close

Enter

Log in using OpenID

Mise en page 1 (Page 1)

embedDownload
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information -Samedi 30 Janvier 2016 - N°847 Prix 10 DA - Site : www.lanation-arabe.dz - Tél-Fax : 041 46-53-25
Oran
Approbaon du projet de loi de la révision de
la Constuon par le Conseil constuonnel
LE RND MOBILISE SES DEPUTES
POUR LE VOTE AU PARLEMENT
P.03
13 wilayas aendues
en mars prochain au
forum naonal des
clubs verts
P.05
Médéa
Aribuon de plus
de 2.800 locaux
professionnels
en quatre ans
Première conférence du FCE sur le financement
P.07
A la veille de leur
journée mondiale
Ali Haddad : l’instuonnalisaon du marché
financier, le salut de l’entreprise
P.05
Handball / CAN-2016 : (1/2 finale) :
AADL1
L’opéraon de remise des
décisions de pré-affectaon
bientôt lancée
P.02
Les zones humides
d’Oran, un acquis
qui mérite plus
d’aenon
P.06
Renversement d’un bus de
transport de voyageurs à Saida
L'Algérie baue par
la Tunisie (18-27) P.24
5 MORTS ET 21 BLESSÉS P.09
2
Samedi 30 Janvier 2016
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
AADL1
Hamid Grine
L’opéraon de remise des décisions
de pré-affectaon bientôt lancée
Le Directeur général de l'Agence nationale d'amélioration et de développement du logement (AADL),
Mohamed Tarek Belaribi a affirmé à Alger que les préparatifs en prévision de la remise des décisions de préaffectation aux souscripteurs aux programmes AADL 2001 et 2002 seraient bientôt achevés.
R.N
"L'AADL a, jusqu'à présent,
procédé à l'impression de 80 %
des décisions qui seront remises
aux concernés à partir du 8 février prochain", a affirmé M. Belaribi dans un entretien accordé
à l'APS. "L'AADL envisage la remise de 40.000 décisions de préaffectation dont 20.000 à Alger
proportionnellement à l'état
d'avancement des travaux qui a
atteint 70 % à la fin 2015", a-t-il
ajouté. "Parallèlement à l'avancement des travaux sur d'autres
chantiers, des quotas additionnels seront disponibles dans les
mois à venir, ce qui permettra
d'élaborer d'autres décisions de
pré-affectation jusqu'à couverture de tous les souscripteurs
aux programmes de 2001 et
2002", a encore affirmé le même
responsable précisant que les
décisions de pré-affectation
étaient élaborées à partir d'un
programme informatique mis
en place par les ingénieurs de
l'agence. Le programme permettra la répartition des souscripteurs dont les dossiers ont
été acceptés sur les sites de logements disponibles. "Le programme tient compte de l'ordre
chronologique d'inscription. Les
listes des bénéficiaires et leur
classement ont été élaborés dernièrement selon la date d'inscription par une commission
technique en présence d'un
huissier de justice", a indiqué M.
Belaribi précisant que "les listes
ont été confirmées par une
deuxième commission et un au-
tre huissier de justice en vue de
garantir la transparence de
l'opération". "Après les sites, le
programme procèdera à la répartition des souscripteurs sur
paliers et appartements en tenant compte de l'état de santé
du locataire et de celui des
membres de sa famille ainsi que
leur nombre", a-t-il ajouté. Les
souscripteurs de 2001 et 2002
pourront, à partir du 8 février
prochain, connaître le rendezvous de retrait des décisions de
pré-affectation et de l'ordre de
versement de la 3e tranche du
prix du logement, et ce, via le
site web de l'AADL, en introduisant leurs numéros de série
et mot de passe. L'AADL accueillera jusqu'à 1.500 souscripteurs durant la première semaine, 2.000 la deuxième puis
3.000 souscripteurs par semaine.
Ouyahia
L'Algérie "dispose de plusieurs atouts" pour faire
face à l'effondrement des prix des hydrocarbures
L'Algérie "dispose de plusieurs atouts"
pour faire face à la crise provoquée par l'effondrement des prix des hydrocarbures, a
assuré jeudi le secrétaire général par intérim
du Rassemblement national démocratique
(RND), Ahmed Ouyahia. "Bien sûr, un tel
choc doit nous préoccuper mais il doit surtout nous encourager à l'action car l'Algérie
dispose de plusieurs atouts pour préserver sa
politique de justice sociale, et pour rebondir
économiquement en mieux de cette crise", a
affirmé M. Ouyahia, dans son allocution lors
de la 5ème session ordinaire du Conseil national du RND. La crise du marché mondial
du pétrole "semble durable et n'épargne aucun pays producteur, qu'il s'agisse de pays du
Groupe des 8 premières puissances économiques mondiales comme la Russie ou le
Canada par exemple, ou qu'il s'agisse de pays
émergents comme le Mexique ou l'Arabie
saoudite, ou qu’il s’agisse de pays en développement comme le Nigeria ou l'Algérie",
a-t-il relevé. Il a rappelé, à cet égard, que "le
prix du baril de Brent est passé de près de
110 dollars en janvier 2014 à moins de 30
dollars en janvier 2016, ce qui veut dire que
notre pays perd près de 80% de ses revenus
extérieurs", a-t-il fait observer. Pour M.
Ouyahia, l'Algérie "pourra préserver sa poli-
tique de justice sociale tant qu'elle conservera son indépendance de décision en matière économique et sociale (...) une indépendance préservée grâce à la politique de
désendettement extérieur mise en place par
le Président Abdelaziz Bouteflika", a-t-il soutenu. Il a expliqué, à cet effet, que "l'Algérie
pourra aussi rebondir plus forte économiquement de cette crise en mettant en valeur
ses importants atouts", notamment sa jeunesse formée, ses infrastructures de base fortement développées ces dernières décennies
et sa base industrielle élargie grâce à l'apport
de nombreux opérateurs privés nationaux et
de quelques partenaires étrangers. Le responsable du RND a souligné que "les potentiels agricole, minier et touristique sont
quant à eux très prometteurs aussi". "Il nous
reste donc à réhabiliter le travail et à promouvoir la compétitivité", et "aussi à progresser dans les réformes économiques nécessaires, des réformes qui ne remettront
pas en cause nos principes fondamentaux, et
la Constitution révisée le garantira à l'avenir", a-t-il fait valoir. Dans le même contexte,
M. Ouyahia a souligné qu'"il nous reste également à préserver la stabilité sécuritaire,
politique et sociale dans notre pays, car, a-til expliqué, et les exemples sont nombreux à
Quotidien national d’information
Publié par la SARL LC M mehiaoui
Capital social : 34.652.000.00 DA
Bureaux régionnaux
Directeur général
Omar Triqui
Directeur de publication
Siège social
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
Email : [email protected]
CCP :007 99999 0000370845 67
Compte: 021 00102 1130000992 13
travers le monde, l'anarchie et la violence
ne règlent pas les problèmes et surtout pas
les problèmes sociaux". Evoquant la stabilité,
il a rendu un "vibrant hommage à l'Armée
nationale populaire (ANP) pour sa mobilisation et pour ses sacrifices pour détruire
les résidus du terrorisme à l'intérieur et pour
protéger le territoire national de toute menace extérieure". "En cette heure de mobilisation, la Révolution de Novembre doit encore être notre source d'inspiration
patriotique, et cela interpelle de nombreuses
personnalités, même historiques, pour cesser les déclarations qui parasitent l'image de
notre Lutte de libération nationale et portent
atteinte à l'honneur de certains parmi nos
glorieux Chouhada, ou de certains moudjahidine décédés", a-t-il, notamment, souligné. M. Ouyahia a appelé, d'autre part, à
s'opposer aux discours qui portent atteinte
aux sacrifices du peuple algérien durant la
décennie noire. Par ailleurs, M. Ouyahia a
tenu à rendre hommage à l'ancien secrétaire
général de l'Union générale des travailleurs
algériens (UGTA), Abdelahak Benhamouda,
à l'occasion du 19e anniversaire de son assassinat, le qualifiant de "symbole pour tous les
nationalistes" qui s'est sacrifié pour que l'Algérie reste toujours debout.
Benali Si Youcef
Rédaction
Ourabah Salem
Oran : 041-74-11-11
Aïn Témouchent :0771788137
Mostaganem : 0791018953
Sidi belabbes: 0776940608
Tlemcen : 0775771429
Tissemsilt: 0552450010
Relizane: 0778335429
Tiaret: 0775540914
Setif : 0667343230
Chlef : 0557784106
Blida : 0771257583
Les journalistes
appelés à
observer l'éthique
professionnelle
Le ministre de la Communication, Hamid Grine a appelé les journalistes à observer les règles de déontologie de presse
et s'écarter des discours "pessimistes" de
nature à démoraliser et décourager le citoyen. S'exprimant lors d'une session de
formation organisée par son département
ministériel au profit des professionnels de
la presse à l'école nationale supérieure de
journalisme (ENSJ) sous le thème " déontologie de la presse : défis et enjeux", le ministre a indiqué que "le journaliste doit
observer les règles d'éthique professionnelle et s'écarter des discours pessimistes
et alarmistes de nature à démoraliser le
citoyen". "Pourquoi de nombreux médias
passent sous silence les grandes réalisations accomplies sur le terrain dans différents domaines alors qu'ils se font le +relais+ d'une grève de 10 employés dans
certaines entreprises", s'est étonné le ministre. Le citoyen algérien a le droit à une
information "fiable et objective", a insisté
le ministre, rappelant les sessions de formation destinées à différentes catégories
de la société civile en tant que consommateur d'information. C'est dans cette optique que deux sessions de formation ont
été organisées à Constantine et Oran, a
soutenu le ministre annonçant la tenue
d'une 3ème à Annaba, le 8 février prochain. Ces formations encadrées par les
responsables d'organes de presse publics
seront prochainement généralisées dans
tout le territoire national, a assuré M.
Grine faisant savoir que son ministère
avait organisé plus de 20 sessions de formation au profit des professionnels de la
presse. Pour le ministre, il n'y pas de différence entre les journalistes du secteur
public et ceux de la presse privée. Le premier responsable du secteur a pointé du
doigt les organes de presse qui n'accordent pas l'intérêt qu'il faut à la formation
continue de leurs journalistes en dépit des
mécanismes juridiques qui prévoient
l'obligation de consacrer 2% des ressources financières de l'établissement à la
formation. A une question sur les motifs
de refus de l'entreprise nationale de télévision de recruter les journalistes nouvellement promus, le ministre a expliqué que
l'ENTV comptait 4000 employés alors que
1000 seulement lui suffisaient. "Le ministère de la Communication a adressé une
correspondance au ministère de l'Intérieur
et des Collectivités locales pour faciliter
l'accomplissement des missions des journalistes titulaires de la carte professionnelle de journaliste dans toutes les wilaya",
a-t-il poursuivi.
M. Mourad
Publicité
Impression
ANEP Alger
Centre : Sia / Ouest : Sio
Diffusion
Centre : LCM communications
Ouest : S.D.P.O
1 Avenue Pasteur
Tel : 021-71-16-64
Fax : 021-73-95-59
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
251 B BD Freha Benyoucef
angle lycée Mustapha Hadam
(Les Castors)-Oran
Tel/Fax : 041-74-11-11
Observaons
Tous les documents et les
photos qui parviennent au
journal ne peuvent être restitués à leurs propriétaires
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Samedi 30 Janvier 2016
3
Approbaon du projet de révision de la Constuon par le Conseil constuonnel
Le RND mobilise ses députés pour le vote au Parlement
Le Conseil constitutionnel a rendu un avis motivé concernant le projet de loi
portant révision constitutionnelle, initié par le président de la République, M.
Abdelaziz Bouteflika, et à propos duquel le Conseil constitutionnel a été saisi.
la perte du mandat parlementaire,
l'instauration d'une session annuelle unique de dix mois et la primauté du Conseil de la nation dans
l'examen des projets de lois relatifs
à l'organisation territoriale, à
l'aménagement du territoire et au
découpage territorial. L'indépendance du Conseil constitutionnel
est également réaffirmée dans ce
nouveau projet avec une exigence
de hautes qualifications juridiques
de ses membres.
Ouyahia : La nouvelle
Constuon renforce
et consacre les
principes et les
valeurs du peuple
Le Conseil, après délibération
déclare, dans un communiqué,
qu'en vertu des dispositions de la
Constitution, notamment en son
article 176, le projet de loi en question "ne porte aucunement atteinte
aux principes généraux régissant
la société algérienne, aux droits et
libertés de l'homme et du citoyen,
ni affecte d'aucune manière les
équilibres fondamentaux des pouvoirs et des institutions constitutionnelles". L'avis motivé rendu par
le Conseil constitutionnel est notifié au président de la République,
auteur de la saisine et sera publié
au Journal officiel de la République
algérienne démocratique et populaire. L'article 176 de la Constitution stipule que "lorsque de l'avis
motivé du Conseil constitutionnel,
un projet de révision constitutionnelle ne porte aucunement atteinte
aux principes généraux régissant
la société algérienne, aux droits et
libertés de l'homme et du citoyen,
ni n'affecte d'aucune manière les
équilibres fondamentaux des pouvoirs et des institutions, le Président de la République peut directement promulguer la loi portant
révision constitutionnelle sans la
soumettre à référendum populaire
si elle obtient les trois-quarts (3/4)
des voix des membres des deux
chambres du Parlement"
Une démocrae
renforcée et l'unité
naonale consolidée
Le projet de révision constitutionnelle, à propos duquel le
Conseil constitutionnel vient de
rendre son avis motivé, est axé sur
cinq grands volets en relation notamment avec le renforcement de
l'Etat de droit et la consolidation de
l'unité nationale et de la démocratie. Validé par le chef de l'Etat en
décembre dernier et présenté dé-
but janvier courant à l'opinion publique lors d'une conférence de
presse animée par le ministre
d'Etat, directeur de cabinet de la
présidence de la République, Ahmed Ouyahia, avant d'être approuvé par le Conseil des ministres, le projet a été élaboré après
trois rounds de consultations entamés en 2011. Dans le préambule
de la nouvelle loi fondamentale du
pays, il est affirmé que les composantes fondamentales de son identité sont l'Islam, l'Arabité et l'Amazighité, dont l'Etat œuvre
constamment à la promotion et au
développement de chacune d'entre elles. Le projet souligne aussi
que le peuple algérien a été
confronté à une véritable tragédie
nationale qui a mis en danger la
survie de la patrie. C'est en puisant
dans sa foi et son attachement inébranlable à son unité, qu'il a souverainement décidé de mettre en œuvre une politique de paix et de
réconciliation nationale qui a
donné ses fruits et qu'il entend préserver. Dans un souci de consolider davantage l'unité nationale, Tamazight a été promue, dans la
nouvelle Constitution, langue officielle aux côtés de la langue arabe
avec création d'une Académie algérienne de la langue amazighe placée auprès du président de la République (article 3 bis). Concernant la
consolidation de la démocratie, le
projet réaffirme la nature démocratique et républicaine du régime
politique, fondé sur l'alternance démocratique au pouvoir par la voie
d'élections libres et régulières et la
séparation des pouvoirs. La nouvelle loi fondamentale, dans son
article 74, a réintroduit la limitation des mandats présidentiels à
deux pour assurer l'alternance démocratique par la voie des urnes.
Cette disposition est exclue de
toute révision constitutionnelle
(article 178). Toujours dans le ca-
dre de la consolidation de la démocratie, le nouveau projet affirme
que la liberté de manifestation pacifique et la liberté de la presse sont
garanties, ainsi que le droit d'accès
aux informations et données et la
garantie de leur circulation. Les
droits de l'opposition politique
sont également renforcés et l'opposition parlementaire confortée, y
compris en réservant une séance
mensuelle dans chaque chambre
du Parlement à l'examen d'un ordre du jour proposé par l'opposition.
Elle pourra également saisir le
Conseil constitutionnel sur les lois
votées par le Parlement. La nouvelle Constitution contient également de nouvelles dispositions
destinées à conforter la crédibilité
et la régularité des élections avec
notamment la mise en place d'une
Haute instance indépendante de
surveillance des élections, qui sera
présidée par une personnalité indépendante et composée de magistrats et de compétences indépendantes choisies par la société
civile. Dans le registre renforcement de l'Etat de droit, le projet de
révision constitutionnelle enrichit
les droits et libertés individuels et
collectifs et renforce l'indépendance de la justice. Le renforcement de l'indépendance de la justice se fera à travers, entre autres, la
prohibition de toute intervention
dans le cours de la justice et le renforcement de l'autonomie du
Conseil supérieur de la magistrature. La nouvelle loi fondamentale
proclame aussi le caractère exceptionnel de la détention provisoire.
Par ailleurs, le projet de révision
constitutionnelle a introduit de
nouvelles dispositions visant des
améliorations organisationnelles et
fonctionnelles de certaines institutions. Ainsi et concernant le Parlement, le document institue la sanction du "nomadisme politique" par
Le secrétaire général par intérim
du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a
affirmé à Alger que le projet de révision de la Constitution vient renforcer les libertés et consacrer la
séparation des pouvoirs et les principes et les valeurs du peuple. Dans
une allocution de clôture de la
5ème session du Conseil national
du parti. Ouyahia a indiqué que le
projet de révision constitutionnelle
initié par le président de la République Abdelaziz Bouteflika vient
"renforcer les libertés et consacrer
la séparation des pouvoirs et les
principes et les valeurs du peuple
algérien". "Le Conseil constitutionnel, qui a rendu un avis motivé
concernant le projet de révision
constitutionnelle, publiera son avis
détaillé au Journal officiel et le projet sera soumis au Parlement dans
un délai de 10 à 15 jours", a-t-il
ajouté. M. Ouyahia a précisé que
lorsque le président de la République convoquera le Parlement
pour le vote du projet, le RND
"mobilisera ses députés (au nombre de 112) en fonction des positions du parti". Il a appelé dans ce
contexte les cadres et les élus du
RND à la nécessité "d'aller sur le
terrain pour sensibiliser la base populaire à travers l'ensemble du territoire national " sur le projet de
révision constitutionnelle en vue
de "barrer la route aux manipulateurs". Saluant le débat "franc et
démocratique" ayant caractérisé,
deux jours durant, les travaux du
Conseil national du parti, M.
Ouyahia a affirmé que le Conseil
avait pris "les décisions nécessaires"
pour la tenue du congrès national
extraordinaire du RND du 5 au 7
mai prochain. Lancés jeudi, les travaux de la 5e session ordinaire du
Conseil national du RND ont été
sanctionnés par l'adoption des résolutions politiques organiques.
Le Conseil constitutionnel a
rendu jeudi un avis motivé concernant le projet de loi portant révision constitutionnelle, initié par le
président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, et à propos duquel le Conseil constitutionnel a
été saisi, dont voici le communiqué
intégral: "En vertu des pouvoirs
que lui confère la Constitution et
conformément aux dispositions de
l'article 176 de la Constitution, le
Président de la République, en date
du 11 janvier 2016, a saisi le
Conseil constitutionnel du projet
de loi portant révision de la Constitution à l'effet de se prononcer, par
un avis motivé, sur l'objet de saisine. Dans ce cadre, et en application des règles régissant son fonctionnement,
le
Conseil
constitutionnel, sous la présidence
de M. Mourad Medelci, Président
du Conseil constitutionnel, s'est
réuni les 20, 21, 24, 25, 26, 27 et 28
janvier 2016.
Communiqué intégral
du Conseil constuonnel (NB : encadré)
Après délibération et vérification
de la procédure de révision et examen de la teneur du projet de révision visant notamment : - la consolidation de l'unité nationale autour
de notre histoire, notre identité et
nos valeurs spirituelles et civilisationnelles, - le renforcement des
droits, libertés et devoirs et l'indépendance de la justice, - l'approfondissement du principe de la séparation des pouvoirs, l'amélioration des relations de
complémentarité entre les pouvoirs, - l'attribution à l'opposition
parlementaire des moyens constitutionnels lui permettant d'exercer
un rôle plus efficace, notamment à
travers la saisine du Conseil constitutionnel, - la redynamisation des
institutions chargées du contrôle
par la consécration des critères de
transparence dans la gestion autour des grands enjeux économiques, juridiques et politiques
dans la vie nationale, - la mise en
place d'un mécanisme indépendant de contrôle des élections en
vue de renforcer la démocratie pluraliste. Après délibération, le
Conseil constitutionnel a rendu, le
jeudi 28 janvier 2016, un avis motivé dans lequel il déclare, qu'en
vertu des dispositions de la Constitution, notamment en son article
176, le projet de loi portant révision de la Constitution, initié par le
Président de la République et à
propos duquel le Conseil constitutionnel a été saisi à l'effet d'émettre
son avis motivé: - ne porte aucunement atteinte aux principes généraux régissant la société algérienne,
aux droits et libertés de l'homme et
du citoyen, ni n'affecte d'aucune
manière, les équilibres fondamentaux des pouvoirs et des institutions constitutionnels. L'avis motivé rendu par le Conseil
constitutionnel est notifié à Monsieur le Président de la République,
auteur de la saisine et sera publié
au Journal officiel de la République
Algérienne Démocratique et Populaire.
4
Samedi 30 Janvier 2016
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Le prix du baril gagne plus de 5 dollars en une semaine
L’Arabie saoudite revoit sa polique
pétrolière
Après avoir sombré dans les différentes bourses du monde, le pétrole enregistre depuis mardi
dernier une légère remontée. Le baril était cotait à 28 dollars la veille ; lundi 25 janvier 2015.
Dès le lendemain, une légère hausse a été notée après les déclarations du Ministre Saoudien
Ali Al-Nouaimi qui avait remis en cause la cotation du pétrole.
Said Ibrahim.
Le 17 janvier dernier, le
Ministre Saoudien avait déjà
annoncé que les prix bas du
pétrole ne reflétaient pas la
réalité. Selon lui : « les prix du
pétrole sont maintenus artificiellement bas ». Profitant de
la visite du Ministre Vénézuélien du pétrole Enrique Pina
Nieto à Ryadh, le Ministre
Saoudien a lancé un message
aux pays producteurs de Pétrole membres on non de
l’Organisation des Pays Producteurs de Pétrole (OPEP) :
« La coopération entre les
pays producteurs conduit
toujours à la stabilisation du
marché, mais cela prendra un
certain temps ». Nouaimi s’est
montré optimiste quant à la
stabilité des cours de pétrole.
Hier vendredi 29 janvier, le
baril était cotait à 35 dollars à
la bourse de Londres. Dans la
foulée le géant pétrolier saoudien Aramco a annoncé son
intention de maintenir les investissements qu’ils avaient
initié dans le secteur de l’énergie. L’Arabie saoudite a eu
peur de perdre son rôle de régulateur en sa qualité de premier pays explorateur du pétrole, elle avait décidé
d’inonder le marché mondial
pour contrecarrer le pétrole
et le gaz de schistes. Les responsables saoudiens ont
voulu maintenir les cours à
un niveau bas, pour mettre à
mal les investisseurs américains qui misent sur les énergies extraites du schiste.
C’est sous l’impulsion de
Ryadh que les pays exportateurs n’ont pas réduit l’offre.
La réunion de l’OPEP en Novembre 2014 n’avait pas permis une baisse de la production. Le baril qui valait alors
110 dollars s’est effondré pour
atteindre les 28 dollars à la
mi-janvier 2016. L’Arabie
Saoudite a perdu 250 milliards de dollars en 2 ans. Son
budget a enregistré un déficit
de 98 milliards de dollars
pour le seul exercice 2015. Le
premier exportateur mondial
i avait tablé sur l’exclusion du
marché des pays à Coût élevé
(USA avec les hydrocarbures
de schiste, la Russie premier
producteur de brut et l’Iran).
Après avoir tenu plus d’une
année en vivant grâce à ses
énormes réserves de changes,
l’Arabie Saoudite a changé à
son fusil d’épaule.
Les responsables politiques
saoudiens tablent aujourd’hui
sur une régulation pour faire
remonter le prix du baril. Le
retour de l’Iran dans le
concert des Nations est l’autre
crainte qui a fait bouger les
Saoudiens. Ces derniers savent que si les prix demeurent
à ces niveaux, la mise sur le
marché de quantités supplémentaires sonnera le glas
pour les pays qui ne vivent
que de l’exportation du pétrole. Les prix se seraient alors
effondrés pour atteindre le
seuil des 20 dollars comme le
prévoyaient les experts. Sentant le danger, les responsables saoudiens ont préféré revenir à la réalité du marché
pour atténuer les grosses
pertes qu’ils ont enregistrées.
Les experts se montrent désormais confiants quant à la
remontée du prix du pétrole
pour atteindre les 80 dollars
avant l’été.
Union Africaine
L’Algérie réélue au Conseil de paix et de sécurité
L'Algérie a été réélue en qualité de
membre du Conseil de paix et de sécurité
de l'Union africaine (UA), avec une large
majorité des votes exprimés, soit plus des
deux tiers requis, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE).
"Le Conseil exécutif de l'UA a procédé
jeudi au renouvellement de la composition du Conseil de paix et de sécurité de
l'UA. Les élections qui se sont déroulées
à bulletin secret ont permis de réélire
l'Algérie en qualité de membre du
Conseil avec une large majorité des votes
exprimés, soit plus des deux tiers requis",
a précisé la même source. L'Algérie qui a
siégé au Conseil de paix et de sécurité de
2013 à 2016 a été, ainsi, réélue pour un
nouveau mandat, consacrant "son rôle
pivot et sa contribution stratégique à la
consolidation de la paix et de la stabilité
dans le continent ainsi que son apport
considérable dans le renforcement de la
capacité et de l'efficacité de l'UA dans la
prise en charge des problèmes qui affectent la sécurité du Continent", a ajouté la
même source. Le Conseil exécutif a, par
ailleurs, entériné les candidatures algériennes à des postes importants dans le
système multilatéral international. Ainsi,
les candidatures de MM. Ahmed Djoghlaf et Boualem Bouguetaia, respectivement aux postes de directeur exécutif du
programme des Nations unies pour l'environnement et de juge au Tribunal international du droit de la mer, ont été entérinées, a relevé le communiqué. Les
soutiens que les candidatures de l'Algérie
recueillent au sein de l'UA sont "une
claire démonstration de la reconnaissance par les dirigeants africains des engagements qu'elle assume dans la promotion des causes de l'Afrique à travers
le Continent comme sur la scène internationale", a soutenu la même source. Ces
soutiens sont "autant la résultante des interactions constantes que le Président de
la République, Abdelaziz Bouteflika a développées avec ses homologues africains
que de la présence continue de l'Algérie
à travers le continent et de sa solidarité
effective et agissante avec les peuples africains", a conclu la même source.
Aentat au Nigeria
L'Algérie condamne et
se dit solidaire avec
Nigeria pour luer
contre le terrorisme
L'Algérie a condamné jeudi le double attentat
perpétré mercredi dans la ville de Chibok (Nigeria)
et a affirmé demeurer solidaire avec le Nigeria dans
son combat pour se défaire du terrorisme, a indiqué
le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif.
"La secte terroriste de Boko Haram récidive encore dans la région du Nord-Est du Nigeria, théâtre de l’enlèvement en 2014 de 219 jeunes lycéennes, en perpétrant un sanglant double attentat
dans un marché de la ville de Chibok dans l’Etat de
Borno" a-t-il affirmé dans une déclaration à l'APS.
"Cet acte criminel, que nous condamnons avec
force, ne peut en aucun cas avoir raison de la détermination du gouvernement et du peuple nigérians
à faire échec à l’entreprise terroriste dans la région
avec l’aide des pays amis de la sous-région engagés
dans une lutte implacable contre le terrorisme", at-il ajouté.
"L’Algérie est et demeure solidaire avec le Nigeria dans son combat pour se défaire de ce fléau et
pour restaurer la sécurité sur l’ensemble de son
territoire au bénéfice de son peuple et des peuples
de la région", a-t-il soutenu.
Historiens
La grève des 8 jours
a démontré la totale
adhésion du peuple
au FLN
Des historiens ont affirmé à Alger que la grève
des 8 jours 1957 a démontré au monde entier l'attachement du peuple algérien au Front de Libération nationale (FLN). Lors d'une conférence animée
au musée du Moudjahid à l'occasion de la commémoration du 59e anniversaire de la grève des 8
jours (28 janvier-04 février 1957), le professeur
Hocine Abdessetar a souligné que cet évènement,
l'une des plus importantes étapes de la guerre de libération, "a démontré que tout le peuple algérien
était mobilisé autour du FLN".
"La grève des 8 jours a prouvé que ce qui se passait en Algérie était une véritable guerre soutenue
par le peuple et non une guérilla", a indiqué l'intervenant qui a ajouté que "le taux d'adhésion au FLN
a atteint 80 % pour s'élargir à 90 % durant les derniers jours de la grève". Grâce à cette mobilisation
indéfectible en dépit de tous les moyens militaires
et médiatiques mis en œuvre par le colonisateur
pour la contrecarrer, l'Algérie a pu et, pour la première fois, faire entendre sa voix à l'ONU", a expliqué M. Abdessetar.
Pour sa part, le docteur Mahieddine Amimor, a
souligné que cette grève déclenchée à l'appel du
FLN, était une réponse aux tentatives de la France
coloniale visant à resserrer l'étau autour de la cause
algérienne.
Le professeur Benyoucef Tlemceni, a déploré le
fait que les recherches nationales en histoire soient
centrées sur l'évènement à Alger uniquement, sachant que la grève a touché 26 wilayas du pays. Le
moudhajid Mohamed Ghafir, surnommé "Moh el
klichi", a pour sa part mis en relief le rôle de la
communauté algérienne à l'étranger durant la
guerre de libération, rappelant que le nombre des
adhérents au FLN était de 300.000 personnes.
ORAN
Samedi 30 Janvier 2016
La Nation Arabe
Oran
Première conférence du FCE sur le financement
13 wilayas aendues
en mars prochain au
forum naonal des
clubs verts
Ali Haddad : l’instuonnalisaon du
marché financier, le salut de l’entreprise
C’est ce que Haddad l’a encore une fois confirmé catégoriquement avant-hier à travers
son
allocution
d’ouverture de la 1ère conférence sur le thème de «Financement des projets de développement» prononcée en
présence du wali Abdelghani
Zaâlane, du président de
l’APC Noureddine Boukhatem, des personnalités politiques locales et de la finance
ainsi que des chefs d’entreprises, adhérents FCE qui
sont nombreux par ailleurs.
Première conférence qui a eu
lieu dans la grande salle amphi du Méridien. «La politique, ça ne m’intéresse pas.
Au FCE, la vie de l’entreprise
publique ou privée et son devenir sont plus motivants, là
où l’on s’implique à fond dans
la résolution des problématiques liées aux réformes économiques », dira Haddad
comme pour repousser du
pied toute velléité de questionnement sur le FCE dans
ses relations partisanes, avant
d’ajouter : «Nous n’avons aucun compte à régler avec personne (sous-entendu avec la
secrétaire générale du Parti
des Travailleurs. Nous encourageons toutes les entreprises
publiques et privées. Nous
œuvrons à construire non
plus des passerelles mais des
ponts avec des partenaires de
tout ordre : université et entreprises pour améliorer notre
vision sur le présent et le futur
de l’économie financière de
l’entreprise.
Aujourd’hui, nous prônons
l’alternance dans le financement des projets hors Trésor
public. Notre conception du
futur économique et financier
de l’entreprise est la promotion de notre projet d’institutionnalisation d’un marché financier capable de satisfaire
les besoins de financement
des cycles d’investissement
dans les projets structurants
», ajoute Haddad après avoir
rappelé dans son premier propos la mémoire de l’ex-wali
d’Oran et actuel ministre de la
Photo : Medjahed
Ali Haddad, président du forum des chefs d’entreprise « FCE » est-il apolitique ? Oui si l’on
juge de cette question sous le prisme de ses incessantes interventions publiques et /ou lors
de l’animation des points de presse par les déclarations officielles de son affirmation sans
cesse ressassée. Mais non de sa phobie.
Boukaaboura
santé, de la population et de la
réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf, initiateur des
grands projets structurants de
la wilaya d’Oran dans différents domaines de l’habitat,
des travaux publics en passant
par ceux de l’hydraulique,
énoncés auparavant dans l’intervention du wali Abdelghani Zaâlane dont le mérite
est d’avoir boosté l’activité des
chantiers et mené à terme la
livraison de nombre de projets cruciaux dont ceux de
l’habitat.
Les thématiques de la
conférence ont porté sur la
définition du concept de Project-finance, le business plan
et la modélisation financière
d’un projet, la finance innovation, enjeux et perspectives de
développement du projet finance en Algérie, les fondements juridiques du PF en Algérie, le financement des
infrastructures.
Plus de 2 milliards DA alloués au financement
de projets de jeunes entrepreneurs
Plus de 2 milliards de DA ont été alloués par le Forum des chefs d’entreprises
(FCE) au financement de projets de
jeunes entrepreneurs, à la faveur du fonds
d’investissement pour les jeunes promoteurs (Jil FCE) par Ali Haddad. "Dans le
souci de faire valoir la créativité et le savoir-faire des jeunes Algériens, nous
avons créé un fonds d’investissement
pour les projets des jeunes entrepreneurs
et nous avons dépassé 2 milliards de dinars pour le financement de ces projets",
a-t-il déclaré à la presse en marge de la
première édition du "Rendez-vous de
l’entreprise", organisée sous le thème
"Project finance" (projet de financement)
en Algérie. "La force de ce pays repose sur
les jeunes", a-t-il affirmé soulignant qu'il
est "primordial de lever, un à un, les freins
qui empêchent les jeunes d'oser entreprendre et de créer des passerelles entre
l’université et le monde de l’entreprise,
afin de faciliter l’intégration de futurs entrepreneurs". Pour M. Haddad, "la régres-
sion des prix de pétrole est une grande
opportunité pour avoir une meilleure assise économique, compter sur soi-même,
être plus productif et se tourner vers les
jeunes et les encourager pour être plus
créatifs". "Jusqu’à présent, l’Etat finançait
tous ses projets par le Trésor public, mais
actuellement l’Algérie est en train de se
développer. Nous devons encourager l’investissement privé dans les grands projets, pour préserver les fonds du Trésor à
d’autres projets structurants", a encore
déclaré le président du FCE. Lors de la
rencontre, Ali Haddad a insisté sur l’impératif de diversifier les moyens de financement des grands projets, soulignant
"qu’il est temps de limiter le recours aux
budgets de l’Etat pour financer des projets". Il a également estimé important de
développer le partenariat public-privé
comme moyen idoine de financement
des grands projets en Algérie et aussi d'aller vers d’autres moyens comme le "Project finance" ou projet de financement.
Pour sa part, le représentant du ministère
des Finances et conseiller du ministre des
Finances, Belgacem Ait Saadi a mis l’accent sur l’importance de la diversification des moyens de financement, soutenant que le partenariat public-privé (PPP)
et le projet de financement peuvent être
perçus comme modes de financement alternatifs au mode classique. "Le partenariat public-privé comme mode de financement alternatif ne doit surtout pas être
perçu comme étant exclusivement dicté
par une conjoncture particulière et donc
forcément éphémère", a-t-il déclaré. Et
d'ajouter : "il s’agira en effet de contribuer à acclimater, auprès de chefs d’entreprises et des communautés bancaire et
financière, les formules les plus adaptées
de financement de projets, tout en œuvrant à comptabiliser le savoir-faire et les
expériences en vue de tendre vers des formule graduellement plus sophistiquées".
Boukaaboura
L’évènement est prévu demain au complexe sporf régional de la 2ème RM
Championnat naonal militaire de judo
Dans le cadre du programme annuel
des compétitions sportives de l’Armée
nationale populaire (ANP), le service militaire des sports militaires organise, à
partir de demain, le championnat militaire de judo (Hommes et Dames). Cette
manifestation sportive inscrite au titre
de la saison sportive 2015-2016 aura lieu
au complexe sportif régional de la 2è Région militaire, sis au quartier Eckmühl,
indique un communiqué de la 2 è RM. La
cérémonie d’ouverture de ce champion-
5
nat est prévue à partir de 9 h alors que
celle devant clôturer cet événement, qui
réunira l’élite sportive militaire de sport
de combat, est programmée, quant à elle,
mardi à 15 h, a-t-on indiqué de même
source.
Belhouari Salim
Treize (13) wilayas ont confirmé, à ce jour, leur participation à la 5ème édition du forum national des
clubs verts prévu du 22 au 24 mars prochain à Oran,
a-t-on appris auprès de la direction de l’éducation de
wilaya, initiatrice de l’événement. Cette manifestation,
qui se tiendra au lycée Lotfi, au centre-ville, sous le patronage du ministère de l’Education nationale et de la
wilaya d’Oran, accueillera 400 élèves des trois paliers,
selon l’attaché culturel à la direction de wilaya de l'éducation, Mohamed Guenoun. Six ateliers sont programmés pour cette rencontre entre élèves traitant de
thèmes relatifs aux déchets et à leur tri, à l’eau, à l'électricité, aux plantes et à la citoyenneté suivis de débats
encadrés par des enseignants spécialisés. Ces ateliers seront enrichis par des communications sur ces thématiques par des cadres de la Société de l’eau et de l'assainissement d'Oran (SEOR), de la Société de distribution
de l’électricité et du gaz (SDO) et de l’association "Santé
Sidi El Houari" (SDH). Le forum sera marqué également par l’organisation d'expositions mettant en
exergue les activités des clubs verts dans les établissements scolaires d’Oran, a ajouté M. Guenoun. Cette
édition intervient pour valoriser les recommandations
ponctuant les travaux du congrès mondial sur le changement climatique "COP 21", tenu à Paris (France), selon la même source. Une virée touristique exploratrice
est prévue également dans la zone humide Oum Ghellaz, à Oued Tlélat, et des soirées artistiques dédiées aux
élèves et autres participants.
Bousfer veut en
finir avec les fosses
sepques
La réhabilitation des réseaux d’assainissement et
l’éradication des fosses septiques figurent parmi les
priorités des autorités locales. Toutefois dans la commune de Bousfer plusieurs familles ne possèdent pas
encore de réseau d'assainissement et vivent dans un environnement moyenâgeux. Quand les fosses débordent
et en période de chaleur, l'air étouffe de par les odeurs
nauséabondes qui se dégagent des fosses. Pour mettre
un terme à ce problème qui empoisonne la vie des habitants, cinq opérations de réalisation de nouveaux réseaux d’assainissement ont été inscrites par les
services communaux de Bousfer. Pour ces opérations
qui vont toucher les quartiers de Fewacen, BousferPlage et le Chef-lieu de la commune, la commune a dégagé dans le cadre de son plan communal de développement un budget de 30 millions de dinars. La
direction des ressources en eau de la wilaya d’Oran
compte inscrire d’autres projets en 2016 pour éradiquer 3.026 fosses septiques. Des travaux de réalisation
de réseaux d’assainissement sont en cours au niveau
d’autres quartiers et agglomérations situées à Ayayda
(Bethioua), El Mohgoun (Arzew), Brédéah (Boutlélis),
Benzerga (Ain Turck) et des lotissements à haï Khémisti (Bir El Djir) pour éradiquer 3.920 fosses septiques et améliorer par conséquent les conditions de vie
des populations. D’autres opérations similaires ont été
concrétisées dans d’autres agglomérations dépourvues
depuis longtemps de réseaux d’assainissement dont
notamment « Cap Blanc », « Bouyakour » et cité « 8
Chouhada » dans Misserghine (daïra de Boutlélis), haï
« Bouamama » (Oran), douar Blegaid (Bir El Djir), Menatsia et Kristel (Gdyel). Un réseau d’assainissement
sur 80 kilomètres et quatre stations de relevage ont été
réalisés contribuant à l’élimination de 1.500 fosses septiques à haï Nedjma qui a connu une extension urbaine
ces dernières années. Les projets de réseaux d’assainissement, réalisés en 2015 à travers nombre de communes de la wilaya d’Oran, ont permis d’éradiquer
4.737 fosses septiques.
B Jad
06
Samedi 30 Janvier 2016
ORAN
La Nation Arabe
A la veille de leur journée mondiale
Les zones humides d’Oran, un acquis qui
mérite plus d’aenon
Le 2 février de chaque année coïncide avec la journée mondiale des zones humides (JMZH). Moins connue, cette journée est pourtant
l’occasion pour les responsables de la wilaya de mettre le point sur les efforts consentis dans leur mission de sauvegarde de ces zones
notamment celle classées Ramsar.
Par : J.M
a signature de la convention relative aux zones humides d'importance
internationale,
particulièrement
comme habitats des oiseaux d'eau (Ramsar)
en Iran, par 157 pays, le 2 février 1971, était
le début de prise de conscience internationale
pour la protection de la biodiversité. Cette
convention prévoit la désignation de sites
dans le monde en avril 2011, il y en avait près
de 2 000, répartis dans 160 pays et chapeautée chaque année, la Journée mondiale des
zones humides (JMZH) à chaque début février, depuis 1997. Et ce, pour la sensibilisation du grand public aux zones humides et la
célébration de l'anniversaire, relayées par différentes associations, agences de l'eau ou collectivités. La wilaya d’Oran compte huit (8)
zones humides dont quatre (4) classées Ramsar (Sebkha, la Mactaâ, Lac Télamine et les
Salines d’Arzew) et quatre autres (Dhayat
Oum Ghellaz, Dhayat Bagra, Dhayat Morsli
et Dhayet Sidi Chahmi) qui font l’objet d’un
intérêt en vue de leur classement Ramsar.
Ces zones ne cessent de subir des abaissements à cause de l’atteinte de l’environnement, résultat, la disparition de plusieurs espèces d’oiseaux vivant au niveau de ces zones
humides. Les spécialistes en environnement
tirent la sonnette d’alarme, dénonçant ainsi la
situation épouvantable de ces zones qui ont
été transformées en décharges publiques à
cause de la main humaine. Ces zones subissent plusieurs sortes d’atteintes, le pompage
excessif des eaux souterraines à titre d’exemple, l’extension des zones urbaines sur les
zones l’altération. Dans ce contexte, la salinisation des chotts et sebkhas conduisant inévitablement à la réduction des surfaces agricoles, des pâturages et des forêts du fait de
l’érosion. Pour faire face à cette situation, les
spécialistes recommandent la création de
nouvelles réserves biosphères, un inventaire
patrimonial du littoral (paysage, faune et
flore), l’élaboration de stratégies de préservation des zones humides et une évaluation
exhaustive des politiques du littoral menées
jusqu’à ce jour. Notons que le recensement
annuel des oiseaux migrateurs dénombre en
moyenne 10 3704 oiseaux. Avec 42 espèces
dont 20 protégées, comme les flamants roses,
qui représentent 22% du total des oiseaux
dénombrés dans ces zones, en plus du canard sauteur et autres anatidés. La zone humide de la grande sebkha occupe la première
place en matière du nombre d’oiseaux qui
ont été accueillis cette année, soit un taux de
L
44%.
Une solution contre les
inondations et la pollution
Au sein de cette réflexion sur les enjeux et les
moyens de protection de la ressource en eau.
Les zones humides constituent un élément fondamental car ce sont non seulement des milieux d'une grande richesse écologique qu'il
faut donc préserver pour eux-mêmes, mais en
plus ce sont des éléments indispensables pour
tout acteur de la gestion de l'eau car leur existence et leur fonctionnement présentent des
fonctions biologiques et hydrologiques qui permettent entre autres de lutter contre les inondations et la pollution. L'aménagement de
champs d'expansion des crues permet tout à la
fois de lutter contre les inondations en zone urbaine et zones habitées et de réduire la pollution car c'est en ruisselant dans les zones fortement urbanisées que l'eau se charge de
polluants. Le mécanisme des zones humides en
tant que zones inondables fonctionne comme
suit : en cas de fort épisode pluvieux et de crue
des cours d'eaux, les zones humides permettent
d'inonder des plaines sans danger pour les populations puisque ce sont des espaces naturels, non occupés par l'homme. Ainsi l'espace
inondé permet d'accueillir l'expansion de la
crue afin que le débordement ne se retrouve
pas en aval, par exemple dans des zones habitées. Par ailleurs, outre la préservation des populations et des zones construites, les zones
humides permettent aussi de préserver la ressource en eau, car elles absorbent une grande
quantité d'eau au moment de la crue. Et elles la
restituent progressivement au milieu naturel,
ce qui permet l'infiltration progressive dans le
sol, qui alimente les nappes souterraines, et
cette eau est vierge de toute pollution
puisqu'elle a stagné dans les milieux naturels
protégés que sont les zones humides de type
marais, étangs ou champs d'expansion.
Leur rôle pour la santé et le
développement durable
Ce n'est qu'à partir du vingtième siècle et la récente prise de conscience par l'homme que le
progrès ne l'est que s'il respecte l'environnement
et les espaces naturels que les zones humides
ont fait l'objet d'une véritable préoccupation de
la part des pouvoirs publics. Les ONG ont
maintes fois tiré la sonnette d'alarme pour que
chacun citoyen ou acteur politique, prenne
conscience de l'urgence de la situation face à la
disparition de ces zones d'intérêt écologique majeur. La biodiversité qu'elle abrite est de toute
première nécessité pour la survie de l'humanité.
Et les fonctions qu'elle remplit sont de plus à
prendre en compte dans les solutions de gestion
de la ressource : en effet, les roseaux permettent
de filtrer naturellement les eaux, ce qui remplit
la fonction d'épuration et permet aux acteurs de
la gestion de l'eau d'imaginer des solutions de
lutte contre la pollution qui soient entièrement
naturelles. Les spécialistes dans le domaine mettent en évidence les effets directs et positifs de la
conservation de zones humides saines sur la
santé, comme la fourniture de produits alimentaires, d’eau propre, de produits pharmaceutiques, etc. Ainsi que les effets directs et négatifs
d’une mauvaise gestion des zones humides qui se
traduit par une atteinte à la santé et parfois
même par la perte de vies humaines : maladies
liées à l’eau, incendies de tourbières, inondations et pollutions de l’eau. L’insistance est mise
sur le fait que la relation forte entre des écosystèmes de zones humides sains et fonctionnels et
la santé des populations humaines explique
pourquoi il est important d’adopter des stratégies
de gestion favorables à la fois à la santé des écosystèmes des zones humides et à la santé des
êtres humains. Il s’agit également de mettre en
évidence que le coût d’une mauvaise gestion
peut être élevé. Les maladies liées aux zones humides sont responsables de la mort de plus de
trois millions de personnes chaque année et sont
cause de souffrances pour un plus grand nombre
encore.
La grande Sebkha d'Oran,
le refuge des espèces
migratrices
La Sebkha d'Oran ou la Grande Sebkha d’Oran
est un lac salé et temporaire d'Algérie situé dans
le Nord-Ouest du pays, au sud de l'agglomération oranaise. La Sebkha d'Oran est un lac sujet
à la convention Ramsar, située à 15 km au sud
d'Oran dans la commune de Misserghine et distante de 12 km de la mer Méditerranée. Elle est
une dépression fermée à 110 mètres d’altitude,
limitée au Nord par le massif du Murdjadjo et
au Sud par le massif de Téssala. La sebkha occupe le fond de cette dépression, présentant une
topographie apparemment plane, mais légèrement inclinée vers l'ouest, avec un point bas à 80
mètres d'altitude, et un point haut à 82 mètres2.
De forme elliptique, sa longueur, d'orientation
approximative sud-ouest/nord-est, est de 40
km, et sa largeur de 6 à 13 km2. Elle est alimentée par un réseau hydrographique qui afflue
principalement des massifs du Tessala et du
Murdjadjo. Cependant, l’eau de cette zone est
salée. Le lac, qui forme une pellicule d'eau de 10
à 30 cm variant suivant la pluviométrie, s’assèche complètement durant l’été suite à une très
forte évaporation et à la sécheresse qui frappe la
région. Le climat est de type méditerranéen
semi-aride, les précipitations varient entre 378
et 473 mm par an. Les terres avoisinant le lac
sont utilisées pour l’agriculture. Le sel du lac a
des effets négatifs sur les franges Sud de l’agglomération d’Oran ainsi que sur les pistes de l’aéroport d’Oran.
Faune et flore
Les forêts de pin d’Alep, d’Eucalyptus, de chêneliège et de Thuya occupent les bassins versants.
De nombreuses espèces migratrices séjournent
dans les zones humides de l’Ouest Oranais. Le
lac abrite deux espèces en nombre important
qui dépassent souvent le 1 % international : le flamant rose et le tadorne de Belon. En février
1972, par exemple, 1.450 flamants y ont été dénombrés (Hovette et Kowalski, 1972). En fonction des disponibilités alimentaires, ces oiseaux
pourraient bien se déplacer entre ce lac, les marais de la Mactaâ et la sebkha d'Arzew.
CENTRE-EST
La Nation Arabe
Samedi 30 Janvier 2016
7
Alger
Médéa
Aribuon de plus de 2.800 locaux
professionnels en quatre ans
Au total 2806 locaux à usage professionnel ont été attribués dans la wilaya de Médéa au
cours des quatre dernières années au profit de différentes catégories professionnelles et de
l'administration publique, a-t-on appris lors d’un conseil de l’exécutif consacré au secteur de
l’habitat et de la construction.
Ces attributions représentent 78 % du
quota global de locaux à usage professionnel réalisés au titre du programme
quinquennal 2005-2010, d’une consistance de 3651 locaux, ventilés sur 64 communes. Sur les 2806 locaux attribués,
2399 ont été distribués à des jeunes porteurs de projets, émargeant au niveau des
différentes agences d’aide à la création
d’emploi, et à des personnes de profession
libérale, selon les explications fournies au
cours de ce conseil par les représentants
du secrétariat générale de la wilaya. Pas
moins de 407 locaux ont été affectés, par
ailleurs, à des administrations et services
communaux, alors que 845 locaux, achevés depuis 2013, n’ont toujours pas été affectés, faute de demandeurs, notamment
à travers les communes rurales où le
nombre de bénéficiaires potentiels est très
faible, a-t-on signalé de même source.
Face à la difficulté de trouver preneurs,
des instructions ont été données par le
wali afin d’entamer une large campagne
d’information auprès des jeunes, diplômés universitaires, détenteurs de qualifi-
cation professionnelle ou porteurs de
projet, pour les informer de l’opportunité de bénéficier de ce type de locaux. La
possibilité d’affecter une partie des locaux non attribués encore aux communes
pour héberger certains services techniques a été également évoquée, lors de ce
conseil de l’exécutif. Un inventaire de ces
besoins devrait être réalisé "incessamment" afin de mettre un terme à la vacance et à l’abandon de centaines de locaux qui ont coûté beaucoup d’argent à
l’Etat, a expliqué le wali.
Ouargla
La mobilisaon des ressources hydriques,
un objecf stratégique
La stratégie de l’Etat en matière de ressources hydrique porte sur l’intensification
des efforts de mobilisation de cette ressource naturelle à travers le pays, tout en
respectant une série de conditions, a affirmé à Ouargla, un cadre central du ministère des ressources en eau et de l’environnement (MREE), Smati Abdelouaheb.
Cette stratégie est axée sur la mobilisation
de la ressources hydrique à l’échelle nationale en veillant au respect de certaines
conditionnalités, telles que dont la lutte
contre la déperdition de l’eau et les fuites
des canalisations d’eau potable ainsi que
l’utilisation rationnelle de cette ressource
dans le secteur agricole, par le recours aux
techniques modernes d‘irrigation, dont le
goutte-à-goutte, pour lutter contre le gaspillage de cette ressource vitale, a indiqué le
directeur de la mobilisation des ressources
en eau du MREE, lors d’une réunion du comité du bassin hydrographique du Sahara.
Le directeur de l’agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau a, de son
côté, fait état de l’élaboration, dans le cadre
du plan directeur de gestion des ressources
en eau dans le bassin hydrographique,
d’une étude liée au service public de l’eau
potable et sa répartition à travers les wilayas
composant le bassin. Mohamed Deramchi
a expliqué que cette étude vise à aller vers
une gestion intégrée des ressources en eau
à travers les divers bassins hydrographiques
et dans les régions sahariennes, en plus
d’assurer un équilibre entre l’offre et la demande liée à cette ressource vitale. Les intervenants à cette rencontre ont été unanimes à relever que le volet de la
mobilisation et de la distribution de l’eau
potable dans 10 wilayas constituant le bassin hydrographique du Sahara, en l’occurrence Ouargla, Biskra, El-Oued, Ghardaïa,
Tindouf, Laghouat, Béchar, Illizi, Tamanrasset et Adrar, se heurte à certaines
contraintes en quête de solutions appropriées pour pouvoir atteindre les objectifs
escomptés. Ces contraintes sont liées notamment aux retards accusés en matière de
réalisation et d’électrification des forages
destinés à l’AEP, l’adoption du système de
paiement forfaitaire et la mauvaise qualité
de l’eau dans certaines régions. Le faible débit des forages au niveau de certaines régions, l’utilisation de l’eau potable dans l’irrigation agricole, soit 40% de l’eau destinée
à l’irrigation, constituent d’autres problèmes relevés par les participants. Mise
sur pied par l’agence du bassin hydrographique du Sahara (ABHS) au siège de la wilaya d’Ouargla, cette réunion s’est déroulée
en présence des membres du comité du
bassin représentant différentes collectivités
locales, des organismes chargés de la gestion du secteur des ressources en eau et de
certaines associations et établissements
professionnels.
Biskra
La formaon des ressources humaines vitale
au développement de la rentabilité de l’entreprise
Les participants à une journée d’étude
organisée jeudi à par l’Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA)
ont souligné que la formation des ressources humaines était "vitale" à l’amélioration de la qualité dans l’exécution des
projets et au développement de la rentabilité de l’entreprise. L’entreprise qui se
dote d’un programme de formation de
son personnel "franchit un pas important
sur la voie de développement de son effi-
cience économique", a estimé Youcef
Boudouane, sous-directeur du suivi des
bureaux d’étude au ministère de l’Habitat.
De ce programme de formation "dépendra la capacité d’innovation des entreprises, y compris celles du secteur du bâtiment et des travaux publics", a souligné
de son côté le Dr. Redha Zouaoui de
l’université de Biskra. Le gérant d’une entreprise est "appelé à attacher à la formation de son personnel la même impor-
tance qu’il accorde au respect du délai
dans l’exécution des projets, la bonne
couverture financières de ses projets et le
management du quotidien de l’entreprise", a estimé pour sa part le président
de l’AGEA, Mouloud Kheloufi, relevant
qu’une "confiance" entre l’entreprise et
l’administration locale "permet de multiplier les chances d’atteindre les objectifs
de développement local".
Batna
Une exhibion d’arts maraux par les Forces spéciales
Une exhibition d’arts martiaux effectuée, jeudi après-midi sur une place publique du centre de Batna, par les éléments des Forces spéciales a suscité
l’enthousiasme de centaines de citoyens
accourus des quatre coins de la ville, a-ton constaté. Organisée en clôture des
journées d’information sur les Forces spéciales et les unités de guerre électronique,
l’exhibition a donné lieu à des figures et à
des combats simulés "à couper le souf-
fle", pour reprendre l’expression d’un
spectateur résidant au quartier du Stand.
La maîtrise de soi, la souplesse des soldats
et les techniques de combat dont ils ont
fait montre ont été ponctuées de concerts
de youyous et arraché des tonnerres d’applaudissement de la part des nombreux
Batnéens, jeunes et moins jeunes, présents à l’exhibition.
L’initiative d’un disquaire dont le local
fait face à la place publique théâtre des ex-
ploits des Forces spéciales, qui a diffusé
‘’Kassaman’’ à plein décibels juste avant
l’entrée en lice des soldats, a conféré une
atmosphère spéciale à cette exhibition, at-on observé.
Le spectacle a eu lieu en présence du
wali de Batna, Mohamed Salamani, accompagné des autorités locales civiles et
militaires, et du commandant de l’école
d’application de l’arme blindée, le général
Mohamed Omar.
Fermeture d'une clinique
privée à Bologhine suite à
des dysfonconnements
dans ses acvités
Le ministère de la Santé, de la Population et de la
Réforme hospitalière a procédé jeudi à la fermeture
d'une clinique relevant du secteur privé à Bologhine
(Alger) après avoir enregistré plusieurs dysfonctionnements dans ses activités, indique un communiqué
du ministère. La clinique a été fermée suite à une erreur médicale ayant entraîné des complications
graves chez un patient mais aussi pour avoir permis
à un professeur, chef de service dans le secteur public
d'exercer au sein de ses structures durant les jours de
semaine sans autorisation, précise la même source.
Le ministère a, par ailleurs, relevé une "défaillance en
termes d'hygiène et d'asepsie, une négligence totale
dans la sauvegarde des dossiers médicaux des malades et l'aménagement d'un bloc opératoire sans
autorisation. La clinique avait été destinataire de
mises en demeures de la part du ministère mais ne s'y
est pas conformée, rappelle le communiqué.
M’sila
200 km de pistes
agricoles à réceponner
‘’avant l’été’’
Deux cents (200) km de pistes agricoles, inscrites
au titre des deux derniers exercices dans la wilaya de
M’sila, seront réceptionnés "avant la fin du premier
semestre 2016", a-t-on appris, auprès de la direction
des services agricoles. L’opération qui bénéficie à
une vingtaine de communes, atteint actuellement, en
termes d’avancement des travaux, un taux de plus de
65 %. Quelque 150 emplois temporaires ont été créés
pour la conduite des travaux, a-t-on souligné. Une
fois réceptionné, ce projet, en plus du désenclavement des populations et de la facilitation de leur mobilité, ouvrira de nouvelles perspectives pour la commercialisation des produits agricoles, a-t-on
également signalé. Au cours de la dernière décennie,
plus de 1.000 km de pistes agricoles ont été ouvertes
dans la wilaya du Hodna, désenclavant des exploitations agricoles, notamment dans les régions du sud
de la wilaya connues pour une large pratique du maraîchage et des cultures hors-saison.
Khenchela
Plus de 2.000 dossiers
relafs aux concessions de
terres agricoles régularisés
Pas moins de 2.010 dossiers relatifs aux concessions de terres agricoles ont été régularisés dans la
zone sud saharienne de la wilaya de Khenchela, dans
le cadre de la mise en valeur des terres, a-t-on appris
jeudi auprès des services agricoles. Cette action, lancée en 2010, a donné lieu à la régularisation de 62.495
hectares sur 70.500 hectares relevant de 15 périmètres agricoles classés terres Arch, et qui avaient fait
l’objet d’un contentieux il y a plusieurs années, a
précisé Salim Bouelag, chef du service de l’aménagement rural et de la promotion de l’investissement à
la direction des services agricoles (DSA). Deux bureaux d’étude spécialisés, sélectionnés par la DSA, et
trois sous-comités installés par le wali dans les communes de Babar, d’El Mahmal et d’Ouled Rechache
sont chargés du recensement et de l’étude des dossiers des fellahs concernés avant validation par une
commission de wilaya spécialisée, selon le même
responsable. Pas moins de 670 sur les 2.010 agriculteurs enregistrés ont bénéficié d’actes de concession,
a-t-il fait savoir, rappelant que l’opération de dépôt
de dossiers auprès de la DSA se poursuivait "dans de
bonnes conditions".
La Nation Arabe
Renversement d’un bus de transport de voyageurs à Saida
Samedi 30 Janvier 2016
9
Un bus scolaire dérape et
percute une voiture à Skikda
16 élèves blessés
5 morts et 21 blessés
Seize (16) écoliers âgés de 11 à 18 ans ont été
blessés, jeudi après-midi près de Bin El Ouidene
(Skikda), lorsque le bus de ramassage scolaire
dans lequel ils se trouvaient a dérapé avant de
percuter une voiture, selon la protection civile. Les
victimes dont les blessures sont "plus ou moins
graves, sans que leurs jours soient en danger", résident toutes au village de Bouderdar, dans la
commune de Bin El Ouidene, a-t-on précisé de
même source. Les services de sécurité territorialement compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances précises de cet accident
R.L
Cinq personnes sont
mortes et 21 autres ont été
blessées, hier matin dans un
accident de la route, au lieudit
Timetlas dans la wilaya de
Saïda, a-t-on appris auprès de
la protection civile. L’accident
s’est produit suite au renversement d’un bus de transport
de voyageurs au niveau de la
RN 6 reliant les wilayas de
Saida et Béchar, au lieudit Timetlas, aux environs de 7
heures du matin, a indiqué à
l’APS le responsable de la cellule de communication de la
protection civile, le lieutenant
Taghine Abdelkrim. Les éléments de la protection civile
sont intervenus rapidement
pour fournir les premiers
soins aux personnes blessées,
et les transférer à l’hôpital
Ahmed Medeghri de Saïda,
les corps des personnes décé-
dées ont également été transférés à la morgue du même
établissement, a-t-on ajouté
de même source. Une enquête a été ouverte par les services de la gendarmerie nationale pour déterminer les
circonstances exactes de l’accident.
Quatorze contrebandiers arrêtés
dans le Sud du pays
Quatorze contrebandiers ont été arrêtés jeudi par des éléments de l'Armée
nationale populaire (ANP), relevant
des secteurs opérationnels de Tamanrasset, d'In Guezam et de Bordj Badji
Mokhtar, qui ont également saisi 3 véhicules et 10 détecteurs métaux, a indiqué hier le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué.
"Dans le cadre de la sécurisation des
frontières et de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des
détachements de l'Armée Nationale
Populaire relevant des secteurs opéra-
tionnels de Tamanrasset, d'In Guezam
et de Bordj Badji Mokhtar (6e Région
militaire) ont arrêté le 28 janvier 2016
quatorze (14) contrebandiers et ont
saisi trois (03) véhicules tout-terrains,
(10) détecteurs de métaux et (1.4)
tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande", a précisé la
même source. Au niveau de la 5e Région Militaire, des éléments des Gardecôtes d'Annaba "ont déjoué une tentative d'émigration clandestine de dix
(10) personnes, à bord d'une embarcation au Nord-est de Ras El Hamra". Par
ailleurs, (14526) litres de carburant
destinés à la contrebande et deux (02)
véhicules ont été saisis au niveau des
secteurs opérationnels de Souk Ahras,
de Tébessa et d'El Tarf". D'autres part,
et au niveau de la 2ème Région militaire, des éléments de la Gendarmerie
Nationale d'Oran en coordination avec
ceux de la Douane Algérienne "ont saisi
(07) conteneurs chargés de déchets de
cuivre. Et à Mostaganem, les éléments
des Garde-côtes ont saisi (30) kilogrammes de kif traité", souligne le communiqué du MDN.
Un vautour présumé espion récupéré
au Liban grâce à l'ONU
Des Casques bleus de l'ONU ont
rempli une mission de bons offices
entre deux nation toujours en état de
guerre en aidant au retour d'un vautour capturé au Liban parce que
soupçonné d'espionnage pour Is-
raël."Au cours d'une discrète opération avec les Libanais et avec l'assistance des forces de l'ONU (...), les israéliens ont récupéré le vautour qui
avait été capturé il y a quelques jours
par des villageois de Bint Jbeil, au Liban".Les Nations unies ont joué les
médiateurs entre les Libanais et la réserve de Gamla où vivait le vautour
avant de franchir la frontière.Une
photo publiée sur les réseaux sociaux
montrent des soldats au béret bleu
remettre l'animal.Les israéliens
avaient exprimé leur inquiétude pour
la première fois mardi quand des
images diffusées sur les réseaux sociaux montraient le rapace, porteur
d'une bague d'identification israélienne et d'un émetteur, entre les
mains d'habitants de Bint Jbeil.
Six fusils à pompe saisis
à El Oued
Six (6) fusils à pompe ont été saisis mercredi à El
Oued, par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre
de la sécurisation des frontières et de la lutte contre
la contrebande et la criminalité organisée, un détachement de l'Armée nationale populaire relevant du
secteur opérationnel d'El Oued (4e Région Militaire) a saisi au niveau de la localité d'El Ogla, le 27
janvier 2016, six (6) fusils à pompe, 1.244 unités de
produits pyrotechniques et 7.800 paquets de tabac", précise le communiqué.
Par ailleurs, les éléments des Garde-côtes d'Annaba (5e RM) "ont déjoué une tentative d'émigration clandestine de quarante-six (46) personnes, à
bord de trois (3) embarcations au Nord-ouest de
Ras El Hamra", ajoute la même source.
Au niveau de la 6e Région Militaire, des détachements relevant des secteurs opérationnels de Tamanrasset, d'Ain Salah et de Bordj Badji Mokhtar
"ont arrêté dix-huit (18) contrebandiers et (52) immigrants clandestins et saisi un camion, deux (2)
véhicules tout-terrain, (32) détecteurs de métaux et
une quantité de carburant destinée à la contrebande s'élevant à 4.400 litres", rapporte encore le
MDN.
Dix émigrants clandesns
interceptés près des côtes
d’Annaba
Un groupe de 10 émigrants clandestins a été intercepté portant à 56 le nombre de "harraga" arrêtés entre mercredi et jeudi au large d’Annaba, a-ton appris auprès du groupement territorial des
Garde-côtes. Les dix individus en question, parmi
lesquels une personne mineure, ont été interceptés
alors qu’ils tentaient de rejoindre la rive nord de la
Méditerranée à bord d’une embarcation de fortune, a-t-on précisé. L’embarcation qui avait pris la
mer vers une heure du matin depuis la plage de
Sidi-Salem, a été arraisonnée vers 4 heures à
quelque 10 miles de Ras El Hamra, a ajouté la même
source. Agés entre 17 et 30 ans, les 10 candidats à
l’émigration clandestine, tous originaires d’Annaba
et de sa région, ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’Annaba
après la visite médicale d’usage. Au total, ce sont 68
"harraga" qui ont été arrêtés par les Garde-côtes
d'Annaba depuis le début de cette année.
10
Samedi 30 Janvier 2016
MONDE
La Nation Arabe
Migrants
L'Amérique lane
Berlin va durcir les condions
du regroupement familial
L'Allemagne, qui veut limiter l'afflux de réfugiés, va durcir ses conditions du regroupement
familial en suspendant notamment pendant deux ans la possibilité pour certains migrants de faire
venir leur famille, a indiqué jeudi le vice-chancelier Sigmar Gabriel.
es migrants qui bénéficieront de la "protection subsidiaire" n'auront ainsi
plus le droit "pendant deux ans"
de faire venir leur famille, a indiqué M. Gabriel, ministre de
l'Economie et patron du Parti
social-démocrate (SPD), qui
s'exprimait après une réunion
avec les chefs des deux autres
formations de la coalition au
pouvoir, la chancelière Angela
Merkel (CDU) et le Bavarois
Horst Seehofer (CSU). La "protection subsidiaire" est un cran
en dessous du statut de réfugiés
qui permet d'obtenir une autorisation de séjour pour trois ans
et de faire venir sa famille.
Moins généreuse, elle est octroyée à certains déboutés du
droit d'asile ou du statut de réfugiés qu'on ne peut toutefois
pas expulser car ils risquent torture ou peine de mort dans leur
pays. Renouvelable, elle limite
L
le premier droit de séjour à un
an. Cette mesure concernera
aussi une partie des Syriens, qui
ont longtemps bénéficié d'un
droit d'asile quasi-automatique.
Mais depuis le 1er janvier, Berlin a réintroduit l'examen individuel des demandes, y compris
pour les Syriens. La restriction
du regroupement familial était
l'un des points âprement disputés de ce deuxième train de mesures, sur lesquels les partenaires de la coalition sont
tombés d'accord jeudi soir :
CDU et CSU voulaient le réduire drastiquement, chose que
refusait le SPD. L'idée, qui vise
à rendre les conditions d'asile
allemandes moins accueillantes,
avait déjà avancée en novembre
par le ministre de l'Intérieur, le
conservateur Thomas de Maizière, qui voulait y inclure les
Syriens. "Personne ne sait combien de personnes en Syrie ou
dans les Etats frontaliers attendent que leurs demandes de regroupement familial soient approuvées", avait-il dit devant les
députés du Bundestag (chambre basse). Les partis de la coalition gouvernementale allemande ont également décidé de
faciliter l'apprentissage pour les
jeunes demandeurs d'asile et de
donner la priorité pour le re-
groupement familial aux futurs
réfugiés "venant de Turquie, du
Liban ou de Jordanie", a encore
indiqué M. Gabriel, selon lequel
il s'agit d'un "bon compromis".
Ce compromis a été vivement
critiqué par une importante association d'aide aux réfugiés allemande, Pro Asyl, qui l'a qualifiée de "décision tout à fait
amère".
Haut-commissaire pour les réfugiés
Intégrer des réfugiés dans un contexte
"complexe" en Europe
Les pays industrialisés ont "la capacité"
d'absorber les arrivées de réfugiés, même si
le contexte politique est "très complexe en
Europe", a estimé le nouveau Haut-commissaire des Nations unies pour les réfugiés,
Filippo Grandi.
"Les pays industrialisés ont la capacité
d'absorber" les arrivées de réfugiés, a estimé
M. Grandi lors d'une conférence de presse
au siège de l'OCDE à Paris, en soulignant
"le besoin croissant, dans des sociétés vieillissantes, d'intégrer" les migrants. "Les migrants et réfugiés sont des contributeurs actifs à la société", a-t-il ajouté, plaidant pour
le "potentiel incroyable" que représentent
ces arrivées. Mais "le contexte politique est
très complexe ici en Europe", a-t-il ajouté,
en déplorant que "les événements tragiques
comme les attaques à Paris ou les événements dramatiques et criminels autour du
Nouvel An en Allemagne jettent une lumière très négative" sur l'ensemble du sujet. Il serait dangereux que l'Europe tourne
le dos à son propre processus d'intégration"
en revenant à un contrôle des frontières intérieures, a-t-il ajouté.
Il a qualifié de "pas très bonne" l'idée de
confisquer leurs biens aux réfugiés, en allusion à la réforme du droit d'asile adoptée
cette semaine par le parlement danois. "Ces
gens ont fui avec très peu, ce n'est pas une
politique très judicieuse au bout du compte
en termes d'intégration", a-t-il estimé. M.
Grandi s'exprimait lors d'une conférence
commune avec le secrétaire général de
l'OCDE, Angel Gurria, au cours de laquelle
les deux responsables ont plaidé pour une
intensification des politiques d'intégration
en faveur des réfugiés. M. Gurria a souligné
qu'"en dépit de la sensibilité des opinions
publiques, les leaders européens ne peuvent pas fermer les yeux sur cette crise. (...)
"Les migrants ne sont pas un poids pour les
finances publiques, ils reçoivent moins
qu'ils ne contribuent. Ils peuvent contribuer à la croissance économique, et représentent un espoir pour l'avenir", a-t-il
ajouté. (
Corée du Nord
Le pays n'aurait testé début janvier
que des composants de bombe H
La Corée du Nord, qui affirme avoir testé une bombe H
le 6 janvier, n'aurait en réalité
essayé que des composants de
celle-ci, selon la chaîne CNN
qui cite un responsable américain anonyme.
Selon ce responsable, qui
précise qu'il n'y a pas de conclusion définitive de la part des services de renseignement américains, les données sismiques
montrent que les Nord-Coréens
ont testé leur engin très profondément, comme ce qui est nécessaire pour une bombe H.
Mais ces données, et d'autres informations, montrent qu'il n'y
pas eu d'explosion d'une bombe
H thermonucléaire, mais seulement peut-être de composants
d'une telle bombe, comme le détonateur.
Le détonateur d'une bombe
H est lui-même une petite
bombe nucléaire classique
(bombe A). Washington avait
tout de suite contredit les affirmations de la Corée du Nord
sur le succès d'un test de bombe
H, estimant qu'il n'y avait aucune indication pour étayer les
dires de Pyongyang. Les spécialistes jugent trop faible la puissance apparemment dégagée
par l'explosion pour que la
bombe puisse être à hydrogène.
Après l'annonce de l'essai, le
Conseil de sécurité de l'ONU
avait adopté à l'unanimité une
déclaration le condamnant, et
annonçant un renforcement des
sanctions contre Pyongyang. La
Corée du Nord a testé auparavant trois fois la bombe atomique, en 2006, 2009 et 2013.
Ces essais lui ont valu plusieurs
volées de sanctions internatio-
nales. La Corée du Nord serait
par ailleurs en train de préparer
un nouveau test de missile balistique, selon la presse japonaise. Un responsable américain a pour sa part évoqué des
préparatifs apparents de Pyongyang pour un lancement spatial, en précisant que les NordCoréens avaient déjà utilisé ce
"prétexte" pour tester des composants de missile balistique. La
communauté internationale redoute que la Corée du Nord ne
parvienne à se doter de missiles
balistiques nucléaires.
"Engluée dans
une crise de
gouvernabilité"
Minée par la crise économique,
l'Amérique latine traverse "une crise de
gouvernabilité" qui pourrait faire de
l'Argentine le nouveau leader de la région, estime.
Dans un entretien avec l'AFP, Olivier Dabène, président de l'Observatoire politique de l'Amérique latine et
des Caraïbes (Opalc), qui publie jeudi
son bilan annuel.
Avec la chute des cours des matières
premières, liée à une moindre demande
chinoise, "la crise a créé d'évidentes difficultés" pour ce continent où les pays
ont fondé leur économie là-dessus, "il
n'y a plus de marges de manœuvre",
explique M. Dabène.
La désaffection à l'égard de la présidente brésilienne Dilma Rousseff est
palpable, alors que le géant de l'Amérique latine est empêtré dans la crise et
les scandales de corruption, explique
le chercheur.
"Je pense qu'elle va finir son mandat mais très affaiblie et avec pour seule
préoccupation de survivre, donc sans
grande capacité pour prendre des mesures impopulaires nécessaires et importantes, vue la conjoncture économique", juge-t-il.
Dans ce contexte, le Brésil "va continuer à être assez paralysé, ce qui ouvre
un véritable boulevard à d'autres pour
exercer un leadership régional, l'Argentine en particulier".
Pour 2016, le chercheur invite à
surveiller ce pays, récemment passé à
droite avec l'arrivée au pouvoir du libéral Mauricio Macri et "que l'on voit aller vers des réformes qui sont fondamentales pour mettre de l'ordre dans
l'économie et construire un leadership
régional".
Dès son arrivée au pouvoir, M. Macri a ainsi montré l'influence diplomatique qu'il entendait exercer dans la région, menaçant d'exclure le Venezuela
du Mercosur, le marché commun sudaméricain, pour protester contre l'emprisonnement d'opposants politiques.
Le nouveau président a aussi été
très actif au sommet de Davos, après 13
ans d'absence de l'Argentine, obtenant
des promesses d'investissement de
multinationales.
"Il y a des mesures d'ajustement à
prendre, donc ce ne sont pas de bonnes
conditions pour organiser une campagne électorale et la gagner", ajoute
M. Dabène à propos des défaites, en
2015, des partis au pouvoir au Venezuela, en Argentine ou au Guatemala,
aussi liées à "une usure naturelle" des
formations en place.
Le Venezuela, très dépendant du
pétrole et affecté par le plongeon du
prix du baril, a ainsi vu la victoire historique de l'opposition aux législatives
du 6 décembre, pour la première fois en
16 ans.
Il y a "une montée en tension politico-institutionnelle et on risque de
s'acheminer vers un référendum de
destitution" à l'encontre du président
Nicolas Maduro, prévient M. Dabène.
MONDE
La Nation Arabe
Samedi 30 Janvier 2016
11
Syrie
Jihadistes en Libye
Les responsables militaires américains et russes
discutent de la sûreté des opéraons aériennes
Washington surveille "très
aenvement" la situaon
Les responsables militaires américains et russes ont discuté en fin de cette semaine de la
mise en œuvre du mémorandum d'entente américano-russe sur la sûreté des opérations
dans l'espace aérien syrien, a annoncé le Pentagone.
a secrétaire adjointe
par intérim à la Défense chargée des affaires de sécurité internationales Elissa Slotkin et le
directeur des plans et de la
politique stratégiques du
Pentagone Kenneth F.
McKenzie ont présidé la visioconférence avec leurs
homologues du ministère
de la Défense russe, a indiqué le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, dans
un communiqué. "Les deux
parties ont discuté des mesures à prendre pour renforcer la sûreté des opérations de la coalition contre
l'EI et de l'armée de l'air
russe en Syrie, y compris les
moyens d'éviter les accidents et les confrontations
involontaires entre les appareils de la coalition et de
l'armée russe lorsque les
deux parties mènent des
opérations à proximité
l'une de l'autre", a indiqué
M. Cook. "La conversation
a été constructive et les
deux parties ont décidé de
poursuivre leurs discussions sur la sécurité sous ce
format à l'avenir", a-t-il
ajouté. Depuis septembre
2014, la coalition sous commandement américain effectue des frappes aériennes
contre des cibles de l'organisation terroriste autoproclamée "Etat islamique"
(Daech/EI) en Syrie. A la
demande du gouvernement
syrien, la Russie a également débuté des frappes aériennes contre l'EI en Syrie
en septembre 2015. Afin
d'éviter les malentendus et
accidents, les Etats-Unis et
la Russie ont signé l'année
dernière un mémorandum
d'entente sur les procédures
de sécurité relatives à leurs
L
opérations aériennes en Syrie. Ces discussions interviennent un jour avant le
lancement des pourparlers
de paix entre des représentants de l'opposition syrienne et ceux du gouvernement sous l'égide de
l'ONU, prévues vendredi à
Genève. Ils doivent porter
sur la feuille de route établie en décembre 2015 par
le Conseil de sécurité de
l'ONU qui prévoit un cessez-le-feu, un gouvernement de transition dans les
six mois et des élections
dans les 18 mois. Le conflit
syrien a fait depuis 2011
plus de 260.000 morts et
forcé des millions de personnes à quitter leur foyer.
Cinq terroristes
du groupe
Daech tués
par l'armée
turque
Cinq éléments de l'organisation terroriste autopro-
clamée "Etat islamique"
(Daech/EI) ont été tués
jeudi après que ce groupe
ait ouvert le feu sur des militaires turcs effectuant des
opérations de déminage
près de la frontière turcosyrienne, selon les forces
armées turques (TSK). Des
terroristes du groupe
Daech ont attaqué depuis
un véhicule à Jarablus, sur
le côté syrien des frontières,
les soldats turcs à proximité
du poste frontalier de Karkamis dans la province de
Gaziantep (sud) et l'armée a
riposté immédiatement par
des tirs d'artillerie et de
chars, selon la même
source.
Les cinq terroristes, qui
étaient à bord d'un pick-up,
ont été tués lors de ces affrontements, a ajouté la
même source, indiquant
qu'aucune victime n'a été
déplorée dans les rangs des
militaires. Les forces de sécurité turques ont arrêté,
mercredi dans la province
voisine de Kilis, vingt-cinq
présumés membres du
groupe Daech, dont les nationalités n'ont pas été précisées, alors qu'ils tentaient
de franchir illégalement,
dans les deux sens, les frontières entre la Turquie et la
Syrie. La Turquie a renforcé
la lutte contre l'EI depuis le
double attentat-suicide
d’Ankara perpétré, en octobre dernier, par un turc
et un syrien membres de
l'EI qui avait fait 103 tués.
Le 12 janvier, un autre attentat-suicide commis par
un syrien à Istanbul a fait
onze tués parmi un groupe
de touristes allemands dont
la onzième victime a succombé à ses blessures mercredi dans un hôpital en Allemagne. Ankara a instauré
une interdiction de son territoire à 35.970 membres
présumés de Daech originaires de 124 pays et ce,
grâce aux échanges de données avec leurs pays.
Quelque 847 suspects terroristes sont actuellement
en détention dont la majorité des étrangers, selon le
ministère turc de l'intérieur
Palesne
Ankara condamne la poursuite de la colonisaon
israélienne dans les territoires occupés
La Turquie a fermement condamné
la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, dénonçant cette politique de l'occupant israélien qui sabote les efforts de la
communauté internationale pour une
paix durable dans la région, indique un
communiqué du ministère turc des affaires étrangères vendredi. "Il n'est pas
envisageable d'accepter cette politique
d'Israël qui sabote les efforts de la communauté internationale pour une paix
durable dans la région", ajoute le communiqué. Le ministère avait auparavant condamné la décision du Premier
ministre israélien et du ministre de la
défense de confisquer les terrains de
1.540 Palestiniens dans la ville d'Eriha
en Cisjordanie occupée. Le ministère
israélien de la défense a approuvé, la semaine dernière, des plans pour la
construction de ces nouveaux logements près des colonies de Cisjordanie
occupée notamment dans la région
d'Al Khalil. Les Nations Unies ont dénoncé la poursuite par Israël de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés, qui nourrissent les
tensions et mine par la même les perspectives de paix, en bloquant toute solution à deux Etats, palestinien et israélien. Mardi, le secrétaire général de
l'ONU Ban Ki-moon a vivement critiqué la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée, appelant à un gel des constructions.
Les Etats-Unis "surveillent très attentivement" la situation en Libye où le groupe autoproclamé "Etat islamique" (Daech/EI) cherche à s'implanter, mais n'ont pris
aucune décision militaire, a déclaré le secrétaire à la Défense Ashton Carter. Les Etats-Unis "développent des options pour ce qu'il est possible de faire dans le futur", mais
"n'ont pris aucune décision d'intervenir militairement", a
indiqué M. Carter lors d'une conférence de presse au Pentagone.
"Nous cherchons d'abord à aider" les Libyens "à prendre le contrôle de leur propre pays", a déclaré M. Carter,
en saluant les efforts entrepris pour la formation d'un
gouvernement d'union nationale.
"Mais nous n'avons pas pris la direction" des efforts internationaux pour aider les Libyens, l'Italie s'étant portée
volontaire, a-t-il ajouté. Les Italiens "ont indiqué qu'ils
prendraient cette direction", et "nous avons dit que nous
les soutiendrons", a-t-il expliqué. Un accord conclu sous
l'égide de l'ONU, prévoyant la formation d'un gouvernement d'union nationale, vient d'être rejeté par le Parlement
de Tobrouk internationalement reconnu.
La situation a permis ces derniers mois à Daech de
s'établir et de prendre le contrôle de Syrte, à 450 km à l'est
de Tripoli, et ses environs.
Depuis Syrte, le groupe extrémiste armé a mené depuis
le 4 janvier plusieurs attaques contre les ports et terminaux
du "croissant pétrolier", particulièrement ceux de Ras Lanouf et al-Sedra. "Nous ne voulons pas glisser vers une situation comme en Irak ou en Syrie", où Daech a saisi des
pans entiers de territoire, a souligné M. Carter.
Tunisie
L'UE prolonge d’une année
le gel des avoirs
de l’ex-président tunisien
Ben Ali
L’Union européenne (UE) a décidé de prolonger
d’une année le gel des avoirs de l’ex-président tunisien
déchu, Zine Al Abidine Ben Ali, de son épouse Leïla Trabelsi, et de 46 autres personnes proches de Ben Ali,
soupçonné d’avoir détourné pendant des années une
partie des richesses du pays.
"Le 28 Janvier 2016, le Conseil a prorogé jusqu'au 31
Janvier 2017, un gel des avoirs de 48 personnes jugées
responsables du détournement de fonds publics en Tunisie", a annoncé le Conseil de l’Europe dans un communiqué. Fin janvier 2011, l’UE décide de geler des
fonds et des ressources économiques appartenant à l’exprésident tunisien Zine Al Abidine Ben Ali et son
épouse, ainsi qu’à d’autres personnes présentées comme
ses associées, jugés responsables de détournement de
fonds revenant à l’Etat tunisien, répondant à une demande en ce sens des autorités tunisiennes.
Depuis, les sanctions à l’encontre du président tunisien déchu et de son entourage sont renouvelées annuellement. Dès l'annonce, le 14 janvier 2011, de la fuite
du président tunisien en Arabie saoudite, renversé par
un soulèvement populaire, les autorités françaises
étaient les premières à réagir en décidant de bloquer les
mouvements financiers suspects concernant des avoirs
tunisiens en France.
La France a été suivie par la Suisse qui a décidé à son
tour de bloquer avec effet immédiat les avoirs que le président tunisien déchu et son entourage pouvaient détenir dans la Confédération, afin d'éviter des transferts à
l'étranger, puis par l'Allemagne qui avait plaidé pour le
blocage de comptes bancaires que possèdent l'ex-président tunisien et ses proches dans des pays de l'UE avant
que les ministres des Affaires étrangères des 28 Etats
membres adoptent la décision lors d’une réunion à
Bruxelles le 31 janvier 2011. Le gel des avoirs de la famille Ben Ali s’inscrit dans le cadre d'un ensemble de
mesures de soutien de l'UE en faveur des nouvelles autorités tunisiennes, dans le domaine économique notamment.
Samedi 30 Janvier 2016
Pa
ge
Az prop
za os
Me ée
rie par
m
:
12
Le mariage en Algérie
Pourquoi les Algeriens se marient
de plus en plus tard ?
os jeunes repoussent de plus en plus
l’âge du mariage. Ces derniers se
marient au-delà des 33 ans. Un
phénomène qui puise son origine dans les
nombreux problèmes socio-économiques.
Le mariage se fait de plus en plus tard pour
les Algériens. Selon les statistiques les plus
récentes, ils sont près de huit millions à
être encore célibataires. Le dernier rapport publié par l´ONS (Office national des statistiques), révèle
qu´en 2008 l´âge moyen au premier mariage en Algérie était de
33 ans pour l´homme et 29 ans
pour la femme, alors qu´il était
de 31 ans pour les hommes et 27
ans pour les femmes, en 1998.
Crise financière, crise du logement, envie de faire une carrière
ou envie d´évasion, ou encore
refus d´assumer une nouvelle
responsabilité, ont concouru à une
situation matrimoniale assez inédite en
Algérie. De ce fait, les raisons qui poussent
les Algériens à repousser de plus en plus
l´âge de leur mariage sont diverses et variées. Un phénomène qui prend de
l´ampleur et qui commence à s´installer,
ce qui ne manque pas d´inquiéter. Des sociologues, spécialistes de la question, évoquent même une «épidémie» de célibat.
S´agissant du pourquoi de cette situation,
ces mêmes spécialistes avancent plusieurs
hypothèses, notamment celles liées à des
problèmes socioéconomiques. La première
étant liée à la définition même du «mariage». En effet, que veut dire «mariage»
pour les jeunes d´aujourd´hui? L´image,
qui se profile dans les esprits de ces derniers, loin des clichés de l´amour et de la
famille, c´est d´abord la fête nuptiale.
Aujourd´hui, la célébration du mariage
est perçue comme synonyme de «ruine»
au regard du prix, de plus en plus exorbi-
N
FEMME
La Nation Arabe
tant, à débourser pour sceller une union.
Les traditions algériennes en la matière
ont beaucoup évolué depuis l´époque de
nos parents, grands-parents et aïeux. Petit
à petit, le cortège nuptial avec à sa tête la
Mercedes rétro ou encore la petite Jetta a
laissé place à la Touareg ou le Hammer et
la Limousine (loués au prix fort).
La traditionnelle «m´hiba» constituée de
savonnettes, de parfums ou encore
quelques habits, don de la belle-famille à la
nouvelle mariée, s´est muée en un véritable pont d´or. Un trésor qui doit être réuni
par le marié qui s´endette, parfois pour de
nombreuses années, au mépris de la situation financière de la nouvelle famille et de
sa stabilité. Cela, sans parler du «sdaq».
Celui-ci est soumis annuellement à un
mouvement inflationniste. Un étalage
d´opulence économique de façade, jeté
sans retenue à la face des sans-emploi et
des sans-logis. «Comment voulez-vous
qu´un simple fonctionnaire puisse réunir
tout cela sans l´aide de ses proches? (...) Il
me faudra des mois, voire une année
d´économie pour pouvoir acheter, ne serait-ce que la chambre à coucher». Mais
avant d´arriver à la literie et la penderie, les
futurs candidats au mariage sont généralement confrontés à un problème de taille,
celui du gîte. La crise du logement est un
des facteurs primordiaux faisant obstacle
au mariage dans notre société. D´autant
que peu de parents acceptent aujourd´hui
que leur fille s´installe chez sa belle-famille, exigeant un logement indépendant.
Il y a un autre facteur qui retarde l´âge du
mariage chez les Algériens: l´amélioration
du niveau d´instruction des femmes.
Celles-ci sont plus nombreuses à faire des
études
supérieures
qu´elles font même passer avant leur vie sentimentale. Ces jeunes
filles instruites attendent aussi le «bon
parti» avant de se faire
passer la bague au
doigt, un parti qui soit
du même «niveau
qu´elles». Certains sociologues ayant mené
des enquêtes sur le sujet,
expliquent le recul de l´âge du mariage en
Algérie par «une transition démographique rapide avec le prolongement des
études, l´élévation du niveau d´instruction
chez les femmes qui font souvent le choix
du célibat». Une situation qui aurait fait jaser, il y a dix ou vingt ans. En effet, une
jeune fille trentenaire était considérée
comme vieille fille, vouée au «célibat à perpétuité». Aujourd´hui, cette dernière représente le symbole de la réussite professionnelle précédant l´engagement dans
une vie conjugale. Toutefois, le cap des 40
ans reste une limite à ne pas franchir, au
risque de rester célibataire à vie. D´autant
qu´il y a le risque, qu´à terme, se posera la
question du renouvellement de la population qui, sans qu´on s´en rende compte,
s´infléchit vers un certain vieillissement.
Le temps où l´on se glorifiait du taux élevé
de jeunes du pays semble bel et bien révolu.
AMEL
BOUCHOUCHA
ÉLUE MEILLEURE
ACTRICE ARABE AU
MUREX D’OR AU LIBAN
L’actrice algérienne Amel Bouchouha a été sacrée
meilleure arabe 2015 pour son rôle de Mira dans la série
« Les frères » au Liban le 4 juin dernier. Elle a remercié
l’écrivaine Ahlam Mosteghanemi pour son soutien
indéfectible et surtout de l’avoir introduite dans le
cinéma à travers le feuilleton « Mémoires du corps
». La jeune actrice a joué dans de nombreux
feuilletons dont « L’arche de Noé ».
Ongles impec
Pour éviter les ongles secs et les petites
peaux déchirées, trempez vos ongles de 10
à 15 mn dans de l’huile d’olive tiède (très
important) et renouvelez l’opération 2 fois
par semaine.
Poulet au riz
à la libanaise
Ingrédients :
1 poulet d'un kilo. 300g de viande hachée 3 verres de riz
Une poignée de pignons 1 c à s d'amandes effilées 1 c à
c de Cannelle Sel Poivre
Préparation :
Nettoyer et vider le poulet. Faire frire le poulet dans un
peu d’huile jusqu’à ce qu’il soit doré. Verser dessus un
peu d’eau et ajouter la cannelle, le poivre et le sel. Laisser bouillir pendant 25 minutes. Après cuisson du poulet, retirer le de la sauce et réserver. Dans la même sauce,
ajouter le riz et la viande hachée puis laisser cuire pendant 25 minutes. Entre temps, faire frire les amandes et
les pignons dans un peu de beurre fondu. Décorer le plat
avec les amandes et les pignons. Servir chaud le poulet
au riz à la Libanaise.
Citation ou
Proverbe
Celui qui a les
yeux ouverts
sur ses propres défauts
verra son âme
acquérir une
force nouvelle.
CULTURE
La Nation Arabe
L’Orchestre symphonique naonal
L
a concerste algérienne Louiza Hamadi
donne à Alger de nouveaux élans à l’Osn
L’Orchestre symphonique national (Osn), dirigé par le maestro ukrainien Volodymyr Sheiko a
animé, mercredi à Alger, un concert marqué par la prestation époustouflante de la concertiste
algérienne Louiza Hamadi au piano, et la participation exceptionnelle de la soprane ukrainienne
Olha Fomichova et son compatriote, le ténor Dmytro Kuzmin.
abitué à se produire sur la scène de
la salle Mustapha Kateb du Théâtre national Mahieddine Bachetarzi (Tna), Volodymyr Sheiko a vite pris
les choses en main dans un concert dédié
aux grandes œuvres de l’Opéra universel,
devant un public recueilli, venu nombreux
apprécier le génie créatif de grands noms
de la musique classique universelle. En
présence du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, une dizaine d’œuvres réunissant les compositeurs, Frantz Liszt,
Gioachino Rossini et Giuseppe Verdi a été
rendue par l’Osn et ses invités, combinant
la douceur des mélodies avec l’agilité du
doigté et les belles prouesses vocales.
Louisa Hamadi au piano, bien inspirée et
entièrement dans ses partitions, a mis en
valeur ses qualités techniques, exécutant
dans une prestation de haute facture très
applaudie par le public, le "Concerto No 1
pour piano et orchestre en Mi bémol majeur" du compositeur hongrois Frantz Liszt
(1811-1886), une pièce de référence pour
les pianistes, à l’exercice classé difficile par
les grandes écoles de musique dans le
monde. Le public qui a souhaité voir la
concertiste algérienne interpréter d’autres
œuvres a apprécié la qualité supérieure
d’exécution de Louiza Hamadi, alliant la
maîtrise et la dextérité, à la tendresse et la
subtilité dans des phrasés rapides et très
techniques, marqués par leur complexité
mélodique. Marquées de technique et de
pureté, les voix, aux tessitures larges de la
soprane Olha Fomichova et du ténor
Dmytro Kuzmin ont pris le relais, se donnant la réplique dans des œuvres célèbres
de l’Opéra universel écrites par le grand
compositeur italien Giuseppe Verdi (18131901). Les pièces choisies de tableaux séparés des opéras "Rigoletto" (1851) et "La
Traviatta"(1853), déclinées respectivement
en trois et cinq mouvements, ont permis à
l’assistance d’apprécier, près de deux
H
Alger
heures durant, la justesse et la puissance
d’interprétation des vocalistes savourant
ces moments de musique inédits, dans la
délectation des sens et la convivialité. Alliant la féminité des modes mineurs aux
tons relevés des gammes majeurs, les instrumentistes de l’Osn ont excellé par leur
professionnalisme, alternant lenteur et rapidité dans des mouvements nuancés, à
ascendances régulières, à l’instar du rendu
dans la pièce "La pie voleuse" Gazza, du
compositeur italien Gioachino Rossini
(1792-1868). La dernière partie a été réservée à deux pièces du patrimoine algérien : "Abaden Omri" et "Kacentina Hiya
Gharami", arrangées par Hocine Bouifrou,
suscitant de l’entrain chez le public qui
s’est relâché, poussant des youyous et battant la mesure avec les mains. L’entrée
payante n’a pas dissuadé le public nombreux à faire le déplacement, estimant qu’
"il est temps de se mettre aux normes en
payant sa place, car c’est la meilleure manière, selon un mélomane, de contribuer à
la promotion de la culture". Distinguée de
plusieurs prix internationaux, Louiza Hamadi a suivi des études en Espagne,
d’abord au Conservatoire de Ferraz à Madrid, avant d’intégrer l’Ecole de musique
Katarina Gourska dans le même lieu, puis
le Conservatoire supérieur de Aragon à
Saragosse. Après une formation de concertiste à l’Ecole supérieure de musique Reina
Sofia, elle est depuis 2012 pianiste concertiste dans le cadre du projet "Davidsbundler", de l’intitulé éponyme d’une suite de 18
pièces pour piano, d’un degré de difficulté
supérieur, écrites en 1837 par le compositeur allemand Robert Schumann (18101856). Décoré "Personnalité émérite des
Arts de l’Ukraine" en 2003 et de l’ordre du
Saint-Prince Vladimir Legrand en 2005, le
maestro Volodymyr Sheiko occupe, entre
autres hautes fonctions qu’il a exercé, celle
de Chef d’orchestre principal et directeur
artistique de l’Orchestre symphonique de
la radio ukrainienne. Créé en 1992, l’Orchestre symphonique national, dirigé depuis 2001 par Abdelkader Bouazzara, a été
lancé en 1997 sous la baguette du regretté
maestro Abdelwahab Salim, disparu le 26
novembre 1999. Regroupant actuellement
près de quatre-vingt musiciens, l’Osn s’attelle à promouvoir la musique symphonique en Algérie, à travers des tournées
organisées sur tout le territoire, la ville de
Djanet étant la dernière en date à le recevoir.
Le groupe "CoraSon de México"
entonne la musique Mariachi
La formation musicale
mexicaine "CoraSon de
México" de chant et de danse
traditionnelle, a animé jeudi
soir à Alger un concert de musique populaire dite "mariachi"
rehaussée par une danse folklorique devant un public enchanté.
Organisé par l’Agence algérienne pour le rayonnement
culturel (Aarc), le spectacle a
drainé un public nombreux,
venu pour apprécier et découvrir le Mariachi, des chants interprétés sur un fond musical
original à base d’instruments à
cordes.
Trompettes, violons, saxo-
phone, guitarron (guitare
basse mexicaine à six cordes)
et une vihuela (petite guitare),
les membres du groupe ont
impressionné le public par une
performance musicale dite
mariachi, rythmée par des
mouvements de Zapateo (taper des pieds), une danse
mexicaine
traditionnelle.
Formé de 9 musiciens, le
groupe comprend des danseurs, des solistes ainsi que des
guitares dans leurs multiples
formats traditionnels dont le
guittarron.
Dirigé par Alejandro
Pinto, danseur et guitariste, le
groupe a interprété, parfois
sur un ton humoristique, une
quinzaine de chansons aux
couleurs musicales traditionnelles qui versent dans le mariachi.
Chantant la vie, l’amour,
l’humour et la joie, "Corason
de Mexico " a recueilli les faveurs d’un public "charmé" qui
a ovationné et applaudi les
performances du groupe.
Puisant ses chants dans les
traditions mexicaines, le
groupe a interprété un répertoire composé de mariachis,
de boleros, mexicains, de
valses traditionnelles de Veracruz et de chants azteques en
langue nahuatl, a expliqué Si-
mon Bolzinger, producteur et
membre de l’Association musique et culture d’Amérique
du sud et des caraïbes.
Créé en 1996 et basé à
Marseille (France), "CoraSon
de Mexico" est composé d’une
quinzaine de musiciens et
danseurs qui s’étaient rencontrés en 1990 dans un ballet.
Le danseur et joueur de
guitarron.
Alejandro Pinto qui dirige
les groupes Masehualistli
(danses et musiques traditionnels mexicaines) et le Mariachi
CoraSon de México, a intégré
plusieurs ballets au Mexique
et en France.
Samedi 30 Janvier 2016
13
Le groupe "Jarka" sort
son premier album
Un univers musical
brassant fusion
Une immersion dans un univers musical brassant fusion, compositions atypiques et morceaux choisis du patrimoine algérien appréhendé sous le
prisme des musiques occidentales est
proposée dans "Sabil", premier opus du
groupe "Jarka" fraîchement édité. Sorti
chez la maison d'édition "AVM", ce tout
premier album du groupe se distingue
de prime abord par l'absence de chant,
les 12 titres constituant l'œuvre étant des
compositions interprétées par les musiciens du groupe.
Fruit d'une dizaine d'années de recherche, Sabil est l'histoire d'une rencontre entre huit musiciens, venus d'horizons différents, ayant en commun la
passion de la musique algérienne et de
l'andalou, d'où le nom que s'est donné ce
groupe de Tlemcen, "Jarka", et qui désigne aussi un mode de la musique andalouse.
Mené par le violoniste Khalil Baba
Ahmed, l'album propose des compositions originales comme "Espoir", une ballade dominée par le violon et le luth, basculant vers des phrases et des rythmiques
rock aux sonorités celtiques portées à la
guitare par Housseyn Kahouadji et Ryad
Korso Feciane.
Dans "Nomade", une composition
très jazzy invitant au voyage musical à
travers l'Algérie, le groupe revisite le diwan par le luth ou encore à la batterie, et
le châabi par le violon, le clavier et la
guitare basse.
Dans une même démarche et avec
une grande maîtrise instrumentale,
"Jarka" propose une version rock au
rythme oscillant de "Hal li ettalaki min
sabil" et de "Salabat Leila", deux morceaux très connus de l'école andalouse
de Tlemcen, donnant toute la mesure de
la maîtrise du patrimoine par le groupe et
que les influences musicales de ses membres n'éclipsent nullement.
Le voyage proposé par les "Jarka"
passe également par la musique kabyle
avec un hommage à Akli Yahiatene à travers une reprise de "Jahagh bezaf D'ameziane" s'appuyant sur le luth de Fayçal El
Mezouar et le violon comme principaux
instruments mélodiques, ainsi que par
"We'm la grande", une composition très
rythmée reprenant les chants traditionnels de la kabylie.
L'Oranie est la dernière étape du périple de Jarka avec un morceau offrant un
aperçu sur l'évolution de la chanson oranaise et du raï, intitulé "Raï Revolution"
où le guellal se mêle au clavier et au violon se substituant, ici, à la trompette. Se
voulant une fusion entre patrimoine algérien et musiques occidentales "Sabil"
est présenté dans une pochette dessinée à
la main et représentant une caricature
de musicien en tenue traditionnelle,
jouant à la guitare électrique dans un milieu urbain.
Malgré l'absence de chant, ce premier
album de "Jarka" est un test réussi qui
parvient à capter et à retenir l'attention
grâce à un mix heureux entre différents
genres musicaux, servi par une rythmique diversifiée.
14
Samedi 30 Janvier 2016
SANTÉ - ENVIRONNEMENT
La Nation Arabe
FAO
Etude
L'allaitement, c'est bon pour
les bébés, les mamans et l'économie
Un allaitement prolongé pourrait sauver la vie de plus de 800.000 bébés chaque année
tout en faisant économiser des milliards de dollars aux systèmes de santé à l'échelle
planétaire grâce à son rôle de protection contre certaines maladies infantiles, selon
une série d'études publiées hier.
eul un enfant sur
cinq est allaité
jusqu'à ses douze
mois dans les pays riches
tandis que seul un enfant
sur trois est allaité exclusivement les six premiers
mois de son existence dans
les pays à revenus faibles ou
moyens", indique la revue
médicale britannique The
Lancet. Ce sont par conséquent des millions d'enfants qui ne bénéficient pas
pleinement des bienfaits du
lait maternel, constatent les
chercheurs. Le lait maternel couvre tous les besoins
alimentaires du bébé pendant les six premiers mois
de sa vie. L'Organisation
mondiale de la santé
(OMS) recommande ainsi
un allaitement maternel
"exclusif" jusqu'à l'âge de six
mois et un allaitement partiel jusqu'à deux ans. Selon
elle, moins de 40% des bébés dans le monde en bénéficient aujourd'hui. Outre la fonction purement
alimentaire, l'allaitement
est réputé depuis longtemps pour avoir des effets
"S
bénéfiques à la fois sur la
santé du nourrisson et sur
celle de la mère. L'allaitement de longue durée
"pourrait épargner plus de
800.000 vies d'enfants
chaque année dans le
monde, soit l'équivalent de
13% de l'ensemble des décès d'enfants de moins de
deux ans", précisent les auteurs se fondant sur une série de recherches. Il pourrait en outre prévenir
chaque année le décès de
20.000 mères consécutif à
un cancer du sein, ajoutent-
ils. Et, contrairement à une
"idée faussement et largement répandue", les bénéfices de l'allaitement ne
concernent pas seulement
les pays pauvres. "Nos travaux démontrent clairement que l'allaitement
sauve des vies et permet de
faire des économies dans
tous les pays, les riches
comme les pauvres", écrivent-ils. D'où la nécessité,
selon eux, de s'attaquer au
problème à l'échelle mondiale. "Dans les pays riches,
l'allaitement réduit de plus
d'un tiers la mort subite du
nourrisson. Dans les pays
pauvres ou aux revenus
moyens, environ la moitié
des épidémies de diarrhée
et un tiers des infections
respiratoires pourraient
être évités grâce à l'allaitement", ajoutent les chercheurs. L'allaitement long
duré contribuerait également à diminuer les risques
d'obésité et de diabète chez
l'enfant. Pour les mères, il
réduirait les risques de cancer du sein et des ovaires.
Revue américaine Science
Observation inédite en direct de l'évolution
d'un cancer depuis la première cellule
Des chercheurs ont observé en direct la naissance d'un cancer chez un
animal, depuis la première cellule affectée, et ont suivi ensuite sa propagation, une première qui pourrait aider
à mieux comprendre le mélanome,
un cancer agressif de la peau. Ces travaux, publiés jeudi dans la revue américaine Science, sont aussi susceptibles d'ouvrir la voie à de nouveaux
traitements qui ciblent la tumeur
avant qu'elle ne commence à se développer.
"Le grand mystère c'est le fait de
savoir pourquoi des cellules dans l'organisme ont déjà des mutations observées dans un cancer mais ne se
comportent pas comme tel", relève le
Dr Charles Kaufman, un chercheur
au Laboratoire Zon à l'hôpital des enfants de Boston, principal auteur de
cette étude. "Nous avons découvert
que le cancer se déclenche après l'activation d'un cancérogène, ou la perte
d'un suppresseur de tumeur, ce qui
peut se produire quand une seule cellule revient à l'état de cellule souche",
explique-t-il. Plusieurs gènes interviennent dans ce processus, qui pourrait être ciblés pour empêcher le can-
cer de commencer à se développer,
estiment ces chercheurs. Pour cette
étude, ils ont utilisé des poissons zèbres, un important modèle d'étude,
dont les embryons sont transparents,
pour traquer la naissance d'un mélanome. Tous les poissons utilisés dans
ces travaux avaient été manipulés génétiquement pour être porteurs d'une
mutation cancéreuse humaine que
l'on trouve dans la plupart des grains
de beauté. Ils avaient également perdu
le gène suppresseur de tumeur appelé
p53.
Les auteurs ont modifié génétiquement ces poissons zèbres pour que
les cellules s'éclairent d'un vert fluorescent si un gène, appelé crestin, était
activé. Cela signale l'activation d'un
programme génétique caractéristique
des cellules souches. Ces cellules, en
quelque sorte vierges, peuvent créer
tous les tissus et organes de l'organisme. Normalement ce programme
cesse de fonctionner après le développement de l'embryon, mais il peut
parfois, pour des raisons encore inconnues, se déclencher de nouveau
dans certaines cellules. "Nous avons
de temps à autre vu des points fluores-
cents verts sur certains de ces poissons, et tous ceux que nous avons suivis ensuite sont devenus dans 100%
des cas des tumeurs cancéreuses", précise Leonard Zon, directeur du laboratoire de recherche sur les cellules
souches à l'hôpital des enfants de Boston, un des principaux auteurs de
cette découverte. Ces chercheurs ont
constaté que ces toutes premières cellules cancéreuses sont similaires à
celles qui dans les cellules souches forment les mélanocytes qui pigmentent
la peau. Ce groupe de gènes s'activent
également dans le mélanome humain
et les 30 poissons zèbre chez qui ce
phénomène a été observé ont tous développé un mélanome, expliquent-ils.
Selon ces scientifiques, une cellule sur
des dizaines de millions qui se trouvent dans un grain de beauté deviendra un mélanome, estime le Dr Kaufman. Ces chercheurs pensent que leur
découverte pourrait permettre de développer de nouveaux tests génétiques
pour déterminer si des grains de
beauté suspects pourraient devenir
cancéreux et produire aussi des traitements pour les empêcher d'évoluer en
cancer.
Appelle à une feuille de
route pour maîtriser les
maladies transmises par
des animaux
L'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a averti que la menace de maladies transmises par des animaux telles qu'Ebola ne va pas disparaître et d'autres épidémies ou de nouvelles menaces de
maladies naîtront dans un avenir proche.
Pour mieux évaluer et gérer ces épidémies à l'avenir,
les décideurs doivent inciter à un programme de recherche intégré établissant ce que l'on sait et ce que l'on
ignore de la dynamique de transmission et des mécanismes de retombées des deux récentes épidémies, celle
d'Ebola et celle du coronavirus du syndrome respiratoire
du Moyen-Orient (MERS-CoV), et favorisant le renforcement de la collaboration et des réseaux de surveillance
et de diagnostic, appelle l'agence onusienne dans un communiqué de presse. Juan Lubroth, vétérinaire en chef à la
FAO, a indiqué :
"Il subsiste des lacunes importantes dans nos connaissances sur la transmission de ces maladies, à la fois chez
l'homme et chez les espèces animales hôtes potentielles,
ainsi que sur leur épidémiologie et le risque qu'elles
constituent pour la sécurité sanitaire des aliments et la sécurité alimentaire des populations qui dépendent de l'élevage ou de la chasse".
La recherche est fondamentale pour comprendre et
atténuer les risques de maladies infectieuses émergentes
chez l'animal et chez l'homme, a affirmé Andrew Clements, Conseiller technique principal au Bureau de la
santé mondiale de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID).
"En même temps, les capacités des pays doivent être
renforcées pour prévenir, détecter et réagir aux menaces
de maladies infectieuses.
La FAO et l'USAID ont coopéré avec succès au cours
des 10 dernières années pour mener ce type d'activités",
a ajouté M. Clements.
Le service de santé animale de la FAO incite à un effort concerté pour identifier exactement quels animaux
servent de réservoirs ou d'hôtes intermédiaires d'un virus,
sa répartition géographique, son comportement humain
et animal favorisant la transmission, ainsi que les mécanismes de transmission virale, les facteurs écologiques et
sociaux qui favorisent ou atténuent les épidémies, souligne le communiqué de presse.
Virus Zika
Trois Canadiens ont été
infectés à l'étranger
Trois citoyens canadiens ont été infectés par le virus
Zika, alors qu'ils étaient en déplacement à l'étranger, ont indiqué les autorités sanitaires canadiennes.
"Il y a trois cas au Canada", a indiqué un porte-parole
du ministère canadien de la Santé, sans pouvoir confirmer
les pays où ces trois individus ont contracté le virus. Un premier cas concerne un habitant d'Alberta, contaminé lors
d'un voyage à l'étranger, selon les services sanitaires de
cette province de l'Ouest canadien.
Les deux autres malades résident en Colombie-Britannique (côte pacifique) et ont été infectés au Salvador, pour
l'un, et en Colombie, pour l'autre, a indiqué le ministère de
la Santé de cette province cité par l'agence AFP. Aucune de
ces trois personnes contaminées n'étaient enceinte et toutes
sont déjà guéries.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé
jeudi une réunion d'urgence le 1er février sur le virus Zika,
qui se propage "de manière explosive" sur le continent
américain, avec 3 à 4 millions de cas attendus cette année.
Aucun cas d'infection directe n'a encore été enregistré
aux Etats-Unis.
Bénigne en apparence, l'infection par ce virus transmis
par des moustiques est soupçonnée de provoquer de graves
malformations congénitales du cerveau du fœtus chez les
femmes enceintes infectées.
La Nation Arabe
Ingress,
le MMORPG irl !
Ingress est un MMORPG (jeu de rôle en ligne
massivement multijoueur pour les non initiés) développé par Google fin 2012. L’idée : faire sortir les
geeks de chez eux, car Ingress se joue dehors (in real
life), partout dans le monde et il commence vraiment à prendre de l’ampleur !
Le principe du jeu
Avec Ingress, le monde réel devient un terrain de
jeu mondial rempli d'énigmes et d'adversaires. Votre
mission : sauvez le monde, mais de quel côté ? Une
nouvelle source d'énergie d'origine extraterrestre, la
XM a été découverte sur Terre. Faites-vous partie
des « Éclairés », qui veulent utiliser la XM pour faire
évoluer l'Humanité ou des « Résistants », qui cherchent à préserver l'Humanité de cette force inconnue
? Choisissez votre camp !
Comment ça marche ?
C’est là où le jeu habile ! Après avoir téléchargé
l’appli, vous devez vous approprier la matière en flashant avec votre smartphone des portails qui sont généralement situés devant des lieux historiques et
points d’intérêt, pour lesquels il y a des fiches informatives, dont certaines peuvent être fantaisistes vu
qu’elles sont renseignées par les joueurs ;-)
Ces portails reliés par triangulation définissent
des périmètres de jeu. Ces champs qui peuvent être
très très larges (par exemple New-York/Paris/Bordeaux) permettent soit le contrôle soit la protection
des joueurs qui se trouvent dedans et se livrent ainsi
à une vraie guerre territoriale.
Le but vous l’aurez compris, est de contrôler un
maximum de portails afin de créer les plus grands
champs possible !
NVIDIA GeForce
Experience 2.10 en bêta
La nouvelle NVIDIA GeForce Experience sort en
version bêta, avec des fonctionnalités dédiées au streaming.
Les amateurs de streaming peuvent dès maintenant tester la nouvelle version de la NVIDIA GeForce Experience. La mouture 2.10 est à récupérer sur
la plateforme du constructeur, ainsi que des nouveaux pilotes sous Windows et Linux. La NVIDIA
GeForce Experience 2.10 intègre plusieurs correctifs
intéressants, ainsi que de nouvelles fonctionnalités à
destination des fans de streaming.
Un mode de capture a été ajouté pour permettre
aux gamers et autres streamers de diffuser en vidéo
des fenêtres de leur bureau ou l'intégralité de leur
bureau. Des paramètres leur laissent la possibilité de
régler la diffusion et la confidentialité de leurs flux.
Dans la nouvelle GeForce Experience 2.10, plusieurs
options font également leur apparition dans la gestion
du micro, en choisissant par exemple le volume de
l'appareil à diffuser. Enfin, NVIDIA a mis à jour son
pilote graphique, en optimisant ses performances et
en intégrant les profils SLI.
De quoi profiter pleinement des prochaines sorties de Tom Clancy's : The Division et Rise of the
Tomb Raider.
Samedi 30 Janvier 2016
15
De la vidéo en direct avec Facebook
L'utilisation du nouveau service Facebook
Live Video est étendue, pour permettre de
diffuser des vidéos en direct.
Tous les membres américains du réseau social peuvent
d'ores et déjà utiliser Facebook Live Video sur leur iPhone.
Les propriétaires de smartphones Android devront attendre quelques semaines, et l'extension du service au reste du
monde pourrait arriver très prochainement. Il faut se rappeler que Mark Zuckerberg en personne a réitéré cette semaine les ambitions de Facebook en matière de vidéo.
Après avoir testé son système de vidéo en direct auprès
d'utilisateurs triés sur le volet, les développeurs du réseau
social ont décidé de le déployer à travers tous les Etats-Unis.
Le succès du nouvel outil est tel que les services concurrents
comme Periscope pourraient être supplantés rapidement.
C'est aussi un excellente moyen de contrer YouTube sur le
créneau stratégique du streaming de vidéo en direct.
Sur leur compte Facebook, les membres du réseau peuvent mettre en place la diffusion de vidéo en direct facilement, en cliquant sur l'option prévue dans Statut. Des sta-
tistiques permettent alors de savoir qui se
connecte au flux vidéo, combien d'amis regardent, qui partage la diffusion etc. Les spectateurs peuvent également
réagir en direct et interagir avec le diffuseur de la vidéo.
Dans les semaines à venir, Facebook devrait déployer
Live Video sur son réseau en France.
Prévenir les risques en entreprise grâce
à un éthylotest connecté
En France, 10 à 20% des accidents du travail
constatés chaque année seraient liés à l’alcool.
Le dépistage en entreprise comporte donc d’importants enjeux : vérifier que les employés peuvent travailler dans de bonnes conditions, réduire les risques d’accidents, installer un climat de confiance et prévenir les risques
liés à l’alcoolisme pour mettre en place un accompagnement si
nécessaire.
Et dans la famille des objets connectés, je demande l’éthylotest.
Plus simple à utiliser que l’éthylotest gonflable traditionnel, iThylo s’impose comme une solution efficace pour
dépister l’alcool en entreprise. Relié à une application pour smartphone, l’éthylotest connecté dispose aussi d’une reconnaissance faciale pour identifier la personne qui souffle, stocker et analyser ses données pour un meilleur suivi.
Plusieurs fonctionnalités peuvent être proposées par les équipes d’iThylo en fonction des besoins de l’entreprise : dépistage individuel ou collectif, dépistage à distance, évaluation des risques, etc.
Thierry Dursent, responsable QHSE, utilise iThylo au sein de son entreprise
pour contrôler les salariés. Il nous explique comment ça
marche.
Le smartphone Huawei Mate
8 en test
Le smartphone star du moment - le Huawei Mate 8 – n'est pas loin de faire
l'unanimité parmi les testeurs. Les professionnels qui l'ont testé sont nombreux
à trouver toutes les qualités au Huawei Mate 8 : à la fois performant, résistant
et bien conçu. Le fabricant chinois semble avoir réussi à mettre tous les experts
d'accord, avec un test AnTuTu de 86 787, en tête du classement pour les smartphones Android. Ce qui frappe le plus est sans doute l'autonomie du dernier
smartphone de Huawei. Les 4 000 mAh de sa batterie sont parfaitement calibrés
pour faire tourner le puissant processeur Kirin du Mate 8 et sa capacité à fournir sans problème les 60 images/sec des jeux 3D.
Au final, les utilisateurs peuvent atteindre une douzaine d'heures d'autonomie avec leur smartphone Huawei. Coté design, l'écran 6 pouces de type phablette peut en dérouter certains plus habitués à des tailles plus standards, mais
le design en aluminium brossé intègre parfaitement l'écran Full HD très lumineux et contrasté.
Parmi les autres fonctionnalités, notons le capteur d’empreintes digitales utilisé pour prendre des selfies par exemple, ou la facilité de la recherche
d'applications peu utilisées, ou encore la réduction de l'affichage de l’écran
quand on n'a qu'une seule main pour manipuler le Huawei Mate 8.
Bientôt un chargeur sans fil pour iPhone
Apple pourrait prendre une
longueur d'avance avec ce
nouveau système de chargeur de
longue portée sans fil.
L'autonomie des iPhone est un enjeu de
taille. Les utilisateurs accordent énormément
d'attention à la vitesse de chargement de leur
smartphone et même si la dernière génération
d'iPhone 6s semble avoir fait de gros progrès en
la matière, Apple aurait dans ses cartons un projet de technologie de rupture. Pour se démarquer
de Samsung, de Huawei et de ses autres concurrents, les ingénieurs de Cupertino travailleraient
sur un chargeur sans fil à grande distance. Cette
innovation aurait l'avantage de libérer les utilisateurs d'iPhone de bon nombre de contraintes
pour recharger leur smartphone.
Transférer par induction l'énergie nécessaire
au rechargement d'une batterie reste la technologie communément employée par les constructeurs de smartphone. Apple l'utilise également
pour sa montre connectée. Mais pour ses
iPhone, Apple veut pouvoir se passer du socle de
recharge. Selon les informations de Bloomberg,
la technologie en cours de développement se
base sur la résonance magnétique et à l'extension
de son rayon d'action. Actuellement limité à un
mètre environ, les développeurs d'Apple veulent la porter à plusieurs mètres, pour que dès
2017 les propriétaires d'iPhone et d'iPad puissent
recharger leurs terminaux mobiles sans
contrainte de localisation.
La prochaine annonce de la sortie de
l’iPhone 7 inclura-t-elle cette nouvelle technologie ? Les paris sont ouverts...
16
SPORT
Samedi 30 Janvier 2016 La Nation Arabe
Handball/CAN-2016
Benmenni rassuré sur la
gravité de sa blessure
Championnat méditerranéen d'escrime
Début des épreuves de la 13ème édion
des jeunes catégories à Oran
Les épreuves du championnat méditerranéen d'escrime, réservés aux jeunes catégories,
minimes, cadets et juniors (filles et garçons), dans les spécialités des trois armes, fleuret, épée et
sabre, ont débuté au centre des conventions d’Oran, en présence des membres du Comité de la
Confédération méditerranéenne d'escrime.
Le gardien de but de la sélection algérienne
de handball, Abdellah Benmenni, blessé samedi
dernier lors du match face au Maroc, a été rassuré sur la gravité de sa blessure au genou, indiquant que les ligaments croisés de son genou ne
sont pas touchés, après avoir passé l'IRM mercredi au Caire. "Après avoir passé l’IRM ce mercredi, je peux vous assurer que les ligaments
croisés ne sont pas touchés.", a déclaré Benmenni
à l’APS, soulagé après quatre jours d’attente.
"Pour le diagnostic exact et la durée d’indisponibilité, il faut attendre les résultats finaux qui seront disponibles samedi.", a-t-il ajouté. Le portier
du GS Pétroliers a également tenu à féliciter ses
coéquipiers et son remplaçant Adel Bousmal,
qui ont brillamment décroché leur billet pour le
dernier carré de la compétition et le soutien qu'il
a reçu de leur part depuis sa blessure au genou.
"Nous sommes tout prêt de notre objectif. Il faut
rester concentré et bien récupérer avant la demifinale face à la Tunisie.", a ajouté Benmenni. Le
gardien de but titulaire des " Verts" s’était gravement blessé au genou après sa collision avec un
joueur marocain suite à une contre-attaque. Le
portier du GS Pétrolier (29 ans) qui prend part
à sa première coupe d’Afrique avec l’Algérie
avait été transporté d’urgence à l’hôpital dès la
fin du match face au Maroc afin de recevoir les
premiers soins d’usage et passer des radios sur
son genou.
Fédéraon algérienne de voile
L'AGEx avancée
L'assemblée générale extraordinaire (AGEx)
de la Fédération algérienne de voile (FAV) s’est
tenue hier (09h00) à l'Ecole nationale des sports
nautiques et subaquatiques à Alger-plage (Bordj
El-Bahri, est d'Alger), a-t-on appris auprès de
cette instance. Ce rendez-vous sera présidé par le
ministre de la Jeunesse et des Sports, El-Hadi
Ould Ali, ajoute la même source. "L'adoption
des textes réglementaires" sera à l'ordre du jour
de cette AGEx, initialement prévue samedi. Elle
se tiendra conformément au décret exécutif
N°14-330 du 4 Safar 1436, correspondant au 27
novembre 2014, fixant les modalités d'organisation et de fonctionnement des Fédérations sportives nationales.
Lue
Tournoi Dan-Kolov
et Nicola-Petrov
Vingt lutteurs de la sélection algérienne prendront part au Tournoi international de lutte DanKolov et Nicola-Petrov (lutte libre, gréco-romaine
et féminine), prévu du 29 au 31 janvier à Sofia en
Bulgarie, a-t-on appris mercredi auprès de la Fédération algérienne des luttes associées (FALA).
Organisé par la Fédération bulgare de lutte, le
Tournoi Dan-Kolov et Nicola-Petrov verra la participation de l'Algérie qui sera représentée par
vingt lutteurs dont quatre filles. Le Tournoi DanKolov et Nicola-Petrov constitue un rendez-vous
important pour les lutteurs algériens qui auront
l'occasion de jauger leurs capacités avant les prochaines échéances internationales dont le tournoi
"Afrique-Océanie", prévu du 1 au 3 avril à la Coupole du Complexe olympique Mohamed Boudiaf,
qualificatif aux JO-2016.
Cette manifestation sportive continentale de trois
jours, organisée par la Fédération algérienne d'escrime, regroupe 220 tireurs tireuses de
12 pays, à savoir l'Italie, l'Espagne, la Tunisie, l'Egypte, le
Mali, le Ghana, l'Arabie saoudite, la Jordanie, le Liban, la
Syrie, le Mexique et l’Algérie
avec 54 tireurs et tireuses engagés. La direction technique
de cette compétition est composée de l’Italien Proietti
Mosca, commissaire d'arbitrage, le tunisien Hassen
Zouari commissaire technique et l'arbitre international algérien Ahmed Gana représentant
du
comité
d’organisation. La première
journée de la compétition est
consacrée aux épreuves cadets individuels dans les trois
armes fleuret, épée et sabre,
tandis que la seconde journée
prévoit le déroulement des
épreuves en juniors. La dernière journée, sera réservée
aux épreuves par équipes ju-
niors filles et garçons et les
minimes individuels. La cérémonie d’ouverture de ce
championnat méditerranéen
est programmée en soirée de
ce vendredi, avec un défilé des
délégations
participantes
animé par des troupes folkloriques locales, qui sera suivie
par les finales cadets et cadettes dans les trois armes. En
marge de la compétition, les
membres du Comité Exécutif de la Confédération médi-
terranéenne d’escrime dévoileront la ville appelée à organiser la 14ème édition, dont la
ville française de Marseille est
en pole position pour abriter
cet événement sportif en
2017.
1er Championnat naonal Inter-ligues U-19
La ligue de Séf remporte le tournoi de waterpolo
La ligue de Sétif a remporté le premier
championnat d'Algérie Inter-ligues de
Waterpolo, disputé à la nouvelle piscine
d'El Bez de Sétif, en battant en finale, son
homologue de Mila (10-4), a-t-on appris
auprès de la Fédération algérienne de natation (FAN). Ce premier championnat
national de waterpolo auquel ont pris
part sept sélections de ligues, s'inscrit
dans le cadre de la préparation de l'équipe
nationale algérienne en prévision du
championnat arabe de la discipline,
prévu à Sétif en mai 2016. " Le tournoi
nous a permis de voir le comportement
des poloistes de différentes sélections
dont ceux de Bouira, Alger, Sétif, Mila et
Constantine. Il faut maintenant, mettre
les joueurs retenus en équipe nationale
dans de conditions favorables à une
bonne préparation pour le prochain rendez-vous arabe", a indiqué l'entraîneur
national de waterpolo, Yassine Benkara,
présent au championnat. Benkara a estimé, en outre, que la pâte existe et elle n'a
besoin que d'être modelée. '' Nous avons
aujourd'hui une formation capable de rivaliser avec d'autres sélections continentales. A quelques encablures du championnat arabe, nous allons entamer notre
préparation afin de constituer une formation représentative", a-t-il souligné, ajoutant que " le tournoi de Sétif a révélé un
niveau intéressant avec l'émergence de
jeunes joueurs lesquels seront sélectionnés pour un premier et large regroupement en attendant de les voir évoluer lors
des prochaines rencontres de préparation". D'autre part, fédération algérienne
de natation (FAN) a décidé d'envoyer
quatre arbitres de la discipline, pour un
stage de formation de cinq jours à Casablanca au Maroc, encadré par un expert
de la fédération internationale de natation, (FINA) en prévision du prochain
championnat arabe. Les quatre arbitres
algériens sont : Mokhtar Dahoumane,
Moussa Bendjaber, Youcef Zaaboub et
Kamel Benabderrahmane.
Tissemsilt
L'arbitre internaonale de boxe
Sidi Yakoub Kheira honorée
L'arbitre internationale de boxe, Sidi
Yakoub Kheira, a été honorée à Tissemsilt, par les autorités de la wilaya, en guise
de reconnaissance à son parcours comme
première femme algérienne de ce rang.
Le wali de Tissemsilt, Abdelhamid El
Ghazi a salué, lors de cette cérémonie, la
grande volonté de cette dame résidant à
Lazharia (Tissemsilt) pour atteindre le
niveau mondial en arbitrage du noble art,
qualifiant cette expérience de "locomotive" pour développer la boxe féminine
dans la wilaya. Pour sa part, Mme Yakoubi a considéré cet hommage comme
un soutien l'incitant à aller de l'avant
pour mieux poursuivre sa carrière d’arbitrage dans des manifestations internationales. Cet hommage intervient après que
Mme Sidi Yakoub Kheira fut distinguée,
parmi vingt personnalités arabes, par le
prix de "la créativité sportive" par cheikh
Mohamed Ben Rached Al Maktoum, lors
d’une cérémonie organisée le 14 janvier
en cours à Dubaï (Emirats arabes unies).
Elle détient un riche palmarès en arbitrage international pour avoir dirigé des
combats aux Jeux olympiques de Londres
en 2012 et la finale du championnat du
monde de boxe professionnelle en 2014.
Elle est également la première femme au
monde ayant officié en championnat du
monde seniors messieurs à Almaty (Kazakhstan) en 2013 et à Doha (Qatar) en
2015, en plus de la finale du championnat
du monde à Tachkent en 2015. L'arbitre
Sidi Yakoub a souligné que la Fédération
internationale de boxe l'a choisie comme
meilleure arbitre internationale (dames et
messieurs) de l'année 2015 et l'avait décorée en 2012 du grade de cinq étoiles. Elle
a également contribué avec son conjoint,
fondateur du club de boxe "Cherif Hamia" de la commune de Lazharia, à la
formation de jeunes boxeurs (filles et garçons).
SPORT
La Nation Arabe
JO-2016 (préparaon)
Le match amical Algérie-Palesne
délocalisé au stade du 5-juillet
La rencontre amicale qui opposera la sélection olympique algérienne et son
homologue palestinienne le 17 février prochain, prévue initialement au stade MustaphaTchaker de Blida, a été délocalisée au 5-juillet (Alger), a appris l'APS jeudi auprès de la
Fédération algérienne de football.
La partie débutera à
16h30 au lieu de 18h00 et
l'entrée des spectateurs sera
gratuite, a précisé la même
source. Il s'agira du premier
test d'application des proté-
gés de l'entraîneur suisse,
Pierre-André Schürmann,
depuis leur participation
réussie en Coupe d'Afrique
des nations des moins de 23
ans au Sénégal. Les Verts s'y
étaient illustrés en décrochant la deuxième place, synonyme de qualification aux
prochains Jeux Olympiques
(JO) 2016 à Rio de Janeiro.
L'équipe nationale olympique a entamé sa préparation pour les JO la semaine
passée avec un premier regroupement de quatre jours
au niveau du Centre technique national de Sidi
Moussa (Alger).
FAF-Aspetar
Le programme de coopéraon 2016 abordé
par les deux pares à Doha
Le partenariat entre la Fédération algérienne de football (FAF) et le centre
hospitalier Aspetar à Doha, notamment
le programme de coopération de l'année 2016, a été au menu des entretiens
entre Mohamed Raouraoua et le directeur général de l'établissement médical,
Mohamed Ghaith Al-Kuwari, a indiqué
l'instance fédérale. Les deux responsables
ont abordé plusieurs points concernant
le partenariat qui lie la FAF à Aspetar et
notamment le programme de coopération pour 2016, précise la même source.
La délégation a saisi cette occasion pour
rendre visite aux deux internationaux
algériens, Mohamed-Lamine Zemmamouche (USM Alger) et Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar) qui effectuent
des soins dans cet établissement. Le gardien de but de l'USMA, blessé au coude
depuis novembre 2015, a été opéré dimanche dernier au centre hospitalier de
la capitale qatarie. L'attaquant d'Al-Sadd
Bounedjah, opéré de la cheville à Sousse
(Tunisie) alors qu'il jouait à l'ES Sahel,
poursuit, lui, sa rééducation à Doha. La
FAF est liée au centre médical Aspetar
par un contrat de partenariat depuis
2010. Il avait été renouvelé à plusieurs reprises dont la dernière en mai 2013 à
Doha. L'accord ouvre de nouvelles perspectives pour la coopération entre les
deux parties. Aspetar s'était engagé à recevoir pour les besoins en soins, et à titre
gracieux, les joueurs des différentes sélections nationales. En vertu de cet accord, le personnel médical de la FAF a
bénéficié de cycles de formation organisées par Aspetar.
MO Bejaia
Amrani "agréablement surpris" par la forme
de Mebarakou après une longue absence
L'entraîneur du MO Bejaia, Abdelkader Amrani, s'est dit jeudi "satisfait"
de la prestation de son défenseur central Zidane Mebarakou de retour à la
compétition après sept mois d'absence, samedi passé à l'occasion du
match en déplacement contre la JS Kabylie (1-1). Mebarakou, opéré de la
cheville en juin 2015 à Tunis, a "bien
tenu son rôle" lors de ce match comptant pour la 17e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis, a estimé Amrani dans une déclaration à l'APS. La
blessure de Mebarakou était intervenue au moment où le joueur avait reçu
sa première convocation en sélection
algérienne qui s'apprêtait à entamer
les éliminatoires de la Coupe d'Afrique
des nations de 2017. "Franchement,
Mebarakou m'a agréablement surpris,
après tous ces mois d'absence. Je ne
m'attendais pas qu'il s'en sorte de cette
manière. Tant mieux pour lui et pour
l'équipe", a encore dit le coach des
''Crabes''. Le rétablissement du joueur
de 26 ans tombe à point nommé pour
le club phare de ''Yemma Gouraya''
qui court trois lièvres à la fois : Championnat et Coupe d'Algérie, ainsi que
la Ligue des champions d'Afrique. Le
MOB fera son entrée en lice en Ligue
des champions d'Afrique, à laquelle il
Coupe d'Espagne
Valence passe au carré
d'As, Feghouli rejoue après
2 mois d'absence
L'international algérien,
Sofiane Feghouli, rétabli de
sa blessure qui l'a éloigné
des terrains pendant deux
mois, a effectué son retour à
la compétition officielle en
deuxième mi-temps du
match gagné par son équipe
Valence FC sur le terrain de
Las Palmas (1-0), jeudi soir
dans le cadre des quarts de
finale retour de la Coupe du
Roi d'Espagne (1-1 à l'aller).
Feghouli a été incorporé à la 63e minute de la partie. Il a fait
pour l'occasion sa première apparition sous les ordres du
nouvel entraîneur anglais de l'équipe, Gary Neville. Le joueur
souffrait d'une fasciite plantaire (ndlr, une blessure au pied
causée par un étirement ou une rupture du fascia plantaire).
Feghouli avait disputé jusque-là 10 matchs dont 6 comme titulaire en en championnat. Le milieu offensif de 26 ans, dont
le contrat avec Valence expire en juin prochain, n'est toujours
pas fixé sur son avenir. Un nouveau bail de cinq ans lui a été
proposé par la direction, assorti d'une revalorisation salariale, selon la presse locale, mais rien n'a encore été signé entre
les deux parties. Valence, mal en point en championnat (11e
au classement), poursuit ainsi son aventure en Coupe du
Roi, avec l'ambition de se racheter de son parcours raté en
Liga. Les coéquipiers de Feghouli sont également qualifiés
pour les 16es de finale de l'Europa League.
Football/Transfert
Carl Medjani en négociaons
avec Levante UD
Le défenseur international algérien de Trabzonspor (division 1 turque de football) Carl Medjani serait en négociations avec la formation espagnole de Levante UD (Liga) en
vue d'un éventuel transfert lors de l'actuel mercato d'hiver,
rapporte vendredi la presse locale. Après avoir discuté sans
succès en Turquie notamment avec le champion en titre Galatasaray, Medjani (30 ans) s'est tourné vers la piste de Levante où évolue l'attaquant international algérien Nabil Ghilas. Le vice-capitaine de la sélection nationale a déposé
auprès de la Fédération internationale de football (FIFA),
une plainte contre son club pour n'avoir pas perçu ses salaires depuis plusieurs mois. Medjani n'a joué aucun match
depuis la double confrontation entre la sélection algérienne
et son homologue tanzanienne en novembre dernier dans le
cadre du 2e tour des éliminatoires du Mondial 2018 en Russie. A quelques jours de la fin de la période des transferts d'hiver en Europe Medjani est appelé à trouver un club preneur
pour relancer sa carrière et surtout renouer avec la compétition en vue notamment des deux rendez-vous de l'équipe
nationale en mars prochain contre l'Ethiopie dans les éliminatoires de la CAN 2017. Le défenseur algérien avait rejoint
Trabzonspor à l'instar de son compatriote Essaid Belkalem
en juillet 2014 juste après le Mondial brésilien, en provenance de l'AS Monaco.
Sept mois après, Halliche rejoue
participe pour la première fois de son
histoire, le 14 février prochain en affrontant en déplacement le champion
du Ghana As
Défaite du CABBA devant l'O.Médéa
(0-1) en match avancé
reridj. L'unique but du match a été inscrit par Hamdache (30') pour l'OM.
Après cette rencontre, l'OM (34 pts)
consolide sa place de leader et porte son
avance à quatre points sur son poursuivant direct, le CA Batna qui jouera
17
Championnat de Qatar
Championnat de Ligue 2 Mobilis (18e j)
Le CA Bordj Bou Arréridj a été
battu à domicile par l'Olympique Médéa sur le score de (0-1), (mi-temps:01) en match avancé de la 18e journée du
Championnat de Ligue 2 Mobilis de
football, disputé jeudi à Bordj Bou Ar-
Samedi 30 Janvier 2016
demain (vendredi) à domicile devant le
CRB Ain-Fekroun. Le CABBA (24 pts)
reste scotché à la 7e place en attendant
le déroulement des autres rencontres.
Les autres matches de cette journée se
joueront vendredi à partir de 15h00:
L'international algérien, Rafik Halliche, a joué un match
complet pour sa première participation officielle cette saison
avec son club le Qatar SC qui a fait match nul sur le terrain
d'Al-Arabi (1-1), jeudi soir dans le cadre de la 16e journée
du championnat de première division de football au Qatar.
Halliche, indisponible depuis sa blessure au genou en mai
2015, a été réintégré dans l'effectif du Qatar SC avant
quelques heures de la partie. Sa première licence avait été annulée après sa blessure. Le joueur de 29 ans avait laissé une
bonne impression auprès de l'entraîneur brésilien Sebastiao
Lazaroni au cours du stage effectué par le Qatar SC à Doha
pendant la trêve hivernale. Le défenseur central algérien
s'est illustré notamment au cours des deux matchs amicaux
disputés pour l'occasion d'où la décision de son coach de le
récupérer. Halliche s'était engagé avec le club qatari en juillet
2014 pour un contrat de deux ans dans un transfert libre en
provenance de l'Académica Coimbra (Div 1, Portugal). Son
retour à la compétition devrait soulager le sélectionneur
d'Algérie, le Français Christian Gourcuff, qui se fait des
soucis sur la charnière centrale de son équipe. Ses joueurs
évoluant dans cette zone son actuellement inactifs : Carl
Medjani et Hichem Belkaroui sont sans club, alors qu'Essaid
Belkalem n'est pas utilisé à Watford (Premier League anglaise) depuis le début de cet exercice.
18
SPORT
Samedi 30 Janvier 2016 La Nation Arabe
PSG
Revue de presse
Sirigu a enfin pris sa décision
Lewandowski a choisi son futur club, le
torchon brûle entre Guardiola et ses joueurs
Annoncé sur le départ
depuis l'ouverture du
marché, le gardien de but
du Paris SG Salvatore Sirigu a enfin tranché,
comme l'annoncent Le
Parisien et L’Équipe.
« Sirigu travaille bien
au quotidien. Dans le vestiaire, il a la même considération que par le
passé ». Interrogé récemment en conférence de
presse au sujet de son n° 2,
l’entraîneur du Paris SG
Laurent Blanc louait l’état
d’esprit de son international italien (15 sélections). Des mots que Salvatore Sirigu (29
ans) a sans doute appréciés. Malgré son manque de temps
de jeu, le gardien de but aurait en effet décidé, selon L’Équipe et Le Parisien, de rester dans la capitale, au
moins jusqu’à la fin de la saison. Son représentant Giovanni
Branchini a expliqué ce choix.« Salvatore reste pour deux
raisons. La première, c’est qu’on n’a pas reçu de proposition suffisamment intéressante sportivement pour compenser la tristesse d’un départ. La seconde, c’est que Salvatore est heureux ici, contrairement à ce que j’ai pu entendre.
Il adore ce club et cette équipe. Nous n’attendons plus de
proposition d’ici au 1er février. Notre décision est prise »,
a indiqué l’agent italien à L’Équipe. Pourtant, les offres
n’ont pas manqué, d’Aston Villa à Sunderland, en passant
par le Torino, l’AC Milan ou Everton. Même les Girondins
de Bordeaux ont tenté leur chance. Mais le Transalpin ne
pouvait pas dire oui. « Salvatore ne se sentait pas capable
de jouer pour un autre club français (...). Et cela même s’il
prend un risque pour l’Euro », a confié son représentant
au Parisien.Cette mise au point effectuée pour cet hiver, le
clan du portier azzurro a même avancé que l’avenir à long
terme de l’ancien Palermitain se trouvait peut-être aussi
dans la Ville lumière. « Je peux juste vous dire que Salvatore ne se sent pas exclu du projet du PSG. Il est là depuis
le début. C’est vrai que, pour lui, cela fut un choc cet été,
mais la situation est désormais claire. Ce qui ne veut pas
dire qu’il ne compte pas tout entreprendre pour retrouver
une place de n° 1 », a-t-il lancé à L’Équipe. Sous contrat jusqu’en juin 2018, Salvatore Sirigu, convaincu de pouvoir inverser la tendance, pourrait donc bien rester encore un certain temps au PSG !
Antoine Griezmann répond
aux avances du PSG
Au cours d'un long entretien accordé à L’Équipe, l'attaquant de l'Atlético Madrid et de l'équipe de France Antoine Griezmann a évoqué l'intérêt du Paris SG.
« Griezmann a un contrat longue durée, personne ne
s’est adressé à nous pour un éventuel transfert. Pour moi,
c’est une star mondiale du foot, il lui reste beaucoup de
temps à faire avec nous, je pense qu’il va permettre à l’Atlético d’arriver le plus haut possible, et réciproquement ».Ce jeudi soir, sur les ondes de RMC, Enrique Cerezo, président de l’Atlético Madrid, assurait qu’Antoine
Griezmann (24 ans) n’était pas du tout sur le marché.
L’attaquant colchonero a semblé sur la même longueur
d’onde dans les colonnes de L’Équipe.
Invité à réagir à l’intérêt du Paris SG, l’international tricolore (24 sélections, 6 buts) s’est montré assez clair sur ses
intentions. « Le PSG ? Il y a plein de clubs que j’aime
bien, mais où je ne me vois pas jouer. Je suis ici à l’Atlético,
je profite de la Liga. Ce que je peux dire, c’est que si un club
comme ça (le PSG) te suit, ça veut dire que tu fais de
bonnes choses », a-t-il confié. S’il ne se voit donc pas dans
la capitale, le natif de Mâcon reconnaît bien volontiers le
potentiel des Rouge-et-Bleu. « Je pense que le Barça, le Real
et le Bayern sont au-dessus. Après, il y a le PSG, et nous on
n’est pas loin. Il faudrait les jouer pour voir qui est le
meilleur (rires) », a-t-il expliqué.
Sa réponse est donc claire : malgré son attrait, le PSG
ne figure pour l’instant pas dans son plan de carrière. « Pour l’instant, je me sens bien ici. Quand j’étais gamin, mon rêve était d’être pro. J’y suis arrivé, je veux en
profiter. Je suis à l’Atlético, donc je ne pense qu’à l’Atlético », a-t-il conclu. Sous contrat jusqu’en juin 2020, avec
une clause libératoire approchant les 100 M€, Antoine
Griezmann a donc les idées claires, seul l’Atlético Madrid
compte. C’est Enrique Cerezo qui va être heureux de lire
les propos du Français !
L'incroyable jackpot du Real Madrid, l'orage qui gronde au Bayern Munich ou encore le
choix de Lewandowski pour son avenir, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato
les dernières informations de la presse sportive européenne.
Lewandowski choisit Madrid
Ce matin, Marca assure que le Real
Madrid est proche d’un accord avec
Adidas, et pourrait toucher 140 M€ par
an sur dix ans pour apposer la marque
aux trois bandes sur son maillot. Forcément, cela permet de se montrer ambitieux sur le mercato. Et à en croire As,
Robert Lewandowski aurait choisi de
poursuivre sa carrière au Real Madrid.
Si un transfert cette semaine semble
mission impossible, pas de panique :
le Polonais serait disposé à patienter
jusqu’à l’été 2017, et la levée de l’interdiction de recrutement du Real Madrid, pour rallier la capitale espagnole.
L’orage gronde
au Bayern Munich
Le Bayern Munich vit une saison
pour le moins réussie : large leader de
Bundesliga, le club bavarois est qualifié
pour les huitièmes de finale de Ligue
des Champions. Pourtant, l’atmosphère semble délétère. Ce matin, Tuttosport relaie des informations
publiées en Allemagne, selon lesquelles
il existe une véritable fracture entre Pep
Guardiola et son vestiaire. Les joueurs
seraient agacés des méthodes de l’Espagnol. Mundo Deportivo parle égale-
ment ce matin d’un e-mail envoyé par
l’entraîneur à ses hommes pour leur
reprocher leurs nombreuses sorties
nocturnes, ainsi que leur mauvais comportement et leur manque d’implication. Drôle d’ambiance.
Dybala, nouvelle
priorité du Barça
Depuis de nombreuses semaines, la
presse catalane vit au rythme du dossier
Nolito. Un temps tout proche de re-
joindre le Barça, l’attaquant devrait finalement rester au Celta Vigo.
Alors Sport fait son deuil et se tourne
aujourd’hui vers l’été prochain. Et pour
le quotidien, les priorités des Blaugranas sont déjà bien définies ! Le grand
objectif du mercato estival serait ainsi
de recruter Paulo Dybala, véritable sensation de la saison en Italie. Pour sa
première saison à la Juventus, l’Argentin a déjà inscrit 15 buts et délivré 7
passes décisives.
Ligue 1
Alain Traoré, l’une des belles affaires
de cee fin de mercato
Revenu en forme depuis
le début de l’année 2016,
Alain Traoré pourrait quitter Lorient d’ici lundi. Le
club breton dispose déjà de
plusieurs offres pour son milieu offensif burkinabè.
Si aujourd’hui Bertrand
Traoré (Chelsea) fait beaucoup parler de lui, son grand
frère Alain avait montré la
voie quelques saisons plus
tôt. Alain Traoré, c’est une
frappe phénoménale du pied
gauche qui fait des ravages
en Ligue 1 depuis quasiment
10 ans. Mais au-delà de ses
performances, ce sont sur-
tout les deux débuts de saisons canon réalisés avec
l’AJA (5 buts en 4 matches
en août 2011) et Lorient (4
buts en 5 matches en août et
septembre 2012) qui sont
restés gravés dans l’inconscient collectif du championnat de France.
Véritable star au Burkina
Faso, l’Étalon aux 37 sélections avec le Faso avait notamment envoyé son équipe
jusqu’en finale de la CAN
2013 en marquant trois buts
en trois matches mais en se
blessant durant la compétition. Malheureusement pour
lui, la suite sera moins glorieuse et le natif de BoboDioulasso aura bien du mal
à se remettre de cette blessure contractée en Afrique
du Sud, enchaînant blessure
sur blessure jusqu’en milieu
d’année 2015.
Lorient prêt à favoriser son départ
Après un prêt malheureux de six mois, il y a tout
juste un an à Monaco, il est
reparti de zéro à Lorient.
Après avoir travaillé dur en
équipe réserve, il a retrouvé
la confiance de Sylvain Ri-
poll et pointe de nouveau le
bout de son nez avec
l’équipe première depuis le
début de l’année 2016. Après
51 minutes disputées en
Coupe de France face à Boulogne, il est entré en fin de
match face à Nice lors de la
22e journée de L1 et monte
clairement en puissance.
Si le joueur est bien évidemment heureux de ce retour sur le devant de la
scène, Lorient serait ouvert à
un départ de son milieu
gauche aussi bien en prêt
qu’en transfert sec. Selon
nos informations, le club
breton a d’ores et déjà noué
des contacts avec des formations de deuxième division
anglaise, des clubs de première division turque et un
club russe. Des clubs de
Ligue 1 auraient également
pris des renseignements sur
Alain Traoré ces derniers
jours, flairant la belle affaire.
À 27 ans et sous contrat jusqu’en juin 2017, le n°15 de
Lorient est à la croisée des
chemins. Reste désormais à
savoir qui tentera de relancer l’une des plus puissantes
pattes gauches du Championnat de France.
SPORT
La Nation Arabe Samedi 30 Janvier 2016
Real Madrid
Manchester United
Les joueurs vont porter le
Van Gaal tape
maillot le plus cher du monde !
19
du poing sur la table
Les médias anglais avaient annoncé qu'il avait présenté sa démission au board de MU au
sortir du match perdu contre Southampton (0-1). Mais Louis van Gaal a tenu à recadrer la
presse britannique en conférence de presse.
Le Real Madrid est sur le point de signer un contrat faisant de son maillot le plus cher de la planète football, loin devant tous ses concurrents européens. Décryptage.
Rien n’est trop beau pour le Real Madrid de Florentino
Pérez. Le président merengue aime à rappeler, à chacune de
ses apparitions publiques, que son club est le meilleur du
monde et le plus grand de l’histoire du football. Alors, pour
justifier de ce statut, l’homme d’affaires cherche toujours le
meilleur pour la Casa Blanca. Et visiblement, il est sur le point
d’offrir à sa formation un nouveau record. Selon Marca, les
pensionnaires du Santiago Bernabeu pourraient bientôt disposer du maillot le plus cher du monde.
En effet, le quotidien sportif espagnol assure que les Madrilènes négocient les derniers détails d’un contrat en or
massif avec leur équipementier Adidas. Un accord serait
même tout proche. Et s’il intervenait, la marque aux trois
bandes verserait 140 M€ par saison, pendant dix ans, soit un
incroyable jackpot de 1,4 milliard d’euros ! Une aubaine à
l’heure où l’écurie espagnole cherche à augmenter ostensiblement ses revenus pour faire face à la Premier League qui, avec
le nouveau contrat concernant les droits télévisés, dispose
d’une immense surface financière.
Le maillot du Real Madrid plus cher
que celui Manchester United
En finalisant ce bail avec la firme allemande, sa partenaire
depuis 1980, la formation ibérique s’assurerait des revenus
bien supérieurs à Manchester United (98 M€ par saison) et
le Bayern Munich (80 M€ par saison), eux aussi équipés par
Adidas. À titre de comparaison, le FC Barcelone et le Paris
SG, habillés par Nike, perçoivent eux respectivement 32 et 23
M€ par saison...Un véritable gouffre séparerait donc le Real
Madrid de la concurrence, même si le Barça devrait renégocier son contrat d’ici février, annonce Mundo Deportivo. De
quoi satisfaire l’insatiable Florentino Pérez qui, à défaut de
voir son équipe maîtriser son sujet sur le terrain, peut se frotter les mains de son aura commerciale...
Les dix maillots les plus chers du monde (projection Marca) :
1. Real Madrid : 140 M€ par saison (2016-2026) - Adidas
2. Manchester United : 98 M€ par saison (2014-2025) - Adidas
3. Bayern Munich : 80 M€ par saison (2015-2030) - Adidas
4. Chelsea : 39 M€ par saison (2013-2023) - Adidas
5. Arsenal : 38 M€ par saison (2013-2018) - Puma
6. Liverpool : 32 M€ par saison (2012-2018) - New Balance
7. FC Barcelone : 32 M€ par saison (2008-2018) - Nike
8. Juventus Turin : 26 M€ (2013-2021) - Adidas
9. AC Milan : 23 M€ par saison (2013-2023) - Adidas
10. Paris SG : 23 M€ par saison (2014-2025) - Nike
À la veille de son match
de FA Cup contre Derby
County, Louis van Gaal
donnait une conférence de
presse au centre d’entraînement de Manchester United
à Carrington. Sans surprise,
le futur adversaire des Red
Devils ne cristallisait pas
vraiment les attentions de la
presse. Très rapidement, les
journalistes présents ont
souhaité en savoir davantage sur l’information qui a
rythmé l’actualité mancunienne ces derniers jours :
la supposée démission de
LVG refusée par le board du
club champion d’Europe en
2008. Des questions auxquelles le Batave s’était préparé.
« Je ne crois pas l’avoir
dit. Mais je pense que vous
vous faites vos propres histoires et moi je dois y répondre. Je ne vais pas le
faire parce que je pense que
ce que vous écrivez est af-
freux et horrible. Je ne sais
pas si c’est vous qui avez
écrit ça, mais de nombreux
collègues à vous l’ont fait. Je
ne crois pas que cette conférence de presse soit l’endroit
pour parler de ça. (…) J’ai
reçu beaucoup d’appels et
de SMS, mais ça va. Dans ce
monde, vous pouvez écrire
ce que vous voulez et vous
n’avez pas à vous en faire si
je ne réponds pas. C’est la
troisième fois que j’ai été
"viré" et je suis toujours assis
devant vous parce que je
suis obligé de le faire. »
Une réponse cinglante
qui ne manquera pas d’être
commentée si MU trébuche
demain. Un scénario auquel
van Gaal ne veut pas penser, le Hollandais préférant
se satisfaire du soutien témoigné par le patron des
Red Devils Ed Woodward. « Bien sûr que c’est
fantastique, mais ça me met
beaucoup de pression parce
que quand le board affiche
une telle confiance en vous,
la pression est plus forte que
s’ils avaient dit que ça allait
être mon dernier match. Je
continue toujours à me
battre. » À moins d’un enchaînement de mauvais résultats, LVG n’abandonnera
pas le navire en chemin. En
revanche, pour ce qui est de
son avenir une fois la saison
terminée, là, ce sera peutêtre une autre histoire...
Neymar sème le doute sur son avenir au Barça...
Au micro de beIN Sports en Espagne, l'attaquant du FC Barcelone Neymar a évoqué son avenir. De manière
assez ambigüe...« De l’inquiétude ? Aucune. Je vois Neymar très content, gagnant des titres ici, nommé pour le Ballon d’Or, parfaitement intégré, heureux
qu’il joue ou pas. Je ne vois pas pourquoi
il aurait besoin de partir d’ici. Neymar
montre lui-même qu’il est heureux à
Barcelone ». Au micro de Movistar
+ mercredi, le vice-président du FC Barcelone Jordi Mestre se disait plutôt
confiant au sujet de l’avenir de Neymar
(23 ans), partageant l’opinion de Luis
Enrique, qui avouait, en conférence de
presse mardi, son optimisme quant à la
prolongation de son n° 11. Ils seront
peut-être moins définitifs ce vendredi à
la lecture des propos du Brésilien
sur beIN Sports Espagne.
Car si l’attaquant blaugrana s’est dit
à son aise au Barça, où il est sous contrat
jusqu’en juin 2018, il a encore laissé planer un doute sur son avenir à long
terme. « Il y a toujours un débat sur tout,
avec ma prolongation et tout. Je suis très
heureux à Barcelone, j’ai pratiquement
tout. Je suis heureux et en bonne santé et
je joue. C’est difficile de partir d’ici parce
que j’ai trouvé une belle ville, un club
spectaculaire et des joueurs d’une autre
planète. Il faut rester calme, parce qu’il
me reste encore beaucoup d’années à
jouer à Barcelone », a-t-il d’abord lancé,
visiblement conquis, avant d’ajouter. « Ma prolongation ? Nous devons
tout étudier... Il est dur de faire un choix
dans ce genre de dossier », a-t-il indiqué.
En l’espace de quelques phrases, l’international auriverde (69 sélections, 49
buts) s’est laissé toutes les portes ouvertes, celles de la prolongation comme
les autres. Il a néanmoins accentué un
peu plus le suspense avec de nouvelles
déclarations accordées lors d’une interview menée par l’un de ses sponsors, Red Bull. « Il y a un entraîneur,
Guardiola, un type que j’admire et avec
qui je serais enchanté de travailler », at-il lâché. Une petite phrase anodine
ou une invitation pour le futur club du
coach catalan (Manchester City, Manchester United ou Chelsea) à passer à
l’action cet été ? S’il est serein, à l’image
de Jordi Mestre, le Barça va tout de
même devoir surveiller ses arrières
dans le dossier Neymar.
Lens, Griezmann, Torres
Le président de l’Atléco Madrid met les choses au point
Invité ce jeudi soir sur les ondes
de RMC au cours de l'émission Luis
Attaque, le président de l'Atlético
Madrid, Enrique Cerezo, s'est exprimé au sujet des nombreux sujets
bouillants qui font la Une du côté de
l'Atlético Madrid.L’actualité est brûlante du côté de l’Atlético Madrid.
Engagé dans un bras de fer avec la
FIFA suite à l’interdiction de recrutement qui lui a été signifiée, le club espagnol doit se sortir de cet étau dans
un contexte hautement complexe, au
sein duquel le nom de la formation
madrilène est associé au Racing Club
de Lens. La nouvelle a ainsi fait l’effet d’une bombe, les Matelassiers
chercheraient à racheter l’écurie de
l’Artois. Mais qu’en est-il exacte-
ment ? Invité à s’exprimer sur les
ondes de RMC en ce jeudi soir, le
président de l’Atlético, Enrique Cerezo s’est montré on ne peut plus
clair.« Non, le club est Lens est un
club ami. Mais nous n’allons pas
l’acheter. On va les aider avec une
collaboration qui pourrait les sortir
de la difficulté, mais pas de rachat.
On va essayer de les aider sportivement, mais c’est tout. Si vous voulez
me voir à Lens, peut-être un jour en
Ligue des Champions ou en Ligue
Europa. Mais non, je ne serai pas le
président du RC Lens. » Le sujet rapidement clos, le dirigeant âgé de 67
ans a ensuite opéré un large tour
d’horizon du mercato, alors qu’il se
murmure que les Griezmann et autre
Torres suscitent l’intérêt sur le marché des transferts.
« Griezmann a un contrat longue
durée, personne ne s’est adressé à
nous pour un éventuel transfert.
Pour moi, c’est une star mondiale du
foot, il lui reste beaucoup de temps à
faire avec nous, je pense qu’il va permettre à l’Atlético d’arriver le plus
haut possible, et réciproquement », at-il lancé au sujet du natif de Mâcon,
avant d’en dire plus sur le cas d’El
Niño : « Concernant Torres, il est
pour le moment un joueur de l’Atlético. Au quotidien, on doit gérer pas
mal de problèmes, avec le problème
avec la FIFA notamment, mais
Torres est l’une des stars de notre
équipe, on souhaite le garder », a pré-
cisé Cerezo, confirmant par ailleurs
son souhait de conserver l’entraîneur
Diego Simeone. Qu’on se le dise, si sa
réussite ouvre l’appétit des autres cadors européens, l’Atlético ne compte
pas se laisser faire !
22
Samedi 30 Janvier 2016
L
ECONOMIE- ENTREPRISES
La Nation Arabe
Licences d'importaon
es concessionnaires appelés à déposer
leurs dossiers avant le 3 février
Le ministère de l'Industrie et des Mines a rappelé jeudi dans un communiqué les
concessionnaires automobiles qui n'ont pas encore déposé leur demande d'obtention de licences
d'importation de le faire dans les "plus brefs délais", soit jusqu'au 3 février prochain.
ans le cadre du processus de
mise en œuvre de la nouvelle
réglementation fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité
de concessionnaires de véhicules neufs, l’attention des concessionnaires retardataires
qui ne se sont pas encore conformés vis-àvis de cette nouvelle réglementation, est attirée à l’effet de régulariser leur situation auprès des services habilités du Ministère de
l’Industrie et des Mines, dans les plus brefs
délais", a indiqué le ministère. L'objectif
étant de permettre à ces concessionnaires de
"continuer à exercer leur activité d’importation des véhicules qui est désormais soumise au dispositif des licences d’importation réservées aux concessionnaires dûment
agréés", ajoute la même source. A cet effet, le
ministère rappelle que la date limite de dépôt des demandes de licence d’importation
au niveau des directions du commerce de
wilaya, est fixée au 3 février 2016. Introduit
par la nouvelle loi sur le commerce extérieur
et mis en application début janvier en cours,
le régime des licences d'importation vise à
assainir cette activité tout en permettant une
réduction de la facture des importations qui
a explosé ces dernières années. Ainsi, un
Comité composé de représentants de diffé-
"D
rents ministères concernés par les licences
(Commerce, industrie, agriculture, etc.) a
été mis en place pour délivrer ces licences
d'importation et leur validité. A cet effet, le
Comité a fixé à la mi-janvier les contingents
des licences d'importation de trois produits :
véhicules, ciment et acier rond à béton. Pour
les véhicules, ces contingents ont été fixés à
152.000 unités sur l'année 2016. L'avis d'ouverture de ces contingents a commencé le 14
janvier en cours et se poursuivra jusqu'au 3
février. Concernant la procédure adminis-
trative, le Comité indique que tout opérateur, personne physique ou morale, remplissant les conditions conformes à la législation et à la réglementation en vigueur, peut
introduire une demande de licence d'importation d'un produit ou d'une marchandise. L'opérateur doit déposer auprès de la
direction de Commerce de wilaya concernée, le formulaire dûment rempli, après
l'avoir télécharger sur le site web du ministère du Commerce.
R.N
Industrie pharmaceuque
Nécessité d'encourager la producon locale
pour réduire la facture d'importaon
Le président de l'Union nationale des opérateurs de la
pharmacie (UNOP), Abdelwahid Kerrar, a affirmé l'importance d'encourager la production locale de médicaments pour
en réduire la facture d'importation. "Les efforts importants
consentis par l'Etat pour accompagner le secteur pharmaceutique doivent se poursuivre afin
d'encourager l'investissement et
partant réduire la facture des im-
portations de médicaments", a
souligné Dr Kerrar lors d'une
journée d'études sur la place accordée par les autorités publiques au secteur pharmaceutique dans le nouveau projet de
loi sur la santé. Citant les obstacles qui continuent à entraver le
développement de l'investissement dans le secteur pharmaceutique, le spécialiste a mis en
garde contre le risque de voir "la
facture d'importation de médi-
caments s'alourdir davantage à
l'avenir". Il a, dans ce sens, déploré "la lenteur accusée lors de
l'enregistrement des médicaments avant l'autorisation de
leur commercialisation" et "l'absence de coordination pour faciliter l'exportation de ces produits à l'étranger". Il a, par
ailleurs, déploré "l'absence d'une
vision claire au sujet des projets
inscrits qui risquent de nuire au
secteur au lieu de favoriser son
développement, notamment en
raison de l'investissement dans
les mêmes types de médicaments et la non-fixation de leurs
prix avant la production". En dépit de la disponibilité de plusieurs wilayas à faciliter l'accès
aux assiettes foncières destinées
à l'investissement dans le secteur
pharmaceutique, la lenteur des
mesures administratives continuent à constituer une
contrainte pour l'investisseur.
Tourisme
Nécessité d’instaurer une culture tourisque
pour la relance du secteur
Les participants à une rencontre sur la problématique de la relance du tourisme en Algérie ont mis l'accent, jeudi à Tizi Ouzou, sur
la nécessité d’instaurer une culture touristique pour la relance du secteur en Algérie.
Intervenant lors d’une rencontre, organisée
par une école supérieure internationale et un
journal national spécialisés en tourisme, Said
Boukhelifa ancien cadre du ministère du
Tourisme et de l’Artisanat, expert international en tourisme (1975-2014), a indiqué à
ce propos que la relance du tourisme a été
amorcée à partir de 2008 avec l’élaboration
du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT) à l'horizon 2030. La relance
du tourisme, a-t-il fait observer, exige toutefois "de la volonté, de la conviction, et des
compétences réelles," mais aussi, nécessite
"l’amélioration des prestations offertes par le
secteur des transports, l’implication des collectivités pour la concrétisation, au niveau
local, de la politique touristique et des stratégies qui en découlent pensées, structurées
et arrêtées par le Ministère du tourisme, outre la formation pour la mise en place d’un
savoir-faire qui donnera une consistance au
développement touristique". Pour M. Boukhelifa, "la compétence, la conviction, la
convergence de vues pour une cohérence
dans des stratégies porteuses et la concrétisation des objectifs tracés dans les domaines
de l’investissement, de la formation, de la
promotion et de la communication, sont les
mots clés pour la relance du tourisme." Cette
vision est partagée par Abdellatif Zaid, directeur de l’Ecole nationale supérieure de
tourisme (ENST, Aurassi), qui a relevé que
la relance du tourisme en Algérie "a besoin
de visibilité, d’une forte motivation, d’une
communication claire et large et de la mise
en place d’un dispositif de formation spécifique et intégrée basé sur le savoir agir." La
formation qui joue un rôle "important" dans
le processus de relance du tourisme, "est actuellement peu évolutive, insuffisante et peu
adaptée aux exigences du marché touristique", a-t-il fait observer, suggérant, entre
autres, la mise en place de formations combinées, le lancement de formations diplômantes spécialisées (délégué au tourisme local, gestionnaire de séjours touristiques,
commercialisation et communication des
produits touristiques, montages de circuits/destination Algérie…).
Prévenon des risques
majeurs
Bedoui souligne
l'importance des ouls
technologiques
Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités
locales, Nourredine Bedoui a souligné jeudi à Alger l'importance de l'utilisation des outils technologiques dans la prévention des risques majeurs, l'anticipation des situations et la
planification des mesures de prévention. Lors
d'une réunion, tenue au siège de son ministère,
autour notamment de l'"Expérience algérienne
en matière des géo-risques et leurs conséquences
sur les espaces urbains", M. Bedoui a fait part de
son "grand intérêt pour la problématique (prévention des risques majeurs) et pour les outils
technologiques permettant l'anticipation des situations et la planification des mesures de prévention et d'adaptation", a indiqué le ministère
dans un communiqué. La réunion a porté également, sur l'imagerie par caméra sur véhicule pour
le relevé du patrimoine urbain, et le développement d'un plan de résilience urbaine. Après un
riche débat notamment sur les réalisations des
secteurs présents en matière de prévention des
risques majeurs, M. Bedoui a donné "les instructions pour l'élaboration d'un plan de résilience
pour la wilaya d'Alger qui sera considérée comme
une wilaya pilote et de faire installer la première
délégation de wilaya au niveau de la wilaya d'Alger pour servir de support à l'élaboration et au
suivi du projet", a précisé la même source. Il a demandé, par ailleurs, au wali d'Alger d'"organiser
une journée d'information ouverte aux médias et
à la population à laquelle participeront toutes les
parties prenantes concernées", a ajouté le communiqué.
La facture d'importaon
de sucre en recul en 2015
Les importations de sucre (de betterave
brute, de canne à sucre, sirop de lactose et lactose à l'état solide) ont diminué à 714,76 millions de dollars (USD) en 2015 contre 861,04
millions USD en 2014, selon les chiffres des
Douanes.
Quant aux quantités des importations de
sucre, elles ont légèrement augmenté en se chiffrant à 1,93 million de tonnes (mt) contre 1,92
mt, selon le Centre national de l'informatique et
des statistiques des douanes (Cnis). Ainsi, le
coût des importations de sucre a reculé de 17%
en 2015 par rapport à l'année d'avant tandis
que les quantités importées sont restées quasiment inchangées (+0,44%).
La facture a diminué dans le sillage de la
baisse des prix à l'importation des sucres roux
et blanc sur les marchés mondiaux en raison
d'une meilleure récolte de canne à sucre que
prévue et d'une dépréciation de la monnaie brésilienne par rapport au dollar Premier producteur mondial de sucre, le Brésil a tablé sur une
récolte record de canne à sucre de 604 millions
de tonnes sur 2015-2016, la canne étant à l'origine de 80% de la production mondiale de sucre.
L'autre facteur favorable à la baisse des
cours mondiaux est l'estimation favorable de
production de sucre en Inde qui en est devenu
le deuxième producteur mondial et en sera exportateur net en 2016. Ainsi, le prix à l'importation du sucre roux par l'Algérie est passé à 358
dollars/t durant les 10 premiers mois de l'année
2015 contre 430 dollars/t durant la même période en 2014, alors que celui du sucre blanc a
diminué à 506 dollars/t contre 622 dollars sur la
même période, avait indiqué une analyse récente élaborée par le ministère du Commerce.
SÉLECTION
La Nation Arabe
Samedi 30 Janvier 2016
The Big Short : le Casse du siècle
Date de sortie 23 décembre 2015 (2h 11min)
De Adam McKay
Avec Christian Bale, Steve Carell, Ryan Gosling plus
Genres Drame, Comédie, Biopic
Nationalité Américain
Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement
généralisé des grosses banques, des medias et du
gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le
casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared
Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les
banques … et tenter de rafler la mise !
21h55
The Voice, la plus belle voix
De retour pour cette 5e saison, et dans un
décor remanié, Florent Pagny, Zazie et
Mika accueillent Garou, qui fait son retour.
Comme le veut la règle, le fameux télé-crochet commence par l’épreuve des auditions
à l’aveugle. Dans leur fauteuil, dos à la
scène, les coachs écoutent tour à tour les
prestations de chanteurs qui n’ont que
quelques minutes pour les convaincre en
interprétant une chanson. Si l’un d’entre
eux se retourne, le talent rejoint automatiquement son clan. Mais s’ils sont plusieurs à
être séduits, le pouvoir s’inverse et le candidat peut alors choisir son équipe.
Le sang de la vigne
21h55
NCIS : Los Angeles
Sam est convoqué seul
dans la salle des opérations par Hetty et
Granger à propos de
Mark Ruiz, son ancien
partenaire,
aujourd'hui agent
infiltré pour l'AFT. Ce
dernier semble avoir
été retourné lors de sa
dernière mission.
Hanna est chargé de le
retrouver et de vérifier que Ruiz est toujours loyal envers ses
employeurs. Informé,
le reste de l'équipe lui
prête main-forte dans
cette affaire délicate.
Le célèbre œnologue
Benjamin Lebel et sa
collaboratrice Mathilde
viennent expertiser le
domaine des Ubayres, à
Beaune, en Côte-d'Or.
Mais une averse de
grêle suspend les opérations. Après avoir examiné les dégâts sur les
parcelles, Benjamin
Lebel découvre le cadavre d'une jeune femme,
en sous-vêtements. La
victime était une saisonnière, bien connue
de la plupart des
employés de la propriété.
Firequake
21h55
21h50
Un laboratoire
vient de créer Helios,
une source d'énergie
si puissante qu'elle
met fin à la crise
énergétique. Mais
suite à des failles dans
la sécurité, elle se
répand sous la croûte
terrestre et entraîne
des séismes sans précédent menaçant de
décimer l'humanité.
Eve Adams, l'une des
créatrices d'Helios,
tente d'arrêter la
catastrophe.
21h55
2040. Ryan Chan est un policier,
membre de la TEC, une agence
chargée de contrôler les déplacements temporels. Brandon
Miller, un des cadres de
l'agence, est persuadé qu'une des
responsabilités de cette police
d'élite est de modifier le passé
pour assurer un avenir meilleur.
Il est prêt à tout pour prouver la
validité de sa thèse. Mais Chan a
vent de son projet aux conséquences potentiellement terribles. Lors d'un affrontement
entre les deux hommes, Chan
tue malencontreusement
l'épouse de Miller. Pour se venger, celui-ci décide alors de se
rendre dans le passé pour éliminer tous les ancêtres des policiers du TEC afin que ceux-ci ne
voient jamais le jour...
Timecop 2
23
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information / Samedi 30 Janvier 2016
L'ancien Commandant de l'Armée de libération nationale (ALN), de la wilaya III
historique, le Moudjahid Yaha Abdelhafid,
dit si L'hafid, a été inhumé hier, après-midi,
au cimetière de Takhlijt Nath Atsou, son
village natal, situé à Iferhounène (Aïn El
Hamam), à 45 km du chef-lieu de la wilaya
de Tizi-Ouzou. Une foule nombreuse a afflué dès la matinée au domicile mortuaire
pour jeter un dernier regard sur la dépouille
du défunt si L'hafid drapée de l'emblème
national. Une tribune a été érigée au domicile du défunt d'où ses compagnons de lutte
se sont succédé, devant une foule nombreuse, pour témoigner les faits d'armes de
ce combattant de l'ALN et de son combat
pour la démocratie et la liberté. Depuis jeudi
soir, des officiels se sont rendus à Takhlijt
Nath Atsou pour présenter leurs condoléances à la famille du défunt. Dans un message de condoléances adressé à la famille du
moudjahid, le président de la République,
Abdelaziz Bouteflika, a estimé que "la disparition d'hommes de la trempe du défunt est
une grande perte tant ils ont contribué, par
leurs qualités et hautes valeurs, à changer le
cours de l'histoire d'une nation tout entière".
Le président Bouteflika a rappelé que "le défunt a répondu, très jeune, à l'appel de la patrie, affrontant moult risques et dangers
pour la libérer du joug colonial". La dépouille du défunt Yaha Abdelhafid a été rapatriée dans la matinée de jeudi et une veillée funèbre a eu lieu le soir même au village
natal de Si L'hafid né le 26 janvier 1933. Le
défunt Yaha Abdelhafid, un des membres
fondateurs du Front des forces socialistes
(FFS), a tiré sa révérence dimanche dans un
hôpital parisien des suites d'une maladie
neurologique chronique.
Handball / CAN-2016 : (1/2 finale) :
L'Algérie baue par la Tunisie (18-27)
L'équipe nationale algérienne de handball s'est inclinée devant son
homologue tunisienne par 18-27 (mi-temps 9-13) en demi-finale de la
22e coupe d'Afrique des nations de handball messieurs (CAN-2016),
disputée vendredi au Caire (Egypte).
La Tunisie d'ores et déjà qualifiée pour le Mondial-2017 en
France, affrontera ce samedi
(19h00), le vainqueur de l'autre demi-finale, Egypte-Angola qui se jouera ce soir à partir de 19h00. L'Algérie
rencontrera samedi (16h30) le
perdant du match "EgypteAngola, pour la 3e place qualificative au Mondial-2017.
Seul le champion d'Afrique
sera qualifié pour les JO-2016
de Rio de Janeiro (Brésil).
Championnat de ligue 1 Mobilis- ASMO- USMH (1-0)
Victoire précieuse pour les enfants
de M’dina J’dida
L’ASM Oran s’est imposé
hier devant l’USM El Harrach
en remportant le match par la
plus petite marge (1-0) au
terme de la 19ème journée de
ligue 1 Mobilis.
Les enfants de M’dina
J’dida ont réussi à ouvrir le
score dès la deuxième minute
du match grâce à Djemaouni.
Les Harrachis en tenté de revenir dans le match durant la
fin de la première période et la
deuxième période mais sans
résultats. La défense de
l’ASMO compacte a finalement retenu la leçon de leur
précédente sortie devant le
NHAD lorsqu’il encaissé le
PH:Medjahed
Tizi-Ouzou
Le défunt Moudjahid
Yaha Abdelhafid
inhumé dans son
village natal
but de l’égalisation dans l’ultime temps additionnel. Un
grand soulagement a été ressenti du côté du banc de
l’ASMO et les supporteurs
oranais qui veulent s’éloigner
de la zone rouge, synonyme de
relégation.
R.L.
Quatre terroristes
neutralisés
à Aïn Defla
Quatre (04) terroristes ont été neutralisés hier à Oued Djemaâ, wilaya d'Aïn
Defla, par des éléments de l'Armée nationale populaire (ANP), qui ont récupéré également trois fusils mitrailleurs
de type Kalachnikov et d'autres munitions, a indiqué le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. "Dans le cadre de la lutte
antiterroriste, un détachement de l'Armée Nationale Populaire relevant du
secteur opérationnel d'Ain Defla/1ère
Région Militaire a neutralisé ce jour 29
janvier 2016 à 14h00 quatre (04) terroristes, suite à une opération de fouille
et de recherche menée aux environs de
la zone Ouled Hmida à Souk El Attaf/Commune de Oued Djemâa, près
des frontières avec la wilaya de Médéa",
a précisé la même source. "L'opération
s'est soldée par la récupération de trois
(03) pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, six (06) chargeurs avec munitions, trois (03) grenades, deux (02)
paires de jumelles, une quantité de ravitaillement et d'autres objets", ajoute le
communiqué. "Il est à signaler que les
quatre (04) terroristes abattus ce jour
appartiennent au même groupe sanguinaire qui a commis le lâche attentat
terroriste contre nos soldats le premier
jour de l'Aid El-Fitr le 17 juillet 2015",
note la même source, ajoutant que
"l'opération est toujours en cours".
Transfert
Le Sporng Lisbonne rejee une offre de18 millions d'euros d'Everton pour Slimani
Le Sporting Lisbonne (division 1 portugaise de football) a rejeté une offre de 18 millions d'euros d'Everton (Premier league anglaise de football) pour s'attacher les services
de l'attaquant international algérien Islam Slimani, rapporte vendredi le quotidien sportif
Record. Très convoité, Slimani auteur de 16
buts en championnat, devrait rester au Spor-
Sans détours
Par Amir Amar
ting dont la direction refuse de le libérer actuellement, précise la même source qui rappelle
que la clause libératoire du joueur algérien est
fixée à 30 millions d'euros. Le meilleur goleador en activité de l'équipe nationale (20 buts)
a inscrit 8 buts en cinq matchs de suite en
championnat depuis le début de l'année 2016.
Slimani, qui enchaîne sa troisième saison sous
Les grands enfants de l’assistance publique
ès l’indépendance, l’Algérien a été embarqué par ses
dirigeants sur de faux sentiers dont il est en train
de payer les lourdes conséquences maintenant.
Alors qu’il aurait pu être comme les autres peuples des autres pays, l’Algérien s’est vu promu à de faux paradis qu’il
n’aura jamais atteints. « Révolution » ratée après « révolution » au forceps, on l’a installé dans une mentalité d’assisté.
D’inutile. De bon à rien. Et de grincheux. On en a fait un
manchot socialisant à qui «El-Beylik» devait le logement, le
travail, l’éducation, les soins et, bien sûr, le respect. En gros,
on l’a faussement moussé en cassant ses énergies. Et son esprit d’initiative. En face, ceux qui étaient chargés de veiller
à lui installer le paradis sur terre ont commencé par s’y installer eux-mêmes ainsi que leurs familles et leurs amis et
D
les couleurs du Sporting est en train de devenir l'un des attaquants les plus convoités du
championnat portugais. Plusieurs clubs européens l'ont supervisé depuis le début de cet
exercice. Le buteur des Verts avait rejoint le
Sporting en 2013 en provenance du CR Belouizdad (Ligue 1/ Algérie). Il est lié avec l'actuel leader de la "Liga Nos" jusqu'en 2020.
leurs cours. Se cachant derrière des slogans creux et des mots
d’ordre frelatés, ils se sont choisi les meilleures terres, les meilleurs «biens vacants», les meilleurs emprunts bancaires et les
meilleurs textes socialistes qui conduisent à l’accumulation
de leur capital. Au nom de Marx, ils lui ont confectionné une
insatiable société de consommation. Cet Algérien, né pourtant pour être libre, a été réduit, alors, aux chaînes communautaires. Trente ans après, l’économie de bazar l’a fait sortir des chaînes pour des œufs. Mais pas du tutorat. Les mêmes
qui devaient lui amener le paradis sur un plateau ont brûlé
leurs neurones pour lui installer l’enfer sur terre. Lui cuisinant une tordue révolution de palais – qu’ils ont fait passer
pour un soulèvement populaire – ils ont fait prendre à son
destin un virage en épingle à cheveux. Décidant, «démocra-
tiquement», qu’il n’était plus le peuple mais un vulgaire pan
de ghachis, on a tout chargé sur ses frêles épaules : le couffin brandi par sa femme, l’éducation boiteuse de ses enfants,
la fermeture de son entreprise publique, et même l’interdiction déguisée de voyager. De leader du tiers monde, il est devenu mendiant du quart monde. Endetté, famélique, diversement agressé dans son quotidien, il a été livré à lui-même.
Et à l’indignité du filet social. Les mêmes satrapes ont continué, alors, à s’enrichir sur son dos et aux dépens de sa barbe,
pendant que lui, l’Algérien «démocratique et populaire» s’escrimait avec une fantastique gymnastique : Comment ne
pas tuer son prochain tout en lui volant son portable ! Et
maintenant, les mêmes qui lui ont menti et dépossédé de tout,
veulent le démocratiser…
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
42
File Size
6 844 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content