Mise en page 1 (Page 2)

C M
J N
C M
J N
RIPOSTE DE LOUISA HANOUNE AU MOUVEMENT DE REDRESSEMENT DE SON PARTI
UN SIGNE D'UNE GRANDE PANIQUE
TRIDes
BU
N
E
Lecteurs
Quotidien national d’information
Page 4
UN CHIRURGIEN ARRÊTÉ POUR…
CORRUPTION
Le serment
d'Hippocrate
vampirisé
8ÈME ANNÉE - N° 2100 - LUNDI 25 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
Page 5
www.tribunelecteurs.com
CHUTE DE PLUS DE 80% SUR LES 10 PREMIERS
MOIS 2015 DES VERSEMENTS AU FRR
AFFAIRE SONATRACH 1
La défense
accable Chakib
Khalil
La faillite
menace…
Page 5
Page 3
FLUX " MASSIF " DE TERRORISTES MAROCAINS VERS LA LIBYE
Alger tance Rabat
„ Vigilance y oblige. La décision des autorités
algériennes de rapatrier des ressortissants marocains
dans leur pays d'origine s'explique par le " contexte
sécuritaire actuel, particulièrement sensible, qui impose la
plus grande vigilance ". Lire en page 2
Il serait en train
de recruter massivement
des hackers très redoutés
à l'échelle planétaire
C M
J N
Daech prépare
la guerre
de l'Internet
Page 2
C M
J N
Pages 02-23
C M
J N
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
Actualité
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
Flux " massif " de terroristes marocains vers la Libye
Alger tance Rabat
igilance y oblige. La
décision des autorités
algériennes de rapatrier
des ressortissants marocains
dans leur pays d'origine s'explique par le " contexte sécuritaire
actuel particulièrement sensible
impose la plus grande vigilance
". Samedi dernier, le ministre
des Affaires maghrébines, de
l'Union africaine et de la Ligue
des Etats arabes, Abdelkader
Messahel, a reçu l'ambassadeur du Maroc en Algérie pour
porter à sa connaissance un
flux " massif " et " inhabituel "
de Marocains à destination de
V
la Libye par l'Algérie. " La question du flux massif et inhabituel
de ressortissants marocains en
provenance de Casablanca à
destination de la Libye à travers
l'Algérie, constaté ces dernières semaines, a été portée à la
connaissance de l'ambassadeur du Maroc ", avait précisé
le communiqué du département
des Affaires étrangères. Un fait,
démontrant ainsi l'inquiétude
des autorités face à ce flux
important de voyageurs marocains vers la Libye, ce pays qui
ne s'en sort pas depuis la chute
du régime d'El Kadhafi et dont
la progression depuis quelques
temps des filiales Daech émis
des appréhensions quant à l'objectif des déplacements de ces
centaines
de
voyageurs
sachant que le Makhzen est
devenu depuis peu un grand
pourvoyeur de combattants qui
ont été des milliers à rejoindre
déjà les rangs de Daech en
Syrie.
Pourtant, il multiplie ses coopérations en termes de lutte antiterroriste. C'est à cet effet
même que le ministre Messahel
n'a pas manqué de souligner le
contexte qui a motivé la déci-
sion des autorités algériennes.
Il cite en effet " un contexte
sécuritaire actuel particulièrement sensible " qui " impose la
plus grande vigilance ", mais
aussi un contexte qui " exige le
renforcement de la coopération
entre les pays de la sous
région, à l'instar de celle existant entre l'Algérie et la Tunisie
en matière notamment de rapatriement de leurs ressortissants
respectifs ". Il est sans oublier
de préciser que le rapatriement
de ces ressortissants n'a
concerné que les voyageurs qui
ne disposaient pas de justifica-
tifs motivant leur déplacement
en Libye. " L'Algérie mettra à
disposition un moyen de transport pour assurer le retour au
Maroc de ces ressortissants qui
ont bénéficié d'un traitement
conforme aux valeurs d'hospitalité du peuple algérien " avait
indiqué le ministère des AE. De
ce fait ont été épargnés, à titre
exceptionnel, le transit des ressortissants marocains qui détenaient des documents de séjour
ou de travail en Libye, justifiant
ainsi les raisons de leur déplacement.
N.A.
Il serait en train de recruter massivement des hackers très redoutés à l'échelle planétaire
Daech prépare la guerre de l'Internet
e groupe État islamique recrute des
hackers et la cyberguerre qu'il prépare risque d'être plus meurtrière encore
que les attentats-suicides.
Les Anonymous sont un collectif de
hackers particulièrement doués qui défend
par des actions spectaculaires le droit à la
liberté d'expression sur Internet. Depuis
l'attaque contre Charlie Hebdo, cette communauté virtuelle a déclaré la guerre au
terrorisme. Pourtant, l'un de ses membres,
un ingénieur informaticien suisse, converti
à l'islam, a rejoint Daech, révèle Jean-Paul
Rouiller, ancien des services secrets helvétiques, et fondateur du Geneva Centre
for training and analysis of terrorism
(GCTAT). " Actuellement, 80 % des ressources informatiques des terroristes sont
dévolues à leur communication, à la diffusion de leur vision du monde, au recrutement. La capacité de nous frapper, de casser nos réseaux est encore réduite. Mais
ils s'activent aujourd'hui pour recruter des
hackers ", ajoute Jean-Paul Rouiller. Alors
qu'Al-Qaïda utilisait des téléphones portables ordinaires, et des cartes prépayées,
Daech sait parfaitement crypter ces appareils depuis 2013, tout comme les courriers électroniques. Récemment, une note
des services de renseignements français
révélait qu'un groupe d'informaticiens
aurait été constitué afin d'aider les djihadistes à communiquer le plus discrètement possible. Ces experts titulaires de
diplômes universitaires fonctionneraient
comme une " cellule d'assistance informatique ". Le jour où les terroristes auront la
capacité de s'attaquer à nos réseaux, et
L
É ditorial
Français Alain Bauer, professeur de criminologie appliquée au Conservatoire national des arts et métiers. Ces spécialistes de
la cybercriminalité relatent que lors du
conflit qui opposait Moscou à Tbilissi, la
Russie a réussi, grâce à l'informatique, à
clouer l'aviation géorgienne au sol. Plus
récemment, les Iraniens ont pu intercepter
un drone américain qui survolait leur territoire. Il suffit pour cela d'intercepter le flux
entre le centre de commandement et le
drone. Le problème, c'est que les particuliers, comme d'ailleurs les chefs d'entreprise, n'ont toujours pas saisi que des
hackers mal intentionnés savent bloquer
votre voiture, couper votre chauffage,
vider votre compte en banque. Ils peuvent
aussi s'en prendre aux pacemakers des
personnes souffrant de problèmes cardiaques… Alain Bauer, qui clôturait ce collo-
donc à tous les objets connectés (il y en a
aujourd'hui 18 milliards, il y en aura 50 milliards en 2020), les dégâts seront inimaginables. Beaucoup plus meurtriers que ne
peuvent l'être les attentats-suicides. " Il
suffit de 40 cybercriminels particulièrement expérimentés pour mettre un pays à
genoux. Ils peuvent désorganiser nos télécommunications, nos moyens de transport, nos sources d'énergie ", ont expliqué
les différents intervenants qui participaient
à Neuchâtel, en Suisse, à un colloque
consacré à la lutte contre la cybercriminalité.
Ce
colloque,
organisé
par
l'Association suisse de la sécurité de l'information, faisait notamment intervenir
Joseph Billy, ancien directeur adjoint en
charge de la division de contre terrorisme
du FBI, Gal Messinger, ancien officier des
forces de sécurité israéliennes, le
que, n'a guère parlé de hackers et de
cyberguerre, mais les services secrets
français ont dû entendre leurs oreilles siffler. " Un jeune policier d'origine maghrébine avait fort bien compris le degré de
dangerosité d'un Mohamed Merah, avant
qu'il n'assassine sept personnes, dont
trois enfants juifs, mais sa hiérarchie, à
Paris, n'a rien voulu savoir. Comme Merah
ne portait pas de djellaba ni de barbe, et
qu'il buvait de l'alcool, ils en ont déduit que
ce n'était pas un terroriste ! Les services
français savent compiler les infos, faire
des fiches, mais ils ne savent pas analyser
", lâche le criminologue. Pendant longtemps, Mohamed Merah a été présenté
comme un loup solidaire, qui se serait
radicalisé seul, derrière son ordinateur.
Jean-Paul Rouiller, l'ancien membre des
services secrets suisses, rappelle que le
jeune terroriste franco-algérien a été
formé en 2011 dans les montagnes pakistanaises par le Tunisien Moez Garsallaoui,
longtemps résident dans le canton de
Fribourg. Marié à Malika el-Around, veuve
d'un des assassins du commandant
Massoud, Moez Garsallaoui (tué depuis
par un drone américain) était l'un des précurseurs de la communication informatique des terroristes. " Sur ses sites internet, il y avait des salons privés, qui
n'étaient accessibles qu'aux initiés, où par
exemple le numéro 2 de l'organisation,
Ayman al-Zawahiri, a pu discuter du sort
d'otages retenus dans le désert avec des
dirigeants d'Aqmi. "
R.N.
Jeu d'échec
et des chèques
d'y mettre un terme et même de découvrir le défaut de la
cuirasse. C'est ainsi qu'elle a sans doute entrepris de laborieuses démarches consistant à prendre langue avec chaans doute ne saura-t-on jamais si Labatcha, illuscun des noms figurant sur la liste, histoire de tirer le bon
tre inconnu sorti brusquement de l'anonymat en
grain de l'ivraie et, pourquoi pas, en ramener beaucoup
s'attaquant frontalement à Louisa Hanoune, a eu
vers le " droit chemin ". Cette démarche n'est quand même
raison ou pas d'avancer (trop tôt ?) une pièce-maîtresse de
son jeu. Il se livre, en effet, à une homérique partie d'échec contre un adversaire très pas couronnée d'un " franc succès " pour le moment. Sur les dizaines de signataires
redoutable. Louisa Hanoune, dont l'art de la rhétorique peut clouer le bec au meilleur annoncés par Labatcha, Louisa n'a pu, pour le moment, ne produire que deux démendes tribuns, dirige aussi son parti de main de maître, pour ne pas dire avec une main tis. Qu'en est-il au juste ? Et c'est là que réside en effet le coup de maître de son détracde fer, dans un gant de… fer, aussi. Labatcha n'avait aucune chance. Il se savait per- teur. Ayant réussi à la déstabiliser, la poussant à enchaîner les sorties médiatiques pour
contrer un mouvement, lequei, selon elle, serait insignidant d'avance, dusse-t-il jouir, comme le prétend son "
ennemie ", de puissants soutiens, tant financiers que poli" (…) pour le moment. Sur les dizaines de signataires fiant, il pousse beaucoup d'autres militants, cadres et
élus, impressionnés par l'effet qu'il produit, à le rejointiques ou institutionnels. Le PT, ce qui reste de son noyau
annoncés par Labatcha, Louisa n'a pu, pour le
dur, du moins, a gardé un solide héritage de la période de
moment, ne produire que deux démentis. Qu'en est-il dre. Louisa Hanoune, dans son discours, confond aussi
entre vrais militants trotskistes, que rien n'ébranle et que
la clandestinité, mais aussi des pratiques " prudentielles
au juste ? Et c'est là que réside en effet le coup de
l'adversité aguerrit et renforce, et la faune d'opportunis" couramment appliquées par les " révolutionnaires "
maitre du détracteur de Louisa Hanoune. Ayant réussi tes et de pique-assiettes qui font du PT un ascenseur à
d'extrême gauche, partout dans le monde. En rendant
à la déstabiliser, la poussant à enchainer les sorties
la promotion sociale. En disant que de puissants perpublique la liste (fort impressionnante, ma parole !) des
médiatiques
pour contrer un mouvement, lequel, selon sonnages seraient avec Labatcha, elle pousse tout ce
cadres, élus et membres du Bureau politique du PT qui
elle, serait insignifiant, il pousse beaucoup d'autres
beau monde à déserter le navire. Cela ne ferait que du
se seraient alliés avec lui, Labatcha a pris un énorme rismilitants, cadres et élus, impressionnés par l'effet qu'il bien au PT, en fin de compte, s'il venait à être expurgé
que politique, pour ne pas dire tactique. Cela, même si,
de sa lie. Reste juste à ajouter que même les militants
au plan médiatique, il a réussi à frapper un formidable
produit, à le rejoindre ".
et les amis sincères du parti sont désorientés, n'y comcoup, déstabilisant carrément une Louisa Hanoune,
prenant rien au discours de Louisa Hanoune, passé
devenue désormais furibarde. Labatcha, qui devait savoir
qu'il était incapable de vaincre par les moyens classiques un adversaire aussi redouta- d'un soutien critique à Bouteflika (comme le faisait le PAGS envers la politique sociale
ble, donne l'air d'avoir opté pour une tactique quasi-suicidaire : celle du quitte ou dou- de Boumediene) à une critique des plus virulentes qui soient. Eux aussi, et j'en connais
ble. La publication de la liste, en effet, peut avoir aussi bien un certain effet que son beaucoup dans ce cas, peuvent décider d'abandonner le navire, non pas pour rejoincontraire. Je m'explique. En faisant cela, bien sûr, Labatcha a donné une occasion en dre le camp opportuniste de Labatcha mais simplement par dépit et mésentente proM. A.
or à Louisa Hanoune de découvrir l'ampleur de la grogne qui secoue son parti, tenter fonde…
S
Par Mohamed Abdoun
2
C M
J N
Pages 02-23
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Quotidien national d’information
Chute de plus de 80% sur les 10 premiers mois 2015
des versements au FRR
La faillite menace…
La situation, autrement
plus préoccupante que
n'avaient voulu nous la
présenter les
responsables chargés d'y
faire face, menace de
mener le pays vers un
vrai désastre si les cours
du pétrole ne remontent
pas rapidement. Car,
s'agissant de trouver une
alternative aux recettes,
le gouvernement
continue de patiner
malencontreusement.
Par Rafik Bakhtini
écidemment,
les
mauvaises nouvelles s'enchainent.
En, effet, les versements au
Fonds de régulation des
recettes (FRR) ont chuté de
plus de 80% durant les 10
premiers mois de l'année
2015, s'établissant à 255,95
milliards de dinars (mds DA)
contre 1.307,36 mds DA
pour la même période 2014,
a appris l'APS auprès du
ministère des Finances.
Quant aux prélèvements
opérés à partir de ce fonds,
destinés à financer le déficit
du Trésor public, ils ont
atteint 1.850 mds DA entre
janvier et octobre 2015,
D
contre 2.965,67 mds DA
durant la même période
2014. A rappeler que les
avoirs du FRR, un fonds alimenté de l'écart entre la fiscalité pétrolière effectivement recouvrée et celle
budgétisée sur la base de
37 dollars/baril, étaient de
4.488,2 mds de DA à fin
2014.
Durant les années précé-
dentes, lorsque le baril
valait 100 dollars et plus, le
FRR était alimenté dès avrilmai de chaque année alors,
qu'en 2015, en raison de la
chute drastique des cours
pétroliers, le fonds n'a commencé à être alimenté qu'à
partir de septembre, a précisé la source à l'APS. Ce
qui signifie que le FRR n'a
enregistré aucune plus-
value entre janvier et fin
août 2015 alors que les prélèvements ont continué à
être opérés.
La fiscalité pétrolière recouvrée durant les dix premiers
mois de 2015 a totalisé
1.978,9 mds DA contre
2.885 mds DA durant la
même période 2014, soit
une baisse de 31,4% en un
an. La fiscalité budgétisée
dans la loi de finances complémentaire 2015 a été de
1.722,94 mds DA. Quant
aux recouvrements de la fiscalité ordinaire, ils ont
atteint 1.897,65 mds DA
durant les dix premiers mois
de 2015 contre 1.720,63
mds
DA sur la même
période en 2014 (+10,3%).
Les recettes budgétaires
effectives
ont
totalisé
4.030,19 mds DA durant la
même période contre des
dépenses budgétaires de
6.244 mds DA, soit un déficit global du trésor de
2.338,83 mds DA, financé
essentiellement à partir du
FRR (contre un déficit de
2.264,55 mds DA durant la
même période 2014). A souligner que la moyenne
annuelle du prix du brut
algérien, le Sahara Blend,
est passée à 52,79 dollars
en 2015 contre 99,68 dollars en 2014, en chute de
47% sur un an.
R.B.
Conséquences indirectes de la loi de finances 2016
Les prix des fruits et légumes
s'envolent
Des marchands de fruits est
légumes, n'ont pas trouvés
mieux pour faire écouler
leurs marchandises que de
mettre en place le système
commerciale PMP ( Prix
moyen pondéré " en fixant
le prix de l'ensemble des
produits à 50DA/kg. Très
intelligents. Commerçant et
consommateurs trouvent
leurs comptes.
Par Amar CHEKAR
e prix moyen pondéré
fait
son
entrée.
Première du genre dans la
pratique commerciale en
Algérie. Des marchands de
fruits est légumes, n'ont pas
trouvé mieux pour vendre
devant la réticence des
achats, que de fixer un seul
prix pour l'ensemble des
produits.
"
C'est le ruche des
consommateurs qui se sont
approvisionnés ".
Face au manque de
moyens financiers qui se
fait sentir de manière
remarquable ces derniers
mois, a cause de la crise
économiques et financières
qui se fait sentir de manière
remarquable, aussi bien du
coté des consommateurs
L
qui gèrent les dépenses de
manière rationnelle ces derniers temps et les commerçant qui cherchent à vendre
le produit, quelques marchands de fruits est légumes d'Alger, trouvent une
nouvelle méthode commerciales pour faire écouler
leurs marchandises. En
effet, il s'agit de la méthode
PMP (Prix moyen pondéré)
qui fixe un seul prix pour
l'ensemble des produits
exposés sur les tables.
La matinée d'hier. De loin
l'on remarque des foules
des clients de toutes âges,
hommes est femmes autour
des marchandises pour
s'approvisionner en quantité voulues et d'autres qui
attendent leurs tours au
marché Clausel à Alger
centre.
Fixé à 50 DA/Kg, l'ensemble des produits exposés
sur les tables, dont la
pomme de terre, la tomate
fraiche, le poivron, les
carottes, les oignons, les
fenouillets, les courgettes
et plus, consommateurs et
commerçants ont trouvés
leurs comptes, pendant que
d'autres
marchands de
fruits est légumes, observent de loin, sans pour
autant avoir connaissance
de ce qui a été décidé pour
faire écouler la marchandises dans un laps de temps.
A quelques mètres, d'autres
marchands de fruits est
légumes, affichent des prix
qui ne sont pas à la portée
de tous les consommateurs, se contentent des
passagers qui demandent
les prix, mais très peu
d'opération achat/ventes.
Affichés entre 80 et 120
Da/Kg, le prix du poivron,
tomate fraiche, courgettes
et salades vertes, s'affichent deux fois plus chers
en plus de la qualité qui
n'était pas aussi bonne que
les produits vendus à la
méthode PMP.
Contacté par nos soins,
Keddour Gherbi, ancien
membre de l'Ugcaa, aille
Hadj Tahar Boulanouar, qui
active actuellement dans un
autre cadre associatif qui
va dans le sens de la
défense des droits des
commerçants, revient sur la
question des prix est celle
de l'offre et de la demande
des produits.
Le marché des fruits est
légumes ne souffre pas de
la disponibilité des produits.
Le problème se pose par
contre, dans l'annonce et le
programme du ministère du
commerce qui " Veut créer
un autre marché parallèle
3
officiel ". Au lieu soutenir les
agriculteurs qui sont déjà
sur place pour régler les
problèmes existant.
Keddour Gherbi qui a rappelé le temps des souks el
fellah qui enregistre des
chaines interminables pour
un produit quelconque, souligne que la nouvelle donne
des pouvoir publics concernés, va vers la création
d'autres problèmes à l'avenir qui seront beaucoup
plus complexes, que ceux
connu actuellement.
Pour soutenir la préoccupation qui s'ajoute en terme
de marché informel, M
Gherbi donne l'exemple,
dans le cas échéant, l'hypothèse des agriculteurs qui
louent ou qui vont louer
leurs carte d'agriculteur à
d'autres personnes qui
n'ont rien à voire avec le
monde agricole.
Cette situation qui aura des
conséquences directes ou
indirecte sur le marché de
gros, devra trouver une
solution avec les producteurs et les grossistes des
marchands de fruits est
légumes d'abord, au lieu de
continuer dans les solutions
faciles et périodiques rien
que pour calmer les esprits
des uns est des autres.
A.C.
Lundi 25 janvier 2016
Journée d'étude entre
hommes d'affaires
allemands et algériens
L'environnement
au sommet des
discussions
Par Doudou Abdelaziz
„ Soucieuse de promouvoir les nombreuses activités mises en œuvre en étroite collaboration avec le gouvernement algérien, la
Deutsche
GIZ(
Gesellschaft
für
Internationale Zusammenarbeit) a organisé,
hier à Alger, " une journée d'information au
profit de la presse nationale ", au sujet des
projets en cours, notamment dans le
domaine environnemental et le développement durable. L'Algérie, en tant qu'acteur
politique et économique majeur, joue dans
sa région un rôle de précurseur dans diverses thématiques environnementales. A cet
effet, la coopération germano-algérienne a
pour objectif d'appuyer la mise en œuvre de
la législation environnementale très avancée
pour la région et contribuer à une politique
intégrée de l'environnement grâce au renforcement des compétences en matière de planification et coordination intersectorielle. Les
activités mises en œuvre pour le compte du
ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ-principal partenaire de GIZ) se concentrent particulièrement dans les wilayas d'Alger,
Tlemcen et Annaba et touchent notamment
à la gestion de déchets, protection de la biodiversité, adaptation au changement climatique, promotion de technologies et d'innovations respectueuses de l'environnement
ainsi qu'à la formation de cadres africains.
La coopération algéro-allemande date de 43
ans dans ce domaine. A l'époque, le GTIZ
(aujourd'hui, le GIZ) accompagnait le programme du gouvernement. Le coût du programme s'élève à 10 millions d'euros, a
déclaré, hier, Samir Grimes, directeur général de la conservation, de la diversité biologique, du littoral et des changements climatiques, au ministère des Ressources en eau
et de l'Environnement, en marge de la
conférence de presse. L e DG nous a expliqué que le programme précité comportait
quatre volets essentiels, à savoir : gestion
de déchets et économie circulaire (ProDEC), gouvernance environnementale et
biodiversité (GENBI), adaptation au changement climatique (APNC) et innovation, développement durable, entrepreneuriat-emploi
(IDEE). Pour le premier volet, le site retenu
est Annaba, l'objectif du programme est
d'améliorer
l'opérationnalité locale au
niveau des communes de la wilaya, avec
l'ensemble des acteurs, l'idée principale
étant de réussir l'opération avant de la généraliser aux autres wilayas. Le deuxième programme concerne la gouvernance de la biodiversité dans deux sites pilotes, ont été
retenus, l'un à l'ouest d' Annaba et l'autre, à
Tarf, au niveau du parc national d'El kala.
L'objectif recherché consiste à préserver
l'environnement mais aussi à créer l'emploi
et la richesse à travers la création des liens
étroits avec les jeunes en les encourageant
à créer des micros -entreprises dans le
domaine de la biodiversité, nous avons identifié jusqu' ici 16 filières. Nous encourageons cette démarche car nous pensons
que les gens qui vivent de l'écosystème,
seront les premiers à le préserver. Tout en
estimant que la mise en place du plan climat
permettra sans doute la préservation des
autres services socio économiques et mais
aussi bien culturelles. S'agissant du dernier
point, il consiste sur l'Intégration du changement climatique dans les politiques sectorielles et dans la planification du développement, en s'appuyant aussi sur d'autres segments , qui permettra sans doute le transfert du savoir faire à travers le renforcement
des capacités techniques, d'explorer et
transférer l'écologie avec l'énergie renouvelable mais aussi l'élaboration de certains
outils, qui sont importants pour nous, notamment dans la lutte contre les changement climatiques comme, par exemple, l'élaboration
de la carte nationale sur la vulnérabilité par
rapport aux changements climatiques. D.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Leader Meuble
de Taboukert
à Tizi Ouzou
Quotidien national d’information
Riposte de Louisa Hanoune au mouvement de redressement
de son parti
Un signe d'une grande
panique
Reprise
du travail
hier
Par Roza Drik
„ Après trois mois de
grève, les travailleurs ont
enfin eu gain de cause.
Les travailleurs de l'entreprise économique ont
repris hier dimanche.En
effet un nouveau
Directeur général pour
l'entreprise comme exigé
par les travailleurs et la
section syndicale. Selon
un syndicaliste, le nouveau directeur, M. Idris
Bellil sera installé dans
ses fonctions le même
jour que la reprise où au
plus tard aujourd'hui
lundi. Ainsi donc, ce
dénouement vient mettre
fin à la crise et un long
bras de fer entre la direction de cette entreprise et
les travailleurs qui ont
exigé, faut-il le rappeler,
le départ inconditionnel
de l'ancien directeur. Ce
mouvement de grève
entamé pour rappel le 29
octobre 2015, a causé
une perte sèche à l'entreprise de 5 millions de
dinars jours. ce chiffre a
été avancé par le responsable sortant. Pour rappel, selon la section syndicale "ce débrayage est
motivée par " les agissements du DG qui, depuis
sa nomination à la tête de
l'entreprise en juin dernier, fait preuve d'une
volonté incompatible avec
les intérêts économiques
de cette EPE fondée en
1973". De ce fait, c'est "
le départ sans conditions"
qui est la principale
revendication du syndicat
qui fait état d'une pétition
interne ayant déjà
recueilli plus de 300
signatures sur un effectif
total de 400 salariés que
compte Leader Meubles.
Et selon toujours la section syndicale " depuis
son installation en juin
dernier, le nouveau DG
travaille en solo, en
contractant des marchés
d'approvisionnement
avec des fournisseurs et
signant des contrats de
vente à crédit sans
consulter ses collaborateurs. Par-dessus tout, il
a procédé à des recrutements hors wilaya sans
aucune consultation
interne sur les besoins de
l'entreprise en termes de
ressources humaines".
L'ex-DG avait démenti
toutes ces accusations
tout en affirmant que "la
grève des travailleurs
était illégale comme prononcé par le tribunal de
Larbaâ Nath Irathen" .
R.D.
Lundi 25 janvier 2016
Par Assia Mekhennef
a SG du Parti des
Travailleurs (PT), Louisa
Hanoune, a animé, hier,
une conférence de presse pour
se défendre et annoncer de graves détails sur le mouvement de
redressement de son parti ainsi
que les attaques menées contre
elle. La SG a souligné que ce
mouvement prétend que des
responsables au gouvernement
et d'autres dans la centrale syndicale sont impliqués dans ces
opérations qualifiées de "
mafieuses ", " abjectes " et "
immorales ", estimant que la
mafia utilise les institutions de
l'Etat. S'interrogeant sur qui est
derrière cet acte, elle a attaqué
frontalement et sans fournir la
moindre preuve des cadres du
FLN et de l'UGTA.
" On n'a pas de preuve sur
Bouchouareb mais je suis obligée de dire ce que j'ai entendu
par certains militants, et si ce
n'est pas vrai, qu'il se démarque
". " Le nom du ministre de la
santé a été entendu par les militants, j'ai pas eu le temps pour le
contacter pour savoir si c'était
L
vrai ou non ", "l'un de ces militants s'est renseigné sur ces
hautes autorités qui ont donné
des instructions, ils lui ont
répondu qu'ils tirent leurs ordres
de l'entourage direct du président. Je ne pense pas que ce
soit la vérité, ce sont des
rumeurs. Cette manière de colporter des rumeurs, qui cadrent
si mal avec le leader d'un parti
politique, supposé être crédible
et écouté sur la scène médiatique, trahit toute la panique qui a
fini par gagner Louisa Hanoune
et sa vieille garde depuis que la
liste de ses détracteurs a été
rendue publique. D'ailleurs, la
conférencière ne s'arrête pas là,
puisqu'elle va jusqu'à " accuser "
de hauts responsables du renseignement. Mais, comme il lui
est désormais impossible de
monter plus haut dans la hiérarchie, le tout sans la moindre
preuve, il semble bien que ce
système de défense risque de
se retourner contre elle, d'autant
qu'elle a aussi été incapable de
produire les démentis formels et
officiels des cadres et élus du
PT cités dans la liste.
A.M.
Renouvellement des membres
du conseil RND à Tizi Ouzou
Par Roza Drik
'espère de tout cœur
qu'à partir de cette
réunion élective d'aujourd'hui le bureau de wilaya
RND de Tizi Ouzou retrouvera
toute la sérénité voulue et que
plus jamais, les troubles et agitations passés ne viendront perturber la quiétude des militants
et militantes de notre wilaya. " a
indiqué Tayeb Mokadem, député
et secrétaire du bureau de
wilaya du RND, qui s'exprimait
hier durant la réunion élective
des membres du conseil de
wilaya . Le député revient ainsi
sur la crise vécue par le parti et
qui a opposé deux factions rivales qui se sont longuement
affrontées par presse interposée
et au cours même des réunions
organiques, dont certaines ont
été émaillées d'incidents, pour le
contrôle de l'appareil du parti au
niveau de la wilaya de Tizi
"J
Benflis à Blida
Ouzou. Le député Seddik
Chihab, et porte-parole officiel
du RND était présent dans la
salle du petit théâtre de la
Maison de la culture Moloud
Mammeri, qui à son tour, a souhaité que les tiraillements qui ont
affecté les rangs du RND à Tizi
Ouzou prennent fin pour permettre un déroulement dans la sérénité de l'élection de la nouvelle
composante du
conseil de
wilaya. A signaler que l'opération électorale, qui a eu lieu sans
la présence des journalistes ,
s'est déroulée sans incidents et
dans le calme, selon un député
joint par téléphone. Lors de la
réunion convoquée le 21 février
2014 pour informer les cadres
locaux du parti sur les modalités
pratiques de l'implication du parti
dans le soutien électoral au candidat Abdelaziz Bouteflika, le
député Tayeb Mokadem a jeté
un pavé dans la mare, en parlant
alors " d'un RND parallèle à Tizi-
Pour
un régime
politique
moderne
Ouzou ". Dans un message
adressé aux militants, dans
lequel il annonce sa démission
de son poste de coordinateur de
wilaya et les motivations d'une
telle décision, Mokadem accuse
sans les nommer " ceux qui ont
réussi à semer la zizanie dans
les rangs du parti, à dévier l'ordre du jour lors du dernier
conseil de wilaya pour se placer
au-devant de la scène ", d'être
derrière " les agissements " qui
déstabilisent la cohésion des
structures locales du parti à la
tête desquelles se trouve depuis
plus d'une dizaine d'années
(septembre 2004) le coordinateur démissionnaire, qui, en
outre, cumule deux mandats de
député qui a eu affaire face à un
vent de contestation visant son
déboulonnement
lui et les
cadres qui lui sont fidèles de la
de tête du RND Tizi Ouzou et lui
arracher le contrôle de l'appareil
du parti sur le plan local. Les
e président du parti
Talaie El-Houriyet, Ali
Benflis, a plaidé, samedi à
Blida, pour une "modernisation politique du processus
d'édification d'un Etat fort qui
garantisse une distribution
équitable des richesses".
Lors d'une rencontre avec
ses militants, Benflis a plaidé
pour un régime politique
moderne qui garantisse le
respect du choix du peuple,
l'indépendance de la justice,
la neutralité de l'administration, le respect de la
L
4
Constitution et assure une
économie productive et développée". La cohésion de la
société algérienne exige un
système démocratique qui
redonne à la citoyenneté sa
pleine signification, a-t-il souligné. Benflis a fustigé le projet de révision de la
Constitution qui "n'a pas pour
objectif de traiter les problèmes du pays", précisant avoir
décliné à deux reprises l'invitation à participer aux consultations sur la révision. Le
secrétariat national du parti a
opposants au député et actuel
secrétaire du bureau de wilaya
de Tizi Ouzou du RND se recrutent parmi les militants de certaines sections communales qui lui
sont opposés pour diverses raisons. Ces derniers ont fait
cause commune avec certaines
figures ayant adhéré de fraîche
date au parti. Une femme députée et un transfuge du FFS
membre du conseil de wilaya,
qui figure également au conseil
national, sont cités comme étant
les têtes de pont de la contestation qui a déstabilisé le bateau
RND et le groupe de militants
conduit par Tayeb Mokadem
dont le destin et la position à la
tête de la formation dirigée par
Ahmed Ouyahia ont été confortés par le retour en grâce de
l'actuel chef de cabinet du président de la République, intronisé
secrétaire général du parti en
remplacement de Abdelkader
Bensalah.
R.D.
ajouté que sa formation a
analysé minutieusement les
diverses dimensions de cette
révision et élaboré un rapport
détaillé lequel sera prochainement distribué aux citoyens
et aux médias. Au plan économique, Benflis a imputé les
causes de la crise à "l'absence d'une vision prospective et au fait de ne pas avoir
saisi la période de l'aisance
financière pour mettre sur
pied une économie diversifiée".
R. N.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Actualité
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
Un chirurgien arrêté pour…corruption
Le serment d'Hippocrate vampirisé
Par Amirouche El Hadi
n chirurgien exerçant
dans un établissement
hospitalier
algérois
vient d'être conduit en prison
pour corruption. Le praticien qui
a été pris en flagrant délit, avait
exigé de la patiente, atteinte de
cancer et qu'il devait opérer
dans un hôpital public, une
compensation financière. Le
père de la jeune femme a supplié longuement le praticien
pour le faire revenir sur cette
demande. Mais en vain.
Révolté par cette pratique crapuleuse et méprisante, le père
est allé déposer plainte au commissariat le plus proche. La
police s'est entendue avec le
plaignant pour tendre un piège
à l'indélicat chirurgien. Au bout
du compte, elle a fini par lui
mettre la main dessus alors qu'il
allait empocher la somme
demandée. Dans d'autres circonstances, cette information
aurait mérité, au mieux, un petit
entre-filet dans la rubrique des
chiens écrasés. Car dans d'autres secteurs et de tels actes
sont légion dans notre société.
Cependant, elle a fini par
déborder des contours du sim-
U
ple fait divers puisqu'elle
concerne un métier, jugé noble.
Un métier qui, sous d'autres
cieux, est élevé au rang du
monument. Eu égard à de tels
comportement, la boucle du
mal va bientôt être bouclée par
les âmes sans conscience.
Dans des pays qui se respectent, l'exercice de la médecine
est entouré de toutes les sollicitudes et relève du sacré. Mais
chez nous, comme le révèle le
professeur Khiati de la Forem, "
la déontologie médicale est
agressée par des comportements qui n'ont rien à voir avec
la profession de médecin qui
est censée être humaine et
généreuse".
Dans notre
contrée,
le
serment
d'Hippocrate semble ne relever
que de l'artifice. Ceci d'autant
qu'il n'y a pas longtemps, il a
été découvert que des dizaines
d'universitaires étaient munis
de faux bacs. Ce scandale de
l'université algérienne n'a pas
épargné des médecins en exercice qui avaient fait fac de
médecine et donc prêté le serment Hippocrate. Que doivent
attendre les malades de ces
fraudeurs qui non seulement
ont marché sur l'honnêteté tout
court mais qui, de surcroît, ne
vont pas s'empêcher de piétiner
ce serment ? D'autre part, tout
le secteur de la santé est miné
par des comportements très
éloignés de la générosité
humaine. Ainsi, il a été découvert récemment que certains
patrons des cliniques privées se
sont transformés en vampires,
suçant le sang offert gratuitement par les donneurs et vidant
les poches de leurs patients.
Une enquête a ainsi été ouverte
pour débusquer ces sangsues
qui vendaient la pochette de
sang aux malades entre 1000
et 4000 dinars. Selon le
Professeur Khiati, presque toutes les cliniques privées se sont
mises à facturer le sang utilisé
par leurs patients hospitalisés
pour des interventions chirurgicales. Pourtant, la pochette de
son sang a été offerte gratuitement aux cliniques privées.
Cela pose un autre problème
d'éthique. Mais où allons-nous,
alors ? Que va-t-il rester pour
ce pays qui n'arrête pas de traverser des turbulences qui risquent d'emporter la société en
entier ? A rappeler que dans
toutes ces affaires, le ministre
de la Santé a instruit ses services pour se constituer en partie
civile. mais cela suffira-t-il à
assainir le secteur de ceux qui
le vampirisent ?
A.E.H.
Affaire Sonatrach 1
La défense accable Chakib Khalil
Par Imen.Hamadache
es avocats des accusés
dans l'affaire " Sonatrach 1
" et concernés par le marché de
GK3 le projet du gazoduc GK3
reliant Hassi R'Mel à El Kala
(GK3 dans l'aval), remporté par
l'entreprise italienne Saipem
Contracting Algérie en 2009,
pour une valeur de 585 millions
de dollars. Sonatrach avait attribué ce projet à Saipem
Contracting Algérie sans passage par la voie régulière de
l'appel d'offre, mais plutôt dans
le cadre d'une consultation restreinte.
Les deux avocats de l'accusé
Amar Zenasni, responsable du
transport par pipeline ont plaidé
hier devant le tribunal criminel
d'Alger l'acquittement de leur
client. L'avocate a commencé
son plaidoyer par un souhait ou
elle espéré que son client n'a
pas accepter e poste de res-
L
ponsable du transport offert par
l'ancien ministre Chakib Khalil.
Elle a notamment affirmé que
Zenasni c'est le premier qui
avait refusé de signe le contrat
avec SAIPEM vus le coup élever du projet. " Il est à noter que
SAIPEM était l'entreprise la
moins disant, mais vus qu'il n'y
avait des concourants donc
c'est offre très couteux ", a- telle
plaidé.
Me Chenaif, avocate de
Zenasni a
indiqué dans sa
plaidoirie que son client s'es
réuni avec Chakib Khalil pour
l'informer sur la situation mais
les instructions du ministre était
claire " pas question d'annuler
le marché, il faut négocier ".
Elle a jouté que l'ex ministre
des énergies et des mines
avant qu'il occupe le poste de
ministre était un PDG donc il
sensé être au courant de tous
les problèmes avec les entreprises étrangères. Concernant
Par Ammar Zitouni
hommage le plus sacré que le
peuple puisse rendre à l'ANP,
digne héritière de l'ALN, c'est
de dire qu'elle a su et pu prendre en
main la destinée de la nation, étape par
étape, faisant face aux complots,
manœuvres et obstacles sur le parcours de la consolidation de l'indépendance nationale. Rien n'a échappé à
l'armée pour se prémunir de boucliers
contre les démons de l'intégrisme religieux qui ont commis fitna, division,
massacres, destruction de l'économie
et isolement du pays sur la scène internationale, et ce, sans répit pour les
martyrs, le peuple et les institutions. Au
cours de la tragédie nationale, l'évolution de la société a été déviée de son
cours par une agression sans précédent visant à effacer une nation démocratique et républicaine, fière de son
L'
les négociations " ni mon client
ni Yahia Messaoudi, ni Meziane
Mohamed qui ont exigés les
négociations se sont les ordres
de Chakib Khalil " a-t-elle
déclaré.
" Ce qui est remarquable dans
cette affaire c'est que tous les
lettres porte la signature et le
cacher de Chakib Khalil " a indiqué Me Chenaif.
Lors de témoignage de
Chekerat qui était le premier
responsable du projet GK3, la
défense lui avait posé une
question, pour qu'elle raison
Sonatrach n'ait pas fait appel
aux entreprises nationales? La
repense a été révélé hier par
l'avocate qui lisais une lettre
signais par l'ex ministre qui
comprend des remarques sur
les entreprises algériennes (les
causes de retard dont la réalisation de projets réside dans
les capacités nationale). " Il y a
un point noire dans cette
affaire, on mit un grand point
d'interrogation ", a souligné Me
Chenaif.
De sont coté, Hamidi Khodja le
deuxième avocat de Zenasni, a
commencé son plaidoyers ont
citons les répercussions de l'affaire dite Sontrach1 sur la stabilité de Sonatrach. " L'Algérie qui
avait un bras de fer dans
l'OPEP là perdu sa valeur à
cause de cette affaire " a-indiqué Me Khodja.
Revenant à point évoqué par sa
collègue, l'avocat évoque les
négociations avec SAIPEM
pour le projet de GK3, il a souligné que " sur la base d'une
instruction du ministre qui
ordonne l'ensemble des administrateurs de continuer les
négociations, qui ont fini par la
signature du contrat en présence de Chakib Khalil ainsi
que l'ambassadeur Italien et
celui de l'Egypte " selon lui les
instructions du ministre ne peu-
Eclairage
Ne pas perdre
passé et de son identité, une nation tendue sans complexe vers la modernité
pour occuper une place dans le concert
des nations. La préservation des
constantes a été la feuille de route et la
tâche de l'armée au service du développement du pays. Placée au cœur des
grands évènements qu'a connus le
pays, elle a été un héraut de la liberté,
l'unité et le progrès, en même temps
que sentinelle du processus démocratique. L'avènement de la Réconciliation
nationale aura été un sommet de la
nouvelle page écrite par elle et l'aboutissement d'une période de lutte acharnée contre le terrorisme. Cette situation
dans laquelle on a plongé la nation, et
qui a failli tout remettre en cause, n'est
pas allée à son bout. Ce faisant, les
premières considérations venant à l'esprit concernent l'aspect, la qualité du
patriotisme de l'armée et des autres forces de sécurité qui ont su patiemment
organiser la résistance de la nation
contre cette agression inhumaine. Avec
l'empreinte laissée par les martyrs, " ne
pas perdre " devant l'ennemi aura été la
référence de l'ANP. Ce fut une question
fondamentale, sensible qu'elle se devait
de prendre en charge et d'éviter. La
sécurité des biens et des personnes
ainsi que l'honneur des citoyens totalement entre les mains de l'ANP et des
autres forces de sécurité, tout ce que
5
vent pas être refusé. Dans la
deuxième partie, Me Hamidi
Khodja, il a plaidé on s'appuyant sur les lois, pour lui
Sonatrach est une personne
morale, hors que la plainte était
déposé contre des personnes
normales, ce qui fait que les
accusations doivent être destinées à la personne morale qui
est bien Sonatrach.
En outre, il a réclamé la présence d'un représentant de
Sonatrach jusqu' à la nomination d'un représentant juridique
qui représente Sonatrach. A cet
effet, ni le trésor public, ni
Sonatrach on le droit de se
constituer autant qu'une partie
civile. " L'ancien ministre des
énergies et des mines est la
seule personne qui à le droit de
constituer autant qu'une partie
civile selon les règles de la
tutelle " a souligné le Me
Khodja.
I.H.
l'islam sacralise et la loi protège ont été
des devoirs concrétisés sur le terrain et
permis de barrer la route à un complot
qui devait caporalisé la société par un
mouvement dont l'objectif était l'enterrement de la République. Encore faut-il
aujourd'hui dynamiser la jeunesse pour
qu'elle s'injecte dans un souffle nouveau, susceptible de rendre son potentiel plus opérationnel et plus efficace,
car tout ce qui est réalisé en matière de
développement socio-économique et
culturel est conforme aux principes fondamentaux de Novembre 54 et qui permet à cette jeunesse de ne pas être en
marge. Que d'aucuns puissent remédier aux contradictions principales,
secondaires, voire marginales, qui ne
définissent en rien les intérêts de la
nation et qui s'opposent à cette étape,
celle de la consolidation du renouveau
national et du parachèvement de l'Etat
de droit.
A.Z.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Réaménagement du Stade Olympique
Le Wali veut réactiver
la cadence des travaux
Depuis sa
nomination à la tête
de la wilaya de
Mostaganem ; le wali
M. Temmar
Abdelwahid ne cesse
de dépoussiérer les
dossiers qui végètent
dans les tiroirs, et ne
ménage aucun effort
pour insuffler un
nouveau rythme au
niveau de tous
secteurs confondus.
n ce qui, concerne le
secteur de la jeunesse
et des sports, après
avoir inauguré certaines structures, il s’est penché judicieusement sur le projet de réhabilitation, et d’aménagement du
Stade Olympique ‘’0.P.0.W.’’,
dont les travaux perdurent,
depuis plus de cinq années
environ. Dans ce contexte, il a
présidé une réunion de travail
en son siège du cabinet, en ce
E
qui concerne la présentation de
la première phase d’étude, en
la présence de la Directrice de
l’équipement, des cadres de la
jeunesse et des sports, ainsi
que le staff Dirigeant des deux
équipes de football en l’occurrence l’E.S.M. et le W.A.M..
Lors de cette rencontre il a été
fait état, de l’étude de réaménagement de l’ensemble des
structures selon les normes
relatives à un complexe sportif
digne de son nom. Cette première étude interviendra pour
juguler les disfonctionnements
enregistrés depuis le temps,
par la réhabilitation de différentes structures à savoir : les
vestiaires, les blocs sanitaires,
les espaces réservés aux
arbitres, la salle anti-dopage,
l’espace tribune de 50 places
réservé aux V.I.P.’’ Véritables
Importantes Personnalités’’, la
cafétéria, le sous sol et les gradins. Par ailleurs, la pelouse
fera l’objet d’un changement
systématique, adaptée aux
systèmes d’arrosage et d’entre-
tien, ainsi que la modernisation
de l’éclairage. Pour ce qui est
de la piscine, et autres espaces
extérieurs, ils feront parties
d’un autre lot dont les travaux
seront confiés à la Direction de
l’Equipement. Il y a lieu de
remarquer, que depuis son
inauguration soit plus de trente
années,
le
Complexe
Olympique de Mostaganem n’a
fait l’objet d’aucune opération
de réfection, réhabilitation, ou
aménagement.
S.E.
Selon le bilan de la Protection Civile
20 032 interventions et 11 405
évacuations sanitaires en 2015
a Direction de la protection
civile de la Wilaya de
Mostaganem, a dressé son
bilan annuel de l’année 2 015,
mettant en exergue les 20 032
interventions enregistrées.
Les interventions enregistrées dans le domaines des
noyades,
incendies,
asphyxies, et accidents de la
circulation routière, ainsi que
lors des manifestations sportives, et autres, ont permis à ce
L
secteur de pallier à de nombreux risques, tout en épargnant des vies humaines.
En ce qui concerne les
noyades, neuf morts ont été
enregistrés, pour ce qui est des
feux de forêt 18 feux déclarés
ont affectés trois hectares de
pins, maquis et arbres fruitiers,
alors que pour les accidents
domestiques, treize personnes
en état d’asphyxie ont été sauvées. La circulation routière a
enregistré 1 018 accidents causant la mort à trente deux personnes et 1 271 blessés, alors
que les évacuations sanitaires
ont été de l’ordre de 11 405.
Durant l’année 2 015 plusieurs
unités d’interventions ont été
crées à travers la wilaya, et
d’autres projets sont en cours
de réalisation à savoir : un
centre de repos et de loisirs, un
célibatorium, une unité marine
à la salamandre et la réhabilita-
tion du Centre Médico-Social
.C.M.S.
Ce bilan fait état de diverses
campagnes d’information et de
sensibilisation, à l’effet de promouvoir les actions de prévention, ponctuées périodiquement
par des exercices de simulation, et la présentation du matériel d’intervention utilisé, lors
des différentes opérations de
secours.
S.E.
Lundi 25 janvier 2016
Lutte contre
la criminalité :
Les trois casseurs
de véhicules
sous les verrous
Les éléments de la sécurité relevant de la deuxième
sûreté urbaine de la ville de
Mostaganem, agissant à la
suite de plusieurs déposées
par des victimes pour vols
d’accessoires de leurs véhicules, sont arrivés à mettre
en hors d’état de nuire la
bande de malfaiteurs composée de trois malfaiteurs. Le
trois mis en cause dont l âge
varie de 18 à 25 ans et
répondant aux initiales de
B.Y.H, 25 ans, B.A.K. 19 ans
et K.M. 18 ans, agissaient au
niveau de différents parkings
pour dégrader les véhicules
stationnés. Deux véhicules de
marque Marruti, et une
Renault symbole ont été
dégarnis de leurs autoradios,
et autres objets, ainsi que les
serrures de portières endommagées. Présentés par
devant le Procureur de la
République territorialement
compétents, les trois malfrats
ont été écroués.
S.E.
Mostaganem
La valse des
suspensions des
A.P.C. continue
Le Maire de SAF SAF
suspendu, le dossier de
l’A.P.C. de Sayada sur la
table du juge. A Mostaganem,
la liste des Présidents des
Assemblées Populaires
Communales à travers la
wilaya, mis sous contrôle judiciaire et suspendus par le
Wali, conformément à la loi et
règlementation en vigueur en
attendant leur comparution
devant la justice, pour confirmer où infirmer les faits
reprochés aux mis en cause,
ne cesse de s’allonger. Alors
qu’en fin de semaine dernière, le Maire de la commune
de Saf Saf qui par le passé
avait des démêlés avec la
justice, vient d’être suspendu
par le Wali, alors que le dossier de l’enquête diligentée
par les services de sécurité
sur la gestion de l’A.P.C. de
Sayada, a été clôturée et le
dossier transmis à la juridiction compétente.
S.E.
Conseil de l’Exécutif de la wilaya
Les secteurs des transports et du tourisme
en question
ans la journée du mercredi
dernier une réunion de travail consacrée aux secteurs du
tourisme et des transports a été
présidée
par
M.le
Wali
Abdelhamid Temmar, en la présence des Directeurs et autres
responsables concernés.
L’extension de la zone touristique Sablettes, la plage du
Chéliff et la concrétisation du
projet de la ligne ferroviaire
Mostaganem / Relizane ont
D
l’objet de l’ordre du jour de cette
rencontre.
Des instructions ont été données aux responsables de
l’Agence Nationale pour le
développement du tourisme,
pour réétudier les études en ce
qui concernes les méthodes de
réalisation des zonez touristiques en question, conformément aux normes et exigences
de l’heure.
Pour M .le Wali, les études
nécessitent une réflexion et une
vision à la hauteur de l’ambition
de la wilaya, avec une prise en
charge des paramètres pour la
promotion d’une manière réfléchie
du
tourisme
à
Mostaganem.
Par ailleurs, il a été souligné
que les Autorisations de
Programmes ‘’A.P.’’ Affectées
en premier lieu à ces études,
par
l’A.N.D.T.’’
Agence
Nationale
pour
le
7
Développement du Tourisme,
ne pourraient répondre aux exigences des objectifs escomptés. En ce qui concerne la ligne
ferroviaire
Mostaganem/
Relizane, le bureau d’étude a
présenté la dernière phase du
projet avec les changements
opérés sur le tracé d’une distance de 88 kilomètres.
C’est ainsi que cette ligne
ferroviaire, prendra effet du tunnel de la commune de Sidi-
Khattab passant du territoire de
la commune de Saf -Saf,
Bouguirat, Sirat, et Mesra pour
arriver à Mostaganem.
Par ailleurs, cette ligne fera
l’objet d’une étude pour son
extension ; reliant le port de
Mostaganem à la future zone
industrielle de Bordjia relevant
de la commune de Haciane
située à 30 kilomètres du chef
lieu de wilaya Mostaganem.
S.E.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
Sidi-BelAbbès
Bergerie et habitat précaire,
indisposent l’environnement
à Hai El Houria
Certaines inquiétudes de
voisins, sur la crainte de la
prolifération de bidonville
aux abords de l’extrémité
Sud du quartier El Houria,
ne nous ont pas laissé
indifférents.
Par K.Benkhelouf
on nous désigna, la partie
Sud Ouest de cette cité, ou
l’envahissement nauséabond
d’odeur de troupeau d’ovin et de bovin
rend allergique et qu’un habitant a
construit depuis de longue années à
proximité du lot social de 100 m2 dont il
est propriétaire, devenu par la force des
choses, une
superficie illicitement
agrandie . Et en s’accaparant de ce plan
de terrain, qu’il délimita en créant de
la précarité, grâce au manque de
contrôle et à l’ignorance de ce cas de
L’
et des bergeries existent, empestant
l’ensemble du quartier lorsque les vents
tournent, tel que ce lieu ou encore cette
construction accolée au stade de la
même cité, et d’autre encore, si l’on
venait à chercher.
Si rien n’est fait, nous allons assister
progressivement à l’accaparation de ces
endroits, par des baraquements qui
vont systématiquement dévorer des
pans entiers du foncier, et donner lieu à
un transfert de la clochardisation sauvage vers d’autre endroits, au sens pro-
figure. Le paysage est digne d’une
ferme avec moutons et vaches à proximité des villas de citoyen construites à
fortes sommes pour avoir la tranquillité
et la paix, et non les odeurs, et l’envahissement de moustiques.
Il y a lieu de signaler, que les autorités
font des efforts inimaginables, pour l’éradication des bidonvilles, recensés, et
réassurer le cadre de vie aux citoyens.
Cependant, il s’avère que dans certain
lieu, loin de la « vue », non contrôlés,
des tentatives de bidonville s’installent ,
pre du terme. Même le foncier agricole,
du moins ce qui est enregistré, en tant
que tel, risque de ne pas échapper à
cette expansion effrénée des constructions illicite, pour regrouper ceux auxquels on a démoli par ci et par là. Et
alors peu à peu, inexorablement, le site
peut se métamorphoser en un bidonville tentaculaire familial, pour redevenir
une « propriété personnelle », comme
cela est déjà pressenti par ces « oliviers
» qui ont été accaparés. Il est alors
temps, pour que cette toile d’araignée
de sordides maisons de fortune, en zinc
et parpaing disparaisse ; car, nous risquons de nous retrouver dans le futur
dans un labyrinthe qui engloutira chaque jour les terrains vacants. D’autres
bergeries grossièrement construites
naitront, d’autres conduites d’eau usée
se déverseront dans la nature ou des
fosses septiques à ciel ouvert empesteront. Les citoyens s’attendent à ce que
l’éradication des bidonvilles, concerne
toutes les parties de la ville, qui risquent
dans leurs abords d’être gangrénés si
une vive réaction des autorités ne venait
pas à intervenir.
Elle fait appel au Wali, pour obtenir
dans l’équité un logement !
me Boulahia Fatiha,
enfant de l’Assistance
Sociale, fut accepté par une
famille d’accueil, jusqu’à la
mort du père adoptif en juillet
2014. Les autres membres de
cette famille l’abandonnèrent
en cours de chemin, pour être
livrée une fois de plus à l’exclusion. Elle avait compris
qu’elle était de trop et qu’il lui
fallait un « chez elle ».
Persécutée par les aléas de la
vie quotidienne.
Elle constituait le dossier
N°2660 du 17/12/2003 auprès
de la daïra, pour l’octroi d’un
logement social, comme tout
citoyens en besoin, et ce afin
M
de se libérer du cruel nomadisme, qui l’a trimbalait avec
son enfants, de maison en maison, à la quête de la providence d’un toit, qui n’était
jamais éternel en fonction des
humeurs des supposés bienfaiteurs. Ayant épuisé toutes les
sources qui lui assurait un gite,
sa dernière bouée de secours,
fut son organisme employeur,
qui grâce à l’indulgence de son
responsable, elle obtenait provisoirement un abri, qu’elle ne
quittait plus 24h/24h.
Faut-il rappeler le rôle primordial que doit jouer l’action
sociale pour éviter le pire, dans
ces situation ou la pauvreté est
l’exclusion sont appréhendée
par un ensemble de manques
dont celui d’avoir un toit et des
conditions de vie décentes. La
vie de la pauvre Boulahia
Fatiha ne se résume pas seulement au revenu, car l’insuffisance de celui-ci représente
douloureusement les déficits
dont elle souffre avec son
enfant asthmatique. Quoique
l’on dise, nous vivons dans une
société difficile, ou cette innocente personne demeurera,
éternellement coupable, d’être
une enfant de l’assistance,
alors que la solution idéale
serait de changer certaines
mentalités, d’aller vers l’ouver-
ture d’esprit, et la tolérance
pour sauver ces victimes, en
leur accordant ce droit au logement.
Elle fait appel à Mr le wali,
dont la perche louable, si elle
venait à lui être tendue, permettrait à la commission de
recours, de revoir humainement son cas de figure, pour «
vivre en bonne santé, d’avoir
des conditions de vie décentes,
de participer à la vie de la collectivité en toute quiétude ».
Mais, dans le cas contraire, elle
serait condamnée à l’exclusion, avec son enfant et subiraient cruellement le sort de la
maltraitance sous toutes ses
formes, dont la pire qui est
psychologique…Mme Boulahia
Fatiha, et son enfant font parti
indiscutablement des franges
les plus vulnérables, qui ont
droit à un niveau de vie décent,
à un accès aux services
sociaux de base et au bénéfice
de conditions de vie convenables dont le logement, pour ne
pas être livré à la rue, quand à
son enfant, qui est du groupe
les plus vulnérables, a le droit à
la survie, au développement, et
à un accès aux services de
base (santé, éducation, loisirs,
etc.), assuré dans le confort
d’un logement.
K.B.
La Sûreté de wilaya de Tlemecen
Saisie de 1023,24 kg et de7260 litres
de carburant en une semaine
e bilan hebdomadaire de la Sûreté
de wilaya de Tlemcen mentionne
qu’il a été découvert et saisi, une quantité de 10 quintaux et 23,24 kg de drogue durant une semaine, lors des missions effectuées dans le cadre de la prévention et la lutte contre la drogue, sous
toutes ses formes, à travers la wilaya
particulièrement à travers les zones de
la bande frontalière. Durant la journée
du 17 janvier 2016, les éléments de la
Sureté de daïra de Béni-Boussaid ont
saisi une quantité de 10 quintaux de kif
traité et ont réussi à mettre hors d’état de
nuire l’auteur présumé de cet acte de
L
drogue avec la saisie de son véhicule
automobile. Dans le même cadre, leurs
collègues de la Sureté de la daïra de
Maghnia ont saisi une autre quantité de
22,8 kg de kif traité avec l’interpellation,
et l’arrestation de l’auteur présumé .Les
fonctionnaires de police de Ghazaouet
ont saisi une quantité de 02,15 kg de kif
traité .Les éléments de la brigade régionale de lutte contre la drogue relevant de
la Sureté de wilaya de Tlemcen ont saisi,
durant la même journée , une quantité
de 5000 comprimés psychotropes avec
l’interpellation, et l’arrestation de 03 présumés auteurs de cet acte de drogue.
Dans la même journée du 17 janvier,
les éléments de la brigade recherches,
et d’investigations (BRI) relevant de la
Sureté de willaya de Tlemcen ont saisi,
une quantité de 5000 comprimés psychotropes avec l’interpellation, et l’arrestation de 05 présumés auteurs de cet
acte de drogue.
Dans le même cadre de prévention
et lutte contre la drogue sous toutes formes, les éléments de la Sureté de la
daïra de Maghnia ont saisi une quantité
de 403 comprimés psychotropes avec
l’arrestation du présumé auteur, ainsi
que la saisie de 58 grammes de
8
cocaïne. Les policiers de la 11ème
Sureté Urbaine de Sidi-Said à Tlemcen
ont saisi, le 11 janvier dernier, 23 comprimés psychotropes avec l’interpellation, et l’arrestation de 02 présumés
auteurs
de
cette
acte
de
drogue...Cependant dans le cadre de la
prévention et la lutte contre la contrebande sous toutes ses formes, les éléments de la Sûreté de la daïra de BéniBoussaid ont saisi une quantité de 7260
litres de carburant, avec l’interpellation,
et l’arrestation de 04 auteurs présumés
de cet acte de contrebande.
B.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
Problème du stationnement des véhicules :
Pour le Crédit
Ettahadi des fellahs
Installation d’une
commission de wilaya
Dans l’opération de
recensement de
tous les parkings
lancée depuis trois
ans, le dossier de la
concession n’a pas
avancé d’un iota.
Les pseudogardiens de parkings
ont pris possession
des grandes artères
de la ville. Le citoyen
vit le racket au
quotidien.
ans le but de mettre
un terme à l’anarchie
qui règne dans ce
secteur, la mise en concession
des parkings situés sur le territoire de la commune constitue
l’unique solution pour régler de
manière définitive le problème
D
de stationnement. Celle-ci
reposera donc sur un contrat,
et un cahier des charges définissant les conditions de leur
exploitation. Notons, par ailleurs, que l’opération de
recensement des parkings a
ciblé d’autres communes, où
un travail de fond a été élaboré
en attendant les conclusions
de la commission de wilaya.
Le manque flagrant de parkings pour mieux gérer le pro-
blème du stationnement des
véhicules à l’intérieur du tissu
urbain se fait sentir dans une
ville appelée davantage à se
développer. La wilaya a décidé
de prendre le taureau par les
cornes, en installant une commission de wilaya chargée
d’étudier ce dossier.
Le ministère de l’Intérieur
et des Collectivités locales
avait instruit en 2008 tous les
maires et les walis du pays à
La lenteur
des banques
est décriée
lutter contre les parkings sauvages, mais, depuis, rien n’a
été fait dans ce sens. Le phénomène des gardiens de «parkings sauvages», exerçant de
manière informelle, a fait son
apparition depuis la fin des
années 1990, avec la conjugaison de plusieurs facteurs
dont le chômage croissant des
jeunes, victimes de la forte
déperdition scolaire, l’explosion du parc automobile national, et l’extension urbaine des
grandes villes comme Alger et
Oran.
La circulaire en question
accorde la priorité aux jeunes
chômeurs, un procédé qui se
fera dans le cadre d’une coopérative gérée par un cahier
des charges. Même, si cette
formule est jugée adéquate
pour mettre un terme à l’anarchie, qui règne dans la gestion
de ces parkings, son application demeure confrontée à plusieurs entraves, notamment le
manque d’engouement des
jeunes, comme c’est le cas
pour l’APC d’Oran.
M.B.
Directeur de l’Emploi :
Pour le recrutement de 150 jeunes
chômeurs
ors d’un briefing de l’exécutif tenu
sous la présidence du wali, le directeur de l’Emploi de la wilaya d’Oran, a
annoncé le recrutement de plusieurs jeunes. Au bout d’âpres négociations, un
accord a été conclu entre les autorités
locales de la wilaya d’Oran, par le truchement de la direction de l’Emploi, et trois
sociétés étrangères, deux chinoises, et
une turque, pour le recrutement d’un «premier quota» de 150 jeunes chômeurs des
daïras d’Arzew et de Gdyel assorti d’une
«clause» portant sur l’alignement des
«salaires de base» au profit de cette catégorie de main-d’œuvre locale à 22.000
DA.
Ceci sans compter les «primes», et
une batterie de dispositifs de récompenses, et de motivations, dont on peut citer,
dans la foulée, un voyage au pays d’origine respectif de ces compagnies offert
aux meilleurs ouvriers parmi la ressource
humaine locale. Soulignant l’impact
qu’aura cet acquis, surtout en termes
L
des zones précitées ayant passé un test,
ces jeunes ont été sélectionnés pour être
embauchés dans les complexes du
groupe Sonatrach d’Arzew», avait souligné lors d’une rencontre au siège de la
wilaya consacrée à l’examen, et au débat
des mécanismes d’emploi au niveau de la
zone pétrochimique d’Arzew.
Les communes de Béthioua, d’Arzew
et d’Aïn El-Bia ont connu dernièrement
des mouvements de protestation de jeunes ayant demandé de l’emploi dans la
zone pétrochimique, et leur insertion
après la fin de leurs contrats liés à la
phase de réalisation des nouveaux complexes pétroliers.
Cette rencontre, à laquelle avaient
assisté des représentants d’entreprises,
de complexes pétroliers d’Arzew, avait
permis de débattre de plusieurs questions
de développement de l’emploi, et de l’activation du rôle des instances de soutien à
cette opération.
M. B.
d’amélioration du niveau de rémunération
de la main-d’œuvre locale embauchée par
les sociétés étrangères installées à Oran.
Le directeur de l’Emploi a, en outre,
fait savoir que Sonatrach a, pour sa part,
embauché un nombre de jeunes d’Arzew,
au moyen de contrat à durée déterminée,
dans la zone industrielle de cette région. Il
est à rappeler, dans ce registre, que le
vice-président de l’activité Aval du groupe
Sonatrach, avait indiqué dernièrement
qu’environ 500 jeunes techniciens supérieurs en hydrocarbures allaient être
recrutés prochainement au niveau de la
zone pétrochimique d’Arzew à Oran.
Ces jeunes, résidant dans des zones
proches de cette zone industrielle, à l’instar des communes de Béthioua, Aïn ElBia, Arzew, Gdyel et Mers-El-Hadjadj
bénéficient de postes d’emploi au niveau
des complexes du groupe Sonatrach
d’Arzew, dans le cadre d’un plan d’emploi
du groupe pétrolier algérien, avait ajouté
le même responsable. «Sur 800 candidats
Une masse de ces agriculteurs exploitent des terres dans
les communes de Bir El Djir,
Misserghin, Oued Tlelat et
Boutlelis, et lancent un appel
pour débloquer la situation. En
effet, à la direction des Services
agricoles de la wilaya d’Oran on
apprend que 450 demandes de
délivrance d’attestation de capacité ont été formulées, en 2012,
dont 418 dossiers ont été traités
et 32 sont en cours.
Nombreux sont les fellahs de la
wilaya d’Oran qui se plaignent
d’être évincés du bénéfice du
Crédit « Ettahadi » accordé pour
tout ce qui est investissement.
Ces derniers accusent les banques de la lenteur dans le traitement des dossiers, lorsqu’ils ne
sont pas carrément rejetés.
Selon eux, les banques rejettent
leurs dossiers, sous prétexte
qu’ils ne sont pas complets,
même lorsqu’ils présentent l’attestation de capacité fournie par
la direction des Services
agricoles.
Les investisseurs doivent aussi
fournir un cahier des charges
validé par l’ONTA, et détenir
également un titre de propriété
ou de concession. La durée de
ce crédit est fixée, en fonction
de la période de maturité de
chaque projet.
Elle peut être à moyen terme
(jusqu’ à 7 ans) et bénéficier,
dans ce cas, des avantages de
la bonification, comme elle peut
être à long terme (jusqu’à 15
ans). En général, ce crédit va
aider à apporter des solutions
de financement aux investisseurs qui désirent intensifier,
transformer, et valoriser les produits agricoles et l’élevage. Ce
crédit d’investissement n’est
accordé qu’aux projets approuvés par l’Office national des terres agricoles (ONTA), et retenus
dans le cadre de la mise en
valeur des terres agricoles.
Le Crédit bonifié «Ettahadi», est
un financement bancaire décidé
dernièrement par les autorités
publiques pour relancer le secteur de l’Agriculture, et peut
atteindre 200 millions de dinars.
La limite de 200 millions de
dinars sera accordée aux
concessionnaires bénéficiaires
d’exploitations de plus de 10 ha.
Le crédit, tel que retenu en
février 2012, par le Conseil des
ministres, portait sur un million
de dinars par hectare pour les
nouvelles exploitations d’élevage ne dépassant pas 10 ha.
M.B.
Avant la fin de l’année en cours :
350 immeubles à démolir
e but étant à la fois l’exploitation des
assiettes récupérées et aussi éviter
le squat des immeubles désaffectés par
d’autres familles. Plus de 350 immeubles, et habitations désaffectés, à l’issue
des opérations de relogement, feront
l’objet de démolition avant la fin de l’année en cours.
Le wali d’Oran vient d’instruire les propriétaires de ces immeubles, à savoir les
APC, l’OPGI, et les privés pour l’entame
des démolitions, et a insisté sur le choix
L
d’entreprises spécialisées en la matière
car une grande partie de ces immeubles
se trouve à l’intérieur du tissu urbain.
Hormis les propriétés privées, nos sources indiquent que toutes les assiettes
foncières qui seront récupérées seront
consacrées à la réalisation d’espaces
verts et de nouveaux programmes de
logements. Il est à souligner que le
nombre prévisionnel de logements à
expertiser au niveau des communes
d’Oran, Mers El-Kebir et Arzew, est
estimé à 54.500 logements. Pour la
commune d’Oran, il est prévu l’expertise
de 50.000 logements, alors que les
4.500 logements restants sont repartis
entre les communes d’Arzew et Mers ElKebir. Sur ce point précis, plus d’une
centaine de familles, qui ont réinvesti
des immeubles désaffectés au niveau de
certains quartiers de la ville avaient été
expulsées, il y a quelques semaines.
Outre ces 350 immeubles, il y a lieu de
signaler que la commission de wilaya
9
chargée du recensement et du classement des immeubles par degré de
vétusté (vert, orange et rouge) a achevé
le recensement au niveau de plusieurs
quartiers de la ville, notamment Haï Sidi
El-Bachir (ex: Plateaux), Sidi Okba
(M’dina Jdida) et Haï El-Mokrani
(Maraval), El-Hamri, Sidi El-Houari,
Derb. Tous les immeubles qui seront
classés rouge, feront l’objet d’une démolition après relogement des familles.
M. B.
Régions
Lundi 25 janvier 2016
Une ville sale !
Des habitants soucieux
dans plusieurs cités de la
ville
Irrités par les nombreuses déperditions
d’eau potable à longueur de journée, les
habitants de plusieurs cités, et quartiers de
la ville de Relizane, à l’exemple de la cité
de Bermadia, juste devant le centre de
santé à proximité de l’école primaire, et
même au centre-ville à côté des arcades,
ainsi que dans d’autres endroits concernés
sont interpellés pour prendre des dispositions urgentes, pour que cesse ce gaspillage de ce liquide précieux. Cette matière
vitale alors qu’elle est très utile à étancher
la soif des citoyens, surtout en périodes de
grandes chaleurs s’exclament certains résidents de ces lieux. Ils soulignent par
ailleurs que ce phénomène persiste, depuis
plusieurs mois, à cause des canalisations
vétustes, et détériorées qui nécessitent un
renouvellement. Toutes les réclamations, et
doléances adressées aux services concernés sont restées sans suite, et les responsables ne font rien pour remédier à une
pareille situation déplorable qu’ils doivent
prendre en charge immédiatement, car certaines urgences sont signalées, car bien
sûr il faut procéder au contrôle de toutes les
canalisations, qui doivent faire l’objet de
renouvellement, si c’est nécessaire pour
éviter le mélange d’eaux potables aux eaux
usées, véritables sources de proliférations
de bactéries, qui affectent la santé des
citoyens, et provoquent des épidémies pouvant être fatales. Il est à noter que des
quantités considérables d’eau potable se
perdent dans la nature au niveau de nombreux quartiers de la ville de Relizane, et
ce malgré les opérations de réfection du
réseau. Un appel est lancé à l’AEP et à
l’Algérienne des Eaux avec la collaboration
des services de l’Hydraulique de la wilaya
pour s’occuper de ce problème.
A.L.
Large campagne de
contrôle des magasins de
vente d’électroménagers
Nous avons appris de source proche
de la Direction du Commerce de la wilaya
de, que ses agents de contrôle viennent de
lancer un contrôle au niveau des commerces des appareils d’électroménagers
pour vérifier l’authenticité des garanties de
ces produits. Ainsi, et compte tenu de l’absence d’une culture commerciale, le client
achète un téléviseur ou un réfrigérateur, par
exemple, paye cash, mais n’a aucun document de garantie, encore moins de facture.
Les quelques acheteurs rencontrés dans
quelques magasins de vente disent n’avoir
jamais réclamé la garantie ou une facture.
Or, un arrêté ministériel de février 1989 établit la liste des objets obligatoirement vendus avec factures et certificats de garantie.
C’est donc aux clients de les exiger. En cas
de refus, il est de leur droit de déposer
plainte auprès des services de la direction
du commerce ou la justice. Dans ce cadre,
une large campagne de contrôle des magasins de vente d’électroménagers a été
effectuée, dernièrement, par la direction du
commerce. A l’issue de cette opération,
quelques commerçants ont été mis en
demeure pour vente d’appareils électroménagers sans certificats de garantie et une
vingtaine pour vente sans facture. Chez la
plupart des vendeurs d’électroménagers,
les modalités, et les conditions de vente
sont faites dans un flou total, car, à
quelques rares exceptions, le service
après-vente et les conditions de garantie
font cruellement défaut. A part les représentants officiels de la marque, qu’elle soit
importée ou locale, qui vendent avec facture et garantie, l’achat d’un appareil de plusieurs millions de centimes d’un produit
quelconque dans une épicerie. Le document de garantie en question doit mentionner le nom du commerçant, la date de la
vente, le numéro de la facture, la nature du
produit, le prix, la durée de la garantie et,
bien sûr, le nom du client.
A. L.
La salubrité publique
est mise à mal par
certains commerçants
de la ville de Relizane.
En effet, ces vendeurs
jettent des déchets sur
les trottoirs et la
chaussée, enlaidissant
de ce fait les rues de la
ville qui sont déjà dans
un état déplorable
(trottoirs défoncés,
regards béants,...).
amoncellement de
ces détritus provoque, en conséquence, l’émanation de
mauvaises
odeurs
qui
agressent les narines des
piétons. Ces derniers doivent toujours faire attention
en marchant, pour ne pas
piétiner les déchets. Les
cafetiers, les bouchers, les
L’
restaurateurs, eux aussi,
rajoutent à la tristesse des
lieux leurs touches tragiques. En plus des ordures,
ils déversent également des
eaux usées sur les trottoirs.
En effet, des flaques d’eau
noirâtres se forment, ici et
là, d’où se dégagent des
odeurs nauséabondes. Les
automobilistes doivent rou-
ler au ralenti pour éviter
d’éjecter les piétons par ces
eaux.
Ces derniers, quant à
eux, doivent choisir où
mettre les pieds de peur de
patauger dans ce liquide
boueux autour duquel s’envolent des mouches, et
autres insectes. L’APC de
Relizane, à travers un com-
muniqué rendu public, a
appelé ces commerçants à
respecter
l’hygiène
publique, et à mettre les
détritus dans des sacs poubelles, pour faciliter leur évacuation par les éboueurs.
Reste à espérer que ce
communiqué remédiera à ce
problème, qui a trop duré.
A.L.
L’hospice accueille les démunis
a vague de froid inhabituel que traverse le pays depuis presque un
mois, a poussé les services concernés
de la wilaya, à effectuer des rondes à
travers les rues de la ville, à la
recherche de personnes vulnérables,
sans abri-fixes, en quête d’une chaleur
familiale. Parmi ces patrouilles nocturnes celle opérées dernièrement , en
présence des éléments de la police,
des cadres de la DAS (direction de
l’Action sociale), et de représentant de
L
la daïra et de l’APC, a réussi à délocaliser trois personnes n’ayant aucun
refuge stable, auxquelles on a offert,
dans un premier temps, des repas
chauds avant de les évacuer à bord
des bus de la Solidarité, à l’hospice de
Relizane, où elles ont été bien prises
en charge.
La même opération lancée à Oued
R’Hiou a permis l’assistance à d’autres
personnes, abandonnées à leur sort,
lesquelles ont été rapprochées par la
cellule de solidarité. La mission principale de celle-ci étant de veiller sur
cette frange de la société, classée
SDF (sans domicile fixe) qui ne peut
supporter les aléas de l’hiver.
L’on nous assure au niveau de la DAS
qu’une opération similaire aura lieu
durant la saison estivale, pour protéger
les personnes contre la canicule. Pour
rappel, cette opération a été entamée
la saison estivale passée.
A.L.
Une campagne de sensibilisation
pour l’hygiène auprès des élèves
association de la protection de la
nature et de l’environnement
locale du chef-lieu de Relizane organise, depuis près d’une semaine, une
campagne de sensibilisation dans le
cadre du concours organisé par l’association consacré à la cité la plus propre
appelé « le prix vert », auprès des
élèves des établissements des cycles
primaire, et moyen, situés sur le territoire de la commune de Relizane, avec
la participation des directions de sûreté
de wilaya, et de l’éducation nationale.
L’
Cette campagne a touché les élèves
de trois CEM et trois écoles primaires,
dont le dernier établissement devra
être ce lundi l’école Ibn Rochd, située
à la cité DNC. Les animateurs de l’association ont notamment distribué des
prospectus, et présenté des exposés
aux élèves sur la nécessité d’observer
les règles d’hygiène dans le milieu, où
ils vivent afin de préserver leur santé,
que ce soit au domicile, dans la rue, ou
à l’école. Notons que le concours « prix
vert », lancé le 28 décembre dernier,
sera être clôturé le 24 du mois courant,
au terme de la sélection du quartier le
propre quartier à travers la ville de
Relizane, et dont les habitants se
seront distingué par le respect des
règles d’hygiène, et de civisme, notamment pour l’emplacement réservé aux
ordures ménagères, l’observation des
horaires de sorties de la poubelle, ou
encore l’aspect esthétique de leurs balcons, y compris les devantures des
commerçants, qui s’y trouveraient.
A.L.
Une semaine de sensibilisation
pour un meilleur environnement
e temps presse pour
nous de retracer l’histoire de la place de Relizane
avant qu’il ne soit trop tard,
et que l’ignorance efface.
Hier à Relizane.
A l’initiative de l’A.P.C de
Relizane, une semaine de
sensibilisation pour un bel
environnement a été entamée ce samedi à la bibliothèque communale du cheflieu, en présence des autorités locales, les responsables des secteurs de l’environnement, des forêts, de
l’association « AFAK » ainsi
que des représentants de la
société civile.
Un riche programme a
L
été élaboré à cette occasion
et se poursuivra jusqu’au 23
janvier du mois en cours.
Les invités ont tout d’abord
participé à une campagne
de volontariat de nettoyage
qui s’est déroulée au niveau
de la cité des 262 logements et se sont rendus au
jardin public de la commune, qui fait la fierté des élus,
et des citoyens qui ne tarissent pas d’éloges à son
égard et qui est un bel
exemple environnemental
de toute la région.
Dans le but de motiver
tout le monde, une émission
radiophonique a été consacrée à cet évènement avec
10
la participation des responsables concernés. En parallèle à cette initiative, une
exposition ayant pour thème
la protection de l’environnement et l’entretien des
espaces verts a été réalisée
dans le hall de la bibliothèque communale et sera
programmée
prochainement dans les et implication
des vieux, et des jeunes,
pour donner plus d’efficacité
à cette mobilisation, une
campagne de nettoyage
touchera un grand nombre
de cités, et de quartier de la
ville de Relizane, ainsi que
certaines zones rurales
avoisinantes. Des docteurs,
et des spécialistes dans le
domaine de l’environnement
animeront des conférences
en se basant sur des sujets
ayant pour thèmes :
L’importance de l’environnement, tous unis pour la protection de nos cités. Enfin,
les participants à cet évènement auront l’occasion de
découvrir la belle forêt d’El
Matmar avec ses arbres, et
ses clairières, où le
gazouillement des oiseaux
ajoutera un décor exceptionnel nous stimulant encore plus à bien protéger les
espaces verts, et en particulier la nature.
A.L.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Régions
Quotidien national d’information
Formation professionnelle à Tizi Ouzou:
Près de 12.000 postes
offerts en Session
de février 2016
Pas moins de 11.963
postes de formation
diplômantes , et
qualifiantes offerts par
la Direction de la
Formation de
l’Enseignement
Professionnels pour la
session de février 2016,
selon un communiqué
adressé par la dfep de
Tizi Ouzou.
Par Roza Drik
es postes sont répartis
comme suit :
2.535 postes de formation résidentielle, 5.879
postes de formation apprentissage, 3.549 postes de formation qualifiante scindés
S
comme suit : 1.214 postes de
formation femme au foyer.
1.070 postes de formation initiale qualifiante, 600 postes
de Formation au milieu carcéral- 250 postes de Formation
en milieu rural qualifiante,
240 postes de Formation
conventionnée -100 poste de
Formation en cours du soir,
75 postes de Formation dans
les écoles privées. Les ins-
criptions débuteront le 24 janvier, et prendront fin le 20
février 2016.
Des journées de sélection, et d’orientation sont également prévues les 21, 22 et
23 février 2016. Quant à la
proclamation des résultats,
sont rendus le 24 février
2016. Ainsi, la rentrée officielle (reconduits et nouveaux stagiaires) aura lieu le
dimanche 28 février 2016. La
Direction de la Formation et
de
l’Enseignement
Professionnels de la wilaya
de Tizi Ouzou informe également que les inscriptions
peuvent se faire par internet
sur le site du Ministère de la
Formation
et
de
l ’ E n s e i g n e m e n t
Professionnels
:
www.mfep.gov.dz, conclut-il.
R.D.
Ain-Temouchent
La restitution de 11 véhicules
automobiles volés en 2015
ans le même cadre de la
prévention et la lutte
contre la criminalité sous toutes ses formes, les services
de la Sureté de wilaya d’AinTemouchent ont enregistré,
durant l’année 2015, un nombre 413 affaires d’atteintes
aux biens réparties entre 163
vols qualifiés, 232 vols simples, et 18 vols de voitures.
Parmi ces affaires enregistrés, l’on note 320 traitées,
soit un taux de 77,43% impliquant 452 individus lesquels
ont soumis à la procédure
d’usage et traduits par devant
D
les juridictions pénales compétentes qui ont mis en
détention préventive 119 individus, 07 sous contrôle judiciaire, 57 citations directes,
05 relaxés et 37 demeurent
en fuite alors qu’en 2014, il a
été recensé 245 affaires
enregistrées dont 105 vols
qualifiés ,127 vols simples, et
13 vols de voitures.
Les affaires traitées sont
au nombre de 191 soit un
taux de 77,95%, impliquant
333 personnes qui ont déférées par devant les parquets
des juridictions pénales de la
wilaya, où 125 ont été mises
en détention préventive,142
sous contrôle judiciaire, 25
citations directes,30 relaxées
et 11 demeurent en fuite, soit
une différence par rapport à
cette année dernière 2014,
un nombre de 168 affaires
enregistrées dont 129 traitées de plus, et réparties de
58 vols qualifiés de plus
de105 vols simples et 05
vols
de
véhicules
.
Cependant, le nombre des
individus impliqués dans les
affaires d’atteintes aux biens
a augmenté par rapport à
l’année 2014 avec 119. IL a
été restitué durant l’année
2015 un nombre de 11 véhicules automobiles volés.
Cependant, la brigade de la
police technique et scientifique a traité 03 affaires par le
biais
du
Système
d’Identification, et de la
Recherche Criminelle (SIRC),
et 162 affaires enregistrées
dont 62 traitées par le
Système
automatisé
d’Identification
des
Empreintes Digitales (AFIS).
B.A.
Lundi 25 janvier 2016
Tlemcen
Saisie de 1000 kg
de kif traité
à Béni-Boussaid
Exploitant une information qui
leur est parvenue, signalant l’éventualité d’un passage d’un véhicule
transportant de la drogue à partir
du Maroc, en transitant par la
zone frontalière, les éléments de
brigade mobile de la police judiciaire de la Sûreté de la daïra de
Béni-Boussaid , dans la wilaya de
Tlemcen, n’ont pas tardé à prendre des dispositions de sécurité
d’usage en bloquant toutes les
issues que pourraient utiliser les
narcotrafiquants, et qui se sont
soldées par la découverte, et la
saisie , avant-hier, une quantité de
1000 kg de kif traité répartis à travers 40 colis contenant 25 kg chacun , dissimulés soigneusement à
bord d’un véhicule automobile en
provenance du Maroc . Le conducteur, devant la présence des policiers sur place, et en évitant d’être
coincé, a abandonné son véhicule transportant ce poison pour
prendre la fuite à la faveur de
l’obscurité et le terrain accidenté
de la zone frontalière de BeniBoussaid .Cependant, un autre
conducteur d’un véhicule suspect
qui est entré en collision avec un
autre véhicule, a été interpellé, et
arrêté pour être soumis à l’enquête d’usage.
B.A.
M’SILA
Saisie
de 3,5 quintaux
de viande avariée
Une quantité de 3,5 quintaux
de viande ovine avariée a été saisie au marché hebdomadaire de
Boussaâda (M’sila) par les éléments de la police judiciaire relevant de la Sûreté de daïra, a-t-on
appris récemment auprès de la
Sûreté de wilaya. La saisie, opérée
lors d’une opération de contrôle, a
ciblé trois (3) commerçants qui
proposaient cette viande à la vente
dans des conditions d’hygiène
déplorables, a-t-on précisé. La
viande saisie a été détruite après
confirmation, par un médecin-vétérinaire, de son caractère impropre
à la consommation, a-t-on ajouté
de même source, soulignant que
deux commerçants ont été arrêtés
pour avoir mis la vie d’autrui en
danger, tandis qu’un troisième, en
fuite, est activement recherché.
Hammam-Bou-Hadjar – Ain-Temouchent
Le chef de la daira inspecte des projets
d’habitat et de l’éducation
onsieur Kerdah Mohamed, chef de
la daira de Hammam-Bou-Hadjar
accompagné de messieurs Benlebna
Abdelhakim, et Othmani Bouhadjar respectivement architecte et subdivisionnaire des logements de la daïra précitée,
et Secrétaire Général de la Commune
de Hassasna a visité , dans la matinée
d’avant-hier, inopinément le siège de la
mairie, où il a inspecté les différents services administratifs, et techniques en
présence des responsables de la commune, tout en insistant sur la prise en
charge des prestations de services, et
des préoccupations des citoyens dans
de bonnes conditions avant de s’entretenir avec des citoyens venus lui exposer
leurs préoccupations d’ordre social . Le
M
premier responsable de la daïra a noté
toutes les préoccupations de ces habitants tout en leur informant que la daïra,
et la commune ne ménageront aucun
effort tendant à trouver des solutions à
leurs préoccupations avec l’amélioration
de leur cadre de vie. Ensuite, le chef de
la daira s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de la réalisation du
futur lycée de 800 places pédagogiques
qui est à 80% ou plus .Là, le chef de la
daïra a donné des strictes instructions,
afin que cet établissement d’enseignement secondaire soit achevé pour qu’il
puisse accueillir les élèves durant la prochaine année scolaire 2016-2017. Ce
lycée, une fois achevé, abritera la scolarisation des élèves résidant dans les
communes
de
Chentouf,
Oued
Berkèches et les zones rurales, qui suivent actuellement leurs cours au niveau
au chef-lieu de la daira de HammamBou-Hadjar. Monsieur Kerdah Mohamed
a clôturé sa visite inopinée d’inspection,
et de travail au douar « Ain-Zdyel » distante à une dizaine de kilomètres du
chef-lieu de la commune de Hassasna
où il a inspecté le projet de 58 logements
ruraux dont 22 sont en cours, et s’est
entretenu avec des bénéficiaires. IL a
également insisté sur l’achèvement des
logements ruraux dans les délais impartis avec le renforcement des chantiers.
Rappelons que l’habitat rural a connu,
ces derniers mois, durant ces derniers
mois, une relance considérable par les
11
responsables de la daïra, et ceux de la
subdivision du logement qui ont relancé
plusieurs projets rentrant dans ce cadre
après avoir réglé toutes les situations
techniques, foncières et financières en
collaboration avec les autorités locales
de la wilaya, et les responsables des
secteurs concernés de la wilaya.
Soulignons dans le cadre du programme quinquennal 2010-2015, la
commune de Hassasna a bénéficié 450
logements ruraux dont 160 sont en
cours de réalisation ,20 logements promotionnels aidés (LPA) avec un taux
d’avancement des travaux de 70% , et
120 logements publics locatifs (LPL)
dont 44 achevés et 76 en cours .
B.A.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Monde
Lundi 25 janvier 2016
NOUVELLES FRAPPES ARABES
CONTRE LE YÉMEN
Au moins
25 victimes
La tempête de neige Jonas qui s'abat
depuis vendredi soir sur la côte est
américaine a fait 18 morts, selon un
dernier bilan actualisé diffusé par
Associated Press, alors que 11 Etats
ont été placés en état d'urgence.
a même source
fait également état
de près de
200.000 foyers
américains,
essentiellement en Caroline du
nord et à New Jersey, privés
d'électricité à cause de cette
tempête, inscrite par les services météorologiques américains comme l'un des blizzards, les plus violents survenus jusqu'ici aux Etats-Unis.
Samedi, le département de la
Défense américaine a annoncé
avoir mobilisé 2.200 soldats
de la garde nationale pour
aider les services de police et
les organismes de secours
locaux dans les opérations
d'évacuation des personnes
coincées par la neige. Au
Total, 11 Etats de la côte est
des Etats-Unis, dont
Washington ont été placés en
état d'urgence par leurs gouverneurs, alors que la tempête
Jonas qui a commencé vendredi soir continue à recouvrir
cette zone la plus densément
peuplée des Etats-Unis. Dans
la capitale Washington où les
bus et les métros ont été mis à
l'arrêt, la garde nationale américaine a mobilisé une centaine
de soldats pour aider à transporter le personnel d'intervention pour les situations d'urgence. Muriel Bowser, le Maire
de Washington DC a exhorté
samedi l'ensemble de ses
administrés à ne pas sortir de
chez eux pour éviter d'être bloqués par la tempête. Samedi,
Lundi 25 janvier 2016
u moins 25 personnes ont été tuées et
de
nombreuses
autres blessées dans une
frappe aérienne de la coalition arabe conduite par
l'Arabie saoudite contre un
poste de police à Sanaa, au
Yémen, ont indiqué lundi
des responsables. Un responsable d'un hôpital a précisé que 25 policiers étaient
morts et que les blessés,
dont certains civils, étaient
actuellement soignés. Le
bilan des victimes pourraient bien s'alourdir selon
lui, car des victimes sont
encore ensevelies sous les
décombres. "Une trentaine
de personnes, dont des policiers et des habitants de
maisons situées à proximité
du poste de police, ont été
transférées vers des hôpitaux", a indiqué un responsable de sécurité. "Des
dizaines de policiers se trouvent encore sous les décombres et les équipes de
secours tentent de sauver
les éventuels survivants", at-il poursuivi. La coalition
saoudienne a lancé en mars
2015 des frappes aériennes
sur les cibles des Houthis et
de leurs forces alliées à
Sanaa et dans d'autres villes. La coalition cherche
ainsi à rétablir au pouvoir le
président
Abd
Rabbo
Mansour Hadi et à forcer les
Houthis à se retirer des villes
qu'ils ont prises en septembre 2014.
Par ailleurs, l'ONG Amnesty
International a affirmé disposer de preuves que la coalition arabe conduite par
l'Arabie saoudite a de nouveau utilisé des bombes à
sous-munitions dans la capitale yéménite Sanaa, une
information
récemment
démentie par cette coalition.
Amnesty dit avoir "recueilli
des preuves qui semblent
confirmer les informations
que les forces de la coalition
conduite par l'Arabie saoudite avaient
largué des
bombes à sous-munitions de
fabrication américaine le 6
janvier 2016 sur la capitale
Sanaa". L'attaque a tué un
jeune de 16 ans et blessé au
moins six autres civils à
Mouïn, un quartier de l'ouest
de Sanaa, "et des sous-
A
munitions ont été dispersées
dans au moins quatre secteurs résidentiels" du quartier, ajoute Amnesty dans un
communiqué. L'ONG affirme
avoir interrogé des habitants, des membres des
familles des victimes, un
officier de sécurité et des
photographes. "La coalition
est la seule partie au conflit
à avoir la capacité de larguer des bombes par voie
aérienne", rappelle Amnesty,
en l'appelant à "cesser d'utiliser les bombes à sousmunitions", bannies par la
convention internationale de
2008. "Même si les EtatsUnis, le Yémen, l'Arabie
saoudite et la majorité des
membres de la coalition (...)
ne sont pas signataires de
cette convention", ces pays
sont tenus, en vertu du droit
humanitaire international, à
ne pas utiliser ce genre de
bombes, "qui constituent
toujours une menace pour
les
civils",
souligne
Amnesty. Le porte-parole de
la coalition, le général de brigade saoudien Ahmed alAssiri, avait démenti dimanche l'utilisation ce genre de
bombes dans la capitale
yéménite. "Nous démentons
utiliser des bombes à sousmunitions à Sanaa", avait-il
déclaré, en réagissant à un
rapport de Human Rights
Watch (HRW) publié le 7
janvier parlant de bombes à
sous-munitions dans une
attaque de la coalition le 6
octobre. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon
avait fait état le 8 janvier
d'"informations troublantes"
sur l'utilisation de bombes à
sous-munitions à Sanaa et
averti que l'usage de telles
armes pour bombarder des
zones peuplées "pourrait
constituer un crime de
guerre". La communauté
internationale s'inquiète du
lourd tribut payé par les
civils par le conflit au Yémen
qui oppose le mouvement
rebelle Ansaruallah, contrôlant la capitale et une bonne
partie du nord, aux forces
progouvernementales. Il a
fait près de 6.000 morts,
dont 2.800 parmi les civils,
et a déclenché une grave
crise humanitaire.
à cinq heures de l'après-midi,
les conditions propices à la
formation d'un blizzard à
Washington DC ont été atteintes avec de fortes chutes de
neige et une visibilité quasi
nulle, selon les mêmes services, cités par le Washington
Post. Michael Maxwell, viceprésident de Pepco, la compagnie chargée de la distribution
de l'électricité dans le district
du Washington DC et l'Etat du
assure le service du suivi des
vols le plus utilisé dans le
monde.
La tempête Jonas est arrivée
dans la nuit de vendredi à
samedi à New York, où son
intensité a été revue à la
hausse, au point d'en faire
"très probablement" l'une des
pires tempêtes de neige jamais
vues dans la mégalopole,
selon le maire. En milieu de
matinée, un relevé à Central
Fusillade dans une école au nord du nord du Canada
Quatre décès
Elections présidentielles
au Tchad
Un jeune homme a été interpellé vendredi après une fusillade dans une école
d'une réserve autochtone du centre du Canada, qui a fait deux morts et des blessés
selon la presse locale. Un témoin a raconté aux télévisions avoir entendu au moins
six coups de feu dans cet établissement scolaire et la chaîne CTV a rapporté l'arrestation d'un suspect armé. Le chef de la réserve amérindienne de La Loche, au nord
de province de la Saskatchewan, a indiqué au journal StarPhoenix qu'au moins deux
personnes ont perdu la vie. "Beaucoup de personnes sont sous le choc, c'est quelque chose qu'on ne voit généralement qu'à la télévision", a dit au StarPhoenix le chef
de cette réserve, Teddy Clark. "Mes pensées et mes prières sont avec toutes les victimes, leurs familles et leurs amis", a réagi sur son compte Facebook le Premier
ministre de la Saskatchewan, Brad Wall. Une école primaire voisine a été fermée et
ses accès ont sécurisés "par précaution", selon une porte-parole de la Gendarmerie
royale du Canada (GRC, police fédérale), citée par l'AFP.
Migrants réfugiés à Calais
Manif de soutien
uelque 2.000 personnes,
Anglais, Français, Belges,
Italiens, ont manifesté samedi à
Calais pour réclamer des
"conditions d'accueil dignes"
pour les milliers de migrants
massés dans un campement
sauvage aux abords de cette
Q
12
ville portuaire du nord de la
France. "Nous sommes ici pour
exprimer notre solidarité envers
les migrants et pour dénoncer
l'inactivité de l'Etat français qui
n'a pas la volonté d'assurer
une vie meilleure aux réfugiés.
Il y a une tragédie humaine qui
Le président
" persona non
grata "
18 MORTS
Maryland prévoit d'autres coupures du courant électrique
qu'il ne peut rétablir que dans
deux jours malgré le renforcement des équipes de dépannage. Par ailleurs, plus de
10.000 vols prévus pour vendredi, samedi et dimanche ont
été annulés en raison des
mauvaises conditions météorologiques, selon le Washington
Post qui cite les chiffres de
FlightAware, la société qui
La date fixée
pour le 10 avril
L'élection présidentielle au Tchad
aura lieu le 10 avril, a annoncé samedi
soir à N'Djamena la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
Les candidats à la magistrature suprême
pourront déposer leur dossier de candidature du 10 au 29 février. Un éventuel
se joue ici", a affirmé Rino, étudiant italien de 22 ans, venu de
Paris en bus, cité par l'AFP.
"Réfugiés bienvenu", "Calais,
Lesbos, Lampedusa, nos frontières tuent", "Ouvrez les frontières, laissez-les entrer", scandaient les manifestants.
Plusieurs collectifs de sans
papier, venus de Paris, étaient
également présent, tout
comme des responsables politiques de gauche et d'extrême
gauche. "On ne peut pas laisser
cette situation perdurer ici. Les
gens vivent dans des conditions inadmissibles", a dénoncé
Park faisait état de 29 cm de
neige tombés depuis la veille,
a indiqué le maire de New
York, Bill de Blasio, lors d'une
conférence de presse. Jonas,
qui avait balayé Washington
dès vendredi, a également fait
souffler le vent, parfois à une
vitesse supérieure à 80 km/h.
Les prévisions du service de
météorologie nationale (NWS)
tablent désormais sur 50 à 63
cm de neige au total pour New
second tour est prévu le 9 mai. L'actuel
président Idriss Deby Itno, né en 1952 et
au pouvoir depuis 25 ans après avoir
renversé en 1990 Hissein Habré, doit
être désigné comme candidat le 6
février par son parti, le Mouvement
patriotique du salut (MPS).
Il avait modifié en 2004 la Constitution
qui limitait le nombre de mandats présidentiels à deux, avant de remporter les
élections suivantes à une écrasante
majorité.
Deux candidats de l'opposition, Kassire
Coumakoye et Malloum Yobode, se
sont cependant déjà déclarés pour la
prochaine présidentielle. Le Tchad, pays
York, contre 30 à 45 cm
jusqu'ici. "Ce sera très probablement l'une des pires tempêtes de neige de l'histoire de la
ville", a assuré Bill de Blasio.
Le plus fort de la tempête est
intervenu à 11H00 locales
selon le gouverneur de l'Etat
de New York, Andrew Cuomo,
mais d'importantes chutes de
neige étaient attendues
jusqu'en début de soirée
samedi.
Les deux hommes ont déclaré
chacun l'état d'urgence, pour
l'Etat de New York et pour sa
principale ville.
Le maire a demandé à l'ensemble de ses administrés de
ne pas sortir de chez eux
dans l'immédiat. "Nous envisageons sérieusement d'interdire
toute circulation" routière, a-t-il
ajouté, insistant, comme il
l'avait fait la veille, sur l'importance de "ne pas prendre la
route".
Les conseils des autorités
avaient été largement suivis,
seuls quelques rares véhicules circulant samedi, en milieu
de journée.
La police de New York (NYPD)
a indiqué que 200 accidents
avaient été enregistrés depuis
le début de la journée et qu'il
avait été procédé à l'enlèvement de 80 véhicules bloqués
par la neige. La régie transports de New York (MTA) a
suspendu le service des bus,
mais le métro fonctionnait quasiment normalement, malgré
des retards.
chauffés de 12 places pouvant
accueillir 1.500 migrants a été
inauguré sur place.
Parallèlement à la manifestation
de Calais, le chef de l'opposition britannique, le travailliste
Jeremy Corbyn, s'est rendu à
une quarantaine de kilomètres
de la ville dans un autre camp
de migrants, dans lequel survivent quelque 2.500 migrants.
M. Corbyn s'est entretenu sur
place avec les nombreux bénévoles, notamment britanniques,
selon plusieurs sources associatives.
es milliers de manifestants ont
marché samedi dans les rues
de Port-au-Prince pour réclamer
le "départ immédiat" du président
Michel Martelly, au lendemain de l'annulation pour "des raisons de sécurité"
des élections prévues auparavant pour
dimanche. "Nous exigeons désormais
le départ de Michel Martelly et (du
Premier ministre) Evans Paul et la formation d'un gouvernement de transition
avant le 7 février pour faire aboutir le
processus électoral en cours", a affirmé
Assad Volcy, un responsable politique
de l'opposition. Vendredi, à moins de 48
heures de l'ouverture des bureaux de
vote, le président du conseil électoral
provisoire (CEP) a annoncé le report du
D
LES
Les Américains installent
une base militaire
es forces américaines aménagent
une base aérienne militaire dans le
nord-est de la Syrie qui abrite notamment des dizaines de conseillers dans
le cadre de "la lutte" contre le groupe
terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech), ont affirmé samedi des
sources militaire et sécuritaire syriennes, dénonçant "une violation de la
souveraineté" syrienne. Washington a
démenti toute prise de contrôle de base
aérienne en Syrie, tout en affirmant
chercher tous les moyens pour améliorer le soutien logistique aux "forces
engagées" dans le pays.
"Depuis plus de trois mois, les
Américains préparent l'installation
d'une base militaire à Abou Hajar dans
le sud de Rmeilane" dans la province
de Hassaké (nord-est), a indiqué une
source militaire syrienne, citée par
l'agence AFP, précisant que les Unités
de protection du peuple kurde (YPG) et
des dizaines d'experts américains participaient à la mise en oeuvre du projet.
"Ce n'est pas la première fois que les
Américains violent la souveraineté
syrienne", a-t-elle dénoncé. Selon cette
même source, la base n'accueille pour
l'instant aucun avion de guerre mobilisable dans les opérations militaires en
Syrie.
Une information confirmée par
l'Observatoire syrien des droits de
l'Homme (OSDH). Selon lui, l'aéroport
n'a pas encore été utilisé par la coalition internationale conduite par
L
LIGNES
IL Y A URGENCE
- Valls maintient l'état
d'urgence en France
jusqu'à ce que Daech
soit éradiqué
- curieux
- quoi?
- au Liban, après les
attentats de Beyrouth,
il n'y a jamais eu
d'état d'urgence
second tour de la présidentielle et des
législatives partielles initialement prévues dimanche. Le président du CEP a
justifié ce report par "des raisons évidentes de sécurité". Au premier tour du
scrutin présidentiel le 25 octobre, le
candidat du pouvoir, Jovenel Moïse,
avait recueilli 32,76% des voix, contre
25,29% pour Jude Célestin, qui a qualifié ces scores de "farce ridicule". Après
un premier report des scrutins en raison
des contestations de l'opposition, cette
nouvelle annulation plonge Haïti dans
l'incertitude. Les manifestants de l'opposition se disent confiants quant à la
rapide formation d'un gouvernement
intérimaire.
Con flit armé en Syrie
producteur de pétrole à la population
très pauvre, connaît une actualité particulièrement agitée avec les attaques
dans le bassin du lac Tchad des éléments du groupe terroriste nigérian
Boko Haram. L'Etat d'urgence a été
décrété dans cette région par les autorités de N'Djamena.
Le pays est engagé militairement dans
une coalition régionale (Nigeria,
Cameroun, Niger, Tchad) contre Boko
Haram, qui a chassé des éléments des
localités qu'ils tenaient dans le nord-est
du Nigeria, mais qui n'arrive pas à
empêcher les attentats-suicides dont
sont avant tout victimes les civils.
ENTRE
l'eurodéputée écologiste française Karima Delli, appelant le
gouvernement socialiste de
Manuel Valls "à prendre toutes
les mesures qu'il faut pour
régulariser cette situation".
Environ 4.000 migrants, venus
majoritairement d'Afrique de
l'Est, du Moyen-Orient et
d'Afghanistan, vivent dans la
"Jungle" de Calais, considérée
comme le plus grand bidonville
de France, dans l'espoir de
gagner le Royaume-Uni, qu'ils
voient comme "un eldorado". Le
11 janvier, un centre d'accueil
composé de 125 conteneurs
Quotidien national d’information
Haïti
INTEMPÉRIES AUX USA
L
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
- comment font-ils?
- c'est tout simple...
depuis, ils arrêtent les
terroristes avant
qu'ils agissent
- ils doivent être très
bien renseignés
- moins qu'en France
- ...!?
13
Washington pour mener des frappes en
Syrie. "L'aéroport de Rmeilane est
quasi-prêt, sa piste d'atterrissage a été
élargie dans les semaines passées", a
ajouté toutefois l'OSDH, précisant que
ce dernier peut ainsi abriter les conseillers américains entrés il y a deux mois
dans le pays.
Des soldats des forces spéciales américaines sont arrivés en novembre dans
des régions syriennes frontalières avec
la Turquie pour "entraîner et assister
les combattants kurdes luttant contre
l'EI, le premier déploiement officiel du
genre dans le pays en guerre.
"Les forces spéciales et les conseillers
américains utilisent l'aéroport de
Rmeilane comme un siège depuis
lequel les hélicoptères rejoignent les
zones de combats, a révélé une
source sécuritaire, citée par la même
agence.
Le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), (une coalition
militaire arabo-kurde soutenue par les
Etats-Unis), Talal Selo, a démenti à la
transformation de l'aéroport de
Rmeilane en une base américaine.
"C'est toujours un aéroport (utilisé pour
les produits) agricoles", a-t-il dit.
"Les forces armées américaines n'ont
pris aucune base aérienne en Syrie", a
indiqué pour sa part le porte-parole du
commandement militaire américain au
Moyen-Orient (Centcom), le colonel Pat
Ryder.
Economie
Lundi 25 janvier 2016
Forum-Davos Forum de Davos
Bouchouareb souligne les défis
industriels de l’Algérie
Le ministre de l’Industrie et des
Mines, Abdesselam
Bouchouareb, a souligné, au
Forum économique mondial de
Davos (Suisse), les défis de
l’Algérie pour renouer avec
l’activité industrielle, et lui
permettre d’absorber la
réduction du rythme
d’extraction des hydrocarbures
et d’entrer dans les transitions
technologiques et
énergétiques.
ors de sa participation à un panel
de ce Forum, qui a été consacré
aux voies, et moyens de bâtir des
économies arabes plus résilientes, le
L
ministre a aussi énuméré les objectifs
des pouvoirs publics, « Il s’agit de parvenir à un taux de croissance de l’industrie manufacturière à deux chiffres, seul
moyen de redonner à l’industrie son rôle
moteur dans le développement économique du pays, et de porter les exporta-
tions du pays hors hydrocarbures à un
niveau significatif à l’horizon 2020 ». Il a
également cité la mise en œuvre de
leviers pour l’avenir axés sur la maîtrise
du développement technologique, l’établissement, et la promotion d’un système
national d’innovation et de qualité natio-
nale. « C’est l’expérience de l’Algérie qui
nous l’apprend “, a-t-il soutenu. M.
Bouchouareb a également pris part à
d’autres panels consacrés essentiellement au prochain défi de l’Afrique, à la
stabilisation du Moyen-Orient, et à l’économie numérique. En marge de la tenue
de ce Forum mondial, le ministre a eu
une série d’entretiens avec des P-dg de
groupes industriels ainsi qu’avec des responsables exécutifs de ce Forum, où il a
été question d’approfondir la coopération
entre l’Algérie, et cette organisation internationale. A rappeler que la 46ème
réunion annuelle du Forum économique
mondial de Davos (WEF), tenue du 20 au
23 janvier en cours dans la station de
sports d’hiver de Davos (canton des
Grisons, Suisse), a accueilli plus de
2.500 participants en provenance de 140
pays, dont des Chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des ministres, chefs
d’entreprise, économistes, organisations
internationales, et ONG.
Importations de médicaments
Baisse de près de 22% en 2015
es importations des produits pharmaceutiques ont reculé à 1,96 milliard de dollars (md usd) en 2015 contre
2,52 mds usd en 2014, soit une baisse
de 21,98%, a –t-on apprit auprès des
Douanes. Quant aux quantités importées, elles ont également connu une
baisse mais à un moindre rythme en
s’établissant à 26.914,5 tonnes (t) contre
31.785,2 t, soit un recul de 15,32%, précise le Centre national de l’informatique,
et des statistiques des douanes (Cnis).
La baisse en valeur des importations,
constatée depuis le début de l’année, a
concerné l’ensemble de la composante
des produits pharmaceutiques, tandis
que le recul des quantités importées a
touché seulement les médicaments à
L
usage humain, contrairement à celles
des produits destinés à la médecine
vétérinaire, et des produits parapharmaceutiques, qui ont affiché des hausses.
La facture des médicaments à usage
humain (95% de la facture globale des
importations des produits pharmaceutiques) s’est chiffrée à près de 1,87 md
usd en 2015 contre 2,41 mds usd en
2014 (-22,53%). Les quantités importées sont passées à 24.560,65 t contre
29.808,67 t (-17,61%). Aussi,les importations des produits parapharmaceutiques se sont établies à 68,64 millions
usd (1.673,4 t) contre 72,52 millions usd
(1.406,93 t), soit une baisse de 5,35%
en valeur et une hausse de 18,94% en
quantité. Quant aux médicaments à
usage vétérinaire, leurs importations ont
atteint 29,47 millions usd (680,45 t)
contre 36 millions usd (569,58 t), soit un
recul de 18,14% en montant, et une
hausse de 19,47% en quantité. La baisse en valeur des importations des médicaments s’explique essentiellement par
une meilleure négociation des prix
auprès des laboratoires étrangers.
Cette nouvelle méthodologie a permis
d’obtenir une baisse d’au moins 10%
par rapport aux marchés européens,
avait précisé le même responsable. A
rappeler aussi que dans le cadre de la
rationalisation des importations des
médicaments, un arrêté ministériel a
fixé, en décembre dernier, la liste des
produits pharmaceutiques à usage
humain, et matériels médicaux fabriqués
en Algérie qui sont interdits à l’importation. Il s’agit de 357 médicaments composés de comprimés, crèmes et pommades dermiques, solutions injectables,
suppositoires, pommades ophtalmiques
et de sirop.S’ajoute également une liste
de onze (11) matériels médicaux fabriqués localement, et qui sont aussi interdits à l’importation, telles les seringues,
compresses, et bandes de gaz, et la
bicarbonate de soude pour dialyse.
Dans ce cadre, cet arrêté ministériel
note avoir pris toutes les mesures
nécessaires, en vue de la satisfaction
des besoins du marché national en produits pharmaceutiques figurant sur la
liste des produits interdits à l’importation.
Technologies industrielles
Le Centre de recherche présente ses innovations à Alger
es travaux de recherche et
d’innovation effectués par
le Centre de recherche en technologies industrielles (CRTI)
notamment dans l’industrie et
les mines mais aussi dans l’aéronautique, ont été présentés,
hier, à Alger à l’occasion des
portes
ouvertes
sur
la
recherche appliquée. Cette
manifestation scientifique de
trois jours, et qui a pour thème
la création de canaux assurant
aux opérateurs économiques la
possibilité de tirer profit des
innovations mise au point en
Algérie a réuni des scientifiques, et des opérateurs économiques venus s’enquérir des
nouvelles
réalisations
du
centre. L’événement a été
inauguré par le ministre de
l’Enseignement supérieur et de
la recherche scientifique, M.
Tahar Hadjar, en présence du
ministre du Commerce, Bakhti
Belaïb et du Directeur général
de
la
Sûreté
nationale,
Abdelghani Hamel. Lors de
son allocution, M. Hadjar a
insisté sur l’importance de la
D
recherche scientifique pour le
développement du secteur économique.”Dans les pays développés les 2/3 des chercheurs
activent dans les secteurs économiques, et sociaux alors
qu’en Algérie 95% des chercheurs activent
dans des
centres relevant du secteur de
l’enseignement supérieur”, a
indiqué le ministre. “Un état de
fait qu’il faut absolument changer à travers la mise en place
de passerelles entre les deux
secteurs (université et secteur
économique)”, a-t-il assuré
précisant que la loi portant
orientation de la recherche
scientifique, adopté récemment, a justement pour objectif
d’opérer ce changement.
Cette loi consacre le concept du
“doctorat en entreprise”, et qui
donne, entre autres, la possibilité de créer des structures
communes aux universités, et
au secteur économique. Lors
de son intervention, le directeur
du CRTI, M. Mostepha Yahi
s’est particulièrement attardé
sur la plus récente des réalisa-
tions du centre, le drone algérien AMEL2-700, le premier
prototype à avoir réussi à décoller en novembre dernier, la version AMEL1 testée en 2013
n’ayant pas réussi à prendre
son envol. “AMEL2-700 constitue plus une plate-forme d’étude qu’un produit (à) Cette
plate-forme va stimuler, et
encourager ce domaine dans le
milieu universitaire et dans la
formation professionnelle. C’est
donc le début d’une expérience
que souhaite mener le CRTI
avec le soutien fort de la
Direction générale de la
recherche scientifique, et du
développement technologique
“, a-t-il annocé. Il a exprimé, par
ailleurs, sa pleine disposition à
mettre les innovations
du
centre au profit des entreprises
algériennes avec pour finalité
de faire de l’économie nationale “une économie compétitive”.
Parmi les nouvelles créations
du CRTI, et qui touchent directement au secteur
économique, une grue dite “à montage automatisée “, actuellement
15
à l’état de prototype, mais dont
la version finale, d’une hauteur
de 18 mètres, pourrait soulever
des charges dont le poids peut
atteindre 1,8 tonne. D’autre
part, un véhicule 4X4 miniature
télécommandé destiné à explorer des zones trop dangereuses pour l’Homme a été
également présenté. Ce véhicule susceptible d’être doté de
caméras, et d’un bras articulé
peut être utilisé par l’industrie
minière, par exemple. Il y a lieu
de signaler que la manifestation
organisée par le CRTI est
ouverte au grand public mais
prévoit également des formations accélérées gratuites au
profit des personnels d’entreprises publiques et privées et
des universitaires. Un projet de
recherche pour améliorer la
qualité du minerai de Gara
Djebilet. Des ingénieurs de
l’unité de recherches appliquées en sidérurgie, et en
métallurgies (URASM), une
filiale du CRTI à Annaba, travaillent actuellement sur la
séparation des molécules de
phosphore et de fer du gisement de fer Gara Djebilet
(Tindouf), l’objectif final étant
d’obtenir du fer et de l’acier de
meilleure qualité. “La qualité du
fer, et de l’acier est meilleure
lorsque l’on parvient à séparer
les molécules de phosphore du
fer, et les chercheurs de
l’URASM font des travaux dans
ce sens”, a déclaré à l’APS M.
Ramzi Boulkroune, ingénieur
de soutien à la recherche au
niveau de cette unité. “Durant
les années 1990, des laboratoires étrangers ont essayé de
trouver un moyen efficace pour
obtenir du fer de bonne qualité,
à travers le même procédé,
mais ils ont échoué. Nous pensons que nous avons, aujourd’hui, de meilleures chances
de réussir “,a expliqué M.
Boulkroune. Le CRTI, exCentre de recherche scientifique, et technique de soudage,
et de contrôle, emploie 700 personnes dont 300 chercheurs,
permanents. Des unités relevant du CRTI existent à
Annaba, Tipaza et Sétif.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Lundi 25 janvier 2016
17e journée de la Ligue 1 Mobilis:
Six matchs nuls et statu quo
en haut de tableau
Par Ahmed Amine B.
a 17e journée de la Ligue 1
Mobilis de football a été caractérisée&e par pas moins de six
matchs nuls dont les deux chocs de la
journée (JSK-CAB (1-1) et ESS - USMA
(1-1) alors qu'au classement l'USMA
garde sa première place suivie du CRB
à la deuxième place.
Ainsi le derby entre le champion
d'Algérie en titre, l'ESS et le leader
actuel, l'USMA s'est soldé sur un résultat
de parité d'un but partout. Ce qui
arrange bien els deux formations. C'est
pourtant l'USMA qui a ouvert la marque
dès la 25e minute du jeu par Chafaia
avant qu'Aroussi n'égalise juste avant la
mi-temps (42'). En seconde période les
deux équipes se sont tenues en respect
pour terminer la partie sans vainqueur ni
vaincu.
L'autre choc de la journée opposant les
deux formations kabyles, la JSK au
MMOB s'est également soldé sur le
même score de parité (1-1). Diawara
ouvre la marque à cinq minute de la première mi-temps avant que les Béjaouis
ne reviennent dans le match en seconde
période pour égaliser par N'Doy (70').
De leurs côtés, le MC Alger et l'USM El
Harrach ont été les deux seules formations à sortir vainqueurs de la journée.
Au stade Bloghine, le MC Alger se
contente d'un seul but signé Abid (32')
face au RC Relizanbe, où rien ne va
plus, pour arracher les trois points de la
victoire et rester sur le podium.
A Mohammadia, et malgré leur problème
financier, les joueurs du coach Boualem
Charef ont nettement battu l'USM Blida,
en perte de vitesse (2-0) grâce aux buts
de Bouguèche (10'), sur penalty et
Meziane (36') pour rester également
collé à la troisième place en compagnie
du MOB et du MCA.
Le DRB Tadjenanet a eu beaucoup de
difficulté en recevant la JS Saoura
contre qui, il s'est contenté d'un nul
L
vierge. C'est sur ce même score que
s'est soldée cette " explications entre
Algérois ", le RC Arbaâ et le CR
Bélouzdad. Le président du MC Oran,
Ahmed Belhadj, a dit soutenir son entraîneur Fouad Bouali après la nouvelle
contre-performance à domicile de son
équipe qui a été accrochée par le CS
Constantine (1-1), vendredi.
Belhadj, qui s'exprimait devant la presse
à l'issue de la partie, a renouvelé sa
confiance à Bouali, déplorant la ''pression'' exercée par ''une frange des supporters" sur l'équipe, d'où les derniers
résultats négatifs des ''Hamraoua'' à
domicile, selon ses dires.
Après avoir réussi son baptême du feu
avec le MCO en s'imposant sur le terrain
du RC Relizane, dans le cadre de la 14e
journée du championnat, Bouali qui
venait de succéder au Français JeanMichel Cavalli, a essuyé, une semaine
après, son premier revers au stade
Ahmed-Zabana, jardin fêtiche des
Oranais, devant le MO Béjaïa en 32es
de finale de la Coupe d'Algérie (1-2).
Enfin, l'ASM Oran qui se trouve avant
dernier, a tenu en respect une équipe du
NAHD qui a eu beaucoup de difficulté à
gérer son match qu'elle termine sur le
score de parité (1-1).
D'ailleurs Djamaoui avait ouvert la marque pour les visiteurs à la 83e minute du
jeu avant que Choubani n'égalise dans
le temps additionnel (90'+2).
A.A.B.
Résultats complets :
Vendredi :
DRB Tadjenanet - JS Saoura
MC Oran - CS Constantine
Samedi :
RC Arbaâ - CR Belouizdad
USM Harrach - USM Blida
NA Hussein Dey - ASM Oran
0-0
1-1
0-0
2-0
1-1
JS Kabylie - MO Béjaia
ES Sétif - USM Alger
MC Alger - RC Relizane
1-1
1-1
1-0
Classement :
1). USM Alger
2). CR Belouizdad
3). MO Béjaïa
--). MC Alger
--). USM El-Harrach
6). DRB Tadjenanet
7 ). ES Sétif
8). MC Oran
--). JS Kabylie
10). JS Saoura
--). NA Hussein-Dey
12). USM Blida
13). CS Constantine
14). RC Relizane
15). ASM Oran
16). RC Arbaâ
Pts
38
30
27
27
27
26
23
22
22
21
21
20
17
15
14
9
J
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17.
CAN-2016 de handball (3e Journée) :
)
22
7(2
oc
ar
M
au
ce
fa
e
m
ir
nf
co
ie
ér
lg
L'A
De l'envoyé spécial de l'APS au Caire
a sélection algérienne de handball
(messieurs) est sortie vainqueur du
derby maghrébin l'opposant à son
homologue marocaine (27-22, mi-temps
: 15-10), en match comptant pour la 3e
journée de la CAN-2016, disputé samedi
au Caire, et décroche ainsi une
deuxième victoire consécutive, importante dans la course à la deuxième place
du groupe A.
Pour leur troisième sortie africaine, les
coéquipiers de l'excellent Ayoub Abdi (7
buts) ont débuté le match tambour battant, assommant d'entrée de jeu leurs
adversaires du jour en prenant rapidement l'avantage au score (5-1) après 5
minutes de jeu.
Solides en défense et appliqués en attaque, les Verts ont continué à creuser
l'écart au tableau d'affichage pour prendre 7 buts d'avance (12-5) à la 20
minute, mais une baisse de régime
durant les 10 dernières minutes de la 1re
mi-temps a permis aux Marocains de
revenir à 5 buts (15 à 10).
Au retour des vestiaires, les Algériens
privés de Messaoud Berkous blessé à la
cheville dés l'entame de la deuxième
L
période, ont vu les Marocains revenir
progressivement au score (20-17, à la
45' minutes) profitant de leur supériorité
numérique suite à plusieurs exclusions
pour deux minutes dans le camp algérien.
Dos au mur, les Algériens retombent
dans leurs mauvaises habitudes et commencent à vendanger en attaque, et
c'est le gardien de but Abdellah
Benmeni, gravement blessé au genou
lors d'un arrêt spectaculaire sur une
contre attaque marocaine, qui parvient à
conserver les trois buts d'écarts (22-19).
" D'après ce que j'ai vu sur le terrain ç'est
peut être grave pour notre gardien. Il a
reçu un mauvais coup au genou et je
pense qu'il serait out pour la suite de la
compétition ", a déclaré le coach national à la fin du match.
A l'issue de la rencontre, le gardien
Benmeni a été transporté à l'hôpital pour
faire une IRM qui dévoilera la gravité de
sa blessure.
Le relâchement des joueurs algériens
lors des dernières minutes de la partie, a
poussé le coach Bouchekriou à incorporer les joueurs d'expérience sur le terrain
avec notamment un bon passage de
Hamoud auteur de deux buts dans les
ultimes minutes et l'inévitable Abdi, qui
ont permis à l'Algérie de conclure le
match sur le score 27 à 22.
A la faveur de ce deuxième succès
consécutif, l'Algérie qui rejoint le Maroc à
la 2e place du groupe A, est bien parti
pour conserver cette position à condition
de remporter ses deux prochains
matchs.
Après la journée de repos prévue dimanche, le sept algérien sera opposé au
Cameroun pour le compte de la 4e journée de compétition ce lundi.
Le point du groupe A
Samedi :
Nigeria - Gabon
31-30
Algérie - Maroc
27-22
Egypte - Cameroun
30-20
Classement
1. Egypte
2 . Algérie
-. Maroc
4. Cameroun
-. Nigeria
6. Gabon
Pts
6
4
4
2
2
0
J
3
3
3
3
3
3
Diff.
+28
+12
+3
-4
- 21
- 18
Programme de la 4e journée:
Aujourd'hui :
16
12h00 : Cameroun - Algérie (salle principale)
17h00 : Maroc - Nigeria (salle annexe)
18h00 : Egypte - Gabon (salle principale)
Le point du groupe B
Samedi :
Tunisie - Kenya
53-15
Angola - Congo
28-26
Libye - RD Congo
19-20
Classement
1. Angola
2. Tunisie
3. RD Congo
4. Congo
5. Libye
6. Kenya
Pts
6
6
4
2
0
0
J
3
3
2
3
2
3
Diff.
+ 43
+ 65
-13
+12
- 28
- 79
Programme de la 4e journée:
Aujourd'hui :
14h00 : Angola - RD Congo (salle principale)
15h00 : Kenya - Libye (salle annexe)
16h00 : Congo - Tunisie (salle principale)
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Sports
Quotidien national d’information
Blessure:
Le gardien de but Benmenni
out pour le reste
de la compétition
e gardien de but de la
sélection algérienne de
handball, Abdellah
Benmenni, victime d'une
blessure au genou lors du
match Algérie ûMaroc (27-22)
disputé samedi au Caire,
pour le compte de la 3e journée de la CAN-2016, est forfait pour le reste de la compétition, a confirmé à l'APS le
chef de la délégation algérienne, Amrane Stambouli.
"Benmenni a passé des
radios juste après le match
qui ont montré qu'il n'y avait
pas de fracture au niveau de
son genou. Il est actuellement traité par le médecin de
la délégation avant de passer
une IRM demain qui dévoilera la gravité de sa bléssure", a déclaré Amrane
Stambouli à l'APS.
Le gardien de but titulaire des
" Verts " depuis le début de la
CAN-2016, s'est malheureusement gravement blessé au
genou lors d'une collision
avec un jour marocain après
arrêt spectaculaire sur une
contre attaque.
Le portier du GS Pétrolier (29
ans) qui prend part à sa première coupe d'Afrique avec
L
l'Algérie a été transporté d'urgence à l'hôpital dès la fin du
match face au Maroc afin de
recevoir les premiers soins
d'usage et passer des radios
sur son genou. L'entraineur
de la sélection algérienne,
Salah Bouchekriou, a regretté
cette nouvelle blessure dans
son effectif déjà décimé par
plusieurs forfaits à l'image de
Hichem Boukabaache et
Ryad Chahbour forfaits avant
même le début de la compétition. " D'après ce que j'ai vu
sur le terrain ça avait l'air
d'être grave, il a reçu un
mauvais coup au genou et
j'espère qu'il pourra se rétablir rapidement", a déclaré le
coach algérien, soulignant
qu'"avec le forfait de
Benmenni ce soir, c'est un
troisième joueur majeur qui
quitte l'aventure ". "C'est
dommage de perdre notre
gardien de but titulaire depuis
le début de la CAN, mais
nous avons un troisième gardien à savoir Adel Bousmal
qui va intégrer le groupe dès
le prochain match ", a ajouté
Bouchekriou.
Championnat national "Excellence":
Les lutteurs du CREPESM
de Ben Aknoun se distinguent
es lutteurs du Centre de regroupement et de préparation des équipes
sportives militaires (CREPESM) de Ben
Aknoun se sont distingués aux épreuves
du championnat national "Excellence"
seniors de lutte, disputées samedi à la
salle Mokhtar Aribi d'El-Biar (Alger).
Les athlètes du CREPESM de Ben
Aknoun ont décroché au total neuf
médailles d'or (5 en lutte gréco-romaine
et 4 en lutte libre), suivis des lutteurs de
la ligue d'Alger avec six médailles d'or ( 3
en lutte libre et 3 en gérco-romaine).
Les lutteurs du Centre de regroupement
L
et de préparation des équipes sportives
militaires (CREPESM) de Ben Aknoun,
ont confirmé une nouvelle fois leur suprématie en lutte gréco-romaine, style de
référence pour les athlètes de l'école militaire. En lutte libre, sept des huit titres mis
en jeu ont été partagés entre la ligue
d'Alger (3 or) et le CREPESM de Ben
Aknoun (4 or). Les clubs du CS
Bourouba, ARBEE (Alger centre) et l'AS
Sûreté Nationale (ASSN), ont été les formations les plus en vue de ce championnat.
Le championnat d'Algérie "
Excellence ", première compétition du
calendrier fédéral 2015-2016, a été marqué par l'absence des athlètes de la
sélection algérienne qui se trouve en
stage de préparation à Téhéran (Iran).
Cette compétition a vu la participation
des lutteurs ayant pris les quatre premières places du championnat national
"Honneur" seniors de lutte, disputé les 8
et 9 janvier à la Coupole du Complexe
Mohamed Boudiaf d'Alger.
Soixante-quatre (64) athlètes issus de dix
ligues de wilaya ont pris part au championnat national "Excellence" seniors de
lutte (gréco-romaine et libre).
Championnat d'Algérie de tennis de table:
Les clubs de Larbaâ (Blida) dames
et messieurs se distinguent
es clubs de Larbaâ
(Blida) dames et messieurs se sont distingués aux
épreuves du 2ème tour de la
première phase du championnat d'Algérie par équipes
de tennis de table, disputées
vendredi et samedi au palais
des sports Hamou-Boutlélis
d'Oran.
Les deux formations de l'ASF
Larbaâ dames et RC Larbaâ
messieurs ont réalisé des
matchs pleins en dominant
leurs adversaires.
A l'issue de ce 2ème tour, les
quatre premiers au classement de la division une
L
dames et messieurs ont arraché leur billet pour le second
tour du play-off, pour le titre
de champion d'Algérie, qui
aura lieu au mois de mai. Le
lieu reste à déterminer par la
Fédération algérienne de tennis de table (FATT).
Il s'agit de lÆASF Arbaâ,
lÆAC Boudouaou, le NRW
Alger et lÆASR Khroub en
dames et du RC Arbaâ,
lÆASJI Oran, lÆAJS Khroub
et lÆASR Khroub en messieurs,
Les quatre autres clubs du
bas du tableau, en dames et
messieurs, disputeront un
tournoi pour le maintien.
En division deux, à l'issue de
sept matchs, l'AC
Boudouaou, la JSTT Ain
Tédeles, lÆIC Réghaïa et
lÆIRB Baraki (dames) et
lÆUSMM Hadjout, le CSA
Tighennif, lÆASKM Oran et
le Wifak Khemis Miliana
(hommes) ont composté leur
billet pour la grande finale
d'accession en D1.
LÆéquipe qui sera classée
première accède en division
une et lÆéquipe classée
2ème disputera un match
barrage contre lÆéquipe
classée 7ème de la division
17
une.
Les clubs restants forment un
tournoi pour le maintien où le
dernier au classement sera
relégué en division nationale
trois.
Ce 2ème tournoi national
dirigé par deux juges-arbitres
et 16 assistants, a été marqué par un total fair-play, un
niveau technique appréciable
chez les messieurs et moyen
chez les dames et une prestation de haut niveau dans
quelques rencontres, selon
les spécialistes présents à
Oran.
Lundi 25 janvier 2016
GRAND-PRIX DE LA
HAVANE DE JUDO:
L'Algérien
Houd Zourdani
(-66 kg) éliminé
au 3e tour
Le judoka algérien Houd
Zourdani (-66 kg) a été éliminé au 3e
tour du tournoi international "GrandPrix de la Havane" organisé du 22
au 24 janvier dans la capitale
cubaine, après à sa défaite devant le
Géorgien Vazha Margvelashvili, le
futur champion de la Poule "B".
Dispensé du premier tour, Zourdani a
remporté son premier match contre
le Belge Kenneth Van Gansbeke
avant de s'incliner au 3e tour contre
le Géorgien.
Zourdani a reçu une seconde chance
au repêchage, mais il a perdu contre
le Brésilien Charles Chibana.
Les trois autres judokas algériens
engagés dans ce tournoi international: Djeddi Oussama (-73 kg),
Abderrahmane Benamadi (-90 kg) et
Mohamed Amine Tayeb (+100 kg)
feront bientôt leur entrée en lice.
Dispensé du premier tour,
Abderrahmane Benamadi affrontera
le vainqueur du combat, entre le
Marocain Imad Abdellaoui et
l'Espagnol David Ruiz Zajac.
De son côté, Djeddi Oussama
affronte le Péruvien Alonso Wong,
tandis que Mohamed Amine Tayeb
(+100 kg) sera opposé à l'Uzbek
Elyor Masharipov.
Initialement, la Fédération algérienne
de judo (FAJ) devait engager 9 athlètes dans ce tournoi (5 messieurs et 4
dames) avant de limiter sa participation à seulement quatre éléments.
Au total, 388 athlètes (233 messieurs
et 155 dames), de 66 pays participeront à ce tournoi international, considéré comme la première compétition
officielle en 2016 pour Zourdani,
Benamadi et Tayeb.
Ces trois athlètes ont été dispensés,
en effet, du tournoi national "Top16",
disputé le 2 janvier à la salle Harcha
Hacène, puis de l'Open Africain (1416 janvier à Tunis) pour se consacrer
entièrement à leur stage de préparation (4 au 16 janvier) en
Ouzbékistan.
Outre la récolte de points pour
accroître leurs chances de se qualifier aux Jeux Olympiques de 2016 à
Rio, ces trois athlètes vont profiter
du Grand-Prix de la Havane pour
évaluer leur niveau et préparer, par
la même occasion, les prochains
championnats d'Afrique, prévus en
Tunisie.
CHAMPIONNAT D'ALGÉRIE
DE VOLLEY :
Résultats complets
de la 3e journée
Groupe E :
MB Béjaïa - GS Pétroliers
2-3
EF Aïn Azel - PO Chlef
3-0
O. El Kseur - Etoile Sétif
1-3
NRBB Arreridj - O.MK El Milia
3-1
Classement
1. GS Pétroliers
2. Etoile Sétif
3. NRBB Arréridj
4 . MB Béjaïa
5 . EF Aïn Azel
--. OMK El-Milia
7. PO Chlef
8. O. El Kseur
Pts
8
8
7
6
3
3
1
0
J
3
3
3
3
3
3
3
3.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Culture
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
“Cheval, des hommes et des traditions”
Nouvelle exposition
du photographe Nadjib Rahmani
Une exposition de
photographie d’art intitulée
“Cheval, des hommes et
des traditions”, dédiée à la
fantasia, à l’élevage de
chevaux et à l’artisanat
qui gravite autour de cet
art traditionnel équestre
du Maghreb, a été
inaugurée samedi à Alger
par le photographe Nadjib
Rahmani.
rganisée dans le hall
de l’hôtel Sofitel à
Alger, cette exposition
se veut une suite du travail de
O
l’artiste sur la fantasia exposé
en février 2013, et qui s’intéressait à la beauté des cavaliers et
des chevaux barbes, toutes
prises dans la wilaya de
Relizane à l’occasion du festival
national de la fantasia. Par ces
nouvelles œuvres, l’objectif de
Nadjib Rahmani s’est focalisé
sur l’ambiance régnant dans les
campements installés aux
abords espaces, où devait se
dérouler la fantasia, invitant
ainsi le visiteur à plonger dans
cet univers si peu connu. Les
photographies
de
Nadjib
Rahmani restituent également
une grande harmonie et un
parfait équilibre entre les cavaliers et leurs montures, en plus
de faire découvrir cette grande
fête populaire, répandue dans
les hauts plateaux, axée sur le
cheval, et consistant en une
compétition équestre entre les
éleveurs et cavaliers, rivalisant
de costumes, et d’ornements en
cuir. Ce travail est motivé par
une volonté “d’assurer la pérennité” de cet art ancestral et
d’appeler l’attention du visiteur
sur l’avenir de l’élevage du
cheval barbe -une race locale
de chevaux- et des risques de
sa disparition ainsi que des
métiers qui y sont liés, explique
Nadjib Rahmani. Cette exposition est également une invitation à découvrir l’univers de
l’équitation traditionnel, qui se
révèle sous l’objectif du photographe être un art à part entière que les détenteurs sauvegarde avec beaucoup de fierté.
Dans la présentation de ses
oeuvres, l’artiste a choisi de
dévoiler des photographies en
noir, et blanc, afin de “focaliser
l’œil du visiteur sur les émotions, d’aller à l’essentiel pour
éviter que le regard ne se disperse dans les lumières, couleurs, et contrastes, a-t-il expliqué. Composée d’une cinquantaine de clichés, l’exposition se
poursuit jusqu’à fin mars.
Critique
Le redécollage du cinéma algérien
est tributaire de la formation
e “redécollage”du cinéma
en Algérie
nécessite la
réunion de plusieurs conditions
dont la relance des petits
métiers liés au 7ème art et de
la formation, a estimé, hier à El
Khroub (Constantine), le critique de cinéma Ahmed
Bedjaoui.
“Il ne suffit pas simplement
d’encourager la production
cinématographique, mais il faut
surtout veiller à relancer toute la
chaîne des petits métiers autour
du 7ème art, à commencer par
la formation, la mise en place
de circuits de distribution
L
fiables, et l’ouverture de salles
de cinéma répondant aux
normes”, a précisé M. Bedjaoui
au cours d’un débat ayant suivi
la projection du film “Zerda, ou
les chants de l’oubli” d’Assia
Djebbar, choisis pour la reprise
des activités du Ciné-club d’El
Khroub L’animateur de la
défunte émission Télé-cinéclub
de la télévision nationale a
ajouté au cours de ce débat qui
a réuni de nombreux cinéphiles
et artistes au centre culturel
M’hamed Yazid, que “même si
la volonté politique pour la
relance du cinéma existe”, il
faudra gérer, a-t-il souligné “un
lourd passif” caractérisé par de
“mauvaises décisions” ayant
contribué au “déclin” du cinéma
en Algérie. Il a aussi affirmé
que la “monopolisation des
salles de cinéma, leur nationalisation, puis leurs mise sous
tutelle des communes, ajoutées
à l’absence des laboratoires de
production, ont ruiné le 7ème
art en Algérie”.
Abordant “l’impact de l’image durant la guerre de libération
nationale, M. Bedjaoui a affirmé que les architectes de la
Révolution
algérienne,
conscients de l’importance de
l’image, ont tout orchestré pour
transmettre à l’opinion internationale ce qui se passait réellement en Algérie, et ont pu battre
en brèche les allégations françaises”.
Organisée par l’Office sport,
culture loisirs et tourisme
(OSCULT), la réouverture du
Ciné-club d’El Khroub a offert
l’occasion de rendre hommage
à Brahim Bourdjiba, présenté
comme “la mémoire audiovisuelle” d’El Khroub ayant à son
actif plusieurs courts-métrages
retraçant des étapes de la vie
dans
cette commune. M.
Abdeslam Benaliouche, artisan
et collectionneur d’appareils de
la production cinématographique, a également été honoré.Espace de discussions et
d’échanges, le Ciné-club a pour
objectif de “faire découvrir au
public les grands classiques du
cinéma, de réunir les cinéphiles, et de débattre des films
projetés”, a indiqué la directrice
de l’OSCULT, Soraya Zbiri,
avant de faire savoir qu’un film
sera mensuellement projeté
dans le cadre du Ciné-club d’El
Khroub.
Concert
Le chanteur Amine Haouki anime un récital
châabi à Alger
e chanteur châabi Amine Haouki a
animé samedi soir à Alger un
concert de musique décliné en trois parties marquées par un répertoire diversifié, rendu dans une ambiance conviviale.Le public peu nombreux de la salle IbnZeydoun de l’Office Riadh El-Feth (Oref)
aura assisté à un concert plein, livré en
une heure de temps par Amine Haouki et
ses sept musiciens virtuoses, qui ont
manié leurs instruments avec une grande maîtrise, réussissant à créer des
atmosphères de fête.Trois parties: andalouse, hawzi et madih, d’une vingtaine de
minutes chacune ont constitué le répertoire de l’artiste au violon électrique et à
la voix présente, faisant ainsi montre de
toute l’étendue de son talent, en présence
du ministre des Finances
Abderrahmane Benkhalfa. Les pièces
“Harq Ed’Dhana” n’çraf dans le mode
“Ghrib”, “Menni Bat” (aroubi) et “Ghazali
Ghazal” Khlas dans le mode “Raml El
Maya”, ont fait la première partie andalouse, alors que la partie Hawzi était composée de “Ya Hasra Aâl’Ezmane”, “Dami
H’wit Loghzal”, et “Laqitouha Fine”. La
troisième partie, réservée au Madih a été
rendue dans la délectation des sens,
L
marquée par les youyous du public, qui a
cédé au relâchement, reprenant les
refrains avec le chanteur, tout en suivant
la cadence des différents mouvements
enchaînés en balançant du buste, et en
tapant des mains : “Allah Allah Wersoul
El Hadi”, “Allah Moulana”, et autres
louanges ont fait la dernière partie que le
chanteur devait clore avec “Bkaw Aâla
Kheir” avant d’être rappelé par l’assistance
pour
entonner
“Al
Qahwa
Wel’Lataye”.Les sonorités denses de la
mandole, des deux banjos, du violon alto,
du qanun et du piano, cadençant sur des
rythmes donnés par les deux percussions
traditionnelles, le tar (tambourin) et la
derbouka, ont hissé le ton de l’orchestration, soutenant le “Cheikh” dans ses
interprétations. Parmi les musiciens qui
ont été ovationnés par le public, Hassane
Belkacem
Benalioua au Qanun et
Benabdellah Nedjar au piano, qui se sont
particulièrement distingué, interprétant
deux “istikhbar” avec dextérité, et une
grande maîtrise
technique. Né à
Mostaganem, Amine Haouki, surnommé
“Es’nay’âï” (homme de métier) s’est intéressé à la musique andalouse dès son
jeune âge, montrant ses capacités d’ins-
trumentiste, alors qu’il jouait de la mandoline au sein de l’Association Nadi El Hillel
Ettakafi de Mostaganem.
En 2002,
il intègre l’Association Ibn Badja, aux
cotés de Fayçal Benkrizi
(Chef
d’Orchestre), où il excelle dans le jeu du
violon et montre de grandes capacités
18
vocales, avant de décider en 2006 d’entamer une carrière solo et produire
depuis, six CD emprunts de variétés du
terroir, dans le genre “Aârrassi” (chansons destinées à l’animation des fêtes),
parmi lesquels “Lâaroussa”, son dernier
opus dont la sortie est imminente.
Salon régional de la sculpture sur verre à Annaba
Le public attiré par des tableaux
en marqueterie de paille
Les tableaux réalisés en marqueterie de paille présentés au salon régional de
la sculpture sur verre organisé à Annaba attirent un nombre important de visiteurs,
a-t-on constaté samedi. Ce salon dont le coup d’envoi a été donné vendredi au
centre de loisirs scientifique du chef lieu de wilaya, est initié par l’office communal
de la culture, et du tourisme avec la collaboration de la direction de la culture. Plus
de 40 tableaux de qualité, reflétant la beauté de la nature et traduisant une imagination artistique féconde sont présentés par Boudjemaâ Abdelkader, artisan spécialisé dans cette technique. Le dessin en paille “exige un haut degré de maîtrise
de cette technique artistique”, a précisé M. Boudjemaâ lors de cette manifestation
culturelle à laquelle prennent part jusqu’au 25 janvier prochain 15 artisans venus
de 6 wilayas de l’Est du pays. D’autres artisans spécialisés en poterie, en habits
traditionnels, et en couture traditionnels prennent part à cette rencontre qui vise,
selon ses organisateurs, à promouvoir les activités artisanales et artistiques.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Magazine
Détente et bien-être
Comment masser
ses pieds ?
COIN
CUISINE
Page animée par Cylia Tassadit
ratiqué le soir, un
massage
des
pieds
effectué
dans les règles possède
l'irremplaçable don de
détendre intensément et
de procurer un bien-être
intense. Il peut également
être prodigué le matin
avec un produit dynamisant, afin d'assurer un
début de journée tonique
et léger. Quelques gestes
sont à retenir pour en retirer toutes les vertus possibles.
Selon vos préférences
et vos possibilités du
moment :
Vous pouvez pratiquer le
massage sur peau sèche
(après avoir lavé vos
pieds), ou utiliser une huile
de massage spécifique,
achetée toute prête ou,
mieux, préparée par vos
soins.
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
SOUFFLÉ AUX
POMMES DE TERRE
P
Pour un massage
du soir :
Privilégiez les huiles
essentielles relaxantes, et
notamment la lavande qui,
en plus de ses propriétés
délassantes, possède des
vertus assainissants.
Pour un massage
du matin :
Ou effectué durant la journée, misez sur les huiles
de menthe poivrée et de
citron, parfaites pour toni-
Ingrédients
1kg de pommes de terre
2dl de lait
20g de beurre
5 oeufs
150g de gruyère râpé
Sel, poivre
fier et alléger les pieds
lourds à la circulation sanguine paresseuse.
Diluez les huiles essentielles à raison de 15 gouttes
pour 30 ml d'huile végétale
de
base
(amande,
sésame...). Versez le
mélange dans un petit flacon en verre possédant un
couvercle.
Après avoir enduit vos
mains d'huile, commencez
par envelopper le pied à
l'aide de larges mouvements doux et circulaires,
qui le réchaufferont et le
prépareront au massage.
Effectuez des mini-massages circulaires à l'aide du
pouce sur les zones-clé : à
la base de chaque orteil,
en restant sur le point
durant une petite minute,
puis au milieu de la plante.
Massez à présent chaque
orteil dans leur intégralité,
les uns après les autres
puis tous ensemble en les
prenant dans votre main ;
redressez-les doucement
vers le haut à plusieurs
reprises.
Effectuez des pressions
délicates sur l'ensemble
de la plante. N'oubliez pas
le dessus du pied : massez-le à l'aide de petits
mouvements circulaires,
des orteils vers la cheville
que vous saisissez entre
les deux mains et massez
doucement.
Terminez par des gestes
caressants sur l'ensemble
du pied
Si votre massage est
effectué le soir, enfilez des
chaussettes confortables
que vous garderez toute la
nuit afin de permettre à
vos pieds de profiter de
tous les bienfaits des
huiles.
Préparation :
Éplucher les pommes de terre, couper-les en
quartiers. Faire cuire les quartiers de pommes de
terre dans une cocotte d'eau bouillante salé
pendant 20 minutes. Écraser les pommes de terre
avec une presse purée. Séparer les blancs
d'oeufs des jaunes. Mettre dans un saladier la
purée de pommes de terre, le lait, le beurre, bien
mélanger, ajouter les jaunes d'oeufs, le fromage
râpé, saler et poivrer, travailler bien l'ensemble.
Monter les blancs d'œufs en neige ferme et les
incorporer délicatement à la préparation. Graisser
le fond d'un moule à soufflé, et y verser l'appareil.
Faire cuire le soufflé au bas du four et laisser
cuire pendant 30 minutes.
BRIOCHE AUX
RAISINS SECS ET
CHOCOLAT NOIR
Un linge propre
Enlever une tache de pâte
à modeler sur du tissu
es vêtements des
enfants sont bien
souvent soumis à de multiples salissures d'origines diverses, qui peuvent
faire s'arracher les cheveux lors de l'étape du
nettoyage.
Certaines
astuces de détachage,
adaptées à toutes les
natures de taches, exis-
L
tent : voici celles qui vous
permettront sans doute
de venir à bout d'une
tache de pâte à modeler.
Étapes de réalisation
S'il y a un excédent de
pâte sur le tissu, commencez par l'ôter à l'aide
d'une petite cuillère ou
d'un bout rond de couteau. Faites attention à
ne pas abîmer les fibres
du tissu.
Si la pâte est difficile à
enlever, passez un glaçon dessus durant quelques minutes afin de la
durcir ; il vous sera
ensuite beaucoup plus
facile de l'enlever en la
raclant.
Afin de faire disparaître la
19
tache grasse qui reste
sur le tissu, déposez dessus un morceau de
buvard ou une feuille de
papier absorbant (style
Sopalin) pliée en deux,
puis passez à plusieurs
reprises un fer à repasser
chauffé à température
moyenne ; l'excédent de
gras sera normalement
absorbé.
S'il subsiste malgré tout
encore des traces de
gras,
tamponnez-les
avec un chiffon imbibé de
détachant pour taches
grasses, tel que de l'eau
écarlate ou de la benzine. Procédez en douceur, afin de ne pas abîmer le tissu.
Terminez en passant le
linge en machine, après
avoir
éventuellement
recouvert la tache d'un
détachant classique ou
l'avoir légèrement frottée
avec du savon de
Marseille et une brosse à
dents douce.
Ingrédients
12cl de lait
100g de beurre ramolli
2 œufs
400g de farine
50g de sucre
1/2 cuillère à café de sel
1 sachet de levure de boulanger
50g de chocolat noir
La farce
60g de beurre
70g de sucre roux
100g de raisins secs
Préparation :
Battre le beurre et le sucre roux à l'aide d'un
batteur électrique jusqu'à ce qu'ils forment un
mélange crémeux. Faire gonfler les raisins secs
dans un bol d'eau, laisser sécher dans un linge.
Délayer la levure dans 2 cuillères à soupe de lait
tiède. Mettre Dans la cuve de la machine à pain,
les oeufs, le beurre, le sucre, la farine tamisée,
faire travailler la machine, ajouter le lait et la
levure, il faut obtenir une pâte souple et lisse,
former-la en boule et mettre-la dans grand terrine
fariné, laisser lever pendant 30 minutes dans un
endroit chaud. Étaler la pâte en un grand rectangle
sur un plan de travail fariné, Étaler le mélange de
beurre-sucre dessus et répartir les raisins secs,
ajouter le chocolat noir coupé en petits morceaux,
rouler sur elle même dans le sens de la longueur
pour former un gros boudin et découper des
tronçons de 3cm d'épaisseur, les disposer côte à
côte sur un moule à manqué beurré, laisser
doubler de volume dans un endroit chaud pendant
1h30 minutes, badigeonner le gâteau d'un
mélange de sucre et de lait. Faire cuire dans un
four préchauffé à 180°C pendant 25 minutes.
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Détente
Lundi 25 janvier 2016
Quotidien national d’information
Sudoku N ° 398
Mots fléchés N° 398
Compléter la grille en utilisant les chiffres de 1 à 9.
Le même chiffre ne doit se retrouver qu'une seule
fois dans chacune des colonnes horizontales,
verticales de même que dans chacune des boîtes de
9 cases tel qu'illustré.
Mots croisés N° 398
Horizontalement
1 - Catégoriques
2 - Spécialiste en miroiterie - Bois de menuiserie
3 - Objets magiques - Petite bourguignonne
4 - Profond estuaire - Le rut les provoque
5 - Début d'ulcère - Frappe un bon coup - Sujet trés vague
6 - Impose - Il vaut bien l'étain - Poème à chanter
7 - Se dirigera - Ile atlantique - Vitesses acquises
8 - Limpidités
9 - Se rebeller comme un âne - Bien capable - Feuilleté
10- Trés importantes
Verticalement
A - Assemblée désordonnée
B - Fonder - Traditions
C - Oiseau de marais - Femelles palmipèdes
D - Pays du Golfe - Temps de règne
E - A moi - Se montre utile
F - Couguards - Manière d'être
G - Textures - Groupe de graines
H - Genre de mésange
I - Point de sortie - Authentique
J - Pouffé - Riches décors
K - Action incidente - Voie de berge
L - Appel urgent - Centaure empoisonnant
SOLUTIONS
Mots croisés N° 397
SOLUTIONS
SOLUTIONS
Mots fléchés N° 397
20
SOLUTIONS
Sudoku N ° 397
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Petit écran
Quotidien national d’information
Aujourd’hui
11h30 Documentaire
12h30 Khousoussiat Min
Aâlem
13h00 Journal Televisé
13h30 Hayati Aâdab
15h00 Long métrage
animé
16h30 Spider-Man
18h00 Journal télévisé
18h35 Malaïbe Aâlem
20h00 Journal Televisé
20h50 Magazine du
festival
22h30 Chants patriotiques
06:25 : TFou
08:25 : Météo
08:30 : Téléshopping
09:20 : Météo
09:25 : Au nom de la
vérité
09:55 : Au nom de la
vérité
10:25 : Petits secrets
entre voisins
10:55 : Petits secrets
entre voisins
11:20 : Petits secrets
entre voisins
11:55 : Petits plats en
équilibre
12:00 : Les douze coups
de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:40 : Petits plats en
équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Les feux de
l'amour
15:10 : Un roman
d'amour
17:00 : L'addition, s'il
vous plaît
18:00 : Bienvenue au
camping
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Météo
20:40 : Là où je t'emmènerai
20:55 : Camping
Paradis
22:45 : New York Unité
Spéciale
23:30 : New York Unité
Spéciale
09:05 : Dans quelle étagère
09:10 : Des jours et des
vies
09:35 : Amour, gloire et
beauté
10:00 : C'est au pro-
gramme
10:55 : Météo outremer
11:00 : Motus
11:30 : Les Z'amours
12:05 : Tout le monde
veut prendre sa place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:48 : Météo 2
13:50 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:10 : L'histoire continue
15:40 : Comment ça va
bien !
16:40 : Comment ça va
bien !
17:20 : Mon food truck à
la clé
18:15 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les
paroles
19:25 : N'oubliez pas les
paroles
19:55 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode
d'emploi
20:46 : Parents mode
d'emploi
20:48 : L'Eurovision,
l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Castle
21:40 : Castle
22:25 : Castle
23:05 : Alcaline, le
concert
12:25 : 12/13 : Journal
national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Un cas pour deux
16:10 : Des chiffres et
des lettres
16:50 : Harry
17:25 : Un livre, un jour
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour
un champion
19:00 : 19/20 : Journal
régional
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal
national
19/20 : Journal national
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 : De Gaulle 19401944, l'homme du destin
22:25 : Bir Hakeim 1942
09:15 :
10:05 :
10:50 :
12:25 :
édition
12:45 :
Homeland
Homeland
La cour de Babel
La nouvelle
La nouvelle édi-
Lundi 25 janvier 2016
Sur TF1 - 20h55
tion,
14:05 : Blood Ties
16:08 : Filles d'aujourd'hui
16:10 : L'effet papillon
16:50 : Diplomatie
18:10 : Pendant ce
temps...
18:12 : Pendant ce
temps...
18:15 : Le Before du
grand journal
18:45 : Le JT
19:05 : Le grand journal
20:05 : Le grand journal
20:25 : Le petit journal
21:00 : Gomorra
21:50 : Gomorra
22:35 : Spécial investigation
23:30 : L'oeil de Links
23:55 : Situation amoureuse: c'est compliqué
Camping Paradis
Xavier quitte discrètement le bungalow d'Amandine après
avoir passé la nuit avec elle. En effet, celle-ci préfère que
leur relation reste secrète pour éviter les ragots. Pendant
ce temps, Camille, accompagnée de sa mère, Sylvie, et de
sa fille de 17 ans, Flore, s'installe au camping pour la
semaine. De son côté, Delphine, qui s'est récemment
séparée de son compagnon, vient s'y reposer toute seule.
Elle est enceinte de ce dernier, mais ne lui a rien dit...
Sur France 2 - 22h35
Castle
10:30 : Cuisines
des terroirs
11:00 : Escapade
gourmande
11:20 : Le peuple des
océans
12:05 : 360°-GEO
12:50 : X:enius
13:20 : Arte journal
13:35 : Quai des brumes
15:10 : Dans tes yeux
15:40 : Ports d'attache
16:30 : Torpillé à l'aube
17:50 : Curiosités
animales
18:15 : Indochine sauvage
19:00 : Le voyage de la
chouette harfang
19:45 : Arte journal
20:05 : 28 minutes
20:45 : Silex and the
City
20:50 : Bad Lieutenant :
22:45 : Madame et ses
flirts
et les Chipmunks
10:50 : Devious Maids
13:05 : Scènes de ménages
13:45 : L'amour en 8
leçons
15:45 : Philtre d'amour
17:40 : Les reines du
shopping
18:50 : En famille
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 :Top chef
23:10 :Top chef, les
secrets des grands chefs
23:55 :Top chef, les
secrets des grands chefs
21
Alors que Castle se trouve avec Alexis à bord d'un
avion à destination de Londres , il apprend que le
marshal de la police de l'air a disparu. Bientôt, avec
l'aide d'une hôtesse, il trouve son cadavre dissimulé
dans une valise. Avec l'accord et les encouragements
de Beckett, l'écrivain commence une enquête avec
l'aide de sa fille, rapidement informée de la situation.
Le temps presse car selon toute vraisemblance, le
tueur est à bord.
Sur M6 - 20h55
Top chef
Seize nouveaux cuisiniers professionnels se lancent dans la
compétition pour cette septième saison du fameux
concours. Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel
Sarran et Jean-François Piège encadreront et jugeront une
nouvelle fois les candidats tout au long de l'aventure. Cette
année, ils s'impliqueront encore plus en les affrontant, par
exemple, dans l'épreuve de la « Boîte noire », ou encore en
enfilant le tablier de commis pour vérifier qu'ils sont
capables de diriger une brigade. Au programme également
de cette édition, des séquences tournées notamment à
Bordeaux et à Toulouse mais aussi la participation de
grands chefs et d'anciens participants comme Pierre
Gagnaire, Eric Guérin, Yves Camdeborde, Pierre Augé ou
encore Olivier Streiff.
C M
J N
C M
J N
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Des
Lecteurs
LAB
(PAS DE) TEH
Quotidien national d’information
Lundi 25 janvier 2016
MIEUX VAUT EN RIRE…
- Le Maroc a été pris la main
dans le sac.
- Bof !
- Quoi bof ? C'est quand même
grave qu'il laisse des dizaines
de ses ressortissants, enfin
sujets, se rendre se livrer au
terrorisme en Libye, en transitant par l'Algérie.
- Ça ne changera rien à l'affaire.
- Explique.
- Le Maroc a toujours été un
royaume voyou, pro-terroriste,
producteur de cannabis à
l'échelle planétaire, colonisateur et criminel.
- Et ?
- Tant qu'il jouit du soutien de
la France, membre permanent
du Conseil de sécurité, ses crimes seront tolérés, voire protégés, par l'ONU.
- Au moins, ses terroristes ne
transiteront plus par l'Algérie.
- Ayhouh !
M.A.
up de gueule ?
Coup de cœur, co
ahoo.fr
: [email protected]
Une seule adresse
Caravane de solidarité
envers les réfugiés
sahraouis
U
ne caravane de
solidarité a été organisée samedi à
destination du
Centre de repos
pour
réfugiés
sahraouis
à
Ta m e n t f o u s t
(Bordj el BahriAlger). Initiée
par l'Association
Jeunesse "Anis",
la caravane consacre le principe de "soutien à la
cause sahraouie", a souligné le président de
l'Association jeunesse Anis, Adel Lahbib ajoutant
que les aides fournies dans le cadre de cette initiative
consistaient en des couvertures, des vivres, des vêtements, des chaussures, ainsi que des cadeaux pour
les enfants malades et des médicaments. Dans ce
sens, il a été procédé à l'installation de trois groupes
de travail, chargés de restaurer et de renouveler certaines structures de cet établissement. L'Association
avait organisé auparavant plusieurs caravanes similaires qui avaient sillonné les wilayas intérieures du
pays pour apporter aide et assistance aux catégories
démunies, avant de penser aux réfugiés sahraouis
qui "vivent une situation difficile dans leur lutte
pour l'indépendance", a précisé le même responsable. L'APC d'El Harrach a contribué, en partie, à
ces aides collectées suite à l'appel lancé par
l'Association via les réseaux sociaux pour organiser
une caravane de solidarité.
" La question
du flux massif
et inhabituel
de
ressortissants
marocains en
provenance de Casablanca à
destination de la Libye à travers
l'Algérie, constaté ces dernières
semaines, a été portée à la
connaissance de l'ambassadeur du
Maroc ", Abdelkader Messahel,
ministre des Affaires maghrébines,
de l'Union africaine et de la Ligue
des Etats arabes.
Le Maroc envoie ses
terroristes en " stage de
perfectionnement " en
Libye…
" Je suis pour
une
modernisation
politique du
processus
d'édification
d'un Etat fort
qui garantisse
une distribution équitable des
richesses ", Ali Benflis,
président du parti Talaie ElHouriyet.
La justice sociale est une
chimère. Cesser d'y croire
est déjà un pas vers le
sursaut et l'éveil
populaires.
Encore un incendie dans un camp
de migrants subsahariens
U
n incendie s'est déclaré, en
début de soirée de samedi,
dans un camp de réfugiés
subsahariens à Touggourt, ont
annoncé les services de la protection civile. L'incendie a ravagé pas
moins de 9 tentes, sans faire de victimes fort heureusement, d'autant
plus que selon des sources locales
l'incendie aurait été provoqué
TRIDes
BU
NE
Lecteurs
Quotidien national d’information
Quotidien national
d’information
Edité par la EURL Grinish
Media Edition
au Capital de 100 000 DA
volontairement par des ressortissants africains dont la situation en
Algérie n'a pas été précisée s'ils
sont des clandestins ou des émigrés
en situation irrégulière. Un précédent incendie, qui avait fait plusieurs morts celui-là, avait récemment eu lieu dans un autre camp
de réfugiés situé à Tamanrasset,
dans l'extrême-sud du pays.
Directeur de la publication
Mohamed Abdoun
Tel / fax : 021 71 67 60
Administration & finance :
Adresse : 11, Rue Abane Ramdane Alger Centre
Tel / fax : 021 71 65 74
Standard : 021 71 65 76 / 021 71 67 80
Site web : www.Tribunelecteurs.com
E-mail : [email protected]
Publicité
Tel / fax : 021 71 65 74
Tel / fax : 021 71 67 60
Bureau régional d’Oran
08 Rue Belhendouz abdelkader
ex rue de la remonte.
Tél / Fax : 0553 64 40 28
Bureau de Mostaganem
Cité des 39 logements. Mostaganem
Tél : 0552 90 16 45
Bureau de Tizi-Ouzou
Tél.0551 97 32 08
Bureau de Chlef
Tél.0773 71 99 37
ANEP :
1, avenue pasteur, Alger
Tél : 021 73 76 78 / 021 73 71 28
ANEP ORAN :
12, rue des frères affane
Tél : 041 40 58 31 / 041 33 55 60
Impression :
Ouest : SIO
Centre : SIA
Diffusion :
Ouest : SDPO
Centre : NMA
Est : AMP
Tout document
remis, envoyé
ou transmis
électroniquement
à la rédaction
ne saurait faire
l’objet d’aucune
réclamation.
23
C M
J N
C M
J N
Pages 01-24
C M
J N
C M
J N
EL ABADIA (AÏN DEFLA)
DÉCÈS DU CHEF DE DAÏRA
Q Le chef de daïra d'El Abadia (w. d'Aïn Defla), Djilali
Touahria, est décédé ce samedi à l'hôpital du chef-lieu de
wilaya des suites d'une longue maladie, a-t-on appris auprès
de la wilaya. Agé de 60 ans et père de huit enfants, le défunt,
qui est depuis le 12 août 2014 chef de daïra à El Abadia, a
déjà occupé la même fonction dans les wilayas de Tiaret,
Saïda, Chlef et Tipasa, a-t-on indiqué. Il devait être inhumé,
dimanche, à El Matmar (Relizane), d'après la source.
TRIBUNE
Des Lecteurs
Fedjr Dohr Assar Maghreb Ichaâ
06:28 12:57 15:37
17:58 19:21
Quotidien national d’information
8ÈME ANNÉE - N° 2100 - LUNDI 25 JANVIER 2016 - PRIX 15 DA.
Classement des employeurs en Algérie pour 2015
Ooredoo dans le Top des meilleurs
oredoo s'illustre parmi les plus
grandes firmes en se classant
parmi les Meilleurs Employeurs
en Algérie de l'année 2015 dans le
cadre du programme "Best Places to
Work" , initié par l'Institut " Best
Companies USA " et qui met en avant
les entreprises motivantes, où il fait bon
travailler. Le trophée a été remis aux
représentants d'Ooredoo lors d'une
cérémonie organisée, jeudi 21 janvier
2016, à l'hôtel Sofitel - Alger, en présence d'un panel exceptionnel d'experts
en ressources humaines. La cérémonie
de remise de trophées a réuni différentes entreprises nationales et multinationales qui ont participé à ce programme
qui promeut les sociétés activant en
Algérie et offrant le meilleur environnement et conditions de travail. A cette
occasion,
le
Directeur
Général
d'Ooredoo, Joseph Ged, a déclaré : "
Nous sommes honorés et extrêmement
fiers de recevoir cette distinction qui
vient enrichir le palmarès d'Ooredoo
Algérie et qui conforte notre politique en
O
matière de valorisation de la ressource
humaine qui est pour nous la véritable
richesse de l'entreprise. Principalement
tournée vers la valorisation des compétences algériennes, notre stratégie
gagnante est confirmée à travers ce prix
L'armée syrienne s'empare du dernier bastion
rebelle clé dans la province de Lattaquié
Al-Assad reprend la main
armée s'est emparé hier
de la localité de Rabia,
dernier bastion rebelle stratégique dans la province côtière
de Lattaquié (ouest), a
annoncé la télévision d'Etat.
Citant une source militaire, le
média a indiqué que "les forces armées, en coordination
avec des troupes de défense
populaire ont pris le contrôle
de la localité de Rabia". Rabia
est aux mains de l'opposition
depuis 2012, contrôlée par des
groupes rebelles dont des
Turkmènes syriens et le Front
L'
La nacelle de camion tombe sur un parcours
de cross-country à Batna
Un cameraman blessé
Une nacelle à flèche articulée, montée sur camion, est tombée sur le parcours
du cross des Ruines Romaines, samedi à Batna, blessant un cameraman de la télévision nationale qui filmait la course, a-t-on constaté. La victime qui travaillait à une
dizaine de mètres au dessus du sol, s'en est tiré miraculeusement avec quelques
égratignures, tandis que son équipement a subi d'importants dommages. Selon l'un
des éléments de la protection civile qui ont porté secours au caméraman, les raisons
de l'accident, survenu par beau temps, en l'absence de vent, ne sont pas encore
connues. Aux dernières nouvelles, le cameraman n'est que légèrement blessé.
Détournement de fonds européens par des responsables marocains
Un euro-député exige le remboursement
de l'aide octroyée
n euro-député britannique a interpellé
dernièrement la Commission européenne sur une affaire de détournement
de fonds alloués au Maroc, dans le cadre
d'un programme d'appui à la lutte contre
la pêche aux filets dérivants, pour exiger
le remboursement de l'argent du contribuable européen. Dans une question
écrite adressée à la commission, l'eurodéputé Raymond Finch, du groupe
Europe de la liberté et de la démocratie
directe au Parlement européen (ELDD), a
interpellé la commission sur les mesures
qu'elle envisage de prendre pour s'assurer du remboursement par le Maroc du
montant détourné ainsi que des dispositions prises pour combattre la corruption
au ministère marocain de l'Agriculture et
de la Pèche. L'euro-député s'est basé sur
une affaire de fraude et de détournement,
révélée par la presse marocaine et impli-
U
C M
J N
Pages 01-24
et par le meilleur taux d'engagement
employé de la région MENA pour la troisième année successive. " Le trophée
du Meilleur Employeur en Algérie de
l'année 2015 représente une reconnaissance de l'excellence de l'entreprise et
récompense les efforts consentis par
Ooredoo en matière de culture de l'entreprise, d'environnement de travail et
d'opportunités d'évolution offerts à l'encadrement et à tous les collaborateurs.
Pour rappel, le programme connu mondialement sous le nom "Best Places to
Work" est initié par l' " Institut Best
Companies-USA " dans plus d'une centaine de pays dans le monde. Cette
étude donne la parole aux employés et
porte essentiellement sur la perception
des collaborateurs quant à la gouvernance de l'organisation et le style de
management, les pratiques en matière
de politique RH, la rémunération, les
avantages sociaux, les relations professionnelles entre collègues, le climat au
travail, l'image et l'appartenance, la qualité et l'excellence et, enfin, le facteur
sociétal.
En Algérie, le programme " Best
Companies " est organisé en collaboration avec le cabinet Lycom, en partenariat avec plusieurs organismes institutionnels algériens.
Al-Nosra, la branche syrienne
d'Al-Qaïda. L'Observatoire
syrien des droits de l'Homme
(OSDH) a également rapporté
l'information. "Au cours des 48
heures, l'armée a encerclé la
localité par le sud, l'ouest et le
nord, en s'emparant de 20 villages aux alentours", a indiqué
à l'AFP le directeur de l'OSDH
Rami Abdel Rahmane. Selon
lui, de hauts responsables militaires russes ont dirigé la
bataille de Rabia et les frappes
russes y "ont joué un rôle
essentiel". Avec la prise de
Rabia, les troupes militaires
coupent les routes de ravitaillement des rebelles de la frontière turque vers le nord de la
Syrie, a ajouté M. Abdel
Rahmane. Le 12 janvier, l'armée avait réussi à prendre le
contrôle de la localité stratégique de Salma dans la province
de Lattaquié également, après
des mois de combats contre
les rebelles qui l'avaient pris en
2012. La région côtière de
Lattaquié est un fief du régime
et le berceau de la famille du
président Bachar al-Assad.
Pensée
Il y a de cela 10 ans, le 25 janvier 206 nous quittait
à jamais notre très chère mère et épouse
Mme Kasdi Baya née Benghanem Baya,
ses enfants Lynda, Kahina, Faïza, Boualem, Mourad
et Mohamed Ryad, demandent à tous ceux qui l'ont
connu et aimé d'avoir une pieuse pensée à sa
mémoire.
" A dieu nous appartenons
et à Dieu nous retournons ".
Mieux vaut en rire
quant plusieurs personnes, dont un responsable marocain au ministère précité.
L'affaire remonte à 2013, lorsque le secrétaire général de l'Union syndicale marocaine des pêcheurs traditionnels et
côtiers, a découvert que trois personnes
constituées en bande organisée ont
détourné à coup d'usurpation d'identité et
de fraude 4 millions d'euros, alloués par la
Commission européenne au Maroc, dans
le cadre d'un programme d'appui à la lutte
contre la pêche aux filets dérivants.
Répondant à la question de l'euro-député,
le commissaire européen chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la
pêche, Karmenu Vella, a confirmé que la
commission suivait cette affaire de fraude
et qu'elle a exigé des autorités marocaines des explications sur le détournement
par des officiels marocains de fonds destinés à soutenir le secteur de la pêche.
C M
J N