également une salle de réunion
d'une capacité de 15 personnes.
Le numéro vert de la police " cartonne "
L
a cellule de communication
de la Direction générale de
la Sûreté nationale (DGSN)
a indiqué mardi que les salles
d'opération de la police à travers
les 48 wilayas du pays avaient reçu
1 964 513 appels téléphoniques sur
le numéro vert 15 48 en 2015. Les
appels ont permis de " traiter plusieurs affaires ", a souligné la cellule de communication de la
DGSN, précisant que " 129 525
appels concernaient des demandes
d'intervention et de secours, 31
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
163 appels visaient à signaler des
accidents de la route et 296 736
appels concernaient des demandes
de renseignement et d'orientation
". Les salles d'opération de la
police ont également reçu 381 890
appels divers, a ajouté la même
source. Ces appels ont donné lieu à
des interventions de la police qui
ont permis d'arrêter plusieurs
personnes en flagrant délit et
d'empêcher des crimes et des
agressions, selon la même source.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Rédacteur en chef
Amar Chekar
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Bureau de Mostaganem
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
23
C M
J N
C M
J N
C M
J N
Pages 01-24
C M
J N
CHLEF
Par Amel Korchi
23 ÉLÈVES
INTOXIQUÉS
Pas moins de 23 élèves ont été
admis jeudi après-midi, aux
urgences médicales de l'EPSP
de Boukadir pour une
intoxication alimentaire, dans la
wilaya de Chlef. Ces élèves qui suivent leur scolarité au CEM
Marouani Abed, à Oued Sly, ont pris collectivement un repas
froid à base de kachir des commerces avoisinant leur
établissement, et ce, après avoir terminé une séance de sport.
Les élèves ont été évacués vers l'EPSP de Boukadir pour une
prise en charge médicale où ils ont reçu les premiers soins et
quitté l'établissement vers 16h.
TRIBUNE
Des Lecteurs
Quotidien national d’information
8
ÈME
ANNÉE - N° 2123 - DIMANCHE 21 FÉVRIER 2016 - PRIX 15 DA.
MENACE D'AGRESSION TERRESTRE DE LA TURQUIE
CONTRE LA SYRIE
MOSCOU TAPE
SUR LA TABLE
Sous prétexte de lutter contre le terrorisme, celui-là même que la Turquie et
l'Arabie Saoudite financent et soutiennent, Ankara et Ryad se proposent
d'envahir la Syrie afin de venir en aide aux groupes criminels mis à mal par
l'armée régulière et les raids aériens russes, et massacrer les résistants
kurdes en train, eux aussi, de mener la vie dure au groupes terroristes.
Par Rafik Bakhtini
ien ne va plus en Ankara et
Moscou. Si les relations entre
les deux pays s'étaient dangereusement tendues au lendemain du
crash d'un chasseur russe, abattu (sans
raisons) par l'aviation turque, la situation est aujourd'hui devenue explosive,
au point de menacer du déclenchement
d'un conflit armé entre les deux pays.
Voilà la raison pour laquelle la Russie a
décidé de prendre les devants. Membre
permanent du Conseil de sécurité de
l'ONU, Moscou a en effet convoqué ce
vendredi soir une réunion de celui-ci
(dont les résolutioons étaient encore
attendues hier, jusqu'à l'heure où nous
mettions sous presse), suite à la
volonté de la Turquie d'une opération
militaire terrestre en Syrie avec ses
alliés, a annoncé la diplomatie russe
R
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:08 13:02 16:02
18:26 19:56
dans un communiqué. "La Russie a l'intention de convoquer aujourd'hui une
réunion du Conseil de sécurité de
l'ONU pour discuter cette question et
soumettre un projet de résolution
appelant à mettre fin à toutes les
actions qui sapent la souveraineté et
l'intégrité territoriale de la Syrie", précise le ministère russe des Affaires
étrangères. La Turquie a plaidé mardi
pour une intervention militaire terrestre
de la coalition internationale en Syrie,
rendant encore un peu plus improbable
la perspective d'une trêve, censée
entrée en vigueur d'ici la fin de la
semaine. "Nous voulons une opération
terrestre avec nos alliés internationaux",
a déclaré à la presse un responsable
turc qui s'exprimait, ajoutant toutefois
qu'il "n'y aura pas d'opération militaire
unilatérale de la Turquie". La Syrie est
ravagée depuis près de cinq ans par
une guerre qui a fait plus de 260.000
morts, poussé des millions de personnes à l'exil.
Par ailleurs, des responsables militaires
russes et américains se sont rencontrés vendredi à Genève pour préparer
une réunion des Nations unies en vue
d'un éventuel accord de cessez-le-feu
en Syrie prévue plus tard dans la journée, ont indiqué des sources diplomatiques. Cette réunion, qui n'était pas
annoncée, avait pour but de "rapprocher les positions des deux grandes
puissances, ont affirmé les diplomates
sans autre précision". "L'idée derrière
tout cela est que la Russie et les EtatsUnis aient une position commune.
L'ONU prévoit la proposition d'un cessez-le-feu et les conditions de sa mise
en oeuvre, et va négocier avec les participants", a dit l'un des diplomates cité
par l'agence de presse Reuters.
L'émissaire des Nations unies pour la
Syrie, Staffan de Mistura, qui rentre
d'une visite à Damas où il a négocié
l'accès de l'aide humanitaire aux zones
assiégées, a participé à la réunion
russo-américaine par visioconférence.
De son coté le porte-parole du Conseil
des droits de l'homme de l'ONU,
Michele Zaccheo, a ajouté que le
Groupe international de soutien à la
Syrie (GISS), qui s'était entendu vendredi dernier à Munich sur le principe
de la mise en place d'une trêve des
combats d'ici à la fin de la semaine en
cours, se réunirait à nouveau ce vendredi au siège des Nations unies.
Moscou espère qu'un accord de cessez-le-feu pourra être conclu à cette
occasion, a rapporté jeudi l'agence
Interfax en citant le vice-ministre russe
des Affaires étrangères, Mikhaïl
Bogdanov.
Nous y reviendrons…
R.B.
Organisation
du prochain
sommet arabe
LE MAROC
CÈDE SES
DROITS
Le Maroc a décidé de céder
son droit d'organiser la prochaine session ordinaire du
Sommet arabe, prévue initialement le 7 et 8 avril à Marrakech,
a indiqué vendredi le ministère
marocain des Affaires étrangères
dans un communiqué. "Sur instructions du Roi Mohammed VI,
le ministre des Affaires étrangères et de la coopération,
Salaheddine Mezouar, a informé,
ce vendredi, le secrétaire général
de la Ligue des Etats arabes,
Nabil Al Arabi, de la décision du
Royaume du Maroc de céder son
droit d'organiser une session
ordinaire du Sommet arabe", a
précisé le communiqué.
Cette décision a été prise, selon
la même source, "conformément
aux dispositions de la Charte de
la Ligue des Etats arabes et sur
la base des consultations entreprises avec plusieurs Etats arabes frères et ce, suite à une
réflexion consciente, responsable et engagée en faveur de l'efficacité de l'action arabe commune
et la nécessité de préserver sa
crédibilité".
Mieux vaut en rire
Grave accident de la route à Laghouat
TROIS MORTS ET CINQ BLESSÉS
Trois personnes sont décédées et
cinq autres ont été blessées dans
deux accidents distincts survenus vendredi dans la wilaya de Laghouat, a-ton appris hier auprès de la Protection
civile. Deux personnes (26-29 ans)
sont décédées suite au renversement
de leur véhicule touristique sur le chemin communal entre Hassi Delaâ et
Ksar El Hirane, alors que deux autres
ont été blessées dans ce drame, selon
la même source. Un deuxième accident a eu lieu sur le chemin de wilaya
CW-222 près de la commune de
C M
J N
Pages 01-24
Hassi Delaâ, lorsqu'un véhicule s'est
également renversé, causant la mort
sur place d'un passager (27 ans) et
des blessures à trois autres, a-t-on
ajouté de même source.
Les corps des trois victimes ont été
déposés à la morgue de l'hôpital de la
ville de Ksar El Hirane, alors que les
blessés ont été évacués vers la polyclinique de Bellil.
Deux enquêtes ont été diligentées par
les services compétents pour déterminer les circonstances exactes de ces
accidents de la route.
C M
J N