close

Enter

Log in using OpenID

LA VOIX DE L ORANIE DU 10.11.2014

embedDownload
Incidents au stade
Zabana dʼOran
TIARET
La gendarmerie enquête à l’APC
de Zmalet Emir Abdelkader
Page 5
www.voix-oranie.com
Photo A. Tahar/ La Voix
Plus de 500 sièges
arrachés et jetés
sur le terrain
Page 24
ORAN
Session criminelle
Trois femmes jugées pour
trafic international de stups
et crime organisé
Page 2
Secteur du BTH à Arzew
Le manque d’ouvriers
qualifiés prend en otage
les projets immobiliers La Voix de l’Oranie
LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
QUOTIDIEN D’INFORMATIONS NATIONALES N°4555 - PRIX : 15 DA
LE PHÉNOMÈNE PREND SÉRIEUSEMENT PLACE
Alerte à la cocaïne
et à l’ecstasy à Oran
Page 3
ORANIE
Relizane
Cinq accidents de la route
dont un mortel en 72 heures
Page 5
Chlef Retard pénalisant dans
les travaux de réfection
des trottoirs
Page 6
Sidi Ali (Mostaganem)
Ouled Bouziane, localité
submergée par la boue
Page 7
NATIONALE
Il remplace Jean-Pierre
Raffarin
Jean-Louis Bianco, nouveau
«Monsieur Algérie»
Page 8
CULTURE
Film de David Oelhoffen
«Loin des Hommes» ouvre
les 5e Journées
cinématographiques d’Alger
Page 13
SPORT
USM Bel-Abbès / Achiou
Hocine (Capitaine dʼéquipe)
«On n’a pas à rougir de notre
défaite devant l’USMA»
Page 21
La société, dans son ensemble, est vivement interpellée, tout comme lʼensemble
des institutions, notamment celles de la justice et de lʼensemble des corps de
sécurité sur un redoutable phénomène qui commence à gagner du terrain, le fléau
de la consommation des drogues dures, principalement la cocaïne…
Page 2
AGENTS DE LA PROTECTION CIVILE
Le syndicat annule
son action de protestation
Prévue le 18 du mois courant devant le siège de la direction générale de la Protection civile à Alger, l’action de protestation décidée par
l’union nationale des agents de la Protection civile vient d’être reportée. C’est ce qu’a indiqué cette organisation syndicale, affiliée au syndicat
national autonome du personnel de l’administration publique (SNAPAP
«La décision de reporter cette action de protestation a été prise par les représentants des wilayas qui se sont réunis le 4 novembre, à Alger»,
a-t-on souligné dans un communiqué.
Page 9
ORAN
PAGE 2
La Voix de l’Oranie
Le phénomène prend sérieusement place
Session criminelle
Alerte à la cocaïne
et à l’ecstasy à Oran
ZITOUNI M.
a société, dans
son ensemble, est
vivement interpellée,
tout
comme
l’ensemble des institutions, notamment celles
de la justice et de l’ensemble des corps de sécurité
sur
un
redoutable
phénomène qui commence à gagner du terrain, le fléau de la
consommation
des
drogues dures, principalement la cocaïne…
L
Cette drogue aux dangers irréversibles commence à trouver des
adeptes parmi nos jeunes
et la dépendance est immédiate après une première consommation. Par
notre place d’observateurs,
l’évolution croissante du
phénomène a été nettement constatée depuis ces
trois dernières années et si
des saisies insignifiantes
avaient été opérées d’une
manière sporadique, ces
dernières semaines les
services de police et leurs
homologues de la gen-
darmerie font état de
saisies régulières de cocaïne et les dealers commencent à s’installer un
peu partout dans les
quartiers d’Oran et l’appât
des bénéfices rapides engendré laisse présager du
pire. La presque totalité
des pays occidentaux
souffrent de se voir dépassés par la consommation massive des drogues
dures et les conséquences
ravageuses que cette consommation engendre.
Hier, lors d’un point
de presse tenu au siège de
la sûreté de wilaya, le
chargé de la cellule de
communication, le lieutenant Rahmani Abderrahmane a étalé les
différentes
opérations
menées ces derniers jours
par les diverses sûretés urbaines, se trouvant dans
les quartiers d’Es Seddikia, Cavaignac au centre-ville d’Oran et Les
Castors, ainsi que dans le
secteur de Aïn El Beïda. A
Haï El Makkari, 8 capsules
de cocaïne et 81 comprimés psychotropes de
type ecstasy ont été saisis
ainsi que 785.800 dinars,
produit de la vente, ont
été retrouvés dans le
domicile d’un dealer,
repris de justice et âgé de
33 ans. Lors de la perquisition de son appartement
situé dans le même
quartier, un autre dealer
avait tenté de faire disparaitre la cocaïne qui
était en sa possession dans
les toilettes. A Aïn ElBeïda, 6 capsules de cocaïne ainsi que des sachets
contenant un produit
blanc, servant à couper la
cocaïne et ajouter à sa
quantité, ont été saisis
chez un dealer de 32 ans.
Ces derniers jours, au
niveau
de
la
rue
Cavaignac, un dealer âgé
d’à peine 20 ans, avait été
appréhendé avec 18 capsules de drogue dure et
des flacons contenant un
liquide hallucinogène.
Ces opérations confirment, à elles seules, l’ampleur du phénomène qui
s’incruste dans notre société et auprès de nos jeunes, la dose de cocaïne
étant cédée entre 10.000 et
13.000 dinars, un prix qui
pousse les dépendants à
cette drogue à user de
n’importe quel stratagème
pour se procurer l’argent
nécessaire, les vols avec violence, les braquages et
autres actions ultra violentes sont les solutions
vers lesquelles se retournent les personnes en
manque de drogue.
Dans le même sillage,
d’importants lots d’armes
blanches de toutes dimensions
et
différentes
formes, dignes des films
de gladiateurs, ont été saisis chez des groupes de
malfaiteurs qui confirment le lien étroit entre le
trafic de stupéfiants et la
criminalité.
La vigilance est de
mise à tous les niveaux de
la société et le phénomène
des drogues dures à Oran,
particulièrement
au
niveau des lieux de loisirs
se trouvant sur la corniche
oranaise est bien réel. Il
est donc plus qu’urgent de
combattre ce phénomène
car il s’amplifie très rapidement, causant au passage des ravages auprès de
nos jeunes.
Tribunal criminel de la cour d’Oran
La première affaire d’homicide volontaire
reportée pour absence de la défense
H.Y.
La première affaire de la session
criminelle de la cour d’Oran a été
reportée hier et ce, après que la
défense du mis en cause devant
répondre du grief d’homicide
volontaire ne s’est pas présentée à
l’audience. Suite à l’ouverture de
cette séance, le président de l’audience et après avoir constaté l’absence de l’avocat, décidera de
nommer une défense d’office. Une
décision qui fera réagir le mis en
cause, disant en s’adressant alors à
ce même président, qu’il préférait
que son avocat soit présent et dans
le cas échéant, il demande le report
de son procès. Une demande qui
fera réagir assez brutalement le
magistrat. Sauf que le mis en cause
campera sur sa décision et dira à
l’intention du juge: «Votre Honneur, mon avocat connait mon
dossier et il est seul à pouvoir
plaider». Puis d’enchaîner: «Votre
Honneur, je demande également la
présence des témoins.» «Je suis ac-
cusé de crime», soulignera encore le
prévenu. Le voyant prendre ces
élans, le magistrat lui rétorquera
qu’il n’était pas président de cette
audience et qu’il n’avait donc pas le
droit de dicter au tribunal ce qu’il
devait faire.
Rappelons qu’il s’agit d’un crime
ayant été commis à Sidi El Bachir.
En effet, la victime était entrée par
effraction dans la maison de l’oncle
du mis en cause et ce dernier lui
avait porté un coup de couteau qui
lui avait été fatal.
La Voix de l’Oranie Siège social:
Directeur Fondateur
GHALEM ABDOU
Directeur de la publication
Hocine Delmi
Sarl au capital de 1.000 000,00 DA
Compte bancaire BNA
RIB N°00 100 952 0300 101 800 30
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
3, rue Rouis Rayah, Haï Oussama
(ex-Boulanger) - Oran 31000
Tél : 041.24.10.59
Fax : 041.24.34.12
041.24.18.01
[email protected]
Emails
SPORT : [email protected]
Trois femmes
jugées pour trafic
international de
stups et crime
H.Y.
De plus en plus de femmes sont citées dans des affaires de trafic de stupéfiants. Arrêtées, elles sont jugées
et parfois condamnées à de lourdes peines. Au cours de
cette session criminelle, ouverte ce 9 novembre, on
retrouve trois affaires de trafic de stupéfiants et dans
lesquelles sont mises en cause des femmes.
L’une d’elles est impliquée dans une affaire de comprimés de psychotropes saisis au niveau de la corniche
d’Oran. Une affaire qui étendait ses ramifications depuis
la frontière Ouest du pays jusqu’à Oran, puis le littoral où
les psychotropes étaient écoulés. La deuxième affaire
concerne également le trafic de stupéfiants mais cette
fois-ci, la femme est impliquée dans un groupe de trafiquants, baignant dans le trafic international de stupéfiants et crimes organisés.
Quant à la troisième femme qui sera jugée au cours
de cette même session, elle a été arrêtée, lors de la saisie
des 23,36 quintaux à Aïn El Beïda. Arrêtée puis inculpée
de trafic international et crime, cette mise en cause une
fois entendue par le magistrat instructeur, reconnaîtra
avoir caché les stupéfiants au niveau de sa maison à Aïn
El Beïda contre une somme d’argent, mais se défendra
d’activer avec cette association de crime organisé. Suite
à cette présentation elle bénéficiera de non-lieu pour ce
premier chef d’inculpation et sera écrouée pour le grief
d’avoir caché chez elle les stupéfiants. Cette affaire, rappelons-le, sera jugée le 10 décembre prochain. D’un
autre côté, il convient également de rappeler que deux
autres mises en cause ont été citées dans des affaires
identiques. La première a été citée dans la célèbre affaire
de Abdelhak chouhada et après avoir été entendue en
instruction, elle ne sera citée qu’en témoin. Quant à la
seconde, elle aussi citée dans une grande affaire, à savoir
celle de la saisie de 11,50 quintaux de kif dans un appartement situé sur le boulevard Millénium et qui est la
sœur du fameux baron, C. Mohamed, elle a été acquittée par le tribunal criminel de la cour d’Oran, après avoir
nié les faits retenus contre elle. Signalons que c’est ce
même baron qui l’avait citée lors de l’instruction. Par
ailleurs, il importe de signaler que de plus en plus de
femmes sont impliquées dans ce genre de trafic international et certaines sont carrément complices et reconnaissent les faits. D’autres par contre sont utilisées par
les trafiquants lors du transport de grandes quantités de
kif et ce, dans le but de leurrer les éléments sécuritaires,
une femme se trouvant à bord d’une voiture avec un
homme éloigne tous les soupçons. Une femme jugée
pour ce grief se défendra et expliquera ne rien avoir avec
le trafic de stupéfiants. Elle reconnaitra le racolage pour
minimiser l’accusation pesant contre elle. L’élément
féminin est devenu de la sorte un objet aux mains de ces
trafiquants, comme le démontre la dernière saisie opérée
par les éléments sécuritaires dans le Sud du pays.
Bureau d’Alger
BP n°11053
Service Pub
Maison de la Presse Kouba
2, rue Farid Zouiouèche
Tél.: 021.46.29.58
Fax: 021.46.29.59
BUREAU SIDI BEL-ABBÈS
0555 102 355
[email protected]
Impression : S.I.O.
Tél /Fax : 041.24.53.76
Email : [email protected]
Impression Ouest : SIO
Pour vos courriers
Oran Oussama 31012
[email protected]
ORAN : [email protected]
ORANIE : [email protected]
EVENEMENT : [email protected]
CULTURE : [email protected]
Diffusion (Ouest)
Eurl MPS El Bahia - El Djadida
Tél. : (041) 53.81.19
: (0550) 17.26.03
Les manuscrits, photographies
et illustrations ou tout autre
document adressés ou remis à
la rédaction ne seront pas
rendus et ne peuvent faire
l’objet d’aucune réclamation.
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
Secteur du BTH à Arzew
Le manque d’ouvriers
qualifiés prend en otage
les projets immobiliers ARIBI MOKHTAR
es entreprises de réalisation
des projets immobiliers à ElMohgoun déplorent un
«manque criard» de main-d’œuvre
ouvrière qualifiée, susceptible de donner une seconde vitesse à l’avancement des travaux de construction des
projets de bâtiments inscrits et mis en
branle localement.
L
Pour les entreprises engagées dans
la concrétisation du grand nouveau
pôle urbain d’El-Mohgoun où sont
prévus près de 2.000 logements extensibles pour toutes les formules immobilières confondues, la plupart des
entrepreneurs font appel à des ouvriers qualifiés d’autres wilayas, notamment ceux s’étant spécialisés dans le
ferraillage et le coffrage qui restent dûment sollicités et ce, pour prêter main
forte à la main d’œuvre étrangère asiatique déjà sur le terrain. Selon nos informations, les ouvriers importés
d’autres wilayas éloignées à défaut de
travailleurs locaux, réclament comme
conditions, des salaires décents, pour
répondre à leurs besoins névralgiques
d´hébergement et de restauration, en
exigeant également des repos prolongés. Selon des sources proches du
bureau de la main-d’œuvre à Arzew, le
manque d´ouvriers locaux qualifiés
ralentit considérablement la progression des travaux et il en résulte en fin
de compte un étirement du délai de
réalisation des projets immobiliers en
cours d’exécution, ce qui expose les entreprises du bâtiment à des sanctions
de résiliation du contrat conduisant inébranlablement à leur privation de futurs marchés. «Les avis de recrutement
étatiques ou privés d’ouvriers en
maçonnerie ne manquent pas ces
derniers temps. Mais comme les demandeurs d’emploi enregistrés à
l’ANEM d’Arzew, ne se bousculent pas
dans cette spécialité, car n’ayant pas de
diplômes dans la filière» affirme notre
source d’information.
Pour le bureau de main-d´œuvre
d’Arzew, la solution appropriée à cette
problématique est évidement de
procéder à la formation professionnelle de ces jeunes dans le domaine de
la construction immobilière, seule
garante actuellement en masse de
postes de travail. «Un coffreur local de
métier, coûte deux fois moins cher à
l’entreprise que celui ramené
d’ailleurs», explique un chef d’entreprise du secteur du bâtiment, en
soulignant que l´ouvrier amené à se
déplacer hors de sa wilaya espère
légitimement accéder à un salaire plus
conséquent, vu que ce métier l’expose
pendant un long moment à l’éloignement familial. Ceci dit, le secteur de la
formation professionnelle est pointé
du doigt par les différents intervenants
dans le secteur du bâtiment, imputant
le déficit en maçons qualifiés au centre de formation polytechnique d’ElMohgoun, qui ne répond pas à
la demande en matière d’ouvriers qualifiés, tels que les coffreurs,
soudeurs, électriciens, plombiers et
autres menuisiers qualifiés.
En attendant, une vivacité de la
part du département de la formation
professionnelle, c’est tout un secteur
du bâtiment local qui attend une relance de la cadence pour alléger un
tant soit peu du fardeau de la crise du
logement sévissant à Arzew.
La réserve naturelle ne dispose toujours pas d’un statut particulier
450 quintaux de chênes de liège exploités
chaque année dans la forêt de M’sila
A. MEHNANE
500 arbres viennent d’être
plantés au niveau de la forêt
de M’sila relevant de la commune de Boutlélis dans la
wilaya d’Oran, en plus des
parcours de santé de plein air
qui ont été ouverts, des pistes
sont aménagées dans cette
forêt dense de 1.560 hectares
et dotées d’équipements pour
permettre aux citoyens de
pratiquer du sport et des
loisirs, telles que le footing,
les étirements, les randonnées à vélo et pédestres, a indiqué le conservateur des
forêts de la wilaya d’Oran.
M. Abdelkrim Bouziane a in-
sisté sur l’exploitation de tous
les atouts naturels qu’offre
cette forêt pour créer d’autres
activités générant de l’emploi
et développant l’écotourisme.
Située sur les hauteurs de
Boutlélis, commune située à
une vingtaine de kilomètres
à l’Ouest d’Oran, la forêt de
M’sila dispose d’un patrimoine forestier constitué de
chênes de liège et de pin
d’Alep (1.400 ha) et d’un parc
forestier de près de 500 ha.
Selon les responsables de la
conservation des forêts, cette
réserve naturelle ne dispose
toujours pas de statut particulier qui lui permet de sauvegarder au mieux son
patrimoine de chêne-liège et
le développement de l’écotourisme. En moyenne 450
quintaux de chênes de liège
d’une valeur marchande de
300 euros le quintal, sont exploités chaque année, a-t-on
ajouté de même source.
Par ailleurs, la conservation des forêts vient de
procéder à la réouverture de
la «Maison forestière», fermée depuis 1962 et l’installation d’une pépinière de
chêne-liège sur un périmètre
de 50 ha.
Cette structure nécessite
une opération de réhabilitation, a indiqué un cadre de la
conservation des forêts
soulignant que la future
pépinière doit être dotée de
deux serres. «Le parc de la
forêt de M’sila à Boutlélis doit
être promu en véritable pôle
touristique avec l’encouragement des clubs de l’écotourisme et de loisirs pour
permettre aux citoyens de
découvrir cette richesse naturelle», a estimé notre interlocuteur. Notons que les
associations activant dans le
domaine de développement
de l’apiculture et de l’artisanat, ont organisé dernièrement une opération de
nettoiement de la forêt et la
plantation symbolique de
chênes de liège.
Le sinistre s’est produit juste avant l’entrée des élèves
Incendie dans une classe de l’école
Frendi Mohamed à l’USTO
ZITOUNI M.
Une catastrophe a été
évitée de justesse, vu qu’elle
s’est produite avant l’entrée
des élèves dans leur établissement, à savoir l’école primaire Frendi Mohamed à
l’USTO, relevant de la commune de Bir El Djir. Un
court-circuit a provoqué un
incendie dans l’une des
classes de cet établissement
et les flammes ont carbonisé
la totalité de la salle en question. Fort heureusement, le
sinistre s’est produit quelques
instants à peine avant l’entrée
des élèves. Selon nos sources,
la directrice du dit établissement avait adressé plusieurs
correspondances
pour
ORAN
alerter du danger afin que les
réparations soient entreprises, mais ses appels sont
restés lettre morte. Selon un
membre de la commission
éducation auprès de l’APW
d’Oran, les services communaux habilités ont avisé des
défaillances, mais là aussi aucune intervention n’a été enregistrée. Il aura fallu que des
membres de l’APW ramènent
leur propre électricien pour
permettre aux élèves de rejoindre les autres salles de
cours. Une catastrophe qui
aurait pu être fatal à des enfants innocents, en raison de
dysfonctionnement
au
niveau des services communaux en charge des écoles
primaires.
PAGE 3
La commission de censure du
Ministère de la culture et
l’APC d’Oran pointées du doigt
Qui a autorisé
l’avant-première du
film «L’Oranais»?
A. MEHNANE
Une assistance nombreuse était présente à la
salle Es-Saâda (ex-Colisée), avant-hier, en fin
d’après-midi, pour la présentation du film «L’Oranais», suivi d’une conférence débat.
Ceux ayant assisté à cette avant-première ne
croyaient pas leurs yeux. Ils sont sortis «humiliés»,
pour ne pas dire autre chose. En effet, le Chahid et
le Moudjahed ont été insultés en direct. Le Moudjahed algérien en général et Oranais en particulier
(région Ouest et Sud-ouest) n’ont pas été épargnés
dans ce film. «Nous sommes indignés pour la
présentation d’un film qui ne relate en rien la réalité. Ce sont 3.600 fidaï tombés sur le champ d’honneur qui se déplaçaient d’Oran vers le centre-ville
de Sidi Bel-Abbès, Mascara, Relizane, Tiaret ou
Saïda puis qui étaient montés dans les montagnes
pour mourir avec honneur. Qui a tenu tête à l’OAS,
au réseau de Benichou ou de Pancho Gonzales?
Sans compter les manifestations ou les déclarations
fracassantes des Moudjahidines oranais envers le
colon français. A citer également les chefs de
groupes, décédés une arme à la main. Vous savez que pour capturer morts ou vivants,
Semmache Ahmed et Sekiou Baghdad en 1956, la
France proposait 5.000 Francs. Ajoutez à cela Cherfaoui qui, à 17 ans, malmenait les colons. Sans oublier les Fréha, Soualmia et la liste est longue.
Sans parler des centaines de torturés à Misserghine et Canastel. Celui qui veut le nombre de
condamnés à morts oranais n’a qu’à s’approcher de
l’organisation des condamnés à mort. «Est-ce que
l’on mérite un film pareil pour tout ce que nous
avions enduré?», affirme un Moudjahid.
Comme si M. Lyed Salem, l’auteur réalisateur, la
commission de censure du Ministère de la culture,
ainsi que les responsables de l’APC d’Oran, ayant
autorisé la diffusion de ce film n’aiment ni la région,
chère à l’Emir Abdelkader, à Cheïkh Bouamama,
Zabana, Zeddour Brahim ou Hammou Boutlélis
entre autres, ni leur pays l’Algérie.
Est-ce que le Moudjahid oranais passait la majorité de son temps dans un cabaret? Pourquoi cette
étiquette de vulgaire que l’on colle à l’Oranais? Et
comme si la région Ouest n’abritait que des «Bâtards».
Autant de questions que la société civile oranaise
qui s’est rassemblée après le film, hier à 16 heures,
en face de la Cinémathèque pour en avoir les
réponses.
A signaler que ni le réalisateur, ni ses assistants
n’ont su répondre convenablement à certaines questions du genre: Pourquoi l’avoir intitulé «L’Oranais»? Ce «Bâtard», fallait-il le noter dans votre
texte? D’autres questions lui ont été posées, mais à
vrai dire, la faute incombe au Ministère de la culture et à l’APC d’Oran ayant facilité la diffusion de
ce film qui déshonore la famille révolutionnaire.
Voulait-on désunir l’Algérie par ce film? A noter
que toutes les cinémathèques du pays ont refusé la
diffusion de ce film à polémique.
D’ailleurs, l’organisation des Moudjahidines et
celle des condamnés à mort ont aussitôt condamné
la diffusion de ce film et comptent aller plus loin.
Les 35 élus frondeurs de l’APC d’Oran, de leur côté,
qui n’ont pas été informés de la diffusion de ce film,
se sont réunis pour sortir avec un communiqué
condamnant la diffusion du film «L’Oranais», une
insulte à la famille révolutionnaire.
ORANIE
La Voix de l’Oranie
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
PAGE 5
Aujourd'hui dans la région
AÏN TÉMOUCHENT
MASCARA
RELIZANE
Saisie de 13.563 bouteilles de
boissons alcoolisées
«M. Risque» pour lutter contre
les inondations
Cinq accidents de la route dont
un mortel en 72 heures
Lors d’un barrage de contrôle ordinaire de la
gendarmerie, les éléments de la brigade de Hassi
El Ghella ont saisi le 5 novembre dernier une importante quantité de boisson alcoolisée, soit
13.563 bouteilles qui étaient convoyées à bord
de deux véhicules fourgons de marques Iveco et
Renault Master. Après vérification des documents administratifs de ces véhicules, il s’est
avéré que ces transporteurs ne possédaient pas
de factures pour la marchandise qu’ils transportaient dont 2.685 bouteilles de vin périmées.
En provenance de la frontière ouest, la marchandise était destinée à Oran, apprend-on, et les
deux chauffeurs A.A. (31ans) de Hussein Dey et
A.A. (33ans) de Bouzirane (Bejaia) ont été arrêtés.
S. Djelloul
Afin de surveiller tout risque naturel, pouvant survenir à tout moment notamment durant la saison des grandes pluies, un service
dit «M. Risque» sera installé dans la wilaya
de Mascara. L’annonce y a été faite par le
délégué du ministère de l’Intérieur qui s’y est
rendu la semaine dernière. «M. Risque» aura
la charge d’«évaluer les risques éventuels
que peut connaître la wilaya durant l’hiver»
et de mettre en place les dispositifs nécessaires à même d’y faire face où même de les
éviter.
R.R.
Les services de la protection civile de la
wilaya de Relizane ont enregistré durant les 72
dernières heures cinq accidents de la circulation qui ont fait un mort et quatre blessés. L’accident mortel s’est produit sur le tronçon de
route reliant la commune de Kenaneda et Sidi
Lazreg. Le drame est survenu suite au dérapage d’une voiture. Les quatre personnes
blessées dans cet accident ont été toutes
évacuées vers la polyclinique la plus proche et
les services de sécurité territorialement compétents ont ouvert une enquête.
M. Rahmani
MOSTAGANEM
SIDI BEL-ABBÈS
Des parents d’élèves se
plaignent à Sidi Lakhdar
17 blessés et deux morts dans
des accidents de la route
en octobre
CHLEF
10 milliards pour une polyclinique
à Oum Drou
Les habitants d’Oum Drou jubilent avec l’annonce de la réalisation d’une nouvelle polyclinique. Cette infrastructure de santé publique était
d’ailleurs très attendue par la population de cette
localité, estimée à plus de 25.000 âmes. Le projet, qui prendra forme au centre-ville, précisément à proximité du bureau postal, a été déjà
confié à deux entreprises et nécessitera une enveloppe de 10 milliards de centimes.
R.R.
EL BAYADH
Mort de camélidés affectés par
la trypanosomose
Six camélidés sont morts, à Brezina, après
avoir contracté la maladie dite Trypanosomose.
Selon l’inspection vétérinaire relevant de la direction des services agricoles (DSA) d’El-Bayadh,
la situation est jusqu’ici maitrisée, grâce à la
disponibilité de vaccins, avant de signaler que 10
autres cas confirmés de cette pathologie animale
ont également été décelés après analyses à travers le territoire de la même commune.
Les éleveurs de la région ont été invités à se
rapprocher des services vétérinaires pour
s’armer de consignes nécessaires visant à circonscrire cette maladie. Cette maladie, véhiculée
par une mouche, provoque des avortements
chez les chamelles, ainsi que des complications
pouvant entrainer la mort, explique-t-on.
R.R.
De nombreux parents d’élèves dont les enfants sont scolarisés au lycée Mahdaoui de
Sidi Lakhdar se plaignent de la longue attente pour se faire délivrer les certificats de
scolarité demandés pour la constitution de
dossiers administratifs. Selon des sources,
cette situation découlerait du fait que le premier responsable de l’établissement soit en
congé de maladie et n’aurait pas chargé
quelqu’un pour le faire en son absence, de
peur de quelque écart dans la délivrance de
ces documents officiels. Selon des parents
d’élève, cette situation dure depuis plusieurs
jours.
L.B.N.
ORAN
Les services de la voie publique de la sûreté de
wilaya ont enregistré pendant le mois d’octobre
17 accidents de la circulation faisant 17 blessés
et 2 morts. Les services de sécurités et comme
un moyen de répression pour éviter de tels incidents mortels, 364 retraits de permis de conduire ont été effectués pendant ce mois
d’Octobre, outre de 1305 infractions routières
relevés sur les routes nationales de la wilaya de
Sidi Bel-Abbés. La police de la voie publique a décidé la mise en fourrière de 11 voitures, et 48
motocyclettes pour non-respect du code de la
route, l’excès de vitesse, défaut de papier, et le
dépassement dangereux.
D. AMEL
TIARET
Des retraités de la CNAS
menacés d’expulsion
à Aïn El-Türck
La gendarmerie enquête à l’APC
de Zmalet Emir Abdelkader
Occupants des petits chalets, situés juste à
côté du centre de colonie de vacances de la
CNAS à Claire Fontaine, des retraités de l’exCasoran et d’autres pères de famille toujours
en poste à la caisse des assurés, ont reçu
dernièrement la visite d’un huissier de justice,
leur demandant de se présenter au tribunal de
la ville d’Aïn El-Türck, le 20 novembre prochain.
Ces convocations les ont prises de court et ils
ne savent donc plus où donner de la tête, ni
comment faire et ce, dans le cas où ils seraient
priés de quitter les lieux. Ce sont au total 10
familles qui sont menacées d’expulsion, si l’on
ajoute le travailleur de la CNAS de Cap Falcon.
Bouras Omar
Selon des sources fiables, les éléments de la
brigade de gendarmerie nationale procèdent à
une enquête pour faire établir les faits liés à
une passation douteuse de marchés pour l’acquisition d’équipements scolaires par l’APC de
Zmalt Emir Abdelklader, localité distante de
160 kilomètres au sud-est du chef-lieu wilaya
de Tiaret. Cette enquête touchera plusieurs
opérations d’équipements et de fournitures
scolaires dont l’enveloppe est estimée à deux
milliards de centimes. Plusieurs employés de
l’APC ont été entendus en attendant l’audition
du président de l’APC après l’accomplissement
des formalités d’usage concernant les élus.
M. Boughalim
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 6
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
Chlef
Aïn Témouchent
Retard pénalisant dans les travaux
de réfection des trottoirs
Q
Les coupures
électriques
sont de retour
M. MOKHTARI
ue ce soit dans le centreville de Chlef, à hai Bensouna où à Chettia, les
travaux d’aménagement des trottoirs
connaissent un certain retard dans l’avancement des travaux, ce qui oblige
les citoyens à emprunter la chausser,
au péril de leur vie.
«C’est une vraie bombe à retardement dans la mesure où un nombre incalculable de personnes ont été
victimes d’accidents de la route», fait remarquer un citoyen. Et l’autre obstacle
décrié par les piétons réside dans la
non-conformité des travaux. «Partout
un calvaire», fait-on remarquer.
A Chettia, les trottoirs sont complètement défoncés sur une longueur
de plus de 2 kilomètres, ce qui oblige le
citoyen à utiliser la voie réservée au
parc roulant.
des spécialistes, c’est dans la majorité des cas des artisans sans connaissances et sans la moindre expérience
qui ont été chargés des travaux. «Qui en
sont les responsables de cette situation
si ce n’est ceux qui ont choisi ces entreprises?» s’interroge-t-on.
L’autre point qui a été également
toujours décrié concerne «l’absence des
services techniques sur les lieux de l’ouvrage». Cela laisse les entreprises en
charge des travaux faire ce qu’elles veulent. Toujours est-il, il est à noter que les
dernières pluies n’ont pas manqué de
lever le voile sur de nombreuses
carences et anomalies dues à la mauvaise qualité des travaux des différents
réseaux d’assainissement ainsi que les
Photo M./ La Voix
avaloirs qui sont d’ailleurs complètements bouchés. Aujourd’hui, le citoyen,
qui sait qu’il va vivre durement l’hiver
qui pointe du nez, se contente de ré-
clamer de meilleures conditions de vie
et un environnement adéquat en espérant que ses appels soient reçus par
les responsables compétents.
Agriculture
Aïn Témouchent vise une production de 120.000 quintaux d’olives
Un objectif de production de 120.000 quintaux d’olives est prévu en 2014 contre 100.000 quintaux en
2013, dans la wilaya d’Ain Temouchent qui recense une
superficie oléicole de 8.706 ha dont 6.834 ha productive, a-t-on appris samedi auprès de la direction des
services agricoles (DSA). La campagne de cueillette, qui
est toujours en cours, a enregistré un taux d’avancement
de 63 pour cent, soit une superficie récoltée de l’ordre de
4.298 ha, a-t-on indiqué au service de production agricole de la DSA. Ainsi, les oléiculteurs de la wilaya ont
enregistré, à ce jour, une production de 73.252 quintaux dont 50.426 quintaux d’olives de table et 22.826
quintaux d’olives destinée à la transformation en huile.
Le rendement moyen est estimé à 17 quintaux par
hectare, a-t-on ajouté. La wilaya d’Ain Temouchent a
produit, dans ce cadre, 3.196 hectolitres d’huile d’olive,
soit un rendement de 14 litres par quintal. La DSA recense, par ailleurs, un nombre total d’oliviers de l’ordre
de 913.780, dont 450.422 en masse et 463.358 en isolé.
Cinq espèces d’olives sont répertoriées, à savoir la
sigoise qui, avec 55 pour cent, domine la filière
puisqu’elle donne aussi bien l’olive de table que celle destinée à la transformation en huile.
Elle est suivie par le chemlal (huile) 25 pc, l’azeradj
(20,5 pc) et la manzoline (0,5 pc) qui est importée d’Italie. La wilaya compte, par ailleurs, cinq huileries modernes implantées respectivement à Ain Temouchent,
Hammam Bouhadjar (2), Ain Larbâa et Oued Sebbah.
Elle compte, également, deux unités pour l’olive de table
(confiseries) à Hammam Bouhadjar et Ain Larbâa.
BERRAHIL SAÏD
Les coupures électriques
intempestives sont de retour.
C’était le cas de mardi à
samedi, à travers plusieurs
communes de la wilaya d’Aïn
Témouchent. Selon des témoignages, ces coupures ne
duraient certes pas longtemps
mais c’était invivables parce
qu’elles ne duraient justement
qu’une minutes mais se répétaient sans cesse.
Cela a poussé les habitants
à tout débrancher pour n’avoir
pas à subir des pertes de leurs
biens électroménagers.
Certains citoyens font remarquer que ce n’était pas le
cas durant tout l’été où l’on n’a
presque pas signalé de
coupures alors que la consommation atteint son pic en cette
saison.
De plus, rappelle-t-on, la
SDO-SONELGAZ a procédé à
l’installation d’une centaine de
transformateurs au niveau des
28 communes et le changement des câbles et certains
poteaux élecLe problème se
pose aussi dans la ville côtière
Terga qui accueille la station
électrique qui a coûté des milliards à l’Etat. CLINIQUE DE NEUROLOGIE EL-ITIME
8, rue El Emir Abdelkader
El Braya - Oran
Tél.: 041.45.92.72 - Mob.: 0550.72.53.05
Offre d’emploi
- 02 biologistes avec expérience
en laboratoire d’analyse médicale
- 02 infirmiers A.T.S.
- 02 infirmiers T.S.S.
- 03 médecins généralistes
- Un médecin réanimateur
Prière se présenter avec C.V.
les jours ouvrables de 9h00 à 17h00
LE DIRECTEUR TECHNIQUE
La Voix de l’Oranie 10/11/2014
La Voix de l’Oranie
TLEMCEN
CANAL SUR Marketing & Publicité
Etudes technico-économiques Etudes & Conseils pour entreprises
Traitement de dossiers SPA-SARL-EURL- Cadeaux d’entreprise-Insertions publicitaires dans
la presse.
Nouvelle adresse : Placette BAB EL HDID Rue Damerdji (Ex Rue de Paris).
Tél/Fax : 043 26 58 21 P.0551 00 30 40
Email :[email protected]" [email protected]
Investir & réussir avec CANAL SUR
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
DIVERS
IMMOBILIER
A Vendre véhicule FAW 1,1
année 2005, 1ère main ESS/GPL,
en état de marché. Prix fixe :
250 000 DA
Tél : 0551.26.19.95
A vendre F2 acté, sis au 1er
étage, centre-ville d’Oran 4 Bd
des Chasseurs.
Tél : 040.22.34.12
0561.77.71.77
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
EMPLOI
EMPLOI
Agence de voyage cherche agent
comptoir (H ou F) maîtrise système
Amadeus, billetterie, expérience dans le
domaine souhaitée. Salaire selon compétence. Envoyez CV par Mail :
Sadji.maheddine @yahoo.com
Femme dans le besoin, cherche
emploi en qualité de femme de
ménage à Mascara.
Tél : 0549.20.87.84
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
Loue licence de café à
Oran.
Tél : 0554.15.68.51
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
LOCATION
DIVERS
10/11/2014
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
Loue magasin, sup 60m2, eau,
électricité, sanitaire+ crèche
équipée 100m2 à ChoupôtOran.
Tél : 0550.54.24.62
La Voix de l’Oranie
10/11/2014
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
Comment inciter le plus grand nombre d’entreprises à adhérer au programme
piloté par l’ANDPME
Sidi Bel-Abbès accueille une journée
d’étude sur la mise à niveau
MIR MOHAMED
l’initiative commune de l’ANDPME,
de la direction de la CCIM et de la
CGEA, une journée d’étude sur le programme de mise à niveau des entreprises a été organisée, en fin de semaine écoulée, à l’hôtel Eden
de Sidi Bel-Abbès à l’intention d’une cinquantaine d’opérateurs économiques de la ville
représentant les secteurs de l’industrie, du bâtiment et de l’agroalimentaire.
A
Les travaux de cette importante journée ont été
encadrés par Gérard Lambret, Directeur général
de Sociad société de conseil spécialisée en Management, Communication, Qualité et Mise à
niveau ANDPME dont le siège est à Cherraga –
Alger.
Les points abordés lors de cette importante
rencontre ont porté essentiellement sur le programme de national de mise à niveau mis en place
par les pouvoirs publics algériens «pour permettre
au tissu des PME/PMI de se développer et de jouer
un rôle de locomotive dans le développement na-
tional». L’accent a été mis par les différents intervenants et tout particulièrement le principal animateur de la journée, Gérard Lambert en
l’occurrence, sur le processus d’adhésion à ce programme et les multiples avantages dont peuvent
bénéficier les éventuels adhérents qui y sont éligibles. Il s’agit entre autres, a-t-on souligné, du «financement des actions immatérielles de mise à
niveau menées par des experts et des consultants
sélectionnés par l’ANDPME», de «l’appui financier
au travers de la couverture de garantie des investissements identifiés dans le cadre du plan de
développement de l’entreprise», du «financement
en grande part des investissements informatiques
en matériel et logiciels»… A l’issue d’une première
étape de pré diagnostic de l’entreprise, a-t-on tenu
à préciser, d’autres actions de différents types adaptés aux besoins de l’opérateur peuvent être également éligibles au programme. Celles-ci
concerneront le domaine du management (Mise
en place d’organisation et de procédures de travail,
d’une démarche qualité, du contrôle de gestion…)
le Domaine commercial (Mise en place d’une
structure marketing et d’une politique de distri-
bution, Appui à l’élaboration d’un plan marketing),
le domaine technique (Gestion de projets, de production, des stocks, de la qualité du produit…).
L’ensemble de ces actions de mise à niveau cumulées, a-t-on encore expliqué, permettront
d’aboutir à des actions de niveau plus élevé visant
«La préparation à la certification selon les standards internationaux, la préparation au marquage
CE des produits en vue de leur exportation et le
développement d’une stratégie de partenariat.»
Il faut souligner qu’en matière de mise à niveau,
le nombre d’entreprises économiques de la wilaya
de Sidi Bel-Abbès ayant adhéré à ce jour au programme mis en œuvre par le ministère de tutelle
en partenariat avec certaines institutions internationales, reste l’un des plus insignifiants au niveau
national comparativement à d’autres wilayas du
pays beaucoup plus… entreprenantes.
D’après le Bulletin d’information statistique de
la PME n°25 de novembre 2014, édité par la Direction Générale de la Veille Stratégique, des
Etudes et des Systèmes d’Information du ministère
de l’industrie, le problème se poserait en fait pour
l’ensemble de la région d’Oran (491 dossiers déposés avec 12,64%)qui se classe devant celle de
Ghardaïa (136 dossiers et 3,5%), mais loin derrière
celles d’Alger (901 dossiers et 23,19%), Annaba
(976 dossiers et 25,12%) et Sétif (1381 dossiers et
35,55%).
Contrairement à une opinion largement répandue au niveau des sphères décisionnelles, la
réticence des chefs d’entreprises n’expliquerait pas,
à elle seule, la faiblesse de l’adhésion au dit programme par les PME de la wilaya de Sidi BelAbbès. C’est ce pourquoi, les représentants des
organisations professionnelles et patronales, de
même que les responsables et élus locaux, n’ont eu
de cesse de réclamer une meilleure répartition du
programme en question. L’urgence d’une telle mise
à niveau est d’autant plus soulignée que la wilaya
de Sidi Bel-Abbès vient d’être retenue par le gouvernement, pour les filières de l’électronique et du
machinisme agricole, comme l’un des principaux
pôles industriels du territoire national.
Sidi Bel-Abbès
La nouvelle mosquée Omar-Ibn-El-Ass
de Mérine toujours fermée
M. NOUI
Les habitants, notamment les fidèles, du plus
vieux quartier dit Guitna de Mérine, 60 kilomètres
au sud de Sidi Bel-Abbès, ne savent plus aujourd’hui à quel saint se vouer en raison de la
mosquée Omar-Ibn-El-Ass, érigée tout récemment mais qui tarde à ouvrir ses portes.
«Nous l’avons ouverte pour la première fois durant le mois sacré de Ramadan en en faisant un
Moussala (Salle de prière), comme recommandé
par les responsables de la Direction des Affaires
Religieuses de la Wilaya», dira un des membres de
son association. En fait, c’est en raison du climat
de mésentente interne, né entre les membres de
l’association, d’une part, et l’indisponibilité d’un
Imam chargé du prêche et des cinq prières journalières, d’autre part, ajoute-t-il, ils ont décidé de
fermer le lieu de culte jusqu’à nouvel ordre!»
«Nous ne sommes pas contre le bon fonction-
nement de la mosquée ni même contre la pratique
de l’un des cinq piliers fondamentaux de l’Islam», rétorquent des responsables, même s’il reste
encore des opérations de finition à effectuer pour
cette mosquée. «Néanmoins, précise-t-on, les
conditions requises ne sont pas toutes réunies
pour le moment pour programmer son ouverture
officielle, dans les jours à venir.» «Patience! lance
un responsable qui souligne que la mosquée ouvrira quand il le faut.
Sidi Ali (Mostaganem)
Ouled Bouziane, localité submergée par la boue
L.B.N.
Les habitants de Ouled Bouziane, relevant de
la commune de Sidi Ali, localité considérée
actuellement comme la seconde plus importante agglomération après le chef-lieu de commune, vu les différentes infrastructures
administratives dont la localité dispose, ne décolèrent pas.
Les artères sont submergées par les eaux pluviales et la boue. En cause, des travaux consistant en le raccordement de plus de 3.000 foyers
au réseau de gaz de ville. «Le projet est certes
très important mais force est de constater que
les travaux en cette période de l’année font qu’il
faut des bottes en plastique pour se déplacer
d’un endroit à l’autre», constate-t-on aujourd’hui. Lors de notre passage, il nous a été donné
de constater que les travaux étaient à l’arrêt en
raison des fortes pluies qui s’abattaient sur toute
la région, ce dimanche.
ORANIE
PAGE 7
Maghnia (Tlemcen)
Transfert
de la gestion
du périmètre
irrigué
à l’ONID
La gestion du périmètre irrigué de Maghnia (Tlemcen)
a été transférée à l’Office national d’irrigation et de
drainage (ONID) après approbation de cette décision
par les membres de l’assemblée populaire de wilaya
(APW), lors de sa troisième
session ordinaire tenue le
week-end.
Ce transfert, proposé par le
wali de Tlemcen, vise à
améliorer le rendement du
périmètre et à exploiter ses
moyens à bon escient, a indiqué samedi à l’APS le président de la commission de
l’APW chargée de ce dossier,
Mohamed Zegai.
Le périmètre irrigué de
Maghnia occupe une superficie globale de 11.100 hectares
dont 5.138 ha dotés de canalisations d’irrigation et 4.250 ha
irrigués par 570 agriculteurs,
a-t-il indiqué.
Equipé d’une conduite
principale de 27 km et autres
canalisations secondaires de
distribution sur 186 km, ce
périmètre est alimenté en eau
à partir du barrage de Hammam Boughrara et des nappes
phréatiques de la région de
Maghnia.
Ces dernières années, il a
connu un grand déficit ne
pouvant plus satisfaire la demande croissante des fellahs
et n’irriguant que 2.000 ha, a
ajouté la même source.
Après avoir rappelé des
mesures et dispositions prises
par les autorités locales en
faveur de ce périmètre agricole entré en service en 1974,
M. Zegai a relevé la détérioration des canalisations d’irrigation, l’augmentation des
charges d’entretien et de
maintenance des machines et
des pompes, la mauvaise gestion et la réduction de la superficie irriguée, d’où la
nécessité de dégager des solutions urgentes et efficaces
pour remédier à cette situation en le transférant à l’Office
national d’irrigation et de
drainage.
L’ONID, a souligné le wali,
oeuvrera à l’extension des superficies irriguées et à
l’amélioration de son rendement en supportant toutes les
charges et les droits des travailleurs selon les mesures en
vigueur.
NATIONALE
La Voix de l’Oranie
PAGE 8
N° 4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
Transport
Il remplace Jean-Pierre Raffarin
Jean-Louis Bianco, nouveau
«Monsieur Algérie»
ABED TILIOUA
ean-Louis Bianco, ancien
ministre et Secrétaire
général de l’Élysée, vient
d’être nommé représentant spécial
pour les relations avec l’Algérie en
remplacement de l’ex Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin, a annoncé samedi, un
communiqué du ministère français
des Affaires étrangères.
J
M. Bianco deviendra ainsi le
nouveau «Monsieur Algérie» et
succédera à M. Raffarin appelé à de
nouvelles fonctions en tant que
président de la Commission du
Sénat chargé des Affaires
étrangères, de la Défense et des
Forces armées», précise le communiqué du Quai d’Orsay.
Jean-Louis Bianco accompagnera Laurent Fabius pour son déplacement en Algérie lundi 10
novembre où il doit notamment
participer à l’inauguration de l’usine
Renault à Oran et co-présider le
deuxième
comité
mixte
économique franco-algérien.
Jean-Louis Bianco a été président de l'Institut François-Mitterrand. Depuis 1992, il a servi comme
secrétaire général de l'Elysée auprès
de François Mitterrand et ancien
ministre des gouvernements Cresson et Bérégovoy. Il a été président
(PS) du conseil général des Alpesde-Haute-Provence. Il a été chargé
de préparer le projet de loi de modernisation forestière. L’ancien ministre socialiste proche de Ségolène
Royal a présidé également l'Observatoire de la laïcité. Son
prédécesseur à savoir M. Raffarin a
été l’un des partisans du dégel des
relations entre Alger et Paris notamment sur les dossiers
économique en suspens à l’instar de
l’usine de Renault à Oran, celui
d’Alstom pour le montage et l’entre-
tien des rames de tramway, le projet
d’usine Sanofi-Aventis, le complexe
pétrochimique de Total, ou encore
de l'usine de verre de Saint-Gobain.
Ce n’est une démarche particulière
pour l’Algérie. La France confronté
à une grave crise économique de
son histoire, s’est tournée vers ses
partenaires du Maghreb, d’Asie et
de Russie, dans le cadre de la
«diplomatie économique».
En juin dernier, l’ancien président du directoire de PSA Peugeot
Citroën, Philippe Varin, a été
nommé représentant spécial de
Laurent Fabius pour les relations
économiques avec les pays de
l’Asean (Association des nations du
sud-est asiatique.
En octobre 2012, l’ancien ministre de l’Intérieur et président
d’honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) Jean-Pierre
Chevènement a été nommé quant
à lui représentant spécial pour la
Russie.
Renault Algérie
L’usine, un premier pas dans l’industrie automobile civile
L'inauguration de l'usine Renault d’Oued
Tlelat (Oran) dont la première «Symbol Algérie» sortira aujourd’hui constitue les prémices
d’une industrie automobile de tourisme qui a
été l’un des principaux maillons manquants de
la filière mécanique nationale.
Le coup d’envoi du site algérien de la marque au losange, tant attendu par les Algériens
voulant acquérir, enfin, un véhicule «made in
Algéria», sera donné par le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal, et le ministre français des
Affaires étrangères, Laurent Fabius, en présence
également du P-dg de la firme Renault, Carlos
Ghosn. Implanté sur une superficie de 151
hectares à Oued Tlélat, le site a coûté, à ce jour,
près de 50 millions d’euros et prévoit une augmentation des investissements jusqu'à 800 millions d’euros à moyen terme. Alors que l'objectif
fixé est d’atteindre un taux d’intégration nationale de 42% à l’horizon 2019, la fabrication
de la première voiture de l’usine, qui comporte
quelques pièces en plastique fabriquées localement, a permis de réaliser un taux d’intégration
de 17% qui devra passer à 25% en 2015. C’est
dire que la contribution des PME algériennes
au développement de ce projet pour augmenter
le taux d’intégration nationale demeure encore
faible au point que le développement du tissu
de la sous-traitance constitue une des préoccupations majeures de cet investissement. D’importants investissements seront alors réalisés
dans les vecteurs de l'emboutissage, la tôlerie et
la peinture, à même de permettre d’élever le
niveau d’intégration du véhicule. D’ici deux ou
trois ans, l’investissement dans l'emboutissage
permettra de fabriquer en totalité la coque nue
du véhicule. Pour ce qui concerne les avantages
accordés par l'Etat pour la réalisation du projet,
le président du directoire de la SGP
Equipements industriels et agricoles, M. Bachir
Dehimi, a indiqué à l’APS que le projet Renault
Algérie avait bénéficié d’un certain nombre d’avantages prévus dans le code de l’investissement. Sur ce point, il a tenu à préciser que «c’est
la société mixte Renault Algérie Production
(RAP) qui a bénéficié de ces avantages et non
le constructeur français». A ce sujet, le ministre
de l'Industrie et des mines, M. Abdesselam
Bouchouareb, avait indiqué jeudi dernier, lors
de son point de presse à l'issue de la conférence
sur le développement économique et social, que
le rôle des pouvoirs publics a été d’accorder à
cette société mixte «toutes les facilitations
nécessaires afin qu'elle puisse créer l'usine et
fabriquer cette voiture dans les délais impartis».
Quant au prix de commercialisation de la
Symbol Algérie, rien n'a été annoncé officiellement de la part des deux partenaires algérien et
français, même si M. Bouchouareb avait affirmé, récemment, que le constructeur est le
seul habilité à fixer le prix mais tout en précisant
que ce prix devrait être inférieur à celui du
même modèle importé.
La société mixte RAP est détenue à hauteur
de 51% par la partie algérienne (34% par la Société nationale des véhicules industriels -SNVIet de 17% par le Fonds national d'investissement-FNI-), et de 49% par le constructeur
français Renault.
Après le déraillement d'un train à la gare de Hussein Dey
Reprise du trafic ferroviaire sur tout le réseau national
Le trafic ferroviaire a repris hier sur toutes les lignes du réseau de la
SNTF, après le déraillement d'un train de voyageurs mercredi à la gare de
Hussein Dey, qui a fait un mort et plusieurs dizaines de blessés, a annoncé une source responsable à la direction de l'entreprise.
Le directeur général de la SNTF, Yacine Bendjaballah, a souligné dans
une déclaration à la radio nationale que le trafic ferroviaire a repris sur
tout le réseau national, que ce soit «pour les trains électriques que pour
ceux fonctionnant au diesel». L'accident du «AC33», qui a déraillé en entrant à la gare de Hussein Dey, a fait un mort, une femme âgée de 55 ans
et plusieurs dizaines de blessés, dont le mécanicien, qui conduisait ce
train.
Les opérations de dégagement de la voie, entamées jeudi au lende-
main du sinistre, ont été achevées samedi, a précisé M. Bendjaballah.
Selon les premiers éléments de l'enquête déclenchée par le ministère
des transports, la vitesse du train, au moment de son aiguillage était très
supérieure à la normale, soit 130 km/h au lieu des 30 km/h.
Un rapport préliminaire de cette commission souligne qu«'il semblerait et suite aux premières lectures et analyses des enregistreurs des
données de circulation du train (boites noires), que le déraillement était
causé par la vitesse élevée du train au moment de son engagement sur la
voie déviée, qui a été enregistrée à 108 km/h alors que la vitesse requise
sur une voie déviée est limitée à 30km/h». La commission d'enquête a
également relevé que «la voie ferrée et les installations de sécurité étaient
en bon état de fonctionnement» et la «visibilité des signaux était bonne».
Tassili Airlines
se lance dans
l’international
dès jeudi
La compagnie aérienne nationale
Tassili Airlines (TAL) se lancera, dès
le 13 novembre en cours, dans le
réseau du transport régulier international en assurant des dessertes vers
Strasbourg et Marseille, a annoncé,
mercredi à Alger, le directeur commercial de la compagnie, Adil Cherouati.
Après l'obtention de l'accord de la
Direction de l'aviation civile et de la
métrologie algérienne (DACM)
auprès du ministère des Transports et
celui de la partie française en juin
dernier, TAL fera son entrée sur le
réseau du transport régulier international, à compter du 13 novembre, en
desservant Strasbourg et Marseille à
partir d'Alger, a indiqué M. Cherouati lors d'une conférence de presse.
Les vols de la liaison Alger-Strasbourg-Alger sont programmés
chaque lundi et jeudi à 12h à partir
d'Alger et un retour à 15h30 de Strasbourg, tandis que ceux de la desserte
Alger-Marseille-Alger sont prévus les
mêmes jours à partir de 19h d'Alger
avec un retour à 21h30 de Marseille.
Quant au choix pour ces deux
villes françaises, il l'a expliqué par
l'important flux de voyageurs que
connaît la ligne de Strasbourg, alors
que celle de Marseille a été décidée
après le retrait d'une compagnie
française.
Ces liaisons seront opérées à bord
d'aéronefs Boeing 737-800 de la
flotte de TAL d'une capacité de 155
sièges.
Pour sa part, le responsable de la
communication de TAL, Karim
Bahar, a annoncé que le lancement
serait accompagné d’une réduction
de 50% sur les prix de ces deux nouvelles lignes, soit 27.900 DA pour
Alger-Strasbourg-Alger et 18.900 DA
pour la ligne Alger-Marseille-Alger,
une tarification promotionnelle
jusq'au 28 mars prochain.
M. Bahar a soutenu que ces deux
premières destinations faisaient partie d'un programme d'exploitation
«progressif» couvrant la France,
prévoyant l'ouverture de quatre
autres lignes, d'ici fin 2014, vers les
villes de Lyon, Montpellier, Nantes à
partir d'Alger, et la ville de Metz à
partir de Bejaia.
Après avoir obtenu un accord de
la DACM, Tassili Airlines est autorisée à opérer, de manière graduelle, des vols internationaux grand
public avec 11 lignes. Ces dessertes
sont réparties comme suit: AlgerMarseille, Alger-Montpellier, AlgerLyon,
Alger-Nantes,
Alger-Strasbourg,
Bejaia-Metz,
Alger-Istanbul, Oran-Istanbul, Constantine-Istanbul,
Alger-Rome,
Alger-Milan.
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
NATIONALE
PAGE 9
ommentaire
C
L’initiative du FFS suscite
Conférence du consensus national
de nouvelles adhésions
SALIM. AIT ALI
bdelaziz Belaid,
président
du
Front El Moustakbal, a exprimé, avanthier, son adhésion à
l'initiative du FFS pour la
tenue de conférence du consensus national, estimant
toute la crédibilité de ce
parti de par son passé historique n faveur d'une Algérie meilleure.
A
Intervenant à l'ouverture
d'une rencontre avec les responsables de wilayas, l'excandidat à la présidentielle
d'avril dernier a fait savoir
que «chaque partie est venue
avec son agenda» et qu’à l'issue de l'entrevue, «nos
propositions ont convergé et
il ne reste que la conférence
à préparer». Aussi, a-t-il
tenu à préciser : «l'important
est d'avoir accepté la rencontre». Il ajoutera que, globalement, son parti qui a comme
crédo la construction de
l'Algérie «partage des points
communs avec le FFS et encourage de telles initiatives
tout en comptant faire réussir la conférence dès lors
qu'elle vise l'intérêt du pays
et non celui d'une quelconque partie ou un groupe
de partis».
Le conférencier n'a pas
manqué d'émettre le souhait
que cette conférence du consensus soit « une opportunité pour davantage de
solidarité, de rapprochement
et de cohésion entre les Algériens et pour construire
une Algérie meilleure, plus
sûre, plus stable «. «Nous
sommes pour toute initiative
qui a pour visée le sursaut du
pays», a encore clamé le
président du Front El Moustakbel devant ses militants
réunis en cette occasion.
Pour le jeune président du
Front El Moustakbel, «il est
inconcevable de tourner le
dos à de telles initiatives
dont l'essence même vise à
amorcer une nouvelle ère
fondée sur la démocratie, les
libertés et l'Etat de droit».
Questionné à propos du récent discours du roi du
Maroc, qui comme à l'accoutumée n'a pas manqué
d’imputer la responsabilité à
l'Algérie à propos du conflit
qui l'oppose au Front Polisario, le conférencier a indiqué : «Cela n'est pas
nouveau et le Roi, pour détourner le regard de ses
citoyens devant le mal-être
qu'ils subissent, s'attaque à
l'Algérie en l’accusant d'être
à l'origine du conflit qui
dure depuis bientôt quarante
ans». «L'Algérie n'est pas
partie prenante dans ce conflit qui est du ressort des Nations Unies», a-t-il précisé.
«L'Algérie a tendu la main
au peuple sahraoui parce
qu'elle connaît fort bien ce
qu'est l'occupation et elle
continuera à le faire tant que
ce peuple meurtri dans sa
chair restera dans l'état
actuel des faits», a assuré
Abdelaziz
Belaid.
Par
ailleurs, le président du
Front El Moustakbel est
revenu longuement sur ce
qui fait la particularité de
son parti, en détaillant davantage le concept de l’élite
intellectuelle qu'il voit aux
commandes d’une «Algérie
nouvelle» composée de la
génération post indépendance.
Agents de la protection civile
Le syndicat annule son action
de protestation
ALI KARIMOU
Prévue pour le 18 du mois courant
devant le siège de la direction
générale de la Protection civile à
Alger, l’action de protestation décidée
par l’union nationale des agents de la
Protection civile vient d’être reportée.
C’est ce qu’a indiqué cette organisation syndicale, affiliée au syndicat national autonome du personnel de
l’administration publique (SNAPAP
« La décision de reporter cette action de protestation a été prise par les
représentants des wilayas qui se sont
réunis le 4 novembre, à Alger»,), a-ton souligné dans un communiqué,
précisant qu’au cours de cette réunion, les représentants des agents de
la Protection civile ont mis en exergue
leurs conditions de travail, qu’ils ont
qualifiées de « lamentables «. « Ce
mouvement de protestation cible à
faire concrétiser notre plateforme de
revendication afin d’améliorer notre
situation socioprofessionnelle «, a
martelé le syndicat. Et d’ajouter : «
nous sommes convaincus que cette
action de protestation est légale et
légitime «, ont lancé les agents de la
Protection civile. Parmi les revendications avancées par les protestataires,
il figure au premier lieu le départ du
directeur général de la Protection
civile, Mustapha Lahbiri, et l’augmentation de leurs salaires à 55.000 DA. Il
s’agit aussi de la non prise en charge
du dossier des 80 heures supplémentaires. « Les agents de la Protection
civile travaillent 80 heures supplé-
mentaires par mois, sans être payés
depuis 2004 «, a souligné le syndicat.
Ce dernier appelle également à la
réintégration et l’indemnisation des
agents qui ont été licenciés « abusivement «. Le statut particulier figure
aussi dans la plate-forme de revendications des fonctionnaires de la Protection civile. Ces derniers estiment
que ce statut ne répond pas à leurs attentes. « Il faut reconsidérer le statut
particulier en associant les vrais
représentants «, a noté la même
source.
Les protestataires réclament d’être
associés dans l’élection de leurs
représentants dans les œuvres sociales, les mutuelles et les conseils,
ainsi que l’augmentation de leur
salaire de base à 100%.
Algériens en Irak
La libération des détenus, une «priorité»
pour la diplomatie algérienne
La libération des ressortissants algériens détenus en Irak, constitue une
«priorité» pour la diplomatie algérienne et figure «en bonne place» à l'ordre du jour des discussions
algéro-irakiennes
à
«différents
niveaux», a affirmé samedi le porte-parole du ministère des Affaires
étrangères.
Interrogé par l'APS au sujet des
détenus algériens en Irak, M. Abdelaziz
Benali Cherif a indiqué que conformé-
ment à la mission de la diplomatie algérienne qui consiste à veiller à la protection des ressortissants algériens, ce
dossier constitue pour elle «une priorité» et a «toujours figuré en bonne place
à l'ordre du jour des discussions à différents niveaux avec le partenaire
irakien».
Les allégations selon lesquelles les
autorités algériennes «tournent le dos
et sont inertes devant la situation de ces
ressortissants», sont «dénuées de tout
fondement et je les démens d'une façon
catégorique et les considère comme injustes et inutilement alarmistes», a précisé le porte-parole, soulignant que
«grâce aux efforts constants auprès des
autorités irakiennes, quatre des onze
détenus ont été libérés, les deux
derniers l'ont été à l'occasion de la visite du ministre des Affaires étrangères,
Ramtane Lamamra, à Bagdad, en janvier 2014, et sont rentrés avec lui en Algérie».
Une paix ne doit pas
être précaire
PAR BACHIR MEDJAHED
Bien sûr qu’il faudrait « traiter » par les
moyens de sécurité les manifestations visibles
du terrorisme, et sans doute que cela prendra
du temps car il faudrait plus que convaincre que
les perspectives économiques et sociales seront
bonnes comme seront éradiquées les injustices
sociales. Il y a là une incompatibilité entre l’immédiateté réclamée par les populations et la
durée longue du développement et de l’intervention des forces de sécurité.
C’est dans cet écart que s’évalue l’impatience
des populations et l’impossibilité d’un
aboutissement rapide des missions des institutions liées à la satisfaction des revendications. Lorsque le terrorisme n’est pas encore
éradiqué, peut-on dire qu’il y a eu Gaspillage de
l’usage stratégique des moyens de force ? Limites à l’efficacité imposées par la nature du système politique ?
La démarche de la réconciliation combinée à
l’intervention sécuritaire de longue durée demande elle aussi que l’on accorde du temps au
temps. La lutte par les moyens de force ne peut
qu’être durable, trop durable tant qu’en amont,
ne sont pas traités avec succès les facteurs
générateurs des insécurités.
Obtenir la paix par les moyens de force
aboutit à une paix armée et celle-ci ne peut
durer qu’autant que les forces de sécurité maintiennent la pression. Obtenir la paix par le dialogue exclusivement est impossible tant que les
idéologies incompatibles continuent trouver
leurs porteurs
La paix ne doit pas constituer une paix
armée où le vainqueur devrait constamment
être en posture d’une étroite surveillance du
vaincu, car ce dernier quant à lui sera constamment en position de prendre sa revanche.
Entre les exigences de la justice et celles de
la raison, entre les exigences de la mémoire
pour exhorter le retour des démons et la nécessité de l’oubli pour organiser la cohabitation et
les projections dans un avenir qui ne peut être
que collectif, Il y a l’impérieuse obligation de
solder le passé de tout compte pour que n’en
subsistent plus les éléments d’un déséquilibre.
Mais, comment solder de tout compte? C’est
là où réside le problème.
Alors, possible un retour à la paix qui soit le
résultat d’une démarche exclusivement pacifique qui exclue le passage par le recours à l’emploi des moyens de force ? Possible une paix qui
soit le résultat exclusif de l’emploi des moyens
de force sans le recours au dialogue ? Les deux
démarches, prises séparément, dans le cadre du
système politique actuel, n’ont pas abouti
comme leur combinaison n’a pas non plus
abouti. Loin d’être tout à fait négatifs, les résultats n’en sont tout de même pas tout à fait positifs. Si les populations ne sont pratiquement
plus ciblées comme avant, il n’en est pas de
même pour les forces de sécurité.
On dit souvent que de la coupe à la lèvre, il
y a un long chemin à faire. On peut en dire autant du début de la mise en œuvre de la charte
jusqu’aux décantations nécessaires à l’oubli. La
distance s’exprimerait peut être en termes de
générations.
Peut-être que remonter aux origines de la
tragédie reviendrait à entretenir la fracture et
peut être même à élargir celle-ci, de même que
débattre du fait de savoir qui a gagné et qui a
perdu participerait du même objectif.
VOTRE VOIX
La Voix de l’Oranie
PAGE 11
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
L’usine Renault Algérie sera inaugurée le 10
novembre 2014: pour un réel co-partenariat Deuxième partie et fin
PAR LE DR ABDERRAHMANE
MEBTOUL
a mondialisation est là et le principal défi des gouvernants au
XXIe siècle est la maîtrise du
temps par une meilleure gouvernance,
tant locale que mondiale, devant tenir
compte de la concurrence internationale
comme facteur d'adaptation.
L
La mentalité bureaucratique rentière
ignore ce facteur déterminant qui tient
compte des contraintes externes et internes. Si l'on veut éviter le gaspillage des
ressources financières, évitons la précipitation, opter pour le pragmatisme et bien
négocier la dynamisation future de ce copartenariat si l’on veut qu’il puisse durer
dans le temps. Comment ne pas rappeler
qu'au Maroc, l'usine Renault de Tanger
produit deux nouveaux modèles Entry
(entrée de gamme) : la famille Dacia Lody
et un petit véhicule utilitaire, également
décliné en version véhicule particulier. Ce
site industriel permettra d'augmenter les volumes et d'élargir l'offre de la gamme M0 sur une ligne
de production à capacité de production annuelle de 170 000
véhicules; à terme, la capacité
passera à 400 000 véhicules/an. Par
ailleurs, les impacts sur l'environnement de l'usine Renault de
Tanger sont réduits : les émissions
de CO2 sont réduites de 98%, soit
environ 135 000 tonnes de CO2 évitées par
an. Ces résultats ont été obtenus grâce à
des innovations dans les différentes étapes
de fabrication, à l'utilisation d'énergies renouvelables ainsi qu'à une gestion optimisée du cycle de l'eau.
transfert technologique, afin que les Algériens sachent construire une voiture par
eux-mêmes. Le taux d’intégration
souhaitable à terme devrait être au maximum de 50% à 60%; en cette ère de mondialisation, n’existe nulle part dans le
monde une firme avec une intégration de
100%, et ce, afin de réduire, grâce à la
sous-traitance par des réseaux décentralisés, les coûts et être compétitifs. Le taux
d’intégration de 42% au départ qui avait
été annoncé par l’ex-ministre du secteur à
l’occasion de la signature de l’accord ne
sera effectif qu’au bout d’une certaine période à la lumière du complexe de véhicules
de Rouiba dont le taux d’intégration ne dépasse pas 20%, malgré plusieurs assainissements financiers. Aussi, l’Algérie
devra prévoir une formation adéquate
dans les techniques de pointe, car on ne
construit plus une voiture comme dans les
années 1970/1980. Comme il ne sera jamais question que Renault supporte les
surcoûts aussitôt les avantages fiscaux et
financiers arrivés à terme. Pendant la péri-
vant toutes les contraintes d’environnement dont la bureaucratie paralysante,
et son fondement l’économie de la connaissance.l’Algérie n’ayant pas de pratiques
commerciales internationales. Dès lors se
posera lors la règle des 49/51, qui ne sera
pas opérationnelle pour une firme internationalisée comme Renault/Nissan,
laquelle se conformera aux règles de l’Organisation mondiale du commerce, la
voiture étant une marchandise soumise à
la concurrence internationale et surtout
commercialisant une marque.
4. Augmenter les capacités et le
transfert technologique et managérial
Pour la pérennité de l’usine Renault-Algérie, il s’agira de favoriser l’émergence et
l’interaction positive des différentes parties prenantes composant les organisations, que ces parties prenantes soient
internes (salariés, managers) ou externes
(fournisseurs, clients), du fait que l’économie est de plus en plus ouverte et que
tion, notamment vers le continent africain
qui à l’horizon 2030 sera le continent qui
dynamisera l’économie mondiale. En conclusion, l’Algérie doit privilégier
que ses intérêts propres et tisse également
des co -partenariats avec d’autres pays (Espagne- Italie- Canada) et à cette occasion
je salue la stratégie du Ministère de la
défense qui vient d’inaugurer bon nombre
de réalisations industrielles avec nos amis
allemands qui auront un impact, à l’instar
de toutes les industries militaires, sur la
société civile. Egalement avec nos amis
américains la coopération algéro-américaine étant en marche comme exemple les
contrats récents entre Général Electric et
Sonelgaz, sans oublier les nombreux partenariats avec les pays émergents dont la
Chine. Le défi de l’Algérie est la nécessaire
adaptation aux nouvelles mutations mondiales en réhabilitant l’entreprise publique,
privée locale et internationale en lui enlevant toutes les contraintes d’environnement dont la bureaucratie paralysante,
et son fondement l’économie de la connaissance. C’est que la politique
socio-économique,
depuis
l’indépendance politique, a été
menée exclusivement par l’Etat,
avec plusieurs variantes d’organisation : autogestion 1963/1965, sociétés nationales 1965/1979,
réorganisation des sociétés nationales en micros sociétés de
1980/1987, fonds de participation
(1988/1994) holdings 1995/1999
en cinq méga-holdings en 2000, sociétés
de gestion des participations de l’Etat
(SGP) 2003/ à nos jours et, actuellement,
l’on parle de groupes industriels. Or, l’efficacité d’une organisation est subordonnée
d’abord à une cohérence et visibilité dans
la démarche. Ensuite, celle-ci doit d’insérer au sein d’une stratégie de moyen
terme.
L’héritage d’une économie administrée
est fortement présent dans la philosophie
et les pratiques de la vie économique et sociale. Puisse notre pays, comme j’ai eu à le
rappeler lorsque la présidence de la
république m’a invité en tant personnalité
nationale, pour la révision constitutionnelle, rassembler grâce à un dialogue productif permanent, fondement de la bonne
gouvernance, le plus grand ignorant étant
celui qui prétend tout savoir, toutes les
forces économiques, sociales et politiques
afin de rétablir la confiance entre l’Etat, à
ne pas confondre avec les régimes
éphémères, et les citoyens, sans laquelle
aucun développement fiable ne pourra se
réaliser. Le défi de l’Algérie est la nécessaire adaptation aux nouvelles
mutations mondiales en réhabilitant l’entreprise (…) en lui
enlevant toutes les contraintes d’environnement dont
la bureaucratie paralysante, et son fondement l’économie
de la connaissance.
3. Quelles perspectives pour l’usine
Renault-Algérie ?
Dans la pratique des affaires internationales, les firmes sont autonomes dans
leur management stratégique. Les managers sont responsables devant leurs actionnaires. Il faut que cette unité soit
rentable pour la France et l’Algérie. Dans
la pratique des affaires, les sentiments n’existent pas et cela concerne tous les investisseurs qui veulent s’installer en
Algérie : Chinois, Arabes, Américains, etc.
D’où l’importance de développer les relations en réseaux, des relations interentreprises et d’impliquer la société civile et les
universités. Soyons réaliste : ce sera une
unité non rentable, à court terme, l’Algérie
supportant les surcoûts, donc des subventions qui doivent être transitoires. A court
terme, ces surcoûts seront supportés par le
Trésor via les hydrocarbures qui génèrent
98% des recettes en devises, pouvant être
assimilés au coût de la formation et du
ode d’exonérations fiscales et d’avantages
accordés par le gouvernement algérien,
l’unité pourrait tenir face à ses concurrents. Mais aussitôt les avantages arrivés à
terme, cette unité devra rembourser ses
emprunts et payer ses charges fiscales, et
ce, dans le cadre de la règle 49/51. A ce
moment-là, l’unité ne peut être rentable
avec une capacité si faible. Aussi, les négociations entre le groupe Renault et l’Algérie
doivent porter, outre sur le transfert technologique et managérial, ce que mon ami
le professeur Jean-Louis Guigou, délégué
de l’Ipemed qualifie de «colocalisation»,
un partage de la valeur ajoutée entre la
France et l’Algérie, sur d’autres gammes
avec une capacité extrapolée à l’horizon
2020 d’un minimum de 200 000 à 300 000
unités par an. Si ces prévisions se réalisent,
la capacité sera excédentaire, forcément
dans la mesure où nous sommes dans une
économie ouverte où vous ne pouvez imposer aux consommateurs algériens d’acheter Renault, l’Algérie ayant bon nombre
d’autres marques via les concessionnaires.
D’où la nécessité pour la fiabilité de ce projet des exportations à travers les réseaux
internationalisés de Renault/Nissan, Le
défi de l’Algérie est la nécessaire adaptation aux nouvelles mutations mondiales en
réhabilitant l’entreprise (…) en lui enle-
les firmes travaillent avec des parties
prenantes éparpillées à travers le monde.
D’où l’importance pour Renault-Algérie
du management des connaissances
(knowledge management) qui requiert
plus que jamais la maîtrise appropriée de
technologies de l’information et de la communication (TIC). Dans cette perspective
dynamique, d’adaptation à ces mutations,
les réponses apportées doivent favoriser
les pôles d’activité compétitifs et dynamiques, d’autant plus que l’Algérie, face
aux nouvelles mutations énergétiques
mondiales, doit penser d’ores et déjà à la
transition énergétique avec l’épuisement
de ses ressources d’hydrocarbures traditionnels à l’horizon 2030. Pour l’Algérie
qui possède d’importantes potentialités, il
devient impérieux de relancer son tissu
productif et cette usine doit s’inscrire dans
le cadre d’un co-partenariat gagnant-gagnant en investissant dans l’économie de la
connaissance.
Le projet de Renault en Algérie, et
d’ailleurs de tout autre projet restructurant, doit permettre d’accroître la valeur
ajoutée interne et créer des emplois productifs et non des emplois/rentes, face à la
concurrence internationale. Il faut placer
l’entreprise et le savoir au cœur de la
stratégie, devant cibler à terme l’exporta-
[email protected]
Le Dr Abderrahmane Mebtoul est
professeur des universités et expert international
CETTE PAGE, EST LA VÔTRE. VOS TEXTES SONT LES BIENVENUS COMME VOS RÉACTIONS PAR RAPPORT À CE QUI Y PARAÎT.
FEMME
La Voix de l’Oranie
PAGE 12
La fine
gourmande
M’hajeb
Ingrédients
Pâte: 1 kg de semoule fine, 250g de farine huile
Farce: 1 kg de tomates, 1 piment vert, 5 gros oignons,
1 piments rouges secs ou 1/2 c à soupe de piment fort moulu, 1 verre à
thé d’huile, 1 c à soupe de concentré de tomates (épices) sel.
Pelez les oignons et découpez-les en fines lamelles.
Faites-les revenir dans l’huile.
Ajoutez les poivrons et le piment coupés en lanières.
Pelez et coupez les tomates,
ajoutez-les à la préparation
salez, poivrez, épicez et laissez
mijotez. Ajoutez le concentré
de tomates et 1 verre d’eau.
Laissez réduire la sauce, retirez du feu et laissez refroidir. Pendant ce temps, pétrissez la semoule, la
farine et le sel dilué avec un peu d’eau; travaillez longuement. De temps à
autre, allongez la pâte avec un peu d’eau jusqu’a ce que le mélange soit homogène et un peu mou. Divisez cette pâte en petites boules de la grosseur
d’un œuf. Versez un peu d’huile sur les mains, étalez avec les doigts chaque
boule en une feuille assez mince. Déposez une cuiller de farce au centre
de la pâte et recouvrez avec les bords pour en faire un carré (repliez les
quatre coins vers le centre). Faites cuire sur le tadjine, puis retournez pour
faire cuire la seconde face. Recommencez l’opération jusqu’à épuisement.
PEOPLE
Beyoncé poursuivie pour plagiat?!
Quand on est
riche et célèbre on est
parfois dans la ligne
de mire de personnes
malintentionnées. Beyoncé serait-elle dans
ce cas?? Queen B est
accusée de plagiat par
un choriste qui s’appelle Ahmad Javon
Lane.
Le chanteur, dont le
nom de scène lorsqu’il chante
seul est Javon, pense que la
chanteuse aurait eu entre les
mains l’un de ses titres (sorti en
juin 2013) et en aurait volé l’idée
pour écrire l’une des chansons
présente sur la tracklist de son
dernier album (sorti en décembre 2013). A-t-il raison ou essayerait-il, tout simplement, de
profiter de la star??
Javon a expliqué qu’il a
partagé ledit titre avec l’une de
ses amies et cette dernière, choriste pour Beyoncé, l’aurait
partagé… avec Beyoncé?! La
chanson de Javon s’appelle
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
BEAUTÉ
Comment avoir de beaux pieds ?
LES CUTICULES AU GARDE
À VOUS
Appliquez un produit ramolisseur de
cuticules avant de les repousser en nettoyant le contour de l’ongle. Un coupeongles vous permettra de d’enlever les
petites peaux, étape indispensable pour
des pieds parfaits.
Comment jouer les princesses aux
pieds nus et doux après un hiver tout en
callosités? Les pédicures podologues
diplômés sont les seuls vrais pros à même
de transformer des petons abîmés en
pieds de princesse. On ne parle pas ici
d’une simple pose de vernis à ongles mais
de soigner tous les petits bobos de pieds,
affections de l’épiderme, callosités, conséquences de troubles sudoraux... Pour
autant, pour ce qui est de soigner les pe-
tites callosités, il est toujours temps de
copier le rituel des professionnels pour
faire du pied tranquille cet été.
LE LUXE DÉCONTRACTÉ
Rien ne vous empêche de mêler le
plaisir à l’utile en vous préparant un petit
bain de pieds en démarrage de la pédicure. Eau tiède et sels de bain permettront
d’apaiser les pieds fatigués, et du même
coup d’alléger nos gambettes.
LES PIEDS DOUX
Voici l’étape déterminante, qui viendra à bout de callosités disgracieuses bien
mieux que des crèmes hydratantes qui ne
pénètrent pas cette peau endurcie, ou
qu’une pierre ponce vite fatiguée. Une
compresse dans une main, un produit
éliminateur de callosités dans l’autre,
versez le second sur le premier et déposez
la compresse imbibée sur les rugosités de
la plante du pied. Pour renforcez l’effet du
produit, vous pouvez l’entourer de papier
cellophane.
Rincez abondamment et séchez le
pied. La peau est alors prête à se faire une
beauté. Une râpe à pied vous permettra
de vous concocter des pieds de rêve en
frottant doucement.
DIÉTÉTIQUE
Faut-il manger plus quand il fait froid ?
Deuxième partie
XOXO… et celle que Beyoncé
Beyoncé XO. Il est vrai que c’est
ressembant. Mais de là à accuser
la chanteuse de plagiat?!
Javon pense que la chanteuse
se serait inspirée de la mélodie
pour écrire sa chanson à elle. En
écoutant les deux musiques, ce
n’est pas flagrant.
Qu’importe. Le chanteur a
déjà fait appel à la justice pour
obtenir ce qu’il veut : pas moins
de 3 millions de dollars de dommages et intérêts?!
Ce qui est certain, c’est que
Beyoncé ne se laissera pas faire.
Javon n’est pas prêt d’aller porter
son gros chèque à la banque…
Parallèlement, le métabolisme s’active
pour produire plus d’énergie donc plus de
chaleur. Par exemple, l’exposition au froid
stimule la libération d’une hormone appelée noradrénaline, qui va booster l’activité métabolique, faisant du même coup
augmenter la production de chaleur.
Pour produire de l’énergie et donc de
la chaleur, l’organisme va chercher à
utiliser les réserves en sucre. Mais ce mécanisme n’intervient que tardivement, en
cas de jeûne par exemple ou d’exposition
prolongée au froid, au moins 6 ou
7 heures d’affilée.
Comment lutter contre le froid ?
Pour se protéger efficacement des
basses températures, il n’y a pas 36 solutions : il s’agit de se couvrir convenable-
ment, notamment en multipliant les
épaisseurs. Deux sous-pulls seront plus
chauds qu’un gros pull. Le principe est de
faire l’oignon, c’est-à-dire d’avoir plusieurs
couches. Certes, ça n’est pas très pratique
mais c’est efficace ! C’est également le moment de manger équilibré car notre alimentation peut nous aider à lutter contre
les petits maux de l’hiver. Si notre organisme manque de nutriments, il aura du
mal à se défendre face aux agressions extérieures. Alors faites le plein de vitamine C et de fer !
Si vous devez affronter le froid, l’idéal
est d’avoir de bonnes réserves en sucres
rapides et en sucres lents, dont la diffusion se fera en continu, conseille la nutritionniste. Et plus que jamais, le petit
déjeuner se doit d’être riche et complet.
L’idéal serait de le composer d’un fruit (ou
d’un jus), d’une boisson chaude, de
céréales (soit à consommer avec du lait,
VOTRE HOROSCOPE AUJOURD’HUI
Bélier: Votre horreur de la routine sera encore accentuée par cette position de Jupiter. Voilà qui risque
de poser quelques problèmes si vous êtes marié depuis
plusieurs années. Célibataire, les occasions de rencontre seront nombreuses, et vous pourriez très bien céder au premier venu, sans discernement !
Lion : Soutenu par les planètes Vénus et Mars en superbe
aspect, vous ressentirez un puissant regain de passion pour
l'homme (ou la femme) de votre vie. La monotonie et la banalité, qui commençaient à envahir votre vie de couple,
seront balayées énergiquement.
Taureau : Célibataire, Vénus, la planète de l'amour par
excellence, mettra votre coeur en fête. Bon nombre d'entre
vous peuvent s'attendre à un bouleversement drastique et
heureux de leur vie sentimentale.
Vierge : En couple, vos sentiments se caractériseront
par leur profondeur et leur sincérité. Bien qu'habituellement
peu démonstratif dans vos manifestations sentimentales,
vous arriverez cette fois à dire, avec délicatesse et conviction, tout votre amour à votre conjoint ou partenaire.
Gémeaux : Décontractez-vous ! Votre vie conjugale va
connaître des joies inespérées grâce à une conjoncture astrale
exceptionnelle. Votre coeur sera à la fête, et vous aurez l'impression d'arrêter le temps.
Balance : Avec Saturne influençant le secteur vie à deux,
les couples seront en assez mauvaise posture. Pas vraiment
d'humeur, vous passerez de l'hostilité à la distance sans parvenir à établir un réel dialogue.
Cancer : Le climat lunaire de la journée vous inclinera irrésistiblement à papillonner de coeur en coeur, et vous n'aurez guère
envie d'être fidèle. Si vous êtes déjà engagé, votre partenaire ne
l'entendra certainement pas de cette oreille, et il protestera.
Scorpion :Cette position de la Lune va avoir un impact très positif sur vos amours conjugales. Vous serez
en effet beaucoup moins exigeant et intolérant, ce qui
facilitera votre vie de couple.
soit des tartines de pain complet) et d’une
source de calcium (beurre avec les
tartines ou yaourt ou lait écrémé avec la
boisson chaude). Il est d’ailleurs conseillé
d’emmener des barres céréales, qui sont
parfaites puisqu’elles contiennent à la fois
des sucres rapides et des sucres lents!
Sagittaire : Dans votre vie conjugale, vous rejetterez la routine, les habitudes, et vous compterez sur
votre conjoint ou partenaire pour mettre de la fantaisie
et du piment dans la vie commune, y compris côté
câlins ! Vos voeux seront exaucés, et votre coeur sera en fête.
Capricorne : Dans l'ensemble, les relations conjugales seront bonnes, malgré quelques petits accrochages dus le plus souvent à votre caractère trop
entier. En fait, vous n'agissez pas toujours avec toute
l'objectivité nécessaire, et vous êtes même parfois de mauvaise
foi.
Verseau : Vive la fidélité ! Plus que jamais vous estimerez que c'est le ciment d'un couple, et vous serez
sage comme une image, même si des aventures se
présentent. Voilà qui conviendra parfaitement à votre
conjoint ou partenaire.
Poissons : Célibataires, vous aurez tendance à
tourner le dos à l'amour et à vous replier sur vousmême en donnant de vous une image revêche à ceux
qui vous attirent le plus. Ah, non ! Faites un effort
pour communiquer vos rêves, vos désirs, vos projets.
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
CULTURE
La Voix de l’Oranie
Film de David Oelhoffen
«Loin des Hommes» ouvre
les 5e Journées
cinématographiques d’Alger
es 5e Journées cinématographiques
d’Alger (JCA), organisées par l’association «A Nous les Ecrans», se sont
ouvertes samedi à la salle El-Mougar sur le
long métrage de fiction «Loin des Hommes»
du réalisateur français David Oelhoffen.
L
Cette oeuvre de 110 minutes, réalisée en
2013 d’après la nouvelle «L’Hôte» du recueil
«L’Exil et le royaume» d’Albert Camus (1957)
a obtenu de nombreux prix, notamment aux
Festivals internationaux du film de Venise et
de la Réunion.
Projeté en présence du réalisateur, du producteur Marc du Pontavice et de l’acteur algérien Réda Kateb, ce film qui restitue les
questionnements existentiels dont est traversée l’oeuvre camusienne, porte à l’écran la fuite
«loin des hommes» d’un instituteur pied-noir
d’origine andalouse et d’un paysan pauvre de
l’Atlas, poursuivi par la vendetta des siens.
Pour soustraire ses jeunes frères à l’obligation de le venger, le paysan (Réda Kateb) a fait
le choix de se rendre à la justice française.
Pour lui éviter une exécution sommaire,
l’instituteur (Viggo Mortensen) qui s’avèrera
être un ex-commandant de la campagne d’Italie, revenu de tout, le pousse à refuser la fatalité et à trouver une issue heureuse à son
dilemme cornélien.
Les décors somptueux de l’Atlas marocain,
l’interprétation subtile des comédiens, habil-
lent cette approche du contexte historique du
1er novembre 1954 d’une épaisseur humaine
des plus complexes.
Le film d’ouverture des 5e Journées cinématographiques d’Alger a visiblement ému le
public qui aura à découvrir les 33 oeuvres
également programmées à cette manifestation
traditionnellement consacrée au court-métrage et au documentaire.
Les thèmes politiques, artistiques et sociétaux y sont à l’honneur tant dans la section
documentaires que dans celle du court métrage.
Ainsi, le Président Houari Boumédiène, le
plasticien Denis Martinez et le chanteur Dahmane El-Harrachi sont-ils sujets de documentaires en compétition.
Concernant les courts métrages, un
panorama du court métrage arabe est programmé avec une majorité de films à thèmes
politiques.
Comme de coutume la manifestation organise également un concours du meilleur
scénario.
L’édition précédente des JCA , avait consacré «Les Jours d’avant» de Karim Moussaoui, meilleur court métrage de fiction.
«Le Retour de Montluc» de Mohamed
Zaoui y avait été déclaré meilleur documentaire alors que Anis Djaad (pour Ecran Noir)
et Dalal Ziour (pour Takassit) y avaient remporté les prix des meilleurs scénarios.
Festival international du Samaâ Essoufi à Sétif
Envoûtante fusion de rythmes et de spiritualité
Une envoûtante fusion de rythmes et de
spiritualité a marqué, samedi soir, la 5ème
soirée du 4ème Festival culturel international du Samaâ Essoufi, créant une sorte
d’harmonie mystique particulièrement appréciée du public.
Le public sétifien, nombreux comme à
chacune des soirées, a chaleureusement
ovationné la troupe britannique "Acheq Er-
rassoul" et son mounchid Omrane Ilah, d’origine pakistanaise, qui a interprété 12 qaçidas en anglais, en pendjabi et en arabe, le
texte "Salat Allah, Salam Allah" recueillant
tous les suffrages à l’applaudimètre.
Cet artiste attachant a fait part, dans une
déclaration à l’APS, de son "immense joie"
de se retrouver sur "la terre du million de
demi de martyrs pour transmettre un mes-
sage de paix et d’espoir, nourri des préceptes
de l’Islam". Omrane s’est également réjoui
de pouvoir, à la faveur de ce festival,
échanger avec des artistes du Samaâ Essoufi
de "divers horizons mais mus par la même
volonté, celle de donner la véritable image
de l’islam dans un contexte marqué par les
grands défis que tous les pays musulmans
s’emploient à relever".
PAGE 13
Prix 2014 de l'artisanat
et de l'art d’Alger
Des artisans
honorés pour
leurs créations
Une cérémonie de remise des prix de l'artisanat et de l'art pour l'année 2014 a été organisée samedi à Alger dans le cadre de la
célébration de la journée nationale de l'artisan.
Le prix de l'artisanat et de l'art d'une
valeur de 450000 DA est revenu à une artisane de la wilaya de Médéa pour avoir réalisé un habit traditionnel féminin, le
deuxième prix estimé à 350000 da a été
remis à un artisan de la wilaya d'Adrar pour
son fusil artisanal et le troisième prix de
250000 DA a été remporté par un artiste de
la wilaya d’Ain Defla qui a réalisé des
meubles de style berbère.
Pour ce qui est de l'art, le premier prix est
revenu à un artisan de la wilaya de Médéa
qui a réalisé un service en porcelaine, le
deuxième prix a été remporté par un artisan
de Tizi-Ouzou pour avoir confectionné une
parure de bijoux et le troisième prix a été
remis à autre artisan pour ses chaussures en
vannerie.
Les lauréats ont été sélectionnés dans le
cadre de la 19ème édition du salon international de l'artisanat.
A cette occasion, le président de la commission nationale du Prix de l'Artisanat
Mustapha Adjaout a préconisé la révision
des "mécanismes d'évaluation et de gestion,
la création d'un prix pour chaque métier,
l'institution de prix pour les artisans créateurs et l'augmentation de la valeur des
prix".
La ministre déléguée chargé de l'artisanat, Aicha Tabagou a mis l'accent sur l'importance accordée par son secteur aux
métiers de l'artisanat. Elle a souligné l'importance de "l'accompagnement et l'encadrement des artisans et de la valorisation
des produits réalisés".
La ministre a rappelé les "efforts consentis pour encourager les artisans à travers
l'organisation des prix de l'artisanat depuis
2003.
Mme Tagabou a enfin invité les artisans à
déployer davantage d'efforts pour la "promotion de la qualité des produits artisanaux".
La Voix
Du
CRUCIVERBISTE
La Voix de l’Oranie
PAGE 16
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
Mots fléchés
Foir’fouille
CALMANT
Formez, avec les 04 lettres restantes, le mot remplacé par
schtroumpfs dans ce proverbe: «Deux schtroumpfs valent
mieux qu’un». (Il vaut mieux, avant d’agir, consulter plusieurs
personnes).
AEROSTATIQUE – ANTIBIOTIQUE –
BERCER – COUTEAU – DEPARTAGER –
DEPRECIATIVE – DIAGNOSTIQUE –
EFFORT – ENSORCELEUSE – FORET –
FORMATION – FRIC – GUERIDON –
LAISSE – OPINER – PARTICULE – PATIENT
– QUINTE – RAREMENT – STERE –
SÛRETE – TETER
E
S
U
E
L
E
C
R
O
S
N
E
U
U
F
U
A
E
T
U
O
C
U
V
Q
R
Q
O
S
A
I
R
P
Q
G
I
I
E
P
I
R
S
V
E
I
U
U
T
T
T
T
A
T
M
T
T
N
I
E
A
O
E
N
T
R
S
A
E
E
N
R
I
I
R
E
T
N
T
O
T
R
T
I
C
B
E
M
R
S
E
I
N
I
E
D
E
I
C
E
O
F
R
I
C
G
O
O
R
T
R
R
F
O
R
E
T
U
A
N
P
N
E
A
F
E
S
S
I
A
L
I
E
A
B
R
E
G
A
T
R
A
P
E
D
TEMPS
COURBE
ATTIRAIT
OBLIGERA
GAZ
AU LIEU
IV
V
VI
VII VIII
IX
GAGNER
PIECES
ANCIENNES
DURA (S)
INDIEN
A LA MODE
PRONOM
EBAHIT
BRILLANT
REGURGITA
ANNEAU
TEST
MONARQUES
EPOUX
D’ISIS
POSSESSIF
TOUR
EGERIE
TINTERA
ANCIEN
AMOUR
DEFAUTS
VERT
POUSSE
DANS LE
PARC
ECLAT DE
RIRE
ETAIN
LAMIFIEE
III
HIBOU
RECU
Mots croisés
II
BRISEES
AIDEES
Solution de la foir’fouille n° 4554
«PASSE»
I
BRIDER
FLEUR
X
1
2
3
Solution des mots croisés N°4554
4
5
P
R
O
6
E
E
E
T
E
P
U
9
E
D
I
10
R
E
P
C
S
7
8
S
11
O
12
N
HORIZONTALEMENT
L
I
F
R
I
D
A
M
E
E
R
N
E
T
U
F
I
E
E
I
T
E
N
E
E
C
A
S
I
O
A
N
I
E
V
A
L
E
R
T
E
S
L
I
I
L
E
L
L
E
S
E
E
A
S
T
P
E
O
I
R
O
C
N
N
E
D
U
E
E
T
E
R
N
U
D
E
S
E
R
T
E
E
1. Imperméables. 2. Voie lactée. Vers la fin. Plate les coins. 3. Solution des mots fléchés N°4554
Cela est mieux. Rêve. 4. Dessus du panier. On lui donne la main.
I
E
M
M
I
5. Niche. Romains. 6. Paire de chaussettes. Colère éclatée. Fils
I
N
O
N
D
A
T
I
O
N
du père sauveur. 7. Chemin tout tracé. 8. Collées à l’œuf. Arrêt.
9. Phon: ça leur appartient. Sans bavures. 10. Femme à Jules. Au
V
I
E
I
L
L
A
R
D
dessus du sol. Entrée en matière. 11. Mots doux. Endroit. 12.
R
O
S
E
S
E
O
I
Couvert de.
VERTICALEMENT
I. Faire monter. II. Pragmatiste. Métal familier. III. Soldat américain. Idem. Vaniteux. IV. Apprennent les rudiments. Opéré. V.
Bravera. Bouche d’égout. VI. Durée. Imaginaire. VII. Emploi.
Marche en montant. Armée du Moudjahid. VIII. Article de
femme. Possessif. C’est-à-dire, id est. IX. Puis, après. Refuser
l’aveu. Oiseau. X. Question d’amour.
M
L
O
O
N
N
E
C
P
T
E
E
E
A
C
T
L
U
S
E
U
N
E
E
S
P
U
I
R
A
T
E
E
S
T
T
A
R
C
I
M
E
S
A
R
E
C
E
V
E
U
R
S
E
R
I
L
L
E
U
S
E
N
E
S
Les 7 Erreurs
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
T ÉLÉVISION
La Voix de l’Oranie
PAGE 17
NOTRE SELECTION
08h30
09h20
09h55
10h25
12h00
12h50
13h00
13h40
13h45
13h55
15h15
15h15
17h00
18h00
19h00
19h55
20h30
20h35
20h39
20h40
20h50
20h55
22h55
01h25
02h35
04h30
20:40
Téléshopping
Météo
Petits secrets entre voisins
Une histoire, une urgence
Les douze coups de midi
Petits plats en équilibre
Journal
Petits plats en équilibre
Météo
Les feux de l'amour
Trop près d'elle
Trop près d'elle
Quatre mariages pour une
lune de miel
Bienvenue chez nous
Money Drop
Météo
Tirage du Loto
Trafic info
Météo
Nos chers voisins
C'est Canteloup
Joséphine, ange gardien
New York Unité Spéciale
Au Field de la nuit
ThrillerChaos
ClipsMusiques
00h35
02h15
03h15
03h40
Résumé
C'est au milieu d'une cour parée de mille lumières que Lambert, Aymeric, Issa
et les autres s'activent afin d'accueillir au mieux leurs invités très spéciaux pour
leur Fête des voisins. Dans ce cadre féérique, tout pourrait presque se dérouler
comme dans un rêve. Et si... Karine cuisinait divinement ?
10h00
Modern Family
10h50
Desperate Housewives
12h40
Météo
12h45
Le 12.45
13h05
Scènes de ménages
13h40
Météo
13h45
P.S : I Love You
16h15
Body of Proof
17h25
Les reines du shopping
18h30
Objectif Top chef
19h40
Météo
19h45
Le 19.45
23h25
Star-Crossed
01h55
Three Rivers
02h40
Météo
02h45 ClipsM6 Music
20:50
Résumé
Castle et Beckett enquêtent sur le meurtre d'un homme, qui semble impliquer
les services secrets. Mais si cette histoire d'espion semble être un jeu, le
meurtre, lui, est bien réel. Castle n'oublie pas que l'été arrive : il se prépare à
passer les vacances dans sa maison des Hamptons, afin de travailler sur son
prochain roman. Il ne sait pas s'il continuera à faire équipe avec Beckett à la
rentrée, leur liaison risquant de nuire à leurs relations de travail.
08h38
08h46
08h50
09h50
10h45
10h50
11h55
12h00
12h25
12h55
13h50
16h05
16h10
16h50
17h25
17h30
18h10
19h00
19h18
19h30
19h58
22h48
22h50
23h45
09h30
12h30
12h35
12h40
13h30
18h15
19h40
20h35
20h45
20h50
00h40
01h50
01h55
Génération Hit machine
Météo
Talent tout neuf
Génération Hit machine
Charmed
Les princes de l'amour
Les Simpson
Soda
Météo
X-Men : l'affrontement final
E-classement
Météo
Programmes de la nuit
08h10
09h05
09h10
09h35
09h55
10h55
11h00
11h30
12h05
13h50
13h55
14h00
15h15
15h45
17h00
17h55
18h50
19h55
20h00
20h40
20h42
20h43
20h50
23h00
23h05
00h35
00h39
00h40
00h44
00h45
03h50
Shaun le mouton
C'est bon !
14 -18, au-delà de la guerre
Des histoires et des vies
Consomag
Midi en France
Météo
12/13 : Journal régional
12/13 : Journal national
Météo à la carte
Un cas pour deux
Des droits pour grandir
Des chiffres et des lettres
Harry
Un livre, un jour
Slam
Questions pour un champion
19/20 : Journal régional
19/20 : Edition locale
19/20 : Journal national
Météo
Parlons passion
Grand Soir 3
Brel, Brassens, Ferré, trois
hommes sur la photo
Inspecteur Barnaby
Midi en France
Plus belle la vie
Un livre, un jour
Télématin (suite)
Dans quelle éta-gère
Des jours et des vies
Amour, gloire et beauté
C'est au programme
Météo outremer
Motus
Les Z'amours
Tout le monde veut prendre
sa place
Consomag
Des droits pour grandir
Toute une histoire
L'histoire continue
Comment ça va bien !
Dans la peau d'un chef
Face à la bande
N'oubliez pas les paroles
Météo 2
Journal
Parents mode d'emploi
Beau travail
Alcaline l'instant
Castle
Image du jour : Rugby test
match
Une journée ordinaire
Expression directe
Dans quelle éta-gère
Météo outremer
Ciné-club
Le guépard (version longue)
Jour de guerre
09h15
10h00
10h20
10h45
12h20
12h45
14h00
16h00
16h35
18h08
18h10
18h45
19h05
16h00
16h35
18h08
18h10
18h45
19h05
20h00
20h25
20h55
22h45
23h45
00h20
01h55
04h40
04h50
Those Who Kill
Rencontres de cinéma
La semaine des Guignols
Welcome to the Jungle
La nouvelle édition
La nouvelle édition, 2e partie
Il était temps
L'effet papillon
Suzanne
Bref
Le Before du grand journal
Le JT
Le grand journal
L'effet papillon
Suzanne
Bref
DivertissementLe Before du
grand journal
Le JT
Le grand journal
Le grand journal, la suite
Le petit journal
Engrenages
Spécial investigation
L'oeil de Links
Rock the Casbah
La vie d'Adèle, chapitres 1 &
2
Surprises
Les spécialistes Ligue 1
09h00
09h45
11h30
13h24
13h27
13h30
13h35
13h40
17h15
20h40
20h43
20h50
Alerte Cobra
Le secret d'une soeur
Alerte Cobra
TMC agenda
Music in the City
TMC info
TMC Météo
New York police judiciaire
Las Vegas
Musik Chronik
TMC Météo
Robin des Bois, prince des
voleurs
23h20
02h35
02h40
04h30
2020 : le jour de glace
TMC Météo
Etranges exhibitions
Le meilleur de l'humour
TURF
La Voix de l’Oranie
PAGE 18
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
MÉMO TURF du mois de mars et avril 2014
ZEGGAÏ ABDELKADER
Hippodrome du Caroubier
29/03/2014 – Prix : Draria - Pur-sang arabe – Distance : 1.800 mètres
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
CHEVAUX
HOBBOB
KASSIOUNE
ALFABETO DU CROATE
ROI DE BRUGERE
SAPHIR DE CARRERE
TAJ MHAHAL
UN PRINCE DU CROATE
DIABLE DU DESERT
URSULA DE CARRERE
BAKKO DUN CAYROU
FIJOA
JOCKEYS
PDS
M. DJELLOULI
A. BOUKHECHBA
S. BOUMEDIENE
T. LAZREG
K. BAGHDAD
S. BENYETTOU
JJ/ W. BENDJEKIDEL
AP/ S. DOUDARI
A. HADDOUCHE
MED. GHENNAM
YS. BADAOUI
55
54.5
60
57
56
57
53.5
51.5
54
56
57.5
Une grève générale vient d'être
entamée par les propriétaires de
chevaux à travers
le territoire national,
concernant la mauvaise gestion
au niveau de la direction
générale de la SCHPM.
En attendant la reprise des
courses, nous vous proposons
les classements qui ont eu lieu
durant le mois de mars
et d’avril 2014.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
CHEVAUX
RIVER CHARME
SEIF EL KHEIR
RITAC
QUATREAS
TICOZATE
MIRIAMA
KHITAFI
CHIHEBON
SAEID
BENT RISING
ZEID
MOUBHIRA
SAKINA
JOCKEYS
AP/ S. DOUDARI
M. SENOUCI
K. ATTIA
B. LAOUFI
A. AIDA
S. HELLAL
S. BENYETTOU
T. BAGUIRA
AB. SEMAHI
A. DJOUDI
AH. CHAABI
MS. GUEHIOUCHE
AP/ A. CHAABI
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
CHEVAUX
ROSTOM
ROSE DU SERSOU
FADJR
BENT EL ANDALOUS
SORAKH
RAZI
CHARIS
OULED NAIL
QUADHIFA
ROSFIA
ROSTANE
SABIL EL KHEIR
CLAS.
52
54
56
52
54
55.5
55
58.5
50
53
57.5
55.5
51
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
JOCKEYS
PDS
CLAS.
R. BELMORSELI
AP/ EH. BOUBEKEUR
M. DJELLOULI
AP/ K.BOUBEKEUR
S. BENYETTOU
M. BELMORSELI
YS. BADAOUI
K. HAOUA
L. BOUBEKEUR
H. DJELLOULI
AP/ B. FEGHOULI
AZ. ATHMANA
52
47
54
47.5
55
53
56.5
57
53
56
55
57
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
1ère
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
VIOLINE LEGRAND
TOPAZE DU FROULAY
USA BLUE
UN HEROS DES VENTS
QUEEN OF DE GAPREE
TELMA DE TOUCHYVON
VANITA DU LUPIN
SEMOTA SAINT PAUL
VAGUE D’OR
QUEL HORSE
TORNADE DE BOISNEY
VALINE DE NGANDA
Distancé : RHUMERIE
BLEU IMMENSE
DROIT DEVANT
TOBNARA
GIOIA
FANTAZY KING
NADJHA
BELLE ANGELIQUE
QUAFLI
AMAL
MOUSSABEL
SEKRANE
LOCOTIQUA
HASNATIQUE
EFFIGIE DE LA MARE
BENT QUAIDA
EL BALGAA
JOCKEYS
PDS
JJ/ CH. ATALLAH
AB. ATALLAH
T. LAZREG
O. CHEBBAH
M. AISSANI
JJ/ S. BELACHI
A. HEBRI
H. FERHAT
DJ. DJAZIRI
A. KOUAOUCI
LM. KHADRAOUI
I. KOUAOUCI
A. AZZOUZ
AP/ A. CHEBBAH
F. CHAABI
AP/ A. LECHEHEB
53.5
54
54
54
53
51.5
54
57
52
55
55
57
57
54
55
56
CHEVAUX
NATINI
SAINT MARTIN
ASSADA DE CARRERE
NELIS
CASBAR
SAHYNA
MOUNIR
LEYTH
KABYLE
MATARES
EL TONE
TAMISE DE CARRERE
WULKAN
JOCKEYS
PDS
AP/ M. HABBES
AP/ M. BOULESBAA
JJ/ A. MESSAOUD
AP/ B. BENSAID
AP/ AB. BOULESBAA
D. RIAZI
B. ABED
H.BELHACHEMI
AP/ F. ABDELBARI
AP/ A. RAZIK
AP/ F. MESBAH
B. HAMDI
F.MOUISSI
54
53
52.5
53
51.5
53
53
53
45.5
50
46
54
53
CHEVAUX
CEDRAK
RIGHAZIA
MONTASAR
TAJ EL MOUJA
QUATARIA
ORCHESTRA
AIN LBIA
SEYBOUSE
QUITAR EL HAYET
SID EL KHEIR
BADR ELLIL
KATBA
JOCKEYS
M. HARECHE
B.BERRAH
AB. ATALLAH
A. HEBRI
JJ/ CH. ATALLAH
NI. TRAD
F. CHAABI
JJ/ ABM. DJEBBAR
AP/ H. BOUAZZA
W. CHAABI
JJ/ H. ZAABOUB
AP/ T. GHAROUI
PDS
50
52
55
54
53.5
53
55
57.5
53
56.5
54.5
52
Retiré : DELDEL
Hippodrome de Zemmouri
03/04/2014 – Prix : Goussa - Pur-sang arabe – Distance : 2.200 mètres
CHEVAUX
CHEVAUX
Hippodrome d’El-Eulma
02/04/2014 – Prix : Ismahane - Pur-sang arabe – Distance : 1.000 mètres
Retiré : DHAKRIA
CLAS.
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
14ème
15ème
16ème
PDS
Hippodrome de Tiaret
01/04/2014 – Prix : Lardjem - Pur-sang arabe – Distance : 1.000 mètres
CLAS.
CLAS.
Hippodrome d’Es-Sénia
31/03/2014 – Prix : Cab Blanc - Pur-sang arabe – Distance : 1.700 mètres
Hippodrome de Laghouat
30/03/2014 – Prix : Riha - Pur-sang arabe – Distance : 1.700 mètres
CLAS.
Hippodrome de Barika
30/03/2014 – Prix : Carotte - Pur-sang arabe – Distance : 1.600 mètres
DRIVERS
R. FEKHARDJI
Y. MEZIANI
SA. FOUZER
S. MEZIANI
N. MEZIANI
R. FILIRI
F.BOUKHENOUFA
A. BENHABRIA
S. FOUZER
S. FILIRI
H. AGUENOU
MS. HAFID
Photo A. Tahar / La Voix
Hippodrome d’Es-Sénia
05/04/2014 – Prix : Quassi – Trot Attelé – Distance : 1.300 mètres
DIST.
CLAS.
2.250
2.250
2.250
2.225
2.200
2.225
2.225
2.250
2.225
2.225
2.200
2.200
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
CHEVAUX
AMOUR DU CROATE
TAJ MHAHAL
TERRY DE CARRERE
ROYAL DU LOUP
VELIANE DU CROATE
ADAHESS DU CROATE
CASBAR
TABATA DE CARRERE
PECINA DE CARRERE
PAPILOU
KABYLE
TAMISE DE CARRERE
PARSAN
JOCKEYS
PDS
YS. BADAOUI
S.BENYETTOU
H. BELHACHEMI
JJ/ A. MESSAOUD
H. METIR
K. HAOUA
AP/ AB. BOULESBAA
B. ABED
AP/ GH. GASMI
JJ/ M. BOULESBAA
AP/ F. MESBAH
AP/ F. ABDELBARI
R. MESSAOUD
56
58
56
54
54
56
52.5
54
51.5
54
49
50
56
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
SPORT
ASB Maghnia
ES Mostaganem 2 – US Remchi 0
Les Verts, seuls leaders
Stade Benslimane. Arbitrage d’El Hamel, Hadji et Boualem. Avertissements: Mouffok 43’, Becheikh 88’ (ESM). El Habiri 22’,
Soltani 55’, Berriah 82’ (USR). Expulsion: Sidhoum 39’ (USR). But: Moussa 66’ et Becheikh 89’ (ESM).
ESM : Guitarni, Djied, Mouffok, Trea, Barbari, Becheikh, Moussa (Belaroussi 75’), Haoua, Bendella (Nail 31’), Mansour
(Djelti 57’), Belahouel. Entraineur: Osmane
USR : Bouabida, Bouziani, Mokdad.C (Derkaoua 73’), Belmahi, Mokdad.M (Boughalia 73’), Sidhoum, Soltani, Aichi, El
Habiri, Belmokhtar (Beletreche 85’), Berriah. Entraineur: Cherif Hadjar
tir en corner. Il a fallu attendre la 19’ pour ment un centre de Becheikh, bien servi par
S.M. DJAZOULI
voir la première action des locaux par l’in- Trea. A la 70’, Haoua botte un coup franc
es visiteurs affichent une grande termédiaire de Moussa qui, de la tête, place et Mouffok se retrouve seul face au gardien
détermination à réaliser un bon un bon ballon pour Barbari mais son tir at- mais Baouabida est sur la trajectoire. 76’,
résultat, caractérisée par un en- territ dans les bras du gardien. A la 25’, Bar- coup franc direct de Aichi et Guitarni
gagement dès la première minute vers les bari tente un autre tir mais le ballon passe d’une superbe détente dévie le cuir en corbois adverses. A la 1’, Belmokhtar, bien légèrement à côté des bois de Bouabida.
ner. Et alors qu’on s’acheminait vers un
servi sur la droite, rate devant les bois.
De retour des vestiaires, les locaux en score d’un but à zéro, Becheikh, bien servi
supériorité numérique passent en attaque sur la droite à la 89’, fixe un défenseur et
A la 13’, il est en bonne position dans et exercent un pressing constant sur leur d’un tir croisé bat le gardien Bouabida,
la surface de réparation mais rate son con- vis-à-vis. Ils arrivent à marquer à la 66’. confirmant la victoire de l’ESM par deux
trôle. A la 15’, centre de Belmokhtar à L’assistance est délivrée par une réalisation buts à zéro face à une bonne formation qui
gauche mais Mouffok intervient pour sor- signée Moussa qui reprend victorieuse- n’a pas à rougir de cette défaite.
L
GC Mascara 3 – RCB Oued Rhiou 0
Quand le Ghali en veut…
Stade de l’unité africaine, affluence record, temps glacial gazon en bon état et verdoyant, bonne organisation du service
d’ordre et de la protection civile, arbitrage de Sahraoui, Benali et Halal
Buts : Daouadji 33’, Amour 35’, Menni 44’ (GCM)
GCM: Bouhalfa, Chenoufi (Tayebi 58’) Hadad, Daho, Amour, Daouadji, Sahraoui, Benchenoun (Saffa 65’), Menni, Kebaili,
Hadjari. Entraineur Kaddaoui
RCBOR: Ouaheb, Benabed (Bereska 60’), Taf, Bekakcha, Kessouar, Haoua, Chetab, Adda, Benhalima, Chahri, Haloui: Entraineur: Bennour
B. BERHOUCHE
Il faut avouer que les Coqs ont survolé
cette joute à pleines ailes face à la pourtant
coriace équipe de Oued Rhiou comme le
prouve sa position de dauphine. Pour le
malheur des Rhiouis, il y avait en face une
équipe en pleine possession de ses moyens,
poussée par près de 7.000 supporters,
comme au bon vieux temps. Les Mas-
caréens se sont baladés au cours de cette
rencontre où les poulains de Kaddaoui ont
en deux minutes (33’ et 35’) plié le match,
deux buts marqués par Daouadji et
Amour. Le duo devait ensuite laisser le soin
-à la 44’- au buteur maison Menni de tuer
le match par un troisième but d’anthologie.
La deuxième mi-temps a été également
dominée par les locaux qui restaient largement supérieurs et qui pouvaient marquer
à n’importe quel moment, d’autant plus
que le goal adverse qui avait perdu sa concentration commettait plusieurs bourdes
devant les attaquants du Ghali. Ces
derniers, rassurés par l’issue du match,
donnaient du plaisir par un football spectacle à la galerie mascaréenne. Il y a belle
lurette qu’on n’a pas connu pareille ambiance, ambiance qui rappelle les jours de
la belle époque du Ghali.
RCB Oued Rhiou
Une défaite et des interrogations
B. YACINE
Les supporters du Racing club d’Oued
Rhiou, très mécontents de la défaite de leur
équipe face au Ghali de Mascara, ont critiqué sévèrement les coéquipiers de
Ouadah. Même les dirigeants du club n’ont
pas été épargnés par des fans du RCBOR
qui n’ont pas admis que leur formation
domine le match et rate lamentablement
des occasions nettes qui se sont présentées
à Hou et consorts. Ce fut un ratage incompréhensible qui explique clairement l’absence d’efficacité de la ligne d’attaque, dont
l’organisation à l’approche des buts adverses doit être revue et corrigée par l’entraîneur de l’équipe, Bennour. «Certains
joueurs doivent dépouiller leur jeu car,
dans leurs actions, ils en rajoutent et
privent leurs coéquipiers de ballons assurément exploitables», fait-on remarquer.
Bennour a bien tenté d’attirer l’attention de
ses poulains sur cet aspect négatif qui
arrange beaucoup plus l’adversaire, lequel a
tout le loisir de juguler la fougue des
Rhiouis. Le coach, déçu par la défaite enregistrée samedi au stade de l’Unité
Africaine de Mascara, a d’ailleurs reconnu
que la situation de son équipe est extrêmement préoccupante. Le mauvais sort
s’acharne ainsi sur le Racing qui doit se ressaisir avant la fin de la phase aller pour espérer remonter la pente au classement.
CRB Ben Badis 1 – SKAF Khémis Méliana 0
Tarif habituel à domicile
D. MORCELY
Encore une fois le CRB Ben Badis a réalisé l’essentiel, en gagnant le match qu’il fallait
gagner, pour espérer s’éloigner du bas du
tableau, et encore une fois, les joueurs du
Chabab de Ben Badis ont gagné dans la
douleur par la plus petite des marges, ce qui
est devenu le tarif, habituel à domicile. Dans
une rencontre entre deux équipes mal
classées, il ne fallait vraiment pas s’attendre à
un spectacle de qualité tant l’objectif restait
de glaner les trois points de la victoire, ce que
les Badissis réussirent au terme d’un match à
très vite oublier tellement la prestation
fournie n’a que peu emballé les spectateurs.
Avec un jeu brouillon, les deux formations,
constamment à la recherche du résultat oublièrent de pratiquer du beau jeu et les occasions s’en ressentirent.
Tétanisés par l’enjeu, les joueurs ne se
mirent que rarement au diapason de ce qui
PAGE 19
était attendu d’eux, ce qui a valu aux présents
un spectacle empreint de monotonie, et
heureusement pour les Badissis, qu’à dix
minutes de la fin, le joueur Leïth à la réception d’un joli service d’un de ses coéquipiers,
ponctua d’un maître tir, l’action rondement
menée. Le forcing en fin de match des visiteurs n’apporta aucun changement au score,
dans une rencontre où, il s’agissait de prendre les trois points, et c’est ce que réussirent
les Badissis dans la difficulté.
Les Maghnaouis
s’emparent de la
première place
D. MORCELY
Volant de victoire en victoire, avec une
série en cours de quatre succès, l’ASB
Maghnia de l’entraîneur Oundadji Kaddour
reste incontestablement l’équipe la plus en
vue et la plus en forme de ce début de
championnat, et la victoire acquise face au
CRB Hennaya est perçue par les observateurs comme un passage de témoin même
si le championnat n’est qu’à sa huitième
journée.
Jouant sans complexe, les cavaliers
rouge, pourtant nouvellement pensionnaire du groupe de l’inter-régions, n’en continuent pas moins d’épater par la fluidité de
leur jeu tout en y voyant la touche de l’entraîneur Oundadji Kaddour qui a su donner à sa formation un véritable style de jeu
lui permettant, de s’adapter facilement à
toutes les situations.
Avec une ligne offensive qui crache le
feu et une défense dont la solidité s’affirme
de plus en plus, les Maghnaouis ont l’étoffe
d’un leader qui doit encore batailler pour
conserver cette plus haute marche du
podium surtout que la concurrence s’annonce rude puisque pas moins de trois
équipes (CRB Hennaya, l’USM Oran et le
MB Sidi Chahmi) restent aux aguets, c’est
dire, combien les Maghnaouis doivent faire
preuve de régularité afin de poursuivre leur
route toujours en pole position.
SCM Oran 0 – MB Hassasna 2
Les Oranais
chutent
à domicile
Stade Habib-Bouakeul. Temps nuageux
–Public très réduit – Bonne organisation.
Arbitrage du trio Bendebiza – Bousehaba
– Bensalah. Avert : Meziane (48’) SCMO.
Buts: Hamidi (55’ SP), Mâazouz (85’)
MBH.
BOURAS OMAR
Depuis quelque temps, les Hamamas n’arrivent plus à gagner et leurs supporters sont
déçus. En première période, la domination
des locaux n’apporte aucun changement au
score alors que Mehimda (5’) et surtout
Belkacemi (16’) avaient le but au bout du
pied. Les visiteurs, bien organisés, sont dangereux sur les contres mais le score reste
vierge.
La seconde période est favorable aux
poulains de Chikhi puisque l’expérimenté
Hamidi transforme, à la 55’, un pénalty en but
et son coéquipier Mâazouz aggrave la marque à 5 minutes de la fin du match.
Les Oranais tentent ensuite de secouer les
filets, mais la défense de Hassasna est très
solide. Le SCMO doit se ressaisir et le MB
Hassasna est sur la bonne voie.
SPORT
La Voix de l’Oranie
PAGE 20
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
LWF Sidi Bel-Abbès - Division Honneur (5e journée)
Le MCSH, nouveau leader !
M.B.
Résultats et classement
JS Delahim – USM Ras El-Ma ............................................................1-0
MC S/Hamadouch – IRB Tabia ..........................................................2-0
JS Ain Trid – IRM Bel-Abbès ..............................(NJ, abs. du médecin)
CR Bel-Abbès – CRB Tessala ..............................................................0-1
FC Télagh – IRB Téghalimet ................................................................1-0
IR C/Belarbi – I. Ain El-Berd ..............................................................2-4
CAC Moulay Slissen ...................................................................... exempt
e Mouloudia de Sidi Hamadouch, auteur d’une belle victoire à domicile nul face à la modeste formation, l’IRB Tabia (2-0) a pris seul la
tête du classement du championnat de la Division Honneur pour la
première fois cette saison, tandis que l’ex leader, l’USM Ras El-Ma avait concédé sa première défaite de la saison face à la JSDelahim par le plus petite des
marges (1-0) lors du choc de cette cinquième journée disputée samedi à Delahim.
L
Au même moment, les gars du CRB Tessala, ont bien négocié leur déplacement à Tessala en s’imposant par un but à zéro face aux gars de « Gambetta » du
CRBA, qui n’avaient pas le choix de recevoir leurs invités que sur le terrain de ces
derniers fautes de disponibilité de stades dans une grande ville d’Algérie comme
Sidi Bel-Abbès, et là, on se demande où sont passés ces responsables locaux pour
penser à construire deux ou trois stades homologués pour les jeunes à Sidi BelAbbès; peut-être cela a été relégué au calendres grecs… L’autre affiche de la
journée, celle qui avait mis aux prises le FC Télagh à l’IRB Téghalimet, dans le
derby du sud de la wilaya, s’est achevée sur le score d’un but à zéro en faveur des
locaux par un but à zéro, grâce à une réalisation signée Redouane Lardjem à la
19’. La partie a connu avait connu un fairplay total de la part des deux grands
clubs du sud de la Mekerra, que ce soit sur le terrain ou dans les gradins. Cela
est de bon augure pour la suite de la compétition. A noter enfin que le match JS
Ain Trid – IRM Bel-Abbès ne s’est pas joué en raison de l’absence du médecin.
R
C
Pts
J
G
N
P
Bp
Bc Diff.
01
02
/
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
MCSH
JSD
CRBT
USMREM
FCT
IAEB
CACMS
IRBT
IRBT
CRBA
JSAT
IRCB
IRMBA
12
11
11
10
10
07
06
06
04
03
01
01
00
04
05
05
05
05
04
04
05
05
04
04
04
04
04
03
03
03
03
02
02
02
01
01
00
00
00
00
02
02
01
01
01
00
00
01
00
01
01
00
00
00
00
01
01
01
02
03
03
02
03
03
04
12
08
08
09
06
08
04
04
05
05
03
08
03
02
03
03
02
03
04
05
08
06
09
09
16
12
+09
+05
+05
+07
+03
+04
-01
-04
-01
-04
-06
-08
-09
LRF Saïda
Régionale-1 (5e journée)
Bousculade sur
le fauteuil
B. BERHOUCHE
En chutant à Maoussa, Bouhenni de Tiaret se voit éjecter
du fauteuil au profit du trio Sougueur, Djillali Benamar et le
nouveau promu Matemore vainqueurs respectivement de
Mocta Douz, Froha et Mecheria. Djillali Benamar prend ainsi
les commandes avec une longueur d’avance sur Bouhenni
Tiaret et Tircine qui s’est baladé devant Faidja.
En position d’outsider à 2 points des tri–leaders et d’un
point des co-leaders s’installent Maoussa et Karmane Tiaret qui
a assuré l’essentiel devant Village Bakir.
Pour ce qui est du ventre mou du classement, Sidi Kadda a
chuté à Medrissa et Mahdia a renoué avec la victoire face à Rahouia, alors que dans zone des turbulences restent cloués
Medrissa, Faidja et Froha et dans le bas du classement se bousculent Mocta Douz, Mecheria et Village Bakir alors que Rahouia ferme la marche du tableau avec seulement un point dans
son compteur
Résultats et classement
LWF Sidi Bel-Abbès - Division Pré-Honneur (5e journée)
IRB M/Douz – IRB Sougueur ..................................................0-1
Le MCA rejoint «Mellinet» en tête !
O Medrissa – ASB Sidi Kadda ..................................................3-1
M.B.
WRD Benamar – CRB Froha ..................................................1-0
Le fait marquant de cette cinquième étape est certainement le nul concédé par le leader, le CR Bordj Djaâfar chez
lui, face au CRB Chetouane sur le score de deux buts à deux.
Pourtant, au départ, les gars de «Mellinet» ont été partis favoris, or, ceux de Chetouane ont « démenti » la hiérarchie.
Ce nul, avait fait les affaires du poursuivant, le MC
Amalza, auteur d’une victoire difficile à domicile (2-1) face à
l’AS Hassi Zahana de Habib Allili qui commence à faire de
meilleures prestations par rapport à son début difficile. Les
«Petits Chenouas» sont passés en tête du classement et possèdent une meilleure différence de buts par rapport au CRBDJ.
Les gars de la JS Bedrabine, victorieux at-home face au
Nadjm de Marhoum par deux buts à zéro, ne veulent pas
lâcher prise, en suivant de près les performances des deux
leaders.
Il est à signaler qu’un seul match ne s’est pas disputé en
raison du service d’ordre est celui qui devrait opposer la JS
Sidi Daho, à l’ASB Amarnas au stade du communal de Tabia,
faute d’homologation du stade de Sidi Daho encore en travaux
de réfection.
CRC Tiaret – JS V/Bakir ..........................................................1-0
Résultats et classement
CR Bordj Djâfar – CRB Chetouane ......................................................................2-2
A Belouladi - CRB O/Sefioune ..............................................................................0-0
MC S/Lahcen - US Tenira ......................................................................................1-2
JS Bedrabine – N. Marhoum ..................................................................................2-0
MC Amalza – AS Hassi Zahana ............................................................................2-1
JS Sidi Dahou – ASB Amarnas ....................................(NJ, abs. de service d’ordre)
ASS Bel-Abbès – NR Demmouche ...................................................................... 2-1
CRB Tircine – IRB Faidja ........................................................2-0
NRB Matemore – IR Mecheria ................................................3-1
ES Mahdia – ASB Rahouia ......................................................3-1
NC Maoussa – IRB Tiaret ........................................................1-0
R
C
01
WRDB 10
05
03
01
01
06
04
+02
02
IRBS
05
03
01
01
09
04
+05
03
NRBM 10
05
03
01
01
05
04
+01
04
IRBT
09
05
03
00
02
05
03
+02
05
CRBTr 09
05
03
00
02
07
08
-01
06
CRCT
08
05
02
02
01
04
02
+02
07
NCM
08
05
02
02
01
06
05
+01
08
ASBSK 07
05
02
01
02
06
06
00
09
ESM
07
05
02
01
02
04
07
-03
10
IRBF
06
05
02
00
03
03
05
-02
11
CRBF
06
05
02
00
03
03
04
-01
12
OM
06
04
02
00
02
05
05
00
13
IRBMD 05
05
01
02
02
04
04
00
Souani, seul sur le fauteuil
14
IRM
04
04
01
01
02
04
07
-03
15
JSVB
03
05
00
03
02
01
03
-02
M. DEGUI
16
ASBR
01
05
00
01
04
05
10
-05
R
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
C
MCA
CRBD
JSB
CRBOS
AB
UST
ASSBA
MSL
NRM
JSSD
ASBA
NRD
CRBC
ASHZ
Pts
10
10
09
08
08
08
08
07
06
05
04
04
03
03
J
05
05
05
05
05
05
05
05
05
04
04
05
05
05
G
03
03
03
02
02
02
02
02
02
01
01
01
00
01
N
01
01
00
02
02
02
02
01
00
02
01
01
03
00
P
01
01
02
01
01
01
01
02
03
01
02
03
02
04
Bp
07
07
08
08
05
08
06
07
06
05
03
05
06
05
Bc
04
06
06
04
01
07
05
08
09
05
03
07
10
11
Diff.
+03
+01
+02
+04
+04
+01
+01
-01
-03
00
00
-02
-04
-06
LWF Tlemcen - Division Honneur (3e journée)
Ça commence à devenir plus sérieux et plus serré en haut du tableau. Lors
de cette journée, le CRB Souani sort ses griffes et inflige une belle correction au
NCR Dermam (3/0). Le CRBS occupe ainsi seul le fauteuil avec un point d’avance sur ses poursuivants immédiats. De par sa belle victoire hors de ces bases
sur l’EH Boughrara, le WBOM s’est bien repris de son échec de la journée
précédente et poursuit aussi sur son rythme. L’ES Mersat Ben Mhidi a réussi
pour sa part à revenir les poches pleines de son déplacement à Hennaya face à
L’IRB Chetouan. Le nouveau promu le NB Sidi Jillali lui aussi a infligé une belle
Résultats et classement
CRB Souani – NCR Dermam ..................................................................3-0
EH Boughrara - WB O/Mimoun ............................................................0-2
F Sidi Abdelli - FR Bensekrane ................................................................2-1
IRB Chetouane - ES Marsat Ben Mhidi ..................................................1-2
NB Sidi Djilali - CR Ain Youcef ..............................................................3-1
CSA Remchi - CSA Bouhlou ....................................................................3-1
correction à son voisin le CR Ain Youcef (3/1). De son côté, le CSA Remchi qui
avance doucement mais surement a enregistré sa 2ème victoire d’affilié face au
CSA Bouhlou.
R
C
Pts
J
G
N
P
Bp
Bc
Diff
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
CRBS
CSAR
NBSD
WBOM
FSA
ESBM
FRB
EHB
IRBC
NCRD
CSABB
IRBSC
CRAY
07
06
06
06
06
06
04
04
03
03
01
00
00
03
02
03
03
03
03
03
03
03
03
02
02
03
02
02
02
02
02
02
01
01
01
01
00
00
00
01
00
00
00
00
00
01
01
00
00
01
00
00
00
00
01
01
01
01
01
01
02
02
01
02
03
05
04
05
06
05
01
04
04
02
02
03
01
02
02
01
02
04
03
02
04
04
05
05
05
03
07
+03
+03
+03
+02
+02
-01
00
00
-03
-03
-02
-02
-05
LWF Tlemcen - Division Pré-Honneur (2e journée)
Le WAZ frappe fort
M. DEGUI
Lors de cette deuxième journée, le WA Zelboun n’est pas allé de main morte
face au CRB Ain Tellout qui a bu le calice jusqu’à la lie (3/0). Le Co-leader, le
CSJS, en a fait de même avec un carton à Beni Boussaid sur ses propres terres.
Le dauphin Ouled Salah (le JOS) a été tenu en échec sur son terrain par l’autre
Résultats et classement
WAZ El-Boune - CRB Ain Tellout ..........................................................3-0
CJS Souahlia - IR Beni Boussaid ..............................................................3-1
IR Bab El Assa - FC Baraka Tlemcen ...................................................... 3-2
J Ouled Salah - CN Ain Fettah ................................................................0-0
CSA Bouihi - CSN Fhoul ..........................................................................0-3
IRB Beni Mester.................................................................................. exempt
dauphin le CS Ain Fettah. Le FC Baraka de Tlemcen enregistre, lui, sa 2ème défaite consécutive, cette fois-ci à Bab El Assa contre la formation locale l’IRBBA,
de même pour le CSA Bouihi face au CSN Fhoul.
R
C
Pts
J
G
N
P
Bp
Bc Diff
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
WAZ
CJSS
JOS
CSAF
IRBBM
IRBBA
CSNF
FCBT
IRBBS
CSAAB
06
06
04
04
03
03
03
00
00
00
02
02
02
02
01
02
02
02
01
02
02
02
01
01
01
01
01
00
00
00
00
00
01
01
00
00
00
00
00
00
00
00
00
00
00
01
01
02
01
02
05
03
03
03
03
04
03
03
01
00
01
01
00
00
01
05
01
05
02
06
+04
+02
+03
+03
+02
-01
+02
-02
-01
-06
Pts
10
J
G
N
P
Bp
Bc Diff.
NB : Le championnat du palier de la Régionale 2 des
deux groupe a été reporté, et ce, selon les informations en
notre possession, aux fins de procéder au repêchage des
équipes qui ont rétrogradé lors de l’exercice précédent et
palier à l’absence des équipes qui ont quitté la compétition en
cours.
LRF Saïda
3e tour régional de la coupe
d’Algérie
Des joutes pimentées
en perspective
C’est aujourd’hui qu’aura lieu le 3ème tour de la coupe d’Algérie qui relève de la région de Saida.
Ce tour sera a priori très disputé par les équipes en lice où
chacune voudra être présente pour le prochain tour qui verra
l’entrée en lice des ténors de la région.
Programme aujourd’hui à 15 heures
Frenda: ....................WAB Tissemsilt - IRB Oued Abatl (a 12 h)
Frenda: ..............................................ARB Ghriss - IRB Tissemsilt
Tighennif: ......................................FCB Frenda - IRB Ain Hadjar
Sougueur: ......................................CR Mahdia - IRB Ain Hadjar
Boukhors: ......................................HB El-Bordj - MC El-Bayadh
Ain Kermes: ................................................CRB Tizi - JS V/Bakir
Tissemsilt: ..................................ESB Dahmouni - NRB Lardjem
SPORT
La Voix de l’Oranie
N°4555- LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
PAGE 21
MC Oran 1 - ASO Chlef 0
USM Bel-Abbès / Achiou
Hocine (Capitaine d’équipe)
Le Mouloudia, à l’arraché
Stade Ahmed Zabana d’Oran, grande affluence, service d’ordre renforcé. Arbitrage de Arab, Tazine et Tayoud. Avertissements : Obaji (12’), Naït
Yahia (35’), Hadiouche (44’), Salhi (77’) ASO. Larbi (38’), Nessakh (79’), Belabbès (90’) MCO. Expulsion: Bourzama (90’+2) MCO. But: Nekkache (89’)
MCO.
MCO: Natèche, Bourzama, Nessakh, Merbah, Belabbès, Hamdadou, Larbi, Ammour (Nekkache 68’), Beradja, Bezzaz, Zaabia (Cherif 82’). Entraineur: Cavalli
ASO: Salhi, Zazou, Mokhtari, Boussaïd, Hadiouche (Daham 77’), Tedjar, Naït Yahia (Ijlavi 35’), Meliani, Obaji, Naamani, Boulahia. Entraineur:
Benchouia
GHARBI M.
’est dans une ambiance
des grands jours que le
Mouloudia d’Oran a
renoué avec la victoire, samedi
sur la pelouse du stade Ahmed
Zabana, face à son éternel rival
l’ASO Chlef. Un match qui a tout
de même connu quelques
C
aient tenir le point du match nul,
ont été refroidis par le but inscrit
dans les ultimes secondes de la
partie
par
le
remplaçant
Nekkache, et suivi d’une explosion
de joie dans le camp du
Mouloudia. Cela dit, il faut reconnaître que le Mouloudia d’Oran n’a rien montré lors de ce
match et ce, certainement en raison de la grande pression qui entourait ce match et qui pesait
lourd sur les épaules des joueurs.
Ça n’a pas été du tout facile
pour les poulains de Jean-Michel
Cavalli qui ont buté sur un adversaire obstinément décidé à continuer sur la voie de la
. La première occasion pour
les Oranais est survenue à la 16’
lorsque Berradja adressa une
frappe qui passera légèrement à
côté.
Quelques minutes plus tard, le
même Berradja récidivera sur un
servi de Zaâbia, mais le tir du capitaine du MCO frôla de nouveau le
cadre de Salhi. Très timides
jusque-là, les Chélifiens, qui ont
frayeurs, notamment dans les
gradins où une grande tension se
faisait sentir avant même le coup
d’envoi.
Toutefois, et eu égard au pur
esprit derby, les deux équipes n’ont
pas pu offrir un spectacle de qualité aux supporters. Il faut dire que
les gars de Benchouia, qui croy-
prôné le jeu en contre, ne réagissent qu’à la 33’ sur un centre de
Tedjar qui ne trouvera personne à
la réception. L’ASO, regroupée
derrière, réussira tout de même à
garder à distance son hôte jusqu’à
la pause. En seconde période, les
hommes de Cavalli reprirent le jeu
à leur compte et dominèrent un
peu plus leur adversaire sans pour
autant parvenir à leurs fins. La
seule vraie opportunité pour les
Chélifiens en cette seconde période fût lamentablement gâchée
par Hadiouche, après s’être
retrouvé seul face au portier
oranais (58’). Il a fallu attendre la
89’ de jeu pour voir enfin la situation se débloquer en faveur du
Mouloudia, lorsque Bezzaz,
trouva la tête de Nessakh, lequel
remet le ballon dans le paquet,
avant d’être repris victorieusement
par Nekkache, libérant ainsi les
siens. En somme, et à la faveur de
cette victoire à l’arrachée, le MCO
se hisse désormais à la troisième
place à deux points du nouveau
leader, l’USMH.
ASO Chlef
Echec à Oran et… retour à la case de départ
SEYFEDDINE S.
Les camarades de Zazou ont été forcés, encore une fois, à laisser des plumes sur le terrain
de leurs éternels rivaux. Alors que les supporters s’attendaient à une confirmation, des camarades de Tedjar, après le succès réussi
devant l’USMH, les Chélifiens sont tombés de
haut face aux Hamraouas.
Et la contre-performance à Oran, a montré
les limites des camarades de Messaoud. Peuton donc déjà dire que la dernière série de 2
matches sans défaite, n’est qu’un feu de paille,
et où, c’est bien partie pour un nouveau pas
sage à vide. Un climat hostile, une équipe
sans âme, des supporters très furieux de ne pas
faire le déplacement à Oran, une grande déception dans le camp chélifien à la fin de la
rencontre, et retour à la case départ. Tels sont
les faits saillants du match ayant opposé avanthier l’ASO à l’équipe du MCO.
Alors que tout le monde attendait à une
confirmation, après les deux résultats positifs
réalisés face au RCA et l’USMH, les Rouge et
Blanc n’ont pas pu continuer sur leur lancée.
Les raisons avancées par le staff technique à
l’issue de cette rencontre a été d’abord le problème d’inefficacité de l’attaque qui n’arrive tou-
jours pas à faire sensation depuis le début de la
saison.
Cela ne justifie, toutefois, pas une telle
prestation des joueurs de Benchouia qui
avaient la tête ailleurs tout au long de la partie.
Durant les 90 minutes, l’équipe chélifienne n’a
créé que trois occasions nettes de scorer par les
attaquants de l’ASO qui continent à jeûner devant les bois.
Un résultat et une prestation qui suscitent,
encore une fois, des questions.
Il y a encore du travail à faire pour éviter de
tomber dans ce genre de piège. Une contreperformance qui gâche, en partie, tout ce qui a
été fait, lors des deux derniers matchs. Quoi
qu’il en soit, les Chélifiens n’ont pas le temps
de tergiverser, car il faudra vite se remettre au
travail puisque l’ASO est vite retombée à la
treizième place avec seulement 10 points.
Après cette contre-performance, le public s’inquiète et s’interroge. En concédant un nouveau
faux
pas,
le
troisième
de
la
saison(MCA,CRB,MCO), l’ASO a rendu sceptiques ses supporters. Lors de leur dernier
match, les Chélifiens sont passés à côté de la
plaque. L’ASO n’a pas développé son jeu
habituel.
le monde le dit et le répète moult fois,
LFP - Ligue 1 (10e journée)
Résultats et classement
JS Kabylie - ES Sétif ....................................1-1 USM Alger - USM Bel Abbes .................... 2-0 USM El Harrach - MO Béjaïa ....................2-1
RC Arbaâ - ASM Oran ................................1-0
CR Belouizdad - MC Alger ........................2-0
CS Constantine - JS Saoura ........................0-0
MC Oran - ASO Chlef ................................1-0
MC El Eulma - NA Hussein Dey ..................2-0
quand un cadre de l’ASO s’absente, ça se ressent
sur le rendement du collectif des chélifiens.
Samedi soir à Oran, ce n’était pas un seul cadre
qui était absent, mais les incontournables
Zaoui, Messaoud, Madouni, Zaouche et le
béninois Badarou Nana, tous des d’éléments de
valeur ont réduit les ambitions de l’ASO.
En fait, l’ASO n’a pas de doublures qui ont le
même calibre que les titulaires et le banc des
remplaçants manque cruellement de joueurs
de qualité. Benchouia a fait avec les moyens du
bord.
Pour certains supporters présents, l’équipe
souffre toujours du manque de doublures et le
résultat négatif d’avant - hier n’est pas fait pour
arranger les choses, puisque l’ASO retombe
dans ses travers, et reste coincée au fin fond du
classement (13e).
Une chose est sûre, les Rouge et Blanc veulent, à tout prix, gagner pour faire oublier à
leurs fans la récente amère défaite concédée
face au Oranais.
Maintenant, l’ASO doit absolument oublier
vite cet échec et penser au match du week-end
prochain face au CSC au stade Boumezrag de
Chlef, dans une rencontre à six points. Un
match qui s’annonce, d’ores et déjà, difficile
pour les capés de Benchouia.
R
C
Pts
J
G
N
P
BP
BC
Diff
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
USMH
MOB
MCO
CSC
USMA
JSK
MCEE
USMBA
RCA
ASMO
CRB
JSS
ASO
MCA
NAHD
ESS
18
17
16
15
15
14
14
13
13
13
13
12
10
09
09
08
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
09
09
09
10
07
06
04
05
04
04
04
04
03
04
03
04
03
02
02
02
01
00
05
01
03
03
02
02
04
01
04
01
03
04
03
03
05
04
01
04
03
03
04
04
03
05
03
05
03
03
04
05
01
13
14
09
13
11
14
16
06
06
10
11
09
07
12
07
05
10
07
09
11
09
12
13
09
09
11
16
08
08
15
11
05
+03
+07
00
+02
+02
+02
+03
-03
-03
-01
-05
+01
-01
-03
-04
00
«On n’a pas à
rougir de
notre défaite
devant
l’USMA»
PROPOS RECUEILLIS PAR M.B.
Revenant sur le match perdu de
l’USMBA -vendredi à Bologhine- devant
son ex-équipe, l’USM Alger, le capitaine
Hocine Achiou fait remarquer qu’ElKhadra a perdu sur deux balles arrêtées et
non sur des actions dynamiques de jeu. Il
souligne à ce propos que les coups de
pieds sont justement le point fort de
l’USMA, affirmant que ses camarades et
lui n’ont pas à rougir de cette défaite.
- Un accueil triomphal vous a été
réservé par le public de votre ex-équipe,
l’USM Alger, à Bologhine, vendredi. Un
commentaire?
- C’est un honneur pour moi. Cela
prouve que Achiou a laissé de bonnes impressions à l’USM Alger. La preuve, cette
grande reconnaissance des supporters envers ma personne sur le terrain.
- Quelle lecture faites-vous de cette
nouvelle défaite à l’extérieur?
- A mon avis, on n’a pas été si mauvais
que cela. On a encaissé un premier but
avant la fin du premier quart d’heure du
round d’observation, chose qui nous a peutêtre déstabilisés et nous a poussés à aller
devant et faire le jeu en tentant d’égaliser,
mais cela a été vain.
- Deux buts sur deux balles arrêtées.
Les coups de pieds arrêtés semblent
votre point faible…
- Si on revient un peu en arrière, sur le
but encaissé, il n’y avait pas faute de main.
Bengorine avait le ballon et l’arbitre a sifflé
une faute contre notre joueur alors qu’il
était en progression. Un joueur en possession du ballon ne peut pas commettre de
fautes. Personnellement, je n’ai rien compris sur cette action.
C’est un peu bizarre pour moi et c’est
toujours comme ça. On ne se plaint toutefois pas.
On s’interroge plutôt sur des décisions
pareilles.
- Vous avez payé cash le réveil des Usmistes. Qu’en pensez-vous?
- On a encaissé des buts sur deux balles
arrêtées. On s’attendait un peu à cela car
l’USM Alger a comme point fort les coups
de pieds arrêtés.
On nous a mis deux buts. L’USM Alger
sait comment toujours se ressaisir quand
elle traverse une mauvais passe.
C’est l’expérience des grandes équipes
qui tombent malades mais quand elles se
réveillent, elles le font très vite.
- Satisfait de votre rendement malgré
le revers?
- Dans l’ensemble, on n’a pas été vraiment dominés par notre adversaire.
Maintenant pour la seconde faute qui
nous a valu un but, je dirais qu’on a commis des fautes là où peut-être on ne devrait
pas en commettre.
Puis c’était difficile de revenir au score.
Surtout contre une équipe expérimentée
comme l’USMA. On a poussé jusqu’au
bout, on a donné le meilleur de nousmêmes, mais en vain. Et on n’a pas à rougir
de cette défaite à l’extérieur. Cela va nous
permettra de travailler encore mieux durant cet arrêt de championnat.
La Voix de l’Oranie
N°4555 - LUNDI 10 NOVEMBRE 2014
INCIDENTS AU STADE ZABANA D’ORAN
Plus de 500 sièges arrachés
et jetés sur le terrain
G.M.
elon le directeur de l’Opow Oran, Lahmar Boumediène, quelque 500 sièges installés récemment au stade Ahmed
Zabana ont été arrachés samedi dans la tribune
Est du stade.
S
Photo A. Tahar/ La Voix
avouer que sur le terrain, le fair-play était omniprésent entre les joueurs des deux équipes. Malheureusement, cela arrive au moment où une
Semah Soulef Ghizlane
notre beau rayon de soleil, boucle ses trois ans aujourd’hui
Les familles Semah et Maati lui souhaitent plein
de belles choses, santé et bonheur.
Tes parents, ton frère et ta sœur qui t’aiment.
large campagne est lancée contre toutes les violences. Ce n’était pas le bon exemple avant-hier à
Oran.
M. BOUGHALIM
Trois cadres de l’agence foncière
de la wilaya de Tiaret ont été entendus par le procureur de la
République près le tribunal de Tiaret
au sujet de faits dénoncés dans une
lettre.
Il s’agit des responsables techniques du foncier et un syndicaliste
responsable de la sécurité de son état.
«L’un des chefs de service entendu
est titulaire d’un registre de commerce d’une entreprise tout corps
d’état (TCE)», souligne-t-on. Selon
une source sûre, le départ imminent
du directeur a provoqué une guerre
intestine au sein de l’agence pour le
poste de directeur général.
Trois ingénieurs ont postulé pour
ce poste convoité par l’un des cadres
de cette agence secouée par plus d’un
scandale.
Mille vœux d’anniversaire Depuis
que je te connais Benzghaïda Youcef
mon cœur ne cesse de s’émerveiller.
Je t’aime… pour ton sourire qui me réconforte, pour ta main sur mon épaule,
pour tes attentions si touchantes, pour
ta présence si réconfortante. Je t’aime
parce que tu es toi; tout simplement.
Ta bien-aimée Bouchra
La Voix de l’Oranie
Furieux de constater la présence des supporters de l’ASO, qui ont effectué le déplacement pour
assister à la rencontre, les inconditionnels locaux
ont manifesté leur colère en détériorant les sièges
et en jetant les morceaux de détritus sur le terrain.
Renseignement pris sur place et auprès des supporteurs du MCO, ces derniers n’arrivent apparemment pas à digérer le fait qu’ils aient été
interdits d’accès au stade Boumezrag la saison
écoulée, lorsque le Mouloudia est allé jouer à
Chlef. Il a fallu toute la maitrise et le sang-froid
du service d’ordre pour faire revenir le calme, notamment après avoir reconduit les quelques supporters de l’ASO vers la sortie. Toutefois, il faut
Trois
responsables
de l’Agence
foncière
devant la justice
10/11/2014
PAGE 24
TIARET
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
28
File Size
1 512 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content