close

Enter

Log in using OpenID

ORAN - BK design

embedDownload
Pour leur dernière
rencontre dans
les éliminatoires
Photo A. Amari/ La Voix
CARRIÈRE DE SIDI BEN YEBKA Le gestionnaire d’une société broyé
par le concasseur à graviers Page 24
www.voix-oranie.com
Les Fennecs visent
un 6 sur 6 à Bamako
Page 21
ORAN
Les trois mis en cause condamnés
à 7 ans de réclusion
L’affaire du vol d’un coffre
contenant 3 milliards a été jugée
Page 2
Ils se sont rassemblés hier
devant le siège de la daïra
de Béthioua
La Voix de l’Oranie
MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
QUOTIDIEN D’INFORMATIONS NATIONALES N°4563 - PRIX : 15 DA
RÉSEAU D’ASSAINISSEMENT DE CAP CARBON
ET COUFFIN DU RAMADHAN 2014
Les élus de la commune d’Arzew
entendus par la gendarmerie
Le ras-le-bol des habitants
de Phoenix…
Page 3
ORANIE
Aïn Témouchent
Une démolition et des
décombres non enlevés
depuis… 3 ans à Terga
Page 5
Mostaganem
Des dobermans promenés
en ville, sans muselière
Page 6
Démentant le gel de la grève
comme annoncé en début
de semaine
Des intendants observent
un sit-in à Tiaret
Page 7
NATIONALE
Appel à un rassemblement
devant le siège du ministère
en décembre 2013
Les travailleurs de la justice
renouent avec la protestation
Page 9
CULTURE
Livres
Plus de 1000 titres édités
annuellement en Algérie depuis
2007
Page 13
SPORT
MC Oran
Les objectifs seront revus
à la hausse
Page 20
Dans le cadre de l’instruction judiciaire relative à deux marchés publics ayant trait au réseau d’assainissement de Haï Sidi Moussa, ex-Cap Carbon, et le couffin du ramadhan 2014, les enquêteurs
de la brigade économique relevant de la gendarmerie nationale sont à auditionner les parties en
conflit...
Page 2
SIDI BEL-ABBÈS
Plus de cent entrepreneurs
du BTP sur la liste noire de la DLEP
Photo M. Mir/ La Voix
«Plus d’une centaine d’entrepreneurs du BTP de la wilaya de Sidi Bel-Abbès figurent déjà sur une liste noire et n’auront plus, dès lors, le droit d’exercer dans ce
corps de métiers à l’échelle nationale», a révélé, Madame Kennous Zoubida, directrice du Logement et des équipements publics, au forum hebdomadaire, organisé lundi au centre de presse de la wilaya. Elle a précisé que les opérateurs
black-listés, dont le retrait d’agrément leur a été notifié officiellement, ont été
considérés comme défaillants après avoir été confondus par les services techniques et administratifs du secteur sur un certain nombre de faits en rapport
avec le lancement ou la réalisation de logements et d’équipements publics qui
leur ont été confiés.
Page 7
ORAN
PAGE 2
La Voix de l’Oranie
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
Réseau d’assainissement de Cap Carbon et couffin du ramadhan 2014
Les trois mis en cause
condamnés à 7 ans de réclusion
Les élus de la commune
d’Arzew entendus par
la gendarmerie
ARIBI MOKHTAR
ans le cadre de l’instruction
judiciaire relative aux deux
marchés publics ayant trait
au réseau d’assainissement de Haï Sidi
Moussa, ex-Cap Carbon et le couffin du
ramadhan 2014, nous avons appris de
sources crédibles que les enquêteurs de
la brigade économique relevant de la
gendarmerie nationale BEGN, ont auditionné la semaine dernière au siège
de la BEGN à Oran d’abord et en premier lieu, la partie civile (3 élus UFDS,
2 élus indépendants et 1 élu FLN), qui
ont déposé plainte auprès de la partie
judiciaire, pour une présumée «malversation» dans la gestion communale
d’Arzew, contestant ainsi le mode de
gérance de la municipalité pétrolière,
prôné par l’actuel P/APC.
D
Selon nos informations, les investigateurs de la BEGN comptent ou auraient déjà lancé en ce moment la
procédure d’audition du reste des membres de l’assemblée populaire communale d’Arzew, y compris le premier
magistrat de la commune, sur les
péripéties de ce dossier de gestion relatif
à la passation des deux marchés publics,
concernant le réseau d’assainissement
de Haï Sidi Moussa, ex-Cap Carbon et
le couffin du ramadhan de cette année
qui ont fait couler beaucoup d’encre,
rappelons-le, puisque les élus de l’opposition dénoncent publiquement une
présumée «transgression» de la législation en vigueur, notamment le code
communal et celui de marchés publics
en vigueur. Rappelons que les élus expriment manifestement leur désaccord
au grand jour avec le P/APC en place,
dénonçant par le biais leur plainte, le fait
que les deux marchés publics conflictuels en question d’un montant de
22.385.493.00 pour le cas de la canalisation des eaux usées de Cap Carbon et de
27.440.043,00 Da pour ce qui est du
couffin du mois de piété, auraient été
octroyés «illégalement», puisque les
plaignants insistent sur le fait que les
deux marchés cités, auraient été mis en
branle et exécutés d’une façon «anticipée» et sans l’aval des élus de l’assemblée populaire communale et de la
tutelle, empiétant ainsi selon les élus
protestataires, les prérogatives des
membres de l’APC, faisant fi du code
communal, notamment l’alinéa 194 du
code communal n°10-11 daté du
22/06/2001, stipulant: «Le procès-verbal
d’adjudication et le marché public sont
adoptés par délibération de l’assemblée
populaire communale. Le procès-verbal
d’adjudication et le marché public sont
adressés au wali, accompagnés de la
délibération y afférente». Procédure
d’ailleurs qui n’aurait pas été respectée,
selon la position des élus de l’opposition,
L’affaire du vol
d’un coffre
contenant 3
milliards a été jugée
pour ce qui est des deux marchés
publics cités.
Selon nos sources, l’audition des élus
de l’opposition par les gendarmes serait
suivie par celle du reste des membres de
l’APC d’Arzew et ce, pour clarifier leur
avis sur cette épineuse affaire de gestion
municipale. Notons et toujours selon
nos sources d’information, en parallèle
de cette procédure d’instruction édictée
par le parquet, le juge d’instruction près
du tribunal d’Arzew, instruit ce moment
une autre plainte émanant d’un groupe
d’entrepreneurs qui se serait constitué
partie civile contre la commune d’Arzew
et ce, pour les motifs de «défaut d’affichage et passation de marchés publics
non conformes à la réglementation en
vigueur».
Signalons enfin que le secrétaire
général de la commune d’Arzew a été affecté, cette semaine, à une fonction similaire au niveau de la municipalité
d’Es-Sénia, ce qui laisse un grand vide
au sein de cette collectivité locale, déjà
ébranlée par une lutte intestine ininterrompue, nécessitant l’intervention du
wali d’Oran pour mettre fin à cette situation conflictuelle éprouvante qui perdure, porte atteinte à la crédibilité de
l’état et freine les affaires publiques et de
surcroît le développement local au profit
des administrés de cette région de la
wilaya d’Oran, considérée comme le
poumon économique du pays.
6 Subsahariens dont 2 femmes devant le tribunal pour faux et immigration
clandestine
Les prévenus dont un récidiviste risquent
2 ans de prison ferme
H.Y.
Hier, six Subsahariens
dont deux arrêtés dans le
cadre de la lutte contre l’immigration clandestine et le
faux et usage de faux ont
comparu devant le tribunal
d’Oran. Ces derniers ont été
arrêtés au niveau de la Cité
Perret par les éléments
sécuritaires, alors qu’ils
étaient en possession de
coupures en papier destinées à la falsification de
faux billets de 1.000 et 2.000
Da, ainsi que des billets de
200 euros. Présentés par devant le magistrat instructeur, ils ont été écroués pour
les griefs cités plus haut.
Cités hier à la barre, les mis
en cause tenteront de nier
les faits, particulièrement
les deux femmes qui faisaient partie également du
réseau. Celles-ci diront ignorer ce que leurs compatriotes faisaient avec ces
coupures de billets. Par
La Voix de l’Oranie Siège social:
Directeur Fondateur
GHALEM ABDOU
Directeur de la publication
Hocine Delmi
Sarl au capital de 1.000 000,00 DA
Compte bancaire BNA
RIB N°00 100 952 0300 101 800 30
3, rue Rouis Rayah, Haï Oussama
(ex-Boulanger) - Oran 31000
Tél : 041.24.10.59
Fax : 041.24.34.12
041.24.18.01
[email protected]
ailleurs et au cours de l’instruction, il a été déterminé
que l’un des mis en cause
avait déjà été impliqué dans
la falsification de cartes nationales d’identité. Prenant
la parole, le procureur a
requis à leur encontre la
peine de deux ans de prison
ferme.
Emails
SPORT : [email protected]
H.Y.
Hier, le tribunal criminel de la cour d’Oran
a condamné les trois individus impliqués dans
le vol d’un coffre-fort appartenant à une usine
implantée dans la commune de Boutlélis. Ces
derniers ont été condamnés à sept ans de réclusion et ce, après que le représentant du ministère public avait requis à leur encontre quinze
ans de réclusion. En août 2013, un jour avant
l’Aïd El-Fitr, cinq individus dont deux frères
attaquent une usine dans le but de commettre
un vol.
Ceux-ci, selon les éléments de l’enquête,
portaient des cagoules et étaient armés. Ils
commenceront par agresser un agent de sécurité ainsi qu’un autre travailleur, puis ils les ligoteront et les bâillonneront.
Les deux victimes avaient toutefois refusé
de donner aux malfaiteurs les clés du bureau
dans lequel se trouvait le coffre. Face à cette
situation, les mis en cause prendront alors un
tracteur avec lequel ils démoliront le mur du
bureau et s’empareront du dit coffre, en le
transportant à bord d’une voiture utilitaire.
Tout comme ils voleront deux téléphones
portables qui se trouvaient dans le bureau ainsi
que six cartouches d’un fusil appartenant à un
agent de sécurité.
Une fois la plainte déposée, les gendarmes
ouvrent alors une enquête et finissent par localiser les mis en cause et à récupérer le coffre-fort avec toute la somme d’argent qu’il
contenait, vu qu’il avait été déposé à l’intérieur
de la maison de l’un des mis en cause et les
voleurs n’avaient pas encore eu le temps de
l’ouvrir. Mais au moment de leur interpellation, deux des prévenus, à savoir deux frères,
arrivent à s’enfuir, alors que les trois autres
seront arrêtés.
Présentés par devant le magistrat instructeur pour association de malfaiteurs, vol qualifié et coups et blessures volontaires, ils ont été
écroués. Appelés hier à la barre du tribunal
criminel et face au flagrant délit, les trois accusés reconnaîtront les faits et diront avoir
participé à ce vol.
Toutefois, ils chargeront les deux frères en
fuite et diront comme étant les principaux instigateurs de ce cambriolage. Suite au réquisitoire, la défense de ces derniers plaidera les
circonstances atténuantes, axant sur le fait que
l’argent n’avait pas pu être sorti du coffre et
avait donc été retrouvé en l’état.
Bureau d’Alger
BP n°11053
Service Pub
Maison de la Presse Kouba
2, rue Farid Zouiouèche
Tél.: 021.46.29.58
Fax: 021.46.29.59
BUREAU SIDI BEL-ABBÈS
0555 102 355
[email protected]
Impression : S.I.O.
Tél /Fax : 041.24.53.76
Email : [email protected]
Impression Ouest : SIO
Pour vos courriers
Oran Oussama 31012
[email protected]
ORAN : [email protected]
ORANIE : [email protected]
EVENEMENT : [email protected]
CULTURE : [email protected]
Diffusion (Ouest)
Eurl MPS El Bahia - El Djadida
Tél. : (041) 53.81.19
: (0550) 17.26.03
Les manuscrits, photographies
et illustrations ou tout autre
document adressés ou remis à
la rédaction ne seront pas
rendus et ne peuvent faire
l’objet d’aucune réclamation.
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
ORAN
La Voix de l’Oranie
PAGE 3
Ils se sont rassemblés hier devant le siège de la daïra de Béthioua
Lutte contre la criminalité
Le ras-le-bol des habitants
de Phoenix…
Vols, agressions
et détention de
drogue en tête des
lots des affaires
A. MEHNANE
ris entre le marteau et l’enclume, les habitants du quartier
de Haï Salem (ex-Phoenix) se
disent irrités par la marginalisation qui
dure depuis le début des années 90.
P
Hier, ils étaient des dizaines à se
rassembler devant le siège de la daïra de
Béthioua, afin de secouer les responsables
et leur faire part des désagréments qu’ils
rencontrent au quotidien, en l’absence injustifiée des projets de développement,
mis à part ceux subventionnés par la pauvre commune d’Aïn El-Bya. A titre d’exemple, le projet de la réhabilitation
générale des réseaux divers octroyé à la so-
ciété de l’eau et de l’assainissement (SEOR),
n’a toujours pas été lancé et ce, en dépit
que le marché ait été conclu, il y a près d’un
an, pour des raisons inconnues. Ce camp
est aujourd’hui un lieu précaire, sans commodités essentielles ni infrastructures de
base et ses habitants sont désorientés et
agacés par cette situation d’exclusion dans
laquelle ils sont confinés. Selon l’un des
résidents: «C’est inadmissible qu’une commune, pourtant située dans la zone industrielle, ne soit pas épaulée pour lancer des
projets de développement. Chez nous, il
n’y a ni routes praticables, ni réseau d’eau et
encore moins de gaz de ville.» Les années
se suivent et la situation empire. Ce
quartier dont les 90% des habitants sont
des agents de la Sonatrach, se clochardise
encore plus et ce, sans qu’aucune solution
ne soit prise, pour rectifier le tir et
procéder à la régularisation des actes de
propriété qui tardent à voir le jour. En attendant, les responsables de l’APC se disent impuissants devant l’intransigeance de
la Zone industrielle (DRIZ) qui a cédé le
quartier aux Collectivités locales, juste sur
papier, alors qu’il demeure le plus peuplé
de la commune et joue donc un rôle primordial dans la course à la mairie.
D’ailleurs, conscients du poids électoral du
«camp», tous les candidats s’y précipitent à
chaque rendez-vous électoral, notamment
celui des élections locales et ce, dans le but
de glaner le maximum de voix, avant de
renier leurs engagements et tourner le dos
aux citoyens.
L’avion assurait la liaison Barcelone/Oran
La vidéo d’un atterrissage en catastrophe fait
le «buzz» sur Facebook
ZITOUNI M.
Une vidéo postée par un voyageur
qui se trouvait à bord de l’avion de la
compagnie Air Algérie sur le réseau social Facebook fait le buzz actuellement,
car elle a été vue par plus de 50.000 internautes en moins de 48 heures. Elle
est bien évidemment suivie par autant
de commentaires sur la compagnie nationale qui sont loin d’être en sa faveur.
La vidéo en question relate la difficulté
rencontrée lors de l’atterrissage de
l’avion qui assurait, le 16 novembre
dernier, la liaison entre Barcelone et
Oran à son arrivée à l’aéroport international Ahmed Ben Bella. Selon ce qui
est rapporté par le voyageur en question, l’avion s’était brutalement posé, ce
qui a provoqué une grande panique
parmi les passagers. Les bruits inhabituels provoqués par le grincement des
freins a rajouté à l’angoisse des passagers qui sentaient que quelque chose
d’anormal se passait. Selon toute
vraisemblance, le pilote avait d’énormes
difficultés à maîtriser son appareil.
A l’intérieur, les trappes s’étaient ouvertes et des objets tombaient sur les
passagers, ce que n’a pas hésité à filmer
l’un des voyageurs. Ce dernier commentait à sa manière le comportement
étrange de l’hôtesse de l’air qui, sans esquisser la moindre grimace, demandera
d’un air déconcertant aux passagers si
le voyage s’était bien déroulé et en entamant le refrain habituel à chaque arrivée d’avion.
Ceci n’a pas été sans provoquer des
commentaires légitimement sarcastiques des passagers très secoués. Ceci
arrive à un moment où le ministre des
transports, Amar Ghoul, qui a affirmé
que l’ouverture du ciel algérien aux
compagnies privées n’était pas à l’ordre
du jour du gouvernement et le ministre
a donc confirmé que l’espace aérien n’était pas pour le moment ouvert à l’exploitation par les privés. «La tendance
actuelle au sein du gouvernement n’est
pas favorable à cette option», soulignera-t-il. Chaque année, on nous annonce que la compagnie nationale Air
Algérie est déficitaire et tout le monde
semble se satisfaire de la gestion d’Air
Algérie, seuls donc les passagers semblent avoir tort.
Sous le thème «Entreprenariat et développement durable»
La semaine mondiale de l’entreprenariat,
dédiée à l’économie verte
CHERIF M.
L’économie verte sera au centre des
débats, cette semaine à Oran, à l’occasion de la tenue des journées mondiales de l’entreprenariat. En effet, la
4ème édition de la Semaine Mondiale
de l’Entrepreneuriat, a démarré avanthier et se prolongera jusqu’au 23 novembre prochain. L’édition de cette
année, placée sous le patronage du
ministère de l’Energie et des Mines,
est dédiée aux thèmes de «L’écosystème entreprenariat algérien» et «Entreprenariat
et
développement
durable» avec sept grands axes d’action. Les initiateurs de cette semaine
lancent «un appel à toutes les associations, organisations, institutions
publiques pour rejoindre le mouvement en s’impliquant comme partenaire dans l’organisation d’une ou de
plusieurs activités ciblant les porteurs
de projets, les étudiants, les
chercheurs, les femmes. L’objectif est
de faire de cette semaine de l’entreprenariat un grand moment d’échanges,
de partage et d’apprentissage autour de
la création d’entreprise. Il faut rappeler
que la semaine mondiale de l’entrepreneuriat est la plus grande rencontre du monde des innovateurs et
créateurs d’emploi qui lancent des
startups et apportent des idées et des
projets visant à la croissance
économique et à la dynamisation de
l’insertion professionnelle dans leurs
pays. Pour sa part, la coordinatrice nationale de cette manifestation, Mme
Fatiha Rachdi et la directrice de la
pépinière d’entreprise, a précisé que
pour Oran, cette manifestation
économique aura pour cadre trois
établissements de l’enseignement
supérieur et de la formation professionnelle et d’aide aux jeunes. Il s’agit
de l’école préparatoire de gestion
économique relevant de l’USTO, de
l’école de gestion commerciale et d’informatique Ibn Sina et de la pépinière
d’entreprises.
Ils vont traiter sur les conditions
de création de l’entreprise, le
développement de l’entreprenariat et
son impact sur la croissance
économique, la mobilisation des
ressources ainsi que l’accès aux
réseaux régionaux, nationaux et internationaux, sachant que des établissements relevant de l’enseignement
supérieur et la formation professionnelle ont introduit, ces dernières années, dans leur cursus l’enseignement
de l’entrepreneuriat et certains ont
même mis en place des clubs d’innovation.
MALIKA S.
Les éléments de la police judiciaire et de la
voie publique de la Sûreté de la wilaya d’Oran,
en collaboration avec les 25 sûretés urbaines,
ont procédé à un bilan de leurs activités
menées durant la période s’étalant entre le 1er
et le 9 novembre, mettant en relief le nombre
de 535 opérations de police qui ont donné lieu
à l’interpellation de 439 individus dont 23 ont
été arrêtés et présentés au tribunal, pour différents chefs d’inculpation dont les vols, la
commercialisation et la détention de stupéfiants, les CBV, la conduite en état d’ivresse et
les personnes recherchées par la justice. Sur les 23 individus présentés au tribunal,
13 ont été placés sous mandat de dépôt. Notons par ailleurs que ces interventions ont
également permis la neutralisation de
plusieurs bandes de malfaiteurs. La création
d’une unité spécialisée dans la lutte contre la
criminalité à Haï El Yasmine, a donné des résultats concluants, selon les services de la
Sûreté, puisque plusieurs malfrats sont tombés
dans les filets des enquêteurs. Dans le contexte
des affaires particulières d’agressions à l’arme
blanche, vols et détention de cannabis, les éléments de la police judiciaire de la 17ème
Sûreté urbaine ont arrêté un jeune, âgé de 20
ans, impliqué dans une affaire de vol sous la
menace d’une arme blanche. C’est à la suite
d’une plainte déposée pour vol qu’une enquête
a été ouverte. Les services de la police ont
réussi à identifier l’auteur et à l’arrêter en possession d’un couteau. Il a été présenté au tribunal et placé sous mandat de dépôt.
D’autre part, un autre individu, âgé de 26
ans, a également été arrêté, alors qu’il était en
possession de résine de cannabis, d’une
bouteille de gaz lacrymogène et d’armes
blanches. Les recherches menées ont révélé
que le mis en cause faisait l’objet d’un mandat
d’amener pour vols. Il a été présenté au tribunal et placé sous mandat de dépôt.
Dans le périmètre de la 8ème Sûreté urbaine, les éléments de la police judiciaire ont
appréhendé 2 individus âgés de 19 et 20 ans
pour vols avec violence. Les enquêteurs ont
récupéré un portable volé et un chien dressé
que les malfrats utilisaient pour agresser leurs
victimes.
Les deux auteurs ont été placés sous mandat de dépôt. Par ailleurs et suite à des informations parvenues aux services de la police
judiciaire de la Sûreté de la wilaya d’Oran, impliquant un individu du quartier d’El Hamri,
dans une affaire de vol d’un véhicule, les enquêteurs ont réussi à identifier la personne et
son emplacement.
Le mis en cause, âgé de 21 ans, est un repris
de justice et auteur du vol d’un véhicule avec la
complicité de 2 autres personnes. Ces
dernières sont en fuite. L’auteur a été placé
sous mandat de dépôt. Au total, 5 individus
ont été écroués pour différentes affaires de vols
et détention de stupéfiants. N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 5
Aujourd'hui dans la région
AÏN TÉMOUCHENT
SAÏDA
RELIZANE
Une démolition et des décombres
non enlevés depuis… 3 ans à Terga
Du miel offert aux malades de
l’hôpital Ahmed Medeghri
Les Oueld Beldjillali veulent
leur part du développement
L’opération de démolition du vieux Graba a
été effectuée il y a déjà plus de 3 années par
l’APC sortante dans le cadre de la résorption
de l’habitat précaire et pour reloger 6
familles qui occupaient les lieux. Cette
heureuse initiative n’a pas été achevée convenablement dans la mesure où, après la démolition des bidonvilles, les décombres n’ont
pas été ramassés. Et les amas des détritus
aussi sont sur place depuis… 3 ans, devenant des foyers de prolifération de
rongeurs et attirant les chiens errants.
Berrahil Saïd
Les assises du 2e Salon régional du miel qui
a été organisé par l’association des apiculteurs
de Saïda ont été clôturées dimanche dernier
par une action de solidarité en faveur des
malades de l’hôpital Ahmed Medaghri. En effet
les membres de l’association des apiculteurs
en compagnie des exposants se sont déplacés
à l’établissement hospitalier et ont offert du
miel aux patients.
A.B.
Les habitants du douar Ouled Beldjilali
relevant de la commune de Hamri interpellent les autorités locales sur le retard d’inscription et le lancement des projets
d’utilité publique pour fixer les habitants
de la localité dans leurs terres. «Nous
éprouvons de difficultés pour nous approvisionner en eau potable. Nous sommes
revenus aux méthodes traditionnelles pour
transporter l’eau à dos d’âne» disent les
habitants. De son cote le maire rassure les
plaignants que le projet est inscrit et verra
le jour le début de l’année 2015 pour mettre fin à ce problème.
M. Rahmani
CHLEF
Trois dealers arrêtés dans une
action commune des Sûretés
d’Oum Drou et d’Oued Sly
Les éléments de la Sureté de daïra de Oum
Drou en collaboration avec ceux de la Sureté
de daïra de Oued Sly dans une action coordonnée ont procédé à l’arrestation de trois
individus impliqués dans une affaire de trafic
de drogue et dont l’âge varie entre 21 ans et
30 ans. L’affaire a été enclenchée, samedi
dernier, suite à une information communiquée à la police et qui faisait état de la
commercialisation de kif par le dénommé
O.M. qui se déplaçait à moto. Arrêté en flagrant délit, le mis en cause a dénoncé ses
deux complices qui ont été également arrêtés.
B. Khelifa
MASCARA
La police sensibilise les
écoliers sur les accidents
de la route
A l’occasion de la journée des droits de l’enfant qui coïncide avec le 20 novembre, la
Sureté de wilaya de Mascara a initié en collaboration avec la direction de l’Education,
une campagne de sensibilisation des élèves
de tous les cycles contre les accidents de la
circulation. La campagne qui a commencé le
10 novembre dernier est animée par des
cadres de la Sureté de wilaya. 82 établissements scolaires de la wilaya seront touchés
par cette action.
B. Djillali
MOSTAGANEM Des travaux avec une signalisation
insuffisante
La deuxième tranche du projet du dédoublement de la route nationale N°11 reliant
Chaibia à Benabdelmalek Ramdane sur une
distance de 16 kms a été lancée avec l’entame
des premiers travaux de décapage. Cependant
certains automobilistes empruntant cette voix
de communication ont du constater l’insuffisance de la signalisation indiquant le lancement des travaux d’aménagement de ce
tronçon connaissant quotidiennement un
dense trafic routier. Le désagrément et le mécontentement des automobilistes atteignent
leur paroxysme. Même les ouvriers exerçant sur
le chantier ne sont pas à l’abri d’un accident.
L.B.N.
ORAN
Un panneau fait rager les
habitants de Mers El-Kébir
Il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir
la grossière erreur d’inscription qui indique le
nom de la ville qui abrite le plus grand chantier
naval du pays. Ceux qui ont eu pour mission
d’installer l’énorme panneau à l’entrée de la
ville côtière doivent savoir que «Mars El Kébir»,
comme ils l’ont si bien écrit, n’existe nulle part
et que Mers El-Kébir (l’ex-vieux port) n’a jamais
changé de nom. Les gestionnaires de la commune de Mers El-Kébir doivent au plus vite rectifier ce qui fait rager et ne pas oublier aussi de
corriger ce qui est inscrit sur le panneau. Mers
El-Kébir n’est pas Mersat El-Kébir et il y a bien
longtemps que la correction aurait dû être faite,
ce qui aurait évité de provoquer des crises de
nerfs chez les anciens Kébiriens.
Bouras Omar
TIARET
Des salles omnisports utilisées
pour le stockage du mobilier
Plusieurs salles omnisports ont été réalisées au profit des établissements scolaires, des lycées notamment. Au moment
où les séances d’éducation physique se
font sur des terrains non aménagés, ces infrastructures servent d’endroits pour l’emmagasinage du mobilier. Ces salles n’ont
jamais été utilisées pour leur vocation initiale. Leur équipement commence à se dégrader avant son usage. Ce sont les salles
des lycées de Benmastoura à Zaaroura, le
lycée de Medroussa, le lycée Ghafoul route
d’Alger à Tiaret et le lycée de Hamadia.
M. Boughalim
TLEMCEN
Saisie de 370 kilomètres
de drogue Après un processus de surveillance d’un
véhicule suspect d’une durée de presque
un mois, les éléments de la brigade de
recherches et d’investigations de la Sureté
de la wilaya de Tlemcen, sont parvenus en
date du 16 du mois courant à 19h00 à la
saisie de 370 kilogrammes de drogue. La
marchandise était transportée à l’intérieur
du dit véhicule de marque Renault 25 liton dans le communiqué provenant de la
cellule de communication de cette institution sécuritaire.
F.H.
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 6
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
Mostaganem
Relizane
Des dobermans promenés
en ville, sans muselière
Une hausse
enregistrée dans la
production du miel
LAKHDAR HAGANI
es dobermans, souvent sans de
muselière, tenus en laisse par des
adolescents sillonnent les différents
quartiers de la ville de Mostaganem notamment le centre.
D
Ce phénomène de société risque de prendre
des proportions alarmantes, si les autorités
compétentes n’interviennent pas à temps. Certains parmi ses adolescents, sous le regard indifférent de certains responsables menacent
avec leurs chiens les jeunes filles. De nombreux
passants croisés dans la rue affirment que les
responsables concernés devront prendre des
dispositions fermes afin de prévenir les accidents que peuvent occasionner ces chiens dangereux et d’assurer la sécurité des personnes.
Le problème se pose aussi au niveau des différents jardins public, ou plusieurs adolescents
accompagnés de leurs chiens, jouent en toute
impunité. Les familles qui se trouvent sur les
lieux ne comprennent pas cette attitude, ont
préféré quitter le lieu de peur d’être attaqués
par les chiens. S’agit–il d’une filière secrète qui
fait entrer illégalement sur le territoire algérien
des chiens de différentes races?
Des questions inquiétantes qui nécessitent
aujourd’hui des éclaircissements, s’interrogent
de nombreux citoyens de la ville de Mostaganem.
Seules des enquêtes judicieuses de la police
et de la Gendarmerie nationale peuvent élucider cette énigme. Selon nos informations,
pour acquérir aujourd’hui un berger allemand
ou un doberman bien dressé il faut payer au
minimum la somme de 15 millions de centimes.
Sidi Lakhdar (Mostaganem)
Opération de bitumage pour les routes de la partie nord
L.B.N.
Les routes de la partie nord de la localité de
Sidi Lakhdar qui ont été bitumées il n’y a pas
longtemps se trouvent actuellement dans un état
de dégradation avancé. Certains endroits qui
présentent des affaissements apparents sont
truffés de nids de poules. Ce qui empoisonnent
la vie des citoyens qu’ils soient automobilistes
ou piétons particulièrement en cette période
hivernale. Contacté pour en savoir plus sur
cette dégradation des routes un élu de l’APC de
Sidi Lakhdar chargé du suivi a précisé «qu’effectivement les routes situées dans la partie nord
du village se trouvent actuellement dans un état
déplorable en raison des précédents travaux. Le
même responsable devait confirmer qu’une
autre opération de bitumage va incessamment
concerner les mêmes artères dégradées. Elle est
déjà inscrite pour moderniser une fois pour
toutes cette partie nord du village. Tlemcen
Coup d’envoi du 1er Salon national du tapis traditionnel
Le coup d’envoi du premier salon national
du tapis traditionnel a été donné dimanche
après-midi au palais de la Culture AbdelkrimDali de hai Imama (Tlemcen). Plus d’une
cinquantaine d’artisans représentant 18 wilayas
du pays sont présents à cette manifestation artisanale qui a pour slogan «authenticité, innovation, développement durable».
Les visiteurs de ce salon ont l’opportunité de
découvrir et d’apprécier les différents tapis traditionnels fabriqués en Algérie comme ceux de
Cherchel, de Ghardaia, de Béjaia, de Batna, de
M’sila et d’autres wilayas, qui constituent un
patrimoine artisanal très important à préserver
et à développer.
Ce salon vise également à relancer le circuit
d’approvisionnement et de commercialisation
du tapis, qui constitue le cheval bataille des re-
sponsables du secteur afin de rendre à ce produit la place qui est la sienne dans le milieu de
l’artisanat, sur le plan local et national, a-t-on
indiqué. Ce salon comportera en outre une
journée d’étude sur la mise à niveau des normes
d’estampillage, qui sera animée et encadrée par
des spécialoistes en la matière relevant des quatre centres d’estampillage du pays (Cherchell,
Tébessa, Ghardaia et Tlemcen).
La production du miel a enregistré,
cette année dans la wilaya de Relizane,
une hausse atteignant 1.100 quintaux
contre 1010 qx en 2013, a-t-on appris
dimanche du président de l’association
des apiculteurs de la wilaya.
Cette hausse est due au climat favorable et au soutien accordé par les
dispositifs d’emploi de jeunes à cette
filière, a souligné M. Aissa Tewfik à
l’occasion de l’ouverture d’une exposition locale du miel. Cette manifestation, qui s’étale jusqu’au 20 novembre
en cours, enregistre la participation de
20 exposants venus des wilayas de
Médéa, Blida, Ain Defla, Relizane et
Bouira et de représentants des dispositifs d’emploi dont la Caisse nationale
d’assurance chômage (CNAC), l’Agence
nationale de soutien à l’emploi de jeunes (ANSEJ) et l’Agence nationale de
gestion du micro-crédit (ANGEM) et
de la Caisse nationale de mutualité
agricole (CNMA).
Cette exposition, qui suscite un engouement chez les citoyens de la
wilaya, met en vente des variétés de
miel dont ceux de cidre, d’eucalyptus,
de fleurs et autres dérivés comme les
graines. Les exposants présentent aussi
des explications sur les vertus et la
valeur nutritive du miel et ses usages
pour la guérison de certaines maladies.
Une conférence sera animée, à cette occasion, par un spécialiste en apiculture
sur la production du miel et l’apiculture. L’association des apiculteurs de la
wilaya de Relizane compte plus de 110
adhérents.
Aïn Témouchent
Plus de 24.100 foyers seront raccordés aux réseaux d’énergie
Pas moins de 24.139 foyers de la wilaya d’Ain Temouchent
seront raccordés aux sources d’énergie (gaz naturel et électricité) à l’issue du programme quinquennal 2010-2014, a-t-on
appris lundi du directeur de l’énergie et des mines.
Entré en exécution durant le 3ème trimestre 2013, ce programme permettra d’alimenter 22.952 foyers en gaz naturel et
1.187 autres en électricité. De la sorte, toutes les communes
de la wilaya bénéficieront du gaz et de l’électricité, a souligné
M. Mekkaoui Hanin. Scindé en deux tranches, l’opération d’alimentation en gaz porte sur la réalisation d’un réseau de transport de 4,6 kilomètres et de six postes de distribution qui
totaliseront un réseau de 143,830 km au profit de 9285 foyers
dans un premier temps, a-t-on ajouté.
Dans une seconde phase, un réseau de transport de 57 km
sera posé pour la création de neuf postes de distribution à travers un réseau de 243,850 km qui alimentera 13.036 foyers.
Dans le cadre de l’opération quartiers et lotissements sociaux (QLS), sept sites bénéficieront de l’alimentation en gaz naturel, soit 631 foyers pour un programme de 10,040 km.
Pour l’électricité rurale, le programme qui est divisé, également, en deux tranches, alimentera 458 foyers répartis entre
11 centres d’habitation qui bénéficieront d’un réseau de
234,798 km de moyenne et basse tensions.
Dans ce même domaine, le programme QLS porte sur l’al-
La Voix de l’Oranie
19/11/2014
Ouverture d’un nouveau salon
de coiffure et esthétique
LOCATION
Loue appart F4 transformé en F3 avec garage individuel au RDC à la Sénia, à proximité des commerces, administration et tramway, avec toutes
les commodités (chauffage, chauffe-eau, climatisation, citerne d’eau) bon quartier et bon voisinage à la Cité de l'air
Convient parfaitement à professions libérales
Contactez le : 0550 87 13 74
La Voix de l’Oranie
imentation de 729 foyers répartis en 16 sites pour un réseau de
15,819 km de moyenne et basse tensions.
Les travaux qui sont en cours, enregistrent un taux d’avancement «satisfaisant», selon le directeur de l’énergie et des
mines qui précise que ceux-ci ont débuté après la signature
des conventions entre les ministères de l’Energie et des mines
et des Finances en janvier 2013.
S’agissant des taux de raccordement de la wilaya d’Ain
Temouchent en ces sources d’énergie, M. Hanin a indiqué
qu’ils ont atteint 53,36 pour cent (gaz) et 90,80 pc (électricité)
en 2013, et connaitront une «amélioration certaine» dès
l’achèvement du programme quinquennal en cours.
19/11/2014
«LE CRYSTAL»
Effectue tous soins de beauté
ainsi que la pose d’ongles
à l’américaine (gel UV).
Utilise les produits français.
Soyez les bienvenues, à Bir
El Djir
appelez le 05.49.57.62.57
La Voix de l’Oranie
19/11/2014
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
Plus de cent entrepreneurs du
BTP sur la liste noire de la DLEP
Photo M. Mir /LaVoix
lus d’une centaine d’entrepreneurs du BTP de la
wilaya de Sidi Bel-Abbès
figurent déjà sur une liste noire et n’auront plus, dès lors, le droit d’exercer dans
ce corps de métiers à l’échelle nationale»
a révélé, Madame Kennous Zoubida, directrice du Logement et des équipements
publics, lors du dernier forum hebdomadaire organisé lundi après-midi au
centre de presse de la wilaya.
«P
Cette même responsable n’a pas manqué par la même occasion de préciser que
les opérateurs black-listés, dont le retrait
d’agrément leur a été notifié officiellement, ont été considérés comme défaillants après avoir été confondus par les
services techniques et administratifs du
secteur sur un certain nombre de faits en
rapport avec le lancement ou la réalisation d’un certain nombre de projets de
réalisation de logements et d’équipements
publics qui leur ont été confiés. Sur ce
triste registre de la défaillance, la directrice du Logement et des équipements
publics a tenu également à apporter un
certain nombre de précisions sur des cas
avérés de malfaçons relevés ces dernières
années par les services du contrôle technique (CTC) ou constatés par le maître
d’ouvrage lui-même ou les souscripteurs
aux programmes d’habitat.
Les journalistes présents citeront
plusieurs cas de malfaçons dénoncés par
des citoyens et dont la presse en a fait
largement écho et, paradoxalement, sans
que l’administration en charge de la commande publique ne prenne les mesures
règlementaires à l’encontre des contrevenants. Dans l’édifiant débat qui s’en
est suivi c’est le cas assez spécifique du
campus Nord, dont les infrastructures
ont été réceptionnées au titre de la rentrée universitaire 2013-2014, qui aura fait
l’objet d’une discussion entre l’intervenante et les représentants de la presse…
Un lourd dossier en somme qui aura contraint en 2013 les ministères de l’Enseignement supérieur et de l’Habitat à
dépêcher sur les lieux des commissions
d’enquête qui ont pu confirmer les multiples défauts caractérisant les ouvrages
livrés, mais sans pour autant trancher sur
le fond du problème concernant les
mesures techniques à mettre en œuvre
quant à leur éventuelle réhabilitation ou,
au pire, leur démolition et leur reconstruction.
Le problème se posait pratiquement
pour tous les amphithéâtres et la bibliothèque réalisés sur le site et qui présentaient de graves malfaçons avec des
risques réels d’affaissement. Les travaux
de colmatage superficiels menés au pied
levé par l’entreprise de réalisation n’ont
été d’aucune utilité pour le confortement
des ouvrages, et ce, au grand dam des
milliers d’étudiants qui ont dû être réorientés vers d’autres sites pédagogiques
pour pouvoir poursuivre leurs études.
Dans ses réponses, Mme Kennous
Zoubida se voulait des plus rassurantes
en ce qui concerne la viabilité des ouvrages mais n’aura pas moins fait observer que l’étude technique réalisée par
un bureau spécialisé en hydrologie a fini
par révéler l’existence sur le voisinage périphérique du site d’une nappe phréatique
inférieure qui serait à l’origine des infiltrations d’eau affectant les infrastructures
en question et résultant, certainement
aussi, d’une «mauvaise exécution des
travaux» par l’entreprise de réalisation,
comme le soulignera si bien l’expertise du
CTC.
Les observations critiques de cet organisme de contrôle ont porté tout particulièrement sur «les amphithéâtres» et
démontré que «l’affaissement des gradins
est dû au non-respect des normes en
vigueur concernant la réalisation des
dalles flottantes d’une superficie de 60 m2
et qui ont été soutenues à leur base à l’aide
de … simples remblais», «la bibliothèque», du fait de «l’absence de système
de collecte d’eaux pluviales lesquelles se
déversent directement sur les allées des
trottoirs attenants dépourvues d’avaloirs», «la terrasse» avec la qualité inappropriée des matériaux utilisés,
notamment «le recours au gravier concassé au lieu du gravier roulé pour la protection de l’étanchéité des ouvrages», «le
chauffage central dont la tuyauterie a été
posée au niveau des caniveaux sur des
supports de faible résistance, ce qui a entraîné leur chute et par conséquent l’apparition de plusieurs fuites d’eau»… En
tout état de cause, sans pour autant lier
de manière exclusive les imperfections
constatées à la seule défaillance humaine,
la responsable de wilaya s’en est tenu à
une cause naturelle pour expliquer la survenue du phénomène des infiltrations et
conséquemment la dégradation des ouvrages qui en est résulté. «Après le précieux éclairage apporté par le bureau
d’études en hydrologie, annoncera-t-elle,
il s’agira dès lors pour la Dlep de lancer
une seconde étude pour déterminer le
type de drainage à effectuer et mettre en
place le plus rapidement possible les
chantiers de travaux de confortement et
de sécurisation des infrastructures et ouvrages présents sur le site.
Aïn Témouchent
Des jeunes entrepreneurs réclament à l’APC
le règlement de leurs factures
BERRAHIL SAÏD
Détenteur de créances vis-à-vis de la
municipalité de Aïn Témouchent, un
groupe de jeunes promoteurs d’entreprises de transport et de travaux publics
dans le cadre du dispositif de l’ANSEJ se
sont regroupés devant le siège de la
mairie du chef-lieu pour réclamer le règlement de leurs factures. Ces jeunes,
PAGE 7
Tlemcen
Sidi Bel-Abbès
MIR MOHAMED
L’ORANIE
dont les raisons sociales sont tous domiciliées dans la wilaya de Aïn Témouchent, avait travaillé avec leur
matériel roulant pour la commune de
Aïn Témouchent quand les élus de son
APC avaient initié une opération d’envergure de nettoiement de la ville il y a
plus de 04 mois. Ces jeunes qui ont mis
à la disposition de la mairie des camions
et des engins ont participé à l’action de
la municipalité de manière déterminante. Des tonnes de déchets et d’ordures ont été enlevées des quartiers de la
ville de Aïn Temouchent à la faveur des
outils et moyens mobilisés par ces jeunes. Selon le maire de Aïn Témouchent, la procédure de règlement
des situations de ces jeunes entrepreneurs est bien avancée et toutes les
dettes contractées seront réglées.
La ministre des
postes inspecte
son secteur
F. HADDADI
La présentation du secteur de la poste et des
communications de l’information et de la communication a dévoilé lundi dernier à Madame la
ministre chargée de ce département certaines
contraintes liées au déficit d’équipements nécessitant un programme d’urgence à mettre au
profit de la wilaya de Tlemcen. Dans son intervention, la représentante du gouvernement a insisté sur la nécessité de pallier aux insuffisances
concernant le raccordement au réseau téléphonique de l’ensemble des établissements scolaires de téléphone, la dotation de 23 communes
en fibres optiques, le lancement de l’opération
pour assurer la sécurité de tous les bureaux de
poste ou 113 ne sont pas sécurisés, la rénovation
du réseau pour l’amélioration de la qualité de
prestation afin de sécuriser nos frontières, la
dotation de la wilaya de 15 guichets automatiques afin de permettre aux abonnés du CCP
d’effectuer leur retrait dans de bonnes conditions, la suppression immédiate du WLL et le
remplacer par une nouvelle technologie et l’installation du réseau Mobilis au niveau de la région frontalière de Maghnia à Marsat Ben
M’hidi. Concernant les équipements actuellement en panne à savoir deux véhicules blindés,
la ministre a pris la décision d’octroyer un
véhicule blindé dans les plus brefs délais affirmant que des mesures seront prises pour
combler ce déficit. Clôturant sa tournée, elle a
inauguré le nouveau siège Actel dans la localité
de Remchi, avant de prendre connaissance de l’état de fonctionnement de la recette principale ou
elle a donné son accord pour l’opération d’extension du siège de cette grande poste située au
centre-ville.
Démentant le gel de la grève comme
annoncé en début de semaine
Des intendants
observent un sitin à Tiaret
M. BOUGHALIM
Des dizaines d’intendants ont observé un sit-in
devant le siège de la direction de l’Education à
Tiaret en signe de démenti du communiqué diffusé par la cellule de communication de la direction de l’Education affirmant le gel de la grève
entamée depuis le début de l’année scolaire et dont
l’information a été publiée par les différents quotidiens. Les intendants contestataires considèrent
que la cellule de communication de la direction de
l’Education s’est substituée en porte-parole des syndicats. Ils rappellent que le bureau de wilaya de l’union nationale des personnels de l’enseignement et
de la formation (UNPEF) a rendu public un communiqué daté le 17 novembre 2014, communiqué
dans lequel il confirme le maintien de la grève
jusqu’à la satisfaction de toutes leurs revendications
et dénonce les décisions abusives par lesquelles s’est
distinguée la direction de l’Education à l’adresse
des grévistes par des retenues sur salaire allant
jusqu’à 30 jours. Les grévistes qualifient le communiqué de la cellule de communication de mensonger.
NATIONALE
PAGE 8
La Voix de l’Oranie
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
Zohra Derdouri l’a rappelé fermement lors de sa visite à Sidi Bel-Abbès
«Les établissements d’enseignement
doivent être liés en totalité aux
réseaux du téléphone et d’Internet»
MIR MOHAMED
es liaisons téléphoniques des différents établissements d’enseignement (écoles, collèges et lycées) de la
wilaya de Sidi Bel-Abbès doivent être installées à titre gracieux dans les délais les plus
brefs… De même, le raccordement au réseau
Internet est impératif et urgent et doit suivre
le même rythme de réalisation pour permettre à nos enfants de disposer de cette nouvelle
fenêtre ouverte sur le monde du savoir et de la
connaissance multiforme…» Ce sont là les
termes des directives données par la ministre
de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, Zohra Derdouri, aux représentants de la wilaya de Sidi
Bel-Abbès, où elle était en visite d’inspection
et de travail dans la matinée d’hier mardi.
L
La représentante du gouvernement qui a
présidé la veille en soirée une séance de travail
avec les autorités locales et les responsables locaux en charge de la poste et des technologies
de l’information et de la communication, n’a
pas manqué également de mettre l’accent sur
la nécessité de parachever l’ensemble des
opérations en cours de réalisation à travers la
wilaya. Se référant à certains indicateurs de
son secteur, entre autres les densités par poste
et par guichet ainsi que téléphonique et de
connexion Internet, la ministre instruira expressément les deux principaux responsables
concernés à l’effet de «mettre le paquet» pour
la conduite à terme échu de toutes les opérations dont ils ont la charge. Elle citera notamment l’installation des nouveaux bureaux de
poste et des annexes dans les localités les
moins desservies (Sidi Lahcène, Sfisef,
Telagh…) avec l’affectation envisagée d’agents
et de moyens informatiques et de GAB supplémentaires, la dotation des services du courrier en véhicules, scooters et bicyclettes, la
poursuite selon des délais raisonnables des
opérations de réhabilitation des anciennes infrastructures postales, le remplacement progressif du faisceau hertzien par la fibre optique
dans les 16 communes sur 52 fonctionnant encore sous ce mode, la poursuite de l’installation
des
nouveaux
équipements
MSAN (Multi-service access Node), une nouvelle technologie de télécommunications permettant de booster les équipements classiques
en place avec l’intégration de certains services
complémentaires comme «l’accès à l’Internet
haut débit, la visioconférence, les services
multimédias, et la réception des chaines de
télévision satellitaires…» En plus du déploiement du système MSAN en cours, la première responsable du secteur a tenu également
à rappeler qu’à l’instar de plusieurs wilayas du
pays, celle de Sidi Bel-Abbès vient de se doter
d’un poste BTS (base transceiver station, BTS),
qui va lui permettre encore de bénéficier d’une
nouvelle technologie avec une connexion 4G
sans fil de haut débit.
Rappelant les missions assignées au
secteur de la poste et des TIC et les défis qui
sont les siens pour faire arriver au client
l’ensemble de ses services et prestations à un
niveau optimal, elle fera part d’un projet
actuellement à l’étude au niveau de son département, consistant à faire intervenir de jeunes opérateurs, en receveurs d’ordres
d’Algérie Télécom, et ce dans un certain de
segments d’activités pour la prise en charge
des clients sur le terrain. La ministre qui a saisi l’opportunité de son
séjour à Sidi Bel-Abbès pour visiter, dans la
matinée d’hier mardi, un certain nombre de
bureaux de poste et de centraux téléphoniques, a pu mesurer, sur place, la somme
d’efforts consentis à des niveaux déconcentrés
de son département, au double plan des infrastructures et des équipements, afin de répondre aux multiples attentes de la population
locale. «La poursuite de l’effort de développement local dans le pays, et l’opérabilité du
vecteur de propagation de la croissance ne
peuvent plus désormais se concevoir sans la
maîtrise et le savoir-faire dans le domaine des
technologies de l’information et des télécommunications» a-t-elle fait observer à pus juste
titre. Il se tiendra du 24 au 30 décembre prochain à Alger
Les banques, assurances et les produits financiers ont leur salon
SALIM AIT ALI
Sous le thème «la finance : moteur de
développement des PME-PMI», La quatrième
édition du salon des banques, assurances et des
produits financiers, «ExpoFinances 2014», se
déroulera du 24 au 30 décembre prochain à
Alger, selon les organisateurs qui ont animé
une conférence de presse lundi au siège de la
direction générale de la Safex.
Ce salon, qui se tiendra au Palais des expositions, regroupera les différents opérateurs des
banques, assurances, des institutions de la
Bourse et des sociétés émettrices de titres ainsi
que des sociétés et des organismes de promotion immobilière utilisant les crédits. Plus
qu’un salon d’exposition, estiment les organisateurs, l’événement est devenu «un salon institutionnel, point de rencontre et de débats de
l’ensemble des directions du ministère des Finances, des banques, des assurances et des sociétés cotées en bourse».
Cette année, le salon se déroulera en même
temps que les salons de la production algérienne dont il constitue le pôle d’attraction à
même de créer la synergie indispensable pour
l’évolution et le développement de la PME-PMI
algérienne.Plusieurs conférences et ateliers
seront animés par des experts. A travers cette
manifestation économique, il s’agira de favoriser la circulation de l’information entre les
différents organismes et institutions de l’Etat,
la création d’une plate-forme d’échange inter et
intra sectoriels et le renforcement des liens
entre le fournisseur et le client. Plusieurs conférences et ateliers seront animés lors de cette
manifestation économique, portant notamment sur les dispositifs de financement des
PME-PMI, la maintenance immobilière, l’entrée en bourse des PME et l’e-paiement. Les organisateurs projettent, au cours du salon, de
faire un zoom sur plusieurs établissements financiers publics et privés qu’ils soient banque,
assurance ou caisse de garantie par exemple,
pour les mettre en valeur. Une thématique
dédiée à l’entreprenariat féminin est, par
ailleurs, programmée lors de la quatrième édition du salon ExpoFinances.
Thon rouge
Le quota de
l’Algérie plus
que doublé à
l’horizon 2017
Cette augmentation a été attribuée à l’Algérie dans le cadre
du nouveau quota de pêche annuel de thon rouge dans l’Atlantique Est et en Méditerranée qui
va atteindre 23.000 tonnes en
2017 contre 13.400 tonnes
actuellement pour ce poisson migrateur victime de la surpêche,
dans plusieurs pays, dans les années 1990-2000.
Ainsi, le quota de l’Algérie, décidé par CICTA, augmentera
graduellement pour atteindre 370
tonnes en 2015 et 460 tonnes en
2016 avant d’arriver à 543 tonnes
en 2017, a précisé M. Naghli
depuis Gênes.
«Il a été très difficile d’arracher ce quota», selon M.
Naghli, soulignant que l’Algérie
avait eu un «traitement spécial et
plus favorable» lors de cette réunion.
Il est à souligner que les pays
pêcheurs de thon rouge en
Méditerranée et Atlantique Est,
réunis depuis une semaine à
Gênes, ont décidé lundi, pour la
première fois depuis l’imposition
en 2007 de strictes mesures de
contrôle des prises, de relever le
quota de pêche de 20% par an sur
trois ans.
Leur recommandation prévoit
aussi un suivi scientifique
régulier du stock sur les
prochaines années, avec la
volonté dans l’immédiat de maintenir un quota en deçà du niveau
des estimations les plus prudentes.
Ce quota sera revu annuellement sur l’avis du comité scientifique de la CICTA laquelle se
compose de 48 membres (47 pays
et l’Union européenne).Le comité
scientifique de la CICTA a annoncé un retour spectaculaire du
thon rouge, dont les stocks
étaient au plus bas il y a moins 2007 d’un quota et de mesures de
régulation draconiennes (réduction des flottilles, contrôles) ne
commence à rétablir le plus gros
stock au monde dans l’Atlantique
Est et en Méditerranée.Selon
cette étude, le stock de reproducteurs était estimé à 585.000
tonnes en 2013 (contre 150.000
en 2008), mais les scientifiques
soulignent qu’une hausse «progressive et modérée» du quota ne
devrait pas remettre en cause le
programme de reconstitution
prévu sur 15 ans.
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
Appel à un rassemblement devant le siège du ministère en décembre 2013
Les travailleurs de la justice
renouent avec la protestation
ABED TILIOUA
etour à la charge après plusieurs
mois d’accalmie. La fédération
nationale du secteur de la justice
(FNSJ), affiliée au Snapap, renoue avec la
contestation.
R
Dans un communiqué transmis à notre
rédaction, ladite fédération revient sur la
situation du secteur et dénonce « l’injustice
subie par ses adhérents par la justice ». Devant ce qu’elle qualifie de « mutisme » de
l’administration de tutelle, elle appelle à un
rassemblement la dernière semaine de l’année en cours devant le siège du département de la Justice munie d’une plate-forme
de revendications.
Il s’agit entre autres d’exiger que les employés du secteur de la justice ne fassent
plus partie de la Fonction publique, le départ de « tous les responsables coupables du
pourrissement de la situation dans le
secteur et leur demander des comptes, la
réintégration des employés licenciés et/ou
suspendus, la constitution par la présidence
de la République d’une commission d’enquête chargée d’examiner les dépassements
Il s’agit également de la révision des salaires
en les fixant à partir de 90.000 DA, la révision du système de discipline, les promotions, la répartition des hautes fonctions,
l’autonomie dans la gestion du secrétariat
du greffe dans le cadre des statuts, le
paiement des heures supplémentaires», etc.
En Mars dernier, les employés du
secteur de la justice, par le biais de leur
fédération ont décidé d’actionner la machine judiciaire à travers une plainte déposée auprès du Garde des Sceaux, mais
aussi du procureur général de la Cour d’Alger à l’encontre des directeurs au département de la Justice pour abus de pouvoir.
En avril 2012, les greffiers et les travailleurs des corps communs du secteur de
la justice avait paralysé les tribunaux 21
jours durant. Une grève qui a créé une anarchie sans précédent dans e secteur eu
égard au nombre d’affaires reportées et
autres services d’état civil gelés.
Au chapitre des libertés syndicales, les
greffiers et les corps communs appellent à
la reconnaissance de leurs représentants légaux.
Après avoir organisé un rassemblement le 10 novembre dernier sur les conditions
de vie de l’école algérienne
Le CLA répond à l’invitation
du ministère de l’Education
ABED TILIOUA
Le Conseil des Lycées d’Algérie
(CLA) s’est réuni samedi dernier avec
des représentants du ministère de l’Education nationale, et ce, quelques jours
après avoir organisé un rassemblement
autour des conditions de vie de l’école
algérienne.
Dans un communiqué qui nous est
parvenu, le syndicat autonome a indiqué
que la ministre, Nouria Benghebrit, a reconnu l’existence d’erreurs administratifs les concernant, notamment à
l’encontre des enseignants des wilayas de
Skikda, d’El Tarf , d’Alger Ouest et de
certaines wilayas et elle s’est engagée à
les prendre en charge, ainsi que le suivi
des concours et leur intégration.
Le CLA estime toutefois que ce
round de dialogue n’a été qu’une simple
anesthésie dont l’effet se dissipera aussitôt, parce que «la ministre et ses conseillers croient que ces revendications
sont de la pure création des représentants des travailleurs actifs sur le terrain».
Le CLA considère également que le
spectre des protestations devient pesant
et le fait de casser le thermomètre des
syndicats ne pourra faire disparaitre la
fièvre des enseignants et ne préservera
pas l’école.
Le syndicat, par la voix de Achour
Idir, appelle par ailleurs les enseignants
à tenir leurs assemblée générales, pour
prendre des décisions qui s’imposent. Le
CLA dit poursuivre le combat pour concrétiser les revendications en coordinations avec les syndicats du secteur et
ceux de la fonction publique.
En matière salariale, le CLA réclame
notamment l’augmentation du point indiciaire à 200 DA en vue d’atteindre un
salaire national minimum garanti de
40.000 DA avec les différentes primes
(panier, indemnité psychologique, et
celle du sud), conformément à la nouvelle grille des salaires, ainsi que l’augmentation des indemnités relatives aux
heures supplémentaires, à la correction
des copies d’examens et de concours et
des journées pédagogiques.
Sur le dossier du statut particulier,
qu’il considère plein d’irrégularités, le
CLA revendique, entre autres, la promotion automatique chaque 5 ans, avec
la réduction du volume horaire pour les
grades supérieurs, la reclassification des
enseignants du technique et d’autres
corps amenés à disparaître, en prenant
en compte l’expérience professionnelle
dans les nouveaux grades crées.
Le CLA réclame également le droit à
une année sabbatique, qui sera étudié
prochainement par le ministère. Quant
aux postes adaptés, ils seront intégrés
dans le dossier de la médecine de travail,
dès la prochaine réunion pour être concrétisé. Il s’agit aussi de l’intégration des
corps communs dans le secteur de l’éducation.
Sur le volet retraite, le CLA
revendique une retraite à 100% et sur 25
ans avec le calcul des années du service
national, de la formation à l’Ecole normale supérieure, ainsi qu’une prime de
départ à la retraite sur le budget du
MEN.
Pour ce qui du logement, le syndicat
fait état de 6 000 logements en cors, ainsi
que la consécration d’une partie des logements des wilayas comme logements
de fonction à titre provisoire.
S’agissant du dossier des œuvres sociales, la ministre de l’Education nationale a indiqué que cette question est
du ressort des travailleurs à travers des
élections, en choisissant soit le système
centralisé ou décentralisé.
D’autres questions pédagogiques et
de la prise en charge de l’école publique
ont été traitées, lors de cette rencontre.
Couverture médiatique du sud du pays
Vers un redéploiement des médias publics
ALI KARIMOU
Le ministre de la Communication vient de prendre une série
de décisions visant à assurer un meilleur déploiement des médias publics dans le sud du pays. La Radio Ahaggar va désormais émettre 24 heures au quotidien ; le temps d’émission était
jusque-là limité à 13 heures par jour. Deux antennes de cette
radio seront ouvertes dans les régions d’In-Guezzam et de TinZaouatine situées respectivement 400 et 550 km au sud et au
sud-ouest de Tamanrasset. Le ministre Hamid Grine rassure
qu’un tel déploiement suppose qu’il y aura un renforcement de
l’infrastructure et de la ressource humaine. Par ailleurs, un centre de l’entreprise de la télévision nationale sera ouvert dans la
wilaya de Tamanrasset avant la fin de 2015. Auparavant, il y
aura l’inauguration de l’imprimerie de presse de Tamanrasset
qui imprimera plusieurs journaux et des manuels scolaires. Une
solution sera trouvée au problème de zones d’ombre qui se pose
à l’entreprise de télédiffusion d’Algérie (TDA) dans les contrées
éloignées du Sud. La stratégie, a dit le ministre Grine, est d’étendre le champ de couverture de la télédiffusion à l’horizon
2016 et de faire entendre la voix de l’Algérie en dehors de ses
frontières nationales.
NATIONALE
PAGE 9
C
ommentaire
Possible grande crise ?
PAR BACHIR BACHIR
Quelqu’un disait qu’il faudrait «traiter les
citoyens aussi bien que les actionnaires». Les
citoyens ont bien une part de ce pays, ou
plutôt de cet Etat, pourquoi ne seraient-ils pas
considérés comme des actionnaires? Certes,
un pays n’est pas une entreprise, mais en réalité, il peut l’être quand il fait faillite, c’est-à-dire
quand il est endetté et qu’il n’est pas en mesure
de payer. Un dépôt de bilan devant les institutions financières, tel le FMI.
Seulement, les Etats ne rendent pas compte
aux citoyens alors que ces derniers sont propriétaires en vertu du vote qui exprime une
souveraineté populaire.
Pourquoi alors qu’à chaque mouvement de
foule, à chaque grève qui promet de durer, il y
a de la part des pouvoirs publics cette crainte
de récupération par l’opposition ou par la subversion? Cette crainte n’est pas exprimée alors
que les populations sont en droit de savoir. La
crainte d’une récupération pouvait paraître
fondée, légitime, durant les années 90. Mais,
après, ce ne serait plus le cas. En principe cela
ne devrait plus être le cas. En principe seulement. Alors, serions-nous réellement dans un
contexte stratégique totalement différent?
Peut-être serait-il perçu que les menaces
majeures (pour le pouvoir) peuvent provenir
des manifestations de colère et peut-être
serait-il estimé qu’il serait possible que les
conditions d’un embrasement national
généralisé pourraient être réunies.
Les menaces résident plutôt dans l’absence
de traitements en amont des facteurs de crise,
dans l’absence des élus et des partis également
en amont de la crise.
Il ne sert à rien de mettre en place des organismes de prévision non accompagnés par
ceux du traitement préventif, non sécuritaire.
Les vulnérabilités du pays par rapport à de
telles menaces pourtant conjurées résideraient
dans la conviction des populations qu’il n’y
aurait pas de politique fondée sur le dialogue
permanent comme instrument stratégique de
prévention et même de traitement curatif.
Serait-ce que cela soit la rencontre entre le
mécontentement social et la posture de veille
de la subversion qui soit conjurée ou celle de
la politisation des grèves et des manifestations
?
Pourquoi le dialogue permanent n’est-il pas
envisagé comme un constituant de la bonne
gouvernance ? Pourquoi des actions d’urgence
politique ne se mettent pas en œuvre dès le
lendemain des discours présidentiels ? Nous
sommes dans une situation, nous l’étions
également et constamment, où on perçoit un
écart entre les principales orientations et les
actions.
Des émeutes sont le signe qu’il n’y a pas eu
de dialogue engagé avec les populations. Et
pourtant, nous ne sommes pas dans le contexte d’un régime policier, selon ceux qui sont
proches du pouvoir.
Quand les forces de sécurité interviennent,
que cela soit à l’occasion d’une crise locale qui
se transforme en émeutes locales ou pour ce
qui concerne l’expression dans la rue de revendications salariales qui ne rencontrent pas le
cadre du dialogue ou des négociations, cela
signifie inévitablement qu’il est déjà trop tard.
Les germes de la crise ont été portés à maturité. La politique du dialogue permanent n’a
pas connu son aboutissement, ou plutôt sa
mise en œuvre.
VOTRE VOIX
PAGE 11
La Voix de l’Oranie
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
La réunion de l’OPEP le 27 novembre 2014 permettra
t- elle d’endiguer la baisse du cours du pétrole ?
PAR LE DR ABDERRAHMANE
MEBTOUL
est demeurée, avec 30,6 mbj, au-dessus de son
objectif de production fixé à 30 mbj. L’Opep
dont l’influence est déclinante depuis des ane cours du pétrole continue sa chute nées, représentant moins de 40% de la prodepuis plus de deux mois, niveau ja- duction commercialisée mondiale, réduira tmais atteint depuis plus de quatre elle sa production lors de sa prochaine réunion
années. Le 17 novembre 2014 en fin de clôture prévue le 27 novembre à Vienne, où des désacil est coté à 79,11 dollars le Brent et 75,64 dol- cords existent entre ses 12 Etats membres?
lars le WIT américain, l’once d’or à 1185 et Rien de moins évident. Ces derniers mois,
l’Arabie saoudite a réduit à plusieurs reprises
l’euro à 124,50 pour un dollar.
ses prix de vente en Europe et en Asie, et plus
1. L’OPEP face aux nouvelles mutations récemment aux États-Unis. Le Fonds monétaire international (FMI) estime que la chute
géostratégiques mondiales
des prix pourrait «doper» l’économie mondiUne réunion importante du cartel, le 27 no- ale, mais l’AIE met en garde contre un effet
vembre 2014 à Vienne. Depuis l’été, le prix du boomerang: à plus long terme, la faiblesse des
brut a chuté de 25 % pour se maintenir en cours risquant aussi de peser sur la production,
dessous 80 dollars le baril (64 euros). Les mais ne prévoyant pas de pic avant 2025/2030.
membres du cartel, qui assurent un tiers de la Cependant bon nombre d’ experts estiment
que le coût
production
marginal
mondiale de
En moyenne annuelle, une baisse d’un dollar
de producbrut, semblent
tion saoudivisés face
par baril occasionne une perte
d i e n
aux mesures
de 700 millions de dollars. ( c ’e s t - à q u ’ i l s
dire le coût
comptent
prendre pour contrer la chute des cours du du puits le plus cher à exploiter) est compris
brut. Depuis l’été, l’or noir a perdu un tiers de entre 25 et 30 dollars contre 70-80 dollars du
sa valeur. Tous les pays producteurs sont côté du pétrole de schiste. Une baisse protouchés, mais certains s’en sortent mieux que longée en dessous de 80 dollars n’arrangerait
les autres. Et à la grande surprise de tous, la pas les producteurs américains. Mais la réalité
Libye et l’Irak ont repris leurs exportations. est plus complexe et rentre la géostratégie. Une
Pourtant, ces pays connaissent des situations entente entre les USA, l’Arabie Saoudite (les
pays du Golfe suivront) entre les plus grandes
internes politiques.
Or, en moyenne annuelle, une baisse d’un firmes pour un prix en dessous de 80 dollars
dollar par baril occasionne une perte de 700 pendant quatre années, qui avec ce prix vermillions de dollars. Selon les Echos.fr en date ront une grande restructuration fin de profiter
du 16/11/2014, une baisse de 35 dollars du des économies d’échelle comme cela a été le cas
cours du pétrole entraîne un transfert de 3 mil- pour le système financier lors de la crise d’ocliards de dollars par jour entre producteurs et tobre 2008, afin de réduire leurs couts, mettra
consommateurs. La plupart des opérateurs es- en difficulté la Russie et l’Iran, le Venezuela
timent que le brut ne s’installera pas durable- afin de négocier en rapport de forces, et par
ment à des niveaux très bas, compte tenu des voie de conséquence, l’Algérie ces pays étant
fondamentaux à long terme du marché les maillons faibles de l’OPEP et donc dans des
difficultés financières à terme.
pétrolier.
C’est que La Russie a besoin d’un baril à 110
Le ralentissement économique mondial,
qui pèse sur la demande d’or noir, le boom du dollars pour boucler son budget, le Venezuela
pétrole de schiste américain et la forte hausse de 120, l’Iran de 140 et l’Algérie pour les lois de
du dollar poussent le prix du brut à la baisse. finances (le cours plancher de 37 dollars étant
Bien que certaines hypothèses aient évoqué le un artifice comptable irréaliste de peu de sigfait que le coût élevé de la production non con- nification) 2014/2015 à 120/125 dollars contre
ventionnelle de pétrole peut déterminer un 110 dollars entre 2011/2012.
nouvel équilibre pour les cours du Brent com2. Les raisons de cette chute
pris entre 80 et 90 dollars, les équilibres entre
l’offre et la demande indiquent que la déPremièrement, la récession de l’économie
gringolade des cours n’est pas arrivée à son
terme», selon l’AIE qui rappelle que les éner- mondiale, dont le ralentissement des pays
gies fossiles sont lourdement subventionnées émergents, Argentine-Brésil-Inde (entre 1 et
(550 milliards de dollars en 2013, plus de qua- 2%), surtout la Chine 7% de taux de croissance
tre fois les aides aux renouvelables – dont plus due essentiellement au relèvement des taux
de la moitié pour le pétrole). « Les pays du d’intérêt, le BTPH contribuant à plus de 25%
Moyen-Orient ont besoin de réformer leur de son PIB et ce afin d’éviter la bulle immobilsecteur énergétique. Utiliser le pétrole pour ière. A cela s’ajoute la surproduction par rapproduire de l’électricité, c’est un peu comme port à la demande. Deuxièmement, de
utiliser du parfum Chanel comme carburant l’introduction du gaz/pétrole de schiste améripour sa voiture. L’AIE prévoit que la hausse de cain qui bouleverse toute la carte énergique
la demande de pétrole restera bloquée à 1 mil- mondiale, étant passé de 5 millions de barlion de barils supplémentaires par jour cette ils/jour de pétrole à 8,5 actuellement étant
année et ne dépassera pas 1,2 million de barils prévu en 2015 9,5 millions de barils
en 2015. Si la production du cartel pétrolier, jour. Troisièmement les rivalités au niveau de
qui pompe environ un tiers du brut mondial, l’OPEP dont certains ne respectent pas les quos’est relâchée de 150.000 bj le mois dernier, elle tas, de la rivalité Iran-Arabie Saoudite (plus de
L
35% de la production OPEP), qui ne veut pas
3. Pour la création d’un Comité de crise
perdre ses parts de marché. L’Arabie Saoudite
en Algérie
est le seul pays producteur au monde actuellement qui est en mesure de peser sur l’offre
En résumé, Le prix de cession du gaz est
mondiale, et donc sur les prix. Quatrième- actuellement déconnecté de celui du pétrole et
ment, la stratégie expansionniste de Gazprom, est également à un niveau bas alors que l’intant pour le pétrole que le gaz notamment à vestissement est hautement capitalistique.
travers les nouvelles canalisations, le North et Pour l’Algérie le seuil de rentabilité doit être au
le South Stream approvisionnant l’Europe (125 minimum 10 dollars le MBU pour les canalimilliards de mètres cubes gazeux), la Russie sations et plus de 15 dollars pour le GNL. On
ayant besoin de financement, les tensions en peut découvrir des centaines de gisements
Ukraine n’ayant en rien influé sur ses exporta- mais non rentables, les réserves étant fonction
tions en Europe où sa part de marché a été de du taux de récupération, du vecteur prix in30% en 2013. L’expérience par le passé ayant a ternational, des différentes sources d’énergie
monté que la Russie à combler les parts de concurrentes et des couts. Cette baisse des
marché lorsque l’OPEP diminuait ses quotas. cours accroîtra les tensions budgétaires de bon
La résolution adaptée à Bruxelles fin octobre nombre de pays pétroliers et risque d’éponger
2014 de continuer à approvisionner l’Ukraine une grande fraction de leurs réserves de
malgré les tensions en est la démonstration. change horizon 2020.
Cinquièmement, du retour sur le marché de la
Ces pays ne peuvent continuer à dépenser
Libye 800.000 barils/jour actuellement et pou- sans compter. Pour l’Algérie, les recettes de
vant aller vers 2 millions de barils/jour, de l’I- Sonatrach sont en nette baisse : 73 milliards de
rak avec 3,7 millions de barils jour (deuxième dollars entre 2010/2011, 63 milliards de dolréservoir mondial à un coût de production in- lars en 2013 et 60 milliards de dollars annonférieur à 20% par rapport à ses concurrents) cées par le ministre de l’énergie en 2014 avec
pouvant aller vers plus de 8/9 millions et de l’I- un cours moyen de 102 dollars. Avec un cours
ran, 2,7 millions de barils jour pouvant aller moyen de 80 dollars les recettes de Sonatrach
vers plus de 5/7 millions. D’ailleurs avec les seront inférieures à 50 milliards de dollars.
nouvelles découvertes dans le monde notamLe cas serait encore plus dramatique en
ment en offshore notamment en Méditerranée dessous de 80 dollars.
orientale (20.000 milliards de mètres cubes
Le défi est de réfléchir aux voies et moyens
gazeux exnécessaires
pliquant en
de
dypartie
les
namiser
le
L’Algérie doit d’ores déjà penser la création d‘un
tensions au
tissu procomité de crise composé d’experts indépendants
niveau de
ductif, enet non de fonctionnaires aux ordres afin d‘éviter t r e p r i s e s
cette région)
l’expérience douloureuse de la crise de 1986…
et
en
publiques et
Afrique
privées lodont le Mozambique qui pourrait être le cales et internationales créatrices de valeur
troisième réservoir d’or noir en Afrique et les ajoutée interne, devant se fonder sur l’entrenouvelles technologies permettent la réduction prise créatrice de richesses et l’économie de la
des coûts des gisements marginaux. Sixième- connaissance dans le cadre des valeurs interment, l’efficacité énergétique dans la majorité nationales. Comme je l’ai annoncé depuis près
des pays occidentaux avec une prévision de ré- de trois années (voir www.google.fr) et devant
duction de 30%(économie énergie-ciment- le premier ministre algérien récemment lors
rond à béton) interpellant l’Algérie qui de la conférence organisée par le Ministère de
continue de construire deux millions de loge- l’Industrie à Alger(novembre 2014), les ajustements avec les anciennes méthodes de con- ments économiques et sociaux à venir seront
struction. Septièmement, les tendances sont à douloureux. L’Algérie doit d’ores déjà penser la
une nouvelle division et spécialisation inter- création d‘un comité de crise composé d’exnationale avec la concentration de l’industrie perts indépendants et non de fonctionnaires
manufacturière forte consommatrice d’énergie aux ordres afin d‘éviter l’expérience
en Asie qui absorbera 65% de la consomma- douloureuse de la crise de 1986 qui a eu un imtion mondiale horizon 2030, notamment pact désastreux en 1994 (rééchelonnement,
l’Inde et la Chine (d’ailleurs parmi les deux huit années après). L’Algérie doit donc profiter
premiers réservoirs mondial de gaz de schiste d’une stabilisation financière (dette extérieure
mais dont les importations ont dépassé celles très faible) et de ses 200 milliards de dollars de
des USA entre 2013/2014).
réserves de change y compris les 173 tonnes
Les relations clients –fournisseurs seront à d’or pour réaliser cette transition difficile afin
leurs avantages, pour avoir des avantages com- d’atténuer et les chocs sociaux. Cela nécessite
paratifs et pousseront à la baisse des prix un langage de la vérité loin du populisme décomme le fait la Chine actuellement pour le vastateur et donc une grande moralité de ceux
Venezuela et l’Equateur. Huitièmement, la qui dirigent la Cité si l’on veut rétablir la conspéculation des traders au niveau des marchés fiance brisée entre l’Etat et les citoyens. boursiers et l’occupation par les terroristes de
champs pétroliers et gaziers notamment en
Le Dr Abderrahmane Mebtoul est proIrak avec des écoulements au marché noir
fesseur des universités et expert internapour un baril entre 40/50 dollars. Neuvièmetional. Il a été Directeur d’études au
ment, des cotations du dollar et l’euro, toute
ministère de l’Energie / Sonatrach
hausse du dollar, bien que n’existant pas de cor(1974/1979, 1990/1995, 2000/2006).
rélation linéaire.
[email protected]
CETTE PAGE, EST LA VÔTRE. VOS TEXTES SONT LES BIENVENUS COMME VOS RÉACTIONS PAR RAPPORT À CE QUI Y PARAÎT.
FEMME
La Voix de l’Oranie
PAGE 12
La fine
gourmande
Les madeleines
Ingrédients
100 g de sucre, 2 œufs, 100 g levure, Pâte à tartiner aux
de beurre, 100 g de farine, 6 g de noisettes (facultatif)
Préparation:
Faites fondre le beurre au
bain-marie. A part, mettez le
sucre dans un récipient. Cassez-
y les oeufs, puis fouettez. Incorporez-y la farine et la levure
mélangées. Mélangez jusqu’à
l’obtention d’une pâte homogène. Ajoutez-y le beurre
fondu. Graissez l’intérieur du
moule avec du beurre. Versez la
pâte à l’intérieur du moule à
l’aide d’une poche. Laissez cuire
les madeleines pendant environ
12 à 13 minutes dans un four à
170°.
Démoulez délicatement les
madeleines. Vous pouvez les
déguster nature ou les garnir
avec de la pâte à tartiner.
PEOPLE
Kiesza : et si elle était
la nouvelle Madonna ?
Elle ne touche littéralement
plus terre. Kiesza - prononcez
Kyza - a perdu toute notion du
temps et du lieu depuis la sortie et le succès immédiat de «
Hideaway « au mois d’avril. «
Où suis-je ?
C’est la question que je me
pose quasiment chaque matin
«, plaisante-t-elle dans un élan
d’euphorie. En un morceau et
un clip millimétré, cette Canadienne de 25 ans est devenue
l’une des nouvelles divas de la
dance mondiale, avec un goût
très prononcé pour la house
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
COSMÉTIQUE
Le vrai et faux sur les
shampooings
Deuxième partie et fin
Appliquer son shampooing et son après-shampooing sont
des gestes familiers. Et pourtant à force d’entendre toutes sortes
de mythes sur leur utilisation, nous n’en faisons pas toujours bon
usage. On démêle le vrai du faux.
Il ne faut pas laver ses cheveux tous les jours : Vrai
Laver les cheveux tous les jours n’est pas la meilleure des
techniques pour les rendre moins gras. Au contraire, en faisant
cela on ne fait qu’accentuer le problème. En les lavant tous les
jours, on augmente en effet l’excès de sébum et on sensibilise le
cuir chevelu. Résultat : malgré le shampooing matinal, les
cheveux sont à nouveau gras le soir. La solution ? Utiliser un
shampooing doux à usages fréquents et se restreindre, si possible, à un lavage un jour sur deux.
L’après-shampooing hydrate les cheveux : Vrai
des années 90. Kiesza est
ce qu’on appelle une
YouTube sensation, dont
chaque morceau se répand
sur le Net à la vitesse d’un
virus dès son apparition
(la vidéo queer de «Giant
in my Heart» mérite le
clic).
On
connaissait
jusqu’ici peu de choses
d’elle, si ce n’est ce look de
showgirl cool que la rue
copie déjà: chevelure
rousse, banane en crête,
jean skinny et Reebok rouges.
Kiesza s’intéresse de près à la
mode, ce que la maison Fendi
a été la première à constater, et
elle s’apprête à lancer sa propre
ligne de vêtements un peu barrés, à la Dali. Désormais installée à New York, la
Canadienne, qui s’est d’abord
fait connaître en écrivant pour
d’autres (dont Rihanna), vient
de sortir son premier album,
«Sound of a Woman», une histoire d’amour à rebondissements inspirée de sa propre
histoire.
L’après-shampooing est un véritable soin hydratant pour les
cheveux secs et fragiles. Mais attention, ce n’est pas une raison
pour faire l’impasse sur le masque. C’est lui qui nourrit qui les
cheveux en profondeur contrairement à l’après-shampooing.
L’après-shampooing s’applique sur toute la chevelure :
Faux
Ce dont il faut se souvenir, c’est que chaque produit graisse
Taureau : S'il est susceptible de créer une certaine effervescence dans vos amours, le duo Soleil-Mercure ne devrait
pas pour autant bouleverser votre vie. Le climat de séduction
qu'il vous réservera ne devrait guère dépasser le stade des
aventures.
Gémeaux : Avec Vénus dans votre camp, vous vous
arrangerez pour faire régner une ambiance chaleureuse et
sensuelle dans votre vie de couple. Mais votre conjoint ou
partenaire devra réagir avec enthousiasme à vos ardeurs,
sinon vous pourriez être tenté d'aller chercher votre plaisir ailleurs !
Cancer : Cet aspect de Vénus est un facteur de stabilité
conjugale. Il se traduira principalement par des sentiments
profonds et durables, et aussi par de l'attachement et de la fidélité.
L’eau chaude agresse les cheveux : Vrai
Si on se lave la tête avec une eau trop chaude, le cheveu se
sent agressé. Il se protège alors en produisant un excès de sébum,
ce qui a pour conséquence de graisser la chevelure. On se souvient donc que l’eau tiède est l’allié des racines grasses. L’eau
froide, d’autre part, est particulièrement utile pour resserrer les
écailles des cheveux et donc les lisser et les faire briller.
BEAUTÉ
Se démaquiller en douceur
réaliser en seulement 5 minutes. Sans hésiter, on l’adopte au quotidien.
Comment on procède ?
Après une journée bien chargée, impossible de faire l’impasse sur le démaquillage. Souvent perçu comme une corvée,
c’est pourtant une étape nécessaire pour permettre à la peau de
« respirer » et conserver son éclat. Car en se démaquillant correctement, on se débarrasse de toutes les impuretés et on limite
l’apparition des rougeurs et boutons. Un rituel beauté facile à
VOTRE HOROSCOPE AUJOURD’HUI
Bélier : L'ambiance astrale de la journée sera à l'origine
d'un certain sentiment de frustration. Bien des natifs et natives du signe éprouveront un besoin impérieux de s'établir
plus fermement dans la stabilité conjugale.
un peu plus le cuir chevelu car il hydrate et nourrit. Si on applique un après-shampooing après son shampooing, on se focalise sur les pointes en évitant les racines de quelques
centimètres. On évite ainsi un effet graissant et alourdissant.
Lion : Une journée bien calme en perspective ; les astres
vont vous laisser quelques jours de répit côté vie de couple.
Vous aurez malgré tout l'impression de faire du surplace avec
votre conjoint ou partenaire, vous qui rêvez d'amours enflammées et de passions débordantes.
Vierge : Natif marié, le Soleil en cet aspect va décupler
votre magnétisme et votre envie d'être admiré en amour. Il
n'est pas impossible que vous croisiez cette fois quelqu'un
qui vous fera battre le coeur très vite.
Avant de se démaquiller, on prévoit plusieurs cotons, un gel
nettoyant et une lotion micellaire. Ensuite on passe à la première
étape qui consiste à ôter la plus grosse partie du maquillage à
l’aide d’un lait démaquillant. Idéal pour commencer son démaquillage en douceur, sans agresser la peau. On continue le
nettoyage avec un gel nettoyant, afin de purifier l’épiderme en
profondeur. Après avoir humidifié la peau, on applique le produit avec la pulpe de vos doigts en effectuant des mouvements
circulaires sur tout le visage. Cela permet de déloger les impuretés nichées à l’intérieur des pores, qui, si elles germent, peuvent aboutir à des boutons disgracieux. Ensuite, on passe au
rinçage. Pour terminer son démaquillage et optimiser l’éclat du
teint, on verse quelques gouttes de lotion micellaire sur un coton,
que l’on passe sur tout le visage et le cou. Nous voilà avec une
peau parfaitement propre, prête à passer à l’étape hydratation…
Sagittaire : Le magnétisme des célibataires sera tellement renforcé par Mars qu'ils attireront nombre de
coeurs aujourd'hui. Personne ne pourra résister à votre
charme et à votre sens de l'humour. Mais vous ne saurez
peut-être pas faire un tri judicieux entre ceux qui vous apporteront
le bonheur et ceux qui ne vous créeront que des problèmes.
Capricorne : Tous ceux d'entre vous qui sortent
d'une période en demi-teinte sur le plan conjugal vont
retrouver leur optimisme. Leur relation avec leur conjoint ou partenaire sera beaucoup plus épanouissante que
dernièrement.
Balance : Jupiter en aspect harmonique va favoriser
votre vie conjugale. Vous vivrez des moments chaleureux,
qui pourraient vous donner l'envie d'agrandir la famille ou
de vous investir avec votre conjoint dans un projet.
Verseau : Le Soleil et Mercure joueront en votre faveur.
Comme ces astres influenceront votre secteur d'amour, ce
sera donc une bonne journée pour votre vie conjugale. Vous
serez passionné à souhait, et vous parviendrez à une harmonie véritable dans vos relations avec votre conjoint ou partenaire.
Scorpion :Pour tous les natifs du signe, Vénus influencera
fortement le secteur du thème lié à l'amour et aux rencontres.
Voilà qui vous promet une vie amoureuse très réussie, que vous
soyez célibataire ou déjà lié. Mercure, quant à lui, vous permettra d'établir un dialogue confiant et fécond avec l'être aimé.
Poissons : Une visiteuse de poids, dans votre Ciel : il
s'agit de Vénus, la déesse de l'amour. Vous pouvez vous
attendre à ce que votre vie conjugale vous donne entière
satisfaction. Mais attention au risque d'infidélité, car vous
serez très inflammable !
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
CULTURE
La Voix de l’Oranie
PAGE 13
6e Festival culturel international de danse contemporaine
THÉÂTRE AEK ALLOULA
L’Algérie, la Grèce, le Burkina Faso
et la Chine sur la scène du 6e FCIDC
Aujourd’hui et jeudi à 17h00
es troupes d’Algérie, de Grèce, du
Burkina Faso et de Chine se sont produites lundi au Théâtre national
Mahieddine Bachtarzi (TNA), dans le cadre du
6e Festival culturel international de danse contemporaine (FCIDC), placé sous le signe du rapprochement et de l’amitié entre les peuples.
D
D’abord, la formation algérienne, «Duo nuance» qui a ouvert la soirée avec «L’ombre et la
réalité», une chorégraphie d’un quart d’heure
conçue et rendue par Hennani Aissa et Salhi Nadjib dans les étirements d’un dialogue entre une
triste réalité face à ses propres travers, soutenu par
une musique au ton mélancolique, composée par
le duo. La Grèce, avec «Prosxima Dance Compagny» a présenté «A Solo for an Harp, a woman
and a deer», une chorégraphie de Maria Koliopoulou qui s’investit depuis un moment dans
des recherches pour mieux connaitre le corps,
porteur d’un message vivant. Dans un voyage à
travers les personnages féminins de la mythologie
grecque et la manière dont se révèle le corps en
chacun d’eux, la ballerine en solo, brillante de talent et de finesse, a réussi une demi-heure durant,
une belle prestation. Le Burkina Faso, présent au
festival avec la troupe «Yam-Ka-Ni» (qui signifie
dans la langue nationale «Moore», «La sagesse est
partout») est entré en compétition avec «Macardey», un spectacle dédié à l’enfance abandonnée,
«errant dans les rues sans foyer ni ressources».
Deux danseurs, deux musiciens et une ballerine,
Sali Sanou ont plaidé la cause des enfants par le
mouvement et le geste mettant à nu la cruauté des
sociétés en Afrique en particulier. «Il n’y a pas plus
grand mal qu’on puisse faire à un enfant que de
le priver de ses droits» a déclaré Sali Sanou. Le ballet «Dream Team» de Tizi Ouzou a ensuite
présenté «Qu’il pleuve», une chorégraphie autour
du thème de la pluie réunissant quatre jeunes ballerines qui se sont surpassées dans la grâce du
mouvement et la finesse du geste. Sur un fond mu-
sical rythmé, Sara, Rima, Yasmine et Lamia, utilisant le parapluie comme accessoire, ont tenté,
durant un quart d’heure, d’expliquer l’influence de
la pluie sur l’humeur de l’individu, dans une
chorégraphie pleine, aux figures variées. La
troupe, «Dance College of Changhaï Theatre
Academy» de Chine, dernière à se présenter devant le public de l’espace Mustapha Kateb du
TNA, a proposé un spectacle où la précision du
geste a densifié la profondeur du message. Autour
de l’amour, de la noblesse des sentiments et de
l’exemplarité, trois ballerines et autant de danseurs,
soutenus par trois musiciennes et un soliste, aux
instruments traditionnels ont présenté une belle
fresque aux couleurs et aux parfums de la Chine.
Dans une prestation de haute facture, l’approche
de l’homme, faisant la cour à la femme qui se laisse
difficilement aborder, préférant s’abandonner au
jeu de séduction, est rendu dans des mouvements
intenses et une gestuelle exécutée à la perfection.
Loin des corps en tourments en quête de liberté, la
troupe chinoise a fait du désir et du bienêtre une
source de motivation à des corps épanouis et offert
à l’assistance un beau spectacle visuel plein, aux
couleurs et aux lumières vives.
Le public, intéressé et de plus en plus nombreux, a longtemps applaudi les artistes, déplorant
le manque de programmation de ces spectacles
dans les grandes villes du pays ainsi que dans les
universités.«Pour l’épanouissement de notre société et le bienêtre de nos enfants, il est plus qu’important d’arriver à programmer ces prestation à
l’échelle locale, dans les wilayas, qu’attendent les
directeurs de la Culture pour ce faire ?» s’est interrogé une femme de l’intérieur du pays, de passage
à Alger. Le 6e Festival culturel international de
danse contemporaine (FCIDC) se poursuit
jusqu’au 22 novembre, avec au programme de la
soirée de mardi le Kenya, la Palestine, le Maroc et
l’Algérie.
Plus de 1000 titres édités annuellement
en Algérie depuis 2007
de la réhabilitation du livre et de la lecture. Il a
également été relevé que le réseau de bibliothèques publiques comptant 22 bibliothèques
principales et plus de 550 bibliothèques communales à travers le pays, s’est étoffé d’environ 4.000
exemplaires d’ouvrages nouveaux. Ce «capital»
d’infrastructures et de fonds livresques devrait
être, a-t-on estimé, de nature à rétablir ‘engouement pour la lecture. Initiée conjointement par la
direction de la culture et le laboratoire de
recherche «la voie de ‘Algérie vers la société du
savoir» de ‘université Constantine 2, cette rencontre donnera lieu à la présentation de 14 communications sur «le rôle des bibliothèques dans
le développement culturel», «état des lieux des
bibliothèques en Algérie», «le rôle des médias
dans ‘encouragement de la lecture» et «les espaces publics de lecture pour enfant». Une exposition-vente de livres est organisée en marge de
ce séminaire de trois jours qui réunit des universitaires d’Annaba, de Constantine, d’Oran, de
Sétif, de Guelma et de Tébessa.
Bouira
200 exposants au 9e salon du livre et du multimédia amazighs
Le neuvième salon du livre et du multimédia
amazighs s’est ouvert, samedi à la maison de la culture Ali Zaâmoum de Bouira, avec la participation
de quelque 200 exposants venus de plusieurs
wilayas du pays, a-t-on constaté. Placée sous le
signe, «Pour un renforcement des dispositifs d’encouragement de l’écriture en tamazight», cette manifestation livresque et culturelle, organisée par le
Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA), a été inaugurée en présence d’un public nombreux, dont
des écrivains, des éditeurs ainsi que des enseignants
et chercheurs en tamazight.
Clôturé hier, ce salon, qui a connu une halte de
deux années, a été marqué notamment par l’exposition de onze titres de la collection classique du
HCA «Idles Negh (notre culture)» ainsi que de
deux titres de la collection «Imenza negh» «Nos
Texte: Mourad Senouci
Mise en scène: Azri Ghaouti
Un mariage de convenance que le père a préparé
avec un gentilhomme inconnu. Sylvia, la fille prend
le rôle et les habits de sa servante Lisette pour juger
son futur époux.
Cinémathèque Algérienne
Salle de répertoire d’Oran
Aujourd’hui à 14h30 «La bataille d’Alger»
(Alg., 1966)
par Gilo ponte Corvo
Le récit se déroule pour l’essentiel entre 1954 et
1957 et prend pour cadre, comme son titre
l’indique, la bataille d’Alger ayant opposé, durant la
guerre d’Algérie, l’armée française aux indépendantistes du Front de libération nationale.
Le film est classé 120e sur la liste du magazine
Empire des 500 meilleurs films de tous les temps.
Aujourd’hui à 14h30
«Fadhma N’Soumer»
(Alg., 2014)
De Belkacem Hadjaj
La décennie 1840 touche à sa fin. Mais la Kabylie
reste largement insoumise. C’est dans ce contexte que
grandit Fadhma N’soumer au sein d’une famille de
notables lettrés liée à une puissante confrérie religieuse. Elle révèle très vite une personnalité exceptionnelle…
Jeudi à 14h30 Séance pour étudiants «Hors-la-loi»
(Alg., 2010)
De Rachid Bouchareb
Livres
Les participants au 6ème séminaire national
sur les bibliothèques, ouvert samedi à Annaba,
ont affirmé que les efforts déployés en Algérie
pour promouvoir le livre et la lecture ont permis
de «stabiliser les publications à ‘échelle nationale
à hauteur de 1000 titres par année depuis 2007».
Les intervenants au cours de cette rencontre,
tenue au palais de la culture et des arts Mohamed-Boudiaf, ont estimé que des initiatives
telles que les bibliothèques itinérantes et les festivals «lire en fête» sont des «indicateurs positifs»
Théâtre pour adultes
«Jeu de mariage» (TRO)
aînés». L’exposition renferme aussi une trentaine de
manuscrits des Aurès et une quarantaine de thèse
de magistère et doctorat en Tamazight. «Il s’agit de
nouveautés littéraires émanant d’auteurs de deux
générations appuyées par des actes de colloques organisés en 2013 et 2014», a expliqué le secrétaire
général du HCA, M. El-Hachemi Assad, lors d’un
point de presse tenu en marge de cet évènement
auquel participent des exposants, venus de Batna,
de Ghardaïa, de Boumerdès, d’Alger, de TiziOuzou, de Bechar et de Bouira, selon les organisateurs. L’objectif de ce salon, qui se tient chaque
année à Bouira, est de promouvoir et développer la
langue et la culture amazighes à travers le livre et le
multimédia», a souligné M. Assad.
Cette manifestation sera également marquée
par l’exposition de nouveautés dans les domaines
de la recherche linguistique, littéraire et anthropologique, en partenariat avec l’Office des publications universitaires (OPU) et l’Office national des
droits d’auteurs et droits voisins (ONDA). Cette
édition enregistre également la participation du
réseau «AWAL» des écrivains et chercheurs en
tamazight des Aurès qui vient d’être créé et que le
HCA «soutient et s’engage à accompagner dans
toutes ses activités en faveur de la langue amazigh»,
a précisé M. Assad.
La manifestation connaîtra également la
présentation de six projets multimédias soumis au
HCA, dont un porte sur la réalisation d’une application pour Apple et Androïde d’initiation à la
langue amazigh, et un autre sur réalisation des supports d’appropriation culturelle pour enfants, selon
le programme du salon.
Chassés de leur terre algérienne, trois frères et
leur mère sont séparés. Messaoud s’engage en Indochine. A Paris, Abdelkader prend la tête du
mouvement pour l’Indépendance de l’Algérie et
Saïd fait fortune dans les bouges et les clubs de
boxe de Pigalle. Leur destin, scellé autour de
l’amour d’une mère, se mêlera inexorablement à
celui d’une nation en lutte pour sa liberté...
La Voix
Du
CRUCIVERBISTE
La Voix de l’Oranie
PAGE 16
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
Mots fléchés
Foir’fouille
Formez, avec les 04 lettres restantes, le mot remplacé par
schtroumpfe dans cette expression latine: «Schtroumpfe nourricière». (Employée par les poètes latins pour désigner
la patrie et quelquefois de nos jours, pour désigner l’université).
ARCHIPEL – AVIS – DEMANGEAISON
– DESINVOLTURE – ELITE – ELUCUBRATION – EPICERIE – JOURNALISTE – HISTORIEN – INGRAT – LABORATOIRE –
LIER – MENINGITE – MOSQUEE –
NORVEGIEN – OBESITE – OBTEMPERER
– REVER – SEPTEMBRE – SECURITE –
TARTE – THEOLOGIEN -TSAR.
EPARPILLATES
QUI ONT DEUX
TETES
LOMBRIC
COMPTE POSTAL
TOMBAS
CHAMP
DEMONSTRATIF
ORNAS
SORCIERES
SORTIES EN
SORTIE
LINGE DE PIEU
TYPE DE CLES
POINT
PAYS
FOUILLEE
FURIEUX
APPORTAS
LEVURE
SAISON
RECUEILLIES
POTE
N
O
I
T
A
R
B
U
C
U
L
E
O
B
E
S
I
T
E
L
E
A
R
E
S
T
T
A
R
T
E
T
B
U
T
U
I
E
I
R
I
P
I
O
T
S
N
Q
A
M
R
L
I
G
R
L
I
E
E
S
E
P
E
H
N
A
O
L
I
P
I
O
G
E
C
I
T
V
A
G
I
T
R
M
N
R
N
O
N
N
E
C
A
E
O
R
A
E
I
I
R
V
E
R
V
M
T
E
M
R
S
U
R
R
G
E
I
B
S
E
E
E
O
O
I
N
R
I
S
R
I
M
D
J
N
E
I
G
O
L
O
E
H
T
VEHICULE
CASSE
TEST
ATTACHAT
BETISE
GREFFAS
MECHE
NID DE RAPACE
PREVENANTES
SODIUM
A TOUS
A NOMMER
CRU
CACHA
Solution de la foir’fouille n° 4562
«FIN»
Mots croisés
I
II
III
IV
V
ROULE
VI
VII VIII
IX
X
UNIE
VIN D’ITALIE
1
RAISONNABLE
2
3
Solution des mots croisés N°4562
4
5
6
P
R
E
U
R
7
S
H
P
E
9
E
L
10
C
L
T
O
8
11
I
12
HORIZONTALEMENT
O
M
E
N
R
E
R
A
O
S
Z
Q
U
I
C
U
L
E
I
T
I
N
I
T
E
M
A
V
A
L
I
E
L
I
T
S
I
E
S
Q
E
E
S
E
U
T
L
E
E
E
S
E
R
S
N
E
U
A
V
U
E
F
A
I
M
U
N
E
E
N
S
E
S
P
A
T
U
E
E
O
N
R
U
T
A
I
S
1. Affaire de gain. 2. Produite. 3. Iridium. Le, la…. 4. Balivernes. Solution des mots fléchés N°4562
5. Le «Juif errant», le père. Note. 6. Mouton. Nigaude. 7. Délice.
T
T
V
L
D
User de la langue de bois. 8. Symbole de propreté. Serre la main.
P
E
C
U
N
I
A
I
R
E
Sorties au large. 9. Assommes. 10. Troisième. Maître des airs. 11.
N
E
F
A
S
T
E
P
Lanceras le train. Moyen de transport. 12. Quiètes.
A
VERTICALEMENT
I. Font usage de faux. II. Tentait. Queue à queue. III. Se met en
tête pour la répétition. Filtre naturel. Défalquer. IV. Audace. Il
y a peu de temps. V. Mettre au courant. Fis tout une histoire.
VI. Propres. Au cœur de l’Inde. Points. VII. Prises de pitié.
Plante piquante. VIII. Amour interdit. Fers en terre. IX. Tirées
en laisse. Ainsi soit-il. Note élevée. X. Quart chaud. Là ou le bas
du dos change de nom.
A
D
N
A
T
N
G
R
A
E
I
R
A
U
R
T
N
T
A
I
T
U
D
E
I
T
E
M
C
E
R
T
I
N
E
R
N
E
M
U
E
T
S
S
O
S
U
E
N
T
A
T
T
E
E
M
E
T
E
U
F
S
E
S
A
N
D
O
T
I
O
N
S
Les 7 Erreurs
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
T ÉLÉVISION
La Voix de l’Oranie
PAGE 17
NOTRE SELECTION
22:50
Résumé
Henri, immigré italien taciturne, est le propriétaire d'un restaurant
en Belgique. Les affaires ne vont pas fort. Il semble avoir baissé les
bras devant la vie et ne trouver réconfort qu'auprès de ses pigeons
voyageurs ou de ses camarades de boisson, Bibi et René. Lorsque sa
femme, Rita, décède brutalement, sa fille lui conseille d'embaucher
une «papillon», surnom que l'on donne aux résidents d'un foyer
voisin qui accueille des handicapés mentaux.
10h25 Une histoire, une
urgence
11h55 Petits plats en
équilibre
12h00 Les douze coups de
midi
12h50 L'affiche du jour
13h00 Journal
13h40 Petits plats en
équilibre
13h45 Histoire d'un rêve
13h55 Les feux de l'amour
15h15 l'engrenage de
l'anorexie
17h00 Quatre mariages
pour une lune de
miel
18h00 Bienvenue chez
nous
19h00 Money Drop
20h30 My Million
20h45 France / Suède
22h55 Tirage de l'Euro
Millions
23h00 Mentalist
23h45 Baby boom
03h50 Musiques
04h00 Petits secrets entre
voisins
04h55 Une histoire, une
urgence
08h30
10h35
10h40
12h20
14h05
16h15
16h20
18h10
18h15
20:45
Résumé
Au mois d'août 1944, Villeneuse vit dorénavant ses dernières heures
sous l'Occupation. Alors que les résistants, dirigés par Marie, continuent la lutte et apportent leur aide aux troupes américaines, les miliciens, ayant pris le contrôle de la ville, poursuivent leurs exactions.
Suzanne et Antoine, qui se sont rapprochés depuis les épreuves de
l'année passée, fot face à l'horreur. Ils assistent, impuissants, à leurs
exactions. Déterminé à ne pas laisser la situation se prolonger, le
duo prend la décision de tuer Janvier, le chef de la Milice...
18h45
19h05
20h25
20h55
22h48
22h50
00h33
00h35
01h50
02h10
03h40
Les poupées russes
Zapping
Les derniers jours
La nouvelle édition
Those Who Kill
La semaine de Gas
pard Proust
Malavita
Pendant ce temps...
Le Before du grand
journal
Le JT
Le grand journal
Le petit journal
The Immigrant
Plateaux cinéma in
dépendant
Henri
Plateau cinéma
documentaire
Inside Out
Rencontres de
cinéma
Chalon / Grave
lines-Dunkerque
La Data Room
10h50 Midi en France
12h00 12/13 : Journal ré
gional
13h50 Un cas pour deux
14h55 Questions au gou
vernement
16h05 Des droits pour
grandir
16h10 Des chiffres et des
lettres
16h50 Harry
17h25 Un livre, un jour
17h30 Slam
18h10 Questions pour un
champion
19h00 19/20 : Journal ré
gional
19h18 19/20 : Edition lo
cale
19h30 19/20 : Journal na
tional
20h00 Tout le sport
20h20 Plus belle la vie
20h42 Beau travail
20h45 Un village français
22h38 Parlons passion
23h35 Du côté de chez
Dave, l'intégraler
13h28 Music in the City
13h30 TMC info
13h40 New York police ju
diciaire
17h15 Las Vegas
20h39 Musik Chronik
20h50 New York, section
criminelle
00h20 New York police ju
diciaire
02h04 TMC agenda
02h10 Perverse Léa : vis
ages dangereux
12h35
12h40
13h30
18h15
19h40
20h30
20h40
20h50
01h05
Talent tout neuf
ClipsW9 Hits
Charmed
Les princes de
l'amour
Les Simpson
Soda
Différents comme
tout le monde
Enquête d'action
Programmes de la
nuit
08h50 M6 boutique
10h00 Modern Family
10h50 Desperate House
wives
12h40 Météo
12h45 Le 12.45
13h05 Scènes de ménages
13h40 Le meurtrier de mi
nuit
15h35 La bague de Sophia
17h20 Les reines du shop
ping
18h25 Objectif Top chef
20h10 Scènes de ménages
20h50 Le journal de Brid
get Jones
22h25 Bridget Jones : l'âge
de raison
00h30 Nouveau look pour
une nouvelle vie
09h30 Amour, gloire et
beauté
10h00 C'est au pro
gramme
11h00 Motus
11h30 Les Z'amours
12h00 Tout le monde veut
prendre sa place
13h00 Journal
13h48 Vestiaires
13h55 Consomag
13h57 Expression directe
14h05 Toute une histoire
15h15 L'histoire continue
15h45 Comment ça va
bien !
16h55 Dans la peau d'un
chef
17h55 Face à la bande
18h50 N'oubliez pas les
paroles
20h00 Journal
20h40 Parents mode d'em
ploi
20h43 Beau travail
20h44 Alcaline l'instant
20h50 Secrets d'histoire
22h30 Rugby test match
22h40 Putain, c'est pas
simple !
00h00 Du bébé au baiser
01h30 Des droits pour
grandir
01h31 Dans quelle étagère
TURF
La Voix de l’Oranie
PAGE 18
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
MÉMO TURF du mois de mars 2014
ZEGGAÏ ABDELKADER
Hippodrome de Tiaret
22/03/2014 – Prix : Mesk - Pur-arabe – Distance : 1.300 mètres
CLAS.
CHEVAUX
1ère
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
MIRABELLE
FADJR
RAHIL
QUOTBIA
ZAKHIR
NAMIKHA
QUATRAT NADA
SOUFFLE DE GAZELLE
RAOUI
SADA EL AJYEL
NAHR EDIRHAM
DRIVERS
H. DJELLOULI
L. BOUBEKEUR
S. BENYETTOU
M. BELMORSELI
M. DJELLOULI
AP/ K. BOUBEKEUR
R. BELMORSELI
K. HAOUA
AP/ M. BENYAMINA
AP/ B. FEGHOULI
H. BOUBEKEUR
PDS
57.5
52
55
52
54
44.5
55
54
47.5
55.5
57
Selon des sources bien
informées,
les courses
reprendront prochainement.
Retirés : ERG MEHARECHE
HADHIRA
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
CHEVAUX
TAMALOU VERT
RENATA DU BOULAY
UNE DE LA POTEL
QUITON MAUVE
PERFECT TEJY
SIRENA DES CHARMES
POUPETTE D’OR
VANDA DE NGANDA
OLIANARA
UPPERCUT DIMY
DRIVERS
AEK HAMI
A. BENAYAD
R. FEKHARDJI
A. ZEROUGUI
N. HADDOUCHE
T. BELHABCHIA
S.FILIRI
Y. MEZIANI
N. MEZIANI
SA.FEKHARDJI
CLAS.
2.525
2.525
2.550
2.550
2.525
2.550
2.550
2.550
2.525
2.550
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
ISTINTHAR
ARDOUGAN
MADJANI
SENDOU
MENAS
SMARI
LAROUI
MALIBAREZ
CEDRAK
SEYBOUSE
BADR ELLIL
JOCKEYS
PDS
CLAS.
K. ATTIA
M. SENOUCI
A. AIDA
O. CHEBBAH
JJ/ AB. CHENAFI
JJ/ CH. ATALLAH
AB. ATALLAH
B. BERRAH
M. HARECHE
AP/ H. BOUAZZA
NI. TRAD
56
56
56
55
52
53
56
53
52
53
53.5
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
TERREO
PAVOT DE CEBE
PAOLARDIERE
UMA
VOLCAN ROYAL
TAIGA DE CIVRAC
ROI DE JADE
QUIROS DE L’EDEN
QUPIDON DU PLESSIS
PERFECT TEJY
SOLENZARA DE JUHEL
Distancés : VANITA DU LUPIN
UN HEROS DES VENTS
SIRENA DES CHARMES
PEGASE D’ARGENT
A. LACHI
AZ. ATHMANA
JJ/ CH. ATALLAH
AB. ATALLAH
H. BELMORSELI
O. CHEBBAH
A. HEBRI
B. BERRAH
A. SALHI
AP/ A. DJEBBAR
M. HARECHE
A. BOUKHECHBA
AP/ H. BOUAZZA
PDS
56
54
50.5
55
54
54
53
53
54
51.5
51
54.5
52
CHEVAUX
MONTASAR
KHOULOUD
ANERRO
MOURAD
NAJLA AL MELS
NIAGARA
KARAYAN
ATLAS
DHIB LIL
HAMAMET CHEBLI
TAQUIA MEHARECHE
JERATI
JOCKEYS
JJ/ CH. ATALLAH
AP/ A. CHEBBAH
S. HELLAL
AH. CHAABI
AP/ S. DOUDARI
JJ/ S. BELACHI
A. HEBRI
O. CHEBBAH
T. LAZREG
AP/ A. LECHEHEB
A. KOUAOUCI
AB. ATALLAH
PDS
53
53.5
56
57
51
52
52
55
54
49
56
55
CHEVAUX
GEEN HILL
BONNE VILLE
TEA PARTY
BLEU IMMENSE
PAYS DES REVES
AL BARSHA
ZALABOWL
ZAZPI
ANDAQUINA
MAJOR LAGHTS
BARCENA
LA JARRETIERE
JOCKEYS
PDS
A. NOUGHA
JJ/ W. BENDJEKIDEL
C. AIDA
JJ/ CH. ATALLAH
K. BAGHDAD
T. LAZREG
A. BOUKHECHBA
M. SENOUCI
JJ/ H. ZAABOUB
MED. GHENNAM
JJ/ Y. BENDJEKIDEL
A. FEKROUNE
54
49.5
54
52
55
53.5
55
54
55
56
49.5
55
Retirée : SUSHILA
Hippodrome de Zemmouri
27/03/2014 – Prix : Valladolid – Trot Attelé – Distance : 2.600 mètres
CHEVAUX
LEFLEFE
SABILE EL KHEIR
ORGELLINA
JOUAKES
GAMENETTE
DHIB LIL
MANEL
EL RISALA
TAQUIA MEHARECHE
RIGHAZIA
EL MANSOURIA
DHAHKA
KHIBRA
JOCKEYS
Hippodrome de Zemmouri
27/03/2014 – Prix : Oscana - Pur-sang arabe – Distance : 1.600 mètres
Retirée : SEGALA DE BIO
Arrêtée : KATBA
CLAS.
CHEVAUX
Retirée : NEKHLAT M’DOUKAL
Arrêtée : KATBA
Hippodrome d’El-Eulma
26/03/2014 – Prix : B. Labaoub - Pur-sang arabe – Distance : 1.200 mètres
CHEVAUX
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
DIST.
Distancés : TRISTAN MIPE
SEMOTA SAINT PAUL
NEW JIHAIME
VIOLINE LEGRAND
RHUMERIE
LUCKY DES CHAMPS
CLAS.
CLAS.
Hippodrome de Barika
25/03/2014 – Prix : El-Wiam - Pur-sang arabe – Distance : 1.300 mètres
Hippodrome de Zemmouri
24/03/2014 – Prix : Odile Galbe – Trot Attelé – Distance : 2.500 mètres
CLAS.
Hippodrome d’El-Eulma
23/03/2014 – Prix : Intikhab - Pur-arabe – Distance : 1.000 mètres
DRIVERS
AM. BENDJEKIDEL
A. SAHRAOUI
S. MEZIANI
N. TARZOUT
R. FEKHARDJI
N. MEZIANI
R. FILIRI
AEK HAMI
A. CHELLAL
N. HADDOUCHE
S. FOUZER
Photo A. Tahar / La Voix
Hippodrome de M’Sila
28/03/2014 – Prix : D. Zeghlache - Pur-sang arabe – Distance : 1.100 mètres
DIST.
CLAS.
2.625
2.625
2.625
2.625
2.625
2.675
2.625
2.625
2.625
2.625
2.625
1er
2ème
3ème
4ème
5ème
6ème
7ème
8ème
9ème
10ème
11ème
12ème
13ème
CHEVAUX
IZDIHAR
LAZER
RAMALDI
DHIB LIL
FAIZAOUI
SOUNESS
JUGURTA
BELDIA
LEDHEM
FOULIBA
NASMACONE
BIG SOULIMANE
DALILA
JOCKEYS
AP/ S. DOUDARI
O. CHEBBAH
B. GACEM
MS. GUEHIOUCHE
D. BOUBAKRI
F. CHAABI
M. GUEHIOUCHE
T. LAZREG
AP/ M. MAACHE
AP/ A. CHAABI
AH. CHAABI
S. BENYETTOU
H. LASGAA
PDS
53.5
55
57
54.5
53
55
53.5
55
52
51
53.5
57
52
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
SPORT
Saut d’obstacles (Cat A)
Sport scolaire (Natation)
Les techniciens pour un meilleur
suivi des jeunes talents
e sport scolaire est le
vivier des jeunes talents
sportifs, s’accordent à
reconnaître les techniciens, mais
la mise en place d’une «stratégie
adéquate» pour un meilleur
suivi des champions en herbe est
primordiale, selon eux, pour former l’élite de demain.
L
La participation massive des
jeunes nageurs (170 concurrents
de 11 ligues) au 1er Festival national des écoles de natation
(Alger/14-15 novembre), témoigne d’une part de l’intérêt accordé à la prospection des jeunes
talents et d’autre part, du désir
manifeste de ces jeunes tritons à
pratiquer le sport.
Pour le cas de la natation,
l’entraîneur Merouane Yekhlef de
la Ligue de Sétif et son assistant
Ilyes Raoui qui est également le
capitaine de la sélection algérienne, ont souligné à l’APS que les
Ecoles de natation sont tribu-
taires, dans leur développement,
de l’efficacité des politiques suivies jusque-là. «Le volume horaire
d’entraînement, une heure par
jour, reste insuffisant pour élever
le niveau des jeunes nageurs,
outre le manque de bassins»,
ont-ils notamment déploré.
«Des milliers d’enfants pratiquent la natation en Algérie,
mais beaucoup d’autres n’ont pas
eu l’opportunité de le faire, faute
de bassins au niveau des communes où ils résident», a fait
savoir Merouane Yekhlef.
Pour ces deux techniciens, il
faut «investir dans le sport scolaire» pour former l’élite. De
même que l’organisation d’un
seul festival de jeunes talents par
année, reste «insuffisant pour atteindre les objectifs escomptés».
Déplorant le manque de suivi
des jeunes nageurs, Yekhlef a
rappelé que l’an dernier lors du
festival de jeunes talents de
Mostaganem, les représentants
de l’école de Sétif ont remporté la
compétition, «mais n’ont pas
bénéficié, par la suite, d’un suivi
rigoureux».
De son côté, l’entraîneur du
club de natation de Ain Turc
(Oran), Foued Ghezal, a estimé
qu’il faut revoir les horaires de
scolarité des jeunes athlètes afin
de les harmoniser le programme
d’entraînement.
«Les athlètes finissent les
cours à 16h30 après avoir puisé
toute leur énergie et enchaînent
avec les entraînements jusqu’à
20h30», a-t-il déclaré ajoutant
que «les nageurs bénéficient
seulement d’une heure et demie
d’entraînement par semaine à
cause de la saturation des
piscines dans la région».
Classes sport-études sur fond
d’insuffisance de bassins
Selon Foued Ghezal, malgré
l’introduction des classes sportétudes, les programmes ont du
mal à être appliqués par les jeunes talents et cela revient aux
critères de sélection des athlètes
appelés à suivre ce programme.
«Nous avons remarqué que
les élèves choisis pour suivre ce
programme spécifique n’avaient
aucune relation avec le sport et
ça dure depuis 4 ou 5 ans», a indiqué Ghezal soulignant l’absence de coordination, dans ce
cadre, entre la direction de la jeunesse et des sports et la Ligue
wilaya».
De son côté, Sofiane Bouhadi
entraîneur au sein de la Ligue
wilaya de Tipasa, a expliqué que
sa Ligue qui possède deux
piscines dont une seule fonctionne, oeuvre à trouver des solutions pour subvenir aux
attentes de tous les nageurs.
«Nous avons créé un club
nautique de natation à Kolea qui
comporte trois catégories, benjamins, minimes et cadets», a-t-il
dit.
L’entraîneur du club nautique
de Jijel, Chafik Bourari, a révélé
que sa ligue souffre des mêmes
problèmes, à savoir le manque
d’infrastructures.
«Nous sommes une wilaya
côtière avec une seule piscine
opérationnelle où s’entraînent
sept clubs. Nous avons des
nageurs de l’équipe nationale qui
n’ont même pas débuté leur préparation», a-t-il regretté.
Le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, présent lors de la
cérémonie d’ouverture du Festival national des écoles de natation, a déclaré à la presse qu’«il
est plus que nécessaire de revoir
le volume horaire des entraînements pour les athlètes des clubs
performants afin que cela se
répercute sur la préparation des
équipes et leur résultats au
niveau international».
A cet effet, le premier responsable du sport en Algérie, a demandé aux responsables de la
Fédération de lui communiquer
un rapport détaillé sur le volume
horaire des entraînements des
nageurs de la sélection nationale
afin de prendre les bonnes décisions.
Basket / Coupe d’Afrique des clubs champions (Tournoi qualificatif)
L’Algérie représentée par le GSP et le CRBDB
Les clubs algériens de basket-ball du GS
Pétroliers et du CRB Dar El-Beïda
(messieurs) prendront part à un tournoi, du
24 novembre au 6 décembre à Radès
(Tunisie), qui sera qualificatif à la coupe
d’Afrique des clubs champions, prévue également en Tunisie avant la fin de l’année 2014.
Les deux représentants algériens figurent
dans la poule de la Zone 1, regroupant les
pays du Maghreb, à savoir la Tunisie, le
Maroc et la Libye, selon la Fédération algérienne de basket-ball (FAB). La coupe
d’Afrique des clubs champions est une compétition annuelle organisée par la branche
africaine de la Fédération internationale de
basket-ball (FIBA Afrique), réunissant les
clubs africains ayant remporté leurs championnats respectifs. La précédente édition, disputée en 2013, a été remportée par le club
angolais de Primeiro de Agosto face aux
Tunisiens de l’Etoile sportive du Sahel.
C’était le 9e titre africain de Primeiro de
Agosto depuis la création de cette compétition en 1972.
Cyclisme - Championnats arabes des clubs
Le GS Pétroliers et l’AS Sûreté nationale
attendus au Caire
Les équipes algériennes du GS Pétroliers et l’AS Sûreté nationale
(ASSN) sont attendues aux 8ès championnats arabes des clubs de cyclisme qui auront lieu au Caire (Egypte) du 20 au 26 novembre, a-ton appris lundi auprès de l’instance fédérale.
Cette huitième édition des championnats arabes des clubs champions, initialement programmée dans la ville de Port-Saïd, verra la
participation de 11 clubs représentant six pays arabes dont l’Algérie.
PAGE 19
Les épreuves de ces joutes arabes, organisées sous l’égide de l’Union arabe de cyclisme (UAC) de cyclisme, comprennent la course en
ligne qui aura lieu jeudi (140 Km), le contre-la-montre individuel (dimanche) et le contre-la-montre par équipes (mardi).
La précédente édition des championnats arabes des clubs de cyclisme avait été disputée à Dubaï aux Emirates Arabes Unis avec la
participation du GS Pétroliers et Club Sovac.
Challenge
mondial les 21
et 22 novembre
à Caroubier
Le challenge mondial de saut d’obstacles catégorie «A» aura lieu les 21 et 22 novembre au centre équestre de Caroubier à
Alger, a-t-on appris lundi auprès de la
Fédération équestre algérienne (FEA).
Cette compétition de sport hippique de
deux jours, organisée conjointement par la
FEA et le Club hippique de Caroubier, sous
l’égide de la Fédération équestre internationale (FEI), verra la participation de cavaliers de différents clubs équestres du pays
âgés de 15 ans et plus titulaires de 1er et
2ème degré, chevaux «Open» 6 ans et plus.
Le programme comprend 7 épreuves.
La première journée prévoit le déroulement des épreuves, barème «D» sans
chronomètre et sans barrage et l’épreuve
«C» en deux phases à temps différé sur des
obstacles de 100 et 105 centimètres, destinés aux cavaliers cadets, juniors et séniors
de 1er degré minimum et chevaux âgés de
4 ans et plus.
La 4ème épreuve du challenge mondial
de la FEI fait appel aux cavaliers âgés de 15
ans et plus, titulaires du 1er degré et 2ème
degré, chevaux Open âgés de 6 ans et plus
et sera disputée en deux manches A et B,
jugées au barème A sans chronomètre pour
la première manche et au chronomètre
pour la seconde sur des hauteurs de 120
cm. La seconde journée verra trois autres
épreuves avec difficultés progressives avec
joker, jugées au chronomètres chevaux âgés
de 5 ans et plus et dimensions des obstacles
de 115 minimum, suivies de la finale du
challenge mondial de la pour les cavaliers
âgés de 15 ans et plus, titulaires du 1er
degré et 2ème degré, avec parcours «A» et
«B» hauteur de 120 cm.
Ce concours de calibre international
sera supervisé par un juge représentant la
Fédération équestre internationale, Dominique Ribot, assisté de Youcef
Hamadache et Sebiane Fahima. Les chefs
de piste sont Cheboua Ahmed et Benferhat
Mourad.
A l’issue de ce concours, les cavaliers
qui réalisent les meilleures performances
seront qualifiés à la phase finale du challenge mondial catégories «A» qui aura lieu
en juin 2015 à Caracas, capitale du
Venezuela. Cette manifestation sportive
permettra, selon ses organisateurs, aux cavaliers de se mesurer sur des parcours techniques élaborés par des experts
internationaux et de prétendre à un classement mondial établi par la FEI.
Ce challenge constituera aussi une occasion d’évaluer le niveau de la pratique
équestre dans différents pays affiliés à la
FEI, a-t-on ajouté.
SPORT
La Voix de l’Oranie
PAGE 20
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
MC Oran
Les objectifs seront revus à la hausse
GHARBI M.
es
joueurs
du
Mouloudia d’Oran, qui
restent sur une victoire
importante arrachée difficilement face à l’ASO Chlef, poursuivent tranquillement leur
préparation en prévision de leur
prochaine sortie à Béchar pour
affronter la JS Saoura.
L
Trêve internationale oblige,
les protégés de Jean Michel Cavalli se sont donnés à fond pour
profiter au mieux de ce repos
forcé afin de corriger les lacunes
constatées dans leur jeu, notamment sur le plan offensif, car les
attaquants font montre d’une
stérilité inquiétante qui fait
craindre le pire pour l’équipe. Le
Mouloudia d’Oran qui occupe
actuellement la troisième place
du classement se trouve dans de
meilleures conditions et affiche
un réel sentiment de structura-
tion, ce qui manquait terriblement à l’équipe depuis une
dizaine d’année.
Les dirigeants et à leur tête, le
président Baba, qui est toujours
au petit soin avec ses joueurs,
veut même se réunir avec le
coach pour revoir à la hausse
leurs objectifs du club. Le président de la SSPA, estime avoir
fourni les moyens nécessaire
pour permettre à l’équipe de
jouer dans la cour des grands.
Ainsi, il compte discuter avec le
technicien français sur un
éventuel renfort au sein de l’effectif lors du prochain mercato
pour rendre le groupe beaucoup
plus performant. Outre Ouasti et
Belkhiter qui sont quasiment acquis pour le MCO, les dirigeants
comptent faire une offre concrète
à Aouedj qui ne semble pas se
plaire au MCA.
Des contacts ont même été
établis avec son agent pour un
éventuel transfert. Par ailleurs,
les dirigeants sont sur la piste
d’un attaquant camerounais qui
pourrait être invité dans les
prochains jours à Oran pour
subir des tests. Belhadj Ahmed,
qui estime qu’il a une équipe qui
peut jouer les premiers rôles,
veut fixer le podium et le dernier
carré de la Coupe d’Algérie
comme objectifs.
Pour sa part, le technicien
Corse ne l’entend pas de cette oreille et veut absolument éviter à
ses joueurs toute sorte de pression inutile. Pour Cavalli, le plus
important est le maintien, mais il
ne ferme pas la porte à une
éventuelle opportunité pour
jouer une place honorable, voir
même une compétition continentale. Dans un autre registre et
à l’approche du prochain match
face à la JSS, les camarades de
Berradja qui n’ont bénéficié que
d’un seul jour de repos cette semaine, se disent impatients
d’aller jouer à Béchar et affichent
une nette détermination pour
revenir avec un bon résultat.
Côté effectif, le milieu de terrain Yacine Bezzaz a réintégré
hier le groupe. Il devrait, selon
nos informations être prêt pour
disputer le prochain match. En
revanche, le défenseur saïdi a
rechuté et n’est pas allé au terme
du match d’application disputé
face aux espoirs. L’ancien joueur
de la JSK, devrait même faire
l’impasse sur la rencontre de ce
week-end, car Cavalli a fait appel
au jeune Chelaoua des U21, notamment après la suspension de
Bourzama. Ceci dit, le technicien
français, qui ne changera certainement pas sa vision tactique
devrait opérer des changements
sur son équipe-type. Pour ce qui
est du plan de déplacement,
l’équipe fera finalement le déplacement à Béchar demain par
route à partir de 14 heures, et ce,
devant l’indisponibilité de vol
Oran - Béchar jeudi et vendredi.
En amical / USM Bel-Abbès 1 – OM Arzew 1
El-Khadra revient de loin
M.B.
Pour préparer le match d’El-Eulma qui se
jouera samedi au stade du 24-Février-56 de
Sidi Bel-Abbès, les Vert et Rouge n’ont pu offrir une victoire à leurs quelques supporteurs
présents lundi passé, dans cette même enceinte pour suivre la joute amicale livrée face
à l’OMA, le sociétaire de la DNA dirigé par
M. Khelladi, le DTR de la LRFO, en se contentant d’un match nul d’un but partout. Il
faut dire que la partie n’a guère été plaisante
pour les supporters d’El-Khadra qui n’a pu
égaliser qu’à la 89’ d’une tête de Ghezzali. Et
ce sont les protégés de Khelladi qui ont
trouvé les premiers le chemin des filets par
Rahoui, à la 26’ de la partie. Un but qui a surpris les locaux.
Ce n’est qu’en seconde période et avec l’incorporation de quelques éléments clés de
l’équipe que les capés de Jean Guy Wallemme
ont réussi à améliorer leur prestation.
Notons que les Bélabbésiens ont été
amoindris par les absences du premier gar-
dien de buts de l’équipe, le Franco-algérien
Matijas Jonathan du capitaine d’équipe
Hocine Achiou en raison de leur arrivée tardive à la reprise des entrainements de cette
semaine, de Tchikou, Abdat et Jugurtha qui
demeurent toujours blessés ainsi que du
jeune Redouane Chérifi retenu en équipe nationale espoirs.
Formation alignée
1ère mi-temps : Argoub, Yaghni, Bengorine, Khali, Bassiro, Garriche, Bennai, Niati, Choubani,
Ogbi et Tchami.
Seconde mi-temps : Chouih, Bounouara (U21), Gergoug (U21), Khali , Bassiro, Benhocine,
Ghezzali , Belhocini (U21), Tigana, Bounoua et Bougèche.
CRB El-Amria
Hadj Medraoui Arbi, une figure
emblématique s’en va
H. EL-AÏD
La famille sportive, footballistique en particulier, du Chabab d’El-Amria a dit adieu, lundi
soir, à l’une des figures emblématiques du football de la ville de Sidi Baroudi et de l’Ouest du
pays. Il s’agit de Hadj Medraoui Arbi, décédé à
l’âge de 65 ans à l’hôpital d’Oran suite à une
longue maladie. L’enterrement du défunt a eu
lieu au cimetière de Sidi Baroudi dans sa ville
natale en présence de plusieurs figures du football local et national, à l’image de Metrani, Arbaoui, Smahi, Oul Kadi, Bensaid et d’autres
noms aussi importants ainsi qu’un grand nom-
bre de citoyens de la ville d’El-Amria qui ont
connu le défunt.
A signaler que feu Hadj Medraoui a été l’un
des pionniers du football à El-Amria en tant
que dirigeant et fut parmi ceux qui étaient derrière l’accession du CRBAEA en National 2,
dans les années 80.
CRB Ben Badis
Cap sur la qualification aux 1/32es de finale
D. MORCELY
Plus enclins à se faire une santé en championnat de la DNA où, ils oscillent encore
dans les profondeurs du classement, les
Badissis qui jouent samedi prochain face à
l’ES Araba, une équipe du même palier, le
dernier tour régional de la coupe d’Algérie
avant l’entrée en lice des ténors de la ligue 1
professionnelle, tiennent à mettre le cap sur
la qualification, dans une rencontre dominée
par l’indécision tant les deux formations brillent par leur difficulté à suivre le rythme du
championnat surtout pour l’ES Araba qui n’a
jusqu’à présent récolté que deux petites unités
en neuf matchs, ce qui est loin d’être encourageant pour la suite. Conscients de ce que
peut leur rapporter une qualification aux
1/32es de finale, les Badissis ne veulent tout
de même pas rater l’occasion d’atteindre ce
stade de l’épreuve reine même s’ils sont dans
l’obligation de montrer un tout autre visage,
que celui de samedi dernier face à la modeste
et vaillante équipe de l’AS Aïn Beïda qui ne
s’est inclinée qu’après prolongations. Sans entraîneur depuis un mois, les Badissis ne sont
dirigés actuellement que par Bekkari Ali, seul
rescapé de l’ancien staff technique, en attendant que les dirigeants solutionnent ce cas
que n’a que trop duré.
2
NOUVELLES EN
DEUX MINUTES
Coupe d’Algérie:
Les Hamamas se
méfient de l’AS Marsa
Le Sporting de Médioni,
qui a sorti le grand jeu le
week-end dernier pour éliminer en coupe d’Algérie la redoutable équipe de MB Sidi
Chahmi, doit maintenant faire
sortir le onze de l’AS Marsa
qui est difficile à manier. Brik,
le coach des Hamamas a
boosté ses joueurs, lors des
séances d’entrainement et le
trio de la barre technique de la
Marsa en a fait de même. Les
débats sur la pelouse du stade
Khassani seront ainsi certainement très relevés.
Une chose est sûre, les vert
et noir de haï Ghoualem ne
sous-estimeront pas leurs adversaires et se méfieront des
gars de l’ex-Vieux-port qui
sont capables de créer la sensation.
Bouras Omar
L’ASAET accueillera
ses adversaires au
stade Zabana
Les dirigeants, joueurs et
supporters de l’ASAET, club
évoluant en division d’honneur de la wilaya d’Oran,
sont soulagés, puisque les
protégés de Bendémia
joueront leurs prochains
matchs à domicile et ne
seront plus «SDF». Selon
Benmedjahed, le président
du club, le stade Zabana de la
ville d’Aïn El-Türck a été homologué, lundi passé, et
l’ASAET va accueillir la JS
Bendaoud le week-end
prochain devant un public
nombreux.
B.O.
JSM Tiaret: Henkouche
succède à Benamar
En sus d’un parcours laborieux en championnat de
la DNA qui a mis l’entraîneur
Ahmed Benamar sur la sellette, la défaite contre le
Mouloudia de Hassasna dans
le cadre du quatrième tour
régional de la coupe d’Algérie
a été fatale au coach qui vient
d’être limogé pour être remplacé par Henkouche Mohamed.
Ce dernier, qui a déjà entamé son travail dimanche
par une prise de contact avec
les joueurs, est appelé à faire
rebondir Ezzerga.
B. Berhouche
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
La Voix de l’Oranie
SPORT
PAGE 21
Pour leur dernière rencontre dans les éliminatoires
CAN-2015
Les Fennecs visent un 6 sur 6 à Bamako
La préparation
va se dérouler
à Alger
Photo A. Amari/ LaVoix
F. KARIM
a sélection algérienne jouera cet
après-midi son dernier match dans
les éliminatoires de la Coupe
d’Afrique des nations de 2015 prévue en
Guinée Equatoriale lorsqu’elle donnera la réplique au Mali à Bamako. Un match qui constitue, aux yeux du sélectionneur national,
Christian Gourcuff, un véritable test pour les
Verts à quelques semaines de la grande fête
footballistique continentale.
L
C’est dire qu’en dépit du fait que l’Algérie soit
déjà qualifiée pour la phase finale de la CAN,
le patron technique des Verts accorde une
grande importance à cette rencontre qui devrait
ainsi lui permettre de jauger réellement les capacités des coéquipiers de Yacine Brahimi
quand il s’agit d’évoluer dans des conditions de
jeu très difficiles, notamment en matière de climat.
«Le Mali est une équipe très athlétique que
je connais assez bien. Elle recèle en son sein des
individualités de valeur. Cela nous permettra
de bien tester nos capacités en prévision de la
CAN», avait déclaré le technicien français à
propos du rendez-vous d’aujourd’hui.
Il faut dire qu’en dépit de la difficulté de la
tâche des Fennecs dans ce match, surtout que
l’adversaire va jouer son va tout pour la circonstance et ce, afin de décrocher le deuxième billet du groupe B, l’ex-driver de Lorient ne change
pas de philosophie en assurant que ses poulains
et lui vont aborder la rencontre avec un seul objectif, à savoir s’offrir les trois points de la victoire.
Et quand on sait que le Club Algérie a remporté, jusque là, tous ses matchs dans ces éliminatoires, au nombre de cinq, on devine bien
que ses joueurs espèrent poursuivre sur cette
dynamique en alignant un sixième succès de
rang, ce qui constituerait, on ne peut plus, un
exploit de taille.
Terminer donc avec un carton plein, sera le
mot d’ordre des joueurs de l’équipe nationale,
comme ils l’ont fait savoir eux-mêmes à l’issue
de la précédente rencontre face à l’Ethiopie. S’ils
parviennent à réaliser cet objectif, en dépit de la
difficulté de la mission, ils garderont certainement leur 15ème place au classement de FIFA,
à défaut de ne pas l’améliorer.
Ce sera, selon Gourcuff lui-même, un autre
facteur stimulateur pour ses protégés qui commencent désormais à se rendre compte qu’ils
sont devenus les principaux favoris pour triompher sur les terres guinéo-équatoriennes en
février prochain. Une prise de conscient qui engendre d’ores et déjà une certaine pression sur
leurs épaules.
A propos du onze entrant
Gourcuff prévoit des changements
F. KARIM
Le coach national, Christian Gourcuff,
prévoit des changements dans son onze de départ face au Mali. C’est lui-même qui le fait
savoir : «J’ai prévu des changements, une sorte
de mélange entre l’ossature qui existe et ceux
que je veux voir à l’œuvre, surtout que ce rendez-vous face au Mali intervient quatre jours
après le match de l’Ethiopie (ndlr, victoire 3-1).
Je dois d’abord voir comment les joueurs ont
récupéré», a affirmé le coach des Verts peu
après l’arrivée de l’équipe nationale à Bamako.
A l’issue de la 5e journée, l’Algérie caracole
en tête du groupe avec 15 points, devant le Mali
et le Malawi, qui comptent chacun 6 points.
L’Ethiopie ferme la marche avec 3 points. Pour
Gourcuff, le poste de gardien de but devrait enregistrer un nouveau changement, avec l’absence du portier N.1 Rais Mbolhi qui n’a pas
fait le déplacement.
Face aux Ethiopiens, c’est Mohamed Lamine
Zemmamouche qui l’avait suppléé. «Il y a une
possibilité de recourir à nouveau à un changement au niveau de ce poste, ce qui n’est pas inintéressant», a-t-il souligné, ouvrant ainsi la
brèche à une éventuelle titularisation de Si Mohamed Cédric ou le revenant Azzedine
Doukha. A propos du match, il rassure que ses
capés l’aborderont sans pression: «Avec la qual-
ification déjà en poche, nous sommes plus décontractés. Le Mali de par sa position actuelle
va jouer le tout pour le tout, je m’attends donc
à un match intense. Nous allons jouer le jeu
jusqu’au bout, d’autant que cette rencontre constitue pour nous un bon test pour préparer la
CAN. Notre objectif sera bien évidemment de
gagner le match, malheureusement pour les
Maliens, même s’ils ont la capacité de nous surprendre», a-t-il dit. Le technicien Français
souhaite pour la circonstance aussi battre un
vieux record qui date de 47 ans, détenu par son
compatriote Lucien Leduc qui avait remporté
avec les Fennecs cinq matchs officiels d’affilée
en 1967.
Il le fera après la CAN-2015
Bougherra entamera sa formation d’entraîneur
L’international
algérien
Madjid
Bougherra, qui prendra sa retraite internationale après la prochaine coupe d’Afrique
des nations (CAN-2015), a indiqué qu’il
comptait entamer prochainement une formation d’entraîneur de football. «Après la
prochaine CAN (17 janvier-8 février en
Guinée Equatoriale), j’entamerai des stages
de formation pour obtenir mes diplômes
d’entraîneur», a déclaré le défenseur central,
lundi, au micro de la chaîne de télévision
privée algérienne ‘’El Adjwaa’’. Bougherra (32
ans) a fait, samedi dernier, son ultime apparition officielle en Algérie sous les couleurs
de la sélection nationale.
Il a été incorporé à la 71e minute du
match remporté par les Verts face à l’Ethiopie
(3-1), dans le cadre des éliminatoires de la
CAN-2015 à laquelle la sélection nationale a
assuré sa présence depuis la 4e journée. Et
même si l’ancien défenseur des Glasgow
Rangers (Ecosse), actuellement à Al Foujairah (Emirats arabes unis), a qualifié «d’irrévocable» sa décision de prendre sa retraite
internationale, il n’a pas pour autant l’intention de raccrocher définitivement les crampons. «J’ambitionne de jouer pour trois
autres années.
Si mes jambes tiennent encore, je mettrai
un terme à ma carrière de joueur à l’âge de 35
ans», a encore précisé Bougherra. Ayant
perdu sa place de titulaire au sein de la sélection nationale depuis le début des éliminatoires de la CAN-2015, coïncidant avec
l’arrivée du Français Christian Gourcuff aux
commandes techniques des Verts, l’ex-capitaine de Lekhwiya (Qatar), est toutefois convoqué régulièrement aux stages de l’équipe
nationale. Gourcuff a jugé que la présence du
joueur parmi le groupe est «très bénéfique
pour ses coéquipiers, notamment sur le plan
psychologique».
Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, a indiqué lundi
que la préparation de l’équipe nationale pour la Coupe d’Afrique
des nations CAN-2015 en Guinée
équatoriale (17 janvier-8 février),
va se dérouler à Alger.
«Nous allons arrêter avec le
sélectionneur un programme qui,
normalement, prévoit une préparation au centre technique national
de Sidi Moussa (Alger) avec au
menu au moins un match amical,
au pays ou à l’étranger. Nous allons
nous envoler en Guinée équatoriale cinq jours avant le premier
match comme le stipule la réglementation», a indiqué le premier
responsable de la FAF, peu après
l’arrivée des Verts à Bamako, en
vue du match face au Mali, prévu
mercredi, comptant pour la
dernière journée (Gr B) des qualifications à la Coupe d’Afrique des
nations CAN-2015.
L’Algérie, déjà qualifiée pour la
30e édition de la CAN, caracole en
tête du groupe avec 15 points, devant le Mali et le Malawi, qui
compte chacun 6 points. L’Ethiopie
ferme la marche avec 3 points.
«Le programme de préparation
de l’équipe nationale pour la CAN
sera publié bientôt,
juste après le tirage au sort de la
phase finale qui aura lieu le 3
décembre à Malabo», a-t-il précisé.
Appelé à se prononcer sur la décision de la Confédération africaine
de football (CAF) de confier la
CAN 2015 à la Guinée équatoriale,
en remplacement du Maroc, qui
s’est désisté de son organisation,
Mohamed Raouraoua s’est dit
«heureux» de cette désignation.
«Nous sommes heureux que cette
compétition majeure puisse se
dérouler en terre équatoguinéenne, qui reste un pays capable à nous offrir une belle CAN. Ce
pays avait déjà abrité le tournoi,
conjointement avec le Gabon, en
2012. En ce qui concerne les raison
du désistement du Maroc, je ne
peux me prononcer sur cette question. En ce qui concerne l’équipe
nationale, je peux assurer que le
changement de domiciliation de
cette compétition n’a pas affecté les
joueurs», a souligné le patron de
l’instance fédérale.
Enfin, le président de la FAF a
estimé que les Verts ont fait le déplacement à Bamako «avec l’intention de l’emporter face au Mali», et
réaliser ainsi un six sur six durant
ces qualifications.
«Nous allons aborder cette rencontre avec l’intention de gagner,
en respectant l’éthique sportive
dans ce cas de figure. Nous ne
sommes pas dans la même situation que le Mali, mais nous jouons
avec la même manière tous nos
matches», a-t-il conclu.
La Voix de l’Oranie
PAGE 24
TLEMCEN
300 kilos de cuivre
et 9255 litres de
carburant saisis
N°4563 - MERCREDI 19 NOVEMBRE 2014
CARRIÈRE DE SIDI BEN YEBKA Le gestionnaire d’une société broyé
par le concasseur à graviers ARIBI MOKHTAR
e gestionnaire d’une entreprise privée, baptisée
«Agrégats pour la construction et travaux publics», spécialisée dans la production
d’agrégats et localisée à Sidi Ben
Yebka dans la daïra d’Arzew, a été
littéralement écrasé, hier matin,
par une grosse machine, conçue
pour réduire les grosses roches en
petites pierres, apprend-on de
sources sécuritaires crédibles.
L
Selon celles-ci, l’accident de tra-
vail mortel en question, s’est produit
hier très tôt le matin et ce, lorsque la
victime s’apprêtait à dégager une
roche, bloquée dans la mâchoire
dudit concasseur. Le vilebrequin de
ce broyeur aurait alors redémarré
pour des raisons encore indéterminées, ingurgitant ainsi l’infortuné
gérant, répondant aux initiales de
G.H. et âgé de 51 ans et ce, dans son
dispositif de broyage des gros cailloux volcaniques provenant des
collines de Sidi Ben Yebka. Signalons que le corps de la malheureuse
victime,
décédée
instantanément, n’a pas encore été
dégagé de l’engrenage de cette effroyable machine aux mouvements
répétitifs très mobiles et entraînés
par un moteur puissant et une courroie, pour briser la roche en petites
pierres, destinées aux chantiers de
construction immobilière et autres
travaux publics. Les éléments de la
brigade de gendarmerie nationale
d’Arzew territorialement compétents, ont ouvert une enquête sécuritaire pour déterminer avec
exactitude les causes de cet accident
de travail qui a occasionné la perte
d’un père de famille, constituée de
quatre enfants et une épouse. IL A ASSÉNÉ UN COUP DE COUTEAU À UN CITOYEN
À OUED TLÉLAT (ORAN)
Impliqué dans une affaire de
coups et blessures volontaires, le gardien du parc de la nouvelle cité des
800 logements de Oued Tlélat a comparu devant le tribunal de cette localité. Selon les faits, ce dernier a donné
un coup de couteau à l’un des habitants de cette cité, lui causant des
blessures à la tête ayant nécessité 17
points de suture et un arrêt de travail
de seize jours. Selon toujours les faits,
un citoyen était venu garer sa voiture
en panne dans le parking et le gardien lui avait alors demandé pour
cela la somme de 400 dinars. Trouvant le prix très élevé, ce même
citoyen préfèrera la garer au bord de
la route, face à la maison d’un voisin.
Une situation qui ne plaira guère au
gardien qui ira ainsi apostropher la
victime, à savoir le voisin qui avait
laissé le propriétaire de la voiture
garer son véhicule devant sa maison.
Une dispute éclate alors entre eux et
la victime reçoit un coup de couteau
à la tête et à l’avant-bras. Cité à la
barre du tribunal, le gardien niera
l’avoir frappée, disant: «Bien au contraire, c’est la victime qui m’a menacé
avec un couteau et moi, je n’ai fait que
me défendre, en utilisant un couteau
que j’utilise dans mon travail.» Mais
le certificat médical présenté par la
victime chargera le mis en cause. Le
procureur a requis à son encontre la
peine de deux ans de prison ferme et
l’affaire a ensuite été mise en délibéré.
LE MIS EN CAUSE RISQUE UN AN DE PRISON À ORAN
Il vole des poulets à son employeur
pour… fêter son mariage
H.Y.
Accusé de vol, un travailleur chez
un boucher spécialisé dans la vente
de poulets a comparu devant le tribunal d’Es Sénia. Ce dernier et selon
la plainte déposée par son employeur,
lui aurait volé près de 550 poulets.
Arrêté puis traduit devant la justice,
le mis en cause reconnaîtra le vol
mais réfutera la quantité. Il expliquera, lors de l’audience, qu’il travaillait bien chez ce boucher et que
celui-ci ne l’avait pas payé depuis
quatre mois. «Comme mon mariage
approchait, j’ai pris vingt-cinq poulets
pour essayer de parer aux dépenses
les plus urgentes. En quelque sorte,
c’était mon dû.» Le procureur a requis
à l’encontre de l’indélicat nouveau
marié la peine d’une année de prison
IL FAIT IRRUPTION DANS UN COMMISSARIAT AVEC
UN COUTEAU
On lui refuse la main de sa dulcinée,
il commet un délit pour être arrêté
H.Y.
Un jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années et armé d’un couteau, a soudainement fait
irruption dans un commissariat à Oued Tlélat
(Oran). Arrêté, il expliquera, tout en larmes,
qu’il s’était retrouvé face à un problème qui le
dépassait et pour le fuir, il a préféré commettre
ce délit pour être arrêté. Alors, tout le monde
a voulu connaître le problème. Il dira qu’il connaissait une fille et qu’il voulait l’épouser, mais
face au niet catégorique de ses parents, il s’était
senti brisé et c’est pour cette raison donc qu’il
avait agi de la sorte. Cité à la barre du tribunal,
il maintiendra ses déclarations, jurant que c’était par désespoir qu’il avait agi ainsi. Le procureur a alors requis à son encontre la peine
de six mois de prison ferme.
Les éléments de la
douane dépendant de la direction régionale de Tlemcen activant au niveau des
différentes régions frontalières, sont parvenus à la
saisie de 110 cartouches de
cigarettes de différentes
marques à bord d’un
véhicule de marque Clio.
L’opération a été réalisée au
niveau de la localité de Sidi
Belkheir relevant de la
daïra de Maghnia.
Au cours de cette opération, le mis en cause a été
arrêté et présenté devant les
instances judiciaires. Par
ailleurs, les douaniers de la
localité de Honaine, ont
mis les mains sur 300 kg de
déchets de cuivre camouflés par des déchets en plas-
tic à bord d’un véhicule.
L’opération a été concrétisée au niveau du carrefour C35 et le village de
Boukiou relevant de la
daïra de Remchi au cours
de laquelle deux individus
ont été arrêtés.
Par ailleurs, il a été
procédé à la saisie de 9.255
litres de carburant répartis
dans 328 jerricans transportés par des baudets
outre un véhicule de marque Mercedès au niveau de
la bande frontalière à l’actif
des douaniers installés au
niveau des localités connues pour ce genre de
trafic. La valeur de la
marchandise et des moyens
de transport est de
928.506,50 dinars quant à
l’amende,
elle
est
de 11.703.817,5 dinars.
TIARET
Deux ans ferme requis contre un gardien
d’un parking
H.Y.
F.H.
Homicide volontaire
à Dahmouni
M. BOUGHALIM
Le corps d’un jeune
homme âge de 30 ans a été
trouvé sans vie dans son
domicile sis à Dahmouni à
quelques 12 kilomètres à
l’est du chef-lieu de wilaya
de Tiaret. Selon des sources
sûres, le corps présente des
traces de violences à l’aide
d’un objet tranchant.
La dépouille du pauvre
malheureux a été évacuée
vers l’hôpital Damerdji de
Tiaret par les éléments de la
Protection civile. Les éléments de la police judiciaire de la daïra de
Dahmouni enquêtent pour
faire la lumière sur ce
crime.
HASSI GHELLA
(AÏN TÉMOUCHENT)
Une voiture envoie
un motocycliste
dans le coma
BERRAHIL SAÏD
Lundi dernier au soir sur
la rue Bektou Djelloul en
plein centre-ville de Hassi El
Ghalla une voiture de marque Renault Clio qui roulait
à grande vitesse a percuté
une moto et a projeté l’engin
à deux roues sur plusieurs
mètres. Le motocycle était
conduit par un jeune
homme dénommé AF âgé de
23 ans lequel a reçu un grand
coup au niveau de la tête. Le
motocycliste a été évacué en
urgence par les éléments de
la Protection civile vers les
urgences de l’hôpital Ahmed
Medaghri de Aïn Témouchent dans un état comateux. Les éléments de la
Sureté de daïra de Hassi El
Ghella ont ouvert une enquête pour déterminer les
causes de cet accident.
Un joyeux anniversaire à notre adorable SARAH.
Que cette année soit synonyme de joie, bonheur
et santé.
Ta famille et tes amies qui t’aiment
Author
Document
Category
Uncategorized
Views
8
File Size
1 506 KB
Tags
1/--pages
Report inappropriate content